Inspector EXP+ Operation Manual - French

Inspector EXP+ Operation Manual - French
RADIATION ALERT®
&
EXP
User Manual
Manuel d’instructions
Page 30
Découper sur le pointillé
dénomination du modèle
INSCRIPTION À LA BASE DE DONNÉES D’ÉTALONNAGE
nom
numéro de série (se trouve à l’intérieur dn
compartiment à pile ou sur étiquette au dos)
Étalonnages par an
(veuillez indiquer) 1 2 3 4
société
adresse
Ville, état ou province, code postal complet
Numéro de téléphone
Renvoyer à l’intention de: Steve Skinner / Robbin Cramer
S.E. International, Inc., P.O. Box 39, Summertown, TN 38483-0039 ou bien envoyer par
télécopie à (931) 964-3564
30
RADIATION ALERT®
INSPECTOR Manuel d’instructions
INSPECTOR Manuel d’instructions - Table de Matiéres
Chapitre
1 Introduction
2 Caractéristiques
Affichage
Sélecteurs
Détecteur
Prises de sortie/entrée
3 Opération
Unités de mesure
Mise en route de l’Inspector
Démarrage
Mise à jour de l’affichage
Niveau maximal
Temps de réponse (calcul automatique de moyennes)
Opération en modes de débit de dose
Opération en mode totalisateur minuté
Prise d’un comptage minuté
Emploi des débits de dose lorsque la minuterie marche
Prise d’un comptage totalisé
Sélection automatique de gamme
Menu d’utilités
Interfaces avec un appareil externe
Options
Plaque WipeTest
Emploi d’une sonde extérieur
Établir le comptage de fond
4 Entretien
Service d’étalonnage, base de données
Étalonnage
Page
33
33
34
35
36
37
38
38
38
38
38
39
39
39
40
40
41
41
42
42
43
43
43
44
44
45
45
45
31
Dépistage de pannes
Service après-vente
5 Rayonnements ionisants et unités de mesure
Annexe A Spécifications techniques
Annexe B Sensibilité aux radionucléides communs
Appendice C Étui de l'Inspector EXP
Garantie
Inscription à la base de données d’étalonnage
Liste d’illustrations
Illustration 1 Vue du devant
Illustration 2 Vue du panneau de l’extrémité
Illustration 3 Affichage
Illustration 4 Vue du dos (Détecteur)
48
49
50
51
53
53
55
30
33
34
34
37
Précautions
•
•
•
•
•
•
•
Ne pas contaminer l’Inspector en le touchant à des surfaces ou matériaux
radioactifs. Si l’on soupçonne une contamination, il y a des bandes en
caoutchouc de remplacement agrafées à l’intérieur de ce manuel.
Éviter d’exposer l’instrument à des températures dépassant 38° C
(100° F) ainsi qu’à la lumière directe du soleil pendant des périodes pro
longées.
Éviter d’exposer l’Inspector aux liquides. L’eau pourrait endommager les
circuits et la surface en mica du tube Geiger-Müller.
Ne jamais placer l’Inspector dans un four à micro-ondes. Il est incapable
de mesurer les micro-ondes et risque d’être endommagé ou bien d’en
dommager le four.
Cet instrument peut être sensible aux radiofréquences, aux micro-ondes,
dans les champs électrostatiques et électromagnétiques et pourrait ne
pas bien fonctionner dans ces conditions.
Si l’on ne doit pas utiliser l’Inspector pendant plus d’un mois, ôter la
pile pour éviter les dommages dus à la corrosion de la pile.
Remplacer la pile immédiatement lorsque l’indicateur de pile paraît à
l’écran d’affichage.
04/03/00
1 Introduction
L’Inspector est un instrument de santé et de sécurité optimisé pour détecter les
niveaux de rayonnement faible. Il mesure le rayonnement alpha, beta, gamma et
de rayons-x.
Ses applications comprennent :
•
•
•
•
Détection de la contamination superficielle et sa quantification
Contrôle d’exposition possible lors de la manipulation de radionucléides
Contrôle de contaminations de l’environnement
Détection des gaz nobles et d’autres radionucléides à faible énergie
2 Caractéristiques
Lorsque l’Inspector fonctionne, le témoin rouge (8) de comptage clignote chaque
fois que l’instrument détecte une impulsion (un événement ionisant).
L’instrument est optimisé pour détecter de faibles changements de niveaux de
radiation et pour être extrêmement sensible à beaucoup de radionucléides
courants. Pour plus amples détails, consulter l’Annexe B, « Sensibilité aux
radionucléides courants. »
Pour plus amples détails sur l’emploi de l’Inspector, consulter le chapitre 3,
«Opération.»
Illustration 1 Vue du devant
33
-
+
Illustration 2 Vue du panneau de l’extrémité
Affichage (1)
L’Inspector compte les événements ionisants et affiche les résultats sur l’affichage
à cristaux liquides (LCD).
-
+
Illustration 3 Indicateurs affichés
INDICATEURS:
•
•
34
L’affichage numérique (A) indique le niveau actuel de rayonnements
dans l’unité spécifiée par le sélecteur de mode.
Une petite pile (B) paraît à gauche de l’affichage numérique pour indiquer
que la pile est faible.
•
•
•
•
•
•
Un petit sablier (C) paraît à gauche de l’affichage numérique en mode CAL
ou pendant un comptage minuté.
Le mot TOTAL (D) paraît lorsque l’Inspector est en mode Total/Timer
(totalisateur minuté).
X1000 (E) paraît lorsqu’il faut multiplier ce qui est affiché par 1000.
Le mot CAL (F) paraît lorsqu’on étalonne l’Inspector.
Le mot SET (G) paraît lorsqu’on règle la minuterie (l’affichage
numérique affiche l’intervalle minutée au lieu du niveau actuel de
rayonnements) et au mode CAL (l’affichage numérique affiche le facteur
d’étalonnage au lieu du niveau actuel de rayonnements).
L’unité actuelle de mesure (H)—CPM, CPS, mR/hr ou µSv/hr—- est
affichée à droite de l’affichage numérique.
Sélecteurs
Sélecteur de mode (2)
On sélectionne l’unité de mesure avec le sélecteur de mode.
mR/hr µSv/hr. L’affichage numérique affiche le niveau actuel de
rayonnements en milliroentgens par heure ou, lorsqu’on utilise les unités SI,
en microsieverts par heure.
En mode mR/h, l’Inspector affiche le niveau de rayonnements de 0,001 à
100.
En mode µSv/h, l’Inspector affiche le niveau de rayonnements de 0,01 à
1000. Voir « Menu d’utilité » au chapitre 3 pour plus amples détails sur la
mise en route de ce mode.
CPM CPS. En mode CPM (IPM), l’affiche montre le niveau actuel de
rayonnements en impulsions par minute (IPM) de 0 à 300 000. Lorsqu’on
voit X1000 à l’affichage, multiplier la lecture numérique par 1000 pour obtenir
le niveau de rayonnements. Pour les unités SI, l’affichage affiche le niveau
de rayonnements en impulsions par seconde (IPS) de 0 à 5000.
Total/Timer. L’affichage affiche le total accumulé d’impulsions de 1 à 9 999
000. Lorsque X1000 est affiché, multiplier la lecture numérique par 1000
pour obtenir le niveau complet de rayonnements. La totalisation commence
lorsque le sélecteur est mis sur cette position. Pour plus amples détails,
consulter la rubrique . « Prise d’un comptage totalisé » au chapitre 3.
35
Sélecteur Off/On/Audio (3)
OFF (Arrêt). L’Inspector ne fonctionne pas.
ON (Marche). L’Inspector fonctionne mais la fonction sonore ne fonctionne
pas.
Audio. L’Inspector fait un bruit sec chaque fois qu’il détecte un événement
rayonnant.
Boutons + et - (6)
Les boutons + et - s’emploient pour régler l’affichage numérique pour les
comptages totalisés et pendant l’étalonnage. Voir « Prise d’un comptage
minuté » au chapitre 3 et «Étalonnage » au chapitre 4.
Les boutons + et - peuvent aussi s’employer pour sélectionner dans le
« Menu d’utilités ». Pour plus amples détails, consulter la rubrique « Menu
d’utilités » au chapitre 3.
Sélecteur minuterie (4)
Off (Arrêt).
Set (Régler).
On (Marche).
La minuterie ne fonctionne pas.
On peut alors régler l’intervalle minutée à l’aide des
boutons + et -. Si la minuterie fonctionne déjà, l’affichage
affiche le temps restant dans l’intervalle minutée.
La minuterie fonctionne et l’affichage affiche le comptage
totalisé dans l’intervalle minutée.
Bouton CAL (5)
Le bouton CAL s’emploie pour étalonner l’Inspector. Voir « Étalonnage » au
chapitre 4 pour plus amples renseignements.
Le bouton CAL s’emploie aussi pour sélectionner dans le « Menu d’utilités ».
Voir chapitre 3.
Le Détecteur
ATTENTION: La surface en mica du tube GM est fragile. S’assurer de ne rien
laisser pénétrer l’écran.
Interne - Seulement pour Inspector
L’Inspector utiliser un tube GM de 5 cm (2 po.) qu’on appelle pancake tube.
L’écran au dos de l’Inspector s’appelle un hublot. Il permet aux rayonnements
36
alpha et beta et gamma de faible énergie, qui ne peuvent pas pénétrer la paroi en
plastique, de pénétrer la surface en mica du tube. Le symbole de rayonnements
(7) sur l’étiquette indique le centre du tube GM.
Externe - Seulement pour Inspector EXP
Inspector EXP possède une sonde externe ronde au lieu d'un détecteur incorporé.
Pour brancher le détecteur, brancher une extrémité de son câble dans la prise
située à l'extrémité de l'Inspector et l'autre extrémité à la sonde.
Attention : Les connecteurs sont directionnels. Bien les aligner avant de tenter de
les brancher. Si le détecteur n'est pas complètement branché, l'lnstrument ne
fonctionnera pas comme il faut.
Illustration 4 Vue du dos
(Détecteur)
Prises d’entrée/sortie
L’entrée Cal (9) s’emploie pour étalonner électroniquement l’instrument à l’aide
d’un générateur d’impulsions. Pour plus amples détails, consulter la rubrique
« Étalonnage électronique » du chapitre 4.
37
La Prise de sortie (10) en dessous de la prise d’entrée CAL permet de faire
l’interface entre l’Inspecteur et un ordinateur, un enregistreur de données ou un
autre appareil. Pour plus amples détails, consulter la rubrique « Interface avec un
appareil externe » du chapitre 3.
Prise facultative de sonde. La prise facultative de sonde sur l’extrémité
(présente sur certains modèles de l’Inspector) permet d’utiliser l’Inspector avec
une sonde externe. Voir la rubrique « Employer une sonde externe » du
chapitre 3.
3 Opération
Unités de mesure
L’Inspector a été conçu pour emploi avec unités conventionnelles (milliroentgens
par heures et impulsions par minute) ou bien avec les unités SI (microsieverts par
heure et impulsions par seconde). Pour sélectionner les unités de mesure, choisir
Option 2 du menu d’utilités. Pour plus amples détails, consulter la rubrique
« Menu d’utilités » du chapitre 3.
Mise en route de l’Inspector
Avant de mettre en route l’Inspector, installer une pile alcaline ordinaire de 9 volts
dans le compartiment à piles en bas sur le dos. Nota : Placer la pile contre la
paroi du fond et s’assurer que les câbles sont placés à côté de la pile et pas endessous.
S’assurer que le sélecteur Timer (minuterie) du panneau de l’extrémité est éteint.
Démarrage. Pour mettre en route l’Inspector, sélectionner à l’aide du sélecteur
supérieur le mode voulu, puis régler le sélecteur inférieur sur On (marche) ou
Audio. L’Inspecteur commence alors une vérification du système qui dure 6
secondes. Tous les indicateurs et chiffres sont affichés.
Après la vérification du système, le niveau de rayonnements est affiché au mode
sélectionné. Trente secondes après la mise en route de l’Inspector, un court bip
indiquera qu’assez de renseignements ont été collectionnés pour assurer une
validité statistique.
Mise à jour de l’affichage. Dans les modes de débit de dose, l’affichage
38
numérique est mis à jour toutes les trois secondes. Au mode Total/Timer
(totalisateur minuté), l’affichage numérique est mis à jour deux fois par seconde.
Niveau maximal. Lorsque le niveau maximal pour le mode actuel est atteint,
l’inspecteur émet des bips pendant trois secondes, fait une pause de trois
secondes, puis répète cette configuration. L’affichage numérique clignote. Le
clignotement et le bip continuent jusqu’à ce que le niveau s’abaisse ou bien que
l’Inspecteur soit arrêté.
Temps de réponse (calcul automatique de moyennes). Lorsque le niveau de
rayonnements est moins de 6 000 IPM, la lecture dans un quelconque des modes
de débit de dose est basée sur les rayonnements détectés dans les 30 secondes
immédiatement précédentes. Pour produire une réponse qui réagit plus
rapidement aux changements, lorsque le niveau de rayonnements dépasse 6 000
IPM dans une période de 30 secondes, la lecture est basée sur les 6 secondes
précédentes. Lorsque le niveau de rayonnements dépasse 12 000 IPM dans une
période de 30 secondes, la lecture est basée sur les 3 secondes précédentes.
N.B. : On peut choisir un temps de réponse de 3 secondes à tout niveau de
rayonnements en utilisant le «Menu d’utilité » décrit au chapitre 3. Veuille
consulter le tableau suivant :
Si l’instrument détecte :
Après 30 secondes la lecture sera basée
sur la moyenne des — secondes précédentes.
30 secondes
(<100 IPS)
< 6 000 IPM ou <1.75 mR/hr
(100 -200 IPS)
6 000-12 000 IPM ou 1.75-3.6 mR/hr
(>200 IPS)
>12 000 IPM ou >3.6 mR/hr
6 secondes
3 secondes, réponse rapide
Opération en modes de débit de dose
Attention: 1. S’assurer qu’il n’y a aucune obstruction entre le hublot du détecteur
et la source à contrôler. 2. Éviter de prendre des mesures avec le hublot GeigerMüller face au soleil car la lecture en pourrait être modifiée.
Lorsque le sélecteur de modes est réglé à mR/h, µSv/h ou IPM, IPS, l’affichage
39
numérique est mis à jour toutes les trois secondes. Aux débits faibles, les
modifications significatives du niveau de rayonnements affichées peuvent mettre
jusqu’à 30 secondes pour se stabiliser. Pour plus amples détails, consulter la
rubrique « Sélection automatique de gamme » de ce chapitre.
Les modes IPM (ou IPS) et le comptage totalisé sont les méthodes de mesure les
plus directes : mR/h (ou µSv/h) est calculé à l’aide d’un facteur de conversion
optimisé pour le Césium-137. Ce mode est moins précis pour d’autres
radionucléides, à moins d’avoir étalonné l’Inspecteur pour un radionucléide pareil.
Les indicateurs les plus immédiats du niveau de rayonnements sont le signal
sonore et le clignotant de comptage. Il faut 3 secondes avant qu’un changement
paraisse sur l’affichage numérique à moins d’utiliser le mode Total/Timer
(totalisateur minuté).
Opération au mode Total/Timer (totalisateur minuté)
Lorsque le sélecteur de mode est réglé sur Total/Timer (totalisateur minuté),
l’affichage numérique est mis à jour deux fois par seconde et la totalisation
commence. Se reporter à la rubrique « Prise d’un comptage minuté ou totalisé »
du chapitre 3.
Prise d’un comptage minuté
Lorsqu’on prend un comptage minuté sur une période étendue, le comptage
moyen par minute est plus précis et toute petite augmentation est plus
significative. Par exemple, si la moyenne sur 10 minutes dépasse d’une seule
impulsion une autre moyenne de 10 minutes, l’augmentation pourrait être due à
une variation normale. Mais sur 12 heures, une augmentation d’une impulsion audessus de la moyenne de rayonnement de fond sur 12 heures avoir une
signification statistique.
L’Inspector est capable de donner un comptage totalisé d’une période minutée
alant d’une minute à 24 heures. Suivre ces étapes pour prendre un comptage
minuté:
1. Avec l’Inspector en opération, régler le sélecteur de mode sur Total/Timer
(totalisateur minuté). l’affichage affiche le mot TOTAL.
2. Régler le sélecteur de la minuterie sur le panneau d’extrémité à SET. Le mot
40
SET (Régler), le symbole du sablier, et la période sélectionnée la plus
récente sont affichés. La première fois qu’on utiliser la minuterie, le réglage
est 00:01, ce qui veut dire une minute.
3. Utiliser les boutons + et - pour régler la période à minuter. La période
pourrait être d’une à 10 minutes en incréments d’une minute, de 10 à 50
minutes en incréments de dix minutes, ou bien d’une à 24 heures en
incréments d’une heure.
4. Régler le sélecteur de la minuterie sur On (marche). L’Inspector fait « bip »
trois fois, puis commence à compter. Le symbole du sablier clignote
pendant la période minutée.
Si l’on veut savoir combien de minutes restent, mettre le sélecteur de la
minuterie sur SET (régler).
L’affichage décompte à partir de la période réglée en heures et minutes
usqu’à zéro. Par exemple, si l’affichage est 00:21, il y a 21 minutes qui
restent.
5. A la fin de la période minutée, l’Inspector fait « bip » trois fois, puis répète les
bips plusieurs fois pendant quinze secondes. Le chiffre affiché est le
comptage total.
6. Régler le sélecteur de la minuterie sur Off (arrêt) pour retourner à l’opération
normale.
Pour trouver la moyenne d’impulsions par minute pendant la période minutée,
diviser le total par le nombre de minutes.
Emploi des modes de débit de dose lorsque la minuterie fonctionne
Les modes de débit de dose peuvent s’employer lorsque la minuterie fonctionne.
Dans n’importe quel mode de dose, le symbole du sablier continuera à clignoter
pendant la période minutée. A la fin de la période minutée, le sablier restera
affiché en continu et la lecture minutée est maintenu dans le mode Total/Timer
(totalisateur minuté).
Prise d’un comptage totalisé
On peut prendre des comptages minutés des périodes jusqu’à 24 heures. Il est
possible de prendre un comptage sans la minuterie, par exemple, d’une période
qui dépasse 24 heures.
41
Suivre ces étapes :
1. Placer l’Inspector à l’endroit où l’on a l’intention de prendre le comptage.
2. Noter l’heure.
3. Immédiatement, lorsqu’on note l’heure, régler le sélecteur de mode sur
Total/Timer (totalisateur minuté).
4. A la fin de la période, noter l’heure et le nombre d’impulsions enregistré sur
l’affichage numérique.
5. Soustraire l’heure du début de l’heure de la fin de comptage pour déterminer
le nombre exact de minutes dans la période minutée.
6. Pour trouver la moyenne, diviser le comptage totalisé par le nombre de
minutes dans la période minutée.
Sélection automatique de gamme
Lorsque, dans certains modes préréglés, le niveau de rayonnements dépasse les
niveaux préréglés, l’Inspector met en oeuvre un changement automatique de
gamme et change automatiquement à l’échelle X1000. Lorsque X1000 est affiché
au-dessus de l’affichage numérique, multiplier la lecture affichée par 1000 pour
trouver le niveau de radiations.
Mode
IPM
Totalisateur
minuté
0 à 2 999 IPM
0 à 9 999 impulsions
Gammes affichées
> 2,999
X1000
(3 000) IPM à 300 (300 000) IPM
> 9 999
X1000
10,00 (10 000) to 9999 (9 999 000)
impulsions
Menu d’utilités
Pour activer le menu d’utilités, tenir le bouton + tout en mettant l’instrument en
marche. L’affichage affichera un seul chiffre sur l’affichage numérique, ce qui
indique une des options ci-dessous. Faire défiler le Menu en appuyant sur les
boutons (+) ou (-). Pour sélectionner une option, appuyer sur le bouton CAL. Une
fois une option sélectionnée, utiliser les boutons + ou - pour faire interchanger les
42
choix. Après avoir fait un choix, appuyer sur le bouton CAL pour mettre en
mémoire le nouveau réglage et pour reprendre une opération normale.
Options
Fonction
1. Moyenne automatique ON choisit moyenne
ou moyenne sur 3
automatique oFF
secondes
choisit de fairela
moyenne sur 3
secondes (réponse rapide)
2. L’unité Actuelle
Choisit entre mR/h et IPM ou
de Mesure
µSv et IPS
3. CAL 100 rerégler
Rerègle automatiquement le
facteur CAL sur 100
4, 5, et 6.
7. Régler facteur
CAL
8. Réglage usine
défaut
9. N de révision
Remarques
Voir « Temps ou de
réponse »
(Moyenne automatique)
au chapitre 3.
Pas d’alternance du
bouton bistable
nécessaire
Réservés pour options futures
Facteur CAL actuel affiché. Consulter «Étalonnage »
Régler au facteur CAL voulu au chapitre 5
Se règle automatiquement à Pas d’alternance de
Moyenne automatique,
bouton bistable
mR/h, et CAL 100
nécessaire
Version actuelle de microprocesseur programmé
Interface avec un appareil externe
La prise de sortie inférieure du côté gauche de l’Inspector est une prise double
miniature qui fournit une sortie de données qu’on peut utiliser pour piloter un
appareil CMOS ou TTL. On peut l’utiliser pour enregistrer les impulsions sur un
compteur, un enregistreur de données ou un compteur accumulatif. La sortie au
bout de la prise fournit une impulsion positive de 5 volt chaque fois que le tube
GM détecte une impulsion.
Options
Plaque Wipe Test- brevet en istance
La plaque WipeTest en acier inoxydable possède une dépression circulaire pour
43
le placement d’un essui-échantillon parallel à l’hublot du détecteur à une distance
fixe d’un cm. La plaque WipeTest est conçue pour se glisser facilement sur le dos
de l’Inspector.
Emploi d’une sonde externe
Si votre modèle d’Inspector possède une prise sur le panneau de l’extrémité, vous
pourrez connecter une sonde externe compatible avec l’Inspector. Voir
documentation livrée avec la sonde pour plus amples détails.
Établir le comptage de fond
Avec toute procédure, l’utilisateur doit déterminer l’aptitude de l’instrument ou de
la procédure pour l’application en question.
Les niveaux normaux de rayonnement de fond varient selon le lieu, l’heure, même
la zone d’une même pièce. Pour interpréter précisément les résultats produits par
l’Inspector, il est souhaitable d’établir le rayonnement normal de fond de chaque
zone à contrôler. Cela peut se faire avec un comptage minuté. Utiliser les étapes
suivants pour trouver la moyenne sur dix minutes.
1. Lorsque l’Inspector fonctionne, mettre le sélecteur de mode sur Total/Time
(totalisateur minuté).
2. Régler le sélecteur de la minuterie sur le panneau d’extrémité sur Set
(Régler). L’affichage devrait être 00:01, ce qui veut dire une minute.
3. Appuyer neuf fois sur le bouton +. L’affichage devrait être de 00:10, pour dix
minutes.
4. Mettre le sélecteur de la minuterie sur On (Marche). L’Inspector émet trois
bips et commence à compter.
Si l’on veut savoir combien de temps reste, régler le sélecteur de la
minuterie sur Set (Régler). L’affichage décompte de dix minutes à zéro. Par
exemple, si 00:03 est affiché, sept minutes sont écoulées et il reste trois
minutes.
5. A la fin de dix minutes, l’Inspecteur émet trois bips, et répète les bips
plusieurs fois pendant quinze secondes.
Une moyenne de dix minutes est assez précise. On peut la refaire plusieurs fois
pour comparer les moyennes. Pour établir une moyenne plus précise, prendre un
44
comptage minuté d’une heure. S’il est besoin de savoir s’il y a contamination
préalable, calculer les moyennes à plusieurs endroits, puis les comparer.
Pour de plus amples détails sur l’emploi de la minuterie, consulter la rubrique
« Prise d’un comptage minuté » au chapitre 3.
4 Entretien
Service de base de données d’étalonnage
Uniquement pour les E.-U. et le Canada
Pour mieux vous servir, nous proposons un service d’étalonnage. Pour être
inscrit dans la base de données d’étalonnage, veuillez compléter le formulaire
inclus dans ce manuel. et l’envoyer à l’adresse indiquée sur le formulaire. Nous
inscrirons votre instrument gratuitement dans la base de données.
Une fois introduit dans notre base de données d’étalonnage, vous recevrez des
notices à intervalles spécifiques vous rappelant la prochaine date d’étalonnage.
Étalonnage
La meilleure façon d’étalonner à l’aide d’une source d’étalonnage certifiée. Si une
telle source n’est pas disponible, il est possible d’étalonner électoniquement à
l’aide d’un générateur d’impulsions.
La source normale d’étalonnage est le Césium-137. Pour étalonner l’Inspector à
un autre radionucléide, il faut utiliser une source étalonnée de ce radionucléide ou
le bon facteur de conversion par rapport à Cs-137.
ATTENTION: Les erreurs sont possibles avec des sources à faible niveau ou un
rayonnement de fond pour régler le facteur CAL. Au mode d’étalonnage, le plus
petit incrément qui puisse être réglé est de .010, ce qui rend impossible un
réglage fin du facteur CAL.
Étalonnage à l’aide d’une source
1. Placer la sonde de l'Inspector ou l'Inspector EXP à une distance de la source
qui correspond à un champ de 50 mR/h avec le hublot du détecteur en face
de la source.
2. Régler le sélecteur de mode de l'Inspector à mR/h.
45
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
46
Allumer l'Inspector.
Ouvrir la source et enregistrer 20 lectures consécutives.
Fermer la source.
Calculer la lecture moyenne, l'enregistrer.
a) Si la moyenne est ± 10 % de 50 mR/h, continuer par l'étape 7.
b) Si la moyenne n'est pas ± 10 % de 50 mR/h, continuer par l'étape 10.
Placer la sonde de l'Inspector EXP à une distance de la source qui
correspond à un champ de 5 mR/h avec le hublot du détecteur en face de la
source.
Refaire les étapes 2 à 4.
Calculer la lecture moyenne, l'enregistrer.
a) Si la moyenne est ± 10 % de 5 mR/h, la procédure d'étalonnage est
terminée.
b) Si la moyenne n'est pas ± 10 % de 5 mR/h, continuer par l'étape 10.
Éteindre le son (AUDIO) pour permettre d'entendre le décompte.
Appuyer sur le bouton CAL en haut de l'Inspector. L'affichage indique CAL et
l'Inspector fait un décompte de 15 secondes, avec un son de pépiement par
seconde. Ce retard vous donne la possibilité de quitter le champ, puis
d'exposer la source. À la fin de 15 secondes, l'Inspector fait un bip.
L'Inspector enregistre des données pendant 30 secondes, avec un son de
pépiement toutes les deux secondes, et avec l'icone de sablier et CAL qui
clignottent. À la fin de 30 secondes, il fait un bip. Le mot CAL est affiché et
le mot SET clignotte.
Fermer la source.
Appuyer sur les boutons + ou - de l'Inspector pour régler la lecture.
Lorsque la lecture est correcte, appuyer sur le bouton CAL. Le nouveau
facteur d'étalonnage est affiché pendant quelques secondes, puis l'Inspector
fait bip et reprend son fonctionnement normal.
Enregistrer le nouveau facteur d'étalonnage.
Placer la sonde de l'Inspector EXP à une distance de la source qui
correspond à un champ de 5 mR/h avec le hublot du détecteur en face de la
source.
18. Refaire les étapes 2 à 4.
19. Calculer la lecture moyenne, l'enregistrer.
a) Si la moyenne est ± 10 % de 5 mR/h, la procédure d'étalonnage est
terminée.
b) Si la moyenne n'est pas ± 10 % de 5 mR/h, refaire les étapes 11 à 16,
puis continuer par l'étape 20.
20. Calculer la moyenne du facteur d'étalonnage pour 50 mR/h et pour 5 mR/h.
21. Éteindre l'Inspector.
22. Tenir appuyé le bouton + en allumant l'Inspector. L'affichage numérique
affichera un simple chiffre.
23. Appuyer sur le bouton + ou - jusqu'à ce que le chiffre 7 soit affiché.
24. Appuyer sur le bouton CAL.
25. Le facteur d'étalonnage est affiché. Appuyer sur le bouton + ou - pour
changer le facteur d'étalonnage à celui qui a été calculé comme moyenne
dans l'étape 20.
26. Appuyer sur le bouton CAL pour saisir le nouveau réglage et pour reprendre
le fonctionnement normal.
Le facteur d'étalonnage est réglé à 100 (pour cent) à l'usine. Si la lecture est
modifiée, par exemple à 20 % de plus que la lecture de l'usine, le nouveau
facteur d'étalonnage sera 120. Le facteur d'étalonnage courant est affiché
pendant la vérification du système lorsque l'Inspector est allumé.
Étalonnage électronique
L’étalonnage peut se faire électroniquement à l’aide d’un générateur d’impulsions
ou de fonctions. L’étalonnage électronique exige un câble muni d’une prise de 2,5
mm dont le bout porte le signal. Suivre ces étapes :
1. Régler le signal à 5 volts et la largeur négative d’une impulsion à 75
microsecondes.
ATTENTION: Ne pas dépasser 5 volts ni injecter d’ impulsion lorsque l’Inspector
est éteint.
2. Mettre en marche l’Inspector et régler le sélecteur de mode à mR/h, µSv/h.
3. Connecter le câble à la prise supérieure.
47
4. Utiliser le tableau suivant pour vérifier la précision de l’Inspector. Le tableau
illustre le bon nombre d’impulsions de générateur d’impulsions pour
l’étalonnage du Cs-137. Si la précision n’est pas dans les limites voulues,
suivre les étapes 5 à 7. N.B. : L’Inspector compense automatiquement les
impulsions perdues à cause du temps mort du tube GM. L’affichage en mode
CPM (IPM) ne sera pas égal à la fréquence d’entrée. Pour afficher le
nombre d’impulsions non-compensées en CPM (IPM), appuyer sur le bouton
“-” en continue. La lecture correspondra alors à la fréquence d’entrée.
Entrée du générateur
CPM (IPM)
mR/Hr µSv/hr
CPS
d’impulsions (IPM)
(IPS)
30,683
32,240
10
100
537
56,886
64,480
20
200
1,075
111,059
161,201
50
500
2,687
145,518
257,920
80
800
4,299
160,546
DÉPASSE GAMME
100
1,000 DÉPASSE GAMME
5. Appuyer sur le bouton CAL sur le haut de l’Inspector.
Le mot CAL est affiché et l’Inspector fait une décompte pendant 15
secondes avec le son de chirp chaque seconde. A la fin des 15 secondes,
l’Inspector fait un bip.
6. L’Inspector enregistre des données pendant 30 secondes, avec le son de
chirp toutes les 2 secondes, avec clignotement du mot CAL et du symbole
du sablier. A la fin de 30 secondes, il fait bip. Le mot CAL est affiché et le
mot SET clignote.
7. Appuyer sur les boutons + et - pour corriger la lecture. Lorsque la lecture est
correcte, appuyer sur le bouton CAL.
Le nouveau facteur d’étalonnage est affiché pendant quelques secondes,
puis l’Inspector fait un bip et retourne à l’opération normale.
Dépistage de pannes
L’Inspector est un instrument très fiable. S’il paraît ne pas fonctionner comme il
devrait, consulter le tableau suivant pour essayer de trouver le problème.
48
Problème
Cause possible
Affichage en blanc
pas de pile, pile morte,
mauvaise connection de
pile
affichage LCD défectueux
L’affichage marche
mais pas d’impulsions
tube GM défectueux
L’instrument enregistre décharge en continu
un comptage élevé faux.
L’instrument enregistre champ électromagnetique
un comptage élevé faux.
Ce qu’il faut vérifier
s’assurer qu’une nouvelle
pile de 9 volts est bien
connectée
si le témoin de comptage et
le bip marchent bien, il
faudra remplacer l’affichage
LCD.
regarder la surface en mica
du tube par le hublot. Si elle
est pliée ou cassée, il
faudra la remplacer.
remplacer le tube GM
éloigner l’instrument de
sources électromagnetiques
possibles ou de
rayonnements de
radiofréquence.
Service après-vente
ATTENTION: Ne jamais, en aucun cas, envoyer d’instrument contaminé pour
réparations ou étalonnage. Les pièces de l’intérieur de l’instrument ne peuvent
pas être réparés.
S’il s’avère nécessaire de réparer l’Inspector, veuillez contacter votre distributeur
ou écrire à l’adresse suivante :
S.E. International, Inc.
P.O. Box 39, 436 Farm Rd.
Summertown, TN 38483-0039 USA
Tél 931-964-3561, Fax 931-964-3564
E-mail: seiinc@usit.net
49
5 Rayonnements ionisants et unités de mesure
Les rayons-x sont des rayonnements produits par l’homme en bombardant sous
vide un cible métallique d’électrons à grande vitesse. Les rayons-x (appelées
aussi des photons) sont un rayonnement électromagnétique de la même nature
que la lumière et les ondes radio, mais d’une longueur d’onde extrêmement
courte de moins de 0,1 x 10-9 cm. L’énergie des rayons-x est des millions de fois
plus grande que celle des ondes de lumière et de radio. A cause de ce niveau
élevé d’énergie, les rayons-x pénètrent tout une variété de matériaux, y compris
le tissu biologique.
Les rayons gamma sont presque identiques aux rayons-x. En général les rayons
gamma possèdent une longueur d’onde plus courte que celle des rayons x. Les
rayons gamma sont très pénétrants ; une protection épaisse en plomb est en
général nécessaire pour les arrêter.
Le rayonnement beta. Une particule beta est composé d’un seul électron émis
d’un atome. Il possède plus de masse et moins d’énergie que le rayon gamma et,
ainsi, ne pénètre pas la matière aussi profondément que les rayons gamma ou
les rayons-x.
Le rayonnement alpha. Une particule alpha comprend deux protons et deux
neutrons, la même chose que le noyau d’un atome d’hélium. En général, elle ne
pénètre l’air que de 2 à 7 cm avant de s’arrêter et l’on peut l’arrêter avec un
morceau de papier.
Lorsqu’un atome émet une particule alpha ou beta ou un rayon gamma, il devient
un atome de type différent. Les matières radioactives passent par plusieurs
étapes de décroissance avant de devenir une forme stable et non-ionisante.
Plusieurs différentes unités sont employées pour mesurer le rayonnement,
l’exposition et la dose.
Un roentgen représente la quantité de rayonnement x ou gamma qui produit une
seule unité électrostatique de charge en un centimètre cube d’air sec à 0° C et à
une pression de 760 mm Hg. L’Inspector affiche en milliroentgens par heure
(mR/h).
Un rad est l’unité de dose absorbée de rayonnements ionisants égale à l’énergie
50
de 100 ergs par gramme de matière irradiée et équivaut à 1,07 roentgen.
Un rem est la dose reçue d’une exposition à un rad. C’est le nombre de rads
multiplié par l’efficacité biologique relative (BR) d’une source spécifique de
rayonnements. Le rem et le millirem sont les unités de mesure d’une dose de
radiation les plus utilisées aux USA. 1 rem = 1 rad.
Un sievert est la mesure standard international de dose. Un sievert est équivalent
à cent rems. Un microsievert (µSv) est un millionième d’un sievert.
Une curie représente la quantité de matière radioactive qui décroit à un une
vitesse de 37 milliard de décroissances par seconde, environ la vitesse de
décroissance d’une gramme de radium. Les microcuries (millionièmes d’une
curie) et les picocuries (trillionième d’un curie) sont employés souvent comme
unités de mesure.
Un becquerel (Bq) est l’équivalent d’une décroissance par seconde.
Annexe A - Spécifications techniques
Détecteur:
Interne:
RAP-RSI externe:
Efficacité:
4π
Sensibilité:
Tube Geiger-Müller à halogène non-compensé.
Diamètre efficace de 45 mm. Densité de l’hublot en
mica 1,5 à 2,0 mg/cm2.
Même détecteur que le modèle incorporé.
Couvercle en aluminlum anodlsé avec poignée en
vinyle noir. Allmentation de 500 volts est située
dans la tête de la solde.
Connecteurs: Amphenol 31226 twinax.
Sr-90: approx. 45%; C-14: approx. 11%
P-32: approx. 33%; C0-57: approx. .3%
3500 IPM/mR/hr par rapport à Cs-137 au contact
Niveau minimum détectable
de I-125 d’eviron 0,02 µCi
51
Affichage:
Affichage à cristaux liquides, à 4 chiffres, y compris
indications de mode.
Périodes de calcul de moyennes:
Mise à jour de l’affichage toutes les 3 secondes, qui
montre la moyenne pour une période de 30
secondes à niveaux normaux. La période pendant
laquelle la moyenne est calculée diminue au fur et à
mesure que le niveau de rayonnement augmente.
Consulter le chapitre 3, Opération - Sélection
automatique de gamme, mise à jour de l’affichage.
Gamme d’opération:
mR/hr:
0,001 à 100,0
IPM:
0 à 300 000
Total:
1 à 9 999 000 impulsions
µSv/hr:
0,01 à 1 000
IPS:
0 à 5 000
Gamme du facteur
d’étalonnage CAL:
001 à 199
Minuterie:
Peut se régler pour des périodes d’échantillonnage
de 1 à 10 minutes en incréments d’une minute, de
10 à 50 minutes en incréments de 10 minutes, et en
1 à 24 heures en incréments d’une heure.
Précision:
mR/hr:
± 15% jusqu’à 50 mR/hr
± 20% jusqu’à 100 mR/hr
CPM:
± 15% jusqu’à 130 000 IPM
± 20% de 130 000 à 300 000 IPM
Bip:
Fonctionne uniquement en mode AUDIO
Anti-saturation:
La lecture se tient à pleine échelle dans des
champs de jusqu’à 100 fois la lecture maximale.
Gamme de températures: -10° à +50° C, 14 ° à 122° F
Puissance:
Une pile alcaline de 9 volts. La durée minimale de
vie est de 200 h avec un fond normal. Minimum de
24 h à 1 mR/h.
Grandeur:
150 x 80 x 30 mm (5,9 po. x 3,2 po. x 1,2 po.)
Poids:
272 grammes (9,6 onces) pile comprise
52
Annexe B Sensibilité aux radionucléides courants
Efficacité typique du tube GM pour une géométrie de 4 π au contact
Isotope
Beta
14
C
210
Bi
90
Sr(Y)
32
P
Alpha
241AM
Énergie
Efficacité
49 keV Avg. 156 keV Max.
390 keV Avg. 1.2 MeV Max.
546 keV and 2.3 MeV
693 keV Avg. 1.7 MeV Max.
5.3%
32%
38%
33%
5.5 MeV
18%
Appendice C Étui de l'Inspector EXP
Un étui durable en vinyle est livré avec
l'Inspector EXP. Une ouverture
transparent fournit une vue de la
lecture, du comptage affiché et permet
d'accéder aux boutons. Des sangles
pratiques et une boucle pour la ceinture
permettent de porter l'instrument.
53
L'idée originale d'attacher la
sonde à l'étui permet une
opération à une seule main, si
l'on veut.
La protection de la sonde
s'escamote facilement
pendant l'opération.
Une poche sur le devant de l'étui est fournie pour la source. Pour protéger
l'utilisateur, nous recommandons l'emploi d'une source à 0,1 microcurie de
Césium 137 bien protégée des deux côtés. Des protections gamme pour cette
source sont en vente chez votre concessionnaire.
54
Garantie
ÉLÉMENTS DE GARANTIE: S.E. International, Inc. garantie le tube GeigerMüller pendant une période de 90 jours et tous les matériaux et toute la
fabrication du produit pendant une année contre tout vice de matière ou de
fabrication. Les seules limites et exclusions sont énumérées ci-dessous.
DURÉE DE LA GARANTIE: Cette garantie s’achèvera et n’aura plus aucun effet
un an (90 jours pour le tube GM) après la date d’achat d’origine du produit ou
lorsque ce dernier est : a) endommagé ou non entretenu comme il est
raisonnable ou nécessaire, b) modifié, c) réparé par tout antre que la société se
portant garante, en raison d’un vice ou d’une opération incorrecte couvert par
cette garantie, d) contaminé par des matières radioactives ou e) utilisé d’une
manière ou dans un but pour lequel l’instrument n’a pas été destiné ou encore
contraire aux instructions écrites fournies par S.E. International, Inc. La garantie
ne s’applique pas à tout produit sujet aux éléments corrosifs, à une utilisation
incorrecte ou abusive ou encore à une négligence.
REMÈDES: Si alors qu’il est couvert par cette garantie, le produit devient non
conforme à la garantie, la société se portant garante s’engage à réparer le vice du
produit et à le renvoyer, port payé, à l’utilisateur, sans facturer les pièces ni la
main d’oeuvre.
REMARQUE: Bien que le produit soit réparé sans frais dans le cadre de cette
garantie, celle-ci ne couvre ni ne rembourse ni ne paie les dommages fortuits ou
consécutifs survenant de l’utilisation ou de l’impossibilité d’utiliser cet instrument.
La responsabilité de la société due à la diffusion de cet instrument, ou à son
utilisation, qu’il soit ou non couvert par la garantie, ne devra en aucun cas
dépasser les frais entraînes par la réparation des vices de l’instrument. Cette
responsabilité s’achèvera à la fin de ladite année de garantie (90 jours pour le
tube GM). Toute garantie implicite est limitée en durée à celle de la garantie
écrite.
PROCÉDURE POUR OBTENIR L’EXÉCUTION DE LA GARANTIE: Prière de
nous contacter si ce produit devient non conforme à cette garantie. S.E.
International, Inc. n’acceptera pas d’instruments contaminés pour l’étalonnage ni
pour la réparation, qu’elle soit couverte ou non par la garantie.
REMARQUE: Avant d’utiliser cet instrument, l’utilisateur doit déterminer l’aptitude
du produit à ses buts spécifiques. Tous les risques et les responsabilités ayant
trait à la date d’utilisation sont à la charge de l’utilisateur.
55
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising