ECVET : Projet de spécifications techniques

ECVET : Projet de spécifications techniques
European Workshop On ECVET:
the Launch of the Consultation
2 October 2006, Espoo
ECVET :
Projet de spécifications
techniques
LES CREDITS D’APPRENTISSAGE EUROPEENS
POUR LA FORMATION ET L’
ENSEIGNEMENT PROFESSIONNELS
(ECVET)
CE DOCUMENT EST DESTINE A ETRE UTILISE LORS DE
L’
ATELIER ET N’
EST PAS LE DOCUMENT DE
CONSULTATION
.
FR
02-10-2006
1
SOMMAIRE
RÉSUMÉ......................................................................................................................................................... 3
1.
QU’EST-CE QU’ECVET ? ................................................................................................................... 5
1.1.
QUE SIGNIFIE ECVET POUR LES PERSONNES ?.................................................................................. 5
1.2.
QUE SIGNIFIE ECVET POUR LES AUTORITES COMPETENTES ? ............................................................ 5
1.2.1. Le processus ECVET de transfert des acquis d’apprentissage ..................................................... 6
1.2.2. La présentation des certifications en unités d’acquis d’apprentissage ......................................... 7
1.2.3. L’affectation des points de crédit................................................................................................ 8
2.
LA MISE EN Œ UVRE D’ECVET ........................................................................................................ 9
2.1.
2.2.
2.3.
2.4.
2.5.
ETAPE 1 : LA DECISION D’ADOPTER ECVET..................................................................................... 9
ETAPE 2 : L’ETABLISSEMENT DE PARTENARIATS. .............................................................................. 9
ETAPE 3 : LE CONTRAT PÉDAGOGIQUE ............................................................................................ 10
ETAPE 4 : L’ATTRIBUTION DES CRÉDITS D’APPRENTISSAGE À LA PERSONNE ..................................... 10
ETAPE 5 : TRANSFERT, VALIDATION ET CAPITALISATION DES CREDITS D’APPRENTISSAGE ................. 10
2
Résumé
ECVET : le mandat politique
Le projet intitulé « crédits européens d’apprentissage pour la formation et l’enseignement
professionnels » (ECVET) est conçu pour faciliter le transfert, la capitalisation et la
reconnaissance des acquis des apprentissages des personnes. Il est développé sous l'égide de
la Commission européenne, en application de la résolution du Conseil "Éducation" du 12
novembre 2002 et de la déclaration de Copenhague du 30 novembre 2002. Le mandat donné
en 2002 a été renouvelé et renforcé par le communiqué de Maastricht du 14 décembre 2004,
signé par les ministres responsables de la formation et de l’enseignement professionnels de 32
pays européens, ainsi que par les partenaires sociaux européens et la Commission.
ECVET : un dispositif cohérent
ECVET participe du projet global de développement de la coopération européenne dans le
domaine de la formation et de l’enseignement professionnels, dont il constitue un des
instruments opérationnels. Dans ce sens, ECVET est complémentaire du cadre européen des
certifications (EQF). En effet, EQF et ECVET reposent sur des principes et des concepts
communs qui privilégient des approches :
• centrées sur les acquis des apprentissages formulés en termes de savoirs, aptitudes et
compétences ;
• axées sur les certifications ;
• adaptées aux exigences de l’apprentissage tout au long de la vie et à tous les contextes
d’apprentissage, à égalité de valeur et d’estime ;
• orientées vers la mobilité des personnes.
Dès lors, ECVET pourrait être adopté, quels que soient les systèmes de formation et de
certifications. Par ailleurs, la mise en œuvre concrète d’ECVET devrait s’appuyer sur les
références communes proposées par EQF. Le cadre européen devrait donc constituer un
puissant levier pour l’adoption d’ECVET par les diverses autorités compétentes, chargées
dans chaque pays de sa mise en œuvre au niveau national, qu’il existe ou non un cadre
national des certifications.
ECVET présente quelques principes, règles et conventions dans un dispositif cohérent et
rationnel. ECVET vise à faciliter :
• la mobilité des personnes en formation,
• la validation des acquis des apprentissages effectués tout au long de la vie,
• la transparence des certifications
• la confiance mutuelle et la coopération entre les acteurs de la formation et
l’enseignement professionnels en Europe
.
Principaux enjeux et défis d’ECVET.
En Europe, de nombreuses personnes s’engagent dans des activités d’apprentissage hors de
leur pays. L’intérêt de ce type de mobilité est toutefois limité par différents facteurs, en
particulier l’absence de dispositions permettant le transfert, la validation et la reconnaissance
des acquis des apprentissages effectués à l’étranger. Il en est de même pour ce qui concerne le
passage d’un système de formation ou d’enseignement professionnels à un autre ou d’une
situation non formelle d’apprentissage à un contexte formel de formation.
Il est donc nécessaire de prévoir un dispositif qui permettrait à chacun de poursuivre la
3
construction de sa qualification tout en passant d’un contexte d’apprentissage à un autre.
ECVET a ainsi l’ambition d’être un mécanisme d’échange d’informations visant à aider les
individus à tirer pleinement profit des apprentissages résultant notamment de mobilités
transnationales, que le contexte en ait été formel, non formel ou informel.
Dans l’espace européen, l’hétérogénéité de la formation et de l’enseignement professionnels,
la multiplicité et la diversité des acteurs impliqués ainsi que la diversité des systèmes
nationaux ou sectoriels de certifications professionnelles constituent des défis majeurs
qu’ECVET devrait permettre de relever.
Principes d’ECVET
ECVET est une méthode qui permet de décrire une qualification en termes d’unités d’acquis
d’apprentissages transférables et capitalisables (savoirs, aptitudes et compétences), auxquelles
sont associés des points de crédit.
ECVET est destiné à faciliter le transfert et la capitalisation des acquis d’apprentissage d’une
personne qui passe d’un contexte d’apprentissage à un autre, d’un système de certification
professionnelle à un autre ;
ECVET sera fondé sur la participation volontaire des États membres et des acteurs de leurs
systèmes respectifs de qualifications ainsi que de formation et d’enseignement professionnels.
ECVET sera un mécanisme favorisant la synergie entre les prestataires de formation par le
soutien qu’il apportera à la coopération entre organisations partenaires en vue du transfert et
de l’accumulation de crédits d’acquis individuels d’apprentissage.
Le document de consultation
Le document de consultation présente les principales caractéristiques d’ECVET.
Il est composé de rubriques thématiques (qui seront complétées pour la consultation publique
par des annexes et un diaporama accessibles sur le site Web de la Commission Européenne),
formant ainsi un ensemble cohérent.
Ces documents servent de base à la consultation qui concerne notamment les décideurs
politiques, les partenaires sociaux, les acteurs et les experts des systèmes de certification, de
formation et d’enseignement professionnels en Europe.
Les résultats de la consultation seront analysés dans la perspective de la construction d'un
instrument communautaire. Il est prévu de les discuter à l'occasion d’une importante
conférence européenne qui sera organisée en juin 2007 dans le cadre de la présidence
allemande. Cette conférence clôturera le processus de consultation et ouvrira le processus
d’approbation.
Après la consultation, la Commission décidera de la meilleure manière de faire progresser le
projet.
Par ailleurs, des expérimentations, études, tests ultérieurs et projets pilotes du programme
Leonardo da Vinci, qu’ils soient en cours ou envisagés ultérieurement, pourront compléter les
solutions émergeant de la consultation. À la fin du processus de consultation et durant la
phase suivante, la Commission européenne, appuyée par le Cedefop, veillera à ce que les
travaux réalisés sur ECVET soient enrichis et développés par la mise au point, par exemple,
d’une “boîte à outils”ou d’un manuel d’utilisation du système.
4
1. Qu’est-ce qu’ECVET ?
ECVET est à la fois :
- un dispositif pratique et concret destiné à faciliter le transfert et la capitalisation des acquis
d’apprentissage d’une personne qui passe d’un contexte d’apprentissage à un autre et/ou d’un
système de certification à un autre.
- une démarche qui permet de décrire méthodiquement une certification en termes d’unités
d’acquis d’apprentissages transférables et capitalisables (savoirs, aptitudes et compétences),
auxquelles sont associés des points de crédit.
1.1.
Que signifie ECVET pour les personnes ?
ECVET est une solution pour de nombreuses personnes placées dans une situation de mobilité
transnationale, voire dans des contextes variés d’apprentissage, à la faveur de parcours
d’apprentissage tout au long de la vie qui peuvent être très variés. C’est ce qu’illustre le tableau
suivant.
