tgo-1970-rec-m1_manuel_extraits

tgo-1970-rec-m1_manuel_extraits
Recensement général de la population du Togo de 1970
Extrait du manuel d'instructions aux agents recenseurs
......
~-,
L
.
3°) - Recommandations très importantes
- N'oubliez pas des maisons
r .
- Ne tenez pas compte des N°s déjà inscrits sur les immeubles par
d'autres que vous. Vous devez donner un N° VOUS-lOOroc à chaque maison ct
ccci dans l'ordre
OÙ
elle se présente.
- Assurez-vous que vous n'avez pas nunéroté deux fois la rnêm:J maison
ou la même concession (voir le cas où i l y a deux
Rccès
sur deux rues
différentes) .
- Respectez rigoureusement les Hmi tes qui vous sont indiquées afin
de ne pas empiéter sur le terrain qui n'est pas de votre ressort. Le l1Gtilv
::r
des concessions étant tenninG vous passez au recensement. Pour cela, munis
Lt·T.
de vos questionnaires vous visitez les concessions ou maisons une à une don:
l'ordre
OÙ
elles sont inscrites sur votre cahier.
:m·
Vous rentrez donc dans une concession ou maison. Que faut-il faire ?
vans
cette rraison qui est généralement entourée d' un mur ou d' tn1(~
clôture, sc trotNant pluzieurs bâtimGnts ou constructions. Ces bâtiments ou
ccnstructions sont occupés pnr des personnes qu'il faut dénombrer et .i.nters
r-
r'Jgcr.
Nu"n.Jroter ft la craie toutes los constructions et ensui te questionner
les personnes qui les occupent afin de savoir corrrncnt vous y prendre pour
les recenser. lJcs cas dif'férents vont sc presenter à vous ; nouf.; allons en
nnalyser quelques-uns, les plus fréquenmcnt rencontres
rO) - Toutes les constructions sont occupées par des membres
d'une ni3mc farT'.illc.
5
a)
ticulier
Si tous les membres de la famille ont une vie en eom'11Ul1, en parSi
HG prennent leur repas ensemble, ils consti tuen t un ménage et
seront recensés tous sur un même feuille de ménage sur lequel ils seront
inscrits sous une même référence de "ménage" et de "concession" .
.../ ...
8.
..
b)
Si les rœmbres de cette famille vivent par groupes :::;(:pa.res,
par
CIRCOOSC
mois vivent
V1UE OU
chacun $éparé oe l'autre ; chacun a son ménage, c' cs t-à-dire 50S fCIlUIi2S 1
ses enfants, ses dorr~;stiqœsct ses visiteurs. Chacun d'eux ser;). recensé
FERME !JE
c'est-à-dire par ménages bien distincts, recenser la 'fairiillc, rrt5nagG
ménage. Par exemple d0UX frèrcs habitent une même
conce~sion
Ht\:1EAU lJl
avec son ménage sur un m....%Jc dossier avec un nunérù de ménagc différent.
rlO !JE CC
2°) - Plusieurs familles ,différentes viva1t en ménage occupent
chacune un ou plusieurs. bâtiments de la concession. Recenser chaque famille
vivant en ménage séparém:.:nt StJUS un numéro d'ordre d,) rronagc différent et
1
sous le n.êmc numéro dc concession.
Ainsi donc on aura par concession autant de nl..llTléros
qU'il y aura de ménages distincts
Toutes les personnes d'une même famille vivant en ménage serent inscrites sur un mêrœ dossier de concession sous un mêrœ nunéro de ménage. Le:
boys et les domcstiqœs au service des membres du ménoge à condi tion sous
le même numéro de ménage. Les personnes en visite ayant passé au rooins la
nuit qui précède le passagedc l'agent recenseur dans le ménage y seront
également recensées. En résuné, sur un dossier de concession, seront ins-
2
3
cri ts sous un même numéro de ménage
- Tous les roombres d l un même mÉlnage qui habitant nonnalerent la
concession.
- Tous les domestiques qui y
s~~t
-1
logés
- Tous les visi tours qui y sont couchés au moins la nui t qui
précède l'arrivée de l'agent recenseur.
.,.
,
t
f·
1
1
1
J
.c:trC:(
Une
1
foi~
que cette page est terminée, l'agent recenseur C0mm0nC0 la
vraie collecte des infonnations individuelles des membres de chaquc m6nage
r
(voir page 1 ct 2).
) numé-·
- La dcuxl.ème partie
L' ir~.·"
fUl1nc
: 0, 1,
!
!
(Ces pagcs 2 ct 3 font respcctiverœnt l'objet des mmcxcs 2 ct 3) •
/ / i
Avant do dire carment l''Cmplir cc .J;aQleau,
i l est indispensable de
,.".- .....
i
1
[
définir le tenne "ménage" ~ On appelle m6nage,' un :cnsemblc de persOl"ncs viv:m't
c 3~~U-r
f
1
!'Oix
C01~. :'- (
e·,
1
plies, vie cœm..me, cuisine comnune, autorité unique d'un chef supcrvis::mt
1
7
cette tmité, 10 ménage s'étende depuis le père, la (ou les) mère (5), l'ê.!urf:
"..Il
enfants jusqu'aux parcntn des conjoints, aux danestiques et aux visi teurs.
li
Un rœnage peut ecrnpl'endro ur. ou plusieurs personnes. Une persome qui vit
ocule', se nourri t seule ct utilise son budget corrm.::: elle désire, consti tue
l• 1~
I,C,
expression, un ménage ecrnprend : le père, la mère (cu les mères) ct leurs
larges. Il arrive qur.:: les conditions de la définition du ménage étant rem-
l
J- '
ensemble 'S0US la môme autorité·.d'un bhef ct bénéficiant d'une ~ cuisine
financée-par ce chef, qui,constitue la seule autoritê...· Dans sa plus simple
enfants. Mais souvent dans notre pays, ce ménage a des dimensions assez
i
cr.1
le~;
du ménnge et les infonnations individuelles les eoncemf.U1t.
1
.
Jt
cc qucstiomaire collectif, eonsU tué par
pages 2 ct J, ronîennc un vaste télbleau destiné à recevoir la liste des rnc:mbrc:s
\
vous
d~
à elle toute seÙlc, un ménage. Un .cas semblable peut être celui d'un (c) célibataire, ct' un (e) ·di vc>rcé (e) ou d'un (e) veuf (ve) ou mîicmc celui d' une
,personne mariée.
est
andante
n, i l
au
Pour remplir notre tablcm.l précédent, revenons à notre enquêteur qui
ts. Si
SC'
ct
crU en f<lCe de "feuille de; ménage " N°
lequel i l il été recensé il l' intérieur de
• C'est sen nUl'1'Jéro d'ordre dans
---concession.
U' ailleurs cc nllTléro
ou
1ec-
1.
GD.
sc retrouve· dans votre: c::ù1.ier de constructions. Le numéro
de
25
trouve déjà dJru:. la concession. Chaque ménagè' .reçoit un numéro qu'on in5-
d~
conccsEiion sc
note sur la deuxième ligne, cn face de "concession N° ••• ". u'aillcurs, ce
en
"-
t
l
1
1
l
!
Î
t·
mirera d' orcir"r. aussi dé.ià enregistré dans votre "cahier de cons truc cians" Pl)\ll:'
la môme conccssion. Lorsqu'un seul questionnaire suffit à recenser tous les
roombrco d'un ménage, on no te néant devant la" sui te N° ••• Il Mai:;, lorsqu'on
..
l6.
épuise un premier qucs'tionnairc et qu'on a besoin d'un deuxième pour la
même ménage, ·on r.ote1: 2 1 3, 0tC' •• ~ Selon 10 cas, eri face de "suite N° ••• ",
·Ainsi, on :peut avoir :
suite N°
.
~
...
néant
1
"
"
')
Il
Il
~.
"
Feuille de i'OOnagc nO l, 2, 3
2
2
ctc
La colome 1 du question'1aire cs t réservée aux numéros d'ordre: : des
fIl:)mbrcs du ménage indiqué plus haut. Chacune des lignes est réservée à
1" inscription des rxmseigpemcnts relatifs à une seule ct même persome du
rriilc ménage; il sc peut ,qu'en raison .de l'importance m.nériqœ d'un 'mériage
un seul questionnaire ne suffise pas ; dans ce cas, l'agent recenseur utilioora un deuxième qucstionnaire pour complèter lu liste dcs membres du ménne:·
en respectant les indications prévues plus haut. Les nunéros d'ordr't; enregistres sur le premier qucst:tonnairc vont dê 1 à 20 ct ceux du qucstivnna1re
supplémentaire devront être, potés de 21 à 40 ct ainsi do su! te ; 10 dernier'
nU'lléro d'ordre doi t correspondre au nombre total des personnes recensées
1
p
d
dans le ménage enquêt0.
La colonne 2 recevra les. nan et prenorœ des membres du m6rlagc. 'L'agent
fil
recenseur ccqrncncc par demander .:au chef de ménages de lui presenter les membres de son rné!lagc ct: les personnes vivant avec lui. On inscrira d'abord·
i
toutes les pcrsomes appartenant au ménage à part entière ; ensui te les autres .\
c
1
ct tout cela c1:.u1s l' ordre suivant :
!
d
10 )
Le ehef de ménago - On' inscriro. sos nan et prénans dans la colun-
ne 2cClTl1i3 i l en sera fait de mt'ffiC' peur tous les autres qui suivent.
2';
Tous lc~:; enfants nOIr mariés du'~hof de ménage dont la mère ne vit
pas dans laconcessiün; en' c0rrrn8nçant' par le plus jeune.
3°)
L'épcuse qui vit avcc lu:j. en indiquent son rane
4°)
Les cnfonts non mariés, ·n6s de cette épouse 1, en cœm3nçant.par
le plus jeune ;
naturclle~nt
.1,'2 etc.
les autres épouses 51 i l Y en a, avec leur ralîg
ct suivies de leurs enfants non rra:t'iés en carrœnçant toujours par le plu.s jr.:uœ.
'.
•
• ••
Les cnf:mts mariés, suivis de leur conjoint (0) suivnnt qu'il
s'agi t d'une felTl'TlC ou ct' un hOlTJ"Tle, ct lcurs enfants en corrrnençant par le
plus jeunc.'.
5°)
"t
GO)
Les p."l!'Cnts ct grnnds-p<lI'Cnts du chef de ménage
Frère;" soeurs, oncles, tantes, cousins, ncveux, suivis de
leur conjoint (0) ct leurs cn~3nts s'il y a lieu, toujours en eommcnçnnt
par le plus jeune.
7°)
:ks
8°)
Autres personnes tels que tamis t pensionnaires, d~stiques ct
les enfants s'il y a lieu, en comnençant tojours par le plus jeune.
9? )
ge
ili-
Les personnes do passage ct les enfants qui les
aec~ent.
On nc canptera pas ct n'inscrira donc pas panr.:i. les personnes faisnnt
:î:lg'_
partie du ménage, toutes celles qui se trouvent dans les cas suivants :
~-
- d'une manière générale celles qui sont absentes pour une longue
durée atteignant ou dépœsant six (6) mois.
- malades en traitement de longue durée : six mois et plus.
- élèves ou étudiants internes : par exemple les boursiers actucllement hors du territoire.
:l.gent
nom-
1
1.,
"
rutl"CS
J
,J
- enfants placés comme apprentis ou domestiques et qui sont logOs
chez leur employeur.
l'ous les cas énunérés c-dessus sont recensés à part et ne doivent
donc pas être eumpt6:::; sinon on compterait ainsi deux fois la mêm:~ persome.
>lUll-
~ vit
f
.
j
'.
par
t
'a.'1g
jrJUJ1C. '
Par contre les personnes qui sont actuellement avec le mérlBgC, mais
à titre provisoire c' es t-à-cliro qui sc trowent dc.'\I1S l'un de.s cas sul v:mts
- malades en traitement de moins de six mois,
- en visite pour quelques jours,
pa3Se~c
ct qui Y ont passé au moins ln nui t avant l' arrivée
de l' aeen t recenseur.
- de
,
.
'
- qui sunt venues aider pour quelques jours. le temps d'exécute"
un travail, toutes ces personnes seront ccmptées carme étant
visite.
Cette inscription des num et prencms des membres du ménage sc
-';u
Ù:l':l
soüs la forroo suivante :
Abdou-Raouf IURISSOU
Exemple
Kukou Simon U\'iSON
et dans l'ordre qui a' été indiqué juste au-dessus.
Pour la colonne 3, Filiation, il s'agit de notcr
- CI-1 pour le chef de ménage
Fe 1, 2, n.... pour première, deuxième uu nième fenrne en precisant
le numéro d'ordre du mari. Sol t à noter la première fenme du chef
de ménage qui cst lui-même noté 01 dans la liste des rocmbrcs du
ménage. La première femnc du cr'1 se note
alor~
: Fe. 1-01
- Fi (pour fille) Fs (puur fils) en indiquant, les numéros
d'or~'
de la mère d'abord et du père ensuite. Soit Fi 02-01 i l s'ngit de
la fille du CM noté 01 et de la première fel'lTOO du CI'IJ qui est, ç l ~,-:.
notée 02 dans la liste des membres du ménage.
- On
notera, oncle, tante, cousin (c), dcmestiquc, visiteur, etc ...
en le faisant suivre du numéro d'ordre du parent, du patrvn ou do
l'hôte.
Exemple
v-02 est le vi si teur de la première femme du
a.l notée 02
dans la liste des rœmbres du ménagG.
Lé:l. colonne 4 porte sur la situation matrimoniale. Il s'agit do
noter "t-Ia" pour marié, en le faisant suivre du ncmbre de fcnrnes pour un harrnc
et du nanbre de rœ.riages pour me felTTOO. Soient à inscrire un hurroo marié à
cinq fenrnes et une
fClllllC
qui est à son deuxième mariage :
- Pour l 'homnc, ce sera : ".MaS" ct se lira, marié à cinq
f~nrnes
- Pour la felTl'OC, ce se~a : "Na2" et se lira, nnriée pour la deuxième
fois ou bien deuxième mariage.
•
19.
Ensui te pour célibataire, on notera "Célib." pour celui ou celle qui
nc s'est jamais encore mari6, "Ve" (veuf ou veuve) pour celui (vu cei.l.cj
sc retrouve ·seul ·,:3.près avol t' pe t'du sa (<?u' son) cunjvint (e)
..
q\Li
.,.
La colonne 5 concerne '" ~~side~~~il s'agit de noter dans la
ra
colonne correspondante, si la pcrsonncroccnsée est résidente presente, absente ou en visite. Une personne est résidente présente (RP) si elle vit ct n'a
pas quitté son village. Elle est
!l!J.~) â;n4\'~~ITIJilBSS~,t
d~arl~, ~S!&~2'8l!Jsem~,Imt:Xnez'lt:JdlEljpassage,&deZ'l~eat
Eeee~w:-.
Un visiteur (V) est une personne qui est toujours, dP...ns le ménage
qu'elle visite, presente au mcmcnt du passage de l'agent recenseur et qui a
passé au moins la nui t qui a précédé l'arrivée de cet agent.
sant
hcf
pour résident présent
RA
pour résident absent
pour visiteur.
V
u
!
f
de
,~ •. l.J ........
l "
RF
,
do
!
!
t
1
On
notera:
La colonne 6 est une colonne de pointage. Il s'agit poUr l'agent
recenseur de noter Si i l a ou lion vu la persome qu'il a recensée. I l notera
"vu" pour l'enquêté qu'il a effectivement vu et "pas vu" pour les autres. I l
pourra ainsi recenser une persome qui est notée résidente présente dans la
colonne 5 et qui sera notée "pas vu" dans la colonne 6. Ceci peut arrivcr
à une ménagère qui, au mancnt du ·prissage de l'agent recenseur, sc trouve au
marché pour ses emplettcG et ses achats ou bien ceci peut arriver aussi à
lIDe visiteuse qui a accunpagné une des ferrrœs du ménage à la rivière ct qui
n'est pas encore de retour au !TIaTICnt du passage de l'agent recenseur.
02
La colonne 7 concerne l'indication de sexo. Elle ne présente aucune
difficulté. Il suffit de noter "M" pour une personne de sexe masculin et "F"
pour une personne do sexe féminin. Pour les enfants, i l faut, quand on a des
hcmoo
é à
f
i
f.
doutes vérifier le sexe déclaré.
La colon'1e 8 (a ct b) eGt de loin la plus importante ct la plus dif-
ficile. Elle concerne .l'âge. S'il y a des pièces d'identité ou un acte de
naissance ou autre, lcs réclamer et les consul ter pour mieux vous assurer de;
l'âge do la personne recensée. Souvent, votre interlocuteur, l'enquêté, ni n
pas de pièce d'identité ct ne connaît pas son
de le déterminer
CNCC
âg~ ;
aussi vous êtes obligé
son aide. Vous vous servirez d'un calendrier historique
,
.
.'''.
ccmportant les dates des t'ai ts historiques des événements marqu..'1Ots dans
le pays, dans la région ou dans le village. Les calendriers religieux et
agricoles seront aussi nécessaires pour vous aider dans la détermination
de l'âge des persomes à recenser. Voir un modèle de calendrier à l'annexe
6. Nous avons déjà dit que l'âge d'un individu est un élément important. En
effet. si on veut juger de la jeunesse et de la santé d'une population,il
faut c0nnaitre exactement l'âge des persomes qui la canposcnt. Il faut donc,
après avoir fait la liste des membres de chaque ménage, vérifier avec beau-
(
(
coup d'attention et de vigilance t la colome 8 de l'âge pour enfin chercher
à éviter les fautes comme celles que nous indiquons en exemple ci-dessous
- ueux enfants de même mère qui ont une différence d'âge
inférieure à 9 mois
- Uné mère dont l'âge n' est pas supérieur d'au moins 13 ans à
celui de son premier enfant
c
l
- Une mère de 10 ans qui a un fils de 4 ans
- Une mère moins âgée que son fils, etc
l
Une fois que l'âge de la persome recensée est déterminé, i l s'<:1gH
c
alors de le noter en l'inscrivant dans la colonne Sa ou b.
r
c
c
Pour tous les enfants nouveaux-nés, i l faut aussi chercher une
grande precision et indiquer leur âge en "mois" car tous les enfants de moins
d'un an forment une génération spéciale qui fait l' obje t d'une étude
c
c
particulière .
Exemple
Soit un nOlNeau-né âgé de 5 mois 13 jours,
on note "5 mois" pour son âge
soi t un nOlNeau-né âgé de 5 mois 17 jours,
on note "5 mois" pour son âge.
La détermination des âges des nOlNeaux-nés se fera beau~oup plus
aisément en se servant des calendriers religieux et agricoles. Exemple :
n
t
i
1:
q
Une mère peut vous déclarer que son enfant est né deux jours après la noël.
s
o
Vous déduisez donc l'âge de 11 enfant. Une autre mère peut vous dire que
son enfant est né sept jours après l'ouverture de la classe dans le village.
a
o
•
Quelquefois, pour déterminer l'âge d'un nouveau-né aussi, vous pOlNez avoir
recours au calendrier historique. ~'ailleurs, tous ces calendriers doivent
être complètés par chaque agent avec les fai ts propres aux régions et villages où Il travaille. Pour toutes les autres personnes, i l s'agit d'indiquer
l'âge en "années". Si me personne déclare 30 ans 7 mis, vous inscrivez
ne,
,-
31 ans ; si elle déclare 30 ans 2 mois vous inscrivez 30 ans. C'est l'âge
en années révolues qu'il faut indiquer.
lJc
nemc
pour l'âge de moins d'un an,
on enregistre l'âge,en mois révolus.
La colonne 9 : i l s'agit d'indiquer le lieu de naisséll1ce dc la personne
à recenser. Cette colonne 9 est subdivisée en plusieurs parties qu'on remplira
CQl'J1'œ sui t :
Lorsque la personne recensée est née déll1S le village
recensement et
OÙ
OÙ
a lieu le
elle est effectivement recensée, la réponse est notée dans
la colonne 9a sous la fonne d'une croix. Lorsque la personne recensée est
née dans un autre village de la r.ême région, on répond en indiquant une
crùl:~
dans la colonne 9b ; mais si, elle est née dans une autre région que colle
cllc est actuellement recensée, on note cela par une croix dans la colonn(;
9c ; enfin, si la personne est née dans un autre pays, la réponse sera indiquée dans la colonne 9d. Pour une même personne, une seule colome der.- color~'1\.:';; c
OÙ
lOins
9a, b, c. d, sera côchéc sous la foI'Tl'X) d' une croix, les trois autres recevront
chacune un tiret.
La colonne 10 : Elle porte sur l'ethnie ou la nationalité de la person-
ne à recenser.
On
notera l'ethnie pour tout Togolais ct la nationalité pour
tout étrangcr. Pour les étrangers au Togo, on indiquera le nom du pays dont
ils sont citoyens (Haute-Volta, Ghana, IJahcmcy, Nigéria •.. France, Hollandc
J
Belgique etc •.. ). Pour tous les Togolais, on inscrira le nom du groupe ethnique ou la race dont ils font partie. On y parviendra en demanda'1t à 11 intéres-
sé quelle est l'origine ou la race de son père. Lorsque la réponse est obtenue,
on l'inscrit sur la ligne correspondante: Mina, KaboJè ,Ewé, Kotokoli, Los~:;o,
etc ... L'annexe 9 de cc document donne une liste des ethnies du Togo; cette
age.
~~exc
est juste indicative.
La colonne II:
On
Elle s'intéresse à la religion de la personne recensée.
notera "Cath"
pour catholique,
"Prat"
poUr protestéll1t,
"J-tusul" pour musulman,
"Anim"
poUl' ~mis te,
"Aut"
pour autres religions ct
"Nu"
pour non déclaré
On ne peut indiquer plus d'une religion pour une personne.
La colonne 12 : Elle cherche à saisir, avec autant de precision que
possible, le niveau d'instruction de la personne à recenser. Pour cela, il
s'agira de choisir dans le tableau qui suit le niveau qui correspond à l' instruction la plus élevée de la personne recensée et on indiquera par le chiffre
correspondant dans le classcrœnt suiva1'1t :
1.
-
2.
3.
4.
5.
secondaire
1er cycle
cl
ru
supérieur (université)
e]
"
"
2èmc temps, on notera pour la même personne, le niveau d'instr~c­
tion dans la colonne 12b par le chiffre correspondant dans le classement sui.',. ....,·,r.
lJans un
1.
-
Ne sait ni lire, ni écrire
2.
-
A été à l'école mais sans CEPE
:1.
-
Ni veau CEPE
4.
-
Niveau BEPC. BE, BI, CAP
-
d
2è cycle
Ecole profeSSionnelle et technique
"
6.
5.
6.
7.
8.
P
Ecole maternelle
Ecole primaire
"
-
c
"
Probatoire
li
BACC-canplet;
Il
SupéI'icur
Non déclaré
La colonne 13 porte sur la fonnation professionnelle. 00 notera a.implü-
pl
il
gr
te
cj
c\.
tE
t
Cl
v(
ment par "Oui" ùu par "roon" le fait que la personne recensée a ou non reçu
une fonnation professionnelle. en considerera qu'une personne a reçu une
telle formati~~ si celle-ci sort d'une école profeSSionnelle, d'une école
technique, des ateliers privés ou ayant travaillé avec des artisru1S-patrons.
n<
c<
pé
•
1"
.. Exemple
·Collège tcohrrl.que de Lomé
Ecole professionnelle de Lomé
Bureau d'études de Topographie, lJcssins et 1Jac tylogrnphic
Cours
~1odeme
de Steno-lJactylographio
Cours Para-Scolaire de ùactylographic
La colonne 13 (a, b. et c) : Cette question est très importante
aU~8i,
n5-
l'agent reccnseur devra s'attacher à obtenir une reponse aussi pré-
cise que possible. Toutes les personnes qui travaillent déjà ct toutes les
personnes qui cherehent du travail sont celles que cette question voudrait
dénombrer ct étudier.
ffrc
La colonne 13a : Toute personne à recenser qui travaille ou qui cher-
che du travail doit maintenant indiquer sa profession. Cette question doit
nous pcnncttrc de claSser la population du Togo suivant ses différentes
activités. Lorsque vous demandez il une personne, quelle est sa profession,
elle vous répondra, par exemple: cultivateur, agriculteur, planteur, ccmni=;,
manoeuvre 1 ccmnerçant, etc ... Ces réponses sont vagues. Il va falloir
str'..lC-
l('~.;
preciser le plus possible. Plus le rcnseigncrœnt recueilli sera precis ct plu::.
i l sera intéressant.
Le
present recensement étant surtout effectué en brousse, la ploo
grande partie des personnes recensées déclareront exercer un métier de la
terre. C'est à vous d'essayer par des questions bien dirigées, de f.aire préciser exactement le métier ou la profession. Un homme (ou une femme) sc dit
cultivateur; demandez lui, si c lest bien lLà qui décide que tel champ recevra
telle culture. Si, oui, nous appellerons cet homme (ou cette femme),
"a~pl01-
tant ';". Pour avoir plus de precision, vous demanderez alors si cet exploitant
travaille avec seulement l'aide de sa famille ou éventuellement d'nr.nS., ou
voisins ou bien s' i l embauche des manoetNres qu' i l paie cn :)'r'Pr-nt ou cn nature.
,10-
S'il travaille avec sa seule famille, noUD l' appellerons "cxploitantfamilial" ct on inscrira : Expl. Fom."
SI i l emploie, cn plU!3 ou sans sa famille, un ou plusieurs manoeuvres,
nous l'appellerons Uexploitant-patron" et on notera: Exp1- Patr." Par contre,
celui qui travaille la terre, mais nlest pas exploitant, c'est-à-dire ne décide
.
~
pas lui-même des cul turc~, peut être :
=•
- aide-fomilial
"aide-Fam. 11 s'il 'cst membre du ménagc.dc.l.'C}..-ploitunt
ou considéré comme tel.
- manœuvre.;..IIMan"s'il. n'est pas membre du ménage de l'exploitnnt ct
méti
est camlO étréJ.ngcr à ce ménage.
vous
cons
Pour les pc ti ts enfants qui ne vont pas à l'école t vous devcz demande!'
s'ils·; travaillent aux charrps aW:1C leurs parents. Si oui, ils sont alors des
aides familiaux". "Aidc·s Fam." SI ils ne travaillent pas du tout aux champs
ni ailleurs, vous inscrivez simpleroont "spI! pour signifier "sa'1S profession".
!.Je
même pour un vieillard qui ne travaille plus du tout, vous ip..5crivez "SP"
(sans profession"). Une ferme' qui 5 1 oceupe uniqueroont de sa maison, "floins
aux enfants, cuisine, ct ménéJ.gC sera inscrite Ménagère et notée "lTénage". Un
élevèur de bétail - bœufs - moutons etc ••• peut être ou éleveur - patron"
El ev • patr." s'il emploie un ou plusieurs salariés pour s' occt.1p{3l' de son
troupeau ou bien élcveur-fam1lial- "Elev. fam." s'il n'emploie que dl3s
que
1
r
i
tt
troupeau seront tous des aides familiaux - "Aides fam." On recensera de la
po ra
inté
1
lien
l-
rr
peut
chac
mcmDI\.:;;;
. dG son ménage. !Jans ce dGrnier cas, les mGmbres du ménage qui s' occupùnt du
ti011
1
1
seur
pris
~
i
!
le l
1
rrii1e façon les pêcheurs :
~
f
-
pêcheur~patron
- "pêch. patr."
- aide-familail
- "pêch. fam;"
- "aide-faro. Il
-manoeuvre
- liman, Il
- pêcheur-·farnilial
~
t
f
util
appa
t
1
t
Pour les métiers autres que ceux de l' Agricul turc, vous essayerez d' ob te- \'
nir le plus possible de precisions, afin qu'on puisse connaître la nature
!
"exacte du méUc!r exercé. On notera par cxemple
!
qui
- vendeur (sc) de ffi;tgasi(l.
payé
- vendeur (se) de boutique
chauffeur taxi (ou
voitth~
privée ou camion dG transport en commun)
ou b
- transporteurs - patron
- revE:ndeul' (sc) - alimentation (ou tissus ou quincaillerie)
parel
profession principale c 1 est-~-dire ln pl.us importante •. cGU,e. que l"intéressée
pas 1
ou el
vous aura déclarée comme telle.
trav
PoUl~
toutes les personnes, exerçant plusieurs professions, on notera la
•
::!;
L'agent recenscur devra être assezvlgilant POÙl" ne pas confondre If'
métier ou la profession avec l'occupation. Voici quelques exemples qui pourront
vous éviter de ccmnettre des erreurs: un instituteur p;lut être un chef de circonscription ou un directeur ct' hôpital au moment ... dl:! J;'Ccensemen t. I l faudra note!'
que sa profession est cr.llc .d'instituteur et non celle de chef de circonscription ou de directeur d' hôpi tal qui sont en réal! té des postes d'occupation tem-
5
on".
SP"
poraire. Aussi, i l faudra toujours rechercher les métiers ou professions des
intéressés.
La colonnc 13b : cette question cherche à situer le travailleur dans
Un
l'entreprise. Six positions différentes ont été définies ct le travalileur ne
nI!
peut occuper qu'une seule de ces positions à la fois. Nous passons en revue
chacune de ces positions pour les définir et permettre ainsi à l'agent recen-
rnbrc:~
seur d'affectp.r au mieux les travailleurs dans la position correcte de l'entre-
du
prise. Ici, entreprise sir,nifie milieu social et économique dans lequel
tr~vail­
le l'individu à recenser (secteurs publics, privé, para-public, etc ... ).
I)
- Eil1ployel.lr : i l s'agit de la personne qui, en dehors d'elle-même,
utilise les services d'autres travailleurs qu'elle paie, l'erltreprise
conce~lée
appartenant ou non à cet employeur.
Exemple : le directeur d'une entreprise privée
le proprlé taire dl un restaurant, etc
i'obte2)
- Personne travaillan t ù son propre coopte: i l s'agit de la personne
qui monte une
3)
affai~
ccmrrerciale ou autre et qui s'en occupe tout seul.
- Salarié : i l
SI
agi t d'une personne qui vend son travail et qui es t
payé selon un critère détcnniné : journellement, hebdomadairement,
n)
mcnsucllement~
ou bien encore sous lIne autrG îonœ.
4)
- Travailleur familial. non rénuméré
il
SI agit
de celui qui aide un
parent ou autre dans une entreprise à caractère cœmereial ou autre et qui n'cet
la.
:-ke
pas payé pour le travail qu'il produit. Il peut, quelquefois, être loCé et nourri,
ou en
tn"l
mot entretenu d' tn"lC façon ou d'une autre, mais sans être payé ~CUl~ 1(>
travail foumi.
•
5)
- Nembre d'une coopérative de producteurs: il s'agit de celui qui
appnrtient il une association dénOll'lTée coopérative de producteurs d' U'l
prO;Jl~;~
quelconque : café, cacao. manioc, etc
- Autre et non indigué
6)
n'ont pas pu
êtr~
Cl9SSés
dru1S
dans ce
grouPe,
on mettra tous ceux. qui
l'un quelconque des groupes précédents.
La colonne 13c porte sur le genre d'activité de l'entreprise.NollS
reproduiso~s
ici les différents genres d'activité des entreprises t il s'agira
pour l'agent recenseur, une fois la profession du recensé connue, sa posi tien
dans l' entrepris~ connue, de preciscr par le nl.iTléro correspondant dans la
liste qui suit, le genre ou l'activité de l'entreprise:
1 - Agricul ture, fore-c, pêche
2 - Industrit:ls extractives (Exemple : eTlyia, SOl'Ci-1A., SIIvCO, etc ... )
3 - Industries manufacturières (alimentation, boissons, ti:xt:iles,
ei:~'
4 - Construction
5 - Electricité, gaz, eau, services sanitaires
6 - Cc:rnrœrce, Banques e r. Assurances
7 8
~
Tr~ports,
communications
Services des Administrations
9 - Autres'
Cc nunéro scr-a notô dans la colonne 13c. Pour tous ceux qui ne travaillent pas, les colonnes 13b et c porteront "Néantll •
La colonne 15 ch0rche à Gavoir si la personne recensée est rapatriée
d'un.pays africf.u.n. Si oui, l'agent recenseur doit noter le nom du pays dans
la colonne 15a ; la durée de séjour dans ce pays, clans la colonne 15b et la
"date de recour au 'rogo clans ln colonne 15c.
La colonne 16 cherche il. savoir si la personne recensée est avcuelc ou
sourde. Si elle est seul0roont aveugle ou· seulement sourde on inseri t ::;eulem::nt
A ou seulement S dans la colonne 16. Mais si elle est à la foi5 - aveugle ct
sourde - on notera clans cette colonne liA + Sil, si elle n'est ni aveugle ct
sourde, . on inscrit néant ou un tiret dans cette colonl1c.
•
1. N N E X E
10
NJDELE DE CALENDRIERS HISTOR1 ÇUES
, ...
1
I\nnée
"'.
'
.. '.
Ev~nerœnts
narquaI1ts (poU[' tout le Togo)
Age
i dc· naisactuel
[-.élTlce
Evènerœnt M:l.rquan t
1969
1884
85
Jwt'i vée de3 Allerrands
1885
84
le97
72
1900
1902
19()3
1904
1905
69
67
66
65
64
1907
1908
1911
62
61
58
1912
1914
1918
1920
1922
57
53
51
49
47
1928
41
36
32
30
28
26
23
Les Français cèdent à l'Allemagne, Peti t Popo, Glidji et
Porto-Sé!?)..lro con trc la Guinée Française
Trai té de Par'is fixant la limite du Togo et du Dahûmcy
·Lomé devient capi tale ••.
Premier wmrf en bois
Construction de la cathédrale de Lané
~uxiètœ Wharf en fet' par les Allemands
Inau~ration du pœmier Wharf de Lomé
Inaug.u'ation de la Li&1e de Chemin de Fer d'Anécho
(Ligne ~s cocotier~)
Inau~('ation Ligne de CF Lomé-Palimé (ou Lt@1e du cacau)
Construction du Temple ~ Lomé
Destruction du 1er Wharf par un raz œ i\Br['éc
Inaugur~tion Ligne œ CF Lomé-Agbonou (Ligne du coton)
Appar 1 tion de la Comète et Granœ famine
Déclantion de la Guer~ r'bndia,le
Fin de Guerre l'bndiale
Arrivée des Français à Lomé
La société d.:s Nûtions reconnaît le C4mdat ch Tutelle de la
France sur le Togo
Construction du Mlarf Français
Révolution Populaire-Eircutcs
Invasion d0s Saut0t~11es
~§clqrattan de Guerre - Tremblement de Terre
Gréa tian du Comi té de l'Uni té Togolaise
i-Lrt de J::lcob Abraham AJ)J/u...~)Chef de C.:mtun de ,'..umé
- El~ction du Dr. AKU Martin à l'Assemblée N~tionale
Française (C.U.T.)
- Elecclün de Jonathan SAVI DE TOVE comme ~onseil1er de
l 'l'nion Fr"lllçaisc pour le C.U.T.
-:.;e problèl'l'Y2 de l'Unific3.tion des Ew6s (All Ewc Confet'Cnce)
,
1933
1.937
1. 939
1941
1943
1946
•
•
:"-:,""
(sui te)
,-
,-
1.0/. 7
t949
22
20
....... .
Eclipse de solëil 'Pr-èmicr départ à l'ONIJ
i
i
Première CorrmissiûTl œ Visi te du ;üI1seil de TUl'ELLE conci.li te
{nr KHALDY (DvlÛarlces : Unificati\Jn cbs 2 l'ogü)
Arrivée du Gouverneur Français DIGO
'- Grunitzky 61u à l'.J\s&:mblée N"3.tionalc Française
- Création de l'U.C.P.N. (Union des ·:::hcfs et des Populations du Plut",! \
- Assembl~() Rcpr0sî;ntSltive du Togo
- Deuxièrœ ~'l:i_ssion œ Visite' {'e l'Ot-:1:J condùi te p'3.l' PfACHFZ : an:;
.':Îbû
1
1950
r- -:%1
la
la
1
la
,
1
19S2
1t
des 2 Togo
i
1-' ':)o~7
- Eclateffi3nt du P3,rci 'fogolais du Progrès et cr;éacion du ivt.p.'r.
1•
avec D['. Pédro OLytiPIO
1
- Référendum dl 28 OctobC'C
1
- Proclamatiun d(~ 1:1 Républiq..le Autunonc du l'om:>
- Investi ture de Nicolas GRUNITZKY COfllll: Premier i4.inistre et Instal·· !
lation Solennelle dc la République AUtonOffi;~ du 'l'ugo p::tr Gaston DEFERRé:'I'
- Plebiscite ;m Togo Britannique et son annexion au Gh"lna
Pr'0mier' Anni ver~;ait'C de ln. RépubliQ.le Autonorœ ch.l Tùgv
1
Election du 27 Avl'il - Victûire ru C.U.T.
\
Dé~t·t du dernier' AdnùnistraLeur Français i\'Ir. Georges riV~GUER
- Admission du 'rvgo à l'Oi'ftl
- Fête de l'Indépendance ; Invit~tiun dl DUC fl'lAXEMOOURG
!'
Election présiœnticlle-Assemb1ée N3.tiùnale et Adoption de 1:::.
t9613
Cunscitution
- Puse de la Première t>iet're du PoC't en eau prüfoncb de LomS
1
- Dissolution par le Gouvernement de la Juventu
:
lnau 2Mration ~entrale Hydru-Electrique de Kpimé
i i. 969
Inaugul'ation du Lycé0 de 'l'okoin
t-bC't accidentelle ru Cc'and Chmcelicp APALOO sut" la route
Lomé-Nuatja
Gr'.'ll1d rœeting populaire :.lU Staœ M..micip,'Ù ru Lorœ :
Prucla~tiün Uniun 0t R6cunciliation
- Une baleine Vient choir au P.K. 13 de la route Lumé-Anécho
Unific~tion
1956
10
1957
1959
1900
12
11
10
9
J 9ô1
8
1~)62
7
1958
1963
6
1964
5
1965
4
'II
!p..... ;.;gtll'aticin Hôpital
St
Jefln de Dieu
d'Aü,~JW1
•
H. N H
.066
E.
XE. 10
.<Suite.. ct fin)
Soulèverrent de' hl Population à Lumô"
3
- Visite :lU Togo dl Président d' ALLEMt\GNE Fédér'lle
H:mrich LUBKE
- lnaugur.1.tion du Jet d' cau "lU rond point du Zengo à
cm présencE; de TUBr-~N et GRUNITZKY
Lom~
- InaugMration ct; 1:1 Br'1Sseric du Benin p::=tr GRUNITZKY
lt !
- Le Colonel Etienne
2
- Installation du
!st;:ù·DEI' !:.Ir:':::
EYJ\D~
devient Chef d'Etat
C. N. R.
- 8hutr. dl Gouvemern::;nt GRUNITZKY
- Inau0-1ration 'du Grand Marché et du Port cn e8U profonde
- Le premicl' b:lteau accoste au Port de
bateau BIRTE HUGO
1968
Le Wharf de Lomé a
1
Lurœ.
Il S'qgit
œ
Lomô
du
STI~~
cesG\~'
sos activités et est remplacé pat'
le Port
1969
1
-
In~lU~H':1tion du
St'],de OmispoC't Général
Et~
nn(' Gn::\Ssimgœ
EYADEl4'\
- Pose de la Première Pierre du Bâtirmnt du Cons>:>il cl.~ l' Eh t8n te •
L'agent rccenseuc' peut cvnstitu::t' un c'llendf'ier historicpe régiornl
quelquefois, ce calendr'icr au niveau du vil1a~ est t['ès pl"t."lfit'1blc.
,
jvDDELE DE CALENDRIER tlISl'ORICUE PAR REGION
Région de la Kac'a
Dates
1937
.·nc's
Evènements
1937
At'ri vée du Chef de la Subdivision I(i. J"IAILLEr
1947
(I~C'(;
1939
1951
1953
Départ cE MAILLF:!'
Inondation empo('te une paC'tie du pont métallique de
(3 AvC'il)
1929
1923
15 Septembc'e
1930
1925
1927
1925
1923
1949
1927
1950
1956
(6 Ivhr's)
1953
(28 juillet)
1945
1924
(juillet)
1928
Jan.
1927
1930
1966
1957
1944
-
de Bt\RCOLEl'
L.arm-K~u'3.
l.bc't du Chef Supét'ieuC' de Lann-Kar==l. ivl. 'l'CHIEDRE P,\L.t\i'l}A
Ouvec'ture de la pr:ernière pC'isün de L:um-Kac'a
j;bc't du Chef SupéC'ieuc' de Lama-Kar'a M. TCHIEDRE K.:ng3.
Cons truction de l' ~1Ôpi ta! de Lana-K9.ra
Duvet'ture de la. 1ère église de L..arm-Kat'a
Premièc'c ouverture ch llactuelle Ecole Officielle œ ~1.-K::H'..1.
ConstrLlctiüI1 de la t'Oute Lam-KaC'a - Kécao-Pagvuda
Premièr'C Construction dl pont de Larre-Kara
On coule la. d~ùle à la place des planches
Création de ln. Subdivision de Lana-Kr'lC'a
- Construction du 8arnp de l==l. milice (garde-cercle) de Larm-Krw'.
Erection cie la Subdivision de .L.nrœ.-Kara en Cercle
les
~andes tunér!Ùlles
du Chef PALAN:iI\
1ntr'Onisativn dl Chef Supérieur' de Lam-'l-KaC'a (P. PI\I.Al'C\)
roC't dl Chef de village de Ko11.dè : M. NUDN TOKY
1-1. Yao TCHIEDRE commnce à travailler à Sokodé
l'i.)['C du Chef de canton de 1anl:l-Dissi (Pag:;udaJ [vI. MGi'JI1
Création du Service S:mitaire du tripanu. de Pagûud'l
':"r&ation œ l'hôpi tal
P.'3.goud-1.
œ
- IntC'onis:H:iun du Ch.~f de ....ann-Dissi 1-1. PC'é AROKOUN
fvbt't œ Pré 1 P.OKOUr-.!
Création ch 13. Subdivision
r:ot't ru Chef de Cnntun Kigb3û ASS1H
- Intronisation dl CHEF DE CANTON Robcr't ASS1i-l
A N N E X E
12
jyDDELE DE C/.LENDRlER l-llSTOm OJE RF,GIONAL
Evènc;m:mts
19~?9
CJuvcr'tUt'C d: 1'j J',1i ssiun
C~lth'JlJque
- Pr'ôfccture '.lJX>stoliq:J·. .
19S5
Evéché
Cvm;;tructiun ck-: l:-t C'1th6drale
- CI'~lV(; .'1ccid.'nL qui a f'ai t plusieut"s rrort.s hccid~~nt F'1i ~
pîl' Illiduu, p.:ti t f'T'èr'(-~ d: f-1. l':lf-\.W, FlJusséni)
n-~ll gm'tti on
195 7
l
1 \~22
l!"'.colC' proîessi ùrmelle
J..ycf:: r,
(ancien collège rrooc;rnc)
l
~l:~ 7
1%6
CuIlStr-UCtiOil de
'.:>vni)
J î Puste
( încic-n )
C:lmp (n'Juvl':.'1u)
( cons l t'Lie ci vn )
1.9JO
19~8
l
:~]
0
.
~
,
.
•
(suite et ~in)
A N,N E X E II
1966
1968
1953
1'JS9
1928
Construction du H"H'ché œ Kétao bTt'~CC il l ' nd:; allcHl':Uld,
In"lugur'ntL,m du N1C'ché ch Két"lo
Ct'é:lti<'l!1 d::: 1:1 Subdivl",üon de !'Uarntüugou
lvl)rt du Ch:!f Sup~l'icur' œs Loss()s :'01. BIRREGJ\H lÎ/\B:\JŒ
In Ln.ni sCltiu!l cb Bi r-r-cg.:Ù1 Ht'd3:\KE
- il/t't; d·:) CLOUGi\H ';rlC'[ ci) Clflton d'?
193~3
j'br-t 'dJ Chsf do::
J 9.35
Intt'unU,ntiün d..1 Cœf d; ':':antûn N. Kf:21E PA!-l\
G~nt(jn
r"l. DJOUJ\ OODJO:'.J,'\
Electiun ct intT'ùnis,ltion du
J 963
1928
~hc::f
de C::U-ltùn i-1. Fr',
!JçL',l~; .ïJ
Intc,)nisq :"iorJ du ·:::he::f du C'-U1tùn dr..= LdJn1.-Dissi
U'['é
.!.'1.:rFI- Jo(: lt', ;
~']'L'\I'JrOUGOt:
!\;'\ÏlJOM)
r':unstl"ucUOn nuuce i..a,nn-K1.ra-Kandé par 8'lpiUùn:- D'-nrf:!
--------_.:.-_-----------------------------_ ...
G'1rn-KH" ,
1, .
,"_;J\ .
....
j' .~
1
----~
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising