Manuel d`atelier

Manuel d`atelier
Manuel d’atelier
Unité moteur
A
2(0)
MD21A, MD21B, MD32A
AQD21A, AQD21B, AQD32A
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Manuel d’atelier
Moteurs diesel marins
MD21A, MD21B
●
MD32A
●
AQD21A, AQD21B
●
AQD32A
Table des matieres
Précautions de sécurité ..........................................
2
Informations générales ...........................................
5
Instructions de remise en état ...............................
6
Présentation ............................................................
8
Plan de depannage .................................................. 13
Unité moteur, démontage .......................................
Tubulure d’échappement, système électrique ...........
Pompe à eau de mer, pompe d’injection ...................
Echangeur de chaleur ...............................................
Pompe à eau douce ..................................................
Culasses, pignons de distribution .............................
Pompe à huile, arbre à cames ..................................
Bielles, vilebrequin, chemises de cylindres ...............
14
14
15
16
17
18
19
20
Montage
Vilebrequin ................................................................
Chemises de cylindres, pistons .................................
Segments de pistons .................................................
Pompe à huile, pignon de vilebrequin .......................
Culasses, soupapes ..................................................
Pompe à eau de mer .................................................
Pompe de circulation, pompe d’alimentation ............
Calage de la pompe d’injection .................................
Injecteurs, bougies de préchauffage .........................
Radiateur d’huile .......................................................
Filtre à carburant, coude d’échappement ..................
Schéma de câblage électrique : moteur ....................
Schéma de câblage électrique : tableau de bord ......
21
22
23
24
25
30
32
34
36
38
38
40
41
Outils spéciaux ........................................................ 42
Caractéristiques techniques .................................. 44
Purge du système d’alimentation .......................... 48
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
1
Précautions de sécurité
Introduction
Le présent Manuel d’atelier contient des caractéristiques techniques, des descriptions et instructions pour
les produits ou les versions de produits Volvo Penta désignés dans la table des matières. Vérifiez que la documentation atelier appropriée est utilisée.
tation, éléments de démarrage, etc.) et les liquides dans les tuyaux d’alimentation et flexibles
lorsque le moteur tourne. Reposez toutes les
pièces de protection déposées lors des opérations d’entretien avant de démarrer le moteur.
Avant de commencer, lisez attentivement les informations de sécurité et les sections « Informations
générales » et « Instructions de remise en état » du
présent Manuel d’atelier.
Assurez-vous que les autocollants d’avertissement ou d’information sur le produit soient toujours visibles. Remplacez les autocollants endommagés ou recouverts de peinture.
Important
N’utilisez jamais de bombe de démarrage ou
d’autres produits similaires pour démarrer le moteur. L’élément de démarrage pourrait provoquer
une explosion dans le collecteur d’admission.
Danger de dommages corporels.
Vous trouverez les symboles d’avertissement suivants
aussi bien dans le présent manuel que sur le moteur.
AVERTISSEMENT ! Danger de dommages corporels, de dégâts matériels ou de panne mécanique grave en cas de non respect de ces instructions.
IMPORTANT ! Servant à attirer votre attention
sur quelque chose qui pourrait occasionner des
dégâts ou une panne des produits ou des dégâts matériels.
NOTE ! Servant à attirer votre attention sur des informations importantes qui permettent de faciliter votre travail ou l’opération en cours.
Vous trouverez ci-dessous un résumé des précautions
que vous devez respecter lors de l’utilisation ou de la
révision de votre moteur.
Immobilisez le moteur en coupant l’alimentation
du moteur au niveau de l’interrupteur principal
(ou des interrupteurs principaux), puis verrouillez
celui-ci (ceux-ci) en position coupé (OFF) avant
de procéder à l’intervention. Installez un panneau d’avertissement au point de commande du
moteur ou à la barre.
En règle générale, toutes les opérations d’entretien devront s’effectuer lorsque le moteur est à
l’arrêt. Cependant, pour certaines interventions
(notamment lorsque vous effectuez certains réglages), le moteur doit tourner pendant leur exécution. Tenez-vous à distance d’un moteur qui
tourne. Les vêtements amples ou les cheveux
longs peuvent se prendre dans les pièces rotatives, provoquant ainsi de sérieux dommages corporels.
En cas de travail à proximité d’un moteur qui
tourne, les gestes malheureux ou un outil lâché
de manière intempestive peuvent provoquer des
dommages corporels. Evitez les brûlures. Avant
de commencer, prenez vos précautions pour
éviter les surfaces chaudes (échappements, turbocompresseurs, collecteurs d’air de suralimen-
2
Evitez d’ouvrir le bouchon de remplissage du
système de refroidissement du moteur (moteurs
refroidis à l’eau douce) pendant que le moteur
est toujours chaud. Il peut se produire un échappement de vapeur ou de liquide de refroidissement chaud. Ouvrez soigneusement et doucement le bouchon de remplissage du liquide de
refroidissement pour relâcher la pression avant
de le retirer complètement. Procédez avec grande précaution s’il faut retirer d’un moteur chaud
un robinet, un bouchon ou un conduit de liquide
de refroidissement moteur. Il est difficile d’anticiper la direction de sortie de la vapeur ou du liquide de refroidissement chaud.
L’huile chaude peut provoquer des brûlures. Evitez tout contact de la peau avec de l’huile chaude. Assurez-vous que le système de lubrification
n’est pas sous pression avant de commencer à
travailler dessus. Ne démarrez ou n’utilisez jamais le moteur lorsque bouchon de remplissage
d’huile est retiré, cela risquerait d’entraîner
l’éjection d’huile.
Arrêtez le moteur et fermez la soupape de fond
avant de pratiquer toute intervention sur le système de refroidissement du moteur.
Ne démarrez le moteur que dans un endroit bien
aéré. Si vous faites fonctionner le moteur dans
un lieu clôt, assurez-vous que les gaz d’échappement et les vapeurs de ventilation du carter
sont évacuées hors du lieu de travail.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Portez systématiquement des lunettes de protection lors de toute intervention comportant un
risque de copeaux métalliques, d’étincelles de
meulage, d’éclaboussures d’acide ou autres produits chimiques. Vos yeux sont extrêmement
sensibles et, en cas de blessures, vous pouvez
perdre la vue !
Evitez tout contact de la peau avec l’huile. Le
contact prolongé ou répété avec l’huile peut provoquer la perte des huiles naturelles de la peau.
Ceci peut entraîner des problèmes d’irritation,
de peau sèche, d’eczéma et autres affections
dermatologiques. L’huile usagée est plus dangereuse pour la santé que l’huile neuve. Portez
des gants de protection et évitez d’utiliser des
vêtements et des chiffons imbibés d’huile. Lavez-vous régulièrement, notamment avant de
manger. Utilisez une crème spéciale antidessèchement cutané qui facilitera le nettoyage
de votre peau.
Nombre de produits chimiques utilisés dans les
produits (notamment les huiles moteur et de
transmission, le glycol, l’essence et le gasoil), ou
de produits chimiques utilisés dans l’atelier (notamment les dissolvants et la peinture) sont nocifs. Lisez attentivement les instructions qui figurent sur l’emballage des produits ! Observez
toujours les instructions de sécurité (utilisez un
masque de respiration, des lunettes et des gants
de protection par exemple). Veillez à ce
qu’aucune personne ne soit exposée, à son
insu, à des substances nocives (notamment en
respirant). Assurez-vous que la ventilation est
bonne. Manipulez les produits chimiques usagés
et le surplus conformément aux instructions.
Tous les carburants et beaucoup de produits
chimiques sont inflammables. Assurez-vous
qu’aucune flamme ou étincelle ne peut enflammer de carburant ou de produits chimiques.
L’essence, certains dissolvants et l’hydrogène
des batteries mélangés à l’air, dans certaines
proportions, peuvent être très inflammables et
explosifs. Il est interdit de fumer ! Assurez-vous
que la ventilation est bonne et que les mesures
de sécurité nécessaires ont été prises avant de
procéder à tous travaux de soudure ou de meulage. Gardez toujours un extincteur à portée de
main dans l’atelier.
Stockez en toute sécurité les chiffons imbibés
d’huile et de carburant, ainsi que les filtres à
huile et à carburant. Dans certaines circonstances, les chiffons imbibés d’huile peuvent s’enflammer spontanément. Les carburants et les filtres à huile usagés constituent des déchets
nocifs pour l’environnement et doivent être consignés sur un site de destruction agréée, de
même que les huiles de lubrification usagées,
les carburants contaminés, les restes de peinture, les dissolvants, les dégraisseurs et les déchets provenant du lavage des pièces.
N’exposez jamais les batteries à des flammes
vives ou à des étincelles électriques. Ne fumez
jamais à proximité des batteries. Les batteries
produisent de l’hydrogène qui, mélangé à l’air,
peut former un gaz explosif – le gaz oxhydrique.
Ce gaz est facilement inflammable et très volatile. Le branchement incorrect de la batterie peut
provoquer une étincelle, suffisante pour provoquer une explosion entraînant des dégâts importants. Ne remuez pas les branchements de la
batterie lorsque vous démarrez le moteur (risque
d’étincelle). Ne vous penchez jamais au dessus
de batteries.
Ne confondez jamais les bornes positive et négative de la batterie lors de l’installation. Une
mauvaise installation peut provoquer des dommages graves au niveau des équipements électriques. Reportez-vous aux schémas de câblage.
Portez toujours des lunettes de protection lors
du chargement ou de la manipulation des batteries. L’électrolyte de batterie contient de l’acide
sulfurique extrêmement corrosif. En cas de contact avec la peau, lavez immédiatement avec du
savon et beaucoup d’eau. Si de l’acide de batterie entre en contact avec les yeux, rincez à l’eau
abondamment, et consultez immédiatement votre médecin.
Coupez le moteur et coupez l’alimentation
à(aux) l’interrupteur(s) principal(aux) avant de
commencer à travailler sur le système électrique.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
3
Utilisez l’oeillet de levage monté sur le moteur/
l’inverseur lorsque vous soulevez le dispositif de
transmission.
Assurez-vous systématiquement que l’appareil
de levage utilisé est en bon état et que sa capacité de charge est suffisante pour soulever le
moteur (poids du moteur, de l’inverseur et de
tous les éventuels équipements supplémentaires installés).
Utilisez un palonnier pour soulever le moteur,
afin d’assurer une manutention en toute sécurité
et d’éviter toute détérioration des pièces du moteur installées sur le dessus du moteur. Les
chaînes et câbles doivent être installés parallèlement les uns aux autres et, dans le mesure du
possible, perpendiculaires au dessus du moteur.
Si l’équipement supplémentaire installé sur le
moteur modifie son centre de gravité, il vous
faudra utiliser un dispositif de levage spécial
pour obtenir l’équilibre correct assurant la sécurité de manipulation.
Ne travaillez jamais sur un moteur suspendu à
un treuil.
Ne retirez jamais seul des composants lourds,
même si vous utilisez des dispositifs de levage
sûrs, tels que des palans bien fixés. Même avec
l’emploi d’un dispositif de levage, il faut en général deux personnes pour effectuer le travail, une
4
pour s’occuper du dispositif de levage et l’autre
pour s’assurer que les composants sont bien dégagés et qu’ils restent intacts lors du levage.
Lorsque vous intervenez à bord, vérifiez que
l’espace est suffisant pour retirer des composants sans risque de blessure ou de dégât.
Les composants du système électrique, du système d’allumage (pour les moteurs à essence)
et du système de carburant prévus pour les produits Volvo Penta sont conçus et fabriqués de
manière à minimiser les risques d’incendie et
d’explosion. Ne faites jamais tourner le moteur
dans des endroits où sont stockées des matières explosives.
Utilisez toujours des carburants recommandés
par Volvo Penta. Reportez-vous au Manuel
d’Instructions. L’utilisation de carburants de
moindre qualité peut endommager le moteur.
Dans le cas d’un moteur diesel, l’utilisation de
carburant de mauvaise qualité peut provoquer le
grippage de la bielle de commande et l’emballage du moteur, avec le risque supplémentaire
de dommages au moteur et de dommages corporels. L’utilisation de carburant de mauvaise
qualité peut également engendrer des coûts de
maintenance plus élevés.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Informations générales
A propos du manuel d’atelier
Le présent manuel d’atelier contient des caractéristiques techniques, des descriptions et instructions destinées à la réparation des moteurs suivants : MD21A,
MD21B, MD32A, AQD21A, AQD21B, AQD32A. Le présent manuel d’atelier indique les opérations effectuées
sur l’un des moteurs ci-dessus. Par conséquent, les illustrations et les dessins figurant dans le manuel et présentant certaines pièces des moteurs ne s’appliquent
pas, dans certains cas, à tous les moteurs cités. Les
opérations de remise en état et d’entretien sont néanmoins identiques en ce qui concerne les détails essentiels. En cas de divergence, les points sont indiqués
dans le manuel et, en cas de différence considérable,
les opérations sont décrites séparément. Les désignations et numéros des moteurs sont indiqués sur la plaque d’immatriculation. La désignation et le numéro du
moteur doivent être communiqués dans toute correspondance relative au moteur.
Le présent manuel d’atelier a été prévu principalement
pour les ateliers Volvo Penta et le personnel qualifié.
On suppose que les personnes qui utilisent ce manuel
possèdent déjà une bonne connaissance de base des
systèmes de propulsion marins et qu’ils sont à même
d’effectuer les interventions mécaniques et électriques
correspondantes.
Les produits Volvo Penta sont en évolution permanente.
Par conséquent, nous nous réservons le droit à toute
modification. Toutes les informations figurant dans ce
manuel sont basées sur les caractéristiques produit disponibles au moment de l’impression. Toutes évolutions
ou modifications essentielles introduites en production
et toutes méthodes d’entretien remises à jour ou révisées après la date de publication seront fournies sous
forme de notes de service.
Pièces de rechange
Les pièces de rechange des systèmes électriques et
d’alimentation sont soumises aux différents règlements
de sécurité nationaux (notamment aux Etats-Unis aux
Coast Guard Safety Regulations). Les pièces de rechange d’origine Volvo satisfont à ces règlements. Tout
dégât causé par l’utilisation de pièces de rechange
autres que Volvo Penta n’est couvert par aucune garantie de Volvo Penta.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
5
Instructions de remise en état
Les méthodes de travail décrites dans le manuel de service s’appliquent aux interventions effectuées en atelier.
Le moteur a été démonté du bateau et se trouve dans
un support de moteur. Sauf mention contraire, les travaux de remise à neuf pouvant être effectués lorsque le
moteur est en place suivent la même méthode de travail.
Les symboles d’avertissement figurant dans le manuel
d’atelier (pour leur signification, reportez-vous aux informations de sécurité)
AVERTISSEMENT !
IMPORTANT !
NOTE !
ne sont en aucun cas exhaustifs du fait de l’impossibilité
de prévoir toutes les circonstances dans lesquelles les
interventions de service ou de remise en état peuvent
être effectuées. Pour cette raison, nous ne pouvons
souligner que les risques susceptibles de se produire en
raison de l’utilisation de méthodes de travail incorrectes
dans un atelier bien équipé où l’on utilise des méthodes
de travail et des outils mis au point par nos soins.
Toutes les interventions prévues avec des outils spéciaux Volvo Penta dans le présent manuel d’atelier sont
réalisées avec ces méthodes. Les outils spécifiques
Volvo Penta ont été développés spécifiquement pour
garantir des méthodes de travail sûres et rationnelles
dans la mesure du possible. Toute personne utilisant
des outils ou des méthodes de travail différentes de celles recommandées par Volvo Penta est responsable
des éventuels blessures, dégâts ou dysfonctionnements
qui pourraient intervenir.
Dans certains cas, des mesures et instructions de sécurité spécifiques peuvent être nécessaires pour utiliser
des outils et produits chimiques cités dans ce manuel
d’atelier. Respectez toujours ces instructions si le manuel d’atelier ne contient pas d’instructions séparées.
Certaines précautions élémentaires et un peu de bon
sens peuvent éviter la plupart des accidents. Un atelier
et un moteur propres réduisent la plus grande partie
des risques de blessures et de dysfonctionnement.
Il est très important d’éviter la pénétration de saletés ou
d’autres corps étrangers dans les systèmes d’alimentation, de lubrification, d’admission, dans le turbocompresseur, les roulements et les joints. Ils pourraient mal
fonctionner ou accuser une durée de vie réduite.
6
Notre responsabilité commune
Chaque moteur comporte de nombreux systèmes et
composants qui fonctionnent ensemble. Si un composant dévie par rapport à ses spécifications techniques,
les conséquences sur l’environnement peuvent être dramatiques, même si le moteur fonctionne correctement
par ailleurs. Il est donc vital que les tolérances d’usure
soient maintenues, que les systèmes réglables soient
réglés correctement, et que les pièces d’origine Volvo
Penta soient utilisées. Le programme de révision du
moteur doit être respecté.
La maintenance et la révision de certains systèmes, tels
que les composants du système de carburant, nécessitent un savoir-faire spécifique et des outils de contrôle
spécifiques. Certains composants sont scellés en usine
pour des raisons de protection de l’environnement.
Aucune intervention ne doit être effectuée sur des composants scellés par des personnes non agréés.
N’oubliez pas que la plupart des produits chimiques utilisés sur les bateaux nuisent à l’environnement en cas
d’utilisation incorrecte. Volvo Penta préconise l’utilisation de dégraisseurs biodégradables pour le nettoyage
des composants moteur, sauf mention contraire dans
un manuel d’atelier. Une attention toute particulière est
nécessaire lors de toute intervention à bord d’un bateau, afin d’éviter que l’huile et les déchets, destinés à
un centre de traitement des déchets, ne soient expulsés
dans l’environnement marin avec l’eau de fond de cale.
Couples de serrage
Les couples de serrage des raccords critiques devant
être serrés à l’aide d’une clé dynamométrique figurent
le manuel d’atelier « Caractéristiques Techniques » :
section « Couples de serrage », et figurent dans les
descriptions des travaux du présent manuel. Tous les
couples de serrage s’appliquent à des pas de vis, têtes
de vis et surfaces de contact propres. Les couples concernent des pas de vis légèrement huilés ou secs. En
cas de besoin de graisse ou d’agents de blocage ou
d’étanchéité sur un raccord à vis, les informations associées figurent dans la description des travaux et dans la
section « Couples de serrage ». Si aucun couple de serrage n’est indiqué pour un raccord, utilisez les couples
généraux conformément aux tableaux ci-après. Les
couples de serrage ci-après sont indiqués à titre d’information ; il n’est pas nécessaire de serrer le raccord à
l’aide d’une clé dynamométrique.
Dimension
Couples de serrage
Nm
lbt.ft
M5
M6
M8
M10
M12
M14
6
10
25
50
80
140
4,4
7,4
18,4
36,9
59,0
103,3
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Couples de serrage – serrage d’angle
Le serrage à l’aide d’un couple de
serrage et d’un angle de rapporteur
nécessite d’abord l’application du
couple préconisé à l’aide d’une clé
dynamométrique, suivi de l’ajout de
l’angle nécessaire selon l’échelle
du rapporteur. Exemple : un serrage d’angle de 90° signifie que le
raccord est serré d’un quart de tour
supplémentaire en une opération,
après l’application du couple de
serrage indiqué.
Ecrous de blocage
Ne réutilisez pas les écrous de blocage retirés lors du
démontage , car leur durée de vie en est réduite - utilisez des écrous neufs lors du montage ou de la réinstallation. Dans le cas d’écrous de blocage dotés d’un insert en plastique, tels que les écrous Nylock®, le couple
de serrage indiqué dans le tableau est réduit si l’écrou
Nylock® possède la même hauteur de tête qu’un écrou
six pans standard sans insert en plastique. Diminuez le
couple de serrage de 25% dans le cas d’un écrou de 8
mm ou supérieur. Si les écrous Nylock® sont plus hauts
ou de la même hauteur qu’un écrou six pans standard,
les couples de serrage indiqués dans le tableau sont
applicables.
Classes de tolérance
Les vis et écrous sont divisés en différentes classes de
force, la classe est indiquée par le nombre qui figure sur
la tête du boulon. Un numéro élevé signifie un matériaux plus fort ; par exemple, une vis portant le numéro
10-9 a une tolérance plus forte qu’une vis 8-8. Il est
donc important, lors du remontage d’un raccord, de réinstaller dans sa position d’origine toute vis retirée lors
du démontage d’un raccord à vis. S’il faut remplacer un
boulon, consultez le catalogue des pièces de rechange
pour identifier le bon boulon.
Pour garantir une bonne intervention de maintenance, il
est important d’utiliser le bon matériau d’étanchéité et
type de liquide de blocage sur le raccord en question.
Dans le présent Manuel de service Volvo Penta, vous
trouverez dans chaque section où ces matériaux sont
appliqués en production le type utilisé sur le moteur.
Lors des interventions de service, utilisez le même matériau ou un produit de remplacement provenant d’un
autre fabricant.
Veillez à ce que les surfaces de contact soient sèches
et exemptes d’huile, de graisse, de peinture et de produits antirouille avant de procéder à l’application du produit d’étanchéité ou du liquide de blocage. Respectez
toujours les instructions du fabricant concernant la plage de températures, le temps de séchage, ainsi que
toutes autres instructions portant sur le produit.
Deux types de produits d’étanchéité sont utilisés sur le
moteur, soit :
Produit RTV (vulcanisation à température ambiante).
Utilisé pour les joints d’étanchéité, raccords d’étanchéité
ou revêtements. L’agent RTV est nettement visible
lorsqu’un composant a été démonté; un vieil agent RTV
doit être éliminé avant de sceller de nouveau le joint.
Dans tous les cas, l’ancien produit d’étanchéité peut
être retiré à l’aide d’alcool méthylique.
Agents anaérobiques. Ces agents sèchent en l’absence
d’air. Ils sont utilisés lorsque deux pièces solides, telles
que des composants coulés, sont montées face à face
sans joint d’étanchéité. Ils servent souvent pour fixer les
bouchons, les pas de vis d’un goujon, les robinets, les
pressostats d’huile, etc. Le matériau séché étant
d’aspect vitreux, il est coloré pour le rendre visible. Les
agents anaérobiques secs sont extrêmement résistants
aux dissolvants ; l’ancien agent ne peut donc être retiré.
Lors de la réinstallation, la pièce est soigneusement dégraissée, puis le nouveau produit d’étanchéité est appliqué.
Produits d’étanchéité
Un certain nombre de matériaux d’étanchéité et de liquides de blocage sont utilisés sur les moteurs. Ces produits ont des propriétés diverses et concernent différents types de forces de jointage, de plages de
température de service, de résistance aux huiles et aux
autres produits chimiques et aux différents matériaux et
entrefers utilisés sur les moteurs.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
7
Présentation
MD 21 A
4-cylindres – 75 ch
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
Côté bâbord, MD 21 A avec inverseur Borg-Warner
15.
16.
17.
18.
19.
20.
21.
22.
23.
24.
25.
26.
27.
28.
29.
31.
32.
33.
34.
35.
36.
37.
38.
39.
40.
41.
42.
43.
44.
Côté tribord, MD 21 avec inverseur RB
8
45.
46.
Filtre à carburant, avec séparateur
d’eau
Bougie de préchauffage
Numéro de moteur
Injecteur
Filtre à huile
Thermistance
Mano-contact d’huile
Boucle de levage
Radiateur d’huile, inverseur
Bouchon de vidange d’eau
Entrée d’eau de mer
Inverseur Borg-Warner
Carter de volant
Robinet de vidange d’eau douce
(sur le bloc)
Démarreur
Radiateur d’huile, moteur
Jauge d’huile
Retour au réservoir de carburant
Vidange d’eau de mer
Fusible
Pompe d’injection
Commande de compte-tours
Coude d’échappement refroidi par eau
Sortie d’eau séparée
Pompe de vidange d’huile
Silencieux d’admission
Tubulure d’échappement refroidie par
eau, combinée avec tubulure
d’admission
Remplissage d’huile
Régulateur de charge
Remplissage d’eau douce
Liaison avec vase d’expansion
Pompe à eau de mer
Bouchon de vidange, eau de mer
Alternateur ou dynamo
Pompe d’alimentation, avec pompe
d’amorçage
Robinet de vidange, eau de mer
Bouchon de vidange, eau de mer
Entrée d’eau de mer
Inverseur RB
Alternateur
Désignation de type, inverseur
Bouchon de zinc (à l’intérieur du
couvercle)
Conduit de carburant vers pompe
d’alimentation
Résistance de bougie de préchauffage
Relais de bougie de préchauffage
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
MD 32 A
6-cylindres – 106 ch
Côté bâbord, MD32A avec inverseur Borg-Warner
Signification des numéros : voir page 8
Côté tribord, MD32A avec inverseur Borg-Warner
Signification des numéros : voir page 8
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
9
AQD 21A/270D
4-cylindres – 75 ch
Côté tribord, AQD21A/270D
Signification des numéros : voir page 11
AQD 32A/270D
6-cylindres – 106 ch
Côté tribord, AQD32A/270D
Signification des numéros : voir page 11
10
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
21.
22.
23.
24.
25.
26.
27.
28.
29.
30.
31.
32.
33.
34.
35.
36.
37.
38.
39.
40.
41.
42.
43.
44.
45.
46.
47.
48.
49.
50.
51.
52.
Remplissage d’huile
Capot de mécanisme de changement de
marche
Jauge d’huile
Numéro de fabrication
Coussinet-support caoutchouc
Barre de direction
Coude d’échappement refroidi par eau
Pompe de vidange d’huile
Silencieux d’admission
Tubulure d’échappement refroidie par
eau, combinée avec tubulure d’admission
Remplissage d’huile
Régulateur de charge
Boîtier de jonction
Boucle de levage
Echangeur de chaleur
Clapet à surpression
Pompe à eau de mer
Alternateur
Pompe d’alimentation avec pompe
d’amorçage
Graisseur (sur carter de volant)
Durit pour eau en excédent
Prise d’eau
Bouchon pour passage de câble de
changement de marche
Sortie, eau en excédent
Prise d’eau
Transmission hors bord modèle 270D
Protection anticorrosive
Sortie d’échappement avec correcteur
d’assiette (ailette de stabilisation)
Filtre à carburant, avec séparateur d’eau
Remplissage d’eau
Bougie de préchauffage
Numéro de fabrication
Injecteur
Filtre à huile
Mano-contact d’huile
Thermistance
Plaque d’identification
Levage électromécanique de
transmission
Capot de direction
Embase de suspension
Bouchon pour passage de câble de
changement de marche
Carter de volant
Robinets de vidange (sur bloc, tubulure
d’échappement, conduit d’aspiration)
Démarreur
Radiateur d’huile
Jauge d’huile
Plaque d’identification
Pièce de connexion pour conduits de
carburant
Support avant
Pompe d’injection
Commande de compte-tours
Bouchon, échangeur de chaleur
AQD 21A
4-cylindres – 75 ch
Côté bâbord, bloc-moteur AQD21A
AQD 32A
6-cylindres – 106 ch
Côté bâbord, blocmoteur AQD32A
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
11
MD21B, AQD21B
Cet additif traite des différences entre la version A et la version B.
La différence la plus importante est que la version B possède un autre type d’échangeur de chaleur.
Certaines différences qui sont traitées ici peuvent aussi s’appliquer à la version A.
Le numéro d’ordre des figures dans cet additif suit le Manuel d’Atelier pour MD21A.
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
21.
12
Echangeur de chaleur
Boîtier de thermostat
Bougie de préchauffage
No de moteur
Injecteur
Sonde de température
Vidange, eau de mer
Vidange d’huile,
inverseur
Radiateur d’huile
Démarreur
Pompe d’injection
Pompe à eau de mer
Tuyau de drainage
d’huile
Silencieux d’aspiration
Remplissage d’huile
Vase d’expansion
Filtre à carburant séparateur d’eau
Alternateur
Pompe d’alimentation
Robinet de vidange, eau
de mer
Tuyau d’échappement
refroidi par eau
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Le moteur chauffe anormalement
Le moteur ne tourne pas
rond ou vibre anormalement
Le moteur n’atteint pas le
régime maxi à pleins gaz
(marche irrégulière)
Le moteur cale
Le moteur ne démarre pas
Plan de dépannage
CAUSE
REMEDE
Robinet de batterie fermé, batterie
déchargée, rupture de câbles
Contrôler la densité de l’électrolyte. Contrôler les câbles
et connexions.
Réservoir de carburant vide, robinet de carburant fermé, filtre à carburant bouché (fuites d’air).
Voir Manuel d’Instruction pour le nettoyage du filtre à
carburant et la purge. Contrôler les raccords et connexions du système d’alimentation.
Présence d’eau ou d’impuretés.
Injecteurs défectueux.
Voir pages 17 et 33
Voir page 36
Bougies de préchauffage défectueuses.
Voir page 37
X
Compte-tours défectueux.
Contrôler le compte-tours.
X
Hélice endommagée.
Voir Manuel d’Instruction.
Bateau trop chargé.
Si possible, répartir la charge de manière à améliorer la
marche du bateau.
Végétation sur fond de bateau ou
sur transmission.
Après un certain séjour dans l’eau, le régime maxi peut
baisser par suite de la présence de la végétation. Nettoyer alors la transmission et le fond du bateau. Passer
une couche de peinture anti végétation. REMARQUE :
La peinture ne doit pas contenir du cuivre car cela augmente les risques de corrosion des pièces en alliage
léger de la transmission. Contrôler régulièrement la
transmission et le fond du bateau.
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
Entrée d’eau de refroidissement,
radiateur d’huile, chemises d’eau
bouchés. Turbine de pompe ou
thermostat défectueux.
Filet de silencieux d’admission
bouché.
Voir page 16, points 16 et 17
Voir page 30, point 80
Voir page 38, point 114
Laver les filets dans les coudes avec de la térébenthine
ou un produit similaire. Si possible, les nettoyer à l’air
comprimé.
Mauvais passage de carburant
dans les conduits.
1
Contrôler l’état des conduits à carburant.
Pression d’alimentation non conforme.
2
Connecter un manomètre au conduit d’entrée de la
pompe d’injection. La pression d’alimentation doit
être de 0,1 kg/cm2 à plein régime et pleine charge.
Si la pression tombe à 0 ou au-dessous de 0, effectuer les points 1 à 6.
X
Crépine de pompe d’alimentation
bouchée.
3
Contrôler et nettoyer la crépine de la pompe
d’alimentation.
X
Filtre fin bouché.
4
Contrôler et nettoyer le filtre fin. Remplacer la cartouche du filtre.
X
Soupape de by-pass défectueuse.
5
Contrôler et, si nécessaire, remplacer la soupape de
by-pass.
X
Pompe d’alimentation ne fonctionnant pas.
6
Remplacer la membrane de la pompe ou toute la
pompe si elle est trop usée.
X
X
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
13
Unité moteur, démontage
Vider l’eau de refroidissement et l’huile du moteur. Nettoyer ensuite le moteur extérieurement.
4. Démonter le conduit d’huile pour le mécanisme des soupapes (derrière la tubulure d’échappement). Jeter les joints de
cuivre.
Démontage
1. Démonter les pièces suivantes : le câble de masse de
l’alternateur, le câble de la commande de compte-tours, le régulateur de charge et les écrous de la plaque de fixation, les
courroies d’entraînement de l’alternateur et le démarreur, le
câble de la thermistance dans la culasse et le câble du
mano-contact d’huile dans le radiateur d’huile.
2. Démonter le silencieux d’admission et enlever le flexible du
bouchon de remplissage d’huile.
5. Déposer la pompe d’alimentation, avec conduits de carburant, après avoir enlevé les colliers de serrage.
6a. Version A. Enlever les deux vis de la commande de
compte-tours et démonter cette dernière.
3. Enlever les vis qui sont bloquées par des fils d’arrêt dans la
tubulure d’échappement (coude d’échappement-échangeur de
chaleur). Enlever les autres vis et écrous sur la tubulure
d’échappement et retirer la tubulure des goujons.
6b. Version B. Déposer la commande de compte-tours.
14
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
7a. Déposer la pompe à eau de mer. Le support de l’échangeur
de chaleur sera libéré en même temps (MD21). Retirer la
pompe après avoir enlevé le collier de serrage et le flexible de
cette pompe.
11. Démonter le filtre à huile et le jeter. Déposer ensuite le radiateur d’huile.
12. Déposer la pompe d’injection, avec tuyaux de refoulement,
ainsi que le support de la commande d’accélérateur. Mettre
des capuchons de protection aux raccords des conduits.
7b. Un autre type de pompe à eau de mer est monté sur les
moteurs à partir de Mo xxxx/103387. Déposer la pompe en dévissant les vis et en la retirant.
8. Démonter le conduit d’eau reliant la pompe à eau au radiateur d’huile.
9. Déposer la démarreur, ainsi que le robinet de vidange derrière ce dernier.
13. Démonter le conduit de carburant de fuite des injecteurs.
Remarque : Jeter les joints de cuivre. Revisser en place les
vis alésées qui doivent servir de protection.
10. Déconnecter les tuyaux de refoulement des injecteurs. Enlever les capuchons de protection des bougies de préchauffage et démonter la lame de contact électrique entre les bougies de préchauffage.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
15
14. Démonter les étriers des injecteurs. Retirer ensuite les injecteurs. Repérer les injecteurs afin de faciliter le remontage.
Mettre des capuchons de protection.
17a. Version A. Desserrer les écrous inoxydables de fixation
du thermostat. Démonter le thermostat pour contrôle de la
température d’ouverture.
17b. Version B. Déposer le couvercle de boîtier de thermostat
et extraire le thermostat pour le contrôle de la température
d’ouverture.
15. Démonter les bougies de préchauffage.
Echangeur de chaleur
16. Enlever les vis du couvercle de l’échangeur de chaleur et
démonter ce couvercle.
18. Enlever les autres vis et colliers de serrage des durits sur
l’échangeur de chaleur. Enlever les durits. Remarque : La petite durit sous l’échangeur de chaleur du MD32 ne peut pas
être démontée avant d’avoir retiré l’échangeur vers le haut.
16
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
19. Démonter la plaque avec la boucle de levage et jeter les
joints. Sur les moteurs de modèle récent, cette boucle de levage a été déplacée sur la partie en fonte de l’échangeur de
chaleur. La plaque et les joints entre la tubulure d’échappement et l’échangeur de chaleur sont de même exécution que
sur les moteurs d’ancien modèle, à part la boucle de levage
qui est munie d’une fixation filetée. La figure représente l’ancien modèle. La plaque est découpée à l’endroit indiqué par la
flèche sur le modèle récent.
21b. Version B. Dévisser les vis pour les deux couvercles de
l’échangeur de chaleur et déposer ceux-ci. Nettoyer de toute
trace de végétation, coquillages et autres impuretés pouvant
occasionner une mauvaise circulation d’eau entraînant une
surchauffe. Monter les couvercles avec des joints neufs.
22. Version A. Mettre de nouveaux joints toriques au groupe
tubulaire, reposer ce dernier dans l’échangeur de chaleur et
remonter les couvercles.
20. Démonter le couvercle à l’extrémité bâbord de l’échangeur
de chaleur.
21a. Version A. Démonter la partie en fonte ou le couvercle
sur le côté tribord. Sortir le groupe tubulaire. Enlever les joints
toriques. Nettoyer toutes les pièces de l’échangeur de chaleur
et les sécher à l’air comprimé. S’assurer que tous les canaux
du groupe tubulaire sont complètement débarrassés d’impuretés. Démonter les anciennes électrodes de zinc et monter de
nouvelles.
Pompe à eau douce
23. Déposer la pompe à eau douce de la culasse. La dépose
de la courroie d’entraînement peut se faire après avoir enlevé
l’écrou central.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
17
Culasse et mécanisme de soupapes
24. Démonter le cache-culbuteurs, les portes de visite, la
rampe de soupapes, les tringles de culbuteurs et les poussoirs
de soupapes. Enlever tous les goujons de culasse.
REMARQUE : Il en existe dans trois longueurs différentes.
Déposer la culasse et le joint de culasse.
27. Démonter le carter de distribution. Enlever le jonc de verrouillage du pignon intermédiaire. Démonter le pignon intermédiaire en le retirant tout droit vers le haut.
25. Démonter le conduit de la pompe de vidange d’huile. Faire
attention à l’huile qui reste dans le moteur. Poser un récipient
sous le raccord du conduit.
26. Enlever le grand écrou à l’extrémité avant du vilebrequin
(clé de 36 mm). Se servir des butées aux dents du volant. Démonter la poulie. Remarque : Récupérer la clavette.
18
28. Démonter l’amortisseur d’oscillations du volant. Relever
les languettes de la plaque de verrouillage dans le volant. Enlever les vis. Remarque : La plaque de verrouillage et les vis
doivent être jetées. Déposer le volant.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
29. Démonter le carter intérieur de volant. Ce carter est positionné par deux tubes de guidage. Le joint torique derrière ce
carter doit être remplacé.
32. Enlever les deux vis derrière le pignon d’arbre à cames.
Retirer l’arbre en même temps que le pignon.
30. Démonter la rondelle de butée de la pompe à huile. Récupérer les cales éventuelles. Retourner le moteur, tête en bas.
Remarque : Bien protéger la surface de la culasse. Démonter
le carter d’huile. Jeter le joint. Bien nettoyer les surfaces de
contact pour le joint.
31. Déposer la pompe à huile après avoir enlevé l’écrou-capuchon sur le côté bâbord du moteur. Dévisser ensuite la vis à 6
pans intérieur. Retirer la pompe.
33. Enlever les vis du carter intérieur de distribution. Remarque : la vis à rainure est verrouillée au pointeau et il faut donc
commencer par la déverrouiller. Retirer le capot de ses axes
de guidage.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
19
34. Enlever les écrous de bielles. Numéroter les bielles ou les
repérer avec des points afin d’en faciliter le remontage après
la remise à neuf. Sortir les pistons en frappant légèrement
dessus.
35. Enlever les écrous des chapeaux de paliers de vilebrequin.
Enlever les chapeaux et déposer le vilebrequin.
Bien noter l’ordre dans lequel sont placés les chapeaux de paliers.
20
36. Retourner à nouveau le bloc-cylindres et bien fixer les chemises avec des vis spéciales. Outil spécial : No 884382. Mesurer le dépassement des chemises au-dessus de la surface
plane du bloc. Ce dépassement doit être de 0,025 à 0,09 mm.
37. Si les chemises sont trop bas placées ou si elles sont
anormalement usées ou endommagées d’une manière ou
d’une autre, il faudra les démonter avec l’outil 884231 et les
jeter après. Bien nettoyer le bloc-cylindres et toutes les autres
pièces qui doivent être remontées.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Montage
Montage
Vilebrequin
38. Retourner le moteur, tête en bas. REMARQUE : Bien protéger le plan de la culasse. Former et monter le joint de graphite à la main. Le faire rentrer ensuite dans la gorge correspondante en se servant de l’outil 884235. Découper la partie
en saillie du joint. Tailler ensuite soigneusement le joint par référence à la surface de contact.
Incorrect
Correct
40. Monter un palier axial de chaque côté du palier médian de
vilebrequin, avec rainures d’huile tournées vers l’extérieur.
41. Lubrifier les demi-coussinets. Monter les chapeaux de paliers avec les demi-coussinets. Bien noter les repères sur les
chapeaux de paliers afin de pouvoir les monter correctement.
Les repères doivent se trouver sur le côté injection. Mettre les
joints latéraux sur le chapeau de palier arrière. Découper la
partie en saillie de manière à ramener le joint à 0,5 mm
au-dessus de la surface de contact. Se servir d’une jauge
d’épaisseur.
39. Monter les coussinets munis de rainures d’huile. Remarque : le trou du coussinet doit coïncider avec celui sur la portée de palier. Lubrifier les coussinets. Poser le vilebrequin en
place.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
21
42. Serrer les vis à plusieurs reprises en se servant d’une clé
dynamométrique. Couple de serrage : 100 Nm (10 m.kg). Lubrifier avec l’huile avant le resserrage. Tournez le vilebrequin
et en contrôler la rotation.
43. Chemises de cylindre
Si nécessaire, monter de nouvelles chemises de cylindre sans
joint. Bloquer les chemises avec les boulons 884382. Vérifier
que le bord de la chemise dépasse de 0,025 à 0,09 mm
au-dessus du bloc-cylindres. Employer un comparateur à
cadran. Il existe un jeu de cales permettant la réparation des
moteurs avec une hauteur de chemises trop petite, ce jeu
porte le No de référence 829520. L’épaisseur de cale est de
0,0386 mm. ATTENTION ! Une seule cale doit être montée
sous chaque collerette de chemise. Extraire la chemise et
monter le nouveau joint caoutchouc. Faire attention à bien positionner ce joint. Tourner le repère de la chemise (une ou
deux gorges) contre le côté injection.
Jeux de chemises de cylindre
Dans les cas où quelques pistons ou quelques chemises doivent être changés, le piston et la chemise de cylindre devront
être changés en même temps puisque les pistons, chemises
de cylindre et segments sont classés ensemble. Si des chemises de cylindre doivent être changées sur les moteurs avec un
numéro inférieur à 3.115.118/xxxx, toutes les chemises devront être changées en même temps. Le joint de culasse ne
fait pas partie des jeux et doit donc être commandé séparément.
22
Pistons
44. En cas de remplacement d’un piston, le démontage de
l’axe de piston sera facilité si l’on commence par chauffer le
piston à environ 80°C. Les vis et écrous de bielle doivent être
jetés. Enlever les anciennes vis et enfoncer les nouvelles à la
place en se servant d’un marteau et d’un mandrin. Bien fixer la
bielle dans un étau muni de mordaches de protection.
45. Montage de nouveaux pistons. Poser un circlips (4).
Chauffer le piston jusqu’à environ 80°C. Monter la bielle de
telle manière que le chiffre d’identification (1) soit tourné du
même côté que « le trèfle » (2) du piston. Enfoncer l’axe de
piston (3) en place et monter le deuxième circlips. Mettre ensuite les demi-coussinets dans la bielle et dans le chapeau de
bielle. Veiller à bien positionner les demi-coussinets. Lubrifier
le piston et les portées de paliers.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Segments de pistons
46. Monter les segments de pistons avec une pince à segments. Commencer par le segment racleur dans la gorge la
plus basse. Continuer ensuite avec deux joints identiques
marqués « TOP » sur l’une des faces. Tourner cette face vers
le haut lors du montage. Finir le montage par le segment de
tête chromé. Orienter les segments de telle manière que les
ouvertures soient décalées les unes par rapport aux autres.
REMARQUE : Les segments de marque Monopole ne sont
pas repérés, ni par des lettres ni par des chiffres. Par contre,
ils ont un chanfrein sur le diamètre intérieur et ce chanfrein
doit être tourné vers le haut lors du montage.
47. Poser l’outil 884234 sur le bloc-cylindres (voir figure). Bien
lubrifier les pistons et l’outil. Le trèfle au fond des pistons doit
être tourné du côté injection lors du montage. Serrer les segments dans l’outil tout en faisant descendre le piston en frappant dessus légèrement avec un manche de bois par exemple. Noter les repères marqués lors du démontage.
Commencer par les pistons qui doivent se trouver alors au
P.M.H. Poser ensuite le moteur sur le côté et monter les
demi-coussinets aux pistons qui ont été mis en place. Tourner
ensuite le vilebrequin jusqu’à ce que le piston le plus proche
remonte au P.M.H. Monter le piston et les demi-coussinets.
Serrer les écrous avec une clé dynamométrique. Couple de
serrage : 60 Nm (6 m.kg)
48. Avec le vilebrequin, les bielles et les pistons montés en
place, ainsi que les vis des chapeaux de paliers et les écrous
de bielles serrés aux couples indiqués, contrôler le couple de
rotation du vilebrequin, lequel ne doit pas dépasser 60 Nm (6
m.kg).
49. Contrôler les portées de paliers et les cames de l’arbre à
cames. Graisser et monter l’arbre à cames. Pour le remplacement du pignon d’arbre à cames seul, enlever les deux vis
derrière le pignon, ce qui permet de retirer ce dernier en se
servant d’un extracteur à griffes placé derrière. Lors du montage du nouveau pignon il faut commencer par le chauffer jusqu’à environ 80°C. Bien serrer les deux vis de fixation de l’arbre à cames.
50. Monter le carter intérieur de distribution. Mettre des joints
neufs. Enduire la surface de contact de graisse. Serrer en
même temps les vis de la fixation de l’alternateur. Verrouiller
la vis à rainure au pointeau. La position du carter est déterminée par les deux goupilles de positionnement.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
23
Pompe à huile
51. La pompe à huile est du type à engrenages et doit avoir un
jeu axial (pignons) de 0,02 à 0,06 mm et un jeu aux flancs des
dents de 0,15 à 0,25 mm. Contrôler le corps de pompe au
point de vue usure, rayures et étanchéité. Remplacer les pièces usées ou endommagées. Si le corps de pompe est très
usé, il faudra remplacer la pompe en entier. Placer la pompe
dans sa position normale et l’introduire dans le bloc-cylindres.
Monter la vis de butée et bien serrer le contre-écrou. Ne pas
oublier la rondelle de cuivre. Serrer légèrement le bouchon de
pression sans cales. Mesurer la distance entre ce bouchon de
pression et le bloc-cylindres en se servant d’une jauge
d’épaisseur (Voir figure).
52. Poser sous le bouchon de pression des cales totalisant
une épaisseur égale au jeu mesuré plus 0,05 à 0,10 mm afin
d’avoir le jeu correct entre la pompe et le bouchon de pression. Les cales existent dans les épaisseurs suivantes : 0,1 –
0,2 – 0,5 et 1,0 mm. Régler le conduit d’aspiration au niveau
requis de telle manière que la rondelle soit soumise à une légère pression du ressort. Monter le conduit de telle manière
que le bord de la rondelle se trouve à 119 mm de la surface de
contact du carter d’huile sur le MD21 et 155 mm sur le MD32.
S’assurer que l’extrémité du conduit d’aspiration pénètre dans
la crépine sur une longueur de 10 mm au minimum.
53. La crépine dans le carter doit être nettoyée très soigneusement. Enlever les vis de fixation de la crépine. Nettoyer
cette dernière avec du pétrole ou un produit similaire. Revisser
la crépine en place après avoir nettoyé le carter.
54. Enduire de Permatex ou d’un produit similaire le bord du
bloc-cylindres et le carter. Poser un joint neuf sur le bloc et remonter le carter. Bien serrer les vis. REMARQUE : Aux trous à
l’extrémité avant du moteur, il faut mettre des vis, rondelles et
écrous.
55. Remonter la clavette et le pignon sur le vilebrequin.
24
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
56. Remonter le pignon intermédiaire. Noter que les pointeaux
de repère sur les pignons en prise doivent se trouver l’un sur
une dent et l’autre sur un entredent, voir figure. Les pignons
ne doivent pas être montés de façon trop rigide. Il doit y avoir
un certain jeu aux flancs des dents. Mettre une rondelle entretoise de 1 mm sur l’axe du pignon intermédiaire et poser le
jonc de verrouillage. Il doit y avoir un jeu axial de 0,10 à 0,15
mm. En cas de jeu exagéré, enfoncer l’arbre en frappant légèrement dessus. Poser une jauge d’épaisseur entre le jonc de
verrouillage et la rondelle entretoise.
58. Contrôler l’amortisseur d’oscillations avant (poulie) : la surface d’étanchéité ne doit pas être endommagée. Les moteurs
de numéros supérieurs à 424673 (MD32) sont équipés
d’amortisseurs d’oscillations d’un nouveau type, identifiés par
un V. En cas d’échange de l’amortisseur, il faut monter un de
nouveau modèle. Poser la clavette dans la gorge sur le vilebrequin et monter la poulie avec précaution afin d’éviter d’endommager la bague d’étanchéité dans le carter de distribution.
Mettre du Loctite aux filetages, monter l’écrou et le serrer avec
une clé dynamométrique. Couple de serrage de MD32 : 210
Nm (21 m.kg). Sur le MD21, se servir d’une rondelle de verrouillage et d’un écrou. Couple de serrage : 170 Nm (17 m.kg).
Culasses
59. Démonter les ressorts de soupapes en se servant d’un
cintre à soupapes et enlever toutes les clavettes de soupapes.
Démonter les ressorts intérieurs et extérieurs de soupapes.
Les poser dans l’ordre afin de faciliter le remontage.
57. Démonter la bague d’étanchéité (1) sur le carter de distribution et monter une bague neuve. La garniture de la bague
d’étanchéité doit être tournée vers l’intérieur du carter. Enduire
de graisse le carter intérieur de distribution. Serrer 2 des vis
du carter avant de poser le joint. Mettre de la graisse sur
l’autre face du joint. Se servir d’un joint neuf. Remonter le carter de distribution.
60. Démonter les soupapes. REMARQUE : Poser les soupapes dans l’ordre du démontage. Des soupapes brûlées doivent
être jetées si le degré d’usure est trop avancé et les sièges
endommagés doivent être fraisés ou remplacés en cas de nécessité (Voir caractéristiques techniques). Soupapes et sièges
de soupapes doivent être rodés ensemble afin d’obtenir une
parfaite étanchéité (voir figure 60).
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
25
Guides de soupapes
Soupapes
61.
63.
Guide
Identification
Diamètre
extérieur
A aléser jusqu’à
(mm)
Admission
Echappement
Cote réparation
supérieure 1
-0
BLANC 14,13 -0,011
+0,025
14 +0
Diamètre de
tête : a
38,5 D21
40,5 D32
31,5 D21
33,5 D32
Cote réparation
supérieure 2
-0
JAUNE 14,29 -0,011
+0,025
14,2 +0
Angle de siège : oc
45°
45°
Diamètre de
queue : b
8,52
Longueur totale : c
116,25
Cote réparation
supérieure 3
BLEU
Diamètre intérieur = 8,52
-0
14,59 -0,011
14,5
+0,025
+0
-0,025
-0,025
8,5
-0,047
-0,047
116,25
+0,022
+0
64.
A
B
C
INCORRECT
CORRECT
INCORRECT
Le fraisage côté siège de soupape doit avoir un angle de 45°.
La largeur du chanfrein doit être de 2,2 à 2,5 mm
Ressorts de soupapes
62.
Ressort extérieur Ressort intérieur
Pas à droite
Pas à droite
MD21 longueur
avec charge
24±0,5 mm
37 kp
20±0,5 mm
15,5 kp
MD32 longueur
avec charge
26±0,5 mm
46 kp
22±0,5 mm
45,8 kp
Remplacer les ressorts endommagés.
26
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
65. La distance de la tête de soupape au plan de la culasse
doit être de : 1 +0,15 mm
–0,25
68a. Contrôle de la planéité de la culasse.
Après des travaux de réparation qui risquent d’entraîner une
altération de la planéité de la culasse, il convient de faire un
contrôle de la façon suivante :
Après avoir démonté complètement la culasse, bien nettoyer
cette dernière. Le mesurage se fait avec une règle plate en
acier (contrôler la règle plate sur un plateau de tour) en posant
cette règle sur le plan de la culasse comme indiqué par les flèches de la figure ci-dessous. Avec une jauge d’épaisseur, mesurer ensuite l’écartement entre la règle plate et le plan de la
culasse aux points de mesurage indiqués. Un écartement de
0,00 à 0,20 mm mesuré diagonalement (diagonalement sur ce
plan) et de 0,00 à 0,10 mm mesuré latéralement (en travers
de ce plan) est acceptable. Avec un écart par rapport aux cotes indiquées jusqu’à 0,50 mm au maximum, il faudra effectuer
un surfaçage du plan de la culasse. Au cas où l’écartement
dépasse 0,50 mm, il faudra remplacer la culasse.
66. Le fraisage aux têtes de soupapes doit avoir un angle de
45° et la cote L ne doit pas dépasser 3,3 mm
68b. Mesures à prendre avant sur le surfaçage.
Avant le surfaçage, il faut démonter les préchambres de combustion, du fait que ces dernières sont faites d’un matériau
plus dur que la culasse. L’extraction de ces préchambres peut
se faire avec un mandrin métallique de 6 mm d’épaisseur
qu’on introduit dans les trous de montage des injecteurs. En
général, les goupilles de guidage « A » restent en place lors
du démontage. Au cas où l’une de ces goupilles est retirée
lors du démontage, il faudra l’enfoncer en place jusqu’à 0,7
mm au-dessous de la culasse.
Culasse
67. La culasse est en alliage léger. La hauteur d’origine, mesurée de la surface de contact de la culasse au plan des goujons de culasses est égale à 90 ±0,015 mm.
REMARQUE : Après le surfaçage, la cote de hauteur A ne doit
pas être inférieure à 89,35 mm.
68c. Mesures à prendre en cours do surfaçage.
Lors du surfaçage de la culasse, les préchambres de combustion doivent être usinées au tour jusqu’à une cote inférieure à
celle à laquelle la culasse a été rectifiée. L’usinage doit avoir
lieu sur la surface plane « B » des préchambres. (voir figure
68d).
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
27
68d. Montage après
surfaçage.
Mesurer la profondeur jusqu’au
plan « X » comme au plan « Y »
dans la préchambre (voir figure
68 b), ainsi que les hauteurs
correspondantes « x » et « y »
des préchambres (voir figure
68c). Il doit y avoir un écartement de 0,1 à 0,5 mm entre les plans « Y » lorsque la préchambre se trouve en position la plus basse (voir figure 68d).
Pivoter la préchambre pour la mettre en position par coïncidence aux goupilles de guidage et frapper légèrement sur ces
préchambres pour les enfoncer au maximum dans les logements correspondants. Noter que les goupilles de guidage doivent être enfoncées à 0,7 mm au-dessous du plan de la culasse. Les préchambres difficiles à mettre en place doivent
être rétrécies par refroidissement. Le plan des préchambres
ne doit pas dépasser le plan de la culasse de plus de 0,03 mm
(voir figure 68 d).
70. Lubrifier les queues de soupapes avant de les monter
dans les guides correspondants, voir figure. REMARQUE : Noter l’ordre des soupapes et des guides de soupapes lors du
montage. Poser la culasse sur l’un des bords et monter les
ressorts et les clavettes de soupapes.
71. Monter les vis de guidage 884384 (sans tiges) diagonalement sur la face supérieure du bloc-cylindres qui a été nettoyée au préalable. Poser un joint neuf. REMARQUE : Si l’une
des chemises de cylindres a été remplacée, il faudra absolument mettre un joint de culasse de nouveau modèle.
68e. A partir du moteur No 3120664/xxxx, le modèle de chambre de précombustion dans la culasse a été modifié.
L’ancienne chambre de précombustion se positionne avec
une goupille.
La nouvelle chambre se positionne avec une bille, voir la figure. ATTENTION ! Ce nouveau modèle de chambre de précombustion ne peut pas être monté sur les anciennes culasses et inversement. Le démontage de la nouvelle chambre de
précombustion se fait de la même façon que pour l’ancienne.
72. Bien nettoyer la surface de la culasse et poser la culasse
en place. Serrer les goujons de culasse à la main. REMARQUE : Il en existe en 3 longueurs différentes.
Démonter les vis de guidage à l’aide de la poignée qui est à
pas à gauche. Visser ensuite en place les goujons restants.
69. Nettoyer soigneusement la culasse, les guides de soupapes et les sièges de soupapes. Se servir d’une petite brosse,
voir figure. S’assurer que les chanfreins des sièges ont été
parfaitement rectifiés en mettant une couleur de marquage au
chanfrein des têtes de soupapes et en tournant ensuite les
soupapes contre les sièges correspondants sous une légère
pression. Si la couleur de marquage n’est pas répartie de façon homogène sur tout le chanfrein du siège (soupapes non
étanche), il faudra refaire la rectification de la soupape et un
nouveau contrôle jusqu’à obtenir un parfait résultat.
28
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
73. Serrer les goujons dans l’ordre indiqué sur la figure et en
deux étapes. Premier serrage jusqu’à 35 Nm (3,5 m.kg) et
deuxième serrage jusqu’à 70 Nm (7 m.kg), voir figure. Se servir d’une clé dynamométrique et de l’outil spécial 884230.
Si la culasse a été démontée et remontée, il faudra refaire le
serrage des goujons de culasses après 20 heures de conduite. En cours de serrage, le moteur doit être froid (au moins
6 heures après l’arrêt). Lors de la mise du bateau à l’eau au
début de chaque saison, il faut faire un serrage de contrôle
des goujons de culasse de la façon suivante :
Repérer les têtes de goujons par rapport à la culasse. Desserrer les goujons de 1/4 tour. Resserrer ensuite tous les goujons
avec une clé dynamométrique et au couple de 70 Nm (7
m.kg). Le repère sur la tête de goujon doit coïncider avec ou
dépasser celui sur la culasse. Si le couple indiqué est atteint
trop tôt, il faudra faire un resserrage jusqu’à la position « coïncidence », car c’est probablement la présence des impuretés
aux filetages qui a empêché un serrage correct des goujons.
76. Lors du réglage des soupapes, le moteur doit être froid (6
heures au minimum après l’arrêt). Le réglage des soupapes
ne doit pas se faire en cours de marche du moteur.
77a. Après chaque serrage des goujons de culasses, il faut
refaire un réglage du jeu aux soupapes. Pour cela, tourner le
moteur jusqu’à ouvrir complètement une des soupapes
d’échappement indiquée sur le tableau ci-dessous et régler les
soupapes correspondantes indiquées en regard.
Régler les soupapes
suivantes
MD21
Ouvrir complètement la
soupape
I3 et E4
I4 et E2
I2 et E1
I1 et E3
E1
E3
E4
E2
+0,05
(I) Admission : 0,15 -0
Jeu aux soupapes :
+0.05
(E) Echappement : 0,25 -0
MD, AQD 21
MD 21 AQD21
Régler les soupapes
suivantes
MD, AQD 32
74. Nettoyer et lubrifier les poussoirs de soupapes et les logements pour ces poussoirs. Reposer les poussoirs en place et
remonter les tringles de culbuteurs.
75. Monter la rampe de soupapes. REMARQUE : Le canal de
passage d’huile doit être correctement centré dès le début.
S’assurer que le joint A est entier. Sur les AQD (MD) 21, il doit
y avoir un jeu de 0,1 mm entre les culbuteurs extérieurs et les
porte-paliers.
MD32
Ouvrir complètement la
soupape
I5 et E3
I3 et E6
I6 et E2
I2 et E4
I4 et E1
I1 et E5
E1
E5
E3
E6
E2
E4
+0,05
(I) Admission : 0,15 -0
Jeu aux soupapes :
+0.05
(E) Echappement : 0,25 -0
MD 32 AQD 32
77b. Après-serrage des vis de culasse
Lorsque le moteur est rénové, un après-serrage des vis doit
se faire après 20 à 50 heures de service puis, une fois par an.
ATTENTION ! Ce serrage doit se faire avec un moteur froid ce
qui signifie que le moteur doit être resté à l’arrêt au moins pendant 6 heures.
Avant la première
mise en marche
Soupape d’admission :
0,25 mm
Soupape d’échappement : 0,35 mm
Après 20 heures de service
0,15 mm
0,25 mm
ATTENTION ! Ne pas faire tourner le moteur à sa pleine puissance avant d’avoir effectué cet après-serrage après 20 heures de service.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
29
78. Enduire de Permatex la rainure du cache-culbuteurs. Mettre le joint dans la rainure et poser le cache-culbuteurs sur le
mécanisme de soupapes. Mettre à chaque vis une rondelle de
tôle et une rondelle de joint. Bien serrer le cache-culbuteurs
avec l’écrou.
81a. Version A. Enlever l’écrou d’assemblage des deux moitiés du corps de pompe. Enlever la vis de fixation du « peigne
double » et démonter ce dernier.
79. Monter le conduit d’huile sous pression au mécanisme de
soupapes. REMARQUE : Bien fixer le conduit avec l’une des vis
de la porte de visite. Monter les portes de visite des poussoirs
de soupapes. Sur le moteur 32, les deux portes sont différentes
et ne peuvent donc être montées que d’une manière. Sur le moteur 21, les deux portes de visite sont symétriques. Enduire la
surface de contact de ces portes de Permatex et mettre de la
graisse à la surface de contact du moteur. Poser un joint neuf à
la porte et bien fixer cette dernière sur le moteur. REMARQUE :
Serrer très soigneusement les vis car après le montage de la
tubulure d’admission, il sera impossible d’accéder à ces vis
pour un serrage en cas de fuite éventuelle.
81b. Version B. Extraire l’arbre du carter. Enlever les deux
bagues d’étanchéité. Nettoyer soigneusement le carter de
pompe. Monter les nouvelles bagues d’étanchéité. Tourner
celles-ci correctement et veiller à ce qu’elles ne viennent pas
bloquer les trous de drainage. Passer une couche de graisse
sur l’arbre puis le monter avec la roue de pompe. Reposer le
couvercle avec un nouveau joint.
Pompe à eau de mer
80a. Version A. Déposer et remettre à neuf la pompe à eau de
mer. Démonter le couvercle et extraire la turbine du corps de
pompe en se servant d’un tournevis. Veiller à ne pas endommager les bords du corps de pompe par le tournevis. La turbine de pompe est montée sur cannelures et le démontage se
fait tout simplement en la retirant.
82. Ouvrir le petit jonc de verrouillage avec une pince à circlips
et sortir l’arbre d’une des moitiés du corps de pompe. Démonter la rondelle de frottement et laiton. On peut ensuite accéder
aux joints de caoutchouc et de charbon pour le démontage.
Monter un nouveau jeu complet de joints.
80b. Version B. Démonter et rénover la pompe à eau de mer.
Déposer le couvercle et extraire la roue hors du carter à l’aide
de deux tournevis. Faire attention à ne pas endommager les
bords du carter.
30
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
83. Démonter l’entraîneur et le roulement en se servant d’un
extracteur à griffes. L’entraîneur est muni d’une clavette. Une
douille d’écartement est montée sur chaque côté du pignon
qui est fixé sur l’arbre. Nettoyer ou, si nécessaire, remplacer
les pièces.
85. Monter le groupe d’étanchéité dans la petite moitié du
corps de pompe. Serrer l’assemblage à vis. Monter le jonc de
verrouillage sur l’arbre. Poser en place la rondelle de frottement et monter la came. Mettre au peigne et à la vis du Locktite ou un produit similaire. Monter la turbine et poser l’étanchéité des cannelures (bouchon caoutchouc). Monter le
couvercle de pompe en mettant un joint neuf.
86a. Version A. Poser provisoirement la pompe à eau de mer
avec son joint sur le support de l’échangeur de chaleur sur le
carter de distribution. Réassembler définitivement la pompe
avec la pompe d’injection.
Montage
84. L’ensemble arbre-pignons doit être remplacé au complet.
Réassembler la pompe en procédant de la façon suivante :
Poser les douilles d’écartement de part et d’autre du pignon.
Monter les roulements à billes en les pressant en place. Poser
la clavette et remonter l’entraîneur. Se servir d’une presse.
Remplacer la bague d’étanchéité de la grande moitié du corps
de pompe. Enfoncer l’arbre et les roulements dans le corps de
pompe. Mettre le grand jonc de verrouillage. Emmancher la
rondelle caoutchouc sur l’arbre.
86b. Version B. Poser la pompe à eau de mer.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
31
Pompe de circulation
Dépose
87. Enlever l’écrou et retirer la poulie. Démonter la roue à
aubes en se servant d’un extracteur (voir figure) et sortir la bague d’étanchéité de la pompe à eau. Enlever le jonc de verrouillage du roulement avant et pousser l’arbre et le roulement
vers l’avant. Démonter le deuxième roulement du corps de
pompe. Jeter les pièces défectueuses.
89. La roue à aubes doit tourner sans aucun débattement. La
distance entre cette roue à aubes et le corps de pompe doit
être de 0,45 à 1 mm. Monter la poulie et serrer l’écrou au couple de 35 Nm (3,5 m.kg)
90. Enduire le plan de la pompe à eau douce de Permatex.
Poser un joint neuf. Mettre de la graisse à la surface de contact du bloc-cylindres. Poser la pompe et serrer les vis diagonalement.
Pose
88. Graisser les roulements à billes et les monter sur l’arbre,
les surfaces ouvertes des roulements doivent se faire face.
Enfoncer l’arbre et les roulements dans le corps de pompe et
remettre le jonc de verrouillage. Frapper sur l’arbre jusqu’à éliminer le jeu entre cet arbre, les roulements et le jonc de verrouillage.
Poser le joint de la pompe à eau sur l’arbre et monter la roue à
aubes.
Pompe d’alimentation
91. Démonter le couvercle de la pompe et nettoyer la crépine.
Contrôler le mouvement aspirant de la pompe (On doit pouvoir
entendre un petit crépitement à l’enfoncement de la pompe
d’amorçage.). Monter la crépine et le couvercle et mettre de la
graisse au mécanisme d’entraînement. Monter l’axe de commande avec un joint torique neuf et un joint de fibre sur chaque côté de la grande rondelle de tôle.
Monter les conduits de carburant sur la pompe d’alimentation
avant de fixer cette dernière sur le moteur. Mettre aux conduits de carburant des joints neufs.
Remise à neuf de la pompe d’alimentation
92. Si la pompe n’aspire pas, démonter la membrane caoutchouc de la façon suivante : pivoter légèrement la membrane
vers un côté afin de la dégager du levier de la pompe d’amorçage manuel, voir figure.
32
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
93. Enfoncer l’axe de la membrane obliquement vers l’avant,
contre le levier de pompage manuel, et relever tout le groupe
membrane avec la pointe des doigts, voir figure. Avec le
pouce de l’autre main, on peut enfoncer le levier de pompage
mécanique afin de faciliter le démontage. Monter la nouvelle
membrane dans le sens opposé, c’est-à-dire obliquement vers
le bas et la pivoter ensuite pour la mettre en prise avec le bras
de pompage. Remonter le couvercle et contrôler le fonctionnement (crépitement).
94. Les deux petites portes de visite situées de part et d’autre
du moteur sont munies de joints qui doivent être remplacés si
ces joints sont endommagés par le liquide de nettoyage après
un nettoyage du moteur.
95. Monter provisoirement l’échangeur de chaleur sur le moteur. Remarque : Commencer par poser la petite durit caoutchouc avec les colliers de serrage (Concerne MD32). Remplacer le bouchon d’expansion (ancienne exécution) par le
nouveau vase d’expansion et la durit si un tel vase n’a pas été
monté auparavant.
96. Monter les joints pour la tubulure d’échappement sur les
goujons. Suspendre la tubulure d’échappement en place et
poser des rondelles à tous les goujons. Bien serrer les écrous
de fixation de la tubulure. REMARQUE : Intérieurement, il faut
employer des écrous Nylock. Monter la plaque avec la boucle
de levage et les joints entre la tubulure d’échappement et
l’échangeur de chaleur. REMARQUE : Sur le MD21, cette
boucle de levage est tournée vers l’avant comme indiqué sur
la figure, alors qu’elle est tournée vers l’arrière sur le MD32.
Monter le support du filtre à carburant dans la plaque de levage. Mettre de la graisse à la vis et au fil d’arrêt et bien l’insérer dans l’échangeur de chaleur. Veiller à ne pas serrer cette
vis obliquement. Sur la nouvelle exécution, la boucle de levage est vissée dans l’échangeur de chaleur et la plaque de levage est découpée à l’endroit indiqué par la flèche.
97. Plonger le thermostat dans de l’eau chaude et contrôler les
températures d’ouverture et de fermeture du thermostat (68–
72°C). Le thermostat doit être complètement ouvert à 83°C.
En cas de défaut, le thermostat doit être remplacé. Monter un
nouveau joint au carter de thermostat. Bien fixer le carter avec
les deux vis inoxydables (MD32). Pour le MD21, il faut employer des écrous et rondelles inoxydables. Monter la durit
caoutchouc entre la pompe à eau de mer et l’échangeur de
chaleur. Serrer les colliers de serrage. Remonter le couvercle
de l’échangeur de chaleur.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
33
98. Contrôler le roulement d’arbre primaire. Le remplacer s’il
est endommagé et le graisser avant le montage. Monter le
joint torique et le tuyau de guidage du carter intérieur de volant. Poser le carter en place et bien le fixer. Mettre l’antirouille
Tectyl ou un produit similaire à la face intérieure du carter de
volant et serrer ses vis de fixation au couple de 65 Nm (6,5
m.kg). Les vis doivent être serrées diagonalement. REMARQUE : Les languettes de la plaque de verrouillage doivent être
rabattues sur les têtes de vis. Mettre également l’antirouille à
la face avant, avant de remonter l’amortisseur d’oscillations.
101. Déposez le cache-soupape. Faîtes pivoter le vilebrequin
jusqu’à ce que la soupape d’échappement du cylindre 1 (la
plus proche du volant) se ferme et que la soupape d’admission
s’ouvre. Sur le MD21, mettez le culbuteur du cylindre 4 de
côté et placez l’outil 884473 sur la soupape. Reportez-vous à
l’illustration. REMARQUE ! Déposez le culbuteur extérieur sur
le MD32. Placez ensuite l’outil sur la soupape. Déposez les
bagues et les ressorts. La soupape descend d’environ 2 mm
vers le piston.
99. Monter la bague d’étanchéité du carter de volant. Contrôler
l’arbre primaire et le roulement (concerne la version AQ). Enfoncer l’arbre dans le carter de volant. Monter les joncs de verrouillage. Ceci doit se faire si l’arbre et le roulement ont été
démontés. Avant le montage du carter avec le joint, il faut
bien traiter l’arbre primaire contre la rouille. Monter la boucle de levage sur le carter comme indiqué sur la figure.
100. Sur la version AQ, les robinets de vidange sur la tubulure
d’échappement doivent être montés sur le bord avant et avec
un raccord fileté coudé afin de faciliter l’accessibilité. Le trou
arrière est bouché. Sur les moteurs intérieurs, le robinet de vidange est monté sur le bord arrière de la tubulure d’échappement, et sans raccord fileté coudé. Le trou avant est bouché.
La figure indique l’ancienne exécution qui, lors de la remise à
neuf, doit être remplacée par la nouvelle exécution.
34
102. Monter le comparateur à cadran sur la soupape et tourner le vilebrequin jusqu’à ce que le piston rebrousse chemin
au P.M.H. Le repérage No 2 sur la poulie doit alors coïncider
avec celui sur le carter de distribution. Tourner le vilebrequin
dans le sens contraire d’horloge, jusqu’à ce que le piston
baisse de 3 mm. Noter l’indication du comparateur. Tourner
ensuite de nouveau le vilebrequin dans le sens d’horloge jusqu’à avoir la valeur de 0,96 mm pour un calage correct sur le
MD32, voir tableau au point 108. Le repère No 1 sur la poulie
doit alors coïncider avec celui sur le carter de distribution.
Dans le cas contraire, c’est que la bague extérieure de l’amortisseur de vibrations s’est déplacée, ce qui d’ailleurs ne requiert aucune intervention.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
103. Le calage de la position d’allumage sur le MD21 se fait
de la même manière, excepté que le vilebrequin doit être tourné de 4 mm en arrière, ensuite de 1,13 mm dans le sens
d’horloge. REMARQUE : Le moteur doit être tourné dans le
sens d’horloge jusqu’à la valeur mentionnée afin de pouvoir
éliminer le jeu au pignon dans le résultat du mesurage. La figure indique le repère d’avance à l’injection sur la poulie.
105. Démonter la porte de visite (1) de la pompe après avoir
enlevé le plomb. Poser un joint neuf sur la pompe. Tourner le
pignon de pompe jusqu’à ce qu’on voit le trait de repère (2) du
rotor dans le trou d’indicateur rond (3). Monter le comparateur
sur la pompe et tourner l’arbre de pompe jusqu’à ce la pointe
du comparateur descende dans la rainure sur le rotor. Ceci a
lieu lorsque l’aiguille du comparateur indique une valeur maxi
ou la position de retour. Monter la pompe sur le moteur, avec
rotor placé dans une position telle que le trait de repère soit
visible dans le trou d’indicateur.
104. Sur le MD21, démonter la 4ème soupape d’échappement
de la façon suivante : Enlever l’écrou de réglage et visser la
vis vers le haut. Presser le culbuteur contre le ressort et poser
l’outil 884473 sur la soupape.
REMARQUE : Ne pas retirer la tringle de culbuteur, car le
poussoir de soupape peut être retiré en même temps et peut
se placer ensuite obliquement.
106. Lorsque le pignon de la pompe entre en prise, le trait de
repère revient en position au centre du trou d’indicateur. Monter définitivement la pompe à eau de mer. REMARQUE :
Veiller à ce que la griffe soit bien engagée dans l’encoche correspondante sur la pompe d’injection.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
35
107. Eliminer le jeu dans les pignons de distribution et les pièces de la pompe avec la clé de rattrapage de jeu (1, figure
107). Introduire la pointe de la clé dans l’espace situé entre
l’arbre (2) et la tête de vis (3). Soulever ensuite l’œillet et accrocher la clé à la vis (4) sous le comparateur (5). Si nécessaire, tourner la pompe (après avoir desserré ses vis de fixation) jusqu’à la position correcte, lorsque la pointe du
comparateur descend dans la rainure en V et que le comparateur indique une valeur maxi.
108. Enlever la clé et tourner le moteur de 1/4 de tour en arrière, ensuite lentement jusqu’au commencement de l’injection.
Remonter la clé. En cas de calage correct, le comparateur doit
indiquer une valeur maxi, position de retour, lorsque le vilebrequin se trouve sur la valeur correcte d’avance à l’injection
comme indiqué sur le tableau ci-dessous. Régler le calage en
cas de nécessité.
MD21
MD32
Angle d’avance
à l’injection
19°
16°
Piston avant P.M.H.
(course de soupape)
2,87 mm
2,04 mm
Injecteurs
109. Lors du contrôle sous pression des injecteurs, le carburant doit être injecté sous forme d’un « brouillard dirigé », voir
caractéristiques techniques. Le réglage de la pression peut se
faire en desserrant l’écrou supérieur, en introduisant un tournevis dans le trou et en tournant ensuite dans le sens d’horloge pour augmenter la pression et dans le sens contraire
d’horloge pour baisser la pression. Serrer ensuite l’écrou au
couple de 25 Nm (2,5 m.kg). En cas de production des jets parasites ou des gouttes de carburant, il faudra jeter l’injecteur.
Monter un nouvel injecteur à la place et le régler. En cas
d’échange du téton d’injecteur, il faut serrer l’écrou d’injecteur
au couple de 65 Nm (6,5 m.kg).
Jets parasites
Normal
110. Mettre de nouvelles rondelles de cuivre (1) dans les trous
de montage des injecteurs et mettre en place les injecteurs.
Monter l’étrier et mettre des écrous, avec rondelles
sous-jacentes. Monter les tuyaux d’injecteurs avant de serrer
définitivement l’étrier. Les tuyaux une fois serrés, bien fixer
l’étrier en serrant les écrous au couple de 20 Nm (2,0 m.kg).
REMARQUE : Serrer les écrous uniformément pour que
l’étrier ne soit pas fixé obliquement.
Le calage une fois effectué, démonter le comparateur et remonter la porte de visite. Plomber la pompe. Remonter le culbuteur et le cache-culbuteurs.
36
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Bougies de préchauffage
111. Démonter et contrôler les bougies.
Les bougies de préchauffage sont monopolaires et couplées
en parallèle.
112. Monter le conduit de carburant de fuite (1). Mettre des
joints neufs de part et d’autre des raccords de conduit. Les vis
alésées (2) doivent être serrées avec beaucoup de précaution.
Brancher le flexible du conduit de carburant de fuite sur la
pompe à carburant.
Tableau de dépannage
Moteur
Résistance de contrôle Bougie de préchauffage
Normal
Démarrage facile Rouge foncé ou jaune
Bon état
Démarrage
difficile (Voir A
ci-dessous)
Rougit faiblement
ou pas du tout
Spirales de chauffage
d’une ou de plusieurs
bougies endommagées
Ne démarre pas
(Voir B
ci-dessous)
Recuit au bleu et sur le Court-circuit dans
point de fondre
système électrique ou
dans bougies
Sur le moteur de modèle récent, la résistance de contrôle est
montée sur le moteur. Celle du MD21 est montée au-dessus
de l’alternateur, côté tribord. Celle du MD32 est montée sur le
côté bâbord, au-dessus du démarreur. Pour pouvoir contrôler
la résistance, la démonter du moteur, mais non du circuit électrique. Le procédé de dépannage est le même que pour l’ancien modèle, voir tableau.
113. Monter le support du câble de commande sur le MD32.
Employer des rondelles élastiques.
A La spirale de réchauffage ne fonctionne pas
Si l’on a des raisons de croire que la spirale de réchauffage
d’une ou de plusieurs bougies est endommagée, déconnecter
le câble de connexion et coupler ensuite une lampe de contrôle en série avec la bougie. Si la lampe s’allume, c’est que la
bougie est en bon état. Dans le cas contraire, il est endommagé.
B Court-circuit dans la bougie
Démonter les bougies, à tour de rôle. Brancher une batterie de
12 V à la bougie, une pince à l’enveloppe de la bougie et une
au pôle, voir figure. Si al pince devient chaude, c’est que la
bougie est en bon état.
Contrôler ensuite les autes bougies.
Avant de remonter les bougies de préchauffage, mettre un
peu de graisse graphitée au filetage afin de permettre les démontages ultérieurs.
Couple de serrage = 45 Nm (4,5 m.kg).
Monter la lame du contact électrique entre des bougies de préchauffage et bien serrer les écrous avec un tournevis. Mettre
des capuchons de protection.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
37
114. Démonter le radiateur d’huile et bien le nettoyer pour le
débarrasser des algues, des coquillages et d’autres impuretés
qui peuvent gêner la circulation de l’eau et entraîner la surchauffe. Réassembler la radiateur d’huile en mettant de nouveaux joints toriques.
116. Visser le robinet de vidange sur le bloc-cylindres. Monter
le démarreur. Le support inférieur est muni d’un écrou nyloc.
117. Remonter le tuyau pour la jauge d’huile en mettant un
joint neuf. Mettre la jauge en place.
118. Monter la commande de compte-tours. S’assurer que les
dents et l’axe de nylon sont en bon état. Bien graisser les pignons.
119. Monter le conduit entre le radiateur d’huile et la pompe à
eau de mer. Bien serrer les colliers de serrage.
115. Poser le radiateur d’huile sur le moteur avec un joint
neuf, et remonter le filtre à huile.
38
120. Connecter les conduits d’huile entre la pompe d’alimentation et le filtre à carburant d’une part, entre le filtre et la pompe
d’injection de l’autre. Démonter la valve anti-retour du filtre à
carburant dans le trou No 3 et nettoyer la valve. Revisser la
valve anti-retour en place. Bien fixer le filtre à carburant.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
121. Remonter l’alternateur et le régulateur de charge. Bien
attacher le faisceau de câbles afin d’en éviter le frottement
contre les pièces environnantes et les dégâts aux câbles. Poser la courroie d’entraînement et tendre l’alternateur de telle
manière qu’on arrive à enfoncer la courroie de quelques millimètres seulement. REMARQUE : En cas de montage d’une
dynamo, la courroie doit pouvoir être enfoncée d’environ 10
mm. Bien fixer l’alternateur et connecter les câbles.
125. Monter le silencieux d’admission après avoir bien nettoyé
et séché à l’air comprimé les tamis dans les tubes. Monter le
flexible caoutchouc entre le silencieux d’admission et le bouchon de remplissage d’huile.
126. Fermer tous les robinets de vidange. Changer la cartouche du filtre à carburant. Monter le filtre sur son support et
purger le système d’alimentation. Faire le plein d’huile et d’eau
du moteur. Concernant la qualité, la viscosité et la purge du
système d’alimentation, voir page 48.
122. S’assurer que tous les conduits d’huile et tous les câbles
sont bien fixés dans les supports correspondants.
123. Monter le conduit de la pompe de vidange d’huile.
124. Monter le coude d’échappement en mettant un joint neuf.
Serrer la vis à l’intérieur de la tubulure d’échappement et la
verrouiller avec un fil d’arrêt avant de serrer les quatre vis extérieures. La pompe de vidange d’huile est fixée par deux vis.
Verrouiller également la vis intérieure de l’échangeur de chaleur avec un fil d’arrêt.
127. Essayer le moteur et faire tous les contrôles indiqués
dans le certificat de garantie au titre de service avant livraison.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
39
Schéma de Câblage électrique : Moteur
Moteur 4 cylindres avec dynamo
IDENTIFICATION DES ELEMENTS
10. Batterie
11. Robinet de batterie
12. Démarreur
13. Régulateur de charge
14. Alternateur ou dynamo
15. Témoin de pression d’huile
16. Commande de compte-tours
17. Thermistance
18. Bougie de préchauffage
19. Boîtier de jonction
20. Relais de bougie de préchauffage
21. Fusible
22. Résistance de contrôle
23. Borne de connexion
Moteurs 4 et 6 cylindres avec alternateur
IDENTIFICATION DES CABLES
Désignation
Couleur
mm2
A
Blanc
6
B
Noir
0,6
B’
Noir
1,5
B’’
Noir
4
B’’’
Noir
6
C
Rouge
0,6
C’
Rouge
2,5
C’’
Rouge
6
C’’’
Rouge
10
C’’’’
Rouge
50
D
Vert
0,6
D’
Vert
1,5
D’’
Vert
2,5
D’’’
Vert
6
E
Gris
1,5
F
Jaune
1,5
G
Brun
1,5
H
Bleu
1,5
H’
Bleu
4
H’’
Bleu
50
AWG
9
19
15
11
9
19
13
9
7
0
19
15
13
9
15
15
15
15
11
0
Attention
Ne jamais couper le circuit entre l’alternateur et la batterie en cours da marche
du moteur. Les diodes redresseuses du régulateur seront détériorées immédiatement.
Ne jamais fermer le robinet de batterie avant que le moteur ne s’arrête complètement.
40
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Schéma de câblage électrique : Tableau de bord
Tableau de bord, moteurs 4 et 6 cylindres, ancien
modèle
Tableau de bord, moteurs 4 et 6 cylindres, nouveau modèle
IDENTIFICATION DES ELEMENTS
1. Interrupteur de contact
2. Interrupteur d’éclairage du tableau
3. Indicateur de température
4. Lampe témoin de pression d’huile
5. Compte-tours
6. Lampe témoin de charge
7. Résistance de contrôle
8. Interrupteur (extra)
9. Boîtier de jonction
1
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
IDENTIFICATION DES CABLES
Désignation
Couleur
A
Blanc
B
Noir
B’
Noir
C
Rouge
C’
Rouge
C’’
Rouge
D
Vert
D’
Vert
D’’
Vert
E
Gris
F
Jaune
G
Brun
H
Bleu
Interrupteur de contact
Interrupteur d’éclairage du tableau
Indicateur de température
Lampe témoin de pression d’huile
Compte-tours
Lampe témoin de charge
Lampe témoin de bougie de préchauffage en circuit
Interrupteur (extra)
Boîtier de jonction
Pour 24 V
mm2
6
0,6
1,5
0,6
2,5
6
0,6
1,5
2,5
1,5
1,5
1,5
1,5
AWG
9
19
15
19
13
9
19
15
13
15
15
15
15
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
41
Outils spéciaux
Outils spéciaux pour AQD21, MD21 – AQD32, MD32
Réf.
Désignation
Type de moteur
AQD21, MD21, AQD32, MD32
884230
Clé pour goujons de culasse
x
x
884231
Arrache-chemises
x
x
884232
Outil pour montage de bague
d’étanchéité dans palier arrière
de vilebrequin
x
x
Outil pour montage de bague
d’étanchéité, dans palier arrière
de vilebrequin
x
x
Outil pour montage de guides
de soupapes
x
x
Extracteur pour axe de
pignon intermédiaire
x
x
884238
Clé pour bouchon de 5 mm
x
x
884239
Clé pour bouchon de 6 mm
x
x
884235
884236
884237
42
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
884299
1. Outil pour réglage de débit de carburant (à
employer seulement lors des essais au
banc diesel)
2. Clé de rattrapage de jeu
3. Vis de fixation pour support
4. Rallonge de comparateur
5. Vis de fixation de comparateur
6. Comparateur
7. Equerre de support
Jeu complet d’outils pour
montage de pompe d’injection
CAV ROTO-DIESEL
884308
Vis de purge
x
x
884309
Bague de montage, piston (std.)
x
x
884473
Outil pour démontage de clavettes
de soupapes lors du calage de
la pompe
x
x
Vis de maintien pour fixation de
chemises lors du mesurage
x
x
Vis de guidage pour culasse
x
x
884382
884384
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
43
Caractéristiques techniques
Généralités
Désignation de type ..............................................................................................
Exécution de moteur .............................................................................................
Puissance maxi, plaisancier SAE à 75 tr/s (4500 tr/mn) (AQD21A, MD21A) ......
Puissance maxi, bateaux de plaisance (4500 tr/mn)
(Puissance relevée à l’arbre porte-hélice suivant les normes
DIN 6270 Leistung B) AQD21B ............................................................................
MD21B ..............................................................................
Alésage, mm .........................................................................................................
Course, mm ..........................................................................................................
Cylindrée totale, dm3 (l) ........................................................................................
Taux de compression ...........................................................................................
Pression en fin de compression, moteur tournant au démarreur, kg/cm2 ............
Ordre d’allumage, cylindre No 1 = cylindre le plus proche du volant ...................
Régime d’emballement, moteur non chargé, plaisancier, tr/s (tr/mn) ..................
Régime de ralenti, tr/s (tr/mn) ...............................................................................
AQD21A, B
MD21A, B
Indenor XDP 4/90
55,2 kW (75 ch)
AQD32A, MD32A
Indenor XDP 6/90
78 kW (106 ch)
47 kW (64 ch)
45 kW (61 ch)
90
83
2,11
22,1:1
24–271)
1-3-4-2
81 (4850)
11 (650)
90
83
3,17
22,1:1
24–271)
1-5-3-6-2-4
73 (4350)
11 (650)
Chemises de cylindres
Type ......................................................................................................................
Humides amovibles
Pistons
Matériau ................................................................................................................
Jeu aux pistons, mm .............................................................................................
Alliage léger
0,09–0,12
Segments de pistons
Coupe de segment, mm .......................................................................................
Coupe de segment (U-Flex), mm .........................................................................
0,30–0,55
0
Segments de compression
Segment de tête chromé
Nombre par piston ................................................................................................
Hauteur, mm .........................................................................................................
3
1,990–2,022
Segments racleurs
Type ......................................................................................................................
Hauteur de segment, mm .....................................................................................
Nombre par piston ................................................................................................
Jeu de segment dans gorge
Segment de compression No 1, mm ....................................................................
Segment de compression No 2, mm ....................................................................
Segment de compression No 3, mm ....................................................................
Joint U-Flex, mm ...................................................................................................
0,06–0,092
0,04–0,072
0,04–0,072
0,015–0,06
Axes de pistons
Flottants, circlips aux deux extrémités
Ajustement dans bagues de pieds de bielles, mm ...............................................
Ajustement dans pistons, mm ...............................................................................
Diamètre d’axes de pistons standard, mm ...........................................................
Diamètre intérieur de bagues de pieds de bielles, mm ........................................
0,013–0,026
0,003–0,009
27,994–28,000
28,020–28,007
Vilebrequin
Tous coussinets amovibles
Jeu axial de vilebrequin, mm ................................................................................
Jeu radial de paliers de bielles, mm .....................................................................
0,08–0,29
0,046–0,092
1)
U-Flex
4,47–4,495
1
Manomètre Moto-Meter avec raccord No 67
44
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
AQD21A, B
MD21A, B
AQD32A, MD32A
Paliers de vilebrequin
Cote normale, mm ................................................................................................
Cote réparation inférieure 0,30 mm, mm ..............................................................
Cote réparation inférieure 0,50 mm, mm ..............................................................
Cote réparation inférieure 0,80 mm, mm ..............................................................
Largeur de palier standard, mm ............................................................................
Rondelle de butée standard, mm ..........................................................................
Rondelle de butée à cote réparation supérieure, mm ..........................................
55–55,015
54,700–54,715
54,500–54,515
54,200–54,215
37,76–37,81
2,30–2,33
2,50–2,53
Paliers de bielles
Jeu radial de paliers de bielles, mm .....................................................................
Largeur de manetons, mm ....................................................................................
Paliers de bielles, diamètre standard, mm ...........................................................
Cote réparation inférieure 0,30 mm, mm ..............................................................
Cote réparation inférieure 0,50 mm, mm ..............................................................
Cote réparation inférieure 0,80 mm, mm ..............................................................
0,045–0,086
36–36,1
49,99–50,006
49,690–49,706
49,490–49,506
49,190–49,206
Bielles
Repère tourné du côté injection
Jeu axial sur vilebrequin, mm ...............................................................................
Sur un même moteur, il ne faut monter que des bielles d’une même classe
Différence maxi de poids permise, g ....................................................................
Classe de poids 2 marqué ....................................................................................
Classe de poids K marqué ....................................................................................
Classe de poids F marqué ....................................................................................
Arbre à cames
Entraînement ........................................................................................................
Nombre de paliers ................................................................................................
Diamètre de tourillons, mm ...................................................................................
Jeu axial, mm ........................................................................................................
Jeu radial mm .......................................................................................................
0,1–0,25
40
5-4-3-2-1-A-B
I-J-K-L-M-N-O
C-D-E-F-G-H-I-J
Par engrenages
3
4
41,925–41,950
0,05–0,15
0,05–0,11
Paliers d’arbre à cames
Diamètre de paliers, mm .......................................................................................
42–42,039
Pignons de distribution
Pignon de vilebrequin, nombre de dents ..............................................................
Pignon intermédiaire, nombre de dents ................................................................
Pignon d’arbre à cames, nombre de dents ...........................................................
Pignon de commande de pompe d’injection, nombre de dents ............................
Diamètre d’axe de pignon intermédiaire, mm .......................................................
Diamètre intérieur de bague de pignon intermédiaire, mm ..................................
Jeu radial au pignon intermédiaire, mm ...............................................................
Jeu axial au pignon intermédiaire, mm .................................................................
20
44
40
40
27,98–27,993
28,007–28,020
0,04–0,014
0,05–0,35
Système de soupapes
Soupapes
Admission :
Diamètre de tête, mm ...........................................................................................
Diamètre de queue, mm .......................................................................................
Angle de siège, en ° ..............................................................................................
Largeur de siège, mm ...........................................................................................
Jeu aux soupapes, moteur froid, mm ...................................................................
40,3–40,5
8,480–8,495
45°
2,82–3,32
0,15
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
45
AQD21A, B
MD21A, B
AQD32A, MD32A
Echappement :
Diamètre de tête, mm ...........................................................................................
Diamètre de queue, mm .......................................................................................
Angle de siège, en ° ..............................................................................................
Largeur de siège, mm ...........................................................................................
Jeu aux soupapes, moteur froid, mm ...................................................................
33,3–33,5
8,460–8,475
45°
2,82–3,32
0,25
Sièges de soupapes
Sièges de soupapes d’admission
Diamètre, cote normale (A), mm ..........................................................................
Cote réparation supérieure 1(A), mm ...................................................................
Cote réparation supérieure 2(A), mm ...................................................................
Hauteur (B) standard, mm ....................................................................................
Hauteur (B) cote réparation supérieure, mm ........................................................
42,146–42,171
42,346–42,371
42,646–42,671
5,90–6,10
6,25–6,35
Logements pour sièges de soupapes d’admission :
Diamètre standard(C), mm ...................................................................................
Diamètre cote réparation supérieure 1(C), mm ....................................................
Diamètre cote réparation supérieure 2(C), mm ....................................................
Profondeur standard (D), mm ...............................................................................
Profondeur cote réparation supérieure (D), mm ...................................................
Rayon de fond de logement ..................................................................................
41,975–42,025
42,175–42,225
42,475–42,525
8,4–8,6
8,7–8,9
Angle net
Sièges de soupapes d’échappement
Diamètre standard, (A), mm .................................................................................
Diamètre cote réparation supérieure 1(A), mm ....................................................
Diamètre cote réparation supérieure 2(A), mm ....................................................
Hauteur (B) standard, mm ....................................................................................
Hauteur (B) cote réparation supérieure, mm ........................................................
36,122–36,147
36,322–36,347
36,622–36,647
5,90–6,10
6,25–6,35
Logements de sièges de soupapes d’échappement
Diamètre, cote normale (C), mm ..........................................................................
Diamètre, cote réparation supérieure 1(C), mm ...................................................
Diamètre, cote réparation supérieure 2(C), mm ...................................................
Profondeur, cote normale (D), mm .......................................................................
Profondeur, cote réparation supérieure (D), mm ..................................................
Rayon de fond de logement ..................................................................................
REMARQUE : La distance entre la tête de soupape et le plan de la
culasse doit être de, mm .......................................................................................
35,975–36,025
36,175–36,225
36,475–36,525
8,4–8,6
8,7–8,9
Angle net
0,75–1,15
Guides de soupapes
Longueur de guides de soupapes d’admission, mm ............................................
Longueur de guides de soupapes d’échappement, mm .......................................
Diamètre intérieur admission/échappement, mm .................................................
Distance du plan de la culasse aux guides de soupapes, mm .............................
55
55
8,520–8,542
27,5–28,5
Ressorts de soupapes
Ressorts intérieurs
Longueur sans charge, environ, mm ....................................................................
Longueur (soupape fermée) sous 7,640 kg de charge, mm ................................
Longueur (soupape ouverte) sous 15,800 kg de charge, mm ..............................
Longueur, ressorts comprimés, mm .....................................................................
41
31
21,5–22,5
20,0
Ressorts extérieurs
Longueur sans charge, environ, mm ....................................................................
Longueur (soupape fermée) sous 22,2 kg de charge, mm ..................................
Longueur (soupape ouverte) sous 46 kg de charge, mm .....................................
Longueur, ressorts comprimés, mm .....................................................................
44,6
34,5–35,5
25,5–26,5
24
46
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
AQD21A, B
MD21A, B
Système d’alimentation
Sens de rotation de pompe d’injection, vu du côté volant (AQD21A, MD21A) ....
Ordre d’injection ....................................................................................................
Sens de rotation de la pompe d’injection,
vu du côté du volant (AQD21B, MD21B) ............................................................
Pompe d’injection
Montée par bride sur carter de distribution
Pompe d’injection, marque et type .......................................................................
Numéro de type ....................................................................................................
Cylindres de réglage .............................................................................................
Angle de réglage, ° avant P.M.H ..........................................................................
Angle de réglage, mm ...........................................................................................
AQD32A, MD32A
Sens des aiguilles d’une montre
1-3-4-2
1-5-3-6-2-4
Sens des aiguilles d’une montre
4,90/4850
4
19
2,87
CAV Roto-Diesel DPA
6,90/4350
6
16
2,04
Pompe d’alimentation
Fabrication ............................................................................................................
Type ......................................................................................................................
Pression d’alimentation AQD21B, MD21B ...........................................................
0,25 bar
Injecteurs
Marque ..................................................................................................................
Type ......................................................................................................................
Tarage, kg/cm2 ......................................................................................................
ROTO-DIESEL
RDN-12SD-6517
RDN-0SD-21
129,5–130,5
119,5–120,5
Bougies de réchauffage
Marque ..................................................................................................................
Type ......................................................................................................................
Bosch
KE/GSA 9/1
Système de graissage
Contenance d’huile, y compris filtre, l ...................................................................
Pression d’huile, moteur chaud (maxi, tr/mn, kg/cm2) ..........................................
Pompe à huile .......................................................................................................
Nombre de dents ..................................................................................................
Jeu aux flancs des dents, mm ..............................................................................
Jeu entre dents et corps de pompe, mm ..............................................................
Couples de serrage AQD21A, MD21A, AQD32A, MD32A
Culasses, Nm (m.kg) ............................................................................................
Paliers de vilebrequin, Nm (m.kg) ........................................................................
Paliers de bielles, Nm (m.kg) ................................................................................
Volant, Nm (m.kg) .................................................................................................
Bougies de réchauffage, Nm (m.kg) .....................................................................
Poulie de vilebrequin, Nm (m.kg) .........................................................................
Ecrou de gicleur, Nm (m.kg) .................................................................................
Ecrous de tuyaux de refoulement, Nm (m.kg) ......................................................
Ecrou de poulie, Nm (m.kg) ..................................................................................
Fourche de gicleur, Nm (m.kg) .............................................................................
Couples de serrage AQD21B, MD21B
Culasse, Nm (m.kg) ..............................................................................................
Palier de vilebrequin, Nm (m.kg) ..........................................................................
Palier de bielle, Nm (m.kg) ...................................................................................
Volant, Nm (m.kg) .................................................................................................
Bougie de préchauffage, Nm (m.kg) .....................................................................
Poulie de vilebrequin, Nm (m.kg) .........................................................................
Ecrou de gicleur, Nm (m.kg) .................................................................................
Ecrous pour conduits d’injecteur, Nm (m.kg) .......................................................
Ecrou pour poulie, Nm (m.kg) ...............................................................................
Fourche de gicleur, Nm (m.kg) .............................................................................
GUIOT
UY-521 A
5,5
0,16–0,26
8
2,8–3
A engrenages
6
0,17–0,27
0,02–0,06
70 (7,0)
100(10,0)
60 (6,0)
65 (6,5)
45 (4,5)
170 (17)
210 (21)
65 (6,5)
25 (2,5)
35 (3,5)
20 (2,0)
70 (7,0)
100 (10,0)
60 (6,0)
65 (6,5)
45 (4,5)
170 (17)
65 (6,5)
25 (2,5)
35 (3,5)
20 (2,0)
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
47
Purge du système d’alimentation
Pour que le moteur puisse être mis en marche, la purge du système d’alimentation
doit être effectuée dans les cas suivants :
En cas d’échange de filtre.
Après avoir conduit jusqu’à ce que les réservoirs de carburant soient vides.
Après des arrêts prolongés.
Après le montage de la pompe d’injection.
En cas de fuites ou d’intervention sur les conduits d’alimentation.
Purge de tout le système d’alimentation
Visser le raccord (1) et ouvrir la vis de purge (2) sur le filtre fin.
Ouvrir les vis de purge 1, 2 et 3 sur la pompe d’injection et débrancher les raccords des
tuyaux de refoulement sur les injecteurs.
Pomper manuellement avec la pompe d’alimentation jusqu’à ce que du carburant sans
bulles d’air s’échappe par la vis de purge du filtre fin puis serrer cette vis. Continuer à
pomper jusqu’à avoir du carburant sans air à la vis de purge de la pompe d’injection 1.
Serrer cette vis.
Dévisser le raccord (1) sur le filtre fin.
Amener la commande de régime en position pleins gaz. Faire tourner le moteur à l’aide
du démarreur jusqu’à ce que du carburant sans air arrive à la vis de purge de la pompe
d’injection 2. Serrer la vis.
Faire tourner le moteur comme indiqué ci-dessus jusqu’à ce que du carburant sans air arrive à tous les conduits de refoulement. Serrer les raccords des conduits de refoulement.
Mettre le moteur en marche. Lorsque le carburant arrive à la vis de purge de la pompe
d’injection 3, serrer la vis.
48
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Formulaire de rapport
Si vous avez des remarques ou des suggestions concernant ce
manuel, photocopiez cette page, remplissez-la et renvoyez-la
nous. L’adresse est indiquée tout en bas de la page. Ecrivez de
préférence en suédois ou en anglais.
De la part de : ..............................................................
......................................................................................
......................................................................................
......................................................................................
Concerne la publication : ......................................................................................................................................
No de publication : ...................................................... Date d’édition : .................................................................
Remarque/Suggestion : .........................................................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
Date : ...............................................................
Nom : ...............................................................
AB Volvo Penta
Technical Information
Section 42200
SE-405 08 Göteborg
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
7728520-3 French 12-1998
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement