Mise en œuvre d`une application de gestion du courrier - BEEP-IRD

Mise en œuvre d`une application de gestion du courrier - BEEP-IRD
Ministère des Enseignements Secondaire et Supérieur
Burkina Faso
(MESS)
Unité - Progrès - Justice
Secrétariat Général
Ministère de la Santé
Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (U.P.B)
Secrétariat Général
Ecole Supérieure d'Informatique (E.S.I)
Centre MURAZ
01 BP: 1091 Bobo-Dioulasso 01
01 BP: 390 Bobo-Dioulasso 01
Site web: http://esi,uniy-bobo,bf
Site web: http://centre-muraz,bf
Recherche - Fonnation - Expertise
Cycle des Ingénieurs de Travaux Informatiques (C.I.T.I)
Option: Analyse et Programmation (A.P)
Réalisé du 01 Mars au 31 Mai 2014
Auteurs: NOMAOU D.t.M SaDi et OUATTARAAli
Superviseur:
Maitre de staa:e :
Dr Joëlle OUATTARA/COMPAORE
M.MoumouDiZOUNGRANA
Enseignante-chercheur
Chef de service TIC, Qualité et CI
Ecole Supérieure d'Informatique
Centre MURAZ
Année académique: 2012-2013
SOMMAIRE
SOMMAIRE
III • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • III • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
DEDICACE
1
IV
REMERCIEMENTS
V
SIGLES ET ABREVI'ATIONS
VI
USTE DES FIGURES
VII
USTE DES TABLEAUX
VIII
PREAMBULE
X
INTRODUCTION
1
CHAPITRE l : PRESENTATION GENERALE.
2
I.l STRUCl1JRE D'ACCUEIL
I.l.I Historique et Organisation
I.I.2 Objectifs et Missions
I.2 CONTEXTE DE L'ETUDE
I.2.1 Problématique
I.2.2 Résultats attendus
I. 3 APPROCHE DE RESOLUTION
I.3.1 Langage de modélisation
I.3.2 Méthode d'analyse et de conception
I.4 GESTION DU PROJET
I.4.1 Acteurs du projet
I.4.1.1 Le comité de pilotage
I.4.1.2 Le groupe de projet
I.4.1.3 Le groupe d·utilisateurs
I.4.2 Planning prévisionnel
CHAPITRE II : ANALYSE DES BESOINS
II.l ETUDE DE L'EXISTANT
II.l.I Environnement existant
II.l.2 Comptes rendus des interviews
II.l.3 Diagramme de collaboration du système existant
II.I.4 Diagramme de cas d'utilisation du système existant
II.l.4.1 Identification des acteurs du système existant
II.1.4.2 Identification des cas d'utilisation du système existant
- - - - - - - - - - - - - - Page 1
2
2
4
4
4
5
5
5
6
8
8
8
8
8
8
10
10
10
10
14
16
16
16
II.L4.3 Représentation du diagramme de cas d'utilisation du système existant
II.l.5 Diagnostic de "existant
n.2 SPECIFICATION DES BESOINS FONCTIONNELS
16
18
18
II.2.1 Identification des fonctionnalités du futur système
II.2.2 Identification des acteurs du futur système
II.2.3 Identification des cas d'utilisation du futur système
II.2.4 Diagramme de cas d·utilisation
II.2.5 Identification des classes candidates
19
n.3 SPECIFICATION DES BESOINS TECHNIQUES
21
II.3.1 Spécifications techniques
II.3.2 Spécification de I·architecture
II.3.2.1 Architecture réseau
II.3.2.2 Méthode de calcul de coûts
II.3.2.3 Coût de mise en œuvre
CHAPITRE III : CONCEPTION OU SYSTEME
18
18
20
21
21
21
22
22
23
25
m.l ETUDE DETAILLEE
25
III.l.l Modèle statique
III.L2 Modèle dynamique
25
111.1.2.1 Les diagrammes de séquence
111.1.2.2 Les diagramme d'états-transitions
m.2 ETUDE TECHNIQUE
III.2.1 Outils de mise en œuvre
III.2.1.1 Etude comparative des SGBD
III.2.1.2 Etude comparative des outils d'implémentation
III.2.1.3 Langage de programmation
III.2.2 DIAGRAMME DE DEPLOIEMENT
m.3 PROCEDURES TRANSITOIRES ET SECURITE
III.3.1 Procédures transitoires
III.3.2 Politique de sécurité
III.3.2.1 Sécurisation contre les catastrophes
III.3.2.2 Sécurisation contre les virus
III.3.2.3 Sécurisation contre les délestages
III.3.2.4 Confidentialité des données
III.3.3 Procédures de secours
III.3.3.1 Poste de travail indisponible
III.3.3.2 Panne du serveur
III.3.3.3 Indisponibilité générale du système
CHAPITRE IV : REALISATION
IV.l APERCU DES OUTILS TECHNIQUES UTIUSES
27
27
34
37
37
37
37
38
38
39
39
39
39
40
40
40
40
40
40
41
42
42
- - - - - - - - - - - - - - - Page II - - - - - - - - - - - - - - -
IV.1.1 Microsoft Visio 2010
IV.1.2 Dreamweaver 8.0
42
43
IV. 2 PRESENTATION DE QUaQUES ECRANS
IV.2.1 Interface de connexion au système
IV.2.2 Interface d·accueil
IV.2.3 Interface d·enregistrement
IV.2.4 Interface d'envoi
IV.2.5 Interface de traitement
IV.2.6 Interface d·administration
IV.2.6.1 Interface Courrier
IV.2.6.2 Interface Gestion et Paramètres
IV.2.6.3 Interface Archivage
IV.2.6.4 Interface gestion de compte
44
IV.3 PLANNING REEL ET ANALYSE DES ECARTS
IV.3.1 Planning réel
IV.3.2 Analyse des écarts
49
44
44
45
45
46
46
47
47
48
48
49
49
CONCLUSION
49
BIBUOGRAPHIE
50
WEBOGRAPHIE
50
ANNEXE
XI
Description textuelle des cas d'utilisation
XI
Formalismes de représentation des diagrammes
XX
Illustration des fiches de suivi du courrier
XXI
Illustration du bordereau d'envoi
XXV
Illustration des registres d'enregistrement
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ Page
III
XXVI
DEDICACE
.:. A MS f~VLM.ltes r~ecttves, 'tut V\,'oV\.t: ~~gé ~ucuv\'
tffort 'Pour
MUS
souteY\Ly dur~V\t touUs
~s ~V\,&I\it.s
tf'étl-ttft.
•:. A
V\.OS f~~lt.e.s d'~ccueLl dLtJ,'\,$
l-et vLLLe
~e StjLt :POUY
leur sout~ Lv\'fttLLLLbLe.
•:. A MS ~IM.L{e)s et c~~ra~es à. quL MUS tév\.tol.g~V\,$
UII\.t" g ra ~t
yecoV\,V\,Q Lss~ Mt.
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ Page
IV
REMERCIEMENTS
L'étude suivante a été menée grâce au soutien constant et à l'assistance sans réserve de personnes
de bonne volonté.
Ainsi notre reconnaissance va à l'endroit du Pr Nicolas MEDA, DG du centre MURAZ et à tout le
personnel, particulièrement celui du service TIC, Qualité & CI.
Nous adressons aussi nos remerciements à toute l'équipe pédagogique de l'Ecole Supérieure
d'lnformatique(ESI) pour les connaissances transmises au cours de nos années de formation.
Nos vifs remerciements à :
~
M. Moumouni ZOUNGRANA, chef du service TIC, Qualité & CI du centre MURAZ et
notre maître de stage qui a guidé avec dextérité l'élaboration de ce projet;
~
Dr Joëlle OUATTARA/COMPAORE, enseignante-chercheur à l'ESI et notre superviseur
pour sa présence et sa disponibilité.
~
Les secrétaires des différentes directions et le service courrier pour leur collaboration;
~
A tous ceux qui, de près ou de loin, ont contribué à notre formation et/ou à la bonne
marche de ce projet.
- - - - - - - - - - - - - - - - - Page V - - - - - - - - - - - - - - - - -
SIGLES ET ABREVIATIONS
Tableau 1 : sigles et abréviations
2TUP
Two Tracks Unified Process
AC
Agence Comptable
AJAX
BD
CITI
Asynchronous JavaScript And XML
COCOMO
CSS
Constructive Cost Model
Cascading Style Sheet
CU
Cas d'Utilisation
DAF
Direction de l'Administration et des Finances
DCMEF
Direction du Contrôle des Marchés et des Engagements Financiers
DG
Direction Générale
DMNT
Département Maladies Non Transmissibles
DMT
Département Maladies Transmissibles
DRH
Direction des Ressources Humaines
Base de Données
Cycle des Ingénieurs de Travaux Informatiques
DS
Direction Scientifique
DSP
Département Santé Publique
ESI
Ecole Supérieure d'Informatique
HTML
http
HyperText Markup Language
JS
JavaScript
LAM
Laboratoire d'Analyses Médicales
MVC
Modèle- Vue- Contrôleur
HyperText Transfer Protocol
PHP
Hypertext Pré-Processor
SGBD
Système de Gestion de Base de Données
UML
Unified Modeling Language
Wysiwyg
What you see is what you get
_________________ Page
VI
LISTE DES FIGURES
Figure 1 : Organigramme générale du centre MURAZ••••...•••••.•••.•.•••••••...•,•••••••...•.••••••.....•• 3
Figure 2 : Cycle de délleloppement 2TUP •••......••......•••••......••••••...•••.•••.....•••.•.••..•••.••••......•• 7
Figure 3 : Diagramme de Gant du planning ..••••••..••••••.•.•..••••••••..•••.•••...••.•••.•....•••••••.•.•..•••. 9
Figure 4 : Formalisme du diagramme de collaboration
14
Figure 5 : Diagramme de collaborafjon du système existant ••••••••••••••••••.••••••
15
Figure 6 : Diagramme de cas d'utilisation du système existant
17
Figure 7 : Diagramme de cas d'utilisation du système futur
20
Figure 8 : Symboles utilisés pour la représentation de l'architecture réseau •••.••.•••••••.••...• 21
Figure 9 : Représentation de l'architecture réseau
22
Figure 10 : Diagramme de classes.....•.•........•..•....•........•.••.•........•..................•.•.......•.•..•.. 26
Figure 11 : diagramme de séquence du cas d'utilisation « S'authentifier» .•..••......•••••..•... 27
Figure 12 : diagramme de séquence du cas d'utilisation «Enregistrer-courrier» .••••••....•• 28
Figure 13 : diagramme de séquence du cas d'utilisation
ft
Enlloyer-courrier » .......•..•...•••• 29
Figure 14 : diagramme de séquence du cas d'utilisation « Traiter »
30
Figure 15 : diagramme de séquence du cas d'utilisation « Archiller »
31
Figure 16 : diagramme de séquence du cas d'utilisation
ft'
Consulter» ••........••......•••••..•..• 32
Figure 17 : diagramme de séquence du cas d'utilisation «Administrer »
33
Figure 18 : Diagrammes d'états-transitions de l'authentification
34
Figure 19 : Diagramme d'états-transitions de l'enregistrement
34
Figure 20 : Diagramme d'états-transitions de l'enlloi••...•••••.•.•••••....••••..•...•••....••••...•.•••.... 35
Figure 21 : Diagramme d'état-transitions du traitement
35
Figure 22: Diagramme d'état-transitions de l'administration
36
Figure 24 : présentation de l'environnement de modélisation ••••.•.••••••...••••.....••.•..••••.....•• 42
Figure 25 : présentation de l'IDE Dreamwealler 8.0
43
Figure 26 : diagramme de gant du planning réel.. •••..•.••.•.•••••••••.••.•.•••••••••.•...•••••••••.••••••••. 49
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ Page
VII
LISTE DES TABLEAUX
Tableau 1 : sigles et abréviations ...••••....•.•••••••••..•••.••......•••••••.....•••••••...•.••.•••••......•••••••.... VI
Tableau 2 : Planning prévisionnel••....••..•••......................................................................... 9
Tableau 3 : Inventaire du matériel informatique du centre MURAZ
10
Tableau 4 : Formalisme des comptes rendus d'interview.............................................••••• 11
Tableau 5 : Cas d'utilisation du système existant ••••••.......••••••....••••.....•.•..••....•....••..........• 16
Tableau 6 : Forces etfaiblesses du système existant
18
Tableau 7: Cas d'utilisation du futur système.......................................................••...••.••. 19
Tableau 8 : Méthodes de calcul, proposées par COCOMO Il
23
Tableau 9 : Besoins matériels et logiciels .•..••••....•••........•..•.......••......••••........••••...•...•.•.•... 23
Tableau 10 : Coût de développement
23
Tableau 11 : Coût de formation des utilisateurs
24
Tableau 12 : Coût total de mise en œuvre•••....••••...•...••........•••.....•••••....•••.••......•••••.••..••••• 24
Tableau 13 : Avantages et inconvénients du scénario de mise en œuvre
24
Tableau 14 : étude comparative des SGBO•••....••••..•.••••..•.•.••.••....•.•••••...•.••.......••....•..••.•••. 37
Tableau 15 : étude comparative des outils d'implémentation
37
Tableau 16 : formalisme de description textuelle de cas d'utilisation
XI
Tableau 17: description textuelle du cas d'utilisation « S'authentifier» .•••••....•••••••..••••••• XII
Tableau 18 : description textuelle du cas d'utilisation « Enregistrer-courrier»
XIII
Tableau 19 : description textuelle du cas d'utilisation « Consulter -courrief)'••••...••••••....•• XIV
Tableau 20 : description textuelle du cas d'utilisation « Administrer»
Tableau 21: description textuelle du cas d'utilisation
(f
XV
Envoyer-courrier »••..•.••••.••..•••••• XVI
Tableau 22 : description textuelle du cas d'utilisation « Traiter» •••.....••...•••••••.••••.•••.••••• XVII
Tableau 23 : description textuelle du cas d'utilisation « Répondre ».......•........•.......•..... XVIII
Tableau 24: description textuelle du cas d'utilisation « Archiver» ..•.•......•.............•.•.••... XIX
Tableau 25 : prototype de la fiche de suivi du secrétariat du DG
XXI
Tableau 26: prototype de la fiche de suivi du secrétariat du ORH
XXII
Tableau 27 : Prototype de la fiche de suivi du secrétariat OS..•.•••.•..••...•.•••....••••..•••••••••. XXII/
Tableau 28: Prototype de la fiche de suivi du secrétariat OAF
XXIV
Tableau 29: Prototype du bordereau d'envoi•••..•••...••••...•••...•.•••..•••••...••••....••....•••...•.••.. xxv
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ Page
VIII
Tableau 3D : Prototype du registre TRANSMISSION EXTERNE
XXVI
Tableau 31 : Prototype du registre ARRIVEE
XXVII
Tableau 32 : Prototype du registre DEPART
XXVIII
Tableau 33 : Prototype du registre TRANSMISSION-OUAGA ..•.••.••••.•..••••••••..•.•..•••••••.•.•• XXIX
Tableau 34: Prototype du registre FACTURES•••..•••••••••.•.••.••.•.•...•••••••.......•••.•.....•••••••..... XXX
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ Page
IX
PREAMBULE
L'Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (UPB), ex Centre Universitaire de BoboDioulasso (CUPB), a été créée le 23 mai 1997 par le décret n097-54/PRES/MESSRS. Située à une
quinzaine de kilomètres à l'ouest de la ville, elle constitue un cadre idéal pour une formation de qualité.
L'Ecole Supérieure d'Informatique (ESI), où nous avons suivi notre formation est l'un des
établissements de l'Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso. Elle a une organisation pédagogique
s'articulant autour des axes suivants :
•
•
La formation au Cycle des Ingénieurs de Travaux Informatiques (CITI), options Analyse et
Programmation (AP) et Réseau et Maintenance Informatique (REMI) ;
La formation au Cycle des Ingénieurs de Conception en Informatique (CICI).
La formation au CIlI option AP a pour objectif de former des cadres moyens opérationnels et
évolutifs qui sont aptes à :
•
Participer efficacement à la conception, la réalisation et la maintenance d'applications
informatiques;
•
•
Assurer la formation des utilisateurs;
Gérer des centres informatiques.
Le diplôme d'Ingénieur de Travaux Informatiques est accordé aux étudiants ayant validé trois
années d'études, et démontré leurs aptitudes lors d'un stage pratique de trois (03) mois en entreprise.
C'est dans le cadre de ce stage que nous avons été accueillis au centre MURAZ pour travailler
sur la « Mise en œuvre d'une application de gestion du courrier au centre MURAZ ».
- - - - - - - - - - - - - - - - Page X
INTRODUCTION
Rapidité et efficacité dans le traitement des différentes tâches sont de nos jours les maÎtresmots qui caractérisent les entreprises modernes se réclamant d'un fonctionnement optimal. Cela
passe par une organisation interne cohérente dotée d'outils adéquats.
Ainsi, pour assurer une meilleure circulation des informations, l'institut public de recherches
centre MURAZ dispose d'un service courrier autonome dont la gestion est cependant quasi-manuelle.
Face aux difficultés rencontrées dans la gestion du courrier, il convenait de trouver une
solution à la fois simple et performante, afin de pallier ce problème. Il nous a donc été assigné l'étude
et la mise en place d'une application de gestion du courrier.
Le présent document détaille en quatre (04) chapitres le travail réalisé au cours de notre stage.
Après avoir exposé le contexte et le cadre du stage, ainsi que l'approche de résolution dans le premier
chapitre, nous procédons dans le deuxième à l'analyse des besoins à travers l'étude du système
existant. Le troisième chapitre est consacré à la conception du système futur. Enfin le quatrième
chapitre est consacré à la réalisation du système futur et à la présentation des écrans du système
réalisé.
- - - - - - - - - - - - - - - Page 1
CHAPITRE l : PRESENTATION GENERALE
Dans ce chapitre il sera question de présenter la structure d'accueil et de montrer la
problématique liée à la gestion du courrier tout en évoquant les résultats attendus.
1.1 STRUCTURE D'ACCUEIL
I.t.t Historique et Organisation
Le centre MURAZ, créé en 1939 par la France, est l'institution la plus ancienne dans le
paysage burkinabè de la recherche scientifique. Dès sa création, le Centre a canalisé son action sur
l'apport des meilleures preuves scientifiques censées affiner la riposte régionale face aux maladies
endémiques et épidémiques qui sévissaient à l'époque en Afrique. Au départ, Service Général
Autonome de la Maladie du Sommeil (1939-1944) puis Service Général d'Hygiène Mobile et de
Prophylaxie incluant la recherche et la lutte contre la lèpre, le paludisme, les tréponématoses et
l'onchocercose (1945-1955), sous la Direction du médecin militaire français Gaston MURAZ, le Service
Général a pris le nom définitif de « Centre MURAZ » en 1956 en hommage à son fondateur décédé en
1955. Intégré à l'Organisation de Coopération et de Coordination pour la lutte contre les Grandes
Endémies (OCCGE) de 1960 à l'an 2000, le Centre MURAZ a connu un rayonnement régional et
international mémorable. Depuis 2001, le Centre MURAZ est devenu, à part entière, un institut public
burkinabè de recherche pour la santé. Il bénéficiait depuis sa création d'un fonds structurel d'aide et
de coopération de la France. Depuis sa rétrocession à l'État Burkinabè en 2001, la France a arrêté ce
type de soutien financier.
Le répertoire des succès de la recherche scientifique à mettre au crédit du Centre MURAZ est
vaste. Retenons à titre d'illustration seulement trois résultats qui sont les plus en phase avec
l'évolution du Centre MURAZ depuis la période coloniale jusqu'à l'ère burkinabè en passant par celle
OCCGE. Le premier de ces résultats a été le déploiement par l'OMS des programmes de contrôle de la
trypanosomiase, de la dracunculose et de l'onchocercose, particulièrement dans les vallées de la volta
à partir des résultats scientifiques probants fournis par le Centre MURAZ et ses partenaires de l'Institut
de Recherche pour le Développement (lRD). Le deuxième résultat tient à l'évaluation des meilleures
stratégies de prévention de la transmission mère-enfant du VlH qui fondent aujourd'hui les
programmes nationaux de prévention de la transmission mère-enfant du VIH sous l'égide de l'UNICEF.
Le troisième résultat est celui que le Centre MURAZ et ses partenaires de l'Institut de Recherche en
Sciences de la Santé (IRSS) sont en passe de contribuer à valider, en l'occurrence, le premier vaccin
préventif efficace contre le paludisme en collaboration avec d'autres institutions africaines.
Au niveau régional, le Centre MURAZ abrite le Secrétariat du Réseau Ouest-Africain de
Recherche pour la Santé et partage de nombreux projets collaboratifs de recherche avec des
institutions d'Afrique de l'Ouest et de l'Est ainsi que d'Afrique Centrale et Australe. Au niveau
international, le Centre MURAZ est le site de recherche de l'ANRS, l'Agence Nationale française de
Recherches sur le Sida et les Hépatites Virales et collabore avec de nombreuses équipes des universités
et institutions de recherche européennes, américaines et asiatiques.
Le Centre MURAZ a élaboré en 2013 un nouvel organigramme scientifique autour de ses
compétences et de ses ambitions. L'administration est assurée par une direction générale qui
coordonne cinq directions, des conseils ou comités regroupés en organes consultatifs statutaires et
cadres de concertation, puis des services. La direction scientifique coordonne trois départements de
recherche, de formation et d'expertise construits à partir des missions statutaires et des
~~~~~~~~~~~~~~-
Page 2
recommandations du Conseil Scientifique International du Centre MURAZ. La figure 1 présente
l'organigramme générale de l'institut.
Figure 1 : Organigramme générale du centre MURAZ
Page 3
l .1.2 Objectifs et Missions
Les axes de recherche retenus émergent des priorités sanitaires nationales et des enjeux de
la santé mondiale.
Dans cet environnement, le Centre MURAZ devra relever de nombreux défis en venant à bout
de plusieurs handicaps qui limitent sa capacité à réaliser tout son potentiel.
•
•
•
•
•
•
Le premier handicap est la baisse de la visibilité et de l'utilité pour le développement
sanitaire du Burkina Faso des produits de recherche délivrés par le Centre MURAZ ;
Le deuxième est la relative jeunesse et l'absence de plan de carrière des chercheurs
du Centre dont la majorité est encore dans les circuits de formation académique;
Le troisième est la vétusté des bâtiments abritant les laboratoires du Centre MURAZ
qui n'ont pas été rénovés depuis 1991 ;
Le quatrième handicap est l'absence d'un plan efficace de maintenance préventive et
curative des équipements médicotechniques ;
Le cinquième est la faiblesse des infrastructures déployant les technologies de
l'information et de la communication (internet à haut débit, réseau informatique,
intranet, interphone, solutions progicielles de gestion d'entreprise) indispensables
dans un environnement de recherche, de formation et d'expertise;
Enfin, le sixième handicap est le manque d'un plan soutenu de développement
professionnel des ressources humaines.
C'est confronté à ces réalités que le Centre MURAZ a élaboré en 2011 un plan stratégique de
développement, qu'il a redimensionné en 2013, pour s'étaler aux années 2014 à 2016. Ce plan vise
trois objectifs:
~
Améliorer la visibilité nationale et internationale du Centre MURAZ et l'utilité de ses résultats
scientifiques pour le développement sanitaire du Burkina Faso;
~
Accroître la performance organisationnelle et institutionnelle à travers le déploiement d'un
système de management de la qualité tirant le meilleur parti des technologies de l'information et de
la communication;
~
Asseoir dans l'excellence l'accomplissement des miSSions de recherche, de formation et
d'expertise assignées par les autorités sanitaires et scientifiques nationales au Centre MURAZ.
I.2 CONTEXTE DE L'ETUDE
La présentation du contexte de l'étude consiste à énoncer la problématique et à spécifier les
résultats attendus.
I. 2.1 Problématique
Le service courrier ou standard ou encore réception est la porte d'entrée et de sortie des
différents types de courriers et de correspondances du centre MURAZ. Le traitement et la diffusion de
l'information constituent une force ou une faiblesse dans le rendement de toute entreprise ou institut
de grande envergure. Le service courrier n'est pas un service secondaire dans l'entreprise; c'est le
cœur névralgique des flux entrants et sortants. De ce fait, ce service requiert l'attention des entreprises
- - - - - - - - - - - - - - - Page4
à la hauteur de sa valeur stratégique. Au centre MURAZ, la gestion du courrier est coordonnée par le
secrétariat de la Direction Générale et selon le courrier, un traitement particulier est effectué. Le
courrier peut être une demande de stage, une facture, un pli etc.
Afin d'en assurer la traçabilité et le suivi, tout courrier est enregistré avant tout traitement,
qu'il soit pour une diffusion ou une direction précise. Au niveau de chaque direction, le courrier transite
par un secrétariat et est acheminé à une ou plusieurs directions, via le standard ou non, selon les
instructions le concernant. Pour un institut de sa taille, le centre MURAZ est confronté à d'importants
flux si bien que la réception se retrouve avec une masse importante de données à organiser. Par
ailleurs, la personnalisation du processus de traitement selon les secrétariats entraîne une
incohérence, une dispersion des données, une lenteur dans les recherches ou dans l'acheminement
ou encore dans la réponse à un courrier.
Pour trouver une solution à ces difficultés, il convient de mener une analyse pour aboutir à la
mise en place d'un système informatique de gestion du courrier d'où l'intérêt notre thème: «Mise en
œuvre d'une application pour la gestion du courrier».
I. 2. 2 Résultats attendus
Après analyse des problèmes énoncés précédemment, une application de base de données
s'avère nécessaire. Le système à mettre en place devra résoudre les problèmes rencontrés dans la
gestion du courrier tout en prenant en compte les besoins des utilisateurs et les perspectives
d'évolution. Pour ce faire, notre travail consiste à réaliser un système dont les fonctionnalités
s'articulent autour des points suivants:
~ L'enregistrement d'un courrier peu importe le type (confidentiel, personnel, facture ou
autre) ;
~ Le suivi et/ou le traitement du courrier;
~ L'accès aux informations et aux pièces jointes en temps réel;
~ L'archivage, la sécurisaté et la confidentialité des données.
I.3 APPROCHE DE RESOLUTION
L'utilisation d'un langage de modélisation et d'une méthode de conception constitue un
impératif pour conduire à bien un projet d'analyse et de conception d'un système informatique. Ces
outils permettent la description du système logiciel, une meilleure compréhension de celui-ci par les
acteurs et surtout une participation et une collaboration active entre informaticiens et acteurs.
I.3.1 Langage de modélisation
Un langage de modélisation est un langage artificiel destiné à comprendre et décrire des
besoins. Il permet de spécifier et documenter des systèmes, définir des architectures logicielles,
concevoir des solutions et communiquer des points de vue.
Pour sa souplesse, la simplicité de son formalisme ainsi que sa polyvalence et sa performance,
nous avons privilégié UML comme langage de modélisation de notre projet. C'est un langage semiformel
et
normalisé
doté
d'un
gain
de
précision
et
d'un
gage
de
stabilité.
Enfin, c'est un support de communication performant car il cadre l'analyse en facilitant la
compréhension des représentations abstraites et complexes.
- - - - - - - - - - - - - - - Page 5
I. 3. 2 Méthode d'analyse et de conception
En ingénierie logicielle, une méthode d'analyse définit une séquence d'étapes en partie
ordonnées qui concourent à l'obtention d'un système logiciel ou à l'évolution d'un système existant.
L'objet d'un processus de développement est de produire des logiciels de qualité conformes aux
exigences des utilisateurs dans les temps et les coûts prévisibles.
2TUP (TwoTrackUnifiedProcess) est la méthode de conception que nous avons adoptée dans
le cadre de notre projet. Ce choix se justifie par la simplicité de cette méthode, sa bonne couverture
de toutes les phases du processus de développement ainsi que la bonne gestion des risques. 2TUP
propose un cycle de développement en « Y » qui dissocie les aspects techniques des aspects
fonctionnelles. Le processus s'articule autour de trois (03) branches essentielles:
).>
).>
).>
Une branche technique;
Une branche fonctionnelle;
Une branche de réalisation.
la branche technique capitalise un savoir-faire technique et/ou des contraintes techniques. les
techniques développées pour le système le sont indépendamment des fonctions à réaliser.
la branche fonctionnelle capitalise la connaissance du métier de l'entreprise. Cette branche
capture des besoins fonctionnels, ce qui produit un modèle focalisé sur le métier des utilisateurs
finaux.
la branche de réalisation consiste à réunir les deux branches, permettant de mener une
conception applicative et enfin la livraison d'une solution adaptée aux besoins. la figure 2 illustre le
cycle de développement nup.
- - - - - - - - - - - - - - - - Page 6
e
Figure 2 : Cycle de développement 2TUP
- - - - - - - - - - - - - Page 7
I.4 GESTION DU PROJET
I. 4. 1 Acteurs du projet
Un projet associe un ensemble d'acteurs qui influencent directement ou indirectement son
déroulement. Ces acteurs peuvent être moteurs, décideurs mais aussi opposants. Dans le cadre de
notre projet, nous avons défini trois groupes d'acteurs à savoir le comité de pilotage, le groupe de
projet et le groupe d'utilisateurs.
IA.l.1 Le comité de pi/otage
Le comité de pilotage est un groupe d'encadreurs chargé de veiller au bon déroulement du projet.
Il a pour rôle de superviser le groupe de projet, de valider les choix méthodologiques et stratégiques
et de fixer les orientations générales. Il définit également les moyens à mettre en place pour la
réalisation du projet et donne la validation finale du document. Il est constitué de :
~
~
M. Moumouni ZOUNGRANA, chef du service TIC, Qualité & CI au centre MURAZ, notre maître
de stage;
Dr Joëlle OUATIARA/COMPAORE, enseignante-chercheur à l'ESI, notre superviseur.
IA.l.2 Le groupe de projet
Le groupe de projet est chargé de l'exécution du projet, éest-à-dire de l'étude, la conception
et éventuellement la réalisation du projet sous la supervision du comité de pilotage. Il est composé de
Mahaman 5ani NOMAOU DAN LAMSO et Ali OUATIARA, étudiants de 3 ème année en Analyse et
Programmation à l'ESI.
I.4.I.3 Le groupe d'utilisateurs
Le groupe d'utilisateurs se compose des utilisateurs potentiels du système qui sera développé.
Il a un rôle consultatif notamment dans la capture des besoins du système ainsi que la validation des
dossiers d'étude et des prototypes produits par le groupe de projet. Il se compose de tous les agents
intervenant dans la gestion du courrier, notamment les agents du service courrier ainsi que les
secrétaires et leur directeur.
I.4.2 Planning prévisionnel
Le planning prévisionnel est un outil de communication qui permet de représenter de façon
synthétique l'organisation des travaux, l'affectation des ressources aux différentes tâches, et en phase
de suivi, les écarts entre le prévisionnel et le réalisé.
Conscient de l'importance de cet outil dans la réalisation de notre projet, et en accord avec le
groupe de pilotage, nous avons adopté le planning suivant:
- - - - - - - - - - - - - - - - Page 8
Tableau 2 : Planning prévisionnel
~
Lancement
~ Etude de l'existant
~ Etude des solutions possibles
~ Etude détaillée
~
~
~
~
Etude technique
Programmation
Mise en œuvre
Test du système
Formation des utilisateurs
Du 03/03/2014
Au 17/03/2014
Du 20/03/2014
Au 21/04/2014
~
Du 23/04/2014
Au 20/05/2014
Du 22/05/2014
Au 30/05/2014
~
Notes de lancement
Dossier
de l'existant
~
~ Dossier de choix
~ Cahier de charge des
utilisateurs
~ Cahier de réalisation
~
Dossier de
Programmation
Manuel d'utilisateur
Ce planning prévisionnel peut se représenter à l'aide du diagramme de Gant suivant:
, du .-_
.. 1Realer lA
: I.ocrn 1'1 1I.ocrn lITÈfe
2014
1
i------,--...,......------i' 1Se8h 11
1
1
1
1
1
1
1
lssmn IllSsn l~ 18Selltil 19SeDft lOSale 21Sl1lft~:
Figure 3 : Diagramme de Gant du planning
Conclusion
Cette phase nous a permis de mieux connaître notre structure d'accueil et de cerner la
problématique du thème ainsi que les résultats attendus. Elle nous a également permis de définir la
méthodologie et les étapes à suivre pour aborder et résoudre ce qui nous a été posé comme problème.
Dans le chapitre suivant, nous abordons l'analyse des besoins.
Page 9
CHAPITRE II : ANALYSE DES BESOINS
II.l ETUDE DE L'EXISTANT
L'objectif d'une étude de l'existant est de prendre connaissance du système en place, mettant
en exergue les points forts et les points faibles. Dans le cadre de notre projet, il s'agit d'évaluer les
moyens (logiciels, matériels, logistiques) entrant dans le cadre de la gestion du courrier au centre
MURAZ et d'établir le diagnostic d l'existant.
II.l.l Environnement existant
.:. Environnement matériel du centre MURAZ
Bien que le système de gestion du courrier soit majoritairement manuel, le centre MURAZ
dispose d'un bon nombre de matériels informatiques. Ce matériel est quelquefois utilisé, notamment
pour émettre des notes de service ou d'information et aussi pour la saisie des réponses aux
correspondances
et lettres administratives. Le service de logistique nous a communiqué les
informations relatives au matériel que nous présentons dans le tableau 3 :
Tableau 3 : Inventaire du matériel informatique du centre MURAZ
7
4
7
5
3
5
6
1
4
1
3
6
4
2
5
6
4
2
5
3
5
3
2
1
2
1
1
7
2
1
3
33
9
27
7
3
26
2
1
3
.:. Environnement Logiciel
Comme ressources logicielles du centre MURAZ nous pouvons citer:
./
./
./
./
Serveur: Windows 2003 server ;
Systèmes d'exploitation: Windows XP, 7, 8, Mac OS;
Antivirus: Kaspersky antivirus 2013 et 2014, AVG Internet Security 2014;
Autres logiciels:
KHRONOS : application de comptabilité;
•
• GestLab: application de gestion de budget sous ACCES
II .1.2 Comptes rendus des interviews
Le thème posé par le groupe de pilotage nous a conduits à effectuer des interviews auprès de
certains acteurs du système. Ces interviews ont permis de mieux comprendre la problématique liée au
thème et conséquemment de mieux cerner les besoins des différents utilisateurs. Les interviews
réalisées sont synthétisées dans un tableau dont le formalisme est présenté dans le tableau 4.
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ Page
10
Tableau 4 : Formalisme des comptes rendus d1interview
Compte rendu d'interviews
Acteur interviewé
Compte rendu de l'interview
Date de l'interview
Compte rendu d'interview
03/03/2014
Mme Simone KOAlA/TRAORE : Standardiste/service courrier
./ Le service courrier est la porte d'entrée et de sortie du courrier. Nous recevons
plusieurs types de courrier: des demandes de stage, des factures, des colis et aussi des
correspondances.
./ A la réception, tout courrier est enregistré; on lui attribue un numéro d'ordre et après
il est acheminé vers le secrétariat du DG.
./ Le courrier est acheminé deux fois (2) par jours vers le secrétariat du DG, à 10h30 et à
16h.
./ L'enregistrement du courrier se fait selon son type. Nous disposons de différents
registres: TRANSMISSION-EXTERNE!, ARRIVEE2, DEPART3, TRANSMISSION-OUAGA4,
FACTURESs.
Compte rendu d'interview
04/03/2014
Mme Marie Thérèse LOUGUE : secrétariat DRH
./ Nous recevons le courrier depuis le secrétariat du DG. Nous signons leur registre de
TRANSMISSION-INTERNE avant de récupérer le courrier.
./ Nous enregistrons ensuite dans notre registre ARRIVEE.
./ Le courrier est accompagné chacun d'une fiche de suivi. La fiche de suivi constitue
l'identité du courrier, elle regroupe toutes les infonnations le concernant à savoir sa
date d'arrivée, le destinataire et le traitement à effectuer.
./ Nous émettons aussi du courrier, sur instruction du DG ou celle du DRH. Dans le
premier cas, le courrier à émettre porte un numéro d'ordre suivant la chronologie
générale. Nous avons notre chronologie à nous; nous l'utilisons avec notre fiche de suivi
lorsque l'émission est sous instruction du DRH.
./ Les registres dont nous disposons sont TRANSMISSION-INTERNE, ARRIVEE, et
DEPART.
./ Pour les courriers destinés à l'externe, nous enregistrons dans le registre DEPART et
acheminons vers le service courrier.
Compte rendu d'interview
06/03/2014
Mme Diékoussé Sylvie ZINGUE/TRAORE : secrétariat AC
./ Nous recevons le courrier du secrétariat du DG ou du secrétariat du DAF. Notre courrier
a généralement trait aux finances.
1
4
Page XXIII, 2 Page XXIV, 3 Page XXV
Page XXVI, 5 Page XXVII, 6 Page XIX.
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ Page
11
./ Tout courrier qui arrive est enregistré dans le registre ARRIVEE, mais nous signons le
registre TRANSMISSION-INTERNE de la direction émettrice au préalable.
./ Nous ne disposons que de registres ARRIVEE et TRANSMISSION-INTERNE et nous
faisons régulièrement des transmissions avec les secrétariats DG et DAF, les services de
l'Agence Comptable, parfois avec le service courrier.
./ Nous n'émettons pratiquement pas de courrier.
Compte rendu d'interview
07/03/2014
Mme Ida OUEDRAOGO : Secrétariat DS
./ Nous recevons le courrier du secrétariat du DG. Tout courrier qui a un aspect
scientifique passe par nous.
./ Il y'a trois (3) départements qui répondent de la direction scientifique ; chaque
département dispose de services mais pas de secrétariat pour l'instant. Cela fait que
nous traitons beaucoup de courriers à notre niveau.
./ Avant de soumettre le courrier au directeur nous joignons une fiche de suivi qui nous
est retournée avec le traitement à effectuer.
./ Parfois, sur instruction du DG, nous devons contacter un chef de service d'un de nos
départements pour séminaire ou conférence. Il arrive que le courrier leur parvienne en
retard ou que nous ne recevions pas de réponse; c'est le genre de difficulté que nous
rencontrons ici.
./ Les registres que nous avons ici sont : ARRIVEE, TRANSMISSION-INTERNE et
TRANSMISSION-OUAGA.
./ Pour les TRANSMISSION-OUAGA, le courrier est accompagné de fiche(s)3 de suivi et
aussi de bordereau d'envoi. Le service courrier se charge de l'enregistrement dans leur
registre DEPART, le bordereau 2 sera déchargé une fois à destination et réexpédié pour
qu'on enregistre la date de réception et le destinataire.
Compte rendu d'interview
10/03/2014
M. Souleymane TRAORE : Service courrier
./ Le service courrier a été créé pour alléger le secrétariat du DG. Nous réceptionnons tout
le courrier et enregistrons avant de transmettre au secrétariat du DG.
./ Il arrive qu'on manque d'information pour enregistrer le courrier. Le courrier d'ordre
personnel est mis dans un casier et le destinataire contacté par téléphone; les courriers
confidentiels ou les plis fermés ne peuvent non plus être vraiment enregistrés.
./ En dehors de ces cas, il y'a les transmissions entre les différentes directions. En principe,
tout devrait passer par le service courrier mais physiquement, cela serait plus difficile
du fait des emplacements au sein de l'institut.
./ Nous disposons de registres ARRIVEE, DEPART, TRANSMISSION-EXTERNE,
TRANSMISSION-OUAGA et FACTURES. Nous n'émettons pas de courrier mais nous
sommes à la fois la porte d'entrée et de sortie du courrier.
3Page XX, 2Page XXII
_________________ Page
12
Compte rendu d'interview
11/03/2014
Mme Habibata SOU/CONOMBO & Mme Marie Jeanne KABORE/NONGUIERMA : Secrétariat DG
./' Tout courrier qui arrive au centre MURAZ, peu importe le type, est enregistré au service
courrier et acheminé ici. Le premier traitement se fait ici, nous joignons une fiche de
suivi sur laquelle on a la date d'arrivée du courrier ainsi que son numéro d'ordre et nous
le soumettons au DG qui va choisir la direction destinatrice ainsi que les instructions
relatives audit courrier.
./' L'agent de liaison se charge de l'acheminement; il emporte le registre TRANSMISSIONINTERNE qu'il fait signer avant de remettre le courrier.
./' Nous n'avons que des registres TRANSMISSION-INTERNE et DEPART. Le service
courrier est juste un démembrement du secrétariat du DG donc une fois le courrier
enregistré dans leur registre ARRIVEE, c'est tout comme s'il était enregistré par nous.
./' Les numéros d'ordre à notre niveau sont les mêmes que ceux du service courrier. Les
directions qui émettent du courrier sous instruction du DG utilisent le numéro d'ordre
que nous leur donnons en leur transmettant la note préalablement enregistrée dans
notre registre Départ.
./' Nous arrivons à suivre les traces de tous les courriers excepté les transmissions entre
la DAF et l'AC.
Compte rendu d'interview
12/03/2014
Mme Françoise OUATTARA: secrétariat DAF
./' Nous recevons le courrier du secrétariat du DG accompagné d'une fiche sur laquelle on
a les instructions à exécuter.
./' Dès réception, nous enregistrons dans un registre ARRIVEE et nous joignons aussi notre
fiche de suivi avant de soumettre au DAF.
./' Le courrier ressort de la DAF avec des instructions spécifiques aussi à exécuter,
généralement à transmettre à l'AC.
./' Il arrive qu'on émette du courrier mais toujours sur instruction du DG. Nous disposons
des registres ARRIVEE, TRANSMISSION, TRANSMISSION-OUAGA, DEPART et
FACTURES.
./' Mis à part les fiches de suivi et les bordereaux d'envoi, le traitement du courrier est
manuel et les échanges entre les différentes directions se font via un agent de liaison.
Une difficulté particulière que nous rencontrons, c'est l'archivage. On se retrouve à
certains moments envahis et on a des difficultés pour retrouver un courrier qui date.
- - - - - - - - - - - - - - - - Page 13 - - - - - - - - - - - - - - - -
n.l.3 Diagramme de collaboration du système existant
Le diagramme de collaboration montre les interactions entre les différents objets du système
étudié. Il permet de représenter les flux qui existent entre les acteurs concourant au fonctionnement
du système. Le diagramme de collaboration du système étudié est donné en figure 5 conformément
au formalisme présenté à la figure 4.
Figure 4 ; Formalisme du diagramme de collaboration
- - - - - - - - - - - - - - - - Page 14 - - - - - - - - - - - - - - - -
.:. Diagramme de collaboration du système existant
Figure 5 : Diagramme de collaboration du système existant
Page 15
TI.1.4 Diagramme de cas d'utilisation du système
existant
Le diagramme de cas d'utilisation expose l'ensemble des processus du domaine d'étude. Les
cas d'utilisation décrivent les fonctionnalités fournies par le système à un acteur du système. Ils
réalisent un service de bout en bout avec un déclenchement, un déroulement et une fin pour l'acteur
qui l'initie. Ils sont utilisés par les clients, les concepteurs, les développeurs et les testeurs.
II.l.4.1 Identification des acteurs du système existant
Un acteur représente une personne, une machine ou un système qui ne fait pas partie de la
solution à réaliser, mais qui participe au fonctionnement général de la solution de façon interactive. A
la suite des interviews réalisées, les acteurs vont interagir avec le système sont:
~
~
~
~
Les standardistes;
Les secrétaires des directions;
Les directeurs;
L'agent de liaison.
II. 1 .4.2 Identification des cas d'utilisation du système
existant
Tableau 5 : Cas d'utilisation du système existant
CU 01
CU 02
CU 03
CU 04
NUMERO
CAS D'UTILISATION
Enregistrer
Joindre- fiche
Traiter
Donner- instructions
DESCRIPTION
CU05
Transmettre
CU 06
CU 07
Emettre
Emettre-Ouaga
CU 08
CU 09
Editer- bordereau
Accompagnement du courrier d'un bordereau d'envoi.
Décharger-bordereau
Réceptionner bordereau d'envoi et enregistrer date de
réception.
Enregistrement dans le registre COURRIER ARRIVEE.
Accompagnement du courrier par une fiche de suivi.
Renseignement de la fiche de suivi.
Indiquer direction/département ou service/unité et le
traitement à effectuer.
Enregistrement dans le registre TRANSMISSION et
transmission à la/aux direction(s) destinatrice(s).
Editer un courrier et enregistrer dans le registre DEPART
Editer un courrier, enregistrer dans le registre DEPART et
éditer un bordereau d'envoi
II.l.4.3 Représentation du diagramme de cas d'utilisation du système
existant
Le diagramme de cas d'utilisation du système existant est donné en figure 6, conformément
au formalisme en annexe.
- - - - - - - - - - - - - - - Page 16 - - - - - - - - - - - - - - -
.:. Représentation du diagramme de cas d'utilisation du système existant
Système
\
~
Fiqure 6 : Diagramme de cas d'utilisation du système existant
- - - - - - - - - - - - - - - - Page 17 - - - - - - - - - - - - - - - -
n.l .5 Diagnostic de l'existant
Le diagnostic de l'existant vise à apprécier le système existant afin de cerner ses forces et
faiblesses. Cette analyse critique nous permettra de mieux appréhender le problème afin de proposer
une solution efficace.
Les forces et faiblesses du système existant sont récapitulées dans le tableau 6.
Tableau 6 : Forces et faiblesses du système existant
~
~
Volonté et disponibilité des acteurs du
système de gestion du courrier;
Présence de matériel informatique et périinformatique.
~
~
~
~
Traitement quasi-manuel du courrier;
Difficulté dans les traitements, un courrier
peut nécessiter plusieurs fiches de suivi;
Lenteur dans les transmissions, un seul agent
s'occupe de la liaison au sein de tout l'institut;
Difficulté de suivi et inaccessibilité en temps
réel aux informations liées aux courriers.
L'étude de l'existant a permis de mettre en évidence les points positifs et les points de
dysfonctionnement du système étudié. Il s'agira dans les paragraphes suivants de livrer des
spécifications afin de répertorier les contraintes à prendre en compte dans la conception de la solution.
II.2 SPECIFICATION DES BESOINS
FONCTIONNELS
Le but de cette partie est d'établir une spécification des besoins fonctionnels qui découlent de
l'étude de l'existant.
II.2.1 Identification des fonctionnalités du futur
système
De l'étude de l'existant on peut relever que les différentes fonctionnalités attendues du
système s'articulent autour des points suivant:
./
Le stockage et l'organisation des données liées aux traitements du courrier;
./
La possibilité d'accès en temps réel aux données.
./
La gestion de la sécurité et de la confidentialité des données.
n. 2.2 Identification des acteurs du futur système
Les différents acteurs interagissant avec le système futur sont:
./
./
./
./
./
Le standardiste;
Le/la secrétaire de direction/département ou service/unité;
Le directeur/chef de département ou chef de service/unité;
Le personnel concerné par le courrier;
L'administrateur du système.
- - - - - - - - - - - - - - - - Page 18 - - - - - - - - - - - - - - - -
II.2.3 Identification des cas d'utilisation4 du futur système
L'identification exhaustive des acteurs en interaction avec le système simplifie grandement la
collecte des besoins fonctionnels car il suffit alors d'analyser acteur par acteur et de vérifier pour
chacun qu'il dispose de toutes les fonctionnalités qui lui seront utiles au regard de sa mission et du
périmètre du projet. Ainsi, une analyse perspicace des fonctionnalités souhaitées et de
l'environnement même du projet induit la détermination des cas d'utilisation répertoriés dans le
tableau 7.
Tableau 7: Cos d'utilisation du futur système
4
CAS D'UT1USATION
NUMERO
CU 01
S'authentifier
CU 02
Enregistrer-courrier
CU 03
CU 04
CU os
Consulter-courrier
Administrer
Envoyer-courrier
CU 06
CU 07
CU OB
CU 09
CU 10
Traiter
Répondre
Archiver
Joindre-fichier
Changer-mot-depasse
DESCRIPTION
Fournir son nom d'utilisateur et son mot de passe au système
pour vérification.
Stockage des informations relatives aux courriers dans la base
de données.
Consulter les informations relatives à un courrier.
Gestion des profils, des droits et des utilisateurs du système.
Edition et/ou transmission de courrier d'un utilisateur à un
autre.
Indication du destinataire et du traitement à effectuer.
Donner réponse à un courrier conformément aux instructions.
Création d'une sauvegarde des données.
Ajout du fichier numérique aux informations.
Modification du mot de passe d'un compte.
Voir les descriptions textuelles en annexe, Page XII à XVII
- - - - - - - - - - - - - - - Page 19 - - - - - - - - - - - - - - -
IT.2.4 Diagramme de cas d'utilisation
La figure 7 présente le diagramme de cas d'utilisation du système futur.
Syst me
i
\"
1
\
1 j
f
Figure 7: Diagramme de cas d'utilisation du système futur
Page 20
II.2.5 Identification des classes can idates
L'identification des classes candidates a pour but de préparer la modélisation orientée objet
en faisant un premier repérage des classes principales du futur modèle statique d'analyse. Il complète
la spécification des besoins fonctionnels en mettant à jour les principales abstractions du système sous
forme d'objets et de classes.
Ainsi, les classes métiers qu'on peut relever sont les suivantes:
../
../
../
../
../
../
../
../
../
../
../
Personne;
Service;
Direction;
Courrier;
Entrant;
Sortant;
Instruction;
Fiche;
Compte;
Caractère;
Profil.
II.3 SPECIFICATION DES BESOI S TECHNIQUES
Cette
spécification
permet
de
recenser
toutes
les
contraintes
sur
les
choix
de
dimensionnement et la conception du futur système en termes d'outils, de matériels et d'architecture
réseau.
n. 3. 1 Spécifications
techniques
Il s'agit ici de déterminer les exigences en termes d'outils de mise en œuvre du système futur.
Le système à mettre en place devra être muni d'un moteur de base de données relationnel
offrant une facilité de déploiement et de prise en main. La distribution des services métier sera
effectuée sur plusieurs composants métier réalisés avec un langage de programmation objet et
exportable, c'est-à-dire indépendant de toute plateforme.
n. 3 . 2
Spécification de l'architecture
Pour spécifier l'architecture, nous ferons une représentation du réseau existant et les
symboles qui seront utilisés sont en figure 8.
~-I-
Figure 8: Symboles utflisés pour la representation de l'architecture reseau
Page 21
ll.3.2.1 Architecture réseau
La figure 9 ci-après est une représentation partielle du réseau existant au centre MURAZ. La
solution de dématérialisation de la gestion du courrier est accessible en réseau locale mais pour
l'accès distant une ouverture Internet est nécessaire.
Figure 9: Représentation de l'architecture réseau
II.3.Z.2 Méthode de calcul de coûts
Un des pans de la conception logicielle est de disposer d'une bonne estimation des charges
afin de mieux prendre en compte la complexité logicielle et de disposer d'une meilleure appréhension
de l'estimation. Cela a pour objectif d'aboutir à une limitation des erreurs de budget et des retards de
livraison.
La méthode COCOMO est la méthode de calcul de coûts qui a été adoptée du fait de la fiabilité
de ses estimations et de sa meilleure adaptation au domaine informatique. En effet elle prend en
compte beaucoup de paramètres en se basant sur la complexité du logiciel à développer. On peut
distinguer trois (03) types d'application à développer selon la complexité:
yi'
Organique (Organic en anglais) : ce sont des applications simples, de routine,
réalisées par une équipe expérimentée ayant l'habitude de travailler
ensemble, maîtrisant le langage et l'environnement de développement;
- - - - - - - - - - - - - - - - Page 22 - - - - - - - - - - - - - - - -
./ Semi-Détaché (Semi-Detached en anglais): ce sont des applications de niveau
intermédiaire, ni trop simples, ni trop complexes. L'équipe de développement
a déjà réalisé quelques projets ensemble mais n'est pas totalement rodée. Les
technologies et le domaine d'application sont un peu flous, mais pas de
grosses difficultés.
./
Imbriqué (Embedded en anglais) : ce sont des applications aux techniques
innovantes, à l'organisation complexe et au couplage fort avec beaucoup
d'interactions. Les technologies et le domaine sont nouveaux.
Tableau 8 : Méthodes de calcul, proposées par COCOMO Il
Mode
Effort (HM en Homme-mois)
ORGANIQUE
SEMI DETACHEE
IMBRIQUEE
Temps de développement (TDev en
mois)
TDev=2.5*HMo.38
TDev=2.5*HMo.35
TDev=2.5*HMo.32
HM=2.4(KLSp·05
HM=3(KLSp·12
HM=3.6(KLS)1.20
II.3.2.3 Coût de mise en œuvre
.:. Besoins matériels et logiciels
Tableau 9 : Besoins matériels et logiciels
Désignation
Ordinateurs
Imprimantes
Scanners
Switch
Firewall
Modem
Serveur
Antivirus
SGBDMySQL
Quantité
19
Caractéristiques
Disponibilité
Processeur: Pentium IV, RAM : 1Go, DD :
80Go
Existant
09
09
Existant
Existant
09
01
Existant
Existant
01
02
Existant
Existant
19
Existant
01
Version 5.4 ou >
Gratuit
.:. Coût de développement de l'application
Le mode semi-détaché est la catégorie de la méthode COCOMO la mieux adaptée à ce scénario
du projet. Le nombre de lignes de codes est estimé à cinq mille cinq cent (5500) lignes.
Tableau 10 : Coût de développement
Intitulé
Effort à consentir (HM)
Temps de développement (TDev)
Nombre de développeurs
Coût de développement
Formule
3 (5.5jl·12
2.5 (20.25)°.35
20.25/7.16
Effort*Salaire moyen: 20.25*200
000
Valeur
20.25 Homme-mois
7.16 mois
2.83 personnes
4.050.000 FCFA
- - - - - - - - - - - - - - - - Page 23 - - - - - - - - - - - - - - - -
.:. Coût de formation des utilisateurs
Tableau 11 : Coût de formation des utilisateurs
Nombre
d'utilisateurs
Prix de l'heure
19
Nombre d'heures
2000
Montant total
10
380.000 FCFA
.:. Coût total de mise en œuvre
Tableau 12 : Coût total de mise en œuvre
Désignation
Coût des besoins matériels et logiciels
Coût de formation des utilisateurs
Coût de développement
Coût total de mise en œuvre
Prix (CFA)
o
380.000
4.050.000
4.430.000
.:. Critique de la solution
Tableau 13 : Avantages et inconvénients du scénario de mise en œuvre
Avantages
./ Les utilisateurs ont accès à l'application en
tout temps et en tout lieu;
./ L'application est évolutive et s'adaptera
aisément à la croissance de l'institut;
./ Centralisation des ressources facilitant ainsi
l'administration.
./ Coût abordable.
Inconvénients
./ Obligation de mettre en place une politique
de sécurité pour pallier l'ouverture Internet.
Conclusion
Ce chapitre nous a fourni toutes les informations utiles à la réalisation du système
informatique. Nous pouvons à présent entamer la phase de construction du nouveau système de
gestion du courrier.
- - - - - - - - - - - - - - - Page24 - - - - - - - - - - - - - - -
CHAPITRE III : CONCEPTION DU SYSTEME
La précédente étude nous a permis de spécifier les besoins fonctionnels et techniques qui
répondent le mieux aux attentes des utilisateurs. Dans cette partie, il sera question de l'analyse objet
puis de la conception du système futur conformément à la solution retenue.
III.t ETUDE DETAILLEE
La conception permet l'étude des spécifications fonctionnelles exprimées antérieurement afin
de savoir ce que le système va réaliser réellement en termes de métier. Elle préconise la représentation
du système dans un modèle statique et un modèle dynamique.
nI.1.! Modèle statique
Le développement du modèle statique consiste à présenter le diagramme de classes du futur
système.
Le diagramme de classes est généralement considéré comme le plus important dans un
développement orienté objet. Il représente l'architecture conceptuelle du système: il décrit les classes
que le système utilise ainsi que leurs liens, que ceux-ci représentent un emboîtage conceptuel
(héritage) ou une relation organique (agrégation).
Alors que le diagramme de cas d'utilisation montre un système du point de vue des acteurs, le
diagramme de classes en montre la structure interne. Il permet de fournir une représentation abstraite
des objets du système qui vont interagir ensemble pour réaliser les cas d'utilisation. Il s'agit d'une vue
statique car on ne tient pas compte du facteur temporel dans le comportement du système. Le
diagramme de classes est régi par des règles de gestion, celles-ci sont énumérées ci-après:
Rl : Un courrier est soit entrant, soit sortant.
R2 : Un courrier peut avoir zéro ou plusieurs réponses.
R3 : Un courrier concerne une ou plusieurs directions.
R4 ; Une direction peut être concernée par un ou plusieurs courriers.
R5 : Une direction peut donner une ou plusieurs instructions.
R6: Une instruction peut être donnée par une ou plusieurs directions.
R7: Une instruction peut être inscrite sur zéro ou plusieurs fiches.
RB: Une fiche comporte au moins une instruction.
R9 : Une fiche n'a qu'un seul caractère.
Rl0: Un service appartient à une et une seule direction.
RU : Une direction a au moins un service.
R12 : Une personne appartient à un et un seul service.
- - - - - - - - - - - - - - - Page 25 - - - - - - - - - - - - - - -
R13 : Un service a au moins une personne.
R14 : Une personne a un et un seul compte.
R15 : Un compte appartient à une et seule personne.
R16: Un compte appartient à un et un seul profil.
R17 : Un profil peut être associé à un ou plusieurs comptes .
•:. Représentation du diagramme de classes
La figure 10 ci-après représente la vue statique de la solution proposée.
l.'
1 1 1_'
Il
o
O'
O'
l'
11
l'
01
1•
Ll
L'
Figure 10 ; Diagramme de dosses
Page 26
III.l.2 Modèle dynamique
Le développement du modèle dynamique constitue une activité itérative fortement couplée
avec la modélisation statique. Le modèle dynamique permet de montrer le comportement du système
et l'évolution des objets dans le temps.
1/1.1.2.1 Les diagrammes de séquence
Le diagramme de séquence permet une représentation graphique des interactions entre les
acteurs et le système selon un ordre chronologique. Il permet de montrer les interactions d'objets dans
le cadre d'un scénario de cas d'utilisation. Les principales informations contenues dans un diagramme
de séquence sont les messages échangés entre les lignes de vie. Les figures 11 à 17 illustrent les
diagrammes de séquences des différents cas d'utilisation. Le formalisme est présenté en annexe.
•:.
Représentation du diagramme de séquence « S'authentifier»
S'
1\
r
h
<3
1
1
1
III
Acrf.'Sr
1
LDO
l
1
1
,"'~
0t.J ntanTdil' 1
ri
- -
1
,,,,,,d',
- -
-
-
-
,
- -
-
- -1
1
~J
-1
Figure 11 : diagramme de séquence du cas d'utilisation ff S'authentifier 1}
Page 27
.:. Représentation du diagramme de séquence « Enregistrer-courrier»
[]-=:=>
,
a.
l'
j
r"
If,'..
T'
YU
1
' ....
Figure 12 : diagramme de séquence du cas d'utilisation
Page 28
(1
Enregistrer-courrier
1}
·:. Représentation du diagramme de séquence « Envoyer-courrier»
re!f
1
1
f
.. ri
1
f
-------------1
lIJO
"
'-_0-
a~ ~
°
_
1
1
1
m....''-....J
~'-
1
•
1
~
~~
1
-----~-------_1
Figure 13 : diagramme de séquence du cas d'utilIsation cc Envoyer--eourrier »
Page 29
h
1<Wt
.:. Représentation du diagramme de séquence« Traiter»
rr
UTt!
a
gll~1
....
~----------_
1
1
1
~,.
-------------[
rt<lllfatlll:JII If,
'''"'
1
Figure 14 : diagramme de sèquence du cas d'utilisation (( Traiter 1)
- - - - - - - - - - - - - - - - Page 30 - - - - - - - - - - - - - - - -
.:. Représentation du diagramme de séquence « Archiver»
rf
1
____( _ n~ ':
~
1
J
Figure 15: diagramme de séquence du cas d'utilisation « Archiver )
- - - Page 31 - - - - - - - - - - - - - - -
.:.
Représentation du diagramme de séquence « Consulter»
1..
1
S;au
(01
1
1
1
- - - - - - - - - - - - - -1
Figure 16 : diagramme de séquence du cas d'utilisation «( Consulter 1)
- - - - - - - - - - - - - - Page 32 - - - - - - - - - - -
.:. Représentation du diagramme de séquence « Administrer»
r 1
i-c
Figure 17: diagramme de séquence du cos d'utilisation
Page 33
If
Administrer J'
1/1.1.2.2 Les diagramme d'étals-transition
Le diagramme d'états-transitions décrit le cycle de vie des objets chargés d'assurer la
dynamique du système. Il permet de s'assurer que les objets puissent répondre aux interactions écrites
dans les diagrammes de séquences. Les figures 18 à 22 en sont les illustrations, conformément au
formalisme en annexe.
•:.
Diagramme d'états-transitions de l'authentification
--=<Dern nde de conn@x,on»
Ab~"don
[Ir'u:or rect'
J
ICoueet 1
Figure 18: Diagrammes d'êtats-tronsftlans de l'authentification
.:.
Diagramme d'états-transitions de l'enregistrement du courrier
«Oe:rn:.lnde d"ac:ces.»
Ab<uJdon
«5
[Quo)
."'J d
nCorn hons
:>
(Non)
Jo.ndr~-fceh,e,.
llncorrec _1_
Figure 19: Diagramme d'états-transitions de l'enregistrement
- - - - - - - - - - - - - - - Page 34 - - - - - - - - - - - - - - -
.:.
Diagramme d'états-transitions de l'envoi du courrier
<<dernand
d'accès»
Abandon
«ChaIK»
IOul)
Joindre-fichier
INon)
"ncorrecte)
Vê.ritlcation
<""Enva vers. destin ta re»
[Corr eteJ
Figure 20 : Diagramme d'états-transitions de l'envoi
.:.
Diagramme d'états-transitions du traitement du courrier
Abandon
[NON]
(OUI)
Validation
Figure 21; Diagramme d'état-transitions du troitement
Page 35
.:.
Diagramme d'états-transitions de l'administration
Iltam~,1
..--------------~------,
Figure 2Z : Diagramme d'état-transitions de l'administration
Page 36
III.2 ETUDE TECHNIQUE
nI. 2.1 Outils de mise en œuvre
III.Z.l.l Etude comparative des SGBD
Pour la gestion de base de données, MySQL a été retenu comme SGBD. Ce choix a été opéré
suite à une étude comparative consignée dans le tableau 14. Ce tableau est le résultat de recherches
GOOGLE séparées concernant les avantages et inconvénients de chaque SGBD cité.
Tableau 14 : étude comparative des SGBD
Désignation Avantages
./ Fonctionne sous plusieurs
MySQL
Oracle
SQLserver
Inconvénients
./ Ne supporte qu'une faible
partie des standards SQL92 ;
./ Support incomplet des triggers
et des procédures stockées.
Acquisition
Gratuit
plateformes ;
./ Système de droits et de mots
de passe souple et sécurisé.
./ Très robuste avec de grosses ./ Prix élevé;
./ Forte demande de
volumétries de donnée;
./ Supporte un grand nombre
ressources;
d'utilisateurs.
./ Administration complexe;
Payant
./
Payant
./
Administration aisée;
Compressions des données
et des sauvegardes;
./ Distribution fortement liée au
système d'exploitation;
./ Mono-plateforme (Windows
seulement).
III. Z.l .Z Etude comparative des outils d'implémentation
Pour la réalisation de l'application. nous avons choisi Adobe Dreamweaver. Ce choix se justifie
par l'étude comparative consignée dans le tableau 15. Ce tableau est le résultat de recherches GOOGLE
séparées concernant les avantages et inconvénients de chaque outils cité.
Tableau 15 : étude comparative des outils dlimplémentation
Désignation
Dreamweaver
Version 8.0
Joomla 1.5.2
Avantages
./ Outil visuel de
développement
d'application web et de site
web dynamique;
./ Intégration parfaite des
scripts PHP et JavaScript ;
./ Support complet avec
assistance du langage
HTML;
./ Très facile à utiliser.
./ Prise en main facile;
./ Contrôle des contenus par
les administrateurs.
Inconvénients
./
Logiciel difficile à
appréhender par un novice
sans une formation
spécifique;
./ Gestion des droits limités;
./ Apparence facile, accessible
aux non-techniciens;
./ Structuration figée du
contenu;
Acquisition
Payant
Gratuit
- - - - - - - - - - - - - - - Page 37 - - - - - - - - - - - - - - -
Netbeans
./ Facilité de faire des
interfaces;
./ Interfaces conviviales;
./ Evènementiel;
./ Assez robuste;
./
./
Demande une rigueur dans
le codage;
Demande beaucoup de
mémoire.
Gratuit
-'-------''-------------'------'
III.2 1.3 Langage de programmation
En programmation informatique, un Framework est un ensemble cohérent de composants
logiciels structurels qui sert à créer les fondations ainsi que les grandes lignes de tout ou d'une partie
d'un logiciel. Dans le cadre de notre travail, nous utilisons plusieurs langages et des Framework
d'intégration intergicielle (middleware) tels que jQuery et Boostsrap. JQuery est une bibliothèque
JavaScript gratuite et très pratique, ayant une syntaxe courte et logique, compatible avec tous les
navigateurs courants. Cette intégration à l'application fournira des feuilles de style et des plugins afin
d'harmoniser le rendu graphique ainsi que les effets de transition.
Comme langage de programmation, nous avons choisi PHP pour les automatismes exécutés
par le serveur, HTMl pour la présentation et l'édition des formulaires et des liens, CSS pour la charte
graphique, AJAX qui permet d'utiliser de manière conjointe des technologies telles que JavaScript, CSS
et XML dans le but de réaliser des applications web qui offrent une maniabilité et un confort
d'utilisation supérieure.
nI.2.2 DIAGRAMME DE DEPLOIEMENT
Le diagramme de déploiement est une vue statique qui sert à représenter l'utilisation de
l'infrastructure physique par le système et la manière dont les composants du système sont répartis
ainsi que leurs relations. Les éléments utilisés par un diagramme de déploiement sont principalement
les nœuds, les composants, les associations et les artefacts. Les caractéristiques des ressources
matérielles physiques et des supports de communication peuvent être précisées par stéréotype
comme l'illustre la figure 23.
Figure 23 : diagramme de déploiement du système futur
Page 38
In.3 PROCEDURES TRANSITOIRES ET SECURITE
UI.3.1 Procédures transitoires
Les procédures transitoires constituent un ensemble de tâches à exécuter pour passer du
système d'information actuel au système futur. Ces tâches correspondent à la mise en place du
nouveau système et son fonctionnement pendant une période donnée.
Le système futur devra alors être soumis à une série de tests afin de s'assurer de son
adéquation avec les besoins exprimés par les utilisateurs. Les éventuelles défaillances décelées au
cours de ces tests seront progressivement corrigées jusqu'à l'obtention d'une application relativement
stable.
Par ailleurs, une formation des utilisateurs est prévue afin que ceux-ci puissent prendre
pleinement possession des différentes fonctionnalités du système futur. La formation va donc
permettre non seulement à ces utilisateurs de se familiariser avec le logiciel mais aussi de constater
les éventuelles erreurs et insuffisances de ce dernier. Cela permettra la révision et la correction des
imperfections par l'équipe des développeurs. L'application sera mise en service pour une période
transitoire de deux (02) mois au cours de laquelle elle fonctionnera en parallèle avec le système actuel
pour s'assurer qu'il répond entièrement aux besoins spécifiés. Au cas où les essais sont concluants le
basculement définitif vers le système futur pourra se faire aisément.
lU. 3.2 Politique de sécurité
La sécurité est une stratégie préventive qui s'inscrit dans une approche d'intelligence
économique. La politique de sécurité a pour but de minimiser les risques de dysfonctionnement,
d'éviter les incohérences des données, de préserver la confidentialité de la base de données et d'éviter
la présence de programmes indésirables sur le réseau. Il s'agit donc de prendre toutes les dispositions
afin de réduire au maximum les effets néfastes des pannes matérielles et logicielles sur le système.
III.3.2.1 Sécurisation contre les catastrophes
Afin de préserver le système contre d'éventuelles catastrophes (incendies, inondations,
foudre,...), nous préconisons la mise en place d'une stratégie de sauvegarde du système.
Dans le choix de cette stratégie nous avons privilégié les techniques de sauvegarde suivantes:
.:. La sauvegarde complète : cette méthode consiste à sauvegarder l'intégralité des
données;
.:. La sauvegarde différentielle: elle consiste à sauvegarder toutes les données nouvelles
ou modifiées depuis la dernière sauvegarde complète. La restauration passe par une
restauration de la sauvegarde complète puis de la dernière sauvegarde différentielle.
La stratégie de sauvegarde mise en place consistera à effectuer une sauvegarde différentielle
du système du lundi au vendredi puis une sauvegarde complète le samedi. Les sauvegardes se feront
sur des CD RW (Compact Disk Rewritable) et/ou sur des disques durs externes qui seront conservés
dans des coffres ignifuges. Ces coffres seront ensuite stockés dans d'autres bâtiments.
- - - - - - - - - - - - - - - - Page 39 - - - - - - - - - - - - - - - -
nI.3.2.2 Sécurisation contre les virus
Un virus informatique est un programme malveillant conçu pour se propager à d'autres
ordinateurs en s'insérant dans des programmes légitimes appelés « hôtes ». 1\ se propage
principalement par des supports de stockage (clés USB, disques durs externes, CR-ROM, disquettes,... )
et peut provoquer une déstabilisation du système.
Pour parer aux désagréments pouvant résulter des virus, nous préconisons l'installation sur
chaque poste d'un logiciel antivirus régulièrement mis à jour, ce qui est déjà effectif au centre MURAZ
et assuré par le service de maintenance. En outre, une restriction de l'utilisation des supports de
stockage externes sera effectuée.
nI.3.2.3 Sécurisation contre les délestages
Afin de prévenir les incidents consécutifs aux délestages, le serveur sera muni d'un onduleur.
Cette mesure permettra de garantir une disponibilité temporaire du serveur durant le temps
d'autonomie de l'onduleur. En outre, l'utilisation d'un groupe électrogène est préconisée afin de
pallier les délestages prolongés; mesure déjà en vigueur au centre MURAZ.
III.3.2.4 Confidentialité des données
La confidentialité des données passe par la définition des droits d'accès au système. La
définition d'un profil utilisateur au moyen de l'utilisation d'un mot de passe et d'un nom de connexion
permettra d'offrir à chaque utilisateur les données et le traitement auxquels il a droit.
Les mots de passe feront l'objet d'un cryptage. Des procédures telles que leur renouvellement
régulier et la limitation du nombre de tentatives de connexion seront effectuées.
Enfin, l'utilisation d'un journal d'historisation permettra de retracer les différentes connexions
afin de responsabiliser les utilisateurs pour toutes les opérations.
III.3.3 Procédures de secours
Les procédures de secours sont des procédures organisationnelles à appliquer lors d'une
indisponibilité des ressources informatiques indispensables au fonctionnement du système. Ces
procédures permettent d'offrir un minimum de services conformément aux exigences des utilisateurs.
nI.3.3.1 Poste de travail indisponible
En cas de panne de poste de travail, il faut faire appel au service de maintenance. Pendant
cette indisponibilité l'utilisateur peut se connecter à son compte depuis un autre poste pour travailler.
nI.3.3.2 Panne du serveur
En cas de panne du serveur, nous préconisons de déplacer l'un de ses disques durs vers un
autre poste de travail (on signale que le serveur sera équipé de deux disques durs dont l'un sera le
miroir de l'autre) afin de transformer ce poste en serveur temporaire.
En cas de défaillance des deux disques, seules les sauvegardes sur supports externes
permettront de restaurer la base de données.
- - - - - - - - - - - - - - - Page40 - - - - - - - - - - - - - - -
III. 3.3.3 Indisponibilité générale du système
En cas de panne généralisée du système, nous suggérons de recourir à l'ancien système. En
somme, les traitements se feront presque manuellement pendant la durée d'indisponibilité du
système jusqu'à la résolution du problème.
Conclusion
Marquant ainsi la fin de notre phase de conception, ce troisième chapitre nous a permis de
modéliser les besoins exprimés par les utilisateurs et le groupe de pilotage. Toutes les informations
nécessaires à la réalisation de l'application sont à présent disponibles.
- - - - - - - - - - - - - - - Page 41
II/
CHAPITRE IV : REAUSATION
La réalisation constitue le moment où le produit est construit. L'architecture de référence se
métamorphose en produit complet. Le produit contient tous les cas d'utilisation que le groupe de
pilotage et le groupe de projet en accord avec les utilisateurs ont décidé de mettre au point pour cette
version. Ainsi ce chapitre se veut une description des outils utilisés, ainsi que des fonctionnalités
actuelles du prototype réalisé.
IV.1 APERCU DES OUTILS TECHNIQUES UTILISES
De la modélisation à la réalisation de notre travail, nous avons eu recours à certains outils dont
un aperçu est proposé. Il s'agit des environnements de travail de Microsoft Visio 2010 et Macromedia
Dreamweaver 8.0.
IV.l.1 Microsoft Visio 2010
Visio met à disposition de nombreux modèles de diagrammes et des milliers de formes,
certaines simples, d'autres plus complexes. Chaque modèle a un objectif distinct, allant des plans de
plomberie aux réseaux informatiques.
Visio propose un modèle et des formes permettant de créer des flux de travail qui peuvent
être importés dans SharePoint Designer. Par exemple, un analyste d'entreprise peut créer un flux de
travail dans Visio et l'envoyer au service informatique afin que ce dernier l'implémente directement.
Vous pouvez également utiliser Visio pour ouvrir des fichiers de flux de travail qui ont été créés
dans SharePoint Designer. Visio génère alors un diagramme du flux de travail que vous pouvez afficher
ou modifier. Vous pouvez transférer un fichier entre Visio et SharePoint Designer sans perte de
données ni de fonctionnalités. Son environnement de travail est donné en figure 24.
"
1.
UMl Sèq<l....
cr 1.q>t;J,,_
,
dtM\QbJ~
S'authentifierO
Dem.lode d'ocds.u menu Adml",urer
Figure 24 : présentation de l'environnement de modélisation
Page42 -
IV ,1 ,2 Dreamweaver 8 _0
C'est un puissant éditeur Wysiwyg très à l'aise dans le développement de sites graphiques et
multimédiao Dreamweaver est aussi largement reconnu comme outil de développement sophistiqué
pour la création de pages web visuellement riches. Son environnement est illustré en figure 25.
..
<.
..ë•
~;
):
;'
5_
{~
3
~f.1l:htl~~:U:uu(atf)
flDlction
VZlr
VI'-::cn.t::W
"ll~::eJ<l!!",
l!:
"li:
<>
1
var
l!'_U
for
.,
• '-1
,:e_
ur:l-'f..!-, ·1l.:~V~~·f -lt.:lt!:_dl:--, "aJcu-t!!_d :''',
te:yr-,
-.J:u':.e:'_ t1':-, -.Ja:
"1i]o:::rJt.!r_!le:~"t-1':',!'!:1!_,e:.:-,
"IJ~
~_~.J..:.~fi·,
.,-
~_t
.!-tï:
(l~.:t<t=:h+)
cll~er:_us(J!!3[i).
·c.c ,e:-):
:
o!wIV~rClu5Ieff.".iec.acller"'
flDlction : .. duectlo!l ~qell
• -. 1-:.I.t1<:'.. _
(pll~~);
~
..
ti
-~
f\l1lttioo enteœldl.~cnOll. ur'lce, 1!lq1D) 1
var d.J.v_elltete~ '':ooetlleD!nt3j' ~("ellt~e'l:
,~
·S
d1\'_entett.1Dl:ler!InQ.~·(.fi·.·
L..l~n··t-!2ttar·)( ~
<~IJ)
~:."..
'Ill"-let:-Xsçtn
Ji:)'"le.·.. !.t:rlQht-x;::
~
-e;.JPO!" vldtJt-"Z,ô'
us·e::!IC:--.) 1m:t1!'C'tioD-'"
uC"- •. 1 OU/I1~l:.l"'il'" "11tll·'1O" luHllh.t·" "
. / iLtIe.t.J!hp , ; ">_=ne:ti!'lI<'l.X °J!X, S;:!.lI>< :1:.'".')';
<Jl:r><~
x.a
Il.re:·- • :
! • +~!'V1Œ+l
ü!!~·2:.·
•
~
'O!lt."'J"
1<.1> l"lOOin.&.'<!.t>
e~cl:c"~e::ie:lj
lKo/ls
Figure 25 : présentation de l'IDE Dreamweover 8.0
Page 43
IV.2 P ESENTA
ON DE QUELQUES ECRANS
IV. 2.1 Interface de connexion au système
BienYl!DlIe dans GES-COU. votre
lonnaire de courrier
Authentification
50 sou.......7
IV. 2 . 2 Interface d'accueil
. - - - - - - - - - - - - - - Page 44 - - - - - - - - - - - - - - -
IV. 2.3 Interface d'enregistrement
Coum r AITlv~
D t.d
""
-.u-~'::
n I.d.œ
ÎÎ
ii
Jwn.t
10'.
LIU~.JVSO
',f
.,~
,
,
,
,
,. tJ ,,,
"
1
!
6
tO 20
:1~:n~"2'!.2627
::.
V. 2.4 Interface d'envoi
Envoie de courrier
.~
da.-
ii
D.R.H
DoM.N.T
....hq d ~
o
D r
D.5.P
loJutn.
lin,
Page 45
A.C
D.M.T
D.c.M. F
~
30 11
41
IV. 2.5 Interface de traitement
+~IOI
l>m1llJCTlll 5
Fkh~n
201 ~.n" ~\URAZ Hobo·DkluLlao
IV.2 .6 Interface d'administration
o. n
~----
CtSftn""1
.~
-
-
-
T
1
7."Jl'~ffn
Page 46
QCl ~
IV.Z.6.1 Interface Courrier
IH" \J l70ltllll
"
Uste des courtiers ...-çus
~"lIrll
IV.2.6.2 Interface Gestion et Parametres
Uste des Di rections
, r
Page 47
IV.2.6.3 Interface Archivage
Il.1,1 Il'''''"9
Archivage
Ardil......... p.anb'
•
IV.2.6.4 Interface gestion de compte
~
!\fi
7'
._~luJ
~M.l.....
I:~
MODIFlCATlO : emplI'
.:J
«(11"'1'"
CZOt.
Page 48
IV.3 PLA
ING
REEL
ET
ANALYSE DES ECARTS
IV. 3. 1 Planning réel
2l~rIlIIIIledesResSllUrœs
1lcœ1 ..
lA
œr
Il!
14sema ISWe1
dupr~
1
1
1
1TStsm 18Semft19Sel1ft
,
.
1
21SearaÎ
T '..•
Figure 26: diagramme de gant du planning réel
IV.3 .2 Analyse des écarts
Le planning réel a permis de relever des écarts par rapport au planning prévisionnel de
réalisation du projet. Ainsi, on peut noter que la phase de création initialement prévue du 03 au 17
mars s'étale jusqu'au 28 entrainant un léger bouleversement sur le reste du calendrier. Ce décalage
s'explique par le fait de la réorganisation structurelle de notre centre d'accueil. Nous avons dû nous
référer à un nouvel organigramme, ce qui prolongea l'étude de l'existant.
CONCLUSION
Durant ces trois mois de stage au centre MURAZ, nous avons mené une étude d'analyse et de
conception sur la gestion du courrier. De l'étude qui précède, il apparait que l'informatisation de la
gestion du courrier serait d'un apport considérable pour le centre MURAZ.
De la gestion manuelle et complexe, MURAZ passe à une gestion automatisée des données.
Ce document est une fusion de l'existant, du cahier de charges et du dossier de réalisation. Nous avons
défini le futur système d'information à l'aide des différentes phases et activités préconisées par la
méthode de modélisation 2TUP. Ainsi, après avoir décelé les avantages et les imperfections du système
d'information en place nous avons proposé une solution pour pallier aux insuffisances et pour
atteindre les résultats attendus de l'informatisation.
Ces trois mois de stage pratique ont été d'un apport considérable, non seulement à notre
formation personnelle en matière de programmation web mais aussi à notre préparation à
l'intégration au milieu professionnel. Confiant de cette étude, nous réitérons notre engagement à
mener jusqu'au bout le projet d'informatisation de la gestion des données relatives aux traitements
du courrier au centre MURAZ.
- - - - - - - - - - - - - - - - Page 49 - - - - - - - - - - - - - - - -
BIBLIOGRAPHIE
»
»
»
»
»
Rapport de fin de cycle, COULIBAlY Ysidore Sanmizou et KONDOMBO Adama, année
académique 2010-2011 : « Etude et mise en place d'une application multiplateforme pour la
gestion des données des projets SIG au centre SIGET-A ».
Cours de base de données ESI AP2! base de données avancé ESI/AP3 Dr SOME B Michel.
Cours d'UMl ESI AP3, Dr SANOU loé 2012/2013.
Manuel UMl power AMC, EPITECH-CSI-UMl-03-Analyse des données, 2007-Eyrolles.
Jean ENGELS Cours et exercices
édition PHP 5.2 et 5.3
r
WEBOGRAPHIE
»
»
»
»
»
http:Usiteduzero.com. visité le 17 mars 2014 ;
http:Udeveloppez.com, visité le 25 mars 2014 ;
http:Utoutjavascript.com, visité le 15 avril 2014 ;
http://commentcamarche.net. visité le 17 avril 2014 ;
http://fr.openclassroom.com, visité le 02 mai 2014.
- - - - - - - - - - - - - - - - Page 50 - - - - - - - - - - - - - - - -
ANNEXE
Dans cette dernière partie nous nous efforcerons d'éclaircir certains points dans le corps du
rapport en illustrant notamment les cas d'utilisations sous forme textuelle, les formalismes des
diagrammes et aussi les prototypes des différents registres, fiches de suivi et bordereau que nous
avons consulté.
Description textuelle des cas d'utilisation
.:. Formalisme de la description textuelle des cas d'utilisation
Tableau 16 : formalisme de description textuelle de cos d'utilisation
Sommaire d'identification
Objectif:
Acteur:
Version:
Date de création:
Pré condition :
SCenario nominal:
SCenario altematif :
SCenario d'exception :
Post condition :
- - - - - - - - - - - - - - - - Page XI - - - - - - - - - - - - - - - -
.:. Description textuelle du cas d'utilisation « S'authentifier»
Tableau 17 : description textuelle du cas d'utilisation « S'authentifier}}
CU 01 : cc S'authentifier ))
Objectif : Ce cas d'utilisation permet de se
Acteurs: Tout utilisateur du système.
connecter au système en fonction de son profil
Version: 1.0
Date de création: 21/04/2014
Précondition : le système est en marche et l'utilisateur n'est pas encore connecté.
Scenario nominal:
a) L'utilisateur demande l'accès au système
b) Le système affiche l'interface d'identification
c) L'utilisateur saisie son identifiant et son mot de passe
d) Le système vérifie les informations saisies
e) Le système affiche l'espace de travail correspondant au profil de l'utilisateur
Scenario alternatif:
Al : l'enchainement commence au point d) du scénario nominal: l'identifiant et/ou le mot de passe
sont incorrects.
A1.l : le système notifie l'utilisateur de l'inexactitude de l'identifiant et/ou du mot de passe
Al.2 : On recommence au point c) du scenario nominal
Scenario d'exception :
El: l'enchainement commence au point d) du scénario nominal: l'identifiant et/ou le mot de passe
sont incorrects et l'utilisateur en est à sa troisième (3e) tentative.
El.l: Le système bloque le compte de l'utilisateur pour une certaine durée et le lui notifie
Post condition: L'utilisateur est connecté au système et a donc accès à son espace de travail
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ Page
XII
.:. Description textuelle du cas d'utilisation « Enregistrer-courrier»
Tableau 18 : description textuelle du cas d'utilisation cc Enreqistrer-eourrier }}
CU 02 : « Enregistrer-courrier ))
Objectif
Ce
cas
d'utilisation
permet
Acteurs: Standardiste.
d'enregistrer les informations relatives à un
Version: 1.0
courrier dans la BD.
Date de création: 21/04/2014
Pré condition: le système est en marche et l'utilisateur est connecté.
SCenario nominal:
a) L'utilisateur demande l'accès au menu d'enregistrement
b) Le système affiche l'interface d'enregistrement
c) L'utilisateur fourni les informations requises et valide
d) Le système vérifie les informations fournies
e) Le système notifie le résultat de l'enregistrement
SCenario alternatif;
Al : l'enchainement commence au point d) du scénario nominal: les informations fournies au
système ne correspondent pas aux types requis.
ALl ; le système notifie l'utilisateur de l'erreur dans les informations
AL2 ; On recommence au point c) du scenario nominal
A2 : lors de l'enregistrement des informations l'utilisateur veut joindre un fichier physique.
A2.1 : l'utilisateur demande accès à l'option Joindre-fichier-physique
A2.2 ; le système affiche une interface permettant de parcourir les fichiers
A2.3 : l'utilisateur parcourt et sélectionne le fichier
A2.4 ; le système enregistre le chemin d'accès dudit fichier, l'enchainement se poursuit au point e)
du scenario nominal
SCenario d'exception:
El : le type de fichier que l'utilisateur veut joindre n'est pas pris en charge
El.l ; le système notifie l'incompatibilité
El.2 ; on recommence au point c) du scenario nominal
Post condition : L'utilisateur a pu effectuer l'opération et le système est prêt pour d'autres
opérations.
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ Page
XIII
.:. Description textuelle du cas d'utilisation « consulter-courrier»
Tableau 19 : description textuelle du cas d'utilisation « Consulter -courrier"
CU 03 : ce Consulter-courrier ))
Objectif : Ce cas d'utilisation permet aux
Acteurs: Tout utilisateur concerné.
différents acteurs de savoir s'ils sont concernés
par un courrier. N'étant pas concernés, le
courrier ne s'affiche pas dans leur liste
Version: 1.0
Date de création: 21/04/2014
Pré condition: le système est en marche et l'utilisateur est connecté.
SCenario nominal:
al l'utilisateur demande l'accès au menu Courrier
b) le système affiche la liste de courrier concernant l'utilisateur connecté
SCenario alternatif:
Al: l'enchainement commence au point b) du scénario nominal: la liste de courrier est très chargée.
Al.l : l'utilisateur demande accès au sous menu archivage.
Al.2 : le système demande une spécification d'une date de début et une date fin, intervalle de date
du courrier à archiver
SCenario d' exception :
El : les dates fournies ne sont pas logiques (exemple: date de fin antérieure à date de début)
EloI: le système demande à l'utilisateur de vérifier les dates
Elo2: l'utilisateur corrige, le traitement s'effectue
Post condition : l'utilisateur a pu effectuer l'opération et le système est prêt pour d'autres
opérations.
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ Page
XIV
.:. Description textuelle du cas d'utilisation « Administrer»
Tableau 10 : description textuelle du cas d'utilisation « Administrer"
CU 04 : cc Administrer ))
Objectif
Ce
cas
d'utilisation
permet
Acteur: administrateur.
l'administration du système. L'administrateur
peut consulter le courrier, gérer les utilisateurs
de même que la structure de l'institut.
Version: 1.0
Date de création: 21/04/2014
Pré condition: le système est en marche et l'utilisateur est connecté.
Scenario nominal:
a) L'utilisateur demande l'accès au menu d'administration
b) Le système affiche l'interface d'administration
c) L'utilisateur demande accès au sous menu désiré
d) Le système donne accès au sous menu
e) L'utilisateur choisi un traitement à effectuer
f) Le système affiche l'interface adéquate
g) L'utilisateur valide le traitement à effectuer
h) Le système interagi avec la BD et notifie le résultat du traitement
Scenario alternatif:
Al: l'enchainement commence au point g) du scénario nominal: les informations fournies ne sont
pas correctes.
A1.1 : le système notifie l'erreur et on recommence au point f) du scenario nominal
Scenario d'exception:
El: le système n'a pu interagir avec la BD
El.l : le système notifie à l'utilisateur, on recommence au point a) pour s'assurer du succès de
connexion à la BD
Post condition: L'utilisateur a pu effectuer l'opération et le système est prêt pour d'autres
opérations.
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ Page
XV
.:. Description textuelle du cas d'utilisation «Envoyer-courrier»
Tableau 21 : description textuelle du cas d1utilisation
Cf
Envo'ler-eourrier "
CU 05 : « Envoyer-courrier »
Objectif: Ce cas d'utilisation permet de rendre le
Acteur: secrétaire.
courrier visible dans la liste des utilisateurs
concernés.
Version: 1.0
Date de création: 21/04/2014
Pré condition: le système est en marche et l'utilisateur est connecté.
Scenario nominal :
a) L'utilisateur demande l'accès au menu d'envoi
b) Le système affiche l'interface adéquate
c) L'utilisateur fourni les informations requises et valide
d) Le système vérifie les informations fournies
e) Le système notifie le résultat de l'opération
Scenario alternatif:
Al: l'enchainement commence au point b) du scénario nominal: le courrier existe déjà sous support
numérique.
A1.1 : le système affiche une interface d'exploration de fichier et propose à l'utilisateur de parcourir
pour joindre le fichier
A1.2 : l'utilisateur sélectionne le fichier, indiquant ainsi son chemin d'accès au système, on poursuit
au point e) du scenario nominal
Scenario d'exception:
El : Le type de fichier sélectionné ne correspond pas aux types supportés par le système.
El.1 : le système notifie à l'utilisateur l'incompatibilité, on reprend au point b) du scenario
Post condition : L'utilisateur a pu effectuer l'opération et le système est prêt pour d'autres
opérations.
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ Page
XVI
.:. Description textuelle du cas d'utilisation «Traiter»
Tableau 22 : description textuelle du cas d'utilisation cc Traiter"
CU 06 : « Traiter ))
Objectif: Ce cas d'utilisation permet d'indiquer
Acteurs
Directeur,
le ou les destinataires d'un courrier ainsi que le
département/service/unité.
Chef
de
traitement à effectuer
Version: 1.0
Date de création: 21/04/2014
Pré condition: le système est en marche et l'utilisateur est connecté.
Scenario nominal:
a)
b)
c)
d)
e)
f)
L'utilisateur demande l'accès au menu courrier
Le système affiche la liste de courrier le concernant
L'utilisateur sélectionne un élément de la liste pour traitement
Le système joint une fiche de suivi au courrier
L'utilisateur rempli les champs de la fiche
Le système vérifie que les champs obligatoires sont renseignés et notifie le résultat
du traitement
Scenario alternatif :
Al : l'enchainement commence au point b) du scénario nominal: il n'y a pas de nouveau courrier
concernant l'utilisateur.
Al.1 : le système affiche une notification en dessous de la liste
Al.2 : l'utilisateur peut fermer sa session, ou bien rester connecté
Scenario d'exception:
El: le courrier traité est destiné à l'extérieur de l'institut
El.1 : le système notifie à l'utilisateur que le courrier sera transmis au service courrier
El.2 : l'utilisateur approuve, le traitement s'effectue
Post condition: L'utilisateur a pu effectuer l'opération et le système est prêt pour d'autres
opérations.
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ Page
XVII
.:. Description textuelle du cas d'utilisation « Répondre»
Tableau 23 : description textuelle du cos d'utilisation cc Répondre ))
CU OS : « Répondre ))
Objectif : Ce cas d'utilisation permet de
Acteurs: Tout utilisateur concerné.
répondre à un courrier conformément aux
instructions reçus.
Version : 1.0
Date de création: 21/04/2014
Pré condition: le système est en marche et l'utilisateur est connecté.
Scenario nominal:
a)
b)
c)
d)
l'utilisateur demande l'accès au menu courrier
le système affiche la liste de courrier
l'utilisateur consulte un courrier et voudrait répondre
le système demande le fichier réponse, en affichant une interface d'exploration de
fichiers
e) l'utilisateur parcourt et sélectionne le fichier réponse
f) le système notifie le résultat du traitement
Scenario alternatif:
Al : l'enchainement commence au point c) du scénario nominal : l'utilisateur ne souhaite pas
répondre au courrier, ou le courrier ne nécessite pas de réponse.
A1.l : le système affiche de nouveau la liste de courrier
A1.2 : l'utilisateur peut fermer sa session, ou bien rester connecté
SCenario d'exception:
El: le type du fichier sélectionné n'est pas reconnu par le système
El.l : le système notifie à l'utilisateur de l'incompatibilité du type de fichier et on reprend au point
j) du scénario nominal.
Post condition: L'utilisateur a pu effectuer l'opération et le système est prêt pour d'autres
opérations.
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ Page
XVIII
.:. Description textuelle du cas d'utilisation « Archiver»
Tableau 24 : description textuelle du cas d'utilisation « Archiver))
cu 09 : « Archiver»
Objectif
: Ce
cas
d'utilisation
permet
à
Acteur: tous les utilisateurs du système.
l'utilisateur de réduire la liste des courriers reçus
Version: 1.0
ou envoyés
Date de création: 21/04/2014
Pré condition: le système est en marche et l'utilisateur est connecté.
Scenario nominal:
a) L'utilisateur demande l'accès au menu archiver
b) Le système affiche le formulaire permettant de choisir la date à partir de laquelle
effectuer l'archivage du courrier
c) L'utilisateur fourni la date
d) Le système notifie le résultat du traitement.
Scenario alternatif:
Al: l'enchainement commence au point b) du scénario nominal: l'utilisateur ne veut plus effectuer
un archivage
A1.1 : le système revient à l'accueil
A1.2 : l'utilisateur peut fermer sa session, ou bien rester connecté
Scenario d'exception :
El: la date est invalide ou il n'existe pas de courrier antérieur à cette date dans la BD
El.l: le système notifie l'erreur à l'utilisateur et on reprend au point b) du scénario nominal.
Post condition : L'utilisateur a pu effectuer l'opération et le système est prêt pour d'autres
opérations.
_ _ _ _ _~
Page
XIX
Formalismes de représentation des diagrammes
.:. Formalisme des diagrammes de cas d'utilisation
Système
1
J
1
J
1
1
~
---C<8xtendll»
---«Include»
: s'étend sur
: implique
: déclenche
: Hérite de .. /peut aussi déclencher
.:. Formalisme des diagrammes de séquences
-1
1
1
1
j
1
_________________ Page
XX
.:. Formalisme des diagrammes d'états-transitions
Formalisme
•
'.'
----~
Etat initial
-
Transistion
Etat final
(...J
•
Condition
Etat
Décision
Illustration des fiches de suivi du courrier
.:. Prototype de la fiche suivi du secrétariat du DG
Tab/eau 25 : prototype de /0 fiche de suivi du secrétariat du DG
FICHE DE SUIVI ou COURRIER
DIRECTEUR GENERAL - CENTRE NlURAZ
Oate :
Exped,teu r :
N·
.
.
Objet :
Caractère:
Attention:
.
- -Confidentiel
- - Urgent
--OAF
--os
--AC
- -Of'v1NT
--OCMEF
--OMT
-"'ORH
--OSP
'" '" Sec OG -CM
- -Coord. Bur. DG
Autres :
Instructions:
- Pour attribution
- Pour étude et avis
- Pour exploitation
- Pour suite à donner
'" Pour information
'" Pour classe me nt
"'Me voir avec le dossier
-Suite à notre entretien
- Pour consultation et retour
'" Pour disposrtion à pre ndre
Observations ou commentaires
.
-Pourcop.e
-Pourreaction urgente
- Pour participation
- Pour prOjet à rédiger
- Pour nécessa're à faire
- Pour docume ntation
- Me representer
- Pour circulation
- Pourdtffusion
- Pour affichage
Oate d'imputation :
.
Page
XXI
.:. Prototype de la fiche de suivi du secrétariat du DRH
Tableau 26: prototype de la fiche de sui"i du secrétariat du DRH
1
FICHE DE SUIVI DU COURRIER ARRIVEE
CENTRE MURAZ
BURKINA FASO
DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES
DATE :
Unité - Progrès - Justice
N'
.
EXPEDITEUR :
.
OBJET:
..
INSTRUCTIONS OU DIRECTEUR
.... Pour nécessaire à faire
.. - Pourc:assement
-, Pour attribution
, 'Pourcooie
, .. Pour etude et avis
'-Me voir avec le dossier
.. , Pour exploitation
, .. Autres
""Poursuite à dorlner
." NIe retourner le dossier au besoin
"Affichage
., Avis du DG/CM
DESTINATAIRES
[] Secrétariat
[] Service rv"ission etAosence
] Service de Gestion du oersonnel
[] Autres
[] Service de paie et des Affaires Sociales
[] Service Formation et Développement Professionnel
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ Page
XXII
.:. Prototype de la fiche de suivi du secrétariat D5
Tableau 27 : Prototype de la fiche de suivi du secrétariat os
CENTRE MURAZ/DIRECTION SCIENTIFIQUE
FICHE D' ACCOMPAG NEMENT DU COU RRtER
N c d'enregistrement
Expediteur :
Date :
Oblet:
Destinataires
DEPARTEMENT
MALADIES
TRANSMISSIBLE
DEPARTEMENT
MALADIES NONTRANSMISSIBLES
DEPARTEMENT DE
SANTE PUBLIQUE
:. SECRETARIAT
AUTRE
.
..
Instructions
,,-
•>
,,-
.
.:.
->
Pour attr:t>ution
Pour disposition à
prendre
:.
Pour etude et ail is
Pour reglement
.: Pourexp!oitation
Pour information
pour necessaire à fa're
:
Pour nous representer
.:
.:. pour prOjet de reponse
Pour affichage
Autres instructions et observatio"ls :..............................................................................................................
.:.
.
.:.
.:.
.,..:.
.:.
.>
..
.
A me soumettre en
reunion
Contacte r l'interesse
Faire c:rcu!er
Me telephoner
Mette en instance
Me rendre compte
Me IIOir allec le dossier
Noter et classer
Photocopier
.:.
.:.
.
.:.
.:.
.:.
,,-
..............................................................................................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
x"Normal
XXurgent
x
XTres urgent
Date et lIisa
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ Page
XXIII
.:. Prototype de la fiche de suivi du secrétariat DAf
Tableau 28: Prototype de la fiche de suivi du secrétariat DAF
BURKINA FASO
(ENTRE MURAZ
Unité - Progrès - Justice
DIRECTION GENERALE
DIRECTION DE l'ADMINISTRATION
ET DES FINANCES
FICHE DE SUIVI DU COURtIER A l'ARRIVEE
DATE:
.
EXPEDITEU,q :
.
OBJET:
..
INSTRUCTIONS DU DIRECTEUR
DESTINATAIRES
- - Pour necessaire à faire
:1 Secretariat
"" Pour attrioutlon
Il Service FC
_.. Pour etude et avis
[] Service SECFM
- - Pour exploitation
[] Service GPL
- -Pour su 'te à donner
Il Autres
"'Pourclassement
"'Mevoiravecie dossier
- "Autres
Date :
.
.
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ Page
XXIV
Illustration du bordereau d'envoi
.:. Prototype du bordereau d'envoi
Tableau 29: Prototype du bordereau d'envoi
MIN'STERE DE LA SANTE
c ......- . J
BURKINA FASO
MURAZ
".~'
~"f"'I,'re- ;:~:J;"e.s-j~sr'C'e
::':..1.-
A
Monsieur le Directeur dti
Rfl~C"S
.-ni_S du Minlstère de .. santé
OUAGADOUGOU
DESIGNATION
-&u::>;~
• " oers·;,"'''',.
=~
:e.r-,t.... '.. H ..:;:~-=
NOMBRE
OBSIERVAnON
.~
Pour .-cessalfe • faire
--.
or TINTO HI!idou
=-... : .
Page
XXV
Illustration des registres d'enregistrement
.:. Prototype du registre Transmission externe
Tableau 30 : Prototype du registre TRANSMISSION EXTERNE
Date
Destinataire
Objet
Piècesjointes
Signature
21/11/13
Monsieur le Directeur
deTCV
Lettre n C
442/MS/SG/CM/DG du
19/11/13 portant sur offre
de service
01
22/11/13
DCF
Il
Monsieur le Directeur
de la SN ClTEC
Il
04
22/11/13
Il
Monsieur le Directeur
Regionaî de la SONABEL
Il
04
22/11/13
22/11/13
Monsieur!e DR de la
sante des Hauts Bassins
BObo-Dioulasso
Lettre n C
44s/MS/SG/CM/DG du
21/11/13 oortant sur
demande de coliecte
d'expectoration
01
22/11/13
MmeDRABO
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ Page
XXVI
.:. Prototype du registre ARRIVEE
Tableau 31 : Prototype du registre ARRIVEE
Date et n C de
correspondance
Expéditeur
Objet
Du 13/01/14
CNRFP
BE portal1t sur rapport d'activltes
2000-2010 du CNRFP
UBC/LAM
Demande d'approvisjo~~ementde ia
CMD (100 000)
Du 14/01(14
SOMEG. Juiie
Demande de stage (Droit)
Du 19/01/14
OOAS
Invitation à ;a rel1tree officiel!e de
j'OOAS le 22/01/14
N'
Du 13/01/14
NC
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ Page
XXVII
Date et n G
de la
réponse
.:. Prototype du registre DEPART
Tableau 32 : Prototype du registre DEPART
N°
D'ORDRE
Nbre
de
PIECES
143
DESTINATAIRE
OBJET
N°
ARCHIVE
OBSERVATION
13/021'14
DRH
Jouissance de
KONATEMariam
01
(s ignatu re)
DATE
DU
DfPART
144
Il
13/02/14
DRH
Arrêté n G
01l/DS/840AB
portant attribution
et fonctionnement
du DS
01
13/021'2014
(signature)
145
Il
Il
DAF
Lettre n'
123/CABMASSN
portant lettre
d' :nformation
01
13/02/2014
(signaturel
146
Il
Il
AC
Il
04
13/02/14
(Signature)
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ Page
XXVIII
.:. Prototype du registre TRAN5MI55ION-OUAGA
Tableau 33 : Prototype du registre TRANSMISSION-QUAGA
N"
D'ORDRE
001
Nbre
de
PIECES
01
002
003
004
01
01
N"
DATE
DU
DEPART
06/01/12
DESTINATAIRE
Raovf
TIENDREBEOGO
Lettre n' 201201/MS/SG/CM/D
G/AC
01
Il
Il
Cartes de
meilleurs vœux
01
Pli ferme
DRHfCM
01
08/02/12
10/02/12
OBJfT
OBSERVATION
ARCHIVE
Il
Il
PH ferme
DRHfCM
Page
XXIX
(signature)
(signature)
(signature)
(signature)
.:. Prototype du registre fACTURES
Tableau 34: Prototype du registre FAOVRES
Date d'arrivée
et n° d'ordre
04/01/12
Date et n° de la
correspondance
05/01/12
Il
Expéditeur
Objet
Signature
ONATEL
Facture d'un montant
de41 899, periode
Nov. 11.N'379290
(Signature)
Il
Facture d'un montant
de83 349, periode
Nov.11.N' 20970964
(Signature)
06/01/12
07/01/12
ONEA
Facture d'un montant
de 665 392, periode
11/2011
(Signatu re)
08/01/121
09/01/12
SONABEl
Facture d'un montarlt
de 3200 860, periode
12/2011.N'cc1402001
(Signature)
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ Page
XXX
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising