MANUEL DE SERVICE TECHNIQUE

MANUEL DE SERVICE TECHNIQUE
MANUEL DE SERVICE TECHNIQUE
INSTALLATION, MISE EN MARCHE, DÉPANNAGE,
MAINTENANCE PRÉVENTIVE, À FAIRE & À ÉVITER
TABLE DES MATIÈRES
TSM 000
PAGE
1 DE 8
PARUTION
H
de refoulement. Pendant que les les engrenages ne sont plus en
prise (engrenés), point “A” sur Figure 3, le liquide passe dans
l’orifice d’aspiration; pendant que les engrenages entrent en prise,
point “B”, le liquide est poussé à l’extérieur à travers de l’orifice
de refoulement. Si la rotation est inversée , le débit dans la pompe
est aussi inversé. En l’absence d’indication contraire, le sens de
rotation est le sens horaire, ce qui place l’aspiration de la pompe à
droite. L’axe du pignon (ou satellite) est excentré sur la tête et doit
être à égale distance des deux orifices de la pompe.
Installation, Commentaires généraux . . . . . . . . . . . . . . 1
Informations et instructions pour la sécurité. . . . . . . . . . . 2
Fondation. . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . 3
Alignement. . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . 3
Tuyauterie. . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . 4
Mise en marche. . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . 5
Usure rapide. . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . 6
Dépannage. . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . 6
Maintenance préventive. . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . 7
À faire et à éviter. . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . 8
REFOULEMENT
b
a
INSTALLATION
COMMENTAIRES GÉNÉRAUX
figure 3
Avant de commencer l’installation, quelques considérations générales
doivent être prises en compte.
1.
SECTION
L’emplacement - placer toujours la pompe aussi près que possible
de la source de liquide à pomper. Si pratique, placer la pompe audessous du niveau du liquide à pomper. Les pompes Viking sont des
pompes à amorçage automatique et leur performance est d’autant
meilleure que les conditions d’aspiration sont meilleures.
2.
L’accessibilité - la pompe doit être placée dans un endroit d’où
elle soit accessible pour les inspections, la maintenance et les
réparations. Pour les pompes de grande taille, prévoir suffisamment
d’espace pour pouvoir retirer les parties tournantes tout en laissant
le corps de pompe en place.
3.
Le positionnement des orifices de raccordement - avant de
commencer l’installation, il est nécessaire de vérifier la position
des orifices de raccordement, parce qu’ils sont positionnés de
manière différente suivant les pompes. Les orifices d’aspiration
et le refoulement peuvent être verticaux, opposés ou à angle
droit, voir Figure 1. Les orifices positionnés à angle droit sont
normalement positionnés à droite, voir Figure 2; quelques modèles
sont disponibles avec des orifices positionnés à gauche; d’autres
modèles sont toujours disponibles avec des orifices localisés
dans n’importe laquelle des huit positions, y-compris à droite et à
gauche.
ASPIRATION
Axe de
l’engrenage
entrainé
5.
Protection contre les surpressions - Les pompes Viking sont
des pompes volumétriques. Cela signifie que chaque rotation de
l’arbre entraîne une sortie de produit par l’orifice de refoulement. Si
le produit ne peut s’évacuer, le refoulement étant bouché ou fermé,
la pression montera extrêmement rapidement jusqu’à ce que le
moteur cale, l’entraînement soit défaillant, la pompe casse ou les
tuyauteries éclatent. Pour prévenir un de ces incidents ou plusieurs,
lors d’une fermeture accidentelle au refoulement, l’utilisation d’une
soupape de sécurité ou d’un autre système limitant les surpressions
(soupape en ligne, disque de rupture, limiteur de couple…) est
indispensable.
CORPS DE LA SOUPAPE (C)
obturateur (B)
POINT (E)
RESSORT (A)
chapeau (CAPUCHON doit
être toujours orienté vers l’orifice
d’aspiration)
VIS DE RÉGLAGE (D)
FIGURE 1
ENTRÉE DU LIQUIDE
SORTIE DU LIQUIDE
FIGURE 4
VUE EN COUPE DE LA SOUPAPE DE DÉCHARGE INTERNE VIKING
figure 2
orifice
À GAUCHE
orifice À
DROITE
4. Aspiration/Refoulement - le sens de rotation de l’arbre déterminera
quel orifice est l’aspiration et quel orifice est le refoulement.
Le sens de rotation de l’arbre se détermine comme si l’on était
assis sur le moteur en regardant la pompe (pompe vue depuis le
bout d’arbre pompe) Regarder la Figure 3 pour voir comment la
rotation détermine quel orifice est l’aspiration et quel est l’orifice
Les soupapes de décharge montées sur les pompes Viking et la plupart
des soupapes en ligne sont du type soupape à clapet (obturateur) avec
ressort, voir Figure 4. Le ressort (A) soutient l’obturateur (B) dans le
logement de la soupape (C) avec une force déterminée par la dimension
du ressort et par le degré de compression créée par la vis de réglage
(D). La pression de décharge de la pompe pousse contre le dos de la
soupape au niveau du point (E). Lorsque la force exercée par le liquide
sur l’obturateur dépasse celle exercée par le ressort, l’obturateur se
déplace et le liquide commence à s’écouler par la soupape. À mesure
que la pression augmente, plus de liquide passe par la soupape jusqu’
à la formation d’une pression à laquelle tout le liquide pompé passe
par la soupape. Cette pression est la pression de réglage de la soupape
de décharge.
VIKING PUMP, INC. • Une unité de IDEX Corporation • Cedar Falls, IA 50613 USA
INFORMATION ET INSTRUCTIONS POUR LA SÉCURITÉ
UNE MAUVAISE INSTALLATION, MAINTENANCE OU EXPLOITATION DE LA POMPE PEUVENT CAUSER DES
BLESSURES CORPORELLES SÉRIEUSES VOIRE MORTELLES, ET/OU ENDOMMAGER LA POMPE ET/OU D’AUTRES
ÉQUIPEMENTS. LA GARANTIE VIKING NE COUVRE PAS LES DÉFAILLANCES DUES À UNE MAUVAISE INSTALLATION,
MAINTENANCE OU EXPLOITATION DE LA POMPE. CES INFORMATIONS DOIVENT ÊTRE LUES ENTIÈREMENT
AVANT D’INSTALLER, METTRE EN ROUTE OU RÉPARER LA POMPE ET DOIVENT ÊTRE CONSERVÉES AVEC LA
POMPE. LA POMPE DOIT ÊTRE INSTALLÉE, UTILISÉE ET RÉPARÉE UNIQUEMENT PAR DU PERSONNEL FORMÉ
ET QUALIFIÉ. LES INSTRUCTIONS DE SECURITÉ SUIVANTES DOIVENT ÊTRE SUIVIES IMPÉRATIVEMENT SANS
EXCEPTION.
Légende:
Danger - le non respect de ces
instructions peut causer des blessures
corporelles sérieuses voire mortelles.
Mise en garde
Avant d’ouvrir la chambre liquide d’une pompe viking
(chambre de pompage, reservoir, chapeau de reglage
du clapet de surpression etc.) Assurez-vous que:
● Toute pression dans la pompe a été totalement
éventée par les canalisations d’aspiration ou de
refoulement ou autres ouvertures ou connexions
appropriées.
Mise en garde
● Les systèmes d’entrainement de la pompe
(moteurs, turbine, etc.) Ont été arretés ou mis hors
service pour qu’ils ne démarrent pas lors de la
réparation de la pompe.
● Vous connaissez le liquide qui se trouve dans la
pompe et les précautions de sécurité à prendre
pour manier ce liquide. Procurez vous une fiche
de données de sécurité pour ce liquide pour bien
comprendre ces précautions.
Évitez le contact avec les parties chaudes de la pompe
et/ou de son entrainement (moteurs, accouplements…).
Certaines conditions de service, certains accessoires
de contrôle de température (enveloppes, traçage
électrique, etc.), une mauvaise installation, une
mauvaise exploitation ou une mauvaise maintenance
peuvent engendrer l’existence de températures
élevées sur la pompe et/ou sur son entraînement.
Ne pas utiliser la pompe si les tuyauteries d’aspiration
et de refoulement ne sont pas raccordées.
Ne pas mettre les doigts ou la main dans la pompe ou
dans les orifices de raccordement ou dans/sur aucune
partie tournante s’il existe la moindre possibilité que
l’arbre soit mis en rotation.
Mise en garde
Mise en garde
Avant de mettre en service la pompe vérifier que :
Mise en garde
● La pompe est propre et ne contient aucun objet
étranger
● Les vannes situées à l’aspiration et au refoulement
de la pompe sont complètement ouvertes.
● Les tuyauteries raccordées à la pompe sont
correctement supportées et n’exercent pas de
contraintes excessives sur la pompe.
● Le sens de rotation est correct, en accord avec la
direction de l’écoulement souhaité.
Mise en garde
SECTION TSM 000
Installer des manomètres/indicateurs de pression près
de l’aspiration et du refoulement de la pompe pour
surveiller les pressions
PARUTION
H
PAGE 2 DE 8
Manutentionner la pompe avec une extrême prudence.
Des moyens appropriés de levage doivent être utilisés.
Les oreilles de manutention installées sur la pompe
ne doivent être utilisés que pour lever la pompe ellemême et non pas la pompe avec son support(socle…)
et son entraînement (moteur…). Si la pompe est
montée sur socle, ce socle doit être utilisé pour toutes
les manutentions. Si des élingues sont utilisées pour la
manutention elles doivent être fixées avec précautions
pour assurer la sécurité. Pour le poids des pompes
seules (sans socle, moteur…) se référer au catalogue
adéquat Viking.
Ne jamais essayer de démonter un clapet de
surpression dont le ressort ne serait pas complètement
détendu ou un clapet de surpression monté sur une
pompe en fonctionnement.
Avant d’utiliser la pompe, vérifier que tous les
éléments de protection sont en place (protèges
accouplements…).
Ne pas dépasser la pression nominale, la vitesse
nominale et la température nominale de la pompe
et ne changez pas les conditions de service pour
lesquelles la pompe a été conçue originellement
sans s’assurer de l’adéquation de la pompe avec ces
nouvelles conditions.
Mise en garde - En plus des blessures
sérieuse voire mortelle, le non respect
de ces instructions peut endommager la
pompe et/ou d’autres équipements.
La pompe doit être équipée d’un moyen de protection
contre les surpressions. Cela peut être un clapet de
surpression monté directement sur la pompe, une
soupape de sécurité en ligne, un limiteur de couple ou
un disque de rupture. Si le sens de rotation de la pompe
peut être inversé pendant l’utilisation, un moyen de
protection contre les surpressions doit être installé des
deux cotés de la pompe. Les chapeaux des clapets de
surpressions doivent toujours pointer vers l’aspiration
de la pompe. Si le sens de rotation de la pompe est
inversé, la position du clapet de surpression doit
être inversée. Les clapets de surpression ne doivent
pas être utilisés pour contrôler le débit ou réguler
la pression de refoulement. Pour des informations
complémentaires consulter le manuel technique Viking
TSM 000 et la fiche technique ESB-31.
La pompe doit être installée de manière à être
accessible pour les inspections, les entretiens et les
réparations.
Mise en garde
REFOULEMENT
ATTENTION !
Les soupapes montées sur les pompes viking doivent
avoir leur chapeau et leur vis de réglage orientés vers
l’orifice d’aspiration. Dans le cas de soupapes avec retour
à la bache, ces soupapes doivent être montées sur le coté
refoulement de la pompe.
Les soupapes de décharge avec retour au réservoir
doivent être montées sur l’orifice de refoulement de la
pompe.
Si le sens de rotation de la pompe est inversé, la
soupape doit être inversée ; dans le cas d’une soupape
avec retour à la bache, elle doit être changée d’orifice. Si
la particularité de l’installation nécessite une inversion du
sens de rotation fréquemment, alors une protection contre
les surpressions éventuelles devra être installée des deux
cotés de la pompe pour les deux sens de rotation.
Vous pouvez utiliser la soupape interne pour protéger
un sens et une soupape en ligne pour protéger l’autre
sens de marche ; une soupape en ligne de chaque coté
de la pompe ou utiliser un dispositif tel qu’un limiteur de
couple qui fonctionnera dans les deux sens de rotation.
Tête de pompe
ASPIRATION
LA SOUPAPE
EST TOUJOURS
MONTÉE SUR
L’ORIFICE DE
REFOULEMENT DE
LA POMPE
figure 5B
SOUPAPE DE DÉCHARGE DE RETOUR AU RÉSERVOIR
NOTE : Sur certains modèles la soupape est montée sur le corps de
pompe et non pas sur la tête de pompe.
Les soupapes avec ressort et clapet (appelé aussi obturateur) fonctionnent
sur le principe de la pression différentielle, le clapet étant soumis d’un coté à la
pression d’aspiration et de l’autre à la pression de refoulement.
ATTENTION !
Ces soupapes ne doivent pas être utilisées pour le réglage de la pression ou
du débit. Elles sont conçues uniquement comme soupape de décharge.
Les Pompes Ou Systèmes Non Munis De Soupape
De Sécurite Doivent Être Equipés De Protection Contre
Les Surpressions. (Limiteur De Couple ; Disque De
Rupture, Etc...).
La pression à laquelle chaque soupape s’ouvre peut être modifiée en agissant
sur la vis de réglage de la soupape. Ne pas dévisser la vis complètement.
Arrêter avant que le ressort n’exerce plus de pression sur la vis (la vis tournerait
facilement). Pour les détails d’entretien des soupapes, veuillez consulter les
notices propres à chaque modèle.
Les pompes Viking peuvent être fournies soit avec une soupape de
décharge interne (soupape qui renvoie le débit du refoulement de la pompe
vers l’aspiration de la pompe), soit avec une soupape avec retour vers le
bac d’aspiration, encore appelée soupape avec retour au réservoir ou tank
(soupape qui renvoie le débit du refoulement de la pompe vers le bac dans
lequel aspire la pompe, il faut alors monter une tuyauterie de retour vers le
bac d’aspiration). Voir figure 5A et 5B. Les soupapes en ligne montée au
refoulement des pompes possèdent également une tuyauterie de retour vers
le bac d’aspiration, pour renvoyer le débit du refoulement de la pompe vers le
bac dans lequel aspire la pompe. Ce type de soupape doit être monté aussi
près que possible de la pompe de manière à ce que la différence de pression
entre la soupape et la pompe soit minimum. S’assurer qu’il n’y ait aucune
vanne entre la pompe et la soupape. La tuyauterie de retour vers le bac
d’aspiration doit être d’un diamètre aussi grand que possible et d’une longueur
aussi courte que possible.
REFOULEMENT
6. Moteur – respecter les réglementations locales concernant les moteurs
électriques.
FONDATION
Chaque pompe doit avoir un massif de fondation de bonne qualité. Cela peut
être toute structure assez solide pour maintenir la pompe de manière rigide et
capable d’absorber toutes les contraintes et choc éventuels.
Pour préparer le massif de fondation utiliser un plan d’encombrement à jour.
Dans le cas d’un massif indépendant, celui-ci doit être de 10 cm plus long et
plus large que le socle du groupe de pompage.
Lorsque le groupe de pompage est placé sur le massif de fondation, il doit être
mis à niveau et sa position doit être vérifiée par rapport au plan d’installation
des tuyauteries et ensuite le groupe doit être fixé convenablement.
ALIGNEMENT
Tête de pompe
VÉRIFIEZ L’ALIGNEMENT DU GROUPE APRÈS MONTAGE
Pour une procédure détaillée sur les alignements voir la notice Viking ESB-61.
Les groupes de pompage ont été correctement alignés lorsqu’ils ont été
assemblés. Leur alignement est cependant souvent modifié au cours du
transport et du montage. VÉRIFIER L’ALIGNEMENT DE NOUVEAU APRÈS
AVOIR INSTALLÉ ET FIXÉ LA POMPE!
ASPIRATION
CHAPEAU PROTECTEUR DE LA VIS
DE RÉGLAGE DE LA SOUPAPE DE
DÉCHARGE (IL DOIT ÊTRE TOUJOURS
ORIENTÉ VERS L’ORIFICE D’ASPIRATION)
figure 5A
SOUPAPE DE DÉCHARGE INTERNE
1. Vérifier les orifices de la pompe afin de s’assurer qu’ils sont positionnés
à angles droits et qu’ils se trouvent dans une position correcte; régler ou
déplacer la pompe si nécessaire. Ne pas forcer sur les tuyauteries pour
les aligner avec les orifices.
2. Si la pompe est entraînée par un(des) accouplement(s) flexible(s) montés
directement soit sur le moteur ou sur un réducteur, retirer tous les protèges
accouplements et vérifier les alignements. Le groupe de pompage est
correctement aligné lorsqu’une règle, déplacée sur la périphérie des demiaccouplements, parallèlement à leur axe, reste constamment en appui sur
les deux demi-accouplements à la fois, sur toute leur longueur. De plus,
l’écartement entre les deux demi-accouplements doit être constant sur
toute la périphérie. Le vérifier avec un compas d’épaisseur, une jauge ou
un palpeur. Voir Figure 6, page 4.
SECTION TSM 000
PARUTION
H
PAGE 3 DE 8
UTILISER UNE RÈGLE. CES SURFACES
DOIVENT ÊTRE PARALLÈLES
VÉRIFIER LA LARGEUR ENTRE CES SURFACES AVEC UN COMPAS
D’ÉPAISSEUR AFIN DE S’ASSURER QUE LES FACES SE TROUVENT À
UNE DISTANCE ÉGALE ET QU’ELLES SONT PARALLÈLES
figure 8
Entraînement par réducteur
figure 6
3. Si la pompe est entraînée par des courroies trapézoïdales,
vérifier l’alignement en utilisant une règle longue ou une corde
bien tendue à travers la face des poulies. Voir Figure 6A.
POULIE
D’ENTRAÎNEMENT
POULIE ENTRAÎNÉE
a
b
CORDE
OU
RÈGLE
D
C
figure 9
LORSQUE LES POULIES SONT ALIGNÉES CORRECTEMENT,
Entraînement poulie-courroie
TOUS LES POINTS A, B, C, D TOUCHERONT LA CORDE OU LA RÈGLE
figure 6A
4. Vérifier les alignements après avoir raccordé les tuyauteries.
Voir aussi le point 13 du paragraphe TUYAUTERIE.
Les figures 7, 8 et 9 montrent des configurations classiques, avec
respectivement un entraînement à vitesse moteur, avec réducteur ou avec
poulies-courroies.
5. Pour les applications à hautes températures (supérieure à 300°F ou 150°C),
vérifier les alignements après que la pompe ait atteint sa température de
fonctionnement.
figure 7
Entraînement direct
SECTION TSM 000
PARUTION
H
PAGE 4 DE 8
TUYAUTERIE
La cause de nombreux problèmes de pompage vient de la tuyauterie
d’aspiration. Cette tuyauterie doit être d’un diamètre aussi important que
possible et d’une longueur aussi courte que possible. Le catalogue général
de Viking, Section 510, peut aider à déterminer correctement les diamètres
des tuyauteries d’aspiration et de refoulement.
Avant de concevoir et d’installer votre système de tuyauteries, prendre en
considération les points suivants:
1.
Ne jamais utiliser des tuyauteries ayant des diamètres inférieurs aux
diamètres des orifices de raccordement de la pompe.
2. Contrôler la propreté des tuyauteries avant de les raccorder.
3. Clapet de pied - Lorsque l’installation nécessite que la pompe soit en
aspiration, un clapet de pied placé à l’extrémité de la tuyauterie d’aspiration,
ou un clapet anti-retour placé judicieusement pour retenir du liquide
dans la tuyauterie d’aspiration amélioreront les conditions d’amorçage.
S’assurer que le clapet de pied ou le clapet anti-retour soient correctement
dimensionnés pour ne pas créer de pertes de charge excessives.
4. Contourner horizontalement les obstacles au lieu de passer par-dessus ou
par dessous pour éviter de créer des poches d’air. Voir Figure 10.
5. Si possible, donner une pente aux tuyauteries de sorte qu’aucune poche
d’air ou de liquide ne puisse se former. Les poches d’air dans la ligne
d’aspiration rendent l’amorçage de la pompe difficile.
6. Dans le cas d’une ligne d’aspiration avec un long parcours horizontal,
maintenir la portion horizontale au-dessous du niveau du liquide, si
possible. Cela permettra de conserver du liquide dans la tuyauterie. La
pompe aura moins d’air à aspirer au démarrage et cela facilitera son
fonctionnement; cela est encore plus important lorsqu’il n’y a aucun clapet
de pied. Voir figure 11.
7. Dans les cas de pompage de liquides chauds ou froids (liquide à une
température différente de celle de l’air ambiant), s’assurer que la dilatation
ou la contraction des tuyauteries seront compensées. Les boucles, les
joints de dilatation ou les parcours non-fixés (cela ne signifie pas nonsupportés) doivent être utilisés de sorte que le corps de la pompe ne soit
pas soumis à des contraintes ou à des déformations.
OBSTACLE
OBSTACLE
Contourner l’obstacle
horizontalement
À FAIRE
raccordement des tuyauteries. Pour la vérification finale de l’alignement,
démonter la tête de pompe et avec une cale d’épaisseur vérifier qu’il y
ait du jeu entre le rotor et le corps, sur toute la périphérie du rotor. De
par les tolérances de fabrication, les jeux sur les bagues de palier…, il
est possible que le rotor ne soit pas parfaitement centré dans le corps,
cependant il ne doit pas le toucher. Si le rotor frotte ou a frotté, ceci indique
que l’ensemble est incorrectement aligné ou que la déformation du corps
due aux contraintes des tuyauteries est trop importante. Ce contrôle est
particulièrement recommandé sur les pompes des tailles Q, QS, M, N,
RS, R et P.
À ÉVITER
figure 10
14. Les tuyauteries auxiliaires raccordées aux doubles enveloppes, aux
fouloirs etc. pour le chauffage, le refroidissement, les arrosages ou dans
d’autres buts doivent recevoir la même attention que les tuyauteries qui
véhiculent le liquide pompé.
15. Prévoir un dispositif contre les surpressions sur la pompe ou les
tuyauteries lorsque celle-ci peuvent être isolées par des vannes. Ceci est
particulièrement important :
a)
Lors du pompage de liquides froids tels que l’ammoniac et que
le liquide peut se réchauffer et atteindre la température ambiante
lorsque la pompe est arrêtée.
b) Lors du pompage de liquides tels que le bitume (asphalte) ou
la mélasse, qui doivent être chauffés avant d’être pompés.
L’augmentation de la température peut engendrer une dilatation du
liquide, et s’il n’y a pas de dispositifs de décharge des surpressions
dans la section isolée, les tuyauteries ou la pompe peuvent
casser.
NE FAITES PAS CELA
FAITES CECI
L’augmentation de la température cause l’expansion du liquide; s’il n’y a aucun
clapet de décharge dans la section fermée, il se peut que la pompe ou la
tuyauterie se casse.
MISE EN MARCHE
figure 11
CONSERVER LES
LONGUES TUYAUTERIES
HORIZONTALES À
L’ASPIRATION SOUS LE
NIVEAU DE LIQUIDE
8. FILTRE – La mise en place d’un filtre à l’aspiration des pompes est
fortement conseillée. Le filtre empêchera des corps étrangers d’entrer
dans la pompe. Sans filtre, certains corps étrangers traverseront la
pompe, d’autres causeront le blocage de la pompe, la rupture d’une pièce
ou la détérioration de l’entraînement. Le maillage ou les perforations des
éléments filtrants seront assez grands pour ne pas causer trop de pertes
de charge, mais seront assez petits pour protéger la pompe. En cas de
doute sur le dimensionnement, vérifier avec le fabricant, en lui donnant
la dimension de la tuyauterie, le débit et la viscosité du liquide. Des
dispositions doivent être prises pour le nettoyage du filtre. Si la pompe
fonctionne en continu, prévoir une tuyauterie de by-pass ou un deuxième
filtre qui pourra, de façon indépendante, être mis en service ou isolé pour
être nettoyé. La mise en place d’un filtre est particulièrement recommandée
au démarrage pour éviter les résidus de soudure, particules métalliques,
etc, ...Pour toute information complémentaire, consulter le document TSM
640.
9. Si la pompe n’est pas équipée d’une soupape interne, prévoir la mise en
place d’une soupape sur la tuyauterie de refoulement. Voir le chapitre
MISE EN MARCHE.
10. La pompe ne doit pas supporter les tuyauteries. Le poids des tuyauteries
doit être supporté par des supports indépendants.
11. Lors du serrage des tuyauteries sur la pompe, le corps de pompe ne doit
subir aucune contrainte. Pousser ou tirer les tuyauteries, pour les ajuster
avec la pompe, causera des déformations, un très probable désalignement
et une usure rapide de la pompe. Ne pas utiliser la pompe pour corriger
une mauvaise conception ou un mauvais montage des tuyauteries.
12. Tous les joints devront être parfaitement étanches, l’utilisation de ruban
téflon peut aider à assurer l’étanchéité sur des raccords filetés. Une prise
d’air à l’aspiration de la pompe créerait un bruit anormal, une réduction du
débit et endommagerait la pompe.
13 L’ALIGNEMENT - Vérifier l’alignement du groupe de pompage après
Avant d’appuyer sur le bouton ‘’MARCHE’’ ou “start’, vérifier les points suivants:
1.
Est-ce que les vacuomètres et les manomètres sont en place sur la
pompe ou près de la pompe? Ces dispositifs sont le moyen le plus
rapide et le plus efficace pour effectuer un suivi du fonctionnement de la
pompe.
2. Vérifier l’alignement - Voir les suggestions de la section “Installation Alignement” dans ce manuel.
3. Vérifier les tuyauteries et s’assurer qu’elles n’exercent pas de contraintes
sur le corps de pompe.
4. S’assurer que l’arbre de la pompe tourne librement à la main. AVANT
CETTE VÉRIFICATION S’ASSURER QU’IL EST IMPOSSIBLE
DE METTRE EN ROUTE LE MOTEUR OU LE SYSTÈME
D’ENTRAÎNEMENT DE LA POMPE.
5. Donnez une impulsion au moteur afin de s’assurer qu’il tourne dans le
sens souhaité; voir le point 4 de la section “Installation – Commentaires
généraux” ce manuel.
6. Vérifier toutes les soupapes de décharge afin de s’assurer qu’elles sont
installées correctement. Voir la discussion sur les soupapes de décharge
dans la section “Installation – Commentaires généraux” dans ce
manuel.
7. Vérifier les tuyauteries à l’aspiration afin de s’assurer que (a) elles sont
toutes raccordées et étanches, (b) les vannes sont ouvertes, et (c)
l’extrémité de la tuyauterie est sous le niveau du liquide.
8. Vérifier les tuyauteries au refoulement afin de s’assurer que (a) elles sont
raccordées et étanches, (b) les vannes sont ouvertes, et (c) le liquide a
où s’écouler.
9. Graisser tous les points de graissage de la pompe avec une graisse numéro
2 pour les roulements à billes. Voir avec les notices propres des moteurs et
réducteurs et graisser comme indiqué. Voir aussi la notice ESB 515.
10. Pour les pompes à étanchéité par tresses, libérer le fouloir jusqu’à ce
qu’il puisse être bougé légèrement à la main; puis une fois que la pompe
a atteint sa température de service, resserrer afin de limiter la fuite. Une
étanchéité à tresses doit fuir un peu afin d’assurer une bonne lubrification
et un refroidissement correct des tresses.
11. Ne pas utiliser la pompe Viking pour rincer ou tester le système avec de
l’eau. Soit démonter la pompe ou la by-passer. Pomper de l’eau, propre
ou non, peut causer à la pompe, en quelques minutes, plus de dommage
que des mois de fonctionnement normal.
SECTION TSM 000
PARUTION
H
PAGE 5 DE 8
12. S’assurer que toutes les carters de protections, protèges accouplement,
sont à leur place.
points suivants:
1. Entrées d’air dans la tuyauterie d’aspiration; la lecture du vacuomètre
placé à l’aspiration doit aider à vérifier si le problème vient de là.
2. L’extrémité de la tuyauterie d’aspiration n’est pas suffisamment immergée
dans le liquide.
3. La hauteur d’aspiration est trop grande ou le diamètre de la tuyauterie
d’aspiration est trop petit.
4. Le liquide se vaporise dans la ligne d’aspiration avant d’arriver à la
pompe.
13. Maintenant, le bouton ‘’MARCHE’’ ou “start” peut être utilisé.
Si la pompe commence à débiter du liquide en 60 secondes, tout va
bien. Si elle ne débite pas de liquide, arrêter la pompe (‘’appuyer sur le
bouton stop”). Ne pas laisser la pompe fonctionner plus d’une minute
sans liquide à l’intérieur; elle peut se détériorer. Lire encore une fois
les étapes ci-dessus et observer ce que les manomètres indiquent, voir
page 6; si tout semble en ordre, mettre du liquide dans la pompe, un
liquide lubrifiant de préférence, cela aidera la pompe à amorcer.
Appuyer sur le bouton “MARCHE” de nouveau. Arrêter la pompe si au
bout de deux minutes elle ne débite toujours pas. La pompe n’est pas
un compresseur, elle ne formera pas beaucoup de pression d’air. Il peut
s’avérer nécessaire de purger les tuyauteries au refoulement jusqu’à ce
que le liquide commence à s’écouler.
Si la pompe ne débite pas après avoir pris en considération ces
points, lire encore une fois les informations de la section sur la MISE
EN MARCHE; lire aussi la section sur le Dépannage dans ce manuel et
ensuite essayer de nouveau. Si la pompe ne fonctionne toujours pas,
contacter le représentant Viking.
Si la pompe ne débite pas encore, une cause possible peut être l’un des
USURE RAPIDE
CAUSE
INDICATIONS
SOLUTION POSSIBLE
ABRASIFS
Des marques ou rayures causées par des particules
dures et de taille importante; usure rapide des
bagues de guidage (douilles) causée par les produits
abrasifs de petite taille, similaires à de la poudre de
ponce.
Enlever la pompe et rincer l’installation, les tuyauteries. Installer un filtre
sur la ligne d’aspiration. Il arrive souvent qu’après que le système ait
fonctionné pendant quelques cycles ou quelques jours, les impuretés ont
presque disparu et la pompe fonctionnera pour une période plus longue,
si elle a été réparée correctement.
2.
CORROSION
Rouille, piqûres ou bien le métal apparaît comme
étant “rongé”.
Vérifier la liste de liquides dans le catalogue général de Viking pour
des recommandations sur la construction. Vérifier si tous les matériaux
utilisés dans la construction de la pompe ont été attaqués; observer les
autres matériaux utilisés dans le système pour déterminer comment ils
ont résisté au liquide. Vérifier si le liquide a été ou n’a pas été contaminé,
ce qui l’a rendu plus corrosif que prévu.
3.
LIMITES
D’EXPLOITATION
DÉPASSÉES
Une exploitation bruyante, des douilles cassées, un
arbre tordu, des pièces montrant l’effet d’une grande
chaleur (décoloration).
Consulter le catalogue général pour des informations sur les limites
d’utilisation du modèle impliqué.
4.
JEU
SUPPLÉMENTAIRE
INSUFFISANT
La pompe peut s’arrêter. Traces de contact dur entre
l’extrémité des dents du rotor et la tête de pompe
(flasque avant) ou avec d’autres pièces.
Augmenter le jeu avant et/ou contacter votre distributeur ou notre usine
avec des détails sur l’application de sorte que des informations concernant
les jeux avant supplémentaires puissent vous être fournies.
5.
MANQUE DE
LUBRIFICATION
Des roulements bruyants, des échauffements
localisés sur les roulements ou au niveau des joints
à lèvre, de la fumée, une usure rapide des bagues
de guidage (douilles).
S’assurer que tous les points de graissage sont graissées avant le
démarrage et que les instructions pour la lubrification du moteur,
réducteur, système d’entraînement… sont respectées. Envisager
l’utilisation d’équipements auxiliaires de lubrification.
6.
DÉSALIGNEMENT
Usure seulement sur une partie d’une surface, par
exemple sur une partie du corps, une partie du
fouloir, usure d’une partie de la face du flasque avant
(tête de pompe).
Vérifier avec précautions les alignements du groupe de pompage, des
tuyauteries. Vérifier les alignements dans des conditions aussi proches
que possible des conditions de fonctionnement.
MARCHE À SEC
La pompe s’arrête parce que les dilatations des
pièces, causées par les échauffements dus aux
frottements, ne sont pas uniformes. Grippage entre
les surfaces ayant un mouvement relatif; sièges
de la garniture et axes du pignon (engrenage
entraîné) changent de couleur à cause de la chaleur
excessive.
S’assurer de la présence de liquide dans le système au moment de la
mise en route. Installer un système d’alarme ou d’arrêt si le réservoir
dans lequel la pompe aspire se vide.
1.
7.
DÉPANNAGE
Une pompe VIKING correctement installée et entretenue donnera des
performances satisfaisantes et durables.
NOTE: Avant de procéder à tout réglage sur la pompe, ou d’ouvrir le corps de
pompe, bien s’assurer, dans tous les cas, que:
1.
Toute pression à l’intérieur du corps de pompe a été évacuée par un
dégazage à travers les lignes d’aspiration ou de refoulement ou par tout
orifice d’évent prévu à cet effet.
2.
Le système d’entrainement (moteur…) a été débranché de telle sorte
qu’il n’est pas possible de redémarrer par inadvertance et de remettre la
pompe en service.
3.
La pompe a eu le temps de refroidir suffisamment afin que personne ne
puisse se brûler.
Si des incidents apparaissent, l’une des premières démarches à faire
pour cerner le problème, est d’installer un vacuomètre sur l’orifice
d’aspiration et un manomètre sur l’orifice de refoulement. La lecture
de ces instruments de mesure donnera souvent une indication et une
première piste pour rechercher les causes de l’incident.
Vacuomètre – orifice d’aspiration
1. Une valeur élevée de la lecture indiquerait que a) La ligne d’aspiration est obstruée – le clapet de pied est bloqué, la
vanne est fermée, le filtre est obstrué.
b) Le liquide est trop visqueux pour s’écouler dans la tuyauterie.
SECTION TSM 000
PARUTION
H
PAGE 6 DE 8
c) La hauteur d’aspiration est trop élevée.
d) Le diamètre de la ligne d’aspiration est trop petit.
2. Une valeur faible de la lecture indiquerait que a) Il y a une entrée d’air dans la ligne d’aspiration.
b) L’extrémité de la tuyauterie d’aspiration n’est pas immergée dans
le liquide.
c) La pompe est usée.
d) Il n’y a pas de liquide dans le corps de pompe - elle doit être
amorcée.
3. Une valeur fluctuante, erratique ou des pics indiqueraient que a) Le liquide se vaporise.
b) Le liquide arrive dans la pompe de manière saccadée, peut-être
une fuite d’air ou une quantité insuffisante de liquide au dessus de
l’extrémité de la tuyauterie d’aspiration.
c) Vibration causée par de la cavitation, un alignement incorrect ou des
pièces détériorées.
Manomètre – Orifice de refoulement
1. Une valeur élevée de la lecture indiquerait que a) Un liquide de viscosité trop élevée et une ligne de refoulement
longue et/ou avec un petit diamètre.
b) Vanne partiellement fermée.
c) Filtre colmaté.
d) La densité élevée du liquide n’a pas été prise en compte pour le
calcul des hauteurs manométriques.
e) La ligne est partiellement obstruée.
f) Le liquide dans la tuyauterie n’est pas à la température de
pompage.
g) Il y a eu une réaction chimique et le liquide s’est solidifié à l’intérieur
de la tuyauterie.
h) La soupape de décharge est réglée à une valeur trop haute.
2. Une valeur faible de la lecture indiquerait que a) La soupape de décharge est réglée à une valeur trop faible.
b) Le clapet (aussi appelé obturateur) de la soupape de décharge n’est
pas correctement placé.
c) Le bypass de déviation de la pompe est partiellement ouvert.
d) Trop de jeu à l’avant du rotor.
e) La pompe est usée.
3. Une valeur fluctuante, erratique ou des pics indiqueraient que a) La pompe cavite.
b) Le liquide arrive dans la pompe de manière saccadée.
c) Il y a une fuite d’air dans la ligne d’aspiration.
d) Il y a des vibrations causées par un mauvais alignement ou par des
problèmes mécaniques.
Les informations suivantes peuvent aussi aider à identifier le problème:
A) La pompe ne pompe pas.
1. La pompe n’amorce pas - fuite d’air, niveau bas dans le réservoir,
clapet de pied bloqué.
2. La hauteur d’aspiration est trop élevée.
3. Mauvais sens de rotation.
4. Le moteur n’atteint pas sa vitesse nominale.
5. Vannes d’aspiration et de refoulement fermées.
6. Le filtre est colmaté.
7. La soupape de bypass est ouverte, la soupape de décharge est
réglée à une valeur trop basse, l’obturateur de la soupape de
décharge est bloqué en position ouvert.
8. La pompe est usée.
9. Tout changement dans le système de tuyauteries ou dans
l’exploitation de la pompe qui expliquerait le problème, par exemple
une nouvelle source d’alimentation, plusieurs lignes ajoutées,
opérateurs inexpérimentés etc.
10. Trop de jeu à l’avant du rotor.
11. La position de la tête n’est pas correcte. Voir Fig. 3
B) La pompe commence à fonctionner, puis se désamorce.
1. Le réservoir dans lequel la pompe aspire est vide.
2. Le liquide se vaporise dans la ligne d’aspiration.
3. Il y a des poches ou des fuites d’air dans la ligne d’aspiration; il y a
des fuites d’air par les tresses ou par la garniture mécanique.
4. La pompe est usée.
C) La pompe est bruyante.
1. La pompe est mal alimentée (un liquide de viscosité élevée peut
ne pas arriver à la pompe assez vite). Augmenter le diamètre de la
tuyauterie d’aspiration et/ou réduire sa longueur.
2. La pompe cavite (le liquide se vaporise dans la ligne d’aspiration).
Augmenter le diamètre de la tuyauterie d’aspiration et/ou réduire la
longueur. Si la pompe est au-dessus du liquide, élever le niveau du
liquide par rapport à la pompe. Si le liquide est au-dessus la pompe,
augmenter la hauteur de charge.
3. Vérifier l’alignement.
4. Il se peut que l’arbre ou les dents du rotor soient tordus. Redresser
ou remplacer.
5. La soupape de décharge broute; augmenter la valeur de réglage.
6. Il se peut qu’il soit nécessaire de vérifier la fixation du socle de la
pompe et des tuyauteries pour éliminer ou réduire les vibrations.
7. Il peut s’agir d’un corps étranger essayant d’entrer dans la pompe
par l’orifice d’aspiration.
D) La pompe ne débite pas à son débit nominal.
1. La pompe n’est pas alimentée correctement ou cavite – augmenter
le diamètre de la tuyauterie d’aspiration ou réduire sa longueur.
2. Le filtre est partiellement obstrué.
3. Il y a une fuite d’air dans la ligne d’aspiration ou le long de l’arbre de
la pompe.
4. La pompe tourne trop lentement. Est-ce que le moteur fonctionne à la
vitesse requise et est-ce qu’il est correctement branché.
5. La ligne de bypass de la pompe est partiellement ouverte.
6. La soupape de décharge est réglée à une valeur trop basse ou elle est
bloquée ouverte.
7. La pompe est usée.
8. Trop de jeu à l’avant du rotor.
9. Position incorrecte de la tête de pompe. Voire Fig. 3.
E) La puissance absorbée par la pompe est trop élevée.
1. La pompe tourne trop vite – Est-ce que les éléments suivants sont corrects :
vitesse du moteur, rapport du réducteur, dimension des poulies?
2. Est-ce que le liquide est plus visqueux que prévu lors du
dimensionnement de la pompe ? Chauffer le liquide, augmenter le
diamètre des tuyauteries, ralentir la pompe ou acquérir un moteur plus
puissant.
3. La pression de refoulement est plus importante que calculée. Vérifier
avec le manomètre. Augmenter le diamètre des tuyauteries ou réduire
leur longueur, réduire la vitesse (donc le débit) ou acquérir un moteur
plus puissant.
4. Le presse-étoupe est trop serré ou en serré en biais.
5. La pompe n’est pas bien alignée.
6. Il se peut que les jeux augmentés de certaines pièces ne soient pas
suffisants pour les conditions réelles d’exploitation. Vérifier si des
pièces présentent des traces de frottement ou de contact avec la
pompe et augmenter les jeux où cela est nécessaire.
F) Usure rapide
Dans la plupart des cas d’application, la pompe fonctionnera de
nombreux mois ou années avant que ses performances en débit ou
en pression ne diminuent progressivement. L’inspection d’une telle
pompe montrerait une usure modérée de toutes les pièces. Une
usure rapide, apparaissant en quelques minutes, heures ou jours, se
caractérisera par la présence de gorges, rayures, déformations, ruptures
ou signes similaires de détérioration. VOIR LE TABLEAU PAGE 6.
MAINTENANCE PRÉVENTIVE
Quelques opérations de maintenance préventive peuvent prolonger la vie de
la pompe et réduire le coût total de possession. Les différents points énumérés
ci-dessous vous aideront à tirer le meilleur parti de votre pompe.
A) Lubrification - Graisser tous les points de graissage toutes les 500
heures de fonctionnement ou bien tous les 60 jours (choisir la période
qui revient le plus souvent). Si les conditions de service sont difficiles,
graisser plus souvent. Effectuer cette opération avec précaution à l’aide
d’une pompe à graisse manuelle. Dans les cas d’application usuels
utiliser une graisse pour roulements de bonne qualité, par exemple NLGI
#2. Pour les applications à hautes ou basses températures, utiliser une
graisse adéquate. Voir la notice technique ESB-515.
B) Réglage d’une étanchéité par tresses - Occasionnellement, il peut
être nécessaire de régler le presse étoupe afin de maintenir les fuites
au minimum. S’il n’est pas possible de réduire les fuites par un serrage
raisonnable, remplacer les tresses ou utiliser des tresses d’un type
différent. Voir la notice technique (TSM) spécifique à chaque modèle de
pompe pour des détails sur le remplacement des tresses.
C) Réglage du jeu à l’avant du rotor (jeu axial) - le jeu entre l’extrémité
des dents du rotor et la tête de pompe peut augmenter après une longue
période de fonctionnement à cause de l’usure, jusqu’au point où la pompe
perd en débit ou en pression. Régler le jeu axial de nouveau améliorera
normalement les performances de la pompe. Voir la notice technique
(TSM) spécifique à chaque modèle de pompe pour la procédure de
réglage du jeu axial.
D) Inspection des parties internes - Enlever la tête de pompe
périodiquement, vérifier si le pignon (engrenage entraîné aussi appelé
satellite), la douille et la tête de pompe sont usés. Le remplacement d’
une douille et d’un axe de pignon relativement bon marché, même ne
présentant que des signes d’usure modérée, éliminera la nécessité de
remplacer ultérieurement des pièces plus chères. Voir la notice technique
(TSM) spécifique à chaque modèle de pompe pour la procédure sur le
démontage de la tête de pompe. Veiller à ce que le pignon ne glisse pas
et ne sorte pas de son axe en enlevant la tête de pompe, il pourrait blesser
quelqu’un et/ou s’abimer.
E) Nettoyage de la pompe - Il est conseillé de faire en sorte que la pompe
reste aussi propre que possible. En effet il est plus facile d’inspecter, de
graisser, de régler une pompe qui est propre. Une pompe propre refroidit
mieux. Cela permet aussi d’éviter d’oublier des graisseurs couverts ou
cachés par de la saleté lors des opérations de graissage.
F) Stockage - Si la pompe doit être entreposée ou inutilisée pendant une
période relativement longue, il faut préalablement la vidanger et appliquer
une légère couche d’huile de graissage et de protection sur les pièces
internes. Mettre de la graisse dans tous les graisseurs, graisser le
bout d’arbre. Les conditions de stockage des élastomères doivent être
examinées pour les longues périodes d’arrêt ainsi que les conditions
de remise en service. Viking suggère de tourner l’arbre de la pompe
manuellement (une rotation complète) tous les 30 jours, afin de faire
circuler l’huile.
SECTION TSM 000
PARUTION
H
PAGE 7 DE 8
MANUEL DE SERVICE TECHNIQUE
INSTALLATION, MISE EN MARCHE, DÉPANNAGE,
MAINTENANCE PRÉVENTIVE, À FAIRE & À ÉVITER
SECTION
TSM 000
PAGE
8 DE 8
PARUTION
H
À FAIRE ET À ÉVITER
Ce qu’il faut faire ou ne pas faire au moment de l’installation, de l’exploitation
ou de la maintenance d’une pompe VIKING pour fonctionner en toute sécurité,
longtemps et sans avoir d’incidents.
GARANTIE
MISE EN PLACE – INSTALLATION
1.
À faire : installer la pompe aussi près que possible du réservoir
d’alimentation.
2.
À faire : laisser un espace de travail autour du groupe de pompage.
3.
À faire : utiliser une tuyauterie d’aspiration droite, courte, avec un
diamètre important.
4.
À faire : installer un filtre sur la ligne d’aspiration.
5.
À faire : revérifier le lignage pompe/entrainement après que le socle aura
été fixé au sol et les tuyauteries raccordées à la pompe.
6.
À faire : installer une soupape de sécurité sur la tuyauterie de refoulement
de la pompe.
7.
À faire : vous devez découper et enlever les caches qui protègent les
orifices de la pompe.
8.
À faire : enregistrer le numéro du modèle de la pompe et le numéro de
série pour références ultérieures.
Viking garantit que tous les produits fabriqués par
Viking sont sans défaut de fabrication ou vice des
matériaux utilisés pour une période de (1) une année à
partir de la date de la mise en marche. Cette garantie
ne se prolonge dans aucun cas pour plus de dix-huit
(18) mois à partir de la date de livraison de Viking. Si,
au cours de la période de garantie mentionnée, tout
produit vendu par Viking prouve avoir des défauts de
fabrication ou vice des matériaux utilisés au cours de
l’utilisation normale, et, si de tels produits sont retournés
à la fabrique de Viking à Cedar Falls, Iowa, les charges
pour le transport étant prépayées, et, si Viking trouve
que les produits présentent des défauts de fabrication
ou vice des matériaux utilisés, ils seront remplacés ou
réparés gratuitement, franco à bord (FAB), Cedar Falls,
Iowa.
Viking ne s’assume aucune responsabilité pour
aucun type de dommage conséquent, et l’acheteur, en
acceptant la livraison, s’assume toute la responsabilité
pour les conséquences de l’utilisation ou de l’utilisation
incorrecte des produits Viking par l’acheteur, par ses
employés ou par les autres. Viking ne s’assumera
aucune dépense pour le service ou les parties, à
condition qu’elle ne soit autorisée par Viking en
avance.
L’équipement et les accessoires achetés par Viking
des sources externes, qui sont incorporées dans
tout produit Viking, sont garantis uniquement pour la
période de garantie que le producteur original garantit,
si c’est le cas.
CETTE GARANTIE EST LA SEULE GARANTIE
OFFERTE PAR VIKING ET REMPLACE TOUTE
AUTRE GARANTIE, EXPRESSE OU IMPLICITE,
CE QUI COMPREND SANS S’Y LIMITER, TOUTE
GARANTIE DE COMMERCIALISATION OU DE
CONVENANCE À UN USAGE QUELCONQUE. Aucun
officier ou employé de IDEX Corporation ou de Viking
Pump, Inc. n’est autorisé à modifier cette garantie.
EXPLOITATION DE LA POMPE
1.
Ne pas laisser la pompe fonctionner à une vitesse dépassant celle
recommandée dans le catalogue pour votre modèle.
2.
Ne pas permettre à la pompe de travailler à une pression plus élevée
que celle indiquée dans le catalogue pour votre modèle.
3.
Ne pas exploiter votre pompe à une température en dehors des limites
(inférieure et/ou supérieure) indiquées dans le catalogue pour votre
modèle.
4.
Ne pas faire fonctionner la pompe quand les carters de protection, les
protèges accouplements ne sont pas à leur place.
5.
Ne pas faire fonctionner la pompe sans qu’il y ait une soupape de sécurité
montée ou sur la pompe, ou sur la ligne de refoulement. S’assurer que la
soupape est bien montée et qu’elle est correctement réglée.
6.
Ne pas dépasser les limites de température et de pression recommandées
dans le catalogue pour les fluides dans les zones de la pompe avec
chemises (double enveloppe de maintien en température).
7.
Ne pas utiliser la pompe dans un système qui comprend un soufflage ou
des purges à la vapeur ou à l’air sans fournir un dispositif d’arrêt pour
les cas dans lesquels la pompe commence à agir comme une turbine et
dépasse la vitesse des éléments entraînants.
8.
Ne pas faire fonctionner la pompe en recyclant la totalité du débit
nominal, par le by pass interne (monté sur la pompe) pendant plus
de quelques minutes. Même remarque pour une pompe fonctionnant
sans liquide. Un fonctionnement dans ces conditions entrainera des
problèmes d’élévation de température avec, pour conséquence, des
risques de casse ou de grippage, etc....
MAINTENANCE 1. À faire : veuillez vous assurer qu’il ne reste aucune pression résiduelle
dans le corps de pompe ; que celui-ci aura été convenablement dégazé
au travers des orifices d’aspiration ou de refoulement ou de tout autre
orifice de dégazage prévu à cet effet. Prendre les même précautions pour
les matériels véhiculant des fluides à forte tension de vapeur comme,
par exemple, les gaz butane/propane liquéfiés, les fréons, l’ammoniac ...
2. À faire : assurez-vous que si la pompe et le système d’entrainement sont
toujours raccordés, l’alimentation de ce dernier est bien débranchée de
sorte qu’il ne sera pas possible de remettre en service la pompe de
façon intempestive pendant l’intervention d’un opérateur.
3. À faire : s’assurer que toute pompe qui a véhiculé un liquide corrosif,
inflammable, chaud ou toxique a été vidangée, purgée, dégazée et/ou
refroidie avant d’entreprendre toute opération de démontage.
4. Ne pas laisser les pièces tomber pendant le démontage, comme par
exemple le pignon (engrenage entraîné) qui peut glisser et sortir de son
5.
6.
7.
8.
9.
axe quand la tête de pompe est retirée de la pompe. En tombant, il sera
abimé, mais surtout, il risque de causer un accident en vous tombant sur
les pieds.
Ne pas mettre vos doigts dans les orifices de la pompe! Des lésions
graves peuvent en résulter.
Ne pas tourner le pignon sur son axe! Vos doigts pourraient être coincés
entre les dents et le croissant.
Ne pas oublier que quelques procédures de maintenance préventives
comme par exemple le graissage périodique, le réglage du jeu avant,
l’inspection des pièces internes etc., prolongeront la durée de vie de la
pompe.
À faire : vous devez avoir la notice de maintenance de votre pompe,
la lire et la conserver.
Avoir des pièces de rechange, une pompe ou une unité de rechange
disponibles, surtout si la pompe est une partie essentielle de l’exploitation
ou d’un processus clé.
VIKING PUMP, INC. • A Unit of IDEX Corporation • Cedar Falls, IA 50613 USA
©1/2009 Viking Pump Inc.
All rights reserved
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement