MANUEL D`INSTRUCTIONS

MANUEL D`INSTRUCTIONS
MANUEL D’INSTRUCTIONS
MD2010, MD2020, MD2030, MD2040
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
Bienvenue à bord
Félicitations pour votre nouveau bateau et votre choix d’un moteur marin Volvo Penta.
Un choix qui va vous donner beaucoup de plaisir, et pendant longtemps.
Votre nouveau moteur marin est développé à partir d’une expérience de 90 ans touchant la construction des moteurs marins combinée avec les idées nouvelles et la protection de l’environnement et où les critères traditionnels de qualité Volvo Penta avec
hautes performances, fiabilité et longévité ont été conservés. Nous pensons également
que ces derniers points répondent à vos désirs et à ce que vous attendez de votre nouveau moteur marin.
Pour avoir tout ce que vous attendez de votre bateau, il est important que vous lisiez attentivement ce manuel d’instructions et que vous suiviez nos conseils pour l’utilisation
et l’entretien avant de partir pour votre premier tour.
Avec nos sincères salutations
AB VOLVO PENTA
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
1
Sommaire
Informations de sécurité ................................... 3–7
Introduction ....................................................... 8–9
Rodage .................................................................... 8
Carburant et huiles .................................................. 8
Moteurs certifiés ...................................................... 8
Information de garantie ........................................... 9
Présentation .................................................. 10–12
MD2010, MD2020 ................................................. 10
MD2030, MD2040 ................................................. 11
Numéro d’identification .......................................... 12
Instruments .................................................... 13–15
Commandes ......................................................... 16
Démarrage du moteur ................................... 17–19
Préparatifs et démarrage ...................................... 17
Démarrage avec des batteries auxiliaires ............. 19
Conduite ......................................................... 20–21
Contrôle des instruments ...................................... 20
Régime de croisière .............................................. 20
Manoeuvres .......................................................... 21
Pour naviguer à la voile ......................................... 21
Plan d’entretien ................................................... 23
Entretien ......................................................... 24–45
Moteur, généralités ............................................... 24
Système de graissage ........................................... 26
Système de refroidissement .................................. 27
Système d’alimentation ......................................... 32
Système électrique ................................................ 34
Schéma électrique ................................................ 39
Embase S et inverseur .......................................... 43
Hélices rétractables ............................................... 45
Mise en cale sèche/Mise à l’eau ................... 46–48
Conservation ......................................................... 46
Remise en service ................................................. 47
Peinture de l’embase et de la coque ..................... 48
Recherche de pannes ......................................... 49
Caractéristiques techniques ........................ 50–51
Généralités ............................................................ 50
Systèmes de graissage, de refroidissement et
système électrique ................................................ 50
Spécification des carburants ................................. 50
Embase S et inverseur .......................................... 51
Arrêt du moteur ................................................... 22
Mesures à prendre après l’arrêt ............................ 22
Lors d’une immobilisation ...................................... 22
En cas de risque de gel ......................................... 22
© 1997 AB VOLVO PENTA
2
All rights to changes or modifications reserved.
Plus d'informations
sur: www.dbmoteurs.fr
Printed on environmentally-friendly paper
Informations de sécurité
Lisez attentivement ce chapitre. Il concerne votre sécurité et décrit comment sont présentées les informations
de sécurité dans ce Manuel et sur le produit. Il vous résume également les prescriptions de sécurité de base
pour l’utilisation et l’entretien de votre moteur.
Vérifiez que vous avez le manuel d’instructions qui correspond bien à votre moteur avant de continuer.
Sinon, prenez contact avec votre concessionnaire Volvo Penta.
Une mauvaise manipulation peut entraîner des dommages, matériels et/ou corporels. Lisez attentivement le Manuel d’instructions avant de démarrer le moteur ou d’entreprendre des opérations de maintenance et d’entretien. Au moindre doute, prenez contact avec votre concessionnaire Volvo Penta qui vous apportera toute l’assistance nécessaire.
Ce symbole est utilisé dans le Manuel d’instructions et sur le produit pour attirer votre attention sur une information qui concerne la sécurité. Lisez toujours attentivement cette information.
Dans ce Manuel d’instructions, la priorité de ces informations est la suivante:
AVERTISSEMENT ! Risque d’accidents corporels ainsi que de dommages matériels ou
graves défauts de fonctionnement si les instructions ne sont pas suivies.
IMPORTANT ! Utilisé pour attirer l’attention, risques de dommages matériels ou de défaut
de fonctionnement.
NOTE ! Utilisé pour attirer l’attention sur une information importante qui facilite le travail ou la
procédure.
Ce symbole est utilisé dans certains cas sur nos produits pour renvoyer à une information
importante dans le Manuel d’instructions. Assurez-vous que tous les symboles d’avertissement
et d’information sur le moteur restent toujours bien lisibles et visibles. Tout symbole endommagé ou illisible devra être remplacé.
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
3
Prescriptions de sécurité pour les voyages en bateau
Votre nouveau bateau
Lisez attentivement les manuels d’instructions et
toute autre information qui accompagnent votre nouveau bateau. Familiarisez-vous avec les manoeuvres, les commandes et les autres équipements en
toute sécurité.
S’il s’agit de votre premier bateau ou d’un type de
bateau que vous ne connaissez pas, nous vous recommandons d’apprendre à manoeuvrer dans un
endroit tranquille et calme. Apprenez à connaître les
réactions de votre bateau dans différentes situations,
vitesses, charges, conditions atmosphériques, avant
de partir pour votre premier grand voyage.
N’oubliez pas que, selon la loi, le propriétaire du bateau doit connaître et suivre les règles de circulation
et de sécurité en mer. Informez vous au sujet des règles en vigueur pour vous et dans les eaux où vous
circulez en prenant contact avec les autorités compétentes ou l’organisation de la sécurité en mer.
Un bon conseil consiste à suivre un cours de navigation. Nous vous recommandons de prendre contact
avec une organisation maritime régionale ou de sécurité en mer pour une formation adéquate.
Accidents et incidents
D’après les statistiques de sauvetage en mer, un entretien insuffisant du bateau et du moteur ainsi qu’un
équipement de sécurité obsolète ou absent sont souvent à l’origine des accidents et des incidents en
mer.
Veillez à ce que votre bateau et votre moteur reçoivent l’entretien correspondant aux indications données dans le manuel d’instruction concerné et que
l’équipement de sécurité nécessaire fonctionne et est
en place sur le bateau.
Manoeuvres
Evitez des manoeuvres et des changements de
marche brusques et inattendus. Les personnes à
bord risquent de tomber ou d’être projetées par
dessus bord.
Une hélice en rotation peut entraîner de graves dégâts. Vérifier que personne ne se trouve dans l’eau
avant d’enclencher la marche avant/arrière. N’approchez jamais des baigneurs ou à proximité des endroits où des gens peuvent se trouver dans l’eau.
Evitez un réglage extrême de l’embase, la direction
peut être gravement faussée.
Remplissage de carburant
N’oubliez pas les risques d’incendie et d’explosion
en faisant le plein. Ne fumez pas à proximité et ne
laissez pas tourner le moteur.
Ne laissez jamais déborder le réservoir. Fermez bien
le bouchon de réservoir.
Utilisez uniquement le carburant recommandé dans
le manuel d’instructions. Du carburant de qualité
inexacte peut entraîner des perturbations de fonctionnement ou des arrêts imprévus. Sur un moteur
diesel, la tige de commande peut même gripper d’où
risque de sur-régime du moteur avec dommages
corporels et mécaniques.
Interrupteur de sécurité
Nous recommandons le montage et l’utilisation d’un
interrupteur de sécurité (optionnel), surtout si votre
bateau peut naviguer à grande vitesse. L’interrupteur
de sécurité arrête le bateau si le navigateur tombe et
perd le contrôle de son bateau.
Contrôles quotidiens
Prenez l’habitude de vérifier visuellement le compartiment moteur et le moteur avant la conduite (avant
de démarrer le moteur) et après la conduite (lorsque le moteur est arrêté). Cette précaution vous
aide à localiser rapidement une éventuelle fuite de
carburant, de liquide de refroidissement, d’huile ou
toute autre anomalie présente ou en cours.
4
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
Intoxication par oxyde de carbone
Lorsqu’un bateau se déplace en marche avant, une
certaine aspiration se produit derrière le bateau.
Dans des circonstances défavorables, cette aspiration peut être tellement importante que les gaz
d’échappement du bateau sont aspirés dans le carré
ou dans l’habitacle, avec risque d’intoxication par
oxyde de carbone pour les passagers.
Le problème d’aspiration est surtout important pour
les gros bateaux larges avec deux ponts. Mais même
pour les autres types de bateaux, l’aspiration peut
être source de problème dans certaines conditions
particulières, par exemple lors de la navigation avec
la bâche fermée. D’autres facteurs qui peuvent augmenter l’aspiration par l’arrière sont le vent, la répartition de la charge, l’état de la mer, le réglage d’inclinaison, les trappes et vannes ouvertes, etc.
La plupart des bateaux modernes sont cependant
construits de façon à avoir rarement des problèmes
d’aspiration par l’arrière. Le cas échéant, n’ouvrez
pas les capots ou vannes à l’avant du bateau. Essayez de modifier la vitesse, le réglage d’inclinaison
ou la répartition de la charge. Essayez également de
baisser/ouvrir, ou modifier le montage de la bâche.
Prenez contact avec votre concessionnaire pour une
solution optimale concernant votre bateau.
N’oubliez pas
●
Equipement de sécurité: Gilets de sauvetage pour toutes les personnes à bord, équipement de
communication, fusées de détresse, extincteur homologué, trousse de premiers soins, bouée
d’ancrage, rame, lampe de poche, etc.
●
Pièces de rechange et outils : turbine, filtre à carburant, fusibles, adhésif, colliers de serrage,
huile de moteur, hélice et outils pour effectuer les travaux pouvant être nécessaires.
●
Prenez une carte maritime et étudiez le trajet prévu. Calculez la distance et le carburant nécessaire. Ecouter les rapports météo.
●
Faites part de vos projets à vos proches pour de grands déplacements. N’oubliez pas de leur indiquer d’éventuels changements ou retards de dernière minute.
●
Informez les passagers sur l’emplacement et l’utilisation de l’équipement de sécurité. S’assurez
que plusieurs personnes à bord savent comment démarrer et faire avancer le bateau en toute
sécurité.
La liste devra être complétée car les besoins d’équipements de sécurité varient suivant le type de
bateau, où et comment il est utilisé, etc. Nous vous recommandons de prendre contact avec une
organisation maritime ou de sécurité en mer pour avec des informations de sécurité plus détaillées.
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
5
Prescriptions de sécurité pour les travaux d’entretien et de
maintenance
Préparatifs
Connaissances
Dans le Manuel d’instructions, vous trouverez comment effectuer les principaux travaux d’entretien et
de maintenance d’une façon sûre et correcte. Lisez
attentivement les instructions avant de commencer le
travail.
Une documentation plus détaillée existe chez votre
concessionnaire Volvo Penta.
N’effectuez jamais une opération de travail dont vous
n’êtes pas sûr, prenez contact avec votre concessionnaire Volvo Penta qui vous apportera toute l’assistance dont vous avez besoin.
Arrêtez le moteur
Arrêtez le moteur avant d’ouvrir ou de déposer le capot/trappe du moteur. Les travaux d’entretien et de
maintenance doivent être effectués sur un moteur arrêté, sauf annotation contraire.
Empêchez tout démarrage intempestif du moteur en
enlevant la clé de contact et en coupant le courant
avec l’interrupteur principal et en le verrouillant en
position d’arrêt. Fixer également un avertissement au
poste de navigation indiquant qu’un travail est en
cours.
S’approcher d’un moteur qui tourne entraîne toujours
des risques pour la sécurité. Pensez aux vêtements
amples, aux cheveux, aux doigts ou aux outils perdus qui peuvent se prendre dans des pièces en rotation et entraîner de graves accidents. Volvo Penta
recommande de laisser un atelier agréé Volvo Penta
effectuer tous les travaux qui doivent être effectués
en faisant tourner le moteur.
Levage du moteur
Pour soulever le moteur, utilisez les oeillets de levage existants. Vérifiez toujours que les outils de levage sont en parfait état et que leur capacité de levage
est suffisante (poids du moteur avec les équipements optionnels éventuels). Pour une manipulation
sûre, utilisez une flèche de levage réglable. Toutes
les chaînes et les câbles doivent se déplacer parallèlement les uns aux autres et le plus perpendiculairement possible au bord supérieur du moteur. Si
d’autres équipements sont montés au moteur, le
centre de gravité de ce dernier est modifié et des dispositifs de levage spéciaux peuvent être nécessaires
pour avoir un bon équilibre et une manutention sûre.
N’effectuez jamais de travaux sur un moteur qui est
uniquement suspendu dans un dispositif de levage.
6
Avant le démarrage
Remettez toutes les protections en place. Vérifiez
que rien n’a été oublié, outils ou autres objets sur le
moteur.
Un moteur turbocompressé ne doit jamais être démarré sans avoir monté le filtre à air. La roue de
compresseur rotative dans le turbocompresseur peut
entraîner de graves accidents. Risque également de
pénétration d’objets étrangers dans la tubulure d’admission entraînant de graves dommages matériels.
Incendie et explosion
Carburant et huile de lubrification
Tous les carburants, la plupart des lubrifiants ainsi
que de nombreux produits chimiques sont inflammables. Lisez et suivez les indications données sur
les emballages.
Toute intervention sur le système d’alimentation doit
se faire sur un moteur froid. Des fuites de carburant
ou des projections sur des pièces chaudes ou des
composants électriques peuvent entraîner un incendie.
Déposer les chiffons imbibés d’huile et de carburant
ainsi que tous les autres produits dangereux à un endroit sûr. Les chiffons imbibés d’huile peuvent, sous
certaines conditions, s’enflammer d’eux mêmes.
Ne fumez jamais lors du remplissage de carburant,
d’huile de lubrification ou à proximité des stations
service ou du compartiment moteur.
Pièces non d’origine
Les composants du système d’alimentation, du système d’allumage (moteurs à essence) et du système
électrique sur les moteurs Volvo Penta sont fabriqués de façon à minimiser les risques d’explosion et
d’incendie conformément aux lois en vigueur.
L’utilisation de pièces non d’origine peut entraîner
des explosions ou des incendies.
Batteries
Les batteries dégagent un gaz détonnant, surtout
lors de la charge. Ce gaz détonnant est facilement
inflammable et très explosif.
Ne fumez jamais, n’approchez jamais de flammes ou
d’étincelles à proximité des batteries ou du coffre à
batteries.
Un branchement incorrect d’un câble de batterie ou
d’un câble de démarrage auxiliaire peut entraîner
une étincelle qui peut être suffisante pour provoquer
l’explosion de la batterie.
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
Aérosol de démarrage
N’utilisez jamais un aérosol de démarrage ou un
autre produit similaire pour faciliter le démarrage sur
un moteur avec préchauffage d’air (bougie de chauffe/élément de démarrage). Risque d’explosion dans
la tubulure d’admission avec dommages corporels
comme conséquences.
Surfaces et liquides brûlants
Un moteur chaud entraîne toujours des risques de
brûlures. Faites attention aux surfaces chaudes. Par
exemple le collecteur d’échappement, le turbocompresseur, le carter d’huile, le tuyau de suralimentation, l’élément de démarrage, le liquide de refroidissement et l’huile de lubrification dans les conduits et
les flexibles.
Intoxication à l’oxyde de carbone
Démarrez seulement le moteur dans un endroit bien
ventilé. Pour faire tourner le moteur dans un local
fermé, les gaz d’échappement et les gaz de carter
doivent être évacués du local.
Produits chimiques
La plupart des produits chimiques, par exemple le
glycol, l’antirouille, les huiles de conservation, les
produits de dégraissage, etc. sont dangereux pour la
santé. Lisez et suivez les instructions données sur
les emballages.
Certains produits chimiques, comme les huiles de
conservation, sont inflammables et dangereux à inhaler. Assurez une bonne ventilation et utilisez un
masque pour la projection. Lisez et suivez les instructions données sur les emballages.
Conservez les produits chimiques et les autres produits dangereux hors de la portée des enfants. Déposez toujours les restes de produits chimiques utilisés ou non dans des postes spécialement destinés à
cet effet.
Système de refroidissement
En cas d’une intervention sur le système d’eau de
mer, risque de pénétration d’eau dans le bateau. Arrêtez le moteur et fermez le robinet de fond avant de
commencer le travail.
Evitez d’ouvrir le bouchon de remplissage pour le liquide de refroidissement lorsque le moteur est
chaud. De la vapeur ou du liquide de refroidissement
brûlant peuvent être projetés et provoquer de graves
brûlures.
Si le bouchon de remplissage, un conduit de liquide
de refroidissement, un robinet, etc. doivent cependant être ouverts ou déposés lorsque le moteur est
chaud, ouvrez lentement le bouchon de remplissage
et laissez partir la pression en faisant très attention
avant d’enlever entièrement le bouchon et de commencer le travail. Notez que le liquide de refroidissement reste chaud et peut provoquer de graves brûlures.
Système de lubrification
De l’huile chaude peut provoquer de graves brûlures.
Evitez tout contact avec de l’huile chaude. Assurezvous que le système n’est plus sous pression avant
toute intervention. Ne démarrez jamais ou ne faites
jamais tourner le moteur avec le bouchon de remplissage d’huile enlevé, risque de rejets d’huile.
Système d’alimentation
Portez des gants pour rechercher des fuites. Les liquides sous pression peuvent pénétrer dans les tissus et entraîner de graves accidents. Risque d’intoxication du sang.
Protégez toujours l’alternateur s’il est placé sous les
filtres à carburant. Des projections de carburant peuvent endommager l’alternateur.
Système électrique
Coupez le courant
Avant toute intervention sur le système électrique, le
moteur doit être arrêté et le courant doit être coupé
avec le ou les interrupteurs principaux. Le courant de
terre pour le réchauffeur du moteur, le chargeur de
batterie ou tout autre équipement optionnel monté
sur le moteur, doit être coupé.
Batteries
Les batteries contiennent de l’électrolyte très corrosif. Protégez-vous les yeux, la peau et les vêtements
pour charger les batteries ou pour toute autre manipulation. Utilisez des lunettes de protection et des
gants.
En cas de projections sur la peau, lavez avec du savon et beaucoup d’eau. En cas de projections dans
les yeux, rincez immédiatement avec beaucoup
d’eau et prenez tout de suite contact avec un médecin.
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
7
Introduction
Le Manuel d’instructions est conçu pour vous permettre de profiter au mieux de votre moteur marin Volvo
Penta. Il contient les informations qui vous sont nécessaires pour utiliser et entretenir votre moteur d’une façon
sûre et exacte. Nous vous demandons de lire attentivement le Manuel d’instructions et d’apprendre à utiliser le
moteur, les commandes et tous les autres équipements de façon sûre avant de partir pour votre premier voyage.
Ayez toujours le manuel d’instructions accessible. Rangez-le dans un endroit sûr et n’oubliez pas de le donner
au prochain propriétaire si vous vendez votre bateau.
Responsabilité vis à vis de l’environnement
Nous voulons tous vivre dans un environnement propre et sain, où nous pouvons respirer de l’air pur et
jouir du soleil lumière solaire sans avoir peur pour
notre santé. Malheureusement tout ceci n’est plus
une évidence de nos jours et nous devons tous coopérer et travailler dur dans ce même but.
Comme fabricant de moteurs marins, Volvo Penta a
une énorme responsabilité et c’est pourquoi le respect de l’environnement constitue une pièce majeure
dans le développement de nos produits. Volvo Penta
a aujourd’hui un vaste programme de moteurs où de
gros investissements ont été apportés pour réduire
les émissions, la consommation de carburant, les
bruits du moteur, etc.
Nous espérons que vous en êtes conscients et que
vous ferez tout pour garder ces qualités. Suivez toujours les conseils donnés dans le Manuel d’instructions concernant la qualité du carburant, la navigation et l’entretien et vous éviterez des retombées néfastes sur l’environnement. Prenez contact avec votre concessionnaire Volvo Penta si vous décelez des
modifications qui augmentent la consommation ou
les fumées d’échappement.
Adaptez votre vitesse et votre distance pour que les
vagues et le bruit ne perturbent pas la faune, les bateaux amarrés, les quais, etc. Laissez les ports et
autres endroits dans l’état où vous aimeriez les trouver. Déposez toujours les déchets dangereux,
comme les huiles de vidange, les liquides de refroidissement, les restes de peinture ou de nettoyage,
les batteries usées, etc. dans des postes spécialement destinés à cet effet.
En faisant tous un effort, nous pouvons contribuer efficacement à la protection de notre environnement.
Rodage
Le moteur devra être rodé pendant les 10 premières
heures de fonctionnement en procédant de la façon
suivante: Utilisez le moteur normalement sans exploiter
la puissance maximale autre que pendant de brefs instants. Ne laissez jamais tourner le moteur longtemps à
régime constant pendant la période de rodage.
8
Une consommation plus élevée d’huile de lubrification est normale pendant la période de rodage. Vérifiez plus souvent le niveau d’huile par rapport aux
périodicités recommandées.
Après les premières 20 à 50 heures de service, effectuez la première vérification de service. De plus
amples informations sont données dans le Carnet
de garantie et d’entretien.
Carburant et huiles
Utilisez uniquement le carburant et les huiles conformes à la qualité recommandée au chapitre « Caractéristiques techniques ». D’autres qualités peuvent
entraîner des perturbations de fonctionnement, une
augmentation de la consommation et, à long terme,
une diminution de la longévité du moteur.
Vidangez toujours l’huile et remplacez les filtres à
huile et à carburant conformément aux périodicités
indiquées.
Service et pièces de rechange
Les moteurs marins Volvo Penta sont construits pour
une fiabilité et une longévité maximales. Ils sont conçus pour résister à l’environnement marin difficile
tout en le perturbant au minimum. Un service régulier
et l’utilisation de pièces de rechange d’origine Volvo
Penta permettent de conserver ces qualités.
Volvo Penta a construit un réseau de service aprèsvente avec des concessionnaires agréés dans le
monde entier. Ils sont spécialisés sur les produits
Volvo Penta et peuvent vous aider à garder votre
moteur au mieux de sa forme. Ils possèdent les accessoires, les pièces de rechange d’origine, les équipements de test et les outils spéciaux qui sont nécessaires pour réaliser un travail de réparation et
d’entretien de la plus haute qualité.
Suivez toujours les périodicités d’entretien indiquées
dans le Manuel d’instructions. N’oubliez jamais d’indiquer le numéro d’identification du moteur/de l’embase pour toute commande de maintenance ou de
pièces de rechange.
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
Moteurs certifiés
Pour vous qui possédez ou qui entretenez un moteur
certifié au point de vue émissions et utilisé dans le
lac de Constance, Suisse ou ailleurs où les émissions d’échappement sont soumises à des lois très
strictes, il est important de connaître les quelques
points suivants :
Dans certains pays ou certaines régions, la loi sur la
protection de l’environnement oblige l’utilisation de
moteurs certifiés.
La certification d’un moteur est obtenue par un contrôle et une homologation des autorités concernés
pour un certain type de moteur. Le fabricant s’engage que tous les moteurs fabriqués conformément à
ce type sont exactement conforme au moteur certifié
et approuvé.
De plus le fabricant répond de tous les moteurs en
service, conforme à ce type, qui restent conformes
aux critères d’émissions en vigueur à condition de
respecter les points ci-dessous pour l’entretien, la
maintenance et les pièces de rechange.
●
●
La périodicité d’entretien et de maintenance recommandée par Volvo Penta doit être suivie.
Seules des pièces de rechange d’origine Volvo
Penta, spéciales pour les moteurs de modèle certifié, doivent être utilisées.
Toute intervention qui touche le système d’allumage, le calage et le système d’injection (essence) ou les pompes d’injections, les calages de
pompe et les injecteurs (diesel) doit être réalisée
par un atelier agréé Volvo Penta.
● Le moteur ne doit pas être modifié de façon quelconque, sauf avec les accessoires et les kits de
service développés par Volvo Penta pour ce type
de moteur.
● Des modifications d’installation sur le tuyau
d’échappement et les canaux d’arrivée d’air au
compartiment moteur (canaux de ventilation) ne
doivent pas être effectuées sur ces moteurs par
risque d’agir sur les émissions d’échappement.
● Les plombs éventuels ne doivent pas être cassés
par un personnel non agréé.
Par ailleurs, les instructions générales données dans
ce manuel et concernant la conduite, l’entretien et la
maintenance devront être suivies. Prenez toujours
contact avec votre concessionnaire Volvo Penta au
moindre doute sur le fonctionnement et l’entretien de
votre moteur.
●
IMPORTANT ! Utilisez uniquement des pièces
d’origine Volvo Penta. L’utilisation de pièces
non d’origine entraîne automatiquement l’annulation de la responsabilité de VOLVO PENTA
touchant le modèle certifié. Tous dégâts et/ou
coûts provenant de l’utilisation de pièces non
d’origine pour le produit en question ne seront
pas pris en charge par Volvo Penta.
Garantie
Votre nouveau moteur marin Volvo Penta fait l’objet d’une garantie limitée conformément aux conditions et aux indications données dans le Carnet de garantie et d’entretien.
Notez que la responsabilité de Volvo Penta AB est limitée à ce qui est indiqué dans le Carnet de garantie et d’entretien. Lisez-le attentivement dés la livraison. Il contient des informations importantes,
par exemple la carte de garantie, les vérifications de service, la maintenance, que vous devez connaître, vérifier et effectuer. Sinon la prise en garantie peut être partiellement ou totalement refusée par
AB Volvo Penta.
* Prenez contact avec votre concessionnaire Volvo Penta si vous n’avez pas votre Carnet de garantie et d’entretien.
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
9
Présentation
1
6
2
4
5
7
3
4
8
17
MD2010 avec inverseur MS2L-D
2
11
16 15
14
13
MD2010 avec inverseur MS2L-D
7
1
9 10
8
9
10 11 12
3
4
6
4
5
15
20
16
14 13
19
18
MD2020 avec embase de voilier 120S-D
10
22
21
MD2020 avec embase de voilier 120S-D
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
1
6
2
4
3
7
5
4
6
4
2
7
4
Remplissage de liquide de refroidissement
Vase d’expansion
Boîtier de relais avec fusibles
Montage flexible
Démarreur
Alternateur
Jauge d’huile, inverseur/embase S
Remplissage d’huile, inverseur/embase S
8 12
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
15
9
17
MD2040 avec inverseur MS2L-D
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
16
11 10
12
14
13
MD2030 avec inverseur MS2A-D
3
5
9
17
MD2030 avec inverseur MS2A-D
1
8
16
10 11
15
14
13
MD2040 avec inverseur MS2L-D
Filtre fin à carburant
Remplissage d’huile, moteur
Jauge d’huile, moteur
Filtre à air/Prise d’air
Pompe à eau de mer
Pompe d’injection
Filtre à huile de lubrification
Pompe à carburant
17.
18.
19.
20.
21.
22.
Refroidisseur d’huile, inverseur
Hélice rétractable
Prise d’eau de refroidissement, embase S
Robinet de fond, embase S
Vidange d’huile, embase S
Anode de protection
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
11
Numéro d’identification
Des plaques d’identifications sont montées sur le moteur et sur la transmission et indiquent le numéro d’identification. Ces renseignements doivent toujours être utilisés comme référence pour toute demande d’entretien et
commande de pièces de rechange. Des plaques similaires sont probablement situées sur votre bateau et sur
son équipement. Notez les renseignements ci-dessous, prenez une photocopie de la page et conservez-la de
façon à toujours avoir ces renseignements disponibles en cas de vol du bateau.
L’emplacement et la forme des plaques d’identification sont indiqués ci-après. Les chiffres entre parenthèses
renvoient à l’emplacement du numéro d’identification sur la plaque.
Moteur
EMISSION APPROVED IN ACCORDANCE TO THE
BODENSEE SCHIFFAHRTS ORDNUNG ANLAGE C.
APPROVAL NO:
Désignation de produit (1) ....................................................................
Numéro de série (2) .............................................................................
xxxxxxxxxx (4)
XXXX (1)
XXX XXX (3)
XXXXXXXXXX (2)
Plaque moteur
Numéro de produit (3) ..........................................................................
Numéro de certificat (4) ........................................................................
Code de clé
Le code de clé est indiqué sur une plaque fixée avec les clés de contact.
Ce code est utilisé pour commander des clés supplémentaires et doit
donc être rangé pour qu’il ne soit pas accessible à autrui.
Autocollant moteur et
transmission
Embase S/Inverseur
Désignation de produit (5) ....................................................................
Numéro de série (6) .............................................................................
xxx (5) (8)
xxxxxx (7)
N o. xxxxxxxxxx (6)
Plaque embase S et inverseur
Numéro de produit (7) ..........................................................................
Démultiplication (8) ..............................................................................
Désignation d’hélice .............................................................................
Emplacement des plaques d’identification :
EMISSION APPROVED IN ACCORDANCE TO THE
BODENSEE SCHIFFAHRTS ORDNUNG ANLAGE C.
APPROVAL NO:
xxxxxxxxxx (4)
XXXX (1)
XXX XXX (3)
XXXXXXXXXX (2)
Autocollant moteur et transmission
xxx (5) (8)
Plaque moteur
xxxxxx (7)
N o. xxxxxxxxxx (6)
Plaque embase S et inverseur
12
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
Instruments
Ce chapitre décrit seulement les tableaux de bord commercialisés par Volvo Penta comme équipement standard pour votre moteur. Notez que sur certains bateaux, les instruments, le panneau d’alarme, l’interrupteur à
clé, etc. peuvent être montés séparément sans les tableaux de bord illustrés ici.
Si vous désirez compléter l’instrumentation ou si votre bateau est équipé d’instruments qui ne sont pas décrits
ici, prenez contact avec votre concessionnaire Volvo Penta.
6
7
3
8
Tableau de bord avec contact de
démarrage
1. Compte-tours et compteur d’heure (en option). Indique le régime du moteur. Multipliez la valeur par
100 pour avoir le nombre de tours par minute. Le
compteur d’heures indique le temps total de conduite en heures et en dixièmes d’heure.
2. Sirène pour alarme sonore.
3. Afficheur d’avertissement. Voir les repères 16–19.
4. Interrupteur pour éclairage d’instruments.
5. Interrupteur pour test et confirmation d’alarme.
Test d’alarme : Appuyez sur l’interrupteur. Tous
les témoins d’avertissement doivent s’allumer et,
en même temps, l’alarme sonore doit se déclencher.
1
5 2
1
4
9
5 2
Confirmation d’alarme : Appuyez sur l’interrupteur en cas d’alarme. L’alarme sonore
s’arrête mais le témoin d’avertissement concerné
continue de clignoter jusqu’à ce que le
défaut soit réparé.
6. Indicateur de température. Indique la température
d’eau de refroidissement du moteur.
7. Manomètre d’huile. Indique la pression d’huile de
lubrification dans le moteur.
8. Voltmètre. Indique la tension de charge provenant
de l’alternateur.
9. Contact de démarrage. Voir ci-après.
3
9
4
Contact de démarrage
Une plaque avec le code de clé accompagne les
clés de contact. Le code doit toujours être indiqué
pour commander d’autres clés de contact. Gardez le
code pour qu’il ne soit pas accessible à autrui.
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
13
S = Le blocage mécanique de démarrage est déverrouillé. La clé revient automatiquement en position 0.
0 = La clé peut être mise et enlevée.
I=
Position de conduite.
II = Position de préchauffage. La bougie de chauffe
est mise en service et réchauffe le moteur.
III = Position de démarrage. Le démarreur est enclenché.
IMPORTANT ! Lisez les instructions de démarrage au chapitre : Démarrage du moteur.
10
15 11
Tableau de bord sans contact de
démarrage
Le tableau de bord n’a pas de contact de démarrage.
Pour éviter que tout autre personne ne puisse démarrer le moteur, le compartiment de pilotage doit
donc être verrouillé ou un interrupteur principal verrouillable doit être utilisé.
10. Compte-tours et compteur d’heures (en option).
Indique le régime du moteur. Multipliez la valeur
par 100 pour avoir des tours par minute. Le
compteur d’heures indique le nombre total
d’heures de fonctionnement du moteur en
heures et en dixièmes d’heure.
12
14
13
11. Sirène pour alarme sonore.
12. Afficheur d’avertissement. Voir les repères 16–
19.
13. Interrupteur pour la mise en et hors service du
tableau de bord.
14. Bouton de démarrage. Le démarreur est enclenché en enfonçant le bouton.
15. Interrupteur à bascule pour le préchauffage et le
test et confirmation d’alarme.
Préchauffage : En amenant l’interrupteur à bascule en haut, les bougies de préchauffage sont
mises en service.
Test d’alarme : En amenant l’interrupteur à bascule vers le bas, tous les témoins d’avertissement s’allument et l’alarme sonore se déclenchent.
Confirmation d’alarme : Lorsque l’alarme est
déclenchée, elle peut être arrêtée en amenant
l’interrupteur à bascule vers le bas. L’alarme sonore s’arrête mais le témoin d’avertissement cor
respondant continue de clignoter jusqu’à ce que
le défaut soit réparé.
14
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
Afficheur d’avertissement
Si l’alarme sonore se déclenche, l’un des trois témoins d’avertissement (16–18) clignotent en même
temps sur le tableau de bord pour indiquer l’origine
de l’alarme.
17 18
16
16. Température de liquide de refroidissement trop
élevée.
19
IMPORTANT ! En cas d’alarme: Faites descendre le régime du moteur en passant au ralenti
(point mort). Si la température ne descend pas,
arrêtez le moteur. Cherchez et réparez le défaut.
17. Pression d’huile de lubrification insuffisante.
IMPORTANT ! En cas d’alarme: Arrêtez immédiatement le moteur et cherchez la cause du
défaut.
18. L’alternateur ne charge pas.
19. Lampe témoin. S’allume lorsque les bougies de
chauffe sont en service.
Vérifiez que les témoins d’avertissement fonctionnent avant le démarrage conformément à la description donnée pour le tableau de bord concerné.
Afficheur d’avertissement
supplémentaire
Si l’alarme sonore se déclenche, l’un des quatre témoins d’avertissement clignote en même temps pour
indiquer l’origine de l’alarme. L’afficheur d’avertissement supplémentaire est un équipement optionnel.
20. Non utilisé.
20 21 22 23
21. Niveau de liquide de refroidissement insuffisant.
Faites l’appoint en liquide de refroidissement
pour avoir un niveau exact avant le démarrage.
22. Présence d’eau dans le pré-filtre supplémentaire
à carburant. Videz l’eau du filtre. Référezvous
aux instructions données dans le chapitre Entretien.
23. Alarme supplémentaire pour la surveillance
d’une fonction au choix.
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
15
Commandes
La fonction de changement de marche et la commande de régime sont combinées en un seul et même levier. Si
nécessaire, la fonction de changement de marche peut être débrayée pour agir seulement sur le régime du moteur. Le levier comporte un frein de friction réglable. En accessoire, un contact de point mort empêche le démarrage du moteur lorsque l’embase/l’inverseur est enclenché.
Manoeuvre
T
T
1
Le changement de marche et la commande de régime s’effectuent à partir du même levier (1).
N = Point mort. Embase/inverseur débrayé.
F = Embase/inverseur enclenché en position de marche avant.
R = Embase/inverseur enclenché en position de marche arrière.
2
T = Commande du régime moteur.
Commande pour montage en tête
T
T
1
Débrayage de la fonction de changement de marche
Amenez le levier (1) en position de point mort (N). Enfoncez le
bouton (2), déplacez légèrement le levier vers l’avant et lâchez le
bouton. La fonction de changement de marche est maintenant débrayée et le levier n’agit plus que sur la commande du régime moteur.
Lorsque le levier est ramené au point mort, le débrayage est automatiquement supprimé.
2
IMPORTANT ! Faites attention à ne pas enclencher involontairement l’embase/l’inverseur.
Commande pour montage latéral
Réglage du frein de friction
Le frein de friction agit seulement sur le déplacement pour la commande de régime.
16
●
Soulevez et déposez le capot sur la commande (pour un montage latéral de la commande, le levier doit d’abord être déposé).
●
Amenez le levier en position de mi-accélération/marche arrière.
●
Ajustez le frein de friction. Le déplacement du levier est plus
dur en tournant la vis dans le sens d’horloge (+) et inversement.
Plus d'informations
sur: lewww.dbmoteurs.fr
● Positionnez
capot et le levier.
Démarrage du moteur
Prenez l’habitude de vérifier visuellement le moteur et le compartiment moteur avant le démarrage. Vous pourrez ainsi déceler à temps une anomalie, éventuelle ou proche. Vérifiez également que les instruments et l’afficheur d’avertissement indiquent des valeurs normales après le démarrage du moteur.
Mesures à prendre avant le démarrage
●
Ouvrez le robinet de fond pour la prise d’eau de refroidissement.
●
Ouvrez le robinet de carburant.
●
Vérifiez qu’il n’y a pas de fuites de carburant, de liquide de refroidissement, d’huile.
●
Vérifiez le niveau d’huile et de liquide de refroidissement dans le
moteur. Voir le chapitre: Entretien.
●
Mettre l’interrupteur principal en position de marche.
IMPORTANT ! Ne coupez jamais le courant avec
l’interrupteur principal lorsque le moteur tourne. L’alternateur
peut être endommagé.
●
Démarrez le ventilateur du compartiment moteur, le cas échéant,
et laissez-le tourner pendant quatre minutes au moins.
●
Vérifiez que la quantité de carburant est suffisante.
●
Enfoncez la commande d’arrêt.
Démarrage. Tableau de bord avec contact de
démarrage
AVERTISSEMENT ! N’utilisez jamais un aérosol de démarrage
ou un produit similaire comme accessoire de démarrage. Risque
d’explosion!
1. Amenez le levier de commande au point mort/position de ralenti.
2. Introduisez la clé de contact dans le contact de démarrage. Tournez la clé en position « I ». Les trois témoins d’avertissement
s’allument et peuvent être vérifiés.
Vérifiez également que l’alarme sonore fonctionne en enfonçant le
bouton « ALARM TEST ».
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
17
3. Tournez la clé en position « II ». La lampe témoin s’allume et les
bougies de chauffe sont mises en service pour le préchauffage du
moteur. Laissez les bougies de chauffe en service pendant 10 secondes (30 secondes maxi.).
IMPORTANT ! Préchauffez toujours le moteur (même s’il est
chaud).
4. Tournez la clé en position « III » pour le démarrage. Relâchez la
clé dès que le moteur a démarré, la clé revient automatiquement
en position « I ». Pour un nouvel essai de démarrage, la clé doit
d’abord être amenée en position « 0 ».
IMPORTANT ! Si le démarreur a été enclenché pendant le
temps maximal recommandé (20–30 secondes), laissez-le
refroidir cinq minutes avant de faire un nouvel essai de démarrage.
5. Faites chauffer le moteur à bas régime et faible charge.
IMPORTANT ! N’emballez jamais un moteur froid.
Démarrage. Tableau de bord sans contact de
démarrage
AVERTISSEMENT ! N’utilisez jamais un aérosol de démarrage ou un produit similaire comme accessoire de démarrage.
Risque d’explosion !
1. Amenez le levier de commande au point mort/position de ralenti.
2. Activez le tableau de bord en enfonçant l’interrupteur « POWER
ON/OFF ». Les trois témoins d’avertissement s’allument et peuvent être vérifiés.
Vérifiez également le fonctionnement de l’alarme sonore en amenant l’interrupteur à bascule vers le bas, en position « ALARM
TEST ».
3. Amenez l’interrupteur à bascule vers le haut en position de préchauffage (« GLOW »). La lampe témoin s’allume et les bougies
de chauffe sont mise en service pour le préchauffe du moteur.
Laissez les bougies de chauffe en service pendant 10 secondes
(maxi. 30 secondes).
IMPORTANT ! Préchauffez toujours le moteur (même s’il est
chaud).
18
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
4. Enfoncez le bouton de démarrage. Relâchez le bouton de démarrage dés que le moteur a démarré.
IMPORTANT ! Si le démarreur a été enclenché pendant le
temps maximal recommandé (20–30 secondes), laissez-le
refroidir cinq minutes avant de faire un nouvel essai de démarrage.
5. Faites chauffer le moteur à bas régime et faible charge.
IMPORTANT ! N’emballez jamais un moteur froid.
Démarrage avec des batteries auxiliaires
AVERTISSEMENT ! Les batteries dégagent un gaz détonnant qui
est très facilement inflammable et explosif. Un court-circuit, une
flamme nue ou une étincelle peut provoquer une forte explosion.
Aérez bien le compartiment.
C
N’intervertissez jamais les bornes positive et négative de la batterie. Risque d’étincelle et d’explosion.
B
1. Vérifiez que la tension nominale de la batterie auxiliaire est identique à la tension de système du moteur.
2. Branchez le câble auxiliaire rouge à la borne + (A) de la batterie
déchargée puis à la borne + (B) de la batterie auxiliaire.
A
D
3. Branchez le câble auxiliaire noir à la borne – (C) de la batterie
auxiliaire et, en dernier, à un endroit (D) où un bon contact avec le
bloc moteur est assuré et situé aussi loin que possible de la batterie déchargée.
4. Démarrez le moteur et faites le tourner au ralenti accéléré pendant
environ 10 minutes pour charger la batterie.
AVERTISSEMENT ! Se rapprocher ou travailler sur un moteur
tournant représente toujours un certain risque. Faites attention
aux pièces en rotation et aux surfaces chaudes.
Ne touchez pas les raccords pendant l’essai de démarrage : risque d’étincelle. Ne restez pas penché sur l’une quelconque des
batteries.
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
19
Conduite
Evitez les manoeuvres et les changements de marche brusques et imprévus. Les passagers peuvent tomber
ou être projetés par dessus bord.
AVERTISSEMENT ! Une hélice en rotation peut provoquer de graves dommages. Assurez-vous que personne ne se trouve dans l’eau avant d’enclencher la marche avant/arrière. Ne naviguez jamais à proximité
des baigneurs ou dans les endroits où peuvent se trouver des personnes dans l’eau.
B
A
C
Vérifiez les instruments
Vérifiez les instruments et l’afficheur d’avertissement directement
après le démarrage puis régulièrement pendant la conduite. Arrêtez
le moteur en cas de valeurs anormales ou si l’un des témoins d’avertissement s’allume et l’alarme se déclenche. Pour les moteurs équipés d’instruments de mesure, les valeurs normales sont les suivantes :
Pression d’huile (A)
Pendant la conduite (moteur chaud), le manomètre d’huile doit indiquer entre 150 et 500 kPa (21–71 psi). Au ralenti, une valeur basse
est normale. Si la pression d’huile est insuffisante, l’alarme sonore se
déclenche automatiquement.
IMPORTANT ! En cas d’alarme : arrêtez immédiatement le moteur. Cherchez et réparez l’anomalie.
Température d’eau de refroidissement (B)
Pendant la conduite, l’indicateur de température d’eau de refroidissement doit indiquer entre 75 et 90°C. Si la température du liquide de
refroidissement est trop élevée, l’alarme sonore se déclenche automatiquement.
IMPORTANT ! En cas d’alarme : faites descendre le régime au
ralenti (point mort). Si la température ne descend pas, arrêtez le
moteur. Cherchez et réparez l’anomalie.
Charge (C)
Pendant la conduite, la tension de charge doit être d’environ 14 V.
Avec le moteur arrêté, la tension est d’environ 12 V.
Régime de croisière
Pour une bonne économie et un confort optimal, évitez de conduire
en accélération maximale. Nous recommandons un régime de croisière de 300 à 500 tr/min au-dessous du régime maximal en pleine
accélération. Suivant le type de coque, le choix d’hélice, la charge et
les conditions atmosphériques, le régime maximal à pleine accélération peut varier mais il doit se trouver dans la plage d’accélération
maximale.
Plage d’accélération maximale :
MD2010-2040 ....................... 3200–3600 tr/min
20
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
1.
Manoeuvre
Tous les changements de marche avant et arrière doivent se faire au
régime de ralenti. Un changement de marche à un régime plus élevé
peut endommager l’embase ou l’inverseur tout en étant inconfortable
pour les passagers.
2.
1. Faites descendre le régime au ralenti et, si possible, laissez le bateau perdre sa vitesse.
2. Déplacez le levier de commande au point mort d’un mouvement
rapide et précis. Faites une courte pause.
3.
3. Déplacez ensuite le levier de commande à la position de marche
arrière d’un mouvement rapide et précis et augmentez le régime.
Pour naviguer à la voile
Si le bateau est équipé d’une hélice fixe, le levier de commande doit
être au point mort pour la navigation à la voile. Si le bateau est équipé d’une hélice rétractable, le levier de commande doit être en position de marche arrière.
IMPORTANT ! Pour une navigation à la voile de longue durée,
faites tourner le moteur pendant cinq minutes toutes les 10
heures si le bateau est équipé d’un hélice fixe. Cette mesure
est nécessaire pour assurer la lubrification et le refroidissement
de l’inverseur/embase. Si cette procédure est impossible, un
frein d’arbre porte-hélice devra être installé.
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
21
Arrêt du moteur
Laissez le moteur tourner quelques minutes au ralenti (point mort) après la navigation pour permettre à la température de se stabiliser et éviter ainsi une ébullition. Cette précaution est particulièrement importante si le moteur a tourné à haut régime ou avec une charge élevée.
Arrêt
Retirez la commande d’arrêt et la maintenir jusqu’à ce que le moteur
soit arrêté. Enfoncez la commande d’arrêt. Tournez la clé en position
d’arrêt « S ». La clé revient automatiquement à « 0 » en la relâchant et
peut ensuite être retirée.
Mesures à prendre après l’arrêt
●
Vérifiez le moteur et le compartiment moteur au point de vue étanchéité.
●
Fermez le robinet de carburant et le robinet de fond pour la prise
d’eau de refroidissement.
IMPORTANT ! N’oubliez pas d’ouvrir les robinets avant le prochain démarrage.
●
Coupez le courant avec l’interrupteur principal pour une longue immobilisation.
IMPORTANT ! Ne coupez jamais le courant avec les interrupteurs principaux lorsque le moteur tourne. L’alternateur peut être
endommagé.
En cas d’immobilisation
En cas d’immobilisation, avec le bateau en mer, faites tourner le moteur au moins une fois tous les quinze jours pour éviter l’attaque de la
corrosion dans le moteur. Si le bateau ne doit pas être utilisé pendant
plus de deux mois, une procédure de conservation devra être suivie.
Voir le chapitre Mise en cale sèche/Mise à l’eau.
Par risque de gel
Pour éviter les dégâts causés par le gel, le système d’eau de mer doit
être vidangé et le liquide de refroidissement du système d’eau douce
doit avoir une protection antigel suffisante. Voir le chapitre Entretien
« Système de refroidissement ».
IMPORTANT ! Une batterie insuffisamment chargée peut être endommagée par le gel.
22
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
Plan d’entretien
Votre moteur Volvo Penta et son équipement sont construits pour une longévité et une fiabilité maximales. Ils
sont construits pour faire face à l’environnement maritime difficile tout en le protégeant au mieux. Un entretien régulier conformément au plan ci-dessous permet de conserver la qualité d’origine et d’éviter des perturbations de
fonctionnement inutiles.
AVERTISSEMENT ! Avant de commencer un travail d’entretien, lisez attentivement le chapitre Entretien qui
contient des instructions pour effectuer un travail exact, dans de bonnes conditions de sécurité.
IMPORTANT ! Les points d’entretien marqués par un carré
Volvo Penta.
Première vérification d’entretien :
La première vérification d’entretien doit être effectuée conformément au Carnet de garantie et
d’entretien.
●
●
●
●
●
Tous les jours, avant le démarrage :
●
●
Huile de moteur. Contrôle du niveau.
Liquide de refroidissement. Contrôle du niveau.
Tous les quinze jours :
●
●
●
Pré-filtre à carburant. Vidange de l’eau.
Courroie d’entraînement. Contrôle.
Filtre à eau de mer. Nettoyage.
●
●
Vanne à dépression. Nettoyage.
Inverseur. Vidange d’huile.
Inverseur. Graissage du joint d’étanchéité d’arbre
porte-hélice.
Embase S. Vidange d’huile.
Embase S. Contrôle de la protection anticorrosion.
Embase S. Contrôle du joint d’étanchéité en
caoutchouc (embase/inverseur).
Toutes les 400 heures de service/Au moins une
fois tous les deux ans :
●
●
●
●
●
doivent être réalisés par un atelier agréé
Batterie. Contrôle du niveau d’électrolyte.
Inverseur. Contrôle du niveau d’huile.
Embase S. Contrôle du niveau d’huile.
Filtre à air. Nettoyage.
Liquide de refroidissement1). Vidange.
Echangeur de température. Nettoyage.
Injecteur. Essai sous pression.
Jeu aux soupapes. Réglage.
Tous les quatre ans :
Toutes les 100 heures de service/Au moins une
fois par an :
●
●
Huile de moteur. Vidange.
Filtre à huile. Echange.
Toutes les 200 heures de service/Au moins une
fois par an :
●
●
●
●
●
1)
Filtre à carburant. Vidange.
Pré-filtre à carburant. Echange.
Régime de ralenti. Contrôle.
Liquide de refroidissement1). Vidange.
Pompe à eau de mer. Contrôle de la turbine.
●
Hélice rétractable. Echange de l’arrêtoir et de la
vis de verrouillage.
Toutes les 500 heures de service/Au moins une
fois tous les cinq ans :
Inverseur. Echange du joint d’étanchéité d’arbre
porte-hélice.
Tous les sept ans :
Embase S. Echange du joint d’étanchéité en
caoutchouc entre l’embase et la coque.
Si le système à eau douce est rempli d’un mélange antirouille, il devra être vidangé une fois par an. Par contre s’il est rempli d’un
mélange antigel (glycol) il peut être vidangé tous les deux ans.
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
23
Entretien
Ce chapitre décrit comment effectuer les différents points d’entretien. Lisez attentivement les instructions avant
de commencer le travail. La périodicité des différents points d’entretien est indiquées dans le chapitre précédent : Plan d’entretien.
AVERTISSEMENT ! Lisez les prescriptions de sécurité pour l’entretien et les travaux de maintenance indiquées au chapitre: Informations de sécurité, avant de commencer le travail.
AVERTISSEMENT ! Le travail d’entretien et de maintenance doit être effectué sur un moteur à l’arrêt,
sauf annotation contraire. Arrêtez le moteur avant d’ouvrir ou d’enlever la trappe/le capot moteur. Faites
en sorte que le moteur ne puisse pas être démarré intempestivement en enlevant la clé de contact ou en
coupant le courant avec l’interrupteur principal.
Moteur, généralités
Filtre à air*. Nettoyage
Déposez le filtre à air. Avec précautions, nettoyez le
filtre à air à l’air comprimé. Faites attention pour pas
que des impuretés ne pénètrent dans le moteur.
* Concerne les 2040 et les nouveaux modèles de 2020, 2030.
Ralenti. Réglage
Le régime de ralenti doit être de 850 ± 25 tr/min. Un
régime de ralenti inférieur peut entraîner l’arrêt du
moteur et un régime supérieur des contraintes inutiles sur l’embase/inverseur lors des changements de
marche.
1
2
Le réglage doit se faire lorsque le moteur est chaud
en procédant de la façon suivante:
3
1* Amenez la commande au point mort. Vérifiez que
le jeu (1) est d’environ 3 mm. Réglage : Desserrez l’écrou de verrouillage (2) et ajustez avec la
vis (3) pour avoir un jeu exact. Serrez l’écrou de
verrouillage.
* Ce point ne concerne pas les bateaux avec deux postes de
commande.
2 Démarrez le moteur et laissez-le tourner au ralenti avec le levier de commande au point mort.
4
5
AVERTISSEMENT ! Se rapprocher ou travailler
sur un moteur tournant représente toujours un
certain risque. Faites attention aux pièces en
rotation et aux surfaces chaudes.
3 Desserrez l’écrou de verrouillage (4). Ajustez
avec la vis de réglage (5) pour avoir un régime
exact. Serrez l’écrou de verrouillage. Répétez le
point 1.
24
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
Courroie d’entraînement. Contrôle
La courroie entraîne la pompe de circulation et l’alternateur. Si la courroie n’est pas assez tendue, elle
risque de patiner entraînant une insuffisance du refroidissement et de la charge. Si la courroie est trop
tendue, les paliers dans la pompe de circulation et
dans l’alternateur peuvent être endommagés.
C’est pourquoi la tension de la courroie doit être vérifiée régulièrement. Ajustez si nécessaire. Vérifiez
également que la courroie ne porte aucune trace de
fissures ou autres dégâts. Remplacez la courroie si
elle est usée. Ayez toujours une courroie de réserve
à bord.
Courroie d’entraînement. Réglage et échange
AVERTISSEMENT ! Arrêtez le moteur avant de
commencer un travail d’entretien.
IMPORTANT ! La vis (1) doit être serrée au
couple de 50–60 Nm.
Réglage
Le contrôle et un éventuel réglage doivent se faire
après la conduite, lorsque la courroie est chaude.
Une courroie correctement tendue doit pouvoir être
enfoncée avec le pouce d’environ 10 mm entre les
poulies. Pour le réglage, desserrez les vis (1 et 2) et,
si nécessaire, également la vis (3) sur les 2010,
2020. Ajustez la tension de courroie puis serrez les
vis. Vérifiez la tension.
1
3
2
MD2010, MD2020
Echange
Pour remplacer la courroie, desserrez les vis (1, 2)
ainsi que la vis (3) sur les 2010, 2020. Poussez l’alternateur contre le bloc-moteur pour que la courroie
puisse être enlevée. Essuyez les gorges de la courroie. Montez la courroie neuve. Ajustez conformément à ci-dessus. Vérifiez de nouveau la tension de
la courroie après quelques heures de conduite.
2
1
MD2030, MD2040
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
25
Système de lubrification
IMPORTANT ! Sur un moteur neuf ou rénové, la vidange d’huile et l’échange du filtre doivent se faire la
première fois à 20–50 heures de service. Puis toutes les 100 heures de service, ou au moins une fois par
an. Utilisez seulement de l’huile conforme à la qualité recommandée. Voir le chapitre Caractéristiques
techniques.
2
Niveau d’huile. Contrôle et remplissage
Le niveau d’huile doit venir dans la zone quadrillée
(1) sur la jauge et doit être vérifié chaque jour avant
le premier démarrage. Le remplissage se fait par le
cache-culbuteurs (2). Remplissez lentement. Attendez quelques minutes pour que toute l’huile ait le
temps de couler dans le carter. Vérifiez ensuite que
le niveau est exact. Utilisez seulement de l’huile conforme à la qualité recommandée. Voir le chapitre Caractéristiques techniques.
1
IMPORTANT ! Le niveau d’huile ne doit pas venir au-dessus du repère MAX.
Huile et filtre à huile. Vidange et échange
Faites chauffer le moteur pour que l’huile soit plus facile à aspirer. Arrêtez le moteur. Aspirez l’huile avec
une pompe de vidange d’huile par le tuyau de vidange (1).
AVERTISSEMENT ! L’huile ainsi que les surfaces chaudes peuvent entraîner de graves brûlures.
1
Dévissez et enlevez le filtre. (Pour éviter des projections d’huile, un sac en plastique peut être enfilé sur
le filtre avant de dévisser ce dernier.) Vérifiez que la
surface de contact sur le moteur est parfaitement
propre. Passez un peut d’huile sur le joint en caoutchouc du filtre neuf. Vissez le filtre à la main jusqu’à
ce qu’il touche la surface de contact. Vissez ensuite
d’un demi-tour supplémentaire, pas davantage !
Faites le plein d’huile au niveau exact. Démarrez le
moteur et laissez-le tourner au ralenti. Vérifiez que le
témoin d’avertissement pour une pression d’huile insuffisante s’éteint. Arrêtez le moteur. Vérifiez le niveau d’huile, faites l’appoint si nécessaire. Vérifiez
également l’étanchéité autour du filtre à huile.
NOTE ! Déposez l’huile et le filtre usagés dans un
poste de récupération.
26
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
Système de refroidissement
Le système de refroidissement comporte un système d’eau de mer et un système d’eau douce. Dans le système à eau de mer, la pompe à eau aspire l’eau par l’embase/inverseur. L’eau de mer est ensuite refoulée par
l’échangeur de température puis dans le coude d’échappement où elle est mélangée aux gaz d’échappement.
Le système d’eau douce est le système de refroidissement interne du moteur. Il s’agit d’un système fermé entraîné par une pompe de circulation. Dans l’échangeur de température, le liquide de refroidissement du système d’eau douce est refroidi par l’eau de mer.
AVERTISSEMENT ! Risque de pénétration d’eau lors des travaux sur le système de refroidissement.
Fermez le robinet de fond.
Liquide de refroidissement. Généralités
Le système d’eau douce doit être plein d’un liquide
de refroidissement qui protège le moteur contre la
corrosion intérieure et contre le gel (suivant les conditions climatiques). N’utilisez jamais de l’eau pure.
AVERTISSEMENT ! Le glycol et le liquide antirouille sont des produits toxiques.
En cas de risque de gel, le liquide de refroidissement
doit être un mélange de 50 % d’antigel Volvo Penta
(glycol) et 50 % d’eau propre. Ce mélange empêche
la corrosion et protège du gel jusqu’à environ –40°C.
Il devra être utilisé toute l’année. NOTE ! Pour avoir
une protection anticorrosion suffisante, au moins
40 % de glycol doit être utilisé.
S’il n’y a jamais de risque de gel, l’eau propre peut
être mélangée avec un liquide antirouille Volvo Penta. Suivez les instructions de mélange indiquées sur
l’emballage.
IMPORTANT ! Ne mélangez jamais le liquide
antirouille et le liquide antigel. La formation de
mousse qui en résulte diminue les propriétés de
refroidissement.
Liquide de refroidissement. Appoint
AVERTISSEMENT ! N’ouvrez jamais le bouchon de remplissage lorsque le moteur est
chaud sauf en cas d’extrême urgence. De la vapeur ou du liquide brûlant peuvent être projetés.
Tournez le bouchon de remplissage à la première
butée et laissez une éventuelle surpression s’échapper avant d’enlever complètement le bouchon. Si nécessaire, faites l’appoint en liquide de refroidissement. Le niveau doit venir juste sous le col de remplissage ou entre les repères MAX et MIN si un vase
d’expansion séparé est monté (équipement optionnel). Mettez le bouchon de remplissage.
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
27
Liquide de refroidissement. Echange
La protection anticorrosion des additifs du liquide de
refroidissement diminue avec le temps, c’est pourquoi le liquide de refroidissement doit être vidangé.
Si le système d’eau douce est rempli d’un mélange
antigel (glycol), la vidange doit se faire tous les deux
ans. Par contre si un mélange anticorrosion est utilisé, la vidange doit se faire tous les ans.
Vidangez le liquide de refroidissement et nettoyez
l’échangeur de température conformément aux instructions suivantes. Fermez le robinet de vidange et
faire le plein avec du liquide de refroidissement neuf.
Liquide de refroidissement. Vidange
Placez un récipient adéquat au robinet de vidange
sur le côté tribord du bloc-moteur. Enlevez le bouchon de remplissage sur l’échangeur de température
(le liquide de refroidissement coule plus rapidement).
Ouvrez le robinet de vidange et videz tout le liquide
de refroidissement. Avant de faire le plein, nettoyez
l’échangeur de température conformément au paragraphe suivant.
NOTE ! Déposez le liquide de refroidissement usage
dans un poste de récupération.
Echangeur de température. Nettoyage
Le refroidissement peut diminuer progressivement
par suite de dépôts dans l’échangeur de température. C’est pourquoi ce dernier devra être nettoyé lors
de la vidange du liquide de refroidissement.
1. Vidangez le liquide de refroidissement conformément au paragraphe précédent.
2. Enfoncez un flexible dans le tuyau de remplissage sur l’échangeur de température. Rincez avec
de l’eau douce jusqu’à ce que l’eau qui s’écoule
du robinet de vidange soit propre. Laissez toute
l’eau s’écouler.
3. Fermez le robinet de vidange. Faites le plein avec
du liquide de refroidissement neuf, jusqu’au niveau exact. Montez le bouchon de remplissage.
28
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
Système d’eau de mer. Vidange
1.
Pour éviter tout dégât provoqué par le gel, le système d’eau de mer doit être vidangé par temps froid.
2.
AVERTISSEMENT ! Faites attention à la pénétration de l’eau. Fermez le robinet de fond si le
bateau est à l’eau. Par contre, si le bateau est
en cale sèche, le robinet de fond doit être
ouvert.
1. Videz le filtre à eau de mer (équipement optionnel). Enlevez le couvercle et la plaque d’étanchéité sur le filtre à eau de mer. Débranchez les
flexibles et videz-les.
3.
2. Enlevez le couvercle sur la pompe à eau de mer
et laissez l’eau s’écouler.
3. Moteur avec embase : Débranchez le flexible de
la pompe à eau de mer sur l’embase et abaissezle pour faire couler l’eau.
4. Moteur avec inverseur : Débranchez le flexible
(A) de la pompe à eau de mer sur l’inverseur et
abaissez-le pour faire couler l’eau. Débranchez
également le flexible (B) au robinet de fond et videz-le.
4.
A
B
5. Branchez et serrez tous les flexibles. Montez le
couvercle sur la pompe à eau de mer* ainsi que
le couvercle et la plaque d’étanchéité sur le filtre à
eau de mer.
* Pour la conservation hivernale/hors saison, retirez la turbine
de la pompe à eau de mer et conservez-la dans un endroit
frais, dans un sac en plastique fermé. Montez la turbine lors
de la remise à l’eau.
Turbine. Contrôle/Echange
AVERTISSEMENT ! Faites attention à la pénétration d’eau. Fermez le robinet de fond.
2
1
Fermez le robinet de fond. Déposez le couvercle (1)
sur la pompe à eau de mer. Retirez la turbine (2). Si
la turbine présente des fissures ou autres dégâts,
elle devra être remplacée. Lubrifiez le corps de pompe et la surface intérieure du couvercle avec un peu
de graisse hydrofuge spéciale pour caoutchouc.
Enfoncez la turbine tout en la faisant tourner dans le
sens d’horloge. Montez le couvercle avec un joint
neuf. Ouvrez le robinet de fond.
IMPORTANT ! Ayez toujours une turbine de réserve à bord.
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
29
Système à eau de mer. Nettoyage et
conservation
Pour éviter la formation de dépôts et autres cristaux
de sel dans le système d’eau de mer, ce dernier devra être rincé à l’eau douce. Pour la période d’hiver/
hors saison, le système devra être conservé.
AVERTISSEMENT ! Risque de pénétration
d’eau. C’est pourquoi le nettoyage et la conservation du système d’eau de mer doivent être effectués avec le bateau en cale sèche.
1. Ouvrez le robinet de fond.
2. Fixez un récipient de récupération à la sortie
d’échappement.
3. Débranchez le flexible d’eau de mer (venant du
robinet de fond) sur l’inverseur ou sur la pompe à
eau de mer si le bateau est équipé d’une embase S.
4. Branchez un flexible* suffisamment long pour arriver au récipient de récupération pour permettre la
circulation du liquide.
* Diamètre intérieur = 19 mm.
5. Remplissez le récipient d’eau douce. Vérifiez que
rien ne risque d’être éclaboussé derrière la sortie
d’échappement.
IMPORTANT ! La turbine sera endommagée
si elle tourne à sec.
6. Mettre la commande de marche au point mort.
Vérifiez que personne ne se trouve à proximité de
l’hélice. Démarrez le moteur. Laissez le tourner
au ralenti accéléré pendant quelques minutes. Arrêtez le moteur.
AVERTISSEMENT ! Se rapprocher ou travailler sur un moteur tournant représente
toujours un certain risque. Faites attention
aux pièces en rotation et aux surfaces chaudes.
7. Pour la conservation, répétez les points 5 et 6
mais remplacez l’eau douce par un mélange antigel (50% de glycol et 50% d’eau douce).
8. Branchez le flexible d’eau de mer enlevé précédemment.
9. La conservation du système est terminée. Le mélange antigel devra rester dans le système pendant la période d’hiver/hors saison. Videz le mélange juste avant la mise à l’eau. Le mélange
peut être réutilisé pour la prochaine saison ou déposé dans un poste de récupération.
30
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
Vanne à dépression. Nettoyage
Sur certaines installations, une vanne à dépression
est montée dans la canalisation d’eau de mer.
AVERTISSEMENT ! Faites attention à la pénétration d’eau. Fermez le robinet de fond.
Fermez le robinet de fond. Déposez la vanne. Dévissez le bouchon hexagonal. Dans le bouchon, se
trouvent une membrane et un joint. Nettoyez toutes
les pièces. Retournez le bouchon. Commencez par
mettre la membrane puis le joint. Retournez le corps
de la vanne. Vissez le bouchon hexagonal, mais pas
trop fort (0,2 m.kg) sinon la vanne risque de ne plus
fonctionner.
Filtre à eau de mer. Nettoyage
1
2
3
Le filtre à eau de mer est un équipement optionnel.
Dévissez le couvercle (1) et enlevez la plaque
d’étanchéité (2). Retirez la cartouche (3) et nettoyezla.
IMPORTANT ! Si l’eau où est utilisé le bateau
contient beaucoup d’impuretés, de végétation,
etc. vérifiez le filtre plus souvent par rapport à la
périodicité indiqué dans le plan d’entretien. Sinon il risque d’être colmaté et d’entraîner la surchauffe du moteur.
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
31
Système d’alimentation
Tous les travaux sur la pompe d’injection ou les injecteurs du moteur doivent être effectués par un atelier
agréé. Utilisez seulement le carburant conforme à la qualité recommandée. Voir le chapitre Caractéristiques
techniques.
AVERTISSEMENT ! Risques d’incendie. Toute intervention sur le système d’alimentation doit se faire sur
un moteur froid. Des projections de carburant sur des surfaces chaudes ou des composants électriques
risquent de provoquer un incendie. Déposez les chiffons imbibés de carburant dans un endroit sûr.
Purge du système d’alimentation
Le système d’alimentation doit être purgé, par exemple après l’échange du filtre à carburant, si le réservoir a été vidé pendant la navigation ou après une
immobilisation de longue durée.
1. Ouvrez de trois tours environ la vis de purge (1)
sur le filtre à carburant. Evitez les projections de
carburant. Par exemple, utilisez des chiffons à
l’endroit de purge.
2. Actionnez la pompe d’amorçage (2) pour que le
carburant arrive sans bulles d’air. Continuez de
pomper tout en serrant la vis de purge. Si le pompage est difficile, tourner légèrement le moteur
pour modifier la position de la came d’entraînement de la pompe.
3
3. Desserrez les écrous (3) des tuyaux de refoulement des injecteurs et amenez la commande de
régime en position de régime maximal. Faites
tourner le moteur au démarreur, au régime maximal, jusqu’à ce que le carburant arrive aux tuyaux
de refoulement. Evitez les projections de carburant. Serrez les écrous des tuyaux de refoulement.
4. Démarrez le moteur et vérifier l’étanchéité.
AVERTISSEMENT ! Se rapprocher ou travailler
sur un moteur tournant représente toujours un
certain risque. Faites attention aux pièces en
rotation et aux surfaces chaudes.
Filtre à carburant. Echange
Nettoyer le support de filtre. Pour éviter des projections de carburant, un sac en plastique peut être enfilé autour du filtre. Dévissez le filtre. Passez un peu
d’huile sur le joint en caoutchouc du filtre neuf. Vissez le filtre à la main jusqu’à ce qu’il touche la surface de contact. Serrez ensuite d’un demi-tour de plus,
pas davantage ! Purgez le système d’alimentation.
Déposez le filtre usagé dans un poste de récupération.
Démarrez le moteur et vérifiez l’étanchéité.
AVERTISSEMENT ! Se rapprocher ou travailler sur un moteur tournant représente toujours un certain risque. Faites attention aux pièces en rotation et aux surfaces chaudes.
32
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
Pré-filtre à carburant. Drainage
Le pré-filtre à carburant est un équipement optionnel.
Placez un récipient de récupération sous le filtre. Videz l’eau et les impuretés par le robinet/bouchon au
fond de la coupelle en verre.
IMPORTANT ! Le drainage doit être effectué
quelques heures après l’arrêt.
1
Pré-filtre à carburant. Echange de la
cartouche filtrante
Fermez le robinet à carburant vers le réservoir. Placez un récipient de récupération sous le filtre.
Déposez la coupelle en verre en desserrant la vis
(1). Videz et nettoyez la coupelle en verre. Remplacez la cartouche et montez la coupelle en verre.
Ouvrez le robinet de carburant. Purgez le système
d’alimentation. Déposez la cartouche filtrante usagée dans un poste de récupération.
Démarrez le moteur et vérifiez l’étanchéité.
AVERTISSEMENT ! Se rapprocher ou travailler
sur un moteur tournant représente toujours un
certain risque. Faites attention aux pièces en
rotation et aux surfaces chaudes.
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
33
Système électrique
AVERTISSEMENT ! Avant toute intervention sur le système électrique, arrêtez le moteur et coupez le courant avec le ou les interrupteurs principaux. Le courant de terre pour le réchauffeur moteur, le chargeur de
batterie ou tout autre équipement optionnel monté sur le moteur doit être coupé.
Interrupteur principal
Le courant ne doit jamais être coupé avec les interrupteurs principaux avant l’arrêt du moteur. Une coupure du circuit électrique entre l’alternateur et la batterie lorsque le moteur tourne peut endommager l’alternateur. Pour la même raison, les circuits de charge ne doivent pas être inversés lorsque le moteur
tourne.
IMPORTANT ! Ne coupez jamais le courant
avec les interrupteurs principaux lorsque le moteur tourne.
Fusibles
Le moteur est équipé d’un bloc de fusibles contenant
quatre fusibles (15 A) et placé sur le boîtier de relais,
à l’arrière, sur le côté gauche du moteur. Un fusible
protège le système électrique et coupe le courant en
cas de surcharge, les autres fusibles sont des fusibles de réserve.
Si un fusible est grillé, le système électrique est remis en service en transférant le câble au prochain fusible/lame. Vérifiez toujours la cause d’une surcharge électrique!
IMPORTANT ! Ayez toujours des fusibles de réserve.
Raccords électriques
Vérifiez que les raccords électriques sont secs, qu’ils
ne sont pas oxydés et qu’ils sont bien serrés. Si nécessaire, vaporisez du produit hydrofuge sur les raccords (huile universelle Volvo Penta).
34
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
Démarrage avec une batterie auxiliaire
Voir les indications données dans le chapitre: Démarrage du moteur.
Batterie. Entretien
AVERTISSEMENT ! Risque d’incendie et d’explosion. La batterie ne doit jamais être exposée
à une flamme nue ou une étincelle.
AVERTISSEMENT ! N’intervertissez jamais les
bornes plus et moins des batteries. Risque
d’étincelle et d’explosion.
AVERTISSEMENT ! L’électrolyte est fortement
corrosif. Protégez-vous les yeux, la peau et les
vêtements pour toute manipulation des batteries. Utilisez toujours des lunettes et des gants
de protection. En cas de projections sur la
peau, lavez avec du savon et beaucoup d’eau.
En cas de projections dans les yeux, rincez immédiatement avec beaucoup d’eau et prenez
tout de
suite contact avec un médecin.
Branchement et débranchement
Pour brancher la batterie, commencez par le câble
positif + (rouge) à la borne + de la batterie. Branchez
ensuite le câble négatif – (noir) à la borne – de la
batterie.
Pour débrancher la batterie, commencez par le câble négatif – (noir) puis le câble positif + (rouge).
Nettoyage
Les batteries devront être maintenues sèches et propres. Des impuretés et de l’oxydation sur la batterie
et sur les bornes de la batterie peuvent provoquer
des détournements, des chutes de tension et la décharge, surtout par temps humide. Nettoyez les bornes et les cosses de batterie pour enlever l’oxydation, utilisez une brosse en laiton. Serrez bien les
cosses de câble et graissez-les avec de la graisse
spéciale ou de la vaseline.
Appoint
Le niveau d’électrolyte doit venir de 5 à 10 mm audessus des plaques de cellules dans la batterie. Si
nécessaire, faites l’appoint avec de l’eau distillée.
Après l’appoint, il est recommandé de charger la batterie pendant au moins 30 minutes en faisant tourner
le moteur au ralenti accéléré. NOTE! Pour certaines
batteries dites sans entretien, suivez les instructions
spéciales indiquées.
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
35
Batterie. Charge
AVERTISSEMENT ! Risque d’explosion. Un
gaz détonnant se dégage lors de la charge. Un
court-circuit, une flamme nue ou une étincelle
peut provoquer une forte explosion. Assurez
une
bonne ventilation.
AVERTISSEMENT ! L’électrolyte de batterie
est fortement corrosif. Protégez-vous les yeux,
la peau et les vêtements. Utilisez toujours des
lunettes et des gants de protection. En cas de
projections sur la peau, lavez avec du savon et
beaucoup d’eau. En cas de projections dans
les yeux, rincez immédiatement avec beaucoup
d’eau et prenez tout de suite contact avec un
médecin.
Si la batterie est déchargée, elle devra être rechargée. Si le bateau n’est pas utilisé pendant une grande période, la batterie doit être entièrement chargée
puis soumise à une charge d’entretien (référez-vous
aux recommandations du fabricant de la batterie). La
batterie risque d’être endommagée si elle n’est pas
chargée et de geler par temps froid.
IMPORTANT ! Suivez soigneusement le mode
d’emploi. Pour éviter tout risque de corrosion
électrochimique lorsqu’un chargeur externe est
utilisé, les câbles de batterie du bateau doivent
être débranchés de la batterie avant de brancher le chargeur.
Pendant la charge, les bouchons des cellules doivent être dévissés mais rester en place. Assurez
une
bonne ventilation, surtout si les batteries sont chargées dans une pièce fermée.
AVERTISSEMENT ! Ne coupez jamais le courant de charge avant d’avoir enlever les pinces
de charge. N’intervertissez jamais les bornes
plus et moins des batteries. Risque d’étincelle
et d’explosion.
Pour une charge rapide, des prescriptions spéciales doivent être suivies. Une charge rapide peut réduire la longévité de la batterie et doit donc être évitée.
36
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
Installations électriques
Une installation électrique incorrectement effectuée
risque d’entraîner des courants de détournement du
système électrique. Ces courants de détournement
peuvent, à leur tour, endommager la protection galvanique pour l’embase, les hélices, l’arbre porte-hélice, le gouvernail, la quille, etc. et entraîner d’autres
dégâts par suite de corrosion électrochimique.
IMPORTANT ! Toute intervention sur le circuit
électrique du bateau doit être effectuée par une
personne ayant des connaissances électrotechniques. L’installation et les travaux sur
l’équipement fonctionnement au courant de terre doivent obligatoirement être effectués par
un électricien ayant les compétences requises.
Les points suivants doivent toujours être suivis :
1. Pour le branchement du courant de terre, la mise
à la masse doit toujours se faire à la terre, jamais
dans le bateau. De plus, l’installation fonctionnant
au courant de terre doit être munie d’un disjoncteur en cas de défaut de terre.
L’installation (transformateur, abaisseur de tension, chargeur de batterie, etc.) doit être conçue
pour une utilisation marine où la partie haute
tension est isolée galvaniquement de la partie
basse tension.
2. Les câbles électriques seront passés et serrés de
façon à ne pas être soumis à des frottements, à
l’humidité ni aux éclaboussures d’eau.
C
A
B
3. L’embase/l’inverseur ainsi que le carter du volant
moteur sont isolés électriquement (A) du moteur
et ne doivent jamais être utilisés comme raccord
de masse.
IMPORTANT ! L’embase/l’inverseur ainsi
que le carter de volant moteur ne doivent jamais être utilisés comme raccord de masse
ni être reliés électriquement avec un autre
équipement, par exemple une radio, un
équipement de navigation, le gouvernail, les
échelles de bain, etc.
La terre de protection, par exemple pour une radio, un équipement de navigation, le gouvernail,
les échelles de bain ou tout autre équipement
avec des câbles séparés pour la terre de protection doit être branchée à un raccord de masse
commun (B).
4. La batterie de démarrage doit avoir un interrupteur principal (C) branché au côté positif (+) de la
batterie. L’interrupteur principal doit couper tous
les consommateurs et doit être en position de
coupure de circuit lorsque le bateau n’est pas utilisé.
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
37
5. Si une batterie de consommation supplémentaire
est utilisée, un interrupteur principal (D) doit être
monté entre la borne positive (+) de la batterie de
consommation et le raccord de fusible pour
l’équipement électrique du bateau. L’interrupteur
principal doit couper tous les consommateurs
électriques branchés à la batterie de consommation et doit être utilisé lorsque le courant n’est
plus nécessaire.
D
Tous les équipements branchés à la batterie de
consommation doivent être équipés d’un interrupteur séparé.
Pour une charge simultanée de deux circuits de
batterie indépendants l’un de l’autre, un répartiteur de charge (accessoire) doit être monté à l’alternateur standard.
38
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
Schéma de câblage électrique
Moteurs 2010, 2020, 2030, 2040
1.
Batterie
6.
2.
Interrupteur principal
3.
Démarreur
4.
Alternateur
5.
Bougie de chauffe. MD2010 :
2 pièces. Les autres : 3 pièces.
Relais de démarrage
11.
Capteur de pression d’huile
7.
Relais de chauffe
12.
8.
Fusibles, maxi. 15 A (+)
Thermo-contact de liquide de refroidissement
9.
Résistance d’excitation
13.
Capteur de température de liquide de
refroidissement
14.
Connecteur, 16 bornes
10.
Mano-contact d’huile, moteur
Couleurs des câbles
BL
LBL
BN
LBN
GN
GR
=
=
=
=
=
=
Bleu
Bleu clair
Brun
Brun clair
Vert
Gris
OR
R
SB
W
Y
=
=
=
=
=
Orange
Rouge
Noir
Blanc
Jaune
Les sections de câble sont données en mm2 après le code de couler
dans le schéma électrique.
Sections de câble non indiquées = 1,0 mm2.
Les lignes en pointillés ne font pas partie de l’équipement Volvo Penta.
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
39
Schéma de câblage électrique
Tableau de bord sans contact de démarrage
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
Eclairage d’instruments
Compte-tours avec compteur
d’heures intégré (équipement optionnel)
Connecteur pour le branchement d’un
afficheur d’avertissement supplémentaire (équipement optionnel)
Unité électronique (alarme)
Témoin d’avertissement, température du
liquide de refroidissement
Témoin d’avertissement, pression d’huile
Témoin d’avertissement, charge
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
Lampe témoin, chauffe
Bouton de démarrage
Interrupteur à poussoir. Tableau de
bord, marche/arrêt
Connecteur pour le branchement d’un
contact point mort (équipement optionnel)
Diode semi-conductrice
Alarme
Interrupteur à bascule. Chauffe – test
d’alarme/confirmation
Connecteur à 16 bornes
Couleurs des câbles
BL
BN
GN
GR
OR
PU
R
SB
W
Y
=
=
=
=
=
=
=
=
=
=
Bleu
Brun
Vert
Gris
Orange
Pourpre
Rouge
Noir
Blanc
Jaune
Sections de câble en mm2 indiquées après le code
de couleur dans le schéma électrique.
40
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
Schéma de câblage électrique
Tableau de bord avec contact de démarrage (Alt. 1)
Avec ressort
de rappel
Avec ressort
de rappel
Couleurs des câbles
BL
BN
GN
GR
OR
R
SB
VO
W
Y
=
=
=
=
=
=
=
=
=
=
Bleu
Brun
Vert
Gris
Orange
Rouge
Noir
Violet
Blanc
Jaune
1. Eclairage des instruments
2. Compte-tours avec compteur
d’heures intégré (équipement optionnel)
Ou bouchon borgne
3. Connecteur pour le branchement
d’un afficheur d’avertissement supplémentaire (équipement optionnel)
4. Unité électronique (alarme)
5. Témoin d’avertissement, température de liquide de refroidissement
6. Témoin d’avertissement, pression
d’huile
7. Témoin d’avertissement, charge
8. Lampe témoin, chauffe
9. Interrupteur, éclairage d’instruments
10. Interrupteur – test d’alarme/confirmation
11. Interrupteur à clé
12. Alarme
13. Connecteur pour le branchement
d’un contact point mort (équipement optionnel)
14. Connecteur à 16 bornes
Sections de câble en mm2 indiquées après le code de couleur
sur le schéma électrique.
Sections non indiquées = 1,0 mm2
Rapport mm2/AWG*
* American Wiring Gauge
mm2
AWG
1,0
16 (17)
1,5
15 (16)
2,5
13
10
7
16
5
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
41
Schéma de câblage électrique
Tableau de bord avec contact de démarrage (Alt. 2)
Avec ressort
de rappel
1.
2.
3.
4.
5.
Avec ressort
de rappel
6.
7.
Couleurs des câbles
BL = Bleu
LBL = Bleu clair
BN = Brun
LBN = Brun clair
GN = Vert
GR = Gris
OR
R
SB
VO
W
Y
=
=
=
=
=
=
Orange
Rouge
Noir
Violet
Blanc
Jaune
Sections de câble en mm2 indiquées après le code de
couleur sur le schéma électrique.
Sections non indiquées = 1,0 mm2
42
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
Eclairage des instruments
Voltmètre
Manomètre d’huile
Indicateur de température de liquide de refroidissement
Connecteur pour le branchement d’un afficheur d’avertissement supplémentaire (équipement optionnel)
Unité électronique (alarme)
Témoin d’avertissement, température de liquide de refroidissement
Témoin d’avertissement, pression d’huile
Témoin d’avertissement, charge
Lampe témoin, chauffe
Interrupteur, éclairage d’instruments
Interrupteur – test d’alarme/confirmation
Compte-tours avec compteur d’heures intégré (équipement optionnel). Ou bouchon borgne
Interrupteur à clé
Alarme
Connecteur pour le branchement d’un contact point mort (équipement optionnel)
Connecteur à 16 bornes
Connecteur à 2 bornes (pour un éventuel tableau optionnel)
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
Embase de voilier et inverseur
L’embase de voilier et, dans certains cas l’hélice (inverseur), comportent une anode de protection qui empêche
la corrosion galvanique. Cette protection galvanique peut être inopérante si, par exemple, l’installation électrique est incorrecte, etc. Des dégâts résultant de la corrosion électrolytique se propagent rapidement et sont
souvent importants. Voir le chapitre « Système électrique ».
IMPORTANT ! Une peinture de l’embase effectuée incorrectement ou un type de peinture incorrect peuvent empêcher toute protection galvanique. Voir le chapitre « Mise en cale sèche/Mise à l’eau ».
Niveau d’huile. Contrôle et remplissage
Dévissez (sens contraire d’horloge) et retirez la jauge d’huile. Essuyez-la. Remettez la jauge d’huile
dans l’embase/inverseur mais sans la visser. Retirez la jauge et vérifiez que le niveau d’huile se trouve
entre les repères MAX et MIN. Faites l’appoint d’huile
si nécessaire. Pour la qualité et la capacité d’huile,
voir le chapitre Caractéristiques techniques.
IMPORTANT ! Le niveau d’huile doit toujours
venir entre les repères MAX et MIN.
Vidange d’huile. Embase de voilier
Retirez la jauge d’huile. Enlevez le bouchon sur le
carter d’hélice et laissez l’huile s’écouler. Vérifiez
que le joint torique du bouchon est intact, remplacezle si nécessaire. Montez le bouchon et le joint torique. Mettez de l’huile jusqu’au niveau exact. Pour la
qualité et la capacité d’huile, voir le chapitre Caractéristiques techniques.
IMPORTANT ! Une huile grise indique la pénétration de l’eau. Prenez contact avec un atelier
agréé.
Vidange d’huile. Inverseur
Retirez la jauge d’huile. Aspirez l’huile avec une
pompe de vidange d’huile par le trou pour la jauge
d’huile. Faites le plein d’huile jusqu’au niveau exact.
Pour la qualité et la capacité d’huile, voir les
Caractéristiques techniques.
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
43
Protection anti-corrosion. Contrôle/
Echange
Remplacez l’anode de protection lorsqu’elle est à
moitié corrodée (concerne également l’anode de protection pour l’hélice, inverseur). Déposez l’hélice rétractable conformément à la description de la page
suivante. Dégagez l’anode de protection en enlevant
les deux vis. Raclez la surface de contact sur l’embase pour la nettoyer. Montez la nouvelle anode de
protection et serrez-la pour avoir un bon contact métallique. Nettoyez la nouvelle anode de protection
pour éliminer l’oxydation juste avant la mise à l’eau.
IMPORTANT ! Nettoyez avec du papier émeri.
N’utilisez pas d’outil en acier (par exemple
brosse) qui peut endommager la protection
galvanique.
IMPORTANT ! Utilisez une anode de protection
en zinc dans de l’eau salée et une en magnésium dans de l’eau douce.
Joint d’étanchéité d’arbre porte-hélice.
Inverseur
Si le bateau est équipé d’un arbre Volvo Penta, le
joint d’étanchéité doit être purgé et graissé directement après la mise à l’eau.
Pour purger la bague, pincez-la tout en l’enfonçant
sur l’arbre pour faire écouler l’eau. Injectez ensuite
environ 1 cm3 de graisse hydrofuge dans le joint.
IMPORTANT ! Le joint d’étanchéité doit être
remplacé toutes les 500 heures de service ou
tous les cinq ans.
Joint en caoutchouc. Embase S
Vérifiez régulièrement le joint en caoutchouc entre
l’embase et la coque au point de vue fissures et
usure.
AVERTISSEMENT ! Le joint doit être remplacé
tous les sept ans ou avant en cas de défaut.
Laissez un atelier agréé effectuer ce travail.
44
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
Hélice rétractable. Dépose et pose
AVERTISSEMENT ! Empêchez tout démarrage intempestif avant de commencer le travail sur l’hélice. Enlevez la clé de contact ou coupez le courant avec l’interrupteur principal.
Le coupe-fil (10) est très acéré et doit être manipulé avec de grandes précautions.
IMPORTANT ! La vis de verrouillage (5) et l’arrêtoir (7) doivent être remplacés tous les quatre ans. Seule
une vis de verrouillage d’origine Volvo Penta (8) doit être utilisée.
9
3
10
1
1. Moyeu d’hélice
2
2. Axe
3. Pale d’hélice
4
5
4. Dents
5. Vis de verrouillage
6. Ecrou
7. Arrêtoir
8. Vis de verrouillage
9. Anode de protection
6
8 7
Dépose
●
Amenez la commande en position de marche
avant.
●
Déposez les pales d’hélice en commençant par
dévisser entièrement les vis de verrouillage (5)
puis en chassant les axes (2).
●
Dégagez la languette de l’arrêtoir (7). Enlevez la
vis de verrouillage (8), l’arrêtoir et l’écrou (6). Enlevez ensuite le moyeu d’hélice (1) et le coupe-fil
(10).
●
Nettoyez soigneusement l’arbre porte-hélice et le
moyeu d’hélice (1), lubrifiez avec de la graisse
hydrofuge.
●
Montez le coupe-fil (10) et le moyeu d’hélice (1)
sur l’arbre. Placez une pale d’hélice dans le
moyeu. Fixez une cale en bois entre la pale d’hélice et le fond du bateau. Serrez l’écrou de verrouillage (6) au couple de 70 Nm.
Portée de clé = 24 mm.
●
Placez l’arrêtoir (7) sur l’écrou pour que les languettes soient accessibles.
●
Montez la vis de verrouillage (8) et serrez au
couple de 20 Nm.
●
Repliez l’une des languettes contre la tête de vis.
●
Passez de la graisse hydrofuge sur les axes (2)
et sur les dents des pales d’hélice (4).
●
Montez une pale d’hélice dans le moyeu d’hélice
et enfoncez l’axe de façon à ce que sa gorge
vienne en face du trou pour la vis de verrouillage
(5). Serrez la vis de verrouillage au couple de 20
Nm, utilisez une clé mâle de 6 mm.
●
Montez l’autre pale d’une façon similaire. Vérifiez
que les pales forment le même angle par rapport
à l’arbre porte-hélice et qu’elles se déplacent facilement.
Pose
● L’arbre porte-hélice et le moyeu d’hélice (1) doivent être bien nettoyés et lubrifiés avec de la
graisse hydrofuge.
●
Amenez la commande en position de marche
avant.
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
45
Mise en cale sèche et mise à l’eau
Avant de mettre le bateau en cale sèche pour une immobilisation d’hiver/hors saison, il est recommandé de
laisser un atelier Volvo Penta agréé faire un contrôle général du moteur et de l’équipement en général. Faites
réparer les anomalies éventuelles afin d’avoir un équipement en parfait état pour la prochaine saison.
Pour que le moteur et la transmission ne soient pas endommagés pendant l’immobilisation d’hiver/hors saison,
une procédure de conservation devra être suivie et effectuée correctement sans rien oublier. C’est pourquoi
nous avons établi une liste de contrôle des principaux points.
AVERTISSEMENT ! Avant de commencer un travail d’entretien, lisez soigneusement le chapitre Entretien. Vous y trouverez des indications pour effectuer un travail exact en toute sécurité.
Conservation
Les points suivants sont réalisés le plus facilement avec le bateau à l’eau :
●
Vidange d’huile moteur et échange du filtre à huile.
●
Vidange d’huile de l’inverseur.
●
Echange du filtre à carburant. Remplacez également le pré-filtre à carburant le cas échéant.
●
Faites chauffer le moteur.
●
Retirez le bateau de l’eau.
Les points suivants sont réalisés avec le bateau
en cale sèche :
●
●
Videz l’eau éventuelle et les impuretés du réservoir de carburant. Faites le plein de carburant
pour éviter la condensation.
●
Nettoyez le moteur extérieurement. N’utilisez pas
un nettoyeur haute pression. Retouchez les dégâts de peinture avec de la peinture d’origine
Volvo Penta.
●
Vérifiez et protéger tous les câbles de commande
contre la rouille.
●
Retouchez les dégâts de peinture sur l’embase/
inverseur avec de la peinture d’origine Volvo
Penta. NOTE ! Référez-vous aux instructions spéciales données au titre « Peinture de l’embase et
de la coque ».
●
Débranchez les câbles de batterie. Nettoyez et
chargez les batteries. NOTE ! Une batterie insuffisamment chargée risque de geler.
●
Vaporisez du produit hydrofuge sur les composants électriques.
●
Déposez l’hélice pour une immobilisation hivernale. Lubrifiez l’arbre porte-hélice avec de la graisse
hydrofuge. Les hélices rétractables doivent être
désassemblées, nettoyées et graissées.
●
Vérifier le joint en caoutchouc entre l’embase et la
coque.
Nettoyez le bateau et l’embase pour enlever la
végétation directement après avoir retiré le bateau de l’eau (avant que la végétation soit sèche).
IMPORTANT ! Faites attention au nettoyeur
sous pression. Ne dirigez pas le jet d’eau vers
le joint d’étanchéité de l’arbre porte-hélice, les
traversées, etc.
●
Remplacez l’huile dans l’embase.
●
Nettoyez la vanne à dépression et le filtre à eau
de mer (équipement optionnel).
●
Nettoyez et conservez le système à eau de mer.
●
Démontez la turbine de la pompe à eau de mer.
Conservez-la à un endroit frais, dans un sac en
plastique fermé.
●
Vérifiez que la protection antigel du liquide de refroidissement est suffisante. Complétez si nécessaire.
46
IMPORTANT ! Un mélange anticorrosion ne
protège pas contre le gel. Par risque de gel, le
système doit toujours être vidé.
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
Mise à l’eau
●
●
Vérifiez le niveau d’huile dans le moteur et l’embase/inverseur. Faites l’appoint si nécessaire. Si
une huile spéciale de conservation a été utilisée,
elle devra être vidangée et le filtre à huile remplacé. Pour la qualité exacte, voir le chapitre Caractéristiques techniques.
●
Peignez l’embase et la coque. Référez-vous à la
page suivante.
●
Vérifiez l’anode de protection de l’embase. Remplacez-la si elle est corrodée à 50 % ou davantage. Nettoyez avec du papier émeri, juste avant la
mise à l’eau.
Videz le liquide antigel du système d’eau de mer.
●
Montez la turbine dans la pompe à eau de mer
(montez une turbine neuve si l’ancienne semble
usée).
●
Fermez/serrez les robinets/bouchons de vidange.
●
Vérifiez les courroies d’entraînement.
●
IMPORTANT ! N’utilisez pas d’outil en acier
(par exemple brosse) qui peut endommager la
protection galvanique.
●
Montez l’hélice.
●
Mettez le bateau à l’eau. Vérifiez qu’il n’y a pas
de fuites.
Vérifiez l’état général des flexibles en caoutchouc
et resserrez les colliers.
●
Purgez et lubrifiez le joint d’étanchéité de l’arbre
porte-hélice (inverseur).
●
Vérifiez le niveau de liquide de refroidissement et
la protection antigel. Faites l’appoint si nécessaire.
●
Démarrez le moteur. Vérifiez qu’il n’y a pas de
fuites, carburant, eau de refroidissement, gaz
d’échappement, et que toutes les commandes
fonctionnent correctement.
●
Branchez les batteries entièrement chargées.
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
47
Peinture de l’embase et de la
coque du bateau
Embase
Avant de peindre l’embase avec une peintre antivégétation, retouchez les éventuels dégâts. Poncez légèrement les surfaces métalliques avec du papier
émeri de 120, les surfaces peintes avec du papier
encore plus fin. Lavez avec de l’essence minérale ou
un produit similaire. Passez du mastic sur les éventuels
pores puis poncez. Utilisez de l’apprêt d’origine
Volvo Penta et de la laque de finition. Laissez durcir
la
laque. Appliquez au moins deux couches d’apprêt
antivégétation Volvo Penta. Laissez sécher. Ensuite,
appliquez au moins deux couches de produit antivégétation Volvo Penta.
IMPORTANT ! Les anodes de protection de
l’embase ne doivent pas être peintes ni traitées
au téflon. Cette mesure concerne également les
hélices en bronze ou en acier inoxydable ;
Les produits antivégétation ne sont pas autorisés
dans certains pays/régions. Observez les lois en vigueur. Si les produits antivégétation ne peuvent pas
être utilisés, nous recommandons de traiter l’embase
avec un pur produit téflon®* directement sur la peinture d’origine, sans ponçage préliminaire.
*Téflon® est une marque déposée de Du Pont.
Coque
Toutes les peintures antivégétation sont toxiques et
donc plus ou moins dangereuses pour notre environnement marin. Evitez ces produits. La plupart des
pays ont une réglementation qui régit l’utilisation des
peintures antivégétation, suivez toujours les lois en
vigueur. Dans certains cas, il est entièrement interdit
d’utiliser de telles peintures sur les bateaux de plaisance, par exemple dans les eaux douces. Pour les
bateaux qui peuvent être facilement retirés de l’eau,
nous recommandons un nettoyage mécanique suivi
d’un traitement au téflon quelques fois par saison.
Pour les plus gros bateaux, cette solution peut être
difficile à suivre. De plus si l’eau a tendance à favoriser la végétation, il peut être nécessaire d’utiliser
quand même des peintures antivégétation. Dans ce
cas, utilisez une peinture de fond à base de cuivre
pur contenant des tiocyanates de cuivre, pas des
oxydes de cuivre.
IMPORTANT ! Laissez une surface de 10 mm
non peinte tout autour de l’embase.
N’utilisez pas de peintures à base d’étain (TBT). Etudiez les lois en vigueur là où vous utilisez votre
bateau. Mettez le bateau à l’eau lorsque la peinture
est sèche.
48
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
Recherche de pannes
Problème
Cause probable
Le démarreur ne tourne pas (ou lentement)
1, 2, 3
Le moteur ne démarre pas
4, 5, 6, 7, 8, 9
Le moteur démarre mais s’arrête
6, 7, 8, 9
Le moteur démarre difficilement
6, 7, 8, 9
Le moteur n’atteint pas son régime de service
exact en accélération maximale
7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 18
Présence de cliquetis
14
Le moteur tourne irrégulièrement
6, 7, 8, 9, 13, 14
Le moteur vibre
18, 19
Consommation de carburant élevée
10, 11, 13, 15, 18
Fumées d’échappement noires
5, 13, 15, 18
Fumées d’échappement bleues ou blanches
15, 25
Pression d’huile de lubrification insuffisante
16, 17
Température d’eau de refroidissement trop élevée
20, 21, 22, 23, 24
Absence ou insuffisance de charge
2, 26
Liste des causes probables
1. Batterie déchargée
2. Mauvais contact/coupure de fil électrique
18. Hélice défectueuse/incorrecte
3. Fusible (sur le boîtier de relais) grillé
19. Montage du moteur incorrect
4. La commande d’arrêt est retirée
20. Liquide de refroidissement insuffisant
5. Chauffe insuffisante
21. Colmatage de la prise/conduit/filtre d’eau de
mer
6. Manque de carburant
7. Filtre à air colmaté
8. Présence d’air dans le système d’alimentation
9. Présence d’eau/d’impuretés dans le carburant
10. Le bateau est anormalement chargé
11. Végétation au fond du bateau/embase/hélice
12. Déplacement limité de la commande de régime
22. Patinage de la courroie d’entraînement de la
pompe de circulation
23. Turbine défectueuse
24. Thermostat défectueux/incorrect
25. Niveau d’huile de lubrification trop élevé
26. Patinage de la courroie d’entraînement de l’alternateur
13. Alimentation en air insuffisante
14. Température d’eau de refroidissement trop élevée
15. Température d’eau de refroidissement trop basse
16. Niveau d’huile de lubrification insuffisant
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
17. Filtre à huile colmaté
49
Caractéristiques techniques
Généralités
Désignation du moteur ...............................................
Nombre de cylindres ..................................................
Alésage .....................................................................
Course ......................................................................
Cylindrée totale ..........................................................
Puissance, voir la documentation de vente
Régime de ralenti .......................................................
Sens de rotation vue de devant ..................................
Inclinaison maximale permise vers l’arrière
pendant le fonctionnement .........................................
Inclinaison maximale latérale pendant
le fonctionnement ......................................................
Jeu aux soupapes, moteur froid et arrêté :
admission et échappement .....................................
Poids, moteur sans huile ni eau ..................................
MD2010B
2
67 mm
64 mm
0,45 litre
MD2020B
3
67 mm
64 mm
0,68 litre
MD2030B
3
75 mm
72 mm
0,95 litre
MD2040B
3
84 mm
90 mm
1,50 litre
850 ± 25 tr/min
Sens d’horloge
850 ± 25 tr/min
Sens d’horloge
850 ± 25 tr/min
Sens d’horloge
850 ± 25 tr/min
Sens d’horloge
20°
20°
20°
20°
30°
30°
30°
30°
0,20 mm
0,20 mm
0,20 mm
0,20 mm
98 kg
116 kg
129 kg
179 kg
3,4 litres
CD
SAE 15W/40,
SAE 20W/50
30–40 Nm
(3,0–4,0 m.kg)
4,3 litres
CD
SAE 15W/40,
SAE 20W/50
30–40 Nm
(3,0–4,0 m.kg)
6,4 litres
CD
SAE 15W/40,
SAE 20W/50
30–40 Nm
(3,0–4,0 m.kg)
1
75° ± 2°C
87°C
2,1 litres
1
75° ± 2°C
87°C
3,0 litres
1
82° ± 2°C
95°C
4,0 litres
1
82° ± 2°C
95°C
6,9 litres
12 V
15 A
70 Ah
14 V/60 A
840 W
0,7 kW
12 V
15 A
70 Ah
14 V/60 A
840 W
0,7 kW
12 V
15 A
70 Ah
14 V/60 A
840 W
1,2 kW
12 V
15 A
70 Ah
14 V/60 A
840 W
2,0 kW
Système de lubrification
Capacité d’huile, filtre à huile inclus, env. :
sans inclinaison de moteur ................................... 1,8 litre
Qualité d’huile conformément au système API ........ CD
Viscosité entre –5°C et +50°C* ................................ SAE 15W/40,
SAE 20W/50
Bouchon de vidange d’huile, couple de serrage ...... 30–40 Nm
(3,0–4,0 m.kg)
* Température ambiante stable
Système de refroidissement
Thermostat, quantité ................................................
Début d’ouverture à ..................................................
ouverture complète à ..........................
Capacité du système d’eau douce, environ .............
Système électrique
Tension de système .................................................
Fusibles ....................................................................
Capacité de batterie (batterie de démarrage) ..........
Alternateur, tension/intensité maxi. ..........................
puissance, env. ......................................
Démarreur, puissance, env. .....................................
Spécification de carburant
Le carburant doit au moins répondre aux normes nationales et internationales des carburants commercialisés, par exemple :
EN 590 (avec adaptation nationale au point de vue environnement et résistance au froid)
ASTM D 975 N° 1-D et 2-D
JIS KK 2204
Teneur en soufre : conformément aux lois en vigueur dans chaque pays.
Les carburant avec de très faibles teneurs en soufre (diesel ville en Suède et en Finlande) peuvent entraîner une baisse
de la puissance d’environ 5 % et une augmentation de la consommation de 2 à 3 %.
50
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
Inverseur
Désignations de type .................................................
Démultiplications :
MS2L-D ................................................................
MS2A-D ...............................................................
Angle (arbre de sortie) :
MS2L-D ................................................................
MS2A-D ...............................................................
Capacité d’huile, environ ...........................................
Qualité d’huile selon le système API .........................
Viscosité ....................................................................
Poids .........................................................................
Couple de serrage :
bouchon de vidange d’huile .................................
MS2L–D, MS2A–D
2,3:1
2,37:1; 3,0:1
0°
7°
0,8 litre
CD
SAE 15W/40
17 kg
(2 ± 0,5 m.kg)
Embase de voilier
Désignation de type ..................................................
Démultiplication .........................................................
Capacité d’huile, environ ...........................................
différence de volume entre les repères mini. – maxi ......
Qualité d’huile selon le système API .........................
Viscosité ....................................................................
Poids .........................................................................
Couple de serrage :
bouchon de vidange d’huile ...................................
120S–D
2,48:1
2,8 litres
0,07 litre
CD
SAE 15W/40
28 kg
(1 ± 0,5 m.kg)
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
51
Notes
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
52
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
French 05-1997
7738433-7
Plus d'informations sur: www.dbmoteurs.fr
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement