Bac pro Technicien du froid et du conditionnement de l air

Bac pro Technicien du froid et du conditionnement de l air
Baccalauréat professionnel, spécialité : technicien du froid et du conditionnement de l’air
SOMMAIRE
ANNEXE I
I.a Référentiel des activités professionnelles
I.b Référentiel de certification
Compétences
Savoirs associés
I.c Lexique
ANNEXE II
II.a Unités constitutives du diplôme
II.b Règlement d’examen
II.c Définition des épreuves
ANNEXE III Période de formation en milieu professionnel
1
Baccalauréat professionnel spécialité : Technicien du froid et du conditionnement de l’air
ANNEXE I.a
REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES
2
Baccalauréat professionnel spécialité : Technicien du froid et du conditionnement de l’air
Descriptif de l’activité professionnelle
1 – CONTEXTE PROFESSIONNEL
Contenu du travail et responsabilités
En fonction des instructions de travail, le titulaire du baccalauréat professionnel planifie, prépare et effectue
l’assemblage de toutes les pièces des systèmes frigorifiques qui seront ensuite mis en service. En outre, il
entretient, inspecte, vérifie et répare ces systèmes en cas de défaillance. Il contrôle toujours son propre
travail et consigne son activité dans le registre normalement associé à toute installation. Il respecte à tout
moment les réglementations appropriées qui concernent l’environnement, la qualité, la sécurité et l’efficacité
énergétique. Il intervient également lorsque les équipements arrivent en fin de vie.
Le technicien est responsable de la préparation et de l’exécution de ses propres tâches conformément aux
instructions de travail qu’il a reçues.
Un certain degré d’autonomie est demandé au titulaire du baccalauréat professionnel. Il reçoit toujours les
instructions de travail de la part de son supérieur hiérarchique mais, la plupart du temps, il est le seul
intervenant chez le client et doit effectuer son travail en complète autonomie.
Par ailleurs, le titulaire du baccalauréat professionnel doit avoir le sens des responsabilités. Il doit effectuer
son travail en prenant en compte les réglementations relatives à l’environnement et à sa propre sécurité et à
la sécurité d’autrui.
En règle générale, le titulaire du baccalauréat professionnel doit avoir une attitude axée sur le service,
notamment lorsqu’il doit expliquer la progression de son travail chez un client ou lorsqu’il doit proposer, avec
lui, de la meilleure procédure de travail à adopter pour ne pas gêner le fonctionnement de l’entreprise.
Cette évolution est liée:
à la complexité des matériels et des équipements de production et d'utilisation d'énergie ;
à l'automatisation de la gestion des informations ;
au maintien de la qualité de la production ;
aux structures juridiques et administratives des engagements contractuels.
La prise en charge des activités de maintenance et de gestion des systèmes frigorifiques et de
conditionnement de l’air se traduit par des interventions sur des matériels pluri-technologiques en constante
évolution.
Ces interventions supposent de plus en plus que les intervenants sur ces systèmes maîtrisent les
technologies dans les équipements ainsi que les connaissances scientifiques et techniques relatives tant
aux processus qu'aux procédés mis en œuvre dans le fonctionnement des installations.
Le titulaire du baccalauréat professionnel remplit globalement les fonctions de réalisation des installations
frigorifiques et de leur maintenance.
Les principales activités professionnelles retenues sont les suivantes:
prendre en charge les installations ;
préparer la mise en œuvre ;
réaliser le montage de l’installation ;
préparer la mise en service des installations ;
mettre en service les installations ;
surveiller les installations ;
conduire les installations ;
suivre la coordination des entretiens et des travaux ;
assurer le dépannage des installations ;
gérer l’installation en fin de vie ;
communiquer avec les clients et les usagers, le personnel de l'entreprise, les constructeurs et les
fournisseurs.
3
Baccalauréat professionnel spécialité : Technicien du froid et du conditionnement de l’air
2 - PRESENTATION DU BACCALAUREAT PROFESSIONNEL
Le baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air se situe
directement dans la continuité des formations de niveau BEP des filières frigorifique et électrotechnique. Ce
baccalauréat professionnel prépare essentiellement à l’entrée dans la vie active dans le secteur industriel
de la production de froid et de la chaîne du froid pour la conservation alimentaire. Après une expérience
professionnelle de réalisation, grâce aux compétences professionnelles acquises en formation et sur le
terrain, le titulaire du baccalauréat professionnel peut occuper des fonctions de premier encadrement.
Comme décrit précédemment, la prise en compte de la conservation des denrées, l'évolution des
équipements énergétiques, l'arrivée de technologies de l’information, la maintenance des installations, la
transformation des marchés de travaux, l’adaptation et le respect des nouvelles réglementations liées aux
directives des équipements sous pressions - (DESP) - le décret européen d’application à la réglementation
de la manipulation des fluides frigorigènes 1 , la qualification des procédures et le marquage CE 2 de
l’installation, impliquent :
- de nouveaux modes de mise en œuvre ;
- de nouveaux modes d'organisation ;
- une gestion plus rationnelle des tâches et plus rigoureuse des moyens ;
- une responsabilisation plus grande des équipes techniques.
Selon la réglementation en vigueur pour la manipulation des fluides, le titulaire du baccalauréat
professionnel Technicien du froid et du conditionnement de l’air est déclaré compétent pour réaliser la
manipulation des fluides, renseigner les fiches signalétiques, les fiches d’intervention et les certificats de
contrôle d’étanchéité.
Les besoins résultant de la diversité des entreprises et du contexte professionnel dans lequel elles
interviennent, de la réalisation des ouvrages ou des produits, de l’évolution des marchés et des moyens mis
en oeuvre, de l’organisation du travail, ont permis de délimiter les activités du titulaire du baccalauréat
professionnel Technicien du froid et du conditionnement de l’air à des missions effectuées dans les fonctions
principales décrites ci-dessous.
3 – FONCTIONS ET TACHES ASSOCIEES
F1 - Vérification et analyse des systèmes
T1.1
Prise en charge du dossier technique rédigé par le bureau d’étude en vue d’une réalisation
T1.2
Analyser les plans d’une installation
T1.3
Appréciation des coûts de réalisation et d’intervention d’une installation
F2 - Organisation de chantier
T2.1
Organisation d’un chantier
T2.2
Ordonnancement d’un chantier
F3 - Réalisation des installations et suivi de chantier
T3.1
Implantation et mise en place des ensembles et sous ensembles
T3.2
Raccordement et assemblage des réseaux fluidiques
T3.3
Câblage et raccordement électrique des appareils
T3.4
Contrôle des réalisations
F4 – Mise en service
T4.1
Essais et contrôles
T4.2
Mise en service d’une installation
F5 - Maintenance préventive
T5.1
Prise en charge de l’installation et des informations émanant du contrat d’entretien
T5.2
Réaliser les opérations prédéfinies liées aux visites planifiées
F6 - Maintenance corrective
T6.1
Préparation de l’intervention sur le site
T6.2
Etudier les symptômes, analyser l’installation, rechercher la panne, diagnostiquer
T6.3
Réaliser le dépannage, la remise en ordre du site
F7 – Communication, relation client
T7.1
Rendre compte à l’entreprise
T7.2
Fournir les éléments pour le bureau d’étude
T7.3
Expliquer au client la prise en main de l’installation
Fi : fonction de l’entreprise
Tj : tâche confiée au professionnel
1
Décret 99-1046 du 13 décembre 1999 modifié transposant la directive européenne 97-23 du 29 mai 1997 complétée
par l’arrêté du 15 mars 2000
2
Communauté européenne (CE)
4
Baccalauréat professionnel spécialité : Technicien du froid et du conditionnement de l’air
4 – DOMAINES D’INTERVENTION
Afin de limiter les tâches visées à celles qui s’inscrivent, en autonomie, dans le domaine de compétence du
titulaire du baccalauréat professionnel les situations de travail sont définies par le niveau de puissance
frigorifique des installations concernées.
Pour le Froid industriel :
Installations frigorifiques mono-étagées à détente directe :
o Positif 150 kW puissance frigorifique maximum (chambre froide, meuble frigorifique,
refroidisseur de liquide…)
o Négatif 150 kW puissance frigorifique maximum (chambre froide, congélateur, meuble
frigorifique, …)
o Centrale de production de froid centralisée
o Centrale de production d’eau glacée et / ou eau glycolée 150 kW
Pour le Conditionnement d’air en procédés industriels
o Armoire de conditionnement de l’air 3 150 kW puissance frigorifique maximum
o Pompe à chaleur 150 kW puissance frigorifique maximum
o Centrale de conditionnement de l’air
5 – TEXTES DE REFERENCE
Installation
ou sujet
Texte réglementaire
Nature
Date
Décret
7 déc. 1992
modifié
Arrêté
10 fév. 1993
Fluides
frigorigènes
Arrêté
12 jan.2000
Règlement
européen
29 juin 2000
Décret 871072
Circulaire
Légionellose
(lutte contre
…)
Intitulé du texte réglementaire
Fluides frigorigènes utilisés dans les équipements frigorifiques
et climatiques
Récupération de certains fluides frigorigènes utilisés dans les
équipements frigorifiques et climatiques
Contrôle de l’étanchéité des éléments assurant le confinement
des fluides frigorigènes utilisés dans les équipements
frigorifiques et climatiques
Interdiction des HCFC (Règlement 2037/2000)
11 déc. 1987
Liste des maladies à déclaration obligatoire.
31 déc. 1998
Mise en oeuvre de bonnes pratiques d’entretien des réseaux d’eau
dans les établissements de santé et les bâtiments recevant du public.
(Pour Paris arrêté préfectoral du 27 avril 1999). Entretien des
aéroréfrigérants.
Prévention du risque de légionellose dans les établissements de santé.
Diffusion du rapport du Conseil Supérieur d’Hygiène Publique de
France.
Prévention du risque lié aux légionelles dans les tours
aéroréfrigérantes des établissements de santé.
Déclaration des aéroréfrigérants
(Articles L. 1335-2-1 à L. 1335-2-3 CSP)
Arrêtés
préfect.
Circulaire
Circulaire
22 avr. 2002
2 mai 2002
Circulaire
26 juin 2003
Loi
9 août 2004
3
Une armoire de climatisation constitue un "caisson de traitement d'air vertical". Elle s'installe généralement directement dans la pièce
à climatiser. Cette solution est adoptée pour climatiser une salle informatique.
Une centrale de traitement d’air permet de préparer une qualité d’air spécifiée pour une application donnée. Exemple : séchage de
denrées en agroalimentaire.
5
Baccalauréat professionnel spécialité : Technicien du froid et du conditionnement de l’air
F1 - Vérification et analyse des systèmes
T1.1
Prise en charge du dossier technique rédigé par le bureau d’étude
en vue d’une réalisation
DONNÉES DISPONIBLES POUR RÉALISER LA TÂCHE
•
•
Tâche
réalisée
en
autonomie
Dossier technique d’une installation de chambre froide
Localisation de l’installation
SITUATIONS DE TRAVAIL RELEVÉES
Exemples
-
Effectuer le relevé de l’état des lieux en vue de la
réalisation
Réaliser à main levée les documents
complémentaires nécessaire à la réalisation
Effectuer le contrôle des plans de réservation du
génie civil (électrique, fluidique)
Vérifier le planning de réalisation
Moyens utilisés
• Moyens agréés pour le travail en
hauteur
• Moyens de contrôle dimensionnel
RÉSULTATS ATTENDUS
Les absences de réservations sont consignées.
La faisabilité du dossier technique est vérifiée.
Le relevé dimensionnel des locaux est réalisé.
Les contraintes : accès, dimensions, portage, fixation, ouvertures, planification, environnement
sont prises en compte.
Le rapport de visite est rédigé.
T1.2
Analyser les plans d’une installation
DONNÉES DISPONIBLES POUR RÉALISER LA TÂCHE
•
•
Dossier technique d’une installation de tunnel de congélation
Schéma de l’installation
SITUATIONS DE TRAVAIL RELEVÉES
Exemples
-
Tâche
réalisée
en
autonomie
-
Lire les schémas de principe électriques d’une
chambre froide
Identifier les fonctions principales de l’installation sur
le schéma
Associer les fonctions identifiées aux composants
Justifier le dimensionnement des composants de
l’installation
Rechercher les grandeurs physiques nominales de
l’installation (températures, pressions, puissances,
intensité, tension)
Moyens utilisés
• Abaques matériels
• Guides de choix
• Notices techniques
• Diagrammes enthalpiques
RÉSULTATS ATTENDUS
Le schéma électrique permet le fonctionnement de l’installation.
Le calibre d’un appareil de protection, la section d’un conducteur et la compatibilité des matériels
électriques sont adaptés.
Le diamètre d’une tuyauterie, la puissance nominale des composants fluidiques, la nature du
fluide frigorigène, sont compatibles.
Les grandeurs physiques sont déterminées, interprétées et associées à des moyens de mesures
ou des capteurs.
6
Baccalauréat professionnel spécialité : Technicien du froid et du conditionnement de l’air
F1 - Vérification et analyse des systèmes (suite)
T1.3
Appréciation des coûts de réalisation et d’intervention d’une
installation
DONNÉES DISPONIBLES POUR RÉALISER LA TÂCHE
•
•
Dossier technique d’une installation de chambre froide
Localisation de l’installation
SITUATIONS DE TRAVAIL RELEVÉES
Exemples
Tâche
réalisée
en
autonomie
-
Participer à l’évaluation des coûts de mise en œuvre
des matériels à installer
Consulter un document fournisseur pour la fourniture
de matériel consommable
Etablir un bon d’approvisionnement de matériel
complémentaire
Rédiger le bon d’approvisionnement interne à la
société
Moyens utilisés
• Catalogue fournisseur
RÉSULTATS ATTENDUS
Le matériel consommable identifié est conforme à la documentation préconisée par le
fournisseur.
L’appréciation des coûts, est correctement établie.
7
Baccalauréat professionnel spécialité : Technicien du froid et du conditionnement de l’air
F2 – Organisation de chantier
T2.1
Organisation d’un chantier
DONNÉES DISPONIBLES POUR RÉALISER LA TÂCHE
•
•
•
•
•
•
Dossier technique d’une installation de chambre froide
Bons de commande
Bons de livraison
Planning de réalisation
Descriptif des matériels à installer
Descriptif des tâches à réaliser
SITUATIONS DE TRAVAIL RELEVÉES
Exemples
Tâche
réalisée
en
autonomie
Etablir la liste du matériel d’exécution, d’installation,
de vérification, et de sécurité.
Contrôler les matériels livrés, leurs références et le
quantitatif.
Identifier les contraintes spécifiques du chantier
relatives à l’accès, à l’approvisionnement, aux
autorisations
Evaluer les besoins spécifiques liés à la manutention
et à la réalisation
-
-
Mettre en place le poste de travail
Choisir les équipements de protection individuelle
(E.P.I.) nécessaires à sa propre sécurité liés à
l’intervention
Mettre en œuvre les procédures liées aux risques
professionnels spécifiques au chantier
Permis de feu, règles de sécurité, habilitations
(électriques, fluidiques, brasure, D.E.S.P.)
Moyens utilisés
-
-
Catalogues constructeurs
Catalogues fournisseurs
Documentation et fiches
techniques des matériels
Sur le chantier
Une installation
Les matériels à installer et leur
descriptif
Plan particulier de sécurité et
de protection de la santé
(PPSPS)
Plan de Prévention (PDP).
RÉSULTATS ATTENDUS
La commande est conforme.
Les plans permettent la réalisation des adaptations nécessaires pour rendre compatible les
matériels entre eux.
La liste complémentaire de matériel à commander est rédigée (nomenclature qualitative et
quantitative des petits matériels, accessoires annexes et consommables complémentaires au
prévisionnel).
Les équipements de sécurité sont adaptés à la situation de travail.
Les procédures liées aux risques professionnels en fonction de l’activité sont mises en œuvre.
Les accès sont identifiés et permettent un libre accès en tout point.
Les autorisations administratives sont obtenues dans les délais.
Les propositions de solutions sont optimales pour la réalisation des travaux (outils, qualité,
matériels…).
L’ensemble des risques professionnels et du plan particulier de sécurité et de protection de la
santé (PPSPS), le Plan de Prévention (PDP) et le tri et l’évacuation des déchets sont pris en
compte.
8
Baccalauréat professionnel spécialité : Technicien du froid et du conditionnement de l’air
F2 – Organisation de chantier (suite)
T2.2
Ordonnancement d’un chantier
DONNÉES DISPONIBLES POUR RÉALISER LA TÂCHE
•
•
Dossier technique d’une installation de chambre froide
Localisation de l’installation
SITUATIONS DE TRAVAIL RELEVÉES
Exemples
•
•
Tâche
réalisée
en
autonomie
•
•
•
•
•
Planifier les activités (cf précédemment)
hebdomadaires en tenant compte des interventions
des autres corps de métier
Répartir en fonction des compétences des équipiers
et de leur niveau d'habilitation
Gérer les consommables nécessaires à l’intervention
Communiquer les informations relatives aux travaux
et aux conditions d’exécution
Rassembler les éléments de déroulement du chantier
pour en déterminer les coûts
Réunir les éléments préparatoires en vue de
participer à une réunion de chantier
Eliminer les déchets occasionnés lors de
l’intervention
Moyens utilisés
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Planning prévisionnel de
réalisation
Compte rendu de réunion de
coordination de chantier
Ressources disponibles
Liste des approvisionnements
Règles de sécurité, normes,
textes réglementaires
Dossier technique élaboré,
Cahier des Clauses Techniques
Particulières
Catalogues et documentations
des produits y compris de
langue anglaise
Moyens actuels de
communication et d'information
Information sur la qualification
et les titres d’habilitation des
personnes disponibles
Lieu/situation
•
A l’atelier
•
Sur le chantier
RÉSULTATS ATTENDUS
Les consommables nécessaires à l’intervention sont gérés (Installation, maintenance).
Les délais de réalisation sont respectés.
Les déchets sont triés et éliminés sur des sites habilités en respectant les normes
environnementales.
La transmission préalable des informations utiles au bon déroulement du chantier est
communiquée.
La production d'une fiche de gestion du chantier permet d’en définir le coût.
Le Plan de Prévention (PDP) est pris en compte.
9
Baccalauréat professionnel spécialité : Technicien du froid et du conditionnement de l’air
F3 – Réalisation des installations et suivi de chantier
T3.1
Implantation et mise en place des ensembles et sous ensembles
DONNÉES DISPONIBLES POUR RÉALISER LA TÂCHE
•
•
•
•
Schémas fluidiques d’une installation de chambre froide
Plan d’exécution
Contraintes d’intervention (planning, sécurité)
Données et recommandations des constructeurs
SITUATIONS DE TRAVAIL RELEVÉES
Exemples
•
Tâche
réalisée
en
autonomie
•
•
Repérer et tracer la position de chacun des
composants frigorifiques
Tracer le cheminement des réseaux en respectant
les formes nécessaires à la bonne circulation des
fluides selon les normes en vigueur
Mettre en place les composants et accessoires des
circuits et les fixer
Moyens utilisés
•
•
•
•
•
•
Moyens de traçage
Moyens agréés pour le travail
en hauteur
Moyens de contrôle
dimensionnel
Moyens de levage
Matériels et équipements de
protection liés aux risques
professionnels
Dispositifs de fixation
RÉSULTATS ATTENDUS
Les composants frigorifiques sont protégés de la poussière et de l’humidité.
La nature des fixations est adaptée au support et au poids des matériels.
Les composants frigorifiques sont implantés conformément au plan d’exécution, dans le temps
imparti, et parfaitement fixés.
Les formes et les pentes des canalisations tracées sont conformes aux règles de l’art.
Le tracé des canalisations est rationnel et optimisé.
10
Baccalauréat professionnel spécialité : Technicien du froid et du conditionnement de l’air
F3 – Réalisation des installations et suivi de chantier (suite)
T3.2
Raccordement et assemblage des réseaux fluidiques
DONNÉES DISPONIBLES POUR RÉALISER LA TÂCHE
•
•
•
•
•
Dossier technique d’une installation
Schémas fluidiques de l’installation
Plan d’exécution
Contraintes d’intervention (planning, sécurité)
Permis de feu
SITUATIONS DE TRAVAIL RELEVÉES
Exemples
Tâche
réalisée
en
autonomie
Installation d’une chambre froide
•
Façonner des extrémités, des changements de
direction et les dérivations des tuyauteries
frigorifiques en cuivre
•
Mettre en position les tuyauteries et les fixer
•
Réaliser les raccordements vissés et brasés
•
Réaliser l’isolation des tuyauteries
•
Réaliser et fixer les tuyauteries d’évacuation en PVC
Installation d’une centrale de traitement d’air en
application agroalimentaire
•
Mettre en œuvre et raccorder des composants en
P.E.R.
•
Réaliser le montage des réseaux aérauliques
•
Réaliser l’isolation des tuyauteries
•
Effectuer la collecte et le tri des déchets
Moyens utilisés
• Moyens de façonnage et
d’assemblage des tubes en
cuivre
• Equipements et matériaux de
brasage
• Equipement et matériaux
d’isolation
• Equipement de protection
individuelle
• Equipement de travaux en
hauteur
RÉSULTATS ATTENDUS
Les travaux sont réalisés en toute sécurité.
Les réseaux fluidiques sont raccordés et fixés conformément au plan d’exécution et dans le
temps imparti.
Les extrémités des canalisations frigorifiques non raccordées sont protégées de la poussière et
de l’humidité.
Les formes et les pentes des canalisations réalisées sont conformes aux prescriptions.
Les assemblages sont réalisés.
Les canalisations frigorifiques sont isolées.
Le suivi de la sous-traitance est effectué.
Le chantier est propre.
11
Baccalauréat professionnel spécialité : Technicien du froid et du conditionnement de l’air
F3 – Réalisation des installations et suivi de chantier (suite)
T3.3
Câblage et raccordement électrique des appareils
DONNÉES DISPONIBLES POUR RÉALISER LA TÂCHE
•
•
•
•
•
•
Dossier technique d’une installation de chambre froide
Schémas électriques de l’installation
Plan d’exécution
Contraintes d’intervention (planning, sécurité, habilitation électrique)
Documents constructeurs
Textes réglementaires et normes
SITUATIONS DE TRAVAIL RELEVÉES
Exemples
Tâche
réalisée
en
autonomie
Pré-câblage d’une armoire électrique de chambre froide
(de 10 kW électrique) en atelier
Implanter l’appareillage électrique
Poser les goulottes
Câbler les appareils et repérer les conducteurs
Raccordement électrique sur site des composants
(régulation, sécurité et puissance)
Effectuer la collecte des déchets
Moyens utilisés
• Moyens agréés pour le travail en
hauteur
• Outillage adapté aux travaux
électriques (E.P.I.)
RÉSULTATS ATTENDUS
L’implantation des matériels est conforme au descriptif.
Le câblage est conforme aux schémas électriques.
Les matériels électriques sont raccordés.
Le chantier est propre, les déchets sont évacués.
T3.4
Contrôle des réalisations
DONNÉES DISPONIBLES POUR RÉALISER LA TÂCHE
•
•
•
•
Tâche
réalisée
en
autonomie
Dossier technique d’une installation de chambre froide
Schémas fluidiques et électriques de l’installation
Plan d’exécution
Habilitation électrique
SITUATIONS DE TRAVAIL RELEVÉES
Exemples
Contrôle de réalisation d’une chambre froide
Vérifier l’alimentation électrique (section des
conducteurs, tension, protection)
Contrôler les connexions et raccordements
électriques et fluidiques
Effectuer les essais d’étanchéités fluidiques
Vérifier le fonctionnement de l’armoire
RÉSULTATS ATTENDUS
Les vérifications sont effectuées avec méthode.
Les erreurs sont identifiées et corrigées.
L’armoire électrique est opérationnelle.
L’installation est étanche.
12
Moyens utilisés
• Moyens agréés pour le travail en
hauteur
• Moyens de contrôle dimensionnel
• Appareils de mesures
• Matériels d’épreuve et de
détection de fuite appropriés
Baccalauréat professionnel spécialité : Technicien du froid et du conditionnement de l’air
F4 – Mise en service
T4.1
Essais et contrôles
DONNÉES DISPONIBLES POUR RÉALISER LA TÂCHE
•
•
•
•
Tâche
réalisée
en
autonomie
Dossier technique de l’installation d’une chambre froide
Une chambre froide
Notices techniques constructeurs
Habilitation électrique
SITUATIONS DE TRAVAIL RELEVÉES
Exemples
-
-
Effectuer les essais réglementaires de
l’installation selon la norme EN-NF 378 en
vigueur
Effectuer la charge fluidique de l’installation
Prérégler les appareils de sécurité et régulation
Vérifier les raccordements des masses au
potentiel de la terre
Vérifier l’isolement des récepteurs
Moyens utilisés
•
•
•
•
•
Appareils de mesure (électrique et
fluidique)
Matériels d’épreuve et de détection
de fuite appropriés
Pompe à vide adaptée
Fluide frigorigène
Equipements de charge.
Balance électronique
RÉSULTATS ATTENDUS
L’installation est préparée pour la mise en service.
Le type de fluide et la quantité sont adaptés à l’installation.
Les tests d’étanchéités sont effectués.
La procédure du tirage au vide est respectée.
Les résultats des essais et contrôle sont notifiés.
T4.2
Mise en service d’une installation
DONNÉES DISPONIBLES POUR RÉALISER LA TÂCHE
•
•
•
•
Tâche
réalisée
en
autonomie
Dossier technique d’une installation d’un laboratoire dans une cuisine collective
Alimentation électrique
Accès aux différents locaux techniques
Habilitation électrique
SITUATIONS DE TRAVAIL RELEVÉES
Exemples
-
-
Vérifier le raccordement et le fonctionnement des
moteurs
•
Vérifier le fonctionnement de l’installation
•
Régler les appareils de sécurité et de régulation
lorsque l’installation est en régime permanent
•
établi
Optimiser le fonctionnement de l’installation
Consigner sur une fiche « essais et contrôles »
les résultats
Rédiger un rapport d’intervention
Respecter les règles de sécurité
Moyens utilisés
Fiches techniques des appareils
Instruments de mesure (électrique et
fluidique)
Matériels d’épreuve et de détection
de fuite appropriés
RÉSULTATS ATTENDUS
L’installation fonctionne selon les paramètres nominaux définis dans le dossier technique.
Le rapport de mise en service précise :
les valeurs de réglage des appareils de régulation et sécurité.
les tests d’épreuves d’équipement sous pression.
les valeurs de mesure de température et pression de fonctionnement.
la validation des procédures obligatoires.
Les règles de sécurité sont respectées.
13
Baccalauréat professionnel spécialité : Technicien du froid et du conditionnement de l’air
F5 – Maintenance préventive
T5.1
Prise en charge de l’installation et des informations émanant du
contrat d’entretien
DONNÉES DISPONIBLES POUR RÉALISER LA TÂCHE
•
•
•
•
Dossier technique d’une installation frigorifique
Autorisations
Contrat de maintenance
Journal de bord de l’installation
SITUATIONS DE TRAVAIL RELEVÉES
Exemples
Tâche
réalisée
en
autonomie
- Prendre connaissance du dossier et du
contrat
- Rechercher éventuellement des informations
techniques complémentaires
- Analyser les contraintes
- Choisir les moyens (outillage, matière
d’œuvre, sécurité, levage, nacelle)
- Localiser les installations
- Identifier les composants de l’installation
- Valider l’organisation de l’intervention
Définir une procédure d’intervention :
Protéger les biens
Protéger les personnes
Protéger le site
Moyens utilisés
•
•
•
•
•
•
•
Recours éventuel à la hiérarchie, appel
téléphonique, ….
Catalogue constructeur, CD Rom,
assistances techniques, site Internet,
ordinateur, téléphone
Outillage collectif et équipements de
sécurité, fournisseurs de l’entreprise
Matériel de protection et de sécurité
individuelle
Matériel de signalisation
Matériel de protection du site
Procédure de protection du site et des
personnes
RÉSULTATS ATTENDUS
Les caractéristiques générales de l’installation sont identifiées.
Le travail contractuel est identifié ainsi que sa périodicité.
Les informations complémentaires sont obtenues.
L’ensemble des moyens (outillage, matière d’œuvre, sécurité, levage, nacelle) est mis à
disposition.
Les contraintes sont identifiées.
Le client est prévenu de l’intervention.
La liste chronologique des opérations à effectuer est établie.
La sécurité des personnes, du site et des biens est assurée.
14
Baccalauréat professionnel spécialité : Technicien du froid et du conditionnement de l’air
F5 – Maintenance préventive (suite)
T5.2
Réaliser les opérations prédéfinies liées aux visites planifiées
DONNÉES DISPONIBLES POUR RÉALISER LA TÂCHE
•
•
•
•
•
•
Tâche
réalisée
en
autonomie
Equipements techniques, groupe de production d’eau glacée
Outillage individuel et collectif
Matière d’œuvre et pièces nécessaires
Contrat de maintenance
Journal de bord
Habilitation électrique
SITUATIONS DE TRAVAIL RELEVÉES
Exemples
Intervention sur un groupe de production d’eau
glacée :
Faire un essai des lampes de signalisation
Vérifier la charge en fluide frigorigène
Rechercher les fuites
Vérifier tous les filtres de l’installation
Vérifier des connexions électriques et l’isolement
électrique
Contrôler les qualités de l’huile du compresseur
Vérifier le fonctionnement de la régulation et des
sécurités
Contrôler les paramètres de fonctionnement de
l’installation
Ranger les produits dangereux en respectant la
législation
Récupérer les huiles et les fluides usagés
Trier les déchets convenablement
Nettoyer la zone d’intervention
Moyens utilisés
•
•
•
•
•
•
Matériels et outillages adaptés
Matière d’œuvre et pièces nécessaires
Groupe de transfert
Bouteille de récupération
Fût de récupération
Matériel de nettoyage
RÉSULTATS ATTENDUS
Les opérations effectuées et les observations faites sont consignées.
L’installation fonctionne normalement ou les anomalies techniques ou les désordres de l’installation
éventuels sont identifiés.
Les termes du contrat sont respectés.
15
Baccalauréat professionnel spécialité : Technicien du froid et du conditionnement de l’air
F6 – Maintenance corrective
T6.1
Préparation de l’intervention sur le site
DONNÉES DISPONIBLES POUR RÉALISER LA TÂCHE
•
•
•
•
•
•
Tâche
réalisée
en
autonomie
Dossier technique d’une installation de froid
Informations du client
Journal de bord
Autorisations
Equipements techniques
Matériel de protection, de sécurité individuelle, de signalisation et de protection du site et
des personnes
SITUATIONS DE TRAVAIL RELEVÉES
Exemples
-
S’informer sur l’intervention demandée
Prendre connaissance du dossier
-
Etablir un pré-diagnostic à partir des informations
du client
Définir les matériels nécessaires possibles
Rechercher éventuellement des informations
techniques complémentaires
-
-
Choisir les moyens (outillage, matière d’œuvre,
sécurité, levage, nacelle)
S’identifier auprès du client
Evaluer les risques de l’intervention sur le site
Prendre des mesures conservatoires
Définir une procédure d’intervention
Protéger le site :
• Protéger les biens et les marchandises
• Protéger les personnes
Moyens utilisés
•
Responsable, défaut affiché
•
Cahier des charges, fiches
techniques des matériels, schéma de
principe
•
Télégestion
•
Catalogue constructeur, CD Rom,
assistances techniques, site Internet,
ordinateur, téléphone
•
Outillage collectif et équipements de
sécurité, fournisseurs de l’entreprise
RÉSULTATS ATTENDUS
-
Les éléments de dysfonctionnement transmis sont identifiés et correctement interprétés.
Les informations complémentaires sont obtenues.
Le pré-diagnostic est correctement établi.
Les matériels et outillage sont sélectionnés correctement.
Les contraintes d’accès et de sécurité sont identifiées.
Le client est prévenu de l’intervention.
16
Baccalauréat professionnel spécialité : Technicien du froid et du conditionnement de l’air
F6 – Maintenance corrective (suite)
T6.2
Etudier les symptômes, analyser l’installation, rechercher la panne,
diagnostiquer
DONNÉES DISPONIBLES POUR RÉALISER LA TÂCHE
•
•
•
•
•
Tâche
réalisée
en
autonomie
Equipements techniques
Journal de bord
Dossier technique
Signalisation
Habilitation électrique
SITUATIONS DE TRAVAIL RELEVÉES
Exemples
-
-
Effectuer une recherche logique de la panne
•
Etudier les symptômes
•
Effectuer la mesure des grandeurs
physiques
Interpréter correctement les mesures
Moyens utilisés
•
•
•
•
•
Matériel de protection et de sécurité
individuelle
Matériel de signalisation
Matériel de protection du site
Procédure de protection du site et
des personnes
Matériel de mesure et de contrôle
RÉSULTATS ATTENDUS
La méthodologie de diagnostic est rationnelle.
L’utilisation des appareils de mesure est correcte.
Les symptômes de dysfonctionnement sont correctement identifiés.
Le dysfonctionnement est identifié.
17
Baccalauréat professionnel spécialité : Technicien du froid et du conditionnement de l’air
F6 – Maintenance corrective (suite)
T6.3
Réaliser le dépannage, la remise en ordre du site
DONNÉES DISPONIBLES POUR RÉALISER LA TÂCHE
•
•
•
•
•
Equipements techniques
Journal de bord
Normalisation
Règlement intérieur de l’entreprise du client
Habilitation électrique
SITUATIONS DE TRAVAIL RELEVÉES
Exemples
-
Tâche
réalisée
en
autonomie
-
Isoler le circuit à dépanner
Consigner l’installation
Effectuer le remplacement des pièces ou des
composants défectueux
Remettre en service avec méthode
Prendre les mesures conservatoires si le
dépannage immédiat est impossible
Moyens utilisés
•
Matériels et outillages adaptés
•
Equipements techniques, matériel de
rechange ou de dépannage, outillage
•
Protection individuelle
•
Matériel de rechange ou de dépannage
Vérifier le fonctionnement de l’installation
Régler si nécessaire l’installation
Notifier son intervention
Effectuer les vérifications nécessaires au bon
fonctionnement
Ranger les produits dangereux en respectant la
législation
Récupérer les huiles et les fluides usagés
Trier les déchets convenablement
Nettoyer la zone d’intervention
RÉSULTATS ATTENDUS
Le dépannage est effectué, l’installation fonctionne normalement.
L’installation est déconsignée.
Les paramètres de fonctionnement sont corrects.
La fiche d’intervention est complétée par le technicien et signée par le client.
Une solution modificative en vue d’une amélioration est proposée.
La sécurité des personnes, du site et des biens est assurée.
La zone d’intervention est remise en état.
Les manipulations des fluides et des huiles sont effectuées dans le respect de l’environnement.
Les déchets sont évacués, ou triés conformément à la législation.
La continuité du service est assurée
18
Baccalauréat professionnel spécialité : Technicien du froid et du conditionnement de l’air
F7 – Communication, relation client
T7.1
Rendre compte à l’entreprise
DONNÉES DISPONIBLES POUR RÉALISER LA TÂCHE
•
•
•
•
Tâche
réalisée
en
autonomie
Dossier technique d’une installation de chambre froide
Documents techniques des équipements
Schémas fluidique et électrique de l’installation
Plans
SITUATIONS DE TRAVAIL RELEVÉES
Exemples
-
Informer la hiérarchie sur l’avancement des
travaux
Moyens utilisés
Réseau téléphonique ou autres
moyens de communication
Ressources entreprise
-
RÉSULTATS ATTENDUS
Un compte rendu est rédigé.
Une présentation commentée de l’évolution des travaux, des difficultés rencontrées est réalisée.
T7.2
Fournir les éléments pour le bureau d’étude
DONNÉES DISPONIBLES POUR RÉALISER LA TÂCHE
•
•
•
•
Tâche
réalisée
en
autonomie
Dossier technique d’une installation de chambre froide
Documents techniques des équipements
Schémas fluidique et électrique de l’installation
Plans
SITUATIONS DE TRAVAIL RELEVÉES
Exemples
- Collecter et classer des documents modificatifs
- Rechercher des solutions modificatives
Moyens utilisés
•
•
Installation
Guide de mode de conduite de
l’installation et des équipements
RÉSULTATS ATTENDUS
Les documents permettant de réaliser les dossiers de recollement sont collectés et transmis au
bureau d’étude.
Les solutions modificatives sont proposées et justifiées
T7.3
Expliquer au client la prise en main de l’installation
DONNÉES DISPONIBLES POUR RÉALISER LA TÂCHE
• Dossier technique des matériels
• Manuel d’utilisation
SITUATIONS DE TRAVAIL RELEVÉES
Tâche
Exemples
réalisée
en
Aider à la prise en main d’une chambre froide
autonomie
Moyens utilisés
-
Installation
Guide de mode de conduite de
l’installation et des équipements
RÉSULTATS ATTENDUS
Les procédures de conduites et des consignes de sécurités sont présentées et explicitées.
Le comportement du technicien renforce l’image positive de l’entreprise
Le client s’est approprié le fonctionnement de l’installation et sait l’utiliser en toute sécurité
19
Baccalauréat professionnel spécialité : Technicien du froid et du conditionnement de l’air
ANNEXE I.b
REFERENTIEL DE CERTIFICATION
20
Baccalauréat professionnel spécialité : Technicien du froid et du conditionnement de l’air
COMPÉTENCES
21
COMPETENCES
C3-1 : Représenter
graphiquement des
installations
frigorifiques et de
conditionnement d’air
C3-4 : Contrôler, régler
C4-2 : Emettre,
recevoir des
informations
C1-3 : Concevoir,
dimensionner, choisir
une solution
technologique
C2-1 : Planifier le
chantier
C2-2 : Suivre un
chantier sur le site
Analyser les plans d’une installation
X X
X
X
C3-2 : Implanter,
façonner, raccorder,
câbler
Ordonnancement d’un chantier
T2.2
C1-1 : Collecter,
Identifier, lister, relever
des données
X X X X X
C1-2 : Interpréter,
classer, analyser, …
X X X X X X
C3-3 : Mettre en
service
X
X
22
X
X X
X X X X
X X X
C3-5 : Maintenir,
réparer, modifier
X
X X X
X X X X
X
X
X
X
X
X X
C4-1 : Utiliser un
langage technique
X
Préparation de l’intervention sur le site
Réaliser les opérations prédéfinies liées aux visites planifiées
X
X
X X
X
X
T7.3
Expliquer au client la prise en main de l’installation
Fournir les éléments pour le bureau d’étude
Rendre compte à l’entreprise
T7.1
T7.2
Réaliser le dépannage, la remise en ordre du site
T6.3
T6.2
Etudier les symptômes, analyser l’installation, rechercher la
panne, diagnostiquer
T6.1
T5.2
T5.1
Prise en charge de l’installation et des informations émanant du
contrat d’entretien
Mise en service d’une installation
T4.2
Contrôle des réalisations
T3.4
Essais et contrôles
Câblage et raccordement électrique des appareils
T3.3
T4.1
Raccordement et assemblage des réseaux fluidiques
T3.2
T3.1
Implantation et mise en place des ensembles et sous
ensembles
Organisation d’un chantier
T2.1
T1.3
Appréciation des coûts de réalisation et d’intervention d’une
installation
T1.2
T1.1
Prise en charge du dossier technique rédigé par le bureau
d’étude
TACHES
Baccalauréat professionnel spécialité : Technicien du froid et du conditionnement de l’air
MISE EN RELATION DES TÂCHES ET DES COMPÉTENCES
X X X
X X
X X
X X
X
X
X
X
X
X
X
X
Baccalauréat professionnel spécialité : Technicien du froid et du conditionnement de l’air
MISE EN RELATION DES TACHES ET COMPETENCES
REFERENTIEL DE
L'ACTIVITE
PROFESSIONNELLE
REFERENTIEL DU DIPLOME
CHAMP D'INTERVENTION
UNE INSTALLATION
ACTIVITES PRINCIPALES
TERMINALES
ORGANISATION DE
CHANTIER
REALISATION D'UNE
INSTALLATION
MISE EN SERVICE
MAINTENANCE
PREVENTIVE
COMPETENCE GLOBALE: ETUDIER, REALISER ET
MAINTENIR UNE INSTALLATION
CAPACITES
COMPETENCES
1 Collecter, identifier, lister, relever des données
C1 - S’INFORMER TRAITER - DECIDER
C2 - ORGANISER
C3 - REALISER
MAINTENANCE
CORRECTIVE
COMMUNICATION
C4 - COMMUNIQUER
2 Interpréter, classer, analyser, évaluer, rechercher,
vérifier une faisabilité, établir, décoder, élaborer une
situation
3 Concevoir, dimensionner, choisir une solution
technologique
1 Planifier le chantier
2 Suivre un chantier sur le site
1 Représenter graphiquement des installations
frigorifiques et de conditionnement d’air
2 Implanter, façonner, raccorder, câbler
3 Mettre en service
4 Contrôler, régler
5 Maintenir, réparer
1 Utiliser un langage technique
2 Emettre, recevoir des informations
CAPACITES ET COMPETENCES TERMINALES
CAPACITE - 1 - S'INFORMER, TRAITER, DECIDER
C1-1 : Collecter, identifier, lister, relever des données
C1-2 : Interpréter, classer, analyser, évaluer, rechercher, vérifier une faisabilité, établir, décoder, élaborer
une situation
C1-3 : Concevoir, dimensionner, choisir une solution technologique
CAPACITE - 2 - ORGANISER
C2-1 : Planifier le chantier
C2-2 : Suivre un chantier sur le site
CAPACITE - 3 - REALISER
C3-1 : Représenter graphiquement des installations frigorifiques et de conditionnement d’air
C3-2 : Implanter, façonner, raccorder, câbler
C3-3 : Mettre en service
C3-4 : Contrôler, régler
C3-5 : Maintenir, réparer
CAPACITE - 4 - COMMUNIQUER
C4-1 : Utiliser un langage technique
C4-2 : Emettre, recevoir des informations
Ci-j : compétence
23
Baccalauréat professionnel spécialité : Technicien du froid et du conditionnement de l’air
C1 S'INFORMER, TRAITER, DECIDER
C1-1 : Collecter, identifier, lister, relever des données
Il s’agit de rechercher des informations (écrites, orales, numérisées..) pour préparer et organiser une
réalisation ou une intervention
Unité
U20
Etre capable de
Conditions
1 - Réunir des documents
nécessaires à la réalisation de
la tâche
Sous différentes formes
- dossier technique de
réalisation ( D.O.E. =
document des ouvrages
exécutés),
- documentation
constructeur,
- contrat de maintenance,
- ordre d’intervention,
- consignes de l’entreprise,
- procédures qualité,
- procédures sécurité,
- plannings,
- fiches d’intervention, …
Sous différentes formes
- D.O.E.,
- documentation
constructeur,
- Procédures sécurité
- Manuel de consignes,
- Consignes de sécurité,
- Permis de feu,
- Adresses et plan d’accès.
Sous différentes formes
- Documents
- Installation
- Rapports plannings
- Documents à caractères
professionnels
- Situation d’installation
réelle ou simulée
- D.O.E.,
- Installation
2 - Effectuer le relevé de l’état
des lieux en vue de la
réalisation
3 - Lister les contraintes, voies
d'accès, alimentations,
chantier, environnement ...
4 - Relever des informations sur
l'avancement et la
coordination des travaux avec
les autres corps d'état
5 - Relever des paramètres de
fonctionnement (température,
pression, vitesse,….)
6 - Identifier les consignes de
régulation et de sécurité
spécifiques à l'installation
7 - Identifier les
anomalies techniques
8 - Identifier les anomalies
d’organisation
9 - Identifier les besoins en
matériels et matériaux:
matière d'œuvre, outillage,
levage, manutention
10 - Identifier des règles
d'hygiène et de sécurité
associés à une intervention
-
-
D.O.E.,
Installation
D.O.E.,
Installation
Documents installation
Rapports
-
Documents chantier
Installation
Norme
PPSPS
( D.O.E. = document des ouvrages exécutés)
24
Critères d’évaluation
Le choix des documents
nécessaires à la réalisation
d’une tâche est précis,
concis, et hiérarchisé.
Les relevés sont justes,
précis et exploitables.
Les contraintes sont
identifiées et permettent de
choisir les solutions d’accès
au chantier.
Les informations sont
consignées et exploitables
pour vérifier le respect du
planning.
Les valeurs sont consignées
en vue d’une action de
réglage ou de modification.
Les valeurs identifiées
permettent de prévoir le
réglage des appareils de
l’installation.
Les anomalies sont
identifiées sans omission
Les anomalies sont
identifiées sans omission
Le descriptif des besoins est
complet.
Expliquer les règles prisent
en compte en fonction des
risques.
Baccalauréat professionnel spécialité : Technicien du froid et du conditionnement de l’air
C1 S'INFORMER, TRAITER, DECIDER
C1-2: Interpréter, classer, analyser, évaluer, rechercher, vérifier une faisabilité, établir,
décoder, élaborer une situation
Il s’agit de reconnaître des éléments et/ou des appareils, d’étudier et de commenter des résultats et/ou des
mesures en vue d’une réalisation ou d’une intervention et d’analyser une installation pour permettre une
installation ou une intervention (montage, modifications, mise en service, maintenance)
Unité
Etre capable de
Conditions
Critères d’évaluation
U.2
1 - Recenser les éléments d'un
réseau fluidique et d’un réseau
électrique et leurs
caractéristiques
Sous différentes formes
- D.O.E.
- Documents constructeurs
- Consignes de l’entreprise
- Procédures sécurité
- Indicateurs visuels
- Appareillages, régulation,
commande
- Documents relevés
- Documents constructeurs
- P.V. mise en service
- Documents contrats
- Documents de montage
- Documents constructeurs
- Contrat de maintenance
- Documents contrats
- Documents de montage
- Documents constructeurs
- Contrat de maintenance
- Téléphone
- Télématique
Les éléments sont reconnus
et identifiés sans erreur.
L’identification des éléments
permet de déterminer leurs
caractéristiques.
2 - Interpréter des valeurs
mesurées
3 - Interpréter, des documents
techniques
3 – Interpréter un contrat, un
diagnostic
4 - Interpréter des demandes
"clients"
5 - Décoder des schémas
fluidiques et électriques
-
Documents
Fiches signalétiques
Schémas
6 - Décoder un planning général
de chantier tous corps d'état,
de l'entreprise
7 - Analyser les fonctions des
différents éléments d'une
installation
8 - Analyser l’action de la
régulation sur l'installation
-
Plannings
-
D.O.E.
Installation
-
D.O.E.,
Appareillages
Installation
D.O.E
Installation
Historique des relevés
Installation
Appareillages
-
D.O.E
Installation
Documents constructeurs
Matériel de remplacement
9 - Analyser les causes de
perturbations d'un système
10 - Analyser l’évolution d'un
paramètre avec des appareils
de mesure
11 - Vérifier la compatibilité d’un
composant de remplacement
25
Les résultats permettent de
vérifier le fonctionnement de
l’installation.
L’analyse des documents
permet d’expliquer le
fonctionnement de l’appareil.
L’analyse des documents
permet de préparer
l’intervention.
Les demandes exprimées
sont reformulées sans
déformation.
L’analyse du document
permet d’expliquer le
fonctionnement de
l’installation.
L’activité de chaque
intervenant est identifiée
sans erreur.
La fonction des éléments sur
l’installation est analysée
sans erreur.
Les fonctions de la
régulation sont identifiées.
L'origine des perturbations
est localisée et expliquée.
L’évolution du paramètre est
correctement interprétée.
La compatibilité est vérifiée.
Baccalauréat professionnel spécialité : Technicien du froid et du conditionnement de l’air
C1 S'INFORMER, TRAITER, DECIDER
C1-2: Interpréter, classer, analyser, évaluer, rechercher, vérifier une faisabilité, établir,
décoder, élaborer une situation (suite)
Il s’agit de contrôler les moyens matériels et humains, la conformité des équipements et d estimer des
risques, des coûts, des temps en vue d’une installation ou d’une intervention
Unité
U.2
Etre capable de
12 - Vérifier une disponibilité en
matériels, matériaux,
outillages...
Conditions
13 - Vérifier les qualifications des
intervenants
-
14 - Vérifier l'état de l'outillage et
les moyens utilisés
-
Installation
Outillages
Plannings
Matériel
Documents certificatifs
Ordonnancement du
chantier
Ordre d’intervention
Outillages
15 - Evaluer les conséquences
techniques liées à une
intervention
16 - Evaluer les conséquences
d'un retard sur le planning
général
17 - Evaluer les temps
d'intervention et
d'immobilisation
18 - Etablir un devis pour une
installation
-
D.O.E.
Habilitation
Installation
Plannings
Historique de l’installation
-
Plannings
Historique de l’installation
Livret du BTP
D.O.E.
Documents fournisseurs
Bordereau de prix
CCTP
D.O.E.
Installation,
Appareillages
Plans, schémas, moyens
manuels ou informatiques
Dossier de recollement
19 - Elaborer un diagnostic
20 - Elaborer des documents
modificatifs
-
26
Critères d’évaluation
La disponibilité est vérifiée
Les qualifications sont
identifiées et permettent
l’exécution des travaux
L'outillage est inspecté les
éléments défectueux sont
identifiés. Les moyens sont
listés et correspondent à
l'action
Les conséquences sont
reconnues et listées
Les conséquences sont
énoncées et commentées
Les temps sont estimés
globalement sans calculs
approfondis
Le devis comporte les
éléments techniques et
financiers
Le disfonctionnement est
identifié sans erreur
Les documents modifiés sont
exploitables et permettent
l’intervention
Baccalauréat professionnel spécialité : Technicien du froid et du conditionnement de l’air
C1 S'INFORMER, TRAITER, DECIDER
C1-3: Concevoir, dimensionner, choisir une solution technologique
Il s’agit d’élaborer et d’adopter des solutions techniques en vue d’une réalisation définie ou d’une intervention
Unité
U.11
Etre capable de
Critères d’évaluation
1 - Dimensionner les réseaux
fluidiques d'une installation
-
Documents techniques,
Abaques,
Matériel informatique
Normes en vigueur
Les dimensionnements
sont corrects
La méthodologie est
logique
2 - Dimensionner les réseaux
électriques d'une installation
-
Documents techniques,
Abaques,
Matériel informatique
Normes en vigueur
Les dimensionnements
sont corrects
La méthodologie est
logique
3 - Sélectionner les composants
fluidiques d'une installation
-
Les composants retenus
sont adaptés à l’installation
-
Documents techniques,
Abaques,
Sites Internet,
Logiciels.
Documents techniques,
Abaques,
Sites Internet,
Logiciels.
-
Documents constructeurs
Installation
CCTP
Les notes de calculs
Installation, plans, schémas,
Documents constructeurs
Installation
CCTP
Les notes de calculs
Installation, plans, schémas,
Documents constructeurs
Installation
schémas
Les caractéristiques des
composants correspondent
au CCTP et sont justifiés
-
documents
appareillages de mesures
procédures de sécurité
Documents
matériel
Matériels de mesures
-
documents relevés
Installation
Réseaux électriques,
fluidiques
Documents constructeurs
plans
4 - Sélectionner les composants
électriques d'une installation
5 - Choisir des composants et des
accessoires fluidiques
6 - Choisir des composants et des
accessoires électriques
U.32
Conditions
7 - Choisir une solution de
raccordement, de
remplacement ou de
modification
8 - Choisir des opérations de
mesure et d'analyse à effectuer
9 - Choisir des moyens de
manutention, les outillages, les
appareils de mesure et de
contrôle
10 - Concevoir un dispositif de
fonctionnement provisoire
11 - Concevoir un dispositif de
fixation
-
-
27
Les composants retenus
sont adaptés à l’installation
Les caractéristiques des
composants correspondent
au CCTP et sont justifiés
Le choix est rationnel,
expliqué et justifié
Les opérations sont
appropriées et justifiées
La liste des moyens est
complète, adaptée, justifiée
et répond à la législation en
vigueur
La solution et la
modification proposées
sont réalisables et justifiées
Le dispositif est réalisable
et adapté
Baccalauréat professionnel spécialité : Technicien du froid et du conditionnement de l’air
C2 - ORGANISER
C2-1 : Planifier le chantier
Il s’agit de prévoir les différentes phases de préparation du chantier ou de l’intervention sur une installation
Unité
U.20
Etre capable de
Conditions
1 - Planifier l'intervention de
l'équipe
-
Plannings
Qualification
Habilitation
2 - Planifier les opérations de
maintenance préventive
-
Plannings
Contrats de maintenance
Qualification
Habilitation
3 - Organiser les postes de
travail
-
4 - Organiser une mise en
service
-
D.O.E.
Plannings
Normes d’hygiène et
sécurité
D.O.E.
Mode opératoire
Contrats de maintenance
5 - Organiser des opérations de
mesures et d'analyses à
effectuer
-
D.O.E.
Plannings
Feuille de relevés
6 - Etablir des consignes
d'intervention et de sécurité
des personnels
-
D.O.E.
Habilitation
Qualification
E.P.I.
7 - Ajuster la préparation de
l'intervention en fonction des
retards constatés sur le terrain
-
Plannings
Compte rendu de réunion
de chantier
28
Critères d’évaluation
La planification est
pertinente et permet le bon
déroulement de
l’intervention.
Le planning des opérations
permet la réalisation des
travaux conformément aux
prestations définies par les
engagements contractuels.
L’organisation tient compte
des règles d'hygiène et de
sécurité et permet le bon
déroulement des travaux.
L’organisation des
opérations est logique,
complète et sans erreur et
permet le bon déroulement
de l’intervention.
L’organisation des mesures
est logique, complète et
sans erreur et permet
l’analyse.
Les contraintes sont
reconnues et respectées.
Les consignes sont en
adéquation avec les risques
évalués.
La nouvelle planification
permet de réaliser
l'intervention en compensant
les retards constatés.
Baccalauréat professionnel spécialité : Technicien du froid et du conditionnement de l’air
C2 - ORGANISER
C2-2 : Suivre un chantier sur le site
Il s’agit de s’adapter aux contraintes du chantier et de respecter l’environnement
Unité
U.20
Etre capable de
1 - Rédiger une commande
interne à l’entreprise
Conditions
-
Documents constructeurs
Télématique
Bon de commande
D.O.E.
Livret de bord
Feuilles de relevés
3 - Comptabiliser les temps de
travail d’une équipe
-
Documents constructeurs
Fiche d’intervention
Plannings
4 - Définir les éléments
d'approvisionnement d'un
chantier, d’une intervention
(quantités des matériaux et
des matériels, dates, lieux de
livraison)
-
Plannings
Relevés
Compte rendu de réunion
de chantier
5 - Effectuer une mise à jour du
Dossier d’Ouvrages Exécutés
(plans de recollement,
documents,…)
-
Plans, schémas
documents manuscrits ou
informatiques
relevés
plans
document de recollement
2 – Exploiter et renseigner les
fichiers de maintenance
-
Critères d’évaluation
La commande est complète
et conforme aux besoins.
Les fichiers de maintenance
sont correctement consignés
sans erreurs et sans
omission.
Les temps sont
correctement relevés et
permettent la vérification du
respect des plannings et la
facturation.
Les listes
d’approvisionnement
stipulent les matériels
nécessaires, les délais et le
lieu de livraison de façon à
assurer la continuité des
travaux.
La mise à jour décrit avec
précision la modification
réalisée.
C3 REALISER
C3-1 : Représenter graphiquement des installations frigorifiques et de conditionnement
d’air
Il s’agit de traduire sous forme graphique des plans, des schémas à partir des fonctions à assurer et de
déterminer les caractéristiques techniques des équipements
Unité
Etre capable de
U.11
1 - Schématiser une installation
ou partie d'installation en plan
ou perspective
Conditions
-
Site d’intervention, plan,
CCTP
Bibliothèque de symboles
Moyens manuels ou
informatiques
Installation
2 - Dessiner à main levée un
croquis des éléments à
réaliser ou à modifier en plan
ou perspective
-
Installation
Plan
Relevé de cotes
3 - Représenter une installation
en plan ou perspective
-
4 - Concevoir et modifier des
schémas électriques
d’installation mono poste à
partir des fonctions à assurer
-
Installation, plan
Relevé de cotes
Symboles
Moyens manuels ou
informatiques
CCTP
Bibliothèque de symboles
Moyens manuels ou
informatiques
-
29
Critères d’évaluation
Le schéma réalisé permet
d’expliquer le
fonctionnement.
Il est de bonne qualité
graphique, la symbolisation
et les normes du dessin sont
respectées.
Le croquis comporte toutes
les informations nécessaires
au bureau d’études ou à
l’équipe qui réalise ou
modifie l’installation.
La représentation est
conforme à l’installation.
Elle est soigneusement
exécutée.
Le schéma réalisé permet
un fonctionnement correct
en toute sécurité. Il est de
bonne qualité graphique. La
symbolisation et les normes
sont respectées.
Baccalauréat professionnel spécialité : Technicien du froid et du conditionnement de l’air
C3 REALISER
C3-2 : Implanter, façonner, raccorder, câbler
Il s’agit de prendre en compte l’ensemble des contraintes pour la mise en place des équipements et des
réseaux et d’utiliser ses connaissances technologiques et pratiques pour mettre en œuvre des réseaux
Unité
U.32
Conditions
Critères d’évaluation
1 - Tracer les réseaux et poser
les supports.
Etre capable de
-
L'outillage de traçage et de
pose
2 - Implanter et fixer les
équipements
-
Dossier de chantier
Matériels à installer avec
leurs notices
Les gabarits
Les équipements de sécurité
et les moyens de protections
Dossier de chantier,
matériels
Outillage de façonnage
adapté aux différents
matériaux
Tube cuivre des installations
frigorifiques ø : 1’’1/2 (maxi)
pour le brasage de raccord
ø : 7/8’’ pour le cintrage
PVC d’évacuation
PVC pression
PER maxi 20x25
Outillage
Gaine aéraulique
Les tracés sont conformes
au dossier de chantier et
respectent les contraintes
de bon fonctionnement.
L'implantation est conforme
au dossier et respecte la
réglementation.
Les fixations sont adaptées
au support.
3 - Réaliser les réseaux et
effectuer les raccordements
aux appareils
Façonnage des réseaux en
cuivre, en PVC, en PER,…
Changements de direction
Travaux d’extrémités
Changements de section
Assemblages démontables
et non démontables
- Assemblages brasés selon
la certification brasage EN
14276-1 en vigueur
-
4 - Raccorder un coffret
électrique destiné au
fonctionnement d'une
installation
-
-
-
-
5 - Réaliser les câblages
électriques
-
6 - Installer des appareils de
mesure de contrôle et de
sécurité sur une installation
7 - Procéder au tri sélectif des
déchets
-
-
Une installation
Un dossier technique avec
les schémas
Outillage adapté, appareils
de mesure
Le matériel nécessaire
Habilitation
Appareils de régulation et de
sécurité avec leurs notices
Une installation
Un dossier technique avec
les schémas
Outillage adapté, appareils
de mesure
Le matériel nécessaire
Une installation
Appareils (compteurs,
débitmètre, thermomètre,
pressostat,…), notices
techniques et outillage
Réglementation et consignes
liées au tri sélectif
30
Les réseaux sont montés
conformément au CCTP
dans le respect des
réglementations en vigueur.
Les raccordements sont
étanches et permettent le
bon fonctionnement des
appareils et facilitent les
interventions ultérieures.
Les raccordements sont
réalisés selon la certification
en vigueur
Les raccordements sont
conformes et repérés
correctement.
L'appareillage électrique est
conforme et clairement
repéré.
Le câblage électrique est
correctement réalisé sans
erreur.
La mise en place et le
montage des appareils sont
adaptés et respectent les
prescriptions du
constructeur.
Les déchets sont triés et
stockés correctement en
respectant la réglementation
et les consignes en vigueur.
Baccalauréat professionnel spécialité : Technicien du froid et du conditionnement de l’air
C3 REALISER
C3-3 : Mettre en service
Il s’agit d’effectuer des opérations nécessaires à la première mise en route sur une installation
Unité
Etre capable de
U.33
1 - Effectuer des opérations de
remplissage, de charge,
vidange et d'essai d'étanchéité
(tirage au vide)
2 - Effectuer un préréglage des
dispositifs de sécurité et de
régulation
3 - Effectuer une mise en route
4 - Effectuer des mesures et les
transcrire
Conditions
-
-
Une installation
Des modes opératoires
Des documents
techniques
Des outillages adaptés
Matériel de contrôle
Une installation
Les notices techniques
Les appareils de contrôle
CCTP
Habilitation
Une installation
Les notices techniques et
procédure de mise en
route
Les appareils de contrôle
Habilitation
Une installation
Les notices techniques
Les plans, le CCTP
Les EPI
Les outillages adaptés
Les appareils de mesure
et de contrôle
Feuille de relevés
31
Critères d’évaluation
Les opérations sont
effectuées avec méthode et
respectent les normes en
vigueur.
Les valeurs de préréglages
sont correctement
déterminées et le préréglage correctement
réalisé.
La procédure de mise en
route est méthodiquement
réalisée et prend en compte
la sécurité.
Les mesures sont
correctement effectuées et
parfaitement retranscrites.
Baccalauréat professionnel spécialité : Technicien du froid et du conditionnement de l’air
C3 REALISER
C3-4 Contrôler, régler
Unité
Etre capable de
U.33
1 - Contrôler les caractéristiques
techniques et technologiques
des éléments d’une installation
-
D.O.E.
Une installation
2 - Contrôler le matériel livré et
les documents liés à la
livraison
-
Documents
Matériel
Bon de livraison
Bon de commande
Documents
Installation
Habilitation
Documents
Outillages
5 - Contrôler les performances de
l’installation par rapport au
CCTP
6 - Régler des matériels,
régulation, sécurité,
automatismes en fonction des
écarts mesurés
-
Documents
CCTP
Une installation
Documents
Outillages
Une installation
7 - Régler des protections
électriques
-
Documents
Outillages
8 - Détecter les anomalies, les
dérives d’une installation
-
Documents installation
Télésurveillance
Informatique
Outillages
3 - Contrôler la sélectivité des
protections
4 - Contrôler l'utilisation correcte
des outillages
Conditions
32
Critères d’évaluation
Les contrôles sont
méthodiques et les
caractéristiques sont
identifiées.
Les contrôles sont
méthodiques, et les
remarques sont consignées.
La sélectivité est reconnue.
L'utilisation des outillages
s'effectue en toute sécurité.
Le contrôle est méthodique et
sans erreur.
Les réglages assurent les
bonnes performances de
l'installation.
La relation entre la régulation
et la partie opérative est
maîtrisée.
Les réglages assurent la
sécurité de l’installation et la
protection des personnes.
L'origine de l’anomalie est
identifiée et consignée.
Baccalauréat professionnel spécialité : Technicien du froid et du conditionnement de l’air
C3 REALISER
C3-5 Maintenir, réparer
Unité
Etre capable de
U.32
Conditions
1 - Effectuer des opérations de
maintenance préventive
-
Documents
Installation
Outillages
Habilitation
2 - Effectuer les opérations de
maintenance corrective
-
Documents
Installation
Outillages
Habilitation
3 - Effectuer les opérations de
récupération des fluides
frigorigène
-
Documents
Installation
Outillages
Qualification
4 - Effectuer les opérations de
récupération des huiles
-
Documents
Installation
Outillages
Qualification
33
Critères d’évaluation
Les travaux d'entretien sont
corrects et conformes au
dossier de maintenance.
Les opérations sont logiques
et respectent les règles de
sécurité et l’environnement.
Les opérations sont logiques
et respectent les matériels et
l'environnement.
L’organigramme du
dépannage est réalisé.
La récupération du fluide
frigorigène et le stockage sont
réalisés en totalité en
respectant les règles de
sécurité et l’environnement.
La récupération de l’huile et
son stockage sont réalisés en
totalité en respectant les
règles de sécurité et
l’environnement.
Baccalauréat professionnel spécialité : Technicien du froid et du conditionnement de l’air
C4 COMMUNIQUER
C4-1 : Utiliser un langage technique
Il s’agit de comprendre et traduire le vocabulaire technique
Unité
U.31
Etre capable de
Conditions
1 - Utiliser les désignations
adaptées aux composants de
l’installation
-
2 - Utiliser un outil de
communication adapté à la
communication technique et
scientifique
-
-
-
Documents, ouvrages,
plans schémas
moyens multimédias,
informations données
par la hiérarchie
Documents, ouvrages,
plans, schémas,
dessins
moyens multimédias,
informations données
par la hiérarchie, le
client, les partenaires
Critères d’évaluation
Le vocabulaire technique est
correct et adapté au champ
professionnel et à l’installation.
L’outil est adapté et correctement
utilisé.
C4-2 : Emettre, recevoir des informations
Il s’agit d’échanger des informations en utilisant des moyens de communication et un langage adaptés
Unité
Etre capable de
U.31
1 - Expliquer la prise en main de
l’installation au client
2 - Informer oralement et par
écrit les partenaires des
consignes de sécurité
associées à une intervention
5 - Rédiger un compte rendu, un
rapport des activités
Conditions
-
-
Une situation
professionnelle avec
son contexte (plans,
schémas, consignes,
moyens informatiques)
D.O.E.
documents rapports
téléphone
livret de bord
télématique
radio
documents
34
Critères d’évaluation
Les explications au client sont
claires et ne comportent pas
d'erreurs techniques.
L'information reçue est
compréhensible par
l’interlocuteur.
Le compte rendu d’activités
permet de prendre en compte
la réalité du travail effectué,
sans omission, sans erreurs et
respecte les règles de
présentation et d’orthographe.
COMPETENCES
C1-1 : Collecter,
Identifier, lister,
relever …
X X X X X X X
C1-2 : Interpréter,
classer, analyser
X X
C1-3 : Concevoir,
dimensionner,
choisir une …
C2-1 : Planifier le
chantier
C2-2 : Suivre un
chantier sur le site
C3-1 :
Représenter
graphiquement…
C3-3 : Mettre en
service
C3-2 : Implanter,
façonner,
raccorder, …
X X X
X X
C4.1 Utiliser un
langage technique
X
X
X X X
C4.2 Emettre,
recevoir des
informations
X X X
X
X X
X X X
C3.4 Contrôler,
régler
X
X
C3.5 Maintenir,
réparer
X
X X X
X
X
X
X
X
X X X X X X X X X
X X X X
X X X
X X X
35
X X X X
X X
X
X X X X X
X
X X X X X
X X X X X X X X
X X X X X X X X X X X X X X X
X
X X X X
X
X X X X X X
X X X X X X
X X X X X X X X X X X X X X
X
X X
X
X X X X X
X X X X X X X
X
X
X
X
X X
X X
X X X X X
X X X X X X X X X X X X
X
S 7.3 – Gestion de la qualité.
S 7.2 – Gestion des délais
S 7.1 – Organisation du poste de travail
S 6.4 – Protection du poste de travail et de l'environnement
S 6.3 – Manutentions manuelles et mécaniques, poste de travail
S 6.2 – Conduite à tenir en cas d'accident
S 6.1 – Principes généraux, prévention, connaissance des risques
S 5.10 – Histoire des techniques
S 5.9 – Automatismes et régulation
S 5.8 – Protections électriques
S 5.7 – Equipements des réseaux électriques
S 5.6 – Réseaux électriques
S 5.5 – Equipements des réseaux fluidiques
S 5.4 – Réseaux fluidiques
S 5.3 – Systèmes frigorifiques et de conditionnement de l’air
S.5.2 – Dimensionnement, sélection et implantation des
S 5.1 – Principaux ouvrages du bâtiment
S.4.3 – Microbiologie appliquée
S.4.2 – Chimie appliquée
S.4.1 – Physique appliquée
S 3.2 – Coûts de interventions et des systèmes
S 3.1 – Documents descriptifs et quantitatifs
S 2.5 – Expression technique
S 2.4 – Schémas électriques
S 2.3 – Schémas fluidiques
S 2.2 – Dessins d’architecture
S 2.1 – Outils, normes et représentations
S 1.3 – Qualifications, garanties et responsabilités
S 1.2 – Procédures administratives
S 1.1 – Définition des intervenants
SAVOIRS ASSOCIES
Baccalauréat professionnel spécialité : Technicien du froid et du conditionnement de l’air
MISE EN RELATION DES COMPETENCES ET DES SAVOIRS ASSOCIES
X X
X X X X
X X
X
X X X X X X X X X X
X
X X X X X X X X X X X X X X
X X X
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
SAVOIRS ASSOCIÉS
36
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
CONNAISSANCES SCIENTIFIQUES,
TECHNIQUES ET
REGLEMENTAIRES
GESTION ET
METHODES DES
OPERATIONS DE
REALISATION OU DE
MAINTENANCE
D3
D2
D1
CONNAISSANCE DU
MONDE
PROFESSIONNEL
DOMAINES
SAVOIRS
CONNAISSANCES
S1
S 1.1 – Définition des intervenants
Contexte administratif et
S 1.2 – Procédures administratives
juridique de la réalisation et
S 1.3 – Qualifications, garanties et responsabilités
de la maintenance
S 2.1 – Outils, normes et représentations
S 2.2 – Dessins d’architecture
S2
S 2.3 – Schémas fluidiques
Communication technique
S 2.4 – Schémas électriques
S 2.5 – Expression technique
S3
S 3.1 – Documents descriptifs et quantitatifs
Economie des interventions S 3.2 – Coûts de interventions et des systèmes
S4
S.4.1 – Physique appliquée
Approche scientifique et
S.4.2 – Chimie appliquée
technique des installations
S.4.3 – Microbiologie appliquée
frigorifiques
S 5.1 – Principaux ouvrages du bâtiment
S.5.2 – Dimensionnement, sélection et implantation des
équipements
S 5.3 – Systèmes frigorifiques et de conditionnement de l’air
S 5.4 – Réseaux fluidiques
S5
S 5.5 – Equipements des réseaux fluidiques
Technologie des
S 5.6 – Réseaux électriques
installations frigorifiques
S 5.7 – Equipements des réseaux électriques
S 5.8 – Protections électriques
S 5.9 – Automatismes et régulation
S 5.10 – Histoire des techniques et applications du froid
industriel
S 6.1 – Principes généraux, prévention, connaissance des
risques
S6
S 6.2 – Conduite à tenir en cas d'accident
Santé et sécurité au travail S 6.3 – Manutentions manuelles et mécaniques, poste de
travail
S 6.4 – Protection du poste de travail et de son environnement
S 7.1 – Organisation du poste de travail
S7
S 7.2 – Gestion des délais
S 7.3 – Gestion de la qualité
Gestion des travaux
S 7.4 – Gestion de l’environnement et des déchets
37
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
S1
CONTEXTE ADMINISTRATIF ET JURIDIQUE DE LA REALISATION ET DE LA
MAINTENANCE
Connaissances
(Notions, concepts)
Limites de connaissances
S 1.1 – DEFINITION DES INTERVENANTS
Maître d’ouvrage.
Maître d’œuvre.
Bureaux d’études techniques.
Organismes spécialisés :
- C.S.T.B. (Centre scientifique et
technique du bâtiment),
- Organismes de normalisation,
- Organismes de contrôle,
- Organismes de qualification,
- Organismes de prévention.
Concessionnaires de réseaux.
Services techniques municipaux.
Entreprises.
Sous-traitants.
Identifier les relations fonctionnelles.
Définir leur rôle respectif.
Enoncer le champ d’intervention des différentes
entreprises.
Situer un membre de l’entreprise à partir d’un
organigramme.
Décrire les différentes fonctions ordinaires du personnel
d’une entreprise.
Utiliser un langage adapté à la situation.
Personnel des entreprises.
Client.
S 1.2 - PROCEDURES ADMINISTRATIVES
Publicité des marchés :
- adjudication.
- appel d’offre.
- marché négocié.
Dossier contractuel :
- acte d’engagement.
- lettre de soumission.
- C.C.A.P., C.C.T.P.
- documents graphiques.
- ordre de service.
Caractériser les différents types de marchés.
Identifier les pièces constitutives du dossier.
Identifier les documents administratifs et les documents
techniques.
Contrats.
Caractériser les différents types de contrats.
S 1.3 – QUALIFICATIONS, GARANTIES ET RESPONSABILITES
Entreprises.
Situer un membre de l’entreprise à partir d’un
organigramme.
Garanties et responsabilités :
Effectuer une description simple des responsabilités de
- responsable de l’ouvrage jusqu’à la l’entreprise dans le cadre d’une garantie.
réception.
- garantie de parfait achèvement de
travaux.
- garantie décennale.
- responsabilité en garantie civile.
Réception des travaux par le Maître d’Ouvrage.
Citer les intervenants participant à la réception des
travaux.
Définir leur rôle respectif.
Qualifications :
Indiquer les diverses qualifications des personnels.
- qualification des personnels
(conventions collectives).
Enoncer le principe de la qualification des entreprises.
- qualification des entreprises..
38
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
S2
COMMUNICATION TECHNIQUE
Les techniques de représentation doivent permettre d’utiliser indifféremment suivant les opportunités
et les situations professionnelles limitées aux installations définies par le référentiel d’activités
professionnelles :
- le croquis à main levée,
- le dessin aux instruments, le dessin assisté par ordinateur,
- les documents descriptifs,
- la recherche d’équipements avec leurs caractéristiques (manuellement ou avec moyens informatiques) .
L’expression technique doit abordée l’initiation à l’expression anglaise.
Connaissances
(Notions, concepts)
Limites de connaissances
S 2.1 - OUTILS, NORMES ET REPRESENTATIONS
Convention de représentation des vues :
Coupes, sections
Cotations, échelle
Perspective isométrique
Traits, écritures
Documents normatifs (normes,DTU…)
Réaliser un schéma de tout ou partie d’une installation
frigorifique ou de conditionnement d’air avec les
instruments de dessin, à main levée ou à l’aide de l’outil
informatique. (avec une légende et nomenclature).
Lire et interpréter un document technique du
constructeur lié à un composant mécanique de
l’installation frigorifique.
S 2.2 - DESSINS D’ARCHITECTURE
Document du dossier d’exécution et de mise en
œuvre :
Vue en plan
Vue en coupe
Plan de masse
Perspective
Plan d’implantation
Plans de définition, de détail.
Décoder et analyser les documents du dossier en vue
d’effectuer le tracé d’implantation des composants et des
réseaux
Identifier les principales caractéristiques du bâtiment et
vérifier que les réservations existent et que les
percements envisagés n’affectent pas la résistance du
bâtiment
S 2.3 – SCHEMAS FLUIDIQUES
Schémas fluidiques.
Réaliser le schéma de principe d’une installation
frigorifique mono étagée existante
Relever le schéma de principe d’une installation
hydraulique et aéraulique existante
Modifier le schéma d’une installation en vue d’une
intervention de maintenance ou d’extension pour des
systèmes frigorifiques et de conditionnement d’air
39
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
Connaissances
(notions, concepts)
Limites de connaissances
S 2.4 – SCHEMAS ELECTRIQUES
Schémas électriques de puissance.
Modifier le schéma de câblage d’une installation en vue
d’une intervention de maintenance ou d’extension pour
des systèmes frigorifiques et de conditionnement d’air
Schémas électriques de commande.
S 2.5 – EXPRESSION TECHNIQUE
Classification, hiérarchisation, présentation des
informations.
Rédiger convenablement un compte-rendu
d’intervention, un rapport d’activité.
Utilisation des moyens de communication.
Expliquer à un utilisateur le principe de fonctionnement
d'une installation.
Expliquer à l’utilisateur la conduite de son installation
Exposer à un technicien les fonctions d’un organe
fluidique ou électrique.
Exposer au téléphone une situation professionnelle.
Langue anglaise de communication technique.
Rédiger en langue anglaise le résumé d’un rapport
d’intervention
Traduire en français une notice technique en langue
anglaise
40
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
S3
ECONOMIE DES INTERVENTIONS
Connaissances
(notions, concepts)
Limites de connaissances
S 3.1 - DOCUMENTS DESCRIPTIFS ET QUANTIFICATIFS
Notice descriptive
Identifier la structure et la nature des matériaux du
C.C.T.P.
bâtiment, afin de définir les moyens de fixation, les
Structure de l’ouvrage, matériaux, charges,
outillages nécessaires aux travaux en hauteur, à la
réservations
manutention et à la sécurité (équipements de protection
Equipements d’intervention
individuelle et collectifs)
Equipements de protection
Matériels de manutention et de levage
Echaffaudage
Métré
Devis quantitatif
Réaliser le métré d’une partie d’installation (diamètres,
appareils installés…)
Etablir le quantitatif nécessaire pour une réalisation.
S 3.2 – COUTS DES INTERVENTIONS ET DES SYSTEMES
Coûts unitaires
Etablir le devis estimatif d’une intervention ou d’une
réalisation
41
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
S4
APPROCHE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DES INSTALLATIONS FRIGORIFIQUES
Il s’agit de comprendre le fonctionnement des installations et d’aborder les phénomènes physiques ou
chimiques mis en jeu sur les matériels installés
Connaissances
(notions, concepts)
S.4.1 PHYSIQUE APPLIQUEE
MECANIQUE
Statique : modélisation des actions, conditions
d'équilibre.
Cinématique : translation, rotation,
transformation des mouvements.
Résistance des matériaux : traction, flexion,
torsion, flambage.
Dilatation des tuyauteries et des fluides.
MECANIQUE DES FLUIDES
Statique des fluides : pressions, conversion
d'unités.
Fluides compressibles.
Forces engendrées par une pression.
Dynamique des fluides :
- écoulements gravitaires.
- écoulements forcés.
Compresseurs, pompes, ventilateurs.
THERMODYNAMIQUE
Energie et puissance.
Changements d'états.
Température et pression.
Energie thermique.
Diagrammes enthalpiques.
Diagrammes psychrométriques.
Point de rosée.
Evolutions de la pression partielle de vapeur
d’eau dans une paroi et de la pression
saturante.
THERMOCINETIQUE
Transmission de chaleur: conduction,
rayonnement, convection.
Caractéristiques des bâtiments: résistance
thermique, inertie.
Limites de connaissances
Identifier les actions sur un appareil.
Identifier les mouvements possibles des pièces d'un
appareil.
Identifier des contraintes.
Justifier les sections utilisées pour des supports.
Justifier les solutions techniques.
Mesurer une pression sur un réseau fluidique.
Expliquer les variations de pression dans un appareil ou
une installation frigorifique.
Analyser le fonctionnement d'un appareil.
Mesurer un débit.
Proposer des solutions améliorant les écoulements.
Déterminer des pertes de charge d'un réseau fluidique ou
d'un appareil.
Utiliser les caractéristiques des appareils pour des
actions réglage et de maintenance.
Utiliser les unités du système légal (SI).
Tracer sur un diagramme un cycle frigorifique à partir d'un
relevé de pressions et de températures.
Tracer sur un diagramme l'évolution de l'air humide à l'aide
d'un relevé de température et d'hygrométrie.
Déterminer une puissance en fonction d'un débit massique
de l'air ou d'un fluide frigorigène.
Expliquer le fonctionnement d'un circuit frigorifique.
Déterminer la position et la nécessité du pare-vapeur dans
l'isolation thermique.
Déterminer les conditions de condensation dans une
paroi.
Décrire les désordres entraînés par la condensation dans
une chambre à température négative.
Déterminer les différents coefficients de transmission.
Identifier les différents modes de transmission de
chaleur.
Déterminer la résistance thermique de la paroi d’une
chambre froide.
Déterminer l'évolution de la température dans une paroi
d’entrepôt frigorifique.
42
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
Connaissances
(notions, concepts)
ELECTRICITE
Courant continu.
Courant alternatif monophasé, triphasé.
Grandeurs physiques :
- tension,
- intensité,
- résistance,
- puissance.
Facteur de puissance.
Rendement
ACOUSTIQUE
Notions élémentaires en acoustique :
- fréquence.
- puissance acoustique d'une source
sonore.
- propagation d'un son.
- sensation auditive.
- décibel et dB(A).
- bruits aériens, d'équipements,
d'impact.
- loi de masse, loi de fréquence.
- addition de deux sources sonores.
Perception et confort acoustique.
Isolation acoustique.
Affaiblissement acoustique d'une paroi.
Matériaux utilisés.
Mesures et contrôles.
S.4.2 CHIMIE APPLIQUEE
FLUIDES
Fluides frigorigènes.
Fluides frigoporteurs.
Fluides caloporteurs.
Huiles frigorifiques.
Miscibilité
TRAITEMENT DES EAUX
Caractéristiques de l'eau: pH, TH, TAC.
Principe de traitement des eaux.
Protections sanitaires des réseaux.
S.4.3 MICROBIOLOGIE APPLIQUEE
ACTION DU FROID NOTAMMENT SUR LA
CONSERVATION DES DENRÉES
ALIMENTAIRES
Risques d'altération des produits.
Qualités de l’air ambiant pour l’entreposage
Densité d’entreposage.
Limites de connaissances
Différencier les courants.
Maîtriser l’utilisation des appareils de mesure.
Justifier le choix d'un appareil de mesure adapté.
Déterminer une grandeur physique (I, U, R, P), un facteur
de puissance et un rendement
Enoncer les effets du courant électrique sur le corps
humain.
Enoncer les définitions et les unités.
Identifier un ordre de grandeur d’un niveau sonore.
Localiser les principales sources de bruits.
Comparer l'indice d'affaiblissement acoustique de parois
simples constituées d'un matériau homogène (par lecture
d’abaque).
Mesurer un niveau de pression acoustique.
Monter un équipement sans compromettre le niveau
acoustique.
Proposer des solutions d'amélioration des
caractéristiques acoustiques d'un équipement ou d'une
installation.
Indiquer les caractéristiques physico-chimiques des
fluides.
Appliquer les consignes d'utilisation afin de préserver
l'environnement.
Enoncer les caractéristiques fluides et huiles utilisées
Vérifier les propriétés de l’eau et les effets sur
l’environnement.
Vérifier les protections des réseaux contre la pollution en
fonction de la réglementation.
Comparer une fiche d'analyse des eaux avec la
réglementation en vigueur.
Enoncer les températures de conservation des denrées.
Déterminer les conditions d’entreposage.
Identifier les durée limites d’entreposage et de
conservation (DLC).
Durée de conservation.
Définir l'action du froid sur les parasites.
Parasitologie: ténias, trichine.
Définir les conditions de développement des bactéries.
Bactériologie.
Définir les protocoles de descente en froid.
Plats cuisinés à l'avance et réfrigérés ou
43
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
congelés.
44
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
S5
TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS FRIGORIFIQUES
Connaissances
(Notions, concepts)
Limites de connaissances
S 5.1 PRINCIPAUX OUVRAGES DU BATIMENT
Il s’agit d’identifier la fonction et la localisation des ouvrages constitutifs des bâtiments.
Structure (fondations, murs, poteaux, poutres,
Repérer sur site ou sur plan les principaux ouvrages
planchers, charpentes…).
d’une construction.
Enveloppe (murs rideaux, bardages, gardeExpliquer la ou les fonctions de chacun de ces ouvrages.
corps et allèges, terrasses et toitures,
menuiseries et fermetures…).
Equipements techniques (chauffage, sanitaire,
Identifier la constitution de ces ouvrages.
climatisation, électricité, ventilation,…).
Finitions (revêtements sols et murs,
Evaluer la résistance des matériaux qui doivent supporter
revêtements intérieurs et extérieurs,…).
les équipements techniques.
S 5.2 DIMENSIONNEMENT, SELECTION ET IMPLANTATION DES EQUIPEMENTS
Fixations.
Enoncer les différents moyens de fixation.
Implantation des parcours de tuyauteries
Déterminer la position des composants et des
accessoires et justifier les formes caractéristiques des
tuyauteries liées à l’écoulement des fluides.
Dimensionnement des réseaux fluidiques.
Déterminer les diamètres des tuyauteries.
Sélectionner les composants d’une installation
frigorifique, hydraulique et de conditionnement de l’air.
Dimensionnement des circuits électriques.
Déterminer les sections des conducteurs.
Sélectionner les composants d’une installation (fusible,
disjoncteur différentiel, disjoncteur moteur, sectionneur,
contacteur, protections thermiques et magnétiques).
Sélectionner les appareils de régulation et de sécurité
d’une installation (protections, pressostats, thermostats,
hygrostat, programmateur, régulateurs, sondes, horloge).
S 5.3 SYSTEMES FRIGORIFIQUES ET DE CONDITIONNEMENT DE L’AIR
Systèmes frigorifiques:
Identifier les principaux composants d’un circuit.
Expliquer le principe de fonctionnement.
• système à détente directe
Décoder la plaque signalétique d’un appareil.
• système à détente indirecte
• système fluide frigorigène/eau glycolée Optimiser le fonctionnement des équipements en
exploitant les fiches techniques et les abaques liées aux
caractéristiques physiques des fluides et des produits du
Conditionnement de l’air.
système frigorifique.
Système bi-étagé
Système cascade
S 5.4 RESEAUX FLUIDIQUES
Réseaux fluides frigorigènes.
Réseaux frigoporteurs.
Réseaux aérauliques.
Réseaux hydrauliques.
Réseaux évacuation.
Expliquer le principe de fonctionnement.
Identifier le type du réseau fluidique.
Mesurer une grandeur physique.
Analyser l’évolution des températures, des pressions
(en fonctionnement, à l’arrêt).
Vérifier le point de fonctionnement d’un composant.
Vérifier le fonctionnement d’une installation.
45
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
Connaissances
(Notions, concepts)
Limites de connaissances
S 5.5 EQUIPEMENTS DES RÉSEAUX FLUIDIQUES
Il s’agit de les identifier et de préciser leurs fonctions et leurs limites d’utilisation
Compresseurs volumétriques :
Expliquer le principe de fonctionnement.
Pistons
Vis
Identifier les règles de sécurité spécifiques à chaque
Scroll
type d’appareil.
Ventilateur axial.
Ventilateur centrifuge.
Interpréter un abaque constructeur.
Pompe volumétrique.
Pompe centrifuge.
Détendeur thermostatique.
Détendeur automatique.
Expliquer le principe de fonctionnement.
Justifier le choix d’un type de détendeur.
Détendeurs électroniques.
Interpréter un abaque constructeur.
Les échangeurs :
- Evaporateurs, condenseurs.
- Echangeurs de chaleur (à plaques,
tubulaire, coaxial).
Expliquer le principe de fonctionnement.
Justifier le choix d’un type d’échangeur.
Interpréter un abaque constructeur.
Equipements et composants des réseaux :
- Canalisations (acier, cuivre, PVC,
matériaux de synthèse).
- Dilatation.
- Isolation thermique.
- Equilibrage.
- Robinetterie et accessoires (y
compris de sécurité).
- Filtres.
S 5.6 RESEAUX ELECTRIQUES
Réseaux électriques :
- Basse Tension (BT)
(étude des schémas de liaison à la terre TT).
-
Réseau triphasé.
Réseau monophasé.
Prise de terre.
Réseaux électriques :
Très Basse Tension (TBT).
Décrire le principe de fonctionnement.
Justifier l’utilisation d’un composant.
Identifier leur fonction principale.
Justifier le choix de l’équipement.
Identifier les différents conducteurs (couleurs
normalisées, tensions normalisées).
Mesurer les caractéristiques principales du réseau :
(tension, courant, puissance active, puissance réactive,
puissance apparente, facteur de puissance, fréquence).
Justifier le rôle de la mise à la terre des masses en cas
de défaut d’isolement.
Identifier la tension maximale en fonction des influences
externes (12V – 25V- 50V).
46
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
Connaissances
(Notions, concepts)
Limites de connaissances
S 5.7 EQUIPEMENTS DES RÉSEAUX ELECTRIQUES.
Appareillage des circuits électriques assurant Expliquer sa fonction.
les fonctions de :
- sectionnement,
Sélectionner l’appareillage.
- interruption,
- commande,
Vérifier les indices de protection (IPxx) des enveloppes.
- protection.
Récepteurs usuels (moteurs asynchrones
mono et triphasés, résistances chauffantes).
Expliquer le fonctionnement des moteurs monophasé et
triphasé.
Expliquer les démarrages de moteurs monophasé et
triphasé (étoile, triangle, part winding, progressif,).
Expliquer les principes de la variation de vitesse
Décoder la plaque signalétique d’un moteur ou d’un
appareil.
Choisir le couplage d’un moteur asynchrone (étoile,
triangle).
Vérifier l’isolement d’un récepteur.
Vérifier le point de fonctionnement.
Réaliser le schéma de puissance.
Interpréter la désignation normalisée d’un câble
électrique.
Conducteurs et canalisations électriques
(section, nature, isolant, couleurs
conventionnelles, …).
S 5.8 PROTECTIONS ELECTRIQUES
Il s’agit d’identifier les différents systèmes assurant la protection des personnes et des installations.
PROTECTION DES PERSONNES :
Expliquer un choc électrique par contact direct et indirect.
Citer les moyens de protections des contacts directs et
- dispositifs différentiels.
indirects.
Expliquer le principe de fonctionnement des dispositifs
différentiels
Justifier le rôle d’une liaison équipotentielle.
- prise de terre et liaisons équipotentielles des
Vérifier la classe des matériels ( I, II, III ).
équipements et réseaux.
PROTECTION DES INSTALLATIONS
Distinguer les surcharges et courts-circuits.
Appareils de protection :
- fusibles.
- disjoncteur magnétothermique.
- relais thermique.
Rechercher les causes de dysfonctionnement.
Habilitation électrique.
S 5.9 AUTOMATISME ET REGULATION
COMMANDES
- Boucles de régulation.
- Régulateurs.
- Programmateurs horaires.
- Automates programmables.
MESURES
- Transducteurs : température, pression,
humidité, débit, vitesse d'air, présence,
pollution.
TRANSMISSIONS
- Transmission des données logiques,
analogiques, numériques.
Expliquer le rôle des appareils de protection.
Associer des protections.
Voir programme spécifique à l’habilitation électrique,
formation de niveau B1V – BR pour baccalauréat
professionnel.
Identifier une boucle de régulation.
Paramétrer des régulateurs.
Régler un programmateur.
Introduire les consignes de la régulation.
Déterminer graphiquement les séquences de
fonctionnement d’une installation.
Contrôler les capteurs et les convertisseurs.
Déterminer l'emplacement des points mesures.
Identifier les différentes transmissions.
47
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
GESTION DES PROCESSUS
- Gestion technique.
- Automates programmables.
Situer l'automate, les blocs fonctionnels et les
connexions internes et externes.
Vérifier les signaux entrées et sorties.
Connaissances
(Notions, concepts)
Limites de connaissances
S 5.10 – HISTOIRE DES TECHNIQUES ET APPLICATIONS DU FROID INDUSTRIEL
Il s’agit d’identifier sur des installations des systèmes et composants anciens.
- Évolution des techniques (machine à
absorption, machines à air, machines à
compression, machine à vapeur d’eau).
- Évolution des matériaux utilisés dans la
profession (isolation, tuyauteries, échangeurs,
compresseurs, ventilateurs, détendeurs).
Décrire les évolutions (matériaux, techniques de mise en
œuvre).
Identifier les matériels et matériaux, la constitution d'une
installation datée.
- Les installations anciennes (composition,
technique de réalisation, fonctionnement,
contraintes d'intervention).
48
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
S6
SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL
La connaissance des obligations réglementaires et des recommandations en matière de prévention est
nécessaire pour permettre la protection des intervenants et des tiers.
Connaissances
(Notions, concepts)
Limites de connaissances
S 6.1 - PRINCIPES GÉNÉRAUX, PRÉVENTION, CONNAISSANCE DES RISQUES
ACTEURS DE LA PRÉVENTION
Acteurs dans l’entreprise : le chef d’entreprise, ses Enoncer les missions générales de ces acteurs,
représentants, le CHSCT.
repérer l’interlocuteur adapté à un problème de
Acteurs externes : INRS, CRAM, Inspection et
sécurité.
médecine du travail, coordonnateur de sécurité.
RÉGLEMENTATION
Lois, décrets et réglementation en vigueur.
Plan de prévention, PPSPS.
Repérer le plan organisant la sécurité d’un chantier
et les dispositions liées à son poste de travail.
Identifier les principaux risques liés à son poste de
travail et aux activités du chantier.
RISQUES D'ACCIDENT
Les risques liés au poste de travail.
Les risques liés à la co-activité du chantier.
RISQUES D'ATTEINTES À LA SANTÉ
Les principales maladies professionnelles reconnues
(légionellose, amiante, bruit, troubles musculosquelettique, allergies, lombalgies).
Associer à chaque risque :
- les équipements de protection collectifs et
individuels adaptés.
- les consignes et autorisations en vigueur.
Identifier les principales nuisances de son poste de
travail responsables d'atteintes à la santé.
Associer à chaque nuisance :
- les équipements de protection collectifs et
individuels adaptés.
- les consignes et autorisations en vigueur.
Repérer les installations mises à disposition sur le
chantier (vestiaires, sanitaires, réfectoire, douches).
HYGIÈNE
Réglementation hygiène sur les chantiers.
Travail en hauteur.
Identifier les équipements de protection adaptés à
une tâche réalisée en hauteur (échafaudage, gardecorps, nacelles).
Signaler les situations non protégées ou les
équipements inadaptés.
Repérer les risques de contact avec un élément
sous tension (coffrets ouverts, isolants défectueux,
lignes aériennes, enterrées et encastrées).
Risque électrique.
Signaler la zone de travail.
Intervenir au voisinage d’une pièce nue sous
tension (la formation se fait au niveau B1V-BR)
49
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
Connaissances
(Notions, concepts)
Limites de connaissances
S 6.1 - PRINCIPES GÉNÉRAUX, PRÉVENTION, CONNAISSANCE DES RISQUES (suite)
Repérer les produits toxiques ou dangereux
Risque chimique.
(décodage des étiquettes).
Utiliser un appareil de détection de fuites.
Définir les procédures de détections et utiliser les
équipements de protections adaptés.
Enoncer les risques à l’utilisation des fluides
frigorigènes et des huiles.
Les fluides frigorigènes.
Les huiles.
Appareils de détection de fuites.
Appareils de soudage (oxy-acéthylénique)
Identifier les risques liés à l’utilisation.
Qualifications
Élingues et levage.
Enoncer la qualification liée à une intervention.
Choisir et vérifier les élingues adaptées au levage
en fonction de la masse.
Identifier les ancrages et équilibrer la charge.
Utiliser les gestes de guidage conventionnels.
Choisir et vérifier la machine adaptée à sa tâche
et à son environnement.
Machines portatives électriques.
Appareils sous pression.
Identifier les risques liés à l’utilisation ou la
présence des appareils sous pression.
Justifier les utilisations de l’azote.
Justifier la protection du chantier lors des
manutentions.
Protection du chantier (balisage, signalisation).
Protection des usagers de la route et des riverains.
S 6.2 - CONDUITE À TENIR EN CAS D'ACCIDENT
Protéger, alerter, secourir*.
*Programme de formation Sauveteur Secouriste du
Travail.
S 6.3 - MANUTENTIONS MANUELLES ET MECANIQUES, POSTE DE TRAVAIL
Évaluation des manipulations et manutentions.
Choix des équipements de manutentions mécaniques. *Programme de formation Prévention des Risques
Règles d'économie d'effort.
liés à l'Activité Physique.
Organisation et optimisation du poste de travail.
S 6.4 - PROTECTION DU POSTE DE TRAVAIL ET DE SON ENVIRONNEMENT
Protection, signalisation.
Identifier les éléments de protection de son poste
de travail, et E.P.I.
Soudage électrique
Enlèvement des déchets.
Repérer les circuits d'élimination des déchets sur le
Nettoyage et remise en état des lieux.
chantier.
Nuisances sonores et fumées.
Identifier les horaires de tolérance en fonction du
voisinage.
*Les formations SST et PRAP donnent lieu a une attestation de formation reconnue dans les
entreprises.
50
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
S7
GESTION DES TRAVAUX
La notion de coût unitaire et la connaissance des obligations administratives des intervenants en fin
de travaux sont utiles pour le bilan d’une opération.
Connaissances
(Notions, concepts)
Limites de connaissances
S 7.1 – ORGANISATION DU POSTE DE TRAVAIL
Notion d’organisation et de prévention des risques
professionnels.
Justifier l’organisation du poste de travail en fonction
des contraintes techniques et de sécurité.
S 7.2 - GESTION DES DELAIS
Plannings d’exécution des travaux.
Décoder et interpréter un planning à barres type
Gantt.
S 7.3 – GESTION DE LA QUALITE
Lister les contrôles à effectuer en cours et en fin de
fabrication et/ou de pose pour garantir la qualité du
produit.
Concept de gestion de la qualité.
Responsabilisation à la qualité.
Identifier et utiliser :
- les outils internes de la qualité.
- les fiches qualités.
Notion d'indicateur de qualité.
Notion d'auto-contrôle.
Critères d'appréciation (qualitatif, quantitatif).
S 7.4 – GESTION DE L’ENVIRONNEMENT ET DES DECHETS
Protection des abords et de l’existant.
Enlèvement des déchets.
Nettoyage et remise en état des lieux.
Identifier les dispositifs de protection en fonction des
risques.
Repérer les circuits d'élimination des déchets du
chantier et des fluides.
51
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
LEXIQUE
Adjudication
Acte qui attribue un marché de travaux à une entreprise à l’issue d’un
appel d’offres.
Appel d’offres
Annonce de mise en concurrence en vue d’obtenir des propositions de
prix pour des travaux à effectuer.
C.C.A.P
Cahier des clauses administratives particulières.
C.C.T.P
Cahier des clauses techniques particulières.
CHSCT
Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail
Compte-rendu de chantier
Relevé de constats et de décisions établi à l’issue d’une réunion de
travaux.
Concessionnaire de réseau
Entreprise qui gère un réseau (eau, électricité, téléphone, gaz, …)
dans le domaine public.
Conduite
Ensemble des opérations régulières permettant
fonctionnement optimal d’une installation.
CRAM
Caisse régionale d'assurance maladie
CSTB
Centre Scientifique et Technique du Bâtiment
D.E.S.P.
Directive des équipements sous pression.
D.O.E.
Dossier d’ouvrages exécutés (plans de récollement)
Dépannage
Le dépannage est l’action sur un bien en panne, en vue de le remettre
en état de fonctionnement. En fonction de l’objectif, une action de
dépannage peut s’accommoder de résultats provisoires et de
conditions de réalisation hors règles de procédures, de coût et de
qualité, et dans ce cas sera suivi de la réparation.
Diagnostic
C’est l’identification de la cause probable de la défaillance à l’aide d’un
raisonnement logique fondé sur un ensemble d’informations provenant
d’une inspection, d’un contrôle ou d’un test.
DLC
Dates limite de consommation
E.P.I.
Equipements de protection individuelle.
Habilitation électrique
(voir le référentiel de formation à la prévention des risques d’origine
électrique).
Lettre de soumission
Réponse à un appel d’offres.
Maintenance
C’est l’ensemble des actions permettant de maintenir ou de rétablir un
bien dans un état spécifié ou en mesure d’assurer un service
déterminé.
Maintenance corrective
La maintenance corrective est effectuée après défaillance.
Maintenance curative
corrective
La maintenance curative corrective présente un résultat à caractère
permanent.
Maintenance curative palliative
La maintenance curative
dysfonctionnement.
Maintenance préventive
La maintenance préventive est effectuée selon des critères
prédéterminés dans l’intention de réduire la probabilité de défaillance
d’un bien ou la dégradation d’un service rendu.
Maintenance préventive
conditionnelle
La maintenance préventive conditionnelle est subordonnée à un type
d’événement prédéterminé révélateur de l’état de dégradation d’un
bien.
52
palliative
résout
d’assurer
provisoirement
un
le
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
Maintenance préventive
prévisionnelle
La maintenance préventive prévisionnelle est subordonnée à
l’évolution surveillée de paramètres significatifs de la dégradation des
équipements.
Maintenance préventive
systématique
La maintenance préventive systématique est réalisée d’après un
échéancier selon le temps ou le nombre d’unités d’usage.
Marché négocié
Marché dans lequel le maître d’ouvrage ou l’acheteur négocie avec
une entreprise ou un fournisseur les conditions de fourniture ou
d’exécution de travaux.
Mesures conservatoires
Ensemble des opérations devant être effectuées pour assurer un
service tout en conservant l’intégrité du bien et des personnes.
Mise au point
C’est l’ensemble des essais, réglages et modifications nécessaires à
l’obtention de l’état spécifié. La mise au point s’effectue après la
première mise en service ou après l’installation d’un équipement
nouveau ou d’un équipement de remplacement n’ayant pas les
mêmes caractéristiques.
Mise en route
C’est l’ensemble des opérations nécessaires au démarrage d’une
installation après un arrêt prolongé.
OPPBTP
Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux
publics
Ordonnancement du chantier
Ordre dans lequel sont prévues les tâches des différents intervenants
P.P.S.P.S
Plan de prévention, de sécurité et de protection de la santé
Permis de feu
Permis
permettant
les
(soudage,coupage,meulage…)
Plan de recollement
Plan intégrant les modifications consécutives à une intervention sur
une installation.
PRAP
Prévention des risques liés à l’activité physique
Première mise en service
ou Mise en service
C’est l’ensemble des opérations nécessaires, après installation d’un
bien, à sa réception, dont la vérification de la conformité aux
performances contractuelles.
Relevé d’installation
Document graphique et/ou écrit consignant l’état physique d’une
installation.
Remise en route
C’est l’ensemble des opérations nécessaires au redémarrage d’une
installation après un arrêt prolongé.
Réparation
La réparation est l’intervention définitive et limitée de maintenance
corrective après panne ou défaillance
Réunion de travaux (ou de
chantier)
Réunion des responsables des différents corps d’états sur un chantier
pour faire le point sur l’avancement des travaux.
SST
Sécurité et santé au travail
Tri sélectif des déchets
Prise en charge structurée des déchets (matériaux et fluides) générés
par l’activité en génie climatique, en vue de leur élimination
réglementaire ou de leur recyclage.
53
travaux
par
point
chaud
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
ANNEXE II.a
UNITES CONSTITUTIVES
54
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
La définition du contenu des unités du diplôme a pour but de préciser, pour chacune d'elles, quelles
tâches et compétences professionnelles sont concernées et dans quel contexte. Il s'agit à la fois de :
- permettre la mise en correspondance des activités professionnelles et des unités dans le
cadre du dispositif de "validation des acquis de l’expérience" (V.A.E.) ;
- établir la liaison entre les unités, correspondant aux épreuves, et le référentiel d’activités
professionnelles afin de préciser le cadre de l’évaluation.
COMPÉTENCES
C1
C2
U.11
1 Collecter, identifier, lister, relever des données
2 Interpréter, classer, analyser, évaluer, rechercher,
vérifier une faisabilité, concevoir, établir, décoder,
élaborer une situation
31 à 36 Dimensionner des réseaux fluidiques et
électriques
37 à 311 Concevoir, choisir une solution technologique
U.31 U.32 U.33
x
x
x
x
1 Planifier le chantier
x
x
2 Suivre un chantier sur le site
1 Représenter graphiquement des installations
frigorifiques et de conditionnement d’air
2 Implanter, façonner, raccorder, câbler
C3
U.2
x
x
3 Mettre en service
x
x
x
4 Contrôler, régler
5 Maintenir, réparer
C4
1 Utiliser un langage technique
x
x
2 Emettre, recevoir des informations
Nota :
On notera que pour effectuer le travail demandé nécessaire à l’évaluation des compétences visées,
certaines autres compétences peuvent être mobilisées.
Cependant, bien qu’indispensables pour l’exécution du travail elles ne donneront en aucun cas, lieu à
évaluation.
55
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
UNITÉ U.11 (EPREUVE E.1 – SOUS ÉPREUVE E.11)
ANALYSE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE D’UNE INSTALLATION
• Contenu
Cette unité recouvre tout ou partie des compétences exigées du titulaire du baccalauréat
professionnel Technicien du froid et du conditionnement de l’air pour analyser le fonctionnement d’une
installation, d’un système et d’un organe du génie frigorifique, rechercher les caractéristiques et les
paramètres de réglages à partir de la référence d’équipements et/ou des résultats à obtenir, vérifier
et/ou définir les caractéristiques d’un équipement ou d’une partie d’installation, analyser des relevés
de mesure et/ou des résultats, proposer des réglages et/ou des solutions pour obtenir les résultas
attendus, traduire une solution technique sous forme de schéma ou de croquis en vue de la
réalisation :
• d’une réalisation d’une l’installation frigorifique
• d’une prise en charge d’une l’installation ou d’un ordre de dépannage
• d’une prise en charge d’une installation sous contrat
• d’une intervention de maintenance préventive et corrective
Les compétences à valider :
-
C1-3 : Concevoir, dimensionner, choisir une solution technologique
C 1-31
Dimensionner les réseaux fluidiques d'une installation
C 1-32
Dimensionner les réseaux électriques d'une installation
C 1-33
Sélectionner les composants fluidiques d'une installation
C 1-34
Sélectionner les composants électriques d'une installation
C 1-35
Choisir des composants et des accessoires fluidiques
C 1-36
Choisir des composants et des accessoires électriques
C3-1 : Représenter graphiquement des installations frigorifiques et de conditionnement d’air
UNITÉ 12 (ÉPREUVE E1 - SOUS-ÉPREUVE E12)
MATHEMATIQUES ET SCIENCES PHYSIQUES
L’unité de mathématiques et sciences physiques englobe l’ensemble des objectifs, capacités,
compétences et savoir-faire mentionnés dans les arrêtés du 9 mai 1995 modifiés relatifs aux
programmes de mathématiques et aux programmes de sciences physiques applicables dans les
classes préparant au baccalauréat professionnel (BOEN spécial n° 11 du 15 juin 1995)
La partie mathématique est constituée des éléments suivants :
− Activités numériques et graphiques (I)
− Fonctions numériques (II)
− Activités géométriques (III)
− Activités statistiques (IV)
− Trigonométrie, géométrie, vecteurs (VI)
La partie sciences physiques comprend les unités spécifiques suivantes :
− Électricité :
- Puissance électrique (E3)
− Mécanique :
-
Cinématique (M1)
-
Dynamique (M2)
-
Energie mécanique (M3)
-
Statique des fluides (M4)
-
Fluides en mouvement (M5)
56
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
− Chimie :
Ciments, plâtres, verres (C14)
UNITÉ 13 (ÉPREUVE E1 – SOUS ÉPREUVE E 13)
TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES
L’unité de travaux pratiques de sciences physiques englobe l’ensemble des objectifs, compétences et
savoir-faire mentionnés dans l’arrêté du 9 mai 1995 modifié relatif aux programmes de sciences
physiques des baccalauréats professionnels.
Elle concerne la formation méthodologique de base appliquée aux champs de la physique et de la
chimie suivants :
− Électricité I (courant continu)
− Électricité II (courant alternatif sinusoïdal)
− Mécanique
− Acoustique
− Optique
− Chimie I (solutions aqueuses)
− Chimie II (chimie organique)
UNITÉ U.2 (EPREUVE E.2)
PRÉPARATION DUNE RÉALISATION
• Contenu
Cette unité recouvre tout ou partie des compétences exigées du titulaire du baccalauréat
professionnel Technicien du froid et du conditionnement de l’air pour préparer des travaux et des
interventions, établir les besoins prévisionnels d’un chantier et en évaluer les coûts :
-
C1-1 : Collecter, identifier, lister, relever des données
C1-2 : Interpréter, classer, analyser, évaluer, rechercher, vérifier une faisabilité, établir, décoder,
élaborer une situation
C2-1 : Planifier le chantier
C2-2 : Suivre un chantier sur le site
On notera que pour effectuer les tâches demandées, certaines autres compétences peuvent être
mobilisées. En aucun cas ces dernières ne donneront lieu à évaluation. Si ces compétences ne sont
pas maîtrisées, les tâches correspondantes doivent être réalisées avec assistance.
UNITÉ U.31 (EPREUVE E.3 – SOUS - ÉPREUVE E.31)
PRESENTATION D’UN DOSSIER D’ACTIVITE
• Contenu
Cette unité recouvre tout ou partie des compétences exigées du titulaire du baccalauréat
professionnel Technicien du froid et du conditionnement de l’air pour animer l'activité d'une équipe de
travail, communiquer avec ses partenaires de l'acte de construire et rendre compte du déroulement de
l’activité réalisation, mise en service et contrôle sur chantier :
-
C4-1 : Utiliser un langage technique
C4-2 : Emettre, recevoir des informations
Cette unité U.31 recouvre, également, l’ensemble des capacités et des compétences, des objectifs et
des contenus de la discipline économie - gestion, présentées par le programme - référentiel défini par
l’annexe V de l’arrêté du 17 août 1987 relatif au programme des classes préparant aux baccalauréats
professionnels du secteur industriel (B.O. n° 32 du 17 septembre 1987).
57
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
On notera que pour effectuer les tâches demandées, certaines autres compétences peuvent être
mobilisées. En aucun cas ces dernières ne donneront lieu à évaluation. Si ces compétences ne sont
pas maîtrisées, les tâches correspondantes doivent être réalisées avec assistance.
UNITÉ U.32 (EPREUVE E.3 – SOUS - ÉPREUVE E.32)
IMPLANTATION, REALISATION
• Contenu
Cette unité recouvre tout ou partie des compétences exigées du titulaire du baccalauréat
professionnel Technicien du froid et du conditionnement de l’air pour réaliser, suivre et contrôler
l’exécution d’une installation d’un système énergétique :
-
-
C1-3 : Concevoir, dimensionner, choisir une solution technologique
- C 1-37 Choisir une solution de raccordement, de remplacement ou de modification
- C 1-38 Choisir des opérations de mesure et d'analyse à effectuer
- C 1-39 Choisir des moyens de manutention, les outillages, les appareils de mesure et de
contrôle
- C 1-310 Concevoir un dispositif de fonctionnement provisoire
- C 1-311 Concevoir un dispositif de fixation
C3-2 : Implanter, façonner, raccorder, câbler
C3-5 : Maintenir, réparer
On notera que pour effectuer les tâches demandées, certaines autres compétences peuvent être
mobilisées. En aucun cas ces dernières ne donneront lieu à évaluation. Si ces compétences ne sont
pas maîtrisées, les tâches correspondantes doivent être réalisées avec assistance.
Unité U.33 (Epreuve E.3 – Sous - épreuve E.33)
MISE EN SERVICE, REGLAGE, CONTRÔLE ET MAINTENANCE
• Contenu
Cette unité recouvre tout ou partie des compétences exigées du titulaire du baccalauréat
professionnel Technicien du froid et du conditionnement de l’air pour mettre en service, régler et
contrôler le bon fonctionnement de tout ou partie d’un système énergétique :
-
C3-3 : Mettre en service
C3-4 : Contrôler, régler
C3-5 : Maintenir, réparer
On notera que pour effectuer les tâches demandées, certaines autres compétences peuvent être
mobilisées. En aucun cas ces dernières ne donneront lieu à évaluation. Si ces compétences ne sont
pas maîtrisées, les tâches correspondantes doivent être réalisées avec assistance.
58
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
UNITÉ U4 (ÉPREUVE E4)
LANGUE VIVANTE
L’unité englobe l’ensemble des objectifs, capacités et compétences énumérés dans l’arrêté du 23
mars 1988 relatif aux programmes de langues vivantes étrangères des classes préparant au
baccalauréat professionnel (B.O. n0 18 du 12 mai 1988).
UNITÉ U51 (ÉPREUVE E5 – SOUS-ÉPREUVE E51)
FRANÇAIS
L’unité est définie par les compétences établies par l’arrêté du 9 mai 1995 relatif aux objectifs,
contenus et capacités de l’enseignement du français dans les classes préparant au baccalauréat
professionnel.(B.O. n°11 du 15 juin 1995).
UNITÉ U52 (ÉPREUVE E5 – SOUS-ÉPREUVE E52)
HISTOIRE - GÉOGRAPHIE
L’unité est définie par les compétences établies par l’arrêté du 9 mai 1995 relatif aux objectifs et
contenus de l’enseignement de l’histoire et de la géographie dans les classes préparant au
baccalauréat professionnel (B.O. n°11 du 15 juin 1995).
UNITÉ U6 (ÉPREUVE E6)
ÉDUCATION ARTISTIQUE - ARTS APPLIQUÉS
L’unité englobe l’ensemble des capacités et des compétences présentées par le programme référentiel défini par l’annexe III de l’arrêté du 17 août 1987 relatif au programme des classes
préparant au baccalauréat professionnel (B.O. n° 32 du 17 septembre 1987).
UNITÉ U7 (ÉPREUVE E7)
ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE
L’unité englobe l’ensemble des objectifs, capacités et compétences énumérés par l’arrêté du 25
septembre 2002 relatif au programme de l'enseignement d'éducation physique et sportive pour les
CAP, les BEP et les baccalauréats professionnels (B.O. n° 39 du 24 octobre 2002).
UNITÉ FACULTATIVE UF1
ÉPREUVE DE LANGUE VIVANTE
L'épreuve, qui n'exige pas de particularités linguistiques excessives sur un sujet d'intérêt général, a
pour but de vérifier la capacité du candidat à comprendre une langue vivante parlée et la capacité à
s'exprimer de manière intelligible avec un interlocuteur.
UNITÉ FACULTATIVE UF2
ÉPREUVE FACULTATIVE D'HYGIÈNE - PRÉVENTION - SECOURISME
L'unité englobe l'ensemble des objectifs, capacités et compétences énumérés à l'annexe I de l'arrêté
du 11 juillet 2000 relatif au programme d'hygiène - prévention - secourisme des classes préparant au
baccalauréat professionnel.
59
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
ANNEXE II.b
REGLEMENT D’EXAMEN
60
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
REGLEMENT D'EXAMEN
Candidats de la voie
scolaire dans un
établissement public ou
privé sous contrat, CFA ou
section d’apprentissage
habilité, formation
professionnelle continue
dans un établissement
public
Baccalauréat Professionnel
spécialité
Techniques du froid et du
conditionnement de l’air
Épreuves
Unité Coef
E.1 : Epreuve scientifique et
technique
Candidats de la voie
scolaire dans un
établissement privé,
CFA ou section
d’apprentissage non
habilité, formation
professionnelle
continue en
établissement privé.
Enseignement à
distance. Candidats
justifiant de 3 années
d’activités
professionnelles
Mode
Durée
Mode
Durée
Candidats de la
formation
professionnelle
continue dans un
établissement
public habilité
Mode Durée
6
Sous-épreuve E.11 :
Analyse scientifique et technique
d’une installation
U.11
3
Ponctuel
écrit
4h
Ponctuel
écrit
4h
CCF
Sous-épreuve E.12 :
Mathématiques et sciences
physiques
U.12
2
Ponctuel
écrit
2h
Ponctuel
écrit
2h
CCF
Sous-épreuve E.13 :
Travaux pratiques de sciences
physiques
U.13
1
Pratique
45 min
Pratique
45 min
CCF
U.2
2
CCF
Ponctuel
écrit
2h
CCF
E.2 : Technologie
Préparation d’une réalisation
E.3 : Epreuve prenant en compte la
8
formation en milieu professionnel
Réalisation mise en service, contrôle
Sous-épreuve E.31 :
Présentation d’un dossier d’activité
U.31
2
CCF
Ponctuel
Oral
40 min
CCF
Sous-épreuve E.32 :
Implantation, réalisation
U.32
3
CCF
Ponctuel
pratique
7h
CCF
Sous-épreuve E.33 :
Mise en service, réglage et
contrôle
U.33
3
CCF
Ponctuel
pratique
4h
CCF
U.4
2
Ecrit
2h
Écrit
2h
CCF
E.4 : Epreuve de langue vivante
E.5 : Epreuve de français, histoire,
géographie
5
Sous épreuve E.51 : Français
U.51
3
Écrit
2h30
Écrit
2h30
CCF
Sous épreuve E.52 : Histoire
géographie
U.52
2
Écrit
2h
Écrit
2h
CCF
E.6 : Epreuve d’éducation artistique, arts
appliqués
U.6
1
CCF
Écrit
3h
CCF
E.7 : Epreuve d’éducation physique
et sportive
U.7
1
CCF
Pratique
Épreuves facultatives (1)
Langue vivante
Hygiène prévention secourisme
UF.1
UF.2
Oral
20 min
__________ _______
CCF
CCF
Oral
20 min
Oral
Écrit
2h
CCF
20 min
(1) Seuls les points excédant 10 sont pris en compte pour le calcul de la moyenne générale en vue de l'obtention
du diplôme et de l'attribution d'une mention
61
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
ANNEXE II.c
DEFINITION DES EPREUVES
62
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
EPREUVE E.1
UNITES U.11 – U.12 – U.13
EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE
COEFFICIENT : 6
SOUS - ÉPREUVE E.11
UNITÉ U.11
ANALYSE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE D’UNE INSTALLATION
COEFFICIENT : 3
1. CONTENU DE LA SOUS-ÉPREUVE
Cette sous - épreuve doit permettre d'évaluer les compétences du candidat liées à la compréhension
et l'analyse du dossier technique définissant l’installation d’un système frigorifique.
Elle s’appuie sur un cahier des charges, des plans et schémas, d’une installation du génie frigorifique.
Le dossier support de l'évaluation est constitué de tout ou partie des documents mentionnés, pour
chacune des compétences ciblées, à la colonne "conditions" du référentiel de certification.
A partir de ce dossier, le candidat met en œuvre ses connaissances pour :
- prendre connaissance du dossier,
- rechercher est choisir une solution technique d’une installation,
- choisir des matériels des matériaux et des équipements,
- proposer une méthode travail pour l’ensemble de l’installation,
- réaliser le (ou les) schéma(s) fluidique(s) et électrique(s),
- vérifier la faisabilité des solutions techniques retenues.
2. CRITERES D’ÉVALUATION
Les indicateurs d'évaluation correspondant aux compétences évaluées figurent dans la colonne
"Critères d'évaluation" des tableaux décrivant les compétences (cf. annexe I b : référentiel de
certification).
L’évaluation porte sur tout ou partie des compétences suivantes et des savoirs qui leur sont associés :
-
C1-1 : Collecter, identifier, lister relever des données
C1-3 : Concevoir, dimensionner, choisir une solution technologique
- Voir détail des compétences de C 1-31 à C1-36
C3-1 Représenter graphiquement des installations frigorifiques et de conditionnement d’air
Les activités, les documents techniques, les compétences évaluées et le degré d’exigence sont
semblables quel que soit le mode d’évaluation. L’Inspecteur de l'Éducation Nationale de la spécialité
veille au bon déroulement de l’examen.
3. MODES D’ÉVALUATION
•
Evaluation ponctuelle : Epreuve écrite, d'une durée de 4 heures.
L’épreuve se déroule obligatoirement en salle de construction. Chaque candidat dispose d'un espace
individuel de travail comprenant :
- une table de travail pouvant recevoir plusieurs dossiers de format A3.
- des moyens multimédias et télématiques s'ils sont prévus à l'épreuve.
63
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
Le dossier remis au candidat se décompose en deux parties :
- un dossier "technique" de l’installation pouvant être commun à E.11 et E.2, et
comprenant :
- la description de la situation professionnelle de la réalisation,
- les plans d’ensemble et de détails de l'installation à réaliser,
- le descriptif du ou des lots concernés, C.C.T.P. …
- un dossier "ressource" spécifique de l'épreuve et comprenant :
- les fiches techniques relatives aux matériaux, produits et composants,
- les règles en vigueur et normes applicables au projet,
- les accès éventuels aux sites "Internet" d'organismes professionnels et fournisseurs.
Le candidat répond aux problématiques posées au travers du dossier "sujet" et produit les réponses et
documents techniques demandés.
•
Contrôle en cours de formation : (candidats de la formation continue)
L’évaluation s’effectue sur la base d'un contrôle en cours de formation à l’occasion de deux situations
d’évaluation d’égale pondération organisées par l’établissement de formation au cours de la deuxième
partie de la formation dans le cadre des activités habituelles de formation.
L'inspecteur de l'éducation nationale de la spécialité veille au bon déroulement de l'évaluation
organisée sous la responsabilité du chef d'établissement.
Les documents d’évaluation sont préparés par les formateurs de l’établissement. Le déroulement de
l’évaluation fait l’objet d’un procès-verbal détaillé, établi par les correcteurs.
Chaque situation permet l'évaluation tant de savoir-faire que de savoirs technologiques associés. Un
professionnel au moins y est associé. Chaque situation fait l'objet d'une proposition de note établie
conjointement par l'équipe pédagogique et le(s) professionnel(s) associé(s).
La proposition de note finale est transmise au jury.
La durée cumulée des situations d’évaluation ne peut être inférieure à la durée de l’unité
correspondante, passée sous la forme ponctuelle, ni excéder le double de celle-ci.
SOUS - ÉPREUVE E12
U 12
MATHÉMATIQUES
Coefficient : 2
Cette sous-épreuve est commune aux différents champs professionnels du baccalauréat
professionnel.
•
Finalités et objectifs de la sous - épreuve
d'apprécier la solidité des connaissances des candidats et leur capacité à les
mobiliser dans des situations liées à la profession ;
de vérifier leur aptitude au raisonnement et leur capacité à analyser correctement un
problème, à justifier les résultats obtenus et à apprécier leur portée ;
d'apprécier leurs qualités dans le domaine de l'expression écrite et de l'exécution de
tâches diverses (tracés graphiques, calculs à la main ou sur machine).
64
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
•
Contenus
Les contenus sont définis en annexe 2a, tableau des unités constitutives du diplôme (unité U12).
•
‰
Mode d’évaluation
Ponctuelle
Épreuve écrite.
Durée : 2H.
Le formulaire officiel de mathématiques est intégré au sujet de l'épreuve.
L'utilisation des calculatrices pendant l'épreuve est autorisée dans les conditions prévues par la
réglementation en vigueur.
‰
Contrôle en Cours de Formation
Le contrôle en cours de formation comporte trois situations d'évaluation.
Deux situations, situées respectivement dans la seconde partie et en fin de formation, doivent
respecter les points suivants :
les évaluations sont écrites ; chacune a une durée de deux heures et est notée sur vingt
points.
les situations comportent des exercices recouvrant une part très large du programme de
mathématiques. Le nombre de points affectés à chaque exercice est indiqué aux candidats pour qu'ils
puissent gérer leurs travaux. Lorsque les situations s'appuient sur d'autres disciplines, aucune
connaissance relative à ces disciplines n'est exigible des candidats et toutes les explications et
indications utiles doivent être fournies dans l'énoncé.
il convient d'éviter toute difficulté théorique et toute technicité excessive. La longueur et
l'ampleur du sujet doivent permettre à un candidat moyen de traiter le sujet et de rédiger posément
dans le temps imparti.
l'utilisation des calculatrices pendant chaque situation d'évaluation est définie par la
réglementation en vigueur aux examens et concours relevant de l'Education Nationale.
on rappellera aux candidats que la clarté des raisonnements et la qualité de la rédaction
interviendront dans l'appréciation des copies.
Une situation d'évaluation, consiste en la réalisation écrite (individuelle ou en groupe restreint) et la
présentation orale (individuelle) d'un dossier comportant la mise en œuvre de savoir-faire
mathématiques en liaison directe avec la spécialité de chaque baccalauréat professionnel. Ce dossier
peut prendre appui sur le travail effectué au cours des périodes de formation en milieu professionnel.
Au cours de l'oral, dont la durée maximale est de vingt minutes, le candidat sera amené à répondre à
des questions en liaison directe avec le contenu mathématique du dossier.
Notation sur 10 points.
65
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
SOUS - ÉPREUVE E13
U13
TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES
Coefficient : 1
z Finalités et objectifs de l’épreuve
Les finalités et objectifs de la sous-épreuve sont :
- de vérifier l’aptitude des candidats à choisir et à utiliser du matériel scientifique pour la mise en
œuvre d’un protocole expérimental fourni, dans le respect des règles de sécurité,
- d’apprécier leurs savoir-faire expérimentaux, l’organisation de leur travail, la valeur des initiatives
qu’ils sont amenés à prendre,
- de vérifier leur capacité à rendre compte par oral ou par écrit des travaux réalisés.
z Contenus
Les contenus sont définis en annexe IIa, tableau des unités constitutives du diplôme (unité U13).
z Formes de l’épreuve
¾ Ponctuelle : évaluation pratique d'une durée de 45 minutes.
L’évaluation, notée sur 20 points, concerne les compétences expérimentales liées à la formation
méthodologique de base. Le matériel que le candidat sera amené à utiliser est celui fixé par la note de
service n° 96-070 du 8 mars 1996 (BOEN n° 12 du 21 mars 1996).
Les candidats formés dans l’enseignement public ou dans l’enseignement privé sous contrat passent
l’évaluation dans leur établissement. Des mesures particulières d’accueil sont prises pour les autres
candidats. Ces derniers seront affectés dans les établissements par le recteur. L’évaluation est
assurée par des professeurs de la discipline exerçant de préférence dans l’établissement.
Le chef de centre s’assure qu’un professeur n’évalue pas ses propres élèves.
Les sujets sont élaborés au niveau académique, inter académique ou national.
Le recteur arrête annuellement les sujets proposés aux établissements, fixe le nombre de sujets qui
seront mis en place dans chaque établissement et le calendrier de l’évaluation expérimentale de
sciences physiques en cohérence avec le calendrier de l’examen établi au plan national.
Chaque établissement met en place le nombre de sujets qui lui a été fixé et qu’il choisit dans
l’ensemble des sujets proposés.
Le procès verbal du déroulement de l’évaluation, les travaux remis par les candidats et les grilles
d’évaluation remplies par les professeurs sont transmis au jury.
L’inspecteur de l’éducation nationale chargé des sciences physiques s’assure que les conditions
nécessaires au bon déroulement sont bien remplies.
¾ Contrôle en cours de formation
Le contrôle en cours de formation repose sur deux situations d'évaluation qui ont pour support une
activité expérimentale. La durée de chacune est voisine de 1 h. Elles sont mises en place dans la
seconde partie de la formation.
Lors de chaque situation expérimentale, le candidat est évalué à partir d’une ou plusieurs expériences
choisies dans les champs de la physique et de la chimie définis par l’unité U13 (annexe IIa unités
constitutives du diplôme). L’évaluation porte nécessairement sur les savoir-faire expérimentaux du
66
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
candidat observés durant la ou les manipulations qu’il réalise et, suivant la nature du sujet, sur la
valeur des mesures réalisées et sur leur exploitation.
Lors de l’évaluation, il est demandé au candidat :
- d’utiliser correctement le matériel mis à sa disposition et dont la liste est fixée par note de service n°
96-070 du 8 mars 1996 (BOEN n° 12 du 21 mars 1996),
- de mettre en œuvre un protocole expérimental,
- de rendre compte par écrit des résultats des travaux réalisés.
En pratique, le candidat porte sur une fiche qu’il complète en cours de manipulation les résultats de
ses observations, de ces mesures et, le cas échéant, de leur exploitation. L’évaluateur élabore un
guide d’observation qui lui permet d’évaluer les savoir-faire expérimentaux du candidat lors de ses
manipulations.
Chaque situation est notée sur 20 points ; 13 points au moins sont attribués aux savoir-faire
expérimentaux et à la valeur des mesures. Les deux situations d’évaluation doivent porter sur des
champs différents de la physique et de la chimie.
La note sur 20 attribuée au candidat pour l’unité est la moyenne, arrondie au demi point, des deux
notes sur 20 obtenues lors des deux situations d’évaluation.
67
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
EPREUVE E.2
UNITE U.2
EPREUVE DE TECHNOLOGIE
PRÉPARATION D'UNE REALISATION
COEFFICIENT : 2
1. CONTENU DE LA SOUS - ÉPREUVE
Cette sous - épreuve doit permettre d'évaluer les compétences du candidat concernant la préparation
et le suivi de la réalisation d'un système frigorifique. Dans le mode ponctuel d’évaluation, elle est
toujours consécutive à l'épreuve E.11.
Elle s’appuie sur un cahier des charges, des plans et schémas, d’une installation du génie
énergétique.
Le dossier support de l'évaluation est constitué de tout ou partie des documents mentionnés, pour
chacune des compétences ciblées, à la colonne "conditions" du référentiel de certification. Il peut être
commun aux épreuves E.11 et E.2.
A partir de ce dossier, le candidat met en œuvre ses connaissances pour :
- établir le quantitatif des matériels et matériaux à mettre en oeuvre,
- se situer dans la planification pour gérer les ressources humaines et les moyens matériels,
- appréhender les risques et choisir les équipements de protection individuelle et collective liés à
l’intervention,
- estimer le coût d’une modification simple d’une installation.
2. CRITERES D’ÉVALUATION
Les indicateurs d'évaluation correspondant aux compétences évaluées figurent dans la colonne
"Critères d'évaluation" des tableaux décrivant les compétences (cf. annexe I b : référentiel de
certification).
L’évaluation porte sur tout ou partie des compétences suivantes et des savoirs qui leur sont associés :
- C1-1 : Collecte, identifier, lister, relever des données
- C1-2 : Interpréter, classer, analyser, évaluer, rechercher, vérifier une faisabilité, établir, décoder,
élaborer une situation
- C2-1 : Planifier le chantier
- C2-2 : Suivre le chantier sur le site
Les activités, les documents techniques, les compétences évaluées et le degré d’exigence sont
semblables quel que soit le mode d’évaluation. L’Inspecteur de l'Éducation Nationale de la spécialité
veille au bon déroulement de l’examen.
3. MODES D’ÉVALUATION
•
Evaluation ponctuelle : Epreuve écrite, d'une durée de 2 heures.
L’épreuve se déroule obligatoirement en salle. Chaque candidat dispose d'un espace individuel de
travail comprenant :
- une table de travail pouvant recevoir plusieurs dossiers de format A3.
- des moyens multimédias et télématiques s'ils sont prévus à l'épreuve.
Le dossier remis au candidat se décompose en deux parties :
- un dossier "technique" de l’installation qui peut être commun à E.11 et E.2, et comprenant :
- la description de la situation professionnelle de la réalisation,
68
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
- les plans d’ensemble et de détails de l'installation à réaliser,
- le descriptif du ou des lots concernés, C.C.T.P. …
- un dossier "ressource" spécifique de l'épreuve et comprenant :
- des plans et documents complémentaires au dossier technique,
- les fiches techniques relatives aux matériels, machines et outillages,
- les moyens humains et matériels disponibles ou mobilisables,
- le planning de la fabrication de l’installation,
- le planning général du chantier et les contraintes d'intervention,
- les éléments du P.P.S.P.S. relatifs aux lots concernés,
- les données et consignes particulières à cette réalisation.
Le candidat répond aux problématiques posées au travers du dossier "sujet" et produit les réponses et
documents techniques demandés.
•
Contrôle en cours de formation :
L’évaluation s’effectue sur la base d'un contrôle en cours de formation à l’occasion de deux situations
d’évaluation d’égale pondération organisées par l’établissement de formation au cours de la deuxième
partie de la formation dans le cadre des activités habituelles de formation.
Chaque situation permet l'évaluation tant de savoir-faire que de savoirs technologiques associés.
L'inspecteur de l'éducation nationale de la spécialité veille au bon déroulement des évaluations
organisées sous la responsabilité du chef d'établissement.
* Une situation d'évaluation porte sur la préparation d'une réalisation. Elle peut être
associée à la situation d'évaluation en centre de formation de l'épreuve E.32. Dans ce cas, les
deux évaluations sont réalisées en continuité à partir d'un support commun.
* L’autre situation d'évaluation porte sur la préparation d'une mise en service sur site et
peut être associée à la situation d'évaluation en centre de formation de l'épreuve E.33. Dans
ce cas, les deux évaluations sont réalisées en continuité à partir d'un support commun.
Chaque situation permet l'évaluation tant de savoir-faire que de savoirs technologiques associés. Si
possible, un professionnel, au moins, y est associé. Les documents d’évaluation sont préparés par les
formateurs de l’établissement.
La durée cumulée des situations d’évaluation ne peut être inférieure à la durée de l’unité
correspondante passée sous la forme ponctuelle, ni excéder le double de celle-ci.
69
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
EPREUVE E.3
UNITES U.31 – U.32 – U.33
EPREUVE PRATIQUE PRENANT EN COMPTE LA FORMATION EN MILIEU
PROFESSIONNEL
COEFFICIENT : 8
SOUS - ÉPREUVE E.31
UNITÉ U.31
PRESENTATION D’UN DOSSIER D’ACTIVITE
COEFFICIENT : 2
1. CONTENU DE LA SOUS-ÉPREUVE
Cette épreuve s'appuie sur les activités du candidat en entreprise soit au cours de sa période de
formation en milieu professionnel, soit au cours de son activité salariée ou indépendante.
Elle doit permettre d'évaluer :
- les connaissances du candidat liées à l’organisation, au fonctionnement et à la gestion de
l’entreprise.
- les compétences du candidat liées à l'utilisation des outils et techniques de communications
habituellement utilisées dans l'entreprise et son aptitude à organiser et animer une petite
équipe de travail en atelier ou sur chantier.
- la capacité à replacer l’application et le procédé dans son contexte historique.
Le candidat doit rendre compte de son activité en entreprise au travers d'un dossier et de sa
présentation orale. Le dossier est structuré en deux parties complémentaires :
- la première partie fait référence à l’organisation, au fonctionnement et à la gestion de
l’entreprise en lien avec le programme d'économie et gestion : notée sur 20 ;
- la deuxième partie présente les réalisations d’installations effectuées par le candidat en
entreprise en lien avec le référentiel du domaine professionnel : notée sur 20.
À l'issue des périodes de formation en milieu professionnel seront délivrées des attestations permettant
de vérifier le respect de la durée de la formation en entreprise et le secteur d'activité de cette formation.
Un candidat qui n'aura pas présenté ces pièces ne pourra pas valider les sous - épreuves E31
"Présentation d’un dossier d’activité" (unité U.31) et E32 « Implantation, réalisation » (unité U.32).
2. CRITERES D’ÉVALUATION
Pour la partie économie gestion les indicateurs d’évaluation correspondent à l’ensemble des capacités
et des compétences, des objectifs et des contenus, présentées par le programme - référentiel défini
par l’annexe V de l’arrêté du 17 août 1987 relatif au programme des classes préparant aux
baccalauréats professionnels du secteur industriel. (B.O. n° 32 du 17 septembre 1987). L'objectif de
cette partie d’épreuve est de vérifier l'aptitude du candidat à :
- replacer son activité professionnelle dans le cadre général de l'entreprise, de son
fonctionnement,
- tenir compte de sa dimension humaine, des contraintes de gestion et des contraintes
juridiques et réglementaires,
- exploiter une documentation simple pour déterminer ses droits et obligations dans le cadre
de l'exercice de sa profession,
- analyser et éventuellement résoudre les problèmes simples de gestion qu'il peut rencontrer
dans l'exercice de son activité professionnelle.
Pour la partie professionnelle, les indicateurs d'évaluation correspondant aux compétences évaluées
figurent dans la colonne "Critères d'évaluation" des tableaux décrivant les compétences. L’évaluation
porte sur tout ou partie des compétences suivantes et des savoirs qui leur sont associés :
-
C4-1 : Utiliser un langage technique
70
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
-
C4-2 : Emettre, recevoir des informations
3. MODES D’ÉVALUATION
•
Evaluation ponctuelle : Epreuve orale, d'une durée de 40 minutes, coefficient 2.
L'évaluation s'appuie sur un rapport d'activités en entreprise réalisé à titre individuel par le candidat et
sa présentation orale devant un jury composé d'au moins un professeur d’enseignement professionnel
et un professeur d’économie gestion, ainsi que d’un professionnel de la spécialité. En cas
d’absence de ce dernier, la commission pourra valablement statuer.
Le Recteur fixe la date à laquelle doit être remis ce rapport.
Le rapport d'activités
Le rapport rédigé par le candidat est composé de deux parties :
A. L’entreprise et son environnement.
B. Les activités professionnelles exercées pendant la période de formation en milieu
professionnel.
B1. Inventaire des situations professionnelles vécues en entreprise.
B2. Compte rendu de réalisation d'une installation organisée et animée par le
candidat.
Ce rapport d'activités dont le volume, annexes comprises ne dépassera pas 50 pages, sera mis à
disposition des membres du jury, selon les conditions fixées par les services rectoraux des examens
et concours, huit jours avant la date de l'évaluation. Pour la présentation le candidat sera guidé pour
utiliser les moyens de communication (vidéo projecteur ou rétroprojecteur…) les mieux adaptés.
En l’absence de rapport d'activités, l’interrogation ne peut avoir lieu. Le jury informe le candidat que la
note zéro est attribuée à l’épreuve. Si le dossier est incomplet, le candidat est interrogé et une note lui
est attribuée.
A. L’entreprise et son environnement :
Cette partie traite les aspects liés à l’organisation, au fonctionnement et à la gestion de l’entreprise en
référence avec le programme d'économie et gestion. Formalisé par des études de cas observées en
entreprise, ce dossier sera le support principal du questionnement oral.
B. Les activités professionnelles exercées pendant la période de formation en milieu professionnel :
B1. Inventaire des situations professionnelles vécues en entreprise :
Le candidat résume ici l’ensemble des activités et des tâches professionnelles accomplies
pendant la période de formation en milieu professionnel du point de vue :
- des activités (situations de réalisation sur chantier, installations réalisées, matériaux
utilisés...),
- des moyens techniques mis en œuvre (outillages et matériels utilisés, dispositifs de
sécurité...),
- des méthodes utilisées (méthodes de tracé, d’exécution, de mise en œuvre...).
B2. Compte rendu de réalisation d'une installation organisée et animée par le candidat :
Dans cette partie, le candidat présente l'organisation et le déroulement de la réalisation d'une
installation et/ou d’une mise en service sur chantier, auquel il a participé au sein d'une équipe,
en dernière année de formation, et au cours duquel il a eu à animer partiellement ou totalement
une partie des activités. Tout en s'appuyant sur les aspects techniques de la réalisation, le
compte-rendu privilégiera les aspects :
- organisationnel (organisation des postes de travail, gestion de l'espace, gestion des
déchets...),
- gestion des moyens (planning de mise en œuvre, répartition des tâches, suivi et
ajustement...),
- gestion de la sécurité (analyse des risques, application du P.P.S.P.S., consignes de
sécurité…),
71
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
- gestion de la qualité (démarche de contrôle, mise en œuvre de procédures…),
- relationnel (gestion des interfaces avec les autres corps d'état, avec la coordination de
chantier...),
- formatif (formation de personnel moins qualifié, démonstration de technique, de savoirfaire...).
La présentation orale du rapport
L'exposé, au cours duquel le candidat ne sera pas interrompu, sera d'une durée maximale de 20
minutes. Il sera suivi de 20 minutes d’interrogation par le jury.
Les durées d’intervention relatives aux deux parties à traiter, lors de l’exposé et de l’entretien, sont
d’égale importance.
Exposé du compte-rendu :
- Exposé de la partie A : durée 10 minutes. Le candidat présente l’entreprise et expose les
différentes études de cas observées.
- Exposé de la partie B2 : durée 10 minutes. Le candidat expose oralement le compte-rendu
de son activité d'organisation et d'animation en entreprise au cours de sa formation.
Entretien avec la commission d’interrogation :
A l'issue de l’exposé, au cours d'un entretien, le jury questionne le candidat sur :
- l’organisation, le fonctionnement et la gestion de l’entreprise au travers des études de cas
observées en entreprise, durée 10 minutes,
- l'organisation du travail, les solutions techniques et moyens de mise en œuvre retenus et
leur justification, durée 10 minutes.
•
Contrôle en cours de formation :
L’évaluation s’effectue sur la base d'un contrôle en cours de formation à l’occasion de deux
situations d’évaluation organisées dans l’établissement, l’une est relative à l’économie gestion,
l’autre est relative à la présentation d’une intervention significative d’installation réalisée en entreprise
- Situation d'évaluation relative à l’économie gestion :
L'évaluation de l'atteinte des compétences énumérées dans cette situation d’évaluation donne
lieu à une appréciation et à une note proposée au jury par le professeur chargé de dispenser
l'enseignement d'économie et gestion.
L'appréciation chiffrée prend en compte trois éléments :
- 1. Les résultats de contrôles exécutés en milieu scolaire au cours des deux années de formation.
Les activités supports de l'évaluation doivent être suffisamment nombreuses et variées pour vérifier la
capacité du candidat à mettre en œuvre les connaissances relevant des diverses composantes de la
sous - épreuve (dimension économique, juridique, maîtrise des techniques quantitatives de gestion,
des techniques de communication) sans toutefois obérer trop fortement le temps consacré à la
formation.
- 2. La présentation écrite d'un travail personnel :
Le thème du travail sera choisi en liaison avec le secteur d'activité correspondant au baccalauréat
professionnel concerné.
Le travail de l'ordre de 3 à 5 pages comportera l'indication du ou des points du programme
d'économie et gestion objet de la réflexion, les sources de documentation utilisées et, éventuellement,
les démarches effectuées.
Le problème de gestion traité ou l'étude menée peuvent avoir comme origine l'intérêt de l'élève pour
une question abordée à l'occasion d'une période de formation en milieu professionnel ou un axe
d'étude proposé par le professeur.
72
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
- 3. La réalisation par l'élève de fiches relatives à des situations de travail rencontrées dans les
périodes de formation en milieu professionnel et analysées sous l'angle du programme d'économie et
gestion.
Chaque période de formation donnera lieu à l'établissement d'une fiche (recto/verso) qui comportera
une présentation de l'entreprise et de son environnement, de la situation de travail choisie et de son
environnement technologique, économique, réglementaire et humain.
La note globale proposée au jury par le professeur d'économie et gestion sera déterminée en utilisant
la pondération suivante :
- 1° sur 8,
- 2° sur 6,
- 3° sur 6.
Elle sera accompagnée d'une appréciation détaillée justifiant le résultat obtenu.
Les supports d'évaluation et les travaux correspondants au titre du 1°, le travail personnel et
les fiches de situation de travail seront rassemblés dans un dossier qui sera mis à la
disposition du jury selon des modalités déterminées par le recteur.
- Situation d'évaluation relative à la présentation de la réalisation et/ou de la mise en service
des installations effectuées en entreprise en lien avec le référentiel du domaine professionnel :
La situation d’évaluation s’effectue en fin de formation.
L'évaluation s'appuie sur un rapport d'activités en entreprise réalisé à titre individuel par le candidat et
sa présentation orale devant un jury composé d'au moins un professeur d’enseignement professionnel
et un professionnel de la spécialité. En cas d’absence de ce dernier, la commission pourra
valablement statuer.
Le rapport d'activités
Le rapport rédigé par le candidat est composé d’une seule partie :
B. Les activités professionnelles exercées pendant la période de formation en milieu professionnel.
B1. Inventaire des situations professionnelles vécues en entreprise.
B2. Compte rendu de réalisation d'une installation organisée et animée par le candidat.
Le rapport d'activités dont le volume, annexes comprises ne dépassera pas 30 pages, sera mis à
disposition des membres du jury huit jours avant la date de l'évaluation. Pour la présentation le
candidat sera guidé pour utiliser les moyens de communication (vidéo projecteur ou rétroprojecteur…)
les mieux adaptés.
En l’absence de rapport d'activités, l’interrogation ne peut avoir lieu. Le jury informe le candidat que la
note zéro est attribuée à l’épreuve. Si le dossier est incomplet, le candidat est interrogé et une note lui
est attribuée.
Le déroulement est identique à celui défini dans l’évaluation ponctuelle pour cette partie B.
A l’issue de la situation d’évaluation, l’équipe pédagogique de l’établissement de formation
complètera, pour chaque candidat, la fiche d’évaluation du travail réalisé conclue par la proposition de
note établie conjointement par l'équipe pédagogique et le(s) professionnel(s) associé(s).
Une fiche type d’évaluation du travail réalisé, rédigée et mise à jour par l’Inspection Générale de
l’Éducation Nationale, est diffusée aux services rectoraux des examens et concours.
Cette fiche sera obligatoirement transmise au jury. Le dossier d'activités du candidat sera tenu à la
disposition du jury et de l’autorité rectorale jusqu’à la session suivante. Le jury pourra éventuellement
en exiger l’envoi avant délibération afin de le consulter. Dans ce cas, à la suite d’un examen
approfondi, il formulera toutes remarques et observations qu’il jugera utiles et arrêtera la note.
73
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
SOUS - ÉPREUVE E.32
UNITÉ U.32
IMPLANTATION, REALISATION
COEFFICIENT : 3
1. CONTENU DE LA SOUS-ÉPREUVE
Cette sous - épreuve doit permettre d'évaluer les compétences du candidat liées aux activités
d’implantation et de réalisation d’une installation, de suivi et de contrôle en cours d’exécution.
Elle s'appuie sur la réalisation d’une partie d’installation d'un système frigorifique ou de
conditionnement de l’air, dans le respect de la réglementation et de l’environnement.
Le dossier support de l'évaluation est constitué de tout ou partie des documents mentionnés, pour
chacune des compétences ciblées, à la colonne "conditions" du référentiel de certification.
A partir du dossier technique fourni, le candidat met en œuvre ses connaissances pour :
- Reconnaître le site et ses contraintes,
- Effectuer un relevé d’état des lieux,
- Réceptionner et contrôler les matériels, les matériaux, l’outillage, les équipements et
accessoires,
- Implanter et fixer les équipements et leurs accessoires,
- Repérer et tracer le passage des différents réseaux,
- Façonner les réseaux sur le chantier,
- Assembler et raccorder tout ou partie d’une installation fluidique,
- Effectuer les essais d’étanchéité suivant la norme en vigueur,
- Câbler et raccorder électriquement les équipements,
- Gérer les opérations de montage pour respecter les délais d’avancement des travaux dans le
cadre du planning d’ordonnancement du chantier,
- Procéder au tri sélectif des déchets et des fluides,
- Contrôler le respect de la réglementation et vérifier la conformité du travail réalisé au regard
du travail demandé.
2. CRITERES D’ÉVALUATION
Les indicateurs d'évaluation correspondant aux compétences évaluées figurent dans la colonne
"Critères d'évaluation" des tableaux décrivant les compétences (cf. annexe I b : référentiel de
certification).
L’évaluation porte sur tout ou partie des compétences suivantes et des savoirs qui leur sont associés :
-
-
C1-3 : Concevoir, dimensionner, choisir une solution technologique
- C 1-37 Choisir une solution de raccordement, de remplacement ou de modification
- C 1-38 Choisir des opérations de mesure et d'analyse à effectuer
- C 1-39 Choisir des moyens de manutention, les outillages, les appareils de mesure et de
contrôle
- C 1-310 Concevoir un dispositif de fonctionnement provisoire
- C 1-311 Concevoir un dispositif de fixation
C3-2 : Implanter, façonner, raccorder, câbler
Les activités, les documents techniques, les compétences évaluées et le degré d’exigence sont
semblables quel que soit le mode d’évaluation. L’Inspecteur de l'Éducation Nationale de la spécialité
veille au bon déroulement de l’examen.
3. MODES D’ÉVALUATION
•
Evaluation ponctuelle : Epreuve pratique, d'une durée de 7 heures.
74
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
L’évaluation porte sur deux activités organisées en continuité :
- la première consiste :
- à effectuer un relevé d’état des lieux du site, à reconnaître ses contraintes et établir les
caractéristiques dimensionnelles,
- à réceptionner, contrôler des matériels, des matériaux, de l’outillage, des équipements et
des accessoires constitutifs de l’installation à réaliser.
- la seconde consiste en une réalisation de deux montages :
- le montage électrique :
- Vérifier la compatibilité des matériels installés (dossier de l’installation )
- Réaliser et contrôler un câblage électrique,
- Raccorder électriquement les composants
- Expliquer oralement ou par écrit le fonctionnement de la réalisation,
- Appliquer et justifier les mesures liées à la prévention des risques professionnels,
- le montage fluidique :
- Quantifier la longueur nécessaire des tuyauteries et les accessoires,
- Choisir une solution de remplacement ou de modification de tout ou partie d’une
installation
- Déterminer les moyens nécessaires pour la mise en œuvre de cette intervention
- Façonner, poser et assembler les tuyauteries modifiées suivant la norme de soudage
en vigueur,
- Raccorder les matériels aux différents conduits et réseaux,
- Effectuer les essais d’étanchéité,
- Procéder au tri sélectif des déchets,
- Appliquer les mesures liées à la prévention des risques professionnels,
Chaque candidat dispose alors de l’outillage individuel ou collectif, nécessaire à cette réalisation.
Le dossier technique remis au candidat comporte l'ensemble des données nécessaires à la réalisation
de l’installation et notamment :
- les plans d'exécution et de détail de l'installation à réaliser,
- la nomenclature des matériaux, quincailleries et accessoires à utiliser,
- la liste des matériels et outillages disponibles,
- les consignes, règles et normes de réalisation à respecter.
•
Contrôle en cours de formation :
L’évaluation s’effectue à l’occasion de deux situations d’évaluation, d’égale pondération, organisées
au cours de la deuxième année de formation (ou dans la deuxième partie de la formation pour les
stagiaires de la Formation Continue), l’une en entreprise, l’autre en l’établissement de formation.
Les documents d’évaluation sont préparés et fournis par les formateurs de l’établissement.
Chaque situation permet l'évaluation tant de savoir-faire que de savoirs technologiques associés.
L'inspecteur de l'éducation nationale de la spécialité veille au bon déroulement des évaluations
organisées sous la responsabilité du chef d'établissement.
- Situation d’évaluation n° 1 : Situation d'évaluation en centre de formation
Elle est organisée dans l'établissement et dans le cadre des activités habituelles de formation.
Le déroulement de l’évaluation fait l’objet d’un procès-verbal détaillé, établi par les correcteurs.
La proposition de note est établie par l'équipe pédagogique composée des enseignants du
domaine professionnel et d’un professionnel associé. La note définitive est délivrée par le jury.
- Situation d’évaluation n° 2 : Situation d'évaluation en milieu professionnel
Elle comporte plusieurs séquences d'évaluation, chacune faisant l’objet d’un document.
Elle est organisée dans l’entreprise d’accueil du candidat et s’appuie sur des situations
professionnelles concrètes.
La synthèse de l'évaluation est effectuée par le formateur de l'entreprise d'accueil et un
enseignant du domaine professionnel. Elle a lieu en fin ou à la suite de la période de formation en
milieu professionnel, en présence le cas échéant du candidat. Ils proposent conjointement une
note au jury.
75
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
La durée cumulée des situations d’évaluation ne peut être inférieure à la durée de l’unité
correspondante passée sous la forme ponctuelle, ni excéder le double de celle-ci.
SOUS - ÉPREUVE E.33
UNITÉ U.33
MISE EN SERVICE, REGLAGE, CONTRÔLE ET MAINTENANCE
COEFFICIENT : 3
1. CONTENU DE LA SOUS-ÉPREUVE
Cette sous - épreuve doit permettre d'évaluer les compétences du candidat liées aux activités de mise
en service, réglage et gestion des anomalies de fonctionnement d’une installation
Elle s'appuie sur la mise en service d'un système frigorifique ou de conditionnement de l’air, dans le
respect de la réglementation et de l’environnement.
Le dossier support de l'évaluation est constitué de tout ou partie des documents mentionnés, pour
chacune des compétences ciblées, à la colonne "conditions" du référentiel de certification.
L'installation ou la partie d'installation à mettre en service ainsi que les activités à mettre en œuvre
sont extraites du référentiel d'activités professionnelles (annexe I a).
A partir du dossier technique fourni, le candidat met en œuvre ses connaissances pour :
- Effectuer les essais réglementaires suivant la norme en vigueur
- Intervenir sur l’anomalie éventuelle,
- Réaliser la charge de l’installation frigorifique ou de conditionnement de l’air suivant la norme
en vigueur,
- Déterminer les points de consignes des appareillages et procéder aux préréglages de
l’installation,
- Déterminer les paramètres de fonctionnement,
- Mettre en service l’ensemble des équipements et vérifier les paramètres de fonctionnement,
- Etablir un diagnostic et proposer une solution adaptée au problème technique éventuel,
- Réaliser les modifications nécessaires,
- Déterminer et effectuer les nouveaux réglages.
Les compétences liées à l’habilitation électrique sont évaluées indépendamment des épreuves
d’examen.
2. CRITERES D’ÉVALUATION
Les indicateurs d'évaluation correspondant aux compétences évaluées figurent dans la colonne
"Critères d'évaluation" des tableaux décrivant les compétences (cf. annexe I b : référentiel de
certification).
L’évaluation porte sur les compétences suivantes et des savoirs qui leur sont associés :
-
C3-3 : Mettre en service
C3-4 : Contrôler, régler
C3-5 : Maintenir, réparer
Les activités, les documents techniques, les compétences évaluées et le degré d’exigence sont
semblables quel que soit le mode d’évaluation. L’Inspecteur de l'Éducation Nationale de la spécialité
veille au bon déroulement de l’examen.
3. MODES D’ÉVALUATION
•
Evaluation ponctuelle : Epreuve pratique, d'une durée de 4 heures.
76
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
Le dossier technique remis au candidat comporte l'ensemble des données nécessaires à la mise en
service de l’installation et notamment :
- les plans d'exécution et de détail de l'installation,
- documents techniques, mode opératoire,
- la liste des matériels et outillages disponibles,
- les consignes, règles et normes à respecter.
•
Contrôle en cours de formation :
L’évaluation s’effectue à l’occasion de deux situations d’évaluation, d’égale pondération, organisées
au cours de la deuxième année de formation (ou dans la deuxième partie de la formation pour les
stagiaires de la Formation Continue), par l’établissement de formation.
Les documents d’évaluation sont préparés et fournis par les formateurs de l’établissement.
Chaque situation permet l'évaluation tant de savoir-faire que de savoirs technologiques associés.
Ces situations d’évaluation sont organisées dans l'établissement et dans le cadre des activités
habituelles de formation.
L’une de ces situations peut être organisée en complémentarité de la situation d’évaluation en centre
de formation prévue pour E 32.
La durée cumulée des situations d’évaluation ne peut être inférieure à la durée de l’unité
correspondante passée sous la forme ponctuelle, ni excéder le double de celle-ci.
Le déroulement de l’évaluation fait l’objet d’un procès-verbal détaillé, établi par les correcteurs.
La proposition de note est établie par l'équipe pédagogique composée des enseignants du domaine
professionnel et d’un professionnel associé. La note définitive est délivrée par le jury.
L'inspecteur de l'éducation nationale de la spécialité veille au bon déroulement des évaluations
organisées sous la responsabilité du chef d'établissement.
ÉPREUVE E.4
UNITÉ U.4
ÉPREUVE DE LANGUE VIVANTE
Coefficient : 2
1. OBJECTIFS ET CONTENU :
Cette épreuve vise à apprécier la compréhension de la langue étrangère et l'expression dans cette
langue. Elle porte sur des thèmes liés à la vie socio - professionnelle en général ou à un aspect de la
civilisation du pays.
2. MODE D’ÉVALUATION
2.1. Épreuve ponctuelle :
Elle donne lieu à une évaluation écrite d’une durée de 2 heures (Arrêté du 6 avril 1994, B.O. n° 21 du
26 mai 1994).
Elle comprend deux parties notées respectivement sur 12 points et 8 points.
♦ 1ère partie : Compréhension
À partir d'un document en langue étrangère, le candidat doit répondre en français à des questions
en français révélant sa compréhension du texte en langue étrangère.
Il pourra être invité à justifier ses réponses par une citation extraite du document et à fournir la
traduction de quelques passages choisis.
77
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
♦ 2ème partie : Expression
Cette partie de l'épreuve consiste en :
- d'une part des exercices visant à tester en situation les compétences linguistiques (4 points) ;
- d'autre part une production semi - guidée qui pourra être liée au document proposé pour
l'évaluation de la compréhension (4 points).
L'utilisation du dictionnaire bilingue est autorisée.
2.2. Contrôle en cours de formation
Le contrôle en cours de formation est constitué de quatre situations d'évaluation correspondant aux
quatre capacités :
A - compréhension écrite ;
B - compréhension de l'oral ;
C - expression écrite ;
D - expression orale.
♦ A - Compréhension écrite
À partir d'un ou deux supports en langue vivante étrangère, la compréhension de la langue considérée
sera évaluée par le biais de :
- réponses en français à des questions ;
- résumé en français du document ;
- compte rendu du document ;
- traduction.
Le candidat devra faire la preuve des compétences suivantes :
- repérage/identification
- mise en relation des éléments identifiés
- inférence
Critères : intelligibilité et pertinence de la réponse.
♦ B - Compréhension de l'oral
À partir d'un support audio-oral ou audio-visuel, l'aptitude à comprendre le message auditif en langue
vivante étrangère sera évaluée par le biais de :
- réponses à des questions factuelles simples sur ce support ;
- QCM ;
- reproduction des éléments essentiels d'information compris dans le document.
Le candidat devra faire la preuve des compétences suivantes :
- anticipation ;
- repérage/identification ;
- association des éléments identifiés ;
- inférence.
♦ C - Production écrite
La capacité à s'exprimer par écrit en langue vivante étrangère sera évaluée par le biais d'une
production guidée d'un paragraphe de 10 à 15 lignes. Le message portera sur l'expérience
professionnelle ou personnelle du candidat ou bien sur un aspect de civilisation (questions pouvant
prendre appui sur un court document écrit ou une image).
Le candidat devra faire la preuve des compétences suivantes :
- mémorisation ;
- mobilisation des acquis ;
- aptitude à la reformulation ;
- aptitude à combiner les éléments acquis en énoncés pertinents et intelligibles ;
- utilisation correcte et précise des éléments linguistiques contenus dans le programme de
consolidation de seconde : éléments grammaticaux : déterminants, temps, formes auxiliées,
modalité, connecteurs…
Éléments lexicaux : Cf. liste contenue dans le référentiel ou le programme de langue vivante du BEP.
78
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
Construction de phrases simples, composées, complexes.
♦ D - Production orale
Il s’agit d’évaluer la capacité à s'exprimer oralement en langue vivante étrangère de façon pertinente
et intelligible.
Le support proposé permettra d'évaluer l'aptitude à dialoguer en langue vivante étrangère à l'aide de
constructions simples, composées, dans une situation simple de la vie courante. Ce dialogue pourra
porter sur des faits à caractère personnel, de société ou de civilisation.
Le candidat devra faire preuve des compétences suivantes :
- mobilisation des acquis ;
- aptitude à la reformulation ;
- aptitude à combiner les éléments acquis en énoncés pertinents et intelligibles.
Exigences lexicales et grammaticales : cf. le programme de consolidation de seconde et le référentiel
ou le programme de langue vivante du BEP.
ÉPREUVE E.5
UNITÉS U.51 – U.52
ÉPREUVE DE FRANÇAIS, HISTOIRE et GEOGRAPHIE
Coefficient : 5
SOUS - ÉPREUVE E.51
UNITÉ U.51
FRANÇAIS
COEFFICIENT : 3
1. Épreuve ponctuelle :
L'évaluation se fait sous forme d’une évaluation écrite d’une durée de 2 heures 30.
Elle s'appuie sur un ou plusieurs textes ou documents (textes littéraires, textes argumentatifs, textes
d'information, essais, articles de presse, documents iconographiques).
L’évaluation comporte deux parties :
- une première partie, notée sur 8 à 12 points, évalue les capacités de compréhension,
- une deuxième partie, notée sur 8 à 12 points, évalue les capacités d'expression.
• Dans la première partie, deux ou trois questions permettent de vérifier la capacité du candidat de
comprendre le sens global des documents, d'en dégager la construction, d'en caractériser la visée, le
ton, l'écriture…
• La seconde partie permet d'évaluer la capacité du candidat d'exposer un point de vue ou
d'argumenter une opinion. Le type d'écrit attendu s'inscrit dans une situation de communication
précisée par l'énoncé (lettre, synthèse rédigée, article…). Le sujet précise la longueur du texte à
rédiger.
Le nombre de points attribués à chacune des parties de l'épreuve est indiqué dans le sujet. Dans tous
les cas, la note globale est attribuée sur 20 points.
2. Contrôle en cours de formation
Le contrôle en cours de formation est constitué de quatre situations d'évaluation permettant de tester
les capacités de compréhension et d'expression du candidat. Elles sont de poids équivalent. Elles
reposent à la fois sur des supports fonctionnels et sur des supports fictionnels ou littéraires. On
précisera chaque fois que nécessaire la situation de communication : destinataire, auditoire, etc.
♦ Situation A
a) Objectif : évaluation de la capacité du candidat d'analyser ou de synthétiser.
b) Exemples de situation :
- supports fonctionnels : fiche d'analyse de tâches ; prises de notes
79
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
- supports fictionnels/littéraires : fiche de lecture ; synthèse d'une activité de lecture
♦ Situation B
a) Objectif : évaluation de la capacité du candidat de rendre compte ou transposer ou développer.
b) Exemples de situation :
- supports fonctionnels : rapport d’intervention en milieu professionnel; fiche de présentation
d’un produit, rédaction d’un texte publicitaire à partir de documents; lettre, articles;
argumentation à partir d’un dossier ;
- supports fictions/littéraires : commentaire de lettre, d’images; argumentation à partir d’une
lecture.
♦ Situation C
a) Objectif : évaluation de la capacité du candidat à exposer ou transmettre un message oral
b) Exemples de situation :
- présentation d'un dossier disciplinaire ou interdisciplinaire
- compte rendu de lecture, de visite, de stage…
- rapports des travaux d'un groupe.
♦ Situation D
a) Objectif : évaluation de la capacité du candidat à participer ou animer
b) Exemples de situation :
- participation à un entretien (embauche…)
- participation à un débat
- participation à une réunion
- animation d'un groupe, d'une équipe (entreprise).
SOUS - ÉPREUVE E.52
UNITÉ U.52
HISTOIRE ET GÉOGRAPHIE
COEFFICIENT : 2
1. Épreuve ponctuelle : évaluation écrite d’une durée de 2 heures
Cette sous - épreuve porte sur le programme de la classe terminale du baccalauréat professionnel,
sur un thème précis et les notions qui lui sont associées.
Le candidat a le choix entre deux sujets. Il doit faire la preuve de ses capacités de comprendre et
d'analyser une situation historique ou géographique en s'appuyant sur l'étude d'un dossier de trois à
cinq documents de nature variée.
Il répond à une série de questions qui visent à évaluer ses compétences à :
- repérer et relever des informations dans une documentation,
- établir des relations entre les documents,
- utiliser des connaissances sur le programme.
Ces questions, qui ne peuvent se réduire à une demande de définitions, permettent au candidat de
faire la preuve qu'il maîtrise les méthodes d'analyse des documents et qu'il sait en tirer parti pour
comprendre une situation historique ou géographique. Il élabore ensuite une courte synthèse intégrant
les éléments apportés par le dossier et ses connaissances.
Les documents constituent un ensemble cohérent qui permet une véritable mise en relation. La
cohérence réside dans la situation envisagée et la (ou les) notion(s) qui s'y rapporte(nt).
La synthèse consiste en un texte rédigé qui peut être accompagné par une carte, un croquis ou un
schéma à l'initiative du candidat ou en réponse à une question expressément formulée.
2. Contrôle en cours de formation
Le contrôle en cours de formation est constitué de quatre situations d'évaluation : deux situations
d'évaluation en histoire fondées sur un sujet accompagné de documents et deux situations
d'évaluation en géographie.
♦ Objectifs
Les différentes situations d'évaluation visent à évaluer les compétences du candidat à :
80
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
- repérer et relever des informations dans un ensemble de trois à cinq documents,
- établir des relations entre les documents,
- utiliser des connaissances sur le programme,
- élaborer une courte synthèse intégrant les informations apportées par les documents
proposés et ses connaissances.
♦ Modalités
Les quatre situations d'évaluation portent chacune sur des sujets d'étude différents, se rapportant au
programme de terminale du baccalauréat professionnel. Chaque situation est écrite et dure (environ)
deux heures.
Les documents servant de supports aux différentes situations d'évaluation constituent des ensembles
cohérents permettant une mise en relation. La cohérence réside dans la situation historique ou
géographique envisagée et la (ou les) notion(s) qui s'y rapporte(nt).
Deux des quatre situations d'évaluation doivent donner lieu à la réalisation d'un croquis ou d'un
schéma.
La synthèse demandée comporte une vingtaine de lignes : elle est guidée par un plan indicatif ou un
questionnement.
ÉPREUVE E.6
UNITÉ U.6
ÉPREUVE D'EDUCATION ARTISTIQUE – ARTS APPLIQUES
Coefficient : 1
1. FINALITÉS ET OBJECTIFS DE L'ÉVALUATION
L'évaluation a pour objet de vérifier que le candidat sait utiliser des méthodes d'analyse et sait
communiquer en utilisant le vocabulaire plastique et graphique.
Elle permet également de s'assurer que le candidat sait mobiliser ses connaissances relatives à
l'esthétique du produit, à la production artistique et son implication dans l'environnement contemporain
et historique.
2. MODE D’ÉVALUATION
L'évaluation porte sur les compétences définies par le programme - référentiel, en relation directe ou
indirecte avec le champ professionnel concerné.
81
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
2.1. Épreuve ponctuelle : évaluation écrite et graphique, d’une durée de 3 heures
Cette épreuve comporte une analyse formelle et stylistique des éléments présentés dans un dossier
comportant quelques planches documentaires (images/textes).
Elle se complète d'une recherche personnelle effectuée par le candidat à partir de l'analyse du dossier
documentaire, en fonction d'une demande précise et/ou d'un cahier des charges.
L'analyse implique un relevé documentaire sélectif assorti d'annotations.
Le contenu de l'analyse peut porter sur la comparaison entre l'organisation plastique et l'organisation
fonctionnelle d'un ou plusieurs objets (ou supports), ou sur la mise en relation des éléments
représentés avec leur contexte historique et artistique.
La recherche porte sur un problème appartenant à l'un des domaines des arts appliqués. Elle doit être
présentée sous forme d'esquisse(s) graphique(s) et/ou colorée(s) assortie(s) d'un commentaire écrit,
justifiant les choix effectués par le candidat.
Un jury académique composé de professeurs de la discipline procède à la correction et la notation de
l'épreuve.
2.2. Contrôle en cours de formation
Le contrôle en cours de formation comporte trois situations d'évaluation organisées au cours de la
formation.
Les trois situations comportent 1 à 2 séances de 2 heures et sont affectées chacune d'un coefficient
particulier :
- première situation d'évaluation : coefficient 1
- deuxième situation d'évaluation : coefficient 2
- troisième situation d'évaluation : coefficient 2
La note finale sur vingt proposée au jury pour cette épreuve est obtenue en divisant par 5 le total des
notes relatives aux trois évaluations.
♦ Première situation d'évaluation
L'évaluation de cette première situation porte sur la mise en œuvre des compétences suivantes :
- analyser les relations entre les constituants plastiques et les éléments fonctionnels d'un
produit d'art appliqué (relations formes, matière, couleurs/fonctions)
- mettre en œuvre des principes d'organisation
- mettre en œuvre et maîtriser des outils et des techniques imposées
Les éléments et les données sont imposés.
♦ Deuxième situation d'évaluation
L'évaluation de cette deuxième situation porte sur la mise en œuvre des compétences suivantes
- traduire plastiquement les observations concernant les données du réel
- analyser des produits d'art appliqué à l'industrie et à l'artisanat
- rendre compte plastiquement des relations entre les constituants plastiques et les éléments
fonctionnels d'un produit d'art appliqué (relations formes, matière, couleurs/fonctions)
- sélectionner, transférer et adapter des éléments pour répondre à un problème d'art appliqué
dans le respect d'un cahier des charges ou des contraintes imposées.
- maîtriser des techniques appropriées à la traduction des réponses données au problème d'art
appliqué imposé.
Un dossier documentaire et un cahier des charges sont imposés. Néanmoins, le candidat doit
sélectionner des documents et/ou des éléments dans les sources documentaires proposées. Il doit
également faire un choix en ce qui concerne la mise en œuvre d'outils et de techniques pour
communiquer son projet.
82
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
♦ Troisième situation d'évaluation
L'évaluation de cette troisième situation porte sur la mise en œuvre des compétences suivantes
- identifier une production artistique et repérer son implication dans son environnement culturel,
spécialement dans celui du cadre de vie, de la fabrication industrielle ou artisanale ou de la
communication visuelle
- situer un produit, un support de communication, un espace construit dans un environnement
artistique et culturel de son époque
- évaluer la qualité esthétique d'un produit.
Le problème est imposé ainsi que l'objet d'étude, en revanche, les références (images et textes) sont
proposées, le candidat sélectionne des documents ou des éléments documentaires en fonction de
son analyse personnelle et de son argumentaire.
ÉPREUVE E.7
UNITÉ U.7
ÉPREUVE D'EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE
Coefficient : 1
Évaluation ponctuelle et par contrôle en cours de formation
Les modalités de l'épreuve d'éducation physique et sportive sont définies par l'arrêté du 11 juillet 2005
relatif aux modalités d'organisation du contrôle en cours de formation et de l'examen terminal pour
l'éducation physique et sportive aux examens du baccalauréat professionnel, du brevet des métiers
d’art, du certificat d’aptitude professionnelle et du brevet d’études professionnelles (Journal officiel du
21 juillet 2005, BOEN n° 42 du 17 novembre 2005) et la note de service n° 2005-179 du 4 novembre
2005 relative à l'éducation physique et sportive aux examens du baccalauréat professionnel, du brevet
des métiers d’art, du certificat d’aptitude professionnelle et du brevet d’études professionnelles (BOEN
n° 42 du 17 novembre 2005).
ÉPREUVE FACULTATIVE DE LANGUE VIVANTE UF.1
Épreuve orale d'une durée de 20 minutes précédée d'un temps de préparation de 20 minutes.
L'épreuve a pour but de vérifier la capacité du candidat à comprendre une langue de communication
courante et à s'exprimer de manière intelligible sur un sujet d'ordre général.
L'épreuve prend appui sur un document écrit, authentique, portant sur des questions actuelles de
société et pouvant comporter des éléments iconographiques. Il ne s'agit en aucun cas d'un document
technique.
Le candidat peut présenter une liste de huit textes au minimum, représentant un ensemble d'une
dizaine de pages. Pour les candidats qui ont suivi l'enseignement facultatif de langue vivante, cette
liste doit être validée par le professeur et le chef d'établissement. En l'absence de liste, l'examinateur
propose plusieurs documents au choix du candidat.
Le candidat présente le document et en dégage les éléments essentiels. Cette présentation est suivie
d'un entretien portant sur le sujet abordé dans le document. L'entretien peut être élargi et porter sur le
projet personnel du candidat.
Précisions concernant l'épreuve facultative d'arabe.
Les documents sont rédigés en arabe standard, sans signes vocaliques, conformément à l'usage. Ils
peuvent comporter des éléments en arabe dialectal (caricatures, dialogue ou extrait d'entretien publié
dans la presse par exemple).
Au cours de l'entretien, l'examinateur peut demander la lecture oralisée d'un bref passage et sa
traduction.
Le candidat peut s'exprimer dans le registre de son choix: arabe standard, ou arabe "moyen". L'arabe
standard, appelé aussi littéral, correspond à l'usage "soutenu" de la langue, par référence à son usage
83
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
écrit. L'arabe dit moyen comporte des tournures et expressions dialectales. Il doit être compris par tout
interlocuteur arabophone. On n'acceptera du candidat aucune forme de sabir, qui consiste à introduire
massivement un lexique étranger plus ou moins arabisé.
ÉPREUVE FACULTATIVE D'HYGIENE – PREVENTION - SECOURISME UF.2
1. FINALITÉS ET OBJECTIFS DE L'ÉPREUVE
L'épreuve a pour objectif d'évaluer les capacités du candidat à :
- appréhender les incidences sur la santé de l'activité de travail et d'en cerner les conséquences
socio-économiques ;
- justifier des mesures destinées à supprimer ou à réduire les risques d'accidents du travail et
d'atteintes à la santé et à s'inscrire dans une démarche de prévention ;
- agir de façon efficace et adaptée face à une situation d'urgence.
Elle porte sur les savoirs en hygiène – prévention - secourisme.
2. MODES D'ÉVALUATION
L'évaluation porte notamment sur :
- la qualité du raisonnement,
- l'exactitude des connaissances,
- la pertinence et le réalisme des solutions proposées,
- le comportement ou la procédure d'intervention, adaptés et sûrs, face à des situations
d'urgence.
2.1. Évaluation ponctuelle : évaluation écrite d’une durée de 2 heures
À partir d’une (de) situation(s) professionnelle(s), accompagnée(s) éventuellement d’une
documentation scientifique et technique, le candidat doit notamment :
- exploiter et/ou mettre en œuvre des outils d’analyse de la situation donnée,
- mobiliser ses connaissances scientifiques et réglementaires pour identifier le (ou les)
problème(s) et argumenter des solutions d’amélioration en lien avec les mesures et structures
de prévention,
- expliquer la conduite à tenir face à une situation d’urgence.
2.2. Contrôle en cours de formation
Le contrôle en cours de formation comporte trois situations d’évaluation.
• 1ère situation d’évaluation : évaluation écrite, d’une durée indicative de 1h30 à 2h, située au cours de
la dernière année de formation, notée sur 7 points.
À partir de documents présentant notamment une situation professionnelle d’entreprise, il est
demandé :
- une analyse de la situation donnée selon une méthode adaptée,
- une justification scientifique des effets de la situation donnée ou des mesures de prévention,
- une ou des questions relatives à la réglementation et/ou aux organismes de prévention.
• 2ème situation d’évaluation : réalisation d’un travail personnel écrit noté sur 7 points.
À partir de données recueillies au cours de la période de formation en milieu professionnel et/ou d’un
travail documentaire, le candidat rédige un document de 5 pages maximum sur :
- un problème professionnel en lien avec le programme d’hygiène–prévention–secourisme et le
secteur professionnel concerné,
- la prévention mise en œuvre (moyens, acteurs, organisation…) ou les moyens d’amélioration qu’il
propose dans leurs contextes respectifs.
Le candidat précise sa démarche, justifie les effets possibles sur la santé ainsi que les solutions
mises en œuvre ou possibles.
84
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
• 3ème situation d’évaluation : évaluation pratique consistant en une intervention de secourisme notée
sur 6 points.
Le comportement du candidat face à une situation d’urgence est évalué par des moniteurs de
secourisme. Dans le cas où cette évaluation pratique ne peut être réalisée, une évaluation écrite
d’environ 30 minutes est mise en place. Au cours de celle-ci le candidat précise la conduite à tenir
pour une situation d’urgence relevant du secourisme.
La note globale proposée au jury par le professeur de biotechnologies santé – environnement
assurant l’enseignement d’hygiène-prévention-secourisme est calculée en faisant le total des notes
obtenues à chacune des trois situations d'évaluation.
85
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
ANNEXE III
PERIODE DE FORMATION
EN MILIEU PROFESSIONNEL
86
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
ORGANISATION DE LA FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL
1. Voie scolaire
La durée de la formation en milieu professionnel est de 16 semaines réparties sur les deux années
de formation.
La période de formation en milieu professionnel fait obligatoirement l’objet d’une convention entre le
chef d’entreprise accueillant l'élève et le chef d’établissement scolaire où ce dernier est scolarisé. Cette
convention doit être conforme à la convention type définie par la note de service n° 96-241 du 15
octobre 1996 parue au BO n° 38 du 24 octobre 1996.
La période de formation en milieu professionnel et en établissement scolaire doit assurer la continuité
de la formation et permettre à l'élève de compléter et de renforcer ses compétences. Elle fait l’objet
d’une planification préalable de manière à maintenir une cohérence de la formation. Elle doit être
préparée en liaison avec tous les enseignements. La formation assurée en établissement scolaire doit
être polyvalente afin de faciliter l’acquisition des savoirs et des compétences dans les différents
domaines constitutifs de la formation préparée.
Le temps de formation en milieu professionnel est réparti sur les deux années en tenant compte :
• des contraintes matérielles des entreprises et des établissements scolaires ;
• des objectifs pédagogiques spécifiques à ces périodes ;
• des cursus d’apprentissage.
1.1. Modalités d’intervention des professeurs
L’équipe pédagogique, dans son ensemble, est concernée par les périodes de formation en milieu
professionnel. La recherche et le choix des entreprises d’accueil relèvent de la responsabilité de
l’équipe pédagogique de l’établissement de formation comme le précise la circulaire n° 2000-095 du 26
juin 2000 parue au BO n° 25 du 29 juin 2000. L’intérêt que porteront les professeurs à l’entreprise et au
rôle du tuteur permettra d’assurer la continuité de la formation.
En accord avec le tuteur, chaque professeur peut suivre une activité développée en entreprise par le
stagiaire.
1. 2. Objectifs généraux
Les périodes de formation en milieu professionnel permettent au candidat :
• d’appréhender concrètement la réalité des contraintes économiques, humaines et techniques de
l’entreprise ;
• de comprendre l’importance de l’application des règles d’hygiène et de sécurité ;
• d’intervenir sur des ouvrages de type industriels intégrant des techniques de mise en œuvre
dont les établissements de formation peuvent ne pas disposer ;
• d’utiliser des matériels d’intervention ou des outillages spécifiques de technologies nouvelles ;
• de comprendre la nécessité de l’intégration du concept de la qualité dans toutes les activités
développées ;
• d’observer, comprendre et analyser, lors de situations réelles, les différents éléments liés à des
stratégies commerciales ;
• de mettre en œuvre ses compétences dans le domaine de la communication avec tous les
services ;
• de prendre conscience de l’importance de la compétence de tous les acteurs et des services de
l’entreprise.
87
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
1.3. Compétences à développer
Les entreprises d’accueil devront relever du domaine de l’installation des systèmes énergétiques et
frigorifiques.
Les compétences du présent référentiel sont développées conjointement en établissement de
formation et en entreprise. Toutefois, les situations permises par la formation en milieu professionnel
permettront d'approfondir certaines d'entre elles, en particulier les compétences C4.1 et C4.2.
Au terme des périodes de formation en milieu professionnel, le candidat constitue un rapport
comprenant un rapport d’activités conduites en entreprise. Ce rapport est visé par le tuteur de l’élève
en entreprise. Ce visa atteste que les activités développées dans le rapport correspondent à celles
confiées à l’élève au cours de sa formation en entreprise.
Le rapport d’activités doit faire apparaître :
• la nature des fonctions exercées dans l’entreprise,
• le compte-rendu de ses activités en développant les aspects relatifs aux compétences définies par
le référentiel du diplôme.
À l'issue des périodes de formation en milieu professionnel seront délivrées des attestations permettant
de vérifier le respect de la durée de la formation en entreprise et le secteur d'activité de cette formation.
Un candidat qui n'aura pas présenté ces pièces ne pourra pas valider les sous - épreuves E31
"Présentation d’un dossier d’activité" (unité U.31) et E32 « Implantation, réalisation » (unité U.32).
Pour les candidats présentant la sous - épreuve E31 sous la forme ponctuelle, le recteur fixe la date à
laquelle le rapport doit être remis au service chargé de l’organisation de l’examen.
Pendant chaque période de formation en milieu professionnel, les activités seront organisées et suivies
par le tuteur qui assurera cette mission conjointement avec l’équipe pédagogique de l’établissement de
formation. À chacune des périodes de formation, un contrat individuel de formation sera préalablement
négocié et établi entre le tuteur, l’équipe pédagogique et l’élève.
Ce contrat fera l’objet d’un document qui indiquera :
• la liste des compétences et savoirs à acquérir, en tout ou partie, durant la période considérée ;
• les modalités d’évaluation de ces compétences ;
• l’inventaire des pré - requis nécessaires pour aborder dans des conditions acceptables la formation
en milieu professionnel ;
• les modalités de formation envisagées dans l’entreprise (les tâches et le degré d’autonomie, les
matériels utilisés, les services ou équipes concernés...).
Chaque période de formation sera évaluée conjointement par le tuteur et l’équipe pédagogique ou son
représentant. Le constat établi sera reporté sur le livret de suivi. Une synthèse finale sera formulée sur
fiche d’évaluation telle que précisée dans la définition de la sous - épreuve E32 et une note sera
proposée pour celle-ci, conjointement par le tuteur et l’équipe pédagogique.
1.4. Contenus et activités
Les périodes de formation portent sur des activités développées dans les différents lieux d’exercice de
l’entreprise, et préférentiellement sur les installations et systèmes frigorifiques constituant les sites
d’intervention.
Les activités prévues dans la définition de l’unité U.32 feront obligatoirement partie du travail confié lors
des périodes de formation en milieu professionnel.
2. Voie de l’apprentissage
De manière à établir une cohérence dans le déroulement de la formation, l’équipe pédagogique du
centre de formation d’apprentis informe les maîtres d’apprentissage sur les objectifs des différentes
périodes passées en entreprise et sur leur importance dans l'évaluation des apprentis.
88
Baccalauréat professionnel, spécialité Technicien du froid et du conditionnement de l’air
3. Voie de la formation professionnelle continue
3.1. Candidats en situation de première formation ou de reconversion
La durée de la formation en entreprise, 16 semaines, s’ajoute aux durées de formation dispensées par
le centre de formation continue.
Le stagiaire peut avoir la qualité de salarié d’un autre secteur professionnel.
3.2. Candidats en situation de perfectionnement
Le certificat de stage peut être remplacé par un ou plusieurs certificats de travail attestant que
l’intéressé a développé des activités dans des entreprises relevant du secteur de l’installation
frigorifiques en qualité de salarié à plein temps, pendant six mois au cours de l’année précédant
l’examen ou à temps partiel pendant un an au cours des deux années précédant l’examen.
Le candidat rédige un rapport sur ses activités professionnelles dans le même esprit qui préside à
l’élaboration du rapport pour les candidats scolaires, apprentis ou en formation professionnelle
continue visés au 3.1. ci-dessus.
Le rapport fait apparaître :
• la nature des fonctions exercées dans l’entreprise ;
• les types d’activités qui font appel à tout ou partie des compétences décrites ci-dessus (cf. 1.3.
compétences à développer).
Pour les candidats présentant la sous - épreuve E31 (unité U.31) sous la forme ponctuelle, le recteur
fixe la date à laquelle le rapport doit être remis au service chargé de l’organisation de l’examen.
4. Positionnement
Durée minimale de la période de formation en milieu professionnel pour les candidats positionnés par
décision du recteur :
• 10 semaines pour les candidats issus de la voie scolaire (art. 15 du décret n° 96-563 du 9 mai
1995 modifié)
• 4 semaines pour les candidats issus de la formation professionnelle continue visés au 3.1. cidessus.
89
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising