Manuel à l`usage des traducteurs (Marcel Kahne

Manuel à l`usage des traducteurs (Marcel Kahne
Manuel
à l’usage des traducteurs
Marcel Kahne
Document publié par l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours,
imprimé par le centre de distribution de l’Église (Liège, Belgique, 1967)
Introduction
Chapitre 1 : Matériel indispensable
Chapitre 2 : Maux et remèdes
Chapitre 3 : Quelques règles techniques de base
Chapitre 4 : Le franglais
Chapitre 5 : La phrase anglaise
Chapitre 6 : Tournures particulières à l’anglais
Chapitre 7 : Quelques règles grammaticales
Chapitre 8 : Mots et expressions difficiles à traduire
Chapitre 9 : Mots et expressions dont il faut se méfier
Chapitre 10 : Expressions scripturales
Chapitre 11 : Lexique anglais-français des cantiques de l’Église
INTRODUCTION
Depuis longtemps déjà, le Comité de Littérature des missions de langue française
(aujourd’hui Service des traductions de l’Église, ndlr) se heurte à un grave problème dans le
domaine des traductions. Ce problème ne réside pas dans la bonne volonté des traducteurs :
On ne peut que les féliciter de leurs efforts, mais plutôt dans le fait que ces personnes ne sont
pas des spécialistes. Malgré leur dévouement, elles ne peuvent pas toujours arriver à une
qualité de traduction satisfaisante. Il nous a été donné, au cours des récentes années, de
constater de graves lacunes dans les traductions, lacunes qui s'inscrivent dans l'une des
catégories suivantes :
1. Traductions trop littérales qui « sentent » l'anglais.
2. Traductions approximatives qui, ou bien déforment le sens, ou bien l'affaiblissent en ne
rendant pas les nuances.
3. Phrases lourdes dont le sens est obscur.
4. Mauvais français, constructions disgracieuses.
Dans l'ensemble : Textes difficiles à lire.
Nous aimerions, dans ce manuel, aider nos collaborateurs à améliorer la qualité de leurs
traductions en attirant leur attention sur un certain nombre de règles et de faits que nous a
enseignés l'expérience des années, mais dont nous pouvons les faire profiter en un temps
beaucoup plus court.
Nous vous exhortons à lire attentivement les divers chapitres, à les étudier et à les revoir
systématiquement et souvent. Vous pourrez ainsi éviter de nombreuses erreurs et produire un
travail d'une qualité digne de l'Église.
Qu'est-ce qu'un traducteur ?
Quand on n'est pas un initié dans le domaine de la traduction, on s'imagine qu'il suffit de
parler « couramment » l'anglais pour s'improviser traducteur. C'est une profonde erreur, comme
nous allons le voir.
Celui qui est quelque peu au courant des salaires payés aux traducteurs dans le monde des
affaires sait qu'ils sont très élevés. Un salaire important correspond toujours à une
spécialisation approfondie. Et c'est bien le cas. Il est très difficile de devenir un excellent
traducteur, car cela requiert de longues études supérieures et une formation approfondie. Un
traducteur est un spécialiste au sens le plus élevé du terme. En effet, l'art de la traduction
présente des difficultés insoupçonnées dont seuls les habitués sont conscients. Nous allons
vous énumérer quelques points - liste très incomplète - qui, nous l'espérons, vous donneront, si
vous ne vous en êtes déjà aperçus, une idée de ce qui est en jeu.
1. La langue anglaise compte un demi-million de mots environ, mais on estime que le
vocabulaire de base consiste en quelque trois mille vocables. Avec cinq à six mille mots, on
peut dire qu'on parle « couramment » l'anglais. Si l'on sait qu'il faut au moins quinze mille mots
pour être traducteur, soit le triple, on n'aura aucune peine à se rendre compte combien
trompeuse est cette connaissance « courante » d'une langue. Quand les missionnaires rentrent
chez eux, on peut dire qu'ils parlent « couramment » le français… tant qu'on reste dans le
domaine de la religion. Quand un francophone connaît « couramment » l'anglais, cela veut dire
qu'il s'en tire dans la conversation ordinaire dont le vocabulaire est assez limité. Mais cela ne
veut pas dire qu'il connaît le vocabulaire littéraire ou spécialisé ni les tournures plus complexes.
Le sujet lui-même n'est pas conscient de ses lacunes, mais quelques pages de traduction
suffiront à le convaincre.
2. Or la difficulté est bien là. Les textes à traduire couvrent tous les sujets possibles et
imaginables : religion, couture, poésie, cuisine, sciences biologiques et atomiques, physique,
chimie, histoire, archéologie. Une des spécialisations dans ce domaine, et non la moindre, c'est
le vocabulaire biblique dont les textes de l'Église pullulent. Nous en reparlerons. Mais déjà, une
conclusion s'impose à l'esprit : Le traducteur doit non seulement avoir une connaissance
approfondie de l'anglais, mais aussi une vaste culture générale. Il doit être un intellectuel.
Ceci ne s'acquiert pas avec quelques heures de cours au lycée. Il faut avoir énormément lu,
conversé et étudié avec un esprit prompt à remarquer et à noter les tournures nouvelles.
3. On se fait souvent une idée naïve de la « traduction » proprement dite. On s'imagine
souvent qu'il suffit de remplacer les mots anglais par des mots français, de superposer le texte
français au texte anglais. C'est une erreur. Outre son vocabulaire et sa grammaire, une langue
est dotée d'une foule de nuances et de finesses que l'on appelle le génie de cette langue. Une
langue est un être vivant. Elle est le reflet d'une mentalité distinctive, emploie des tournures qui
lui sont propres, et tout cela ne peut se traduire littéralement. Il faut donner un « équivalent »,
c'est-à-dire la forme ou la tournure typiquement française qui y ressemble le plus.
Voici quelques-unes de ces tournures que l'on rencontre à tout bout de champ. Nous avons
mis le texte anglais en parallèle avec une traduction mauvaise parce que trop littérale, et avec
une autre, plus française, parce que plus dégagée de l'original anglais :
anglais
mauvais
bon
l pray that they may come to
a knowledge of God
Je prie pour qu'ils puissent
venir à une connaissance de
Dieu
Je prie pour qu'ils apprennent
à connaître Dieu
He felt as if he was walking
on air
Il se sentait comme s'il
marchait sur de l'air
Il se sentait des ailes
Through experience he
developed an understanding
of religion
Par l'expérience il développa
une compréhension de la
religion
L'expérience lui fit comprendre
ce que c'était que la religion
Il s'agit donc, non pas de superposer, ce qu'une quelconque machine pourrait faire, mais de
convertir, de refondre, ce qui demande beaucoup de finesse et d'habileté.
4. Le mot, élément de base de la langue, est aussi vivant que celle-ci. C'est une lourde
erreur que de croire qu'il suffit d'aller au dictionnaire pour trouver « l'équivalent » d'un mot. Le
mot est le reflet d'une expérience, et cette expérience varie d'individu à individu, mais surtout de
peuple à peuple. C'est ainsi qu'un mot français ne couvre pas nécessairement le sens du mot
anglais correspondant, c'est-à-dire qu'ils ne représentent pas exactement la même idée ou
qu'un des deux a un sens plus restreint que l'autre. Voici un exemple : Pour l'Anglais, le mot
« farm » représente l'ensemble des bâtiments et les champs, alors que dans l'imagination du
français « ferme » ne suscite que l'image du corps de bâtiments. « Challenge » a un sens
beaucoup plus étendu que « défi », puisqu'il indique toute situation qui vous donne le désir
d'agir, une tâche difficile qui vous donne l'envie de vous mesurer avec elle. Par ailleurs,
presque chaque mot ou expression d'origine française (et ils sont nombreux) est doté d'une
subtile nuance différente de son homologue français. Il convient que le traducteur apprenne à
« sentir » ces nuances.
Dans ce domaine, une source d'écueils (et de cheveux gris), et non des moindres, est cette
richesse toute particulière à l'anglais, qui a la faculté de puiser dans ses deux langues mères,
l'old English et le français des termes quasi-synonymes, le mot d'origine germanique ayant le
sens premier ou littéral, le mot d'origine française revêtant un sens figuré. Ainsi, par exemple,
« manhood » et « virility », « womanhood » et « feminity ». Le premier de chacun de ces deux
couples de mots indique l'âge adulte de l'homme ou de la femme (précision que nous ne
pouvons rendre en français que par une périphrase), tandis que le second rend les sens
spéciaux des homonymes français. De même, « great » veut dire grand, mais « grand » veut
dire grandiose, et ainsi de suite.
5. Jongler avec le vocabulaire et les nuances d'une langue ne suffit pas. Encore faut-il bien
en connaître la structure et les mécanismes. En d'autres termes, il faut être intimement pénétré
de sa grammaire, sinon on risque de faire passer de nombreuses tournures anglaises en
français. Voici un exemple de traduction gauche et disgracieuse que la traductrice aurait pu
éviter si elle avait mieux connu la grammaire anglaise.
Dans un magnifique album de luxe, intitulé « Ce monde où nous vivons », traduit de « Life »,
nous avons trouvé, entre autres perles, ce titre-ci : « La terre est née », traduction de l'anglais
« The Earth is born ». Ce titre, dont le caractère étrange saute aux yeux, n'est rien moins
qu'une double faute commise par une traductrice ignorante ou inconsciente de deux principes :
(1) « To be born » ne veut pas dire « être né », mais « naître ». Il en résulte que la
traduction correcte de « The Earth is born » est « La terre naît ». Pour obtenir le sens de « La
terre est née », il faudrait avoir en anglais « The earth was born ».
(2) L'anglais fait ses titres sous forme de phrases avec sujet et verbe. Le français, de son
côté, fait ses titres sous forme d'expressions déterminatives. Par conséquent, le titre anglais
« The earth is born » doit, pour être rendu correctement et en beau français, se traduire par
« La naissance de la terre ».
6. Le danger est donc le littéralisme. On ne peut pas « coller » au texte anglais. Si on le fait
et c'est une tendance qui n'est que trop forte au fil de la traduction - on obtiendra un double
résultat négatif : (a) le texte sentira l'anglais, (b) il sera incompréhensible en français, parce que
celui-ci s'exprime différemment, et ce sera du mauvais français. Or, très souvent, les saints se
plaignent de l'obscurité des textes qu'ils lisent. Quelqu'un qui connaît l'anglais peut reconstituer
le sens, car il est capable de discerner la phrase anglaise qui transparaît dans la mauvaise
traduction, mais pour une personne ignorante de cette langue, le sens restera désespérément
obscur.
7. Enfin, lorsqu'on a surmonté tous ces obstacles et évité tous ces écueils, il en reste un
dernier, très redoutable : La langue française. Car le traducteur doit connaître à fond deux
langues : celle qu'il traduit et la sienne. Si votre vocabulaire français est pauvre, votre traduction
ne sera pas plus riche. Si votre orthographe, votre syntaxe, votre grammaire sont défectueuses,
quelle disgrâce pour votre texte. Car il n'est pas rare de trouver des fautes d'orthographe,
d'accord des participes passés, de concordance des temps, de ponctuation et d'accentuation.
Beaucoup connaissent si mal leur langue qu'ils suivent sans sourciller la grammaire anglaise,
mettant, par exemple, tous les adjectifs devant le nom, alors que le français n'admet
généralement pas ce procédé. Beaucoup ont un vocabulaire si pauvre qu'il est tout à fait inapte
à rendre les nuances et la beauté du texte anglais.
Conclusion
Traduire est un art difficile. Cela demande de l'intelligence, de la sensibilité, de profondes
connaissances linguistiques et techniques, non seulement de la langue étrangère, mais encore
de la sienne propre. Même ainsi, le traducteur est exposé à se laisser aller à un contresens ou
à une traduction faible, soit qu'il lise mal, soit qu'il subisse l'influence de la fatigue, ou pour
d'autres raisons.
On ne naît pas traducteur, on le devient avec l'expérience. Aucun traducteur n'est
constamment égal à lui-même : Il a des hauts et des bas. D'autre part, il s'améliore toujours.
Quand nous relisons des textes que nous avons traduits il y a un an ou deux, nous nous
sentons parfois envahi d'un sentiment de honte et voudrions pouvoir corriger notre travail. Enfin,
il n'y a pas de traduction absolue. Une même phrase peut se rendre de diverses manières, et
les traducteurs ne sont pas nécessairement d'accord sur la meilleure façon de traduire, leurs
réactions étant subordonnées à leur formation et à leur expérience générale.
Un gros problème se pose à l'Église dans le domaine des traductions. Beaucoup de livres,
de manuels, de brochures attendent d'être traduits. L'Église ne peut pas engager de traducteurs
professionnels non-membres, car sans la connaissance de la doctrine et du vocabulaire
technique extrêmement étendu de notre religion, il leur serait impossible de faire du bon travail.
L'Église possède beaucoup de membres dévoués qui connaissent bien la doctrine, mais qui ne
peuvent être que des traducteurs amateurs.
Notre idéal est d'amener ces traducteurs dévoués mais amateurs à composer des textes qui
soient corrects, en beau français, d'une qualité qui imposera le respect pour notre Église.
Cette brochure est loin d'être complète. Elle est le fruit de six années d'expériences avec les
traducteurs de nos missions. Nous y avons réuni toutes nos observations et, pensons-nous, les
écueils les plus courants. Dans les chapitres suivants, nous attirerons votre attention sur toute
une série de particularités qui, si vous vous en servez consciencieusement, doivent vous
amener à réaliser des traductions de bonne qualité.
Chapitre I
MATÉRIEL INDISPENSABLE
1. Un bon dictionnaire. Un dictionnaire de poche est absolument insuffisant. Le meilleur
dictionnaire bilingue pour l'anglais est le Harrap's. L'idéal serait d'avoir l'édition complète.
2. Au moins Le Petit Larousse. Mais vous savez sans doute que le dictionnaire idéal pour le
français est le Littré ou mieux, le Robert en six volumes.
3. La Bible, version Segond uniquement. En effet, vous devez pouvoir citer les textes
bibliques d'après cette version qui est celle que l'Église a adoptée dans les pays francophones
(précisément la Segond 1910, ndlr). Attention, un texte d'une autre version peut avoir un sens
différent !
4. Une bonne concordance anglaise. Supposons que vous tombiez sur un texte qui cite un
passage biblique sans en donner la référence. Que faites-vous ? Si vous savez où il se trouve,
il n'y a pas de problème. Mais si vous ne le savez pas ? Une concordance est un livre conçu
comme un index. Il vous suffit de connaître un mot de l'endroit à trouver, et l'index vous
donnera tous les passages de la version anglaise où ce mot apparaît. Ayant trouvé celui qui
vous convient, il vous suffira de vous reporter à votre version française. Voici un titre d'index :
Cruden's complete concordance to the Old and New Testaments, by Alexander Cruden,
Lutterworth Press, London. Ce livre est en vente chez Smith & Son, qui a des succursales à
Paris, à Bruxelles et probablement à Genève. Ce livre vous épargnera des heures de
recherches stériles... ou des traductions à l'à peu près.
5. La dernière édition du Livre de Mormon, des Doctrine et Alliances et de la Perle de Grand
Prix, c'est-à-dire l'édition de 1963 (aujourd’hui, celle de 1998, ndlr). En effet, cette édition est
une retraduction, et par conséquent les textes ont sensiblement changé.
6. Tous les ouvrages de l'Église déjà traduits en français ; en effet, lorsque vous aurez des
citations tirées de ces livres, vous devrez en donner le texte français officiel et non une
traduction à vous (ce qui serait ridicule. Imaginez ce qui arriverait si quelqu'un allait vérifier). Il
serait également bon de posséder un exemplaire anglais de ces ouvrages, car cela vous
permettrait de retrouver beaucoup plus aisément le passage correspondant du texte français,
surtout quand la disposition du livre a été profondément changée dans la version française,
comme c'est le cas des Articles de Foi (de James E. Talmage, ndlr).
Voici donc les ouvrages que vous devez posséder actuellement :
Les Articles de Foi, de James Talmage
Jésus le Christ, de James Talmage
La Maison du Seigneur, de James Talmage
Le Chemin de la Perfection, de Joseph Fielding Smith
Le Royaume de Dieu rétabli, de Carter Grant
Une Oeuvre merveilleuse et un Prodige, de LeGrand Richards
(liste plus complète aujourd’hui, dont une partie est disponible ici en version numérique,
ndlr)
7. Une bonne grammaire française. Nous n'en connaissons de meilleure que la grosse
grammaire Le Bon Usage, de Maurice Grévisse, publiée aux éditions J. Duculot à Gembloux,
pour la Belgique, et à la Librairie orientaliste Paul Geuthner, 12 rue Vavin, Paris 6ème, pour la
France. Vous la trouverez chez tout bon libraire classique. Vous pourrez la consulter sur tous
les problèmes possibles et imaginables : Cette grosse grammaire de 1150 pages a toutes les
réponses.
8. Parlez-vous franglais ? par Etiemble, collection « Idées », NRF, Gallimard. Cet ouvrage
attirera votre attention sur le mauvais français et vous donnera aussi des équivalents corrects.
Chapitre 2
MAUX ET REMÈDES
Dans les chapitres qui vont suivre, nous allons, comme promis, vous donner toute une série
d'indications pour attirer votre attention sur les pièges courants. Mais il est bien évident que ce
manuel, à lui seul, ne peut pas faire grand-chose pour vous. C'est vous qui devez faire le plus
gros du travail. Cela demande de vous de l'initiative, de l'effort et du courage.
Nous allons reprendre ci-après la liste des faiblesses majeures que nous avons donnée
dans l'introduction avec, en regard, les moyens de les pallier. Vous allez probablement avoir
l'impression qu'il y a bien trop à faire, rien que pour arriver à traduire. Le travail est
considérable, c'est vrai. Et cependant, la traduction n'en est pas le seul but. Car, en faisant cet
effort, vous allez automatiquement obéir à un principe très important de l'Évangile, à un
commandement de Dieu révélé dans les Doctrine et Alliances, que les membres de notre Église
(du moins dans nos missions françaises) n'enfreignent que trop souvent par omission :
« Soyez instruits... dans tout ce qui a trait au royaume de Dieu... de ce qui se trouve dans le
ciel, dans la terre et sous la terre, de ce qui a été, de ce qui est, de ce qui doit arriver sous peu;
de ce qui se passe au pays, de ce qui se passe à l'étranger ; des guerres et des perplexités des
nations, et des jugements qui sont sur le pays ; et également une connaissance des pays et
des royaumes... Cherchez la science par l'étude et aussi par la foi » (D&A 88:78-79, 118).
C'est clair. Le Seigneur nous commande d'acquérir une solide culture générale :
Astronomie, agriculture, minéralogie, géologie, archéologie, histoire, politique intérieure et
extérieure, géographie, la plupart des domaines de la culture sont cités dans cette révélation.
1. Faiblesse en français
a. Fautes de grammaire : Étudiez systématiquement une bonne grammaire.
b. Vocabulaire pauvre ou mal appliqué : Lisez énormément dans les auteurs classiques
en faisant soigneusement attention style, aux images, au vocabulaire.
2. Faiblesse en anglais
Étudiez bien votre grammaire anglaise de manière à bien en connaître les formes spéciales.
Lisez constamment et attentivement des livres et des journaux anglais. Vous rencontrerez
souvent des formes difficiles à comprendre. Demandez aux missionnaires de vous les
expliquer. Écoutez la radio anglaise tous les jours. Parlez avec des sujets anglais et demandez
que l'on vous corrige systématiquement vos erreurs. Recopiez ce que vous ne comprenez
vraiment pas, et faites-le parvenir au Comité de Littérature (aujourd’hui Service des
Traductions, ndlr).
3. Faiblesse dans la culture générale
Lisez des revues de vulgarisation scientifique, des livres d'histoire et d'archéologie.
Concentrez-vous spécialement sur les civilisations grecque, romaine et égyptienne et
secondairement sur l'histoire du moyen âge. C'est là que vous devrez puiser le plus souvent.
Connaissez surtout bien les noms. Sachez que l'historien romain que les Anglais appellent
Livius, nous lui donnons le nom de Tite-Live, que Scipio est pour nous Scipion, que Plautus est
Plaute, Orpheus Orphée et Irenaeus Irénée. L'impression faite sur le lecteur quand vous gardez
la forme anglaise est atroce : Elle vous marque au fer rouge !
Abonnez-vous à un bon périodique comme le Figaro littéraire, le Monde, etc.
Soyez un fervent des collections de poche qui comportent de nombreux ouvrages de
vulgarisation dans tous les domaines.
4. Faiblesse dans les connaissances religieuses
Approfondissez les Écritures, et surtout la Bible. Au besoin, apprenez par coeur les
passages les plus fréquemment utilisés par nos auteurs religieux. Lisez attentivement les
passages cités dans les textes anglais (ce sont souvent les mêmes qui reviennent) pour bien
vous imprégner des termes. Lisez les Écritures tous les jours. Achetez les ouvrages en anglais
vendus au bureau de votre mission (aujourd’hui au centre de distribution, ndlr) et pénétrezvous-en. Lisez très attentivement l'Étoile (aujourd’hui Le Liahona, ndlr), en particulier les articles
pour les organisations auxiliaires.
5. Tendance au littéralisme
Suivez les conseils qui vous sont donnés à la fin du chapitre suivant. Étudiez attentivement
cette brochure. Ce n'est pas en la lisant une fois que vous la connaîtrez. Souvenez-vous de la
grande leçon que Moroni enseigna à Joseph Smith en lui apparaissant quatre fois
successivement et en lui répétant quatre fois textuellement la même chose. Après cela, il n'était
guère probable qu'il l'oublierait jamais de sa vie ! À force de lire et de relire, votre esprit
acquerra un certain nombre d'automatismes qui vous permettront de découvrir immédiatement
les pièges et les moyens de les éviter. Vous aurez l'occasion de vous apercevoir, tout au long
des traductions, que de nombreuses tournures que vous preniez tout d'abord grand soin de
rendre, sont en réalité explétives car on les emploie à tort et à travers.
D'autre part, vous avez toujours le droit, dans certaines limites, de remanier complètement
la phrase anglaise pour la traduire. Vous pouvez mettre la fin au début, utiliser des appositions
et changer l'ordre des mots, employer une tournure française imagée là où l'anglais n'utilise
qu'une formule quelconque, à condition de ne pas affaiblir la phrase ni d'en changer le sens.
Ceci revient à dire qu'une traduction ne peut être mécanique. Elle doit être avant tout
intelligente. Lisez l'anglais, analysez soigneusement la phrase, puis cherchez la meilleure façon
de le dire en français. Vous n'y parviendrez pas du premier coup, mais avec de l'entraînement,
les meilleurs résultats sont possibles.
Chapitre 3
QUELQUES RÈGLES TECHNIQUES DE BASE
Un grand nombre des points qui suivent vont sans doute vous paraître ridicules. Vous allez
peut-être penser : Nous ne sommes pas des enfants, ce sont des choses qui vont de soi. Ce
qui explique leur présence, c'est le fait qu'ils sont le fruit des observations que nous avons faites
dans les travaux de traducteurs, et que par conséquent, ils ne sont pas évidents pour tout le
monde.
1. Suivez l'ordre des paragraphes du texte anglais. Allez à la ligne quand l'auteur va à la
ligne. Dans les deux langues, on change de paragraphe chaque fois qu'on entame une autre
idée. Il n'y a donc aucune raison de faire autrement que l'auteur.
2. Un mot imprimé en italique doit être souligné dans votre manuscrit.
3. Le dialogue s'indique en anglais par des guillemets, en français par un tiret avant chaque
réplique.
4. Majuscules
a. En américain, tous les mots d'un titre prennent la majuscule. En français, seuls les
mots les plus importants suivent cette règle.
b. Les Écritures : prend toujours une majuscule quand il s'agit des Écrits sacrés.
L'Évangile : quand il s'agit d'un des quatre premiers livres du Nouveau Testament, s'écrit avec
une majuscule (également lorsqu'il s'agit de l’ensemble du plan divin, ndlr). On parle de l'Église
et de l'État avec une majuscule quand il s'agit de l'institution et après un article défini. On écrit :
L'Église catholique, les catholiques ; l'Église mormone, les mormons.
c. En anglais tous les dérivés d'un nom propre prennent la majuscule, de même que les
noms de mois. Ce n'est pas le cas en français.
5. Article
Contrairement à l'anglais, le français n'utilise pas d'article devant les raisons sociales : « The
French Mission » devient « Mission française ».
6. Il arrive parfois que, dans un but déterminé, l'auteur répète mot à mot une même phrase
ou un même paragraphe en des endroits différents du livre. Vous devrez faire de même, et ne
pas traduire plusieurs fois le même passage, car vous risquerez d'obtenir des formes
différentes.
Exemple : Dans les manuels de la Primaire, il y a une devise, constamment répétée, en tout
ou en partie. Elle devra toujours être formulée de la même façon.
Les titres des chapitres et la table des matières doivent correspondre.
7. Convertissez les mesures américaines en mesures européennes. Cela peut vous paraître
ridicule, mais nous avons eu une traductrice pour qui 5 inches c'était la même chose que 5
centimètres. Nous vous laissons à penser les ravages que cela aurait fait (c'était un manuel de
la Primaire avec des indications sur la façon de confectionner divers objets) si la traduction
n'avait pas été vérifiée.
Nombres et numéraire
Dans les cas où la terminologie usuelle n'est pas la même pour nos trois pays, c'est le terme
du plus grand des trois, la France, qui l'emporte. On dira donc « soixante-dix » et « quatre-vingtdix ».
Pour les questions de numéraire, il semble que le plus sage serait de laisser les sommes en
dollars, puisqu'aussi bien il faudra faire la conversion.
8. Quand un livre n'a pas été traduit en français, vous devez laisser le titre en anglais, quitte
à ajouter la traduction entre parenthèses.
Les noms d'institutions étrangères ne se traduisent généralement pas. On ne peut pas
traduire « British Museum » par « Musée britannique ». On peut cependant en donner la
traduction entre parenthèses.
9. Veillez à la ponctuation. Il y a des différences entre la ponctuation anglaise et la
ponctuation française. Voyez Grévisse.
Veillez aussi à bien couper vos mots en fin de ligne.
10. Vos manuscrits doivent être dactylographiés lisiblement. N'oubliez pas que votre travail
sera retapé par des sœurs missionnaires (ceci n'est plus d'actualité, ndlr) dont les
connaissances en français sont limitées.
11. Les citations des Écritures ne doivent pas être traduites. Vous devez prendre la peine de
trouver le passage dans la version Segond et le recopier tel quel. Soyez très soigneux dans ce
domaine. Souvent l'auteur ne cite que des parties du texte. Votre traduction ne doit pas contenir
plus de la citation que le texte anglais. Passez ce que l'auteur passe.
Ce que vous mettez entre guillemets doit être en principe exactement conforme au texte cité
: mais il arrive souvent que le temps des verbes doive être changé. L'anglais, dont le verbe est
pratiquement invariable, peut se permettre de jongler avec les citations, mais comme le verbe
français est plus complexe, il convient de faire les adaptations requises. Dans ce cas, le verbe
sera mis entre crochets ou, si possible, en dehors des guillemets.
Que fait-on quand le texte anglais et le texte français de la Bible ont des sens différents et
que la version française ne permet pas l'application du passage cité ? Il faut alors traduire
littéralement la citation anglaise, et ajouter une note explicative au bas de la page.
Vous devrez en outre acquérir une connaissance approfondie de la Bible. Les citations
déguisées dans les textes anglais sont innombrables. Vous devez pouvoir les reconnaître, afin
d'employer les termes bibliques exacts, sinon vous risquez le ridicule. Par exemple :
1. « The law of Moses had been given to the world as a schoolmaster to prepare the
people for the coming of Christ. »
Un traducteur a innocemment rendu « schoolmaster » par « maître d'école ». Or il s'agit ici
d'une allusion à Galates 3:24 : « Ainsi la loi a été comme un pédagogue pour nous conduire à
Christ. »
2. « The motes and beams of sin » doit se rendre par « les pailles et les poutres du
péché », d'après Matthieu 7:3. En fait, dans ce cas, le traducteur devait également faire de la
correction, car le texte anglais donnait erronément « moats » au lieu de « motes ».
12. Revoyez systématiquement et soigneusement votre grammaire française. Lisez
beaucoup pour affiner votre orthographe. Voici quelques fautes de détail que l'on rencontre
souvent :
incorrect
jeune-homme
correct
jeune homme
évènement
événement
chevêt
chevet
crédo
credo
coréligionnaire
coreligionnaire
language
langage
litérature
littérature
saint esprit
Saint-Esprit
Jésus Christ
Jésus-Christ
Melkizédec
Melchisédek
Isaïe (catholique)
Ésaïe
Nabuchodonosor (catholique)
Nebucadnetsar
considérer intelligent
considérer comme intelligent
l'Amérique Centrale et du Sud
l'Amérique Centrale et l'Amérique du Sud
J'ai difficile de
Il m'est difficile de
solutionner
résoudre
réfectionner
réparer
véto
veto
Notre-Seigneur (catholique)
notre Seigneur
13. Voici quelques lois cardinales à respecter dans chaque phrase que vous traduisez :
a. Si une phrase ne vous paraît pas très claire : N'essayez pas de deviner pour aller plus
vite, consultez votre dictionnaire ou allez trouver un missionnaire et demandez-lui l'explication.
Jamais votre traduction ne sera miraculeusement juste si vous ne comprenez pas ce que vous
traduisez.
N'ajoutez pas « d'explications », vous risquez de changer le sens.
b. N'employez jamais de tournures compliquées du genre « quant au fait que »
c. Gardez le juste milieu : Ne « collez » pas au texte anglais, ne le décalquez pas, mais
ne soyez pas non plus trop « libres ». Attention : Traduire par des équivalents n'est pas
synonyme de « faire de l'à peu près ». Lisez toute une phrase, mieux : tout un paragraphe, puis
demandez-vous comment un Français dirait cela.
d. Veillez à rendre toutes les nuances du texte (sauf les clichés ; voyez le chapitre sur les
tournures particulières à l'anglais). Attention à ne pas traduire un terme fort, employé à dessein
par l'auteur par un terme faible en français.
Veillez à l'ordre des mots : L'auteur veut peut-être mettre un membre de phrase en relief.
e. Quand une phrase est longue et lourde, scindez-la.
f. N'hésitez pas à briser l'ordre rigide de la phrase anglaise en utilisant les incises chères
au français (voir le chapitre 5).
g. Fuyez les « traductions frontière » dont on peut toujours prétendre qu'elles sont
françaises, mais dont on sent bien qu'elles sont décalquées de l'anglais : La cité de Jérusalem,
au lieu de : La ville de Jérusalem, ou tout simplement : Jérusalem (décalqué de : The city of
Jerusalem) ; démontrer une qualité, au lieu de : manifester une qualité (décalqué de : to
demonstrate a quality) ; orbe, au lieu de : astre (décalqué de : orb) ; locuste, au lieu de :
sauterelle (décalqué de : locust) ; contention, au lieu de : querelle (décalqué de : contention).
h. Soyez soigneux : Ayez l'amour du travail bien fait. Rien n'est plus triste que de voir des
traducteurs reproduire littéralement un jeu de mots qui n'a pas de sens en français, sans se
préoccuper de savoir si cela n'ôte pas sa raison d'être à un paragraphe, voire à un chapitre, et
ce pour s'éviter la peine de chercher un équivalent.
Chapitre 4
LE FRANGLAIS
C'est la maladie moderne de notre langue. Celle-ci, en effet, a assimilé, depuis la dernière
guerre, une énorme quantité de mots : plus de trois mille.
Dans un livre paru dans la collection « Idées » (Gallimard), intitulé « Parlez-vous franglais »,
Etiemble fait, de cette invasion dévastatrice, un tableau affligeant pour tous ceux qui aiment
notre belle langue. S'il est vrai qu'Etiemble est extrémiste et anti-américain virulent, il n'en est
pas moins un fait que notre langue s'appauvrit, à cause de l'introduction d'une multitude de
mots anglo-saxons indigestes par des fats mondains, souvent peu instruits, par les publications
de bas niveau intellectuel dont les collaborateurs possèdent plus de talents journalistiques que
de connaissance du français et par les gens qui, connaissant quelques mots d'anglais, en
jettent le plus possible dans la conversation, sans doute pour impressionner leurs interlocuteurs
(nous avons déjà reçu des lettres de personnes qui, conscientes d'écrire à un monsieur qui
connaît l'anglais, se croyaient obligées de rédiger leurs missives à moitié dans cette langue avec de nombreuses fautes - l'autre moitié étant en français. Nous éprouvons personnellement
pour l'anglais un amour très profond ; mais notre amour est bien plus grand pour notre
merveilleuse langue maternelle ; et puis qu'y a-t-il de plus détestable qu'un francophone qui
parle l'anglais à un autre francophone ?) Enfin et malheureusement, nous subissons l'influence
néfaste de traducteurs médiocres qui, ayant un vocabulaire très pauvre, et n'étant pas disposés
à faire le nécessaire, se contentent d'habiller en français les mots anglais dont ils ne
connaissent pas la traduction ou l'équivalent français.
Notre vocabulaire religieux a été généreusement doté de ces hybrides franco-anglais par :
1. De mauvais traducteurs
2. Les missionnaires
3. Les membres en général qui les imitent
Peu de personnes, en effet, ont l'amour de leur langue. Elles n'offrent aucune résistance à
l'invasion de notre langue par le sabir missionnaire dont elles adorent au contraire le piquant et
qu'elles reproduisent avec délices.
Sous cette influence perverse, nous entendons beaucoup de personnes nous dire qu'elles sont
heureuses d'avoir « l'opportunité » de nous adresser quelques mots (opportunité, qui est un mot
français, exprime le caractère opportun d'une chose), au lieu d'en avoir l'occasion. Dans notre
Église on parle « à Président Untel », alors que partout ailleurs on parle « au Président Untel »
(aucun Américain, nous en sommes sûr, ne se sentirait lésé dans ses droits de dire « President
Johnson » sans article, si nous continuions imperturbablement à dire « le président de Gaulle ».
Par contre, nous sommes certain que cela ferait un plaisir énorme à celui-ci).
Non moins atroce est le français bâtard des membres qui ont habité les USA ou les States,
c'est-à-dire : les États-Unis. Ils sont allés à Salt Lake Cité (prononciation des deux premiers
mots au choix, de préférence à la française), ont suivi les cours de Brigham Young Université et
ont vécu dans un ward dont le bishop était très gentil. Nous sommes allé, nous aussi, aux
États-Unis, mais quelle a été notre déception de ne trouver que Salt Lake City, l'Université
Brigham Young, des paroisses et des évêques. Les wards, bishops et autres stakes étaient
restés en Europe avec les ânes qui les avaient pondus.
Mais ce n'est pas tout. « Si tu ne viens pas à Lagardère... » Point n'est besoin de se rendre
aux States, ceux-ci viennent obligeamment à nous, par le truchement de nos aimables
missionnaires... ou de nos bénévoles traducteurs. C'est ainsi que nous avons incorporé, sans
sourciller et sans rire :
Confronté avec
Nos membres, qui n'aurait pas pitié d'eux, sont « confrontés » avec de nombreux
problèmes. Les Français, les vrais, ont la tâche plus aisée, puisqu'ils se contentent de « s'y
heurter » (ou de les « rencontrer » avant d’y « faire face », ndlr).
Endowment
Nous avions prévu un commentaire méchant pour ce mot-ci également, mais on vient de
nous apprendre que la personne qui a donné la traduction de ce mot anglais, à l'origine, avait
fait de très sérieuses recherches et avait finalement découvert un vieux mot français :
« endouement » qui, semblait-il, était exactement le terme qu'il fallait. Nous n'avons pu
retrouver ce terme nulle part. Par ailleurs, l'orthographe que ce mot aurait dû avoir,
« endouement » a été perdu par des personnes moins savantes, lesquelles lui ont purement et
simplement substitué l'orthographe anglo-saxonne. En dépit de cette explication, qui nous
rassure sur la valeur de ce traducteur, et en partant du principe évangélique qui nous conseille
d'éviter « l'apparence du mal », nous préférons de loin employer le mot vraiment,
courageusement français de « dotation ». Il n'a pas vraiment le sens désiré ? Qu'importe : on le
lui donne ! Et quand on remaniera le Dictionnaire de l'Académie, à côté de tous les sens du
mot, on ajoutera : « Chez les mormons : Ordonnances effectuées dans les temples ».
Fellowshipping
A été substitué à « intégration » parce que ce dernier mot était froid, ce qui est vrai. Mais
considérez le raisonnement : On nous impose un mot qui n’a rien de français, qu'on ne peut
même pas habiller en français, dont il faut expliquer le sens et préciser qu'il comporte une idée
de cordialité et d'amour, sentiment que nous ne pourrons jamais associer à ce « corps »
étranger, alors que l'on simplifierait considérablement les choses en se servant « d'intégration »
et en précisant que, dans notre Église, il a un sens plus « chaud » que dans le monde.
Garment
(Prononcé comme la terminaison d'un quelconque adverbe) : Ce mot a l'avantage de se
laisser « habiller » en français, de jouer au loup vêtu du manteau du berger, mais nous ne
voyons pas pourquoi on ne pourrait utiliser le vrai terme français « vêtement du temple ».
Ici sur terre
Microbe inoculé par nos missionnaires, pauvre remplaçant de notre si imagé « ici-bas ».
Invocation et bénédiction
C'est un « missionnarisme ». En français : Prière d'ouverture, prière de clôture.
Leadership
Officiers, dirigeants, art de diriger sont peut-être moins pratiques, mais au moins ils sont
français.
Les premiers cinq cents mètres
Nous ne savons pas s'ils sont plus longs ou plus courts que les « cinq cents premiers
mètres », mais ils sont certainement moins français.
Les signatures américaines
Beaucoup de membres ne signent plus André Dubois avec les fioritures traditionnelles,
mais, au-dessus d'une ligne, André M. Dubois (M. est sensé correspondre au middle name
américain qui n'existe pas chez nous, mais qu'à cela ne tienne : Notre second prénom fera
l'affaire !) Ce mimétisme va d'ailleurs plus loin : Puisqu'on écrit bien LeGrand Richards,
pourquoi n'écrirait-on pas aussi DuBois, DuPont ?
Superviseur
Ce nouvel animal exotique a fait son entrée avec le programme des bâtisseurs de chapelles
(bâtisseurs d’églises, ndlr). C'est une question de hiérarchie. « Superviseur » n'est-il pas
supérieur à « surveillant » ?
etc., etc.
Faut-il s'étonner, dès lors, qu'un investigateur (pardon : un contact ou un prosélyte
[aujourd’hui : un ami de l’Église, ndlr]) ait été jusqu'à nous dire avec une moue de mépris :
« Tout est américain chez vous, jusqu'à votre vocabulaire et vos livres qui sentent l'anglais. »
Qu'auriez-vous répondu ? Il est, nous semble-t-il, permis de dire sans être injuste que les
Européens (en tous cas les francophones) sombrent actuellement dans le ridicule : Les uns en
faisant preuve d'un snobisme américanophile sans vergogne, les autres en vouant à tout ce qui
est américain une haine aveugle de brute imbécile. Ne pouvons-nous être sensés : Respecter
les Américains et leur rendre honnêtement ce qui leur est dû, et respecter et garder
précieusement ce qui est le plus cher à tout homme digne de ce nom : Sa dignité ?
Lorsque quelqu'un nous écrit et qu'il fait des fautes d'orthographe, cela nous fait une très
mauvaise impression : C'est une chose qui vous classe. Quand une personne utilise un beau
français, nous éprouvons du respect pour elle. Quand elle « franglise », nous la classons parmi
les personnes à ne pas fréquenter. On fait de même avec notre Église. Si nous voulons jamais
avoir l'approbation des classes qui comptent (qui ont de l’influence, ndlr), c'est-à-dire des
classes intellectuelles, présentons-leur des textes en bon français. Il y va de l'intérêt de notre
Église.
Chapitre 5
LA PHRASE ANGLAISE
Dans l'introduction, on s'en souviendra, nous avons dit que chaque langue a son génie,
c'est-à-dire des formes qui lui sont propres. C'est un élément capital qui contribue beaucoup à
faire la différence entre le bon et le mauvais traducteur. Il serait trop long d'expliquer comment
le caractère des deux peuples a déterminé les différences de style, mais voici leurs règles
respectives.
Première Règle
anglais
français
Phrase lourde et massive
Phrase légère et courte
Préférence pour la voix passive
Préférence pour la voix active
Préférence pour l'accumulation
des substantifs ou des participes
présents ou passés
Préférence pour les verbes conjugués
Lourdes subordonnées
Succession de propositions coordonnées
Exemples
anglais
mal traduit
Several expressions from the
class members as to points
clarified by this reading might
be helpful to aIl class
members.
Plusieurs expressions de la
part des membres de la classe
quant aux points rendus clairs
par cette lecture pourraient
être utiles à tous les membres
de la classe.
Demandez à plusieurs
membres de la classe quels
sont les points que cette
lecture a éclaircis pour elles :
Cela pourrait être utile aux
autres.
The lesson aims to call our
collective attention to the
need and the value of an
individual review of one's
personal standards as they
relate to the principles of the
gospel.
Cette leçon a pour but d’attirer
notre attention collective sur le
besoin et la valeur d'une
révision individuelle de nos
principes personnels tels qu'ils
se rapportent aux principes de
l'Évangile.
Le but de cette leçon est
d'attirer notre attention à
toutes sur le fait qu'il est
nécessaire de réajuster nos
principes privés en fonction
des lois de l'Évangile.
Peopling them with his own
begotten spirit children
Les peuplant de ses enfants
d'esprit engendrés
personnellement
Les peuplant des enfants qu'il
avait engendrés dans l'esprit
It was used as a means to…
Il était utilisé comme moyen
pour...
On s'en servait pour...
They refer to their mothers
as being their ideal
Ils font allusion à leurs mères
comme étant leur idéal
Ils disent que leurs mères sont
leur idéal
I am grateful for being able
to...
Je remercie pour le fait que je
peux...
Je remercie de pouvoir...
He developed an
Il a développé une
appreciation for good reading appréciation pour les bonnes
lectures
bien traduit
Il a appris à aimer les bons
livres
(Attention aux deux tournures suivantes : Elles sont fréquentes en anglais. Prenez-en
bonne note).
anglais
mal traduit
bien traduit
This teaching of the reality of Cet enseignement de la réalité Cet enseignement que Dieu
God as a person...
de Dieu en tant que
est une personne…
personne…
To become effective in
discharging their missionary
Devenir efficace en
s’acquittant de leurs
Apprendre à remplir
efficacement leurs
responsibilities...
responsabilités
missionnaires…
responsabilités
missionnaires…
On le reconnaîtra sans peine, une leçon entièrement composée de phrases traduites
littéralement et maladroitement comme dans les exemples précédents (ce sont des passages
de traductions) doit être absolument épuisante pour le lecteur et en tout cas extrêmement
rébarbative et peu élégante. Faites-y bien attention.
Deuxième règle
La phrase anglaise est beaucoup plus rigide que la phrase française. En principe, elle
respecte l'ordre suivant :
Sujet + verbe + COD + COI + complément de lieu + complément de temps.
Exemple
anglais
He revealed the hiding place
of the records of his people
to a young man named
Joseph Smith in the Western
Hemisphere in 1823.
mal traduit
Il révéla la cachette des
annales de son peuple à un
jeune homme appelé Joseph
Smith dans le Nouveau
Monde en 1823.
bien traduit
En 1823, dans le Nouveau
Monde, il révéla, à un jeune
homme appelé Joseph Smith,
la cachette des annales de
son peuple.
Note : L'anglais emploie relativement peu les incises, alors que le français intervertit ses
compléments selon leur longueur et l'équilibre général de la phrase.
Exemples et exercices
Nous vous proposons ci-après, avec la traduction littérale, puis avec une traduction plus
française, un certain nombre de phrases que nous avons rencontrées au cours de nos
corrections de traductions. Comme nous l'avons déjà fait remarquer, nous ne prétendons pas
que notre traduction soit la meilleure, ni la seule possible. Nous voulons seulement faire saisir
certains mécanismes de la phrase anglaise et les mécanismes correspondants du français.
À titre d'exercice, nous vous recommandons de traduire les phrases anglaises avant de lire
notre traduction, et puis de comparer vos résultats avec les nôtres.
anglais
mal traduit
bien traduit
The Apostle Paul refers to
Aaron's call to the ministry as
the example to which all
authoritative calls must
comply.
L'apôtre Paul se réfère à
l'appel d'Aaron au ministère
comme l'exemple auquel tous
les appels autorisés doivent
se conformer.
L'apôtre Paul fait de l'appel
d'Aaron au ministère le
modèle sur lequel doivent se
calquer tous les appels
effectués par l'autorité.
The test of the legality of
priestly administration by
professing ministers was as
to whether such were "called
of God as was Aaron."
Le test (!) de la légalité de
l'administration de la prêtrise
par des ministres
professionnels (!) était le point
de savoir si (!) ceux-ci étaient
« appelés de Dieu comme le
fut Aaron ».
Pour voir si ceux qui se
prétendaient ministres de
l'Évangile exerçaient un
sacerdoce légal, il fallait
découvrir s'ils avaient été
« appelés de Dieu comme le
fut Aaron ».
We frequently have mention
made of the offering of
sacrifices by the servants of
the Most High in ancient
days, prior to the law of
Moses.
Nous avons souvent des
mentions sur l'offrande de
sacrifices par les serviteurs du
Très-Haut dans les temps
anciens, avant la loi de Moïse.
Maint passage des Écritures
nous apprend que dans les
temps anciens, avant la loi de
Moïse, les serviteurs du TrèsHaut offraient des sacrifices.
The entire Aaronic
Priesthood looks to the
Presiding Bishopric for
leadership and inspiration.
La Prêtrise d'Aaron tout
entière se tourne vers
l'Épiscopat Président pour la
direction et l’inspiration.
La Prêtrise d'Aaron tout
entière reçoit ses directives et
son inspiration de l'Épiscopat
Président.
Worthiness is determined on La dignité est déterminée sur
the basis of personal
la base de la justice
righteousness.
personnelle.
On peut dire qu'on est digne
quand on mène une vie droite.
The revelations refer to
certain mortal men who act
as messengers or agents of
God as angels.
Les révélations se réfèrent à
certains mortels qui agissent
comme messagers ou agents
de Dieu comme à des anges.
Les révélations appellent
« anges » certains mortels qui
font office de messagers ou
d'agents de Dieu.
Each of us has the right to
have angels minister to us.
Chacun de nous a le droit
d'avoir des anges pour nous
enseigner.
Nous avons tous droit au
ministère d'anges.
There are many specific
instances in which angels
have performed particular
works whereby faithful
people have been guarded
and preserved (voir le
paragraphe sur les clichés au
chapitre suivant)
Il y a beaucoup d'exemples
spécifiques où des anges ont
accompli des œuvres
particulières par lesquelles
des personnes fidèles ont été
gardées et préservées.
Il y a beaucoup de cas où des
anges, par leur action ont
protégé des personnes
fidèles.
More than 100.000 Temple
Square Tracts are passed
out by guides during the
tourist season each year.
Plus de 100.000 brochures du
Temple Square sont
distribuées par des guides
pendant la saison touristique
chaque année.
Chaque année, pendant la
saison touristique, les guides
distribuent plus de 100.000
brochures au Temple Square.
Redemption from spirituaI
death is made possible
through the atoning sacrifice
of Christ.
La rédemption de la mort
spirituelle (contresens) est
rendue possible par le
sacrifice expiatoire du Christ.
Grâce au sacrifice expiatoire
du Christ, nous pouvons être
rachetés de la mort spirituelle.
This takes place only in the
event of personal
righteousness on the part of
the one in whose behalf the
Lord utters the oath.
Ceci prend place (!) seulement
en cas de justice personnelle
de la part de celui en faveur
duquel le Seigneur prononce
le serment.
Ceci ne se fait que si celui qui
bénéficie du serment
prononcé par le Seigneur est
juste.
Impress your children with
the reality that God lives.
Impressionnez vos enfants de Enseignez l'existence de Dieu
la réalité que Dieu vit.
à vos enfants.
ln order to stimulate
participation of the group,
assignments of various
phases of the lesson and
also of the questions might
be made weIl in advance of
the lesson day.
Pour stimuler la participation
du groupe, des tâches de
diverses phases de la leçon
ainsi que des questions
pourraient être données bien
en avance du jour de la leçon.
Pour pousser le groupe à
participer, on pourrait, assez
longtemps à l'avance, charger
certaines personnes de divers
points
de la leçon ainsi que des
questions.
The evening before they
were to start their journey.
Le soir avant qu'ils ne
commencent leur voyage.
La veille du (grand) départ.
What are some of the
specific things a Priesthood
bearer might do?
Quelles sont quelques unes
des choses spécifiques qu'un
détenteur de la Prêtrise
pourrait faire ?
Que peut faire le détenteur de
la Prêtrise ?
The latter-day saint woman
recognizes the necessity for
a knowledge
of the mission of Jesus Christ
as the Redeemer
La femme sainte des derniers
jours reconnaît la nécessité
d'une connaissance de la
mission de Jésus-Christ en
tant que Rédempteur.
La sainte des derniers jours se
rend compte qu'il est
nécessaire de savoir que la
mission de Jésus-Christ était
de racheter le monde.
The latter-day saint woman
makes individual preparation
for participation during the
millennial reign.
La femme sainte des derniers La sainte des derniers jours se
jours (pis : La femme SDJ) fait prépare à prendre une part
des préparatifs individuels
active au règne millénaire.
pour participer pendant le
règne millénaire.
...to indicate what the y think
it means.
... d'indiquer ce qu'ils pensent
que cela veut dire.
Doing what is right is not
always easy.
Faire ce qui est juste n'est pas Il n'est pas toujours facile de
toujours facile.
bien agir.
...de dire ce qu'à leur
avis cela signifie.
You will develop a better
Vous développerez une
Vous comprendrez et
understanding and deeper
meilleure compréhension et
apprécierez mieux le
appreciation for the problem. une plus profonde
problème.
appréciation pour le problème.
Honest praise and words of
appreciation are necessary
to the spiritual growth of a
child.
Un éloge honnête et des
paroles d'appréciation sont
nécessaires à la croissance
spirituelle d'un enfant.
Pour progresser
spirituellement, l'enfant
a besoin qu'on fasse
honnêtement son éloge et
qu'on lui montre de l'estime.
Note 1 : Certaines phrases anglaises sont extrêmement complexes et tortueuses. Elles sont
intraduisibles telles quelles. On verra, dans la phrase suivante, que la traduction est
effroyablement lourde et quasi inintelligible. De toute évidence, il s'agit là d'une phrase à
scinder et à simplifier, comme nous avons essayé de le faire.
anglais
mal traduit
bien traduit
We feel that if the whole
church curricula were viewed
from the vantage point of
what we might term the total
purpose of each and all of
these (Priesthood Quorums
and Auxiliaries) it would bring
about such a collation and
limitation of subjects and
subject matters elaborated in
the various auxiliary courses
as would tend to the building
of efficiency in the Auxiliaries
themselves in the matter of
Nous avons le sentiment
que si le programme complet
des cours de l'Église était
contemplé du point favorable
de ce que nous pourrions
appeler le but total de chacun
et de tous ceux-ci (quorums
de prêtrise et auxiliaires) cela
réaliserait une telle
confrontation et limitation des
sujets et des matières
élaborés dans les divers cours
auxiliaires qui tendraient à
l’augmentation de l'efficience
Nous avons le sentiment qu'il
faut examiner l'ensemble du
programme des cours de
l'Église sous l'angle le plus
avantageux, à savoir : Le but
poursuivi par tous ceux-ci (les
collèges de la prêtrise et les
auxiliaires). Ce faisant, on
pourrait confronter et délimiter
les sujets et les matières
élaborés par chaque auxiliaire.
De cette façon, les auxiliaires
elles-mêmes pourraient
travailler plus efficacement à
carrying out the purposes
lying behind their creation
and function.
dans les auxiliaires ellesmêmes dans la question de
l'exécution
des desseins se trouvant
derrière leur création et
fonction.
atteindre l'objectif pour lequel
elles ont été créées et en vue
duquel elles fonctionnent.
Note 2 : Attention aux répétitions disgracieuses des deux phrases suivantes, courantes en
anglais, qu'il faut généralement éviter :
anglais
mal traduit
bien traduit
Today we are going to talk
about prayer. Let us see how
much we have learned about
prayer.
Aujourd'hui nous allons parler
de la prière. Voyons combien
nous avons appris sur la
prière.
Aujourd'hui nous allons parler
de la prière. Voyons ce que
nous en avons déjà appris.
To know God is to become
like God.
Connaître Dieu, C'est devenir
comme Dieu.
Connaître Dieu, c'est devenir
comme lui.
NOTE 3 : Attention aux ruptures de syntaxe qui non seulement ne sont pas permises en
français, mais risquent d'altérer le sens.
anglais
mal traduit
When this occurred he knew
that only a miracle could
save the structure.
Quand ceci arriverait, il savait
que seul un miracle pourrait
sauver l'édifice.
Il savait que, quand ceci
arriverait, seul un miracle
pourrait sauver l'édifice.
Rather than the teacher only
telling the story or lesson, if
the children are allowed to
become the character in the
story and actually act out
their roles, the teachings will
never be forgotten.
Plutôt que l'instructrice se
borne à raconter l'histoire ou
leçon, s'il est permis aux
enfants de devenir les
personnages dans l'histoire et
actuellement mimer leurs
rôles, les enseignements ne
seront jamais oubliés.
Si, au lieu de se borner à
raconter l'histoire ou la leçon,
l'instructrice permet aux
enfants de devenir les
personnages de l'histoire et de
véritablement jouer leur rôle,
elle fera en sorte que les
enseignements ne soient
jamais oubliés.
As this procedure is repeated En répétant cette procédure,
the children will soon feel
les enfants se sentiront bientôt
free to play the characters.
libres de jouer les caractères.
(contresens)
bien traduit
Quand ils auront suivi
plusieurs fois ce procédé, les
enfants joueront vite les
personnages avec facilité.
NOTE 4 : La forme suivante, qui est très lourde, se rencontre couramment en anglais :
anglais
They believed in a Messiah
who was to come to
Jerusalem.
mal traduit
Ils croyaient en un Messie qui
viendrait à Jérusalem.
bien traduit
Ils croyaient qu'un Messie
viendrait à Jérusalem.
Chapitre 6
TOURNURES PARTICULIÈRES À L'ANGLAIS
Nous avons dit que chaque langue avait son génie, ses formes particulières qui, souvent,
reflètent la mentalité des populations qui la parlent.
C'est ainsi que l'anglais est très poli, n'aime pas s'imposer ni avancer une idée sur un ton
absolu, alors que le français est plus positif, plus catégorique, moins « civil » que l'anglais. Il en
résulte que l'anglais emploie beaucoup de formes atténuées, qu'il ne faut surtout pas rendre en
français. Voici quelques formes très fréquentes où la différence entre les deux langues
s'accuse.
1.
What are some of the reasons why you like to read ?
(On s'empresse de vous laisser sous-entendre qu'on ne pousse pas l'indiscrétion jusqu'à
vous les demander toutes, vous imposer la tâche ardue de les énumérer sans en oublier ou
prétendre avoir le temps de tout passer en revue).
En français : Pourquoi aimez-vous lire ?
2. Les impératifs dans un manuel d'instructions :
A teacher should prepare his lessons in advance.
(La forme « should » est moins formelle que « must »)
En français :
L'instructeur doit préparer sa leçon.
L'instructeur préparera sa leçon.
On peut employer indifféremment « devoir » ou le futur.
3. Dans le même genre d'ouvrage on trouve encore l'atténuation suivante :
For this lesson you will want to use a blackboard.
(L'auteur du manuel s'efface complètement et place l'acte dans la volonté du lecteur).
En français :
Pour cette leçon vous utiliserez le tableau noir.
Pour cette leçon vous pourriez utiliser le tableau noir.
4. Voyez aussi :
l am afraid my husband is not at home (Mon mari n'est pas là).
He seems to have lost his umbrella (Il a perdu son parapluie).
He indicated that he needed more information (Il réclama plus de renseignements).
The position one holds has little or nothing to do with greatness (Le poste que l'on détient
n'a rien à voir avec la grandeur).
La politesse de l'anglais est plus que raffinée !
Voici maintenant une liste de tournures propres à l'anglais, mais sans équivalentes en
français, que l'on traduit en général littéralement, ce qui est lourd ou disgracieux, ou tout
simplement erroné.
1.
anglais
mal traduit
bien traduit
No one may come in except
(save) he has deserved it.
Personne ne peut entrer
excepté s'il l'a mérité.
On ne peut entrer que si on l'a
mérité.
Unless you write you will
never hear from her.
À moins que vous n'écriviez,
vous n'aurez jamais de ses
nouvelles.
Si vous n'écrivez pas, vous
n'aurez jamais de ses
nouvelles.
On constatera que la forme française correcte est plus concise, et partant, moins lourde.
2. L'anglais a une véritable prédilection pour « as » dans le sens de « en tant que ». Rendu
en français, il alourdit terriblement la phrase. On ne doit pas craindre de la supprimer, car il n'a
aucun sens emphatique en anglais.
anglais
mal traduit
bien traduit
The Nephites were destroyed Les Néphites furent détruits en La nation néphite fut détruite.
as a nation.
tant que nation.
You as the youth of the
Church should set a proper
example.
Vous en tant que jeunesse de Les jeunes de l'Église doivent
l'Église devriez montrer le bon montrer le bon exemple. (ou:
exemple.
Vous, les jeunes de l'Église,
devez).
John the Baptist came as a
resurrected being.
Jean-Baptiste vint en tant
qu'être ressuscité.
Jean-Baptiste ressuscité vint.
We feels that he is rejected
as a person.
Il se sent rejeté en tant que
personne.
Il se sent rejeté (le reste
n'ajoute rien).
Autre emploi de « as » :
anglais
mal traduit
As mothers are, so the nation
is likely to be.
Comme les mères sont ainsi
la nation sera sans doute.
bien traduit
La nation risque fort d’être ce
que sont les mères.
Autre emploi encore :
anglais
mal traduit
bien traduit
The first migration as
described in the Book of
Ether.
La première migration telle
La première migration, décrite
qu'elle est décrite dans le livre dans le Livre d'Éther.
d'Éther.
Aware of the two greatest
commandments as my
Master gave them.
Conscient des deux plus
Conscient des deux plus
grands commandements tels grands commandements que
que mon Maître les a donnés. mon maître a donnés.
N.B. : Tels que ne servirait que pour marquer le contraste avec une déformation desdits
commandements, laquelle serait alors décrite dans le contexte.
Un dernier emploi particulier :
anglais
She is as nice a girl as lever
saw.
mal traduit
C'est une aussi jolie fille que
toutes celles que j'ai jamais
vue.
bien traduit
C'est la plus jolie fille que j'aie
jamais vue.
N.B. : Remarquez encore la retenue dont nous avons parlé en début de chapitre. L'anglais ne
se risque pas.
3. L'anglais a une sorte de phobie du the, qu'il emploie le plus rarement possible, le
remplaçant par un a plus nébuleux, plus flou, moins précis, moins tranchant. Là aussi, il se
distingue du français :
anglais
mal traduit
bien traduit
I have made a list of the
things l need.
J'ai fait une liste des choses
dont j'ai besoin.
J'ai fait la liste des choses
dont j'ai besoin.
I received a testimony that
Jesus was the Christ.
Je reçus un témoignage que
Jésus était le Christ.
Je reçus le témoignage que
Jésus était le Christ
He has a love for teaching
Il a un amour pour
l'enseignement.
Il a l'amour de l'enseignement.
They acquire a knowledge of Ils acquièrent une
the gospel through the Spirit connaissance de l'Évangile
of God.
par l'Esprit de Dieu.
Ils acquièrent, par l'Esprit de
Dieu, la connaissance de
l'Évangile.
N.B. : La mauvaise traduction donne l'impression qu'il est possible d'obtenir plusieurs
connaissances différentes de l'Évangile.
anglais
A child needs love.
mal traduit
Un enfant a besoin d'amour.
bien traduit
L'enfant a besoin d'amour.
Attention aux généralisations !
En outre, l'anglais ne répète jamais le the dans une énumération. Le français oui.
anglais
The boys and girls of this
group.
mal traduit
Les garçons et filles de ce
groupe.
bien traduit
Les garçons et les filles de ce
groupe.
Ceci s'applique à tous les mots qui normalement se répètent dans une énumération.
anglais
mal traduit
bien traduit
Thanks for our Moms and
Dads.
Merci pour nos mamans et
papas.
Merci pour nos mamans et
nos papas.
He is very strong and brave.
Il est très fort et brave.
Il est très fort et très brave.
Remarque : Par contre, the est parfois employé pour l'adjectif démonstratif (dont il avait
d'ailleurs autrefois le sens) :
I don't even know the man : Je ne connais même pas cet homme.
4. Attention à cet étrange accord, formellement interdit en français :
anglais
mal traduit
As each of us arrives we put
our clothes in the cloakroom.
bien traduit
À mesure que chacun de nous Lorsque chacun de nous
arrive, nous mettons nos
arrive, il met ses vêtements au
vêtements au vestiaire.
vestiaire.
Some of us forget our duties. Certains d'entre nous oublions Certains de nous oublient
nos devoirs.
leurs devoirs.
5. En français, de est un passe-partout. L'anglais, par contre, emploie généralement la
préposition ad hoc.
anglais
mal traduit
bien traduit
The way to perfection
Le chemin vers la perfection
Le chemin de la perfection
The chapel at Marseille
L’église à Marseille
L’église de Marseille
The Saints in France
Les saints en France
Les saints de France
Responsible for our deeds
Responsables pour nos actes. Responsables de nos actes
The prison at Carthage
La prison à Carthage
La prison de Carthage
The number of members in
the branch
Le nombre de membres dans
la branche
Le nombre de membres de la
branche
He has a love for teaching
Il a un amour pour
l'enseignement
Il a l'amour de l'enseignement
Note : Attention aux contresens : « Redemption from spiritual death » ne doit pas se traduire
par « Rédemption de la mort spirituelle ». Dans un cas de ce genre, il faut toujours s'arranger
pour transformer le substantif en un verbe de manière à obtenir : « Être racheté de la mort
spirituelle ».
6. Encore des précisions à éviter :
anglais
mal traduit
bien traduit
The Land of America
Le pays d'Amérique
L'Amérique
The city of Paris
La ville de Paris
Paris
The French language
La langue française
Le français
7. Avez-vous déjà remarqué que les Américains sont incapables de dire le nom d'une ville
sans y ajouter au moins celui du pays et parfois la province, le département ou le canton ?
Exemples :
Paris, France ; Bern, Switzerland
Chose étrange, la quasi totalité des traducteurs reproduisent fidèlement ces formes, ce qui
montre à quel point ils ont peu l'esprit critique. Pourquoi les Américains sont-ils si précis ? Parce
que leur pays est immense et qu'il est parfois difficile d'y localiser une ville, d'autant plus que
l'on rencontre des villes du même nom dans plusieurs États. On a donc pris l'habitude, aux
États-Unis, d'indiquer l'État après le nom de la ville : Kirtland, Ohio ; Nauvoo, Illinois ;
Independence, Missouri. C'est devenu tellement automatique que, dans un même livre, on
trouvera la même précision après un nom de ville, dût-il être répété dix fois dans un seul
chapitre. Les Américains apportent la même précision quand ils viennent en Europe. Bien sûr,
Paris, France, nous semble burlesque, parce que notre optique est différente. Le traducteur
s'abstiendra donc de copier ces précisions inutiles pour les endroits bien connus de la majorité
des personnes susceptibles de lire un texte donné.
Notons ici aussi que les Américains, habitués à mettre des initiales de middle names aux
personnalités américaines, ont tendance à faire de même pour les personnalités étrangères. Ils
diront Mr. Nikita S. Khrushchev, alors que nous devons dire M. Nikita Krouchtchev.
8. La forme suivante ne « passe » pas en français :
anglais
The success of the family
depends on the accurate
plans.
mal traduit
Le succès de la famille
dépend des plans précis.
The effects of these changed L'effet de ces conditions
conditions
changées (!)
bien traduit
Le succès de la famille
dépend de la précision des
plans.
Les effets de ce changement
de situation.
9. La voix passive, si chère aux Anglais, le français le rend souvent par une forme
pronominale :
anglais
mal traduit
bien traduit
Newspapers are obtained at
the stand.
Les journaux sont obtenus à
l'aubette.
Les journaux s'obtiennent à
l'aubette.
A prophecy is fulfilled.
Une prophétie est accomplie.
Une prophétie s'accomplit.
10. Méfiez-vous de la place de However. Ce n'est qu'exceptionnellement que ce mot se met
en tête de phrase. On le trouve ordinairement en apposition après le premier ou les premiers
mots, règle que ne suit pas cependant :
anglais
He, however, rejected the
offer.
mal traduit
Lui, cependant, rejeta l'offre.
bien traduit
Cependant il rejeta l'offre.
After reading carefully,
Après avoir lu soigneusement, Cependant, après avoir lu
however, he found one more cependant, il trouva encore
avec soin, il trouva encore une
mistake.
une faute.
faute.
11. En bel anglais littéraire, on trouve ces formes lourdes, très fréquentes en langage
« mormon », que l'on ne doit à aucun prix traduire littéralement :
anglais
To ask something at the
hands of somebody.
mal traduit
bien traduit
Demander quelque chose des Demander quelque chose de
mains de quelqu'un.
quelqu’un.
They suffered persecution at Ils subirent des persécutions
the hands of their enemies.
des mains de leurs ennemis.
Ils subirent des persécutions
de la part de leurs ennemis.
To extend the hand of
fellowship to somebody.
Accueillir quelqu'un, lui donner
son amitié.
Étendre la main de l'amitié à
quelqu'un.
12. These things est employé à tort et à travers en anglais. Ces choses, en français, est
extrêmement pauvre et témoigne d'un manque de vocabulaire chez la personne qui l'emploie.
Remplacez par une expression descriptive.
All things est un phénomène analogue. Il ne faut pas le traduire par « toutes choses », mais
par « tout ».
13. This est une forme neutre employée soit avec le sens de « notre », soit avec celui de
l'article défini. Cette forme est malheureusement entrée dans le sabir franglisant de nos
membres :
anglais
l know that this gospel is
true.
mal traduit
Je sais que cet évangile est
vrai.
This people is blessed of the Ce peuple est béni du
Lord.
Seigneur.
bien traduit
Je sais que l'Évangile est vrai.
Notre peuple est béni du
Seigneur.
14. Each est souvent utilisé par souci de précision et n'a pas besoin d'être rendu :
anglais
Each secretary should send
a monthly report.
mal traduit
Chaque secrétaire devrait
envoyer un rapport mensuel.
bien traduit
Les secrétaires (ou : tous les
s.) enverront un rapport
mensuel.
15. Men and women est souvent employé dans le sens de l'humanité en général. Le
français, en dépit de la galanterie proverbiale de ceux qui le parlent, oublie dans ce cas les
dames et dit seulement : « Les hommes ».
16. Accord grammatical en anglais, accord logique en français :
anglais
The lives of the people
mal traduit
Les vies des gens
bien traduit
La vie des gens
17. L'expression idiomatique suivante ne se traduit pas littéralement :
anglais
mal traduit
bien traduit
To grow in skill
Croître en talent
Développer ses talents
To grow in knowledge
Croître en connaissance
Augmenter ses connaissances
18. L'anglais est très précis quand il s'agit d'indiquer la position d'un objet : « The tree
stands, the book lies », etc. Tout cela peut se traduire par « être » ou « se trouver ».
19. Boy et girl peuvent se traduire par :
garçon - fille
garçonnet - fillette
jeune homme - jeune fille
20. Un long chapitre, c'est celui des clichés. En voici diverses espèces :
A.
Emploi de « to come »
anglais
mal traduit
bien traduit
Great values come to those
who obey this law
De grandes valeurs viennent à Ceux qui obéissent à cette loi
ceux qui obéissent à cette loi récoltent des avantages très
précieux
Happiness comes in
following the law of the
gospel
Le bonheur vient en suivant la On obtient le bonheur en
loi de l'Évangile (C'est le
suivant la loi de l’Évangile
bonheur qui suit la loi ?)
N. B. : Attention : Ce genre de cliché est extrêmement fréquent.
B. Emploi de « to prepare », « to compile », « to complete ».
Les Anglais préparent à peu près tout. Ils préparent des rapports, ils préparent un livre, ils
préparent un plan, ils préparent un programme, etc. Les Français établissent leurs rapports,
rédigent des livres, conçoivent un plan, mettent sur pied un programme.
C. Emploi des doublets
L'anglais a une véritable prédilection pour les doublets, dont il use et abuse. Dans la
traduction, il ne faut pas hésiter à en laisser tomber un, à moins que vous ne teniez vraiment à
insister. Nous vous donnons une assez longue liste de représentants de cette famille
nombreuse, pour que vous vous exerciez à les distinguer :
« aid and succor », « clean and pure », « cleanse and purify », « confidence and trust »,
« counsel and advice », « each and a all », « each and everyone », « faithful and true »,
« friends and associates », « guidance and direction », « guide and direct », « help and
assistance », « help and guidance », « joy and happiness », « life and limb », « maintain and
preserve », « mind and spirit », « mind and will », « object and design », « our day and age »,
« plan and prepare », « positions of trust and responsibility », « purpose and objective »,
« purposes and aims », « right and privilege », « rules and regulations », « separate and
distinct », « strengthen and fortify », « study and consideration », « supervision and direction »,
« sustain and uphold », « trials and tribulations », « tried and tested », « vision and scope ».
Remarque : Faites bien attention lorsque vous êtes en présence de deux mots réunis par
« and » : Le deuxième est souvent, en français, un féminin, qui va se trouver devant un adjectif
masculin, parce que le premier des deux mots sera généralement masculin. C'est une étrange
et irritante coïncidence quand il y a ainsi deux mots dont l'un est masculin et l'autre féminin,
c'est presque toujours celui-ci qui vient en dernier lieu. Il faudra inverser l'ordre pour éviter une
association disgracieuse.
Exemple :
Un programme et une réalisation impressionnants
Une réalisation et un programme impressionnants
Attention : L'anglais, comme toutes les langues germaniques, adore les associations de
mots doublées d'allitérations. Vous aurez déjà pu en remarquer dans la liste des doublets cidessus. En voici d'autres, qu'on trouve fréquemment dans les livres les plus difficiles à traduire,
ceux de la Primaire et de la SAM (Société d’Amélioration Mutuelle : ancien programme
d’activités pour les adolescents, ndlr) :
Sub for Santa (substitute for Santa Claus : Saint-Nicolas des petits déshérités) ; Perky
Polkarama ; Bicycle Brunch (Brunch est un « mot-valise » composé de « breakfast » et
« lunch ». Ceci décrit un pique-nique précédé d'une promenade à vélo) ; Dating data ; Daddy
daughter dinner.
Beaucoup de traducteurs ne reproduisent pas cette particularité. Or, si elle est étrangère à
notre langue, il importe cependant de la reproduire, surtout pour la Primaire, les enfants étant
particulièrement sensibles au rythme et aux allitérations.
D. Emploi de mots qui ont perdu leur sens primitif
Dans la série des clichés, nous donnons ci-après toute une liste de mots si souvent utilisés
qu'ils ont perdu toute signification. Il ne faut pas se donner la peine de les rendre en français :
Parfois l'effet serait ridicule, généralement il alourdirait la phrase naturellement légère du
français.
Une observation très importante s'impose ici : Certaines des formes reprises ci-dessous,
telles que : activity, appropriate, individual, own particular, particular, specific - sont
abondamment employées dans les manuels d'instructions. Ceux-ci, en effet, se caractérisent,
contrairement à ce que nous avons constaté en parlant des traits particuliers à l'anglais, par un
souci absolument exagéré de précision, accumulant les précisions, les pléonasmes, les
tautologies et les mots de support et de renfort, indiquant chaque fois les titres complets des
personnages, des organismes et des formules diverses. Si cette manière de faire donne de la
force au texte anglais, sa transposition en français produirait l'effet inverse, alourdissant le sens
et l'obscurcissant. C'est ici, plus que partout ailleurs, qu'il est péremptoire de traduire en un
style concis et dépouillé, de remplacer les répétitions par « celui-ci », « celle-ci » ou d'autres
locutions du même genre et de supprimer délibérément tous les mots qui n'apportent rien au
sens. (Voyez l'annexe en fin de chapitre).
a. Activity : Mot cher aux Américains, hommes d'action. Il est presque toujours superflu.
Voici un cas extrême : « Welfare rehabilitation activity projects ».
b. Appropriate : Généralement superflu.
c. Glorious : Ce mot est entièrement dévalué. « We had a glorious time » se rend par :
« Nous nous sommes follement amusés ».
d. Good : Ce serait s'exposer au ridicule de traduire « President Smith and his good wife »
par « Le président Smith et sa bonne femme ».
e. Grateful : L'Américain est reconnaissant de tout. Ce terme au sens affaibli se rend par :
« heureux ».
f. Help : L'idée du service est typiquement américaine (a service station, church service, to
serve as a missionary, to serve in the army, to serve as president (!), etc.) Le verbe help est
employé très, très souvent : to help someone understand something, to help build Zion, to help
in bringing about a change, to help meet a need, to help realize something, et même : to help
people help themselves !
g. Indicate : Voyez notre introduction sur la politesse anglo-saxonne. C'est une expression
extrêmement timide pour rendre l'idée de « déclarer, affirmer, vouloir, prétendre ».
h. Individual : Peut souvent être abandonné. Son emploi est souvent pléonastique, comme
dans : « each individual persan ». Si vous tenez à le traduire pour insister, utilisez
« personnellement », « en particulier ». Attention : « individu » est souvent péjoratif en français !
i. Make sure : Cette expression rentre bien dans le cadre du soin extrême que l'on doit
apporter à tout ce que l'on fait dans les livres d'instruction. Il n'est pas nécessaire de la traduire.
j. Opportunity : Voir la liste des mots dont il faut se méfier et notre chapitre sur le franglais.
C'est encore un mot à sens vague que l'on trouve dans les formules introductrices des
discours : « It is a great privilege and opportunity to... » Ou encore dans des phrases telles
que : « Raising children is a great opportunity ». On ne nous dit pas en quoi. On s'imagine
presque l'Américain proverbialement pratique à l'affût de tout ce dont il pourrait tirer profit.
Évitez de traduire le mot, sinon, comme dans la deuxième phrase, cherchez un « équivalent »
qui s'adapte au contexte, comme « bénédiction », « une expérience enrichissante », etc.
k. Own : Employé le plus souvent possible en anglais. Ne doit être utilisé en français que
lorsque le contexte établit un contraste entre quelque chose que le sujet a en propre et une
chose étrangère.
l. particular : En français, le contexte en exige rarement l'usage. On peut parfois le rendre
par « en question ».
m. Privilege : Caractéristique de la « super politesse » de l'anglais. Ce mot doit être
rarement rendu par son homonyme français, celui-ci étant beaucoup trop fort.
n. Share : L'Américain, être social par excellence, partage tout : Il partage l'Évangile avec
les autres, partage ses connaissances, partage son bonheur, etc. Le Français communique ou
enseigne, fait part et fait profiter de.
o. Specific, specifically : Ce mot a complètement perdu son sens. Ne pas traduire.
p. Suggest : Voyez notre introduction sur la politesse anglo-saxonne. En français, on
conseille, on propose.
q. Throughout : Il serait ridicule de traduire ce mot dans une phrase telle que « the members
and friends throughout the branch ». Il apporte rarement quelque chose au sens.
r. To-day : Expression superflue et très souvent employée : « There are many
denominations in the world to-day ». C'est le fameux « dans le monde aujourd'hui » des
missionnaires. Le mot doit être supprimé. Il n'est pas nécessaire de le rendre. Si vous y tenez,
traduisez-le au moins par une tournure française comme : « dans le monde actuel » ou « dans
le monde d'aujourd'hui ».
E. Clichés pléonastiques
Advance preparation ; Basic fundamentals ; To build a new chapel ; Bulwark of strength ;
Business affairs ; Clearly evident ; To meet together ; Pillar of strength ; To plan ahead ;
Positive benefit ; Positive qualities (Il n'y a pas de qualité négative en français : Ce serait un
« défaut ». En anglais, « quality » a plutôt le sens neutre d'attribut) ; To see a vision ; Spiritual
worship ; A weak character flaw ; When he first married her (!)
NOTE : À cette catégorie, il faut rattacher les expressions superflues couramment utilisées,
comme nous l'avons déjà dit, dans les manuels d'instruction.
Ex. :
A total of 18 established branches in those districts
ln every organized stake of Zion
Comment une branche ou un pieu pourraient-ils exister autrement qu'organisés ou
établis ?
De même : Archive records ; Ordinance work ; Welfare rehabilitation activity project (efforts de
reclassement).
F. Clichés idiomatiques
anglais
mal traduit
bien traduit
He felt as if he were walking
on air.
Il sentait comme s'il marchait
sur de l'air.
Il se sentait des ailes.
He felt like a man.
Il sentait comme un homme (!) Il se sentait homme.
How do you think she felt?
Comment pensez-vous qu’elle Qu'éprouvait-elle, pensezsentait ?
vous ?
We feel that you should give
up this procedure.
Nous sentons que vous devez Nous estimons que vous
abandonner ce procédé.
devriez abandonner ce
procédé.
To feel, comme on le voit, a plusieurs sens, dont un au moins est une expression atténuée de
sentiments : sentir, se sentir, penser, estimer, juger. Il s'agit de bien les distinguer.
anglais
mal traduit
bien traduit
Teaching is part of their very
being.
L'enseignement fait partie de
leur être même.
Ils ont l'enseignement dans le
sang.
He asked his mother to join
him in prayer.
Il demanda à sa mère de se
joindre à lui dans la prière.
Il demanda à sa mère de prier
avec lui.
21. La formation des titres
Comme nous l'avons déjà dit dans l'introduction, les titres anglais se construisent
généralement, et à l'inverse du français, avec sujet, verbe et complément.
Exemples :
Levitical ordinances to be restored
Rétablissement futur des ordonnances lévitiques
22. Oui, non
Quand l'anglais répond à une question, il n'aime pas limiter sa réponse à « yes », « no ».
Généralement il résume la question par un pronom suivi d'un auxiliaire : « Yes, l do », « No, l
don't », « Yes l am », « No, l wasn't », etc. Il ne faut bien entendu pas reproduire cette forme.
« Oui » ou « non » suffisent amplement en français.
23. Annonce du sujet dans la subordonnée
La pratique de l'anglais est, ici, opposée à celle du français :
« When Christ arrived in Jerusalem, he... »
« Quand il arriva à Jérusalem, le Christ... »
ANNEXE
Nous reprenons ci-après un extrait d'un texte d'instructions à l'intention de l'École du
Dimanche, afin de vous donner un exemple concret du problème que pose ce genre d'écrits.
Vous y retrouverez la panoplie habituelle : Voix passive (1), doublets (2) répétitions
disgracieuses (3), lourdeurs (4), tautologies et précisions inutiles (5).
« ln those branches where library facilities (5) are not available, immediate steps should (!)
be taken (1) to establish them. If the branch meets in a rented hall this fact may suggest (!) an
excuse for not establishing (3) a library. This is no excuse (3). Every branch should have a
library (3) and it is the Sunday School's responsibility to make sure (!) that one is established
and maintained (1, 2). Even though at the beginning only a few books and teaching materials
may be available and on file (5), still it is important that a beginning be made (1). Under such
circumstances, it may be necessary to provide a small cabinet or drawer or other receptacle (5)
into which the books and teaching materials (3) might be stored (1) for use throughout the week
(5). If other branch meetings are held (1) in homes, or separate halls or if for some reason (5)
the materials cannot be stored (1) in the main hall, it might be necessary to arrange to transport
(4) the "library" back and forth (5) between the meeting places. Even under such rare or difficult
conditions it is important that library facilities (5) be available (1).
« Proper control and supervision (2) of the library requires that one person be given (1)
specific (5) responsibilities for it. Due to the fact that we have been instructed that (1, 4) this
responsibility (3) belongs to the Sunday School, a Sunday School teacher (3) or some other
member of the Sunday School (3) staff should be given (1) this responsibility (3). In every
branch someone can be found (1) who has a special personal (5) interest in books and in
reading materials. By designating that this individual (!) is the branch librarian, dignity is given
(1) to the position and the person so selected will be motivated (1) to take good care of the
library, to make its facilities available to all who might enjoy them and to keep alert to library (3)
needs. This will include (!) obtaining the necessary physical facilities for the proper maintenance
(4) of the library (3) as well as keeping an alert eye for reading materials which can be added (1,
5) to the library (3). »
Comparez maintenant, tout d'abord à première lecture, ensuite par une étude plus attentive,
les deux traductions suivantes, dont l'une est littérale et maladroite et l'autre plus libre, mais
combien plus claire ! Notons que, pour les besoins de la cause, la seconde traduction suit
rigoureusement les principes émis précédemment. Cela veut dire que nous avons éliminé des
détails qui auraient pu passer.
« Dans les branches où les facilités d'une librairie ne sont pas disponibles, des mesures
immédiates devraient être prises pour les établir. Si la branche se réunit dans une salle louée,
ce fait peut suggérer une excuse pour ne pas établir de bibliothèque. Ceci n'est pas une
excuse. Toute branche devrait avoir une bibliothèque, et c'est la responsabilité de l'École du
Dimanche de s'assurer qu'une bibliothèque est établie et maintenue. Même si, au début,
quelques livres et matériaux d'enseignement seulement peuvent être disponibles et classés,
néanmoins il est important qu'on commence. Dans de telles circonstances, il peut être
nécessaire de fournir une petite armoire ou tiroir ou autre réceptacle dans lequel les livres et le
matériel d'enseignement pourraient être conservés pour être utilisés tout au long de la semaine.
Si d'autres réunions de branche sont tenues dans des foyers ou des salles séparées ou si, pour
une quelconque raison, le matériel ne peut être conservé dans la salle principale, il pourrait
même être nécessaire de prendre des arrangements pour transporter la "bibliothèque" dans un
sens et dans l'autre entre les lieux de réunion. Même dans des conditions aussi rares ou
difficiles, il est important que les facilités d'une bibliothèque soient disponibles.
« Un contrôle et une supervision appropriée de la bibliothèque exigent qu'une seule
personne en reçoive les responsabilités spécifiques. Dû au fait que nous avons été instruits que
cette responsabilité appartient à l'École du Dimanche, un instructeur de l'École du Dimanche ou
un quelconque autre membre du personnel de l'École du Dimanche devrait être chargé de cette
responsabilité. Dans toutes les branches quelqu'un peut être trouvé qui a un intérêt personnel
spécial pour les livres et les matériaux de lecture. En déclarant que cet individu est le
bibliothécaire de la branche une dignité est donnée à la position, et la personne ainsi choisie
sera poussée à prendre grand soin de la bibliothèque, à rendre ses facilités accessibles à tous
ceux qui pourraient en jouir et à rester alerte aux besoins de la bibliothèque. Ceci comprendra
l'obtention des facilités physiques nécessaires pour l'entretien approprié de la bibliothèque
aussi bien que garder l'oeil ouvert pour les matériaux de lecture qui peuvent être ajoutés à la
bibliothèque. »
« Les branches qui n'ont pas de bibliothèque prendront des mesures immédiates pour
remédier à cet état de choses. Ce n'est pas parce que la branche doit louer une salle pour ses
réunions qu'elle est pour autant exempte de la nécessité de constituer une bibliothèque. Toutes
les branches doivent en avoir une, et la responsabilité en incombe à l'École du Dimanche. Vous
n'avez pas grand-chose à y mettre au début ? Qu'à cela ne tienne : Commencez ! Veillez
toutefois à enfermer votre documentation dans un endroit sûr, lorsque vous ne vous en servez
pas. Si les autres réunions se tiennent dans des foyers ou des salles séparées, ou si l'on ne
peut conserver le matériel dans la salle principale, il faudra s'arranger pour transporter la
« bibliothèque » d'un lieu à l'autre. Même dans des situations aussi rares et aussi difficiles, on
doit pouvoir s'en servir.
« Pour que la bibliothèque soit bien gérée, il convient de désigner un responsable. Puisque,
selon nos instructions, ceci relève de l'École du Dimanche, c'est un instructeur ou un autre
officier de cette organisation qu'il faudra désigner. On peut trouver, dans toute branche,
quelqu'un qui se passionne pour la lecture. Conférez à cette personne le titre de « bibliothécaire
de la branche » : Vous donnerez ainsi de la dignité au poste et encouragerez l'intéressé à
prendre soin de sa bibliothèque, à fournir la documentation à ceux qui la demandent et à
pourvoir à ses besoins. Ceci veut dire qu'il devra tout à la fois se procurer le matériel nécessaire
pour gérer convenablement la bibliothèque et saisir au vol toute documentation susceptible d'y
trouver sa place. »
Chapitre 7
QUELQUES RÈGLES GRAMMATICALES
Le traducteur non averti et attiré par le texte anglais transpose souvent en français telle
forme qui est en réalité une règle grammaticale anglaise. C'est donc une lacune dans les
connaissances « techniques » de l'anglais qui empêche de reconnaître la règle et d'en éviter
l'emploi en français. Voici quelques-unes de ces formes, très courantes
1. Adjectifs employés substantivement
Un adjectif employé substantivement est affecté par deux règles :
a. Il a besoin d'un nom d'appui quand il n'est pas employé dans un sens général.
b. Il ne prend pas la marque du pluriel quand il est employé dans un sens général, mais
bien l'article défini.
Ex. :
anglais
mauvais
bon
A rich man
Un homme riche
Un riche
A poor man
Un homme pauvre
Un pauvre
A poor girl
Une fille pauvre
Une pauvresse
The poor
Le pauvre
Les pauvres (en général)
Il ne faut donc pas traduire a Latter-day Saint boy par « un garçon saint des derniers
jours » (traduction hélas trop fréquente), mais par « un jeune saint des derniers jours ». An
English girl n'est pas « une jeune fille anglaise », mais « une jeune Anglaise ». An LDS mother
n'est pas une « mère SDJ », mais « une mère dans l'Église », de même qu'on dira « les mères
de l'Église » pour le pluriel.
2. Adverbe - place
En principe, l'adverbe se place n'importe où dans la phrase anglaise, sauf entre le verbe et
le complément direct. Les adverbes de temps imprécis (often, sometimes, never, always, etc.)
se placent entre le sujet et le verbe. Quelques autres (generally, usually, etc.) suivent la même
règle. Le reste se met souvent en fin de proposition. On obtient ainsi des phrases telles que :
l read every word of this long letter carefully.
Il n'est pas rare qu'un traducteur reproduise pareille phrase en laissant l'adverbe à la fin, ce
qui ne va naturellement pas en français. Ceci montre encore la nécessité de lire toute la phrase
avant de la traduire.
3. Article - suppression
Comme nous l'avons montré au chapitre précédent, l'anglais évite très souvent l'emploi de
l'article. Voici les cas principaux :
a. Devant un nom concret pluriel employé dans un sens général.
Ex. : Reports should be submitted before the 5th of the month.
b. Devant un nom abstrait non déterminé.
Ex. : Geography is a science.
c. Dans le style télégraphique de certains manuels, les titres d'articles dans les journaux, et
les modes d'emploi d'objets.
Ex. : Police nabs gunman.
Dans ces cas, le français emploie l'article défini. Il arrive souvent que des traducteurs
prennent les mots de la catégorie (a) pour des mots employés dans un sens indéfini et les
traduisent en conséquence. Voici un exemple typique :
anglais
Reports should be sent in
once a month
mauvais
Des rapports devraient être
envoyés une fois par mois
bon
Les rapports seront envoyés
une fois par mois
Est-ce à dire que l'on ne trouve jamais le sens indéfini en pareil cas ? Si, mais alors, c'est
le contexte qui doit l'indiquer.
L'article est également supprimé devant un nom propre précédé d'un titre.
Ex. : President Smith, Bishop Partridge.
Cette tournure a obtenu beaucoup de succès auprès de nos membres, qui l'emploient sans
le moindre scrupule. Or elle n'est pas française. Le français met l'article devant un titre :
Ex. :
J'ai parlé au président Untel - et non : J'ai parlé à président Untel.
(De même : Le président Untel a déclaré… – et non : Président Untel a déclaré…,
ndlr)
4. Collectifs
Comme dans toutes les langues, la règle des pluriels anglais est très complexe, et il faut
consulter une grammaire pour ne pas commettre d'erreur de traduction. Mais un problème
spécial se pose avec certains collectifs tels que people, committee, council, family, world.
L'anglais les fait généralement suivre d'un verbe au pluriel. Ceci n'est pas grave, mais l'affaire
se corse lorsque, dans les phrases suivantes, le mot que vous avez traduit au singulier est
représenté par des pronoms au pluriel. Beaucoup de traducteurs cèdent à la tentation de suivre
le pronom pluriel, mais ceci constitue une faute. Voici un exemple :
anglais
mauvais
bon
The people lost their king.
Le peuple perdit son roi. Ils en Le peuple perdit son roi. Il en
They wanted to have another voulurent un autre et ils
voulut un autre et il envoya
and they petitioned his son. envoyèrent une supplique à
une supplique à son fils.
son fils.
Une difficulté de même nature surgit dans le cas des collectifs qui sont singuliers en
français, mais peuvent, tout en gardant leur forme de singuliers, s'accompagner, en anglais,
d'un verbe soit singulier soit pluriel, la plupart des écrivains optant pour cette dernière solution.
Ceci est très ennuyeux pour le traducteur qui a commencé sa phrase au singulier et se voit
dans l'impossibilité de poursuivre, le contexte exigeant un pluriel. On peut alors contourner la
difficulté en disant « les membres de la famille » au lieu de « la famille », « les membres du
conseil ou du comité » au lieu de « le conseil ou le comité » :
anglais
Teach your family and they
will become pillars of
strength in your house.
mauvais
bon
Enseignez votre famille et elle Enseignez les membres de
deviendra des piliers (?)
votre famille (ou : vos enfants)
et ils deviendront des piliers...
5. Depuis
« For » ou « since » s'accompagnent toujours d'un composé ou d'un plus-que-parfait, alors
que « depuis » est suivi du présent ou de l'imparfait :
anglais
mauvais
bon
I have lived here for ten
years.
J'ai vécu ici depuis dix ans.
Je vis ici depuis dix ans.
I had been working since
noon when a letter arrived.
J'avais travaillé depuis midi
quand une lettre arriva.
Je travaillais depuis midi
quand une lettre arriva.
6. Majuscules
En anglais, au contraire du français, tous les adjectifs dérivés d'un nom propre ont une
majuscule.
Ex. :
The Mosaic law
La loi mosaïque
The French language
La langue française (mais : un Français)
A mormon book
Un livre mormon
7. On
L'anglais ne possède pas de mot universel pour rendre l'indéfini, Il doit donc le rendre par
divers moyens, que nos traducteurs s'acharnent souvent à reproduire, alors qu'ils disposent du
si pratique « on ». Voici les divers moyens employés par l'anglais pour rendre ce mot :
We
We enjoyed ourselves
On s'est bien amusé (familier)
You
You can buy anything you like On peut acheter ce qu’on veut
in this store
dans ce magasin
They
They say so
On le dit
People
People don't like to be
disturbed
On n'aime pas être dérangé
One
One must take the
rough with the smooth
On doit prendre les choses
comme elles viennent
Somebody
Somebody knocks at the door On frappe
Voix passive :
l was told so
On me l'a dit
l was given a lot of money (ou : A lot of
money was given me)
On m'a donné beaucoup d'argent
N.B. : Alors que tous les verbes anglais peuvent se mettre au passif, en français, cette faculté
est réservée aux verbes transitifs. On ne peut donc pas dire : « J'ai été commandé de... »
(trouvé dans une traduction), ou « J'ai été donné… » comme dans l’avant-dernier exemple cidessus.
8. Possessifs - accord
A. En anglais, le substantif représentant l'objet possédé s'accorde en nombre avec le
possesseur. Le français fait généralement l'accord logique.
anglais
We shall resurrect with our
bodies
mauvais
Nous ressusciterons avec
nos corps
bon
Nous ressusciterons avec
notre corps
B. En anglais, les parties du corps sont toujours précédées du possessif ; en français,
jamais. Ceci vaut pour les vêtements et quelques autres.
anglais
mauvais
bon
They hang their heads
Ils baissent leurs têtes
Ils baissent la tête
Many people lost their lives
Beaucoup de gens perdirent
leurs vies
Beaucoup de gens perdirent la
vie
9. Myself
Ce mot est souvent reproduit à la suite d'un manque de réflexion. Il a en effet deux sens :
réfléchi (me) et emphatique (moi-même), qu'il ne faut pas confondre. Ainsi par exemple :
anglais
l see myself in the mirror
mauvais
bon
Je me vois moi-même dans le Je me vois dans le miroir
miroir
10. Présent historique
Quand on raconte une histoire en anglais, on le fait toujours au prétérite. En français, dans
les manuels de la Primaire, par exemple, où l'on raconte des anecdotes pour illustrer une idée,
il est bien mieux (et plus facile pour les enfants) de raconter le texte au présent historique :
- Jacqueline rentre toute joyeuse de l'école. Elle…
11. Some et any
Ces deux mots ne se traduisent pas nécessairement, car ils représentent généralement
notre français « du », « de la », « des ».
Par exemple, « I have some friends » peut très bien se traduire par « J'ai des amis ».
D'autre part, il n'est pas nécessaire de rendre « Is there any connection between priesthood
and righteousness » par « Y a-t-il un rapport quelconque entre la prêtrise et la justice ». « Y a-til un rapport entre la prêtrise et la justice » suffit amplement. L'anglais n'aime pas dire « I have
friends » ou « Is there a connection ». Même remarque pour « Congress could veto any act
made by any department of the government » ou pour « You may be set apart for some specific
calling in the Church », phrases que l'on traduit ainsi : « Le congrès pourrait opposer son veto à
un acte posé par un secteur du gouvernement » et « On peut vous mettre à part pour un appel
dans l'Église » (Dans la catégorie des termes qui ne se traduisent pas systématiquement,
l’auteur vient d’ajouter « specific » ; on peut y ajouter également « special », comme il le
suggérait en annexe du chapitre 6, où les termes inutiles sont marqués de la mention « (5) » ;
notons que lorsqu’il est utile de le traduire, « special » peut, dans la plupart des cas, être aussi
rendu par « particulier », ndlr).
12. Subjonctif
L'anglais ne possédant pas de subjonctif, il le remplace par certaines formes d'appoint qu'il
ne faut pas rendre en français. Ces formes, utilisées pour rendre « afin que » + subjonctif sont
may et might. On les traduit souvent et à tort par « puisse ».
anglais
mauvais
Help us that we may succeed Aide-nous afin que nous
puissions réussir
bon
Aide-nous afin que nous
réussissions
l prayed that l might have a
successful trip
J'ai prié pour que je puisse
faire bon voyage
J'ai prié afin de faire bon
voyage (ou : afin que je
fasse…)
13. Superlatif suivi d'un complément de lieu
En anglais, le complément de lieu qui suit un superlatif est toujours introduit par « in ».
anglais
mauvais
The biggest in the world
Le plus grand dans le monde
bon
Le plus grand du monde
14. When, while, as soon as, as long as
Après ces mots, l'anglais n'emploie jamais le futur. Le français oui.
anglais
mauvais
When l am old l shall retire
Quand je suis vieux je
prendrai ma retraite
bon
Quand je serai vieux je
prendrai ma retraite
15. Encore
Ce mot est l'équivalent de plusieurs expressions anglaises, dont « another », indiquant la
répétition par ajoute d'une unité, et « again » qui exprime la répétition d'un événement.
anglais
mauvais
bon
He had another vision
Il eut une autre vision
Il eut encore une vision
You again !
Vous de nouveau !
Encore vous !
Chapitre 8
MOTS ET EXPRESSIONS DIFFICILES À TRADUIRE
Dans toute traduction, il vient toujours un moment où l'on tombe sur des mots ou des
expressions que l'on ne sait comment traduire. Avec l'expérience qui nous a été donnée, nous
avons essayé de dresser la liste des mots retors que l'on trouve le plus souvent, avec des
traductions possibles. Attention : Les traductions que nous donnons ne sont que des
indications. Elles ne sont ni complètes ni universellement applicables. Un lexique ne peut en
aucun cas remplacer le flair du traducteur.
Nous tenons aussi à attirer votre attention sur le fait que tous les sens possibles des mots
anglais ne sont pas donnés. Nous n'avons envisagé que les cas à problèmes, les emplois
typiquement américains ou même « mormons », c'est-à-dire les usages qu'il est parfois difficile
de trouver dans un dictionnaire.
Acknowledge
Reconnaître (ses fautes), citer (les mérites de)
Acknowledgements
Remerciements (de la part de l’auteur d'un
livre, au début de celui-ci)
Act accordingly
Agir en conséquence
After the Order of Melchizedek
Selon l'ordre de Melchisédek
Among the Indians
Chez les Indiens
Authoritative
Qui fait autorité
Background
Formation, cadre, milieu, culture (désigne
l'ensemble des facteurs qui font d'une
personne ce qu'elle est. Étudiez le contexte
avant de choisir la traduction qui convient)
Be binding
Faire force de loi
Become a part of
S'intégrer à, s'assimiler à
But
A aussi le sens de « sauf » ou de
« seulement » dans « aIl but one »
But for that
Sans cela
By no means
Absolument pas
Calendar year
Année civile (du 1er janvier au 31 décembre)
Chalkboard
Tableau noir (synonyme de blackboard)
Challenge
Responsabilité, tâche (difficile), défi. Sans
équivalent français, il qualifie tout ce qui
pousse à l'émulation, toute difficulté ou tâche
qui éveille en l'homme le désir de se mesurer
avec elle
Chart
Tableau, dans le sens de « schéma ».
Désigne aussi une grande feuille de papier
Check
Pointer un article d'une liste, une réponse
dans un choix
Check with
Voir : Counsel with
Civic official
Fonctionnaire (public) membre du
gouvernement, édile
Class period
Cours, leçon. Ne pas traduire littéralement
Come forth in the first resurrection
Se lever à la première résurrection
Come true (a dream)
Se réaliser (un rêve)
Correlate
Coordonner, mettre en corrélation
Compassionate service
Services compatissants
Correlation
Corrélation
Counsel with, check with
Conférer avec quelqu'un, dans le premier cas
pour le conseiller, dans le second pour faire
une vérification
Course of least resistance
Loi du moindre effort
Course of study, reading course Handbook,
manual, textbook
Cours, Manuel, livre d'instruction
Credit (to earn a credit for an award)
(Remplir une) condition, (gagner un) point (en
vue d'une récompense)
Deadline
Date limite
Dealings (of God with men)
Relations, commerce (fig.)
Denomination (religious)
Confession religieuse
Dependable
Sur qui on peut compter, « valeur sûre »
Designed for
Conçu pour
Develop (a habit, a virtue, an appreciation
for)
Prendre, contracter, acquérir (une habitude),
acquérir, cultiver (une vertu), apprendre à
(apprécier)
Elaborate
Compliqué, complexe. « Élaboré » dans ce
sens, est franglais
Emphasis
Accent (pas emphase)
Emphasize
Souligner, mettre l'accent sur, insister sur
Event
Activité, manifestation. Quand il désigne une
soirée, une fête ou une activité, ne jamais le
traduire par « événement »
Executive
Officier dirigeant (en principe : membre d'une
présidence). « Exécutif » est franglais.
Fail
Dans une négative : « She never fails to
come » : elle ne manque jamais de venir.
Dans une affirmative : « She failed to come ».
Intraduisible. Exprime l'idée : Elle ne vint pas,
alors qu'on s'y attendait.
Filled to capacity
Comble (salle)
Flannelboard
Tableau de flanelle (planche
couverte de flanelle sur laquelle on peut fixer
des figurines ou des bandes écrites)
Follow up
Revenir à la charge, contrôler
l'exécution d'une tâche, donner suite à
Follow-up letter
Lettre de rappel
For the life of me...
On me couperait la tête que...
Form a habit
Prendre une habitude
Frustrate
Faire avorter, faire échouer,
déjouer
Frustrated
Déçu dans son attente, contrarié. « Frustré »,
dans ce sens, est franglais.
Full name
Nom et prénoms
God moves in mysterious ways his wonders
to perform
Dieu possède mille moyens d'exécuter ses
plans. C'est la citation d'un cantique dont la
traduction française est le cantique n° 72 (non
inclus dans le recueil actuel, ndlr). Soyez
prudents dans son utilisation : Le sens diffère
en français.
Godhead
Divinité, Trinité (synonyme de « Deity »)
Godhood, Godship
Divinité, fait d'être Dieu (légère nuance avec
« divinity » = caractère de ce qui est divin)
Godliness
Piété
Grade school
École primaire
Greet people at the door
Accueillir les gens à l'entrée
Grow in appreciation, knowledge, wisdom
Mieux apprécier, augmenter ses
connaissances, sa sagesse. Ne jamais
traduire littéralement
Handbook
Voir : Course of study
Have joy in
Se réjouir de
Headline news
- It has made headline news around the
world
À la une, en gros titres
- Cela a paru en première page des
journaux dans le monde entier
Help understand
Faire comprendre
Hobby
Passe-temps, violon d'Ingres
Homemaker
Maîtresse de maison
Homemaking
Talent, art de la maîtresse de maison.
En titre de leçon de la Société de Secours : La
femme au foyer. (appelé plus tard : Arts
ménagers, ndlr)
Impress something on somebody somebody with something
Bien faire saisir, faire entrer dans la tête de
Impressed by
Impressionné par, poussé par (l'Esprit). Mais
aussi : Convaincu : « Brigham Young was so
impressed by the need of awakening the
Saints... » (convaincu du besoin)
Include
Comprendre, contenir
Influence for good
Bonne influence, influence bénéfique
Interview
Interview (lorsqu'une autorité interroge un
candidat à un office) ; Entrevue (réunion pour
discuter d'un point) (Aujourd'hui, « Entretien »
est utilisé dans les deux cas, ndlr)
Involve
Impliquer, englober, faire participer, engager
Involvement
Participation active
Judgement
Bon sens, raison
Judgments of God
Châtiments de Dieu
Lawyer
Homme de loi, avoué, avocat ; Bible : Docteur
de la loi
Leader (of game)
Meneur de jeu
Leadership
1. Les officiers, les dirigeants (ensemble des
officiers d'une organisation)
2. Le gouvernement
3. L'art de diriger
Leadership meeting
Réunion des officiers (et pas réunion de
leadership)
Life lesson
Leçon de choses
Lifted up in pride
Enflé d'orgueil
Lip service (to pay)
Servir du bout des lèvres
Live to regret it (they will)
Ils le regretteront un jour (l'expression « to live
to » n'a pas besoin d'être traduite)
Look forward to
Espérer avec joie, attendre avec impatience
Magnify a calling
Honorer un appel (le sens
est : Remplir son poste de telle façon que les
autres prennent conscience de l'importance
dudit poste et le respectent. De là le sens de
« magnifier » ou agrandir)
Make possible
Permettre
Mammoth gathering
Réunion monstre
Manual
Voir : Course of study
Material(s)
Matériel, matériaux, matière (d'une leçon),
éléments (d'un discours)
Meet a need, meet a problem
Satisfaire à un besoin, affronter un problème
Musical number
Morceau de musique
Narrator
Récitant
Nursery
Pouponnière (Aujourd'hui : Garderie, ndlr)
Outline
Esquisser, élaborer (un plan), présenter dans
les grandes lignes
Pattern
Procédure, procédé, modèle
Patterns of conduct
Règles de conduite, modèles
Persistence
Persévérance
Pertaining to
Relatif à, qui se rattache à
Position of responsibility
Poste important
Price (it) is above rubies
Il est sans prix
Reach upward
Vouloir quelque chose de mieux (sens littéral :
tendre la main vers le haut)
Reading course
Voir : Course of study
It reads that the spirit goes to God
Il est écrit que l'esprit va à Dieu
Recognition
Considération, fait de citer les services rendus
Recognize (the presence of an authority)
Signaler, citer (la présence d'une autorité)
Record
Tout ce qui est enregistré d'une manière
quelconque : Livre, registres, annales,
chronique, histoire, document, feuille,
inscription, enregistrement, disque, bande
magnétique, etc.
Record keeping people
Peuple de chroniqueurs
Rewarding
Fécond, fructueux, profitable,
qui donne de la satisfaction, de la joie
Says in part
Dit entre autres
See page 23 for details
On trouvera les détails page 23
Self-sustaining
Indépendant, autonome
Serve as
Remplir les fonctions de, le poste de
Serviceman
Militaire
Share the gospel
Communiquer, faire part de l'Évangile (pas
partager)
Standards
Principes, règles, niveau moral. « Standard »
est franglais
Statement
Tout ce que l'on dit : Déclaration, formule,
attestation, énoncé, proposition
Submit a sheet, an idea
Envoyer une feuille, proposer une idée
Take a course
Suivre une voie, adopter une façon de faire
Teenage
Adolescence
Teenager
Adolescent
In his teens
adolescent (littéralement : dans les années
terminées par « -teen » : thirteen à nineteen)
Textbook
Voir : Course of study
Through
Par l'intermédiaire de, grâce à
Turn to the scriptures for guidance
Avoir recours aux Écritures
Vision
Discernement, perspective
Wordstrip
Bande écrite (à apposer à un tableau de
flanelle)
Work for oneself out details
Travailler par soi-même. Régler les détails
Worship
Culte, adoration (selon le contexte)
Chapitre 9
MOTS ET EXPRESSIONS DONT IL FAUT SE MÉFIER
En réalité, nous aurions pu n'établir qu'une seule liste des difficultés. Mais il nous parut
intéressant de séparer les écueils ordinaires des « attrape-nigauds », ceci devant, à notre
humble avis, attirer l'attention du traducteur sur l'existence de ce secteur marécageux de son
travail. Les mots et expressions qui suivent constituent autant de pièges pour le traducteur non
averti. On ne doit pas les traduire littéralement, car on risquerait de commettre des contresens.
Qu'il nous soit permis de donner ce conseil général : Par principe, il convient de se méfier
des termes français passés en anglais. Ils ont généralement changé de sens, quoique
conservant leur forme. En outre, l'anglais conserve souvent le sens étymologique des mots
dérivés du latin. « Formidable », par exemple, n'a pas du tout le sens français du terme, mais le
sens latin qui signifiait : « redoutable ».
Note : Comme dans la liste précédente, nous n'avons repris que les sens des mots qui
présentent une difficulté, à l'exclusion des significations ordinaires.
About (the world about us)
- There is something strange about him
- She was about to cry
Autour (sens premier : aux environs de, à peu
près)
- Il y a quelque chose de bizarre chez lui
- Elle était sur le point de pleurer
Abuse
Insulter, maltraiter
Achieve
Réaliser
(achever = to finish)
(to realize : se rendre compte de. Réaliser,
dans ce sens, n'est pas tout à fait correct)
Actually
Réellement
(actuellement = presently)
Advertize an activity
Annoncer, faire de la publicité pour (pas :
avertir)
Agenda, agendum
Ordre du jour
Agreeable
Aimable
(agréable = friendly)
Alert to
Attentif à
Alley
Ruelle
(allée = drive)
Alternative : There are only two alternatives
Il n'y a qu'une alternative. Le français est plus
logique : Une alternative a deux termes. S'il y
avait deux alternatives, cela ferait quatre
possibilités.
Anxious
Vivement désireux
Appointment
Nomination, affectation (pas « appointement »
= salaire)
Appreciation
Aussi : Reconnaissance
Approach someone
S'adresser à quelqu'un, aborder quelqu'un, un
problème
Apt (I am apt to think...)
Enclin, sujet à (Je crois volontiers)
Assignment
Tâche
(une assignation est un document judiciaire)
A. to a field
Affectation
Asistance
Aide, secours
(assistance = audience)
Associate
Collègue, fréquentation, copain
(associé = partner)
Assume
Supposer
Billion
Milliard
Bless with health
Donner la santé, donner les bénédictions de la
santé. Ne pas traduire littéralement : Ce serait
du franglais.
Born, to be born
Naître
She is born : elle naît
She was born : elle est née
To be born into this world
Venir au monde
Candid
Sincère, franc
Cave
Grotte
Chance
Hasard
Character
Personnalité, réputation. Ce mot désigne, soit
la réputation de quelqu'un, soit sa mentalité.
(caractère = temper)
Childhood
Enfance
Infancy = Tendre enfance (sens étymologique
de bébé incapable de parler)
Notez les diverses désignations de groupes
d'âge pour lesquelles le français n'a pas
d'équivalents : Childhood / boyhood / girlhood
= enfance ; Adult age / manhood /
womanhood = âge adulte
Choose to obey
Décider d'obéir
Attention : The chosen people = Le peuple élu
Christendom
Christianisme
Christianity
Chrétienté
Church vocation
Appel. « Vocation » seul veut dire « métier »
City
Ville plutôt que « cité ». La ville de Sion, la
ville de Jérusalem, etc.
College
Université (en réalité : faculté universitaire)
(collège = établissement d'enseignement
secondaire)
Compass
Boussole
(compas = compasses)
Comment
Réflexion
Competition
Concurrence. « Compétition » est un terme
sportif
Condition(s)
Situation
Confronted by
Face à, qui se trouve devant, en présence de.
Être « confronté par » est un franglisme favori
des fats
Content
Satisfait
(content = pleased)
Control
Gouverner
(Contrôler = To check. Employé dans le sens
de gouverner, il est franglais)
Counsel
Avis, ordre, conseil
Crime
Délit
(crime = murder)
Criminal
Délinquant
Crimson
Voir : Purple
Curate
Vicaire
(curé = vicar)
l daresay
Je pense. Pas : J'ose dire
Deceive
Tromper
(décevoir = disappoint)
Dedicate
Consacrer (un temple)
Dedicated person
Personne dévouée
Dedication
Consécration. Dédicace est correct, mais
consécration lui est préférable parce que plus
solennel (ne comporte pas le sens secondaire
de « dédicace de livre »)
Deface
Abîmer un document. Pas « défigurer »
Definite (a definite need, definitely right)
Certain (absolument)
Demand
Exiger.
(demander = ask)
Demonstrate a quality
Faire preuve de, manifester
Demoralizing
Aussi : Dépravateur, corrupteur
Depend on someone for something
Être tributaire de qqn. pour qqch. Compter sur
qqn. pour avoir qqch. (selon contexte)
Develop a plan, a quality, a tendency
Élaborer un plan, cultiver une qualité, acquérir
une tendance
Diction
Diction, mais aussi : Style
Diet
Diète, mais aussi : Alimentation, nourriture
Direction
Souvent : Directives
Distraction
Folie, égarement
(distraction = absent-mindedness)
Drama
Théâtre
(drame = tragedy)
Dramatic
Frappant, vivant, animé, pittoresque
(dramatique = tragical)
Editor
Rédacteur
(éditeur = publisher)
Education
Instruction
(éducation = good manners)
Effectively
Efficacement
(effectivement = indeed)
Elaborate
Compliqué, complexe, soigné, minutieux
Entertain (guests)
Recevoir (des invités)
Escort (of a girl)
Cavalier (d'une jeune fille, jeune homme qui la
ramène chez elle)
Eventually
Finalement
(éventuellement = if need be)
Evidence
Souvent rendu par « preuve »
Experience (grief, joy)
Éprouver, ressentir
(expérience : 1. en labo = Experiment.
2. dans la vie…)
Fabric
Tissu
(fabrique = factory)
Faculty
Corps professoral
(faculté = college)
Faith
Religion
Family
Souvent : Les enfants. « The parents and their
family of children »
Famous
Célèbre
(fameux = first-class)
Farm
Ferme. Pour nous : Surtout le corps de
bâtiments. Secondairement : Les bâtiments et
les champs, sens courant chez les Américains
Father Adam, Father Whitmer
Pas : Le père Adam, le père Whitmer. Le sens
est irrespectueux en français. Traduire :
Adam, notre père, le vieux Whitmer
Feel
Penser, estimer, se sentir
First four
Les quatre premiers. En franglais : Les
premiers quatre
Gentle
Doux
(gentil = nice)
Girls, boys (en apposition)
Mes enfants
Grand organ
Grandes orgues
Pas : orgues grandioses
Graphic
Pittoresque
Great
Merveilleux, excellent
Grief
Douleur
(grief = grievance)
Growth
Progression
Habit
Habitude
Habit-forming
Intoxicant
Happy (relationships)
Agréable, plaisant (rapports)
Hardy
Robuste
(hardi = sold)
Harmony
Entente
Hazard
Voir : Chance
Here on earth
Ici-bas. À proscrire : Ici sur terre
Human race
Genre humain. Pas : Race humaine
Humbled
Rendu humble
Humiliated
Humilié
Ignore
Ignorer, dans le sens de : Mépriser, dédaigner
Illiterate
Illettré
Attention : Ne pas confondre avec unlettered =
sans instruction. Joseph Smith était
« unlettered » mais pas « illiterate »
contrairement à ce qu'ont prétendu des
écrivains spécialisés dans la calomnie mais
pas en anglais
Imperative
Impérieux. « Impératif » est franglais
Inconsistant
Illogique, sans suite, qui ne cadre pas avec
Individual
Personne, sujet. « Individu » est péjoratif
Individual prayer
Prière privée (ou : prière personnelle, ndlr)
Indulgence
- To indulge in sin
Relâchement (du coupable)
- S'abandonner au péché
In effect (the text says in e.)
Le texte dit en gros
Infancy
Voir : Childhood
Inhabited
Habité
(inhabité = uninhabited)
Instil
Inculquer
Integral part
Partie intégrante (pas : intégrale)
Interested in (to be)
S'intéresser à (pas : dans)
Issue
- Issues of life
Problème
- Tenants et aboutissants de la vie
Join the Church
Devenir membre de l'Église, se joindre à
l'Église. Pas : Joindre l'Église
Judgment
Parfois : Châtiment
Know truth from error
Distinguer la vérité de l'erreur
Knowledge (toujours singulier)
La connaissance, ou : Les connaissances
Library
Bibliothèque
(librairie = bookstore)
Liquor
Alcool. Pas : Liqueur
Luck
Voir : Chance
Lunatic
Fou
(lunatique = moody)
Maintain
Prétendre ; entretenir
Malice
Méchanceté, action maligne (sens
étymologique)
Maniac
Fou
(maniaque = faddy)
March
Défiler
Nation
Généralement : Pays
Occasion
Événement
Occupation
Métier
Offer a prayer
Faire une prière, prononcer une prière
Opportunity
Occasion, débouché, possibilité. A aussi un
sens fort vague qu'il faut rendre selon le
contexte.
(opportunité = caractère opportun de quelque
chose)
Parent
Père ou mère
(parent = relation, relative)
Participate in
Participer à (et non : Dans, qui est franglais)
Partner
Voir : Associate
People
Le peuple, les gens, les hommes en général
Phase
Aspect
(phase = stage)
Phrase
Expression
(phrase = sentence)
Physical object, physical facilities
Objet. Accessoires. « Physical » est souvent
une de ces précisions inutiles chères à
l'anglais
Prejudice
Préjugé
(préjudice = damage)
Present a lesson
Donner une leçon
Presently
Voir : Actually
Prevail
Régner
A aussi le sens de prévaloir, l'emporter sur. Ne
pas confondre.
Prevent
Empêcher
(prévenir = warn)
Procedure
Souvent : Procédé
Professed minister
Qui se dit, prétendu (et non : dont la
profession est)
Purple
Violet
(pourpre = grimson)
Qualify
Nuancer
Question
Mettre en doute
Rationalization
Ne pas traduire littéralement. Le sens est : Se
justifier ou se convaincre (de faire le mal) à
force de raisonnement
Realize
Voir : Achieve
Receive
Souvent : Accepter
Recompense, to make
Faire restitution
Refer
- He referred to it as « My Father's
business »
Reporter quelqu'un à, faire allusion à, parler
de
- Il appelait cela : « Les affaires de mon
Père »
Reference
Référence (uniquement en parlant des chiffres
qui situent un passage dans un livre ou du titre
d'un ouvrage), allusion, mention, passage
Regular
Ordinaire ; véritable
Rehabilitation
Reclassement, remise à flot, restitution à
l'indépendance financière
(Réhabiliter, en français, veut dire : Rendre
son honneur à quelqu'un qui a été condamné
à tort)
Relationship
Rapports. Attention, aussi : Parenté
Remark
Faire une réflexion
(remarquer = notice)
Responsible for
- A responsible person
Responsable de
- Quelqu'un qui a le sens des
responsabilités
Reverence, reverent
Révérence, respectueux (ou révérencieux,
mais pas révérant ni révérend, ndlr)
Salt Lake City
Seule traduction correcte : Laisser en anglais
Salt Lake Temple
Temple de Salt Lake City. Pas : Temple du lac
Salé
Satisfied (to be s. that)
Prétendre, être certain que
Scribe (Joseph Smith's)
Secrétaire de J.S. Pas « scribe »
Sectarian world
Monde des confessions (Pas : monde
sectaire)
See a vision
Avoir une vision
Sensible
Sensé
(sensible = sensitive)
Serious
Souvent : Grave
Significance
Importance
signification = meaning
Site
Emplacement, terrain
(site = panorama d'une ville)
So-called
Soi-disant, mais aussi : Les Églises dites
chrétiennes (Ne dites pas « soi-disant », ce ne
serait pas charitable et ce n'est pas le vrai
sens. Ce le serait si on avait « self-styled »)
Social
- A social
Social, mais aussi : De société
- Une soirée, fête, réunion de société
Social Science
Les sciences sociales (au pluriel en français)
Song
Cantique, chant, chanson (selon contexte)
Stage
Stade, étape (Pas : Stage)
Student
Étudiant, mais aussi : Spécialiste, savant.
Bible student : Autorité biblique
Successful
Se rend souvent par « bon » :
Successful home : Bon foyer
Successful businessman : habile homme
d'affaires
Suggestion
Conseil
Support
Soutenir
(supporter = bear)
System (human)
Organisme (humain)
Take place
Se produire, avoir lieu
(prendre place = take a seat)
Tax
Impôt
Teacher
1. Dans l'Église : instructeur, instructrice dans
une organisation auxiliaire (Primaire, Société
de secours, École du dimanche, etc.)
Sens général : Enseignant, éducateur
2. Public : Instituteur, professeur
Test, to take a
Subir une épreuve
(« prendre un test » est franglais)
Testimony
- Witness
Témoignage
- Témoin. Mais « witness » a parfois le
sens de témoignage
Then (Since, then, the Lord)
Donc, par conséquent (à l'intérieur d'une
phrase)
Trample under one's feet
Piétiner (sans ajouter « sous ses pieds », ce
qui serait un pléonasme)
l understand that…
Je me suis laissé dire que, il paraît que, je
crois savoir que
Unlettered
Voir Illiterate
Unqualified
Sans réserve
Valid
Valable
Valuable
Précieux
Versatile
Universel (d'esprit)
(versatile = fickle)
Vicar
Voir : Curate
Vocation
Métier
With (take with, go with)
- with this idea in mind
Emmener, accompagner
- Souvent : Ceci étant
Witness
Voir : Testimony
Worldly
Profane
(mondain = mundane)
Young woman
Jeune fille
(jeune femme = femme mariée en français)
AMÉRICANISMES
Civil War
Guerre de Sécession
Hemisphere (Western, Eastern)
L'expression est vue sous l'angle américain et
ne doit pas être traduite.
Dites : Le continent américain et l'Ancien
Monde, ou : Le Moyen-Orient (s'il s'agit de la
Palestine)
Nation, state
Appliqué uniquement aux États-Unis
State : Chacun des États
Nation : La Fédération
North, South America
Ce sont deux continents pour les Américains.
Pas pour nous.
Socialism
A un autre sens pour les Américains que pour
nous. En général, le rendre par
« communisme »
Chapitre 10
EXPRESSIONS SCRIPTURALES
Un traducteur de l'Église devrait connaître la Bible à fond, non seulement en français, mais
aussi en anglais. Pourquoi ? Parce que les dirigeants et les membres de l'Église utilisent
souvent des expressions empruntées aux Écritures, lesquelles apparaissent souvent sans
guillemets dans les livres. Seul le traducteur qui connaît ces expressions bibliques anglaises
(ou qui en a suffisamment l'habitude pour « flairer » leur présence) peut les reproduire
correctement. Ceci demande une étude systématique. Nous ne pouvons donner la liste
complète de toutes les expressions, une bonne partie de la Bible y passerait. Ceci n'est qu'une
ébauche de liste que vous pourrez compléter avec l'expérience. Ce que nous venons de dire
pour la Bible s'applique, est-il besoin de le préciser, aux autres ouvrages canoniques.
Avail much
Avoir une grande efficace (Jacques 5:16)
Bear record
Rendre témoignage
Become a law unto oneself
Se faire sa propre loi
Burnt offering
Holocauste
Cast down
Précipiter
Cast out
Rejeter, jeter au-dehors
Charity never faileth
La charité ne périt jamais (1 Corinthiens 13:8)
Chief Priest
Souverain sacrificateur
Chief priests
Principaux sacrificateurs
Chosen people
Peuple élu
Cut off
Retrancher
Devils
Démons
Dream
Songe
Endure
Persévérer (Matthieu 24:13)
Firstfruit of the dead
Les prémices de ceux qui sont morts
(1 Corinthiens 15:20)
Gather
Rassembler
A hiss and a byword
Un sujet de sarcasme et de raillerie
(Deutéronome 28:37)
Jesus Christ and him crucified
Jésus-Christ et Jésus-Christ crucifié
(1 Corinthiens 2:2)
Joint-heir
Co-héritier (Romains 8:17)
Every knee shall bow
Tout genou fléchira (Ésaïe 45:23)
Lawyer
Docteur de la loi
Make free
Affranchir (Jean 8:32)
Mote and beam
La paille et la poutre (Matthieu 7:3)
Pit
Fosse
Priest
Sacrificateur (dans la Bible seulement)
Pure in heart
Ceux qui ont le coeur pur
Respector of persons
Qui fait acception de personnes (Actes 10:34)
Et non : Qui fait exception de personne
Scatter
Disperser
Schoolmaster (the law is)
Pédagogue (Galates 3:24)
Search the Scriptures
Sondez les Écritures (Matthieu 5:39)
See eye to eye
Voir de ses propres yeux (Ésaïe 52:8)
Sift with a sieve
Cribler avec un crible (Ésaïe 30:28)
Still small voice
Murmure doux et léger (1 Rois 19:12)
Thief (Jesus hung between two thieves)
Brigand (Marc 15:27)
Utmost farthing
Dernier quadrant (Matthieu 5:26)
Vessel of the Lord
Vase du Seigneur (Ésaïe 52:11)
Weightier matters of the law
Ce qui est plus important dans la loi (Matthieu
23:23)
Windows of heaven
Écluses des cieux (Genèse 7:11)
With an eye single to his glory
N'ayant en vue que sa gloire
TITRES DES PARABOLES DU CHRIST
The barren fig tree
Le figuier stérile
The Foolish rich man
Le riche insensé
The friend at midnight
L'ami à minuit
The good Samaritan
Le bon Samaritain
The gospel net
Le filet de l'Évangile
The great supper
Les conviés
The hidden treasure
Le trésor caché
The importunate widow
(the unrighteous judge)
Le juge inique
The laborers in the vine-yard
Les ouvriers
The leaven
Le levain
The lost coin
La drachme perdue
The lost sheep
La brebis perdue
The mustard seed
Le grain de sénevé
The pearl of great price
La perle de grand prix
The Pharisee and the Publican
Le pharisien et le publicain
The pounds
Les mines
The prodigal son
Le fils prodigue
The rich man and Lazarus
Le riche et Lazare
The royal marriage feast
Les noces
The seed growing secretly
La semence qui pousse en secret
The sower
Le semeur
The talents
Les talents
The ten virgins
Les dix vierges
The two sons
Les deux fils
The unprofitable servants
Les serviteurs inutiles
The unrighteous steward
L'économe infidèle
The wheat and the tares
L’ivraie
The wicked husbandmen
Les vignerons
Chapitre 11
LEXIQUE ANGLAIS-FRANCAIS DES CANTIQUES DE L'ÉGLISE
(La numérotation des cantiques ayant changé depuis l’élaboration de ce tableau, elle n’est pas reproduite ici. Un
tableau actualisé est diffusé sur http://www.lds.org/cm/Hymns_000_Francais_HymnCrossReference_fra.pdf. Bien
que certains cantiques ne fassent plus partie du recueil actuel, leur titre a été conservé ici par intérêt historique.
L'ancien recueil de cantiques numérisé est accessible sur
http://www.lafeuilledolivier.com/Editions_historiques/Cantiques.pdf, ndlr)
Abide with me
Reste avec nous, Seigneur
Abide with me 'tis eventide
Reste avec moi ! Reste, Seigneur !
Again we meet around the board
Devant la Cène de Jésus
AlI hail the glorious day
Saluez tous le jour
A mighty fortress
C'est un rempart que notre Dieu
An an gel from on high
Un ange saint de Dieu
A poor wayfaring man of grief
Je rencontrais sur mon chemin
Arise, O glorious Zion
Debout Sion joyeuse
As swiftly my days go out on wing
Ma vie s'envole
As the dew from heaven distilling
Comme la rosée fraîche
Awake, ye saints of God, awake!
Allons, debout ! Accourons tous !
Beautiful Zion, built above
Belle Sion, viens d'en haut
Behold a royal army
Vois cette armée royale
Behold the great Redeemer die
Pour nos péchés, Christ, autrefois
Behold thy sons and daughters, Lord
Vois tes enfants sur qui, Seigneur
Brightly beams our Father's mercy
Du Seigneur le phare éclaire
Christ the Lord is risen today
Le Christ est ressuscité !
Come all ye saints who dwell on earth
Saints, entonnez des chants joyeux !
Come all ye sons of God
Que tous les fils de Dieu
Come, all ye sons of Zion
À Jésus qui console
Come, come, ye saints
Venez, venez, sans craindre le devoir
Come follow me
Viens et suis-moi !
Come, let us anew
Allons, Pèlerin, poursuis ton chemin
Come, listen to the Prophet's voice
D'un vrai Prophète entends la voix
Come, a thou king of kings
Ô viens, toi, Roi des rois
Come, thou glorious day of promise
Glorieux jour de promesse
Come unto Jesus
Venez à Jésus ! Il vous appelle
Come, ye children of the Lord
Vrais disciples du Seigneur
Come, ye disconsolate
Vous, qui souffrez, venez
Dear to the heart of the shepherd
Au berger elles sont chères
Dearest children, God is near you
Chers enfants sur vous Dieu veille
Does the journey seem long?
Le chemin est-il long ?
Do what is right
Fais ton devoir, voici la lumière
Each cooing dove
De l'arbrisseau, chaque soupir
Earth, with her 10.000 flowers
Cette terre aux mille fleurs
Ere you left your room this morning
Ce matin dans votre chambre
Far, far away on Judea's plains
Dans le Judée, beau pays de Dieu
Farewell all earthly honors
À tout honneur terrestre
Father in heaven
Dieu, notre Père
Father, thy children to Thee now raise
Céleste Père, nous, tes enfants
Firm as the mountains around us
Plantés sur le roc de nos pères
For the strength of the hills
Sois loué pour ces collines
Gently raise the sacred strain
Élevons nos chants joyeux
Glory to God on high
Gloire au grand Dieu des cieux
God be with you
Dieu soit avec toi jusqu'au revoir
God loved us so He sent His Son
C'était la douloureuse nuit
God moves in a mysterious way
Dieu possède mille moyens
God of our fathers, we come
Dieu de nos pères, tu vois à tes pieds
God of power, God of right
Dieu de force et vérité
God, our Father, hear us pray
Dieu, entends monter vers toi
Guide us, O thou great Jehovah
Vers la demeure promise
Hail to the brightness of Zion's glad morning
Salut, Sion ! L'éclat de ton aurore
Hark ! The herald angels sing
Écoutez ce chant du ciel
Have l done any good?
Ai-je fait du bien ?
Hear thou our hymns, O Lord
Entends nos voix, ô Dieu
He died ! The great Redeemer died
Lorsque mourut le Rédempteur
High on the mountain top
Tout au sommet des monts
Hope of Israel
Ô vaillants guerriers d'lsraël
How firm a foundation
Quel fondement ferme
How gentle God's commands
Oui, tes commandements
How great the wisdom and the love
Oh, quel amour
How long, O Lord most holy and true
Jusques à quand, Seigneur tout puissant
How wondrous and great
Combien tu es grand
l have work enough to do
J'ai beaucoup à accomplir
l know that my Redeemer lives
Je sais qu'il vit, mon Rédempteur
Improve the shining moments
Mettons à profit le temps
l need thee every hour
Oh, j'ai besoin de toi
In a world where sorrow
Sur ce pauvre monde
In humility, our Savior
En toute humilité, Seigneur
In remembrance of thy suffering
En souvenir de ces peines
Israel, Israel God is calling
Israël, ton Dieu t'appelle
l stand all amazed
Merveilleux l'amour
It may not be on the mountain height
Que ce soit tout au sommet des monts
Jehovah, Lord of heaven and earth
Jéhovah, toi, notre Seigneur
Jesus, lover of my soul
Jésus-Christ, Sauveur du monde
Jesus, my Savior true
Jésus, divin Sauveur
Jesus one of humble birth
Jésus né bien humblement
Jesus, Savior, pilot me
Guide-moi, ô mon Sauveur
Jesus, the very thought of thee
Ô Jésus, quand je pense à toi
Joy to the world
Oh, quel bonheur, car l'Éternel
Know this, that every soul is free
Sachez que chacun peut choisir
Lead kindly light
Brillante étoile, étoile du matin
Let us aIl press on
Mettons de l'ardeur au travail du Seigneur
Let us oft speak kind words
Adressons-nous à chacun tendrement
Lo! On the water's brink we stand
Père, nous voici réunis
Lo, The mighty God appearing
Le grand Dieu se manifeste
Lord, accept our true devotion
Dieu, écoutez nos prières
Lord, dismiss us with Thy Blessing
Seigneur, avant de se quitter
Lord we ask Thee are we part
Seigneur, avant de partir
Master, the tempest is raging
Maître, la tempête lance
MIA, we hail thee
Vive notre SAM
'mid pleasures and palaces
Qu'importent louanges, richesse ou palais
More holiness give me
Ah ! donne à mon âme
Nay, speak no ill
Un mot d'amour, un mot gentil
Nearer, dear Savior to thee
Mon Sauveur, plus près de toi
Nearer, my God to Thee
Mon Dieu, plus près de toi
Not now, but in the coming years
Plus tard, dans les jours à venir
Now let us rejoice
Jouissons du bonheur
Now the day is over
Vois, la nuit estompe le jour
Now to heaven our prayer
Unissons-nous en prière
Now well sing with one accord
Au prophète du Seigneur
Now we thank Thee all our God
Remercions tous Dieu
O'er the gloomy hills of darkness
Le millénium, en gloire
O God, our help in ages past
Ô Dieu, soutien de notre foi
O God, the Eternal Father
À toi, Dieu notre Père
Oh, come all ye faithful
Venez tous, fidèles
Oh hark! A glorious sound is heard
Entendez ces chants glorieux
Oh how lovely was the morning
La nature était parée
O holy words of truth and love
Rayons brillants de vérité
Oh say, what is truth
Ô toi, vérité
O little town of Bethlehem
Bethléem, ville de Juda
O Lord of hosts
Dieu du Sabbat
O my Father
Ô mon Père
Onward Christian soldiers
La lutte suprême
O thou kind and gracious Father
Vois, déjà paraît l'aurore
O thou rock of our salvation
Rocher du salut suprême
Our mountain home so dear
Les blancs sommets des monts
O ye mountains high
Ô sublimes sommets
Praise God from whom all blessings
Gloire à Dieu, notre Créateur
Praise the Lord with heart and voice
Louons de tout notre cœur
Praise to the Lord
Louange à Dieu
Praise to the man
Gloire à celui qui a vu Dieu le Père
Prayer is the soul's sincere desire
La prière
School thy feelings
Sois vainqueur de tes sentiments
See the mighty angel flying
Vois l'ange puissant qui vole
Shall the youth of Zion falter?
Vas-tu faiblir, ô jeunesse ?
Shall we meet
Nous verrons-nous
Silent night
Douce nuit, sainte nuit
Sing we now at parting
Que nos voix s'unissent
Softly now the light of day
Lentement, l'éclat du jour
Sweet hour of prayer
Ah, douce est l'heure de prier
Sweet is the work, my God, my King
Douce est la tâche, ô Dieu, mon Roi
Thanks for the Sabbath school
Pour glorifier notre Dieu, nous voici
The day dawn is breaking
Du grand millénium arrive enfin le jour
The happy day has rolled on
De l'heureux jour c'est le matin
The Lord is my light
Christ est ma lumière
The Lord is my shepherd
L'Éternel est mon berger
The morning breaks, shadows flee
Le jour paraît, chassant la nuit
There is a green hill far away
Il est une colline au loin
There is an hour of peace and rest
Instant de paix, moment si doux
There is beauty all around
Dans nos foyers tout est beau
There's sunshine in my soul today
Ce jour, au coeur j'ai du soleil
The Spirit of God like a fire
L'Esprit du Dieu Saint
The time is far spent
Le temps est très court
The world has need of willing men
Le monde a besoin d'ouvriers
Think not, when you gather to Zion
Ne crois pas, si tu viens en Sion
Though deepening trials
Quand ton fardeau est lourd
Though in the outward Church below
Dans l'Église ici-bas
Today, while the sun shines
Oui, c'est aujourd'hui qu'il faut travailler
Truth reflects upon our senses
L'Évangile est en notre âme
Unanswered yet? The prayer
Point de réponse encore à ta prière
Up, awake, ye defenders of Zion
Protecteurs et défenseurs de Sion
What was witnessed in the heavens?
Qu'a-t-on vu venir sur terre ?
We are all enlisted
Nous voici tous enrôlés
We are sowing
Nous répandons des semences
Welcome, welcome Sabbath morning
Jour du Sabbat ! Jour du Père !
We’ll sing all hail to Jesus' name
Chantons gloire au nom de Jésus
We're marching on to glory
Nous marchons vers la gloire
We thank thee o God for a prophet
Seigneur, merci pour le prophète
When dark and dreary the skies appear
Si sombre et noir paraît le ciel
When first the glorious light of truth
Depuis que dans ces derniers temps
When the rosy light of morning
Le matin quand la lumière
When upon life's billows
Lorsque les ennuis, les peines, le chagrin
With wondering awe
Avec émoi
Who's on the Lord's side?
Qui donc est au Seigneur
Ye elders of Israel
Anciens d'lsraël
Ye simple souls who stray
Pauvres humains, pourquoi errer
You can make the pathway bright
Tu éclaires le chemin
Zion stands with hills surrounded
Au milieu de tes collines
Mis en ligne le 18/08/2009
Mis à jour le 03/09/2015
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising