PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE
A The eye око ПОМ
BOE -
— — E NT
ug:
15, rue de ‘Écoie-de-viedecine
75270 RABISI EM LAME DU BENIN
Tél. : (1) 46 339941
PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE
MINISTERE DU PLAN, DE LA STATISTIQUE
ET DE LA COORDINATION DES AIDES EXTERIEURES
o
COMITE NATIONAL DES RECENSEMENTS
—0
INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DE L'ANALYSE ECONOMIQUE
fa
-r
Recensement Général
DE LA POPULATION
ET DE L'HABITATION
1978
DOCUMENT RGPH 3
MANUEL D INSTRUCTIONS
AUX AGENTS RECENSEURS
*
BUREAU CENTRAI, DU RECENSEMENT
Recensement Général
DE LA POPULATION
ET DE L'HABITATION 1978
À
DOCUMENT RGPH 3
MANUEL D'INSTRUCTIONS
AUX AGENTS RECENSEURS
*
Ce manuel appartient a
AVANT PROPOS
—s (je
AGENTS RECENSEURS,
Vous avez été recruté comme Agent Recenseur pour effectuer
le Recensement général de la Population et de l'Habitation de la
République Populaire du Bénin.
Le travail que vous allez exécuter est le premier de ce genre
entrepris dans notre pays. C'est pour vous un privilège d'être retenu
pour accomplir cette mission ‘une grande importance nationale.
Sa réussite dépend largement de la précision des informations que
vous allez recueillir. Vous devez par conséquent travailler en toute
sincérité et en toute objectivité en vous acquittent d'iligemment de
votre devoir.
Le Recensement général de la Population et de "Habitation est
une opération complexe et exige une méthodologie appropriée. C'est
pourquoi, nous avons jugé nécessaire de rédicer spécialement pour
vous Ie présent manuel pour vous guider dans votre tâche.
I! doit donc être votre livre de chevet durant tout le temps que
nous allons passer ensemble.
CHAPITRE PREMIER
GENERALITES
A. BASE LEGALE DU RECENSEMENT
|. Par le Décret n° 74-242 en date du 20 Septembre 1974, le
Ministère du Plon, de la Statistique et de la Coordination des Aides
Extérieures est chargé de l'orgemisation et de l'exécution du Recense-
ment Général de la Population et de l'Habitation 1978.
2. L'Institut National de la Statistique et de l'Analyse Economi-
que (INSAE) de ce Ministère avec son Bureau Central de Recensement
(BOCR) est chargé de l'exécution technique de l'opération sous le
contrôle du Comité National des Fecensements (Arrêté n° 6/PR/INSAE
du 22 Octobre 1972).
B. DEFINITION DU RECENSEMENT DE LA PCPULATION
3. Un Recensement de la Population et ce l'Habitation est un
comptage complet à une date déterminée de la population d'un pays
donné, d'une région ou d'une ville et de l'inventaire de son habita-
tion. Il s'agit ici de dénombrer, c'est-à-dire de compter, sans omission
ni répétition, la population de la République Populaire du Bénin. Le
recensement n'est pas seulement un comptage de personnes mais
aussi une collecte de données sur les caractéristiques sociales, écono-
miques et culturelles de la population par le biais d'un instrument
appelé questionnaire.
C. OBJECTIFS DU RECENSEMENT
4. Tous les recensements qui ont eu lieu dans le pays jusqu'à
ce jour sont des recensements administratifs ayant un but fiscal et
militaire. Les objectifs du Recensement Général sont différents de
ceux des Recensements administratifs qui servent à déterminer le
nombre des imposables. Si les Recensements administratifs ont un
but fiscal, le Recensement Général a un but économique et social.
5. En effet, le Recensement de la Population et de l'Habitation
fournira des renseignements chiffrés sur :
— la population de fait par Unité administrative
— la comvosition de la population par sexe (combien d'hommes,
de femmes), par âge (combien d'enfants, d'adultes et de vieillards),
par niveau d'instruction (combien de personnes ont été à l'école), par
profession (combien d'agriculteurs, de commerçants, d'employés de
bureau, etc...)
— Les conditions d'habitat de la population (type d'habitation,
mode d'occupation, etc.…).
5 —
6. De telles informations aideront le Gouvernement à élaborer
ces plans et des projets de développement du pays pour le bien-être
des citoyens.
D. STRUCTURE DE L'ORGANISME DU RECENSEMENT
7. En exécution de ses attributions, le Comité National des Re-
censements a approuvé le plan général du Recensement que lui a
présenté l'INSAF.
Le Service Technique de préparation et d'exécution du Recen-
sement est le Bureau Central de Recensement (BCR). Ce bureau
comporte plusieurs Sections dont la section des travaux sur le terrain.
Les Agents Recenseurs dépendent directement de cette section puis-
que c'est elle qui s'occupe de la répartition, de l'acheminement et de
la réception des documents.
8. Afin que les travaux de terrain puissent se réaliser correc-
tement, là struciure suivante a été mise en place :
— Sous le Bureau Central de Recensement se trouvent les Bu-
reaux Provinciaux du Recensement qui ont pour responsables tech-
niques les Superviseurs de Province (il y en a six: un par Province)
— A la tête du District, se trouve le Contrôleur (C) qui dépend
du Superviseur (S). Le Contrôleur pourrait avoir sous ses ordres
un ou plusieurs adjoints (CA) selon l'importance du District.
— Sous le Contrôleur se trouvent les Chefs d'Equipe (CE) qui ont
là responsabilité des Secteurs de dénombrement (SD).
— Enfin, la base de cette pyramide est constituée par les Agents
Recenseurs (AR); leur champ d'action est la zone de dénombre-
ment(ZD) qui est l'unité de base de la Cartographie du Recensement.
9. Le schéma ci-dessous montre le rôle de chaque responsable
dans son domaine de travail :
— L'Agent Recenseur (AR) effectue le dénombrement dans une
zone de Dénombrement (ZD) ;
— Le Chef d'Equipe (CE) surveille, contrôle et guide le travail
effectué dans un Secteur de Dénombrement (SD) couvert par 4 á 5 AR;
—- Le Contrôleur de District (C) vérifie le travail effectué dans
son District par les Chefs d'Equipe (CE) :
—- Le Superviseur (S) supervise l'opération dans sa Province.
E. METHODE DE COLLECTE
10. La méthode de collecte retenue pour le Recensement est
l'interview. Cette méthode consiste à se présenter dans tous les
ménages qui se trouvent dans la Zone de Dénombrement de l'Agent
Recenseur et à inscrire sur le questionnaire les renseignements re-
cueillis. La réussite de l'opération dépend essentiellement de la
manière dont l'Agent Recenseur conduira son interview auprès des
habitants pour obtenir les informations demandées.
— 6 —
CHAPITRE II
CONCEPTS ET DEFINITIONS DE BASE DU RECENSEMENT
11. L'Agent Recenseur doit connaître parfaitement les concepts
et les définitions ci-après :
A. UNITES ADMINISTRATIVES
12. La République Populaire du Bénin est subdivisée en divisions
territoriales ou administratives suivant des critères bien définis et
fixés par l'ordonnance n° 74-7 du 13 Février 1974, portant réorgani-
sation de l'Administration territoriale.
Province
13. C'est la plus grande division administrative du territoire
national. L'autorité politico-administrative est le Préfet.
District
14. C'est la principale division territoriale d'une province. On
distingue le District Urbain et le District Rural. L'autorité politico-
administrative est le Chef de District.
Commune
15. C'est la principale division territoriale d'un District dont
l'autorité administrative est le Maire. On distingue de même, la
Commune Urbaine et la Commune Rurale.
Quartier
16. C'est la plus petite unité administrative d'une Commune
Urbaine ayant un nom bien connu, dans laquelle le responsable
administratif est le Délégué.
Village
17. C'est l'unité administrative la plus petite des zones rurales
placée sous la responsabilité d'un Délégué. Le village est une frac-
tion de la Commune Rurale. Un village peut être, dans la plupart des
cas, constitué de plusieurs localités (voir paragraphe 19) dont la
plus importante est le Chef-lieu du village qui donne son nom à
l'ensemble.
Ville
18. D'une façon générale tout chef lieu de District est une ville.
РВ. UNITES CARTOGRAPHIQUES
Localité
19. On appelle localité tout groupement d'habitations formant
une entité si petite soit-elle. Elle a un nom ou un statut localement
reconnu : un hameau de deux maisons peut constituer une localité.
— 7 —
20. Les lermes « village et localité » sont assimilés lorsque le
village n'est constitué que d'une entité.
Zone de Dénombrement
21. C'est à la fois un ensemble de population et une portion
de territoire. Une zone de dénombrement (ZD) doit correspondre en
principe à une population de 500 à 1.000 personnes ; c'est-à-dire à
une moyenne de 800 personnes que l'Agent Recenseur doit recenser
entièrement et correctement pendant la durée du dénombrement.
Secteur de Dénombrement
22. 4 à 5 ZD forment un Secteur de Dénombrement (SD) qui
est placé sous la responsabilité d'un Chef d'Equipe (CE).
District de Dénombrement
23. Le District de Dénombrement correspond au District Admi-
nistratif. Il contient plusieurs Secteurs de Dénombrement et est
placé sous la responsabilité d'un Contrôleur de District (CD).
C. UNITES DEMOGRAPHIQUES
Bâtiment
24. Le Bâtiment est une construction indépendante qui contient
une ou plusieurs pièces et autres surfaces. Elle est couverte par un
toit et généralement limitée par des murs extérieurs ou des murs mi-
toyens allant de la fondation jusqu'au toit.
Unité d'habitation
25. Une Unité d'habitation est un local ou un ensemble de
locaux utilisés par un ménage pour l'habitation au moment du
Recensement.
26. Il est à noter que les unités d'habitation qui sont situées
dans un même bâtiment qu'un établissement, un hôpital, un hôtel,
eic… doivent être considérées séparément et comptées parmi les
unités d'habitation. Par exemple, une maison séparée et indépen-
dante dans l'enceinte d'un hôpital ou d'un établissement scolaire
destinée à être habitée par le Directeur et sa famille, elle doit être
considérée comme unité d'habitation. De même, les appartements
indépendants qui sont situés dans un même immeuble qu'un hôtel,
doivent être considérés comme des unités d'habitation s'ils possèdent
une entrée indépendante.
Le Ménage
27. Le concept de « Ménage » est fondé sur les dispositions
prises par les personnes, individuellement ou d'une façon collective,
afin de pourvoir à leurs besoins alimentaires et autres besoins vitaux.
Il y a deux sortes de ménages : le ménage ordinaire et le mé-
nage collectif.
— 8 —
Ménage ordinaire
28. C'est un ensembe de personnes apparentées ou non qui
reconnaissent l'autorité d'un même individu appelé « Chef de Mé-
nage », vivant sous le même toit et prenant en général leurs repas
en commun.
29. Le Ménoge ordinaire est constitué dans la gronde majorité
des cas par le Chef de Ménage, son épouse ou ses épouses, ses
enfants célibataires avec éventuellement d'autres parents tels que
père, mère, frères, pensionnaires, domestiques vivant avec eux.
30. Une personne qui loue une pièce, et qui ne prend pas ses
repas avec le ménage sera considérée comme constituant un ménage
ordincire indépendant (cas des locataires).
3l. Une personne vivant seule et qui subvient elle-même à
ses besoins essentiels, alimentaires et autres, (cas des célibataires,
veuls ou veuves) constitue aussi un ménage. Ce sont des cas où
le ménage se réduit à une seule personne.
Ménage collectif
32. Le ménage collectif est défini comme un groupe de per-
sonnes qui n'ont pas de lien de parenté mais qui vivent en commun
dans un même établissement pour des raisons de discipline, d'étude,
de voyage, de santé ou de travail.
33. Ce sont les cas ci-après
— Militaires, policiers et gendarmes vivant dans des camps ou
des casernes sans leur famille.
— Détenus dans les prisons et maison d'arrêt.
— Elèves internes des lycées, collèges ou autres institutions d'en-
seignement.
— Personnes vivant à l'hôtel ou dans des pensions de famille
ou des foyers.
— Malades se trouvant dans les hôpitaux ou dans les établisse-
ments sanitaires.
— Ouvriers des chantiers temporaires logeant dans ce chantier
sans leur famille.
— Membres des Communautés religieuses vivant dons des cou-
vents, monastères, etc…
CHAPITRE IN
DOSSIER DE L'AGENT RECENSEUR
3%. L'Agent Recenseur aura à utiliser au cours du Recensement
quatre sortes de documents:
— Document d'identité ;
— Document de référence ;
— Document de contrôle ;
— Document de travail.
a) Document d'identité : Coarie dAgent Recenseur
35. Cette carte établie au nom de l'Agent Recenseur permettra
de prouver qu'il est oificiellement chargé du travail de aénombrement.
Ce document lui donne le droit de se présenter à tous les ménages de
sa Zone de Dénombrement, et de demander les renseignements indi-
qués sur le document RGPH | : « Ménage d'Unité d'habitation ».
b) Document de référence : Carte de ZD
36. Cette carte pourra être soit :
— une carte topographique détaillée de la ZD et un croquis
détaillé s’il s'agit d'une localité de plus de 1.000 hakitants.
— un plan de la ZD s'il s'agit d'une ville.
Chacune de ces cartes comportera en marge des indications
spécifiques de la ZD notamment, la liste de toutes les localités et des
ménages collectifs.
c) Document de conirôle : « Bordereau de bâtiments et de mé-
nage », Document RGPH 2
37. Ce bordereau sert en même temps de carnet de tournée de
l'Agent Recenseur. Ce document particulièrement important permettra
d'organiser le travail, l'ordre de visite, l'ordre de classement des
questionnaires. Il servira également pour les contrôles et utilisations
ultérieures.
d) Decument de travail
38. Le premier document de travail est le questionnaire RGPH 1 .
« Ménage — Unité d'Habitation », Document RGPH 1. L'Agent Re-
censeur aura à remplir une ou plusieurs feuilles de ce questionnaire
pour chaque ménage ordinaire ou collectif de sa ZD, et c'est à partir
de ce document que seront remplies les colonnes (8) à (10) du docu-
ment RGPH 2 « Bordereau de bâtiments et de ménages ».
39. Le deuxième document de travail est le « Calendrier Histo-
rique ». Ce document aidera l'Agent Recenseur dans la détermination
de l'âge des personnes recensées ne connaissant pas leur âge ou
leur année de naissance.
40. Enfin, le présent manuel constituera l'indispensable guide
qu'il faudra consulter chaque fois qu'il y aurait un problème. Les
instructions données dans ce manuel doivent être respectées et
appliquées de façon systématique.
— 12 —
CHAPITRE IV
INSTRUCTIONS GENERALES SUR LE RECENSEMENT
A. CONTACT AVEC LA POPULATION
41. Au premier contact, certaines personnes peuvent manifester
quelques méfiances ou réticences à fournir des renseignements d'or-
dre démographique ou économique. C'est pourquoi l'Agent Recen-
seur doit d'abord gagner la confiance de la population par une atti-
tude cordiale et habile.
42. Au préalable, il s'exercera à bien se présenter. Il donnera
l'assurance que les renseignements nominatifs sont confidentiels.
Seuls les résultats chiffrés d'ensemble seront publiés.
B. CONDUITE DE L'AGENT RECENSEUR
43. Il est demandé à l'Agent Recenseur une conduite irrépro-
chable. Il doit :
a) être poli et correct;
b) respecter les coutumes, la langue, la religion, etc... de chacun ,
c) éviter de vivre aux dépens de la population ;
d) s'occuper uniquement du Recensement sans intervenir dans
les palabres.
44. Dans la conduite du travail, il doit :
a) éviter les attroupements qui peuvent gêner des gens in-
terrogés ;
b) éviter de se décourager en cas de réticence et de : mauvaise
volonté ;
c) répondre à toutes les questions que poseront les habitants
sur le recensement sans conversation inutile ;
d) formuler les questions dans un longage simple et compré-
hensible pour l'enquêté, si nécessaire répéter plusieurs fois les
questions et explications correspondantes.
C. OBLIGATIONS ET INTERDICTIONS
Obligations
45. L'Agent Recenseur doit :
a) assister régulièrement aux cours pendant toute la période
de formation ;
b) étudier sérieusement le questionnaire « Ménage — Unité
d'Habitation », (document RGPH 1) et les autres documents de
référence et de contrôle, de manière à être familiarisé avec ces
documents ;
— 13 —
c) étudier soigneusement le présent manuel ;
d) s'attendre à travailler à des heures irrégulières. Selon les
habitudes de travail des habitants de sa ZD, il peut être amené
à travailler très tôt le matin ou très tard le soir ;
e) s'assurer que l'information donnée est exacte et complète.
Demander des renseignements complémentaires au CE à la moindre
hésitation sur toute irrégularité observée au cours de son travail ;
f) terminer l'opération de dénombrement dans le délai fixé.
Interdictions
46. Il est strictement interdit à l'Agent Recenseur ;
a) de communiquer ou de faire des commentaires sur les ren-
seignements recueillis lors du Recensement ;
b) de montrer les documents du Recensement à toute autre
personne, sauf autorisation spéciale des Responsables du RGPH;
c) de déléguer ses fonctions d'Agent Recenseur à une autre
personne ;
d) de se faire accompagner et aider dans leur travail par
d'autres personnes sans autorisation spéciale des Responsables
du RGFH ;
е} de demander à la population des renseignements qui ne
figurent pas sur le questionnaire ;
f) de procéder & des activités extra-profesionnelles (Com-
merce,...) ;
g) d'abandonner son travail d'Agent Recenseur avant de lavoir
totalement achevé sous peine de poursuite
D. PRINCIPES GENERAUX POUR REMPLIR LE QUESTIONNAIRE
47. Il faut apporter le plus grand soin au remplissage du ques-
tionnaire et ne jamais perdre de vue les principes suivants :
a) éviter les doubles comptes et les omissions. Recenser aussi
bien le bébé qui vient de naître que le vieillard ou le malade dans
le ménage ;
b) inscrire avec le détail nécessaire la réponse à toutes les
questions concernant chaque personne recensée. Mettre un trait
oblique (/) à l'emplacement prévu pour la réponse quand celle-ci
est sans objet.
Exemple : Les questions sur la profession, l'activité économique,
et la situation dans la profession sont sons objet pour un retraité.
c) Ne pas accepter les réponses fantaisistes, illogiques, invrai-
semblables ou même vagues.
Exemples :
— Un enfant de 14 ans ne veut être à l'Université.
— Une fille de 7 ans ne peut avoir d'enfants.
—.14 —
d) écrire avec le stylo-bille bleu. N'utiliser en aucun cas le
stylo-bille rouge ; cette couleur étant réservée au chiffrement des
questionnaires au BCR;
e) inscrire en clair toutes les réponses méme quand elles sont
identiques pour tous les membres du ménage.
Exemple : Si tous les membres du ménage ont la même natio-
nalité, ne jamais écrire « idem » ou « id » ;
f) écrire très lisiblement ;
g) pour corriger un renseignement, barrer celui erroné d'un seul
trait et inscrire le nouveau au-dessus ou à côté selon la place dis-
ponible);
h) ne rien inscrire dans les grilles réservées au chiffrement (en
haut de chaque ligne) ;
i) poser les questions dans l'ordre indiqué dans le question-
naire, squf consignes spéciales ;
j) ne pas poser la question, si la réponse est connue ou évi-
dente.
Exemple : S'il s'agit d'une femme, ne pas lui demander son sexe.
k) ne pas gaspiller les questionnaires (ils sont en nombre limité)
et surtoul prendre soin de ne pas les abîmer (pluie, tache d'huile,
etc...).
E. DEMARRAGE DES TRAVAUX
48. Lorsque l'AR se présente dans sa ZD, il lui faut:
—- demander à voir les Responsables locaux (Maire, Déléqué,
Membres du CRL, etc.) pour expliquer le but de sa mission;
— demander leur collaboration si tout cela n'a pas été fait
en compognie de son Chet d'Ecniipe ;
— étudier à fond sa ZD (limites, principales voies d'accès, loca-
lités, etc). Signaler à son CE et régler avec lui toute contestation ;
— établir son itinéraire de dénombrement en accord avec le CE ;
— vérifier qu'il a bien reçu tous les documents de recensement
qui doivent se trouver dans sa sccoche ;
—- s'habiller très simplement mais correctement. Eviter surtout
de s'habiller comme un agent des forces de Sécurité Publique.
49. Le démarrage des travaux est prévu pour le 20 Mars 1979.
C'est le jour «J » du dénombrement.
— 15 —
CHAPITRE V
INSTRUCTIONS DETAILLEES POUR REMPLIR LE DOCUMENT RGPH 1
« MENAGE — UNITE D'HABITATION »
A. GENERALITES
50. Le document RGPH 1 « Ménage — Unité d'Habitation », est
le questionnaire de base du Recensement. Il comprend quatre seciions
réparties en quatre pages:
— la première page est la page d'en-tête du questionnaire. Elle
comprend les deux premières sections : la localisation géographique
du ménage (section A) et la question sur l'habitation du ménage
(section B) ;
— la deuxième et la troisième pages sont réunies et constituent
la section C: « Ménage » où sont inscrites les caractéristiques 1ndi-
viduelles des membres du ménage ;
— la quatrième page contient la dernière section D réservée
aux instructions importantes provenant du présent manuel que ГАН
doit consulter systématiquement pour procéder à l'interview.
51. Ce questionnaire est prévu pour recenser un ménage de
dix (10) personnes au plus. Si un ménage compte plus de 10 per-
sonnes, l'AR devra utiliser autant de questionnaires supplémentaires
qu'il est nécessaire pour les recenser toutes. I! doit recopier sur tous
les questionnaires supplémentaires les renseignements concernant la
section A: « Localisation » figurant sur le premier questionnaire
utilisé, sons toutefois recopier les renseignements relatifs à la sec-
tion B : « Unité d'Habitation ». I] doit ensuite classer les question-
naires supplémentaires suivant le numéro d'ordre à l'intérieur du
premier questionnaire.
52. L'Agent Recenseur doit toujours en priorité s'adresser au
Chef de Ménage chaque fois que cela est possible. Si celui-ci est
absent, AR interrogera la personne la plus qualifiée pour fournir
des réponses correctes, par exemple l'épouse la plus âgée ou un
membre adulte du ménage. En tout cas, les réponses ne pourraient
être fournies par de trop jeunes enfants, des domestiques ou des
voisins. Néanmoins, après la troisième visite, il s'adressera à ceux-ci
en dernier recours.
B. COMMENT REMPLIR LE QUESTIONNAIRE
« MENAGE — UNITE D'HABITATION »
a) Première page
Section À : Localisation
53. Ll'Agent Recenseur inscrira cn clair et en caractères d'im-
crimerie les données concernant la localisation géographique du
ménage :
— 17 —
—- Province (Point 1). Inscrire le nom de lo Province dans la-
quelle se trouve TAR.
— District (Point 2). Inscrire le nom du District. Préciser s’il s'agit
d'un Disirict Urbain ou Rural en barrant la mention inutile.
— Commune (Point 3). Inscrire le nom de la Commune à laquelle
appartient la Z2D de l'Agent Recenseur. Préciser de même s'il s'agit
d'une Commune Urbaine ou Rurale.
— Village cu Quartier (Point 4). Inscrire le nom du village si
l'AR se trouve dans une Commune rurale et le nom du quartier
s'il s'agit d'une Commune urbaine. Barrer alors la mention inutile.
— Localité (Point 5). Inscrire le nom de la localité pour les
villages.
—- Secteur de Dénombrement (Point 6). Inscrire une lettre
mojuscule représentant ce secteur. Cette lettre est communiquée
a VAR par le CE. Elle est d'ailleurs indiquée sur l'étiquette de
la sacoche de TAR.
-— Zone de Dénembrement (Point 7). Inscrire le numéro de la
ZD. Ce numéro de 2 chiffres sera aussi communiqué par le CE.
— N° du Bâtiment (Point 8). Reporter ce numéro de trois chiffres
qui se trouve sur la porte principale du bâtiment du chef de mé-
nage puis éventuellement les autres numéros de bâtiments de l'unité
d'habitation.
-— N° du ménage (Point 9). Inscrire le numéro du ménage à
l'intérieur du bâtiment.
Section B : Unité d'Habitation
04, Lorsqu'un ménage occupe plusieurs bâtiments ou plusieurs
appartements, les caractéristiques physiques à relever sont celles de
l'appartement ou du bâtiment habité par le CM (nature du toit,
mur, sol, éclairage). Cependant, le nombre de pièces à inscrire en
colonne (g) est le nombre total des pièces utilisées par le ménage.
Type d'habitation
vo. L'Agent Recenseur devra observer le bâtiment dans lequel
loge le Chef du Ménage, en définir le type et cocher la case corres-
pondante.
0. L'AR mettra dans la rubrique « Case traditionnelle », les
bâtiments d'un seul tenant du genre de ceux que l'on rencontre
dans les campagnes (généralement en terre battue, en bambou,
en paillote...). Exemple : Paillotes dans le Sud, barraque, tatas dans
le Nord...).
5/7. La case moderne est le bâtiment courant que l'on rencontre
dans les villes (généralement en briques plus tôles cu tuiles). C'est
— 18 —
le cas des bâtiments que l'on irouve en location dans les quartiers
de la ville de Cotonou Les maisons à étages ne sont pas classées
parmi les « ccses modernes ».
56. Villa ou niveau d'une villa. Classer dans cette rubrique tout
bâtiment de haut standing entouré d'une palissade et possédant
généralement une verdure dans la cour intérieure. La villa peut être
un bâtiment ordinaire ou un bâtiment à un seul étage. La villa est
habitée généralement par un seul ménage. C'est le cas des maisons
que l'on rencontre dans les zones résidentielles (Cotonou, Parakou,
etc...).
59. Immeuble d'appartements. Il s'agit des bâtiments à étages
contenant plusieurs appartements.
00. Bâtiment dans les Institutions, Classer dans cette rubrique
les bátiments qui abritent les membres des ménages collectifs, que
le bâtiment soit à étace ou non.
X
61. Autre. Mettre dans cette rubrique tous les autres types
de bâtiments cui ne sont pas pris en compte plus haut. Ainsi, les
locaux non initialement destinés à l'habitation tels que : bouliques,
garages et caves seront classés dans la rubrique Autre. De méme
que les tentes pour touristes etc.
Caractéristiques de l'Habitation
Colonne (a) : Nature du Toit
62. L'AR devra observer lc nature du bâtiment ou de l'appar-
tement qu'habite le Chef de Ménage puis il cochera la bonne case.
Colonne (b) : Nature des Murs
63. Observer la ncture des murs du bâtiinent ou de l'apoarte-
ment du chef de ménage puis cocher la case correspondante. Men-
tionner le matériau prédominaont dans le cas des bâtiments construit:
avec nlusieurs matériaux (planche + natte, terre + brique, etc…).
Colonne (c) : Présentation du Sol
64. Observer comment se présente le sol puis cocher la bonne
case.
Colonne (d) : Mode d'Eclairage
65. Cocher la case correspondant au mode dominant d'éclairage
du ménage. Ne pas se fier aux installations électriques; certaines
ne sont pas alimentées en courant électrique.
Colonne (e) : Approvisionnement en eau
66. Questionner les membres du ménage et cocher la case
correspondant au mode dominant d'approvisionnement en eau. Ne
mettre l'eau courante pour un ménage que lorsque cette eau est
disponible dans les robinets de la cuisine et des salles de bains.
— 19 —
67. Les bornes fontaines que l'on appelle vulgairement pompe
se rencontrent le long des rues dans les quartiers de ville.
Colonne (1) : Mode d'occupation
68. Toute personne logeant dans un appartement dont elle n'a
pas le droit de propriété est locataire, même si elle est logée gra-
tuitement par l'Etat ou par une autre institution.
Celui qui est logé gratuitement par un membre de sa famille
ou par un ami sera classé dans la rubrique « gratuit ».
Colonne (g) : Nombre de pièces
69. Est considérée comme pièce, la chambre à coucher, le
salon ou la salle à manger quelle que soit leur surface ainsi que la
cuisine et le magasin dont la surface est supérieure à 5 m2 permettant
d'y faire dormir éventuellement une personne. Les couloirs, les vé-
randas, les salles de bain, le cabinet d'aisance ou autres locaux
couvrant moins de 5 m2 ne seront pas considérés comme pièces.
70. Si une pièce est commune à deux ou plusieurs ménages,
ne l'affecter qu'à l'un des ménages.
71. Inscrire dans les deux cases le nombre total de pièces qui
abritent le ménage.
Tablecu en bas de la page
72. L'Agent Recenseur mettra sur la ligne « Agent Recenseur »
dans la première colonne ses nom et prénoms, dans la deuxième
colonne, la date de passage (c'est la date où l'interview est terminé
dons le ménage). Dans la troisième colonne, il mettra une croix X ou
le signe O selon que les renseignements ont été obtenus par l'in-
termédiaire d'une personne qualifiée du ménage ou par une tierce
personne (voir paragraphe 64).
b) Deuxième et troisième pages ou page intérieure
Section C : Ménage
73. Le Recensement Général de la Population et de l'Habita-
tion 1978 sera exécuté sur tout le territoire de la République Popu-
laire du Bénin le 20 Mars 1979. C'est à cette date qu'on fait référence
en principe dans ce manuel sous l'appelation de « Jour du Recen-
sement ».
74. Ce recensement général constitue ce qu'on appelle tech-
niquement un RBecensement de fait ou de facto. Cela signifie que
toutes les personnes se trouvant sur le territoire national quelle
que soit leur nationalité (à l'exception des membres des Corps di-
plomatiques et assimilés, c'est-à-dire ceux qui sont couverts par
l'immunité diplomatique) doivent être recensées à l'endroit où elles
se trouvent le « Jour du Recensement ».
— 20 —
Type de ménage
75. Deux types de ménage sont à considérer : le ménage ordi-
naïre et le mérage collectif.
— 51 s'agit d'un ménage ordinaire, l'AR devra poser au Chef
de Ménage la question «le ménage a-t-il un champ qu'il cultive
lui-même ? » puis il! cochera la « case oui» ou la « case non » selon
que le ménage sera agricole ou pas.
— S'il s'agit d'un ménage collectif, l'AR inscrira d'abord le nom
de l'établissement (Exemple : Maternité de Cotonou) puis il cochera
la case correspondant au genre de l'établissement (case n° 4).
Caractéristiques individuelles des membres du ménage
76. Pour un ménage ordinaire, l'Agent Recenseur doit en pre-
mier lieu se faire une idée très précise du nombre total des рег-
sonnes, membres du ménage qu'il doit recenser. Il procède immé-
diatement à l'enregistrement de leurs nom et prénoms, leur lien
ae parenté et leur sexe dans les colonnes (2), (3) et (4).
77. Une [cis que les nom et prénoms, le lien de parenté et le
sexe des membres du ménage, inscrits, l'AR doit alors demander
les différents renseignements personne par personne en commençant
toujours par la première personne inscrite (Chef de ménage), puis
la deuxieme personne, etc…, de la manière suivante :
.— Remplir les colonnes (5) à (10) pour tous les membres du
ménage ;
— Remplir les colonnes (li! à (12) pour les membres du mé-
nage &gés de E ans et plus;
— Remplir les colonnes (13) a (16) uniquement pour les membres
du ménage âgés de 10 ans et plus.
78. Pour un ménage collectif, l'AR ne doit pas remplir la
colonne (3) : « Lien de parenté » et les quatre dernières colonnes
de (13) à (16) se rapportant aux caractéristiques économiques.
Caractéristiques démographiques (pour chaque personne)
Colonne (1) : Numéro d'ordre
79. Attribuer à chaque membre du ménage un numéro dans
l'ordre ci-dessous indiqué :
— le chef de ménage recevra obligatoirement le n° 1. Ensuite
viennent :
— les enfants du chef de ménage dont les mères ne font plus
partie du ménage (raison de décès, de divorce ou éloignement des
conjoinis). Ils seront numérotés, c'est-à-dire inscrits dans un crdre
croissant, du plus ieune au plus âgé.
— 21 —
— les épouses actuelles du chef de ménage de la première à
la dernière, chacune d'elle suivie de ses enfants (teujours inscrits
du plus jeune au plus âgé) si elle en a et se trouvant ellectivenient
dans le ménage.
— les parents du chef de ménoge (oncle, cousins, frères, grands-
parents, beaux parents,:..).
— Autres (pensionnaires, domestiques, amis, visiteurs).
Colonne (2) : Nom et Prénoms
80. L'AR doit commencer par enregistrer en premier lieu, les
Nom et Prénoms du Chef de ménage (CM). Le CM est la personne
reconnue comme telle par les autres membres du ménage. C'est
la personne qui pour des raisons d'âge, de soutien de famille, ou
de respect est considérée comme chef par les membres du ménage.
Le CM est généralement une personne responsable des revenus du
ménage et prend des décisions au nom des membres du ménage.
Il est habituellement un homme, mais il peut dans certains cas, être
une femme.
81. Si un membre du ménage étant absent la nuit du Recen-
sement dans le ménage, soit parce qu'il était de voyage cette nuit,
soit qu'il était de service, l'AR doit le recenser avec les autres
membres du ménage. C'est le cas d'une personne en mission à l'in-
térieur du pays ou à l'étranger, d'un gardien de nuit, d'un infirmier
de garde, etc... Ces personnes doivent être recensées parmi les mem-
bres de leur ménage.
82. Inscrire alors les noms et prénoms usuels. Le nom sera obli-
gatoirement en lettres d'imprimerie et les prénoms en lettres mi-
nuscules.
Exemple :
GBETOGNON Charles Dominique
BiO Bougo Samuel
KARIMOU Aissatou
83. Si le nom d'un individu ne peut tenir dans la colonne prévue
à cet effet, abréger le prénom du milieu.
Exemple : GBETOGNON C. Dominique.
84. Pour les femmes mariées, veuves ou divorcées, il faut pré-
ciser leur nom de jeune fille.
85. Il ne sera pas inscrit dons cette colonne les titres ou termes
honorifiques tels que ; « Monsieur », « Madame », « El Hadj », « Ca-
marade » ou des titres de chefferies.
Colonne (3) : Lien de parenté
86. Indiquer dans cette colonne le lien qui existe entre chaque
— 22 —
membre du ménage et le CM. Toutefois, si ce lien n'est pas aisé à
déterminer, le définir par rapport à d'autres membres du ménage
le plus direct.
87. Les épouses recevront le sigle E suivi du numéro d'ordre
du mari sur le questionnaire. Par exemple l'épouse du CM recevra
le sigle E 1, l'épouse de celui qui a le numéro d'ordre 6 recevra le
sigle E 6.
88. Les enfants sont définis par les numéros d'ordre de leurs
parents. Par exemple le fils dont le père esi le CM (numéro d'ordre 1)
et la mère a le numéro d'ordre 3 sera noté fils 1 X 3. Donc tout
enfant est désigné par le numéro d'ordre de son père et de sa mère.
89. Toutefois, l'enfant dont le père ou la mère n'est plus dans
le mériage sera défini par le numéro d'ordre de son père ou de sa
mère croix 0 (zéro). Par exemple :
—- l'enfant dont le père a le numéro d'ordre 1 (CM) et la mère
n'est plus dans le ménage sera noté fils 1 X 0 ou fille 1 X 0 selon
le sexe de l'enfant;
— l'enfant dont la mère a le numéro d'ordre 6 et le pere n'est
pas dans le ménage sera noté fils 0 X 6 ou fille 0 X 6.
Il est à noter que le numéro d'ordre du père se place toujours
avant celui de la mère pour la désignation des enfants.
90. Pour les autres membres du ménage, l'AR devra obliga-
toirement préciser le lien de parenté ou les relations qui les unissent
avec le CM ou autre membre du ménage. Par exemple, la tante
de l'épouse numéro d'ordre 6 du CM sera notée ; tante de 6.
91. Dans les cas des domestiques, amis et visiteurs, il y a lieu
de faire suivre ces mots. L'AR inscrira par exemple : ami de 1, VIS
(abréviation de visiteur) ou Dom. de |.
Colonne (4) : Sexe
92. Inscrire M pour le sexe masculin, F pour le sexe féminin.
Ci pour les personnes adultes le sexe est facile à déterminer, pour
les bébés, la forme des vêtements et même le physique peut inauire
en erreur. C'est pourquoi, il ne faut pas hésiter à demander aux
parents le sexe de leur enfant.
Exemple :
93. L'exemnle ci-dessous montre la manière d'enregistrer les
différents membres d'un ménage sur les quatre premières colcnries
du questionnaire « Ménage — Unité d'Habitation ».
— 23 —
arr Nom et Prénoms Lien de parenté Sexe
(1) (2) (3) (4)
1 AHISSOU L. Vodounou Chef de Méncae M
2 AHISSOU Suzane fille 1 x C F
3 GBENOU Agnes El F
4 AHISSOU Zossigbo fille 1 x 3 F
5 AHISSOU Zannou fils 1 x 3 M
6 ZOSSOU Oké El F
7 OUGNIDE Marius fils 0 x 6 M
8 KODJA Philomène Tante de 6 F
9 HOUTON Todjinou ami 1, Vis. M
10 NOUNKPO Megnidc domest. | F
Colonne (5) : Age
94. C'est la caractéristique la plus difficile à saisir. Pour cela,
il faudra faire de gros efforts pour obtenir le maximum de précision.
L'AR devra procéder de la manière suivante :
— Demander à la personne sa date de naissance ou son âge.
Si la personne ne connaît ni sa date de naissance ni son âge, de-
mander alors si elle possède un acte de naissance ou toute autre
pièce pouvant indiquer son âge Si elle n'avait rien de tout cela,
l'AR devra l'aider à estimer son âge soit au moyen du calendrier
historique (voir en annexe), soit par comparaison avec d'autres
personnes dont on connaît avec exactitude l'âge.
— Pour ce faire, il lui demandera si elle se souvient de tel ou
tel événement et quel âge elle avait quand l'événement s'est produit.
— Il pourra aussi lui demander d'aller chercher ou de citer une
personne de sa classe d'âge en espérant que celle-ci possède des
papiers offificiels ou qu'elle peut fournir de meilleurs renseignements.
— Si la personne déclare un âge, l'AR doit avec le bon sens
chercher à vérifier la vraisemblance de cet âge. Il devra garder à
l'esprit que :
-— l'âge d'un père doit être supérieur de 15 cms au rucins à
celui de son premier enfant ;
— l'âge d'une mère doit être supérieur d'au moins 12 ans à
celui de son premier enfant.
— 94 —
Comment inscrire l'âge ?
95. L'âge doit être inscrit en années révolues c'est-à-dire le
nombie d'années complètes vécues par la personne. Pour les enfants
de moins d'un an (moins de 12 mois), inscrire 0 on.
Ainsi, un enfant d'un jour, d'une semaine, d'un mois ou même de
11 mois aura comme âge 0 an; car, il n'a pas encore vécu pendant
une année complète. Pour les personnes âgées d'un an et plus, ins-
crire l'âge au dernier anniversaire.
Exemple :
15 ans 5 mois : inscrire 15 ans
94 ств 11 mois : inscrire 94 ans
Colonne (6) : Lieu de naissance
96. Poser la question suivante : Où êtes-vous né ?
Puis, dans la colonne (6) inscrire le nom de la Province et du
District si la personne est née en République Populaire du Bénin et
le nom du pays si la personne est née hors de la République Popu-
laire du Bénin.
97. Si une personne ne connaît pas le nom du District dans
lequel elle est née, l'AR devra identifier ce District en lui faisant
citer un centre bien connu proche de son village de naissance.
Colonne (7) : Durée de séjour
98. Demander à l'enquêté depuis combien de temps il s'est
installé au lieu du Recensement. Inscrire ce temps en jours pour
ceux qui ont fait moins d'un mois, en mois révolus pour ceux qui
ont fait moins d'un an et en années révolues pour ceux qui ont fait
plus d'un an.
Exemple : Pour une une personne installée au lieu du Recense-
ment depuis & jours, inscrire 3 jours ;
—- Pour celle qui est l& depuis 40 jours, inscrire 1 mois; celle
qui est là depuis un an 2 mois ou un an 8 mois, inscrire un an.
Colonne (8) Domicile antérieur
99 Le domicile antérieur d'un individu est le lieu où celui-ci
résidait avant d'être installé au lieu de Recensement. L'AR devra
poser la question suivante : « Où habitiez-vous avant d'être ici ?
— Inscrire le nom complet de la Province et du District corres-
pondant pour les personnes domiciliées en République Populaire du
Bénin.
— Indiquer seulement le nom du pays pour les personnes domi-
ciliées hors de la République Populaire du Bénin.
— 25 —
Colonne (9) : Etat matrimonial
100. Demander à l'enquêté s'il est célibataire, marié, veut ou
divorcé.
— S'il est célibataire, inscrire la lettre C;
— Si c'est une femme mariée, inscrire M ;
— Si c'est un homme marié avec une seule femme (mono-
game), inscrire Ml;
— Si c'est un homme morié avec 2 femmes, inscrire M 2 ;
— Si c'est un homme marié avec plus de 5 femmes, inscrire tou-
jours M 5;
— Di la personne était mariée et par la suite a perdu son
conjoint par décès et ne s'est pas encore remariée au moment où
on le recense, inscrire la lettre V (veut, veuve).
— Pour une personne mariée mais dont le mariage a pris fin
nar divorce ou séparation des deux conjoints, inscrire la lettre D
(divorcé) ;
— Pour toute personne qui vit avec une autre personne de sexe
opposé et qui vous déclare être en concubinage ou en union libre,
marquez M devant son nom si elle n'était pas veuve ou divorcée.
Colonne (10) : Nationalité
101. Pour un Béninois, poser la question : « Quelle est votre
nationalité ?» et inscrire suivant la réponse : Ditanmari, Yoruba, Dendi,
Bariba. Mahi, Fon, etc...
Pour un non Béninois, poser la question : « Quel est votre pays
d'origine ? » et inscrire selon la réponse: Togo, Niger, Nigeria, Sé-
négal, France, Roumanie, Chine, Canada, etc...
Caractéristiques d'instruction
102. Les deux questions (11) et (12) de cette rubrique ne concer-
nent que les personnes ágées de 6 ans et plus.
Colonne (11) : Derniére classe suivie
103. Demander si la personne fréquente ou a fréquenté une
école.
—- Si « Oui », lui demander la dernière classe suivie et inscrire
cette dernière classe ; si l'intéressé fréquente encore, inscrire la classe
qu'il a suivie l'année scolaire précédant la période du recensement.
Par exemple : CP, CM 2, 6, 32 Terminale C, 2° année d'Université,
4 année de Médecine, etc.…
— Si « Non », lui demander si elle sait lire et écrire en langue
nationale et mettre selon le cas:
— alphabétisé en... (fon, goun, mina, ditanmari, etc...) ;
— un tiret (>), si elle ne sait ni lire, ni écrire en langue
nationale.
— 26 —
Colonne (12) : Diplôme obtenu
104. Cette question ne s'adresse qu'aux personnes répondant
affirmativement à la question précédente. Demander alors le diplôme
le plus élevé que l'intéressé a cbtenu. Inscrire par exemple ; CEPE
ou CEFEB, BEPC, Bac, CAP, DUES, DUEL, Maîtrise, Doctorat en
Médecine, etc.
Caractéristiques économiques
105. Les renseignements classés sous ce grand groupe corres-
pondent aux quatre dernières questions du Recensement.
— Le premier renseignement, colonne (13) : « Type d'activité »
sera demandé à toutes les personnes âgées de 10 ans et plus, sans
exception. Il permet de les classer soit dans la population économi-
quement active, soit dans la population économiquement inactive.
— Par contre, les trois derniers renseignements, colonnes (14),
(15) et (16) ne seront demandés qu'aux catégories de personnes
classées dans les deux types d'activité : Occupé et chómeur. Ils four-
nissent des informations plus précises sur la population active.
Colonne (13) : Type d'activité
106. Poser la question suivante à toute personne de 10 ans
ou plus: Qu'avez-vous fait pendant le mois prédédant le jour du
recensement ?
On inscrira alors :
— OCC (occupée) pour toute personne ayant un emploi même
saisonnier ;
— CHO (chômeur) pour toute personne ayant déjà travaillé
au moins une fois et qui est sans emploi au moment du dénombre-
ment et est à la recherche d'un autre emploi.
— CT pour toute personne cherchant pour la première fois
un emploi.
— MEN pour les femmes ne s'occupant de rien d'autre que
du ménage et des enitants.
— ETU pour les écoliers, élèves et étudiants.
— RET pour les retraités et les rentiers.
Est retraité, toute personne qui touche régulièrement une allo-
cation grâce à une activité passée. Est rentier toute personne possé-
dant une fortune personnelle lui permettant de vivre sans travailler.
Cependant, un retraité ou un rentier qui aide un parent dans son tra-
vail ou qui exerce une activité qui lui rapporte de l'argent sera classé
dans la rubrique « OCC » c'est-à-dire occupée. C'est le cas des
retraités qui font du commerce ou qui s‘occupent des travaux
agricoles.
— 27 —
— DP (diminué physique) pour toute personne atteinte d'une
infirmité mentale ou physique qui l'empêche de travailler.
Certaines invalidités n'empêchent pas toute activté et un inva-
lide partiel qui travaille est naturellement occupé.
— AUT pour Autre.
Cette catégorie comprend toutes les personnes n'exerçant au-
cune activité d'ordre économique ou toutes les autres personnes
qui ne sont pas comprises dans les catégories mentionnées ci-dessous
comme les enfants n'allant pas à l'école.
Colonne (14) : Profession
107. Pour une personne « occupée », poser la question : « Quel
genre de travail exercez-vous depuis un mois ? » Pour un « chômeur »,
demander quel est le genre de travail qu'il a exercé avant d'être
chômeur ?
108. Au besoin, demander à la personne de décrire son travail.
L'AR s'appliquera à obtenir le maximum de précision (hiérarchie…),
car les professions sont très nombreuses et les réponses vagues se-
raient inutilisables.
109. Pour les personnes qui exercent deux ou plusieurs pro-
fessions a la fois, l'AR doit indiquer uniquement celle qui procure
le plus de revenu.
110. Les exemples ci-dessous donnent un aperçu succinct sur
la manière de remplir la question concernant la profession.
Mauvaises réponses Bonnes réponses
Cultivateur Maraícher, planteur d'ananas, berger...
Ouvrier Ouvrier agricole, ouvrier boulanger, ouvrier
| charcutier, tractoriste, monteur...
Fonctionnaire ou Comptable, chef du personnel, archiviste,
Agent dactylographe, réceptionniste, inspecteur, ca-
pitaine de Gendarmerie...
Manoeuvre Docker, terrassier, portefaix, balayeur, ma-
noeuvre agricole...
Artisen Tailleur, potier, cordonnier, sculputeur de
bronze, bijoutier.
PU
Commerçant Epicier, grossiste (en alimentation, en tissus.
charbon) marchand ambulant (de légumes,
fruits, pain, glace) tablier.
— 98 —
Colonne (15) : Branche d'activité économique
111. Cette colonne comme la précédente concerne exclusive-
ment les occupés et les chômeurs réels de la colonne (13). Dernander
ce que fait l'employeur, l'établissement ou l’entreprise de la personne
recensée et inscrire la production principale de l'établissement ou
de l'entreprise dans laquelle travaille l'enquêté.
Exemple : Pour la SBEE, la production principale est Electricité
et Eau, pour les PTT ; Télécommunications ; OCBN : Transport.
112. Pour toute personne travaillant dans un établissement ayant
une activité principale bien définie, mettre cette activité principale
quel que soit le poste que cette personne y occupe.
Ainsi, on mettra :
—- Enseignement pour un Médecin ou un Dactylographe tra-
vaillant dons un établissement scolaire.
— Santé pour un Médecin ou un Dactylographe travaillant dans
un service sanitaire public ou privé.
— Banque pour un Dactylographe travaillant dans un service
bancaire (BCB, BBD, CNCA..).
Remarcues :
113. Ne pas confondre usine et établissement de commerce.
Car, celui qui travaille à l'usine de Bata aura la mention : Fabrique
de chaussures, alors que celui qui vend dans un magacin Bata sera
classé dans la rubrique : Commerce.
114. Il arrive de rencontrer des établissements qui ont plusieurs
activités, dans ce cas, demander à l'enquêté ce qu’il fait ou plutôt
a quelle production il participe.
Exemple : La SOBEPALH s'occupe à la fois de la culture du
palmier à l'huile et de l'extraction de l'huile de palme.
115. Marquer le nom des établissements dont l'enquêté n'arrive
pas à vous préciser la production principale. C'est le cas de certains
services administratifs. Por exemple ; Mairie.
Colonne (16) : Situation dans la profession
116. C'est la situation ou position hiérarchique d'une personne
(son statut) par rapport à son emploi actuel ou antérieur. Cette
question s'adresse évidemment aux personnes occupées et aux chô-
meurs. Marquer alors :
—- EMP (Employeur)), pour celui qui, en dehors de lui-même
utilise d'autres travailleurs qu'il paie.
— IND (Travailleur indépendant ou isolé) pour celui qui monte
une affaire commerciale ou autre et qui s'en occupe sans salariés ;
— 29 —
c'est le cas d'un cultivateur qui laboure son champ avec ou sans
ses enfants.
— SAL (Salarié) pour celui qui est payé selon un critère déter-
miné (journellement, hebdomadairement, mensuellement ou bien sous
une autre forme).
АР (Travailleur familial non rémunéré) : pour celui qui aide
un parent dans une entreprise familiale et qui n'est pas payé pour
le travail qu'il produit. I! peut quelquefois être logé, nourri, entretenu
d'une façon ou d'une autre, mais sans être payé pour le travail
fourni. On l'appelle aussi: « aide familial », c'est le cas du fils ou
du paysan qui aide son père au champ.
— APP (Apprenti) : pour celui qui accomplit avec ou sans rému-
nération un travail donné, en vue d'acquérir un métier.
— AUT (Autre) : pour tous ceux qui n'ont pas pu être classés
dans lun quelconque des groupes précédents.
Tableau de dépouillement préliminaire
117. Après avoir terminé l'interview dans le message, VAR
compte le nombre total des M et le nombre total des F dans la colon-
ne (4), Sexe, puis les inscrit dons la dernière colonne (6) du tableau.
— 30 —
CHAPITRE VI
INSTRUCTIONS DETAILLEES POUR REMPLIR LE DOCUMENT RGPH 2
« BORDEREAU DE BATIMENTS ET DE MENAGES »
A. GENERALITES
118. Ce document de 24 pages permet & l' Agent Recenseur de
numéroter tous les bâtiments habités et tous les ménages se trouvant
dans sa ZD. Il lui permet :
— de suivre l'avancement du travail
— de faire le contrôle de couverture
— de récapituler à la fin du dénombrement les données recueil-
lies sur les personnes recensées.
119. En se référant à sa carte de ZD, l'Agent Recenseur numé-
rotera de 001 à 999 tous les Bâtiments habités suivant l'itinéraire qu'il
a emprunté, en commençant toujours par le bâtiment du responsable
de chaque localité de sa ZD.
120. Il doit marquer à la craie blanche (la craie sera fournie
por le Chef d'Equipe) ce numéro d'ordre à l'extérieur de la porte
principale, si possible à l'abri de la pluie et hors de la portée des
enfants. Ce numéro sera précédé du sigle « RG» (sigle du Recen-
sement Général de la Population et de l'Habitation) pour le distinguer
éventuellement d'autres numéros déjà inscrits.
121. Les bâtiments non utilisés pour l'habitation tels que : bou-
tique, magasin, grenier, garage, etc... seront marqués RGX mais
ne seront pas enregistrés sur le « bordereau de bâtiments et de
ménages ».
122. Si dans un bâtiment, 1 AR ne peut pas recenser immédiate-
ment un ménage à cause de l'absence d'une personne qualifiée pour
répondre aux questions, il doit affecter à ce ménage le même numéro
d'ordre que s'il l'avait recensé sur le champ. Le questionnaire sera
mis de côté et rempli ultérieurement lors des prochaines visites.
123. Si un bâtiment numéroté s'avère par la suite inoccupé,
l'AR devra noter « INOC » dans la colonne (3) du document RGPH 2 :
« Bordereau de bâtiments et de ménages » pour respecter la continuité
de la numérotation.
B. COMMENT REMPLIR LE DOCUMENT RGPH2
a) Page de couverture et première page
124. Ces deux pages sont identiques et devront donc être rem-
plies de la même manière.
Localisation géographique
125. L'Agent Recenseur reportera en clair le nom complet de
— 31 —
la Province, du District et de la Commune (points 1, 2 et 3). Il inscrit
une lettre majuscule pour identifier le Secteur de dénombrement
(point 4) et un numéro de deux chiffres pour identifier la Zone de
Dénombrement (point 5). Cette lettre et ces chiffres sont indiqués sur
l'étiquette de la sacoche de ГАН.
Indication administrative
126. Compléter les espaces vides correspondant aux noms de
l'Agent Recenseur et du Chef d'Equipe.
b) Quatrième page
127. Cette page sera remplie par le Chef d'Equipe.
c) Cinquième à vingtième pages
128. Ces ceize pages, toutes identiques sont prévues pour éta-
blir la liste des ménaces qui seront recensés dans les localités de
la ZD. Chaque page comporte un tableau composé de onze colonnes
et vinat-cinq lignes. L'AR doit remplir une ligne pour chaque ménage
recensé.
Colonne (1) : N° du Bátiment
129. Reporter le numéro inscrit à la craie sur la porte principale.
Dans le cas où plusieurs ménages vivent dans le même bâtiment,
n'inscrire le numéro de ce bâtiment que sur la ligne du premier
ménage. Dans le cas où plusieurs bâtiments sont occupés par un
seul ménage, inscrire le numéro du bâtiment occupé par le Chef
de ménage en premier lieu, puis les numéros des autres bâtiments.
Colonne (2) : N° du ménage
130. La numérotation des ménages se fero à l'intérieur du
bâtiment.
-— Dans le cas où le bâtiment abrite un seul ménage, le numéro
du ménage sera toujours le n° Ol.
— Dans le cas où le bâtiment abrite plusieurs ménages :
— le premier ménage recensé portera le n° 01 ;
— le deuxième ménage recensé portera le n° 02 et ainsi de
suite.
— Dans le cas où plusieurs bâtiments sont occupés par un
seul ménage, l'AR inscrira seulement le numéro de ce ménage : 01
sur la ligne du premier bâtiment et laissera les autres lignes à blanc.
Colonne (3) : Nom du Chef de ménage ou nom et genre de l'établis-
sement
131. S'il s'agit d'un ménage ordinaire, inscrire le nom du Chef
de ménage. S'il s'agit d'un ménage collectif, inscrire le nom et ajouter
le genre de cet établissement, par exemple :
— 32 _—_
Co.lège Notre-Dame, Etablissement Scolaire
La Croix du Sud, Hôtel.
Exemple
132. L'exemple ci-dessous est destiné à illustrer ce oui a été
dit dans les trois paragraphes précédents.
— Le premier bâtiment de la ZD reçoit le n° 00!, il abrite par
exemple le ménage ISSA Wassiatou ; ce ménage portera le n° O1.
— Le bâtiment 002 est occupé par trois ménages :
—- le premier ménage TOUNDO Gérard portera n° 01]
— le deuxième ménage BOSSA Jean portera le n° 02
— le troisième ménage AKONDE Marius portera n° 03
— Les bâtiments 003, 004 et 005 sont occupés par le ménage
collectif Hôtel de la Croix du Sud, l'AR inscrira seulement le nu-
méro de ménage Ol sur la ligne du premier bâtiment : 003 et laissera
les deux autres lignes à blanc.
N° du N° du Nom du chef de ménage ordinaire
o ; Nom et genre de l'étaklissement
bâtiment | ménage (Ménage Collectif)
(1) (2) (3)
001 01 ISSA Wassiatou
002 01 TOUNDO Gérard
02 BOSSA Jean
03 AXONDE Marius
003 01 Croix du Sud, Hótel
004
005
006 01 HAROUNDA, Chelfi
007 « INOC »
|
Colonnes (4), (5) et (6) : Dates de visite
133. Inscrire dans la colonne (4) la date (jour et mois en chiffres,
par exemple 10/5 pour 10 Mai) de la première visite dans le ménage.
Si tous les renseignements nécessaires ont été obtenus pour ce mé-
nage, mettre une croix (X) dans la colonne (7). Si le ménage n'a
pas été complètement recensé, inscrire dans la colonne (5) la date
de la prochaine visite. Si au cours de cette seconde visite, le recen-
semen: n'y est pas été terminé, inscrire la date de la troisième
visite dans la colonne (6). Si après cette troisième et dernière visite,
— 33 —
pour une raison ou une autre, le ménage n'est pas complètement
recensé l'AR aura recours à une tierce personne qui pourrait être
le voisin du ménage. Dans ce cas, il marquera le signe Ü (zéro) dans
la colonne (7).
Cclonne (7) : Résultats
134. Il est à rappeler que l'AR doit, selon le cas, marquer dans
cette colonne une simple croix ou le signe 0 (zéro) — Voir para-
graphe précédent.
Colonnes (8), (9) et (10) ; Personnes recensées
135. Il s'agit du nombre d'hommes, de femmes et du total de
personnes recensées dans chaque ménage. Ces nombres seront pris
dans lo dernière colonne (6) : Total du tableau de dépouillement
nréliminaire (en haut à droite de la page 3 du questionnaire : « Mé-
nage — Unité d'Habitation », document RGPH 1 ».
Colonne (11) : Nombre de questicnnaires utilisés
130. Inscrire dans cette colonne, le nombre de questionnaires
« Ménage — Unité d'Habitation » utilisés pour chaque ménage
recensé.
Total & reporter à la page 21
l37. LAR na pas @& effectuer cette opération. Elle sera
exécutée au BCR pour établir le nombre total des bâtiments, co-
lonne (1); le nombre total des ménages, colonne (2); le nombre
total d'hommes, colonne (8) ; le nombre total de femmes, colonne (9) ;
le nombre total des personnes recensées, colonne (10) et le nombre
total de questionnaires « Ménage — Unité d'Habitation » utilisés, co-
lonne (11).
d) Vingt-uniéme page
138. Cette page est réservée au tableau récapitulatif de la ZD.
L'AR n'a pas à l'établir, néanmoins il devra s'assurer que tous les
bâtiments de la ZD ont été visités et tous les ménages ont été recensés.
'l portera son attention particulièrement sur les cas des ménages
qu'il n'a pu rencontrer lors du premier passage.
e) Vingt-deuxième page : Observations
139. Cette page est réservée aux observations éventuelles que
peut faire l'AR lors des opérations du dénombrement.
f) Vingt-troisieome page : Certificat de décharge
140. Cetts page contient le certificat de décharge que le CE
doit établir et faire viser par le contrôleur à la fin des opérations de
dénombrement. Le CE le remettra à l'AR qui doit le conserver et le
présenter au responsable au moment de la paye.
— 34 —
mo aw =
QU >
mY QW
TABLE DES MATIERES
o
CHAPITRE PREMIER
Généralités
Pages
Base Légale du Recensement . 2. 5
Définition du Recensement de la Population aaa aa aa 5
Objectifs du Recensement .. .. .. .. .. .. .. .. .. 5
Structure de lorganisme du Recensement .. .. .. 6
Méthode de collecte .. .. 6
CHAPITRE II
Concepts et Définitions de base du Recensement
Unités Administratives .. .. .. .. .. /
Unités Cartographiques .. .. .. .. . 7
Unités Démographiques . 8
CHAPITRE III
Dossier de l Agent Recenseur
CHAPITRE IV
Instructions Générales sur le Recensement
Contact avec la Population .. . 13
Conduite de l Agent Recenseur ..... 3
Obligations et Interdictions .. an 13
Principes généraux pour remplir le questionnaire г. 14
Démarrage des Travaux .. . 15
CHAPITRE V
Instructions détaillées pour remplir le document RGPH 1
« Ménage — Unité d'Habitation »
Généralités .. ее,
Comment remplir le questionnaire
« Ménage — Unité d'Habitation » . .
CHAPITRE VI
Instructions détaillées pour remplir le document RGPH 2
« Bordereau de B@timents et de Ménages »
Généralités .. .
Comment remplir le document RGPH 2
— 35 —
17
17
31
31
SECRET STATISTIQUE
Les Agents Recenseurs appelés au Recense-
ment Général de la Population et de "Habitation
sont tenus au secret professionnel.
Les renseignements individuels portés sur les
questionnaires sont couverts par le secret statis-
tique. Les résultats ne peuvent être publiés que
sous forme anonyme conformément à l'article 9
de l'ordonnance 73-72 du 16 Octobre 1973.
Imprimé sur les Presses de la Grande Imprimerie du Bénin — B. P. 37 COTONOU
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Related manuals

Download PDF

advertising