Contexte d’apprentissage A
(Autorité compétente/organisme A)
Contexte d’apprentissage B
(Autorité compétente/organisme B)
• Une personne acquiert des savoirs,
aptitudes et compétences
• Les acquis des apprentissages sont
reconnus comme partie de la
certification visée
• Les acquis des apprentissages de la
personne sont évalués
et
Les crédits
d’apprentissages
sont enregistrés
dans un relevé de
résultats de la
personne
• La personne reçoit des crédits
d’apprentissages pour ses acquis
1.2.
• Les crédits d’apprentissages obtenus
par la personne sont transférés et
validés
Que signifie ECVET pour les autorités compétentes ?
La nature et le type des autorités compétentes existantes qui peuvent assumer des fonctions
dans la mise en œuvre d’ECVET varient d’un pays à l’autre, d’un système d’EFP à l’autre,
d’un système de certifications à un autre.
Dans chaque pays et conformément aux règles de
chacun des pays, les autorités compétentes, aux
niveaux appropriés, sont responsables de :
•
la définition des dispositions concernant les
processus d’évaluation, de validation, le
transfert et de reconnaissance des acquis
Qu’est-ce qu’une « autorité
compétente » pour ECVET ?
Toute autorité, institution ou
organisation nationale, régionale,
locale ou sectorielle qui,
conformément aux règles et
5
d’apprentissage ;
•
la présentation des qualifications en termes
d’unités d’acquis d’apprentissage (savoirs,
aptitudes et compétences) ;
•
l’affectation de points de crédit ECVET aux
certifications et aux unités.
pratiques en vigueur dans le pays
concerné, est responsable d’une ou
plusieurs fonctions ayant trait à la
mise en œuvre d’ECVET ou est
impliquée dans une ou plusieurs de
ces fonctions.
1.2.1. Le processus ECVET de transfert des acquis
d’apprentissage
Le processus de transfert d’acquis d’apprentissage peut être décrit comme une
transaction entre des autorités ou organismes compétents, habilités à délivrer à des personnes
des crédits d’apprentissage1 :
• L’un de ces organismes évalue certains acquis d'apprentissages d’une personne,
attribue des crédits à cette personne et les enregistre dans un relevé individuel de
résultats
• Le second organisme valide (accepte) les crédits comme preuve des acquis des
apprentissages de la personne et les reconnaît, c’est-à-dire les prend en compte en vue
de la délivrance de la certification.
Grâce à ce processus, une personne peut donc transférer et capitaliser ses acquis en vue de
l’obtention d’une certification.
Autorité compétente/organisme A
• Evalue les acquis des apprentissages
d’une personne
et
• Attribue à la personne les crédits
d’apprentissages
Autorité compétente/organisme B
Relevé des
résultats de la
personne
• Valide les crédits d’apprentissages
obtenus par la personne et transférés
et
• Reconnaît ses acquis des
apprentissages comme partie de la
certification visée
Pour faciliter le processus de transfert des acquis des apprentissage, ECVET est fondé sur :
• la description des certifications en termes d’acquis des apprentissages (savoirs,
aptitudes et compétences) ;
• la présentation des certifications en unités d’acquis d’apprentissage pouvant être
transférées et capitalisées.
En complément, et pour faciliter la compréhension des certifications et des unités, des points
de crédit ECVET sont utilisés pour représenter numériquement chaque unité et situer son
poids et sa valeur par rapport à la certification.
1
Les crédits d’apprentissage désignent l’ensemble des acquis d’une personne qui, après avoir été évalués,
peuvent officiellement faire l’objet d’un transfert, d’une validation et d’une reconnaissance pour l’obtention
d’une certification.
6
1.2.2. La présentation des certifications en unités
d’acquis d’apprentissage
La présentation des certifications en termes d’unités d’acquis d’apprentissages permet de
préciser les savoirs, aptitudes et compétences qui caractérisent chaque certification et d’en
améliorer la lisibilité tant pour les individus que pour les autorités responsables des
certifications et que pour les employeurs. Les acquis des apprentissages attendus pour
l’obtention d’une certification peuvent être présentés dans un catalogue d’unités, un
référentiel de certification ou tout autre document d’information sur la certification. Cette
pratique est d’ores et déjà couramment mise en œuvre dans de nombreux systèmes d’EFP en
Europe.
Qu’est-ce qu’une unité ?
Une unité est un ensemble de savoirs,
aptitudes et compétences et peut
constituer la plus petite partie d’une
certification pouvant faire l’objet
d’une évaluation, d’une validation et,
éventuellement, d’une certification.
Une unité peut être spécifique d’une
seule certification ou être commune à
plusieurs certifications.
La formulation et la présentation des unités
peuvent varier suivant les approches et
procédures adoptées par l’autorité compétente
responsable de la certification. Cependant, pour
ce qui concerne ECVET, les spécifications d’une
unité devraient au moins préciser :
• le titre général de l’unité ;
• la liste des savoirs, aptitudes et compétences
attendus ;
• les critères d’évaluation des acquis
d’apprentissage correspondants.
Il existe un large éventail de spécifications et d’utilisations possibles du concept d’unités.
Cependant, les unités regroupant des acquis d’apprentissages devraient être :
• lisibles et compréhensibles ;
• conçues et organisées de manière cohérente ;
• évaluables.
The heart of ECVET: Units of learning
outcomes
Competent body decides:
Qualification
Unit
Unit
Unit
•Number
•Size
•Characteristics
of units
Qui définit les unités ?
Le nombre, le contenu et les
caractéristiques des unités qui
constituent une certification sont
définis par l’autorité ou
l’organisme compétent pour cette
fonction
Il existe de multiples méthodes pour la description des certifications en termes d’acquis des
apprentissages. Dès lors que ECVET sera adopté, la Commission européenne favorisera la
diffusion des méthodologies les plus appropriées ainsi que le développement de nouvelles
méthodologies.
7
1.2.3. L’affectation des points de crédit
Les points de crédit ECVET constituraient une source d’information additionnelle sous forme
numérique. Associés aux certifications et aux unités, les points de crédit ECVET auraient
comme fonctions de :
– donner une représentation simple de la valeur relative d’une unité d’acquis
d’apprentissages par rapport à la certification complète. Ils illustrent donc la proportion
que représente l’unité par rapport à la certification ;
– faciliter le transfert des acquis d’apprentissages en donnant un point de repère commun
aux systèmes de certification.
ECVET permettra différentes approches et instruments pour l’affectation des points de crédit.
Les points de crédit ECVET pourraient ainsi être affectés aux certifications et aux unités sur
la base de critères tels que :
- l’appréciation de l’importance des contenus de chaque unité définis en termes de savoirs,
aptitudes et compétences ;
- la durée (réelle ou supposée) d’un programme de formation de référence ;
- la charge de travail (réelle ou supposée) d’un apprenant dans un contexte formel
d’apprentissage ;
- l’effort (réel ou supposé) qu’un apprenant doit fournir dans un contexte informel
d’apprentissage ;
- la combinaison de plusieurs de ces critères.
Comment sont affectés les
points de crédit ?
Pour les besoins d’ECVET, les
points de crédit sont en premier
lieu affectés à l'ensemble d’une
certification, les points étant
ensuite répartis entre les unités en
fonction de l’importance relative
de chacune d’elles dans la
certification.
Credit points
Competent body allocates credit points to:
Qualification
•Qualification
X Credit points
Unit
Unit
Unit
a credit pts
b credit pts
c credit pts
•Units
The credit points of a qualification are made up of the combined credit
points of the units within that qualification
Les autorités compétentes pour l’allocation des points de crédit pourraient utiliser, comme
indicateur pratique commun, la convention suivante : 120 points de crédit en moyenne
pourraient être associés aux acquis des apprentissages effectués en un an par une personne
préparant une certification, dans un contexte formel et à temps plein. Cette convention est
purement indicative : elle ne fixe pas d’unité de mesure absolue et rigide et ne prescrit ni
durée de formation ou d’apprentissage, ni effort d’apprentissage obligatoire. Elle pourrait être
utilisée comme point de repère dans l'affectation des points de crédit aux certifications et aux
unités.
Il existe diverses méthodes pour affecter des points de crédit aux certifications et aux unités
d’acquis d’apprentissage. Dès lors que ECVET sera adopté, la Commission européenne
favorisera la diffusion des méthodologies les plus appropriées ainsi que le développement de
nouvelles méthodologies.
8
2. La mise en œ uvre d’ECVET
ECVET devrait pouvoir être mis en œuvre concrètement dans les situations et les contextes
d’apprentissage les plus divers. Aussi, l’application qui est décrite ci-dessous est donnée à
titre d’exemple. Elle est présentée en suivant la chronologie des étapes principales.
2.1.
Etape 1 : La décision d’adopter ECVET
Décider de la manière dont les certifications pourraient être liées à ECVET (notamment pour
ce qui concerne la présentation des certifications en unités et l’affectation de points de crédit
ECVET) est une problématique majeure pour que le dispositif soit effectivement mis en
œuvre. ECVET suppose ainsi un engagement clair de la part des autorités compétentes et des
prestataires, formalisé au niveau approprié, dans chaque pays. L’intérêt d’un tel engagement a
été clairement démontré par le processus de Bologne pour l’enseignement supérieur où des
engagements volontaires explicites ont permis d’aider au déploiement du système ECTS.
Afin de mettre en œuvre ECVET, chaque autorité compétente, à raison de son implication
dans la mise en œuvre du dispositif, devrait décider dans quel champ sera appliqué ECVET et
formaliser sa décision au niveau approprié, en conformité avec les règles nationales en
vigueur.
2.2.
Etape 2 : L’établissement de partenariats.
Afin de faciliter la mise en œuvre concrète d’ECVET, les prestataires de formation et
d’enseignement professionnels et/ou les autorités compétentes au niveau approprié pourraient
passer des accords ou memoranda de partenariat. Ces accords de partenariat
contribueraient à créer le climat de confiance nécessaire pour assurer le transfert effectif des
acquis d’apprentissages.
Par cet accord de partenariat, les partenaires identifieraient :
- les correspondances entre les certifications (unités et points de crédit) et/ou les processus
d’apprentissage concernés par le dispositif de transfert. Les niveaux communs du cadre
européen des certifications (EQF) pourraient aider les partenaires à établir ces
correspondances ;
- les processus d’évaluation, de transfert et de validation des acquis d’apprentissages (unités
ou parties d’unités) ;
- les dispositions prises pour l’assurance de la qualité.
Le point clé de l’accord de partenariat est que les acquis des apprentissages pour lesquels les
crédits seront délivrés par l’un ou l’autre des partenaires puissent être reconnus de manière
irréfutable.
Les accords de partenariat pourraient être établis ou déclinés entre des autorités ou organismes
de nature différente, en fonction du type et du degré de coopération souhaités. Ainsi, des
accords pourraient être passés entre des autorités responsables des certifications (ministères,
branches professionnelles … ) et/ou des réseaux de prestataires d’EFP (chambres de
commerce, … ) et/ou des prestataires d’EFP ou parties prenantes de l’EFP (centres de
formation, écoles, entreprises… ). Un modèle de mémorandum de partenariat pourrait être
développé au niveau européen.
9
2.3.
Etape 3 : le contrat pédagogique
Dans le cadre des apprentissages formels notamment, il pourrait être nécessaire d’établir pour
chaque personne un contrat pédagogique individuel. Ce document préciserait les acquis des
apprentissages attendus au terme de la période de mobilité (unités ou parties d’unités) et les
points de crédit associés. Ce contrat pédagogique individuel devrait être établi entre la
personne et les deux organismes partenaires. Un modèle de contrat pédagogique pourrait être
développé au niveau européen.
2.4.
Etape 4 : L’attribution des crédits d’apprentissage à la
personne
Les crédits d’apprentissage sont attribués sous la forme d’unités (ou, éventuellement, de
parties d’unités) et de points de crédit associés, après l’évaluation des acquis d’apprentissage.
Les crédits d’apprentissage sont enregistrés dans un relevé de résultats qui mentionne :
- les savoirs, aptitudes et compétences acquis
- les points de crédit associés à ces acquis
Un modèle de relevé de résultats pourrait être développé au niveau européen.
Par ailleurs, les documents Europass pourraient être utilisés pour l’enregistrement et la
transparence des crédits d’apprentissages.
2.5.
Etape 5 : Transfert, validation et capitalisation des crédits
d’apprentissage
Conformément à l’accord de partenariat conclu entre les deux partenaires et au contrat
pédagogique établi avec la personne, les crédits d’apprentissage de la personne devraient être
transférés, puis validés par l’organisme d’origine et reconnus pour l’obtention de la
certification concernée, par capitalisation, suivant les règles propres au système de
certification concerné.
10
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising