Fine HVAC

Fine HVAC
Fine HVAC
Guide de prise en main
1. Installation – Démarrage
2. Environnement de CAO
3. Environnement de calcul
Préface
Ce guide de prise en main constitue une introduction rapide et conviviale aux principales
fonctions et fonctionnalités d’Fine HVAC.
FineHVAC, (Fully INtegrated Environment for Heating, Ventilation and Air-Conditioning)
est un environnement de génie thermique et hydraulique totalement intégré. Il associe donc
la conception et le calcul sous la forme de deux composants, CAO et Calculs :

Le composant CAO est basé sur un programme de CAO autonome, intégrant le
moteur 4MCAD, compatible avec les fonctions CAO les plus courantes et le format de
fichier ouvert DWG. Ce composant aide l’utilisateur à concevoir puis à calculer et
produire entièrement en automatique l’ensemble des calculs sur chaque projet ainsi
que les dessins dans leur format final.

Le composant Calculs (également appelé ADAPT/FCALC) a été conçu en fonction
des derniers standards technologiques et se démarque grâce à son exceptionnelle
convivialité, la rigueur méthodologique de ses calculs et sa présentation détaillée des
résultats. Ce composant regroupe 8 modules : déperditions thermiques, système
monotube, système bitube, chauffage par le sol, charges de refroidissement, ventiloconvecteurs, conduits d’air et psychrométrie. Chaque module recueille les données
directement des dessins, ce qui rend l’opération plus rapide et les résultats plus fiables.
Ce composant peut également servir de manière autonome, à partir de données saisies
dans les feuilles de calcul.
Malgré sa richesse fonctionnelle, FineHVAC a été conçue pour un apprentissage rapide. En
effet, la simplicité a été prise en compte très tôt dans la philosophie de fonctionnement et
tout ce que l’utilisateur a à faire, c’est se familiariser avec la solution.
Le présent guide se divise en trois rubriques :
-
La première rubrique décrit la procédure d’installation du programme et la structure du
menu principal.
La seconde rubrique décrit le composant CAD de FineHVAC, en en démontrant la
philosophie et les grandes caractéristiques.
La 3e partie décrit l'environnement de calcul de FineHVAC et ses 8 modules
applicatifs (voir ci-avant).
1. Installation – Lancement
1.1 Installation de FineHVAC
1. Insérez le CD dans le lecteur de l’ordinateur (lecteur D ou E). OU, si vous avez reçu le
logiciel via l’internet, lancez le programme d’installation que vous avez téléchargé.
2. Lorsque l’écran d’accueil s'affiche (cf. ci-dessous), cliquez sur Suivant.
3. Lorsque le contrat de licence apparaît, lisez-le attentivement. Si vous en acceptez les
termes, cochez le bouton d’option correspondant puis cliquez sur Suivant. Ce dernier
n’est accessible que lorsque vous acceptez le contrat.
4. À l’écran suivant, indiquez votre nom et les informations sur votre entreprise, puis
cochez la case correspondant à la création d’une icône sur le bureau. Cliquez sur
Suivant pour vérifier que les informations sont justes (cf. fenêtre suivante) puis sur
Installer pour lancer la procédure.
5. En fin d’installation, la fenêtre suivante s’affiche à l’écran. Il vous suffit alors de cliquer
sur Terminer. Si la case Lancer FINE 14 NG est cochée, le programme est
automatiquement lancé.
6. Après l’installation, vous trouverez l’application dans la liste des programmes.
2. Composant CAO
2.1 Présentation
Fine HVAC est une station de travail puissante destinée à la conception d'installations de
chauffage, de ventilation et de climatisation. Elle effectue automatiquement tous les
calculs nécessaires directement à partir des dessins et produit tous les résultats du dessin
à l'étude (calculs, descriptions techniques, dessins à l'échelle, nomenclatures, etc.). La
première partie du manuel d'utilisation décrit le fonctionnement du composant CAO de
Fine HVAC. Ainsi qu'indiqué dans la préface, le composant CAO s'appuie sur la
technologie 4MCAD. Il considère le bâtiment et l'installation FINE HVAC (chauffage,
ventilation et climatisation) comme un ensemble d'entités intelligentes dotées de leurs
attributs propres et reliées les unes aux autres. Ce composant CAO de FINE HVAC
regroupe deux modules principaux, qui coopèrent étroitement et donnent au concepteur
l'impression de travailler virtuellement sur la construction : a) AutoBLD utilisé pour charger
et identifier la construction et b) AutoNET utilisé pour concevoir et identifier les réseaux
d'installations. Ces deux sous-systèmes sont pris en charge par un troisième système,
appelé PLUS, qui intègre de nombreux outils de dessin.
2.2 Menu principal
Dès que le programme est chargé, l'écran du menu principal s’affiche:
-1-
FINE-HVAC
Les commandes de l’environnement de conception sont notamment réparties dans les
groupes suivants:
1. Les commandes liées à la gestion des fichiers de projet (Nouveau projet, Ouvrir un
projet et Projet Info), qui sont regroupées dans le menu FICHIER.
2. Le menu AutoBLD, qui regroupe les principaux outils de conception architecturale.
3. Le menu AutoΝΕΤ, qui regroupe toutes les commandes nécessaires à la conception et
aux calculs de l'application (Système monotube, Système bitube, Conduits d'air, etc.).
4. Le menu auxiliaire PLUS, qui contient davantage d'outils de conception.
Pour commencer à travailler dans FineHVAC, il faut définir un projet via l’option Nouveau
projet du menu Fichier. Une fenêtre apparaît alors, dans laquelle saisir le nom du projet.
Cliquez sur Sauvegarder pour commencer à dessiner ce projet.
Vous pouvez également ouvrir un projet déjà créé (pour le consulter ou le modifier) à
l’aide de l’option Ouvrir un projet. Vous obtiendrez alors la liste des projets existants sur
votre disque dur, selon les standards.
2.3 Principes de dessin et commandes de base
L’un des grands avantages de cette solution, c'est que la structure et les fonctions de
l'environnement de dessin respectent les normes de l'univers de la CAO, adoptées par
AutoCAD, 4MCAD, etc. Son espace de travail ressemble notamment à ceci:
Cette figure montre que l’écran est scindé en plusieurs zones :
 Ligne de commande. Zone dans laquelle sont saisies les commandes et où les
messages correspondants s’affichent.
 Zone graphique. La zone la plus grande à l’écran où les dessins sont créés et
modifiés.
 Curseur. Le curseur sert au dessin, à la sélection d'objets et à l'exécution des
commandes des menus ou des boîtes de dialogue. En fonction de la commande ou
l’action en cours, le curseur peut apparaître sous sa forme graphique - en réticule -,
sous forme d’un cadre de sélection, réticule + cadre, etc.
-2-
FINE-HVAC
 Menus déroulants. Pour choisir les options de menus il suffit de cliquer sur le nom
d’un menu pour faire apparaître la liste des options.
 Barre d’état. Ligne en haut de l’écran où s’affichent le calque courant, l’état du dessin
et les coordonnées du curseur.
 Barres d’outils. Les barres d’outils contiennent des outils représentés par des icônes
qui lancent les commandes. Les barres d’outils peuvent être flottantes ou ancrées dans
l’interface. Pour déplacer une barre cliquez, maintenez la pression sur le bouton
gauche de votre souris et déplacez-la à l’endroit désiré.
À noter que chaque bouton de la souris a sa propre fonction :
Bouton gauche. Sélection d’une commande, d’un point ou d’un objet.
Bouton droit. Entrée/Validation.
Bouton central. Panoramique dynamique (temps réel)
2.3.1 Aides au dessin
Cette section décrit les principales aides au dessin proposées à l’utilisateur. Il s’agit des
commandes ESNAP (ACCROBJ) (accrocher objet), ORTHO (dessin vertical/horizontal),
GRILLE et SNAP (incrément mouvement). Plus précisément :
ESNAP (ACCROBJ). La fonction ESNAP (ACCROBJ) oblige le curseur à sélectionner un
point d’accrochage sur un objet dans la zone de sélection. Les points d’accrochage sont
des points géométriques caractéristiques d’un objet (comme l’extrémité d'un segment). Si
vous avez indiqué un point d'accrochage et que vous passez le curseur à proximité, le
programme le repérera par un cadre.
La fonction ESNAP (ACCROBJ) peut être active en appuyant simultanément sur la
touche SHIFT (MAJ) et le bouton droit de la souris.
ORTHO. La fonction ORTHO limite les mouvements du curseur aux lignes horizontales et
verticales. La barre d’état montre si la commande est activée en affichant ORTHO en noir.
Pour activer ou désactiver cette fonction, appuyez sur F8 ou cliquez sur le bouton
correspondant de la barre d’état.
GRID (GRILLE). Le quadrillage de l’écran est un ensemble de points alignés en lignes
verticales et horizontales. Pour l’activer ou la désactiver, il faut appuyer sur la touche F7
ou cliquer sur le bouton correspondant de la barre d’état. La barre d’état montre si la
commande est activée en affichant GRID (GRILLE) en noir.
SNAP (RESOL). Les coordonnées du curseur graphique apparaissent au milieu de la
partie supérieure de la zone graphique. Si l’option « SNAP » (RESOL) est sélectionnée, le
mouvement du curseur n'est pas nécessairement continu mais suit une incrémentation
particulière (distance minimale de déplacement). Il semble adhérer (s’accrocher) à une
grille invisible. L’option est activée/désactiver à l’aide de la touche F9 ou du bouton
correspondant dans la barre d’état. La barre d’état montre si la commande est activée en
affichant SNAP (RESOL) en noir. En cas d’activation, cela apparaît dans la barre d’état.
Le paramètre d’accrochage par défaut est de 0,05 m sur les deux axes (X et Y).
2.3.2 Coordonnées du dessin
Lorsque vous avez besoin de déterminer un point, vous pouvez soit utiliser la souris (en
affichant les coordonnées dans la barre d'outils ou à l'aide des outils d'accrochage), soit
saisir directement les coordonnées dans la ligne de commande. Par ailleurs, vous pouvez
utiliser les coordonnées cartésiennes ou polaires, en valeurs relatives ou absolues dans
chaque mode (les coordonnées relatives sont généralement plus pratiques).
FINE-HVAC
- 3-
Coordonnées relatives. Saisissez le caractère @ (qui indique des coordonnées
relatives) puis le triplet x,y,z (système cartésien) ou r<θ<φ (système polaire) dans la ligne
de commande. Le système utilisé est identifié par son séparateur « , » ou « < ». Si vous
n’indiquez pas les valeurs z ou φ, elles sont fixées par défaut à 0. Par exemple, si le
système vous demande d’indiquer la seconde extrémité d’un segment horizontal de deux
mètres, vous devez saisir :
@2,0 dans un système cartésien — la distance du deuxième point du premier est de deux
mètres selon l'axe de x, et nulle selon l'axe des y ;
@2<0 dans un système polaire — le deuxième point est à un rayon de deux mètres,
selon un angle de 0 degré (θ=0) du premier.
Coordonnées absolues : Elles sont définies comme les coordonnées relatives, sans le
préfixe @. Les coordonnées absolues sont définies par rapport au point 0,0 du dessin.
Le système de mesure peut être activé, désactivé ou modifié à l’aide de la touche F6.
2.3.3 Entités de base du dessin
Ligne. L’option « Ligne » sert à dessiner des segments. Lorsque vous sélectionnez «
Ligne » dans le menu ou que vous saisissez « Line » ou « Ligne » dans la ligne de
commande, le système vous demande d’indiquer la première extrémité du segment puis
le seconde. Dans les deux cas, vous pouvez soit cliquer sur le point correspondant du
dessin, soit saisir les coordonnées à la ligne de commande.
Arc. La commande « Arc » sert à dessiner des arcs de cercle. Il existe plusieurs
méthodes pour cela. Par défaut, il suffit de définir trois points. Mais il est également
possible de définir le point de départ de l’arc, son point d’arrivée et le centre du cercle
auquel les deux points appartiennent (Départ, Centre, Fin). Les deux méthodes sont
faciles à utiliser.
Polyligne. Cette commande permet de dessiner des polylignes, c’est-à-dire une série de
segments ou d'arcs de cercles reliés entre eux et ne formant qu'un seul objet. Elle est
disponible depuis le menu ou l’instruction « pline/polyligne » dans la ligne de commande.
Le système vous demande d’indiquer un point de départ et d’arrivée. Cliquez pour cela
sur les points en question sur le dessin ou saisissez-en les coordonnées dans la ligne de
commande. Les options (Arc, Fermer, Largeur, etc.) apparaissent alors. Sélectionnez A
pour passer au mode Arc, L pour revenir au mode Ligne et C pour fermer la polyligne.
2.3.4 Commandes utiles
Cette section fournit une brève description des commandes de base du programme. Ces
commandes sont Zoom, Pan, Sélection, Déplacer, Copier et Effacer. Voici les principales
fonctions utilisées à cette fin :
Zoom. Cette commande permet d’agrandir ou réduire la taille de l’image affichée,
permettant à l’utilisateur de voir le dessin de plus près ou avec plus de recul. Il existe
plusieurs méthodes associées à cette commande, la plus pratique étant l’utilisation du
bouton « Zoom dynamique ± » (Loupe) qui fait varier la taille de l’image en temps réel.
Vous pouvez utiliser la souris – simplement en avançant ou reculant le curseur pour
agrandir ou réduire. Il existe plusieurs options à la commande zoom, que le montre la
ligne de commande : « Avant (I)/Arrière (O)/Tout (A)/Centre/Étendue/Gauche
(L)/Précédent/Droite (R)/Fenêtre (W)/Dynamique/<Échelle (nX/nXP) ».
Panoramique. Cette commande représentée par l’icône de la main permet de faire
glisser le dessin à l’écran pour en afficher les parties qui n’étaient pas visibles. La partie
visible de l’écran est déplacée en fonction des mouvements de la souris.
-4-
FINE-HVAC
Sélection. Cette commande permet de sélectionner un ou plusieurs objets (ou tout le
dessin) sur lesquels exécuter une tâche spécifique (effacer, copie, etc.). Elle est
également utilisée par les autres commandes CAO. Ainsi, pour la commande Effacer, la
fonction de sélection est automatiquement enclenchée pour sélectionner la zone à
effacer.
Déplacer. Cette commande permet de déplacer les objets d’un endroit à un autre.
Lorsqu’elle est activée, la commande de sélection l’est également afin que vous
choisissiez l’objet à déplacer (voir paragraphe précédent).
Une fois ces objets sélectionnés, le système vous demande de déterminer le point de
base (à l’aide des options d’accrochage) qui est un point fixe du dessin. Lorsque le
système vous demande de déterminer où le point de base doit être déplacé, utilisez soit la
souris, soit les options d’accrochage. Lorsque vous avez terminé cette procédure, les
objets sélectionnés seront déplacés vers la nouvelle position. A noter que les points de
référence et le déplacement peuvent être également définis à l’aide des coordonnées,
relatives ou absolues (voir paragraphe correspondant).
Copier. Cette commande permet de dupliquer des objets d’un point à un autre. Cette
procédure est similaire à celle de déplacement, à la seule différence que l’objet d’origine
reste à sa place sur le dessin.
Effacer. Cette commande permet de supprimer des objets. Sélectionnez les objets à
effacer comme décrit ci-avant, puis saisissez « E » dans la ligne de commande et valider.
Sinon, vous pouvez saisir « E » dans la ligne de commande, puis sélectionner les objets à
l'aide du bouton gauche de la souris avant de valider leur suppression à l'aide du
bouton droit.
DDInsert (Insérer un dessin/bloc). Cette commande permet à l’utilisateur d’insérer un
autre dessin (au format DWG) ou un bloc dans le dessin en cours. Lorsque vous
sélectionnez cette commande, une fenêtre s’affiche pour que vous choisissiez entre
fichier ou bloc et que vous sélectionnez le bloc ou le fichier correspondant sur le disque.
Le système vous demande alors d’indiquer un point d’insertion, un facteur d’échelle etc.
afin que le dessin soit inséré correctement.
Wblock (Wbloc). Cette commande permet d’enregistrer tout ou partie du dessin dans un
fichier, sous la forme d’un bloc. Le système vous demande d’indiquer le nom du fichier
puis de sélectionner la portion du dessin à enregistrer. Le fonctionnement de cette
commande est similaire à celle de Screen Drawing, décrite à la rubrique suivante. Pour
insérer un bloc dans un dessin, utilisez DDINSERT.
EXPLODE (DECOMPOS). Cette commande permet de transformer un bloc en un
ensemble de lignes que vous pouvez modifier sous cette forme. Le programme vous
demande simplement de sélectionner le bloc à décomposer.
FINE-HVAC
- 5-
2.3.5 Poignées
Les poignées sont des points caractéristiques
d’un objet. Elles apparaissent après que celui-ci
a été sélectionné. L’objet s’affiche alors avec
ses poignées, sous la forme de petits carrés,
qui indiquent les points de contrôle et
constituent de puissants outils d'édition.
Lorsque vous cliquez sur une poignée, elle
passe au rouge et l’invite suivante apparaît
dans la ligne de commande : «Nouveau début
de ligne».
Après l’exécution d’une commande, les poignées disparaissent ; la sélection des objets
est annulée. S’il s’agit d’une commande de modification (correction ou copie), qui peut
être présélectionnée, les objets participent à l’exécution de la commande
automatiquement. Dans ce cas, la commande ignore l’invite de sélection et poursuit. Pour
désélectionner les poignées et les objets, appuyez deux fois sur <Escape> : la première
fois annule la sélection des objets, la seconde désactive les poignées.
La position des poignées diffère selon les objets. Ainsi, la poignée d’un point est le point
soi-même, sur un segment ou un arc, il s’agit des extrémités et du milieu, sur un cercle,
c’est le centre et les quatre quadrants, pour un polyligne, tous les sommets et les points
médians des segments de droite ou d’arc, sur une ligne à main levée, tous les points, sur
un bloc, le point d’insertion, etc.
2.3.6 Impression
Lisez cette section lorsque vous avez créé un dessin et que vous souhaitez l'imprimer.
Tous les dessins peuvent être imprimés sur une imprimante, une table traçante ou vers
un fichier. On utilise pour cela la commande PRINT (ou IMPRIMER), dans le menu ou à la
ligne de commande, à condition que le dessin soit déjà chargé.
Afficher un dessin avant de l’imprimer permet d’en avoir l’aperçu et y faire les
modifications nécessaires, le cas échéant.
Si vous utilisez des tables de styles, l’aperçu vous indique comment le dessin va être
imprimé en fonction de ces styles. Par exemple, l’aperçu peut faire apparaître des
couleurs ou des épaisseurs de plumes différentes de celles utilisés à l’écran.
Pour faire un aperçu du dessin avant l’impression
1. Le cas échéant, cliquez sur l’onglet Layout (Disposition) ou Model (Modèle).
2. Utilisez l’une des fonctions suivantes :

Sélectionnez Fichier › Aperçu avant impression.

Tapez APERCU ou PREVIEW dans la barre de commande et validez par [Enter]
(Entrée).
3. Lorsque vous avez contrôlé l’image :

Pour imprimer le dessin, cliquez sur Imprimer pour afficher la boîte de dialogue des
options d’impression.

Cliquez sur Annuler pour revenir au dessin.
Pour imprimer un dessin.
1. Le cas échéant, cliquez sur l’onglet Layout (Disposition) ou Model (Modèle).
-6-
FINE-HVAC
2. Utilisez l’une des fonctions suivantes :

Sélectionnez Fichier › Imprimer.

Tapez PRINT, PLOT ou IMPRIMER dans la barre de commande et validez par
[Entrée].
3. Ajustez la configuration dans la boîte de dialogue, le cas échéant.
4. Cliquez sur OK.
2.3.7 Outils de dessin Plus
Ces outils font partie du vaste groupe de commandes sous le menu PLUS. Ils sont
intégrés à l'application pour aider l'utilisateur quand il réalise des dessins.
2.4 AutoBUILD: Dessin d'architecture
Le menu AutoBUILD, que nous détaillerons ensuite, reprend tous les outils nécessaires
pour définir une construction — créer un dessin d'architecture. Comme vous pouvez le
voir sur l'image ci-dessous, les options sont réparties en sous-groupes.
FINE-HVAC
- 7-
En général, le premier sous-groupe touche à la définition des paramètres du projet, le
second regroupe les commandes de dessin des éléments de construction, le troisième
relève des calculs, la quatrième de la gestion des bibliothèques AutoBLD et le dernier
reprend les commandes permettant le contrôle des dessins du bâtiment. Dans les
sections suivantes, nous reprenons une à une les options du menu AutoBUILD, en
commençant par l'option Définition du bâtiment.
2.4.1 Définition du bâtiment
Activez l'option Définition du bâtiment et appuyez sur la touche [Entrée] pour afficher le
menu de gestion des niveaux.
Vous devez déterminer le niveau et le dessin d'architecture (plan) correspondant (fichier
DWG) à chaque niveau si vous utilisez un dessin créé avec un autre programme de
conception architecturale. Plus précisément :
Dans le champ Niveau, indiquez le numéro du niveau (étage) en question.
Dans le champ Elévation, définissez-en la hauteur. Vous pouvez pour cela utiliser un
point de référence — comme la chaussée. Vous pouvez également définir des niveaux
négatifs (exemple : - 3 m).
Dans les champs Fichier et Nom, indiquez le répertoire et le nom du fichier de dessin
DWG auquel vous vous référez, si vous souhaitez vous appuyer sur un dessin existant. Si
vous n’avez pas enregistré de fichier de dessin, n’indiquez rien dans ce champ.
L’insertion et la gestion des plans s'effectuent à l’aide de la commande XREF. Les trois
boutons qui s'affichent en bas de la boîte de dialogue servent à gérer les fichiers des
niveaux. Plus précisément :
Nouveau permet d’enregistrer un nouveau niveau ou les modifications apportées aux
données d’un niveau (par exemple, niveau/dessin DWG).
Actif permet de sélectionner le plan/fichier sur lequel travailler.
Supprimer permet d'effacer le niveau sélectionné. Cette commande retire le plan du
niveau en question mais sans supprimer le fichier DWG architectural initial. Si vous avez
conçu vous-même le dessin d'architecture à l'aide de la commande du menu AutoBLD,
ses éléments ne sont pas supprimés mais simplement inactivés. Si vous voulez les
supprimer, vous devez avoir utilisé au préalable la commande « Supprimer » de 4MCAD.
Le bouton OK permet de fermer la boîte de dialogue mais n'enregistre pas les données. Il
faut pour cela utiliser la commande Nouveau. FINE HVAC permet également d'insérer un
plan au sol, créé par numérisation sous la forme d'un fichier pixélisé.
-8-
FINE-HVAC
L'option Gestion des calques permet de définir rapidement et facilement les dessins
secondaires qui enrichissent les plans. S'il le souhaite, l'utilisateur peut désactiver
n'importe quel groupe d'éléments en cliquant simplement sur la case à cocher en face de
ce groupe. Lorsqu'une case est cochée, le groupe correspondant est activé.
2.4.2 Dessin des murs
AutoBLD regroupe toutes les commandes nécessaires pour façonner à l’infini des murs :
mouvement parallèle, ajustements, prolongements, raccords et interruptions. Elle permet
également d’y placer tous les types d’ouvertures — fenêtres, portes coulissantes,
embrasures, arches, etc. Toutes les opérations, du premier jet aux rectifications
éventuelles, sont reportées sur le dessin en temps réel. Ainsi, l’ajout d’une ouverture sur
un mur ne scinde pas ce dernier en deux. L’ouverture peut se déplacer de part en part,
que vous travaillez en mode plan ou en vue tridimensionnelle. Le mur se reconstitue
également sans laisser de lignes indésirables lorsque l’ouverture est supprimée, etc.
FINE-HVAC
- 9-
La fonction Mur, située dans le deuxième sous-groupe des commandes AutoBLD,
rassemble les options Mur extérieur, Mur intérieur, Mur extérieur depuis polyligne,
Mur intérieur depuis polyligne et Tracé ainsi que les fonctions Effacer, Modifier,
Déplacer, Etirer, Prolonger, Ajuster, Couper et Unifier. Le premier sous-groupe
concerne ainsi la nature des murs à dessiner tandis que le second permet de les modifier
ensuite. Vous disposez également d’une option Hauteur de coupe qui affecte la
représentation du dessin. L’option Mur extérieur conduit à la boîte de dialogue
regroupant les paramètres d’un mur extérieur : son type, ses dimensions, ses couleurs,
etc
Voici comment dessiner le mur en question :
Mur extérieur (droit/courbe). Après avoir activé la commande en appuyant sur [Entrée]
dans le menu, vous devez indiquer :
i) le point de départ du mur. Le message dans la barre de commande est : « Début \
Position relative \ Forme <Linéaire> : »
ii) le point de fin du mur. Le message devient : « Fin du mur\ Position relative \ Forme
<Linéaire> ».
iii) L’orientation du mur. Cliquez sur l’un des demi-plans définis par le mur pour définir le
côté d’expansion du mur. Le message est : « Indiquer l’orientation ».
Le mur dessiné s’affiche alors. Vous pouvez ajouter des pans de mur à la suite du point
de fin défini préalablement ou cliquer à l’aide du bouton droit de la souris pour quitter la
fonction. Pour passer d’un mur linéaire à mur circulaire, saisissez T à l’invite suivante puis
validez par [Entrée]. La possibilité de dessiner plusieurs murs adjacents à la suite est très
pratique car elle permet d’économiser nombre d’opérations. Comme vous le verrez ciaprès, dans la section « Paramètres de l’élément », l'épaisseur du mur, sa hauteur et son
élévation par rapport au sol (lorsque cette élévation est fixée à 0, le mur part du sol), sont
enregistrés dans les paramètres du mur. En indiquant ainsi des valeurs appropriées de la
hauteur du mur et l’élévation, vous ne prenez pas le risque de dessiner des murs
irréguliers.
Outre les fonctions de dessin, le programme propose également de puissantes fonctions
de retouche comme effacer, modifier (par la boîte de dialogue des murs), modifier en
groupe, etc. Deux autres commandes sont très couramment utilisées lors de la
construction de murs. Il s’agit des commandes Annuler qui permet à l’utilisateur de revenir
une étape en arrière et Propriétés qui permettent d’afficher les attributs du mur
sélectionné.
- 10 -
FINE-HVAC
2.4.3 Dessin des ouvertures
La commande Ouvertures permet d’afficher un deuxième menu qui propose une large
gamme de types d’ouvertures — fenêtres, portes coulissantes, portes, etc. — ainsi que
tout un ensemble de fonctions de retouche des ouvertures existantes, telles qu’Effacer,
Modifier, Déplacer. En outre, la dernière option du menu, Bibliothèques, permet de définir
librement une ouverture et de créer diverses formes de fenêtres.
Fenêtre. Si vous choisissez cette option, vous devez d’abord sélectionner le mur sur
lequel cette ouverture sera placée puis en définir les points de départ et de fin. Toutes ces
opérations peuvent se gérer à l'aide de la souris en appuyant sur [Entrée] pour valider
chaque choix. La fenêtre hérite automatiquement des paramètres prédéfinis — hauteur,
hauteur d’appui, coefficient U, etc. Bien sûr, vous pouvez dessiner la fenêtre aussi bien
sur le plan que dans la vue tridimensionnelle. Lors du dessin, il est très utile de s’aider de
la distance à l’extrémité du mur sélectionné, exprimée selon ses coordonnées en haut de
l’écran, tandis que le curseur est transposé parallèlement au mur à des fins de contrôle.
Le point de départ et le côté du mur sont définis en fonction de l’extrémité la plus proche
et de la face qui a été « accrochée » lors de la sélection. Les autres types d’ouvertures —
portes, portes coulissantes, embrasures, etc. — disposent de fonctions similaires.
2.4.4 D'autres entités
Sauf les murs et les ouvertures, AutoBLD permet également de concevoir des colonnes et
d’autres éléments de structure et propose des bibliothèques d’éléments de dessins et de
symboles pour enrichir les conceptions — équipements généraux, meubles, plantes, etc.
Le modèle de conception d’un projet FineHVAC peut s’afficher à l’aide des commandes
suivantes :

Vue en plan (2D). La vue en plan du niveau correspondant du bâtiment s'affiche.

Vue 3D. Un suivi tridimensionnel du plan du niveau actif, avec les angles de vue
déterminés dans les paramètres d’affichage s’affiche.

Vue axonométrique. Permet le suivi 3D de tout le bâtiment (tous niveaux), avec les
angles de vue définis dans les paramètres d’affichage.
2.4.5 Définition des espaces – calculs des charges
Le modèle de construction de Fine HVAC inclus tous les outils intelligents, capables de
reconnaitre les espaces et leurs charges thermiques (chauffage et refroidissement). Plus
précisément, la commande «Définition de l’espace» (dans AutoBLD >Définition des
éléments de vue en plan) permet à l’utilisateur de définir un ou plusieurs espaces de deux
manières différentes :
a) en sélectionnant les murs qui entourent chaque espace ou
b) en définissant un point interne et un point externe de l’espace à créer. Cette manière
demande seulement la définition d’un point à l’intérieur de l’espace (par un clic gauche de
la souris) et d’un point à l’extérieur, de façon à ce que la ligne élastique qui se forme
coupe un mur.
FINE-HVAC
- 11-
Puis le programme définit l’espace (par un contour discontinu) et demande le nom de
l’espace sur la ligne des commandes. Avec l’ajout du nom, la définition de l’espace est
faite et ses caractéristiques apparaissent sur le dessin. Une fois les espaces crées, dans
AutoBLD > “Calculs” vous pouvez calculer les pertes thermiques et les charges de
refroidissement. Continuez avec les commandes “Déperditions thermiques” et “Charges
de refroidissement” qui vont activer une application interne spécifique dans une fenêtre à
part entière. Dans cette fenêtre, il faut avant tout, sélectionner la commande “ Mettre à
jour à partir du dessin (dans le menu «Fichiers») afin d’effectuer le transfert automatique
des données du dessin (voir paragraphes 3.2.1 et 3.3.1).
2.5 AutoNET: Principes de dessin des tuyauteries
Le groupe d’options AutoNET rassemble tous les outils dont le concepteur a besoin pour
dessiner puis calculer les tuyauteries FINE HVAC. Les principales instructions AutoNET
sont décrites ci-après.
Définition du dessin. Les calques de chaque installation sont structurés et les
informations affichées dans la boîte de dialogue correspondante. La commande Couleur
permet d’attribuer la couleur de votre choix à chaque réseau ; la commande Type de
ligne sert à en définir le type de trait.
Gestion des calques applicatifs. Cette commande conduit à la boîte de dialogue
adjacente, où vous pouvez activer plusieurs installations et suivre celles qui risquent de
se chevaucher (comme le réseau d'alimentation et le réseau de retour).
Copier le réseau du niveau. ΑutoNET vous permet de copier les vues en plan
spécifiques de l’installation afin de pouvoir les copier sur les autres niveaux. Cette
commande est similaire à celle d’AutoBLD Copier un niveau.
Sélectionner l’application. Cette option permet de choisir l’application souhaitée dans
FINE HVAC. Les options AutoNET suivantes dépendent de l'application choisie ici.
Les principes et règles de bases du dessin d’un réseau sont décrits ci-après :
Dessin du réseau. Le réseau d’installation est dessiné en ligne simple, en dessinant des
lignes et en les reliant exactement comme le réseau est raccordé en fait. L’utilisateur doit
garder à l’esprit certains principes à propos du dessin et du raccordement des lignes
droites et courbes, des tuyaux verticaux et horizontaux.
Tuyaux verticaux et horizontaux. Dans tous les cas, le dessin des tuyaux s’effectue
exactement comme celui des lignes dans AutoCAD ou 4MCAD. L’utilisateur peut
dessiner des branches de réseau horizontales et verticales. À noter que les branches
verticales sont différentes des tuyaux verticaux (décrites ci-après) car elles se trouvent
dans les limites du niveau actif et ne traversent pas les niveaux comme les colonnes. La
canalisation est enregistrée avec l'élévation courante. Pour modifier cette élévation, il faut
utiliser la commande ELEV. Si vous saisissez la commande ELEV, le système vous
demande la nouvelle élévation. Appuyez sur [Entrée] si l'élévation affichée est égale à 0 ;
dans le cas contraire, tapez 0. Il est important de signaler que, s'il existe une tuyauterie
horizontale à un niveau donné et qu'elle est raccordée à une autre tuyauterie ou à un
point de contact (récepteur), le programme élève ou abaisse automatiquement le tuyau
afin que, dans la mesure du possible, il soit connecté à l'autre tuyau ou récepteur.
Le programme facilite ainsi le dessin des tuyaux en trois dimensions même si le
concepteur travaille en 2D. Lors de la conception d'un réseau, toutes les fonctionnalités
proposées par AutoCAD peuvent être utilisées par l'intermédiaire de leurs coordonnées
relatives.
- 12 -
FINE-HVAC
Dessin des tuyaux verticaux. Le dessin de tuyaux verticaux qui traversent les niveaux
s’effectue à l’aide de l’option Tuyau vertical principal. Lorsque l’option correspondante
est sélectionnée dans le menu, le programme demande la position de la colonne
(Coordonnées XY) puis la hauteur du point de départ (Élévation du 1er point) puis celle du
dernier point (Élévation du 2e point). Par exemple, si vous voulez dessiner une branche
verticale (tuyau vertical) de 0 à 3, en insérant le point d'insertion (XY) puis ensuite
successivement les chiffres 0 et 3, le symbole de changement de direction apparaît sur le
plan et sur la vue 3D.
Branches verticales sur le même étage. Pour élever ou abaisser
un tuyau sur le même étage sans que le symbole d'élévation
correspondant soit inséré (Mark1), vous pouvez utiliser la
commande «Tuyau», qui fonctionne de la même manière que le
dessin des lignes. Vous pouvez dessiner les tuyauteries en 2D ou
en 3D.
Dessin de tuyaux courbes. Pour dessiner des conduites courbes,
insérez les points par lesquels celles-ci doivent passer. La commande correspondante
affiche l'invite suivante :

Premier point. Insérez le point de départ de la tuyauterie.

Point suivant. Insérez le point suivant, puis les autres points successivement en
définissant ainsi le cheminement de la tuyauterie.
Les poignées permettent de modifier facilement les tuyaux courbes. En effet, dès que la
tuyauterie est sélectionnée, des poignées s'affichent que vous pouvez déplacer, ce qui
permet de modifier l'itinéraire suivi par la tuyauterie. Dans la phase de nomenclature et de
calculs, le programme mesure avec précision la longueur de la tuyauterie.
Raccordements des tronçons de réseau. La commande RESOL de CAO permet de
réaliser facilement le raccordement des tronçons de réseau (horizontaux ou verticaux)
ainsi que les connexions entre les équipements et les récepteurs du réseau. Supposons
par exemple que les deux tronçons horizontaux du plan ci-dessous, placés à différentes
hauteurs, doivent être raccordés. Si vous commencez par « tirer » sur la partie « haute »
du tuyau et que vous terminez à la partie basse, le résultat en 3D sera celui affiché sur
l'illustration de droite.
FINE-HVAC
- 13-
Un autre exemple est également illustré ci-dessous, avec le résultat de la connexion d'un
radiateur dont le point de départ est situé à son point de raccordement et qui aboutit au
point de base de la colonne.
Commandes spéciales de construction des tuyaux. C'est un ensemble de
commandes qui facilitent le dessin de la tuyauterie, notamment des deux commandes
suivantes :

Bitube  AlimentationRetour. Un double tube
(alimentation-retour)
peut
être dessiné quand la
distance entre les deux
tuyaux
est
connue
simplement en définissant
le cheminement.

Tuyau parallèle aux murs.
Un tuyau parallèle aux murs
sélectionnés par l'utilisateur
est dessiné, à un certain
écartement du mur, mesuré
en mm d’impression, donc
en fonction de l’échelle d’impression. Le programme demande le premier point puis
suit le ou les murs successivement, parallèlement, à distance constante, pour
dessiner le tuyau. Par exemple, si le point de raccordement de la baignoire est inséré
comme premier point sur le détail du plan ci-dessous et que les trois murs sont
sélectionnés, un tuyau passera le long de ces trois murs.
- 14 -
FINE-HVAC

Tuyau parallèle aux points. Un tuyau est dessiné parallèlement à des points définis
par l’utilisateur (accrochage automatique possible), à une certaine distance de la ligne
bombée définie par ces points. Le programme demande le premier point puis les
autres (dans l’ordre) parallèlement auxquels vous souhaitez dessiner le tuyau.
Lorsque tous les points sont indiqués, cliquez sur le bouton droit. Le système
demande alors la distance de la parallèle aux points.

Tuyau parallèle aux murs (ou aux points) et connexion au(x) récepteur(s). Cette
commande, similaire aux deux précédentes, est très utile car elle permet de
sélectionner les récepteurs à raccorder à la tuyauterie, dessinée parallèlement aux
murs ou aux points. Il est ainsi possible de raccorder tout un ensemble de radiateurs
au tuyau vertical le plus proche ou des grilles au conduit d'air correspondant en
quelques opérations.
Par exemple, pour dessiner un tuyau parallèle au mur et connecter aux récepteurs (ex. :
radiateurs, ventilo-convecteurs ou grilles) à cette ligne, il faut suivre les étapes suivantes :
Sélectionnez l'option Tuyau parallèle aux points et connexion au(x) récepteur(s) pour
afficher les options suivantes :

Sélection des récepteurs : Sélectionnez les récepteurs à raccorder au tuyau
appliqué parallèlement aux points en définissant certains points.

1er point et Point suivant. Indiquez les points parallèlement auxquels vous
souhaitez installer le tuyau. Ces points sont repérés sur le dessin par un X.

Distance au point <1.00>. Indiquez la distance en mm (sur l’impression) des
points insérés à laquelle le tuyau doit être dessiné.
Le programme dessine le tuyau et y raccorde les récepteurs.
Modification d'un réseau existant. Vous pouvez modifier un réseau existant à l'aide des
commandes 4MCAD (copier, déplacer, effacer, etc. un tronçon du réseau) ou avec un
outil de dessin (par exemple en utilisant les poignées pour déplacer le point de
raccordement entre deux tuyaux).
Le dessin est soumis aux règles suivantes : Les tuyaux alimentant les récepteurs doivent
être reliés aux points de contact de ces récepteurs, à raison d’un seul tuyau par point. Le
raccordement des points de contact qui apparaît sous la forme d'astérisques sur le plan
peut se réaliser à l’aide de la fonction RESOL. Cette dernière s’active à l’aide du
bouton central (pour les souris à trois boutons) ou en appuyant sur SHIFT et sur le bouton
droit de la souris (pour les souris à deux boutons). Donc, si vous appuyez sur le bouton
du milieu pendant que vous dessinez un tuyau, l’écran suivant apparaît avec le « point
de contact » sélectionné (NODE).
Le tuyau peut être raccordé à un autre tuyau et étendu à l’infini, tant qu’il ne forme pas
de boucles, ce qui ne s’applique pas à la réalité de toute façon. Si cependant une erreur
se produit, le programme (au cours de la procédure de la reconnaissance) effectuera tous
les contrôles et indiquera l'erreur et son emplacement à l’utilisateur. Avant la
reconnaissance, il faut néanmoins définir le point (a) où démarre le réseau, c’est-à-dire le
point d’alimentation/ de retour (a).
FINE-HVAC
- 15-
2.6 AutoNET: Conception du réseau de
l'installation
La section précédente a présenté les
principes de dessin de la tuyauterie. La
présente section explique la procédure à
suivre pour dessiner l'ensemble du réseau
de l'installation. Bien qu’il n’y ait pas de
contraintes quant à l’ordre des opérations
pour dessiner une installation de chauffage,
ventilation et climatisation, voici celui que
nous vous suggérons :
1. Placement des récepteurs (radiateurs,
ventilo-convecteurs, grilles)
2. Dessin des colonnes de tuyauterie
3. Dessin des tronçons horizontaux
4. Définition des points d’alimentation
5. Reconnaissance du réseau
Le programme détecte les alimentations de récepteurs en fonction des caractéristiques
enregistrés dans les bibliothèques numériques. Pour le chauffage et la climatisation, il
détecte automatiquement la charge de chaque espace et la répartit équitablement sur les
radiateurs, les unités (pour les ventilo-convecteurs) ou les grilles (pour les conduits d'air)
correspondants.
Cette répartition peut être modifiée dans l'environnement de calcul, en fonction de ce que
l'utilisateur désire. La sélection Récepteurs affiche l'écran montrant les récepteurs de
chaque installation (radiateurs du réseau monotube et bitube, ventilo-convecteurs dans un
réseau de ventilo-convecteurs et grilles dans un réseau de conduits d'air) sous forme de
miniatures. La procédure de localisation est identique à celle utilisée pour l'insertion des
blocs dans AutoCAD ou 4MCAD. Les récepteurs sont toujours installés à la hauteur
actuelle, qui peut être modifiée à l'aide de la commande Elévation.
Exemple : Supposons qu’une grille doive être installée à 2,85 m du sol. Sélectionnez
Changer la hauteur ou saisissez ELEV à la ligne de commande puis insérez la valeur
2.85. Appuyez sur [ENTRÉE] à l’écran des récepteurs sur la grille puis cliquez sur OK
(ou validez d’un double-clic). La grille se déplace alors, accrochée au curseur graphique.
Vous pouvez ainsi l'amener à son point de référence (à l'intersection du réticule).
- 16 -
FINE-HVAC
À noter que si vous déplacez la souris, la grille pivote sur son point de référence. Validez
l’angle pour voir la grille en place.
Vous pouvez ne pas installer l'intégralité du récepteur si celui-ci existe déjà dans le plan
architectural (il a alors été déjà dessiné par l'architecte), mais activer l'option Point de
contact située en haut à droite de la fenêtre de sélection des récepteurs. Seul le point de
contact du récepteur sera alors utilisé pour l'installer à la position appropriée.
Réseau de récepteurs et Placement automatique des récepteurs sont deux options
supplémentaires.
Raccords. La commande Raccords sélectionne les accessoires à installer dans les
dessins, qui s'appliquent de la même manière aux récepteurs. Les raccords ont des points
de contact sur lesquels la tuyauterie est connectée afin que le réseau puisse être identifié.
Un symbole peut également avoir plus d'un point de contact (exemple : collecteur).
L'accessoire est alors numéroté en tant que point de raccordement dans la
Reconnaissance du réseau. Le programme permet également de couper la ligne
automatiquement quand un symbole est inséré sur la ligne, au point exact où l'accessoire
est placé.
FINE-HVAC
- 17-
Symboles. Les symboles regroupent différents symboles généraux, le schéma (topologie,
implantation, tracé, plan) des machines (unités de pression) et d'autres dessins
susceptibles d'être utilisés dans l'installation.
Reconnaissance et numérotation du réseau. Une fois le réseau dessiné selon les
principes exposés et le point d'alimentation/ de retour défini, l'option Reconnaissance du
réseau permet de convertir le réseau en une configuration standard et de mettre à jour
les feuilles de calcul en conséquence. Pendant la mise à jour, les points de raccordement
et les récepteurs sont numérotés sur le plan. Si un récepteur n’est pas numéroté, cela
signifie qu’il n’est pas relié au réseau.
Si un tronçon est de couleur différente, il ne peut pas être raccordé au réseau.
Raccordez-le sur le point de contact avec le tuyau précédent.
Calculs. L'option Calculs appelle le module calculs (ADAPT/FCALC). La fenêtre de
l'application en cours s'ouvre, tandis que la fenêtre FINE HVAC reste toujours ouverte.
Pour transférer les données des dessins, vous devez sélectionner Mettre à jour à partir
du dessin dans le menu Fichier de l'application de calcul correspondante, puis valider
l'invite de calcul. La numérotation des segments, des longueurs, des flux et des raccords
(considérés à partir du cheminement de la tuyauterie) est transférée dans les feuilles de
calcul. Si l'utilisateur le souhaite, il peut intervenir dans les calculs en apportant des
modifications.
Tableau des symboles. L’option Tableau des symboles permet de créer un tableau de
légende avec tous les symboles utilisés dans le projet en question. Lorsque vous activez
cette option, vous devez indiquer où la légende sera insérée. Utilisez la souris pour définir
son emplacement ; la légende s'affichera automatiquement exactement en dessous du
point d'insertion.
- 18 -
FINE-HVAC
Diagramme vertical. Cette
option
permet
de
créer
automatiquement
le
diagramme
vertical
de
l'installation et de l'afficher à
l'écran en quelques secondes.
Si un diagramme vertical existe
déjà, le programme demande
si vous voulez le mettre à jour.
Pour créer un diagramme
vertical, vous devez dessiner
et identifier un réseau puis
entrer les feuilles de calcul afin
que le programme dispose de
toutes les données nécessaires à la création du diagramme vertical (dimensions des
tuyaux, numérotation des points de raccordement, etc.). La commande Créer permet
d'afficher la fenêtre du gestionnaire de diagrammes verticaux. Cette fenêtre est composée
de deux parties : une partie affiche l'arborescence du réseau, l'autre affiche le diagramme
vertical. Les commandes permettent d'intervenir sur la présentation du diagramme en
effectuant les opérations suivantes :

Activer ou désactiver des branches du réseau

Modifier l'ordre des tuyaux verticaux des sous-réseaux dans le diagramme vertical

Modifier la direction de la connexion des sous-réseaux aux tuyaux verticaux (droite ou
gauche)

Lire les informations relatives à chaque nœud

Décrire les sous-réseaux
Les modifications apportées au diagramme vertical sont affichées en temps réel dans la
partie droite de la fenêtre. En haut à droite de cette fenêtre figurent également des icônes
permettant de gérer le diagramme (zoom avant et panoramique en temps réel, extensions
de l'agrandissement, etc.). En outre, d'autres icônes affichées en haut à gauche
permettent de modifier l'affichage de l'écran, par exemple en masquant la partie gauche
de la fenêtre, de modifier l'affichage des noms des niveaux et des hauteurs, l'affichage
des numéros des récepteurs, des calques et d'autres éléments.
Enfin, vous disposez également d'options permettant d'initialiser
le diagramme vertical, sa reconstruction et la définition des
paramètres du dessin. Ces paramètres dépendent de
l'application utilisée et incluent les options suivantes :

Calques. Grâce à une fenêtre de surveillance, l'utilisateur peut définir l'échelle du
dessin, les couleurs des différents calques et la hauteur des textes (en mm sur le
papier) insérés sur le diagramme vertical.

Dessiner les distances. Les dimensions du dessin qui seront prises en compte pour
la création du diagramme sont également définies en mm dessinés sur le papier.

Blocs. Pour chaque application, vous pouvez définir différents points de départ du
réseau et différents types de tables. L'utilisateur peut faire son choix à partir d'un
ensemble de fichiers de dessin DWG.
FINE-HVAC
- 19-

Autres. Ensemble d'attributs relatifs à la forme du diagramme vertical, comme la
condensation des tuyaux verticaux, le nombre de branches recouvertes par le nœud
considéré comme collecteur, l'indication de la prise en compte de la hauteur z dans la
création du diagramme et de l'insertion des tuyaux des sous-réseaux du diagramme
vertical par-dessus ou en dessous des récepteurs. Enfin, en cas d'erreur pendant la
modification du diagramme vertical, le programme affiche les messages et
avertissements appropriés.
Gestion des bibliothèques. Le Gestionnaire de bibliothèques conduit à un sous-menu
regroupant les options « Numériques », « Dessins » et « Symboles Généraux ». La
première option conduit aux bibliothèques contenant toutes les données numériques des
matériaux. Les deux autres options conduisent à une boîte de dialogue où les données
suivantes sont affichées pour chaque application.
2.7 AutoNET : Installations de FINE HVAC
Cette section décrit les commandes AutoNET générales et détaille les fonctions
particulières propres à chaque réseau d'installation.
2.7.1 Système bitube
Les principes de base du dessin AutoNET s'appliquent également dans ce cas.
Généralement, on dessine un réseau de chauffage bitube (réseaux parallèles
d’alimentation/retour) en suivant la procédure suivante :
 Installation des radiateurs sur les plans (automatique ou manuelle)
 Dessin des tuyaux horizontaux (simple ou parallèle au mur, point, etc.) et connexion
aux radiateurs
 Dessin des tuyaux verticaux
 Installation des raccords (facultative)
 Connexion des tuyaux horizontaux aux tuyaux verticaux (directement ou au moyen de
collecteurs)
 Sélection des points de départ et de retour du réseau
 Reconnaissance du réseau
 Calculs (les longueurs de tuyauterie et la numérotation des accessoires seront
insérées automatiquement en double sur les feuilles de calcul)
 Mise à jour à partir du dessin incluant le transfert des types calculés, des charges des
radiateurs et des dimensions de tuyau
 Conversion les lignes simples en 3D (facultatif)
 Création du diagramme vertical
Si le réseau de l’alimentation n'est pas parallèle au réseau de retour (ou s'ils sont
parallèles et que vous souhaitez les dessiner), vous devez alors dessiner deux réseaux
distincts : un pour l'alimentation et un pour le retour ainsi que deux points dans le réseau
(point de départ et point de retour). Après la reconnaissance, les deux réseaux seront
transférés sur les feuilles de calcul (réseau de l’alimentation avec "." et réseau de retour
avec "-") en fonction de la codification en vigueur pour l'environnement de calcul (se
reporter à l'environnement de calcul du système bitube).
- 20 -
FINE-HVAC
Exemple : sur l'écran suivant figure un segment d'une installation bitube où nous avons
uniquement dessiné le segment de l’alimentation qui est cependant suffisante pour le
calcul analytique de l'installation.
Dans l'exemple ci-dessus, les radiateurs sont raccordés aux tuyaux verticaux via de
petites sections horizontales. Cependant, de nombreuses variations sont possibles,
comme par exemple le système général affiché sur l'écran suivant où nous avons de
nombreuses sections montantes et descendantes.
L'utilisateur peut dessiner autant de sections horizontales et verticales et de tuyaux
verticaux qu'il souhaite, conformément à l'exemple donné dans la section 5.1. Le point de
départ du réseau est indiqué à l'aide de la commande Point de départ (Chaudière). Le
point de retour n'est demandé que si un réseau de retour figure.
En plus des fonctions générales évoquées ci-avant, l'utilisateur doit tenir compte des
informations ci-dessous.
FINE-HVAC
- 21-
 Les charges de l'espace sont réparties de manière
égale sur tous les radiateurs installés dans
l'espace. L'utilisateur peut désormais intervenir sur
l'environnement de calcul pour répartir la charge
totale sur les radiateurs comme il le souhaite.
 Le programme reconnaît comme charge liée à
l'espace la charge de l'espace (potentiellement)
modifiée qui figure dans les Déperditions
thermiques et non celle que le programme a trouvée au départ dans le plan.
Le programme affiche des messages d'erreur si le réseau ne respecte pas les règles
logiques de dessin (par exemple s'il y a un court-circuit, un point où les canalisations
d'alimentation et de retour aboutissent, etc.). Les sections qui ne sont pas bien
raccordées sont affichées d'une couleur différente.
2.7.2 Système monotube
Les principes généraux AutoNET sont également valables pour l'application Système
monotube. Cependant, on constate certaines différentes car la normalisation utilisée dans
l'application Système monotube est différente des autres normalisations appliquées. En
général, un réseau de Système monotube est dessiné en respectant l'ordre indiqué cidessous.
 Installation des radiateurs sur les plans (automatique ou manuelle)
 Les radiateurs sont installés sur le plan soit en activant la commande Radiateurs et en
sélectionnant dans la boîte de dialogue qui s'affiche le type de radiateur utilisé (sa taille
sera calculée dans l'environnement de calcul), soit en exécutant la commande
Placement automatique des récepteurs et en sélectionnant les espaces où le
placement automatique s'effectuera, à condition que les espaces soient bien définis
sur le plan et que leurs déperditions thermiques soient calculées.
 Dessin des tuyaux verticaux d’alimentation et de retour
 Définition de l'emplacement où les tuyaux verticaux aboutiront ainsi que de leurs points
de départ et de fin. La hauteur des tuyaux verticaux doit être indiquée en tenant
compte des hauteurs déterminées pour les étages.
 Installation des collecteurs sur les plans
Installez les collecteurs d’alimentation et de retour figurant sur les différents étages du
bâtiment sur le plan. Pour installer les collecteurs, exécutez la commande Raccords et
sélectionnez les collecteurs désirés dans la boîte de dialogue qui s'affiche. Les points
de raccordement des collecteurs sont de simples symboles de dessin. Vous pouvez
donc raccorder plusieurs tuyaux de circuit à chaque point de raccordement.
 Dessin des sections horizontales allant des collecteurs aux tuyaux verticaux
Dessinez la branche de réseau qui relie le collecteur d'alimentation au tuyau
d'alimentation sous forme d'un tuyau d'alimentation. Pour dessiner le tuyau,
sélectionnez le premier point en l'accrochant au point de raccordement du collecteur
puis en saisissant un accrochage perpendiculaire sur le tuyau vertical. Le tuyau vertical
est représenté non pas par la flèche mais par le point affiché au milieu de la flèche (il
s'agit de la projection du tuyau vertical sur le plan).
- 22 -
FINE-HVAC
 Dessin des circuits, en commençant par le collecteur d’alimentation puis en passant au
premier radiateur, où vous devez vous arrêter (vous pouvez voir la section courbe du
circuit se former jusqu'au premier radiateur), en continuant depuis le premier radiateur
jusqu'au deuxième radiateur, et ainsi de suite jusqu'à ce que vous ayez dessiné, pour
chaque circuit, la dernière section courbe qui aboutit au collecteur de retour. Pour
dessiner les circuits, vous pouvez utiliser des tuyaux droits ou courbes.
 Définition du point de départ et du point de retour de l'installation
Définissez les points de départ et de retour en activant l'option Point de départ (et de
retour) et en sélectionnant l'extrémité de la conduite concernée via la poignée
d'extrémité.
 Reconnaissance du réseau.
Si la commande Reconnaissance du réseau est activée, le programme identifie les
circuits ainsi que les emplacements des radiateurs dans les espaces. Il prépare des
fichiers de liaison avec les feuilles de calcul.
 Calculs
Sélectionnez l'option Calculs pour lancer le programme de calcul de l'application
Système Monotube ; les données sont transférées vers la feuille de calcul quand
l'option Mettre à jour à partir du dessin du menu Fichier est sélectionnée.
 Mettre à jour les dessins.
La sélection de cette option entraîne le transfert des types de radiateur, des charges
calculées et des données du circuit dans le plan. Si le plan a été mis à jour auparavant,
le programme demande si vous souhaitez écraser les données précédentes.
 Placement de flèches du circuit
Utilisez cette commande pour insérer automatiquement des flèches dans les circuits.
Le sens des flèches ira du collecteur d'alimentation vers le collecteur de retour. Cette
commande existe à la barre d’outils de système monotube.
 Conversion les lignes simples en 3D (facultatif)
 Création du diagramme vertical
Le diagramme vertical est créé à partir du fichier DXF généré par le module de calcul.
2.7.3 Ventilo-convecteurs
L'ensemble des informations indiquées pour le système bitube est également valable pour
les ventilo-convecteurs. Pour transférer les charges de refroidissement calculées,
l'utilisateur doit sélectionner le menu FICHIERS dans le programme Charges de
refroidissement, activer l'option Exporter vers > Ventilo-convecteurs et appuyer sur
[Entrée]. Il peut également indiquer à cet endroit s'il veut transférer les charges totales
(par exemple si seuls les ventilo-convecteurs sont utilisés pour le refroidissement), les
charges de l'espace (par exemple si le circuit comprend un ventilo-convecteur et un
appareil de climatisation central qui pré refroidit l'air induit dans l'espace) ou les charges
de ventilation (cas rare). Sinon, l'utilisateur doit saisir manuellement la charge qui
correspond à chaque ventilo-convecteur dans la feuille de calcul. Si le circuit comprend
plusieurs ventilo-convecteurs, les charges de l'espace sont réparties de manière uniforme
sur les ventilo-convecteurs installés dans cet espace. L'utilisateur peut désormais
intervenir sur l'environnement de calcul pour répartir la charge totale sur les ventiloconvecteurs en fonction de ses besoins.
FINE-HVAC
- 23-
L'utilisateur doit également tenir compte des éléments ci-dessous.
 Les charges de l'espace sont réparties équitablement sur tous les ventilo-convecteurs
installés dans l'espace. L'utilisateur peut désormais intervenir sur l'environnement de
calcul pour répartir la charge totale sur les ventilo-convecteurs en fonction de ses
besoins.
 Le programme reconnaît comme charge liée à l'espace la charge de l'espace
(potentiellement) modifiée qui figure dans les Déperditions thermiques et non celle que
le programme a trouvée au départ dans le plan.
Le programme affiche des messages d’erreur si le réseau ne respecte pas les règles de
base.
2.7.4 Conduits d’air
Un réseau de conduits d'air à une dimension peut être dessiné afin d'être identifié et
transféré automatiquement sur la feuille de calcul. Vous pouvez également le dessiner en
deux ou trois dimensions pour obtenir des dessins en plan détaillés des conduits d'air.
Ces trois possibilités peuvent être utilisées indépendamment ou associées. Le principal
intérêt est de pouvoir créer automatiquement un dessin en deux dimensions à partir d'un
dessin linéaire (unidimensionnel). Commencez par dessiner la figure linéaire, passez à la
reconnaissance du réseau, effectuez les calculs et mettez à jour le plan à l'aide des
résultats des calculs (dimensions des conduits d'air et des grilles).
Exécutez ensuite la commande Convertir une ligne simple en 2D pour obtenir
automatiquement le dessin 2D des conduits d'air à partir des résultats des calculs.
En outre, vous pouvez utiliser la commande Convertir une ligne simple en 3D pour
obtenir automatiquement le dessin tridimensionnel des conduits d'air à partir des résultats
des calculs.
La procédure de dessin d'un réseau linéaire de conduits d'air, qu'il s'agisse d'induction ou
de bouche d'aération s'effectue selon la procédure suivante :
 Installation des grilles sur les plans (automatique ou manuelle)
 Dessin des conduits verticaux
 Dessin des conduits horizontaux (raccordement aux grilles)
 Définition du point de départ du réseau (point de départ ou point de sortie)
 Reconnaissance du réseau.
 Calculs
 Mise à jour des plans relatifs au transfert des dimensions calculées.
 Conversion les lignes simples en 3D (facultatif)
 Création du diagramme vertical
La procédure ci-dessus doit être suivie de manière distincte pour le réseau d'alimentation
et pour le réseau de retour. Pendant la conception, le programme détecte et affiche tous
les messages d'erreur possibles.
- 24 -
FINE-HVAC
Exemple : Dans le plan suivant, des grilles sont installées au plafond, les conduits d'air
sont dessinés de manière linéaire et le point de départ (ventilateur) est inséré de manière
à ce que le réseau d'alimentation puisse être identifié.
Supposons qu'il y ait également un réseau de retour, par exemple avec deux grilles
circulaires. Le dessin du plan est alors le suivant :
Vous constatez que, sur toutes les connexions, la dérivation qui va du conduit d'air vers
les grilles doit être affichée de manière claire (même via une section très petite), y
compris si celles-ci sont en fait placées sur le conduit d'air.
En ce qui concerne la reconnaissance du réseau et les charges réparties sur chaque
grille, toutes les informations mentionnées pour les ventilo-convecteurs s'appliquent
également, à savoir : Pour transférer les charges de refroidissement calculées, l'utilisateur
doit sélectionner le menu FICHIERS dans le programme Charges de refroidissement,
activer l'option Exporter vers > Conduits d'air et appuyer sur [Entrée]. Il peut également
indiquer à cet endroit s'il veut transférer les charges totales, les charges de l'espace ou
les charges de ventilation. Sinon, l'utilisateur doit saisir manuellement la charge qui
correspond à chaque grille dans la feuille de calcul. Les charges et, par conséquent, les
admissions d'air dans les différents espaces sont réparties de manière égale sur les
grilles installées dans l'espace. Cependant, l'utilisateur peut intervenir pour les modifier.
Après la reconnaissance du réseau linéaire et la mise à jour des plans, la commande
Convertir une ligne simple en 2D convertit le réseau de conduits d'air linéaire en un
réseau 2D.
FINE-HVAC
- 25-
Exemple : Le réseau de conduits d'air identifié affiché sur l'écran suivant
sera converti en fonction des paramètres du fichier « AutoFine.ini », décrit ci-dessous,
sous la forme du réseau 2D affiché ci-après.
Remarque : Les paramètres logiques - commandes de dessin sont déterminés dans le
fichier Autofine.ini.
Sauf la conversion automatique du réseau linéaire en un réseau 2D, le programme active
le dessin en deux dimensions des conduits d'air sur les plans via l'option Dessin 2D qui
active une série de miniatures, chacune étant reliée à une routine de dessin intégrée. Par
exemple, si l'utilisateur sélectionne un coude, la routine de dessin correspondante
demandera des informations sur le point de départ et sur la taille de l'angle de celui-ci.
- 26 -
FINE-HVAC
Chaque segment de conduit peut être dessiné soit sous la forme d'un segment
indépendant, soit à la suite d’un segment déjà dessiné. Dans le deuxième cas, le
programme utilise la direction et la largeur initiale de
l'accessoire de la section précédente. En fonction de la section,
le programme demande les valeurs des paramètres. Exemple :
pour l'option Conduit d’air droit, qui correspond à la
commande AERE, le programme demande d'indiquer la
largeur, la direction et la longueur du conduit d'air. Les options
de la commande précédente sont affichées ci-dessous :

(Extrémité du conduit) Points/<Ligne>: Sélectionnez l'extrémité d'une section de
conduit d'air déjà dessinée.

Longueur du conduit. Insérez la longueur du conduit d'air en la tapant au clavier ou en
utilisant la souris.
Le programme propose une liste de types de section et de commandes qui couvre
l'essentiel des cas de figure. Certaines de ces commandes sont affichées ci-dessous.
Réducteur Droit
(commande AERR)
Coude (AERC)
Réducteur Central
(commande AERM)
Coude avec rayon
intérieur et extérieur
équivalent (AERS)
Raccord en Y avec
courbes (AERCC)
Raccord en Y avec coupe
droite et angle avec rayon
intérieur (AEREO)
Coupe transversale
alimentation vers le
haut (AERPU)
Coupe transversale
alimentation vers le bas
(AERPD)
En plus du dessin en deux dimensions, effectué manuellement
ou après conversion automatique du dessin linéaire, FineHVAC
permet également d'effectuer une conception 3D via une
procédure plutôt manuelle gérée par le sous-système de dessin
3D qui s'affiche dans le menu AutoNET quand vous sélectionnez
l'option CONDUITS D'AIR. Quand l'option Dessin 3D est
sélectionnée, une série de miniatures s'affiche à l'écran. Chaque
miniature est liée à une routine de dessin 3D complète.
FINE-HVAC
- 27-
- 28 -
FINE-HVAC
3. Calculs
3.1 Présentation
Ce chapitre décrit le composant Calculs de FINE HVAC. Chaque module peut être utilisé
seul, en saisissant les données numériques correspondantes, ou associé au composant
CAO de FINE HVAC, auquel cas l’environnement de calcul reprend automatiquement les
données issues des dessins.
En haut de la fenêtre de l’application s’affichent les options générales de chaque menu
Fichier, Options, Edition, Apparition, Fenêtres, Bibliothèques et Aide.
3.1.1 Fichiers
Le menu Fichier regroupe les options de gestion et d’impression des fichiers, conforme
aux standards Windows :
Nouveau projet. Saisissez le nom sous lequel enregistrer le nouveau projet dans un
fichier.
Sélection de projet. Une fenêtre apparaît dans laquelle vous pouvez choisir et charger
un projet existant.
Mettre à jour à partir du dessin. En cas d'utilisation conjointe avec le module de CAO,
les feuilles de calculs du projet sont mises à jour automatiquement avec les données du
dessin.
Exporter vers. Cette option sert à échanger les données entre les applications de calcul
(ce qui signifie que le calcul des déperditions thermiques est terminé et que vous
souhaitez passer à l'étude de système bitube, système monotube ou au chauffage par le
sol). SI vous avez utilisé le module de CAO, vous ne devriez pas avoir à utiliser les
commandes Exporter vers, car la commande Reconnaissance du réseau met à jour
automatiquement les feuilles de calcul de toutes les applications FINE HVAC.
FINE-HVAC
- 29-
Enregistrer le projet. Cette option permet d’enregistrer le projet en cours sur le disque
dur (sous le nom attribué précédemment).
Enregistrer sous. Cette option permet d’enregistrer le projet sous un autre nom (dans un
fichier différent).
Charger le prototype. Cette option permet de restituer le prototype enregistré à l’écran.
Enregistrer en tant que prototype. La forme qui a été créée par l’utilisateur et qui
s’affiche à l’écran lorsque cette option est sélectionnée est enregistrée comme un
prototype.
Prototype d’impression. La fenêtre de gestion des prototypes d'impression s'affiche.
Impression. Le projet est imprimé en fonction des options sélectionnées dans Contenu à
imprimer et Paramètres d’impression, et suivant le résultat de l'aperçu.
Contenu à imprimer. Vous pouvez sélectionner les éléments du projet à imprimer,
comme affiché dans la fenêtre correspondante.
Paramètres d’impression. Les paramètres d’impression peuvent être définis dans cette
fenêtre, selon la procédure expliquée au chapitre 1.
Aperçu avant impression. Le projet complet apparaît à l’écran, exactement comme il
sera imprimé, page par page.
Les commandes d’exportation (RTF, MS-Word, 4M Editor, Excel, PDF) permettent de
créer des fichiers texte.
Quitter. Cette commande permet d’interrompre l’application.
3.1.2 Options
Ce groupe de commandes dépend de l'application utilisée, à propos des paramètres
nécessaires et résumés séparément pour l'application respective.
3.1.3 Apparition
Ce menu regroupe les options habituelles sous Microsoft Windows.
3.1.4 Fenêtres
Fenêtres regroupe un ensemble de fenêtres proposant les résultats de l'étude de cas. La
fenêtre principale se rapporte à la feuille de calcul qui constitue le cœur de chaque
application.
3.1.4.1 Feuille de calcul
L'exécution des calculs a liée dans un environnement de calcul avancé spécialement
conçu par 4M pour les besoins particuliers d'une application spécifique. Bien que
l'organisation et le fonctionnement de la feuille de calcul diffèrent d'une application à
l'autre, sa structure générale prend généralement l'une des formes suivantes :
I. Tuyauterie. Si l'application renvoie à un réseau d'installation — bitube, monotube,
conduits d'air, ventilo-convecteurs, etc. —, dans la feuille de calcul, les lignes symbolisent
les branches du réseau et les colonnes reprennent les données primaires (comme la
longueur) ou les résultats de calcul (comme le débit de l'eau) de chaque branche.
Exemple d'une telle feuille pour un système bitube :
- 30 -
FINE-HVAC
Afin de rendre le réseau compréhensible au programme, il est important que les
informations soient standardisées. La standardisation est claire dans l'exemple suivant.
Supposons que nous avons le réseau suivant dans la
figure adjacente. Ce réseau comprend plusieurs
branches,
raccordements
et
terminaisons
(extrémités). Dans ce réseau, nous avons attribué
des numéros arbitraires à la fois aux points de
jonction (1, 2, 3) et aux terminaisons hydrauliques (4,
5, 6). Chaque raccordement peut avoir un numéro
(de 1 à 99) ou une lettre — en majuscule ou
minuscule —, seuls ou en combinaison comme A2,
AB, eZ, 2C, etc. La principale restriction logique est que le point de départ soit toujours
numéro 1. En outre, il n'est pas possible d'attribuer deux fois la même référence dans le
réseau pour des raisons évidentes, à l'exception du numéro 1 qui peut apparaître
plusieurs fois lorsqu'il y a plusieurs points de départ. Après la numérotation des
raccordements et des terminaisons selon les règles ci-dessus, pour représenter le réseau
dans la feuille de calcul, il suffit d'indiquer le nom de chaque segment de ce réseau repris
dans la première colonne de la feuille. Si l'on n’oublie pas que l'ordre des segments n'est
pas important, nous renseignons la première colonne avec deux raccordements à chaque
segment (en plaçant un point entre) afin que la séquence des raccordements corresponde
à la direction de l'eau dans les tuyaux. Dans l'exemple ci-avant, les segments 1.2, 2.3,
2.6, 3.4 et 3.5 doivent être renseignés (l'ordre est arbitraire). Dans certaines autres
colonnes de la ligne, nous ajoutons une suite de données (longueur de tuyau,
accessoires inclus dans ce segment (types de raccord), etc.) qui dépend du type
d'installation tandis que le résultat des calculs et la mise à jour des colonnes restantes
dépendent de l'installation spécifique.
Cette normalisation, malgré ces diverses variantes et extensions, est généralement
appliquée afin de contribuer à une clarification de l'application même si l'utilisateur l'a
employée initialement à un usage particulier.
FINE-HVAC
- 31-
ΙΙ. Feuilles des espaces. Cette normalisation se rencontre dans les applications où les
calculs associés se rapportent aux espaces du bâtiment (ou plus généralement aux
entités telles que les vues). Parmi elles, on trouve le calcul des déperditions thermiques
ou des charges de refroidissement de chaque espace à titre individuel. La feuille d'un
espace est un élément structurel de la normalisation, et l'ensemble de ces feuilles
compose le dossier de l'étude.
En se concentrant sur la feuille d'un espace, nous voyons une série de lignes
correspondant aux éléments structurels (murs M1, M3, ouvertures O1, O2, planchers L1,
etc.) Les colonnes restantes sont automatiquement mises à jour avec les résultats des
calculs associés à chaque élément de ligne (avec différentes couleurs pour la clarté).
Dans le bas de la feuille d'espace, les totaux sont également extraits des calculs effectués
sur les données de toutes les lignes. Dans cet exemple, qui est extrait d'un calcul de
déperdition thermique, nous pouvons voir la somme des pertes partielles par pièce en bas
à droite.
En prenant comme point de référence la feuille ci-dessus et en ignorant les valeurs
initialement indiquées, nous voyons la zone d'en-tête des colonnes (chaque colonne a
un intitulé et une unité de mesure), la zone de valeurs avec un certain nombre de lignes
(séparées par des pointillés pour une plus grande clarté) et la barre d'état qui affichent
des informations pratiques selon notre position dans la feuille. Comme la feuille de calcul
contient généralement de nombreuses informations et centralise les calculs dans chaque
application, il est très pratique de la consulter en plein écran en cliquant sur la flèche en
haut à droite de l'écran. La rubrique suivante vous présente plus en détail la feuille de
calcul, et les fonctions décrites ci-après sont valables pour toutes les applications.
En outre, cette feuille de calcul propose aux utilisateurs toutes les fonctions d'édition
suivantes :
Avant tout, l'utilisateur peut utiliser, à l'intérieur des cadres où s'affichent les feuilles de
calcul, l’option Font (Police) pour la zone de calcul (les valeurs s’affichent alors avec la
taille et le style sélectionnés) et la zone des titres qui sont alors affichés en fonction des
paramètres de l’utilisateur.
- 32 -
FINE-HVAC
En ce qui concerne la zone des titres, l’utilisateur peut également agrandir ou réduire la
taille de la colonne à l’aide de la souris. Pour cela, positionnez le pointeur de la souris sur
la ligne verticale séparant deux colonnes (le pointeur prend alors la forme d'une double
flèche), puis cliquez sur le bouton gauche de la souris et, tout en le maintenant appuyé,
faites-la glisser. En fonction du déplacement effectué, la largeur de la colonne sera
agrandie ou réduite. Dans la feuille de calcul ci-dessus, vous pouvez voir des colonnes de
largeurs différentes.
Les options d’affichage dont dispose l’utilisateur dépendent de plusieurs facteurs, et
notamment de la résolution de la carte graphique et de la taille de l’écran. Il est également
possible de télécharger un modèle (option Charger le prototype) propre à l’utilisateur.
Toutefois, les meilleurs résultats sont obtenus avec des résolutions élevées et des écrans
larges.
Saisie des valeurs : l’accès à la zone de saisie s'effectue à l'aide de la souris et des
flèches de direction du clavier. Lorsque vous déplacez le pointeur dans la zone de saisie,
celui-ci prend la forme d’une ligne verticale (|) dans certaines colonnes, tandis que dans
d'autres il prend la forme d'un sens interdit. Vous ne pouvez pas modifier les valeurs
contenues dans ces colonnes, car il s'agit de résultats de calculs.
Si vous déplacez le pointeur de la souris, qui prend la forme d'une croix, dans une cellule
et que vous cliquez avec le bouton gauche de la souris, le contour de la cellule devient
foncé : vous pouvez saisir une valeur ou modifier le contenu de la cellule. De la même
manière, vous pouvez déplacer le pointeur dans une autre cellule. Vous pouvez
également utiliser les touches <Entrée> pour passer à la cellule juste en dessous ou
<Tab> pour passer à la cellule suivante sur la droite. Si la largeur de la fenêtre ne permet
pas d’afficher toutes les colonnes, vous pouvez visualiser l’ensemble de la feuille de
calcul en utilisant les touches de direction du clavier. Quand vous ne pouvez pas saisir de
données dans une colonne, le pointeur prend la forme d’un sens interdit. Vous savez ainsi
que la valeur que vous pointez est une dérivée, c’est-à-dire qu'elle est le résultat d'un
calcul automatique.
Pour la saisie des valeurs, il est utile de rappeler les commandes ci-dessous valables
d'une manière générale pour les feuilles de calcul :
Suppression du contenu d’une cellule. Appuyez sur la touche Suppr dans une cellule
pour supprimer son contenu.
Suppression d’une ligne. Appuyez simultanément sur les touches Ctrl et Suppr pour
supprimer une ligne.
Insertion d’une ligne. Appuyez simultanément sur les touches Ctrl et Inser pour insérer
une nouvelle colonne vierge immédiatement en dessous de la cellule active.
Aller au début d’une ligne. Appuyez sur la touche Début pour déplacer le pointeur
automatiquement dans la première colonne de la ligne active.
Aller à la fin d’une ligne. Appuyez sur la touche Fin pour déplacer le pointeur
automatiquement dans la dernière colonne de la ligne active.
Aller en haut de la feuille (première colonne, première ligne). Appuyez simultanément
sur les touches Ctrl et PgPréc pour déplacer le pointeur automatiquement dans la
première ligne de la première colonne de la feuille de calcul.
Aller en bas de la feuille (première colonne, dernière ligne) : Appuyez simultanément sur
les touches Ctrl et PgSuiv pour déplacer le pointeur automatiquement dans la dernière
ligne de la feuille de calcul.
FINE-HVAC
- 33-
Vous pouvez également descendre d’une cellule à une autre dans une même colonne
en appuyant sur la touche Entrée, et passer d’une cellule de gauche à droite en
appuyant sur la touche Tab.
En outre, cette feuille de calcul propose aux utilisateurs tout un ensemble de fonctions
de calcul, communes à la plupart des applications Windows, comme le
Couper/Copier/Coller d'une série de lignes (ou de toute une feuille), le choix de la largeur
des colonnes et de la hauteur des lignes, la détermination de la police et de ses attributs,
etc.
Outre la feuille de calcul, chaque application dispose de fenêtres supplémentaires
présentant des résultats complémentaires (Nomenclature – Calcul des coûts, Rapport
technique, etc.). Ces fenêtres sont brièvement décrites ci-après.
3.1.4.2 Nomenclature - Calcul des coûts
Cette fenêtre appartient à toutes les applications directement liées à une installation
(systèmes bitube, ventilo-convecteurs, etc.) Elle regroupe sous forme de tableau, les
matériaux d'une installation particulière ainsi que les quantités résultant de la feuille de
calcul et des valeurs de bibliothèques correspondantes.
Les matériaux sont énumérés sous formes d'articles (tuyaux, raccords, etc.) sur les lignes
du tableau, les colonnes reprenant les
informations telles que le prix unitaire,
la quantité, les remises en %, la TVA
ou le prix total. Les calculs s'effectuent
automatiquement et les résultats
apparaissent
dans
la
dernière
colonne. L'utilisateur peut modifier le
tableau de calcul du coût de revient
d'une nomenclature tel qu'il le ferait
avec n'importe quelle feuille de calcul.
Lorsque la fenêtre Nomenclature est
active, cette option apparaît dans le
menu principal avec deux options :
Paramètres (de l'offre) et Paramètres d'impression.
- 34 -
FINE-HVAC
3.1.4.3 Rapport technique
La fenêtre Rapport technique gère la composition de la description technique du projet,
permettant ainsi la sélection de différents modèles sur lesquels appliquer les fonctions de
traitement de texte, ou bien la configuration de nouveaux modèles au gré de l'utilisateur.
Lorsque vous sélectionnez Rapport technique, la
fenêtre correspondante apparaît sur fond jaune,
avec les résultats du projet mis à jour (s'il contient
des variables). Lorsque la fenêtre Rapport
technique est activée, une option du même nom
apparaît dans le menu principal. Sélectionnez
Prototypes dans ce menu pour afficher la fenêtre
de gestion des modèles avec la liste des modèles
disponibles pour l’application en cours.
Sélectionnez le modèle correspondant (à l'aide de
la souris ou du bouton Charger) et le texte correspondant apparaît dans la fenêtre
Rapport technique (également sur fond jaune avec les résultats actualisés du projet).
Si vous décidez de modifier un modèle existant (ou d'en recréer un de toutes pièces),
nous pouvons facilement l'enregistrer à l'aide du bouton Enregistrer sous après lui avoir
donné un nom (en haut à droite) et un numéro à deux chiffres (comme pour les modèles
d'impression). Vous pouvez également facilement effacer un modèle à l'aide de la
fonction Supprimer.
En général, comme nous l'avons mentionné précédemment, un modèle de description
technique comprend non seulement du texte mais également des variables (entre
crochets). Grâce à ces variables, l'utilisateur peut ajouter des valeurs aux modèles de
description technique des valeurs directement extraites des calculs du projet. Par
exemple, la variable [BOILER OUTPUT] que l'on trouve dans le texte du système bitube
est automatiquement remplacée par la puissance thermique calculée dans le projet, soit
35 000 kcal/h).
Vous pouvez activer l’icône Modifier le prototype pour apporter une modification au
rapport technique du projet soit en changeant la position d’un paramètre-mot, soit en
modifiant le texte directement. Il existe également une icône Modifier le texte pour affiner
le texte.
FINE-HVAC
- 35-
3.1.4.4 Hypothèses (méthodologie)
La fenêtre Hypothèses de toutes les applications présente, sous forme de texte, les
hypothèses générales sur lesquelles le projet se fonde, et qu’il est possible d’imprimer
(voir option Contenu à imprimer). La fonction Hypothèses est similaire à celle des
rapports techniques (avec différents modèles).
3.1.4.5 Couverture
La fenêtre Couverture est la première page du projet imprimée et le programme permet à
l'utilisateur de sélectionner entre les différents types de page de garde proposés ou de
créer sa propre page. Cette fonction est similaire à celle des rapports techniques (avec
différents modèles).
3.1.4.6 Traitement de texte
FINE HVAC contient un traitement de texte intégré proposant des fonctions avancées
similaires à celles de Word, afin que l’utilisateur dispose de tous les outils de gestion et de
modification dont il a besoin. Ce traitement de texte est également fondé sur un
générateur d’états. Lorsque le traitement de texte est activé, son menu remplace celui
de l’application couvrant toute la partie supérieure de l’écran.
- 36 -
FINE-HVAC
Le menu de traitement de texte regroupe les options suivantes : Fichiers, Edition,
Apparition, Insérer, Police, Paragraphe, Tableau et Autres options. Plus précisément,
les commandes sont divisées en groupes : Commandes d’édition (Supprimer, Copier,
Coller, Collage spécial, Modifier l’image, Annuler, Répéter, Sélectionner tout, Pagination
etc.) ; les commandes d’apparition (Mode de la page, Vue ajustée, Boîte d’outils,
Agrandir, etc.) ; les commandes d’insertion (Insérer un saut de section, de page, de
colonne, insérer une image, relier à une image, objet OLE, etc.) ; les commandes de
police (Régulier, Gras, Souligné, Italique, Exposant, Couleur, etc.), les commandes de
paragraphe (Régulier, Centré, Justifié, Première ligne, Bordure, Ombrage, Puces,
Numérotation, Tabulations, etc.) ; les commandes de tableau (Insérer un tableau, une
ligne, Fusionner les cellules, Ligne de titre, Alignement vertical, etc) et les autres options
(Rechercher, Remplacer, Aligner sur la grille, Image de fond, etc).
Par ailleurs, lorsque le traitement de texte est actif, la règle s’affiche en haut de la fenêtre
de texte, indiquant les distances avec les repères et les tabulations.
Ce qui vaut pour Word s’applique également ici. Pour quitter le traitement de texte et
revenir à l’écran précédent, sélectionnez Fermer le fichier dans le menu Fichier.
En outre, comme nous l’avons déjà précisé, le Générateur de Rapports du programme
s’appuie sur le traitement de texte que nous venons de décrire. Pour définir un rapport,
l’utilisateur doit insérer des variables (paramètres) de l’application dans le texte. Par
exemple, le paramètre net_sec peut se placer sous Branche du réseau. Le programme
remplace alors tous les paramètres par les valeurs calculées.
3.1.4.7 Diagramme vertical
Cette instruction sert uniquement à l’utilisateur qui souhaite calculer un diagramme
vertical dans la feuille de calcul à partir des coordonnées polaires de chaque branche.
Dans ce cas, l’esquisse du réseau est également fournie par le programme. Si (et c’est
fortement recommandé) ce réseau a été conçu dans AutoNET, le diagramme vertical est
automatiquement créé.
3.1.5 Bibliothèques
Les bibliothèques regroupent les matériaux et les équipements liés à chaque application.
3.1.6 Aide
L’aide est conforme aux standards Windows.
FINE-HVAC
- 37-
3.2 Chauffage
Le module Chauffage regroupe quatre applications indépendantes les unes des autres et
du module CAO. Ces applications sont les suivantes :
 Déperditions thermiques. Les déperditions thermiques sont calculées à chaque
étape et dans chaque pièce du bâtiment. Cette procédure appartient généralement à la
première phase d'un projet de chauffage.
 Système bitube Tous les calculs nécessaires à l’installation d’un système de
chauffage bitube sont réalisés et les accessoires correspondants sélectionnés
(radiateurs, tuyaux, chaudière, brûleur, pompe, sécurités, ballon, cheminée, etc.)
 Système monotube. Tous les calculs nécessaires à l’installation d’un système de
chauffage monotube sont réalisés et les accessoires correspondants sélectionnés
(radiateurs, tuyaux, chaudière, brûleur, pompe, sécurités, ballon, cheminée, etc.)
 Chauffage par le sol. Tous les calculs nécessaires à l’installation d’un système de
chauffage par le sol sont réalisés et les accessoires correspondants sélectionnés
(radiateurs, tuyaux, chaudière, brûleur, pompe, sécurités, ballon, cheminée, etc.)
3.2.1 Déperditions thermiques
Au lancement de l’application Déperditions thermiques, le menu principal apparaît avec
les options Fichiers, Options, Apparition, Fenêtres, Bibliothèques et Aide. Ces
options sont déjà décrites à la rubrique précédente. Les autres sont résumées dans les
paragraphes suivants.
3.2.1.1 Options
Il existe trois catégories de base dans un projet : Options du projet, Données de
construction et Eléments standards. Lorsque l’option Données de construction est
sélectionnée, une fenêtre affiche la liste des éléments relatifs pour l’essentiel à la
construction ainsi que certains autres renseignements. Ces éléments et les valeurs qu’ils
peuvent prendre sont expliqués ci-après, dans l’ordre où ils apparaissent à l’écran.
- 38 -
FINE-HVAC
1) Onglet de les Données de construction

Ville. L’utilisateur peut choisir, dans la liste qui s'affiche (en appuyant sur F11 ou sur
le bouton approprié dans le champ), de la ville souhaitée (il peut ajouter et utiliser ses
propres villes dans les Bibliothèques > Températures ext. en hiver).

Température extérieure nominale (ºC). En appuyant sur F11 ou le bouton approprié
dans ce champ, le concepteur affiche une ligne de données climatiques des villes. Il
lui suffit alors de reprendre une de ces valeurs ou d’en saisir une à son gré.

Température intérieure souhaitée (ºC). L’utilisateur saisit la valeur qu’il souhaite, au
cas où il en existe plusieurs. Cette valeur peut ensuite être modifiée ponctuellement
dans les espaces où la température doit être différente.

Température des espaces non chauffés (ºC). La température dans les espaces
sans chauffage (par ex. escalier) doit être saisie dans ce champ.

Température du sol (ºC). Saisissez la température du sol dans ce champ.

Moyenne annuelle de la température extérieure (ºC): En appuyant sur F11 ou le
bouton approprié dans ce champ, l’utilisateur affiche une ligne de données climatiques
des villes. Il lui suffit alors de reprendre une de ces valeurs ou d’en saisir une à son
gré.

Mode de calcul. L’utilisateur peut choisir entre l’ancienne norme (1977) ou la nouvelle
norme DIN (1983), la norme européenne EN 12831 ou les méthodes américaines
ASHRAE HB (Bilan Thermique) 1997, ASHRAE HB (Bilan Thermique) 2013 et
ASHRAE NAVIRES qui se rapporte à l'étude des déperditions dans les espaces
marins.

Type de navire. Cette option est activée uniquement lorsque la méthode choisie est
ASHRAE NAVIRES. En cela, l'utilisateur sélectionne le type de navire entre Marchand
(en général), Marchand dans les conditions semi-tropicales, Marchand dans les
conditions tropicales et Naval.

Incrément moyen d’espace (%). Cette valeur est utilisée uniquement dans le cas
des calculs d’incrément non-automatiques (voir la dernière option à l’onglet DIN7783), comme elle est simplement indiquée pour chaque pièce et peut être modifiée de
manière sélective par l'utilisateur.

Nombre de niveaux (1-99). Le nombre d’étages à chauffer (de 1 à 99).

Hauteur du niveau standard (m). La hauteur standard d’un niveau. Par exemple : 3
m. Cette valeur peut être modifiée sélectivement dans les champs de l'espace où est
requise.

Profondeur de la dalle (m). L’utilisateur saisit la valeur de la profondeur à laquelle le
plancher de l'espace chauffé de l’étage inférieur est enterré. Cette valeur est utilisée
dans le calcul des charges si la méthode choisie est ASHRAE HB 2013.

Système d'unités (kcal/h ou Watt). Indiquez l’unité de mesure pour exprimer les
résultats. L’utilisateur peut modifier les unités à tout moment et les résultats seront
automatiquement modifiés.

Étage au niveau du sol. Indiquez le numéro du niveau qui se trouve au niveau du sol
(par exemple, le second niveau) afin que la distance entre les étages et donc
l’incrément aux fentes dû à la hauteur (DIN 1983) puisse être calculé.

Facteur de rendement du chauffage. L’utilisateur saisit le facteur de rendement du
système de chauffage.
FINE-HVAC
- 39-

Taux horaire de renouvellement d'air. Vous sélectionnez (en appuyant sur F11 ou
sur le bouton approprié dans le champ) le nombre de renouvellements d'air par heure,
selon le type de la pièce ou tapez directement. Cette valeur peut être modifiée
sélectivement dans les champs de l'espace où est requise.

Angle de rotation. Si vous voulez changer l'orientation du bâtiment, vous pouvez le
faire pivoter à un angle spécifique par sélectionnant dans la liste qui s'affiche.
2) Onglet du DIN 77-83
Cet onglet est rempli si vous souhaitez utiliser la méthodologie DIN77 ou la DIN83.

Nombre caractéristique bâtiment (Hk). Ce dépend de l’exposition du bâtiment aux
vents (voir tableau auxiliaire).

Période de fermeture. Trois options sont possibles : « 0h », « Entre 8 et 12 heures »,
« Entre 12 et 16 heures ».

Nombre caractéristique de l’espace R. Selon le ratio des ouvertures intérieures et
extérieures, un tableau auxiliaire, qui conforme à la norme DIN sélectionnée, s’affiche.

Calculs automatiques d’incrément. En cochant cette case, le pourcentage
d’incrément est automatiquement ajusté dans chaque pièce, conformément à la
norme DIN sélectionnée. Par conséquent, le pourcentage d’incrément dû à
l’orientation, à la fermeture et aux murs seront affichés analytiquement pour chaque
espace.
2) Onglet du EN 12831
Cet onglet est rempli si vous souhaitez utiliser la méthodologie EN12831.

Aire de la dalle de plancher (m²). Vous saisissez l’aire de la dalle de plancher prise
en considération. Pour un bâtiment entier, c'est l’aire totale du rez-de-chaussée. Pour
une partie d'un bâtiment, c'est l'aire de plancher de l’étage à l'étude.

Périmètre de la dalle (m). Vous saisissez le périmètre de la dalle de plancher prise
en considération. Pour un bâtiment entier, c'est le périmètre total. Pour une partie d'un
bâtiment, ce ne comprend que la longueur des murs extérieurs qui séparent les
espaces chauffés de l'environnement externe.

Volume du bâtiment (m³). Vous saisissez le volume du bâtiment.

Débit d’air extrait total du bâtiment Vex (m³/h). S'il existe un système de ventilation
dans le bâtiment, dans ce champ, vous complétez le débit d’air extrait.

Débit d’air amené total du bâtiment Vsu (m³/h). S'il existe un système de ventilation
dans le bâtiment, dans ce champ, vous complétez le débit d’air amené.

Facteur correctif pour l'influence de la variation annuelle de la temp. ext. fg 1.
Vous saisissez une valeur pour le facteur correctif prenant en compte l'influence de la
variation annuelle de la température extérieure. La valeur par défaut est de 1.45.

Facteur correctif pour l'influence de l'eau souterraine Gw. Vous sélectionnez une
valeur pour le facteur correctif prenant en compte l'influence de l'eau souterraine. La
valeur par défaut est “1” si la distance entre la nappe phréatique supposée et le
niveau du plancher du sous-sol (dalle de plancher) est supérieure à 1m, or “1.15” si la
distance est inférieure à 1 m.

Taux horaire de renouvellement d'air à 50 Pa. En appuyant sur F11 ou le bouton
approprié dans ce champ, l’utilisateur peut sélectionner ou saisir directement le taux
horaire de renouvellement d'air à 50 Pa de différence de pression entre l'intérieur et
l'extérieur.
- 40 -
FINE-HVAC

Coefficient d'exposition ei. En appuyant sur F11 ou le bouton approprié dans ce
champ, l’utilisateur peut sélectionner ou saisir directement le coefficient d'exposition.

Température de l'air introduit tsu. Vous saisissez la température de l'air introduit
dans l'espace chauffé (en provenance du système central de chauffage de l'air, d'un
espace voisin chauffé ou non chauffé, ou de l'environnement extérieur). Cette valeur
peut être modifiée sélectivement dans les champs de l'espace où est requise.

Calcul de la relance. Dans le cas où il existe un système de relance dans le
bâtiment, vous cochez cette case.

Facteur de relance fRH. En appuyant sur F11 ou le bouton approprié dans ce champ,
l’utilisateur peut sélectionner ou saisir le facteur correctif fonction du temps de relance
et de la chute supposée de la température intérieure pendant le ralenti.

Correction de hauteur sous plafond >5m. Pour les bâtiments avec des plafonds qui
ont une hauteur supérieure à 5 m, vous cochez cette case.

Facteur correctif de hauteur sous plafond fh,i. Pour des bâtiments dont les
déperditions de base ne dépassent pas 60 watts par mètre carré de plancher, on
utilise un facteur correctif de hauteur sous plafond. En appuyant sur F11 ou le bouton
approprié dans ce champ, l’utilisateur peut sélectionner le facteur correctif en fonction
de la hauteur de l'espace chauffé.

Efficacité du système de récupération de chaleur n v. Dans le cas où un système
de récupération de chaleur existe, vous saisissez son efficacité sur l'air extrait.
3.2.1.2 Éléments standards
Ce terme décrit certains des types courants d’éléments structurels :

Murs extérieurs (Μ1, Μ2, etc). Le coefficient de transmission thermique U peut être
saisi soit indépendamment ou en sélectionnant l’un des murs dans la colonne
correspondante de la liste qui apparaît lorsque vous cliquez sur le bouton prévu à cet
effet.
FINE-HVAC
- 41-
En fait, cette liste contient une bibliothèque des murs extérieurs qui peut être modifiée
par l’utilisateur via une option secondaire du menu Bibliothèques.

Murs intérieurs (I1, I2, etc.). Le coefficient de transmission thermique k est saisi de la
même façon que pour les murs extérieurs.

Plafonds (P1, P2 etc.). Idem.

Planchers (L1, L2 etc.). Idem.

Ouvertures (O1, O2 etc.).
L’utilisateur doit saisir les
dimensions de l’ouverture
(hauteur,
largeur),
le
coefficient de transmission
thermique U (à l’activation
de la fonction, le tableau
auxiliaire des bibliothèques
apparaît, à partir de
laquelle
sélectionner
directement une fenêtre), le
coefficient de pénétration
de l’air ou d’infiltration a (à l’activation de la fonction, le tableau auxiliaire apparaît) et
le nombre de feuilles (1, 2, etc.). Les données qui ne sont pas encore présentes
seront renseignées ultérieurement dans la feuille de calcul des déperditions.
3.2.1.3 Feuille de calcul des déperditions thermiques
Les feuilles de calcul des déperditions thermiques des différents
espaces sont incluses dans les feuilles de leurs niveaux respectifs. Si
vous sélectionnez un niveau, une liste des feuilles de déperditions des espaces de ce
niveau apparaît, avec la barre d’outils de gestion correspondante.
- 42 -
FINE-HVAC
Dans un nouveau projet, cette liste est vide. Lorsque vous entrez dans cette liste, à la
souris, et cliquez sur l'icône du menu affichant un « + » dans la partie inférieure ou que
vous appuyez sur la touche <Inser>, une petite fenêtre s’affiche pour vous laisser saisir le
nom de l’espace en question — cuisine, WC, etc. Lorsque vous cliquez sur OK, cet
espace s’insère dans la liste. Il ne vous reste plus qu’à en renseigner les dimensions dans
la feuille de calcul des déperditions. De la même façon, si vous cliquez sur l’icône
Supprimer l’espace, avec un « x », ou la touche <Suppr> du clavier permettent de
supprimer un espace que vous avez sélectionné dans la liste. Le raccourci Ctrl+I ou
l’icône avec le signe « + » au milieu vous permettent d’ajouter un espace dans une liste
déjà amorcée.
À chaque niveau (à gauche) correspond une feuille de déperditions (à droite) qui
peut contenir jusqu’à 60 différents éléments structurels, divisés en deux parties :
Dans la partie supérieure, chaque ligne de la feuille correspond à un élément structurel
tandis que chaque colonne reprend les données insérées ou calculées à la génération de
la feuille. Les instructions pour saisir les données sont affichées dans la barre d’état. A
chaque ligne, la première colonne qui traite de la nature des éléments structurels doit être
renseignée en premier. S’il s’agit d’un élément standard, les données correspondantes
sont extraites de la fiche de cet élément pour renseigner automatiquement la feuille.
À chaque ligne/élément, il faut indiquer : l’orientation, la marque de soustraction « S » qui
indique que cet élément doit être soustrait du précédent, l’épaisseur (facultative), la
longueur et la hauteur ou la largeur de l'élément structurel, le nombre de surfaces
similaires, le coefficient U et la différence de température. Les ouvertures sont retirées
automatiquement sous réserve que :
 Ces ouvertures soient saisies directement sous le mur auquel elles appartiennent.
 La même orientation doit être indiquée pour les ouvertures et les murs correspondants
— ou bien les indications « I » pour les cloisons et ouvertures intérieures (non
chauffées), P pour les ouvertures horizontales (lanterneaux), PI pour les toits sur pilotis
(attention, dans ce cas il faut indiquer un plafond et non pas un plancher).
 L'indication S doit être indiquée dans la colonne de soustraction (pour les ouvertures, il
est renseigné automatiquement).
FINE-HVAC
- 43-
Remarque : Pour les rez-de-chaussée, vous ne remplissez pas dans la deuxième
colonne et vous sélectionnez « I » s’il s’agit d’un niveau au-dessus d’un espace non
chauffé. Pour les toitures d’espaces extérieures ou les ouvertures dans ces toitures, il faut
indiquer P, qu’elles soient intérieures (I) ou sur pilotis (PI).
Lorsque la méthode "ASHRAE navires" est sélectionné, la colonne supplémentaire
"Chambre voisine" doit être remplie.
Dans la partie inférieure de l’écran, s’affichent les données qui se rapportent à la feuille
générale : incrément totale, déperditions dues aux fentes ou au renouvellement d’air,
déperditions totales dues à la conductivité thermique et aux déperditions de l’ensemble
des espaces, ainsi que certaines autres données servant de lien avec l’application de
système monotube. Toutes ces données sont organisées en trois blocs, les deux
premiers regroupant les paramètres et le troisième, les résultats sur cet espace. Plus
précisément :
Dans le premier bloc, apparaissent les pourcentages d’incrément liées à l'orientation et à
la fermeture ainsi que le pourcentage d’incrément souhaité qui
peut être modifié. Le pourcentage d’incrément total prend
automatiquement la valeur de la feuille générale, mais reste
modifiable par le concepteur. Le concepteur peut s'appuyer
soit sur son jugement, soit sur la valeur d’incrément calculée
selon la norme DIN. Cette dernière s’affiche sur la droite, entre
crochets, les résultats dépendant de la méthode sélectionnée
(DIN) qui se compose de deux éléments : L’incrément dû à l’orientation ZH et l’incrément
générale ZD due aux interruptions (ZU) et aux murs froids (ZA) (ZD = ZU + ZA).
Plus bas dans le premier bloc, les valeurs R, H et ZC s’affichent telles qu’elles
apparaissent dans les données de construction. Ces valeurs sont prises en compte
automatiquement pour le calcul des déperditions liées aux fentes, déperditions qui
s’affichent également au milieu du troisième bloc.
L’utilisateur peut intervenir dans calcul en modifier les valeurs R (ou r), H et ZC. Dans le
cas de la nouvelle norme DIN83, le coefficient Η est augmenté automatiquement lorsque
de hauteurs supérieures à 10 m (facteur eGA). Si certaines de ces valeurs sont nulles, les
déperditions dues aux fentes sont également nulles, notamment en cas de ventilation
forcée ou de surpression.
Dans le deuxième bloc, les dimensions de l’espace de la partie supérieure sont utilisées
pour calculer la surface adjacente (pour le calcul de l’augmentation liée aux interruptions)
et les déperditions liées au renouvellement d’air. Le calcul de ces dernières nécessite
d’indiquer le taux horaire de renouvellement d’air à la ligne inférieure droite.
La zone Propriété reprend le code désignant l’espace
(1A, 1B, A1, 1IS etc) pour permettre les résultats
généraux des déperditions thermiques par propriété
(Windows).
La topologie du circuit (pour permettre le lien avec le
programme Système monotube) peut se définir sur les
deux dernières lignes. Il faut plus précisément indiquer
deux nombres :
 Le numéro de série de la colonne et du circuit qui
passe à travers l’espace. (Numérotez les circuits par niveau et colonne en
commençant par 1.) Par exemple, si la première colonne du bâtiment et le deuxième
circuit de la colonne passe par un espace spécifique, vous devez saisir 1.2 à ce niveau
donné.
- 44 -
FINE-HVAC
 Le numéro de série du radiateur dans le circuit. (Numérotez les radiateurs sur chaque
circuit en commençant à 1). S’il y a plusieurs radiateurs dans le même espace, leur
numéro de série est inséré avec un point (exemple : 1.2 ou 2.4). A noter que dans le
cas d’un système bitube, aucune saisie n’est nécessaire car vous pouvez appeler la
charge de n’importe quel espace directement du programme.
NB :

Au cas où deux circuits différents passent par le même espace, il est conseillé de
diviser l’espace en deux (exemple : salon A, salon B) afin de définir le circuit
correspondant pour chaque partie. Si ce n’est pas possible, l’utilisateur peut intervenir
ultérieurement sur le système monotube et effectuer les modifications nécessaires.

Au cas où vous utilisez Fine HVAC et que vous avez dessiné les circuits sur le
plan, vous n’avez pas à renseigner les deux champs précédents car la topologie
est fournie et le programme la prend automatiquement en considération.
Finalement, dans le troisième bloc, les
résultats totaux des déperditions thermiques
de l’espace s’affichent. S’affichent en premier,
les déperditions totales liées à la conductivité
thermique, c’est-à-dire la somme des
déperditions de la dernière colonne de la
feuille des déperditions (déperditions de
l’espace). La valeur absolue de l’incrément
qui correspond au pourcentage d’incrément du premier bloc (voir ci-après). La somme
des deux précédentes valeurs constitue les déperditions thermiques totales qui s’affichent
directement en dessous. Apparaissent ensuite les déperditions de l’espace due aux
fentes des ouvertures et au renouvellement d’air (le cas échéant). Enfin, la somme de
toutes les valeurs précédentes du 3e bloc, et qui constitue les Déperditions totales de
l’espace s’affiche.
En outre, le programme permet de copier chaque étage ou espace vers un autre via la
fonction copier-coller habituelle sous Windows.
3.2.1.4 Circuits - Radiateurs - Propriétés
La fenêtre Circuits – Radiateurs – Propriétés présente une liste des espaces du
bâtiment avec les circuits et radiateurs correspondant à chaque espace, ainsi leurs
propriétés. Elle permet ainsi à l’utilisateur de gérer les données ci-dessus et de déceler
d’éventuelles omissions. Elle est donc particulièrement pratique au cas où le programme
affiche un message à propos d’une propriété non spécifié ou d’un circuit incomplet au
cours de la création des fichiers lien vers les programmes de Système monotube ou
Chauffage par le sol.
3.2.1.5 Données générales sur les déperditions
Une liste affiche les espaces par niveau, ainsi que leur référence, leur nom et leurs
déperditions. Elle se termine par les sommes totales et partielles de ces déperditions.
FINE-HVAC
- 45-
3.2.1.6 Déperditions thermiques des Propriétés
Une liste affiche les propriétés et leurs déperditions (totales, dues aux ouvertures et aux
fentes).
3.2.1.7 Analyse de l’énergie
Le programme peut effectuer une analyse de l’énergie selon la méthode des degré-jours.
En fonction des résultats des déperditions thermiques, le programme calcule la
consommation énergétique annuelle nécessaire pour les principales villes sur la base des
degré-jours (d’après les données météorologiques) qui ont été mesurés pour chaque ville
toute l’année et dans certaines limites de température. Ces données sont enregistrées
dans des « bibliothèques » que l’utilisateur peut ajuster.
3.2.1.8 Bibliothèques
Les bibliothèques renferment aussi bien des types d’éléments structurels que des
données météorologiques. Elles peuvent être modifiées par l’utilisateur qui peut
également y ajouter ses propres données, à son gré.
- 46 -
FINE-HVAC
3.2.2 Système bitube
Au lancement de l’application Système bitube, le menu principal apparaît avec les options
Fichiers, Options, Apparition, Fenêtres, Bibliothèques et Aide. Les menus « Fichiers »,
«Apparition» et « Aide », et leurs options suivent les standards Windows et sont décrits à
la section 3.1. Les autres sont résumées dans les paragraphes suivants.
3.2.2.1 Options
Ce groupe de commandes reprend les données de projet, divisées en Options du projet
(titres de projet) et Options du réseau. Les options (données) du réseau sont :

Température de l'eau entrante (°C). Saisissez la température de l’eau entrante en
°C (la température de retour est calculée automatiquement)

Différence de température des radiateurs (°C).
température des radiateurs (Dt = 15 en général)

Température de la pièce (°C).
général).

Type de tuyau principal. Sélectionnez le type de tuyaux principaux (par ex. tuyau en
cuivre).

Facteur de rugosité des tuyaux principaux (µm). Facteur de rugosité est saisi
automatiquement, en fonction du type de tuyau principal sélectionné, mais vous
pouvez facilement le modifier. L'unité de mesure utilisée par le programme est µm.

Type de tuyau secondaire. Sélectionnez le type de tuyaux secondaires (au cas où
deux types de tuyaux sont utilisés, comme en cuivre pour les tuyaux verticaux et du
PVC pour les tuyaux horizontaux).

Facteur de rugosité des tuyaux secondaires (µm). Facteur de rugosité est saisi
automatiquement, en fonction du type de tuyau secondaire sélectionné, mais vous
pouvez facilement le modifier. L'unité de mesure utilisée par le programme est µm.

Vitesse maximale de l'eau (m/s). Saisissez la limite maximale souhaitée de la
vitesse de l'eau (en fonction des sections calculées).

Limite de friction (mwg/m). Saisissez la limite de friction par la longueur de la
tuyauterie en mwg/m.

Nombre de pompes. Dans le cas où vous avez plus d'un circulateur, saisissez son
nombre ici afin de pouvoir les utiliser en la feuille de calcul et le calcul de la pompe.

Système d'unités. Sélectionnez le système d'unités (Mcal/h ou kWatt).

Type de vase d’expansion. Sélectionnez le type de vase d’expansion (ouvert ou
fermé).

Chute de température par mètre (°C/m). Si vous n'avez pas de tuyaux idéalement
isolés, entrez dans ce domaine la chute de température par mètre de longueur de
tuyauterie (en °C/m).

Calculs de la cheminée selon la norme EN 13384.01. Si vous cochez cette case,
vous pouvez calculer la cheminée selon la norme européenne EN 13384.01.

Hauteur géodésique du bâtiment par rapport au niveau de la mer. Saisissez la
hauteur géodésique du bâtiment.

Calcul analytique de l’eau contenue dans le système. Si vous cochez cette case,
vous pouvez calculer en détail l'eau contenue dans le système.
FINE-HVAC
Saisissez la différence de
Saisissez la température de la pièce (20 °C en
- 47-

Système d’unités individuelles. Cette case est cochée lorsque vous avez plusieurs
chaudières et pompes dans le réseau. Dans ce cas, vous cochez cette case et tapez
le " Nombre de pompes " dans la même fenêtre afin de les calculer.

Type de carburant. Sélectionnez le carburant qui est utilisé (pétrole, gaz naturel,
LPG, etc.).
3.2.2.2 Feuille de calcul
Suivant les conventions décrites précédemment, chaque ligne de la feuille correspond à
un segment de réseau tandis que chaque colonne reprend les données insérées ou
reprises à la génération de la feuille.
La charge de l’espace est créée automatiquement lorsqu’on indique le numéro du niveau
et de l’espace (ex. 1.2) à condition qu’il existe un lien avec les déperditions thermiques et
que l’alimentation correspondante coïncide avec l’alimentation totale nécessaire de cet
espace. Au cas où l’espace regroupe plusieurs radiateurs, le concepteur doit répartir la
charge en conséquence. Chaque radiateur est calculé en fonction du type choisi dans la
bibliothèque.
En fonction de l’alimentation de chaque segment de réseau et de la vitesse maximale sur
ce segment, on établit la section du tuyau. Le concepteur peut néanmoins choisir un autre
diamètre normalisé dans la sixième colonne. La liste qui s’affiche provient de la
bibliothèque. Quel que soit le moyen de définir le segment, le système calcule
précisément la vitesse effective de l’eau et les chutes de friction / frottement (voir chaque
colonne) dans la tuyauterie et ses accessoires pour chaque segment du réseau. Ces
derniers sont traités pour chaque segment dans une fenêtre particulière.
À ce point, il faut indiquer le nombre de chaque type de raccords ou de combinaisons de
raccords. Il est également possible d’affecter un système de numérotation à ces raccords
(sur la ligne supérieure) afin d’éviter d’avoir à les ressaisir à chaque raccord.
En cas de segments similaires, il est possible de rappeler les raccords (à partir de leurs
noms dans la première colonne) pour les transférer.
- 48 -
FINE-HVAC
Calculs d'un réseau avec retour inversé (système Tichelmann ou à trois tubes) :
Dehors du système bitube décrit ci-dessus, il est également possible de définir un réseau
avec retour inversé, soit un réseau où l’alimentation et le retour ne constituent pas des
réseaux entièrement parallèles. Il est
facile de définir un tel réseau à partir du
second réseau comme celui décrit ciavant,
avec
des
raccordements
numérotés différemment.
À noter que dans ce cas, il n’est pas
nécessaire de numéroter les radiateurs
car ils le sont déjà.
Les options concernant l’équipement de
la chaufferie (Chaudière, Brûleur,
Pompe, etc.) se trouvent dans le menu
Fenêtres, sous la feuille de calcul.
3.2.2.3 Chaudière
La Charge thermique totale Qol est
automatiquement mise à jour en fonction
des données de la feuille de calcul. Ce champ reste vide si les calculs n'ont pas été
réalisés ou si le point de raccordement 1 (début) du réseau n’existe pas.
Si le facteur d’incrément (par exemple, 0,25 pour 25 %) est renseigné, la puissance de la
chaudière est calculée précisément et l’utilisateur peut sélectionner parmi les options de
la vaste bibliothèque des chaudières.
3.2.2.4 Brûleur – Cuve
Les données nécessaires à la sélection d’un brûleur et d’une cuve (le réservoir de
carburant) sont saisies à l’écran de dessin et le brûleur est choisi dans la bibliothèque.
3.2.2.5 Pompe
Le programme permet au concepteur d’utiliser des plusieurs pompes. Il peut choisir une
pompe simple ou une pompe de retour en sélectionnant l’option Sélection de la pompe
de circulation par simulation hydraulique. Dans ce cas, le programme détermine
l’intersection de la courbe caractéristique du réseau avec la courbe de la pompe la plus
proche (point d'exploitation), sur laquelle tous les autres résultats s’appuient — vitesses,
alimentations, radiateurs, etc. Les bibliothèques incluent une liste des pompes.
FINE-HVAC
- 49-
3.2.2.6 Vase d’expansion et cheminée
Pour sélectionner un vase d’expansion, vous devez d’abord renseigner les paramètres
indiqués dans la boîte de dialogue. La capacité nécessaire est calculée automatiquement
et la capacité effectif apparaît enfin, si les dimensions — longueur, largeur, hauteur —
sont saisies dans les champs correspondants.
Quant à la cheminée, le programme vous permet d’effectuer des calculs très détaillés sur
via des courbes mathématiques.
3.2.2.7 Dessin du réseau
Le dessin du réseau (numéroté) s’affiche à l’écran, sous réserve que les coordonnées
polaires aient été indiquées pour chaque branche de ce réseau (voir la feuille de calcul).
3.2.2.8 Diagramme vertical
Si l’utilisateur veut créer un diagramme vertical à partir de la feuille de calcul (et non
automatiquement, à l’aide de Fine HVAC), l’option ci-dessous créer un diagramme vertical
lorsque les coordonnées polaires ont été insérées à chaque branche du réseau.
- 50 -
FINE-HVAC
3.2.2.9 Frottement des sections
Cette option indique le frottement total de chaque route de terminaux afin que le
concepteur puisse voir si son réseau est équilibré.
3.2.2.10 Contrôle du réseau
SI cette option est sélectionnée, une fenêtre affiche les différents contrôles sur le réseau
et les erreurs possibles que le concepteur doit garder à l’esprit pour finaliser sa solution.
3.2.2.11 Calcul de ballon d'eau chaude
Si vous sélectionnez cette option, la fenêtre suivante apparaît lorsque vous sélectionnez
le ballon d’eau chaude de l’installation.
3.2.2.12 Bibliothèques
Les bibliothèques de l’application Système bitube contiennent des tuyaux, des radiateurs
et des raccords ainsi que des équipements de chaufferie — chaudières, brûleurs,
pompes, vases d’expansion, etc. Chaque catégorie de bibliothèque contient les divers
types de matériaux qui existent sur le marché mais ils peuvent naturellement être
complétés au gré de l’utilisateur.
FINE-HVAC
- 51-
3.2.3 Système monotube
Le menu principal est subdivisé en Fichiers, Options, Apparition, Fenêtres, Bibliothèques
et Aide. Les options Fichier, Apparition et Aide et la plupart des autres options
ressemblent à celles de l’application Système bitube. Les autres sont résumées dans les
paragraphes suivants.
3.2.3.1 Options
Ce groupe de commandes reprend les données de projet, divisées en Options du projet
(titres de projet) et Options du réseau. Les options (données) du réseau sont :

Température de l’espace (°C). Indiquez la température souhaitée en C
(généralement, 20 C).

Température de l'eau entrante (°C). Indiquez la température de l’eau entrante en C,
la température de retour étant calculée automatiquement.

Chute de température de l'eau par niveau (%). Indiquez, le cas échéant, un
pourcentage de baisse de température par niveau, liée aux pertes mineures du tuyau
vertical de l’installation.

Chute de température de l'eau dans les circuits (°C). Indiquez la baisse de
température dans les circuits (généralement, 15 C). Cette valeur n’est nécessaire
que si la méthode des chutes de température égales est choisie.

Vitesse maximale pour les tuyaux principaux (m/s). Indiquez la vitesse maximale
de l’eau dans les tuyaux principaux.

Vitesse maximale dans les circuits (m/s). Il s’agit de la vitesse maximale souhaitée
pour l’eau dans les circuits. En général, pour les circuits en cuivre ou en plastique au
niveau du sol, la vitesse de l’eau doit être comprise entre 1,0 et 1,2 m/s.

Type de tuyau principal. Indiquez les types des tuyaux principaux (ex. tuyau en
cuivre)

Facteur de rugosité des tuyaux de la colonne centrale (µm). La rugosité des
tuyaux est automatiquement renseignée, en fonction du type de tuyau. Elle peut alors
être modifiée par l’utilisateur. L’unité de mesure utilisée par le programme est le µm.

Type de tuyaux des circuits. Sélectionnez le type de tuyaux des circuits (ex. tuyau
en cuivre).

Facteur de rugosité des tuyaux des circuits (µm). La rugosité des tuyaux est
automatiquement renseignée, en fonction du type de tuyau. Elle peut alors être
modifiée par l’utilisateur.

Taille de tuyaux des circuits souhaitée (mm). Indiquez le diamètre des tuyaux des
circuits. Initialement, il s’agira du même diamètre pour tous les circuits. Ce diamètre
peut néanmoins être modifié ponctuellement, dans les feuilles de calcul (bien que
dans la pratique, la plupart des boucles soit de même diamètre).

Régulation souhaitée du commutateur (%). Indiquez le réglage initial des
commutateurs (des vannes) de radiateurs (généralement, 50 %). La plupart des
ingénieurs règlent le dernier radiateur d’un circuit à 100 %. Si le programme
fonctionne avec Fine HVAC, ce réglage est automatique.

Longueur équivalente de la vanne (m). Indiquez la longueur équivalente du
commutateur (de la vanne) (en m). Par défaut le programme tient compte d’une vanne
par radiateur.
- 52 -
FINE-HVAC

Longueur équivalente de la branche (m). Indiquez la longueur équivalente de la
branche (en m). Par défaut, le programme considère qu’il y a deux branches sur
chaque circuit — l’alimentation et le retour.

Longueur équivalente de la courbe (m). Indiquez la longueur équivalente de la
courbe des tuyaux. Par défaut, le programme tient compte de deux courbes par
radiateur.

Incrément de longueur des tuyaux principaux (%). Indiquez l'incrément moyen
estimé de la longueur des tuyaux principaux (25-30 %).

Nombre de niveaux. Indiquez le nombre de niveaux (étages) à chauffer avec un
système monotube.

Système d'unités. Sélectionnez l’unité (Mcal/h ou kW).

Vase d'expansion. Sélectionnez entre un vase ouvert ou, plus fréquent, un vase
fermé.

Mode de calcul. Sélectionnez la méthode qui sera utilisée pour calculer l’installation.
Le programme donne trois options : 1) l’auto-équilibrage (frottements ou chutes de
pression égale), 2) chutes de température égale et 3) simulation hydraulique.

Calculs de la cheminée selon la norme EN 13384.01. Si vous cochez cette case,
vous pouvez calculer la cheminée selon la norme européenne EN 13384.01.

Hauteur géodésique du bâtiment par rapport au niveau de la mer. Saisissez la
hauteur géodésique du bâtiment.

Calcul analytique de l’eau contenue dans le système. Si vous cochez cette case,
vous pouvez calculer en détail l'eau contenue dans le système.

Type de carburant. Sélectionnez le carburant qui est utilisé (pétrole, gaz naturel,
LPG, etc.).
3.2.3.2 Feuille de calcul
La feuille de calcul de système monotube ressemble à ceci :
Chaque feuille correspond à un niveau (étage) chauffé par le système.
Chaque ligne de la feuille correspond à un circuit distinct du niveau ou un segment de la
colonne (tuyau) verticale qui chauffe le niveau en question (ou se contente de le traverser
pour chauffer les étages supérieurs) ou encore à un segment horizontal qui relie deux
colonnes.
Chaque colonne de la feuille contient les données saisies par l’utilisateur ou calculées par
le programme.
FINE-HVAC
- 53-
Dans la feuille de calcul du réseau, l’utilisateur doit indiquer les circuits existants à chaque
niveau et les colonnes qui fournissent le moyen de chauffer ce niveau en particulier.
Chaque ligne circuit/colonne est numérotée à l’aide des numéros de série de la colonne et
du circuit, séparée par un point. Ainsi "2.3" désigne la colonne 2, circuit 3.
À chaque niveau, les circuits sont numérotés à partir de 1. S'il y a plusieurs colonnes, la
numérotation des circuits de chaque colonne commence par 1 (par exemple, les circuits
de la colonne 1 seront 1.1, 1.2 etc., les circuits de la colonne 2 seront 2.1, 2.2, etc.).
À noter qu’à chaque ligne colonne/circuit, correspond à une sous-table contenant les
caractéristiques détaillées de ce circuit en particulier. Pour activer cette table, placez le
curseur sur la ligne correspondante et appuyez sur F11 ou sélectionnez Calcul des
radiateurs du circuit dans le menu contextuel. Les consignes pour saisir les données
sont affichées au bas de l’écran.
Enfin, notons que les colonnes verticales du réseau se trouvent, pour chaque niveau,
juste en dessous du dernier circuit, en indiquant le numéro de la colonne centrale de
chaque colonne. Par exemple, le segment de la colonne centrale 1 qui alimente le 5e
niveau et provient du 4e niveau, sera attribué au 5e niveau en saisissant « 1 » sous le
dernier circuit. Au niveau 1, le segment de la colonne centrale 1, qui a aussi le numéro « 1
», est le segment qui conduit au collecteur de la chaufferie.
Au cas où une autre colonne démarre du collecteur à un certain niveau, il faut le spécifier
en indiquant les numéros des deux colonnes séparés par un trait d’union -. Par exemple,
le segment « 1-2 » est le segment horizontal qui relie deux colonnes verticales au
collecteur du niveau au-dessous de celui sur lequel vous travaillez. Cela permet de
standardiser n'importe quelle installation de chauffage par système monotube.
3.2.3.3 Calcul des autres équipements
Le reste de l’équipement, notamment celui de la chaufferie, est calculé dans une série de
fenêtres, traitant chacune d’un élément particulier. Dans une installation monotube, il
s’agit notamment de la chaudière, du brûleur, du réservoir (cuve), de la pompe, du vase
d’expansion, de la cheminée et du ballon d’eau chaude. Consultez à ce sujet la rubrique
précédente sur le système bitube.
3.2.3.4 Diagramme vertical
Cette option crée le diagramme vertical du réseau (si vous voulez le créer directement et
pas automatiquement à l'aide de FINE HVAC). La chaufferie se trouve dans la partie
inférieure, avec ses fonctions spécifiques automatiquement transférées avec les feuilles
de calcul.
3.2.3.5 Contrôles du réseau
Si cette option est sélectionnée, une fenêtre affiche les différents contrôles sur le réseau
et les erreurs possibles que le concepteur doit garder à l’esprit pour finaliser sa solution.
Ce sont particulièrement les chutes de température sur chaque circuit qui sont contrôlées
(le programme localise et repère les circuits où la température dépasse 20 °C). En outre,
la vitesse de l’eau dans le tuyau est contrôlée afin de ne pas dépasser les limites
imposées par le concepteur.
3.2.3.6 Bibliothèques
Les bibliothèques de l’application Système monotube regroupent des tuyaux, des
radiateurs et des autres équipements de chaufferie — chaudières, brûleurs, pompes,
vases d’expansion, etc — comme pour le systèmes bitube. Toutes ces bibliothèques
peuvent être enrichies par l’utilisateur.
- 54 -
FINE-HVAC
3.2.4 Chauffage par le sol
Le menu principal est subdivisé en Fichiers, Options, Apparition, Fenêtres, Bibliothèques
et Aide. Les options Fichiers, Apparition et Aide et la plupart des autres options
ressemblent à celles des deux autres applications. Les autres sont résumées dans les
paragraphes suivants.
3.2.4.1 Options
Ce groupe de commandes reprend les données de projet, divisées en Options du projet
(titres de projet) et Options du réseau. Les options (données) du réseau sont :
 Température de l’espace (°C). Indiquez la température souhaitée en C dans les
espaces à chauffer.
 Température de l'eau entrante (°C). Indiquez la température de l’eau entrante en C,
chauffée par la chaudière (en C).
 Chute de température de l'eau par niveau (%). Le cas échéant, le programme peut
tenir compte d’une légère chute de température entre les niveaux (%), due aux
déperditions thermiques dans les colonnes centrales (tuyaux verticaux).
 Vitesse max de l’eau dans le tuyau principal (m/s). Indiquez la vitesse maximale de
l’eau dans les tuyaux principaux (en m/s).
 Vitesse maximale de l’eau dans les circuits (m/s). Il s’agit de la vitesse maximale
souhaitée pour l’eau dans les circuits. (en m/s).
 Type de tuyau principal. Indiquez les types des tuyaux principaux (ex. tuyau en
cuivre).
 Facteur de rugosité des tuyaux de la colonne centrale (µm). ). La rugosité des
tuyaux est automatiquement renseignée, en fonction du type de tuyau. Elle peut alors
être modifiée par l’utilisateur.
 Type de tuyaux des circuits. Sélectionnez le type de tuyaux des circuits (ex. tuyau en
cuivre).
 Facteur de rugosité des tuyaux des circuits (µm). La rugosité des tuyaux est
automatiquement renseignée, en fonction du type de tuyau. Elle peut alors être
modifiée par l’utilisateur.
 Taille des tuyaux de circuits souhaitée (mm). Indiquez le diamètre des tuyaux des
circuits. Initialement, il s’agira du même diamètre pour tous les circuits. Ce diamètre
peut néanmoins être modifié ponctuellement, dans les feuilles de calcul, bien que les
diamètres soient généralement uniformes.
 Coefficient de résistance thermique du sol (ascendant) (m²K/W). Le coefficient
correspondant est saisi en m2/kW (si la touche F11 ou le bouton approprié sont
sollicités dans le champ, un tableau explicatif apparaît).
 Coefficient de transfert thermique du plancher (descendant) (W/m²K). Le
coefficient correspondant est saisi en W/m²K (si la touche F11 ou le bouton approprié
sont sollicités dans le champ, un tableau explicatif apparaît).
 Distance entre les tuyaux dans les circuits RA (cm). Indiquez l’espacement RA de
tuyaux en cm.
FINE-HVAC
- 55-
 Raccords des tuyaux principaux Sz. La valeur de la résistance totale des raccords
est saisie. (Appuyez sur F11 ou sur le bouton approprié dans le champ, et un tableau
explicatif apparaît).

Coeff. z des commutateurs d'entrée et de sortie. La valeur de la résistance totale
des commutateurs est saisie. (Appuyez sur F11 ou sur le bouton approprié dans le
champ, et un tableau explicatif apparaît).

Nombre de niveaux. Saisissez le nombre de niveaux.

Système d'unités. Sélectionnez l’unité (Mcal/h ou kW).

Vase d'expansion. Sélectionnez entre un vase ouvert ou, plus fréquent, un vase
fermé.

Calculs de la cheminée selon la norme EN 13384.01. Si vous cochez cette case,
vous pouvez calculer la cheminée selon la norme européenne EN 13384.01.

Hauteur géodésique du bâtiment par rapport au niveau de la mer. Saisissez la
hauteur géodésique du bâtiment.

Calcul analytique de l’eau contenue dans le système. Si vous cochez cette case,
vous pouvez calculer en détail l'eau contenue dans le système.

Type de carburant. Sélectionnez le carburant qui est utilisé (pétrole, gaz naturel,
LPG, etc.).
3.2.4.2 Feuille de calcul
Les colonnes et les circuits (boucles) du réseau de chauffage par le sol sont inclus dans
la feuille de calcul du réseau. Selon la standardisation appliquée, les circuits sont
numérotés à chaque niveau et pour chaque colonne (en commençant par 1). Chaque
feuille correspond à un niveau spécifique et chaque ligne de à un circuit différent dans
une colonne centrale particulière. Chaque colonne de la feuille de calcul reprend des
données à saisir ou résultant de calculs.
- 56 -
FINE-HVAC
À noter que la sous-table détaillée d'un
circuit donné qui s'affiche à l'aide de la
touche F12 ou de l’option contextuelle
Autres données, correspond à chaque
ligne colonne/circuit. (Numéro de série
de la colonne et du circuit séparé par un
point. Exemple : 2.3 pour la colonne 2,
circuit 3). Il faut préciser que les
colonnes verticales du réseau sont
définies, pour chaque niveau, dans la
première colonne de la feuille, juste audessous du dernier circuit, simplement
en indiquant le numéro de la colonne
centrale de chacune d’elles. Cette
standardisation est totalement conforme
à celle de l’application Système
monotube
(voir
ci-avant).
Si
la
standardisation ci-avant est respectée,
les données doivent être saisies non
seulement dans les feuilles des niveaux
(table des circuits) mais également dans les sous-tables de chaque circuit du réseau.
Dans les prochains paragraphes (a) et (b), vous pouvez trouver une description détaillée
de la saisie des données :
(a) Tableau des circuits enterrés
Les données doivent être insérées d'abord dans la première colonne, qui se rapporte à la
schématisation des circuits. La longueur du tuyau vient automatiquement dans la
deuxième colonne (à condition que les calculs nécessaires aient été faits). Dans la même
colonne, vous pouvez ajouter des raccords aux circuits (coudes, vannes, etc.). Appuyez
pour cela sur F12 ou sélectionnez l’option contextuelle Autres données puis la résistance
totale z indiquée, à l’aide de la table qui apparaît en haut à gauche de l’écran. La charge
du circuit apparaît en colonne 3 lorsque vous appuyez sur F12 ou que vous sélectionnez
Autres données dans le menu contextuel (sous-table de circuit). Plus précisément, vous
devriez insérer soit la référence du niveau et de l’espace chauffé par ce circuit spécifique
(ex : 2.3 pour le niveau 2, espace 3) à la première ligne de la fenêtre ou directement la
charge de l’espace à la troisième ligne (en Mcal/h ou kWatt).
Au cours du calcul des déperditions thermiques de chaque espace, il faut tenir compte du
fait que le système de chauffage par le sol nécessite au minimum seize heures de mise
en route.
Généralement, une partie de l’espace étudié doit être couverte par un circuit
complémentaire distinct à haute puissance thermique. Un tel circuit est appelé zone
thermique. L’objectif est que cette zone couvre les surfaces qui ne peuvent pas être ou ne
sont pas normalement pas utilisées par l’occupant de cet espace — les espaces près des
murs externes, sous un meuble intégré, etc.
Cette zone nous permet de couvrir une charge spatiale substantielle, car la température
au sol peut y atteindre 35 C. À noter que les charges spatiales ne doivent pas contenir
les déperditions au sol qui doivent être prises en compte dans le calcul des déperditions
thermiques. Sur la deuxième ligne, vous devez insérer le type d’espace en utilisant les
nombres 1, 2 ou 3 qui désignent respectivement les zones résidentielles, sanitaires ou à
haute puissance thermique affectent la température maximale au sol. Les autres données
de la sous-table de circuit sont discutées ultérieurement.
FINE-HVAC
- 57-
De cette façon, si vous quittez la fenêtre en appuyant sur Esc, vous pourrez voir que les
données de la ligne de circuit ont été renseignées.
Lorsque les résultats apparaissent dans la ligne du circuit, on voit que tous les éléments
— alimentation, chute de température dans le circuit, débit, frottements, etc. — ont été
calculés en fonction du diamètre des tuyaux sélectionnés dans les données du réseau. Le
cas échéant, il est possible de changer en appuyant sur F3 dans la colonne Taille de
tuyau souhaitée (voir également les messages qui s’affichent au bas de l’écran). Dans la
troisième colonne à partir de la fin, la contrainte requise est calculée pour que l’installation
fonctionne correctement (via des appareils de régulation précise). En ce qui concerne le
circuit principal de l’installation, la contrainte est automatiquement annulée (circuit de
référence).
(b) Sous-table de circuit
Comme nous l’avons déjà vu, la main passe à la sous-table lorsque vous appuyez sur
F12 ou que vous sélectionnez Autres données dans le menu contextuel (sous-table de
circuit).
Les données qui apparaissant dans les colonnes de la sous-table (voir illustration) sont
les suivantes :
 Espace chauffé. Saisissez les numéros de série de l’étage et de l’espace (ex. : 1.2).
 Type d'espace. Détermine s’il s’agit d’un espace résidentiel, sanitaire ou à haute
puissance thermique.
 Charges de l’espace (kWatt ou Mcal/h). Charge totale de l’espace qui apparaît
automatique lorsque vous sélectionnez « Espace chauffé » ou que vous le saisissez
directement.
 Surface des planchers (m²). Insérez la surface des planchers de l’espace chauffé (en
m²).
 Température de l’espace (°C). Il s'agit de la température souhaitée dans cet espace
(°C).
 Température de la pièce en dessous d’un espace chauffé (°C). Indiquez la
température de l’espace sous celui de l’espace chauffé (C).
 Coefficient de résistance thermique (ascendant) (m²k/W).
 Coefficient de transfert thermique (descendant) (W/m²k).
 Densité du flux thermique (Mcal/hm² ou kWatt/m²). Lorsque les champs ci-dessus
sont saisis, la densité du flux thermique est calculée automatiquement.
 Température moyenne du plancher (°C). La température moyenne du plancher
apparaît tel que calculée par le programme.
 Température maximale du plancher (°C). La température maximale permise au
plancher apparaît en C (DIN 4725E). Pour les zones résidentielles, on a t FBmax 29 C ;
pour les zones à haute puissance thermique t FBmax 35 C et pour les zones sanitaires
tFB ti + 9 C, où ti désigne la température de l’espace.
 Température moyenne du plancher souhaitée (°C). Indiquez la température
moyenne du plancher souhaitée (en C).
 Valeur corrigée de densité du transfert thermique (kWatt/m²). La valeur corrigée
de la densité du transfert thermique calculée s’affiche.
- 58 -
FINE-HVAC
 Puissance thermique résiduelle (Mcal/h ou kWatt). Il s’agit de la puissance
thermique qui ne peut pas être couverte par un réseau particulier. Par conséquent, le
concepteur doit soit réduire l’espacement des tuyaux, soir définir une zone thermique,
ou installer un radiateur.
 Distance entre les tuyaux RA (cm).
 Température moyenne de l'eau (°C). La température moyenne de l’eau calculée
s’affiche.
 Densité du flux thermique descendant (Mcal/hm² ou kWatt/m²). La densité du flux
thermique descendant, calculée par le système, s'affiche.
 Puissance totale du système de chauffage par le sol (Mcal/h ou kWatt). L
puissance totale du chauffage par le sol de l’installation, calculée par le programme,
s'affiche.
 Longueur de circuit (m). La longueur de circuit nécessaire (segment de réseau),
calculée à partir de toutes les données ci-avant, s’affiche.
 Longueur du circuit d'alimentation et de retour. Insérez la distance totale
d’alimentation et de retour entre la colonne et le circuit.
 Somme des coefficients z des raccords complémentaires: Insérez la somme the
des coefficients z des tous les raccords qui sont utilisés dans ce circuit.
Certaines des valeurs ci-dessus doivent être saisies tandis que d’autres sont
automatiquement calculées (celles en rouge). Les valeurs par défaut, très fréquentes
dans chaque cas, s’affichent par anticipation afin que l’utilisateur ne soit pas à insérer de
données dans tous les champs.
Toutes les modifications apportées aux données ci-dessus se reflètent immédiatement
dans les valeurs de la feuille de circuit. De cette façon, l’utilisateur supervise et contrôle
entièrement la procédure.
À noter que tous ces paramètres interviennent dans la précision des calculs, essentiels à
chaque installation de chauffage par le sol.
En matière de calcul, il faut préciser également que le type d’espace (1:zone habitée,
2:bains ou 3:zone de capacité thermique élevée) détermine automatiquement la
température maximale au sol (respectivement 29, 33 ou 35). Si la température moyenne
du plancher est supérieure à ce maximum, alors il faut indiquer la température moyenne
souhaitée. Dans ce cas, le circuit ne couvre pas toutes les déperditions. C’est pourquoi la
puissance thermique résiduelle apparaît. En outre, l’espacement des tuyaux constitue l’un
des principaux paramètres choisis par l’utilisateur pour chaque espace. Si vous réduisez
cet espacement, vous augmentez la longueur du circuit et la chute de température
moyenne de l'eau. Dans tous les autres cas, on part du principal que la longueur du circuit
ne doit pas dépasser une certaine limite définie par le constructeur de chaque type de
tuyau (généralement 150 m).
3.2.4.3 Calcul des autres équipements
Le reste de l’équipement, notamment celui de la chaufferie, est calculé dans une série de
fenêtre, traitant chacune d’un élément particulier. Dans une installation monotube, il s’agit
notamment de la chaudière, du brûleur, du réservoir (cuve), de la pompe, du vase
d’expansion, de la cheminée et du ballon d’eau chaude. Consultez à ce sujet la rubrique
précédente.
FINE-HVAC
- 59-
3.2.4.4 Diagramme vertical
Cette option crée le diagramme vertical du réseau. La chaufferie se trouve dans la partie
inférieure, avec ses fonctions spécifiques automatiquement transférées avec les feuilles
de calcul.
3.2.4.5 Bibliothèques
Les bibliothèques de l’application Chauffage par le sol regroupent des tuyaux, des
radiateurs et des autres équipements de chaufferie — chaudières, brûleurs, pompes,
vases d’expansion, etc — comme pour les systèmes monotube et bitube.
- 60 -
FINE-HVAC
3.3 Climatisation
Le conditionnement d’air se compose de quatre applications, qui fonctionnent soit
indépendamment, soit en association avec les autres. Ces applications sont les suivantes:
 Charges de refroidissement : Les charges de refroidissement sont calculées (à l’aide
des méthodes Ashrae ou Carrier) à chaque étage et dans chaque espace, la
procédure constitue généralement la première étape d’un projet de climatisation.
 Ventilo-convecteurs. Tous les calculs nécessaires à l’installation de ventiloconvecteurs sont effectués et l’équipement requis, sélectionné (ventilo-convecteurs,
appareils de refroidissement, tuyaux, pompe, raccords, etc.).
 Conduits d’air. Tous les calculs nécessaires à l’installation d’un réseau de conduits
d’air sont effectués (à l’aide d’une des trois méthodes connues) et l’équipement
nécessaire est sélectionné (raccords, grilles, ventilateurs, etc).
 Psychrométrie. La distribution d’air dans les espaces climatisés est estimée en
fonction des équations psychrométriques analytiques, les modifications
psychrométriques sont dépeintes dans un graphique psychrométrique et le climatiseur
approprié est sélectionné.
3.3.1 Charges de refroidissement
Lorsque le programme est chargé, le menu principal regroupant les options Fichiers,
Options, Apparition, Fenêtres, Bibliothèques et Aide apparaît à l’écran.
Les Options sont divisées en Options du projet (en-têtes du projet), Mois, Conditions
intérieures, Données climatiques, Données de construction, Eléments standards, Options
standards-Personnes, Appareil et Eclairage.
3.3.1.1 Mois
Le mois de référence et les mois de calcul (d’avril à septembre) doivent se définir.
3.3.1.2 Conditions intérieures
L’utilisateur doit définir la Température intérieure souhaitée (température souhaitée en
°C dans les espaces climatisés), l’Humidité intérieure souhaitée (pourcentage
d'humidité relatif dans les espaces climatisés), la différence de température entre
l’extérieur et les espaces non climatisés d’une part (en °C), et celle du sol ou des espaces
climatisés (en °C).
3.3.1.3 Données climatiques
Elles se rapportent à la ville sélectionnée — la latitude, la longitude, l’altitude, les
températures moyennes, les fluctuations correspondantes pour six mois et l’humidité
relative en été.
3.3.1.4 Données de construction
Les données de la fenêtre correspondante regroupent les informations suivantes :

Zone avec brouillard. Dans une région souvent soumise au brouillard, cochez cette
case. Sinon, ignorez cette option. Par défaut, elle n’est pas cochée.

Nombre de niveaux (1-99). Les niveaux ou étages de la construction peuvent être au
nombre de 99.
FINE-HVAC
- 61-

Hauteur du niveau standard (m). Cette valeur est prise automatiquement en compte
dans les feuilles de calcul bien que l’utilisateur puisse apporter ensuite des
modifications à son gré.

Système d'unités. Vous sélectionnez les unités du projet (Mcal/h, kWatt, kBtu/h).

Système d'unités du coefficient de transfert thermique. Vous sélectionnez les
unités du coefficient de transfert thermique (en kcal/hm²C ou Watt/m²K).

Méthode. Le programme permet à l’utilisateur de sélectionner les méthodes de calcul
entre Carrier, ASHRAE CLTD, ASHRAE TFM, ASHRAE RTS 2001 ou 2013 et
ASHRAE NAVIRES. Toutefois, lorsque l’utilisateur saisit les données à l’aide d’une de
ces méthodes, il peut comparer les résultats dans les autres méthodes, simplement
en modifiant la valeur de cette option.

Facteur d'incrément (%). L’utilisateur peut définir dans n’importe quel espace, un
facteur d’incrément des charges (par ex 5 %) qui augmentera en fonction des charges
individuelles de l’espace.

Heure du contrôle initial – Heure du dernier contrôle (1-24). Ces deux dernières
options du menu Données de construction permettent à l’utilisateur de déterminer la
période pendant laquelle il souhaite avoir les résultats de calcul — par ex. début à 8 et
fin à 18. La sélection peut également couvrir 24 heures (de 1 à 24) mais le volume des
résultats sera également plus grand.

Angle de rotation. Si vous voulez changer l'orientation du bâtiment, vous pouvez la
faire pivoter à un angle spécifique par le sélectionnant dans la liste.

Type de navire. Cette option est activée uniquement lorsque la méthode choisie est
ASHRAE NAVIRES. En cela, l'utilisateur sélectionne le type de navire entre Marchand
(en général), Marchand dans les conditions semi-tropicales, Marchand dans les
conditions tropicales et Naval.
3.3.1.5 Eléments standards
Ce terme recouvre les types d’éléments communs caractérisant la construction et plus
particulièrement les éléments structurels tels que murs, planchers, plafonds, portes et
fenêtres.
- 62 -
FINE-HVAC
 Les murs extérieurs sont définis par leur coefficient de transmission thermique U, le
poids (100, 300, 500, 700 kg) et leur couleur (pale, moyenne, foncée), ainsi que leur
catégorisation Ashrae (A, B, C, D, Ε, F, G). L’utilisateur peut sélectionner les valeurstypes de son choix dans la bibliothèque correspondante.
 Les plafonds sont définis via leur coefficient de transmission thermique U, leur poids
(50, 100, 200, 300 kg) et leur couleur (pale, moyenne, foncée), ainsi que leur
catégorisation Carrier (ouvrant, recouvert d’eau, irrigué et ombragé) ou Ashrae (1,
2,3…, 11 avec ou sans plafond suspendu).
 Murs intérieurs et planchers sont définis par leur coefficient de de transmission
thermique U.
 Les ouvertures sont définies par leurs dimensions (en m), leur coefficient U, leur
coefficient de vitrage, leur type de châssis (1:en bois, 2:en métal ou sans cadre), leur
coefficient de pénétration α (le même coefficient appliqué au chauffage) et le système
de vitrage. Le coefficient de vitrage est associé à une table auxiliaire détaillée.
3.3.1.6 Options standards-Personnes
Au cas où vous voulez définir les mêmes charges dues aux personnes à tous les
espaces, vous complétez la fenêtre ci-dessous (Application « Charges de
refroidissement », dans Options>Options standards-personnes).
Vous sélectionnez une description parmi les choix offerts dans la liste qui apparait en
appuyant sur le bouton F11 ou en cliquant sur le bouton droit de la souris et
automatiquement les champs de la charge sensible, de la charge latente et de la chaleur
rayonnante se complètent. La seule chose à faire c’est d’ajouter la quantité dans la
dernière colonne, ce qui peut être soit le nombre de personnes dans l’espace par m² ou le
nombre de personnes dans l’espace (cela dépend de l’option cochée). En plus, vous
pouvez choisir le programme opérationnel par type de construction en appuyant sur le
bouton de sélection.
FINE-HVAC
- 63-
Quand la fenêtre est remplie, tous les espaces dans la feuille de calcul vont
automatiquement avoir les mêmes charges dues aux personnes mais vous pouvez aussi
effectuer, si nécessaire, des modifications, séparément pour chaque espace, dans la
feuille de calcul.
3.3.1.7 Options standards-Appareils
Au cas où vous voulez définir les mêmes charges dues aux appareils à tous les espaces
vous complétez la fenêtre ci-dessous.
Vous sélectionnez une description parmi les choix offerts dans la liste qui apparait en
appuyant sur le bouton F11 ou en cliquant sur le bouton droit de la souris et
automatiquement les champs de la charge sensible, de la charge latente et de la chaleur
rayonnante se complètent. La seule chose à faire c’est d’ajouter la quantité dans la
dernière colonne, ce qui peut être soit le nombre d’appareils dans l’espace par m² ou le
nombre d’appareils dans l’espace (cela dépend de l’option cochée). En plus, vous pouvez
choisir le programme opérationnel par type de construction en appuyant sur le bouton de
sélection.
Quand la fenêtre est remplie, tous les espaces dans la feuille de calcul vont
automatiquement avoir les mêmes charges dues aux équipements mais vous pouvez
aussi effectuer, si nécessaire, des modifications séparément pour chaque espace dans la
feuille de calcul.
3.3.1.8 Options standards-Eclairage
Au cas où vous voulez définir les mêmes charges dues à l’éclairage à tous les espaces
vous complétez la fenêtre qui suit.
- 64 -
FINE-HVAC
Vous sélectionnez une description parmi les choix offerts dans la liste qui apparait en
appuyant sur le bouton F11 ou en cliquant sur le bouton droit de la souris et
automatiquement le champ du coefficient spécifique et le champ de la chaleur rayonnante
se complètent. La seule chose à faire c’est d’ajouter les watts dans la dernière colonne,
soit par m² de l’espace, soit pour l’espace entier (cela dépend de l’option cochée). En
plus, vous pouvez choisir le programme opérationnel par type de construction en
appuyant sur le bouton de sélection.
Quand la fenêtre est remplie, tous les espaces dans la feuille de calcul vont
automatiquement avoir les mêmes charges dues à l’éclairage mais vous pouvez aussi
effectuer, si nécessaire, des modifications séparément pour chaque espace dans la feuille
de calcul.
3.3.1.9 Feuille de calcul
Les feuilles de calcul des charges des différents espaces sont incluses dans les feuilles
de leurs niveaux respectifs. Lorsque vous sélectionnez l’un des étages, la liste des feuilles
de charge correspondante s’affiche. Cette fonctionnalité est assez similaire à celle décrite
pour les déperditions.
FINE-HVAC
- 65-
L’écran qui correspond aux données de l’espace est divisé en deux : Le volet supérieur
reprend les charges liées aux éléments de structure de l’espace, tandis que la partie
inférieure reprend les charges fonctionnelles — éclairage, personne, appareils, etc.
Dans le volet supérieur, chaque ligne se rapporte à un élément spécifique (M1, O1 etc).
Les données insérées soit par l'utilisateur, soit automatiquement via les dessins, sont
l’orientation (11 options), la longueur et la hauteur ou largeur de l’élément ainsi que le
nombre de surfaces équivalentes. Les ouvertures sont soustraites automatiquement des
murs, si les orientations sont les mêmes.
Lorsque la méthode "ASHRAE NAVIRES" est sélectionné, la colonne supplémentaire
"Chambre voisine" doit être rempli.
En outre, dans les trois dernières colonnes reprennent les données pour le calcul de
l’ombrage. Trois mécanismes d’ombrage différents sont possibles :
 Ombrage intérieur. Cette option s’applique uniquement aux fenêtres équipées de
rideaux ou de bannes, etc. qui couvrent leur surface complète. Les valeurs les plus
fréquentes dans chaque cas, selon le niveau d’ombrage, apparaissent dans la table
auxiliaire, activée à l’aide de la touche F11 ou du bouton approprié lorsque vous vous
trouvez dans le champ.
 Ombrage dû aux projections. Cette option s’applique essentiellement aux ouvertures
mais également aux surfaces de mur. Si vous appuyez sur le bouton droit de la souris
alors que de la colonne et rangée respective et sélectionnez Autres données dans le
menu contextuel pour faire apparaître la fenêtre. Vous devez impérativement
renseigner la largeur de la projection horizontale ou verticale de l’ouverture et sa
distance. Par exemple, si un balcon, d’un mètre de large, placé à 0,5 m de la fenêtre
O1, vous devez saisir 1 dans le champ de la projection horizontale et 0,5 dans celui de
la distance de la projection horizontale. Dès que vous remplissez et fermez cette
fenêtre, le mot «OMBRA» sera affiché dans la colonne "Ombrage par projection".
- 66 -
FINE-HVAC
 Ombrages arbitraires. L’utilisateur peut également sélectionner ses propres
coefficients d’ombrage selon les heures, avec l’aide de la fenêtre correspondante, qui
apparaît également dans l’angle inférieur droit. Cette option sert lorsqu’il existe un
ombrage dû à des éléments qui n'appartiennent pas à la construction (bâtiments
voisins, etc.) A noter que 0 désigne une fenêtre totalement ombrée, tandis que 1
désigne une clarté complète, tous les coefficients d’ombrage partiels se situant entre
ces deux valeurs. Le coefficient de toutes les autres heures intermédiaires est calculé
automatiquement par la méthode d’interpolation linéaire. Dès que vous remplissez et
fermez cette fenêtre, le mot «OMBRA» sera affiché dans la colonne "Coefficient
d’ombrage arbitraire".
Pour le calcul des charges, les valeurs de charge maximale apparaissent à l’écran
inférieur droit, remises à jour en temps réel. Il s'agit :
 Charge sensible maximale
 Charge latente maximale
 Charge totale maximale
Pour afficher les calculs analytiques par élément et par heure, il faut appuyer sur F7 ou
cliquer sur
ou encore sélectionner Charges en appuyant sur le bouton droit de la
souris. L’utilisateur a alors le contrôle absolu sur chaque phase de saisie des données et
peut intervenir en conséquence — rendre une ouverture plus petite s’il pense qu’elle
provoque une surcharge notable de l’espace.
Dans le volet inférieur gauche de l’écran, s’affichent les résultats sur les charges
additionnelles telles que personnes, appareils, éclairage et ventilation. Ces données se
divisent en deux catégories : Les charges totales dues aux personnes et aux appareils
apparaissent dans la colonne de gauche tandis que celles liées à l'éclairage et la
ventilation apparaissent dans la colonne de droite.
a) Charges totales des personnes. Dans le cas des personnes, vous appuyez sur le
bouton de sélection et de remplir la fenêtre qui apparaît comme il a été décrit au
paragraphe 3.3.1.6.
b) Charges totales des appareils. Dans le cas des appareils, vous appuyez sur le
bouton de sélection et de remplir la fenêtre qui apparaît comme il a été décrit au
paragraphe 3.3.1.7.
c) Gain thermique dû aux lumières. Dans le cas de l’éclairage vous appuyez sur le
bouton de sélection et de remplir la fenêtre qui apparaît comme il a été décrit au
paragraphe 3.3.1.8.
d) Charges totales de ventilation. Il s’agit des charges dues soit aux déperditions des
fentes (en cas de ventilation non forcée) ou des charges dues aux renouvellements d’air.
Ces dernières sont estimées uniquement au gré de l’utilisateur. Il lui faut alors saisir les
valeurs de longueur, largeur et hauteur, ainsi que le nombre de renouvellements d’air par
heure (n). S’il n’y a pas de ventilation forcée, il y aura certainement des pertes dues aux
fentes. Dans un cas similaire, le nombre de renouvellements par heure doit être 0 et le
coefficient de perte dû à la fente 0.5 (voir les hypothèses de calcul).
FINE-HVAC
- 67-
NB :
 En présence d’une climatisation centralisée, les pertes dues aux renouvellements d’air
ne sont pas imputées à l’espace mais au système de climatisation concerné (voir
hypothèses de calcul pour les détails).
 Les pertes dues aux fentes sont incluses dans les calculs uniquement s’il faut installer
des ventilo-convecteurs. Elles ne sont pas prises en compte en cas de conduites d’air,
à cause de la surpression.
Système ou zone. Le numéro de série de la zone ou du système (au bas de la colonne
centrale), est saisi uniquement si vous souhaitez regrouper les espaces (jusqu’à 50
groupes peuvent être définis), afin que les calculs totaux sur chaque groupe puissent être
effectués séparément. Le numéro par défaut est 1. Les conditions de charge de
climatisation d'une zone peuvent être couvertes par un (généralité) ou plusieurs
systèmes. Dans ce dernier cas, la répartition de la charge sur les différents systèmes est
réalisée par le concepteur.
Si vous appuyez sur F11 ou cliquez sur le bouton approprié dans le champ, la fenêtre
précédente est activée. Vous pouvez y saisir l'incrément, la température, l’humidité
relative de l’espace en question. Pour la 3 e méthode (Ashrae TFM) en particulier, le type
de cellule (de légère à lourde, de 1 à 4), la circulation de l’air (de faible à très fort, de 1
à 4), le type de fonctionnement (discontinu ou continu) et le coefficient a (voir table
adjacente) peuvent également être définis. Si vous appuyez sur F11 ou cliquez sur le
bouton approprié, une fois dans l’un des 4 derniers champs, une table auxiliaire apparaît
qui contient une liste de toutes les valeurs correspondantes parmi lesquelles l’utilisateur
peut choisir celle de l’espace à l’étude.
- 68 -
FINE-HVAC
Lorsque le « ASHRAE RTS 2013» méthode a été sélectionné, les options
supplémentaires "Charge de toit absorbé dans le retour de courant d'air" et
"Eclairage absorbé dans le retour de courant d'air" apparaissent.
La partie de la charge sensible de toutes les autres charges ci-dessus s’ajoute à la charge
totale des éléments structurels et la somme finale correspond à la charge sensible totale
de la pièce.
Si les charges latentes dues aux personnes et aux appareils s’additionnent, le total
constitue la charge latente de l’espace. La charge totale sensible et la charge totale
latente constituent la charge totale de l'espace. Ces valeurs horaires s’affichent dans la
feuille de calcul citée précédemment.
Afin de renseigner les données plus rapidement, s’il faut qu'elles soient saisies de
manière analytique (c'est-à-dire qu'elles ne sont pas mises à jour automatiquement à
partir des dessins de FINE HVAC), le programme permet à l’utilisateur de copier un étage
ou un espace type (voir l’application sur les déperditions thermiques).
3.3.1.10 Données de température
Les résultats de cette fenêtre sont directement liés à la méthode utilisée, ce qui signifie
que certains résultats intermédiaires (dépendant de la méthode) s’affichent.
3.3.1.11 Données générales des charges du bâtiment
Les charges totales du bâtiment s’affichent pour chaque mois et heures sans tenir compte
de la ventilation.
FINE-HVAC
- 69-
3.3.1.12 Analyse des charges du bâtiment
Toutes les charges et leur total s’affichent par mois et heure et sont décrits en détail (y
compris les charges de ventilation du système).
3.3.1.13 Analyse des charges du système
Toutes les charges et leur total s’affichent par mois et heure et sont décrits en détail pour
chaque système (y compris les charges de ventilation du système).
3.3.1.14 Diagramme des charges totales sans ventilation
Le diagramme suivant affiche la variation de la charge par heure et par mois de calcul, la
charge totale du bâtiment sans ventilation.
- 70 -
FINE-HVAC
3.3.1.15 Diagramme des charges totales avec ventilation
Le diagramme précédent affiche la variation de la charge par heure et par mois de calcul,
la charge totale du bâtiment avec ventilation.
3.3.1.16 Diagrammes des systèmes
Le diagramme suivant affiche la variation de la charge par heure et par mois de calcul, la
charge totale pour chaque système.
3.3.1.17 Bibliothèques
Les bibliothèques renferment aux types d’éléments structurels, aux données climatiques
mais aussi aux charges auxiliaires. Elles peuvent être modifiées par l’utilisateur, qui peut
également y insérer ses propres données à son gré.
Vous pouvez insérer et utiliser vos propres données, facilement en sélectionnant une
catégorie (par exemple les murs extérieurs comme il est indiqué ci-dessus) et appuyez
sur le bouton d'enregistrement de record
les données d'élément, appuyez sur
. Dans la nouvelle ligne que vous remplissez
pour les enregistrer et OK pour fermer la fenêtre.
3.3.2 Ventilo-convecteurs
Le menu principal de l’application Ventilo-convecteurs est subdivisé en Fichiers, Options,
Apparition, Fenêtres, Bibliothèques et Aide. Les options Fichiers, Apparition et Aide et la
plupart des autres options ressemblent à celles de l’application Chauffage bitube. Les
autres sont résumées dans les paragraphes suivants.
3.3.2.1 Options
Ce groupe de commandes reprend les données de projet, divisées en Options du projet
(titres de projet) et Options du réseau. Les options (données) du réseau sont :
 Température de l’eau (°C). Saisissez la température de l’eau entrante en °C (la
température de retour est calculée automatiquement).
 Différence de température des convecteurs (°C).
température des radiateurs (Dt = 5 en général)
FINE-HVAC
Saisissez la différence de
- 71-
 Température au thermomètre sec (°C). Saisissez la température au thermomètre sec
de la pièce.
 Température de bulbe humide (°C). Saisissez la température de bulbe humide de la
pièce.
 Type de tuyau principal. Sélectionnez le type de tuyaux principaux (par ex. tuyau en
cuivre).
 Facteur de rugosité du tuyau principal (µm). Facteur de rugosité est saisi
automatiquement, en fonction du type de tuyau principal sélectionné, mais vous
pouvez facilement le modifier. L'unité de mesure utilisée par le programme est µm.
 Type de tuyau secondaire. Sélectionnez le type de tuyaux secondaires (au cas où
deux types de tuyaux sont utilisés).
 Facteur de rugosité des tuyaux secondaires (µm). Facteur de rugosité est saisi
automatiquement, en fonction du type de tuyau secondaire sélectionné, mais vous
pouvez facilement le modifier. L'unité de mesure utilisée par le programme est µm.
 Vitesse maximale de l'eau (m/s). Saisissez la limite maximale souhaitée de la vitesse
de l'eau (en fonction des sections calculées).
 Limite de friction par mètre de tuyauterie (mwg/m). Saisissez la limite de friction par
la longueur de la tuyauterie en mwg/m. La chute de pression maximale recommandée
dans les systèmes d’alimentation d’eau est 30 kPa/30 m de longueur équivalente de
tuyau soit approximativement 10 % ou 10 m de colonne d’eau pour 100 m de longueur
équivalente.
 Nombre de pompes. Dans le cas où vous avez plus d'un circulateur, saisissez son
nombre ici afin de pouvoir les utiliser en la feuille de calcul et le calcul de la pompe.
 Système d'unités. Sélectionnez le système d'unités (Mcal/h, kWatt ou kBtu/h).
 Type de moteur de refroidissement. Sélectionnez le type de moteur de
refroidissement. (à l’air ou à l’eau).
 Type de Ventilo-convecteur. En appuyant sur le bouton de sélection, vous choisissez
dans la bibliothèque du type de ventilo-convecteur. Si vous voulez, vous pouvez
ajouter vos propres fournisseurs et les unités dans les Bibliothèques > Ventiloconvecteurs.
 Changement de température par mètre (°C/m). Si vous n'avez pas de tuyaux
idéalement isolés, entrez dans ce domaine le changement de température par mètre
de longueur de tuyauterie (en °C/m).
 Vitesse du ventilateur de Ventilo-convecteur. Sélectionnez entre forte, moyenne et
faible.
 Calcul analytique de l’eau contenue dans le système. Si vous cochez cette case,
vous pouvez calculer en détail l'eau contenue dans le système.
- 72 -
FINE-HVAC
3.3.2.2 Feuille de calcul
Comme illustré sur la figure, chaque ligne de la feuille correspond à un segment de
réseau tandis que chaque colonne reprend les données insérées ou reprises à la
génération de la feuille (voir la barre d’état). Pour chaque ligne, commencez par remplir
les champs de la première colonne relative à la désignation de chaque segment. La
standardisation du réseau s’appuie sur les principes habituels, expliqués précédemment
pour le système de chauffage bitube.
Au segment du réseau, vous saisissez le numéro de chaque circuit et sa longueur.
Chaque ligne colonne-circuit est numérotée par les numéros de série de colonnes et
circuit, insérant un point final ".", par exemple "1.2", qui signifie "la colonne 1, circuit 2".
Dans l’application Ventilo-convecteurs, tous les niveaux sont représentés sur la même
feuille de calcul et les circuits sont numérotés à partir de 1. Si il y a plus que une
tuyauterie verticale, la numérotation des circuits de chacun commence à partir de 1 (par
exemple, les circuits de tuyau vertical 1 sera de 1.1, 1.2, etc., les circuits de tuyau vertical
2 sera 2.1, 2.2, etc.).
S’il vous plaît noter que chaque ligne colonne-circuit correspond à une sous-table qui
contient les caractéristiques détaillées du circuit particulier. Pour activer cette table, aller à
la ligne et appuyez sur F12 ou sélectionnez '' Autres données '' à partir de la liste qui
apparaît quand on appuie sur le bouton droit de la souris et la fenêtre suivante apparaît.
FINE-HVAC
- 73-
Dans la fenêtre ci-dessus, les cellules «Espace conditionné», «Charge sensible de
l’espace» et «Charge latente de l'espace» seront insérés automatiquement si de
l'application de Charges de refroidissement vous avez déjà exporté les résultats à
l’application de Ventilo-convecteurs, sinon, vous pouvez les ajouter manuellement et le
type de ventilo-convecteur sera sélectionné automatiquement.
S’il y a plus d'un Ventilo-convecteur dans le même espace, vous devez intervenir en
attribuant la charge en conséquence. Le calcul du ventilo-convecteur est effectué
automatiquement en fonction de l'information du réseau de données et affiché dans la
fenêtre ci-dessus.
En ce qui concerne les raccords, la friction, les sections similaires, les mêmes règles de
retour comme indiqué précédemment pour le système bitube, peut être appliquées.
3.3.2.3 Appareil de refroidissement
Dans cette fenêtre, un appareil est sélectionné (à partir de la bibliothèque, à l’aide de la
touche F11 ou du bouton correspondant dans le champ) et les options de fonctionnement
sont insérées. A noter que les calculs détaillés de l’appareil de refroidissement sont
effectués au sein de l’application Psychrométrie.
Les options « Dessin de réseau », « Diagramme vertical », « Frottement des sections
» ainsi que les fenêtres « Rapport technique », « Hypothèses » et « Nomenclature –
Calcul des coûts » suivent les règles définies à la rubrique 3.1.
3.3.2.4 Bibliothèques
Les bibliothèques de l’application Ventilo-convecteurs contiennent des tuyaux, des
ventilo-convecteurs et des raccords ainsi que des équipements pour la salle des
machines (appareils de refroidissement, pompes, vases d’expansion, etc.). Chaque
catégorie de bibliothèque contient les divers types de matériaux qui existent sur le marché
mais ils peuvent naturellement être complétés au gré de l’utilisateur. La bibliothèque des
ventilo-convecteurs contient une vaste palette de modèles. Spécifiquement, un onglet
s’affiche pour chaque constructeur, avec les dimensions des appareils (200, 400, etc.),
leurs coefficients Z, leur code et leur prix.
Appuyez sur le bouton « Charges » pour que les résultats correspondants s’affichent pour
les différentes températures (bulbe humide, thermomètre sec et température d’entrée de
l’eau).
- 74 -
FINE-HVAC
3.3.3 Conduits d’air
Si le programme Conduit d’air est chargé, le menu suivant affiche les différents groupes
d’options Fichiers, Options, Apparition, Fenêtres, Bibliothèques et Aide. Les menus
Fichiers, Apparition et Aide et la plupart des autres options sont similaires à celles
décrites précédemment. Les autres sont résumées ci-après.
3.3.3.1 Options
Ce groupe de commandes reprend les données de projet, divisées en Options du projet
(titres de projet) et Options du réseau. Les options (données) du réseau sont :
 Température de l’air admis (°C). Il s'agit de la température de l'air entrant par les
grilles d'induction (15-16 C).
 Température des espaces souhaitée (°C). Il s’agit de la température souhaitée dans
les espaces climatisés (valable seulement si la psychrométrie n’a pas été précédée).
 Matériau du conduit d'air. Le matériau du conduit d'air à utiliser est sélectionné (si
<F11> ou le bouton approprié dans le champ est activée, la bibliothèque
correspondante s’affiche).
 Facteur de rugosité des conduits (µm). Il s’agit du facteur de rugosité de l’air, qui
dépend du matériau du conduit. Si ce dernier a été choisi dans les bibliothèques, la
rugosité est mise à jour automatiquement.
 Matériau du conduit d'air secondaire (µm). Le matériau du conduit d'air secondaire
à utiliser est sélectionné (si <F11> ou le bouton approprié dans le champ est activée, la
bibliothèque correspondante s’affiche).
 Facteur de rugosité de conduit secondaire (µm). Il s’agit du facteur de rugosité de
l’air, qui dépend du matériau du conduit secondaire. Si ce dernier a été choisi dans les
bibliothèques, la rugosité est mise à jour automatiquement.
 Vitesse maximale de l’air (m/s). Il s’agit de la limite supérieure de la vitesse de l’air
dans les conduits. Cette valeur sert de limite supérieure si la méthode à pressions
équiv. est appliquée ou elle sert de valeur de vitesse de l’air en cas d’application de la
méthode à vitesses équiv.
 Chute de pression par mètre (mmWG/m). Il s’agit de la valeur de la chute de
pression correspondante dans le réseau par mètre lorsque la méthode des pressions
équiv. s’applique. Elle n’a aucune importance dans le cadre de la méthode des
vitesses équiv.
 Type de section. Le type de section (circulaire, carrée ou rectangulaire) sur la plus
longue partie du réseau doit être indiqué.
 Dimensions souhaitées du conduit d’air (largeur et hauteur) (mm). Ces
dimensions sont à définir uniquement si le type choisi est rectangulaire, ce qui est
l’option la plus fréquente. Le concepteur peut définir une valeur pour la largeur et la
hauteur. A noter que, lorsque les deux dimensions de la section rectangulaire sont
définies (ou une seule dans le cas de section circulaire ou carrée), il est possible de
calculer la vitesse et la chute de pression dans chaque branche de réseau sans suivre
les principes des méthodes disponibles. À l’inverse, si une seule est insérée, l’autre
résultera automatiquement des calculs. Les valeurs fixées ici ne sont pour autant pas
une contrainte pour le concepteur qui peut les modifier ponctuellement pour certains
segments du réseau.
FINE-HVAC
- 75-
 Étape d'arrondissement des dimensions du conduit d'air (mm). Si la précision au
mm n’est pas obligatoire, la valeur de la section du conduit est calculée
approximativement par incréments, par exemple de 50 mm en 50 mm.
 Niveau de bruit des grilles (dB). Il s’agit de la limite supérieure du bruit (en dB) aux
grilles. Cette limite peut également être modifiée ponctuellement.
 Dimensions souhaitées des grilles (largeur et longueur) (mm). Des instructions
similaires à celles fournies plus tôt pour les dimensions souhaitées du conduit
s’appliquent.
 Nombre de ventilateurs (1-40). Il s’agit du nombre de ventilateurs de l’installation (140).
 Système d’unités. Vous pouvez choisir les unités des résultats entre Mcal/h, KWatt ou
kBTU/h.
 Méthode de calcul. Le programme permet la sélection parmi trois méthodes de calcul
des conduits : a) Méthode à vitesses équivalentes – b) Méthode de récupération et c)
Méthode à pressions équivalentes.
 Vitesse minimale d’air (méthode récup. de chaleur) (m/s). Il s’agit la vitesse
minimale de l’air si la méthode de récupération est choisie. Le concepteur doit se
rappeler qu’il peut insérer une vitesse minimale, si la vitesse aux entrées d’air est trop
basse.
 Méthode de calcul de la vitesse. Vous pouvez sélectionner la méthode de calcul de
vitesse entre « Avec zone de section équivalente » et « Avec zone de section réelle».
 Altitude (m). Saisissez l'altitude de la zone d'installation.
3.3.3.2 Feuille de calcul
Comme indiqué dans la figure, chaque ligne de la feuille correspond à une branche
différente du réseau tandis que chaque colonne renferme des données à propos de ce
segment. Le fonctionnement s’appuie sur les principes énoncés précédemment. Le point
de départ des conduits (là où se trouve le ventilateur) correspond à 1. Le débit d’air total
dans chaque espace peut se calculer soit approximativement en fonction de la charge
sensible de l'espace et de la différence de température entre l'air admis et l'air de retour,
soit précisément si des calculs psychrométriques ont déjà été effectués (voir la
psychrométrie).
- 76 -
FINE-HVAC
Compte tenu des valeurs de ces données, les valeurs de débit sont additionnées et
s'affichent dans la colonne correspondante. En fonction de ces débits sur chaque
segment et du mode de calcul (pressions équiv. ou vitesses équiv.), les dimensions des
conduits et des grilles éventuelles sont déterminées. La section des conduits (circulaire,
rectangulaire, etc.) et les dimensions souhaitées sont celles saisies dans les données
générales mais le concepteur peut les modifier ponctuellement.
En fonction des dimensions ci-avant, la vitesse et la chute de pression de l’air effectives
peuvent être calculées dans la feuille.
Enfin, les dimensions respectives des grilles sont également déterminées afin que le
niveau de bruit défini dans les données générales ne soit pas dépassé. Les dimensions
des grilles sont automatiquement calculées après que le type de grilles a été choisi dans
la bibliothèque correspondante.
La hauteur, la largeur et le niveau de bruit par défaut s’affichent au bas de l’écran. A noter
qu'au milieu de la fenêtre, il est possible d’insérer les dimensions souhaitées
(généralement l’une des dimensions insérées dans les données générales et l’autre est
automatiquement calculée).
Les raccords des conduits d’air (coudes, Tés, etc.) sont saisis pour chaque segment à
l’aide de la fenêtre correspondante (activée à l’aide de F11 ou du bouton correspondant
lorsque le curseur est dans la colonne 10), comme nous l’avons décrit pour les tuyaux.
A noter que, si vous utilisez la méthode des pressions équiv. et vous souhaitez
équilibrer le réseau, il est possible d’ajuster le freinage en conséquence — n’oubliez pas
que cette méthode permet d’obtenir des réseaux équilibrés uniquement si le réseau a été
conçu symétriquement. L’option Frottement de conduit indique à quel point le réseau est
équilibré et, indirectement, les branches qui ont besoin d’un freinage.
Si la méthode de récupération de la pression statique est préférée, les frottements dans
chaque segment sont compensés par cette pression statique récupérée, qui à son tour,
dépend de la vitesse dans le segment précédent et le suivant. Donc, si rien n’apparaît
dans la dernière colonne (frottement nul), à l’exception du premier segment qui démarre
au ventilateur (segment 1.2 dans l’exemple précédent) et également des segments où
l’utilisateur a fixé les deux dimensions de la section des conduits. Par conséquent, les
frottements dans ce cas sont également à ceux du premier segment (à partir du
ventilateur).
FINE-HVAC
- 77-
Tout ce qui précède s'applique au réseau de conduits d’air. Le réseau de retour est
standardisé de la même façon en déterminant les points de raccordements et les grilles et
en y affectant un débit légèrement inférieur, comparé aux grilles d’alimentation, à chaque
grille (70-80 % du débit d’air afin que la pièce soit légèrement en surpression). Le réseau
de retour est complètement indépendant et il n’a pas de grilles dans toutes les pièces.
En cas de segments similaires, il est possible de rappeler les sorties (à partir de leurs
noms de la première colonne) pour les transférer.
Remarque : Le programme des conduits d’air est également adapté à tout autre
projet de ventilation. Pour calculer un réseau de ventilation, il faut d'abord le normaliser
comme nous l’avons vu plus haut, à la seule différence que les différences de charge et
de température sont à éliminer (dans la colonne correspondante) et qu’il faut ajouter les
débits de tous les segments se terminant par une grille. En outre, les segments sont
conventionnellement codés à l’aide d’un tiret et non pas d’un point car il n’y a pas de
réseau secondaire.
3.3.3.3 Calcul des ventilateurs
Pour utiliser et calculer plus d'un fan, vous devez d'abord définir dans la fenêtre "Réseau"
le "Nombre de ventilateurs" (Options > Réseau). Après cela, dans la feuille de calcul,
vous indiquez le numéro de chaque ventilateur dans la colonne "No de ventilateur"
appelant que chaque fan qui couvre les exigences d'une section de réseau, doit être réglé
dans la section de départ du réseau. Dans la colonne "No de ventilateur" vous tapez
directement le numéro du ventilateur ou appuyez sur F12 ou sélectionnez '' Autre
données '' et remplir le champ " No de ventilateur".
Le programme permet d’utiliser d’un à quarante ventilateurs et vous pouvez les calculer à
partir de Fenêtres > Calcul de ventilateurs. Pour le ventilateur sélectionné (tapez son
numéro dans la première ligne), le total du débit et des frictions pour la branche principale
s’affiche dans la fenêtre.
En fonction du numéro de série choisi (1, si seulement un ventilateur existe, les données
suivantes s’affichent :
- 78 -
FINE-HVAC
 Le débit d'air admis en m3/h, calculé selon les données de la feuille.
 La section la plus défavorisée qui présente la plupart des frottements.
 Le Frottement total (conduits et raccords) dû au réseau qui correspond à la section
précédente en mmWg, calculé dans la feuille.
 Les frottements des filtres, d’échangeur de chaleur, de l’appareil de climatisation, etc.,
c'est-à-dire que leurs valeurs calculées théoriquement sont augmentées d’env. 20-30
%, en mmWg.
Le somme de toutes ces valeurs de frottement constitue la Pression statique réelle de
l’installation en (en mmWg). Pour sélectionner un ventilateur dans les bibliothèques,
appuyez sur F11 ou cliquez sur le bouton correspondant dans le champ Type de
ventilateur sélectionné.
Les caractéristiques du ventilateur en question sont alors affichées: débit, pression
statique, etc.
Enfin, les options «Dessin du réseau», «Diagramme vertical», «Frottement des sections»
ainsi que les fenêtres «Rapport technique», «Hypothèses» et «Couverture» suivent les
règles définies à la rubrique 3.1.
3.3.3.4 Bibliothèques
Les bibliothèques de l’application Conduits d’air regroupent les matériaux, les grilles, les
raccords et les ventilateurs ainsi que les éléments communs de bibliothèques. Comme
dans les autres applications, chaque catégorie de bibliothèque contient les divers types
de matériaux qui existent sur le marché mais ils peuvent naturellement être complétés au
gré de l’utilisateur. Les bibliothèques de raccords proposent les différents éléments
associés aux conduits, sous forme de liste, accompagnés de leurs caractéristiques
essentielles [coefficient Z (résistance) et coût]. La bibliothèque des matériaux de conduit
contient les différents matériaux — tôle d’acier, PVC, etc. — associés à leur rugosité et à
leurs épaisseurs et poids spécifiques. La bibliothèque des grilles regroupent les types de
grilles avec leurs dimensions standards et les autres attributs nécessaires aux calculs. Si
l’utilisateur veut insérer ses propres grilles dans la bibliothèque, il doit en fournit la
description ainsi que les caractéristiques numériques.
Vous pouvez insérer et utiliser vos propres données, facilement en sélectionnant une
catégorie (par exemple les grilles comme il est indiqué ci-dessus) et appuyez sur le
bouton d'enregistrement de record
. Dans la nouvelle ligne que vous remplissez les
données de grille (et la Taille), appuyez sur
fenêtre.
FINE-HVAC
pour les enregistrer et OK pour fermer la
- 79-
3.3.4 Psychrométrie
En fonction des équations psychrométriques analytiques, ce programme choisit un
système de climatisation et distribue l'air dans les espaces climatisés. Il indique
également à l’utilisateur les variations psychrométriques sous forme d’un diagramme.
Lorsque ce programme est chargé, il propose d'emblée les menus Fichiers, Options,
Apparition, Fenêtres et Aide. Les options Fichiers, Apparition et Aide et la plupart des
autres options ressemblent à celles de l’application Déperditions thermiques. Les autres
sont décrites ci-après.
3.3.4.1 Options
Il s’agit des données de base de l’installation. Elles sont divisées en Options du projet (entêtes du projet), Paramètres de calcul, Conditions intérieures et extérieures et,
finalement, Données des espaces.
1) Les « Paramètres de calculs » regroupent :
 Temp. mini du tableau psychrométrique. Définissez la température minimale (° C),
qui sera affiché dans le diagramme psychrométrique.
 Temp. maxi du tableau psychrométrique. Définissez la température maximale (° C),
qui sera affiché dans le diagramme psychrométrique.
 Système d’unités. Vous pouvez choisir les unités des résultats entre Mcal/h, KWatt ou
kBtu/h.
 Air frais. Le volume d’air frais peut être indiqué sous forme absolue (m³/h) ou sous
forme de pourcentage (%).
 Unité de récupération de chaleur. Si une unité de récupération de chaleur est
utilisée, vous sélectionnez son type (ventilateur de récupération de chaleur (HRV) ou
ventilateur de récupération d'énergie (ERV)), sinon vous choisissez «Non».
 Pertes du conduit d’air. Cochez la case si vous voulez ignorer les pertes ou
désactivez l’option s’il faut en tenir compte dans les calculs.
 Pertes de ventilation. Les pertes des ventilateurs peuvent être ignorées (valeur « Non
»). Si elles sont prises en compte, la valeur « Avant » indique que le ventilateur se
trouve en amont du système de climatisation et la valeur « Après », qu’il est en aval.
 Facteur de dérivation. Il s’agit du facteur de dérivation de l’appareil de
conditionnement, une valeur qui se situe entre 0 et 1 (0 indique no dérivation, 1 indique
100% dérivation).
 Différence thermique du fluide caloporteur (°C). Remplissez la différence de
température du fluide de refroidissement (° C).
 Différence thermique du milieu de chauffage (°C). Remplissez la différence de
température du fluide de chauffage (° C).
 Pourcentage d’air frais (%).Dans le cas où vous avez requis de l'air extérieur pour
être inséré en pourcentage, saisissez son valeur, dans ce champ.
 Pertes du conduit d’air par rapport aux charges de la pièce (%). Dans le cas où
vous avez coché la case «Pertes du conduit d'air», définir les ici en tant que
pourcentage des charges de la chambre.
- 80 -
FINE-HVAC
 Pertes de ventilation. Dans le cas où vous prenez en compte les pertes de
ventilateur, vous pouvez définir la charge ici (si vous voulez, vous pouvez les modifier
dans la fenêtre "Systèmes" plus tard, en choisissant le système spécifique). Les unités
des résultats sont ceux qui ont été sélectionnés dans le champ "Système d’unités ".
 Pourcentage d’air évacué de l’espace (%).Dans ce champ, vous remplissez le
pourcentage de l'air d'alimentation qui est évacué par l'espace.
 Altitude (m). Remplissez l'altitude de l'emplacement en m.
 Préchauffage de l’air extérieur. Si un préchauffeur est utilisé dans le système de
chauffage, sélectionnez «Oui» dans ce champ (vous pouvez également sélectionner
ou modifier ultérieurement dans la fenêtre "Systèmes").
 Température de l’air de sortie depuis le préchauffeur (°C). Dans ce champ
remplissez la température de l'air de sortie depuis le préchauffeur (vous pouvez
également sélectionner ou modifier ultérieurement dans la fenêtre "Systèmes").
2) Les « Conditions intérieurs » regroupent :
 Température intérieure souhaitée en été (°C). Il s’agit de la température souhaitée
dans les pièces climatisées.
 Humidité relative intérieure souhaitée en été (%). Il s’agit du taux d’humidité
souhaitée dans les pièces climatisées.
 Température intérieure souhaitée en hiver (°C). Il s’agit de la température souhaitée
dans les pièces climatisées.
 Humidité relative intérieure souhaitée en hiver (%). Il s’agit du taux d’humidité
souhaitée dans les pièces climatisées.
3) Les conditions extérieures concernent également la température et l’humidité
relative, en hiver comme en été.
4) Espaces
Les données qui seront utilisées pour le calcul des unités de climatisation pour chaque
espace doit être tapé dans cette fenêtre.
FINE-HVAC
- 81-
Plus précisément, pour chaque espace les données suivantes doivent être tapées:

Le niveau où l'espace est, son numéro et son nom.

Le système où l'espace appartient.

L'heure où la charge maximale apparaît, en ce qui concerne le système où
l'espace appartient.

La charge de refroidissement sensible (RSH) et latente (RLH) de l’espace.

Les déperditions thermiques de l'espace (WRSH).

La quantité d'air frais nécessaire de l'espace (VA).
Les données ci-dessus seront complétées automatiquement aussi longtemps que vous
avez suivi la procédure suivante:
1)
Pour les charges de refroidissement et la quantité d'air frais à transférer:
-
A l'application des Charges de refroidissement, dans la feuille de calcul, vous
remplissez le «Système ou Zone" pour chaque espace (au cas où vous avez plus d'un
système).
-
Lorsque vous avez fini, vous sélectionnez à partir de Fichiers > Exporter vers >
Psychrométrie des systèmes (charges totales, des espaces ou de ventilation)
-
Ouvrez l'application Psychrométrie et sélectionnez Fichiers > Importer depuis >
Refroidissement.
2)
Pour les déperditions thermiques à transférer:
-
Lorsque vous avez fini avec l’application Déperditions thermiques, sélectionnez
Fichiers > Exporter vers > Psychrométrie des systèmes.
-
Ouvrez l'application Psychrométrie et sélectionnez Fichiers > Importer depuis >
Chauffage.
3.3.4.2 Calculs psychrométriques des points
Si cette option est sélectionnée par les « Fenêtres », les calculs psychrométriques de
base sont effectués. Si deux des quantités psychrométriques de base sont fournies et que
vous appuyez sur F8 ou sur le bouton
sont calculées.
dans la barre d’outils, les quatre autres valeurs
3.3.4.3 Systèmes
Si cette option de la fenêtre principale de psychrométrie est sélectionnée (Fenêtres >
Systèmes), le calcul du système de climatisation est effectué pour chacun des systèmes
auxquels des pièces ont été affectées.
- 82 -
FINE-HVAC
La fenêtre des systèmes affiche la liste des systèmes — Système 1,
Système 2, etc. — sur la gauche, ainsi que deux onglets
Refroidissement et Chauffage. De cette façon, l’utilisateur peut accéder à n’importe quel
système, de Refroidissement ou de Chauffage, et suivre les instructions indiquées dans la
rubrique suivante. A noter que, pour un meilleur suivi de résultats, l’utilisateur peut avoir à
l’écran soit la fenêtre ci-avant avec toutes les informations en simultané ou juste le
tableau psychrométrique ou uniquement les résultats. Pour passer d’un mode à l’autre, il
suffit de cliquer dans la barre d’outils (voir image adjacente) lorsque la fenêtre « Systèmes
» est active. En matière de données, les méthodes applicables et les résultats de calcul,
voici une description détaillée de l’application de refroidissement et de celle de chauffage.
A. Système de refroidissement :
Pour calculer un système de refroidissement, vous devez indiquer :
 Température souhaitée en été (°C) Trdb. Il s’agit de la température souhaitée dans
les pièces climatisées. Cette option est automatiquement remplie avec la valeur qui a
été donné dans "Options".
 Humidité relative souhaitée en été (%) Fr. Il s’agit du taux d’humidité relative
souhaitée dans les pièces climatisées. Cette option est automatiquement remplie avec
la valeur qui a été donné dans "Options".
 Température extérieure souhaitée en été (°C) Tadb. Il s’agit de la température
extérieure à l’heure de pointe du système. Cette option est automatiquement remplie
avec la valeur qui a été donné dans "Options".
 Humidité relative extérieure en été (%) Fa. Il s’agit du taux d’humidité relative
extérieure à l’heure de pointe du système. Cette option est automatiquement remplie
avec la valeur qui a été donné dans "Options".
 Charge sensible du système RSH. Il s’agit de la charge de refroidissement sensible
du système à heure de pointe. Elle est remplie automatiquement à partir de la somme
de la charge sensible RSH de chaque espace du système (à partir de "Options" >
"Espaces").
FINE-HVAC
- 83-
 Chaleur latente du système RLH. Il s’agit de la charge de refroidissement latente du
système à heure de pointe. Elle est remplie automatiquement à partir de la somme de
la charge latente RLH de chaque espace du système (à partir de "Options" >
"Espaces").
 Air frais. Le volume d’air frais peut être indiqué sous forme absolue (m³/h) ou sous
forme de pourcentage. Cette option est automatiquement remplie avec la valeur qui a
été donné dans "Options".
 Quantité d'air frais (m³/h) ou Pourcentage (%) Va. Il s’agit de la quantité totale d’air
frais du système, exprimée en valeur absolue (m³/h) ou en pourcentage. Elle est
remplie automatiquement à partir de la somme de la quantité d’air VA de chaque
espace du système (à partir de "Options" > "Espaces").
 Pertes du conduit d’air. Indiquez la valeur « Non » si vous voulez ignorer les
déperditions ou « Oui » s’il faut en tenir compte dans les calculs. Cette option est
automatiquement remplie avec la valeur qui a été donné dans "Options".
 Pourcentage de perte de charge dans les conduits d'air (%). Cette valeur est
nécessaire uniquement lorsque les pertes de charge dans les circuits doivent être
prises en compte dans les calculs. Elle est exprimée sous la forme d’un pourcentage
de la charge totale. Cette option est automatiquement remplie avec la valeur qui a été
donné dans "Options".
 Pertes de ventilation. Dans le cas où vous prenez en compte les pertes de
ventilateur, vous pouvez définir la charge ici (si vous voulez, vous pouvez les modifier
dans la fenêtre "Systèmes" plus tard, en choisissant le système spécifique). Cette
option est automatiquement remplie avec la valeur qui a été donné dans "Options".
 Charge de ventilation totale. Ce doit être rempli uniquement si la charge du
ventilateur est prise en compte dans les calculs. Cette option est automatiquement
remplie avec la valeur qui a été donné dans "Options".
 Facteur de dérivation Bf. Il s’agit du facteur de dérivation de l’appareil de
conditionnement, une valeur qui se situe entre 0 et 1. Cette option est
automatiquement remplie avec la valeur qui a été donné dans "Options".
 Différence de température du fluide caloporteur (°C) DT. La quantité de fluide
caloporteur est calculée en fonction de sa différence de température après son
passage dans le système de refroidissement. Cette option est automatiquement
remplie avec la valeur qui a été donné dans "Options".
 Unité de récupération de chaleur. Si une unité de récupération de chaleur est
utilisée, vous sélectionnez son type (ventilateur de récupération de chaleur (HRV) ou
ventilateur de récupération d'énergie (ERV)), sinon vous choisissez «Non».
 Facteur de récupération sensible. Si une unité de récupération de chaleur est
utilisée, vous saisissez son facteur de récupération sensible.
 Facteur de récupération latent. Si une unité de récupération de chaleur est utilisée,
vous saisissez son facteur de récupération latent.
Après que les valeurs de tous les éléments ci-avant ont été spécifiées, l’utilisateur doit
suivre les étapes I et II décrites ci-dessous :
- 84 -
FINE-HVAC
I. Méthode de solution
Si vous cliquez sur la flèche dans le premier champ, une fenêtre apparaît et affiche la liste
des sept méthodes proposées par le programme.
1. Refroid. avec séchage, sans relance. Il s’agit de la méthode la plus courante.
2. Refroid. avec séchage, avec relance. Cette méthode est utilisée lorsque la charge
latente est élevée en comparaison avec les charges totales (salles de bal).
3. Refroid. avec séchage, avec évacuation d'air dérivée. Une partie de l’air de retour
est renvoyée dans l’unité de refroidissement.
4. Refroid. avec séchage, 100 % air frais. Dans les applications où l’air d’alimentation
doit impérativement venir de l’extérieur (ex. urgences).
5. Refroid. sans séchage, air refroidi. Cette méthode doit être utilisée si le système de
climatisation se charge uniquement d’air frais tandis que les charges des pièces sont
couvertes par des ventilo-convecteurs ou un autre système.
6. Refroid. avec séchage, air refroidi. Identique à la précédente mais avec séchage.
7. Air pré-refroidi avec échangeur de chaleur-air prétraité. Cette méthode est
sélectionnée afin de calculer la température et la chaleur totale de l'unité de
récupération de chaleur.
ΙΙ. Activation des calculs.
Appuyez sur F8 ou cliquez sur le bouton
de la barre d'outils à l'écran Systèmes, pour
activer le calcul de l'unité de climatisation de chaque système. Les résultats de la solution
apparaissent dessous du tableau psychrométrique affichant la variation. Généralement
voici les résultats qui s’affichent :
 Conditions atmosphériques (température au thermomètre sec et à bulbe humide,
humidité relative et absolue)
 Conditions d'alimentation dans l'unité de climatisation (température au thermomètre
sec et à bulbe humide, humidité relative et absolue).
 Conditions d’évacuation de l'unité de climatisation (température au thermomètre sec et
à bulbe humide, humidité relative et absolue).
 Conditions d'alimentation dans les pièces conditionnées (température au thermomètre
sec et à bulbe humide, humidité relative et absolue). A noter qu’il existe deux façons de
modifier la température d’alimentation d’air dans les espaces :
 Modification du facteur de dérivation du système de climatisation.
 Modification de la méthode de calcul et utilisation de la méthode de dérivation
d’air de retour.
 Coefficient de chaleur sensible effective
 Coefficient de chaleur sensible du système
 Coefficient de chaleur sensible de l’appareil
FINE-HVAC
- 85-
 Quantité de l’air fournie par la climatisation — air sortant, air admis, air évacué.
 Charges d’air frais (extérieur)
 Charges de l’appareil de climatisation
 Débit du fluide de chauffage
B. Chauffage :
Le calcul du système de chauffage nécessite les données suivantes :
 Température souhaitée en hiver (°C) Trdb. Il s’agit de la température souhaitée dans
les pièces climatisées. Cette option est automatiquement remplie avec la valeur qui a
été donné dans "Options".
 Humidité relative souhaitée en hiver (%) Fr. Il s’agit du taux d’humidité relative
souhaitée dans les pièces climatisées. Cette option est automatiquement remplie avec
la valeur qui a été donné dans "Options".
 Température extérieure souhaitée en hiver (°C) Tadb. Il s’agit de la température
extérieure à l’heure de pointe du système. Cette option est automatiquement remplie
avec la valeur qui a été donné dans "Options".
 Humidité relative extérieure en hiver (%) Fa. Il s’agit du taux d’humidité relative
extérieure à l’heure de pointe du système. Cette option est automatiquement remplie
avec la valeur qui a été donné dans "Options".
 Charge sensible du système WRSH. Il s’agit de la charge thermique sensible du
système, soit la somme des charges thermiques sensibles des pièces incluses dans le
système (à partir de "Options" > "Espaces").
 Quantité d'air frais (m³/h) ou Pourcentage (%) Va . Il s’agit de la quantité totale d’air
frais du système, exprimée en valeur absolue (m³/h) ou en pourcentage. Elle est
remplie automatiquement à partir de la somme de la quantité d’air VA de chaque
espace du système (à partir de "Options" > "Espaces").
 Pertes du conduit d’air. Indiquez la valeur « Non » si vous voulez ignorer les
déperditions ou « Oui » s’il faut en tenir compte dans les calculs. Cette option est
automatiquement remplie avec la valeur qui a été donné dans "Options".
 Pourcentage de perte de charge dans les conduits d'air (%). Cette valeur est
nécessaire uniquement lorsque les pertes de charge dans les circuits doivent être
prises en compte dans les calculs. Elle est exprimée sous la forme d’un pourcentage
de la charge totale. Cette option est automatiquement remplie avec la valeur qui a été
donné dans "Options".
 Pertes de ventilation. Dans le cas où vous prenez en compte les pertes de
ventilateur, vous pouvez définir la charge ici (si vous voulez, vous pouvez les modifier
dans la fenêtre "Systèmes" plus tard, en choisissant le système spécifique). Cette
option est automatiquement remplie avec la valeur qui a été donné dans "Options".
 Charge de ventilation totale. Ce doit être rempli uniquement si la charge du
ventilateur est prise en compte dans les calculs. Cette option est automatiquement
remplie avec la valeur qui a été donné dans "Options".
 Facteur de dérivation Bf. Il s’agit du facteur de dérivation de l’appareil de
conditionnement, une valeur qui se situe entre 0 et 1. Cette option est
automatiquement remplie avec la valeur qui a été donné dans "Options".
- 86 -
FINE-HVAC
 Différence de température du milieu de chauffage (°C) DT. La différence de
température du fluide caloporteur (généralement 5 °C) est saisie afin de calculer
l’apport en eau. Cette option est automatiquement remplie avec la valeur qui a été
donné dans "Options".
Une fois les valeurs ci-dessus définies, suivez les étapes I et II ci-dessous :
I. Méthode de solution
Si vous cliquez sur la flèche dans le premier champ, une fenêtre apparaît et affiche la liste
des dix méthodes proposées par le programme.
1. Chauffage avec buées (après refroidissement). Cette méthode implique la relance
et la réhumidification de l'air à l'aide d'un humidificateur à vapeur. Les quantités d'air
entrant seront celles calculées dans les calculs de refroidissement.
2. Chauffage avec réhumidification (sans refroidissement préalable)
3. Chauffage sans réhumidification (avec refroidissement préalable)
4. Chauffage sans buées (sans refroidissement préalable)
5. Chauffage sans réhumidification – Vapeur, air prérefroidi
6. Chauffage avec buées –air pré refroidi
7. Chauffage avec réhumidification – Brumisation (avec refroidissement préalable)
8. Chauffage avec réhumidification – Brumisation (sans refroidissement préalable)
9. Chauffage avec réhumidification – Brumisation, air prérefroidi
10. Air pré-chauffé avec échangeur de chaleur-air prétraité.
ΙΙ. Activation des calculs.
Appuyez sur F8 ou cliquez sur le bouton
de la barre d'outils à l'écran Systèmes, pour
activer le calcul de l'unité de climatisation de chaque système. Les résultats de la solution
apparaissent dessous du tableau psychrométrique affichant la variation. Généralement
voici les résultats qui s’affichent :
 Conditions atmosphériques (température au thermomètre sec et à bulbe humide,
humidité relative et absolue)
 Conditions d'alimentation dans l'unité de climatisation (température au thermomètre
sec et à bulbe humide, humidité relative et absolue).
 Conditions d’évacuation de l'unité de climatisation (température au thermomètre sec et
à bulbe humide, humidité relative et absolue).
 Conditions d'alimentation dans les pièces conditionnées (température au thermomètre
sec et à bulbe humide, humidité relative et absolue).
 Coefficient de chaleur sensible effective
 Coefficient de chaleur sensible au système
 Coefficient de chaleur sensible à l’appareil
 Quantité de l’air fournie par la climatisation — air sortant, air admis, air évacué.
FINE-HVAC
- 87-
 Charges d’air frais (extérieur)
 Charges de l’appareil de climatisation
 Débit du fluide de chauffage
 Alimentation de l’humidificateur
3.3.4.4 Conditions d'espace – Refroidissement
L’air admis et évacué ainsi que les conditions atmosphériques de l’espace après
l’alimentation d’air (température au thermomètre sec et à bulbe humide, humidité absolue
et relative) s’affichent pour tous les espaces.
3.3.4.5 Conditions d'espace – Chauffage
L’air admis et évacué ainsi que les conditions atmosphériques de l’espace après
l’alimentation d’air (température au thermomètre sec et à bulbe humide, humidité absolue
et relative) s’affichent pour tous les espaces.
3.3.4.6 Conditions de systèmes – Refroidissement
L’air admis et évacué ainsi que les conditions atmosphériques de l’espace après
l’alimentation d’air (température au thermomètre sec et à bulbe humide, humidité absolue
et relative) s’affichent pour les espaces de chaque système.
3.3.4.7 Conditions de systèmes – Chauffage
L’air admis et évacué ainsi que les conditions atmosphériques de l’espace après
l’alimentation d’air (température au thermomètre sec et à bulbe humide, humidité absolue
et relative) s’affichent pour les espaces de chaque système.
3.3.4.8 Appareils de climatisation
L’ensemble des données permettant de sélectionner de systèmes de climatisation.
- 88 -
FINE-HVAC
3.4 Exemples
Dans ce chapitre trois exemples sont présentés étape par étape, ce qui va vous aider à
comprendre concrètement les bases de dessin dans FINE HVAC. Ces simples exemples
visent surtout à vous aider à commencer le dessin des éléments de construction (murs,
ouvertures, etc.) qui accompagnent les réseaux de chauffage et de refroidissement. Plus
précisément :
-
L’exemple 1, décrit les étapes à suivre afin de dessiner un plan simple et de définir
les espaces pour calculer les charges thermiques et celles de refroidissement.
-
L’exemple 2, décrit les étapes à suivre afin de dessiner un réseau simple de
chauffage bitube (à deux tuyaux), d’effectuer des calculs et de produire les
dessins nécessaires. Les mêmes étapes peuvent aussi être appliquées à un
circuit monotube (à un seul tuyau) et une application avec des ventilo-convecteurs
(fan-coils).
-
Enfin, l’exemple 3, décrit les étapes à suivre afin de dessiner un réseau de
refroidissement avec des conduits d’air, d’effectuer des calculs et de produire les
dessins nécessaires.
Outre les exemples donnés ici, vous avez la possibilité d’avoir une présentation en vidéo
qui vous fournit des plus amples informations http://www.4msa.com/FineHvacENG.html.
3.4.1. Exemple de dessin de
bâtiment
Dans cet exemple, nous allons voir étape
par étape la création d’un simple dessin
de bâtiment mitoyen, du début (création
du nouveau projet) jusqu’à la fin (calculs
des
charges
thermiques
et
de
refroidissement). Cela va nous permettre
en pratiquant de comprendre facilement
les fonctionnalités de FINE HVAC.
Pour cet exemple, nous allons importer
deux plans d’architecture qui ont été
dessinés sur AutoCAD mais si vous le
souhaitez, vous pouvez passer directement au dessin. Si vous avez déjà dessiné le
bâtiment sur IDEA Architecture 11, vous pouvez passer cet exemple.
1. Dans le menu FICHIER, sélectionnez «Nouveau projet», tapez « Exemple_1» et
appuyez sur «Sauvegarder».
2. Dans le menu AutoBLD, sélectionnez “Définition du bâtiment”. La fenêtre «Gestion
des niveaux» s’affiche. Définissez le “Sous-sol” au niveau « 1 » et à l’élévation « 3 ». Le bouton “Fichier” vous permet de télécharger votre plan d’architecture. Avant
de définir le deuxième niveau appuyez sur «Nouveau » (les modifications sont ainsi
sauvegardées) et suivez les mêmes étapes pour le deuxième niveau, comme cidessous.
FINE-HVAC
- 89-
Quand vous finissez, cliquez encore une fois sur «Nouveau» et puis sur «OK» et
automatiquement les deux niveaux avec leurs plans d’architecture sont créés.
3. Avant de commencer à dessiner, vous « Verrouiller» les plans d’architecture à partir
de la liste déroulante de calques à gauche, en appuyant sur l’icône «Verrou» (voir cidessous). Le nom du plan d’architecture sera BASE_FLOO1_XREF pour le premier
niveau et BASE_FLOO2_XREF pour le deuxième niveau etc.
- 90 -
FINE-HVAC
4. Dans AutoBLD, vous sélectionnez Mur > Mur
extérieur. Dans la fenêtre qui s’ouvre vous
définissez la hauteur (3m dans notre exemple) et
l’épaisseur (0.20 m) du mur, la hauteur et
l’épaisseur de la colonne - elle sera
automatiquement dessinée avec le mur - (bouton
Colonne), son type (bouton Type) etc.
Quand vous finissez, vous cliquez sur «OK» et
vous dessinez le mur en définissant trois points :
-
Premièrement,
vous
cliquez
sur
le
commencement du mur (là où se trouve le point
rouge dans l’image ci-dessous)
-
Puis, vous cliquez à la fin du mur (à droite, là
où se trouve le point rouge supérieur) et
-
Finalement, vous cliquez sur le côté du mur qui augmente (à droite, là où se
trouve le point rouge inférieure).
Dans Vue > Barre d’outils, vous pouvez sélectionner la barre d’outils «Accrochage
aux objets » (ou la configuration “ESNAP”) afin de l’utiliser pour choisir facilement les
bords du mur.
En continuant de la même manière, vous allez dessiner tous les murs (intérieurs et
extérieurs) du rez-de-chaussée.
FINE-HVAC
- 91-
5. Dans AutoBLD, vous sélectionnez Ouvertures > Porte. Dans la fenêtre Porte qui
s’affiche, vous indiquez la hauteur (2.20 m pour notre exemple), la longueur (1 m), le
type de la porte etc.
Quand vous finissez, cliquez sur «OK ».
commencez maintenant à dessiner la porte :
Vous
-
Premièrement, sélectionnez le mur sur lequel vous
voulez placer la porte.
-
Cliquez sur le point de départ de la porte (là où se
trouve le point rouge gauche, à l’image suivante)
-
Cliquez sur le point d’aboutissement de la porte (là où
se trouve le point rouge droit supérieur). Tant que
vous avez indiqué la longueur de la porte, ce n’est pas
nécessaire d’indiquer de manière précise ce point.
Vous devez seulement indiquer un point près du
départ, et vers le côté du second point.
-
Finalement, vous cliquez sur un point qui montre la direction vers laquelle la porte
va s’ouvrir (là où se trouve le point rouge droit inférieur).
- 92 -
FINE-HVAC
6. Dans AutoBLD, sélectionnez Ouvertures > Fenêtre. Dans
la fenêtre Fenêtre vous indiquez la hauteur (1.20 m pour
notre exemple), la longueur (1 m), la hauteur d’appui (0.80
m), le type de la fenêtre etc.
Quand vous finissez, vous cliquez sur «OK » et vous
commencer à dessiner la fenêtre :
-
Premièrement, vous sélectionnez le mur sur lequel vous
souhaitez placer la fenêtre.
-
Vous cliquez que le point de départ de la fenêtre (là où
se trouve le point rouge supérieur, à l’image qui suit)
-
Vous cliquez sur le point d’aboutissement de la fenêtre
(là où se trouve le point rouge inférieur). Comme pour la porte, tant que vous avez
indiqué la longueur de la fenêtre, ce n’est pas nécessaire d’indiquer de manière
précise ce point. Vous devez seulement spécifier un point près du départ et vers le
côté du second point.
7. Après avoir dessiné les murs, les ouvertures, les portes, etc. le rez-de-chaussée se
forme comme ci-dessous. Sur ce plan, vous pouvez ajouter les colonnes (dans
AutoBLD > Colonnes) et les sols/plafonds (dans AutoBLD > Plancher - Plafond).
Dans l’image qui suit, on a désactivé le plan d’architecture, de manière à avoir une
meilleure inspection du dessin. Pour faire ceci, sélectionnez AutoBLD > Gestion des
calques > et décochez la sélection “XREF”.
FINE-HVAC
- 93-
8.
Vous ajoutez le symbole “Orientation du Nord” sur le dessin, dans AutoBLD >
Orientation Nord.
9. Afin de calculer les «Pertes thermiques » et les «Charges de refroidissement», vous
devez définir les espaces du rez-de-chaussée.
Dans AutoBLD > Définition des éléments de vue en plan > Définition de l’espace,
vous choisissez “Par point” et vous faites un zoom avant, dans un espace :
-
Vous cliquez sur un point à l’intérieur de cet espace (là où se trouve le point rouge
gauche, à l’image suivante)
-
Vous cliquez sur un point à l’extérieur de cet espace (là où se trouve le point rouge
droit, à l’image suivante)
-
Sur la ligne de commande, un message vous invite à “ Indiquer le nom de
l'espace”. Vous écrivez “Chambre à coucher 1” et vous cliquez sur “OK”.
10.
- 94 -
FINE-HVAC
11. Vous répétez l’étape 9 pour tous les espaces de ce niveau, (regarder l’image cidessous). Vous pouvez maintenant procéder au calcul des charges de chauffage et
de refroidissement à partir de :
-
AutoBLD > Calculs > Déperditions Thermiques (informations détaillées dans le
Chapitre 3.2.1).
-
AutoBLD > Calculs > Charges de Refroidissement (informations détaillées dans le
Chapitre 3.3.1).
3.4.2. Exemple de dessin d’un réseau de chauffage
1. En continuant à travailler sur le dessin précédent, dans AutoNET > Sélectionner une
application, vous sélectionnez “Système Bitube”.
Automatiquement, la barre d’outils “Système bitube” s’affiche sur l’écran (voir l’image
ci-dessous) et vous pouvez, soit travailler par là, soit à partir des commandes
AutoNET.
2. Avant tout, vous placez les radiateurs dans les chambres du rez-de-chaussée. Dans
AutoNET > Radiateurs, vous sélectionnez le type de radiateur “IV505”, puis cliquez
sur “OK”. Placez le radiateur dans la “Chambre à coucher 1”. De cette manière, vous
pouvez sélectionner le type et la quantité des radiateurs souhaités pour chaque pièce.
Autrement, vous allez dans AutoNET > “Placement automatique des radiateurs”. Si
vous cliquez sur “Séjour” et puis sur OK, le programme va sélectionner
automatiquement la quantité et le type des radiateurs (selon les « Charges
thermiques » de l’espace en question) ainsi que leur emplacement dans la pièce.
Vous faites de même pour le reste des pièces.
3.
Dans AutoNET > Tuyau d’alimentation > vous sélectionnez “ Tuyau d’alimentation
droit” et ensuite vous commencez à dessiner le tuyau entre les murs et les radiateurs
comme ci-dessous.
FINE-HVAC
- 95-
4. Par la suite, vous connectez le tuyau d’alimentation aux
radiateurs. Pour faire cela facilement, sélectionnez dans
AutoNET > Tuyau d’alimentation > Connecter les
radiateurs à un tuyau existant (ou utilisez l’icône
adéquate sur la barre d’outils):
5.
-
Vous cliquez sur le premier radiateur
-
Vous cliquez sur le tuyau d’alimentation qui se trouve
à côté, et finalement
-
Cliquez sur OK pour relier les deux automatiquement.
-
Vous répétez l’étape pour tous les radiateurs.
Afin de placer le tuyau vertical qui va au sous-sol, sélectionnez dans AutoNET >
Tuyau vertical principal > tuyau d’alimentation vertical principal :
-
Vous cliquez sur l’endroit où vous voulez placer le tuyau vertical (sur la ligne des
commandes vous pouvez voir le message « Coordonnées XY»).
-
Vous fixez la hauteur à “-3” ce qui correspond au point de départ du tuyau vertical
dans notre exemple (niveau du sous-sol).
- 96 -
FINE-HVAC
-
Vous fixez la hauteur à “0” ce qui correspond au point d’arrivée du tuyau vertical
dans notre exemple (niveau du rez-de-chaussée) et le tuyau d’alimentation vertical
se crée.
6. Dans AutoNET > Tuyau d’alimentation > vous sélectionnez “ Tuyau d’alimentation
droit” et vous dessinez la partie du tuyau qui sert de connexion entre le tuyau
horizontal et le tuyau vertical comme vous pouvez voir ci-dessous.
Vous pouvez sélectionner la barre d’outils «Accrochage aux objets » (dans Vue >
Barre d’outils) - mise en relief sur l’image - afin de l’utiliser pour connecter avec
précision les deux tuyaux.
7.
Vous répétez les étapes 3-6 pour dessiner le réseau de retour (dessiner les tuyaux
verticaux et horizontaux et les connecter aux radiateurs) et mettre ainsi en place le
réseau de chauffage à deux tubes au niveau 2.
FINE-HVAC
- 97-
8.
En sélectionnant le niveau du sous-sol (vous pouvez utiliser les flèches
pour
changer de niveau ou double-cliquez sur le nom du niveau au côté gauche de l’écran)
vous dessinez le tuyau horizontal d’alimentation et de retour en commençant par
chaque tuyau vertical comme à l’image ci-dessous.
Vous pouvez facilement relier le tuyau horizontal au tuyau vertical en utilisant le point
d’accrochage « Perpendiculaire » (mis en relief à l’image ci-dessous).
9. Enfin, allez dans AutoNET > Point de départ du réseau afin de placer les symboles
qui indiquent les points de départ de l’alimentation et de retour. Vous pouvez
facilement connecter les symboles au tuyau horizontal en utilisant le point
d’accrochage «Extrémité » (mis en relief à l’image ci-dessous).
- 98 -
FINE-HVAC
10. Avant de passer aux calculs de chauffage, vous sélectionnez dans AutoNET >
Reconnaissance du réseau. Il s’agit d’une étape importante afin d’être sûr que le
réseau a été dessiné correctement. S’il y a la moindre faute, un message
d’avertissement va apparaître, sinon, les éléments du réseau sont numérotés comme
ci-dessous et vous pouvez passer aux calculs.
11. Dans AutoNET > vous sélectionnez Calculs et dans la fenêtre qui s’ouvre
automatiquement, vous sélectionnez Fichiers > Mettre à jour à partir du Dessin.
Dans le menu Fenêtres > vous ouvrez la Feuille de Calcul où les informations du
réseau ont été transférées (informations détaillées dans le Chapitre 3.2.2).
FINE-HVAC
- 99-
Une fois les calculs faits, vous enregistrez, vous fermez la fenêtre et vous retournez à
FINE HVAC.
12. Dans AutoNET > vous sélectionnez Mettre à jour le dessin et dans la fenêtre qui
s’ouvre, vous choisissez la chaîne d’informations que vous voulez faire apparaitre sur
l’écran pour les segments et les radiateurs.
En cliquant sur “Répartition Auto”, les informations sélectionnées sont visibles à
chaque niveau.
- 100 -
FINE-HVAC
13. Enfin, dans AutoNET > vous pouvez choisir Convertir une ligne simple en 3D et le
programme crée automatiquement des tuyaux en 3D en relation toujours avec les
résultats des calculs.
FINE-HVAC
- 101-
3.4.3. Exemple de dessin d’un réseau de refroidissement
1. Continuez à travailler sur le dessin précédent . Dans
AutoNET > Sélectionner l’application, vous sélectionnez
“Conduits d’air”.
Automatiquement, la barre d’outils “Conduits d’air” s’affiche sur l’écran (voir image cidessous) et vous pouvez soit travailler par là ou à travers les commandes AutoNET.
2. Dans le menu Plus > vous sélectionnez “ Élévation ” et dans la ligne de commande
vous saisissez “2,6” mètres. De cette manière, tout ce que vous allez dessiner sera
placé à 2,6 m sur l’axe z, en relation toujours avec chaque niveau.
3. Avant tout, vous placez les grilles dans les chambres du rez-de-chaussée. Dans
AutoNET > Grilles (ou directement à partir de l’icône “grilles” de la barre d’outils),
vous sélectionnez le type “K 104 A”, vous cliquez sur “OK”. Vous placez la grille dans
“Salle de bains 1”. De cette manière, vous pouvez sélectionner le type et la quantité
des grilles de chaque pièce.
Autrement, dans AutoNET > “Placement automatique des grilles”, vous
sélectionnez le type de la grille souhaitée, vous cliquez sur OK et puis vous
sélectionnez l’espace. Le programme va automatiquement placer la grille au centre de
la pièce. Vous continuez ainsi pour le reste des chambres (vous pouvez sélectionner
plus d’une chambre à chaque fois).
4.
Dans AutoNET > sélectionnez “Conduit d’alimentation d’air” et commencez à
dessiner le réseau des conduits d’air. Si vous voulez, répétez l’étape 2 afin de
dessiner les conduits d’air à une hauteur différente (dans notre exemple, nous avons
dessiné les conduits d’air à une hauteur de “2,8” m).
- 102 -
FINE-HVAC
5. Par la suite vous connectez le conduit d’alimentation d’air aux grilles en sélectionnant
dans AutoNET > Connecter les grilles à un conduit existant (ou utilisez l’icône
spécifique
sur la barre d’outils). Au lieu de cette commande il est possible
d’utiliser la commande “Connecter les grilles à un conduit existant via un conduit
flexible ”:
6.
-
Vous cliquez sur la première grille
-
Vous cliquez sur le conduit d’alimentation d’air le plus proche
-
Appuyez sur OK et la connexion se crée.
-
Vous répétez la même étape pour toutes les grilles (vous pouvez connecter plus
qu’une grille à chaque fois).
Afin de placer le conduit d’air vertical qui va au sous-sol, vous sélectionnez dans
AutoNET > Conduit d’air vertical > Conduit d’alimentation :
-
Vous cliquez sur l’endroit où vous voulez placer le conduit d’air vertical (sur la
ligne de commande vous pouvez voir le message “Fixer emplacement XY”).
-
Vous fixez la hauteur à “-3” ce qui correspond au point de départ du tuyau vertical
dans notre exemple (niveau du sous-sol).
FINE-HVAC
- 103-
-
Vous fixez la hauteur à “2.8” ce qui correspond au point d’arrivée du tuyau vertical
dans notre exemple (Avec la commande “ Élévation ” vous avez fixé la hauteur
des conduits d’air à “2,8” m au niveau du rez-de-chaussée) et le tuyau
d’alimentation vertical se crée
7. Dans AutoNET > vous sélectionnez Conduit d’alimentation d’air et vous dessinez
un conduit de liaison entre le conduit horizontal et le conduit vertical comme cidessous.
Vous pouvez utiliser la barre d’outils «Accrochage aux objets » (elle est mise en
relief sur l’image) afin de connecter de manière précise les deux conduits.
8. En sélectionnant le niveau du sous-sol (vous pouvez utiliser les flèches
pour
changer de niveau ou double-cliquez sur le nom du niveau au côté gauche de l’écran)
vous dessinez le conduit d’alimentation d’air horizontal qui commence par le conduit
vertical comme à l’image ci-dessous.
(Vous pouvez facilement relier le circuit horizontal au circuit vertical en utilisant le point
d’accrochage « Perpendiculaire »).
- 104 -
FINE-HVAC
Pour finir, allez dans AutoNET > Point de départ du réseau et placez le symbole du
point de départ de l’alimentation. Vous pouvez facilement connecter les symboles au
tuyau horizontal en utilisant le point d’accrochage «Extrémité » (mis en relief à
l’image ci-dessous).
9. Si vous voulez, vous pouvez facilement dessiner le réseau du conduit de retour d’air
en faisant de nouveau les étapes 4-8.
10. Avant de passer aux calculs de refroidissement, vous sélectionnez dans AutoNET >
Reconnaissance du réseau. Il s’agit d’une étape importante afin d’être sûr que le
réseau a été dessiné correctement. S’il y a la moindre faute, un message
d’avertissement va apparaître, sinon, les éléments du réseau sont numérotés comme
ci-dessous et vous pouvez passer aux calculs
11. Dans AutoNET > vous sélectionnez Calculs et dans la fenêtre qui s’ouvre
automatiquement, vous sélectionnez Fichiers > Mettre à jour à partir du Dessin.
Dans le menu Fenêtres > vous ouvrez la Feuille de Calcul où les informations du
réseau ont été transférées (informations détaillées dans le Chapitre 3.3.3).
FINE-HVAC
- 105-
Une fois les calculs faits, vous enregistrez, vous fermez la fenêtre et vous retournez à
FINE HVAC.
12. Dans AutoNET > vous sélectionnez Mettre à jour le dessin et dans la fenêtre qui
s’ouvre, vous choisissez la chaîne d’informations que vous voulez faire apparaitre sur
l’écran pour les conduits d’air et les grilles.
En cliquant sur “Répartition Auto”, les informations sélectionnées sont visibles à
chaque niveau.
- 106 -
FINE-HVAC
13. Dans AutoNET > vous pouvez choisir Convertir une ligne simple en 2D. Sur la ligne
de commande vous saisissez «S» (puisque vous avez seulement un réseau
d’alimentation) et le programme crée des tuyaux en 2D, en relation toujours avec les
résultats des calculs.
14. Enfin, dans AutoNET > vous pouvez choisir Convertir une ligne simple en 3D et le
programme fait automatiquement la conversion du réseau en 3D, en relation toujours
avec les résultats des calculs.
FINE-HVAC
- 107-
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising