Système de purification d`eau Thermo Scientific Barnstead

Système de purification d`eau Thermo Scientific Barnstead
Système de purification d’eau
Thermo Scientific Barnstead LabTower EDI
B
Le système Barnstead LabTower EDI est un système intégré, associant dans un même appareil la purification par EDI et un
réservoir de stockage, et produisant de l’eau de type 1 et de type 2. Stockez de l’eau pure facilement et en toute sécurité !
A
Eau ultrapure aux qualités supérieures aux normes ASTM de type I, pour une
résistivité de 18,2 MΩ.cm et une valeur COT de 1-5 ppb avec l’option lampe UV.
L’eau pure, conforme aux normes ASTM de type II, avec une résistivité de
15-10 MΩ.cm, est idéale pour des besoins quotidiens de 100 à 500 litres.
Deux systèmes dans un seul appareil
IL
• Systèmes uniques avec prétraitement permettant d’obtenir de l’eau de type 1 et
de type 2
• L’eau pure de type 2 est stockée dans le réservoir intégré d’une contenance de
100 litres
• Le système de production d’eau est placé au-dessus du réservoir, permettant
ainsi un gain d’espace précieux sur la paillasse
Prêt à l’emploi
• Le commutateur de pression de l’eau d’alimentation, tous les filtres et
cartouches, ainsi que le filtre stérile sont inclus en standard en une seule
référence
Deux modes de prélèvement d’eau
V
APPLICATIONS :
• Tirez l’eau ultrapure directement depuis le LabTower via le filtre stérile. La
qualité de l’eau est mesurée immédiatement avant le point de distribution.
• L’eau de type 2 est accessible depuis le réservoir, une source d’alimentation
idéale pour l’équipement de laboratoire tel que les autoclaves.
Applications utilisant une eau de type 1
• Cultures cellulaires et tissulaires
R
• PCR, séquençage de l’ADN
• Électrophorèse, mesures de COT, IC
La performance au service de vos applications
• Le module, haute performance, d’osmose inverse est associé à un module EDI
et à une cartouche de polissage.
• Deux systèmes dotés de capacités de 15 et de 30 litres par heure,
respectivement, sont à votre disposition.
• HPLP, GC-MS, ICP-MS, AA
Applications utilisant une eau de type 2
Tableau de comparaison
LabTower EDI 15
E
• Rinçage de la verrerie de laboratoire
LabTower EDI 30
Eau de type 1
Résistivité à 25 °C, MΩ.cm
18,2
18,2
• Préparation et dilution des tampons,
des réactifs et des milieux de culture
Conductivité, µS/cm
0,055
0,055
COT (ppb)
1à5
1à5
Bactéries (UFC/ml)
< 1
< 1
Particules (0,22 µm/ml)
< 1
< 1
Débit (L/min)
1,5
1,5
S
• Alimentation des autoclaves et
de systèmes d’eau ultra-pure
Eau de type 2
Production d’eau pure à 15 °C
Résistivité à 25 °C (MΩ.cm)
Conductivité (µS/cm)
44
15
<30
15-10
15-10
0,067-0,1
0,067-0,1
TyPE 1 & 2
• Gain d’espace sur la paillasse grâce à l’unité autonome
• Déplacement facile avec roulettes intégrées
Utilisation sûre
Enregistrement conforme aux BPL
Affichage rapide du niveau du
réservoir (volume exprimé en %) avec
surveillance continue et lisibilité
optimale des différents paramètres
IL
• Fonctionnement automatique contrôlé par microprocesseur
• Surveillance continue de tous les paramètres essentiels
• La pompe de recirculation protège l’eau purifiée de la
prolifération bactérienne lors de la période d’arrêt
A
Compact, élégant, mobile
V
• Une horloge en temps réel et un système d’exploitation
protégé par un code empêchent toute modification non
autorisée des paramètres du système.
• Interface RS-232 avec un intervalle d’envoi réglable pour
un transfert sûr de toutes les données mesurées, erreurs,
date et heure vers un ordinateur ou une imprimante.
• Un contrôle par microprocesseur numérique permet la
surveillance et le stockage automatiques des messages
d’erreur des quatre dernières semaines.
• La mesure de conductivité compatible avec le système USP
et incluant une compensation thermique peut être activée
ou désactivée.
R
Un réservoir intégré en polyéthylène d’une capacité
de 100 litres stocke de l’eau de type 2 en toute
sécurité
S
E
• La recirculation automatique fait circuler l’eau du réservoir
à travers une cartouche de polissage spécial, gardant ainsi
une eau fraîche de type 2 pour l’utilisation.
• Orifice d’écoulement du réservoir d’eau pure pour une
évacuation en toute simplicité
• Nettoyage et désinfection efficaces, optimisées grâce
à la conception avec fond conique, pour une vidange totale
du réservoir
• Réservoir intégré d’une capacité de 100 litres destiné au
stockage d’eau purifiée
• Les filtres stériles sur évent et du trop-plein du réservoir
empêchent la contamination interne par des microorganismes présents dans l’air ambiant
• Le filtre évent stérile avec absorbeur CO2 (en option)
empêche l’adsorption de CO2 dans l’eau qui entraînerait
l’augmentation du COT
• Affichage d’une grande lisibilité du volume du réservoir
sur le contrôleur LabTower
• Limitation réglable du volume stocké du réservoir via
le contrôleur
www.thermoscientific.com/purewater
45
Systèmes de production d’eau ultrapure
B
Système pour 2 qualités d’eau
avec technologie EDI
A
B
Système de purification d’eau
Thermo Scientific Barnstead LabTower EDI (suite)
IL
L’électrodéionisation (EDI) allie deux
technologies éprouvées pour produire de l’eau
ultrapure : l’électrodialyse et déionisation. Dans la
technologie classique déionisation, les résines
doivent être régénérées chimiquement ou la
cartouche, mise au rebut. L’EDI en revanche utilise
le courant électrique afin de garantir une
régénération continue des résines.
Principe de fonctionnement
de la technologie EDI
V
Technologies innovantes
S
E
R
• La grande et constante efficacité de déionisation à lits séparés
permet l’obtention homogène d’une eau de haute qualité
• Aucun produit chimique de régénération ni aucune mise au
rebut de cartouches ne sont nécessaires pour cette technologie
écologique, « bonne pour l’environnement »
• Coût d’utilisation réduit car pas de remplacement des résines
ni de cartouches
• De l’eau ultrapure, instantannément à votre disposition
46
Plusieurs couches de membranes d’ions sélectifs sont situées entre
une anode et une cathode. Entre ces membranes, alternativement, des
compartiments de concentrat et de résines échangeuses d’ions sur lits
séparés.
À l’application d’une tension électrique, les molécules d’eau (H20) se
divisent en H+ et OH- dans la cellule.
Les cations H+ et Na+ peuvent migrer et traverser les membranes
cationiques (perméables aux cations) ; les anions migrent et traversent
les membranes anioniques.
Les ions migrent dans la direction de la tension appliquée, c’est-à-dire
que les anions se dirigent vers le pôle positif (anode), les cations, vers
le pôle négatif (cathode). Les ions d’eau, qui migrent dans un
compartiment échangeur d’ions, déplacent les sels ioniques des résines
échangeuses d’ions, et régénèrent ainsi, en continu, les résines.
Les ions du sel traversent les membranes d’ions sélectifs appropriées,
migrent dans les compartiments concentrat et sont finalement évacués
par l’eau. Tous les compartiments concentrat sont nettoyés. Les ions H+
et OH- en excès peuvent donc de nouveau se lier afin de constituer des
molécules d’eau H20.
TyPE 1 & 2
Exigences liées à l’eau d’alimentation*
Source
Eau du robinet potable adoucie ou dureté de l’eau stabilisée
Conductivité, µS/cm
< 1 500
Indice colloïdal
< 3
Plage de pH
4 à 11
Température (°C)
2 à 35
Pression, psi (bar)
1,4-87 (2-6)
Caractéristiques du produit
Pression de fonctionnement
min./max.
Alimentation électrique
Consommation
électrique
Connecteur de l’eau
d’alimentation
Dimensions
L x P x H (mm)
jusqu’à 2 L/min
29 à 87 psi
(2 à 6 bar)
90 à 240 V, 50/60 Hz
0,25 kW
8 mm o.d.
450 x 580 x 1 500
A
Débit
Options du système
Système LabTower EDI
Tous les systèmes sont livrés avec une cartouche de polissage d’eau ultrapure, une membrane RO, des filtres
de prétraitement RO (filtre de 5 µm et stabilisateur de dureté), module EDI, lampe à UV, filtre stérile de 0,2 µm,
filtre de 1 µm (à la sortie du réservoir) et régulateur de pression
LabTower EDI 15
LabTower EDI 30
50132395
50132396
Trop-plein stérile pour réservoir
Empêche la pénétration de bactéries et autres micro-organismes
IL
Accessoires requis
50132714
50132714
06.5002
06.5002
110 V
50129892
50129892
240 V
06.1250
06.1250
Pour l’Amérique
du Nord
50129893
50129893
Pour l’Europe
et l’Asie
06.2000
06.2000
50134022
50134022
Europe
06.1000
06.1000
Amérique du Nord/Asie
50134335
50134335
Filtre stérile de 0,2 µm pour la sortie par le réservoir
06.5555
06.5555
Cartouche de désinfection
09.2201
09.2201
110 V
AY1137X1
AY1137X1
230 V
09.2207
09.2207
IOQDOCE50133916
IOQDOCE50133916
Cartouche de polissage d’eau ultrapure
09.2005
09.2005
Filtre de 5 µm et stabilisateur de dureté
06.5204
06.5204
Filtre stérile de 0,2 µm pour distributeur d’eau ultrapure
09.1003
09.1003
Filtre évent stérile avec absorbeur de CO2 + filtre stérile de 0,2 µm
L’association d’un filtre stérile avec un absorbeur de CO2 empêchera l’augmentation du COT dans le réservoir,
permettant ainsi d’optimiser la durée de vie des cartouches
Sels adoucissants
à utiliser avec l’adoucisseur d’eau
V
Adoucisseurs Mix Multi Mini
Requis si l’indice de colmatage de l’eau d’alimentation (SDI) est supérieur à 3.
Également requis avec l’adoucisseur, les sels adoucissants, un kit de détection
de dureté, ainsi qu’un filtre de 5 μm à charbon actif.
Filtre de 5 μm avec cartouche à charbon actif
Requis lors de l’acquisition de l’adoucisseur Mixed Multi
R
Kit de détection de dureté requis à l’achat d’un adoucisseur
Avertit l’utilisateur quand l’eau n’est plus adoucie
Accessoires en option
E
Imprimante
Utilise une interface RS-232 afin d’enregistrer toutes les valeurs mesurées et des
messages d’erreur avec leurs date et heure respectives, conformément aux consignes
relatives aux BPL
Documents de qualification (IQOQ)
S
Consommables de rechange
Lampe à UV pour le système
Solution de désinfection
Membrane d’osmose inverse
09.2002
09.2002
Europe/
Asie-Pacifique
09.2202
09.2202
Amérique du Nord
CMX25
CMX25
22.0046 (2 requises)
22.0087 (2 requises)
Systèmes de production d’eau ultrapure
B
* Pour la liste complète des caractéristiques de l’eau d’alimentation, reportez-vous au manuel d’utilisation.
Parler le langage de l’eau pure
Osmose inverse
L’osmose inverse est la méthode la plus économique pour éliminer
jusqu’à 99 % des contaminants de l’eau d’alimentation.
B
Pression
Les systèmes de purification d’eau appliquent une pression externe au côté le
plus concentré (eau d’alimentation) de la membrane afin d’inverser le flux
osmotique naturel. L’eau d’alimentation est contrainte de traverser la membrane
semi-perméable. Les impuretés se déposent à la surface de la membrane et
sont évacuées. L’eau produite par le passage à travers la membrane ne contient
pratiquement plus d’impuretés.
A
Pour comprendre l’osmose inverse, il faut commencer par comprendre ce
qu’est l’osmose. Au cours de l’osmose naturelle, l’eau coule d’une solution
moins concentrée en passant par une membrane semi-perméable vers une
solution plus concentrée jusqu’à ce que la concentration et la pression soient
identiques des deux côtés de la membrane.
Eau pure
Solution saline
IL
Membrane semi-perméable
Une membrane d’osmose inverse est dotée d’une surface microporeuse très
fine qui rejette les impuretés, mais laisse passer l’eau. La membrane élimine les
bactéries, les pyrogènes et 90 à 95 % des matières solides inorganiques. Les
ions polyvalents sont plus facilement rejetés que les ions monovalents. Les
matières solides organiques dont le poids moléculaire est supérieur à
200 Daltons sont éliminées par la membrane mais l’efficacité sur les gaz
dissous est moindre.
À vidanger
Processus d’osmose inverse
V
L’osmose inverse est une technologie à pourcentage de rejet. La pureté de l’eau
produite dépend de la pureté de l’eau d’alimentation. Le produit est
normalement 95 à 99 % plus pur que l’eau d’alimentation.
Avantages
R
Du fait de la nature restrictive de la membrane, le débit est bien plus lent
qu’avec d’autres technologies de purification. Ce débit lent signifie que tous les
systèmes de RO nécessitent un réservoir de stockage pour fournir une
alimentation continue en eau RO en cas de besoin.
• Élimine, à divers degrés, la plupart des contaminants, bactéries, pyrogènes
et 90 à 95 % des ions inorganiques
E
• Entretien minime
Limites
• Le faible débit de la membrane implique un stockage intermédiaire pour
répondre aux besoins des utilisateurs
• N’élimine pas les gaz dissous
S
• Prétraitement requis pour éviter d’endommager la membrane
> Oxydation : chlore
> Entartrage : CaCO3
> Colmatage : matières organiques et colloïdes
> Perçage : particules dures
Systèmes utilisant cette technologie
• Systèmes de purification de l’eau Thermo Scientific Barnstead Smart2Pure,
LabTower EDI, Pacific TII, LabTower TII, Pacific RO et LabTower RO
Systèmes de purification
d’eau Thermo Scientific
Pacific RO et
Lab Tower RO
Eau
Pure
101
Thermo Scientific Barnstead
Technologies de purification d’eau
Déionisation
NaCI
La déionisation est aussi appelée déminéralisation
ou échange d’ions.
H+
Na+
B
H+
H+
OH-
OH-
CI-
H+ OH-
Résine
cationique
OH-
H+
H+
H+
Résine
anionique
OH-
HOH
OH-
OH-
OH-
OH-
(H2O)
Diagramme indiquant comment les cations et
les anions sont échangés sur la résine.
IL
Les cations ont une charge positive : sodium (Na+), du calcium
(Ca+2) et du magnésium (Mg+2). Les anions ont une charge
négative : chlorure (Cl-), sulfures (SO4-2), et bicarbonates (HCO-3).
Une série de réactions chimiques permettent d’éliminer les ions
présents dans l’eau. Elles ont lieu à mesure que l’eau traverse les
lits de résines échangeurs d’ions. La surface des résines
cationiques comporte des ions hydrogène (H+) qui sont échangés
contre des ions chargés positivement. Les sites d’échange des
résines anioniques comportent des ions hydroxyde (OH-) qui sont
échangés contre des ions chargés négativement. Ces deux
échanges produisent finalement les molécules H+ and OH-, qui, en
se combinant, forment de l’eau (H2O).
H+
CI-
A
Le processus élimine les ions de l’eau d’alimentation à l’aide de
résines synthétiques. Ces résines sont chimiquement modifiées
afin de présenter une affinité avec les ions inorganiques dissous et
se divisent selon deux catégories : résines cationiques et résines
anioniques.
Na+
50 000 à 300 000 Ω.cm
1,18 MΩ.cm
V
La déminéralisation est la seule technologie capable de générer la
résistivité pour l’eau de qualité réactif (type 1). Dans les systèmes
de purification d’eau de laboratoire, les résines cationiques et
anioniques sont très souvent mélangées afin d’obtenir une pureté
ionique optimale.
R
Déminéralisation à lits séparés : les résines cationique et
anionique se trouvent dans deux moitiés distinctes d’une cartouche.
En général, cette méthode est moins efficace que la
déminéralisation en lits mélangés mais elle tolère mieux d’autres
types d’impuretés.
Arrivée
d'eau
Lits
séparés
Lits
mélangés
Arrivée
d'eau
Déminéralisation en lits mélangés : nous utilisons une
résine de déminéralisation en lits mélangés semi-conductrice
afin d’obtenir une résistivité optimale et une valeur de COT faible.
Le mélange des résines cationique et anionique permet la
déminéralisation complète et une élimination plus efficace des ions.
E
Avantages
• Élimine les ions inorganiques dissous avec une très grande
efficacité
• Produit une eau avec une résistivité supérieure à 18 MΩ.cm
S
Limites
• Capacité limitée : une fois tous les sites de liaison occupés, les
ions ne sont plus capturés et la cartouche doit être remplacée
• N’élimine ni les matières organiques, ni les particules, ni les
pyrogènes, ni les bactéries
Systèmes utilisant cette technologie
• Systèmes de purification de l’eau Thermo Scientific Barnstead
GenPure, MicroPure, E-Pure, LabTower EDI, Smart2Pure,
Pacific TII, LabTower TII, et cartouches Bantam, raccord pour
tuyau souple et les cartouches B-Pure
10
Résines à lits séparés sur la gauche et
résines à lits mélangés sur la droite.
IL
A
B
Parler le langage de l’eau pure
V
Processus d’électrodésionisation
Electrodésionisation (EDI)
R
Contrairement à l’échange d’ions traditionnel dans lequel les résines sont épuisées et doivent êtres
soient jetées, soit régénérées chimiquement, le procédé EDI utilise un courant électrique permettant
une régénération continue des résines.
Fonctionnement du procédé EDI
S
E
Plusieurs couches de membranes sélectives d’ions sont
positionnées entre une anode et une cathode. Entre ces
membranes, alternativement, des compartiments de concentrat
et de résines échangeuses d’ions sur lits séparés.
Lors de la mise sous tension, l’eau (H20) se sépare en H+ et OH
dans la cellule. Les cations H+ et Na+ peuvent migrer à travers les
membranes perméables aux cations, et les anions à travers les
membranes perméables aux anions.
Les ions migrent dans la direction de la tension appliquée,
c’est-à-dire que les anions se dirigent vers le pôle positif (anode),
les cations, vers le pôle négatif (cathode). Les ions de l’eau H+ and
OH– qui migrent à travers la chambre d’échange d’ions déplacent
les ions de sel retenus par les résines d’échange d’ions et ainsi
régénèrent les résines de façon continue. Les ions de sel migrent
à travers les membranes sélectives d’ions appropriées vers les
chambres de concentrats et sont évacués. Comme toutes les
chambres de concentrats sont vidées l’une après l’autre, des ions
H+ et OH- en excès peuvent à nouveau s’associer pour former H20.
Avantages
• Élimination efficace des ions
• Régénération continue et automatique
Limites
• Capacité limitée : l’eau d’alimentation doit être
de très bonne qualité
• N’élimine pas les matières organiques, les
particules ni les pyrogènes ni les bactéries
Systèmes utilisant cette technologie
• Système de purification d’eau Thermo Scientific
Barnstead LabTower EDI
Eau
Pure
101
Thermo Scientific Barnstead
Technologies de purification d’eau
Adsorption
Sélection de résines de grande qualité
utilisées dans nos cartouches.
IL
Déionisation à lits mélangés et adsorption : nous
utilisons une combinaison de résines de déionisation des
lits mélangés de qualité semi-conducteur et de carbone
synthétique dans une cartouche unique afin d’obtenir une
résistivité maximum et un faible niveau de carbone
organique total (COT).
A
Cette méthode est utilisée comme première ou seconde
phase dans la plupart des systèmes de purification d’eau et
peut aussi intervenir en phase finale, en association avec
des résines d’échange d’ions afin d’obtenir un niveau ultra
bas de carbone organique total (COT). Les matières
organiques et le chlore adhèrent à la surface du charbon
actif et y restent fixés.
B
L’adsorption utilise une grande surface de
charbon actif pour éliminer les matières
organiques et le chlore de l’eau d’alimentation.
H2O chlorée
Carbone
CI2
Avantages
• Élimine les matières organiques dissoutes et le chlore
• Durabilité
CI2
CI2
CI2
H2O sans chlore
et certaines
matières
ière
es organiques
orga
aniqu
CI2
CI2
(Chlore et matières organiques)
Limites
V
• N’élimine ni les ions, ni les colloïdes, ni les particules
Systèmes utilisant cette technologie
S
E
R
• Systèmes de purification Thermo Scientific Barnstead
GenPure, MicroPure, E-Pure, LabTower EDI, Smart2Pure,
Pacific TII, LabTower TII et cartouches Bantam, raccord
pour tuyau souple et cartouches B-Pure
12
L’eau d’alimentation contenant des contaminants
organiques et du chlore entre en contact avec le charbon
actif de la cartouche. Les impuretés adhèrent à la
surface du charbon et on obtient de l’eau purifiée.
IL
A
B
Parler le langage de l’eau pure
Oxydation aux ultraviolets (UV)
La combinaison des technologies d’oxydation aux ultraviolets et
d’ultrafiltration en parallèle avec l’adsorption et la déionisation dans le
même système produit de l’eau pratiquement sans impuretés. Ces
technologies ont prouvé leur capacité à éliminer les nucléases telles que la
Rnase et la Dnase ainsi que les pyrogènes lorsqu’elles ont été confrontées
à des concentrations connues de matières. Les systèmes de type 1 avec
options UV/UF produisent de l’eau de qualité réactive avec une résistivité
maximale de 18,2 MΩ-cm, un niveau de COT de 1 à 5 ppb, une teneur en
pyrogènes < 0,001 UE/ml et sans RNase, DNase ni ADN détectables.
V
L’oxydation photochimique au rayonnement ultraviolet
élimine les traces de matières organiques et désactive les
micro-organismes dans l’eau d’alimentation.
Combinaison de l’oxydation aux
ultraviolets et de l’ultrafiltration
(UV/UF)
Avantages
R
Les lampes UV de nos systèmes de purification d’eau produisent de la
lumière à deux longueurs d’onde : 185 et 254 nm. La lumière émise à
254 nm a la meilleure action antibactérienne car elle réagit avec l’ADN des
bactéries afin de les inactiver. La lumière combinée à 185/254 nm oxyde
les composés organiques et permet d’obtenir des niveaux de carbone
organique oxydable total inférieurs à 5 ppb.
• Méthode efficace de prévention de la contamination bactérienne
E
• Oxyde les matières organiques pour produire de l’eau pure avec
de bas niveaux de COT
Limites
Avantages
• Élimine les nucléases et l’ADN
• Produit de l’eau avec des niveaux de COT et de pyrogènes faibles
Limites
• Doit être utilisée au sein du même système
• N’élimine ni les ions, ni les colloïdes, ni les particules
Systèmes utilisant cette technologie
S
• Systèmes de purification de l’eau Thermo Scientific Barnstead GenPure,
MicroPure, LabTower EDI, Smart2Pure, Pacific TII et LabTower TII
Systèmes utilisant cette technologie
• Systèmes de purification d’eau Thermo Scientific Barnstead GenPure,
MicroPure et Smart2Pure
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising