SGNK VENT - Notices d`emploi pour chaudières, chauffe

SGNK VENT - Notices d`emploi pour chaudières, chauffe
SGNK VENT
cod. 3544173/5 - 04/2005
Groupe thermique à chambre étanche
pour chauffagehaut rendement à gazoil
INSTRUCIONS D’INSTALLATION ET DE FONCTIONNEMENT
SGNK VENT
• Lire attentivement les avertissements
repris dans le présent fascicule
fournissant des indications importantes
pour la sécurité de l’installation, son
utilisation et son entretien.
• Pour garantir le bon fonctionnement de
l’appareil, il est indispensable de faire
effectuer l’entretien annuel uniquement
par un personnel professionnel
qualifié.
• Conserver le manuel avec soin pour toute
consultation ultérieure.
• Cet appareil ne peut servir que dans le
cadre des utilisations pour lesquelles
il a été conçu. Tout autre usage sera
considéré comme impropre et dès lors
dangereux.
• Le manuel d’instructions fait partie
intégrante du produit et en constitue
un composant essentiel que l’utilisateur
aura soin de conserver.
• En cas de vente ou de cession de
l’appareil à un autre propriétaire ou
d’un déménagement, on s’assurera que
le manuel accompagne dans tous les cas
la chaudière de manière à pouvoir être
consulté en tout temps par le nouveau
propriétaire et/ou installateur.
• Une installation erronée ou un
entretien impropre peuvent entraîner
des dommages à des personnes, à des
animaux ou à des choses et dégager
de ce fait le constructeur de toute
responsabilité.
• L’installation et l’entretien doivent être
effectués conformément aux normes
en vigueur, selon les instructions du
constructeur et par un personnel
professionnel qualifié.
• Avant d’effectuer une opération
de nettoyage, d’entretien ou de
maintenance, l’appareil devra être
débranché du réseau électrique à l’aide
de l’interrupteur de l’installation et/ou
des dispositifs d’interception prévus.
• Désactiver l’appareil en cas de panne
et/ou de mauvais fonctionnement
en s’abstenant de toute tentative de
réparation ou d’intervention directe.
S’adresser uniquement à un personnel
professionnel qualifié.
• Les éventuelles réparations ou
remplacements de composants
devront être effectués uniquement par
un personnel professionnel qualifié en
n’utilisant que des pièces de rechange
d’origine. La non observance de ce qui
précède compromet les conditions de
sécurité de l’appareil.
2
• Le constructeur n’assume aucune
responsabilité pour les dommages
causés par des erreurs d’installation
et d’utilisation et, dans tous les cas, en
cas de non observance des instructions
fournies par celui-ci.
• Après avoir retiré l’emballage, s’assurer
du bon état du contenu.
• Les éléments du conditionnement ne
peuvent être laissés à la portée des
enfants étant donné qu’ils pourraient
être la source potentielle de dangers.
• Le nettoyage des parties externes de
la chaudière peut être exécuté avec un
linge souple et humide, éventuellement
imprégné d’eau savonneuse. Tous les
produits abrasifs et solvants sont à
proscrire.
Marquage
Le marquage CE atteste que les appareils
à gaz Ferroli sont conformes aux exigences
des directives européennes.
Cet appareil respecte les directives CE et
les normes techniques y afférentes.
• Directive rendements 92/42 et DPR
15.11.96 n° 660
• Directive basse tension 73/23 (modifiée
93/68)
• Directive
Compatibilité
Electromagnétique 89/336 (modifiée
93/68) et DPR 15.11.96 n° 615
SGNK VENT
1. Instructions d’utilisation ........................................................................4
1.1 Présentation ...........................................................................................................4
1.2 Panneau de commandes.........................................................................................4
1.3 Allumage et extinction ...........................................................................................5
1.4 Entretien ................................................................................................................ 6
1.5 Anomalies............................................................................................................... 6
2. Installation ..............................................................................................8
2.1 Dispositions générales ...........................................................................................8
2.2 Lieu d’installation ................................................................................................... 8
2.3 Raccordements hydrauliques................................................................................. 8
2.4 Raccordement gazoil ............................................................................................10
2.5 Raccordements électriques .................................................................................11
2.6 Conduits de fumées..............................................................................................12
3. Service et entretien .............................................................................14
3.1 Réglages ...............................................................................................................14
3.2 Mise en service ....................................................................................................15
3.3 Entretien .............................................................................................................. 16
4 Caractéristiques et données techniques ...............................................18
4.1 Dimensions et raccordements .............................................................................18
4.2 Vue générale et composants principaux ............................................................. 19
4.3 Schéma hydraulique..............................................................................................20
4.4 Tableau des données techniques ........................................................................ 21
4.5 Diagrammes ......................................................................................................... 22
4.6 Schémas électriques .............................................................................................23
3
SGNK VENT
1. INSTRUCTIONS D’UTILISATION
1.1 Présentation
La chaudière «SGNK VENT» est un nouveau générateur de chaleur à chambre étanche à haut rendement
utilisé dans le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire e.c.s. fonctionnant à travers un brûleur à
combustible liquide. Le corps de chauffe de la chaudière est formé par des éléments en fonte reliés les uns
aux autres, au moyen des bicônes et des tirants en acier. Les éléments ont été conçus spécifiquement de
telle sorte que les ailettes, distribuées de façon optimale, permettent d’obtenir un très haut rendement
thermique, avec l’économie d’énergie qui en découle. Le réservoir d’e.c.s. à accumulation rapide est vitrifié
et protégé contre la corrosion par un anode en magnésium. Le système d’isolation de la chaudière est formé par une couche épaisse de fibres de verre, qui est elle-même recouverte d’une pellicule en aluminium
kraft réticulée antiflamme. Le ballon d’accumulation est recouvert d’une coque en polyuréthane qui réduit
au minimum les pertes de chaleur.
1.2 Panneau de commande
3
2
7
1
8
fig. 1
LEGENDE
1 Thermomanométre chaudière
2 Thermomètre ballon
3 Bouchon (prédisposition montage
de régulation électronique)
4 Aquastat chaudière
5 Aquastat ballon
6 Sélecteur été-arrêt-hiver
7 Voyant de présence de flamme
8 Couvercle aquastat de securite
4
4
5
6
SGNK VENT
Fonctionnement des chaudières.
Les chaudières SGNK VENT sont des chaudières pour le chauffage central et pour la production d'eau
chaude sanitaire. Ces deux services se font automatiquement et s'alternent l'un à l'autre avec la priorité
absolue à la production d'eau chaude sanitaire.
En pratique, sur le tableau de commande, en agissant sur le sélecteur ETE-ARRET-HIVER (6 - ill. 1), on peut
obtenir le fonctionnement ETE et le fonctionnement HIVER.
Fonctionnement HIVER
L'interrupteur de sélection est en position HIVER; après avoir allumé la chaudière, celle-ci pourvoit automatiquement au chauffage de l'eau sanitaire contenue dans le ballon jusqu'à ce que le ballon arrive à la
température préfixée sur l'aquastat ballon qui se trouve sur le tableau de commande.
Une fois que le régime ballon a été atteint, le circulateur ballon s'arrête et si l'ambiance demande de la
chaleur, la pompe chauffage se met en route; elle s'arrêtera seulement quand la température ambiante sera
atteinte, ou si le ballon demande de nouveau de la chaleur. Il est clair que la chaleur s'arrêtera si le ballon
et l'ambiance ont atteint leur régime.
Fonctionnement ETE
L'interrupteur de sélection est en position ETE; l'installation de chauffage et la pompe correspondante restent toujours exclues tandis que la pompe de charge du ballon fonctionnera seule de façon automatique;
elle maintient l'eau sanitaire à la température préfixée sur l'aquastat correspondant.
N.B.: Pour éviter l'intervention accidentelle de l'aquastat de sécurité dû à l'inertie thermique de la chaudière
il est prévu un aquastat circulateur qui lors que la température dans la chaudière dépasse la valeur réglée,
fait redémarrera le circulateur ballon en été ou le circulateur chauffage en hiver.
1.3 Allumage et extinction
Vérifications à exécuter au premier allumage
Lors du premier allumage de la chaudière, contrôler que les soupapes d’arrêt entre chaudière et installation
sont ouvertes; que toute l’installation est chargée et qu’un reniflard soit prévu; l’absence de fuite d’eau sur
l’installation ou la chaudière; que les branchements électriques soient correctement exécutés et que la terre
soit reliée à un disperseur correct; l’absence de liquides ou de matériaux inflammables dans le voisinage
immédiat de la chaudière; que le carneau n’est pas bouché.
Allumage
Avec le thermostat chaudière réglé sur «température minimum», appuyer l’interrupteur général pour mettre
la chaudière sous tension
Pour allumer le brûleur:
• Purger l’air du circuit de combustible.
• Régler la manette du thermostat chaudière sur la valeur désirée (non inférieure à 50 °C).
Après un temps d’attente préfixé (jusqu’à deux minutes) le brûleur démarre.
La chaudière fonctionne maintenant en automatique commandée par le thermostat de réglage chaudière
et/ou les dispositifs de contrôle/commande (thermostat ambiance, module thermostatique etc...).
Notes Si, après avoir effectué correctement les manœuvres d’allumage, le brûleur ne s’allume pas et le
voyant du bouton sur le panneau de commandes est éteint, bloquer l’appareil par le bouton rouge
sur le module 1 fig. 12.
Au cas où l’alimentation électrique vers la chaudière venait à manquer, le brûleur s’éteindra et se
rallumera automatiquement dès le rétablissement de la tension du secteur.
5
SGNK VENT
Extinction temporaire
Pour éteindre temporairement la chaudière, il suffit de positionner l’interrupteur général (6 fig. 1) sur 0.
Extinction prolongée
Pour éteindre la chaudière, il faut:
• couper l’alimentation électrique.
N.B.
Si la chaudière est inutilisée pendant l’hiver, pour éviter les dommages provoqués par le gel, il est
conseillé d’introduire dans l’installation un antigel approprié ou de vider complètement l’installation
elle-même.
Vérifications et contrôles après allumage
Lors du premier allumage, il faut:
• S’assurer de l’étanchéité des circuits combustible et eau.
• Vérifier que l’allumage de la chaudière se fasse correctement, en effectuant plusieurs essais d’allumage
et d’extinction au moyen du thermostat d’ambiance et de celui de la chaudière.
• Contrôler que dans la partie postérieure de la chaudière, à la hauteur du terminal air/fumées, il ne s’échappe
pas de gaz de combustion, signe d’une obstruction éventuelle du carneau ou d’un tirage insuffisant.
• Contrôler l’efficacité de la cheminée et des conduits de fumée pendant le fonctionnement de la chaudière.
• Vérifier que les tuyaux de raccordement entre chaudière et carneau sont parfaitement étanches.
• Vérifier que la circulation d’eau entre la chaudière et l’installation s’effectue correctement.
• Vérifier qu’en cas d’absence de flamme du brûleur l’appareil se bloque.
• Contrôler pendant le fonctionnement HIVER la priorité de la production d'eau chaude sanitaire sur le
chauffage.
Réglage chaudière
Tourner la manette dans le sens des aiguilles d’une montre fera augmenter la température de l’eau de
chauffage, la tourner dans le sens contraire la diminuera. La température peut être reglée de min. 35° à
max. 85°. Il est toutefois conseillé de ne pas faire fonctionner la chaudière au-dessous de 45°.
1.4 Entretien
Il est indispensable pour l’utilisateur de faire effectuer l’entretien annuel de l’installation thermique par un
personnel professionnel qualifié ainsi qu’une vérification de la combustion au moins une fois tous les deux
ans. Consulter le chap. 3.3 du présent manuel pour de plus amples informations.
Le nettoyage du manteau, du tableau de bord et des composants esthétiques de la chaudière peut être
exécuté avec un linge souple et humide, éventuellement imprégné d’eau savonneuse. Tous les produits
abrasifs et solvants sont à proscrire.
1.5 Anomalies
Symbole Anomalies
Solution
Anomalies chaudière
Chaudière bloquée à cause du module
de contrôle flamme
Appuyer sur le bouton-témoin éclairé.
En cas de blocage répété de la chaudière, contacter le centre
d'assistance technique.
Chaudière bloquée à cause d'une pression
insuffisante dans l'installation
(uniquement si un pressostat d'eau
est prévu)
Charger l'installation jusqu'à 1-1,5 bar à froid au moyen du robinet de
remplissage de l'installation.
Refermer le robinet après usage.
(voyant rouge du module du brûleur visible
en retirant le panneau antérieur de la chaudière)
Chaudière bloquée à cause
de la surtempérature de l'eau
6
Dévisser l'opercule du thermostat de sécurité et enfoncer le
bouton-poussoir qui se trouve au-dessous.
En cas de blocage répété de la chaudière, contacter le centre
d'assistance technique le plus proche.
SGNK VENT
Anomalies brûleur
ANOMALIE
Le moteur de marche pas
CAUSES PROBABLES
Coupure électrique
REMÈDES
a) Contrôler les fusibles
b) Contrôler les thermostats
(ambiance,
chaudière,
sécurité)
Le moteur marche mais la
flamme ne se fait pas et le
système se bloque
a) La décharge des électrodes
n’a pas lieu.
a) Vérifier la position correcte
des pointes et nettoyer
b) Gicleur bouché
b) Nettoyer ou remplacer le
gicleur
c) Vérifier le niveau de gazoil
dans la citerne; vérifier que les
soupapes ne sont pas fermées
sur la ligne de gazoil; contrôler
la propreté du filtre de ligne
et de la pompe
c) Le combustible n’arrive pas
Le brûleur démarre.
La flamme s’allume, puis
blocage
a) Photorésistance sale
a) Nettoyer la photorésistance
b) Gicleur qui pulvérise mal
b) Nettoyer ou remplacer le
gicleur
La flamme est irrégulière,
courte, et scintille
a) Gicleur qui pulvérise mal
a) Nettoyer ou remplacer le
gicleur
b) La pression de pompe est trop
basse
b) Contrôler et augmenter la
pression
c) Eau dans le gazoil
c) Eliminer l’eau de la citerne et
nettoyer les filtres
a) Gicleur qui pulvérise mal
a) Nettoyer ou remplacer le
gicleur
b) Peu d’air de combustion
b) Vérifier que la soupape
atmosphérique
ouvre
normalement; vérifier que le
ventilateur ne soit pas sale
La flamme fume
7
SGNK VENT
2. INSTALLATION
2.1 Dispositions générales
Cet appareil ne peut servir que dans les cadres des utilisations pour lesquelles il a été conçu. Cet appareil
sert à réchauffer l’eau à une température inférieure au point d’ébullition à la pression atmosphérique et
doit être raccordé à une installation de chauffage et/ou de distribution d’eau chaude sanitaire compatible
avec ses caractéristiques, ses performances et ses capacités thermiques. Tout autre usage sera considéré
comme impropre.
L’INSTALLATION DE LA CHAUDIÈRE DOIT ÊTRE EFFECTUÉE UNIQUEMENT PAR DU PERSONNEL PROFESSIONNEL QUALIFIÉ DISPOSANT DU SAVOIR-FAIRE REQUIS ET DANS LA STRICTE OBSERVANCE DES
INSTRUCTIONS REPRISES DANS LE PRÉSENT MANUEL, DES DISPOSITIONS LÉGALES APPLICABLES
ET DES NORMES LOCALES ÉVENTUELLES, CONFORMÉMENT AUX RÈGLES DE LA BONNE PRATIQUE
TECHNIQUE ET PROFESSIONNELLE.
Une installation erronée ou un entretien impropre peuvent entraîner des dommages à des personnes, à des
animaux ou à des choses et dégager de ce fait le constructeur de toute responsabilité.
2.2 Lieu d’installation
Le circuit de combustion de l’appareil est étanche par rapport au local d’installation: l’appareil peut être
installé dans n’importe quel local. Ce local devra cependant être suffisamment aéré pour éviter de créer une
condition de risque en cas de fuite de gaz même minime. Cette norme de sécurité découle de la directive
CEE n° 90/396 pour tous les appareils à gaz y compris les chambres étanches.
Le lieu d’installation doit être exempt de toute poussière, d’objets ou de matériaux inflammables ainsi que
de gaz corrosifs. Le lieu d’installation doit être sec et non exposé au gel.
Lors de la mise en place de la chaudière, il convient de libérer autour de celle-ci l’espace nécessaire pour
les opérations d’entretien et de maintenance prévues.
2.3 Raccordements hydrauliques
La capacité thermique de l’appareil sera préalablement définie par un calcul des besoins caloriques de
l’édifice conformément aux normes en vigueur. Pour le bon état et la longévité de la chaudière, il importe
que l’installation hydraulique soit proportionnée et comprenne tous les accessoires requis pour garantir un
fonctionnement et une conduction régulières.
Au cas où les conduites d’amenée et de retour de l’installation pourraient présenter en certains points de
leur parcours le risque de formation de poches d’air, on veillera à prévoir en ces endroits la présence d’un
robinet purgeur. Installer en outre un dispositif de décharge au point le plus bas de l’installation pour en
assurer la vidange complète.
Si la chaudière est installée à un niveau inférieur à celui de l’installation, il conviendra de prévoir une vanne
anti-reflux (flow-stop) afin d’éviter la circulation spontanée de l’eau dans l’installation.
Il est conseillé que l’écart thermique entre le collecteur d’amenée et celui de retour à la chaudière ne
dépasse pas les 20 °C.
Ne pas utiliser les tuyauteries des installations hydrauliques comme mise à la terre d’appareils
électriques.
Avant l’installation, laver soigneusement toutes les tuyauteries de l’installation afin d’en enlever toutes les
impuretés ou résidus risquant de compromettre le bon fonctionnement de l’appareil.
Effectuer les raccordements aux points prévus, comme indiqué fig. 2.
8
SGNK VENT
300
200
a3
631
169
a1
a2
Légende raccordements
a5
a6
252
Départ chauffage
Retour chauffage
Sortie de fumees
Sortie eau chaude sanitaire
Recyclage eau sanitaire
Arrivée eau froide sanitaire
170
a1
a2
a3
a4
a5
a6
574
170
a4
fig. 2
Il est conseillé d’installer entre la chaudière et le circuit, des vannes d’interception permettant, au besoin,
d’isoler la chaudière de l’installation.
Les évacuations des soupapes de sûreté doivent être raccordées à un entonnoir ou un tube d’accumulation pour éviter la fuite d’eau au sol en cas de surpression dans les circuits de chauffage. A
défaut, si les soupapes de sûreté interviennent en inondant le local, le fabricant de la chaudière ne
sera pas retenu responsable.
Le raccordement de la chaudière devra être effectué de manière à ce que ses tuyauteries internes soient
exemptes de toute tension.
Caractéristiques de l’eau du circuit
En présence d’une eau ayant un degré de dureté supérieur à 25° Fr, il est recommandé d’utiliser une eau
spécialement traitée afin d’éviter toute incrustation éventuelle dans la chaudière résultant de l’action d’eaux
trop dures ou de corrosions causées par des eaux agressives. Il convient de rappeler que des incrustations
même de l’épaisseur de quelques millimètres entraînent , à cause de leur basse conductivité thermique
une surchauffe considérable des parois de la chaudière pouvant, à leur tour, donner lieu à de graves dysfonctionnements.
Le traitement de l’eau utilisée s’impose également dans le cas de circuits d’installation très étendus (avec
de grands volumes d’eau) ou de renouvellements fréquents de l’eau de circulation. Si en de pareils cas, la
vidange intégrale ou partielle de l’eau du circuit était nécessaire, il est recommandé d’effectuer le remplissage avec de l’eau traitée.
9
SGNK VENT
2.4 RACCORDEMENT GAZOIL
Attention: vérifier avant de démarrer le brûleur que le tuyau de retour de combustible ne soit pas bouché.
Une contre-pression excessive provoquerait la rupture de l’organe d’étanchéité de la pompe.
Installer un filtre sur le circuit d’alimentation en combustible.
H
(m)
fig. 3a
0,5
10
20
1,0
20
40
1,5
40
80
2,0
60
100
A
H
(m)
fig. 3b
fig. 3d
10
L (m)
Øi 8 mm. Øi 10 mm.
0,0
25
60
0,5
21
50
1,0
18
44
1,5
15
38
2,0
12
32
2,5
10
26
3,0
8
20
3,5
6
16
B
H
(m)
fig. 3c
L (m)
Øi 8 mm. Øi 10 mm.
C
D
L (m)
Øi 8 mm. Øi 10 mm.
0,0
25
60
0,5
21
50
1,0
18
44
1,5
15
38
2,0
12
32
2,5
10
26
3,0
8
20
3,5
6
16
CIRCUITS HYDRAULIQUES
A Alimentation par gravité
B Alimentation par aspiration
C Alimentation par siphon
D Alimentation en anneau
Note: pour chaque courbe ou soupape, ajouter
0,25 mètres à la longueur du tuyau (pertes de
charge).
L Longueur totale du tuyau d’aspiration
y compris les tronçons verticaux
H Différence de niveaux
Øi Diamètre interne du tuyau
SGNK VENT
2.5 Raccordements électriques
Raccordement au secteur
La chaudière sera raccordée à une ligne électrique monophasée, 230 Volts-50 Hz.
La sécurité électrique de l’appareil ne peut être assurée que lorsque celui-ci est correctement raccordé à un dispositif de mise à la terre efficace conforme aux prescriptions des normes de sécurité
en vigueur. Faire vérifier par un personnel professionnel qualifié l’efficacité et la conformité du
dispositif de mise à la terre. Le fabricant n’est pas responsable de dommages éventuels causés par
une mise à la terre déficiente. Faire vérifier que l’installation électrique est adaptée à la puissance
maximale absorbée par l’appareil, indiquée sur la plaque signalétique de la chaudière, en s’assurant,
tout spécialement, que la section des câbles de l’installation électrique soit adaptée à la puissance
absorbée par l’appareil.
La chaudière est précâblée avec un câble pour le raccordement au secteur. Les connexions au secteur doivent être exécutées avec un raccordement fixe et dotées d’un interrupteur bipolaire dont les contacts ont
une ouverture d’au moins 3 mm, et avec fusibles de max 3A intercalés entre la chaudière et le réseau. Il est
important de respecter la polarité (LIGNE : câble marron / NEUTRE : câble bleu / TERRE : câble jaune-vert)
dans les raccordements au secteur.
Le câble d’alimentation de l’appareil ne doit pas être remplacé par l’utilisateur. En cas de dommages
au câble éteindre l’appareil et pour le remplacement contacter exclusivement un personnel hautement spécialisé. En cas de remplacement du câble électrique d’alimentation, utiliser exclusivement
du câble “HAR H05 VV-F“ 3x0,75 mm2 avec diamètre externe maximum de 8 mm.
Accès à la barrette de connexion électrique
Suivre les indications fig. 4 pour accéder au bornier électrique. La disposition des barrettes pour les différentes connexions est reportée dans les schémas électriques au chapitre des données techniques.
1
4
2
3
5
Légende / séquence
1
2
fig. 4
Thermostat d’ambiance
3
4
5
Couvercle de la chaudière
Vis de fixation du couvercle de
protection
Couvercle de protection câblage
Vis et plaque d’ancrage
Panneau porte-instruments
LE THERMOSTAT D’AMBIANCE DOIT ETRE A CONTACTS PROPRES. EN RELIANT 230 V. AUX
BORNES DU THERMOSTAT ON ENDOMMAGE IRREMEDIABLEMENT LA CARTE ELECTRONIQUE.
En raccordant un thermostat d’ambiance avec programmation quotidienne ou hebdomadaire, ou un interrupteur horaire (minuterie), éviter d’utiliser l’alimentation de ces dispositifs à partir de leur contact d’interruption. Leur alimentation doit se faire par raccordement direct au secteur ou par piles selon le dispositif.
11
SGNK VENT
2.6 Conduits des fumées
L’appareil est du “type C“ à chambre étanche et tirage forcé, l’arrivée d’air et la sortie de fumées doivent
être raccordés à un des systèmes d’évacuation/aspiration indiqués ci-dessous. A l’aide des tables et des
méthodes de calcul, contrôler avant l’installation que les conduits de fumées ne dépassent pas les longueurs
maximums autorisées. Respecter les normes en vigueur et les règlements locaux.
Cet appareil de type C doit être installé en utilisant les conduits d’aspiration et d’évacuation des
fumées fournis par FERROLI S.p.A. selon UNI-CIG 7129/92. La non utilisation de ces derniers annule
automatiquement toute garantie et responsabilité de FERROLI S.p.A.
Raccordement de tubes coaxiaux
max 9 m
L’appareil peut être relié à un tube coaxial air/fumées avec sortie murale ou au toit comme indiqué par les
dessins ci-dessous. De nombreux accessoires sont disponibles sur demande pour satisfaire les exigences
d’installation. Consulter le catalogue des accessoires fumées ou la liste des prix.
max 5 m
fig. 5
12
SGNK VENT
La longueur totale en mètres linéaires du conduit coaxial ne doit pas dépasser les longueurs maximums
indiquées dans le tableau ci-dessous, considérant que chaque courbe donne lieu à la réduction indiquée. Par
exemple, un conduit Ø = 80/125 composé d’1 courbe 90° + 1 mètre horizontaux + 2 courbes 45° + 1 mètre
horizontal a une longueur totale équivalente de 4 mètres + terminal.
Conduits air/fumées concentriques
Courbe
Ø 80-125
Terminal
horizontal/vertical
Courbe 90° Courbe 45°
m.
m.
m.
Longueur maximum admise
Ø 80-125
(y compris courbe de départ et terminale)
Conduit
horizontal
m.
Conduit
vertical
m.
6
10
1
0,5
1
Pour l’installation:
1. Définir la position d’installation de l’appareil
2. Percer la paroi de sortie du tube air/fumées selon les références indiquées sur les figures, considérant
que les tronçons de tubes horizontaux doivent avoir une pente de 3 mm par mètre de longueur vers le
bas, pour éviter que de l’eau de pluie n’entre dans la chaudière.
3. Percer un trou de 10 - 20 mm de diamètre en sus du diamètre nominal du tube coaxial utilisé pour faciliter
l’installation.
4. Si nécessaire, couper le tube terminal, en considérant que le tube externe devra dépasser du mur sur un
tronçon compris entre 10 et 60 mm (fig. 7a, 7b et 7c). Eliminer les ébréchures de coupe.
5. Raccorder les conduits à la chaudière en positionnant correctement les joints et sceller avec les manchons
ad hoc d’étanchéité les points de raccord au mur.
13
SGNK VENT
3. SERVICE ET ENTRETIEN
3.1 Réglages
Toutes les opérations de réglage et de transformation doivent être effectuées par du personnel qualifié
disposant du savoir-faire et de l’expertise nécessaires, par exemple le personnel du SAT de votre zone.
FERROLI S.p.A. décline toute responsabilité pour les dommages causés à des personnes et/ou à des choses,
découlant de la mauvaise utilisation de l’appareil par des personnes non qualifiées et non agréées.
Réglage du brûleur
Le brûleur est taré d’usine pour permettre le premier allumage. Il est nécessaire ensuite de vérifier par
un analyseur de fumées, par la prise “3“ fig. 6, que la valeur de CO se situe entre 12 - 13 %. Si après ce
contrôle les valeurs sont altérées,
régler comme suite:
1 - Ôter le panneau antérieur de
la chaudière.
2 - Ôter le bouchon 1 fig. 6 situé au-dessus de la chambre
3
étanche.
3 - Avec un tournevis tourner la
vis 2 fig. 6 en sens horaire pour
1
augmenter la valeur de CO ou
antihoraire pour la diminuer.
2
2
2
Vue postérieure
fig. 6
Vue antérieure
Position des électrodes - déflecteur
Après avoir monté le gicleur vérifier le positionnement correct des électrodes et des déflecteur selon les
cotes indiquées. Procéder à un réglage des cotes après chaque intervention sur la tête.
3
5
6.
L
5
3.
fig. 7
14
1
45.
0°
SGNK VENT
Tarage de référence pour
le premier allumage
CHARGE
THERMIQUE
CHARGE
BRULEUR
MODÈLE
BRULEUR
kW
34,8
SUN
GICLEUR
Kg/h
US
Gall/h
Angle
2,93
0,75
60°
PRESSION
POMPE
RÉGLAGE
TETE
RÉGLAGE
AIR
Code
Bar
L
Repère
3560133/0
10
29
7
Réglage de la pression de pompe
4
m h2O
5
Légende
3
P
1 - Entrée (aspiration)
2 - Retour avec goujon de by - pass interne
3 - Sortie du gicleur
4 - Branchement du manomètre de pression
5 - Branchement du videmètre
6 - Vis de réglage de la pression
V
6
1
2
fig. 8
3.2 Mise en service
La mise en service est réservée exclusivement à un personnel qualifié, comme par exemple les techniciens
de notre réseau de vente et de notre SAT local.
Vérifications à exécuter au premier allumage et après toutes les opérations d’entretien au cours desquelles
des déconnexions auraient été effectuées ou des interventions sur les dispositifs de sécurité ou parties de
la chaudière.
15
SGNK VENT
3.3 Entretien
Les opérations ci-dessous sont réservées exclusivement à un personnel qualifié, comme par exemple les
techniciens de notre réseau de vente et de notre SAT local.
Entretien du brûleur
Le brûleur exige un entretien périodique qui doit être effectué par un personnel agréé.
L’entretien est essentiel à un bon fonctionnement du brûleur, en évitant des consommations excessives de
combustible et en réduisant les émissions polluantes.
Avant toute opération de nettoyage ou de contrôle, couper l’alimentation électrique du brûleur en agissant
sur l’interrupteur général de l’installation.
Opérations de démontage du brûleur
1
2
3
fig. 9
• Après avoir retiré le panneau de la chaudière dévisser les 4 vis “1“ fig. 9 et le panneau de la chambre
étanche.
• Dévisser l’écrou “2“ et les flexibles “3“.
• Retirer toutes les connexions électriques du brûleur.
• Désenfiler le brûleur
Les opérations de base à effectuer sont les suivantes:
• Contrôler l’absence d’occlusions ou de bosselage sur les tuyaux d’alimentation et de retour du combustible.
• Nettoyer le filtre d’aspiration du combustible.
• Relever la consommation en combustible correcte
• Effectuer le nettoyage de la tête de combustion dans la zone de sortie du combustible sur le disque de
turbulence.
16
SGNK VENT
Entretien de la chaudière
L’entretien de la chaudière doit être effectué exclusivement par un personnel qualifié.
Procéder à la vérification de l’appareil au moins une fois par an avant l’hiver. Contrôler l’état de propreté de
la chaudière et le fonctionnement de tous les dispositifs de contrôle, de sécurité et du brûleur. Contrôler
l’état des tuyauteries d’évacuation des fumées.
Nettoyage de la chaudière
• Couper le courant.
• Retirer les panneaux 1, 2 et 3 (fig. 22).
• Nettoyer l’intérieur de la chaudière.
• Contrôler toute la tuyauterie d’évacuation des fumées et nettoyer si nécessaire.
Brosse de
nettoyage
3
1
2
4
5
fig. 10
Contrôles après le nettoyage
•Faire fonctionner le brûleur à plein régime pendant dix minutes et analyser la combustion en vérifiant les
éléments ci-dessous:
- Tarage correct de tous les éléments indiqués dans le manuel
- Températures des fumées au carneau
- Pourcentage en CO
- Pourcentage en CO (ppm)
- Indice d’opacité selon l’échelle Bacharach.
2
17
SGNK VENT
4 CARACTÉRISTIQUES ET DONNÉES
TECHNIQUES
4.1 Dimensions et raccordements
500
1344
750
300
200
169
a1
a1
a2
a3
a4
a5
a6
Départ chauffage
Retour chauffage
Sortie de fumees
Sortie eau chaude sanitaire
Recyclage eau sanitaire
Arrivée eau froide sanitaire
a3
631
Légende raccordements
a2
fig. 11
18
a6
574
252
a5
170
170
a4
SGNK VENT
4.2 Vue générale et composants principaux
3
1
2
1
4
5
6
7
Légende
1
2
3
4
5
6
7
Module électronique
Brûleur
Terminal air/fumées
Chambre étanche
Prise analyse air
Prise analyse fumées
Purge condensat
fig. 12
19
SGNK VENT
4.3 Schéma hydraulique
1
2
4
6-7-8
9-10
11
A1
12
3
5
A2
13
14
A3
15-16
A4
18
17
19
20
A5
fig. 13
Legende:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
Soupape de sécurité chauffage
Vanne purgeur air
Clapets anti-retour
Manomètre (raccord)
Brûleur
Aquastat limite ballon (bulbe)
Aquastat chaudière (bulbe)
Thermomètre chaudière (bulbe)
Aquastat de sécurité (bulbe)
Aquastat circulateur (bulbe)
Circulateur ballon
Vase d'expansion chauffage
Corps chaudière
20
14
15
16
17
18
19
20
Anode de magnésium
Aquastat ballon (bulbe)
Thermomètre ballon (bulbe)
Robinet vidange chauffage
Ballon
Robinet vidange ballon
Serpentin
A1
A2
A3
A4
A5
Départ chauffage
Retour chauffage
Sortie eau chaude sanitaire
Recyclage eau sanitaire
Arrivée eau froid sanitaire
SGNK VENT
4.4 Tableau des données techniques
Puissances
Charge thermique (Capacité calorifique inférieure - Hi)
Capacité thermique utile 80°C - 60°C
Pmax
kW
kcal/h
kW
kcal/h
33,2
28.500
30,0
25.800
GPH
bar
1,5 ° E
0,75
10
Alimentation gazoil
Gasoil
Gicleur
Pression pompe
Chauffage
Température maximum de régime en chauffage
Pression maximum de régime en chauffage
Contenu d'eau chaudière
°C
bar
l
100
6
14
1/10min.
bar
l
200
9
100
Hauteur
Largeur
Profondeur
Poids emballage compris
Départ chauffage
Retour chauffage
Sortie eau chaude sanitaire
mm
mm
mm
kg
pouces
pouces
pouces
1344
500
750
237
Recyclage eau sanitaire
pouces
1”
1”
3/4”
3/4”
Arivée eau froid sanitaire
Robinet vidange chauffage
Robinet vidange ballon
Alimentation électrique
pouces
pouces
pouces
3/4”
1/2”
1/2”
Sanitaire
Débit spécifique sanitaire ∆T 30°C
Pression d’exercice sanitaire maximale
Contenu d'eau sanitaire
Dimensions, poids et raccords
Puissance électrique max absorbée
Tension d'alimentation/fréquence
Indice de protection électrique
W
V/Hz
IP
220
230/50
X0D
21
SGNK VENT
4.5 Diagrammes
Diagrammes pression - puissance
100
90
80
70
60
50
40
30
∆p (mbar)
20
10
9
8
7
6
5
4
3
2
1
0.1
0.2
0.3
0.4
0.5 0.6
0.8
1
2
3
3
Q (m /h)
fig. 14
22
4
5
6
7 8 9 10
20
30
40
50 60
80
100
SGNK VENT
4.6 Schémas électriques
Schéma électrique de base
63
103
d
1
2
4
c
143
1
2
c
10 11 12
b
7 8 9
a
4 5 6
1
1 2 3
5
c
10 11 12
4
c
1
7 8 9
4
1
4 5 6
8
5
61
1
133
12
9
1 2 3
14
13
94
49
2
c
1
2
3
6
7
8
9
10
11 12 13 14 15 16
234
L
N
230V
50Hz
L1
130
Légende
32
49
61
63
72
94
103
130
133
143
160
211
234
32
160
72
N T1 T2 S3 B4
211
fig. 15a
Circulateur de chauffage central
Aquastat de sécurité (securite de surchauffe)
Sélecteur
Aquastat de regulation
Thermostat d’ambiance (pas fourni)
Aquastat de limite ballon
Relay
Circulateur ballon
Aquastat circulateur
Aquastat ballon
Contact auxiliaire
Connecteur brûleur
Voyant de présence de flamme
Note: câblage pointillé a monter par l’installateur
23
SGNK VENT
Schéma électrique de raccordement
L
1
1
a
1
1
9
c
10
230V
50Hz
143
160
11
1
2
72
12
c
133
4
12
103
63
8
4
130
2
3
N
49
a
2
b 2
b 2
b
4
d 4
d 4
d
5
1
c
c
11
94
3
7
16
B4
32
S3
234
T2
211
T1
c
8
N
13
L1
14
b
6
Circulateur de chauffage central
Aquastat de sécurité (securite de surchauffe)
Sélecteur
Aquastat de regulation
Thermostat d’ambiance (pas fourni)
Aquastat de limite ballon
Relay
Circulateur ballon
Aquastat circulateur
Aquastat ballon
Contact auxiliaire
Connecteur brûleur
Voyant de présence de flamme
Note: câblage pointillé a monter par l’installateur
24
1
2
Légende
32
49
61
63
72
94
103
130
133
143
160
211
234
1
5
2
2
8
4
5
a 1
0
STOP
10
7
a 1
9
4
13
61
1
61
d
14
61
15
6
fig. 15b
Certificat de garantie
DUREE DE LA GARANTIE
Le fabricant garantit les appareils vendus contre tout défaut de fabrication et de fonctionnement pour une
durée de 2 ans à compter de la date de mise en service par un SAV agréé ou à compter de la facture à
l’utilisateur à défaut de mise en service dans les trois mois suivant la facturation.
La garantie fabricant porte uniquement sur le remplacement de la pièce reconnue défectueuse par le
fabricant ou un de ses services agréés.
EXCLUSIONS
Sont exclus de la garantie:
• les frais de main d’œuvre et déplacement, d’emballage ou de port,
• tous dommages et intérêts notamment pour privation de jouissance,
• les pièces d’usure.
Toutes les conséquences dues:
•
•
•
•
•
•
à une installation non conforme aux règles de l’art et à la notice d’installation du fabricant,
à l’absence ou défaut d’entretien régulier par une entreprise agréée par le fabricant,
à la non observation des instructions du fabricant décrites dans la notice d’utilisation,
à un défaut en alimentation en gaz, eau ou électricité,
aux corrosions causées par la condensation ou l’agressivité de l’eau,
au gel, courants parasites et/ou effets nuisibles des conditions atmosphériques, à l’entartrage de
l’appareil,
• aux interventions opérées sur l’appareil par une personne incompétente ou non autorisée par le fabricant,
• aux cas de force majeure indépendants de volonté et du contrôle du fabricant.
CONDITIONS DE GARANTIE
La fiche de mise en service et le certificat de garantie doivent être dûment complétés par l'utilisateur,
l’installateur, le SAV ayant effectué la mise en route.
Les étiquettes autocollantes d’identification code barre doivent être apposées aux emplacements prévus.
Le SAV agréé doit envoyer au fabricant la fiche de mise en service ainsi complétée.
La présente garantie s’ajoute et ne préjuge pas des droits de l’acheteur prévus dans la directive 99/44/CE
et l’article 1641 du code civil.
COMPLETER PAR L’UTILIZATEUR
COMPLETER PAR LE S.A.V.
DATE DE LIVRAISON
DATE DE LA PREMIERE
MISE EN SERVICE
UTILIZATEUR
Prénom
/
/
/
/
Nom
Adresse
N°
S.A.V. (cachet de la société)
C.P.
Signature:
Ville
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising