Energétique

Energétique
‫شهادة التقني العالي‬
Brevet de Technicien Supérieur
Energétique
‫الـطـاقـيـة‬
‫منهاج التكوين‬
Référentiel de Formation
Septembre 2011
‫شهادة التقني العالي‬
Brevet de Technicien Supérieur
Energétique
‫الـطـاقـيـة‬
‫منهاج التكوين‬
Référentiel de Formation
Septembre 2011
Table des matières
Préambule.......................................................................................................................................... ................. .6
Référentiel des Activités Professionnelles............................................................................................. ....... .8
1. Intitulé du BTS................................................................................................................................ .. 9
2. Introduction...................................................................................................................................... . 9
3. Présentation du brevet de technicien supérieur en énergétique.............................................. . ……9
4. Domaines d’intervention :…................................................. ......................................................... 10
5. Définition des « emplois types » du technicien supérieur en énergétique :….................................. 10
6. Fonctions et tâches…………………….......................................................................................... . .12
Référentiel de certification…………………........................................................................................24
1. introduction……………..............................................................................................................25
2. les compétences………….......................................................................................................... .26
3. Les savoirs :……………………............................................................................................... .32
3.1.
les savoirs associés………………………............................................................................ 32
3.2.
niveaux taxonomiques……………………........................................................................... 32
3.3.
savoirs associés aux compétences……………......................................................................34
3.4.
Contenu et niveaux d’acquisition des savoirs……................................................................34
1. définition des savoirs…………………………..........................................................34
2. répartition des savoirs en unités………………........................................................ .36
3. détail des savoirs …………………………............................................................... 37
Tableau des savoirs et compétences………………................................................................................ 47
Guide d’accompagnement pédagogique……………..........................................................................49
Organisation de la formation…………………..................................................................................... ..50
I- Organisation annuelle……......................................................................................................... .50
II- Organisation hebdomadaire….....................................................................................................50
III- Répartition des savoirs…….........................................................................................................51
IV- Savoirs transversaux………....................................................................................................... .54
S1. Arabe.…………………………...................................................................................................54
S2. Français.......................................................................................... …………………………….57
S3. Anglais….....................................................................................................................................60
S4.Techniques d’expression…………….......................................................................................... 62
S5. Environnement Economique et Juridique………........................................................................64
Modalités d’évaluation…………….................................................................................…………… 66
I- Evaluation et modalité ………………………………………………………………………….67
II- Définition des épreuves............................................................................................................... 68
Equipements .......................................................................................................................................... 71
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
5
PREAMBULE
La création des filières de formation de courte durée pour l'obtention de Brevet de Technicien
Supérieur (BTS) par le ministère de l'éducation nationale en 1992 a un double objectif:
-
Répondre aux besoins de l'économie nationale en cadres moyens.
Permettre aux bacheliers de l'enseignement technique, essentiellement, de poursuivre des
études supérieures professionnalisantes et spécialisées.
Au cours de la dernière décennie, d'autres filières, répondant aux nouveaux besoins de
l'économie nationale et ouvertes aux autres bacheliers, ont été créées, notamment en l'an 2000. Le
nombre de filières est ainsi passé de huit en1992 à 27 actuellement, couvrant les principaux secteurs et
sous-secteurs économiques : industriel, commercial, TIC, bâtiment, arts et tourisme et loisir.
Les centres abritant ce type de formation se sont multipliés pour couvrir toutes les régions du
Maroc. Nanties des équipements et d’un excellent niveau d’encadrement, les deux ENSET ont été les
premières à ouvrir des filières préparant au BTS ,aujourd'hui 40 centres, dont 34 lycées, un CFR et 5
centres privés, abritent ce type de formation.
Le nombre d’étudiants, inscrits dans les différentes filières, est passé d'environ 400 en 93-94 à 3277
à la rentrée scolaire 2010-2011.
Certes, la trajectoire retraçant l'évolution de BTS au Maroc rappelée ci-dessus, est la plus
convenable à l'implantation et au développement d'un nouveau système de formation qui a fait son
histoire et s'est imposé comme formation de choix dans un autre environnement qui lui était favorable;
cependant le contexte social et économique Marocain connait actuellement une dynamique sans
précédent, il est en train de changer en profondeur; le système de formation doit s'y adapter.
Ce dernier a été réformé à tous les niveaux :primaire ,secondaire (collégial et qualifiant) ,et
universitaire .Les filières techniques qui représentent 70% du vivier de recrutement pour le BTS ont
connu un changement substantiel en matière de structure ,de contenus et d'approches .L'enseignement
supérieur ,auquel pourraient accéder les lauréats des filières de BTS , a adopté depuis 2003 -2004 le
système LMD caractérisé par les modules.
Par ailleurs, et afin de dynamiser son économie , le Maroc a lancé de grands chantiers structurants
: INDH, plans sectoriels de développement : plan Azur 2010, le Maroc vert ,le Pacte National pour
l'Emergence Industriel (PNEI) et les Métiers Mondiaux du Maroc (3M)qu'il est appelé à développer
notamment dans les domaines de l' Offshoring, l'automobile l'électronique et l'aérospatial ,aussi le
renforcement de l’infrastructure autoroutière, ferroviaire et portuaire, aménagement de nouvelles zones
franches et les Plateformes Industrielle Intégrées (P2I).
Pour intégrer les réformes opérées au niveau des systèmes d'éducation et de formation d'une part
,et accompagner , d'autre part ,les chantiers ouverts ,qui généreront non seulement des centaines de
milliers d'emploi et de besoin en managers, en ingénieurs et essentiellement en techniciens ,mais aussi
des dizaines de nouveaux métiers dans les domaines de l'offshoring ,de l'aéronautique de l'automobile
,de l'électronique du bâtiment du tourisme …,une adaptation des filières s'impose d' urgence .Les
contenus des filières doivent permettre l'intégration de toutes ces nouveautés. De surcroit, l'offre doit se
développer afin de soutenir l'offre générale des autres systèmes similaires de formation en l'occurrence
les EST et les ISTA.
C'est dans ce cadre que la refonte des référentiels de quelques filières du Brevet de Technicien
Supérieur qui a été lancée en novembre 2007 a été étendue aux autres filières.
Prenant en considération le contexte relaté ci-dessus, les référentiels de formation ont été révisés,
et seront élaborés, pour les nouvelles créations, selon l'Approche Par Compétences (APC), s'agissant
de formations à forte connotation professionnelle, laquelle approche est la mieux indiquée pour
l'élaboration des référentiels s'agissant de formations à forte connotation professionnelle. , laquelle
approche est la mieux indiquée pour l'élaboration des référentiels .En effet , avant de définir le référentiel
Brevet de Technicien Supérieur
Energétique
6
de certification (compétences et savoirs associés et modalité d'évaluation) , une analyse des situations
de travail (AST) ainsi que la concertation et la contribution de personnes ressources , représentant les
parties prenantes ,notamment les représentants des entreprises potentielles, est nécessaire pour définir
le référentiel des tâches et des métiers , appelé dans le jargon des spécialistes (RAP).
Afin d'assurer l'uniformité des contenus et garantir le caractère national du diplôme, la révision ou
l'élaboration de ces référentiels a été faite par les représentants des centres de formation, supervisée
par les chargés d’inspection, coordonnateur national et administrée par les services centraux ayant en
charge le dossier BTS.
En fin, je tiens à rendre hommage aux enseignantes et enseignants, directeurs de centres,
chargés d’inspection ,coordonnateur national, à nos cadres et responsables et à toute autre personne
ayant participé à l'élaboration de ce référentiel pour la rigueur scientifique et pédagogique dont ils ont
fait preuve et pour la qualité du produit, qui sans doute participera à l'amélioration de la formation.
Brevet de Technicien Supérieur
Energétique
7
Référentiel des Activités
Professionnelles
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
8
1. Intitulé du BTS
BTS ENERGETIQUE
2. Introduction
Le Maroc a annoncé son projet d’investir dans des projets d’énergie. Il commence à construire plus
de centrales, et développer la capacité de stockage de pétrole et d’intensifier l’exploration des
hydrocarbures pour l’avenir.
«Ce plan énergétique lie le gouvernement et le secteur privé à mettre en œuvre une stratégie visant à
assurer l’approvisionnement énergétique et diversifier les sources d’énergie à la droite des coûts»,
Les énergies renouvelables contribuent à hauteur de 4% au bilan énergétique national (hors biomasse)
et sont à l’origine de la production de près de 10% de l’énergie électrique, grâce à l’effort important de
mobilisation de la ressource hydraulique ainsi qu’à l’effort d’implantation de premiers parcs éoliens (64
MW installés et 240 MW en cours de mise en place). Il y a lieu de noter que de manière général les
énergies renouvelables font l’objet d’un portefeuille de projets diversifiés (centrale thermo solaire, station
de pompage turbinage hydraulique, valorisation énergétique des déchets, pompage de l’eau,
dessalement de l’eau de mer, climatisation et chauffage solaire de l’eau sanitaire,….) s’impliquant ainsi
dans divers programmes économiques et sociaux comme c’est le cas du programme d’électrification
rural dont les objectifs sont pris en charge à hauteur de 7% par les systèmes solaires photovoltaïques
individuels.
Les ressources sont importantes avec en particulier une estimation pour l’éolien de 6 GW, un marché
potentiel du solaire thermique d’un million de m², et des possibilités importantes de valorisation de la
biomasse (9 millions ha de forêts et vocation agricole du pays). En terme de tendance, les attentes visà-vis de cette filière sont importantes de la part des institutionnels, des opérateurs économiques ou tout
simplement des consommateurs. Malheureusement la croissance des marchés reste faible en raison
des contraintes qui sont traitées ci-dessous.
L’expérience en matière d’efficacité énergétique est aussi diversifiée que celle des énergies
renouvelables. Elle s’est articulée autour de projets de renforcement de capacité et de développement
d’expertise nationale (bureaux d’études spécialisé), de mise à niveau énergétique et environnementale
d’unités industrielles ou tertiaires, d’actions pilotes et d’accompagnement technique et financier pour la
réalisation des recommandations des audits. La visibilité et l’impact de ces actions restent limités en
raison de l’approche projet adoptée au détriment de l’approche programme global et pérenne.
3. Présentation du brevet de technicien supérieur en énergétique :
Pour répondre à cette demande du Maroc dans le domaine d’énergie, la création du diplôme de
BTS ENERGETIQUE est indispensable.
En fonction des instructions de travail, le titulaire du brevet de technicien supérieure en BTS
Energétique, prépare et effectue l’assemblage de toutes les pièces des systèmes énergétiques
(énergies renouvelables, thermiques,…) qui seront ensuite mis en service.
En outre, il entretient, inspecte, vérifie et répare ces systèmes en cas de défaillance. Il contrôle toujours
son propre travail et consigne son activité dans le registre normalement associé à toute installation. Il
respecte à tout moment les réglementations appropriées qui concernent l’environnement, la qualité, la
sécurité et l’efficacité énergétique. Il intervient également lorsque les équipements arrivent en fin de vie.
Le titulaire du BTS Energétique est responsable de la préparation et de l’exécution de ses propres
tâches, conformément aux instructions de travail qu’il a reçues.
Un certain degré d’autonomie est demandé au titulaire du BTS Energétique. Il reçoit toujours les
instructions de travail de la part de son supérieur hiérarchique mais, la plupart du temps, il est le seul
intervenant dans son emploi et doit effectuer son travail en complète autonomie.
Par ailleurs, le titulaire du BTS Energétique doit avoir le sens des responsabilités. Il doit effectuer son
travail en prenant en compte les réglementations relatives à l’environnement, à sa propre sécurité et à la
sécurité d’autrui.
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
9
En règle générale, le titulaire du BTS Energétique doit avoir une attitude axée sur le service, notamment
lorsqu’il doit expliquer la progression de son travail chez un client ou lorsqu’il doit discuter, avec lui, de la
meilleure procédure de travail à adopter pour ne pas gêner le fonctionnement de l’entreprise.
Cette évolution est liée :
 à la complexité des matériels et des équipements de production et d’utilisation d’énergie ;
 à l’automatisation de la gestion des informations ;
 au maintien de la qualité de la production ;
 aux structures juridiques et administratives des engagements contractuels.
La prise en charge des activités de maintenance et de gestion des systèmes Energétiques par des
interventions sur des matériels pluri technologiques en constante évolution.
Ces interventions supposent de plus en plus que les intervenants sur ces systèmes maîtrisent les
technologies dans les équipements, ainsi que les connaissances scientifiques et techniques relatives
tant aux processus qu’aux procédés mis en œuvre dans le fonctionnement des installations.
4. Domaines d’intervention :
Afin de limiter les tâches visées à celles qui s’inscrivent, en autonomie, dans le domaine de
compétences, selon les entreprises, le titulaire du BTS Energétique est amené à exercer son activité
dans différents secteurs tels que :
 l’étude technique de l’installation
 l’étude budgétaire
 Les équipements et le contrôle industriel
 La production et la transformation de l'énergie
 La distribution de l’énergie électrique
 Les installations électriques des secteurs tertiaires
 Les équipements publics
 Le froid industriel, l’agroalimentaire et la grande distribution
 Les installations thermiques (chaudières,…)
 Les services techniques
 Installations frigorifiques
Vu l’homologation du diplôme du BTS ENERGETIQUE, le technicien est capable de poursuivre ces
études supérieures en licence professionnelle ainsi que dans les cycles d’ingénierie nationaux.
Les activités acquises nécessitent des connaissances connexes en plus des outils de
communications, permettant d’accéder à la compréhension des procédés énergétiques, ces
connaissances sont :
 Les mathématiques
 la mécanique
 l'hydraulique
 la thermique
 l'électronique et l’électrotechnique
 l’optique et la chimie
5. Définition des « emplois types » du technicien supérieur en énergétique :


Technicien chargé d'étude:
 Dans le cadre d'un projet de développement, participer à l'élaboration de la spécification
technique (phase amont).
 Assurer la responsabilité d'une partie d'affaire, de la définition technique au pilotage ou à
la mise en œuvre de la réalisation.
 Réaliser des études dans une spécialité et capitaliser les connaissances.
 Concevoir/développer des sous-ensembles et produits nouveaux dans une spécialité.
 Élaborer des solutions complexes et/ou nouvelles.
Technicien Méthodiste / Industrialiste:
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
10








 Assurer la conception et l'adaptation de tout ou partie du processus de fabrication, en
liaison permanente avec les services connexes et les fournisseurs.
 Assurer la partie opérationnelle d'une spécification technique prédéfinie.
 Adapter des solutions techniques déjà éprouvées.
Technicien de chantier - Responsable de chantier :
 Assurer la responsabilité d'une équipe afin de mener à bien une réalisation.
 Garantir la réalisation de programmes de fabrication et assurer une responsabilité
hiérarchique sur des équipes.
 Coordonner, garantir et superviser la réalisation d'installations ou d'interventions sur des
sites clients, en assurant une responsabilité hiérarchique ou fonctionnelle sur des
équipes locales.
Technicien chargé d'essais et de mise en service :
 Effectuer ou piloter la réalisation d'essais de qualification.
 Assurer la mise en service et les réglages d'une installation ou d'un équipement
électrique.
 Réaliser des essais de matériels installés sur site client et procéder à la mise en service.
 Contribuer à la validation des produits et à l'obtention de certifications.
Technico-commercial - Technicien d'agence :
 Apporter un appui technique et commercial aux clients directs ainsi qu’aux chargés de
clientèles : élaboration de solutions techniques, chiffrages, promotion de l’offre…
 Contribuer à l'enregistrement et à la réalisation du chiffre d’affaires, en France et à
l'export.
Chargé de formation ou d'information clients :
 Concevoir de nouvelles formations - clients - produits en lien avec les activités.
 Adapter des formations existantes et animer ou piloter l’animation des actions de
formation.
Chargé d'affaires:
 Contribuer à la réalisation des objectifs de chiffre d’affaires, en élaborant et négociant
techniquement et commercialement des offres d’affaire, et en pilotant leur réalisation
dans le respect des engagements pris envers le client.
 Assurer le traitement des demandes d’achats, sélectionner le(s) fournisseur(s) adapté(s),
négocier les clauses techniques, économiques et commerciales du contrat et en garantir
la réalisation.
 Anticiper les évolutions.
Technicien qualité:
 Piloter et/ou contribuer à l’élaboration des processus qualité adaptés et à leurs mises en
œuvre, en animant un réseau de partenaires internes et/ou externes, dans le cadre des
normes et règlementations.
Technicien de maintenance :
 Assurer les opérations de mise en service, réglage, maintenance et expertise sur les
produits, équipements et installations.
 Assurer et/ou piloter des opérations de maintenance industrielle (préventive, corrective,
réglage des appareils de mesure) et (exécution des réparations).
 Assurer l'animation fonctionnelle d'équipes de maintenance en intervenant sur les champs
organisationnels et techniques.
Gestion d'une PME/PMI :
Cette fonction constitue certainement l’une des perspectives les plus valorisantes pour le
technicien supérieur en électrotechnique qui, au terme d’un temps d’exercice suffisant pour la
maîtrise du métier, aura l’opportunité de créer ou de gérer une entreprise.
Cette opportunité devra toutefois être préparée dans le cadre d’une formation complémentaire
en gestion d’entreprise obtenue après le diplôme de technicien supérieur.
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
11
6. Fonctions et tâches :
6.1. Les fonctions du titulaire du BTS Energétique:
Organisation du Référentiel des Activités Professionnelles
Synthèse des emplois
Occupées par les
techniciens supérieurs
en Energétique dans les
divers secteurs
d’activités
Emergence des
fonctions principales
Contenues dans les
différents emplois
Décomposition des
fonctions en tâches
professionnelles
indépendantes
Les emplois résultants de la diversité et du contexte professionnel des entreprises ont permis de
délimiter les activités professionnelles du titulaire du brevet de technicien supérieur en énergétique aux
fonctions suivantes :
Vérification et analyse des systèmes énergétiques
Organisation de chantier de travail
Réalisation des installations et suivi de chantier
Mise en service d’une installation énergétique
Maintenance d’une installation
Communication, relations clients fournisseurs
F1
F2
F3
F4
F5
F6
6.2. Définition des tâches professionnelles :
Les fonctions du technicien supérieur en énergétique sont décomposées en tâches professionnelles
pour lesquelles il a été précisé un niveau d'autonomie souhaité :
Autonome (A) : La tâche peut être réalisée par le technicien supérieur de manière autonome. Ceci
suppose qu'il en maîtrise les aspects techniques, qu'il a la capacité à organiser, encadrer, animer une
équipe et prendre les décisions nécessaires au bon déroulement de cette tâche afin d'atteindre son
objectif tout en respectant ces contraintes.
Participatif (P) : Le technicien participe à la tâche mais n'en a pas la maîtrise. Il doit néanmoins
comprendre son fondement et apporter ses compétences à l'équipe qui en a la charge.
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
12
F1 – Vérification et analyse des systèmes énergétiques
T1.1 Elaborer un dossier technique d’une installation électrique
T1.2 Prendre en charge du dossier technique rédigé par le bureau d’études en vue
d’une réalisation
T1.3 Analyser des plans d’une installation
T1.4 Apprécier les coûts de réalisation et d’intervention d’une installation
F2 – Organisation de chantier
T2.1 Organiser un chantier
T2.2 Ordonnancement d’un chantier
F3 – Réalisation des installations et suivi de chantier
T3.1 Implanter et mise en place des ensembles et sous-ensembles énergétiques
T3.2 Câbler et raccorder des appareils électriques
T3.4 Sécuriser l’installation
T3.5 Contrôler les réalisations
F4 – Mise en service
T4.1 Effectuer des essais et des contrôles
T4.2 Mettre en service une installation
F5 – Maintenance d’une installation
T5.1 Prendre en charge de l’installation et des informations émanant du contrat
d’entretien
T5.2 Préparer l’intervention sur le site
T5.3 Etudier les symptômes, analyser l’installation, rechercher la panne,
diagnostiquer.
T5.4 Réaliser les opérations prédéfinies et la mise en service de l’installation
P
A
A
A
A
A
A
A
A
A
A
A
A
A
A
A
F6 – Communication, relation avec le client
A
T6.1 Rendre compte à l’entreprise
A
T6.2 Fournir les éléments pour le bureau d’études
A
T6.3 Expliquer au client la prise en main de l’installation
Fi : fonction de l’entreprise
Tj : tâche confiée au professionnel
F1 – vérification et analyse des systèmes énergétiques :
T1.1
Tâche
réalisée en
participation
Brevet du Technicien Supérieur
Elaboration du dossier technique d’une installation énergétique
Energétique
13
Prise en charge du dossier technique rédigé par le bureau d’études
en vue d’une réalisation
Données disponibles pour réaliser la tâche
• Dossier technique d’une installation (photovoltaïque, chauffe-eau solaire, pompage
solaire.…)
• Localisation de l’installation
Situations de travail relevées
Exemples
Moyens utilisés
Tâche
– Effectuer le relevé de l’état des
• Moyens agréés pour le travail
réalisée
lieux en vue de la réalisation
• Moyens de positionnement de site
en
– Réaliser à main levée les
autonomie documents complémentaires
nécessaires à la réalisation
– Effectuer le contrôle des plans de
réservation du génie civil (électrique,
fluidique)
– Vérifier le planning de réalisation
Résultats attendus
Les absences de réservations sont consignées.
La faisabilité du dossier technique est vérifiée.
Le relevé dimensionnel des locaux est réalisé.
Les contraintes : accès, dimensions, portage, fixation, ouvertures, planification,
environnement sont prises en compte.
Le rapport de visite est rédigé.
T1.2
Analyser des plans d’une installation
Données disponibles pour réaliser la tâche
• Dossier technique d’une installation (photovoltaïque, éolienne,…)
• Schéma de l’installation
Situations de travail relevées
Exemples
Moyens utilisés
– Lire les schémas de principe
• Abaques matériels
Tâche
électriques d’une installation
• Guides de choix
réalisée
(pompage solaire,…..)
• Notices techniques
en
– Identifier les fonctions principales
• Diagrammes constructeurs
autonomie de l’installation sur le schéma
– Associer les fonctions identifiées
aux composants
– Justifier le dimensionnement des
composants de l’installation
– Rechercher les grandeurs
physiques
nominales de l’installation
(températures,
pressions, puissances, intensité,
tension)
Résultats attendus
Le schéma électrique permet le fonctionnement de l’installation.
Le calibre d’un appareil de protection, la section d’un conducteur et la compatibilité des
matériels électriques sont adaptés.
Les dimensions des composantes de l’installation, sont ils compatibles.
Les grandeurs physiques sont déterminées, interprétées et associées à des moyens de
mesures ou des capteurs.
T1.3
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
14
Appréciation des coûts de réalisation et d’intervention d’une installation
Données disponibles pour réaliser la tâche
• Dossier technique d’une installation (chambre froide, pompage solaire,…)
• Localisation de l’installation
Situations de travail relevées
Exemples
Moyens utilisés
– Participer à l’évaluation des coûts de
Tâche
mise en œuvre des matériels à
réalisée
installer
Catalogue fournisseur
en
– Consulter un document fournisseur
autonomie pour la fourniture de matériel
consommable
– Établir un bon d’approvisionnement
de matériel complémentaire
– Rédiger le bon d’approvisionnement
interne à la société
Résultats attendus
Le matériel consommable identifié est conforme à la documentation préconisée par le
fournisseur.
L’appréciation des coûts est correctement établie.
F2 – Organisation de chantier
Préparation d’un chantier
T2.1
Données disponibles pour réaliser la tâche
• Dossier technique d’une installation (pompage solaire, chaudière,…..)
• Bons de commande
• Bons de livraison
• Planning de réalisation
• Descriptif des matériels à installer
• Descriptif des tâches à réaliser
Situations de travail relevées
Exemples
Moyens utilisés
– Établir la liste du matériel
Catalogues constructeurs
d’exécution,
• Catalogues fournisseurs
d’installation, de vérification, et de
• Documentation et fiches techniques des
sécurité
matériels
– Contrôler les matériels livrés, leurs Sur le chantier, une installation :
références et le quantitatif
• Les matériels à installer et leur descriptif
– Identifier les contraintes
• Plan particulier de sécurité et de
spécifiques du chantier relatives à
protection de la santé (PPSPS)
l’accès, à l’approvisionnement, aux
• Plan de prévention (PDP)
Tâche
autorisations
• Normes de sécurité et de l’environnement
réalisée
– Évaluer les besoins spécifiques
en
liés à la manutention et à la
autonomie réalisation
– Mettre en place le poste de travail
– Choisir les équipements de
protection individuelle (EPI)
nécessaires à sa propre
sécurité liée à l’intervention
– Mettre en œuvre les procédures
liées aux risques professionnels
spécifiques au chantier
–Permis de feu, règles de sécurité
Résultats attendus
La commande est conforme.
Les plans permettent la réalisation des adaptations nécessaires pour rendre
T1.4
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
15
compatibles les matériels entre eux.
La liste complémentaire de matériel à commander est rédigée (nomenclature
qualitative et quantitative des petits matériels, accessoires annexes et
consommables complémentaires au prévisionnel).
Les équipements de sécurité sont adaptés à la situation de travail.
Les procédures liées aux risques professionnels en fonction de l’activité sont mises
en œuvre.
Les accès sont identifiés et permettent un libre accès en tout point.
Les autorisations administratives sont obtenues dans les délais.
Les propositions de solutions sont optimales pour la réalisation des travaux (outils,
qualité, matériels…).
L’ensemble des risques professionnels et du plan particulier de sécurité et de
protection de la santé (PPSPS), le plan de prévention (PDP) et le tri et l’évacuation
des déchets sont pris en compte.
Ordonnancement d’un chantier
Données disponibles pour réaliser la tâche
• Dossier technique d’une installation (pompage solaire, installation éolienne,…)
• Localisation de l’installation
Situations de travail relevées
Exemples
Moyens utilisés
– Planifier les activités (cf.
• Planning prévisionnel de réalisation
Tâche
précédemment) en tenant compte
• Compte rendu de réunion de
réalisée
des interventions des autres corps
coordination de chantier
en
de métier
• Ressources disponibles
autonomie – Répartir en fonction des
• Liste des approvisionnements
compétences des équipiers et de
• Règles de sécurité, normes, textes
leur niveau d’habilitation
réglementaires
– Gérer les consommables
• Dossier technique élaboré, cahier des
nécessaires à l’intervention
clauses techniques particulières
– Communiquer les informations
• Catalogues et documentations des produits
relatives aux travaux et aux
y compris de langue anglaise
conditions d’exécution
• Moyens actuels de communication et
– Rassembler les éléments de
d’information
déroulement du chantier pour en
• Information sur la qualification et les titres
déterminer les coûts
d’habilitation des personnes disponibles
– Réunir les éléments préparatoires • Lieu/situation :- à l’atelier - sur le chantier
en vue de participer à une réunion
de chantier
– Éliminer les déchets occasionnés
lors de l’intervention
Résultats attendus
Les consommables nécessaires à l’intervention sont gérés (Installation,
maintenance).
Les délais de réalisation sont respectés.
Les déchets sont triés et éliminés sur des sites habilités en respectant les normes
environnementales.
La transmission préalable des informations utiles au bon déroulement du chantier est
communiquée.
La production d’une fiche de gestion du chantier permet d’en définir le coût.
Le plan de prévention (PDP) est pris en compte.
T2.2
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
16
F3 – Réalisation des installations et suivi de chantier
Implantation et mise en place des ensembles et sous-ensembles
Données disponibles pour réaliser la tâche
• Schémas de principe d’une installation énergétique
• Plan d’exécution
• Contraintes d’intervention (planning, sécurité)
• Données et recommandations des constructeurs
Situations de travail relevées
Tâche
Exemples
Moyens utilisés
réalisée
– Repérer et tracer la position de
• Moyens de traçage
en
chacun des composantes de
• Moyens agréés pour le travail
autonomie l’installation de pompage solaire
• Moyens de contrôle dimensionnel
– Tracer le cheminement des
• Moyens de levage
conducteurs, de la tuyauterie en
• Matériels et équipements de protection liés
respectant les formes nécessaires à
aux risques professionnels
la bonne circulation des fluides selon • Dispositifs de fixation
les normes en vigueur
– Mettre en place les composants et
accessoires des circuits électriques
Résultats attendus
Les composants de l’installation sont protégés selon l’indice de protection IP.
La nature des fixations est adaptée au support et au poids des matériels.
Les composants de l’installation sont implantés conformément au plan d’exécution,
dans le temps imparti, et parfaitement fixés.
Le tracé des canalisations est rationnel et optimisé.
T3.1
Câblage et raccordement électrique des appareils
Données disponibles pour réaliser la tâche
• Dossier technique d’une installation (pompage solaire, installation éolienne,….)
• Schémas électriques de l’installation
• Plan d’exécution
• Contraintes d’intervention (planning, sécurité, habilitation électrique)
• Documents constructeurs
Tâche
• Textes réglementaires et normes
réalisée
Situations de travail relevées
en
Exemples
Moyens utilisés
autonomie Pré câblage d’une armoire électrique • Moyens agréés pour le travail
d’une installation éolienne
• Outillage adapté aux travaux électriques
– Implanter les parties mécaniques et • Outillage adapté aux travaux mécaniques
électriques
– Câbler l’alternateur et les
conducteurs
– Effectuer la collecte des déchets
Résultats attendus
L’implantation des matériels est conforme au descriptif.
Le câblage est conforme aux schémas électriques.
Les matériels électriques et mécaniques sont raccordés.
Le chantier est propre, les déchets sont évacués.
T3.2
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
17
T3.3
Sécurisation d’une installation
Données disponibles pour réaliser la tâche
 Dossier technique d’une installation (chambre froide, station photovoltaïque,….)
 Habilitation
 Normes de sécurité à respecter
Situations de travail relevées
Tâche
Exemples
Moyens utilisés
réalisée
Sécurisation d’une installation photovoltaïque
• Notices constructeurs de
en
– respecter les masses
normes de sécurité
autonomie – respecter la section des conducteurs, valeurs
• Notices constructeurs des
assignées,
appareillages utilisés
– respecter les températures et les pressions
• Appareillage de protection des
d’emplois
personnes et des biens
– Insérer l’appareillage de protection des biens et
des personnes
Résultats attendus
Les normes de sécurité sont respectées,
Appareillages de sécurité bien dimensionnés
Contrôle des réalisations
Données disponibles pour réaliser la tâche
Dossier technique d’une installation (installation d’une chaudière, station
photovoltaïque,….)
• Schémas fluidiques et électriques de l’installation
• Plan d’exécution
• Habilitation électrique
Tâche
Situations de travail relevées
réalisée
Exemples
Moyens utilisés
en
Contrôle de réalisation d’une station
• Moyens agréés pour le travail
autonomie photovoltaïque
en hauteur
– Vérifier l’alimentation électrique (section
• Moyens de contrôle
des conducteurs, tension, protection)
dimensionnel
– Contrôler les connexions et raccordements
• Appareils de mesures
électriques
• Matériels d’épreuve
– Effectuer les essais
– Vérifier le fonctionnement de l’armoire
Résultats attendus
Les vérifications sont effectuées avec méthode.
Les erreurs sont identifiées et corrigées.
L’armoire électrique est opérationnelle.
L’installation est sécurisée.
F4 – Mise en service
Essais et contrôles
T4.1
Données disponibles pour réaliser la tâche
• Dossier technique de l’installation (chauffe-eau solaire, éolienne.…)
• Installation proprement dite,
• Notices techniques constructeurs
• Habilitation électrique
Situations de travail relevées
Tâche
Exemples
Moyens utilisés
réalisée
– Effectuer les essais réglementaires de
• Appareils de mesure
en
l’installation selon les normes en vigueur
• Matériels d’épreuve et de
autonomie (aérodynamique, mécanique et électrique)
détection
– Prérégler les appareils de sécurité et régulation • Rapport de laboratoire de
T3.4
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
18
– Vérifier les raccordements des masses au
contrôle
potentiel de la terre
– Vérifier l’isolement des récepteurs
– Mesurer les valeurs de grandeurs de sortie
Résultats attendus
L’installation est préparée pour la mise en service.
Le type de fluide et la quantité sont adaptés à l’installation.
Les tests de fonctionnement sont effectués
La procédure du tirage au vide est respectée.
Les résultats des essais et contrôle sont notifiés.
Mise en service d’une installation
Données disponibles pour réaliser la tâche
• Dossier technique d’une installation.
• Alimentation électrique
• Accès aux différents locaux techniques
• Habilitation électrique
Situations de travail relevées
Tâche
Exemples
Moyens utilisés
réalisée
– Vérifier le raccordement et le
• Fiches techniques des
en
fonctionnement des moteurs
appareils
autonomie – Vérifier le fonctionnement de
• Instruments de mesure
l’installation
(électrique et
– Régler les appareils de sécurité et de
fluidique)
régulation lorsque l’installation est en
• Matériels d’épreuve et de
régime permanent établi
détection de
– Optimiser le fonctionnement de
fuite appropriée
l’installation
– Consigner sur une fiche « essais et
contrôles » les résultats
– Rédiger un rapport d’intervention
– Respecter les règles de sécurité
Résultats attendus
L’installation fonctionne selon les paramètres nominaux définis dans le dossier
technique.
Le rapport de mise en service précise :
– les valeurs de réglage des appareils de régulation et sécurité ;
– les tests d’épreuves d’équipement sous pression ;
– les valeurs de mesure de température et pression de fonctionnement ;
– la validation des procédures obligatoires.
Les règles de sécurité sont respectées.
F5 – Gestion de maintenance d’une installation
Prise en charge de l’installation et des informations émanant du contrat
T5.1
d’entretien
Données disponibles pour réaliser la tâche
• Dossier technique d’une installation (installation photovoltaïque,..)
• Autorisations
• Contrat de maintenance
• Journal de bord de l’installation
Situations de travail relevées
Tâche
Exemples
Moyens utilisés
réalisée
– Prendre connaissance du dossier et du contrat
• Recours éventuel à la
en
– Rechercher éventuellement des informations
hiérarchie, appel téléphonique…
autonomie techniques complémentaires
• Catalogue constructeur, CD
– Analyser les contraintes
Rom, assistances techniques,
– Choisir les moyens (outillage, matière d’œuvre,
site Internet, ordinateur,
sécurité)
téléphone
T4.2
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
19
– Localiser les installations
• Outillage collectif et
– Identifier les composants de l’installation
équipements de sécurité,
– Valider l’organisation de l’intervention
fournisseurs de l’entreprise
– Définir une procédure d’intervention :
• Matériel de protection et de
• protéger les biens
sécurité individuelle
• protéger les personnes
• Matériel de signalisation et de
• protéger le site
protection du site
Résultats attendus
Les caractéristiques générales de l’installation sont identifiées.
Le travail contractuel est identifié ainsi que sa périodicité.
Les informations complémentaires sont obtenues.
L’ensemble des moyens (outillage, matière d’œuvre, sécurité) est mis à disposition.
Les contraintes sont identifiées.
Le client est prévenu de l’intervention.
La liste chronologique des opérations à effectuer est établie.
La sécurité des personnes, du site et des biens est assurée.
Préparer l’intervention sur le site
Données disponibles pour réaliser la tâche
• Dossier technique d’une installation (éolienne, photovoltaïque, chauffe eau solaire,…)
• Informations du client
• Journal de bord
• Équipements techniques
• Matériel de protection, de sécurité individuelle, de signalisation et de protection du
Tâche
site et des personnes
réalisée
Situations de travail relevées
en
Exemples
Moyens utilisés
autonomie – S’informer sur l’intervention
• Responsable, défaut affiché
demandée
• Cahier des charges, fiches techniques des
– Prendre connaissance du dossier
matériels, schéma de principe
– Établir un pré diagnostic à partir
• Télégestion
des informations du client
• Catalogue constructeur, CD Rom,
– Définir les matériels nécessaires
assistances techniques, site Internet,
possibles
ordinateur, téléphone
– Rechercher éventuellement des
• Outillage collectif et équipements de sécurité,
informations techniques
fournisseurs de l’entreprise
complémentaires
– Choisir les moyens (outillage,
matière d’œuvre, sécurité, levage,
nacelle)
– S’identifier auprès du client
– Évaluer les risques de l’intervention
sur le site
– Prendre des mesures
conservatoires
– Définir une procédure
d’intervention
– Protéger le site : protéger les biens
et les personnes
Résultats attendus
Les éléments de dysfonctionnement transmis sont identifiés et correctement
interprétés.
Les informations complémentaires sont obtenues.
Le pré diagnostic est correctement établi.
Les matériels et outillage sont sélectionnés correctement.
Les contraintes d’accès et de sécurité sont identifiées.
Le client est prévenu de l’intervention.
T5.2
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
20
Étudier les symptômes, analyser l’installation, rechercher la panne,
diagnostiquer
Données disponibles pour réaliser la tâche
• Équipements techniques
• Journal de bord
• Dossier technique
• Signalisation
• Habilitation électrique
Tâche
Situations de travail relevées
réalisée
Exemples
Moyens utilisés
en
– Effectuer une recherche logique de • Matériel de protection et de sécurité
autonomie la panne
individuelle
– Étudier les symptômes
• Matériel de signalisation
– Effectuer la mesure des grandeurs • Matériel de protection du site
physiques
• Procédure de protection du site et des
– Interpréter correctement les
personnes
mesures
• Matériel de mesure et de contrôle
Résultats attendus
La méthodologie de diagnostic est rationnelle.
L’utilisation des appareils de mesure est correcte.
Les symptômes de dysfonctionnement sont correctement identifiés.
Le dysfonctionnement est identifié.
T5.3
Réaliser les opérations prédéfinies et la remise en service de l’installation
Données disponibles pour réaliser la tâche
• Équipements techniques
• Journal de bord
• Normalisation
• Règlement intérieur de l’entreprise du client
• Outillage individuel et collectif
Tâche
• Matière d’œuvre et pièces nécessaires
réalisée
• Contrat de maintenance
en
• Habilitation électrique
autonomie
Situations de travail relevées
Exemples
Moyens utilisés
– Isoler le circuit à dépanner
• Matériels et outillages adaptés
– Consigner l’installation
• Équipements techniques, matériel de
– Effectuer le remplacement des
rechange ou de dépannage,
pièces ou des composants
• Protection individuelle
défectueux
– Remettre en service avec
méthode
– Prendre les mesures
conservatoires si le dépannage
immédiat est impossible
– Vérifier le fonctionnement de
l’installation
– Régler si nécessaire l’installation
– Notifier son intervention
– Effectuer les vérifications
nécessaires au bon fonctionnement
– Ranger les produits dangereux en
respectant la législation
– Nettoyer la zone d’intervention
Résultats attendus
Le dépannage est effectué, l’installation fonctionne normalement.
T5.4
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
21
L’installation est déconsignée.
Les paramètres de fonctionnement sont corrects.
La fiche d’intervention est complétée par le technicien et signée par le client.
Une solution modificative en vue d’une amélioration est proposée.
La sécurité des personnes, du site et des biens est assurée.
La zone d’intervention est remise en état.
Les manipulations des fluides et des huiles sont effectuées dans le respect de
l’environnement.
Les déchets sont évacués, ou triés conformément à la législation.
La continuité du service est assurée.
F6 – communication, relation client :
Rendre compte à l’entreprise
T6.1
Données disponibles pour réaliser la tâche
• Dossier technique d’une installation (éolienne, photovoltaïque,…)
• Documents techniques des sous ensembles
• Schémas de principe de l’installation
• Plans d’implantation
Situations de travail relevées
Tâche
Exemples
Moyens utilisés
réalisée
– Informer la hiérarchie sur
• Réseau téléphonique ou autres moyens de
en
l’avancement
communication
autonomie des travaux
• Ressources entreprise
Résultats attendus
Un compte rendu est rédigé.
Une présentation commentée de l’évolution des travaux, des difficultés rencontrées
est réalisée.
Fournir les éléments pour le bureau d’études
Données disponibles pour réaliser la tâche
• Dossier technique d’une installation (éolienne, photovoltaïque,…)
• Documents techniques des équipements
• Schémas de principe de l’installation
• Plans
Situations de travail relevées
Tâche
Exemples
Moyens utilisés
réalisée
– Collecter et classer des
• Installation
en
documents modificatifs
• Guide de mode de conduite de l’installation
autonomie – Rechercher des solutions
et des équipements
modificatives
Résultats attendus
Les documents permettant de réaliser les dossiers de recollement sont collectés et
transmis au bureau d’études.
Les solutions modificatives sont proposées et justifiées.
T6.2
Expliquer au client la prise en main de l’installation
Données disponibles pour réaliser la tâche
• Dossier technique des matériels
• Manuel d’utilisation
Situations de travail relevées
Exemples
Moyens utilisés
– Aider à la prise en main d’une
• Installation
Tâche
installation photovoltaïque
• Guide de mode de conduite de
réalisée
l’installation et des équipements
en
Résultats attendus
autonomie Les procédures de conduites et des consignes de sécurité sont présentées et
explicitées.
T6.3
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
22
Le comportement du technicien renforce l’image positive de l’entreprise.
Le client s’est approprié le fonctionnement de l’installation et sait l’utiliser en toute
sécurité.
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
23
Référentiel de Certification
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
24
1. Introduction :
Les tâches recensées dans le référentiel des activités professionnelles ont permis de définir les
compétences professionnelles d'un technicien supérieur en ENERGETIQUE. Ces compétences ont été
recherchées à partir des situations de travail définies dans les tâches "autonomes".
Organisation du référentiel de certification
Le domaine des connaissances générales contribue au développement culturel et apporte les
compétences transversales nécessaires dans les emplois de technicien supérieur. Ces compétences
sont définies de manière commune pour un ensemble de diplômes.
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
25
2. Les compétences :
La réalisation des tâches nécessite la mobilisation de compétences qui seront évaluables en fonction de
ressources fournies et d’indicateurs de performances attachés à une situation de travail.
Données
Compétences
Recensement des
ressources
fournies au candidat
Description en verbe d'action
des compétences mis-en
œuvre dans une tâche
professionnelle
Indicateurs de
performance
Performance attendue du
candidat
Certaines compétences sont rencontrées dans plusieurs diplômes , ce qui ne signifie pas que l'attente
est la même pour tous ces diplômes. C'est dans les indicateurs de performances et le contexte
professionnel qu'est défini le niveau exigé pour chaque diplôme.
Afin de conserver les liens qui les unissent dans les situations de travail, les compétences sont
développées par tâche professionnelle. Certaines compétences sont nécessaires à l’accomplissement
de différentes tâches.
Ce principe est synthétisé, pour chaque tâche, par le tableau suivant :
Énoncé de la tâche professionnelle
Txy
Données
Compétences
Indicateurs de performance
{Cx,
Cy,
Cz,
…}
:
ensemble
Données, contraintes,
Niveau de performance
normes, ressources
des compétences mobilisé
attendue définissant les
matérielles et humaines
dans la tâche professionnelle
critères d'évaluation
mises à disposition
Compétences mobilisées dans les tâches professionnelles :
Prise en charge du dossier technique rédigé par le bureau d’études en vue
T1.2
d’une réalisation
Données
Compétences
Indicateurs de performance
C01 : Analyser un dossier
-Cahier des charges, appel
- Les contraintes du dossier sont
C03 : Analyser une
d’offre ou expression des
répertoriées
besoins
solution technique
- L’estimation financière est
C04 : Rédiger un
-Délais de réponse
réalisée
-Normes et réglementations à document de synthèse
-Les ressources nécessaires sont
C05 : Déterminer les
respecter
déterminées
-Procédure de remise d’offre
ressources et les
-La procédure est respectée
-Documentation des
contraintes
C06 : Respecter une
fournisseurs
procédure
Analyser des plans d’une installation
T1.3
Données
Compétences
Indicateurs de performance
C02 : Choisir une solution
 Cahier des charges
 Les dossiers de réalisation
technique
fonctionnel
ou d’exécution fournis sont
C03 : Analyser une
complets et correctement rédigés
 Contraintes techniques et
solution
technique
technologiques
 Les dossiers de réalisation
C07 : Argumenter la
ou d’exécution, issus des dossiers
 Données techniques des
solution
d’étude, répondent à la
Fournisseurs
commande du client et sont
 Normes et réglementations technique retenue
C08
:
Concevoir
une
conformes aux normes et règles
à respecter
solution technique
de l’art
 Les coûts prévisionnels
sont estimés
 La procédure de contrôle,
de mise en service ou de recette
client est applicable
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
26
Appréciation des coûts de réalisation et d’intervention d’une installation
T1.4
Données
Compétences
Indicateurs de performance
C04 : Rédiger un
-Documents techniques issus
-L’offre technico-commerciale est
du
document de synthèse
élaborée
C05 : Déterminer les
cahier des charges
-Les ressources humaines et
-Documents techniques des
ressources et les
matérielles sont déterminées
fournisseurs
contraintes
C09 : Élaborer les
- Catalogue et tarifs des
fournisseurs
dossiers techniques
C11 : Estimer les coûts
-Barème de chiffrage de
l’entreprise
prévisionnels
Préparation d’un chantier
T2.1
Données
Compétences
Indicateurs de performance
C04 : Rédiger un
• Dossier technique d’une
-La commande est conforme.
installation
document de synthèse
-Les plans permettent la réalisation
C05 : Déterminer les
• Bons de commande
des adaptations nécessaires pour
• Bons de livraison
ressources et les
rendre compatibles les matériels
• Planning de réalisation
Contraintes
entre eux.
C06: Respecter une
• Descriptif des matériels à
-La liste complémentaire de
installer
procédure
matériel à commander est rédigée.
C01 : Analyser un dossier
• Descriptif des tâches à
-Les équipements de sécurité sont
réaliser
adaptés à la situation de travail.
-Les procédures liées aux risques
professionnels en fonction de
l’activité sont mises en œuvre.
Ordonnancement d’un chantier
T2.2
Données
Compétences
C01 : Analyser un dossier
-Planning d’exécution
C04 : Rédiger un
- Dossier technique
- Liste des intervenants avec
document de synthèse
C23 : Planifier les tâches
l’état des qualifications et des
C25 : Analyser un
habilitations
- Contraintes de sécurité
planning
C27 : Estimer les délais
-Liste des moyens permettant
de travailler en hauteur
d’approvisionnement
Indicateurs de performance
- Le planning d’intervention est
établi en tenant compte des
qualifications et habilitations
requises
- La liste des ressources est établie
-Les moyens matériels et
ressources humaines sont
réservés
conformément au planning
d’intervention
-Les quantités et les délais sont
maîtrisés
Implantation et mise en place des ensembles et sous-ensembles
T3.1
Données
Compétences
Indicateurs de performance
C04 : Rédiger un
-Cahier des charges
-Les mesures sont judicieuses et
fonctionnel
document de synthèse
adaptées
C06 : Respecter une
- Notices techniques
- Les risques sont évalués et
- Installations, équipements et
procédure
maîtrisés
C17 : Mettre en oeuvre
systèmes
- Les instructions permanentes de
-Normes et réglementations
des moyens de mesurage sécurité sont appliquées
C18 : Interpréter des
-Règles de sécurité
-Le procédé est réglé
-Fiche de contrôle
indicateurs, des résultats
conformément au cahier des
de mesure et d’essais
charges fonctionnel
C19 : Identifier les
- La fiche de contrôle est
paramètres de réglage
correctement renseignée
C20 : Régler les
paramètres
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
27
Câblage et raccordement électrique des appareils
T3.2
Données
Compétences
Indicateurs de performance
• Dossier technique d’une
L’implantation des matériels
C17 : Mettre en œuvre des
installation
est conforme au descriptif.
• Schémas électriques de
moyens de mesurage
Le câblage est conforme aux
l’installation
schémas électriques.
C23 : planifier les tâches
• Plan d’exécution
Les matériels électriques et
C20
:
Régler
les
paramètres
• Contraintes d’intervention
mécaniques sont raccordés.
(planning, sécurité, habilitation C26 : contrôler la conformité
Le chantier est propre, les
électrique)
d’un produit
déchets sont évacués.
• Documents constructeurs
• Textes réglementaires et
normes
Sécurisation d’une installation
T3.3
Données
Compétences
Indicateurs de performance
C01 : Analyser un dossier
- Directives réglementaires
-La présentation des règles
C13 : Appliquer les normes
(hygiène, sécurité, …)
d’hygiène
C28 : Communiquer de façon
-Règlement intérieur
et de sécurité est bien
- Liste des intervenants avec
adaptée à la situation
comprise par
leurs habilitations et gréments
les intervenants
- Le plan particulier de sécurité
- Le plan particulier de sécurité
et de protection de la santé
et de protection de la santé est
(P.P.S.P.S.)
communiqué
-Le règlement intérieur est
expliqué, par exemple en
terme de signalétique
Contrôle des réalisations
T3.4
Données
Compétences
Indicateurs de performance
C01 : Analyser un dossier
- Dossier technique de
-Les règles de sécurité sont
C04 : Rédiger un document de respectées
réalisation
- Extrait des normes
synthèse
-Les mesures sont judicieuses
C06 : Respecter une
concernées
et adaptées
- Manuels techniques des
procédure
- Les fiches de conformité sont
C13 : Appliquer les normes
constructeurs
correctement renseignées
C14 : Analyser les causes de
-Retour des clients
-Les réglages effectués
-Procédure de contrôle
dysfonctionnement
corrigent les non conformités
C17 : Mettre en œuvre des
-Les défauts sont correctement
moyens de mesurage
identifiés
C18 : Interpréter des
indicateurs, des résultats de
mesure et d’essais
C19 : Identifier les paramètres
de réglage
C20 : Régler les paramètres
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
28
T4.1
Données
-Cahier des charges
- Dossiers techniques
-Documentations composants
-Normes et réglementations à
respecter
- Liste des contrôles à
effectuer
T4.2
Données
Cahier des charges
fonctionnel
- Dossiers techniques
-Manuels techniques des
constructeurs
- Notices techniques
d’installation
- Procédures de mise en
service de l’installation
-Plan particulier de sécurité et
de protection de la santé
Essais et contrôles
Compétences
Indicateurs de performance
C01 : Analyser un dossier
-Les règles de sécurité sont
C04 : Rédiger un document de respectées
synthèse
-Les mesures sont judicieuses
C06 : Respecter une
et adaptées
procédure
-Les réglages demandés sont
C13 : Appliquer les normes
effectués et interprétés
C17 : Mettre en œuvre des
-Le compte rendu d’essai est
moyens de mesurage
correctement rédigé
C18 : Interpréter des
indicateurs, des résultats de
mesure et d’essais
C20 : Régler les paramètres
Mise en service d’une installation
Compétences
Indicateurs de performance
C01 : Analyser un dossier
-Les règles de sécurité sont
C04 : Rédiger un document de respectées
synthèse
-Les procédures de mise en
C06 : Respecter une
service sont respectées
procédure
-Les mesures sont judicieuses
C10 : Réaliser les
et adaptées
représentations graphiques
-Les non conformités sont
nécessaires
détectées
C13 : Appliquer les normes
- Le fonctionnement est
C14 : Analyser les causes de
conforme au cahier des
dysfonctionnement
charges
C17 : Mettre en œuvre des
-Le rapport de mise en service
moyens de mesurage
est correctement rédigé
C18 : Interpréter des
indicateurs, des résultats de
mesure et d’essais
C20 : Régler les paramètres
Prise en charge de l’installation et
des informations émanant du contrat d’entretien
Données
Compétences
Indicateurs de performance
C01 : Analyser un dossier
-Rapports d’exploitation
- Les indicateurs sont
C06 : Respecter une
- Dossiers techniques
correctement interprétés et
-Demande d’intervention
procédure
présentés
C12 : Concevoir une
- Politique de maintenance
- Les interventions sont
-Procédure de maintenance si procédure
ciblées et organisées
C15 : Estimer les délais de
disponible
- Le fichier d’intervention à
- Plan de prévention
réalisation
distance est renseigné
-Indicateurs qualifiant l’état du C18 : Interpréter des
-De nouveaux indicateurs sont
système ou de l’équipement
indicateurs, des résultats de
proposés et argumentés
mesures et d’essais
- Les risques sont évalués et
C23 : Planifier les tâches
maîtrisés
C30 : Ordonnancer des
- Les instructions permanentes
interventions de maintenance
de sécurité sont appliquées
- Les différentes tâches sont
correctement déterminées et
planifiées
-La procédure de maintenance
est applicable
T5.1
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
29
Préparer l’intervention sur le site
Compétences
Indicateurs de performance
C01 : Analyser un dossier
Les éléments de
C04 : Rédiger un document de dysfonctionnement transmis sont
synthèse
identifiés et correctement
C06 : Respecter une procédure interprétés.
C10 : Réaliser les
Les informations complémentaires
représentations
sont obtenues.
graphiques nécessaires
Le pré diagnostic est
C13 : Appliquer les normes
correctement établi.
C14 : Analyser les causes de
Les matériels et outillage sont
dysfonctionnement
sélectionnés correctement.
C17 : Mettre en œuvre des
Les contraintes d’accès et de
moyens de mesurage
sécurité sont identifiées.
C18 : Interpréter des
Le client est prévenu de
indicateurs, des résultats de
l’intervention.
mesure et d’essais
C20 : Régler les paramètres
C32 : Interpréter la demande
du client
Étudier les symptômes, analyser l’installation, rechercher la panne, diagnostiquer
T5.3
Données
Compétences
Indicateurs de performance
C01 : Analyser un dossier
• Équipements techniques
- Les indicateurs sont
C06 : Respecter une procédure correctement interprétés et
• Journal de bord
C12 : Concevoir une procédure présentés
• Normalisation
• Règlement intérieur de l’entreprise C15 : Estimer les délais de
- Les interventions sont ciblées et
du client
réalisation
organisées
C18 : Interpréter des
• Outillage individuel et collectif
- Le fichier d’intervention à
• Matière d’œuvre et pièces
indicateurs, des résultats de
distance est renseigné
nécessaires
mesures et d’essais
-De nouveaux indicateurs sont
C23 : Planifier les tâches
• Contrat de maintenance
proposés et argumentés
C30 : Ordonnancer des
• Habilitation électrique
- Les risques sont évalués et
interventions de maintenance
maîtrisés
- Les instructions permanentes de
sécurité sont appliquées
- Les différentes tâches sont
correctement déterminées et
planifiées
-La procédure de maintenance est
applicable
Réaliser les opérations prédéfinies et la remise en service de l’installation
T5.4
Données
Compétences
Indicateurs de performance
C01 : Analyser un dossier
- Dossiers techniques
-Le rapport d’expertise est produit
C04
:
Rédiger
un
document
de
-Demande d’intervention
et respecte la demande
-Procédure de maintenance
synthèse
d’intervention
-Planning d’intervention à respecter C06 : Respecter une procédure - Le dépannage est réalisé et
C11 : Estimer les coûts
l’installation est remise en
prévisionnels
fonctionnement
C14 : Analyser les causes de
- Les risques sont évalués et
dysfonctionnement
maîtrisés
C15 : Estimer les délais de
- Les instructions permanentes de
réalisation
sécurité sont appliquées
C19 : Identifier les paramètres
- L’intervention est ajustée aux
de réglages
contraintes effectives du planning
C20 : Régler les paramètres
C31 : Intervenir sur une
installation
T5.2
Données
• Dossier technique d’une
installation (éolienne,
photovoltaïque, chauffe eau
solaire,…)
• Informations du client
• Journal de bord
• Équipements techniques
• Matériel de protection, de sécurité
individuelle, de signalisation et de
protection du site et des personnes
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
30
T6.1
Données
• Dossier technique d’une
installation (éolienne,
photovoltaïque,…)
• Documents techniques des
sous ensembles
• Schémas de principe de
l’installation
• Plans d’implantation
T6.2
Données
Dossiers techniques des
produits ou des installations
-Manuels d’utilisation
- Profil de compétence du
client à former
Rendre compte à l’entreprise
Compétences
Indicateurs de performance
C01 : Analyser un dossier
Un compte rendu est rédigé.
C04 : Rédiger un document de Une présentation commentée
synthèse
de l’évolution des travaux, des
C06 : Respecter une
difficultés rencontrées est
procédure
réalisée.
C07 : Argumenter sur la
solution
technique retenue
C28 : Communiquer de façon
adaptée à la situation
C16 : Élaborer un support de
formation
Fournir les éléments pour le bureau d’études
Compétences
Indicateurs de performance
C01 : Analyser un dossier
-Les explications fournies sont
C28 : Communiquer de façon
répertoriées argumentées et
adaptée à la situation
adaptées au besoin
C33 : Animer une réunion
-Le support de communication
est adapté, clair et précis
- Les risques sont évalués et
maîtrisés
- Les instructions permanentes
de sécurité sont appliquées
-Le rapport d’évaluation sur la
formation est produit
Expliquer au client la prise en main de l’installation
T6.3
Données
Compétences
Indicateurs de performance
C01 : Analyser un dossier
- Dossiers techniques des
-Les explications fournies sont
C04 : Rédiger un document de répertoriées argumentées et
produits ou des installations
-Manuels d’utilisation
synthèse
adaptées au besoin
C06 : Respecter une
- Profil de compétence du
-Le support de communication
client à former
procédure
est adapté, clair et précis
C07 : Argumenter sur la
- Les risques sont évalués et
solution
maîtrisés
technique retenue
- Les instructions permanentes
C16 : Élaborer un support de
de sécurité sont appliquées
formation
-Le rapport d’évaluation sur la
C28 : Communiquer de façon
formation est produit.
adaptée à
la situation
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
31
3. Les savoirs :
Les compétences identifiées dans le tableau récapitulatif mobilisent des savoirs qui renvoient à des
disciplines d'enseignement général ou scientifique et technique. L’analyse des différentes situations de
travail, liées aux tâches, a permis de lister les savoirs indispensables associés aux compétences.
3.1.
Les savoirs associés :
Les savoirs généraux font partie intégrante du diplôme et peuvent être communs à plusieurs BTS.
• La culture générale, techniques d’expressions ;
• Les langues (Arabe, Français et l’Anglais) ;
• Les mathématiques ;
• L’environnement économique et juridique de l’entreprise;
Les savoirs scientifiques et techniques définissent les contenus de formation liés à la spécificité BTS
Energétique, on trouve :
• Du génie thermique;
• Du génie électrique ;
• De la science physique.
• Des systèmes énergétiques :
• Physique chimie des systèmes
• Conversion énergétique.
• Techniques graphiques
Cet ensemble de savoirs généraux et techniques professionnelles permet d’acquérir un ensemble de
compétences demandées chez le diplômé en BTS énergétique.
3.2.
Niveaux taxonomiques :
Le degré d'approfondissement des savoirs est un point déterminant pour la construction des
séquences pédagogiques. À chaque savoir est associé un niveau taxonomique qui situe la hauteur des
connaissances à apporter durant la formation.
Quatre niveaux taxonomiques ont été retenus et ils sont illustrés par le tableau suivant :
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
32
Identificateur de niveau d’acquisition
et de maîtrise des avoirs
Le savoir est relatif à l’appréhension
d’une vue d’ensemble d’un sujet : les
réalités sont montrées sous certains
aspects de manières partielle ou globale
Niveau d’information des
savoirs
Le savoir est relatif à l’acquisition de
moyen d’expression et de
communication : définir, utiliser les
termes composants la discipline. Il s’agit
de maîtriser un savoir
Niveau d’expression
Le savoir est relatif à la maîtrise de
procédé et d’outils d’étude ou d’action :
utiliser, manipuler des règles ou des
ensembles de règles, des principes, en
vue d’un résultat à atteindre. Il s’agit de
maîtriser un savoir faire
Niveau de la maîtrise d’outils
Le savoir est relatif à la maîtrise d’une
méthodologie de pose et de résolution
de problème :
Assembler, organier les éléments d’un
sujet, identifier les relations, raisonner
à partir de ces relations, décider en
vue d’un but à atteindre. Il s’agit de
maîtriser une démarche : induire,
déduire, expérimenter, se documenter
Brevet du Technicien Supérieur
Niveaux
1 2 3 4
Niveau de la maîtrise
méthodologique
Energétique
33
3.3. Savoirs associés aux compétences
Les savoirs associés aux compétences ont été organisés autour de huit thèmes distincts (S5 à S11),
auxquels s’ajoutent les savoirs qui sont communs à plusieurs BTS (S1 à S5).
La liste ci-dessous donne les savoirs avec leurs codes.
Arabe
Français
Anglais
Techniques d’expression et de
communication
Environnement économique et juridique
Mathématique
Techniques graphiques
Sciences Physiques
Génie électrique
Génie thermique
Systèmes Energétiques
Activités professionnelles
S1
S2
S3
S4
S5
S6
S7
S8
S9
S10
S11
S12
3.4. Contenu et niveaux d’acquisition des savoirs
1. Définition des savoirs concernant le BTS Energétique
Pour chaque savoir spécifique, concernant la filière BTS Energétique, les sous- savoirs sont définis
comme suit :
S1. Arabe
S2. Français
S3. Anglais
S4. Techniques d’expressions
S5. Environnement économique et juridique
S6. Mathématiques
S7. Techniques graphiques.
S71. Règles de dessin technique
S72. Dessin assisté par ordinateur DAO
S73. Outils de bureautique et organisation
S8. Sciences Physiques
S81. Mécanique
S82. Photométrie
S83. Thermodynamique
S84. Ecoulement de fluide
S9: Génie électrique
S91. Electronique
S92. Fonction régulation
S92. Electrotechnique
S93. Electronique de puissance
S94. Distribution et Protection
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
34
S10: Génie thermique
S10.1. Transmission de chaleur
S10.2. Machines Thermiques
S10.3. Climatisation
S11: Systèmes Energétiques
S11.1: Organisation de chantier
S11.2: Physique chimie
S11.21. Chimie et solution
S11.22. Equilibre chimique
S11.23. Piles et accumulateurs
S11.24. Pétrochimie
S11.3: Conversion d’énergie
S11.31. Energie conventionnelle
S11.32. Energies renouvelables
S11.33. Energie dans les procédés industriels
S11.34. Biomasse
S12. Activités professionnelles
1. Projet de fin d’étude
2. Stage en milieu professionnel
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
35
2. Répartition des savoirs en unités associées aux compétences concernées :
Unités
Savoirs associés
Savoirs associés
Compétences
concernées
U1
4. Arabe
S1
5. Français
S2
6. Anglais
S3
U2
Techniques d’expressions et de
communications
S4
U3
Mathématiques
S6
U4.1 : Analyse d’un système et de
ses équipements
U4
U4.2 : Mise en œuvre des
procédures d’intervention
U5
Etude des comportements d’un
système énergétiques
U6
S7, S9, S11 (partie
électrique)
S7, S8, S9, S10 et
S11
S8, S10 et
S11(partie
thermique et
climatique)
U6.1 : Stage en milieu
professionnel
C01, C02, C03,
C04, C05, C06,
C07, C18, C16,
C26
C31, C30, C29,
C28, C32, C33
C01, C03, C04, C05
Tous les savoirs
Energétique
C01, C02, C03,
C04, C05, C06,
C07, C18, C16,
C26
C21, C24, C27,
C26, C25,
U6.2 : Projet de fin d’étude
Brevet du Technicien Supérieur
C01, C02, C03,
C04, C05, C06,
C07, C013
C06, C09, C11,
C13, C15, C21, C28
36
3. Détail des savoirs
Chaque sou savoir est détaillé sous forme de contenu de formation et comporte :
- les connaissances à transmettre,
- les niveaux d’acquisition et de maîtrise de ces connaissances sont définis et précisés ci-après :
Niveau
S6. Mathématiques
1 2 3 4
S61 : FONCTIONS D’UNE VARIABLE REELLE
Généralités
Limites et continuités
Théorème des valeurs intermédiaires
Fonction réciproque d’1 fonction continue strictement monotone
S62 : DERIVEE
Dérivabilité d’une fonction en un point
Fonction dérivée
Monotonie d’une fonction dérivable
Dérivées des fonctions usuelles
Opération sur les fonctions dérivables
Etude de quelques fonctions usuelles
S63 : DEVELOPPEMENTS LIMITES
Théorème de Rolle et théorème des accroissements finis
Formules de Taylor
Définition de DL
DL usuels
Intégration et dérivation d’1 DL
DL de la composée
DL en un point a et DL généralisé
Applications
S64 : INTEGRATION
Fonctions primitives
Intégrale d’1 fonction continue
Intégration par parties et par changement de variables
Valeur moyenne et valeur efficace
Applications calculs d’aire et de volume
Notions sur les intégrales généralisées
S65 : EQUATIONS DIFFERENTIELLES
Equation linéaire de 1erordre :
Equations linéaires de 2èmeordre à coefficients constants
Equations non linéaires à variables séparables
S66 : CALCULS MATRICIELS
Définitions
Addition et soustraction de matrices
Multiplication de matrices
Diagonalisation d’une matrice
Inverse d’une matrice
S67 : FONCTIONS DE 2 ou 3 VARIABLES
Structure de IR2 et IR3
Notions topologiques sur E =( IR2 ou IR3)
Repérage dans l’espace
Limite et continuité
Dérivées partielles
Fonctions vectorielles (Gradient, Laplacien, Divergence et Rotationnel)
Dérivées partielles de la composée
Extremums d’une fonction à 2 ou 3 variables
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
37
S68 : INTEGRALES DOUBLES ET TRIPLES
- Intégrale double
- Formule de Fubini Expression de l’Intégrale double sur un rectangle à l’aide des deux intégrations successives
- Application : calcul d’aire
- Intégrale triple
- Théorème de Fubini application calcul de volume
- Changements de variables
Cas d’une intégrale double (formule de changement de variables
coordonnées polaires)
Cas d’une intégrale triple (coord. Cylindriques et sphériques)
S69 : SERIES DE FOURIER
Introduction
Calculs des coefficients des séries de Fourier
Théorème de Direchlet
Formule de Parceval
Approximation d’1 signal périodique par un signal sinusoïdal
S7 : Technique graphique
1
Niveau
2 3 4
S71. Règles de dessin technique
S71.1. Dessin industriel
1. Généralités
Types de dessins et schémas (dessin de définition, dessin d’ensemble, schéma
cinématique,…)
Caractéristiques d’un dessin (échelles, formats, cartouches, nomenclatures,
traits,…)
2. Projection orthogonale
Principe
Disposition et correspondance des vues
Choix des vues
Vues partielles, vues auxiliaires
3. Perspective
Cavalière et isométrique
4. Coupes et sections
Coupes, demi-coupe
Coupe partielle, coupe brisée
sections
S71.2. Expression graphique des schémas des systèmes énergétiques et
fluidiques
Symbolisation
Règles et méthodes de cotation
S72. Dessin assisté par ordinateur DAO
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
38
Modélisation des systèmes énergétiques et fluidiques
Utilisation d’un logiciel de DAO pour la réalisation des schémas des systèmes
énergétiques
S73. Outils de bureautique et organisation
S73.1. Introduction et généralités
S73.2. Traitement de texte avec MS Word
S73.3. Utilisation d’un tableur MS Excel
S73.4. Présentation par MS Power pointe
S73.5. Initiation à Access
Niveau
S8: Sciences Physiques
1
2
S81.Mécanique
1. Généralité sur la cinématique du point
rappel sur l’analyse vectorielle
Espace et temps
Vitesse et accélération d’un point
Application (étudier des mouvements simples)
2. Dynamique du point
Masse, quantité de mouvement et moment cinétique.
Notion de force
Principe fondamental de la dynamique
Applications :
-
particules dans un champ de force
-
forces de réaction de support matériel
-
forces de frottement
-
forces de rappel
-
équilibre statique
3. Energie
Travail et puissance d’une force
Théorème de l’énergie cinétique
Forces consécutives (énergie potentielle)
Application :
-
Conservation de l’énergie mécanique
-
Travail moteur et travail résistant
4. Système de points matériels
Répartition des masses
Centre d’inertie
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
39
3
4
Cinétique d’un système de points matériels
Forces intérieures, forces extérieures.
5. Cinématique et dynamique du solide
Etude de la rotation autour d’un axe fixe
Dynamique : théorèmes généraux
Application (rotation d’un solide)
S82. Photométrie
1. Introduction à l’optique géométrique (lois et instruments)
2. Source de lumière
3. Lois générales de l’optique géométrique
4. Etude des miroirs (plans, sphériques)
5. Etude des dioptres
-
Dioptre plan et lames à faces parallèles
-
Dioptres sphériques
-
Lentilles minces
6. Instruments auxiliaires de l’œil (loupe, microscope, rétroprojecteur et
épiscope)
7. Etude de l’énergie de rayonnement (photométrie)
8. Lois de la photométrie
S83. Thermodynamique
1. Généralités
2. Premier principe de la thermodynamique
3. Deuxième principe de la thermodynamique
4. Application aux gaz réels
5. Changement de phase d’un corps pur
S84. Ecoulement de fluide
1. Généralités
2. Première approche des problèmes d’écoulement des fluides
3. Lois de comportements des fluides
4. Bilans différentiels
5. Introduction à la turbulence
6. Facteurs de friction
7. Bilan macroscopique
8. Organes de mise en mouvement des fluides
9. Exemples d’applications
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
40
S9: Génie électrique
1
Niveau
2 3 4
S91. Electronique
Lois générales (loi d’ohm, lois des mailles et nœuds, théorème de Thevenin et
Norton)
Etude des composants (diodes, transistors bipolaires, thyristors, IGBT,…)
Amplificateurs opérationnels en régime linéaire et en régime de commutation
Applications (Amplificateurs, filtres, commande arcos des thyristors)
Systèmes de numération et codage de l’information
Logique combinatoire (portes OU, ET, NON, NOR, NAND,..)
Simplification analytique et graphique des équations logiques
Logique séquentielle (bascules RS, JK, D)
S92. Fonction de régulation
S92.1.Principe de régulation
Principe général
Boucles fermées et ouvertes (fonction de transfert)
Comportement statique et dynamique des systèmes à réguler (1ér et 2ème ordre)
Notions de constante de temps
S92.2. Régulateurs
Partie opérative et partie commande
Types d’action (P, PI, PID et Tout ou rien,..)
Paramétrage des régulateurs
S92.3.Organes de réglages et capteurs
Différents organes de réglages des circuits fluidiques et énergétiques
Comportement hydrauliques des organes (caractéristiques d’une vanne, interaction)
Capteurs (de température, niveau, vitesse, pression,….)
S93. Electrotechnique
Etude des circuits électriques monophasé et triphasé (résistance, bobine et
condensateur)
Bilan de puissance (Triangle de puissance) et amélioration du cos (φ)
Transformateurs monophasés et triphasés (description et étude)
Machines à courant continu (description et étude externe)
Machines à courant alternatif asynchrone (description et étude externe)
Machines à courant alternatif synchrone (description et étude externe)
S94. Electronique de puissance
Redresseur monophasé et triphasé commandé et non commandé
Hacheur série et parallèle
Onduleurs monophasé et triphasé de tension (sans et avec commande MLI)
Gradateurs
Association machine convertisseurs (variateur de vitesse)
S95. Distribution et sécurité électrique
Production, transport et distribution de l’énergie électrique
Présentation des risques électriques
Distribution basse tension
Appareillage de commande (interrupteur, séquenceur, contacteur, relais thermique)
Appareillage de protection (fusible, disjoncteur (sélectivité),…)
Choix des conducteurs dans une installation électrique (type, longueur, section)
Choix d’un transformateur
Choix d’un schéma de régime de neutre (TT, TN, IT)
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
41
Niveau
S10 : Génie Thermique
1
2
S10.1. Transmission de chaleur
S10.1.1. Transmission de chaleur par conduction et application
Introduction
Lois de Fourier et conductivité thermique
Application en régime permanent
Conduction en régime variable
Contrainte thermique
S10.1.2. Transmission de chaleur par convexion et application
Nombre sans dimension
Convection naturelle
Convection forcée
Condensation de la vapeur pure
Condensation d’une vapeur en présence d’un gaz incondensable
Applications
S10.1.3. Transmission de chaleur par rayonnement et application
Rayonnement des solides
Rayonnement des gaz
Applications
S10.2. Machines thermiques
S10.2.1. Systèmes énergétiques
1. Rendements
2. Puissance
3. Fluides utilisés
4. Organes et composantes des systèmes énergétiques
S10.2.2. Cycles thermodynamiques
1. Généralités
2. Cycles thermodynamiques
3. Cycle ouvert- fermé
4. Nécessité des machines dans le processus thermique
5. Machines motrices et machines réceptrices
S10.2.3. Installation énergétique
1. Généralités
2. Chaudières
3. Compresseurs, condenseurs et échangeurs
4. Turbines
S10.2.4. Introduction aux machines transformatrices d’énergie
1. Grandeurs thermo énergétiques
2. Classification des machines transformatrices d’énergie
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
42
3
4
S10.2.5. Diagrammes thermodynamiques
1. Diagramme de Clapeyron et diagramme entropique
2. Etude de l’évolution de l’eau dans un générateur de vapeur
-
Etude de vapeur saturée, humide et surchauffée
-
Diagramme de Mollier
3. Application
S10.2.6. Pompe à chaleur
1. Généralités
2. Nomenclatures et propriétés des fluides frigorifiques
3. Etude des composants d’une pompe à chaleur
S10.2.7. Etude énergétiques des chaudières
1. Chaudières (surchauffeur, économiseur et rendement thermique)
2. Chaudière à tube fumée
3. Chaudière à tubes d’eau
4. Alimentation-extraction et purge
5. Chaudière électrique
6. Départ vapeur-Barillet
7. Modes d’exploitation des chaufferies
S10.2.8. Problème de la Combustion
1.
2.
3.
4.
5.
Caractéristiques des combustibles industriels
Paramètres de la combustion
Etude de la combustion théorique
Etude de la combustion avec excès d’air
Echangeurs
- Différents mode de circulation de fluide
- Dimensionnement
- Calcul efficacité
- Calcul de surface d’échange (abaque, tableau)
6. Application
S10.2.9. Problème de l’écoulement des fluides (Echangeurs)
1. Etude de l’écoulement de fluide compressible
- Cas avec variation d’énergie cinétique
- Cas avec variation d’énergie potentielle
2. Etude de l’écoulement de fluide incompressible
- Cas général
- Equation de Bernoulli
- Equation de la statique des fluides
3. Pertes de charge
- viscosité de fluide
- pertes de charge dans une conduite rectiligne
- pertes de charges singulières
4. Application aux réseaux (hydrauliques, frigorifiques, aérauliques, vapeur,…)
- Dimensionnement des réseaux
- Conception des réseaux
- Equipement des réseaux
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
43
S10.3. Climatisation
1. Climatisation décentralisée, technologie
 Présentation générale de la climatisation
 Les climatiseurs
 Les ventilo-convecteurs
2. Climatisation décentralisée, conception
 Conception des installations de ventilo-convecteurs
 Sélection planchers et plafonds rafraîchissants et poutres froides passives
 NEW - Sélection des éjecto-convecteurs et des poutres froides actives
3. Les propriétés de l'air humide
 Les propriétés de l'air et le diagramme de l'air humide
 Evolutions élémentaires en traitement d'air : traitement thermique
 Evolutions élémentaires en traitement d'air : traitement de l'humidité
4. Climatisation Centralisée
 Technologie des centrales de traitement d’air
 Structure des centrales de traitement d'air
 Les systèmes de climatisation/ ventilation
5. Froid
 Présentation générale des machines frigorifiques
 Applications
Niveau
S11. Systèmes énergétiques
1
2
S11.1. Organisation de chantier
1. Organisation de l’entreprise
2. Etude préparatoire à l’ouverture d’un chantier
Le chantier et l'offre
Schéma d'organisation
L'organisation de l'exécution de la commande
3. Aménagement général du chantier
Plan d'installation du chantier
Les installations clés
4. Amenée et repli du matériel coordination de chantier
Organisation de l'amenée et repli du matériel, les exigences de sécurité
La gestion inter chantiers de la logistique
Travaux dirigés : (en groupe d'étudiants
5. Les rendements de production
Les rendements des engins
Rendements en terrassements manuels
La gestion de chantier
6. Santé et sécurité
- Typologie de la Sécurité
- Techniques d’amélioration de la sécurité
- Matériels pour fonction de sécurité
- Santé et Sécurité au travail
S11.2. Physique chimie
Propriétés de la solution
Etude des équilibres chimiques
Courant électrique dans les solutions
Etude des piles
Etude des accumulateurs
Stockage électrochimique de l’énergie
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
44
3
4
Niveau
S11.3: Conversion Energétique
1
2
S11.3.1. Energies conventionnelles
1. Généralités
2. Combustibles solides
3. Combustibles liquides
4. Combustibles gazeux
5. Electricité
6. Applications (centrale thermique, hydro-électrique)
S11.3.2. Energies renouvelables
1. Mesures énergétiques (fossiles, renouvelables, énergétique terrestre)
2. Energie solaire
- Généralités
- Rappel d’astronomie
- Calcul de rayonnement hors atmosphère
- Rayonnement au sol
- Energie moyenne reçu au sol
- Mesures du rayonnement solaire
- Utilisation de l’énergie solaire
- Programme marocain en énergie solaire
S11.3.3. Energie dans les procédés industriels
1. Classification
2. Equipements de production de l’énergie
3. Applications (chaudière et centrale de production d’énergie)
4. Contraintes d’utilisation
5. Production de la chaleur à partir de l’électricité
- Chauffage direct des fluides
- Chauffage indirect des fluides
- Applications et technologies
6. Techniques du transport de la chaleur
S11.3.4. Energie solaire
1. Capteurs.
2. Conversion thermique et électrique.
3. Domaines d’applications.
4. Utilisations domestiques.
5. Installation solaire complète :
- Dimensionnement
- Orientation
- Assemblage parallèle et série des capteurs
- Caractéristiques
- Bilan énergétique
- Choix des équipements
- Protection électrique et sécurisation.
- Réalisation de l’installation solaire
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
45
3
4
S11.3.5. Energie Eolienne
1. Mesure et calcul de l’énergie éolienne
-
Mesure du vent
-
Données météorologiques
-
Energie éolienne annuelle
-
Influence de la hauteur du site sur l’énergie éolienne
2. Aéromoteur à axe horizontal
-
Action du vent sur les pales
-
Les pales des éoliennes
-
Rendement aérodynamique d’ne pales
-
Puissance d’un moteur éolien
3. Eolienne à axe horizontal
-
Types d’éolienne à axe horizontal
-
Fonction des pales
-
Système de régulation
-
Système d’orientation
-
Pylône et les fondations
4. Eolienne à axe vertical
-
Avantage et inconvénient de l’axe vertical
-
Eolienne à traînée
-
Eoliennes dateuses à aube fixes
-
Eoliennes Darios à aubes mobiles
-
Couplages Savonius-Darieus
5. Caractéristiques d’utilisation des éoliennes
-
Domaine d’utilisation
-
Système de conversion
6. Applications
-
Chauffage éolien (techniques de conversion, installation et modélisation)
-
Production de l’électricité
aérogénérateurs)
-
Pompage de l’eau (éolienne multiple, rapide et pompe centrifuge)
(usage
domestique,
petite
et
moyenne
S11.3.6. Biomasse
1. Système de production de l’énergie à partir de la biomasse
2. Bois et charbon de bois
3. Déchet animal et domestique
4. Techniques de production du bio gaz
5. Techniques de traitement des eaux usées
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
46
S7
S8
S9
S10
S11
S12 P
S12 S
S12.P : projet de fin d’étude
S12.S : stage professionnel
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
47
C33
C32
C31
C30
C29
C28
C27
C26
C25
C24
C23
C22
C21
C20
C19
C18
C17
C16
C15
C14
C13
C12
C11
C10
C09
C08
C07
C06
C05
C04
C03
C02
C01
TABLEAU DES SAVOIRS ET COMPETENCES
Récapitulatif des différentes compétences :
C01
C02
C03
C04
C05
C06
C07
C08
C09
C10
C11
C12
C13
C14
C15
C16
C17
C18
C19
C20
C21
C22
C23
C24
C25
C26
C27
C28
C29
C30
C31
C32
C33
Brevet du Technicien Supérieur
Analyser un dossier
Choisir une solution technique
Analyser une solution technique
Rédiger un document de synthèse
Déterminer les ressources et les contraintes
Respecter une procédure
Argumenter sur la solution technique retenue
Concevoir une solution technique
Élaborer les dossiers techniques
Réaliser les représentations graphiques nécessaires
Estimer les coûts prévisionnels
Concevoir une procédure
Appliquer les normes
Analyser les causes de disfonctionnement
Estimer les délais de réalisation
Élaborer un support de formation
Mettre en œuvre des moyens de mesurage
Interpréter des indicateurs, des résultats de mesure et d'essais
Identifier les paramètres de réglage
Régler les paramètres
Réaliser un ouvrage, un équipement ou un produit
Déterminer les différentes tâches
Planifier les tâches
Suivre la réalisation
Analyser un planning
Contrôler la conformité d'un produit
Estimer les délais d'approvisionnement
Communiquer de façon adaptée à la situation
Exercer une responsabilité hiérarchique
Ordonnancer des opérations de maintenance
Intervenir sur une installation
Interpréter la demande du client
Animer une réunion
Energétique
48
Guide d’accompagnement
pédagogique
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
49
Organisation de la formation
I- Organisation annuelle
La durée de formation en première année est estimée à 28 semaines et en deuxième année est estimée
à 20 semaines. La répartition des savoirs sur les deux années de formation est donnée dans le tableau
au dessous :
II- Organisation hebdomadaire
L’horaire hebdomadaire concernant les savoirs professionnels étalé sur les deux années de formation
en BTS ENERGETIQUE est donné comme suit :
Unités
d’enseignements
Horaire
global
1ère année
(28 semaines)
Semaine
C
+TD+TP
Disciplines générales
Langue arabe
96
Langue française
96
Langue anglaise
96
Environnement
56
économique et juridique
de l’entreprise
Technique d’expression
96
et de communication
Mathématiques
152
592
Sous total horaire
Disciplines scientifiques et techniques
Techniques graphiques
84
Science Physique
Mécanique
56
Photométrie
56
Thermodynamique
56
Ecoulement de fluide
60
Génie électrique
Electronique
144
/électronique de
puissance
Electrotechnique
56
Distribution et sécurité
40
Génie thermique
Transmission de chaleur
76
Machines thermiques
136
Climatisation
20
Systèmes énergétiques
Organisation de chantier
10
Conversion énergétique
106
Physique chimie
96
Projet de fin d’étude
Stage en entreprise
Sous total horaire
Total global
80
160
1240
1832
2ème année
(20 semaines)
semaine
C+TD+TP
2
2
2
2
2
2
2
0
2
2
4
14h
3+1+0
2
10h
3
1+1+1
0
2
2
2
0
4+1+1
3
0
0
0
3
1+1+0
1+1+1
3
3+1+1
2
0
3+1+1
0
2
2
2
0
2+1+1
1
5
1
2
2
1+1+0
1+1+0
3
2
3+2+2
2+2+1
0
4
De 4 à 6 semaines
36h
34h
NB. La répartition de planning des savoirs sur les deux années est donnée par la suite.
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
50
III- Répartition des savoirs
3-1- Recommandations générales :
Les savoirs théoriques peuvent être traités avantageusement sur polycopié.
Les travaux pratiques de laboratoire doivent être assurés avec des groupes n’excédant pas 15 étudiants
au maximum.
3-2- Répartition
La répartition de l’ensemble des savoirs et savoir faire sur les deux années n’est pas définie a priori
dans le référentiel.
Le tableau qui suit propose une répartition logique des savoirs et savoir-faire selon les deux années de
formation.
S6. Mathématiques
heures année
S61 : FONCTIONS D’UNE VARIABLE REELLE
S62 : DERIVEE
S63 : DEVELOPPEMENTS LIMITES
S44 : INTEGRATION
S65 : EQUATIONS DIFFERENTIELLES
S66 : CALCULS MATRICIELS
S67 : FONCTIONS DE 2 ou 3 VARIABLES
S68 : INTEGRALES DOUBLES ET TRIPLES
S69 : SERIES DE FOURIER
112h
1ère année
2ème année
40 h
S7 : Technique graphique
S7.1. Règles de dessin technique
S7.2. Dessin industriel
S7.3.Expression graphique des schémas des systèmes énergétiques et 84 h
fluidiques
1ère année
S7.4. Dessin assisté par ordinateur DAO
S7.5. Outils de bureautique et organisation
S8: Sciences Physiques
S81.Mécanique
56h
1ère année
S82. Photométrie
56h
1ère année
S83. Thermodynamique
56h
1ère année
S84. Ecoulement de fluide
60h
2ème année
S9: Génie électrique
S91. Electronique
1ère année
S92. Fonction de régulation
140h
S93. Electrotechnique
S94. Electronique de puissance
100h
S95. Distribution et sécurité électrique
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
2ème année
51
S10: Génie Thermique
S10.1. Transmission de chaleur
1ère année
S10.1.1. Transmission de chaleur par conduction et application
S10.1.2. Transmission de chaleur par convexion et application
56h
S10.1.3. Transmission de chaleur par rayonnement et application
40h
2ème année
S10.2. Machines thermiques
1ère année
S10.2.1. Systèmes énergétiques
56h
S10.2.2. Cycles thermodynamiques
S10.2.3. Installation énergétique
S10.2.4. Introduction aux machines transformatrices d’énergie
S10.2.5. Diagrammes thermodynamiques
100h 2ème année
S10.2.6. Pompe à chaleur
S10.2.7. Etude énergétique des chaudières
S10.2.8. Problème de la Combustion
S10.2.9. Problème de l’écoulement des fluides (Echangeurs)
S10.3. Climatisation
1. Climatisation décentralisée, technologie
2. Climatisation décentralisée, conception
3. Les propriétés de l'air humide
4. Climatisation Centralisée
5. Froid
2ème année
20h
S11. Systèmes énergétiques
S11.1 : Organisation de chantier
10h
1ère année
56h
1ère année
40h
2ème année
56
h
1ère année
60h
2ème année
S11.2 : Physique chimie
Propriétés de la solution
Etude des équilibres chimique
Courant électrique dans les solutions
Etude des piles
Etude des accumulateurs
Stockage électrochimique de l’énergie
S11.3 : Conversion Energétique
Energies conventionnelles
Energies renouvelables
Généralités
Energie solaire
Energie éolienne
Energie dans les procédés industriels
Biomasse
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
52
Organisation de déroulement des travaux pratiques d’atelier :
Les travaux d’atelier se déroulent sous forme de groupe, chaque groupe contient la moitié de la classe
maximum et peuvent être répartie sous forme de deux fois quatre heures par semaine : quatre heures
pour les TP de génie électrique et quatre heures pour les TP de génie thermique, ces quatre heures
peuvent être alternées.
Travaux pratiques d’atelier
Etude des installations énergétiques (point de vue
électrique)
Etude des installations énergétique (point de vue
thermique et climatique)
104 heures
1ère année
80 heures
2ème année
Etude des installations énergétiques (point de vue
électrique)
Etude des installations énergétique (point de vue
thermique et climatique)
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
53
‫‪IV- Savoirs transversaux‬‬
‫‪1. Langues‬‬
‫‪S1- Arabe‬‬
‫توطئة ‪:‬‬
‫تحظى اللغة العربٌة بوضع متمٌز داخل الحقل اللغوي والثقافً المغربً‪ ،‬وتحتل موقعا متقدما كلغة للتدرٌس فً‬
‫المنظومة التربوٌة الوطنٌة‪ ،‬حٌث عدها المٌثاق الوطنً للتربٌة والتكوٌن ضمن ثوابت ومقدسات البالد‪ ،‬وأكد على أن‬
‫تعزٌزها واستعمالها فً مختلف مجاالت العلم والحٌاة كان وال ٌزال وسٌبقى طموحا وطنٌا‪ ،‬واقترح مجموعة من‬
‫التدابٌر التنظٌمٌة والبٌداغوجٌة للرفع من التمكن من كفاٌاتها‪ ،‬كما استلزم ضرورة فتح شعب اختٌارٌة للتعلٌم العلمً‬
‫والتقنً والبٌداغوجً على مستوى الجامعات باللغة العربٌة‪.‬‬
‫هذا‪ ،‬وقد ساهم البرنامج االستعجالً بدوره فً دعم خطوات المٌثاق الوطنً للتربٌة والتكوٌن‪ ،‬حٌث أكد ضمن‬
‫مشروع تطوٌر تعلٌم اللغات على "دعم تجدٌد تعلٌم اللغة العربٌة وتقوٌته"‪ ،‬ونص فً مشروع برنامج تطوٌر التعلٌم‬
‫التقنً والتقنً العالً على "توحٌد وتحٌٌن المقررات الخاصة بشهادة التقنً العالً‪".‬‬
‫باالستناد إلى المرجعٌات السابقة وفً إطارها العام ٌتم تقدٌم منهاج بدٌل للغة العربٌة خاص بأقسام تحضٌر شهادة‬
‫التقنً العالً وفق الملف الوصفً اآلتً ‪:‬‬
‫‪ -I‬الكفاٌات المستهدفة من منهاج اللغة العربٌة بأقسام تحضٌر شهادة التقنً العالً ‪:‬‬
‫‪ -1-1‬الكفاٌة التواصلٌة ‪:‬‬
‫ كفاٌة التعبٌر الشفوي ‪:‬‬‫‪ ‬تمثل أدبٌات التواصل الشفوي(االنتباه‪ ،‬االستماع‪ ،‬التركٌز‪.)...‬‬
‫‪ ‬استٌعاب وفهم مضامٌن النصوص واستعادتها شفوٌا‪.‬‬
‫‪ ‬إنتاج رسالة شفوٌة ‪.‬‬
‫‪ ‬فك رموز التواصل غٌر التلفظً (النظرات‪ ،‬الحركات‪ ،‬اإلٌماءات‪ ،‬اإلٌحاءات والوضعٌات‪،‬األحجام‪ ،‬األشكال‬
‫واأللوان‪.)...‬‬
‫‪ ‬مراعاة قواعد التلفظ السلٌم ( التنغٌم وخصوصٌات مخارج الحروف‪.)...‬‬
‫لتفعٌل هذه الكفاٌة ٌنبغً إنجاز تطبٌقات وظٌفٌة حول ‪:‬‬
‫‪ ‬مهارة إلقاء عرض ( تقنٌة االرتجال)‪.‬‬
‫‪ ‬أخذ كلمة ( تعلٌق‪ ،‬تعقٌب ومناقشة)‪.‬‬
‫‪ ‬تسٌٌر اجتماع (ندوة‪ ،‬مناظرة‪ ،‬مائدة مستدٌرة)‪.‬‬
‫‪ ‬التواصل عبر الهاتف‪.‬‬
‫ كفاٌة التعبٌر الكتابً ‪:‬‬‫‪ ‬التحفٌز على استعمال اللغة العربٌة المٌسرة‪.‬‬
‫‪ ‬تمكٌن الطالب من توظٌف قدراته اللغوٌة فً مجاالت البحث المتصل بتخصصه ومسالك دراسته‪.‬‬
‫‪ ‬توظٌف علوم اللغة فً إنتاج وتحلٌل مختلف النصوص ‪.‬‬
‫‪ ‬تنوٌع صٌغ التعبٌر وأسالٌبه واختٌار المقال المناسب للمقام‪.‬‬
‫‪ ‬التحفٌز على الكتابة واإلبداع ‪.‬‬
‫لتفعٌل هذه الكفاٌة ٌنبغً إنجاز تطبٌقات وظٌفٌة حول ‪:‬‬
‫‪ ‬مهارة تدوٌن رؤوس أقالم لنص مقروء‪.‬‬
‫‪ ‬تكثٌف وتلخٌص نص مقروء‪.‬‬
‫‪ ‬توسٌع فكرة‪.‬‬
‫‪ -2-1‬الكفاٌة المنهجٌة ‪:‬‬
‫تحقٌق القدرة على ‪:‬‬
‫‪ ‬وضع تصمٌم لموضوع أو مشروع بحث أو دراسة‪.‬‬
‫‪ ‬استعمال جذاذات الخزانات للبحث عن المصادر والمراجع‪.‬‬
‫‪ ‬التمكن من منهجٌة البحث فً القوامٌس والموسوعات وبنوك المعطٌات واألقراص المدمجة والمراجع الرقمٌة‬
‫والمواقع اإللكترونٌة‪.‬‬
‫‪ ‬اكتساب تقنٌات إعداد الهوامش وتصنٌف البٌبلٌوغرافٌا ودالئل األعالم واألماكن والفهارس‪.‬‬
‫‪54‬‬
‫‪Energétique‬‬
‫‪Brevet du Technicien Supérieur‬‬
‫‪ ‬انتقاء المعلومات وتصنٌفها واستثمار البٌانات والوثائق والصور ‪.‬‬
‫‪ ‬تركٌب الخالصات المركزة واستجماع النتائج‪.‬‬
‫لتفعٌل هذه الكفاٌة ٌنبغً إجراء تطبٌقات وظٌفٌة حول ‪:‬‬
‫‪ ‬توظٌف عالمات الترقٌم وأدوات الربط‪.‬‬
‫‪ ‬تحدٌد تمفصالت النص وتقسٌمه إلى وحدات أو متوالٌات داللٌة أو تركٌبٌة ‪.‬‬
‫‪ ‬مهارة التمٌٌز بٌن األجناس األدبٌة (السٌرة‪ ،‬الرواٌة‪ ،‬القصة‪ ،‬الشعر‪ ،‬الرحلة‪ )...‬ومختلف أشكال الخطاب‬
‫(السردي ‪ ،‬الوصفً‪ ،‬الحواري‪ ،‬اإلخباري‪ ،‬التفسٌري‪ ،‬الحجاجً‪.)...‬‬
‫‪ -3-1‬الكفاٌة الثقافٌة ‪:‬‬
‫‪ ‬تحصٌل وعً بقضاٌا ورهانات العصر‪.‬‬
‫‪ ‬مساٌرة مستجدات العصر الثقافٌة والعلمٌة والتكنولوجٌة‪.‬‬
‫‪ ‬إدراك التحدٌات التً تواجه العرب فً عصر العولمة‪.‬‬
‫‪ ‬استثمار تقنٌات قراءة صورة‪.‬‬
‫لتفعٌل هذه الكفاٌة ٌنبغً إجراء تطبٌقات وظٌفٌة حول ‪:‬‬
‫‪ ‬استثمار نصوص مختارة تطابق المضامٌن المقترحة فً السنتٌن األولى والثانٌة‪.‬‬
‫‪ -4-1‬الكفاٌة اإلستراتٌجٌة ‪:‬‬
‫‪ ‬تمثل مقومات الحضارة المغربٌة واالنفتاح على الثقافة اإلنسانٌة‪.‬‬
‫‪ ‬تعزٌز قٌم الثقة بالنفس وقٌم التفتح واحترام الرأي اآلخر‪.‬‬
‫‪ ‬تعزٌز المواقف والمٌوالت اإلٌجابٌة‪.‬‬
‫‪ ‬تكوٌن الحس النقدي وروح المبادرة الفردٌة‪.‬‬
‫لتفعٌل هذه الكفاٌة ٌنبغً إجراء تطبٌقات وظٌفٌة حول ‪:‬‬
‫‪ ‬مهارة إبداء الرأي واتخاذ موقف معلل بحجج وبراهٌن إزاء الظواهر والقضاٌا المدروسة ‪.‬‬
‫‪ -II‬الوسائل والدعامات الدٌدكتٌكٌة للكفاٌات المستهدفة ‪:‬‬
‫‪ ‬توظٌف نصوص مختارة تعالج موضوعات لها عالقة بالقضاٌا والظواهر المقترحة‪.‬‬
‫‪ ‬االستفادة من خدمات مكتبٌة ‪.‬‬
‫‪ ‬توظٌف دعائم سمعٌة بصرٌة ( صور ‪ ،‬بٌانات‪ ،‬وثائق ‪ ،‬أشرطة سمعٌة‪ ،‬سمعٌة‪/‬بصرٌة‪ ،‬أجهزة الحاسوب‬
‫والمسالط العاكس‪.)...‬‬
‫‪ ‬القٌام بزٌارات مٌدانٌة وخرجات ‪.‬‬
‫‪ ‬استثمار العروض والبحوث الجماعٌة‪.‬‬
‫‪ ‬تنظٌم ندوات أو موائد مستدٌرة ٌشارك فٌها الطلبة إعدادا وإنجازا‪.‬‬
‫‪ ‬التعزٌز بأنشطة مدمجة‪.‬‬
‫‪ -III‬مضامٌن منهاج اللغة العربٌة فً أقسام تحضٌر شهادة التقنً العالً‬
‫السنـة األولى‬
‫قضبيب وظواهر عبمة ‪:‬‬
‫محور العولمة ‪:‬‬
‫‪ ‬انؼٕنًخ ٔانٕٓيخ‪.‬‬
‫‪ ‬انؼٕنًخ ٔاالقتصبد‪.‬‬
‫‪ ‬انؼٕنًخ ٔثقبفخ حقٕق اإلَسبٌ‪.‬‬
‫محور االقتصاد والمجتمع ‪:‬‬
‫‪ ‬األيٍ انغذائي انؼزثي‪.‬‬
‫‪ْ ‬جزح األديغخ ٔتزسيخ يجذأ انتجؼيخ‬
‫‪ ‬انُظبو انًؼهٕيبتي انجذيذ ٔآثبرِ في تًُيخ االقتصبد ٔانًجتًغ‪.‬‬
‫محور الترجمة ورهانات المثاقفة ‪:‬‬
‫‪ ‬انهغخ انؼزثيخ ٔانتزجًخ‪.‬‬
‫‪ ‬انتزجًخ ٔحٕار انثقبفبد ‪.‬‬
‫‪55‬‬
‫‪Energétique‬‬
‫‪Brevet du Technicien Supérieur‬‬
‫‪ ‬انتزجًخ ٔانتًُيخ‪.‬‬
‫محور القٌم اإلنسانٌة‪:‬‬
‫‪ ‬انفٍ في يٕاجٓخ أسيخ انقيى‪.‬‬
‫‪ ‬قيًخ انجًبل ثيٍ انًظٓز ٔانجْٕز‪.‬‬
‫‪ ‬قيًخ انحزيخ (انًذنٕل انفكزي ٔاالجتًبػي)‪.‬‬
‫تقنيبت التواصل ‪:‬‬
‫‪ ‬يفٕٓو انتٕاصم‪ :‬إَٔاػّ‪ ،‬شزٔطّ‪ ،‬يؼيقبتّ‪.‬‬
‫‪ ‬تقُيبد تحزيز رسبنخ (شخصيخ ‪/‬إداريخ)‪.‬‬
‫‪ ‬كتبثخ َٓج سيزح‪.‬‬
‫‪ ‬كتبثخ طهت االستفبدح يٍ تذريت‪.‬‬
‫السنـة الثانية‬
‫قضبيب وظواهر عبمة ‪:‬‬
‫محور ثقافة الصورة ( الثقافة البصرٌة)‪:‬‬
‫‪ ‬انسيًُب؛ يكَٕبتٓب ٔٔظبئفٓب‪.‬‬
‫‪ ‬فٍ انؼًبرح ٔانجيئخ‪.‬‬
‫‪ ‬انًسزح انؼزثي ثيٍ االتجبع ٔاإلثذاع‪.‬‬
‫محور التكنولوجٌا والمعلومٌات ‪:‬‬
‫‪ ‬انهغخ انؼزثيخ ٔانثٕرح انزقًيخ‪.‬‬
‫‪ ‬انؼهى ٔيشكالد انؼصز( انجيئخ‪ ،‬انُٓذسخ انٕراثيخ)‪.‬‬
‫‪ ‬اإلػالو ٔانتًُيخ‪.‬‬
‫محورالحداثة والتراث‪:‬‬
‫‪ ‬انًجتًغ انؼزثي ثيٍ انتقهيذ ٔانتحذيث‪.‬‬
‫‪ ‬تزاثُب ثيٍ انًحهيخ ٔانؼبنًيخ‪.‬‬
‫‪ ‬انًجتًغ انًذَي ٔرْبَبد انتحذيث‪.‬‬
‫محور اإلنسان والمستقبل‪:‬‬
‫‪ ‬أدة انخيبل انؼهًي‪.‬‬
‫‪ ‬انتُجؤ انؼهًي ٔيستقجم اإلَسبٌ‪.‬‬
‫‪ ‬انتزثيخ ٔصُبػخ انًستقجم‪.‬‬
‫تقنيبت التواصل ‪:‬‬
‫مكتسبات الطالب حول مفهوم التواصل وأنواعه ودعم هذه المكتسبات بنصوص متخصصة فً آلٌات تحلٌل الخطاب‪.‬‬
‫تعزٌز مكتسبات الطلبة حول المراسالت اإلدارٌة وتقنٌات كتابتها ‪:‬‬
‫‪ ‬إػذاد استًبرح‪.‬‬
‫‪ ‬تحزيز تقزيز‪.‬‬
‫‪ ‬إجزاء يقبثهخ‪.‬‬
‫مالحظـات هامـة‬
‫‪ٌ -1‬متحن الطالب فً جمٌع الكفاٌات المستهدفة بشكل تدرٌجً على أن ٌستوفً التمكن منها جمٌعها فً نهاٌة‬
‫السنة الثانٌة (ٌرجى التنسٌق بٌن أساتذة المادة على مستوى السنتٌن األولى والثانٌة)‪.‬‬
‫‪ٌ -2‬نتقً األستاذ ما ٌراه مناسبا من الدروس اللغوٌة والبالغٌة المٌسرة باعتباره المدرك الحتٌاجات طلبته‪.‬‬
‫‪ -3‬لتعزٌز المهارات القرائٌة ٌتعاقد األستاذ مع طلبة السنة األولى على اختٌار وقراءة مؤلف من مؤلفات الثقافة‬
‫العربٌة على أن تحتسب قٌمته الجزائٌة ضمن المراقبة المستمرة‪.‬‬
‫‪ٌ -4‬مكن استثمار النصوص المترجمة إلى اللغة العربٌة التً تستجٌب للمحاور المقترحة وتخدم الكفاٌات‬
‫المستهدفة‪.‬‬
‫‪ -5‬وحدات المنهاج قابلة للتحٌٌن كلما دعت الضرورة لذلك‪.‬‬
‫‪56‬‬
‫‪Energétique‬‬
‫‪Brevet du Technicien Supérieur‬‬
S2. Français
Introduction :
L'enseignement du français dans les classes de préparation du BTS vise la maîtrise de l'expression
orale et écrite qui permettent ainsi à l’apprenant de :
- s'insérer dans le groupe des pairs : en mesurant en quoi la construction de soi passe par le rapport
avec les autres ;
- s'insérer dans l'univers professionnel : en comprenant les enjeux sociaux et économiques des
discours professionnels ;
Ainsi, par la progression du programme de français (1 et 2), on veut atteindre les objectifs suivants :
I - Finalités
L'enseignement du français au BTS a pour finalité l'acquisition de quatre compétences :
- entrer dans l'échange oral : écouter, réagir, s'exprimer ;
- entrer dans l'échange écrit : lire, analyser, écrire ;
- devenir un lecteur compétent et critique ;
- confronter des savoirs et des valeurs pour construire son bagage avant d’intégrer le monde
professionnel.
II - Capacités
La compréhension de soi, du monde environnant, de l'univers professionnel, prend appui sur les
capacités suivantes :
Savoir organiser sa pensée, savoir réfléchir
- reformuler ce que l'on vient d'apprendre et expliquer ce que l'on vient de faire ;
- effectuer une recherche et confronter des informations ;
- mobiliser ses connaissances, les formaliser, les réutiliser ;
- passer du préjugé au raisonnement.
Savoir lire, savoir écrire
- lire tous les discours et tous les genres de textes ;
- saisir l'organisation et les enjeux des messages écrits et oraux ;
- prendre en compte le destinataire ; choisir le type de discours attendu dans une production écrite ou
orale ;
- utiliser une langue correcte et les codes requis dans une situation de communication.
Savoir s'exprimer à l'oral et à l'écrit, savoir écouter
- se dire, dire le monde, avec un vocabulaire précis (narration, description, exposition) ;
- prendre sa place dans les débats contemporains (argumentation) ;
- prendre conscience des usages personnels et sociaux de la langue, les réutiliser.
Contenu du programme :
Langue :
Cohérence du
discours et du texte
Cohérence
grammaticale
Cohérence lexicale
Brevet du Technicien Supérieur
- Procédés de reprise, substituts, pronoms personnels
- Connecteurs logiques
- Citation du discours d'autrui (discours direct, indirect, reformulation, verbes
introducteurs, attribution de la citation)
- Modalisation
- Accords en genre et en nombre.
- Expansion du nom, adjectifs et adverbes
- Nominalisation
- Types de phrases
- Phrase simple et phrase complexe (coordination et juxtaposition)
- Champ lexical, lexiques spécialisés
- Registre de langue
Energétique
57
Activités d'expression orale :
Apprentissage de la voix
Écoute et prise en compte
de la parole de l'autre
Affirmation de soi dans le
groupe
Échange et action orale
- Prendre la parole dans le débat, travailler l'élocution lors d'un exposé
- S'exercer à lire à haute voix des textes non littéraires (clarté de la
diction)
- Suivre un débat et soutenir son attention dans la durée
- Reformuler, résumer l'argumentation d'autrui avant de la commenter,
de la discuter, de la réfuter
- Se présenter en vue d'une intégration dans le groupe, d'un entretien
d'embauche
- Expliquer ce qu'on a fait, comment on l'a fait, pourquoi on l'a fait
- Raconter une activité réalisée à l'atelier, une journée de stage
- Tenir un rôle, construire une posture dans une argumentation
- Prendre en compte le destinataire en fonction de l'effet à produire : le
soutenir dans son point de vue, l'étonner, le faire réagir, le contredire,
l'apaiser
- Gérer son temps de parole en fonction des autres
Activités d'expression écrite :
Rédiger un texte fonctionnel
Rédiger un dialogue
Rédiger un texte argumentatif
Résumé, synthèse, un texte explicatif, etc.
Une argumentation sous la forme d'un dialogue par exemple.
Exposé d'une opinion personnelle, compte rendu d'un débat
argumenté, demande argumentée, etc.
Première année
Activités de langue :
 Les types de phrases
 Les constituants fondamentaux de la phrase
 Les constituants du groupe nominal (nom, déterminant)
 L’expansion du groupe nominal :



l’adjectif qualificatif
le complément de nom
l’apposition
 Les constituants du groupe verbal
 Les verbes et ses formes
 Les conjugaisons :






les formes simples
les formes composées
autres formes verbales
la forme pronominale
la concordance des temps
l’accord des verbes (er / pp) et le choix de l’auxiliaire
 Verbes transitifs et verbe intransitifs
 De la phrase simple à la phrase complexe : la coordination
 De la phrase simple à la phrase complexe : la subordination
 La ponctuation grammaticale
 Le lexique :
 la composition
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
58
 la suffixation, la préfixation
 paronymie, homonymie, polysémie, antonymie, synonymie,
 le sens d’un mot : sens propre, figuré, dénotation, connotation, champ lexical, champ
sémantique …
 le rythme et la chronologie dans un texte : ellipse, anticipation, retour en arrière,
dilatation, pause, scène, sommaire
Activités orales (1 heure par quinzaine)
L’activé orale peut être programmée une fois par quinzaine sous forme de :





Jeux de rôle
Lecture diction
Mini exposé
Table ronde
Débat
Production écrite :
La production écrite doit être un prolongement de l‘étude de texte
 Evaluer les acquis : remettre en ordre des paragraphes : découvrir la structure (plan)
 Savoir observer un texte : disposition, particularité (titre, date, nom de l’auteur…) : indiquer
les types de textes : narratif, prescriptif…
 Caractériser un texte : système d’énonciation (schéma de communication) lien logiques
 Dégager l’organisation d’un texte (structure, cohérence, idées principales ; secondaires…)
 Se familiariser avec la technique du résumé (compte des mots, règles du résumé,
synonymie, termes génériques, transformation verbale- nominale
 Respecter la présentation : marge, disposition des paragraphes, accents, majuscules,
ponctuation nb de mots repérage du plan
 Utiliser les registres de langue appropriés (repérer, adapter un registre à une situation de
communication)
Deuxième année
Textes argumentatifs
 Argumentation et les types d’argument
 Choix et classement des arguments (reconnaitre les arguments des exemples, identifier un
contre argument, proposer une série d’arguments, illustrer, insérer une citation)
 Plans argumentatifs : plan analytique, plan critique etc.
 Raisonnements
 Rédaction d’un paragraphe argumentatif (entête /à la fin du paragraphe
 Rédaction des parties d’un texte argumentatif (introduction : « accrocher »par une idée,
poser la question adéquate, annoncer le plan, la problématique… La transition : rappeler
l’idée générale ou l’annoncer…la conclusion : rappeler les grandes lignes du plan, répondre à
la question posée, séduire par une idée, rédiger le développement en deux parties…)
Documents
 Recherche documentaire
 Synthèse des textes
Activité orale : (Des exposés de vingt mn.)
Ce qui va permettre à l’apprenant d’exploiter les cours de la recherche, la synthèse et l’argumentation.
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
59
S3. Anglais
I- Objectifs
Étudier une langue vivante étrangère contribue à la formation intellectuelle et à l'enrichissement culturel
de l'individu. Pour l'étudiant de brevet de technicien supérieur, l´étude d´une langue étrangère est une
composante de la formation professionnelle et la maîtrise de l'anglais est une compétence indispensable
à l'exercice de la profession. Sans négliger aucun des quatre savoir-faire linguistiques fondamentaux
(comprendre, parler, lire et écrire la langue vivante étrangère) l'on s'attachera à satisfaire les besoins
spécifiques à l'activité professionnelle courante et à l'utilisation de la langue vivante étrangère dans
l'exercice du métier.
II- Compétences fondamentales
Compréhension de
l’oral
Compréhension de
l’écrit
Production orale
Production écrite
- Compréhension de l’essentiel d’un message bref et prévisible (ordres,
consignes, messages téléphoniques…)
- Compréhension et traitement d’informations à caractère professionnel ou
général dans des messages plus longs.
- Compréhension de l’essentiel d’un message (contexte et points cruciaux).
Repérer les éléments essentiels à la compréhension pour élaguer le
document.
- Prélever des informations nécessaires à une réutilisation, les classer, les
synthétiser.
- Exploiter des sources d’informations multiples afin de sélectionner les
informations pertinentes et en faire la synthèse.
- Perception des éléments implicites du message et interprétation.
- Documents supports :
Documentation en langue étrangère afférente aux domaines techniques et
commerciaux (notices, documentation professionnelle, article de presse,
courrier, …)
- Reproduction, reformulation d’un renseignement, d’un message simple.
- Production et transmission de messages simples et compréhensibles.
- Production de messages simples, compréhensibles (lettres, messages,
courriels, notes internes/de service, …).
- Rendre compte d’éléments prélevés à l’écrit ou/et à l’oral.
III- Contenus
Grammar
First Year (Review)
Second year
Present Simple, Progressive and Perfect
Past Simple, Progressive and Perfect
Future Simple, Progressive and Perfect
Quantifiers
Prepositions
Uses of gerunds and infinitives
Comparison
Modal Verbs
Reported Speech
Conditional sentences
Passive Voice
Communication







Business Letters
CV/Resumes
Emails
Data sheets
Telephoning
Socializing and Small Talk
Functions (free dialog completion, no prompts)
Agreement / Disagreement
 Opinion
 Apologizing
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
60






Suggestions
Advice
Complaining
Reproach
Giving Instructions
Interpreting graphs
Themes and Vocabulary
Modules
Theme
1
Figures, numbers,
currencies and
measures
2
Corporate culture
3
Marketing
Some indicators of the areas to be covered














4
Management
5
Transport
6
Buying, Selling and
Negotiating






Ordinal, cardinal, fractions, phone numbers, …
Names and symbols of currencies
Metric and traditional measures
Industry groups
Types of businesses
Corporate structure and organization
Roles and responsibilities
Organization chart
Setting up a business in Morocco
Marketing mix
Branding
Packaging
Distribution : Channels Types of outlets Wholesalers&
Retailer Non store retailing Franchisin Stocking
procedures / Strategies
Property Rights
Managing People
Staffing /Manpower planning, Recruitment, Selection,
Retention, Motivation, Incentives, Pay and benefits, Fringe
benefits, Redundancies, Pension scheme,
Maternity/Paternity/Sick leave, Days off, Bank holidays
Managing Teams
Managing, Quality, TQM
Documents and terms
Logistics
Quotation, (Pre-)Invoice, Discount, terms of delivery,
Shipping fees - ….
Means and modes of payment
Culture
 Cultural Differences
 Ethics in the workplace :
- Mobbing
- Harassment
- Gender discrimination
- Punctuality
- Interpersonal relationships
- Honesty
 Non verbal communication
 Do’s and Don’ts in Moroccan, American and British cultures :
- traditions and customs
- religious backgrounds
- socializing
- meetings
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
61
S4 : Techniques d’Expression et de Communication
Le programme des Techniques d’Expression et de Communication a pour objectif :
 d’aider les étudiants du BTS à acquérir les compétences professionnelles nécessaires dans le
cadre de leurs futures fonctions.
 d’évoluer et de communiquer dans un contexte relationnel donné.
 de dialoguer avec les partenaires de l’entreprise.
Il doit donc amener l’étudiant à :



















Cerner et schématiser le processus de communication
Identifier les différentes composantes d’une situation de communication
Caractériser les différents types de communication
Identifier les formes de la communication
Repérer les facteurs d’échec à la communication
Réaliser un message efficace
Déterminer les critères d’efficacité à une bonne communication
Maîtriser la prise de parole dans un groupe (élocution, gestion du temps et du trac…)
Constituer la liste d’entreprises
Elaborer le C.V et la demande de stage
Rédiger le rapport de stage
Soutenir le rapport de stage
Rédiger une lettre commerciale
Compléter les documents commerciaux
Rédiger les écrits internes
Elaborer un bilan personnel et professionnel
Etudier et analyser les annonces
Rédiger le CV et la lettre de motivation
Repérer les étapes d’un entretien d’embauche
S4- Techniques d’Expression et de Communication
S4-1- Concepts de base de la communication
S4-1-1- Situation de la communication
Composantes formelles (émetteur, récepteur, code, canal, message, feed-back)
Composantes relationnelles et situationnelles (cadre de référence, groupe d’appartenance,
statut, rôle)
S4-1-2- Variété des situations de communication
En fonction de la structure de l’organisation (hiérarchiques, fonctionnelles)
En fonction de l’organisation de la communication (formelles, informelles)
En fonction de la transmission des informations (verticales : descendantes/ascendantes,
latérales)
En fonction du récepteur (interpersonnelles, de masse, de groupe)
En fonction des supports utilisés (écrites, orales, visuelles, audiovisuelles)
S4-1-3- Formes de la communication
Verbal (structure du message, niveaux et registre de langage)
Non verbal (gestes, mimiques, regard, posture, apparence physique, distance…)
S4-1-4- Facteurs d’échec de la communication
Barrières individuelles (d’ordre cognitif, affectif, comportemental)
Barrières collectives (économique, technique)
S4-2- Communication orale professionnelle
S4-2-1- Techniques de base de la communication orale
Efficacité de la communication (écoute active, questionnement, reformulation)
Efficacité du message (objectifs, préparation)
Composantes formelles (émetteur, récepteur, code, canal, message, feed-back)
Composantes relationnelles et situationnelles (cadre de référence, groupe d’appartenance,
statut, rôle)
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
62
S4-2-2- Principales situations de communication
Exposé oral
Réunion
Entretien téléphonique
Accueil
S4-3- Recherche de stage
Etapes et pistes pour la recherche d’un stage
Elaboration du Curriculum vitae
Rédaction de la demande de stage
Plan de masse d’un rapport ou compte rendu de stage
Préparation d’un exposé oral (soutenance)
S4-4- Communication écrite professionnelle
S4-4-1- Communication externe
Spécificité du langage commercial
Lettre commerciale (présentation, réalisation)
Demande d’informations et réponse
Appel d’offres et devis
Commande (étude des documents : bon de commande, bulletin de commande)
Envoi de la marchandise (étude des documents : bon de livraison, bon de réception, facture)
S4-4-2- Communication interne
Lettres administratives (préavis, congé de formation, congé pour convenance personnelle)
Note de service/note d’information/consignes
Compte rendu (événement, activité)
Rapport d’analyse
S4-5- Préparation à l’insertion professionnelle
S4-5-1- Méthodes de prospection
Processus de prospection (bilan personnel et professionnel, sélection des entreprises…)
Etude des annonces (offre et demande d’emploi)
S4-5-2- Outils de la prospection
Elaboration d’un curriculum vitae (rappel)
Rédaction d’une lettre de motivation (réponse à une annonce, candidature spontanée)
S4-5-3- Sélection des candidats
Objectifs d’un entretien d’embauche
Déroulement d’un entretien d’embauche
Commentaire :
Il est recommandé :
 d’alterner les apports théoriques et pratiques en mettant l’accent sur les jeux de rôle et les
simulations,
 de demander à l’étudiant de réaliser un exposé de 10 à 15 minutes sur un sujet,
 de prévoir une grille d’évaluation pour toute situation de communication orale
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
63
S5 : Environnement Economique et Juridique
Objectifs Généraux :
 Acquérir des connaissances d’ordre juridique et économique de l’entreprise. Ces connaissances
doivent permettre aux étudiants de comprendre, d’interpréter et de communiquer avec aisance
avec tous les partenaires de l’entreprise, ainsi que
 Prendre connaissance des différentes étapes de création d’entreprise.
S5- Environnement Economique et Juridique
S5-1- Environnement Economique
S5-1-1- L’entreprise : un acteur de l’activité économique :
Définition, concepts et rôles :
o Les besoins ;
o Les biens ;
o Les facteurs de production ;
o L’entreprise et ses finalités économiques et sociales.
Agents économiques : définition, fonction et rôle
o Ménages ;
o Administrations ;
o Entreprise non financière
o Institutions Financières ;
o Extérieur.
S5-1-2- Typologies et structures des entreprises
Classification des entreprises par : Dimensions, secteurs d’activité et par la formes juridiques.
Structures des entreprises: définition, présentation, avantages et limites (hiérarchique,
fonctionnelle, hiérarchico-fonctionnelle, matricielle et divisionnelle)
Critères de choix d’une structure adéquate
S5-1-3- fonctions de l’entreprise : définition, objectif, rôle et importance
Administrative :
o Les cinq tâches de Fayol ;
o Recrutement ;
o Formation ;
o Information.
Commerciale :
o Marketing mixe ;
o Gestion des approvisionnements
o Documents commerciaux (catalogues, Bon de commande, bon de livraison et facture)
Financière :
o Types et moyens de financement ;
o Documents financiers (Bilan et CPC).
Technique :
o Organisation (Bureau d’études, Bureau de méthodes et bureau de lancement) ;
o La gestion de la qualité : l'esprit « qualité », démarche et enjeux de la qualité.
o Les processus de production : la production en petites séries, la production en grandes séries
et le juste à temps.
S5-1-4- Marché de l’entreprise
Notion de marché
Eléments de marché (offre, demande et prix)
Types de marché (de biens et services, de travail et de capitaux)
Classification des marchés :
o Selon les clients (ou par rapport à la demande)
o Selon la nature des produits
o Selon les partenaires commerciaux
Etude de marché :
o L’étude de l’environnement
o L’étude de la demande
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
64
o L’étude de l’offre
o L’étude de la distribution
La segmentation du marché
S5-1-5- Gestion du projet
S5-2- Environnement juridique
S5-2-1- Notion de Droit
Définition
Branches de droit
Sources de droit
S5-2-2- Législation du travail
Contrat du travail : définition, nature, forme, mesures disciplinaires, rupture et suspension du
contrat de travail
Durée de travail : durée normale, heures supplémentaires, repos hebdomadaire, jours féries,
congés annuels payés.
Rémunération : salaire de base, salaire brut, salaire net, retenues sur salaire (IGR, CNSS, CIMR)
et bulletin de paie.
Les accidents du travail
S5-2-3- Droit des affaires
Commerçant :
o Définition
o Actes de commerce
o Qualité de commerçant
o Obligations du commerçant
Fonds de commerce
o Définition
o Eléments de fonds de commerce
o Opérations sur le fonds de commerce
Moyens de règlement et leurs effets juridiques :
o Le chèque ;
o Les effets de commerce.
Formes juridiques de l’entreprise
o Entreprise individuelle ;
o Les sociétés : constitution et fonctionnement de la SNC, de la SARL et de la SA.
S5-3- Création d’entreprise
S5-3-1- Idée du projet
L’idée comme point de départ ;
Les profils des créateurs ;
L’avant projet.
S5-3-2- Faisabilité du projet
La faisabilité économique ;
La faisabilité financière ;
La faisabilité juridique.
S5-3-3- Démarrage de l’entreprise
Les démarches administratives et juridiques ;
Le lancement des activités.
S5-3-4- Aides à la création
Les aides financières ;
Les aides fiscales.
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
65
Modalités d’évaluation
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
66
I- Evaluation
S’Il est incontestable que notre grand souhait est d’amener les étudiants à maîtriser des compétences, et
que désormais c’est en termes de compétences que se définit ce que ces étudiants doivent acquérir, il est
donc impératif de mettre à la disposition des formateurs au même titre un cadre de référence national de
l’évaluation.
Autrement dit deux types de documents sont incontournables : un référentiel de formation et un cadre
référentiel d’évaluation. Ces deux documents doivent traiter les deux problèmes pratiques majeurs qui se
posent dès lors aux formateurs :
Comment faire apprendre des compétences ?
Comment évaluer des compétences ?
Pour répondre à la première question, des équipes de formateurs, encadrées par les inspecteurs et
coordonnateurs nationaux se sont mis au travail depuis quatre ans pour réviser des référentiels de
formation pour une vingtaine de filières. En plus de la complexité intrinsèque à l’ingénierie curriculaire sous
tendue par l’application de l’approche APC ,s’ajoute dans bien des cas ,si ce n’est pas tous les cas ,la
refonte des référentiels .Bien que ce travail a été effectué par des équipes différentes , une équipe par
filière ou groupe de filières ,il a été encadré par une même équipe et régit par un même canevas général ,on
peut conclure qu’un niveau satisfaisant d’uniformité concernant la philosophie ,la méthode ,la forme
générale a été respecté . Cependant reste un effort à faire sur le plan évaluation .Il est temps de mettre en
place un dispositif complet d’évaluation qui mettra en exergue les fondamentaux, les principes, les valeurs,
les textes pour renforcer l’équité, la justesse, la transparence qui sont autant de finalités tant réclamées par
tous les systèmes d’évaluation du monde.
Le cadre référentiel d’évaluation « CAREE » est un document à caractère normatif et prescriptif
au même titre que le programme de formation. Ce « guide » constitue en quelque sorte le
cahier des charges à partir duquel seront rédigées les épreuves devant servir à l’évaluation des
compétences développées par les stagiaires. Il garantit en premier lieu que toutes les épreuves
qui seront élaborées pour évaluer une même compétence respecteront les critères et les
conditions d’évaluation édictés dans le référentiel de formation et émanant des besoins
exprimés par les professionnels et ce quel que soit le prestataire de service de formation .En
outre il définit tout le dispositif d’évaluation et les modalités de sa mise en œuvre.
Ce document, commun à toutes les filières, viendra compléter la série des référentiels de
formation révisés récemment. Il s’adresse aux formateurs dans les centres de formation pour
l’obtention du BTS et aux responsables de l’évaluation du département scolaire, aux directeurs
d’établissements, directeurs des études, qui pourraient y puiser des informations pertinentes à
leur fonction respective.
Etant données les considérations énoncées ci-dessus, notamment le caractère référentiel et de
cadrage de ce document ainsi que sa vocation réglementaire ,nous avons jugé pertinent de
développer un document intégral sur l’évaluation qui sera mis à la disposition de tous les
intervenants dans les BTS formateurs ,évaluateurs , gestionnaires , responsables….
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
67
II-Définitions des épreuves
Epreuve portant sur l’unité :
U4
Procédures d’intervention sur les équipements
Objectifs :
Elle comprend deux sous-épreuves indépendants E6 et E7 et portant sur un système énergétique
industriel, E6 prend appui sur les savoirs de : S7, S9 et S11 (partie électrique) et E7 prend appui sur S7,
S8, S9, S10 et S11.
L’épreuve doit permettre de valider tout ou partie des compétences citées dans la définition de l’unité U4.
Les sous épreuves E6 et E7 ont pour but de valider l’unité U4 associée à tout ou partie des
compétences décrites dans la définition de cette unité.
Sous épreuve E6 : Analyse d’un système et de ses équipements
Contenu :
On pourra demander au candidat de montrer son aptitude à :
-
Analyser, modéliser et construire en conformité à un cahier de charges.
Représenter tout ou partie du système en se basant sur des tableaux de valeurs ou
des abaques.
Définir la ou les fonctionnalités d’une partie du système.
Interpréter des résultats et faire des choix techniques.
Mode d’évaluation :
Ponctuelle : Épreuve écrite
Contrôle en cours de formation de la deuxième année: deux évaluations écrites et une évaluation
pratique concernant les savoirs associés.
Sous épreuve E7 : Mise en œuvre des procédures d’intervention
Contenu :
On pourra demander au candidat de montrer son aptitude à :
-
Analyser, modéliser et construire en conformité à un cahier de charges.
Concevoir une partie du système, dimensionner un élément du système.
Utiliser des documents technique et catalogue constructeurs.
Effectuer des mesures pratiques sur une partie du système.
Interpréter des résultats et faire des choix techniques.
Définir la ou les fonctionnalités d’une partie du système.
Mode d’évaluation :
Ponctuelle : Épreuve pratique .
Contrôle en cours de formation de la deuxième année: deux évaluations écrites et une évaluation
pratique concernant les savoirs associés.
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
68
Epreuve E8:
U5
Etude des comportements d’un système énergétique
Objectifs :
Cette épreuve portant sur un système énergétique industriel et prend appui sur les savoirs de : S8, S10
et S11 (partie thermique et climatique).
L’épreuve doit permettre de valider tout ou partie des compétences citées dans la définition de l’unité U5.
Contenu :
On pourra demander au candidat de montrer son aptitude à :
-
Effectuer des dimensionnements sur la solution électrique, thermique ou hydraulique
de la solution retenue.
Etude du comportement de système (électrique, hydraulique, thermique).
Définir la ou les fonctionnalités d’une partie du système.
Effectuer des calculs pour la vérification des résultats
Interpréter des résultats et valider des choix.
Mode d’évaluation :
Ponctuelle : Épreuve écrite.
Contrôle en cours de formation de la deuxième année: deux évaluations écrites et une évaluation
pratique concernant les savoirs associés.
Epreuve E9
U6
Projet de fin de formation et Stage industriel
Elle comprend deux sous-épreuves portant sur le
professionnel.
projet
de fin d’étude et sur le stage en milieu
La sous-épreuve E91 a pour but de valider l’unité U61 associée à tout ou partie des compétences
décrites dans la définition de cette unité.
La sous-épreuve E92 a pour but de valider l’unité U62 associée à tout ou partie des compétences
décrites dans la définition de cette unité.
Sous épreuve E91
Soutenance de rapport de Stage
Sous épreuve E91 : Soutenance de rapport de stage.
Objectifs :
Cette sous-épreuve permet d’évaluer les capacités du candidat à présenter et à commenter le stage qu’il
a réalisé dans une entreprise de production industrielle.
Cette présentation permet également d’évaluer ses capacités à communiquer de façon adaptée à la
situation vue en entreprise.
Contenu :
Le travail demandé correspond à la présentation des activités conduites lors du stage industriel de fin
de la deuxième année.
Les tâches à privilégié sont relatives à tout ou partie de tâches professionnelles citées dans la définition
de l’unité U61.
Le rapport, qui sera fourni en trois exemplaires à la commission d’évaluation une semaine avant la date
début des soutenances, doit comprendre :
-
Le compte rendu des activités effectuées en milieu professionnel ;
-
L’analyse des situations techniques, économiques et organisationnelles observées ;
-
Les problèmes techniques appréhendés, les solutions et les démarches adoptées
pour les résoudre.
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
69
Mode d’évaluation :
Ponctuelle : il s’agit d’une épreuve orale qui consiste à la soutenance du rapport de stage et qui
comporte deux phases consécutives.
Phase1 : Présentation des activités conduites (durée 20minutes) :
Le candidat effectue une présentation orale argumentée, en utilisant les moyens de communication qu’il
jugera les plus adaptés, des activités conduites au cours de son stage industriel.
Au cours de cette présentation, la commission d’évaluation n’intervient pas.
Phase2 : questionnement (durée maximale 20minutes) :
Au terme de la phase1, la commission d’interrogation conduit un entretien avec le candidat pour
approfondir certains points abordés dans le rapport et dans l’exposé.
Critères d’évaluation :
-
Rapport de stage :
30%
-
Appréciation du tuteur du stage :
20%
-
Soutenance devant le jury :
50%
Sous épreuve E92
Soutenance de projet de fin de formation
Objectifs :
La sous-épreuve E62 à pour support le projet réalisé pendant la deuxième année.
Une commission se réunit chaque année, avant la fin novembre, pour examiner et valider les
propositions de thèmes supports des projets techniques présentés par les équipes enseignantes.
Le projet à pour support un thème industriel issu des propositions de l’équipe pédagogique ou d’une
entreprise.
L’objectif du projet est de former des étudiants et de valider des compétences. Bien que la thématique et
les enjeux du projet puissent être puisés en milieu professionnel, les objectifs de formations doivent
rester prioritaires sur la finalisation de la réalisation.
Afin de mener à bien ce projet, celui-ci sera conduit conjointement, par au moins, un professeur de génie
électrique et un professeur de génie mécanique.
Mode d’évaluation
Ponctuelle : Il s’agit d’une épreuve orale, d’une durée maximale de 40 minutes et de coefficient 25,
précédée d’une phase de mise en œuvre du système réalisé d’une durée maximale de 1 heures.
La soutenance du rapport de PFE comporte trois phases consécutives.
Phase 1 : Présentation des activités conduites (durée 20 minutes) :
Le candidat effectue une présentation orale argumentée, en utilisant les moyens de communication qu’il
jugera les plus adaptés, des activités conduites au cours de la réalisation de son projet.
Au cours de cette présentation, la commission d’évaluation n’intervient pas.
Phase 2 : Questionnement (durée maximale 20 minutes) :
Au terme de la phase 1, la commission d’interrogation conduit un entretien avec le candidat pour
approfondir certains points abordés dans le rapport et dans l’exposé
Phase 3 : Présentation du système réalisé.
Critères d’évaluation :
- Rapport de projet :
30%
-
Appréciation de l’encadrant :
20%
-
Soutenance devant le jury :
50%
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
70
EQUIPEMENTS
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
71
L’organisation des équipements par Laboratoire et par zone d’activités se veut plus avantageuse qu’une
définition par filière, dans la mesure où elle permet une meilleure rationalisation de l’espace et du
matériel commun à plusieurs filières.
En effet, c’est dans ce sens qu’un document intégral « guide d’équipements » a été développé et a servi
de base au lancement des appels d’offres pour l’acquisition des équipements de tous les laboratoires et
ateliers de tous les centres BTS.
Brevet du Technicien Supérieur
Energétique
72
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising