FIBOIS Alsace Info - 4ème trimestre 2008

FIBOIS Alsace Info - 4ème trimestre 2008
La lettre d’information
de la filière forêt-bois en Alsace
4ème trimestre 2008
FIBOIS Alsace Info
Eclairage sur la filière :
> Interview
Philippe Siat
Président délégué aux
Résineux du Syndicat
Régional des Scieurs et
Exploitants Forestiers
d'Alsace
Dossier :
de FIBOIS Alsace :
Ser.FA
Réglementation :
>
Les poussières
de bois
Edito
> Le Serveur régional
Que de changements en seulement deux ans.
En décembre 2006, je constatais une accalmie des prix trop fortement en hausse et pour
nos branches, une activité industrielle au plus haut niveau pour les scieurs, les charpentiers
et menuisiers, pour le papier et le panneau.
Aujourd’hui, la situation s’est totalement inversée et plus gravement que je l’évoquais
encore au 3ème trimestre de cette année.
Certaines branches liées aux matières premières, comme les métaux, le textile voir l’agriculture,
ou liées aux produits ouvrés comme l’automobile, ont subi une baisse d’activité jamais connue,
et ce malgré une baisse du pétrole de plus de 30% (incidence de la parité dollar - euro).
Notre filière forêt-bois subit aussi de plein fouet cette « récession », avec certainement les
mêmes effets que l’ensemble de l’économie régionale, nationale, européenne et mondiale :
baisse d’activité et donc chômage technique, concurrence sur les marchés et donc difficultés
financières. Par contre, après un réajustement dans les prochains mois, elle devrait retrouver
un rythme plus normal, car elle dispose d’atouts incontestables :
• Matière première disponible, et possibilité de récolte de toutes les essences, feuillues et résineuses.
• Bois de construction reconnu HQE, et dont les performances dans le bâtiment ont fortement
évolué.
• Le bois énergie, le bois bûche, les plaquettes et granulés, pour le chauffage individuel et
collectif, voire la cogénération, qui pour les objectifs du Grenelle de l’environnement,
sont une pièce maîtresse en solution alternative des énergies fossiles. Ces derniers jours,
l’Europe avec « son paquet climat énergie » renforce ce besoin… encore faut-il que nous
soyons vigilant d’une bonne adéquation entre ressource et récolte.
Pour ce faire, notre interprofession est en marche. Nous ne doutons pas du soutien de nos
décideurs politiques, sachant que la Forêt et les industries du Bois constituent un des
piliers de la richesse de l’Alsace. Les 20 000 emplois directs issus de notre filière sont une
source majeure de l’emploi et donc de l’économie régionale.
A nous de le prouver en 2009.
Avec les meilleurs vœux de toute l’équipe solidaire de FIBOIS Alsace.
www.fibois-alsace.com
Jean Maegey,
Président de FIBOIS Alsace
Eclairage sur la filière
Interview
Philippe SIAT
Age : 60 ans
Formation :
Ingénieur du bois
Président Délégué aux Résineux
du Syndicat Régional des Scieurs
et Exploitants Forestiers
d’Alsace (SRSEFA)
Président adjoint de la
Fédération Nationale du Bois
Activité professionnelle :
PDG de la Scierie Siat-Braun située
à Urmatt (67), créée en 1827
Les scieurs alsaciens sont fortement attachés au
Syndicat Régional des Scieurs et Exploitants
Forestiers d’Alsace (SRSEFA). Quelles sont ses
principales missions et actions?
Créé en 1934, le SRSEFA est un syndicat professionnel dont l’objectif est de sauvegarder
l’intérêt de ses membres et de représenter les
entreprises de la 1ère transformation auprès
des pouvoirs publics et des tiers. Il assure une
triple mission :
1 accompagner ses adhérents dans de nombreux domaines : juridique, économique,
environnemental, etc.
2 représenter les entreprises de 1ère transformation auprès du Conseil Régional, de l’Etat,
de l’ONF, etc.
3 élaborer une politique professionnelle : à
travers la Fédération Nationale du Bois, des
chefs d’entreprises alsaciens participent à
l’élaboration de la politique de la branche tant
au niveau national, qu’européen. Notre syndicat
relaye ces actions tout en développant des
projets au service des entreprises régionales.
Dans l’avenir il faudra évoluer vers un syndicat
professionnel du Massif Vosgien (Alsace et
Lorraine).
Les scieries alsaciennes malgré de grandes
disparités au niveau des capacités de sciages (de
quelques centaines de m3 à plusieurs milliers de
m3) sont techniquement parmi les plus modernes
de France. Vous-même et Klenk Holz France
représentez également les 2 plus grandes scieries
françaises de résineux. Par quoi ce « bon palmarès » peut-il être expliqué ?
Les 2 entreprises que vous avez citées sont des
entreprises familiales souvent très anciennes.
Peut-on expliquer leur évolution ? Pour pouvoir évoluer il faut la rencontre d’une volonté,
d’une stratégie gagnante et d’un marché dans
la durée. Tout est très fragile.
2
Il est difficile de ne pas aborder la situation
économique actuelle. Comment les scieries,
notamment les moyennes et les petites structures,
se comportent-elles aujourd’hui ?
La gestion de nos entreprises sera très
délicate dans les mois à venir. La réduction
de la demande de nos clients accentuera la
concurrence et accéléra la baisse de nos prix
de vente débutée il y a plus d’un an.
Toutefois, la réactivité souvent le point fort
de nos entreprises familiales devrait nous
permettre de franchir cette crise que l’on
annonce longue.
Le développement de la construction bois, des
exigences environnementales, etc. vous inspirentils une certaine confiance dans l’avenir à moyen et
à long échéance en terme de débouchés?
L’image de la construction bois, matériau sain
durable et stockeur de carbone est excellente !
Elle place l’image du bois comme un leader
des matériaux d’avenir. Il affirme de façon
certaine des marchés en expansion.
Notre difficulté est d’y inclure notre matière
première très hétérogène et souvent dessinée
par des sapins pectinés de gros diamètres.
Cela n’est de loin pas gagné d’avance et handicape fortement notre filière. Le consommateur
que nous sommes privilégie les sciages
résineux en épicéa pour le bonheur des
massifs forestiers scandinaves et allemands.
De même des scieries sont aujourd’hui capables
de fournir des produits certifiés. Sentez-vous une
réelle demande et qu’apporte une telle démarche ?
La certification de gestion durable de nos productions est un atout, car elle conforte l’utilisation du bois. Nos clients l’exigent dans leur
démarche responsable de commercialisation.
Notre filière a tout à gagner de cette démarche.
La marquage CE va être obligatoire en septembre
2009 dans les scieries, ce qui impliquera de classer les sciages destinés à la construction selon
des caractéristiques mécaniques. Cette évolution
a-t-elle été anticipée par votre entreprise et par
la profession ?
Les sciages de notre entreprise est le marquage
CE depuis juillet 2008.
FIBOIS Alsace a réalisé en 2007 une étude sur le
cubage en scierie, qui a aboutit à des règles et
des comportements validés à la fois par les scieries et leurs fournisseurs de bois. Comment cela
s’est-il concrétisé sur le terrain ?
Nous avons signé la « charte de bonne pratique
du cubage scierie ». Pour répondre parfaitement
aux nouvelles attentes, tous les intervenants
de notre entreprise ont été formés fin 2007
(soit environ 50 personnes).
Les nouvelles règles ont été définies, présentées
et expliquées pour chaque poste de travail de
manière à sensibiliser et responsabiliser chacun. Actuellement une personne dans notre
entreprise est en charge de la bonne exécution
et du contrôle de nos procédures pour garantir
une « bonne pratique du cubage scierie ».
Je vous signale que le cubage scierie existe
depuis 1990 dans notre scierie et que nous
l’avons adapté aux nouvelles règles en 2007.
Votre entreprise est fortement impliquée dans de
nombreux projets utilisant l’information géographique (SIG) et l’informatique (ex. Serveur Ser.FA,
Blogfor). Pourquoi un tel engagement et que vous
apporte t-il ?
Actuellement, nous participons activement à
2 projets de développement de la filière bois :
SIG (localisation géographique : serveur
Ser.FA) et Blogfor (normalisation des
échanges de données informatiques).
Les 2 projets devraient améliorer et sécuriser
notre chaîne d’approvisionnement, et permettre d’augmenter notre productivité en
réduisant nos coûts.
Il nous paraît important de participer aux
groupes de recherche. En temps qu’entreprise
spécialisée, nous apportons un certain tutorat
dans ces projets. Nous apportons également
notre expérience et notre vision, pour que ces
projets au début totalement théoriques
puissent être appliqués. Si on ne s’implique
pas dans ces projets, il y a beaucoup de
chance que les organismes qui mènent les
recherches ne partent pas dans la direction
souhaitée. Notre échange permet de trouver
les meilleures solutions.
Nous n’avons pas toujours les mêmes problématiques que nos concurrents étrangers.
Notre responsabilité est de développer nos
solutions propres pour ne pas perdre nos
spécificités. C’est notre responsabilité de
scieurs leaders dans notre région.
Propos recueillis par Véronique Trautmann
Web
> Pour plus d’informations sur le SRSEFA
www.scieurs-alsace.com
Repères
Les scieurs en Alsace
• 60 scieries en Alsace pour 2 000 salariés.
• 32 adhérents au SRSEFA, avec 85 % de
la capacité de sciage de l’industrie régionale
de la 1ère transformation du bois.
• 23 scieries ont une chaîne de contrôle
certifiée PEFC, dont 87% sont adhérents au
SRSEFA.
• Production essentiellement de résineux,
avec 830 000 m3 de résineux (93%) et
58 000 m3 de feuillus (7%).
• 3ème rang français en terme de production
de sciages, soit 10% des sciages résineux.
Dossier
Le Serveur régional de
FIBOIS Alsace : Ser.FA
Depuis 2005, les professionnels de la récolte ont travaillé au développement d'un outil permettant un meilleur suivi
des lots de bois, qui facilite également les relations entre propriétaires, gestionnaires, exploitants forestiers, transporteurs,
scieries et industries. Le Ser.FA est aujourd'hui opérationnel et accessible aux professionnels concernés.
L’Office National des Forêts (ONF) et Forêt Privée d’Alsace (FPA), avec
le soutien de l’État et le partenariat de la Région Alsace, ont réalisé un
levé par GPS de l’intégralité du réseau de la voirie forestière, sur
l’étendue des forêts alsaciennes. Ce travail a abouti à la cartographie
numérique de 14 000 km de routes et de chemins forestiers, suivant
une typologie simple. Les places de dépôts, de retournement et les
obstacles en forêt ont également été levés. Cet ensemble d’informations
a permis d’aboutir au Schéma Régional de Desserte Forestière (SRDF).
Afin de valoriser ce travail, les acteurs de la filière ont décidé de
pouvoir disposer facilement des informations du SRDF et de pouvoir
accéder aux lots de bois commercialisés par les propriétaires forestiers
publics et privés, par le biais d’un outil informatique. C’est ainsi
qu’est né le Ser.FA (Serveur régional de FIBOIS Alsace).
L’objectif du Ser.FA est donc d’optimiser la logistique et les flux de
bois depuis la forêt jusqu’aux industries de transformation du bois,
en mettant à disposition des couches de données informatiques sur
un serveur et en permettant un échange d’informations concernant
les lots de bois entre tous les acteurs de la filière.
Fonctionnalités principales
L’accès au Ser.FA se fait de façon sécurisée grâce à des codes d’accès.
Le Ser.FA a 2 principales fonctions qui sont les suivantes :
1 Mettre à disposition et en consultation des couches de données
informatiques sur un serveur :
• Fond repérant adapté : SCAN 25® et SCAN 1000® de l’IGN
• Schéma Régional de la Desserte Forestière (pistes et routes forestières,
places et obstacles)
• Agences et unités territoriales de l’ONF
• Maisons forestières
• Parcellaires forestiers publics et privés (uniquement pour les PSG)
• Itinéraires 52-57 tonnes pour le transport de bois ronds
• Points de rencontres pour les services de secours en forêt
À venir : les espaces protégés (ex : ZNIEF, Natura 2000, etc.)
2 Permettre un échange d’informations concernant les lots de
bois entre tous les acteurs de la filière.
Les échanges se font via 3 objets : le Lot résumé, le Lot détaillé et
le Produit.
Les informations présentes dans ces objets sont notamment les suivantes :
• géo-localisation du lot
• volume,
ou du produit,
• certification forestière,
• essence,
• destination des bois.
• qualité,
Ces informations sont transmises entre les acteurs de la filière grâce
à l’envoi automatique de mails. Ainsi, les forestiers peuvent transmettre les informations concernant un lot de bois à leurs clients
(exploitants forestiers, scieurs, industriels, etc.). Ces mêmes clients
peuvent alors fournir ces informations à leurs transporteurs pour
l’enlèvement du lot. Les transporteurs reçoivent alors des informations qui peuvent ensuite être intégrées dans leurs GPS embarqués.
3
Le Ser.FA permet donc une visualisation quantitative, qualitative et
géo-référencée des lots de bois en forêt.
Le Ser.FA offre également la possibilité d’éditer automatiquement
un rapport de synthèse comprenant une carte générale et une carte
précisant la localisation du lot, ainsi qu’un descriptif de toutes les
informations concernant ce dernier.
Les opportunités du Ser.FA sont bien sûr un gain économique pour
les professionnels qui l’utilisent (suppression des courriers et fax au
profit des mails, gain de temps, meilleure lisibilité des informations
et géolocalisation claire et précise des lots de bois, optimisation de
la gestion des stocks en forêt, etc.).
Enfin, cet outil va être désormais accessible aux professionnels se
situant en et en dehors de l’Alsace. En outre, le Ser.FA sera étendu
à d’autres régions (Lorraine, Franche-Comté, Languedoc-Roussillon, ...)
en intégrant au passage de nouvelles fonctionnalités et applications.
A ce titre, un dossier porté par certaines interprofessions régionales
et par différentes structures nationales, a été déposé à France Bois
Forêt afin d’obtenir des financements issus de la CVO.
Vincent Morillon
Informations complémentaires :
Contact : Vincent Morillon ou serveur@fibois-alsace.com
Adresse Internet de connexion au Ser.FA :
www.fibois-alsace.com
(puis lien direct depuis la page d’accueil) ou
https://as03.geotask.com/srdf
Le manuel d’utilisateur reprenant l’ensemble des points
nécessaires à la prise en main du Ser.FA est disponible en
téléchargement sur la page d’accueil du Ser.FA
Brèves
Transport de bois ronds
La loi n°2008-776 du 4 août 2008 de modernisation de l’économie - Titre III - Chapitre II Art.130, prolonge au-delà du 9 juillet 2009, les
autorisations accordées en matière de transport de
bois ronds dans le cadre des arrêtés 52 et 57 tonnes.
Nous vous rappelons également, qu’il est toujours nécessaire, en cas de contrôle routier, que
le transporteur soit en mesure de présenter des
copies des arrêtés « bois ronds » avec leurs
annexes des départements où il circule.
Pour consulter les textes de loi : www.fiboisalsace.com, rubrique FIBOIS Alsace,
Législation-Réglementation, Transport.
Marquage CE en menuiserie
A partir du 1er février 2009, les fabricants de
menuiserie devront appliquer obligatoirement
le marquage CE sur les fenêtres et les portes
extérieures, et répondre aux exigences de la
norme NF EN 14351-1.
Appel à projets du Fonds Chaleur Renouvelable
L’ADEME lance le 1er appel à projets du Fonds
Chaleur, pour la réalisation d'installations
industrielles assurant une production énergétique annuelle supérieure à 1000 tonnes
d’équivalent pétrole (tep) à partir de biomasse,
avec un objectif indicatif total de 100 000 tep
pour 2009. Les installations retenues devront
être mises en service au plus tard le 1er janvier
2012. Cet appel à projets sera reconduit
chaque année pendant au moins 3 ans.
Ce plan, réalisé dans le cadre du Grenelle de
l’Environnement et doté d’un milliard d’euros
pour la période 2009-2011, a pour objectif de
développer très fortement, à partir de sources
renouvelables comme le bois, la géothermie, le
solaire, etc., la production de chaleur dans le
tertiaire, l’industrie et l’agriculture, et d’améliorer et de diversifier les sources de chauffage
dans l’habitat collectif.
Pour consulter et télécharger l’appel à projets :
www.ademe.fr, rubrique « appel à propositions ».
Originalités et perspectives du Ser.FA :
> Vocation
à être universel et accessible à tous (propriétaires et gestionnaires forestiers,
ETF et exploitants forestiers, transporteurs, usines de transformation du bois). Il permet
aux PME de la filière forêt-bois d’accéder à un outil informatique, qu’elles n’auraient pu
développer ou acheter toutes seules.
> Démocratisation de toutes les informations conçues et élaborées par divers organismes
de la filière en les rendant accessible à tous les professionnels concernés.
> Homogénéisation et standardisation des informations échangées, par la collaboration
et le soutien de l’Institut technologique FCBA notamment au travers du projet national
BLOGFOR, procurant ainsi un allègement administratif non négligeable.
> Interface d’échanges commune pour tous les acteurs, avec la possibilité de développer
des outils, des services, des applications spécifiques tout en pouvant communiquer entre
eux.
> Ajout de nouveaux développements, comme une application PDA pour la prise d’information directement en forêt, un module de suivi de l’enlèvement des bois en forêt
pour une meilleure gestion des stocks, etc.
4
La zéolithe limite le formaldéhyde
Ce minéral volcanique réduit la teneur en polluants intérieurs, comme le formaldéhyde, qui est
principalement utilisé dans la production de
colles, et qui a été classé comme « cancérigène certain ». Cette nouvelle technique, brevetée sous le
nom Cleanea, a été expérimentée dans les plaques
de faux-plafond du Centre d’Initiation à la Nature
et à l’Environnement de Muttersholtz (67).
Le bois œuvre pour le Téléthon
Le challenge de la filière bois du Lycée Couffignal
de Strasbourg a été reconduit pour l’édition 2008
du Téléthon « fabriquer 400 tabourets pliants
pour les vendre au profit de Téléthon ». Une rencontre avec les professionnels s’est tenue le samedi
6 décembre, en présence de Jean Maegey.
Départs … Arrivées
• Jean-Claude Bastion est le nouveau Préfet du
Haut-Rhin, suite au départ de Michel Fuzeau.
• Hubert Ott a cédé son poste de président de
Bois et Forêts à Jean-Louis Gosset.
• Eric Brua succède à Marc Hoffsess à la direction
du Parc Naturel Régional des Vosges du Nord.
• Mathieu Laperrelle remplace Jean-Mathieu
Collard à la présidence du Conseil Régional de
l’Ordre des Architectes d’Alsace.
Réglementation
Web
> Pour consulter les risques pour la santé,
Risques professionnels :
les poussières de bois
Les poussières de bois dispersées dans l’air
peuvent induire des pathologies respiratoires
et cutanées.
Dans les 25 pays de l’Union Européenne, 3,6
millions de travailleurs seraient exposés à
la poussière de bois, dont plus de 300 000
salariés en France. Les professions les plus
exposées sont la scierie, la charpente, la
menuiserie et l’ébénisterie.
Ces poussières apparaissent en grande
quantité lors des travaux de transformation
du bois (sciage, rabotage, profilage, ponçage,
etc.) avec l’utilisation des machines à bois
fixes ou portatives.
Le dépôt répété de ces poussières sont à
l’origine de maladies professionnelles
reconnues et provoquent les risques suivants
pour la santé :
> des atteintes cutanées de type dermatoses,
eczéma, urticaires de contact,
> des atteintes oculaires de type
conjonctivites,
> des atteintes respiratoires de type
asthme, rhinites, fibrose pulmonaire et
cancer primitif de l’ethmoïde.
En France, depuis le 1er juillet 2005, la
Valeur Limite d’Exposition Professionnelle
(VLEP), correspondant à la limite tolérable
de concentration en poussières mesurée par
rapport à une période de 8 heures de travail,
a été fixée par décret à 1 mg/m3 d’air.
En matière de réglementation, l’employeur
doit ainsi réaliser :
1 régulièrement une évaluation des
risques d’exposition aux poussières de bois,
2 annuellement, un contrôle du respect
de la VLEP par un organisme accrédité,
3 régulièrement une information auprès
des salariés sur les risques encourus et sur
les précautions à prendre pour y faire face.
la réglementation et des conseils de prévention :
www.fibois-alsace.com
rubrique FIBOIS Alsace,
Législation-Réglementation, Les poussières
de bois.
Il est également nécessaire que l’employeur
mette en œuvre des mesures de préventions
collectives et individuelles appropriées,
dont voici quelques exemples concrets :
1 au niveau des mesures collectives
> Isoler les postes de travail générateurs
de poussières.
> Utiliser des aspirateurs industriels
performants et régulièrement nettoyés,
et proscrire toute utilisation des soufflettes
et des balais.
> Améliorer l’efficacité des système
d’aspiration.
> Capter les poussières à la source.
2 au niveau des mesures individuelles
> Porter des masques respiratoires antipoussières de type P3 pour les opérations où
les protections collectives sont insuffisantes.
Véronique Trautmann
Actions mises en œuvre en Alsace
Un travail d’information, de sensibilisation et de conseils aux professionnels a été mis en
œuvre pour la filière forêt-bois alsacienne par les organisations professionnelles, que
sont le Syndicat Régional des Scieurs et Exploitants Forestiers d’Alsace, la Fédération du
Gros Œuvre et de la Charpente du Bas-Rhin, la Corporation des entreprises de charpente du
Haut-Rhin et la Fédération Française du Bâtiment du Bas-Rhin-section menuiserie, en
partenariat avec FIBOIS Alsace, l’Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et
des Travaux Publics (OPPBTP), les Caisses d’Assurance d’Accident Agricole du Bas-Rhin et
du Haut-Rhin et la Caisse Régionale d’Assurance Maladie d’Alsace Moselle.
Pour ce faire, différentes actions sont ou seront menées en 2008 et 2009 :
> informer et sensibiliser les acteurs de la transformation du bois, par l’organisation
de réunions.
En 2008, 2 réunions ont eu lieu. Elles se sont tenues le 4 décembre, avec les charpentiers
et menuisiers du Bas-Rhin à Strasbourg, et le 10 décembre avec les charpentiers du
Haut-Rhin à Mulhouse.
Le 27 janvier 2009 se tiendra à Saint-Pierre (67) celle à destination des scieurs alsaciens.
> proposer aux entreprises volontaires un pré-diagnostic, permettant la réalisation
d’un 1er constat et le cas échéant, la mise en œuvre concrète de mesures pour une mise
en conformité. Pour les charpentiers et menuisiers, il sera réalisé gratuitement par
l’OPPBTP et pour les scieurs, il sera pris en charge à 80%, grâce au soutien financier de
la Direction Régionale de l’Agriculture et de la Forêt.
> proposer la réalisation de contrôles du respect de la VLEP par un organisme
accrédité, à des tarifs avantageux, en regroupant les campagnes de mesures et de
prélèvements. Pour tout renseignement, contactez FIBOIS Alsace.
> réaliser un support de communication, reprenant entre autres les informations réglementaires, les impacts sur la santé, les points sensibles et les préconisations à mettre en œuvre.
5
Actualités filière
Palmarès Régional Maisons Bois
Délégation midi-pyrénéenne en Alsace
De novembre à avril 2009, FIBOIS Alsace coorganise avec Alsace Qualité Environnement,
un « Palmarès Régional Maisons Bois ». Deux
prix seront ainsi décernés lors du salon
Maisons du Printemps. L’un sera attribué par
les professionnels et dénommé « Prix FIBOIS
Alsace » et l’autre sera attribué par les visiteurs du salon Maison de Printemps et
dénommé « Prix Grand Public ».
Si vous êtes un maître d’ouvrage ou son
représentant et souhaitez concourir, inscrivezvous avant le 6 février 2009.
Pour consulter le programme, le règlement
et le calendrier : www.fibois-alsace.com,
rubrique Bois construction, Palmarès
Régional Maisons Bois.
Un voyage d’étude de 15 élus et professionnels de la filière forêt-bois de MidiPyrénées s’est déroulé du 19 au 21
novembre dernier et avait pour objectifs :
• de découvrir le fonctionnement d’entreprises régionales, par les visites de la Scierie
et Caisserie de Steinbourg, de la Scierie
Feidt, de la Scierie Dold (Allemagne) et de la
Scierie Siat-Braun,
• d’être informer des actions de l’interprofession (serveur Ser.FA, charte sur le cubage en
scierie, etc.) et des missions du SERTIT
(notamment l’utilisation des images satellites
pour des applications à la filière forêt-bois).
• d’échanger avec les acteurs alsaciens, que
sont l’interprofession, les pouvoirs publics
locaux et les professionnels, pour mettre en
place d’éventuels partenariats.
Cycles de formations bois
FIBOIS Alsace, en collaboration avec le
Comité National pour le Développement du
Bois (CNDB), organisent de janvier à mai
2009, 2 cycles de formation de 9 jours, qui
auront les thématiques suivantes :
• « L’ARCHITECTURE BOIS, atout du développement durable », à destination des
maîtres d’œuvre et des architectes.
• « STRUCTURES BOIS et développement
durable : pour une ingénierie des
constructions contemporaines », à destination des bureaux d’études en génie civil.
Les technologies de construction bois, les
systèmes constructifs, les assemblages et la
conduite d’un projet bois seront parmi les
sujets abordés. Les stages sont réalisés
grâce au soutien financier de la DRAF
Alsace, et le partenariat de la Région Alsace
et du Conseil Régional de l’Ordre des
Architectes.
Contact : Vincent Morillon
Action presse sur la sécurité des charpentiers
Le mât de sécurité de l’entreprise Kurtz
(67), développé dans le cadre de l’étude
portant sur l’amélioration de la sécurité
pour le montage des charpentes des maisons individuelles (cf. lettre d’information
du 3ème trimestre 2008), a été présenté à la
presse le 2 décembre sur un chantier de
construction de maison à structure bois
situé à Wolfisheim(67).
Bienvenue à nos nouveaux membres sympathisants
Itinéraire de l’exposition bois construction et bois énergie de FIBOIS Alsace
>
Hall d’accueil du Centre administratif de la Communauté Urbaine de Strasbourg - 5 au 23 janvier
Lieu : Place de l’Etoile
>
Salon Energie Habitat de Colmar - 20 au 23 mars
Le bois dans la construction, le bois énergie et plus particulièrement la charte Alsace Bois Bûche, ainsi
que la certification forestière PEFC seront les principaux thèmes développés sur notre stand présentant
la filière forêt-bois alsacienne.
Pour nous rencontrer : Parc des expositions - Hall n°1 - Stand FIBOIS Alsace n°27
Salon Maisons de Printemps de Strasbourg - 17 au 20 avril
La construction bois sera à nouveau le thème vedette de cette édition. Ainsi, en partenariat avec
Strasbourg Evenement, FIBOIS Alsace présentera d’une part la filière forêt-bois alsacienne et la
construction bois, et d’autre part le Palmarès Régional Maisons Bois, avec une remise de prix organisée
le 20 avril.
Pour nous rencontrer : Parc des expositions du Wacken - Stand FIBOIS Alsace
Salon Régional Formation Emploi de Colmar - 16 et 17 janvier
Un stand présenté par la Corporation des Entreprises de Charpente du Haut-Rhin sera intégré au pôle du
BTP, qui reconstituera un mini-chantier autour d’une structure bois.
Lieu : Parc des expositions - Hall n°2
6
Fréquentation du site Internet
Nombre moyen mensuel de visiteurs
En 2008, le site a accueilli près
de 71 000 visiteurs
Certification PEFC :
•72,53% de la surface forestière
alsacienne
•41 entreprises
•177 ETF adhérents à la Charte
Qualité des travaux d’exploitation
forestière en Alsace
FIBOIS Alsace a représenté la filière
forêt-bois régionale dans 71 réunions,
soit un total de 208 en 2008.
137 demandes d’informations traitées,
soit un total de 398 en 2008.
A fin 2008, 356 entreprises sont
adhérentes à FIBOIS Alsace
Web
Le programme complet des 2 formations bois sont
consultables et téléchargeables :
> www.fibois-alsace.com,
rubrique FIBOIS Alsace, Les actions, Cycles de
formations bois
• Pôle fibres : Association favorisant l'innovation et le développement des compétences
dans le domaine des fibres et des matériaux
fibreux • Sita Alsace : Collecte, tri, valorisation et traitement des déchets ménagers et
industriels • Vincent Bleesz International VBI : Ingénierie scieries, séchoirs, chaudières,
cogénération, mécanisation.
Les rendez-vous de la filière forêt-bois alsacienne
>
Les indicateurs de la filière
au 4ème trimestre 2008
www.fibois-alsace.com
Espace Européen de l’Entreprise
2, rue de Rome
67300 Schiltigheim
Tél. : 03 88 19 17 19
Fax : 03 88 19 17 88
Email : info@fibois-alsace.com
Avec le soutien de :
Directeur de publication : Jean Maegey, Rédacteur en
chef : Sacha Jung, Secrétariat de rédaction : Véronique
Trautmann, Equipe de rédaction : Vincent Morillon,
Véronique Trautmann, Photos : FIBOIS Alsace, Scierie
Siat-Braun, Conception : Sous le Signe du Capricorne,
Impression : Valblor, sur papier PEFC ISSN 1299-8575
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising