Notice technique 26 2I - Saint-Roch

Notice technique 26 2I - Saint-Roch
Manuel d'instructions et FR
avertissements
*1.031272IT*
VICTRIX 26 2 I
DECLARATION CE DE CONFORMITE
Selon la Directive des Appareils à Gaz 2009/142/CE, Directive EMC 2004/108 CE, Directive des rendements CE 92/42 et Directive de Basse Tension
2006/95 CE.
Mauro Guareschi
Le producteur: Immergas S.p.A. v. Cisa Ligure n° 95 42041 Brescello (RE)
Directeur de Recherche & Développement
DECLARE QUE: les chaudières Immergas modèle:
Victrix 26 2 I
sont conformes aux Directives Communautaires.
Signature:
INDEX
INSTALLATEUR
1
1.1
1.2
1.3
1.4
1.5
page
Installation chaudière................................ 4
Avertissements d'installation.................... 4
Dimensions principales............................. 4
Protection antigel....................................... 5
Raccordements........................................... 5
Commandes à distance et
chronothermostats ambiants (Option)... 6
1.6 Sonde externe (Option)............................. 7
1.7 Systèmes de fumées Immergas................. 7
1.8 Installation à l'extérieur dans un lieu
partiellement protégé................................. 7
1.9 Installation à l'intérieur...........................10
1.10 Tubage de cheminées ou
de fentes techniques.................................12
1.11 Evacuation des fumées en
conduit d'évacuation fumée/cheminée..12
1.12 Conduits d'évacuation fumées, cheminées
et chapeaux de cheminée........................12
1.13 Remplissage de l'installation...................12
1.14 Remplissage du
siphon recueil condensation...................12
1.15 Mise en fonction de l'installation
de gaz.........................................................12
1.16 Mise en fonction de la chaudière
(allumage).................................................13
1.17 Pompe de circulation...............................13
1.18 Kits disponibles sur demande.................13
1.19 Composants de la chaudière...................14
UTILISATEUR
TECHNICIEN
page
2
2.1
2.2
2.3
2.4
2.5
Instructions d'usage et d'entretien.........15
Nettoyage et entretien..............................15
Avertissements généraux.........................15
Panneau de commandes..........................15
Utilisation de la chaudière......................15
Signalisations des pannes et des
anomalies..................................................16
2.6 Menu informations..................................17
2.7 Extinction de la chaudière......................18
2.8 Rétablissement pression
installation de chauffage..........................18
2.9 Vidange de l'installation..........................18
2.10 Protection antigel.....................................18
2.11 Nettoyage du revêtement........................18
2.12 Désactivation définitive...........................18
page
3
Mise en service de la chaudière
(vérification initiale)................................19
3.1 Schéma hydraulique.................................19
3.2 Schéma électrique....................................20
3.3 Eventuels inconvénients et leurs causes..20
3.4 Conversion de la chaudière en cas de
changement de gaz...................................20
3.5 Etalonnage nombres de tours du
ventilateur..................................................21
3.6 Réglage du rapport air-gaz......................21
3.7 Contrôles à effectuer après les conversions
du gaz.........................................................21
3.8 Programmation fiche électronique........22
3.9 Fonction association
panneaux solaires.....................................24
3.10 Fonction "Ramonage"..............................24
3.11 Fonction anti-blocage pompe.................24
3.12 Fonction anti-blocage trois voies...........24
3.13 Fonction antigel radiateurs.....................24
3.14 Autovérification périodique
fiche électronique.....................................24
3.15 Fonction d'aération automatique...........24
3.16 Fonction association
superviseur installation...........................24
3.17 Contrôle et entretien
annuel de l'appareil..................................24
3.18 Démontage de l'enveloppe......................25
3.19 Puissance thermique variable.................26
3.20 Paramètres de la combustion..................26
3.21 Données techniques.................................27
La Immergas S.p.A. décline toute responsabilité due aux erreurs d'impression ou de transcription, se réserve le droit d'apporter aux projets techniques et
commerciaux toute modification sans préavis.
3 - FR
INSTALLATEUR
UTILISATEUR
Avertissements généraux
Le manuel d'instructions fait partie intégrante et essentielle du produit et devra être remis au nouvel utilisateur même en cas de passage de propriété ou d'entrée.
Il devra être conservé avec soin et consulté attentivement, en effet tous les avertissements fournissent des indications importantes sur la sécurité pour les phases
d'installation, d'utilisation et d'entretien.
Aux sens de la loi en vigueur, les installations doivent être étudiées par des professionnels qualifiés, dans les limites dimensionnelles établies par la Loi. L'installation
et l'entretien doivent être effectués en respectant les normes en vigueur, selon les instructions du fabricant et par un personnel qualifié pas seulement au niveau
professionnel, mais aussi avec une compétence spécifique technique dans le secteur des installations, comme il est prévu par la Loi.
Une installation incorrecte peut causer des dommages aux personnes, aux animaux ou aux choses, dont le fabricant n'est pas responsable. L'entretien doit
être effectué par un personnel technicien qualifié, le Service d'Assistance Technique Autorisé Immergas représente dans ce sens une garantie de qualification
et de professionnalisme.
L'appareil devra être destiné uniquement à l'usage pour lequel il a été exclusivement prévu. Tout autre usage est à considérer impropre et donc potentiellement
dangereux. En cas d'erreurs lors de l'installation, dans l'exercice ou dans l'entretien, dues à l'inobservation de la législation technique en vigueur, de la
règlementation ou des instructions contenues dans ce manuel (ou de toute façon fournies par le fabricant), toute responsabilité contractuelle et extra-contractuelle
du fabricant est exclue pour les éventuels dommages et par conséquent, la garantie de l'appareil déchoit. Pour avoir plus d'informations sur les dispositions de
règlementations concernant l'installation des générateurs de chaleur à gaz, consulter le site Immergas à l'adresse suivante: www.immergas.com
TECHNICIEN
Cher Client,
Nous Vous félicitons d'avoir choisi un produit Immergas de haute qualité capable de Vous assurer bien-être et sécurité pendant une longue période. Tout
Client d'Immergas pourra toujours faire confiance à un Service qualifié d'Assistance Autorisé, préparé et mis à jour pour garantir une efficacité constante à
Sa chaudière. Lire avec attention les pages suivantes: vous pourrez trouvez des suggestions utiles sur l'utilisation correcte de l'appareil, et le respect confirmera
Votre satisfaction pour le produit Immergas.
Contactez en temps utile notre Centre d'Assistance Autorisé de la zone pour demander la vérification initiale de fonctionnement. Notre technicien vérifiera les
bonnes conditions de fonctionnement, effectuera les réglages nécessaires d'étalonnage et Vous montrera l'utilisation correcte du générateur.
Contacter les Centres Autorisés Immergas pour les éventuelles nécessités d'intervention et d'entretien ordinaire. Ceux-ci disposent de composants d'origine et
vantent une préparation spécifique soignée directement par le fabricant.
INSTALLATEUR
UTILISATEUR
TECHNICIEN
1
INSTALLATION
CHAUDIERE
1.1 AVERTISSEMENTS
D'INSTALLATION.
La chaudière Victrix 26 2 l a été étudiée uniquement
pour les installations murales, pour le chauffage des
espaces et la production d'eau chaude sanitaire à
usages domestiques et similaires.
Le mur doit être lisse, sans saillies ou renforcements
permettant l'accès par la partie arrière. Elles n'ont
pas été étudiées pour les installations sur socle ou
au sol (Fig. 1-1).
En variant le type d'installation, la classification de la
chaudière varie aussi, plus précisément:
- Chaudière de type B23, si elle est installée en
utilisant le terminal approprié pour l'aspiration
de l'air directement par l'endroit où est installée la
chaudière.
- Chaudière de type C, si elle est installée en utilisant des tuyaux concentriques ou d'autres types
de conduits prévus pour les chaudières à chambre
étanche pour l'aspiration de l'air et l'expulsion des
fumées.
Uniquement un plombier chauffagiste qualifié professionnellement est autorisé à installer des appareils
à gaz Immergas.
L'installation doit être faite selon les prescriptions
des normes, de la législation en vigueur et dans le
respect de la règlementation technique locale, selon
les indications de la bonne technique.
Avant d'installer l'appareil, il est opportun de vérifier
qu'il soit intègre; en cas de doute contacter immédiatement le fournisseur. Les éléments de l'emballage
(agrafes, clous, sacs en plastique, polystyrène expansé,
etc..) ne doivent pas être laissés à la portée des enfants
car ils représentent des sources de danger. Si l'appareil
est enfermé dans ou entre des meubles, il doit y avoir
un espace suffisant pour les entretiens normaux;
on conseille donc de laisser au moins 3 cm entre
l'enveloppe de la chaudière et les parois verticales
du meuble. Il faut laisser un espace au-dessus et endessous de la chaudière pour permettre l'intervention
sur les branchements hydrauliques et sur les tuyaux
d'évacuation des fumées. Aucun objet inflammable
doit se trouver aux alentours de l'appareil (papier,
chiffons, plastique, polystyrène, etc..).
Il est conseillé de ne pas positionner les appareils
électroménagers en-dessous de la chaudière car ils
pourraient subir des dommages en cas d'intervention
de la soupape de sécurité (si elle n'est pas dirigée à un
entonnoir de vidange), ou bien en cas de fuites des raccords hydrauliques, dans le cas contraire le fabricant
ne pourra pas être tenu responsable pour les éventuels
dommages causés aux appareils électroménagers.
En cas d'anomalie, panne ou fonctionnement non
correct, l'appareil doit être désactivé et il faut contacter
à un technicien qualifié (par exemple le centre d'Assistance Technique Immergas, qui dispose de prépa-
1-1
OUI
SI
NON
NO
ration technique spécifique et des pièces de rechange
originales). S'abstenir donc de toute intervention ou
tentative de réparation.
Le non respect de ce qui est déterminé ci-dessus détermine la responsabilité et l'inefficacité de la garantie.
• Normes d'installation:
- Cette chaudière peut être installée à l'extérieur
dans un lieu partiellement protégé. Par lieu partiellement protégé, on sous entend un lieu où la
chaudière n'est pas exposée à l'action directe et à
la pénétration des précipitations atmosphériques
(pluie, neige, grêle, etc..).
- Il est interdit de l'installer à l'intérieur des locaux
avec un danger d'incendie (par exemple: garages,
box), d'appareils d'utilisation à gaz et les canalisations de fumée correspondantes, les conduits
d'évacuation de fumées et les conduits d'aspiration
de l'air comburant.
- Il est interdit de l'installer sur la projection verticale des plans de cuisson.
- Il est de plus interdit de l'installer dans les locaux/
espaces qui constituent les parties communes du
bâtiment de copropriété comme par exemple les
escaliers, les caves, les porches, les greniers, les
combles, les issues de secours, etc.., s'ils ne sont
pas placés à l'intérieur des locaux techniques
adaptés pour chaque unité immobilière et
accessibles uniquement à l'utilisateur (pour les
caractéristiques des locaux techniques, voir la
norme de référence).
Attention: l'installation de la chaudière au mur, doit
garantir un soutien stable et efficace au générateur.
S'il y a un étrier de soutien ou un gabarit de fixage
fourni avec la chaudière, les tasseaux (fournis d'origine)
seront utilisés exclusivement pour la fixer au mur; ils
peuvent assurer un soutien adapté uniquement s'ils
sont insérés correctement (selon les règles de la bonne
technique) sur les murs construits avec des briques
pleines ou semi-pleines. En cas de murs réalisés avec
des briques ou des blocs creux, des cloisons de statisme limité, ou de toute façon de murs différents de
ceux indiqués, il est nécessaire de procéder à une vérification statique préliminaire du système de support.
N.B.: les vis pour tasseau avec tête hexagonale
situées dans le blister, doivent être utilisées exclusivement pour le fixage de l'étrier de soutien mural
correspondant.
Ces chaudières servent à chauffer l'eau à une température inférieure à celle d'ébullition à pression
atmosphérique.
Elles doivent être raccordées à une installation de
chauffage et à un réseau de distribution d'eau sanitaire
adapté à leurs prestations et à leur puissance.
1.2 PRINCIPALES DIMENSIONS.
1-2
Légende:
V - Branchement électrique
G - Alimentation gaz
AC - Sortie eau chaude sanitaire
ACV- Entrée eau chaude sanitaire kit
soupape solaire (option)
AF - Entrée eau froide sanitaire
SC - Evacuation condensation (diamètre
interne minimum Ø 13 mm)
R - Retour installation
M - Départ installation
4 - FR
Hauteur
(mm)
795
GAZ
G
3/4”*
Largeur
(mm)
440
RACCORDS
EAU
SANITAIRE
AC
AF
1/2” 1/2”
Profondeur
(mm)
250
INSTALLATION
R
M
3/4” 3/4”
N.B.: groupe raccordement (option)
- la chaudière n'est pas bloquée pour absence
d'allumage (Parag. 2.6);
- les composants essentiels de chaudière ne sont
pas en panne.
Dans ces conditions, la chaudière est protégée contre
le gel jusqu'à une température ambiante de -5°C.
Température minimum -15°C. Si la chaudière est
installée dans un lieu où la température descend
en-dessous de -5°C et s'il n'y a pas d'alimentation
gaz (ou bien la chaudière se bloque pour absence
d'allumage) il est possible que l'appareil se congèle.
Pour éviter le risque de congélation, respecter les
instructions suivantes:
- protéger du gel le circuit de chauffage en introduisant dans ce circuit un liquide anticongelant
de bonne qualité qui n'est pas nocif pour la santé.
Il faut suivre scrupuleusement les instructions
du fabricant du même liquide en ce qui concerne
le pourcentage nécessaire par rapport à la
température minimum à laquelle on souhaite
préserver l'installation. Une solution aqueuse
avec une classe de potentiel pollution à l'eau 2
(EN 1717:2002) doit être réalisée.
Les matériaux avec lesquels est réalisé le circuit de
chauffage des chaudières Immergas résistent aux
liquides anticongelants à base d'éthylènes glycols et
propylènes (si les mélanges sont prédisposés selon
les règles de l'art).
Pour la durée et l'éventuelle élimination, suivre
les indications du fournisseur.
- Protéger du gel le circuit sanitaire en utilisant
un accessoire que l'on peut fournir sur demande
(kit antigel) composé d'une résistance électrique,
du câblage correspondant et d'un thermostat de
commande (lire attentivement les instructions
pour le montage contenues dans l'emballage du
kit accessoire).
La protection contre la congélation de la chaudière
est de cette façon assurée seulement si:
- la chaudière est correctement branchée au circuit
d'alimentation électrique et alimentée;
Qualité du gaz combustible. L'appareil a été
étudié pour fonctionner avec du gaz combustible sans impuretés, dans le cas contraire, il
est opportun d'insérer les filtres appropriés en
amont de l'appareil afin de rétablir la pureté du
combustible.
Réservoirs de stockage (en cas d'alimentation
de dépôt de GPL).
- Il est possible que les nouveaux réservoirs de
stockage GPL contiennent des résidus de gaz
inerte (azote) qui appauvrissent le mélange
fourni par l'appareil en causant des fonctionnements anormaux.
- A cause de la composition du mélange de
GPL, on peut vérifier pendant la période de
stockage dans les réservoirs, une stratification
des composants du mélange. Ceci peut causer
une variation du pouvoir calorifique du mélange fourni à l'appareil avec des conséquentes
variations de ses prestations.
- les composants du kit antigel ne sont pas en panne.
Dans ces conditions, la chaudière est protégée contre
le gel jusqu'à une température de -15°C.
Pour l'efficacité de la garantie, les dommages qui
dérivent de l'interruption de la fourniture d'énergie
électrique et le non respect des instructions reportées
ci-dessus sont exclus.
N.B.: en cas d'installation de la chaudière dans des
lieux où la température descend en-dessous de
0°C, il faut une isolation des tuyaux de raccordement au niveau sanitaire et au niveau du chauffage.
5 - FR
Attention: avant d'effectuer les branchements
de la chaudière, afin de ne pas faire déchoir la
garantie sur le module à condensation, laver soigneusement l'installation thermique (tuyauteries,
corps chauffants, etc..).
En fonction des règlementations en vigueur, il
est obligatoire de traiter l'eau de l'installation
thermique au moyen d'un traitement chimique,
en respectant les indications du décret afin de
préserver l'installation et l'appareil des dépôts
de calcaire.
Les branchements hydrauliques doivent être
effectués rationnellement en utilisant les raccords
sur le gabarit de la chaudière. L'évacuation de
la soupape de sécurité de la chaudière doit être
branchée à un entonnoir d'évacuation. Dans le
cas contraire, si la soupape d'évacuation devait
intervenir en inondant le local, le fabricant de la
chaudière ne serait pas responsable.
Attention: pour préserver la durée et les caractéristiques d'efficacité de l'appareil, il est conseillé
l'installation du kit "doseur de polyphosphates" en
présence d'eaux dont les caractéristiques peuvent
provoquer l'apparition d'incrustations de calcaire.
En fonction des règlementations en vigueur, il est
obligatoire de traiter l'eau d'alimentation avec
une dureté temporaire supérieure ou égale à 25
degrés français pour le circuit de chauffage et
supérieure ou égale à 15 degrés français pour l'eau
sanitaire, au moyen d'un traitement chimique de
conditionnement pour puissances ≤ 100 kW ou
d'adoucisseur pour puissances > 100 kW.
Evacuation condensation. Pour l'évacuation de
l'eau de condensation produite par l'appareil, il
faut se brancher au réseau d'assainissement avec
des tuyaux adaptés à résister aux condensations
acides, ayant un Ø interne d'au moins 13 mm.
L'installation de branchement de l'appareil au
réseau d'assainissement doit être effectuée de
façon à éviter la congélation du liquide contenu
à l'intérieur. Avant la mise en route de l'appareil
s'assurer que la condensation puisse être évacuée correctement. Il faut de plus respecter les
règlementations en vigueur et les dispositions
nationales et locales en vigueur pour l'évacuation
des eaux usées.
INSTALLATEUR
- la chaudière n'est pas éteinte (modalité "off ");
Branchement hydraulique.
UTILISATEUR
- la chaudière est constamment alimentée;
1.4 RACCORDEMENTS.
Raccordement gaz (Appareil catégorie II2H3B/P).
Nos chaudières sont fabriquées pour fonctionner
avec du gaz méthane (G20) et G.P.L. La tuyauterie
d'alimentation doit être égale ou supérieure au
branchement de la chaudière 3/4"G. Avant d'effectuer le branchement du gaz, il faut effectuer
un nettoyage interne soigné de tous les tuyaux
de l'installation d'adduction du combustible afin
d'enlever les éventuels résidus qui pourraient
compromettre le bon fonctionnement de la
chaudière. Il faut de plus contrôler que le gaz
distribué corresponde à celui pour lequel a été
prédisposée la chaudière (voir plaque des données située sur la chaudière). S'ils sont différents,
il est nécessaire d'intervenir sur la chaudière
pour une adaptation à un autre type de gaz (voir
conversion des appareils en cas de changement
de gaz). Il est important de plus de vérifier la
pression dynamique de réseau (méthane ou
G.P.L.) que l'on utilisera pour l'alimentation de
la chaudière, si elle est insuffisante elle peut avoir
des conséquences sur la puissance du générateur
en provoquant des difficultés à l'usager.
S'assurer que le branchement du robinet de gaz
s'effectue correctement. Le tuyau d'adduction du
gaz combustible doit être dimensionné correctement en fonction des règlementations en vigueur
afin de garantir le débit correct du gaz au brûleur
même dans les conditions de puissance maximum du générateur et de garantir les prestations
de l'appareil (données techniques). Le système de
jonction doit être conforme aux normes.
TECHNICIEN
1.3 PROTECTION ANTIGEL.
Température minimum -5°C. La chaudière est
équipée d'origine d'une fonction antigel qui permet de mettre en fonction la pompe et le brûleur
quand la température de l'eau à l'intérieur de la
chaudière descend en-dessous de 4°C.
La fonction antigel est assurée seulement si:
- la chaudière est correctement branchée aux
circuits d'alimentation de gaz et d'électricité;
UTILISATEUR
Branchement électrique. La chaudière “Victrix 26
2 I” a pour tout l'appareil un degré de protection
IPX4D. La sécurité électrique de l'appareil est atteinte uniquement quand celui-ci est parfaitement
branché à une installation efficace de mise à la terre,
effectuée selon les normes de sécurité en vigueur.
Attention: la Immergas S.p.A. décline toute responsabilité pour les dommages aux personnes ou
choses qui dérivent du mauvais branchement de
la mise à la terre de la chaudière et du non respect
des normes de référence.
Vérifier de plus que l'installation électrique soit
adaptée à la puissance maximum absorbée par l'appareil indiquée sur la plaque des données située sur
la chaudière. Les chaudières sont équipées du câble
d'alimentation spécial de type "X" sans fiche. Le
câble d'alimentation doit être branché à un réseau
de 230V ±10% / 50Hz en respectant la polarité L-N
et le branchement de terre
, sur ce réseau une
déconnexion omnipolaire avec une catégorie de
surtension de classe III doit être prévue. En cas de
remplacement du câble d'alimentation, contacter
un technicien qualifié (par exemple le Service
d'Assistance Technique Autorisé Immergas). Le
câble d'alimentation doit respecter le parcours
prescrit (Fig. 1-4).
Si l'on devait remplacer le fusible de réseau sur
la fiche de réglage, utiliser un fusible de 3,15A
rapide. Pour l'alimentation générale de l'appareil
du réseau électrique, il n'est pas permis l'utilisation
d'adaptateurs, de prises multiples et de rallonges.
1.5 COMMANDES A DISTANCE ET
CHRONOTHERMOSTATS AMBIANTS
(OPTION).
La chaudière est prédisposée pour l'application des
chronothermostats ambiants ou des commandes à
distance qui sont disponibles comme kit en option.
Tous les chronothermostats Immergas peuvent être
branchés avec 2 fils seulement. Lire attentivement
les instructions pour le montage et l'utilisation
contenues dans le kit accessoire.
• Chronothermostat numérique On/Off (Fig. 1-6).
Le chronothermostat permet de:
- configurer deux valeurs de température ambiantes: une pour la journée (température
confort) et une pour la nuit (température
réduite);
2
Sonda ingresso
sanitario
(NO Plus e X)
Unità bollitore
Solo Plus
1 eX
Sonda
esterna
4
CABLE
ALIMENTATION
CAVO D’
ALIMENTAZIONE
TECHNICIEN
Segnale di stato
scheda a zone
1-5
INSTALLATEUR
1-4
3
CAR V2
6
Termostato
5
ambiente
Légende:
1 - Unité chauffe-eau Solo
Plus et X
2 - Sonde extérieure
3 - Sonde entrée sanitaire
(NO Plus et X)
4 - Signal d'état fiche à
zones
5 - Thermostat ambiant
6 - Commande Ami à
DistanceV2 (CARV2)
Il ponte X40 deve essere eliminato qualora si colleghi il termostato ambiente o il CAR V2
La resistenza R8 (presente solo su versioni Plus e X) deve essere eliminata qualora si
colleghi l’unità bollitore
Le pont X40 doit être éliminé au cas où le thermostat ambiant ou le VARV2 s'y raccordent. La résistance R8
(présente uniquement sur les versions Plus et X) doit être éliminée au cas où l'unité chauffe-eau s'y raccorde.
• fonctionnement permanent en temp. antigel
réglable.
Le chronothermostat est alimenté avec 2 piles de
1,5V type LR 6 alcaline.
• Dispositif de Commande Ami à Distance V2
CARV2 (Fig. 1-7) avec un fonctionnement de
chronothermostat climatique. Le panneau de
Commande Ami à Distance V2 permet à l'utilisateur, en plus des fonctions illustrées au point
précédent, d'avoir sous contrôle et surtout à portée de main, toutes les informations importantes
relatives au fonctionnement de l'appareil et de
l'installation thermique avec l'opportunité d'intervenir facilement sur les paramètres configurés
précédemment, sans la nécessité de se déplacer
à l'endroit où est installé l'appareil. Le panneau
de Commande Ami à Distance V2 est équipé
d'autodiagnostics pour visualiser sur l'écran les
éventuelles anomalies de fonctionnement de
la chaudière. Le chronothermostat climatique
incorporé au panneau à distance permet d'adapter la température de débit de l'installation aux
nécessités de la pièce à chauffer, de façon à obtenir
la valeur de température ambiante souhaitée avec
une extrême précision et donc avec une économie évidente sur le coût de gestion. Permet de
plus de visualiser la température ambiante et la
température externe effective (si est présente la
sonde externe). Le chronothermostat est alimenté
directement de la chaudière avec les mêmes 2 fils
qui servent à la transmission des données entre
la chaudière et le chronothermostat.
"propre", c'est-à-dire indépendant de la tension de
réseau, dans le cas contraire la fiche électronique de
réglage serait endommagée. L'éventuel CARV2 doit
être branché avec les bornes + et - aux bornes 41 et
44 sur la fiche électronique (sur la chaudière), en
éliminant le pont X40 et en respectant la polarité,
(Fig. 3-2). Le branchement avec une polarité erronée ne permet pas le fonctionnement pour ne pas
endommager le CARV2. Il est possible de brancher
à la chaudière une seule commande à distance.
Important: il est obligatoire d'installer deux lignes
séparées selon les normes en vigueur concernant
les installations électriques pour une éventuelle
utilisation du CARV2. Tous les tuyaux de la chaudière ne doivent jamais être utilisés comme prise
de terre de l'installation électrique ou téléphonique.
S'assurer donc que ceci ne se produise pas avant de
brancher électriquement la chaudière.
Installation avec dispositif fonctionnant à
basse température directe. La chaudière peut
alimenter directement un dispositif à basse
température en modifiant les paramètres “S5” et
S6” (parag. 3.8). Dans une telle situation, il est
opportun d'insérer un kit de sécurité approprié
(en option) constitué par un thermostat (à température réglable). Le thermostat doit être positionné sur le conduit de départ de l'installation.
Important: en cas d'installation subdivisée en
zones avec le kit, le CAR V2 doit être utilisé en excluant sa fonction de thermorégulation climatique,
ou bien en le configurant en modalité On/Off.
Branchement électrique CARV2 ou chronothermostat On/Off (Option). Les opérations décrites
ci-dessous doivent être effectuées après avoir coupé
le courant à l'appareil. L'éventuel chronothermostat
ambiant On/Off doit être branché aux bornes 40
et 41 en éliminant le pont X40 (Fig.3-2). S'assurer
que le contact du thermostat On/Off soit du type
- configurer jusqu'à quatre programmes hebdomadaires avec des allumages et des extinctions
différents;
- sélectionner l'état de fonctionnement souhaité
entre les diverses possibilités:
• fonctionnement permanent en temp. confort.
• fonctionnement permanent en temp. réduite.
1-6
6 - FR
1-7
Légende:
1 - Position du réglage utilisateur
température de chauffage
2 - Entre parenthèses, la valeur
de température avec gamme
25°/50°
TR - Température de Départ (°C)
TE - Température Extérieure (°C)
58
1
1.6 SONDE EXTERNE (OPTION).
La chaudière est prédisposée pour l'application
de la sonde externe (Fig. 1-8) qui est disponible
comme kit en option. Pour le positionnement de
la sonde externe, se référer à la notice d'instructions correspondant.
La sonde peut être branchée directement à l'installation électrique de la chaudière et permet
de diminuer automatiquement la température
maximum de départ à l'installation lorsque la
température extérieure augmente afin d'adapter
la chaleur fournie à l'installation en fonction
de la variation de la température extérieure.
La sonde externe agit toujours quand elle est
branchée indépendamment de la présence ou
du type de chronothermostat ambiant utilisé et
peut fonctionner en association avec les deux
chronothermostats Immergas. La corrélation
entre la température d'envoi à l'installation et
la température extérieure est déterminée par la
position du sélecteur du chauffage situé sur le
tableau de bord de la chaudière (ou bien sur le
panneau de commandes du CARV2 si branché
à la chaudière) selon les courbes représentées
sur le diagramme (Fig. 1-9). Le branchement
électrique de la sonde extérieure doit se faire
aux bornes 38 et 39 sur le bornier situé sous la
chambre étanche (Fig. 3-2).
1.7 SYSTEMES DE FUMEES IMMERGAS.
La Immergas fournit, séparément des chaudières,
des solutions différentes pour l'installation des
terminaux d'aspiration d'air et d'évacuation
des fumées sans lesquelles la chaudière ne peut
fonctionner.
Attention: la chaudière doit être installée uniquement avec un dispositif d'aspiration d'air et
d'évacuation des fumées à vue en matériel plastique original Immergas "Série Verte", comme
prévu par les règlementations en vigueur.
2
1-9
•Facteurs de Résistance et longueurs équivalentes. Chaque composant du tuyau d'évacuation des fumées à un Facteur de Résistance
obtenu par des essais expérimentaux et reporté
sur le tableau suivant. Le Facteur de Résistance
du simple composant est indépendant du type
de chaudière sur lequel il est installé et représente une grandeur adimensionnée. Celui-ci
est au contraire conditionné par la température
des fluides qui passent à l'intérieur du conduit
et pourtant il varie avec l'utilisation en aspiration d'air ou en évacuation de fumées. Chaque
composant a une résistance correspondante
à une certaine longueur en mètres du tuyau
du même diamètre; la longueur équivalente,
est obtenue du rapport entre les Facteurs de
Résistance correspondants. Toutes les chaudières ont un Facteur de Résistance maximum
obtenu par expérience égal à 100. Le Facteur de
Résistance maximum admissible correspond à
la résistance rencontrée avec la longueur maximum admissible des tuyaux de chaque type de
Kit Terminal. L'ensemble de ces informations
permet d'effectuer les calculs pour vérifier la
possibilité de réaliser les configurations de
tuyaux d'évacuation de fumées les plus diverses.
1.8 INSTALLATION A L'EXTERIEUR
DANS UN LIEU PARTIELLEMENT
PROTEGE.
N.B.: par lieu partiellement protégé, on sousentend un lieu où l'appareil n'est pas exposé
directement à l'action des intempéries (pluie,
neige, grêle, etc..) .
•Configuration de type B à chambre ouverte
et tirage forcé.
En utilisant le kit couverture prévu à cet effet, il
est possible d'aspirer de l'air direct (Fig. 1-11) et
l'évacuation des fumées dans la cheminée ou directement à l'extérieur. Avec cette configuration,
il est possible d'installer la chaudière dans un lieu
partiellement protégé. Avec cette configuration,
la chaudière est classée comme type B23.
Avec cette configuration:
- l'aspiration de l'air se fait directement du lieu
où est installé l'appareil (extérieur);
- l'évacuation des fumées doit être branchée
à une cheminée ou canalisée directement à
l'extérieur.
Les normes techniques en vigueur doivent donc
être respectées.
Position des joints (de couleur noire) pour le
tuyau d'évacuation de fumées "série verte".
Faire attention à interposer le joint correct (pour
les coudes ou les rallonges) (Fig. 1-10):
- joint (A) avec encoches, à utiliser pour les
coudes;
- joint (B) sans encoches, à utiliser pour les
rallonges.
N.B.: si la lubrification des composants (déjà
effectuée par le fabricant) n'était pas suffisante,
enlever avec un chiffon sec le lubrifiant résiduel,
pour faciliter le raccordement saupoudrer les
pièces avec du talc fourni dans le kit.
Les conduits en plastique d'une longueur supérieure à 40 cm ne peuvent pas être installés
à l'extérieur, sans une protection adaptée aux
rayons UV et aux autres agents atmosphériques.
Ce tuyau d'évacuation des fumées se reconnaît
par un poinçon d'identification et de distinction reportant l'inscription: "uniquement pour
les chaudières à condensation".
(A)
(B)
1-10
7 - FR
1-11
UTILISATEUR
1-8
TECHNICIEN
31
INSTALLATEUR
45
UTILISATEUR
INSTALLATEUR
1-12
Le kit couvercle comprend:
N° 1 Couvercle thermoformé
N°1 Plaque de blocage joint
N°1 Joint
N°1 Collier serre-joint
N°1 Plaque couverture trou d'aspiration
Le kit terminal comprend:
N° 1 Joint
N° 1 Bride Ø 80 d'évacuation
N° 1 Coude 90° Ø 80
N° 1 Tuyau d'évacuation Ø 80
N° 1 Rosace
le côté mâle (lisse) sur le côté femelle du coude
à 90° Ø 80, en s'assurant d'avoir déjà inséré la
rosace correspondante, de cette façon on obtiendra l'étanchéité et la jonction des éléments
qui composent le kit.
TECHNICIEN
1-14
Extension maximum du conduit d'évacuation.
Le conduit d'évacuation (aussi bien vertical
qu'horizontal) peut être prolongé jusqu'à une
mesure max de 30 m rectilignes.
1
Légende:
1 - Kit terminal
vertical pour
2
évacuation
directe
2 - Kit couvercle
aspiration
•Montage du kit de couverture (Fig. 1-12).
Démonter des trous latéraux par rapport à
celui central les deux bouchons et les joints,
couvrir donc le trou d'aspiration droit avec la
plaque appropriée en la fixant sur le côté gauche
avec les deux vis précédemment démontées.
Installer la bride Ø 80 d'évacuation sur le trou
plus à l'intérieur de la chaudière en interposant
le joint présent dans le kit et serrer avec les vis
fournies. Installer la couverture supérieure en la
fixant avec les 4 vis présentes dans le kit en interposant les joints correspondants. Raccorder
le coude 90° Ø 80 avec le côté mâle (lisse), sur
le côté femelle (avec joints à lèvre) de la bride Ø
80 jusqu'à la butée, enfiler le joint en le faisant
glisser le long du coude, le fixer avec la plaque
en tôle et serrer avec le collier présent dans le
kit en faisant attention à bloquer les 4 languettes
du joint. Brancher le tuyau d'évacuation avec
•Jonction à branchement de tuyaux rallonges.
Pour installer d'éventuelles rallonges à branchement avec les autres éléments du tuyau
d'évacuation des fumées, il faut opérer de la
façon suivante: Brancher le tuyau ou le coude
avec le côté mâle (lisse) sur le côté femelle
(avec joints à lèvre) de l'élément précédemment
installé jusqu'à le bloquer, de cette façon on obtiendra l'étanchéité et la jonction des éléments
correctement.
Exemple d'installation avec un terminal
vertical direct dans un endroit partiellement
protégé. En utilisant le terminal vertical pour
l'évacuation directe des produits de la combustion, il est nécessaire de respecter la distance
minimum de 300 mm du balcon sus-jacent.
La valeur X+Y+Z+W évaluée par rapport à un
balcon sus-jacent doit être égale ou supérieure à
2000 mm (Fig. 1-14). Le terme W est à considérer
uniquement en cas de balcon sus-jacent avec
balustrade fermée (W=0 en cas de balustrade
ouverte).
•Configuration sans kit de couverture dans
un endroit partiellement protégé (chaudière
type C).
En laissant les bouchons latéraux montés, il est
possible d'installer l'appareil à l'extérieur sans
le kit de couverture. L'installation s'effectue en
utilisant le kit d'aspiration / d'évacuation concentriques Ø 60/100 pour lesquels on renvoie au
paragraphe correspondant à l'installation pour
intérieur. Dans cette configuration, le Kit de
couverture supérieure qui garantit une protection
supplémentaire à la chaudière est recommandable mais pas obligatoire.
8 - FR
1-13
Coude 90° concentrique Ø 60/100
Coude 45° concentrique Ø 60/100
Terminal complet d'aspiration-évacuation
concentrique horizontal Ø 60/100
Terminal d'aspiration-évacuation
concentrique horizontal
Ø 60/100
Terminal complet d'aspiration-évacuation
concentrique vertical Ø 60/100
Terminal d'aspiration-évacuation
concentrique vertical Ø 60/100
Tuyau Ø 80 1 m
Longueur
équivalente en m
de tuyau Ø 80
Aspiration 7,3 m
Aspiration et
Evacuation 6,4
1m
Aspiration et
Evacuation 8,2
1,3 m
Aspiration et
Evacuation 6,4
1m
Aspiration et
Evacuation 15
2,3 m
Aspiration et
Evacuation 10
1,5 m
Aspiration et
Evacuation 16,3
2,5 m
Aspiration et
Evacuation 9
1,4 m
Aspiration 0,87
0,1 m
Aspiration 1,0 m
Evacuation 1,2
0,2 m
Evacuation 1,0 m
Aspiration 3
0,5 m
Aspiration 3,4 m
Aspiration 2,2
0,35 m
Aspiration 2,5 m
Evacuation 1,9
0,3 m
Evacuation 1,6 m
Aspiration 1,9
0,3 m
Aspiration 2,2 m
Evacuation 2,6
0,4 m
Evacuation 2,1 m
Aspiration 1,2
0,2 m
Aspiration 1,4 m
Evacuation 1,6
0,25 m
Evacuation 1,3 m
Evacuation 3,3
0,5 m
Evacuation 3,5
0,55 m
Aspiration et
Evacuation 2,6
0,4 m
Evacuation 5,3 m
Aspiration 9,4 m
Evacuation 6,8 m
Aspiration 7,3 m
Evacuation 5,3 m
Longueur
équivalente en m
de tuyau Ø 60
Evacuation 1,9 m
Evacuation 2,5 m
Evacuation 1,9 m
Aspiration 17,2 m
Evacuation 4,5 m
Evacuation 12,5 m
Aspiration 11,5 m
Evacuation 8,3 m
Evacuation 3,0 m
Aspiration 18,7 m
Evacuation 4,9 m
Evacuation 13,6 m
Aspiration 10,3 m
Evacuation 7,5 m
Evacuation 2,7 m
Evacuation 0,4 m
Terminal complet d'aspiration Ø 80 1 m
Terminal d'aspiration Ø 80
Terminal d'évacuation Ø 80
Coude 90° Ø 80
Coude 45° Ø 80
Tuyau Ø 60 m 1 pour tubage
Coude 90° Ø 60 pour tubage
Réduction Ø 80/60
Terminal complet d'évacuation
vertical Ø 60 pour tubage
Aspiration 3,8
Evacuation 2,7
Aspiration 4,0
Evacuation 2,9
Aspiration 3,0 m
Evacuation 2,1 m
Evacuation 0,9 m
Evacuation 0,6 m
Evacuation 0,8 m
Evacuation 0,5 m
Evacuation 1,0 m
Evacuation 5,1 m
Evacuation 0,8 m
Aspiration 14 m
Evacuation 12,2
UTILISATEUR
Tuyau concentrique Ø 60/100 m 1
Longueur
équivalente en m de tuyau
concentrique Ø 60/100
Evacuation 3,7 m
1,9 m
Evacuation 10,1 m
9 - FR
TECHNICIEN
TYPE DE CONDUIT
Facteur de
Résistance
(R)
INSTALLATEUR
Tableaux des facteurs de résistance et longueurs équivalentes.
•Rallonges pour kit horizontal (Fig. 1-16). Le kit
horizontal d'aspiration-évacuation Ø 60/100
peut être prolongé jusqu'à une mesure max. de
12,9 m horizontaux, y compris le terminal à
claire-voie sans le coude concentrique en sortie
de la chaudière. Cette configuration correspond
à un facteur de résistance égale à 100. Dans ces
cas, il est nécessaire de demander les rallonges
appropriées.
Kits horizontaux d'aspiration - évacuation Ø
60/100. Montage kit (Fig. 1-15): Installer le coude
avec bride (2) sur le trou central de la chaudière
en interposant le joint (1) (qui ne nécessite pas de
lubrification) en le positionnant avec les saillies
circulaires vers le bas en contact avec la bride de
la chaudière et serrer avec les vis présentes dans
le kit. Brancher le tuyau terminal concentrique
Ø 60/100 (3) avec le côté mâle (lisse) sur le côté
femelle du coude (2) jusqu'à le bloquer, en s'assurant d'avoir déjà inséré la rosace correspondante
interne et externe, de cette façon on obtiendra
l'étanchéité et la jonction des éléments qui
composent le kit.
N.B.: pendant l'installation des conduits, il est
nécessaire d'installer tous les 3 mois un collier
de jonction avec tasseau.
•Grille externe. N.B.: pour des raisons de
sécurité, on recommande de ne pas boucher,
même provisoirement, le terminal d'aspiration/
évacuation de la chaudière.
Kit vertical avec tuile en aluminium Ø 60/100.
Montage kit (Fig. 1-17): Installer la bride concentrique (2) sur le trou central de la chaudière en
interposant le joint (1) (qui ne nécessite pas de
lubrification) en le positionnant avec les saillies
circulaires vers le bas en contact avec la bride
de la chaudière et serrer avec les vis présentes
dans le kit.
Installation de la fausse tuile en aluminium:
remplacer la plaque d'aluminium des tuiles (4),
en la façonnant de façon à faire s'écouler l'eau
pluviale. Positionner sur la tuile en aluminium
la demi-coque fixe (6) et insérer le tuyau d'aspiration-évacuation (5). Brancher le terminal
concentrique Ø 60/100 avec le côté mâle (5)
(lisse), sur la bride (2) jusqu'à le bloquer, en
s'assurant d'avoir déjà inséré la rosace (3), de cette
façon on obtiendra l'étanchéité et la jonction des
éléments qui composent le kit.
N.B.: pour un fonctionnement correct du système, il faut que le terminal à claire-voie soit
installé correctement en s'assurant que, l'indication "haute" sur le terminal soit respectée à
l'installation.
•Jonction à branchement des tuyaux rallonges et
coudes concentriques Ø 60/100. Pour installer
les éventuelles rallonges à branchement avec
les autres éléments du tuyau d'évacuation des
fumées, il faut opérer de la manière suivante:
brancher le tuyau ou le coude concentrique
avec le côté mâle (lisse) sur le côté femelle
(avec joints à lèvre) de l'élément précédemment
installé jusqu'à le bloquer, de cette façon on obtiendra l'étanchéité et la jonction des éléments
correctement.
Le kit Ø 60/100 peut être installé avec la sortie
arrière, latérale droite, latérale gauche et avant.
Remarque: au cas où la chaudière est installée
dans un endroit où des températures rigides
peuvent être atteintes, un kit spécial de dégivrage
est disponible, il peut être installé en alternative
à celui standard.
• Jonction à branchement de tuyaux rallonges et
coudes concentriques. Pour installer d'éventuelles rallonges à branchement avec les autres
éléments du tuyau d'évacuation des fumées, il
faut opérer de la façon suivante: Brancher le
tuyau ou le coude concentrique avec le côté mâle
(lisse) sur le côté femelle (avec joints à lèvre)
de l'élément précédemment installé jusqu'à le
bloquer, de cette façon on obtiendra l'étanchéité
et la jonction des éléments correctement.
Attention: quand il faut raccourcir le terminal
d'évacuation et/ou le tuyau rallonge concentrique, considérer que le conduit interne doit
toujours dépasser de 5 mm par rapport au
conduit externe.
Ce terminal particulier permet l'évacuation
des fumées et l'aspiration de l'air nécessaire à la
combustion dans le sens vertical.
N.B.: le kit vertical Ø 60/100 avec une tuile en
aluminium permet l'installation sur les terrasses
et sur les toits avec une inclinaison maximum de
45% (25°) et la hauteur entre le chapeau du terminal et la demi-coque (374 mm) doit toujours
être respectée.
Le kit vertical avec cette configuration peut être
prolongé jusqu'à un maximum de 14,4 m rectilignes verticaux, y compris le terminal. Cette configuration correspond à un facteur de résistance
égale à 100. Dans ces cas, il est nécessaire de demander les rallonges à branchement appropriées.
C13
C13
Le Kit comprend:
N° 1 - Joint (1)
N° 1 - Coude concentrique Ø 60/100 (2)
N° 1 - Terminal concentrique asp./évacuation Ø 60/100 (3)
N° 1 - Rosace interne blanche (4)
N° 1 - Rosace externe grise (5)
1-16
2
3
4
5
1
1-15
C33
5
4
C33
7
6
3
2
1
Le Kit comprend:
N° 1 - Joint (1)
N° 1 - Bride femelle concentrique
(2)
N° 1 - Rosace (3)
N° 1 - Tuile en aluminium (4)
N° 1 - Tuyau concentrique asp./
évacuation Ø 60/100 (5)
N° 1 - Demi-coque fixe (6)
N° 1 - Demi-coque amovible (7)
1-17
������
- FR
LONGUEUR MAX. 14400 mm
TECHNICIEN
UTILISATEUR
INSTALLATEUR
1.9 INSTALLATION A L'INTERIEUR.
•Configuration de type C à chambre étanche
et tirage forcé.
1-18
•Jonction à branchement de tuyaux rallonges et
coudes. Pour installer d'éventuelles rallonges à
branchement avec les autres éléments du tuyau
d'évacuation des fumées, il faut opérer de la
façon suivante: brancher le tuyau ou le coude
avec le côté mâle (lisse) sur le côté femelle
(avec joints à lèvre) de l'élément précédemment
installé jusqu'à le bloquer, de cette façon on obtiendra l'étanchéité et la jonction des éléments
correctement.
•Configuration de type B23 à chambre ouverte
et tirage forcé.
•Encombrements d'installation (Fig. 1-21).
Les mesures minimums d'encombrement de
l'installation du kit terminal séparateur Ø 80/80
dans quelques conditions limites.
•Rallonges pour kit séparateur Ø 80/80. La
longueur maximum rectiligne (sans coudes)
à la verticale, que l'on peut utiliser pour les
tuyaux d'aspiration et d'évacuation Ø 80 est
de 41 mètres, qu'ils soient utilisés indépendamment en aspiration ou en évacuation. La
longueur maximum rectiligne (avec coude en
aspiration et en évacuation) à l'horizontale que
l'on peut utiliser pour les tuyaux d'aspiration
et d'évacuation Ø 80 est de 36 mètres, qu'ils
soient utilisés indépendamment en aspiration
et en évacuation.
C53
9
7
5
6
7
S
- On conseille l'installation des appareils en
configuration B23 uniquement à l'extérieur
(dans un lieu partiellement protégé) ou dans
des locaux qui ne sont pas à usage d'habitation
et ventilés en permanence.
1-21
C43
8
A
4
1
- en configuration B23, les chaudières ne doivent
pas être installées dans la chambre à coucher,
dans des locaux à usage de toilettes ou dans des
studios.
N.B.: pour favoriser l'élimination de l'éventuelle
condensation qui se forme dans le conduit d'évacuation, il faut incliner les tuyaux en direction
de la chaudière avec une inclinaison minimum
1-20
5
L'appareil peut être installé à l'intérieur des
bâtiments en modalité B23; dans cette éventualité, on recommande d'obtempérer à toutes les
normes techniques, les règles techniques et les
règlementations en vigueur, nationales et locales.
- les chaudières à chambre ouverte de type B
ne doivent pas être installées dans des locaux
où sont exercées des activités commerciales,
artisanales ou industrielles où l'on utilise des
produits capables de développer des vapeurs
ou des substances volatiles (par ex: vapeurs
d'acides, de colles, de ciment, etc..) qui peuvent
être nuisibles aux composants de l'appareil et
en compromettre leur fonctionnement.
3
2
Le Kit comprend:
N° 1 - Joint évacuation (1)
N° 1 - Joint étanchéité bride (2)
N° 1 - Bride femelle d'aspiration (3)
N° 1 - Bride femelle d'évacuation (4)
N° 2 - Coude 90° Ø 80 (5)
N° 1 - Terminal d'aspiration Ø 80 (6)
N° 2 - Rosaces internes blanches (7)
N° 1 - Rosace externe grise (8)
N° 1 - Tuyau d'évacuation Ø 80 (9)
C83
Inclinaison minimum 1.5%
1-22
������
- FR
INSTALLATEUR
de 1.5% (Fig. 1-22). Pendant l'installation des
conduits Ø 80, il est nécessaire d'installer tous
les 3 mois un collier de jonction avec tasseau.
UTILISATEUR
•Montage du kit (Fig. 1-20): Installer la bride (4)
sur le trou central de la chaudière en interposant le joint (1) (qui ne nécessite pas de lubrification) en le positionnant avec les saillies circulaires vers le bas en contact avec la bride de la
chaudière et serrer avec les vis à tête hexagonale
et à pointe plate présentes dans le kit. Enlever
la bride plate présente dans le trou latéral par
rapport à celui central (selon les exigences) et
la remplacer avec la bride (3) en interposant le
joint (2) déjà présent dans la chaudière et serrer
avec les vis autotaraudeuses avec pointe en
dotation. Raccorder les coudes (5) avec le côté
mâle (lisse) sur le côté femelle de la bride (3 et
4). Raccorder le terminal d'aspiration (6) avec
le côté mâle (lisse), sur le côté femelle du coude
(5) jusqu'à le bloquer, en s'assurant d'avoir déjà
inséré les rosaces correspondantes intérieures
et extérieures. Brancher le tuyau d'évacuation
(9) avec le côté mâle (lisse) sur le côté femelle
du coude (5) jusqu'à le bloquer, en s'assurant
d'avoir déjà inséré la rosace correspondante
interne, de cette façon on obtiendra l'étanchéité
et la jonction des éléments qui composent le kit.
TECHNICIEN
Kit séparateur Ø 80/80. Le kit séparateur Ø
80/80, permet de séparer les conduits d'évacuation des fumées et d'aspiration de l'air selon le
schéma reporté sur la figure. Par le conduit (S)
(rigoureusement en plastique pour résister aux
condensations acides), sont expulsés les produits
de la combustion. Par le conduit (A) (lui aussi en
plastique), l'air nécessaire pour la combustion
est aspiré. Le conduit d'aspiration (A) peut être
installé indifféremment à droite ou à gauche par
rapport au conduit central d'évacuation (S). Les
deux conduits peuvent être orientés dans n'importe quelle direction.
INSTALLATEUR
UTILISATEUR
TECHNICIEN
1.10 TUBAGE DE CHEMINEES OU DE
FENTES TECHNIQUES.
Le tubage est une opération par laquelle grâce à l'introduction d'un ou de plusieurs conduits appropriés,
on réalise un système pour l'évacuation des produits
de combustion d'un appareil à gaz constitué par l'association d'un conduit pour tubage avec une cheminée,
un conduit d'évacuation de la fumée ou une fente technique existante ou de construction neuve (mêmes dans
les nouveaux bâtiments) (Fig. 1-23) Pour le tubage, il
faut utiliser des conduits déclarés adaptés à l'objectif
du fabricant, en suivant les modalités d'installation et
d'utilisation indiquées par le fabricant et les prescriptions des normes.
- La longueur maximum que l'on peut parcourir sur
la partie verticale tubée Ø 80 flexible est égale à 30
m. Cette longueur est obtenue en considérant le
terminal complet d'aspiration Ø 80, 1m de tuyau Ø
80 en évacuation, les deux coudes à 90° Ø 80 en sortie
de la chaudière et les deux changements de direction
du tuyau flexible à l'intérieur de la cheminée/fente
technique.
Système pour le tubage Immergas. Les systèmes de
tubage Ø 60 rigide, Ø 80 flexible et Ø 80 rigide "Série
Verte" doivent être utilisés pour un usage domestique et
avec des chaudières à condensation Immergas.
1.11 EVACUATION DES FUMEES EN CONDUIT
D'EVACUATION FUMEE/CHEMINEE.
L'évacuation des fumées ne doit pas être relié à un conduit
d'évacuation de la fumée collectif ramifié de type traditionnel. L'évacuation des fumées, seulement pour les chaudières
installées en configuration C, peut être reliée à un conduit
d'évacuation de la fumée collectif particulier, type LAS. Pour
les configurations B23 est admis uniquement l'évacuation
par la simple cheminée ou directement dans l'atmosphère
extérieure avec le terminal prévu à cet effet. Le conduit
d'évacuation de la fumée et les conduits d'évacuation de
fumées combinés doivent de plus être reliés uniquement à
des appareils de type C et du même genre (condensation),
ayant des débits thermiques nominaux qui ne diffèrent pas
de plus de 30% en moins par rapport au maximum que l'on
puisse raccorder et alimentés par le même combustible.
Les caractéristiques du fluide thermodynamique (débit en
masse des fumées, % de dioxyde de carbone, % d'humidité,
etc..) des appareils branchés aux mêmes conduits d'évacuation de fumées collectifs ou conduits d'évacuation de fumées
combinés, ne doivent pas différer de plus de 10% par rapport
à la chaudière moyenne raccordée. Les conduits d'évacuation de fumées collectifs et les conduits d'évacuation de
fumées combinés doivent être expressément étudiés selon
la méthode de calcul et les normes techniques en vigueur,
par un personnel technicien professionnellement qualifié.
Les sections des cheminées ou des conduits d'évacuation
des fumées où l'on doit brancher le tuyau d'évacuation des
fumées doivent répondre aux conditions des règlementations techniques en vigueur.
Dans chaque cas, les opérations de tubage doivent
respecter les prescriptions contenues dans la règlementation et dans la législation technique en vigueur; en
particulier, au terme des travaux et en correspondance
de la mise en service du système tubé, la déclaration
de conformité devra être remplie. Les indications du
projet ou du rapport technique devront aussi être
suivies, dans les cas prévus par la règlementation et
par la législation technique en vigueur. Le système
ou les composants du système ont une vie technique
conforme aux règlementations en vigueur, à la
condition que:
- soit utilisé dans des conditions atmosphériques et
environnementales moyennes, comme définies par
la règlementation en vigueur et, en particulier, par la
norme (absence de fumées, de poussières ou de gaz
aptes à altérer les conditions normales thermophysiques ou chimiques; persistance de températures
comprises dans l'intervalle standard de variation
quotidienne,etc..).
- L'installation et l'entretien soient effectués selon
les indications fournies par le fabricant et selon les
prescriptions de la règlementation en vigueur.
- La longueur maximum que l'on peut parcourir sur la
partie verticale tubée Ø 60 rigide est égale à 22 m. Cette
longueur est obtenue en considérant le terminal complet d'aspiration Ø 80, 1m de tuyau Ø 80 en évacuation
et les deux coudes 90° Ø 80 en sortie de la chaudière.
C83
- La longueur maximum que l'on peut parcourir sur la
partie verticale tubée Ø 80 rigide est égale à 30 m. Cette
longueur est obtenue en considérant le terminal complet d'aspiration Ø 80, 1 m de tuyau Ø 80 en évacuation
et les deux coudes 90° Ø 80 en sortie de la chaudière.
1.12 CONDUITS D'EVACUATION FUMEES,
CHEMINEES ET CHAPEAUX DE
CHEMINEE.
Les conduits d'évacuation de fumées, les cheminées ou
les chapeaux de cheminée pour l'évacuation des produits
de combustion doivent répondre aux conditions des
normes applicables.
Positionnement des terminaux d'évacuation. Les
terminaux d'évacuation doivent:
- être situés sur les murs périmétraux externes du bâtiment;
- être positionnés de façon à ce que les distances
respectent les valeurs minimums reportées par la
règlementation technique en vigueur.
Evacuation des produits de la combustion des appareils
à tirage naturel ou forcé entre les espaces fermés à
ciel ouvert. Dans les espaces fermés à ciel ouvert (puits
de ventilation, courettes, cours et similaires) fermés
de tous les côtés, l'évacuation directe des produits de
combustion des appareils à gaz à tirage naturel ou forcé
et à débit thermique supérieur à 4 et jusqu'à 35 kW est
autorisé, pourvu que soient respectées les conditions de
la règlementation technique en vigueur.
1-23
������
- FR
1.13 REMPLISSAGE DE L'INSTALLATION.
Une fois que la chaudière est branchée, remplir l'installation avec le robinet de remplissage (Fig. 1-25 et
2-2). Le remplissage doit être effectué lentement en
utilisant les fonctions d'aération automatique pour
permettre à la bulle d'air contenue dans l'eau de se
libérer et de sortir par les aérations de la chaudière et
de l'installation de chauffage.
La chaudière a incorporé une soupape d'aération
automatique située sur le circulateur. Contrôler que le
capuchon soit desserré. Ouvrir les soupapes d'aération
des radiateurs.
Les soupapes d'aération des radiateurs doivent être
fermées quand il sort de celles-ci seulement de l'eau.
Le robinet de remplissage doit être fermé quand le
manomètre de la chaudière indique environ 1,2 bar.
N.B.: aérer la pompe de circulation en dévissant le
bouchon avant, en maintenant le moteur en fonction.
Visser de nouveau le bouchon après l'opération.
1.14 REMPLISSAGE DU SIPHON RECUEIL
CONDENSATION.
A la première mise en route de la chaudière, il peut
arriver que par la vidange de la condensation sortent
des produits de combustion, vérifier qu'après un
fonctionnement de quelques minutes, ne sortent plus
de fumées de combustion de la vidange de la condensation. Ceci signifie que le siphon se sera rempli d'une
hauteur de condensation correcte qui ne permettra pas
le passage des fumées.
1.15 MISE EN FONCTION DE
L'INSTALLATION DE GAZ.
Pour la mise en service de l'installation, il faut se référer
à la norme. Celle-ci divise les installations et donc,
les opérations de mise en service, en trois catégories:
installations neuves, installations modifiées, installations réactivées.
En particulier, pour les installations à gaz de réalisation
nouvelle il faut:
- ouvrir les fenêtres et les portes:
- éviter la présence d'étincelles et de flammes libres;
- procéder à la vidange de l'air contenu dans les
tuyaux;
- contrôler l'étanchéité de l'installation interne selon
les indications fournies par la norme.
- vérifier que le débit du gaz et les pressions
correspondantes soient conformes à celles
indiquées sur le livret (Parag. 3.20);
- vérifier l'intervention du dispositif de sécurité
en cas d'absence de gaz et le temps correspondant d'intervention;
- vérifier l'intervention de l'interrupteur général
situé en amont de la chaudière et dans la chaudière;
- vérifier que le terminal concentrique d'aspiration/évacuation (si présent), ne soit pas
obstrué.
Si seulement un de ces contrôles était négatif,
la chaudière ne devrait pas être mise en service.
Eventuel blocage de la pompe. Si après une
longue période d'inactivité le circulateur était
bloqué, il est nécessaire de dévisser le bouchon
avant et faire tourner avec un tournevis l'arbre
moteur. Effectuer l'opération avec une extrême
précaution pour ne pas l'endommager.
Réglage By-pass (part. 29 Fig. 1-25). En cas de
besoin, il est possible de régler le by-pass selon ses
propres exigences d'installation d'un minimum
(by-pass exclu) à un maximum (by-pass activé)
représenté par le graphique (Fig. 1-24). Effectuer
le réglage avec un tournevis plat, en tournant
en sans horaire le by-pass s'active, dans le sens
antihoraire il est exclu.
N.B.: la vérification initiale de la chaudière doit
être effectuée par un technicien qualifié. La garantie conventionnelle de la chaudière démarre à la
date de la vérification.
Le certificat de vérification et de garantie est délivré
à l'utilisateur.
•Kit centrale installations à zone (sur demande).
Si l'on souhaite diviser l'installation de chauffage en plusieurs zones (maximum trois)
pour les servir séparément avec des réglages
indépendants et pour maintenir un débit d'eau
élevé pour chaque zone, Immergas fournit sur
demande le kit installations à zone.
•Kit doseur de polyphosphates (sur demande).
Le doseur de polyphosphates réduit la formation d'incrustations calcaires, en maintenant dans le temps les conditions originales
d'échange thermique et la production d'eau
chaude sanitaire. La chaudière est prédisposée
pour l'application du kit doseur de polyphosphates.
•Fiche relais (sur demande). La chaudière est
prédisposée pour l'installation d'une fiche relais
qui permet d'agrandir les caractéristiques de
l'appareil et donc la possibilité de fonctionnement.
•Kit couverture (sur demande). En cas d'installation à l'extérieur dans un lieu partiellement
protégé avec une aspiration directe de l'air,
il est obligatoire de monter le couvercle de
protection supérieure prévu à cet effet pour le
fonctionnement correct de la chaudière et pour
la protéger des intempéries.
Les Kits ci-dessus sont fournis complets avec la
notice d'instructions pour leur montage et leur
utilisation.
Pression statique disponible sur l'installation
Pression statique (m H2 O)
Pression statique (kPa)
A
C
B
D
Débit (l/h)
A = Pression statique disponible
sur l'installation à la vitesse
maximum avec by-pass fermé
B = Pression statique disponible
sur l'installation à la vitesse
maximum avec by-pass activé
C = Pression statique disponible
sur l'installation à la seconde
vitesse avec by-pass fermé
D = Pression statique disponible
sur l'installation à la seconde
vitesse avec by-pass activé
1-24
������
- FR
INSTALLATEUR
- allumer la chaudière et vérifier le correct démarrage;
1.18 KITS DISPONIBLES SUR DEMANDE.
•Kit robinets d'interception installation avec
ou sans filtre contrôlable (sur demande) La
chaudière est prédisposée pour l'installation
des robinets d'interception installation à insérer
sur les tuyaux de départ et de retour du groupe
de raccordement. Ce kit est très utile pour
l'entretien car il permet de vider uniquement
la chaudière sans devoir vider l'installation
entière, de plus dans la version avec filtre, il
préserve les caractéristiques de fonctionnement
de la chaudière grâce à un filtre que l'on peut
contrôler.
UTILISATEUR
- vérifier la correspondance du gaz utilisé avec
celui pour lequel la chaudière est prédisposée;
1.17 POMPE DE CIRCULATION.
Les chaudières série “Victrix 26 2 I” sont fournies
avec un circulateur incorporé avec un régulateur
électrique de vitesse à trois positions. Avec un
circulateur sur la première vitesse, la chaudière ne
fonctionne pas correctement. Pour un fonctionnement optimal de la chaudière, il est conseillé
sur les nouvelles installations (monotuyau et
module) d'utiliser la pompe de circulation sur la
vitesse maximum. Le circulateur est déjà équipé
d'un condensateur.
TECHNICIEN
1.16 MISE EN FONCTION DE LA
CHAUDIERE (ALLUMAGE).
Afin d'obtenir la Déclaration de Conformité
prévue par la Loi, il faut accomplir les actions
suivantes pour la mise en service de la chaudière:
- vérifier l'étanchéité de l'installation interne
selon les indications fournies par la norme;
TECHNICIEN
UTILISATEUR
INSTALLATEUR
1.19 COMPOSANTS CHAUDIERE.
Légende:
1 - Bornier raccordement électrique
(très basse tension)
2 - Siphon évacuation condensation
3 - Echangeur sanitaire
4 - Soupape gaz
5 - Fluxostat sanitaire
6 - Sonde sanitaire
7 - Soupape purge d'air
8 - Sonde départ
9 - Thermostat de sécurité
10 - Gicleur gaz
11 - Brûleur
12 - Bougie de détection
13 - Module à condensation
14 - Sonde fumées
15 - Thermofusible de sécurité de l'échangeur
16 - Soupape purge d'air manuelle
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
Réservoirs de prélèvement (air A) - (fumées F)
Prise pression signal négatif
Prise pression signal positif
Allumeur
Bougie d'allumage
Venturi
Ventilateur
Tuyau d'aspiration de l'air
Vase d'expansion installation
Pressostat d'installation
Circulateur chaudière
Soupape de sécurité 3 bars
By-pass
Soupape à 3 voies (motorisée)
Robinet de vidange installation
Robinet de remplissage installation
N.B.: groupe raccordement (option)
������
- FR
1-25
2.2 AVERTISSEMENTS GENERAUX.
Ne pas exposer la chaudière suspendue à des
vapeurs directes des plans de cuisson.
Interdire l'utilisation de la chaudière aux enfants
et aux personnes inexpérimentées.
Pour la sécurité, vérifier que le terminal concentrique d'aspiration-air/évacuation-fumées (si
présent), ne soit pas obstrué même provisoirement.
- ne pas tirer les câbles électriques, ne pas
laisser exposé l'appareil aux agents atmosphériques (pluie, soleil, etc..);
b)procéder à l'interception des alimentations
électrique, hydrique et du gaz.
- en cas de dommages sur le câble, éteindre
l'appareil et contacter exclusivement un
personnel professionnellement qualifié pour
son remplacement;
En cas de travaux ou d'entretiens des structures
situées aux alentours des conduits ou des dispositifs d'évacuation des fumées et leurs accessoires,
éteindre l'appareil et une fois que les travaux sont
terminés, faire vérifier l'efficacité des conduits ou
des dispositifs par un personnel professionnellement qualifié.
Ne pas effectuer les nettoyages de l'appareil ou
de ses parties avec des substances facilement
inflammables.
Ne pas laisser des conteneurs ou des substances
inflammables dans le local où est installé l'appareil.
- le câble d'alimentation de l'appareil ne doit
pas être remplacé par l'utilisateur;
- dès que l'on décide de ne pas utiliser l'appareil
pendant un certain temps, il est opportun de
désactiver l'interrupteur électrique d'alimentation.
•Attention: l'utilisation de n'importe quel
composant qui nécessite l'énergie électrique
comporte l'observation de quelques règles
fondamentales comme:
- ne pas toucher l'appareil avec les parties du
corps mouillées ou humides; ne pas toucher
même pieds nus;
2.3 PANNEAU DE COMMANDES.
2-1
Légende:
1 - Bouton Off / Stand-by / On
2 - Bouton Eté / Hiver
3 - Bouton de Reset
4 - Bouton d'informations
5 - Sélecteur température eau chaude
sanitaire
6 - Sélecteur température chauffage
7 - Manomètre chaudière
2.4 UTILISATION DE LA CHAUDIERE.
Avant l'allumage, vérifier que l'installation soit
pleine d'eau en contrôlant que l'aiguille du manomètre (7) indique une valeur comprise entre
1 ÷ 1,2 bar.
- Ouvrir le robinet du gaz en amont de la chaudière.
- Appuyer sur le bouton (1) jusqu'à l'allumage
de l'écran, à ce moment là, la chaudière se met
dans l'état précédent l'extinction.
- Si la chaudière est en stand-by, appuyer de
nouveau sur le bouton (1) pour l'activer, dans
le cas contraire, passer à l'étape successive.
INSTALLATEUR
2.1 NETTOYAGE ET ENTRETIEN.
Attention: les installations thermiques doivent
être soumises à un entretien périodique (à cet
propos on voit, dans ce manuel, dans la section
dédiée au technicien, le point correspondant au
"contrôle et entretien annuel de l'appareil") avec
des vérifications périodiques de l'efficacité énergétique en respectant les dispositions nationales,
régionales ou locales en vigueur.
Ceci permet de maintenir inaltérées dans le
temps les caractéristiques de sécurité, le rendement et le fonctionnement qui distinguent
la chaudière.
Nous suggérons de stipuler des contrats annuels
de nettoyage et d'entretien avec Votre Technicien
de Zone.
Dès que l'on décide la désactivation temporaire
de la chaudière il faudra:
a)procéder à la vidange de l'installation hydrique, où il n'est pas prévu l'utilisation d'antigel;
UTILISATEUR
INSTRUCTIONS D'USAGE
ET D'ENTRETIEN
TECHNICIEN
2
8 - Fonctionnement phase de production
eau chaude sanitaire active
9 - Chaudière bloquée avec nécessité de
déblocage avec le bouton "RESET"
10 - Symbole présence flamme et échelle de
puissance correspondante
11 - Fonctionnement en modalité été
12 - Fonctionnement en modalité hiver
13 - Fonctionnement phase de chauffage
ambiant activée
14 - Indicateur de températures, information chaudière et codes d'erreur
15 - Chaudière en modalité Stand-by
16 - Présence de dispositifs externes reliés
17 - Fonction solaire active
18 - Fonctionnement avec sonde de température externe activée (option)
19 - Chaudière reliée à commande à
distanceV2 (option)
20 - Pas utilisé sur ce modèle
- Appuyer donc sur le bouton (2) en séquence
et porter la chaudière en position été (
ou hiver (
)
).
•Eté (
): dans cette modalité la chaudière
fonctionne uniquement pour la production
de l'eau chaude sanitaire, la température est
configurée avec le sélecteur (5) et la température correspondante est visualisée sur l'écran
avec l'indicateur (14).
•Hiver ( ): dans cette modalité la chaudière
fonctionne aussi bien pour la production d'eau
chaude sanitaire que pour le chauffage ambiant.
La température de l'eau chaude sanitaire se
������
- FR
règle toujours avec le sélecteur (5), la température du chauffage se règle avec le sélecteur (6)
et la température correspondante est visualisée
sur l'écran avec l'indicateur (14).
A partir de ce moment la chaudière fonctionne
automatiquement. En l'absence de demandes de
chaleur (chauffage ou production d'eau chaude
sanitaire), la chaudière se met en fonction d'"attente" équivalente à une chaudière alimentée sans
flamme. Chaque fois que le brûleur s'allume, le
symbole correspondant de présence de flamme
s'affiche sur l'écran (10) avec l'échelle de puissance correspondante.
INSTALLATEUR
UTILISATEUR
TECHNICIEN
• Fonctionnement avec Commande Ami à
DistanceV2 (CARV2) (Option). Si le CARV2 est
connecté, sur l'écran s'affiche le symbole (
),
les paramètres de réglage de la chaudière peuvent être configurés à partir du panneau de
commandes du CARV2, le bouton de reset (3),
le bouton pour l'extinction (1) (uniquement en
modalité "off ") et l'écran où est visualisé l'état de
fonctionnement restent de toute façon actifs sur
le panneau de commandes.
Attention: si la chaudière se met en modalité
"off " sur CARV2 il s'affichera le symbole d'erreur
de connexion “ERR>CM”, le CARV2 est de toute
façon alimenté sans perdre ainsi les programmes
mémorisés.
• Fonctionnement solaire (
). Cette fonction
s'active automatiquement si la chaudière détecte
une sonde sur l'entrée sanitaire (option) ou si le
paramètre "Retard allumage solaire" est supérieur
à 0 seconde.
Lors d'un prélèvement, si l'eau en sortie est suffisamment chaude, la chaudière ne s'allume pas,
sur l'écran apparaît le symbole de prélèvement
sanitaire (
) et le symbole de la fonction
solaire clignote (
).
Quand l'eau fournie par le système solaire est à
une température inférieure à celle configurée, la
chaudière s'allume, à ce moment là le symbole
fonction solaire restera allumé de manière fixe.
• Fonctionnement avec sonde externe en option
(
). En cas d'installation avec la sonde externe en option, la température de départ de la
chaudière pour le chauffage ambiant est gérée par
la sonde externe en fonction de la température
externe mesurée (Parag. 1.6). Il est possible de
modifier la température de départ, en choisissant
la courbe de fonctionnement avec le sélecteur (6)
(ou bien sur le panneau de commandes du CARV2
si relié à la chaudière) en sélectionnant une valeur
de “0 à 9”.
Avec la sonde externe présente, le symbole correspondant (18) s'affiche sur l'écran. En phase
de chauffage, si la température de l'eau contenue
dans l'installation est suffisante pour chauffer les
radiateurs, la chaudière peut fonctionner avec
uniquement l'activation du circulateur.
• Modalité “stand-by”. Appuyer ensuite le bouton
(1) jusqu'à l'apparition du symbole (
), à partir
de ce moment, la chaudière reste inactive, la
fonction antigel, antiblocage de la pompe à trois
voies et la signalisation d'éventuelles anomalies.
N.B.: dans ces conditions la chaudière est à
considérer encore sous tension.
• Modalité “off ”. En tenant appuyé le bouton (1)
pendant 8 secondes, l'écran s'éteint et la chaudière
est complètement éteinte. Dans cette modalité les
fonctions de sécurité ne sont pas garanties.
N.B.: dans ces conditions, n'ayant pas de fonctions actives la chaudière est à considérer encore
sous tension.
• Modalité "aération automatique". A chaque
nouvelle alimentation de la chaudière, la fonction
automatique d'aération de l'installation (durée 8
minutes) est activée, cette fonction s'affiche avec
un compte à rebours signalé par l'indicateur (14).
Durant cette période, les fonctions d'eau chaude
sanitaire et de chauffage ne sont pas activées.
Il est possible d'annuler la fonction "aération
automatique" en appuyant sur le bouton "reset"
(4).
• Fonctionnement écran. Lors de l'utilisation du
panneau de commandes, l'écran s'éclaire, après 15
secondes d'inactivité l'éclairage baisse jusqu'à la
visualisation uniquement des symboles actifs, il
est possible de varier la modalité d'éclairage avec
le paramètre t3 dans le menu de personnalisation
de la fiche électronique.
2.5 SIGNALISATIONS DES PANNES ET
DES ANOMALIES.
La chaudière Victrix 26 2 l signale une éventuelle
anomalie avec un code affiché sur l'écran de la
chaudière (14) selon le tableau suivant:
Anomalie signalée
Code
d'erreur
Blocage allumage raté
01
Blocage thermostat de sécurité
(surchauffe), anomalie de contrôle
de la flamme
02
Blocage thermostat de fumées
03
Blocage résistance contacts
04
Anomalie sonde refoulement
05
Anomalie sonde sanitaire
06
N° maximum de reset
08
Pression installation insuffisante
10
Erreur configuration
15
Anomalie ventilateur
16
Blocage flamme parasite
20
Anomalie boîtier de commande
24
Blocage pour intervention gradrient
température fumées
25
Circulation insuffisante
27
Anomalie sonde fumées
29
Perte de communication Commande à Distance
31
Chute communication IMG Bus
36
Basse tension d'alimentation
37
Perte signal de flamme
38
Blocage pour perte de signal
continu de la flamme
Blocage pour temps partiel maximum ouverture soupape gaz
Intervention thermostat basse
température (option)
43
44
46
Limitation de puissance brûleur
47
N.B.: sur la Commande Ami à Distance (Option)
le code d'erreur correspond à la liste précédente avec
l'indication à l'avant “ERR>” (Ex: code 01 CARV2
code ERR>01).
V2
Blocage allumage raté. A chaque demande de
chauffage ambiant ou de production d'eau chaude
sanitaire, la chaudière s'allume automatiquement. Si
l'allumage du brûleur ne s'effectue pas dans le laps
de temps établi, la chaudière se met en "blocage allumage raté". Pour éliminer le "blocage allumage raté",
������
- FR
il est nécessaire d'appuyer sur le bouton Reset (3). Au
premier allumage ou après une inactivité prolongée
de l'appareil, il peut être nécessaire d'intervenir
pour l'élimination du "blocage allumage raté". Si le
phénomène se produit souvent, contacter un technicien qualifié (par exemple le Service d'Assistance
Technique Immergas).
Blocage thermostat de sécurité (surchauffe),
anomalie de contrôle de la flamme. Lors du régime de fonctionnement normal, s'il se produit une
surchauffe interne importante, des fumées suite à
une anomalie, ou bien une anomalie sur la section
contrôle de la flamme, la chaudière se met en blocage
surchauffe. Pour éliminer le "blocage surchauffe", il
est nécessaire d'appuyer sur le bouton Reset (3). Si
le phénomène se produit souvent, contacter un technicien qualifié (par exemple le Service d'Assistance
Technique Immergas).
Blocage thermostat fumées. Se produit en cas
d'obstruction partielle interne (due à la présence de
calcaire ou de boues) ou externe (résidus de combustion) sur le module de condensation. Pour éliminer
le "blocage thermostat fumées", il est nécessaire
d'appuyer sur le bouton Reset (3) et de contacter
un technicien qualifié à enlever les obstructions
(par exemple le Service d'Assistance Technique
Immergas).
Blocage résistance contacts. Se produit en cas de
panne sur le thermostat de sécurité (surchauffe) ou
anomalie du contrôle de la flamme. La chaudière ne
démarre pas; il est nécessaire de contacter un technicien qualifié (par exemple le Service d'Assistance
Technique Immergas).
Anomalie sonde refoulement installation. Si la
fiche détecte une anomalie sur la sonde NTC refoulement installation, la chaudière ne démarre pas; il
est nécessaire de contacter un technicien qualifié
(par exemple le Service d'Assistance Technique
Immergas).
Anomalie sonde sanitaire. Si la fiche détecte une
anomalie sur la sonde NTC sanitaire, la chaudière signale l'anomalie. Dans ce cas la chaudière continue à
produire de l'eau chaude sanitaire mais avec des prestations non optimales. De plus dans cette situation la
fonction antigel est inhibée et il est donc nécessaire
de contacter un technicien qualifié (par exemple le
Service d'Assistance Technique Immergas).
N° maximum de reset. Pour éliminer une éventuelle
anomalie, il est nécessaire d'appuyer sur le bouton
Reset (3). Il est possible de rétablir l'anomalie 5 fois
de suite, après ceci la fonction est inhibée pour au
moins une heure et on gagne une tentative chaque
heure avec un maximum de 5 tentatives.
Pression de l'installation insuffisante. Une pression
de l'eau à l'intérieur du circuit de chauffage suffisante
pour garantir le fonctionnement correct de la chaudière n'a pas été détectée. Vérifier sur le manomètre
de chaudière (7) que la pression de l'installation soit
comprise entre 1÷1,2 bar et éventuellement rétablir
la pression correcte.
Erreur configuration. Si la fiche détecte une anomalie ou une incohérence sur le câblage électrique de la
chaudière, elle ne part pas. En cas de rétablissement
des conditions normales, la chaudière repart sans la
nécessité d'être réinitialisée. Si l'anomalie persiste il
faut contacter un technicien qualifié (par exemple le
Service d'Assistance Technique Immergas).
Anomalie boîtier de commande. Se vérifie si la fiche
électronique détecte une anomalie sur le boîtier de
commande. En cas de rétablissement des conditions
normales, la chaudière repart sans la nécessité d'être
réinitialisée. Si l'anomalie persiste il faut contacter
un technicien qualifié (par exemple le Service d'Assistance Technique Immergas).
Blocage pour intervention gradrient température
fumées. Si la fiche détecte une augmentation rapide
de la température des fumées due probablement au
circulateur bloqué ou à l'absence d'eau dans l'échangeur, la chaudière se met en blocage pour intervention gradient température fumées. Pour l'éliminer il
est nécessaire d'appuyer sur le bouton Reset (3). Si le
phénomène se produit souvent, contacter un technicien qualifié (par exemple le Service d'Assistance
Technique Immergas).
Circulation insuffisante. Se vérifie s'il y a une
surchauffe de la chaudière due à une mauvaise
circulation d'eau dans le circuit primaire; les causes
peuvent être:
- une mauvaise circulation de l'installation; vérifier
qu'il n'y ait pas d'interception fermée sur le circuit
de chauffage et que l'installation soit parfaitement
dégagée de l'air (purgé);
- circulateur bloqué; il faut le débloquer.
Si le phénomène se produit souvent, contacter un
technicien qualifié (par exemple le Service d'Assistance Technique Immergas).
Basse tension d'alimentation. Se vérifie si la
tension d'alimentation est inférieure aux limites
autorisées pour le fonctionnement correct de la
chaudière. En cas de rétablissement des conditions
normales, la chaudière repart sans la nécessité
d'être réinitialisée. Si le phénomène se produit souvent, contacter un technicien qualifié (par exemple
le Service d'Assistance Technique Immergas).
Perte signal de flamme. Se vérifie si la chaudière
est allumée correctement et que la flamme du
brûleur s'éteint subitement; une nouvelle tentative
d'allumage est effectuée et si les conditions normales sont rétablies, la chaudière n'a pas besoin
d'être réinitialisée (il est possible de vérifier cette
anomalie uniquement sur la liste des erreurs que
l'on trouve dans le menu "Informations"). Si le
phénomène se produit souvent, contacter un technicien qualifié (par exemple le Service d'Assistance
Technique Immergas).
Blocage pour pertes de signal continu de la
flamme. Se vérifie lorsque 6 fois de suite dans
l'espace de temps de 8,5 minutes, l'erreur "Pertes
de signal de la flamme (38)" se produit. Pour
éliminer le blocage, il est nécessaire d'appuyer sur le
bouton Reset (3). Si le phénomène se produit souvent, contacter un technicien qualifié (par exemple le
Service d'Assistance Technique Immergas).
d6
d7
d8
d9
Limitation de puissance brûleur. Si l'échangeur est
obstrué, la chaudière réduit la puissance distribuée
pour ne pas l'endommager; il est nécessaire de
contacter un technicien qualifié (par exemple le
Service d'Assistance Technique Immergas).
Signalisations et diagnostic - Visualisation sur
l'Ecran du CARV2 (Option). Lors du fonctionnement normal de la chaudière, sur l'écran du CARV2
s'affiche la valeur de température ambiante; en cas
de mauvais fonctionnement ou d'anomalie, la visualisation de la température est remplacée par le code
d'erreur correspondant vu sur le tableau précédent.
2.6 MENU INFORMATIONS.
Avec la pression du bouton "Info" (4), le "Menu informations" s'ouvre, il permet de visualiser quelques
paramètres de fonctionnement de la chaudière.
Pour faire défiler les divers paramètres, appuyer sur
le bouton "Info" (4).
Pour sortir du menu, appuyer sur le bouton "Info"
(4) jusqu'à la fin de la liste, ou bien en appuyant sur
le bouton "Reset" (3), ou bien attendre 15 minutes.
Avec le menu activé sur l'indicateur (14) s'alternent
l'indication du paramètre avec la lettre "d" plus le
numéro du paramètre qui s'affiche et la valeur de
celui-ci.
Anomalie sonde fumées. Si la fiche détecte une
anomalie sur la sonde fumées, la chaudière ne
démarre pas; il est nécessaire de contacter un technicien qualifié (par exemple le Service d'Assistance
Technique Immergas).
Id
Paramètre
d1
d2
d3
d4
d5
Intervention du thermostat de sécurité basse
température (option). Pendant le régime normal
de fonctionnement, si à cause d'une anomalie on
vérifie une surchauffe importante de la température
de départ en basse température, la chaudière se met
en blocage. Dans ce cas, après un refroidissement
approprié, il est possible de rétablir le thermostat
(voir notice d'instructions correspondante). Si le
phénomène se produit souvent, contacter un technicien qualifié (par exemple le Service d'Assistance
Technique Immergas).
Description
Affiche le signal de flamme (uA x 10 approximatif)
Affiche la température de départ chauffage instantané en sortie de l'échangeur primaire
Affiche la température instantanée en sortie de l'échangeur sanitaire
Affiche la valeur configurée pour le set de chauffage
Affiche la valeur configurée pour le set sanitaire
Affiche la température ambiante extérieure (si la sonde externe est présente)
En cas de température en-dessous de zéro, la valeur affichée clignote.
Affiche la température de l'eau sanitaire en entrée (avec la présence d'une sonde d'entrée sanitaire)
Non disponible
Affiche la liste des cinq dernières anomalies.
(pour faire défiler la liste, tourner le sélecteur de la température de chauffage (6))
������
- FR
INSTALLATEUR
Perte communication IMG Bus. Si à cause d'une
anomalie sur la centrale de la chaudière, la communication entre les centrales s'interrompt sur la fiche
de zones (option) ou sur l'IMG, la chaudière ne
satisfait pas les demandes de chauffage des pièces.
Il est nécessaire de contacter un technicien qualifié
(par exemple le Service d'Assistance Technique
Immergas).
Blocage pour temps maximum ouverture d'ouverture soupape gaz. Se vérifie si la soupape de
gaz reste ouverte pour une durée supérieure à celle
prévue pour son fonctionnement normal sans que
la chaudière s'allume. Pour éliminer le blocage, il est
nécessaire d'appuyer sur le bouton Reset (5). Si le
phénomène se produit souvent, contacter un technicien qualifié (par exemple le Service d'Assistance
Technique Immergas).
UTILISATEUR
Blocage flamme parasite. Se vérifie en cas de dispersion du circuit de détection ou d'anomalie du
contrôle de la flamme. Il est possible de réinitialiser
la chaudière pour permettre une nouvelle tentative
d'allumage. Si la chaudière ne démarre pas, il est
nécessaire de contacter un technicien qualifié
(par exemple le Service d'Assistance Technique
Immergas).
Perte de communication avec la Commande à
Distance. Se vérifie après 1 minute de perte de
communication entre la chaudière et la commande
à distance. Pour rétablir le code d'erreur, enlever et
remettre la tension à la chaudière. Si le phénomène
se produit souvent, contacter un technicien qualifié
(par exemple le Service d'Assistance Technique
Immergas).
TECHNICIEN
Anomalie ventilateur. Se vérifie lorsque le ventilateur a une panne mécanique ou électronique. Pour
éliminer "l'anomalie ventilateur", il est nécessaire
d'appuyer sur le bouton Reset (3). Si l'anomalie
persiste, il est nécessaire de contacter un technicien
qualifié (par exemple le Service d'Assistance Technique Immergas).
INSTALLATEUR
UTILISATEUR
TECHNICIEN
2.7 EXTINCTION DE LA CHAUDIERE.
Pour l'extinction totale de la chaudière, la mettre
en modalité "off ", désactiver l'interrupteur
omnipolaire extérieur à la chaudière et fermer
le robinet de gaz en amont de l'appareil. Ne pas
laisser la chaudière inutilement activée quand
elle n'est pas utilisée pour de longues périodes.
2.8 RETABLISSEMENT PRESSION
INSTALLATION DE CHAUFFAGE.
Contrôler périodiquement la pression de l'eau
de l'installation.
L'aiguille du manomètre de la chaudière doit
indiquer une valeur comprise entre 1 et 1,2 bar.
Si la pression est inférieure à 1 bar (installation
froide), il faut effectuer le rétablissement avec le
robinet situé sur la partie inférieure de la chaudière (Fig. 2-2).
N.B.: fermer le robinet après l'opération.
Si la pression arrive à des valeurs proches de 3
bars, il y a un risque d'intervention de la soupape
de sécurité.
Dans ce cas, demander l'intervention du personnel professionnellement qualifié.
Si des baisses de pression se produisent souvent,
demander l'intervention d'un personnel professionnellement qualifié, pour éliminer l'éventuelle
fuite de l'installation.
2.9 VIDANGE DE L'INSTALLATION.
Pour pouvoir accomplir l'opération de vidange de
la chaudière, agir sur le robinet prévu à cet effet
de vidange de l'installation (Fig. 2-2).
Avant d'effectuer cette opération, s'assurer que le
robinet de remplissage de l'installation soit fermé.
2.10 PROTECTION ANTIGEL.
La chaudière de série est équipée d'une fonction
antigel qui allume automatiquement le brûleur
quand la température descend en dessous des
4°C (protection de série jusqu'à une température
min. de -5°C). Toutes les informations relatives à
la protection antigel sont reportées dans le parag.
1.3. Afin de garantir l'intégrité de l'appareil et
de l'installation thermosanitaire dans les zones
où la température descend en dessous de zéro,
nous conseillons de protéger l'installation de
chauffage avec un liquide antigel et l'installation
en chaudière du Kit Antigel Immergas. En cas
d'inactivité prolongée (deuxième maison), nous
conseillons en plus de:
- désactiver l'alimentation électrique;
- vider complètement le circuit de chauffage et le
circuit sanitaire de chaudière. Dans une installation destinée à être vidée fréquemment, il est
indispensable que le remplissage soit effectué
avec de l'eau bien traitée pour éliminer la dureté
qui peut donner lieu à des incrustations de
calcaire.
2.11 NETTOYAGE DU REVETEMENT.
Pour nettoyer l'enveloppe de la chaudière, utiliser
des chiffons humides et du savon neutre. Ne
pas utiliser de détergents abrasifs ou en poudre.
2.12 DESACTIVATION DEFINITIVE.
Dès que l'on décide de désactiver définitivement
la chaudière, faire exécuter ces opérations par
un personnel professionnellement qualifié, en
s'assurant entre autre que les alimentations
électriques, hydriques et du combustible soient
désactivées.
Vue inférieure.
Légende:
1 - Robinet de remplissage
2 - Robinet de vidange
2-2
������
- FR
- vérifier les valeurs de ∆p gaz en sanitaire et en
chauffage;
Pour la mise en service de la chaudière, il faut:
- vérifier l'existence de la déclaration de conformité de l'installation;
- vérifier l'intervention du dispositif de sécurité
en cas d'absence de gaz et le temps correspondant d'intervention;
- vérifier la correspondance du gaz utilisé avec
celui pour lequel la chaudière est prédisposée;
- vérifier le raccordement à un réseau à 230V50Hz, le respect de la polarité L-N et le branchement à la terre;
- vérifier que l'installation de chauffage soit
pleine d'eau, en contrôlant que l'aiguille du manomètre de la chaudière indique une pression
de 1÷1,2 bar;
- allumer la chaudière et vérifier le correct démarrage;
- vérifier la CO2 dans les fumées à débit maximum et minimum;
- vérifier l'étanchéité des circuits hydrauliques;
- vérifier la ventilation et/ou l'aération du local
d'installation si c'est prévu.
Si un seul des contrôles inhérents à la sécurité
résulte négatif, l'installation ne doit pas être mise
en fonction.
- vérifier l'intervention de l'interrupteur général situé en amont de la chaudière et dans la
chaudière;
- vérifier que les terminaux d'aspiration et/ou
d'évacuation ne soient pas obstrués;
INSTALLATEUR
MISE EN SERVICE DE LA
CHAUDIERE (VERIFICATION INITIALE)
- vérifier l'intervention des organes de réglage;
- sceller les dispositifs de réglage du débit de gaz
(si les réglages ont été changés);
- vérifier la production de l'eau chaude sanitaire;
UTILISATEUR
3
3.1 SCHEMA HYDRAULIQUE.
GAZ
G
SC
AC
AF
R
M
-
-
-
-
-
-
TECHNICIEN
Légende:
1 - Siphon évacuation condensation
2 - Fluxostat sanitaire
3 - Limitateur de flux
4 - Robinet de remplissage installation
5 - Sonde sanitaire
6 - Soupape gaz
7 - Prise pression sortie soupape gaz (P3)
8 - Signal positif venturi (P1)
9 - Signal négatif venturi (P2)
10 - Collecteur venturi air/gaz
11 - Ventilateur
12 - Gicleur gaz
13 - Electrode d'allumage
14 - Sonde fumées
15 - Tuyau d'aspiration de l'air
16 - Module à condensation
17 - Soupape purge d'air manuelle
18 - Thermofusible de sécurité de l'échangeur
19 - Réservoir analyseur d'air
20 - Prise pression ∆p gaz
21 - Réservoir analyseur de fumées
22 - Hotte de fumées
23 - Thermostat de sécurité
24 - Sonde départ
25 - Bougie d'allumage
26 - Brûleur
27 - Couvercle module à condensation
28 - Vase d'expansion installation
29 - Soupape purge d'air
30 - Circulateur chaudière
31 - Robinet de vidange installation
32 - Pressostat d'installation
33 - Soupape à 3 voies (motorisée)
34 - Echangeur sanitaire
35 - By-pass
36 - Soupape de sécurité 3 bars
Alimentation gaz
Evacuation condensation
Sortie eau chaude sanitaire
Entrée d'eau sanitaire
Retour installation
Départ installation
3-1
������
- FR
3.2 SCHEMA ELECTRIQUE.
9
12 8
8
5
6
11 11 13 9
5
12 11 8
8
10 10 5
12 12 11 12 13 8
9
10 11 5
6
5
12 15 6 16 7
4 6
5
8
INSTALLATEUR
14 3 - Signal d'état
4 - Pont de raccordement
thermostat de sécurité
basse température
5 - Bleu
6 - Marron
7 - Jaune / Vert
8 - Gris
9 - Blanc
10 - Vert
11 - Rouge
12 - Noir
13 - Orange
14 - Violet
15 - Sanitaire
16 - Chauffage
3-2
TECHNICIEN
UTILISATEUR
6
5
8
9
5
10 11 12 13 7
2 1 3 Légende:
B1 - Sonde départ
B2 - Sonde sanitaire
B4 - Sonde externe (option).
B9 - Sonde entrée sanitaire (option)
B10 - Sonde fumées
CARV2- Commande Ami à DistanceV2 (option)
E1 - Bougie d'allumage
E2 - Bougie de détection
E4 - Thermostat de sécurité
E13 - Thermofusible de sécurité de l'échangeur
G2 - Allumeur
M1 - Circulateur chaudière
M20 - Ventilateur
M30 - Soupape à 3 voies (motorisée)
Commande Ami à Distance: la chaudière est
prédisposée pour l'application de la Commande
Ami à Distance (CARV2) qui doit être reliée aux
bornes 41 et 44 du bornier (situé sous la chambre
étanche) en respectant la polarité et en éliminant
le pont X40.
Thermostat ambiant: la chaudière est prédisposée
pour l'application du Thermostat Ambiant (S20)
qui doit être relié aux bornes 40 - 41 du bornier
(situé sous la chambre étanche) en éliminant le
pont X40.
Le connecteur X5 est utilisé pour le branchement
à la fiche relais.
Le connecteur X6 est pour le branchement sur
l'ordinateur personnel.
Le connecteur X8 est utilisé pour les opérations
de mise à jour du logiciel.
Résistance “R2”: en cas d'association au "Superviseur installation", il est nécessaire d'éliminer la
résistance "R2" de la fiche intégrée de chaudière.
3.3 EVENTUELS INCONVENIENTS ET
LEURS CAUSES.
N.B.: les interventions de maintenance doivent
être effectuées par un technicien qualifié (par
exemple le Service d'Assistance Technique
Immergas).
- Odeur de gaz. Est due aux fuites des tuyaux dans
R5
R6
S2
S3
S4
S5
S20
S31
S33
T2
X40
Y1
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
Trimmer température sanitaire
Trimmer température chauffage
Sélecteur de fonctionnement
Bouton reset blocage
Fluxostat sanitaire
Pressostat d'installation
Thermostat ambiant (option)
Bouton On / Stand-by / Off
Bouton info
Transformateur basse tension
Pont thermostat ambiant
Soupape gaz
1 - N.B.: l'interface de l'utilisateur se trouve sur
le côté de soudure de la fiche de chaudière
2 - Alimentation 230 Vac 50Hz
le circuit de gaz. Il faut vérifier l'étanchéité du
circuit d'adduction de gaz.
- Blocages répétés à l'allumage. Peut être causé par
l'absence de gaz, vérifier la présence de pression
dans le réseau et que le robinet d'adduction de
gaz soit ouvert. Réglage de la soupape de gaz
non correct, vérifier l'étalonnage correct de la
soupape de gaz.
- Combustion non régulière ou bruits. Peut être
causé par: le brûleur sale, les paramètres de
combustion non corrects, le terminal d'aspiration-évacuation n'est pas installé correctement.
Effectuer le nettoyage des composants indiqués
ci-dessus, vérifier l'installation correcte du terminal, vérifier l'étalonnage correct de la soupape
de gaz (étalonnage Off-Set) et le pourcentage
correct de CO2 dans les fumées.
- Des interventions fréquentes du thermostat
de sécurité de surchauffe. Peut dépendre du
manque d'eau dans la chaudière, d'une mauvaise
circulation d'eau dans l'installation ou du circulateur bloqué. Vérifier sur le manomètre que
la pression de l'installation soit dans les limites
établies. Vérifier que les soupapes des radiateurs
ne soient pas toutes fermées et la fonctionnalité
du circulateur.
- Siphon obstrué. Peut être causé par des dépôts
de saleté ou de produits de combustion à l'intérieur. Vérifier avec le bouchon d'évacuation
de la condensation qu'il n'y ait pas de résidus
de matériel qui empêchent le passage de la
������
- FR
condensation.
- Echangeur obstrué. Peut être une conséquence
de l'obstruction du siphon. Vérifier avec le
bouchon d'évacuation de la condensation qu'il
n'y ait pas de résidus de matériel qui empêchent
le passage de la condensation.
- Bruits dus à la présence d'air à l'intérieur de
l'installation. Vérifier l'ouverture du capuchon
de la soupape appropriée de purge d'air (Fig.
1-25). Vérifier que la pression de l'installation
et de la précharge du vase d'expansion soit dans
les limites établies. La valeur de la précharge
du vase d'expansion doit être de 1,0 bar, la
valeur de la pression de l'installation doit être
comprise entre 1 et 1,2 bar.
3.4 CONVERSION DE LA CHAUDIÈRE
EN CAS DE CHANGEMENT DE GAZ.
Dès que l'appareil doit s'adapter à un gaz différent de celui de la plaque, il est nécessaire de
demander le kit avec le nécessaire pour la transformation qui pourra être effectuée rapidement.
L'opération d'adaptation au type de gaz doit être
confiée à un technicien qualifié (par exemple le
Service d'Assistance Technique Immergas).
Pour passer d'un gaz à l'autre il faut:
- couper le courant à l'appareil;
- remplacer le gicleur situé entre le tuyau du gaz
et l'embout de mélange air gaz (Part. 10 Fig.
1-25), en prenant soin de couper le courant à
l'appareil pendant cette opération;
- sceller les dispositifs de réglage du débit de gaz
(si les réglages ont été changés);
- une fois que la transformation est effectuée,
fixer l'adhésif présent dans le kit de conversion
à côté de la plaque de données. Il faut effacer
sur celle-ci avec un feutre indélébile les données
relatives à l'ancien type de gaz.
Ces réglages doivent se référer au type de gaz
utilisé, en suivant les indications du tableau
(Parag. 3.19).
3.5 ETALONNAGE NOMBRES DE TOURS
DU VENTILATEUR.
Attention: la vérification et l'étalonnage sont nécessaires, si l'on change de type de gaz, en phase
de maintenance extraordinaire avec remplacement de la carte électronique, de composants des
circuits air, gaz, ou en cas d'installations de tuyau
d'évacuation des fumées ayant plus d'1 mètre de
tuyau concentrique horizontal.
La puissance thermique nominale de la chaudière
est en corrélation directe avec la longueur des
tuyaux d'aspiration de l'air et de l'évacuation
des fumées. Celle-ci diminue sensiblement
proportionnellement à la longueur des tuyaux.
A sa sortie d'usine la chaudière est réglée pour
la longueur minimum des tuyaux (1m), il est
donc nécessaire, surtout dans le cas de l'extension
maximale des tuyaux, de vérifier les valeurs de Δp
gaz après 5 minutes de fonctionnement du brûleur à sa puissance nominale, lorsque la température de l'air aspiré et celle des gaz d'évacuation se
sont stabilisées. Régler la puissance nominale et
minimale en phase sanitaire et de chauffage selon
les valeurs du tableau (Parag. 3.19) en utilisant
des manomètres différentiels branchés à la prise
de pression ∆p gaz (18 et 19 Fig. 1-25).
Etalonnage du CO2 minimum (puissance minimum de chauffage).
Entrer en phase de ramonage sans effectuer des
prélèvements d'eau sanitaire et mettre le sélecteur de chauffage au minimum (en le tournant
dans le sens antihoraire jusqu'à visualiser "0" sur
l'écran). Pour avoir une valeur exacte du CO2
dans les fumées il faut que le technicien insère
jusqu'au fond la sonde d'échantillon dans l'orifice,
puis qu'il vérifie que la valeur de CO2 soit celle
indiquée dans le tableau suivant, en cas contraire
régler la vis (3 Fig. 3-4) (régulateur de Off-Set).
Pour augmenter la valeur de CO2 i l faut tourner
la vis de réglage (3) en sens horaire et vice versa
si on veut la diminuer.
Etalonnage du CO2 maximum (puissance nominale de chauffage).
Au terme du réglage du CO 2 minimum, en
maintenant la fonction de ramonage activée,
mettre le sélecteur de chauffage au maximum
(le tourner dans le sens horaire jusqu'à visualiser
"99" sur l'écran). Pour avoir une valeur exacte
du CO2 dans les fumées, il faut que le technicien
insère jusqu'au fond la sonde d'échantillon dans
le réservoir, puis qu'il vérifie que la valeur de
CO2 soit celle indiquée dans le tableau suivant,
dans le cas contraire régler la vis (12 Fig. 3-4)
(régulateur débit gaz).
Pour augmenter la valeur de CO2 il faut tourner
la vis de réglage (12) en sens anti-horaire et vice
versa si on veut la diminuer.
A chaque variation de réglage sur la vis, il faut
attendre que la chaudière se stabilise à la valeur
configurée (environ 30 secondes).
Victrix 26 2 I
CO2 à puissance CO2 à puissance
nominale
minimum
(chauffage)
(chauffage)
G 20
9,50% ± 0,2
8,9% ± 0,2
G 30
12,30% ± 0,2
11,60% ± 0,2
G 31
10,60% ± 0,2
10,20% ± 0,2
3.7 CONTROLES A EFFECTUER APRES
LES CONVERSIONS DU GAZ.
Après s'être assuré que la transformation a été
exécutée avec le gicleur du diamètre prescrit pour
le type de gaz en usage et que l'étalonnage soit fait
à la pression établie, il faut s'assurer que la flamme
du brûleur ne soit pas trop haute et qu'elle soit
stable (qu'elle ne se détache pas du brûleur).
N.B.: toutes les opérations relatives aux réglages
des chaudières doivent être effectuées par un
technicien qualifié (par exemple le Service d'Assistance Immergas).
Entrer dans le menu configurations et régler les
paramètres suivants (Parag. 3.8):
- puissance thermique minimum sanitaire;
- puissance thermique maximum sanitaire;
- puissance minimum de chauffage;
- puissance maximum de chauffage;
- puissance d'allumage.
Soupape Gaz SIT 848
Légende:
1 - Prise pression entrée soupape gaz
2 - Prise pression sortie soupape gaz
3 - Vis de réglage Off/Set
12 - Régulateur de débit de gaz en sortie
������
- FR
INSTALLATEUR
- régler le rapport correct air gaz (parag. 3.6);
3.6 REGLAGE DU RAPPORT AIR-GAZ.
Attention: les opérations de vérification du CO2
doivent être effectuées avec le capot monté, alors
que celles d'étalonnage de la soupape du gaz sont
effectuées avec le capot enlevé et après avoir
déconnecté la tension à la chaudière.
UTILISATEUR
- effectuer l'étalonnage du nombre de tours du
ventilateur (parag. 3.5):
TECHNICIEN
- redonner le courant à l'appareil;
3-4
INSTALLATEUR
UTILISATEUR
TECHNICIEN
3.8 PROGRAMMATION DE LA FICHE
ELECTRONIQUE
La chaudière est prédisposée pour une éventuelle
programmation de quelques paramètres de fonctionnement. En modifiant ces paramètres comme
décrit ci-dessous, il sera possible d'adapter la
chaudière selon ses propres exigences spécifiques.
Pour accéder à la phase de programmation, il
faut positionner le sélecteur sanitaire (5) sur
la position "6", le sélecteur de chauffage (6) sur
la position "9" et appuyer pendant environ 8
secondes sur les boutons "Reset" (3) et "Eté /
Hiver" (2).
Une fois que l'on est entré dans le menu, il est
possible de défiler à travers les trois sous menus
présents (s, p, t) en appuyant sur le bouton "Eté
/ Hiver" (2) pendant 1 seconde.
Avec le sélecteur "réglage sanitaire" (5), on sélectionne le paramètre (à l'intérieur du même sous
menu) et avec la rotation du sélecteur "réglage de
chauffage" (6) on peut modifier la valeur selon la
propre gamme disponible.
Pour mémoriser la variation des paramètres,
appuyer pendant 1 seconde sur le bouton "Reset" (3).
La mémorisation effectuée est représentée avec
l'inscription "88" sur l'indicateur (14) pendant
2 secondes.
On sort de la modalité de programmation en
attendant 15 minutes ou en appuyant simultanément sur les boutons "Reset" (3) et "Eté /
Hiver" (2).
Id
Paramètre
Paramètre
S0
Puissance minimum sanitaire
S1
Puissance maximum sanitaire
S2
S3
S4
S5
S6
S7
S8
Puissance
minimum de
chauffage
Puissance
maximum de
chauffage
Puissance
allumage
Description
La chaudière est équipée de modulation électronique qui adapte le potentiel de la chaudière aux demandes thermiques de l'habitation. Donc la chaudière travaille normalement
dans un champ variable de pressions de gaz comprises entre la puissance minimum et
la puissance maximum en fonction de la charge thermique de l'installation et configure
la vitesse du ventilateur (en tours par minute rpm, sur l'écran sont représentés des
centaines de tours).
N.B.: la chaudière est produite et étalonnée en phase de chauffage à la puissance nominale.
Il faut pourtant environ 10 minutes pour arriver à la puissance nominale de chauffage
que l'on peut modifier en sélectionnant le paramètre (S3).
N.B.: la sélection des paramètres en présence de demande, permet le fonctionnement
de la chaudière avec courant égal à la valeur configurée respective.
Gamme
Défaut
900 ÷ 1500
1000
4000 ÷ 6100
G20 = 5650
GPL = 5000
S0 ÷ S3
1000
S2 ÷ S1
G20 = 5150
GPL = 4550
1500 ÷ 3500
G20 = 2000
G30 = 2000
G31 = 2300
Température minimum set point Définit la température de départ minimum.
20 ÷ 50 °C
de chauffage
Température
maximum set
Définit la température de départ maximum.
(S5+5) ÷ 85 °C
point de chauffage
Si la lecture de la sonde externe n'est pas correcte, il est possible de la corriger pour
Correction de la compenser les éventuels facteurs environnementaux.
-9 ÷ 9 K
sonde externe (Dépassée la valeur de +9, l'écran affiche l'inscription "CE" qui habilite une fonction de
contrôle extérieur de la chaudière pour son association avec un superviseur d'installation)
0 = 12 kW
Puissance de la
1 = 26 kW
Identifie la puissance de la chaudière sur laquelle est installée la fiche électronique
chaudière
2 = 28 kW
3 = 32 kW
������
- FR
25
85
0
1
Gamme
Défaut
0-2
2
0 - 30 secondes
0
0-1
0
0-5
1
0-5
0
0-6
0
Gamme
Défaut
La chaudière est équipée d'un temporisateur électronique qui empêche les allumages
trop fréquents du brûleur en phase de chauffage (avec un step de 10)
0 - 600
secondes
18
La chaudière en phase d'allumage effectue une rampe d'allumage pour arriver à la puissance
maximum configurée (avec un step de 10)
0 - 840
secondes
18
La chaudière est configurée pour s'allumer tout de suite après une demande. Dans le cas
d'installation particulières (ex: installations à zones avec des soupapes thermostatiques
motorisées, etc..) il pourrait être nécessaire de retarder l'allumage (avec un step de 10)
0 - 600
secondes
0
0-2
0
0-1
1
Etablit la modalité d'extinction en sanitaire.
P0
P1
P2
P3
P4
P5
Id
Paramètre
t0
t1
t2
t3
t4
Thermostat
sanitaire
1 Corrélé: l'extinction de la chaudière s'effectue en fonction de la température configurée.
0 et 2 Fixe: la température d'extinction est fixe sur la valeur maximum indépendamment
de la valeur configurée sur le panneau de commandes.
La chaudière est configurée pour s'allumer tout de suite après une demande d'eau chaude
sanitaire. En cas d'association avec un chauffe-eau solaire situé en amont de la chaudière,
Temporisation de
il est possible de compenser la distance entre le chauffe-eau et la chaudière pour permettre
retard solaire
à l'eau d'arriver à la chaudière. Configurer le temps nécessaire pour vérifier que l'eau soit
suffisamment chaude (voir parag. Association des panneaux solaires)
Le circulateur peut fonctionner de deux façons.
0intermittente: en "modalité" hiver le circulateur est géré par le thermostat ambiant ou
Fonctionnement
par la commande à distance
du circulateur
1continue: en modalité "hiver" le circulateur est toujours alimenté et donc toujours en
fonction
La chaudière est prédisposée pour le fonctionnement avec la fiche relais (option)
configurable
0 = Off
Relais 1
1 = Commande zone principale
(option)
2 = Alarme générique
3 = Phase de chauffage active
4 = Alimentation de la soupape de gaz extérieure
5 = (Ne pas utiliser sur ce modèle de chaudière)
La chaudière est prédisposée pour le fonctionnement avec la fiche relais (option)
configurable
0 = Off
Relais 2
1 = Alarme générique
(option)
2 = Phase de chauffage active
3 = Alimentation de la soupape de gaz extérieure
4 = Commande zone secondaire (de TA sur contact fiche relais)
5 = Pompe de chaleur
La chaudière est prédisposée pour le fonctionnement avec la fiche relais (option)
configurable
0 = Off
1 = Activation à distance chiller
Relais 3
2 = Alarme générique
(option)
3 = Phase de chauffage active
4 = Alimentation de la soupape de gaz extérieure
5 = pompe de chaleur
6 = activation recirculation chauffe-eau
Paramètre
Temporisations
des allumages de
chauffage
Temporisateur
rampe de chauffage
Retard allumages
chauffage selon
les demandes TA
et CR
Eclairage écran
Visualisation
écran
Description
Etablit la modalité d'éclairage de l'écran.
0Automatique: l'écran s'éclaire lors de l'utilisation et s'abaisse après 15 secondes d'inactivité, en cas d'anomalie l'écran fonctionne en modalité clignotante.
1Low: l'écran est toujours éclairé à basse intensité
2High: l'écran est toujours éclairé à haute intensité.
Etablit ce que visualise l'indicateur 14 (Fig. 2-1).
Modalité “Eté”.
0: l'indicateur est toujours éteint
1: circulateur activé affiche la température de départ.
circulateur éteint l'indicateur est éteint
Modalité “Hiver”:
0: affiche toujours la valeur configurée sur le sélecteur de chauffage
1: circulateur activé affiche la température de départ.
circulateur éteint affiche la valeur configurée sur le sélecteur de chauffage.
������
- FR
INSTALLATEUR
Description
UTILISATEUR
Paramètre
TECHNICIEN
Id
Paramètre
INSTALLATEUR
UTILISATEUR
TECHNICIEN
3.9 FONCTION ASSOCIATION
PANNEAUX SOLAIRES.
La chaudière est prédisposée pour recevoir de
l'eau préchauffée par un système à panneaux
solaires jusqu'à une température maximum de
65°C. Dans tous les cas il faut toujours installer
une soupape de mélange sur le circuit hydraulique en amont de la chaudière sur l'entrée d'eau
froide.
Remarque: pour un bon fonctionnement de
la chaudière; la température sélectionnée sur
la soupape solaire, devra être supérieure à 5°C
par rapport à la température sélectionnée sur le
panneau de commandes de la chaudière.
Dans cette condition, il est conseillé de configurer
le paramètre P0 (thermostat sanitaire) sur "1" et
le paramètre P1 (temporisation retard solaire) à
une durée suffisante pour recevoir de l'eau d'un
chauffe-eau situé en amont de la chaudière, plus
la distance du chauffe-eau est importante, plus le
temps d'attente à configurer est important; une
fois que ces réglages sont effectués, quand l'eau
en entrée chaudière est à température égale ou
supérieure à celle configurée par le sélecteur d'eau
chaude sanitaire, la chaudière ne s'allume pas.
3.10 FONCTION "RAMONAGE".
Si cette fonction est activée, elle force la chaudière
à une puissance variable pendant 15 minutes.
Dans une telle situation, tous les réglages sont
exclus et uniquement le thermostat de sécurité
et le thermostat limite restent activés. Pour actionner la fonction de ramonage, il faut appuyer
sur le bouton "Reset" (3) jusqu'à l'activation de
la fonction en absence de demandes sanitaires.
Son activation est signalée par le clignotement
simultané des indicateurs (11 et 12 Fig. 2-1).
Cette fonction permet au technicien de vérifier
les paramètres de combustion.
Une fois que la fonction est activée, il est possible
de choisir s'il faut effectuer la vérification en état
de chauffage ou bien en sanitaire, en ouvrant
n'importe quel robinet d'au chaude sanitaire et en
réglant la puissance avec la rotation du sélecteur
"réglage du chauffage" (6).
Le fonctionnement en chauffage ou en sanitaire
est visualisé par les symboles correspondants
ou
.
Lorsque les vérifications sont terminées, désactiver la fonction en éteignant et en allumant de
nouveau la chaudière.
3.11 FONCTION ANTI-BLOCAGE
POMPE.
La chaudière est équipée d'une fonction qui fait
partir la pompe au moins 1 fois toutes les 24
heures pendant 30 secondes afin de réduire le
risque de blocage de la pompe pour une inactivité
prolongée.
3.12 FONCTION ANTI-BLOCAGE TROIS
VOIES.
Soit en phase "sanitaire" qu'en "sanitaire-chauffage", la chaudière est équipée d'une fonction qui
après 24 heures du dernier fonctionnement du
groupe à trois voies motorisé l'active en faisant un
cycle complet afin de réduire le risque de blocage
à trois voies pour une inactivité prolongée.
3.13 FONCTION ANTIGEL RADIATEURS.
Si l'eau de retour de l'installation est à une température inférieure à 4°C, la chaudière se met en
marche jusqu'à atteindre les 42°C.
3.14 AUTOVERIFICATION PERIODIQUE
DE LA FICHE ÉLECTRONIQUE.
Durant le fonctionnement en modalité de
chauffage ou avec une chaudière en stand-by la
fonction se met en marche toutes les 18 heures
à partir de la dernière vérification / alimentation
de la chaudière. En cas de fonctionnement en
modalité sanitaire, l'autovérification démarre
dans les 10 minutes après la fin du prélèvement
en cours pour une durée d'environ 10 secondes.
N.B.: pendant l'autovérification, la chaudière
n'est pas en fonction.
3.15 FONCTION D'AERATION
AUTOMATIQUE.
En cas d'installations de chauffage neuves et
spécialement pour les installations au sol, il est
très important que la désaération soit effectuée
correctement. La fonction exerce l'activation
cyclique du circulateur (100 s ON, 20 s OFF)
et de la soupape à 3 voies (120 s sanitaire, 120 s
chauffage).
La fonction est activée de deux façons différentes:
- à chaque nouvelle alimentation de la chaudière;
- en appuyant simultanément sur les boutons
(2 et 4 Fig. 2-1) pendant 5 secondes avec la
chaudière en stand-by.
N.B.: si la chaudière est reliée au CARV2 la
fonction "stand-by" s'obtient uniquement avec
le panneau de commande à distance.
Dans le premier cas, la fonction a une durée
de 8 minutes et il est possible de l'interrompre
avec la pression du bouton "reset" (4); dans le
deuxième cas, elle a une durée de 18 heures et
il est possible de l'interrompre simplement en
allumant la chaudière.
L'activation de la fonction est signalée per un
compte à rebours affiché sur l'indicateur (14).
3.17 CONTROLE ET ENTRETIEN
ANNUEL DE L'APPAREIL.
Au moins une fois par an, les opérations de
contrôle et d'entretien doivent être effectuées.
- Nettoyer l'échangeur côté fumées.
- Nettoyer le brûleur principal.
- Contrôler la régularité de l'allumage et du
fonctionnement.
- Vérifier l'étalonnage correct du brûleur en
phase sanitaire et de chauffage.
- Vérifier le fonctionnement régulier des dispositifs de commande et de réglage de l'appareil
et en particulier:
- l'intervention de l'interrupteur général électrique situé sur la chaudière;
- l'intervention du thermostat de réglage de
l'installation;
- l'intervention du thermostat de réglage sanitaire.
- Vérifier l'étanchéité du circuit à gaz de l'appareil
et de l'installation intérieure.
- Vérifier l'intervention du dispositif contre l'absence de gaz contrôle de flamme par ionisation:
- contrôler que le temps d'intervention correspondant soit inférieure à 10 secondes.
- Vérifier visuellement l'absence de fuites d'eau
et d'oxydations des/sur les raccords et les races
de résidus de condensation à l'intérieur de la
chambre étanche.
- Vérifier avec le bouchon d'évacuation de
la condensation qu'il n'y ait pas de résidus
de matériel qui empêchent le passage de la
condensation.
- Vérifier le contenu du siphon d'évacuation de
la condensation.
- Contrôler visuellement que l'évacuation de la
soupape de sécurité de l'eau ne soit pas obstruée.
- Vérifier que la charge du vase d'expansion,
après avoir évacué la pression de l'installation
en le mettant à zéro (lisible sur le manomètre
de la chaudière) soit de 1,0 bar.
3.16 FONCTION ASSOCIATION
SUPERVISEUR INSTALLATION.
La chaudière est prédisposée pour être associée
à une installation fonctionnant avec une pompe
de chaleur. Pour effectuer l'association, il faut
un kit "Superviseur d'installation" et effectuer
les opérations suivantes:
- Vérifier que la pression statique de l'installation
(installation à froid et après l'avoir chargée avec
le robinet de remplissage) soit comprise entre
1 et 1,2 bar.
- configurer "S7" sur "CE";
- thermostat de sécurité sur la température;
- éliminer la résistance "R2" de la fiche électronique de la chaudière;
- raccorder le superviseur d'installation aux
bornes 38 (-) et 39 (+) du bornier de chaudière
en respectant la polarité.
Pour d'autres informations, voir le manuel d'instructions du superviseur d'installation.
������
- FR
- Vérifier visuellement que les dispositifs de
sécurité et de contrôle ne soient pas altérés et/
ou court-circuités et en particulier:
- Vérifier la conservation et l'intégrité de l'installation électrique et en particulier:
- les fils d'alimentation électrique doivent être
mis dans les passe-câbles;
- il ne doit pas y avoir de traces de noircissement ou de brûlures.
N.B.: lors de l'entretien périodique de l'appareil,
il est opportun d'effectuer aussi le contrôle et
l'entretien de l'installation thermique, conformément à ce qui est indiqué par la règlementation
en vigueur.
INSTALLATEUR
3.18 DEMONTAGE DE L'ENVELOPPE.
Pour un entretien facile de la chaudière, il est
possible de démonter complètement l'enveloppe
en suivant ces instructions:
- démonter la grille en plastique inférieure de
protection (1) en dévissant les deux vis inférieures (2);
- dévisser les deux vis (4) présentes sur la partie
inférieure de la face de l'enveloppe (3);
- Décrocher les fixages centraux (6) en exerçant
une légère pression sur la zone médiane de la
partie latérale (5);
- tirer légèrement la face de l'enveloppe sur la
partie inférieure vers soi-même et en même
temps pousser vers le haut (voir figure);
UTILISATEUR
- dévisser les 2 vis à l'avant du tableau de bord
(7);
- dévisser les vis (8) situées sur la partie avant
des deux parties latérales (5);
TECHNICIEN
- tirer légèrement les parties latérales vers l'extérieur et avec un tournevis à pointe longue,
dévisser les deux vis arrières (9).
9
B
8
A
5
8
6
5
7
B
6
7
A
8
Part. BB
Part. А
A
4
2
3
1
2
9
4
3-4
������
- FR
INSTALLATEUR
UTILISATEUR
TECHNICIEN
3.19 PUISSANCE THERMIQUE VARIABLE.
N.B.: les pressions indiquées sur le tableau représentent les différences de pressions aux bouts du
venturi mélangeur, que l'on peut mesurer à partir
des prises de pression situées sur la partie supérieure de la chambre étanche (voir essai pression 18
et 19 Fig. 1-25). Les réglages doivent être effectués
avec un manomètre différentiel numérique ayant
une échelle en dixième de mm ou Pascal. Les
données de puissance sur le tableau ont été obtenues avec un tuyau d'aspiration-évacuation d'une
longueur de 0,5 m. Les débits de gaz se réfèrent au
pouvoir calorifique inférieur à la température de
15°C et à la pression de 1013 mbar. Les pressions
sur le brûleur se réfèrent à l'utilisation du gaz à la
température de 15°C.
METHANE (G20)
PUISSANCE PUISSANCE
THERMIQUE THERMIQUE
BUTANE (G30)
PROPANE (G31)
DEBIT GAZ
BRULEUR
PRESS. GICLEURS
BRULEUR
DEBIT GAZ
BRULEUR
PRESS. GICLEURS
BRULEUR
DEBIT GAZ
BRULEUR
PRESS. GICLEURS
BRULEUR
(mbar) (mm H2O)
(kg/h)
(mbar) (mm H2O)
(kg/h)
(mbar) (mm H2O)
(kW)
(kcal/h)
(m3/h)
26,0
22360
2,82
5,60
57,1
2,11
5,50
56,1
2,07
7,10
72,4
25,0
21500
2,71
5,19
52,9
2,02
5,06
51,6
1,99
6,54
66,7
24,0
20640
2,60
4,79
48,9
1,94
4,65
47,4
1,91
6,00
61,2
23,6
20296
2,55
4,64
47,3
1,91
4,49
45,8
1,87
5,80
59,1
22,0
18920
2,38
4,05
41,4
1,77
3,88
39,6
1,74
5,02
51,2
21,0
18060
2,27
3,71
37,9
1,69
3,53
36,0
1,66
4,56
46,5
20,0
17200
2,16
3,39
34,6
1,61
3,19
32,6
1,58
4,13
42,1
19,0
16340
2,05
3,08
31,4
1,53
2,88
29,4
1,51
3,72
38,0
18,0
15480
1,94
2,79
28,4
1,45
2,58
26,3
1,43
3,34
34,1
17,0
14620
1,84
2,51
25,6
1,37
2,30
23,5
1,35
2,98
30,4
16,0
13760
1,73
2,25
22,9
1,29
2,04
20,8
1,27
2,64
26,9
15,0
12900
1,62
2,00
20,4
1,21
1,80
18,3
1,19
2,32
23,7
14,0
12040
1,52
1,76
18,0
1,13
1,57
16,0
1,11
2,03
20,7
13,0
11180
1,41
1,55
15,8
1,05
1,36
13,8
1,03
1,75
17,9
12,0
10320
1,30
1,34
13,7
0,97
1,16
11,9
0,96
1,50
15,3
11,0
9460
1,20
1,15
11,7
0,89
0,98
10,0
0,88
1,27
12,9
10,0
8600
1,09
0,97
9,9
0,81
0,82
8,4
0,80
1,06
10,8
9,0
7740
0,98
0,81
8,2
0,73
0,67
6,9
0,72
0,86
8,8
8,0
6880
0,88
0,66
6,7
0,65
0,54
5,6
0,64
0,69
7,1
7,0
6020
0,77
0,52
5,3
0,57
0,43
4,4
0,56
0,54
5,5
6,0
5160
0,66
0,40
4,0
0,49
0,33
3,4
0,49
0,41
4,2
5,0
4300
0,55
0,29
2,9
0,41
0,25
2,6
0,41
0,30
3,1
4,0
3440
0,44
0,19
1,9
0,33
0,19
1,9
0,33
0,22
2,2
3,0
2580
0,33
0,11
1,1
0,25
0,14
1,4
0,25
0,15
1,5
SANIT.
CHAUF.
+
SANIT.
3.20 PARAMETRES DE LA COMBUSTION.
Diamètre gicleur gaz
Pression d'alimentation
Débit en masse des fumées à puissance nominale
Débit en masse des fumées à puissance minimum
CO2 à Q. Nom./Min.
CO à 0% de O2 à Q. Nom./Min.
NOX à 0% de O2 à Q. Nom./Min.
Température fumées à puissance nominale
Température fumées à puissance minimum
mm
mbar (mm H2O)
kg/h
kg/h
%
ppm
mg/kWh
°C
°C
������
- FR
G20
5,60
20 (204)
42
5
9,50 / 8,90
200 / 4
47 / 15
57
58
G30
4,00
29 (296)
38
5
12,30 / 11,60
650 / 4
170 / 30
63
64
G31
4,00
37 (377)
43
5
10,60 / 10,20
190 / 3
45 / 18
57
59
- Les valeurs de température des fumées se
réfèrent à la température de l'air en entrée de
15°C et à une température de départ de 50°C.
- Les données relatives à la prestation d'eau
chaude sanitaire se réfèrent à une pression
d'entrée dynamique de 2 bars et à une température d'entrée de 15°C; les valeurs sont relevées
immédiatement à la sortie de la chaudière en
considérant que pour obtenir les données
déclarées il est nécessaire de les mélanger avec
de l'eau froide.
- La puissance maximum sonore émise pendant
le fonctionnement de la chaudière est < 55dBA.
La mesure de puissance sonore se réfère à des
essais en chambre semi-anéchoïques avec une
chaudière fonctionnant à un débit thermique
maximum, avec extension du tuyau d'évacuation des fumées selon les normes de produit.
- * Débit spécifique “D”: débit de l'eau chaude
sanitaire correspondant à une augmentation
moyenne de température de 30 K, que la
chaudière peut fournir en deux prélèvements
successifs.
������
- FR
UTILISATEUR
kW (kcal/h)
26,7 (22933)
kW (kcal/h)
24,1 (20747)
kW (kcal/h)
3,2 (2719)
kW (kcal/h)
26,0 (22360)
kW (kcal/h)
23,6 (20296)
kW (kcal/h)
3,0 (2580)
%
97,8 / 94,9
%
106,7 / 103,0
%
108,1 / 107,1
%
0,41 / 0,50
%
0,02 / 2,00
bar
3
°C
90
°C
20 ÷ 85
l
5,7
bar
1
l
3,4
kPa (m H2O)
18,63 (1,90)
kW (kcal/h)
26,0 (22360)
°C
30 ÷ 60
l/min
8,75
bar
0,3
bar
10
l/min
1,5
l/min
13,45
l/min
13,54
kg
42,4
kg
39,0
V/Hz
230/50
A
0,58
W
120
W
88
W
17
IPX4D
°C
75
5
mg/kWh
36,0
mg/kWh
15,0
C13 / C23 / C33 / C43 / C53 / C83 / C93 / B23p
II2H3B/P
TECHNICIEN
Débit thermique nominal sanitaire
Débit thermique nominal chauffage
Débit thermique minimum
Puissance thermique nominale sanitaire (utile)
Puissance thermique nominale chauffage (utile)
Puissance thermique minimum (utile)
Rendement thermique utile 80/60 Nom./Min.
Rendement thermique utile 50/30 Nom./Min.
Rendement thermique utile 40/30 Nom./Min.
Perte de chaleur sur l'enveloppe avec brûleur Off/On (80-60°C)
Perte de chaleur sur la cheminée avec brûleur Off/On (80-60°C)
Pression max. d'exercice circuit de chauffage
Température max. d'exercice circuit de chauffage
Température réglable de chauffage
Vase d'expansion de l'installation volume total
Précharge vase d'expansion
Contenu d'eau du générateur
Pression statique disponible avec débit de 1000 l/h
Puissance thermique utile production d'eau chaude
Température réglable eau chaude sanitaire
Limiteur de flux sanitaire à 2 bars
Pression min. (dynamique) circuit sanitaire
Pression max. d'exercice circuit sanitaire
Prélèvement minimum d'eau chaude sanitaire
*Débit spécifique "D" selon EN 625
Capacité de prélèvement continue (∆T 30°C)
Poids chaudière pleine
Poids chaudière vide
Branchement électrique
Absorption nominale
Puissance électrique installée
Puissance absorbée du circulateur
Puissance absorbée du ventilateur
Protection installation électrique appareil
Température max. gaz d'évacuation
Classes de NOX
NOX pondéré
CO pondéré
Type d'appareil
Catégorie
INSTALLATEUR
3.21 DONNEES TECHNIQUES.
Immergas S.p.A.
42041 Brescello (RE) - Italy
T. +39.0522.689011
F. +39.0522.680617
immergas.com
This instruction booklet is made of ecological paper.
Code 1.031272FR rév. 15.034191/000 - 01/2011
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising