[U4.11.01] Procédure DEBUT

[U4.11.01] Procédure DEBUT
Code_Aster
Titre : Procédure DEBUT
Responsable : Jean-Pierre LEFEBVRE
Version
default
Date : 13/10/2009 Page : 1/8
Clé : U4.11.01
Révision : 1656
Procédure DEBUT
1
But
Affecter les ressources mémoire, disque et fichiers.
L'exécution est constituée d'un ensemble de commandes commençant par DEBUT et se terminant par
FIN [U4.11.02], (voir aussi la procédure POURSUITE [U4.11.03]).
La commande DEBUT qui est exécutée, dès sa lecture par le Superviseur, effectue les tâches
suivantes :
•
•
•
définition des unités logiques des fichiers utilisés en impression,
définition des caractéristiques des bases de données (gérées par JEVEUX) et allocation des
fichiers associés,
lecture des catalogues des éléments et des commandes.
La syntaxe apparemment complexe de cette procédure ne doit pas inquiéter l'utilisateur ; son appel
avec les opérandes par défaut, suffisant dans la plupart des cas, est : DEBUT ( )
Les opérandes sont à utiliser dans le cas d'études nécessitant une taille des fichiers "bases de
données" plus importante ou pour dérouter les différents fichiers sur des numéros d'unité logique
différents des numéros affectés par défaut.
Les commandes placées avant DEBUT, si elles sont syntaxiquement correctes, sont ignorées.
Manuel d'utilisation
Document diffusé sous licence GNU FDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html)
Fascicule u4.11 :
Version
default
Code_Aster
Titre : Procédure DEBUT
Responsable : Jean-Pierre LEFEBVRE
2
Date : 13/10/2009 Page : 2/8
Clé : U4.11.01
Révision : 1656
Syntaxe
DEBUT
(
◊
PAR_LOT
=
◊
IMPR_MACRO
=
◊
BASE = _F (
/
/
/
/
'OUI',
'NON',
'NON',
'OUI',
[DEFAUT]
♦
FICHIER = /
[DEFAUT]
'GLOBALE',
/ 'VOLATILE',
/ | LONG_ENRE = lenr, [I]
| NMAX_ENRE = nenr, [I]
| LONG_REPE = lrep, [I]
),
◊
CODE = _F (
♦
♦
◊
NOM =
nom code,
NIV_PUB_WEB
= / 'INTERNET' ,
/ 'INTRANET' ,
VISU_EFICAS
= / 'OUI',
/ 'NON',
[K8]
[DEFAUT]
),
◊
IMPRESSION = _F (
◊
ERREUR =
♦ FICHIER =
♦ UNITE =
),
_F (ERREUR_F=
/
nomlocal,
uniti ,
[l_Kn]
[l_I]
'ABORT',
/ 'EXCEPTION',
[DEFAUT]
),
◊
IGNORE_ALARM =
◊
DEBUG =
l_vale,
_F (
JXVERI =
◊
ENVIMA =
JEVEUX =
◊
DVERI =
[l_Kn]
/
/
/
/
/
/
'OUI',
'NON',
'TEST',
'OUI',
'NON',
'OUI',
'NON',
/
/
'RAPIDE',
'COMPACTE',
[l_Kn]
),
◊
MEMOIRE = _F( ◊
GESTION =
◊
TYPE_ALLOCATION =
◊
TAILLE
◊
/
/
[DEFAUT]
ty,
1,
[I]
[DEFAUT]
=
ta,
[I]
PARTITION
=
pa,
[R]
◊
TAILLE_BLOC
=
◊
DYNAMIQUE
=
800.,
tbloc,
lg,
[DEFAUT]
[R]
[I]
/
/
),
◊
RESERVE_CPU = _F(
/ VALE
= vale
/ POURCENTAGE = pcent
[R]
[R]
◊ BORNE
[R]
[DEFAUT]
=
/
/
bv,
180.
),
)
Manuel d'utilisation
Document diffusé sous licence GNU FDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html)
Fascicule u4.11 :
Version
default
Code_Aster
Titre : Procédure DEBUT
Responsable : Jean-Pierre LEFEBVRE
3
Opérandes
3.1
Opérande PAR_LOT
Date : 13/10/2009 Page : 3/8
Clé : U4.11.01
Révision : 1656
PAR_LOT =
Mode de traitement des commandes :
3.2
'OUI':
(option par défaut) ; le superviseur analyse toutes les commandes avant d'en
demander l'exécution.
'NON':
après avoir analysé une commande le superviseur demande son exécution
puis passe à l'analyse (et à l'exécution) de la commande suivante (traitement
commande par commande).
Mot clé IMPR_MACRO
IMPR_MACRO =
Autorise ou non les affichages produits par les macros dans le fichier de message. La lecture des
fichiers de message peut être pénible quand elle contient la totalité des échos des sous-commandes
générées par la macro elle-même. Par défaut, seul l'écho des commandes explicitement appelées
par l'utilisateur dans son jeu de commandes apparaîtra.
3.3
Mot clé BASE
BASE =
La fonctionnalité de ce mot clé est de redéfinir les valeurs des paramètres des fichiers d'accès direct
associés aux "bases de données" dans le cas où l'on ne désire pas utiliser ceux fixés par défaut.
Valeurs par défaut des paramètres associés aux bases de données.
GLOBALE
NMAX_ENRE
62914
LONG_ENRE
100
LONG_REPE
2000
Kmots
VOLATILE
NMAX_ENRE
62914
LONG_ENRE
100
LONG_REPE
2000
Kmots
Le mot vaut 8 octets sur plate-forme 64 bits sous LINUX 64, TRU64 et IRIX 64, 4 octets sur plateforme 32 bits sous SOLARIS, HP-UX et WINDOWS-NT, LINUX.
Sous Linux 64, avec les valeurs par défaut, la procédure DEBUT allouera un fichier d'accès direct d'au
plus 62914 enregistrements de 100 Kmots (le K vaut 1024) pour la base 'GLOBALE'.
Remarque :
La taille réelle du fichier est dynamique ; elle dépend du volume d'informations à stocker
effectivement. Mais cette taille est limitée par les conditions d'exploitation et un paramètre défini
parmi les valeurs caractérisant la plate-forme. Sur la plate-forme de référence Linux 64 bits, la
taille maximum est fixée à 48 Go. Cette valeur peut être modifiée en passant un argument sur la
ligne de commande de l’exécutable derrière le mot clé « -max_base taille » où taille est une
valeur réelle mesurée en Mo.
Sur les plates-formes 32 bits, la taille maximum est fixée à 2.047 Go (2 147 483 647), mais le
code gère plusieurs fichiers pour aller au delà de cette limite lorsque le paramètre «-max_base »
est passé en argument.
Manuel d'utilisation
Document diffusé sous licence GNU FDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html)
Fascicule u4.11 :
Version
default
Code_Aster
Titre : Procédure DEBUT
Responsable : Jean-Pierre LEFEBVRE
Date : 13/10/2009 Page : 4/8
Clé : U4.11.01
Révision : 1656
Pour la base Globale, qui peut être sauvegardée et ré-utilisée en donnée d’un calcul, la taille
maximum en « POURSUITE » est conservée telle quelle si le paramètre « -max_base » n’est pas
utilisé, mais peut-être redéfini au besoin de cette manière.
3.3.1
Opérande FICHIER
♦
FICHIER =
Nom symbolique de la base considérée.
3.3.2
Opérandes LONG_ENRE / NMAX_ENRE / LONG_REPE
Définition des paramètres de la base de données (fichiers d'accès direct).
/
|
LONG_ENRE = lenr
lenr est la longueur des enregistrements en Kmots des fichiers d'accès directs utilisés.
Remarque :
Le gestionnaire de mémoire JEVEUX utilise ce paramètre pour déterminer deux types d'objets :
les gros objets qui seront découpés en autant d'enregistrements que nécessaire, et les petits
objets qui seront accumulés dans un tampon de la taille d'un enregistrement avant d'être
déchargé.
|
NMAX_ENRE = nenr
nenr est le nombre d'enregistrements par défaut, cette valeur est déterminée à partir de
LONG_ENRE et d'un paramètre d'exploitation sur la plate-forme de référence Linux 64 fixé à 48 Go
(51 539 607 552 octets) pour la taille maximale du fichier associé à une base de données, si cette
valeur n’a pas été modifiée par l’utilisation du mot-clé –max_base sur la ligne de commande de
l’exécutable.
Remarque :
Les deux opérandes LONG_ENRE et NMAX_ENRE doivent être utilisés avec précaution, un mauvais
usage pouvant conduire à l'arrêt brutal du programme par saturation des fichiers d'accès direct.
La cohérence entre la taille maximale du fichier et la valeur résultant du produit des deux
paramètres LONG_ENRE et NMAX _ENRE est vérifiée en début d’exécution.
|
LONG_REPE = lrep
lrep est la longueur initiale du répertoire (nombre maximal d’objets adressables par JEVEUX), elle
est gérée dynamiquement par le gestionnaire de mémoire qui étend la taille du répertoire et de tous
les objets système associés au fur et à mesure des besoins.
Remarque :
3.4
Le choix par l’utilisateur de modifier ces différents paramètres détermine de façon définitive
certaines caractéristiques de la base GLOBALE qui ne peuvent plus être modifiées en POURSUITE
.
Mot clé CODE
CODE =
Définition d'un nom pour l'ensemble d'une étude. Ce mot clé est destiné uniquement aux fichiers de
commandes des tests de non régression gérés avec le code source.
La présence de ce mot clé déclenche l'émission d'un message d'information et positionne
automatiquement le mode de deboggage DEBUG ( JXVERI = 'OUI', ) qui met en oeuvre des
vérifications sur les objets JEVEUX, ce qui peut amener un surcoût à l'exécution. Le comportement
en cas d'erreur peut être modifié.
3.4.1
Opérande NOM
♦
NOM = nom code
Nom d'identification de l'étude, ce nom est au plus de 8 caractères.
Manuel d'utilisation
Document diffusé sous licence GNU FDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html)
Fascicule u4.11 :
Version
default
Code_Aster
Titre : Procédure DEBUT
Responsable : Jean-Pierre LEFEBVRE
3.4.2
Date : 13/10/2009 Page : 5/8
Clé : U4.11.01
Révision : 1656
Opérande NIV_PUB_WEB
♦
NIV_PUB_WEB = 'INTRANET'
Indicateur de niveau de publication. Signifiant que le test est uniquement diffusable sur le réseau
interne.
NIV_PUB_WEB = 'INTERNET'
Indique que le test est diffusable tel quel sur le réseau externe.
VISU_EFICAS = 'OUI'
Indique que le fichier de commandes peut être ouvert sans problème avec l’outil EFICAS. Ce mot-clé
est essentiellement utilisé pour les tests et à des fins de recette des nouvelles versions de l’outil.
VISU_EFICAS = 'NON'
Signale la présence de source python dans le fichier de commandes ne permettant pas son édition
avec l’outil EFICAS.
3.5
Mot clé IMPRESSION
IMPRESSION =
Définition des unités logiques des fichiers utilisés en impression.
3.5.1
Opérande FICHIER
♦
FICHIER =
Liste de noms symboliques de fichiers.
3.5.2
Opérande UNITE
♦
UNITE = uniti
Numéro de l'unité logique associée aux fichiers de la liste.
Si uniti est négatif ou nul, il n'y a pas d'impression sur ce(s) fichier(s).
Par défaut :
FICHIER
UNITE
'ERREUR'
9
'MESSAGE'
6
'RESULTAT'
8
'MED'
80
La définition de l’association nom de fichier, numéro d’unité logique alimente la structure de données
interne au code qui est généré par la commande DEFI_FICHIER [U4.12.03].
3.6
Mot clé ERREUR
ERREUR =
Permet de récupérer une erreur de type <F> pour effectuer un traitement particulier, ce mécanisme a
été mis en place pour vérifier l’émission de message d’erreur dans les tests de non-régression du
code. Il est aussi intéressant de pouvoir récupérer proprement la main dans certaines macros
(Stanley ou outils métiers) sans s’arrêter brutalement en erreur fatale.
3.6.1
Opérande ERREUR_F
ERREUR_F =
Manuel d'utilisation
Document diffusé sous licence GNU FDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html)
Fascicule u4.11 :
Version
default
Code_Aster
Titre : Procédure DEBUT
Responsable : Jean-Pierre LEFEBVRE
Date : 13/10/2009 Page : 6/8
Clé : U4.11.01
Révision : 1656
‘ABORT’ le comportement du code est inchangé et le code s’arrête en imprimant une remontée
d’erreur.
‘EXCEPTION’ on lève l’exception aster.FatalError (code 20) et on revient au comportement standard
en cas d’erreur (‘ABORT’)
3.7
Mot clé IGNORE_ALARM
IGNORE_ALARM =
Permet à l'utilisateur de supprimer l'affichage de certaines alarmes (dont il connaît l'origine) afin
d'identifier plus facilement les autres alarmes qui pourraient apparaître.
Lors de l'exécution de la commande FIN, on affiche systématiquement un tableau récapitulatif des
alarmes émises pendant l'exécution (et le nombre d'occurrences). Les alarmes ignorées par
l'utilisateur sont précédées de '*' pour les distinguer (et elles apparaissent même si elles n'ont pas
été émises).
Les alarmes sont désignées à partir de la nomenclature figurant entre les caractères < et >, par
exemple : IGNORE_ALARME = ('MED_2', 'SUPERVIS_40',...).
3.8
Mot clé DEBUG
DEBUG =
Option de déboggage (réservée aux développeurs et à la maintenance du code).
3.8.1
Opérande JXVERI
JXVERI =
Permet de contrôler l'intégrité des segments de la mémoire entre deux exécutions de commandes
consécutives. Par défaut l'exécution s'effectue sans "DEBUG". Cette option est systématiquement
activée en présence du mot clé CODE.
3.8.2
Opérande ENVIMA
ENVIMA = 'TEST'
Permet d'imprimer dans le fichier RESULTAT les valeurs des paramètres définis dans le progiciel
ENVIMA caractérisant la machine [D6.01.01].
3.8.3
Opérande JEVEUX
◊JEVEUX =
Permet d’activer le mode de fonctionnement en debug du gestionnaire de mémoire JEVEUX :
déchargements sur disque non différés et affectation des segments valeurs à une valeur indéfinie
[D6.02.01].
3.8.4
Opérande SDVERI
SDVERI = ’NON’
L’usage de ce mot clé est à destination des développeurs. Attention, cette fonctionnalité peu
provoquer un surcoût non négligeable lors de l'exécution.
Ce mot clé déclenche la vérification des structures de données produites par les opérateurs. Il est
utilisé dans le cadre des procédures de développement du code dans les tests de non régression. Si
le mot clé CODE est présent, ce mot clé prend la valeur par défaut ‘OUI’.
3.9
Mot-clé MEMOIRE
Permet de modifier le mode de gestion de la mémoire. Lors de l’allocation en mémoire d’un segment
de valeurs, il est possible soit d’effectuer une recherche de place en provoquant des déchargements
sur disque (GESTION = 'COMPACTE'), ce qui permet d’utiliser moins d’espace mémoire mais au
prix de nombreux accès disque, soit de rechercher de façon prioritaire les zones libres ou
correspondant à des accès en lecture seule (GESTION = 'RAPIDE').
Manuel d'utilisation
Document diffusé sous licence GNU FDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html)
Fascicule u4.11 :
Code_Aster
Titre : Procédure DEBUT
Responsable : Jean-Pierre LEFEBVRE
Version
default
Date : 13/10/2009 Page : 7/8
Clé : U4.11.01
Révision : 1656
Le mot clé DYNAMIQUE permet d’activer partiellement ou totalement un mode d’allocation dynamique
des objets JEVEUX. Ainsi, il devient possible de partager l’espace mémoire avec des applications ou
des librairies appelées depuis le code et de le laisser gérer par le système d’exploitation.
Il peut parfois être nécessaire de limiter l’espace géré par JEVEUX alloué en début d'exécution en
faisant passer une valeur en méga mots (1 Mw = 8 Mo) derrière le mot clé -memjeveux_stat sur la
ligne de commande de l’exécutable.
3.9.1
Opérande GESTION
GESTION =
'COMPACTE': permet d’activer le mode d’allocation mémoire le plus économe en place totale. Lors
de l'utilisation de cette fonctionnalité, une alarme est émise attirant l'attention de l'utilisateur sur le
possible sur-coût en temps affectant certaines commandes (par exemple AFFE_CHAR_MECA).
'RAPIDE' : permet d’activer le mode d’allocation mémoire privilégiant un accès rapide.
3.9.2
Opérande TYPE_ALLOCATION
TYPE_ALLOCATION = ty
1:
2:
3:
4:
3.9.3
gestion standard de mémoire, on ne distingue pas les objets à allouer,
les objets systèmes de collection sont alloués en fin de zone mémoire de façon à éviter
d’éparpiller ces derniers et de trop fractionner les zones susceptibles d’accueillir de gros
objets,
même type d’allocation que précédemment, mais s’appliquant sur un critère de taille
des objets,
la zone mémoire est partitionnée en deux, une zone est réservée à l’allocation des
petits objets.
Opérande TAILLE
TAILLE = taille en mots (unité d’adressage en entier) définissant les petits objets utilisée pour un
type d’allocation 3 ou 4.
3.9.4
Opérande PARTITION
PARTITION = rapport entre la taille de la zone mémoire utilisée pour l’allocation des "gros" objets et
la zone totale.
Cette zone est située en fin de segmentation, les objets systèmes propres à JEVEUX sont alloués
dans la partition réservée au "petits" objets.
Remarque :
Si l’une des partitions est saturée, on revient à un mode de gestion standard de la mémoire (
TYPE_ALLOC = 1 ).
3.9.5
Opérande TAILLE_BLOC
Ce mot clé, autrefois placé sous SOLVEUR dans les commandes globales, est utilisé pour définir la
taille des blocs de la matrice.
TAILLE_BLOC =
On peut choisir la taille des blocs de la matrice de rigidité (tbloc). Cette taille est donnée en kiloR8
(1 kiloR8 = 1024 réels). Ce paramètre influe sur le nombre d'opérations d'entrée / sortie et donc sur le
temps d'assemblage et de résolution. Par défaut cette valeur est fixée à 800 kiloR8, soit 8
enregistrements par défaut sur le fichier d’accès direct associé à la base JEVEUX.
3.9.6
Opérande DYNAMIQUE
Manuel d'utilisation
Document diffusé sous licence GNU FDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html)
Fascicule u4.11 :
Version
default
Code_Aster
Titre : Procédure DEBUT
Responsable : Jean-Pierre LEFEBVRE
◊ DYNAMIQUE
Date : 13/10/2009 Page : 8/8
Clé : U4.11.01
Révision : 1656
= lg
Ce mot clé permet de définir la taille en entiers au-dessus de laquelle les objets JEVEUX seront
alloués dynamiquement, les autres seront gérés dans zone mémoire allouée en début d’exécution. Il
faut tenir compte de cette valeur pour éviter de sur-dimensionner la mémoire JEVEUX définie lors du
lancement de l’exécutable (paramètre Mémoire Aster dans l’interface astk).
Si lg vaut 1, tous les objets JEVEUX seront alloués dynamiquement, c'est la valeur par défaut. Si le
mot clé DYNAMIQUE est absent, les objets JEVEUX seront tous gérés dans la zone réservée en
début d ‘exécution.
3.10 Mot-clé RESERVE_CPU
Permet de réserver une part du temps CPU attribué au job pour terminer proprement l'exécution en
cas d'arrêt par manque de temps CPU détecté par une commande Aster. Ce mécanisme n’est utile
que dans le cas d’une exécution batch de Code_Aster. La valeur de cette réserve peut être indiquée
en valeur absolue ou bien sous forme d’un pourcentage du temps CPU total. randCette valeur est
bornée par la valeur du mot clé BORNE.
Lorsque le mot clé CODE est présent, c’est à dire pour l’ensemble des tests de non régression, on
impose systématiquement une réserve de temps CPU de 10 secondes si le mot clé RESERVE_CPU
est absent.
3.10.1 Opérande VALE
Valeur exprimée en secondes soustraite au temps CPU total, sur lequel certaines commandes
globales se base pour arrêter proprement l’exécution.
3.10.2 Opérande POURCENTAGE
Pourcentage soustrait au temps CPU total, sur lequel certaines commandes globales se base pour
arrêter proprement l’exécution.
3.10.3 Opérande BORNE
Valeur maximale de la réserve de temps, valant par défaut 180 secondes.
Manuel d'utilisation
Document diffusé sous licence GNU FDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html)
Fascicule u4.11 :
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising