3 - Goulds Pumps

3 - Goulds Pumps
Instructions d'installation, d'utilisation et d'entretien
Modèle 3498
Conseils de sécurité de pompe
Équipement de sécurité :
· Porter des gants isolants pour manipuler des roulements
chauds ou pour utiliser un réchauffeur de roulement
Fonctionnement :
Ne pas faire fonctionner en dessous du débit minimal nominal,
ou avec les vannes d'aspiration/refoulement fermées
· Gants de travail épais pour la manutention de pièces
à bord coupant, en particulier les turbines
Ne pas ouvrir les évents ni les vannes de vidange, et ne pas
retirer les bouchons lorsque le système est sous pression
· Lunettes de sécurité (avec protections latérales) pour
la protection des yeux, en particulier dans les
zones d'atelier
Sécurité d'entretien :
· Toujours verrouiller l'alimentation
· Chaussures à embout métallique pour la protection des
pieds lors de la manutention des pièces, outils lourds, etc.
· Autres équipements de protection individuelle pour la
protection contre les fluides dangereux/toxiques
Protecteurs d'accouplements :
· Ne jamais utiliser une pompe sans un protecteur
d'accouplement correctement posé.
Raccords à brides :
· Ne jamais forcer sur une canalisation pour le branchement
à une pompe
· Utiliser uniquement des raccords de taille et de
matériau adaptés
· Vérifier l'absence de fixations manquantes
· Vérifier que la pompe est isolée du système et que
la pression est évacuée avant de démonter la pompe,
de déposer des bouchons ou de débrancher des
canalisations
· Utiliser les équipements de levage et de soutien
appropriés pour éviter des blessures graves
· Respecter les procédures de décontamination appropriées
· Connaître et respecter les règlements de sécurité de
la société
· Ne pas utiliser de dispositif chauffant pour déposer
la turbine
· Respecter tous les attentions et avertissements mis en
évidence dans les Instructions d'installation, d'utilisation
et d'entretien de la pompe.
· Prendre garde aux fixations desserrées ou corrodées
La loi impose que les entraînements par courroies et/ou par
accouplements de cet équipement restent couverts par des
protecteurs de sécurité pendant le fonctionnement.
Ces protecteurs doivent être fournis par le propriétaire s'ils ne
sont pas sous-traités spécifiquement à ITT Goulds Pumps.
2
3498 IOM 5/08
RAPPEL DE SÉCURITÉ IMPORTANT
À : Nos meilleurs clients
Les pompes Goulds assurent un service sûr et sans souci quand elles sont installées, entretenues et utilisées correctement.
Nous disposons d'un réseau très complet de professionnels de la vente et de l'entretien pour vous aider à optimiser votre
satisfaction de nos produits.
La sécurité d'installation, d'utilisation et d'entretien des équipements Goulds sont une responsabilité essentielle de l'utilisateur
final. Ce manuel d'Instruction, d'utilisation et d'entretien (IOM) identifie des risques de sécurité spécifiques à prendre en compte
à tout moment pendant la durée de vie du produit. Il est indispensable de comprendre et de respecter ces avertissements de
sécurité pour éviter tout dommage au personnel, aux biens ou à l'environnement. Le respect de ces avertissements seul n'est
néanmoins pas suffisant. L'utilisateur final doit aussi respecter les normes industrielles et de sécurité d'entreprise.
L'identification et l'élimination des méthodes d'installation, d'utilisation et d'entretien non sûres sont de la responsabilité de toutes
les personnes participant à l'installation, à l'utilisation et à l'entretien des équipements industriels.
Deux risques spécifiques des équipements de pompage doivent être soulignés en plus et en complément des précautions de
sécurité normales.
!
▲
1
AVERTISSEMENT
Le fonctionnement de tout système de pompage avec obstruction de l'aspiration et du refoulement doit être évité dans
tous les cas. Le fonctionnement, même pendant une courte durée dans ces conditions, peut causer une surchauffe du
fluide pompé enfermé, pouvant conduire à une explosion violente. Toutes les mesures nécessaires doivent être prises
par l'utilisateur final pour éviter que ce cas se présente.
!
▲
2
AVERTISSEMENT
Les manuels d'instructions, d'utilisation et d'entretien des équipements de pompage doivent désigner clairement les
méthodes acceptées pour le démontage des groupes de pompage. Ces méthodes doivent être appliquées strictement.
Il est, en particulier, formellement interdit de chauffer les turbines et/ou les dispositifs de retenue des turbines pour
faciliter leur dépose. Le liquide enfermé peut rapidement prendre du volume et provoquer une violente explosion ainsi
que des dommages corporels.
Prendre le temps de consulter et parfaitement comprendre les règles de sécurité d'installation, d'utilisation et d'entretien
détaillées dans ce manuel.
3498 IOM 5/08
3
4
3498 IOM 5/08
PRÉFACE
Ce manuel fournit des instructions d'installation, d'utilisation et d'entretien des pompes Goulds modèle 3498,
pompe à corps à plan de joint horizontal et double aspiration. Ce manuel traite du produit standard plus des
options courantes disponibles. Pour des options spéciales, des instructions supplémentaires sont fournies.
Ce manuel doit être lu et compris avant l'installation et l'entretien.
La conception, les matériaux et la main-d'œuvre utilisés pour la construction des pompes Goulds
permettent de leur offrir un service de longue durée sans souci. La durée de vie et la satisfaction
d'utilisation de tout appareil mécanique sont néanmoins augmentées et prolongées par une utilisation
correcte, une installation adaptée, des contrôles périodiques, une surveillance d'état et un entretien
soigneux. Ce manuel d'instructions a été préparé pour aider les opérateurs à comprendre la construction
et les méthodes correctes d'installation, d'utilisation et d'entretien de ces pompes.
ITT Industries - Goulds Pumps ne peuvent être tenues pour responsables de tout dommage
corporel ou matériel, ni pour tout retard entraîné par un manquement aux instructions
d'installation, d'utilisation et d'entretien contenues dans ce manuel.
: Quand le groupe de pompage est installé dans une atmosphère potentiellement explosive, les
! REMARQUE
instructions suivant le symbole Ex doivent être respectées. Des blessures aux personnes et/ou dommages aux
équipements peuvent survenir en cas de non-respect de ces instructions. Pour toute question sur ces exigences
ou en cas de modification de l'équipement, prenez contact avec un représentant de Goulds avant de poursuivre.
La garantie n'est valable que sous réserve d'utilisation de pièces d'origine ITT Industries Goulds Pumps.
L'utilisation de cet équipement pour des applications autres que celles décrites lors de la commande invalidera
la garantie, sauf si un accord préalable écrit a été obtenu auprès de ITT Industries - Goulds Pumps.
La supervision par un représentant de ITT Industries - Goulds Pumps est recommandée pour assurer une
installation correcte.
Il est possible d'obtenir des manuels supplémentaires en prenant contact avec votre représentant local
ITT Industries - Goulds Pumps ou en appelant le 1-(800)-446-8537.
CE MANUEL DÉTAILLE
n Installation correcte
n Procédure de démarrage
n Procédures d'utilisation
n Entretien de routine
n Remise en état de la pompe
n Dépannage
n Commande de pièces de rechange ou de pièces détachées
3498 IOM 5/08
5
6
3498 IOM 5/08
TABLE DES MATIÈRES
SECTION
PAGE
SÉCURITÉ
1
13
GÉNÉRALITÉS
2
15
INSTALLATION
3
29
UTILISATION
4
35
ENTRETIEN PRÉVENTIF
5
43
DÉMONTAGE ET REMONTAGE
6
47
ANNEXES
7
9
47
I
- Instructions de commande de pièces
49
II
- Outils
51
III
- Formules utiles
53
IV
- Rapport d'essai sur site
3498 IOM 5/08
7
8
3498 IOM 5/08
SÉCURITÉ
DÉFINITIONS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9
CONSIGNES D'ORDRE GÉNÉRAL . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
ÉVITEMENT D'EXPLOSION. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
POINTS SPÉCIFIQUES ATEX . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
IDENTIFICATION ATEX . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11
USAGE PRÉVU . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11
SURVEILLANCE D'ÉTAT . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11
1
DÉFINITIONS
Cette pompe a été conçue pour assurer un fonctionnement
sûr et fiable en cas d'utilisation et d'entretien corrects
conformément aux instructions de ce manuel. Une pompe est
un appareil sous pression présentant des pièces tournantes
potentiellement dangereuses. Les opérateurs et le personnel
d'entretien doivent en être conscients et respecter les mesures
de sécurité. ITT Industries - Goulds Pumps ne peut être
tenues pour responsables de tout dommage corporel ou
matériel, ni pour tout retard entraîné par un manquement aux
instructions contenues dans ce manuel.
EXEMPLES
Dans tout ce manuel les symboles AVERTISSEMENT,
ATTENTION, ÉLECTRIQUE, ATEX et REMARQUE
désignent des procédures ou situations nécessitant une
attention spécifique de l'opérateur :
mauvais réglage de la turbine peut entraîner un
! Un
contact entre les pièces rotatives et les parties fixes,
ce qui pourrait provoquer la formation d'étincelles
!
s
AVERTISSEMENT
Procédure, méthode d'utilisation, etc, dont le
non-respect pourrait conduire à des blessures aux
personnes ou à la mort.
$!
ATTENTION
Procédure, méthode d'utilisation, etc, qui en cas de
non-respect pourrait conduire à des dégâts ou à la
destruction de l'équipement.
!
s
AVERTISSEMENT
La pompe ne doit jamais être utilisée en l'absence de
protecteur d'accouplement posé correctement.
$!
ATTENTION
La réduction du débit du côté de l'aspiration peut
causer une cavitation et des dégâts à la pompe.
et la génération de chaleur.
l'alimentation de l'entraînement pour
" Verrouiller
éviter un choc électrique, un démarrage accidentel
et des blessures.
REMARQUE : Un alignement correct est indispensable
pour une longue durée de vie de la pompe.
l'équipement doit être installé dans une
! Siatmosphère
potentiellement explosive, le non-respect
de ces procédures peut conduire à des blessures aux
personnes ou à des dommages à l'équipement suite
à une explosion.
précautions particulières doivent être prises
" Des
lors de la mise sous tension de la source d'énergie
électrique de l'équipement.
REMARQUE : Procédure, état d'utilisation, etc devant
être respecté.
3498 IOM 5/08
9
CONSIGNES D'ORDRE GÉNÉRAL
!
A s
!
s
AVERTISSEMENT
Si l'équipement doit être installé dans une atmosphère
potentiellement explosive, le non-respect de ces
procédures peut conduire à des blessures aux
personnes ou à des dommages à l'équipement suite
à une explosion.
la pompe doit être utilisée sur des fluides de
! Siprocessus
au-dessus de 49 °C (120 °F), les
températures de surface de la pompe peuvent être
suffisantes pour causer des brûlures. Nous
recommandons de faire isoler les surfaces de la
pompe. Le non-respect des ces instructions peut
conduire à des blessures graves.
C pompe suite au risque d'explosion du liquide enfermé.
NE JAMAIS faire fonctionner une pompe sans
C protecteur d'accouplement correctement installé.
NE JAMAIS utiliser la pompe au-delà des conditions
D nominales pour lesquelles elle a été vendue.
NE JAMAIS démarrer la pompe sans amorçage correct
les modèles) ou un niveau de liquide correct dans
D (tous
les pompes auto-amorçantes (modèle SP3298).
NE JAMAIS faire fonctionner la pompe en dessous
C du débit minimal ou à sec.
NE JAMAIS utiliser la chaleur pour démonter la
A
A
A
A
C
B
AVERTISSEMENT
TOUJOURS verrouiller l'alimentation de
l'entraînement avant d'effectuer toute tâche
d'entretien de la pompe.
NE JAMAIS faire fonctionner la pompe sans que
les dispositifs de sécurité aient été installés.
C
NE JAMAIS faire fonctionner une pompe lorsque la
A C vanne de refoulement est fermée.
NE JAMAIS faire fonctionner une pompe lorsque la
A D vanne d'aspiration est fermée.
NE PAS modifier les conditions de service sans
A C l'approbation d'un représentant autorisé ITT - Goulds.
ÉVITEMENT D'EXPLOSION
réduire la possibilité d'explosion accidentelle dans les atmosphères contenant des gaz ou poussières explosives,
! Pour
les instructions situées sous le symbole ATEX doivent être strictement respectées. La certification ATEX est une
spécification mise en œuvre en Europe pour les équipements électriques et non électriques installés en Europe.
L'utilité des exigences ATEX n'est pas limitée à l'Europe. Ce sont des règles utiles pour les équipements installés
dans tout environnement potentiellement explosif.
: Quand le groupe de pompage est installé dans une atmosphère potentiellement explosive, les
! REMARQUE
instructions suivant le symbole Ex doivent être respectées. Des blessures aux personnes et/ou dommages aux
équipements peuvent survenir en cas de non-respect de ces instructions. Pour toute question sur ces exigences
ou en cas de modification de l'équipement, prenez contact avec un représentant de Goulds avant de poursuivre.
POINTS SPÉCIFIQUES ATEX
Toutes les instructions d'installation et d'utilisation de ce manuel
doivent être strictement respectées. De plus, des précautions
doivent être prises pour s'assurer que l'équipement est entretenu
correctement. Ceci inclut mais sans limitation :
1.
10
2.
Maintien d'une lubrification adéquate des roulements.
3.
Vérification du fonctionnement de la pompe dans le
domaine hydraulique prévu.
Surveillance de la température du châssis du pompe et
du côté liquide.
3498 IOM 5/08
IDENTIFICATION ATEX
Pour qu'un groupe de pompage (pompe, joint, accouplement,
moteur et accessoires de pompe) soit certifié pour utilisation
dans un environnement classé ATEX, l'identification ATEX
appropriée doit être présente.
L'étiquette ATEX doit être fixée sur la pompe ou la plaque
de socle sur laquelle elle est fixée. Une étiquette courante
se présente comme suit :
Les logo CE et Ex indiquent la conformité ATEX. Le code
situé juste sous ces symboles se lit comme suit :
II
2
G/D
=
=
=
Tx
=
Groupe 2
Catégorie 2
Présence de gaz et de poussière
Classe de température, peut être T1 à T6
(voir Tableau 1)
Tableau 1
Code
Température
de surface
maximale
autorisée
o
F (oC)
T1
T2
T3
T4
842
572
392
275
(450)
(300)
(200)
(135)
T5
212 (100)
T6
185
(85)
Température
de surface
minimale
autorisée
o
F (oC)
700 (372)
530 (277)
350 (177)
235 (113)
Option non
disponible
Option non
disponible
Le classement par code indiqué sur l'équipement doit être
conforme à la zone spécifiée pour l'installation de
l'équipement. Si ce n'est pas le cas, prenez contact avec
votre représentant ITT/Goulds avant de poursuivre.
USAGE PRÉVU
La conformité ATEX n'est applicable qu'en cas d'utilisation
du groupe de pompage pour l'usage prévu. Toutes les
instructions de ce manuel doivent être respectées à tout
moment. L'utilisation, l'installation ou l'entretien de la
pompe de toute manière non couverte par ce manuel peut
entraîner des blessures graves ou endommager
l'équipement. Cette mention concerne
toute modification de l'équipement et toute utilisation de
pièces non fournies par ITT/Goulds. Pour toute question
concernant l'utilisation pour laquelle ce matériel a été
conçu, contacter un agent ITT/Goulds.
SURVEILLANCE D'ÉTAT
!
Pour plus de sécurité, et lorsque que cela est précisé
dans ce manuel, des appareils de surveillance d'état
doivent être utilisés. Le cas échéant, ces appareils
doivent être conformes ATEX. Il s'agit, entre autres, de :
Pour de l'aide au choix de l'instrumentation adéquate
et à son utilisation, prenez contact avec votre représentant
ITT/Goulds.
u Manomètre
u Débitmètres
u Indicateurs de niveau
u Témoins de charge des moteurs
u Détecteurs de température
u Moniteurs de roulements
u Détecteurs de fuites
u Système de commande PumpSmart®
3498 IOM 5/08
11
1
12
3498 IOM 5/08
GÉNÉRALITÉS
DESCRIPTION DE LA POMPE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13
INFORMATIONS SUR LA PLAQUE SIGNALÉTIQUE . . . . . . . . 14
DESCRIPTION DE LA POMPE
Cette gamme de produits est constituée de 64 dimensions
de pompes à corps à plan de joint horizontal à double
aspiration, de la dimension 12x16-28 à la dimension
66x70-60.
Corps - Le corps est en fonte ou fonte ductile à grains
serrés, l'architecture à double volute à plan de joint axial
avec brides d'aspiration et de refoulement et pieds de
fixation venus de coulée avec le demi-corps inférieur.
Des trous taraudés avec bouchon sont prévus pour
l'amorçage, la mise à l'air libre, la vidange et les
branchements de manomètres. Le demi-corps supérieur est
amovible sans toucher aux canalisations d'aspiration et de
refoulement. Les brides sont à la norme ASA (125/125#)
(125/250#) (250/250#). L'aspiration et le refoulement sont
sur un axe commun dans les plans horizontal et vertical.
Turbine - La turbine est du type fermé à double aspiration
en (bronze) (fonte) (acier inox 316), avec équilibrage
statique et hydraulique. La turbine est clavetée sur l'arbre
et positionnée axialement par les manchons d'arbre.
L'épaisseur de métal du moyeu est suffisante pour
permettre l'usinage en vue de la pose de bagues de turbine.
2
Roulements - Les roulements sont lubrifiés à la graisse
ou à l'huile. Le roulement intérieur ou côté accouplement
est du type antifriction à simple ou double rangée.
Le roulement extérieur est antifriction à double rangée
et maintenu par un contre-écrou et une rondelle d'arrêt
de roulement.
Boîtiers de roulement - Les boîtiers de roulement sont
vissés et positionnés par des douilles à l'extrémité du
demi-corps inférieur pour assurer un alignement sûr de
l'élément tournant. Les boîtiers reçoivent l'ajustement du
roulement intérieur qui autorise une liberté de dilatation
thermique alors que le roulement extérieur est bridé en
position pour recevoir la totalité des charges de poussée
et maintenir le positionnement axial correct de l'élément
tournant.
Plaque de socle - La plaque de socle est suffisamment
rigide pour soutenir la pompe et son entraînement, elle est
en acier avec une cuvette de récupération sous le côté
pompe. La cuvette de récupération contient un
branchement de vidange taraudé.
Accouplement - L'accouplement est totalement métallique.
Arbre - L'arbre est en (acier inox 316, AISI 4140, 17-4 ph)
de dimension largement suffisante pour subir la charge
avec un minimum de flexion.
Manchons d'arbre - Les manchons d'arbre sont en
(bronze) (acier inox trempé 420) [garniture seulement]
(acier inox 316) (fonte) et protègent l'arbre contre l'usure
en lui évitant le contact avec le liquide pompé. Un joint
torique est fourni sous le manchon pour éviter les fuites.
Boîte à garniture - La boîte à garniture est constituée d'au
moins six (6) bagues de garniture matricées en graphite, fil
acrylique et d'un presse-étoupe fendu qui permet la dépose
et l'accès à la garniture. Un espace largement prévu permet
de regarnir la boîte à garniture. La disposition permet la
conversion sans usinage sur site ou en usine vers des joints
mécaniques.
utilisé dans un environnement
! L'accouplement
classé ATEX doit être certifié de façon appropriée.
Protecteur d'accouplement - Le protecteur d'accouplement
doit être totalement métallique.
protecteur d'accouplement utilisé dans un
! Leenvironnement
classé ATEX doit être construit en
matériau anti-étincelle.
Rotation - La pompe doit tourner en sens horaire ou
antihoraire vue côté entraîné.
Bagues de corps - Les bagues de corps sont en (bronze)
(fonte) (acier inox 316) et installées dans un système
antirotation.
3498 IOM 5/08
13
INFORMATIONS SUR LA PLAQUE SIGNALÉTIQUE
Chaque pompe comporte une plaque signalétique
Goulds Pumps donnant des informations sur la pompe.
La plaque signalétique se trouve sur le corps de pompe.
Des étiquettes spéciales fournissant des informations
supplémentaires (données sur le joint mécanique, etc) ainsi
que les étiquetages spéciaux demandés par les clients se
trouvent sur le corps de pompe ou le cadre de roulement.
La plaque signalétique standard (Fig. 1) donne des
informations sur la dimension de la pompe, le type,
le numéro de série, la hauteur manométrique nominale,
le régime, le diamètre de turbine, la référence et la pression
d'épreuve hydrostatique maximale sur site.
Le numéro d'identification est un numéro demandé par
l'utilisateur final de la pompe et apposé sur la plaque
signalétique pour identifier la pompe en fonctionnement.
L'année indique l'année de construction de la pompe.
Les pressions nominales et d'épreuve hydrostatique sont
en unités anglaises. Notez le format de la dimension de
pompe : Refoulement x Aspiration - Diamètre nominal
de turbine en pouces, par exemple 24x24-26.
La plaque de châssis fournit des informations sur les
roulements et leur lubrification. Les numéros de roulements
intérieur et extérieur correspondent aux numéros des
constructeurs de roulements.
Fig. 1
Le cas échéant, votre groupe de pompage peut avoir une
étiquette ATEX suivante fixée sur la pompe ou la plaque
de socle. Voir la section Sécurité pour une description des
symboles et codes.
Pour la commande de pièces détachées, vous devez fournir
le modèle de pompe, la dimension, le numéro de série et le
numéro de catalogue des pièces voulues. Les informations
de pompe peuvent être trouvées sur la plaque signalétique
Goulds Pumps. Les numéros de catalogue se trouvent dans
ce manuel.
14
3498 IOM 5/08
INSTALLATION
RÉCEPTION DE LA POMPE . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
LEVAGE DE LA POMPE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
SPÉCIFICATIONS POUR L'ENTREPOSAGE . . . . . . . . .
EMPLACEMENT. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
FONDATION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
SCELLEMENT DE LA PLAQUE DE SOCLE
(AVANT MISE EN PLACE DES CANALISATIONS) . . . . .
PROCÉDURES D'ALIGNEMENT . . . . . . . . . . . . . . . .
MISE EN PLACE DES DOUILLES. . . . . . . . . . . . . . . .
CANALISATIONS D'ASPIRATION ET DE REFOULEMENT
LUBRIFICATION DE LA BOÎTE À GARNITURE. . . . . . .
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
15
15
17
20
20
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
21
22
23
24
26
3
RÉCEPTION DE LA POMPE
Vérifier immédiatement les manques et dégâts sur la pompe
à l'arrivée. Une signalisation rapide à l'agent du transporteur
avec des réserves portées sur le bordereau de transport
accélère un règlement satisfaisant par le transporteur.
Les pompes et entraînements horizontaux sont
normalement expédiés d'usine fixés sur une plaque de socle
et recouverte d'une peinture d'apprêt et d'une couche de
finition. Les accouplements peuvent être soit totalement
assemblés, soit livrés avec les moyeux d'accouplement sur
les arbres et les éléments de liaison déposés. Quand les
éléments de liaison sont déposés, ils sont emballés
séparément et expédiés avec la pompe ou fixés sur la
plaque de socle.
Les arbres sont alignés lors de l'expédition du groupe ;
mais suite au transport, les pompes peuvent arriver
désalignées et l'alignement doit donc être rétabli lors de
l'installation. Goulds Pumps est arrivé à la conclusion
qu'un alignement correct et adéquat ne peut être obtenu
que par des pratiques de montage acceptées. Consulter les
paragraphes suivants concernant les “fondations”, la
“mise en place de la plaque de socle”, la “procédure de
scellement”, la “procédure d'alignement” et la “mise en
place des douilles”.
LEVAGE DE LA POMPE
Les instructions suivantes sont destinées au levage en
sécurité de votre pompe.
Le groupe doit être déchargé et manutentionné par levage
également réparti sur quatre points au moins de la plaque
de socle. Les oreilles du demi-corps supérieur sont conçues
exclusivement pour le levage du seul demi-corps supérieur.
HORIZONTAL
Pompe nue
1. Avec une élingue en nylon, en chaîne ou en câble,
faire un nœud coulant autour des deux boîtiers de
roulement. (Voir Fig. 2)
3498 IOM 5/08
Fig. 2
15
Pompe, socle et entraînement
2. Des précautions doivent être prises pour dimensionner
l'équipement de façon à prendre en compte les
déséquilibres de charge pouvant exister si l'entraînement
n'est pas fixé sur le socle au moment du levage.
L'entraînement peut être fixé ou non en usine.
3.
Regrouper les extrémités libres des élingues pour les placer
sur le crochet de levage. Opérer avec les plus grandes
précautions pour le positionnement de l'élingue sous
l'entraînement de façon à éviter tout glissement (voir Fig. 4).
Les ensembles pompe, socle et entraînement dont la
longueur de socle dépasse 2,50 mètres (100 pouces)
peuvent poser un problème de sécurité en cas de levage
global. Des dommages à la plaque de socle sont
possibles. Si l'entraînement a été fixé par la plaque de
socle en usine, il est possible de lever l'ensemble
complet en sécurité. Si l'entraînement n'a pas été fixé
en usine et que la longueur hors tout de la plaque de
socle dépasse 2,50 mètres (100 pouces), ne pas lever
l'ensemble complet constitué de la pompe, du socle et
de l'entraînement. Lever plutôt la pompe et la plaque
de socle à son emplacement définitif sans
l'entraînement. Fixer ensuite l'entraînement.
Fig. 4
Socles fournis avec trous de levage
Les socles de grande dimension sont fournis avec des trous de
levage sur les côtés ou les extrémités du socle. (Voir Fig. 3)
VERTICAL
Demi-socle
1. Placer une élingue en nylon, en chaîne ou en câble
autour des deux brides. Utiliser un crochet à linguet de
sécurité ou une manille standard et des boucles
d'extrémité.
S'assurer que l'équipement de levage est de longueur
suffisante pour maintenir l'angle de levage à moins de
30° de la verticale (voir Fig. 5).
Fig. 3
A l'aide de crochets à la norme ANSI/OSHA en “S”, placer
les crochets en “S” dans les trous prévus aux quatre coins
du socle. S'assurer que les pointes des crochets ne touchent
pas le bas du socle de la pompe. Fixer des élingues en
nylon, en chaînes ou en câble sur les crochets en “S”.
Dimensionner l'équipement pour la charge de façon que
l'angle de levage soit inférieur à 45° par rapport à la
verticale.
Socles fournis sans trous de levage
Placer une élingue autour du boîtier de roulement extérieur.
!
s
AVERTISSEMENT
Fig. 5
Ne pas utiliser les oreilles sur le demi-corps supérieur.
Placer l'élingue restante autour de l'extrémité arrière de
l'entraînement aussi près des pieds de fixation que possible.
Vérifier absolument que l'élingue n'endommagera pas le
couvercle de boîtier ou les boîtiers de gaine.
16
3498 IOM 5/08
Socle complet
2. Poser des pitons à vis dans les trois trous prévus en haut
du support, en s'assurant de les visser à fond. Fixer une
chaîne ou un câble avec un crochet à linguet de sécurité
ou une manille standard et une boucle de sécurité.
S'assurer d'utiliser des pitons à vis épaulés fabriqués
selon la norme ANSI B18.15 et de dimension adaptée
aux trous prévus.
S'assurer que l'équipement de levage est de longueur
suffisante pour maintenir l'angle de levage à moins de
30° de la verticale (voir Fig. 6).
3
Fig. 6
SPÉCIFICATIONS POUR L'ENTREPOSAGE
Un groupe est considéré en stockage :
1. Entre le moment où il a été livré sur le site
d'installation et le moment où il est installé.
2.
Quand il a été installé, mais que le fonctionnement est
retardé en attendant l'achèvement de travaux prévus.
3.
Quand l'intervalle entre des cycles d'utilisation est long
(30 jours).
4.
Quand l'usine ou le service est arrêté.
STOCKAGE TEMPORAIRE DE
L'ÉQUIPEMENT
Cette procédure s'applique aux pompes horizontales et
verticales exclusivement pour un stockage d'un mois au
plus. Pour des périodes plus longues, consulter
STOCKAGE À LONG TERME DE L'ÉQUIPEMENT.
Les accessoires quels que moteurs, turbines à vapeur,
engrenages, etc, doivent être traités conformément aux
instructions des constructeurs correspondants.
Sur tous les équipements tournants, faire tourner l'arbre de
plusieurs tours chaque semaine pour recouvrir de lubrifiant
les roulements, retarder l'oxydation ou la corrosion et éviter
le frettage possible. Les rallonges d'arbre et autres surfaces
exposées des machines doivent être enduites d'un antirouille
facile à éliminer tel que le Tectyl No. 502C, Valvoline Oil
Company, Division de Ashland Petroleum Company.
REMARQUE : Les pompes lubrifiées à l'huile sont
livrées sans lubrifiant. Remplir complètement le cadre
d'huile pour le stockage. Avant de mettre l'équipement
en fonctionnement, vidanger l'huile jusqu'au niveau
approprié.
Cadres lubrifiés à la graisse
Les exigences de stockage dépendent de la longueur du
stockage et de l'environnement climatique.
Si l'équipement ne doit pas être installé et utilisé rapidement
après l'arrivée, le stocker en lieu propre, sec et bien ventilé,
à l'écart des vibrations et des variations rapides ou extrêmes
de température.
Cadre à lubrification à l'huile
Les exigences de stockage dépendent de la longueur du
stockage et de l'environnement climatique.
Si l'équipement ne doit pas être installé et utilisé rapidement
après l'arrivée, le stocker en lieu propre, sec et bien ventilé,
à l'écart des vibrations et des variations rapides ou extrêmes
de température.
3498 IOM 5/08
Sur tous les équipements tournants, faire tourner l'arbre de
plusieurs tours chaque semaine pour recouvrir de lubrifiant
les roulements, retarder l'oxydation ou la corrosion et éviter
le frettage possible. Les rallonges d'arbre et autres surfaces
exposées des machines doivent être enduites d'un antirouille
facile à éliminer tel que le Tectyl No. 502C, Valvoline Oil
Company, Division de Ashland Petroleum Company.
17
STOCKAGE À LONG TERME DE
L'ÉQUIPEMENT
La procédure suivante s'applique aux pompes horizontales
et verticales exclusivement pour un stockage d'un mois ou
plus. Les accessoires quels que moteurs, turbines à vapeur,
engrenages, etc, doivent être traités conformément aux
instructions des constructeurs correspondants.
Stocker le presse-étoupe, la bague de fond de garniture,
la garniture et la lanterne jusqu'à ce que la pompe soit prête
à la mise en service.
Joint mécanique
Joint double face
Suivre la même procédure que pour le stockage temporaire
en ajoutant :
Ouvrir le robinet de rinçage le plus élevé de la boîte
à garniture et remplir la cavité d'une huile antirouille légère
(10-20) telle que la Mobilarma 500.
Cadres de roulement
Joint simple face
Lubrification à l'huile
Déposer le bouchon d'eau de rinçage de la boîte à garniture
et pulvériser un antirouille volatil huileux tel que le
VCI-329 de Cortec dans la cavité de la boîte à garniture.
S'assurer de recouvrir la plus grande surface possible
à l'intérieur de la cavité.
Les pompes avec lubrification à l'huile sont expédiées
d'usine sans huile dans le cadre de roulement. Pour préparer
ces cadres au stockage :
1. Remplir le cadre de roulement à fond d'huile de
lubrification contenant un antirouille tel que l'huile
Mobilarma série 500. Si cette huile doit être utilisée
pour le fonctionnement initial de l'équipement, des
précautions doivent être prises pour sélectionner une
huile convenant à la température de fonctionnement
prévue de la pompe. Vérifier les données techniques
du fournisseur ainsi que le livret d'instructions de la
pompe pour y trouver ces informations.
2. Etancher tous les évents et enrouler du ruban adhésif étanche
autour des bagues d'étanchéités des cadres de roulement.
$
ATTENTION
Avant utilisation, vidanger toute l'huile du cadre au
cas où de l'humidité se serait accumulée. Remplir
ensuite au niveau approprié avec l'huile correcte
préconisée dans le livret d'instructions.
Lubrification à la graisse
Les pompes sont expédiées depuis l'usine avec les
roulements prégraissés et ne doivent nécessiter aucune
lubrification supplémentaire.
Il est néanmoins recommandé au cas où les pompes doivent
être stockées dans un environnement humide ou à l'extérieur
d'ajouter ½ once d'huile concentrée anticorrosion telle que la
VCI-329 de Cortec dans le cadre. Etancher tous les évents et
coller du ruban adhésif étanche autour des bagues
d'étanchéités à la graisse du cadre de roulement.
Boîte à garniture
Garniture
Déposer le presse-étoupe, la lanterne, la bague de fond
de garniture (le cas échéant) et la garniture de la boîte
à garniture. Si la garniture est en bon état, elle peut être
conservée ; sinon elle doit être mise au rebut. Nettoyer
soigneusement et sécher l'intérieur de la boîte à garniture et
le manchon de l'arbre. Enduire toutes les pièces intérieures
de la boîte à garniture, sauf pour les matériaux inoxydables,
d'une mince couche d'antirouille préventif tels le Valvoline
Tectyl 502C ou le VCI-369 de Cortec.
Étancher l'extrémité de la boîte à garniture avec du ruban
adhésif étanche.
REMARQUE : Ce ruban adhésif devra être déposé et
remplacé pour faire tourner l'arbre.
18
Les procédures ci-dessus ne sont pas nécessaires si le
boîtier du joint est en matériau inoxydable.
Pour les deux types de joint mécanique, quel que soit le
matériau, étancher tous les évents et canalisations de
vidange. Étancher le point où l'arbre sort du boîtier avec du
ruban adhésif étanche.
REMARQUE : Ce ruban adhésif devra être déposé et
remplacé pour faire tourner l'arbre.
REMARQUE : La majorité des joints mécaniques
fournis comportent des matériaux élastomères en
Buna-N, Néoprène ou Viton™ qui ne sont pas affectés
par les lubrifiants à base d'hydrocarbures. Si votre
pompe comporte des joints avec des matériaux autres
que ceux ci-dessus, il sera nécessaire de vérifier la
compatibilité de ce matériau avec le fabricant de
l'antirouille utilisé.
Préparation finale – Pompes en matériau non inoxydable
Enduire toutes les surfaces usinées exposées (brides, faces,
arbres, ajustements de positionnement apparent, etc) avec
un antirouille solide tel que le Valvoline Tectyl 890. Placer
un système inhibiteur de corrosion volatil dans le corps de
pompe tel que le modèle Cortec VCI 309, 101 ou 110,
selon la dimension de la pompe et l'utilisation.
!
s
AVERTISSEMENT
Pour les pompes à eau potable, matière alimentaire,
boisson, etc, l'inhibiteur de corrosion doit être non
toxique. LE NON-RESPECT DE CETTE CONSIGNE
PEUT ENTRAÎNER DES BLESSURES OU LA MORT.
Quel que soit le matériau, coller les couvre-brides
à diaphragme de caoutchouc sur les brides d'aspiration et
de refoulement. Couvrir ces couvre-brides à diaphragme de
caoutchouc par un matériau résistant. S'assurer que tous les
évents, vidanges ou bouchons sont soigneusement étanchés.
La pompe est maintenant prête à être mise en stockage.
REMARQUE : Les emplacements de stockage près
d'une source de vibration telle qu'une voie ferrée ou
passages de camions, machinerie lourde ou machine
à impact doivent être évités pour ne pas risquer un
faux brinellage des roulements de pompe.
3498 IOM 5/08
Stockage intérieur
Installée, mais pas en service
Peu de préparation supplémentaire est nécessaire si la zone de
stockage intérieur est propre et sèche. Prendre garde
à éviter les températures extrêmes (en dessous de 0 °C (32 °F)
et au-dessus de 45 °C (110 °F)). Maintenir aussi la pompe
à l'écart de la lumière solaire directe et la couvrir pour la
protéger contre les poussières et saletés. Prendre garde
à éviter l'accumulation d'humidité autour de la pompe,
soit par une ventilation adéquate, soit par un scellement
soigneux de la pompe dans sa bâche avec une quantité
adéquate de déshydratant pour assurer le maintien au sec.
Suivre les mêmes procédures que pour le stockage intérieur,
sauf pour un contrôle des alentours du corps une fois par
mois pour détecter toute accumulation d'humidité, et
remplacer l'inhibiteur de corrosion volatil en même temps.
2.
Éliminer tous les systèmes ou matériaux de protection
contre la corrosion du corps de pompe.
Si la zone de stockage intérieur est humide ou sale, par
exemple dans un bâtiment non terminé, traiter la pompe
comme si elle devait être stockée à l'extérieur.
3.
Si la pompe comporte une garniture, regarnir la pompe
par la méthode décrite dans le manuel d'instructions.
4.
Si la pompe comporte des joints mécaniques, vidanger
l'huile de protection de la cavité du joint. Rincer la
cavité à l'eau propre ou avec un lubrifiant pour joint
pendant cinq minutes avant le démarrage.
Préparation au fonctionnement
1. Éliminer tout l'antirouille des surfaces usinées
apparentes par la méthode indiquée par le fournisseur.
Stockage extérieur
La pompe doit être couverte pour la protéger contre les
intempéries et la lumière solaire directe. Toutes les bâches
de couverture doivent être fixées correctement pour résister
aux vents violents. Des précautions doivent être prises pour
la couverture des pompes de façon à éviter l'accumulation
d'humidité sous la bâche. Ceci peut être assuré soit par une
ventilation adéquate, soit par un scellement étanche de la
bâche avec une quantité adéquate de déshydratant pour
assurer le maintien au sec.
5.
Déposer les couvre-brides, rubans adhésifs et tous les
bouchons de canalisation non nécessaires.
6.
Cadres lubrifiés à l'huile.
Vidanger l'huile antirouille des cadres pour la remplacer
par de l'huile neuve. Remarquer que certaines huiles
antirouille telles que la Mobilarma 500 peuvent être
utilisées dans le cadre de roulement pour le démarrage
et le fonctionnement initial. Vérifier les fiches
techniques du fournisseur et le livret d'instructions
de la pompe pour s'assurer que l'huile utilisée est de
viscosité et de qualité convenables pour l'application
prévue. Dans ce cas, vidanger l'huile du cadre de
roulement jusqu'au niveau indiqué sur le verre de visée.
Quand l'huile utilisée pour protéger le cadre de
roulement est utilisée pour le fonctionnement de la
pompe au démarrage, cette huile doit être vidangée au
départ à un intervalle moitié de celui recommandé pour
les vidanges d'huile (voir manuel d'instructions).
Déposer le ruban adhésif des mises à l'air libre et joints.
Les chaleurs et froids extrêmes doivent être évités,
car les pièces en caoutchouc et joints pourraient vieillir
prématurément (en dessous de 0 °C (32 °F) et au-dessus de
45 °C (110 °F)).
Installée mais pas en service
La préparation au stockage dans ces conditions est la même
que pour l'intérieur et l'extérieur, mais les canalisations
d'aspiration et de refoulement servent de couvre-brides.
Les vannes d'aspiration et de refoulement doivent être
soigneusement fermées et toute l'eau éliminée de la pompe
et des canalisations reliées. L'intérieur de la pompe et des
canalisations doit être soigneusement séché.
7.
Aucune méthode spéciale n'est nécessaire pour la
préparation au démarrage. L'huile anticorrosion peut
être laissée dans le bâti. Déposer le ruban adhésif des
mises à l'air libre et joints.
Les procédures de préparation doivent être répétées tous les
12 mois.
Entretien
Si les pompes sont démarrées avec la graisse fournie
par l'usine, il est recommandé d'effectuer un premier
regraissage à un intervalle moitié de celui recommandé
entre les graissages.
Intérieur
Le seul entretien nécessaire consiste à faire tourner l'arbre
de pompe de 10 à 15 tours deux fois par mois. Cette
opération permet de regarnir les roulements de graisse ou
d'huile et d'éviter le faux brinellage. Prendre garde à faire
reposer l'arbre à des positions différentes à chaque fois.
Fabricants des produits recommandés :
1.
The Cortec Corporation
310 Chester Street
St. Paul, MN 55107
2.
Valvoline Oil Company
Division of Ashland Petroleum Company
Prendre contact avec le responsable commercial local
ou de Ashland, Kentucky
3.
Mobil Oil Corporation
Prendre contact avec le bureau commercial local
Extérieur
Le stockage à l'extérieur doit faire l'objet d'un contrôle
hebdomadaire, et après les tempêtes pour déceler les dégâts
sur les bâches de protection. Les arbres doivent être tournés
de 10 à 15 tours trois fois par mois.
La procédure de préparation doit être répétée tous les six
mois dans les environnement normaux, et tous les deux
mois dans des environnements corrosifs (par air salin).
3498 IOM 5/08
Cadres lubrifiés à la graisse.
19
3
EMPLACEMENT
La pompe doit être installée aussi près de l'arrivée
d'aspiration que possible, avec les canalisations d'aspiration
les plus courtes et les plus directes que possible. La hauteur
manométrique dynamique totale d'aspiration (hauteur
statique plus perte par frottement dans la canalisation
d'aspiration) ne doit pas dépasser les limites pour lesquelles
la pompe a été vendue.
La pompe doit être amorcée avant le démarrage. Chaque
fois que c'est possible, la pompe doit se trouver sous le
niveau du fluide pour faciliter l'amorçage et assurer un
débit de liquide régulier. Cette condition donne une hauteur
manométrique d'aspiration positive à la pompe. Il est aussi
possible d'amorcer la pompe par mise sous pression du
récipient d'aspiration.
pompes doivent être parfaitement amorcées
! Les
à tout moment pendant le fonctionnement.
Pour l'installation de la pompe, prendre en compte son
emplacement par rapport au système de façon s'assurer
qu'une hauteur manométrique positive nette à l'aspiration
ou NPSHA (Net Positive Suction Head) est disponible au
raccord d'entrée de la pompe. La hauteur positive nette
à l'aspiration doit toujours être égale ou supérieure à la
hauteur manométrique nécessaire (NPSHR) de la pompe.
La pompe doit être installée de façon à assurer une
accessibilité suffisante pour contrôle et entretien.
Un espace dégagé avec hauteur suffisante doit être prévu
pour permettre l'utilisation d'un pont roulant ou d'un palan
suffisamment robuste pour soulever le groupe.
REMARQUE : Prévoir un espace suffisant pour
permettre le démontage de la pompe sans perturbation
des canalisations d'entrée et de refoulement de la pompe.
Sélectionner un emplacement sec au-dessus du niveau du
sol chaque fois que c'est possible. Prendre garde à éviter le
gel de la pompe par temps froid quand elle n'est pas en
fonctionnement. Si un risque de gel existe pendant une
période d'arrêt, la pompe doit être complètement vidangée
et tous les passages et poches où du liquide pourrait
s'accumuler doivent être soufflés à l'air comprimé.
S'assurer qu'il existe une source d'énergie adéquate pour
l'entraînement de la pompe. En cas d'entraînement par
moteur, les caractéristiques électriques de la source
d'alimentation doivent être identiques à celles indiquées
sur la plaque signalétique du moteur.
FONDATION
Il est tout particulièrement important de fournir une
fondation permanente suffisamment rigide pour absorber
toutes les vibrations et maintenir l'alignement précis d'un
groupe à liaison directe. (L'institut Hydraulic Institute
Standards recommande que le poids de la fondation soit d'au
moins cinq [5] fois le poids du groupe de pompage). Le plus
souvent une fondation en béton sur un socle rigide avec vis
de fondation scellées de dimension adéquate positionnées
selon les plans d'agencement généraux est satisfaisant.
l'alignement des vis pour s'adapter au trou de la plaque de
socle. Prévoir une longueur de vis suffisante pour le mortier,
les cales, la bride de la plaque de socle inférieure, les écrous et
rondelles. La fondation doit avoir durci plusieurs jours avant
le calage et la scellement de la plaque de socle.
Une semelle et fondation suffisantes doivent être construites
en fonction des conditions locales. Elles doivent former un
support rigide permettant de maintenir l'alignement.
Pompes verticales – Les vis de fondation doivent être
dimensionnées et positionnées précisément. Chaque vis de
fondation doit être positionnée dans une bague supérieure
de deux diamètres à la vis pour permettre un déplacement
libre de la vis pour l'adapter au trou de fixation du socle.
Quand les pompes verticales sont utilisées avec des arbres
intermédiaires, la plaque support de fixation du moteur doit
être fixée fermement au sol ou à la structure de support.
Pompes horizontales – La fondation doit être coulée sans
interruption jusqu'à 20-40 mm (3/4 à 1-1/2 pouces) de la
hauteur finie indiquée sur la Fig. 7. La surface supérieure de la
fondation doit être grattée et rainurée avant la prise du béton ;
ceci permettra l'adhérence du mortier. Les vis de fondation
doivent être scellées dans le mortier comme indiqué sur la
Fig. 7. Un tube de 10 cm (4 po) de long autour des vis au
sommet du béton autorisera une certaine souplesse dans
20
Fig. 7
3498 IOM 5/08
SCELLEMENT DE LA PLAQUE DE SOCLE
(AVANT MISE EN PLACE DES CANALISATIONS)
1.
2.
3.
4.
REMARQUE : Cette procédure suppose qu'une
fondation en béton a été préparée avec des vis d'ancrage
ou de maintien dépassantes prêtes à recevoir le groupe.
Il faut bien comprendre que la pompe et le moteur ont
été montés et alignés grossièrement en usine. Si le
moteur doit être mondé sur site, consulter l'usine pour
les recommandations. Goulds Pumps ne saurait
accepter aucune responsabilité pour l'alignement final.
Utiliser des coins et des cales sous le socle pour le
soutenir au niveau des vis d'ancrage et à mi-chemin
entre ces vis pour positionner le socle à environ 25 mm
(1") au-dessus de la fondation en béton, les goujons
dépassant des trous de la plaque de socle.
Par ajout ou suppression de cales sous le socle, mettre
à niveau et d'aplomb les arbres et brides de pompe. La
plaque de socle n'a pas nécessairement à être de niveau.
Serrer les écrous d'ancrage contre le socle, et observer
l'alignement des arbres de pompe et de moteur ou de
moyeux d'accouplement. (Déposer temporairement le
protecteur d'accouplement pour la vérification de
l'alignement.)
Si l'alignement doit être amélioré, ajouter des cales ou
coins aux positions appropriées sous le socle de façon
que le resserrage des écrous d'ancrage rapproche les
arbres pour les aligner au plus près. Répéter cette
procédure jusqu'à obtenir un alignement raisonnable.
1.
2.
3.
4.
5.
6.
Construire un coffrage solide autour de la fondation
pour maintenir le mortier.
Humidifier abondamment le haut de la fondation en
béton, puis éliminer l'eau stagnante.
La plaque de socle doit être complètement remplie de
mortier et si nécessaire, utiliser des tuyaux
d'évacuation d'air temporaires ou percer des trous de
mise à l'air libre pour éliminer l'air enfermé.
Après durcissement complet du mortier, vérifier les vis
de fondation et les resserrer si nécessaire.
Vérifier l'alignement après serrage des vis de fondation.
Environ 14 jours après le coulage du mortier ou quand
il est parfaitement sec, appliquer une peinture à base
d'huile sur les bords apparents du mortier pour éviter la
pénétration d'air et d'humidité dans le mortier.
REMARQUE : Un alignement raisonnable est défini
par accord mutuel entre le sous-traitant fournisseur de
la pompe et le site chargé de l'acceptation (opérateur
final). Les procédures d'alignement final sont traitées
dans la section “Procédure d'alignement”.
PROCÉDURE DE SCELLEMENT
Le mortier compense l'irrégularité de la fondation, répartit le
poids du groupe et évite tout glissement. Utiliser un mortier
homologué sans retrait (par exemple Embeco 636 de
Master Builders, Cleveland, Ohio ou équivalent) comme suit,
après mise en place et à niveau du groupe. (Voir Fig. 8).
Fig. 8
3498 IOM 5/08
21
3
PROCÉDURES D'ALIGNEMENT
!
Les procédures d'alignement doivent être respectées
pour éviter tout contact imprévu avec les pièces
tournantes. Suivre les procédures d'installation et
d'utilisation du fabricant.
Un alignement approximatif adéquat doit être effectué
pendant la mise en place et le coulage du mortier sous le
groupe. Consulter la section précédente.
Il existe deux types de désalignement entre l'arbre de
pompe et l'arbre de l'entraînement :
1.
Désalignement angulaire – les arbres ont des axes
concentriques en intersection, mais pas parallèles.
2.
Désalignement de décalage parallèle – les arbres ont
leurs axes parallèles, mais décalés.
Les outils nécessaires pour la vérification de l'alignement
sont : (1) une règle et une jauge conique ou un jeu de jauges
d'épaisseur ou (2) un comparateur à cadran avec aimant de
fixation et rallonge.
Méthode 1 – Utilisation d'une règle et de jauges coniques
ou jauges d'épaisseur (Fig. 9) :
N'utiliser cette méthode que si vous avez vérifié que la face
et les diamètres extérieurs des demi-accouplements sont
perpendiculaires et concentriques avec les alésages
d'accouplement. Si cette condition n'est pas vérifiée ou si
les accouplements élastomères ne rendent pas cette
méthode praticable, utiliser la méthode 2.
Vérifier l'alignement angulaire en insérant les jauges
coniques ou d'épaisseur entre les faces d'accouplement
à intervalles de 90°. Le groupe est en alignement angulaire
quand ces quatre (4) mesures sont identiques ou dans les
tolérances recommandées.
Vérifier l'alignement parallèle en plaçant une règle en
travers des deux jantes d'accouplement sur les quatre côtés.
Le groupe est en alignement parallèle quand la règle repose
régulièrement sur les deux jantes d'accouplement dans les
quatre (4) positions.
Vérifier et corriger le désalignement angulaire avant de
corriger l'alignement parallèle. L'alignement final doit être
effectué par déplacement et calage du moteur sur son socle
jusqu'à ce que les moyeux d'accouplement se trouvent dans
les tolérances recommandées mesurées par le faux rond
total. Toutes les mesures doivent être prises après serrage
des vis de la pompe et de l'entraînement. La vérification de
l'alignement final doit être effectuée après que le groupe ait
atteint sa température de fonctionnement définitive.
Fig. 9
22
3498 IOM 5/08
Méthode 2 – Comparateurs à cadran (Fig. 10) :
Un comparateur à cadran peut être utilisé pour obtenir un
alignement plus précis.
Fixer le support ou le socle magnétique du comparateur sur
le demi-accouplement côté pompe et régler l'ensemble pour
faire reposer le toucheau du comparateur sur la périphérie
de l'autre demi-accouplement.
Régler le cadran à zéro et marquer à la craie le
demi-accouplement où repose le toucheau. Placer aussi
un séparateur entre les demi-accouplements pour que
le jeu des roulements n'influence pas les valeurs lues.
(La craie et les séparateurs ne sont pas nécessaires sur les
accouplements en élastomère qui n'ont pas été débranchés).
Faire pivoter les deux arbres de la même valeur ; toutes les
valeurs lues doivent être obtenues avec le toucheau sur le
repère à la craie.
Les valeurs lues sur le cadran indiquent si l'entraînement
doit être monté, descendu ou déplacé d'un côté ou de
l'autre. Un alignement précis des centres des arbres peut
être obtenu avec cette méthode même quand les faces ou
les diamètres extérieurs des accouplements ne sont pas
perpendiculaires ou concentriques avec les valeurs
d'alésage. Après chaque réglage, revérifier les alignements
parallèle et angulaire.
Le désalignement autorisé pour l'accouplement doit être
conforme aux recommandations du constructeur de
l'accouplement.
REMARQUE : Des déviations importantes de
perpendicularité ou de concentricité peuvent causer
des problèmes de déséquilibre en rotation et dans ce
cas doivent être corrigées.
3
Fig. 10
MISE EN PLACE DES DOUILLES
Les groupes de pompage peuvent si nécessaire (ou si c'est
imposé par la spécification) recevoir des douilles sur des
pieds diagonalement opposés. Cette opération ne doit pas
être effectuée avant que le groupe ait fonctionné pendant
une durée suffisante et que l'alignement soit dans la
tolérance mentionnée ci-dessus.
3498 IOM 5/08
23
CANALISATIONS D'ASPIRATION ET DE
REFOULEMENT
!
Les charges sur la bride provenant du système de
canalisation, y compris celles provenant de la dilatation
thermique des canalisations, ne doivent pas dépasser
les limites fixées pour la pompe. Une déformation du
corps peut conduire à un contact avec des pièces
tournantes, qui peut causer un dégagement de chaleur
excessif, des étincelles ou une défaillance prématurée.
En cas d'utilisation de raccords à bride, s'assurer que les
diamètres intérieurs correspondent.
Éliminer les bavures et bords coupants lors des raccordements.
L'introduction du liquide pompé dans un système de
canalisation mal conçu ou mal ajusté peut causer des
contraintes sur la pompe, conduisant à un désalignement ou
même à un frottement de la turbine. Du fait qu'une légère
contrainte peut ne pas être détectée, l'alignement final doit être
effectué avec le système plein et à la température définitive.
Les brides de canalisation ne doivent imposer aucune
contrainte à la pompe. Ceci peut être vérifié par un
comparateur à cadran. Toute contrainte doit être corrigée
par des ajustements dans le système de canalisation.
Fig. 11
Pour l'installation de la canalisation de pompe, respecter les
précautions ci-dessous :
Les canalisations doivent toujours être mises en place vers
la pompe.
Ne pas déplacer la pompe vers la canalisation. Ceci pourrait
rendre l'alignement final impossible.
Les canalisations d'aspiration et de refoulement doivent être
ancrées indépendamment près de la pompe et alignées
correctement de façon à ne transmettre aucune contrainte
à la pompe lors du serrage des vis de bride. Utiliser des
suspensions de tuyau ou autres supports aux intervalles
nécessaires pour assurer le soutien. En cas d'utilisation de
joints de dilatation dans le système de canalisation, ceux-ci
doivent être installés au-delà des supports de canalisation les
plus proches de la pompe. Des vis à tirant et manchons
entretoises doivent être utilisés sur les joints de dilatation pour
éviter des contraintes sur les tuyaux. Ne pas installer les joints
de dilatation près de la pompe ou d'une façon qui pourrait
entraîner une contrainte sur la pompe suite à des variations de
pression dans le système. En cas d'utilisation de joints de
dilatation en caoutchouc, suivre les recommandations du
Technical Handbook on Rubber Expansion Joints and
Flexible Pipe Connectors. Il est généralement recommandé
d'augmenter la dimension des canalisations d'aspiration et de
refoulement aux raccords de la pompe pour limiter la perte de
hauteur manométrique due au frottement.
Installer les canalisations aussi rectilignes que possible, en
évitant les coudes non nécessaires. Chaque fois que c'est
nécessaire, utiliser des raccords à 45° ou à 90° à grand
rayon pour réduire les pertes par frottement.
Ne pas jouer sur l'“élasticité” des canalisations pour
effectuer les branchements.
Prévoir la dilatation des tuyaux lors du pompage de
fluides chauds.
CANALISATIONS D'ASPIRATION
Pour l'installation de la canalisation d'aspiration, respecter les
précautions suivantes. (Voir Fig. 12)
Le dimensionnement et l'installation de la canalisation
d'aspiration sont extrêmement importants. Elle doit être
sélectionnée et installée de façon à réduire au minimum les
pertes de pression et à permettre un débit suffisant de
liquide vers la pompe au démarrage et en fonctionnement.
Beaucoup de problèmes de valeur de hauteur manométrique
positive nette à l'aspiration NPSH (Net Positive Suction
Head) sont directement imputables à des systèmes de
canalisation d'aspiration incorrects.
La canalisation d'aspiration doit être courte, aussi directe
que possible et d'un diamètre jamais inférieur à l'ouverture
d'aspiration de la pompe. Prévoir au minimum cinq (5)
diamètres de canalisation entre le premier coude ou té
et la pompe. Si une canalisation d'aspiration longue est
indispensable, elle doit être de une ou deux dimensions
supérieure à l'ouverture d'aspiration, selon sa longueur.
S'assurer que tous les raccords de canalisations sont
étanches à l'air.
24
3498 IOM 5/08
$
ATTENTION
Ne pas utiliser de coude juste avant l'aspiration d'une pompe
à aspiration double si son plan est parallèle à l'arbre de
pompe. Ceci pourra entraîner une charge axiale excessive ou
des problèmes de hauteur manométrique positive nette
à l'aspiration dans la pompe par suite d'une inégalité de
distribution du débit (voir Fig. 11). En l'absence d'autre
choix, le coude doit comporter des aubes de redressement
contribuant à répartir le débit régulièrement.
Les réducteurs excentriques devraient être limités à une
réduction d'une dimension de canalisation chacun pour éviter
des turbulences et un bruit excessif. Ils doivent être du type
conique. Les réducteurs en forme ne sont pas recommandés.
En cas de fonctionnement en levage d'aspiration, la
canalisation d'aspiration doit être en pente montante vers la
buse de la pompe. Une canalisation d'aspiration horizontale
doit être en montée progressive vers la pompe. Tout point
haut dans le tuyau peut se remplir d'air et empêcher un
fonctionnement correct de la pompe. Pour la réduction de
la canalisation au diamètre d'ouverture d'aspiration, utiliser
un réducteur excentrique côté excentrique vers le bas pour
éviter les poches d'air.
REMARQUE : En cas de levage d'aspiration, ne jamais
utiliser de réducteur concentrique sur une canalisation
d'aspiration horizontale car il a tendance à former une
poche d'air en haut du réducteur et de la canalisation.
La Figure 12 présente des dispositions de canalisation
d'aspiration correctes et incorrectes.
Pour la pose des vannes dans la canalisation d'aspiration,
respecter les précautions suivantes :
1. Si la pompe fonctionne dans des conditions de hauteur
d'aspiration statique, une vanne de pied peut être posée
dans la canalisation d'aspiration pour éviter la nécessité
d'un amorçage à chaque démarrage de la pompe.
Cette vanne doit être du type à volet, plutôt que du
type à ressort multiple, dimensionnée pour éviter un
frottement excessif dans la canalisation d'aspiration.
(Dans toutes les autres conditions, un clapet antiretour
le cas échéant doit être posé dans la canalisation de
refoulement. Voir Canalisation de refoulement).
2. En cas d'utilisation de vannes de pied, ou chaque fois qu'il
existe une possibilité de “bélier hydraulique,” fermer
lentement la vanne de refoulement avant d'arrêter la pompe.
3. Quand deux ou plusieurs pompes sont reliées à la
même canalisation d'aspiration, poser des vannes
à passage direct permettant d'isoler chaque pompe de
la canalisation. Les vannes à passage direct doivent
être posées côté aspiration de toutes les pompes avec
une pression positive pour entretien. Poser des vannes
à passage direct avec des axes horizontaux pour éviter
les poches d'air. Ne pas utiliser de vannes à bille,
en particulier quand la hauteur NPSH est critique.
$
Fig. 12
3498 IOM 5/08
ATTENTION
La pompe ne doit jamais voir son débit limité par l'utilisation
d'une vanne côté aspiration de la pompe. Les vannes
d'aspiration ne doivent être utilisées que pour l'isolement de
la pompe pour entretien, et doivent toujours être posées à des
positions permettant d'éviter des poches d'air.
25
3
CANALISATIONS DE REFOULEMENT
MANOMÈTRES
Si la canalisation de refoulement est courte, le diamètre doit
être le même que celui de l'ouverture de refoulement. Si la
canalisation est longue, le diamètre doit être d'une ou deux
dimensions supérieur à l'ouverture de refoulement. Sur de
longs parcours horizontaux, il est préférable de conserver une
pente aussi régulière que possible. Éviter les points hauts, par
exemple boucles, qui pourraient accumuler de l'air et limiter le
débit du système ou conduire à un pompage irrégulier.
Des manomètres de dimension appropriée doivent être
installés dans les buses d'aspiration et de refoulement
dans les taraudages prévus. Les manomètres permettent
à l'opérateur de surveiller facilement le fonctionnement
de la pompe, ainsi que de vérifier qu'elle fonctionne
conformément à la courbe de performances. En cas de
cavitation, de blocage par la vapeur ou d'autres instabilités
de fonctionnement, une variation importante de la pression
de refoulement est observée.
Un clapet antiretour et une vanne à passage direct
d'isolement doivent être installés sur la canalisation de
refoulement. Le clapet antiretour, placé entre la pompe
et la vanne à passage direct, protège la pompe contre une
contre-pression excessive et évite la circulation inverse du
liquide à travers la pompe en cas de panne d'alimentation.
La vanne à passage direct s'utilise pour l'amorçage et le
démarrage, et pour l'arrêt de la pompe.
LUBRIFICATION DE LA BOÎTE À GARNITURE
Les corps étrangers dans le liquide pompé ne doivent pas
pénétrer dans la boîte à garniture. Ces corps étrangers
peuvent causer une abrasion ou une corrosion grave de
l'arbre ou du manchon d'arbre et une détérioration rapide
de la garniture ou du joint mécanique ; ils peuvent même
obstruer le rinçage de la boîte à garniture et le système de
lubrification. La boîte à garniture doit être alimentée à tout
moment par une source de liquide propre et clair pour
assurer le rinçage et la lubrification de la garniture ou du
joint. Le point le plus important est de définir la pression
de rinçage optimale permettant d'éviter la pénétration des
corps étrangers dans la cavité de la boîte à garniture.
Si cette pression est trop basse, du liquide pompé peut
pénétrer dans la boîte à garniture. Si la pression est trop
élevée, une usure excessive de la garniture ou du joint peut
survenir ; une chaleur extrême peut se développer sur
l'arbre et causer une augmentation des températures de
roulements. L'état recherché est donc une pression d'eau
dans le joint de 15-20 psig (1-1,4 bar) au-dessus de la
pression maximale de la boîte à garniture.
En cas de variation des conditions de pression du système
de pompe, le réglage de la garniture devient difficile.
Il pourrait être alors envisagé d'utiliser un joint mécanique
(voir Joints mécaniques).
GARNITURE
boîtes à garniture garnies ne sont pas autorisées
! Les
dans les environnements classés ATEX.
Les pompes sont normalement livrées avec la garniture
desserrée. Si la pompe est installée dans les 60 jours après
l'expédition, la garniture sera en bon état avec une
lubrification suffisante. Si la pompe est stockée plus
longtemps, il peut être nécessaire de regarnir la boîte
à garniture. Dans tous les cas, contrôler l'état de la garniture
avant de démarrer la pompe.
REMARQUE : Le réglage de garniture est traité dans
la section Entretien préventil de ce manuel.
Dans certaines applications, il est possible d'utiliser une
lubrification par le liquide interne (liquide pompé) pour
lubrifier la garniture. Ce n'est que quand toutes les
conditions sont réunies que c'est possible :
26
1.
Le liquide est propre, exempt de tout sédiment et
précipitation chimique, et compatible avec les
matériaux du joint.
2. La température est supérieure à 0 °C (32 °F) et
inférieure à 71 °C (160 °F).
3. La pression à l'aspiration est inférieure à 75 psig
(5,25 bars).
4. Le lubrification (liquide pompé) a des qualités
lubrifiantes.
5. Le liquide est non toxique et non volatile.
Quand le liquide pompé contient des solides et est par
ailleurs non compatible avec les matériaux de garniture,
une fourniture extérieure de liquide d'étanchéité doit être
assurée. En général, un liquide d'injection externe
(provenant d'une source extérieure) est nécessaire quand
une des conditions ci-dessus ne peut pas être assurée.
La boîte à garniture standard est constituée de six (6)
bagues de garniture et d'un presse-étoupe fendu.
Un manchon d'arbre dépassant de la boîte sous le
presse-étoupe est prévu pour protéger l'arbre.
Un trou taraudé est prévu dans la boîte à garniture juste
au-dessus de la cage du joint pour permettre l'introduction
d'un liquide d'étanchéité propre et clair. La boîte à garniture
doit à tout moment être alimentée en liquide d'étanchéité
à pression suffisamment élevée pour éviter la pénétration de
corps étrangers dans la boîte, qui pourrait détruire
rapidement la garniture et rayer le manchon d'arbre.
Seul un volume suffisant de liquide d'étanchéité permettant de
créer un sens privilégié de circulation de la boîte à garniture
vers l'intérieur du corps de pompe est nécessaire, mais la
pression a une importance. Envoyer l'eau d'étanchéité à un
débit d'environ 0,5 - 1,0 GPM (2-4 litres/min) à une pression
d'environ 15 à 20 psig (1 à 1,4 bar) au-dessus de la pression
d'aspiration. (Environ une [1] goutte par seconde).
3498 IOM 5/08
Une méthode recommandée pour réduire au minimum
l'erreur dans la régulation de l'eau de rinçage est un “système
de pression contrôlée” (Fig. 13). Le plus important est la
vanne de détente réglée à une valeur légèrement supérieure
à la pression maximale de fonctionnement de la boîte
à garniture (en supposant qu'elle est raisonnablement
constante). Un débitmètre permet de signaler une défaillance
dans les bagues de garniture inférieures qui autoriseraient
une fuite vers la pompe.
Tout comme pour la garniture, la chambre du joint
mécanique doit être alimentée à tout moment par une
source de liquide propre et clair pour assurer le rinçage et
la lubrification du joint. Le point le plus important
à prendre en compte est l'établissement de la pression de
rinçage optimale permettant d'éviter la pénétration des
corps étrangers dans la cavité du joint. Si cette pression est
trop basse, du liquide pompé peut pénétrer dans la boîte
à garniture. Si la pression est trop élevée, une usure
excessive du joint peut survenir.
Quand des corps étrangers sont présents dans le liquide
pompé, une source externe d'eau d'étanchéité propre doit être
prévue. Fournir environ 0,5 - 1,0 GPM (2 - 4 litres/min)
à une pression supérieure d'environ 15 à 20 psig (1 à 4,4 bar)
à la pression d'aspiration.
La Figure 13 présente le “système de pression contrôlée”
pour un joint mécanique. L'eau d'étanchéité pénètre dans la
chambre du joint, lubrifie la face du joint et sort vers la
pompe elle-même. Un débit positif dans la canalisation
d'eau d'étanchéité signale que la pression de l'eau
d'étanchéité est correcte.
Fig. 13
Un liquide d'étanchéité externe doit être réglé pour que la
garniture ne soit que légèrement chaude, avec une très lente
fuite de la boîte à garniture. Une pression excessive d'une
source externe peut être très destructive pour la garniture.
Une pression supérieure est néanmoins nécessaire pour les
mélasses abrasives par rapport aux liquides clairs.
L'examen de la fuite signale s'il faut augmenter ou réduire
la pression externe. Si de la mélasse apparaît dans la fuite,
augmenter la pression jusqu'à ce que seules des gouttes de
liquide clair sortent de la boîte. Si les gouttes sortantes sont
corrosives ou nocives pour le personnel, elles doivent être
récupérées et évacuées par une canalisation.
Une erreur courante consiste à ouvrir largement la vanne
de la canalisation extérieure pour contrôler le gouttage par
resserrage du presse-étoupe. Une combinaison des deux
réglages est en fait indispensable pour arriver à l'état
optimal. La durée de vie de la garniture et du manchon
dépend du contrôle soigneux plus que de tout autre facteur.
JOINTS MÉCANIQUES
un environnement classé ATEX, le joint
! Dans
mécanique utilisé doit être correctement certifié.
Les joints mécaniques sont préférés aux garnitures dans
certaines applications pour leur meilleure qualité d'étanchéité
et leur plus grande durée de service. La fuite est éliminée
quand un joint est installé correctement et la durée de vie
normale est très supérieure à celle de la garniture dans des
applications comparables. Un joint d'arbre mécanique est
fourni à la place d'une boîte à garniture garnie sur demande
spécifique. Le passage de la garniture à une disposition de
remplacement peut s'effectuer sur site par du personnel
d'entretien compétent. Les pièces de conversion peuvent être
commandées auprès de votre représentant commercial
Goulds Pumps.
3498 IOM 5/08
JOINTS À CARTOUCHE
Suivre les indications de lubrification appropriées pour les
joints mécaniques données dans cette section. La plupart des
joints à cartouche prévoient des raccords de rinçage sur leur
presse-étoupe, utiliser les branchements de rinçage du
presse-étoupe du joint à cartouche (le cas échéant) pour vos
raccordements d'eau d'étanchéité plutôt que le raccordement
de la boîte à garniture. Les raccordements de trempage sur
les presse-étoupes (le cas échéant) ne sont normalement
utilisés que dans les applications chimiques. Consulter la
documentation du fabricant du joint pour des informations
plus détaillées.
joint mécanique doit disposer d'un système de
! Lerinçage
de joint approprié. Le non-respect de cette
prescription peut conduire à un dégagement excessif
de chaleur et à une défaillance du joint.
SÉPARATEUR CENTRIFUGE
Si le fluide pompé contient des sédiments et qu'il n'existe pas
de source externe d'eau propre disponible pour rincer la
garniture ou les joints mécaniques, il est possible d'utiliser un
séparateur centrifuge pour éliminer la plus grande partie des
sédiments du liquide pompé de façon à pouvoir l'utiliser pour
rincer les joints. Le séparateur se place dans la conduite de la
canalisation d'eau du joint et élimine les sédiments vers une
vidange externe (normalement par retour vers la conduite
d'aspiration de la pompe).
27
3
28
3498 IOM 5/08
UTILISATION
VÉRIFICATION AVANT DÉMARRAGE . . . . . .
AMORÇAGE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Rinçage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Remplissage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
DÉMARRAGE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
LISTE DE CONTRÔLE DE FONCTIONNEMENT.
ARRÊT . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
PROTECTION CONTRE LE GEL . . . . . . . . . .
ESSAIS SUR SITE . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
VIBRATION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
EXIGENCES ÉLECTRIQUES . . . . . . . . . . . .
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
29
30
30
30
30
31
31
31
32
33
33
VÉRIFICATION AVANT DÉMARRAGE
!
Lors de l'installation dans un environnement
potentiellement explosif, vérifier que le moteur est
certifié de façon approprié.
Avant le démarrage initial de la pompe, effectuer les
contrôles suivants :
1. Vérifier l'alignement entre la pompe et l'entraînement.
Voir la section sur l'alignement pour les spécifications
d'alignement.
!
2.
3.
4.
Tous les équipements installés doivent être
correctement mis à la terre pour éviter une décharge
d'électricité statique imprévue.
Vérifier tous les branchements du moteur et du dispositif de
démarrage par rapport au schéma de câblage. Vérifier que la
tension, le nombre de phases et la fréquence sur la plaque
signalétique du moteur correspondent au circuit de terre.
Vérifier les canalisations d'aspiration et de refoulement
ainsi que le bon fonctionnement des manomètres.
Faire tourner l'élément tournant à la main pour
s'assurer qu'il tourne librement.
l'arbre à la main pour s'assurer qu'il
! Tourner
tourne régulièrement et qu'aucun frottement ne
5.
6.
!
7.
8.
9.
pourrait conduire à un dégagement excessif de
chaleur ou à des étincelles.
Vérifier le réglage de la boîte à garniture, sa lubrification
et ses canalisations.
Vérifier la lubrification de l'entraînement.
Les roulements doivent être lubrifiés correctement
pour éviter un dégagement excessif de chaleur, des
étincelles et une défaillance prématurée.
S'assurer que tous les roulements de la pompe sont
lubrifiés correctement.
S'assurer que l'accouplement est lubrifié correctement,
si nécessaire.
S'assurer que la pompe est pleine de liquide et que
toutes les vannes sont correctement positionnées et
fonctionnelles, la vanne de refoulement et d'aspiration
ouverte. Purger tout l'air du haut du corps.
3498 IOM 5/08
10. Vérifier le sens de rotation. S'assurer que l'entraînement
fonctionne dans le sens indiqué par la flèche sur le corps
de pompe car des dégâts importants pourraient survenir
en cas de fonctionnement de la pompe dans un sens
incorrect. Vérifier la rotation à chaque débranchement
des câbles du moteur.
systèmes de refroidissement tels que ceux destinés
! Les
à la lubrification des roulements, des systèmes de joints
mécaniques, etc, le cas échéant, doivent fonctionner
correctement pour éviter un dégagement excessif de
chaleur, des étincelles et une défaillance prématurée.
la magnétisation de l'arbre de pompe et
! Vérifier
démagnétiser l'arbre en cas de magnétisme détectable.
Le magnétisme attire les objets ferromagnétiques vers
la turbine, le joint et les roulements, ce qui peut
conduire à un dégagement excessif de chaleur, à des
étincelles ou à une défaillance prématurée.
fuite de liquide de processus peut conduire à la
! Lacréation
d'une atmosphère explosive. S'assurer que
les matériaux du corps de pompe, de la turbine, de
l'arbre, des manchons, des joints plats et tournants
sont compatibles avec le liquide de processus.
fuite de liquide de processus peut conduire à la
! Lacréation
d'une atmosphère explosive. Respecter toutes
les procédures de montage de la pompe et du joint.
accumulation de gaz à l'intérieur de la pompe,
! Une
du système d'étanchéité ou du système de
canalisation de processus peut conduire à un
environnement explosif à l'intérieur de la pompe ou
dans le système de canalisation de processus.
S'assurer que le système de canalisation de
processus, la pompe et le système d'étanchéité sont
correctement mis à l'air libre avant fonctionnement.
systèmes d'étanchéité qui ne sont pas à purge ou
! Les
mise à l'air libre automatique, tels que le plan 23,
imposent une mise à l'air libre manuelle avant
fonctionnement. Le non-respect de cette prescription
peut conduire à un dégagement excessif de chaleur
et à une défaillance du joint.
29
4
AMORÇAGE
Si la pompe est installée avec une hauteur manométrique
positive à l'aspiration, il est possible de l'amorcer en
ouvrant la vanne d'aspiration, en desserrant le bouchon
de mise à l'air libre en haut du corps (ne pas le déposer),
pour une purge d'air du corps.
Si la pompe est installée avec un levage à l'aspiration,
l'amorçage doit être effectué par d'autres méthodes telles
que vannes de pieds, éjecteurs, ou remplissage manuel du
corps et de la conduite d'aspiration.
$
!ATTENTION
Dans l'un ou l'autre cas, la pompe doit être
complètement remplie de liquide avant le démarrage.
La pompe ne doit jamais fonctionner à sec dans l'espoir
de la voir s'amorcer. Des dégâts graves à la pompe
peuvent être la conséquence d'un démarrage à sec.
que la pompe et les systèmes sont exempts
! Vérifier
de matières étrangères avant l'utilisation et que les
objets ne peuvent pas pénétrer dans la pompe
REMPLISSAGE
Les évents doivent être positionnés au point le plus
haut de façon que les gaz et l'air entraînés puissent
s'échapper. Mais si les gaz sont inflammables, toxiques
ou corrosifs, ils doivent être mis à l'air libre à un
endroit approprié pour éviter toute nuisance au
personnel ou dommages à d'autres parties du système.
Les suspensions et ancrages de tuyaux doivent être
vérifiés pour s'assurer qu'ils sont en mesure de
supporter le poids supplémentaire du liquide pompé.
Toutes les vidanges doivent être fermées pour le
remplissage du système. Le remplissage doit être effectué
lentement de façon que des vitesses excessives n'entraînent
pas une rotation des éléments de pompe qui pourrait
endommager la pompe ou son entraînement. L'adéquation
des ancrages et suspensions peut être vérifiée par fixation
d'un comparateur à cadran sur une structure rigide
non reliée aux canalisations et pose du toucheau du
comparateur sur la bride de la pompe dans le sens axial de
la buse. En cas de déplacement du comparateur pendant le
remplissage, les ancrages et supports ne sont pas adéquats
ou réglés correctement et doivent être corrigés.
pendant le fonctionnement. Les matières étrangères
dans le liquide pompé ou le système de canalisations
peuvent causer une obstruction du débit qui peut
conduire à un dégagement excessif de chaleur,
des étincelles et une défaillance prématurée.
RINÇAGE
Les systèmes neufs et anciens devraient être rincés pour
éliminer tous les corps étrangers. Les dépôts importants de
calcaire, projections de soudure et fils ou autres corps
étrangers de grandes dimensions peuvent colmater la
turbine de la pompe. Ceci réduira la capacité de la pompe et
peut entraîner une cavitation, des vibrations excessives ou
des dégâts aux pièces à tolérance serrée (bagues d'usure,
joints, manchons, etc.)
DÉMARRAGE
1.
Fermer les vannes de vidange.
2.
Ouvrir à fond toutes les vannes des conduites
d'aspiration et de refoulement.
3.
Ouvrir l'eau d'étanchéité vers la boîte à garniture. (Si le
fluide pompé est sale ou s'il faut éviter la fuite d'air, ces
canalisations doivent être laissées toujours ouvertes.)
4.
Amorcer la pompe.
$
6.
Quand la pompe fonctionne à plein régime, vérifier
que le clapet antiretour s'est ouvert. Le clapet
antiretour doit s'ouvrir au plus 5 secondes après le
démarrage pour éviter d'endommager la pompe par
fonctionnement à débit nul.
7.
Régler les vannes de liquide d'étanchéité pour obtenir
la pression recommandée pour le joint mécanique ou la
boite à garniture garnie.
ATTENTION
Si la pompe ne s'amorce pas correctement ou perd
son amorçage au démarrage, elle doit être arrêtée et
le problème corrigé avant de répéter la procédure.
5.
30
Démarrer l'entraînement de la pompe (les turbines et
moteurs peuvent nécessiter un réchauffage ; consulter
les instructions du constructeur).
3498 IOM 5/08
LISTE DE CONTRÔLE DE FONCTIONNEMENT
1.
Rotation de l'entraînement/pompe
Vérifier le sens de rotation à chaque débranchement
des fils du moteur. S'assurer que l'entraînement tourne
dans le sens indiqué par la flèche sur le corps de
pompe. Un fonctionnement irrégulier et des vibrations
extrêmes peuvent survenir si la pompe fonctionne dans
le mauvais sens.
2.
Réglage de la boîte à garniture
S'assurer du réglage du presse-étoupe de la boîte
à garniture et de sa lubrification.
3.
Débit
Une mesure précise du débit (volume/temps) est difficile
sur site. Des débitmètres Venturi, débitmètres de buse,
plaques à gicleur ou tracé de la vitesse de descente dans
le puits humide sont des méthodes possibles. Noter
toutes les valeurs lues pour référence ultérieure.
4.
5.
Température
pas isoler les corps de roulement car ceci pourrait
! Neconduire
à un dégagement excessif de chaleur, des
étincelles et une défaillance prématurée.
Vérifier et noter les températures des roulements avec
un thermomètre. La température ne doit pas dépasser
82 °C (180 °F).
REMARQUE : Ce n'est pas parce que les corps de
roulement sont trop chauds au toucher qu'ils sont
trop chauds pour un bon fonctionnement.
6.
Pression
Vérifier et noter les valeurs lues de pression sur les
manomètres d'aspiration et de refoulement pour
référence ultérieure. Noter aussi la tension, l'intensité
par phase, le nombre de kilowatts si un wattmètre
indicateur est disponible, et le régime de la pompe.
Vibrations et bruit
Le niveau de vibrations acceptable pour une pompe
centrifuge dépend de la rigidité de la pompe et de la
structure de support. Les valeurs recommandées pour
les vibrations peuvent dépendre des caractéristiques de
fonctionnement et de la structure. Consulter la section
Centrifugal Pump (Pompe centrifuge) de l'Hydraulic
Institute Standards pour une description complète et
des diagrammes correspondant à différentes pompes.
Les niveaux sonores sur site sont difficiles à mesurer
du fait des bruits de fond des canalisations, vannes,
entraînements, réducteurs, etc. Suivre les
recommandations du Hydraulic Institute Standards.
ARRÊT
La procédure ci-dessous convient à la plupart des arrêts
normaux de la pompe, par exemple pour entretien.
Effectuer les réglages supplémentaires des canalisations de
processus, vannes, etc selon les besoins. Si la pompe doit
être mise hors service pendant une durée prolongée,
consulter les sections concernant le stockage et la
protection antigel.
1.
Arrêter l'entraînement. (Consulter les instructions du
constructeur pour les opérations spécifiques.)
2.
Fermer les vannes d'aspiration et de refoulement.
3.
Fermer les vannes de liquide d'étanchéité. (Si le
liquide pompé est sale, ou s'il est nécessaire d'éviter
des fuites, ces conduites doivent toujours être
laissées ouvertes, sauf en cas de vidange complète
de la pompe.)
4.
Ouvrir les vannes de vidange si nécessaire.
PROTECTION ANTIGEL
Les pompes arrêtées par temps de gel doivent être
protégées par une des méthodes suivantes.
1.
Vidanger la pompe, éliminer tout le liquide du corps.
2.
Empêcher le déplacement du fluide dans la pompe et
isoler ou chauffer la pompe pour éviter le gel.
3498 IOM 5/08
$
ATTENTION
En cas d'utilisation de chaleur pour éviter le gel de la
pompe, ne pas laisser la température dépasser 65 °C
(150 °F).
31
4
ESSAIS SUR SITE
COURBE DE PERFORMANCES
Goulds Pumps peut fournir une courbe de performances
courante pour une pompe spécifique. Ceci peut être utilisé en
association avec un essai sur site, si c'est nécessaire. Tous les
essais de pompes Goulds Pumps ainsi que leurs courbes se
basent sur les normes de l'“Hydraulic Institute Standards”.
Tout essai sur site doit être effectué selon ces normes. Sauf
spécification contraire convenue d'avance, toutes les valeurs
de capacité, de hauteur manométrique et de rendement se
basent sur des essais en atelier avec de l'eau propre, froide et
douce
à une température ne dépasant pas 30 °C (85 °F) dans les
conditions d'aspiration mentionnées dans le contrat.
DÉFINITIONS
Pour faciliter le calcul des performances de la pompe, les
informations d'essai et définitions suivantes sont fournies
pour référence. Voir Annexe III pour d'autres formules utiles
et Annexe IV pour une fiche de rapport d'essai sur site.
REMARQUE : La procédure complète d'essai des
pompes est donnée dans la section Centrifugal Pump
(Pompe centrifuge) du “Hydraulic Institute Standards”.
Valeurs de référence de mesure
Les valeurs de référence pour toutes les mesures sont prises
sur l'axe de l'arbre de pompe pour toutes les pompes à arbre
horizontal et au niveau de l'œil de la turbine pour les
pompes verticales.
Mesure de hauteur manométrique
L'unité de mesure de la hauteur manométrique doit être le
pied, donc toutes les valeurs lues de pression du liquide
pompé doivent être converties en pieds. La relation entre une
pression exprimée en psi (pounds per square inch) et celle
exprimée en pieds de hauteur manométrique est :
Hauteur manométrique en pieds = psig x 2,31
d
Où d = densité du liquide pompé
Où d = 1,0 pour de l'eau à 20 °C (70 °F)
Hauteur manométrique totale
La hauteur manométrique totale est la différence algébrique
entre les hauteurs manométriques totales à l'aspiration et au
refoulement.
1. En cas de levage à l'aspiration, la hauteur manométrique
totale est la somme de la hauteur manométrique totale au
refoulement et du levage à l'aspiration.
2. En cas de hauteur manométrique positive à l'aspiration,
la hauteur manométrique totale est la hauteur
manométrique totale au refoulement moins la hauteur
manométrique totale à l'aspiration.
Levage d'aspiration
Un levage d'aspiration est le cas où la hauteur manométrique
totale à l'aspiration se trouve inférieure à la pression
atmosphérique. Le levage total à l'aspiration est la valeur lue
d'un manomètre à liquide au niveau de la buse d'aspiration de
la pompe, convertie en pieds de liquide, et rapportée à la
valeur de référence moins la pression dynamique au point de
32
fixation du manomètre.
Hauteur manométrique positive à l'aspiration
Il existe une hauteur manométrique positive à l'aspiration
quand la hauteur manométrique totale à l'aspiration est
supérieure à la pression atmosphérique. La hauteur
manométrique à l'aspiration est la valeur lue sur un
manomètre à l'aspiration de la pompe, convertie en pieds de
liquide, par rapport à la valeur de référence plus la pression
dynamique au point de fixation du manomètre.
Pression dynamique
La pression dynamique est calculée comme la vitesse
moyenne obtenue en divisant le débit au refoulement
(en pieds cubiques par seconde) par la section réelle de la
canalisation (en pieds carrés) et déterminée au point de
raccordement du manomètre. Elle s'exprime par la formule :
hv = V2
2g
Où g = accélération de la pesanteur, soit 32,17 pieds
par seconde carrée au niveau du sol et
à 45° de latitude.
V = vitesse dans la canalisation en pieds par seconde.
Mesure de volume
La méthode de mesure de volume doit être précise et
acceptée et convertie en gallons par minute. Pour faciliter
les références, utiliser les éléments suivants :
1.
Le gallon US standard contient 231 pouces cubiques.
2.
Un pied cubique est égal à 7,4807 gallons.
3.
La densité de l'eau à la température de 15 °C (60 °F)
doit être prise égale à 62,34 livres par pied cubique.
Puissance
1. La formule de calcul de la puissance nécessaire
à l'arbre de pompe est :
Bhp = Hauteur manométrique totale x GPM x densité
3960 x rendement
2.
La puissance réelle du moteur au frein, après détermination
du rendement par les essais au dynamomètre, peut aussi
être calculée par la formule suivante :
Bhp = kw entrée x rendement
0,746
Où
Bhp
= Puissance fournie en chevaux
Kw entrée
= Puissance d'entrée réelle (kw)
rendement
= Rendement du moteur
3498 IOM 5/08
Rendement de la pompe
Le rendement de la pompe peut être calculé par la formule :
Rendement de la pompe =
Hauteur manométrique totale x GPM x densité
3960 x Bph
VIBRATION
Le niveau de vibrations acceptable pour une pompe
centrifuge dépend de la rigidité de la pompe et de la
structure de support. Les valeurs recommandées pour les
vibrations peuvent dépendre des caractéristiques de
fonctionnement et de la structure. Consulter les normes du
“Hydraulic Institute” pour la description complète et des
diagrammes correspondant à différentes structures.
4
EXIGENCES ÉLECTRIQUES
Moteur (voir aussi Instructions séparées pour le moteur)
Si le moteur est dimensionné pour fonctionner près de la
pleine charge à la hauteur manométrique nominale et
capacité de la pompe, un wattmètre doit être installé pour
enregistrer la puissance d'entrée du moteur. Si le rendement
du moteur est connu, la puissance à l'arbre peut être calculée
et vérifiée par rapport aux valeurs nominales du moteur.
Un moteur fonctionnant en dehors de son facteur de service
risque de surchauffer et pourrait griller. Les moteurs sont le
plus souvent spécifiés avec des valeurs nominales de
température frappées sur la plaque signalétique.
Commandes du moteur – Généralités
Les commandes du moteur doivent être conformes aux
spécifications électriques frappées sur la plaque
signalétique du moteur. Vous trouverez des instructions
complètes d'installation, d'utilisation et d'entretien avec
l'appareil de commande.
Câblage externe
Le câblage du moteur doit être effectué conformément au
Code électrique national ainsi qu'aux codes locaux.
REMARQUE : Un moteur qui semble chaud au toucher
à la main n'est pas nécessairement en surchauffe.
Vérifier avec un dispositif de mesure précis de la
température pour s'en assurer. Un moteur fonctionnant
en dehors de son facteur de service risque de
surchauffer et pourrait griller. Les moteurs sont le plus
souvent spécifiés avec des valeurs nominales de
température frappées sur la plaque signalétique.
Boîte de dérivation
Les boîtes de dérivation sont fixées sur les moteurs aux
ouvertures d'accès aux fils. Les boîtes de dérivation sont
normalement fournies pour les fils d'alimentation secteur et
autres accessoires spéciaux, par exemple réchauffeurs de
carter, alarmes de température et fonctions de commande.
Les ouvertures des boîtes de dérivation sont dimensionnées
comme indiqué sur le plan coté du moteur et filetées pour
l'utilisation de gaines rigides ou souples. Elles peuvent être
assemblées avec des ouvertures pour gaine sur une
quelconque des quatre (4) positions à 90°.
3498 IOM 5/08
33
34
3498 IOM 5/08
ENTRETIEN PRÉVENTIF
ENTRETIEN GÉNÉRAL . . . . . . . . . . . . . . . .
CALENDRIER D'ENTRETIEN . . . . . . . . . . . . .
ENTRETIEN DES POMPES ENDOMMAGÉES PAR
DES INONDATIONS . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
LUBRIFICATION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
INFORMATIONS SUR L'ÉTANCHÉITÉ . . . . . . .
DÉPANNAGE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . 35
. . . . . . . . . 35
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
36
36
38
40
ENTRETIEN GÉNÉRAL
!
La section Entretien préventif doit être strictement
suivie pour conserver le classement ATEX applicable
à l'équipement. Le non-respect de ces procédures
annule le classement ATEX de l'équipement.
Les conditions d'utilisation varient si largement qu'il n'est
pas possible de recommander un calendrier d'entretien
préventif pour toutes les pompes centrifuges. Néanmoins
certains types de contrôle doivent être prévus et suivis.
Nous suggérons de noter de façon permanente les
contrôles périodiques et d'entretien effectués sur votre
pompe. Ce suivi des procédures d'entretien permettra de
conserver votre pompe en bon état de fonctionnement et
d'éviter les pannes coûteuses.
Une des meilleures règles à suivre pour l'entretien correct
de votre pompe centrifuge est de noter le nombre réel
d'heures de fonctionnement. Ensuite, après écoulement
d'une durée de fonctionnement définie, contrôler
soigneusement la pompe. La longueur de cette durée
de fonctionnement peut dépendre des applications et ne
peut être déterminée que par l'expérience. Mais les
équipements neufs doivent être examinés après un temps
de fonctionnement relativement court. La période de
contrôle suivante peut être éventuellement allongée.
Ce système peut être reproduit jusqu'à atteindre une durée
maximale de fonctionnement à prendre en compte pour le
calendrier de fonctionnement entre les contrôles.
CALENDRIER D'ENTRETIEN
INTERVALLES D'INSPECTION
intervalles d'inspection doivent être raccourcis
! Les
de façon appropriée si le liquide pompé est abrasif
et/ou corrosif, ou si l'environnement est classé
comme potentiellement explosif.
saponification. Ce problème est d'habitude causé par
l'infiltration d'eau ou d'autres fluides au-delà des joints de
l'arbre du roulement et se remarque immédiatement lors du
contrôle, puisque la graisse a une couleur blanchâtre.
Nettoyer les roulements avec un solvant industriel propre et
remplacer la graisse par le type correct selon les
recommandations.
TOUS LES MOIS
TOUS LES 6 MOIS
Vérifier la température des roulements avec un thermomètre
et non pas à la main. Si les roulements sont chauds en
fonctionnement (plus de 82 °C (180 °F)), la cause peut être
un excès ou un manque de lubrifiant. Si le changement de
lubrifiant ou le réglage au niveau correct ne corrige pas le
problème, démonter et contrôler les roulements. Les lèvres de
joint portant sur l'arbre peuvent aussi causer une surchauffe du
boîtier. Lubrifier les lèvres de joint pour corriger ce problème.
Vérifier la garniture et la remplacer si nécessaire. Utiliser
la qualité recommandée. S'assurer que les cages du joint
sont centrées dans la boîte à garniture à l'entrée du
raccord de canalisation de boîte à garniture.
TOUS LES 3 MOIS
Vérifier l'huile sur les groupes lubrifiés à l'huile. Vérifier les
roulements lubrifiés à la graisse pour y détecter des traces de
3298 Family Rev. 5/08
Prendre des mesures de vibration sur les boîtiers de
roulement. Comparer les valeurs lues au dernier ensemble
de valeurs pour rechercher une panne possible d'un
composant de la pompe (par exemple roulements).
Rechercher des rayures sur l'arbre ou le manchon d'arbre.
Les rayures accélèrent l'usure de la garniture.
35
5
Vérifier l'alignement entre la pompe et l'entraînement.
Caler les groupes si nécessaire. Si le désalignement
réapparaît fréquemment, contrôler la totalité du système de
canalisation. Dévisser les canalisations au niveau des brides
d'aspiration et de refoulement pour détecter des effets de
ressort, signalant une contrainte sur le corps. Contrôler tous
les supports de canalisation pour vérifier leur bon état et le
soutien efficace de la charge. Corriger si nécessaire.
TOUS LES ANS
Déposer le demi-corps supérieur. Contrôler complètement la
pompe pour y rechercher toute trace d'usure et commander
les pièces de rechange si nécessaire.
Vérifier les jeux des bagues d'usure. Les remplacer quand le
jeu devient trois fois (3) supérieur au jeu normal ou quand
une réduction notable de la pression de refoulement apparaît
pour le même débit.
Mesurer la hauteur manométrique dynamique totale à l'aspiration
et au refoulement comme essai de performances de la pompe et
de l'état des canalisations. Noter les valeurs obtenues et les
comparer à celle du dernier essai. C'est en particulier important
quand le fluide pompé tend à former un dépôt sur les surfaces
internes. Contrôler les vannes de pied et les clapets antiretour,
en particulier le clapet antiretour qui protège contre le bélier
hydraulique lors de l'arrêt de la pompe. Un clapet antiretour ou
une vanne de pied en défaut se traduit aussi par de mauvaises
performances de la pompe en fonctionnement.
REMARQUE : Le calendrier ci-dessus se base sur
l'hypothèse qu'après le démarrage le groupe a été
surveillé en permanence et ce programme a été trouvé
conforme au fonctionnement, indiqué par la stabilité
des valeurs lues. Des applications ou conditions
extrêmes ou inhabituelles doivent être prises en compte
pour la définition des intervalles d'entretien.
Éliminer tout dépôt ou entartrage. Nettoyer les canalisations
de boîte à garniture.
ENTRETIEN DES POMPES ENDOMMAGÉES PAR
DES INONDATIONS
L'entretien des pompes centrifuges après une inondation est
relativement simple en conditions normales.
Les roulements sont le problème principal sur les groupes
de pompage. Commencer par démonter les roulements ;
contrôler et nettoyer ces roulements pour y détecter les
surfaces rouillées ou fortement usées. Si les roulements
sont exempts de rouille et d'usure, les remonter et les
relubrifier avec les lubrifiants recommandés pour la pompe.
Selon la longueur de l'exposition de la pompe aux
inondations, il est improbable que le remplacement des
roulements soit nécessaire ; mais si de la rouille ou des
usures des surfaces sont apparents, il peut être nécessaire
de remplacer les roulements.
Contrôler ensuite la boite à garniture et la nettoyer de tout
corps étranger qui pourrait la colmater. La garniture qui
semble usée ou ne régule plus correctement le débit de fuite
doit être remplacée. Les joints mécaniques doivent être
nettoyés et soigneusement rincés.
Les accouplements doivent être démontés et parfaitement
nettoyés. Lubrifier l'accouplement avec un des lubrifiants
recommandés par le constructeur de l'accouplement si
nécessaire.
Toute pompe correctement étanchée à tous les raccordements
et reliée aux canalisations d'aspiration et de refoulement doit
être étanche au liquide extérieur. Il n'est donc pas nécessaire
d'aller au-delà des roulements, de la boite à garniture et de
l'accouplement pour l'entretien de la pompe.
LUBRIFICATION
GRAISSE
Les roulements à bille lubrifiés à la graisse sont remplis de
graisse en usine et ne nécessitent d'habitude aucune intervention
avant le démarrage si la pompe a été stockée en lieu sec et
propre avant son fonctionnement initial. Les roulements doivent
être observés après la première heure environ suivant le
démarrage pour vérifier leur fonctionnement correct.
L'importance d'une lubrification correcte ne saurait être
trop soulignée. Il est difficile de déterminer un intervalle de
lubrification des roulements, qui dépend des conditions de
fonctionnement. Il est préférable d'ajouter une once (30 g)
de graisse à intervalles réguliers, mais il est tout aussi
important d'éviter un ajout excessif de graisse. Dans des
conditions de fonctionnement normal, il est recommandé
d'ajouter 1 once (30 g) de graisse à des intervalles de
36
trois à six mois et de n'utiliser que de la graisse propre.
Il est toujours préférable d'arrêter le groupe pendant l'ajout
de la graisse pour éviter une surcharge.
REMARQUE : L'excès de graisse est une cause
courante de surchauffe.
Le cadre de roulement doit être maintenu propre, car toute
contamination par des corps étrangers pénètre dans le
boîtier et peut détruire rapidement les roulements. Lors du
nettoyage des roulements, utiliser un solvant de nettoyage
de roulement ou un solvant de nettoyage industriel. Ne pas
utiliser d'essence. Utiliser des chiffons non pelucheux.
Ne pas utiliser des chiffons de récupération.
Utiliser une graisse courante pour roulement à bille, mais une
vaseline standard du commerce peut la remplacer si nécessaire.
3498 IOM 5/08
Ne pas utiliser de graphite. Une graisse n° 1 ou 2 donne
généralement un fonctionnement satisfaisant aux
températures habituelles, la graisse la plus légère
correspondant à un fonctionnement à grande vitesse ou
à faible température ambiante.
L'expérience montre que les huiles répondant aux
caractéristiques suivantes assurent une lubrification
satisfaisante. Ces huiles peuvent être fournies par tous les
grands pétroliers. Le fournisseur d'huile est responsable de
la fourniture d'un lubrifiant approprié.
Les graisses minérales avec savon à base de sodium sont
recommandées. Les graisses à base d'huile animale ou
végétale ne sont pas recommandées suite aux dangers de
détérioration et de formation d'acide. La plupart des grands
fabricants d'huile disposent de graisses spéciales pour
roulement de qualité satisfaisante. Consulter l'usine pour
des recommandations spécifiques.
(1) Viscosité Saybolt à 40 °C (100 °F) . . . 215-SSU-240 SSU
La température maximale de fonctionnement recherchée pour
tous les roulements est de 82 °C (180 °F). Si la température du
cadre de roulement monte au-delà de 82 °C (180 °F), la pompe
devrait être arrêtée pour en déterminer la cause.
(5) Point d'écoulement, maximum . . . . . -7 °C (+20 °F)
Les roulements lubrifiés à la graisse ne devraient pas être
utilisés quand la température du liquide pompé dépasse
176 °C (350 °F).
REMARQUE : Un cadre de roulement qui semble
chaud au toucher à la main n'est pas nécessairement
en surchauffe. Vérifier avec un dispositif de mesure
précis de la température pour s'en assurer.
HUILE
roulements doivent être lubrifiés correctement
! Les
pour éviter un dégagement excessif de chaleur, des
étincelles et une défaillance prématurée.
Les pompes lubrifiées à l'huile peuvent comporter une
bague d'huile, qui permet de prélever l'huile du réservoir
par rotation de la bague et dépôt de cette huile sur l'arbre et
les roulements à l'intérieur du boîtier de roulement ; elles
peuvent aussi comporter un déflecteur d'huile qui crée un
brouillard de fines gouttelettes sur la totalité de l'intérieur
de la cavité de roulement.
Après installation de la pompe, rincer le boîtier de
roulement pour éliminer la poussière, les saletés et autres
impuretés qui ont pu pénétrer dans le boîtier de roulement
lors du transport ou de la mise en place. Remplir ensuite le
corps de roulement avec un lubrifiant approprié. Le niveau
d'huile à maintenir est indiqué par une ligne sur le verre de
visée ou le témoin de niveau d'huile.
3498 IOM 5/08
(2) Viscosité Saybolt à 100 °C (210 °F) . . . . . 49 SSU
(3) Indice de viscosité, minimum. . . . . . . . . . . . 95
(4) Densité API . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .28-33
(6) Point éclair, maximum . . . . . . . . 205 °C (400 °F)
(7) Additifs . . . . . . . . . antirouilles et anti-oxydation
(8) Viscosité ISO . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46
REMARQUE : Ne pas mélanger des huiles de
différents fournisseurs.
L'huile doit être une huile minérale bien raffinée de bonne
qualité et de coupe simple filtrée. Elle doit être exempte
d'eau, de sédiments, de résine, de savon, d'acide et de
charge de tout type. Elle doit aussi être non moussante avec
une viscosité d'environ 150-200 SSU à 40 °C (100 °F).
(Environ SAE-20).
Dans des installations à conditions modérées de variation
de température, d'humidité et de saleté, l'huile doit être
vidangée après environ 160 heures de fonctionnement.
L'huile doit être contrôlée à ce moment pour déterminer la
période de fonctionnement avant la vidange suivante.
Les intervalles de vidange peuvent être augmentés jusqu'à
2000-4000 heures pour un cycle de fonctionnement de
8000 heures par an. Vérifier fréquemment dans l'huile la
présence d'humidité, de saleté ou de traces de “dégâts”.
$
ATTENTION
Ne pas huiler excessivement ; ceci peut faire
surchauffer les roulements. La température maximale
de fonctionnement recherchée pour tous les roulements
à billes est de 82 °C (180 °F). Si la température du cadre
de roulement monte au-delà de 82 °C (180 °F) (mesurée
par un thermomètre), arrêter la pompe pour en
déterminer la cause.
37
5
INFORMATIONS SUR L'ÉTANCHÉITÉ
LUBRIFICATION À L'EAU
Seul un volume suffisant de liquide d'étanchéité permettant
de créer un sens privilégié de circulation de la boîte
à garniture vers l'intérieur du corps de pompe est
nécessaire, mais la pression est importante. Utiliser de l'eau
d'étanchéité au débit de 0,5 - 1,0 GPM (2 - 4 litres/min),
à une pression de 15 - 20 PSI (1 - 1,4 bar) au-dessus de la
pression de fonctionnement de la boîte à garniture.
Nous recommandons de dimensionner les canalisations
d'alimentation du liquide d'étanchéité vers la boîte à garniture
de façon à fournir un volume d'eau suffisant à la pression
voulue, en fonction de l'emplacement de la ou les pompes par
rapport à la source de liquide. Il est possible d'utiliser une
petite canalisation pour le raccordement à la boîte à garniture.
Une vanne doit être posée pour assurer le réglage et la
régulation du liquide d'étanchéité et un manomètre pour
vérifier la pression vers la boîte à garniture.
Un liquide d'étanchéité externe doit être réglé pour que la
garniture ne soit que légèrement chaude, avec une très lente
fuite de la boîte à garniture. Une pression excessive d'une
source externe peut être très destructrice pour la garniture.
Une pression supérieure est néanmoins nécessaire pour les
mélasses abrasives par rapport aux liquides clairs.
L'examen de la fuite signale s'il faut augmenter ou réduire
la pression externe. Si de la mélasse apparaît dans la fuite,
augmenter la pression jusqu'à ce que seules des gouttes de
liquide clair sortent de la boîte. Si les gouttes sortantes sont
corrosives ou nocives pour le personnel, elles doivent être
récupérées et évacuées par une canalisation.
Une erreur courante consiste à ouvrir largement la vanne de
la canalisation extérieure pour contrôler le gouttage par
resserrage du presse-étoupe. Une combinaison des deux
réglages est en fait indispensable pour arriver à l'état optimal.
La durée de vie de la garniture et du manchon dépend de ce
contrôle soigneux plus que de tout autre facteur.
LUBRIFICATION À LA GRAISSE
Les boîtes à garniture de pompe peuvent aussi être lubrifiées
à la graisse. Différents types de lubrification à la graisse sont
disponibles. En cas d'utilisation d'un lubrificateur à graisse,
la pression de graisse vers la boîte à garniture doit être égale
à la pression de refoulement de la pompe.
GARNITURE
Les pompes sont normalement livrées avec la garniture
desserrée. Toutes les garnitures utilisées sont de matériau
de la plus haute qualité. Avant de mettre en fonctionnement
la pompe, vérifier l'état de la garniture. Si la pompe est
installée dans les 60 jours après l'expédition, la garniture
sera en bon état avec une lubrification suffisante.
Si la pompe est stockée plus longtemps, il peut être
nécessaire de regarnir la boîte à garniture. Dans tous les
cas, nous recommandons un contrôle de la garniture avant
le démarrage de la pompe.
38
La garniture standard est constituée de fibres carrées sans
amiante imprégnées d'huile et de graphite. Une garniture
douce et bien lubrifiée réduit la résistance de la boîte
à garniture et évite une usure excessive de l'arbre ou du
manchon d'arbre. Beaucoup de marques de garniture du
marché ont les qualités voulues. Consulter l'usine pour des
recommandations spécifiques.
Au premier démarrage d'une pompe avec une garniture en
fibres, il est recommandé de laisser la garniture légèrement
desserrée sans pour autant causer une fuite d'air. Au cours du
fonctionnement de la pompe, resserrer progressivement les
vis du presse-étoupe. Le presse-étoupe ne doit jamais être
rapproché au point de comprimer trop fortement la garniture,
en l'absence de fuite. Ceci pourrait causer un brûlage de la
garniture, rayer l'arbre ou le manchon d'arbre et empêcher la
circulation du liquide à travers la boîte à garniture pour la
refroidir. La boîte à garniture est mal réglée ou mal remplie
si le frottement dans la boîte empêche la rotation à la main de
l'élément tournant. Une boîte à garniture garnie correctement
ne devrait être que tiède avec une fuite lente de liquide
d'étanchéité. Après fonctionnement de la pompe pendant un
certain temps et rodage complet de la garniture, la fuite qui
goutte de la boîte à garniture doit être d'au moins 40 à 60
gouttes par minute.
Ceci signale une lubrification et un refroidissement correct
de la garniture et du manchon d'arbre.
REMARQUE : Un fonctionnement excentrique de
l'arbre ou du manchon à travers la garniture peut
conduire à une fuite excessive qui ne pourra pas
être compensée. La correction de ce défaut est
très importante.
La garniture doit être vérifiée fréquemment et remplacée
selon les conditions de service. Six mois peut être une
durée de vie raisonnable, selon les conditions d'utilisation.
Il est impossible de donner des prévisions exactes. Il est
possible d'utiliser un outil à garniture pour déposer
l'ancienne garniture de la boîte à garniture. Ne jamais
réutiliser de la garniture ancienne sans espérance de durée
de vie ni simplement ajouter des bagues neuves. Vérifier
que la boîte à garniture est parfaitement nettoyée avant
d'installation la garniture neuve. Vérifier aussi l'état de
l'arbre ou du manchon pour y détecter toute excentricité ou
rayure possible, en effectuant les remplacements chaque
fois que c'est nécessaire.
La garniture neuve doit être placée avec précaution dans la
boîte à garniture. En cas d'utilisation de bagues moulées,
les bagues doivent être ouvertes sur le côté et les
ouvertures poussées d'abord dans la boîte à garniture. Les
bagues s'installent une à la fois, chacune mise en appui
fermement, et les coupes décalées pour éviter qu'elles
s'alignent. Les coupes doivent être conservées vers le haut
de l'arbre et doivent être décalées d'environ 90° par rapport
à chaque coupe précédente.
3498 IOM 5/08
En cas d'utilisation de garniture en bobine, couper une bague
à la dimension précise avec jonction bout à bout ou à coupe
d'onglet. Une coupe bout à bout précise est préférable à une
coupe d'onglet mal ajustée. Poser la bague sur l'arbre pour
s'assurer de la longueur correcte. Déposer puis découper
toutes les autres bagues sur le premier modèle. Quand les
bagues sont mises en place autour de l'arbre, la coupe doit
être jointive. Placer la première bague au fond de la boite
à garniture. Poser ensuite chaque bague dans l'ordre en
décalant les coupes comme indiqué ci-dessus, et en
s'assurant que chaque bague est fermement appuyée.
3.
Vérifier que la cage du joint est positionnée correctement
dans la boîte à garniture sous l'entrée d'eau d'étanchéité.
La fonction de la cage du joint est d'établir un joint
liquide autour de l'arbre, d'éviter la fuite d'air par la boîte
à garniture et de lubrifier la garniture. Si elle n'est pas
positionnée correctement, elle ne sert à rien.
Un joint mécanique utilisé ne doit pas être remis en
service sans remplacement ou nouveau rodage des faces
d'étanchéité. (Le rodage est généralement rentable sur
des joints de deux pouces de diamètre et plus).
Quatre règles importantes doivent être toujours respectées
pour une durée de vie optimale du joint :
1.
Maintenir les faces d'étanchéité aussi propres
que possible.
2.
Maintenir le joint aussi froid que possible.
3.
S'assurer que le joint dispose toujours d'une
lubrification correcte.
4.
Si le joint est lubrifié avec du fluide filtré, nettoyer
souvent le filtre.
JOINTS D'ARBRE MÉCANIQUES
Généralités
Un joint d'arbre mécanique est fourni à la place d'une boîte
à garniture garnie sur demande spécifique. Les joints
mécaniques sont préférés aux garnitures dans certaines
applications pour leur meilleure qualité d'étanchéité et leur
plus grande durée de service. La fuite est éliminée quand
un joint est installé correctement, et normalement la durée
de vie du joint est très supérieure à celle d'une garniture
dans des applications comparables.
5
Vous trouverez ci-dessous des instructions générales
d'utilisation des différents types d'étanchéité mécanique.
Il n'est pas possible d'inclure des instructions détaillées
pour tous les types de joint mécanique dans ce manuel
à cause du nombre quasiment illimité de combinaisons et
dispositions possibles. Les instructions du fabricant du
joint seront par contre incluses en supplément de ce
manuel chaque fois que c'est nécessaire.
1.
Les joints mécaniques sont des produits de précision
et doivent être traités avec soin. Des précautions
particulières doivent être prises pour la manipulation des
joints. De l'huile propre et des pièces propres sont
indispensables pour éviter de rayer les faces d'étanchéité
finement rodées. Même des rayures très légères sur ces
faces peuvent conduire à des fuites des joints.
2.
Normalement, les joints mécaniques ne nécessitent
aucun réglage ni entretien, sauf le remplacement
programmé des pièces usées ou cassées.
3498 IOM 5/08
39
DÉPANNAGE
Entre les contrôles d'entretien réguliers, rester attentif aux
symptômes de problème sur le moteur ou la pompe.
Les symptômes courants sont mentionnés ci-dessous.
Problème Article
Pas de
liquide en
sortie
Manque d'amorçage.
2
Perte d'amorçage.
3
La hauteur d'aspiration est trop
élevée (relevé de pression
d'aspiration négatif).
4
Hauteur manométrique statique du
système trop élevée.
5
Régime trop faible.
6
Rotation dans le mauvais sens.
7
Aucune rotation.
8
9
Jeu de la turbine sur l'arbre.
Turbine totalement colmatée.
Hauteur manométrique du système
ou hauteur manométrique de
refoulement nécessaire trop élevée.
10
40
Cause probable
1
Corriger immédiatement tout défaut pour ÉVITER DES
RÉPARATIONS ET ARRÊTS COÛTEUX.
Solution
Remplir complètement de liquide la pompe et la canalisation d'aspiration.
Rechercher des fuites dans les raccords et assemblages de la canalisation
d'aspiration ; mettre le corps à l'air libre pour éliminer l'air accumulé.
Vérifier le joint mécanique ou la garniture.
En l'absence de colmatage à l'entrée et si les vannes d'aspiration sont
ouvertes, rechercher des pertes par frottement dans la canalisation. Mais
la hauteur d'aspiration statique peut être trop importante. Mesurer à la
colonne de mercure ou au dépressiomètre pendant le fonctionnement de
la pompe. Si la hauteur d'aspiration statique est trop élevée, le liquide
à pomper doit être relevé ou la pompe abaissée.
Consulter l'usine pour savoir s'il est possible d'utiliser une turbine plus
grosse ; sinon, réduire les pertes dans les canalisations ou augmenter le
régime – ou les deux, selon les besoins. Opérer avec précaution pour
éviter une surcharge grave de l'entraînement.
Vérifier si le moteur est branché directement et reçoit la tension
nominale. La fréquence peut être trop basse. Le moteur a peut-être une
phase coupée.
Vérifier la rotation du moteur selon la flèche de sens sur le corps de
pompe. Si la rotation est conforme à la flèche, vérifier la correspondance
entre la turbine et le corps. (Ceci impose la dépose de la moitié
supérieure du corps.)
Vérifier l'alimentation, l'accouplement, les clavettes d'arbre de
transmission et d'arbre.
Vérifier la clavette, le contre-écrou et les vis de pression.
Démonter la pompe et nettoyer la turbine.
Vérifier les pertes par frottement dans les canalisations. Des canalisations
de gros diamètre peuvent corriger le problème. Vérifier que les vannes
sont ouvertes à fond.
3498 IOM 5/08
DÉPANNAGE, suite
Problème Article
11
12
13
14
15
16
17
Pas de
liquide en
sortie
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
Pression
insuffisante
28
29
3498 IOM 5/08
Cause probable
Solution
Si le liquide pompé est de l'eau ou autre liquide non explosif et en absence
de gaz ou de poussières explosives, rechercher les fuites sur les brides
Fuites d'air dans la canalisation
avec une flamme ou une allumette. Pour des liquides tels que l'essence,
d'aspiration.
le contrôle de la canalisation d'aspiration peut s'effectuer par fermeture
ou obstruction de l'entrée et mise sous pression de la canalisation.
Un manomètre signalera une fuite par une perte de pression.
Remplacer la garniture et les manchons le cas échéant ou augmenter la
Fuites d'air dans la boîte à garniture.
pression du lubrifiant du joint au-dessus de la pression atmosphérique.
Régime trop faible.
Voir point 5.
Hauteur manométrique de
Voir point 10.
refoulement trop élevée.
Hauteur d'aspiration trop élevée.
Voir point 3.
Turbine partiellement colmatée.
Voir point 9.
a. Augmenter la hauteur manométrique positive nette de la pompe
Cavitation ; valeur NPSHA
à l'aspiration en abaissant la pompe ou en augmentant les dimensions de
insuffisante (Net Positive Suction
la canalisation d'aspiration et des raccords.
Head Available, Hauteur
b. Sous-refroidir la canalisation d'aspiration au niveau d'entrée pour
manométrique positive nette
abaisser la température du liquide à l'entrée.
disponible à l'aspiration).
c. Mettre sous pression le récipient d'aspiration.
Contrôler la turbine et les bagues d'usure. Remplacer en cas de dégât ou
Défaut de la turbine et/ou des
de forte érosion des sections d'aubes ou si le jeu de la bague d'usure
bagues d'usure.
est 3 fois supérieur à la normale.
La section des ouvertures de la vanne doit être au moins égale à la
Vanne de pied trop petite ou
section de la canalisation d'aspiration (de préférence 1,5 fois). En cas
partiellement obstruée.
d'utilisation d'une crépine, la section nette dégagée doit être 3 à 4 fois
supérieure à la section de la canalisation d'aspiration.
S'il est impossible d'abaisser l'entrée ou si des courants d'aspiration
Profondeur d'immersion de l'entrée
d'air persistent en l'abaissant, enchaîner une planche à la canalisation
d'aspiration insuffisante.
d'aspiration. Elle sera attirée dans les courants, et lissera le tourbillon.
Les symptômes sont une surcharge de l'entraînement et une capacité de
la pompe d'environ un tiers de la valeur nominale. Comparer le sens de
rotation du moteur à la flèche de sens sur le corps de pompe. Si le sens
Rotation dans le mauvais sens.
de rotation est conforme à la flèche, la turbine peut avoir été retournée
de 180°.
(Voir CHANGEMENT DE SENS DE ROTATION).
Hauteur manométrique du système
Voir point 4.
trop élevée.
Défaut du joint mécanique.
Réparer ou remplacer le joint.
Régime trop faible.
Voir point 5.
Fuites d'air dans la canalisation
Voir point 11.
d'aspiration ou la boîte à garniture.
Défauts mécaniques.
Voir point 18.
Tourbillon à l'entrée d'aspiration.
Voir point 20.
Vérifier si les vannes d'aspiration et de refoulement sont ouvertes à fond.
Obstruction des passages de liquide. Démonter la pompe et contrôler les passages et le corps. Éliminer
l'obstruction.
Il peut être possible de surdimensionner la pompe au point qu'elle
fournisse une pression adéquate malgré le problème. Il est préférable de
Air ou gaz dans le liquide.
prévoir un purgeur de gaz sur la canalisation d'aspiration près de la
pompe et d'éliminer régulièrement les gaz accumulés. Voir point 17.
41
5
DÉPANNAGE, suite
Problème Article
La pompe
fonctionne un
bref instant,
puis s'arrête
Voir point 17.
31
Hauteur manométrique du système
trop élevée.
Voir points 4 et 10.
33
34
35
36
37
Hauteur manométrique inférieure
à la valeur nominale ; pompage
excessif de liquide.
Cavitation.
Défauts mécaniques.
Entrée d'aspiration non immergée.
Liquide plus lourd (par viscosité ou
densité) que ce qui est prévu.
Rotation dans le mauvais sens.
38
Presse-étoupe de boîte à garniture
trop serré.
39
Déformation du corps par
contraintes excessives des
canalisations d'aspiration ou de
refoulement.
40
Arbre faussé suite à des dégâts –
d'expédition, de fonctionnement ou
de remise en état.
Usiner le diamètre extérieur de la turbine à la dimension conseillée par
l'usine, ou réduire le régime.
Voir point 17.
Voir point 18, 19, 21 et 23.
Voir point 20.
Utiliser un entraînement de capacité supérieure. Consulter l'usine pour le
dimensionnement. Contrôler la viscosité et la densité du liquide.
Voir point 6.
Réduire la pression sur le presse-étoupe. Serrer de façon raisonnable.
Si le liquide d'étanchéité ne circule pas pendant le fonctionnement de la
pompe, remplacer la garniture.
Vérifier l'alignement. Examiner la pompe pour détecter des frottements
entre la turbine et le corps. Remplacer les pièces endommagées. Refaire
les canalisations vers la pompe.
Vérifier le fléchissement du rotor en le faisant tourner sur des tourillons.
Le faux rond total indiqué par le comparateur ne doit pas dépasser
0,002" (0,05 mm) sur l'arbre et 0,004" (0,10 mm) sur la face d'usure de
la turbine.
Chercher des dégâts sur les bagues d'usure et la turbine. Toute irrégularité
sur ces pièces cause un frottement sur l'arbre.
Réaligner la pompe avec l'entraînement.
Vérifier la tension du moteur. Vérifier le régime par rapport à la valeur
nominale indiquée sur la plaque signalétique de la pompe.
La tension et la fréquence du courant électrique peuvent être inférieures
à celles pour lesquelles le moteur est conçu, ou le moteur peut avoir un
défaut. Le moteur peut manquer de ventilation correcte suite à un
positionnement erroné.
42
Panne mécanique de pièces
essentielles de la pompe.
Désalignement.
43
Le régime est peut-être trop élevé.
44
Défauts électriques.
45
Défauts mécaniques dans la turbine,
le moteur ou autre type
Si le défaut ne peut pas être localisé, consulter l'usine.
d'entraînement autre moteur
électrique.
41
42
Solution
Valeur NPSHA insuffisante.
32
La pompe
consomme
trop de
puissance
Cause probable
30
3498 IOM 5/08
DÉMONTAGE ET REMONTAGE
DÉMONTAGE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 43
MONTAGE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44
ACCOUPLEMENTS À JEU D'EXTRÉMITÉ LIMITÉ . . . . . . . . . 45
DÉMONTAGE
Les numéros utilisés dans la procédure ci-dessous désignent
des références de pièces détachées identifiées sur le plan de
montage de la pompe. Utiliser les méthodes mécaniques
courantes pour travailler sur la pompe et éviter
d'endommager les pièces.
6.
Vider la pompe en ouvrant le bouchon de mise à l'air
libre et en déposant le bouchon de vidange sur les
buses d'aspiration et de refoulement.
Déposer la visserie de maintien des chapeaux de
boîtier de roulement sur les boîtiers de roulement
(134D). Repérer les chapeaux pour savoir où les
reposer. Soulever les chapeaux. Il est maintenant
possible de soulever la totalité de la partie tournante.
7.
Déposer les vis de presse-étoupe, glisser les plaques de
presse-étoupe (107) de côté pour débrancher les faces
des joints mécaniques.
Extraire le demi-accouplement et sa clavette de l'arbre.
Déposer la plaque d'extrémité de roulement (111).
8.
Déposer les deux bagues de corps (127).
9.
Déposer le roulement radial (168).
1.
Débrancher l'accouplement. Consulter les instructions
du constructeur de l'accouplement.
2.
3.
4.
5.
Ne pas utiliser de joints plus épais, car ils éloigneraient
le corps et autoriseraient une fuite autour des bagues
d'usure.Un joint plus faible conduirait à des contraintes
intempestives sur les bagues du corps.
Déposer tous les écrous et douilles de liaison du corps
principal. Utiliser les vis d'appui dans deux trous
taraudés pour décoller le joint. Soulever le couvercle
du corps par les oreilles de fonderie.
Garniture
10. Déposer le contre-écrou et la rondelle d'arrêt
(136 et 382) et extraire le roulement de butée (410).
11. Déposer les plaques d'extrémité de roulement ainsi
que les joints de roulement (333A et 332A).
Un joint Garlock 3000 résistant est placé entre les
demi-corps de pompe en usine. Le joint peut être
remplacé complètement si nécessaire, par un matériau
identique ou comparable de la même épaisseur que
celui d'origine et coupé à la forme appropriée.
Fig. 14
3498 IOM 5/08
43
6
12. Déposer les plaques de presse-étoupe (107) des deux
côtés. Prendre garde à ne pas endommager la bague du
joint statique fixée à l'intérieur de la plaque du
presse-étoupe. Consulter les plans et instructions du
fabricant du joint mécanique pour plus de détails.
13. Avant de déposer l'ensemble tournant du joint
mécanique, noter et repérer sa position axiale sur le
manchon d'arbre. Pour que le joint mécanique
fonctionne correctement, la distance d'installation par
rapport à la face de la boîte à garniture à une
importance. Consulter le plan du joint mécanique pour
connaître les dimensions. Déposer les joints mécaniques.
Le poids de la turbine doit la chasser avec les
manchons d'arbre. Si cela ne suffit pas, utiliser une
petite presse. Avant de déposer la turbine, noter la
dimension “A” de la face du moyeu de turbine
à l'épaulement du roulement de butée (voir Fig. 14)
pour faciliter le remontage.
16. Bagues d'usure
procédures de réglage du jeu de la turbine et des
! Les
bagues d'usure doivent être respectées. Un mauvais
réglage du jeu ou le non-respect des procédures
appropriées peut conduire à des étincelles, à un
dégagement de chaleur inattendu et des dommages
aux équipements.
14. Déposer les écrous du manchon (124 et 130) à l'aide
d'une clé à ergot adaptée. Attention au filetage
À GAUCHE sur l'un d'eux. Le sens du filetage dépend
de la rotation de l'arbre, consulter le plan de montage
de la pompe. En cas de rotation antihoraire, (124) a le
filetage à droite, (130) à gauche. En cas de rotation
horaire (130) est à gauche, (124) est à droite.
Quand les bagues sont usées à deux fois le jeu
d'origine, elles doivent être remplacées. Les bagues de
la turbine peuvent être coupées à l'aide d'un ciseau
à froid pour la dépose. Chauffer chaque bague d'usure
de turbine neuve à 130 - 150 °C (270° - 300 °F) et la
faire glisser sur la turbine. Maintenir les bagues contre
l'épaulement de la turbine jusqu'au refroidissement.
15. Déposer les manchons extérieurs et clavettes de chaque
extrémité. Pour déposer la turbine et les manchons
intérieurs, maintenir l'arbre verticalement et le laisser
tomber sur une cale en bois un certain nombre de fois.
MONTAGE
(Consulter le plan de montage de la pompe)
1.
Tous les joints toriques, joints et joints plats doivent
être remplacés par des pièces neuves au remontage.
Toutes les pièces réutilisables doivent être nettoyées de
tout corps étranger avant le remontage. Le joint du
corps principal doit être découpé en utilisant le
demi-corps supérieur comme gabarit. Poser le matériau
de joint sur le plan du joint du corps et le marquer en
l'appuyant contre les arêtes du corps. Découper le joint
à ras des bords intérieurs du corps.
2.
Poser la clavette de turbine sur l'arbre. Respecter la
dimension “A” notée lors du démontage, (voir Fig. 14)
pour poser la turbine sur l'arbre.
3.
Poser les manchons entretoises, joints toriques,
manchons de boîte à garniture et écrous de manchon
d'arbre. Poser les joints mécaniques sur l'arbre.
4.
Poser les bagues de corps (voir Fig. 15).
5.
Poser les joints de roulement (333A et 332A) ainsi que
les plaques d'extrémité de roulement sur l'arbre.
6.
Poser le roulement de butée (410) sur l'arbre, complet
avec rondelle d'arrêt et contre-écrou (382 et 136).
7.
Poser le roulement radial (168).
8.
Poser le demi-accouplement côté pompe et la clavette
selon les instructions du fournisseur de l'accouplement.
Fig. 15
9.
Poser les éléments tournants dans le demi-corps
inférieur. Positionner les bagues de corps sur les
goupilles du demi-corps inférieur.
10. Visser les chapeaux de boîtiers de roulement.
11. Abaisser le demi-corps supérieur en position et le
positionner avec les douilles coniques. Poser les
goujons/écrous du corps principal. Serrer uniformément
les goujons/écrous du corps principal en respectant les
valeurs de couple indiquées dans la section
correspondante du plan de montage.
12. Faire tourner l'arbre à la main pour s'assurer qu'il
tourne régulièrement, sans frottement ni coincement.
13. Serrer les presse-étoupes du joint mécanique (107).
14. Poser l'accouplement, vérifier l'alignement avec
l'entraînement et le corriger si nécessaire.
44
3498 IOM 5/08
ACCOUPLEMENTS À JEU D'EXTRÉMITÉ LIMITÉ
Pour les groupes équipés d'entraînement comportant des
paliers lisses, les demi-accouplements sont réglés de façon
à limiter le déplacement axial total de l'arbre à moins de la
moitié du jeu d'extrémité de l'ensemble rotor moteur. Cette
condition s'obtient par insertion d'un disque phénolique ou
équivalent d'épaisseur spécifiée entre le moteur et l'arbre de
pompe. (Voir Fig. 16)
La plupart des installations de pompe 3498 utilisent un
accouplement à engrenage totalement métallique. En cas
d'utilisation d'accouplements du type à engrenage à jeu
d'extrémité limité, les moyeux d'accouplement sont montés
glissants sur les arbres de la pompe et du moteur. Après
pose des capots d'accouplement et moyeux ; moteur réglé
sur son centre magnétique, mettre bout à bout les arbres de
pompe et de moteur avec le disque phénolique inséré entre
eux. (Le roulement de butée de la pompe limite le jeu
d'extrémité vers la pompe, et les capots d'accouplement
limitent le jeu d'extrémité vers le moteur). Le roulement de
butée de la pompe est dimensionné de façon à supporter
toute la poussée magnétique développée par le moteur
quand il est aligné correctement.
Fig. 16
Quand les instructions ci-dessus ont été totalement
respectées, suivre les Procédures d'alignement mentionnées
dans la section Installation.
7
3498 IOM 5/08
45
46
3498 IOM 5/08
ANNEXE I
INSTRUCTIONS DE COMMANDE DE PIÈCES
Pour la commande de pièces pour les pompes 3498, s'assurer de fournir les informations suivantes au distributeur stockiste
Goulds Pumps de votre région :
· Numéro de série
· Dimensions et type de pompe
· Numéro de modèle de la pompe
· Numéro de châssis de la pompe
· Description de la pièce
· Code de catalogue
· Quantité nécessaire
· Instructions précises de facturation et d'expédition
· Date souhaitée
Les pièces doivent être commandées d'avance en fonction des besoins si possible, car des circonstances en dehors du contrôle
du Goulds Pumps peuvent réduire les stocks existants. Toutes les pièces ne sont pas conservées en stock. Certaines sont
fabriquées sur commande. Si des pièces de remplacement nécessaires doivent être fabriquées en matériaux différents de ceux
spécifiés à l'origine, fournir les exigences précises et le motif de la modification. La fourniture soigneuse des informations
ci-dessus avec la commande de pièces détachées d'origine facilitera l'expédition.
7
3498 IOM 5/08
47
48
3498 IOM 5/08
ANNEXE II
OUTILS
Pour démonter et monter les pompes 3498, utiliser des outils conventionnels.
7
3498 IOM 5/08
49
50
3498 IOM 5/08
ANNEXE III
FORMULES UTILES
7
3498 IOM 5/08
51
52
3498 IOM 5/08
3498 IOM 5/08
53
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
P
O
I
N
T
(PSI.)
(ft.)
Disc.
Suct.
Pression
dynamique
(pieds)
Hauteur
dynamique
totale
(HDT2)
Relevé
Convertir
en GPM2
DÉBIT
RPM2
Tension
moteur
P
h
a
s
e
2
Moy.Amps
(calculé)
BHP2
pompe
(calculé)
Rendement
de pompe
RPM1
HDT1
GPM1
_______________________________________________________________
N
P
S
H
A
calculé
Relevés pris par : ________________________________________________
BHP1
Correction de loi d'affinité
Type de débitmètre : ____________________________________
P
h
a
s
e
3
Intensité
moteur
P
h
a
s
e
1
Date ________________
Annexe IV
N
P
S
H
R*
VALEURS NOMINALES : GPM _______________ Hauteur manométrique ____________
RPM _____________
Dimension de canalisation d'aspiration ___________________________ pouces
Dimension de raccord de canalisation de refoulement _________________ pouces
Correction d'altitude de manomètre de refoulement ______________________ pieds
Pression barométrique ____________ pouces Hg x 1,13 =__________ pieds d'eau
Liquide pompé ________________ Densité __________
Température du liquide _____________ °F
Pression de vapeur du liquide ___________ psi x 2,31 = __________pieds d'eau
_______________________________________________________________
NPSHR prise sur la courbe du tarif du constructeur.
Informations du moteur prises sur la plaque signalétique du moteur.
Voir feuille 2 sur 2 pour les formules utiles.
(PSI.)
Manomètre
d'aspiration
Commentaires :
*
**
(ft.)
Manomètre
de
refoulement
MOTEUR :** Puissance nominale ___________ Volts _______________ S.F. __________
F.L. Amps ____________ F.L. Eff _____________ P.F. ___________
Phase _______________
Numéro de série de pompe _______________ Diamètre de turbine (po) ______________
Numéro de courbe de pompe du constructeur ___________________________________
Dimension de pompe ______________________ Type de pompe ______________________
Rapport d'essai sur site
RAPPORT D'ESSAI SUR SITE
7
54
3498 IOM 5/08
3498 IOM 5/08
55
COMMENT COMMANDER
Pour commander des pièces appeler le
1-800-446-8537, ou
votre représentant local Goulds Pumps
SERVICE D'URGENCE
Un service d'urgence de pièces détachées est disponible
24 heures sur 24 et 365 jours par an …
Appeler le 1-800-446-8537
Visitez notre site web à l'adresse www.gouldspumps.com
Formulaire n° I3498 5/08
© 2004 Goulds Pumps, Incorporated
filiale de ITT Industries, Inc.
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising