null  null
Manuel d’atelier
Système de carburant
et de lubrification
B
2(0)
Série 31, 32, 41,
42, 43, 44, 300
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 22 Système de carburant
Système d’alimentation du groupe 23
Moteurs marins
MD31A • TMD31B, D, L-A
TAMD31B, D, S.O.L.A.S, L-A, M-A, P-A, S-A
AD31B, D, L-A, P-A • KAD32P
TMD41B, D, L-A
TAMD41B, D, S.O.L.A.S, L-A, M-A, P-A, H-A, H-B
D41B, D, L-A • AD41B, D, L-A, P-A
TAMD42AWJ, BWJ, WJ
KAMD42A, B, P • KAD42A, B, P
KAMD43P • KAD43P
KAMD44P-A, P-B, P-C • KAD44P-A, P-B, P-C
KAMD300-A • KAD300-A
Sommaire
Informations de sécurité .....................................
Information générale ...........................................
Instructions de réparation ..................................
Outils spéciaux ...................................................
Autre équipement spécial ...................................
2
5
6
9
9
Groupe 22 Système de lubrification
Construction et fonctionnement .........................
Généralités ........................................................
Soupapes de commande ....................................
Soupape de sécurité ..........................................
Soupape de décharge ........................................
Soupape de refroidissement des pistons ............
Refroidissement des pistons ..............................
Pompe à huile ....................................................
Refroidisseur d’huile ...........................................
Filtre à huile .......................................................
Ventilation de carter ...........................................
Instructions de réparations ................................
Généralités ........................................................
Fixation du moteur .............................................
Contrôle de la pression d’huile ...........................
Remplacement du filtre à huile ...........................
Remplacement du joint d’étanchéité du
carter d’huile ......................................................
Remplacement de la pompe du système
de lubrification ....................................................
Rénovation de la pompe à huile .........................
Rénovation du refroidisseur d’huile
(ancienne version) ..............................................
Rénovation du refroidisseur d’huile
(version récente) ................................................
Refroidisseur d’huile, test de pressurisation .......
10
10
11
11
11
11
12
12
12
13
13
14
14
15
16
16
17
17
19
22
23
23
Généralités ........................................................
Système EDC ....................................................
Pompe d’injection...............................................
Vanne de dérivation ...........................................
Limiteur de fumée ..............................................
Injecteur .............................................................
Injecteur à 2 ressorts .........................................
Injecteur à deux ressorts avec capteur
de levée d’aiguille...............................................
Pompe d’alimentation .........................................
Filtre à carburant ................................................
Refroidisseur du carburant de retour. ..................
Instructions de réparation ..................................
Dépose de la pompe d’injection de carburant .....
Pose et réglage de la pompe d’injection
de carburant .......................................................
Recherche de pannes, soupape de carburant .....
Réglage du ralenti ..............................................
Remplacement de la pompe d’alimentation ........
Pression d’alimentation de carburant, contrôlez
(31/32/41/42/43) .................................................
Contrôle de la pression d’alimentation
de carburant (44/300) .........................................
Remplacement d’injecteur (31/32/41/42/43) ........
Remplacement d’injecteur (44/300) ....................
Capteur de levée d’aiguilles, contrôle .................
Rénovation des injecteurs ..................................
Nettoyage de la douille en cuivre .......................
Recommandations lors du réglage de
l’ouverture pression, préréglage pression
et remplacement d’injecteurs .............................
Réglage de la pression d’ouverture .....................
Remplacement du filtre à carburant ....................
Purge du système d’alimentation .......................
24
24
25
25
26
27
27
28
29
29
29
30
30
32
34
35
36
36
37
39
40
42
43
43
44
45
46
46
Système d’alimentation du groupe 23
Construction et fonctionnement ......................... 24
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
1
Informations de sécurité
Introduction
Le présent Manuel d’atelier contient des caractéristiques techniques, des descriptions et instructions de remise en état pour les produits ou les versions de produits Volvo Penta désignés dans la table des matières.
Vérifiez que la documentation atelier appropriée est utilisée.
Avant de commencer, lisez attentivement les informations de sécurité et les sections « Informations
générales » et « Instructions de remise en état » du
présent Manuel d’atelier.
Important
Vous trouverez les symboles d’avertissement suivants
aussi bien dans le présent manuel que sur le moteur.
AVERTISSEMENT ! Danger de dommages corporels, de dégâts matériels ou de panne mécanique grave en cas de non respect de ces instructions.
IMPORTANT ! Servant à attirer votre attention
sur quelque chose qui pourrait occasionner des
dégâts ou une panne des produits ou des dégâts
matériels.
NOTE ! Servant à attirer votre attention sur des informations importantes qui permettent de faciliter votre
travail ou les opérations.
Vous trouverez ci-dessous un résumé des précautions
que vous devez respecter lors de l’utilisation ou de la
révision de votre moteur.
Immobilisez le moteur en coupant l’alimentation
du moteur au niveau de l’interrupteur principal (ou
des interrupteurs principaux), puis verrouillez celui-ci (ceux-ci) en position coupé (OFF) avant de
procéder à l’intervention. Installez un panneau
d’avertissement au point de commande du moteur ou à la barre.
En règle générale, toutes les opérations d’entretien devront s’effectuer lorsque le moteur est à
l’arrêt. Cependant, pour certaines interventions,
notamment les réglages, le moteur doit tourner
pendant leur exécution. Tenez-vous à distance
d’un moteur qui tourne. Les vêtements amples ou
les cheveux longs peuvent se prendre dans les
pièces rotatives, provoquant ainsi de sérieux
dommages corporels.
En cas de travail à proximité d’un moteur qui
tourne, les gestes malheureux ou un outil lâché
de manière intempestive peuvent provoquer des
dommages corporels. Evitez les brûlures. Avant
de commencer, prenez vos précautions pour éviter les surfaces chaudes (échappements, turbocompresseurs, collecteurs d’air de suralimenta2
tion, éléments de démarrage, etc.) et les liquides
dans les tuyaux d’alimentation et flexibles lorsque le moteur tourne. Reposez toutes les pièces
de protection déposées lors des opérations d’entretien avant de démarrer le moteur.
Assurez-vous que les autocollants d’avertissement ou d’information sur le produit soient toujours visibles. Remplacez les autocollants endommagés ou recouverts de peinture.
Ne démarrez jamais le moteur sans installer le
filtre à air. Le compresseur rotatif installé dans le
turbocompresseur peut provoquer de graves blessures corporelles. La pénétration de corps étrangers dans les conduits d’admission peut entraîner des dégâts matériels.
N’utilisez jamais de bombe de démarrage ou
d’autres produits similaires pour démarrer le moteur. L’élément de démarrage pourrait provoquer
une explosion dans le collecteur d’admission.
Danger de dommages corporels.
Évitez d’ouvrir le bouchon de remplissage du liquide de refroidissement lorsque le moteur est
chaud. De la vapeur ou du liquide de refroidisseur brûlant peuvent être éjectés avec l’évacuation de la pression. Ouvrir lentement le bouchon
de remplissage et relâcher la surpression du
système de refroidissement, ceci si le bouchon
de refroidissement ou le robinet doivent être
ouverts, ou encore si le bouchon ou un conduit
de refroidissement doivent être démontés sur un
moteur chaud. La vapeur ou le liquide de refroidissement brûlant peuvent être projetés dans
n’importe quelle direction.
L’huile chaude peut provoquer des brûlures.
Evitez tout contact de la peau avec de l’huile
chaude. Assurez-vous que le système de lubrification n’est pas sous pression avant de commencer à travailler dessus. Ne démarrez ou n’utilisez jamais le moteur lorsque bouchon de remplissage d’huile est retiré, cela risquerait d’entraîner l’éjection d’huile.
Arrêtez le moteur et fermez la soupape de fond
avant de pratiquer toute intervention sur le système de refroidissement du moteur.
Ne démarrez le moteur que dans un endroit bien
aéré. Si vous faites fonctionner le moteur dans
un lieu clôt, assurez-vous que les gaz d’échappement et les vapeurs de ventilation du carter sont
évacuées hors du lieu de travail.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Informations de sécurité
Portez systématiquement des lunettes de protection lors de toute intervention comportant un risque de production de copeaux métalliques, d’étincelles de meulage, d’éclaboussures d’acide ou
autres produits chimiques. Vos yeux sont extrêmement sensibles et, en cas de blessures, vous
pouvez perdre la vue !
Evitez tout contact de la peau avec l’huile. Le
contact prolongé ou répété avec l’huile peut provoquer la perte des huiles naturelles de la peau.
Ceci peut entraîner des problèmes d’irritation, de
peau sèche, d’eczéma et autres affections dermatologiques.
L’huile usagée est plus dangereuse pour la santé
que l’huile neuve. Portez des gants de protection
et évitez d’utiliser des vêtements et des chiffons
imbibés d’huile. Lavez-vous régulièrement, notamment avant de manger. Utilisez une crème
spéciale anti-dessèchement cutané qui facilitera
le nettoyage de votre peau.
Nombre de produits chimiques utilisés dans les
produits (notamment les huiles moteur et de
transmission, le glycol, l’essence et le gasoil), ou
de produits chimiques utilisés dans l’atelier (notamment les dissolvants et la peinture) sont nocifs. Lisez attentivement les instructions qui figurent sur l’emballage des produits ! Respectez
toujours les instructions de sécurité (utilisez un
masque de respiration, des lunettes et des gants
de protection par exemple). Veillez à ce qu’aucune personne ne soit exposée, à son insu, à des
substances nocives (notamment en respirant).
Assurez-vous que la ventilation est bonne. Manipulez les produits chimiques usagés et le surplus
conformément aux instructions.
Un soin tout particulier est nécessaire lors de la
recherche de fuites dans le système d’alimentation et lors du gicleur d’injection de carburant.
Portez des lunettes de protection ! Le jet d’un gicleur d’injection de carburant est très fortement
pressurisé et le carburant peut pénétrer profondément dans le tissu, provoquant des blessures
graves, avec un risque d’empoisonnement du
sang.
Tous les carburants et beaucoup de produits chimiques sont inflammables. Assurez-vous
qu’aucune flamme ou étincelle ne peut enflammer de carburant ou de produits chimiques. L’essence, certains dissolvants et l’hydrogène des
batteries mélangés à l’air, dans certaines proportions, peuvent être très inflammables et explosifs. Il est interdit de fumer ! Assurez-vous que la
ventilation est bonne et que les mesures de sécurité nécessaires ont été prises avant de procéder à tous travaux de soudure ou de meulage.
Gardez toujours un extincteur à portée de main
dans l’atelier.
Stockez en toute sécurité les chiffons imbibés
d’huile et de carburant, ainsi que les filtres à huile
et à carburant. Dans certaines circonstances, les
chiffons imbibés d’huile peuvent s’enflammer
spontanément. Les carburants et les filtres à
huile usagés constituent des déchets nocifs pour
l’environnement et doivent être consignés sur un
site de destruction agréé, de même que les huiles de lubrification usagées, les carburants contaminés, les restes de peinture, les dissolvants, les
dégraisseurs et les déchets provenant du lavage
des pièces.
N’exposez jamais les batteries à des flammes vives ou à des étincelles électriques. Ne fumez jamais à proximité des batteries. Les batteries produisent de l’hydrogène qui, mélangé à l’air, peut
former un gaz explosif – le gaz oxhydrique. Ce
gaz est facilement inflammable et très volatile.
Le branchement incorrect de la batterie peut provoquer une étincelle, suffisante pour provoquer
une explosion entraînant des dégâts importants.
Ne dérangez pas les branchements de la batterie
lorsque vous démarrez le moteur (risque d’étincelle). Ne vous penchez jamais au dessus de
batteries.
Ne confondez jamais les bornes positive et négative de la batterie lors de l’installation. Une mauvaise installation peut provoquer des dommages
graves au niveau des équipements électriques.
Reportez-vous aux schémas de câblage.
Portez toujours des lunettes de protection lors du
chargement ou de la manipulation des batteries.
L’électrolyte de batterie contient de l’acide sulfurique extrêmement corrosif. En cas de contact
avec la peau, lavez immédiatement avec du savon et beaucoup d’eau. Si de l’acide de batterie
entre en contact avec les yeux, rincez à l’eau
abondamment, et consultez immédiatement votre
médecin.
Coupez le moteur et coupez l’alimentation à(aux)
l’interrupteur(s) principal(aux) avant de commencer à travailler sur le système électrique.
Le réglage de l’embrayage doit s’effectuer sur
un moteur arrêté.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
3
Informations de sécurité
Utilisez l’œillet de levage monté sur le moteur/
l’inverseur lorsque vous soulevez le dispositif de
transmission.
Assurez-vous systématiquement que l’appareil
de levage utilisé est en bon état et que sa capacité de charge est suffisante pour soulever le moteur (poids du moteur, de l’inverseur et de tous
les éventuels équipements supplémentaires installés).
Utilisez une poutre de levage réglable ou une
poutre de levage spécifique au moteur pour le
soulever, afin d’assurer une manipulation en toute
sécurité et d’éviter toute détérioration des pièces
du moteur installées sur le dessus de celui-ci.
Les chaînes et câbles doivent être installés parallèlement les uns aux autres et, dans le mesure
du possible, perpendiculaires au dessus du moteur.
Si l’équipement supplémentaire installé sur le
moteur modifie son centre de gravité, il vous faudra utiliser un dispositif de levage spécial pour
obtenir l’équilibre correct assurant la sécurité de
manipulation.
Ne travaillez jamais sur un moteur suspendu à un
treuil.
Ne retirez jamais seul des composants lourds,
même si vous utilisez des dispositifs de levage
sûrs, tels que des palans bien fixés. Même avec
l’emploi d’un dispositif de levage, il faut en général deux personnes pour effectuer le travail, une
pour s’occuper du dispositif de levage et l’autre
pour s’assurer que les composants sont bien dégagés et qu’ils restent intacts lors du levage.
Lorsque vous intervenez à bord, vérifiez que l’espace est suffisant pour retirer des composants
sans risque de blessure ou de dégât.
Les composants du système électrique et du
système d’alimentation équipant les produits
Volvo Penta sont construits et fabriqués pour
minimiser les risques d’explosion et d’incendie.
Le moteur ne doit pas être utilisé à proximité de
locaux entreposant des explosifs.
En aucun cas, les tuyauteries de refoulement ne
doivent être pliées ou cintrées. Remplacez les
tuyaux endommagés.
Lors de lavage avec un nettoyeur haute pression, les instructions suivantes doivent être observées : ne dirigez jamais le jet d’eau vers les
joints d’étanchéité, les flexibles en caoutchouc
ou les composants électriques. Ne jamais utiliser la fonction haute pression lors de nettoyage
du moteur.
Utilisez toujours des carburants recommandés
par Volvo Penta. Reportez-vous au Manuel d’Instructions. L’utilisation de carburants d’autre qualité peut endommager le moteur. Dans le cas d’un
moteur diesel, l’utilisation de carburant de mauvaise qualité peut provoquer le grippage de la
bielle de commande et l’emballage du moteur,
avec le risque supplémentaire de dommages au
moteur et de dommages corporels. L’utilisation
de carburant de mauvaise qualité peut également
engendrer des coûts de maintenance plus élevés.
© 2001 AB VOLVO PENTA
Tous droits de modifications réservés
Imprimé sur papier recyclable
4
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Informations Générales
A propos du Manuel d’Atelier
Moteurs homologués
Ce manuel d’atelier comporte des données techniques, des descriptions ainsi que des instructions
concernant la réparation pour les versions standards
des unités de moteur des séries 31/32/41/42/43/44/
300. Le présent manuel d’atelier indique les opérations
effectuées pour l’ensemble des moteurs mentionnés
ci-dessus. En conséquence, les illustrations et les
photos de ce manuel présentent certaines pièces de
moteur qui ne correspondent pas toujours à chacun
des moteurs mentionnés ci-dessus. Cependant, les
opérations de réparation et d’entretien décrites sont
identiques en ce qui concerne l’ensemble des étapes
essentielles. Si la méthode d’intervention s’avère toutefois différente, le manuel en fait mention. Si la différence se révèle très importante, les interventions
sont alors décrites séparément. La désignation et le
numéro du moteur sont mentionnés sur la plaque
d’identification du moteur. Le numéro et la désignation du moteur doivent être indiqués pour toute correspondance concernant le moteur.
Lors d’entretien et de réparation sur des moteurs certifiés, il est important de connaître les points suivants :
Ce Manuel d’Atelier a été conçu essentiellement
pour les ateliers Volvo Penta et le personnel qualifié.
Les personnes qui utilisent le livret sont sensées
posséder une bonne connaissance de base des systèmes de propulsion marins et être à même d’effectuer les interventions mécaniques et électriques
adaptées.
Les produits Volvo Penta sont en évolution permanente. De ce fait, nous nous réservons le droit à toute modification. Toutes les informations figurant
dans ce livret reposent sur les données produits disponibles au moment de l’impression du document.
Toutes les modifications essentielles introduites en
cours de production et toutes les méthodes d’entretien remises à jour ou révisées après la date de publication seront fournies sous forme de notes de
service.
Pièces de rechange
L’homologation signifie qu’un type de moteur a été
contrôlé et approuvé par les autorités. Le fabricant
certifie que tous les moteurs fabriqués sur ce même
type correspondent bien au moteur homologué.
Des exigences spécifiques doivent alors être observées en matière de maintenance et d’entretien :
•
Les intervalles d’entretien et de maintenance recommandés par Volvo Penta doivent être respectés.
•
Seules les pièces de rechange Volvo Penta
authentiques peuvent être utilisées.
•
Les interventions sur les pompes d’injection et
les injecteurs, ou les réglages de pompes doivent toujours être effectués par un atelier agréé
Volvo Penta.
•
Le moteur ne doit en aucun cas être modifié
sauf avec des accessoires et des kits de service approuvés par Volvo Penta.
•
Aucune modification ne doit être apportée aux
tuyaux d’échappement et aux conduits d’admission d’air du compartiment moteur.
•
Seul le personnel agréé est autorisé à rompre
les plombs de sécurité.
Par ailleurs, les instructions générales contenues
dans le Manuel d’Instructions doivent être respectées en ce qui concerne le fonctionnement, l’entretien et la maintenance.
IMPORTANT ! Un entretien / une révision
tardif(ve) ou non approprié(e) ou l’utilisation de
pièces de rechange qui ne sont pas d’origine
Volvo Penta annulera la responsabilité de AB
Volvo Penta pour la spécification du moteur en
accord avec le modèle homologué.
Volvo Penta décline toute responsabilité pour
les dommages et coûts qui surviendraient suite aux raisons mentionnées ci-dessus.
Les pièces de rechange des systèmes électriques et
d’alimentation sont soumises aux différents règlements de sécurité nationaux (notamment aux “Coast
Guard Safety Regulations”, pour ce qui est des
Etats Unis ). Les pièces de rechange d’origine Volvo
Penta satisfont à ces règlements. L’utilisation de
pièces de rechange qui ne sont pas d’origine Volvo
Penta peut entraîner des dégâts qui ne seront en
aucun cas couverts par la garantie Volvo Penta.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
5
Instructions de remise en état
Les méthodes de travail décrites dans le manuel de service s’appliquent aux interventions effectuées en atelier.
Le moteur a été démonté du bateau et se trouve dans un
support de moteur. Sauf mention contraire, les travaux
de rénovation pouvant être effectués lorsque le moteur
est en place suivent la même méthode de travail.
Les symboles d’avertissement figurant dans le manuel
d’atelier (pour leur signification, reportez-vous aux informations de sécurité)
AVERTISSEMENT !
IMPORTANT !
NOTE !
ne sont en aucun cas exhaustifs du fait de l’impossibilité
de prévoir toutes les circonstances dans lesquelles les
interventions de service ou de remise en état peuvent
être effectuées. Pour cette raison, nous ne pouvons souligner que les risques susceptibles de se produire en raison de l’utilisation de méthodes de travail incorrectes
dans un atelier bien équipé où l’on utilise des méthodes
de travail et des outils mis au point par nos soins.
Toutes les interventions prévues avec des outils spéciaux Volvo Penta dans le présent manuel d’atelier sont
réalisées avec ces méthodes. Les outils spéciaux ont
été développés pour garantir des méthodes de travail
aussi sûres et rationnelles que possible. Toute personne
utilisant des outils ou des méthodes de travail différentes de celles recommandées par Volvo Penta est responsable des éventuels blessures, dégâts ou dysfonctionnements qui pourraient intervenir.
Dans certains cas, des mesures et instructions de sécurité spécifiques peuvent être nécessaires pour utiliser
des outils et produits chimiques cités dans ce manuel
d’atelier. Respectez toujours ces instructions si le manuel d’atelier ne contient pas d’instructions séparées.
Certaines précautions élémentaires et un peu de bon
sens peuvent éviter la plupart des accidents. Un atelier
et un moteur propres réduisent la plus grande partie des
risques de blessures et de dysfonctionnement.
Il est très important d’éviter la pénétration de saletés ou
d’autres corps étrangers dans les systèmes d’alimentation, de lubrification, d’admission, dans le turbocompresseur, les roulements et les joints lorsqu’ils font l’objet
d’une intervention. Ils pourraient mal fonctionner ou accuser une durée de vie réduite.
Responsabilité commune
Chaque moteur comporte de nombreux systèmes et
composants qui fonctionnent ensemble. Si un composant dévie par rapport à ses spécifications techniques,
6
les conséquences sur l’environnement peuvent augmenter de façon significative, même si le moteur fonctionne
correctement par ailleurs. Il est donc vital que les tolérances d’usure soient maintenues, que les systèmes réglables soient réglés correctement, et que les pièces
d’origine Volvo Penta soient utilisées. Le programme de
révision du moteur doit être respecté.
La maintenance et la révision de certains systèmes, tels
que les composants du système de carburant, nécessitent un savoir-faire spécifique et des outils de contrôle
spécifiques. Certains composants sont scellés en usine
pour des raisons de protection de l’environnement.
Aucune intervention ne doit être effectuée sur des composants scellés par des personnes non agréés.
N’oubliez pas que la plupart des produits chimiques utilisés sur les bateaux nuisent à l’environnement en cas
d’utilisation incorrecte. Volvo Penta préconise l’utilisation
de dégraisseurs biodégradables pour le nettoyage des
composants moteur, sauf mention contraire dans un manuel d’atelier. Une attention toute particulière est nécessaire lors de toute intervention à bord d’un bateau, afin
d’éviter que l’huile et les déchets, destinés à un centre
de traitement des déchets, ne soient expulsés dans l’environnement marin avec l’eau de fond de cale.
Couples de serrage
Les couples de serrage des raccords critiques devant
être serrés à l’aide d’une clé dynamométrique figurent
dans la section « Spécifications » : « Couples de serrage », et figurent dans les descriptions des travaux du
manuel. Tous les couples de serrage s’appliquent à des
pas de vis, têtes de vis et surfaces de contact propres.
Les couples concernent des pas de vis légèrement huilés ou secs. En cas de besoin de graisse ou d’agents de
blocage ou d’étanchéité sur un raccord à vis, les informations associées figurent dans la description des travaux et dans la section « Couples de serrage ». Si
aucun couple de serrage n’est indiqué pour un raccord,
utilisez les couples généraux conformément aux tableaux ci-après. Les couples de serrage ci-après sont indiqués à titre d’information ; il n’est pas nécessaire de
serrer le raccord à l’aide d’une clé dynamométrique.
Dimension
Couples de serrage
Nm
lbt.ft
M5
M6
M8
M10
M12
M14
6
10
25
50
80
140
4,4
7,4
18,4
36,9
59,0
103,3
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
Couple de serrage avec
serrage d’angle.
Le serrage à l’aide d’un couple de serrage et d’un angle de rapporteur nécessite d’abord l’application du
couple préconisé à l’aide d’une clé dynamométrique,
suivi de l’ajout de l’angle nécessaire selon l’échelle du
rapporteur. Exemple : un serrage d’angle de 90° signifie que le raccord est serré d’1/4 de tour supplémentaire en une opération, après l’application du couple de
serrage indiqué.
Contre-écrous
Ne réutilisez pas les contre-écrous retirés lors du démontage, car leur durée de vie en est réduite – utilisez
des écrous neufs lors du montage ou de la réinstallation. Dans le cas de contre-écrous dotés d’un insert
en plastique, tels que les écrous Nylock®, le couple de
serrage indiqué dans le tableau est réduit si l’écrou
Nylock® possède la même hauteur de tête qu’un écrou
six pans standard sans insert en plastique. Diminuez
le couple de serrage de 25% dans le cas d’un écrou
de 8 mm ou supérieur. Si les écrous Nylock® sont
plus hauts ou de la même hauteur qu’un écrou six
pans standard, les couples de serrage indiqués dans
le tableau sont applicables.
Catégories de force
Pour garantir une bonne intervention de maintenance,
il est important d’utiliser le bon produit d’étanchéité et
type de liquide de blocage sur le raccord en question.
Dans le présent Manuel de service Volvo Penta, vous
trouverez dans chaque section où ces matériaux sont
appliqués en production le type utilisé sur le moteur.
Lors des interventions de service, utilisez le même
matériau ou un produit de remplacement provenant
d’un autre fabricant.
Veillez à ce que les surfaces de contact soient sèches et exemptes d’huile, de graisse, de peinture et
de produits antirouille avant de procéder à l’application
du produit d’étanchéité ou du liquide de blocage.
Respectez toujours les instructions du fabricant concernant la plage de températures, le temps de séchage, ainsi que toutes autres instructions portant sur
le produit.
Deux types de produits d’étanchéité sont utilisés sur
le moteur, soit :
produit RTV (vulcanisation à température ambiante).
Utilisé pour les joints d’étanchéité, raccords d’étanchéité ou revêtements. L’agent RTV est nettement visible lorsqu’un composant a été démonté; un vieil
agent RTV doit être éliminé avant de sceller de nouveau le joint.
Les produits RTV suivants sont mentionnés dans le
Manuel de service : Loctite® 574, Volvo Penta
840879-1, Permatex®
No. 3, Volvo Penta N/P 1161099-5, Permatex® N° 77.
Dans tous les cas, l’ancien produit d’étanchéité peut
être retiré à l’aide d’alcool dénaturé.
Les vis et écrous sont divisés en différentes classes
de force, la classe est indiquée par le nombre qui figure sur la tête du boulon. Un numéro élevé signifie
un matériaux plus résistant ; par exemple, une vis
portant le numéro 10-9 est plus résistante qu’une vis
8-8. Il est donc important, lors du remontage d’un raccord, de réinstaller dans sa position d’origine tout boulon retiré lors du démontage d’un raccord de boulon.
S’il faut remplacer un boulon, consultez le catalogue
des pièces de rechange pour identifier le bon boulon.
Agents anaérobies. Ces agents sèchent en l’absence
d’air. Ils sont utilisés lorsque deux pièces solides, telles que des composants coulés, sont montées face à
face sans joint d’étanchéité. Ils servent souvent pour
fixer les bouchons, les pas de vis d’un goujon, les robinets, les pressostats d’huile, etc. Le matériau séché
étant d’aspect vitreux, il est coloré pour le rendre visible. Les agents anaérobies secs sont extrêmement
résistants aux dissolvants ; l’ancien agent ne peut
donc être retiré. Lors de la réinstallation, la pièce est
soigneusement dégraissée, puis le nouveau produit
d’étanchéité est appliqué.
Produit d’étanchéité
Les produits anaérobies suivants sont cités dans le
Manuel de service : Loctite® 572 (blanc), Loctite® 241
(bleu).
Un certain nombre de produits d’étanchéité et de liquides de blocage sont utilisés sur les moteurs. Ces produits ont des propriétés diverses et concernent différents types de forces de jointage, de plages de température de service, de résistance aux huiles et aux
autres produits chimiques et aux différents matériaux
et entrefers utilisés sur les moteurs.
NOTE ! Loctite® est une marque déposée de Loctite Corporation,
Permatex® est une marque déposée de Permatex Corporation.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
7
Instructions de remise en état
Précautions de sécurité lors
de l’utilisation de caoutchouc
fluoré
Le caoutchouc fluoré constitue un matériau souvent
utilisé dans les bagues d’étanchéité des arbres et des
joints toriques.
Lorsque le caoutchouc fluoré est exposé à des températures élevées (supérieures à 300°C), il peut se dégager de l’acide hydrofluorique très corrosif. L’exposition de la peau à ce produit chimique peut entraîner de
graves brûlures. En cas de contact avec les yeux, il
peut provoquer des ulcères malins. L’inhalation des
vapeurs peut détériorer les voies respiratoires.
AVERTISSEMENT ! Le plus grand soin est nécessaire lors de toute intervention sur un moteur
ayant tourné à des températures élevées, notamment dans le cas d’un moteur surchauffé
ayant grippé ou d’un moteur ayant été impliqué
dans un incendie. Ne brûlez jamais les joints
lors du démontage ou ultérieurement, sauf dans
le cadre d’une décharge spécifique autorisée.
•
8
Portez systématiquement des gants en caoutchouc chloroprène (gants de protection pour la
manipulation de produits chimiques) ainsi que des
lunettes de protection.
•
Traitez les joints démontés de la même manière
que l’acide corrosif. Tous restes, même les cendres, peuvent être extrêmement corrosifs. Ne nettoyez jamais à l’aide d’un jet d’air comprimé.
•
Mettez les restes de joints dans un récipient en
plastique, fermez celui-ci et apposez une étiquette d’avertissement. Lavez les gants sous de
l’eau du robinet avant de les retirer.
Les joints suivants peuvent de contenir du caoutchouc fluoré :
Les joints du vilebrequin, de l’arbre à cames et de l’arbre intermédiaire.
Les joints toriques, lorsqu’ils sont utilisés. Les joints
toriques des chemises de cylindres sont presque toujours un caoutchouc fluoré.
Notez que les joints qui ne sont pas soumis à des
températures élevées peuvent être manipulés normalement.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Outils spéciaux
Dans la mesure du possible, le numéro d’outil – excepté le chiffre final – a été frappé sur l’outil. Le chiffre final
(après le trait d’union) est un numéro de commande.
884 895
884 635
885 263
885 131
885 289
885 139
885 301
999 6033
885 199
999 6860
884 635-4
Poinçon de dépose de l’insert du
refroidisseur d’huile
885 263-4
Extracteur de manchon d’injecteur (44,
300)
884 895-4
Goupille d’arrêt du volant, réglage de
pompe
885 289-9
885 131-3
Extracteur pour le démontage du gicleur
d’injection (31, 32, 41, 42, 43)
Brosse de nettoyage du fond du
manchon en cuivre et pour l’étanchéité
du manchon entre la chemise en cuivre
et la culasse
885 139-6
Support de goniomètre à cadran pour
injecteur (41, 42, 43, 44, 300)
885 301-2
Outil de pression du piston de rappel
Alfa (44P–A)
885 199-0
Support de jauge à cadran (31, 32)
999 6033-8 Support pour test de pressurisation du
refroidisseur d’huile (2)
Autre équipement spécial
884 954
998 6485
999 6065
999 6398
999 6662
999 6591
884 954-9
999 6666
Indicateur à cadran
998 6485-2 Appui d’unité
999 6065-0 Manomètre, pour le contrôle de la
pression de carburant et de la pression
de suralimentation
999 9179
999 9946
999 6662-4 Equipement de test de pressurisation
999 6666-5 Raccord à vis pour le contrôle de la
pression d’alimentation de carburant
999 6860-4 Extracteur de l’entraînement de la pompe
à huile
999 6398-5 Manomètre, pour le contrôle de la
pression d’huile
999 9179-6 Outil pour la dépose du filtre à carburant
et à huile
999 6591-5 Raccord à vis pour le contrôle de la
pression d’huile
999 9946-8 Fixation de bloc-cylindres
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
9
Construction et fonctionnement du Système
de lubrification du groupe 22
Généralités
Les moteur sont équipée d’un système de lubrification
sous pression comprenant un filtre à huile de type à
passage total, un radiateur d’huile et un circuit de refroidissement des pistons (pas sur MD31A). Sur les
moteurs équipés d’un boîtier de distribution d’huile de
version ancienne, l’huile destinée au refroidissement
des pistons ne passe toutefois pas par le filtre. Le
boîtier de distribution d’huile de version ancienne est
monté sur les moteurs à partir du numéro de moteur
suivant :
31: 22031 28265, 32: 22032 01697, 41: 22041 56849,
42: 22042 16337, 43: 22043 02142, 44: 22044 02895,
300: dès le lancement de production.
par le vilebrequin. La pompe à huile aspire l’huile du
carter d’huile à travers le tamis à huile (1). L’ensemble
de l’huile passe depuis le côté pressurisé de la pompe
à huile via le filtre à huile (10) puis à travers le refroidisseur d’huile (4) et jusqu’au canal de lubrification
principal.
Tous les paliers et axes de piston ainsi que la commande des soupapes et les paliers de pignon distribution sont lubrifiés sous pression. Le turbocompresseur est également raccordé au système de lubrification sous pression.
La pompe à huile est située au bord avant du carter
d’huile et est entraînée via un pignon intermédiaire et
Les pignons de la distribution sont lubrifiés à partir
des tourillons de palier du pignon intermédiaire qui
est raccordé au canal de lubrification principal via
les canaux de distribution.
Schéma de principe, système de lubrification (carter de
distribution d’huile, ancienne version).
Schéma de principe, système de lubrification (carter de
distribution d’huile, nouveau modèle)
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
10
Tamis d’huile
Pompe à huile
Soupape de sécurité
Refroidisseur d’huile
Boîtier de distribution d’huile
Soupape de décharge
Soupape de refroidissement des pistons
Canal de lubrification principal, refroidissement de piston
Gicleur de refroidissement de piston
Filtre à huile
Canal de lubrification principal, lubrification
Paliers principaux
Autres points de lubrification
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Construction et fonctionnement
Soupapes de commande
L’écoulement de l’huile dans le moteur est commandé
par trois soupapes à ressort. Deux de ces soupapes
(6 et 7) se trouvent dans le boîtier de distribution
d’huile, la troisième (3) est montée entre la pompe à
huile et le conduit de d’alimentation.
Soupape de sécurité
La soupape de sûreté (3) agit pour protéger la pompe
à huile et le refroidisseur d’huile si la pression d’huile
est anormalement élevée.
La soupape s’ouvre si la pression d’huile est trop
élevée et redirige le surplus d’huile jusqu’au carter
d’huile. Il est possible d’obtenir la pression d’ouverture
lorsque le moteur est froid (huile visqueuse) ou à des
régimes moteur élevés.
Pression d’ouverture 750 kPa.
Soupape de sûreté
La soupape de sûreté (6) commande la pression
d’huile dans le moteur. Elle maintient la pression
d’huile à un niveau correct. Le surplus d’huile est
redirigé vers le carter d’huile.
Soupape de refroidissement de piston
La soupape de refroidissement des pistons (7) régule
le débit d’huile jusqu’au refroidissement des pistons.
La soupape se ferme lorsque la pression d’huile est
inférieure à 2,5 kPa. Lors du démarrage et du ralenti
du moteur, la soupape est fermée. Ceci permet
d’arrêter le refroidissement intempestif des pistons.
Emplacement de la soupape dans le boîtier de
distribution d’huile.
6
7
Soupape de sûreté
Soupape de refroidissement de piston
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
11
Construction et fonctionnement
Refroidissement des pistons
Les pistons sont soumis à des températures très
élevées. L’essentiel de la chaleur des pistons est
transféré vers le bloc-cylindres via les segments de
piston et une couche d’huile de lubrification. Une
partie de la chaleur est transférée au carter via les
bielles.
Pour accroître davantage l’effet de refroidissement, de
l’huile est vaporisée dans le piston par en dessous.
Ceci diminue la température du piston de façon
significative.
Ceci augmente la durée de vie des pistons, des
segments de piston et des garnitures de piston, réduit
le risque d’encrassement des rainures de segment de
piston et réduit la consommation d’huile.
L’huile de refroidissement de piston est propulsée par
des gicleurs fixes, un pour chaque cylindre, dans un
canal situé sous le piston. L’huile est acheminée à
travers le canal vers le haut du piston. Lorsqu’elle a
traversé le piston, l’huile passe dans des canaux de
vidange et redescend dans le carter d’huile.
Pompe à huile
La pompe à huile est du type pompe à pignon. La
pompe aspire l’huile à travers un tamis à huile et une
conduite d’aspiration dans le côté d’aspiration de la
pompe.
Le tamis à huile, intégré à la conduite d’aspiration,
retire les grosses particules présentes dans l’huile
avant qu’elles n’atteignent la pompe.
Refroidisseur d’huile
L’huile de lubrification en circulation évacue la
chaleur des pièces les plus chaudes du moteur et
atténue les différences de température dans le
moteur. La chaleur est retirée de l’huile de
lubrification dans le refroidisseur d’huile.
Tous les moteurs sont équipés d’un refroidisseur
d’huile tubulaire situé sur le côté droit du moteur sous
l’échangeur thermique. L’huile circule entre les tubes
alors que l’eau de mer passe à travers les tubes.
12
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Construction et fonctionnement
Filtre à huile
Le filtre à huile de lubrification est de type à passage
total, ce qui implique que toute l’huile est filtrée avant
de pénétrer dans le système de lubrification. Sur les
moteurs équipés d’un boîtier de distribution d’huile de
version ancienne, l’huile destinée au refroidissement
des pistons ne passe toutefois pas par le filtre (voir
également sous « Généralités »).
L’élément filtrant se compose de papier plié.
Le filtre à huile est équipé d’une soupape de dérivation
permettant d’assurer la lubrification du moteur en cas
d’obstruction du filtre.
Ventilation de carter
Afin d’empêcher le risque de surpression et de séparer les vapeurs de carburant, la vapeur d’eau et
d’autres produits de combustion gazeux, le moteur est
doté d’un dispositif de ventilation raccordé à la partie
arrière du cache-soupapes, ou à défaut, sur la plaque
d’inspection arrière des poussoirs de soupapes.
Sur toutes les versions S.O.L.A.S ainsi que sur les
versions anciennes des séries 31/41/42WJ, les vapeurs d’huile sont retenues dans un filtre papier interchangeable avant que les gaz de carter soient évacués. Une soupape de surpression est actionnée en
cas de colmatage du filtre.
Sur les versions plus récentes de 31/41/42WJ, un collecteur d’huile est monté dans le cache-soupapes. Ce
dernier sépare les brouillards d’huile éventuels avant
que lez gaz se dirigent à travers un tuyau plastique et
vers le filtre à air.
Les KA(M)D42/43 ont un système similaire avec collecteur d’huile dans le cache-soupapes. Cependant,
dans ce cas, les gaz sont dirigés vers un tuyau caoutchouc qui débouche sous le filtre à air.
Le KAD32 exige une combinaison des deux systèmes
précités. On trouve donc ici un filtre papier et un collecteur d’huile dans le cache-soupapes.
Le KA(M)D44/300 est doté d’un système unique. Les
gaz du carter moteur sont ici dirigés vers un collecteur
d’huile placé sous la pompe d’injection. L’huile de retour éventuelle est renvoyée au carter d’huile par le biais d’un tuyau de purge.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
13
Instructions de remise en état
Généralités
Un test d’état doit être effectué si possible avant toute
opération correctrice majeure pour évaluer l’état des
moteurs et repérer les éventuelles causes de pannes.
Un test d’état nécessite la marche du moteur : il doit
donc être effectué avant la dépose de celui-ci ou d’un
de ses composants.
Pour plus d’informations sur le Test d’Etat, reportezvous au manuel d’atelier « Corps du Moteur ».
Opération à effectuer avant la remise en
état sur le bateau
1
Coupez l’alimentation batterie.
2
Nettoyez l’extérieur du moteur.
NOTE ! Assurez-vous que les résidus de
nettoyage sont ramassés pour être détruits de
façon à ne pas nuire à l’environnement. Référezvous également à l’avertissement du point 12.
3
Travaux nécessitant une opération à réaliser sur
le système de refroidissement : Fermez la
soupape de fond et vidangez le réfrigérant des
systèmes d’eau de mer et d’eau douce.
Travaux nécessitant une opération à réaliser sur
le système de refroidissement à eau de mer :
Fermez les robinets de refroidissement à eau de
mer et vidangez le réfrigérant moteur.
AVERTISSEMENT ! Assurez-vous que toutes
les admissions d’eau de mer sont bien fermées
et que l’eau ne peut s’introduire lors de la
dépose de composants du système de
refroidissement.
14
Opérations à effectuer avant de retirer par
levage le moteur du bateau
4
Coupez l’alimentation batterie, retirez les bornes
de la batterie du démarreur.
5
Débranchez le connecteur câblage-instruments
du moteur. Débranchez le câblage de l’assiette
de puissance (moteurs aquamatiques
uniquement).
6
Débranchez les connexions d’eau de mer.
7
Débranchez le système d’échappement.
8
Fermez les robinets de carburant. Retirez les
connexions de carburant.
9
Débranchez le câble d’accélérateur. Débranchez
le câble de boîte de vitesse (moteurs équipés
d’un inverseur uniquement).
10 Retirez l’arbre d’hélice de l’inverseur (moteurs
équipés d’un inverseur uniquement). Retirez les
vis du carter du volant (Moteurs aquamatiques
uniquement, si le bateau se trouve dans l’eau).
11 Retirez les plaquettes du moteur de leur siège et
sortez le moteur en le soulevant.
Opérations à effectuer après avoir sorti
par levage le moteur du bateau.
12 Nettoyez le moteur
IMPORTANT ! Respectez les règles suivantes
lors du nettoyage par jet d’eau haute pression.
Veillez scrupuleusement à ce que l’eau ne
pénètre pas dans les composants du moteur.
Avec la fonction haute pression, le jet d’eau ne
doit jamais être dirigé sur des joints d’étanchéité
(comme les joints d’arbre), des joints avec
garniture ou des flexibles en caoutchouc et des
composants électriques.
13 Vidangez l’huile moteur.
14 Retirez l’inverseur (le cas échéant)
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
Fixation du moteur
La fixation 9999946 sert à fixer le moteur à l’appui
d’unité 998 6485.
La fixation est fixée sur le côté droit du moteur
suivant l’illustration ci-dessous.
NOTE ! Il est important que les instructions
concernant le nombre et la taille des vis soient
respectées pour une fixation sûre du moteur.
Vis requises :
Séries 41/42/43/44/300
2 vis
M12x30 mm
2 vis
M16x30 mm
Les composants moteur suivants doivent être retirés
avant la fixation et la pose du moteur sur l’appui.
Le compresseur (séries 42/43/44/300), l’échangeur
thermique avec réservoir d’expansion, le refroidisseur
d’huile avec boîtier de distribution d’huile, la
suspension moteur avant, la conduite d’huile menant
au turbocompresseur, la jauge d’huile
NOTE ! Sur les versions ultérieures de moteurs, la
jauge d’huile ne peut être retirée dans cette position.
Pour éviter d’écraser la jauge d’huile, la fixation du
moteur doit être légèrement modifiée.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
15
Instructions de remise en état
Contrôle de la pression d’huile
Outils spéciaux : 999 6398, 999 6591
Si l’huile présente une contamination anormale par la
suie (même si l’huile a été remplacée aux bons
intervalles et que la bonne qualité d’huile a été
utilisée), la panne peut également être due à :
1
–
Retirez l’interrupteur de pression d’huile du support du
filtre à huile (32/42/43/44/300). Sur les autres
moteurs, l’interrupteur de pression d’huile se trouve
sur le bloc-cylindres derrière le refroidisseur d’huile.
une mauvaise combustion due à la qualité du
carburant
–
un dysfonctionnement d’injecteur
–
une mauvaise avance à l’injection
–
une usure du moteur supérieure aux niveaux
autorisés (fuites d’huile au niveau des segments
de piston, des guides de soupape)
2
L’huile est trop fine (mauvaise viscosité) car elle a été
contaminée par du carburant. Ceci peut être du à une
combustion incomplète due à :
–
un dysfonctionnement d’injecteur
–
une mauvaise avance à l’injection
Cette panne sera le plus aisément détectée grâce à
une faible consommation d’huile. Une faible
consommation d’huile est évidente lorsque de l’huile
brûlée est remplacée par du carburant, ce qui garde le
niveau constant.
•
Si le filtre à huile est obstrué, la soupape de
dérivation s’ouvre et la résistance au flux d’huile
dans le filtre devient plus élevée que la normale.
Ceci peut être détecté par une chute de pression
lorsque le moteur tourne au ralenti ou lorsqu’il est
à température de service.
Posez le raccord à vis 6591. Raccordez le manomètre
6398 au raccord à vis.
3
Démarrez le moteur et relevez la valeur indiquée par
le manomètre. Assurez-vous que la pression d’huile
correspond aux valeurs contenues dans le manuel
d’atelier « Informations Techniques ».
•
Soupape de sûreté défectueuse
•
Soupape de refroidissement de piston
défectueuse
•
Pompe à huile défectueuse
4
Retirez le raccord à vis et le manomètre. Posez le
capteur de pression de l’huile.
Filtre à huile obstrué
Pompe à huile usée ou présentant des fuites.
Action correctrice pour remédier à une
pression d’huile trop faible
•
•
Paliers principaux et/ou de vilebrequin usés
Température d’huile trop élevée.
Si la température d’huile est trop élevée, l’huile
devient moins visqueuse et la pression d’huile
chute. Contrôlez le système de refroidissement
pour détecter d’éventuelles obstructions.
Contrôlez le fonctionnement du thermostat.
•
Mauvaise qualité d’huile (viscosité)
Si l’huile est trop épaisse (mauvaise viscosité ou
huile contaminée par des particules de suie), la
pression d’huile mettra trop longtemps à
augmenter après le démarrage du moteur, en
particulier par temps froid.
16
Remplacement du filtre à huile
Outil spécial : 999 9179
1
Placez un récipient sous le filtre pour éviter les
éclaboussures d’huile lors du démontage de celui-ci.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
2
Remplacement de la pompe de
lubrification
(carter d’huile déposé)
Dépose
1
Débranchez les conduits de retour et d’alimentation au
niveau de la pompe à huile.
Nettoyez le support de filtre. Retirez le filtre à l’aide de
l’outil 9179.
2
3
Passez de l’huile sur le joint d’étanchéité du nouveau
filtre. Serrez le filtre à la main, jusqu’à ce que le joint
d’étanchéité entre en contact avec le support du filtre.
Puis tournez de ¾ de tour.
4
Remplissez d’huile moteur et tournez le moteur avec
le démarreur (au moment précis où le levier d’arrêt sur
la pompe d’injection est tordu), jusqu’à ce que
l’indicateur de pression d’huile affiche une valeur.
Note. Lors du remplacement du filtre à huile, du
refroidisseur d’huile et d’autres composants du
système de lubrification, faites tourner le moteur avec
le démarreur avec le bras de butée enclenché. Ceci
ne peut être effectué sur le moteur KAMD/KAD44
étant donné qu’il n’est pas équipé d’un bras de butée
manuel sur la pompe d’injection de carburant.
Retirez le conduit d’alimentation en huile et les
supports du bloc-cylindres. Déposez les conduits et le
support.
3
5
Faites démarrer le moteur et contrôlez l’étanchéité
autour du filtre à huile.
Remplacement du joint
d’étanchéité du carter d’huile
1
Retirez le panneau de renforcement du bloc-cylindres.
Vidangez ou pompez l’huile moteur.
NOTE ! Ne laissez pas tomber les rondelles
entretoises entre le panneau et le bloc moteur.
2
Retirez les vis du premier chapeau du palier principal.
Retirez le carter d’huile. Retirez l’ancien joint
d’étanchéité. Nettoyez les surfaces de contact sur le
carter d’huile et le bloc-cylindres.
3
Montez le carter d’huile avec un joint d’étanchéité
neuf. Serrez les vis à 15 Nm.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
17
Instructions de remise en état
4
8
Retirez la pompe à huile ainsi que le chapeau du
palier principal. Retirez les coussinets de palier du
chapeau de palier.
Soulevez la pompe à huile et mettez-la en place.
Posez la pompe à huile et serrez les vis du chapeau
du palier principal.
5
Serrez les vis. Pour les couples de serrage, reportezvous au manuel d’atelier « Caractéristiques
techniques ».
9
Retirez le chapeau du palier principal du support de la
pompe à huile.
Posez le panneau de renforcement du bloc-cylindres.
N’oubliez pas les rondelles entretoises entre le
panneau et le bloc moteur.
Pose
10
6
Posez le conduit d’alimentation en huile dans la
pompe et le bloc-cylindres. Utilisez des joints toriques
neufs.
Vissez le chapeau du palier principal sur le support
de la pompe à huile. Serrez les vis à 24 Nm.
Note. Contrôlez les extrémités des conduits
d’alimentation en huile pour détecter d’éventuelles
fissures avant de poser.
Posez la soupape de sécurité entre le conduit
d’alimentation en huile et la pompe.
7
Huilez et posez les coussinets du palier principal dans
le chapeau du palier.
18
NOTE ! Lors de la pose, tournez la soupape de
sécurité conformément à l’illustration.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
11
Rénovation de la pompe à
huile
Outils spéciaux : 999 6860
1
Retirez le chapeau du palier principal du support de la
pompe à huile.
2
Retirez le pignon intermédiaire.
Monter la console (tôle à chicanes) sur le tuyau
d’aspiration.
N B ! Les vis comportent des rondelles spéciales (ressorts à diaphragme)
3
Monter le tuyau d’aspiration avec de nouvelles bagues
d’étanchéité et monter ce dernier avec le tuyau de vidange d’huile à l’aide de colliers de serrage.
Uniquement pour moteurs équipés d’inverseur V
Sortez le pignon de la pompe à huile de l’arbre.
Utilisez l’extracteur 999 6860. Retirez la clé et la
rondelle en laiton.
N B ! Les moteurs prévus pour recevoir un inverseur
V comportent un tuyau d’aspiration et une tôle à chicanes spécifiques.
NOTE ! Les versions ultérieures de pompe ne sont
pas équipées de rondelles en laiton.
4
Retirez les vis maintenant le carter de la pompe.
Retirez le carter de la pompe du support.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
19
Instructions de remise en état
9
5
Retirez la roue de la pompe du carter.
6
Contrôlez le carter de la pompe pour détecter
d’éventuelles rayures et traces d’usure. Contrôlez
l’étanchéité entre le support et le carter de pompe. En
cas de fuite, les surfaces de contact sont noires. Le
carter de la pompe ne doit pas être rayé.
Vissez le carter de la pompe à sa place sur le support
pour qu’il serve de guide lors de l’alésage des bagues.
10
Contrôlez les flancs de pignon, les diamètres externes
et les extrémités des roues pour détecter
d’éventuelles traces d’usure.
Remplacez les bagues du carter de pompe et du
support si le jeu radial entre l’arbre et la bague est de
0,15 mm ou plus.
7
Procédez à l’alésage des bagues dans le carter de la
pompe et le support jusqu’à ce qu’elles s’insèrent
parfaitement (diamètre 16,016–16,034 mm).
Sortez les bagues du support et du carter de pompe à
l’aide d’un mandrin approprié.
11
Retirez les vis. Retirez le carter de la pompe du
support.
8
Enfoncez de nouvelles bagues dans le support et le
carter de pompe.
20
Retirez tous les copeaux du carter de la pompe et du
support.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
12
15
Lubrifiez les roues et les bagues avec de l’huile
moteur. Reposez les roues dans le carter.
Déplacez la roue vers le support. Posez le carter de la
pompe et serrez les vis. Assurez-vous que les roues
tournent facilement et qu’elles ne cognent pas le
carter de la pompe en tournant l’arbre de la pompe
d’un tour.
13
16
Contrôlez le jeu axial de la roue à l’aide d’un jauge
d’épaisseur.
Pour le jeu correct, reportez-vous au manuel d’atelier
« Informations Techniques ».
14
Posez la clé.
NOTE ! Les versions ultérieures de pompe ne sont
pas équipées d’une rondelle en laiton, il ne faut donc
pas la réinstaller.
Contrôlez le jeu de la roue à l’aide d’un jauge
d’épaisseur. Pour le jeu correct, reportez-vous au
manuel d’atelier « Informations Techniques ».
Chauffez le pignon de la pompe jusqu’à 180°C ± 20°C
et enfoncez le pignon sur l’arbre à petits coups de
maillet en plastique.
Note. Il doit y avoir un jeu de 1,5±0,3 mm entre le
support et le pignon.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
21
Instructions de remise en état
17
Rénovation du refroidisseur
d’huile
(version antérieure)
Outils spéciaux : 884 635
1
Assurez-vous que le jeu entre le support et le pignon
est de 1,5±0,3 mm.
NOTE ! La mesure ci-dessus s’applique aux versions
ultérieures et antérieures de pompes qui ne sont pas
équipées de rondelle en laiton.
18
Retirez la plaque d’extrémité. Prenez 4 vis M8 plus
longues et vissez-les d’environ 5 mm. Placez le
refroidisseur d’huile sur les vis, assurez-vous qu’il est
bien soutenu par toutes les vis. Desserrez l’insert en
donnant de petits coups dessus avec l’outil 884 635
ou un maillet en plastique.
Déposez l’insert et les joints toriques.
2
Vissez le chapeau du palier principal sur le support de
la pompe à huile. Serrez les vis à 24 Nm.
Nettoyez et contrôlez les composants. Utilisez des
joints toriques et des joints d’étanchéité neufs lors de
la repose. Pour le filetage du robinet de purge/téton,
utilisez le produit d’étanchéité Loctite® 572.
19
Posez le pignon intermédiaire. Serrez les vis à
24 Nm.
22
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
Rénovation du refroidisseur
d’huile
(version plus récente)
Refroidisseur d’huile, test de
pressurisation
Outils spéciaux : 999 6033
1
1
Retirez le refroidisseur d’huile du logement du
distributeur d’huile. Posez les supports 999 6033 sur
le refroidisseur avec une bague d’étanchéité 471 637.
Un des supports est placé avec le raccord à vis en
face de l’admission d’huile avec la bague d’étanchéité
entre les deux (1), l’autre support est placé de façon à
ce que la sortie d’huile soit bloquée.
2
Retirez la plaque d’extrémité. Donnez de petits coups
sur l’insert à l’aide d’un maillet en caoutchouc afin de
le libérer. Utilisez un bloc de bois dans l’intervalle.
2
Nettoyez et contrôlez les composants. Utilisez des
joints toriques neufs lors de la repose. Appliquez une
fine couche de graisse sur les surfaces de contact de
la plaque d’extrémité, sur le logement du
refroidisseur d’huile avant le remontage.
Raccorder un dispositif d’essai sous pression approprié sur la ligne d’air comprimé et sur le raccord placé
sur le tuyau d’arrivée d’huile. Augmenter lentement la
pression jusqu’à ce que le manomètre indique 0,6
MPa. La pression doit ensuite se maintenir ainsi pendant deux minutes. Si la pression baisse, cela indique
la présence d’une fuite. Il faut dans ce cas remplacer
la cartouche de radiateur d’huile.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
23
Système d’alimentation du groupe 23
Construction et fonctionnement
Généralités
Système de commande diesel
Les principaux composants du système d’injection de
carburant sont le réservoir de carburant et l’unité et
l’unité de réservoir, la pompe d’alimentation, le filtre à
carburant, la pompe d’injection de carburant, les injecteurs et les conduits de carburant.
Au lieu d’une pompe d’injection de carburant classique
avec régulateur mécanique, le moteur KA(M)D44/300
est équipé d’un système de commande diesel.
Le carburant est aspiré du réservoir de carburant par
la pompe d’alimentation (1) et passe dans le filtre fin
(2) pour arriver à la pompe d’injection (3). Le surplus
de carburant retourne vers le réservoir via la connexion (7). Cela signifie que le carburant de retour
passe à travers (et refroidit) la chambre de carburant
de la pompe d’injection. La température du carburant
est ainsi régularisée, pour être la même pour tous les
cylindres, et la formation de bulles gazeuses dans le
carburant est ainsi évitée.
La pompe d’injection de carburant fait alors passer
une certaine quantité de carburant (correspondant à la
puissance requise) dans les conduits de carburant (4)
vers les injecteurs (5) qui pulvérisent le carburant
dans les chambres de combustion.
Le surplus de carburant en provenance des injecteurs
retourne via le conduit de retour (6).
Certaines des illustrations du présent chapitre ont été mises à votre
disposition par Robert Bosch AB.
Les principaux composants du système de commande
diesel sont le module de commande, une pompe d’injection de carburant électronique et un certain nombre
de capteurs qui fournissent des informations au module de commande.
Le module de commande traite les informations en
provenance des capteurs afin que la quantité correcte
de carburant soit injectée.
Etant donné que la pression de suralimentation et la
température de l’air de suralimentation sont contrôlées
en continu, une fonction de limiteur de fumée est intégrée au système de commande diesel. La quantité
d’air disponible est calculée. Ceci régule la quantité de
carburant injectée.
Le module de commande est également équipé d’une
fonction de diagnostic qui permet aux techniciens de
trouver rapidement la source d’une panne.
Pour plus d’informations, reportez-vous au manuel
d’atelier « Système d’injection de carburant à commande diesel ».
Système d’injection de carburant
1
2
3
4
24
Pompe d’alimentation
Filtre fin à carburant
Pompe d’injection
Conduits d’alimentation
5
6
7
Injecteur
Conduit de retour
Connexion de retour de carburant
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Construction et fonctionnement
Pompe d’injection
La pompe d’injection est montée sur une bride et est entraînée par les pignons de distribution.
La pompe est du type rotative. Toutes les pompes, à l’exception de celles du KA(M)D44/300, sont équipées d’un régulateur à centrifuge. Le moteur KA(M)D44/300 est équipé d’un
actionneur électronique. Cet actionneur fait tourner une came
excentrique qui agit sur un manchon de commande. La position du manchon de commande détermine la quantité de carburant devant être injectée.
Le système de coupure de carburant est commandé électriquement par une électrovanne. Lors de l’arrêt du moteur, le
canal de carburant se ferme.
Le mécanisme de la pompe est lubrifié par le carburant.
1
2
3
Pompe d’injection de carburant KA(M)D44/300
1
2
3
Actionneur
Came excentrique
Manchon de commande
Vanne de dérivation
La vanne de dérivation se trouve dans la pompe d’injection de
carburant. Ceci réduit la pression d’alimentation et assure la
purge continue du système d’injection de carburant.
Si la pression d’alimentation est trop élevée, la vanne s’ouvre
et le carburant retourne au réservoir de carburant via le conduit de retour.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
25
Construction et fonctionnement
Limiteur de fumée
Tous les moteurs à l’exception du KA(M)D44/300*) possèdent des pompes d’injection équipées d’une butée
d’arrêt pleine charge en fonction de la pression (généralement appelée un «Limiteur de fumée»). Ceci empêche la production de fumées d’échappement lors de
l’ouverture rapide du papillon à faible régime moteur.
La butée d’arrêt de pleine charge limite la longueur de
course de la bielle de commande (quantité de carburant), jusqu’à ce que le turbocompresseur ait suffisamment de gaz d’échappement pour produire le plein volume d’air de suralimentation. La conception de la butée
d’arrêt de pleine charge est basée sur le principe du
diaphragme (6). Celui-ci subit l’action de la pression
présente dans la tubulure d’admission via une durite de
pression. Le diaphragme est raccordé à une bielle coulissante (8) dont l’autre extrémité est conique. La tige
de guidage (4) passe au dessus de l’extrémité conique
de la bielle coulissante. Elle transfère le mouvement du
diaphragme au levier (3) qui agit comme une butée de
pleine charge.
A faible régime moteur, la pression de suralimentation
n’est pas suffisante pour surmonter la pression du ressort (7). La membrane reste dans sa position d’origine.
Lorsque la pression de suralimentation atteint un certain point, la pression du ressort est surpassée et la
bielle coulissante est poussée vers le bas. La tige de
guidage est enfoncée d’avantage dans le cône et la butée de pleine charge à ressort (1) la suit, permettant
ainsi à une plus grande quantité de carburant d’être injectée en pleine charge. La quantité de carburant est
liée à la masse d’air produite par le turbocompresseur.
Si le turbocompresseur fonctionne mal ou si pour
d’autres raisons il y a une réduction de la pression de
l’air de suralimentation, il n’y a alors pas d’augmentation de la quantité des gaz d’échappement mais uniquement une diminution de puissance.
*) Le KA(M)D44/300 n’est pas équipé d’un limiteur de fumée. La fonction
correspondante est intégrée au système de Commande Electronique
Diesel.
Limiteur de fumée (sauf KA(M)D44/300)
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
26
Ressort de régulateur
Couvercle du régulateur
Levier d’arrêt (limiteur d’arrêt)
Téton de positionnement
Ecrou de réglage
Diaphragme
Ressort de pression
Bielle coulissante
Cône
Vis de réglage, quantité de pleine charge
Levier de réglage
Levier de tension
Levier de démarrage
Paliers de levier
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Construction et fonctionnement
Injecteur
Les injecteurs sont du type KBAL. Chaque injecteur
se compose, en principe, d’un support de gicleur et
d’un gicleur (jet).
L’injecteur :
•
•
Injecteur
Il pulvérise le carburant pour assurer le démarrage et la combustion.
1
2
3
4
En association avec les turbulences de l’air, il
répartit le carburant dans la chambre de combustion de façon à obtenir un mélange carburant
/ air optimal.
5
6
7
8
9
10
11
Fonction de l’injecteur
Lorsque la pression de carburant augmente et atteint
la valeur de réglage (pression d’ouverture), aiguille
d’injecteur (10) qui est enfoncée dans son siège par
le ressort (5) est soulevée.
Le carburant est vaporisé dans le moteur à travers
des orifices soigneusement calibrés dans le corps
d’injecteur. Pour plus d’informations sur le nombre
et le diamètre de ces orifices, reportez-vous au Manuel d’Atelier «Informations techniques».
Vis creuse
Joints d’étanchéité
Support d’injecteur
Cales pour le réglage de la
pression d’ouverture
Ressort de pression
Poussoir
Téton de positionnement
Guide
Téton de positionnement
Gicleur
Ecrou de gicleur
La pression d’ouverture de l’injecteur est déterminée
par la tension du ressort qui peut être réglée à l’aide
de cales (4).
Injecteur à deux ressorts
(TAMD31S-A/41H-B, KA(M)D44/300)
Comme son nom l’indique, cet injecteur est équipé de
2 ressorts de pression. Ceci permet une injection en
deux étapes.
Les ressorts sont calibrés de sorte qu’une petite
quantité de carburant soit injectée en premier dans
la chambre de combustion. Ceci augmente légèrement la pression de combustion. Ceci prolonge l’injection et réduit le bruit de la combustion.
L’injecteur à 2 ressorts favorise également une
moindre quantité d’émissions lorsque le moteur tourne au ralenti.
Injecteur à 2 ressorts
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
Supports d’injecteur
Cale
Ressort de pression
Poussoir
Guide
Ressort de pression
Goupille de réglage
Coupelle de ressort
Cale
Manchon d’arrêt
Elément intermédiaire
Ecrou de gicleur
Contrôlez la pression d’ouverture pour la première
étape.
REMARQUE ! Ces gicleurs d’injecteur ne doivent
pas être remis en état. Un programme de remplacement est mis en place.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
27
Construction et fonctionnement
Injecteur à deux ressorts avec capteur
de levée d’aiguille
(KA(M)D44P-B44P-C/300)
Le capteur de levée d’aiguilles est dans l’injecteur du
cylindre 1. La mesure pour cet injecteur est ainsi représentative des autres injecteurs sur le moteur. Le
capteur de levée d’aiguilles transmet un signal au module de commande lorsque l’injection de carburant débute.
Le module de commande compare ce signal avec le
signal du capteur de régime moteur, détermine la
différence entre l’avance à l’injection calculée et
l’avance à l’injection réelle puis effectue les corrections nécessaires.
Si le signal qui représente le mouvement de l’aiguille
est absent, le volume de carburant injecté est limité
et l’avance à l’injection est déterminée. Le moteur
cale si au même moment, il y a une panne dans le
capteur de régime de moteur.
Le capteur de levée d’aiguilles est constitué d’une
bobine solénoïde enroulée autour d’un noyau magnétique. La bobine est alimentée en courant continu,
indépendamment des variations de température.
Lorsque l’injection débute, le noyau magnétique relié
à l’aiguille d’injecteur se déplace vers le haut, provoquant ainsi des perturbations dans le champ magnétique. Il en résulte alors une variation de la tension
d’alimentation. En enregistrant la variation de tension, le module de commande peut déterminer le
moment où l’injection débute.
REMARQUE ! Ces gicleurs d’injecteur ne doivent
pas être remis en état. Un programme de remplacement est mis en place.
Injecteur à deux ressorts avec
capteur de levée d’aiguille
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
28
Supports d’injecteur
Cale
Ressort de pression
Poussoir
Guide
Ressort de pression
Goupille de réglage
Coupelle de ressort
Cale
Manchon d’arrêt
Elément intermédiaire
Ecrou de gicleur
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Construction et fonctionnement
Pompe d’alimentation
Pour que la pompe d’injection puisse fonctionner,
elle doit recevoir du carburant sous pression. Cette
fonction est réalisée par une pompe d’alimentation
située sur le côté gauche du bloc-cylindres. La pompe d’alimentation à diaphragme est entraînée par
l’arbre à cames.
La pompe d’alimentation est équipée d’une pompe
manuelle qui peut être utilisée pour pomper du carburant vers le filtre et la pompe d’injection lorsque le
moteur ne tourne pas.
Le moteur (arbre à cames) doit être dans la bonne
position pour que la pompe manuelle puisse fonctionner. Reportez-vous également à «Purge du système d’injection de carburant»
Filtre à carburant
Le système d’injection de carburant du moteur est
équipé d’un filtre à carburant.
Ce filtre est jetable, et la cartouche du filtre est
constituée d’un filtre en papier en spirale.
Un préfiltre séparateur d’eau modèle simple ou double (montage en parallèle) est disponible en option
pour le système d’injection de carburant. Les préfiltres doubles permettent aux filtres d’être remplacés
alors que le moteur tourne.
Refroidisseur du carburant de retour.
Certains modèles sont équipés d’un refroidisseur de
carburant de retour. Le refroidisseur est du même
type que celui utilisé pour la servodirection et il est
situé sur le flexible d’admission d’eau.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
29
Instructions de remise en état
Instructions lors de travaux
sur le système d’injection de
carburant
1
Veillez à respecter une absolue propreté lorsque vous
intervenez sur le système d’injection de carburant.
Nettoyez le moteur avant de déposer les composants
tels que les conduits de carburant. Posez des bouchons de protection sur tous les connecteurs de façon
à ce qu’aucune poussière ne puisse y pénétrer. Inspectez les composants dans une pièce séparée prévue à cet effet.
2
Certaines procédures (contrôle des injecteurs par
exemple) requièrent un équipement et une formation
spéciaux. Si vous ne disposez ni de cet équipement
ni de cette formation, confiez le travail à un atelier diesel agréé.
S’applique au KA(M)D42/43/44/300
Nettoyez la pompe d’injection de carburant, la tuyauterie et le moteur autour de la pompe.
Déposez le conduit/flexible de carburant entre la
pompe à injection et le filtre à carburant. Détachez le
conduit de fuites de carburant des gicleurs. Bouchez
les connexions.
3
Ne réglez PAS la pression d’ouverture et ne remplacez pas les composants des injecteurs à 2 ressorts. Remplacez plutôt les injecteurs.
Si vous suspectez une perte de puissance du moteur,
prenez en compte des facteurs tels que l’état d’encrassement de la coque, la charge et la répartition de
la charge, avant d’adapter la réglage de la pompe.
IMPORTANT ! Certains composants sont scellés en usine pour des raisons de protection de
l’environnement. Aucune intervention ne doit
être effectuée sur des composants scellés par
des personnes non agréés.
Si les plombs de sécurité sont rompus par du
personnel non agréé, toutes les garanties s’annulent. Lorsque des travaux ont été effectués,
les composants doivent être scellés de nouveau
(BOSCH ou VOLVO PENTA), afin que le numéro d’autorisation (numéro de tampon) soit facilement lisible.
Retirez le filtre à huile et à carburant et sa cartouche.
4
Dépose de la pompe d’injection de carburant
Note. Bouchez les conduits de carburant et les connexions avant le débranchement.
Cette procédure s’applique à tous les moteurs contenus dans le manuel d’atelier.
Les procédures qui ne s’appliquent qu’à certains moteurs sont indiquées dans le texte (« Ne s’applique
qu’au moteur KA(M)D44 ») par exemple.
30
Retirez la conduite d’alimentation et bouchez les connexions.
Note. Les tuyaux sont attachés ensemble. Ne retirez
pas les attaches, retirez les tuyaux ensemble.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
8
5
Ne s’applique pas au KA(M)D44/300
Retirez le flexible du limiteur de fumée.
6
Desserrez les vis de bride.
9
Détachez tous les connecteurs électriques de la
pompe.
Note. Protégez les connecteurs de la poussière.
7
Retirez les 3 vis de montage de la pompe. Sortez la
pompe en la soulevant.
NOTE ! N’oubliez pas de retirer le support sous la
pompe !
Retirez la pompe à eau de mer.
AVERTISSEMENT ! Risque d’entrée d’eau, assurez-vous que les robinets de fond (moteurs à
inverseur (transmission)) ou les bornes de flexible sur le bouclier (moteurs à transmission) sont
correctement fermés.
Expédiez la pompe à un atelier diesel agréé (Bosch)
pour inspection (si votre propre atelier ne dispose pas
du personnel spécialement formé et de l’équipement
nécessaire.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
31
Instructions de remise en état
Pose et réglage de la pompe
d’injection de carburant
2
Outils spéciaux : 884 895, 884 954
Séries 31/32 : 885 199
Séries 41/42/43/44P-B/44P-C/300 : 885 139
Série 44P–A : 885 139, 885 301
1
Tournez l’arbre de pompe de sorte que le trou des vis
coudées corresponde au trou du pignon d’arbre à cames (le pignon n’a qu’une position possible). Couples
de serrage des vis coudées 24 Nm. Posez le support
sous la pompe sans serrer.
3
Posez la bride intermédiaire avec des joints toriques
neufs (s’applique à la série 44/300). Sur les autres
moteurs, posez un nouveau joint torique sur la pompe
d’injection de carburant. Posez la pompe d’injection
de carburant.
NOTE ! Si les boulons filetés ont été retirés, appliquez du Loctite® 572 sur leur filetage avant de les reposer. Ceci permet de réduire le risque de fuites
d’huile.
Ne retirez pas les bouchons avant que les conduits de
carburant et d’alimentation ne soient reinstallés.
IMPORTANT ! Ne faites pas tourner le moteur
alors que le pignon d’entraînement de la pompe
d’injection de carburant est lâche, ceci risquerait d’endommager les engrenages ou le capteur de régime du moteur (32/42/43).
32
Installez l’outil 884 895 dans le carter du volant. Tournez le moteur dans le sens de la rotation jusqu’à ce
que l’œillet de l’outil bloque le volant.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
4
6
Retirez la vis centrale de la face arrière de la pompe
d’injection de carburant, et posez l’indicateur à cadran
884 954 avec les supports 885 139 (séries 41/42/43/
44/300) et 885 199 (séries 31/32). Vérifiez que l’indicateur est enfoncé de 3–4 mm.
Dévissez la vis centrale sur l’outil 885 301, huilez le
piston de rappel et installez l’outil sur la pompe.
S’applique uniquement au KA(M)D44P–A
5
Serrez la vis centrale jusqu’à ce qu’elle touche le
fond.
S’applique à tous les moteurs
7
Relâchez l’œillet de blocage de l’outil 884 895, et faites tourner le moteur dans le sens opposé à la rotation à environ 30° (séries 41/42/43/44/300), et à environ 45° (séries 31/32), ou jusqu’à ce que la montre
« s’arrête ».
8
Réinitialisez la montre
9
Retirez le cache de rappel de la pompe. Utilisez l’outil
Torx 30.
Tournez le moteur dans le sens de la rotation. Assurez-vous que la montre ne bouge pas lorsque la rotation commence, ceci pour assurer que la rotation
commence à « zéro ».
10
Lorsque la goupille d’arrêt « bloque » le volant, relevez
l’indicateur à cadran. Comparez la valeur relevée avec
le manuel d’atelier « Caractéristiques techniques ».
11
Si les injecteurs ont besoin d’un réglage, desserrez
les écrous de fixation de la pompe, et tournez la
pompe jusqu’à obtention de la valeur correcte. Tournez dans le sens des aiguilles d’une montre (vue de
l’avant) si la valeur est trop faible (l’injection se fait
trop tard), et dans le sens inverse si la valeur est trop
élevée (l’injection se fait trop tôt).
Serrez la pompe et démontez l’outil 885 301 (série
44P–A) et reposez le cache de rappel.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
33
Instructions de remise en état
NOTE ! Le support situé à l’arrière de la pompe bloquer le bloc-cylindres et la pompe avant le serrage final, pour n’autoriser aucune tension.
Recherche de pannes sur la
soupape de carburant
NOTE ! N’oubliez pas de retirer l’outil 884 895 du carter de volant.
Si le moteur ne s’arrête pas lorsque l’interrupteur de
contact est tourné en position d’arrêt, vérifiez les
points suivants :
•
Assurez-vous que le connecteur du solénoïde est
alimenté en courant lorsque l’interrupteur de contact est en position d’arrêt. Le câble doit être
sous tension lorsque le moteur est arrêté.
•
Raccordez le connecteur et vérifiez si vous entendez un déclic. Le solénoïde émet-il des cliquetis lors du passage en position d’arrêt ? Contrôlez, le cas échéant, le fonctionnement du plongeur.
•
Assurez-vous que le bloc-cylindres est raccordé
à la masse (–) lorsque l’interrupteur de contact
est dans sa position d’arrêt sur les moteurs bipolaires.
12
Posez les conduits de carburant et d’alimentation. Utilisez de nouvelles rondelles en cuivre.
13
S’applique uniquement au KA(M)D42/43/44/300
posez le filtre à huile et à carburant et sa cartouche.
14
Raccordez tous les connecteurs électriques sur la
pompe d’injection.
15
Posez la pompe à eau de mer. Utilisez un nouveau
joint torique.
IMPORTANT ! Assurez-vous que les robinets
de fond (moteurs à inverseur) ou les connecteurs de flexible sur le bouclier (moteurs à transmission) sont ouverts.
16
Purgez du système de carburant.
17
Démarrez le moteur et vérifiez l’étanchéité.
34
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
Réglage du ralenti
Ralenti rapide
5
Série 31/32/41/42/43
Outils spéciaux : 998 8460
Le moteur doit être à température de service normale.
Faites tourner le moteur jusqu’à sa température de
service normale.
6
Contrôlez que le mécanisme de papillon fonctionne
normalement (que le levier de papillon de la pompe
d’injection de carburant s’approche du ralenti lent
lorsque le mécanisme de papillon est déplacé à la
position de ralenti et de max lorsque le mécanisme
de papillon est déplacé vers la pleine charge.
Réglez le mécanisme de papillon si nécessaire.
Assurez-vous que le filtre à air n’est pas colmaté.
Réglez le régime moteur à l’aide du compte-tours 998
8460. N’utilisez pas les instruments du bateau pour
régler le régime moteur.
IMPORTANT ! Seul le personnel agréé est autorisé à rompre les plombs de sécurité. Lorsque
des travaux ont été effectués, les composants
doivent être scellés de nouveau (BOSCH ou
VOLVO PENTA), afin que le numéro d’autorisation (numéro de tampon) soit facilement lisible.
Faites tourner le moteur sans charge à pleine charge.
Assurez-vous que le bras de papillon (1) frappe la vis
d’arrêt (3) de régime moteur maximum.
7
Faites tourner le moteur jusqu’à sa température de
service normale.
Contrôlez le régime moteur à l’aide d’un compte-tours
d’atelier. Réglez l’arrêt (3) si nécessaire pour obtenir le
régime moteur correct. Pour le régime moteur, reportez-vous au manuel d’atelier « Informations Techniques ».
2
8
Faites tourner le moteur au ralenti lent et contrôlez le
régime moteur. Pour le régime moteur, reportez-vous
au manuel d’atelier « Informations Techniques ».
Lorsque des travaux ont été effectués, les composants de vis de réglage doivent être scellés de nouveau (BOSCH ou VOLVO PENTA), afin que le numéro d’autorisation (numéro de tampon) soit facilement
lisible.
Ralenti lent
1
3
Série KA(M)D44/300
Pour le réglage des moteurs de la série KA(M)D44/
300, se reporter au manuel d’atelier « Système
d’alimentation EDC ».
Réglez le régime moteur suivant les besoins en vissant ou en dévissant la vis de réglage (2).
4
Bloquez la vis de réglage une fois le réglage effectué.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
35
Instructions de remise en état
Remplacement de la pompe
d’alimentation
1
Nettoyez le pourtour de la pompe.
2
Fermez les robinets de carburant. Détachez les conduits de carburant de la pompe.
3
Retirez la pompe d’alimentation du bloc-cylindres.
4
Nettoyez la surface de contact de la pompe d’alimentation sur le bloc-cylindres et posez un nouveau
joint d’étanchéité.
5
Vissez la pompe d’alimentation en place.
6
Purgez le système d’alimentation.
7
Démarrez le moteur et contrôlez l’étanchéité.
Connectez un raccord banjo 999 6666 à la vis creuse 969 299, forée et filetée à M10x1 conformément à
l’illustration. Raccordez la vis creuse du côté de la
sortie du filtre à carburant, reportez-vous à la flèche
sur le couvercle du filtre. La pression est mesurée
après que le carburant soit passé à travers le filtre.
REMARQUE ! Ne renversez pas de carburant.
Raccordez le manomètre 999 6065.
2
Contrôle de la pression
d’alimentation de carburant
Séries 31/32/41/42/43
Outils spéciaux : 999 6065, 999 6666.
1
Faire tourner le moteur à surrégime. Ramener ensuite
le régime au niveau du ralenti et noter la pression
dans la minute qui suit.
La pression d’alimentation doit se situer respectivement entre 14,7 et 27,5 kPa (pompe d’alimentation
860 320*) et entre 30 et 50 kPa sur le TAMD41H
(pompe d’alimentation 3582310*)
Une pression d’alimentation basse peut provenir de
filtres colmatés ou d’une pompe d’alimentation défectueuse. Vérifier qu’il n’y a pas de points
d’étranglement, par exemple une conduite coincée.
La pompe d’alimentation ne peut pas être remise à
neuf. L’unité doit être remplacée.
* L’identification des pompes se fait grâce au numéro de référence
inscrit sur le dessus du corps de pompe.
36
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
Contrôle de la pression d’alimentation de carburant
4
Séries KA(M)D44/300
Outils spéciaux : 999 6065, 999 6666
Pièce de rechange VP : 18 817 (6 x), 191 397,
861 057 (50cm), 861 079 (3 x), 943 471 (2 x),
947 043 (2 x), 947 975, 969 299
1
Fermez les robinets de carburant.
2
Déposez l’ensemble des colliers pour le câblage au
niveau du couvercle de distribution afin de faciliter
l’accès.
Raccordez un flexible de carburant 861 057 d’environ
50cm de long avec un raccord à vis banjo 861 079
(fixation de flexible 947 043 et collier de serrage 943
471) à chaque extrémité.
3
5
Débranchez le conduit de carburant entre le filtre à
carburant et la pompe d’injection de carburant. Ne renversez pas de carburant.
Desserrez les raccord à vis dans le filtre à carburant et la pompe d’injection de carburant.
Raccordez chaque extrémité du flexible de carburant
à la pompe d’injection de carburant en utilisant les vis
creuses courtes 969 299 et les 2 rondelles en cuivre
18 817.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
37
Instructions de remise en état
8
6
Déposez l’outil 999 6666. Raccordez le raccord à
vis 191 397, la rondelle en cuivre 18 817 et un raccord à vis banjo 861 079.
7
Raccordez le manomètre 999 6065 avec les connecteurs du raccord rapide du manomètre à l’outil modifié 999 6666.
9
Ouvrez le robinet de carburant.
Faites tourner le moteur à un régime moteur supérieur. Diminuez le régime moteur (tr/mn) jusqu’à une
vitesse de ralenti faible. Relevez la pression dans
un laps de temps d’une minute. La pression d’alimentation doit être de 14,7–27,5 kPa (pompe d’alimentation 860 320) respectivement 30–50 kPa
(pompe d’alimentation 3581310*)
La pression d’alimentation en aval du filtre à carburant
ne doit jamais chuter en dessous de 0 kPa quelque
soit la pompe.
Une faible pression d’alimentation peut être provoquée par un filtre obstrué ou une pompe d’alimentation défectueuse. Contrôlez pour détecter un éventuel flux réduit (un conduit coincé par exemple).
Raccordez l’outil modifié 999 6666 et l’autre extrémité du flexible de carburant à l’aide des vis creuses
longues 947 975 et des 3 rondelles en cuivre 18 817.
Les pompes d’alimentation ne peuvent être remisent
en état. Les pompes d’alimentation doivent être remplacées.
* La pompe d’alimentation 3582310 a été installée sur tous les
modèles de la série 44P-A et équipe à présent tous les moteurs
des séries 44P-B/44P-C/300. L’identification des pompes se fait
grâce au numéro de référence inscrit sur le dessus du corps de
pompe.
38
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
Remplacement des injecteurs
Séries 31/32/41/42/43
8
Nettoyez les surfaces de contact entre les douilles en
cuivre et les injecteurs.
Outils spéciaux : 885 131
9
Montez les nouveaux injecteurs.
1
Concerne uniquement le TAMD31S-A
Déposer le capot de protection sur les injecteurs /
tuyauteries de refoulement.
10
Posez les fourches d’injecteur. Serrez au couple de
24 Nm.
2
Nettoyez autour des injecteurs et des connecteurs
des tuyaux.
11
Installez le conduit de retour avec des rondelles en
cuivres neuves.
3
Déposez le conduit de retour entre les injecteurs et
bouchez les connexions.
12
4
13
Ne s’applique qu’au 42, 43
Ne s’applique qu’aux séries 42 / 43
Déposez le filtre à carburant et le filtre à huile ainsi
que le support.
Posez le filtre à carburant et le filtre à huile ainsi que
le support.
5
14
Retirez la conduite d’alimentation et bouchez les connexions.
Démarrez le moteur et contrôlez l’étanchéité.
REMARQUE ! Les conduits de refoulement ne doivent en aucun cas être tordus. Remplacez les conduits de refoulement endommagés.
Posez les conduits de refoulement.
15
Concerne uniquement le TAMD31S-A
Monter le capot de protection sur les injecteurs /
tuyauteries de refoulement.
6
Retirez les écrous et les fourches d’injecteur et déposez.
7
Tournez l’injecteur, avec précaution, à l’aide d’une clé
PU-15 mm, tout en le tirant vers le haut. Si l’injecteur
ne peut être retiré à la main, utilisez l’extracteur 885
131. Vous empêcherez ainsi l’eau de pénétrer dans le
moteur.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
39
Instructions de remise en état
Remplacement des injecteurs
6
Séries KA(M)D44/300
Outils spéciaux : 885 263
1
Nettoyez autour des injecteurs et des connecteurs
des tuyaux.
2
Déposez le conduit de retour entre les injecteurs et
bouchez les connexions.
3
Déposez le filtre à carburant et le filtre à huile ainsi
que le support.
4
Concerne uniquement le KA(M)D44P-B/44P-C/300
Retirez le clip sur la rondelle en caoutchouc du câble reliant l’injecteur du cylindre 1. Détachez le connecteur.
Retirez la conduite d’alimentation et bouchez les
connexions.
REMARQUE ! Les conduits de refoulement ne doivent en aucun cas être tordus. Remplacez les conduits de refoulement endommagés.
5
Concerne uniquement le KA(M)D44P-A
Retirez les vis du cache-soupapes. Appuyez avec
précaution sur la rondelle en caoutchouc à l’aide
d’un tournevis tout en soulevant légèrement le cache-soupapes. Faites passer le câble par le trou.
Déposez le cache-soupapes. Retirez le joint situé
contre le cache-soupapes (les joints toriques, la rondelle et le ressort) sur chaque injecteur.
Déposez le cache-soupapes. Retirez le joint situé
contre le cache-soupapes (les joints toriques, la rondelle et le ressort) sur chaque injecteur.
REMARQUE ! Les ressorts sur le cylindre 1 ne peuvent être retirés avant que l’injecteur soit déposé de
la culasse.
Contrôlez le joint d’étanchéité du cache-soupapes.
Si ce dernier est en bon état, il est alors inutile de le
changer.
40
Contrôlez le joint d’étanchéité du cache-soupapes.
Si ce dernier est en bon état, il est alors inutile de le
changer.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
10
7
Déposez les injecteurs. Si vous ne pouvez pas tirer
l’injecteur vers le haut à la main, utilisez l’extracteur
885.263. Assurez-vous que les gaines en cuivre ne
sortent en même temps que l’injecteur.
8
Nettoyez les surfaces de contact entre les gaines en
cuivre et les injecteurs. Reportez-vous à « Nettoyage
des gaines en cuivre ».
9
Posez le joint situé contre le cache-soupapes (les
joints toriques, la rondelle et le ressort) sur chaque
injecteur.
Posez les gicleurs. N’oubliez pas les joints toriques
sur les gicleurs.
REMARQUE ! Assurez-vous que le plan du conduit
de retour est aussi droit que possible.
Le couple de serrage est de 24 Nm, douille de 13
mm.
Concerne uniquement le KA(M)D44P-B/44P-C/300
Assurez-vous que la découpe dans la rondelle
d’étanchéité correspond à la goupille fendue et à la
borne de câble des injecteurs (cylindre 1 uniquement)
Concerne uniquement le KA(M)D44P-B/44P-C/300
Faites passer la rondelle et le ressort sur l’injecteur
du cylindre 1 avant de le mettre en place. Imbriquez
les ressorts en les pressant et mettez la fourchette
d’injecteur en place. Enfilez le joint torique inférieur
sur le gicleur.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
41
Instructions de remise en état
12
11
Posez le cache-soupapes.
13
Installez le conduit de retour avec des rondelles en
cuivres neuves.
14
Posez les conduits de refoulement.
15
Contrôlez le joint d’étanchéité du cache-soupapes. S’il
est en bon état et correctement fixé au cache, il est
alors inutile de le remplacer. S’il doit être remplacé,
procédez aux opérations suivantes :
Nettoyer minutieusement le logement du joint. Appliquer une mince couche de silicone, réf. 116 1231-4
sur le cache-soupapes. Monter le nouveau joint et le
laisser durci dans le silicone avant de monter le
cache-soupapes.
Posez le filtre à carburant et le filtre à huile ainsi que
le support.
16
Démarrez le moteur et contrôlez l’étanchéité.
N B ! Le raccord du joint se place selon l’illustration.
Capteur de levée d’aiguilles,
contrôle
(uniquement le KA(M)D44P-B/44P-C/300)
Outils spéciaux : 998 8452
Procédez à un contrôle du capteur de levée
d’aiguilles dans le gicleur d’injecteur 1 comme décrit
ci-dessous :
Concerne uniquement le KA(M)D44P-B/44P-C/300
Insérez le câble de l’injecteur à travers le cachesoupapes. Enfoncez la rondelle en caoutchouc en
place tout en abaissant le cache-soupapes contre la
culasse. Posez le clip de retenue. Raccordez le câble au faisceau de câble du moteur.
Séparez le connecteur (reportez-vous à « Remplacement, injecteur » étape 6). Raccordez un ohmmètre
998 8452 et mesurez la résistance entre les broches
du connecteur. La résistance doit être égale à 100
±10 ohm à 20°C.
Si la valeur est en dehors de l’intervalle annoncé,
l’injecteur doit être remplacé.
Contrôlez que le câble n’entrave pas les culbuteurs à
travers l’orifice du filtre à huile.
42
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
Rénovation des injecteurs
(uniquement injecteurs à 1 ressort)
Nettoyage de la douille en
cuivre
1
Outils spéciaux : 885 289
Nettoyez l’extérieur de l’injecteur.
1
2
Démontez l’injecteur. Si vous nettoyez plusieurs gicleurs à la fois, assurez-vous que les tiges et manchons appartenant à l’injecteur ne sont pas mélangés.
Afin d’éviter de les mélanger, placez les gicleurs dans
un boîtier à gicleurs ou dans des compartiments différents.
3
Nettoyez l’injecteur.
Utilisez le nettoyage par ultrason. Si aucun nettoyage
par ultrason n’est disponible, nettoyez-le dans l’atelier
Bosch le plus proche.
Enfoncez le manchon de montage sur la brosse pour
les garder ensemble avant de les mettre dans le foret.
2
4
Contrôlez attentivement le gicleur d’injection. Inspectez à l’aide d’une lampe d’atelier ou d’un microscope à
gicleur. Le microscope à gicleur peut également être
utilisé pour le manchon de gicleur. Si le siège a été
poussé vers le bas, remplacez la goupille de gicleur
en même temps que le manchon de gicleur. Si les dégâts sont mineurs, meulez à l’aide d’une meuleuse de
gicleur.
5
Contrôlez les autres composants.
6
Placez le manchon de montage sur la douille en cuivre.
3
Trempez les composants du gicleur dans du diesel
pur pour les huiler.
7
Enfoncez la brosse dans la douille en cuivre. Raccordez une perceuse électrique et nettoyez la douille en
cuivre.
4
Assemblez le gicleur d’injection en utilisant la même
épaisseur de cale qu’avant pour la pression d’ouverture.
Après le nettoyage, évacuez la poussière à l’air comprimé.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
43
Instructions de remise en état
Recommandations lors du
réglage de la pression
d’ouverture, de la pression
de réglage et le remplacement
des injecteurs
L’injection se fait sous très haute pression pour avoir
une pulvérisation et une combustion aussi efficace
que possible. Au bout d’un certain temps, la pression
d’ouverture chute sous celle indiquée pour les nouveaux injecteurs.
Cette chute de pression est normale et n’affecte pas
le fonctionnement de l’injecteur ni les performances
du moteur de façon significative.
Le réglage des injecteurs peut réduire la durée de vie
des gicleurs d’injection.
Pour éviter de remplacer et de régler sans raison, suivez les instructions pour l’inspection ci-dessous.
N’inspectez pas un injecteur à moins d’un indice
évident de dysfonctionnement (gaz d’échappement excessifs par exemple).
Lors du test d’un injecteur, les éléments les plus importants à contrôler sont la pression d’ouverture, la
pression de réglage et le joint.
Lorsqu’un ressort s’est installé, la pression d’ouverture chute d’environ 8–10 bar.
La pression d’ouverture chutera au bout de quelque
temps, mais l’injecteur continuera de fonctionner normalement.
Les recherches ont montré que la chute de pression
s’égalise à environ 15% sous la pression d’ouverture
pour un ressort usé. Cette chute de pression se situe
dans la plage de service spécifiée.
Test de joint
Un test de joint permet de contrôler l’étanchéité du gicleur d’injection. En cas de fuite, elle se situe entre le
point de l’aiguille de gicleur et la surface du joint conique du manchon de gicleur.
Séchez le point du gicleur en l’essuyant. Pompez une
pression de 2 Mpa (20 kp/cm2) sous la pression
d’ouverture de l’injecteur à l’aide d’un manomètre raccordé.
Maintenez la pression pendant 10 secondes. Aucune
goutte de carburant ne doit tomber du point du gicleur
mais il peut être humide.
Motif de pulvérisation et grincements
N B ! Sur un injecteur comportant deux ressorts de tarage, seule la pression d’ouverture de la phase un
peut être testée.
Il est difficile de juger de l’état du gicleur d’injection en
se fondant sur le motif de pulvérisation et les grincements.
Le motif de pulvérisation et les grincements sont plus
difficiles à juger et ne fournissent pas une indication
claire de l’état de l’injecteur.
Les grincements du gicleur d’injection ne peuvent être
jugés que sur des injecteurs neufs.
Dans la documentation d’entretien, nous indiquons la
pression de réglage en plus de la pression d’ouverture. Ces valeurs s’appliquent à de nouveaux indicateurs avec des ressorts de pression.
Etant donné que la pression de réglage d’un ressort
neuf est plus élevée que la pression d’ouverture, il y a
une marge pour permettre au ressort de s’installer.
Y
X
A1
A2
44
Pression d’ouverture
Période d’ouverture
Ressort neuf
Ancien ressort
Le gicleur d’injection peut souvent bien fonctionner
même si le motif de pulvérisation est imprécis. On ne
peut émettre de jugement sur le motif de pulvérisation
d’un injecteur à 2 ressorts car ceci est lié à l’équipement de test utilisé. Le motif de pulvérisation peut
être très différent de celui d’un injecteur à 1 ressort.
A3 Différence de 8–10 bar
A4 L’injecteur fonctionne bien en dépit d’une diminution
de 10% de la pression d’ouverture.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
Réglage de la pression
d’ouverture
(uniquement injecteurs à 1 ressort)
Pression d’ouverture/pression de
réglage
Pour la pression d’ouverture et la pression de réglage (ressort neuf), reportez-vous au manuel d’atelier
« Caractéristiques techniques ».
1
Motif de pulvérisation
A un régime de pompe de 4–6 coups à la seconde,
le motif de pulvérisation doit être la même et le carburant doit être pulvérisé. Bouchez les connecteurs
de conduit et le point de gicleur après le test.
Raccordez l’injecteur à un appareil de test de gicleur.
2
Pompez fort à plusieurs reprises pour nettoyer la
poussière et évacuer l’air du gicleur d’injection.
Enfoncez doucement le levier de l’appareil de test jusqu’à ce que le gicleur d’injection commence à éjecter
du carburant.
Pression d’ouverture, réglage
(uniquement sur injecteur à 2 ressorts de
tarage)
N B ! La remise à neuf de ces injecteurs n’est pas autorisée. Une unité échange standard est disponible.
3
Relevez la pression d’ouverture sur le manomètre de
test.
4
Si la pression d’ouverture ne correspond pas à la valeur spécifiée, vous pouvez changer le réglage en
remplaçant les cales de l’injecteur.
Note. Vous ne pouvez utiliser que 2 cales maximum. Si les cales les plus épaisses ne suffisent
pas, remplacez le ressort.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
45
Instructions de remise en état
Remplacement du filtre à
carburant
Purge du système
d’alimentation
Outils spéciaux : 999 9179
1
1
Si nécessaire, utilisez un outil spécifique pour la dépose.
2
Placez un récipient sous le filtre à carburant.
Déposez le filtre à l’aide de l’outil 999 9179.
Ouvrez le raccord à vis de purge sur le porte-filtre à
carburant.
3
Passez de l’huile sur le joint d’étanchéité du nouveau
filtre. Serrez le filtre à la main, jusqu’à ce que le joint
d’étanchéité entre en contact avec le support du filtre.
Serrez ensuite, à la main, d’un demi-tour supplémentaire.
4
Purgez du système de carburant. Faites démarrer le
moteur et contrôlez l’étanchéité autour du filtre.
2
Remplissez le système d’injection de carburant en
pompant la pompe manuelle sur la pompe d’alimentation. Lorsque le carburant sortant du raccord à vis de
purge ne présente plus de bulles, fermez-le.
NOTE ! Si l’effet de la pompe est faible, faites tourner
légèrement le moteur, de manière à ce que la came
d’entraînement de la pompe change de position.
3
Purgez la pompe d’injection de carburant si elle a été
démontée. Utilisez la pompe manuelle pendant environ 30 secondes. Ceci purge automatiquement la
pompe d’injection de carburant.
46
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Notes
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Références aux bulletins de service SB
Groupe
N°
Date
Concerne
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Formulaire de rapport
Si vous avez des remarques ou des suggestions concernant ce manuel,
photocopiez cette page, remplissez-la et renvoyez-la nous. L’adresse est
indiquée tout en bas de la page. Ecrivez de préférence en suédois ou en anglais.
De la part de : ..............................................................
......................................................................................
......................................................................................
......................................................................................
Concerne la publication : ......................................................................................................................................
No de publication : ...................................................... Date d’édition : .................................................................
Remarque/Suggestion : .........................................................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
Date : ...............................................................
Nom : ...............................................................
AB Volvo Penta
Customer Support
Dept. 42200
SE-405 08 Gothenburg
Sweden
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
7741735-0 French 09-2001
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement