ESR21

ESR21
Technische Alternative
ESR21
elektronische Steuerungsgerätegesellschaft mbH.
Vers. 5.3
A-3872 Amaliendorf, Langestr. 124, Fax 02862 53635 7
RÉGULATEUR SOLAIRE SIMPLE
L'appareil ESR21-R ou ESR21-D est un régulateur différentiel spécialement conçu pour
permettre un montage et une utilisation simples. Il peut être utilisé dans de nombreux domaines d’application grâce à sa large plage de régulation: installations solaires pour eau sanitaire et piscines, charge de chauffe-eau, contrôle de ventilateur, sollicitation du brûleur avec
circuit de retenue, commande de volets d’aération de collecteurs souterrains au moyen d’une
fenêtre de température, etc..
L’appareil est doté des fonctions suivantes:
Tous les points de connexion et de déconnexion sont réglables séparément
Affichage clair avec des symboles pour toutes les valeurs à visualiser
Affichage de l’état pour identifier immédiatement des conditions inhabituelles
Fonction de démarrage de l’installation solaire
Blocage de la pompe en cas de surchauffe du collecteur
Fonction antigel
Calorimètre
Câble de données (pour l’évaluation de la température à partir de PC via
D-LOGGUSB ou BL-NET)
Régulation de la vitesse de la pompe (seulement ESR21-D)
Utilisation de sondes de température de type KTY (2 kΩ) ou PT1000
Coupe-circuit de surtension à toutes les entrées
Montage et utilisation extrêmement simples
Ce manuel d’instructions est disponible en langue française sur le site Internet
www.ta.co.at
Diese Anleitung ist im Internet auch in Deutsch unter www.ta.co.at verfügbar.
This instruction manual is available in English at www.ta.co.at
Questo manuale d’istruzioni è disponibile in italiano sul sito Internet
www.ta.co.at
Estas instrucciones de funcionamiento están disponibles en español, en
Internet www.ta.co.at.
Table des matières
Règles générales en vigueur ................................................................................................... 4
Stagnation................................................................................................................................ 4
Schémas hydrauliques ............................................................................................................ 5
Installation solaire - Programme 0........................................................................................ 5
Commande de la pompe de chargement - Programme 4 .................................................... 6
Commande du volet d’aération d’un collecteur souterrain - Programme 8........................... 6
Sollicitation du brûleur avec circuit de retenue – Programme 12 ......................................... 7
Préparation d’eau chaude sanitaire – Programme 16, 17 .................................................... 7
Organe de réglage de la vitesse de rotation pour 0-10V, 4-20mA - Progr. 20/21................. 8
Montage des sondes ............................................................................................................... 9
Montage de l’appareil ............................................................................................................ 10
Raccordement électrique ................................................................................................... 10
Manipulation .......................................................................................................................... 11
Le niveau principal................................................................................................................. 12
Modification d’une valeur (paramètres) .............................................................................. 14
Le menu Paramètres Par....................................................................................................... 15
Le menu Men......................................................................................................................... 17
Sélection de la langue ENGL ............................................................................................. 18
Menu Sonde SENSOR....................................................................................................... 18
Fonctions de protection de l’installation SYS PF................................................................ 21
Fonction de démarrage STARTF ....................................................................................... 23
Temps de marche à vide ART ........................................................................................... 24
Régulation de la vitesse de la pompe PSC ........................................................................ 25
Régulation de la valeur absolue ..................................................................................... 27
Régulation de la différence ............................................................................................. 27
Régulation des évènements ........................................................................................... 28
Forme de signal .............................................................................................................. 29
Problèmes de stabilité .................................................................................................... 30
Arrêt de la pompe ........................................................................................................... 31
Commandes de contrôle................................................................................................. 31
Contrôle du fonctionnement F CHCK................................................................................. 32
Calorimètre HQC................................................................................................................ 33
Capteurs externes EXT DL............................................................................................. 36
L’affichage de l’état Stat ........................................................................................................ 37
Consignes en cas de panne .................................................................................................. 39
Tableau des réglages ............................................................................................................ 40
Entretien ................................................................................................................................ 41
Consignes de sécurité ........................................................................................................... 41
Caractéristiques techniques................................................................................................... 42
3
Règles générales en vigueur pour l’utilisation correcte de ce régulateur:
Le fabricant du régulateur n’assume aucune garantie quant aux dommages indirects causés sur l’installation lorsque le monteur de celle-ci n’a équipé le système d’aucun dispositif
électromécanique supplémentaire (thermostat éventuellement relié à une valve d’arrêt),
comme décrit ci-dessous, pour le protéger contre des endommagements occasionnés par un
dysfonctionnement:
Installation solaire pour piscines: avec un collecteur haute puissance et des composants
de l’installation thermosensibles (par ex. des conduites plastiques), un thermostat (de
surchauffe) est à monter sur le circuit aller avec une valve d’arrêt automatique (fermée en
cas d’absence de courant). Celui-ci peut être aussi alimenté depuis la sortie de la pompe
du régulateur. Ainsi, en cas d’arrêt de l’installation, tous les composants thermosensibles
sont protégés contre une surchauffe même si de la vapeur (stagnation) se forme dans le
système. Cette technique est prescrite en particulier sur des systèmes équipés
d’échangeurs thermiques car, sinon, une panne de la pompe secondaire peut gravement
endommager les tubes en plastique.
Installations solaires conventionnelles équipées d’un échangeur thermique externe: sur
ce type d’installations, de l’eau pure est, la plupart du temps, utilisée comme caloporteur
côté secondaire. Si la pompe doit fonctionner à des températures inférieures à la limite de
gel suite à une panne du régulateur, l’échangeur thermique ainsi que d’autres parties de
l’installation risquent alors d’être endommagés par le gel. Dans ce cas, il convient
d’installer un thermostat sur le circuit aller côté secondaire directement derrière
l’échangeur thermique qui coupe automatiquement la pompe primaire dès que surviennent des températures inférieures à 5°C, indépendamment de la sortie du régulateur.
Avec des chauffages muraux et par le sol: comme pour les régulateurs de chauffages
conventionnels, le montage d’un thermostat de sécurité est prescrit. En cas de surchauffe, il devra couper la pompe du circuit de chauffage, indépendamment de la sortie
du régulateur, afin d’éviter des dommages indirects causés par des surchauffes.
Installations solaires – Consignes relatives à l’arrêt de l’installation
(stagnation):
De manière générale, une stagnation ne pose aucun problème et, par ailleurs, ne peut jamais être exclue lors d’une panne de courant; par ex., l’été, la limitation de l'accumulateur par
le régulateur peut très souvent entraîner la mise hors service de l’installation. Par conséquent, une installation doit toujours contenir une « sécurité intrinsèque ». Ceci est garanti
avec un vase d’expansion de dimensions appropriées. Des essais ont démontré que le caloporteur (antigel) est moins chargé en cas de stagnation que juste avant une phase de vapeur.
Les fiches techniques de tous les fabricants de collecteurs indiquent des températures
d’arrêt supérieures à 200°C. Mais normalement, de telles températures n’apparaissent que
pendant la phase opérationnelle avec de la «vapeur sèche», c.-à-d. toujours lorsque le caloporteur s’est entièrement évaporé dans le collecteur ou lorsque ce dernier est complètement
vidé par la formation de vapeur. La vapeur humide sèche ensuite rapidement et ne possède
presque plus aucune conductivité thermique. Il est généralement admis que ces températures élevées ne peuvent pas apparaître sur le point de mesure de la sonde du collecteur
(montée habituellement dans le tube collecteur), étant donné que le parcours conducteur
thermique restant provoque un refroidissement via les raccords métalliques de l’absorbeur à
la sonde.
4
Schémas hydrauliques
Installation solaire - Programme 0 = Réglage usine
La pompe solaire fonctionne quand S1 est supérieure à S2 de l’écart de température diff
et que S2 n’a pas encore dépassé le seuil max.
De plus, la pompe est dotée d’une fonction de sécurité supplémentaire: lors d’un arrêt, de
la vapeur peut se former dans le système, mais au moment du redémarrage automatique, la
pompe ne dispose de la pression requise pendant la phase de vapeur pour relever le niveau
du liquide jusqu’au circuit aller du collecteur (le point le plus élevé du système), ce qui représente une charge considérable pour la pompe. La fonction de déconnexion en cas de surchauffe du collecteur permet de bloquer la pompe à partir d’un seuil de température déterminé sur la sonde du collecteur jusqu’à ce que la température soit à nouveau en-deçà d’un
second seuil qui est également réglable. Les réglages par défaut déterminés à l’usine sont
130°C pour le déclenchement du blocage et 110°C pour la libération.
Programme 1:
Ce programme confère à l’installation solaire une limitation de l’accumulateur supplémentaire max2 via la sonde S3. En particulier si la sonde de référence S2 est montée à la sortie
de retour de l’échangeur thermique, car, dans ce cas, il n’est pas possible de connaître avec
certitude la température réelle de l’accumulateur pour que la déconnexion ait lieu à temps.
Remarque:
Dans les deux programmes, l’état particulier de l’installation «Surchauffe du collecteur» est
affiché par le symbole Stat qui clignote. Après avoir sélectionné Stat, l’indication CETOFF
apparaît, qui signifie déconnexion en cas de surchauffe du collecteur.
Certains pays accordent des subventions pour le montage d’installations solaires uniquement si le régulateur est doté d’un contrôle pour détecter tout dysfonctionnement de la sonde
ou une éventuelle absence de circulation. Une personne experte peut activer ce contrôle du
ESR21 via la commande de menu F CHCK. Cette surveillance fonctionne aussi en liaison
avec les deux programmes et est désactivée à l’usine. Pour de plus amples détails, veuillez
vous reporter à la partie «Etat de l’installation».
5
Commande de la pompe de chargement - Programme 4
La pompe de chargement fonctionne quand S1 a dépassé le seuil min, que S1 est supérieure à S2 de l’écart de température diff et que S2 n’a pas encore dépassé le seuil max.
Programme 5
Fonctionnement de la pompe de chargement avec une limitation supplémentaire de
l’accumulateur max2 via la sonde S3.
Programme 6
Fonctionnement de la pompe de chargement avec un seuil supplémentaire min2 via la
sonde S3, et l’écart de température diff2 entre S3 et S2. Ceci permet la commutation via
deux producteurs d’énergie (S1 et/ou S3).
Commande du volet d’aération d’un collecteur souterrain - Programme 8
La sortie commute quand S1 est > max ou < min. Une pompe à chaleur air/eau reçoit ainsi, via un clapet, le courant d’air provenant du collecteur souterrain lorsque la température est
supérieure à la température extérieure max (régénération) et inférieure à la température
extérieure min (chauffage). S2 et S3 n’ont aucune fonction.
Programme 9
La sortie commute quand S1 est < max et > min. Tandis que le programme 8 commute
au-dessus et en-deçà d’une fenêtre de température, le programme 9 commute à l’intérieur
d’une fenêtre de température.
6
Sollicitation du brûleur avec circuit de retenue – Programme 12
La sortie commute quand S2 est < min et se désactive quand S1 est > max. Cela signifie
que la chaudière est sollicitée quand S2 est en-deçà de min dans la partie supérieure de
l’accumulateur et qu’elle est arrêtée lorsque S1 dépasse max dans la partie inférieure.
Préparation d’eau chaude sanitaire – Programme 16, 17
(uniquement pour la version de vitesse V D)
AC
AF
Programme 16 (uniquement pour la version de vitesse V D)
A l’aide de la régulation de la vitesse la sortie de l’échangeur thermique est maintenue
continuellement à une température constante par le biais de la sonde ultrarapide S2 (accessoire spécial).
Il se produit de faibles pertes standby. Un contacteur débitmétrique S3 n’est pas nécessaire.
Programme 17 (uniquement pour la version de vitesse V D)
La régulation de la vitesse n’est activée que si le commutateur de courant S3 (accessoire
spécial) signale un débit. Il se produit très peu de pertes standby; au début le système démarre un peu plus lentement et un contacteur débimétrique s’avère nécessaire.
7
De manière générale, les deux programmes (16, 17) sont conçus de façon suivante :
Aucune fonction de thermostat ou de commutation de différence n’est activée. Lors de
l’appel d’un des deux programmes, la vitesse de mesure des entrées S2 et S3 est automatiquement augmentée de AV 16 à AV 4 (voir dans le menu Men sous SENSOR) et la régulation de la vitesse (voir dans le menu Men sous PSC) est activée comme une liste alternative
de paramètres d’après le réglage usine suivant:
la rég. de la valeur absolue AC … I 2
Valeur de consigne DVA ….48°C
Régulation de différence DC…
N12
Valeur de consigne DVD…. 7,0K
Réglage événement EC …….. . -Forme de signal……………….
WAVEP
Partie proportionnelle PRO…... 3
Partie intégrale INT……………
1
Partie différentielle DIF….……. 4
Vitesse minimale MIN……….... 0
Vitesse maximale MAX
30
En outre, les valeurs consigne pour la température d’eau chaude souhaitée (DVA) et la différence de mélange (DVD) sont déposées dans le menu des paramètres afin de permettre à
l’utilisateur l’accès rapide.
Pour des données plus détaillées concernant le procédé de réglage de régime et la stabilité voir : Régulation de la vitesse de la pompe PSC
Organe de réglage de la vitesse de rotation pour 0-10V, 4-20mA - Prog.
20/21 (uniquement pour version de vitesse de rotation V D)
L’appareil peut également être utilisé comme régulateur de vitesse via l’entrée S1. Pour ce
faire, une légère intevention s’impose. La plaque de protection de la partie électronique une
fois retirée, deux surfaces de brasage deviennent visibles au niveau des entrées de capteur.
Selon le type d’application (signal d’entrée 0 – 10V ou 4 – 20mA), celles-ci doivent être pontées en fonction de leur inscription à l’aide du fer à souder.
S1 correspond à l’entrée de signal. S2 et S3 sont également disponibles pour procéder
à de simples mesures de température sans régulation.
En chargeant le programme 20 (pour la tension) ou 21 (pour le courant) à partir du menu
« Paramètres », la régulation de la vitesse de rotation est automatiquement activée et une
niveau de vitesse de rotation comprise entre 0 et 30 est émise en fonction du signal d’entrée
(voir également au menu MEN sous PSC). Dans ce procédé, seuls les paramètres PSC
suivants sont efficaces :
Forme de signal...WAVEP
Vit. de rotation min.... MIN 0
Vit. de rotation max. ... MAX 30
Afin d’adapter le signal d’entrée dans son intégralité au régulateur de vitesse, les valeurs
suivantes apparaissent au menu « Paramètres » :
DVA (ici pour Valeur de Signal Initiale) pour la hauteur du signal, pour laquelle le niveau
de vitesse de rotation 0 est encore valable et DVD (valeur de consigne différence) comme
hauteur de signal à partir de DVA, qui correspond déjà au niveau de vitesse de rotation 30.
Le signal mesuré est uniquement indiqué sous forme de chiffre sans dimension compris
entre 0 et env. 220 (le point décimal de 22,0 doit être ignoré). Les paramètres DVA et DVD
se réfèrent par conséquent à cette grandeur. Pour limiter les niveaux de vitesse de rotation, il
est également possible de faire appel aux paramètres MIN (niveau de vitesse de rotation
minimal) et MAX (niveau de vitesse de rotation maximal) à partir du menu PSC.
Pour faciliter le contrôle, le niveau de vitesse de rotation actuel SPS apparaît après les valeurs de mesure des entrées.
8
Montage des sondes:
L’installation et le montage corrects des sondes sont d’une importance considérable pour
assurer le bon fonctionnement du système.
Sonde du collecteur (câble rouge): l’insérer dans un tube qui est brasé ou riveté directement sur l’absorbeur et dépasse du carter du collecteur, ou placer une pièce en T à la
sortie du tube collecteur du circuit aller et visser la sonde au moyen d’une douille plongeuse. De l’eau ne doit en aucun cas pénétrer dans celle-ci (risque de gel).
Sonde de l’accumulateur: dans le cas des échangeurs thermiques à tubes à ailettes, la
sonde devrait être fixée avec une douille plongeuse située juste au-dessus de l’échangeur
et, dans le cas des échangeurs thermiques à tubes lisses intégrés, au moyen d’une pièce
en T à la sortie de retour de l’échangeur. Dans tous les cas, il est défendu de monter la
sonde sous le registre correspondant ou l’échangeur thermique.
Sonde de la chaudière (circuit aller de la chaudière): cette sonde est soit vissée avec
une douille plongeuse dans la chaudière, soit montée sur le circuit aller à proximité immédiate de la chaudière.
Sonde du bassin (piscine): elle est montée sur la conduite d’aspiration directement à la
sortie du bassin comme sonde de contact (voir Sonde de contact ci-dessous). Il est déconseillé de la monter au moyen d’une douille plongeuse à cause du risque de formation
de condensation à l’intérieur de celle-ci.
Sonde de contact: la meilleure méthode est de la fixer sur la conduite au moyen de colliers de serrage pour tube ou flexible. Veiller à utiliser le matériau approprié (corrosion, résistance à la température, etc.). En outre, la sonde doit être bien isolée afin de pouvoir enregistrer la température du tube avec précision et de ne pas être influencée par la température ambiante.
Sonde à eau chaude : Pour l’application du régulateur dans les systèmes pour la production d’eau chaude par le biais d’échangeurs thermiques externes et d’une pompe à réglage de vitesse, une réaction rapide pour les modifications de la quantité de l’eau est
très importante. C’est la raison pour laquelle la sonde à eau chaude doit être placée directement à la sortie de l’échangeur thermique. La sonde ultrarapide (fourniture spéciale) devrait être entrée dans la sortie à travers un anneau O le long d’un tube Niro (inoxydable)
au moyen d’une pièce en T.
Les câbles des capteurs avec une section de 0,75 mm2 peuvent être prolongés jusqu’à 30
m. La sonde et la rallonge sont à raccorder de la manière suivante : introduire la gaine
thermorétractable jointe coupée à 4 cm sur un conducteur, torsader fermement les extrémités de fils dénudés, puis passer la gaine thermorétractable sur la partie dénudée et chauffer
avec précaution (par ex. avec un briquet) jusqu’à ce qu’elle soit parfaitement ajustée sur le
raccord.
9
Montage de l’appareil
ATTENTION! TOUJOURS DEBRANCHER LA PRISE DU SECTEUR AVANT D’OUVRIR
LE BOÎTIER!
Tous travaux à l’intérieur du régulateur doivent être effectués hors tension.
Desserrer la vis sur le bord supérieur du boîtier et enlever le couvercle. L’électronique de
régulation est abritée dans ce couvercle. La connexion aux bornes dans la partie inférieure
du boîtier s’effectue plus tard, lors de sa remise en place, via les fiches de contact. La cuve
du boîtier se visse sur le mur, avec le matériel de fixation joint, à travers les deux trous (avec
les traversées de câbles vers le bas).
Raccordement électrique
Attention: le raccordement électrique ne doit être effectué que par un professionnel conformément aux directives locales en vigueur. Les câbles des sondes ne doivent pas être
passés dans la même conduite que celle abritant le câble d’alimentation en tension secteur.
La charge maximale de la sortie se chiffre dans la version de vitesse de rotation (V D) à 1,5A
= 350W et à 3A = 700W dans la version de relais (V R) ! Lors du branchement direct de
pompes de filtre, il faut donc impérativement respecter les données indiquées sur leur plaque
signalétique. Il faut en outre utiliser pour tous les conducteurs de protection le bornier prévu à
cet effet.
Remarque: pour protéger l’installation contre d’éventuels dégâts causés par la foudre, elle
doit être mise à la terre conformément aux prescriptions. La plupart du temps, les pannes de
sondes dues à l’orage ou à une charge électrostatique sont causées par une mise à la terre
défectueuse. Toutes les masses des sondes sont interconnectées en interne et peuvent être
interverties à souhait.
Le câble de données (DL)
Le câble de données bidirectionnel a été conçu pour la série UVR et est uniquement
compatible avec les produits de la société « Technische Alternative ».
Interface vers le PC : les données sont enregistrées temporairement via le convertisseur
de données D-LOGGusb ou le chargeur de démarrage BL-NET et transmises au PC lors
d’un appel. ATTENTION : pour le BL-NET, un bloc secteur est nécessaire pour
l’alimentation !!
Capteurs externes : lecture des valeurs des capteurs externes à l’aide d’une connexion
DL (voir page 36).
+5V DC / 5mA
Cable
données
N A1
Sonde 3
Sonde 2
N Réseau
P 230V~ 50HZ
S3
S2
Sonde 1
S1
Sondes
10
DL
Manipulation:
Le grand afficheur comporte tous les symboles d’information importants et une zone de
texte en clair. La navigation avec les touches de coordonnées est adaptée au déroulement
de l’affichage.
= Touches de navigation pour sélectionner le symbole et modifier des paramètres.
= Entrée dans le menu, libération d’une valeur à des fins de modification avec les touches de navigation.
= Retour du dernier niveau de menu sélectionné, sortie du paramétrage d’une valeur.
En mode de service normal, les touches latérales ïð sont les touches de navigation pour
sélectionner l’affichage souhaité, tel que la température du collecteur ou de l’accumulateur.
Chaque pression fait apparaître un nouveau symbole accompagné de la température correspondante. Dans l’affichage de base (niveau de base), il est possible uniquement de sélectionner, en fonction du numéro du programme, les symboles de la ligne d’affichage supérieure.
Au-dessus de la ligne de texte apparaît toujours le symbole correspondant à l’information
(par ex. la température du collecteur). Pendant le paramétrage, toutes les indications sont
affichées sous la ligne de texte.
11
Le niveau principal:
Température
Sonde1
Température
Sonde 2
Température
Sonde 3
Valeur externe 1
Apparaît uniquement
lorsque DL externe
est activé
Valeur externe 6
Apparaît uniquement
lorsque DL externe
est activé
Niveau régulation
vitesse max.
Débit volumique
uniquement affiché si
le calorimètre est
activé
Performance du
moment uniquement
affiché si calorimètre
est activé
MWh uniquement
affiché si calorimètre
est activé
kWh uniquement
affiché si calorimètre
est activé
Affichage de l’état
Menu d’état
Paramètre menu
Menu
Température
Sonde 1
12
T1 à T3
Affiche la valeur mesurée à la sonde (S1 – T1, S2 – T2, S3 – T3).
E1 à E6
Indique les valeurs des capteurs externes lues à partir du câble de données.
Seules les entrées activées sont affichées.
ERR signifie qu’aucune valeur valable n’a été lue. Dans ce cas, la valeur externe
est réglée sur 0.
Niveau de Vitesse de la pompe, indique le niveau de régulation de la vitesse
actuel. Ce menu est uniquement affiché, si la régulation de la vitesse est activée.
Section d’affichage: 0 = Sortie non activée
30 = La régul. de la vitesse se trouve au niveau le plus
élevé
SPS
l/h
kW
MWh
kWh
Débit volumique, indique le débit du débiteur volumique (uniquement capteur 3),
ou le débit volumique d’un capteur externe via DL, ou le débit volumique fixe en
litres par heure.
Performance momentanée, indique la performance momentanée du calorimètre
en kW.
Mégawatt/heures, indique les mégawatt/heures du calorimètre.
Kilowatt/heures, indique les kilowatt/heures du calorimètre.
Les menus l/h, kW, MWh, kWh ne sont affichés que si le calorimètre a été activé.
Stat :
affichage de l’état de l’installation. Selon le programme sélectionné, différents
états de l’installation sont surveillés. Ce menu contient toutes les informations relatives aux éventuels problèmes (survenus).
Par:
dans le niveau de paramétrage, les touches de navigation , ) servent à sélectionner les symboles en dessous de l’affichage de la température. Le paramètre
sélectionné peut alors être libéré avec la touche vers le bas (entrée) à des fins
de réglage. Le paramètre est libéré lorsqu’il clignote. Une brève pression sur
l’une des touches de navigation modifie la valeur d’un incrément. En maintenant
une touche enfoncée, la valeur est augmentée ou diminuée en continu. La valeur
modifiée est enregistrée par une pression sur la touche vers le haut (retour).
Pour éviter de modifier des paramètres de manière intempestive, l’accès à Par
n’est possible qu’avec le mot de passe 32.
Men:
ce menu contient des réglages de base pour définir d’autres fonctions, telles que
le type de sonde, la langue, le contrôle du fonctionnement, etc. La navigation et
la modification se déroulent de la manière habituelle avec les touches, mais le
dialogue est établi uniquement via la ligne de texte. Les réglages de ce menu
modifiant les propriétés de base du régulateur, il n’est possible d’y accéder
qu’avec le mot de passe réservé au spécialiste.
La configuration usine des paramètres et des fonctions de menus peut à tout moment être rétablie en appuyant sur la touche vers le bas (entrée) lors du branchement.
L’indication WELOAD (Charger réglage usine) s’affiche alors pendant trois secondes.
13
Modification d’une valeur (paramètres)
Pour modifier une valeur, la touche à flèche doit être pressée vers le bas. Et maintenant
la valeur clignote et peut être modifiée à la valeur requise par le biais des touches de navigation.
Pour sauvegarder la valeur, activer la touche à flèche vers le haut.
14
Le menu Paramètres Par
(Numéros de version et de programme, min, max, diff, mode automatique/manuel)
Numéro de code p.
accéder au menu
Numéro de la version
Numéro de programme
Limitation maximale
du seuil d’arrêt
Limitation max. du
seuil de mise en
marche
Limitation min. du
seuil de mise en
marche
Limitation min. du
seuil de mise à l’arrêt
Diff. seuil de mise en
marche
Diff. seuil mise à
l’arrêt
Mode automatique/mode manuel)
Une fois entré dans le menu Paramètres (via le mot de passe 32), les consignes et possibilités de réglage suivantes apparaissent, en fonction du programme sélectionné:
V R 5.3 Version logicielle de l’appareil (V R = Version de Relais, V D = Version avec sortie
de régulation de la vitesse de rotation). Cette indication de l’intelligence de
l’appareil ne peut être modifiée et doit impérativement être communiquée au fabricant en cas de questions.
PR
Sélection du programme correspondant selon le schéma choisi. Pour la régulation
d’une installation solaire, il faudrait choisir le chiffre 0.
15
L’appareil ne dispose d’aucune hystérésis de commutation (différence entre la température de connexion et de déconnexion), mais toutes les valeurs seuil sont réparties en seuils
de connexion et de déconnexion! Par ailleurs, quelques programmes utilisent plusieurs seuils
identiques comme, par ex., max1, max2. A des fins de distinction, l’index pour max apparaît
sur la même ligne.
ATTENTION: lors du réglage d’un paramètre, l’ordinateur limite toujours la valeur seuil (par
ex. max1 marche) quand elle s’approche d’un K du second seuil (par ex.: max1 arrêt) de
manière à ne permettre aucune «hystérésis négative». Si un seuil ne peut donc plus être
modifié, il faut tout d’abord modifier le second seuil qui y est rattaché.
max
A partir de cette température sur la sonde correspondante, la sortie est bloquée.
max
La sortie bloquée auparavant lorsque max a été atteinte, est libérée à partir de
cette température. max sert en général à la limitation de l’accumulateur. Recommandation: il convient de définir le point de déconnexion d’env. 3 à 5K supérieur au
point de connexion - dans la partie de l’accumulateur -, et d’env. 1 à 2K - dans la
partie de la piscine. Le logiciel ne permet pas une différence inférieure à 1K.
min
A partir de cette température sur la sonde, la sortie est libérée.
min
La sortie libérée auparavant via min é est bloquée à nouveau à partir de cette température. min empêche en général l’encrassement de chaudières. Recommandation:
le point de connexion devrait être supérieur au point de déconnexion, d’env. 3 à 5K.
Le logiciel ne permet pas une différence inférieure à 1K.
diff
La sortie est libérée lorsque l’écart de température entre les deux sondes déterminées dépasse cette valeur. Pour la plupart des programmes, diff correspond à la
fonction de base (régulateur différentiel) de l’appareil. Recommandation: en mode
de service solaire, diff devrait être réglé sur env. 7 - 10K (réglage usine RU = 8K).
Pour le programme de la pompe de chargement, des valeurs inférieures sont suffisantes.
diff
La sortie libérée auparavant lorsque diff a été atteint, est bloquée à nouveau
quand l’écart de température est inférieur à cette valeur. Recommandation: diff
devrait être réglé sur env. 3 - 5K (réglage usine RU = 4K). Bien que le logiciel tolère
une différence minimale de 0,1K entre la différence de connexion et de déconnexion, il ne faut pas entrer une valeur inférieure à 2K en raison des tolérances de la
sonde et de mesure.
Mode automatique
Mode manuel marche
Mode manuel arrêt
O AUTO La sortie est réglée en mode automatique et peut être commutée en mode manuel
à des fins de test (MARCHE = O ON, ARRÊT = O OFF). Le mode manuel se reconnaît au symbole correspondant qui apparaît sous la ligne de texte.
16
Le menu Men
Le menu contient des réglages de base pour définir d’autres fonctions, telles que le type
de sondes, le contrôle du fonctionnement, etc.. La navigation et la modification se déroulent
aussi de la manière habituelle avec les touches
, mais le dialogue est établi uniquement via la ligne de texte.
Les réglages de ce menu modifiant les propriétés de base du régulateur, il n’est possible
d’y accéder qu’avec le mot de passe réservé au spécialiste.
Sélection de langue
Numéro de code
Menu sonde
Fonction de protection
de l’installation
Fonction de démarrage
Temps de marche à
vide des sorties
Régulation vitesse
pompe
Contrôle de la fonction
Calorimètre
démarrage
Capteurs externes via
câble de données
ENGL
CODE
Langue de menu actuellement sélectionnée = anglais. Toute la direction du menu
peut être commutée sur la langue d’utilisation désirée même avant l’indication du
chiffre code. Les langues suivantes sont disponibles: allemand (DEUT), anglais
(ENGL).
Codenummer zum Einstieg ins Menü. Die restlichen Menüpunkte werden erst bei
Eingabe der korrekten Codenummer eingeblendet.
17
SENSOR Menu sonde: indication du type de sonde ou d’une température fixe en cas
d’entrée non utilisée.
SYS PG Fonctions de protection de l’installation: déconnexion de l’installation solaire lorsqu’une température critique du collecteur est dépassée, fonction antigel pour le
collecteur.
START F Fonction de démarrage: aide au démarrage pour des installations solaires.
ART
Temps de marche à vide : Permettant d’effectuer le réglage de la marche à vide.
PSC
Régulation de la vitesse de la pompe
F CHCK Contrôle du fonctionnement: activation d’une fonction de surveillance pour détecter des erreurs diverses ou des situations critiques.
HQC
Calorimètre - activation et réglages
EXT DL Valeurs des capteurs externes du câble de données
Sélection de la langue ENGL:
Avant même de saisir le code, il est possible de modifier la langue du menu et de commuter
entre Allemand (DEUT) et Anglais (ENGL). Le réglage en usine est Allemand DEUT.
Numéro de code CODE :
Les autres points de menu du menu « Paramètres » apparaissent uniquement lorsque le
code a correctement été entré. Etant donné que les réglages modifient les propriétés fondamentales du régulateur dans le menu, un accès est uniquement possible par code réservé au
technicien.
Menu Sonde SENSOR:
Sonde
Formation des
valeurs moyennes
Ces 3 menus sont disponibles pour chaque sonde.
18
Attribution du
symbole
Réglages de la sonde
La sonde S3 a été utilisée à titre d’exemple pour le réglage de la sonde, étant donné que cette dernière a le plus de possibilités de réglage.
Sonde (3x)
Formation des valeurs moyennes (3x)
KTY10
PT1000
Capteur de rayonnement
Valeur fixe
Valeur
Prise en charge
Entrée numérique
Entrée valeur fixe
Valeur prise en
charge - Entrée
Sonde arrêt
Capteur Vortex
température
Capteur Vortex
débit 2 -40l/min
Débiteur volumique
(émetteur
d’impulsions)
Capteur Vortex
débit 1 -16 l/min
Les capteurs de
mesure de débit
(VF1, VF2, VSG)
peuvent uniquement
être raccordés à
l'entrée 3
19
Type de sonde:
Des collecteurs solaires atteignent des températures d’arrêt de 200 à 300°C. En raison du
point de montage de la sonde et des lois physiques applicables (par ex. la vapeur sèche est
un mauvais conducteur thermique), la sonde ne peut indiquer une valeur supérieure à 200°C.
Les sondes standard KTY10 sont conçues pour une température de 200°C à court terme.
Les sondes PT1000 tolèrent une température continue de 250°C et à court terme de 300°C.
Le menu SENSOR permet de commuter les différentes entrées des sondes entre les types
KTY et PT1000.
Dans la configuration usine, toutes les entrées sont réglées sur KTY.
KTY, PT
GBS
S3
25
S3
S1
DIG
OFF
VTS
Sondes de température
Capteur de rayonnement (peut être utilisé pour a fonction de démarrage et pour
la fonction ordre de priorité solaire)
Valeur fixe: p. ex. 25°C (La utilisation de cette température prétextée permet la
régulation avec cette valeur fixée au lieu de la valeur mesurée par la sonde)
Plage de réglage:
-20 à 150°C en étapes de 1°C
Transmission de valeur. Au lieu d’une valeur de mesure l’entrée S3 obtient son
information (sur la température) de par l’entrée S1. L’assignation mutuelle (dans
cet exemple en plus : S1 S3) ayant pour but la transposition d’informations
n’est pas autorisée.
Entrée numérique (digital) p. ex. pour l’utilisation d’un commutateur de flux.
Entrée court-circuitée :
Affichage: D 1
Entrée interrompue :
Affichage: D 0
La sonde n’est plus affichée au niveau principal.
Capteur Vortex (débiteur volumique électronique) température
VF1
Capteur Vortex (débiteur volumique électronique - mesure sans contact du débit
volumique) débit volumique 1-20l/min. Uniquement à entrée 3
VF2
Capteur Vortex (débiteur volumique électronique - mesure sans contact du débit
volumique) débit volumique 2-40l/min. Uniquement à entrée 3
Mesureur de volume (débitmètre): uniquement la sonde S6 pour la lecture des
impulsions d’un débiteur volumique (calcul du volume de continuité du calorimètre).
VSG
Une sortie 5V est disponible (borne droite, broche supérieure) pour l’alimentation du débiteur
volumique électronique.
20
Formation des valeurs moyennes :
AV1 1.0
Formation des valeurs moyennes sonde S1 à 1.0 secondes (RU = 1.0 s)
Réglage du temps, durant lequel une formation de valeurs moyennes doit être
effectuée, en secondes.
Pour les mesures simples 1,0 - 2,0 devraient être sélectionnés. Une valeur
moyenne élevée entraîne une inertie désagréable et ne peut être recommandée
que pour les sondes du calorimètre.
Pour la mesure de la sonde ultrarapide pour la préparation d’eau chaude sanitaire
une évaluation rapide du signal s’avère nécessaire. C’est pourquoi la formation
de la valeur moyenne de la sonde correspondante devrait être réduite de 0,3 à
0,5, bien qu’il faille alors compter avec de faibles variations de l’affichage.
Plage de réglage :
0,0 à 6,0 secondes en étapes de 0,1 sec.
0,0 pas de formation de valeurs moyennes
Fonctions de protection de l’installation SYS PF:
Excès de température du collecteur
Protection de antigel
du collecteur
marche / arrêt
Seuil mise à l’arrêt
Seuil de mise à
l’arrêt
marche / arrêt
Seuil de mise à
l’arrêt
Seuil mise à l’arrêt
21
Surchauffe du collecteur CET: lors d’un arrêt de l’installation, de la vapeur se forme
dans le système. Au moment du redémarrage automatique, la pompe n’atteint pas la pression requise pour relever le niveau du liquide au point le plus haut du système (circuit aller du
collecteur). Sans fluide en circulation, la pompe subit une charge considérable. Cette fonction
permet de bloquer la pompe à partir d’un seuil de température déterminé du collecteur
(max ) jusqu’à ce que la température passe en-deçà d’un second seuil également réglable
(max ). La figure suivante indique le réglage usine de ces (deux premiers) paramètres.
ON/OFF Blocage en cas de surchauffe du collecteur ON =marche ou OFF = arrêt (RU = ON)
max
Valeur de la température à partir de laquelle les sorties réglées doivent être bloquées. (RU = 130°C)
Plage de réglage:
0 C à 200°C en étapes de 1°C
max
Valeur de la température à partir de laquelle les sorties réglées doivent à nouveau
être libérées. (RU = 110°C)
Plage de réglage:
0 C à 199°C en étapes de 1°C
Antigel du collecteur (FROST): cette fonction est désactivée à l’usine et n’est requise
que pour des installations solaires qui sont exploitées sans antigel: sous des latitudes méridionales, pendant les quelques heures à la limite du gel présentant un risque, une température minimale du collecteur est maintenue au moyen de l’énergie provenant de
l’accumulateur solaire. Les réglages indiqués dans la figure se traduisent par une libération
de la pompe solaire lorsque la température passe de 2°C en-deçà du seuil min sur la
sonde du collecteur, et la bloque à nouveau lorsque le seuil min est dépassé de 4°C.
ON/OFF Blocage en cas de gel du collecteur ON =marche ou OFF = arrêt (RU = OFF)
min
Valeur de la température à partir de laquelle les sorties réglées doivent être mises
en marche (RU = 2°C).
Plage de réglage: -20 C à 29°C en étapes de 1°C
min
Valeur de la température à partir de laquelle les sorties réglées doivent à nouveau
être mises à l’arrêt (RU = 4°C). Plage de réglage: -20 C à 30°C en étapes de 1°C
ATTENTION ! Si la fonction antigel est activée et qu’une erreur se produit à la sonde du
collecteur réglé (court-circuit, interruption), la sortie réglée sera activée à chaque
heure pile pour 2 minutes.
22
Fonction de démarrage STARTF:
Dans les installations solaires, il arrive parfois le matin que le caloporteur chauffé ne circule pas à temps autour de la sonde du collecteur, suite à quoi l’installation démarre trop
tard. Cette trop faible poussée par gravité survient la plupart du temps dans des panneaux
de collecteur montés à plat ou des tubes à vide à passage forcé.
La fonction de démarrage tente de déclencher la circulation du caloporteur autour de la
sonde suivant la température du collecteur, sous surveillance permanente. L’ordinateur identifie tout d’abord les conditions météorologiques réelles à l’aide des températures du collecteur mesurées en continu. Cette surveillance lui permet de trouver le moment adéquat pour
déclencher la circulation du caloporteur autour de la sonde et de maintenir la température
réelle garantissant le fonctionnement normal.
La fonction de démarrage est désactivée à l’usine et n’est judicieuse que si le régulateur
est monté sur des installations solaires. Il convient de paramétrer l’installation de la manière
suivante quand la fonction est activée:
marche / arrêt
Capteur de rayonnement
Seuil de rayonnement
Temps de fonctionnement de la pompe
Temps d’intervalle
maximale
Compteur des
essais de démarrage
ON OFF Fonction de démarrage collecteur ON =marche ou OFF = arrêt (RU = OFF)
GBS
Indication d’une entrée de sonde, si un capteur de rayonnement est utilisé. Si aucun capteur à rayonnement n’est disponible, la température moyenne est alors calculée en fonction de la météo (valeur moyenne à long terme). (R = --)
Plage de réglage:
S1 à S3
Entrée du capteur de rayonnement
E1 à E6
Valeur du capteur externe
GBS -- = pas de capteur de rayonnement
23
RTH
PRT
INT
NSA:
Valeur du rayonnement (Seuil de rayonnement) en W/m² à partir duquel une circulation du fluide est autorisée. Sans capteur de rayonnement, l’ordinateur calcule à
partir de cette valeur une augmentation de température nécessaire par rapport à la
valeur moyenne à long terme, qui déclenche la circulation du fluide.
Temps de fonctionnement de la pompe (temps de rinçage) en secondes. Pendant
ce temps, la (les) pompe(s) devrai(en)t avoir pompé environ la moitié du contenu
du collecteur du caloporteur en passant par la sonde du collecteur. (RU = 15s)
Intervalle maximal autorisé entre deux circulations. Cette durée diminue automatiquement en fonction de la hausse de température après une mise en circulation du caloporteur.
Nombre de tentatives de démarrage (= compteur). Il est remis à zéro auto- matiquement lorsque la dernière tentative de démarrage remonte à plus de 4 heures.
Temps de marche à vide ART
En particulier pour les installations solaires ou de chauffage à conduites de système hydraulique longues, des cycles extrêmes peuvent se produire à la phase de démarrage (mise
en marche et à l’arrêt constante) des pompes pendant une période assez longue. Un tel
fonctionnement peut être réduit par une utilisation judicieuse de la régulation de la vitesse de
rotation ou par l’augmentation du temps de marche à vide de la pompe.
Sortie du temps
de marche à vide
AT
24
Sortie Temps de marche à vide (RU = 0)
Plage de réglage: 0 jusqu’à 9 minutes en étapes de 10 sec.
Régulation de la vitesse de la pompe PSC:
Régulation de
l’événement
Valeur de consigne
pour régulation
valeur absolue
Régulation de la
différence
Valeur de consigne
pour régulation
différence
Régulation de
l’événement
Valeur seuil de la
régulation de
l’événement
Valeur consigne
régulation
Paquet d’ondes ou
Attaque de phase
Partie proportionnelle
Partie intégrale
Partie différentielle
Limite de vitesse
inférieure
Limite de vitesse
supérieure
Retard au démarrage
pompe fonctionne
(valeur reelle) actuel
Réglage de la régul.
de la vitesse d’essai
25
A l’aide de la régulation de la vitesse de la pompe, il est possible de modifier la quantité
transportée, soit le débit volumique des pompes de circulation conventionnelles en 30 niveaux disponibles. Ce qui permet de stabiliser les températures (différentielles) dans le système
La régulation de la vitesse est désactivée à l’usine. Activée, la régulation est libérée par
l’interrupteur différentiel supérieur dans le mode de service de base, comme défini dans le
schéma et le numéro de programme.
Régulateur solaire simple
Régulateur solaire avec régulation de la
vitesse activée
Les possibilités offertes par ce procédé sont décrites à l’instar de ce schéma solaire simple:
S1
S3
A1
26
S2
Régulation de la valeur absolue = Stabilisation d’une sonde
S1 peut être parfaitement maintenue constante à une température (par ex. 60°C) à l’aide
de la régulation de la vitesse. Quand le rayonnement solaire diminue, S1 refroidit. A la suite
de quoi, le régulateur réduit la vitesse et donc le débit, ce qui entraîne un allongement du
temps d’échauffement du caloporteur dans le collecteur. Résultat: la température de S1 remonte.
D’autre part, l’utilisation d’un retour constant (S2) peut se révéler judicieuse dans divers
systèmes (par ex. chargement du chauffe-eau). A cet effet, une caractéristique régulatrice
inverse est requise. Quand S2 augmente, l’échangeur thermique transmet trop peu d’énergie
vers l’accumulateur. Le débit est donc réduit. Un temps d’arrêt momentané plus long dans
l’échangeur refroidit davantage le caloporteur et S2 baisse. Une stabilisation de S3 n’est pas
utile car la variation du débit n’entraîne aucun effet immédiat sur S3 et, par conséquent,
aucun circuit régulateur ne se met en fonctionnement.
La régulation de la valeur absolue est définie via deux fenêtres de paramètres. L’exemple
montre un réglage type du schéma hydraulique:
AC N 1
Régulation de la valeur absolue en mode normal avec stabilisation de la sonde
S1.
Mode normal N signifie que la vitesse augmente au fur et à mesure que la température s’élève. Ce mode est valable pour toutes les applications servant à la
stabilisation de la «sonde de départ» (collecteur, chaudière...).
Mode inverse I signifie que la vitesse diminue au fur et à mesure que la température augmente. Ce mode est prescrit pour la stabilisation d’un retour ou la régulation de la température d’une sortie de l’échangeur thermique via une
pompe de circulation primaire (par ex. préparation d’eau chaude sanitaire).
Une température trop élevée à la sortie de l’échangeur thermique signifie que
celui-ci a été trop alimenté en énergie, c’est pourquoi la vitesse et donc
l’alimentation sont réduites. (RU = --)
Plage de réglage:
AC N 1 à AC N3, AC I 1 à AC I 3
AC -- = Régulation de la valeur absolue désactivée.
DVA 60
La valeur de consigne de la régulation de la valeur absolue est de 60°C.
D’après l’exemple, S1 est stabilisée à 60°C. (RU = 50°C)
Plage de Réglage : 0 à 99°C en étapes de 1°C
Régulation de la différence =
Stabilisation de la température entre deux sondes.
La stabilisation de l’écart de température entre, par ex., S1 et S2 engendre un fonctionnement « flottant » du collecteur. Si S1 baisse suite à un rayonnement de plus en plus faible,
l’écart entre S1 et S2 se réduit également. En conséquence de quoi, le régulateur réduit la
vitesse, ce qui augmente la temporisation du fluide dans le collecteur et ainsi l’écart entre S1
et S2.
27
DC N12
Régulation de la différence en mode normal entre les sondes S1 et S2. (RU = --)
Plage de réglage: DC N12 à DC N32, DC I12 à DC I32)
DC -- = Régulation de la différence désactivée.
DVD 7.5 La valeur de consigne de la régulation de la différence s’élève à 7,5K D’après
l’exemple, l’écart de température entre S1 et S2 est stabilisé à 7,5K.
Attention : VRD doit toujours être plus élevé que la différence de déconnexion de
la fonction de base. Si VRD est inférieur à cette différence, la fonction de base
bloque la libération de la pompe avant que la régulation de la vitesse n’ait atteint la
valeur de consigne. (RU = 10K)
Plage de réglage: 0,0 à 9,9K en étapes de 0,1K
10 à 99K en étapes de 1K
Si la régulation de la valeur absolue (stabilisation d’une sonde) et la régulation de la différence (stabilisation de l’écart entre deux sondes) sont activées simultanément, la vitesse plus
lente «gagne» des deux procédés.
Régulation des évènements = si un évènement de température défini survient, la régulation de la vitesse est activée et une sonde est ainsi stabilisée.
Si S3 a atteint, par ex., 55°C (seuil d’activation), le collecteur doit être stabilisé à une certaine température. La stabilisation de la sonde correspondante fonctionne de la même manière que pour la régulation de la valeur absolue.
EC N31
TVE 55
DVE 10
Régulation des évènements en mode normal, un évènement survenant sur la
sonde S3 entraîne la stabilisation de la sonde S1. (RU = --)
Plage de réglage : EC N12 à EC N32, EC I12 à EC I32)
EC -- = Régulation de l’événement désactivée.
La valeur seuil de la régulation de l’évènement est de 55°C. Quand la température de S3 excède 55 C, la régulation de la vitesse est activée. (RU = 60°C)
Plage de réglage:
0 à 99°C en étapes de 1°C
La valeur de consigne de la régulation de l’évènement est de 10°C. Dès que
survient l’évènement, S1 est maintenue constante à 10°C. (RU = 130°C)
Plage de réglage:
0 à 199°C en étapes de 1°C
La régulation de l’évènement «écrase» les résultats de vitesse issus d’autres procédés de
régulation. Ainsi un évènement déterminé peut bloquer la régulation de la valeur absolue ou
le régulateur différentiel.
28
D’après l’exemple, la stabilisation de la température du collecteur à 60°C est bloquée avec
la régulation de la valeur absolue, lorsque la partie supérieure de l’accumulateur a déjà atteint une température de 55°C = l’obtention rapide d’une température d’eau chaude utilisable
est achevée, et il faut maintenant continuer à charger avec un débit volumique maximal (et
par là-même avec une température plus basse et un rendement légèrement meilleur). Pour
ce faire, il faut bien entendu indiquer, comme nouvelle température souhaitée dans la régulation de l’évènement, une valeur qui requiert automatiquement la vitesse maximale (par ex.
S1 = 10°C).
Forme de signal
Il existe deux formes de signal pour la régulation du moteur. RU = POND)
WAVEP
PHASE
Paquet d’ondes – uniquement pour les pompes de circulation dotées de dimensions de moteur standard. Des demi-ondes individuelles sont en plus intercalées sur le moteur de la pompe. La pompe est exploitée en régime pulsé et un
fonctionnement correct n’est assuré que via le moment d’inertie du rotor et du
caloporteur.
Avantage: Haute dynamique de 1:10, bien adaptée pour des pompes de marque Wilo, DAB, KSB et Grundfoss (toutes sans électronique interne et avec une
géométrie de moteur standard)
Inconvénient: La linéarité est liée à la perte de pression; partiellement, bruits
de roulement, peu adapté aux pompes fabriquées par la société Piral de par la
géométrie de moteur différente.
Attaque de phase - pour pompes et moteurs de ventilateurs sans électronique
interne. Au sein de chaque demi-onde, la pompe est connectée au secteur à un
moment précis (phase).
Avantage: appropriée pour presque tous les types de moteur
Inconvénient: Dans les pompes, faible dynamique de 1:3. Il convient de placer un filtre en amont de l’appareil afin de satisfaire aux normes CE en matière d’antiparasitage.
REMARQUE
Le menu permet certes de choisir entre « paquet d'ondes » ou « attaque de phases »,
mais l'appareil standard ne permet pas d'émettre la forme de signal « attaque de phases » !
Modèles spéciaux sur demande.
29
Problèmes de stabilité
La régulation de la vitesse contient un « régulateur PID » qui garantit un ajustage exact et
rapide de la valeur réelle sur la valeur de consigne. Dans des applications, telles une installation solaire ou une pompe de chargement, le réglage usine doit être conservé pour les paramètres suivants. A peu d’exceptions près, l’installation fonctionnera de façon stable. Toutefois, en particulier pour la préparation d’eau chaude sanitaire au moyen d’un échangeur
thermique externe, un ajustage est absolument nécessaire. Dans ce cas, l’utilisation d’une
sonde ultrarapide (accessoire spécial) est en outre à recommander sur la sortie d’eau
chaude.
Valeur de consigne = température souhaitée
Valeur réelle = température mesurée
PRO 5 Partie proportionnelle du régulateur PID 5. Elle règle l’augmentation de l’écart entre
la valeur de consigne et la valeur réelle. La vitesse est modifiée d’un niveau par
écart de 0,5K de la valeur de consigne. Un chiffre élevé assure un fonctionnement
plus stable du système mais induit aussi une divergence plus importante par rapport à la température de consigne. (RU = 5)
Plage de réglage: 0 à 9
INT 5
Partie intégrale du régulateur PID 5. Elle règle périodiquement la vitesse en fonction de l’écart restant de la partie proportionnelle. La vitesse se modifie toutes les 5
secondes d’un niveau par écart 1K de la valeur de consigne. Des valeurs élevées
assurent un fonctionnement plus stable du système mais ralentissent l’ajustement
sur la valeur de consigne. (RU = 0)
Plage de réglage: 0 à 9
DIF 5
Partie différentielle du régulateur PID 5. Plus une divergence apparaît rapidement
entre la valeur de consigne et la valeur réelle, plus rapide est la « sur-réaction » du
système pour parvenir le plus vite possible à une compensation. Si la valeur de
consigne diverge avec une vitesse de 0,5K par seconde, la vitesse est modifiée
d’un niveau. Des valeurs élevées assurent un fonctionnement plus stable du système mais ralentissent l’ajustement sur la valeur de consigne. (RU = 0)
Plage de réglage:
0à9
Les paramètres PRO, INT, et DIF peuvent être déterminés au moyen d’un essai:
En partant d’une installation prête à fonctionner avec les températures correspondantes, la
pompe devrait fonctionner en mode automatique. Alors que INT et DIF sont mises à zéro (=
déconnectées), PRO est réduit, en partant du facteur 10, toutes les 30 secondes jusqu’à ce
que le système devienne instable, c’est-à-dire que la vitesse de la pompe se modifie de façon rythmique. Elle peut être lue dans le menu avec la commande IST. La partie proportionnelle dans laquelle le système commence à être instable est notée comme Pcrit de même
que la durée de la période d’oscillation (= durée entre deux vitesses maximales) comme tcrit.
Les paramètres corrects sont calculés avec les formules suivantes :
Un réglage type adapté à la préparation d’eau sanitaire avec une sonde ultrarapide est
PRO= 8, INT= 9, DIF= 3. Le réglage PRO= 3, INT= 1, DIF= 4 n’est pas intelligible mais il
s’est avéré efficace. Dans cette configuration, le régulateur devient probablement tellement
instable qu’il oscille très rapidement et semble équilibré par l’inertie du système et du liquide.
30
Arrêt de la pompe
Le procédé de paquet d’ondes (standard) permet de varier le débit volumique par le facteur 10, en 30 niveaux. . Des débits trop faibles peuvent provoquer un arrêt du système via
des clapets anti-retour. En outre, dans les bas niveaux de puissance des gammes de vitesse
inférieures, un arrêt du rotor peut se produire. Mais cet arrêt peut être même parfois souhaité, c’est pourquoi le niveau 0 est également autorisé comme limite inférieure. Les paramètres suivants fixent les limites inférieure et supérieure de la vitesse:
MIN
Limite de vitesse inférieure (RU = 0)
MAX
Limite de vitesse supérieure (RU = 30)
Une limite de vitesse acceptable peut être déterminée par un simple essai. Il est possible
de prédéfinir une gamme de vitesse quelconque via la commande TST. Vous pouvez observer le rotor en retirant son couvercle. Réduire maintenant la vitesse jusqu’à ce que le rotor
s’arrête. Cette limite augmentée de trois niveaux permet un fonctionnement sûr de la pompe.
ALV
Retard au démarrage – Après activation de la sortie via la fonction différentielle,
la pompe de circulation fonctionne à plein régime pour la durée indiquée sans
régulation de vitesse de rotation. Ce n’est qu’après écoulement de cette durée
que la régulation de la vitesse de rotation est autorisée et la sortie est régulée.
Cette fonction est prévue pour les installations Drain Back pour lesquelles le
système doit être tout d’abord rempli avec la vitesse maximale ( = pression
maximale) après activation de la pompe solaire.
Plage de réglage : 0 à 9 minutes à pas de 10 sec (RU = 0)
Commandes de contrôle
Les commandes suivantes permettent de tester le système (voir Arrêt de la pompe) ou
d’observer la vitesse instantanée (voir problèmes de stabilité):
ACT 19
La pompe fonctionne actuellement (valeur reelle) avec la gamme de vitesse 19.
TST 14
Actuellement, la gamme de vitesse 14 est utilisée à des fins de test. L’appel de
la commande TST déclenche automatiquement le mode manuel. Dès que la
valeur clignote après une pression sur la touche (= entrée), la pompe est
commandée avec la gamme de vitesse affichée.
Plage de réglage: 0 à 30
31
Contrôle du fonctionnement F CHCK:
Certains pays accordent des subventions pour le montage d’installations solaires uniquement si le régulateur est doté d’un contrôle du fonctionnement pour détecter tout dysfonctionnement de la sonde ou une éventuelle défaillance de la circulation. Le spécialiste peut
activer ce contrôle du ESR21 via la commande de menu CONT F. Cette surveillance est
désactivée à l’usine.
marche / arrêt
F CHECK OFF
F CHCK ON
Le contrôle du fonctionnement n’est pas actif.
Le contrôle du fonctionnement est actif. La surveillance est judicieuse
tout particulièrement pour les installations solaires. Les sondes et les
états de l’installation suivants sont surveillés:
Interruption ou court-circuit des sondes 1 ou 2.
Problèmes de circulation: si la sortie est active et que la température différentielle entre le
collecteur S1 et l’accumulateur S2 est supérieure à 60K pendant un laps de temps de
plus de 30 minutes, une alarme est déclenchée.
Les messages d’erreur correspondants sont entrés dans le menu Stat. Si l’indication Stat
clignote, cela signifie que la surveillance a détecté un dysfonctionnement ou un état anormal
de l’installation (voir «L’affichage de l’état Stat»).
32
Calorimètre HQC:
marche / arrêt
Sonde circuit aller
Sonde circuit retour
Emetteur
d’impulsions ou
capteur Vortex
Litre par Impulsion
Apparaît uniquement
lorsque le type de capteur S3 = VSG
Pas de débiteur
volumique
Débiteur volumique
fixe
Pourcentage
d’antigel
Ajustage des sondes
Effacer indication du
compteur
L’appareil possède également une fonction permettant d’enregistrer la quantité de chaleur.
Elle est désactivée à l’usine. Pour son fonctionnement, un calorimètre requiert toujours les
trois données suivantes:
Température aller, température de retour, débit (débit volumique)
Dans les installations solaires, l’enregistrement correct des températures requises dépend
du bon montage des sondes (voir Montage des sondes - Sonde du collecteur sur le tuyau
collecteur du circuit aller, sonde de l’accumulateur à la sortie du circuit retour), toutefois la
quantité de chaleur mesurée contiendra également les pertes de la conduite du circuit aller.
En outre, afin d’augmenter la précision de mesure, il est nécessaire d’indiquer le pourcentage d’antigel dans le caloporteur puisque l’antigel réduit la capacité de transport thermique.
Le débit peut être saisi directement ou mesuré via une sonde supplémentaire en indiquant la
cadence des impulsions.
33
Le réglage du type de débiteur volumique s'effectue à partir du menu « CAPTEUR ». Le
débiteur volumique peut uniquement être relié à l’entrée S3.
S3 = KTY, PT, GBS, valeur fixe, adoption de la valeur ou OFF
Aucun débiteur volumique
S3 = VF1 (capteur Vortex 1-20l/min), VF2 (capteur Vortex 2-40l/min)
Un débiteur volumique Vortex (débiteur volumique électronique) a été relié à l’entrée
S3.
S3 = VSG
Le débiteur volumique relié à l'entrée 3 est doté d'un émetteur d'impulsions.
ON / OFF Activer/désactiver le calorimètre (RU = désactiver = OFF)
SSL
Entrée de capteur de la température aller (WE = S1)
Plage de réglage :
S1 à S3
Entrée du capteur de départ
E1 à E6
Valeur du capteur externe
SRL
Entrée de capteur de la température retour (WE = S2)
Plage de réglage :
S1 à S3
Entrée du capteur de retour
E1 à E6
Valeur du capteur externe
VSG
Entrée de capteur du débiteur volumique. (WE = --)
Réglages :
VSG S3 = débiteur volumique à l’entrée 3
VSG E1 à E6 = Valeur du capteur externe
VSG -- = aucun débiteur volumique
débit volumique fixe.
Pour le calcul de la quantité de chaleur, il est fait appel
au débit volumique fixement réglé, mais uniquement
lorsque la sortie réglée est active. (la pompe fonctionne)
LPP
Litre par Impulsion = Cadence d’impulsions du débiteur volumique. (uniquement
si un débiteur volumique est utilisé)
Elle dépend du type de sonde. . La sonde fournie par le fabricant du régulateur
possède un taux de comptage de 0,5 litre par impulsion. (RU = 0,5)
Plage de réglage: 0,0 à 10, 0 litres/impulsions en étapes de 0,1 litres/impulsions
V
Débit volumique en litres par heure.
Si aucun débiteur volumique n’a été réglé, un débit volumique fixe peut être déterminé dans ce menu. Si la sortie réglée n’est pas active, le débit volumique sera
réglé à 0 litre/heure.
Vu qu’une régulation activée de la vitesse engendre toujours des variations du
débit volumique, cette mesure n’est pas appropriée lorsque le régulateur commande la vitesse. (RU = 50 l/h)
Plage de réglage:
0 à 20000 litres/heure en étapes de 10 litre/heure
SA
Pourcentage d’antigel du caloporteur. Une moyenne est calculée à partir de toutes
les données de produits de tous les fabricants renommés et entrée dans un tableau en fonction du rapport de mélange. Cette méthode fait apparaître, dans des
conditions typiques, une erreur supplémentaire maximale d’un pour-cent. RU =
0%)
Plage de réglage:
0 à 100% en étapes de 1°C
34
DIF
Différence de température momentanée entre la sonde de départ et celle de
retour. Si les deux sondes sont plongées ensemble dans un bain à des fins de
test (elles mesurent toutes les deux des températures identiques), l’appareil doit
alors afficher «DIF 0». Mais en raison des tolérances des sondes et du système
de mesure, il en résulte une différence qui est affichée sous DIF. L’affichage
remis à zéro, l’ordinateur enregistre la différence comme facteur de correction et
calculera à l’avenir la quantité de chaleur corrigée de l’erreur de mesure naturelle. Cette option de menu constitue donc une méthode de calibrage La
donnée affichée ne doit être mise à zéro (ou modifiée) que si les deux
sondes ont bénéficié des mêmes conditions de mesure (bain d’eau commun). En outre, il est recommandé de baigner les sondes dans un fluide de 50
à 60°C.
HQC CL
Effacer Calorimètre (clear). La quantité de chaleur totalisée peut être effacée
via cette commande en appuyant sur la touche (entrée). .
Si la quantité de chaleur est zéro, cette option du menu affiche CLEAR.
Une fonction active génère automatiquement les affichages correspondants dans le menu de
base:
La puissance instantanée en kW
La quantité de chaleur en MWh et KWh
Le débit volumique en litres/heure.
ATTENTION ! Si une erreur se produit à l’une des sondes réglées (sonde circuit aller, sonde
circuit retour) du calorimètre (court-circuit, interruption), la performance actuelle
est remise à 0 et ainsi aucune quantité de chaleur n’est additionnée.
Remarques à propos de la précision:
La précision d’un calorimètre dépend entièrement des sondes et du système de mesure
de l’appareil utilisés. Les sondes standard (KTY) possèdent, pour la régulation solaire dans
la plage de 10 à 90°C, une précision suffisante d’environ +/- 1K. La précision des types
PT1000 est d’env. +/- 0,5K. D’après les mesures de laboratoire, le système de mesure de
l’appareil possède une précision d’env. +/- 0,5K. Les sondes PT1000 sont certes plus précises mais elles fournissent un plus petit signal qui augmente l’erreur du système de mesure.
En outre, il est extrêmement important que les sondes soient correctement montées, sans
quoi l’erreur risque encore d’augmenter sensiblement.
L’addition de toutes les tolérances les plus défavorables donne, pour une température différentielle typique de 10k, une erreur totale de 40% (KTY) ! Mais, en fait, il faut tabler sur une
erreur inférieure à 10% parce que l’erreur du système de mesure a un effet homogène sur
tous les canaux d’entrée et que les sondes proviennent du même lot de fabrication. Les
tolérances se compensent donc partiellement. De manière générale, plus la température
différentielle est élevée, plus l’erreur est faible. Le résultat de la mesure devrait être considéré à tous points de vue purement et simplement comme un ordre de grandeur. De par
l’ajustement de la différence de mesure (voir DIF:), l’erreur de mesure s’élèvera à env. 5%
dans des applications standard.
35
Capteurs externes EXT DL:
Adresse pour
valeur externe 1
Adresse pour
valeur externe 2
Adresse pour
valeur externe 6
Le câble de données permet de lire jusqu’à 6 valeurs de capteurs externes.
E1 = -La valeur externe 1 est désactivée et n’apparaît pas sur le niveau principal.
E1 = 11
Le chiffre de devant indique l’adresse principale du capteur externe. Tel
qu’indiqué sur le manuel d’utilisation du capteur, ce chiffre peut être réglé entre
1 et 8.
Le chiffre de derrière indique la sous-adresse du capteur. Les capteurs externes
pouvant transmettre plusieurs valeurs, il convient de déterminer à partir de la
sous-adresse quelle valeur est demandée par le capteur.
Capteurs actuellement disponibles :
Débiteur volumique électronique :
Adresse principale : Lors de la transmission, toujours 1
Sous-adresse : 1: débit volumique [1l/h]
2: Température retour [0,1°C]
3: Température du capteur relié (uniquement PT1000) [0,1°C]
Capteur de pression électronique :
Adresse principale : Lors de la transmission, toujours 1
Sous-adresse : 1: Pression [0,01bar]
2: Température capteur de pression [0,1°C]
3: Température du capteur relié (uniquement PT1000) [0,1°C]
Capteur d’humidité :
Adresse principale : Lors de la transmission, toujours 1
Sous-adresse : 1: Humidité relative de l’air [0,1%]
2: Température [0,1°C]
3: Point de rosée [0,1°C]
36
L’affichage de l’état Stat
L’affichage de l’état fournit des informations lorsque l’installation se trouve dans une situation particulière et lorsque des problèmes surviennent. Il a été conçu principalement pour les
installations solaires mais peut aussi apporter une aide dans d’autres cas de figure.
L’affichage de l’état ne peut être déclenché que si le contrôle du fonctionnement est activé
via des sondes défectueuses S1 ou S3. En ce qui concerne les installations solaires, trois
catégories d’état sont à distinguer:
Le contrôle du fonctionnement et la surchauffe du collecteur ne sont pas activés = aucun
comportement de l’installation n’est évalué. Dans Stat, seul un tiret apparaît à l’écran.
La surchauffe du collecteur est activée = la surchauffe qui survient sur le collecteur lors
d’un arrêt de l’installation entraîne sous Stat, uniquement pendant ce temps, l’affichage de
l’indication CETOFF (Surchauffe du collecteur - déconnexion activée).
Le contrôle du fonctionnement est activé = surveillance d’une interruption (IR) ou d’un
court-circuit (SC) de la sonde solaire ainsi que des problèmes de circulation. Si la sortie
est active et que la température différentielle entre le collecteur S1 et l’accumulateur S2
est supérieure à 60K pendant une durée excédant 30 minutes, le message d’erreur
CIRCER (Erreur de circulation) s’affiche. Cet état (Stat clignote) reste affiché même après
la disparition de l’erreur et doit être supprimé dans le menu d’état via la commande
CLEAR.
Si des fonctions de surveillance sont activées et que l’installation réagit correctement, OK
apparaît sous Stat. En cas d’anomalie, Stat clignote indépendamment de l’affichage choisi.
Contrôle de fonction désactivé
Contrôle de fonction désactivé
Excès de température du collecteur déconnexion activée
37
Contrôle de fonction activé
38
Contrôle de fonction
activé
une erreur
s’est produite
Contrôle de fonction
activé
pas d’erreur
Erreur sonde 1 (interruption)
Erreur sonde 2
(court circuit)
Erreur de circulation
uniquement affichée
si activée
Effacer erreur
Pas d’erreur de circulation
Aucune erreur ne
s’est produite
Excès de température
du collecteur - déconnexion activée (pas
d’erreur)
Sonde 3 pas d’erreur
Sonde 1 OK
Consignes en cas de panne:
Si vous soupçonnez un dysfonctionnement, il faut généralement commencer par vérifier
tous les paramètres des menus Par et Men ainsi que le branchement.
Dysfonctionnement, mais valeurs de température «réalistes»:
Contrôle du numéro de programme.
Contrôle des seuils de connexion et de déconnexion ainsi que des températures différentielles réglées. Les seuils du thermostat et d’écart de températures sont-ils déjà atteints
(ou pas encore)?
Des paramètres ont-ils été modifiés dans les sous-menus (Men)?
La sortie peut-elle être activée et désactivée en mode manuel? - Si le fonctionnement en
continu et l’arrêt entraînent à la sortie la réaction appropriée, cela signifie que le problème
ne provient pas de l’appareil.
Toutes les sondes sont-elles raccordées aux bonnes bornes? - Chauffer la sonde au
moyen d’un briquet et contrôler l’affichage.
Affichage erroné de la/des température(s):
Des valeurs affichées, par ex. -999 pour un court-circuit de la sonde ou 999 pour une
interruption, ne signifient pas nécessairement qu’il s’agit d’un défaut matériel ou d’une erreur de branchement. Les types de sonde (KTY ou PT1000) sont-ils correctement sélectionnés dans le menu Men sous SENSOR? Le réglage usine rétablit le paramètre KTY à
toutes les entrées.
Une sonde peut être également vérifiée sans appareil de mesure en remplaçant la sonde
supposée défectueuse par une sonde fonctionnant sur le bornier et en la contrôlant via
l’affichage. La résistance mesurée à l’aide d’un ohmmètre devrait avoir, en fonction de la
température, la valeur suivante:
T
0
10
20
25
30
40
50
60
70
80
90
100°C
R(KTY) 1630 1772 1922 2000 2080 2245 2417 2597 2785 2980 3182 3392 Ω
R(PT)
1000 1039 1078 1097 1117 1155 1194 1232 1271 1309 1347 1385 Ω
La configuration usine des paramètres et des fonctions de menus peut à tout moment être rétablie en appuyant sur la touche vers le bas (entrée) lors du branchement.
WELOAD (Charger réglage usine) s’affiche alors pendant trois secondes.
Lorsque l’appareil reste hors service bien qu’il soit raccordé au secteur, il convient
de contrôler et de remplacer rapidement le fusible 3, 15A qui protège la commande et
la sortie.
Les programmes étant revus et améliorés en permanence, il est possible que la numérotation des sondes, des pompes et des programmes divergent par rapport à d’anciens documents. Seul le manuel joint (numéro de série identique) à l’appareil livré comporte des informations valables. La version du programme du manuel doit impérativement coïncider avec
celle de l’appareil.
Si malgré la révision et le contrôle effectués selon les indications susmentionnées, le régulateur présente un dysfonctionnement, veuillez vous adresser à votre revendeur ou directement au fabricant. A noter que l‘origine de l’erreur ne peut être trouvée que si vous transmettez, outre la description de la panne, un tableau des réglages dûment rempli ainsi que, si
possible, le schéma hydraulique de votre installation.
39
Tableau des réglages:
Si la commande tombe inopinément en panne, vous devrez alors répéter toute la procédure de réglage lors de la remise en service. Dans un tel cas, des problèmes peuvent être
évités si toutes les valeurs de réglage ont été notées dans le tableau ci-dessous. En cas de
questions, vous devez impérativement le communiquer. C’est la condition sine qua non
pour pouvoir procéder à une simulation et détecter ainsi un défaut.
Fonctions de base:
Version du programme... _____
Schéma.......................... _____
Programme PR............
/ ru = 0
Sonde S1........................
°C
Sonde S2........................
°C
Sonde S3........................
°C
min marche.....................
°C / ru = 5°C
diff marche......................
K / ru = 8K
max arrêt.........................
°C / ru = 75°C
Sortie...............................
/ ru = auto
ru ......... Réglage usine
min arrêt............
diff arrêt.............
max marche......
°C / ru = 0°C
K / ru = 4K
°C / ru = 70°C
moyennes AV 1
moyennes AV 2
moyennes AV 3
/ ru = 1,0 s
/ ru = 1,0 s
/ ru = 1,0 s
Fonction antigel:
ON / OFF……........
Temp. de conn.......
Temp. de déconn...
/ we = OFF
°C / ru = -°C / ru = --
Type de sonde SENSOR(s’il a été modifié):
Sonde S1......................
Sonde S2......................
Sonde S3......................
/ ru = KTY
/ ru = KTY
/ ru = KTY
Fonctions de protection de l’installation SYS PF:
Surchauffe du collecteur:
ON / OFF…….................
Temp. de déconn............
Temp. de conn................
/ we = OFF
°C / ru = 130°C
°C / ru = 110°C
Contrôle du fonctionnement F CHCK:
FC ON / FC OFF.............
/ ru = desact (OFF)
Fonction de démarrage STARTF:
ON / OFF………………... _____ / ru = OFF Sondes du coll. COL…… _____ / ru = 1
Capteur de rayon. GBS _____ / ru = -Valeur du rayon.RTH ……. _____ W/ ru = 150
Temps de fonct. de la p. PRT____ s / ru = 15 Temps d’intervalle INT.... _____min/ ru = 20
Calorimètre HQC
ON / OFF…………..….... _____ / ru = OFF
Circuit aller SSL… ……. _____ / ru = 1
Circuit retour SRL..…..... _____ W / ru = 2
Mesureur de vol VSG…… _____ / ru = -Litre par impulsion LPP… _____ / ru = 0,5 ou Débit volumique V....... _____ l/h / ru = 50l/h
Pourcentage antigel SA... _____ % / ru = 40%
40
Régulation de la vitesse de la pompe PSC :
rég. de la valeur abs. AC ___…___ / ru = -- Valeur de consigne DVA. _____°C / ru = 50°C
Régulation de diff. DC… ___…___ / ru = -- Valeur de consigne DVD. _____ K / ru = 10K
Réglage événement EC . ___…___ / ru = -- Valeur seuil TVE… .….. _____°C / ru = 60°C
Valeur de cons. DVE … _____°C / ru = 130
Forme de signal……………….. _____ / ru = WAVEP
Partie proportionnelle PRO…... _____ / ru = 5
Partie intégrale INT…………… _____ / ru = 0
Partie différentielle DIF….……. _____ / ru = 0
Vitesse minimale MIN……….... _____ / ru = 0 Vitesse maximale MAX… _____ / ru = 30
Retard au dém. ALV .
______ / ru = 0
Capteurs externes EXT DL:
Valeur externe E1 ........ _____ / ru = -Valeur externe E3 ........ _____ / ru = -Valeur externe E5 ........ _____ / ru = --
Valeur externe E2 .. _____ / ru = -Valeur externe E4. . _____ / ru = -Valeur externe E6 .. _____ / ru = --
Entretien:
S’il est manipulé et utilisé dans les règles de l’art, l’appareil ne requiert aucun entretien.
Pour le nettoyer, se servir d’un chiffon imbibé d’alcool léger (par ex. de l’alcool à brûler).
L’emploi de détergents et de solvants corrosifs, tels le chloroéthène ou le trichloréthylène, est
interdit.
Etant donné que tous les composants sur lesquels repose la précision de la régulation ne
sont exposés à aucune charge s’ils sont manipulés de manière conforme, la possibilité de
dérive à long terme est extrêmement réduite. L’appareil ne possède donc aucune option
d’ajustage. Par conséquent, l’appareil ne peut être ajusté.
Les caractéristiques de construction de l’appareil ne doivent pas être modifiées lors de la
réparation. Les pièces de rechange doivent être des pièces originales et être montées conformément à l’état de fabrication initial.
Consignes de sécurité
L’appareil correspond à l’état actuel de la technique et satisfait à toutes les prescriptions
de sécurité requises. Il ne doit être installé et utilisé qu’en observant les données techniques
ainsi que les consignes de sécurité et les prescriptions énoncées ci-après. Lors de l’emploi
de l’appareil, il convient de respecter, en outre, les consignes de sécurité et les dispositions
légales requises dans le cas d’application donné.
Un fonctionnement sûr n’est plus garanti si l’appareil
.....présente des dommages visibles,
.....ne fonctionne plus,
.....a été entreposé pendant un certain temps dans de mauvaises conditions.
Si tel est le cas, l’appareil doit être mis hors service et protégé contre toute remise en marche intempestive.
41
Caractéristiques techniques
Alimentation : 210 ... 250V~ 50-60 Hz
Puissance absorbée : 3 VA max.
Fusible : 3.15 A flink (appareil + sortie)
Boîtier :
plastique : ABS, résistance au feu : classe V0 selon norme UL94
Classe de protection : 2 – isolation de protection
Type de protection : IP40
Dimensions (l/H/P) : 152x101x48 mm
Poids :
210 g
Température ambiante admissible : 0 à 45° C
Entrées : 3 entrées - au choix pour capteur de température (KTY (2 kΩ), PT1000), capteur
de rayonnement, comme entrée numérique ou comme entrée d’impulsions pour
débiteur volumique (UNIQUEMENT entrée 3)
Alimentation du débiteur volumique électronique : +5 V DC / 5 mA
Sortie :
1 sortie
ESR21-R ... Sortie de relais
ESR21-D ... Sortie Triac (charge minimale de 20 W nécessaire)
Charge nominale : 1,5 A max. ohmique-inductif cos phi 0,6
Sonde de l’accumulateur BF : Diamètre de 6 mm, câble d’une longueur de 2 m inclus
BF KTY – charge permanente jusqu’à 90°C
BF PT1000 – charge permanente jusqu’à 180°C
Sonde du collecteur KF : Diamètre de 6 mm, câble d’une longueur de 2 m inclus avec
borne de connexion & protection desurtension KF KTY - charge permanente jusqu’à 180°C KF PT1000 – charge permanente jusqu’à 180°C (brièvement jusqu’à
240°C)
Les câbles des capteurs au niveau des entrées avec une section de 0,75 mm²
peuvent être prolongés jusqu’à 30 m.
Les récepteurs (p. ex. : pompe, vanne,...) avec câble d'une section de 0,75 mm²
peuvent être reliés jusqu’à 30 m.
Température différentielle : réglable de 0 à 99°C
Seuil minimal / seuil maximal : réglable de -20 à +150°C
Affichage de la température : -40 à 140°C
Résolution : de -40 à 99,9°C à pas de 0,1°C ; de 100 à 140°C à pas de 1°C
Précision : généralement +-1%
Sous réserve de modifications techniques
42
© 2009
Technische Alternative elektronische SteuerungsgerätegesellschaftmbH. A-3872 Amaliendorf
Langestr. 124, Tel 02862 53635, Fax /7
--- www.ta.co.at --© 2009
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement