Texte du projet de règlement grand-ducal 51.081

Texte du projet de règlement grand-ducal 51.081
----------------
Version finale
Projet de règlement grand-ducal
modifiant le règlement grand-ducal modifié du 2 août 2002
concernant les modalités d'utilisation, d'homologation et de contrôle des cinémomètres
Nous Henri, Grand-Duc de Luxembourg, Duc de Nassau ;
Vu la loi modifiée du 14 février 1955 concernant la réglementation de la circulation sur toutes les
voies publiques;
Vu la loi du _ _ portant création d'un système de contrôle et de sanction automatisé ;
Vu les avis de la Chambre des salariés, de la Chambre de commerce, de la Chambre des métiers, de la
Chambre des fonctionnaires et employés publics et de la Chambre d'agriculture;
Notre Conseil d'Etat entendu ;
Sur le rapport de Notre Ministre du Développement durable et des Infrastructures, de Notre Ministre
de la Sécurité intérieure et de Notre Ministre de la Justice, et après délibération du Gouvernement
en Conseil;
Arrêtons:
Article 1er
A l'article 1er du règlement grand-ducal modifié du 2 août 2002 concernant les modalités
d'utilisation, d'homologation et de contrôle des cinémomètres le premier alinéa est modifié comme
suit:
« L'appareil utilisé par la Police grand-ducale pour contrôler le dépassement des limitations
réglementaires de la vitesse est le cinémomètre, qui peut se présenter sous forme fixe, mobile,
portatif, muni d'un support ou fixé à l'intérieur d'un véhicule de service ou sur le pourtour extérieur
de celui-ci, dont la robustesse et l'ergonomie les rendent aptes à l'usage dans le cadre des contrôles
courants de la circulation sur les voies publiques. »
Article 2
A l'article 2 du règlement grand-ducal précité du 2 août 2002 sont apportées les modifications
suivantes:
(1)
Au troisième alinéa est ajoutée in fine la phrase suivante :
« Pour les cinémomètres, la vitesse prise en compte est la vitesse dite retenue, qui se calcule à partir
de la vitesse mesurée en appliquant les marges de tolérances définies à l'article 4 paragraphe 2. »
(2)
Le quatrième alinéa est supprimé.
Page 1
sur 4
Version finale
Article 3
A l'article 3 du règlement grand-ducal précité du 2 août 2002 sont apportées les modifications
suivantes:
Au premier alinéa le terme « ministre des Transports » est remplacé par « ministre ayant
(1)
dans ses attributions les Transports ».
(2)
Le deuxième alinéa est modifié comme suit :
«L'homologation d'un type de cinémomètre est subordonnée à l'exécution ou à la certification
d'essais permettant de mesurer la vitesse dans les limites des tolérances maximales d'erreur définies
dans l'article 4. »
(3)
Le dernier alinéa est remplacé par le libellé suivant :
«Sont admis à l'homologation les types de cinémomètres qui sont définis dans l'article 1er. »
Article 4
A l'article 4 du règlement grand-ducal précité du 2 août 2002 sont apportées les modifications
suivantes:
(1)
Le premier alinéa du premier paragraphe est complété in fine par deux nouveaux tirets,
libellés comme suit :
« une copie des documents d'homologation d'un autre Etat membre de l'Union européenne ou
de l'Association européenne de libre-échange;
un manuel d'installation et d'utilisation du fabriquant. »
(2)
Le troisième alinéa du premier paragraphe est modifié comme suit :
«La SNCH peut demander la fourniture de tous autres documents et pièces qu'elle juge utiles en vue
de l'accomplissement de sa mission, dont notamment une attestation de l'organisme notifié d'un
Etat membre de l'Union Européenne ou de l'Association européenne de libre-échange certifiant que
le type d'appareil répond aux réglementations et normes communautaires ou une attestation des
autorités compétentes du pays de fabrication du type d'appareil certifiant la conformité de celui-ci
aux normes nationales afférentes. »
(3)
Le troisième alinéa du deuxième paragraphe est modifié comme suit :
« La conception et le fonctionnement des cinémomètres doivent rendre impossible toute
manipulation susceptible d'influer sur les valeurs à mesurer. Il ne doit pas être possible d'altérer le
fonctionnement des cinémomètres par les interfaces de liaison ou communication ou par des
dispositifs complémentaires destinés à imprimer ou enregistrer les résultats des mesures effectuées
par les cinémomètres. »
Page 2 sur 4
Version finale
Article 5
L'article 6 du règlement grand-ducal précité du 2 août 2002 est complété in fine par un nouvel alinéa,
libellé comme suit :
« Toutefois, pour les cinémomètres fixes et mobiles, les deux premiers contrôles périodiques suivant
la mise en service d'un instrument neuf peuvent être réalisées à intervalle de deux ans. »
Article 6
A l'article 7 du règlement grand-ducal précité du 2 août 2002, le premier alinéa du premier
paragraphe est modifié comme suit :
« La SNCH procède ou fait procéder aux contrôles initiaux et périodiques des cinémomètres.
L'échéance de validité du dernier contrôle est indiquée de manière apparente sur le cinémomètre.
L'inaptitude à l'usage d'un cinémomètre est également indiquée.
Article 7
Un nouveau chapitre IV.- Vérification de l'installation est inséré derrière le chapitre Ill du règlement
grand-ducal précité du 2 août 2002, avec le libellé suivant:
«Chapitre IV.- Vérification de l'installation du cinémomètre sous forme d'instrument autonome du
genre fixe
La SNCH procède ou fait procéder à la vérification de l'installation du cinémomètre
sous forme d'instrument autonome du genre fixe sur demande du fabricant ou de son mandataire
qui a installé ledit instrument.
Art. 12. 1.
2.
La vérification de l'installation porte sur le réglage du positionnement de l'instrument ou de
ses capteurs. Elle est réalisée lors de la première installation du cinémomètre sur le site, puis après
chaque intervention ou remplacement du cinémomètre affectant le positionnement.
Si le cinémomètre a subi le contrôle initial ou le contrôle périodique sur le site d'installation, il est
dispensé de la vérification de l'installation.
3.
A l'issue de la vérification de l'installation, un certificat d'installation est délivré par la SNCH. »
Article 8
(1}
L'ancien Chapitre IV.- Disposition finale est renuméroté V.
(2}
L'ancien article 12 est renuméroté 13.
Page 3 sur 4
Version finale
Notre Ministre du Développement durable et des Infrastructures, Notre Ministre de la Sécurité
intérieure et Notre Ministre de la Justice sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution
du présent règlement grand-ducal qui sera publié au Mémorial.
le Ministre du Développement durable
et des Infrastructures
François BAUSCH
le Ministre de la Sécurité intérieure
Etienne SCHNEIDER
le Ministre de la Justice
Félix BRAZ
Page 4 sur 4
Exposé des motifs
Concerne:
projet de règlement grand-ducal modifiant le règlement grand-ducal modifié du 2
août 2002 concernant les modalités d'utilisation, d'homologation et de contrôle
des cinémomètres
1. Considérations générales
Le présent projet de règlement grand-ducal a pour objet d'adapter le règlement grand-ducal modifié
du 2 août 2002 concernant les modalités d'utilisation, d'homologation et de contrôle des
cinémomètres aux nouveaux types d'équipements mis en œuvre dans le cadre du contrôle-sanction
automatisé, à savoir les équipements de types fixes et mobiles.
Il porte exécution de la loi du _ _ portant création d'un système de contrôle et de sanction
automatisé, et en particulier de l'article 3, qui met en place un dispositif visant à automatiser la
constatation de certaines infractions routières et la sanction subséquente du contrevenant présumé
de l'infraction, le tout sans interception du véhicule. En effet, ledit article 3 précise en son premier
paragraphe que les appareils de contrôle automatisé destinés à détecter et à enregistrer les
infractions visées par le système CSA doivent être homologués.
Etant donné que les faits relevés par ces appareils automatiques seront opposés au contrevenant
présumé de l'infraction, il s'avère d'assurer l'exactitude des faits ainsi constatés, à savoir notamment
la date et l'heure de l'infraction, les éléments d'identification du véhicule et les mesures
caractérisant le mouvement du véhicule. Cette assurance est censée être apportée par l'utilisation
d'équipements conformes à un type approuvé dans les conditions prévues par ses fabricants.
En conséquence le présent projet de règlement grand-ducal, qui a été préparé par l'Administration
des Ponts et Chaussées, en étroite concertation avec la Police grand-ducale, vise à adapter le
règlement grand-ducal modifié 2 août 2002 précité, en ce sens à couvrir, outre les appareils de types
portatifs utilisés déjà actuellement par la Police grand-ducale pour contrôler le respect de la vitesse,
également des appareils de types fixes ou mobiles. A noter que le texte proposé ne couvre ni les
radars tronçons ni les feux rouges. En effet, il conviendra dans un premier temps élaborer les cahiers
des charges pour ce type d'équipement avant de pouvoir connaître les adaptations nécessaires.
2. Commentaire des articles
Ad Article 1
L'article 1er est modifié en ce sens à permettre à la Police grand-ducale d'utiliser outre les appareils
de types portatifs également des appareils de types fixes ou mobiles.
AdArticle2
Cet article 2 précise que la vitesse retenue se calcule à partir de la vitesse mesurée en appliquant les
marges de tolérances définies à l'article 4.
Page 1 sur 2
AdArticle3
Les modifications de cet article 3 précisent les certifications et essais et précise que l'homologation
porte sur les cinémomètres fixes, mobiles et portatifs.
Article 4
Selon l'article 4, il est proposé d'homologuer les cinémomètres disposant d'une homologation dans
un autre Etat membre de l'Union européenne ou d'un autre Etat de l' AELE.
Ad ArticleS
Cet article 5 stipule que pour les appareils fixes et mobiles neufs, les deux premiers contrôles
périodiques peuvent être réalisés à intervalle de deux ans.
AdArticle6
Cet article 6 stipule que la SNCH procède ou fait procéder aux contrôles initiaux et périodiques.
Ad Article 7
Cet article 7 insère un nouveau chapitre concernant la vérification de l'installation des appareils fixes,
en précisant que cette vérification doit avoir lieu après chaque intervention ou remplacement de
composants affectant le positionnement de l'appareil.
Page 2 sur 2
Règlement grand-ducal du 2 août 2002 concernant les modalités d'utilisation, d'homologation
et de contrôle des cinémomètres
(Mém. A- 94 du 16 août 2002, p. 1912)
modifié par
Règlement grand-ducal du 23 mai 2012.
(Mém. A- 108 du 31 mai 2012, p. 1432 ; dir. 2009/40)
Texte coordonné au 31 mai 2012
Version applicable à partir du 1er juin 2012
Chapitre 1.- Les modalités d'utilisation des cinémomètres
Art. 1er.
(Règ/. g.-d. du 23 mai 2012}
«L'appareil utilisé par la Police grand-ducale pour contrôler le dépassement des limitations
réglementaires de la vitesse est le cinémomètre, qui peut se présenter sous forme fixe. mobile,
portatif. muni d'un support ou fixé à l'intérieur d'un véhicule de service ou sur le pourtour extérieur
de celui-ci, dont la robustesse et l'ergonomie les rendent aptes à l'usage dans le cadre des contrôles
courants de la circulation sur les voies publiques. l'appareil utilisé par la Police graREI Elucale pour
coRtrôler le ElépasseFReRt Eles liFRitatioRs régleFReRtaires Ele la vitesse est le ciRéFROFRètre."
le protot·(pe Ele CAa!jue ciRéFROFRètre ElestiRé à l'utilisatiOR au lUlEeFRBourg soit faire l'oBjet s'uRe
i=loFRologatioR préalal31e. Ci=la!jue appareil soit eR outre faire l'ol3jet Eles coRtrôles iRitiawc et
périosi!jues prévus par le préseRt règleFReRt.
Art. 2.
Le cinémomètre doit répondre aux réglementations et normes communautaires ou, à défaut, aux
normes prescrites par un des Etats membres de l'Union Européenne dont la législation nationale
prévoit le cinémomètre comme appareil utilisé pour mesurer les excès de vitesse.
Pour chaque mesurage, le cinémomètre doit fournir sur un dispositif indicateur soit la vitesse
mesurée, soit le code mentionnant une erreur due à une manipulation incorrecte ou un défaut de
fonctionnement de l'appareil.
Le cinémomètre doit en plus permettre l'enregistrement des données mesurées. Toutefois, les
cinémomètres en service au moment de l'entrée en vigueur du présent règlement n'ont pas besoin
de répondre à la condition de l'enregistrement des données mesurées. L'indication de la vitesse
mesurée est exprimée en kilomètres par heure (km/h). Pour les cinémomètres, la vitesse prise en
compte est la vitesse dite retenue, qui se calcule à partir de la vitesse mesurée en appliquant les
marges de tolérances définies à l'article 4 paragraphe 2.
lOFS!jUe le CiRéFROFRètre est sestiRé à être EORRecté à ses éléFReRtS péripAéri!jUeS, les iRterfaces se
liaisoR Eloi•,•eRt être 'férifiées a·~aRt cl=la!jue usage. les sispositifs iRsicateurs éveRtuelleFReRt associés
à ces éléA'leAts 13éri13hériques aiAsi que les soeuA'leAts iA'lj3FiA'lés, soi·leAt 130rter la A'leAtioA: "Seule
l'iAsieatioA affiehée 13ar le eiAéA'lOA'lètre fait foin.
Les éléments dont le démontage ou le réglage n'est pas nécessaire à la mise en oeuvre et à
l'utilisation de l'appareil doivent être protégés notamment par des scellements destinés à recevoir
une marque de vérification ou la marque d'identification du fabricant, de son représentant ou d'un
réparateur mandaté à ces fins par le fabricant. Les commandes permettant la mise en oeuvre des
cinémomètres doivent être extérieures aux éléments protégés de la façon.
Chapitre 11.- L'homologation des cinémomètres
Art. 3.
Sur demande des fabricants d'appareils ou de leurs représentants la Société Nationale de
Certification et d'Homologation (SNCH) procède à l'homologation des différents types de
cinémomètre conformément aux modalités techniques et aux procédures à établir par le m+Ai5tfe
ministre ayant dans ses attributions les Transportsses TraAsj3orts, ci-après dénommé le ministre. Elle
peut, en cas de besoin, avoir recours à des organismes spécialisés pour procéder ou faire procéder
aux essais et constatations requis en vue de l'homologation des cinémomètres.
L'homologation d'un type de cinémomètre est subordonnée à l'exécution ou à la certification
d'essais permettant de mesurer la vitesse dans les limites des tolérances maximales d'erreur définies
dans l'article 4. l'hoA'lologatioA s'uA ty13e se eiAéA'lOA'lètre est sueorsoAAée à l'elEéeutioA ou à la
EertifieatiOA s'essais j3eFA'lettaAt Se A'leSUFer la Vitesse SaAS les liA'lites SeS toléraAEeS A'laHiA'lales
s'erreur, fi)(ées j3ar le A'liAistre.
1 Base légale: loi du 14 février 1955 concernant la réglementation de la circulation sur toutes les
voies publiques.
En cas de conformité d'un type de cinémomètre aux dispositions du présent règlement et aux
modalités fixées par le ministre, la SNCH y attribue un numéro d'homologation et délivre au
fabricant ou à son représentant un titre d'homologation portant le même numéro. Lorsque le type
d'appareil présenté n'est pas conforme aux dispositions de l'article 2 et du cahier des charges prévu
au présent article, son homologation est refusée.
Sont admis à l'homologation les types de cinémomètres gui sont définis dans l'article 1•'. Sont admis
à l'homologation les types de cinémomètres qui se présentent sous forme d'instrument autonome
du genre moeile, portatif, muni d'un support ou fillé à l'intérieur d'un \'éhicule de sePiice ou sur le
pourtour eKtérieur de celui ci, dont la roeustesse et l'ergonomie les rendent aptes à l'usage dans le
cadre des contrôles courants de la circulation sur les voies f3UBiiques.
Art. 4.
1. La demande d'homologation d'un type de cinémomètre doit être adressée à la SNCH. Elle doit
être accompagnée des pièces énumérées ci-après:
-une description détaillée du cinémomètre comportant tous les dessins et photographies utiles;
- un exposé technique complet du mode de fonctionnement, des opérations d'entretien et des
procédures de calibrage et de vérification;
-un manuel d'utilisation destiné à être remis aux détenteurs;
-un spécimen de carnet métrologique devant être fourni au détenteur par le fabricant avec chaque
appareil~
-une copie des documents d'homologation d'un autre Etat membre de l'Union européenne ou de
l'Association européenne de libre-échange;
-un manuel d'installation et d'utilisation du fabriquant.,
La SNCH peut demander la fourniture de tous autres documents et pièces qu'elle juge utiles en vue
de l'accomplissement de sa mission, dont notamment une attestation de l'organisme notifié d'un
Etat membre de l'Union Européenne ou de l'Association européenne de libre-échange certifiant gue
le type d'appareil répond aux réglementations et normes communautaires ou une attestation des
autorités compétentes du pays de fabrication du type d'appareil certifiant la conformité de celui-ci
aux normes nationales afférentes. La demande d'homologation doit en outre être accomf3agnée
d'un modèle représentatif du type de cinémomètre à homologuer ainsi que des moyens nécessaires
pour procéder au calierage et auJE épreuves de conformité.
La SNCH peut demander la fourniture de tous autres documents et pièces qu'elle juge utiles en vue
de l'accomplissement de sa mission, dont notamment une attestation de l'organisme notifié d'un
Etat membre de l'Union Européenne certifiant que le type d'appareil répond aux réglementations et
normes communautaires ou une attestation des autorités compétentes du pays de fabrication du
type d'appareil certifiant la conformité de celui-ci aux normes nationales afférentes.
2. Le cinémomètre doit indiquer les vitesses mesurées dans les limites d'une marge de tolérance qui
est de 3 km/h en plus ou en moins, lorsque la vitesse mesurée se situe entre 25 et 100 km/h, et qui
est de 3% en plus ou en moins, lorsque la vitesse mesurée dépasse 100 km/h.
Lorsque l'appareil est connecté au tachymètre équipant le véhicule et qu'il est destiné à mesurer la
vitesse pendant que ce véhicule est en mouvement, les marges de tolérance indiquées ci avant
restent d'application. Toutefois, les limites de marge de tolérance à appliquer à l'indication de
vitesse mesurée sont de respectivement 7 km/h et 7% en plus ou en moins.
Mis en forme : Sans interligne,
Gauche, Espacement automatique entre
les caractères asiatiques et latins,
Espacement automatique entre les
caractères asiatiques et les chiffres
La conception et le fonctionnement des cinémomètres doivent rendre impossible toute
manipulation susceptible d'influer sur les valeurs à mesurer. Il ne doit pas être possible d'altérer le
fonctionnement des cinémomètres par les interfaces de liaison ou communication ou par des
dispositifs complémentaires destinés à imprimer ou enregistrer les résultats des mesures effectuées
par les cinémomètres la conception et le fonctionnement des cinémomètres doi•tent rendre
impossilale toute manipulation susceptilale d'influer sur les 'la leurs à mesurer.
3. La SNCH procède ou fait procéder aux vérifications et essais requis.
Si les conditions du présent règlement sont remplies, la SNCH accorde l'homologation et délivre un
certificat d'homologation conforme à un modèle approuvé par le ministre.
Le certificat d'homologation précise l'emplacement de la vignette prévue à l'article 10.
4. La SNCH dresse et tient à jour un relevé des types de cinémomètre homologués.
Art. S.
Les prestations à fournir en vue de l'homologation d'un cinémomètre sont facturées par la SNCH au
fabricant ou à son représentant ayant introduit la demande d'homologation. Le prix mis en compte
est établi sur base du barème tarifaire approuvé par le ministre.
Chapitre Ill.- Les contrôles initiaux et périodiques
Art. 6.
Tout cinémomètre doit être construit de façon à être et à rester conforme au type homologué.
Les cinémomètres sont soumis à un contrôle initial qui a lieu avant la mise ou remise en service de
chaque appareil neuf, modifié ou réparé. L'objet de ce contrôle technique individuel consiste à
établir la conformité de l'appareil au modèle homologué ainsi que son fonctionnement approprié.
Les cinémomètres font par ailleurs l'objet de contrôles périodiques à la demande de leurs
propriétaires ou détenteurs. Ces contrôles ont lieu au plus tard tous les douze mois, à moins que le
fabricant ne prévoie des contrôles à des intervalles plus rapprochés.
Toutefois, pour les cinémomètres fixes et mobiles, les deux premiers contrôles périodiques suivant
la mise en service d'un instrument neuf peuvent être réalisées à intervalle de deux ans.
Art. 7.
La SNCH procède ou fait procéder aux contrôles initiaux et périodiques des cinémomètres.
L'échéance de validité du dernier contrôle est indiquée de manière apparente sur le cinémomètre.
L'inaptitude à l'usage d'un cinémomètre est également indiquée.
la ~NOol procède aulE contrêles initiau)( et périodiflues des cinémomètres. l'écl:léance de validité du
dernier contrêle est indifluée de manière apparente sur le cinémomètre. l'inaptitude à l'usage d'un
cinémomètre est également indifluée.
Les cinémomètres qui n'ont pas été présentés au contrôle périodique dans le délai réglementaire,
ou dont l'inaptitude à l'usage a été constatée, ne peuvent pas servir dans le cadre des contrôles en
matière de dépassement des limitations réglementaires de la vitesse.
La non-conformité des cinémomètres au type homologué peut entraîner le retrait temporaire ou
définitif de l'homologation.
Les frais des contrôles initiaux et périodiques sont à charge des propriétaires ou détenteurs des
cinémomètres. Ces frais sont facturés par la SNCH suivant un barème tarifaire approuvé par le
ministre.
Art. 8.
Le contrôle initial comporte un examen de la conformité au type de cinémomètre approuvé. Les
résultats dudit examen ainsi que la liste des essais éventuels doivent être inscrits dans le carnet
métrologique.
Le cinémomètre doit être muni d'une plaque signalétique qui porte:
- la marque d'identification du fabricant ou de son mandataire et, le cas échéant, la dénomination
du type de cinémomètre;
-le numéro et la date de l'homologation du type de cinémomètre.
Il doit être accompagné du carnet métrologique requis dans lequel toutes les indications relatives à
l'identification de l'appareil, les opérations de contrôle effectuées, les résultats de ces contrôles et la
nature d'éventuelles réparations subies par l'appareil doivent être portées. La SNCH est seule
autorisée à faire des inscriptions dans le carnet métrologique.
Les vérifications périodiques des cinémomètres ont lieu à la diligence et aux frais du propriétaire ou
détenteur de l'appareil.
Art. 9.
Ces vérifications périodiques comprennent les opérations suivantes:
-vérifier que le cinémomètre présenté est conforme à la réglementation en vigueur ainsi qu'aux
inscriptions contenues
dans le carnet métrologique;
-consigner les résultats de l'examen et des essais éventuels dans le carnet métrologique;
-apposer sur tout cinémomètre qui satisfait aux prescriptions de la réglementation la vignette
prévue à l'article 10, paragraphe 1;
-apposer sur tout cinémomètre qui ne satisfait pas aux prescriptions de la réglementation la
vignette prévue à l'article 10, paragraphe 2. et signaler au propriétaire ou détenteur les anomalies
constatées.
Art. 10.
1. Le contrôle précédant la mise ou la remise en service ainsi que les contrôles périodiques sont
sanctionnés par l'apposition d'une vignette de couleur verte qui porte l'inscription indélébile de la
date avant laquelle la prochaine vérification périodique doit être effectuée.
La vignette porte le numéro de fabrication de l'appareil et le cachet de la SNCH ainsi que la mention
«prochaine vérification avant le ... ».Cette vignette est adhésive et son enlèvement doit entraîner sa
destruction. Elle a la forme d'un carré de 5 centimètres de côté. Les caractères constituant la date
ont une hauteur au moins égale à 5 millimètres.
2. Toute non-conformité au type homologué, toute défectuosité ainsi que tout fonctionnement
inapproprié d'un cinémomètre est sanctionné par l'apposition d'une vignette de couleur rouge qui
porte l'inscription: «cinémomètre inapte à l'usage» ainsi que la date du contrôle. Elle répond par
ailleurs aux autres caractéristiques de la vignette prévue au paragraphe 1.
La remise en service d'un cinémomètre refusé à un contrôle antérieur requiert un nouveau contrôle
donnant lieu à l'apposition d'une vignette conforme au paragraphe 1.
Art.ll.
Les cinémomètres qui n'ont pas été présentés au contrôle périodique dans le délai réglementaire
doivent faire l'objet d'un nouveau contrôle à effectuer dans les conditions de l'article 9 en vue de
leur remise en service.
.chapitre IV.- Vérification de l'installation du cinémomètre
~ous forme d'instrument autonome du genre fixe
Art. 12. 1.
La SNCH procède ou fait procéder à la vérification de l'installation du cinémomètre
sous forme d'instrument autonome du genre fixe sur demande du fabricant ou de son mandataire
gui a installé ledit instrument.
2.
La vérification de l'installation porte sur le réglage du positionnement de l'instrument ou de
ses capteurs. Elle est réalisée lors de la première installation du cinémomètre sur le site, puis après
chaque intervention ou remplacement du cinémomètre affectant le positionnement.
Si le cinémomètre a subi le contrôle initial ou le contrôle périodique sur le site d'installation, il est
dispensé de la vérification de l'installation.
3.
A l'issue de la vérification de l'installation, un certificat d'installation est délivré par la SNCH.
Chapitre JV.- Disposition finale
Art.l~~.
Notre Ministre des Transports, Notre Ministre de l'Intérieur et Notre Ministre de la Justice sont
chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent règlement grand-ducal qui sera
publié au Mémorial et qui entrera en vigueur le 1•' novembre 2002.
~;:;;;;;:
Police :Gras
~
Mis en forme : Sans interligne,
Espacement automatique entre les
caractères asiatiques et latins,
Espacement automatique entre les
caractères asiatiques et les chiffres
( Mis en forme : Police :Gras
Mis en forme : sans interligne,
Gauche, Espacement automatique entre
les caractères asiatiques et latins,
Espacement automatique entre les
caractères asiatiques et les chiffres
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising