Culasse, inspection
Manual d’atelier
Compartiment moteur
B
2(0)
Série 31, 32, 41,
42, 43, 44, 300
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 Compartiment moteur
Moteurs marins
MD31A • TMD31B, D, L-A
TAMD31B, D, S.O.L.A.S, L-A, M-A, P-A, S-A
AD31B, D, L-A, P-A • KAD32P
TMD41B, D, L-A
TAMD41B, D, S.O.L.A.S, L-A, M-A, P-A, H-A, H-B
D41B, D, L-A • AD41B, D, L-A, P-A
TAMD42AWJ, BWJ, WJ
KAMD42A, B, P • KAD42A, B, P
KAMD43P • KAD43P
KAMD44P-A, P-B, P-C • KAD44P-A, P-B, P-C
KAMD300-A • KAD300-A
Sommaire
Informations concernant la sécurité ................... 2
Informations Générales ....................................... 5
Outils spéciaux .................................................... 9
Autres équipements spéciaux ............................. 12
Conception et fonctionnement ............................
Moteur, généralités .............................................
Emplacement des plaques d’identification ..........
Présentation du moteur .......................................
Description des composants ..............................
13
13
14
15
26
Instructions concernant la réparation ................ 30
Généralités ......................................................... 30
Fixation du moteur .............................................. 31
Test concernant l’état du moteur ........................ 32
Test de compression .......................................... 32
Dépose de composants du Bloc-cylindres ........ 32
Dépose ............................................................... 32
Démontage du Bloc-cylindres ............................. 39
Dépose ............................................................... 39
Culasse, remise en état .......................................
Culasse, montage / démontage ..........................
Pion de centrage, crosse de soupape, échange
(44/300) ...............................................................
Culasse, contrôle d’étanchéité ............................
Culasse, inspection ............................................
Guides de soupape, inspection ...........................
Guides de soupape, remplacement ....................
Siège de soupape, remplacement .......................
Siège de soupape, meulage ...............................
Soupape, meulage ..............................................
Mécanisme du culbuteur, remise en état ............
45
45
46
47
48
49
49
50
51
51
52
Contrôle des ressorts de soupape ......................
Gaines d’injecteur en cuivre, remplacement .......
Nettoyage du siège pour la gaine en cuivre ........
Gaine en cuivre, pose .........................................
Culasse, pose .....................................................
Soupapes, réglage ..............................................
Culasse, remise en état .......................................
Bloc-cylindres, inspection ...................................
Bloc-cylindres, rectification de la surface ...........
Chemise de cylindre, inspection et mesure ........
Chemise de cylindre, pierrage ............................
Piston et bielle, inspection ..................................
Piston, pose .......................................................
Segments de piston, inspection et alignement ...
Segments de piston, pose ..................................
Poussoirs et arbre à cames, inspection ..............
Mesure de l’arbre à cames .................................
Paliers d’arbre à cames, remplacement ..............
Vilebrequin et palier, inspection ..........................
Vilebrequin, remise en état .................................
Volant, remplacement .........................................
Pignon denté, remplacement ..............................
Volant, indication ................................................
Carter de volant, indication .................................
Remise en état du carter du volant .....................
53
53
54
54
56
57
59
59
59
59
60
61
62
63
63
64
64
65
65
67
68
69
70
70
71
Bloc-cylindres, pose ............................................
Chemise de cylindre, pose .................................
Piston, pose .......................................................
Pompe à huile, pose ...........................................
Avance à l’injection, réglage ...............................
Courroies d’entraînement, tension ......................
Contrôles avant le démarrage .............................
Contrôles après le démarrage .............................
72
72
73
73
82
87
91
91
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Précautions de sécurité
Le présent Manuel d’atelier contient des caractéristiques techniques, des descriptions et instructions pour
les produits ou les versions de produits Volvo Penta désignés dans la table des matières. Vérifiez que la documentation atelier appropriée est utilisée.
ter les surfaces chaudes (échappements, turbocompresseurs, collecteurs d’air de suralimentation, éléments de démarrage, etc.) et les liquides
dans les tuyaux d’alimentation et flexibles lorsque
le moteur tourne. Reposez toutes les pièces de
protection déposées lors des opérations d’entretien avant de démarrer le moteur.
Avant de commencer, lisez attentivement les informations de sécurité et les sections « Informations générales » et « Instructions de remise en état » du présent
Manuel d’atelier.
Assurez-vous que les autocollants d’avertissement ou d’information sur le produit soient toujours visibles. Remplacez les autocollants endommagés ou recouverts de peinture.
Important
Ne démarrez jamais le moteur sans installer le filtre à air. Le compresseur rotatif installé dans le
turbocompresseur peut provoquer de graves blessures corporelles. La pénétration de corps étrangers dans les conduits d’admission peut entraîner
des dégâts matériels.
Introduction
Vous trouverez les symboles d’avertissement suivants
aussi bien dans le présent manuel que sur le moteur.
AVERTISSEMENT ! Danger de dommages corporels, de dégâts matériels ou de panne mécanique grave en cas de non respect de ces instructions.
IMPORTANT ! Servant à attirer votre attention
sur quelque chose qui pourrait occasionner des
dégâts ou une panne des produits ou des dégâts
matériels.
NOTE ! Servant à attirer votre attention sur des informations importantes qui permettent de faciliter votre travail ou l’opération en cours.
Vous trouverez ci-dessous un résumé des précautions
que vous devez respecter lors de l’utilisation ou de la
révision de votre moteur.
Immobilisez le moteur en coupant l’alimentation
du moteur au niveau de l’interrupteur principal (ou
des interrupteurs principaux), puis verrouillez celui-ci (ceux-ci) en position coupé (OFF) avant de
procéder à l’intervention. Installez un panneau
d’avertissement au point de commande du moteur
ou à la barre.
En règle générale, toutes les opérations d’entretien devront s’effectuer lorsque le moteur est à
l’arrêt. Cependant, pour certaines interventions
(notamment lorsque vous effectuez certains réglages), le moteur doit tourner pendant leur exécution. Tenez-vous à distance d’un moteur qui tourne. Les vêtements amples ou les cheveux longs
peuvent se prendre dans les pièces rotatives, provoquant ainsi de sérieux dommages corporels.
En cas de travail à proximité d’un moteur qui tourne, les gestes malheureux ou un outil lâché de
manière intempestive peuvent provoquer des
dommages corporels. Evitez les brûlures. Avant
de commencer, prenez vos précautions pour évi-
2
N’utilisez jamais de bombe de démarrage ou
d’autres produits similaires pour démarrer le moteur. L’élément de démarrage pourrait provoquer
une explosion dans le collecteur d’admission.
Danger de dommages corporels.
Évitez d’ouvrir le bouchon de remplissage pour
le liquide de refroidissement lorsque le moteur
est chaud. De la vapeur ou du liquide de refroidissement brûlant peuvent être rejetés avec
l’évacuation de la pression. Ouvrir lentement le
bouchon de remplissage et relâcher la surpression du système de refroidissement si le bouchon de refroidissement ou le robinet doivent
être enlevés, ou encore si le bouchon ou un
conduit de refroidissement doivent être démontés sur un moteur chaud. La vapeur ou le liquide
de refroidissement brûlant peuvent être éjectés
dans une direction totalement imprévue.
L’huile chaude peut provoquer des brûlures. Evitez tout contact de la peau avec de l’huile chaude. Assurez-vous que le système de lubrification
n’est pas sous pression avant de commencer à
travailler dessus. Ne démarrez ou n’utilisez jamais le moteur lorsque bouchon de remplissage
d’huile est retiré, cela risquerait d’entraîner l’éjection d’huile.
Arrêtez le moteur et fermez la soupape de fond
avant de pratiquer toute intervention sur le système de refroidissement du moteur.
Ne démarrez le moteur que dans un endroit bien
aéré. Si vous faites fonctionner le moteur dans un
lieu clôt, assurez-vous que les gaz d’échappement et les vapeurs de ventilation du carter sont
évacuées hors du lieu de travail.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Précautions de sécurité
Portez systématiquement des lunettes de protection lors de toute intervention comportant un risque de copeaux métalliques, d’étincelles de meulage, d’éclaboussures d’acide ou autres produits
chimiques. Vos yeux sont extrêmement sensibles
et, en cas de blessures, vous pouvez perdre la
vue !
Evitez tout contact de la peau avec l’huile. Le
contact prolongé ou répété avec l’huile peut provoquer la perte des huiles naturelles de la peau.
Ceci peut entraîner des problèmes d’irritation, de
peau sèche, d’eczéma et autres affections dermatologiques.
L’huile usagée est plus dangereuse pour la santé
que l’huile neuve. Portez des gants de protection
et évitez d’utiliser des vêtements et des chiffons
imbibés d’huile. Lavez-vous régulièrement, notamment avant de manger. Utilisez une crème
spéciale anti-dessèchement cutané qui facilitera
le nettoyage de votre peau.
Nombre de produits chimiques utilisés dans les
produits (notamment les huiles moteur et de
transmission, le glycol, l’essence et le gasoil), ou
de produits chimiques utilisés dans l’atelier (notamment les dissolvants et la peinture) sont nocifs. Lisez attentivement les instructions qui figurent sur l’emballage des produits ! Observez
toujours les instructions de sécurité (utilisez un
masque de respiration, des lunettes et des gants
de protection par exemple). Veillez à ce qu’aucune personne ne soit exposée, à son insu, à des
substances nocives (notamment en respirant).
Assurez-vous que la ventilation est bonne. Manipulez les produits chimiques usagés et le surplus
conformément aux instructions.
Un soin tout particulier est nécessaire lors de la
recherche de fuites dans le système d’alimentation et lors du gicleur d’injection de carburant. Portez des lunettes de protection ! Le jet d’un gicleur
d’injection de carburant est très fortement pressurisé et le carburant peut pénétrer profondément
dans le tissu, provoquant des blessures graves,
avec un risque d’empoisonnement du sang.
Tous les carburants et beaucoup de produits chimiques sont inflammables. Assurez-vous
qu’aucune flamme ou étincelle ne peut enflammer
de carburant ou de produits chimiques. L’essence, certains dissolvants et l’hydrogène des batteries mélangés à l’air, dans certaines proportions,
peuvent être très inflammables et explosifs. Il est
interdit de fumer ! Assurez-vous que la ventilation
est bonne et que les mesures de sécurité nécessaires ont été prises avant de procéder à tous travaux de soudure ou de meulage. Gardez toujours
un extincteur à portée de main dans l’atelier.
Stockez en toute sécurité les chiffons imbibés
d’huile et de carburant, ainsi que les filtres à huile
et à carburant. Dans certaines circonstances, les
chiffons imbibés d’huile peuvent s’enflammer
spontanément. Les carburants et les filtres à huile
usagés constituent des déchets nocifs pour l’environnement et doivent être consignés sur un site
de destruction agréée, de même que les huiles de
lubrification usagées, les carburants contaminés,
les restes de peinture, les dissolvants, les dégraisseurs et les déchets provenant du lavage
des pièces.
N’exposez jamais les batteries à des flammes vives ou à des étincelles électriques. Ne fumez jamais à proximité des batteries. Les batteries produisent de l’hydrogène qui, mélangé à l’air, peut
former un gaz explosif - le gaz oxhydrique. Ce
gaz est facilement inflammable et très volatile. Le
branchement incorrect de la batterie peut provoquer une étincelle, suffisante pour provoquer une
explosion entraînant des dégâts importants. Ne
remuez pas les branchements de la batterie lorsque vous démarrez le moteur (risque d’étincelle).
Ne vous penchez jamais au dessus de batteries.
Ne confondez jamais les bornes positive et négative de la batterie lors de l’installation. Une mauvaise installation peut provoquer des dommages
graves au niveau des équipements électriques.
Reportez-vous aux schémas de câblage.
Portez toujours des lunettes de protection lors du
chargement ou de la manipulation des batteries.
L’électrolyte de batterie contient de l’acide sulfurique extrêmement corrosif. En cas de contact
avec la peau, lavez immédiatement avec du savon et beaucoup d’eau. Si de l’acide de batterie
entre en contact avec les yeux, rincez à l’eau
abondamment, et consultez immédiatement votre
médecin.
Coupez le moteur et coupez l’alimentation à(aux)
l’interrupteur(s) principal(aux) avant de commencer à travailler sur le système électrique.
Les réglages de l’accouplement doivent s’effectuer lorsque le moteur coupé est à l’arrêt.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
3
Précautions de sécurité
Utilisez l’oeillet de levage monté sur le moteur/l’inverseur lorsque vous soulevez le dispositif de
transmission.
Assurez-vous systématiquement que l’appareil de
levage utilisé est en bon état et que sa capacité
de charge est suffisante pour soulever le moteur
(poids du moteur, de l’inverseur et de tous les
éventuels équipements supplémentaires installés).
Utilisez un palonnier pour soulever le moteur, afin
d’assurer une manutention en toute sécurité et
d’éviter toute détérioration des pièces du moteur
installées sur le dessus du moteur. Les chaînes
et câbles doivent être installés parallèlement les
uns aux autres et, dans le mesure du possible,
perpendiculaires au dessus du moteur.
Si l’équipement supplémentaire installé sur le moteur modifie son centre de gravité, il vous faudra
utiliser un dispositif de levage spécial pour obtenir
l’équilibre correct assurant la sécurité de manipulation.
Ne travaillez jamais sur un moteur suspendu à un
treuil.
Ne retirez jamais seul des composants lourds,
même si vous utilisez des dispositifs de levage
sûrs, tels que des palans bien fixés. Même avec
l’emploi d’un dispositif de levage, il faut en général deux personnes pour effectuer le travail, une
pour s’occuper du dispositif de levage et l’autre
pour s’assurer que les composants sont bien dégagés et qu’ils restent intacts lors du levage.
Lorsque vous intervenez à bord, vérifiez que l’espace est suffisant pour retirer des composants
sans risque de blessure ou de dégât.
Les composants du système électrique et du
système d’alimentation équipant les produits
Volvo Penta sont construits et fabriqués pour
minimiser les risques d’explosion et d’incendie.
Le moteur ne doit pas être utilisé dans des milieux où sont stockés des produits explosifs.
Les tuyauteries de refoulement ne doivent en
aucun cas être pliées ou cintrées. Les tuyauteries endommagées devront être remplacées.
Lors de lavage avec un nettoyeur haute pression, les instructions suivantes doivent être observées : Ne dirigez jamais le jet d’eau vers les
joints d’étanchéité, les flexibles en caoutchouc
ou les composants électriques. Ne jamais utiliser la fonction haute pression lors de nettoyage
du moteur.
Utilisez toujours des carburants recommandés
par Volvo Penta. Reportez-vous au Manuel d’Instructions. L’utilisation de carburants de moindre
qualité peut endommager le moteur. Dans le cas
d’un moteur diesel, l’utilisation de carburant de
mauvaise qualité peut provoquer le grippage de la
bielle de commande et l’emballage du moteur,
avec le risque supplémentaire de dommages au
moteur et de dommages corporels. L’utilisation de
carburant de mauvaise qualité peut également engendrer des coûts de maintenance plus élevés.
© 2001 AB VOLVO PENTA
Tous droits de modifications réservés.
Imprimé sur papier recyclable.
4
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Informations générales
A propos du manuel d’atelier
Moteurs homologués
Le présent manuel d’atelier contient des caractéristiques techniques, des descriptions et instructions
destinées à la réparation des moteurs suivants : Les
séries 31, 32, 41, 42, 43, 44, 300. Le présent manuel
d’atelier indique les opérations effectuées sur l’un des
moteurs ci-dessus. Par conséquent, les illustrations
et les dessins figurant dans le manuel et présentant
certaines pièces des moteurs ne s’appliquent pas,
dans certains cas, à tous les moteurs cités. Les opérations de remise en état et d’entretien sont néanmoins identiques en ce qui concerne les détails essentiels. En cas de divergence, les points sont
indiqués dans le manuel et, en cas de différence considérable, les opérations sont décrites séparément.
Les désignations et numéros des moteurs sont indiqués sur la plaque d’immatriculation (Voir la page 14).
La désignation et le numéro du moteur doivent être
communiqués dans toute correspondance relative au
moteur.
Lors de service et de réparation sur des moteurs certifiés, il est important de connaître les points suivants :
Le présent manuel d’atelier a été prévu principalement pour les ateliers Volvo Penta et le personnel
qualifié. On suppose que les personnes qui utilisent
ce manuel possèdent déjà une bonne connaissance
de base des systèmes de propulsion marins et qu’ils
sont à même d’effectuer les interventions mécaniques et électriques correspondantes.
Les produits Volvo Penta sont en évolution permanente. Par conséquent, nous nous réservons le droit
à toute modification. Toutes les informations figurant
dans ce manuel sont basées sur les caractéristiques
produit disponibles au moment de l’impression. Toutes évolutions ou modifications essentielles introduites en production et toutes méthodes d’entretien remises à jour ou révisées après la date de publication
seront fournies sous forme de notes de service.
Pièces de rechange
Les pièces de rechange des systèmes électriques et
d’alimentation sont soumises aux différents règlements de sécurité nationaux (notamment aux EtatsUnis aux Coast Guard Safety Regulations). Les pièces de rechange d’origine Volvo satisfont à ces
règlements. Tout dégât causé par l’utilisation de pièces de rechange autres que Volvo Penta n’est couvert par aucune garantie de Volvo Penta.
La désignation de moteur certifié signifie qu’un type
de moteur donné est contrôlé et homologué par l’autorité compétente. Le motoriste garantit par la même
que tous les moteurs de ce type qui ont été fabriqués
correspondent à l’exemplaire certifié.
Ceci impose certaines exigences en matière d’opérations d’entretien et de réparation, selon ce qui suit :
•
Les périodicités d’entretien et de maintenance
recommandées par Volvo Penta doivent être suivies.
•
Seules des pièces de rechange d’origine Volvo
Penta doivent être utilisées.
•
La maintenance qui concerne les pompes d’injection, les calages de pompe et les injecteurs, doit
toujours être réalisée par un atelier agréé Volvo
Penta.
•
Le moteur ne doit pas d’une aucune manière être
reconstruit ou modifié, à l’exception des accessoires et des lots S.A.V. développés par Volvo Penta
pour le moteur en question.
•
Toute modification d’installation sur la ligne
d’échappement et sur les tubulures d’admission
d’air au moteur est interdite.
•
Les plombages éventuels doivent être uniquement
enlevés par un personnel agréé.
Par ailleurs, suivre les instructions générales contenues dans le présent manuel et relatives à la conduite, l’entretien et la maintenance.
IMPORTANT ! En cas de négligence quant à
l’exécution des opérations d’entretien et de
maintenance, et de l’utilisation de pièces de
rechange non d’origine, AB Volvo Penta se dégage de toute responsabilité et ne pourra pas répondre de la conformité du moteur concerné
avec le modèle certifié.
AB Volvo Penta ne saurait en aucun cas être
tenu responsable pour les dommages ou préjudices personnels ou matériels résultant du nonrespect des présentes instructions d’installation
ou de l’intervention non autorisée de personnes
non qualifiées.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
5
Instructions de remise en état
Les méthodes de travail décrites dans le manuel de service s’appliquent aux interventions effectuées en atelier.
Le moteur a été démonté du bateau et se trouve dans
un support de moteur. Sauf mention contraire, les travaux de remise à neuf pouvant être effectués lorsque le
moteur est en place suivent la même méthode de travail.
les conséquences sur l’environnement peuvent être dramatiques, même si le moteur fonctionne correctement
par ailleurs. Il est donc vital que les tolérances d’usure
soient maintenues, que les systèmes réglables soient
réglés correctement, et que les pièces d’origine Volvo
Penta soient utilisées. Le programme de révision du
moteur doit être respecté.
Les symboles d’avertissement figurant dans le manuel
d’atelier (pour leur signification, reportez-vous aux informations de sécurité)
La maintenance et la révision de certains systèmes,
tels que les composants du système de carburant, nécessitent un savoir-faire spécifique et des outils de contrôle spécifiques. Certains composants sont scellés en
usine pour des raisons de protection de l’environnement. Aucune intervention ne doit être effectuée sur des
composants scellés par des personnes non agréés.
AVERTISSEMENT !
IMPORTANT !
NOTE !
ne sont en aucun cas exhaustifs du fait de l’impossibilité de prévoir toutes les circonstances dans lesquelles
les interventions de service ou de remise en état peuvent être effectuées. Pour cette raison, nous ne pouvons souligner que les risques susceptibles de se produire en raison de l’utilisation de méthodes de travail
incorrectes dans un atelier bien équipé où l’on utilise
des méthodes de travail et des outils mis au point par
nos soins.
Toutes les interventions prévues avec des outils spéciaux Volvo Penta dans le présent manuel d’atelier sont
réalisées avec ces méthodes. Les outils spécifiques
Volvo Penta ont été développés spécifiquement pour
garantir des méthodes de travail sûres et rationnelles
dans la mesure du possible. Toute personne utilisant
des outils ou des méthodes de travail différentes de celles recommandées par Volvo Penta est responsable
des éventuels blessures, dégâts ou dysfonctionnements qui pourraient intervenir.
Dans certains cas, des mesures et instructions de sécurité spécifiques peuvent être nécessaires pour utiliser
des outils et produits chimiques cités dans ce manuel
d’atelier. Respectez toujours ces instructions si le manuel d’atelier ne contient pas d’instructions séparées.
Certaines précautions élémentaires et un peu de bon
sens peuvent éviter la plupart des accidents. Un atelier
et un moteur propres réduisent la plus grande partie des
risques de blessures et de dysfonctionnement.
Il est très important d’éviter la pénétration de saletés ou
d’autres corps étrangers dans les systèmes d’alimentation, de lubrification, d’admission, dans le turbocompresseur, les roulements et les joints. Ils pourraient mal
fonctionner ou accuser une durée de vie réduite.
Notre responsabilité commune
Chaque moteur comporte de nombreux systèmes et
composants qui fonctionnent ensemble. Si un composant dévie par rapport à ses spécifications techniques,
6
N’oubliez pas que la plupart des produits chimiques utilisés sur les bateaux nuisent à l’environnement en cas
d’utilisation incorrecte. Volvo Penta préconise l’utilisation de dégraisseurs biodégradables pour le nettoyage
des composants moteur, sauf mention contraire dans
un manuel d’atelier. Une attention toute particulière est
nécessaire lors de toute intervention à bord d’un bateau,
afin d’éviter que l’huile et les déchets, destinés à un
centre de traitement des déchets, ne soient expulsés
dans l’environnement marin avec l’eau de fond de cale.
Couples de serrage
Les couples de serrage des raccords critiques devant
être serrés à l’aide d’une clé dynamométrique figurent le
manuel d’atelier « Caractéristiques Techniques » : section « Couples de serrage », et figurent dans les descriptions des travaux du présent manuel. Tous les couples
de serrage s’appliquent à des pas de vis, têtes de vis et
surfaces de contact propres. Les couples concernent
des pas de vis légèrement huilés ou secs. En cas de
besoin de graisse ou d’agents de blocage ou d’étanchéité sur un raccord à vis, les informations associées figurent dans la description des travaux et dans la section
« Couples de serrage ». Si aucun couple de serrage
n’est indiqué pour un raccord, utilisez les couples généraux conformément aux tableaux ci-après. Les couples
de serrage ci-après sont indiqués à titre d’information ; il
n’est pas nécessaire de serrer le raccord à l’aide d’une
clé dynamométrique.
Dimension
Couples de serrage
Nm
lbt.ft
M5
M6
M8
M10
M12
M14
6
10
25
50
80
140
4,4
7,4
18,4
36,9
59,0
103,3
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
Couples de serrage - serrage
d’angle
Le serrage à l’aide d’un couple de serrage et d’un angle
de rapporteur nécessite d’abord l’application du couple
préconisé à l’aide d’une clé dynamométrique, suivi de
l’ajout de l’angle nécessaire selon l’échelle du rapporteur. Exemple : un serrage d’angle de 90° signifie que le
raccord est serré d’un quart de tour supplémentaire en
une opération, après l’application du couple de serrage
indiqué.
Ecrous de blocage
Ne réutilisez pas les écrous de blocage retirés lors du
démontage , car leur durée de vie en est réduite - utilisez des écrous neufs lors du montage ou de la réinstallation. Dans le cas d’écrous de blocage dotés d’un insert en plastique, tels que les écrous Nylock®, le couple
de serrage indiqué dans le tableau est réduit si l’écrou
Nylock® possède la même hauteur de tête qu’un écrou
six pans standard sans insert en plastique. Diminuez le
couple de serrage de 25% dans le cas d’un écrou de 8
mm ou supérieur. Si les écrous Nylock® sont plus hauts
ou de la même hauteur qu’un écrou six pans standard,
les couples de serrage indiqués dans le tableau sont applicables.
Classes de tolérance
Les vis et écrous sont divisés en différentes classes de
force, la classe est indiquée par le nombre qui figure sur
la tête du boulon. Un numéro élevé signifie un matériaux
plus fort ; par exemple, une vis portant le numéro 10-9 a
une tolérance plus forte qu’une vis 8-8. Il est donc important, lors du remontage d’un raccord, de réinstaller
dans sa position d’origine toute vis retirée lors du démontage d’un raccord à vis. S’il faut remplacer un boulon, consultez le catalogue des pièces de rechange pour
identifier le bon boulon.
Produits d’étanchéité
Un certain nombre de matériaux d’étanchéité et de liquides de blocage sont utilisés sur les moteurs. Ces produits ont des propriétés diverses et concernent différents types de forces de jointage, de plages de
température de service, de résistance aux huiles et aux
autres produits chimiques et aux différents matériaux et
entrefers utilisés sur les moteurs.
Pour garantir une bonne intervention de maintenance, il
est important d’utiliser le bon matériau d’étanchéité et
type de liquide de blocage sur le raccord en question.
Dans le présent Manuel de service Volvo Penta, vous
trouverez dans chaque section où ces matériaux sont
appliqués en production le type utilisé sur le moteur.
Lors des interventions de service, utilisez le même matériau ou un produit de remplacement provenant d’un
autre fabricant.
Veillez à ce que les surfaces de contact soient sèches
et exemptes d’huile, de graisse, de peinture et de produits antirouille avant de procéder à l’application du produit d’étanchéité ou du liquide de blocage.
Respectez toujours les instructions du fabricant concernant la plage de températures, le temps de séchage,
ainsi que toutes autres instructions portant sur le produit.
Deux types de produits d’étanchéité sont utilisés sur le
moteur, soit :
produit RTV (vulcanisation à température ambiante). Utilisé pour les joints d’étanchéité, raccords d’étanchéité
ou revêtements. L’agent RTV est nettement visible lorsqu’un composant a été démonté; un vieil agent RTV
doit être éliminé avant de sceller de nouveau le joint.
Les produits RTV suivants sont mentionnés dans le
Manuel de service : Loctite® 574, Volvo Penta 8408791, Permatex® N° 3, Volvo Penta N/P 1161099-5, Permatex® N° 77. Dans tous les cas, l’ancien produit
d’étanchéité peut être retiré à l’aide d’alcool méthylique.
Agents anaérobiques. Ces agents sèchent en l’absence
d’air. Ils sont utilisés lorsque deux pièces solides, telles
que des composants coulés, sont montées face à face
sans joint d’étanchéité. Ils servent souvent pour fixer
les bouchons, les pas de vis d’un goujon, les robinets,
les pressostats d’huile, etc. Le matériau séché étant
d’aspect vitreux, il est coloré pour le rendre visible. Les
agents anaérobiques secs sont extrêmement résistants
aux dissolvants ; l’ancien agent ne peut donc être retiré.
Lors de la réinstallation, la pièce est soigneusement dégraissée, puis le nouveau produit d’étanchéité est appliqué.
Les produits anaérobiques suivants sont cités dans le
Manuel de service : Loctite® 572 (blanc), Loctite® 241
(bleu).
NOTE ! Loctite® est une marque déposée de Loctite Corporation,
Permatex® est une marque déposée de Permatex Corporation.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
7
Instructions de remise en état
Précautions de sécurité lors de
l’utilisation de caoutchouc fluoré
Le caoutchouc fluoré constitue un matériau souvent utilisé dans les bagues d’étanchéité des arbres et des
joints toriques.
Lorsque le caoutchouc fluoré est exposé à des températures élevées (supérieures à 300°C), il peut se dégager de l’acide hydrofluorique très corrosif. L’exposition de la peau à ce produit chimique peut entraîner de
graves brûlures. En cas de contact avec les yeux, il
peut provoquer des ulcères malins. L’inhalation des vapeurs peut détériorer les voies respiratoires.
AVERTISSEMENT ! Le plus grand soin est nécessaire lors de toute intervention sur un moteur
ayant tourné à des températures élevées, notamment dans le cas d’un moteur surchauffé ayant
grippé ou d’un moteur ayant été impliqué dans un
incendie. Ne brûlez jamais les joints lors du démontage ou ultérieurement, sauf dans le cadre
d’une décharge spécifique autorisée.
8
•
Portez systématiquement des gants en caoutchouc chloroprène (gants de protection pour la manipulation de produits chimiques) ainsi que des lunettes de protection.
•
Traitez les joints démontés de la même manière
que l’acide corrosif. Tous restes, même les cendres, peuvent être extrêmement corrosifs. Ne nettoyez jamais à l’aide d’un jet d’air comprimé.
•
Mettez les restes de joints dans un récipient en
plastique, fermez celui-ci et apposez une étiquette
d’avertissement. Lavez les gants sous de l’eau du
robinet avant de les retirer.
Les joints suivants sont susceptibles de contenir du
caoutchouc fluoré :
Joints du vilebrequin, de l’arbre à cames et de l’arbre intermédiaire
les joints toriques, où qu’ils soient utilisés. Les joints toriques des chemises de cylindres sont presque toujours
un caoutchouc fluoré.
Notez que les joints qui ne sont pas soumis à des
températures élevées peuvent être manipulés normalement.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Outils spéciaux
Dans la mesure du possible, le numéro d’outil – excepté le chiffre final – a été frappé sur l’outil, Le chiffre final
(après le trait d’union) est un numéro de commande.
884 231 /
884 551
884 888
884 231-2
884 359
884 895
884 596
884 931
884 945
884 599
884 608
884 992
885 128
884 635
885 131
Extracteur (la vis centrale et l’écrou de
l’extracteur servent à retirer les chemises)
884 888-9
Extracteur de chemise de plaque
884 895-4
Goupille d’arrêt du volant, réglage de
pompe
884 359-1
Mandrin d’installation du joint dans le logement du volant
884 931-7
Extracteur de chemise d’injecteur (31, 32,
41, 42, 43)
884 551-3
Extracteur (l’étrier de l’extracteur sert à
retirer les chemises)
884 945-7
884 596-8
Mandrin d’installation de l’arbre primaire
dans le logement du volant
Mandrin pour l’installation de la gaine de
l’injecteur (ancienne version 31, 32, 41,
42, 43)
884 992-9
884 599-2
Mandrin d’installation du joint dans le logement du volant
Alésoir (guide de soupape) (31, 32, 41,
42, 43)
885 128-9
Tendeur de ressort de soupape
884 608-1
Extracteur du moyeu polygone du vilebrequin
885 131-3
Extracteur de démontage de soupape
d’injection (31, 32, 41, 42, 43)
884 635-4
Poinçon de dépose d l’insert du radiateur
d’huile
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
9
Outils spéciaux
885 139
885 199
885 260
885 301
885 237
885 261
357 8670
885 238
885 263
999 1867
885 139-6
Support de goniomètre à cadran pour injecteur (41, 42, 43, 44, 300)
885 199-0
Support de jauge à cadran (31, 32)
885 237-8
Outil d’élargissement utilisé pour la gaine
en cuivre (44, 300)
885 238-6
Alésoir (guide de soupape) (44, 300)
885 243-6
Plaque d’étanchéité pour test de pressurisation de la culasse
885 257-6
Adaptateur, test de compression (44,
300)
885 260-0
Extracteur de gaine d’injecteur (44, 300)
885 261-8
Mandrin de dépose et de pose du guide
de soupape (44, 300).
885 263-4
Extracteur de gaine d’injecteur (44, 300)
885 274-1
Plaque d’étanchéité pour test de pressurisation de la culasse
10
885 243
885 274
9992000
885257
885 289
999 2265
999 2268
885 289-9
Brosse employée pour le nettoyage du
fond de la gaine en cuivre et pour
l’étanchéité de la chemise entre la gaine
en cuivre et la culasse
885 301-2
Outil de pression du piston de rappel Alfa
(44P-A)
357 8670-6 Extracteur pour compresseur, accouplement magnétique (32, 42, 43, 44, 300)
999 1867-4 Mandrin de dépose et de pose pour la bague du bras de culbuteur
999 2000-1 Arbre standard
999 2265-0 Extracteur utilisé pour la poulie de courroie de la pompe de circulation
999 2268-4 Mandrin servant à la pose du palier dans
la pompe de circulation
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Outils spéciaux
999 2479
9995443
9996532
999 2658
9995444
9996598
9992679
9996033
9996858
9995028
9996272
9996860
9995031
9996385
9996936
9995218
9996404
9998039
999 2479-7 Support de l’indicateur à cadran lors du
contrôle de la hauteur de chemise
999 6385-2 Mandrin servant au remplacement du
joint de vilebrequin arrière
999 2658-6 Extracteur servant à l’entraînement du vilebrequin
999 6404-1 Outil de pression pour le moyeu de vilebrequin et le moyeu polygonal
999 2679-2 Séparateur de l’entraînement de l’arbre à
cames
999 6532-9 Plaque d’arrêt pour test de pressurisation
de la culasse
999 5028-9 Mandrin servant à la pose du guide de
soupape
999 6598-0 Plaque de pose de la chemise de cylindre
999 5031-3 Bague de pose du piston
999 6858-8 Mandrin servant à la dépose de la poulie
de pompe de circulation
999 5218-6 Mandrin servant à la dépose du guide de
soupape
999 5443-0 Extracteur servant à la poulie de courroie
de la servopompe
999 5444-8 Mandrin servant à la pose de la poulie de
la servopompe
999 6033-8 Support pour test de pressurisation du refroidisseur d’huile (2 x)
999 6860-4 Extracteur de l’entraînement de la pompe
à huile
999 6936-2 Adaptateur, test de compression (31, 32,
41, 42, 43)
999 8039-3 Mandrin servant à la pose du joint d’arbre
dans la pompe de circulation
999 6272-2 Outil de pression de la chemise de cylindre lors de la mesure
de la hauteur de chemise (2 x)
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
11
Autre équipement spécial
Autre équipement spécial
856 927
884 954
999 6065
999 6666
949 402
115 8686
115 8688
999 6398
999 9179
999 9683
9510060
999 9696
115 9660
998 8539
999 6591
998 6485
999 6662
999 9946
856 927-9
Jauge en plastique pour la mesure du
jeu du palier de la tête de bielle et du jeu
principal
999 6591-5 Raccord à vis, indicateur de pression
d’huile
884 954-9
Indicateur à cadran
949 402-2
Raccord à vis, contrôle de la pression de
suralimentation
999 6666-5 Raccord à vis, contrôle de la pression de
suralimentation
999 6662-4 Equipement de test de pressurisation
115 8686-4 Clé dynamométrique 3/8" 5–50 Nm
999 9179-6 Clé pour la dépose des filtres à carburant/à huile.
115 8688-0 Clé dynamométrique 1/2" 40–200 Nm
999 9683-7 Indicateur à balancier
115 9660-8 Outil de contrôle du tendeur de courroie
999 9696-9 Support magnétique pour indicateur à cadran
998 8539-4 Testeur de compression
999 6065-0 Indicateur de pression pour le contrôle
de la pression de carburant et de la pression de suralimentation
998 6485-2 Appui d’unité
999 9946-8 Fixation moteur pour l’appui d’unité
999 6398-5 Indicateur de pression pour le contrôle
de la pression d’huile
951 0060-8 Multimètre
1. Schéma de l’outil spécial pour le turbo
L’outil n’est pas fourni par Volvo Penta, mais doit
être fabriqué dans votre propre atelier
12
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Construction et fonctionnement
Moteurs, généralités
Il s’agit de moteurs diesel de 6 cylindres en ligne (les
séries 31/32 ont 4 cylindres), à 4 temps, avec arbres
à cames en tête. Les KA(M)D44/300 ont une technologie 4 soupapes, les autres modèles ont une technologie traditionnelle 2 soupapes. Ils sont tous à injection directe et à turbocompresseur. Les KA(M)D42/
43/44/300 et KAD32 ont également un compresseur à
commande mécanique pour une puissance élevée
dans les zones faible et moyenne de la courbe des
tours.
Les moteurs ont des chemises de cylindre remplaçables humide sur humide, et une culasse totalement
nouvelle.
La lubrification moteur est réalisée par un système de
lubrification sous pression qui utilise une pompe à
huile efficace chargée de faire passer l’huile dans le
radiateur d’huile, puis dans le logement de distributeur d’huile.
L’huile est acheminée en partie via le filtre à huile
vers les points de lubrification du moteur, et en partie
via la soupape de refroidissement du piston vers les
gicleurs de refroidissement de piston.
La soupape de refroidissement du piston s’ouvre lorsque la pression d’huile atteint une certaine pression
et que l’huile est injectée vers la partie inférieure du
piston.
L’huile est ensuite acheminée via un tuyau de refroidissement vers la partie supérieure du piston.
Le radiateur d’huile transfère la chaleur de l’huile au
système de refroidissement du moteur.
Le nettoyage de l’huile est réalisé par un filtre à huile
en circuit principal.
Le système de refroidissement est divisé en un système à eau douce et un système à eau de mer.
Le système à eau douce est régulé par un thermostat
et refroidit le bloc-cylindres et la culasse.
Les moteurs sont équipés de refroidisseurs d’air de
suralimentation à eau de mer, ce qui réduit la température de l’air d’admission après la turbocompression.
Le volume de l’air est ainsi réduit, et le volume d’air
amené au moteur est plus important. La capacité en
air accrue augmente encore la quantité de carburant
injectée, et par conséquent les performances du moteur.
Par le refroidissement de l’air d’admission, les températures de combustion et d’échappement sont également réduites, en dépit d’une puissance de sortie accrue.
Le refroidisseur d’air de suralimentation réduit également les émissions d’échappement, car la combustion est plus efficace grâce à la teneur en oxygène
supérieure de l’air d’admission.
Le boîtier de la turbine du turbocompresseur est refroidi à l’eau; le turbocompresseur est refroidi et lubrifié par l’huile moteur.
KA(M)D44/300 est équipé du système EDC (Electronic Diesel Control). Le système se compose d’un
compresseur qui reçoit en permanence des informations en provenance de toutes les fonctions du moteur, telles que la pression de suralimentation,
l’ouverture du papillon, la température du carburant,
etc. Ces informations sont analysées jusqu’à 100 fois
par seconde et fournit au processeur une représentation exacte des conditions de fonctionnement actuelles. L’alimentation en carburant et l’angle alfa sont réglés via l’activateur électronique de la pompe d’injection.
Ainsi, le moteur reçoit toujours la quantité exacte de
carburant dans toutes les conditions de conduite, ce
qui permet une réponse plus rapide du papillon, une
consommation de carburant et des émissions
d’échappement réduites.
Le système à eau de mer refroidit le système à eau
douce par l’intermédiaire d’un échangeur thermique.
Le turbocompresseur fournit de l’air frais pressurisé
au moteur, ce qui améliore la capacité d’air supérieure. Cela signifie que la quantité de carburant injectée
peut être augmentée, ce qui améliore les performances du moteur.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
13
Construction et fonctionnement
Emplacement des plaques signalétiques et
des autocollants informatifs
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
14
Désignation du moteur
Numéro de série du moteur
Numéro de produit du moteur
Désignation marche arrière/transmission
Numéro de série marche arrière/transmission
Numéro de produit marche arrière/transmission
Numéro de pièce Volvo Penta
Type et version de la pompe
BOSCH N/P
Désignation du moteur et numéro de produit
Numéro de produit du moteur
Numéro de série/numéro de base du moteur
Numéro d’homologation
Plaque d’homologation
Unité de commande (moteurs EDC uniquement)
Autocollant IMO (pour puissance moteur
supérieure à 130 kW uniquement)
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Construction et fonctionnement
Introduction au moteur
AD31L,P/DP
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Turbocompresseur
Filtre à air
Réservoir d’expansion
Echangeur thermique
Logement de thermostat
Radiateur d’huile
Filtre à huile de lubrification
Alternateur
Filtre à eau de mer
Boîtier de connexions avec fusibles semiautomatiques
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
Bouchon de remplissage d’huile
Jauge d’huile
Refroidisseur d’air de suralimentation
Pompe à eau de mer
Servopompe de direction
Pompe d’injection
Pompe à carburant
Filtre à carburant
Radiateur d’huile, direction assistée
Démarreur
AD31L,P/SX
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
15
Construction et fonctionnement
TAMD31M,L,P/HS1
1 Boîtier de connexions avec fusibles semiautomatiques
2 Bouchon de remplissage d’huile
3 Jauge d’huile
4 Refroidisseur d’air de suralimentation
5 Filtre à air
6 Pompe d’injection
7 Filtre à eau de mer
8 Filtre à carburant
9
10
11
12
13
14
15
16
17
Pompe à carburant
Démarreur
Turbocompresseur
Vase d’expansion
Boîtier de thermostat
Radiateur d’huile
Filtre à huile de lubrification
Alternateur
Échangeur thermique
TAMD31S/HS25A
12
13
11
17
14
16
15
16
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Construction et fonctionnement
KAD32P/DP
1 Réservoir d’expansion
2 Boîtier de connexions avec fusibles semiautomatiques
3 Jauge d’huile
4 Refroidisseur d’air de suralimentation
5 Filtre à eau de mer
6 Pompe à eau de mer
7 Pompe d’injection
8 Alternateur
9 Filtre à carburant
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
Pompe à carburant
Démarreur
Turbocompresseur
Filtre à air
Compresseur
Radiateur d’huile
Compresseur de silencieux
Echangeur thermique
Servopompe de direction
Filtre à huile
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
17
Construction et fonctionnement
AD41P/DP
1 Boîtier de connexions avec fusibles semiautomatiques
2 Bouchon de remplissage d’huile
3 Refroidisseur d’air de suralimentation
4 Filtre à air
5 Filtre à eau de mer
6 Pompe à eau de mer
7 Pompe d’injection
8 Filtre à carburant
9 Pompe à carburant
18
10
11
12
13
14
15
16
17
18
Démarreur
Turbocompresseur
Filtre à air
Réservoir d’expansion
Logement de thermostat
Echangeur thermique
Filtre à huile
Radiateur d’huile
Alternateur
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Construction et fonctionnement
TAMD41H,M,P/HS1
1 Boîtier de connexions avec fusibles semiautomatiques
2 Bouchon de remplissage d’huile
3 Refroidisseur d’air de suralimentation
4 Filtre à air
5 Capteur de température de liquide de refroidissement
6 Pompe à eau de mer
7 Pompe d’injection
8 Filtre à carburant
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
Pompe à carburant
Démarreur
Turbocompresseur
Filtre à air
Réservoir d’expansion
Echangeur thermique
Logement de thermostat
Filtre à huile
Radiateur d’huile
Alternateur
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
19
Construction et fonctionnement
KAD43P/DP
1 Boîtier de connexions avec fusibles semiautomatiques
2 Bouchon de remplissage d’huile
3 Filtre à huile
4 Refroidisseur d’air de suralimentation
5 Filtre à eau de mer
6 Pompe à eau de mer
7 Pompe d’injection
8 Alternateur
9 Pompe à carburant
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
Pompe à carburant
Démarreur
Turbocompresseur
Filtre à air
Réservoir d’expansion
Compresseur
Echangeur thermique
Radiateur d’huile
Compresseur de silencieux
Servopompe de direction
KAD43P/DPX
20
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Construction et fonctionnement
KAMD43P/HS1
1 Boîtier de connexions avec fusibles semiautomatiques
2 Bouchon de remplissage d’huile
3 Refroidisseur d’air de suralimentation
4 Pompe à eau de mer
5 Pompe d’injection
6 Alternateur
7 Filtre à carburant
8 Pompe à carburant
9
10
11
12
13
14
15
16
17
Filtre à huile
Démarreur
Turbocompresseur
Filtre à air
Réservoir d’expansion
Compresseur
Echangeur thermique
Radiateur d’huile
Compresseur de silencieux
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
21
Construction et fonctionnement
TAMD42WJ
1 Boîtier de connexions avec fusibles semiautomatiques
2 Bouchon de remplissage d’huile
3 Refroidisseur d’air de suralimentation
4 Pompe d’injection
5 Pompe à eau de mer
6 Filtre à carburant
7 Pompe à carburant
8 Démarreur
22
9
10
11
12
13
14
15
16
Turbocompresseur
Filtre à air
Réservoir d’expansion
Echangeur thermique
Logement de thermostat
Filtre à huile
Radiateur d’huile
Alternateur
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Construction et fonctionnement
KAD43P/DP
1 Boîtier de connexions avec fusibles semiautomatiques
2 Bouchon de remplissage d’huile
3 Unité de commande diesel
4 Filtre à huile
5 Refroidisseur d’air de suralimentation
6 Filtre à eau de mer
7 Pompe à eau de mer
8 Alternateur
9 Filtre fin à carburant
10 Pompe à carburant
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
Radiateur d’huile, direction assistée
Démarreur
Turbocompresseur
Filtre à air
Réservoir d’expansion
Compresseur
Radiateur d’huile
Compresseur de silencieux
Echangeur thermique
Servopompe de direction
KAD44P/DPX
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
23
Construction et fonctionnement
KAMD44P/KAMD300, HS63AE
1
6
2
7
3
4
12
10
9
8
1 Boîtier de connexions avec fusibles semi-automatiques
2 Bouchon de remplissage d’huile
3 Unité EDC
4 Filtre à huile
5 Refroidisseur d’air de suralimentation
6 Pompe à eau de mer
7 Générateur
8 Filtres à carburant
11
5
13
9
10
11
12
13
14
15
16
17
14 15
Pompe d’alimentation, carburant
Jauge d’huile, inverseur.
Plaque de type
Coude d’échappement refroidi à l’eau
Filtre à air
Jauge d’huile
Appoint de liquide de refroidissement
Compresseur
Filtre à huile, inverseur
16
17
24
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Construction et fonctionnement
KAD300/DP-G
1
12
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
2 3
11
5
4
10
9
6
8
7
Filtre à eau de mer
Boiter de connexion électrique
Remplissage d’huile, moteur
Unité de commande (EDC)
Filtre à huile, moteur
Radiateur d’air de suralimentation
Démarreur
Pompe d’alimentation de gazole
Filtre à gazole
Pompe d’injection
Alternateur
Pompe à eau de mer
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
21.
22.
23.
24.
13
Turbocompresseur
Filtre à air
Jauge d’huile, moteur
Remplissage de liquide de refroidissement
Vase d’expansion
Compresseur
Pompe servo, direction
Échangeur thermique
Vérin compensateur
Prise d’eau de refroidissement
Remplissage d’huile, transmission
Jauge d’huile, transmission
14
15 16 17
18
24
23
20
19
21
22
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
25
Construction et fonctionnement
Spécifications des composants
Bloc-cylindres
Le bloc-cylindres est coulé en une seule pièce en alliage de fonte spécial. Les contraintes de traction de
combustion induites dans les vis de la culasse sont
acheminés en direction des paliers principaux dans
les sections raidies situées entre les parois du bloccylindres.
Les paliers d’arbre à cames sont forés à la bonne dimension, et alignés après la pose.
Culasses
La moteur est équipé d’une culasse complète. La surface de la culasse est entièrement plate : la chambre
de combustion est totalement étendue jusqu’à la tête
du piston. Le joint situé entre le blocmoteurs et la culasse est de type composite. La culasse est fixée par
27 vis (19 vis série 31/32). Les vis sont serrées en
couple de serrage à trois étapes, avec un serrage
d’angle en deux étapes.
Pistons
Les pistons sont en alliage d’aluminium. Le ressort de
compression supérieur, qui élimine la plus grande partir de la chaleur transférée par les segments de piston
est situé dans un porte-segment de piston forgé en
alliage de fonte. Grâce à cette caractéristique, la durée de vie des rainures du segment de piston est longue malgré les contraintes thermiques. Les rainures
des autres segments de piston sont usinées directement dans le piston.
Tous les moteurs sont équipés d’un refroidissement
des pistons. La section supérieure des pistons est
munie d’un canal par lequel passe l’huile de refroidissement des pistons. L’admission se fait dans le manteau interne par le trou de boulon du piston, le trou de
vidange se trouve dans la section supérieure du piston sous la chambre de combustion. L’huile de refroidissement des pistons est vaporisée par des gicleurs
fixés, à raison de un gicleur par cylindre. Les gicleurs
vaporisent l’huile jusqu’à la canal de refroidissement
des pistons. L’huile de refroidissement des pistons
est admise plus loin par une soupape de pression qui
s’ouvre lorsque la pression d’huile atteint 2,2–3
kp/cm2. Lors du refroidissement des pistons, la température est réduite à environ 20°C, mesurée au niveau de la rainure du segment de piston.
26
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Construction et fonctionnement
Segments de piston
Chaque piston est muni de deux segments de compression et d’un segment racleur d’huile.
Le segment supérieur « A » est de type « Keystone »
(trapézoïdal). Ce dernier est recouvert d’une couche
de molybdène et doit être utilisé de manière à ce que
le repère TOPCD soit dirigé vers le haut.
Le second segment de compression « B » (chromé),
de type « twist » est légèrement conique. Il possède
une surface interne chanfreinée devant être installée
avec le repère TOPCF en haut.
REMARQUE ! TAMD41H-B diffèrent comparativement aux autres moteurs. Ces types de moteur
possèdent un second segment de compression unique dont la surface chanfreinée doit être tournée vers
le bas.
Le segment racleur d’huile « C » (chromé) peut être
posé des deux manières. Le segment présente deux
bords racleurs s’appuyant contre les parois du cylindre ; la pression est exercée à la fois par sa propre
tension et par un ressort d’expansion placé à
l’intérieur du segment. L’ouverture du segment
d’expansion doit être placée sur le côté du piston se
trouvant à l’opposé de l’espacement des extrémités
du segment racleur.
Emplacement du segment de piston pour tous les
moteurs, exceptés TAMD41H-B
A
B
C
Emplacement du segment de piston, TAMD41H-B
Chemises des cylindres
Les chemises de cylindre sont de type humide et
peuvent être remplacées. Elles sont coulées dans un
alliage de fonte spécial centrifugé.
Quatre joints toriques en caoutchouc sont utilisés
comme joints extérieurs des chemises de cylindre.
Les trois segments inférieurs (1, 2) sont situés dans
des rainures usinées dans la chemise. Le segment
anti-fuites supérieur (3) assure l’étanchéité sous la
bride de la chemise en appuyant la bride sur la chemise, contre le collier du bloc-cylindres. Ces segments sont composés de différents matériaux. Les
deux segments inférieurs (violets) sont en caoutchouc au fluor (FPM), l’autre segment étant en caoutchouc de propène d’éthylène (EPDM) noir.
MISE EN GARDE ! Des mesures de sécurité
spécifiques sont applicables lorsque le caoutchouc au fluor est exposé à des températures élevées ; voir page 8.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
27
Construction et fonctionnement
Système de soupape
Les soupapes sont en acier chrome-nickel. Les tiges
de soupapes sont chromées.
Les sièges de soupape en acier spécial peuvent être
échangés. Les sièges sont disponibles comme pièces de rechange en taille standard et en taille supérieure. Le siège de taille supérieure, qui a un diamètre
extérieur supérieur de 0,2 mm, est utilisé si de nouveaux sièges de soupape doivent être découpés dans
la culasse.
Arbre à cames
L’arbre à cames est porté dans sept paliers (5 paliers
des séries 31/32). Les paliers sont remplaçables, les
nouveaux paliers doivent être forés à la bonne taille
et alignés après les avoir enfoncé.
Boîte de vitesses
La transmission est composée de pignons à dents
hélicoïdales.
Boîte de vitesses
1
2
3
4
5
6
Pignon
Pignon
Pignon
Pignon
Pignon
Pignon
d’entraînement du vilebrequin
intermédiaire pour la pompe à huile
intermédiaire pour la pompe à huile
intermédiaire pour l’arbre à cames
d’arbre à cames
de pompe d’injecteur et pignon de pompe à eau
Vilebrequin
Le vilebrequin repose sur sept paliers. Le jeu latéral
du vilebrequin est réglé par des rondelles butée placées sur le palier central. Sur les versions plus récentes, les rondelles butée sont intégrées au palier central.
Le vilebrequin est équilibré de manière statique et dynamique. L’extrémité avant du vilebrequin est équipé
d’un « profilé polygone » tandis que l’extrémité arrière
comporte une bride qui permet de recevoir le volant
moteur.
28
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Construction et fonctionnement
Paliers principaux et de vilebrequin
Les paliers principaux et de vilebrequin sont composés d’enveloppes d’acier doublées de bronze au
plomb plaqué à l’indium. Les paliers sont fabriqués
avec précision et prêts à installer.
Trois tailles inférieures existent comme pièces de rechange. Les rondelles de butée des paliers axiaux du
vilebrequin sont disponibles en trois tailles inférieures.
Bielles
Les bielles présentent une section droite et comporte
des canaux autorisant la lubrification sous pression de
l’axe de piston. Sur les versions plus récentes, les bielles comportent un axe de piston dont l’extrémité est
de forme trapézoïdale. Les bielles provenant de version ancienne ou récente peuvent toutefois être
mélangées.
Les bagues des axes de piston sont en acier recouvert d’un alliage en bronze.
Volant
Le volant est vissé sur une bride sur l’arrière du vilebrequin. Il est en équilibrage statique et entièrement
usiné. La couronne dentée de démarrage est appuyée
sur le volant.
Amortisseur de vibrations
L’amortisseur de vibrations est composé d’un logement fermé hermétiquement renfermant un volant à
section transversale rectangulaire. La masse du volant (anneau amortisseur), équipée d’un palier central
situé sur une bague, est entourée de liquide visqueux
(silicone).
Amortisseur de vibrations
1
2
3
4
Vilebrequin
Moyeu
Carter
Creux de liquide
5
6
7
Bague
Masse du volant
Logement
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
29
Instructions de remise en état
Instructions de remise en état
Généralités
Un test de condition doit être effectué si possible
avant toute opération correctrice majeure pour évaluer
l’état des moteurs et repérer les éventuelles
causes de pannes. Un test de condition nécessite la
marche du moteur : il doit donc être effectué avant la
dépose de celui-ci ou d’un de ses composants.
Voir Test de condition, moteur à la page 32.
Opération à effectuer avant la remise en
état du bateau
1
Coupez l’alimentation batterie.
2
Nettoyez l’extérieur du moteur.
NOTE ! Assurez-vous que les résidus de nettoyage sont ramassés pour être détruits de façon
à ne pas nuire à l’environnement. Référez-vous
également à l’avertissement du point 12.
3
Travaux nécessitant une opération à réaliser sur
le système de refroidissement : Fermez la soupape de fond et vidangez le liquide de refroidissement des systèmes d’eau de mer et d’eau
douce.
AVERTISSEMENT ! Assurez-vous que l’admission d’eau de mer est bien fermée et que l’eau
ne peut s’introduire lors de la dépose de composants du système de refroidissement.
Opérations à effectuer avant de retirer par
levage le moteur du bateau
4
Sortez le bateau de l’eau.
5
Coupez l’alimentation batterie, retirez les bornes
de la batterie du démarreur.
6
Retirez le connecteur d’instruments du câblage
du moteur.
7
Retirez la borne d’eau de mer/de refroidissement
de quille
8
Déposez le système d’échappement.
9
Fermez les robinets de carburant. Retirez les
bornes de carburant.
10 Retirez les câbles de carburant et de transmission.
11 Débranchez l’arbre de transmission de l’inverseur. Débranchez les plaquettes du moteur du lit
et levez le moteur pour le sortir.
Opérations à effectuer après avoir retiré
le moteur du bateau
12 Nettoyez le moteur
IMPORTANT ! Respectez les règles suivantes
lors du nettoyage avec des jets d’eau haute
pression. Veillez scrupuleusement à ce que
l’eau ne pénètre pas dans les composants du
moteur. Avec la fonction haute pression, le jet
d’eau ne doit jamais être dirigé sur des joints
d’étanchéité comme les joints d’arbre, les joints
avec garniture, les flexibles en caoutchouc et
les composants électriques.
13 Vidangez l’huile moteur.
14 Démontez l’inverseur (le cas échéant).
30
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
Fixation du moteur
La fixation 9999946 sert à attacher le moteur à l’appui
d’unité 998 6485.
La fixation est vissée sur le côté droit du moteur suivant le schéma ci-dessous.
NOTE ! Il est important que les instructions concernant le nombre et la taille des vis soient observées
pour une fixation sûre du moteur.
Vis requises :
Séries 41/42/43/44/300
2 vis
M12x30 mm
2 vis
M16x30 mm
Les composants moteur suivants doivent être retirés
avant la fixation et la pose du moteur sur l’appui.
Le compresseur (séries 42/43/44/300), l’échangeur
thermique avec réservoir d’expansion, le radiateur
d’huile avec logement de distribution d’huile, la suspension moteur avant, la conduite d’huile au turbo, la
jauge d’huile.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
31
Instructions de remise en état
Test de condition du moteur
Test de compression
Outils spéciaux séries 31/32/41/42/43 : 999 6936
série 44/300 : 885 257
Dépose de composants du
compartiment moteur
Dépose
1
Un test de compression indiquant l’étanchéité des cylindres et des soupapes est un moyen sûr et fiable de
juger de l’état du moteur.
•
Faites tourner le moteur à sa température de service, puis coupez-le.
•
Démontez tous les injecteurs et testez les cylindres en rotation et dans l’ordre.
IMPORTANT ! Respectez toujours une propreté
absolue ; aucune saleté ne doit pénétrer dans le
système d’alimentation. Bouchez les bornes
des injecteurs débranchés et des conduits de
carburant.
Retirez la protection avant (KA(M)D32/42/43/44/300).
Relevez la compression à la vitesse normale du démarreur. Un écart inférieur de 10% à l’indication du
manuel d’atelier « Caractéristiques techniques » est
toléré.
2
Une basse compression sur tous les cylindres signale des chemises de cylindre et des segments de
piston usés. Si un cylindre descend en-dessous de
cette valeur, soit les soupapes ne sont pas hermétiques, soit les segments de pistons sont cassés,
soit le joint de la culasse fuit.
Posez l’adaptateur 999 6936 (31/32/41/42/43) ou 885
257 (44/300) dans les orifices de sortie de l’injecteur,
et fixez-le avec l’écrou de fixation de l’injecteur.
Installez un compressiomètre dans d’adaptateur et effectuez le test de compression.
Retirez les conduites d’air du compresseur, du turbocompresseur et du filtre à air.
Retirez le filtre à air.
Retirez le silencieux du compresseur (KA(M)D32/42/
43/44/300).
3
Retirez la poulie de tension et la courroie du compresseur, utilisez une clé allen 8 mm (KA(M)D32/42/43/44/
300).
32
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
4
6
Retirez le compresseur et son support. Clés de 14 et
15 mm (KA(M)D32/42/43/44/300).
IMPORTANT ! Recouvrez les conduites d’admission et d’échappement du compresseur
avec du papier propre pour que rien ne tombe
dans le logement du compresseur.
Retirez la vis inférieure de la bielle de l’échangeur
thermique et du bloc cylindres. Clé de 17 mm.
Retirez l’échangeur thermique et le réservoir d’expansion avec leurs supports respectifs. Clé de 15 mm.
5
7
Débranchez les flexibles de liquide de refroidissement
du logement de l’échangeur thermique, du refroidisseur d’air de suralimentation, du radiateur d’huile, du
réservoir d’expansion, du filtre à eau et de la pompe à
eau de mer.
Retirez l’adaptateur de connexion avec les flexibles
d’huile du logement de distribution d’huile.
(KA(M)D32/42/43/44/300).
Autres moteurs : Démontez le filtre à huile à l’aide de
l’outil 999 9179.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
33
Instructions de remise en état
8
10
Retirez le radiateur d’huile et le logement de distribution d’huile avec une clé de 12 mm.
Soulevez le moteur avec le dispositif de levage approprié. Retirez les plaquettes de moteur. Clé de 17
mm.
Retirez la jauge d’huile. Clé de 10 mm.
9
Posez la fixation du moteur 999 9946.
NOTE ! S’il est impossible de retirer la jauge
d’huile, il faut modifier la fixation de sorte pour ne pas
sertir la jauge.
Posez le moteur sur l’appui moteur 998 6485.
11
Retirez les conduites d’huile du turbocompresseur et
du bloc-cylindres. Utilisez des clés de 12 et 19 mm
ainsi qu’un tournevis flexible.
Retirez les bouchons d’huile des tuyaux d’huile dans
le bloc moteur pour attacher la fixation du moteur et
pour permettre le rinçage des tuyaux d’huile.
34
Retirez les connecteurs du capteur de pression d’huile et du contacteur de pression d’huile. Retirez le filtre
à huile à l’aide de l’outil 999 9179 et de l’adaptateur.
Clé de 12 mm (KA(M)D42/43/44/300).
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
12
14
Retirez le connecteur de l’unité de commande diesel,
abaissez soigneusement la goupille d’arrêt rouge en
même temps que le connecteur est retiré (KA(M)D44/
300).
Retirez le filtre à carburant avec l’unité électronique
de commande diesel (KA(M)D44/300) et le support.
Clé de 14 mm.
13
15
Retirez le tuyau/flexible de carburant situé entre la
pompe d’injecteur, le filtre à carburant et la pompe
d’alimentation. Clé de 17 mm.
Retirez les bornes des conduites de refoulement au
niveau de la pompe à carburant et de l’injecteur. Clé
de 17 mm. Retirez le conduit de refoulement.
Retirez le flexible d’air situé entre l’unité électronique
de commande diesel et le tuyau d’admission.
Remontez le conduit de refoulement de carburant. Clé
de 10 mm.
AVERTISSEMENT ! Veillez à respecter une
absolue propreté lorsque vous intervenez sur le
système d’alimentation. Soyez vigilant : tout
renversement de carburant, de gasoil peut être
nocif en cas de contact avec la peau.
IMPORTANT ! Respectez toujours une propreté
absolue ; aucune saleté ne doit pénétrer dans le
système d’alimentation. Bouchez la pompe à
carburant et les bornes d’injecteur avec les bouchons appropriés.
Retirez le support du tuyau de carburant. Clé de 13
mm.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
35
Instructions de remise en état
16
18
Retirez les bornes électriques de l’alternateur. Clés
de 7, 8 et 10 mm.
Retirez le support du filtre à eau. Retirez la pompe à
eau de mer et retirez le filtre et la pompe en un bloc.
Clé de 12 mm.
Retirez les bornes électriques de l’électrovanne du
démarreur. Clés de 8 et 13 mm.
17
19
Retirez le boîtier électronique. Débranchez tous les
connecteurs et retirez le câblage du moteur en un
bloc.
36
Retirez l’alternateur. Clé de 11/16", 5/8", de 12 et 13
mm.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
20
22
Retirez le refroidisseur d’air d’alimentation. Débranchez le tuyau connecteur du turbocompresseur avec
une clé de 10 mm. Desserrez le support au niveau du
bord inférieur et à l’intérieur du refroidisseur d’air de
suralimentation et la borne de la tubulure d’admission. Clé de 13 mm et de 17 mm.
Déposez le tuyau d’échappement. Douille de 15 mm.
Retirez le tuyau d’échappement et le turbocompresseur en un seul bloc.
21
23
Déposez le démarreur. Clé de 15 mm.
Retirez la pompe d’injecteur. Douille de 13 mm.
Retirez la pompe d’alimentation. Douille de 12 mm.
Retirez le logement du thermostat. Douille de 12 mm.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
37
Instructions de remise en état
24
Retirez le support de levage. Douille de 13 mm.
25
Retirez la poulie extérieure située sur la pompe de circulation. Douille de 12 mm.
26
Desserrez et retirez la courroie d’entraînement de la
pompe de circulation. Déposez la bobineuse de tension. Clé allen de 8 mm.
38
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
Démontage du bloc-cylindres
Démontage
1
KA(M)D44P-B/44P-C/300
Déposez la pompe de circulation. Douille 12 mm.
Retirez le clip sur la rondelle en caoutchouc du câble
reliant l’injecteur du cylindre 1. Détachez le connecteur.
2
KA(M)D44P-A
Déposez le cache-soupapes. Retirez le joint situé
contre le cache-soupapes (les joints toriques, la rondelle et le ressort) sur chaque injecteur.
Contrôlez le joint d’étanchéité du cache-soupapes. Si
ce dernier est en bon état, il est alors inutile de le
changer.
Retirez les vis du cache-soupapes. Appuyez avec
précaution sur la rondelle en caoutchouc à l’aide d’un
tournevis tout en soulevant légèrement le cache-soupapes. Faites passer le câble par le trou. Déposez le
cache-soupape. Retirez le joint situé contre le cachesoupapes (les joints toriques, la rondelle et le ressort)
sur chaque injecteur.
REMARQUE ! Les ressorts placés sur le cylindre 1
ne peuvent être retirés avant que l’injecteur ait été
déposé de la culasse.
Contrôlez le joint d’étanchéité du cache-soupapes. Si
ce dernier est en bon état, il est alors inutile de le
changer.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
39
Instructions de remise en état
4
Retirez les injecteurs. Utilisez l’extracteur 885 131
(série 31/32/41/42/43) et 885 263 (série 44/300).
Cette opération vise à garantir que les chemises en
cuivre ne sont pas sorties.
5
31/32/41/42/43
Retirez les cache-soupapes supérieurs. Douille de
10 mm.
Retirez la partie inférieure des cache-soupapes.
Douille de 13 mm.
3
Retirez la Culasse. Douille de 14 mm. Desserrez les
vis dans l’ordre inverse du serrage.
Retirez les écoutilles de contrôle et retirez les lèvesoupapes. Placez les lève-soupapes dans l’ordre,
comme dans le point 3.
6
Retirez le support du bras de culbuteur.
Préparez un appui avec les numéros de cylindre. Si
vous réutilisez les bras de culbuteurs, les fourches
de soupapes (KA(M)D44/300), les barres de poussée,
les soupapes, les ressorts de soupapes et les lèvesoupapes, il faut les réinstaller dans leur position
d’origine.
Sortez les barres de poussée et les fourches de soupapes (KA(M)D44/300), et placez-les dans l’appui repéré.
Tournez le moteur et retirez le carter d’huile. Douille
de 12 mm.
40
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
7
9
Retirez la conduite de refoulement d’huile et la conduite d’alimentation d’huile, ainsi que leur support.
Douille de 12 mm.
NOTE ! Les vis du support possèdent des rondelles
sur ressort ne pouvant être mélangées avec les
autres rondelles.
Retirez l’amortisseur de vibrations et la poulie de
courroie. Douille de 12 mm.
10
8
Retirez le boulon central du moyeu polygone. Utilisez
l’outil 884 895 comme outil d’immobilisation.
Retirez le panneau de renforcement du bloccylindres. Douille de 14 mm.
NOTE ! Ne jetez pas les rondelles entretoises entre
le panneau et le bloc-moteur.
IMPORTANT ! Ne tournez pas la poulie de
courroie du vilebrequin sans maintenir en position la roue dentée de la pompe d’injection de
carburant. Sinon, le pignon peut mal s’engager
et s’abîmer ou abîmer d’autres composants.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
41
Instructions de remise en état
11
14
Revissez le boulon central sans le serrer, et sans la
rondelle. Sortez le moyeu polygonal, utilisez l’extracteur 884 608 avec 3 vis de la poulie de courroie. Retirez la vis centrale.
Retirez le pignon intermédiaire. Douille de 12 mm.
12
15
Retirez la vis centrale et la rondelle de la poulie
d’arbre à cames. Revissez la vis centrale sans la
serrer, et sortez la poulie d’arbre à came avec
l’extracteur 999 2679.
Retirez le carter de distribution avec une douille de 12
mm. Retirez le pignon d’injection de carburant.
13
Retirez la pompe à huile. Douille de 12 mm.
42
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
16
19
Retirez le carter de distribution interne et le moyeu de
pignon intermédiaire. Douille de 12 mm.
Retirez le pignon de vilebresion avec l’extracteur 999
2658. Utilisez l’outil 884 895 comme outil d’immobilisation.
Retirez le carter interne du volant. Douille de 14 mm.
17
20
Retirez la rondelle de pression d’arbre à cames et retirez soigneusement ce dernier. Douille de 12 mm.
Retirez le chapeau de bielle et sortez les pistons.
Veillez à ne pas endommager les gicleurs de refroidissement des pistons. Douille de 17 mm.
18
Retirez le volant. Utilisez l’outil 884 895 comme outil
d’immobilisation. Douille de 19 mm.
NOTE ! Pour ne pas endommager le capteur de régime du moteur (série 44/300), vous devez le retirer
avant la dépose du volant.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
43
Instructions de remise en état
21
Retirez les chapeaux de palier principal et retirez le
vilebrequin. Les chapeaux de palier principal sont numérotés et doivent être réinstallés dans leur position
d’origine. Douille de 19 mm.
Retirez les gicleurs de refroidissement des pistons.
NOTE ! Les contre-écrous ne doivent pas être réutilisés mais doivent toujours être remplacés par des
neufs. Douille de 10 mm.
Dépose de la chemise de cylindre
Les chemises de cylindre ne doivent pas être retirées
tant qu’une mesure ou toute autre méthode n’en montre pas la nécessité. Voir « Chemises de cylindre,
inspection et mesure ».
22
Retirez les chemises de cylindres à l’aide des outils
884 231, 884 551 et 884 888. L’outil de démontage se
compose d’une fourche 884 551 et d’une vis centrale
et d’un écrou d’outil de démontage 884 231. Cet outil
de démontage est ensuite utilisé avec la plaque
d’outil de démontage 884 888.
44
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
Culasse, remise en état
Remontage
3
Démontage/remontage de la
culasse
Outils spéciaux : 885 128
Si vous avez retiré les bouchons, reposez-les. Nettoyez les sièges de bouchon.
Appliquez le produit d’étanchéité Permatex ® Nº 3 or
Volvo Penta 1161099-5.
Introduisez les bouchons à l’aide d’un mandrin
ou d’une douille.
4
Lubrifiez les tiges de soupape et posez la soupape
dans son guide.
NOTE ! Respectez les repères pour reposer les soupapes dans leur position d’origine.
5
2
1
Démontage
Les bouchons de la culasse ne doivent pas être retirés, à moins d’être endommagés. En cas de réutilisation des soupapes et ressorts de soupapes, il faut les
réinstaller dans leur position d’origine. Utilisez un appui marqué ou une boîte compartimentée pour assurer un positionnement correct.
1
Retirez les soupapes et ressorts de soupapes à l’aide
d’un tendeur de ressort de soupape. Retirez les soupapes, goupilles de soupapes, rondelles et joints de
tiges de soupapes
Il faut toujours jeter et remplacer le joint de tige de
soupape.
2
Nettoyez tous les composants en étant particulièrement vigilant à l’égard des conduits d’huile et de liquide de refroidissement
Eliminez les résidus de carbone et de polluants de la
surface de contact de la culasse.
Concerne la série 44/300 :
Monter la douille de protection (1) sur la tige de soupape (incluse dans le kit de remise à neuf). Ceci doit impérativement être effectué afin de ne pas endommager l’étanchéité de la tige de soupape.
Faire soigneusement glisser l’étanchéité de la tige de
soupape (2) sur la douille de protection et la fixer en
place en tapant dessus à l’aide d’une douille.
Autres moteurs :
Faites soigneusement passer le joint de la tige de
soupape au-dessus du protecteur de chemise, et
mettez en place par petits coups secs à l’aide d’une
douille appropriée.
6
Posez le(s) ressort(s) de soupapes et la rondelle de
soupape, puis pressez le(s) ressort(s) avec le tendeur
de ressort de soupape. Posez la ou les goupilles de
soupape.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
45
Instructions de remise en état
Pion de centrage, crosse de
soupape, échange
(KA(M)D44/300 uniquement)
3
Remplacer uniquement le pion de centrage si ce dernier s’est cassé. Cette opération exige une grande
précision. Il est par conséquent recommandé de déposer la culasse du moteur avant de commencer.
1
Frapper à l’aide d’un pointeau au centre du pion de
centrage. Veiller à bien centrer le pointeau.
2
Visser un goujon (M4), et faire glisser par dessus une
douille entretoise et une rondelle de dimension appropriée. Extraire le pion de centrage en serrant l’écrou.
4
Contrôler et nettoyer l’orifice du pion.
5
Percer un trou à l’aide d’un foret de 3,2 mm (1). Profondeur de perçage, environ 10 mm ou, à défaut,
jusqu’à la couche de cémentation du pion. Utiliser une
perceuse à colonne.
Fileter le trou à l’aide d’un taraud M4 (2).
Enfoncer le nouveau pion à l’aide d’un mandrin approprié. Appuyer jusqu’à ce que le pion dépasse de 28
mm au-dessus du plan de culasse.
46
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
Culasse, détection des fuites
4
Outils spéciaux : 885 243, 885 274, 999 6662,
999 6532
AVERTISSEMENT ! Vérifiez l’équipement de
test de pression 999 6662 avant utilisation. Observez toujours les mesures de sécurité.
1
Vérifiez que le bouton de la soupape de décharge de
l’équipement de contrôle de pression est dévissé.
5
Branchez le flexible de l’équipement du contrôle de
pression à la plaque d’arrêt d’air.
Raccordez l’équipement de test de pression au réseau d’air pressurisé, et réglez l’indicateur de pression sur 100 kPa avec la soupape de décharge.
NOTE ! Le bouton de la soupape de décharge peut
être bloqué avec un anneau de blocage à mouvement
axial.
6
2
Ensuite, fermez la soupape de coupure. Pour assurer
la fiabilité de l’équipement de contrôle de pression, la
valeur de pression indiquée ne doit pas chuter pendant 2 minutes.
3
Plongez la culasse dans une eau à 70 degrés, puis
ouvrez le robinet.
Posez plaque d’arrêt d’air 999 6532 avec quatre vis
M8, et les plaques d’étanchéité 885 274 et 885 243
avec des écrous M10, avec les bagues entretoises
ou les vis de culasse appropriés.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
47
Instructions de remise en état
7
Culasse, inspection
Fissures
Lors du contrôle qui précède la remise en état, il est
possible de voir des fissures dues à la chaleur entre
le siège de soupape et le gicleur d’injecteur sur les
moteurs accusant un grand nombre d’heures de service.
Il n’est pas nécessaire de changer la culasse en cas
de fissures dues à la chaleur.
Vissez le bouton de la soupape de décharge afin
d’obtenir une pression de 50 kPa sur l’indicateur de
pression.
Maintenez la pression pendant 1 minute.
La fissure commence au niveau de la chemise d’injecteur en cuivre, et court jusqu’à la position du siège
de soupape. La cause de la fissure peut être un serrage trop important ou un couple incorrect des écrous
de fixation de l’injecteur. Les fissures de ce type
n’ont jamais entraîné de fuite de gaz ou de liquide,
car elles ne vont pas jusqu’au fond de la culasse.
Lorsqu’une fuite est décelée, elle est due aux polluants ou à des sièges de chemises en cuivre abîmés.
8
Puis augmentez la pression à 150 kPa. Bloquez le
bouton de la soupape de décharge avec l’anneau de
blocage, puis fermez le robinet.
Au bout d’une ou deux minutes, vérifiez si la pression
chute ou si des bulles d’air se forment dans l’eau.
Reportez-vous aux instructions « Nettoyage du siège
de chemise en cuivre ».
Distorsion
Toute fuite au niveau des chemises d’injecteur en
cuivre peut être corrigée conformément à « Remplacement des chemises d’injecteur en cuivre » et « Nettoyage du siége des douilles en cuivre » sur les pages 52 et 53.
Ce contrôle est effectué avec une jauge d’épaisseur
et une règle de précision, dont le bord est meulé à
une tolérance conforme à la norme DIN 874/Normal.
La mesure est d’abord réalisée dans le sens de la
longueur, puis en diagonale. Si la distorsion dépasse
0,10 mm sur 100 mm de long ou 0,20 sur toute la longueur, il faut remplacer la culasse.
NOTE ! Le bloc-cylindres ne peut être meulé plat.
En cas de détection de fuites ou de traces causées
par le vent, il n’est pas nécessaire de procéder à des
mesures, car une culasse dans cet état est à remplacer.
48
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
Guides de soupape, inspection
2
Outils spéciaux : 999 9683, 999 9696
1
Placez la culasse sur deux blocs en bois, et posez
des soupapes neuves dans les guides.
Abaissez la soupape d’environ 2 mm et regardez
l’usure.
2
Séries 31/32/41/42/43
Lubrifiez les guides neufs et enfoncez-les à l’aide du
mandrin 999 5028. Le mandrin met les guides à la
bonne hauteur (A = 18 mm) au dessus du niveau du
ressort de la culasse.
Placez l’indicateur à cadran de culbuteur 999 9683
avec le support magnétique 999 9696 pour que le
point de la jauge de l’indicateur se retrouve contre la
tige de soupape. Déplacez la soupape latéralement
dans la direction des ports d’échappement et d’admission.
Relevez la valeur indiquée par la jauge.
Pour les valeurs admises, reportez-vous au « Manuel
d’atelier, caractéristiques techniques ».
Série 44/300
Guides de soupape,
remplacement
Outils spéciaux : Séries 31/32/41/42/43 : 884 992,
999 5218, 999 5028
Série 44/300 : 885 238, 885 261
1
Sortez le guide de soupape à l’aide des mandrins 999
5218 (séries 31/32/41/42/43) et 885 261 (série 44/
300).
Retournez la culasse sur une surface plane. Lubrifiez
les guides neufs et enfoncez-les à l’aide du mandrin
885 261. Appuyez jusqu’à ce que les guides touchent
la surface au-dessous.
3
Procédez, si nécessaire, à l’alésage des guides de
soupapes.
NOTE ! Les sièges de soupapes doivent être meulés
après le remplacement des guides.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
49
Instructions de remise en état
3
Siège de soupape,
remplacement
Nettoyez la position du siège et vérifiez qu’il n’y a
pas de fissure.
Outils spéciaux : 999 2479, 998 9876
1
il faut remplacer les sièges de soupapes lorsque la
distance (A), mesurée sur la soupape neuve dépasse
(pour 42A/B, lorsque la distance est inférieure à) :
Admission
Echappement
31/32/41/42/43 42A/B*
0,65 mm
0,05 mm
0,65 mm
0,05 mm
44/300
1,60 mm
1,50 mm
* Pour 42A/B, la tête de soupape est au-dessus de la surface
de la culasse.
2
Mesurez le diamètre de la position du siège de soupape. Grâce à la mesure, optez pour un siège de
taille standard ou de taille supérieure.
Procédez aux interventions requises sur la position
du siège de soupape.
Refroidissez le siège à la neige carbonique de –60 à
–70°C, et réchauffez la culasse si nécessaire en rinçant à l’eau chaude. Enfoncez le siège à l’aide d’un
mandrin.
NOTE ! Tournez le siège dans le bon sens, la soupape vers l’extérieur !
Vous devez intervenir le plus rapidement possible de
manière à enregistrer l’écart de température maximum.
Usinez le siège à l’angle et la largeur corrects.
Le vieux siège de soupape est retiré par le ponçage
de deux limites de rupture dans le siège, puis en le
cassant à l’aide d’un burin. Une soupape mise au rebut peut également être soudée par points au siège,
puis ce dernier est aplati au marteau.
Poncez la tête de soupape mise au rebut pour pouvoir la poser sous le bord du siège de soupape.
Soudage MIG ou MAG. Couvrez la zone qui entoure
la zone de soudage pour qu’aucun résidu de soudage
n’attache.
IMPORTANT ! Veillez à ne pas endommager la
culasse.
50
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
Siège de soupape, rodage
Soupape, meulage
Avant le rodage, vous devez contrôler et remplacer
les guides de soupapes si les limites d’usure ont été
dépassées.
Angles de serrage des soupapes :
Lors du rodage du siège de soupape, retirez la quantité minimum nécessaire pour que le siège de soupape
ait une forme et une surface correctes.
Soupape et siège de soupape
Meulez ou poncez les sièges de soupape. Un siège
neuf doit être poncé pour que la distance entre le niveau de la culasse et la surface de la tête de soupape (A) mesurée avec une soupape neuve soit de :
31/32/41/42/43
Admission
0,05–0,45 mm
42A/B*
44/300
0,25–0,65 mm 1,0–1,4 mm
Echappement
0,05–0,45 mm
0,25–0,65 mm 0,9–1,3 mm
* Pour 42A/B, la tête de soupape est au-dessus de la surface
de la culasse.
Admission : 29,5°
Echappement : 44,5°
Contrôlez les soupapes avant le meulage : En cas de
fissure, de tête abîmée ou d’axes de soupapes pliés,
vous devez remplacer les soupapes. Rodez la zone
d’étanchéité au minimum, mais assez pour la nettoyer. Si le bord de la tête de soupape (G) est inférieur à 1,2 mm pour la série 44/300, ou à 1,7 mm
pour les séries 31/32/41/42/43, la soupape doit être
remplacée après le meulage.
Rodez toujours la surface de contact (même sur des
soupapes et sièges neufs) avec une pâte de rodage,
puis contrôlez la surface de contact avec l’encre de
repérage. Si le joint est mauvais, rodez le siège mais
pas la soupape, toujours avec la pâte de rodage, puis
vérifiez avec l’encre de repérage.
Contrôlez la distance (A) entre la surface de la culasse et la tête de la culasse conformément au point
1 sous l’opération « Remplacement du siège de soupape ».
Un siège usé (dans les limites d’usure) doit être poncé pour que la distance entre le niveau de la culasse
et la surface de la tête de soupape (A) mesurée avec
une soupape neuve soit de :
31/32/41/42/43
42A/B*
44/300
Admission
0,65 mm
0,05 mm
1,6 mm
Echappement
0,65 mm
0,05 mm
1,5 mm
* Pour 42A/B, les éléments ci-dessus sont une mesure minimum.
En cas d’écart plus important, vous devez remplacer
les sièges.
Vérifiez l’angle de siège avec un calibre de siège
après avoir recouvert la surface de contact avec une
encre de repérage.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
51
Instructions de remise en état
Mécanisme de culbuteurs,
remise en état
5
Outils spéciaux : 999 1867
1
Retirez les circlips de l’arbre du bras de culbuteur,
puis retirez les bras du culbuteur, les supports de palier et les ressorts.
2
Nettoyez les composants en étant particulièrement
vigilant à l’égard du tuyau d’huile dans les supports
de palier (série 44/300), l’arbre du bras de culbuteur
et les orifices d’huile des bras de culbuteur.
Tournez le mandrin et placez la bague neuve.
NOTE ! Veillez à ce que l’orifice d’huile de la bague
se trouve à l’opposé du tuyau d’huile dans le culbuteur.
3
6
Regardez l’usure de l’arbre du bras de culbuteur et
l’étanchéité du bouchon des extrémités de l’arbre,
puis vérifiez que la partie sphérique du boulon à rotule n’est ni déformée, ni usée. Les filetages du boulon et de l’écrou ne doivent pas être abîmés. L’écrou
à six pans doit également être en bon état. La sphère
de contact des bras de culbuteur contre la soupape
ne doit pas être usée de façon irrégulière, ni concave.
Une légère usure peut être égalisée à l’aide d’une
meuleuse. Les culbuteries usées en ovale sont remplacées.
Procédez à l’alésage de la bague pour l’aligner précisément sur l’arbre.
22,020–22,041 mm
Eliminez tous les copeaux.
7
4
Lubrifiez l’arbre du bras de culbuteur, et posez les
pièces séparées. Assurez-vous que les circlips des
arbres du bras de culbuteur sont correctement verrouillés dans leurs rainures.
Concerne la série 44/300
8
Il existe deux modèles d’étrier de soupape. Le trou
indiqué par la flèche ci-dessous peut être monté
sans problème avec des étriers différents.
Sortez la bague du bras de culbuteur à l’aide du mandrin 999 1867.
52
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
Contrôle des ressorts
de soupape
Concerne la série 31/32/41/42/43
1
Retirez la bague en acier située au-dessus de la gaine en cuivre avec l’élargisseur 884 931, juste en-dessous de la bague.
Contrôlez la longueur du ressort de soupape lorsqu’il
est hors charge et lorsqu’il est chargé, en utilisant un
testeur de ressort.
REMARQUE ! Pour éviter d’abîmer la tige de
l’extracteur pendant l’extraction, la manivelle doit être
maintenue et le serrage doit se faire avec un écrou.
L’écrou doit faire le travail.
Les ressorts doivent correspondre aux valeurs indiquées dans le manuel d’atelier à la section « Caractéristiques techniques ».
Concerne tous les moteurs
2
Gaines d’injecteur en cuivre,
remplacement
Outils spéciaux, série 31/32/41/42/43 : 884 931,
884 945, 885 289
Séries 44/300 : 885 237, 885 260, 885 289
Le remplacement des gaines en cuivre peut être effectué avec ou sans la culasse.
Le nettoyage du siège de la gaine en cuivre avec une
brosse en nylon peut être effectué avec ou sans la
culasse.
Sortez la gaine en cuivre en utilisant les mandrins
884 931 (séries 31/32/41/42/43) et 885 260 (série 44/
300).
Enfoncez la tige de l’extracteur au fond de la gaine
en cuivre. Maintenez l’extracteur, puis vissez la tige
dans le sens contraire des aiguilles d’une montre
jusqu’à ce que l’outil bride parfaitement la chemise en
cuivre.
Lorsque l’outil a une parfaite prise dans la gaine en
cuivre, celle-ci est retirée en vissant l’écrou tout en
maintenant la tige.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
53
Instructions de remise en état
3
Gaine en cuivre, pose
Contrôlez que le joint torique inférieur (31/32/41/42/43
uniquement) est venu avec la gaine en cuivre et que
le point d’étanchéité inférieur est propre.
Outils spéciaux, série 31/32/41/42/43 : 884 945
Séries 44/300 : 885 237
Si la surface d’étanchéité est abîmée ou encrassée
de suie, vous pouvez la nettoyer avec une brosse en
nylon.
Reportez-vous à « Nettoyage du siège de la gaine en
cuivre » sur cette même page.
La bague en acier et la gaine en cuivre doivent être
remplacées en même temps pour que le jeu entre ces
deux éléments soit le même. Le joint torique et la bague d’étanchéité supérieure doivent toujours être
remplacés par des joints et bagues neufs.
IMPORTANT ! La série 31/32/41/42/43 présente une version ancienne et récente de gaines en cuivre et de culasse. Assurez-vous
que le diamètre au niveau des points de la
gaine en cuivre correspondent au trou de la
culasse dirigé vers la chambre de combustion. Le diamètre du trou présent sur
l’ancienne version est de 10,3 mm, alors que
la version plus récente est munie d’un trou
d’un diamètre plus petit.
Retirez la bague d’étanchéité supérieure. Nettoyez
les guides supérieurs et inférieurs placés dans la culasse.
Nettoyage du siège pour la
gaine en cuivre
Outils spéciaux : 885 289
1
Il est très important d’éliminer toutes les formes de
dépôts sur la surface de contact de la gaine en cuivre
dans la culasse avant d’installer la nouvelle gaine.
1
Lubrifiez la bague d’étanchéité supérieure (1) avec de
la vaseline ou avec de l’eau savonneuse et placez-la
dans la culasse.
Montez la brosse 885 289 sur un foret à vitesse variable. Le régime moteur maximum de la brosse est de
1000 tr/mn. Introduisez la brosse dans le gicleur puis
nettoyez le siège. Nettoyez avec de l’air comprimé.
Concerne la série 31/32/41/42/43
2
Posez un joint torique neuf (2) autour du guide inférieur
de la gaine en cuivre neuve. Placez une bague et une
gaine en cuivre neuves sur le mandrin 884 945.
Guidez le mandrin dans la culasse. Enfoncez la gaine
à l’aide d’un maillet jusqu’à ce qu’elle arrive au fond.
IMPORTANT ! Notez que lorsque le bloc-cylindres est posé : le piston ne doit pas être
au point mort haut (PMH) en phase de remplacement. Le piston pourrait être endommagé par l’outil lors de l’installation.
54
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
Concerne la série 44/300
3
Introduisez la chemise et l’outil dans le bloc-cylindres. Posez l’écrou de fixation de l’injecteur, puis serrez le paquet avec la vis de fixation jusqu’à ce que la
chemise en cuivre touche le fond de la culasse.
IMPORTANT ! Avec la culasse montée, le piston ne doit jamais se trouver au point mort
haut au moment de l’installation. Le piston
pourrait être endommagé par l’outil lors de l’installation.
5
Retirez le collier de fixation du mandrin (1) de l’outil
885 237. Desserrez l’écrou de la tige de l’outil (2).
Posez l’anneau en acier et la chemise en cuivre
neufs sur l’outil, puis vissez le collier de fixation du
mandrin.
NOTE ! Lubrifiez le collier de fixation du mandrin.
4
Maintenez la tige de l’outil, puis vissez le gros écrou.
Le collier de fixation du mandrin est ensuite poussé
vers le haut dans la partie supérieure de la chemise
en cuivre.
Vissez l’écrou jusqu’à ce que la tige de l’outil sorte
de la chemise. Puis tirez la tige et sortez le reste de
l’outil de la culasse.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
55
Instructions de remise en état
Culasse, pose
5
Outils spéciaux : 999 2479, 999 6272
1
Nettoyez la culasse et la surface du bloc-cylindres.
Retirez tous les résidus de rouille et de carbone des
trous de vis de fixation de la culasse. Nettoyez les
filetages avec un taraud (M12). Eliminez la saleté
avec un aspirateur ou à l’air comprimé.
2
Contrôlez la hauteur de la chemise. Pour la hauteur
de la chemise, reportez-vous au manuel d’atelier
« Caractéristiques techniques ».
La différence de hauteur entre les garnitures fermées
doit être de 0,02 mm maximum.
Pour la mesure, reportez-vous à « Chemise de cylindre, pose ».
3
Vérifiez que les parties centrales des vis de la culasse ne présentent aucun signe de distorsion. Plongez
les vis avec les têtes dans le produit antirouille N/P
116 1346-0, puis faites-les passer dans un filet. La
vis ne doit pas s’égoutter pendant la pose (de l’huile
pourrait sortir et faire penser à une fuite).
IMPORTANT ! Les vis sont phosphatées : il ne
faut pas les nettoyer à la brosse métallique. Si
la culasse est peinte, les zones de contact des
vis ne doivent pas l’être. Sinon, la pression du
raccord vissé sera très mauvaise.
4
Mettez le joint de culasse et posez la culasse.
Serrez les vis de la culasse dans l’ordre des numéros
suivant le schéma de serrage ci-dessous en cinq étapes.
Premier serrage : 30 Nm
Deuxième serrage : 60 Nm
Troisième serrage : 100 Nm
Quatrième serrage :
Suivant la méthode ci-après, serrez en angle
les vis à 90° dans l’ordre des numéros :
Repérez la position des têtes de vis avec une
marque à la craie sur la vis et la culasse.
N’utilisez pas de poinçon ou de pointe à tracer, qui pourraient induire en erreur de futures
interventions.
Marquez une douille de 14 mm, localisez la
douille suivant la méthode ci-dessus, avec le
repère de la douille à 90° dans le sens contraire des aiguilles d’une montre à partir du
repère à la craie sur la culasse.
Serrez en angle jusqu’à ce que le repère de la
douille et la marque à la craie de la culasse
soient l’une contre l’autre.
Dernière opération :
Suivant la méthode ci-dessus, serrez en
angle les vis à 90° dans l’ordre des numéros.
Le serrage est terminé une fois que toutes les
vis ont été serrées à 90°. Un resserrage après
utilisation n’est pas nécessaire.
56
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
1
Soupapes, réglage
NOTE ! Le jeu aux soupapes ne doit jamais être contrôlé lorsque le moteur tourne – coupez le moteur, qui
peut être froid ou à température de service.
Sur le KA(M)D44/300, chaque paire de soupapes est
réglée en deux étapes. Les fourches de soupapes
sont d’abord réglées, puis le jeu de culbuteur est
ajusté.
Retirez les cache-soupapes. Lors du contrôle du jeu
aux soupapes, le moteur doit être tourné dans le sens
de la rotation. La rotation se fait par le moyeu polygonal du moteur avec une douille de 24 mm et un cliquet.
2
Tournez le moteur dans le sens de la rotation jusqu’à
ce que le piston du cylindre 1 se trouve au point mort
haut après la course de compression. A ce stade, les
soupapes des cylindres 6 (6 cylindres) et 4 (4 cylindres) culbutent.
Concerne les séries 31/32
Emplacement des soupapes et numérotation des
cylindres séries 31/32
Ajustez le jeu aux soupapes pour le cylindre 1. Tournez le moteur sur un demi-tour dans le sens de rotation, et vérifiez le jeu sur le cylindre 3. Les soupapes
du cylindre 3 « culbutent ». Vérifiez le jeu des autres
cylindres dans l’ordre d’allumage.
Concerne les séries 41/42/43
Ajustez le jeu aux soupapes pour le cylindre 1. Tournez le moteur sur un tiers de tour dans le sens de rotation, et vérifiez le jeu sur le cylindre 5. Les soupapes du cylindre 2 « culbutent ». Vérifiez le jeu des
autres cylindres dans l’ordre d’allumage.
Emplacement des soupapes et numérotation des
cylindres séries 41/42/43
Concerne la série 44/300
Emplacement des soupapes et numérotation des
cylindres série 44/300
Jeu aux soupapes
Admission
❍
0,40 mm
Echappement
●
0,40 mm
Moteurs 4 cylindres :
Ordre d’allumage
1
3
4
2
Cylindre correspondant
dont les soupapes
« culbutent »
4
2
1
3
1
5
3
6
2
4
Cylindre correspondant
dont les soupapes
« culbutent »
6
2
4
1
5
3
Desserrez le contre-écrou et la vis de réglage sur la
paire de soupapes n°1 dans le cylindre 1 pour obtenir
du jeu entre la fourche et la tige de soupape.
Moteurs 6 cylindres :
Ordre d’allumage
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
57
Instructions de remise en état
3
6
Enfoncez la fourche de la soupape.
Réglez le jeu entre le culbuteur et la fourche de soupape sur le cylindre 1.
4
7
Tournez le moteur sur un tiers de tour dans le sens
de rotation, et réglez le jeu pour la fourche et le culbuteur sur le cylindre 5. Les soupapes du cylindre 2
« culbutent ». Vérifiez le jeu des autres cylindres
dans l’ordre d’allumage.
Concerne tous les moteurs
8
Nettoyez le cache-soupapes, remplacez le joint
d’étanchéité endommagé. Pour les couples de serrage, reportez-vous au « Manuel d’atelier, caractéristiques techniques ».
Vissez soigneusement la vis de réglage à la main
jusqu’à ce qu’elle entre en contact avec la tige de
soupape.
A titre de test, faites tourner le moteur, et vérifiez
qu’il n’y ait pas de fuite d’huile.
5
Bloquez la vis de réglage avec le contre-écrou. De la
même manière, réglez la fourche pour la paire de soupapes n°2.
58
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
Bloc-cylindres, remise en état
Chemise de cylindre,
inspection et mesure
Bloc-cylindres, inspection
Nettoyez le bloc-cylindres, et examinez l’état de la
position du palier, des bielles et du chapeau.
Vérifiez que tous les canaux sont exempts de dépôts
et que le bloc ne montre aucune fissure. Une mince
formation de fissure peut être réparée avec un soudage par sudation. Si le soudage est effectué sur la surface supérieure, le bloc-cylindres doit être poncé. En
cas de dégâts plus importants, vous devez remplacer
le bloc-cylindres.
Le bloc-cylindres est disponible comme pièce de rechange sans les bouchons, pour faciliter le nettoyage
des tuyaux d’huile longitudinaux.
NOTE ! Vous devez impérativement poser les bouchons (N/P 955083-1) après le nettoyage.
Contrôle
Vous devez soigneusement nettoyer la chemise de
cylindre avant l’inspection et la mesure. Vous devez
retirer la chemise en cuivre du bloc-cylindres pour effectuer un examen des fissures correct.
IMPORTANT! Vous devez repérer au feutre la
position de la chemise de cylindre et le numéro
de cylindre avant de retirer toute la garniture.
NOTE ! Vous ne devez pas retirer la chemise en
cuivre tant qu’une mesure ou toute autre méthode ne
révèle pas la nécessité de la remplacer, la poncer ou
l’examiner pour les fissures.
La méthode de test par poudre magnétique peut être
utilisée pour l’examen des fissures.
Mesure
1
Mesurez l’usure de la chemise de cylindre avec un
indicateur de cylindre. Vous devez d’abord régler l’indicateur de cylindre avec un anneau de gabarit ou un
micromètre pour une précision de mesure maximum.
Utilisez le diamètre d’origine de la chemise de cylindre comme point de départ.
Ponçage de surface du bloccylindres
Si le bloc-cylindres nécessite un ponçage de surface,
il ne doit pas descendre en-dessous de la mesure minimum « C ». Reportez-vous au manuel d’atelier « Caractéristiques techniques ».
NOTE ! Après le ponçage de la surface supérieure du
bloc, vous devez contrôler la hauteur de piston audessus du bloc-cylindres. Reportez-vous au manuel
d’atelier « Caractéristiques techniques ».
2
Mesurer la chemise de cylindre au niveau du P.M.H et
du P.M.B du segment de feu ainsi que sur plusieurs
endroits dans le sens vertical. Pour chaque point de
contrôle, la mesure doit se faire dans le sens transversal et longitudinal du moteur.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
59
Instructions de remise en état
3
Si l’usure est supérieure à 0,25–0,30 mm, vous devez remplacer la chemise de cylindre avec le pitson
et les anneaux du piston.
NOTE ! Le piston et la chemise de cylindre sont disponibles en pièces de rechange uniquement en kit
complet de chemise de cylindre. Les pistons et les
chemises sont classés et repérés avec une lettre. C,
D ou E. Un piston marqué E ne peut être monté que
sur une chemise marquée E.
Classe
fectue en même temps que le remplacement de l’anneau de piston, le gabarit d’origine doit être respecté
pour maintenir la fonction de lubrification.
Les lignes et la coupe de pierrage doivent être régulières dans les deux sens, sur toute la surface.
NOTE ! La vitesse correcte doit être maintenue sur
l’outil de pierrage pour obtenir le bon gabarit.
1
Alésage de cylindre
C
92,00–92,01 mm
D
92,01–92,02 mm
E
92,02–92,03 mm
Chemise de cylindre, pierrage
Nettoyer les traces de suie sur la culasse déposée.
Serrer la chemise dans un étau, en utilisant des mordaches pour éviter de l’endommager.
Utilisez un foret puissant pouvant fonctionner à basse
vitesse, 200–400 tr/mn.
Utilisez un outil Flex-Hone®, type GB95.
NOTE ! N’utilisez pas d’outil de pierrage avec pierre à
adoucir, car ils peuvent endommager toute la surface
de la chemise.
Lubrifiez la chemise avec un filet d’huile moteur
avant, puis pendant le pierrage.
Gabarit de pierrage dans la chemise de cylindre
La chemise de cylindre doit absolument conserver
l’ancien gabarit de pierrage pour assurer une bonne
lubrification et une bonne étanchéité. Vous devez par
conséquent roder la chemise en cas de rayures de
l’anneau, de sections de dépôts ou polies.
Le pierrage ne doit pas se faire avec la chemise de
cylindre en place, car des polluants peuvent tomber
dans les tuyaux d’huile, et la mesure ne pourrait être
réalisée de manière précise.
IMPORTANT ! Après l’opération de pierrage, il
est important de nettoyer minutieusement la
chemise. Utiliser de l’eau chaude, une brosse et
un produit détergent (jamais de paraffine ou de
gazole). Terminer en essuyant les surfaces à
l’aide de chiffons en coton imbibés d’huile et les
remplacer jusqu’à ce qu’ils ne déteignent plus.
Appliquer un mince film d’huile moteur sur la
chemise après l’essuyage.
Flex-Hone® est une marque déposée de Brush Research Manufacturing Co., Inc.
Les chemises de cylindre ont un gabarit de pierrage
(voir l’illustration), dont les angles sont calculés pour
donner la durée de vie optimale. Si le pierrage s’ef-
60
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
Piston et bielle, inspection
1
Défaites le circlip de l’axe de piston, et sortez-le avec
un mandrin approprié.
2
Examen de l’usure des pistons
Examinez les pistons pour les fissures, les porteanneaux de piston cassés ou les rainures d’anneaux de
piston usés. Si le piston a des rayures profondes
dans le manteau extérieur (kit de chemise), vous devez jeter le piston. Egalement si le piston a une ou
plusieurs fissures dans le trou d’axe de piston ou le
fond de la chambre de combustion. Les fissures dans
le bord de la tête de piston autour de la chambre de
combustion ne sont en général pas dangereuses. Les
fissures dans le bord de la tête de piston autour de la
chambre de combustion ne sont en général pas dangereuses. Si des fissures sont décelées, vous devez
également contrôler l’ensemble injecteur.
Utilisez un boulon de piston neuf, puis mesurez la
bielle dans un support. On admet les déviations suivantes pour la bielle :
A. Voilure : Maximum 0,05 mm par mesure de
100 mm.
B. Distortion : Maximum 0,1 mm par mesure de
100 mm.
Contrôlez l’usure de la bague de l’axe de piston. Vous
ne devez remarquer aucune usure particulière.
A froid, l’axe de piston doit avoir un jeu compris entre
0,008–0,018 mm.
S’il est correctement aligné, l’axe de piston lubrifié
doit pouvoir glisser dans la bague sous son propre
poids (à température ambiante).
NOTE ! Vous devez contrôler l’usure de la chemise
de cylindre avant de remplacer les anneaux de piston
et les bagues de bielles.
Voir « Chemise de cylindre, inspection et mesure ».
Les bielles existent en deux modèles. Le pied de bielle du dernier modèle est de forme trapézoïdale. Pour
la rénovation du moteur, il est cependant possible
d’utiliser les deux modèles de bielles ensemble.
Avant de remplacer la bague de pied de bielle, la bielle doit être vérifiée au point de vue formation de fissures, rectitude et torsion. Une bielle fissurée, cintrée ou
déformée devra être jetée.
N.B. Il est seulement permis de remplacer la bague
de pied de bielle sur l’ancien modèle de bielle. Sur le
dernier modèle (pied de bielle de forme trapézoïdale),
il n’est pas permis de remplacer la bague.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
61
Instructions de remise en état
Piston, pose
3
1
Installez un circlip dans le piston. Chauffez le piston
à environ 100°C.
2
Placez le piston et la bielle de sorte que le repère à
l’avant des pistons (fléchés) et la numérotation des
bielles se trouvent dans la même position que l’illustration.
4
Poussez soigneusement le boulon du piston à l’aide
d’un mandrin approprié, et posez l’autre circlip.
NOTE ! Le boulon du piston doit petre poussé facilement, sans l’aide d’un marteau.
Lubrifiez le piston, le boulon du piston et la bielle
avec de l’huile moteur.
62
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
Segments de piston,
inspection et alignement
Segments de piston, pose
Posez les segments de piston sur le piston à l’aide
d’une pince à segment.
Le segment racleur d’huile (C) est posé en premier et
peut tourner librement. L’ouverture de la bague
d’élargissement est placée à l’opposé de l’espacement
des extrémités du segment racleur d’huile.
Contrôle de l’écart des segments de piston
Contrôlez les surfaces et les côtés faisant contact.
Les tâches noires sur les surfaces sont dues à un
mauvais contact, et indiquent qu’il faut remplacer les
segments.
Des repères sont marqués sur les segments de compression. Le repère « TOPDC » du segment inférieur
(B, chromé) doit être dirigé vers le haut.
La consommation d’huile peut également avoir une
incidence sur la date de remplacement d’un segment
de piston.
Contrôlez l’écart du segment de piston (reportez-vous
à l’illustration ci- dessus).
Emplacement du segment de piston pour tous les
moteurs, exceptés TAMD41H-B
Pendant la prise de mesure, le segment est rabaissé
sous la limite inférieure à l’aide d’un piston.
Vous devez remplacer les segments de piston si
l’écart dépasse les valeurs indiquées dans le manuel
d’atelier, à la section « Caractéristiques techniques ».
Sinon, il faut remplacer les segments de piston en
cas d’usure significative (dans la limite tolérée) dans
les cylindres, car les segments retournent souvent
dans la position qu’ils avaient adoptée juste avant la
dépose.
Contrôlez également l’écart du segment de piston sur
les segments neufs. Pour les détails concernant la
prise de mesure, reportez-vous au manuel d’atelier,
chapitre « Caractéristiques techniques » des différentes versions de moteur.
Remarque. Des chemises de cylindre neuves sont
fournies avec les pistons et les segments de pistons.
A
B
C
Emplacement du segment de piston, TAMD41H-B
REMARQUE ! TAMD41H-B diffèrent comparativement aux autres moteurs. Ces types de moteur
possèdent un second segment de compression unique muni d’un chanfrein interne devant être dirigé
vers le bas (le chanfrein des autres moteurs pointe
vers le haut).
Le segment supérieur de type « Keystone » (A) doit
être utilisé de sorte que le repère « TOPCD » soit placé vers le haut.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
63
Instructions de remise en état
Inspection des poussoirs et de
l’arbre à cames
Les piqûres légères sont en général sans suite.
Examinez l’usure des chapeaux de palier d’arbre à
cames et des lobes de cames. Les cames peuvent
être irrégulièrement usées sur un plan axial.
Il est possible d’y remédier dans des cas mineurs en
ponçant les cames. En cas d’usure ou d’endommagement importants, remplacez l’arbre à cames.
Remplacez tous les lève-soupapes si vous remplacez l’arbre à cames.
Mesure de l’arbre à cames
Inspection du lève-soupapes
A l’aide d’une règle en acier, vérifiez que la surface
de contact du lève-soupape et de l’arbre à cames est
sphérique (convexe). Elle peut également être plate,
mais jamais concave. Si le jour est visible au centre
de la surface du poussoir entre la règle et le poussoir,
il faut remplacer ce dernier.
NOTE ! Si le poussoir est usé le long de la surface
de poussée, vous devez jeter le poussoir. La « tranchée » indique que le poussoir n’est pas tourné. Une
ligne sombre le long du bord de la zone du poussoir
indique que la surface n’est pas usée.
Cherchez pourquoi le poussoir n’a pas tourné avant
d’en poser un neuf.
Mesure de l’arbre à cames
Mesurez les chapeaux de palier d’arbre à cames à
l’aide d’un micromètre. Usure maximum, 0,05 mm, et
en oval, 0,010 mm.
La voilure de l’arbre (rectitude) est contrôlée par indication. La voilure radiale maximum par rapport au palier d’extrémité est de 0,08 mm.
La hauteur de levage est mesurée avec des compas
d’épaisseur suivant l’illustration ci-dessus.
Hauteur de levage C = A – B.
Pour les détails de mesure pour l’arbre à cames et
les paliers d’arbre à cames, reportez-vous aux « Caractéristiques techniques ».
Légères piqûres sur le poussoire de soupape et
l’arbre à cames.
Contrôlez les surfaces du poussoir pour déceler
d’éventuelles piqûres. Les piqûres peuvent apparaître
pour différentes raisons. Ces piqûres peuvent survenir à cause de minces particules métalliques détachées de la surface durcie. Vous pouvez réinstaller
les lève-soupapes et les arbres à cames légèrement
piqués.
64
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
Paliers d’arbre à cames,
remplacement
Les paliers sont appuyés en position et doivent être
forés ensuite. Le remplacement des paliers d’arbre à
cames n’est possible que si le moteur complet est remis en état.
1
Mesurez l’usure et l’ovale à l’aide d’un micromètre.
L’ovale maximum admise dans les paliers principaux
et de tête de bielle est de 0,08 mm, la conicité maximum est de 0,05 mm.
Si ces valeurs sont dépassées, meulez le vilebrequin
à une taille inférieure.
2
Evaluez les éventuels dégâts de surface
3
Mesurez la voilure longitudinale du vilebrequin
Placez le vilebrequin sur une paire de blocs en forme
de V sous les supoprts de palier principal un et sept.
Vous pouvez également maintenir l’arbre dans des
étaux. La mesure doit être effectuée sur le support de
palier principal.
Trous de passage d’huile dans le palier
Vérifiez tout en appuyant que l’orifice de passage
d’huile se trouve en face du tuyau d’huile correspondant dans le bloc.
Vous devez installer les chapeaux de palier avant
avec la rainure tournée vers l’avant.
Pour les valeurs de mesure, les valeurs ci-après sont
applicables (écart total indiqué)
•
<0,2 mm: Aucune action correctrice si l’usure ou
les dégâts de la surface nécessite un nouveau
ponçage
•
0,2–0,7 mm. Alignez le vilebrequin avec précaution. Vérifiez qu’il n’y ait pas suralignement.
NOTE ! N’alignez pas outre mesure.
•
>0,7 mm : Mettez au rebut le vilebrequin, des fissures peuvent apparaître pendant l’alignement.
4
Procédez à un examen des fissures comme suit.
Inspection, vilebrequin et palier
Le vilebrequin est durci à l’induction. Vous devez être
très méticuleux lors de l’inspection du vilebrequin
pour éviter toute rénovation inutile.
Contrôlez les coussinets du palier principal et du palier de tête de bielle. Remplacez les coussinets de
palier usés ou ceux avec un revêtement de bronze au
plomb moucheté.
Nettoyez bien le vilebrequin et tous les canaux après
la dépose, et examinez-les soigneusement pour évaluer la nécessité de rénovation.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
65
Instructions de remise en état
Détection de fissures
Les dégâts de coupe peuvent entraîner des fissures
de surchauffe, que seul un équipement spécial peut
détecter. Seule une poudre magnétique telle que Magnaglo peut déceler avec fiabilité toutes les fissures
et entailles, qui est une poudre fluorescente qui réagit
aux ultraviolets. Référez-vous aux instructions du fabricant pour la procédure. Après un tel test, l’arbre
doit être démagnétisé.
Les fissures du type et aux emplacements suivants
signifient qu’il faut jeter le vilebrequin.
A.
B.
66
C.
Fissures de plus de 5 mm qui touchent les orifices des tuyaux d’huile. Les fissures de moins
de 5 mm sont éliminées au ponçage.
D.
Les fissures de plus de 10 mm à l’extérieur de la
zone repérée. Les fissures simples de moins de
10 mm sont acceptables.
Fissures dans la longueur dans les tourillons et
les bords de trou.
Fissure latérale dans la zone repérée.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
Vilebrequin, remise en état
En règle générale, de nouvelles opérations de ponçage
et d’alignement signifient une durée de vie réduite. Par
conséquent, ne renouvelez pas le ponçage sauf en cas
de raison valable, d’erreur de mesure (usure, ovale, conicité) ou de sérieux dégâts de surface contre lesquels
un ponçage n’est pas suffisant.
Les tourillons de palier principal et de palier de tête de
bielle peuvent être poncés à 0,25 mm, 0,50 mm et 0,75
mm en dimension inférieure. Reportez-vous au manuel
d’atelier « Caractéristiques techniques » pour plus d’informations concernant les dimensions inférieures.
Procédure à suivre pour la remise en état
•
Alignez le vilebrequin.
NOTE ! L’alignement doit être effectué qu’en cas de nécessité; reportez-vous à « Inspection, vilebrequin et paliers ».
•
•
Rayons de vilebrequin
•
Procédez à un examen des fissures, reportez-vous
à « Détection des fissures ».
R = 3,9 mm, et la qualité de forme et de surface
correcte.
Rectifiez le vilebrequin si besoin est, reportez-vous
au paragraphe suivant et procédez à un nouvel
examen des fissures.
•
Rodez le vilebrequin après chaque meulage.
•
Eliminez tous les résidus de meulage et tous les
autres polluants. Rincez et nettoyez les tuyaux
d’huile.
Mesurez le rayon avec un gabarit de rayon. La
forme doit obéir à l’illustration « Rayons du vilebrequin » de la page précédente. Il ne doit apparaître aucune entaille de meulage ni aucun bord
tranchant ; le vilebrequin pourrait casser.
•
Le meulage du tourillon central mérite une attention toute particulière lors de la mesure de largeur
pour le palier de guidage « A », sur l’illustration
« Rayons du vilebrequin » de la page précédente.
Pour les dimensions, reportez-vous au manuel
d’atelier « Caractéristiques techniques ».
•
NOTE ! Cassez les bords tranchants éventuellement apparus au niveau des tuyaux d’huile lors
du meulage des paliers.
Utilisez une pièce à adoucir ou une toile émeri.
•
Nettoyez l’arbre en éliminant tous les résidus de
meulage et tous les autres polluants. Rincez et
nettoyez les tuyaux d’huile.
Meulage du vilebrequin
Vous n’obtiendrez un résultat de meulage satisfaisant
que si vous suivez la bonne méthode. Les éléments de
meulage suivants sont recommandés :
Meule : Naxos 33A60 M6VK, et 33A46 M6VK ou Norton
23A60 M5VK et 23A46 M5VK
Diamètre, nouveau disque Ø 36"–42" (914–1067 mm)
(le disque peut être usé jusqu’à environ Ø 720 mm).
Vitesse périphérique :
Meule : .............................................. 28–33 m/s
Vilebrequin ................................. max. 0,25 m/s
Refroidissement : 3% d’émulsion d’huile (soluble). Le
refroidissement doit impérativement être puissant, et
dans la mesure du possible avec un rinçage venant
d’en haut et d’en bas.
Le disque doit être aiguisé à l’aide d’un diamant de
meulage.
Dimension périphérique ........................ 0,1 mm/tour
Rodage du vilebrequin
Le fini de surface (profondeur du profil Ra) de la bride de
vilebrequin, des portées de palier et des rayons de congé
est de 2µ, l’écart moyen étant de 0,5µ. Ce fini de surface
est obtenu par rodage.
•
Le rodage s’effectue dans le sens de rotation inverse à l’usinage.
•
Appliquer de l’huile de coupe (par ex. VELOCITE 6)
sur la bride de vilebrequin et les portées de palier.
•
Toile de rodage, grain abrasif 400.
•
Nettoyer soigneusement l’arbre après avoir terminé
le rodage. Utiliser de l’alcool industriel à 95%.
•
N. B ! Appliquer de la graisse, référence VP
1161447 sur la bride de vilebrequin.
Mesure latérale .................................... 0,2 mm/tour
Profondeur de coupe ........................ max. 0,03 mm
•
Le meulage est effectué dans la meuleuse du vilebrequin pour obtenir la dimension inférieure, suivant
le manuel d’atelier « Caractéristiques techniques ».
Les rayons de congé du trou doivent impérativement avoir les bonnes dimensions.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
67
Instructions de remise en état
Volant, remplacement
4
Vérifiez que le téton de positionnement du volant
dans le vilebrequin est en place et qu’il n’est pas endommagé.
1
5
Relevez le volant pour le mettre en place, et posez
les vis.
6
Serrez les vis du volant à 65 Nm + serrez en angle
à 60°.
Retirez les vis, et sortez le volant.
NOTE ! Pour ne pas endommager le capteur de régime du moteur (série 44/300), vous devez le retirer
avant la dépose du volant.
7
Posez le capteur de régime du moteur (série 44/300).
Volant, inspection
Examinez le volant pour déceler d’éventuelles fissures ou autres dégâts. Vérifiez que le collier d’engrenage n’est ni abîmé, ni usé. Remplacez le collier
d’engrenage ou le volant suivant le cas.
2
Nettoyez la zone de contact de la bride du vilebrequin
et du volant.
3
Nettoyez la zone de contact du volant et de la bride
du vilebrequin.
68
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
Collier d’engrenage,
remplacement
4
(volant démonté)
1
Forez 1–2 trous dans une encoche sur le collier d’engrenage. A l’aide d’un burin, fendez le collier d’engrenage au point de forage, puis retirez la couronne dentée.
Placez le collier d’engrenage chauffé sur le volant, et
positionnez-le à l’aide d’un mandrin et d’un marteau
tendres.
Laissez le collier d’engrenage refroidir à l’air libre.
5
2
Brossez la zone de contact du volant à la brosse métallique.
Nettoyez les surfaces de contact sur le volant et le
vilebrequin. Contrôlez le téton de positionnement
dans la bride du vilebrequin et le joint de vilebrequin
arrière. Remplacez, le cas échéant.
Posez le volant. Couple de serrage de 65 Nm + serrez en angle à 60°.
3
6
Posez le capteur de régime du moteur (série 44/300).
Faites chauffer le collier d’engrenage neuf dans un
four ou au chalumeau à 180–200°C maximum.
ATTENTION ! Si vous utilisez un chalumeau,
vous devez faire attention à ce que le collier
d’engrenage soit chauffé de façon régulière, et
non pas trop chaud par endroit, ce qui pourrait
faire sortir le volant. Pour contrôler le chauffage, polissez le collier d’engrenage sur quelques
points jusqu’au métal nu. Arrêtez de chauffer
lorsque les surfaces virent au bleu.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
69
Instructions de remise en état
Volant, indication
Relevez la valeur, et placez l’indicateur à cadran et la
fixation de l’autre côté du volant.
Outils spéciaux : 999 9696, 998 9876
L’écart de valeur entre ces deux indications ne doit
pas dépasser 0,15 mm.
1
2
Placez une jauge à cadran avec l’aiguille contre le volant.
2
Mettez à zéro l’indicateur à cadran. Tournez le volant
et relevez la plus grande valeur.
La valeur de mesure ne doit pas dépasser 0,15 mm
dans un rayon de mesure de 150 mm.
Si la voilure est supérieure, retirez le volant et regardez s’il y a de la saleté ou des irrégularités entre le
volant et la bride du vilebrequin.
Placez la fixation magnétique de la jauge à cadran
sur le volant, et placez l’aiguille de l’indicateur à cadran sur le bord intérieur du carter de volant (voir l’illustration).
Tournez le volant et relevez la valeur indiquée par l’indicateur à cadran.
Le centrage du bord interne du carter de volant doit
être d’environ 0,25 mm.
Carter de volant, indication
Outils spéciaux : 999 9696, 998 9876
Si l’une des valeurs de mesure dépasse 0,25 mm,
vous devez vérifier la position du carter de volant par
rapport au bloc moteur.
1
Placez la fixation magnétique de la jauge à cadran
sur le volant, et placez l’aiguille de l’indicateur à cadran sur le bord extérieur du carter de volant (voir l’illustration).
70
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
Remise en état du carter du
volant
Outils spéciaux : 884 596
Remontage
4
Enfoncez le nouveau palier à l’aide du mandrin
884 596. Posez le circlip.
5
Enfoncez l’arbre dans le logement avec le mandrin
884 596. Vérifiez que le circlip (6) s’engage correctement dans le cran de l’outil. Fixez l’arbre à l’aide du
circlip (3).
6
Enfoncez la bague (2) à l’aide du mandrin 884 596.
Remplissez la cavité « A » de graisse N/P 1141 644,
puis enfoncez le nouveau joint (2) avec le mandrin
884 596.
Démontage
1
Déposez la bague d’étanchéité (1), la bague (2) et le
circlip (3).
2
Sortez l’arbre (4) et le palier (5) avec un maillet en
plastique.
3
Retirez le petit circlip (6) de l’arbre. Dégagez le roulement à rouleaux à l’aide du mandrin 884 596.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
71
Instructions de remise en état
Pose du bloc-cylindres
Pose de la chemise de cylindre
Soulevez la chemise de cylindre et posez les bagues
d’étanchéité neuves suivant l’illustration. Brossez les
bagues d’étanchéité et la surface d’étanchéité inférieure avec une solution savonneuse.
Outils spéciaux : 998 9876, 999 2479, 999 6272,
999 6598, 999 2000
3
NOTE ! Vous devez nettoyer soigneusement toutes
les surfaces de contact du bloc pour les chemises et
les bagues d’étanchéité. Nettoyez à la brosse et avec
un produit de nettoyage. Vous ne devez pas utiliser
d’outil de grattage.
1
Posez les chemises de cylindre à l’aide du mandrin
999 6598 et de l’axe 999 2000.
4
Placez le chemises de cylindre dans le bloc sans les
bagues d’étanchéité. Mesurez la hauteur de la chemise, dimension A suivant l’illustration. La mesure est
réalisée sur quatre points diamétralement opposés
sur chaque cylindre. Vérifiez que la surface de support n’est pas abîmée au moment de la remise à zéro
de l’indicateur à cadran. Le contrôle est effectué avec
l’indicateur à cadran 998 9876 et le support 999 2479.
La hauteur doit être égale à 0,06–0,11, mais la différence entre ces deux chemises ne doit pas dépasser
0,02 mm. Faites un repère sur les chemises pour
conserver leur position.
2
Posez les gicleurs de refroidissement de piston.
NOTE ! Un joint torique neuf et des contre-écrous
neufs devront être utilisés. Douille de 10 mm.
1. Violet
72
2. Noir
3. Noir
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
5
7
Posez le palier principal et les paliers de butée neufs.
Vous devez installer les coussinets du palier principal et les tuyaux d’huile dans le bloc-cylindres.
Lubrifiez les surfaces de palier avec de l’huile moteur,
puis posez le vilebrequin.
Posez les chapeaux de palier de tête de bielle de sorte que le repère corresponde au repère du vilebrequin.
Huilez les filetages. Pour les couples de serrage, reportez-vous au « Manuel d’atelier, caractéristiques
techniques ». Douille de 17 mm.
NOTE ! Vous devez soigneusement nettoyer le vilebrequin.
Monter les chapeaux de palier. S’assurer que les ergots de fixation des coussinets sont orientés l’un face
à l’autre.
N. B ! Repérage par numéro, le chapeau no 1 se monte à l’extrémité avant.
Pose de la pompe à huile
8
Les vis de chapeaux de palier existent en deux variantes. Ces ceux types ont des couples de serrage
différents et ne doivent pas être mélangés. Huiler les
filets avec une huile moteur avant le serrage. Couples
de serrage, voir le manuel d’atelier « Caractéristiques
techniques ». Douille 19 mm.
Piston, pose
Outils spéciaux : 999 5031
6
Posez le panneau de renforcement, et n’oubliez pas
les rondelles entretoises entre le panneau et le bloccylindres. Nettoyez soigneusement les surfaces de
contact et posez-les avec des vis légèrement huilées. Couple de serrage 46 Nm.
Vissez la pompe à huile au niveau du palier principal
avant. Posez des bagues d’étanchéité neuves.
NOTE ! N’oubliez pas les bagues d’étanchéité pour
les connexions des conduits de refoulement au bloc.
Posez les coussinets de tête de bielle. Lubrifiez les
pistons, les segments de piston et les têtes de bielle.
Tournez les segments de pistons pour que les écartements soient à environ 120° les uns des autres. Posez les pistons de sorte que les repères du devant
pointent vers l’avant. Utilisez le segment d’installation 999 5031.
7
Vissez les conduites d’huile en place, la soupape de
décharge est située entre le conduit de refoulement et
la pompe.
NOTE ! Lors de la pose, tournez la soupape de décharge comme sur l’illustration.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
73
Instructions de remise en état
9
10
Monter la console (tôle à chicanes) sur le tuyau
d’aspiration.
NOTE ! Les vis ont des rondelles spéciales (rondelle
élastique).
Posez le tuyau d’admission et fixez-le, ainsi que la
jauge d’huile, avec des colliers de flexible.
Uniquement pour moteurs équipés d’inverseur V
Monter une bague d’étanchéité neuve dans le carter
intérieur de volant moteur, utiliser l’outil 999 6385.
NOTE! Passer de la graisse, N° de réf. VP 1161447,
sur le bord intérieur de la lèvre d’étanchéité et sur la
bride du vilebrequin avant le montage du carter de volant moteur.
Monter le carter de volant moteur.
NOTE! Les deux vis légèrement plus longues seront
montées en dessous (moteur tourné dans le bon
sens). Serrer les vis au couple de 48 Nm.
11
N. B ! Les moteurs prévus pour recevoir un inverseur
V comportent un tuyau d’aspiration et une tôle à chicanes spécifiques.
Posez le volant. Le volant est équipé d’un manchon
de guidage aligné dans le vilebrequin. 884 895 peut
servir d’outil d’immobilisation lors du serrage. Pour
les couples de serrage, reportez-vous au « Manuel
d’atelier, caractéristiques techniques ».
74
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
12
15
Posez le carter de distribution interne avec le tourillon
d’arbre intermédiaire comme guide. Si nécessaire, utilisez un maillet en caoutchouc.
Posez l’engrenage de commande intermédiaire de
l’arbre à cames suivant le repère sur l’engrenage.
Couple de serrage 24 Nm.
13
16
Nettoyez et huilez les paliers d’arbre à cames Introduisez soigneusement l’arbre à cames et posez le
palier de butée. Couple de serrage 24 Nm. Contrôlez
le jeu axial, qui doit être de 0,04–0,12 mm.
Posez la clé de l’arbre à cames. Contrôlez la position
de l’arbre à cames de manière à ce que les repères
correspondent à la poulie installée. Chauffez la poulie
d’arbre à cames à environ 100°C et installez-la sur
l’arbre. Couple de serrage 85 Nm.
14
Vérifiez que la clé de vilebrequin est installée. Posez
l’engrenage de commande du vilebrequin à l’aide de
l’outil 999 6404.
NOTE ! Vérifiez que les engrenages se mettent en
prise avec l’engrenage de commande intermédiaire de
la pompe à huile.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
75
Instructions de remise en état
17
18
Monter le carter de distribution avec un nouveau joint
d’étanchéité. Appliquer de la graisse, référence VP
1161447, sur le bord intérieur de la lèvre de la bague
d’étanchéité.
Douille 12 mm.
19
Repère, ancienne version
Appliquez du bisulfure de molybdène sur l’arbre de vilebrequin. Chauffez le moyeu polygonal à environ
100°C et posez-le sur l’arbre. Appuyez sur le moyeu
à l’aide de l’outil 999 6404. Ne serrez pas la vis centrale: attendez que le moyeu se soit refroidi. Couple
de serrage 180 Nm. Douille 24 mm.
20
Repère, version récente
Introduisez la poulie de la pompe d’injection de carburant suivant le repère marqué sur l’engrenage. La poulie de pompe est marquée de repères en ce qui concerne les séries 31/32-, 41/42/43- et 44/300.
REMARQUE ! Deux types de repères sont utilisés ;
voir ci-dessus.
IMPORTANT ! Le moteur (vilebrequin) ne peut
pas tourner si l’engrenage est lâche.
76
Montez le carter d’huile et utilisez un joint
d’étanchéité neuf. Coupez tous les bords des joints
du carter de distribution et du carter de volant. Le
joint d’étanchéité du carter d’huile doit être rendu
étanche avec du Permatex N° 77 ou un agent à base
de silicone similaire. Couple de serrage 15 Nm. Douille 12 mm.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
21
23
Posez les lève-soupapes dans leurs positions
d’origine à l’intérieur du bloc. Nettoyez les poussoirs,
puis huilez les poussoirs et les guides placés dans le
bloc.
Posez la bride intermédiaire avec des joints toriques
neufs (série 44/300). Posez la pompe d’injection de carburant. Ne serrez pas les écrous dans cette position.
REMARQUE ! Utilisez toujours les nouveaux poussoirs lors de la pose d’un nouvel arbre à cames. Appliquez du bisulfure de molybdène sur la zone de glissement du poussoir, contre les lobes de l’arbre.
REMARQUE ! Si les boulons filetés ont été retirés,
appliquez du Loctiter ® 572 sur leur filetage avant de
les reposer. Ceci permet de réduire le risque de fuites
d’huile.
IMPORTANT ! Ne faites pas tourner le moteur alors que le pignon d’entraînement de la
pompe d’injection de carburant est lâche ;
ceci risquerait d’endommager les engrenages
ou le capteur de régime du moteur (32/42/43).
22
24
Posez les trappes d’inspection. Couple de serrage 24
Nm. Douille 13 mm.
Faites pivoter l’arbre de la pompe de sorte que les
trous des vis à bride correspondent aux trous placés
dans le pignon d’arbre à cames (le pignon n’a qu’une
position possible). Couples de serrage des vis à bride
24 Nm. Douille 13 mm. Posez le support sous la
pompe sans serrer.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
77
Instructions de remise en état
25
28
Posez le collecteur d’admission sur la culasse. Appliquez le produit d’étanchéité Loctite® 574 sur la culasse et le collecteur d’admission. Appliquez un filet
régulier et fin de 3 mm de large.
Posez l’amortisseur de vibrations avant et les poulies
de courroie. Couple de serrage 28 Nm. Douille 12
mm.
26
A, B (B bord supérieur uniquement) = Produit
d’étanchéité, collecteur d’admission
Posez la pompe d’alimentation. Douille 12 mm. Posez le démarreur. Douille 15 mm.
27
C = Produit d’étanchéité, culasse
Serrez le collecteur d’admission. Couple de serrage
20 Nm.
Posez la pompe de circulation et le support du tendeur de courroie. Clé de 12 mm, 13 mm.
Monter et tendre les courroies.
N. B ! Il existe plusieurs versions de tendeur de courroie. Pour la mise en œuvre voir sous « Courroies,
tension ».
78
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
29
31
Installez un joint de culasse neuf et soulevez la culasse pour la mettre en place. Manipulation ; reportez-vous à la section « Culasse, pose ».
30
Posez les gicleurs. N’oubliez pas le joint torique inférieur sur les gicleurs (série 44/300 uniquement)
REMARQUE ! Assurez-vous que la surface du conduit
de retour est aussi droit que possible.
Posez les barres de poussée dans leur position
d’origine.
Posez les fourches de soupape (série 44/300) et le
support de culbuteur.
REMARQUE ! Si les gaines d’injecteur en cuivre n’ont
pas été remplacées, vous devez les nettoyer avec la
brosse 885 289 avant de procéder à la pose des gicleurs.
Le couple de serrage est de 24 Nm, douille de 13 mm.
REMARQUE ! Posez des nouveaux joints toriques
sur le conduit de refoulement d’huile du bras du culbuteur (il n’y a pas de tuyau sur la série 44/300). Assurez-vous que les joints toriques sont intacts lors de
la pose.
Couples de serrage ; reportez-vous à « Manuel
d’atelier, Caractéristiques techniques. » Douille de 14
mm, clé de 17 mm.
Réglez ensuite le jeu aux soupapes. Reportez-vous à
la section « Soupapes, réglage. »
Concerne uniquement le KA(M)D44P-B/44P-C/300
Faites passer la rondelle et le ressort sur l’injecteur
du cylindre 1 avant de le mettre en place. Imbriquez
les ressorts en les pressant et mettez la fourchette
d’injecteur en place. Enfilez le joint torique inférieur
sur le gicleur.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
79
Instructions de remise en état
32
Séries 31/32/41/42/43
Installez le cache-soupapes avec des joints
d’étanchéité neufs. Couple de serrage du cache-soupapes supérieur 8 Nm. Douille 10 mm, 13 mm.
Concerne uniquement le KA(M)D44P-B/44P-C/300
Assurez-vous que la découpe dans la rondelle
d’étanchéité correspond à la goupille fendue et à la
borne de câble des injecteurs (cylindre 1 uniquement)
33
Séries 44/300
Posez le joint situé contre le cache-soupapes (les
joints toriques, la rondelle et le ressort) sur chaque injecteur.
Séries 44/300
Contrôlez le joint d’étanchéité du cache-soupapes. Si
il est en bon état et correctement fixé au cache, il est
alors inutile de le remplacer. S’il doit être remplacé,
procédez aux opérations suivantes :
Nettoyer soigneusement le logement du joint. Applique une mince couche de graisse silicone, réf. 116
1231-4, sur le cache-soupapes. Placer le nouveau
joint et le laisser durcir dans le silicone avant de monter le cache-soupapes.
N. B ! Le raccord du joint se place selon l’illustration.
80
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
35
Concerne uniquement le KA(M)D44P-B/44P-C/300
Insérez le câble de l’injecteur à travers le cache-soupapes. Enfoncez la rondelle en caoutchouc pour la
mettre en place tout en abaissant le cache-soupapes
contre la culasse. Posez le clip de retenue. Raccordez le câble au faisceau de câble du moteur.
Contrôlez que le câble n’entrave pas les bras du culbuteurs à travers l’orifice du filtre à huile.
Installez les supports de levage. Installez le logement
du thermostat avec une bague d’étanchéité neuve.
Douille 12 mm, 13 mm.
Installez la poulie extérieure de la pompe de circulation.
36
34
Posez le collecteur d’échappement avec le support
du filtre à air.
REMARQUE ! Posez uniquement les écrous apparaissant sur l’illustration. Douille 15 mm.
Installez le tuyau du limiteur de fumée (série 31/32/
41/42/43 uniquement). Douille 13 mm.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
81
Instructions de remise en état
Avance à l’injection, réglage
Concerne uniquement le KA(M)D44P-A
Outils spéciaux : 884 895, 884 954
Série 31/32 : 885 199
Séries 41/42/43/44P-B/44P-C/300 : 885 139
44P-A : 885 139, 885 301
39
37
Déposez le cache de rappel de la pompe. Utilisez
l’outil Torx 30.
Posez l’outil 884 895 dans le carter du volant. Tournez le moteur dans son sens de rotation normale
jusqu’à ce que l’oeillet de l’outil bloque le volant.
40
38
Dévissez la vis centrale placée sur l’outil 885 301,
huilez le piston de rappel et posez l’outil sur la
pompe.
Retirez la vis centrale de la face arrière de la pompe
d’injection de carburant et posez l’indicateur à cadran
884 954 avec les supports 885 139 (série 41/42/43/
44/300) et 885 199 (série 31/32). Assurez-vous que
l’indicateur est enfoncé de 3–4 mm.
82
Serrez la vis centrale jusqu’à ce qu’elle touche le
fond.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
S’applique à tous les moteurs
46
41
Relâchez l’oeillet de blocage de l’outil 884 895 et faites tourner le moteur en arrière (dans le sens opposé
à la rotation) à environ 30° (série 41/42/43/44/300) ou
à environ 45° (série 31/32), ou bien jusqu’à ce que
l’horloge « s’arrête ».
42
Réinitialisez l’horloge.
43
Tournez le moteur dans son sens normal de rotation.
Assurez-vous que l’horloge ne bouge pas lorsque la
rotation commence ; ceci permet d’assurer que la rotation commence à « zéro ».
44
Lorsque la goupille d’arrêt « bloque » le volant, relevez l’indicateur à cadran. Comparez la valeur relevée
avec celle mentionnée dans le manuel d’atelier à la
section « Caractéristiques techniques ».
Posez le tuyau de retour entre les gicleurs d’injecteur
et la pompe d’injection de carburant. Utilisez des
joints d’étanchéité neufs. N’oubliez pas le collier contre le support de levage. Clé de 10 mm, 12 mm.
Posez le tuyau de refoulement sur les gicleurs. Clé
de 17 mm.
47
45
Si les injecteurs ont besoin d’un réglage, desserrez
les écrous de fixation de la pompe, et faites pivoter la
pompe jusqu’à obtention de la valeur correcte. Tournez dans le sens des aiguilles d’une montre (vue de
l’avant) si la valeur est trop faible (l’injection se fait
trop tard) et dans le sens inverse si la valeur est trop
élevée (l’injection se fait trop tôt).
Serrez la pompe et démontez outils spéciaux. Reposez le cache de rappel (uniquement pour la série
44P-A).
REMARQUE ! Le support de fixation situé à l’arrière
de la pompe doit bloquer le bloc-cylindres et la pompe
avant le serrage final afin d’éviter toute tension.
REMARQUE ! N’oubliez pas de retirer l’outil 884 895
du carter de volant.
Posez le refroidisseur d’air de suralimentation. Appliquez du produit d’étanchéité à la Silicone GE
RTV1473W sur la surface de contact du collecteur
d’admission. Appliquez un filet régulier et fin de 3 mm
de largeur. Assurez-vous qu’aucune tension ne
s’accumule dans le refroidisseur d’air de suralimentation lorsque les supports de fixation sont posés endessous et à l’arrière. Clé de 13 mm, 17 mm.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
83
Instructions de remise en état
48
50
Posez le support du filtre à huile et du filtre à carburant.
Posez le générateur et la courroie du générateur. Clés
11/16", 5/8", 12 mm, 13 mm.
REMARQUE ! Fixation des tuyaux d’injecteur dans le
support. Clés de 10 mm, 13 mm et 17 mm.
Tendez la courroie du générateur. Reportez-vous à la
section « Contrôle des tendeurs de courroie ».
49
51
Posez le filtre à carburant avec l’unité EDC et les
tuyaux / conduits (filtre de la pompe d’injection de
carburant et le filtre de la pompe d’alimentation). Clés
de 10 mm, 13 mm et 17 mm.
Posez l’ensemble du refroidisseur d’huile comprenant
le boîtier de borne utilisé pour le filtre à huile. Utilisez
des joints toriques neufs. Clé de 12 mm.
Posez le flexible d’air situé entre l’unité électronique
de commande diesel (« EDC ») et le tuyau
d’admission.
84
Posez l’adaptateur de borne du filtre à huile (42/43/
44/300). Posez les flexibles sur le logement de connexions de l’adaptateur du filtre à huile (42/43/44/
300). Clé 12 mm + grande clé réglable. Instructions
concernant la réparation
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
52
54
Posez le support du moteur tribord ainsi que la servopompe, si celle-ci est installée. Posez et tendez les
courroies. Reportez-vous à la section « Contrôle des
tendeurs de courroie ».
Posez la pompe à eau de mer, le filtre à eau avec le
support et le flexible à la borne avant du refroidisseur
d’air de suralimentation et à l’admission d’eau (bouclier).
53
1
55
Posez le flexible entre le raccord avant du refroidisseur d’huile et le raccord arrière du refroidisseur d’air
de suralimentation.
Posez la jauge d’huile.
Monter le turbocompresseur avec tous les raccordements, à l’exception du coude d’admission.
Poser le nouveau joint. Orienter le bord surélevé (1)
de la tubulure d’échappement vers le turbocompresseur.
Dans le cas ou la bride d’ajustage (concerne uniquement le TAMD31S-A) a été déposée, orienter le bord
surélevé vers celle-ci.
Ne pas retirer le ruban adhésif du joint.
N. B ! Ne jamais utiliser de produit d’étanchéité, afin
d’éviter tout risque de fuite.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
85
Instructions de remise en état
56
58
Installez l’échangeur thermique avec les raccords de
flexibles. Ne serrez pas le collier sur le thermostat
dans cette position. Clés de 15 et de 17 mm.
Installez le compresseur (série 32/42/43/44/300) et
serrez le collier du flexible de liquide de refroidissement sur le logement de thermostat. Clés de 14 et 15
mm.
57
59
Posez le réservoir d’expansion, le support et les flexibles d’aération sur le turbocompresseur et le logement de thermostat.
Installez et tendez la courroie d’entraînement du compresseur.
Monter et tendre la courroie du compresseur.
N. B ! Il existe plusieurs versions de tendeur de courroie. Pour la mise en œuvre voir sous « Courroies,
tension ».
86
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
60
Courroies, tension, séries 31/41
Courroies, points de contrôle
A
B
62
Courroie d’alternateur
Installez le compresseur du conduit d’air – filtre à air.
Utilisez des joints toriques neufs et plongez-les dans
une solution savonneuse pour faciliter l’installation du
conduit d’air. Installez le filtre à air. Clés de 10, 11
mm. Installez le conduit entre le turbocompresseur –
le filtre à air – le compresseur. Les bornes du compresseur à l’entrée et la sortie sont rendues étanches
par un produit d’étanchéité à la silicone, tel que Permatex® N° 6 ou Loctite® Silicon.
61
Installez le boîtier électrique et branchez tous les
composants. Clés de 8, 10, 12, 13 mm.
Desserrer les vis de fixation de l’alternateur (1) et (2).
Tendre la courroie à l’aide de la vis de réglage (3), de
manière que l’on puisse appuyer avec le pouce sur la
courroie de 10 mm environ, entre les poulies en regard
de (A). Serrer les vis (1) et (2).
63
Courroie de pompe servo
Desserrer la vis de fixation (1). Tendre la courroie à
l’aide de la vis de réglage (2), de manière que l’on
puisse appuyer avec le pouce sur la courroie de 10
mm environ, entre les poulies en regard de (B). Serrer
la vis (1).
IMPORTANT ! Parfaire le contrôle de la tension
sur toutes les courroies lorsque le moteur est
chaud. Le contrôle doit se faire pendant que les
courroies sont chaudes.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
87
Instructions de remise en état
Courroies, tension, séries 32/42/43/44
(version ancienne)
Concerne les moteurs suivants :
Série 32, jusqu’au numéro de moteur 2203202197
66
Courroies de pompe de circulation (double courroies en V) (uniquement KA(M)D42 jusqu’au numéro de moteur 2204208023)
Série KA(M)D42,
TAMD42WJ, jusqu’au numéro de moteur 2204216366
Série 43, jusqu’au numéro de moteur 2204303258
Série 44, jusqu’au numéro de moteur 2204404631
Outils spéciaux : 1159 660
5B
64
La tension des courroies s’effectue à l’aide de l’outil
1159 660. Les contrôles se font aux points indiqués
sur chaque modèle de courroie respectif. Tendre la
courroie, mettre l’outil à zéro, (appuyer sur le bras
« A ») et placer l’outil sur la courroie. Le doigt (le point
de pression) doit se placer sur le point de contrôle, selon la vue. Appuyer ensuite l’outil sur la courroie
jusqu’à l’obtention d’un « clic ». N. B ! Il est important
que l’outil soit en contact avec la courroie sur la surface « B », lorsque l’on appuie sur la courroie. Lire le résultat sur l’outil. Tendre ou relâcher la courroie selon
le cas.
Le point de contrôle des courroies est situé en (5B),
80 mm en dessous du centre du galet tendeur de la
courroie.
6B
IMPORTANT ! Serrer le tendeur de courroie avant
d’effectuer le contrôle. Les courroies doivent être tendues dans l’ordre suivant (points 64 à 67) pour éviter
le risque de charge irrégulière.
65
Ajuster avec le tendeur de courroie (6B). Tension de
courroie 20–25 kg.
Points de contrôle courroies d’entraînement
1. Courroie du compresseur
5. Courroie de pompe à eau
3. Courroie d’alternateur
7. Courroie de pompe servo
88
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
67
68
Courroie de pompe de circulation (courroie Multi V)
Courroie d’alternateur
6
Le point de contrôle des courroies est situé en (5), en
face des poulies. Ajuster avec le tendeur de courroie
(6). Pas de clé 8 mm six pans creux (2x).
N. B ! Tourner le tendeur de courroie en sens contraire d’horloge.
Les points suivants concernent la tension d’une courroie neuve :
–
Tendre la courroie à 65–70 kg.
–
Faire tourner d’environ un (1) tour le moteur dans
son sens de rotation.
–
Vérifier que la tension des courroies se situe toujours entre 65 à 70 kg (ajuster le cas échéant).
–
Faire chauffer le moteur sans accélérer à 1500
tr/min pendant 5 minutes.
–
Contrôler une nouvelle fois la tension de courroie
ajuster le cas échéant à 65–70 kg.
Les points suivants concernent la réutilisation d’une
courroie usagée :
–
Tendre la courroie à 40–45 kg.
–
Faire tourner d’environ un (1) tour le moteur dans
son sens de rotation.
–
Vérifier que la tension des courroies se situe toujours entre 40 à 45 kg (ajuster le cas échéant).
Tendre la courroie à l’aide de la vis de réglage (3). Le
point de contrôle des courroies est situé en (3), directement derrière le bord du chemin d’entraînement de la
poulie de la courroie mulit-V. Serrer les vis (1) et (2).
Tension de courroie 20–25 kg.
69
Courroie du compresseur (sauf 42WJ)
Le point de contrôle des courroies est situé au-dessus
du goujon du capot moteur (1). La tension est ajustée
avec le tendeur de courroie (2). Tourner le galet tendeur en sens d’horloge de manière à tendre la courroie et serrer la vis six pans. Pas de clé 8 mm six
pans creux (2x).
Les points suivants concernent la tension d’une courroie neuve :
–
Tendre la courroie à 40–45 kg.
–
Faire tourner d’environ un (1) tour le moteur dans
son sens de rotation.
–
Vérifier que la tension des courroies se situe toujours entre 40 à 45 kg (ajuster le cas échéant).
–
Faire chauffer le moteur sans accélérer à 1500
tr/min pendant 5 minutes.
–
Contrôler une nouvelle fois la tension de courroie
ajuster le cas échéant à 40–45 kg.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
89
Instructions de remise en état
Les points suivants concernent la réutilisation d’une
courroie usagée :
–
Tendre la courroie à 30–35 kg.
–
Faire tourner d’environ un (1) tour le moteur dans
son sens de rotation.
–
Vérifier que la tension des courroies se situe toujours entre 30 à 35 kg (ajuster le cas échéant).
Courroies, tension, séries 32/42WJ/43/44/
300 (version récente)
Concerne les moteurs suivants :
Série 32 à partir du numéro de moteur 2203202198,
42WJ à partir du numéro de moteur 2204216367,
série 43 à partir du numéro de moteur 2204303259,
série 44 à partir du numéro de moteur 2204404632,
série 300 dès le lancement de production
IMPORTANT ! Les courroies doivent être tendues dans l’ordre suivant afin d’éviter tout risque
de charge irrégulière.
70
Courroie de pompe servo
70
Courroie de pompe de circulation
Tendre la courroie à l’aide de la vis de réglage (2). Le
point de contrôle de courroie est situé en (7), à 80 mm
du centre de la poulie.
Tension de courroie 15–20 kg.
69
Desserrer l’écrou de manière à relâcher la courroie.
Tendre la courroie en serrant au couple de 35 à 40
Nm l’écrou-capuchon de la vis de tension. Utiliser une
clé dynamométrique et une douille appropriée. Serrer
la vis de tension avec l’écrou.
Monter le capot moteur sur le bord avant.
71
Courroie d’alternateur
Desserrer les vis de fixation de l’alternateur (1) et (2).
Tendre la courroie à l’aide de la vis de réglage (3), de
manière que l’on puisse appuyer avec le pouce sur la
courroie de 10 mm environ, entre les poulies. Serrer
les vis (1) et (2).
90
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions de remise en état
72
Avant le démarrage
Courroie du compresseur
●
Remplissez l’huile moteur. Contrôlez le niveau.
●
Remplissez le liquide de refroidissement. Contrôlez le niveau.
●
Vérifiez le niveau d’huile, compresseur (KAD/
KAMD 32/42/43/44/300).
●
Vérifiez que le câblage est entièrement branché
et que toutes les bornes sont bien attachées. Vérifiez que le câblage est correctement attaché de
manière à éviter tout usure mécanique.
●
Vérifiez que tous les colliers des flexibles de liquide de refroidissement et d’air sont bien serrés.
●
Ouvrez tous les robinets à eau de mer.
Desserrer l’écrou de manière à relâcher la courroie.
Tendre la courroie en serrant au couple de 35 à 40
Nm l’écrou-capuchon de la vis de tension. Utiliser une
clé dynamométrique et une douille appropriée. Serrer
la vis de tension avec l’écrou (1).
●
Purgez le système d’alimentation s’il a été démonté.
73
Après le démarrage
Courroie de pompe servo
Faites tourner le moteur jusqu’à sa température de
service pour que le thermostat s’ouvre. Puis vérifiez :
●
L’étanchéité concernant l’eau, l’huile et le carburant.
Coupez le moteur et procédez aux contrôles suivants :
Desserrer la vis de fixation (1). Tendre la courroie à
l’aide de la vis de réglage (2), de manière que l’on
puisse appuyer avec le pouce sur la courroie de 10
mm environ, entre les poulies. Serrer la vis (1).
IMPORTANT ! Parfaire le contrôle de la tension
sur toutes les courroies lorsque le moteur est
chaud. Le contrôle doit se faire pendant que la
courroie est chaude.
●
Vérifiez le niveau d’huile moteur. Faites l’appoint,
si nécessaire.
●
Contrôlez le niveau d’eau douce. Faites l’appoint,
si nécessaire.
●
Parfaire le contrôle de la tension. Ajuster le cas
échéant.
74
Monter le capot moteur sur le bord avant.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
91
Rappel des Bulletins de Service
Groupe
N o.
Date
Objet
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
92
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Formulaire de rapport
Si vous avez des remarques ou des suggestions concernant ce manuel,
photocopiez cette page, remplissez-la et renvoyez-la nous. L’adresse est
indiquée tout en bas de la page. Ecrivez de préférence en suédois ou en anglais.
De la part de : ..............................................................
......................................................................................
......................................................................................
......................................................................................
Concerne la publication : ......................................................................................................................................
No de publication : ...................................................... Date d’édition : .................................................................
Remarque/Suggestion : .........................................................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
Date : ...............................................................
Nom : ...............................................................
AB Volvo Penta
Customer Support
Dept. 42200
SE-405 08 Gothenburg
Sweden
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
7741728-5 French 10-2001
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement