Tuto Multimètre guide d`utilisation

Tuto Multimètre guide d`utilisation
Tuto Multimètre guide d'utilisation
Je me suis permis de faire un petit guide d'utilisation de ce petit appareil bien pratique pour
tripatouiller dans le réseau électrique de nos bécanes
J'ai essayé de faire simple en utilisant quelques images glanées ici et la sur le net
Comme d'hab, merci de me signaler une erreur ou un oubli que j'aurais pu faire ou de compléter une
information
"J'me lance"
Guide d’utilisation générique d’un multimètre, appareil appelé aussi contrôleur universel
Cette description générique est faite avec un multimètre digital, mais pour l’utilisation d’un
multimètre analogique (aiguille) la méthode est très semblable avec une adaptation à la lecture du
cadran et à l’adaptation des échelles en plus
Bien que robuste, les multimètres à galvanomètre sont plus sensibles aux chocs qui peuvent
endommager irrémédiablement l’équipement mobile de ces derniers
En préambule, il est vivement conseillé, même pour les spécialistes de l’électricité, de consulter
assidûment la notice accompagnant l’appareil pour en découvrir ses caractéristiques et ses
particularités
SOMMAIRE :
-1 - Les grandeurs électriques
-2 - Mesure d'une tension
-3 - Mesure d'une intensité
-4 - Mesure d'une résistance
-5 - Notion de résistivité
-6 - Contrôle de continuité
-7 - Méthode de recherche de pannes
1 - Les grandeurs électriques
Le multimètre
Le multimètre permet de mesurer les grandeurs électriques des circuits et des éléments, comme la
tension en volts, l’intensité en ampère, la résistance des composants en ohms, et quelquefois
d’autres mesures de valeurs non utiles pour les véhicules, comme la capacité des condensateurs ou
la fréquence d’un signal sinusoïdal basse fréquence, voir même la mesure des caractéristiques de
base de certains transistors ou diodes
Il est généralement constitué d'un boîtier antichoc muni d’un affichage digital ou d’un galvanomètre
analogique à aiguille, d'un commutateur de fonctions et de calibres, et de deux cordons.
Actuellement, les multimètres sont protégés contre les surcharges accidentelles, cependant il ne faut
pas en abuser
Le cordon rouge pour les polarités positives.
Le cordon noir pour les polarités négatives.
Un multimètre Digital
Un multimètre analogique
En ce qui concerne les mesures à effectuer sur les véhicules, il permet de mesurer :
LA TENSION :
Cette grandeur s'exprime en volts (V) et se mesure à l'aide d'un voltmètre, cette fonction est
obtenue en positionnant correctement le commutateur du multimètre pour cet usage.
La tension est la différence de potentiel existant entre deux points d'un circuit. On la note U.
Remarque :
Il arrive que pour des mesures de tensions élevées, l’on soit amené à utiliser à déplacer un des
cordons sur un bornier externe repéré à cet usage, le commutateur interne sur des appareils basique
ne présente pas toujours les qualités d’isolation requises en face de certaines tensions, il faut
consulter la notice
L' INTENSITE :
Cette grandeur s'exprime en ampère ( A ) et se mesure à l'aide d'un ampèremètre, cette fonction est
obtenue en positionnant correctement le commutateur du multimètre pour cet usage.
L'intensité est la quantité d'électricité circulant dans un conducteur ou dans un récepteur. On la note
I.
Remarque :
Souvent pour des calibres supérieurs à quelques ampères, le calibre se fait en déplaçant une des
fiches d’un cordon dans une borne repérée à cet effet, en effet généralement la technologie du
commutateur ne permet pas de supporter des intensité supérieures à l’ampère
LA RESISTANCE :
Cette grandeur s'exprime en ohms Ω avec ses multiples et ses sous multiples, elle se mesure à l'aide
d'un ohmmètre, cette fonction est obtenue en positionnant correctement le commutateur du
multimètre pour cet usage.
Elle caractérise la résistance du circuit ou du composant à la circulation des électrons.
Le multimètre permet d'effectuer d'autres types de contrôles Exemple: Contrôle de transistor ou
contrôle de diode, les mesures de condensateurs, les mesures de basse fréquences.
(il faut pour cela se reporter à la notice d'utilisation de l'appareil).
2 - Mesure d'une tension
Pour mesurer une tension aux bornes d'un circuit, le multimètre doit être dans sa fonction
VOLTMETRE et se brancher EN PARALLELE avec le circuit.
-Brancher les cordons du multimètre.
Cordon noir sur la borne COM.
Cordon rouge sur la borne V ohm mA.
-S'informer sur la nature de la tension. (alternative ou continue)
-S'informer sur l'ordre de grandeur de la tension.
-Choisir le calibre adéquat du multimètre, si la tension est inconnue, il faut placer le commutateur sur
la gamme la plus élévée, puis on descendra dans la gamme pour avoir un affichage sur le maximum
de digits :
Calibre immédiatement supérieur à l'ordre de grandeur de la tension mesurée.
-Mettre le multimètre en service.
-Procéder à la mesure en piquant les pointes du multimètre sur les points à mesurer.
-Lire et interpréter les résultats
Le multimètre ci-dessous est réglé pour une mesure de tension continue inférieure à 20 Volts.
La tension mesurée est en fonction du type de circuit
Dans le cas d'un circuit série:
U totale = U1 + U2 + U3
Dans le cas d'un circuit parallèle:
U totale = U1 = U2 = U3
Pour les véhicules, le montage en parallèle est couramment appelé aussi en dérivation est
généralement employé, sauf quelques cas particuliers.
Conseil : Mesurer la tension de la batterie à vide et vérifier que la tension alimentant les différents
récepteurs est sensiblement identique à celle de la batterie.
Dans le cas contraire, un élément du circuit crée une baisse de tension dans le circuit, généralement
ce sont des faux contacts.
Par mesures successives, il est possible de déterminer l'élément résistif.
3 - Mesure d'une intensité
Pour mesurer l'intensité du courant dans un circuit, le multimètre doit être utilisé en fonction
ampèremètre et se branche EN SERIE dans le circuit.(donc ouverture du circuit et interposition du
multimètre )
-Brancher les cordons du multimètre.
Cordon noir sur la borne COM.
Cordon rouge sur la borne V ohm mA.
-S'informer sur la nature du courant.(alternative ou continue)
-S'informer sur l'ordre de grandeur de l'intensité.
-Calculer approximativement l'intensité du circuit à contrôler.
Fonction de la puissance des éléments.
-Choisir le calibre adéquat du multimètre.
-Mettre le multimètre en service.
-Ouvrir le circuit et interposer le multimètre.
-Procéder à la mesure en piquant les pointes du multimètre sur les points à mesurer.
-Lire et interpréter les résultats.
Le multimètre ci-dessous est réglé pour une mesure d'intensité inférieure à 20 milliampères.
L'intensité mesurée est en fonction du type de circuit
Dans le cas d'un circuit série:
I totale = I = I = I
Dans le cas d'un circuit en parallèle:
I totale = I 1 + I 2 +I 3
Pour les véhicules, les intensités consommées sont très variables en fonction des circuits.( de
quelques milliampères à 150 -300 ampères)
Conseil: Vérifier l'intensité maximale admissible par le multimètre dans la notice de l'appareil.
4 - Mesure d'une résistance
Pour mesurer la résistance d'un composant ou d'un conducteur, le multimètre est utilisé dans sa
fonction Ohmmètre et se branche aux bornes de l'élément à contrôler (MONTAGE EN PARALLELE).
La mesure s'effectue élément isolé du circuit et toujours hors tension, ceci est très important, au
risque de faire une fausse mesure, mais surtour d'endommager sérieusement le multimètre.
L'utilisation du multimètre dans sa fonction Ohmmètre permet de contrôler la continuité d'un circuit
(résistance d'un fil ) ainsi que l'isolement d'un conducteur par rapport à son environnement.
Une résistance infinie indique un isolement correct.
Le multimètre ci-dessous est réglé pour une mesure de résistance inférieure à 20 KΩ.
Conseils:
-Tester le fonctionnement du multimètre en établissant le contact entre les deux fiches des cordons.
-La résistance indiquée doit être égale = 0. Dans le cas contraire, consulter la notice d'utilisation du
multimètre et procéder au recommandations données par le fabricant (échange pile ou étalonnage
par une molette interne ou externe à l'appareil).
-Mettre le sélecteur à O à la fin de la mesure afin d'éviter que le multimètre mesure en permanence
la résistance entre les fiches (résistance de l'air !!) et de vider la pile du multimètre.
-Sur les connecteurs, il est déconseillé de " planter " les pointes du multimètre dans le contact. Il est
préférable de retirer l'isolant caoutchouc et de prendre les mesures sur l'arrière des contacts.
-Ne rebranchez jamais un fil sur une borne ou sur un connecteur sans avoir au préalable identifier le
fil, son origine, sa destination et sa polarité.
-Un conducteur peut avoir une polarité positive, négative voire aucune des deux ! voire également
transmettre des signaux !
5 - E complément, voici des notion de résistivité
La résistance d'un conducteur est:
-Proportionnelle à sa longueur.
-Inversement proportionnelle à sa section.
-Fonction de la nature du conducteur employé.
La résistivité est la résistance spécifique d'un matériau conducteur.
-Le symbole employé est la lettre grecque σ (rho).
-L'unité employée est: Ω mm²/m. Ω
Calcul:
R = σ .L/S
L
Longueur en Mètres
R
Résistance en Ω
S
Section en mm²
σ
Résistivité en Ω mm²/m.
VALEURS DE RESISTIVITE DES MATERIAUX:
Conditions de mesure de la résistance d'un conducteur.
METAUX
Ω mm²/m
Argent
0,00163
LONGUEUR
1 mètre
Cuivre
0,0175
Or
0,022
SECTION
1 mm²
Aluminium
0,029
Etain
0,142
TEMPERATURE
15 °C
Laiton
0,08
Conseil: Limiter la longueur des conducteurs afin de réduire la résistance de ceux-ci sans toutefois
exagérer. Penser aux articulations et aux débattements nécessaires
6 - Contrôle de continuité
En complément des mesures de résistance, nous sommes souvent confrontés à vérifier la continuité
d'un circuit, ce contrôle peut être fait en effectuant une mesure précise à l'ohmmètre, pour une
bonne continuité, l'affichage doit être de zéro ohms ou très peu en fonction de la section et de la
longueur des fils, sur nos bécanes ce devrait être 0 ohms
A cet effet certains multimètres sont équipés d'un petit biper qui retenti à chaque fois que la
résistance mesurée est très basse, ce qui devrait correspondre à une continuité, ce qui est très
pratique pour des cas peu accessible où l'on a assez de ses deux mains, si en plus il faut utiliser les
yeux! cependant il faut être prudent avec cette fonction, et bien lire la notice pour savoir en dessous
de quelle valeur de résistance le beeper se déclenche, ce type de test est très peu efficace face à des
faux contacts, le courant envoyé par le beeper est très faible, il peut en passer suffisamment au
travers des faux contacts pour exciter la signal sonore, sauf à être très pourri
En résumé, si le beeper ne retentit pas, c'est sur qu'il n'y a pas de continuité directe ou pas de
continuité du tout, si le beeper retentit, il y a bien une continuité mais elle n'est pas vraiment
qualifiée, donc prudence surtout pour une panne aléatoire
Comme pour l'ohmmètre cette fonction doit impérativement être utilisée avec la machine hors
tension
7 - Méthode de recherche de pannes
Conseils :
Avant toute intervention, vérifier les anti-démarrages et alarmes, les diverses sécurités, les
interdictions de démarrage, la position de réglage d'un rhéostat, les conditions de fonctionnement
du système, l'état des fusibles etc.…
Exemple : les conditions particulières de démarrage d’une moto
Avant toute chose, il est conseillé de se référer au manuel d'utilisation du véhicule pour:
-Vérifier la réalité de la panne. Tenter dans la mesure du possible de la reproduire.
-Rechercher les liens éventuels avec une intervention précédente. Exemple : changement de lampes.
Tripatouillages divers
-Vérifier la conformité des éléments installés.
-Rechercher le schéma électrique correspondant au véhicule (attention aux multiples versions).
-Rechercher si une ou plusieurs fonctions sont défaillantes. En déduire les points communs à
contrôler (très important).
-Identifier les phases de fonctionnement du système et en déduire les polarités à obtenir sur les
circuits, en général, c’est simple sur les motos où le moins est à la masse et chez
Kawasaki, les fils conducteurs au potentiel de la masse sont généralement noirs avec
souvent un liseré de couleur pour mieux se repérer avec le schéma d’origine. -Contrôler
successivement chaque circuit. -Contrôler le bon serrage des cosses de la batterie et leur
propreté, le plomb dont l’alliage des cosses est composé, est un métal qui se tasse sous la
pression, de ce fait, celle-ci se relâche avec le temps et les vibrations -Contrôler les
alimentations ET les masses. -Inter changer si possible les éléments identiques d'un
circuit tels que contacteurs/interrupteurs /relais. pour valider la défaillance d'un élément.
-En dernier lieu procéder au remplacement de ou des éléments défectueux. -Toujours
contrôler le bon fonctionnement après dépannage.
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising