MANUEL DE L`UTILISATEUR - Le réseau santé social

MANUEL DE L`UTILISATEUR - Le réseau santé social
KASPERSKY LAB
Kaspersky® Internet Security 7.0
MANUEL DE
L’UTILISATEUR
KASPERSKY® INTERNET SECURITY 7.0
Manuel de l’utilisateur
NB : Cette documentation, traduite en français à partir du russe, décrit les
fonctionalités et services inclus avec la version russe. Il se peut que certaines
fonctionalités ou services décrits, ne soient pas disponibles en France.
© Kaspersky Lab
http://www.kaspersky.fr/
Date d’édition: mai 2007
Sommaire
CHAPITRE 1. MENACES SUR LA SECURITE INFORMATIQUE............................. 11
1.1. Sources des menaces......................................................................................... 11
1.2. Propagation des menaces .................................................................................. 12
1.3. Types de menaces.............................................................................................. 14
1.4. Signes d'une infection ......................................................................................... 18
1.5. Que faire lorsque les symptômes d'une infection sont présents ? .................... 19
1.6. Préventions des infections de votre ordinateur .................................................. 20
CHAPITRE 2. KASPERSKY INTERNET SECURITY 7.0 ........................................... 23
2.1. Nouveautés de Kaspersky Internet Security 7.0................................................ 23
2.2. Configuration de la protection offerte par Kaspersky Internet Security ............. 27
2.2.1. Composants de protection en temps réel.................................................... 27
2.2.2. Tâches de recherche de virus...................................................................... 30
2.2.3. Mise à jour..................................................................................................... 31
2.2.4. Services du programme ............................................................................... 31
2.3. Configurations matérielle et logicielle ................................................................. 33
2.4. Contenu du pack logiciel ..................................................................................... 34
CHAPITRE 3. INSTALLATION DE KASPERSKY INTERNET SECURITY 7.0 ......... 35
3.1. Procédure d’installation à l’aide de l’Assistant d’installation............................... 35
3.2. Assistant de configuration initiale........................................................................ 40
3.2.1. Utilisation des objets sauvegardés de la version 5.0 .................................. 40
3.2.2. Activation du logiciel ..................................................................................... 40
3.2.2.1. Sélection du mode d'activation du programme .................................... 41
3.2.2.2. Saisie du code d'activation .................................................................... 41
3.2.2.3. Enregistrement de l’utilisateur ............................................................... 42
3.2.2.4. Principe d’activation de la licence par le code d’activation................... 42
3.2.2.5. Principe d’activation de la licence par le fichier de licence................... 43
3.2.2.6. Fin de l'activation du logiciel .................................................................. 43
3.2.3. Sélection du mode de protection.................................................................. 43
3.2.4. Configuration de la mise à jour..................................................................... 44
3.2.5. Programmation de la recherche de virus..................................................... 45
4
Kaspersky Internet Security 7.0
3.2.6. Restriction de l'accès à l'application............................................................. 46
3.2.7. Contrôle de l'intégrité de l'application........................................................... 46
3.2.8. Configuration des paramètres du Pare-Feu ................................................ 47
3.2.8.1. Définition du statut de la zone de protection......................................... 47
3.2.8.2. Constitution de la liste des applications de réseau............................... 49
3.2.9. Fin de l'Assistant de configuration................................................................ 50
3.3. Procédure d’installation de l’application via la ligne de commande................... 50
CHAPITRE 4. INTERFACE DU LOGICIEL .................................................................. 51
4.1. Icône de la barre des tâches............................................................................... 51
4.2. Menu contextuel .................................................................................................. 52
4.3. Fenêtre principale du logiciel............................................................................... 54
4.4. Fenêtre de configuration des paramètres du logiciel ......................................... 58
CHAPITRE 5. PREMIERE UTILISATION .................................................................... 60
5.1. Etat de la protection de l'ordinateur .................................................................... 60
5.2. Etat d'un composant particulier de la protection................................................. 62
5.3. Recherche d'éventuels virus ............................................................................... 64
5.4. Recherche d'éventuels virus dans les secteurs critiques de l'ordinateur .......... 64
5.5. Recherche d'éventuels virus dans les fichiers, les répertoires ou les disques.. 65
5.6. Entraînement d'Anti-Spam.................................................................................. 66
5.7. Mise à jour du logiciel .......................................................................................... 67
5.8. Que faire si la protection ne fonctionne pas ....................................................... 68
CHAPITRE 6. ADMINISTRATION COMPLEXE DE LA PROTECTION .................... 69
6.1. Désactivation/activation de la protection en temps réel de votre ordinateur..... 69
6.1.1. Suspension de la protection......................................................................... 70
6.1.2. Désactivation complète de la protection de l'ordinateur.............................. 71
6.1.3. Suspension / désactivation de composants distincts de la protection........ 72
6.1.4. Rétablissement de la protection de l'ordinateur........................................... 73
6.2. Technologie de réparation de l'infection active .................................................. 73
6.3. Utilisation de l’application sur un ordinateur portable......................................... 74
6.4. Performances de l’ordinateur pendant l’exécution de tâches............................ 74
6.5. Résolution des problèmes de compatibilité entre Kaspersky Internet
Security et d’autres applications........................................................................ 75
6.6. Lancement d'une tâche de recherche de virus ou de mise à jour avec les
privilèges d'un utilisateur.................................................................................... 76
6.7. Programmation du lancement de tâches et envoi de notifications.................... 77
Sommaire
5
6.8. Types de programmes malveillants contrôlés.................................................... 79
6.9. Constitution de la zone de confiance.................................................................. 81
6.9.1. Règles d'exclusion........................................................................................ 82
6.9.2. Applications de confiance............................................................................. 87
CHAPITRE 7. PROTECTION ANTIVIRUS DU SYSTEME DE FICHIERS DE
L'ORDINATEUR......................................................................................................... 91
7.1. Sélection du niveau de protection des fichiers ................................................... 92
7.2. Configuration de la protection des fichiers.......................................................... 94
7.2.1. Définition du type de fichiers analysés......................................................... 94
7.2.2. Constitution de la zone protégée ................................................................. 97
7.2.3. Configuration des paramètres complémentaires ........................................ 99
7.2.4. Utilisation des méthodes d’analyse heuristique......................................... 102
7.2.5. Restauration des paramètres de protection des fichiers par défaut ......... 104
7.2.6. Sélection de l’action exécutée sur les objets ............................................. 104
7.3. Réparation différée des objets .......................................................................... 106
CHAPITRE 8. PROTECTION ANTIVIRUS DU COURRIER..................................... 107
8.1. Sélection du niveau de sécurité du courrier ..................................................... 108
8.2. Configuration de la protection du courrier......................................................... 110
8.2.1. Sélection du flux de messagerie protégé................................................... 111
8.2.2. Configuration de l'analyse dans Microsoft Office Outlook......................... 113
8.2.3. Configuration de l'analyse du courrier dans The Bat! ............................... 114
8.2.4. Utilisation des méthodes d’analyse heuristique......................................... 116
8.2.5. Restauration des paramètres de protection du courrier par défaut .......... 117
8.2.6. Sélection des actions à réaliser sur les objets dangereux des messages118
CHAPITRE 9. PROTECTION INTERNET.................................................................. 121
9.1. Sélection du niveau de sécurité Internet........................................................... 122
9.2. Configuration de la protection Internet.............................................................. 124
9.2.1. Définition de l'algorithme d'analyse............................................................ 125
9.2.2. Constitution de la liste des adresses de confiance.................................... 126
9.2.3. Utilisation des méthodes d’analyse heuristique......................................... 127
9.2.4. Restauration des paramètres de protection Internet par défaut ............... 128
9.2.5. Sélection des actions à réaliser sur les objets dangereux ........................ 129
CHAPITRE 10. DEFENSE PROACTIVE DE L’ORDINATEUR ................................ 131
10.1. Règles de contrôle de l'activité........................................................................ 135
6
Kaspersky Internet Security 7.0
10.2. Contrôle de l'intégrité de l'application.............................................................. 139
10.2.1. Configuration des règles de contrôle des applications critiques............. 140
10.2.2. Création de la liste des composants partagés ........................................ 142
10.3. Contrôle des modifications de la base de registres système ........................ 143
10.3.1. Sélection des objets de registre pour la création de règles .................... 145
10.3.2. Création d'une règle de contrôle des clés du registre ............................. 146
CHAPITRE 11. PROTECTION DE LA VIE PRIVEE.................................................. 148
11.1. Constitution de la liste des numéros de confiance pour Anti-numéroteur
automatique ..................................................................................................... 150
11.2. Protection des données confidentielles .......................................................... 151
CHAPITRE 12. PROTECTION CONTRE LES ATTAQUES DE RESEAU .............. 154
12.1. Configuration du Pare-Feu.............................................................................. 156
12.1.1. Système de filtrage................................................................................... 157
12.1.1.1. Sélection du niveau de protection ..................................................... 158
12.1.1.2. Règles pour l'application.................................................................... 160
12.1.1.3. Règles pour les paquets.................................................................... 164
12.1.1.4. Configuration affinée des règles pour les applications et les
paquets ................................................................................................. 166
12.1.1.5. Modification de la priorité de la règle................................................. 170
12.1.1.6. Règles pour les zones de sécurité.................................................... 170
12.1.1.7. Mode de fonctionnement du Pare-Feu ............................................. 173
12.1.2. Système de détection d'intrusions ........................................................... 175
12.1.3. Anti-popup................................................................................................. 175
12.1.4. Anti-bannière............................................................................................. 178
12.1.4.1. Configuration de la liste standard des bannières bloquées ............. 179
12.1.4.2. Liste "blanche" de bannières............................................................. 180
12.1.4.3. Liste "noire" de bannières.................................................................. 181
12.2. Liste des attaques de réseau découvertes..................................................... 181
12.3. Autorisation / interdiction de l'activité de réseau............................................. 185
CHAPITRE 13. PROTECTION CONTRE LE COURRIER INDESIRABLE.............. 188
13.1. Sélection du niveau d'agressivité d'Anti-Spam............................................... 190
13.2. Entraînement d'Anti-Spam.............................................................................. 192
13.2.1. Assistant d'apprentissage......................................................................... 192
13.2.2. Entraînement sur le courrier sortant ........................................................ 193
13.2.3. Entraînement à l'aide de votre client de messagerie électronique ......... 194
Sommaire
7
13.2.4. Entraînement à l'aide des rapports d'Anti-Spam..................................... 195
13.3. Configuration d'Anti-Spam .............................................................................. 196
13.3.1. Configuration de l'analyse ........................................................................ 197
13.3.2. Sélection de la technologie de filtrage du courrier indésirable................ 198
13.3.3. Définition des paramètres de courrier indésirable et de courrier
indésirable potentiel .................................................................................... 199
13.3.4. Composition manuelle des listes "noire" et "blanche"............................. 200
13.3.4.1. Liste "blanche" des adresses et des expressions ............................ 201
13.3.4.2. Liste "noire" des adresses et des expressions ................................. 203
13.3.5. Signes complémentaires de filtrage du courrier indésirable ................... 205
13.3.6. Centre de tri de messages ....................................................................... 207
13.3.7. Actions à réaliser sur le courrier indésirable............................................ 208
13.3.8. Configuration du traitement du courrier indésirable dans Microsoft
Office Outlook ............................................................................................. 209
13.3.9. Configuration du traitement du courrier indésirable dans Microsoft
Outlook Express (Windows Mail) ............................................................... 212
13.3.10. Configuration du traitement du courrier indésirable dans The Bat! ...... 214
CHAPITRE 14. CONTROLE PARENTAL .................................................................. 216
14.1. Modification du profil........................................................................................ 217
14.2. Configuration du contrôle parental.................................................................. 218
14.2.1. Utilisation des profils................................................................................. 219
14.2.2. Sélection du niveau de restrictions .......................................................... 220
14.2.3. Configuration du filtrage ........................................................................... 222
14.2.4. Restauration des paramètres de profil par défaut................................... 224
14.2.5. Sélection de l'action à exécuter en cas de tentative d'accès aux sites
Interdits........................................................................................................ 224
14.2.6. Restriction du temps d'accès aux ressources Internet............................ 225
CHAPITRE 15. RECHERCHE DE VIRUS SUR L’ORDINATEUR............................ 227
15.1. Administration des tâches de recherche de virus .......................................... 228
15.2. Composition de la liste des objets à analyser ................................................ 229
15.3. Création de tâches liées à la recherche de virus ........................................... 230
15.4. Configuration des tâches liées à la recherche de virus ................................. 231
15.4.1. Sélection du niveau de protection............................................................ 232
15.4.2. Définition du type d'objet analysé............................................................. 233
15.4.3. Paramètres complémentaires pour la recherche de virus ...................... 237
15.4.4. Recherche de Rootkit............................................................................... 238
8
Kaspersky Internet Security 7.0
15.4.5. Utilisation des méthodes d’analyse heuristique....................................... 239
15.4.6. Restauration des paramètres d'analyse par défaut ................................ 240
15.4.7. Sélection de l'action exécutée sur les objets ........................................... 240
15.4.8. Définition de paramètres d'analyse uniques pour toutes les tâches ...... 243
CHAPITRE 16. ESSAI DU FONCTIONNEMENT DE KASPERSKY INTERNET
SECURITY................................................................................................................ 244
16.1. Virus d’essai EICAR et ses modifications....................................................... 244
16.2. Vérification de l'Antivirus Fichiers.................................................................... 246
16.3. Vérification des tâches de recherche de virus................................................ 247
CHAPITRE 17. MISE A JOUR DU LOGICIEL ........................................................... 249
17.1. Lancement de la mise à jour........................................................................... 250
17.2. Annulation de la dernière mise à jour ............................................................. 251
17.3. Configuration de la mise à jour ....................................................................... 252
17.3.1. Sélection de la source des mises à jour .................................................. 252
17.3.2. Sélection du mode et des objets de la mise à jour.................................. 255
17.3.3. Copie des mises à jour............................................................................. 256
17.3.4. Actions exécutées après la mise à jour du logiciel.................................. 258
CHAPITRE 18. ADMINISTRATION DES LICENCES ............................................... 259
CHAPITRE 19. POSSIBILITES COMPLEMENTAIRES............................................ 261
19.1. Quarantaine pour les objets potentiellement infectés .................................... 262
19.1.1. Manipulation des objets en quarantaine.................................................. 263
19.1.2. Configuration de la quarantaine............................................................... 265
19.2. Copie de sauvegarde des objets dangereux ................................................. 266
19.2.1. Manipulation des copies de sauvegarde ................................................. 266
19.2.2. Configuration des paramètres du dossier de sauvegarde...................... 268
19.3. Utilisation des rapports.................................................................................... 268
19.3.1. Configuration des paramètres du rapport................................................ 272
19.3.2. Onglet Détectés........................................................................................ 272
19.3.3. Onglet Evénements.................................................................................. 273
19.3.4. Onglet Statistiques.................................................................................... 275
19.3.5. Onglet Paramètres ................................................................................... 275
19.3.6. Onglet Registre......................................................................................... 276
19.3.7. Onglet Tentative de transfert de données ............................................... 277
19.3.8. Onglet Sites de phishing .......................................................................... 278
Sommaire
9
19.3.9. Onglet Tentative de numérotation............................................................ 278
19.3.10. Onglet Attaques de réseau .................................................................... 279
19.3.11. Onglet Liste de blocage de l’accès ........................................................ 280
19.3.12. Onglet Activité de l'application................................................................ 281
19.3.13. Onglet Filtrage des paquets................................................................... 282
19.3.14. Onglet Fenêtres Popup .......................................................................... 283
19.3.15. Onglet Bandeaux publicitaires ............................................................... 284
19.3.16. Onglet Connexions établies ................................................................... 285
19.3.17. Onglet Ports ouverts............................................................................... 286
19.3.18. Onglet Trafic ........................................................................................... 287
19.4. Disque de secours........................................................................................... 287
19.4.1. Création d’un CD de Secours Bootable................................................... 288
19.4.2. Utilisation du disque de démarrage ......................................................... 290
19.5. Constitution de la liste des ports contrôlés ..................................................... 291
19.6. Analyse de la connexion sécurisées .............................................................. 293
19.7. Configuration des paramètres du serveur proxy............................................ 295
19.8. Configuration de l'interface de Kaspersky Internet Security .......................... 297
19.9. Utilisation des services complémentaires....................................................... 299
19.9.1. Notifications relatives aux événements de Kaspersky Internet Security 300
19.9.1.1. Types de notification et mode d’envoi des notifications ................... 301
19.9.1.2. Configuration de l’envoi des notifications par courrier électronique. 303
19.9.1.3. Configuration du journal des événements ........................................ 304
19.9.2. Autodéfense du logiciel et restriction de l'accès ...................................... 305
19.9.3. Exportation/importation des paramètres de Kaspersky Internet
Security........................................................................................................ 306
19.9.4. Restauration des paramètres par défaut ................................................. 307
19.10. Service d'Assistance Technique aux utilisateurs ......................................... 308
19.11. Fin de l'utilisation du logiciel .......................................................................... 310
CHAPITRE 20. UTILISATION DU PROGRAMME AU DEPART DE LA LIGNE DE
COMMANDE ............................................................................................................ 311
20.1. Activation de l'application ................................................................................ 313
20.2. Administration des composants de l'application et des tâches ..................... 313
20.3. Analyse antivirus des fichiers.......................................................................... 317
20.4. Mise à jour du logiciel...................................................................................... 322
20.5. Remise du programme à l'état antérieur à la mise à jour .............................. 323
20.6. Exportation des paramètres de la protection.................................................. 324
10
Kaspersky Internet Security 7.0
20.7. Importation des paramètres ............................................................................ 325
20.8. Lancement de l’application.............................................................................. 325
20.9. Arrêt de l’application ........................................................................................ 325
20.10. Obtention du fichier de trace......................................................................... 326
20.11. Consultation de l'aide .................................................................................... 327
20.12. Codes de retour de la ligne de commande .................................................. 327
CHAPITRE 21. MODIFICATION, REPARATION OU SUPPRESSION DU
LOGICIEL ................................................................................................................. 328
21.1. Modification, réparation ou suppression du logiciel à l'aide d'assistant
d'installation...................................................................................................... 328
21.2. Procédure de suppression de l'application via la ligne de commande.......... 330
CHAPITRE 22. QUESTIONS FREQUEMMENT POSEES....................................... 332
ANNEXE A. AIDE......................................................................................................... 334
A.1. Liste des objets analysés en fonction de l'extension ....................................... 334
A.2. Masques autorisés pour l'exclusion de fichiers................................................ 336
A.3. Masques d'exclusion autorisés en fonction de la classification de
l’encyclopédie des virus................................................................................... 337
ANNEXE B. KASPERSKY LAB .................................................................................. 338
B.1. Autres produits antivirus ................................................................................... 339
B.2. Coordonnées..................................................................................................... 349
ANNEXE C. CONTRAT DE LICENCE ....................................................................... 351
CHAPITRE 1. MENACES SUR LA
SECURITE INFORMATIQUE
Le développement continu des technologies informatiques et leur introduction
dans tous les domaines d’activités humaines s'accompagnent d’une
augmentation du nombre de crimes visant les données informatiques.
Les organismes publics et les grandes entreprises attirent les cybercriminels. Ils
cherchent à voler des informations confidentielles, à miner les réputations
commerciales, à gêner le fonctionnement quotidien et à accéder aux données de
ces différentes organisations. Ces diverses actions peuvent entraîner des
dommages matériels, financières et moraux conséquents.
Les grandes entreprises ne sont pas les seules soumises au risque. Les
particuliers peuvent également devenir des victimes. Les criminels, grâces à
divers moyens, peuvent accéder aux données personnelles telles que des
numéros de compte bancaire, des cartes de crédit ou des mots de passe, ils
peuvent rendre un ordinateur totalement inutilisable ou prendre les commandes
de celui-ci. Ces ordinateurs pourront être ultérieurement utilisés en tant
qu’élément d’un réseau de zombies, à savoir un réseau d’ordinateurs infectés
utilisés par les individus mal intentionnés en vue de lancer des attaques contre
des serveurs, de récolter des informations confidentielles ou de diffuser de
nouveaux virus et chevaux de Troie.
Tout le monde est désormais conscient de la valeur des informations et de la
nécessité de les protéger. Mais ces données doivent rester accessibles à un
groupe défini d’utilisateurs (par exemple, les collègues, les clients ou les
partenaires de l’entreprise). Il faut dès lors trouver un moyen de mettre en œuvre
un système de protection complexe des données. Ce système doit tenir compte
de toutes les sources envisageables de menaces (facteurs humains ou
techniques, catastrophes naturelles) et doit reposer sur un ensemble de mesures
de protection au plan physique, administratif et technique.
1.1. Sources des menaces
Les menaces qui planent sur les données peuvent émaner d’un individu ou d’un
groupe d’individus ou peuvent provenir de phénomènes indépendants de toute
intervention humaine. Sur la base de ces informations, les sources de menaces
peuvent être scindées en trois groupes :
12
Kaspersky Internet Security 7.0
•
Facteur humain. Ce groupe de menaces provient d’un individu qui
possède un accès autorisé ou non aux données. Les menaces de ce
groupe sont :
•
externes lorsqu’elles proviennent de cybercriminels, d’escrocs,
de partenaires peu scrupuleux ou de structures criminelles.
•
internes lorsqu’elles impliquent un membre du personnel de
l’entreprise ou le particulier qui utilise son ordinateur. Les
actions des membres de ce groupe peuvent être préméditées
ou accidentelles.
•
Facteur technique. Ce type de menaces recouvre les problèmes
techniques : matériel obsolète, mauvaise qualité des logiciels et du
matériel utilisés pour traiter l’information. Tout cela entraîne la défaillance
de l’équipement et, bien souvent, la perte de données.
•
Catastrophes naturelles. Ce groupe contient tous les cas de forces
majeures sur lesquels l’homme n’a aucun contrôle.
Il faut absolument tenir compte de ces trois catégories lors du développement
d’un système de sécurité des données informatiques. Ce manuel traite
uniquement de la source directement liée à l’activité de Kaspersky Lab, à savoir
les menaces externes créées par un individu.
1.2. Propagation des menaces
Le développement des technologies informatiques et des moyens de
communication permet aux individus mal intentionnés de propager les menaces
par divers canaux. Nous allons les aborder en détail.
Internet
Le réseau des réseaux se caractérise par le fait qu’il n’appartient à
personne et qu’il n’a pas de limites territoriales. Ces deux éléments
contribuent pour beaucoup au développement de nombreuses ressources
Internet et à l’échange d’informations. A l’heure actuelle, n’importe qui
peut accéder à des données sur Internet ou créer son propre site.
Ce sont ces mêmes caractéristiques du réseau Internet qui permettent
aux individus mal intentionnés de commettre leurs méfaits sans risquer
d’être attrapés et punis.
Les individus mal intentionnés placent des virus et d’autres programmes
malveillants sur des sites Web après les avoir « dissimulés » sous
l’apparence d’un programme utile et gratuit. De plus, les scripts exécutés
automatiquement à l’ouverture de certaines pages Web peuvent lancer
des actions malveillantes sur votre ordinateur, y compris la modification
Menaces sur la sécurité informatique
13
de la base de registres système, le vol de données personnelles et
l’installation de programmes malveillants.
Grâce aux technologies de réseau, les individus mal intentionnés lancent
des attaques sur des ordinateurs personnels ou des serveurs d’entreprise
distants. Le bilan de ces attaques peut être la mise hors service de la
source, l’obtention de l’accès total à l’ordinateur et, par conséquent, aux
informations qu’il contient ou l’utilisation de la ressource en tant que partie
du réseau de zombies.
La popularité croissante des cartes de crédit et des paiements
électroniques utilisés pour régler des achats en ligne (magasins en ligne,
ventes aux enchères, sites de banque, etc.) s’accompagne d’une
augmentation du nombre d’escroqueries en ligne qui sont devenues l’un
des crimes les plus répandus.
Intranet
Un intranet est un réseau interne développé afin de gérer les informations
au sein de l’entreprise ou un réseau privé. L’intranet est le seul espace du
réseau prévu pour la sauvegarde, l’échange et l’accès aux informations
de tous les ordinateurs du réseau. Aussi, lorsqu’un ordinateur du réseau
est infecté, les ordinateurs restant sont exposés à un risque plus
important. Afin d’éviter toute situation similaire, il faut non seulement
protéger le périmètre du réseau mais également chaque ordinateur qui en
fait partie.
Courrier électronique
La présence d’un client de messagerie électronique sur presque tous les
ordinateurs et l’exploitation du carnet d’adresses électroniques pour
trouver de nouvelles adresses favorisent énormément la diffusion des
programmes malveillants. L’utilisateur d’une machine infectée, sans se
douter de quoi que ce soit, envoie des messages infectés à divers
destinataires qui, à leur tour, envoient des messages infectés, etc. Il
arrive même fréquemment qu’un document infecté se retrouve, suite à
une erreur, dans les listes de diffusion commerciales d’une grande
société. Dans ce cas, le nombre de victimes ne se chiffrent pas à
quelques malheureux mais bien en centaines, voire en milliers de
destinataires qui diffuseront, à leur tour, les fichiers infectés à des
dizaines de milliers d’autres abonnés.
En plus du risque d’être infecté par un programme malveillant, il y a
également le problème lié à la réception de messages non sollicités. Bien
que le courrier indésirable ne constitue pas une menace directe, il
augmente la charge des serveurs de messagerie, génère un trafic
complémentaire, encombre les boîtes aux lettres et entraîne une perte de
temps productif, ce qui peut avoir des répercussions financières
sérieuses.
14
Kaspersky Internet Security 7.0
Il convient de noter que les individus mal intentionnés ont commencé à
recourir aux technologies de diffusion massive du courrier indésirable et à
l’ingénierie sociale pour amener l’utilisateur à ouvrir le message, à cliquer
sur un lien vers un site quelconque, etc. Pour cette raison, la possibilité
de filtrer le courrier indésirable est importante en elle-même mais
également pour lutter contre les nouveaux types d’escroquerie en ligne
comme le phishing ou la diffusion de programmes malveillants.
Média amovibles
Les disques amovibles (disquettes, cédéroms/DVD, cartes Flash) sont
beaucoup utilisés pour conserver des données ou les transmettre.
Lorsque vous exécutez un fichier infecté par le code malicieux depuis un
disque amovible, vous pouvez endommager les données sauvegardées
sur votre ordinateur ou propager le virus sur d’autres disques de votre
ordinateur ou des ordinateurs du réseau.
1.3. Types de menaces
A l’heure actuelle, votre ordinateur peut être endommagé par un nombre assez
important de menaces. Cette rubrique se penche plus particulièrement sur les
menaces bloquées par Kaspersky Internet Security :
Vers
Ce type de programmes malveillants se propage principalement en
exploitant les vulnérabilités des systèmes d’exploitation. Les vers doivent
leur nom à leur manière de passer d’un ordinateur à l’autre en exploitant
le courrier électronique. Cette technique permet à de nombreux vers de
se diffuser à une très grande vitesse.
Ils s’introduisent dans l’ordinateur, relèvent les adresses de réseau des
autres ordinateurs et y envoient leur copie. De plus, les vers exploitent
également les données contenues dans le carnet d’adresses des clients
de messagerie. Certains représentants de cette catégorie de programmes
malveillants peuvent créer des fichiers de travail sur les disques du
système, mais ils peuvent très bien ignorer les ressources de l’ordinateur,
à l’exception de la mémoire vive.
Virus
Il s’agit de programmes qui infectent d’autres programmes. Ils insèrent
leur code dans celui de l’application ciblée afin de pouvoir prendre les
commandes au moment de l’exécution des fichiers infectés. Cette
définition simple permet d’identifier l’une des principales actions
exécutées par les virus, à s’avoir l’infection.
Menaces sur la sécurité informatique
15
Chevaux de Troie
Il s’agit d’applications qui réalisent diverses opérations sur l’ordinateur
infecté à l’insu de l’utilisateur. Cela va de la destruction de données
sauvegardées sur le disque dur au vol d’informations confidentielles en
passant par le " crash " du système. Ces programmes malicieux ne sont
pas des virus au sens traditionnel du terme (en effet, ils ne peuvent
infecter les autres applications ou les données). Les chevaux de Troie
sont incapables de s’introduire eux-mêmes dans un ordinateur. Au
contraire, ils sont diffusés par des personnes mal intentionnées qui les
présentent sous les traits d’applications « utiles ». Ceci étant dit, les
dommages qu’ils occasionnent peuvent être bien plus sérieux que ceux
produits par les attaques de virus traditionnelles.
Ces derniers temps, ce sont les vers qui constituent la majorité des programmes
malicieux en circulation. Viennent ensuite, par ordre de diffusion, les virus et les
chevaux de Troie. Certains programmes malicieux répondent aux définitions de
deux, voire trois, des types mentionnés ci-dessous.
Adwares
Ce code est intégré, à l’insu de l’utilisateur, dans un logiciel afin d’afficher
des messages publicitaires. En règle générale, les adwares sont intégrés
à des logiciels distribués gratuitement. La publicité s’affiche dans l’espace
de travail. Bien souvent, ces programmes recueillent également des
données personnelles sur l’utilisateur qu’ils transmettent à leur auteur, ils
modifient divers paramètres du navigateur (page d’accueil et recherche,
niveau de sécurité, etc.) et ils créent un trafic sur lequel l’utilisateur n’a
aucun contrôle. Tout cela peut entraîner une violation de la politique de
sécurité, voire des pertes financières.
Logiciels espion
Ces programmes sont capables de récolter des informations sur un
individu particulier ou sur une organisation à son insu. Il n’est pas toujours
facile de définir la présence de logiciels espion sur un ordinateur. En règle
générale, ces programmes poursuivent un triple objectif :
•
Suivre les actions de l’utilisateur sur l’ordinateur ;
•
Recueillir des informations sur le contenu du disque dur ; il
s’agit bien souvent du balayage de certains répertoires ou de la
base de registres système afin de dresser la liste des
applications installées sur l’ordinateur ;
•
Recueillir des informations sur la qualité de la connexion, les
modes de connexion, la vitesse du modem, etc.
16
Kaspersky Internet Security 7.0
Riskwares
Il s’agit d’un programme qui n’a aucune fonction malicieuse mais qui
pourrait être exploité par un individu mal intentionné en guise de soutien à
un programme malicieux en raison des failles ou des erreurs qu’il
contient. Dans certains cas, la présence de tels programmes sur votre
ordinateur expose vos données à un certain risque. Cette catégorie de
programme contient par exemple certains utilitaires d’administration à
distance, des programmes de permutation automatique de la disposition
du clavier, des clients IRC, des serveurs FTP, des utilitaires d’arrêt de
processus ou de dissimulation de leur fonctionnement.
Une autre catégorie de programmes présentant un risque potentiel, proche des
adwares, spywares et riskwares, contient les programmes qui s’intègrent au
navigateur et qui réorientent le trafic. Il vous est certainement déjà arrivé de
cliquer de vouloir accéder à un site particulier et de vous retrouvez sur la page
d’accueil d’un site totalement différent.
Jokewares
Ces programmes ne vont causer aucun dégât direct à votre ordinateur
mais ils s’affichent des messages qui indiquent que des dégâts ont déjà
été commis ou qu’ils seront commis sous certaines conditions. Ces
programmes préviennent souvent les utilisateurs d’une menace
inexistante telle que le formatage du disque dur (alors qu’aucun
formatage n’est exécuté), découvrent des virus dans des fichiers sains,
etc.
Rootkit
Utilitaires qui permettent de dissimuler une activité malveillante. Ils
masquent la présence de programmes malveillants afin que ceux-ci ne
soient pas identifiés par les logiciels antivirus. Les outils de dissimulation
d’activité modifient le système d’exploitation de l’ordinateur et remplacent
ses fonctions fondamentales afin de dissimuler sa propre présence et les
actions exécutées par l’individu mal intentionné sur l’ordinateur infecté.
Autres programmes dangereux
Programmes développés pour mener des attaques par déni de service
sur des serveurs distants, pour s’introduire dans d’autres ordinateurs ou
qui servent au développement de logiciels malicieux. Cette catégorie
reprend les utilitaires d’attaque informatique, les constructeurs de virus,
les balayeurs de vulnérabilités, les programmes d’identification de mots
de passe, les programmes de pénétration des réseau ou du système
attaqué.
Attaques de pirates informatiques
Les attaques de pirates informatiques sont le fait d’individus mal
intentionnés ou de programmes malveillants qui veulent s’emparer
Menaces sur la sécurité informatique
17
d’informations sauvegardées sur l’ordinateur de la victime, mettre le
système hors service ou obtenir un contrôle total sur les ressources de
l’ordinateur. Vous trouverez une description détaillées des attaques
bloquées par Kaspersky Internet Security dans la section Liste des
attaques de réseau découvertes.
Certains types d’escroquerie via Internet
Le phishing est un type d’escroquerie en ligne qui consiste à diffuser un
message électronique visant à voler des informations confidentielles, à
caractère financier dans la majorité des cas. Un message de phishing doit
ressembler le plus possible à un message que pourrait envoyer une
banque ou une entreprise connue. Le message contient un lien vers un
site fictif créé spécialement par l’individu mal intentionné et qui est une
copie conforme du site de l’organisation à l’origine du message. Une fois
qu’elle arrive sur ce site, la victime est invitée à saisir, par exemple, son
numéro de carte de crédit ou d’autres informations confidentielles.
La numérotation vers un site Internet payant est un type d’escroquerie
qui repose sur l’utilisation non autorisée de sites Internet payants (bien
souvent, des sites à contenu pornographique). Les programmes installés
par l’individu mal intentionné (les dialers) ouvrent une connexion par
modem entre votre ordinateur et le numéro payant. Dans la majorité des
cas, le tarif de cet appel est très élevé, ce qui se traduit par une lourde
facture de téléphone pour l’utilisateur.
Publicités envahissantes
Il s’agit des fenêtres pop up et des bannières qui apparaissent lorsque
vous visitez un site Internet quelconque. En règle générale, les
informations présentées n’ont aucun intérêt. Les fenêtres pop up et les
bannières distraient l’utilisateur et augmentent le volume de trafic.
Courrier indésirable
Il s’agit de l’envoi anonyme de messages non sollicités. On peut ranger
dans cette catégorie les messages publicitaires, les messages à
caractères politique ou de propagande, les messages qui vous invitent à
venir en aide à une personne quelconque, etc. Il existe une catégorie
spéciale de messages non sollicités qui reprend les propositions pour
obtenir des quantités importantes d’argent ou qui invitent le destinataire à
participer à une pyramide. Il ne faut pas oublier les messages qui visent à
voler les mots de passe, les messages dont le contenu doit être transmis
à vos amis (les chaînes), etc. Le courrier indésirable augmente
considérablement la charge des serveurs de messagerie et le risque de
perte d’informations cruciales pour l’utilisateur.
18
Kaspersky Internet Security 7.0
Kaspersky Internet Security identifie et bloque ces différentes menaces en
exploitant deux méthodes :
•
méthode réactive : cette méthode repose sur la recherche des objets
malicieux à l’aide des bases de l’application actualisées en permanence.
Cette méthode requiert au moins une infection pour ajouter la signature
de la menace aux bases et diffuser la mise à jour.
•
méthode proactive : au contraire de la méthode réactive qui repose sur
l’analyse du code de l’objet, l’analyse proactive implique l’analyse du
comportement de l’objet dans le système. Cette méthode permet
d’identifier de nouvelles menaces qui ne sont pas encore reprises dans
les bases.
En adoptant ces deux méthodes, Kaspersky Internet Security peut garantir la
protection sophistiquée de votre ordinateur contre les nouvelles menaces ou les
menaces inconnues.
Attention !
Dans ce manuel, le terme « virus » désignera aussi bien les programmes
malveillants que les riskwares. Le type de programme malveillant sera précisé
au besoin.
1.4. Signes d'une infection
Il existe toute une série d'indices qui peuvent indiquer l'infection de l'ordinateur.
Si vous remarquez que votre ordinateur a un comportement bizarre, comme
•
Des messages, des images ou des sons imprévus se manifestent ;
•
L'ouverture et la fermeture inattendue du lecteur de CD/DVD-ROM;
•
Le lancement aléatoire d'une application quelconque sans votre
intervention;
•
L'affichage d'un avertissement relatif à la tentative réalisée par un
programme de se connecter à Internet bien que vous n'ayez pas lancé
cette action,
vous êtes alors plus que probablement victime d'un virus informatique.
Certains symptômes laissant présager une infection se manifestent également
via le courrier électronique :
•
Vos amis ou vos connaissances parlent de vos messages alors que vous
ne leur avez rien envoyé ;
Menaces sur la sécurité informatique
•
19
Votre boîte aux lettres contient énormément de messages sans objet et
sans adresse d’expéditeur.
Il convient de préciser que ces signes n’indiquent pas toujours la présence de
virus. Ils peuvent être en effet la manifestation d’un autre problème. Ainsi, il est
possible que les messages infectés reprennent votre adresse en tant qu’adresse
de l’expéditeur même s’ils ont été envoyés depuis un autre ordinateur.
L’infection de votre ordinateur peut également se manifester au travers de toute
une série de signes secondaires :
•
Gel et échecs fréquents dans le fonctionnement de l’ordinateur ;
•
Lenteur au moment du lancement des logiciels ;
•
Impossibilité de charger le système d’exploitation ;
•
Disparition de fichiers et de répertoires ou altération de leur contenu ;
•
Requêtes fréquentes vers le disque dur (la petite lampe sur la tour
clignote fréquemment) ;
•
Le navigateur (par exemple, Microsoft Internet Explorer) « plante » ou se
comporte bizarrement (ex. :impossible de fermer les fenêtre du logiciel).
Dans 90% des cas, ces symptômes sont causés par des problèmes matériels ou
logiciels. Même si ces symptômes ne sont pas nécessairement la manifestation
d’une infection, il est fortement conseillé de réaliser une analyse complète de
l'ordinateur (cf. point 5.3, p. 64).
1.5. Que faire lorsque les
symptômes d'une infection sont
présents ?
Si vous remarquez que votre ordinateur a un comportement suspect :
1.
Ne paniquez pas ! La règle d’or dans ce type de situation est de garder
son calme afin d’éviter de supprimer des données importantes.
2.
Déconnectez l’ordinateur d’Internet et, le cas échéant, du réseau local.
3.
Si le symptôme observé vous empêche de démarrer l’ordinateur depuis
le disque dur (un message d’erreur apparaît lorsque vous allumez
l’ordinateur), essayez de démarrer en mode Sans échec ou au départ
du disque de secours de Microsoft Windows que vous avez créé au
moment de l’installation du système d’exploitation.
20
Kaspersky Internet Security 7.0
4.
Avant d’entamer quoi que ce soit, réalisez une copie de votre travail sur
une disquette, un CD/DVD, une carte Flash, etc.
5.
Installez Kaspersky Internet Security, si cela n’a pas encore été fait.
6.
Actualisez les bases (cf. point 5.7, p. 67) et les modules du programme.
Dans la mesure du possible, réalisez cette opération depuis l’ordinateur
sain d’un ami, d’un cybercafé ou du travail. Il est en effet préférable
d’utiliser un autre ordinateur car si le vôtre est bel et bien infecté, sa
connexion à Internet permettra plus que probablement au virus
d’envoyer des informations importantes à une personne mal
intentionnée ou de se propager en envoyant une copie à tous les
contacts de votre carnet d’adresses. C’est pour cette même raison qu’il
est toujours conseillé de déconnecter votre ordinateur d’Internet si vous
soupçonnez une infection. Il est possible également d’obtenir les mises
à jour sur une disquette ou sur un disque en s’adressant à Kaspersky
Lab ou à l’un de ses distributeurs. Dans ce cas, la mise à jour s’effectue
localement.
7.
Définissez le niveau de protection défini par les experts de Kaspersky
Lab.
8.
Lancez l' analyse complète de l'ordinateur (cf. point 5.3, p. 64).
1.6. Préventions des infections de
votre ordinateur
Il n’existe aucune mesure fiable et raisonnable qui puisse réduire à zéro le risque
d’infection de votre ordinateur par des virus ou des chevaux de Troie. Toutefois,
vous pouvez réduire considérablement ce risque en suivant un certain nombre
de règles.
Tout comme en médecine, la prévention est une des méthodes de base à
appliquer pour lutter contre les virus. La prévention informatique repose sur un
nombre restreint de règles dont le respect réduira fortement le risque d’infection
par un virus et le danger de perdre des données quelconques.
Vous trouverez ci-après des règles de base en matière de sécurité informatique
qui vous permettront d’éviter le risque d’attaques de virus.
Règle N°1 : Protégez votre ordinateur à l’aide d’un antivirus et de logiciels
assurant la sécurité de l’utilisation d’Internet. Pour ce faire :
•
Installez sans plus attendre Kaspersky Internet Security.
•
Actualisez (cf. point 5.7, p. 67) régulièrement les signatures des menaces
livrées avec le logiciel. Réalisez cette opération plusieurs fois par jour en
cas d’épidémie (les bases de l’applications sont publiées sur les serveurs
Menaces sur la sécurité informatique
21
de mises à jour de Kaspersky Lab immédiatement dans ce genre de
situation).
•
Configurez les paramètres de protection recommandés par les experts de
Kaspersky Lab. La protection en temps réel est active dès le démarrage
de l’ordinateur et complique la tâche des virus qui souhaiteraient
l’infecter.
•
Appliquez les paramètres recommandés par les experts de Kaspersky
Lab pour l’analyse complète de l’ordinateur et prévoyez son exécution au
moins une fois par semaine. Si vous n'avez pas encore installé le PareFeu, faites-le pour protéger votre ordinateur pendant que vous êtes
connecté à Internet.
Règle N°2 : Soyez prudent lors de l’enregistrement de nouvelles données sur
l’ordinateur :
•
Recherchez la présence d'éventuels virus dans tous les disques
amovibles (cf. point 5.5, p. 65) (disquettes, CD/DVD, cartes Flash, etc.)
avant de les utiliser.
•
Traitez les courriers électroniques avec prudence. N’ouvrez jamais les
fichiers que vous recevez par courrier électronique si vous n’êtes pas
certain qu’ils vous sont bel et bien destinés, même s’ils ont été envoyés
par vos connaissances.
•
Soyez attentif aux données reçues depuis Internet. Si un site Internet
vous invite à installer une nouvelle application, veillez à vérifier son
certificat de sécurité.
•
Lorsque vous copiez un fichier exécutable depuis Internet ou depuis un
répertoire local, analysez-le avec Kaspersky Internet Security avant de
l’ouvrir.
•
Soyez prudent dans le choix des sites que vous visitez. En effet, certains
sites sont infectés par des virus de script dangereux ou par des vers
Internet.
Règle N°3 : Suivez attentivement les informations diffusées par Kaspersky Lab.
Généralement, Kaspersky Lab avertit ses utilisateurs de l’existence d’une
nouvelle épidémie bien longtemps avant qu’elle n’atteigne son pic. A ce
moment, le risque d’infection est encore faible et le téléchargement des
bases de l’application actualisées en temps opportun vous permettra de
vous protéger.
Règle N°4 : Ne croyez pas les canulars présentés sous la forme d’un message
évoquant un risque d’infection.
Règle N°5 : Utilisez Windows Update et installez régulièrement les mises à jour
du système d’application Microsoft Windows.
22
Kaspersky Internet Security 7.0
Règle N°6 : Achetez les copies d’installation des logiciels auprès de vendeurs
agréés.
Règle N°7 : Limitez le nombre de personnes autorisées à utiliser votre
ordinateur.
Règle N°8 : Réduisez le risque de mauvaises surprises en cas d’infection :
•
Réalisez régulièrement des copies de sauvegarde de vos données.
Celles-ci vous permettront de restaurer assez rapidement le système en
cas de perte de données. Conservez en lieu sûr les CD/DVD et les
disquettes d’installation ainsi que tout média contenant des logiciels et
des informations de valeur.
•
Créez un disque de secours (cf. point 19.4, p. 287) qui vous permettra, le
cas échéant, de redémarrer l’ordinateur à l’aide d’un système
d’exploitation « sain ».
Règle N°9 : Consultez régulièrement la liste des programmes installés sur votre
ordinateur. Pour ce faire, vous pouvez utiliser le service Ajouter/Supprimer
des programmes dans le Panneau de configuration ou ouvrez
simplement le répertoire Programmes, le dossier de démarrage
automatique. Vous pourrez ainsi découvrir les logiciels qui ont été installés
sur votre ordinateur à votre insu, par exemple pendant que vous utilisiez
Internet ou installiez un autre programme. Certains d'entre eux sont
probablement des riskwares.
CHAPITRE 2. KASPERSKY
INTERNET SECURITY 7.0
Kaspersky Internet Security 7.0 représente la nouvelle génération de solution de
protection des données.
Ce qui différencie Kaspersky Internet Security 7.0 des produits existants, et
notamment des autres logiciels de Kaspersky Lab, Ltd., c'est l'approche
complexe adoptée pour protéger les données de l'utilisateur. Ce logiciel assure
la protection contre tous les types de menaces existantes à l'heure actuelle, mais
également contre les menaces à découvrir, ce qui est tout aussi important.
2.1. Nouveautés de Kaspersky
Internet Security 7.0
Kaspersky Internet Security 7.0 représente une approche révolutionnaire dans le
domaine de la protection des données. Tout d'abord, ce programme regroupe
toutes les fonctions de tous les logiciels de la société au sein d'une solution de
protection complexe. Ce programme vous protégera non seulement contre les
virus, mais également contre le courrier indésirable et les attaques des pirates
informatiques. Les nouveaux modules offrent également une protection contre
les menaces inconnues, contre certains types d’escroqueries en ligne ainsi qu’un
contrôle de l’accès des utilisateurs à Internet.
Il n'est plus indispensable d'installer plusieurs logiciels afin d'assurer la sécurité
complète. Il suffit simplement d'installer Kaspersky Internet Security 7.0.
Tous les canaux de transfert d'informations sont couverts par la protection
sophistiquée. La souplesse de la configuration de chacun des composants
permet d'adapter au maximum Kaspersky Internet Security aux besoins de
chaque utilisateur. La configuration unique de tous les composants est possible
également.
Examinons maintenant en détails les nouveautés de Kaspersky Internet Security
7.0.
Nouveautés au niveau de la protection
•
Désormais, Kaspersky Internet Security vous protège non seulement
contre les programmes malveillants connus, mais également contre ceux
qui ne le sont pas encore. Le composant de défense proactive (cf.
Chapitre 10, p. 131) constitue le principal avantage du logiciel. Il analyse
24
Kaspersky Internet Security 7.0
le comportement des applications installées, est à l'affût de changement
dans la base de registre et lutte contre les menaces dissimulées. Le
composant exploite un module d'analyse heuristique qui permet
d'identifier divers types de programmes malveillants. Il maintient un
historique de l'activité malveillante pour annuler les actions des
programmes malveillants et rétablir le système à son état antérieur à
l'intervention du code malveillant.
•
Protection contre les programmes de dissimulation, les dialers vers des
sites Web payant, blocage des fenêtres pop up, des bannières
publicitaires et des scripts dangereux téléchargés depuis des pages Web
et identification des sites de phishing ainsi que la protection contre le
transfert non autorisé des données confidentielles (par exemple, mot de
passe d’accès à Internet, aux boîtes de messagerie, aux serveurs ftp).
•
Modification de la technologie de protection des fichiers sur l'ordinateur
de l'utilisateur : de réduire la charge sur le processeur central et les soussystèmes de disque. Ce résultat est obtenu grâce au recours aux
technologies iChecker ТМ et iSwift ТМ . Ainsi, les fichiers qui n'ont pas été
modifiés depuis la dernière analyse peuvent être ignorés.
•
La recherche de virus est désormais soumise à votre utilisation de
l'ordinateur. L'analyse est gourmande en temps et en ressources
système, mais l'utilisateur peut poursuivre son travail. Si l'exécution d'une
tâche quelconque requiert plus de ressources système, la recherche de
virus sera suspendue jusqu’à la fin de cette tâche. L'analyse reprendra là
où elle avait été interrompue.
•
L'analyse des secteurs critiques de l'ordinateur et des objets de
démarrage, ceux dont l'infection entraînerait des conséquences
irréversibles ainsi que la découverte de Rootkit qui cachent les
programmes malveillants dans le système, sont reprises dans une tâche
séparée. Vous pouvez configurer ces tâches de telle sorte qu'elles soient
lancées automatiquement à chaque démarrage du système.
•
La protection du courrier sur l'ordinateur de l'utilisateur, tant contre les
programmes malveillants que contre le courrier indésirable, a été
considérablement améliorée. Le logiciel analyse n'importe quel message
et recherche les messages non sollicités dans le flux de messagerie des
protocoles suivants :
•
IMAP, SMTP et POP3 quel que soit le client de messagerie
utilisé ;
•
NNTP (recherche de virus uniquement), quel que soit le client
de messagerie ;
Kaspersky Internet Security 7.0
•
25
Quel que soit le type de protocole (y compris MAPI, HTTP)
dans le cadre des plug-ins intégrés à Microsoft Office Outlook
et TheBat!.
•
Des plug-ins permettant de configurer directement la protection du
courrier contre les virus et le courrier indésirable dans le système de
messagerie ont été intégrés aux clients de messagerie les plus connus
comme Microsoft Office Outlook, Microsoft Outlook Express (Windows
Mail) et The Bat!
•
L'entraînement d'Anti-Spam s'opère sur la base des messages de votre
boîte aux lettres, ce qui permet au programme de tenir compte des
particularités de votre travail et de configurer en souplesse l'identification
des messages non sollicités. L'algorithme iBayes et au cœur de cet
entraînement. Vous pouvez constituer des listes "noires" et "blanches"
d'expéditeurs ainsi que des listes d'expressions clés qui permettront
d'identifier le courrier indésirable.
Anti-Spam exploite également une base de données de phishing. Cette
base permet de rejeter les lettres dont l'objectif était d'obtenir des
informations confidentielles à caractère financier.
•
Le logiciel filtre le courrier entrant et sortant, suit et prévient la
propagation des attaques de réseau et permet de travailler en mode
"furtif".
•
Lors d'une connexion à un réseau, vous pouvez définir les réseaux fiables
à 100% et ceux avec lesquels il faut faire très attention.
•
Elargissement de la fonction de notification de l'utilisateur (cf.
point 19.9.1, p. 300) lorsque des événements définis se produisent
pendant l'utilisation du logiciel. Vous pouvez choisir le mode de
notification pour chaque type d’événement : courrier électronique,
avertissement sonore, infobulle.
•
Analyse du trafic transitant sur les connexions sécurisées via SSL.
•
Ajout de la technologie d'autodéfense du logiciel, de protection contre
l'administration à distance non-autorisée du service de Kaspersky Internet
Security et de protection de l'accès aux paramètres du logiciel grâce à
l'instauration d'un mot de passe. Ceci permet d'éviter que des
programmes malveillants, des personnes animées de mauvaises
intentions ou des utilisateurs non qualifiés ne désactivent la protection.
•
Possibilité de créer un disque de secours pour la restauration du
système. Ce disque vous permettra de réaliser le chargement initial du
système d'exploitation après une attaque de virus et de rechercher la
présence d'objets malveillants sur l'ordinateur.
26
Kaspersky Internet Security 7.0
•
Le contrôle parental est un nouveau composant de Kaspersky Internet
Security qui permet de contrôler l'accès des utilisateurs aux sites Internet.
Grâce à cette fonction, vous pouvez bloquer ou autoriser l'accès à des
sites définis. De plus ce composant, permet de limiter l’utilisation
d’Internet dans le temps.
•
Ajout du NewsAgent, un module conçu pour diffuser les informations de
Kaspersky Lab
Nouveautés au niveau de l'interface
•
La nouvelle interface de Kaspersky Internet Security offre un accès
simple et convivial à n'importe quelle fonction de l'application. Vous
pouvez également modifier l'apparence du logiciel en créant et en utilisant
vos propres éléments graphiques et la palette de couleurs.
•
Vous recevez toutes les informations relatives au fonctionnement de
l'application : Kaspersky Internet Security émet des messages sur l'état
de la protection et offre une rubrique d'aide détaillée. L’Assistant de
sécurité, inclus dans l’application, dresse le tableau complet de la
protection actuelle de l’ordinateur et permet de résoudre les problèmes
immédiatement.
Nouveautés au niveau de la mise à jour du programme
•
Cette version du logiciel intègre une procédure de mise à jour améliorée :
Kaspersky Internet Security vérifie automatiquement la présence de
fichiers de mise à jour sur la source. S'il identifie des actualisations
récentes, l'application les télécharge et les installe.
•
Seules les données qui vous manquent sont téléchargées. Cela permet
de réduire par 10 le volume téléchargé lors de la mise à jour.
•
La mise à jour est réalisée au départ de la source la plus efficace.
•
Il est désormais possible de ne pas utiliser un serveur proxy si la mise à
jour du logiciel est réalisée au départ d'une source locale. Cela permet de
réduire considérablement le volume du trafic qui transite via le serveur
proxy.
•
Possibilité de revenir à l'état antérieur à la mise à jour en cas de
corruption de fichiers ou d'erreurs lors de la copie des nouvelles bases de
l’application.
•
Possibilité de copier les mises à jour dans un répertoire local qui sera
accessibles aux autres ordinateurs du réseau afin de réduire le trafic
Internet.
Kaspersky Internet Security 7.0
27
2.2. Configuration de la protection
offerte par Kaspersky Internet
Security
La protection offerte par Kaspersky Internet Security est configurée en fonction
de la source de la menace. Autrement dit, un composant est prévu pour chaque
source. Ce composant contrôle la source et prend les mesures qui s'imposent
pour éviter toute action malveillante en provenance de cette source sur les
données de l'utilisateur. Cette conception du système de protection permet
d'utiliser en souplesse et de configurer l’application en fonction des besoins d'un
utilisateur particulier ou de l'entreprise dans son ensemble.
Kaspersky Internet Security comprend :
•
Des composants de protection en temps réel (cf. point 2.2.1, p. 27) qui
protège tous les canaux de transfert de données de et vers votre
ordinateur.
•
Des tâches de recherche de virus (cf. point 2.2.2, p. 30) qui procède à la
recherche d'éventuels virus dans l'ordinateur ou dans des fichiers, des
répertoires, des disques ou des secteurs particuliers.
•
La mise à jour (cf. chapitre 2.2.3 à la page 31), garantit l’actualité des
modules internes de l’application et des bases utilisées pour la recherche
des programmes malveillants, l’identification des attaques de réseau et le
filtrage du courrier indésirable.
•
Des services (cf. point 2.2.3, p. 31) qui garantissent le soutien information
dans le cadre de l'utilisation du logiciel et qui permettent d'en élargir les
fonctions.
2.2.1. Composants de protection en temps
réel
La protection en temps réel de l'ordinateur est assurée par les composants de la
protection suivants :
Antivirus Fichiers
Le système de fichiers peut contenir des virus et d'autres programmes
dangereux. Les programmes malveillants peuvent rester des années
dans le système de fichiers de votre ordinateur sans jamais se
28
Kaspersky Internet Security 7.0
manifester. Il suffit cependant d'ouvrir le fichier infecté pour qu'il se
réveille.
L'antivirus fichiers est le composant qui contrôle le système de fichiers de
l'ordinateur. Il analyse tous les fichiers ouverts, exécutés et enregistrés
sur l'ordinateur et tous les disques connectés. Chaque requête adressée
à un fichier sera interceptée par l’application et le fichier sera soumis à
une analyse antivirus pour trouver des virus connus. L'utilisation ultérieure
du fichier sera possible uniquement si le fichier n'est pas infecté ou s'il a
été bien réparé. Si le fichier ne peut pas être réparé pour une raison
quelconque, il sera supprimé (dans ce cas, une copie du fichier est
placée dans le dossier de sauvegarde) (cf. point 19.2, p. 266)ou mis en
quarantaine (cf. point 19.1, p. 262).
Antivirus Courrier
Le courrier électronique est souvent utilisé par les personnes
malveillantes pour diffuser les programmes malveillants. Il s'agit d'un des
principaux vecteurs de diffusion des vers. Pour cette raison, il est capital
de contrôler tous les messages électroniques.
L'antivirus de courrier électronique est le composant qui analyse tout le
courrier entrant et sortant de l'ordinateur. Il recherche la présence
éventuelle de programmes malicieux dans les messages électroniques.
Le destinataire pourra accéder au message uniquement si ce dernier ne
contient aucun objet dangereux.
Antivirus Internet
Lorsque vous ouvrez différents sites Internet, vous risquez d'infecter votre
ordinateur avec les virus associés aux scripts exécutés sur le site ou de
télécharger des objets dangereux.
L'antivirus Internet a été tout spécialement conçu pour éviter de telles
situations. Ce composant intercepte le script du site et bloque son
exécution si le script constitue une menace. Tout le trafic http est
également surveillé de près.
Défense proactive
Le nombre de programmes malveillants augmente chaque jour, ils
deviennent plus sophistiqués, regroupent les propriétés de divers types,
les méthodes de diffusion changent et ils deviennent de plus en plus
difficile à identifier.
Afin pouvoir identifier un nouveau programme malveillant avant qu'il n'ait
pu causer des dégâts, Kaspersky Lab a mis au point un composant
spécial : la défense proactive. Il repose sur le contrôle et l'analyse du
comportement de tous les programmes installés. Sur la base des actions
réalisées, Kaspersky Internet Security décide s'il s'agit d'un programme
potentiellement dangereux ou non. Ainsi, votre ordinateur est protégé non
Kaspersky Internet Security 7.0
29
seulement contre les virus connus mais également contre ceux qui n'ont
pas encore été étudiés.
Protection Vie Privée
Les programmes réalisant des connexions non-autorisées vers des sites
Web payant, divers outils d'administration à distance et de surveillance,
jokewares, etc. se sont fortement répandus au cours de ces derniers
temps.
A l'heure actuelle, plusieurs types d'escroquerie en ligne sont très
populaires : hameçonnage, appel non autorisé vers des sites Internet
payant, vol de données confidentielles (par exemple, nom d'utilisateur et
mot de passe). Ces actions entraînentt des dommages matériels.
La Protection Vie Privée surveille les types d’escroquerie en ligne définis
et bloque leur exécution. Ainsi, le composant bloque les programmes qui
tente de réaliser des appels à l'insu de l'utilisateur, analyse les pages
Internet à la recherche d'éléments caractéristiques des sites
d'hameçonnage et intercepte l’accès et les envois non autorisés des
données confidentielles de l'utilisateur.
Pare-Feu
Les pirates informatiques exploitent n'importe quelle "faille" pour pénétrer
dans les ordinateurs, qu'il s'agisse d’un port ouvert, du transfert
d'informations d'ordinateur à ordinateur, etc.
Pare-Feu est un composant qui a été conçu pour protéger votre
ordinateur lorsque vous êtes connecté à Internet ou à tout autre réseau. Il
surveille les connexions entrantes et sortantes et analyse les ports et les
paquets de données.
De plus, Pare-Feu bloque l'affichage de publicités non autorisé par
l'utilisateur (bannières, fenêtre pop up), ce qui réduit sensiblement le
volume du trafic Internet et fait gagner du temps à l'utilisateur.
Anti-Spam
Bien que le courrier indésirable ne représente pas une menace directe, il
augmente la charge des serveurs de messagerie, pollue la boîte de
réception des utilisateurs et entraîne des pertes de temps, et par
conséquences des pertes financières.
Le composant Anti-Spam s'intègre au client de messagerie installé sur
votre ordinateur et vérifie tous les messages entrant afin de voir s'il s'agit
de courrier non sollicité. Un titre spécial est ajouté à tous les messages
indésirables. Il est possible également de configurer Anti-Spam pour le
traitement du courrier indésirable (suppression automatique, placement
dans un dossier spécial, etc.).
30
Kaspersky Internet Security 7.0
Contrôle parental
Une des particularités d'Internet vient de l'abscence de censure et par
conséquent, il existe de nombreux sites contenant des informations
illégales ou indésirables ou des informations destinées à un public adulte.
Chaque jour, de nouveaux sites qui parlent de racisme ou de
pornographie, qui diffusent des images de violence, d'utilisation d'arme ou
qui font l'apologie des stupéfiants voient le jour. De plus, ces sites
contiennent bien souvent une quantité non négligeable de programmes
malveillants qui sont exécutés sur l'ordinateur lors de la visite.
La restriction de l'accès à ces ressources (principalement pour les
mineurs) figure parmi les tâches importantes que les applications
modernes de protection des informations doivent remplir.
Le Contrôle parental est un composant prévu pour le contrôle de l'accès
des utilisateurs à certains sites. Il peut s'agir de sites au contenu
inapproprié ou de n'importe quel autre site en fonction des décisions de la
personne chargée de la configuration de Kaspersky Internet Security. Le
contrôle porte non seulement sur le contenu des sites sollicités, mais
également sur le temps passé en ligne. Vous pouvez autoriser l’accès
aux sites durant certaines heures ou limiter le nombre d’heures d’accès
par jour.
2.2.2. Tâches de recherche de virus
En plus de la protection en temps réel de tous les canaux par lesquels des
programmes malveillants pourraient s'introduire sur votre ordinateur, il est
important de procéder régulièrement à une analyse antivirus de l'ordinateur.
Cette activité est indispensable afin d'éviter la propagation de programmes
malveillants qui n'auraient pas été interceptés par les composants de la
protection en temps réel en raison d'un niveau de protection trop bas ou de tout
autre motif.
Kaspersky Internet Security contient les tâches suivantes axées sur la recherche
des virus :
Secteurs critiques
Recherche d'éventuels virus dans tous les secteurs critiques de
l'ordinateur. Il s'agit de la mémoire système, des objets utilisés au
démarrage du système, des secteurs d'amorçage des disques et des
répertoires système Microsoft Windows. L'objectif poursuivi est d'identifier
rapidement les virus actifs dans le système sans devoir lancer une
analyse complète de l'ordinateur.
Kaspersky Internet Security 7.0
31
Mon poste de travail
Recherche d'éventuels virus sur votre ordinateur avec analyse minutieuse
de tous les disques connectés, de la mémoire et des fichiers.
Objets de démarrage
Recherche d'éventuels virus dans les objets chargés lors du démarrage
du système d'exploitation, ainsi que la mémoire vive et les secteurs
d'amorçage des disques
Recherche de Rootkit
Recherche la présence éventuelle de Rootkit qui dissimulent les
programmes malveillants dans le système d'exploitation. Ces utilitaires
s'insèrent dans le système en dissimulant leur présence et celle des
processus, des répertoires et des clés de registre de n'importe quel
programme malveillant décrit dans la configuration de l'outil de
dissimulation d'activité.
Il est possible également de créer d'autres tâches de recherche de virus et de
programmer leur lancement. Par exemple, il est possible de créer une tâche pour
l'analyse des bases de messagerie une fois par semaine ou une tâche pour la
recherche d'éventuels virus dans le répertoire Mes documents.
2.2.3. Mise à jour
Afin d'être toujours prêt à repousser n'importe quelle attaque de pirate ou à
neutraliser tout virus ou programme malveillant, il faut veiller à ce que Kaspersky
Internet Security soit toujours à jour. Le composant Mise à jour a été conçu à
cette fin. Il assure la mise à jour des bases et des modules de Kaspersky
Internet Security utilisés.
Le service de copie des mises à jour permet d'enregistrer la mise à jour des
bases et des modules de l'application obtenue depuis les serveurs de Kaspersky
Lab dans un répertoire local en vue de les partager avec les autres ordinateurs
et ce, afin d'économiser la bande passante.
2.2.4. Services du programme
Kaspersky Internet Security propose divers services. Ceux-ci visent à maintenir
le logiciel à jour, à élargir les possibilités d'utilisation du programme et à fournir
de l'aide pendant l'utilisation du programme.
Rapports
Un rapport est généré pendant l'utilisation du programme pour chaque
composant, chaque tâche de recherche de virus exécutée ou mise à jour.
32
Kaspersky Internet Security 7.0
Ce rapport contient les informations relatives aux opérations exécutées et
à leur résultats. Grâce à la fonction Rapports, vous pourrez toujours
vérifier en détail le fonctionnement de n'importe quel composant de
Kaspersky Internet Security. Si un problème survient, il est possible
d'envoyer les rapports à Kaspersky Lab où ils seront étudiés en détails
par nos spécialistes qui tenteront de vous aider le plus vite possible.
Kaspersky Internet Security déplacent tous les objets suspects du point
de vue de la sécurité dans un répertoire spécial : la quarantaine. Ces
objets sont cryptés, ce qui permet d'éviter l'infection de l'ordinateur. Ces
objets pourront être soumis à une analyse antivirus, restaurés dans leur
emplacement d'origine, supprimés ou ajoutés indépendamment dans la
quarantaine. Tous les objets jugés sains après l'analyse sont
automatiquement restaurés dans leur emplacement d'origine.
Le dossier de sauvegarde contient les copies des objets réparés ou
supprimés par le programme. Ces copies sont créées au cas où il faudra
absolument restaurer l'objet ou le scénario de son infection. Les copies
de sauvegarde des objets sont également chiffrées afin d'éviter l'infection
de l'ordinateur.
Il est possible de restaurer la copie de sauvegarde depuis ce dossier vers
son emplacement d'origine ou de la supprimer.
Activation
Lorsque vous achetez Kaspersky Internet Security, vous entrez dans un
contrat de licence entre vous et Kaspersky Lab. Ce contrat vous permet
d'utiliser l'application et d'accéder aux mises à jour de l'application et au
service d'assistance technique pendant une certaine période. La durée de
validité de la licence ainsi que d'autres informations indispensables au
fonctionnement de toutes les fonctions sont reprises dans le fichier de
licence.
Grâce à la rubrique Activation, vous pouvez obtenir de plus amples
informations sur la licence que vous utilisez ainsi qu'acheter une nouvelle
licence.
Disque de secours
Kaspersky Internet Security propose un service spécial qui permet de
créer un disque de secours pour restaurer le système.
La création d'un tel disque est utile lorsque les fichiers système ont été
endommagés par une attaque de virus et qu'il est impossible de charger
le système d'exploitation. Dans ce cas, grâce au disque de secours, vous
pourrez démarrer l'ordinateur et restaurer le système à son état antérieur
à l'infection.
Kaspersky Internet Security 7.0
33
Assistance technique
Tous les utilisateurs enregistrés de Kaspersky Internet Security ont accès
au service d'assistance technique. Utilisez la fonction Assistance
technique pour savoir où vous pouvez obtenir l'assistance technique dont
vous avez besoin.
A l’aide des liens prévus à cet effet, vous pouvez accéder au forum des
utilisateurs des logiciels de Kaspersky Lab, envoyer des messages au
service d’assistance technique sur les erreurs rencontrées ou des
commentaires à l’aide des formulaires spéciaux prévus sur le site.
Le service d’assistance technique est accessible en ligne tout comme le
service de casier personnel de l’utilisateur et nos opérateurs sont toujours
prêts à répondre à vos questions sur l’utilisation de Kaspersky Internet
Security par téléphone.
2.3. Configurations matérielle et
logicielle
Pour garantir le fonctionnement normal de Kaspersky Internet Security 7.0,
l’ordinateur doit répondre aux conditions minimum suivantes :
Configuration générale :
•
50 Mo d’espace disque disponible.
•
Lecteur de cédérom (pour installer Kaspersky Internet Security 7.0 à
partir du cédérom).
•
Microsoft Internet Explorer 5.5 ou suivant (pour la mise à jour des bases
et des modules de l’application via Internet).
•
Microsoft Windows Installer 2.0.
Microsoft Windows 2000 Professional (Service Pack 4 ou suivant), Microsoft
Windows XP Home Edition, Microsoft Windows XP Professional (Service Pack 2
ou suivant), Microsoft Windows XP Professional x64 Edition :
•
Processeur Intel Pentium 300 Mhz ou supérieur (ou compatible).
•
128 Mo de mémoire vive disponible.
Microsoft Windows Vista, Microsoft Windows Vista x64:
•
Processeur Intel Pentium 800 MHz 32-bit (x86)/ 64-bit (x64) ou supérieur
(ou compatible).
•
512 Mo de mémoire vive disponible.
34
Kaspersky Internet Security 7.0
2.4. Contenu du pack logiciel
Vous pouvez acquérir Kaspersky Internet Security® 7.0 chez un distributeur ou
détaillant, ou visiter l'un de nos magasins en ligne (par exemple,
http://www.kaspersky.com/fr – rubrique Boutique en ligne / Particuliers).
Le pack logiciel en boite contient :
•
Le CD/DVD ROM d’installation où les fichiers du logiciel sont enregistrés
•
Selon le mode d’achat de votre logiciel (téléchargement ou boîte), la
licence d’utilisation pour la durée acquise peut se trouver :
•
•
sous la forme d’un code d’activation de 20 caractères
(exemple de format xxxxx-xxxxx-xxxxx-xxxxx) imprimé sur le
manuel d’utilisation ou la pochette du CD/DVD-Rom
•
sur le CD/DVDROM dans un fichier appelé clé de licence
(xxxxxxx.key),
•
dans le programme d’installation lui-même,
Le manuel de l’utilisateur avec le contrat de licence utilisateur imprimé à
la fin de ce manuel.
Si vous achetez Kaspersky Internet Security® 7.0 en ligne, et dés la réception de
votre paiement, vous recevrez un email contenant des liens personnels pointants
sur La boutique en ligne de Kaspersky Lab pour télécharger :
•
le fichier d'installation,
•
la licence d’utilisation pour la durée acquise,
•
la version électronique du manuel (format Adobe PDF).
La licence utilisateur constitue l’accord juridique passé entre vous et
Kaspersky Lab, stipulant les conditions d’utilisation du progiciel que vous avez
acquis. Lisez la attentivement !
CHAPITRE 3. INSTALLATION DE
KASPERSKY INTERNET
SECURITY 7.0
Vous pouvez installer l'application à l'aide de l'assistant d'installation (cf. point
3.1, p. 35) ou au départ de la ligne de commande (cf. point 3.3, p. 50).
En cas d’installation via l’Assistant, vous pouvez choisir l’installation rapide. Ce
mode ne requiert pas la participation active de l’utilisateur : l’application est
installée complètement avec les paramètres définis par défaut et recommandés
par les experts de Kapsersky Lab. Toutefois, il faut activer l’application à la fin de
la procédure d’installation.
L’installation personnalisée permet de sélectionner les composants de la
protection à installer, le répertoire d’installation et de réaliser l’activation et la
configuration initiale à l’aide d’un Assistant spécialisé.
3.1. Procédure d’installation à l’aide
de l’Assistant d’installation
Avant de lancer l’installation de Kaspersky Internet Security, il est conseillé de
quitter toutes les applications ouvertes.
Afin d’installer Kaspersky Internet Security sur votre ordinateur, vous devez
exécuter le fichier d’installation repris sur le CD-ROM d’installation.
Remarque.
L’installation au départ d’un fichier téléchargé est en tout point identique à
l’installation au départ du cédérom.
Le programme d’installation se présente sous la forme d’un Assistant. Chacune
de ces boîtes présente différents boutons destinés à contrôler la procédure. En
voici une brève description :
•
Suivant : confirme l’action et passe au point suivant dans le processus
d’installation.
•
Précédent : revient au point précédent dans l’installation.
•
Annuler interrompt l’installation.
36
Kaspersky Internet Security 7.0
•
Terminer conclut l’installation du logiciel sur l’ordinateur.
Les pages suivantes expliquent étape par étape l’installation du logiciel.
Etape 1.
Vérification de l’existence des conditions
minimales requises pour l’installation de
Kaspersky Internet Security
Avant de procéder à l’installation du logiciel sur votre ordinateur, le système
vérifie si le système d’exploitation et les services packs installés suffisent pour
Kaspersky Internet Security. Le système vérifie également si les programmes
requis sont présents et si vous jouissez des privilèges suffisants pour installer
l’application.
Un message vous préviendra si une des conditions n’est pas remplie. Il est
conseillé d’installer les mises à jour requises à l’aide de Windows Update ainsi
que les autres programmes nécessaires avant d’installer Kaspersky Internet
Security.
Etape 2.
Fenêtre d’accueil de la procédure d’installation
Si votre système répond aux conditions d’installation, la fenêtre de bienvenue
s’affichera dès le lancement du fichier d’installation. Elle contient des
renseignements sur le début de l’installation de Kaspersky Internet Security.
Cliquez sur Suivant pour poursuivre l’installation Cliquez sur Annuler pour
interrompre l’installation.
Etape 3.
Examen du contrat de licence
Cette fenêtre reprend le contrat de licence entre l’utilisateur et Kaspersky Lab.
Lisez-le attentivement est si vous acceptez les dispositions, sélectionnez l’option
J’accepte le contrat de licence puis, cliquez sur Suivant. L’installation
passera à l’étape suivante.
Pour annuler l’installation, cliquez sur Annuler.
Etape 4.
Sélection du type d’installation
Cette étape vous invite à sélectionner le type d’installation le mieux adapté :
Installation rapide. Dans ce mode, Kaspersky Internet Security est installé
complètement avec les paramètres définis par défaut et recommandés
par les experts de Kapsersky Lab. L’Assistant d’activation de
l’application (cf. point 3.2.2, p. 40) est lancé à la fin de la procédure.
Installation de Kaspersky Internet Security 7.0
37
Installation personnalisée. Dans ce cas, vous serez invité à sélectionner
les composants de la protection à installer, le répertoire d’installation et
à réaliser l’activation et la configuration initiale à l’aide d’un Assistant
spécialisé (cf. point 3.2, p. 40).
En cas de sélection de la première option, l’installation sera réalisée sans
intervention de l’utilisateur. Autrement dit, toutes les étapes présentées ci-après
seront ignorées. Dans le deuxième cas, vous devrez saisir ou confirmer des
données à chaque étape.
Etape 5.
Sélection du dossier d’installation
Cette étape vous permet de sélectionner le répertoire dans lequel vous
souhaitez installer Kaspersky Internet Security. Il s’agit par défaut de :
<Disque>\Program Files\Kaspersky Lab\Kaspersky Internet Security 7.0.
Vous pouvez sélectionner un autre répertoire à l’aide du bouton Parcourir qui
ouvre la boîte de dialogue standard de sélection de répertoire ou en saisissant le
chemin d’accès au répertoire dans le champ prévu à cet effet.
Si vous saisissez le nom du répertoire manuellement, sachez qu’il ne peut pas
contenir plus de 200 caractères, ni des caractères spéciaux.
Cliquez sur Suivant pour poursuivre l’installation
Etape 6.
Sélection des composants à installer
Cette étape vous concerne uniquement si vous avez sélectionné l’option
Personnalisée pour l’installation du logiciel.
Lorsque vous décidez de réaliser une installation personnalisée, vous devez
composer la liste des composants de Kaspersky Internet Security que vous
souhaitez installer. Par défaut, les composants de la protection en temps réel et
le composant de recherche de virus sont sélectionnés.
Pour sélectionner un composant à installer, il faut ouvrir le menu contextuel d’un
clic droit de la souris sur l’icône située à côté du nom du composant et
sélectionner le point Le composant sera installé sur un disque dur local. La
partie inférieure de cette fenêtre du programme d’installation vous fournira de
plus amples informations sur le type de protection assurée par le composant
sélectionné et l’espace disque requis.
Si vous ne souhaitez pas installer un composant, sélectionnez l’option Le
composant sera inaccessible dans le menu contextuel. N’oubliez pas qu’en
décidant de ne pas installer tel ou tel composant, vous vous exposez à toute une
série de programmes dangereux.
38
Kaspersky Internet Security 7.0
Une fois que vous aurez opéré votre sélection, cliquez sur Suivant. Pour revenir
à la liste des composants à installer, cliquez sur Annuler.
Etape 7.
Désactivation du pare-feu de Microsoft
Windows
Cette étape se présente uniquement si Kaspersky Internet Security est installé
sur un ordinateur qui possède un pare-feu actif de Microsoft Windows et que le
Pare-Feu figure parmi les composants qui seront installés.
Cette étape de l’installation de Kaspersky Internet Security vous propose de
désactiver le pare-feu de Microsoft Windows car le composant Pare-Feu, qui fait
partie de Kaspersky Internet Security, vous protège complètement lorsque vous
êtes connecté au réseau et que dès lors, il n’est pas nécessaire d’utiliser les
moyens de protection offerts par le système d’exploitation.
Si vous souhaitez utiliser le Pare-Feu en guise de moyen de protection principale
en cas de connexion à un réseau, cliquez sur Suivant. Le pare-feu de Microsoft
Windows sera désactivé automatiquement.
Si vous souhaitez protéger votre ordinateur à l’aide du pare-feu de Microsoft
Windows, sélectionnez l’option
Utiliser le pare-feu de Microsoft Windows.
Dans ce cas, le Pare-Feu de Kaspersky Internet Security sera installé mais sera
désactivé pour éviter tout conflit.
Etape 8.
Recherche d'autres logiciels antivirus
éventuellement installés
Cette étape correspond à la recherche d'autres logiciels antivirus installés, y
compris d'autres logiciels de Kaspersky Lab, dont l'utilisation conjointe à celle de
Kaspersky Internet Security pourrait entraîner des conflits.
Si de tels programmes existent sur votre ordinateur, leur nom apparaîtra à
l'écran. Vous pourrez les supprimer avant de poursuivre l'installation.
En dessous de la liste des logiciels antivirus découverts, vous pourrez décider de
les supprimer automatiquement ou manuellement.
Si Kaspersky Anti-Virus Personal ou Kaspersky Anti-Virus Personal Pro figurent
parmi cette liste, il est conseillé de conserver le fichier de licence utilisé par ces
logiciels avant de les supprimer. Vous pourrez en effet les utiliser en tant que
licence pour Kaspersky Internet Security 7.0. Il est conseillé également de
conserver les objets de la quarantaine et du dossier de sauvegarde. Ces objets
seront placés automatiquement dans les répertoires correspondant de
Kaspersky Internet Security et vous pourrez continuer à les manipuler.
Cliquez sur Suivant pour poursuivre l’installation.
Installation de Kaspersky Internet Security 7.0
Etape 9.
39
Préparation finale pour l'installation de
l'application
Cette étape constitue la préparation finale pour l'installation du logiciel sur votre
ordinateur. Vous pouvez décider d'utiliser les paramètres de protection, les
bases de l’application, dont les bases d'Anti-Spam, si ceux-ci ont été enregistrés
sur l'ordinateur lors de la suppression de la version antérieure de Kaspersky
Internet Security.
Voyons comment utiliser les possibilités décrites ci-dessus.
Si une version antérieure de Kaspersky Internet Security était déjà installée sur
votre ordinateur et que, au moment de la supprimer, vous avez conservé les
bases de l’application, vous pourrez les utiliser avec la version que vous installer.
Pour ce faire, cochez la case
Bases de l’application. Les bases livrées avec
le programme ne seront dès lors pas copiées sur votre ordinateur.
Pour utiliser les paramètres de protection définis dans la version antérieure que
vous aviez sauvegardés, cochez la case
Paramètres de protection.
Il est conseillé également d'utiliser les bases d'Anti-Spam si vous les aviez
sauvegardées lors de la suppression de la version antérieure du programme.
Vous ne devrez pas ainsi entraîner à nouveau Anti-Spam. Pour tenir compte de
Bases d'Anti-Spam.
des bases que vous aviez créées, cochez la case
En cas de première installation de Kaspersky Internet Security, il est déconseillé
Activer la protection des modules avant le
de désélectionner la case
début de l'installation. Cette protection permet, en cas d'erreur lors de
l'installation de l'application, de réaliser correctement la remise à l'état antérieur à
l'installation. En cas d'installation répétée, il est conseillé de désélectionner cette
case.
En cas d’installation de l’application via Windows Remote Desktop, il est
conseillé de désélectionner la case
Activer la protection des modules
avant le début de l'installation. Dans le cas contraire, l’installation pourrait ne
pas s’exécuter ou s’exécuter avec des erreurs.
Cliquez sur Suivant pour poursuivre l’installation.
Etape 10.
Fin de la procédure d'installation
La fenêtre Fin de l’installation reprend des informations relatives à la fin de
l’installation de Kaspersky Internet Security sur votre ordinateur.
Si le redémarrage de l'ordinateur s'impose pour finaliser l'installation, le message
correspondant s'affichera. Après le redémarrage, l'Assistant de configuration
initiale de Kaspersky Internet Security sera lancé automatiquement.
40
Kaspersky Internet Security 7.0
Si le redémarrage de l'application n'est pas nécessaire pour finaliser l'installation,
cliquez sur Suivant afin de passer à l'Assistant de configuration initiale du
logiciel.
3.2. Assistant de configuration
initiale
L'Assistant de configuration de Kaspersky Internet Security 7.0 est lancé à la fin
de la procédure d'installation du logiciel. Son rôle est de vous aider à réaliser la
configuration initiale du logiciel sur la base des particularités et des tâches de
votre ordinateur.
L’interface de l'Assistant de configuration se présente sous la forme d'un
Assistant Microsoft Windows composé d’une succession de fenêtres (étapes). La
navigation entre ces fenêtres s’effectue via les boutons Précédent et Suivant.
Pour quitter l’Assistant, cliquez sur Terminer. Pour arrêter l’Assistant à n’importe
quel stade, cliquez sur Annuler.
Vous pouvez ignorer la configuration initiale lors de l'installation du programme
en fermant l'Assistant. Vous pourrez lancer ultérieurement l'Assistant au départ
de l'interface du logiciel en rétablissant les paramètres d'origine de Kaspersky
Internet Security.
3.2.1. Utilisation des objets sauvegardés
de la version 5.0
Cette fenêtre de l'Assistant s'affiche lors de l'installation sur la version 5.0 de
Kaspersky Internet Security. Vous devrez choisir les données utilisées par la
version 5.0 qui devront être transmises dans la version 7.0. Il peut s'agir d'objets
en quarantaine, dans le dossier de sauvegarde ou de paramètres de la
protection.
Pour utiliser ces données avec la version 7.0, cochez les cases adéquates.
3.2.2. Activation du logiciel
La procédure d'activation du logiciel consiste à installer la licence que Kaspersky
Internet Security utilisera pour confirmer la présence du droit d’utilisation de
l’application et la durée de validité de celui-ci.
Installation de Kaspersky Internet Security 7.0
41
La licence contient les informations de service indispensables pour assurer le
parfait fonctionnement du logiciel ainsi que des renseignements
complémentaires :
•
Les informations sur l'assistance technique (qui l'assure et comment
l'obtenir) ;
•
Le nom et le numéro de la licence ainsi que sa date d'expiration
Attention !
Activer le logiciel maintenant (requiert l'accès à Internet) Si vous n'êtes pas
connecté à Internet au moment de l'installation, vous pouvez réaliser l'activation
plus tard (cf. Chapitre 18 à la page 259) au départ de l'interface du logiciel .
3.2.2.1. Sélection du mode d'activation du
programme
L’activation du logiciel se fait de différentes façons selon votre cas :
Activer à l'aide du code d'activation. Sélectionnez cette option si vous êtes
en possession d’un code d'activation. Sur la base de ce code, le fichier de
licence qui vous donne accès à l’ensemble des fonctions de l’application
pour toute la durée du contrat de licence vous sera envoyé.
Activer la version d'évaluation. Sélectionnez cette option si vous souhaitez
installer une version d'évaluation du logiciel avant de décider d'acheter la
version commerciale. Vous recevrez une licence gratuite dont la validité est
limitée par le contrat de licence pour la version d'évaluation de l'application .
Utiliser la licence obtenue antérieurement. Activez l’application à l’aide
d’un fichier de licence obtenu précédemment pour Kaspersky Internet
Security 7.0.
Activer le logiciel plus tard. Sélectionnez cette option si vous êtes en
attente de votre licence commerciale. L'activation du logiciel sera reportée à
plus tard. Ce logiciel Kaspersky sera installé sur l'ordinateur et vous aurez
accès à toutes les fonctions, à l'exception de la mise à jour (vous pourrez
actualiser l’application une seule fois après l’installation).
3.2.2.2. Saisie du code d'activation
L'activation de l'application requiert la saisie d'un code d'activation. Si vous
achetez l'application en ligne, vous recevrez ce code par courrier électronique. Si
vous avez le logiciel dans un magasin traditionnel, le code d'activation sera
repris sur l'enveloppe contenant le disque d'installation.
42
Kaspersky Internet Security 7.0
Le code d'activation se présente sous la forme d'une série de chiffres séparés
par des traits d'union en 4 groupes de cinq chiffres, sans espace. Par exemple,
11111-11111-11111-11111. Le code doit être saisi en caractères latins.
Saisissez dans la partie inférieure de la fenêtre votre numéro de client et votre
mot de passe si vous avez déjà suivi la procédure d’enregistrement de client de
Kaspersky Lab et que vous possédez ces données. Si vous n’êtes pas encore
enregistré, laissez ces champs vides. Dans ce cas, l’Assistant d’activation vous
demandera de saisir vos coordonnées et de réaliser l’enregistrement. A la fin de
l’enregistrement, vous recevrez un numéro de client et un mot de passe que
vous devrez absolument citer pour obtenir l’assistance technique. En cas
d’enregistrement via l’Assistant d’activation, le numéro de client sera visible dans
la section Assistance Technique de la fenêtre principale de l’application (cf.
point 19.10, p. 308).
3.2.2.3. Enregistrement de l’utilisateur
A cette étape de l’Assistant, vous devez indiquer vos coordonnées : courrier
électronique, pays et ville de résidence. Cette information est requise par le
service d’assistance technique de Kaspersky Lab afin de pouvoir vous identifier
en tant qu’utilisateur enregistré.
Une fois que vous aurez saisi ces données, l’Assistant les enverra vers un
serveur d’activation. Vous recevrez ensuite un numéro de client et un mot de
passe d’accès à votre Casier personnel sur le site du service d’assistance
technique. Pour obtenir des informations sur le numéro de client, consultez la
rubrique Assistance technique (cf. point 19.10, p. 308) de la fenêtre principale
de l’application.
3.2.2.4. Principe d’activation de la licence par le
code d’activation
L'Assistant de configuration établit une connexion via Internet avec les serveurs
de Kaspersky Lab et envoie vos données d'enregistrement (code d'activation,
coordonnées) qui seront vérifiées sur ces serveurs.
Si le code d'activation est correct, l'Assistant obtiendra la clé du fichier de
licence. Si vous installez la version d'évaluation du logiciel, l'Assistant de
configuration obtiendra le fichier de la licence d'évaluation sans code
d'activation.
Le fichier obtenu sera installé automatiquement pour permettre le
fonctionnement du logiciel et vous verrez la boîte de dialogue de fin de
l'activation avec les détails relatifs à la licence utilisée.
Installation de Kaspersky Internet Security 7.0
43
Si le code d'activation n'est pas reconnu, un message vous le signalera. Dans ce
cas, contactez la société où vous avez acheté le logiciel pour obtenir des
informations.
3.2.2.5. Principe d’activation de la licence par le
fichier de licence
Si vous possédez un fichier de licence valide pour ce logiciel, cette boîte de
dialogue vous invitera à l'installer. Pour ce faire, cliquez sur Parcourir et dans la
boîte de dialogue standard de sélection des fichiers, sélectionnez le fichier avec
l’extension .key :
Une fois la licence installée, les informations relatives à la licence utilisée seront
reprises dans la partie inférieure de la fenêtre : nom du détenteur, numéro de
licence, type (commerciale, test bêta, évaluation, etc.) et fin de validité.
3.2.2.6. Fin de l'activation du logiciel
L'Assistant de configuration vous informe de la réussite de l'activation du logiciel.
Il fournit également des renseignements relatifs à la licence installée : nom du
détenteur, numéro de licence, type (commerciale, test bêta, évaluation, etc.) et
date de fin de validité.
3.2.3. Sélection du mode de protection
Cette fenêtre de l'Assistant de configuration vous permet de sélectionner le
mode de protection de l'application :
Elémentaire. Ce mode est sélectionné par défaut et répond aux besoins de la
majorité des utilisateurs qui ne maîtrisent pas l'ordinateur ou les logiciels
antivirus. Il prévoit le fonctionnement des composants de l'application au
niveau de protection recommandé et l'alerte des utilisateurs uniquement en
cas d'événement dangereux (par exemple, découverte d'un objet
malveillants exécutant une action dangereuse).
Interactif. Ce mode offre une protection étendue des données de l'ordinateur
par rapport à la protection élémentaire. Il permet de suivre les tentatives de
modification des paramètres système et les activités suspectes.
Toutes les actions citées ci-dessus peuvent être le résultat de programmes
malveillants ou être normales dans le cadre du fonctionnement de logiciels
utilisés sur votre ordinateur Vous devrez décider, pour chaque cas,
d'autoriser ou non ces actions.
En cas de sélection de ce mode, précisez les cas où il doit être utilisé :
44
Kaspersky Internet Security 7.0
Activer l'apprentissage du Pare-Feu: demande à l'utilisateur de
confirmer l'action lorsqu'un programme, installé sur l'ordinateur,
tente d'établir une connexion avec une ressource de réseau
quelconque. Il est possible d'autoriser ou de refuser une telle
connexion et de configurer les règles du Pare-Feu pour ce
programme. Lorsque le mode d'apprentissage est désactivé, le
Pare-Feu fonctionne en mode de protection minimum, ce qui
signifier que toutes les applications ont accès aux ressources de
réseau.
Activer la surveillance de Registre système : affiche une
demande de confirmation pour l'utilisateur en cas de découverte
d'une tentative de modification des objets de la base de registres
système.
Si l'application est installée sur un ordinateur tournant sous Microsoft
Windows XP Professional x64 Edition, Microsoft Windows Vista ou
Microsoft Windows Vista x64, les paramètres du mode interactif cités
ci-après sont absents.
Activer le contrôle de l'intégrité de l'application : affiche une
demande de confirmation pour l'utilisateur en cas de tentative de
chargement d'un module dans l'application contrôlée.
Activer la protection proactive étendue : active l'analyse de toutes
les activités suspectes des applications du système, y compris le
lancement du navigateur avec les paramètres de la ligne de
commande, l'insertion dans les processus du programme et
l'insertion d'intercepteurs de boîtes de dialogue (ces paramètres
sont désactivés par défaut).
3.2.4. Configuration de la mise à jour
La qualité de la protection de votre ordinateur dépend de l'actualité des
signatures des menaces et des modules du logiciel. Cette fenêtre de l'Assistant
de configuration vous permet de sélectionner le mode de mise à jour de logiciel
et de la programmer :
Automatique. Kaspersky Internet Security vérifie la source de la mise à jour
selon une fréquence déterminée afin de voir si elle contient une mise à jour.
La fréquence peut être augmentée lors des épidémies de virus et réduites
en dehors de celles-ci. S'il identifie des actualisations récentes, l'application
les télécharge et les installe. Ce mode est activé par défaut.
Tous les jours à 15h30 (l'intervalle peut varier en fonction des paramètres de
programmation). La mise à jour sera lancée automatiquement selon l'horaire
Installation de Kaspersky Internet Security 7.0
45
défini. Les paramètres de la programmation peuvent être définis dans la
boîte de dialogue qui s'ouvre après avoir cliqué sur Modifier.
Manuel. Vous lancez vous-même la procédure de mise à jour du logiciel.
N'oubliez pas que les bases des signatures des menaces et les modules du
logiciel qui font partie de l'installation peuvent être dépassés au moment de
l'installation. Pour cette raison, nous vous conseillons d'obtenir les mises à jour
les plus récentes du logiciel. Il suffit simplement de cliquer sur Mettre à jour.
Dans ce cas, Kaspersky Internet Security recevra toutes les mises à jour depuis
Internet et les installera sur l'ordinateur.
Si vous souhaitez passer à la configuration des mises à jour (sélectionner la
ressource au départ de laquelle la mise à jour sera réalisée, configurer le
lancement de la mise à jour au nom d’un compte particulier et activer la copie de
la mise à jour dans un répertoire local), cliquez sur Configuration.
3.2.5. Programmation de la recherche de
virus
La recherche des objets malveillants dans certains secteurs est l'une des tâches
les plus importantes pour la protection de votre ordinateur.
Lors de l'installation de Kaspersky Internet Security, trois tâches d'analyse sont
créées par défaut. Cette fenêtre de l'Assistant de configuration vous permet de
sélectionner le mode de lancement de la tâche d'analyse :
Analyse des objets de démarrage
L’analyse des objets de démarrage se produit automatiquement par
défaut au lancement de Kaspersky Internet Security. Les paramètres de
la programmation peuvent être modifiés dans la boîte de dialogue qui
s’ouvre après avoir cliqué sur Modifier.
Analyse des secteurs critiques
Pour lancer automatiquement l'analyse des secteurs critique de
l'ordinateur (mémoire système, objets de démarrage, secteurs
d'amorçage, répertoires système Microsoft Windows), cochez la case
dans le bloc correspondant. Les paramètres de la programmation
peuvent être définis dans la boîte de dialogue qui s'ouvre après avoir
cliqué sur Modifier.
Le lancement automatique de cette tâche est désactivé par défaut.
Analyse complète de l'ordinateur
Pour lancer automatiquement l'analyse complète de l'ordinateur, cochez
la case dans le bloc correspondant. Les paramètres de la programmation
46
Kaspersky Internet Security 7.0
peuvent être définis dans la boîte de dialogue qui s'ouvre après avoir
cliqué sur Modifier.
Le lancement programmé de cette tâche est désactivé par défaut. Nous
vous conseillons toutefois de lancer l'analyse complète de l'ordinateur
directement après l'installation du logiciel.
3.2.6. Restriction de l'accès à l'application
Etant donné que l'ordinateur peut être utilisé par plusieurs personnes ne
possédant pas toutes la même maîtrise de l'outil informatique et que la
protection antivirus pourrait être désactivée par des programmes malveillants, il
est possible d'introduire un mot de passe d'accès à Kaspersky Internet Security.
Le mot de passe protège l'application contre les tentatives de désactivation non
autorisée ou de modification des paramètres de la protection.
Afin d'activer cette option, cochez la case
Activer la protection par un mot
de passe et saisissez les informations dans les champs Mot de passe et
Confirmation.
Indiquez ensuite les tâches qui seront concernées :
Toutes les opérations (sauf les notifications dangereuses). Le mot de
passe est nécessaire pour lancer n'importe quelle action de l'application à
l'exception de la manipulation des messages relatifs à la découverte d'objets
dangereux.
Les opérations choisies :
Modification des paramètres de fonctionnement de l'application : le
mot de passe est requis lorsque l'utilisateur tente d'enregistrer les
modifications apportées aux paramètres de l'application.
Arrêt de l'application : le mot de passe doit être saisi lorsque l'utilisateur
tente de quitter l'application.
Arrêt/suspension des composants de la protection et des tâches
d’analyse : le mot de passe est requis pour suspendre ou arrêter
n'importe quel composant de la protection en temps réel ou n'importe
quelle tâche liée à la recherche de virus.
3.2.7. Contrôle de l'intégrité de
l'application
A cette étape, Kaspersky Internet Security analyse les applications installées sur
l'ordinateur (fichiers des bibliothèques dynamiques, signature numérique de
l'éditeur), calcule les sommes de contrôle des fichiers des applications et crée
une liste de programmes de confiance du point de vue de la sécurité antivirus.
Installation de Kaspersky Internet Security 7.0
47
Par exemple, cette liste reprendra automatiquement toutes les applications qui
possèdent la signature de Microsoft Corporation.
Par la suite, les informations obtenues pendant l'analyse de la structure de
l'application seront utilisées par Kaspersky Internet Security pour éviter
l'introduction de code malveillant dans le module de l'application.
L'analyse des applications installées sur l'ordinateur peut durer un certain temps.
3.2.8. Configuration des paramètres du
Pare-Feu
Le Pare-Feu est un composant de Kaspersky Internet Security qui garantit la
sécurité de votre ordinateur sur Internet et dans les réseaux locaux. L'Assistant
de configuration vous propose à cette étape de rédiger une série de règles qui
seront suivies par le Pare-Feu pour l'analyse de l'activité de réseau de votre
ordinateur.
3.2.8.1. Définition du statut de la zone de
protection
Cette étape de la configuration à l'aide de l'Assistant correspond à l'analyse de
l'environnement de réseau de votre ordinateur. Sur la base des résultats de
l'analyse, le réseau est scindé en zones conventionnelles :
Internet, le réseau des réseaux. Dans cette zone, Kaspersky Internet
Security fonctionne comme un pare-feu personnel. Toute l'activité de
réseau est régie par les règles pour les paquets et les applications
créées par défaut afin d'offrir une protection maximale. Vous ne pouvez
pas modifier les conditions de la protection lorsque vous évoluez dans
cette zone, si ce n'est activer le mode furtif de l'ordinateur afin de
renforcer la protection.
Zones de sécurité, quelques zones conventionnelles qui correspondent
souvent aux sous-réseaux auxquels votre ordinateur est connecté (il
peut s'agir d'un sous-réseau local à la maison ou au bureau). Par
défaut, ces zones sont considérées comme des zones à risque moyen.
Vous pouvez modifier le statut de ces zones sur la base de la confiance
accordée à un sous-réseau ou l'autre et configurer des règles pour les
paquets et les applications.
Toutes les zones identifiées sont reprises dans une liste. Elles sont toutes
accompagnées d'une description, de l'adresse et du masque de sous-réseau
ainsi que de l'état qui déterminera l'autorisation ou non d'une activité de réseau
quelconque dans le cadre du fonctionnement du Pare-Feu :
•
Internet. Cet état est attribué par défaut au réseau Internet car une fois
qu'il y est connecté, l'ordinateur est exposé à tout type de menaces. Il est
48
Kaspersky Internet Security 7.0
également conseillé de choisir cet état pour les réseaux qui ne sont
protégés par aucun logiciel antivirus, pare-feu, filtre, etc. Cet état garantit
la protection maximale de l'ordinateur dans cette zone, à savoir :
•
Le blocage de n'importe quelle activité de réseau NetBios dans
le sous-réseau;
•
L'interdiction de l'exécution des règles pour les applications et
les paquets qui autorisent l'activité de réseau NetBios dans le
cadre de ce sous-réseau.
Même si vous avez créé un dossier partagé, les informations qu'il
contient ne seront pas accessibles aux utilisateurs d'un sous-réseau de
ce type. De plus, lors de la sélection de cet état de réseau, vous ne
pourrez pas accéder aux fichiers et aux imprimantes des autres
ordinateurs du réseau.
•
Réseau local. Cet état est attribué par défaut à la majorité des zones de
sécurité découvertes lors de l'analyse de l'environnement de réseau de
l'ordinateur, à l'exception d'Internet. Il est conseillé de choisir cet état pour
les zones qui représentent un risque moyen (par exemple, le réseau
Interne d'une entreprise). En choisissant cet état, vous autorisez :
•
Toute activité de réseau NetBios dans le cadre du sous-réseau.
•
L'exécution des règles pour les applications et les paquets qui
autorisent l'activité de réseau NetBios dans le cadre du sousréseau donné.
Sélectionnez cet état si vous souhaitez autoriser l'accès à certains
répertoires de votre ordinateur ou imprimantes et interdire toute autre
activité externe.
•
Réseau de confiance. Cet état doit être réservé uniquement aux zones
qui, d'après vous, ne présentent aucun danger, c.-à-d. les zones où
l'ordinateur ne sera pas exposé à des attaques ou à des tentatives
d'accès non autorisé. Le choix de cet état implique l'autorisation de
n'importe quelle activité de réseau. Même si vous avez sélectionné le
niveau de protection maximale et que vous avez créé des règles
d'interdiction, ces paramètres ne seront pas applicables aux ordinateurs
distants de la zone de confiance.
Pour les réseaux dont l'état est Réseau local ou Internet, vous pouvez activer le
mode furtif pour plus de sécurité. Ce mode autorise uniquement l'activité
initialisée depuis votre ordinateur ou une application autorisée. En d'autres
termes, votre ordinateur devient "invisible" pour le monde extérieur. Vous pouvez
toutefois continuer à utiliser Internet sans aucune difficulté.
Installation de Kaspersky Internet Security 7.0
49
Il n'est pas conseillé d'utiliser le mode furtif si l'ordinateur est utilisé en tant que
serveur (ex. : serveur de messagerie ou serveur http). Si tel est le cas, les
ordinateurs qui essaient de contacter ce serveur ne le verront pas dans le
réseau.
Pour modifier l'état d'une zone ou pour activer/désactiver le mode furtif,
sélectionnez l'état dans la liste et cliquez sur les liens requis dans le bloc
Description situé sous la liste. Vous pouvez réaliser les mêmes actions ainsi
que modifier l'adresse et le masque du sous réseau dans la fenêtre Paramètres
de la zone ouverte à l'aide du bouton Modifier.
Lors de la consultation de la liste des zones, vous pouvez en ajouter un
nouveau, à l'aide du bouton Chercher. Le Pare-Feu recherchera les zones
accessibles et, s'il en trouve, il vous propose d'en définir l'état. De plus, il est
possible d'ajouter une nouvelle zone à la liste manuellement (par exemple, si
vous raccordez votre ordinateur portable à un nouveau réseau). Pour ce faire,
cliquez sur Ajouter et saisissez les informations requises dans la fenêtre
Paramètres de la zone.
Afin de supprimer un réseau de la liste, cliquez sur Supprimer.
3.2.8.2. Constitution de la liste des applications
de réseau
L'Assistant de configuration analyse les logiciels installés sur l'ordinateur et
constitue une liste des applications utilisées lors du travail en réseau.
Pour chacune de ces applications, le Pare-Feu crée une règle qui régit l'activité
de réseau. Les règles sont créés sur la base des modèles des applications les
plus répandues dans le réseau composés par Kaspersky Lab et livrés avec le
logiciel.
La liste des application de réseau et les règles qui les gouvernent figurent dans
la fenêtre de configuration du Pare-Feu qui apparaît lorsque vous cliquez sur
Liste.
En guise de protection complémentaire, il est conseillé de désactiver la mise en
cache des noms de domaine lors de l'utilisation d'Internet. Ce service réduit
considérablement la durée de chargement des sites souvent visités mais il
représente également une vulnérabilité dangereuse via laquelle les individus mal
intentionnés peuvent organiser le vol de données en contournant le pare-feu.
Ainsi, afin de renforcer la sécurité de votre ordinateur, il est conseillé de
désactiver la conservation des données sur les noms de domaine dans la
mémoire cache (cette option est sélectionnée par défaut).
50
Kaspersky Internet Security 7.0
3.2.9. Fin de l'Assistant de configuration
La dernière fenêtre de l'Assistant vous propose de redémarrer l'ordinateur afin
de finaliser l'installation de l'application. Ce redémarrage est indispensable à
l'enregistrement des pilotes de Kaspersky Internet Security.
Vous pouvez reporter le redémarrage de l'application, mais dans ce cas, certains
composants de la protection ne fonctionneront pas.
3.3. Procédure d’installation de
l’application via la ligne de
commande
Pour installler Kaspersky Internet Security, saisissez dans la ligne de
commande :
msiexec /i <nom_du_paquetage>
Cette action entraîne le lancement de l'assistant d'installation (cf. point 3.1, p.
35). Il faut absolument redémarrer l'ordinateur après l'installation.
Vous pouvez également avoir recours à une des méthodes suivantes pour
l'installation de l'application.
Pour installer l'application en mode caché sans redémarrage de l'ordinateur (le
redémarrage devra être réalisé manuellement après l'installation), saisissez :
msiexec /i <nom_du_paquetage> /qn
Pour installer l'application en mode caché avec redémarrage de l'application,
saisissez :
msiexec /i <nom_du_paquetage> ALLOWREBOOT=1 /qn
CHAPITRE 4. INTERFACE DU
LOGICIEL
L’interface de Kaspersky Internet Security est à la fois simple et conviviale. Ce
chapitre est consacré à ses principaux éléments, à savoir :
•
L'icône de la barre des tâches (cf. point 4.1, p. 51);
•
Le menu contextuel (cf. point 4.2, p. 52);
•
La fenêtre principale (cf. point 4.3, p. 54);
•
Fenêtre de configuration des paramètres du logiciel (cf. point 4.4, p. 58).
En plus de l'interface principale du logiciel, il existe des plug-in intégrés :
•
Microsoft Office Outlook:recherche de virus (cf. point 8.2.2, p. 113) et
recherche du courrier indésirable (cf. point 13.3.8, p. 209).,
•
Microsoft Outlook Express (Windows Mail) (cf. point 13.3.9, p. 212).
•
TheBat! (recherche de virus (cf. point 8.2.3, p. 114) et recherche du
courrier indésirable (cf. point 13.3.10, p. 214).
•
Microsoft Internet Explorer (cf. point 12.1.3, p. 175).
•
Microsoft Windows Explorer (cf. point 15.2, p. 229).
Ceux-ci élargissent les possibilité des programmes cités car ils permettent
d'administrer et de configurer les composants correspondants de Kaspersky
Internet Security directement depuis leur interface respective.
4.1. Icône de la barre des tâches
L'icône de Kaspersky Internet Security apparaît dans la barre des tâches
directement après son installation.
Cette icône est un indicateur du fonctionnement de Kaspersky Internet Security.
Elle reflète l'état de la protection et illustre également diverses tâches
fondamentales exécutées par l'application.
Si l'icône est activée
(en couleur), cela signifie que la protection de
l'ordinateur est activée. Si l'icône n'est pas activée
(noir et blanc) cela signifie
que la protection est désactivée ou que certains des composants de la protection
sont désactivés (cf. point 2.2.1, p. 27).
52
Kaspersky Internet Security 7.0
L'icône de Kaspersky Internet Security change en fonction de l'opération
exécutée :
L'analyse d'un message électronique est en cours.
L'analyse d'un script est en cours.
L'analyse d'un fichier ouvert, enregistré ou exécuté par vous ou un
programme quelconque est en cours.
La mise à jour des bases et des modules logiciels de Kaspersky
Internet Security est en cours.
Une erreur s’est produite dans un des composants de Kaspersky
Internet Security.
L'icône donne également accès aux éléments principaux de l'interface du
logiciel: le menu contextuel (cf. point 4.2, p. 52) et la fenêtre principale (cf.
point 4.3, p. 54);
Pour ouvrir le menu contextuel, cliquez avec le bouton droit de la souris sur
l'icône du programme.
Pour ouvrir la fenêtre principale de Kaspersky Internet Security à l'onglet
Protection (c'est l'onglet de départ proposé par défaut), double-cliquez avec le
bouton gauche de la souris sur l'icône du programme. Si vous cliquez une seule
fois, vous ouvrirez la fenêtre principale à la rubrique active lorsque vous avez
quitté le programme la dernière fois.
Quand des informations de Kaspersky Lab sont disponibles, l’icône
apparaît
dans la barre des tâches. Double-cliquez sur le bouton gauche de la souris et
lisez le contenu des informations dans la fenêtre qui s’ouvre.
4.2. Menu contextuel
Le menu contextuel (cf. ill. 1) permet d'exécuter toutes les tâches principales
liées à la protection.
Le menu de Kaspersky Internet Security contient les éléments suivants :
Analyse du Poste de travail : lance l'analyse complète de l'ordinateur à la
recherche d'éventuels objets malveillants. Les objets de tous les
disques, y compris sur les disques amovibles, seront analysés.
Analyse : passe à la sélection des objets et au lancement de la recherche
de virus. Par défaut, la liste comprend toute une série d'objets comme
le dossier Mes documents, les objets de démarrage, les bases de
53
Interface du logiciel
messagerie, tous les disques de l'ordinateur, etc. Vous pouvez
également compléter la liste, sélectionner des objets à analyser et
lancer la recherche d'éventuels virus.
Illustration 1. Menu contextuel
Mise à jour : lance la mise à jour des bases et des modules de Kaspersky
Internet Security et les installe sur l'ordinateur.
Surveillance du réseau : consultation de la liste des connexions établies,
des ports ouverts et du trafic.
Blocage du trafic de réseau : bloque toutes les connexions de réseau de
l'ordinateur pendant un certain temps. Si vous sélectionnez ce point, le
niveau de protection du Pare-Feu (cf. point 12.1.1.1, p. 158) devient
Tout bloquer. Afin d'autoriser l'interaction entre l'ordinateur et le
réseau, sélectionnez à nouveau ce point dans le menu contextuel.
Activation : passe à l'activation du logiciel. Pour obtenir le statut d’utilisateur
enregistré qui vous donnera droit à toutes les fonctions de l’application
et au service d’assistance technique, il est indispensable d’activer votre
copie de Kaspersky Internet Security. Ce point apparaît uniquement si
le programme n'est pas activé.
Configuration : permet d'examiner et de configurer les paramètres de
fonctionnement de Kaspersky Internet Security.
Kaspersky Internet Security : ouvre la fenêtre principale de l'application
(cf. point 4.3, p. 54).
Suspension de la protection/Activation de la protection : désactive
temporairement/active le fonctionnement des composants de la
protection (cf. point 2.2.1, p. 27). Ce point du menu n'a aucune
influence sur la mise à jour de l'application ou sur l'exécution de la
recherche de virus.
54
Kaspersky Internet Security 7.0
A propos du logiciel : affichage des informations relatives à Kaspersky
Internet Security.
Quitter : quitte Kaspersky Internet Security (lorsque vous sélectionnez ce
point du menu, l’application sera déchargée de la mémoire
d’exploitation de l’ordinateur).
Si une tâche quelconque de recherche de virus est lancée à ce moment, son
nom apparaît dans le menu contextuel accompagné de la progression en pour
cent. Après avoir sélectionné une tâche, vous pouvez consulter le rapport avec
le résultat détaillé de l'exécution.
4.3. Fenêtre principale du logiciel
La fenêtre principale (cf. ill. 2) de Kaspersky Internet Security est constituée de
trois panneaux :
•
La partie supérieure reprend une évaluation globale de l'état de la
protection de votre ordinateur.
Il existe trois types d'états de la protection (cf. point Chapitre 5, p. 60) et
chacun est clairement indiqué par une couleur identique à celle d'un feu
rouge. La lumière verte signale que la protection est assurée au bon
niveau, tandis que le jaune et le rouge indiquent un problème de
configuration ou de fonctionnement de Kaspersky Internet Security
Pour obtenir des informations détaillées sur ces problèmes et pour les
résoudre rapidement, utilisez l’Assistant de sécurité qui s'ouvre à l'aide du
lien contenu dans les notifications relatives aux menaces sur la sécurité.
•
Le panneau de gauche sert à la navigation et permet d’accéder
rapidement et facilement à n’importe que composant, de lancer une mise
à jour, une recherche de virus ou d’accéder au service de l’application
•
Le panneau de droite est à caractère informatif : il contient les
informations relatives au composant de la protection sélectionné dans le
panneau de gauche, permet d'accéder à la configuration de chacun
d'entre eux, propose les instruments pour l'exécution de la recherche des
virus, la manipulation des fichiers en quarantaine et des copies de
réserve, la gestion des licences, etc.
Interface du logiciel
55
Illustration 2. Fenêtre principale de Kaspersky Internet Security
Dès que vous avez sélectionné une section ou un composant dans le panneau
de gauche, le panneau de droite reprendra toutes les informations relatives au
composant .
Examinons en détails les éléments du panneau de navigation de la fenêtre
principale.
56
Section du panneau de navigation
de la fenêtre principale
Kaspersky Internet Security 7.0
Fonction
La principale fonction de la section
Protection est d'offrir l'accès aux
principaux composants de la protection en
temps réel de votre ordinateur.
Pour consulter les informations sur le
fonctionnement d'un composant concret
ou d’un de ses modules, pour le
configurer ou pour ouvrir le rapport à son
sujet, sélectionnez le composant souhaité
dans la rubrique Protection.
De plus, cette section propose des liens
qui donnent accès aux tâches les plus
souvent utilisées : analyse des objets et
mise à jour des bases de l'application.
Vous pouvez également consulter les
informations sur l'état de ces tâches, les
configurer ou les exécuter.
La section Analyse donne accès aux
tâches de recherche de virus dans les
objets. Vous y retrouverez les tâches
créées par les experts de Kaspersky Lab
(recherche de virus dans les secteurs
critiques et les objets de démarrage,
analyse
complète
de
l’ordinateur,
recherche de Rootkit) ainsi que les tâches
créées par l’utilisateur.
Suite à la sélection d’une tâche dans la
partie droite de la fenêtre, vous pouvez
consulter les informations relatives à
l’exécution de celle-ci, passer à la
configuration des paramètres, composer
la liste des objets à analyser et exécuter
la tâche.
Pour analyser un objet en particulier
(fichier,
répertoire
ou
disque),
sélectionnez la rubrique Analyse et dans
la partie droite de la fenêtre, ajoutez
l’objet à la liste puis lancez la tâche.
57
Interface du logiciel
Section du panneau de navigation
de la fenêtre principale
Fonction
Cette rubrique vous permet également de
créer un disque de démarrage (cf.
point 19.4, p. 287).
La section Mise à jour contient les
informations relatives à la mise à jour de
l’application : date de création des bases
et nombre de signatures de virus
contenues dans les bases.
Grâce aux liens correspondants, vous
pouvez lancer la mise à jour, consulter le
rapport détaillé, passer à la configuration
de la mise à jour ou revenir à l’état
antérieur à la mise à jour.
La section Rapports vous permet
d'afficher un rapport détaillé sur le
fonctionnement de chaque composant de
l'application, sur les tâches de recherche
de virus ou de mise à jour (cf. point 19.3,
p. 268) et ainsi que de passer à la
manipulation des objets qui se trouvent en
quarantaine (cf. point 19.1, p. 262) ou
dans le dossier de sauvegarde (cf.
point 19.2, p. 266).
La rubrique Activation est prévue pour la
manipulation des licence indispensables à
l’exploitation de toutes les fonctions de
l’application (cf. Chapitre 18, p. 259).
Si aucune licence n’est installée, il est
conseillé d’en acheter une le plus
rapidement
possible
et
d’activer
l’application (cf. point 3.2.2, p. 40).
Si la licence est installée, cette rubrique
présente les données relatives au type de
licence utilisé et à sa durée de validité.
Une fois que la licence est arrivée à son
échéance, vous pouvez la renouveler via
le site de Kaspersky Lab.
58
Kaspersky Internet Security 7.0
Section du panneau de navigation
de la fenêtre principale
Fonction
La rubrique Assistance technique
présente les informations sur les services
d’assistance
technique
pour
les
utilisateurs enregistrés de
Kaspersky
Internet Security.
Chaque élément du panneau de navigation est doté d'un menu contextuel
spécial. Ainsi, pour les composants de la protection et les services, ce menu
contient des points qui permettent d'accéder rapidement aux paramètres, à
l'administration et à la consultation des rapports. Le menu contextuel prévoit un
point supplémentaire pour la recherche de virus qui vous permet de
personnaliser la tâche sélectionnée.
Il est possible également de modifier l'apparence de la fenêtre principale de
l'application.
La partie inférieure gauche de la fenêtre contient deux boutons : Aide pour
accéder au système d’aide de Kaspersky Internet Security et Configuration,
pour ouvrir la fenêtre de configuration de l’application
4.4. Fenêtre de configuration des
paramètres du logiciel
La fenêtre de configuration des paramètres de Kaspersky Internet Security peut
être ouverte depuis la fenêtre principale (cf. point 4.3, p. 54) menu contextuel de
l'application (cf. point 4.2, p. 52). Pour ce faire, cliquez sur le lien Configuration
dans la partie inférieure de la fenêtre principale ou sélectionnez le point
équivalent dans le menu contextuel de l’application Pour ce faire, cliquez sur le
lien Configuration dans la partie supérieure.
La fenêtre de configuration (cf. ill. 3) ressemble à la fenêtre principale :
•
La partie gauche offre un accès simple et rapide à la configuration de
chaque composant de la protection en temps réel, des tâches liées à la
recherche de virus, de la mise à jour ainsi qu'à la configuration des
services du logiciel;
•
La partie droite reprend une énumération des paramètres du composant,
de la tâche, etc. sélectionné dans la partie gauche.
Interface du logiciel
59
Illustration 3. Fenêtre de configuration de Kaspersky Internet Security
Lorsque vous sélectionnez dans la partie gauche de la fenêtre de configuration
une section, un composant ou une tâche quelconque, la partie droite affiche les
paramètres fondamentaux de l'élément sélectionné. Afin passer à la
configuration détaillée de certains paramètres, vous pourrez ouvrir une boîte de
dialogue pour la configuration de deuxième ou de troisième niveau. Une
description détaillée des paramètres est offerte dans les sections
correspondantes de l'aide électronique.
CHAPITRE 5. PREMIERE
UTILISATION
Une des principales tâches des experts de Kaspersky Lab dans le cadre du
développement de Kaspersky Internet Security fut de veiller à la configuration
optimale de tous les paramètres du logiciel. Ainsi, tout utilisateur, quelles que
soient ses connaissances en informatique, peut assurer la protection de son
ordinateur dès l'installation du logiciel sans devoir s'encombrer de la
configuration.
Toutefois, les particularités de la configuration de votre ordinateur ou des tâches
exécutées peuvent être propres. Pour cette raison, nous vous conseillons de
réaliser une configuration préalable du logiciel afin de l'adapter le mieux possible
à la protection de votre ordinateur.
Afin de rendre l'utilisation plus conviviale, nous avons tenté de regrouper ces
paramètres au sein d'une interface unique : l'assistant de configuration initiale
(cf. point 3.2, p. 40). Cet Assistant démarre à la fin de l'installation du logiciel. En
suivant les indications de l'Assistant, vous pourrez activer le programme,
configurer la mise à jour et le lancement de la recherche de virus, limiter l'accès
au programme grâce à un mot de passe et configurer le fonctionnement du PareFeu selon les caractéristiques de votre réseau.
Une fois que vous aurez installé et lancé le logiciel sur l'ordinateur, nous vous
conseillons de réaliser les tâches suivantes :
•
Evaluer l'état actuel de la protection (cf. point 5.1, p. 60) pour s'assurer
que Kaspersky Internet Security offre le niveau de sécurité souhaité.
•
Entraîner Anti-Spam sur la base de vos messages (cf. point 5.6, p. 66).
•
Mettre à jour le logiciel (au cas où cela n'aurait pas été réalisé à l'aide de
l'Assistant de configuration ou automatiquement après l'installation du
logiciel) (cf. point 5.7, p. 67).
•
Analyser l'ordinateur (cf. point 5.3, p. 64).
5.1. Etat de la protection de
l'ordinateur
L'état de la protection de votre ordinateur reflète la présence ou l'abscence de
menaces qui influencent le niveau général de sécurité du système. Dans ce cas,
Première utilisation
61
les menaces sont non seulement les programmes malveillants découverts, mais
aussi l'utilisation de bases de l'application dépassées, la désactivation de
certains composants, l'utilisation des paramètres minimum de fonctionnement,
etc.
L’état de la protection est repris dans la partie supérieure de la fenêtre principale
et il est exprimé par des couleurs identiques à celles des feux de circulation. La
couleur affichée dépend de la situation et quand une menace existe, la zone de
couleur s’accompagne d’un texte qui se présente sous la forme d’un lien vers
l’Assistant de sécurité.
La couleur représentant l’état peut prendre une des valeurs suivantes :
•
La couleur principale de la fenêtre est verte. Cet état signale que votre
ordinateur est protégé au niveau requis.
Cet état indique que vous avez actualisé les bases de l'application en
temps voulus, que tous les composants de la protection sont activés, que
l'application fonctionne selon les paramètres recommandés par les
spécialistes de Kaspersky Lab et que l'analyse complète de l'ordinateur
n'a décelé aucun objet malveillant ou que les objets malveillants
découverts ont été neutralisés.
•
La couleur principale de la fenêtre est jaune. Le niveau de protection de
votre ordinateur est inférieur au niveau précédent. Cet état signale la
présence de quelques problèmes au niveau du fonctionnement ou de la
configuration de l'application.
Par exemple, l'écart par rapport au mode de fonctionnement recommandé
est important, les bases de l'application n'ont plus été actualisées depuis
quelques jours ou l’entrainement de l’Anti-Spam n’a pas été réalisé.
•
La couleur principale de la fenêtre est rouge. Votre ordinateur est exposé
à un sérieux risque d'infection. Cet état signale l'existence de problèmes
qui pourraient entraîner l'infection de l'ordinateur ou la perte de données.
Par exemple, le fonctionnement d'un ou de plusieurs composants s'est
soldé par un échec, l'application n'a plus été actualisée depuis un certain
temps ou des objets malveillants ont été découverts et il faut absolument
les neutraliser de toute urgence.
Il est conseillé de résoudre les problèmes du système de protection dès qu'ils se
présentent. Pour ce faire, utiliser l'Assistant de sécurité qui s'ouvre grâce au lien
signalant la présence de menaces dans le système. L'Assistant de sécurité vous
aidera à examiner les menaces existantes et à les éliminer directement. Le
niveau de gravité d'une menace est indiqué par un témoin de couleur :
: ce témoin attire votre attention sur l'existence d'une menace non-critique
qui peut toutefois réduire le niveau global de protection de l'ordinateur.
62
Kaspersky Internet Security 7.0
Veuillez suivre attentivement les recommandations des experts de
Kaspersky Lab.
: ce témoin signale la présence de menaces sérieuses pour la sécurité de
votre ordinateur. Veuillez respecter scrupuleusement les recommandations
reprises ci-dessous. Elles visent toutes à renforcer la protection de votre
ordinateur. Les actions recommandées apparaissent sous la forme d'un lien.
Pour prendre connaissance de la liste des menaces existantes, cliquez sur le
lien Détails. Chaque menace est accompagnée d'une description détaillée et les
actions suivantes sont proposées :
•
Supprimer la menace immédiatement A l'aide des liens adéquats, vous
pouvez supprimer directement la menace. Pour obtenir de plus amples
informations sur les événements liés à l'apparation de cette menace, vous
pouvez consulter le rapport correspondant. La suppression immédiate est
l'action recommandée.
•
Reporter la suppression de la menace Si pour une raison quelconque
vous ne pouvez pas supprimer la menace directement, il est possible de
reporter cette action à plus tard. Pour ce faire, cliquez sur Reporter.
Sachez toutefois que cette possibilité n'est pas reprise pour les menaces
sérieuses. Ces menaces sont par exemple celles posées par des objets
malveillants non neutralisés, par l'échec d'un ou de plusieurs composants
de la protection ou par la corruption des bases de l'application.
S'il reste des menaces à la fin du fonctionnement de l'Assistant de sécurité, un
message dans la partie supérieure de la fenêtre principale vous rappelera que
ces menaces doivent être supprimées. Lorsque vous ouvrirez à nouveau
l'Assistant de sécurité, les menaces dont le traitement aura été reporté ne
figureront pas dans la liste des menaces actives. Néanmoins, vous pouvez
revenir à l'examen et à la suppression des anciennes menaces en cliquant sur le
lien Consulter les menaces reportées dans la dernière fenêtre de l'Assistant.
5.2. Etat d'un composant particulier
de la protection
Pour consulter l’état actuel de n’importe quel composant de la protection en
temps réel, ouvrez la fenêtre principale de l’application et, dans la section
Protection, sélectionnez le composant souhaité. Dans la partie droite de la
fenêtre, vous trouverez les informations de synthèse sur le fonctionnement du
composant sélectionné.
Première utilisation
63
L’information la plus importante concerne l’état du fonctionnement du
composant :
•
<nom du composant> : en exécution : la protection offerte par le
composant est au niveau requis.
•
<nom du composant> : en pause : le composant a été suspendu pour un
temps déterminé. La protection sera rétablie automatiquement une fois ce
laps de temps écoulé ou après le redémarrage du logiciel. Vous pouvez
activer vous-même le composant. Pour ce faire, cliquez sur le lien
Rétablir le fonctionnement dans la partie droite de la fenêtre principale.
•
<nom du composant> : inactif. L'utilisateur a arrêté le composant. Vous
pouvez activer la protection des fichiers. Pour ce faire, cliquez sur le lien
Activer dans la partie droite de la fenêtre principale.
•
<nom du composant> : ne fonctionne pas. La protection offert par ce
composant est inaccessible pour une raison quelconque.
•
<nom du composant> : échec. Le composant s'est arrêté suite à un
échec.
Si une erreur survient pendant le fonctionnement du composant, tentez
de le lancer à nouveau. Si la seconde tentative se solde également par
un échec, consultez le rapport sur le fonctionnement du composant. Il
contiendra peut-être la cause de l’échec. Si vous ne parvenez pas à
résoudre le problème seul, enregistrez le rapport à l’aide du bouton
Actions → Enregistrer sous et contactez le service d’Assistance
technique de Kaspersky Lab
En plus des informations sur l’état de fonctionnement du composant, vous
pouvez obtenir des renseignements sur sa configuration (par exemple, le niveau
de protection, les actions appliquées aux objets dangereux). Si le composant
contient plusieurs modules, cette section vous renseigne sur l'état du
fonctionnement : sont-ils actifs ou pas. Pour passer à la modification des
paramètres de fonctionnement du composant, cliquez sur le lien Personnaliser.
Vous pourrez voir également certaines statistiques sur les résultats du
fonctionnement de chaque composant. Pour consulter le rapport détaillé, cliquez
sur le lien Ouvrir le rapport.
Si, pour une raison quelconque le composant est désactivé ou suspendu, vous
pouvez consulter les résultats de son activité au moment de la désactivation.
Pour ce faire, cliquez sur le lien Ouvrir le rapport sur la dernière exécution.
64
Kaspersky Internet Security 7.0
5.3. Recherche d'éventuels virus
Dès que l'installation est terminée, un message spécial vous signale que
l'analyse du serveur n'a pas encore été réalisée et qu'il est conseillé de la lancer
immédiatement.
Kaspersky Internet Security possède par défaut une tâche de recherche de virus
sur l'ordinateur. Elle se trouve dans la section Analyse de la fenêtre principale
du logiciel.
Après avoir sélectionné la tâche Mon Poste de travail, vous pouvez consulter
les statistiques de la dernière analyse et les paramètres de la tâche : le niveau
de protection sélectionnée, l'action exécutée sur les objets dangereux et ouvrir le
rapport sur la dernière exécution de la tâche.
Pour rechercher la présence d'éventuels objets malveillants sur l'ordinateur :
1.
Dans la fenêtre principale de l’application, sélectionnez la tâche Mon
Poste de travail dans la rubrique Analyse.
2.
Cliquez sur le lien Lancer l’analyse.
Cette action lancera l'analyse de l'ordinateur et les détails de celle-ci sont repris
dans une fenêtre spéciale. Le bouton Fermer fermera la fenêtre d’information
sur la progression de l’analyse mais l'analyse ne sera pas interrompue.
5.4. Recherche d'éventuels virus
dans les secteurs critiques de
l'ordinateur
Il existe sur votre ordinateur des secteurs critiques du point de vue de la sécurité.
Ils sont infectés par les programmes malveillants qui veulent endommager le
système d'exploitation, le processeur, la mémoire, etc.
Il est primordial de protéger les secteurs critiques de l'ordinateur afin de
préserver leur fonctionnement. Une tâche spéciale a été configurée pour
rechercher d'éventuels virus dans ces secteurs. Elle se trouve dans la section
Analyse de la fenêtre principale du logiciel.
Après avoir sélectionné la tâche Secteurs critiques, vous pouvez consulter les
paramètres de la tâche : le niveau de protection sélectionné et l'action exécutée
sur les objets malveillants. Il est possible de sélectionner également les secteurs
Première utilisation
65
critiques précis que vous souhaitez analyser et lancer directement l'analyse
antivirus de ceux-ci.
Pour rechercher la présence d'éventuels objets malveillants dans les secteurs
critiques de l'ordinateur :
1.
Dans la fenêtre principale de l’application, sélectionnez la tâche
Secteurs critiques dans la rubrique Analyse.
2.
Cliquez sur le lien Lancer l’analyse.
Cette action lancera l'analyse des secteurs choisis et les détails de celle-ci sont
repris dans une fenêtre spéciale. Le bouton Fermer fermera la fenêtre
d’information sur la progression de l’analyse mais l'analyse ne sera pas
interrompue.
5.5. Recherche d'éventuels virus
dans les fichiers, les
répertoires ou les disques
Il arrive parfois que vous deviez absolument rechercher la présence d’éventuels
virus non pas dans tout l’ordinateur mais uniquement dans un objet particulier
comme l’un des disques durs où sont enregistrés les logiciels et les jeux, une
base de données de messagerie ramenée de l’ordinateur de votre bureau, une
archive envoyée par courrier électronique, etc. Vous pouvez sélectionner l’objet
à analyser à l’aide des méthodes traditionnelles du système d’exploitation
Microsoft Windows (via l’Assistant ou sur le Bureau, etc.)
Pour lancer l'analyse d'un objet :
Placez la souris sur l’objet, ouvrez le menu contextuel de Microsoft
Windows d’un clic droit et sélectionnez Rechercher d’éventuels virus
(cf. ill. 4 ).
Cette action lancera l'analyse de l'objet choisi et les détails de celle-ci sont repris
dans une fenêtre spéciale. Le bouton Fermer fermera la fenêtre d’information
sur la progression de l’analyse mais l'analyse ne sera pas interrompue.
66
Kaspersky Internet Security 7.0
Illustration 4. Recherche d'éventuels virus dans un objet sélectionné à l'aide des outils
Microsoft Windows
5.6. Entraînement d'Anti-Spam
Une des étapes des travaux préparatifs consiste à apprendre à Anti-Spam à
travailler avec les messages que vous recevez. Le problème du courrier
indésirable est qu'il est très difficile de définir ce qui constitue un message non
sollicité pour un utilisateur particulier. Il existe bien entendu des catégories de
messages qui peuvent être classés avec certitude dans la catégorie du courrier
indésirable (publipostage, publicité), toutefois ce type de messages peut être
utile pour certains utilisateurs.
C'est la raison pour laquelle nous vous proposons de définir vous-même les
catégories de courrier indésirable. Après l'installation, Kaspersky Internet
Security vous propose d'entraîner Anti-Spam à faire la différence entre le
courrier indésirable et le courrier normal. Pour ce faire, il vous suffit d'utiliser les
boutons spéciaux intégrés à votre client de messagerie (Microsoft Office
Outlook, Microsoft Outlook Express (Windows Mail) et TheBat!) ou l'Assistant
d'apprentissage spécial.
Attention !
Cette version de Kaspersky Internet Security ne prévoit pas les modules
externes d’Anti-Spam pour les versions 64 bits des clients de messagerie
Microsoft Office Outlook, Microsoft Outlook Express et The Bat!
Pour entraîner Anti-Spam à l'aide des boutons spéciaux :
1.
Ouvrez le client de messagerie utilisé par défaut sur votre ordinateur,
par exemple Microsoft Office Outlook. Vous voyez les deux boutons
Première utilisation
67
suivants dans la barre d'outils : Courrier indésirable et Courrier
normal.
2.
Sélectionnez un message normal, un groupe de messages ou un
dossier contenant des messages normaux et cliquez sur Courrier
normal. Désormais, les messages en provenance des expéditeurs des
messages sélectionnés seront toujours considérés comme du courrier
normal.
3.
Sélectionnez un message qui contient des informations qui ne vous
sont pas utiles ou un groupe ou un dossier contenant de tels messages
et cliquez sur Courrier indésirable. Anti-Spam analyse le contenu de
ces messages et à l'avenir tous les messages au contenu similaire
seront plus que vraisemblablement associé au courrier indésirable.
Pour entraîner Anti-Spam à l'aide de l'Assistant spécial :
Sélectionnez le composant Anti-Spam dans la rubrique Protection de la
partie gauche de la fenêtre principale de l’application puis, cliquez sur le
lien Lancer l’Assistant d’apprentissage (cf. point 13.2.1, p. 192).
Lorsqu'un message arrive dans votre boîte aux lettres, Anti-Spam vérifie s'il
s'agit d'un message non sollicité et ajoute le texte [Spam] à l'objet du message
si celui-ci est considéré comme un message non sollicité. Vous pouvez établir
une règle pour ces messages dans le client de messagerie qui les supprimera ou
les classera dans un dossier spécial.
5.7. Mise à jour du logiciel
Kaspersky Lab met à jour les bases et les modules de Kaspersky Internet
Security via des serveurs spéciaux de mise à jour.
Les serveurs de mises à jour de Kaspersky Lab sont les sites Internet que
Kaspersky Lab utilise pour diffuser les mises à jour du logiciel.
Attention !
La mise à jour de Kaspersky Internet Security nécessite une connexion Internet
Kaspersky Internet Security vérifie automatiquement par défaut la présence des
mises à jour sur les serveurs de Kaspersky Lab. Si le serveur héberge les mises
à jour les plus récentes, Kaspersky Internet Security les télécharge et les installe
en arrière plan.
Pour procéder à la mise à jour manuelle de Kaspersky Internet Security :
1.
Sélectionnez la rubrique Mise à jour dans la fenêtre principale de
l’application
68
Kaspersky Internet Security 7.0
2.
Cliquez sur le lien Mettre à jour.
Cette action entraînera la mise à jour de Kaspersky Internet Security. Tous les
détails du processus sont illustrés dans une fenêtre spéciale.
5.8. Que faire si la protection ne
fonctionne pas
En cas de problème ou d'erreur de fonctionnement d'un composant quelconque
de la protection, veuillez vérifier son état. Si l'état du composant est ne
fonctionne pas ou échec, tentez de redémarrer Kaspersky Internet Security.
Si le redémarrage de l'application ne résout pas le problème, il est conseillé de
rectifier les erreurs à l'aide du programme de restauration de l'application
(Démarrer→Programmes→Kaspersky Internet Security 7.0 →Modification,
réparation ou suppression).
Si la procédure de restauration n'a rien changé, contactez le service
d'Assistance technique de Kaspersky Lab. Il faudra peut-être que vous
enregistriez le rapport de fonctionnement du composant afin de pouvoir fournir
aux opérateurs du service d'assistance technique toutes les informations dont ils
ont besoin.
Afin d'enregistrer le rapport de fonctionnement d’un composant particulierdans
un fichier :
1.
Sélectionnez le composant dans la section Protection de la fenêtre
principale du logiciel et cliquez sur le lien Ouvrir le rapport (si le
composant fonctionne à ce moment) ou sur le lien Ouvrir le rapport sur
la dernière exécution (si le composant a été désactivé).
2.
Dans la fenêtre du rapport, cliquez sur Actions → Enregistrer sous et
dans la fenêtre qui s'ouvre, saisissez le nom du fichier où vous
souhaitez enregistrer les résultats du fonctionnement du composant.
CHAPITRE 6. ADMINISTRATION
COMPLEXE DE LA
PROTECTION
Cette rubrique présente les informations sur la configuration des paramètres
généraux de l'application utilisés dans le fonctionnement de tous les composants
de la protection en temps réel et des tâches ainsi que sur la constitution de
zones de protection : énumération des menaces contre lesquelles l'application
interviendra et liste des objets de confiance exclus de l'analyse :
•
Administration de la protection en temps réel de l'ordinateur (cf. point 6.1,
p. 69);
•
Utilisation de la technologie de réparation de l’infection active (cf.
point 6.2, p. 73);
•
Lancement des tâches sur un ordinateur portable (cf. point 6.3, p. 74);
•
Compatibilité entre Kaspersky Internet Security et les autres applications
(cf. point 6.4, p. 74);
•
Compatibilité entre Kaspersky Internet Security et l'autodéfense d'autres
applications (cf. point 6.5, p. 75);
•
Enumération des menaces (cf. point 6.8, p. 79) contre lesquelles
l’application assurera une protection ;
•
Liste des objets de la zone de confiance (cf. point 6.9, p. 81) qui seront
exclus de la protection.
6.1. Désactivation/activation de la
protection en temps réel de
votre ordinateur
Par défaut, Kaspersky Internet Security est lancé au démarrage du système
comme en témoigne le message Kaspersky Internet Security 7.0 qui apparaît
dans le coin supérieur droit de l'écran. La protection est garantie pendant toute la
séance de travail. Tous les composants de la protection en temps réel sont
activés (cf. point 2.2.1, p. 27).
70
Kaspersky Internet Security 7.0
Vous pouvez désactiver la protection offerte par Kaspersky Internet Security soit
complètement, soit partiellement.
Attention !
Les experts de Kaspersky Lab vous recommandent vivement de ne pas
désactiver la protection en temps réel car cela pourrait entraîner l'infection
de l'ordinateur et la perte de données.
Notez que dans ce cas, la protection est envisagée dans le contexte des
composants du logiciel. La désactivation ou la suspension du fonctionnement
des composants du logiciel n'a pas d'influence sur la recherche de virus et la
mise à jour du logiciel.
6.1.1. Suspension de la protection
La suspension signifie que tous les composants de la protection en temps réel
qui vérifient les fichiers sur votre ordinateur, le courrier entrant et sortant, les
scripts exécutés et le comportement des applications sont désactivés, tout
comme le Pare-Feu, l’Anti-Spam et le Contrôle parental.
Pour suspendre le fonctionnement de la protection en temps réel :
1.
Sélectionnez Suspension de la protection dans le menu contextuel
(cf. point 4.2, p. 52)
2.
Dans la fenêtre de désactivation (cf. ill. 5), sélectionnez la durée au
terme de laquelle la protection sera réactivée :
•
Dans <intervalle de temps> : la protection sera activée au
terme de l'intervalle indiqué. Pour sélectionner la valeur, utilisez
la liste déroulante.
•
Après le redémarrage du logiciel: la protection sera activée si
vous lancez le programme depuis le menu Démarrer ou après
le redémarrage du système (pour autant que le lancement du
programme au démarrage de l’ordinateur soit activé (cf.
point 19.11, p. 310).
•
A la demande de l’utilisateur: la protection sera activée
uniquement lorsque vous le déciderez. Pour activer la
protection, cliquez sur le point Activation de la protection
dans le menu contextuel du programme.
Administration complexe de la protection
71
Illustration 5. Fenêtre de suspension de la protection de votre ordinateur
Cette action suspend le fonctionnement de tous les composants de la protection.
Les éléments suivants permettent de confirmer la désactivation :
•
Le nom des composants désactivés apparaît en grisé dans la section
Protection de la fenêtre principale.
•
L'icône de l'application inactive dans la barre des tâches est grise.
6.1.2. Désactivation complète de la
protection de l'ordinateur
La désactivation complète signifie l'arrêt du fonctionnement des composants de
la protection en temps réel. La recherche des virus et la mise à jour se
poursuivent dans ce mode.
Si la protection est totalement désactivée, elle ne pourra être réactivée qu'à la
demande de l'utilisateur. L'activation automatique des composants de la
protection après le redémarrage du système ou du logiciel n'aura pas lieu dans
ce cas. Si pour une raison quelconque Kaspersky Internet Security entre en
conflit avec d'autres logiciels installés sur l'ordinateur, vous pouvez arrêter le
fonctionnement de composants individuels ou composer une liste d'exclusions
(cf. point 6.9, p. 81).
72
Kaspersky Internet Security 7.0
Pour désactiver complètement la protection en temps réel de l'ordinateur :
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez la
rubrique Protection.
2.
Désélectionnez la case
Activer la protection.
Cette action entraînera l'arrêt du fonctionnement de tous les composants. Les
éléments suivants permettent de confirmer la désactivation :
•
Le nom des composants désactivés apparaît en grisé dans la section
Protection de la fenêtre principale.
•
L'icône de l'application dans la barre des tâches est en noir et blanc.
6.1.3. Suspension / désactivation de
composants distincts de la
protection
Il existe plusieurs moyens de désactiver un composant de la protection.
Toutefois, avant de faire quoi que ce soit, nous vous conseillons de définir la
raison pour laquelle vous souhaitez les suspendre. Le problème pourrait
également être résolu en modifiant, par exemple, le niveau de protection. Ainsi,
si vous utilisez une base de données qui selon vous ne peut contenir de virus, il
suffit de reprendre ce répertoire et les fichiers qu’il contient dans les exclusions
(cf. point 6.9, p. 81).
Pour suspendre un composant de la protection, la recherche de virus ou la mise
à jour
Ouvrez la fenêtre principale de l’application, sélectionnez le composant
dans la rubrique Protection et cliquez sur le lien Pause.
L'état du composant passe à en pause. La protection assurée par le
composant sera suspendue jusqu'à ce que relanciez l’application ou que
vous réactiviez le composant en cliquant sur le lien Rétablir le
fonctionnement.
Lorsque vous arrêtez le composant, les statistiques relatives à la session
actuelle de Kaspersky Internet Security seront conservées et reprendront
après la restauration du composant.
Pour arrêter un composant particulier de la protection :
Ouvrez la fenêtre principale de l’application, sélectionnez le composant
dans la rubrique Protection et cliquez sur le lien Stop.
Administration complexe de la protection
73
Dans ce cas, l'état du composant devient inactif et le nom du composant
dans la liste de la rubrique Protection est désactivé (gris). La protection
assurée par le composant qui était exécutée sera arrêtée jusqu’à ce que
vous cliquiez sur le lien Activer.
Il est possible également d’arrêter n’importe quel composant de la
protection en temps réel au départ de la fenêtre de configuration de
l’application. Pour ce faire, ouvrez la fenêtre de configuration,
sélectionnez le composant souhaité dans la section Protection et
Activer <nom du composant>.
désélectionnez la case
En cas de désactivation du composant, toutes les statistiques antérieures
sont perdues et les données seront à nouveau consignées au lancement
du composant.
Les différents composants de la protection en temps réel peuvent
également être désactivés via la désactivation complète de la protection
en temps réel de votre ordinateur (cf. point 6.1.2, p. 71).
6.1.4. Rétablissement de la protection de
l'ordinateur
Si vous avez à un moment quelconque arrêté ou suspendu la protection de
l'ordinateur, vous pourrez la rétablir à l'aide de l'une des méthodes suivantes :
•
Au départ du menu contextuel.
Sélectionnez le point Activation de la protection.
•
Au départ de la fenêtre principale du logiciel.
Sélectionnez la section Protection dans la partie gauche de la fenêtre
principale puis cliquez sur le lien Lancement.
L'état de la protection redevient immédiatement en exécution. L'icône du logiciel
dans la barre des tâches redevient active (en couleur).
6.2. Technologie de réparation de
l'infection active
Les programmes malveillants actuels peuvent s'introduire au niveau le plus bas
du système d'exploitation, ce qui vous prive en pratique de la possibilité de les
supprimer. Lorsque Kaspersky Internet Security 7.0 découvre une menace active
dans le système, il propose d'élargir la procédure de réparation afin de
neutraliser la menace et de la supprimer.
74
Kaspersky Internet Security 7.0
L'ordinateur redémarrera à la fin de la procédure. Une fois que l'ordinateur a
redémarré, il est conseillé de lancer une analyse complète. Si vous souhaitez
utiliser la réparation étendue, sélectionnez la rubrique Protection et cochez la
Utiliser la technologie de réparation de l’infection active dans le
case
bloc Complémentaire (cf. ill. 6).
Illustration 6. Configuration des paramètres généraux
6.3. Utilisation de l’application sur
un ordinateur portable
Afin d'économiser les batteries des ordinateurs portables, vous pouvez reporter
les tâches liées à la recherche de virus.
Etant donné que la recherche de virus et la mise à jour du logiciel sont assez
gourmandes en ressources et durent un certain temps, nous vous conseillons de
désactiver le lancement programmé de celles-ci. Cela vous permettra
d’économiser la batterie. Au besoin, vous pourrez mettre à jour vous-même le
programme (cf. point 5.7, p. 67) ou lancer l’analyse antivirus manuellement (cf.
point 5.3, p. 64). Pour utiliser le service d’économie de la batterie, ouvrez la
fenêtre de configuration de l’application, sélectionnez la rubrique Protection et
Ne pas lancer les tâches prévues si le portable est
cochez la case
débranché dans le bloc Complémentaire (cf. ill. 6).
6.4. Performances de l’ordinateur
pendant l’exécution de tâches
Afin de réduire la charge sur le processeur central et sur les sous-systèmes de
disque, vous pouvez reporter les tâches liées à la recherche de virus.
L'exécution des tâches liées à la recherche de virus augmentent la charge du
processeur central et des sous-systèmes du disque, ce qui ralentit le
fonctionnement d'autres programmes. Lorsqu'une telle situation se présente, le
Administration complexe de la protection
75
programme arrête par défaut la recherche des virus et libère des ressources
pour l'application de l'utilisateur.
Il existe cependant toute une série de programmes qui sont lancés lors de la
libération des ressources du processeur et qui travaillent en arrière-plan. Afin
que la recherche de virus ne dépendent pas du travail de tels programmes,
Céder
sélectionnez la rubrique Protection cochez la case et cochez la case
les ressources aux autres applications dans le bloc Complémentaire (cf.
ill. 6).
N'oubliez pas que ce paramètre peut être défini individuellement pour chaque
tâche de recherche de virus. Dans ce cas, la configuration d'un paramètre pour
une tâche particulière a une plus grande priorité.
6.5. Résolution des problèmes de
compatibilité entre Kaspersky
Internet Security et d’autres
applications
Des conflits peuvent survenir dans certains cas entre Kaspersky Internet
Security et d’autres applications installées sur l’ordinateur. Cela est dû à la
présence de mécanismes d’autodéfense intégrés à ces applications qui
réagissent lorsque Kaspersky Internet Security tente de s’y introduire. Parmi les
programmes réagissant ainsi, citons le module externe Authentica pour Adobe
Reader qui se charge de l’analyse de l’accès aux fichiers PDF, Oxygen Phone
Manager II, le programme d’administration des téléphones mobiles, et certains
types de jeux protégés contre le crackage.
Pour résoudre ce problème, sélectionnez la rubrique Protection et cochez la
case
Compatibilité avec les applications auto-protégées dans le groupe
Compatibilité (cf. ill. 7). Il nous faut signaler que lorsque cette case est cochée,
certaines fonctions de Kaspersky Internet Security ne seront plus disponibles
(par exemple, l’analyse des macros, l’analyse de l’activité de l’application,
l’analyse des scripts, etc.).
76
Kaspersky Internet Security 7.0
Illustration 7. Configuration des paramètres de compabilité
Il nous faut signaler que lorsque cette case est cochée, une partie des fonctions
de Kaspersky Internet Security, à savoir Anti-numéroteur, ne fonctionnera pas.
Dès qu’Anti-numéroteur est activé, le mode de compatibilité est
automatiquement désactivé. Une fois qu’il a été activé, Anti-numéroteur
fonctionnera uniquement après le redémarrage de l’application.
6.6. Lancement d'une tâche de
recherche de virus ou de mise à
jour avec les privilèges d'un
utilisateur
Kaspersky Internet Security 7.0 offre la possibilité de lancer une tâche utilisateur
au nom d’un autre utilisateur (représentation). Cette option est désactivée par
défaut et les tâches sont exécutées sous le compte de votre enregistrement
dans le système.
Par exemple, il se peut que des privilèges d'accès à l'objet à analyser soient
requis pour exécuter la tâche. Grâce à ce service, vous pouvez configurer le
lancement de la tâche au nom d'un utilisateur qui jouit de tels privilèges.
S'agissant de la mise à jour du logiciel, elle peut être réalisée à partir d’une
source à laquelle vous n'avez pas accès (par exemple, le répertoire de mise à
jour du réseau) ou pour laquelle vous ne connaissez pas les paramètres
d'autorisation du serveur proxy. Vous pouvez utiliser ce service afin de lancer la
mise à jour au nom d'un utilisateur qui jouit de ces privilèges.
Administration complexe de la protection
77
Pour configurer le lancement d'une tâche de recherche de virus au nom d'un
autre utilisateur :
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
nom de la tâche dans la rubrique Analyse.
2.
Cliquez sur le bouton Configuration dans le groupe Niveau de
protection et passez à l'onglet Complémentaire dans la fenêtre qui
s'affiche.
Pour configurer le lancement de la mise à jour au nom d'un autre utilisateur,
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
nom de la tâche dans la rubrique Mise à jour.
2.
Cliquez sur le bouton Configuration dans le bloc Paramètres de la
mise à jour et dans la fenêtre qui s’ouvre, cliquez sur l’onglet
Complémentaire (cf. ill. 8).
Lancement de la tâche au nom de
Pour activer ce service, cochez la case
l'utilisateur. Saisissez en dessous les données du compte sous lequel la tâche
sera exécutée: nom d’utilisateur et mot de passe.
N’oubliez pas que sans l’utilisation du lancement avec les privilèges, la mise à
jour sera exécutée selon les privilèges du compte actuel. Si aucun utilisateur
n’est enregistré à ce moment, que la mise à jour selon les privilèges d’un autre
utilisateur n’est pas configurée et que la mise à jour est programmée, elle sera
lancée selon les privilèges SYSTEM.
Illustration 8. Configuration du lancement des tâches au nom d'un autre utilisateur
6.7. Programmation du lancement de
tâches et envoi de notifications
La configuration de la programmation est identique pour la recherche de virus, la
mise à jour de l’application et l’envoi de notifications sur le fonctionnement de
Kaspersky Internet Security.
78
Kaspersky Internet Security 7.0
L’exécution des tâches de recherche de virus créées lors de l’installation du
logiciel est désactivée par défaut. La seule exception se situe au niveau de
l'analyse des objets de démarrage qui est réalisée chaque fois que Kaspersky
Internet Security est lancé. S’agissant de la mise à jour, elle est réalisée
automatiquement par défaut au fil des diffusions des mises à jour sur les
serveurs de Kaspersky Lab.
Si ce mode d'exécution de la tâche ne vous convient pas, il vous suffit de
modifier les paramètres de programmation.
Illustration 9. Programmation de l'exécution de la tâche
L’élément le plus important à définir, c’est l’intervalle d’exécution de l’événement
(lancement de la tâche ou envoi de notification). Pour ce faire, sélectionnez
l’option souhaitée dans le groupe Fréquence (cf. ill. 9). Il faudra ensuite définir
les paramètres de l’intervalle dans le groupe Configuration de la
programmation. Vous avez le choix entre les options suivantes :
Au moment défini. Exécution de la tâche ou de l’envoi des notifications au
jour et à l’heure indiquées.
Au lancement de l'application : la tâche est exécutée ou la notification est
envoyée à chaque démarrage de Kaspersky Internet Security. Vous pouvez
en plus, si vous le souhaitez, précisez le délai d’exécution de la tâche après
le lancement de l’application.
Après chaque mise а jour : la tâche est lancée après chaque mise à jour
des bases de l’application (ce point concerne uniquement les tâches liées à
la recherche de virus).
Administration complexe de la protection
79
Minutes. L'intervalle entre les lancements de la tâche ou l’envoi de
notifications se mesure en quelques minutes uniquement. Précisez le
nombre de minutes entre chaque lancement dans les paramètres de
programmation. L'intervalle maximum est de 59 minutes.
Heures. L'intervalle entre les lancements de la tâche ou l’envoi de
notifications est mesuré en heures. Si vous avez choisi cette fréquence,
indiquez l'intervalle dans les paramètres de programmation : Chaque X
heure(s) et définissez l'intervalle X. Pour une mise à jour toutes les heures,
sélectionnez Chaque 1 heure(s).
Jour. Le lancement des tâches ou l’envoi de notifications est réalisé tous les
quelques jours. Dans les paramètres de la programmation, définissez les
valeurs de l’intervalle :
•
Sélectionnez Chaque X jours et précisez l'intervalle X si vous souhaitez
un intervalle de quelques jours.
•
Sélectionnez Tous les jours ouvrés si vous souhaitez une exécution
tous les jours du lundi au vendredi.
•
Sélectionnez Tous les week-end si vous souhaitez une exécution
uniquement les samedi et dimanche.
En plus de la fréquence, définissez l'heure à laquelle la tâche d’analyse
sera lancée dans le champ Heure.
Semaines. Le lancement de la tâche ou l’envoi de notifications est réalisés
certains jours de la semaine. Si vous choisissez cette fréquence, cochez les
cases correspondantes aux jours de la semaine où le lancement doit être
effectué dans les paramètres. Précisez l’heure dans le champ Heure.
Mois. La tâche ou l’envoi de notifications est réalisé une fois par mois à
l'heure indiquée.
Si pour une raison quelconque le lancement est impossible (par exemple, aucun
client de messagerie n’est installé ou votre ordinateur était éteint à ce moment),
vous pouvez configurer le lancement automatique dès que cela sera possible.
Pour ce faire, cochez la case
Lancer la tâche ignorée dans la fenêtre de
programmation.
6.8. Types de programmes
malveillants contrôlés
Kaspersky Internet Security vous protège contre divers types de programmes
malveillants. Quelle que soit la configuration du programme, les virus, les
chevaux de Troie et les programmes d'attaque informatique sont toujours
80
Kaspersky Internet Security 7.0
décelés et neutralisés. Il s'agit des programmes qui peuvent occasionner les
dégâts les plus graves. Afin de garantir une plus protection plus étendue, vous
pouvez agrandir la liste des menaces à découvrir en activant la recherche de
divers programmes qui présentent un risque potentiel.
Afin de sélectionner les types de programmes malveillants contre lesquels
Kaspersky Internet Security vous protégera, ouvrez la fenêtre de configuration
de l’application et sélectionnez la rubrique Menaces et exclusions (cf. ill. 10).
Les types de menaces (cf. point 1.2, p. 12) figurent dans le bloc Catégories de
programmes malicieux :
Virus, vers, chevaux de Troie et utilitaires d'attaque. Ce groupe reprend
les programmes malveillants les plus répandus et les plus dangereux. Cette
protection est le niveau minimum admissible : Conformément aux
recommandations des experts de Kaspersky Lab, Kaspersky Internet
Security contrôle toujours les programmes malveillants de cette catégorie.
Logiciel espion, adware, numéroteurs automatiques. Ce groupe recouvre
tous les riskwares qui peuvent entraîner une gêne ou certains dommages.
Programmes présentant un risque potentiel (riskwares). Ce groupe
reprend les logiciels qui ne sont pas malveillants ou dangereux mais qui
dans certaines circonstances peuvent servir à endommager votre
ordinateur.
Ces groupes règlent l'ensemble de l'utilisation des bases de l’application lors de
l'analyse d'objets en temps réel ou lors de la recherche d'éventuels virus sur
votre ordinateur.
Lorsque tous les groupes sont sélectionnés, Kaspersky Internet Security garantit
la protection antivirus maximale de votre ordinateur. Si le deuxième et le
troisième groupe sont désélectionnés, le logiciel vous protège uniquement contre
les objets malveillants les plus répandus sans prêter attention aux programmes
dangereux ou autres qui pourraient être installés sur votre ordinateur et causer
des dommages matériels ou moraux.
Les experts de Kaspersky Lab ne conseillent pas de désactiver le contrôle du
deuxième . Lorsque Kaspersky Internet Security considère un programme
comme étant dangereux alors que, d’après vous ce n’est pas le cas, il est
conseillé de l’exclure (cf. point 6.9, p. 81).
Pour sélectionner le type de programmes malveillants à contrôler :
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez la
rubrique Menaces et exclusions. La configuration s’opère dans le bloc
Catégorie de programmes malicieux (cf. ill. 10).
Administration complexe de la protection
81
illustration 10. Sélection du type de menace à contrôler
6.9. Constitution de la zone de
confiance
La Zone de confiance est en réalité une liste d'objets composée par l'utilisateur.
Ces objets seront ignorés par Kaspersky Internet Security. En d'autres termes, il
s'agit des éléments exclus de la protection offerte par le programme.
Cette zone de confiance peut être définie par l'utilisateur sur la base des
particularités des objets qu'il manipule et des programmes installés sur
l'ordinateur. La constitution de cette liste d'exclusions peut s'avérer utile si
Kaspersky Internet Security bloque l'accès à un objet ou un programme
quelconque alors que vous êtes convaincus que celui-ci est tout à fait sain.
Il est possible d'exclure des fichiers d'un certain format, des fichiers selon un
masque, certains secteurs (par exemple, un répertoire ou un programme), des
processus ou des objets en fonction du type de menace selon la classification de
l’Encyclopédie des virus (état attribué à l'objet par le programme suite à
l'analyse).
Attention !
Les objets exclus ne sont pas analysés lors de l'analyse du disque ou du dossier
où ils se trouvent. Toutefois, en cas de sélection de l'analyse de cet objet précis,
la règle d'exclusion ne sera pas appliquée.
Afin de composer une liste des exclusions de la protection :,
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et passez à la section
Menaces et exclusions (cf. ill. 10).
2.
Cliquez sur Zone de confiance dans le bloc Exclusions.
82
Kaspersky Internet Security 7.0
3.
Dans la boîte de dialogue (cf. ill. 11) qui apparaît, configurer les règles
d'exclusion pour les objets et composez également une liste
d'applications de confiance.
Illustration 11. Constitution de la zone de confiance
6.9.1. Règles d'exclusion
La règle d'exclusion est un ensemble de paramètres qui détermine si un objet
quelconque sera analysé ou non par Kaspersky Internet Security
Vous pouvez exclure de l'analyse des fichiers d'un format défini, des fichiers
selon un masque, certains secteurs (par exemple : un répertoire ou un
programme), des processus ou des objets en fonction du type de menace selon
la classification de l’Encyclopédie des virus.
Le Type de menace est l'état que Kaspersky Internet Security a attribué à un
objet après l'analyse. Il est attribué sur la base du classement des programmes
malveillants et des riskwares présentés dans l'encyclopédie des virus de
Kaspersky Lab.
Les riskwares n'ont pas de fonction malveillante mais ils peuvent être utilisés en
tant que "complice" d'autres programmes malveillants car il présentent des failles
Administration complexe de la protection
83
et des erreurs. Les programmes d'administration à distance, les clients IRC, les
serveurs FTP, tous les utilitaires d'arrêt ou de dissimulation de processus, les
détecteurs de frappe de clavier, les décrypteurs de mot de passe, les dialers,
etc. appartiennent à cette catégorie. Un tel programme n'est pas considéré
comme un virus (not-a-virus) mais il peut appartenir à un sous-groupe tel que
Adware, Joke, Riskware, etc. (pour obtenir de plus amples informations sur les
programmes malveillants découverts par Kaspersky Internet Security, consultez
l'encyclopédie des virus à l'adresse www.viruslist.com/fr). De tels programmes
peuvent être bloqués après l'analyse. Dans la mesure où certains d'entre eux
sont très populaires auprès des utilisateurs, il est possible de les exclure de
l'analyse. Pour ce faire, il faut ajouter le nom ou le masque de la menace en
fonction de la classification de l’Encyclopédie des virus à la zone de confiance.
Admettons que vous utilisiez souvent Remote Administrator. Il s'agit d'un
système d'accès à distance qui permet de travailler sur un ordinateur distant.
Kaspersky Internet Security classe cette activité parmi les activités qui
présentent un risque potentiel et peut la bloquer. Afin d'éviter le blocage de
l'application, il faut composer une règle d'exclusion pour laquelle le type de
menace sera not-a-virus:RemoteAdmin.Win32.RAdmin.22.
L'ajout d'une exclusion s'accompagne de la création d'une règle qui pourra être
exploitée par certains composants du programme (Antivirus Fichiers, Antivirus
Courrier, Défense proactive, module de protection des données confidentielles
de l’agent Protection Vie Privée) et lors de l'exécution de tâches liées à la
recherche de virus. Vous pouvez composer la règle dans une boîte de dialogue
spéciale accessible au départ de la fenêtre de configuration de l'application, au
départ de la notification de la découverte d'un objet ou au départ de la fenêtre du
rapport.
Ajout d'exclusion sur l'onglet Règles d'exclusion :
1.
Cliquez sur Ajouter dans la fenêtre Règles d'exclusion (cf. ill. 11).
2.
Dans la fenêtre qui apparaît (cf. ill. 12), sélectionnez le type d'exclusion
dans la section Paramètres :
Objet : exclusion de l'analyse d'un objet, d'un répertoire particulier
ou de fichiers correspondant à un masque défini.
Type de menace : exclusion de l'analyse d'un objet en fonction d'un
état attribué selon le classement de l'encyclopédie des virus.
84
Kaspersky Internet Security 7.0
Illustration 12. Création d'une règle d'exclusion
Si vous cochez simultanément les deux cases, vous créerez une règle
pour l'objet défini répondant au type de menace sélectionné. Dans ce cas,
les règles suivantes entreront en application :
3.
•
Si un fichier quelconque a été défini en tant qu' Objet et qu'un
état particulier a été sélectionné pour le Type de menace, cela
signifie que le fichier sélectionné sera exclu uniquement si l'état
défini lui sera attribué pendant l'analyse.
•
Si un secteur ou un répertoire quelconque a été défini en tant
qu'Objet et qu'un état (ou masque de verdict) a été défini en
tant que Type de menace, cela signifie que les objets
correspondant à cet état, mais découverts uniquement dans ce
secteur/répertoire, seront exclus.
Définissez la valeur du type d'exclusion sélectionné. Pour ce faire,
cliquez avec le bouton gauche de la souris dans la section Description
sur le lien précisez, situé à côté du type d'exclusion :
•
Pour le type Objet, saisissez dans la fenêtre qui s'ouvre son
nom (il peut s'agir d'un fichier, d'un répertoire quelconque ou
d'un masque de fichiers (cf. point A.2, p. 336). Afin que l'objet
indiqué (fichier, masque de fichiers, répertoire) soit ignoré
partout pendant l'analyse, cochez la case
Sous-répertoires
compris. Si vous avez défini le fichier С:\Program
Files\winword.exe comme une exclusion et que vous avez
coché la case d'analyse des sous-répertoire, le fichier
winword.exe situé dans n'importe quel sous-répertoire de
С:\Program Files sera ignoré.
Administration complexe de la protection
•
85
Pour le Type de menace indiquez le nom complet de
l'exclusion telle qu'elle est reprise dans l'encyclopédie des virus
ou selon un masque (cf. point A.3, p. 337).
Pour certains objets exclus en fonction du type de menace, il
est possible de définir dans le champ Paramètres
complémentaires des conditions supplémentaires pour
l'application de la règle. Dans la majorité des cas, ce champ est
rempli automatiquement lors de l'ajout d'une règle d'exclusion
au départ de la notification de la défense proactive.
La saisie de paramètres complémentaires est requise pour les
verdicts suivants :
4.
o
Invader (intrusion dans les processus du programme).
Pour ce verdict, vous pouvez définir en guise de condition
d'exclusion complémentaire le nom, le masque ou le
chemin d'accès complet à l'objet victime de l'intrusion (par
exemple, un fichier dll).
o
Launching Internet Browser (lancement du navigateur
selon les paramètres). Pour ce verdict, vous pouvez
définir en guise de condition d'exclusion complémentaire
les
paramètres
de
lancement
du
navigateur.
Par exemple, vous avez interdit le lancement du
navigateur selon les paramètres dans l'analyse de
l'activité des applications de la Défense proactive. Vous
souhaitez toutefois autoriser le lancement du navigateur
pour le domaine www.kaspersky.com au départ d'un lien
dans Microsoft Office Outlook. Pour ce faire, sélectionnez
Microsoft Office Outlook en tant qu'Objet de l'exclusion et
Launching Internet Browser en tant que Type de menace.
Dans le champ Paramètres complémentaires, saisissez
le masque du domaine autorisé.
Définissez les composants de Kaspersky Internet Security qui
exploiteront la règle ainsi créée. Si vous choisissez la valeur
quelconque, cette règle sera exploitée par tous les composants. Si vous
souhaitez limiter l'application de cette règle à quelques composants
uniquement, cliquez à nouveau sur quelconque et le lien prendra la
valeur précisez. Dans la fenêtre qui s'ouvre, cochez la case en regard
des composants qui exploiteront la règle d'exclusion.
Création d'une règle d'exclusion au départ de la notification de la découverte
d'un objet dangereux :
1.
Cliquez sur Ajouter à la zone de confiance dans la fenêtre de
notification (cf. ill. 13).
86
Kaspersky Internet Security 7.0
Illustration 13. Notification sur la découverte d'un objet dangereux
2.
Dans la boîte de dialogue qui s'affiche, vérifiez si tous les paramètres
vous conviennent. Les champs reprenant le nom de l'objet et le type de
menace attribué sont remplis automatiquement sur la base des
renseignements qui figurent dans la notification. Afin de créer une règle,
cliquez sur OK.
Création d'une règle d'exclusion au départ de la fenêtre du rapport :
1.
Sélectionnez dans le rapport l'objet que vous souhaitez ajouter aux
exclusions.
2.
Ouvrez le menu contextuel et sélectionnez le point Ajouter à la zone
de confiance (cf. ill. 14).
3.
Cette action entraîne l'ouverture de la fenêtre de configuration des
exclusions. Vérifiez si tous les paramètres vous conviennent. Les
champs reprenant le nom de l'objet et le type de menace attribué sont
remplis automatiquement sur la base des renseignements qui figurent
dans la notification. Afin de créer une règle, cliquez sur OK.
Administration complexe de la protection
87
Illustration 14. Création d'une règle d'exclusion au départ du rapport
6.9.2. Applications de confiance
Kaspersky Internet Security vous permet de créer une liste d’applications de
confiance dont l’activité, y compris les activités suspectes, les activités de
fichiers, les activités de réseau et les requêtes adressées à la base de registres
système ne sera pas contrôlée.
Par exemple, vous estimez que le objets utilisés par le programme Bloc-notes
de Microsoft Windows sont inoffensifs et n'ont pas besoin d'être analysés. En
d'autres termes, vous faites confiance à ce programme. Afin d'exclure de
l'analyse les objets utilisés par ce processus, ajoutez le programme Bloc-notes
à la liste des applications de confiance. Le fichier exécutable et le processus de
l'application de confiance seront toujours soumis à la recherche de virus. Pour
exclure entièrement l'application de l'analyse, il faut recourir aux Règles
d'exclusion (cf. point 6.9.1, p. 82).
De plus, certaines actions considérées comme dangereuses sont en réalité
normales dans le cadre du fonctionnement de divers programmes. Ainsi,
l'interception du texte tapé avec le clavier est une action tout à fait normale pour
les programmes de permutation automatique de la disposition du clavier (Punto
Switcher, etc.). Afin de tenir compte des particularités de tels programmes et de
88
Kaspersky Internet Security 7.0
désactiver le contrôle de leur activité, il est conseillé de les ajouter à la liste des
applications de confiance.
De même, l'utilisation d'exclusion d'applications de confiance permet de résoudre
divers problèmes de compatibilité entre certaines applications et Kaspersky
Internet Security (par exemple, le trafic de réseau en provenance d'un autre
ordinateur déjà analysé par un logiciel) et d'accroître les performances de
l'ordinateur, ce qui est particulièrement important lors de l'utilisation
d'applications serveur.
Par défaut Kaspersky Internet Security analyse les objets ouverts, exécutés et
enregistrés par n'importe quel processus logiciel et contrôle l'activité de toutes
les activités (programme et réseau) qu'il génère.
La constitution de la liste des applications de confiance s'opère sur l'onglet
spécial Applications de confiance (cf. ill. 15). Après l'installation de Kaspersky
Internet Security, la liste des applications de confiance contient par défaut les
applications dont l'activité n'est pas analysées sur la base des recommandations
des experts de Kaspersky Lab. Si vous estimez que les applications de la liste
ne sont pas des applications de confiance, désélectionnez la case
correspondante. Vous pouvez modifier la liste à l'aide des boutons Ajouter…,
Modifier… et Supprimer… situés à droite.
Illustration 15. Liste des applications de confiance
Administration complexe de la protection
89
Afin d'ajouter un programme à la liste des applications de confiance :
1. Cliquez sur le bouton Ajouter situé dans la partie droite de l’onglet
Application de confiance.
2. Dans la fenêtre Application de confiance (cf. ill. 16) qui s'ouvre,
sélectionnez l'application à l'aide du bouton Parcourir…. Cette action
entraîne l'affichage d'un menu contextuel qui vous permettra au
départ du point Parcourir de passer à la boîte de dialogue standard
de sélection des fichiers et d'indiquer le chemin d'accès au fichier
exécutable ou de consulter la liste des applications ouvertes à l'instant
au départ du point Applications et de sélectionner l'application
souhaitée.
Illustration 16. Ajout d'une application à la liste des applications de confiance
Lors de la sélection du programme Kaspersky Internet Security
enregistre les attributs internes du fichier exécutable. Ils serviront à
l'identification de l'application pendant l'analyse comme application de
confiance.
Le chemin d'accès au fichier est repris automatiquement lors de la
sélection du nom.
3. Précisez ensuite les processus qui ne seront pas contrôlés par
Kaspersky Internet Security:
Ne pas analyser les fichiers ouverts : exclut de l'analyse tous les
fichiers ouverts par le processus de l'application de confiance.
Ne pas contrôler l'activité de l'application : exclut de l'analyse
dans le cadre de l'utilisation de la défense proactive n'importe
90
Kaspersky Internet Security 7.0
quelle activité (y compris les activités suspectes) exécutée par
l'application de confiance.
Ne pas contrôler les requêtes adressées au registre : exclut de
l'analyse les tentatives de requête adressée à la base de
registres système émanant d'une application.
Ne pas analyser le trafic du réseau : exclut de la recherche de
virus et de messages non sollicités le trafic de réseau engendré
par l'application de confiance. Vous pouvez exclure de l’analyse
toute application de réseau ou uniquement le trafic encodé (à
l’aide du protocole SSL). Pour ce faire, cliquez sur le lien tout qui
prendra la valeur chiffré. De plus, vous pouvez limiter l'exclusion
à un hôte distant/port en particulier. Pour définir ces restrictions,
cliquez sur le lien quelconque qui prend alors la valeur précisez et
précisez la valeur de l'hôte distant/du port.
N'oubliez pas que lorsque la case
Ne pas analyser le trafic
du réseau est cochée, seules les recherches de virus et de
courrier indésirable ne sont pas réalisées. Cela n'a toutefois
aucune importance sur l'analyse du trafic réalisée par le Pare-Feu
conformément aux paramètres d'analyse de l'activité pour
l'application en question.
CHAPITRE 7. PROTECTION
ANTIVIRUS DU SYSTEME
DE FICHIERS DE
L'ORDINATEUR
Kaspersky Internet Security contient un composant spécial qui permet d’éviter
l’infection du système de fichiers de votre ordinateur. Il s’agit de l’antivirus de
fichiers. Il est lancé en même temps que le système d’exploitation, demeure en
permanence dans la mémoire vive de l’ordinateur et analyse tous les
programmes ou fichiers ouverts, enregistrés ou exécutés.
L'icône de Kaspersky Internet Security dans la barre des tâches indique le
fonctionnement du composant. Cette icône prend cette apparence
chaque
fois qu'un fichier est analysé.
Par défaut, l’antivirus de fichiers analyse uniquement les nouveaux fichiers ou
les fichiers modifiés, c’est-à-dire les fichiers dans lesquels des données ont été
ajoutées ou modifiées depuis la dernière requête. L'analyse des fichiers est
réalisée selon l'algorithme suivant :
1.
Toute requête provenant d'un utilisateur ou d'un programme
quelconque adressée à chaque fichier est interceptée par le
composant.
2.
ТМ
ТМ
L’antivirus de fichiers vérifie si la base iChecker ou iSwift contient
des informations relatives au fichier intercepté. La nécessité d’analyser
ou non le fichier est prise sur la base des informations obtenues.
Le processus d’analyse contient les étapes suivantes :
1.
Le fichier est soumis à la recherche d’éventuels virus. L’identification
des objets malveillants s’opère sur la base des bases de l’application.
Les bases contiennent la définition de tous les programmes
malveillants, menaces et attaques de réseau connus à ce jour et leur
mode d'infection.
2.
Les comportements suivants sont possibles en fonction des résultats de
l'analyse :
a.
Si le fichier contient un code malveillant, l'antivirus de fichiers
le bloque, place une copie dans le dossier de sauvegarde et
92
Kaspersky Internet Security 7.0
tente de le neutraliser. Si la réparation réussit, l'utilisateur peut
utiliser le fichier. Dans le cas contraire, le fichier est supprimé.
b.
Si le fichier contient un code semblable à un code malveillant
et que ce verdict ne peut pas être garanti à 100%, le fichier est
réparé et placé en quarantaine.
c.
Si aucun code malveillant n'a été découvert dans le fichier, le
destinataire pourra l’utiliser immédiatement.
7.1. Sélection du niveau de
protection des fichiers
L’antivirus de fichiers protège les fichiers que vous utilisez selon un des niveaux
suivants (cf. ill. 17):
•
Protection maximale : le contrôle des fichiers ouverts, enregistrés et
modifiés est total.
•
Recommandé : les paramètres de ce niveau correspondent aux
paramètres recommandés par les experts de Kaspersky Lab. Ils
prévoient l’analyse des objets suivants :
•
•
Programmes et objets en fonction du contenu;
•
Uniquement les nouveaux objets et les objets modifiés depuis
la dernière analyse;
•
les objets OLE intégrés.
Vitesse maximale : ce niveau vous permet de travailler sans
problèmes avec les applications gourmandes en mémoire vive car le
volume de fichiers analysés est réduit.
Illustration 17. Niveau de protection d'Antivirus Fichiers
Par défaut, la protection des fichiers s'opère selon les paramètres du niveau
Recommandé.
Protection antivirus du système de fichiers de l'ordinateur
93
Vous pouvez augmenter ou réduire le niveau de protection des fichiers en
sélectionnant un autre niveau ou en modifiant les paramètres du niveau actuel.
Pour modifier le niveau de protection :
Déplacez simplement le curseur. Ce faisant, vous modifiez le rapport
entre la vitesse de l’analyse et la quantité d’objets analysés : plus le
nombre de fichiers soumis à l’analyse sera réduit, plus la vitesse de
l’analyse sera élevée
Si aucun des niveaux prédéfinis ne répond à vos attentes, vous pouvez procéder
à une configuration complémentaire des paramètres de la protection. Dans ce
cas, il est conseillé de choisir le niveau le plus proche de vos besoins en guise
de point de départ et d’en modifier les paramètres. Dans ce cas, le niveau
devient Autre. Voici un exemple où la modification des paramètres du niveau
proposé pourrait s’imposer.
Exemple:
Dans le cadre de votre activité, vous travaillez avec de nombreux fichiers
de divers formats et notamment des fichiers assez volumineux. Vous ne
voulez pas prendre de risque en excluant de l’analyse certains fichiers sur
la base de leur extension ou de leur taille, même si une telle décision va
avoir des répercussions sur les performances de votre ordinateur.
Conseil pour la sélection du niveau :
Sur la base de ces informations, nous pouvons dire que le risque
d’infection par un programme malveillant est relativement élevé. La taille
et le type de fichiers utilisés sont trop hétérogènes et les exclure de
l’analyse exposerait les informations sauvegardées sur l’ordinateur à des
risques. Ce qui compte ici, c’est l’analyse des fichiers utilisés au niveau
du contenu et non pas de leur extension.
Dans ce cas, il est conseillé d'utiliser le niveau Recommandé qui sera
modifié de la manière suivante : lever les restrictions sur la taille des
fichiers analysés et optimiser le fonctionnement de l’antivirus de fichiers
en analysant uniquement les nouveaux fichiers et les fichiers modifiés.
Cela permettra de réduire la charge de l’ordinateur pendant l’analyse des
fichiers et de continuer à travailler sans problème avec d’autres
applications.
Pour modifier les paramètres du niveau de protection actuel :
1. Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Antivirus Fichiers dans la section Protection.
2. Cliquez sur le bouton Configuration dans le bloc Niveau de protection
(cf. ill. 17).
94
Kaspersky Internet Security 7.0
3. Dans la fenêtre qui s’ouvre, modifiez les paramètres de la protection des
fichiers puis cliquez sur OK.
7.2. Configuration de la protection
des fichiers
La protection des fichiers sur l’ordinateur est définie par un ensemble de
paramètres. Ils peuvent être scindés selon les groupes suivants :
•
Les paramètres qui définissent les types de fichiers soumis à l’analyse
antivirus (cf. point 7.2.1, p. 94);
•
Les paramètres qui définissent la zone protégée (cf. point 7.2.2, p. 97);
•
Les paramètres qui définissent les actions à réaliser sur l'objet dangereux
(cf. point 7.2.6, p. 104).;
•
Les paramètres qui définissent l’utilisation des méthodes d’analyse
heuristique (cf. point 7.2.4, p. 102);
•
Les paramètres complémentaires de fonctionnement de l’Antivirus
Fichiers (cf. point 7.2.3, page 99).
Tous ces paramètres sont abordés en détails ci-après.
7.2.1. Définition du type de fichiers
analysés
La définition du type de fichiers analysés vous permet de déterminer le format
des fichiers qui seront soumis à l’analyse antivirus à l’ouverture, l’exécution et
l’enregistrement, ainsi que leur taille et le disque sur lequel ils sont enregistrés.
Afin de simplifier la configuration, tous les fichiers ont été séparés en deux
groupes : simples et composés. Les fichiers simples ne contiennent aucun objet.
(par exemple, un fichier texte). Les fichiers composés peuvent contenir plusieurs
objets et chacun de ceux-ci peut à son tour contenir plusieurs pièces jointes. Les
exemples ne manquent pas : archives, fichiers contenant des macros, des
tableaux, des messages avec des pièces jointes, etc.
Le type de fichiers à analyser est défini dans la section Types de fichiers (cf.
ill. 18). Choisissez l’une des trois options :
Analyser tous les fichiers. Dans ce cas, tous les objets ouverts, exécutés et
enregistrés dans le système de fichiers seront analysés sans exception.
Protection antivirus du système de fichiers de l'ordinateur
95
Analyser les programmes et les documents (selon le contenu). L’antivirus
de fichiers analysera uniquement les fichiers qui présentent un risque
d’infection, c.-à-d. les fichiers dans lesquels un virus pourrait s’insérer.
Informations.
Il existe plusieurs formats de fichiers qui présentent un faible risque
d’infection par un code malveillant suivie d’une activation de ce dernier.
Les fichiers au format txt appartiennent à cette catégorie.
Il existe d’autre part des fichiers qui contiennent ou qui peuvent contenir
un code exécutable. Il s’agit par exemple de fichiers exe, dll ou doc. Le
risque d’intrusion et d’activation d’un code malveillant dans ces fichiers
est élevé.
Avant de passer à la recherche de virus dans le fichier, le système définit
le format du fichier (txt, doc, exe, etc.) en analysant l’en-tête interne du
fichier. Si l’analyse détermine qu’aucun des fichiers de ce format ne peut
être infecté, le fichier n’est pas soumis à l’analyse et devient tout de suite
accessible. Si le format du fichier laisse supposer un risque d’infection, le
fichier est soumis à l’analyse.
Analyser les programmes et les documents (selon l'extension). Dans ce
cas, l’antivirus de fichiers analyse uniquement les fichiers potentiellement
infectés et le format du fichier est pris en compte sur la base de son
extension. En cliquant sur le lien extension, vous pourrez découvrir la liste
des extensions des fichiers (cf. point A.1, p. 334) qui seront soumis à
l’analyse dans ce cas.
Conseil.
Il ne faut pas oublier qu’une personne mal intentionnée peut envoyer un virus
sur votre ordinateur dans un fichier dont l’extension est txt alors qu’il s’agit en
fait d’un fichier exécutable renommer en fichier txt. Si vous sélectionnez l’option
Analyser les programmes et les documents (selon l’extension), ce fichier
sera ignoré pendant l’analyse. Si vous sélectionnez l’option Analyser les
programmes et les documents (selon le contenu), l’antivirus de fichiers
ignorera l’extension, analysera l’en-tête du fichier et découvrira qu’il s’agit d’un
fichier exe. Le fichier sera alors soumis à une analyse antivirus minutieuse.
Vous pouvez, dans la section Optimisation, préciser que seuls les nouveaux
fichiers et ceux qui ont été modifiés depuis la dernière analyse seront soumis à
l’analyse antivirus. Ce mode réduit considérablement la durée de l’analyse et
augmente la vitesse de traitement du logiciel. Pour ce faire, il est indispensable
Analyser uniquement les nouveaux fichiers et les
de cocher la case
fichiers modifiés. Ce mode de travail touchera aussi bien les fichiers simples
que les fichiers composés.
96
Kaspersky Internet Security 7.0
Illustration 18. Sélection du type de fichier soumis à l'analyse antivirus
Indiquez, dans la section Fichiers composés, les types de fichiers composés
qui devront être soumis à l’analyse antivirus :
Analyser les archives/uniquement les nouvelles archives : analyse les
archives au format ZIP, CAB, RAR, ARJ.
Analyser les/uniquement les nouveaux fichiers d’installation : recherche
la présence d’éventuels virus dans les archives autoextractibles.
Analyser les/uniquement les nouveaux objets OLE joints : analyse les
objets intégrés au fichier (exemple : tableau Excel, macro dans un document
Microsoft Office Word, pièce jointe d’un message électronique, etc.)
Pour chaque type de fichier composé, vous pouvez décider d’analyser tous les
fichiers ou uniquement les nouveaux. Pour ce faire, cliquez sur le lien situé en
regard du nom de l’objet. Il change de valeur lorsque vous appuyez sur le bouton
gauche de la souris. Si vous avez défini dans la section Optimisation l’analyse
uniquement des nouveaux fichiers et des fichiers modifiés, il sera impossible de
sélectionner un type de fichier composé.
Protection antivirus du système de fichiers de l'ordinateur
97
Afin de préciser le type de fichiers composés qu’il ne faut pas analyser, utilisez
l’un des paramètres suivants :
Décompacter plus tard les fichiers de plus de ... Mo. Lorsque la taille de
l'objet composé dépasse cette limite, il sera analysé en tant qu'objet unique
(l'en-tête est analysée) et il pourra être manipulé par l'utilisateur. L'analyse
des objets qu'il contient sera réalisée plus tard. Si la case n'est pas cochée,
l'accès aux fichiers dont la taille est supérieure à la valeur définie sera
bloqué jusque la fin de l'analyse des objets.
Ne pas décompacter les fichiers de plus de … Mo. Dans ce cas, le fichier
dont la taille est supérieure à la valeur indiquée sera ignoré par l'analyse.
7.2.2. Constitution de la zone protégée
Par défaut, l’antivirus de fichiers analyse tous les fichiers dès qu’une requête leur
est adressée, quel que soit le support sur lequel ils se trouvent (disque dur,
cédérom/DVD ou carte Flash).
Vous pouvez définir la zone protégée. Pour ce faire :
1. Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Antivirus Fichiers dans la rubrique Protection.
2. Cliquez sur Configuration dans le groupe Niveau de protection (cf.
ill. 17).
3. Dans la fenêtre qui s’ouvre, sélectionnez l’onglet Zone de protection (cf.
ill. 19).
L'onglet reprend la liste des objets qui seront soumis à l'analyse de l'antivirus de
fichiers. La protection de tous les objets situés sur les disques durs, les disques
amovibles et les disques de réseaux connectés à votre ordinateur est activée par
défaut. Vous pouvez enrichir et modifier cette liste à l'aide des boutons
Ajouter…, Modifier… et Supprimer.
Si vous souhaitez restreindre le nombre d’objets protégés, vous pouvez suivre
l’une des méthodes suivantes :
1.
Indiquer uniquement les répertoires, disques ou fichiers qui doivent être
protégés.
2.
Constituer une liste des objets qui ne doivent pas être protégés.
3.
Utiliser simultanément la première et la deuxième méthode, c.-à-d.
définir une zone de protection de laquelle une série d’objets seront
exclus.
98
Kaspersky Internet Security 7.0
Vous pouvez utiliser des masques lors de l'ajout d'objets à analyser. N'oubliez
pas que la saisie de masques est uniquement admise avec le chemin d'accès
absolu aux objets :
•
C:\dir\*.* ou C:\dir\* ou C:\dir\ : tous les fichiers du répertoire C:\dir\
•
C:\dir\*.exe : tous les fichiers *.exe du répertoire C:\dir\
•
C:\dir\*.ex?tous les fichiers *.ex? du répertoire C:\dir\ où " ? "
représente n’importe quel caractère
•
C:\dir\test : uniquement le fichier C:\dir\test
Afin que l’analyse de l’objet sélectionné soit complète, cochez la case
Y compris les sous-répertoires.
Illustration 19. Constitution de la zone protégée
Protection antivirus du système de fichiers de l'ordinateur
99
Attention.
N’oubliez pas que l’antivirus de fichiers recherchera la présence éventuelle de
virus uniquement dans les fichiers inclus dans la zone de protection. Les fichiers
qui ne font pas partie de cette zone seront accessibles sans analyse. Cela
augmente le risque d’infection de votre ordinateur !
7.2.3. Configuration des paramètres
complémentaires
En guise de paramètres complémentaires de l’antivirus Fichiers, vous pouvez
définir le mode d’analyse des objets du système de fichiers et les conditions
d’arrêt temporaire du composant.
Pour configurer les paramètres complémentaires de l’antivirus fichiers :
1. Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Antivirus Fichiers dans la rubrique Protection.
2. Cliquez sur Configuration dans le groupe Niveau de protection (cf.
ill. 17).
3. Dans la fenêtre qui s’ouvre, sélectionnez l’onglet Complémentaire (cf.
ill. 20).
Le mode d’analyse des objets est défini par les conditions de déclenchement de
l’antivirus Fichiers. Vous avez le choix entre les options suivantes :
•
Mode intelligent. Ce mode vise à accélérer le traitement des objets
afin de les rendre plus vite accessibles à l’utilisateur. Lorsque ce mode
est sélectionné, la décision d’analyser un objet est prise sur la base de
l’analyse des opérations réalisées avec cet objet.
Par exemple, en cas d’utilisation d’un document Microsoft Word,
Kaspersky Internet Security analyse le fichier à la première ouverture et
après la dernière fermeture. Toutes les opérations intermédiaires sur le
fichier sont exclues de l’analyse.
Le mode intelligent est utilisé par défaut.
•
Ouverture et modification : l’antivirus de fichiers analyse les objets à
l’ouverture et à chaque modification.
•
Ouverture : les objets sont analysés uniquement lors des tentatives
d’ouverture.
•
Exécution : les objets sont analysés uniquement lors des tentatives
d’exécution.
100
Kaspersky Internet Security 7.0
Illustration 20. Configuration des paramètres complémentaires de l’Antivirus Fichiers.
La suspension temporaire de l’antivirus de fichiers
l’exécution de tâches qui nécessitent beaucoup de
d’exploitation. Pour réduire la charge et permettre
rapidement aux objets, il est conseillé de désactiver
moment ou lors de l’utilisation de certains programmes.
peut s’imposer lors de
ressources du système
à l’utilisateur d’accéder
le composant à certains
Afin de suspendre l’activité du composant pour un certain temps, cochez la
Selon la programmation et dans la fenêtre (cf. ill. 20) qui s’ouvre après avoir
cliqué sur le Programmation, définissez la plage d’arrêt du composant. Pour ce
faire, saisissez la valeur au format hh:mm dans les champs correspondants.
Protection antivirus du système de fichiers de l'ordinateur
101
Illustration 21. Suspension du composant
Pour désactiver le composant en cas d’utilisation d’applications gourmande s en
ressources, cochez la case
Selon les applications (cf. ill. 22) et dans la
fenêtre qui s’ouvre après avoir cliqué sur le bouton Liste, composez la liste des
programmes.
Pour ajouter des applications à la liste, cliquez sur le bouton Ajouter. Cette
action entraînera l’ouverture d’un menu contextuel contenant le point Parcourir.
Vous aurez accès à une fenêtre standard de sélection des fichiers où vous
pourrez indiquer le fichier exécutable de l’application à ajouter. L’élément
Applications, quant à lui, vous permettra d’opérer un choix parmi les
applications en cours d’exécution.
Afin de supprimer une application, sélectionnez-la puis cliquez sur Supprimer.
Vous pouvez suspendre temporairement l’arrêt de l’antivirus de fichiers lors de
l’utilisation d’une application concrète. Pour ce faire, il suffit de désélectionner la
case située en regard de l’application. Il n’est pas nécessaire de la supprimer
complètement de la liste.
Illustration 22. Constitution de la liste des applications
102
Kaspersky Internet Security 7.0
7.2.4. Utilisation des méthodes d’analyse
heuristique
Les méthodes d’analyse heuristique sont exploitées par plusieurs composants
de la protection en temps réel, par exemple l’Antivirus Fichier, l’Antivirus Courrier
et l’Antivirus Internet, ainsi que par la tâche de recherche de virus.
Comme vous le savez, l'analyse sur la base des signatures à l'aide de bases
constituées antérieurement et contenant les définitions des menaces connues
ainsi que les méthodes de réparation, indique clairement si l'objet analysé est
malveillant et la catégorie à laquelle il appartient. La méthode heuristique, au
contraire de la méthode qui repose sur les signatures, ne vise pas à trouver la
signature d'un code malveillant mais bien les séquences d'opérations typiques
qui permettent de tirer, avec un certain niveau de certitude, des conclusions sur
la nature d'un fichier. L'avantage de la méthode heuristique tient au fait que son
application ne requiert pas l'existence de bases. Ainsi, les nouvelles menaces
peuvent être identifiées avant que leur activité ne soit remarquée par les
spécialistes des virus.
Quand il soupçonne une menace, l’analyseur heuristique émule l’exécution du
composant dans un environnement virtuel sûr de Kaspersky Internet Security. Si
des actions suspectes sont décelées à cette occasion, l’objet est considéré
comme malveillant et son exécution sera interdite ou un message invitera
l’utilisateur à choisir l’action à réaliser :
•
placer la menace en quarantaine en vue d'une analyse et d'un traitement
ultérieur à l'aide de bases actualisées ;
•
supprimer l'objet ;
•
ignorer l'objet, si vous êtes absolument convaincu que cet objet ne peut
pas être malveillant.
Pour utiliser la méthode heuristique, cochez la case
Utiliser l'analyseur
heuristique. Vous pouvez, en plus, sélectionner le niveau d'analyse à l'aide du
curseur : superficielle, moyenne ou détaillée. Le niveau de détail de l'analyse
garantit l'équilibre entre la minutie de la recherche des virus, c.-à-d. la qualité, et
la charge imposée aux ressources du système d'exploitation et la durée de
l'analyse. Plus le niveau de l'analyse est élevé, plus les ressources du système
seront sollicitée et plus longtemps elle prendra.
103
Protection antivirus du système de fichiers de l'ordinateur
Attention !
Les nouvelles menaces, découvertes grâce à l'analyseur heuristique, sont
étudiées par les spécialistes de Kaspersky Lab et les outils de réparation sont
proposés dans les bases actualisées toutes les heures.
Par conséquent, si vous procédez régulièrement à la mise à jour des bases de
l'application et que vous maintenez la protection de l'ordinateur au niveau
optimal, il n'est pas nécessaire de recourir à la méthode d’analyse heuristique en
permanence.
L’onglet Analyseur heuristique (cf. ill. 23) vous permet d’activer/désactiver
l’utilisation des méthodes heuristiques d’identification des nouvelles menaces
dans le cadre de l’utilisation d’Antivirus Fichiers. Pour ce faire, procédez comme
suit :
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Antivirus Fichiers dans la rubrique Protection.
2.
Cliquez sur Configuration dans le groupe Niveau de protection (cf.
ill. 17).
3.
Dans la fenêtre
heuristique.
qui
s’ouvre,
sélectionnez
l’onglet
Illustration 23. Utilisation des méthodes d’analyse heuristique
Analyseur
104
Kaspersky Internet Security 7.0
7.2.5. Restauration des paramètres de
protection des fichiers par défaut
Lorsque vous configurez l’Antivirus de fichiers, vous pouvez décider à n’importe
quel moment de revenir aux paramètres recommandés. Il s’agit des paramètres
optimum recommandés par les experts de Kaspersky Lab et regroupés au sein
du niveau de protection Recommandé.
Pour restaurer les paramètres de protection des fichiers par défaut :
1. Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Antivirus Fichiers dans la rubrique Protection
2. Cliquez sur le bouton Par défaut dans le bloc Niveau de protection (cf.
ill. 17).
Si vous avez modifié la liste des objets repris dans le secteur d’analyse lors de la
configuration de l’Antivirus Fichiers, vous aurez la possibilité, lors de la
restauration de la configuration initiale, de conserver cette liste pour une
utilisation ultérieure. Pour conserver la liste des objets, cochez la case Zone
d’analyse dans la fenêtre Restauration des paramètres.
7.2.6. Sélection de l’action exécutée sur
les objets
Si l'analyse d'un fichier détermine une infection ou une possibilité d'infection, la
suite du fonctionnement de l'antivirus de fichiers dépendra de l'état de l'objet et
de l'action sélectionnée.
L’antivirus de fichier peut attribuer l’un des statuts suivants à l’objet :
•
Etat de l'un des programmes malveillants (exemple, virus, cheval de
Troie) (cf. point 1.2, p. 12).
•
Potentiellement infecté lorsqu'il n'est pas possible d'affirmer avec
certitude si l'objet est infecté ou non. Cela signifie que le code du fichier
contient une séquence de code semblable à celle d’un virus inconnu ou
le code modifié d’un virus connu.
Par défaut, tous les objets infectés sont réparés et tous les objets
potentiellement infectés sont placés en quarantaine.
Protection antivirus du système de fichiers de l'ordinateur
105
Pour modifier l'action à exécuter sur l'objet :
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez
Antivirus Fichiers dans la rubrique Protection. Toutes les actions
possibles sont reprises dans la section correspondante (cf. ill. 24).
Illustration 24. Actions que peut exécuter Antivirus Fichiers sur un objet dangereux
Si vous avez choisi l'action
En cas de découverte d'un objet
dangereux
Confirmer l'action
L'antivirus de fichiers affiche un
message d’avertissement qui reprend
les informations relatives à l'objet
malveillant source de l'infection
(potentielle) et propose l'une des
actions suivantes. Les actions varient
en fonction de l’état de l’objet.
Bloquer l'accès
L'antivirus de fichiers bloque l'accès à
l'objet.
Les
informations
sont
consignées dans le rapport (cf.
point 19.3, p. 268). Vous pouvez plus
tard tenter de réparer cet objet.
Bloquer l'accès
L’antivirus de fichiers bloque l’accès à
l’objet et tente de le réparer. Si la
réparation réussit, l’objet est à
nouveau disponible. Si la réparation
échoue, l'objet reçoit le statut
potentiellement infecté et il est placé
en quarantaine (cf. point 19.1, p. 262).
Les informations relatives à cette
situation sont consignées dans le
rapport. Il est possible de tenter de
réparer cet objet ultérieurement.
Réparer
106
Kaspersky Internet Security 7.0
Si vous avez choisi l'action
Bloquer l'accès
Réparer
Supprimer si la réparation
est impossible
Bloquer l'accès
Supprimer
En cas de découverte d'un objet
dangereux
L’antivirus de fichiers bloque l’accès à
l’objet et tente de le réparer. Si la
réparation réussit, l’objet est à
nouveau disponible. Si la réparation de
l'objet échoue, il sera supprimé. Une
copie de sauvegarde sera conservée
dans le dossier de sauvegarde (cf.
point 19.2, p. 266).
L'antivirus de fichiers bloque l'accès à
l'objet et le supprime.
Quel que soit le statut de l'objet (infecté ou potentiellement infecté), Kaspersky
Internet Security crée une copie de sauvegarde avant de le réparer ou de le
supprimer. Cette copie est placée dans le dossier de sauvegarde au cas où il
faudrait restaurer l'objet ou si la réparation devenait possible.
7.3. Réparation différée des objets
Si vous avez sélectionné
Bloquer l’action en tant qu’action réalisée sur les
objets malveillants, ces objets ne seront pas réparés et ils ne seront pas
accessibles.
Si vous avez sélectionné
Bloquer l'accès
Réparer
alors, tous les objets qui n’ont pas été réparés seront bloqués.
Pour pouvoir à nouveau accéder aux objets bloqués, vous devrez les réparer.
Pour ce faire :
1.
Sélectionnez le composant Antivirus Fichiers dans la rubrique
Protection de la fenêtre principale de l’application et cliquez sur le lien
Ouvrir le rapport.
2.
Sélectionnez les objets qui vous intéressent sur l’onglet Détectés et
cliquez sur Actions → Réparer tous.
Si la réparation a réussi, vous pourrez à nouveau travailler avec cet objet. S’il est
impossible de le réparer vous pourrez choisir entre supprimer ou ignorer. Dans
ce dernier cas, l’accès au fichier sera autorisé. Cela augmente toutefois le risque
d’infection de votre ordinateur ! Il est vivement conseillé de ne pas ignorer les
objets malveillants.
CHAPITRE 8. PROTECTION
ANTIVIRUS DU COURRIER
Kaspersky Internet Security contient un composant spécial qui protège le
courrier entrant et sortant. Il s'agit de l'antivirus de messagerie électronique. Il est
lancé au démarrage du système d'exploitation, se trouve en permanence dans la
mémoire système de l'ordinateur et analyse tous les messages envoyés et reçus
via les protocoles POP3, SMTP, IMAP, MAPI1 et NNTP ainsi que via les
connexions sécurisées (SSL) via les protocoles POP3 et IMAP.
L'icône de Kaspersky Internet Security dans la barre des tâches indique le
fonctionnement du composant. Cette icône prend cette apparence
chaque
fois qu'un message est analysé.
La protection du courrier est réalisée par défaut selon l'algorithme suivant :
1.
Chaque message envoyé ou reçu par l'utilisateur est intercepté par
l'antivirus de messagerie électronique.
2.
Le message est décomposé selon ses parties constitutives, à savoir :
l'en-tête du message, le corps du message et la pièce jointe.
3.
Le corps et la pièce jointe (y compris les objets OLE) sont soumis à la
recherche d'éventuels objets dangereux. L'identification des objets
malveillants est réalisée à l'aide des bases utilisées par le logiciel et
d'un algorithme heuristique. Les bases contiennent la définition de tous
les programmes malveillants connus à ce jour et de leur mode
d'infection. L'algorithme heuristique permet d'identifier les nouveaux
virus dont les définitions ne sont pas encore reprises dans les bases.
4.
Les comportements suivants sont envisageables à l'issue de l'analyse :
•
Si le corps du message ou la pièce jointe contient un code
malveillant, l'antivirus de messagerie électronique bloque le
message, place une copie de l'objet infecté dans le dossier de
sauvegarde et tente de réparer l'objet. Si la réparation réussit,
l'utilisateur peut accéder au message. Dans le cas contraire,
l'objet infecté est supprimé du message. Suite au traitement
antivirus, un texte spécial est inclus dans l'objet du message.
L'analyse du courrier sur le protocole MAPI est réalisé à l'aide d'un plug-in spécial pour
Microsoft Office Outlook et The Bat !
1
108
Kaspersky Internet Security 7.0
Ce texte indique que le message a été traité par Kaspersky
Internet Security.
•
Si le corps du message ou la pièce jointe contient un code
semblable à un code malveillant, sans garantie, la partie
suspecte du message est placée dans un dossier spécial : la
quarantaine.
•
Si aucun code malveillant n'a été découvert dans le message,
le destinataire pourra y accéder immédiatement.
Un plug-in spécial (cf. point 8.2.2, p. 113) qui permet de réaliser une
configuration plus fine de l'analyse du courrier a été ajouté à Microsoft Outlook.
Si vous utilisez The Bat!, Kaspersky Internet Security peut être utilisé
conjointement à d'autres logiciels antivirus. Dans ce cas, les règles de traitement
du courrier (cf. point 8.2.3, p. 114) sont définies directement dans The Bat! et
prévalent sur les paramètres de protection du courrier de Kaspersky Internet
Security.
Attention !
Cette version de Kaspersky Internet Security ne prévoit pas de modules externes
d’Antivirus Courrier pour les versions 64 bits des clients de messagerie.
S'agissant des autres clients de messageries (dont Microsoft Outlook Express
(Windows Mail), Mozilla Thunderbird, Eudora, Incredimail), l'antivirus de
messagerie analyse le courrier entrant et sortant via les protocoles SMTP,
POP3, IMAP et NNTP.
Sous Thunderbird, les messages transmis via le protocole IMAP ne sont pas
soumis à l'analyse antivirus en cas d'utilisation de règles de tri des messages.
8.1. Sélection du niveau de sécurité
du courrier
Kaspersky Internet Security assure la protection du courrier selon un des 3
niveaux suivants (cf. ill. 25):
Protection maximale : le contrôle du courrier entrant et sortant est total. Le
logiciel analyse en détail les pièces jointes, indépendamment du temps
d'analyse, y compris les archives.
Recommandé : les paramètres de ce niveau correspondent aux paramètres
recommandés par les experts de Kaspersky Lab. L'analyse porte sur
les mêmes objets que ceux du niveau Vitesse maximale, à l'exclusion
Protection antivirus du courrier
109
des pièces jointes et des messages dont l'analyse dure plus de trois
minutes.
Vitesse maximale : la configuration de ce niveau de protection vous permet
de travailler sans problèmes avec les applications gourmandes en
mémoire vive car le volume de messages analysés est réduit. Ce
niveau assure uniquement l'analyse du courrier entrant, mais pas des
archives et des objets (messages) joints dont l'analyse dure plus de
trois minutes. L'utilisation de ce niveau est recommandée uniquement si
d'autres moyens de protection du courrier sont installés sur votre
ordinateur.
Illustration 25. Sélection du niveau de protection du courrier
Par défaut, la protection du courrier s'opère selon les paramètres du niveau
Recommandé.
Vous pouvez augmenter ou réduire le niveau de protection du courrier en
sélectionnant un autre niveau ou en modifiant les paramètres du niveau actuel.
Pour modifier le niveau de protection :
Déplacez simplement le curseur. Ce faisant, vous modifiez le rapport
entre la vitesse de l’analyse et la quantité d’objets analysés : plus le
nombre d’objets de messages électroniques soumis à l’analyse sera
réduit, plus la vitesse de l’analyse sera élevée
Si pour une raison quelconque aucun des niveaux prédéfinis ne répond à vos
attentes, vous pouvez procéder à une configuration complémentaire des
paramètres de la protection. Dans ce cas, il est conseillé de choisir le niveau le
plus proche de vos besoins en guise de point de départ et d’en modifier les
paramètres. Dans ce cas, le niveau devient Autre. Voici un exemple où la
modification des paramètres du niveau proposé pourrait s’imposer.
Exemple:
votre ordinateur est en dehors du réseau local et se connecte à Internet
via un modem. Vous utilisez Microsoft Outlook Express pour envoyer et
recevoir vos messages ainsi qu'un service de messagerie en ligne gratuit.
Pour diverses raisons, votre courrier contient souvent des archives en
110
Kaspersky Internet Security 7.0
pièce jointe. Comment protéger au maximum votre ordinateur contre une
infection via le courrier électronique ?
Conseil pour la sélection du niveau :
l'analyse de la situation permet de conclure que le risque d'infection via le
courrier électronique est très élevé (absence de protection centralisée du
courrier et des moyens d'accès à Internet).
Dans ce cas, il est conseillé d'utiliser le niveau Protection maximale qui
sera modifié de la manière suivante : il est conseillé de réduire la durée
d'analyse des objets en pièce jointe, par exemple 1 à 2 minutes. La
majorité des archives jointes sera analysée et la vitesse de traitement du
courrier ne sera pas sensiblement ralentie.
Pour modifier les paramètres du niveau de protection actuel :
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Antivirus Courrier dans la section Protection.
2.
Cliquez sur le bouton Configuration dans le bloc Niveau de
protection (cf. ill. 25).
3.
Dans la fenêtre qui s’ouvre, modifiez les paramètres de la protection du
courrier puis cliquez sur OK.
8.2. Configuration de la protection
du courrier
Les règles d'analyse du courrier sont définies à l'aide de paramètres. Ils peuvent
être scindés selon les groupes suivants :
•
Les paramètres qui définissent le flux de messagerie protégé (cf.
point 8.2.1, p. 111);
•
Les paramètres qui définissent l’utilisation des méthodes d’analyse
heuristique (cf. point 8.2.4, p. 116);
•
Les paramètres qui définissent l'analyse des messages dans Microsoft
Office Outlook (cf. point 8.2.2, p. 113) et The Bat! (cf. point 8.2.3,
p. 114).;
•
Les paramètres qui définissent les actions à réaliser sur les objets
dangereux des messages (cf. point 8.2.6, p. 118).
Tous ces types de paramètres sont abordés en détails ci-après.
111
Protection antivirus du courrier
8.2.1. Sélection du flux de messagerie
protégé
L'antivirus de messagerie vous permet de choisir quel flux de messages
électroniques sera soumis à la recherche d'éventuels objets dangereux.
Par défaut, le composant assure la protection du courrier selon les paramètres
du niveau Recommandé. Cela signifie que le courrier entrant et le courrier
sortant sont analysés. Au tout début de l'utilisation, il est conseillé d'analyser le
courrier sortant car il est possible que votre ordinateur abrite des vers de
messagerie qui se propagent via le courrier électronique. Cela permet d'éviter
les inconvénients liés à la diffusion non contrôlée de messages infectés depuis
votre ordinateur.
Si vous êtes certains que les messages que vous envoyez ne contiennent pas
d'objets dangereux, vous pouvez désactiver la protection du courrier sortant.
Pour ce faire :
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Antivirus Courrier dans la section Protection.
2.
Cliquez sur le bouton Configuration dans le bloc Niveau de
protection (cf. ill. 25).
3.
Dans la fenêtre choisissez l'option
dans le bloc Zone de protection.
Uniquement le courrier entrant
En plus de la sélection du flux de messagerie, vous pouvez également préciser
s'il faut contrôler les archives en pièce jointe et définir la durée maximale
d'analyse d'un objet. Ces paramètres sont définis dans le bloc Optimisation.
Si votre ordinateur n'est protégé par aucun moyen du réseau local et si l'accès à
Internet s'opère sans serveur proxy ou pare-feu, il est conseillé de ne pas
désactiver l'analyse des archives en pièce jointe ou de saisir une durée
maximale pour l'analyse des objets.
Si vous travaillez dans un environnement protégé, vous pouvez modifier la limite
de la durée d'analyse des objets afin d'accroître la vitesse.
112
Kaspersky Internet Security 7.0
Illustration 26. Configuration de la protection du trafic de messagerie
Dans le bloc Filtre des fichiers joints, vous pouvez configurer les conditions de
filtrage des objets joints aux messages électroniques :
Ne pas appliquer le filtre : ne procède pas au filtrage complémentaire
des pièces jointes.
Renommer les pièces jointes du type indiqué : filtre les pièces jointes
d'un certain format et remplace le dernier caractère du nom du fichier
par un trait de soulignement. Vous pouvez sélectionner le type de
fichier dans la fenêtre qui s'ouvre à l'aide du bouton Types de fichiers.
Supprimer les pièces jointes du type indiqué : filtre et supprime les
fichiers en pièce jointe d'un certain type. Vous pouvez sélectionner le
type de fichier dans la fenêtre qui s'ouvre à l'aide du bouton Types de
fichiers....
Pour obtenir de plus amples informations sur les types de fichier qui
peuvent être filtrés, consultez la rubrique A.1 à la page 334.
L'utilisation d'un filtre offre une protection supplémentaire car les programmes
malveillants se propagent via courrier électronique sous la forme de pièces
jointes. Le changement de nom ou la suppression de la pièce jointe permet de
protéger votre ordinateur contre l'exécution automatique d'une pièce jointe à la
réception du message.
Protection antivirus du courrier
113
8.2.2. Configuration de l'analyse dans
Microsoft Office Outlook
Si vous utilisez Microsoft Outlook, vous pouvez configurer davantage la
recherche d'éventuels virus dans votre courrier.
Lors de l'installation de Kaspersky Internet Security, un plug-in spécial est
intégré à Microsoft Outlook. Il vous permet de passer rapidement à la
configuration des paramètres de l'antivirus de messagerie et de définir à quel
moment la recherche d'éventuels objets dangereux sera lancée.
Attention !
Cette version de Kaspersky Internet Security ne prévoit pas les modules
externes de l’Antivirus Courrier pour la versions 64 bits de Microsoft Office
Outlook.
Le plug-in prend la forme de l'onglet Antivirus Courrier dans le menu Services
→ Paramètres (cf. ill. 27).
Sélectionnez un mode d'analyse du courrier :
Analyser à la réception : analyse chaque message dès son
arrivée dans votre boîte aux lettres.
Analyser à la lecture : analyse le message lorsque vous l'ouvrez
pour le lire.
Analyser à l'envoi :analyse tous les messages que vous envoyez,
au moment de l'envoi.
Attention !
Si Microsoft Outlook se connecte au serveur de messagerie via le protocole
IMAP, il est conseillé de ne pas utiliser le mode Analyser à la réception. Ce
mode implique la copie du message sur l'ordinateur local au moment de l'arrivée
sur le serveur, ce qui supprimera l'avantage du protocole IMAP, à savoir
l'économie de trafic et la gestion des lettres non sollicitées sur le serveur sans les
copier sur l'ordinateur de l'utilisateur.
L'action qui sera exécutée sur l'objet dangereux du message est définie dans les
paramètres de l'antivirus de messagerie électronique. Pour passer à la
configuration de ces paramètres, cliquez sur ici.
114
Kaspersky Internet Security 7.0
Illustration 27. Configuration détaillée de la protection du courrier dans Microsoft Office
Outlook
8.2.3. Configuration de l'analyse du courrier
dans The Bat!
Les actions à réaliser sur les objets infectés des messages électroniques dans
The Bat! sont définies par le programme en lui-même.
Protection antivirus du courrier
115
Attention !
Les paramètres de l'antivirus de messagerie qui définissent l'analyse ou non du
courrier entrant et sortant ainsi que les actions à réaliser sur les objets dangereux
de messages et les exclusions sont ignorées. Les seuls élément pris en
considération par The Bat!, sont l'analyse des pièces jointes et la restriction sur la
durée de l'analyse d'un objet du message (cf. point 8.2.1, p. 111).
Cette version de Kaspersky Internet Security ne prévoit pas les modules externes
de l’Antivirus Courrier pour la versions 64 bits de The Bat !
Pour passer à la configuration de la protection du courrier indésirable dans The
Bat! :
1.
Sélectionnez l'élément Configuration dans le menu Propriétés du
client de messagerie.
2.
Sélectionnez le nœud Protection contre les virus dans l'arborescence
des paramètres.
Les paramètres de protection contre le courrier indésirable (cf. ill. 28) sont
appliqués à tous les modules antivirus de l'ordinateur compatibles avec The Bat!
Illustration 28. Configuration du courrier dans The Bat!
116
Kaspersky Internet Security 7.0
Vous devez définir :
•
Le flux de messagerie qui sera soumis à l'analyse antivirus (courrier
entrant, sortant);
•
Le moment auquel aura lieu l'analyse antivirus des objets du message (à
l'ouverture du message, avant l'enregistrement sur le disque);
•
Les actions exécutées par le client de messagerie en cas de découverte
d'objets dangereux dans les messages électroniques. Vous pouvez par
exemple choisir :
Tenter de réparer les parties infectées : tente de réparer l'objet
infecté du message; si la réparation est impossible, l'objet reste
dans le message. Kaspersky Internet Security vous avertira
obligatoirement si l'objet du message électronique est infecté.
Même si vous choisissez Supprimer dans la fenêtre de notification
de l'antivirus de messagerie électronique, l'objet restera dans le
message car l'action à réaliser sur le message, sélectionnée dans
The Bat! prévaut sur l'action de l'antivirus de messagerie
électronique.
Supprimer les parties infectées : supprime l'objet dangereux du
message, qu'il soit infecté ou soupçonné d'être infecté.
Par défaut, tous les objets infectés des messages sont placés en
quarantaine par The Bat! sans réparation.
Attention !
Les messages électroniques qui contiennent des objets dangereux ne sont
pas différenciés dans The Bat! par un titre spécial.
8.2.4. Utilisation des méthodes d’analyse
heuristique
Les méthodes d’analyse heuristique sont exploitées par plusieurs composants
de la protection en temps réel ainsi que par la tâche de recherche de virus (pour
de plus amples informations, consultez le point 7.2.4 à la page 102).
Vous pouvez activer/désactiver l’utilisation des méthodes heuristiques
d’identification des nouvelles menaces dans le cadre de l’utilisation d’Antivirus
Courrier. Pour ce faire, procédez comme suit :
1. Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Antivirus Courrier dans la section Protection.
Protection antivirus du courrier
117
2. Cliquez sur le bouton Configuration dans le bloc Niveau de protection
(cf. ill. 25).
3. Dans la fenêtre qui s’ouvre, sélectionnez l’onglet Analyseur heuristique
(cf. ill. 29).
Pour utiliser les méthodes heuristiques, cochez la case
Utiliser l’analyseur
heuristique. De plus, vous pouvez sélectionner le niveau de détail de l’analyse.
Pour ce faire, mettez le curseur sur une des trois positions : superficielle,
moyenne ou détaillée.
Illustration 29. Utilisation des méthodes d’analyse heuristique
8.2.5. Restauration des paramètres de
protection du courrier par défaut
Lorsque vous configurez Antivirus Courrier, vous avez toujours la possibilité de
revenir aux paramètres recommandés par les experts de Kaspersky Lab et
regroupés sous le niveau Recommandé.
Pour restaurer les paramètres de protection du courrier par défaut :
1. Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Antivirus Courrier dans la section Protection.
2. Cliquez sur Par défaut dans la section Niveau de protection (cf. ill. 25).
118
Kaspersky Internet Security 7.0
8.2.6. Sélection des actions à réaliser sur
les objets dangereux des messages
Si l'analyse antivirus d'un message électronique indique que le message ou l'un
de ses objets (corps ou pièce jointe) est infecté ou soupçonné d'être infecté, la
suite des opérations de l'antivirus de messagerie dépendra du statut de l'objet et
de l'action sélectionnée.
A la fin de l’analyse, chaque objet peut se voir attribuer l’un des statuts suivants :
•
Etat de l'un des programmes malveillants (exemple, virus, cheval de
Troie), pour de plus amples renseignements, consultez le point 1.2 à la
page 12);
•
Potentiellement infecté lorsqu'il n'est pas possible d'affirmer avec
certitude si l'objet est infecté ou non. Cela signifie que le code du fichier
contient une séquence de code semblable à celle d’un virus inconnu ou
le code modifié d’un virus connu.
Par défaut, l'antivirus de messagerie affiche un message par défaut en cas de
découverte d'un objet dangereux et potentiellement infecté et propose un choix
d'actions.
Pour modifier l'action à exécuter sur l'objet :
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Antivirus Courrier dans la rubrique Protection. Toutes les
actions envisageables sont reprises dans le bloc Action (cf. ill. 30).
Illustration 30. Sélection de l'action à réaliser sur l'objet dangereux du message
Examinons en détails les différentes options en matière de traitement des objets
dangereux des messages électroniques.
119
Protection antivirus du courrier
Action choisie
Résultat de l'action
Confirmer l'action
L'antivirus Courrier affiche un message
d'avertissement qui reprend les informations
relatives à l'objet malveillant source de
l'infection (potentielle) et propose l'une des
actions suivantes.
Bloquer l'accès
L'antivirus Courrier bloque l'accès à l'objet.
Les informations relatives à cette situation
sont consignées dans le rapport (cf.
point 19.3, p. 268). Vous pouvez plus tard
tenter de réparer cet objet.
Bloquer l'accès
L'antivirus Courrier bloque l’accès à l’objet
et tente de le réparer. Si la réparation
réussit, l’objet est à nouveau disponible. Si
la réparation est impossible, l'objet est placé
en quarantaine (cf. point 19.1, p. 262). Les
informations relatives à cette situation sont
consignées dans le rapport. Il est possible
de
tenter
de
réparer
cet
objet
ultérieurement.
Réparer
Bloquer l'accès
Réparer
Supprimer si la
réparation est
impossible2
L'antivirus Courrier bloque l’accès à l’objet
et tente de le réparer. Si la réparation
réussit, l’objet est à nouveau disponible. Si
la réparation de l'objet échoue, il sera
supprimé. Une copie de l’objet est
conservée dans le dossier de sauvegarde.
L'objet dont l'état est potentiellement infecté
sera placé en quarantaine.
Bloquer l'accès
Supprimer
Si L'antivirus Courrier découvre un objet
infecté ou potentiellement infecté, il le
supprime sans avertir au préalable
l'utilisateur.
2
Si vous utilisez The Bat! en tant que client de messagerie, les objets dangereux des
messages seront soit réparés, soit supprimé avec cette action de l'antivirus de messagerie
électronique (en fonction de l'action sélectionnée dans The Bat!).
120
Kaspersky Internet Security 7.0
Quel que soit le statut de l'objet (infecté ou potentiellement infecté), Kaspersky
Internet Security crée une copie de sauvegarde avant de le réparer ou de le
supprimer. Cette copie est placée dans le dossier de sauvegarde (cf. point 19.2,
p. 266) au cas où il faudrait restaurer l'objet ou si la réparation devenait possible.
CHAPITRE 9. PROTECTION
INTERNET
Chaque fois que vous utilisez Internet, vous exposez votre ordinateur à un risque
d'infection par des programmes dangereux. Ceux-ci peuvent s’introduire dans
votre ordinateur pendant que vous lisez certains articles en ligne.
Pour garantir la sécurité de vos données lorsque vous utilisez Internet,
Kaspersky Internet Security propose un composant spécial : l'antivirus Internet. Il
protège les informations reçues via le protocole HTTP et empêche l'exécution
des scripts dangereux.
Attention !
La protection Internet prévoit le contrôle du trafic http qui transite uniquement via
les ports indiqués dans la liste des ports contrôlés (cf. point 19.4, p. 287). La liste
des ports le plus souvent utilisés pour le transfert du courrier et du trafic HTTP
est livrée avec le logiciel. Si vous utilisez des ports absents de cette liste, vous
devrez les ajouter afin de protéger le trafic qui transite via ces derniers.
Si vous travaillez dans un domaine non protégé, il est conseillé d'utiliser
l'antivirus Internet en guise de protection. Si votre ordinateur fonctionne dans un
réseau protégé par un pare-feu ou un filtre de trafic HTTP, l'antivirus Internet
vous offrira une protection supplémentaire.
L'icône de Kaspersky Internet Security dans la barre des tâches indique le
fonctionnement du composant. Cette icône prend cette apparence
chaque
fois qu'un script est analysé.
Examinons les détails du fonctionnement de ce composant.
l'antivirus Internet est composé de deux modules qui garantissent :
•
La protection du trafic HTTP : analyse de tous les objets qui arrivent sur
l'ordinateur via le protocole HTTP.
•
Analyse des scripts : analyse de tous scripts traités dans Microsoft
Internet Explorer ainsi que n'importe quel script WSH (JavaScript,
Visual Basic Script, etc.) lancés lors de l'utilisation de l'ordinateur, y
compris d'Internet.
S'agissant de Microsoft Internet Explorer, il existe un plug-in spécial qui
s'intègre au programme lors de l'installation de Kaspersky Internet
Security. Le bouton
qui apparaît dans la barre d'outils du navigateur
confirme l'installation du plug-in. En cliquant sur cette icône, vous
122
Kaspersky Internet Security 7.0
ouvrez un panneau qui reprend les statistiques d'Anti-Virus sur le
nombre de scripts bloqués et analysés.
La protection du trafic HTTP s'opère selon l'algorithme suivant :
1.
Chaque page ou fichier qui reçoit une requête de l'utilisateur ou d'un
programme quelconque via le protocole HTTP est intercepté et analysé
par l'antivirus Internet pour découvrir la présence de code malveillant.
L'identification des objets malveillants est réalisée à l'aide des bases
utilisées par Kaspersky Internet Security et d'un algorithme heuristique.
Les bases contiennent la définition de tous les programmes malveillants
connus à ce jour et de leur mode d'infection. L'algorithme heuristique
permet d'identifier les nouveaux virus dont les définitions ne sont pas
encore reprises dans les bases.
2.
Les comportements suivants sont possibles en fonction des résultats de
l'analyse :
•
Si la page Web ou l’objet auquel l’utilisateur souhaite accéder
contient un code malveillant, l’accès sera bloqué. Dans ce cas,
un message s’affiche et signale que la page ou l’objet sollicité
est infecté.
•
Si le fichier ou la page Web ne contient aucun code malveillant,
l’utilisateur peut y accéder tout de suite.
L'analyse des scripts est réalisée selon l'algorithme suivant :
1.
Chaque script lancé sur une page Web est intercepté par l'antivirus
Internet et soumis à une analyse antivirus.
2.
Si le script contient un code malveillant, l'antivirus Internet le bloc et
avertit l'utilisateur à l'aide d'une infobulle.
3.
Si le script ne contient aucun code malicieux, il est exécuté.
9.1. Sélection du niveau de sécurité
Internet
Kaspersky Internet Security assure la protection de votre utilisation d'Internet
selon un des 3 niveaux suivants (cf. ill. 31):
Protection maximale : le contrôle des scripts et des objets reçus via le
protocole HTTP est total. Le logiciel analyse en détail tous les objets à
l'aide des signatures complètes. Ce niveau de protection est
recommandé dans les environnements agressifs lorsque aucun autre
moyen de protection du trafic HTTP n'est utilisé.
123
Protection Internet
Recommandé : les paramètres de ce niveau correspondent aux paramètres
recommandés par les experts de Kaspersky Lab. L'analyse porte sur
les mêmes objets que ceux du niveau Protection maximale, si ce n'est
que la durée de mise en cache des fragments de fichier est restreinte,
ce qui permet d'accélérer l'analyse et le transfert des objets à
l'utilisateur.
Vitesse maximale : la configuration de ce niveau de protection vous permet
de travailler sans problèmes avec les applications gourmandes en
mémoire vive car le volume d'objets analysés est réduit vu l'utilisation
d'un ensemble restreint bases de l’application. L'utilisation de ce niveau
est recommandée uniquement si d'autres moyens de protection du
trafic Internet sont installés sur votre ordinateur.
Illustration 31. Sélection du niveau de protection d'Internet
Par défaut, la protection des fichiers s'opère selon les paramètres du niveau
Recommandé.
Vous pouvez augmenter ou réduire le niveau de protection du courrier en
sélectionnant un autre niveau ou en modifiant les paramètres du niveau actuel.
Pour modifier le niveau de protection :
Déplacez simplement le curseur. Ce faisant, vous modifiez le rapport
entre la vitesse de l’analyse et la quantité d’objets analysés : plus le
nombre d’objets soumis à la recherche de code malveillant sera réduit,
plus la vitesse de l’analyse sera élevée
Si pour une raison quelconque aucun des niveaux prédéfinis ne répond à vos
attentes, vous pouvez procéder à une configuration complémentaire des
paramètres de la protection. Dans ce cas, il est conseillé de choisir le niveau le
plus proche de vos besoins en guise de point de départ et d’en modifier les
paramètres. Dans ce cas, le niveau devient Autre. Voici un exemple où la
modification des paramètres du niveau proposé pourrait s’imposer:
Exemple:
Votre ordinateur se connecte à Internet via modem. Il ne fait pas partie du
réseau local et la protection antivirus du trafic HTTP entrant est absente.
124
Kaspersky Internet Security 7.0
Dans le cadre de vos activités professionnelles, vous téléchargez souvent
de gros fichiers. L'analyse de tels fichiers prend en général un certain
temps.
Comment protéger au maximum votre ordinateur contre une infection via
le trafic HTP ou les scripts ?
Conseil pour la sélection du niveau :
l'analyse de la situation permet de conclure que votre ordinateur
fonctionne dans un niveau agressif et que le risque d'infection via le trafic
HTTP est très élevé (absence de protection centralisée du trafic Internet
et des moyens d'accès à Internet).
Dans ce cas, il est conseillé d'utiliser le niveau Vitesse maximale qui
sera modifié de la manière suivante : il est conseillé de limiter dans le
temps la mise en cache des fragments de fichiers lors de l'analyse.
Pour modifier les paramètres du niveau de protection proposé par défaut :
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Antivirus Internet dans la section Protection.
2.
Cliquez sur le bouton Configuration dans le bloc Niveau de
protection (cf. ill. 31).
3.
Dans la fenêtre qui s’ouvre, modifiez les paramètres de la protection du
courrier puis cliquez sur OK.
9.2. Configuration de la protection
Internet
La protection Internet analyse tous les objets téléchargés sur votre ordinateur via
le protocole HTTP et assure le contrôle de tous les scripts WSH (JavaScript,
Visual Basic Script, etc).
Vous pouvez configurer différents paramètres de l'antivirus Internet afin
d'accélérer la vitesse de fonctionnement du composant, notamment :
•
Définir l'algorithme d'analyse, en choisissant la sélection complète ou
partielle des bases de l’application (cf. point 9.2.1, p. 125).
•
composer la liste des adresses dont le contenu est fiable (cf. point 9.2.2,
p 126);
•
Activer/désactiver l’utilisation des méthodes d’analyse heuristique (cf.
point 9.2.3, p. 127).
Protection Internet
125
Vous pouvez également sélectionner les actions que l'antivirus Internet
exécutera sur les objets du trafic HTTP.
Tous ces types de paramètres sont abordés en détails ci-après.
9.2.1. Définition de l'algorithme d'analyse
L'analyse des données reçues via Internet peut s'opérer selon l'un des deux
algorithmes suivants :
•
Analyse de flux : technologie d'identification du code malveillant dans le
trafic du réseau qui procède à l'analyse "en vol" des données.
Supposons que vous téléchargiez un fichier depuis un site Web.
L'antivirus Internet analyse le fichier au fur et à mesure du
téléchargement. Cette technologie accélère la livraison de l'objet analysé
à l'utilisateur. L'analyse continue utilise un nombre restreint de bases de
l’application (uniquement les plus actives), ce qui réduit
considérablement la sécurité de l'utilisation d'Internet.
•
Analyse avec mise en tampon : technologie d'identification du code
malveillant dans le trafic du réseau qui procède à l'analyse de l'objet une
fois qu'il a été entièrement copié dans la mémoire tampon. Après cela,
l'objet est soumis à l'analyse antivirus et, en fonction des résultats, est
transmis à l'utilisateur ou est bloqué. Ce type d'analyse exploite toutes
les bases de l’application, ce qui augmente considérablement la
probabilité d'identifier tout code malveillant. Toutefois, cette technologie
s'accompagne d'une augmentation du temps de traitement de l'objet et
de son transfert à l'utilisateur. Il peut également y avoir des problèmes
en cas de copie et de traitement d'objets volumineux suite à l'expiration
du délai de connexion au client http. Afin d'éviter de tels inconvénients,
nous vous conseillons de limiter la mise en cache des fragments de
l'objet reçu via Internet. Une fois ce délai écoulé, chaque partie du fichier
reçue sera transmise directement à l'utilisateur. L'objet aura été analysé
entièrement à la fin de la mise en cache. Cela permet d'accélérer la
vitesse de transfert de l'objet, d'éviter les problèmes liés aux
déconnexions, le tout, sans réduire le niveau de protection de
l'ordinateur.
Afin de sélectionner l'algorithme d'analyse qui sera suivi par l'antivirus Internet :
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Antivirus Internet dans la section Protection.
2.
Cliquez sur Configuration dans la fenêtre de configuration de l'antivirus
Internet (cf. ill. 31).
3.
Sélectionnez la valeur adéquate dans le bloc Algorithme d'analyse de
la fenêtre qui s'affiche (cf. ill. 32).
126
Kaspersky Internet Security 7.0
Par défaut, l'antivirus Internet analyse les données avec mise en tampon et en
utilisant les bases de l’application complètes. La durée de mise en cache des
fragments du fichier est également limitée à 1 seconde.
Attention !
Si vous écoutez la radio ou regardez la télévision via Internet ou si vous
participez à des téléconférences en ligne et que vous êtes souvent confronté à
des problèmes relatifs à la validité de l'objet requis, utilisez l'algorithme d'analyse
des flux.
Illustration 32. Configuration du niveau de protection Internet
9.2.2. Constitution de la liste des adresses
de confiance
Vous pouvez créer une liste d'adresses de confiance pour lesquelles vous n'avez
absolument aucun doute au niveau du contenu. Les informations issues de ces
adresses ne seront pas soumises à la recherche d'objets dangereux. Cela peut
être utile lorsque l'antivirus Internet gêne le chargement d’un fichier quelconque
en bloquant le téléchargement.
Protection Internet
127
Pour constituer la liste des adresses de confiance :
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Antivirus Internet dans la section Protection.
2.
Cliquez sur le bouton Configuration dans le bloc Niveau de
protection (cf. ill. 31).
3.
Composez, dans la fenêtre qui s'ouvre (cf. ill. 32), la liste des serveurs
de confiance dans la zone Adresses de confiance (URL). Utilisez pour
ce faire les boutons situés à droite.
Lors de la saisie d'une adresse de confiance, vous pouvez choisir un masque à
l'aide des caractères spéciaux suivants :
* : n'importe quelle séquence de caractères.
Exemple : le masque *abc* signifie que toute adresse contenant la
séquence
abc
ne
sera
pas
analysée,
par
exemple
www.virus.com/download_virus/page_0-9abcdef.html.
? : n'importe quel caractère.
Exemple : le masque Patch_123?.com signifie que l'adresse contenant
cette séquence de caractères suivie de n'importe quel caractère après le "3"
ne sera pas analysée, par exemple Patch_1234.com. Toutefois, l'adresse
patch_12345.com sera quant à elle analysée.
Au cas où les caractères * et ? feraient partie d'une URL authentique ajoutée à
la liste, il est indispensable d'ajouter également le caractère \ qui annule le
caractère *, ?ou \ qui le suit
Exemple : il faut absolument ajouter à la liste des adresses de confiance l'URL
suivante : www.virus.com/download_virus/virus.dll?virus_name=
Afin que Kaspersky Internet Security n'interprète pas ? comme un symbole
d'exclusion, il faut le faire précéder du caractère \. Ainsi, notre URL ajoutée à la
liste
des
adresses
de
confiance
deviendra
:
www.virus.com/download_virus/virus.dll\?virus_name=
9.2.3. Utilisation des méthodes d’analyse
heuristique
Les méthodes d’analyse heuristique sont exploitées par plusieurs composants
de la protection en temps réel ainsi que par la tâche de recherche de virus (pour
de plus amples informations, consultez le point 7.2.4 à la page 102).
Vous pouvez activer/désactiver l’utilisation des méthodes heuristiques
d’identification des nouvelles menaces dans le cadre de l’utilisation d’Antivirus
Internet. Pour ce faire, procédez comme suit :
128
Kaspersky Internet Security 7.0
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Antivirus Internet dans la section Protection.
2.
Cliquez sur le bouton Configuration dans le bloc Niveau de
protection.
3.
Dans la fenêtre qui
heuristique (cf. ill. 29).
s’ouvre,
sélectionnez
l’onglet
Analyseur
Utiliser l’analyseur
Pour utiliser les méthodes heuristiques, cochez la case
heuristique. De plus, vous pouvez sélectionner le niveau de détail de l’analyse.
Pour ce faire, mettez le curseur sur une des trois positions : superficielle,
moyenne ou détaillée.
Illustration 33. Utilisation des méthodes d’analyse heuristique
9.2.4. Restauration des paramètres de
protection Internet par défaut
Lorsque vous configurez Antivirus Internet, vous avez toujours la possibilité de
revenir aux paramètres recommandés par les experts de Kaspersky Lab et
regroupés sous le niveau Recommandé.
Pour restaurer les paramètres de protection Internet par défaut :
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Antivirus Internet dans la section Protection.
129
Protection Internet
2.
Cliquez sur Par défaut dans la section Niveau de protection (cf.
ill. 31).
9.2.5. Sélection des actions à réaliser sur
les objets dangereux
Si l'analyse d'un objet du trafic HTTP détermine la présence d'un code
malveillant, la suite des opérations dépendra de l'action que vous aurez
spécifiée.
Pour configurer la réaction de l'antivirus Internet suite à la découvert d'un objet
dangereux :
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez
Antivirus Internet dans la rubrique Protection. Toutes les actions
envisageables sont reprises dans le bloc Action (cf. ill. 34).
Par défaut, l'antivirus Internet affiche un message par défaut en cas de
découverte d'un objet dangereux et suspect et propose un choix d'actions.
Illustration 34. Sélection de l'action à réaliser sur le script dangereux
Examinons en détails les différentes options en matière de traitement des objets
dangereux présents dans le trafic HTTP.
Action choisie
Confirmer l'action
Résultat en cas de découverte d'un objet
dangereux dans le trafic http.
L'antivirus Internet affiche un message
d'avertissement qui reprend les informations
relatives au code malveillant source de
l'infection et propose l'une des actions
suivantes.
130
Action choisie
Kaspersky Internet Security 7.0
Résultat en cas de découverte d'un objet
dangereux dans le trafic http.
Bloquer
L'antivirus Internet bloque l'accès à l'objet et
affiche un message signalant le blocage. Ces
informations sont également reprises dans le
rapport (cf. point 19.3, p. 268).
Autoriser
L'antivirus Internet autorise l'accès à l'objet
dangereux. Les informations sont consignées
dans le rapport.
S'agissant des actions sur les scripts dangereux, l'antivirus Internet bloque
toujours leur exécution et affiche à l'écran une infobulle qui informe l'utilisateur
sur l'action exécutée. Vous ne pouvez pas modifier l'action exécutée sur un
script dangereux, si ce n'est désactiver le fonctionnement du module d'analyse
des scripts.
CHAPITRE 10. DEFENSE
PROACTIVE DE
L’ORDINATEUR
Attention !
Cette version ne contient pas le composant: Contrôle de l'intégrité des
applications pour les ordinateurs tournant sous Microsoft Windows XP
Professional x64 Edition, Microsoft Windows Vista ou Microsoft Windows Vista
x64.
Kaspersky Internet Security offre non seulement une protection contre les
menaces connues, mais également contre les menaces récentes qui ne sont pas
encore reprises dans les bases de l’application. Cet aspect de la protection est
pris en charge par un composant particulier : la défense proactive.
La nécessité d’une défense proactive a vu le jour dès le moment où la vitesse de
propagation des programmes malveillants a dépassé la vitesse de mise à jour
des protections antivirus capables de neutraliser ces menaces. Les technologies
réactives de protection contre les virus requièrent au minimum une infection par
la nouvelle menace, le temps nécessaire à l’analyse du code malveillant, à son
ajout dans les bases de l’application et à la mise à jour de celles-ci sur
l’ordinateur de l’utilisateur. Tout cela laisse suffisamment de temps à la nouvelle
menace pour causer des dégâts irréparables.
Les technologies préventives sur lesquelles reposent la défense proactive de
Kaspersky Internet Security évitent ces pertes de temps et permettent de
neutraliser la nouvelle menace avant qu’elle n’ait pu nuire à votre ordinateur.
Comment est-ce possible ? A la différence des technologies réactives qui
réalisent l’analyse selon les enregistrements des bases de l’application, les
technologies préventives identifient les nouvelles menaces sur votre ordinateur
en suivant les séquences d’actions exécutées par un programme quelconque. Le
logiciel est livré avec un ensemble de critères qui permettent de définir la
dangerosité de l'activité de l'un ou l'autre programme. Si, à la suite de l'analyse,
la séquence d'actions d'un programme quelconque suscite des doutes,
Kaspersky Internet Security applique l'action définie par la règle associée à ce
genre d'activité.
L'activité dangereuse est définie par l'ensemble des actions du programme. Par
exemple, en cas de découverte d'actions telles que la copie de certains
programmes sur les ressources du réseau, dans le répertoire de démarrage
automatique, dans la base de registres système, puis le transfert de cette copie,
132
Kaspersky Internet Security 7.0
on peut affirmer sans crainte qu'il s'agit certainement d'un ver. Parmi les actions
dangereuses, citons :
•
Modifications du système de fichiers ;
•
Intégration de modules dans d’autres processus ;
•
Processus cachés dans le système ;
•
Modification de certaines clés de la base de registres système de
Microsoft Windows.
Toutes les opérations dangereuses sont surveillées et bloquées par la défense
proactive. La défense proactive fonctionne selon une série de règles reprises
dans le programme et rédigées par l’utilisateur. Une règle est en ensemble de
critères qui définit l’ensemble des actions suspectes et la réaction du logiciel face
à une telle activité.
Des règles distinctes sont prévues pour l’activité de l’application et contrôlent les
modifications de la base de registres système et les programmes lancés sur
l’ordinateur. Vous pouvez modifier la liste des règles et en ajouter de nouvelles
voire supprimer ou modifier certaines. Les règles peuvent interdire ou autoriser.
Voici l’algorithme de fonctionnement de la défense proactive :
1.
Directement après le démarrage de l’ordinateur, la défense proactive
analyse les aspects suivants :
Défense proactive de l’ordinateur
133
•
Actions de chaque application exécutée sur l’ordinateur.
L’historique des actions exécutées et leur séquences sont
enregistrées et comparées aux séquences caractéristiques des
activités dangereuses (la base des types d’activités
dangereuses est intégrée à Kaspersky Internet Security et elle
est actualisée en même temps que les bases de l’application).
•
Intégrité des modules logiciels des applications installées sur
l'ordinateur, ce qui permet d'éviter la substitution de modules,
l'insertion de code malveillant .
•
Chaque tentative de modification de la base de registres
système (suppression ou ajout de clé à la base de registres
système, saisie de valeurs pour les clés dans un format
incorrect empêchant toute consultation ou modification, etc.),
2.
L’analyse s’opère selon les règles d’autorisation et d’interdiction de la
défense proactive.
3.
Les comportements suivants sont possibles en fonction des résultats de
l'analyse :
•
Si l’activité répond aux conditions prévues par la règle
d’autorisation de la défense proactive ou si elle n’est concernée
par aucune règle d’interdiction, elle ne sera pas bloquée.
•
Si l’activité est décrite dans une règle d’interdiction, la suite de
l’action du composant est régie par les instructions reprises
dans la règle. En règle générale, une telle action est bloquée. Il
est possible qu’une notification apparaisse à l’écran. Celle-ci
reprend l’application, le type d’activité et l’historique des actions
exécutées. Vous devrez décider vous-même d’autoriser ou non
une telle action. Vous pouvez créer une règle pour une telle
activité et annuler les actions exécutées dans le système.
La défense proactive s'exécute dans le respect stricte de paramètres (cf. ill. 35)
qui définissent si :
•
L’activité des applications est contrôlée sur votre ordinateur.
Ce mode de fonctionnement est réglementé par la case
Activer
l'analyse de l’activité. Le mode est activé par défaut, ce qui garantit une
analyse rigoureuse de l'activité de n'importe quel programme lancé sur
l'ordinateur. Il existe une sélection d'activités dangereuses. Pour chacune
d'entres elles, vous pouvez configurer l'ordre de traitement des
applications (cf. point 10.1, p. 135) avec une telle activité. Il est possible
également de créer des exclusions, ce qui permet d'annuler le contrôle de
l'activité pour certaines applications.
134
Kaspersky Internet Security 7.0
•
Le contrôle de l'intégrité de l'application est activé.
Cette fonction est responsable de l'intégrité des modules des applications
installées sur l'ordinateur et est réglementé par la case
Activer le
contrôle de l'intégrité. L'intégrité est surveillée via le contrôle de la
composition des modules du programme et de la somme de contrôle du
modèle du programme en question. Vous pouvez créer des règles pour le
contrôle (cf. point 10.1, p. 135) de l’intégrité des modules d’une
application quelconque en ajoutant son nom à la liste des applications
contrôlées.
Ce composant de la défense proactive n'est pas disponible dans les
versions installées sous Microsoft Windows XP Professional x64 Edition,
Microsoft Windows Vista ou Microsoft Windows Vista x64.
Illustration 35. Paramètres de la défense proactive
Défense proactive de l’ordinateur
•
135
Le contrôle des modifications de la base de registres système est assuré.
La case
Activer la surveillance du Registre est cochée, ce qui
signifie que Kaspersky Internet Security analyse toutes les tentatives de
modifications des clés contrôlées dans la base de registres système de
Microsoft Windows.
Vous pouvez créer vos propres règles (cf. point 10.3.2, p. 146) de
contrôle en fonction de la clé de registre.
Vous pouvez configurer les exclusions (cf. point 6.9.1, p. 82) pour les modules
de la défense proactive et composer des listes d'applications de confiance (cf.
point 6.9.2, p. 87).
Tous ces paramètres sont abordés en détails ci-après.
10.1. Règles de contrôle de l'activité
N'oubliez pas que la configuration du contrôle de l'activité dans l'application
installée sous Microsoft Windows XP Professional x64 Edition, Microsoft
Windows Vista ou Microsoft Windows Vista x64 est différente de la configuration
pour les applications installées sous d'autres systèmes d'exploitation.
Les informations relatives à la configuration du contrôle de l'activité pour les
systèmes d'exploitation cités sont reprises à la fin de cette rubrique.
Kaspersky Internet Security surveille l'activité des applications sur votre
ordinateur. L'application contient un ensemble de description d'événements qui
peuvent être considérés comme dangereux. Une règle est créée pour chacun
des événements. Si l'activité d'une application est considérée comme
dangereuse, la défense proactive suivra à la lettre les instructions reprises dans
la règle prévue pour ce type d'activité.
Activer l’analyse de l’activité pour lancer le contrôle de
Cochez la case
l'activité des applications.
Voici quelques exemples d'événements pouvant survenir dans le système qui
seront considérés comme suspects :
•
Activité dangereuse (analyse du comportement) : Kaspersky Internet
Security analyse l'activité des applications installées sur l'ordinateur et
sur la bas de la liste de règles composées par les experts de Kaspersky
Lab, identifie les actions dangereuses ou suspectes. Il peut s'agir par
exemple de l'installation cachée de programme, de la copie automatique.
•
Lancement du navigateur avec les paramètres : l'analyse de ce type
d'activité permet de déceler les tentatives de lancement caché du
navigateur avec des paramètres. Une telle activité est caractéristique
136
Kaspersky Internet Security 7.0
pour le lancement d'un navigateur Internet depuis une application
quelconque avec paramètres définis de la ligne de commande : par
exemple, lors de l'utilisation d'un lien vers un site Internet quelconque
repris dans un message présent dans votre boîte aux lettres.
•
Implantation dans un autre processus : ajout dans le processus d'un
programme d'un code exécutable ou création d’un flux complémentaire.
Cette activité est très répandue parmi les chevaux de Troie.
•
Découverte de Rootkit. Les rootkits ou outils de dissimulation d’activité
permettent de dissimuler la présence de programmes malveillants et de
leurs processus dans le système. Kaspersky Internet Security recherche
la présence de processus dissimulés dans le système d’exploitation.
•
Intrusion d'intercepteurs de fenêtre. Cette activité se manifeste lors de la
tentative de lecture de mots de passe ou d'autres informations
confidentielles dans les boîtes de dialogue du système d’exploitation.
Kaspersky Internet Security est à l’affût de cette activité en cas de
tentative d’interception des données échangées entre le système
d’exploitation et la boîte de dialogue.
•
Valeurs suspectes dans le registre. La base de registres système est
une base de données qui contient les paramètres système et utilisateur
définissant le fonctionnement de Microsoft Windows et de tout service
installé sur l’ordinateur. Les programmes malveillants qui tentent de
dissimuler leur présence dans le système écrivent des valeurs
incorrectes dans la base de registres. Kaspersky Internet Security
recherche la présence de valeurs douteuses dans la base de registres
système.
•
Activité suspecte dans le système. L’application analyse les actions du
système d’exploitation Microsoft Windows.
•
Découverte d’intercepteurs de frappes. Cette activité se manifeste
lorsqu’un programme malveillant intercepte les données saisies à l’aide
du clavier.
•
Protection du gestionnaire de tâches de Microsoft Windows. Kaspersky
Internet Security protège le gestionnaire de tâches contre l’intrusion de
modules malveillants dont l’activité vise à bloquer le fonctionnement du
gestionnaire de tâches.
La liste des activités dangereuses est remplie automatiquement lors de la mise à
jour de Kaspersky Internet Security et il est impossible de la modifier. Vous
pouvez :
•
refuser de contrôler une activité quelconque en désélectionnant la case
qui se trouve en regard de son nom.
Défense proactive de l’ordinateur
137
•
modifier la règle qui définit le fonctionnement de la défense proactive
lors de la découverte d'activités dangereuses.
•
composer une liste d'exclusions (cf. point 6.9, p. 81) reprenant les
applications que vous n'estimez pas dangereuses.
Pour passer à la configuration du contrôle de l'activité :
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Défense proactive dans la rubrique Protection.
2.
Cliquez sur le bouton Configuration dans le bloc Analyse de l'activité
des applications (cf. ill. 35).
Les activités dangereuses contrôlées par la défense proactive sont reprises dans
la fenêtre Configuration: analyse de l'activité (cf. ill. 36).
Illustration 36. Configuration du contrôle de l'activité des applications sous
Pour modifier une règle de contrôle de l'activité dangereuse, sélectionnez-la
dans la liste de l'onglet Evénement et définissez dans la partie inférieure de la
fenêtre les paramètres de la règle :
•
Définissez la réaction de la défense proactive suite à la découverte d'une
activité dangereuse.
Vous pouvez sélectionner une des actions suivantes en guise de réaction:
autoriser, confirmer l'action et terminer le processus. Cliquez avec le
bouton gauche de la souris sur le lien de l'action jusqu'à ce qu'il prenne la
valeur souhaitée. De plus, à la fin de l'exécution du processus, vous
138
Kaspersky Internet Security 7.0
pouvez placer l’application suspecte en quarantaine. Pour ce faire, cliquez
sur Actif / Inactif en regard du paramètre correspondant. Pour identifier les
processus cachés dans le système, vous pouvez également définir un
intervalle pour le lancement de l’analyse.
•
Indiquez la nécessité de créer un rapport sur l'opération exécutée. Pour
ce faire, cliquez sur Actif / Inactif.
Afin de ne pas contrôler une activité dangereuse quelconque, désélectionnez la
case
qui se trouve en regard de son nom dans la liste des applications
dangereuses.
Particularités de la configuration du contrôle de l'activité des applications
dans Kaspersky Internet Security Microsoft Windows XP Professional x64
Edition, Microsoft Windows Vista ou Microsoft Windows Vista x64 :
Si l'ordinateur tourne sous un des systèmes d'exploitation cités ci-dessus, alors
seul un type d'événement est contrôlé dans le système, à savoir l'activité
dangereuse (analyse du comportement). Afin que Kaspersky Internet Security
contrôle également les modifications des comptes utilisateurs en plus, cochez la
Contrôler les comptes systémes (cf. Illustration 37).
case
Les comptes utilisateur réglementent l'accès au système et définissent
l'utilisateur et son environnement de travail, ce qui permet d'éviter d'endommager
le système d'exploitation ou les données des autres utilisateurs. Une activité
dangereuse serait par exemple la modification d'un compte utilisateur au niveau
du mot de passe.
Illustration 37. Microsoft Windows XP Professional x64 Edition, Microsoft Windows Vista,
Microsoft Windows Vista x64.
Défense proactive de l’ordinateur
139
10.2. Contrôle de l'intégrité de
l'application
Ce composant de la défense proactive ne fonctionne pas sur les ordinateurs
tournant sous Microsoft Windows XP Professional x64 Edition, Microsoft
Windows Vista ou Microsoft Windows Vista x64.
Il existe de nombreux programmes critiques pour le système qui peuvent être
utilisés par les codes malveillants pour se diffuser, par exemple les navigateurs
Internet, les clients de messagerie, etc. En règle générale, il s'agit d'application
système, de processus utilisés pour se connecter à Internet ou lors de l'utilisation
du courrier ou d'autres documents. C'est pour cette raison que ces applications
sont considérées comme critiques d'un point de vue du contrôle de leur activité.
La défense proactive contrôle les applications critiques, analyse leur activité,
l’intégrité des modules et le lancement d’autres processus par ces applications.
Kaspersky Internet Security est livré avec une liste d'applications critiques et
chacune d'entre elles possède sa propre règle pour l’activité de l’application.
Vous pouvez ajouter à cette liste d'autres applications que vous jugez critiques
de même que supprimer ou modifier les règles pour les applications reprises
dans la liste.
A côté de la liste des applications critiques, il existe également un ensemble de
modules de confiance pouvant être chargés dans toutes les applications
contrôlées. Il s'agit par exemple des modules qui possèdent la signature de
Microsoft Corporation. Il est fort probable que les applications qui contiennent de
tels modules ne soient pas malveillantes. Pour cette raison, il n'est pas
nécessaire de soumettre leurs actions à un contrôle strict. Les experts de
Kaspersky Lab ont composé une liste de ces modules afin de réduire la charge
de votre ordinateur lors du fonctionnement de la défense proactive.
Les composants qui possèdent la signature Microsoft Corporation sont repris par
défaut automatiquement dans la liste des applications de confiance. Le cas
échéant, vous pouvez ajouter ou supprimer des éléments à cette liste.
Le contrôle des processus dans le système est activé en cochant la case
Activer le contrôle de l'intégrité. La case est n'est pas sélectionnée par défaut.
En cas de contrôle de l'intégrité chaque application ou module lancé est analysé
afin de voir s'il se trouve dans la liste des applications critiques ou des
applications de confiance. Si l'application appartient à la liste des applications
critiques, son activité sera soumise à un contrôle de la part de la défense
proactive conformément à la règle définie.
140
Kaspersky Internet Security 7.0
Pour passer à la configuration du monitorage des processus :
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Défense proactive dans la rubrique Protection.
2.
Cliquez sur le bouton Configuration dans le bloc Contrôle de
l'intégrité des applications (cf. ill. 35).
Examinons plus en détail le fonctionnement avec les processus critiques et les
processus de confiance.
10.2.1. Configuration des règles de
contrôle des applications critiques
Les applications critiques sont les fichiers exécutables des programmes dont il
est primordial de contrôler l'activité dans la mesure où ces programmes sont
utilisés par des objets malveillants pour se diffuser.
Une liste d'applications critiques, composée par les experts de Kaspersky Lab et
livrée avec le logiciel, est reprise sur l'onglet Applications contrôlées (cf.
ill. 38). Une règle encadrant l’activité de l’application est créée pour chacune de
ces applications. Vous pouvez créer vos propres règles ou modifier les règles
existantes.
La défense proactive analyse les opérations suivantes dans les applications
critiques : lancement, modification de la composition des modules de
l'application et lancement de l'application en tant que processus fils. Pour
chacune des opérations citées, vous pouvez sélectionner la réaction de la
défense proactive (autoriser ou non l'opération) et préciser s'il est nécessaire de
consigner l'activité dans le rapport de fonctionnement du composant. Par défaut,
le lancement, la modification et le lancement de processus fils pour pratiquement
toutes les applications critiques sont autorisés.
Afin d'ajouter une application à la liste des applications critiques et de créer une
règle:
1.
Cliquez sur le bouton Ajouter dans l'onglet Applications contrôlées.
Cette action entraîne l'ouverture d'un menu contextuel. Le point
Parcourir ouvre la boîte de dialogue traditionnelle pour la sélection des
fichiers. Vous pouvez également cliquer sur le point Applications afin
d'afficher la liste des applications ouvertes à ce moment et de
sélectionner celle que vous voulez. L'application prendra la première
place dans la liste. Une règle d'autorisation sera créée par défaut. Lors
du premier lancement de l'application, une liste des modules utilisés au
lancement est créée. Ce sont ces modules qui seront autorisés.
2.
Sélectionnez la règle dans la liste et définissez-en les paramètres dans
la partie inférieure de l'onglet :
Défense proactive de l’ordinateur
•
141
Définissez la réaction de la défense proactive en cas de
tentative de lancement, de modification de la composition ou de
lancement d'une application critique en tant que processus fils.
Vous pouvez sélectionner une des actions suivantes en guise
de réaction : autoriser, confirmer l'action et interdire. Cliquez
avec le bouton gauche de la souris sur le lien de l'action jusqu'à
ce qu'il prenne la valeur souhaitée.
•
Indiquez la nécessité de créer un rapport sur l'opération
exécutée. Pour ce faire, utilisez le lien consigner dans le rapport
/ ne pas consigner dans le rapport.
Pour désactiver le contrôle de l'activité d'une application critique quelconque, il
suffit de désélectionner la case
qui se trouve en regard de son nom.
Illustration 38. Configuration du contrôle de l'intégrité de l'application
Pour consulter la liste des modules de l'application sélectionnée, cliquez sur
Détails. La fenêtre Configuration: module de l'application reprend la liste des
modules utilisés lors du lancement de l'application contrôlée. Vous pouvez
modifier cette liste à l'aide des boutons Ajouter et Supprimer situés dans la
partie droite de la fenêtre.
142
Kaspersky Internet Security 7.0
Vous pouvez également autoriser ou interdire le chargement d'un module
quelconque par une application contrôlée. Une règle d'autorisation est créée par
défaut pour chaque module. Pour modifier l'action, sélectionnez le module dans
la liste puis cliquer sur le bouton Modifier. Définissez l'action requise dans la
fenêtre qui s'ouvre.
N'oubliez pas qu'au moment du premier lancement de l'application contrôlée
après l'installation de Kaspersky Internet Security, un apprentissage se déroule
jusqu'au moment où vous quittez l'application. La liste des modules utilisés par
l'application est constituée au cours de cet apprentissage. Les règles de contrôle
de l'intégrité seront appliquées aux lancements suivants de l'application.
10.2.2. Création de la liste des composants
partagés
Kaspersky Internet Security prévoit une liste de composants partagés qui
peuvent être chargés dans toutes les applications contrôlées. Cette liste est
reprise sur l'onglet Composants partagés (cf. ill. 39). La liste contient les
modules utilisés par Kaspersky Internet Security, les composants qui possèdent
la signature de Microsoft Corporation et les composants ajoutés par l'utilisateur.
Illustration 39. Configuration de la liste des modules de confiance
Défense proactive de l’ordinateur
143
Vous pouvez installer différents programmes sur votre ordinateur et si vous
souhaitez que les modules accompagnés de la signature de Microsoft
Corporation soient ajoutés automatiquement à la liste des modules de confiance,
Ajouter automatiquement à la liste les composants signés
cochez la case
Microsoft Corporation. Dans ce cas, si l'application contrôlée tente de charger
un module possédant la signature de Microsoft Corporation, le chargement de ce
module sera accepté automatiquement et le module sera placé dans la liste des
composants partagés.
Pour ajouter des modules de confiance, cliquez sur Ajouter… et sélectionnez
les modules souhaités dans la boîte de dialogue traditionnelle de sélection des
fichiers.
10.3. Contrôle des modifications de
la base de registres système
La modification de la base de registres système du système d'exploitation de
votre ordinateur est un des buts poursuivis par de nombreux programmes
malveillants. Il peut s'agir de jokewares inoffensifs ou d'autres programmes plus
dangereux qui représentent une véritable menace pour votre ordinateur.
Ainsi, un programme malveillant pourrait s'inscrire dans la clé de registre
responsable du lancement automatique des applications. Directement après le
démarrage du système d’exploitation de l'ordinateur, le programme malveillant
sera ouvert automatiquement.
La défense proactive contrôle les modifications des objets de la base de
registres système. Pour enclencher ce module, cochez la case
Activer la
surveillance du Registre.
Pour passer à la configuration du contrôle de la base de registres système :
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Défense proactive dans la rubrique Protection.
2.
Cliquez sur le bouton Configuration dans le bloc Surveillance de la
base de registre système (cf. ill. 35).
La liste des règles qui régissent la manipulation des objets du registre a déjà été
dressée par les experts de Kaspersky Lab et elle est reprise dans le fichier
d'installation. Les opérations sur les objets du registre sont réparties en groupes
logiques tels que System security, Internet Security, etc. Chacun de ces groupes
contient les objets de la base de registres système et les règles de manipulation
de celles-ci. Cette liste est actualisée en même temps que la mise à jour du
logiciel.
144
Kaspersky Internet Security 7.0
La liste complète des règles est prise sur l'onglet Configuration : surveillance
du Registre (cf. ill. 40).
Chaque groupe possède une priorité d'exécution que vous pouvez augmenter ou
diminuer à l'aide des boutons Monter et Descendre. Plus le groupe est haut
dans la liste, plus sa priorité est importante. Si un même objet est repris dans
plusieurs groupes, la première règle qui sera appliquée à l’objet sera la règle du
groupe dont la priorité est la plus élevée.
Utilisez l'une des méthodes suivantes pour annuler l'utilisation d'un groupe de
règles quelconque :
•
Désélectionnez la case
en regard du nom du groupe. Dans ce cas, le
groupe de règles demeure dans la liste, mais il n'est plus utilisé.
•
Supprimez le groupe de règles de la liste. Il est déconseillé de supprimer
les groupes composés par les experts de Kaspersky Lab car ils
contiennent les listes des objets de la base de registres système qui sont
le plus souvent utilisés par les programmes malveillants.
Illustration 40. Groupe de clés de la base de registres système contrôlées
Vous pouvez créer vos propres groupes d’objets contrôlés. Pour ce faire, cliquez
sur Ajouter dans la fenêtre du groupe d’objets.
Exécutez les actions suivantes dans la fenêtre ouverte :
1. Saisissez le nom du nouveau groupe d’objets de la base de registres
système dans le champ Nom.
Défense proactive de l’ordinateur
145
2. Constituez la liste des objets (cf. point 10.3.1, p. 145) de la base de
registres système qui feront partie du groupe contrôlé dans l'onglet Clés.
Il peut s'agir d'un seul objet ou de plusieurs.
3. Sur l'onglet Règles, créez une règle (cf. point 10.3.2, p. 146) pour les
objets du registre. Vous pouvez créer plusieurs règles de traitement et
définir leur priorité.
10.3.1. Sélection des objets de registre
pour la création de règles
Le groupe d’objets créé doit reprendre au moins un objet de la base de registres
système. La liste des objets pour la règle est rédigée sur l'onglet Clés.
Afin d'ajouter un objet de la base de registres système :
1.
Cliquez sur Ajouter dans la boîte de dialogue Modification du groupe
(cf. ill. 41).
2.
Dans la boîte de dialogue qui s'ouvre, sélectionnez l ‘objet ou le groupe
d’objets de la base de registres système pour laquelle vous voulez
créer une règle de contrôle.
Illustration 41. Ajout d'une clé à contrôler
146
Kaspersky Internet Security 7.0
3.
Indiquez dans le champ Valeur la valeur de l’objet ou le masque du
groupe d’objets auquel vous souhaitez appliquer la règle.
4.
Cochez la case
Clés intégrées comprises afin que la règle
s'applique à toutes les clés intégrées de la clé de la base de registres
système sélectionnée pour l’objet.
L'utilisation simultanée d'un masque avec les caractères * ou ? et de l'option
Clés intégrées comprises s'impose uniquement si ces caractères figurent
dans le nom de la clé.
Si un groupe d’objets dans le registre a été sélectionné à l'aide d'un masque et
qu'une règle concrète a été définie, celle-ci sera appliquée à la valeur indiquée
pour n'importe quelle clé du groupe sélectionné.
10.3.2. Création d'une règle de contrôle
des clés du registre
La règle de contrôle des clés de la base de registres système est basée sur la
définition de :
•
l'application à laquelle la règle sera appliquée si elle adresse une
requête la base de registres système;
•
des réactions du programme en cas de tentative de la part de
l'application d'exécuter une opération quelconque avec les objets de la
base de registres système.
Ainsi, afin de créer une règle pour les objets de la base de registres système
sélectionnées :
1.
Cliquez sur Créer dans l'onglet Règles. La règle générale sera ajoutée
en tête de liste (cf. ill. 42).
2.
Sélectionnez la règle dans la liste et définissez-en les paramètres dans
la partie inférieure de l'onglet :
•
Précisez l'application.
Par défaut, une règle est créée pour chaque application. Afin
que la règle soit appliquée à un programme concret, cliquez
avec le bouton gauche de la souris sur le lien toute. Il devient
sélectionnée. Cliquez ensuite sur le lien indiquez l'application.
Cette action entraîne l'ouverture d'un menu contextuel. Le point
Parcourir ouvre la boîte de dialogue traditionnelle pour la
sélection des fichiers. Vous pouvez également cliquez sur le
point Applications afin d'afficher la liste des applications
ouvertes à ce moment et de sélectionner celle que vous voulez.
Défense proactive de l’ordinateur
•
147
Définissez la réaction de la défense proactive lorsque
l'application sélectionnée tente de lire, de modifier ou de
supprimer les objets de la base de registres système.
Vous pouvez sélectionner une des actions suivantes en guise
de réaction : autoriser, confirmer l'action et interdire. Cliquez
avec le bouton gauche de la souris sur le lien de l'action jusqu'à
ce qu'il prenne la valeur souhaitée.
•
Indiquez la nécessité de créer un rapport sur l'opération
exécutée. Pour ce faire, utilisez le lien consigner dans le rapport
/ ne pas consigner dans le rapport.
Illustration 42. Création d'une règle de contrôle des clés de la base de registre système
Vous pouvez créer quelques règles et définir la priorité de leur application à
l'aide des boutons Monter et Descendre. Plus la règle est placée en haut de la
liste, plus sa priorité est élevée.
Il est possible également de créer une règle d'autorisation pour l’objet de la base
de registres système au départ de la notification sur la tentative d'exécution
d'une opération sur l’objet. Pour ce faire, cliquez sur Créer une règle
d'autorisation et dans la boîte de dialogue qui s'ouvre, précisez l’objet de la base
de registres système auquel la règle s’appliquera.
CHAPITRE 11. PROTECTION DE
LA VIE PRIVEE
Parmi les applications dangereuses qui se répandent de plus en plus ces
derniers temps, il faut citer les programmes dont les objectifs sont les suivants :
•
Vol de vos données confidentielles (mots de passe, numéro de carte de
crédit, documents importants, etc.);
•
Suivi des actions réalisées sur l'ordinateur, analyse des programmes
installés;
•
Accès non-autorisé à Internet depuis votre ordinateur pour consulter des
sites au contenu divers.
Les attaques de phishing et l'interception des frappes de clavier visent à voler
des informations tandis que les dialers vers des sites Internet payant, les
jokewares et les adwares entraînent des pertes de temps et d'argent. C'est
précisément de ces logiciels que la Protection Vie Privée vous protège.
Protection Vie Privée contient les modules suivants :
•
Anti-phishing vous protège contre les attaques de phishing.
En règle générale, les attaques de phishing sont des messages
électroniques prétendument envoyés par une institution financière et qui
contiennent des liens vers le site de ces institutions. Le texte du message
convainc le destinataire de cliquer sur le lien et à saisir des données
confidentielles (numéro de carte de crédit, code d'accès aux services de
banque en ligne) sur la page qui s'affiche.
L'exemple type est le message envoyé par la banque dont vous êtes
client et qui contient un lien vers un site officiel. En cliquant sur le lien,
vous ouvrez en réalité une copie conforme du site Internet de la banque
et il arrive même que l'adresse authentique du site s'affiche; dans la
majorité des cas, il s'agit d'un site fictif. Toutes vos actions sur ce site
sont suivies et pourraient servir au vol de votre argent.
Le lien vers un site de phishing peut être envoyé non seulement par
courrier électronique, mais également par d'autres moyens tels que les
messages ICQ. Anti-phishing est à l'affût des tentatives d'ouvertures de
ces sites fictifs et les bloque.
Les bases de Kaspersky Internet Security contiennent les sites connus à
l'heure actuelle qui sont utilisés lors des attaques de phishing. Les
experts de Kaspersky Lab y ajoutent les adresses fournies par
Protection de la vie privée
149
l'organisation internationale de lutte contre le phishing (The Anti-Phishing
Working Group). Cette liste est enrichie lors de la mise à jour des bases
de l’application.
•
Anti-numéroteur automatique vous protège contre les tentatives de
connexions via modem non autorisées.
En règle générale, les numéroteurs établissent des connexions avec
certains types de site, par exemple des sites à contenu pornographique.
En fin de compte, vous devez payer les données que vous n'avez pas
demander. Afin de vous protéger contre de telles menaces, l'antinuméroteur automatique utilise une liste de numéros téléphoniques
utilisés pour ce genre de connexion. Il est repris dans les signatures de
menaces. N'importe quelle tentative d'utiliser un numéro de cette liste
pour accéder à Internet est bloquée. Si vous souhaitez exclure un numéro
quelconque de la liste, vous devrez l'inclure dans la liste des numéros de
confiance (cf. point 11.1, p. 150).
•
Le module Protection des données confidentielles intercepte les tentatives
de transfert de données confidentielles non autorisé depuis votre
ordinateur (cf. point 11.2, p. 151).
Ces données confidentielles sont avant tout celles reprises dans le
référentiel protégé de Microsoft Window (serviceProtected Storage): mots
de passe locaux, mots de passe d'accès aux clients de messagerie,
informations Web (remplissage automatique de formulaires), etc.
De plus, ce module de la Protection Vie Privée analyse n'importe quelle
tentative de transfert de données depuis l'ordinateur via un processus
caché, par exemple via le navigateur Internet.
Illustration 43. Paramètres de la Protection Vie Privée
150
Kaspersky Internet Security 7.0
11.1. Constitution de la liste des
numéros de confiance pour
Anti-numéroteur automatique
Le module anti-numéroteur automatique contrôle les numéros de téléphone qui
servent à l'établissement de connexions Internet cachées. Une connexion
cachée est une connexion configurée de telle sorte que l'utilisateur n'en est pas
averti ou une connexion que vous n'avez pas ouverte.
Chaque fois qu'une tentative d'ouverture de connexion cachée sera réalisée, un
message vous en avertira. Vous serez invité à autoriser ou non cette connexion.
Si vous n'avez pas ouvert la connexion, il est fort probable qu'il s'agit d'une
action liée à un programme malveillant.
Si vous souhaitez autoriser les connexions via un numéro quelconque sans
devoir donner votre confirmation, il faudra ajouter ce numéro à la liste des
numéros de confiance. Pour ce faire :
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Protection Vie Privée dans la rubrique Protection.
2.
Cochez la case
Activer la Protection Vie Privée et cliquez sur
Numéros de confiance dans la section Blocage des tentatives
d’appel vers des numéros payants (cf. ill. 43).
3.
Dans la boîte de dialogue qui s'ouvre (cf. ill. 44), cliquez sur Ajouter.
Dans la fenêtre Ajout d’un numéro, indiquez le numéro ou le masque
de numéro pour lequel il ne sera pas nécessaire de bloquer la
connexion.
Astuce.
Les caractères * et ? peuvent servir de masque pour les numéros de confiance.
Par exemple, le masque 8???79787* s'appliquera à tous les numéros qui
terminent par 79787 et dont le préfixe est composé de trois chiffres quelconque.
La nouvelle exclusion sera ajoutée au début de la liste des numéros de
confiance. Si vous ne souhaitez pas utiliser l'exclusion que vous venez d'ajouter,
qui se trouve en regard de son nom. Si vous
il suffit de désélectionner la case
souhaitez vous défaire complètement d'une exclusion quelconque, sélectionnezla dans la liste et cliquez sur Supprimer.
151
Protection de la vie privée
Illustration 44. Constitution de la liste des adresses de confiance
11.2. Protection des données
confidentielles
Protection Vie Privée propose le module de protection des données
confidentielles qui, comme son nom l'indique, protège vos données personnelles
contre l'accès et le transfert non autorisés.</font>
Pour activer ce module, cochez la case
Activer la Protection des données
confidentielles dans la fenêtre de configuration de la Protection Vie Privée (cf.
ill. 43)
Ce module contrôle
confidentielles :
•
les
tentatives
suivantes
d'accès
aux
données
Tentative d'envoi de données personnelles.
Pour transmettre les données de cette manière, le code malveillant
exécute sur l'ordinateur un processus caché, en général un navigateur
Internet tel que iexplorer.exe. Dans la mesure où ces applications sont
toujours régies par les règles d'autorisation du pare-feu, la simple
apparition de ce processus n'est pas un signe de menace potentielle. Ce
processus sert à transporter via le protocole HTTP n'importe quelles
données extraites du fichier correspondant et cryptées pour le transfert.
152
Kaspersky Internet Security 7.0
•
Tentative d'accès aux données personnelles ou aux mots de passe du
référentiel protégé de Microsoft Windows (Protected Storage).
Ce service de Microsoft Windows conserve les données secrètes telles
que les mots de passe locaux, les mots de passe d'accès aux boîtes aux
lettres des serveurs POP et SMTP, les mots de passe d'accès à Internet,
les mots de passe d'accès automatique aux parties fermées des sites, les
données Internet et les mots de passe pour le remplissage automatique,
etc.
Ces données sont saisies dans les champs correspondants des clients de
messagerie et des navigateurs. En règle général, le champ de saisie de
ces données offrent la possibilité de les enregistrer. Pour ce faire, il faut
obligatoirement cocher une case. Dans ce cas, les données saisies sont
conservées par le service de Microsoft Windows.
Signalons que même les utilisateurs qui craignent la fuite d'informations
du référentiel protégés et qui par conséquent, n'enregistrent pas les mots
de passe et les données dans les navigateurs, sauvegardent malgré tout
les mots de passe d'accès aux boîtes aux lettres car leur saisie à chaque
envoi ou réception de courrier serait une trop grande perte de temps. Si
l'on tient compte du fait que il arrive toujours, chez les fournisseurs
d'accès, que le mot de passe d'accès au courrier soit le même que le mot
de passe d'accès à Internet, l'obtention de celui-ci donne non seulement
accès à la boîte aux lettres mais également à Internet.
Les données du référentiel protégé peuvent être extraites à l'aide d'un
logiciel espion spécialisé puis transmises à l'individu mal intentionné.
Pour empêcher un tel scénario, le module Protection des données
confidentielles vous avertit à chaque tentative de lecture des données du
référentiel protégé par une application qui ne possèderait pas la signature
numérique de Microsoft Corporation. En fonction de la confiance que
vous manifestez à l'application qui demande l'accès, vous pouvez
autoriser ou non l'exécution de cette opération.
Définissez les paramètres de la Protection des informations confidentielles de la
manière suivante :
1.
Ouvrez la fenêtre principale de l’application et sélectionnez le composant
Protection Vie Privée dans la rubrique Protection.
2.
Cochez la case
Activer Protection des données confidentielles et
cliquez sur le bouton Configuration dans le groupe Prévention du
transfert de données confidentielles (cf. ill. 43)
Dans la fenêtre Configuration : contrôle du transfert de données
confidentielles, cochez les cases en regard des événements que le module
devra contrôler. Pour ne pas contrôler un événement en particulier,
en regard de son nom dans la liste.
désélectionnez la case
Protection de la vie privée
153
Illustration 45. Configuration des paramètres de la Protection des informations
confidentielles
Pour modifier une règle de contrôle de l'accès aux données confidentielles,
sélectionnez-la dans la liste et définissez les nouveaux paramètres dans la partie
inférieure de la fenêtre :
•
Définissez la réaction du module de protection des informations
confidentielles lorsque cet événement se manifeste.
Vous pouvez sélectionner une des actions suivantes en guise de
réaction: interdire, autoriser, confirmer l'action et terminer le processus.
Cliquez avec le bouton gauche de la souris sur le lien de l'action jusqu'à
ce qu'il prenne la valeur souhaitée. En plus de l'arrêt du processus, vous
pouvez mettre en quarantaine l'application à l'origine de la tentative
d'accès. Pour ce faire, cliquez sur le lient Actif/Inactif en regard du
paramètre correspondant.
•
Indiquez la nécessité de créer un rapport sur l'opération exécutée. Pour
ce faire, cliquez sur le lien Actif/Inactif.
CHAPITRE 12. PROTECTION
CONTRE LES ATTAQUES DE
RESEAU
A l'heure actuelle, les ordinateurs sont particulièrement vulnérables lorsqu'ils
sont connectés à Internet. Ils sont exposés non seulement aux épidémies de
virus, mais également à divers types d'attaques qui exploitent les vulnérabilités
des systèmes d'exploitation et des applications.
Afin de protéger votre travail sur les réseaux locaux et sur Internet, Kaspersky
Internet Security vous propose un composant spécial : Pare-Feu. Ce composant
protège votre ordinateur au niveau du réseau et au niveau des applications et
rend votre machine invisible sur le réseau, ce qui permet de déjouer les
attaques. Voici une présentation du fonctionnement du Pare-Feu.
La protection au niveau du réseau est garantie grâce à l'utilisation de règles
globales pour les paquets du réseau qui, suite à l'analyse de paramètres tels que
le sens de circulation des paquets, le type de protocole de transfert des paquets,
Protection contre les attaques de réseau
155
le port d'envoi et de réception du paquet, autorise ou interdit l'activité de réseau.
Les règles pour les paquets définissent l'accès au réseau quelles que soient les
applications installées sur votre ordinateur qui utilisent le réseau.
En plus des règles pour les paquets, la protection au niveau du réseau est
garantie par le sous-système d'identification des intrusions (IDS). La tâche de ce
sous-système consiste à analyser les connexions entrantes, définir les
balayages des ports de l'ordinateur et à filtrer les paquets de réseaux envoyés
pour exploiter une vulnérabilité logicielle. Dès que le sous-système
d'identification des intrusions s'active, toutes les connexions entrantes émanant
de l'ordinateur attaquant seront bloquées pendant une durée déterminée et
l'utilisateur sera averti de la tentative d'attaque menée contre son ordinateur.
Le fonctionnement du sous-système de détection des intrusions repose sur
l'utilisation pendant l'analyse d'une base spéciale de signatures d'attaques (cf.
point 12.1.3, p. 175) régulièrement enrichie par les experts de Kaspersky Lab et
mise à jour en même temps que les bases de l’application.
La protection au niveau des applications est garantie grâce à l'application de
règles d'utilisation des ressources de réseau pour les applications installées sur
l'ordinateur. A l'instar de la protection au niveau du réseau, la protection au
niveau des applications repose sur l'analyse des paquets de réseau du point de
vue du sens de circulation des paquets, du type de protocole de transfert, du port
utilisé. Cependant, au niveau de l'application non seulement les caractéristiques
du paquet sont prises en compte mais également l'application concrète à
laquelle le paquet est destiné ou qui a initialisé l'envoi de ce paquet.
L'utilisation de règles pour les applications permet une configuration plus fine de
la protection, par exemple lorsque un type de connexion est interdit pour
certaines applications et autorisé pour d'autres.
L'existence de ces deux niveaux de protection fournie par le Pare-Feu entraîne
l'existence de deux types de règles :
•
Règles pour les paquets (cf. point 12.1.1.3, p. 164). Ces règles
permettent de définir des restrictions générales sur l'activité de réseau
quelles que soient les applications installées. Exemple : lors de la
création d'une règle pour les paquets qui interdit la connexion sur le port
21, aucune des applications qui utilisent ce port (par exemple, un
serveur ftp) ne sera accessible de l'intérieur.
•
Règles pour les applications (cf. point 12.1.1.2, p. 160). Ces règles
permettent de définir des restrictions pour l'activité de réseau d'une
application particulière. Exemple : si la connexion via le port 80 est
interdite pour chaque application, vous pouvez créer une règle qui
autorise la connexion via ce port uniquement pour le navigateur FireFox.
Les règles pour les applications et les paquets peuvent être des règles
d'autorisation ou des règles d'interdiction. Le logiciel est livré avec une série de
règles qui régissent l'activité de réseau des applications les plus répandues ainsi
156
Kaspersky Internet Security 7.0
que le fonctionnement de l'ordinateur avec les protocoles et les ports les plus
utilisés. De plus, cette distribution de Kaspersky Internet Security contient un
ensemble de règles d'autorisation pour les applications de confiance dont
l'application de réseau ne présente aucun danger.
Afin de faciliter la configuration et l'application des règles dans Kaspersky
Internet Security, tout l'espace du réseau a été répartis en zones de sécurité qui
coïncident partiellement avec les sous-réseaux auxquels l'ordinateur est
connecté. Vous pouvez attribuer un état à chacune de ces zones (Internet,
Réseau local, Réseau de confiance) qui définira la politique d'application des
règles et de contrôle de l'activité de réseau dans la zone donnée (cf.
point 12.1.1.5, p. 170).
Le mode furtif, qui est un mode de fonctionnement spécial du Pare-Feu,
empêche l'identification de votre ordinateur depuis l'extérieur. Les pirates
informatiques sont ainsi privés d'une proie. Ce mode n'a toutefois aucune
influence sur votre utilisation d'Internet (pour autant que l'ordinateur ne soit pas
utilisé en tant que serveur).
Le Pare-Feu contient deux modules supplémentaires : Anti-popup (cf.
point 12.1.3, p. 175) et Anti-bannière (cf. point 12.1.4, p. 178) qui filtrent le trafic
pour bloquer les publicité envahissantes. Ces derniers temps, nous avons pu
observer l’apparition de nombreux programmes conçus pour afficher des
publicités envahissantes dans les fenêtres du navigateur, dans des fenêtres pop
up ou dans dans des bannières. Ces programmes ne représentent pas une
menace directe mais ils contribuent néanmoins à la charge du trafic de réseau et
par conséquent, entraînent des pertes de temps et d'argent pour l'utilisateur.
12.1. Configuration du Pare-Feu
La protection de votre ordinateur connecté au réseau est prise en charge par les
modules suivants du Pare-Feu :
•
Le système de filtrage (cf. point 12.1.1, p. 157) qui filtre le trafic entrant et
sortant tant au niveau du réseau (paquets) que des applications.
Le filtrage du trafic s’opère selon les paramètres du niveau de protection
défini et repose sur la base des règles d’autorisation et d’interdication
actualisée en permanence. Pour simplifier la configuration et l’application
des règles, tout le réseau est scindé en zones de sécurité en fonction du
degré de risque qu’elles présentent.
•
Le système de détection des intrusions (cf. ill 12.1.2, p. 175) qui protège
votre ordinateur contre toutes attaques de réseau connues à ce moment.
La base des attaques est actualisée en permanence par les spécialistes
de Kaspersky Lab en même temps que les bases de l’application.
•
Anti-popup (cf. point 12.1.3, p. 175) qui bloque les fenêtres pop-up.
Protection contre les attaques de réseau
•
157
Anti-bannière (cf. point. 12.1.4, p. 178) qui bloque les bannières
publicitaires.
Tous les modules du Pare-Feu sont activés par défaut. Vous pouvez désactiver
le Pare-Feu ou certains de ses composants ou configurer les paramètres de
ceux-ci. Pour ce faire :
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Pare-Feu dans la rubrique Protection. Pour activer le
composant Pare-Feu, cochez la case
Activer le Pare-Feu. L’activation
/ la désactivation des modules individuels et leur configuration s’opèrent
dans les blocs correspondant de la fenêtre de configuration (cf. ill. 46).
Illustration 46. Configuration des paramètres du Pare-Feu
12.1.1. Système de filtrage
Le système de filtrage est un module du Pare-Feu qui protège votre ordinateur
lorsqu'il est connecté au réseau. Ce module filtre le trafic entrant et sortant au
niveau du réseau (paquets) et des applications. Le filtrage du trafic s'opère sur la
base d'une base de données des règles d'autorisation et d'interdiction
constamment mise à jour. Pour faciliter la configuration et l'application des
158
Kaspersky Internet Security 7.0
règles, tout l'espace du réseau est scindé en zones de sécurité en fonction du
niveau de risque qu'elles représentent.
Vous pouvez configurer les paramètres suivants du système de filtrage:
•
Sélection du niveau de protection auquel le filtrage du trafic sera exécuté
(cf. point 12.1.1.1, p.158) ;
•
Règles pour les applications (cf. point 12.1.1.2, p.160);
•
Règles pour les paquets (cf. point 12.1.1.3, p.164);
•
Règles pour la zone de sécurité (cf. point 12.1.1.6, p.170);
•
Mode de fonctionnement du Pare-Feu (cf. point 12.1.1.7, p.173).
12.1.1.1. Sélection du niveau de protection
Votre utilisation du réseau est protégée selon un des niveaux suivants (cf. ill. 47):
Tout bloquer : niveau de protection qui interdit toute activité de réseau sur
votre ordinateur. Lorsque ce niveau est sélectionné, vous ne pouvez
utiliser aucune ressource de réseau. Les logiciels qui requièrent une
connexion au réseau seront également inutilisables. Il est conseillé de
sélectionner ce niveau uniquement en cas d'attaque de réseau ou
lorsque l'ordinateur fonctionne dans un milieu non protégé.
Illustration 47. Sélection du niveau de protection du réseau
Protection maximale : niveau de protection qui accepte les activités de
réseau pour lesquelles une règle d'autorisation a été définie. Le PareFeu utilise les règles livrées avec le logiciel ou celles que vous avez
créées. La sélection de règles livrées avec Kaspersky Internet Security
inclut des règles d'autorisation pour les applications dont l'activité de
réseau ne suscite aucun doute et pour les paquets de données dont la
réception et la transmission ne représente aucun danger. Toutefois, si
la liste des règles pour l’application contient une règle d'interdiction
Protection contre les attaques de réseau
159
d'une priorité plus élevée que la priorité de la règle d'autorisation,
l'activité de réseau de cette application sera interdite.
Attention !
A ce niveau, toute application dont l'activité de réseau n'est pas reprise
dans la règle d'autorisation du Pare-Feu sera bloquée. Par conséquent,
il est conseillé d'utiliser ce niveau uniquement si vous êtes certain que
tous les programmes indispensables à votre travail sont autorisés par
les règles correspondantes et que vous n'avez pas l'intention d'installer
un nouveau logiciel.
Mode d'apprentissage : niveau de protection auquel les règles du PareFeu sont composées. Chaque fois qu'un programme quelconque tente
d'utiliser une ressource de réseau, le Pare-Feu vérifie s'il existe une
règle pour cette connexion. Si une règle a été définie, le Pare-Feu
l'applique strictement. Si aucune règle n'existe, un message
d'avertissement apparaît. Ce dernier contient une description de la
connexion de réseau (quel programme a été démarré, sur quel port et
via quel protocole, etc.). Vous devez décider s'il vaut la peine d'autoriser
une telle connexion. A l'aide d'un bouton spécial dans la fenêtre de
notification, vous pouvez créer une règle pour cette connexion afin que
le Pare-Feu l'applique la prochaine fois qu'une connexion semblable se
présentera sans afficher de message.
Protection minimale : niveau de protection où seuls les exemples flagrants
d’activité de réseau interdite sont bloqués. Le Pare-Feu bloque l'activité
en fonction des règles d'interdiction livrées avec le logiciel ou que vous
avez créées. Toutefois, si la liste de règles contient une règle
d'autorisation dont la priorité est supérieure à celle de la règle
d'interdiction, l'activité de réseau sera autorisée.
Tout autoriser : niveau de protection qui autorise toute activité de réseau
sur votre ordinateur. Il est conseillé de sélectionner ce réseau en de
très rares occasions uniquement lorsque aucune attaque de réseau n'a
été observée et que vous faites vraiment confiance à n'importe quelle
activité de réseau.
Vous pouvez augmenter ou réduire le niveau de protection de l'utilisation du
réseau en sélectionnant un autre niveau ou en modifiant les paramètres du
niveau actuel.
Pour modifier le niveau de protection du réseau :
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Pare-Feu dans la rubrique Protection.
2.
Dans la partie droite de la fenêtre, déplacez le curseur le long de
l'échelle dans le groupe Système de filtrage (cf. ill. 47).
160
Kaspersky Internet Security 7.0
Pour configurer le niveau de protection du réseau :
1.
Sélectionnez le niveau de protection qui correspond le plus à vos
préférences.
2.
Cliquez sur le bouton Configuration dans le groupe Système de
filtrage et modifiez les paramètres dans la fenêtre Configuration :
Pare-Feu.
12.1.1.2. Règles pour l'application
Kaspersky Internet Security est livré avec une sélection de règles pour les
applications les plus répandues tournant sous le système d'exploitation Microsoft
Windows. Plusieurs règles (autorisation ou interdiction) peuvent être rédigées
pour une seule et même application. En règle générale, il s'agit de logiciels dont
l'activité de réseau a été analysée en détail par les experts de Kaspersky Lab et
qui a été clairement jugée comme dangereuse ou non.
En fonction du niveau de protection (cf. point 12.1.1.1, p. 158) sélectionné pour
le pare-feu et du type de réseau (cf. point 12.1.1.5, p. 170) dans lequel
l'ordinateur évolue, la liste des règles pour les applications est utilisées
différemment. Par exemple, niveau Protection maximale toute activité de
réseau de l'application qui n'est pas conforme à la règle d'autorisation est
bloquée.
Pour manipuler la liste des règles pour l'application
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Pare-Feu dans la rubrique Protection.
2.
Cliquez sur le bouton Configuration dans le groupe Système de
filtrage (cf. ill. 47).
3.
Dans la fenêtre Configuration : Pare-Feu, sélectionnez l’onglet Règles
pour l’application (cf. ill. 48).
Protection contre les attaques de réseau
161
Illustration 48. Liste des règles pour les applications installées.
Toutes les règles reprises sur cet onglet peuvent être regroupées de l'une des
manières suivantes :
•
Règles pour l'application. La case
Grouper les règles selon les
applications détermine, quand elle est cochée, le regroupement des
règles selon ce mode. L'onglet contient la liste des applications pour
lesquelles des règles ont été créées. Les informations suivantes
accompagnent chaque application : le nom et l'icône de l'application, la
ligne de commande, le répertoire racine qui contient le fichier exécutable
de l'application et la quantité de règles créées pour elle.
Le bouton Modifier… permet de passer à la liste des règles pour
l'application sélectionnée et de les modifier : ajouter une nouvelle règle,
modifier une règle existante ou la priorité d'exécution.
Le bouton Ajouter… permet d'ajouter une nouvelle application à la liste et
de créer des règles pour celle-ci.
162
Kaspersky Internet Security 7.0
Les boutons Exporter… et Importer… sont prévus pour transférer les
règles créées sur un autre ordinateur. Cette option est utile pour procéder
à la configuration rapide du Pare-Feu.
•
Liste générale des règles sans regroupement en fonction des
applications. Ce mode de présentation de la liste des règles est activé
lorsque la case
Grouper les règles selon les applications est
désélectionnée. La liste générale des règles reprend les informations
complètes sur l'application : en plus du nom de l'application et de la ligne
de commande nécessaire à son lancement, vous verrez l'action prévue
par la règle (autoriser ou non l'activité de réseau), le protocole de transfert
des données, le sens du flux de données (entrant ou sortant) et d'autres
informations.
Le bouton Ajouter… vous permet d'ajouter une nouvelle règle. Le bouton
Modifier… vous permet de passer à la modification de la règle
sélectionnée dans la liste. Vous pouvez également modifier les
paramètres fondamentaux de la règle dans la partie inférieure de l'onglet.
Les boutons Monter et Descendre servent à modifier la priorité
d'exécution de la règle.
12.1.1.2.1. Création manuelle de règles
Pour créer manuellement une règle pour les applications :
1.
Sélectionnez l'application. Pour ce faire, cliquez sur Ajouter dans
l'onglet Règles pour l'application. Un menu contextuel s’affiche. Il
propose l’élément Parcourir qui donne accès à la fenêtre standard de
sélection de fichiers ou l’élément Applications qui permet de choisir
une application parmi la liste des applications ouvertes. Cette action
entraîne l'ouverture de la liste des règles pour l'application sélectionnée.
Si des règles existent déjà, elles seront toutes reprises dans la partie
supérieure de la fenêtre. Si aucune règle n'existe, la fenêtre des règles
sera vide.
2.
Cliquez sur Ajouter dans la fenêtre des règles pour l'application
sélectionnée.
La fenêtre Nouvelle règle (cf. ill. 51) est un formulaire de création de règles ou
vous pouvez configurer des règles (cf. point 12.1.1.4, p. 166).
12.1.1.2.2. Création d'une règle sur la base d'un
modèle
Le logiciel est livré avec des modèles que vous pouvez utiliser pour créer des
règles.
Protection contre les attaques de réseau
163
La multitude d'applications de réseau peut en réalité être scindée en quelques
groupes : clients de messagerie, navigateur Internet, etc. Chaque type se
caractérise par une activité spécifique, par exemple l'envoi et la réception de
courrier, la réception et l'affichage de pages HTML. Chaque type utilise une
sélection définie de protocoles de réseau et de ports. Ainsi, l'existence de
modèles de règles permet de réaliser rapidement et simplement la configuration
initiale de la règle en fonction du type d'application.
Afin de rédiger une règle pour une application au départ d'un modèle :
1.
Cochez la case
Grouper les règles selon les applications, si
celle-ci avait été désélectionnée, dans l'onglet Règles pour
l'application et cliquez sur le bouton Ajouter.
2.
Un menu contextuel s’affiche. Il propose le point Parcourir qui donne
accès à la fenêtre standard de sélection de fichiers ou le point
Applications qui permet de choisir une application parmi la liste des
applications ouvertes. Cette action entraîne l'ouverture de la liste des
règles pour l'application sélectionnée. Si des règles existent déjà, elles
seront toutes reprises dans la partie supérieure de la fenêtre. Si aucune
règle n'existe, la fenêtre des règles sera vide.
3.
Dans la fenêtre des règles pour l'application, cliquez sur le bouton
Modèle et sélectionnez le modèle de règle souhaité dans le menu
contextuel (cf. ill. 49).
Ainsi, Tout autoriser est une règle qui autorise n'importe quelle activité
de réseau de l'application. Tandis que Tout interdire est une règle qui
interdit toute activité de réseau de l'application. Toutes les tentatives
d'ouverture d'une connexion de réseau par l'application pour laquelle la
règle a été créée sera bloquée sans notification préalable de
l'utilisateur.
Les autres modèles repris dans le menu contextuel sont composés de
règles caractéristiques pour les programmes correspondant. Le modèle
Client de messagerie, par exemple, contient une série de règles qui
autorisent une activité de réseau standard pour un client de messagerie
comme l'envoi de courrier.
4.
Modifiez, le cas échéant, les règles créées pour l'application. Vous
pouvez modifier l'action, la direction de la connexion, l'adresse distante,
les ports (local et distant) ainsi que l'heure d'activation de la règle.
5.
Si vous souhaitez que la règle soit appliquée à l'application lancée avec
des paramètres définis dans la ligne de commande, cochez la case
Ligne de commande et saisissez la ligne dans le champ à droite.
164
Kaspersky Internet Security 7.0
Illustration 49. Sélection du modèle pour la création d'une nouvelle règle
La règle (ou le groupe de règles) créée sera ajoutée à la fin de liste et possèdera
la priorité la plus faible. Vous pouvez augmenter la priorité d'exécution de la
règle.(cf. point 12.1.1.5, p. 170).
Il est possible également de créer une règle au départ de la boîte de dialogue
de notification de la découverte d'une activité de réseau (cf. point 12.3, p. 185).
12.1.1.3. Règles pour les paquets
Kaspersky Internet Security propose une sélection de règles prévues pour le
filtrage des paquets de données reçus ou transmis par votre ordinateur. Le
transfert du paquet peut être réalisé par vous-même ou par une application
quelconque installée sur votre ordinateur. Le logiciel est livré avec des règles
pour le filtrage des paquets dont le transfert a été analysé en profondeur par les
experts de Kaspersky Lab et qui été classé ouvertement comme dangereux ou
non.
En fonction du niveau de protection sélectionné pour le pare-feu et du type de
réseau dans lequel l'ordinateur évolue, la liste des règles est utilisée
Protection contre les attaques de réseau
165
différemment. Par exemple, au niveau Sécurité maximale toute activité de
réseau qui ne tombe pas sous le coup d'une règle d'autorisation est bloquée.
Attention !
N'oubliez pas que les règles pour la zone de sécurité ont priorité sur les règles
d'interdiction de paquets. Par exemple, si vous choisissez Intranet, l'échange de
paquets sera autorisé ainsi que l'accès aux dossiers partagés, même s'il existe
des règles d'interdiction pour les paquets.
Pour manipuler la liste des règles pour les paquets
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Pare-Feu dans la rubrique Protection.
2.
Cliquez sur le bouton Configuration dans le groupe Système de
filtrage (cf. ill. 47).
3.
Dans la fenêtre Configuration : Pare-Feu, sélectionnez l’onglet Règles
pour les paquets (cf. ill. 50).
Illustration 50. Liste des règles de filtrage des paquets.
166
Kaspersky Internet Security 7.0
Les informations suivantes accompagnent chaque règle de filtrage : le nom de la
règle, l'action (autorisation ou non du transfert du paquet), protocole de transfert
des données, direction du paquet et paramètres de la connexion au réseau qui
sert pour le transfert du paquet.
Dans cette version, l'utilisation des règles de filtrage est réglementée par la case
située en regard du nom.
La manipulation des règles de la liste s'opère à l'aide des boutons situés à droite.
Pour créer une nouvelle règle pour les paquets :
Cliquez sur le bouton Ajouter… dans l'onglet Règles pour les paquets.
La fenêtre Nouvelle règle (cf. ill. 51) qui s'ouvre est un formulaire de création de
règles et elle vous permet de procéder à une configuration affinée de la règle (cf.
point 12.1.1.4, p. 166).
12.1.1.4. Configuration affinée des règles pour
les applications et les paquets
La fenêtre de configuration affinée des règles Nouvelle règle (cf. ill. 51) est
pratiquement identique pour les applications et les paquets.
La première étape consiste à:
•
Définir le nom de la règle. Par défaut, le logiciel utilise un nom standard
que vous pouvez modifier.
•
Définir les paramètres de la connexion au réseau qui définiront
l'application de la règle : adresse IP distante, port distant, adresse IP
locale, heure d’exécution de l’action. Cochez les cases en regard des
éléments que vous voulez exploiter dans la règle.
•
Définir les paramètres complémentaires qui alertent l'utilisateur de
l'application de la règle. Si vous souhaitez qu'une infobulle apparaisse
lors de l'exécution de la règle afin de vous en informer, cochez la case
Avertir l’utilisateur. Afin que les informations relatives à l'exécution
de la règle soient consignées dans le rapport de Pare-Feu, cochez la
case
Consigner dans le rapport. Par défaut, la case n'est pas
cochée lors de la création de la règle. Nous vous conseillons d'utiliser les
paramètres complémentaires lors de la création de règles d'interdiction.
N'oubliez pas que lors de la création d'une règle d'interdiction en mode
d'apprentissage du Pare-Feu, les informations relatives à l'application de
la règle sont inscrites automatiquement dans le rapport. S'il n'est pas
nécessaire de consigner ces informations, désélectionnez la case
Consigner dans le rapport dans les paramètres de cette règle.
Protection contre les attaques de réseau
167
Illustration 51. Création d'une nouvelle règle
La deuxième étape de la création de la règle consiste à définir la valeur de ses
paramètres et l'action qui sera exécutée. Tout cela se déroule dans la section
Description.
1.
L'action de chaque règle créée est une action d'autorisation. Pour la
remplacer par une règle d'interdiction, cliquez avec le bouton gauche de
la souris sur Autoriser dans la description de la règle. Le lien devient
Interdire.
Le trafic de réseau de l’application et des paquets pour lesquels des
règles d’autorisation ont été définies sera de toute manière vérifié par
Kaspersky Internet Security. Cela pourrait entraîner un ralentissement
du transfert des données.
2.
Au cas où vous n'auriez pas choisi une application avant de créer la règle,
vous devrez le faire en utilisant le lien précisez l'application. Cliquez avec
le bouton gauche de la souris sur le lien et dans la boîte de dialogue
standard de sélection des fichiers, choisissez le fichier exécutable de
l'application pour laquelle vous créez la règle.
3.
Vous devrez ensuite définir la direction de la connexion au réseau pour la
règle. Par défaut, la règle est créée aussi bien pour les connexions
entrantes que sortantes. Afin de modifier la direction, cliquez avec le
168
Kaspersky Internet Security 7.0
bouton gauche de la souris sur entrant et sortant et sélectionnez la
direction de la connexion dans la fenêtre qui s'ouvre
Flux entrant. La règle s'applique aux connexions de réseau ouvertes par
un ordinateur distant .
Paquet entrant. La règle s'applique aux paquets de données entrants
envoyés vers votre ordinateur, à l'exception des paquets TCP.
Flux entrant et sortant. La règle s'applique aussi bien au flux de
données entrant que sortant, quel que soit l'ordinateur (le vôtre ou le
poste distant) qui a ouvert la connexion de réseau.
Flux sortant. La règle s'applique exclusivement aux connexions de
réseau ouverte par votre ordinateur .
Paquet sortant. La règle s'applique aux paquets de données transmis
par votre ordinateur, à l'exception des paquets TCP.
Si vous devez indiquer dans la règle la direction d'un paquet, précisez s'il
s'agit d'un paquet entrant ou sortant. Si vous souhaitez composer une
règle pour le flux de données, sélectionnez le type de flux : entrant,
sortant ou les deux.
La différence entre direction du flux et direction du paquet est la suivante :
lors de la composition de la règle pour le flux, vous définissez le sens de
l'ouverture de la connexion. La direction du paquet lors du transfert de
données via cette connexion n'est pas prise en compte.
Admettons que vous ayez configuré une règle pour l'échange de données
avec un serveur FTP qui fonctionne en mode passif. Vous devrez
autoriser le flux sortant. Pour l'échange de données avec le serveur FTP
qui fonctionne selon le mode actif, il est indispensable d'autoriser aussi
bien le flux sortant que le flux entrant.
4.
Si vous avez sélectionné une adresse distante en guise de paramètre de
connexion au réseau, cliquez avec le bouton gauche de la souris sur le
lien précisez l'adresse et dans la fenêtre qui s'ouvre, indiquez l'adresse IP,
la plage d'adresses ou l'adresse du sous-réseau. Pour une règle, vous
pouvez utiliser un type d'adresse IP ou plusieurs. Il est permis de définir
plusieurs adresses de chaque type.
5.
Vous devrez ensuite définir le protocole utilisé pour la connexion au
réseau. Par défaut, c'est le protocole TCP qui est proposé. Lors de la
création de règles pour les applications, vous avez le choix entre deux
protocoles : TCP ou UDP. Cliquez avec le bouton gauche de la souris sur
le lien représentant le nom du protocole jusqu'à ce qu'il prenne la valeur
souhaitée. Si vous créez une règle pour des paquets et que vous
souhaitez modifier le type de protocole utilisé par défaut, cliquez sur le
lien qui représente son nom et indiquez le protocole requis dans la fenêtre
Protection contre les attaques de réseau
169
qui s'ouvre. En cas de sélection du protocole ICMP, vous devrez peut-être
préciser son type.
6.
Si vous avez défini des paramètres de connexion au réseau (adresse,
port, heure d'exécution), vous devrez également donner des valeurs
précises.
Une fois que la règle aura été ajoutée à la liste des règles pour l'application,
vous pourrez procéder à une configuration complémentaire (cf. ill. 52). Si vous
souhaitez que la règle soit appliquée à l'application lancée avec des paramètres
définis via la ligne de commande, cochez la case
Ligne de commande et
saisissez la ligne dans le champ situé à droite. La règle ne sera pas appliquée
aux programmes lancés avec une autre variable de la clé de commande.
Illustration 52. Configuration complémentaire de la nouvelle règle.
Il est possible également de créer une règle au départ de la boîte de dialogue de
notification de la découverte d'une activité de réseau (cf. point 12.3, p. 185).
170
Kaspersky Internet Security 7.0
12.1.1.5. Modification de la priorité de la règle
Une priorité d'exécution est définie pour chaque règle créée pour une application
ou un paquet. En diverses circonstances (par exemple, les paramètres de
l'activité de réseau), une action sera exécutée sur l'activité de réseau de
l'application. Cette action est définie par la règle dont la priorité est la plus
élevée.
La priorité d'une règle dépend de sa position dans la liste des règles. La toute
première règle de la liste est celle qui possède la priorité la plus élevée. Chaque
règle créée manuellement est ajoutée en début de liste. Les règles créées sur la
base d'un modèle ou au départ d'une notification spéciale sont ajoutées à la fin
de la liste.
Afin de modifier la priorité de la règle, exécutez l'opération suivante :
1.
Sélectionnez le nom de l'application dans l'onglet Règles pour
l'application et cliquez sur Modifier.
2.
A l'aide des boutons Monter et Descendre de la fenêtre contenant les
règles créées, déplacez les règles vers le haut ou le bas de la liste afin
de modifier de la sorte leur priorité.
Pour modifier la priorité de la règle pour le paquet, agissez de la manière
suivante :
1.
Sélectionnez la règle dans l'onglet Règles pour les paquets.
2.
A l'aide des boutons Monter et Descendre, déplacez les règles dans la
liste afin de modifier de la sorte leur priorité.
12.1.1.6. Règles pour les zones de sécurité
Une fois le programme installé, le Pare-Feu analyse le réseau dans lequel
évolue l'ordinateur. Sur la base des résultats, le réseau est scindé en zones
conventionnelles:
Internet, le réseau des réseaux. Dans cette zone, Kaspersky Internet
Security fonctionne comme un pare-feu personnel. Toute l'activité de
réseau est régie par les règles pour les paquets et les applications
créées par défaut afin d'offrir une protection maximale. Vous ne pouvez
pas modifier les conditions de la protection lorsque vous évoluez dans
cette zone, si ce n'est activer le mode furtif de l'ordinateur afin de
renforcer la protection.
Zones de sécurité, quelques zones conventionnelles qui correspondent
souvent aux sous-réseaux auxquels votre ordinateur est connecté (il
peut s'agir d'un sous-réseau local à la maison ou au bureau). Par
défaut, ces zones sont considérées comme des zones à risque moyen.
Protection contre les attaques de réseau
171
Vous pouvez modifier le statut de ces zones sur la base de la confiance
accordée à un sous-réseau ou l'autre et configurer des règles pour les
paquets et les applications.
Si le mode d'apprentissage du Pare-Feu est activé, chaque fois que l'ordinateur
sera connecté à une nouvelle zone, une fenêtre s'affichera et présentera une
brève description de ladite zone. Vous devrez attribuer un état à la zone, ce qui
ultérieurement autorisera une activité de réseau quelconque:
•
Internet. Cet état est attribué par défaut au réseau Internet car une fois
qu'il y est connecté, l'ordinateur est exposé à tout type de menaces. Il
est également conseillé de choisir cet état pour les réseaux qui ne sont
protégés par aucun logiciel antivirus, pare-feu, filtre, etc. Cet état garantit
la protection maximale de l'ordinateur dans cette zone, à savoir :
•
Le blocage de n'importe quelle activité de réseau NetBios dans
le sous-réseau;
•
L'interdiction de l'exécution des règles pour les applications et
les paquets qui autorisent l'activité de réseau NetBios dans le
cadre de ce sous-réseau.
Même si vous avez créé un dossier partagé, les informations qu'il
contient ne seront pas accessibles aux utilisateurs d'un sous-réseau de
ce type. De plus, lors de la sélection de cet état de réseau, vous ne
pourrez pas accéder aux fichiers et aux imprimantes des autres
ordinateurs du réseau.
•
Intranet. Cet état est attribué par défaut à la majorité des zones de
sécurité découvertes lors de l'analyse de l'environnement de réseau de
l'ordinateur, à l'exception d'Internet. Il est conseillé de choisir cet état
pour les zones qui représentent un risque moyen (par exemple, le
réseau Interne d'une entreprise). En choisissant cet état, vous autorisez :
•
Toute activité de réseau NetBios dans le cadre du sous-réseau.
•
L'exécution des règles pour les applications et les paquets qui
autorisent l'activité de réseau NetBios dans le cadre du sousréseau donné.
Sélectionnez cet état si vous souhaitez autoriser l'accès à certains
répertoires ou imprimantes de votre ordinateur et interdire toute autre
activité externe.
•
De confiance. Cet état doit être réservé uniquement aux zones qui,
d'après vous, ne présentent aucun danger, c.-à-d. les zones où
l'ordinateur ne sera pas exposé à des attaques ou à des tentatives
d'accès non autorisé. Le choix de cet état implique l'autorisation de
n'importe quelle activité de réseau. Même si vous avez sélectionné le
niveau de protection maximale et que vous avez créé des règles
172
Kaspersky Internet Security 7.0
d'interdiction, ces paramètres ne seront pas applicables aux ordinateurs
distants de la zone de confiance.
N'oubliez pas que toute restriction relative à l'accès à un fichier ne fonctionne
que dans le cadre du sous réseau indiqué.
Pour les réseaux Internet, vous pouvez activer le mode furtif pour plus de
sécurité. Ce mode autorise uniquement l'activité de réseau initialisée par votre
ordinateur. En d'autres termes, votre ordinateur devient "invisible" pour le monde
extérieur. Vous pouvez toutefois continuer à utiliser Internet sans aucune
difficulté.
Il n'est pas conseillé d'utiliser le mode furtif si l'ordinateur est utilisé en tant que
serveur (ex. : serveur de messagerie ou serveur http). Si tel est le cas, les
ordinateurs qui essaient de contacter ce serveur ne le verront pas dans le
réseau.
La liste des zones dans lesquelles votre ordinateur est enregistré figure dans
l'onglet Réseau (cf. ill. 53). Chaque zone est accompagnée de son état, d'une
brève description du réseau et des informations relatives à l'utilisation ou non du
mode furtif.
Pour modifier l'état d'une zone ou pour activer/désactiver le mode furtif,
sélectionnez l'état dans la liste et cliquez sur les liens requis dans le bloc
Description situé sous la liste. Vous pouvez réaliser les mêmes actions ainsi
que modifier l'adresse et le masque du sous réseau dans la fenêtre Paramètres
du réseau ouverte à l'aide du bouton Modifier....
Lors de la consultation de la liste des zones, vous pouvez en ajouter un
nouveau, à l'aide du bouton Actualiser. Le Pare-Feu recherchera les réseaux
enregistrables et, s'il en trouve, il vous propose d'en définir l'état. De plus, il est
possible d'ajouter une nouvelle zone à la liste manuellement (par exemple, si
vous raccordez votre ordinateur portable à un nouveau réseau). Pour ce faire,
cliquez sur Ajouter… et saisissez les informations requises dans la fenêtre
Paramètres du réseau.
Afin de supprimer un réseau de la liste, cliquez sur Supprimer.
Protection contre les attaques de réseau
173
Illustration 53. Liste des règles pour le réseau
12.1.1.7. Mode de fonctionnement du Pare-Feu
Le mode de fonctionnement du Pare-Feu (cf. ill. ) définit la compatibilité de ce
composant avec les programmes qui établissent de nombreuses connexions de
réseau ainsi qu’avec les jeux en réseau.
Compatibilité maximale : mode de fonctionnement du pare-feu qui garantit le
fonctionnement optimum du Pare-Feu et des programmes qui établissent de
nombreuses connexions de réseau (clients des réseaux d’échange de
fichiers). Toutefois, l’utilisation de ce mode peut ralentir dans certains cas la
réaction dans les jeux de réseau. Si cela se produit, il est conseillé de
choisir le mode Vitesse maximale.
Vitesse maximale : mode de fonctionnement du pare-feu qui garantit la réaction
la plus rapide dans les jeux de réseau. Toutefois, ce mode peut entraîner
des conflits avec les clients des réseaux d’échange de fichiers ou d’autres
applications de réseau. Dans ce cas, il est conseillé de désactiver le mode
furtif.
174
Kaspersky Internet Security 7.0
Illustration 54. Sélection du mode de fonctionnement du Pare-Feu
Pour configurer le mode de fonctionnement du pare-feu :
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionné le
composant Pare-Feu dans la rubrique Protection.
2.
Cliquez sur le bouton Protection dans le bloc Système de filtrage (cf.
ill. 47).
3.
Dans la fenêtre Configuration : Pare-Feu, passez à l’onglet
Complémentaire et sélectionnez le mode voulu : Vitesse maximale ou
Compatibilité maximale.
La modification du mode de fonctionnement du pare-feu entre en vigueur
uniquement après le redémarrage du composant Pare-Feu.
Protection contre les attaques de réseau
175
12.1.2. Système de détection d'intrusions
Toutes les attaques de réseau connues à ce jour qui menacent votre ordinateur
sont reprises dans les signatures de menaces. Le module Détecteur d'attaques
du composant Pare-Feu fonctionne sur la base de la liste de ces attaques.
L'enrichissement de la liste des attaques découvertes par ce module se produit
lors de la mise à jour des bases (сf. Chapitre 16, p. 244).
Le Détecteur d'attaques surveille l'activité de réseau propre aux attaques de
réseau et lors de la découverte d'une tentative d'attaque, il bloque tout type
d'activité de réseau émanant de l'ordinateur à l'origine de l'attaque pendant une
heure. Un message vous avertit qu'une attaque de réseau a été menée et vous
fournit des informations relatives à l'ordinateur à l'origine de l'attaque.
Vous pouvez configurer le système de détection d'intrusions. Pour ce faire :
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Pare-Feu dans la rubrique Protection.
2.
Activez le système de détection des intrusions et
Cochez la case
précisez s’il bloquer l’ordinateur à l’origine de l’attaque et si oui, pendant
combien de temps. Par défaut, l’ordinateur à l’origine de l’attaque est
bloqué pendant 60 minutes. Vous pouvez allonger ou réduire cette
Ajouter
durée en changeant la valeur située à côté du champ
l’ordinateur attaquant à la liste de blocage pour ... min. Si vous ne
souhaitez pas bloquer l’activité de réseau de l’ordinateur à l’origine de
l’attaque, désélectionnez la case.
Illustration 55. Configuration du blocage temporaire de l'ordinateur attaquant
12.1.3. Anti-popup
L’Anti-popup bloque l’accès aux sites Internet contenant des publicités, sous la
forme par exemple de fenêtre pop-up.
En règle générale, ces informations sont inutiles. Ces fenêtres sont ouvertes
automatiquement lors de l’accès à un site quelconque sur Internet ou lors de
l’ouverture d’une autre fenêtre via un lien hypertexte. Elles contiennent des
publicités et d’autres informations que vous n’avez pas sollicitées. L’Anti-popup
bloque l’ouverture de telles fenêtres, comme en témoigne le message spécial qui
176
Kaspersky Internet Security 7.0
apparaît au-dessus de l’icône de l’application dans la barre des tâches. Vous
pouvez indiquer, directement au départ de cette fenêtre, les fenêtres que vous
souhaitez bloquer ou non.
Anti-popup fonctionne correctement avec le module de blocage des fenêtres
pop-up de Microsoft Internet Explorer dans le Service Pack 2 pour Microsoft
Windows XP. Lors de l’installation de l’application, un module externe est intégré
au navigateur. Il permet d’autoriser ou non l’ouverture de la fenêtre pop-up
directement dans le navigateur.
Sur certains sites, la fenêtre pop-up est un moyen utiliser pour présenter les
informations de manière conviviale et rapide. Si vous consultez souvent de tels
sites dont les fenêtres pop-up sont importantes, il est conseillé de les ajouter à la
liste des sites de confiance. Les fenêtres pop-up des sites de confiance ne sont
pas bloquées.
Dans Microsoft Internet Explorer, le blocage d’une fenêtre pop-up s’accompage
de l’icône
dans la barre d’état du navigateur. Cliquez sur cette icône si vous
souhaitez lever le blocage ou ajouter l’adresse à la liste des adresses de
confiance.
Par défaut, la Protection Vie Privée bloque la majorité des fenêtres pop up qui
s'ouvrent automatiquement sans demander votre autorisation. Les seules
exclusions sont les fenêtres pop up des sites Internet repris dans la liste de sites
de confiance de Microsoft Internet Explorer et des sites du réseau interne
(intranet) où vous êtes actuellement enregistrés.
Si votre ordinateur tourne sous Microsoft Windows XP Service Pack 2, Microsoft
Internet Explorer est doté de son propre dispositif de blocage des fenêtres popup. Vous pouvez le configurer en sélectionnant les fenêtres que vous souhaitez
bloquer. L’Anti-popup est compatible avec ce dispositif et adhère au principe
suivant : en cas de tentative d'ouverture d'une fenêtre pop up, c'est la règle
d'interdiction qui sera toujours privilégiée. Admettons que l'adresse d'une fenêtre
pop up a été ajoutée à la liste des fenêtres autorisées par Internet Explorer mais
qu'elle ne figure pas dans la liste des adresses de confiance d'Anti-popup. Dans
ce cas, la fenêtre sera bloquée. Si le navigateur prévoit le blocage de toutes les
fenêtres pop up, alors toutes les fenêtres seront en effet bloquées même si elles
figurent dans la liste des adresses de confiance d'Anti-popup. Pour cette raison,
il est conseillé de procéder à une configuration parallèle du navigateur et d'Antipopup en cas d'utilisation de Microsoft Windows XP Service Pack 2.
Si vous souhaitez consulter une de ces fenêtres pour une raison quelconque,
vous devez l'ajouter à la liste des adresses de confiance. Pour ce faire :
1. Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Pare-Feu dans la rubrique Protection.
Protection contre les attaques de réseau
177
2. Cochez la case
Activer l’Anti-Popup dans le groupe Blocage des
fenêtres Popup et cliquez sur le bouton Sites de confiance (cf.
ill. 46).
3. Dans la fenêtre Configuration : sites de confiance (URL), cliquez
sur Ajouter et saisissez le masque de l’adresse de confiance (cf.
ill. 56).
Astuce.
Les caractères * et ? peuvent servir de masque pour les adresses
de confiance.
Par exemple, le masque http://www.test* exclus les fenêtres pop up
de n'importe quel site dont l'adresse commence par la séquence
indiquée.
4. Indiquez si les adresses reprises dans la zone de confiance de
Microsoft Internet Explorer seront exclues de l'analyse ou s'il s'agit
d'adresse de votre réseau local. Le programme les considère comme
des adresses de confiance par défaut et ne bloque pas les fenêtres
pop up de ces adresses.
La nouvelle exclusion sera ajoutée au début de la liste des adresses de
confiance. Si vous ne souhaitez pas utiliser l'exclusion que vous venez d'ajouter,
qui se trouve en regard de son nom. Si vous
il suffit de désélectionner la case
souhaitez vous défaire complètement d'une exclusion quelconque, sélectionnezla dans la liste et cliquez sur Supprimer.
Illustration 56. Constitution de la liste des adresses de confiance
178
Kaspersky Internet Security 7.0
Si vous souhaitez bloquer les fenêtres pop up des sites Web repris dans la liste
des sites de confiance pour Microsoft Internet Explorer, désélectionnez les cases
adéquates dans la section Zone de confiance.
Lors de l'ouverture de fenêtre pop up qui ne figurent pas dans la liste des
adresses de confiance, un message apparaît au-dessus de l'icône de
l'application et vous informe du blocage. Vous pouvez, à l'aide du lien de ce
message, décider de ne pas bloquer cette adresse et de l'ajouter à la liste des
adresses de confiance.
Vous pouvez réaliser une action similaire dans Microsoft Internet Explorer, sous
Microsoft Windows XP Service Pack 2. Pour ce faire, utilisez le menu contextuel
accessible via l'icône du programme dans la partie supérieure de la fenêtre du
navigateur en cas de blocage de fenêtres pop up.
12.1.4. Anti-bannière
L’Anti-bannière bloque les informations publicitaires reprises dans les bandeaux
publicitaires ou intégrées à l'interface de divers programmes installés sur votre
ordinateur.
Non seulement ces bannières ne présentent aucune information utile, mais en
plus elles sont sources de distraction et augmente le volume téléchargé. L’Antibannière bloque les bannières les plus répandues à l'heure actuelle grâce aux
masques livré avec Kaspersky Internet Security. Vous pouvez désactiver le
blocage des bannières ou créer vos propres listes de bannières autorisées et
interdites.
Pour assurer l'intégration d'Anti-bannière au navigateur Opera dans la section
[Image Link Popup Menu] du fichier standard_menu.ini, la ligne suivante:
Item, «New banner» = Copy image address &
«<disque>\Program
Files\Kaspersky
Lab\Kaspersky
7.0\opera_banner_deny.vbs», «//nologo %C»
Execute
Internet
program,
Security
La liste des masques des bannières publicitaires les plus répandues a été
constituée par les experts de Kaspersky Lab sur la base d'une étude spéciale et
elle est reprise dans l'installation de l'application. Les bannières publicitaires
correspondantes aux masques de cette liste seront bloquées par l'application,
pour autant que cette fonction soit activée.
De plus, vous pouvez créer des listes "blanche" et "noire" de bannières sur la
base desquelles l'affichage d'une bannière sera autorisée ou non.
Protection contre les attaques de réseau
179
La présence d'un masque de domaine dans la liste des bannières interdites (ou
de la liste noire) n'empêche pas d'accéder au site racine.
Si le masque truehits.net figure dans la liste des masques de bannières
interdites, l'accès à http://truehits.net sera autorisé mais l'accès à
http://truehits.net/a.jpg sera bloqué.
12.1.4.1. Configuration de la liste standard des
bannières bloquées
Kaspersky Internet Security contient une liste de masques des bannières les
plus répandues que l'on trouve dans les pages Web ou dans les interfaces de
divers programmes. Cette liste est constituée par les experts de Kaspersky Lab
et elle est actualisée en même temps que les bases de l’application.
Vous pouvez sélectionner les masques standards de bannières que vous voulez
utiliser avec l’Anti-Bannière. Pour ce faire :
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Pare-Feu dans le groupe Protection.
2.
Cochez la case
Activer l’Anti-Bannière dans le groupe Blocage
des bandeaux publicitaires et cliquez sur le bouton Configuration (cf.
ill. 46).
3.
Dans la fenêtre Configuration : blocage des bannières publicitaires,
passez à l’onglet Général (cf. ill. 57). Les masques de bannière repris
dans la liste sont bloqués par l’Anti-Bannière. La séquence de
caractères du masque peut être utilisée à n'importe quel endroit de
l'adresse de la bannière.
La liste des masques standard de bannières bloquées ne peut pas être modifiée.
Si vous ne souhaitez pas bloquer une bannière qui correspond à un masque
qui se trouve en regard du
standard, vous devrez désélectionner la case
masque en question.
Pour analyse les bannières qui ne sont pas couvertes par un masque de la liste
standard, cochez la case
Utiliser les méthodes d’analyse heuristique.
Dans ce cas, l’application analysera les images chargées et y recherchera les
indices caractéristiques des bannières. Sur la base de cette analyse, l’image
pourra être considérée comme une bannière et, par conséquent, bloquée.
Vous pouvez également constituer vos propres listes d'adresses autorisées ou
interdites. Utilisez pour ce faire les onglets Liste "blanche" et Liste "noire".
180
Kaspersky Internet Security 7.0
Illustration 57. Liste des bannières bloquées
12.1.4.2. Liste "blanche" de bannières
La liste « blanche » des bannières est composée par l'utilisateur lors de
l'utilisation du logiciel afin de ne pas bloquer certaines bannières. Cette liste
contient les masques des bannières qui seront affichées.
Pour ajouter un nouveau masque à la liste "blanche" :
1. Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Pare-Feu dans le groupe Protection.
2. Cochez la case
Activer l’Anti-Bannière dans le groupe Blocage
des bandeaux publicitaires et cliquez sur le bouton Configuration
(cf. ill. 46).
3. Dans la fenêtre Configuration : blocage
publicitaires, passez à l’onglet Liste « blanche »
des
bannières
Saisissez, à l'aide du bouton Ajouter dans la fenêtre qui s’ouvre, le masque de
la bannière autorisée dans la liste. Vous pouvez indiquer l'adresse complète de
la bannière (URL) ou son masque. Dans ce cas, ce masque sera recherché en
cas de tentative d'affichage d'une bannière.
Les caractères * et ? peuvent servir de masque. (où * représente n'importe quel
nombre de caractères et ?, pour n'importe quel caractère).
181
Protection contre les attaques de réseau
Pour désactiver un masque saisi sans pour autant le supprimer de la liste, il vous
suffira de désélectionner la case située en regard de ce masque. Les bannières
couvertes par ce masque ne seront plus exclues.
Les boutons Importer et Exporter vous permettent de copier les listes de
bannières autorisées d'un ordinateur à un autre.
12.1.4.3. Liste "noire" de bannières
En plus de la liste des masques de bannières standard (cf. point 12.1.4.1,
p. 179) bloquées par Anti-bannières, vous pouvez créer votre propre liste de la
manière suivante :
1. Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Pare-Feu dans le groupe Protection.
Activer l’Anti-Bannière dans le groupe Blocage
2. Cochez la case
des bandeaux publicitaires et cliquez sur le bouton Configuration
(cf. ill. 46).
3. Dans la fenêtre Configuration : blocage
publicitaires, passez à l’onglet Liste « noire »
des
bannières
Saisissez, à l'aide du bouton Ajouter dans la fenêtre qui s’ouvre, le masque de
la bannière autorisée dans la liste. Vous pouvez indiquer l'adresse complète de
la bannière (URL) ou son masque. Dans ce cas, ce masque sera recherché en
cas de tentative d'affichage d'une bannière.
Les caractères * et ? peuvent servir de masque. (où * représente n'importe quel
nombre de caractères et ?, pour n'importe quel caractère).
Pour désactiver un masque saisi sans pour autant le supprimer de la liste, il vous
suffira de désélectionner la case située en regard de ce masque. Les bannières
couvertes par ce masque ne seront plus exclues.
Les boutons Importer et Exporter vous permettent de copier les listes de
bannières autorisées d'un ordinateur à un autre.
12.2. Liste des attaques de réseau
découvertes
Il existe actuellement une grande diversité d'attaques de réseau qui exploitent
aussi bien les failles des systèmes d'exploitation ou celles d'applications système
ou autre. Les malfaiteurs perfectionnent en continu leurs méthodes pour voler
des informations confidentielles, mettre des systèmes hors service ou procéder
182
Kaspersky Internet Security 7.0
au détournement total de l'utilisation de la machine dans le cadre d'un réseau de
zombies pour mener de nouvelles attaques.
Afin de garantir la protection de l'ordinateur en permanence, il est bon de
connaître les menaces qui planent sur ce dernier. Les attaques de réseau
connues peuvent être scindées en trois grands groupes:
•
Balayage des ports : ce type de menace n'est pas une attaque en tant
que telle. En fait, c'est une activité qui, en général, précède l'attaque car il
s'agit de l'un des principaux moyens existant pour obtenir des
informations sur un ordinateur distant. Il s'agit de balayer les ports
UDP/TCP utilisés par les services de réseau sur l’ordinateur convoité afin
de définir leur état (ouvert ou fermé).
Le balayage des ports permet de comprendre quels sont les attaques qui
peuvent réussir sur ce système. De plus, les informations obtenues suite
au balayage donnent au malfaiteur une idée du système d'exploitation
utilisé sur l'ordinateur distant. Et cela réduit encore plus le nombre
d'attaques potentielles et par conséquent, le gaspillage de temps à
organiser des attaques vouées à l'échec. Ces informations permettent
également d'exploiter une vulnérabilité spécifique à ce système
d'exploitation en question.
•
Attaque DoS ou attaque par déni de service : ces attaques plongent le
système victime dans un état instable ou non opérationnel. De tels
attaques peuvent nuire aux ressources de données cibles ou les détruire,
ce qui les rend inexploitables.
Il existe deux types principaux d'attaques DoS :
•
envoi vers la victime de paquets spécialement formés et que
l'ordinateur n'attend pas. Cela entraîne une surcharge ou un
arrêt du système;
•
envoi vers la victime d'un nombre élevé de paquets par unité
de temps; l'ordinateur est incapable de les traiter, ce qui épuise
les ressources du système.
Voici des exemples frappants de ce groupe d'attaques :
•
Ping of death : envoi d'un paquet ICMP dont la taille dépasse la
valeur admise de 64 Ko. Cette attaque peut entraîner une
panne dans certains systèmes d'exploitation.
•
L'attaque Land consiste à envoyer vers le port ouvert de votre
ordinateur une requête de connexion avec lui-même. Suite à
cette attaque, l'ordinateur entre dans une boucle, ce qui
augmente sensiblement la charge du processeur et entraîne
une panne éventuelle du système d'exploitation.
Protection contre les attaques de réseau
•
183
•
L'attaque ICMP Flood consiste à envoyer vers l'ordinateur de
l'utilisateur un grand nombre de paquets ICMP. Cette attaque
fait que l'ordinateur est obligé de répondre à chaque nouveau
paquet, ce qui entraîne une surcharge considérable du
processeur.
•
L'attaque SYN Flood consiste à envoyer vers votre ordinateur
un nombre élevé de requêtes pour l'ouverture d'une connexion.
Le système réserve des ressources définies pour chacune de
ces connexion. Finalement, l'ordinateur gaspille toutes ses
ressources et cesse de réagir aux autres tentatives de
connexion.
Attaques d'intrusion qui visent à s'emparer du système. Il s'agit du type
d'attaque le plus dangereux car en cas de réussite, le système passe
entièrement aux mains du malfaiteur.
Ce type d'attaque est utilisé lorsqu'il est indispensable d'obtenir des
informations confidentielles sur l'ordinateur distant (par exemple, numéro
de carte de crédit, mots de passe) ou simplement pour s'introduire dans le
système en vue d'utiliser ultérieurement les ressources au profit du
malfaiteur (utilisation du système dans un réseau de zombies ou comme
base pour de nouvelles attaques).
Ce groupe est également le plus important au vu du nombre d'attaques
qu'il contient. Elles peuvent être réparties en trois sous-groupe en fonction
du système d'exploitation : attaques sous Microsoft Windows, attaques
sous Unix et un groupe commun pour les services de réseau utilisant les
deux systèmes d'exploitation.
Les attaques les plus répandues qui utilisent les services de réseau du
système d'exploitation sont :
•
les attaques de débordement du tampon : type de vulnérabilité
dans un logiciel qui résulte de l'absence de contrôle (ou de
contrôle insuffisant) lors de la manipulation de données
massives. Il s'agit de l'une des vulnérabilités les plus anciennes
et des plus faciles à exploiter.
•
les attaques qui reposent sur des erreurs dans les chaînes de
format : type de vulnérabilités dans les applications qui résultent
d'un contrôle insuffisant des valeurs des paramètres de la
fonction d'entrée/de sortie de format de type printf(), fprintf(),
scanf() ou autres de la bibliothèque standard du langage C.
Lorsqu'une telle vulnérabilité est présente dans un logiciel, le
malfaiteur, qui peut envoyer des requêtes formulées
spécialement, peut prendre le contrôle complet du système.
184
Kaspersky Internet Security 7.0
Le détecteur d'attaque analyse automatiquement l'utilisation de telles
vulnérabilité et les bloque dans les services de réseau les plus répandus
(FTP, POP3, IMAP), s'ils fonctionnent sur l'ordinateur de l'utilisateur.
Les attaques sur le système d'exploitation Windows repose sur l'utilisation
de vulnérabilités d'applications installées sur l'ordinateur (par exemple,
Microsoft SQL Server, Microsoft Internet Explorer, Messenger ou les
composants système accessibles via le réseau comme Dcom, SMB,
Winds, LSASS, IIS5).
Par exemple, le composant Pare-Feu protège l'ordinateur contre les
attaques qui utilisent les vulnérabilités suivantes bien connue du logiciel
(la liste des vulnérabilités reprend la numérotation conforme à la Microsoft
Knowledge Base) :
(MS03-026) DCOM RPC Vulnerability (Lovesan worm)
(MS03-043) Microsoft Messenger Service Buffer Overrun
(MS03-051) Microsoft Office Frontpage 2000 Server Extensions Buffer
Overflow
(MS04-007) Microsoft Windows ASN.1 Vulnerability
(MS04-031) Microsoft NetDDE Service Unauthenticated Remote Buffer
Overflow
(MS04-032) Microsoft Windows XP Metafile (.emf) Heap Overflow
(MS05-011) Microsoft Windows SMB Client Transaction Response
Handling
(MS05-017) Microsoft Windows Message Queuing Buffer Overflow
Vulnerability
(MS05-039) Microsoft Windows Plug-and-Play Service Remote Overflow
(MS04-045) Microsoft Windows Internet Naming Service (WINS) Remote
Heap Overflow
(MS05-051) Microsoft Windows Distributed Transaction Coordinator
Memory Modification
De plus, dans certains cas, les attaques d'intrusion exploitent divers types
de scripts malveillants, y compris des scripts traités par Microsoft Internet
Explorer et diverses versions du ver Helkern. L'attaque Helkern consiste à
envoyer vers l'ordinateur distant des paquets UDP d'un certain type
capable d'exécuter du code malveillant.
N'oubliez pas que tout ordinateur connecté à un réseau est exposé chaque jour
au risque d'attaque par une personne mal intentionnée. Afin de garantir la
protection de votre ordinateur, vous devez absolument activer le Pare-Feu si
vous vous connectez à Internet et mettre à jour régulièrement les bases de
l’application (cf. point 17.3.2, p. 255).
Protection contre les attaques de réseau
185
12.3. Autorisation / interdiction de
l'activité de réseau
Si vous avez sélectionné le Mode d'apprentissage en tant que niveau de
protection, un message spécial (cf. illustration) apparaîtra chaque fois qu'une
tentative de connexion de réseau pour laquelle aucune règle n'existe est
réalisée.
Par exemple, si vous utilisez Microsoft Office Outlook en tant que client de
messagerie, votre courrier est téléchargé depuis le serveur Exchange une fois
que le client de messagerie a été lancé. Afin de remplir votre boîte aux lettres, le
logiciel établit une connexion de réseau avec le serveur de messagerie. Le PareFeu va surveiller cette activité. Dans ce cas, un message (cf. ill. 58) reprenant
les informations suivantes sera affiché :
•
Description de l'activité : nom de l'application et brèves caractéristiques
de la connexion qu'elle tente d'établir. Sont également indiqués : le type
de connexion, le port local à partir de laquelle elle est établie, le port
distant et l'adresse de la connexion. Pour obtenir de plus amples
informations sur la connexion, sur le processsus, sur l’instigateur ou sur
l’éditeur de l’application, cliquez avec le bouton gauche de la souris à
n’importe quel endroit du bloc.
•
Action : la séquence d'opérations que doit exécuter le Pare-Feu par
rapport à l'activité de réseau découverte.
Etudiez attentivement les informations relatives à l'activité de réseau avant de
choisir l'action du Pare-Feu. Il est conseillé de suivre ces recommandations lors
de la prise de décision :
1.
Décidez avant tout si vous voulez autoriser ou non l'activité de réseau.
Peut-être que dans ce cas vous pourrez compter sur la sélection de
règles déjà créées pour l'application ou le paquet en question (si elles
ont été créées). Pour ce faire, cliquez sur Composition des règles. Cette
action entraîne l'ouverture d'une fenêtre dans laquelle figure la liste
complète des règles créées pour l'application ou le paquet de données.
2.
Définissez ensuite si l'action sera exécutée une seule fois ou
automatiquement à chaque fois que ce type d'activité sera découvert.
186
Kaspersky Internet Security 7.0
Illustration 58. Notification d'une activité de réseau
Pour une exécution ponctuelle de l'action :
Créer règle et cliquez sur le bouton portant le
désélectionner la case
nom de l'action, par exemple Autoriser ou Interdire.
Pour que l'action que vous avez sélectionnée soit exécutée automatiquement
chaque fois qu'une telle activité sera lancée sur l'ordinateur :
1.
Assurez-vous que la case la case
Créer règle est cochée
2.
Sélectionnez le type d'activité auquel vous souhaitez appliquer l'action
parmi les propositions du menu déroulant :
•
Toutes les activitées : n'importe quelle activité de réseau
lancée par cette application.
•
Personnaliser : activité particulière que vous devez définir
dans une fenêtre de création de règle.(cf. point 12.1.1.2.1,
p. 162).
Protection contre les attaques de réseau
•
3.
187
<Modèle> : nom du modèle inclus dans la sélection de règles
caractéristiques pour l'activité de réseau de l'application. Ce
type d'activité apparaît dans la liste lorsqu'il existe pour
l'application à l'origine de l'activité de réseau un modèle
adéquat livré avec Kaspersky Internet Security (cf.
point 12.1.1.2.2, p. 162). Dans ce cas, vous n'aurez pas à
personnaliser l'activité à autoriser ou à interdire à ce moment.
Utilisez le modèle et la sélection de règles pour l'application
sera créée automatiquement.
Sélectionnez l’action souhaitée – Autoriser ou Interdire.
N’oubliez pas que la règle créée sera utilisée uniquement lorsque tous les
paramètres de la connexion sont remplis. Si la connexion est établie via un autre
port local, la règle ne sera pas appliquée.
Pour désactiver la réception des notifications du Pare-Feu en cas de tentative de
n’importe quelle application d’établir une connexion de réseau, cliquez sur le lien
Désactiver le mode d’apprentissage. Le Pare-Feu entrera en mode de protection
minimale qui autorise toutes les connexions de réseau à l’exception de celles
clairement interdites par les règles.
CHAPITRE 13. PROTECTION
CONTRE LE COURRIER
INDESIRABLE
Kaspersky Internet Security 7.0 contient un composant spécial capable
d'identifier le courrier indésirable et de le traiter conformément aux règles de
votre client de messagerie, ce qui économise votre temps lors de l'utilisation du
courrier électronique.
La recherche du courrier indésirable s'opère selon l'algorithme suivant :
1.
Le composant vérifie si l'adresse de l'expéditeur figure dans la liste
"noire ou la liste "blanche" des expéditeurs.
•
Si l'adresse de l'expéditeur figure dans la liste "blanche", le
message reçoit le statut courrier normal.
•
Si l'adresse de l'expéditeur figure dans la liste "blanche", le
message reçoit le statut courrier indésirable. Le traitement
ultérieur du message dépendra de l'action que vous aurez
choisie (cf. point 13.3.7, p. 208).
2.
Si l'adresse de l'expéditeur ne figure ni dans la liste "noire, ni dans la
liste "blanche", Anti-Spam analyse minutieusement le message à l'aide
de la technologie PDB (cf. point 13.3.2, p. 198).
3.
Anti-Spam analyse minutieusement le contenu du message et vérifie s'il
contient des expressions reprises dans les listes "noire" ou "blanche".
4.
•
Si le texte contient des expressions issues de la liste "blanche",
le message reçoit le statut courrier normal.
•
Si le texte contient des expressions de la liste "noire", le
message reçoit le statut courrier indésirable. Le traitement
ultérieur du message dépendra de action que vous aurez
choisie.
Si le message ne contient pas d'expressions reprises dans la liste
"noire" ou "blanche", le composant recherche toute trace de phishing. Si
le texte contient une adresse reprise dans la base de données antiphishing, le message reçoit le statut courrier indésirable. Le traitement
ultérieur du message dépendra de l'action que vous aurez choisie.
Protection contre le courrier indésirable
5.
6.
189
Si le message ne contient aucune expression de phishing, il est soumis
à la détection du courrier indésirable à l'aide de l'une des trois
technologies suivantes :
•
Analyse des images selon la technologie GSG;
•
Analyse du texte des messages à l'aide d'un algorithme
d'identification du courrier indésirable, l'algorithme iBayes.
Vient ensuite l'analyse des caractères complémentaires de filtrage du
courrier indésirable (cf. point 13.3.5, p. 205), définis par l'utilisateur lors
de la configuration d'Anti-Spam, par exemple l'analyse de l'exactitude
des balises HTML, la taille des polices ou les caractères invisibles.
Vous avez la possibilité de désactiver chacune des étapes de recherche du
courrier indésirable.
Anti-Spam se présente sous la forme d'un plug-in dans les clients de messagerie
suivants :
•
Microsoft Office Outlook (cf. point 13.3.8, p. 209);
•
Microsoft Outlook Express (Windows Mail) (cf. point 13.3.9, p. 212);
•
The Bat! (cf. point 13.3.10, p. 214).
Cette possibilité est offerte aux ordinateurs tournant sous Microsoft Windows XP
Professional x64 Edition et Microsoft Windows Vista x64 uniquement pour les
versions 32 bits des clients de messagerie Microsoft Office Outlook et The Bat!
La barre des tâches de Microsoft Office Outlook et Microsoft Outlook Express
(Windows Mail) affiche les boutons Courrier normal et Courrier indésirable.
Ceux-ci vous permettent d'entraîner Anti-Spam à reconnaître le courrier
indésirable dans le contexte de chaque message. Ces boutons n'existent pas
dans The Bat!, toutefois, il est possible d'entraîner ce client de messagerie à
l'aide des éléments Marquer comme courrier indésirable et Marquer comme
courrier normal dans le menu Spécial. En plus de tous les paramètres du client
de messagerie, on retrouve des paramètres de traitement spécial du courrier
indésirable (cf. point 13.3.1, p. 197).
Anti-Spam utilise une modification de l'algorithme d'apprentissage automatique
(algorithme de Bayez) qui permet au composant d'établir une distinction plus
précise entre courrier indésirable et courrier normal. Le contenu du message
constitue la source de données pour l'algorithme de Bayes.
Il arrive parfois que l'algorithme modifié d'apprentissage automatique ne soit pas
en mesure de décider avec certitude si un message appartient ou non au
courrier indésirable. Un tel message reçoit le statut courrier indésirable potentiel.
Pour réduire le volume de messages classés comme courrier indésirable
potentiel, il est conseillé de procéder à un entraînement d'Anti-Spam sur de tels
190
Kaspersky Internet Security 7.0
messages (cf. point 13.2, p. 192). Pour ce faire, il est indispensable d'indiquer les
messages qui appartiennent au courrier indésirable et ceux qui appartiennent au
courrier normal.
Les messages électroniques classés comme courrier indésirable ou courrier
indésirable potentiel sont modifiés : Le texte [!! SPAM] ou [?? Probable Spam]
est ajouté respectivement à l'objet du message.
Les règles de traitement des messages classés comme courrier indésirable ou
courrier indésirable potentiel dans Microsoft Outlook, Microsoft Outlook Express
(Windows Mail) et The Bat! sont définies au départ de plug-ins spéciaux créés
pour ces clients. Pour les autres clients de messagerie, il est possible de créer
des règles sur la base du contenu du champ Objet afin de rediriger les
messages vers différents dossier si ce champ contient le texte [!! SPAM] ou [??
Probable Spam]. Pour obtenir de plus amples informations sur la création de
règles de tri, consultez la documentation de votre client de messagerie.
13.1. Sélection du niveau
d'agressivité d'Anti-Spam
Kaspersky Internet Security assure la protection contre le courrier indésirable
selon un des 5 niveaux suivants (cf. ill. 59):
Tout bloquer. Niveau le plus élevé qui considère tous les messages comme
courrier indésirable à l'exception de ceux contenant des expressions de la
liste "blanche" (cf. point 13.3.4.1, p. 201) et dont l'expéditeur figure dans la
liste "blanche". A ce niveau, l'analyse du courrier s'effectue uniquement sur
la base de la liste blanche, les autres technologies étant désactivées.
Illustration 59. Sélection du niveau de protection contre le courrier indésirable
Elevée – Niveau plus élevé qui entraînera peut-être la classification en tant que
courrier indésirable de messages qui sont en fait des messages normaux.
L'analyse des messages s'opèrent selon les listes "blanches" et "noires" et à
l'aide des technologies PDB et GSG et de l'algorithme iBayes (cf.
point 13.3.2, p. 198).
Protection contre le courrier indésirable
191
Ce mode doit être utilisé lorsqu'il est fort probable que l'adresse du
destinataire est inconnue des spammeurs. Par exemple, lorsque le
destinataire n'est pas abonné à des listes de diffusion et qu'il ne possède
pas de boîtes aux lettres dans un service de messagerie électronique
gratuit.
Recommandé : il s'agit de la configuration la plus universelle du point de vue de
la classification des messages électroniques.
Dans ce mode, il se peut que du courrier indésirable ne soit pas reconnu
comme tel et que des messages normaux soient classés comme courrier
indésirable. Cela signifie que l'entraînement d'Anti-Spam n'est pas suffisant.
Il est recommandé d'affiner l'entraînement à l'aide de l'Assistant
d'apprentissage (cf. point 13.2.1, p. 192) ou des boutons Courrier
indésirable/Courrier normal (ou des points du menu dans The Bat!) sur les
messages qui n'ont pas été correctement identifiés.
Faible : il s'agit de la configuration la plus fidèle. Elle est recommandée aux
utilisateurs dont le courrier entrant contient beaucoup de mots propres,
selon Anti-Spam, au courrier indésirable alors qu'il s'agit de courrier normal.
Cette situation se présente lorsque l'utilisateur, dans le cadre de ses
activités professionnelles, est amené à utiliser dans sa correspondance des
termes professionnels que l'on retrouve souvent dans le courrier indésirable.
Toutes les technologies d'identification du courrier indésirable interviennent
à ce niveau.
Tout autoriser : il s'agit d'un niveau le plus faible. Sont considérés comme
courrier indésirable uniquement les messages qui contiennent des
expressions extraites de la liste "noire" et dont l'expéditeur figure dans la
liste "noire". A ce niveau, l'analyse du courrier s'effectue uniquement sur la
base de la liste "noire", les autres technologies étant désactivées.
Par défaut, la protection contre le courrier indésirable s'opère selon les
paramètres du niveau Recommandé.
Vous pouvez augmenter ou réduire le niveau ou modifier les paramètres du
niveau actuel.
Pour modifier le niveau d’aggressivité :
Déplacez simplement le curseur sur l'échelle d'agressivité. En
définissant le niveau d'agressivité, vous pouvez définir le rapport des
facteurs de courrier indésirable, du courrier indésirable potentiel et du
courrier utile (cf. point 13.3.3, p. 199).
Pour modifier les paramètres du niveau d’aggressivité actuel :
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Anti-Spam dans la section Protection.
2.
Cliquez sur le bouton Configuration dans le groupe Niveau de
contrôle (cf. ill. 59).
192
Kaspersky Internet Security 7.0
3.
Dans la fenêtre qui s’ouvre, modifiez les paramètres de la protection
contre le courrier indésirable puis cliquez sur OK.
Le niveau de contrôle fonctionnera désormais selon les paramètres de
protection que vous aurez définis.
13.2. Entraînement d'Anti-Spam
Anti-Spam est livré avec une base de messages qui comprend 50 exemples de
messages non sollicités. Il est conseillé d'entraîner Anti-Spam à reconnaître le
courrier indésirable sur la base des messages que vous recevez.
Il existe plusieurs approches pour entraîner Anti-Spam :
•
Utilisation de l'Assistant d'apprentissage (apprentissage groupé) (cf.
point 13.2.1, p. 192).
•
Apprentissage sur les messages sortant (cf. point 13.2.2, p. 193).
•
Entraînement indirect pendant le travail avec le courrier électronique à
l'aide des boutons spéciaux dans la barre d'outils du client de
messagerie ou des points du menu (cf. point 13.2.3, p. 194).
•
Entraînement lors de
point 13.2.4, p. 195).
l'utilisation des rapports d'Anti-Spam (cf.
L'entraînement à l'aide de l'Assistant d'apprentissage est préférable au tout
début de l'utilisation d'Anti-Spam. L'Assistant permet d'entraîner Anti-Spam sur
une grande quantité de messages électroniques.
N'oubliez pas que la quantité de messages pour l'entraînement au départ d'un
dossier ne peut pas dépasser 50. Si le dossier compte plus de messages,
l'entraînement sera réalisé sur la base de 50 messages uniquement.
Il est préférable de procéder à l'entraînement complémentaire à l'aide des
boutons de l'interface du client du messagerie pendant l'utilisation directe du
courrier électronique.
13.2.1. Assistant d'apprentissage
L'Assistant d'apprentissage permet d'entraîner Anti-Spam par paquet en
précisant les dossiers de la boîte aux lettres qui contiennent le courrier
indésirable et ceux qui contiennent le courrier normal.
Protection contre le courrier indésirable
193
Pour lancer l'Assistant d'apprentissage :
Sélectionnez le composant Anti-Spam dans la rubrique Protection de la
partie gauche de la fenêtre principale de l’application puis cliquez sur le
lien Lancer l’Assistant d’apprentissage.
Vous pouvez également lancer l’Assistant d’apprentissage au départ de
la fenêtre de configuration de l’application. Pour ce faire, sélectionnez le
composant Anti-Spam dans la rubrique Protection puis, cliquez sur le
bouton Assistant d’apprentissage dans le bloc Apprentissage.
L'Assistant d'apprentissage entraîne Anti-Spam étape par étape. Pour passer à
l'étape suivante, cliquez sur Suivant et pour revenir à l'étape précédente, cliquez
sur Précédent.
La première étape correspond à la sélection du dossier contenant le courrier
normal. Vous devrez sélectionnez uniquement les dossiers dont vous êtes
certain du contenu.
La deuxième étape correspond à la sélection du dossier contenant le courrier
indésirable. Si votre client de messagerie ne possède pas de dossier spécial
pour recueillir le courrier indésirable, passez cette étape.
La troisième étape correspond à l'apprentissage automatique d'Anti-Spam sur la
base des dossiers que vous avez sélectionnés. Les messages de ces
dossiers viennent s'ajouter à la base d'Anti-Spam. Les expéditeurs du
courrier normal sont repris automatiquement dans la liste "blanche".
La quatrième étape correspond à la sauvegarde des résultats de l'entraînement
de l'une des manières suivantes : ajouter les résultats à la base existante ou
remplacer la base d’Anti-Spam existante par la base obtenue à la fin de
l’entraînement. N'oubliez pas que pour assurer une identification efficace du
courrier indésirable, il est indispensable de réaliser l'entraînement sur un
minimum de 50 exemplaires de courrier normal et de 50 exemplaires de
courrier indésirable. L'algorithme de Bayes ne pourra fonctionner sans cela.
Afin de gagner du temps, l'Assistant réalisera l'entraînement uniquement sur 50
messages de chaque dossier sélectionné.
13.2.2. Entraînement sur le courrier sortant
Vous pouvez réaliser l'entraînement d'Anti-Spam sur la base du courrier sortant
de votre client de messagerie. Dans ce cas, la liste "blanche" des adresses sera
enrichie sur la base des destinataires des messages sortant. L'apprentissage
utilise uniquement les 50 premiers messages sortants, après quoi il arrête.
Pour activer l'entraînement d'Anti-Spam sur la base du courrier sortant:
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Anti-Spam dans la rubrique Protection.
194
Kaspersky Internet Security 7.0
2.
Cochez la case
Apprentissage.
Sur la base du courrier sortant dans la section
Attention !
L'entraînement d'Anti-Spam sur le courrier sortant envoyé via le protocole MAPI
a lieu uniquement lorsque la case
Analyser à l'envoi du plug-in de l'antivirus
de courrier électronique pour Microsoft Office Outlook a été cochée (cf.
point 13.3.8, p. 209).
13.2.3. Entraînement à l'aide de votre
client de messagerie électronique
L'entraînement pendant l'utilisation du courrier électronique suppose l'utilisation
des boutons spéciaux situés dans la barre d'outils de votre client de messagerie.
Lors de l'installation, Anti-Spam s'intègre aux clients de messagerie suivants :
•
Microsoft Office Outlook.
•
Microsoft Outlook Express (Windows Mail)
•
The Bat!
Les boutons Courrier indésirable et Courrier normal apparaissent dans le
barre d'outils du Microsoft Office Outlook ainsi que l'onglet Anti-Spam avec les
actions dans le menu Service → Paramètres (cf. point 13.3.8, p. 209). Dans
Microsoft Outlook Express (Windows Mail), en plus des boutons Courrier
indésirable et Courrier normal, on trouve également le bouton Configuration
dans la barre des tâches. Ce bouton ouvre la fenêtre des actions à réaliser sur le
courrier indésirable (cf. point 13.3.9, p. 212). Ces boutons n'existent pas dans
The Bat!, toutefois, il est possible d'entraîner ce client de messagerie à l'aide des
éléments Marquer comme courrier indésirable et Marquer comme courrier
normal dans le menu Spécial.
Si vous estimez que le message sélectionné est un exemple de courrier
indésirable, cliquez sur Courrier indésirable. Si ce message n'est pas un
exemple de courrier indésirable, cliquez sur Courrier normal. Anti-Spam sera
entraîné sur la base du message sélectionné. Si vous sélectionnez plusieurs
messages, l'entraînement aura lieu sur la base de tous les messages
sélectionnés.
Protection contre le courrier indésirable
195
Attention !
Si vous êtes forcé de sélectionner directement plusieurs messages ou si vous
êtes convaincus qu'un dossier ne contient des messages que d'une seule
catégorie (courrier indésirable ou courrier normal), il est possible de réaliser un
entraînement groupé à l'aide de l'Assistant d'apprentissage (cf. point 13.2.1,
p. 192).
13.2.4. Entraînement à l'aide des rapports
d'Anti-Spam
Il est possible d'entraîner Anti-Spam sur la base de ses rapports.
Pour consulter les rapports d’Anti-Spam :
1.
Sélectionnez le composant Anti-Spam dans la section Protection de la
fenêtre principale du logiciel.
2.
Cliquez sur le lien Ouvrir le rapport.
Les rapports du composant permettent de conclure de la précision de la
configuration et, au besoin, d'introduire des modifications dans le fonctionnement
d'Anti-Spam.
Pour désigner un message comme appartenant au courrier indésirable ou
normal :
1.
Sélectionnez-le dans la liste du rapport de l'onglet Evénements et
cliquez sur Actions.
2.
Sélectionnez l'un des éléments suivants (cf. ill. 60):
•
Marquer comme courrier indésirable
•
Marquer comme courrier normal.
•
Ajouter à la liste "blanche"
•
Ajouter à la liste "noire"
L'entraînement d'Anti-Spam sera réalisé sur la base de ce message.
196
Kaspersky Internet Security 7.0
Illustration 60. Entraînement d'Anti-Spam au départ des rapports
13.3. Configuration d'Anti-Spam
La configuration détaillée d'Anti-Spam est un attribut incontournable de la
protection contre le courrier indésirable. Tous les paramètres du composant sont
repris dans la fenêtre de configuration de Kaspersky Internet Security et vous
permettent de :
•
Définir les particularités du fonctionnement d'Anti-Spam (cf. point 13.3.1,
p. 197).
•
Choisir parmi les différentes technologies de filtrage du courrier
indésirable (cf. point 13.3.2, p. 198).
•
Régler l'exactitude de l'identification du courrier indésirable et du courrier
normal (cf. point 13.3.3, p. 199).
•
Composer des listes "noire" et "blanche" pour les expéditeurs et les
expressions clé (cf. point 13.3.4, p. 200)
Protection contre le courrier indésirable
197
•
Configurer critères complémentaires de filtrage du courrier indésirable
(cf. point 13.3.5, p. 205).
•
Réduire au maximum le volume de courrier indésirable dans votre boîte
aux lettres grâce au Centre de tri de messages (cf. point 13.3.6, p. 207).
Tous ces types de paramètres sont abordés en détails ci-après.
13.3.1. Configuration de l'analyse
Vous pouvez configurer les aspects suivants de l'analyse :
•
Faut-il analyser le trafic de messagerie des protocoles POP3 et IMAP.
Kaspersky Internet Security analyse par défaut le courrier de tous ces
protocoles.
•
Faut-il activer les plug-ins pour Microsoft Office Outlook et TheBat!
•
Faut-il consulter le courrier dans le Centre de tri de messages (cf.
point 13.3.6, p. 207).chaque fois avant de télécharger le courrier du
serveur de messagerie dans la boîte de messagerie de l'utilisateur via le
protocole POP3.
Pour configurer les paramètres cités ci-dessus :
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Anti-Spam dans la rubrique Protection.
2.
Cochez les adéquates dans le bloc Intégration au système (cf. ill. 61).
3.
Rectifiez, le cas échéant, les paramètres du réseau.
Illustration 61. Configuration des paramètres de l'analyse
198
Kaspersky Internet Security 7.0
13.3.2. Sélection de la technologie de
filtrage du courrier indésirable
La recherche des messages non sollicités dans le courrier s'opère sur la base de
technologies de filtrage modernes :
•
Technologie iBayes, fondée sur le théorème de Bayes. Elle permet
d'analyse le texte d'un message en recherchant dans son contenu les
expressions caractéristiques du courrier indésirable. L'analyse repose
sur les statistiques obtenues pendant l'entraînement d'Anti-Spam (cf.
point 13.2, p. 192).
•
Technologie GSG. Elle permet d'analyser les images des courriers
électroniques à l'aide de signatures graphiques uniques capables
d'identifier les messages non sollicités sous forme graphique.
•
Technologie PDB. Elle permet d'analyser l'en-tête des messages
électroniques et de les classer comme messages non sollicités sur la
base d'un ensemble de règles heuristiques.
L'utilisation de toutes les technologies est activée par défaut, ce qui permet de
réaliser le filtrage le plus complet du courrier.
Afin de désactiver l'application d'une technologie de filtrage particulière :
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Anti-Spam dans la rubrique Protection.
2.
Cliquez sur Configuration dans le bloc Niveau de contrôle et dans la
fenêtre qui s'ouvre, passez à l'onglet Identification du courrier
indésirable (cf. ill. 62).
3.
Désélectionnez la case qui se trouve en regard de la technologie de
filtrage que vous ne souhaitez pas utiliser lors de la recherche de
courrier indésirable.
Protection contre le courrier indésirable
199
Illustration 62. Configuration de l'identification du courrier indésirable
13.3.3. Définition des paramètres de
courrier indésirable et de courrier
indésirable potentiel
Les experts de Kaspersky Lab ont fait de leur mieux pour configurer Anti-Spam
afin qu'il reconnaisse le courrier indésirable et le courrier indésirable potentiel.
L'identification du courrier indésirable repose sur l'utilisation de technologies
modernes de filtrage (cf. point 13.3.2, p. 198) capables d'entraîner assez
efficacement Anti-Spam sur la base d'un nombre défini de messages à
reconnaître le courrier indésirable, le courrier indésirable potentiel et le courrier
normal.
L'entraînement d'Anti-Spam est réalisé à l'aide de l'Assistant d'apprentissage ou
via les clients de messagerie. Chaque élément de courrier normal ou de courrier
indésirable se voit attribuer un certain coefficient. Quand un message arrive dans
200
Kaspersky Internet Security 7.0
votre boîte aux lettres, Anti-Spam exploite la technologie iBayes pour voir si le
message contient des éléments de courrier indésirable ou de courrier normal.
Les coefficients de chaque élément de courrier indésirable (courrier normal) sont
ajoutés pour obtenir le facteur de courrier indésirable et le facteur de courrier
indésirable potentiel.
Le facteur de courrier indésirable potentiel définit la probabilité qu'à un message
d'être un courrier indésirable potentiel. Si le niveau Recommandé est utilisé, tout
message dont la probabilité est comprise entre 50 et 59% sera considéré comme
courrier indésirable potentiel. Sera considéré comme appartenant au courrier
normal tout message dont la probabilité lors de l’analyse sera inférieure à 50%.
Le facteur de courrier indésirable définit la probabilité qu'Anti-Spam considère un
message comme exemple de courrier indésirable. Tout message dont la
probabilité est supérieure à la valeur indiquée sera considéré comme
appartenant au courrier indésirable. Par défaut, au niveau Recommandé, le
facteur de courrier indésirable est égal à 59%. Cela signifie que n'importe quelle
message dont la probabilité est supérieure à 59% sera considéré comme
appartenant au courrier indésirable.
Il existe cinq niveaux d'agressivité (cf. point 13.1, p. 190) dont trois (Elevée,
Recommandé et Bas) reposent sur diverses valeurs du facteur de courrier
indésirable et le facteur de courrier indésirable potentiel.
Vous pouvez vous-même rectifier l'algorithme de fonctionnement d'Anti-Spam.
Pour ce faire :
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Anti-Spam dans la rubrique Protection.
2.
Cliquez sur le bouton Configuration dans le bloc Niveau de contrôle
et dans la fenêtre qui s’ouvre, sélectionnez l’onglet Identification du
courrier indésirable (cf. ill. 62).
3.
Modifiez les facteurs de courrier indésirable et de courrier indésirable
potentiel dans les groupes correspondants.
13.3.4. Composition manuelle des listes
"noire" et "blanche"
L'utilisateur compose les listes "noire" et "blanche" manuellement sur la base du
fonctionnement d'Anti-Spam sur le courrier. Ces listes contiennent des
informations relatives aux adresses de l'utilisateur, aux messages considérés
comme utiles ou indésirables ainsi qu'aux divers termes clés ou expressions qui
permettent d'identifier un message comme étant utile ou non sollicité.
Protection contre le courrier indésirable
201
L'application principale de la liste des expressions clé, en particulier celle de la
liste "blanche" consiste à convenir avec des expéditeurs définis (vos collègues par
exemple) d'une signature quelconque pour les messages. Cette signature peut
être n'importe quoi. Vous pouvez utilisez par exemple une signature PGP. Aussi
bien dans la signature que dans les noms, il est possible d'utiliser des maques. *
et ?. Le caractère * représente n'importe quelle séquence de caractères de
longueur aléatoire; le caractère ? représente n'importe quel caractère unique.
Si les caractères * et ? font partie d'une signature, il convient de les faire précéder
du caractère \ afin d'éviter toute confusion de la part d'Anti-Spam. Dans ce cas,
au lieu d'utiliser un caractère, on en utilise deux : \*et \?.
13.3.4.1. Liste "blanche" des adresses et des
expressions
La liste "blanche" contient les expressions clé des messages que vous avez
marqué comme courrier normal et les adresses des expéditeurs qui, selon vous,
ne vous enverront jamais de courrier indésirable. La liste "blanche" des
expressions est composée manuellement, tandis que la liste des expéditeurs est
créée automatiquement pendant l'entraînement d'Anti-Spam. Vous pouvez
modifier cette liste.
Pour passer à la configuration de la liste "blanche" :
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Anti-Spam dans la rubrique Protection.
2.
Cliquez sur le bouton Configuration dans le bloc Niveau de contrôle
puis, passez à longet l’onglet Liste « blanche » (cf. ill. 63).
L'onglet est scindé en deux blocs : le bloc supérieur reprend les adresses des
expéditeurs de courrier normal tandis que le bloc inférieur affiche les expressions
clé de ces messages.
Afin de recourir aux listes "blanche" des expressions et des adresses lors du
filtrage du courrier, cochez les cases correspondantes dans les blocs
Expéditeurs autorisés et Expressions autorisées.
Vous pouvez modifier la liste à l'aide des boutons de chaque bloc.
202
Kaspersky Internet Security 7.0
Illustration 63. Configuration de la liste "blanche" des adresses et des expressions
S'agissant des adresses de la liste, vous pouvez saisir soit une adresse, soit un
masque. La case n'a pas d'importance lors de la saisie de l'adresse. voici
quelques exemples de masques d'adresse :
•
dupont@test.fr : les messages de cet expéditeur seront considérés
comme du courrier normal ;
•
*@test.fr : les messages de n'importe quel expéditeur du domaine test.fr
seront considérés comme du courrier normal ; exemple :
legrand@test.fr, dunant@test.fr;
•
dupont@* : les expéditeurs portant ce nom, quel que soit le domaine de
messagerie, envoient toujours du courrier normal, par exemple :
dupont@test.fr, dupont@mail.fr;
•
*@test* : les messages de n'importe quel expéditeur d'un domaine
commençant par test n'appartiennent pas au courrier indésirable, par
exemple : dupont@test.fr, legrand@test.com;
Protection contre le courrier indésirable
•
203
pierre.*@test.??? le courrier dont le nom de l'expéditeur commence par
pierre, dont le nom de domaine commence par test et se termine par une
séquence quelconque de trois caractères sera toujours considéré
comme du courrier normal; exemple : pierre.dupont@test.com,
pierre.legrand@test.org.
Les masques peuvent être appliqués également aux expressions. La case n'a
pas d'importance lors de la saisie de l'expression. Voici quelques exemples :
•
Salut Pierre ! Le message qui contient ce texte uniquement est
considéré comme courrier normal. Il n'est pas conseillé d'utiliser ce
genre d'expression dans la liste blanche.
•
Salut Pierre !* : le message qui commence par cette ligne est considéré
comme du courrier normal.
•
Salut *! * : le message qui débute par Salut et qui possède un point
d'exclamation n'importe où dans le texte n'est pas considéré comme un
courrier indésirable.
•
* Pierre? * : le message adressé à Pierre suivi de n'importe quel
caractère n'est pas considéré comme du courrier indésirable.
•
* Pierre\? * : le message qui contient le texte Pierre? est considéré
comme du courrier normal.
Si à un moment donné, vous souhaitez annuler la classification d'une adresse ou
d'une expression quelconque en tant qu'attribut du courrier normal, vous devrez
la supprimer de la liste en désélectionnant la case qui se trouve en regard.
Il est possible d'importer les adresses dans la liste "blanche" au départ d'un
fichier CSV.
13.3.4.2. Liste "noire" des adresses et des
expressions
La liste "noire" des expéditeurs contient les expressions clé des messages qui
appartiennent au courrier indésirable ainsi que l'adresse des expéditeurs. La liste
est rédigée manuellement.
Pour passer à la rédaction de la liste "noire" :
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Anti-Spam dans la rubrique Protection.
2.
Cliquez sur le bouton Configuration dans le bloc Niveau de contrôle
puis, passez à longet l’onglet Liste « noire » (cf. ill. 64).
204
Kaspersky Internet Security 7.0
L'onglet est scindé en deux blocs : le bloc supérieur reprend les adresses des
expéditeurs de courrier indésirable tandis que le bloc inférieur affiche les
expressions clé de ces messages.
Afin de recourir aux listes "noires" des expressions et des adresses lors du
filtrage du courrier, cochez les cases correspondantes dans les blocs
Expéditeurs interdits et Expressions interdites.
Illustration 64. Configuration de la liste "noire" des adresses et des expressions
Vous pouvez modifier la liste à l'aide des boutons de chaque bloc.
S'agissant des adresses de la liste, vous pouvez saisir soit une adresse, soit un
masque. La case n'a pas d'importance lors de la saisie de l'adresse. Voici
quelques exemples de masques d'adresse :
•
dupont@test.fr : les messages de cet expéditeur seront toujours
considérés comme du courrier indésirable ;
•
*@test.fr : les messages de n'importe quel expéditeur du domaine test.fr
seront considérés comme du courrier indésirable ; exemple :
legrand@test.fr, dunant@test.fr;
Protection contre le courrier indésirable
205
•
dupont@* : les expéditeurs portant ce nom, quel que soit le domaine de
messagerie, envoient toujours du courrier indésirable, par exemple :
dupont@test.fr, dupont@mail.fr;
•
*@test* : les messages de n'importe quel expéditeur d'un domaine
commençant par test appartiennent au courrier indésirable, par exemple
: dupont@test.fr, legrand@test.com;
•
ivan.*@test.??? le courrier dont le nom de l'expéditeur commence par
pierre et dont le nom de domaine commence par test et se termine par
une séquence quelconque de trois caractères sera toujours considéré
comme du courrier indésirable; exemple : pierre.dupont@test.com,
pierre.legrand@test.org.
Les masques peuvent être appliqués également aux expressions. La case n'a
pas d'importance lors de la saisie de l'expression. Voici quelques exemples :
•
Salut Pierre ! Le message qui contient ce texte uniquement est
considéré comme courrier indésirable. Il n'est pas conseillé d'utiliser ce
genre d'expression dans la liste.
•
Salut Pierre !* : le message qui commence par cette ligne est considéré
comme du courrier indésirable.
•
Salut *! * : le message qui débute par Salut et qui possède un point
d'exclamation n'importe où dans le texte est considéré comme un
courrier indésirable.
•
* Pierre? * : le message adressé à Pierre suivi de n'importe quel
caractère est considéré comme du courrier indésirable.
•
* Pierre\? * : le message qui contient le texte Pierre? est considéré
comme du courrier indésirable.
Si à un moment donné, vous souhaitez annuler la classification d'une adresse ou
d'une expression quelconque en tant qu'attribut du courrier indésirable, vous
devrez la supprimer de la liste en désélectionnant la case qui se trouve en
regard.
13.3.5. Signes complémentaires de filtrage
du courrier indésirable
En plus des signes principaux utilisés pour le filtrage du courrier indésirable
(constitution des listes "blanche" et "noire", recherche d'éléments de phishing,
recherche à l'aide des technologies de filtrage), vous pouvez définir des signes
complémentaires.
206
Kaspersky Internet Security 7.0
Afin de configurer les signes complémentaires pour le filtrage du courrier
indésirable :
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Anti-Spam dans la rubrique Protection.
2.
Cliquez sur le bouton Configuration dans le bloc Niveau de contrôle
puis, passez à l’onglet Complémentaire (cf. ill. 65).
Cet onglet reprend la liste des caractéristiques qui permettra d'attribuer le statut
de courrier indésirable à un message avec plus ou moins de certitude.
Illustration 65. Paramètres complémentaires d'identification du courrier indésirable
Afin d'activer l'utilisation d'une caractéristique quelconque, cochez la case située
en regard de celle-ci. De plus, il faut définir pour chaque caractéristique le
facteur de courrier indésirable (en pour cent) qui définit la probabilité avec
laquelle un message sera considéré comme non sollicité. Par défaut, le facteur
de courrier indésirable est de 80%. Les messages seront marqués comme non
sollicité si la somme des probabilités pour l'ensemble des caractéristiques
dépasse 100%.
Protection contre le courrier indésirable
207
Le courrier indésirable peut se présenter sous la forme de messages vides (sans
objet ou texte), de messages contenant des liens vers des images ou contenant
des images en pièce jointe, de messages dont le texte est de la même couleur
que le fond ou de texte écrit en caractères de petite taille. Le courrier indésirable
peut également contenir des caractères invisibles (couleur de la police et du fond
identique), des éléments cachés (à savoir des éléments qui ne s'affichent pas du
tout) ou des balises html incorrectes. Ces messages peuvent également contenir
des scripts (exécutés lorsque l'utilisateur ouvre le message).
Si vous activez le filtrage en fonction du paramètres "messages qui ne me sont
pas adressé", vous devrez indiquer la liste de vos adresses de confiance dans la
fenêtre qui s'ouvre à l'aide du bouton Mes adresses. L’adresse du destinataire
sera vérifiée lors de l’analyse du message. Si cette adresse ne correspond à
aucune des adresses de votre liste, le message recevra l’état courrier
indésirable.
La composition et la modification de la liste des adresses s’opèrent dans la
fenêtre Mes adresses de courrier électronique à l’aide des boutons Ajouter,
Modifier et Supprimer.
Pour exclure les messages envoyés sur le réseau Intranet de la recherche de
Ne pas analyser le courrier interne de
courrier indésirable, cochez la case
Microsoft Exchange Server. N'oubliez pas que les messages seront considérés
comme du courrier interne si Microsoft Office Outlook est le client de messagerie
installé sur tous les ordinateurs et si les boîtes aux lettres des utilisateurs se
trouvent sur un même serveur Exchange car ces serveurs doivent être unis via
des connecteurs X400. Pour qu'Anti-Spam analyse ces messages également, il
faudra désélectionner la case.
13.3.6. Centre de tri de messages
Attention !
Le Centre de tri de messages est disponible uniquement si vous recevez le
courrier via le protocole POP3.
Le Centre de tri de messages est prévu pour l'examen des messages
électroniques sur le serveur sans les télécharger sur votre ordinateur. Cela évite
la réception de certains messages, ce qui vous fait gagner du temps et de
l'argent lors de l'utilisation du courrier électronique et qui réduit la probabilité de
recevoir du courrier indésirable et des virus.
Le Centre de tri de messages s'ouvre si la case
Ouvrir le centre de tri lors
de la réception du courrier a été cochée dans la fenêtre de configuration du
composant Anti-Spam.
208
Kaspersky Internet Security 7.0
Pour supprimer un message sur le serveur sans avoir à le télécharger sur
l'ordinateur :
cochez la case à gauche du message que vous souhaitez supprimer et
cliquez sur Supprimer. Ce message sera supprimé du serveur. Le reste
de la correspondance sera téléchargé sur l'ordinateur après la fermeture
du Centre de tri.
Il est parfois difficile de décider de supprimer un message sur la seule base de
l'expéditeur et de l'objet du message. Dans de telles situations, le Centre de tri
de messages vous propose des informations étendues sur le message en
téléchargeant son en-tête.
Pour afficher l'en-tête du message :
Sélectionnez le message dans la liste du courrier entrant. Les en-têtes
des messages seront affichées dans la partie inférieure du formulaire.
La taille des en-têtes est négligeable (quelques dizaines d'octets) et elles ne
peuvent pas contenir de code malveillant.
L'examen des en-têtes peut être utile dans les cas suivants : les spammeurs ont
installé un programme malveillant sur l'ordinateur de votre collègue qui envoie du
courrier indésirable en son nom en utilisant la liste des contacts de son client de
messagerie. La probabilité que vous figuriez dans la liste des contacts de votre
collègue est grande, ce qui signifie que votre boîte aux lettres sera certainement
inondée de messages non sollicités. Dans ce cas, il est impossible de savoir, sur
l'unique base de l'adresse de l'expéditeur, si le message a été envoyé par votre
collègue ou par le spammeur. Utilisez l'en-tête du message ! Regardez
attentivement qui a envoyé ce message, quand et quelle est sa taille. Suivez le
parcours du message depuis l'expéditeur jusqu'à votre boîte aux lettres sur le
serveur. Toutes ces informations doivent être reprises dans l'en-tête du
message. Décidez si vous voulez télécharger ce message depuis le serveur ou
le supprimer.
Remarque.
Vous pouvez trier les messages selon le titre de n'importe quelle colonne de la
liste des messages. Pour trier les messages, cliquez sur le titre de la colonne. Le
classement se fera dans l'ordre croissant. Pour modifier l'ordre du classement,
cliquez à nouveau sur le titre de la colonne.
13.3.7. Actions à réaliser sur le courrier
indésirable
Si l'analyse indique que le message est un exemplaire de courrier indésirable ou
de courrier indésirable potentiel, la suite des opérations réalisées par Anti-Spam
dépendra de l'état de l'objet et de l'action sélectionnée. Par défaut, les messages
Protection contre le courrier indésirable
209
électroniques classés comme courrier indésirable ou courrier indésirable
potentiel sont modifiés : Le texte [!! SPAM] ou [?? Probable Spam] est ajouté
respectivement à l'objet du message.
Vous pouvez sélectionner des actions complémentaires à exécuter sur le
courrier indésirable et le courrier indésirable potentiel. Des plug-ins spéciaux ont
été prévus pour Microsoft Outlook et Microsoft Outlook Express (Windows Mail)
et The Bat!. Pour les autres clients de messagerie, vous pouvez configurer les
règles de tri.
13.3.8. Configuration du traitement du
courrier indésirable dans Microsoft
Office Outlook
Cette possibilité est offerte sur les ordinateurs tournant sous Microsoft Windows
XP Professional x64 Edition ou Microsoft Windows Vista x64 uniquement pour la
version 32 bits du client de messagerie Microsoft Office Outlook.
Par défaut, le courrier qui est considéré comme courrier indésirable ou courrier
indésirable potentiel est marqué à l'aide du texte [!! SPAM] ou [?? Probable
Spam] dans l'Objet.
Les actions complémentaires à réaliser sur le courrier indésirable et le courrier
indésirable potentiel dans Microsoft Office Outlook sont reprises sur l'onglet AntiSpam du menu Service → Paramètres (cf. ill. 66).
Cet onglet s'ouvre automatiquement lors du premier chargement du client de
messagerie après l'installation du programme et vous permet de configurer le
traitement du courrier indésirable.
Les règles de traitement suivantes sont prévues aussi bien pour le courrier
indésirable que pour le courrier indésirable potentiel :
Placer dans le dossier : le courrier indésirable est placé dans le dossier de
la boîte aux lettres que vous aurez spécifié.
Copier dans le dossier : une copie du message est créée et placée dans le
dossier indiqué. La copie originale reste dans le dossier Entrant.
Supprimer : supprime le courrier indésirable de la boîte aux lettres de
l'utilisateur.
Ignorer : laisse le message électronique dans le dossier Entrant
210
Kaspersky Internet Security 7.0
Illustration 66. Configuration détaillée du traitement du courrier indésirable dans Microsoft
Office Outlook
Pour ce faire, sélectionnez la valeur souhaitée dans la liste déroulante du bloc
Courrier indésirable ou Courrier indésirable potentiel.
Vous pouvez également indiquer l'algorithme de coopération entre Microsoft
Office Outlook et Anti-Spam :
Analyser à la réception. Tous les messages qui arrivent dans la boîte aux
lettres de l'utilisateur sont d'abord analysés selon les règles définies de
Microsoft Office Outlook. A la fin de ce traitement, les messages qui ne
tombaient pas sous le coup de ces règles sont transmis au plug-in AntiSpam. Le traitement se déroule dans un certain ordre. Cet ordre peut parfois
ne pas être respecté, par exemple lors de la réception simultanée d'un
grand nombre de messages dans la boîte aux lettres. Une telle situation
peut faire que les informations relatives aux messages traités par les règles
de Microsoft Office Outlook apparaissent comme courrier indésirable dans le
Protection contre le courrier indésirable
211
rapport d'Anti-Spam. Afin d'éviter une telle situation, nous vous conseillons
de configurer le plug-in d'Anti-Spam en qualité de règle de Microsoft Office
Outlook .
Utiliser règle de Microsoft Office Outlook. Dans ce cas, le traitement des
messages qui arrivent dans la boîte aux lettres de l'utilisateur s'opère selon
la hiérarchie des règles de Microsoft Office Outlook. Il faut créer en guise de
règle le traitement des messages par Anti-Spam. Il s'agit de l'algorithme de
travail optimal qui évite les conflits entre Microsoft Outlook et le plug-in
d'Anti-Spam. Cet algorithme a un seul défaut : la création et la suppression
des règles de traitement des messages via Microsoft Office Outlook s'opère
manuellement.
Pour créer la règle de traitement d'un message à la recherche de courrier
indésirable ::
1.
Lancez Microsoft Office Outlook et utilisez la commande Service →
Règles et notifications de la fenêtre principale du logiciel. La
commande de lancement de l'Assistant dépend de la version de
Microsoft Outlook que vous utilisez. Dans ce manuel, nous envisageons
la création d'une règle dans Microsoft Office Outlook 2003.
2.
Dans la fenêtre Règles et notification , passez à l'onglet Règles pour
le courrier électronique et cliquez sur Nouvelle. Cette action entraîne
le lancement de l'Assistant de création de nouvelle règle. Il contient les
étapes suivantes :
1ère étape
Vous devez choisir entre la création d'une règle "de zéro" ou au départ
d'un modèle. Sélectionnez Créer nouvelle règle et en guise de
condition de l'analyse, sélectionnez Analyse des messages après la
réception. Cliquez sur Suivant.
ème
2
étape
Dans la fenêtre de sélection de la condition de rejet du message,
cliquez sur Suivant sans avoir coché de cases. Confirmez l'application
de cette règle à tous les messages reçus dans la fenêtre de
confirmation.
3ème étape
Dans la fenêtre de sélection de l'action à réaliser sur les messages,
Exécuter action complémentaire. Dans la partie
cochez la case
inférieure de la fenêtre, cliquez action complémentaire. Opérez votre
sélection dans la liste déroulante Kaspersky Anti-Spam et cliquez sur
OK.
ème
4
étape
212
Kaspersky Internet Security 7.0
Dans la fenêtre de sélection d'exclusion de la règle, cliquez sur Suivant
sans avoir coché de cases
5ème étape
Dans la fenêtre de fin de la création de la règle, vous pouvez lui
attribuer un nom (par défaut, il s'agira de Kaspersky Anti-Spam).
Assurez-vous que la case
Activer la règle est cochée puis, cliquez
sur Terminer.
3.
Par défaut, la nouvelle règle sera ajoutée en tête de la liste des règles
de la fenêtre Règles et notifications. Déplacez cette règle à la fin de la
liste si vous voulez qu'elle soit appliquée en dernier lieu au message.
Tous les messages qui arrivent dans la boîte aux lettres sont traités sur la base
des règles. L'ordre d'application des règles dépend de la priorité associée à
chaque règle. Les règles sont appliquées dans l'ordre de la liste. Chaque règle à
une priorité inférieure à la règle précédente. Vous pouvez augmenter ou réduire
la priorité d'application des règles au message.
Si vous souhaitez que le message, après l'exécution d'une règle quelconque,
arrêter le
soit traité par une règle d'Anti-Spam, il faudra cocher la case
ème
traitement ultérieur des règles dans les paramètres de cette règle (cf. 3
étape de la fenêtre de création des règles).
Si vous avez de l'expérience dans la création de règles de traitement des
messages dans Microsoft Office Outlook, vous pouvez créer une règle propre à
Anti-Spam sur la base de l'algorithme proposé ci-dessus.
13.3.9. Configuration du traitement du
courrier indésirable dans Microsoft
Outlook Express (Windows Mail)
Par défaut, le courrier qui est considéré comme courrier indésirable ou courrier
indésirable potentiel est marqué à l'aide du texte [!! SPAM] ou [?? Probable
Spam] dans l'Objet.
Les actions complémentaires exécutées sur le courrier indésirable et le courrier
indésirable potentiel dans Microsoft Outlook Express (Windows Mail) sont
reprises dans une fenêtre spéciale (cf. ill. 67) qui s'ouvre après avoir cliqué sur le
bouton Configuration situé à côté des autres boutons d'Anti-Spam dans la barre
des tâches : Courrier indésirable et Courrier normal.
Protection contre le courrier indésirable
213
Illustration 67. Configuration détaillée du traitement du courrier indésirable dans Microsoft
Outlook Express
La fenêtre s'ouvre automatiquement lors du premier chargement du client de
messagerie après l'installation du programme et vous permet de configurer le
traitement du courrier indésirable.
Les règles de traitement suivantes sont prévues aussi bien pour le courrier
indésirable que pour le courrier indésirable potentiel :
Placer dans le dossier : le courrier indésirable est placé dans le dossier de
la boîte aux lettres que vous aurez spécifié.
Copier dans le dossier : une copie du message est créée et placée dans le
dossier indiqué. La copie originale reste dans le dossier Entrant.
Supprimer : supprime le courrier indésirable de la boîte aux lettres de
l'utilisateur.
Ignorer : laisse le message électronique dans le dossier Entrant.
Pour ce faire, sélectionnez la valeur souhaitée dans la liste déroulante du bloc
Courrier indésirable ou Courrier indésirable potentiel.
214
Kaspersky Internet Security 7.0
13.3.10. Configuration du traitement du
courrier indésirable dans The Bat!
Cette possibilité est offerte sur les ordinateurs tournant sous Microsoft Windows
XP Professional x64 Edition ou Microsoft Windows Vista x64 uniquement pour la
version 32 bits du client de messagerie The Bat!
Les actions à exécuter sur le courrier indésirable et le courrier indésirable
potentiel dans The Bat! sont définies à l'aides des outils du client.
Pour passer à la configuration des règles de traitement du courrier indésirable
dans The Bat! :
1.
Sélectionnez l'élément Configuration dans le menu Propriétés du client
de messagerie.
2.
Sélectionnez le nœud Protection contre le courrier indésirable (cf.
ill. 68) dans l'arborescence des paramètres.
Les paramètres de protection contre le courrier indésirable sont appliqués à tous
les modules antispam de l'ordinateur compatibles avec The Bat!
Vous devez définir le niveau d'évaluation et indiquer comment agir sur les
messages correspondant au niveau défini (pour Anti-Spam, la probabilité que le
message est un exemple de courrier indésirable) :
•
Supprimer les messages dont le niveau d'évaluation est supérieur au
niveau indiqué.
•
Déplacer les messages du niveau défini dans un dossier spécial pour les
messages non sollicités.
•
Déplacer les messages non sollicités marqués d'une en-tête spéciale
dans le dossier du courrier indésirable.
•
Laisser les messages non sollicités dans le dossier Entrant.
Protection contre le courrier indésirable
215
Illustration 68. Configuration de l'identification et du traitement du courrier indésirable dans
The Bat!
Attention !
Suite au traitement des messages électroniques, Kaspersky Internet Security
attribue le statut courrier indésirable ou courrier indésirable potentiel en fonction
de facteurs (cf. point 13.3.3, p. 199) dont vous pouvez modifier la valeur. Dans
The Bat!, on retrouve un algorithme spécial d'évaluation des messages qui repose
également sur les facteurs de courrier indésirable. Afin d'éviter les écarts entre le
facteur de courrier indésirable dans Kaspersky Internet Security et dans The Bat!,
tous les messages analysés par Anti-Spam reçoivent une évaluation
correspondant à l'état du message : courrier normal : 0%, courrier indésirable
potentiel : 50 %, courrier indésirable : 100 %.
Ainsi, l'évaluation du message dans The Bat! correspond non pas au facteur du
message attribué par Anti-Spam mais bien au facteur correspondant à l'état.
Pour de plus amples informations sur l'évaluation du courrier indésirable et sur
les règles de traitement, consultez la documentation relative au client de
messagerie The Bat!
CHAPITRE 14. CONTROLE
PARENTAL
Le contrôle parental est un composant de Kaspersky Internet Security qui permet
de contrôler l'accès des utilisateurs aux sites Internet. L'objectif principal est de
limiter l'accès principalement aux ressources suivantes :
•
Sites Internet pour adultes ou dont le contenu aborde la pornographie, les
armes, les drogues ou provoque des actes cruels ou violents, etc.
•
Les sites Internet dont le contenu peut provoquer une perte de temps
(chats, jeux) ou d'argent (magasins en ligne, sites d'enchères).
Soulignons que généralement, ces sites abritent une certaines quantité de
programmes malveillants et que le téléchargement de données depuis ces
ressources (sites de jeux par exemple) entraîne une augmentation sensible du
trafic Internet.
La restriction de l'accès de l'utilisateur à un site en particulier s'opère sur la base
d'un des trois profils d'utilisation d'Internet défini pour l'utilisateur (cf. point
14.2.1, p. 219).
Le profil est un ensemble de règles qui contrôle chaque tentative d'accès à un
site en particulier. La décision d'octroyer ou non l'accès au site demandé est
prise suite à la comparaison de l'URL au contenu de listes "blanche" ou "noire"
de sites Internet et à la définition du type de contenu par rapport aux catégories
interdites.
Si le profil n’est pas défini, le profil Enfant, contenant le plus grand nombre de
restrictions, sera appliqué par défaut. Un profil peut être attribué à plusieurs
comptes utilisateurs. Quand l’utilisateur ouvre une session avec son compte
utilisateur, il peut uniquement accéder aux sites autorisés par son profil
L'accès aux profils Parent ou Adolescent peut être protégé par un mot de
passe (cf. point 14.2.1, p. 219). La permutation vers un profil protégé par un mot
de passe est possible uniquement après avoir saisi ce dernier.
Examinons l'algorithme général de fonctionnement du Contrôle parental :
1.
L'utilisateur s'enregistre dans le système :
•
si le compte utilisateur employé pour ouvrir une session n'est
associé à aucun des profils existants, alors c'est le profil
Enfant, contenant le plus grand nombre de restrictions, qui est
chargé par défaut .
Contrôle parental
217
•
si un compte est associé à un profil particulier, alors c'est ce
profil qui sera chargé.
2.
L'utilisateur contacte des sites Internet sous un compte contrôlé par le
profil actif.
Le contrôle s’effectue selon les plages horaires (cf. point 14.2.6, p. 225)
ainsi que selon le filtrage des adresses (cf. point 14.2.3, p. 222) des
sites par rapport à la liste "noire" des adresses interdites et à la liste
"blanche" des adresses autorisées. Le contenu est également analysé
afin de voir s'il appartient aux catégories interdites.
S'il s'avère que le site Internet sollicité n'appartient pas à une catégorie
interdite, qu'il ne figure pas dans la liste "noire", qu'il apparaît clairement
dans la liste "blanche" ou que la demande tombe dans la plage horaire
admise, alors il s'ouvre dans le navigateur. Si une de ces conditions
n'est pas remplies, alors l'accès au site est bloqué.
3.
L'utilisateur n'a pas pu accéder au site demandé en raison des
restrictions du profil actif. Par exemple, le profil actif pour l'instant est un
profil soumis à de fortes restrictions. Si l'utilisateur connaît le mot de
passe qui protège un profil différent du profil actif, il peut changer de
profil (cf. point 14.1, p 217).
14.1. Modification du profil
Il est possible de changer le profil actif en ce moment. Ceci sera peut être
nécessaire si le profil actif impose des restrictions et vous empêche d’utiliser
librement Internet.
Si vous connaissez le mot de passe du profil Parent ou Adolescent (aucun mot
de passe n’est défini pour le profil Enfant), alors vous pouvez changer de profil
depuis la fenêtre principale de Kaspersky Internet Security. Pour ce faire, dans la
partie gauche de la fenêtre principale, dans la section Protection, sélectionnez
le composant Contrôle parental puis, cliquez sur le lien Attribuer le profil.
Sélectionnez, dans la fenêtre qui s’ouvre, le profil requis dans la liste déroulante
et saisissez le mot de passe.
218
Kaspersky Internet Security 7.0
14.2. Configuration du contrôle
parental
Attention !
En cas d'utilisation du Contrôle parental, il est conseillé d'activer la protection de
l'application par mot de passe (cf. point 19.9.2, p. 305). Vous éviterez ainsi les
modifications non autorisées des paramètres du profil par d'autres utilisateurs.
Ilustration 69. Configuration des paramètres du Contrôle parental
Pour configurer le composant de contrôle parental, procédez comme suit :
•
Activez l’utilisation des profils et associez-les à des comptes utilisateur
(cf. point 14.2.1, p. 219).
•
Protégez l’accès aux profils à l’aide d’un mot de passe (cf. point 14.2.1,
p. 219).
•
Définir le niveau de restriction (cf. point 14.2.3, p. 219) pour chaque profil
et configurer les paramètres de filtrage pour le niveau (cf. point 14.2.3, p.
222);
•
Sélectionnez les actions qui seront exécutées en cas de tentative d’accès
à un site interdit (cf. point 14.2.5, p. 224);
Contrôle parental
•
219
Définissez des plages horaires d’utilisation autorisée pour chaque profil
(cf. point 14.2.6, p. 225)
14.2.1. Utilisation des profils
Un profil est un ensemble de règles qui limitent l'accès de l'utilisateur à certains
sites Internet. Trois profils sont créés par défaut :
•
Enfant (ce profil est appliqué par défaut) ;
•
Adolescent ;
•
Parent.
Sur la base de l'âge, de l'expérience et d'autres caractéristiques de chaque
groupe, une sélection optimale de règles a été définie pour chaque profil. Ainsi,
le profil Enfant présente le maximum de restriction tandis que le profil Parent
n'en a aucune. Il est impossible de supprimer les profils prédéfinis mais vous
pouvez modifier les paramètres des profils Enfant et Adolescent.
Après l'installation de l'application, le profil Enfant est le profil utilisé par défaut
pour tous les utilisateurs dont le compte n’est associé à aucun profil.
Pour utiliser les profils Enfants et Parent, cochez la case
Utiliser le profil
sur l’onglet Configuration des profils (cf. ill. 70). Les profils sélectionnés
apparaîtront dans la liste déroulante du bloc Profils de la fenêtre de
configuration du composant Contrôle parental (cf. ill. 69).
Dans le groupe Mot de passe, vous pouvez définir le mot de passe qui limitera
l’accès de l’utilisateur aux sites sous ce profil. Par la suite, la modification du
profil pour cet utilisateur (cf. point 14.1, p. 217) sera possible uniquement après
avoir saisi le mot de passe. Si le champ Mot de passe est vide pour ce profi,
cela signifie que chaque utilisateur de l’ordinateur peut choisir ce profil. Aucun
mot de passe n’est défini pour le profil Enfant.
Vous pouvez, dans le bloc Utilisateur, associer un compte utilisateur de
Microsoft Windows au profil sélectionné du contrôlé parental. Afin de
sélectionner le compte utilisateur que vous souhaitez associer au profil, cliquez
sur le bouton Ajouter et dans la fenêtre standard de Microsoft Windows indiquez
que le compte requis (pour de plus amples informations, consultez l’aide du
système d’exploitation.
Pour que le profil sélectionné ne s’applique pas au compte utilisateur,
sélectionnez cet utilisateur dans la liste et cliquez sur le bouton Supprimer.
Pour modifier la configuration des profils :
1. Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Contrôle parental dans la rubrique Protection (cf. ill. 69).
220
Kaspersky Internet Security 7.0
2. Sélectionnez le profil que vous souhaitez modifier dans la liste déroulante
du groupe Profils, puis cliquez sur le bouton Configuration.
Illustration 70. Profils du Contrôle parental
14.2.2. Sélection du niveau de restrictions
Le contrôle parental assure le contrôle de l'accès des utilisateurs de l'ordinateur
aux ressources Internet selon un des niveaux suivants (cf. ill. 71):
Elevé :niveau où l'accès aux sites de toutes les catégories est interdit (cf.
point 14.2.3, p. 222).
Moyen. les paramètres de ce niveau correspondent aux paramètres
recommandés par les experts de Kaspersky Lab. Ce niveau autorise
l'accès aux messageries électroniques en ligne et aux chats.
Faible : niveau dont les paramètres permettent d'accès à pratiquement
toutes les ressources Internet, à l'exception des catégories les plus
dérangeantes comme les drogues, la violence, la pornographie, etc.
221
Contrôle parental
Par défaut, le contrôle de l'accès aux sites Internet se trouve au niveau Moyen.
Vous pouvez augmenter ou réduire le niveau de contrôle de l'accès en
sélectionnant un autre niveau ou en modifiant les paramètres du niveau actuel. .
Illustration 71. Sélection du niveau de restrictions
Pour modifier le niveau de restrictions :
Déplacez simplement le curseur. En définissant le niveau de restrictions,
vous définissez le nombre de catégories de sites interdits qui seront pris
en compte lors de la navigation sur Internet.
Si aucun des niveaux de restriction ne répond à vos attentes, vous pouvez
procéder à une configuration complémentaire des paramètres de contrôle. Dans
ce cas, sélectionnez le niveau le plus proche de vos besoins en guise de point
de départ et d’en modifier les paramètres. Dans ce cas, le nom du niveau de
restrictions deviendra Autre Prenons un exemple où la modification des
paramètres proposés dans un niveau de restrictions pourrait avoir lieu.
Exemple :
Vous ne souhaitez pas que votre enfant ait accès aux sites pour adultes
ou aux sites qui pourraient entraîner une perte de temps ou d'argent.
Mais vous voulez toujours pouvoir envoyer des courriers électroniques à
votre enfant avec des informations utiles.
Conseil pour la sélection du niveau:
Sélectionnez le profil Enfant. Dans ce cas, il est conseillé d'utiliser le
niveau Moyen qui sera modifié de la manière suivante : ajout de
restriction sur l'utilisation des chats et des messageries en ligne et ajout
dans une liste "blanche" du service de messagerie où votre enfant
possède un compte. Ainsi, votre enfant aura accès uniquement à cette
messagerie.
Pour modifier les paramètres du niveau actuel :
1. Ouvrez la fenêtre de configuration de l'application et sélectionnez le
composant Contrôle parental dans la section Protection.
222
Kaspersky Internet Security 7.0
2. Cliquez sur le bouton Configuration dans le groupe Niveau de
restrictions (cf. ill. 71).
3. Dans la fenêtre qui s'ouvre, modifiez les paramètres de filtrage puis,
cliquez sur OK.
Un quatrième niveau de restriction est ainsi configuré : Autre selon les
paramètres de protection que vous aurez définis.
14.2.3. Configuration du filtrage
Les restrictions définies dans les profils du contrôle parental reposent sur
l'application de filtres. Un filtre est un ensemble de critères selon lesquels le
contrôle parental décide de charger ou non un site Internet.
Le filtrage peut s'opérer de plusieurs manières :
•
Sur la base d'une liste "blanche". Dans ce cas, une liste de sites dont
l'accès ne pose aucun problème est créée.
•
Sur la base d'une liste ""noire". Ce principe repose sur la constitution
d'une liste de sites interdits.
•
Sur la base d'une liste ""noire". Dans ce cas, le contenu des sites Internet
est analysé sur la base de mots clés en rapport avec un thème en
particulier. Si la quantité de mots de la catégorie interdite dépasse le seuil
maximum autorisé, l'accès à ce site est bloqué.
La base des mots clés est livrée avec Kaspersky Internet Security et elle
est actualisée en même temps que l'application.
Remarque ! La liste des catégories interdites se limite à la liste par
défaut. La création de catégories interdites personnalisées nest pas
prise en charge.
Pour modifier les paramètres de filtrage au niveau de restrictions sélectionné :
1. Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le
composant Contrôle parental dans la rubrique Protection.
2. Cliquez sur le bouton Configuration dans le bloc Niveau de
restrictions(cf. ill. 71).
3. Modifiez les paramètres de filtrage dans la fenêtre qui s’ouvre à l’aide des
onglets de la fenêtre Configuration du profil : <nom du profil> (cf.
ill 72).
223
Contrôle parental
Illustration 72. Configuration des paramètres de filtrage
Pour configurer le filtre pour le profil, saisissez les adresses des sites autorisés
et/ou interdits dans les listes "blanche" ou "noire" et/ou définissez les catégories
interdites pour le filtrage des sites.
Pour modifier ou supprimer une adresse de la liste "blanche" ou "noire", utilisez
les boutons correspondant.
Pour composer la liste des adresses électroniques autorisées ou interdites, vous
devez saisir chaque adresse dans le champ correspondant de la fenêtre Ajout
d'un masque d'URL d’adresse.
Lors de la saisie des adresses de confiance/des adresses interdites, vous
pouvez composer des masques à l'aide des caractères suivants :
* : n'importe quelle séquence de caractères.
Exemple : si vous saisissez le masque *abc*, aucune des adresses
contenant la suite abc ne sera contrôlée, par exemple
www.virus.com/download_virus/page_0-9abcdef.html.
? : n'importe quel caractère unique.
224
Kaspersky Internet Security 7.0
Exemple : si vous saisissez le masque Patch_123?.com, les URL qui
contiennent cette chaîne de caractères suivie d'un caractère quelconque
ne seront pas analysées, par exemple Patch_1234.com. Toutefois,
l'adresse patch_12345.com sera analysée
Si les caractères * et ? faisaient partie d'une véritable URL ajoutée à la liste, il
faudra absolument utiliser le caractère\ pour annuler un des caractères*, ?, \ qui
le suit.
Exemple : l'adresse suivante doit absolument figurer dans la liste des adresses
de confiance : www.virus.com/download_virus/virus.dll?virus_name=
Afin que Kaspersky Internet Security n'interprète pas ? comme un caractère
d'exclusion, ? devra être précédé de \. Dans ce cas ci, l'adresse ajoutée à la liste
des
exclusions
ressemblera
à:
www.virus.com/download_virus/virus.dll\?virus_name=
14.2.4. Restauration des paramètres de
profil par défaut
Lorsque vous configurez le Contrôle parental, vous pouvez décider à n’importe
quel moment de revenir aux paramètres recommandés. Il s’agit des paramètres
optimum recommandés par les experts de Kaspersky Lab et regroupés au sein
du niveau de protection Moyen.
Pour restaurer les paramètres de protection du courrier par défaut :
1. Ouvrez la fenêtre de configuration de l'application et sélectionnez le
composant Contrôle parental dans la section Protection.
2. Cliquez sur le bouton Par défaut dans le groupe Niveau de protection
(cf. ill. 71).
14.2.5. Sélection de l'action à exécuter en
cas de tentative d'accès aux sites
Interdits
Lorsque l’utilisateur tente d’accéder à un site interdit, le composant Contrôle
parental éxecute l’action définie dans le groupe Action (cf. ill. 70) de la rubrique
Contrôle parental de la fenêtre de configuration de l’application.
Par défaut, quand une tentative d'accès à un site interdit est identifiée par le
composant, le Contrôle parental la bloque et la consigne dans le rapport. Voici
en détail les variantes de contrôle en cas de tentative d'accès à un site interdit.
225
Contrôle parental
Action choisie
Résultat suite à la tentative d'accès
à une site interdit
Autoriser l’accès et consigner
dans le rapport
Le
composant
consigne
les
informations sur les tentatives d'accès
au site interdit dans un rapport.
Bloquer l'accès
dans le rapport
Le composant bloque l'accès au site
interdit et consigne les informations
relatives à ce sujet dans le rapport.
et
consigner
14.2.6. Restriction du temps d'accès aux
ressources Internet
La configuration des restrictions horaires d’accès à Internet s’opère dans le
groupe Restrictions dans le temps (cf. ill. 70) de la rubrique Contrôle parental
dans la fenêtre de configuration principale de l’application. Pour saisir des
restrictions, cliquez sur le bouton Configuration.
Pour établir des restrictions dans l'utilisation d'Internet par jour, cochez la case
Limiter l'utilisation quotidienne d'Internet puis, définissez les restrictions.
Pour limiter l'utilisation d'Internet à certaines plages horaires de la journée,
Autoriser l'accès aux heures indiquées et définissez les
cochez la case
plages horaires où l'utilisation d'Internet sera autorisée. Pour ce faire, cliquez sur
le bouton Ajouter et définissez les plages horaires dans la fenêtre qui s'ouvre .
Pour modifier les intervalles admis, utilisez les boutons adéquats.
Si vous utilisez les deux modes de restrictions dans le temps et que la valeur
d'un dépasse la valeur de l'heure au niveau du temps admis, c'est la durée la
plus courte qui aura priorité.
Exemple : pour le profil Enfant, vous avez limité l'utilisation totale d'Internet par
jour à 3 heures et vous avez en plus autorisé l'accès uniquement entre 14h00 et
15h00. En fin de compte, l'accès à Internet sera autorisé uniquement durant cet
intervalle, quelle que soit la durée globale d'utilisation admise.
226
Kaspersky Internet Security 7.0
Illustration 73. Configuration de la restriction dans le temps
CHAPITRE 15. RECHERCHE DE
VIRUS SUR L’ORDINATEUR
L'un des principaux composants de la protection antivirus de l'ordinateur est la
recherche de virus dans les secteurs indiqués par l'utilisateur. Kaspersky Internet
Security 7.0 recherche la présence éventuelle de virus aussi bien dans des
objets particuliers (fichiers, répertoires, disques, disques amovibles) que dans
tout l'ordinateur. La recherche de virus exclut le risque de propagation d'un code
malveillant qui n'aurait pas été repéré pour une raison quelconque par les autres
composants de la protection en temps réel.
Kaspersky Internet Security 7.0 propose par défaut les tâches de recherche de
virus suivantes :
Secteurs critiques
Recherche de la présence éventuelle de virus dans tous les secteurs
critiques de l'ordinateur. Il s'agit de : la mémoire système, des objets
exécutés au démarrage du système, des secteurs d'amorçage des
disques et des répertoires système Windows et system32. Cette tâche
consiste à identifier rapidement dans le système tous les virus actifs sans
lancer une analyse complète de l'ordinateur.
Mon poste de travail
Recherche de la présence éventuelle de virus sur votre ordinateur avec
analyse minutieuse de tous les disques connectés, de la mémoire et des
fichiers.
Objets de démarrage
Recherche de la présence éventuelle de virus dans les objets chargés
lors du démarrage du système d'exploitation.
Rootkit
Recherche la présence éventuelle de Rootkit qui dissimulent les
programmes malveillants dans le système d'exploitation. Ces utilitaires
s'insèrent dans le système en dissimulant leur présence et celle des
processus, des répertoires et des clés de registre de n'importe quel
programme malveillant décrit dans la configuration de l'outil de
dissimulation d'activité.
Par défaut, ces tâches sont exécutées selon les paramètres recommandés.
Vous pouvez modifier ces paramètres (cf. point 15.4, p. 231) et même
programmer le lancement de la tâche (cf. point 6.7, p. 77).
228
Kaspersky Internet Security 7.0
Il est possible également de créer des tâches personnalisées (cf. point 15.3,
p. 230) de recherche de virus et de programmer leur lancement. Par exemple, il
est possible de créer une tâche pour l'analyse des bases de messagerie une fois
par semaine ou une tâche pour la recherche de la présence éventuelle de virus
dans le répertoire Mes documents.
De plus, vous pouvez rechercher la présence éventuelle de virus dans n'importe
quel objet (exemple : un des disques durs sur lequel se trouve les programmes
et les jeux, les bases de messagerie ramenées du travail, les archives reçues
par courrier électronique, etc.) sans devoir créer une tâche particulière. Vous
pouvez sélectionner des objets individuels à analyser au départ de l'interface de
Kaspersky Internet Security ou à l’aide des méthodes Microsoft Windows
traditionnelles (ex. : dans la fenêtre de l’Assistant ou au départ du Bureau,
etc.).
La section Analyse dans la partie gauche de la fenêtre principale de l'application
reprend la liste complète des tâches liées à la recherche de virus créées sur
votre ordinateur.
Vous pouvez créer un disque de démarrage (cf. point 19.4, p. 287) qui permet
de rétablir le système d’exploitation après une attaque de virus qui aurait
endommager les fichiers du système et qui empêcherait le démarrage initial.
Pour ce faire, cliquez sur le lien Créer un CD/DVD de Secours Bootable.
15.1. Administration des tâches de
recherche de virus
Les tâches liées à la recherche de virus peuvent être lancées manuellement ou
automatiquement selon un horaire défini (cf. point 6.7, p. 77).
Afin de lancer la tâche de recherche de virus manuellement :
Sélectionnez le nom de la tâche dans la section Analyse de la fenêtre
principale puis cliquez sur le lien Lancer l’analyse.
Les tâches en cours d’exécution sont reprises dans le menu contextuel
qui s’ouvre lorsque vous cliquez avec le bouton droit de la souris sur
l’icône de l’application dans la barre des tâches.
Pour suspendre la tâche de recherche de virus :
Sélectionnez le nom de la tâche dans la section Analyse de la fenêtre
principale puis cliquez sur le lien Pause. L'analyse sera suspendue
jusqu'à ce que la tâche soit à nouveau relancée manuellement ou selon
l'horaire. Pour lancer l'analyse manuelle, cliquez sur le lien Rafraîchir.
Recherche de virus sur l’ordinateur
229
Pour suspendre l'exécution de la tâche :
Sélectionnez le nom de la tâche dans la section Analyse de la fenêtre
principale puis cliquez sur le lien Stop. L'analyse sera arrêtée jusqu'à ce
que la tâche soit à nouveau relancée manuellement ou selon l'horaire. Au
moment du prochain lancement de la tâche vous pourrez soit reprendre la
recherche là où elle a été interrompue ou en lancer une nouvelle.
15.2. Composition de la liste des
objets à analyser
Afin de consulter la liste des objets qui seront analysés lors de l'exécution de la
tâche, sélectionnez le nom de la tâche (ex. : Mon Poste de travail) dans la
section Analyse dans la fenêtre principale du programme. La liste des objets
sera reprise dans la partie droite de la fenêtre (cf. ill. 74).
Illustration 74. Liste des objets à analyser
La liste des objets à analyser pour la liste des tâches créées par défaut lors de
l'installation du logiciel est déjà composée. Lors de la création d'une tâche
personnalisée ou lors de la sélection d'un objet dans le cadre de la recherche de
virus, vous constituez vous-même la liste des objets.
Les boutons situés à droite de la liste vous permettront d'ajouter de nouveaux
éléments ou de modifier la liste des objets à analyser. Afin d'ajouter un nouvel
objet à analyser, cliquez sur Ajouter et indiquez l'objet dans la fenêtre qui
s'affiche.
Pour le confort de l'utilisateur, de nouvelles zones d'analyse ont été ajoutées
telles que les bases de messagerie, la mémoire système, les objets de
démarrage, le dossier de sauvegarde du système d'exploitation et les objets du
dossier de sauvegarde de Kaspersky Internet Security.
De plus, lors de l'ajout d'un répertoire contenant des objets intégrés, vous
pouvez modifier le niveau de suivi. Pour ce faire, utilisez le point correspondant
230
Kaspersky Internet Security 7.0
du menu contextuel. Pour ce faire, sélectionnez l’objet dans la liste des objets à
analyser, ouvrez le menu contextuel et cliquez sur l’option Sous-répertoires
compris.
Afin de supprimer un objet, sélectionnez-le dans la liste (son nom apparaîtra sur
un fond gris) puis cliquez sur Supprimer. Vous pouvez suspendre
temporairement l'analyse de certains objets sans avoir à les supprimer de la
liste. Pour ce faire, il suffit de désélectionner la case qui se trouve en regard de
l'objet qui ne doit pas être analysé.
Afin de lancer l'analyse, cliquez sur le lien Lancer l’analyse.
De plus, vous pouvez sélectionner l'objet à analyser via les outils standard du
système d'exploitation Microsoft Windows (exemple : via l'Assistant ou sur le
Bureau, etc. (cf. ill. 75). Pour ce faire, placez la souris sur l’objet, ouvrez le menu
contextuel d’un clic droit et sélectionnez Rechercher d’éventuels virus.
Illustration 75. Analyse d'un objet au départ du menu contextuel de
Microsoft Windows
15.3. Création de tâches liées à la
recherche de virus
Afin de rechercher la présence éventuelle de virus parmi les objets de votre
ordinateur, vous pouvez soit utiliser les tâches d'analyse intégrées livrées avec
le logiciel, soit utiliser des tâches personnalisées. La création d'une nouvelle
tâche s'opère sur la base des tâches d'analyse existantes.
Afin de créer une nouvelle tâche d'analyse :
Recherche de virus sur l’ordinateur
231
1.
Dans la section Analyse de la fenêtre principale du logiciel,
sélectionnez la tâche dont les paramètres vous conviennent le mieux.
2.
Ouvrez le menu contextuel et sélectionnez Enregistrer sous ou cliquez
sur le lien Nouvelle tâche d’analyse.
3.
Saisissez, dans la fenêtre qui s'ouvre, le nom de la nouvelle tâche puis
cliquez sur OK. La nouvelle tâche apparaît désormais sous le nom
choisi dans la liste de tâches de la section Analyse de la fenêtre
principale du logiciel.
Attention !
Le nombre de tâches que peut créer l'utilisateur est limité. Le nombre maximal
est de quatre tâches.
La nouvelle tâche possède des paramètres identiques à ceux de la tâche qui lui
a servi de fondation. Pour cette raison, vous devrez procéder à une configuration
complémentaire : composer la liste des objets à analyser (cf. point 15.2, p. 229),
indiquer les paramètres d'exécution de la tâche (cf. point 15.4, p. 231) et, le cas
échéant, programmer (cf. point 6.7, p. 77)le lancement automatique.
Afin de renommer une tâche créée :
sélectionnez la tâche dans la section Analyse de la fenêtre principale
puis, cliquez sur le lien Renommer.
Saisissez, dans la fenêtre qui s'ouvre, le nouveau nom de la nouvelle tâche puis
cliquez sur OK. Le nom de la tâche dans la section Analyse sera modifié.
Pour supprimer une tâche créée :
sélectionnez la tâche dans la section Analyse de la fenêtre principale du
logiciel puis, cliquez sur le lien Supprimer.
Confirmez la suppression de la tâche dans la boîte de dialogue de confirmation.
La tâche sera ainsi supprimée de la liste des tâches dans la section Analyse.
Attention !
Vous pouvez uniquement renommer les tâches que vous avez créées.
15.4. Configuration des tâches liées
à la recherche de virus
L'ensemble de paramètres définis pour chaque tâche détermine le mode
d'exécution de l'analyse des objets sur l'ordinateur.
Afin de passer à la configuration des paramètres des tâches :
232
Kaspersky Internet Security 7.0
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application, sélectionnez le nom de
la tâche dans la rubrique Analyse puis, cliquez sur Configuration.
La boîte de dialogue de configuration des tâches vous offre la possibilité de :
•
sélectionner le niveau de protection pour l'exécution de la tâche (cf.
point 15.4.1, p. 232);
•
passer à la configuration détaillée du niveau :
•
indiquer les paramètres qui définissent les types de fichiers
soumis à l’analyse antivirus (cf. point 15.4.2, p. 233);
•
configurer le lancement des tâches au nom d'un autre compte
utilisateur (cf. point 6.6, p. 76);
•
définir les paramètres complémentaires de l'analyse (cf.
point 15.4.3, p. 237)
•
activer la recherche de Rootkit (cf. point 15.4.4, p 238) et utiliser
les méthodes d’analyse heuristique (cf. point 15.4.5, p 239);
•
restaurer les paramètres d'analyse utilisés par défaut (cf. point 15.4.3,
p. 237);
•
sélectionner l'action qui sera exécutée en cas de découverte d'un objet
infecté ou potentiellement infecté (cf. point 15.4.7, p. 240);
•
programmer le lancement automatique de la tâche (cf. point 6.7, p. 77).
De plus, vous pouvez définir des paramètres uniques de lancement pour toutes
les tâches (cf. point 15.4.8, p. 243).
Tous ces paramètres de configuration de la tâche sont abordés en détails ciaprès.
15.4.1. Sélection du niveau de protection
Chaque tâche liée à la recherche de virus analyse les objets selon un des trois
niveaux suivants (cf. ill. 76):
Protection maximale pour l’analyse complète en profondeur de votre ordinateur
ou d’un disque, d’un répertoire ou d’un dossier particulier. Ce niveau est
recommandé lorsque vous pensez que votre ordinateur a été infecté par un
virus.
Recommandé. les paramètres de ce niveau correspondent aux paramètres
recommandés par les experts de Kaspersky Lab. L'analyse porte sur les
mêmes objets qu'au niveau Protection maximale, à l'exception des fichiers
au format de courrier électronique.
Recherche de virus sur l’ordinateur
233
Vitesse maximale : ce niveau vous permet de travailler sans problèmes avec
les applications gourmandes en mémoire vive car le volume de fichiers
analysés est réduit.
Illustration 76. Sélection du niveau de protection pour la recherche de virus
Par défaut, l’analyse des fichiers s'opère selon les paramètres du niveau
Recommandé.
Vous pouvez augmenter ou réduire le niveau d'analyse des objets en
sélectionnant un autre niveau ou en modifiant les paramètres du niveau actuel.
Pour modifier le niveau de protection :
Déplacez simplement le curseur. Ce faisant, vous modifiez le rapport
entre la vitesse de l’analyse et la quantité d’objets analysés : plus le
nombre de fichiers soumis à l’analyse sera réduit, plus la vitesse de
l’analyse sera élevée
Si aucun des niveaux prédéfinis ne répond à vos attentes, vous pouvez procéder
à une configuration complémentaire des paramètres de l’analyse. Dans ce cas, il
est conseillé de choisir le niveau le plus proche de vos besoins en guise de point
de départ et d’en modifier les paramètres. Dans ce cas, le niveau de protection
devient Autre.
Pour modifier les paramètres du niveau de protection actuel :
1. Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le nom
de la tâche d’analyse dans la rubrique Analyse.
2. Cliquez sur le bouton Configuration dans le groupe Niveau de
protection (cf. ill. 76).
3. Dans la fenêtre qui s’ouvre, modifiez les paramètres de protection des
fichiers puis cliquez sur OK.
15.4.2. Définition du type d'objet analysé
La définition du type d'objet à analyser précise le format, la taille et
l'emplacement des fichiers sur lesquels porte la tâche.
234
Kaspersky Internet Security 7.0
Le type de fichiers à analyser est défini dans la section Types de fichiers (cf.
ill. 77). Choisissez l’une des trois options :
Analyser tous les fichiers. Tous les fichiers sans exception seront analysés.
Analyser les programmes et les documents (selon le contenu). Le
programme analysera uniquement les fichiers qui présentent un risque
d’infection, c.-à-d. les fichiers dans lesquels un virus pourrait s’insérer.
Informations.
Il existe divers formats de fichiers pour laquelle la probabilité d'une
infection par un code malveillant suivie de son activation est très faible.
Les fichiers texte en sont un exemple.
Et il existe d'autres formats qui contiennent ou peuvent contenir un code
exécutable. C'est le cas par exemple des fichiers au format exe, dll ou
doc. Le risque d'infection par un code malveillant et d'activation est très
élevé pour ces fichiers.
Avant de passer à la recherche de virus dans l'objet, le système définit le
format du fichier (txt, doc, exe, etc.) en analysant l’en-tête interne du
fichier.
Analyser les programmes et les documents (selon l'extension). Dans ce
cas, le programme analyse uniquement les fichiers potentiellement infectés
et le format du fichier est pris en compte sur la base de son extension. En
cliquant sur l'extension, vous pourrez découvrir à liste des extensions des
fichiers qui seront soumis à l’analyse dans ce cas (cf. point A.1, p. 334).
Conseil.
Il ne faut pas oublier qu’une personne mal intentionnée peut envoyer un virus
sur votre ordinateur dans un fichier dont l’extension est txt alors qu’il s’agit en
fait d’un fichier exécutable renommer en fichier txt. Si vous sélectionnez l’option
Analyser les programmes et les documents (selon l’extension), ce fichier
sera ignoré pendant l’analyse. Si vous sélectionnez l’option Analyser les
programmes et les documents (selon le contenu), le programme ignorera
l’extension, analysera l’en-tête du fichier et découvrira qu’il s’agit d’un fichier
exe. Le fichier sera alors soumis à une analyse antivirus minutieuse.
Vous pouvez, dans la section Optimisation, préciser que seuls les nouveaux
fichiers et ceux qui ont été modifiés depuis la dernière analyse, seront soumis à
l’analyse antivirus. Ce mode réduit considérablement la durée de l’analyse et
augmente la vitesse de traitement du logiciel. Pour ce faire, il est indispensable
Analyser uniquement les nouveaux fichiers et les
de cocher la case
fichiers modifiés. Ce mode de travail touchera aussi bien les fichiers simples
que les fichiers composés.
Recherche de virus sur l’ordinateur
235
Illustration 77. Configuration des paramètres de l'analyse
Vous pouvez aussi, dans la section Optimisation, instaurer une limite sur la
durée de l'analyse et la taille maximale d'un objet:
Arrêter l’analyse si elle dure plus de…s. Cochez cette case afin de limiter
dans le temps l'analyse d'un objet et saisissez dans le champ de droite la
durée maximale autorisée pour l'analyse. Si cette valeur est dépassée,
l'objet sera exclu de l'analyse.
Ne pas analyser les objets dont la taille dépasse … Mo. Cochez cette
case pour limiter au niveau de la taille l'analyse des objets et saisissez dans
le champ de droite la taille maximale autorisée. Si cette valeur est
dépassée, l'objet est exclu de l'analyse.
Indiquez, dans la section Fichiers composés, les types de fichiers composés
qui devront être soumis à l’analyse antivirus :
Analyser l'ensemble des/uniquement les nouveaux(-elles) archives :
analyse les archives au format ZIP, CAB, RAR, ARJ, LHA, JAR, ICE.
236
Kaspersky Internet Security 7.0
Attention !
La suppression des archives qui ne sont pas réparées par Kaspersky Internet
Security (par exemple : HA, UUE, TAR) n'est pas automatique, même si la
réparation ou la suppression automatique a été sélectionnée, si la réparation est
impossible.
Pour supprimer de telles archives, cliquez sur le lien Supprimer archive dans la
fenêtre de notification de découverte d'un objet dangereux. Ce message apparaît
après le lancement du traitement des objets découverts pendant l'analyse. Une
telle archive infectée peut être supprimée manuellement.
Analyser l'ensemble des/uniquement les nouveaux(-elles) objets OLE
joints : analyse les objets intégrés au fichier (ex. : tableau Excel ou macro
dans Word, pièce jointe d'un message, etc.)
Pour chaque type de fichier composé, vous pouvez décider d’analyser tous les
fichiers ou uniquement les nouveaux. Pour ce faire, cliquez sur le lien situé en
regard du nom de l’objet. Il change de valeur lorsque vous appuyez sur le bouton
gauche de la souris. Si vous avez défini dans la section Optimisation l’analyse
uniquement des nouveaux fichiers et des fichiers modifiés, il sera impossible de
sélectionner un type de fichier composé.
Analyser les fichiers au format de messagerie : analyse les fichiers au
format de courrier électronique ainsi que les bases de données de
messagerie. Lorsque la case est sélectionnée, Kaspersky Internet Security
décompose le fichier au format de messagerie et recherche la présence
éventuelle de virus dans chacun des composants du message (corps du
message, pièce jointe). Si la case n'est pas sélectionnée, le fichier au format
de messagerie est traité comme un fichier simple.
Nous attirons votre attention sur les particularités suivantes de l'analyse de
bases de messagerie protégées par un mot de passe :
•
Kaspersky Internet Security identifie le code malveillant dans les bases
de messagerie de Microsoft Office Outlook 2000 mais ne les répare pas;
•
Le programme ne prend pas en charge la recherche de code malveillant
dans les bases de messagerie de Microsoft Office Outlook 2003
protégées par un mot de passe.
Analyser les archives protégées par un mot de passe : active l'analyse
des archives protégées par un mot de passe. La boîte de dialogue de saisie
du mot de passe s'affichera avant de procéder à l'analyse des objets de
l'archive. Si la case n'est pas cochée, les archives protégées par un mot de
passe seront ignorées.
Recherche de virus sur l’ordinateur
237
15.4.3. Paramètres complémentaires pour
la recherche de virus
En plus de la configuration des paramètres principaux de la recherche de virus,
vous pouvez également définir des paramètres complémentaires (cf. ill. 78):
Utiliser la technologie iChecker : utilise la technologie qui permet
d’accélérer l’analyse grâce à l’exclusion de certains objets . L’exclusion d’un
objet s’opère selon un algorithme particulier qui tient compte de la date
d’édition des bases de l’application, de la date de l’analyse précédente et
des modifications des paramètres d’analyse.
Illustration 78. Configuration complémentaire de l'analyse
Admettons que vous ayez une archive qui a été analysée par le
programme et qui est saine. Lors de la prochaine analyse, cet objet sera
exclu pour autant qu’aucune modification n’ait été apportée au fichier en
question ou aux paramètres de l’analyse. Si vous avez changé le contenu
de l’archive (ex. : ajout d’un nouvel objet), si vous avez modifié les
paramètres de l’analyse ou procédé à la mise à jour des bases de
238
Kaspersky Internet Security 7.0
l’application, l’archive sera analysée à nouveau.
La technologie iChecker™ a ses limites : elle ne fonctionne pas avec les
fichiers de grande taille et ne s’applique qu’aux objets dont la structure
est connue de Kaspersky Internet Security (exemple : fichiers exe, dll, lnk,
ttf, inf, sys, com, chm, zip, rar).
Utiliser la technologie iSwift : Cette technologie est une développement de
la technologie iChecker pour les ordinateurs dotés d'un système de fichiers
NTFS. La technologie iSwift a ses limites : elle est liée à un emplacement
particulier du fichier dans le système de fichiers et applicable uniquement
aux objets figurant dans le système de fichiers NTFS.
Afficher les objets dangereux sur l'onglet "Détectés" du rapport: affiche
la liste des menaces découvertes sur l'onglet Détectés de la fenêtre du
rapport (cf. point 19.3.2, p. 272). La désactivation de cette fonction peut être
utile lors d'une analyse spéciale, par exemple en cas d'analyse de
collections d'essai afin d'augmenter la vitesse d'analyse.
Céder les ressources aux autres applications : suspend l'exécution de la
tâche de recherche de virus si les ressources du processeurs sont utilisées
par d'autres applications.
15.4.4. Recherche de Rootkit
Un outil de dissimulation d'activité est un utilitaire qui permet de dissimuler la
présence de programmes malveillants dans le système d'exploitation. Ces
utilitaires s'insèrent dans le système en dissimulant leur présence et celle des
processus, des répertoires et des clés de registre de n'importe quel programme
malveillant décrit dans la configuration de l'outil de dissimulation d'activité.
La recherche de Rootkit peut être exécutée par n'importe quelle tâche de
recherche de virus (pour autant que cette possibiltié ait été activée dans les
paramètres de la tâche en question), toutefois les experts de Kaspersky Lab ont
élaboré et configuré de manière optimale une tâche distincte de recherche des
programmes malveillants de ce type.
Pour activer la recherche de Rootkit, cochez la case
Activer la recherche
dans le groupe Recherche de Rootkit. Lorsque la recherche est activée, vous
pouvez définir le niveau de découverte de ces outils en cochant la case
Analyse la recherche étendue. Dans ce cas, le système procédera à une
recherche minutieuse des programmes de ce type par le biais de l'analyse d'une
grande quantité d'objets de différents types. Les cases sont désélectionnées par
défaut car l'activation de ce mode requiert des ressources considérables pour le
système d'exploitation.
Recherche de virus sur l’ordinateur
239
Pour configurer la recherche de Rootkit :
1. Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le nom
de la tâche dans le groupe Analyse.
2. Cliquez sur le bouton Configuration dans le bloc Niveau de protection
(cf. ill. 76) et dans la fenêtre qui s’ouvre, sélectionnez l’onglet Analyseur
heuristique (cf. ill. 79).
Illustration 79. Configuration des paramètres de recherche de virus et d’utilisation des
méthodes d’heuristique
15.4.5. Utilisation des méthodes d’analyse
heuristique
Les méthodes d'analyse heuristique sont utilisées par plusieurs composants de
la protection en temps réel ainsi que dans les tâches de recherche des virus
(pour de plus amples informations, consultez le point 7.2.4 à la page. 102).
Vous pouvez activer/désactiver l’utilisation des méthodes heuristiques
d’identification des nouvelles menaces sur l’onglet Analyseur heuristique (cf.
240
Kaspersky Internet Security 7.0
ill. 79) dans le cadre du fonctionnement de la recherche de virus. Pour ce faire,
exécutez les actions suivantes :
1. Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le nom
de la tâche dans la rubrique Analyse.
2. Cliquez sur le bouton Configuration dans le bloc Niveau de protection.
Dans la fenêtre qui s’ouvre, sélectionnez l’onglet Analyseur heuristique.
Utiliser l’analyseur
Pour utiliser les méthodes heuristiques, cochez la case
heuristique. Vous pouvez également sélectionner le niveau de détail de
l’analyse. Pour ce faire, déplacez le curseur sur une des trois positions :
superficielle, moyenne ou détaillée.
15.4.6. Restauration des paramètres
d'analyse par défaut
Lorsque vous configurez les paramètres d'exécution d'une tâche, vous avez
toujours la possibilité de revenir aux paramètres recommandés. Il s’agit des
paramètres optimum recommandés par les experts de Kaspersky Lab et
regroupés au sein du niveau de protection Recommandé.
Pour restaurer les paramètres d’analyse des objets par défaut :
1. Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le nom
de la tâche dans la rubrique Analyse.
2. Cliquez sur le bouton Par défaut dans le bloc Niveau de protection (cf.
ill. 76).
15.4.7. Sélection de l'action exécutée sur
les objets
Si l'analyse d'un objet détermine une infection ou une possibilité d'infection, la
suite du fonctionnement du programme dépendra de l'état de l'objet et de l'action
sélectionnée.
A la fin de l’analyse, chaque objet peut se voir attribuer l’un des statuts suivants :
•
Etat de l'un des programmes malveillants (exemple, virus, cheval de
Troie)
•
Potentiellement infecté lorsqu'il n'est pas possible d'affirmer avec
certitude si l'objet est infecté ou non. Le fichier contient probablement une
séquence de code d’un virus inconnu ou le code modifié d’un virus connu.
241
Recherche de virus sur l’ordinateur
Par défaut, tous les objets infectés sont réparés et tous les objets
potentiellement infectés sont placés en quarantaine.
Pour modifier l'action à exécuter sur l'objet :
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez le nom
de la tâche dans la rubrique Analyse. Toutes les actions possibles sont
reprises dans le groupe correspondant (cf. ill. 80).
Illustration 80. Sélection de l'action à réaliser sur l'objet dangereux
Action choisie
Conséquence en cas de découverte
d'un
objet
malveillant/potentiellement infecté
Confirmer à la fin de l'analyse
Le programme reporte le traitement des
objets jusque la fin de l'analyse. Une
fenêtre contenant les statistiques avec
la liste des objets découverts apparaîtra
à la fin de l'analyse et vous pourrez
choisir le traitement à réaliser.
Confirmer pendant l'analyse
Le programme affiche un message
d'avertissement
qui
reprend
les
informations
relatives
au
code
malveillant
source
de
l'infection
(potentielle) et propose l'une des
actions suivantes.
242
Kaspersky Internet Security 7.0
Ne pas confirmer
Le
programme
consigne
les
informations relatives aux objets
découverts dans le rapport sans les
avoir traités ou sans avoir averti
l'utilisateur. Ce mode n’est pas
recommandé car il ne débarrasse pas
votre ordinateur des objets infectés et
potentiellement
infectés,
ce
qui
conduira inévitablement à l’infection de
celui-ci.
Ne pas confirmer
Le programme, sans avertir au
préalable l'utilisateur, tente de réparer
l'objet découvert. Si la tentative échoue,
l'objet reçoit le statut potentiellement
infecté et est placé en quarantaine (cf.
point 19.1, p. 262). Les informations
relatives à cette situation sont
consignées dans le rapport (cf.
point 19.3, p. 268). Il est possible de
tenter
de
réparer
cet
objet
ultérieurement.
Réparer
Ne pas confirmer
Réparer
Supprimer si la réparation
est impossible
Ne pas confirmer
Réparer
Le programme, sans avertir au
préalable l'utilisateur, tente de réparer
l'objet découvert. Si la réparation de
l'objet échoue, il sera supprimé.
Le
programme
automatiquement l'objet.
supprimera
Supprimer
Quel que soit le statut de l'objet (infecté ou potentiellement infecté), Kaspersky
Internet Security crée une copie de sauvegarde avant de le réparer ou de le
supprimer. Cette copie est placée dans le dossier de sauvegarde (cf. point 19.2,
p. 266) au cas où il faudrait restaurer l'objet ou si la réparation devenait possible.
Recherche de virus sur l’ordinateur
243
15.4.8. Définition de paramètres d'analyse
uniques pour toutes les tâches
Chaque tâche d'analyse s'exécute en fonction de ses paramètres. Les tâches
créées lors de l'installation du programme sur l'ordinateur sont exécutées par
défaut selon les paramètres recommandés par les experts de Kaspersky Lab.
Vous pouvez configurer des paramètres d'analyse uniques pour toutes les
tâches. La sélection de paramètres utilisée pour la recherche de virus dans un
objet particulier servira de base.
Afin de définir des paramètres d'analyse uniques pour toutes les tâches :
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration et sélectionnez la section Analyse.
2.
Définissez les paramètres de l'analyse : sélectionnez le niveau de
protection (cf. point 15.4.1, p. 232), réalisez la configuration
complémentaire du niveau et indiquez l'action qui sera réalisée sur les
objets (cf. point 15.4.7, p. 240).
3.
Afin d'appliquer les paramètres définis à toutes les tâches, cliquez sur
Appliquer dans le bloc Paramètres des autres tâches. Confirmez les
paramètres uniques dans la boîte de dialogue de confirmation.
CHAPITRE 16. ESSAI DU
FONCTIONNEMENT DE
KASPERSKY INTERNET
SECURITY
Une fois que vous aurez installé et configuré Kaspersky Internet Security, nous
vous conseillons de vérifier l’exactitude des paramètres et le bon fonctionnement
de l’application à l’aide d’un « virus » d’essai et d’une de ses modifications.
16.1. Virus d’essai EICAR et ses
modifications
Ce virus d’essai a été développé spécialement par l’organisation
(The
European Institute for Computer Antivirus Research) afin de tester les logiciels
antivirus.
Il NE S’AGIT PAS D’UN VIRUS et il ne contient aucun code qui puisse nuire à
votre ordinateur. Néanmoins, la majorité des logiciels antivirus le considèrent
comme un virus.
N’utilisez jamais d’authentiques virus pour vérifier le fonctionnement de votre
antivirus.
Vous pouvez télécharger le « virus » d’essai depuis le site officiel de
l’organisation : http://www.eicar.org/anti_virus_test_file.htm.
Le fichier téléchargé du site de l'organisation EICAR contient le corps d'un virus
d'essai standard. Lorsque Kaspersky Internet Security le découvre, il l'identifie en
tant que virus et exécute l’action définie pour les objets de ce type.
Afin de vérifier le comportement de Kaspersky Internet Security lors de la
découverte d’objets d’un autre type, vous pouvez modifier le contenu du « virus »
d’essai standard en ajoutant un des préfixes repris dans le tableau ci-après.
Essai du fonctionnement de Kaspersky Internet Security
Préfixe
Pas
préfixe,
« virus »
d’essai
standard
CORR–
SUSPWARN-
ERRO-
CURE-
de
245
Etat du virus d'essai
Actions lors du traitement de
l'objet par l'application
Le fichier contient le virus
d'essai.
Réparation
impossible.
L'application
identifie
l'objet
comme un objet malveillant qui ne
peut être réparé et le supprime.
Corrompu.
L'application a pu accéder à l'objet
mais n'a pas pu l'analyser car
l'objet est corrompu (par exemple,
sa structure est endommagée ou
le format du fichier est invalide).
Le fichier contient le virus
d'essai
(modification).
Réparation impossible.
Cet objet est une modification d'un
virus connu ou il s'agit d'un virus
inconnu. Au moment de la
découverte,
les
bases
de
l’application ne contenait pas la
description de la réparation de cet
objet. L'application place l'objet en
quarantaine
en
vue
d'un
traitement ultérieur à l'aide des
bases actualisées.
Erreur de traitement.
Une erreur s'est produite lors du
traitement de l'objet : l'application
ne peut accéder à l'objet à
analyser car l'intégrité de celui-ci a
été violée (par exemple : il n'y a
pas de fin à une archive
multivolume) ou il n'y a pas de lien
vers l'objet (lorsque l'objet se
trouve sur une ressource de
réseau).
Le fichier contient le virus
d'essai.
Réparation
possible.
L'objet contient un virus qui peut
être réparé. L'application réalise le
traitement antivirus de l'objet qui
sera totalement réparé.
L’objet sera réparé et le
texte du corps du « virus »
sera remplacé par CURE.
246
Kaspersky Internet Security 7.0
Préfixe
DELE-
Etat du virus d'essai
Actions lors du traitement de
l'objet par l'application
Le fichier contient le virus
d'essai.
Réparation
impossible.
L'objet contient un virus qui ne
peut être réparé ou un cheval de
Troie. L'application supprime de
tels objets.
La première colonne du tableau contient les préfixes qu'il faut ajouter en tête de
la ligne du virus d'essai traditionnel. La deuxième colonne contient une
description de l'état et la réaction de Kaspersky Internet Security a divers types
de virus d'essai. La troisième colonne contient les informations relatives au
traitement que réserver l'application aux objets dont l'état est identique.
Les actions exécutées sur chacun des objets sont définies par les paramètres de
l’analyse antivirus.
16.2. Vérification de l'Antivirus
Fichiers
Afin de vérifier le fonctionnement de l'Antivirus Fichiers :
1.
Créez un répertoire sur le disque, copiez-y le virus d'essai téléchargé
depuis le site officiel de l'organisation (cf. point 16.1, p. 244) ainsi que
les versions modifiées du virus d'essai.
2.
Autorisez la consignation de tous les événements dans le rapport afin
de conserver les données relatives aux objets corrompus ou aux objets
qui n'ont pas été analysés suite à l'échec. Pour ce faire, cochez la case
Consigner les événements non critiques dans la section
Journaux de la fenêtre de configuration des rapports (cf. point 19.3.1,
p. 272).
3.
Exécutez le virus d'essai ou sa modification.
Antivirus Fichiers intercepte la requête adressée au fichier, il l'analyse et signale
la découverte d'un objet dangereux :
Essai du fonctionnement de Kaspersky Internet Security
247
Illustration 81. Découverte d’un objet dangereux
En choisissant diverses actions à exécuter sur l'objet découvert, vous pouvez
vérifier les réactions d'Antivirus Fichiers en cas de découverte de divers types
d'objets.
Tous les résultats du fonctionnement d'Antivirus Fichiers sont consultables dans
le rapport de fonctionnement du composant.
16.3. Vérification des tâches de
recherche de virus
Pour vérifier les tâches de recherche de virus
1.
Créez un répertoire sur le disque, copiez-y le virus d'essai téléchargé
depuis le site officiel de l'organisation (cf. point 16.1, p. 244) ainsi que
les versions modifiées du virus d'essai.
2.
Créez une nouvelle tâche de recherche de virus (cf. point 15.3, p. 230)
et en guise d'objet à analyser, sélectionnez le dossier contenant la
sélection de virus d'essais (cf. point 16.1, p. 244).
248
Kaspersky Internet Security 7.0
3.
Autorisez la consignation de tous les événements dans le rapport afin
de conserver les données relatives aux objets corrompus ou aux objets
qui n'ont pas été analysés suite à l'échec. Pour ce faire, cochez la case
Consigner les événements non critiques dans la section
Rapports de la fenêtre de configuration de l’application (cf.
point 19.3.1, p. 272).
4.
Exécutez la tâche (cf. point 15.1, p. 228) de recherche des virus.
Au fur et à mesure que des objets infectés ou suspects seront identifiés, des
messages apparaîtront à l’écran et fourniront les informations sur l’objet et sur
l’action à exécuter :
Illustration 82. Découverte d’un objet dangereux
Ainsi, en choisissant diverses actions, vous pouvez vérifier les réactions de
Kaspersky Internet Security en cas de découverte de différents types d'objets.
Tous les résultats de l'exécution de la tâche sont consultables dans le rapport de
fonctionnement du composant.
CHAPITRE 17. MISE A JOUR DU
LOGICIEL
L'actualité de la protection est le garant de la sécurité de votre ordinateur.
Chaque jour, de nouveaux virus, chevaux de Troie et autres programmes
malveillant apparaissent. Il est donc primordial de s'assurer que vos données
sont bien protégées.
La mise à jour du logiciel suppose le téléchargement et l'installation sur votre
ordinateur des :
•
Bases Antivirus, bases du Pare-Feu et pilotes de réseau
La protection de vos données est réalisée à l'aide des bases de données
contenant les signatures de menace et la description des attaques de
réseau. Elles sont utilisées par les composants de la protection pour
rechercher les objets dangereux sur votre ordinateur et les neutraliser.
Ces bases sont enrichies toutes les heures des définitions des nouvelles
menaces et des moyens de lutter contre celles-ci. Pour cette raison, il est
vivement recommandé de les actualiser régulièrement.
Outre la mise à jour des bases Antivirus et des bases du Pare-Feu, le
système actualise également les pilotes de réseaux qui permettent aux
composants de la protection d'intercepter le trafic de réseau.
Les versions antérieures des logiciels antivirus de Kaspersky Lab
prenaient en charge l'utilisation de différentes bases : standard ou
étendues. Elles se différenciaient par le type d'objets dangereux contre
lesquels elles assuraient une protection. Avec Kaspersky Internet
Security, il n'est plus nécessaire de se soucier du choix des bases
adéquates. Nos logiciels utilisent désormais des bases qui offrent une
protection non seulement contre divers types de programmes malveillants
et d'objets présentant un risque potentiel, mais également contre les
attaques de pirates informatiques.
•
modules logiciels
En plus des bases de l’application, vous pouvez actualiser les modules
logiciels de Kaspersky Internet Security. Ces mises à jour sont diffusées
régulièrement par Kaspersky Lab.
Les serveurs spéciaux de mise à jour de Kaspersky Lab sont les principales
sources pour obtenir les mises à jour de Kaspersky Internet Security.
250
Kaspersky Internet Security 7.0
Pour garantir la réussite des mises à jour depuis les serveurs, votre ordinateur
doit absolument être connecté à Internet. Si la connexion à Internet s’opère via
un serveur proxy, il faudra configurer les paramètres de connexion (cf.
point 19.7, p. 295).
Afin de pouvoir télécharger ces bases , votre ordinateur doit absolument être
connecté à Internet.
Le téléchargement des mises à jour s'opère selon l'un des modes suivants :
•
Automatique. Kaspersky Internet Security vérifie la source des mises à
jour selon une fréquence déterminée afin de voir si elle contient une mise
à jour. La fréquence peut être augmentée lors des épidémies de virus et
réduites en dehors de celles-ci. S'il identifie des actualisations récentes,
l'application les télécharge et les installe. Ce mode est activé par défaut.
•
Programmé. La mise à jour du logiciel est réalisée selon un horaire défini.
•
Manuel. Vous lancez vous-même la procédure de mise à jour du logiciel.
Au cours du processus, les modules logiciels et les bases installées sur votre
ordinateur sont comparés à ceux du serveur. Si les bases et les composants
installés sur votre ordinateur sont toujours d’actualité, le message correspondant
apparaîtra à l’écran. Si les bases et les modules diffèrent, la partie manquante
de la mise à jour sera installée. La copie des bases et des modules complets n'a
pas lieu, ce qui permet d'augmenter sensiblement la vitesse de la mise à jour et
de réduire le volume du trafic.
Avant de lancer la mise à jour des bases, Kaspersky Internet Security réalise
une copie des signatures installées au cas où vous souhaiteriez à nouveau
l'utiliser pour une raison quelconque.
La possibilité d'annuler (cf. point 17.2, p. 251) une mise à jour est indispensable,
par exemple si les signatures des menaces que vous avez téléchargées sont
corrompues. Vous pouvez ainsi revenir à la version précédente et tenter de les
actualiser à nouveau ultérieurement.
Parallèlement à la mise à jour, vous pouvez copier les mises à jour obtenues
dans une source locale (cf. point 17.3.3, p. 256). Ce service permet d'actualiser
les bases antivirus et les modules utilisés par les applications de la version 7.0
sur les ordinateurs du réseau en réduisant le trafic Internet.
17.1. Lancement de la mise à jour
Vous pouvez lancer la mise à jour du logiciel à n'importe quel moment. Celle-ci
sera réalisée au départ de la source de la mise à jour que vous aurez choisie (cf.
point 17.3.1, p. 252).
Mise à jour du logiciel
251
Vous pouvez lancer la mise à jour du logiciel depuis :
•
le menu contextuel (cf. point 4.2, p. 52);
•
la fenêtre principale du logiciel (cf. point 4.3, p. 54).
Pour lancer la mise à jour du logiciel depuis le menu contextuel :
1.
Ouvrez le menu à l'aide d'un clic droit sur l'icône du logiciel dans la
barre des tâches.
2.
Sélectionnez le point Mise à jour.
Pour lancer la mise à jour du logiciel depuis la fenêtre principale du logiciel :
1.
Ouvrez la fenêtre principale de l’application et sélectionnez le
composant Mise à jour.
2.
Cliquez sur le lien Mettre à jour.
Le processus de mise à jour du logiciel sera illustré dans une fenêtre spéciale.
Pour obtenir de plus amples informations sur le processus de mise à jour,
cliquez sur le lien Détail. Cette action entraîne un rapport détaillé sur la mise à
jour. Vous pouvez fermer la fenêtre du rapport. Pour ce faire, cliquez sur le
bouton Fermer. La mise à jour se poursuivra.
N'oubliez pas que la copie des mises à jour dans une source locale aura lieu en
même temps que l'exécution de la mise à jour, pour autant que ce service ait été
activé (cf. point 17.3.3, p. 256).
17.2. Annulation de la dernière mise
à jour
Chaque fois que vous lancez la mise à jour du logiciel, Kaspersky Internet
Security commence par créer une copie de sauvegarde de la version actuelle
des bases et des modules de l’application avant de les actualiser. Cela vous
donne la possibilité d'utiliser à nouveau la version antérieure des bases après
une mise à jour ratée.
Cette possibilité d'annuler la mise à jour est utile si, par exemple, une partie des
bases a été corrompue suite à une déconnexion pendant la mise à jour. Vous
pouvez ainsi revenir à la version précédente et tenter d'actualiser à nouveau les
bases ultérieurement.
Pour revenir à l'utilisation de la version précédente des signatures des menaces:
1.
Ouvrez la fenêtre principale de l’application et sélectionnez le
composant Mise à jour.
252
Kaspersky Internet Security 7.0
2.
Cliquez sur le lien Revenir à la mise à jour précédente.
17.3. Configuration de la mise à jour
La mise à jour du logiciel s'exécute selon les paramètres qui définissent :
•
la ressource d'où les fichiers seront copiés avant d'être installés (cf.
point 17.3.1, p. 252);
•
le mode de lancement de la mise à jour du logiciel et les objets
actualisés(cf. point 17.3.2, p. 255);
•
la fréquence de lancement des mises à jour lorsque le lancement
automatique est programmé (cf. point 6.7, p. 77);
•
le nom du compte utilisateur sous lequel la mise à jour sera réalisée (cf.
point 6.6, p.76);
•
la nécessité de copier les mises à jour reçues dans un répertoire local
(cf. 17.3.3, p. 256);
•
les actions à réaliser après la mise à jour du logiciel (cf. point 17.3.3,
p. 256).
Tous ces paramètres sont abordés en détails ci-après.
17.3.1. Sélection de la source des mises à
jour
La source des mises à jour est une ressource quelconque qui contient les mises
à jour des signatures des menaces et des modules logiciels de Kaspersky
Internet Security. Il peut s'agir d'un serveur HTTP ou FTP, voire d'un répertoire
local ou de réseau.
Les serveurs des mises à jour de Kaspersky Lab constituent la source principale
de mise à jour. Il s'agit de sites Internet spéciaux prévus pour la diffusion des
bases et des modules logiciels pour tous les produits de Kaspersky Lab.
Attention !
Lors de la commande des mises à jour sur disque amovible, précisez si vous
souhaitez recevoir la mise à jour des modules de l'application.
Les mises à jour obtenues sur un disque amovible peuvent être par la suite
placées sur un site FTP ou HTTP ou dans un répertoire local ou de réseau.
Mise à jour du logiciel
253
La sélection de la source de mises à jour s'opère dans l'onglet Source de mises
à jour (cf. ill. 83).
Par défaut, la liste contient uniquement les serveurs de mise à jour de Kaspersky
Lab. Cette liste n'est pas modifiable. Lors de la mise à jour, Kaspersky Internet
Security consulte cette liste, contacte le premier serveur de la liste et tente de
télécharger les mises à jour. Lorsque l’adresse sélectionnée ne répond pas, le
logiciel choisit le serveur suivant et tente à nouveau de télécharger les bases
antivirus. L'adresse du serveur au départ duquel la mise à jour sera téléchargée
sera placée automatiquement au début de la liste. Lors de le mise à jour
suivante depuis les serveurs de Kaspersky Lab, le logiciel contactera en premier
lieu le serveur ayant fourni la mise à jour précédente.
Pour réaliser la mise à jour au départ d'un site FTP ou HTTP quelconque :
1.
Cliquez sur Ajouter… ;
2.
Sélectionnez le site FTP ou HTTP dans la fenêtre Sélection de la
source des mises à jour ou indiquez son adresse IP, son nom
symbolique ou l'URL dans le champ Source. Si un site ftp est choisi en
tant que source, il est permis d’indiquer les paramètres d’autorisation
dans l’URL selon le format ftp://user:password@server.
Attention !
Si en guise de source de la mise à jour vous avez sélectionné une ressource
située hors de l'intranet, vous devrez être connecté à Internet pour télécharger la
mise à jour.
Pour actualiser le logiciel au départ d'un répertoire quelconque :
1.
Cliquez sur Ajouter… ;
2.
Sélectionnez le répertoire dans la fenêtre Sélection de la source des
mises à jour ou saisissez son chemin d'accès complet dans le champ
Source.
Kaspersky Internet Security ajoute la nouvelle source de mises à jour au début
de la liste et l'active automatiquement (la case en regard est cochée).
Si plusieurs ressources ont été sélectionnées en guise de source de mises à
jour, le logiciel les consultera dans l'ordre de la liste et réalisera la mise à jour au
départ de la première source disponible. Vous pouvez modifier l'ordre des
sources dans la liste à l'aide des boutons Monter/Descendre
Modifiez la liste des sources à l'aide des boutons Ajouter, Modifier, Supprimer.
Les serveurs de mise à jour de Kaspersky Lab sont les seules sources qui ne
peuvent pas être modifiées ou supprimées.
254
Kaspersky Internet Security 7.0
Illustration 83. Sélection de la source des mises à jour
Si vous utilisez les serveurs de Kaspersky Lab en guise de serveur de mise à
jour, vous pouvez sélectionner le serveur en fonction de la situation
géographique qui vous convient le mieux. Kaspersky Lab possède des serveurs
dans plusieurs pays. En choisissant le serveur situé le plus proche de vous
géographiquement, vous pouvez augmenter la vitesse de la mise à jour et du
téléchargement de celle-ci.
Afin de sélectionner le serveur le plus proche, cochez la case
Définir la
région (ne pas utiliser l’identification automatique) et, dans la liste
déroulante, sélectionnez le pays le plus proche de votre situation géographique
actuelle. Si la case est cochée, alors la mise à jour sera réalisée en tenant
compte de la région sélectionnée. La case est désélectionnée par défaut et lors
de la mise à jour, la région est définie sur la base des informations reprises dans
la base de registres système.
N’oubliez pas que vous ne pourrez pas sélectionner le serveur le plus proche de
votre situation géographique si le logiciel est installé sous Windows 9x/NT 4.0.
255
Mise à jour du logiciel
17.3.2. Sélection du mode et des objets de
la mise à jour
La définition des objets à mettre à jour et du mode de mise à jour est l'un des
moments décisifs de la configuration de la mise à jour.
Les objet de la mise à jour (cf. ill. 84) désignent les objets qui seront actualisés :
•
Les bases de l’application ;
•
Les pilotes de réseau qui assure l'interception du trafic de réseau par les
composants de la protection ;
•
Les bases du Pare-Feu contenant la description des attaques de réseau.
•
Les modules de l’application ;
Les bases de l’application, les pilotes de réseau et les bases du Pare-Feu sont
actualisées à chaque fois tandis que les modules de l'application sont
actualisées uniquement lorsque le mode correspondant est activé.
Illustration 84. Sélection des objets de la mise à jour
Pour copier et installer les mises à jour des modules de l'application pendant la
mise à jour :
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application, sélectionnez le
composant Mise à jour et cochez la case
Mettre à jour les modules
du logiciel.
Si une mise à jour des modules de l'application est présente à ce moment
dans la source, le programme recevra les mises à jour requises et les
appliquera après le redémarrage de l'ordinateur. Les mises à jour
téléchargées ne seront pas installées tant que l'ordinateur ne sera pas
redémarré.
Si la mise à jour suivante se produit avant le redémarrage de l'ordinateur,
et l'installation des mises à jour antérieure des modules de l'application,
seule la mise à jour des signatures des menaces aura lieu.
256
Kaspersky Internet Security 7.0
Le mode de mise à jour du logiciel (cf. ill. 85) désigne la manière dont la mise à
jour sera lancée. Choisissez l'un des modes suivants dans le groupe Mode
d’exécution :
Automatique. Kaspersky Internet Security vérifie selon une fréquence
déterminée si les fichiers de mise à jour sont présents sur la source (cf.
point 17.3.1, p. 252). Lorsque Kaspersky Internet Security découvre de
nouvelles mises à jour, il les télécharge et les installe sur l'ordinateur. Ce
mode de mise à jour est activé par défaut.
Si vous vous connectez à Internet à l'aide d'un modem et que vous avez
choisi une ressource de réseau en tant que source de mise à jour,
Kaspersky Internet Security tentera de réaliser la mise à jour selon un
intervalle défini lors de la mise à jour antérieure. Les mises à jour réalisées
au départ d'une source locales ont lieu à l'intervalle défini lors de la mise à
jour précédente. Cela permet de régler automatiquement la fréquence des
mises à jour en cas d'épidémie de virus ou d'autres situations dangereuses.
Le logiciel recevra en temps opportuns les versions les plus récentes des
bases et des modules de l'application, ce qui réduira à zéro le risque
d'infection de votre ordinateur par des programmes dangereux.
Illustration 85. Sélection du mode de lancement de la mise à jour
Tous les 1 jour(s). La mise à jour du logiciel est réalisée selon un horaire
défini. Si vous souhaitez activer ce mode, la mise à jour sera réalisée par
défaut chaque à jour. Pour composer un autre horaire, cliquez sur Modifier
à côté du nom du mode et réalisez les modifications souhaitées dans la
boîte de dialogue qui s'ouvre (pour de plus amples renseignements,
consultez le point 6.7 à la page 77).
Manuel. Vous lancez vous-même la procédure de mise à jour du logiciel.
Kaspersky Internet Security vous avertira de la nécessité de réaliser la mise
à jour :
17.3.3. Copie des mises à jour
Si les ordinateurs sont regroupés au sein d’un réseau local, il n’est pas
nécessaire de télécharger les mises à jour et de les installer sur chaque
ordinateur car cela augmenterait le trafic de réseau. Vous pouvez utiliser le
Mise à jour du logiciel
257
service des copies des mises à jour qui contribue à la réduction du trafic dans la
mesure où la mise à jour est organisée de la manière suivante :
1.
Un des ordinateurs du réseau obtient les mises à jour pour l’application
depuis les serveurs de Kaspersky Lab ou depuis tout autre serveur en
ligne proposant les mises à jour les plus récentes. Les mises à jour
ainsi obtenues sont placées dans un dossier partagé.
2.
Les autres ordinateurs du réseau accèdent à ce dossier partagé afin
Copier dans le
Pour activer la copie des mises à jour, cochez la case
répertoire de l'onglet Complémentaire (cf. ill. 86) et dans le champ situé en
dessous, indiquez le chemin d'accès au dossier partagé dans lequel les mises à
jour seront sauvegardées. Le chemin d'accès peut être saisi manuellement ou
dans la fenêtre qui s'ouvre dès que vous aurez cliqué sur Parcourir. Si la case
est cochée, les nouvelles mises à jour seront copiées automatiquement dans ce
répertoire.
Illustration 86. Configuration du service de copie des mises à jour
N’oubliez pas que Kaspersky Internet Security 7.0 reçoit des serveurs de
Kaspersky Lab uniquement les paquets indispensables à sa propre mises à jour.
258
Kaspersky Internet Security 7.0
Afin que les autres ordinateurs du réseau puissent utiliser les fichiers de mise à
jour du dossier partagé, il faut réaliser les opérations suivantes :
1. Donner l’accès à ce dossier.
2. Désigner le dossier partagé en tant que source de la mise à jour dans
les paramètres de la mise à jour des ordinateurs du réseau.
17.3.4. Actions exécutées après la mise à
jour du logiciel
Chaque mise à jour des bases de l’application contient de nouvelles définitions
capables de protéger votre ordinateur contre les menaces récentes.
Les experts de Kaspersky Lab vous recommandent d'analyser les objets en
quarantaine et les objets de démarrage directement après la mise à jour.
Pourquoi ces objets et pas d'autres ?
La quarantaine contient des objets dont l'analyse n'a pas pu définir avec
certitude le type de programme malicieux qui les a infectés (cf. point 19.1,
p. 262). Il se peut que la version actualisée des bases de Kaspersky Internet
Security puisse reconnaître et neutraliser le danger.
Par défaut, le logiciel analyse les objets en quarantaine après chaque mise à
jour. Nous vous conseillons d'examiner fréquemment les objets en quarantaine.
Leur statut peut changer après l'analyse. Certains objets pourront être restaurés
dans leur emplacement d'origine et à nouveau utilisés.
Pour annuler l'analyse des objets en quarantaine, désélectionnez la case
Analyser les fichiers en quarantaine dans le bloc Action après la mise à
jour.
Les objets de démarrage représentent un secteur critique dans le domaine de la
sécurité de votre ordinateur. Si ce secteur est infecté par un programme
malicieux, il se peut que vous ne parveniez plus à lancer le système
d'exploitation. Kaspersky Internet Security propose une tâche d'analyse des
objets de démarrage (cf. Chapitre 15, p. 227). Il est conseillé de configurer le
lancement automatique de cette tâche après chaque mise à jour des bases (cf.
point 6.7, p. 77).
CHAPITRE 18. ADMINISTRATION
DES LICENCES
Kaspersky Internet Security fonctionne grâce à une licence que vous pourrez
trouver sous la forme d’un code d’activation ou d’une clé fichier. Cette licence est
octroyée sur la base de l’achat de l’application et vous donne le droit d'utiliser
celui-ci dès le jour de l'acquisition et de l'activation de la licence.
Sans la licence et sans activation de la version d'évaluation, Kaspersky Internet
Security ne réalisera qu'une seule mise à jour. Les mises à jour ultérieures ne
seront pas téléchargées.
Si la version d'évaluation a été activée, Kaspersky Internet Security ne
fonctionnera plus une fois le délai de validité écoulé.
Une fois la licence commerciale expirée, le logiciel continue à fonctionner, si ce
n'est qu'il ne sera plus possible de mettra à jour les bases de l’application. Vous
pourrez toujours analyser votre ordinateur à l'aide de la recherche de virus et
utiliser les composants de la protection, mais uniquement à l’aide des bases
d'actualité à la fin de validité de la licence. Par conséquent, nous ne pouvons pas
garantir une protection totale contre les nouveaux virus qui apparaîtraient après
l'expiration de la licence.
Afin que votre ordinateur ne soit pas contaminé par de nouveaux virus, nous
vous conseillons de prolonger la validité de la licence dе Kaspersky Internet
Security. Deux semaines avant la date d'expiration, le programme vous avertira.
Au cours des deux semaines suivantes, le programme affichera à chaque
démarrage le message de circonstance.
Les informations relatives à la licence installée sont reprises dans la rubrique
Activation (cf. ill. 87) de la fenêtre principale de l’application. Le bloc Numéro(s)
de série indique le numéro de licence, son type (commerciale, évaluation, test
bêta), le nombre maximum d’ordinateurs sur lesquels cette licence peut être
utilisée, la fin de validité de la licence et le nombre de jour restant avant cette
date. Pour consulter les informations complémentaires, cliquez sur le lien
Consulter les détails relatifs aux licences.
Pour lire les termes du contrat de licence pour l’utilisation de l’application, cliquez
sur le lien Lire le contrat de licence. Pour supprimer une licence de la liste,
cliquez sur Supprimer la licence.
Pour acheter une licence ou pour prolonger sa durée de validité, procédez
comme suit :
1.
Achetez une nouvelle licence. Pour ce faire, cliquez sur le lien Acheter
une nouvelle licence (si l’application n’a pas été activée) ou sur
260
Kaspersky Internet Security 7.0
Renouveller la licence. Dans la page Web qui s’ouvre, vous pourrez
saisir toutes les informations relatives à l’achat de la licence via la
boutique en ligne de Kaspersky Lab ou auprès des partenaires de la
société.
En cas d’achat via la boutique en ligne, vous recevrez, après
confirmation du paiement, le code d’activation de l’application dans un
message envoyé à l’adresse indiquée dans le bon de commande.
2.
Installez la licence. Pour ce faire, cliquez sur le lien Installer la licence
dans la rubrique Activation de la fenêtre principale de Kaspersky
Internet Security ou utilisez la commande Activation du menu
contextuel de l’application. Cette action entraînera l’ouverture de
l’Assistant d'activation (cf. point 3.2.2, p. 40).
Illustration 87. Administration des licences
CHAPITRE 19. POSSIBILITES
COMPLEMENTAIRES
En plus de protéger vos données, le logiciel propose des services
complémentaires qui élargissent les possibilités de Kaspersky Internet Security.
Au cours de ses activités, le logiciel place certains objets dans des répertoires
spéciaux. L'objectif suivi est d'offrir une protection maximale avec un minimum
de pertes.
•
Le dossier de sauvegarde contient les copies des objets qui ont été
modifiés ou supprimés par Kaspersky Internet Security (cf. point 19.2,
p. 266). Si un objet qui contenait des informations importantes n'a pu être
complètement préservé pendant le traitement antivirus, vous pourrez
toujours le restaurer au départ de la copie de sauvegarde.
•
La quarantaine contient les objets potentiellement infectés qui n'ont pas
pu être traités avec les bases de l’application actuelles (cf. point 19.1,
p. 262).
Il est conseillé de consulter régulièrement la liste des objets ; certains ne sont
peut-être plus d'actualité tandis que d'autres peuvent être restaurés.
Une partie des services est orientée vers l'assistance pour l'utilisation du logiciel,
par exemple :
•
Le Service d'assistance technique offre une aide complète pour
l'utilisation de Kaspersky Internet Security (cf. point 19.10, p. 308). Les
experts de Kaspersky Lab ont tenté d'inclure tous les moyens possibles
d'apporter cette assistance : assistance en ligne, forum de questions et de
suggestions des utilisateurs, banque de solutions.
•
Le service de notification des événements permet de configurer la
notification aux utilisateurs des événements importants dans le
fonctionnement de Kaspersky Internet Security (cf. point 19.9.1, p. 300). Il
peut s'agir d'événements à caractère informatif ou d'erreurs qui
nécessitent une réaction immédiate et dont il faut avoir conscience.
•
L'autodéfense du logiciel et la restriction de l'accès protège les propres
fichiers du logiciel contre les modifications réalisées par des personnes
mal intentionnées, interdit l'administration externe du logiciel par des
services et introduit des restrictions sur l'exécution de certaines actions à
l'aide de Kaspersky Internet Security (cf. point 19.9.2, p. 303). Par
exemple, une modification du niveau de protection peut fortement
influencer la sécurité des données sauvegardées sur votre ordinateur.
262
Kaspersky Internet Security 7.0
•
Le service d’administration des configurations de l’application permet
d'enregistrer les paramètres de fonctionnement de l'application pour les
transférer vers d'autres ordinateurs (cf. point 19.9.3, p. 306), ainsi que de
rétablir les paramètres par défaut (cf. point 19.9.4, p. 307).
Le logiciel propose également une aide (cf. point 19.3.6, p. 276) et des rapports
complets (cf. point 19.3, p. 268) sur le fonctionnement de tous les composants
de la protection et l'exécution de toutes les tâches liées à la recherche de virus
et aux mises à jour.
La constitution de la liste des ports contrôlés permet de régler le contrôle des
données qui transitent via les ports issues de certains composants de protection
de Kaspersky Internet Security (cf. point 19.4, p. 287). La configuration des
paramètres du serveur proxy (cf. point 19.7, p. 295) garantit l’accès de
l’application à Internet, ce qui est important pour le fonctionnement de certains
composants de la protection en temps réel et pour la mise à jour.
La création d'un disque de secours permet de rétablir le fonctionnement de
l’ordinateur (cf. point 19.4, p. 287). Cela est particulièrement utile lorsqu'il n'est
plus possible de lancer le système d'exploitation de l'ordinateur après l'infection
du code malveillant.
Vous pouvez également modifier l'aspect extérieur de Kaspersky Internet
Security et configurer les paramètre de l'interface actuelle (cf. point 19.6, p. 293).
Examinons en détails ces différents services.
19.1. Quarantaine pour les objets
potentiellement infectés
La quarantaine est un dossier spécial dans lequel on retrouve les objets qui ont
peut être été infectés par des virus.
Les objets potentiellement infectés sont des objets qui ont peut-être été
infectés par des virus ou leur modification.
Pourquoi parle-t-on d'objets potentiellement infectés ? Il n'est pas toujours
possible de définir si un objet est infecté ou non. Il peut s'agir des raisons
suivantes :
•
Le code de l'objet analysé est semblable à celui d'une menace connue
mais a été partiellement modifié.
Les bases de l’application contiennent les menaces qui ont été étudiées
par les experts de Kaspersky Lab. Si le programme malveillant a été
modifié et que ces modifications ne figurent pas encore dans les bases,
Kaspersky Internet Security considère l'objet comme étant infecté par une
Possibilités complémentaires
263
modification d'un programme malveillant et le classe comme objet
potentiellement infecté. Il indique obligatoirement à quelle menace cette
infection ressemble.
•
Le code de l'objet infecté rappelle, par sa structure, celui d'un programme
malveillant mais les bases de l’application ne recensent rien de similaire.
Il est tout à fait possible qu'il s'agisse d'un nouveau type de virus et pour
cette raison, Kaspersky Internet Security le classe comme un objet
potentiellement infecté.
L’analyseur heuristique de code détermine si un fichier est potentiellement
infecté par un virus. Ce mécanisme est relativement efficace et donne très
rarement de fausses alertes.
L'objet potentiellement infecté peut-être identifié et mis en quarantaine par
l'antivirus de fichiers, l'antivirus de courrier électronique ou lors de la recherche
de virus ou par la défense proactive.
Vous pouvez vous-même placer un objet en quarantaine en cliquant sur le lien
Quarantaine dans la notification spéciale qui apparaît à l'écran suite à la
découverte d'un objet potentiellement infecté.
Lors d'une mise en quarantaine, le fichier est déplacé et non pas simplement
copié : l'objet est supprimé du disque ou du message électronique et conservé
dans le dossier de quarantaine. Les fichiers mis en quarantaine sont convertis
dans un format spécial et ne représentent aucun danger.
19.1.1. Manipulation des objets en
quarantaine
Le nombre total d'objets placés en quarantaine est repris dans les Rapports de
la fenêtre principale. Dans la partie droite de la fenêtre principale, on retrouve le
bloc spécial Quarantaine avec les informations suivantes:
•
Le nombre d'objets potentiellement infectés découverts par Kaspersky
Internet Security;
•
La taille actuelle de la quarantaine.
Il est possible ici de supprimer tous les objets de la quarantaine à l'aide du lien
Purger. N'oubliez pas que cette action entraîne la suppression des objets du
dossier de sauvegarde et des fichiers de rapport.
Pour manipuler les objets en quarantaine :
Cliquez sur le lien Quarantaine.
264
Kaspersky Internet Security 7.0
Vous pouvez réaliser les opérations suivantes dans l'onglet quarantaine (cf.
ill. 88) :
•
Mettre en quarantaine un fichier que vous croyez être infecté par un virus
et qui n’aurait pas été découvert par le logiciel. Cliquez pour ce faire sur
Ajouter… et sélectionnez le fichier souhaité. Il sera ajouté à la liste sous
le signe Ajouté par l’utilisateur.
Illustration 88. Liste des objets en quarantaine
•
Analyser et réparer à l'aide de la version actuelle des bases de
l’application tous les objets potentiellement infectés qui se trouvent en
quarantaine. Il suffit simplement de cliquer sur Analyser tous.
L’état de chaque objet en quarantaine après l’analyse et la réparation peut
être soit infecté, probablement infecté, fausse alerte, ok, etc. Dans ce cas,
un message de circonstance apparaît à l’écran et propose différents
traitements possibles.
L’état infecté signifie que l’objet est bien infecté mais qu’il n’a pas pu être
réparé. Il est recommandé de supprimer de tels objets.
Possibilités complémentaires
265
Tous les objets dont l’état est qualifié de fausse alerte peuvent être
restaurés sans crainte car leur état antérieur, à savoir Probablement
infecté n'a pas été confirmé par le logiciel lors de la nouvelle analyse.
•
Restaurer les fichiers dans un répertoire choisi par l'utilisateur ou dans le
répertoire d’origine où ils se trouvaient avant d’être mis en quarantaine.
Pour restaurer un objet, sélectionnez-le dans la liste et cliquez sur
Restaurer. Pour restaurer des objets issus d’archives, de bases de
données de messagerie électronique ou de courriers individuels et placés
en quarantaine, il est indispensable de désigner le répertoire dans lequel
ils seront restaurés.
Conseil
Nous vous conseillons de restaurer uniquement les objets dont l’état
correspond à fausse alerte, ok ou réparé. La restauration d’autres types
d’objets pourrait entraîner l’infection de votre ordinateur !
•
Supprimer n’importe quel objet ou groupe d’objets de la quarantaine.
Supprimez uniquement les objets qui ne peuvent être réparés. Afin de
supprimer un objet, sélectionnez-le dans la liste puis cliquez sur
Supprimer.
19.1.2. Configuration de la quarantaine
Vous pouvez configurer les paramètres de constitution et de fonctionnement de
la quarantaine, à savoir :
•
Définir le mode d'analyse automatique des objets en quarantaine après
chaque mise à jour des bases de l’application (pour de plus amples
informations, consultez le point 17.3.3 à la page 256)
Attention !
Le logiciel ne peut analyser les objets en quarantaine directement après
la mise à jour des bases si vous utilisez la quarantaine à ce moment.
•
Définir la durée de conservation maximum des objets en quarantaine.
Par défaut, la durée de conservation des objets en quarantaine est fixée à
30 jours au terme desquels les objets sont supprimés. Vous pouvez
modifier la durée de conservation des objets potentiellement infectés ou
supprimer complètement cette limite.
Pour ce faire :
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez la
rubrique Rapports.
266
Kaspersky Internet Security 7.0
2.
Définissez dans le bloc Quarantaine & Dossier de sauvegarde (cf.
ill. 89) le délai de conservation au terme duquel les objets seront
automatiquement supprimés.
Illustration 89. Configuration de la conservation des objets en quarantaine
19.2. Copie de sauvegarde des
objets dangereux
Il n'est pas toujours possible de préserver l'intégrité des objets lors de la
réparation. Si le fichier réparé contenait des informations importantes et que
celles-ci ne sont plus accessibles (complètement ou partiellement) suite à la
réparation, il est possible de le restaurer au départ de sa copie de sauvegarde.
La copie de sauvegarde est une copie de l'objet dangereux original qui est
créée lors de la première réparation ou suppression de l'objet en question et qui
est conservée dans le dossier de sauvegarde.
Le dossier de sauvegarde est un dossier spécial qui contient les copies des
objets dangereux traités ou supprimés.
La fonction principale du dossier de sauvegarde est de permettre à n'importe
quel moment la restauration de l'objet original.
Les fichiers placés dans le dossier de sauvegarde sont convertis dans un format
spécial et ne représentent aucun danger.
19.2.1. Manipulation des copies de
sauvegarde
Le nombre total de copies de sauvegarde placées dans le dossier est repris
dans la rubrique Rapports de la fenêtre principale de l’application. Dans la partie
droite de la fenêtre principale, on retrouve le bloc spécial Dossier de
sauvegarde avec les informations suivantes :
•
Le nombre de copies de sauvegarde créées par Kaspersky Internet
Security;
•
La taille actuelle du dossier.
Possibilités complémentaires
267
Il est possible ici de supprimer toutes les copies du dossier à l'aide du lien
Purger. N'oubliez pas que cette action entraîne la suppression des objets du
dossier de quarantaine et des fichiers de rapport.
Pour manipuler les copies des objets dangereux :
Cliquez sur le lien Dossier de sauvegarde.
La partie centrale de l'onglet (cf. ill. 90) reprend la liste des copies de
sauvegarde. Les informations suivantes sont fournies pour chaque copie : nom
complet de l'objet avec chemin d'accès à son emplacement d'origine, l'état de
l'objet attribué suite à l'analyse et sa taille.
Illustration 90. Copies de sauvegarde des objets supprimés ou réparés
Vous pouvez restaurer les copies sélectionnées à l'aide du bouton Restaurer.
L'objet est restauré au départ du dossier de sauvegarde avec le même nom qu'il
avait avant la réparation.
Si l'emplacement d'origine contient un objet portant le même nom (cette situation
est possible en cas de restauration d'un objet dont la copie avait été créée avant
la réparation), l'avertissement de rigueur apparaîtra à l'écran. Vous pouvez
modifier l'emplacement de l'objet restauré ainsi que son nom.
268
Kaspersky Internet Security 7.0
Nous vous recommandons de rechercher la présence d’éventuels virus
directement après la restauration. Il sera peut-être possible de le réparer avec
les bases de l’application les plus récentes tout en préservant son intégrité.
Nous ne vous recommandons pas de restaurer les copies de sauvegarde des
objets si cela n’est pas nécessaire. Cela pourrait en en effet entraîner l’infection
de votre ordinateur.
Il est conseillé d'examiner fréquemment le contenu du dossier et de le nettoyer à
l'aide du bouton Supprimer. Vous pouvez également configurer le logiciel afin
qu'il supprime les copies les plus anciennes du répertoire (cf. point 19.2.2,
p. 268).
19.2.2. Configuration des paramètres du
dossier de sauvegarde
Vous pouvez définir la durée maximale de conservation des copies dans le
dossier de sauvegarde.
Par défaut, la durée de conservation des copies des objets dangereux est fixée à
30 jours au terme desquels les copies sont supprimées. Vous pouvez modifier la
durée de conservation maximale des copies ou supprimer complètement toute
restriction. Pour ce faire :
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez la
rubrique Rapports.
2.
Définissez le délai de conservation des copies de sauvegarde dans
le bloc Quarantaine & Dossier de sauvegarde (cf. ill. 89) dans la
partie droite de la fenêtre.
19.3. Utilisation des rapports
Le fonctionnement de chaque composant de Kaspersky Internet Security et
l'exécution de chaque tâche liée à la recherche de virus et à la mise à jour est
consignée dans un rapport.
Le total des rapports composés par le logiciel en ce moment ainsi que leur taille
totale (en octets) sont repris dans la rubrique Rapports de la fenêtre principale
du logiciel. Ces informations sont reprises dans le bloc Rapports.
Pour consulter les rapports :
Cliquez sur le lien Rapports.
Possibilités complémentaires
269
La fenêtre s'ouvre sur l'onglet Rapports (cf. ill. 91). Vous y verrez les derniers
rapports sur tous les composants et les tâches de recherche de virus et de mise
à jour lancées au cours de cette session de Kaspersky Internet Security. Le
résultat du fonctionnement est affiché en regard de chaque composant ou tâche.
Exemple, en exécution, en pause ou inactif. Si vous souhaitez consulter
l'historique complet des rapports pour la session en cours, cochez la case
Afficher l'historique.
Illustration 91. Rapports sur le fonctionnement des composants du programme
Pour voir tous les événements consignés dans le rapport et relatifs au
fonctionnement du composant ou à l'exécution d'une tâche :
sélectionnez le nom du composant ou de la tâche dans l'onglet Rapports
et cliquez sur Détails.
Cette action entraîne l'ouverture d'une fenêtre contenant des informations
détaillées sur le fonctionnement du composant ou de la tâche sélectionné. Les
statistiques sont reprises dans la partie supérieure de la fenêtre tandis que les
détails apparaissent sur divers onglets de la partie centrale. En fonction du
composant ou de la tâche, la composition des onglets peut varier:
270
Kaspersky Internet Security 7.0
•
L'onglet Détectés contient la liste des objets dangereux découverts par le
composant ou la tâche de recherche de virus exécutée.
•
Evénements illustre les événements survenus pendant l'exécution de la
tâche ou le fonctionnement du composant.
•
L'onglet Statistiques reprend les statistiques détaillées de tous les objets
analysés.
•
L'onglet Paramètres reprend les paramètres qui définissent le
fonctionnement du composant de protection, de la recherche de virus ou
de la mise à jour des bases de l’application.
•
L’onglet Registres apparait uniquement dans le rapport de la défense
proactive. Ils fournissent des informations et sur toutes les tentatives de
modification de la base de registres système du système d'exploitation.
•
Les onglets Sites de phishing, Tentatives de numérotation et
Tentatives de transfert de données figurent uniquement dans le rapport
de la Protection Vie Privée. Ils contiennent des informations relatives à
toutes les tentatives de phishing identifiées par le logiciel, ainsi que des
renseignements sur toutes les fenêtres pop up, bannières et tentatives de
numérotation automatique vers des sites payants bloquées.
•
Les onglets Attaques de réseau, Liste de blocage de l’accès, Activité
de l’application, Filtrage des paquets, Fenêtres Popup et Bandeaux
publicitaires figurent uniquement dans le rapport du Pare-Feu. Ils
proposent des informations sur toutes les attaques de réseau menées
contre votre ordinateur et bloquées, ils contiennent une description de
l'activité de réseau des applications concernées par les règles et de tous
les paquets conforment aux règles de filtrage des paquets du Pare-Feu.
•
Les onglets Connexions établies, Ports ouverts et Trafic définissent
également l'activité de réseau de votre ordinateur. Ils représentent les
connexions établies, les ports ouverts et le volume de données
transmises ou reçues par l'ordinateur.
Tout le rapport peut être exporté dans un fichier au format texte. Cela peut-être
utile lorsque vous ne parvenez pas à résoudre vous même un problème survenu
pendant l'exécution d'une tâche ou le travail d'un composant et que vous devez
vous adressez au service d'Assistance Technique. Vous devrez envoyer le
rapport au format texte afin que nos experts puissent étudier le problème en
profondeur et le résoudre le plus vite possible.
Pour exporter le rapport au format texte :
cliquez sur Actions→Enregistrer sous et indiquez où vous souhaitez
enregistrer le fichier.
Lorsque vous en avez terminé avec le rapport, cliquez sur Fermer.
Possibilités complémentaires
271
Tous les onglets de rapport à l’exeption des Paramètres et Statistiques
contiennent le bouton Actions que vous pouvez réaliser sur les objets de la liste.
Ce bouton ouvre un menu contextuel qui reprend les points suivants (le contenu
de la liste varie en fonction du rapport consulté; la liste ci-dessus est une
énumération globale de tous ces points):
Réparer : tentative de réparation de l'objet dangereux. S'il est impossible de
neutraliser l'objet, vous pouvez le laisser dans la liste en vue d'un traitement
différé à l'aide des bases de l’application actualisées ou le supprimer. Vous
pouvez appliquer cette action à un seul objet de la liste ou à une sélection
d'objets.
Supprimer : supprime l’objet dangereux de l’ordinateur.
Supprimer de la liste : supprime l'enregistrement relatif à la découverte de
l'objet.
Ajouter à la zone de confiance : ajoute l'objet en tant qu'exclusion de la
protection. Ce choix entraîne l'ouverture de la fenêtre de la règle d'exclusion
pour cet objet.
Réparer tous : neutralise tous les objets de la liste. Kaspersky Internet Security
tente de traiter les objets à l'aide des bases de l’application.
Purger : supprime le rapport sur les objets découverts. Tous les objets
dangereux découverts demeurent sur l'ordinateur.
Afficher : ouvre Microsoft Windows Explorer au répertoire qui contient l'objet en
question.
Consulter www.viruslist.com/fr : ouvre la description de l'objet dans
l'Encyclopédie des virus sur le site de Kaspersky Lab.
Rechercher : définit les termes de recherche des objets dans la liste en fonction
du nom ou de l'état.
Enregistrer sous : enregistre le rapport au format texte.
Vous pouvez également trier les informations présentées en ordre croissant ou
décroissant pour chaque colonne.
Le traitement des objets dangereux découverts par Kaspersky Internet Security
s'opère à l'aide des boutons Réparer (pour un objet ou un groupe d'objets
sélectionnés) ou Réparer tous (pour tous les objets de la liste). Lors du
traitement de chaque objet, un message apparaît et vous invite à décider des
actions à réaliser.
Si vous cochez dans cette fenêtre la case
Appliquer à tous les cas
similaires, alors l'action sélectionnée sera appliquée à tous les objets du même
état avant le début du traitement.
272
Kaspersky Internet Security 7.0
19.3.1. Configuration des paramètres du
rapport
Afin de configurer les paramètres de constitution et de conservation des
rapports:
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez la
rubrique Rapports.
2.
Dans le bloc Rapports (cf. ill. 92), procédez à la configuration
requise :
•
Consignez ou non les événements à caractère informatif. En
règle générale, ces événements ne jouent pas un rôle crucial
dans la protection. Afin de les consigner dans le rapport,
cochez la case
Consigner les événements non critiques;
•
Activez la conservation dans le rapport uniquement des
événements survenus depuis le dernier lancement de la tâche.
Cela permet de gagner de l'espace sur le disque en diminuant
Conserver uniquement les
la taille du rapport. Si la case
événements courants est cochée, les informations reprises
dans le rapport seront actualisées à chaque redémarrage de la
tâche. Toutefois, seules les informations relatives aux
événements non critiques seront écrasées.
•
Définissez le délai de conservation des rapports. Par défaut, ce
délai est établi à 30 jours. Les rapports sont supprimés à l'issue
des 30 jours. Vous pouvez modifier la durée de conservation
des rapports ou ne pas imposer de limite.
Illustration 92. Configuration des paramètres de constitution des rapports
19.3.2. Onglet Détectés
Cet onglet (cf. ill. 93) contient la liste des objets dangereux découverts par
Kaspersky Internet Security. Le nom complet et le statut attribué par le logiciel
après l'analyse/le traitement est indiqué pour chaque objet.
Possibilités complémentaires
273
Afin que la liste affiche, en plus des objets dangereux, les objets qui ont été
Afficher les objets réparés.
réparés, cochez la case
Illustration 93. Liste des objets dangereux découverts
Le traitement des objets dangereux découverts par Kaspersky Internet Security
s'opère à l'aide du bouton Réparer (pour un objet ou une sélection d'objets) ou
Réparer tous (pour le traitement de tous les objets de la liste). Le traitement de
chaque objet s'accompagne d'un message qui vous permet de choisir les actions
ultérieures à appliquer à cet objet.
Si vous cochez la case
Appliquer à tous les cas similaires dans le
message, alors l'action sélectionnée sera appliquée à tous les objets au statut
identique.
19.3.3. Onglet Evénements
Cet onglet (cf. ill. 94) reprend la liste de tous les événements importants
survenus pendant le fonctionnement du composant de protection, lors de
l'exécution d'une tâche liée à la recherche de virus ou de la mise à jour, pour
autant que ce comportement ne soit pas annulé par une règle de contrôle de
l'activité (cf. point 10.1, p. 135).
Les événements prévus sont :
Evénements critiques. Evénements critiques qui indiquent un problème
dans le fonctionnement du logiciel ou une vulnérabilité dans la
274
Kaspersky Internet Security 7.0
protection de l'ordinateur. Exemple : virus découvert, échec de
fonctionnement.
Evénements importants. Evénements auxquels il faut absolument prêter
attention car ils indiquent une situation importante dans le
fonctionnement du logiciel. Exemple : interruption.
Evénements informatifs. Evénements à caractère purement informatif qui
ne contiennent aucune information cruciale. Exemple : ok, non traité.
Ces événements sont repris dans le journal des événements
uniquement si la case
Afficher tous les événements est cochée.
Illustration 94. Evénements survenus pendant
Le format de présentation de l'événement dans le journal des événements peut
varier en fonction du composant ou de la tâche. Ainsi, pour la mise à jour, les
informations reprises sont :
•
Le nom de l'événement;
•
Le nom de l'objet pour lequel cet événement a été consigné;
•
L'heure à laquelle l'événement est survenu;
•
La taille du fichier téléchargé.
Pour les tâches liées à la recherche de virus, le journal des événements contient
le nom de l'objet analysé et le statut attribué à l'objet suite à l'analyse/au
traitement.
275
Possibilités complémentaires
Vous pouvez également entraîner Anti-Spam à l'aide à l'aide d'un menu
contextuel lors de la consultation du rapport en question. Pour ce faire, ouvrez le
menu contextuel et sélectionnez Marquer comme courrier indésirable s'il s'agit
d'un message non sollicité ou Marquer comme courrier normal s'il s'agit d'un
message utile. De plus, sur la base des informations obtenues pendant l'analyse
du message, vous pouvez enrichir les listes "blanche" et "noire" d'Anti-Spam.
Pour ce faire, utilisez les points adéquats du menu contextuel.
19.3.4. Onglet Statistiques
Cet onglet reprend les statistiques détaillées du fonctionnement du logiciel ou de
l'exécution des tâches liées à la recherche de virus (cf. ill. 95). Vous pouvez voir:
•
Le nombre d'objets soumis à l'analyse antivirus pendant la session
actuelle du composant ou lors de l'exécution de la tâche. Ce chiffre
reprend le nombre d'archives, de fichiers compactés, de fichiers protégés
par un mot de passe et d'objets corrompus analysés.
•
Le nombre d'objets dangereux découverts, le nombre d'entre eux qui n'a
pas pu être réparés, le nombre supprimés et le nombre mis en
quarantaine.
Illustration 95. Statistique du composant
19.3.5. Onglet Paramètres
Cet onglet (cf. ill. 96) présente tous les paramètres qui définissent le
fonctionnement du composant de la protection ou l'exécution des tâches liées à
la recherche de virus ou à la mise à jour. Vous pouvez voir le niveau de
protection offert par le composant ou le niveau de protection défini pour la
recherche de virus, les actions exécutées sur les objets dangereux, les
paramètres appliqués à la mise à jour, etc. Pour passer à la configuration des
paramètres, cliquez sur Modifier les paramètres.
276
Kaspersky Internet Security 7.0
Pour la recherche de virus,
complémentaires d'exécution :
•
vous
pouvez
configurer
des
conditions
Etablir la priorité d'exécution d'une tâche d'analyse en cas de charge du
Céder les ressources aux autres
processeur. Par défaut, la case
applications est cochée. Le programme surveille la charge du
processeur et des sous-système des disques pour déceler l'activité
d'autres applications. i l'activité augmente sensiblement et gêne le
fonctionnement normal de l'application de l'utilisateur, le programme réduit
l'activité liée à l'analyse. Cela se traduit par une augmentation de la durée
de l'analyse et le transfert des ressources aux applications de l'utilisateur.
Illustration 96. Paramètres de fonctionnement du composant
•
Définir le mode de fonctionnement de l'ordinateur après la recherche de
virus. Vous pouvez configurer la désactivation/le redémarrage de
l'ordinateur ou le passage en mode de veille. Pour opérer votre choix,
cliquez avec le bouton gauche de la souris sur le lien jusqu'à ce qu'il
prenne la valeur voulue.
Cette option est utile si vous lancez la recherche de virus à la fin de votre
journée de travail et que vous ne voulez pas attendre la fin de l'analyse.
Cependant, l'utilisation de ce paramètre requiert le préparatif suivant : le
cas échéant, il faut, avant de lancer l'analyse, désactiver la requête du
mot de passe lors de l'analyse des objets et sélectionner le mode de
traitement automatique des objets dangereux. Le mode de
fonctionnement interactif est désactivé suite à ces actions. Le programme
n'affichera aucune requête susceptibles d'interrompre l'analyse.
19.3.6. Onglet Registre
Les opérations sur les clés de la base de registres système au moment du
lancement du programme sont consignées dans l'onglet Registre (cf. ill. 97), si
l'enregistrement n'est pas contraire à la règle (cf. point 10.3.2, p. 146).
Possibilités complémentaires
277
Illustration 97. Lecture et modification de clés de la base de registre
L'onglet reprend le nom complet de la clé, sa valeur, le type de données ainsi
que des renseignements sur l'opération exécutée : tentative d'exécution d'une
action quelconque, heure de l'autorisation, etc.
19.3.7. Onglet Tentative de transfert de
données
Cet onglet du rapport de la Protection Vie Privée reprend toutes les tentatives
d'accès aux données confidentielles ainsi que les tentatives de transfert de
celles-ci. Le rapport indique le module qui a tenté de transmettre les données,
l'heure et le jour de la tentative ainsi que l'action exécutée par l'applicatioǹ.
Illustration 98. Tentative de transfert de données
278
Kaspersky Internet Security 7.0
Pour supprimer les informations reprises dans le rapport, cliquez sur le bouton
Actions → Purger.
19.3.8. Onglet Sites de phishing
Cet onglet du rapport (cf. ill. 99) reprend toutes les tentatives d'attaques de
phishing réalisées durant la session actuelle de Kaspersky Internet Security. Le
rapport reprend le lien vers le site fictif découvert dans le message, le chat ou
tout autre moyen, la date et l'heure de l'identification de l'attaque et son état :
bloquée ou non.
Illustration 99. Tentatives de blocage d'attaques de phishing
19.3.9. Onglet Tentative de numérotation
Cet onglet (cf. ill. 100) reprend toutes les tentatives de connexions cachées vers
des sites Internet payant. En règle générale, ces tentatives sont menées par des
applications malicieuses installées sur votre ordinateur.
Possibilités complémentaires
279
Le rapport vous permet de voir le module à l'origine de la tentative de
numérotation, le numéro utilisée et l'état de cette tentative : bloquée ou autorisée
et pour quelles raisons.
Illustration 100. Tentatives de numérotations automatiques vers un site payant
19.3.10. Onglet Attaques de réseau
Cet onglet (cf. ill. 101) présente une brève description des attaques de réseau
qui ont été menées contre votre ordinateur. Ces informations sont consignées si
le système de détection d'intrusions, qui surveille toutes les tentatives d'attaques
contre votre ordinateur, est activé.
280
Kaspersky Internet Security 7.0
Illustration 101. Liste des attaques de réseau bloquées
L'onglet Attaques de réseau reprend les informations relatives à l'attaque :
•
Source de l'attaque. Il peut s'agir d'une adresse IP, de l'hôte, etc.
•
Le numéro du port local qui a été la proie de la tentative d'attaque.
•
Une brève description de l'attaque.
•
L'heure à laquelle la tentative d'attaque a été réalisée.
19.3.11. Onglet Liste de blocage de l’accès
Tous les hôtes dont l'activité de réseau a été bloquée suite à la découverte d’une
attaque grâce au système de détection d’intrusion sont repris sur cet onglet (cf.
ill. 102).
Chaque hôte est accompagné de son nom et de l'heure à laquelle il a été
bloqué. Vous pouvez débloquer l'hôte au départ de ce même onglet. Pour ce
faire, sélectionnez l'hôte dans la liste et cliquez sur Actions → Débloquer.
281
Possibilités complémentaires
Illustration 102. Liste des hôtes bloqués
19.3.12. Onglet Activité de l'application
Toutes les applications dont l’activité n’est pas autorisée par les règles pour les
applications et qui a été détectée dans cette session du Pare-Feu par le module
Système de filtrage sont reprises sur l’onglet Activité de l’application (cf.
ill. 103).
Consigner dans le rapport.
L'activité est enregistrée uniquement si la case
est cochée dans la règle. S’agissant des règles pour les applications livrées avec
Kaspersky Internet Security, la case n’est pas cochée par défaut.
Pour chaque application, vous pouvez voir ses principales propriétés (nom, PID
et nom de la règle) et une brève description de son activité (protocole, direction
du paquet, etc.). L'onglet indique également si l'activité de l'application a été
bloquée ou non.
282
Kaspersky Internet Security 7.0
Illustration 103. Activité contrôlée de l'application
19.3.13. Onglet Filtrage des paquets
Tous les paquets dont l'envoi et la réception tombent sous le coup d'une règle de
filtrage des paquets enregistrées dans la session du Pare-Feu sont repris sur
l'onglet Filtrage des paquets (cf. Illustration 104).
Possibilités complémentaires
283
Illustration 104. Paquets de données contrôlés
L'activité est enregistrée uniquement si la case
Consigner dans le rapport.
est cochée dans la règle. C'est le cas pour les règles pour les applications
livrées avec Kaspersky Internet Security.
Chaque paquet est accompagné du résultat du filtrage (bloqué ou non), de la
direction du paquet, du protocole et d'autres paramètres de la connexion de
réseau pour la réception et le transfert du paquet.
19.3.14. Onglet Fenêtres Popup
Les adresses de toutes les fenêtres pop up bloquées par Anti-publicités figurent
sur cet onglet du rapport (cf. ill. 105). En règle générale, ces fenêtres s'ouvrent
dans des sites Web.
Chaque fenêtre pop up est accompagnée de son adresse Internet et de la date
et de l'heure a laquelle elle a été bloquée.
284
Kaspersky Internet Security 7.0
Illustration 105. Liste des fenêtres pop up bloquées
19.3.15. Onglet Bandeaux publicitaires
Cet onglet du rapport du Pare-Feu (cf. ill. 106) reprend les adresses des
bannières bloquées par le module Anti-Bannière. Chaque bannière est définie
par son adresse Internet et le résultat de son traitement : autorisée ou non.
Possibilités complémentaires
285
Illustration 106. Liste des bannières bloquées
Vous pouvez autoriser l'affichage des bannières interdites. Pour ce faire,
sélectionnez l'objet voulu dans la liste et cliquez sur Action → Autoriser.
19.3.16. Onglet Connexions établies
Toutes les connexions actives établies sur votre ordinateur à l'instant figurent sur
l'onglet Connexions établies (cf. ill. 107). Pour chacune de ces connexions,
vous pouvez voir le nom de l'application qui l'a ouverte, le protocole utilisée, le
sens de la connexion (entrante ou sortante) et les paramètres de la connexion
(ports local et distant et adresse IP). Vous pouvez voir également la durée de la
connexion et le volume de données reçues/transmises. Vous pouvez créer une
règle pour la connexion sélectionnée ou vous pouvez l'interrompre. Pour ce faire,
utilisez les points correspondants du menu contextuel.
286
Kaspersky Internet Security 7.0
Illustration 107. Liste des connexions établies
19.3.17. Onglet Ports ouverts
Tous les ports ouverts en ce moment sur votre ordinateur pour les connexions
de réseau sont repris sur l'onglet Ports ouverts (cf. ill. 108). Pour chaque port,
vous retrouvez son numéro, le protocole de transfert des données, le nom de
l'application qui utilise le port ainsi que la période pendant laquelle le port a été
ouvert pour la connexion.
Illustration 108. Liste des ports ouverts sur l'ordinateur
Ces informations peuvent s'avérer utiles en cas d'épidémies et d'attaques de
réseau par exemple lorsque l'on connaît le port vulnérable. Vous pouvez voir si
ce port est ouvert sur votre ordinateur et prendre les mesures qui s'imposent
Possibilités complémentaires
287
pour protéger votre ordinateur (par exemple, activer le Système de détection
d’intrusions, fermer le port vulnérable ou créer une règle pour celui-ci).
19.3.18. Onglet Trafic
Cet onglet (cf. ill. 109) reprend les informations relatives à toutes les connexions
entrantes et sortantes établies entre votre ordinateur et d'autres ordinateurs (y
compris des serveurs Web, des serveurs de messagerie, etc.). Les informations
suivantes sont reprises pour chaque connexion : nom et adresse IP de l'hôte
avec lequel la connexion est établie ainsi que le volume du trafic entrant et
sortant.
Illustration 109. Trafic sur les connexions établies
19.4. Disque de secours
Kaspersky Internet Security propose la création d'un disque de secours.
Le disque de démarrage doit permettre la restauration des fonctions du système
après une attaque de virus qui aurait endommagé le système de fichiers du
système d'exploitation et qui rendrait impossible le chargement initial. Le disque
comprend :
•
Les fichiers systèmes de Microsoft Windows XP Service Pack 2;
•
Un ensemble d'utilitaire pour le diagnostic du système d'exploitation;
•
Les fichiers du logiciel Kaspersky Internet Security;
•
Les fichiers contenant les bases de l’application.
288
Kaspersky Internet Security 7.0
Afin de créer le disque de secours:
1. Ouvrez la fenêtre principale de l’application et sélectionnez Analyse.
2. Cliquez sur le lien Créer un CD de Secours Bootable afin de lancer la
création du disque.
Le disque de secours ne peut fonctionner que sur l'ordinateur sur lequel il a été
créé. L'utilisation de ce disque sur d'autres ordinateurs peut entraîner des
conséquences imprévisibles car il contient des paramètres propres à un
ordinateur particulier (par exemple, les informations relatives aux secteurs de
démarrage).
La création d'un disque de secours est possible uniquement pour les versions
installées sous Microsoft Windows XP et Microsoft Windows Vista. Pour les
autres versions, y compris Microsoft Windows XP Professional x64 Edition et
Microsoft Windows Vista x64 la création d’un tel disque n’est pas prise en
charge.
19.4.1. Création d’un CD de Secours
Bootable
Attention ! Afin de pouvoir créer ce disque de démarrage, vous devrez utiliser le
disque d'installation de Microsoft Windows XP Service Pack 2.
La création d’un disque de secours s’opère à l’aide du programme PE Builder.
Afin de créer un disque à l'aide de PE Builder, il faut tout d'abord l’installer sur
l'ordinateur.
La création du disque de secours s'opère à l'aide d'un assistant spécial qui
contient une succession de fenêtre (étape) entre lesquelles vous pouvez
naviguer à l'aide des boutons Précédent et Suivant. Pour terminer le travail de
l'assistant, cliquez sur Terminer. Pour arrêter l'Assistant à n'importe quelle
étape, cliquez sur Annuler.
Etape 1.
Préparatifs pour l'enregistrement
Pour créer le disque de secours, indiquez le chemin d'accès aux répertoires
suivants :
•
Répertoire d'installation de PE Builder.
Possibilités complémentaires
•
289
Répertoire de sauvegarde des fichiers du disque de démarrage avant la
création du cédérom.
Si ce n'est pas la première fois que vous créez un disque, ce répertoire
contient déjà l'ensemble des fichiers préparés la dernière fois. Afin
d'utiliser les fichiers enregistrés préalablement, cochez la case adéquate.
N'oubliez pas que la version antérieure des fichiers du disque de
démarrage contient les anciennes bases de l’application. Afin de garantir
la meilleure recherche de virus et la restauration du système, il est
conseillé d'actualiser les bases et de créer une nouvelle version du
disque de démarrage.
•
Cédérom d'installation de Microsoft Windows XP Service Pack 2.
Cliquez sur Suivant une fois que vous aurez saisi le chemin d'accès aux
différents répertoires. Cette action entraînera le lancement de PE Builder et la
création des fichiers du disque de démarrage. Attendez la fin du processus. Cela
peut durer quelques minutes.
Etape 2.
Création d'un fichier ISO
Une fois que PE Builder aura terminé de créer les fichiers du disque de
démarrage, la fenêtre Création d'un fichier ISO s'ouvrira.
Le fichier ISO est une image du futur disque sous la forme d'une archive. Les
fichiers au format ISO sont correctement interprétés par la majorité des
programmes d'enregistrement de cédérom (par exemple, Nero).
S'il ne s'agit pas du premier disque de secours que vous créez, vous pouvez
utiliser le fichier ISO de la version précédente. Pour ce faire, sélectionnez
Fichier ISO existant.
Etape 3.
Enregistrement du disque
Cette fenêtre de l'Assistant vous permet de choisir quand enregistrer les fichiers
du disque de démarrage sur le cédérom : maintenant ou plus tard.
Si vous avez sélectionné l'enregistrement immédiat du disque, indiquez s'il faut
nettoyer le contenu du lecteur de cédérom avant de procéder à l'enregistrement.
Pour ce faire, cochez la case correspondante. Cette possibilité est accessible
uniquement si le graveur de cédérom est compatible avec les cédéroms
réinscriptibles.
En cliquant sur Suivant, vous lancez le processus d'enregistrement du cédérom
de démarrage. Attendez la fin du processus. Cela peut durer quelques minutes.
290
Kaspersky Internet Security 7.0
Etape 4.
Fin de la création du disque de démarrage
Cette fenêtre de l'assistant vous informe de la réussite de la création du disque
de secours.
19.4.2. Utilisation du disque de démarrage
En mode de réparation, Kaspersky Internet Security fonctionnera uniquement si
la fenêtre principale est ouverte. Le programme sera déchargé dès que la
fenêtre principale sera fermée.
Le programme Bart PE, installé par défaut, ne prend pas en charge les fichiers
chm et le navigateur Internet. Cela signifie que l'aide de Kaspersky Internet
Security et les conseils dans l'interface du logiciel ne sont pas accessibles en
mode de restauration.
Lorsqu'il n'est plus possible de démarrer le système d'exploitation suite à une
attaque de virus, agissez comme suit :
1.
Créez un disque de secours à l'aide de Kaspersky Internet Security sur
l'ordinateur sain.
2.
Introduisez le disque de démarrage dans le lecteur de l'ordinateur
infecté et redémarrez. Cette action entraîne le lancement du système
d'exploitation Microsoft Windows XP SP2 avec l'interface du logiciel
Bart PE.
Le logiciel Bart PE prend en charge le fonctionnement dans un réseau
local. Lors du lancement du programme, l'écran affiche une requête
d'activation de la prise en charge de l'utilisation au sein de réseau local.
Acceptez-la si vous avez l'intention d'actualiser les bases de
l’application depuis un répertoire local avant d'analyser l'ordinateur. Si
la mise à jour n'est pas nécessaire, annulez l'activation de la prise en
charge du réseau.
3.
Pour lancer Kaspersky Internet Security, exécutez la commande
Démarrer→Programmes→Kaspersky Internet Security 7.0→Start.
Cette action entraîne l'ouverture de la fenêtre principale de Kaspersky
Internet Security. En mode de restauration, seules la recherche de virus
et la mise à jour des signatures des menaces au départ du réseau local
(si vous avez activé la prise en charge du réseau dans Bart PE) sont
accessibles.
4.
Lancez l'analyse antivirus de l'ordinateur.
Possibilités complémentaires
291
N'oubliez pas que l'analyse par défaut utilise les bases de l’application qui
étaient d'actualité lors de la création du disque de démarrage. Pour cette raison,
il est conseillé d'actualiser les bases avant de lancer l'analyse.
Pensez également au fait que les bases de l’application actualisées seront
utilisées par l'application uniquement lors de la session d'utilisation du disque de
secours avant de redémarrer l'ordinateur.
Attention !
Si la vérification de l'ordinateur permet d'identifier des objets infectés ou
potentiellement infectés et que ceux-ci ont été traités avec mise en quarantaine
ou dans le dossier de sauvegarde, il est conseillé de terminer le traitement dans
cette session d'utilisation du disque de secours.
Dans le cas contraire, ces objets seront perdus après le redémarrage de
l'ordinateur.
19.5. Constitution de la liste des
ports contrôlés
Les composants tels que l'antivirus de courrier électronique, l'antivirus Internet,
la Protection Vie Privée et l'anti-spam contrôlent les flux de données transmis
par des protocoles définis et qui transitent par certains ports ouverts de
l'ordinateur. Ainsi, l'antivirus de courrier électronique analyse les données
transmises via le protocole SMTP tandis que l'antivirus Internet analyse les
paquets HTTP.
La lise des ports qui sont normalement utilisés pour le courrier et le trafic http
sont repris dans le logiciel. Vous pouvez ajouter de nouveaux ports ou désactiver
le contrôle exercé sur certains ports, ce qui suspend la recherche d'éventuels
objets dangereux dans le trafic qui transite via ces ports.
Pour modifier la liste des ports soumis à un contrôle :
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez la
rubrique Contrôle du trafic.
2.
Cliquez sur le bouton Configuration des ports.
3.
Modifiez la liste des ports soumis à un contrôle dans la fenêtre
Configuration des ports (cf. ill. 110).
292
Kaspersky Internet Security 7.0
Illustration 110. Liste des ports contrôlés
Cette fenêtre reprend la liste des ports contrôlés par Kaspersky Internet Security.
Afin d'analyser les flux de données qui transitent via tous les ports ouverts du
réseau, sélectionnez l'option
Contrôler tous les ports. Si vous souhaitez
modifier la liste des ports contrôlés manuellement, sélectionnez l'option
Contrôler uniquement les ports sélectionnés.
Pour ajouter un nouveau port à la liste :
1. Cliquez sur Ajouter dans la fenêtre de configuration des ports.
2. Saisissez le numéro du port et sa description dans les champs
correspondant de la fenêtre Nouveau port.
Par exemple, votre ordinateur possède un port inhabituel pour l'échange des
données avec un ordinateur distant via le protocole HTTP. C'est l'antivirus
Internet qui est chargé du contrôle du trafic HTTP. Afin de pouvoir rechercher la
présence éventuelle de code malveillant dans ces données, il faudra ajouter ce
port à la liste des ports soumis à un contrôle.
Lors du lancement de n’importe quel composant de Kaspersky Internet Security,
le port 1110 est ouvert pour écouter toutes les connexions entrantes. Si ce port
est occupé par une autre application, le port 1111, 1112, etc. sera choisi pour
l’écoute.
Possibilités complémentaires
293
Si vous utilisez simultanément Kaspersky Internet Security et un pare-feu d’un
autre éditeur, il faudra configurer ce pare-feu pour qu’il autorise le processus
avp.exe (processus interne de Kaspersky Internet Security) sur tous les ports
cités
Par exemple, votre pare-feu possède une règle pour iexplorer.exe qui permet à
ce processus d’établir une connexion sur le port 80.
Cependant Kaspersky Internet Security qui intercepte la requête de connexion
lancée par iexplorer.exe sur le port 80 la transmet à son processus avp.exe qui
tente, à son tour, d’établir une connexion avec la page Web demandée. Si
aucune règle d’autorisation n’a été définie pour le processus avp.exe, le pare-feu
bloquera la requête. Par conséquent, l’utilisateur ne pourra pas ouvrir la page
Web.
19.6. Analyse de la connexion
sécurisées
Les connexions à l’aide du protocole SSL protège le canal d’échange des
données sur Internet. Le protocole SSL permet d’identifier les parties qui
échangent les données sur la base de certificats électroniques, de crypter les
données transmises et de garantir leur intégrité tout au long de la transmission.
Ces particularités du protocole sont exploitées par les individus mal intentionnés
afin de diffuser leurs logiciels malveillants car la majorité des logiciels antivirus
n’analyse pas le trafic SSL.
Kaspersky Internet Security 7.0 recherche la présence de virus dans le trafic du
protocole SSL. En cas de tentative de connexion avec une ressource en ligne en
mode sécurisé, un message (cf. Illustration 99) demandera la confirmation de
l’utilisateur.
Ce message contient des informations relatives au logiciel à l’origine de la
connexion sécurisée ainsi que des renseignements sur le port et l’adresse
distant. Vous devrez décider s’il est nécessaire ou non de soumettre cette
connexion à la recherche de virus :
•
Traiter : procéder à la recherche de virus lors de la connexion à une
ressource en ligne en mode sécurisé.
Nous vous conseillons d’analyser le trafic SSL si vous vous trouvez sur
une ressource en ligne suspecte ou lors de l’ouverture d’une page
exécutant le transfert de données via SSL. Il s’agit probablement d’un
indice du début de transfert d’un programme malveillant via le protocole
sécurité.
294
Kaspersky Internet Security 7.0
•
Ignorer : poursuivre la connexion avec la ressource en ligne en mode
sécurisé sans recherche la présence d’éventuels virus dans le trafic.
Pour appliquer ultérieurement l’action choisie à chaque tentative de connexion
SSL, cochez la case
Appliquer à tous les cas.
Illustration 111. Notification de la découverte d’une connexion SSL
Afin d’analyser les connexions cryptées, Kaspersky Internet Security remplacer
les certificats de sécurité par son propre certificat de sécurité autosigné. Dans
certains cas, les programmes qui établissent la connexion ne reconnaissent pas
ce certificat, ce qui veut dire que la connexion ne sera pas établie. Il est conseillé
de désactiver l’analyse du trafic SSL dans les cas suivants :
•
Lors de la connexion à une ressource de confiance telle que le site de
votre banque où vous gérer vos comptes. Dans ce cas, il est primordial
d’obtenir la confirmation de l’authenticité du certificat de la banque.
•
Si le programme qui établit la connexion analyse le certificat de la
ressource interrogée. Ainsi, MSN Messenger lors de l’établissement d’une
connexion sécurisée avec le serveur vérifie l’authenticité de la signature
numérique de Microsoft Corporation.
La configuration de l’analyse de la connexion SSL s’opère dans la rubrique
Contrôle du trafic de la fenêtre de configuration de l’application (cf. ill. 112) :
Possibilités complémentaires
295
Analyser toutes les connexions sécurisées : recherche la présence de virus
dans tout le trafic qui transite via le protocole SSL.
Confirmer l’analyse en cas de découverte d’une connexion protégée :
demande la confirmation de l’utilisateur à chaque tentative d’établissement
d’une connexion SSL.
Ne pas analyser les connexions sécurisées : absence de recherche de virus
dans le trafic transmis via le protocole SSL.
Illustration 112. Configuration de l’analyse des connexions sécurisées
19.7. Configuration des paramètres
du serveur proxy
Dans la rubrique Serveur proxy (cf. ill. 113) de la fenêtre de configuration de
l’application, vous pouvez configurer les paramètre de connexion au serveur
proxy (si la connexion s’opère via un serveur proxy). Kaspersky Internet Security
utilise ces paramètres dans quelques composants de la protection en temps réel
ainsi que pour l’actualisation des bases et des modules de l’application.
Illustration 113. Configuration des paramètres du serveur proxy
296
Kaspersky Internet Security 7.0
Si la connexion à Internet s'opère via un serveur proxy, cochez la cas
Utiliser
le serveur proxy et, le cas échéant, configurez les paramètres suivants :
•
Sélectionnez les paramètres du serveur proxy à utiliser:
Définir automatiquement les paramètres du serveur proxy :
Lorsque cette option est sélectionnée, les paramètres du serveur
proxy sont définis automatiquement à l'aide du protocole WPAD
(Web Proxy Auto-Discovery Protocol). S'il est impossible de définir
les paramètres à l'aide de ce protocole, Kaspersky Internet Security
utilisera alors les paramètres du serveur proxy définis dans
Microsoft Internet Explorer.
Utiliser les paramètres indiqués du proxy serveur : utilise un
serveur proxy différent de celui indiqué dans les paramètres de
connexion du navigateur. Saisissez l'adresse IP ou le nom
symbolique dans le champ Adresse et dans le champ Port, le port
du serveur.
Afin de ne pas utiliser le serveur proxy en cas de mise à jour depuis un
Ne pas utiliser le
répertoire local ou de réseau, cochez la case
serveur proxy pour les adresses locales.
•
Indiquez si l'authentification est requise sur le serveur proxy.
L'authentification est une procédure de vérification des données
d'enregistrement de l'utilisateur afin de contrôler l'accès.
Si la connexion au serveur proxy requiert une authentification, cochez la
Utiliser l’authentification et saisissez dans les champs de la
case
partie inférieure le nom d’utilisateur et le mot de passe. Dans ce cas, une
tentative d'authentification NTLM sera réalisée avant la tentative
d'authentification BASIC.
Si la case n'est pas cochée ou si les données ne sont pas définies, le
système procédera à une tentative d'utilisation NTML en utilisant les
données du compte utilisateur sous lequel la tâche est exécutée (par
exemple, la mise à jour (cf. point 6.6, p. 76).
Si l'autorisation sur le serveur proxy est indispensable et que vous n'avez
pas saisi le nom et le mot de passe ou que les données saisies ont été
rejetées pour une raison quelconque par le serveur, une fenêtre de saisie
du nom et du mot de passe pour l'autorisation apparaîtra. Si l'autorisation
réussit, le nom et le mot de passe saisis seront utilisés par la suite. Dans
le cas contraire, il faudra à nouveau saisir les paramètres d'autorisation.
En cas de mise à jour depuis un serveur FTP, la connexion est établie par défaut
avec le serveur en mode passif. En cas d’échec de cette connexion, la tentative
de connexion sera réalisée en mode actif.
Le temps prévu pour établir la connexion est défini par défaut à 1 minute. Si la
connexion n’a pas pu être établie à la fin de ce délai, une tentative de connexion
Possibilités complémentaires
297
est lancée avec le prochain serveur de mise à jour et ainsi de suite jusqu’à ce
qu’une connexion ait pu être établie ou tant que tous les serveurs de mise à jour
disponible n’ont pas été contactés.
19.8. Configuration de l'interface de
Kaspersky Internet Security
Kaspersky Internet Security vous permet de modifier l'aspect extérieur du logiciel
à l'aide de divers éléments graphiques et d'une palette de couleurs. Il est
également possible de configurer l'utilisation des éléments actifs de l'interface
tels que l'icône de l'application dans la barre des tâches et les infobulles.
Pour configurer l'interface de Kaspersky Internet Security:
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez la
rubrique Apparence (cf. ill. 114).
Illustration 114. Configuration de l'interface du programme
Dans la partie droite de la fenêtre des paramètres, vous pouvez décider d':
•
Utilisation d'éléments graphiques propres et de la palette des de couleurs
dans l'interface du logiciel.
298
Kaspersky Internet Security 7.0
Les couleurs et les styles du système sont utilisés par défaut. Si vous
Utiliser les
souhaitez en utiliser d'autres, désélectionnez la case
couleurs et les styles du système. Dans ce cas, le système utilisera les
styles que vous aurez indiqués lors de la configuration de l'environnement
graphique.
Toutes les couleurs, polices de caractères, images et textes utilisés dans
l'interface de Kaspersky Internet Security peuvent être modifiés. Vous
pouvez créer votre propre environnement graphique pour le logiciel,
localiser l'interface dans la langue de votre choix. Pour activer votre
propre environnement graphique, indiquez le répertoire avec ses
paramètres dans le champ Répertoire avec la description des "Skins".
Cliquez sur Parcourir pour sélectionner le répertoire
•
Degré de transparence des infobulles.
Toutes les opérations de Kaspersky Internet Security au sujet desquelles
vous devez être alerté immédiatement ou qui nécessitent une prise de
décision rapide sont annoncées sous la forme d'une infobulle qui apparaît
au-dessus de l'icône de l'application dans la barre des tâches. Ces
infobulles sont transparentes afin de ne pas vous perturber dans votre
travail. Le fond de l'infobulle devient solide dès que vous placer le curseur
de la souris sur la fenêtre. Il est possible de modifier le degré de
transparence de ces infobulles. Pour ce faire, faites glisser le curseur de
l'échelle Coefficient de transparence jusqu'au niveau requis. Afin de
supprimer la transparence des messages, désélectionnez la case
Utiliser la transparence pour les fenêtres de notification.
•
Animer ou non l'icône de l'application dans la barre des tâches.
L'icône de l'application dans la barre des tâches varie en fonction de
l'opération exécutée. Par exemple, lors de l'analyse d'un script, une
image représentant un script apparaît sur le fond de l'icône. Une image
représentant une lettre apparaît pendant l'analyse du courrier. L'icône est
animée par défaut. Si vous ne souhaitez pas utiliser l'animation,
Animer l'icône en cas d'activité. Dans ce
désélectionnez la case
cas, l'icône indiquera uniquement l'état de la protection de votre
ordinateur. Lorsque la protection est activée, l'icône est en couleur.
Lorsque la protection est suspendue ou désactivée, l'icône qui apparaît
est grisée.
•
Signaler ou non la réception d’informations de Kaspersky Lab.
Par défaut, chaque fois que des informations sont reçues, une icône
spéciale apparaît dans la barre des tâches. Un clic sur cette icône permet
d’ouvrir une fenêtre contenant le texte des informations. Si vous
souhaitez désactiver la notification désélectionnez la case
Signaler
les infos à l’aide d’une icône dans la barre des tâches.
299
Possibilités complémentaires
•
Afficher ou non l'indicateur de la protection de Kaspersky Internet Security
lors du démarrage du système d'exploitation.
Par défaut, cet indicateur apparaît dans le coin supérieur droit de l'écran
au moment du démarrage du logiciel. Il indique que la protection de
l'ordinateur contre n'importe quelle menace est activée. Si vous ne
souhaitez pas afficher l'indicateur de protection, désélectionnez la case
Afficher l'icône au-dessus de l'écran de bienvenue de Microsoft
Windows.
N'oubliez pas que la modification des paramètres de l'interface de Kaspersky
Internet Security n'est pas préservée lors du rétablissement des paramètres par
défaut ou de la suppression du programme.
19.9. Utilisation des services
complémentaires
Kaspersky Internet Security vous
complémentaires suivants (cf. ill. 115):
propose
également
les
services
•
Lancement de Kaspersky Internet Security au démarrage du système
d’exploitation (cf. point 19.11, p. 310) ;
•
Avertissement de l’utilisateur en cas d’événements particuliers (cf.
point 19.9.1, p. 300).
•
Autodéfense de Kaspersky Internet Security contre la désactivation, la
suppression ou la modification des modules et protection de l'accès au
logiciel par mot de passe (cf. point 19.9.2, p. 305).
•
Exportation/importation des paramètres de fonctionnement de Kaspersky
Internet Security (cf. point 19.9.3, p. 306);
•
Rétablissement des paramètres par défaut (cf. point 19.9.4, p. 307).
Pour passer à la configuration de l’utilisation de ces services :
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez la
rubrique Services.
Vous pouvez, dans la partie droite, décider d’activer ou non les services
complémentaires.
300
Kaspersky Internet Security 7.0
Illustration 115. Configuration des services complémentaires
19.9.1. Notifications relatives aux
événements de Kaspersky Internet
Security
Différents types d’événements peuvent survenir pendant le fonctionnement de
Kaspersky Internet Security. Ces notifications peuvent avoir un caractère
purement informatif ou présenter des informations plus importantes. Par
exemple, la notification peut signaler la réussite de la mise à jour ou signaler une
erreur dans le fonctionnement d’un composant qu’il faudra rectifier au plus vite.
Afin d’être au courant de ce qui se passe dans le cadre du fonctionnement de
Kaspersky Internet Security, vous pouvez activer le service de notification.
La notification peut être réalisée de l’une des manières suivantes :
•
Infobulles au-dessus de l’icône du logiciel dans la barre des tâches.
•
Notification sonore.
•
Messages électroniques.
•
Enregistrements dans le journal des événements.
Possibilités complémentaires
301
Pour utiliser ce service :
1.
Activer les notifications sur les événements dans
Cochez la case
le bloc Notification sur les événements dans la rubrique Apparence
de la fenêtre de configuration de l’application (cf. ill. 114).
2.
Définir le type d'événements de Kaspersky Internet Security au sujet
desquels vous souhaitez être averti, ainsi que le mode de notification
(cf. point 19.9.1.1, p. 301).
3.
Configurez les paramètres d'envoi des notifications par courrier
électronique si vous avez choisi ce mode (cf. point 19.9.1.2, p. 303).
19.9.1.1. Types de notification et mode d’envoi
des notifications
Différents types d’événements peuvent survenir pendant le fonctionnement de
Kaspersky Internet Security.
Evénements critiques. Evénements critiques au sujet desquels il est
vivement conseillé d’être averti car ils indiquent un problème dans le
fonctionnement du logiciel ou une vulnérabilité dans la protection de
l'ordinateur. Par exemple, bases de l’application corrompues ou
expiration de la validité de la licence.
Refus de fonctionnement. Evénement qui empêche le fonctionnement de
l’application. Par exemple, absence de licence ou de bases de
l’application.
Evénements importants. Evénements auxquels il faut absolument prêter
attention car ils indiquent une situation importante dans le
fonctionnement du logiciel. Exemple : protection désactivée ou l’analyse
antivirus de l’ordinateur a été réalisée il y a longtemps.
Evénements informatifs. Evénements à caractère purement informatif qui
ne contient aucune information cruciale. Exemple : tous les objets
dangereux ont été réparés.
Afin d'indiquer les événements au sujet desquels vous souhaitez être averti et de
quelle manière :
1. Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez la
rubrique Apparence (cf. ill. 114).
2. Cochez la case
Activez les notifications sur les événements
dans le groupe Notification sur les événements et passez à la
configuration détaillée à l’aide du bouton Configuration.
Dans la fenêtre Configuration des notifications sur les événements (cf.
ill. 116), vous pouvez définir les modes d’envoi suivants pour les notifications :
302
Kaspersky Internet Security 7.0
•
Infobulles au-dessus de l’icône du logiciel dans la barre des tâches
contenant les informations relatives à l’événement ;
Pour utiliser ce mode, cochez la case
dans le schéma Ecran en regard
de l’événement au sujet duquel vous souhaitez être averti.
•
Notification sonore.
Si vous voulez accompagner cette infobulle d’un effet sonore, cochez la
case
dans la partie Son en regard de l’événement.
Illustration 116. Evénement survenus pendant le fonctionnement du logiciel et modes de
notification choisis
•
Notification par courrier électronique.
Pour utiliser ce mode, cochez la case
Courrier électronique en
regard de l’événement au sujet duquel vous souhaitez être averti et
configurez les paramètres d'envoi des notifications (cf. point 19.9.1.2,
p. 303).
Possibilités complémentaires
•
303
Consignation des informations dans le journal des événements.
Pour consigner les informations relatives à un événement quelconque,
dans le bloc Journal et configurez les
cochez la case en regard
paramètres du journal des événements (cf. point 19.9.1.3, p. 304).
19.9.1.2. Configuration de l’envoi des
notifications par courrier électronique
Après avoir sélectionné les événements (cf. point 19.9.1.1, p. 301)au sujet
desquels vous souhaitez être averti par courrier électronique, vous devez
configurer l’envoi des notifications. Pour ce faire :
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez la
rubrique Apparence (cf. ill. 114).
2.
Cliquez sur le bouton Configuration dans le bloc Notification sur les
événements.
3.
Dans la fenêtre Configuration de notifications sur les événements,
cochez la case
dans la partie Message pour les événements qui
déclencheront l’envoi d’une notification par courrier électronique.
4.
Dans la fenêtre qui s’ouvre à l’aide du bouton Configuration du
courrier, définissez les paramètres suivants pour l’envoi des
notifications par courrier:
•
Définissez les paramètres d’expédition de la notification dans le
bloc Envoi de notification au nom de l'utilisateur.
•
Saisissez l’adresse électronique vers laquelle la notification
sera envoyée dans le bloc Destinataire des notifications.
•
Définissez le mode d’envoi de la notification par courrier
électronique dans le bloc Mode de diffusion. Afin que
l'application envoie un message lorsqu'un événement se
Lorsque l'événement survient. Pour
produit, sélectionnez
être averti des événements après un certain temps,
programmez la diffusion des messages d'informations en
cliquant sur le bouton Modifier. Par défaut, les notifications
sont envoyées chaque jour.
304
Kaspersky Internet Security 7.0
Illustration 117. Configuration de la notification par courrier électronique
19.9.1.3. Configuration du journal des
événements
Pour configurer le journal des événements :
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez la
rubrique Apparence (cf. ill. 114).
2.
Cliquez sur le bouton Configuration du bloc Notification sur les
événements.
Dans la fenêtre Configuration des notifications sur les événements,
sélectionnez le type d'événements que vous voulez enregistrer dans le journal et
cliquez sur le bouton Choix du journal.
Kaspersky Internet Security permet d'enregistrer les informations relatives aux
événements survenus pendant l'utilisation de l'application dans le journal général
de Microsoft Windows (Applications) ou dans le journal séparé des événements
de Kaspersky Internet Security (Kaspersky Event Log).
La consultation des journaux s'opère dans la fenêtre standard de Microsoft
Windows Observateur d'événements qui s'ouvre à l'aide de la commande
Démarrer / Paramètres / Panneau de configuration / Administration /
Observateur d'événements.
Possibilités complémentaires
305
19.9.2. Autodéfense du logiciel et
restriction de l'accès
Kaspersky Internet Security est un logiciel qui protège les ordinateurs contre les
programmes malveillants et qui pour cette raison constitue une cible de choix
pour les programmes malveillants qui tentent de le bloquer ou de le supprimer de
l'ordinateur.
De plus, un ordinateur personnel peut être utilisé par plusieurs personnes, qui ne
possèdent pas toutes les mêmes connaissances en informatique. L'accès ouvert
au logiciel et à ces paramètres peut considérablement réduire le niveau de la
protection globale de l'ordinateur.
Afin de garantir la stabilité du système de protection de votre ordinateur, le
logiciel incorpore un mécanisme d'autodéfense contre les interactions distantes
ainsi que la protection de l'accès via un mot de passe.
Sous les systèmes d'exploitation 64 bits et sous Microsoft Windows Vista, seule
l'administration du mécanisme d'autodéfense de l'application contre la
modification et la suppression des fichiers sur le disque ou des clés dans la base
de registres système est accessible.
Afin d'activer l'utilisation des mécanismes d'autodéfense du logiciel :
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez la
rubrique Services (cf. ill. 115).
2.
Opérez la configuration requise dans le bloc Auto-défense (cf. ill. 115) :
Activer l'autodéfense. Lorsque cette case est cochée, le
mécanisme de protection du programme contre la modification ou
la suppression de ces propres fichiers sur le disque, des processus
en mémoire et des enregistrement dans la base de registre
système est activée.
Interdire l'administration externe par un service. En cochant cette
case, vous bloquez toute tentative d'administration à distance des
services du programme
Un message d'avertissement apparaîtra au-dessus de l'icône du
programme dans la barre des tâches en cas de tentative d'exécution des
actions citées (pour autant que le service de notification n’a pas été
désactivé par l’utilisateur).
Afin de limiter l'accès au logiciel à l'aide d'un mot de passe, cochez la case
Activer la protection par un mot de passe dans le groupe du même nom et
dans la fenêtre qui s'ouvre une fois que vous aurez cliqué sur Configuration,
précisez le mot de passe et le secteur d'application de celui-ci (cf. ill. 118). Vous
306
Kaspersky Internet Security 7.0
pouvez bloquer n'importe quelle action du programme, à l'exception des
notifications en cas de découverte d'objets dangereux ou interdire l'une des
actions suivantes :
•
Modifier les paramètres de fonctionnement du logiciel.
•
Arrêter Kaspersky Internet Security.
•
Désactiver la protection de votre ordinateur ou la suspendre pour un
certain temps.
Chacune de ces actions entraîne une réduction du niveau de protection de votre
ordinateur , aussi vous devez faire confiance aux personnes à qui vous confiez
ces tâches.
Désormais, chaque fois qu’un utilisateur de votre ordinateur tentera d’exécuter
les actions que vous avez sélectionnées, il devra saisir le mot de passe.
Illustration 118. Configuration de la protection par mot de passe
19.9.3.
Exportation/importation des
paramètres de Kaspersky Internet
Security
Kaspersky Internet Security vous permet d'exporter et d'importer ses
paramètres.
Cela est utile si vous avez installé le logiciel sur un ordinateur chez vous et au
bureau. Vous pouvez configurer le logiciel selon un mode qui vous convient pour
Possibilités complémentaires
307
le travail à domicile, conserver ces paramètres sur le disque et à l'aide de la
fonction d'importation, les importer rapidement sur votre ordinateur au travail.
Les paramètres sont enregistrés dans un fichier de configuration spécial.
Pour exporter les paramètres actuels de fonctionnement du logiciel :
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez la
rubrique Service (cf. ill. 115).
2.
Cliquez sur le bouton Exporter dans le bloc Administration de la
configuration.
3.
Saisissez le nom du fichier de configuration et précisez l'emplacement
de la sauvegarde.
Pour importer les paramètres du fichier de configuration :
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez la
rubrique Service.
2.
Cliquez sur Importer et sélectionnez le fichier contenant les paramètres
que vous souhaitez importer dans Kaspersky Internet Security.
19.9.4. Restauration des paramètres par
défaut
Vous pouvez toujours revenir aux paramètres recommandés du logiciel. Ces
paramètres sont les paramètres optimaux recommandés par les experts de
Kaspersky Lab. La restauration s'opère à l'aide de l'Assistant de configuration
initiale du logiciel.
Pour restaurer les paramètres de protection :
1.
Ouvrez la fenêtre de configuration de l’application et sélectionnez la
rubrique Services (cf. ill. 115).
2.
Cliquez sur le bouton Restaurer dans la section Administration de la
configuration.
Dans la fenêtre qui s'affiche, vous aurez la possibilité de définir les paramètres et
de quels composants que vous souhaitez conserver en plus de la restauration du
niveau de protection recommandé.
La liste propose les composants du logiciel dont les paramètres ont été modifiés
par l’utilisateur ou assimilés par le logiciel durant l’entraînement (Pare-Feu et
Anti-Spam). Si des paramètres uniques ont été définis pour un composant
quelconque, ils figureront également dans la liste.
308
Kaspersky Internet Security 7.0
Ces paramètres uniques sont : des règles d’exclusion prédéfinies pour une autoprotection des composants du programme, les listes des adresses mails de
confiances et les règles d’application de la Défense Proactive.
Parmi les paramètres que vous pouvez conserver, il y a les listes "blanche" et
"noire" des expressions et des adresses utilisées par Anti-Spam, la liste des
adresses Internet et des numéros d'accès de confiance utilisée par l'antivirus
Internet et Protection Vie Privée, les règles d'exclusion pour les composants du
programme, les règles de filtrage des paquets et les règles des applications du
Pare-Feu ainsi que les règles pour les applications de la défense proactive.
Les règles d’exclusions composées pour les composants du logiciel, les listes
d’adresse de confiance utilisées par l’antivirus Internet et les règles pour les
applications de la défense proactives figurent parmi ces paramètres uniques
Ces listes sont composées lors de l'utilisation du logiciel, sur la base de tâches
individuelles et des exigences de sécurité. Cette opération requiert beaucoup de
temps. Pour cette raison, nous vous conseillons de conserver ces paramètres
lors de la restauration de la configuration initiale du programme.
Par défaut, tous les paramètres uniques présentés dans la liste seront conservés
(la case correspondante n’est pas sélectionnée). Si certains paramètres n'ont
pas besoin d'être conservés, cochez la case située en regard de ceux-ci.
Une fois la configuration terminée, cliquez sur Suivant. Cela lancera l'Assistant
de configuration initiale du logiciel (cf. point 3.2, p. 40). Suivez les instructions
affichées.
Lorsque vous aurez quitté l'Assistant, tous les composants de la protection
fonctionneront selon le niveau Recommandé et tiendront compte des
paramètres que vous avez décidé de conserver lors de la restauration. De plus,
les paramètres définis à l'aide de l'Assistant seront appliqués.
19.10. Service d'Assistance
Technique aux utilisateurs
Les informations relatives à l'assistance technique octroyée par Kaspersky Lab
sont reprises dans la section Assistance Technique (cf. ill. 119) de la fenêtre
principale de l'application.
La partie supérieure propose des informations générales sur l'application :
version de l'application, date d'édition des bases utilisées par l'application ainsi
que de brèves informations sur le système d'exploitation installé sur votre
ordinateur.
Si des problèmes surviennent pendant votre utilisation de Kaspersky Internet
Security, assurez-vous que la solution n'est pas proposée dans cette aide ou
Possibilités complémentaires
309
dans la banque de solution du site de l'assistance technique de Kaspersky Lab.
La banque des solutions est une rubrique distincte du site du service
d'assistance technique qui contient les recommandations sur l’utilisation des
produits de Kaspersky Lab ainsi que les réponses aux questions fréquemment
posées. Tentez de trouver la réponse à votre question ou la solution à votre
problème dans cette ressource. Pour passer à la banque de solutions, cliquez
sur le lien Assistance Technique.
Si vous ne trouvez pas la solution à votre problème dans ce document, dans la
banque de solutions ou dans le forum des utilisateurs, contactez le service
d'assistance technique de Kaspersky Lab.
N'oubliez pas que pour bénéficier des services de l'assistance technique vous
devez être utilisateur enregistré d'une version commerciale de Kaspersky
Internet Security. L'assistance des utilisateurs de versions d'évaluation n'est pas
prévue.
Illustration 119. Informations relatives à l'assistance technique
310
Kaspersky Internet Security 7.0
L'enregistrement de l'utilisateur s'opère via l'Assistant d'activation de l'application
(cf. point 3.2.2, p. 40) si l'activation de l'application s'effectue à l'aide d'un code
d'activation. Dans ce cas, à la fin de l'enregistrement, l'utilisateur recevra un
numéro de client qui est visible dans la rubrique Assistance Technique (cf.
ill. 119) de la fenêtre principale. Le numéro de client est un numéro
d'identification personnelle qui est une condition indispensable à l'obtention de
l'assistance technique par téléphone ou via le formulaire en ligne.
Si vous activez l'application à l'aide d'un fichier de licence, suivez la procédure
d'enregistrement directement sur le site Internet du service d'assistance
technique.
En cas de problème, vous pouvez contacter le support technique en vous
reportant à la section B.2, p. 349.
19.11. Fin de l'utilisation du logiciel
Si pour une raison quelconque vous devez arrêter d'utiliser Kaspersky Internet
Security, sélectionnez le point Quitter dans le menu contextuel (cf. point 4.2,
p. 52) du programme. Celui-ci sera déchargé de la mémoire vive, ce qui signifie
que votre ordinateur ne sera plus protégé à partir de ce moment.
Au cas où des connexions contrôlées par le logiciel seraient établies lorsque
vous arrêtez d'utiliser l'ordinateur, un message s'affichera pour indiquer la
déconnexion. Ceci est indispensable pour quitter correctement le programme. La
déconnexion s'opère automatiquement après 10 secondes ou lorsque vous
cliquez sur Oui. La majorité des connexions interrompues seront rétablies après
un certain temps.
N'oubliez pas que si vous téléchargez un fichier sans l'aide d'un gestionnaire de
téléchargement au moment de la déconnexion, le transfert des données sera
interrompu. Vous devrez reprendre le téléchargement du fichier à zéro.
Vous pouvez annuler la déconnexion. Pour ce faire, cliquez sur Non dans la
fenêtre d'avertissement. Le logiciel continuera à fonctionner.
Si vous avez quitté le logiciel, sachez que vous pouvez à nouveau activer la
protection de l'ordinateur en lançant Kaspersky Internet Security au départ du
menu Démarrer → Programmes → Kaspersky Internet Security 7.0 →
Kaspersky Internet Security 7.0.
Il est possible également de lancer la protection automatiquement après le
redémarrage du système d'exploitation. Afin d'activer ce mode, passez à la
Lancer le programme au
section Services (cf. ill. 115) et cochez la case
démarrage de l'ordinateur.
CHAPITRE 20. UTILISATION DU
PROGRAMME AU DEPART
DE LA LIGNE DE
COMMANDE
Vous pouvez utiliser Kaspersky Internet Security à l'aide de la ligne de
commande. Ce mode vous permet d'exécuter les opérations suivantes :
•
lancement, arrêt, suspension
composants de l'application;
•
lancement, arrêt, suspension et reprise de l'exécution des tâches liées à
la recherche de virus;
•
obtention d'informations relatives à l'état actuel des composants et aux
tâches et à leur statistiques;
•
Analyse des objets sélectionnés;
•
Mise à jour des bases et des modules du programme;
•
Appel de l'aide relative à la syntaxe de la ligne de commande;
•
Appel de l'aide relative à la syntaxe de la ligne de commande;
et
reprise
du
fonctionnement
des
La syntaxe de la ligne de commande est la suivante :
avp.com <commande> [paramètres]
La requête adressée à l'application via la ligne de commande doit ête réalisée
depuis le répertoire d'installation du logiciel ou en indiquant le chemin d'accès
complet à avp.com.
Où <commande> peut être remplacé par :
ACTIVATE
Activation de l’application via Internet à l’aide d’un code
d’activation
ADDKEY
Activation de l’application à l’aide d’un fichier de licence
(l'exécution de la commande est possible uniquement
après saisie du mot de passe défini via l'interface de
l'application)
312
Kaspersky Internet Security 7.0
START
lancement du composant ou de la tâche
PAUSE
suspension du composant ou de la tâche (l'exécution
de la commande est possible uniquement après saisie
du mot de passe défini via l'interface de l'application)
RESUME
reprise du fonctionnement du composant ou de la tâche
STOP
arrêt du composant ou de la tâche (l'exécution de la
commande est possible uniquement après saisie du
mot de passe défini via l'interface de l'application)
STATUS
affichage de l'état actuel du composant ou de la tâche
STATISTICS
affichage des statistiques du composant ou de la tâche
HELP
aide sur la syntaxe de la commande ou la liste des
commandes.
SCAN
Analyse antivirus des objets
UPDATE
Lancement de la mise à jour du programme
ROLLBACK
remise à l’état antérieur à la mise à jour (l'exécution de
la commande est possible uniquement après saisie du
mot de passe défini via l'interface de l'application)
EXIT
Quitter le logiciel (l'exécution de la commande est
possible uniquement avec la saisie du mode passe
défini via l'interface du programme)
IMPORT
importation des paramètres de protection de Kaspersky
Internet Security (l'exécution de la commande est
possible uniquement après saisie du mot de passe
défini via l'interface de l'application)
EXPORT
exportation des paramètres de protection de Kaspersky
Internet Security
Chaque commande possède ses propres paramètres, propres à chaque
composant de Kaspersky Internet Security.
Utilisation du programme au départ de la ligne de commande
313
20.1. Activation de l'application
L'activation de l'application peut être réalisée de deux manières :
•
via Internet à l'aide d'un code d'activation (commande ACTIVATE);
•
à l'aide du fichier de licence (commande ADDKEY).
Syntaxe de la commande :
ACTIVATE <code_d'activation>
ADDKEY <nom_du_fichier>
/password=<votre_mot_de_passe>
Description des paramètres:
<code_d’activation>
Le code d'activation que vous avez reçu à l'achat
du logiciel.
<votre_mot_de_passe>
Mot de passe pour Kaspersky Internet Security
défini via l’interface de l’application.
<nom_du_fichier>
Nom du fichier de licence de l'application avec
l'extension *.key.
N’oubliez pas que cette commande ne peut être exécutée sans la saisie
préalable du mot de passe.
Exemple :
avp.com ACTIVATE 00000000-0000-0000-0000-000000000000
avp.com ADDKEY 00000000.key /password=<votre_mot_de_passe>
20.2. Administration des
composants de l'application et
des tâches
Syntaxe de la commande :
avp.com <commande> <profil|nom_de_la_tâche>
[/R[A]:<fichier_de_rapport>]
314
Kaspersky Internet Security 7.0
avp.com STOP|PAUSE < profil|nom_de_la_tâche >
/password=<votre_mot_de_passe> [/R[A]:<
fichier_de_rapport >]
Description des paramètres :
<commande>
L'administration des composants et des tâches
de Kaspersky Internet Security via la ligne de
commande s'opère à l'aide des commandes
suivantes:
START : exécution du composant de protection
en temps réel et d'une tâche.
STOP : arrêt du composant de protection en
temps réel ou d'une tâche.
PAUSE : suspension de la protection en temps
réel ou d'une tâche.
RESUME : reprise de la protection en temps réel
ou d'une tâche.
STATUS :affichage de l'état actuel
protection en temps réel ou d'une tâche.
de
la
STATISTICS : affichage des statistiques relatives
à la protection en temps réel ou à une tâche.
N'oubliez pas que l'exécution des commandes
PAUSE et STOP requiert la saisie d'un mot de
passe.
<profil|nom_de_la_tâche>
En guise de valeur du paramètre <profil>, vous
pouvez indiquer n'importe lequel des composants
de la protection en temps réel de l'application
ainsi que les modules faisant partie des
composants, les tâches créées d'analyse à la
demande ou de mise à jour (les valeurs standard
utilisées par l'application sont reprises dans le
tableau ci-dessous).
En
guise
de
valeur
du
paramètre
<nom_de_la_tâche>, vous pouvez indiquer le
nom de n'importe quelle tâche d'analyse à la
demande ou de mise à jour défini par l'utilisateur.
<votre_mot_de_passe>
Mot de passe d'accès à Kaspersky Internet
Security, défini dans l'interface de l'application.
Utilisation du programme au départ de la ligne de commande
/R[A]:<fichier_de_rapport>
315
R:<fichier_de_rapport> : consigner dans le
rapport uniquement les événements importants.
/R[A]:<fichier_de_rapport> : consigner tous les
événements dans le rapport.
Il est possible d'indiquer un chemin d'accès relatif
ou absolu au fichier. Si le paramètre n'est pas
défini, les résultats de l'analyse sont affichés à
l'écran. Tous les événements son repris.
<profile> est remplacé par l'une des valeurs suivantes :
RTP
Tous les composants de la protection
La commande avp.com START RTP lance tous
les composants de la protection en temps réel si la
protection a été complètement désactivée ou
suspendue. Cette commande lance également
n'importe lequel des composants de protection
dont le fonctionnement a été interrompu depuis
l'interface graphique ou via la commande PAUSE
de la ligne de commande.
Si le composant a été arrêté depuis l'interface de
l'application ou via la commande STOP de la ligne
de commande, il ne sera pas lancé via la
commande avp.com START <profil> où
<profil> est remplacé par la valeur pour un
composant particulier dela protection, par exemple
avp.com START FM.
FM
Antivirus de fichiers
EM
Antivirus de courrier électronique
WM
Antivirus Internet
Valeurs pour les sous-composants d’Antivirus
Internet:
httpscan – analyse du traffic http ;
sc – analyse des scripts.
BM
Défense proactive
316
Kaspersky Internet Security 7.0
Analyse pour les sous-composants de la Défense
proactive :
og – analyse des macros de Microsoft Office;
pdm – analyse de l’activité de l’application.
ASPY
Protection Vie Privée
Valeurs pour les sous-composants de la Protection
Vie Privée :
antidial – anti-numéroteur ;
antiphishing – anti-phishing ;
PrivacyControl –
confidentielles.
AH
protection
des
données
Pare-Feu
Valeurs pour les sous-composants du Pare-Feu :
fw – système de filtrage ;
ids – système de détection des intrusions.
AdBlocker – Anti-Popup ;
popupchk – anti-bannières.
AS
Anti-Spam
ParCtl
Contrôle parental
UPDATER
Mise à jour
Rollback
Remise à l’état antérieur à la dernière mise à jour
SCAN_OBJECTS
Tâche "Analyse"
SCAN_MY_COMPUTER
Tâche "Mon poste de travail"
SCAN_CRITICAL_AREAS
Tâche "Secteurs critiques"
SCAN_STARTUP
Tâche "Objets de démarrage"
Utilisation du programme au départ de la ligne de commande
SCAN_QUARANTINE
Analyse des objets en quarantaine
<nom_de_la_tâche>
Tâche créée par l'utilisateur
317
Les composants et les tâches lancés via la ligne de commande sont exécutés
selon les paramètres définis dans l'interface du logiciel.
Exemples:
Par exemple, pour activer l'antivirus de fichiers via la ligne de commande,
saisissez :
avp.com START FM
Afin d'afficher l'état actuel de la défense proactive de votre ordinateur, saisissez
dans la ligne de commande:
avp.com STATUS BM
Pour arrêter la tâche Mon poste de travail via la ligne de commande, saisissez :
avp.com STOP SCAN_MY_COMPUTER
/password=<votre_mot_de_passe>
20.3. Analyse antivirus des fichiers
La ligne de commande utilisée pour lancer l'analyse antivirus d'un secteur
quelconque et pour le traitement des objets malveillants découverts ressemble à
ceci :
avp.com SCAN [<objet à analyser>] [<action>] [<types
de fichiers>] [<exclusions>] [<fichier de
configuration>] [<paramètres du rapport>]
[<paramètres complémentaires>]
Pour analyser les objets, vous pouvez également utiliser les tâches créées dans
Kaspersky Internet Security en lançant la tâche requise via la ligne de
commande (cf. point 20.1, page 313). Dans ce cas, la tâche sera réalisée selon
les paramètres définis dans l'interface du logiciel.
Description des paramètres.
<objet à analyser> ce paramètre définit la liste des objets qui seront
soumis à la recherche de code malveillant.
Il peut contenir plusieurs des valeurs de la liste ci-après, séparées par un
espace.
318
<files>
Kaspersky Internet Security 7.0
Liste des chemins d'accès aux fichiers et/ou
aux
répertoires
à
analyser.
La saisie d’un chemin relatif ou absolu est
autorisée. Les éléments de la liste doivent
être séparés par un espace.
Remarques :
•
Mettre le nom de l'objet entre guillemets
s'il contient un espace;
•
Lorsqu'un répertoire particulier a été
défini, l’analyse porte sur tous les
fichiers qu’il contient.
/MEMORY
objets de la mémoire vive.
/STARTUP
objets de démarrage.
/MAIL
bases
de
électronique.
/REMDRIVES
tous les disques amovibles.
/FIXDRIVES
tous les disques locaux.
/NETDRIVES
tous les disques de réseau.
/QUARANTINE
objets en quarantaine.
/ALL
Analyse complète de l’ordinateur.
/@:<filelist.lst>
chemin d'accès au fichier de la liste des
objets et répertoires inclus dans l'analyse.
Le fichier doit être au format texte et chaque
nouvel objet doit être mis à la ligne.
données
de
messagerie
La saisie d’un chemin relatif ou absolu est
autorisée. Le chemin doit être saisi entre
guillemets s’il contient un espace
<action> : ce paramètre définit les actions exécutées sur les objets
malveillants découverts lors de l'analyse. Si le paramètre n'est pas défini, l'action
exécutée par défaut sera l'action définie par la valeur /i8.
Utilisation du programme au départ de la ligne de commande
319
/i0
aucune action n’est exécutée, seules les
informations sont consignées dans le
rapport.
/i1
réparer les objets infectés, si la réparation
est impossible, les ignorer.
/i2
réparer les objets infectés, si la réparation
est impossible, supprimer les objets simples;
ne pas supprimer les objets infectés au sein
d'un
conteneur
(fichiers
composés);
supprimer les conteneurs avec un en-tête
exécutable (archive sfx) (cette action est
exécutée par défaut).
/i3
réparer les objets infectés, si la réparation
est impossible, supprimer complètement les
conteneurs s’il n’est pas possible de
supprimer les fichiers infectés qu’ils
contiennent.
/i4
supprimer les objets infectés ; supprimer
complètement les conteneurs s’il n’est pas
possible de supprimer les fichiers infectés
qu’ils contiennent.
/i8
Confirmation de l’action par l’utilisateur en
cas de découverte d’un objet infecté.
/i9
Confirmation de l’action par l’utilisateur à la
fin de l’analyse.
Le paramètre <types de fichiers> définit les types de fichiers qui seront
soumis à l'analyse antivirus. Si le paramètre n'est pas défini, seuls seront
analysés par défaut les objets pouvant être infectés en fonction du contenu.
/fe
Analyser uniquement les fichiers qui peuvent
être infectés selon l'extension.
/fi
Analyser uniquement les fichiers qui peuvent
être infectés selon le contenu.
/fa
Analyser tous les fichiers.
320
Kaspersky Internet Security 7.0
Le paramètre <exclusions> définit les objets exclus de l'analyse.
Il peut contenir plusieurs des valeurs de la liste ci-après, séparées par un
espace.
-e:a
Ne pas analyser les archives.
-e:b
Ne pas analyser les bases de messagerie.
-e:m
Ne pas analyser les messages électroniques
au format plain text.
-e:<filemask>
Ne pas analyser les objets en fonction d'un
masque
-e:<seconds>
Ignorer les objets dont l'analyse dure plus
que la valeur attribuée au paramètre
<seconds>.
-es:<size>
Ignorer les objets dont la taille (en Mo)
dépasse la valeur indiquée par le paramètre
<size>.
Le paramètre <fichier de configuration> définit le chemin d'accès au
fichier de configuration qui contient les paramètres utilisés par le programme
pour l'analyse.
Le fichier de configuration est un fichier au format texte qui contient l'ensemble
des paramètres de la ligne de commande pour l'analyse antivirus.
La saisie d’un chemin relatif ou absolu est autorisée. Si ce paramètre n'est pas
défini, ce sont les valeurs définies dans l'interface de Kaspersky Internet Security
qui seront utilisées.
/C:<nom_du_fichier>
Utiliser les valeurs des paramètres définies
dans le fichier <nom_du_fichier>.
Le paramètre <paramètres du rapport> définit le format du rapport sur les
résultats de l'analyse.
La saisie d’un chemin relatif ou absolu est autorisée. Si le paramètre n'est pas
défini, les résultats de l'analyse seront affichés à l'écran et tous les événements
seront repris.
321
Utilisation du programme au départ de la ligne de commande
/R:<fichier_de_rapport>
Consigner uniquement les événements
importants dans le fichier indiqué.
/RA:<fichier_de_rapport>
Consigner tous les événements dans le
rapport.
<paramètres complémentaires> : paramètres qui définissent l’utilisation de
technologies de recherche de virus.
/iChecker=<on|off>
Activer/désactiver
l’utilisation
technologie iChecker.
de
la
/iSwift=<on|off>
Activer/désactiver
technologie iSwift.
de
la
l’utilisation
Exemples:
Lancer l'analyse de la mémoire vive, des objets de démarrage automatique, des
bases de messagerie et des répertoires My Documents, Program Files et du
fichier test.exe:
avp.com SCAN /MEMORY /STARTUP /MAIL "C:\Documents and
Settings\All Users\My Documents" "C:\Program Files"
"C:\Downloads\test.exe"
Suspendre l'analyse des objets sélectionnés, lancer une nouvelle analyse de
l'ordinateur à la fin de laquelle il faudra poursuivre la recherche d'éventuels virus
dans les objets sélectionnés :
avp.com PAUSE SCAN_OBJECTS
/password=<votre_mot_de_passe>
avp.com START SCAN_MY_COMPUTER
avp.com RESUME SCAN_OBJECTS
Analyser les objets dont la liste est reprise dans le fichier object2scan.txt.
Utiliser le fichier de configuration scan_setting.txt. A la fin de l'analyse, rédiger
un rapport qui reprendra tous les événements.
avp.com SCAN /MEMORY /@:objects2scan.txt
/C:scan_settings.txt /RA:scan.log
Exemple de fichier de configuration :
/MEMORY /@:objects2scan.txt /C:scan_settings.txt
/RA:scan.log
322
Kaspersky Internet Security 7.0
20.4. Mise à jour du logiciel
La commande de mise à jour des modules des bases et des modules de
Kaspersky Internet Security possède la syntaxe suivante :
avp.com UPDATE [<source_des_mises_à_jour>]
[/R[A]:<fichier_de_rapport>] [/C:<nom_de_fichier>]
[/APP=<on|off>]
Description des paramètres:
[<source_de_mise_à_jour>]
Serveur HTTP, serveur FTP pour
répertoire de réseau pour le chargement
de la mise à jour. Ce paramètre peut
prendre comme valeur le chemin d'accès
complet à la source de la mise à jour ou
l'URL. Si le chemin d'accès n'est pas
indiquée, la source de la mise à jour sera
définie par les paramètres du service de
mise à jour de l'application.
/R[A]:<fichier_de_rapport>
/R:<fichier_de_rapport> : consigner
uniquement les événements importants
dans le rapport.
/R[A]:<fichier_de_rapport>
:
consigner tous les événements dans le
rapport.
La saisie d’un chemin relatif ou absolu est
autorisée. Si le paramètre n'est pas défini,
les résultats de l'analyse seront affichés à
l'écran et tous les événements seront
repris.
/C:<nom_de_fichier>
Chemin d'accès au fichier de configuration
contenant
les
paramètres
de
fonctionnement de l'application lors de la
mise à jour.
La saisie d’un chemin relatif ou absolu est
autorisée. Si ce paramètre n'est pas défini,
ce sont les valeurs définies dans l'interface
de Kaspersky Internet Security qui seront
utilisées.
Utilisation du programme au départ de la ligne de commande
/APP=<on|off>
323
Activer/désactiver la mise à jour des
modules de l’application
Exemples:
Mettre à jour les bases de Kaspersky Internet Security, consigner tous les
événements dans le rapport :
avp.com UPDATE /RA:avbases_upd.txt
Mettre à jour les modules de Kaspersky Internet Security en utilisant les
paramètres du fichier de configuration updateapp.ini:
avp.com UPDATE /APP=on /C:updateapp.ini
Exemple de fichier de configuration :
"ftp://my_server/kav updates" /RA:avbases_upd.txt
/app=on
20.5. Remise du programme à l'état
antérieur à la mise à jour
Syntaxe de la commande :
ROLLBACK [/R[A]:<fichier_de_rapport>]
[/password=<votre_mot_de_passe>]
/R[A]:<fichier_de_rapport>
/R:<fichier_de_rapport>
:
uniquement consigner les événements
importants dans le rapport.
/R[A]:<fichier_de_rapport>
:
consigner tous les événements dans le
rapport
Les chemins relatifs et absolus au fichier
sont admis. Si le paramètre n'est pas
indiqué, les résultats de l'analyse sont
affichés à l'écran et portent sur tous les
événements.
<votre_mot_de_passe>
Mot de passe pour Kaspersky Internet
Security
défini
via
l’interface
de
l’application.
324
Kaspersky Internet Security 7.0
N’oubliez pas que cette commande ne peut être exécutée sans la saisie
préalable du mot de passe.
Exemple :
avp.com ROLLBACK /RA:rollback.txt /password=<votre
mot de passe>
20.6. Exportation des paramètres de
la protection
Syntaxe de la commande :
avp.com EXPORT <profil> <nom_de_fichier >
Description des paramètres:
<profil>
Composant ou tâche dont les paramètres sont
exportés.
Le paramètre <profil> peut prendre n’importe quelle
des valeurs indiquées au point 20.2 à la page 313.
<nom_de_fichier>
Chemin d'accès au fichier vers lequel sont exportés
les paramètres de Kaspersky Internet Security.
Vous pouvez indiquer un chemin relatif ou absolu.
Le fichier de configuration est enregistré au format
binaire (dat) et peut servir au transfert des
paramètres sur d'autres ordinateurs. De plus, vous
pouvez enregistrer le fichier de configuration au
format texte. Dans ce cas, ajoutez l'extension txt, ce
fichier peut être utilisé uniquement pour consulter
les paramètres principaux de fonctionnement de
l’application.
Exemples :
avp.com EXPORT c:\ settings.cfg
Utilisation du programme au départ de la ligne de commande
325
20.7. Importation des paramètres
Syntaxe de la commande :
avp.com IMPORT <nom_de_fichier>
[/password=<votre_mot_de_passe>]
<nom_de_fichier>
Chemin d'accès au fichier duquel sont importés les
paramètres de Kaspersky Internet Security. Vous
pouvez indiquer un chemin relatif ou absolu.
L'importation des paramètres de protection est
possible uniqument depuis un fichier au format
binaire.
<votre_mot_de_passe>
Mot de passe de Kaspersky Internet Security défini
via l’interface utilisateur.
Cette commande ne pourra être exécutée sans la saisie du mot de passe.
Exemple :
avp.com IMPORT c:\ settings.dat
/password=<mot_de_passe>
20.8. Lancement de l’application
Syntaxe de la commande :
avp.com
20.9. Arrêt de l’application
Syntaxe de la commande :
EXIT /password=<votre_mot_de_passe>
<votre_mot_de_passe>
Mot de passe Kaspersky Internet Security défini via
l’interface de l’application.
Cette commande ne pourra être exécutée sans la saisie du mot de passe.
326
Kaspersky Internet Security 7.0
20.10. Obtention du fichier de trace
La création du fichier de trace s'impose parfois lorsque des problèmes se
présentent dans le fonctionnement de l'application. Il permettra aux spécialistes
du service d'assistance technique de poser un diagnostic plus précis.
Syntaxe de la commande :
avp.com TRACE [file] [on|off] [<niveau_de_trace>]
Description des paramètres:
[on|off]
Active/désactive la création d'un fichier de trace.
[file]
Recevoir la trace dans un fichier.
<niveau_de_trace>
Pour ce paramètre, il est possible de saisir un
chiffre compris entre 0 (niveau minimum,
uniquement les événements critiques) et 700
(niveau maximum, tous les messages).
Lorsque vous contactez le service d'assistance
technique, l'expert doit vous préciser le niveau
qu'il souhaite. S'il n'a rien recommandé en
particulier, il est conseillé de choisir le niveau 500.
Attention ! Il est conseillé d'activer la création de ces fichiers uniquement pour le
diagnostic d'un problème particulier. L'activation permanente de cette fonction
peut entraîner une réduction des performances de l'ordinateur et un
débordement du disque dur.
Exemple:
Désactiver la constitution de fichiers de trace :
avp.com TRACE file off
Créer un fichier de trace avec le niveau maximum de détails défini à 500 en vue
d'un envoi à l'assistance technique :
avp.com TRACE file on 500
Utilisation du programme au départ de la ligne de commande
327
20.11. Consultation de l'aide
Pour consulter l'aide au départ de la ligne de commande, utilisez la syntaxe
suivante :
avp.com [ /? | HELP ]
Pour obtenir de l'aide sur la syntaxe d'une command particulière, vous pouvez
utiliser une des commandes suivantes :
avp.com <commande> /?
avp.com HELP <commande>
20.12. Codes de retour de la ligne de
commande
Cette rubrique décrit les codes de retour de la ligne de commande. Les codes
généraux peuvent être renvoyés par n'importe quelle commande. Les codes de
retour des tâches concernent les codes généraux et les codes spécifiques à un
type de tâche en particulier.
Codes de retour généraux
0
Opération réussie
1
Valeur de paramètre invalide
2
Erreur inconnue
3
Erreur d'exécution de la tâche
4
Annulation de l'exécution de la tâche
Codes de retour des tâches d'analyse antivirus
101
Tous les objets dangereux ont été traités
102
Des objets dangereux ont été découverts
CHAPITRE 21. MODIFICATION,
REPARATION OU
SUPPRESSION DU LOGICIEL
Vous pouvez supprimer l'application à l'aide d'un des moyens suivants :
•
à l'aide de l'assistant d'installation de l'application(cf. point 21.1, p. 328) ;
•
au départ de la ligne de commande (cf. point 21.2, p. 330)
21.1. Modification, réparation ou
suppression du logiciel à l'aide
d'assistant d'installation
La réparation du logiciel est utile si vous êtes confrontés à certaines erreurs de
fonctionnement suite à une mauvaise configuration ou à la corruption des fichiers
de l'application.
La modification de la composition vous permet d'installer les composants
manquants de Kaspersky Internet Security ou de supprimer ceux qui gênent
votre travail ou qui sont inutiles.
Pour passer à la restauration de l'état d'origine du logiciel ou à l'installation de
composants de Kaspersky Internet Security qui n'avaient pas été installés à
l'origine ainsi que pour supprimer l'application :
1.
Déchargez le programme de la mémoire système. Pour ce faire, cliquez
avec le bouton droit de la souris sur l'icône du programme dans la barre
des tâches et sélectionnez le point Quitter dans le menu contextuel.
2.
Introduisez le cédérom d'installation dans le lecteur pour autant que
vous ayez installé le logiciel à l'aide de ce cédérom. Si vous aviez
procédé à l'installation au départ d'une autre source (dossier partagé,
répertoire du disque dur, etc.), assurez que le fichier d'installation se
trouve toujours dans le répertoire et que vous y avez accès.
3.
Sélectionnez Démarrez → Programmes → Kaspersky Internet
Security 7.0 → Modification, réparation ou suppression.
Modification, réparation ou suppression du logiciel
329
Cette action entraîne le lancement du programme d'installation qui se présente
sous la forme d'un Assistant. Examinons les étapes de la réparation ou de la
modification de la composition du logiciel ou de sa suppression.
Etape 1.
Sélection de l'opération
Vous devez d’abord définir le type d'opération que vous souhaitez exécuter sur
le logiciel: vous pouvez soit modifier la composition du logiciel, soit restaurer
l'état d'origine des composants installés ou supprimer certains composants ou
l'application complète. Pour exécuter l'action que vous voulez, il suffit de cliquer
sur le bouton correspondant. La suite de l'Assistant dépend de l'action que vous
avez choisie.
La modification de la composition de l'application est similaire à l'installation
personnalisée (cf. point Etape 6, p. 37) qui vous permet de sélectionner les
composants que vous voulez installer ou supprimer.
La réparation du programme s'opère sur la base de la composition actuelle.
Tous les fichiers des composants installés seront actualisés et pour chacun
d'entre eux, c'est le niveau de protection Recommandé qui sera appliqué.
Lors de la suppression du logiciel, vous devrez sélectionner les données créées
et utilisées par le programme que vous souhaitez sauvegarder. Pour supprimer
toutes les données de Kaspersky Internet Security, sélectionnez l'option
Supprimer l'application complète. Pour sauvegarder les données, vous devrez
sélectionner l'option
Enregistrer les objets de l'application et précisez
quels objets exactement :
•
Informations relatives à l'activation : fichier de licence du programme.
•
Bases de l’application : toutes les signatures des programmes dangereux,
des virus et des autres menaces qui datent de la dernière mise à jour.
•
Bases d'Anti-Spam : base de données qui contribue à l'identification du
courrier indésirable. Ces bases contiennent des informations détaillées
sur les messages qui, pour vous, sont considérés comme des messages
non sollicités ou des messages utiles.
•
Objets du dossier de sauvegarde : copies de sauvegarde des objets
supprimés ou réparés. Il est conseillé de sauvegarder ces objets en vue
d'une restauration ultérieure.
•
Objets de la quarantaine : objets qui sont peut-être modifiés par des virus
ou leur modification. Ces objets contiennent un code semblable au code
d'un virus connu mais qui ne peuvent être classés catégoriquement
comme un virus. Il est conseillé de les conserver car ils ne sont peut-être
pas infectés ou il sera possible de les réparer après la mise à jour des
bases de l’application.
330
Kaspersky Internet Security 7.0
•
Paramètres de la protection : valeurs des paramètres de fonctionnement
de tous les composants du logiciel.
•
Données iSwift : base contenant les informations relatives aux objets
analysés dans le système de fichiers NTFS. Elle permet d'accélérer
l'analyse des objets. Grâce à cette base, Kaspersky Internet Security
analyse uniquement les objets qui ont été modifiés depuis la dernière
analyse.
Attention.
Si un laps de temps important s'écoule entre la suppression d'une version
de Kaspersky Internet Security et l'installation d'une autre, il n'est pas
conseillé d'utiliser la base iSwift de l'installation précédente. En effet,
pendant cet intervalle, un programme dangereux peut s'infiltrer et ses
actions pourraient ne pas être identifiées à l'aide de cette base, ce qui
entraînerait l'infection de l'ordinateur.
Pour exécuter l'action sélectionnée, cliquez sur Suivant. La copie des fichiers
nécessaires ou la suppression des composants et des données sélectionnés est
lancée.
Etape 2.
Fin de la réparation, de la modification ou de la
suppression du logiciel
La progression de la réparation, de la modification ou de la suppression sera
illustrée et vous serez averti dès que l'opération sera terminée.
En règle générale, la suppression requiert le redémarrage de l'ordinateur,
indispensable pour tenir compte des modifications dans le système. La boîte de
dialogue vous invitant à redémarrer l'ordinateur s'affichera. Cliquez sur Oui pour
redémarrer immédiatement. Si vous souhaitez redémarrer l'ordinateur
manuellement plus tard, cliquez sur Non.
21.2. Procédure de suppression de
l'application via la ligne de
commande
Pour supprimer Kaspersky Internet Security au départ de la ligne de commande,
saisissez :
msiexec /x <nom_du_paquetage>
Modification, réparation ou suppression du logiciel
331
Cette action lancera l'Assistant d'installation qui vous permettra de supprimer
l'application (cf. Chapitre 21, p. 328).
Vous pouvez également utiliser une des commandes suivantes pour la
suppression.
Pour supprimer l'application en mode caché sans redémarrage de l'ordinateur (le
redémarrage devra être réalisé manuellement après l'installation), saisissez :
msiexec /x <nom_du_paquetage> /qn
Pour supprimer l'application en mode caché avec redémarrage de l'application,
saisissez :
msiexec /x <nom_du_paquetage> ALLOWREBOOT=1 /qn
CHAPITRE 22. QUESTIONS
FREQUEMMENT POSEES
Ce chapitre est consacré aux questions les plus fréquentes des utilisateurs sur
l’installation, la configuration et l’utilisation de Kaspersky Internet Security. Nous
avons tenté d’y répondre de la manière la plus exhaustive qui soit.
Question : Kaspersky Internet Security 7.0 peut-il être utilisé simultanément avec
les logiciels d’autres éditeurs ?
Afin d’éviter tout risque de conflit, nous vous conseillons de supprimer
les logiciels antivirus d’éditeurs tiers avant d’installer Kaspersky Internet
Security.
Question : Kaspersky Internet Security n’analyse pas le fichier une deuxième
fois. Pourquoi ?
En effet, Kaspersky Internet Security ne procèdera pas à une nouvelle
analyse d’un fichier si ce dernier n’a pas été modifié depuis la dernière
analyse.
Et cela, grâce aux nouvelles technologies iChecker et iSwift. Ces
technologies reposent sur l’utilisation d’une base de données des
sommes de contrôle des objets et la conservation des sommes de
contrôle dans les flux NTFS complémentaires.
Question : a quoi sert l’activation de l’application? Kaspersky Internet Security
fonctionnera-t-il sans fichier de licence ?
Kaspersky Internet Security peut fonctionner sans licence, mais dans ce
cas la mise à jour de l’application et le service d’assistance technique
seront inaccessibles.
Si vous n’avez pas encore pris la décision d’acheter Kaspersky Internet
Security, nous pouvons vous transmettre une licence d’évaluation qui
sera valide deux semaines ou un mois. Une fois la durée de validité
écoulée, la licence sera bloquée.
Question : depuis l’installation de Kaspersky Internet Security, l’ordinateur a un
comportement bizarre (« écran bleu », redémarrage constant, etc.) Que
faire ?
Une telle situation est rare mais peut se produire en cas
d’incompatibilité entre Kaspersky Internet Security et un autre
programme installé sur votre ordinateur.
Questions fréquemment posées
333
Pour rétablir le bon fonctionnement de votre système d’exploitation,
suivez ces instructions :
1.
2.
3.
4.
5.
6.
Appuyez sur F8 au tout début du démarrage de l’ordinateur jusqu’à
ce que le menu de sélection du mode de démarrage apparaisse.
Sélectionnez le point Mode sans échec et chargez le système
d’exploitation.
Lancez Kaspersky Internet Security.
Sélectionnez la section Service dans la fenêtre de configuration de
l’application.
Désélectionnez la case Lancer le programme au démarrage de
l’ordinateur et cliquez sur OK.
Redémarrer le système d’exploitation en mode normal.
Consultez ensuite nos solutions en ligne pour résoudre votre souci.
Pour ce faire, ouvrez la fenêtre principale de l’application et
sélectionnez la rubrique Assistance technique où vous cliquerez sur le
lien Accés direct aux FAQs.
ANNEXE A. AIDE
Cette annexe contient des informations sur le format des fichiers analysés, sur
les masques autorisés et sur l'utilisation de ceux-ci lors de la configuration de
Kaspersky Internet Security.
A.1. Liste des objets analysés en
fonction de l'extension
Si vous avez coché la case
Analyser les programmes et les documents
(selon l’extension), Antivirus Fichiers réalisera une analyse minutieuse des
fichiers portant l’extension suivante. Ces fichiers seront également analysés par
l'Antivirus Courrier si ils sont repris dans le filtrages des objets joints :
com : fichier exécutable d’un logiciel .
exe : fichier exécutable, archive autoextractible.
sys : pilote système.
prg : texte du programme dBase, Clipper ou Microsoft Visual FoxPro,
programme de la suite WAVmaker.
bin : fichier binaire.
bat : fichier de paquet.
cmd : fichier de commande Microsoft Windows NT (semblable au fichier bat
pour DOS), OS/2.
dpl : bibliothèque Borland Delphi compactée.
dll : bibliothèque dynamique.
scr : fichier d'économiseur d'écran de Microsoft Windows.
cpl : module du panneau de configuration de Microsoft Windows.
ocx : objet Microsoft OLE (Object Linking and Embedding).
tsp : programme qui fonctionne en mode de partage du temps.
drv : pilote d’un périphérique quelconque.
vxd : pilote d’un périphérique virtuel Microsoft Windows.
pif : fichier contenant des informations sur un logiciel.
lnk : fichier lien dans Microsoft Windows.
reg : fichier d’enregistrement des clés de la base de registres système de
Microsoft Windows.
ini : fichier d’initialisation.
cla : classe Java.
Annexe A
335
vbs : script Visual Basic.
vbe : extension vidéo BIOS.
js, jse : texte source JavaScript.
htm : document hypertexte.
htt : préparation hypertexte de Microsoft Windows.
hta : programme hypertexte pour Microsoft Internet Explorer.
asp : script Active Server Pages.
chm : fichier HTML compilé
pht : fichier HTML avec scripts PHP intégrés.
php : script intégré dans les fichiers HTML.
wsh : fichier de Windows Script Host.
wsf : script Microsoft Windows.
hlp : fichier d’aide au format Win Help.
eml : message électronique de Microsoft Outlook Express.
nws : nouveau message électronique de Microsoft Outlook Express.
msg : message électronique de Microsoft Mail.
plg : message électronique
mbx : extension des messages Microsoft Office Outlook sauvegardés.
doc : document Microsoft Office Word.
dot : modèle de document Microsoft Office Word.
fpm : programme de bases de données, fichier de départ de Microsoft Visual
FoxPro.
rtf : document au format Rich Text Format.
shs : fragment de Shell Scrap Object Handler.
dwg : base de données de dessins AutoCAD.
msi : paquet Microsoft Windows Installer.
otm : projet VBA pour Microsoft Office Outlook.
pdf : document Adobe Acrobat.
swf : objet d’un paquet Shockwave Flash.
jpg, jpeg, png : fichier graphique de conservation de données compressées.
emf : fichier au format Enhanced Metafile. Nouvelle génération de
métafichiers du système d’exploitation Microsoft Windows. Les fichiers
EMS ne sont pas pris en charge par Microsoft Windows 16 bit.
ico : fichier d’icône d’un objet.
ov? : fichiers exécutable MS DOC
xl* : documents et fichiers de Microsoft Office Excel tels que : xla, extension
Microsoft Excel ; xlc , schéma ; xlt , modèle de document, etc.
336
Kaspersky Internet Security 7.0
pp* : documents et fichiers de Microsoft Office PowerPoint tels que : pps ,
dia Microsoft Office PowerPoint ; ppt , présentation, etc.
md* : documents et fichiers de Microsoft Office Access tels que : mda ,
groupe de travail de Microsoft Office Access ; mdb, base de données,
etc.
N’oubliez pas que le format du fichier peut ne pas correspondre au format
indiqué par l’extension du fichier.
A.2. Masques autorisés pour
l'exclusion de fichiers
Voici des exemples de masques que vous utilisez lors de la constitution de la
liste d'exclusions des fichiers :
1.
2.
Masques sans chemin vers les fichiers :
•
*.exe : tous les fichiers *.exe
•
*.exe? tous les fichiers *.ex? où " ? " représente n’importe quel
caractère
•
test : tous les fichiers portant le nom test
Masque avec chemin d’accès absolu aux fichiers :
•
C:\dir\*.* ou C:\dir\* C:\dir\ : tous les fichiers du répertoire
C:\dir\
•
C:\dir\*.exe : tous les fichiers *.exe du répertoire C:\dir\
•
C:\dir\*.ex? tous les fichiers *.ex? du répertoire C:\dir\ où " ? "
représente n’importe quel caractère unique
•
C:\dir\test : uniquement le fichier C:\dir\test
Afin que les fichiers ne soient pas analysés dans tous les sousrépertoires du répertoire indiqué, cochez la case Sous-répertoires
compris.
3.
Masque avec chemin d’accès relatifs aux fichiers :
•
dir\*.* ou dir\* ou dir\ : tous les fichiers dans tous les
répertoires dir\
•
dir\test : tous les fichiers test dans les répertoires dir\
•
dir\*.exe : tous les fichiers *.exe dans tous les répertoires dir\
337
Annexe A
•
dir\*.ex? tous les fichiers *.ex? dans tous les répertoires dir\ où
" ? " peut représenter n’importe quel caractère unique
Afin que les fichiers ne soient pas analysés dans tous les sousrépertoires du répertoire indiqué, cochez la case Sous-répertoires
compris.
Conseil.
L'utilisation du masque *.* ou * est autorisée uniquement lorsque le type de la
menace à exclure selon l’encyclopédie des virus est indiqué. Dans ce cas, la
menace indiquée ne sera pas identifiée dans les objets. L'utilisation de ces
menaces sans indication du type de menace revient à désactiver la protection
en temps réel.
Il est également déconseillé de sélectionner parmi les exclusions le disque
virtuel créé sur la base du répertoire du système de fichiers à l'aide de la
commande subst. Cela n'a pas de sens car pendant l'analyse, le logiciel
considère ce disque virtuel comme un répertoire et, par conséquente, l'analyse.
A.3. Masques d'exclusion autorisés
en fonction de la classification
de l’encyclopédie des virus
Pour ajouter des menaces d’un statut particulier conformément à la classification
de l’encyclopédie des virus en guise d'exclusion, vous pouvez indiquer:
•
le nom complet de la menace, tel que repris dans l’encyclopédie des
(ex.
not-avirus
sur
http://www.viruslist.com/fr
virus:RiskWare.RemoteAdmin.RA.311 ou Flooder.Win32.Fuxx);
•
Le nom de la menace selon un masque, par exemple :
•
not-a-virus* : exclut de l'analyse les logiciels licites mais
potentiellement dangereux, ainsi que les jokewares.
•
*Riskware.* : exclut de l'analyse tous les types de logiciels
présentant un risque potentiel de type Riskware.
•
*RemoteAdmin.* : exclut de l'analyse toutes les versions de
logiciel d'administration à distance.
ANNEXE B. KASPERSKY LAB
Fondé en 1997, Kaspersky Lab est devenu un leader reconnu en technologies
de sécurité de l'information. Il produit un large éventail de logiciels de sécurité
des données, et distribue des solutions techniquement avancées et complètes
afin de protéger les ordinateurs et les réseaux contre tous types de programmes
malveillants, les courriers électroniques non sollicités ou indésirables, et contre
les tentatives d'intrusion.
Kaspersky Lab est une compagnie internationale. Son siège principal se trouve
dans la Fédération Russe, et la société possède des délégations au Royaume
Uni, en France, en Allemagne, au Japon, aux États-Unis (Canada), dans les
pays du Benelux, en Chine et en Pologne. Un nouveau service de la compagnie,
le centre européen de recherches anti-Virus, a été récemment installé en
France. Le réseau de partenaires de Kaspersky Lab compte plus de 500
entreprises du monde entier.
Aujourd'hui, Kaspersky Lab emploie plus de 250 spécialistes, tous spécialistes
des technologies antivirus : 9 d'entre eux possèdent un M.B.A, 15 autres un
doctorat, et deux experts siègent en tant que membres de l'organisation pour la
recherche antivirus en informatique (CARO).
Kaspersky Lab offre les meilleures solutions de sécurité, appuyées par une
expérience unique et un savoir-faire accumulé pendant plus de 14 années de
combat contre les virus d'ordinateur. Une analyse complète du comportement
des virus d'ordinateur permet à la société de fournir une protection complète
contre les risques actuels, et même contre les menaces futures. La résistance à
de futures attaques est la stratégie de base mise en œuvre dans toutes les
applications Kaspersky Lab. Les produits de la société ont toujours fait preuve
d'une longueur d'avance sur ceux de ses nombreux concurrents, pour améliorer
la protection antivirus aussi bien des utilisateurs domestiques que des
entreprises clientes.
Des années de dur travail ont fait de notre société l'un des leaders de la
fabrication de logiciels de sécurité. Kaspersky Lab fut l'une des premières
entreprises à mettre au point les standards de défense antivirale les plus
exigeants. Le produit vitrine de la société est Kaspersky Antivirus : il assure une
protection complète de tous les périmètres réseau, et couvre les postes de
travail, les serveurs de fichiers, les systèmes de messagerie, les pare-feu et
passerelles Internet, ainsi que les ordinateurs portables. Ses outils de gestion
intuitifs et faciles à utiliser se prêtent à une automation avancée, en vue d'une
protection antivirus rapide à l'échelle de l'entreprise. De nombreux fabricants
reconnus utilisent le noyau Kaspersky Antivirus : Nokia ICG (États-Unis), FSecure (Finlande), Aladdin (Israël), Sybari (États-Unis), G Data (Allemagne),
Deerfield (États-Unis), Alt-N (États-Unis), Microworld (Inde), BorderWare
(Canada), etc.
Annexe B
339
Les clients de Kaspersky Lab profitent d'un large éventail de services
supplémentaires qui leur assurent non seulement un bon fonctionnement des
applications, mais également l'adaptation à certaines exigences spécifiques de
leurs entreprises. Nos bases sont actualisées toutes les heures. La société offre
à ses clients un service technique 24/24, disponible en plusieurs langues, et
adapté à une clientèle internationale.
B.1. Autres produits antivirus
Kaspersky Lab News Agent
Le programme News Agent a été développé pour communiquer les informations
relatives à Kaspersky Lab, la “météo” des virus et les dernières infos. Le
programme se connecte selon une fréquence déterminée au serveur
d’informations de Kaspersky Lab afin de relever les infos des différents canaux.
News Agent permet également de:
•
Visualiser la « météo » des virus dans la barre des tâches;
•
S’abonner et se désabonner aux canaux d’information de Kaspersky Lab;
•
Recevoir selon une fréquence définie les informations des canaux
auxquels on est abonné et de recevoir une notification en cas
d’informations non lues;
•
Lire les informations dans les canaux auxquels on est abonné;
•
Consulter la liste des canaux et leur contenu;
•
Ouvrir dans le navigateur une page contenant la version complète de
l’information.
News Agent tourne sous Microsoft Windows et peut être utilisé comme produit
autonome ou être intégré à diverses solutions de Kaspersky Lab.
®
Kaspersky OnLine Scanner
Il s’agit d’un service gratuit offert aux visiteurs du site Internet de Kaspersky Lab
et qui permet de réaliser une analyse antivirus efficace en ligne de l’ordinateur.
Kaspersky OnLine Scanner est exécuté directement dans le navigateur. Ainsi,
les utilisateurs peuvent obtenir de manière efficace des réponses à leurs
questions sur une infection éventuelle. Dans le cadre de l’analyse, l’utilisateur
peut :
•
Exclure les archives et les bases de données de messagerie;
•
Sélectionner les bases standard ou étendues;
•
Enregistrer le rapport sur les résultats de l’analyse au format txt ou html.
340
Kaspersky Internet Security 7.0
Kaspersky® OnLine Scanner Pro
Il s’agit d’un service payant offert aux visiteurs du site Internet de Kaspersky Lab
et qui permet de réaliser une analyse antivirus efficace de l’ordinateur et de
réparer les fichiers infectés en ligne. Kaspersky OnLine Scanner Pro est exécuté
directement dans le navigateur. Ainsi, les utilisateurs peuvent obtenir de manière
efficace des réponses à leurs questions sur une infection éventuelle. Dans le
cadre de l’analyse, l’utilisateur peut :
•
Exclure les archives et les bases de données de messagerie;
•
Sélectionner les bases standard ou étendues;
•
Enregistrer le rapport sur les résultats de l’analyse au format txt ou html;
®
Kaspersky Anti-Virus 7.0
Kaspersky Anti-Virus 7.0 a été développé pour protéger les ordinateurs
personnels contre les programmes malveillants. Il présente une combinaison
optimale de méthodes traditionnelles de lutte contre les virus et de technologies
proactives.
Le programme assure une analyse antivirus sophistiquée, notamment :
•
Analyse antivirus du trafic de messagerie au niveau du protocole de
transfert des données (POP3, IMAP ou NNTP pour le courrier entrant et
SMTP pour le courrier sortant) quel que soit le client de messagerie utilisé
et analyse et réparation des bases antivirus.
•
Analyse en temps réel du trafic Internet transmis via le protocole HTTP.
•
Analyse antivirus de n'importe quel fichier, répertoire ou disque. De plus,
au départ de la tâche proposée, il est possible de lancer la recherche
d'éventuels virus uniquement dans les secteurs critiques du système
d'exploitation ou dans les objets chargés au démarrage du système
d'exploitation de Microsoft Windows.
La défense proactive permet de :
•
Contrôler les modifications du système de fichiers. Le programme
autorise la création de listes d'applications dont la composition sera
contrôlée. Les programmes malveillants ne pourront pas ainsi violer
l'intégrité de l'application.
•
Observer les processus dans la mémoire vive. Kaspersky Anti-Virus
7.0 avertit en temps utiles l'utilisateur en cas de détection de processus
dangereux, suspects ou dissimulés ou en cas de modification non
autorisée des processus actifs.
•
Surveiller les modifications de la base de registres système grâce au
contrôle de l'état de la base de registres.
341
Annexe B
•
Le contrôle des processus cachés permet de lutter contre les Rootkit
qui cachent le code malveillant dans le système d'exploitation.
•
Analyseur heuristique. Lors de l'analyse d'un programme quelconque,
l'analyseur émule son exécution et enregistre dans un rapport toutes les
actions suspectes telles que l'ouverture ou l'enregistrement d'un fichier,
l'interception de vecteurs d'interruptions, etc. Sur la base de ce rapport,
l'application décide de l'éventuelle infection du programme par un virus.
L'émulation a lieu dans un milieu artificiel isolé, ce qui permet d'éviter
l'infection de l'ordinateur.
•
Restaurer le système après les actions malveillantes des logiciels
espions grâce à la correction des modifications de la base de registres et
du système de fichiers de l'ordinateur et leur remise à l'état antérieur sur
décision de l'utilisateur.
Kaspersky® Anti-Virus Mobile
Kaspersky Anti-Virus Mobile garantit la protection antivirus des appareils
nomades tournant sous Symbian OS et Microsoft Windows Mobile. Le logiciel
est capable de réaliser des analyses antivirus sophistiquées dont:
•
L’analyse à la demande de la mémoire de l’appareil nomade, de la carte
mémoire, d’un répertoire particulier ou d’un fichier distinct. En cas de
découverte d’un objet infecté, celui-ci est placé dans le répertoire de
quarantaine ou il sera supprimé ;
•
L’analyse en temps réel : tous les objets entrants ou modifiés sont
automatiquement analysés, de même que les fichiers auxquels des
requêtes sont adressées ;
•
L'analyse programmée des informations conservées dans la mémoire
de l’appareil nomade ;
•
Protection contre les sms et mms indésirables.
Kaspersky Anti-Virus for File servers
Ce logiciel offre une protection fiable pour les systèmes de fichiers des serveurs
tournant sous Microsoft Windows, Novell NetWare, Linux et Samba contre tous
les types de programmes malveillants. Le logiciel contient les applications
suivantes de Kaspersky Lab :
•
Kaspersky Administration Kit.
•
Kaspersky Anti-Virus for Windows Server
•
Kaspersky Anti-Virus for Linux File Server.
•
Kaspersky Anti-Virus for Novell Netware.
342
Kaspersky Internet Security 7.0
•
Kaspersky Anti-virus for Samba Server.
Avantages et fonctions :
•
Protection des systèmes de fichiers des serveurs en temps réel : tous les
fichiers du serveur sont analysés à chaque tentative d'ouverture ou
d'enregistrement sur le serveur.
•
Prévention des épidémies de virus ;
•
Analyse à la demande de tout le système de fichiers ou de répertoires ou
de fichiers distincts ;
•
Application de technologies d'optimisation lors de l'analyse des objets du
système de fichiers du serveur ;
•
Restauration du système après une infection ;
•
Montée en capacité de l'application dans le cadre des ressources
disponibles dans le système ;
•
Respect de l'équilibre de la charge du système ;
•
Constitution d'une liste de processus de confiance dont l'activité sur le
serveur n'est pas contrôlée par le logiciel ;
•
Administration à distance de l'application, y compris l'installation, la
configuration et l'administration ;
•
Enregistrement des copies de sauvegarde des objets infectés ou
supprimés au cas où il faudra les restaurer ;
•
Isolement des objets suspects dans un répertoire spécial ;
•
Notifications des événements survenus dans l'utilisation du logiciel par
l'administrateur du système ;
•
Génération de rapports détaillés ;
•
Mise à jour automatique des bases de l'application.
Kaspersky Open Space Security
Kaspersky Open Space Security est un logiciel qui adopte une nouvelle
conception de la sécurité des réseaux des entreprises de n'importe quelle taille
dans le but d'offrir une protection centralisée des systèmes d'informations tout en
prenant en charge les utilisateurs nomades et les télétravailleurs.
Cette application est composée de quatre logiciels :
•
Kaspersky Work Space Security
•
Kaspersky Business Space Security
343
Annexe B
•
Kaspersky Enterprise Space Security
•
Kaspersky Total Space Security
Voici une description détaillée de chacun d'entre eux.
Kaspersky WorkSpace Security est un logiciel conçu pour la protection
centralisée des postes de travail dans le réseau d'entreprise et en dehors
de celui-ci contre tous les types de menaces modernes présentes sur
Internet : Virus, logiciels espions, pirates informatiques et courrier
indésirable.
Avantages et fonctions :
•
Protection intégrale contre les virus, les logiciels espions, les
pirates informatiques et le courrier indésirable. ;
•
Défense proactive contre les nouveaux programmes
malveillants dont les définitions n'ont pas encore été ajoutées
aux bases ;
•
Pare-Feu personnel avec système d'identification des intrusions
et de prévention des attaques de réseau ;
•
Annulation des modifications malveillantes dans le système ;
•
Protection contre les tentatives d'hameçonnage et le courrier
indésirable ;
•
Redistribution dynamique des ressources lors de l'analyse
complète du système ;
•
Administration à distance de l'application,
l'installation, la configuration et l'administration ;
•
Compatibilité avec Cisco® NAC (Network Admission Control) ;
•
Analyse du courrier électronique et du trafic Internet en temps
réel ;
•
Blocage des fenêtres pop up et des bannières publicitaires
pendant la navigation sur Internet ;
•
Travail en toute sécurité dans les réseaux de n'importe quel
type, y compris les réseaux Wi-Fi ;
•
Outils de création d'un disque de démarrage capable de
restaurer le système après une attaque de virus ;
•
Système développé de rapports sur l'état de la protection ;
•
Mise à jour automatique des bases ;
y
compris
344
Kaspersky Internet Security 7.0
•
Compatibilité absolue avec les systèmes d'exploitation 64 bits ;
•
Optimisation du fonctionnement de l'application sur les
ordinateurs portables (technologie Intel® Centrino® Duo pour
ordinateurs portables) ;
•
Possibilité de réparation à distance (technologie Intel® Active
Management, composant Intel® vPro™).
Kaspersky Business Space Security offre une protection optimale des
ressources informatiques de l'entreprise contre les menaces Internet
modernes. Kaspersky Business Space Security protège les postes de
travail et les serveurs de fichiers contre tous les types de virus, de
chevaux de Troie et de vers, prévient les épidémies de virus et garantit
l'intégrité des informations ainsi que l'accès instantané de l'utilisateur aux
ressources du système.
Avantages et fonctions :
•
Administration à distance de l'application,
l'installation, la configuration et l'administration ;
•
®
Compatibilité avec Cisco NAC (Network Admission Control) ;
•
Protection des postes de travail et des serveurs de fichiers
contre tous les types de menaces Internet ;
•
Utilisation de la technologie iSwift pour éviter les analyses
répétées dans le cadre du réseau ;
•
Répartition de la charge entre les processeurs du serveur ;
•
Isolement des objets suspects du poste de travail dans un
répertoire spécial ;
•
Annulation des modifications malveillantes dans le système ;
•
Montée en capacité de l'application dans le cadre des
ressources disponibles dans le système ;
•
Défense proactive des postes de travail contre les nouveaux
programmes malveillants dont les définitions n'ont pas encore
été ajoutées aux bases ;
•
Analyse du courrier électronique et du trafic Internet en temps
réel ;
•
Pare-Feu personnel avec système d'identification des intrusions
et de prévention des attaques de réseau ;
•
Protection lors de l'utilisation des réseaux sans fil Wi-Fi ;
y
compris
345
Annexe B
•
Technologie d'autodéfense de l'antivirus contre les programmes
malveillants ;
•
Isolement des objets suspects dans un répertoire spécial ;
•
Mise à jour automatique des bases.
Kaspersky Enterprise Space Security
Ce logiciel propose des composants pour la protection des postes de
travail et des serveurs contre tous les types de menaces Internet
modernes, supprime les virus du flux de messagerie, assure l'intégrité
des informations et l'accès instantané de l'utilisateur aux ressources du
système.
Avantages et fonctions :
•
Protection des postes de travail et des serveurs contre les virus,
les chevaux de Troie et les vers ;
•
Protection des serveurs de messagerie Sendmail, Qmail,
Posftix et Exim ;
•
Analyse de tous les messages sur le serveur Microsoft
Exchange y compris les dossiers partagés ;
•
Traitement des messages, des bases de données et d'autres
objets des serveurs Lotus Domino ;
•
Protection contre les tentatives d'hameçonnage et le courrier
indésirable ;
•
Prévention des épidémies de virus et des diffusions massives ;
•
Montée en capacité de l'application dans le cadre des
ressources disponibles dans le système ;
•
Administration à distance de l'application,
l'installation, la configuration et l'administration ;
•
®
Compatibilité avec Cisco NAC (Network Admission Control) ;
•
Défense proactive des postes de travail contre les nouveaux
programmes malveillants dont les définitions n'ont pas encore
été ajoutées aux bases ;
•
Pare-Feu personnel avec système d'identification des intrusions
et de prévention des attaques de réseau ;
•
Utilisation sécurisée des réseaux sans fil Wi-Fi ;
•
Analyse du trafic Internet en temps réel ;
y
compris
346
Kaspersky Internet Security 7.0
•
Annulation des modifications malveillantes dans le système ;
•
Redistribution dynamique des ressources lors de l'analyse
complète du système ;
•
Isolement des objets suspects dans un répertoire spécial ;
•
Système de rapports sur l'état de la protection ;
•
Mise à jour automatique des bases.
Kaspersky Total Space Security
Le logiciel contrôle tous les flux de données entrant et sortant : courrier
électronique, trafic Internet et interaction dans le réseau. Le logiciel
prévoit des composants pour la protection des postes de travail et des
périphériques nomades, garantit l'accès instantané et sécurisé des
utilisateurs aux ressources informatiques de l'entreprise et à Internet et
garantit également une communication sûre via courrier électronique.
Avantages et fonctions :
•
Protection intégrale contre les virus, les logiciels espions, les
pirates informatiques et le courrier indésirable à tous les
niveaux du réseau de l'entreprise : depuis les postes de travail
jusqu'aux passerelles d'accès Internet ;
•
Défense proactive des postes de travail contre les nouveaux
programmes malveillants dont les définitions n'ont pas encore
été ajoutées aux bases ;
•
Protection des serveurs de messagerie et des serveurs de
coopération ;
•
Analyse du trafic Internet (HTTP/FTP) qui arrive sur le réseau
local en temps réel ;
•
Montée en capacité de l'application dans le cadre des
ressources disponibles dans le système ;
•
Blocage de l'accès depuis un poste de travail infecté ;
•
Prévention des épidémies de virus ;
•
Rapports centralisés sur l'état de la protection ;
•
Administration à distance de l'application,
l'installation, la configuration et l'administration ;
•
®
Compatibilité avec Cisco NAC (Network Admission Control) ;
•
Compatibilité avec les serveurs proxy matériels ;
y
compris
347
Annexe B
•
Filtrage du trafic Internet selon une liste de serveurs de
confiance, le type d'objets et le groupe d'utilisateurs ;
•
Utilisation de la technologie iSwift pour éviter les analyses
répétées dans le cadre du réseau ;
•
Redistribution dynamique des ressources lors de l'analyse
complète du système ;
•
Pare-Feu personnel avec système d'identification des intrusions
et de prévention des attaques de réseau ;
•
Travail en toute sécurité dans les réseaux de n'importe quel
type, y compris les réseaux Wi-Fi ;
•
Protection contre les tentatives d'hameçonnage et le courrier
indésirable ;
•
®
Possibilité de réparation à distance (technologie Intel Active
Management, composant Intel® vPro™);
•
Annulation des modifications malveillantes dans le système ;
•
Technologie d'autodéfense de l'antivirus contre les programmes
malveillants ;
•
Compatibilité absolue avec les systèmes d'exploitation 64 bits ;
•
Mise à jour automatique des bases.
Kaspersky Security for Mail Servers
Ce logiciel a été développé pour la protection des serveurs de messagerie et des
serveurs de coopération contre les programmes malveillants et le courrier
indésirable. Le logiciel contient des applications pour la protection de tous les
serveurs de messagerie populaires : Microsoft Exchange, Lotus Notes/Domino,
Sendmail, Qmail, Postfix et Exim et il permet également d'organiser la répartition
des passerelles de messagerie. La solution contient :
•
Kaspersky Administration Kit.
•
Kaspersky Mail Gateway.
•
Kaspersky Anti-Virus for Lotus Notes/Domino.
•
Kaspersky Anti-Virus for Microsoft Exchangе.
•
Kaspersky Anti-Virus for Linux Mail Server.
Voici quelques-unes de ses fonctions :
•
Protection fiable contre les programmes malveillants et présentant un
risque potentiel ;
348
Kaspersky Internet Security 7.0
•
Filtrage des messages non sollicités ;
•
Analyse des messages et des pièces jointes du courrier entrant et
sortant ;
•
Analyse antivirus de tous les messages sur le serveur Microsoft
Exchange y compris les dossiers partagés ;
•
Analyse des messages, des bases de données et d'autres objets des
serveurs Lotus Domino ;
•
Filtrage des messages en fonction du type de pièce jointe ;
•
Isolement des objets suspects dans un répertoire spécial ;
•
Système convivial d'administration du logiciel ;
•
Prévention des épidémies de virus ;
•
Surveillance de l'état du système de protection à l'aide de notifications ;
•
Système de rapports sur l’activité de l’application ;
•
Montée en capacité de l'application dans le cadre des ressources
disponibles dans le système ;
•
Mise à jour automatique des bases.
Kaspersky Security for Internet Gateway
Ce logiciel garantit un accès sécurisé au réseau Internet pour tous les membres
de l'organisation. Il supprime automatiquement les programmes malveillants et
les programmes présentant un risque potentiel de tous les flux de données qui
arrivent dans le réseau via le protocole HTTP/FTP. La solution contient :
•
Kaspersky Administration Kit.
•
Kaspersky Anti-Virus for Proxy Server.
•
Kaspersky Anti-Virus for Microsoft ISA Server.
•
Kaspersky Anti-Virus for Check Point FireWall-1.
Voici quelques-unes de ses fonctions :
•
Protection fiable contre les programmes malveillants et présentant un
risque potentiel ;
•
Analyse du trafic Internet (HTTP/FTP) en temps réel ;
•
Filtrage du trafic Internet selon une liste de serveurs de confiance, le type
d'objets et le groupe d'utilisateurs ;
•
Isolement des objets suspects dans un répertoire spécial ;
Annexe B
349
•
Système convivial d'administration ;
•
Système de rapports sur le fonctionnement de l'application ;
•
Compatibilité avec les serveurs proxy matériels ;
•
Montée en capacité de l'application dans le cadre des ressources
disponibles dans le système ;
•
Mise à jour automatique des bases.
®
Kaspersky Anti-Spam
Kaspersky Anti-Spam est une suite logicielle performante conçue pour protéger
les réseaux des petites et moyennes entreprises contre les courriers
électroniques non désirés (spam). Ce produit combine les techniques
révolutionnaires d'analyse linguistique des messages, avec l'ensemble des
méthodes de filtrage de courrier électronique modernes (y compris les listes
noires, ou listes RBL). Il inclut une collection unique de services permettant aux
utilisateurs d'identifier et de nettoyer près de 95% du trafic non souhaité.
Kaspersky® Anti-Spam se comporte comme un filtre, placé à l'entrée du réseau,
qui analyse les flux entrants de courrier électronique à la recherche d'objets
identifiés en tant que courrier indésirable. Le logiciel est compatible avec tous les
systèmes de messagerie existants sur votre réseau et il peut être installé aussi
bien sur un serveur de messagerie existant ou sur un serveur dédié.
Les hautes performances de Kaspersky® Anti-Spam sont possibles grâce à des
mises à jour quotidiennes des bases de données utilisées par les filtres, à partir
des échantillons fournis par les spécialistes linguistiques du laboratoire.
Kaspersky Anti-Virus® for MIMESweeper
®
Kaspersky Anti-Virus for MIMESweeper offre une analyse antivirus rapide du
trafic sur les serveurs qui utilisent Clearswift MIMEsweeper for SMTP / Clearswift
MIMEsweeper for Exchange / Clearswift MIMEsweeper for Web.
Le programme se présente sous la forme d'un module externe et il analyse et
traite en temps réel les messages entrants et sortants.
B.2. Coordonnées
Si vous avez des questions, vous pouvez vous adresser à nos distributeurs ou
directement à Kaspersky Lab (en anglais). Nous vous garantissons un traitement
détaillé de votre demande par téléphone ou par courrier électronique. Nous nous
efforçons d’apporter des réponses complètes à vos questions.
350
Kaspersky Internet Security 7.0
Support
technique
Pour une assistance technique, adressez-vous à :
http://support.kaspersky.fr/
Informations
générales
WWW :
http://www.kaspersky.com/fr/
Virus :
http://www.viruslist.com/fr/
E-mail :
info@fr.kaspersky.com
ANNEXE C. CONTRAT DE
LICENCE
NOTE A TOUS LES UTILISATEURS: VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT LE
CONTRAT DE LICENCE ("LICENCE") SUIVANT QUI CONCERNE LE
LOGICIEL ("LOGICIEL") CONÇU PAR KASPERSKY LAB ("KASPERSKY LAB").
SI VOUS AVEZ ACHETE CE LOGICIEL VIA INTERNET EN CLIQUANT SUR LE
BOUTON ACCEPTER, VOUS (SOIT UN PARTICULIER OU UN INDIVIDU
SEUL) ACCEPTEZ DE RESPECTER ET DE DEVENIR PARTIE DE CE
CONTRAT. SI VOUS N'ACCEPTEZ PAS LA TOTALITE DE CES TERMES,
CLIQUEZ SUR LE BOUTON INDIQUANT QUE VOUS N'ACCEPTEZ PAS LES
TERMES DE CE CONTRAT ET QUE VOUS N'INSTALLEZ PAS LE LOGICIEL.
SI VOUS AVEZ ACHETE CE LOGICIEL DE MANIERE PHYSIQUE, EN
UTILISANT LE CD/DVD VOUS (SOIT UN PARTICULIER OU UN INDIVIDU
SEUL) ACCEPTEZ DE RESPECTER CE CONTRAT. SI VOUS N'ACCEPTEZ
PAS LA TOTALITE DE CES TERMES, N'UTILISEZ PAS LE CD/DVD, NE
TELECHARGEZ PAS, N'INSTALLEZ PAS ET N'UTILISEZ PAS CE LOGICIEL.
EN ACCORD AVEC LA LEGISLATION FRANCAISE, SI VOUS ETES UN
PARTICULIER ET QUE VOUS AVEZ
ACHETE VOTRE LOGICIEL EN
FRANCE, VIA INTERNET, SUR UNE BOUTIQUE EN LIGNE, VOUS
BENEFICIEZ D’UNE POSSIBILITE DE RETOUR ET DE REMBOURSEMENT
DURANT UN DELAI DE 7 JOURS. L ’EVENTUEL DROIT AU RETOUR ET AU
REMBOURSEMENT NE S'APPLIQUE QU'A L'ACHETEUR INITIAL.
CONTACTEZ LA BOUTIQUE EN LIGNE SUR LAQUELLE VOUS AVEZ
EFFECTUE VOTRE ACHAT
POUR PLUS DE RENSEIGNEMENTS.
KASPERSKY N’EST NI TENU D’APPLIQUER, NI RESPONSABLE DU
CONTENU ET DES CLAUSES CONTRACTUELLES DE SES PARTENAIRES.
Toutes les références au "Logiciel" apparaissant dans le présent contrat de
licence incluent la licence d'activation du logiciel qui vous sera fournie par
Kaspersky Lab comme faisant partie du Logiciel.
1. Octroi de la Licence. Sous réserve que vous vous soyez acquitté(e) du prix
des droits de licence et sous réserve d'acceptation des termes et conditions de
ce Contrat, Kaspersky Lab vous offre le droit non-exclusif et non-transférable
d'utiliser cette version du Logiciel et de la documentation jointe (la
"Documentation") jusqu'au terme de ce Contrat uniquement à des fins
commerciales internes. Vous pouvez installer ce Logiciel sur un ordinateur.
1.1 Utilisation. Le logiciel est inscrit en tant que produit seul; il ne peut être utilisé
sur plus d'un ordinateur, sauf comme décrit ci-dessous dans cette section.
352
Kaspersky Internet Security 7.0
1.1.1 Le Logiciel est "en utilisation" sur un ordinateur lorsqu'il est chargé dans la
mémoire tampon (i.e., random-access memory ou RAM) ou installé dans la
mémoire permanente (e.g., disque dur, CD/DVD-ROM, ou autre périphérique de
stockage) de cet ordinateur. Cette licence vous permet d'effectuer autant de
copies de sauvegarde du Logiciel nécessaires pour un usage légal et
uniquement à des fins de sauvegarde, pourvu que toutes ces copies contiennent
les notes de propriété du Logiciel. Vous conserverez des traces du nombre et
de l'endroit de chaque copie du Logiciel et de la Documentation et prendrez des
précautions nécessaires pour protéger le Logiciel contre toute copie ou utilisation
illégale.
1.1.2 Si vous cédez l’ordinateur sur lequel le Logiciel est installé, vous devrez au
préalable vous assurer que toutes les copies du Logiciel ont été désinstallées.
1.1.3 Il est interdit de décompiler, faire l'ingénierie amont, désassembler ou
altérer autrement toute partie de ce Logiciel sous forme lisible par l'homme, et de
permettre à un tiers de le faire. Les informations d'interface nécessaires pour
réaliser l'interopérabilité du Logiciel avec des programmes informatiques
indépendants seront fournies par Kaspersky Lab contre une rémunération en
rapport avec le coût et les dépenses qu'impliquent de telles informations. Au cas
où Kaspersky Lab vous informerait qu'il ne souhaite pas vous fournir de telles
informations pour n'importe quelle raison, incluant les coûts (sans limitation),
vous serez autorisé à réaliser l'interopérabilité à condition que vous ne fassiez
l'ingénierie amont ou ne décompiliez pas hors les limites autorisées par la loi.
1.1.4 Il est interdit de copier, d'apporter des corrections ou de modifier, adapter
ou traduire le Logiciel, et de produire des applications dérivées ou de le
permettre à un tiers.
1.1.5 Il est interdit de louer ou prêter le Logiciel à un tiers ou de transférer la
licence et votre droit d'utilisation à un tiers.
1.1.6 Il est interdit de transmettre le code d'activation et le fichier de clé de
licence à un tiers. Le code d'activation et le fichier de clé de licence sont des
informations strictement confidentielles.
1.1.7 Ce logiciel ne peut-être utilisé dans des outils automatiques, semiautomatiques ou manuels conçus pour la création de définitions de virus, de
routines de détection de virus ou de n’importe quel autre type de données ou de
codes servant à détecter des données ou des codes malicieux.
2. Assistance technique.
Kaspersky peut vous fournir une assistance technique ("Assistance Technique")
comme décrit sur le site www.kaspersky.fr.
3. Droits de Propriété. Le Logiciel est protégé par les lois sur le copyright.
Kaspersky Lab et ses fournisseurs possèdent et conservent tous les droits, titres
et intérêts applicables au Logiciel, incluant tous les copyrights, brevets, marques
déposées et autres droits de propriété intellectuelle concernés.
Votre
353
Annexe C
possession, installation ou utilisation du Logiciel ne vous transmet pas le droit de
propriété intellectuelle sur le Logiciel, et ne vous donne aucun droit sur le
Logiciel sauf si décrit expressément ci-après dans ce Contrat.
4. Confidentialité. Vous acceptez que le Logiciel et la Documentation, toutes ses
applications et le Fichier Clé d'Identification constituent des informations
confidentielles dont Kaspersky Lab reste propriétaire. Vous ne dévoilerez,
fournirez ou ne mettrez en aucun cas à disposition ces informations
confidentielles sous quelque forme que ce soit à un tiers sans autorisation
expresse et écrite de Kaspersky Lab. Vous mettrez en oeuvre des mesures de
sécurité raisonnables visant à assurer que la confidentialité du Fichier Clé
d'Identification soit respectée.
5. Limites de Garantie.
(i)
Kaspersky Lab garantit que pour une durée de 6 mois suivant le
premier téléchargement ou la première 'installation d’un logiciel
kaspersky en version sur CD/DVD-ROM, le logiciel fonctionnera, en
substance, comme décrit dans la documentation fournie, et ce, lors
d'une utilisation conforme et selon la manière spécifiée dans la
Documentation.
(ii)
Vous assumez l'entière responsabilité du choix du logiciel comme
répondant à vos besoins. Kaspersky Lab ne garantit pas que le Logiciel
et/ou la Documentation répondent à ces besoins et que leur utilisation
soit exempte d'interruptions et d'erreurs.
(iii)
Kaspersky Lab ne garantit pas que ce Logiciel reconnaisse tous les
virus et les spam connus ni qu’il n'affichera pas de message de
détection erroné.
(iv)
L'entière responsabilité de Kaspersky Lab ne sera engagée qu'en cas
de manquement envers le paragraphe (i) de la garantie, et il restera à la
discrétion de Kaspersky Lab de réparer, remplacer ou rembourser le
logiciel si le problème est signalé directement à Kaspersky Lab ou à un
ayant-droit au cours de la période de garantie. Vous fournirez tous les
renseignements nécessaires pour aider le Fournisseur à remédier à
tout problème éventuel.
(v)
La garantie comme décrite au paragraphe (i) ne s'appliquera pas si (a)
vous modifiez ou faites modifier le logiciel sans le consentement de
Kaspersky Lab, (b) vous utilisez le Logiciel d'une façon différente de
son but initial ou (c) vous utilisez le Logiciel d'une façon non prévue par
ce Contrat.
(vi)
Les garanties et conditions fixées dans ce Contrat prévalent sur toutes
autres conditions et garanties légales ou termes qui concernent la
fourniture ou la prétendue fourniture, le manquement ou délai à fournir
le Logiciel ou la Documentation, mais qui pour ce paragraphe (vi) ont
effet entre Kaspersky Lab et vous ou sont implicites ou intégrés dans ce
354
Kaspersky Internet Security 7.0
Contrat ou autre contrat collatéral, soit par statut, loi commune ou tout
ce qui est exclu ici (incluant sans limitation les conditions, garanties ou
autres termes relatifs à la qualité de satisfaction, justesse d'utilisation
ou pour le respect de compétences et du bon sens).
6. Limites de Responsabilité.
(i)
Rien dans ce Contrat ne saurait engager la responsabilité de Kaspersky
Lab en cas (a) de non-satisfaction de l'utilisateur, (b) de décès ou
dommages physiques résultant d'infractions aux lois en vigueur et du
non-respect des termes de ce Contrat, ou (c) d'autre responsabilité qui
ne peut être exclue par la loi.
(ii)
Selon les termes du paragraphe (i) au-dessus, Kaspersky Lab ne
pourra être tenu pour responsable (si dans le contrat, acte
dommageable, compensation ou autres) pour les dommages et pertes
suivants (si de tels dommages ou pertes étaient prévus, prévisibles,
connus ou autres):
(a)
(b)
(c)
(d)
(e)
(f)
(g)
(h)
(i)
(j)
(iii)
Perte de revenus;
Perte de revenus réels ou potentiels (incluant les pertes de
revenus sur contrats);
Perte de moyens de paiement;
Perte d'économies prévues;
Perte de marché;
Perte d'occasions commerciales;
Perte de clientèle;
Atteinte à l'image;
Perte, endommagement ou corruption des données; ou
Tout dommage ou toute perte qu'ils soient directs ou indirects,
ou causés de quelque façon que ce soit (incluant, pour éviter
le doute, ces dommages ou pertes spécifiés dans les
paragraphes (ii), (a) jusque (ii), (i).
Selon les termes du paragraphe (i), la responsabilité de Kaspersky Lab
(si dans le contrat, acte dommageable, compensation ou autres)
survenant lors de la fourniture du Logiciel n'excèdera en aucun cas un
montant égal à celui du prix d'achat du Logiciel.
7. Ce Contrat constitue l'accord unique liant les parties et prévaut sur tout autre
arrangement, promesse ou accord verbal ou écrit passé au préalable entre vous
et Kaspersky Lab, et qui ont été donnés ou seraient impliqués de manière écrite
ou verbale lors de négociations avec nous ou nos représentants avant ce
Contrat et tous les contrats antérieurs entre les parties en rapport avec les
thèmes susmentionnés cesseront d'avoir effet à partir de la Date d'Effet.
________________________________________________________________
Annexe C
355
Le support technique, tel que présenté en clause 2 de cet EULA ne vous concerne pas si
vous utilisez ce programme en mode de démonstration ou d’essai. De même vous n’avez
pas le droit de vendre les éléments de ce programme, ensembles ou séparément.
Vous pouvez utilisez le logiciel pour des raisons de démonstration ou d’essai pour la
période spécifiée dans la licence. La période d’essai ou de démonstration commence à
l’activation de la licence ou dés son installation. La période est visible dans l’interface
graphique windows du logiciel.
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising