MANUEL D`UTILISATION 2008

MANUEL D`UTILISATION 2008
MANUEL D’UTILISATION 2008
990 SUPERMOTO
ART. NR. 3211247fr
*3211247fr*
3211247fr
12/2007
KTM Group Partner
KTM Sportmotorcycle AG
A–5230 Mattighofen
www.ktm.com
FOTO: MITTERBAUER
CHER CLIENT, CHER AMI »
1
Vous venez de faire l’acquisition d’une KTM; permettez-nous de vous féliciter pour votre choix et de vous remercier pour votre
confiance. Vous voilà en possession d’une machine moderne et sportive qui vous procurera beaucoup de plaisir si vous en faites
correctement la maintenance et l’entretien.
Veuillez noter ci-dessous les numéros de série de votre motocycle:
Numéro de cadre
Cachet du concessionaire
Numéro de moteur
Numéro de la clef
Toutes les indications sont données sans engagement de notre part. KTM-Sportmotorcycle AG se réserve en particulier le droit de
modifier les données techniques, les prix, les couleurs, les formes, les matériaux, les services, la conception, les équipements etc.
et cela sans préavis et sans avoir à en justifier; pareillement certains de ces aspects peuvent être abandonnés ou adaptés aux circonstances locales ; de même, enfin, la fabrication d'un modèle particulier peut être stoppée sans avis préalable. KTM décline
toute responsabilité en ce qui concerne les possibilités de livraison, les écarts par rapport aux illustrations et aux descriptions ainsi
que pour les fautes d'impression et les erreurs. Les modèles reproduits présentent parfois des équipements spéciaux qui ne font
pas partie de l'équipement de série.
© 2007, KTM-SPORTMOTORCYCLE AG, Mattighofen AUSTRIA. Tous droits réservés. Reproduction, même partielle, interdite sans
autorisation écrite de KTM-SPORTMOTORCYCLE AG, Mattighofen
Dans l'esprit de la norme internationale de qualité ISO 9001 KTM utilise des standards
qui permettent une qualité maximum du produit.
REMARQUES IMPORTANTES »
2
DOMAINE D'UTILISATION
Le modèle 990 Supermoto a été conçu et réalisé pour résister aux sollicitations ordinaires dans un usage routier habituel, mais pas
sur les pistes de compétition ni en dehors des chemins asphaltés.
MANUEL D'UTILISATION
Lire ce manuel avec attention et en entier avant de mettre la machine en service, même si cela prend du temps. C'est ainsi que
l'on apprendra comment se servir au mieux de la moto et comment éviter les blessures malencontreuses. De plus ce manuel contient
des informations importantes en ce qui concerne l'entretien. Il faut porter une attention spéciale aux passages caractérisés de la
manière suivante :
– Si l'on ne respecte pas ces indications, il peut s'ensuivre
un dommage corporel!
– Le non-respect de ces conseils peut entraîner une détérioration de la machine ou diminuer la sécurité.
Au moment de sa mise sous presse, ce manuel tenait compte des derniers perfectionnements. Il est toutefois possible que des petites différences apparaissent, dues au développement technique ultérieur des motos. Le manuel d'utilisation est une composante
de la machine et doit être remis au nouveau propriétaire en cas de revente de celle-ci.
ENTRETIEN
Pour éviter une usure prématurée et garantir un fonctionnement sans défaut il convient de respecter les préconisations en matière
d'utilisation, d'entretien et de révisions aussi bien en ce qui concerne le moteur que la partie-cycle. Tenir compte impérativement
des durées de rodage et de la périodicité des révisions et de l'entretien. Ce respect contribue notablement à l'augmentation de la
durée de vie de la moto.
L'utilisation de la machine dans des conditions extrêmes, par exemple en terrain boueux ou détrempé, peut entraîner une usure
anormale de certains éléments comme la transmission ou les freins. En conséquence il est alors possible que l'entretien ou le remplacement doive être effectué plus tôt que ce qui est prévu dans les tableaux d'entretien.
REMARQUES IMPORTANTES »
GARANTIE
Les révisions préconisées dans le „tableau de graissage et d'entretien“ doivent impérativement être effectuées dans un atelier KTM
agréé dont le personnel est spécialement formé. C'est là seulement qu'on trouvera des mécaniciens ayant suivi une formation spécifique pour la 990 Supermoto et disposant de l'outillage spécial nécessaire. Les révisions doivent être attestées dans le carnet
d'entretien, autrement la garantie ne saurait s'appliquer.
Pour les dommages et les dommages dérivés dus à des modifications et des transformations de la machine, la garantie légale ni la
garantie constructeur ne saurait être prise en compte.
LIQUIDES
Il faut employer les carburants, lubrifiants et liquides indiqués dans le manuel d'utilisation, ou bien des produits aux spécifications
de même nature
PIÈCES DÉTACHÉES, ACCESSOIRES
Pour des raisons de sécurité il convient de n'utiliser que des pièces détachées et des accessoires agréés par KTM. KTM ne supporte aucune responsabilité en ce qui concerne les autres produits et les dommages qui pourraient résulter de leur utilisation.
ENVIRONNEMENT
Feire de la moto est un sport merveilleux dont la pratique procure beaucoup de joies. Néanmoins il est potentiellement source de
problèmes d'environnement et de conflit avec les autres personnes. Un comportement responsable dans l'utilisation de la moto désamorce d'entrée problèmes et conflits. Afin de garantir la pérennité du sport moto il faut s'assurer que l'on reste dans le cadre légal,
faire preuve de respect envers l'environnement et tenir compte des droits des autres.
KTM vous souhaite beaucoup de plaisir au guidon de ses machines !
KTM SPORTMOTORCYCLE AG
5230 MATTIGHOFEN, AUTRICHE
3
SOMMAIRE »
CHER CLIENT, CHER AMI . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
REMARQUES IMPORTANTES . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
EMPLACEMENT DES NUMEROS DE SERIE . . . . . . . . .
Numéro de cadre, Plaque de constructeur . . . . . . . .
Type et numéro de moteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
ORGANES DE COMMANDE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Levier d’embrayage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Levier de frein . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Ordinateur de bord . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Touches de fonctionnement de l'ordinateur de bord .
Ecran de l'ordinateur de bord . . . . . . . . . . . . . . . . .
Affichage de la température du liquide
de refroidissement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Compte-tours . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Témoins . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Contacteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Blocage de la direction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Protéger le véhicule à l'issue de la perte
d'une clé de contact . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Commander ultérieurement une clé et la programmer
Commodo . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Bouton d'arrêt d'urgence, bouton de démarreur . . . .
Bouchon de réservoir . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Robinets d’essence . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Poignées de maintien . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Serrure de selle, dépose de la selle . . . . . . . . . . . . .
Outillage de bord . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Serrure de casque . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Selecteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Béquille latérale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
4
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.1
.2
.6
.6
.6
.7
.7
.7
.8
.8
.8
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.12
.12
.13
.14
.14
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.15
.15
.16
.17
.17
.17
.18
.18
.19
.19
.19
.20
Pédale de frein . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Repose-pied . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Réglage de la compression de la fourche . . . . . . . . .
Réglage de la détente de la fourche . . . . . . . . . . . . .
Précontrainte de la fourche . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Amortissement à la compression de l'amortisseur . . .
Amortissement à la détente de l'amortisseur . . . . . .
CONSEILS D' UTILISATION ET D' AVERTISSEMENT
POUR MISE EN MARCHE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Remarques concernant la mise en service . . . . . . . .
Rodage du moteur LC8 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Accessoires et chargement . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
CONSEILS D’UTILISATION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Vérifications avant chaque mise en service . . . . . . . .
Lancement du moteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Démarrage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Passage des vitesses, Conduite . . . . . . . . . . . . . . . .
Freinage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Arrêt et béquillage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Carburant, mettre de l’essence . . . . . . . . . . . . . . . .
PLAN DE GRAISSAGE ET D’ENTRETIEN . . . . . . . . . . .
TRAVAUX D’ENTRETIEN PARTIE-CYCLE ET MOTEUR .
Réglage de la fourche et de l’amortisseur . . . . . . . . .
Réglage de la compression de la fourche . . . . . . . . .
Réglage de la détente de la fourche . . . . . . . . . . . . .
Réglage de la précontrainte de la fourche . . . . . . . .
Reglage da la amortissement à la compression
de l'amortisseur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Réglage de l’amortisseur, amortissement à la détente
Purge de la fourche . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.20
.20
.21
.21
.21
.22
.22
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.23
.23
.23
.24
.25
.25
.27
.28
.28
.29
.30
.31
.32
.36
.37
.37
.38
.38
. . . . .39
. . . . .40
. . . . .40
SOMMAIRE »
Contrôle de la tension de la chaîne . . . . . . . . . . . . . .
Ajustment de la tension de la chaîne . . . . . . . . . . . . .
Entretien de la chaîne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Contrôle de l’usure de la chaîne . . . . . . . . . . . . . . . .
Indications fondamentales concernant
les freins à disque KTM . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Position de base de la poignée de frein . . . . . . . . . . .
Vérification du niveau de liquide de frein à l'avant . . .
Vérification des plaquettes de frein à l’avant . . . . . . .
Vérification du niveau de liquide de frein à l’arrière . .
Vérification des plaquettes de frein à l’arrière . . . . . . .
Dépose et pose de la roue avant . . . . . . . . . . . . . . . .
Dépose et pose de la roue arrière . . . . . . . . . . . . . . .
Pneus, pression . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Batterie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Charge de la batterie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Aide au démarrage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Fusible général . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Fusibles des différents éléments . . . . . . . . . . . . . . . .
Remplacement d'une ampoule de phare . . . . . . . . . .
Réglage de la portée du phare . . . . . . . . . . . . . . . . .
Remplacement d’une ampoule de clignotant . . . . . . .
Remplacement d'une ampoule de feu rouge ou de stop
Système de refroidissement . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Vérification du niveau de liquide de refroidissement
dans le vase d’expansion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Vérification du niveau de liquide de refroidissement
dans le radiateur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Purge du circuit de refroidissement . . . . . . . . . . . . . .
5
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.41
.41
.42
.42
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.43
.45
.45
.46
.47
.47
.48
.50
.52
.53
.54
.54
.55
.56
.57
.58
.58
.59
.60
. . . .62
. . . .62
. . . .63
Réglage de la position de base de la poignée d’embrayage
Contrôle du niveau d’huile de l’embrayage hydraulique . .
Huile moteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Contrôle du niveau d’huile . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Complément d'huile . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Vidange du moteur et changement du filtre à huile,
nettoyage des crépines . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
RECHERCHE DE PANNES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Code de clignotement Témoin FI . . . . . . . . . . . . . . . . .
Code de clignotement Témoin Blocage de la direction . .
NETTOYAGE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
CONSERVATION POUR L’USURE D’HIVER . . . . . . . . . . . .
REMISE EN SERVICE APRÈS STOCKAGE . . . . . . . . . . . . .
STOCKAGE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES – PARTIE-CYCLE . . . .
CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES – MOTEUR . . . . . . . . .
Huile moteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
INDEX ALPHABÉTIQUE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
.
.
.
.
.
.64
.64
.66
.66
.67
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.67
.70
.73
.75
.76
.77
.78
.78
.79
.83
.84
.85
EMPLACEMENT DES NUMEROS DE SERIE »
6
Numéro de cadre, Plaque de constructeur
Le numéro de cadre se situe à droite sur la colonne de direction. Notez ce numéro dans l'espace prévu à la première page.
La plaque de constructeur se trouve à côté du numéro de cadre.
Type et numéro de moteur
Le numéro et le type du moteur sont gravés à gauche sur le carter, sous le pignon de sortie
de boîte. Noter ces numéros sur la page 1.
ORGANES DE COMMANDE »
7
Levier d’embrayage
La poignée d’embrayage [1] est à gauche au guidon. La vis de réglage [A] permet de faire
varier la position de base (cf. Travaux d’entretien).
L’embrayage est à commande hydraulique et la garde se règle d’elle-même.
1
A
Levier de frein
La poignée de frein [3] se trouve à droite au guidon et commande le frein avant. La position de base de la poignée de frein connaît 5 réglages (cf. travaux d’entretien).
3
ORGANES DE COMMANDE »
8
Ordinateur de bord
L'ordinateur de bord comporte quatre domaines
Touches de fonctionnement: permettent de changer les modes d'affichage et les réglages
de base de l'écran.
Compte-tours:
indique le régime moteur.
Témoins:
donnent des informations complémentaires sur le fonctionnement de la moto.
Ecran:
indique la vitesse, la température du liquide de refroidissement,
l'heure, la température de l'air, le kilométrage parcouru (ODO),
tripmaster 1 (TRIP 1), tripmaster 2 (TRIP 2), kilométrage parcouru depuis que le témoin de réserve s'est allumé (TRIP F).
Touches de fonctionnement de l'ordinateur de bord
1
2
MODE [1]
Quand on appuie rapidement sur la touche MODE, l'écran passe au mode suivant d'affichage. Les affichages possibles sont : température extérieure, kilométrage parcouru (ODO),
tripmaster 1 (TRIP 1) et tripmaster 2 (TRIP 2).
La vitesse, la température du liquide de refroidissement et l'heure sont toujours affichées.
SET [2]
Quand on appuie sur la touche SET, le tripmaster 1 ou le tripmaster 2 sont remis à 0.
La 3ème touche n'a pas de fonction attribuée.
Ecran de l'ordinateur de bord
TEST
Quand on met le contact, tous les affichages se font durant une seconde comme test de
fonctionnement.
LENGTH
L'affichage change et durant une seconde apparaît le développement de la roue avant indiqué en millimètres. 1870 mm correspond à une roue de 17''.
Puis apparaît le mode d'affichage qui était actif quand on a coupé le contact.
ORGANES DE COMMANDE »
9
VITESSE [1]
La vitesse peut être affichée en kilomètre/heure (km/h) ou en mile/heure (mph).
1
CHANGEMENT DE L'AFFICHAGE DE LA VITESSE KM/H - PMH ou MPH - KM/H
Mettre le contact et, dans le mode d'affichage ODO, appuyer plus de 10 secondes sur la
touche MODE.
HEURE [2]
On reconnaît que l'on est en mode d'affichage de l'heure quand les deux points entre les
heures et les minutes clignotent. Il faut régler l'heure quand la batterie a été débranchée
ou que le fusible ACC1/CLOCK a grillé.
RÉGLAGE DE L'HEURE
Mettre le contact, passer au mode d'affichage ODO et appuyer en même temps plus d'une
seconde sur les touches MODE et SET. L'affichage de l'heure se met à clignoter.
Avec la touche MODE on règle les heures, avec la touche SET on règle les minutes.
Puis appuyer en même temps sur les touches MODE et SET.
2
TEMPÉRATURE DE L'AIR [3]
La température de l'air peut être affichée en degrés Celsius (°C) ou en degrés Fahrenheit
(°F).
CHANGEMENT DE L'AFFICHAGE DE LA TEMPÉRATURE DE L'AIR °C - °F et °F - °C
Mettre le contact et, dans le mode d'affichage température de l'air, appuyer plus de 10 secondes sur la touche MODE.
Pour passer à l'affichage suivant, appuyer sur la touche MODE.
3
ORGANES DE COMMANDE »
10
INDICATION DE GEL [1]
Quand la température de l'air descend en dessous de 3° C (37,5° F), le symbole de gel se
met à clignoter quel que soit le mode d'affichage.
1
ODO [2]
Indique la somme des kilomètres ou des miles parcourus.
Cette valeur reste en mémoire quand on débranche la batterie.
2
ORGANES DE COMMANDE »
11
TRIP 1 [1]
Le compteur kilométrique journalier 1 tourne toujours et compte jusqu'à 999,9. On peut
s'en servir pour mesurer la distance parcourue lors d'une sortie ou la distance entre deux
pleins d'essence.
REMISE À ZÉRO DE TRIP 1
Pour remettre à zéro le compteur kilométrique journalier 1, mettre le contact, passer sur le
mode d'affichage TRIP 1 et appuyer sur la touche MODE pendant plus de 2 secondes.
1
Pour passer à l'affichage suivant, appuyer sur la touche MODE.
TRIP 2 [2]
Le compteur kilométrique journalier 2 tourne toujours et compte jusqu'à 999,9. On peut
s'en servir comme de TRIP 1.
REMISE À ZÉRO DE TRIP 2
Pour remettre à zéro le compteur kilométrique journalier 2, mettre le contact, passer sur le
mode d'affichage TRIP 2 et appuyer sur la touche SET pendant plus de 2 secondes.
2
Pour passer à l'affichage suivant, appuyer sur la touche MODE.
TRIP F [3]
Quand le niveau d'essence atteint la réserve, l'affichage passe automatiquement sur TRIP
F et se met à compter (cela quel que soit le mode d'affichage précédent). En même temps
le témoin d'essence se met à clignoter. La réserve est suffisante pour au moins 30 kilomètres.
Quand on a fait le plein, il faut environ 3 minutes pour que le témoin d'essence s'éteigne,
que TRIP F revienne à zéro et que l'on revienne au mode d'affichage précédent.
3
NOTA BENE: Si l'on appuie 2 secondes sur la touche SET, le témoin d'essence s'éteint aussitôt.
ORGANES DE COMMANDE »
12
Affichage de la température du liquide de refroidissement
heiß / hot / caldo / chaud / caliente
normal
normally
normalemente
normalment
normalmente
1
kalt / cold / freddo / froid / frío
L'affichage de la température [1] sur l'écran se fait au moyen de 12 barres. Plus il y a de
barres qui s'allument, plus la température du liquide de refroidissement est élevée. Lorsque
la barre du haut (120°C) s'allume, toutes les barres se mettent à clignoter et le témoin rouge
[2] s'allume aussi.
Causes possibles de l'échauffement et de l'allumage du témoin rouge de température:
– forte charge du moteur alors que l'on roule doucement et que latempérature extérieure
est élevée,
– manque de liquide dans le circuit,
– le ventilateur sur le radiateur gauche ne fonctionne pas,
– mauvais usage de l'embrayage à vitesse réduite.
2
3
Compte-tours
Le compte-tours [3] indique le régime en nombre de tours moteur par minute. Monter au
maximum jusqu'à la zone orange à 9500 t/mn.
A 9600 t/mn le limiteur de régime entre en action. La puissance du moteur s’en trouve alors
très réduite.
ORGANES DE COMMANDE »
13
Témoins
Le témoin vert clignote au rythme des clignotants.
N.B.:
Lorsqu'un clignotant est hors service, le témoin clignote plus rapidement.
Le témoin vert est allumé quand la boîte de vitesses est au point mort.
Le témoin bleu est allumé quand le feu de route est allumé.
Le témoin rouge se met à clignoter quand le liquide de refroidissement atteint une température d'environ 120° celsius.
Le témoin orange s'allume lorsque le carburant atteint le niveau de la réserve. Dans le même temps l'écran passe au mode TRIP F
(cf. TRIP F).
Le témoin rouge s'allume quand le contact est mis et que le moteur ne tourne pas. Quand le moteur est lancé, le témoin s'éteint
dès que la pression d'huile est suffisante.
Le témoin orange (fuel injection) s'allume pour un court instant quand on met le contact. Il s'éteint dès que la pression est suffisante.
Quand le témoin s'allume alors qu'on roule, c'est qu'il y a un dysfonctionnement au niveau de l'injection. Le code de clignotement
permet d'identifier le défaut (voir Recherche de pannes).
Le témoin rouge s'allume lorsque la tension dans le circuit électrique tombe en dessous de 10 volts. Il faut aussitôt consulter un
atelier KTM, qui vérifiera le circuit.
Le témoin rouge s'allume brièvement à activation de l'allumage et indique le déblocage de la direction. A désactivation de l'allumage, après un délai d'attente d'une minute, ce témoin se met à clignoter toutes les 15 secondes, indiquant ainsi l'activation du
blocage de la direction. Un clignotement rapide de ce témoin signale qu'une erreur a été détectée au niveau du blocage de la direction. Un code de clignotement permet d'identifier l'erreur (voir Recherche de pannes).
ORGANES DE COMMANDE »
14
Contacteur
Le contacteur à clef présente 3 positions:
Allumage coupé (Le moteur ne peut être démarré).
Allumage mis, lumière mise (Le moteur peut être démarré).
Allumage coupé. Direction bloquée.
Pour mettre en position , appuyer sur la clef lorsqu'elle est en position
don vers la gauche et tourner la clef vers la gauche.
Dans les positions
et
la clé peut être retirée.
, tourner le gui-
REMARQUE :
Seules les clés de contact noires (clé principale ou double de clé) doivent être utilisées. La
clé "maîtresse" orange ne permet pas de démarrer le véhicule, elle sert uniquement à programmer le blocage de direction. Toujours conserver la clé "maîtresse" orange et la carte
"Keycode" à un endroit sûr !
Blocage de la direction
1
Le blocage de la direction empêche toute utilisation du véhicule par des personnes non autorisées. A désactivation de l'allumage et à l'issue du retrait de la clé de contact, le témoin
rouge [1] se met à clignoter, après une minute d'attente, toutes les 15 secondes et signale
ainsi l'activation du blocage de la direction . Le système de démarrage, l'alimentation en
carburant et l'allumage sont maintenant verrouillés.
ORGANES DE COMMANDE »
15
Protéger le véhicule à l'issue de la perte d'une clé de contact
Une clé perdue peu être rendue inutilisable sur ce véhicule.
PERTE DE LA CLÉ PRINCIPALE, DOUBLE DE CLÉ DISPONIBLE
– Activer l'allumage à l'aide de la clé "maîtresse" orange [2]. Le témoin rouge [1] s'allume.
Désactiver l'allumage.
– Activer l'allumage à l'aide du double de clé noir [3]. Le témoin rouge [1] s'éteint pendant une demie seconde puis se rallume. Désactiver l'allumage.
– Activer à nouveau l'allumage à l'aide de la clé "maîtresse" orange [2]. Le témoin rouge
[1] s'éteint pendant 3 secondes, puis se met à clignoter en fonction du nombre de clés
utilisables, clé "maîtresse" incluse, à savoir deux fois dans ce cas. Désactiver l'allumage.
1
La clé perdue est maintenant inutilisable. Le double de clé continue de fonctionner.
2
3
PERTE DES DEUX CLÉS
– Activer l'allumage à l'aide de la clé "maîtresse" orange [2]. Le témoin rouge [1] s'allume.
Désactiver l'allumage.
– Activer de nouveau l'allumage à l'aide de la clé "maîtresse" orange [2] puis le désactiver.
Maintenant, toutes les clés de ce véhicule sont inutilisables.
Commander ultérieurement une clé et la programmer
4
Toute clé devant être utilisée sur le véhicule doit être programmée auparavant, afin de pouvoir fonctionner.
– Commander ultérieurement une clé. Le numéro de la clé [4] figure sur la carte "Keycode".
– Activer l'allumage à l'aide de la clé "maîtresse" orange [2]. Le témoin rouge [1] s'allume.
Désactiver l'allumage.
– Activer l'allumage à l'aide de la clé noire [3]. Le témoin rouge [1] s'éteint pendant une
demie seconde puis il se rallume. Désactiver l'allumage.
– Répéter cette opération avec toutes les autres clés.
– Activer à nouveau l'allumage à l'aide de la clé "maîtresse" orange [2]. Le témoin rouge
[1] s'éteint pendant 3 secondes, puis se met à clignoter en fonction du nombre de clés
utilisables, clé "maîtresse" incluse. Désactiver l'allumage.
REMARQUE :
4 clés peuvent être programmées au total par véhicule.
ORGANES DE COMMANDE »
2
16
Commodo
L'inverseur [1] permet de passer de code en phare et inversement.
Feu de route (phare)
Feu de croisement (code)
1
Le bouton [2] est l'appel de phare.
Le bouton de clignotants [3] revient lui-même en position médiane. Pour couper le
clignotant, il faut appuyer sur le bouton.
1
Le bouton [4] actionne le klaxon.
3
4
ORGANES DE COMMANDE »
17
Bouton d'arrêt d'urgence, bouton de démarreur
Le bouton d'arrêt d'urgence [1] est conçu pour des situations d'urgence et ne doit pas être
utilisé communément pour arrêter le moteur.
En position
le moteur est prêt à tourner (les circuits d'allumage et du démarreur sont
fermés).
En position
le moteur ne peut pas démarrer (les circuits d'allumage et du démarreur sont
interrompus).
1
Le bouton [2] permet d'actionner le démarreur.
2
Bouchon de réservoir
Le bouchon [3] peut être fermé à clef. Il est pourvu d'une mise à l'air.
Pour ouvrir, enfoncer la clef, la tourner de 90° vers la gauche et soulever le bouchon.
Pour fermer, remettre le bouchon, tourner la clef de 90° vers la droite et la retirer.
3
Robinets d’essence
Les deux robinets [4] doivent toujours être ouverts quand on utilise la moto. Un tuyau intermédiaire permet d’équilibrer les niveaux dans le réservoir.
Il est nécessaire de fermer les robinets uniquement quand on démonte le réservoir.
4
4
ORGANES DE COMMANDE »
18
Poignées de maintien
1
Les poignées [1] permettent de manœuvrer la moto à l'arrêt. En circulation, le passager peut
s'y tenir.
1
Serrure de selle, dépose de la selle
La serrure de selle [3] se ferme avec la clef de contact.
Pour déposer la selle, introduire la clef de contact et tourner de 45° dans le sens contraire
de celui des aiguilles d'une montre. Lever la selle à l'arrière, tirer vers l'arrière et la retirer
vers le haut.
3
6
4
5
Pour mettre la selle en place, l'accrocher par les deux vis à tête bombée [4], puis baisser
l'arrière en poussant simultanément vers l'avant. Les deux pattes [5] doivent s’accrocher sur
le cadre. Enfiler le doigt de la serrure [6] dans le logement et appuyer sur l’arrière de la selle
jusqu’à ce qu’on entende que le doigt a pris sa place.
Vérifier si la selle tient bien.
Si la selle est mal montée, elle peut glisser alors qu’on roule, ce qui peut faire perdre le
contrôle de la moto.
ORGANES DE COMMANDE »
19
Outillage de bord
L'outillage de bord [1] se trouve dans la boîte sous la selle.
1
Serrure de casque
2
3
Le câble en acier [2] se trouvant dans la trousse d'outillage de bord permet d'accrocher un
casque.
Pour ce faire, déposer la selle, passer le câble dans le casque, accrocher les deux bouts du
câble au crochet [3] et remonter la selle.
La serrure de casque est prévue pour accrocher un casque quand la moto est garée. Ne
jamais rien laisser accroché au câble, casque ou autre, quand on roule. On pourrait alors
perdre le contrôle de la machine.
Selecteur
2,3,4,5,6
N
1
Le sélecteur se trouve à gauche sur le moteur. L’illustration montre la position des différentes vitesses. La position neutre, c’est-à-dire le point mort, se situe entre la 1ère et la 2ème
vitesse.
ORGANES DE COMMANDE »
20
Béquille latérale
Avec le pied déplier la béquille latérale [1] vers l'avant jusqu'en butée et porter le poids de
la moto sur elle. Veiller à ce que le sol soit dur et à ce que la moto ne puisse bouger. La
béquille latérale est équipée d'un système de sécurité anti-démarrage. Respecter les consignes de démarrage.
1
Pédale de frein
La pédale de frein principal [2] se trouve devant le repose-pied droit. La position de base
peut être adaptée à votre position d’assise (Cf. travaux de maintenance).
2
Repose-pied
Les repose-pied passager [3] sont repliables.
ORGANES DE COMMANDE »
21
Réglage de la compression de la fourche
1
Sur la fourche on peut régler la valeur de l’amortissement à l’enfoncement (à la compression). On peut ainsi adapter l’amortissement de la fourche à son style de conduite et à la
charge de la machine.
Les vis de réglage [1] se trouvent au bas de la fourche.
Une description plus détaillée se trouve au chapitre „Réglage de la fourche et de
l’amortisseur“.
Réglage de la détente de la fourche
2
Sur la fourche on peut aussi régler la valeur de l’amortissement quand la fourche remonte
(amortissement à la détente). On peut ainsi également adapter l’amortissement de la fourche à son style de conduite et à la charge de la machine.
Les vis de réglage [2] se situent tout en haut des bras. Une description plus détaillée se
trouve au chapitre „Réglage de la fourche et de l’amortisseur“.
Précontrainte de la fourche
3
On peut modifier la précontrainte de la fourche au moyen des vis de réglage [3]. Utiliser
pour cela une clef plate de 24.
Des précisions supplémentaires se trouvent au chapitre „Réglage de la fourche et de
l’amortisseur“.
ORGANES DE COMMANDE »
22
Amortissement à la compression de l'amortisseur
On peut régler le degré d’amortissement de l’amortisseur quand il s’enfonce (amortissement
à la compression). Cela permet d’adapter les réactions de l’amortisseur à son style de
conduite et à la charge de la moto.
Le degré d’amortissement peut se régler pour petite et grande vitesse (Dual Compression
Control). Par là il faut entendre la vitesse avec laquelle l’amortisseur travaille et non pas la
vitesse à laquelle roule la moto.
La vis de réglage [1] petite vitesse se tourne avec un tournevis.
La vis de réglage [2] grande vitesse se tourne avec une clef à pipe de 17.
Des précisions supplémentaires se trouvent au chapitre „Réglage de la fourche et de
l’amortisseur“.
1
2
Amortissement à la détente de l'amortisseur
3
Sur l’amortisseur on peut également régler le degré d’amortissement lorsque l’amortisseur
s’étire (amortissement à la détente). Cela permet d’adapter les réactions de l’amortisseur à
son style de conduite et à la charge de la moto.
La vis de réglage [3] se trouve au bas de l’amortisseur.
Des précisions supplémentaires se trouvent au chapitre „Réglage de la fourche et de
l’amortisseur“.
CONSEILS D' UTILISATION ET D' AVERTISSEMENT POUR MISE EN MARCHE »
Remarques concernant la mise
en service
– S'assurer que les travaux de „Révision lors
de la remise du véhicule“ ont bien été
effectués par l'agent KTM. Celui-ci, lors
de la remise du véhicule, doit remettre
également le CERTIFICAT DE REMISE du
véhicule et le CARNET D'ENTRETIEN.
– Lire attentivement tout le manuel d’utilisation avant la mise en service de la
machine.
– Porter sur la page 1 les numéros de cadre,
de moteur et de clef.
– Se familiariser avec les commandes.
– Régler la poignée de frein et la pédale de
frein de manière à ce que la position soit
naturelle pour le pilote.
– La moto est équipée d'un pot à catalyse.
L’essence au plomb détruit l’élément
catalytique. N’employer que de l’essence
sans plomb.
– Sur un parking vide s’habituer aux réactions de la machine avant d’entreprendre
un grand trajet. Rouler également très lentement et debout sur les repose-pieds
afin de bien sentir la machine.
– Toujours tenir le guidon à deux mains et
laisser les pieds sur les repose-pieds.
– Ne pas laisser le pied sur le frein, sinon
les plaquettes lèchent constamment le disque et chauffent.
– Ne pas modifier la machine et toujours
utiliser des pièces détachées KTM d’origine. Des pièces d’une autre provenance
peuvent diminuer la sécurité de la moto.
– Les pneus neufs sont glissants. Au début
il faut être prudent et, en prenant des
angles différents, leur donner une surface
rugueuse. C'est seulement si l'on procède de la sorte qu'ils accrocheront parfaitement.
– Une moto réagit de manière sensible à
une modification de la répartition des
charges. Consulter le chapitre
„Accessoires et chargement“ quand on
emporte des bagages.
– Respecter les prescriptions de rodage.
Rodage du moteur LC8
Quelle que soit la finesse de l’usinage, des
pièces qui ont glissé un certain temps l’une
sur l’autre ont un plus bel état de surface.
Tout moteur doit donc être rodé. C’est pourquoi il ne faut pas le pousser au maximum
durant les premiers 1000 km. Il faut alors
au contraire lui demander des efforts limités et changeants. Le régime ne doit pas
dépasser un maximum de 6500 t/mn. C’est
seulement après cette période que l’on pourra
monter le régime à la zone orange (9500
t/mn). Dès régimes plus élevés ainsi que des
régimes élevés à froid raccourcissent la durée
de vie du moteur.
– Il faut toujours revêtir un équipement
adéquat. Un pilote sérieux porte toujours
un casque, des bottes, des gants et un
blouson, que ce soit pour une étape d’une
23
journée ou pour un simple petit tour. Les
vêtements doivent être de couleur vive,
afin que l’on soit vu suffisamment tôt
par les autres usagers de la route. Il est
évident que le passager doit aussi avoir
un bon équipement.
– Ne pas rouler après avoir consommé de
l’alcool.
– Chaque fois que l’on prend la moto il
faut rouler modérément sur les premiers
kilomètres, jusqu’à ce que les pneus aient
atteint leur température de fonctionnement. C’est après seulement qu’ils ont leur
pleine adhérence.
– Les roues avant et arrière doivent être
chaussées de pneus présentant des dessins de même nature.
CONSEILS D' UTILISATION ET D' AVERTISSEMENT POUR MISE EN MARCHE »
– Les pneus neufs ont une surface glissante et ne tiennent pas bien. Durant les
200 premiers kilomètres il faut rouler
avec précaution et prendre des angles
différents de manière à rendre toute la
surface rugueuse. C’est seulement après
que le pneu accrochera normalement.
– Les pneus doivent être prévus pour une
vitesse supérieure à 240 km/h (symbole
ZR) et homologués par KTM.
– Il ne faut en aucun cas monter des jantes d’un diamètre ou d’une largeur non
d’origine. La tenue de route ne serait plus
garantie.
– Respectez le code de la route, roulez de
manière défensive pour prévoir les dangers suffisamment tôt.
– Plus on va vite, plus la moto réagit au vent
latéral ainsi qu'aux changements de revêtement de la chaussée. A haute vitesse
on peut facilement perdre le contrôle de
la machine.
– Adaptez votre vitesse aux circonstances
et à vos possibilités.
– Roulez prudemment sur les routes ou sur
un terrain que vous ne connaissez pas.
– Remplacer la visière de casque ou les
écrans de lunettes dès que le besoin s’en
fait sentir. En effet, une visière ou un écran
rayé font que l’on est aveuglé par les phares ou le soleil.
– Il est permis d'emmener un passager uniquement si les repose-pied passager sont
montés.
– Ne pas abandonner la machine tant que
le moteur tourne.
Accessoires et chargement
Les accessoires et le chargement peuvent
influencer très négativement la tenue de
route d’une moto. C’est pourquoi il faut tenir
particulièrement compte des indications ciaprès.
– Ne jamais rouler à plus de 130 km/h
après avoir monté des accessoires. Ceuxci peuvent rendre la tenue de route mauvaise, en particulier à vitesse élevée.
– Ne jamais rouler à plus de 130 km/h
quand la moto est équipée de valises ou
chargée de bagages. A vitesse élevée la
tenue de route en est influencée et la moto
pourrait devenir incontrôlable.
– Quand des valises ont été montées, il ne
faut pas dépasser la charge maximale
autorisée par le constructeur.
– Fixer les bagages le plus près possible du
centre de la machine et répartir le poids
de manière à charger parallèlement la
roue avant et la roue arrière, le côté droit
et le côté gauche.
– Les bagages doivent être fixés correctement et fermement. S’ils bougent ils
influencent très négativement la tenue de
route.
– Une charge élevée modifie la tenue de
route et allonge beaucoup les distances
24
de freinage. Adapter la vitesse en conséquence.
– Ne pas dépasser le poids total roulant autorisé ainsi que la répartition avant/arrière.
Le poids total roulant comprend:
– le poids de la moto en ordre de marche avec les pleins
– Le poids des bagages
– le poids du pilote et du passager avec
leur équipement, dont le casque en
particulier.
CONSEILS D’UTILISATION »
25
Vérifications avant chaque mise en service
Utiliser la moto seulement en parfait état mécanique. Dans un souci de sécurité, il faudrait
prendre pour habitude d’effectuer les vérifications suivantes avant chaque mise en service.
1 CARBURANT
Vérifier le niveau de carburant dans les réservoirs.
2 CHAÎNE
Vérifier l'état et la tension de la chaîne
Une chaîne détendue peut sauter et une chaîne fort usée peut casser. Dans les deux cas
d'autres parties de la moto peuvent être endommagées et l'on peut facilement perdre le
contrôle de la machine. Si la chaîne est trop tendue ou n'est pas graissée, il se produit
une usure anormale de la chaîne, du pignon et de la couronne.
3 PNEUS
Vérifier l’état des pneus. S’ils présentent une entaille ou une hernie, les remplacer. La
profondeur du dessin doit être conforme aux règlements administratifs. Vérifier la pression. Une usure trop importante ou une pression incorrecte affecte la tenue de route.
4 FREINS
Vérifier si les freins fonctionnent et contrôler le niveau de liquide de frein dans les bocaux.
Les bocaux ont des dimensions telles que même lorsque les plaquettes sont usées, il
n’est pas nécessaire de rajouter de liquide. Si le niveau descend au dessous du minimum, c’est qu’il y a une fuite ou qu’il n’y a plus de garniture sur les plaquettes. Faire
vérifier alors le système de freinage dans un atelier KTM, car une panne se dessine.
Il faut également vérifier l’état des durites et l’épaisseur des plaquettes.
Vérifier la course à vide de la poignée et de la pédale de frein.
CONSEILS D’UTILISATION »
26
5 CÂBLES
Vérifier le réglage des câbles de gaz et contrôler qu'ils coulissent bien.
6 LIQUIDE DE REFROIDISSEMENT
Vérifier le niveau lorsque le moteur est froid.
7 EQUIPEMENT ÉLECTRIQUE
Faire démarrer le moteur et vérifier le fonctionnement du phare, du feu rouge, du feu
stop, des clignotants, des témoins, du klaxon et du bouton d'arrêt d'urgence.
8 VÉRIFIER LE NIVEAU D’HUILE
Un niveau trop bas conduit à une usure prématurée et par suite à la casse.
9 BAGAGES, CHARGEMENT
Ne jamais dépasser le poids total en charge autorisé (400 kg) ainsi que la répartition
des charges sur les roues. Le poids total en charge autorisé est composé de :
– La moto avec les pleins (205 kg)
– Bagages et accessoires
– Pilote et passager tout équipés
Adapter la pression des pneus, la précontrainte et l’amortissement de la fourche et de
l’amortisseur au poids total.
S'assurer avant de démarrer que les bagages sont correctement fixés.
10 RÉTROVISEURS
S’asseoir sur la moto et vérifier le réglage des rétroviseurs.
CONSEILS D’UTILISATION »
27
Lancement du moteur
1 Mettre le bouton d’arrêt d’urgence [1] sur la bonne position.
2 Mettre le contact (Clef [2] en position ).
REMARQUE: Quand on met le contact, on entend la pompe à essence pendant environ
2 secondes. Pendant ce délai les témoins FI et blocage de la direction sont également
allumés et un démarrage du véhicule n'est pas possible.
3 Mettre la boîte au point mort (Le témoin vert N [3] doit être allumé).
4 Ne pas donner de gaz et appuyer sur le bouton de démarreur [5].
REMARQUE: Quand on donne les gaz au moment où on lance le moteur, il se produit
un bruit métallique assez fort. La cause en est le limiteur de couple. Celui-ci protège les
éléments du système de démarrage contre toute détérioration.
5 Dès que le moteur tourne le témoin de pression d’huile [4] doit s’éteindre.
6 Enlever le poids de la béquille latérale et la replier jusqu'en butée.
1
3
– Ne pas faire démarrer le moteur et ne pas le laisser tourner dans un local clos. En effet,
les gaz d’échappement sont nocifs et peuvent amener une perte de connaissance pouvant conduire à la mort. Toujours prévoir une ventilation suffisante.
– Ne jamais utiliser la moto quand la batterie est déchargée ou sans la batterie. En effet,
dans les deux cas des composants et des éléments électroniques de sécurité peuvent se
trouver endommagés, si bien que la machine ne peut plus être utilisée de manière sûre
dans la circulation.
4
2
5
– Si l'on donne des gaz au moment où on lance le moteur, la gestion moteur coupe l'injection. Le moteur ne peut donc alors pas démarrer. Ne pas donner de gaz au démarrage !
– Si le témoin de pression d’huile ne s’éteint pas dès que le moteur tourne, il faut immédiatement couper le moteur. Si on ne le fait pas, il se produit très rapidement une casse
moteur. Vérifier le niveau d’huile, consulter si nécessaire un atelier KTM.
– Actionner le démarreur pendant 5 secondes au maximum. Attendre au moins 5 secondes avant de recommencer.
– Ne pas faire prendre de tours au moteur froid. Il peut se produire un serrage, car le piston chauffe plus vite et donc se dilate plus rapidement que le cylindre, qui est refroidi
par eau. Toujours laisser chauffer un peu le moteur.
CONSEILS D’UTILISATION »
SI LE MOTEUR N’EST PAS ENTRAÎNÉ
QUAND ON APPUIE SUR LE BOUTON DE
DÉMARREUR, ON:
Vérifiera
– si l'on a donné des gaz au démarrage
– si la boîte est au point mort
– si le bouton d’arrêt d’urgence n’ouvre pas
le circuit
– si l’allumage est mis
– si le témoin Blocage de la direction clignote
– si oui, voir le tableau des codes de clignotement
– si le phare s’allume
– si non, c’est que la batterie est déchargée
– si oui, effectuer la „recherche de panne“
comme cela est décrit dans ce manuel
ou consulter un atelier KTM.
SI LE MOTEUR EST ENTRAÎNÉ QUAND ON
APPUIE SUR LE BOUTON DE DÉMARREUR
MAIS NE VEUT PAS DÉMARRER, ON:
Vérifiera
– si l'on a donné des gaz au démarrage
– si le témoin FI est allumé
– si oui, voir le tableau des codes de clignotement
– s’il y a suffisamment d’essence dans le
réservoir
– si non, mettre de l’essence
– si oui, effectuer la „recherche de panne“
comme cela est décrit dans ce manuel
ou consulter un atelier KTM.
REMARQUE:
Cette moto est équipée d’un système de
sécurité pour le démarrage. Le moteur peut
démarrer seulement quand la boîte de vitesses est au point mort ou que l’on tire sur la
poignée d’embrayage. Quand la béquille latérale est déployée, le moteur démarre seulement quand la boîte de vitesses est au point
mort ou que l’on tire sur la poignée d’embrayage. Si la béquille n’est pas rentrée, que
l’on engage une vitesse et que l’on relâche
l’embrayage, le moteur se coupe.
Démarrage
Tirer sur la poignée d’embrayage et passer la
première. Relâcher lentement la poignée
d'embrayage tout en donnant les gaz avec précaution.
Quand on roule, ne jamais rien laisser accroché au câble de la serrure de casque, que ce
soit un casque ou autre chose. On pourrait
alors perdre le contrôle de la machine.
Passage des vitesses, Conduite
Le premier rapport sert au démarrage ainsi
que dans une forte pente. Lorsque les circonstances le permettent (circulation, pente)
on passe le rapport supérieur. Pour cela on
coupe les gaz tout en tirant sur la poignée
d’embrayage, on passe la vitesse, on relâche
l’embrayage et l’on redonne les gaz avec précaution. Dans les virages il faudrait éviter de
passer les vitesses et il faut donner les gaz
avec précaution. Si le starter est mis, il faut
l’enlever dès que le moteur est chaud.
Ne jamais donner plus de gaz que le permettent l’état de la route et le temps. Dans les
28
virages surtout il faut accélérer prudemment.
En ouvrant brutalement on peut perdre le
contrôle de la machine, d’autre part cela fait
augmenter la consommation.
Pour descendre un rapport, freiner éventuellement tout en coupant les gaz. Tirer sur la
poignée d’embrayage et engager le rapport
inférieur. Relâcher doucement l’embrayage
et redonner les gaz, ou descendre un nouveau rapport. Si le moteur a calé à un carrefour par exemple, simplement débrayer et
actionner le démarreur. Il n’est pas nécessaire de repasser au point mort.
Si le témoin FI s'allume alors qu'on roule, il
faut s'arrêter immédiatement. Dès que l'on
met la boîte au point mort, le témoin se met
à clignoter. Le rythme de clignotement permet de déterminer un nombre à deux chiffres, un code de clignotement.
Exemple :
Code 34 : FI clignote 3fois lentement et 4
fois rapidement, puis pause.
Code 06 : FI clignote 6 fois rapidement, puis
pause.
Ce code de clignotement permet de déterminer de quel composant provient le dysfonctionnement (voir paragraphe Recherche de
panne). Ainsi on peut localiser la panne en
l'absence d'un boîtier diagnostic.
– Eviter de couper ou d'accélérer brutalement en courbe ou sur une surface mouillée ou glissante. En effet on peut alors
facilement perdre le contrôle de la
machine.
CONSEILS D’UTILISATION »
– Ne jamais mettre le contacteur à clef sur
la position
ou
alors qu'on roule.
– Ne pas essayer de modifier le réglage de
l'ordinateur pendant qu'on roule.
L'attention est alors détournée de la circulation et l'on peut perdre le contrôle de
la machine.
– Quand le symbole de gel * se met à clignoter, il est vraisemblable qu'il y ait du
verglas. Il faut alors adapter sa conduite
aux circonstances.
– Quand on roule, le passager doit se tenir
au pilote ou à la sangle de maintien de
la selle. Il doit avoir ses pieds sur les
repose-pied.
– Vérifier régulièrement la fixation des bagages et des valises.
– Après une chute, il faut inspecter la
machine comme avant toute utilisation.
– Il faut toujours remplacer un guidon tordu.
Il ne faut jamais le redresser car il perd
alors de sa solidité.
– Un régime élevé quand le moteur est froid
nuit à la longévité de ce dernier. Il est préférable d’effectuer quelques kilomètres à
régime moyen avant d’ouvrir en grand.
Le moteur a atteint sa température de
fonctionnement lorsque le 4ème trait de
la jauge de température s’allume.
– Si le témoin rouge de pression d’huile s’allume alors qu’on roule, c’est que la pression est insuffisante pour lubrifier correc-
–
–
–
–
tement le moteur. Arrêter immédiatement
et couper le moteur. Si l’on continue malgré tout, il se produit très rapidement
une casse moteur. Vérifier le niveau
d’huile, consulter si nécessaire un atelier KTM.
Ne jamais descendre une vitesse à plein
régime. Il se produirait un surrégime qui
pourrait endommager le moteur. D’autre
part, le blocage de la roue arrière pourrait facilement faire perdre le contrôle de
la machine.
Ne jamais faire démarrer la moto sans filtre à air car la saleté rentre alors dans le
moteur et provoque une usure prématurée.
Si un manque de puissance se fait sentir alors qu’on roule et cela parce qu’un
cylindre a des ratés d’allumage ou même
ne donne plus du tout, il faut s’arrêter aussitôt. En effet, si du mélange air-essence
passe dans le pot à catalyse et s’y allume,
la chaleur dégagée détruit le pot ainsi que
les pièces qui l’entourent.
Le témoin rouge du circuit de refroidissement s'allume quand le liquide a atteint
120° celsius. Les causes de la montée en
température peuvent être les suivantes:
– on roule doucement en demandant un
effort au moteur alors que la température de l’air est élevée
– manque de liquide de refroidissement
dans le système
– le ventilateur sur le radiateur ne fonctionne pas
– mauvaise utilisation de l’embrayage
pour rouler doucement
29
Laisser refroidir le moteur et pendant ce
temps vérifier s'il y a une fuite de liquide
de refroidissement. Vérifier le niveau de
liquide dans le radiateur et pas seulement
dans le vase d'expansion. ATTENTION
DE NE PAS S’ÉBOUILLANTER! On peut
repartir seulement s’il y a assez de liquide
de refroidissement dans le système.
– Si des bruits non fonctionnels apparaissent quand on roule, il faut s’arrêter tout
de suite, couper le moteur et prendre
contact avec un atelier KTM.
Freinage
Couper les gaz et freiner en même temps de
l’avant et de l’arrière. Freiner avec une précaution particulière quand il y a du sable, que
le sol est gras ou mouillé. Toujours bien doser,
car des roues qui bloquent déstabilisent la
moto et conduisent à la chute. Descendre les
vitesses en fonction du ralentissement. S'il
faut freiner, c'est avant le virage et pas dans
le virage.
Dans les grandes descentes, utiliser le frein
moteur. Descendre une à deux vitesses en prenant garde toutefois de ne pas effectuer de
surrégime. Ainsi on aura moins à freiner et
les freins ne chaufferont pas.
– Lorsqu'il pleut ou que l'on a nettoyé la
moto il peut se faire qu'il y ait un temps
de réponse au freinage parce que les disques sont mouillés. Il faut que les disques commencent par sécher.
CONSEILS D’UTILISATION »
– Quand on roule sur une chaussée qui a
été salée en hiver ou qui est sale il se peut
qu'il y ait aussi un temps de réponse au
freinage. Là il faut que les disques commencent par se nettoyer.
– Tenir compte que les distances de freinage s’allongent quand on transporte
un passager ou des bagages.
– Lors du freinage, le disque, les plaquettes,
la pince et le liquide s’échauffent. Plus ils
chauffent, moins le freinage est bon. Dans
les cas extrêmes, le freinage devient nul.
30
– Si la résistance au levier de frein à main
ou à la pédale de frein est „spongieuse“,
ceci signifie que le système de freinage
n’est pas en ordre. Faites-le vérifier dans
un garage KTM avant de rouler avec votre
moto.
Arrêt et béquillage
Ralentir la moto et metter la boîte de vitesses au point mort. Pour arrêter le moteur, couper
le contact. Mettre la moto sur un sol stable. Mettre l’antivol. Avec le pied déplier la béquille
latérale vers l'avant jusqu'en butée et porter le poids de la moto sur elle. Veiller à ce que le
sol soit stable. Mettre l'antivol.
– Toujours garer la moto sur un sol plan et dur.
– Ne pas abandonner la machine tant que le moteur tourne.
– Les dégagements de chaleur peuvent être intenses tant au niveau du moteur, que de
l’échappement, que du radiateur, que des disques de frein, que des amortisseurs. On
fera donc attention avant d’y toucher et on garera la machine de manière à éviter tout
contact fortuit.
– Ne jamais garer la moto là où se trouveraient des herbes sèches ou des matériaux facilement inflammables.
– Il convient de toujours retirer la clef de contact quand on gare la moto, afin de prévenir
une utilisation abusive.
– Quand on s'assied sur la moto en faisant porter le poids supplémentaire sur la béquille,
celle-ci, ou bien le carter, peut s'abîmer. La moto peut également tomber.
CONSEILS D’UTILISATION »
31
Carburant, mettre de l’essence
50 mm
Telle qu’elle est livrée, la LC8 consomme du super non d’un indice d’octane au moins égal
à 95.
Quand on a fait le plein, il faut environ 3 minutes pour que le témoin s'éteigne, que TRIP
F passe à 0 et que l'on repasse dans le mode d'affichage précédent.
NOTA BENE:
En appuyant sur la touche SET 2 on éteint aussitôt le témoin.
Cette moto est équipée d'un pot à catalyse que l'utilisation d'essence plombée détruit. C'est
pourquoi il faut utiliser uniquement de l'essence sans plomb.
Le carburant augmente de volume avec la température. Ne pas remplir le réservoir à ras
bord (Cf. Figure).
L’essence s’enflamme facilement et elle est nocive. La plus grande prudence est recommandée. Ne pas faire le plein à proximité d’une flamme ou d’une cigarette. Toujours arrêter le
moteur. Faire attention à ne pas renverser d’essence sur l’échappement ou le moteur tant
que la machine est chaude. Essuyer aussitôt les éclaboussures. En cas d’ingestion ou d’éclaboussure dans les yeux, il faut consulter aussitôt un médecin.
PLAN DE GRAISSAGE ET D’ENTRETIEN »
MOTEUR
990 SUPERMOTO 2008
Une moto propre fait économiser temps et argent!
32
1ère révision
après
1000 km
Tous les
7500 km
ou
1 fois par an
Vidanger, changer filtre
z
z
z
Nettoyer les crépines moteur et réservoir d’huile
z
z
z
Nettoyer les aimants des bouchons de vidange moteur et réservoir d’huile
z
z
z
Vérifier état et position des durites d'huile
z
z
z
z
Remplacer les bougies
Vérifier jeu aux soupapes, régler
z
Vérifier fixations moteur
z
z
z
z
Vérifier le serrage de toutes les vis moteur accessibles
z
z
z
z
Vérifier les disques d’embrayage
z
INJECTION
Vérifier le plateau à rampes de l’embrayage
ACCESSOIRES
Tous les
15 000 km
ou
tous les 2 ans
Nettoyer la buse servant pour le graissage de l'embrayage
z
Vérifier l'état et l'étanchéité des manchons
z
Contrôler la mémoire des dysfonctionnements avec le boîtier diagnostic KTM
z
z
z
z
z
z
z
z
z
Remplacer le joint torique du raccord de durite d'essence et vérifier l'étanchéité
z
z
z
Vérifier l'état et la position du faisceau
du corps papillonné
z
Vérifier étanchéité circuit de refroidissement, antigel
z
z
z
Vérifier fonctionnement du ventilateur
z
z
z
Vérifier l'étanchéité et la fixation de l'échappement, contrôler si les colliers
sont bien serrés
z
z
z
Vérifier avec le boîtier diagnostic KTM les contacteurs de point mort,
embrayage, 2ème/3ème et de béquille latérale
Vérifier que les durites d'essence, les tuyaux des capteurs de dépression et les tuyaux
du système d'air secondaire sont positionnés correctement et ne sont pas abîmés.
z
z
z
PLAN DE GRAISSAGE ET D’ENTRETIEN »
990 SUPERMOTO 2008
Une moto propre fait économiser temps et argent!
33
1ère révision
après
1000 km
Tous les
7500 km
ou
1 fois par an
z
Remplacer le joint graphité du morceau qui coulisse au tuyau de sortie arrière
PARTIE-CYCLE
FREINS
ACCESSOIRES
Vérifier état, souplesse et position des câbles,
régler, graisser
Tous les
15 000 km
ou
tous les 2 ans
z
Vérifier le niveau de liquide dans le bocal du maître-cylindre d'embrayage
z
z
z
z
z
Vérifier le filtre à air, le remplacer si nécessaire, nettoyer le boîtier
Vérifier état et position des fils électriques
z
z
z
Vérifier réglage du phare
z
z
z
Vérifier fonctionnement circuit électrique (code/phare, stop, cligno, appel de
phare, témoins, éclairage compteur, klaxon, contacteur béquille atérale,
contacteur embrayage, coupe-circuit)
z
z
z
Vérifier le serrage de tous les écrous et vis
z
z
z
Vérifier niveau liquide de frein, épaisseur des plaquettes, disques
z
z
z
z
Remplacer le liquide de frein
Vérifier état et étanchéité durites de frein
z
z
z
Vérifier état, course à vide pédale et poignée de frein, régler
z
z
z
Vérifier serrage vis circuit de frein
z
z
z
Vérifier fonctionnement et étanchéité fourche et amortisseur
z
z
z
z
z
Nettoyer les cache-poussière
Purger les bras de fourche
z
z
z
Vérifier l’ancrage du bras oscillant
z
z
z
Vérifier/régler les roulements de direction
z
z
z
Vérifier serrage de toutes les vis partie-cycle (tés, écrous et vis des broches,
ancrage bras, biellette de renvoi, amortisseur)
z
z
z
PLAN DE GRAISSAGE ET D’ENTRETIEN »
ROUES
990 SUPERMOTO 2008
Une moto propre fait économiser temps et argent!
34
1ère révision
après
1000 km
Tous les
7500 km
ou
1 fois par an
Tous les
15 000 km
ou
tous les 2 ans
Vérifier tension des rayons et voile des jantes
z
z
z
Reifenzustand und Luftdruck kontrollieren
z
z
z
Vérifier l’état, la fixation et la tension des guide-chaîne, de la chaîne
z
z
z
Vérifier si le pignon de sortie de boîte et la couronne
sont bien fixés et freinés
z
z
z
Graisser la chaîne
z
z
z
z
z
Vérifier jeu roulements de roue et amortisseur de transmission
EN USAGE COMPÉTITION IL FAUT FAIRE LA RÉVISION DES 7500 KM APRÈS CHAQUE COURSE!
Il ne faut pas dépasser la révision de plus de 500 km.
Les révisions effectuées dans un atelier KTM agréé ne dispensent pas le pilote de tout entretien et contrôle.
990 SUPERMOTO 2008
TRAVAUX D'ENTRETIEN IMPORTANTS À DEMANDER EN PLUS À L'AGENT KTM
au moins
1x par an
Entretien complet de la fourche
z
Entretien complet de l’amortisseur
Nettoyer et graisser roulements de direction et caches
z
Traiter raccords et contacteurs électriques avec un aérosol
z
Mettre graisse spéciale sur les cosses de batterie
z
Remplacer le liquide de refroidissement
Tous les 15000 km
ou 2 ans
z
z
PLAN DE GRAISSAGE ET D’ENTRETIEN »
35
990 SUPERMOTO 2008
VÉRIFICATIONS ET TRAVAUX D’ENTRETIEN IMPORTANTS À EFFECTUER PAR LE PILOTE
Vérifier niveau huile
Avant chaque
utilisation
z
Vérifier niveau liquide de frein
z
Vérifier état des garnitures de frein
z
Vérifier fonctionnement de l’éclairage
z
Vérifier fonctionnement du klaxon
z
Après chaque
lavage
Tous les
1000 km
z
Graisser câbles et embouts
Purger les bras de fourche
z
Nettoyer la chaîne
z
z
Graisser la chaine
Vérifier tension
z
Vérifier état des pneus et pression
z
Vérifier niveau liquide de refroidissement
z
Vérifier étanchéité durites d’essence
z
Vérifier si toutes les commandes fonctionnent bien
z
z
Graisser les poignées de frein et d'embrayage
Vérifier freinage
z
z
Passer anticorrosion à la cire sur pièces nues
(sauf freins, échappement)
z
Mettre aérosol sur contacteur/antivol de direction et bouton éclairage
z
z
TRAVAUX D’ENTRETIEN PARTIE-CYCLE ET MOTEUR »
36
– Eviter d'employer un nettoyeur haute pression pour nettoyer la moto, car l'eau pourrait pénétrer dans les roulements, les raccords électriques etc.
– Pour fixer les déflecteurs sur le réservoir, utiliser seulement les vis spéciales à la bonne longueur fournies par KTM. En effet, d'autres
vis, ou d'une longueur différente, peuvent percer le réservoir, qui perd alors son essence.
– Si l'on enlève des écrous autobloquants, il faut en mettre des neufs au remontage. Si l'on n'en dispose pas, il faut enduire les filetages
de loctite 243. Si les filetages sont abîmés, il faut remplacer la vis et l'écrou.
– Ne pas employer de rondelles éventail ou grower pour les fixations moteur, car elles font leur place dans le métal du cadre et les fixations se desserrent constamment. Utiliser des écrous autobloquants.
– Laisser refroidir la machine avant d'en faire l'entretien. On évitera ainsi de se brûler.
– Eliminer les huiles, les graisses, les filtres, le carburant, les produits d'entretien etc. en accord avec les règlements. Tenir compte des
prescriptions locales.
– Ne jamais jeter la vieille huile à l'égout ou dans la nature. Un litre d'huile pollue un million de litres d'eau.
TRAVAUX D’ENTRETIEN PARTIE-CYCLE ET MOTEUR »
Amortissement
a la detente
Précontrainte
di ressort (tours)
Amortiss. à la compression
petite vitesse
Amortiss. à la compression
grande vitesse
Amortissement
a la detente
Précontrainte
di ressort (mm)
AMMORTISSEUR
Amortissement
a la compression
FOURCHE
REGLAGE
990 Supermoto
2008
Comfort
20
22
7
20
2,5
20
11
Réglage de base 15
17
5
15
2
15
11
Sport
10
12
5
10
1
10
11
Charge maximale
15
17
5
15
2
15
11
37
Réglage de la fourche et de l’amortisseur
La fourche et l’amortisseur présentent de nombreuses possibilités de réglage permettant
d’adapter la machine à un style de conduite et à la charge transportée.
Afin de faciliter le réglage les valeurs d'expérience de l'usine sont rassemblées dans un tableau.
Il s’agit là de valeurs de base servant aux réglages personnels. Ne pas procéder arbitrairement (max. +/- 40%), car on pourrait alors diminuer la tenue de route, en particulier à grande
vitesse.
Faire attention à ce que le réglage soit le même pour les deux bras de fourche.
Réglage de la compression de la fourche
L'amortissement à la compression se règle à la partie inférieure du bras de fourche. Il règle
l’importance de l’amortissement uniquement lorsque la fourche s’enfonce. Enlever le capuchon. Le réglage s’effectue avec la molette (COM).
En tournant dans le sens des aiguilles d'une montre, on augmente l'amortissement; en tournant dans le sens contraire, on le réduit. L’amortissement doit être réglé de manière identique pour les deux bras de fourche.
REGLAGE DE BASE:
– Tourner le bouton dans le sens des aiguilles d’une montre jusqu’en butée.
– Revenir de 15 crans en arrière dans le sens contraire de celui des aiguilles d’une montre.
TRAVAUX D’ENTRETIEN PARTIE-CYCLE ET MOTEUR »
38
Réglage de la détente de la fourche
1
1
L'amortissement à la détente se règle à la partie supérieure du bras de fourche. Il règle
l’importance de l’amortissement uniquement lorsque la fourche se détend. Le réglage s’effectue avec la molette [1] (REB).
En tournant dans le sens des aiguilles d'une montre, on augmente l'amortissement; en tournant dans le sens contraire, on le réduit. L’amortissement doit être réglé de manière identique pour les deux bras de fourche.
REGLAGE DE BASE:
– Tourner le bouton dans le sens des aiguilles d’une montre jusqu’en butée.
– Revenir de 17 crans en arrière dans le sens contraire de celui des aiguilles d’une montre.
Réglage de la précontrainte de la fourche
2
La précontrainte de la fourche peut se régler de +/- 5 mm au moyen des vis [2] (clef de 24).
En tournant dans le sens des aiguilles d’une montre on augmente la précontrainte, en tournant dans le sens inverse, on la réduit. Un tour de vis représente 1 mm.
Quand on modifie la précontrainte on ne change pas l’amortissement à la détente, même
si la vis de réglage [1] tourne aussi. La précontrainte du ressort doit être la même sur les
deux bras de fourche.
Toutefois, il faudrait fondamentalement mettre plus d’amortissement à la détente quand on
augmente la précontrainte.
RÉGLAGE DE BASE:
Tourner la vis de réglage jusqu’en butée dans le sens contraire de celui des aiguilles d’une
montre puis revenir de 5 tours dans le sens des aiguilles d’une montre.
TRAVAUX D’ENTRETIEN PARTIE-CYCLE ET MOTEUR »
39
Reglage da la amortissement à la compression de l'amortisseur
1
2
L'amortisseur permet un réglage séparé de l'amortissement à la compression pour petite et
grande vitesse (Dual Compression Control).
L'appellation petite et grande vitesse concerne la rapidité du mouvement de l'amortisseur
quand il s'enfonce et non pas l'allure de la moto.
Le système petite et grande vitesse présente des recouvrements : pour un enfoncement de
l'amortisseur de vitesse lente jusqu'à normale, c'est principalement la partie „petite vitesse“
du système qui entre en ligne de compte.
La partie „grande vitesse“ joue son rôle pour un enfoncement rapide. Quand on tourne dans
le sens des aiguilles d'une montre, l'amortissement augmente. Dans le sens contraire, il se
réduit.
RÉGLAGE DE BASE „PETITE VITESSE“:
– Visser la vis de réglage [1] avec un tournevis dans le sens des aiguilles d'une montre
jusqu'en butée.
– Revenir de 15 crans en arrière dans le sens contraire de celui des aiguilles d’une montre.
RÉGLAGE DE BASE „GRANDE VITESSE“:
– Tourner la vis de réglage [2] avec une clef à pipe de 17, jusqu’en butée dans le sens des
aiguilles d’une montre.
– Revenir de 2 tours en arrière dans le sens contraire de celui des aiguilles d’une montre.
L'amortisseur est rempli d'azote sous haute pression. Ne pas essayer de le démonter ou tenter de le réparer soi-même. On pourrait se blesser gravement.Ne jamais toucher à la grosse
vis noire (24 mm).
TRAVAUX D’ENTRETIEN PARTIE-CYCLE ET MOTEUR »
40
Réglage de l’amortisseur, amortissement à la détente
Le degré d’amortissement à la détente se règle avec la vis de réglage [1]. En tournant dans
le sens des aiguilles d’une montre on augmente l’amortissement, en tournant dans le sens
contraire de celui des aiguilles d’une montre on le réduit.
RÉGLAGE DE BASE:
– Tourner la vis de réglage dans le sens des aiguilles d’une montre jusqu’en butée.
– Revenir de 15 crans en arrière dans le sens contraire de celui des aiguilles d’une montre.
1
L'amortisseur est rempli d'azote sous haute pression. Ne pas essayer de le démonter ou tenter de le réparer soi-même. On pourrait se blesser gravement.
Purge de la fourche
2
Il faut purger régulièrement les bras de fourche (voir plan d’entretien).
Pour ce faire mettre la machine sur la béquille latérale et retirer les vis de purge [2] afin de
laisser s’échapper une surpression éventuelle.
Une pression trop forte dans la fourche peut causer une fuite. Si la fourche fuit, il faut commencer par dévisser les vis de purge, avant que de faire changer les joints.
TRAVAUX D’ENTRETIEN PARTIE-CYCLE ET MOTEUR »
41
Contrôle de la tension de la chaîne
Mettre la moto sur la béquille latérale et mettre la boîte de vitesses au point mort. Appuyer
sur la chaîne vers le haut. La distance entre la chaîne et le bras oscillant doit être de 7 mm.
Le brin supérieur [A] doit alors être tendu (voir illustration). Corriger la tension de la chaîne
si besoin est.
A
7 mm
4
– Si la chaîne est trop tendue, les éléments de la transmission secondaire, à savoir la chaîne,
le pignon, la couronne, les roulements en sortie de boîte et à la roue arrière subissent
une contrainte supplémentaire. En plus d’une usure prématurée il peut même se produire une rupture de chaîne.
– Si en revanche la chaîne est trop lâche, elle peut sauter, bloquer la roue arrière ou endommager le moteur.
– Dans les deux cas on peut alors perdre le contrôle de la machine.
3
Ajustment de la tension de la chaîne
1
B
2
Desserrer l'écrou à épaulement [1]. Desserrer les contre-écrous [2] et tourner de manière
égale les vis de réglage [3] à gauche et à droite. Resserrer les contre-écrous [2].
Pour que la roue soit correctement placée, il faut que les repères sur les tendeurs de chaîne
soient dans la même position par rapport aux repères de référence [B] sur le bras oscillant
à droite et à gauche. Avant de resserrer la broche, vérifier que les tendeurs [4] sont bien
contre les vis de réglage et que les roues avant et arrière sont bien dans un même plan.
Resserrer l'écrou à épaulement [1] à 90 Nm.
3
Au cas où vous ne disposeriez pas de clé dynamométrique lors du montage, faites ajuster
le couple de serrage dès que possible dans un atelier KTM. Une broche de roue mal serrée
peut entraîner un défaut de tenue de route et amener par conséquent à la chute.
2
4
B
REMARQUE:
Grâce à la grande plage de réglage des tendeurs (32 mm), on peut utiliser des démultiplications secondaires différentes pour une même longueur de chaîne. On peut retourner les
tendeurs [4] à 180°.
TRAVAUX D’ENTRETIEN PARTIE-CYCLE ET MOTEUR »
42
Entretien de la chaîne
La chaîne à joints en X ne requiert qu'un minimum d'entretien. Nettoyer abondamment à
l'eau pour faire tomber la saleté. Avant chaque graissage, il faut enlever les restes dus au
graissage précédent (Motorex Chain Clean 611). Après séchage, il convient d'utiliser une
graisse en aérosol prévue pour les chaînes à joints en X (Motorex Chainlube 622 Strong).
– Veiller à ce qu'aucun lubrifiant ne se dépose sur le pneu arrière ou le disque de frein.
Le pneu glisserait et le frein perdrait beaucoup en efficacité, ce qui pourrait amener une
perte de contrôle de la moto.
– Pour des raisons de sécurité la chaîne n’est pas pourvue d’une attache rapide. Toujours
faire remplacer la chaîne dans un atelier KTM. Cet atelier possède l’outil spécial pour
river les chaînes.
– Il ne faut jamais monter une attache rapide ordinaire.
Il faut également vérifier l’état du pignon et de la couronne ainsi que du guide-chaîne. Les
remplacer si nécessaire.
15 KG
Contrôle de l’usure de la chaîne
Pour vérifier l’usure de la chaîne il convient de procéder comme suit :
Mettre la boîte de vitesses au point mort et tirer sur le brin inférieur de la chaîne avec une
force d’environ 15 kg (voir illustration). On mesure alors la distance entre 18 rouleaux sur
le brin supérieur. Quand la valeur de 272 mm est atteinte, il faut changer la chaîne. Dans
la mesure où une chaîne ne s’use pas de manière régulière, il est préférable d’effectuer la
mesure en plusieurs endroits.
Si des joints X sont abîmés, remplacer la chaîne.
max. 272 mm
1 2 3
16 17 18
REMARQUE:
Quand on remplace la chaîne, il vaut mieux remplacer aussi le pignon et la couronne, car
des dents usées usent prématurément la chaîne.
TRAVAUX D’ENTRETIEN PARTIE-CYCLE ET MOTEUR »
43
Indications fondamentales concernant les freins à disque KTM
1
2
LOCTITE 243
3
PINCES:
Les pinces de frein avant [1] ont chacune 4 pistons et sont fixées radialement sur le bras.
Les disques à l'avant sont montés flottants, c'est-à-dire qu'ils peuvent bouger latéralement.
Ce déplacement latéral permet que les plaquettes se positionnent de manière optimale sur
les disques. Les vis [2] de fixation doivent être enduites de loctite 243 et serrées à 45 Nm.
La pince arrière [3] possède deux pistons. Elle est montée flottante, c'est-à-dire qu'elle peut
coulisser sur son support. Ce déplacement latéral permet que les plaquettes se positionnent
de manière optimale sur le disque.
Pour des raisons de sécurité il convient de toujours faire effectuer l’entretien et les réparations sur les freins dans un atelier KTM.
PLAQUETTES:
La moto est équipée à l’avant comme à l’arrière de garnitures frittées et elle est homologuée
ainsi. Ces plaquettes assurent un freinage optimal.
Plaquettes avant:
Toshiba TT 2172 HH
Plaquettes arrière:
Toshiba TT 2701 HH
Les plaquettes de frein que l’on trouve chez les accessoiristes souvent ne sont pas homologuées pour une utilisation sur route de votre KTM. Leur mode de fabrication et leur coefficient de frottement, donc la puissance de freinage, peuvent être très différents de ceux des
plaquettes d’origine KTM. En utilisant des plaquettes non conformes à la première monte,
on risque que celles-ci ne soient pas homologuées. La machine ne correspond plus alors à
l’homologation et la garantie ne peut être accordée.
TRAVAUX D’ENTRETIEN PARTIE-CYCLE ET MOTEUR »
44
BOCAUX DE LIQUIDE DE FREIN:
Les bocaux de liquide de frein, pour le frein avant comme pour le frein arrière, ont des dimensions telles qu’il n’est pas nécessaire de rajouter de liquide lorsque les plaquettes s’usent.
Il n’y a donc normalement aucun besoin de retirer les couvercles. Si le niveau tombe au dessous du minimum, c’est qu’il y a une fuite ou qu’il n’y a absolument plus de garniture sur
les plaquettes.
LIQUIDE DE FREIN:
Il est recommandé d'utiliser Motorex Brake Fluid DOT 5.1 pour effectuer un complément
ou un remplacement de liquide de frein. Le liquide DOT 5.1 a un point d'ébullition humide
de 180°C (soit 25°C de plus que le DOT 4) et il est donc plus sûr en utilisation intensive.
Le DOT 5.1 est à base d'éther de glycol, a une couleur ambrée et peut être mélangé avec
du DOT 4. Ne jamais utiliser de DOT 5. Ce produit est à base de silicone et reconnaissable
à sa couleur pourpre. Les joints et les durites des motos KTM ne sont pas conçus pour du
liquide de frein DOT 5.
Le liquide de frein est soumis à des contraintes thermiques importantes et absorbe l’humidité de l’air. Cela abaisse le point d’ébullition. C’est pourquoi il convient de remplacer le
liquide de frein selon les intervalles prescrits.
Faire remplacer le liquide de frein du circuit avant et du circuit arrière tous les deux ans
dans un atelier KTM.
A
4
DISQUES DE FREIN :
L'usure réduit l'épaisseur des disques au niveau de la piste de freinage [4].
A l’endroit le plus fin [A], l’épaisseur du disque ne doit pas être inférieure à 4,5 mm. Contrôler
l’usure à plusieurs endroits.
Un disque de moins de 4,5 mm d’épaisseur est un facteur de risque. Faire remplacer immédiatement un disque trop usé.
TRAVAUX D’ENTRETIEN PARTIE-CYCLE ET MOTEUR »
45
Position de base de la poignée de frein
Avec la vis de réglage [1] on peut changer la position de base de lapoignée [2].
Pousser la poignée en bout vers l’avant et tourner en même temps la vis de réglage.
1
2
Vérification du niveau de liquide de frein à l'avant
Le bocal de liquide de frein pour le frein avant se situe à droite sur le guidon. Il a un repère
MIN et un repère MAX. Quand la moto est bien droite, le niveau ne doit pas se situer en
dessous du repère MIN.
– Si le niveau de liquide de frein se situe en dessous du minima, ceci signifie que le système présente une fuite ou que les plaquettes de frein sont totalement usées. Dans ce
cas il faut se rendre immédiatement dans un atelier KTM.
– Faire changer le liquide de frein tous les deux ans dans un atelier KTM.
TRAVAUX D’ENTRETIEN PARTIE-CYCLE ET MOTEUR »
46
Vérification des plaquettes de frein à l’avant
min.
1 mm
On peut voir les plaquettes par l'arrière. L’épaisseur de la garniture ne doit pas être inférieure a 1 mm.
L’épaisseur des garnitures des plaquettes de frein ne doit pas être inférieure à 1 mm à l’emplacement le plus faible. Dans le cas contraire, les freins peuvent lâcher. Pour votre propre
sécurité, changez donc les plaquettes de frein pendant qu’il en est encore temps.
Si l’on remplace les plaquettes trop tard, quand la garniture est trop usée, c’est la partie
métallique des plaquettes qui frotte contre le disque. L’efficacité du freinage en est très
compromise et les disques sont irrémédiablement abîmés.
TRAVAUX D’ENTRETIEN PARTIE-CYCLE ET MOTEUR »
47
Vérification du niveau de liquide de frein à l’arrière
Le bocal de liquide de frein pour le disque arrière est combiné au maître-cylindre. Il possède un regard. Quand la moto est bien droite, le niveau ne doit pas descendre sous le repère
„MIN“.
– Si le niveau de liquide de frein se situe en dessous du minima, ceci signifie que le système présente une fuite ou que les plaquettes de frein sont totalement usées. Dans ce
cas il faut se rendre immédiatement dans un atelier KTM.
– Faire changer le liquide de frein tous les deux ans dans un atelier KTM.
Vérification des plaquettes de frein à l’arrière
min.
1 mm
On contrôle les plaquettes par l’arrière. L’épasseur de la garniture ne doit pas être inférieure a 1 mm.
L’épaisseur des garnitures des plaquettes de frein ne doit pas être inférieure à 1 mm à l’emplacement le plus faible. Dans le cas contraire, les freins peuvent lâcher. Pour votre propre
sécurité, changez donc les plaquettes de frein pendant qu’il en est encore temps.
Si l’on attend trop pour changer les plaquettes et que, par exemple il n’y a plus de garniture, c’est le métal de la plaquette qui frotte contre le disque. Le freinage est alors inefficace et le disque est irrémédiablement endommagè.
TRAVAUX D’ENTRETIEN PARTIE-CYCLE ET MOTEUR »
48
Dépose et pose de la roue avant
Pour déposer les roues il est nécessaire d'utiliser des béquilles spéciales afin que la moto
soit bien stable. La béquille avant ne tient bien la moto qu'en liaison avec la béquille arrière.
Dans le catalogue Power Parts de KTM on peut trouver les béquilles montrées ici.
Monter d'abord la béquille arrière puis la béquille avant. Faire attention à ce que le sol soit
stable et le montage correct. La roue avant ne doit alors plus toucher le sol.
Retirer les vis [1] sur les pinces droite et gauche et dégager les pinces des disques avec précaution vers l'arrière.
1
1
2
Desserrer la vis à épaulement [2] et les vis [3] au bas de la fourche. Desserrer la vis à épaulement d'environ 8 tours puis appuyer dessus avec la main de manière à faire sortir la broche. Retirer la vis. Maintenir la roue et sortir la broche. Dégager la roue de la fourche.
2
3
3
TRAVAUX D’ENTRETIEN PARTIE-CYCLE ET MOTEUR »
49
Sortir l'entretoise gauche [4] et l'entretoise droite de leurs joints spi.
4
– Ne pas actionner le frein lorsque la roue est déposée.
– Toujours poser la roue de manière telle que les disques ne soient pas abîmés.
A
Avant de reposer la roue il faut nettoyer les joints spi [5] et les entretoises [A] puis les graisser. Remettre en place les entretoises (la plus large va dans le joint à gauche). Faire attention à ce que la lèvre du joint spi ne soit pas enfoncée repliée vers l'intérieur. Présenter la
roue dans le bon sens en faisant attention aux flèches [B] sur la jante.
5
Pour la pose, présenter la roue dans la fourche, monter la broche et la vis à épaulement [2].
Serrer la vis à 60 Nm. Présenter les pinces en faisant attention à ce que les plaquettes soient
bien en place. Mettre de la loctite 243 sur le filetage des vis [1], mettre les vis et les serrer à 45 Nm.
Descendre la moto de la béquille avant, serrer le frein avant et actionner la fourche plusieurs fois à fond afin que les bras prennent bien leur place.
B
Avant de serrer les vis de fixation [3] sur les bas de fourche il faut vérifier si le disque à
droite est bien au centre [C] de la pince. Si besoin est, déplacer le bras droit latéralement.
Serrer alors seulement les vis de fixation sur les deux bas de fourche à 15 Nm. Actionner
le frein avant de manière à retrouver le point d'attaque et vérifier si la roue tourne facilement. Retirer la béquille arrière.
C
C
3
– Si l’on ne dispose pas de clef dynamométrique au moment de la pose, il faut faire contrôler le serrage dès que possible dans un atelier KTM. Une broche de roue mal serrée peut
entraîner un défaut de tenue de route et amener par conséquent à la chute.
– Quand la roue est en place, toujours actionner le frein de manière à ce que les plaquettes prennent leur place.
– Eviter absolument qu’il y ait de la graisse ou de l’huile sur les disques de frein. L’efficacité
s’en trouverait considérablement réduite.
TRAVAUX D’ENTRETIEN PARTIE-CYCLE ET MOTEUR »
50
Dépose et pose de la roue arrière
Pour déposer les roues il est nécessaire d'utiliser des béquilles spéciales afin que la moto
soit bien stable. Dans le catalogue Power Parts de KTM on peut trouver les béquilles montrées ici.
Monter la béquille arrière. Faire attention à ce que le sol soit stable et le montage correct.
La roue arrière ne doit alors plus toucher le sol.
Enlever l'écrou à épaulement [1], retirer le tendeur de chaîne [2], maintenir la roue et retirer la broche [3]. Pousser la roue le plus possible vers l'avant de manière à pouvoir faire descendre la chaîne de la couronne. Sortir la roue du bras oscillant avec précaution.
1
2
– Ne pas actionner le frein lorsque la roue est déposée.
– Toujours poser la roue avec le disque vers le haut de manière à ne pas endommager
celui-ci.
– Si l’on retire la broche, il faut bien nettoyer son filetage ainsi que celui de l’écrou et les
enduire à nouveau de graisse pour éviter un grippage (Motorex Long Term 2000).
3
TRAVAUX D’ENTRETIEN PARTIE-CYCLE ET MOTEUR »
51
Avant d’effectuer la pose il faut nettoyer et graisser la surface de contact de la bague [4] et
le joint spi [5].
La pose s'effectue en sens inverse. Faire attention à ce que les tendeurs de chaîne [2] à
droite et à gauche soient mis en place tout de suite. Pour que la roue soit en position correcte il faut que les repères sur les tendeurs de chaîne soient à gauche et à droite dans la
même position par rapport aux repères sur le bras oscillant [A]. Avant de serrer l'écrou à
épaulement à 90 Nm il faut pousser la roue vers l'avant de manière à ce que les tendeurs
de chaîne soient bien au contact des vis de réglage.
– Au cas où vous ne disposeriez pas de clé dynamométrique lors du montage, faites ajuster le couple de serrage dès que possible dans un atelier KTM. Une broche de roue mal
serrée peut entraîner un défaut de tenue de route et amener par conséquent à la chute.
– Quand la roue est en place, toujours actionner le frein de manière à ce que les plaquettes prennent leur place.
– Veillez à ce qu'il n'y ait ni graisse ni huile sur le disque de frein. Le freinage s'en trouverait considérablement altéré.
4
5
A
TRAVAUX D’ENTRETIEN PARTIE-CYCLE ET MOTEUR »
52
Pneus, pression
Le type, l’état et la pression des pneus ont une influence sur le comportement de la moto.
C’est pourquoi il convient de vérifier avant toute utilisation.
– Afin de garantir la sécurité et une tenue de route optimale il ne faut monter que des
pneus homologués par KTM (pneus autorisés sont indiqués sur le site internet www.ktm.com)
et portant la mention „ZR“ (soit plus de 240 km/h). Les autres pneus peuvent avoir une
influence négative sur la tenue de route, par exemple provoquer du shimmy à haute vitesse.
PRESSION
990 Supermoto
avant
Route en solo
2,2 bar 2,2 bar
arriére
Route en duo
2,4 bar 2,5 bar
Charge maximal
2,4 bar 2,5 bar
– Les dimensions sont indiquées dans les caractéristiques techniques et sur la feuille des
mines.
– L’état doit être vérifié avant chaque utilisation. On regardera en particulier s’il n’y a pas
de coupures, de clous ou d’autres objets pointus.
– Pour ce qui est de la profondeur du dessin, se conformer à la réglementation locale.
Nous recommandons de changer le pneu au plus tard quand la profondeur n’est plus
que de 2 mm.
– La pression doit être vérifiée régulièrement lorsque le pneu est froid. Adapter la pression au poids total de la machine. Une bonne pression est garante du confort de conduite
et d’une longévité optimale du pneu.
– Ne faites monter que des pneus autorisés par KTM. D’autres pneus peuvent avoir une
influence négative sur la tenue de route.
– Employer des pneus de même marque et de même nature pour la roue avant et la roue
arrière.
– Pour votre sécurité, un pneu abîmé doit aussitôt être remplacé.
– Des pneus usés se comportent mal, en particulier sur chaussée mouillée.
– Une pression trop faible entraîne une usure anormale et un échauffement trop important du pneu.
– Les pneus neufs ont une surface glissante et ne tiennent pas bien. Durant les 200 premiers kilomètres il faut rouler avec précaution et prendre des angles différents de manière
à rendre toute la surface rugueuse. C’est seulement après que le pneu accrochera
normalement.
– Par précaution il est recommandé de changer également la valve quand on change le
pneu.
TRAVAUX D’ENTRETIEN PARTIE-CYCLE ET MOTEUR »
53
Batterie
1
La batterie se trouve sous la selle et ne nécessite aucun entretien.
Cela signifie qu'il n'est pas nécessaire de contrôler le niveau de l'électrolyte. Les bornes, en revanche, doivent être nettoyées régulièrement et graissées avec une graisse non acide si besoin est. Le
niveau de charge et la manière de charger sont très importants pour la durée de vie de la batterie.
Ne jamais utiliser la moto quand la batterie est déchargée ou sans la batterie. En effet, dans
les deux cas des composants et des éléments électroniques de sécurité peuvent se trouver endommagés, si bien que la machine ne peut plus être utilisée de manière sûre dans la circulation.
DÉPOSE ET POSE DE LA BATTERIE:
Décrocher la sangle [1] et la retirer. Débrancher d'abord la borne moins puis la borne plus de
la batterie. Au montage, mettre la batterie avec les bornes vers l'avant (cf. illustration).
Brancher le moins en dernier.
2
– Si pour une raison quelconque de l’électrolyte venait à s’échapper de la batterie, il faudrait faire très attention. Il contient de l’acide sulfurique, qui peut provoquer des brûlures graves.
– Rincer abondamment à l’eau en cas de contact avec la peau.
– En cas de projection dans les yeux, rincer pendant au moins 15 mn à l’eau et consulter
aussitôt un médecin.
– Bien qu’il s’agisse d’une batterie en circuit fermé, des gaz explosifs peuvent néanmoins
s’échapper. Ne pas provoquer d’étincelles autour de la batterie et ne pas en approcher
de flamme.
– Garder les vieilles batteries hors de portée des enfants et les éliminer selon les prescriptions en vigueur.
La barrette avec les bouchons [2] ne doit jamais être enlevée car on l'endommagerait alors.
STOCKAGE:
Si la moto est remisée pour une période assez longue, il faut déposer la batterie et la charger. Température de stockage 0 - 35° C, sans action directe du soleil.
Charger la batterie tous les 3 mois.
TRAVAUX D’ENTRETIEN PARTIE-CYCLE ET MOTEUR »
54
Charge de la batterie
1
Même quand la batterie n'est pas sollicitée elle perd chaque jour de sa charge.
Toujours débrancher la batterie pour la charger. Charger la batterie en suivant les instructions [1] portées sur la carcasse. L'intensité et le temps de charge ne doivent pas être dépassés. Une charge rapide avec une forte intensité a des conséquences négatives sur la durée
de vie de la batterie.
Pour charger la batterie lorsqu'elle est en place sur la machine, il faut utiliser exclusivement
le chargeur KTM (réf. 58429074000). Ainsi on est certain de ne pas endommager les systèmes électriques en raison d'une surtension. Si l'on utilise un autre chargeur, il faut absolument déposer la batterie! Cet appareil permet également de tester la tension au repos, la
capacité de démarrage ainsi que l'alternateur. De plus, avec cet appareil il n'est pas possible de trop charger la batterie.
Quand la batterie a été vidée par des essais de démarrage, il faut la recharger sans délai.
Si la batterie reste trop longtemps vide il se produit une décharge en profondeur et du sulfatage, ce qui détruit la batterie. En cas de stockage prolongé, il faut recharger la batterie
au bout de 3 mois.
– La barrette avec les bouchons ne doit jamais être enlevée car on l'endommagerait alors.
– Toujours débrancher le moins avant de charger la batterie afin d'éviter tout dommage à
l'électronique de la moto.
– Quand on charge, il convient de brancher d'abord la batterie sur le chargeur, puis ensuite
de brancher le chargeur. En fin de charge, débrancher d'abord le chargeur puis débrancher la batterie.
– Quand on effectue la charge dans un lieu clos, il convient d'assurer une bonne ventilation car la batterie produit alors des gaz explosifs.
– Si la batterie est chargée trop longtemps, avec une trop forte tension ou une intensité
trop importante, de l'électrolyte s'échappe par les soupapes de sécurité. La batterie perd
ainsi de sa capacité.
– Il faut autant que possible éviter les charges rapides.
Aide au démarrage
Il est déconseillé de brancher une autre batterie en parallèle car cela peut entraîner une
détérioration des composants électroniques.
TRAVAUX D’ENTRETIEN PARTIE-CYCLE ET MOTEUR »
55
Fusible général
Le fusible général [1] protège l’ensemble des accessoires électriques. Il se trouve sous la
selle sur le relais de démarreur.
Après avoir enlevé le cache [2] on accède au fusible. Il a une capacité de 30 A. Sous l’autre cache se trouve un fusible de rechange [3]. Il faut remettre un fusible de rechange en
place pour pouvoir se dépanner à nouveau!
Ne remplacer un fusible que par un autre de même capacité. Si le nouveau fusible fond lui
aussi, il faut absolument consulter un atelier KTM.
2
– Ne jamais mettre un fusible plus fort ou „bricolé“. On peut ainsi détruire toute
l’installation.
– Si l’installation électrique connaît des pannes fréquentes, il faut la faire vérifier dans un
atelier KTM.
3
1
TRAVAUX D’ENTRETIEN PARTIE-CYCLE ET MOTEUR »
56
Fusibles des différents éléments
La boîte à fusibles est montée sous la selle. Les différents accessoires sont protégés chacun par l'un de ces fusibles. Sur le couvercle de la boîte [1] sont repérés les divers accessoires et la valeur des fusibles est indiquée. Des fusibles de remplacement [2] de 10 et 15
ampères se trouvent dans le vide-poches.
2
1
Si le fusible saute, le remplacer uniquement par un fusible de même valeur. Si le fusible
neuf fond aussitôt, consulter impérativement un agent KTM.
Ne mettre en aucun cas un fusible plus fort ou un fusible „bricolé“. Cela pourrait conduire
à la destruction de toute l’installation électrique!
3
Les fusibles ACC1/CLOCK et ACC 2 [3] sont prévus pour des accessoires qui consomment
chacun au maximum 10 ampères.
Pour raccorder les accessoires il y a des prises qui sont prévues sous le capotage de phare.
Les ateliers KTM peuvent donner les renseignements nécessaires.
TRAVAUX D’ENTRETIEN PARTIE-CYCLE ET MOTEUR »
57
Remplacement d'une ampoule de phare
Enlever les vis [1], faire basculer le capotage de phare en haut vers l'avant et le décrocher
en bas.
1
1
Ne pas toucher le verre de l'ampoule avec les doigts pour ne pas y mettre de gras, car ce
gras se vaporise et se dépose ensuite sur le déflecteur.
AMPOULE DE FEU DE POSITION:
Retirer la gaine en caoutchouc [2], sortir la douille [3] du réflecteur en tirant, puis retirer
l'ampoule de la douille.
4
Le montage se fait en sens inverse.
5
2
AMPOULE DE PHARE:
Débrancher le connecteur [4] et retirer le capuchon en caoutchouc [5] . Compresser le ressort de retenue [6] supérieur et le décrocher. Retirer l'ampoule.
6
3
Le montage se fait en sens inverse.
Accrocher le capotage de phare en bas, mettre les vis et les serrer à 10 Nm.
TRAVAUX D’ENTRETIEN PARTIE-CYCLE ET MOTEUR »
58
Réglage de la portée du phare
Le chargement de la machine peut obliger à corriger la portée du phare.
La portée du phare peut être réglée à l'aide d'une clé TORX® T 20 (outils de bord). Une rotation dans le sens des aiguilles d'une montre augmente la portée et une en sens inverse la
réduite.
CONTRÔLE:
La moto étant chargée (pilote, passager et bagages), déterminer la distance entre le sol et
le milieu du phare. Sur un mur clair situé devant une surface plane tracer un repère à la
hauteur du milieu du phare. Se mettre avec la moto chargée à 5 mètres du mur et passer
en feu de croisement. La zone de partage clair/sombre doit se situer à 5 cm sous le repère
(voir illustration).
5m
x
5 cm
Remplacement d’une ampoule de clignotant
Enlever la vis se trouvant à la partie arrière du clignotant. Faire basculer avec précaution le
verre [3] vers la moto et le retirer.
Appuyer légèrement sur l'ampoule et la faire tourner d'environ 30° dans le sens inverse de
celui des aiguilles d'une montre. On peut alors la retirer.
La pose s'effectue en sens inverse.
3
TRAVAUX D’ENTRETIEN PARTIE-CYCLE ET MOTEUR »
59
Remplacement d'une ampoule de feu rouge ou de stop
1
3
2
Retirer la selle. Enlever les vis des poignées de retenue [1], des pièces arrière latérales [2]
et de la pièce arrière supérieure [3], puis retirer les pièces.
AMPOULE DE FEU STOP:
Faire tourner la douille [4] d'environ 30° dans le sens contraire de celui des aiguilles d'une
montre et la sortir du feu. Appuyer un peu sur l'ampoule, la faire tourner d'environ 30° dans
le sens contraire de celui des aiguilles d'une montre et la retirer.
Le montage se fait en sens inverse.
5
4
5
AMPOULES DE FEU ROUGE:
Retire la douille [5] du feu et retirer l'ampoule de la douille. Mettre une ampoule neuve et
enfoncer la douille jusqu'en butée dans le feu.
Mettre les pièces arrière latérales en place et serrer. Mettre la pièce arrière supérieure en
place et serrer. Mettre les poignées de retenue en place et serrer les vis à 25 Nm. Mettre la
selle en place.
TRAVAUX D’ENTRETIEN PARTIE-CYCLE ET MOTEUR »
60
Système de refroidissement
La pompe à eau située dans le moteur fait circuler le liquide de refroidissement. Quand le
moteur est froid, la circulation ne se fait que dans les cylindres et les culasses. Quand le
moteur atteint environ 75° C, le thermostat s'ouvre et le liquide de refroidissement passe
alors également à travers le radiateur en aluminium [1].
Le refroidissement se fait par le vent relatif. Plus la vitesse est faible, moins le refroidissement est efficace. De même si les ailettes du radiateur sont encrassées le refroidissement
est médiocre.
En circulation lente en ville ou quand on attend à un feu rouge, donc quand il y a peu de
vent relatif, la température du liquide augment. Quand elle atteint 98° C, le ventilateur situé
sur le radiateur se met en route. Il force l’air à passer à travers le radiateur et empêche ainsi
une surchauffe.
1
2
3
La jauge de température [2] se met à clignoter et le témoin rouge de température [3] s’allume quand le liquide a atteint environ 120° C et que la température normale de fonctionnement est dépassée.
Les causes possibles sont les suivantes :
– On roule doucement en demandant un effort au moteur alors que la température de l’air
est élevée:
Augmenter la vitesse dans la mesure du possible afin que le vent relatif soit plus fort.
Si au bout de 1500 m le témoin ne s'éteint toujours pas, il faut s'arrêter immédiatement, couper le moteur et rechercher l'origine du problème.
– Le ventilateur sur le radiateur ne fonctionne pas:
Quand la température du liquide de refroidissement a atteint 120° celsius, le ventilateur doit tourner quand le contact est mis. Si le ventilateur ne tourne pas mais qu'il y a
suffisamment de liquide dans le circuit, il est possible de se rendre en roulant jusqu'au
prochain atelier KTM, mais sans demander d'effort au moteur.
– Manque de liquide de refroidissement dans le circuit:
Vérifier s’il y a une fuite de liquide (regarder aussi sous la moto).
Laisser le moteur refroidir et vérifier le niveau de liquide dans le radiateur (voir chapitre
Contrôle du niveau de liquide de refroidissement dans le radiateur).
On ne peut reprendre la route que s’il y a assez de liquide dans le radiateur. Consulter
sans attendre un atelier KTM pour éliminer la panne. Si l’on continue à rouler alors que
le témoin de température d’eau est allumé, il se produit une casse moteur.
– Usage intensif de l’embrayage à petite vitesse (faire cirer)
TRAVAUX D’ENTRETIEN PARTIE-CYCLE ET MOTEUR »
61
Le liquide de refroidissement est composé de 50% d’antigel et 50% d’eau distillée. Il est
nécessaire qu’il assure une protection jusqu’à -25°C. Acôté de sa protection contre le gel,
ce liquide est efficace aussi contre la corrosion, c’est pourquoi il ne faut pas le remplacer
simplement par de l’eau.
4
5
– Il est nécessaire d’employer un antigel de qualité et d’une marque connue (Motorex AntiFreeze). Un antigel de basse qualité peut provoquer de la corrosion et la formation de
mousse.
– Si l’on utilise la machine dans des régions où la température peut être inférieure à 25°C, il faut augmenter en conséquence la part d’antigel.
La surpression qui apparaît lorsque le liquide chauffe est réglée par un système de soupape
dans le bouchon du radiateur [4]. On peut atteindre une température de 125°C sans gêner
le fonctionnement.
Quand il chauffe, le liquide de refroidissement augmente de volume. Une part passe donc
dans le vase d’expansion [5]. Quand la température redescend, cette part repasse dans le
circuit.
TRAVAUX D’ENTRETIEN PARTIE-CYCLE ET MOTEUR »
62
Vérification du niveau de liquide de refroidissement
dans le vase d’expansion
1
On contrôle le niveau du liquide de refroidissement quand le moteur est froid. Ce niveau
doit se situer entre les repères MIN et MAX portés sur le vase [1]. Si le niveau est en dessous du repère MIN, il faut rajouter du liquide (pour la composition, voir ci-dessus).
S’il faut rajouter fréquemment du liquide, c’est vraisemblablement qu’il y a une fuite. Si le
vase est vide, il faut également contrôler le niveau dans le radiateur. Faire vérifier le circuit
de refroidissement dans un atelier KTM.
Vérification du niveau de liquide de refroidissement dans le radiateur
2
Recouvrir le bouchon [2] du radiateur d'un chiffon, tourner avec précaution dans le sens
contraire de celui des aiguilles d'une montre et retirer le bouchon. Le radiateur doit être
complètement plein, sans qu'il y ait d'air. S'il manque du liquide, c'est vraisemblablement
qu'il y a une fuite dans le circuit. Dans ce cas faire vérifier le circuit dans un atelier KTM
agréé.
Contrôler le niveau de liquide de refroidissement de préférence quand le moteur est froid.
Quand on est obligé d'enlever le bouchon de radiateur quand le moteur est chaud, il faut
mettre un chiffon sur le bouchon et ouvrir lentement afin que la pression s'échappe doucement. Il y a danger de s'ébouillanter !
– S'il faut rajouter plus d'un litre de liquide de refroidissement, il est nécessaire de purger ensuite le circuit.
– On ne peut reprendre la route que s’il y a assez de liquide dans le radiateur. Consulter
sans attendre un atelier KTM pour éliminer la panne. Si l’on continue à rouler alors que
le témoin de température d’eau est allumé, il se produit une casse moteur.
TRAVAUX D’ENTRETIEN PARTIE-CYCLE ET MOTEUR »
63
Purge du circuit de refroidissement
Pour pouvoir purger complètement le circuit il est nécessaire de lever la moto à l'avant d'environ 50 cm.
1
Retirer le bouchon de radiateur [1] et la vis de purge [2].
2
On remplit alors avec du liquide de refroidissement jusqu'à ce qu'il ressorte sans bulles d'air
par l'orifice de purge. Remonter aussitôt la vis pour éviter que l'air rentre dans le radiateur.
Finir de remplir le radiateur. Revisser le bouchon et remettre la moto à l'horizontale. Remplir
le vase d'expansion de liquide de refroidissement jusqu'à ce que le niveau se situe entre les
repères MIN et MAX. Fermer le vase d'expansion.
TRAVAUX D’ENTRETIEN PARTIE-CYCLE ET MOTEUR »
64
Réglage de la position de base de la poignée d’embrayage
La vis de réglage [1] permet de régler la position de base de la poignée d’embrayage de
manière optimale en fonction de la grandeur de la main du pilote.
Quand on tourne la vis de réglage dans le sens des aiguilles d'une montre la poignée d'embrayage s'éloigne du guidon. Dans le sens contraire, elle s'en rapproche.
1
La plage de réglage est limitée. Tourner la vis seulement avec les doigts et ne pas forcer.
Contrôle du niveau d’huile de l’embrayage hydraulique
2
Pour vérifier le niveau de l’huile dans le maître-cylindre de l’embrayage, il faut enlever le
couvercle. Pour ce faire retirer les vis et déposer le couvercle [2] avec la membrane caoutchouc [3]. Lorsque le maître-cylindre est bien à l’horizontale le niveau d’huile doit se situer
à 4 mm sous le bord supérieur.
Si besoin est, rajouter de l’huile biologiquement dégradable pour circuit hydraulique SAE
10 (Motorex Kupplungsfluid 75). Cette huile est en vente chez les agents KTM.
3
KTM utilise pour l'embrayage une huile hydraulique minérale biodégradable. Il ne faut en
aucun cas mélanger cette huile à une autre huile hydraulique. Toujours utiliser l'huile d'origine KTM (disponible chez les agents de la marque) car cela garantit un fonctionnement
optimal de l'embrayage.
Ne jamais utiliser de liquide de frein.
65
TRAVAUX D’ENTRETIEN PARTIE-CYCLE ET MOTEUR »
66
Huile moteur
JASO T903 MA
TEMPERATUR
0°C
32°F
5W/40
10W/50
Autrefois on employait pour les motos quatre-temps des huiles de voiture dans la mesure
où il n’existait pas de spécifications spéciales pour les motos. Les évolutions techniques
différentes des deux secteurs ont entraîné la mise en place d’une spécification particulière
pour les motos quatre-temps, la norme JASO T903 MA. Si l’on recherche pour les voitures
de grands intervalles entre les vidanges, pour les motos ce qui est déterminant ce sont les
régimes élevés avec des puissances au litre importantes. Sur la plupart des machines la
boîte de vitesses et l’embrayage sont également graissés avec la même huile. La norme JASO
MA tient compte de ces spécificités.
N’utiliser que des huiles moteur totalement de synthèse qui répondent à la norme JASO MA
(voir les indications sur le bidon).
KTM recommande Motorex Power Synt 4T de viscosité 10W/50 (pour des températures supérieures à 0° C) ou 5W/40 (pour des températures inférieures à 0° C).
Contrôle du niveau d’huile
Le niveau d'huile se contrôle quand le moteur est chaud (au moins quatre graduations allumées sur la jauge de température). Laisser tourner le moteur chaud environ 1 minute au
ralenti. Mettre la machine bien à la verticale (pas sur la béquille latérale) sur une surface
plane et couper le moteur. Couper le moteur et attendre 20 secondes de manière à ce que
le niveau dans le tube servant de regard se soit adapté au niveau du réservoir d'huile. Le
niveau doit se trouver entre les repères MIN et MAX. Rajouter de l'huile si nécessaire.
Toujours vérifier le niveau quand le moteur est chaud. Si le moteur est froid, l'indication
n'est pas correcte. Quand elle chauffe, l'huile se dilate, si bien que le niveau augmente.
TRAVAUX D’ENTRETIEN PARTIE-CYCLE ET MOTEUR »
67
Complément d'huile
Retirer le bouchon [1] et rajouter de l'huile moteur. Attendre 20 secondes et vérifier à nouveau le niveau. La quantité entre le repère „MIN“ et le repère „MAX“ est de 0,6 litre. Remettre
le bouchon et vérifier l'étanchéité du moteur.
1
– Une trop faible quantité d'huile ou une huile de basse qualité provoquent une usure prématurée du moteur.
– Ne pas dépasser le niveau maximal.
– Ne pas descendre sous le niveau minimal.
Vidange du moteur et changement du filtre à huile, nettoyage des crépines
C'est seulement après la période de garantie que l'on peut effectuer soi-même la vidange
du moteur. Si, durant la période de garantie, la vidange n'est pas effectuée par un atelier
KTM, la garantie ne saurait jouer.
2
3
4
REMARQUE: Le graissage du moteur LC8 est à carter sec. L’huile est aspirée dans le bas
du carter et pompée dans le réservoir d’huile. Lors de la vidange, il convient aussi de vidanger le réservoir d’huile. Comme de nombreuses pièces doivent être démontées, il est conseillé
de faire effectuer la vidange dans un atelier KTM.
C’est pourquoi nous recommandons de faire effectuer la vidange par un atelier KTM. Durant
la période de garantie, cela est obligatoire, sinon la garantie ne peut s’appliquer.
La vidange s’effectue moteur chaud.
Le moteur et son huile à température de fonctionnement sont très chauds. Ne pas se brûler!
Mettre la machine bien à la verticale sur une surface plane. Glisser le bac à huile sous la
moto et enlever le bouchon de vidange [2]. Retirer le couvercle [3] et sortir la crépine du
moteur en utilisant une pince.
Enlever le couvercle du filtre à huile [4] et retirer le filtre du carter en utilisant une pince à
circlips extérieurs.
TRAVAUX D’ENTRETIEN PARTIE-CYCLE ET MOTEUR »
68
Retirer le bouchon de vidange [5] du réservoir d'huile et laisser l'huile s'écouler dans un
récipient. Retirer les vis [6] et faire basculer le raccord [7] sur le côté.
6
7
5
6
Avec précaution, retirer la crépine [8] du réservoir d’huile.
Nettoyer avec soin les bouchons de vidange, les couvercles et les deux crépines. Nettoyer
tous les joints en caoutchouc et vérifier s’ils sont en bon état. Les remplacer si nécessaire.
8
Remonter le bouchon de vidange du moteur avec un joint neuf et le serrer à 20 Nm.
9
3
Enfiler la crépine [9] sur les guides dans la pompe à huile, avec l’indication TOP vers le
haut. Vérifier que le joint est bien en place et mettre le couvercle [3]. Serrer les vis à
10 Nm.
TRAVAUX D’ENTRETIEN PARTIE-CYCLE ET MOTEUR »
69
Enfiler un filtre à huile neuf dans le carter. Graisser le joint torique et monter le couvercle
avec le joint. Serrer les vis à 6 Nm.
N’utiliser que des filtres à huile d’origine KTM. Avec d’autres filtres le moteur peut
s’abîmer.
Monter le bouchon de vidange du réservoir d’huile avec un joint neuf. Serrer à 20 Nm.
Graisser le joint [1] et enfiler la crépine avec précaution dans le réservoir d'huile. Présenter
le raccord [2], mettre les vis et les serrer à 10 Nm.
1
2
2
3
Enlever le bouchon [3]. Mettre 2,5 litres d'huile moteur synthétique selon la norme JASO
MA (par exemple Motorex Power Synt 4T) et remettre le bouchon. Faire démarrer le moteur
et le laisser chauffer au point mort jusqu'à atteindre la quatrième graduation sur la jauge
de température. Couper le moteur et vérifier le niveau (voir Contrôle du niveau d'huile).
Vérifier l'étanchéité du moteur et du réservoir d'huile.
RECHERCHE DE PANNES »
70
Si les révisions préconisées pour votre machine sont effectuées régulièrement, aucune panne ne doit se produire. Si toutefois un problème
devait surgir, il est conseillé d’en chercher l’origine en s’aidant du tableau ci-après. Il faut remarquer néanmoins que l’on ne peut effectuer soi-même nombre d’interventions. En cas de doute, s'adresser à un atelier KTM agréé.
PANNE
CAUSE
REMEDE
Le moteur n’est pas entraîné
quand on appuie sur le bouton de
démarreur
Erreur du pilote
Mettre le contact, mettre la boîte au point mort, mettre le
bouton d’arrêt d’urgence sur la bonne position, ne pas donner de gaz quand on lance le moteur
La batterie est déchargée
Charger la batterie et déterminer pourquoi elle est déchargée. Consulter un atelier KTM agréé
Fusible grillé
Remplacer le fusible IGNITION/FUEL PUMP dans la boîte à
fusibles
Fusible général grillé
Déposer la selle et remplacer le fusible principal dans le
relais de démarreur.
Contacteur ou bouton d’arrêt d’urgence défectueux
Vérifier le contacteur et le bouton d’arrêt d’urgence, consulter un atelier KTM agréé
Dispositif de sécurité défectueux
Consulter un atelier KTM agréé
La clé d'allumage n'est pas prête à Programmer la clé (voir Commander ultérieurement une cléet
l'emploi
la programmer)
Le démarreur entraîne seulement
lorsqu’on débraye
Une vitesse est enclenchée
Mettre la boîte au point mort
Une vitesse est enclenchée et la
béquille est déployée
Mettre la boîte au point mort
Dispositif de sécurité défectueux
Consulter un atelier KTM agréé
Le moteur est entraîné bíen qu’une Dispositif de sécurité défectueux
vitesse soit engagée
Consulter un atelier KTM agréé
RECHERCHE DE PANNES »
71
PANNE
CAUSE
REMEDE
Le moteur est entraîne, mais ne
démarre pas
Erreur du pilote
Respecter la procédure de démarrage (cf. recommandations)
Fusible de la pompe à essence
grillé
Remplacer le fusible IGNITION/FUEL PUMP
Cosses du faisceau oxydées
Déposer le carénage et les réservoirs, nettoyer les cosses, les
traiter avec un aérosol de contact
Dysfonctionnement de l'injection
Consulter un atelier KTM agréé
Filtre à air/filtre à essence
encrassé
Faire remplacer le filtre à air/filtre à essence par un agent
KTM agréé
Dysfonctionnement de l'injection
Consulter un atelier KTM agréé
Manque de liquide de
refroidissement
Rajouter du liquide de refroidissement, vérifier l'état du circuit (cf. Travaux d'entretien)
Ailettes du radiateur encrassées
Nettoyer les ailettes au jet d'eau
Formation de mousse
Remplacer le liquide de refroidissement, utiliser un antigel
de qualité
Durite de radiateur pincée ou
abîmée
Bien mettre la durite ou la remplacer
Thermostat défectueux
Faire vérifier le thermostat (doit s’ouvrir à 75° C), éventuellement le remplacer, consulter un atelier KTM agréé
Fusible du ventilateur sauté
Remplacer le fusible FAN
Le moteur ne tire pas
Le moteur chauffe
RECHERCHE DE PANNES »
72
PANNE
CAUSE
REMEDE
Le moteur chauffe
Ventilateur ou thermocontacteur
défaillant
Consulter un atelier KTM agréé
Le témoin FI s'allume/clignote
Dysfonctionnement de l'injection
Consulter un atelier KTM agréé
Le témoin du blocage de la direction est allumé
La clé vient d'être rendue inutilisa- Programmer la clé (voir Commander ultérieurement une clé
bleen raison d'une utilisation
et la programmer)
incorrecte de la clé "maîtresse"
Le témoin du blocage de la direction clignote
Défaut au niveau du blocage de
direction
Identifier l'erreur d'après le code de clignotement et l'éliminer ou consulter un atelier KTM agréé
Le moteur se coupe quand on
roule
Pas d’essence
Mettre de l’essence
Fusible de la pompe à essence
grillé
Remplacer le fusible IGNITION/FUEL PUMP
Consomation d'huile élevée
Niveau d’huile moteur trop élevé
Vérifier le niveau d’huile avec le moteur à chaud, corriger le
cas échéant
Huile moteur trop fluide (viscosité) Utiliser de l’huile moteur plus visqueuse, observez le chapitre „Huile moteur“
Le phare et le feu de position ne
marchent pas
Fusible grillé
Remplacer le fusible H/L BEAM POSITION
Les clignotants, le feu stop, l'avertisseur sonore et l'ordinateur de
bord ne fonctionnent pas
Fusible grillé
Remplacer le fusibile HORN BRAKELIGHT SPEEDO
L’heure affichée est fausse ou ne
s’affiche plus
Fusible grillé, donc le courant ne
passe plus
Remplacer le fusible ACC1/CLOCK et régler l’heure
RECHERCHE DE PANNES »
73
PANNE
CAUSE
REMEDE
Batterie déchargée
Allumage non coupé (a consommé
le courant)
Charger la batterie selon les prescriptions
La batterie n'est pas chargée par
l'alternateur
Faire vérifier le régulateur et l'alternateur par un atelier KTM
agréé
Pas d'affichage à l'écran de l'ordinateur de bord
Fusible grillé
Remplacer le fusible HORN BRAKELIGHT SPEEDO
L'indicateur de vitesse de l'ordinateur de bord ne fonctionne pas
Fil d'impulsion abîmé ou fiche rac- Vérifier l'état du fil du capteur, retirer le capotage de phare
cord oxydée
et vérifier la prise,
consulter un atelier KTM agréé
Code de clignotement
Témoin FI
Le code de clignotement (témoin FI) indique quel élément connaît un dysfonctionnement. Cela permet de localiser le défaut quand on ne
dispose pas du boîtier diagnostic. Le rythme de clignotement permet de déterminer un nombre à deux chiffres, un code de clignotement.
Exemple: Code 34: FI clignote 3fois lentement et 4 fois rapidement, puis pause.
Code 06: FI clignote 6 fois rapidement, puis pause.
CODE DE CLIGNOTEMENT SIGNAL/COMPOSANT
DYSFONCTIONNEMENT
02
Capteur d'impulsion
Défaut
06
Capteur de papillon
Signal trop faible/fort
07
Capteur du deuxième papillon
Signal trop faible/fort
09
Capteur pression d'air à l'admission cylindre arrière
Signal trop faible/fort
11
Capteur pression d'air à l'admission cylindre avant
Signal trop faible/fort
12
Capteur de température liquide de refroidissement
Signal trop faible/fort
RECHERCHE DE PANNES »
74
Le code de clignotement (témoin FI) indique quel élément connaît un dysfonctionnement. Cela permet de localiser le défaut quand on ne
dispose pas du boîtier diagnostic. Le rythme de clignotement permet de déterminer un nombre à deux chiffres, un code de clignotement.
Exemple: Code 34: FI clignote 3fois lentement et 4 fois rapidement, puis pause.
Code 06: FI clignote 6 fois rapidement, puis pause.
CODE DE CLIGNOTEMENT SIGNAL/COMPOSANT
DYSFONCTIONNEMENT
13
Capteur de température de l'air
Signal trop faible/fort
14
Capteur de pression ambiante
Signal trop faible/fort
15
Capteur d'inclinaison
Signal trop faible/fort
17
Sonde lambda cylindre arrière
Défaut
18
Sonde lambda cylindre avant
Défaut
24
Tension alimentation boîtier de commande
Défaut
25
Contacteur béquille latérale
Court-circuit vers la masse
33
Injecteur cylindre arrière
Défaut
34
Injecteur cylindre avant
Défaut
37
Bobine cylindre arrière
Défaut
38
Bobine cylindre arrière
Défaut
41
Relais de la pompe à essence
Court-circuit vers la masse/plus
45
Chauffage sonde lambda cylindre arrière
Court-circuit vers la masse/plus
46
Chauffage sonde lambda cylindre avant
Court-circuit vers la masse/plus
49
Servomoteur pour le ralenti
Défaut
50
Servomoteur pour le 2ème papillon
Défaut
53
Clapet d'aspiration des particules
Court-circuit vers la masse/plus
54
Soupape d'air secondaire
Court-circuit vers la masse/plus ou interruption
68
Tuyau de dépression cylindre arrière défectueux
Défaut
69
Tuyau de dépression cylindre avant défectueux
Défaut
91
Communication bus CAN
Défaut
RECHERCHE DE PANNES »
75
Code de clignotement
Témoin Blocage de la direction
Le code de clignotement (témoin Blocage de la direction) indique le composant défectueux. Un code à deux chiffres, le code de clignotement, peut être dérivé du rythme de clignotement.
Exemple : code de clignotement 15 : 1 clignotement bref du témoin, pause d'une seconde, 5 clignotements brefs. Codes de clignotement
suivants après une pause de 3 secondes à chaque fois.
CODE DE CLIGNOTEMENT DESCRIPTION DE L'ERREUR
12
Clé non programmée
13
Antenne non raccordée
14
Aucune réponse de la clé
15
La communication fonctionne, mais le numéro de la clé est inconnu
16
Codage incorrect
21
Blocage de direction non codé, numéro d'identification du véhicule (VIN) pas encore transmis
31
Aucune requête de codage de la part du boîtier de commande électronique moteur
32
Connexion au boîtier de commande électronique moteur interrompue, erreur de bus CAN
60
Erreur d'EEPROM
NETTOYAGE »
76
Un nettoyage régulier et l’entretien de la peinture font partie de l’entretien général et conservent sa valeur à la moto.
Ne jamais nettoyer la machine avec un jet d’eau puissant ou haute pression, car en raison de cette haute pression l'eau pénètre dans les
composants et raccords électriques, dans les gaines de câbles, dans les roulements et le carburateur, ce qui cause des désagréments, voire
des pannes graves.
– Boucher l’embout d’échappement avant lavage.
– Utiliser de l’eau chaude avec un produit de lavage du commerce et une éponge. Le gros de la saleté peut d’abord être enlevé avec un
jet d’eau sans puissance. Les endroits très sales peuvent être traités avec un nettoyant moto (par ex. Motorex 900) et brossés avec un
pinceau.
– Quand la moto aura été soigneusement rincée à l’eau, mais sans pression, on la séchera avec un chiffon ou à l’air comprimé. Puis on
roulera un peu, de manière à ce que le moteur atteigne sa température normale de fonctionnement. On utilisera aussi les freins. De
cette manière l’eau qui aurait pu rester dans les recoins s’évaporera d’elle-même.
– Repousser les capuchons de protection des cocottes au guidon de manière à ce que l’eau qui a pu pénétrer puisse s’évaporer.
– Quand la moto est froide, tous les paliers et articulations doivent être huilés ou graissés. La chaîne sera traitée avec un aérosol. Mettre
un produit anti-corrosion sur toutes les parties non peintes (à l’exception des disques de frein). On peut utiliser Motorex Protect & Shine.
– Les tuyaux et les pots d'échappement sont en acier inoxydable et doivent être entretenus avec un produit adéquat.
– Pour éviter des dysfonctionnements dans le circuit électrique il convient de traiter le contacteur à clef, le bouton d'arrêt d'urgence, les
commodos et les prises avec un aérosol de contact.
– Entretenir toutes les parties peintes avec un produit spécial doux (par exemple Motorex Moto Polish ou bien Clean & Polish)
CONSERVATION POUR L’USURE D’HIVER »
77
Si la machine est utilisée également en hiver et que les routes sont salées, il faut prendre des mesures préventives contre la corrosion.
– Nettoyer la moto à fond et la laisser sécher.
– Traiter le moteur, le bras oscillant et toutes les parties zinguées et non peintes (à l’exception des disques de frein) avec un produit anticorrosion à base de cire.
Ne pas traiter les disques de frein car le freinage s’en trouverait fortement diminué.
Quand on a roulé sur des routes salées il faut nettoyer la moto à fond à l’eau froide et bien la sécher.
STOCKAGE »
78
Si l’on ne se sert pas de la machine pendant une période assez longue, il est préférable d'effectuer les travaux suivants:
– Vider le réservoir autant que possible de manière à mettre de l'essence neuve lors de la remise en service.
– Nettoyage complet (voir chapitre Nettoyage).
– Vidanger l’huile et changer le filtre (la vieille huile contient des agents agressifs).
– Vérifier le niveau du liquide de refroidissement et sa teneur en antigel.
– Vérifier la pression des pneus.
– Déposer la batterie et la charger (voir chapitre Batterie).
– Caler si possible la moto de manière à ce que les roues ne touchent pas le sol.
– Le lieu de stockage doit être sec et non soumis à des écarts importants de température.
– Recouvrir la machine d'une toile ou d'une couverture laissant passer l'air. Ne pas utiliser de bâches étanches, qui retiennent
l'humidité, ce qui provoque de la corrosion.
Il est très mauvais de faire tourner un peu le moteur d'une moto stockée. En effet, il n'atteint pas alors sa température normale de fonctionnement, si bien que la vapeur d'eau issue de la combustion se condense et fait rouiller les soupapes et l'échappement.
REMISE EN SERVICE APRÈS STOCKAGE
–
–
–
–
Monter la batterie chargée (respecter la polarité) et régler la montre.
Remplir le réservoir d'essence neuve
Effectuer le contrôle habituel de mise en service (Cf. conseils d'utilisation)
Bref essai en roulant avec prudence
N.B. : Avant de remiser la machine, vérifier l’état et le bon fonctionnement de tous les éléments. Il est préférable de faire effectuer l’entretien, les réparations et les transformations durant la morte saison car les ateliers sont alors moins chargés et l’attente est moins longue
qu’en début de saison.
CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES – PARTIE-CYCLE »
PARTIE-CYCLE
990 SUPERMOTO 2008
Cadre
Cadre treillis en tube d’acier au chrome-molybdène, époxy
Fourche télescopique
WP Suspension – Up Side Down 4860 ROMA
Debattement avant
200 mm
Suspension arrière
WP Suspension – Progressive Damping System amortisseur 4618 BAVP
Debattement arrière
210 mm
Frein avant
Frein à disque, 2 disques percés diam. 305 mm, montée flottante, pinces radiales
Frein arrière
1 disque de 240 mm de diamètre, percé ; pince montée flottante
Pneus homologués pour l'avant *
PIRELLI Scorpion Sync 120/70 ZR17 M/C 58W
Pression
Route en solo ...................................................2,2 bar
Route en duo / charge maximal ..........................2,4 bar
Pneus homologués pour l'arrière * PIRELLI Scorpion Sync 180/55 ZR17 M/C 73W
Pression
Route en solo ...................................................2,2 bar
Route en duo / charge maximal ..........................2,5 bar
Réservoir
19 litre , réserve 3,7 litre
Démultiplication secondaire
17:41
Chaîne
5/8 x 5/16” X-ring
Lampe
Feu de croisement/Feu de route .........................H4 12V 60/55W (douille P43t)
Feu de position avant ........................................12V 5W (douille W2,1x9,5d)
Éclairage du tableau de bord + témoin................LED
Feu de position arrière.......................................12V WR5W (douille W2,1x9,5d)
Feu stop ........................................................12V PR21W (douille BAW15s)
De plaque d’immatriculation ..............................12V 5W (douille W2,1x9,5d)
Clignoteur ........................................................12V RY10W (douille BAU15s)
* d’autres pneus autorisés sont indiqués sur le site internet www.ktm.com
79
CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES – PARTIE-CYCLE »
PARTIE-CYCLE
990 SUPERMOTO 2008
Batterie
batterie sans entretien 12V 11,2 Ah
Angle de la colonne de direction
65,1°
Empattement
1510 ± 10 mm
Hauteur de selle à vide
875 mm
Garde au sol à vide
195 mm
Poids sans les pleins
191 kg
Poids auterisé Roue avant
190 kg
Poids autorisé Roue arrière
250 kg
Charge utile
195 kg
Poids total roulant autorisé
400 kg
Amortissement
a la detente
Précontrainte
di ressort (tours)
Amortiss. à la compression
petite vitesse
Amortiss. à la compression
grande vitesse
Amortissement
a la detente
Précontrainte
di ressort (mm)
AMMORTISSEUR
Amortissement
a la compression
FOURCHE
REGLAGE
990 Supermoto
2008
Comfort
20
22
7
20
2,5
20
11
Réglage de base 15
17
5
15
2
15
11
Sport
10
12
5
10
1
10
11
Charge maximale
15
17
5
15
2
15
11
FOURCHE
990 SUPERMOTO 2008
Type
14187D20 WP Suspension
Ressort
6.2-450
Précontrainte di ressort
5 mm
Longueur de la chambre d'air
110 mm
Qualité d'huile
SAE 5 (WP 4860.0401)
AMORTISSEUR
990 SUPERMOTO 2008
Type
15187D15 WP Suspension
Ressort
130-215
Précontrainte di ressort
11 mm
80
CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES – PARTIE-CYCLE »
81
COUPLES DE SERRAGE – PARTIE-CYCLE 990 SUPERMOTO 2008
Vis axe de roue avant
M24x1,5
60 Nm
Ecrou à épaulement axe de roue arrière
M25x1,5
90 Nm
Vis six pans fixation haute/basse amortisseur
M14x1,5
80 Nm
Ecrou à épaulement axe de bras oscillant
M19x1,5
130 Nm
Vis six pans creux arrière de cadre
M10x1,25
Loctite 243 + 45 Nm
Vis six pans creux support repose-pied arriere
M8
Loctite 243 + 25 Nm
Vis fixation moteur
M10
45 Nm
Vis fixation fourche dans té supérieur
M8
20 Nm
Vis fixation fourche dans té inférieur
M8
20 Nm
Vis six pans colonne de direction
M20x1,5
12 Nm
Vis fixation axe dans bas de fourche
M8
15 Nm
Vis à épaulement pontets fixation de guidon
M8
20 Nm
Vis six pans creux fixation de guidon
M10
20 Nm
Vis de fixation bras de fourche
M8
Vis du disque avant/arrière
M8x1,25
Loctite 243 + 30 Nm
Vis six pans de la pince de frein avant
M10x1,25
Loctite 243 + 45 Nm
Vis six pans du maître-cylindre de frein avant
M6
10 Nm
Vis six pans du maître-cylindre de frein arrière
M6
Loctite 243 + 10 Nm
Palier six pans creux pédale de frein
M8
Loctite 243 + 25 Nm
Vis six pans plaquette pédale de frein
M5
Loctite 243 + 6 Nm
Vis six pans platine de béquille latérale - moteur
M10
Loctite 243 + 45 Nm
Vis six pans fixation de béquille/platine
M10
Loctite 243 + 45 Nm
Vis six pans palier de la béquille latérale
M10
Loctite 243 + 35 Nm
Vis six pans patte pour ressort de béquille
M8
Loctite 243 + 25 Nm
20 Nm
CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES – PARTIE-CYCLE »
82
COUPLES DE SERRAGE – PARTIE-CYCLE 990 SUPERMOTO 2008
Vis six pans contacteur de béquille latérale
M4
Bouchon de vidange réservoir d’huile
M12x1,5
Loctite 243 + 2 Nm
Ecrous tube d’échappement
M8
serrage régulier, sans tordre la tôle
Colliers d'échappement
M8
8 Nm
Colliers d'échappement pour rotule
M8
35 Nm
Vis six pans fixation d’échappement
M6
Loctite 243 + 12 Nm
Vis six pans jauge à essence
M5
3 Nm
Vis six pans robinets d’essence
M6
6 Nm
Goujon d'amortisseur de transmission (roue arriere)
M10x1,25
Carter de chaîne
M5
5 Nm
Guide chaîne
M6
Loctite 243 + 6 Nm
Feu rouge
M6
8 Nm
Autres vis partie-cycle
M6
M8
M10
10 Nm
25 Nm
45 Nm
Autres écrous à épaulement partie-cycle
M6
M8
M10
15 Nm
30 Nm
50 Nm
25 Nm
Loctite 243 + 50 Nm
CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES – MOTEUR »
83
MOTEUR
990 LC8 2008
Type
Bicylindre 4 temps en V à 75°, arbre d'équilibrage, démarreur électrique, refroidissement liquide
Cylindrée
999 cm3
Alésage/course
101/62,4 mm
Compression
11,5:1
Carburant
Super sans plomb d’au moins 95 d’indice d’octane
Distribution
4 soupapes actionnées par des poussoirs et 2 arbres à cames, entraînement des arbres à cames par chaîne et pignons
Diamètre des soupapes
Admission: 38 mm
Jeu aux soupapes (à froid)
Admission : 0,10 - 0,15 mm
Embiellage
Paliers lisses (2 principaux, 1 en bout)
Tête de bielle
Palier lisse
Pied de bielle
Bimétal
Piston
En alliage léger, forgé
Segments
1 en L, 1 en biais, 1 racleur
Graissage
Carter sec, deux pompes trochoïdes (aspirante et refoulante)
Huile
SAE 10W-50 ( Motorex Power Synt 4T) #
Capacité d'huile
env. 3 l lors de la vidange avec changement de filtre
Transmission primaire
Pignons à taille droite 35 : 67
Embrayage
Embrayage multidisque en bain d'huile, à commande hydraulique
Boîte de vitesses
Rapports
6 rapports, à crabots
1ère 12:35
2ème 15:32
3ème 18:30
4ème 20:27
5ème 24:27
6ème 27:26
Echappement: 33 mm
Echappement : 0,25 - 0,30 mm
CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES – MOTEUR »
MOTEUR
990 LC8 2008
Alimentation
Injection électronique EFI (Electronic Fuel Injection)
Allumage
Allumage électronique transistorisé, avance numérique
Point d'allumage
cartographie en relation avec le TPS (capteur papillon)
Alternateur
12 V 450 W à 6000 t/mn
Bougie
NGK DCPR 8 E
Ecartement des électrodes
0,8 mm
Refroidissement
Liquide, brassage permanent par pompe
Liquide de refroidissement
2,1 l, 50% d'antigel, 50% d'eau distillée, au moins -25° C
Démarrage
Démarreur électrique
JASO T903 MA
TEMPERATURE
0°C
32°F
5W/40
10W/50
Huile moteur
N’utiliser que des huiles moteur totalement
de synthèse qui répondent à la norme JASO
MA (voir les indications sur le bidon).
KTM recommande Motorex Power Synt 4T de
viscosité 10W/50 (pour des températures
supérieures à 0° C) ou 5W/40 (pour des températures inférieures à 0° C).
#
84
INDEX ALPHABÉTIQUE »
Accessoires et chargement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Affichage de la température du liquide de refroidissement
Aide au démarrage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Ajustment de la tension de la chaîne . . . . . . . . . . . . . . .
Amortissement à la compression de l'amortisseur . . . . . .
Amortissement à la détente de l'amortisseur . . . . . . . . . .
Arrêt et béquillage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Batterie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Béquille latérale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Blocage de la direction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Bouchon de réservoir . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Bouton d'arrêt d'urgence, bouton de démarreur . . . . . . .
Caractéristiques techniques – Moteur . . . . . . . . . . . . . .
Caractéristiques techniques – Partie-cycle . . . . . . . . . . .
Carburant, mettre de l’essence . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Charge de la batterie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Cher client, cher ami . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Code de clignotement Témoin Blocage de la direction . .
Code de clignotement Témoin FI . . . . . . . . . . . . . . . . .
Commander ultérieurement une clé et la programmer . . .
Commodo . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Complément d'huile . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Compte-tours . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Conseils d' utilisation et d' avertissement
pour mise en marche . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Conseils d'utilisation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Conservation pour l'usure d'hiver . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Contacteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Contrôle de l’usure de la chaîne . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Contrôle de la tension de la chaîne . . . . . . . . . . . . . . . .
85
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.24
.12
.54
.41
.22
.22
.30
.53
.20
.14
.17
.17
.83
.79
.31
.54
. .1
.75
.73
.15
.16
.67
.12
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.23
.25
.77
.14
.42
.41
Contrôle du niveau d’huile . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Contrôle du niveau d’huile de l’embrayage hydraulique
Démarrage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Dépose et pose de la roue arrière . . . . . . . . . . . . . . . .
Dépose et pose de la roue avant . . . . . . . . . . . . . . . .
Ecran de l'ordinateur de bord . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Emplacement des numeros de serie . . . . . . . . . . . . . .
Entretien de la chaîne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Freinage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Fusible général . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Fusibles des différents éléments . . . . . . . . . . . . . . . .
Huile moteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Huile moteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Indications fondamentales concernant
les freins à disque KTM . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Lancement du moteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Levier d’embrayage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Levier de frein . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Nettoyage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Numéro de cadre, Plaque de constructeur . . . . . . . . .
Ordinateur de bord . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Organes de commande . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Outillage de bord . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Passage des vitesses, Conduite . . . . . . . . . . . . . . . . .
Pédale de frein . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Plan de graissage et d'entretien . . . . . . . . . . . . . . . . .
Pneus, pression . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Poignées de maintien . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Position de base de la poignée de frein . . . . . . . . . . .
Précontrainte de la fourche . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.66
.64
.28
.50
.48
. .8
. .6
.42
.29
.55
.56
.84
.66
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.43
.27
. .7
. .7
.76
. .6
. .8
. .7
.19
.28
.20
.32
.52
.18
.45
.21
INDEX ALPHABÉTIQUE »
Protéger le véhicule à l'issue de la perte d'une clé de contact
Purge de la fourche . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Purge du circuit de refroidissement . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Recherche de pannes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Reglage da la amortissement à la compression
de l'amortisseur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Réglage de l’amortisseur, amortissement à la détente . . . . .
Réglage de la compression de la fourche . . . . . . . . . . . . . .
Réglage de la compression de la fourche . . . . . . . . . . . . . .
Réglage de la détente de la fourche . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Réglage de la détente de la fourche . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Réglage de la fourche et de l’amortisseur . . . . . . . . . . . . . .
Réglage de la portée du phare . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Réglage de la position de base de la poignée d’embrayage .
Réglage de la précontrainte de la fourche . . . . . . . . . . . . . .
Remarques concernant la mise en service . . . . . . . . . . . . .
Remarques importantes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Remise en service apres stockage . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Remplacement d’une ampoule de clignotant . . . . . . . . . . .
Remplacement d'une ampoule de feu rouge ou de stop . . . .
Remplacement d'une ampoule de phare . . . . . . . . . . . . . .
Repose-pied . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Robinets d’essence . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Rodage du moteur LC8 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Selecteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Serrure de casque . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Serrure de selle, dépose de la selle . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Sommaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Stockage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Système de refroidissement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
86
.
.
.
.
.15
.40
.63
.70
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.39
.40
.37
.21
.38
.21
.37
.58
.64
.38
.23
. .2
.78
.58
.59
.57
.20
.17
.23
.19
.19
.18
. .4
.78
.60
Témoins . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Touches de fonctionnement de l'ordinateur de bord .
Travaux d'entretien partie-cycle et moteur . . . . . . .
Type et numéro de moteur . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Vérification des plaquettes de frein à l’arrière . . . . .
Vérification des plaquettes de frein à l’avant . . . . .
Vérification du niveau de liquide de frein à l’arrière
Vérification du niveau de liquide de frein à l'avant .
Vérification du niveau de liquide de refroidissement
dans le radiateur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Vérification du niveau de liquide de refroidissement
dans le vase d’expansion . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Vérifications avant chaque mise en service . . . . . . .
Vidange du moteur et changement du filtre à huile,
nettoyage des crépines . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.13
. .8
.36
. .6
.47
.46
.47
.45
. . . . . . . .62
. . . . . . . .62
. . . . . . . .25
. . . . . . . .67
NOTES PERSONNELLES »
87
NOTES PERSONNELLES »
88
MANUEL D’UTILISATION 2008
990 SUPERMOTO
ART. NR. 3211247fr
*3211247fr*
3211247fr
12/2007
KTM Group Partner
KTM Sportmotorcycle AG
A–5230 Mattighofen
www.ktm.com
FOTO: MITTERBAUER
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising