PARLEMENT EUROPÉEN
PARLEMENT EUROPÉEN
1999
2004
Document de séance
C5-0615/2000
27/11/2000
***II
POSITION COMMUNE
Objet :
FR
Position commune arrêtée par le Conseil du 17 novembre 2000 en vue de l'adoption
de la directive du Parlement européen et du Conseil concernant le chauffage de
l'habitacle des véhicules à moteur et de leurs remorques, modifiant la directive
70/156/CEE du Conseil et abrogeant la directive 78/548/CEE du Conseil
(COD 1998/0277)
FR
CONSEIL DE
L'UNION EUROPÉENNE
Bruxelles, le 17 novembre 2000 (20.11)
(OR. en)
7074/1/00
REV 1
Dossier interinstitutionnel :
1998/0277 (COD)
LIMITE
ENT 33
CODEC 207
ACTES LÉGISLATIFS ET AUTRES INSTRUMENTS
Objet :
Position commune arrêtée par le Conseil du 17 novembre 2000 en vue de l'adoption
de la directive du Parlement européen et du Conseil concernant le chauffage de
l'habitacle des véhicules à moteur et de leurs remorques, modifiant la directive
70/156/CEE du Conseil et abrogeant la directive 78/548/CEE du Conseil
7074/1/00 REV 1
VER/myl
DG C II
FR
DIRECTIVE 2000/
/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL
du
concernant le chauffage de l'habitacle des véhicules à moteur et de leurs remorques,
modifiant la directive 70/156/CEE du Conseil et
abrogeant la directive 78/548/CEE du Conseil
LE PARLEMENT EUROPÉEN ET LE CONSEIL DE L’UNION EUROPÉENNE,
vu le traité instituant la Communauté européenne, et notamment son article 95,
vu la proposition de la Commission 1,
vu l’avis du Comité économique et social 2,
statuant conformément à la procédure visée à l’article 251 du traité 3,
1
2
3
JO C 326 du 24.10.1998, p. 4 et JO C 116 du 26.4.2000, p. 2.
JO C 101 du 12.4.1999, p. 15.
Avis du Parlement européen du 13 avril 1999 (JO C 219 du 30.7.1999, p. 58), position
commune du Conseil du
(non encore parue au Journal officiel) et décision du
Parlement européen du
(non encore parue au Journal officiel).
7074/1/00 REV 1
VER/ndj
DG C II
1
FR
considérant ce qui suit :
(1)
La directive 78/548/CEE du Conseil du 12 juin 1978 concernant le rapprochement des
législations des Etats membres relatives au chauffage de l'habitacle des véhicules à moteur 1 a
été arrêtée comme l'une des directives particulières de la procédure de réception CE établie
par la directive 70/156/CEE du Conseil du 6 février 1970 concernant le rapprochement des
législations des États membres relatives à la réception des véhicules à moteur et de leurs
remorques 2 ; par conséquent, les dispositions établies par la directive 70/156/CEE relatives
aux systèmes de véhicule, éléments constitutifs et entités techniques s'appliquent à la
directive 78/548/CEE.
(2)
En particulier, en vertu de l'article 3, paragraphe 4, et de l'article 4, paragraphe 3, de la
directive 70/156/CEE, chaque directive particulière doit être accompagnée d'une fiche de
renseignements contenant les rubriques pertinentes de l'annexe I de ladite directive ainsi que
de la fiche de réception CE par type fondée sur l'annexe VI de celle-ci, de manière à ce que la
réception par type puisse être informatisée.
(3)
A la lumière du progrès technique, des appareils de chauffage habituellement alimentés au
mazout, à l'essence ou au gaz de pétrole liquéfié équipent à présent de nombreux types de
véhicules afin de fournir, efficacement et sans le bruit ni les rejets gazeux produits par le
fonctionnement du moteur de propulsion lorsque le véhicule est en stationnement, de la
chaleur au compartiment réservé aux passagers (bus, par exemple), à l'espace de chargement
(camions et remorques, par exemple) ou au compartiment de repos (camions et autocaravanes,
par exemple) ; pour des raisons de sécurité, il est nécessaire d'étendre le champ d'application
afin d'inclure les exigences relatives aux chauffages à combustion et à leur installation ; ces
exigences devraient correspondre aux normes les plus sévères compatibles avec la technologie
actuelle.
1
2
JO L 168 du 26.6.1978, p. 40.
JO L 42 du 23.2.1970, p. 1. Directive modifiée en dernier lieu par la directive 98/91/CE du
Parlement européen et du Conseil (JO L 11 du 16.1.1999, p. 25).
7074/1/00 REV 1
VER/ndj
DG C II
2
FR
(4)
Il est nécessaire d'assurer la réception par type des chauffages à combustion en tant
qu'élément constitutif, ainsi que celle des véhicules à bord desquels un chauffage à
combustion est installé.
(5)
Il sera également nécessaire de compléter la présente directive avec des exigences de sécurité
supplémentaires pour les chauffages à combustion GLP en y ajoutant une annexe.
(6)
Il y a lieu d'arrêter les mesures nécessaires pour la mise en œuvre de la présente directive en
conformité avec la décision 1999/468/CE du Conseil du 28 juin 1999 fixant les modalité de
l'exercice des compétences conférées à la Commission 1.
(7)
Pour des raisons de clarté, il convient d'abroger la directive 78/548/CEE et de la remplacer par
la présente directive,
ONT ARRÊTÉ LA PRÉSENTE DIRECTIVE :
Article premier
Aux fins de la présente directive, on entend par "véhicule" : tout véhicule auquel la
directive 70/156/CEE s’applique.
Article 2
Les États membres ne peuvent refuser la réception CE par type ni la réception par type de portée
nationale d'un véhicule ou d'un type de système de chauffage pour des motifs concernant le système
de chauffage de l'habitacle ou de l'espace de chargement si ce système répond aux prescriptions des
annexes.
1
JO L 184 du 17.7.1999, p. 23.
7074/1/00 REV 1
VER/ndj
DG C II
3
FR
Article 3
Les États membres ne peuvent refuser ni interdire la vente, l'immatriculation, la mise en circulation
ou l'usage d’un véhicule, ou la vente, la mise en service ou l’usage d’un système de chauffage, pour
des motifs concernant le système de chauffage de l'habitacle ou de l'espace de chargement si ce
système répond aux prescriptions des annexes.
Article 4
1.
A compter du ... *, les États membres ne peuvent, pour des motifs concernant le système de
chauffage :
−
refuser d'accorder la réception CE par type ou la réception par type de portée nationale d'un
type de véhicule ou de système de chauffage, ou
−
interdire la vente, l'immatriculation ou la mise en circulation de véhicules, ou encore la vente
ou la mise en service de systèmes de chauffage,
si le système de chauffage répond aux prescriptions de la présente directive .
2.
A compter du ... **, les États membres :
−
cessent d'accorder la réception CE par type, et
−
peuvent refuser d'accorder la réception par type de portée nationale,
à un type de véhicule pour des motifs concernant le système de chauffage, ou à un type de
chauffage à combustion, lorsque les prescriptions de la présente directive ne sont pas respectées.
*
**
18 mois après l'entrée en vigueur de la présente directive.
30 mois après l'entrée en vigueur de la présente directive.
7074/1/00 REV 1
VER/ndj
DG C II
4
FR
3.
A compter du ... *, les États membres :
−
considèrent les certificats de conformité accompagnant les véhicules neufs conformément aux
dispositions de la directive 70/156/CEE comme n'étant plus valables aux fins de l'article 7,
paragraphe 1, de ladite directive, et
−
peuvent refuser la vente, l'immatriculation et la mise en circulation de véhicules neufs,
pour des motifs concernant le système de chauffage si les prescriptions de la présente directive, ne
sont pas respectées.
Le présent paragraphe ne s’applique pas aux types de véhicules équipés d’un système de chauffage
à récupération utilisant l’eau.
4.
A compter du ………*, les prescriptions de la présente directive , concernant les chauffages à
combustion considérés comme élément constitutif, sont applicables aux fins de l'article 7,
paragraphe 2, de la directive 70/156/CEE.
Article 5
Au plus tard le ………**, la Commission examine les exigences de sécurité supplémentaires en ce qui
concerne les systèmes de chauffage au GLP des véhicules à moteur et modifie, le cas échéant, la
présente directive conformément à la procédure visée à l'article 6, paragraphe 2.
*
**
42 mois après l'entrée en vigueur de la présente directive.
12 mois après l'entrée en vigueur de la présente directive.
7074/1/00 REV 1
VER/ndj
DG C II
5
FR
Article 6
1.
La Commission est assistée par le comité pour l'adaptation au progrès technique institué à
l'article 13 de la directive 70/156/CEE, ci-après dénommé "comité".
2.
Dans le cas où il est fait référence au présent paragraphe, les articles 5 et 7 de la décision
1999/468/CE s'appliquent dans le respect des dispositions de l'article 8 de celle-ci.
La période prévue à l'article 5, paragraphe 6, de la décision 1999/468/CE est fixée à trois mois.
3.
Le comité adopte son règlement intérieur.
Article 7
La directive 70/156/CEE est modifiée comme suit :
1)
Le point 36 de l'annexe IV, partie 1, est remplacé par le texte suivant :
"
Objet
36. Chauffage
Numéro de
Renvoi au
la directive
Journal officiel
2000/ /CE
L1
Applicabilité
M1
M2
M3
N1
N2
N3
O1
x
x
x
x
x
x
x
O2
O3
O4
x
x
x
de l'habitacle
".
7074/1/00 REV 1
VER/ndj
DG C II
6
FR
2)
L'annexe XI est modifiée comme suit :
a)
à l'appendice 1, le point 36 est remplacé par le texte suivant :
"
Rubrique
Objet
Chauffage de
l'habitacle
36.
Numéro de la
directive
M1 ≤ 2 500 kg (1)
2000/…/CE
I
M1 >2000
G+P
".
b)
à l'appendice 2, le point 36 est remplacé par le texte suivant :
"
Rubrique
Objet
Numéro de la directive
Véhicules blindés de la
catégorie M 1
36
Chauffage de l'habitacle
2000/.../CE
X
".
Article 8
La directive 78/548/CEE est abrogée avec effet au ………*. Les références faites à la directive
78/548/CEE s'entendent comme faites à la présente directive.
Article 9
1.
Les États membres mettent en vigueur les dispositions législatives, réglementaires et
administratives nécessaires pour se conformer à la présente directive avant le ... **et en informent
immédiatement la Commission.
*
**
30 mois après l'entrée en vigueur de la présente directive.
18 mois après l'entrée en vigueur de la présente directive.
7074/1/00 REV 1
VER/ndj
DG C II
7
FR
Lorsque les États membres adoptent ces dispositions, celles-ci contiennent une référence à la
présente directive ou sont accompagnées d’une telle référence lors de leur publication officielle. Les
modalités de cette référence sont arrêtées par les États membres.
2.
Les États membres communiquent à la Commission le texte des dispositions essentielles de
droit interne qu'ils adoptent dans le domaine régi par la présente directive.
Article 10
La présente directive entre en vigueur le jour de sa publication au Journal officiel des Communautés
européennes.
Article 11
Les États membres sont destinataires de la présente directive.
Fait à
, le
Par le Parlement européen
Par le Conseil
La présidente
Le président
_________________
7074/1/00 REV 1
VER/ndj
DG C II
8
FR
LISTE DES ANNEXES
ANNEXE I :
Dispositions administratives en matière de réception CE par type
Appendice 1 :
Fiche de renseignements – réception CE par type du véhicule
Appendice 2 :
Fiche de réception CE par type (du véhicule)
Appendice 3 :
Fiche de renseignements – réception CE par type de l'élément
constitutif
Appendice 4 :
Fiche de réception CE par type (de l'élément constitutif)
Appendice 5 :
Marque d'homologation CE par type de l'élément constitutif
ANNEXE II :
Champ d'application, définitions et exigences
ANNEXE III :
Exigences applicables aux systèmes de chauffage utilisant l'air de
refroidissement du moteur
ANNEXE IV :
Procédure de contrôle de la qualité de l'air
ANNEXE V :
Procédure de contrôle de la température
ANNEXE VI :
Procédure de contrôle des gaz d'échappement
ANNEXE VII :
Exigences applicables aux chauffages à combustion et à leur installation
ANNEXE VIII
Exigences de sécurité pour les chauffages à combustion GPL.
__________________
7074/1/00 REV 1
VER/ndj
DG C II
1
FR
ANNEXE I
DISPOSITIONS ADMINISTRATIVES EN MATIÈRE DE RÉCEPTION CE PAR TYPE
1.
DEMANDE DE RÉCEPTION CE PAR TYPE D'UN TYPE DE VÉHICULE
1.1.
La demande de réception CE par type visée à l'article 3, paragraphe 4, de la
directive 70/156/CEE d'un type de véhicule en ce qui concerne son système de chauffage
est introduite par le constructeur.
1.2.
Le modèle de la fiche de renseignements est reproduit à l'appendice 1.
1.3.
Au service technique responsable de la conduite des essais de réception doit être fourni :
1.3.1. un véhicule représentatif du type à réceptionner.
2.
OCTROI DE LA RÉCEPTION CE PAR TYPE D'UN TYPE DE VÉHICULE
2.1.
Lorsque les prescriptions pertinentes sont respectées, la réception CE par type visée à
l'article 4, paragraphe 3, de la directive 70/156/CEE est accordée.
2.2.
Un modèle de la fiche de réception CE par type est reproduit à l'appendice 2.
2.3.
Un numéro de réception conforme à l'annexe VII de la directive 70/156/CEE est attribué à
chaque type de véhicule réceptionné. Le même État membre ne doit pas accorder le même
numéro à un autre type de véhicule.
7074/1/00 REV 1
ANNEXE I
VER/ndj
DG C II
1
FR
3.
DEMANDE DE RÉCEPTION CE PAR TYPE D'UN TYPE DE CHAUFFAGE À
COMBUSTION
3.1.
La demande de réception CE par type visée à l'article 3, paragraphe 4, de la
directive 70/156/CEE d'un type de chauffage à combustion considéré comme élément
constitutif est introduite par le fabricant du système de chauffage.
3.2.
Le modèle de la fiche de renseignements est reproduit à l'appendice 3.
3.3.
Au service technique responsable de la conduite des essais de réception doit être fourni :
3.3.1. un chauffage à combustion représentatif du type à réceptionner.
4.
OCTROI DE LA RÉCEPTION CE PAR TYPE À UN TYPE DE CHAUFFAGE À
COMBUSTION
4.1.
Lorsque les prescriptions pertinentes sont respectées, la réception CE par type visée à
l'article 4, paragraphe 3, et, le cas échéant, à l'article 4, paragraphe 4, de la directive
70/156/CEE est accordée.
4.2.
Un modèle de la fiche de réception CE par type est reproduit à l'appendice 4.
4.3.
Un numéro de réception conforme à l'annexe VII de la directive 70/156/CEE est attribué à
chaque type de chauffage à combustion réceptionné. Le même État membre ne doit pas
attribuer le même numéro à un autre type de chauffage à combustion.
4.4.
Tout chauffage à combustion conforme à un type réceptionné conformément à la présente
directive doit porter la marque de réception CE par type définie à l'appendice 5.
7074/1/00 REV 1
ANNEXE I
VER/ndj
DG C II
2
FR
5.
MODIFICATIONS DU TYPE ET MODIFICATION DE LA RÉCEPTION PAR TYPE
5.1.
En cas de modification du type de véhicule ou du type de chauffage à combustion
réceptionnés conformément à la présente directive, les dispositions de l'article 5 de la
directive 70/156/CEE sont applicables.
6.
CONFORMITÉ DE LA PRODUCTION
6.1.
Les mesures visant à assurer la conformité de la production sont prises conformément aux
dispositions de l'article 10 de la directive 70/156/CEE.
7074/1/00 REV 1
ANNEXE I
VER/ndj
DG C II
3
FR
Appendice 1
Fiche de renseignements n° ...
conformément à l'annexe I de la directive du Conseil 70/156/CEE 1 relative à
la réception CE par type d'un véhicule en ce qui concerne ses systèmes de chauffage 2
(directive 2000/../CE)
Les renseignements ci-après sont, le cas échéant, fournis en trois exemplaires et sont accompagnés
d'une liste des éléments inclus. Les dessins sont, le cas échéant, fournis à une échelle appropriée et
avec suffisamment de détails, en format A4 ou sur dépliant de ce format. Les photographies sont, le
cas échéant, suffisamment détaillées.
Si les systèmes, les éléments constitutifs ou les entités techniques ont des fonctions à commande
électronique, des informations concernant leurs performances sont fournies.
0.
GÉNÉRALITÉS
0.1
Marque (raison sociale du constructeur) :
0.2
Type :
0.2.1
Dénomination(s) commerciale(s), le cas échéant :
0.3
Moyens d'identification du type, s'il est indiqué sur le véhicule (b) :
0.3.1
Emplacement de cette marque :
1
2
Les numéros de rubriques et de notes utilisés dans la présente fiche de renseignements
correspondent à ceux de l’annexe I de la directive 70/156/CEE. Les rubriques n'ayant aucun
rapport avec le but de la présente directive ont été omises.
Dans le cas des systèmes de chauffage récupérant la chaleur du liquide de refroidissement du
moteur, seules les rubriques 0 à 0.8, 3.2.7 et 9.10.5.1 sont applicables.
7074/1/00 REV 1
ANNEXE I
VER/ndj
DG C II
4
FR
0.4
Catégorie du véhicule (c) :
0.5
Nom et adresse du constructeur :
0.8
Adresse des ateliers de montage :
1.0
CONSTITUTION GÉNÉRALE DU VÉHICULE
1.1
Photographies et/ou dessins d'un véhicule représentatif :
3.
MOTEUR(q)
3.1.1
Numéro de code du moteur du constructeur :
(inscrit sur le moteur, ou autres moyens d'identification)
3.2.1.1
Principe de fonctionnement : allumage commandé/allumage par compression, 4
temps/2 temps (1)
3.2.1.2
Nombre et disposition des cylindres :
3.2.1.8
Puissance maximale nette : ... kW à ... tours/minute (déclarée par le constructeur)
3.2.7
Système de refroidissement (par liquide/par air) (1)
3.2.7.1
Réglage nominal du mécanisme de contrôle de la température du moteur :
3.2.8.1
Suralimentation : oui/non (1)
3.2.8.1.2
Type(s) :
3.2.8.1.3
Description du système (pression de charge maximale : ... kPa, soupape de décharge
s'il y a lieu)
7074/1/00 REV 1
ANNEXE I
VER/ndj
DG C II
5
FR
9.
CARROSSERIE
9.10.5
Systèmes de chauffage de l'habitacle
9.10.5.1
Description succincte du type de véhicule en ce qui concerne le système de chauffage
lorsque ce dernier utilise la chaleur du liquide de refroidissement du moteur :
9.10.5.2
Description succincte du type de véhicule en ce qui concerne le système de chauffage
si ledit système utilise l'air de refroidissement ou les gaz d'échappement du moteur
comme source de chaleur, comprenant les éléments suivants :
9.10.5.2.1
schéma du système de chauffage indiquant son emplacement dans le véhicule :
9.10.5.2.2
schéma de l'échangeur de chaleur pour les systèmes utilisant la chaleur des gaz
d'échappement, ou schéma des dispositifs dans lesquels l'échange a lieu (pour les
systèmes de chauffage utilisant la chaleur de l'air de refroidissement du moteur) :
9.10.5.2.3
Vue en coupe de l'échangeur de chaleur ou des dispositifs dans lesquels a lieu
l'échange de chaleur, avec indication de l'épaisseur des parois, des matériaux
employés et des caractéristiques de la surface :
9.10.5.2.4
Spécifications d'autres éléments importants du système de chauffage, tels que le rotor
du ventilateur, en ce qui concerne le mode de construction et les données techniques.
9.10.5.3
Consommation électrique maximale : ... kW
_______________
7074/1/00 REV 1
ANNEXE I
VER/ndj
DG C II
6
FR
Appendice 2
MODÈLE
[Format maximal : A4 (210 x 297 mm)]
FICHE DE RÉCEPTION CE PAR TYPE
CACHET DE
L’ADMINISTRATION
Communication concernant :
–
la réception par type 1,
–
l'extension de la réception par type 1,
–
le refus de la réception par type 1,
–
le retrait de la réception par type 1,
d'un type de véhicule/d'élément constitutif/d'entité technique 1 au sens de la directive 2000/.../CEE
Numéro de réception par type :
Raison de l'extension :
1
Biffer la mention inutile.
7074/1/00 REV 1
ANNEXE I
VER/ndj
DG C II
7
FR
SECTION I
0.1. Marque (raison sociale du constructeur) :
0.2. Type :
0.2.1 Dénomination(s) commerciale(s) le cas échéant :
0.3. Moyens d'identification du type s'il est indiqué sur le véhicule/l'élément constitutif/l'entité
technique 1 2 :
0.4. Catégorie du véhicule 1 3
0.5. Nom et adresse du constructeur :
0.7. Dans le cas d’éléments constitutifs et d'entités techniques, l'emplacement et le mode de
fixation de la marque de réception CE par type :
0.8. Adresse des ateliers de montage :
1
2
3
Biffer la mention inutile.
Si les moyens d'identification du type contiennent des caractères non pertinents pour la
description du véhicule, de l’élément constitutif ou de l'entité technique faisant l'objet de la
présente fiche de réception, ces caractères doivent être représentés dans la documentation par
le symbole : "?" (p. ex. ABC??123??).
Définie à l’annexe II A de la directive 70/156/CEE.
7074/1/00 REV 1
ANNEXE I
VER/ndj
DG C II
8
FR
SECTION II
1.
Renseignements supplémentaires (le cas échéant) : voir addendum
2.
Service technique chargé de l'exécution des essais :
3.
Date du rapport d'essai :
4.
Numéro du rapport d'essai :
5.
Remarques (éventuelles) : voir addendum
6.
Lieu :
7.
Date :
8.
Signature :
9.
L'index du dossier de réception remis à l'autorité chargée de la réception, qui peut être obtenu
sur demande, est joint à la présente.
7074/1/00 REV 1
ANNEXE I
VER/ndj
DG C II
9
FR
Addendum
à la fiche de réception CE par type n° ...
relative à la réception d'un type de véhicule conformément à la
directive 2000/ /CE
1.
Renseignements supplémentaires
1.1. Système de chauffage utilisant la chaleur du liquide de refroidissement du moteur, les gaz
d'échappement ou l'air de refroidissement du moteur 1
1.2. Chauffages à combustion, éventuellement
5.
Remarques :
1
Selon la définition figurant à l’annexe II de la directive 70/156/CEE.
7074/1/00 REV 1
ANNEXE I
VER/ndj
DG C II
10
FR
Appendice 3
Fiche de renseignements n° ...
relative à la réception CE par type d'un chauffage à combustion
(Directive 2000/
/CE)
Les renseignements ci-après sont, le cas échéant, fournis en triple exemplaire et sont accompagnés
d'une liste des éléments inclus. Les dessins sont, le cas échéant, fournis à une échelle appropriée et
avec suffisamment de détails, en format A4 ou sur dépliant de ce format. Les photographies sont, le
cas échéant, suffisamment détaillées.
Si les systèmes, les éléments constitutifs ou les entités techniques ont des fonctions à commande
électronique, des informations concernant leurs performances sont fournies.
0.
GÉNÉRALITÉS
0.1. Marque (raison sociale du constructeur) :
0.2. Type
0.2.1 Dénomination(s) commerciale(s) (le cas échéant) :
0.5. Nom et adresse du constructeur :
0.7. Dans le cas d’éléments constitutifs et d'entités techniques, emplacement et méthode de
fixation de la marque de réception CE par type :
0.8. Adresse des ateliers de montage :
7074/1/00 REV 1
ANNEXE I
VER/ndj
DG C II
11
FR
1.0. CHAUFFAGE À COMBUSTION
1.1. Pression d’épreuve (dans le cas d'un chauffage à combustion, alimenté au gaz de pétrole
liquéfié ou équivalent, pression au raccord d'arrivée de gaz du chauffage) :
1.2. etc.
7074/1/00 REV 1
ANNEXE I
VER/ndj
DG C II
12
FR
Appendice 4
MODÈLE
[Format maximal : A4 (210 x 297 mm)]
FICHE DE RÉCEPTION CE PAR TYPE
CACHET DE
L’ADMINISTRATION
Communication concernant :
–
la réception par type 1
–
l'extension de la réception par type 1
–
le refus de la réception par type 1
–
le retrait de la réception par type 1
d'un type de véhicule/d'élément constitutif/d'entité technique 1 conformément à la
directive 2000/.../CEE.
Numéro de réception par type :
Raison de l'extension :
1
Biffer la mention inutile.
7074/1/00 REV 1
ANNEXE I
VER/ndj
DG C II
13
FR
SECTION I
0.1. Marque (raison sociale du constructeur) :
0.2. Type et description commerciale générale :
0.3. Moyens d'identification du type s'il est indiqué sur le véhicule/l’élément constitutif/l'entité
technique 1 2 :
0.4. Catégorie du véhicule 1 3 :
0.5. Nom et adresse du constructeur :
0.7. Dans le cas d’éléments constitutifs et d'entités techniques, l'emplacement et le mode de
fixation de la marque de réception CE par type :
0.8. Adresse des ateliers de montage :
1
2
3
Biffer la mention inutile.
Si les moyens d'identification du type contiennent des caractères non pertinents pour la
description du véhicule, de l’élément constitutif ou de l'entité technique faisant l'objet de la
présente fiche de réception par type, ces caractères doivent être représentés dans la
documentation par le symbole : "?" (p. ex. ABC??123??).
Définie à l’annexe II A de la directive 70/156/CEE.
7074/1/00 REV 1
ANNEXE I
VER/ndj
DG C II
14
FR
SECTION II
1.
Renseignements supplémentaires (le cas échéant) : voir addendum
2.
Service technique chargé de l'exécution des essais :
3.
Date du rapport d'essai :
4.
Numéro du rapport d'essai :
5.
Remarques (éventuelles) : voir addendum
6.
Lieu :
7.
Date :
8.
Signature :
9.
L'index du dossier de réception remis à l'autorité chargée de la réception, qui peut être obtenu
sur demande, est joint à la présente.
7074/1/00 REV 1
ANNEXE I
VER/ndj
DG C II
15
FR
Addendum
à la fiche de réception CE par type n°.....
relative à la réception d'un chauffage à combustion conformément à
la directive 2000/
1.
/CE
Renseignements supplémentaires
1.1. Description du type de chauffage à combustion :
etc.
5.
Remarques :
7074/1/00 REV 1
ANNEXE I
VER/ndj
DG C II
16
FR
Appendice 5
MARQUE D'HOMOLOGATION CE DE L’ÉLÉMENT CONSTITUTIF
1.
GÉNÉRALITÉS
1.1.
La marque d'homologation CE de l’élément constitutif est composée :
1.1.1.
d'un rectangle à l'intérieur duquel est placée la lettre "e", suivie du numéro ou groupe de
lettres distinctif de l'État membre ayant délivré l'homologation :
1.1.2.
1
pour l'Allemagne
12
pour l'Autriche
2
pour la France
13
pour le Luxembourg
3
pour l'Italie
17
pour la Finlande
4
pour les Pays-Bas
18
pour le Danemark
5
pour la Suède
21
pour le Portugal
6
pour la Belgique
23
pour la Grèce
9
pour l'Espagne
24
pour l'Irlande
11
pour le Royaume-Uni
à proximité du rectangle, du "numéro de réception de base" visé à la Section 4 de
l'annexe VII de la directive 70/156/CEE, précédé du nombre séquentiel de deux chiffres
attribué à la modification technique la plus récente de la directive 78/548/CEE par
rapport à la date à laquelle l'homologation CE a été accordée à l’élément constitutif.
Dans la présente directive, le nombre séquentiel est 00.
1.2.
La marque d'homologation CE de l'élément constitutif doit être clairement lisible et
indélébile.
7074/1/00 REV 1
ANNEXE I
VER/ndj
DG C II
17
FR
2.
EXEMPLE DE MARQUE D'HOMOLOGATION CE DE L’ÉLÉMENT CONSTITUTIF
2.1.
La marque d'homologation de l’élément constitutif ci-dessus montre que le chauffage à combustion
en question a été homologué en Allemagne (e1) conformément à la présente directive (00) sous le
numéro de réception de base 2439.
_________________
7074/1/00 REV 1
ANNEXE I
VER/ndj
DG C II
18
FR
ANNEXE II
CHAMP D'APPLICATION, DÉFINITIONS ET EXIGENCES
1.
CHAMP D'APPLICATION
1.1. La présente directive s'applique à tous les véhicules des catégories M, N et O équipés d'un
système de chauffage.
2.
DÉFINITIONS
Aux fins de la présente directive, on entend par :
2.1. "système de chauffage", tout type de dispositif permettant d'élever la température à l'intérieur
d'un véhicule, y compris tout espace de chargement ;
2.2. "chauffage à combustion", un dispositif utilisant directement un combustible liquide ou
gazeux et ne récupérant pas la chaleur du moteur utilisée pour la propulsion du véhicule ;
2.3. "type de véhicule quant au système de chauffage”, des véhicules qui ne diffèrent pas sur des
aspects essentiels tels que :
–
le(s) principe(s) de fonctionnement du système de chauffage ;
–
le type de l’éventuel chauffage à combustion.
7074/1/00 REV 1
ANNEXE II
VER/ndj
DG C II
1
FR
2.4. "type de chauffage à combustion", des dispositifs qui ne diffèrent pas sur des aspects
essentiels tels que :
–
le type de combustible (par ex. liquide ou gazeux) ;
–
le fluide caloporteur (par ex. air ou eau,) ;
–
leur emplacement dans le véhicule (par ex. habitacle ou espace de chargement).
2.5. "système de chauffage à récupération", tout type de dispositif récupérant la chaleur du moteur
utilisée pour la propulsion du véhicule afin d'élever la température intérieure de celui-ci, et
utilisant comme fluide intermédiaire l'eau, l'huile ou l'air ;
2.6. "intérieur", la partie interne d'un véhicule réservée à ses occupants et/ou à son chargement ;
2.7. "système de chauffage de l'habitacle", tout dispositif conçu pour élever la température de
l'habitacle ;
2.8. "système de chauffage de l'espace de chargement", tout dispositif conçu pour élever la
température de l'espace de chargement ;
2.9. "habitacle", la partie intérieure du véhicule réservée au conducteur et à ses éventuels
passagers ;
2.10. "combustibles gazeux", les combustibles qui, à température et pression normales (288,2 K et
101,33 kPa) sont à l'état gazeux, comme le gaz de pétrole liquéfié (GPL) et le gaz naturel
comprimé (GNC) ;
2.11. "surchauffe", la situation qui existe quand l’entrée d’air du chauffage à combustion destinée à
l'air de réchauffage est complètement obturée.
7074/1/00 REV 1
ANNEXE II
VER/ndj
DG C II
2
FR
3.
EXIGENCES APPLICABLES AUX SYSTEMES DE CHAUFFAGE
3.1. L’habitacle de tout véhicule à moteur des catégories M et N doit être équipé d’un système de
chauffage ;
3.2. Les systèmes de chauffage doivent satisfaire aux exigences générales suivantes :
–
l'air chauffé entrant dans l'habitacle ne doit pas être plus pollué que l'air à l’endroit de son
admission dans le véhicule ;
–
le conducteur et les passagers du véhicule en circulation ne doivent pas pouvoir entrer
en contact avec des parties du véhicule ou de l'air chaud pouvant lui occasionner des
brûlures ;
–
les gaz d'échappement rejetés par les chauffages à combustion doivent rester dans des
limites acceptables.
Les procédures de contrôle pour la vérification de chacune de ces prescriptions sont définies
aux annexes IV, V et VI.
7074/1/00 REV 1
ANNEXE II
VER/ndj
DG C II
3
FR
3.2.1. Le tableau ci-après indique les annexes applicables à chaque type de système de chauffage à
l'intérieur de chaque catégorie de véhicule :
SYSTEME DE
CHAUFFAGE
CATEGORIE
DU
VÉHICULE
Chaleur récupérée du moteur
– eau
ANNEXE IV
ANNEXE V
ANNEXE VI
ANNEXE VIII
Qualité de l’air
Température
Échappement
Sécurité GPL
M
N
O
Chaleur récupérée du moteur
– air
M
1
1
N
1
1
Voir note 1
O
Chaleur récupérée du moteur
– huile
M
1
1
N
1
1
M
1
1
1
1
N
1
1
1
1
Voir notes 2 & 3
O
1
1
1
1
Chauffage à combustible
liquide
M
1
1
1
Voir note 3
N
1
1
1
O
1
1
1
O
Chauffage à combustible
gazeux
3.3. D’autres exigences applicables aux chauffages à combustion et à leur installation sont arrêtées
à l’Annexe VII.
Note 1 :
les véhicules remplissant les conditions de l'annexe III ne sont pas soumis à ces
exigences d'essai.
Note 2 :
Une nouvelle annexe VIII "Exigences de sécurité pour les chauffages à
combustion" sera ajoutée à la présente directive conformément à l'article 4.
Note 3 :
Les chauffages à combustion placés à l'extérieur de l'habitacle et utilisant l'eau
comme fluide caloporteur sont réputés conformes aux annexes IV et V.
______________
7074/1/00 REV 1
ANNEXE II
VER/ndj
DG C II
4
FR
ANNEXE III
EXIGENCES APPLICABLES AUX SYSTÈMES DE CHAUFFAGE
À RÉCUPÉRATION D'AIR
1.
En ce qui concerne les systèmes de chauffage comportant un échangeur de chaleur dont le
circuit primaire est traversé par du gaz d'échappement ou de l'air pollué les prescriptions du
point 3.2. de l'annexe II sont considérées comme respectées si les conditions suivantes sont
remplies :
2.
l'étanchéité des parois du circuit primaire de l'échangeur doit être assurée à toute pression
égale ou inférieure à 2 bars ;
3.
les parois du circuit primaire de l'échangeur ne doivent pas comporter d'assemblages
démontables ;
4.
la paroi de l'échangeur de chaleur où s'effectue le transfert de chaleur doit avoir une épaisseur
minimale de 2 mm lorsqu'elle est constituée d'aciers non alliés ;
4.1. lorsqu'on utilise d'autres matériaux (y compris des matériaux composites ou des matériaux
enduits), l'épaisseur de cette paroi doit être calculée de façon à assurer à l'échangeur la même
durée de vie que dans le cas visé au point 4 ;
4.2. si la paroi de l'échangeur de chaleur où se produit le transfert de chaleur est émaillée, la paroi
sur laquelle cette couche est appliquée doit avoir une épaisseur d'au moins 1 mm et cet émail
doit être résistant, étanche et non poreux ;
7074/1/00 REV 1
ANNEXE III
VER/ndj
DG C II
1
FR
5.
le tuyau d'échappement doit comporter une zone témoin de corrosion d'au moins 30 mm de
long, située directement après la sortie du tuyau de l'échangeur, toujours découverte et d'accès
facile ;
5.1. l'épaisseur de la paroi de cette zone témoin de corrosion ne doit pas être supérieure à celle des
tuyaux de conduite des gaz d'échappement placés à l'intérieur de l'échangeur de chaleur. Les
matériaux et les propriétés de la surface de cette zone doivent être équivalents à ceux de ces
tuyaux ;
5.2. si l'échangeur de chaleur forme une unité avec le silencieux du dispositif d'échappement du
véhicule, la paroi extérieure de ce dernier doit être considérée comme la zone sur laquelle doit
se produire une éventuelle corrosion et qui est réalisée en conformité avec le point 5.1.
6.
En ce qui concerne les systèmes de chauffage utilisant de l'air de refroidissement du moteur
comme air de chauffage, les prescriptions du point 3.2. de l'annexe II sont considérées comme
respectées sans qu'il soit fait usage d'un échangeur de chaleur si les conditions suivantes sont
remplies :
•
l'air de refroidissement utilisé comme air de chauffage n'entre en contact qu’avec les
surfaces du moteur ne comportant pas d'assemblages démontables et,
•
les raccordements des parois du circuit de cette partie de l'air de refroidissement aux
surfaces utilisées pour le transfert de chaleur doivent être étanches au gaz et résistantes à
l'huile.
Ces conditions sont considérées comme remplies notamment lorsque :
6.1. une gaine autour de chaque bougie d'allumage évacue les fuites éventuelles à l'extérieur du
circuit de l'air de chauffage ;
6.2. le joint entre la culasse ou le cylindre et la tubulure d'échappement est situé hors du circuit de
l'air de chauffage ;
7074/1/00 REV 1
ANNEXE III
VER/ndj
DG C II
2
FR
6.3. une double étanchéité existe entre la culasse et le cylindre, avec évacuation des fuites
éventuelles en provenance du premier joint hors du circuit de l'air de chauffage,
ou bien :
l'étanchéité entre la culasse et le cylindre est encore assurée lorsque les écrous de fixation de
la culasse sont serrés à froid au tiers du couple nominal prescrit par le constructeur,
ou bien :
la zone de jonction de la culasse avec le cylindre est située en dehors du circuit de l'air de
chauffage.
_______________
7074/1/00 REV 1
ANNEXE III
VER/ndj
DG C II
3
FR
ANNEXE IV
PROCÉDURE DE CONTRÔLE DE LA QUALITÉ DE L'AIR
1.
Dans le cas de véhicules complets, il convient d'effectuer le contrôle suivant :
1.1. faire fonctionner le chauffage à plein régime pendant une heure en atmosphère calme (vitesse
du vent ≤ 2 m/s), toutes fenêtres fermées et, dans le cas d’un chauffage à combustion, le
moteur de propulsion arrêté. Si toutefois le chauffage fonctionnant à plein régime se coupe
automatiquement en moins d’une heure, les mesures peuvent être effectuées avant que le
chauffage ne se coupe.
1.2. La concentration de CO dans l'air ambiant est mesurée en prélevant des échantillons :
a)
à un point situé à l'extérieur du véhicule aussi près que possible de l'admission d'air du
chauffage ; et
b)
à un point situé à l'intérieur du véhicule à moins de 1 m de l'échappement de l'air
chauffé.
1.3. Les mesures s'étalent sur une durée représentative de 10 minutes.
1.4. Le résultat de la mesure effectuée au point b) ne doit pas dépasser de plus de 20 ppm de CO
celui de la mesure effectuée au point a).
7074/1/00 REV 1
ANNEXE IV
VER/ndj
DG C II
1
FR
2.
Les chauffages à combustion considérés comme élément constitutif sont soumis au contrôle
suivant après les contrôles visés aux annexes V et VI et au point 1.3 de l'annexe VII :
2.1. le circuit primaire de l'échangeur de chaleur est soumis à un test de fuite afin de s'assurer que
de l'air pollué ne risque pas de se mélanger à l'air chauffé, destiné à l'habitacle.
2.2. Cette exigence est considérée comme satisfaite si, à une pression manométrique de δ500 hPa,
le débit de la fuite de l'échangeur est ≤ 30 dm3/h.
_________________
7074/1/00 REV 1
ANNEXE IV
VER/ndj
DG C II
2
FR
ANNEXE V
PROCÉDURE DE CONTRÔLE DE LA TEMPÉRATURE
1.
Faire fonctionner le chauffage à plein régime pendant une heure en atmosphère calme (vitesse
du vent ≤ 2 m/s), toutes fenêtres fermées. Si toutefois le chauffage fonctionnant à plein régime
se coupe automatiquement en moins d’une heure, les mesures peuvent être effectuées plus tôt.
Si l’air chauffé est amené de l’extérieur du véhicule, l’essai doit être effectué à une
température non inférieure à 15°C.
2.
La température de surface des parties du système de chauffage pouvant entrer en contact avec
le conducteur du véhicule pendant son utilisation normale sur route est mesurée à l'aide d'un
thermomètre à contact. Aucune partie ainsi contrôlée ne doit présenter une température
supérieure à 70°C pour les métaux non revêtus ou à 80º C pour les autres matériaux.
2.1. Lorsqu’une ou plusieurs parties du système de chauffage est (sont) située(s) derrière le siège
du conducteur, et en cas de surchauffe, cette température ne doit pas dépasser 110°C.
3.1. Dans le cas des véhicules des catégories M1 et N, aucune pièce du système risquant d’entrer
en contact avec des passagers assis pendant l’utilisation normale du véhicule sur route, à
l’exception de la grille de sortie, ne doit dépasser la température de 110°C.
3.2. Dans le cas des véhicules des catégories M2 et M3, aucune pièce du système risquant d’entrer
en contact avec des passagers pendant l’utilisation normale du véhicule sur route ne doit
dépasser la température de 70°C pour les métaux non revêtus ou de 80º C pour les autres
matériaux.
4.
La température de l'air chaud entrant dans l'habitacle, mesurée au centre de l'orifice de sortie,
ne doit pas dépasser 150°C.
___________________
7074/1/00 REV 1
ANNEXE V
VER/ndj
DG C II
1
FR
ANNEXE VI
PROCÉDURE DE CONTRÔLE DES GAZ D'ÉCHAPPEMENT
1.
Faire fonctionner le chauffage à plein régime pendant une heure en atmosphère calme (vitesse
du vent ≤ 2 m/s) et à une température ambiante de 20 ± 10°C. Si toutefois le chauffage
fonctionnant à plein régime se coupe automatiquement en moins d’une heure, les mesures
peuvent être effectuées avant que le chauffage ne se coupe.
2.
Les gaz d'échappement secs et non dilués, mesurés au moyen d'un appareil de mesure
approprié, ne doivent pas dépasser les valeurs indiquées au tableau ci-après :
3.
PARAMÈTRE
CHAUFFAGES
UTILISANT DES
COMBUSTIBLES
GAZEUX
CHAUFFAGES UTILISANT
UN COMBUSTIBLE
LIQUIDE
CO
≤ 0,1 % vol.
≤ 0,1 % vol.
NOx
≤ 200 ppm
≤ 200 ppm
HC
≤ 100 ppm
≤ 100 ppm
unité de référence
"bacharach"*
≤1
≤4
Le contrôle est répété dans des conditions correspondant à une vitesse de déplacement du
véhicule de 100 km/h. Dans ces conditions, la valeur de CO ne doit pas dépasser 0,2 % en
volume. Si le contrôle a été effectué sur le chauffage en tant qu’élément constitutif, il ne doit
pas être répété sur le type de véhicule sur lequel le chauffage a été installé.
_________________
*
L’unité de référence "bacharach" ASTM D 2156 est employée.
7074/1/00 REV 1
ANNEXE VI
VER/ndj
DG C II
1
FR
ANNEXE VII
EXIGENCES APPLICABLES AUX CHAUFFAGES
À COMBUSTION ET À LEUR INSTALLATION
1.
EXIGENCES GÉNÉRALES
1.1. Chaque chauffage doit être fourni avec une notice d’utilisation et d’entretien et, s’il est destiné
au marché des pièces de rechange, avec les instructions de montage.
1.2. Un équipement de sécurité doit être installé (comme élément constitutif du chauffage à
combustion ou du véhicule) pour commander le fonctionnement du chauffage à combustion
en cas d’urgence. Il doit être conçu de telle manière que si la flamme ne s’allume pas au
démarrage ou que si elle s’éteint en cours de fonctionnement, les délais d’allumage et
d’ouverture de l’alimentation en combustible ne dépassent pas 4 minutes dans le cas des
chauffages à combustible liquide et dans celui des chauffages à combustible gazeux, 1 minute
si le dispositif de surveillance de la flamme est thermoélectrique ou 10 secondes s'il est
automatique.
1.3. La chambre de combustion et l’échangeur de chaleur doivent pouvoir résister à une pression
égale à deux fois la pression normale de fonctionnement ou à 2 bars (manomètre), la plus
élevée de ces deux valeurs étant retenue. La pression d'épreuve doit être notée dans la fiche de
renseignements.
1.4. Le chauffage doit porter une étiquette de fabricant indiquant le nom de ce dernier, le numéro
de modèle, le type et sa puissance nominale en kilowatts. Le type de combustible doit aussi
être indiqué et, le cas échéant, la tension de fonctionnement et la pression de gaz.
7074/1/00 REV 1
ANNEXE VII
VER/myl
DG C II
1
FR
1.5
Ralentissement de la soufflerie d'air chaud lors du débranchement
1.5.1
S'il existe une soufflerie d'air chaud, celle-ci doit, lors du débranchement, ralentir,
également en cas de surchauffe ou d'interruption d'admission du carburant.
1.5.2
D'autres mesures destinées à empêcher des dommages par déflagration et corrosion
peuvent être appliquées lorsque le constructeur apporte la preuve de leur équivalence.
1.6
Exigences en matière d'équipement électrique
1.6.1
Toutes les exigences techniques susceptibles d'être influencées par la tension, doivent être
satisfaites dans les limites d'une plage de tension qui s'écarte de plus ou moins 16 % de la
tension de fonctionnement. S'il existe un coupe circuit de sous-tension ou de surtension, il
convient de contrôler si toutes les exigences ont été respectées à proximité immédiate des
points de rupture.
1.7
Indication de l'état de marche
1.7.1
Un témoin clairement visible, placé dans le champ de vision de l'utilisateur, doit l'informer
lorsque le chauffage est mis en route ou éteint.
7074/1/00 REV 1
ANNEXE VII
VER/myl
DG C II
2
FR
2.
EXIGENCES RELATIVES À L’INSTALLATION DANS LE VÉHICULE
2.1.
Champ d’application
2.1.1.
Sans préjudice du point 2.1.2, les chauffages à combustion sont installés conformément
aux dispositions de la présente annexe.
2.1.2.
Les véhicules de catégorie O dotés de chauffages à combustible liquide sont réputés
conformes aux exigences de la présente annexe.
2.2.
Emplacement du chauffage
2.2.1.
Les parties de carrosserie et autres éléments constitutifs situés à proximité du chauffage
doivent être protégés contre toute chaleur excessive et les risques de souillure par le
combustible ou l'huile.
2.2.2.
Le chauffage à combustion ne doit pas être un risque d’incendie, même en cas de
surchauffe. Cette exigence est réputée satisfaite si l’installation assure une distance
adéquate avec toutes les parties avoisinantes et la ventilation nécessaire par l’emploi de
matériaux ignifuges ou d’écrans thermiques.
2.2.3.
Dans le cas des véhicules M2 et M3, le chauffage ne doit pas être placé dans l'habitacle.
L'installation dans une enveloppe efficacement fermée remplissant aussi les conditions
visées au point 2.2.2. est cependant autorisée.
7074/1/00 REV 1
ANNEXE VII
VER/myl
DG C II
3
FR
2.2.4.
L'étiquette visée au paragraphe 1.4., ou un double de celle-ci, doit être placée de manière à
être facilement lisible lorsque le chauffage est installé dans le véhicule.
2.2.5.
L'emplacement du chauffage est choisi en prenant toutes les précautions raisonnables pour
réduire à un minimum les risques de dommages aux personnes ou à leurs biens.
2.3.
Alimentation en combustible
2.3.1.
L'orifice de remplissage du combustible ne doit pas être situé dans l’habitacle et doit être
muni d’un bouchon efficace évitant toute fuite de combustible.
2.3.2.
Dans le cas de chauffages à combustibles liquides, lorsque l'alimentation en combustible
est distincte de celle du véhicule, le type de carburant et l'emplacement de son orifice de
remplissage doivent être clairement marqués.
2.3.3.
Une note précisant que le chauffage doit être coupé avant d’être réalimenté en combustible
doit être fixée au point de remplissage. En outre, des instructions adéquates doivent figurer
dans le manuel d'utilisateur fourni par le fabricant.
2.4.
Système d'échappement
2.4.1.
L'orifice d'échappement doit être situé à un endroit tel que ses rejets ne puissent s'infiltrer à
l'intérieur du véhicule par les ventilateurs, les entrées d’air chaud ou les fenêtres ouvertes.
7074/1/00 REV 1
ANNEXE VII
VER/myl
DG C II
4
FR
2.5.
Entrée d'air de combustion
2.5.1.
L'air destiné à l'alimentation de la chambre de combustion du chauffage ne doit pas être
prélevé dans l’habitacle du véhicule.
2.5.2.
L'entrée d'air doit être placée ou protégée de manière à ne pas pouvoir être obstruée par des
bagages ou des détritus.
2.6.
Entrée d'air de chauffage
2.6.1.
L'air destiné au chauffage peut être de l'air frais ou de l'air recyclé et doit être prélevé à un
endroit propre où tout risque de contamination par les gaz d'échappement provenant du
moteur de propulsion, du chauffage à combustion ou de toute autre source du véhicule est
improbable.
2.6.2.
La conduite d'amenée d'air doit être protégée par un treillis ou tout autre moyen adéquat.
2.7.
Sortie d'air de chauffage
2.7.1.
Toute gaine servant à canaliser l'air chaud à l'intérieur du véhicule doit être disposée ou
protégée de manière à ne provoquer aucune blessure ou dégât par contact.
2.7.2.
La sortie d'air doit être placée ou protégée de façon à rendre improbable son obturation par
des bagages ou des détritus.
2.8
Contrôle automatique du système de chauffage
Le système de chauffage doit être coupé automatiquement dans les cinq secondes en cas
d'interruption de fonctionnement du moteur du véhicule, sauf si un dispositif manuel est
activé pour maintenir le système de chauffage en fonctionnement. Ce point ne s'applique
pas aux remorques.
___________________
7074/1/00 REV 1
ANNEXE VII
VER/myl
DG C II
5
FR
ANNEXE VIII
EXIGENCES DE SÉCURITE POUR LES CHAUFFAGES
À COMBUSTION GPL
(Voir annexe II, point 3.3, note 2)
_________________
7074/1/00 REV 1
ANNEXE VIII
VER/ndj
DG C II
1
FR
CONSEIL DE
L'UNION EUROPÉENNE
Bruxelles, le 17 novembre 2000
(OR. fr)
7074/00
REV 1 ADD 1
Dossier interinstitutionnel :
98/0277 (COD)
ENT 33
CODEC 207
ACTES LEGISLATIFS ET AUTRES INSTRUMENTS
Objet:
Position Commune (CE) No .../2000 arrêtée par le Conseil le 17 novembre 2000 en vue
de l'adoption de la Directive 2000/.../CE du Parlement européen et du Conseil
concernant le chauffage de l'habitacle des véhicules à moteur et de leurs remorques,
modifiant la directive 70/156/CEE du Conseil et abrogeant la directive 78/548/CEE du
Conseil
EXPOSÉ DES MOTIFS DU CONSEIL
7074/1/00 REV 1 ADD 1
CF/elc
DG C II
1
FR
I
INTRODUCTION
1.
Le 28 septembre 1998, la Commission a transmis au Conseil une proposition, fondée
sur l'article 100 A du traité (selon la nouvelle numérotation: l'article 95), concernant le
rapprochement des législations des États membres relatives au chauffage de l'habitacle
des véhicules à moteur1.
2.
Le Parlement européen a rendu son avis en première lecture le 13 avril 19992. A la suite
de cet avis, la Commission a présenté une proposition modifiée le 13 août 19993.
Le Comité économique et social a rendu son avis le 23 octobre 19984.
3.
Le 17 novembre 2000, le Conseil a adopté sa position commune conformément à
l'article 251 du traité.
II
OBJECTIF
4.
L'objectif de la proposition est d'introduire des dispositions améliorées pour tous les
types de chauffage d'habitacle et d'aligner les dispositions administratives de la directive
sur celles de la directive 70/156/CEE relative à la réception des véhicules à moteur et de
leurs remorques5.
1
2
3
4
5
J.O. C 326 du 24.10.1998
J.O. C 219 du 30.7.1999
J.O. C ...
J.O. C 101 du 12.4.1999
J.O. L 42 du 23.2.1970, p. 1
7074/1/00 REV 1 ADD 1
CF/elc
DG C II
2
FR
III
ANALYSE DE LA POSITION COMMUNE
5.
D'une manière générale, la position commune correspond essentiellement à la
proposition modifiée de la Commission. Le texte de la position commune tient compte
de la plupart des amendements du Parlement européen que la Commission a incorporés
dans sa proposition modifiée. Toutefois, le Conseil a introduit certaines modifications
rédactionnelles qui ne changent pas le contenu des amendements du Parlement
européen. Toutes ces modifications apportées à la proposition modifiée ont été
acceptées par la Commission.
6.
Ainsi, le Conseil a accepté les amendements du Parlement européen numéros 1, 2, 3, 4,
5, 6, 8 et 9, qui clarifient les dispositions techniques de la directive.
7.
En outre, la position commune prévoit que la Commission, dans un délai d'un an,
examinera la sécurité relative aux systèmes fonctionnant au GPL (gaz de pétrole
liquéfié) et, le cas échéant, présentera une proposition au "Comité pour l'adaptation au
progrès technique" visé à l'article 13 de la directive 70/156/CEE.
8.
L'amendement no 7 vise à inviter la Commission à élaborer avant 1er octobre 2001 des
propositions relatives au contrôle de l'efficacité des systèmes de chauffage; le Conseil
n'a pas repris cet amendement estimant que de telles propositions relèvent du droit
d'initiative de la Commission (l'amendement 7 n'a pas été repris par la Commission non
plus).
9.
S'agissant de l'amendement no 11 (repris par la Commission) concernant la
détermination de l'endroit de la note qui indique que le chauffage doit être coupé avant
d'être réalimenté, le Conseil estime que cet amendement diminuerait le niveau de
sécurité. Ainsi, pour des raisons de sécurité plus élevée, le Conseil a préféré une
formule qui stipule que la note d'avertissement doit impérativement être fixée au point
de remplissage.
7074/1/00 REV 1 ADD 1
CF/elc
DG C II
3
FR
10.
Le Conseil n'a pas été en mesure de reprendre l'amendement no 12 (cet amendement n'a
pas été accepté par la Commission) qui concerne les conditions dans lesquelles
l'habitacle des véhicules des catégories M2 et M3 peut être équipé d'un chauffage à
combustion. Le Conseil estime que la formulation proposée correspond à un niveau de
sécurité inférieur à celui établi par la position commune.
IV
CONCLUSION
11.
Dans l'ensemble, le Conseil, qui a repris la plupart des amendements du Parlement
européen, estime avoir trouvé une solution équilibrée.
________________________
7074/1/00 REV 1 ADD 1
CF/elc
DG C II
4
FR
COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES
Bruxelles, le 08.12.2000
SEC(2000) 2158 final
1998/0277 (COD)
COMMUNICATION DE LA COMMISSION
AU PARLEMENT EUROPÉEN
conformément à l'article 251, paragraphe 2, deuxième alinéa, du traité CE
concernant la
position commune arrêtée par le Conseil en vue de l’adoption d’une directive du
Parlement européen et du Conseil concernant le chauffage de l'habitacle des véhicules à
moteur et de leurs remorques, modifiant la directive 70/156/CEE du Conseil et
abrogeant la directive 78/548/CEE du Conseil
1998/0277 (COD)
COMMUNICATION DE LA COMMISSION
AU PARLEMENT EUROPÉEN
conformément à l'article 251, paragraphe 2, deuxième alinéa, du traité CE
concernant la
position commune arrêtée par le Conseil en vue de l’adoption d’une directive du
Parlement européen et du Conseil concernant le chauffage de l'habitacle des véhicules à
moteur et de leurs remorques, modifiant la directive 70/156/CEE du Conseil et
abrogeant la directive 78/548/CEE du Conseil
1.
HISTORIQUE
–
2.
Date de transmission de la proposition au Parlement européen
et au Conseil, (COM(1998)526 final – 1998/0277 COD):
28.9.1998
–
Date de l'avis du Parlement européen en première lecture:
13.4.1999
–
Date de l'avis du Comité économique et social:
27.1.1999
–
Date d'adoption de la position commune:
17.11.2000
OBJECTIF DE LA PROPOSITION DE LA COMMISSION
La proposition vise à élargir le champ d'application de la directive 78/548/CEE du
Conseil afin qu'il couvre non seulement les véhicules de catégorie M1 (voitures
particulières) mais aussi toutes les catégories de véhicules M, N, O (véhicules pour le
transport de passagers, de marchandises et remorques). Elle contient en outre de
nouvelles dispositions concernant les chauffages à combustion fonctionnant
indépendamment du moteur de propulsion. Ces nouvelles exigences garantissent que
ces dispositifs sont conformes à des normes sévères de sécurité et de protection de
l'environnement compatibles avec la technologie actuelle. Enfin, la proposition
aligne les dispositions administratives de la directive concernée à celles de la
directive-cadre établissant la procédure de réception des véhicules à moteur et de
leurs remorques (directive 70/156/CEE du Conseil, dans sa version modifiée).
3.
COMMENTAIRES SUR LA POSITION COMMUNE
3.1.
Brefs commentaires généraux
D'un point de vue juridique, la position commune du Conseil implique la conversion
de la proposition de la Commission, qui était initialement conçue comme une
modification de la directive 78/548/CEE du Conseil, en une nouvelle directive et
l'abrogation de la directive existante. Ce changement est nécessaire pour des raisons
de transparence juridique, plus particulièrement le fait que la proposition modifie ou
2
remplace presque tous les articles et la totalité de l'annexe de la directive. Le Conseil
estime par conséquent qu'il est plus judicieux de remplacer intégralement la directive
existante.
D'autre part, la position commune du Conseil n'implique aucune modification de la
substance de la proposition initiale de la Commission. Cependant, elle contient les
amendements suivants:
3.2.
–
un nouvel article est ajouté, par lequel la Commission est invitée à examiner la
question des exigences de sécurité pour les chauffages au GLP et à présenter, le
cas échéant, de nouvelles modifications au plus tard 12 mois après l'entrée en
vigueur de cette directive. En conséquence, toutes les dispositions relatives à la
réception de ces dispositifs sont supprimées du texte;
–
l'article concernant la procédure de comité est modifié pour y inclure une
référence aux nouvelles procédures de comité définies dans la décision
1999/468/CE du Conseil fixant les modalités de l'exercice des compétences
d'exécution conférées à la Commission;
–
un nouvel article est ajouté pour mettre à jour les références dans la directivecadre 70/156/CEE;
–
les dates fixées pour la transposition et l'application obligatoire des exigences
sont modifiées afin de disposer d'un délai suffisant pour mener à bien les
procédures administratives and techniques;
–
à l'annexe V, points 2 et 3.2, la température maximale pour les métaux non
revêtus est ramenée de 80°C à 70°C;
–
à l'annexe VII, un nouveau point 2.8 est ajouté concernant l'extinction
automatique des chauffages à combustion.
Amendements du Parlement européen en première lecture
Le Parlement européen a adopté 11 amendements.
La Commission a accepté 9 amendements, dont 6 visent essentiellement à clarifier le
texte initial (amendements n° 1, 2, 3, 5, 6, 8). Les 3 autres amendements acceptés
(amendements n° 4, 9, 11) concernent des questions de sécurité spécifiques:
–
un amendement stipulant que non seulement le conducteur, mais aussi les
passagers, ne doivent pas pouvoir entrer en contact avec des parties du véhicule
ou de l'air chaud pouvant leur occasionner des brûlures;
–
un amendement concernant les chauffages à combustible gazeux équipés d'un
dispositif automatique de surveillance de la flamme et réduisant les délais
d'allumage et d'ouverture de l'alimentation en combustible en cas d'urgence;
–
un amendement stipulant que, lorsqu'il est impossible de fixer au point de
remplissage la note avertissant les utilisateurs de chauffages à combustion que
le chauffage doit être coupé avant d'être réalimenté en combustible, cette note
doit être fixée dans la zone de la porte du conducteur.
3
Les 8 premiers amendements sont intégrés dans la position commune du Conseil,
dans certains cas avec des changements mineurs. Le neuvième amendement a été
adapté dans la mesure où une note au point de remplissage est rendue obligatoire,
une note au niveau de la porte du conducteur devenant dès lors superflue.
La Commission a rejeté 2 amendements:
–
un amendement invitant la Commission à élaborer d'ici au 1er octobre 2001 des
propositions relatives au contrôle de l'efficacité des systèmes de chauffage
(amendement n° 7). Elle estime effet que, dans ce domaine, les forces du
marché assureront un niveau d'efficacité élevé et qu'une mesure réglementaire
est inutile. Par ailleurs, la conformité des chauffages à combustion aux
exigences de la directive garantira un niveau de sécurité et de protection de
l'environnement élevé et compatible avec la technologie actuelle. Si, à l'avenir,
la situation devait se modifier du fait de problèmes ou d'innovations
particuliers, la Commission serait informée par les autorités de réception
nationales représentées au sein des groupes de travail établis et prendrait les
mesures nécessaires;
–
un amendement introduisant d'autres dispositions en ce qui concerne les
conditions dans lesquelles l'habitacle des véhicules des catégories M2 et M3
peut être équipé d'un chauffage à combustion. La formulation proposée
correspond à un niveau de sécurité semblable, voir inférieur, à celui des
dispositions figurant dans la proposition de la Commission. Il n'est notamment
pas certain que la formulation proposée correspond au même niveau de sécurité
en ce qui concerne les risques d'incendie. En outre, l'amendement impose
inutilement des restrictions supplémentaires en ce qui concerne la conception.
Aucun de ces 2 amendements n'a été intégré dans la position commune du Conseil.
4.
CONCLUSIONS
La Commission approuve la position commune du Conseil.
4
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising