211i Fabricator® Manuel d`instructions

211i Fabricator® Manuel d`instructions
211i
Fabricator
®
ONDULEUR DE SOUDAGE
MULTI-PROCEDE
Manuel d’instructions
Révision : AC
Date de publication : 1er mars 2013
Caractéristiques de fonctionnement :
Art # A-10934
Manuel n° : 0-5225
50Hz
60
NOUS SOMMES HEUREUX DE VOUS
COMPTER PARMI NOS CLIENTS !
Félicitations pour votre nouveau produit Thermal Arc. Nous sommes
fiers de vous compter au nombre de nos clients et ferons tout notre
possible pour vous fournir un service et une fiabilité sans égal dans notre
secteur. Ce produit bénéficie d’une garantie étendue et d’un réseau de
service après-vente mondial. Pour trouver un distributeur ou un service
après-vente local, veuillez appeler le numéro suivant +44 (0) 1257 261
755 ou vous rendre sur notre site web : www.Thermalarc.com.
Le présent manuel d’instructions a été rédigé pour vous fournir des
informations sur les conditions de fonctionnement et d’exploitation du
produit Thermal Arc que vous avez acheté. Parce que nous attachons
une importance toute particulière à l’exploitation sécurisée du produit
et à la satisfaction que vous en retirerez, nous vous demandons de bien
vouloir prendre le temps de lire l’intégralité de ce manuel, notamment les
« consignes de sécurité », afin d’éviter les risques potentiels qui pourraient surgir lors de l’utilisation du produit. Cela vous aidera à éviter les
éventuels risques qui pourraient surgir lors de l’utilisation de ce produit.
Nous nous sommes efforcés de vous fournir les instructions, dessins et
photos les plus précis pour le(s) produit(s) durant la rédaction de ce manuel.
Veuillez nous excuser si vous trouver d’éventuelles erreurs dans ce manuel.
Nous faisons de notre mieux pour vous offrir les meilleurs produits, il
est donc possible que nous les ayons améliorés sans que cela se reflète
sur le manuel. Si vous avez des doutes sur ce que vous voyez ou lisez
dans ce manuel par rapport au produit que vous avez reçu, vérifiez s’il
existe une version plus récente du manuel sur notre site web ou bien
contactez notre service clientèle.
VOUS ETES EN BONNE
COMPAGNIE !
La marque de choix des entrepreneurs et des constructeurs dans
le monde entier.
Thermal Arc est une marque internationale des produits de soudage
à l’arc de Victor Technologies. Nous fabriquons et nous fournissons
aux principaux secteurs du monde entier ayant recours au soudage,
notamment la production, la construction, le secteur minier, l’aérospatial,
l’ingénierie, le monde rural et les bricoleurs.
Nous nous démarquons de nos concurrents grâce à la fiabilité de nos
produits qui se sont hissés au premier rang du marché et ont fait leurs
preuves au fil des ans. L’innovation technique, des prix concurrentiels,
des délais de livraison hors pair, un niveau supérieur de service aprèsvente et d’assistance technique, ainsi que l’expérience appréciable de
nos équipes de vente et de marketing, font l’objet de notre fierté.
Mais par-dessus tout, nous nous engageons à mettre au point
des produits de pointe sur le plan technologique afin d’assurer un
environnement de travail plus sûr dans le secteur du soudage.
!
MISES EN GARDE
Merci de lire et de bien comprendre l’intégralité de ce manuel ainsi que les procédures de
sécurité sur le lieu de travail avant d’installer, d’exploiter et de réparer ce produit.
Si les informations contenues dans ce manuel reflètent le discernement du fabricant, celui-ci
décline toute responsabilité quant à son utilisation.
Manuel d’instructions n° 0-5225 pour :
Alimentation de l’onduleur Thermal Arc Fabricator 211i Désignation d’article W1004206
Système avec onduleur Thermal Arc Fabricator 211i Désignation d’article W1004207
Publié par :
Victor Technologies Europe
Europa Building
Chorley Industrial Park
Chorley, Lancaster,
England, PR6 7BX
www.victortechnologies.com
Copyright 2013 :
Victor Technologies, Inc.
Tous droits réservés.
Il est interdit de reproduire cet ouvrage, intégralement ou partiellement, sans l’autorisation écrite de l’éditeur.
L’éditeur décline par la présente toute responsabilité à l’égard de tiers en cas de perte
ou de dommages provoqués par une quelconque erreur ou une quelconque omission
dans ce manuel, que lesdites erreurs soient le résultat d’une négligence, d’un accident
ou de toute autre cause.
Date de publication : 23 décembre 2011
Date de révision AB : 1er mars 2013
Noter les renseignements suivants aux fins de la garantie :
Lieu d’achat :
_____________________________________
Date d’achat :
_____________________________________
N° de série de l’équipement :_____________________________________
TABLE DES MATIERES
CHAPITRE 1 :
CONSIGNES DE SECURITE ET MISES EN GARDE................................................ 1-1
1.01
1.02
1.03
1.04
Dangers liés au soudage à l’arc....................................................................... 1-1
Principales normes en matière de sécurité...................................................... 1-6
Tableau des symboles...................................................................................... 1-7
Déclaration de conformité................................................................................ 1-8
CHAPITRE 2 :
INTRODUCTION ...................................................................................... 2-1
2.01
Comment utiliser ce manuel............................................................................ 2-1
2.02
Identification du matériel................................................................................. 2-1
2.03
Réception du matériel...................................................................................... 2-1
2.04Description...................................................................................................... 2-1
2.05
Responsabilité de l’utilisateur.......................................................................... 2-2
2.06
Méthodes de transport..................................................................................... 2-2
2.07
Articles incorporés........................................................................................... 2-2
2.08
Facteur de marche........................................................................................... 2-3
2.09Caractéristiques............................................................................................... 2-4
2.10
Accessoires en option...................................................................................... 2-5
CHAPITRE 3 :
INSTALLATION, FONCTIONNEMENT ET CONFIGURATION...................................... 3-1
3.01Environnement................................................................................................. 3-1
3.02Emplacement................................................................................................... 3-1
3.03Ventilation........................................................................................................ 3-1
3.04
Conditions requises pour la tension d’alimentation secteur............................. 3-1
3.05
Compatibilité électromagnétique...................................................................... 3-2
3.06
Commandes de la source d’alimentation, témoins et caractéristiques............. 3-4
3.07
Fixation du pistolet MIG................................................................................. 3-10
3.08
Installation de la bobine de 15 kg (300 mm de diamètre).............................. 3-11
3.09
Installation de la bobine de 5 kg (200 mm de diamètre)................................ 3-11
3.10
Introduction du fil dans le mécanisme d’avancement du fil........................... 3-12
3.11
Réglage de la pression du rouleau d’alimentation.......................................... 3-13
3.12
Changement du dévidoir................................................................................ 3-14
3.13
Frein de la bobine de fil.................................................................................. 3-14
3.14
Configuration pour le soudage MIG (GMAW) avec le fil MIG
protégé par gaz.............................................................................................. 3-14
3.15
Configuration pour le soudage MIG (FCAW) avec le fil MIG sans gaz............ 3-15
3.16
Configuration pour le soudage SPOOL GUN MIG (GMAW) avec le fil
MIG protégé par gaz...................................................................................... 3-16
3.17
Configuration pour le soudage TIG (GTAW)................................................... 3-17
3.18
Configuration pour le soudage STICK (MMA)................................................ 3-19
TABLE DES MATIERES
CHAPITRE 4 :
GUIDE DU SOUDAGE DE BASE ..................................................................... 4-1
4.01
4.02
4.03
4.04
4.05
4.06
Technique de soudage de base MIG (GMAW/FCAW)....................................... 4-1
Dépannage pour le soudage MIG (GMAW/FCAW)............................................ 4-7
Technique de soudage de base STICK (MMA)............................................... 4-10
Dépannage pour le soudage STICK (MMA).................................................... 4-20
Technique de soudage de base TIG (GTAW).................................................. 4-22
Problèmes de soudage TIG (GTAW).............................................................. 4-24
CHAPITRE 5 :
PROBLEMES DE LA SOURCE D’ALIMENTATION ET EXIGENCES EN MATIERE
D’ENTRETIEN COURANT............................................................................. 5-1
5.01
5.02
5.03
5.04
Problèmes de la source d’alimentation............................................................ 5-1
Exigences en matière d’étalonnage et d’entretien courant............................... 5-2
Nettoyage de la source d’alimentation de soudage.......................................... 5-5
Nettoyage des dévidoirs................................................................................... 5-5
CHAPITRE 6 :
PIECES DETACHEES FONDAMENTALES........................................................... 6-1
6.01
Pièces détachées de la source d’alimentation.................................................. 6-1
ANNEXE : SCHEMA DU CIRCUIT DU FABRICATOR 211i............................................... A-1
THERMAL ARC - CONDITIONS DE LA GARANTIE LIMITEE
CONDITIONS DE GARANTIE – JANVIER 2011
CONSIGNES DE SECURITE
FABRICATOR 211i
CHAPITRE 1 :
CONSIGNES DE SECURITE ET MISES EN GARDE
!
MISE EN GARDE
PROTEGEZ-VOUS ET PROTEGEZ LES AUTRES CONTRE LES BLESSURES GRAVES VOIRE MORTELLES. NE
LAISSEZ PAS LES ENFANTS S’APPROCHER. LES PERSONNES PORTANT UN PACEMAKER NE DOIVENT PAS
S’APPROCHER TANT QU’ELLES N’ONT PAS CONSULTE LEUR MEDECIN. NE PERDEZ PAS CES INSTRUCTIONS.
LISEZ LE MANUEL DE FONCTIONNEMENT/MODE D’EMPLOI AVANT D’INSTALLER, DE FAIRE FONCTIONNER
OU D’EFFECTUER L’ENTRETIEN DE CET EQUIPEMENT.
Les produits et les processus de soudage peuvent provoquer des blessures graves voire mortelles, ou des
dégâts à d’autres équipements ou biens, si l’opérateur ne respecte pas scrupuleusement toutes les consignes
de sécurité et s’il ne prend pas des précautions.
De bonnes pratiques dérivent de l’expérience passée dans l’utilisation du soudage et du découpage. Il faut
apprendre ces pratiques en étudiant et en s’entraînant avant d’utiliser cet équipement. Certaines de ces pratiques s’appliquent à l’équipement branché aux lignes de courant tandis que d’autres pratiques s’appliquent à
l’équipement équipé d’un moteur. Toute personne ne disposant pas d’une formation poussée dans les pratiques
de soudage et de découpage ne doit pas tenter de souder.
Les bonnes pratiques sont indiquées dans la norme européenne EN60974-1 intitulée : Règles de sécurité dans
les procédés de soudage et apparentés - Partie 2 : Electricité. Cette publication et d’autres guides expliquant ce
que vous devez avoir appris avant d’utiliser cet équipement sont indiqués à la fin de ces consignes de sécurité.
TOUTES LES OPERATIONS D’INSTALLATION, DE FONCTIONNEMENT, D’ENTRETIEN ET DE REPARATION NE
DOIVENT ETRE EFFECTUEES QUE PAR DU PERSONNEL QUALIFIE.
1.01 Dangers liés au soudage à l’arc
3. S’isoler du travail et de la terre au moyen de couvertures ou de tapis isolants secs.
4. Débrancher la source d’alimentation ou arrêter le
moteur avant d’installer ou d’effectuer l’entretien
de cet équipement. Verrouiller l’interrupteur de
courant ou ôter les fusibles de la ligne afin qu’il soit
impossible de remettre le courant accidentellement.
MISE EN GARDE
UNE DECHARGE ELECTRIQUE
peut être mortelle.
5. Installer et mettre cet équipement à la terre correctement selon les codes nationaux, régionaux
et locaux et conformément à son mode d’emploi.
Le contact avec des composants électriques sous tension peut provoquer des
électrocutions fatales ou de graves brûlures. L’électrode et le circuit de travail sont
sous tension quand il y a du courant. Le
circuit d’alimentation et les circuits internes
de la machine sont également sous tension
quand il y a du courant. Dans le soudage
avec du fil, automatique ou semi-automatique, le fil, la bobine de fil, le boîtier du
dévidoir et toutes les parties métalliques
au contact du fil de soudage sont sous
tension. Un équipement mal installé ou
mal mis à la terre représente un danger.
6. Eteignez l’équipement quand il n’est pas utilisé.
Débranchez l’équipement s’il est laissé sans surveillance ou s’il est hors service.
7. Utiliser des supports d’électrode entièrement isolés.
Ne jamais plonger le support dans de l’eau pour le
refroidir ni le poser sur le sol ou la surface de travail. Ne pas toucher les supports raccordés à deux
machines de soudage en même temps ni toucher
d’autres personnes avec le support ou l’électrode.
8. Ne pas utiliser des câbles usés, endommagés,
sous-dimensionnés ou mal épissés.
1. Ne pas toucher les composants électriques sous
tension.
9. Ne pas enrouler les câbles autour du corps.
2. Porter des gants isolants secs et sans trous ainsi
qu’une protection pour le corps.
Manuel 0-5225
10.Mettre à la terre la pièce avec une bonne mise à
la terre électrique.
1-1
CONSIGNES DE SECURITE ET MISES EN GARDE
FABRICATOR 211i
CONSIGNES DE SECURITE
11.Ne pas toucher l’électrode quand on se trouve au
contact du circuit (de terre) du travail.
12.N’utiliser qu’un équipement en bon état. Réparer
ou remplacer immédiatement les parties endommagées.
MISE EN GARDE
LES RAYONS DE L’ARC peuvent brûler les
yeux et la peau tandis que le BRUIT peut
compromettre l’ouïe. Les rayons de l’arc
du procédé de soudage produisent une
chaleur intense et des rayons ultraviolets
puissants qui peuvent brûler les yeux et la
peau. Le bruit de certains procédés peut
compromettre l’ouïe.
13.Dans les espaces fermés ou les emplacements
humides, ne pas utiliser un appareil de soudage
avec une alimentation CA à moins qu’il ne soit
équipé d’un réducteur de tension. Utiliser un
équipement avec une alimentation CC.
14.Porter un harnais de sécurité pour éviter de tomber
si l’on travaille en hauteur.
1. Porter un casque de soudeur équipé d’une visière
filtrante adaptée (voir ANSI Z49.1 indiqué dans les
normes de sécurité) pour protéger le visage et les
yeux pendant qu’on soude ou qu’on regarde.
15.Maintenir en place tous les panneaux et les couvercles, en toute sécurité.
AWS F2.2:2001 (R2010), Adapté avec l’autorisation de la Société Américaine De Soudage
(American Welding Society - AWS), Miami, Floride
Guide pour les numéros des visières
Taille de l’électrode
in. (mm)
Courant de l’arc
(ampère)
Visière de
protection
minimum
Inférieure à 3/32
(2,4) 3/32-5/32 (2,44,0) 5/32-1/4 (4,06,4) Supérieure à 1/4
(6,4)
Inférieur à 60
60-160
160-250
250-550
7
8
10
11
Gamme
d’intensité
recommandée*
(confort)
10
12
14
Soudage à l’arc sous gaz avec
fil plein (GMAW) et soudage
avec fil fourré (FCAW)
Inférieur à 60
60-160
160-250
250-550
7
10
10
10
11
12
14
Soudage à l’arc tungstène à gaz
(GTAW)
Inférieur à 50
50-150
150-500
8
8
10
10
12
14
Coupage à l’arc avec électrode
au carbone et jet d’air (CAC-A)
(Légère)
(Lourde)
Inférieur à 500
500-1000
10
11
12
14
Inférieur à 20
20-100
100-400
400-800
6
8
10
11
De 6 à 8
10
12
14
Inférieur à 20
20-40
40-60
60-80
80-300
300-400
400-800
4
5
6
8
8
9
10
4
5
6
8
9
12
14
Procédé
Soudage à l’arc avec métal de
protection (SMAW)
Soudage à l’arc plasma (PAW)
Coupage à l’arc plasma (PAC)
* En règle générale, commencer avec une visière trop sombre pour voir la zone de soudage. Puis passer à
une visière plus claire offrant une vision suffisante de la zone de soudage sans descendre en dessous du
minimum. Dans le brasage, le découpage ou le soudage oxygaz, où la torche et/ou le flux produit une lumière
jaune vive, il est bon d’utiliser un verre teinté qui absorbe le jaune ou la raie du sodium du spectre de la
lumière visible.
CONSIGNES DE SECURITE ET MISES EN GARDE
1-2
Manuel 0-5225
CONSIGNES DE SECURITE
FABRICATOR 211i
2. Porter des lunettes de sécurité agréées. Les écrans
latéraux sont recommandés.
plomb ou de cadmium, à moins que le revêtement
soit ôté de la zone de soudage, que l’endroit soit
bien aéré et, si cela s’avère nécessaire, en portant
un appareil à respiration d’air pur. Les revêtements
et tout métal contenant ces éléments peuvent
émaner des fumées toxiques si on les soude.
3. Utiliser des écrans de protection ou des barrières
pour protéger les autres personnes des éclairs et
des éblouissements ; avertir les autres personnes
qu’il ne faut pas regarder l’arc.
4. Porter des vêtements de protection réalisés dans
un matériau résistant et ininflammable (laine et
cuir) et des chaussures de sécurité.
MISE EN GARDE
5. Utiliser des bouchons d’oreille ou un serre-tête
antibruit agréés si le niveau sonore est élevé.
LE SOUDAGE peut provoquer un incendie
ou une explosion.
6. Ne jamais porter de lentilles de contact pendant
le soudage.
L’arc de soudage provoque des étincelles
et des projections. Les gerbes d’étincelles
et le métal chaud, les projections de
soudure, la pièce chaude et l’équipement
chaud peuvent provoquer des incendies
et des brûlures. Le contact accidentel de
l’électrode ou du fil de soudage avec des
objets métalliques peut provoquer des
étincelles, une surchauffe ou un incendie.
MISE EN GARDE
LES FUMEES ET LES GAZ peuvent être
dangereux pour votre santé.
Le soudage produit des fumées et des gaz.
Il peut être dangereux pour votre santé de
respirer ces fumées et ces gaz.
1. Se protéger et protéger les autres contre les gerbes
d’étincelles et le métal chaud.
2. Ne pas souder quand les gerbes d’étincelles
peuvent toucher un produit inflammable.
1. Garder la tête à l’écart des fumées. Ne pas respirer
les fumées.
3. Enlever tous les produits inflammables situés à
moins de 35 ft (10,7 m) de l’arc de soudage. Si
cela n’est pas possible, bien les couvrir avec des
couvercles agréés.
2. Si on se trouve à l’intérieur, aérer la zone et/ou
utiliser une évacuation au niveau de l’arc pour
éliminer les fumées et les gaz de soudage.
3. Si la ventilation est mauvaise, utiliser un appareil
à respiration d’air pur agréé.
4. Tenir compte que les étincelles de soudage et
les matériaux chauds dus au soudage peuvent
facilement s’infiltrer à travers de petites fissures
et ouvertures jusqu’aux zones proches.
4. Lire les fiches de données de sécurité des matériaux (MSDS) et les instructions du fabricant pour
les métaux, les consommables, les revêtements
et les produits d’entretien.
5. Surveiller les incendies et conserver un extincteur
à proximité.
5. Ne travailler dans un espace fermé que s’il est bien
aéré ou si l’on porte un appareil à respiration d’air
pur. Les gaz de protection utilisés pour le soudage
peuvent déplacer l’air en provoquant des blessures
graves voire mortelles. S’assurer que l’air qu’on
respire est pur.
6. Ne pas oublier que le soudage sur un plafond,
un plancher ou une cloison peut provoquer un
incendie sur le côté non visible.
6. Ne pas souder à des endroits proches d’opérations de dégraissage, nettoyage ou vaporisation.
La chaleur et les rayons de l’arc peuvent réagir
avec les vapeurs et former des gaz extrêmement
toxiques et irritants.
8. Brancher le câble de travail au travail le plus près
possible de la zone de soudage pour éviter que
le courant de soudage emprunte un chemin trop
long, des voies pouvant être inconnues et provoquer une électrocution et des risques d’incendie.
7. Ne pas souder sur des métaux présentant un revêtement, comme l’acier zingué ou l’acier revêtu de
9. Ne pas utiliser une machine à souder pour décongeler des conduits ayant gelé.
Manuel 0-5225
7. Ne pas souder sur les récipients fermés comme
les réservoirs ou les fûts.
1-3
CONSIGNES DE SECURITE ET MISES EN GARDE
FABRICATOR 211i
CONSIGNES DE SECURITE
7. Laisser le bouchon de protection à sa place sur la
valve sauf quand on utilise le cylindre ou quand
on le raccorde pour l’utiliser.
10.Enlever l’électrode enrobée du support ou couper
le fil de soudage au niveau de la tuyère de contact
lorsqu’elle n’est pas utilisée.
8. Lire et suivre les instructions relatives aux
cylindres à gaz comprimé, à l’équipement associé
et à la brochure P-1 du CGA indiquée dans les
normes de sécurité.
MISE EN GARDE
LES GERBES D’ETINCELLES ET LE METAL
CHAUD peuvent provoquer des blessures.
!
Le piquage et le meulage font voler le
métal. Quand les soudures refroidissent
elles peuvent libérer du laitier.
MISE EN GARDE
Les moteurs peuvent être dangereux.
1. Porter un écran facial ou des lunettes de sécurité
agréés. Les écrans latéraux sont recommandés.
MISE EN GARDE
2. Porter des vêtements appropriés pour protéger la
peau.
LES GAZ D’ECHAPPEMENT DES MOTEURS peuvent provoquer la mort.
Les moteurs produisent des gaz d’échappement nocifs.
MISE EN GARDE
1. Utiliser l’équipement à l’extérieur dans des zones
ouvertes et bien aérées.
Quand ils sont abîmés, les CYLINDRES
peuvent exploser.
2. Si on l’utilise dans un endroit fermé, évacuer les
gaz d’échappement du moteur à l’extérieur et loin
des entrées d’air du bâtiment.
Les cylindres des gaz de protection
contiennent du gaz haute pression. S’il
est abîmé, un cylindre peut exploser. Étant
donné que les cylindres de gaz font normalement partie du procédé de soudage,
les manipuler soigneusement.
MISE EN GARDE
LE CARBURANT DU MOTEUR peut provoquer un incendie ou une explosion.
1. Protéger les cylindres de gaz comprimé contre
la chaleur excessive, les chocs métalliques et les
arcs.
Le carburant du moteur est extrêmement
inflammable.
2. Placer et bien fixer les cylindres à la verticale en les
attachant à un support immobile ou à un support
pour cylindre d’équipement afin d’éviter qu’il ne
tombe ou bascule.
1. Couper le moteur avant de contrôler ou d’ajouter
du carburant.
2. Ne pas ajouter du carburant pendant qu’on fume
ou si l’appareil est proche d’étincelles ou de
flammes nues.
3. Conserver les cylindres loin de tout soudage ou
d’autres circuits électriques.
4. L’électrode de soudage ne doit jamais toucher un
cylindre.
3. Laisser le moteur refroidir avant de faire le plein.
Si possible, contrôler et ajouter le carburant dans
le moteur froid avant de commencer le travail.
5. N’utiliser que des cylindres à gaz de protection,
régulateurs, tuyaux et raccords corrects, conçus
pour cette application particulière ; les garder, eux
et les parties associées, en bon état.
4. Ne pas trop remplir le réservoir, laisser suffisamment de place pour que le carburant puisse se
dilater.
6. Détourner la tête de la sortie de la valve lorsqu’on
ouvre la valve du cylindre.
CONSIGNES DE SECURITE ET MISES EN GARDE
5. Ne pas renverser le carburant. Si on renverse du
carburant, le nettoyer avant de démarrer le moteur.
1-4
Manuel 0-5225
CONSIGNES DE SECURITE
FABRICATOR 211i
MISE EN GARDE
MISE EN GARDE
LES PARTIES EN MOUVEMENT peuvent
provoquer des blessures.
LA VAPEUR ET LE LIQUIDE DE REFROIDISSEMENT CHAUD pressurisé peuvent
brûler le visage, les yeux et la peau.
Les parties en mouvement, comme les ventilateurs,
les rotors et les courroies peuvent couper les doigts
et les mains et entraîner les vêtements amples.
Le liquide de refroidissement dans le
radiateur peut être extrêmement chaud et
sous pression.
1. Laisser toutes les portes, les panneaux, les couvercles et les protections fermés et bien en place.
1. Ne pas enlever le bouchon du radiateur quand le
moteur est chaud. Laisser le moteur refroidir.
2. Couper le moteur avant d’installer ou de raccorder
l’appareil.
2. Porter des gants et placer un chiffon sur la zone
du bouchon lorsqu’on enlève le bouchon.
3. Seul le personnel qualifié doit enlever les protections et les couvercles pour l’entretien et le
dépannage, en cas de besoin.
3. Laisser la pression s’échapper avant d’enlever
complètement le bouchon.
4. Pour prévenir tout démarrage accidentel durant la
maintenance, débrancher le câble négatif (-) de la
batterie de celle-ci.
REMARQUE
Considérations sur le soudage et les effets
des champs magnétiques et électriques à
basse fréquence
5. Ne pas approcher les mains, les cheveux, les
vêtements amples et les outils des pièces en
mouvement.
Le texte ci-dessous est extrait de la section des
conclusions générales du Congrès américain, bureau
de l’évaluation technologique, effets biologiques des
champs magnétiques et électriques avec fréquence,
document de travail, OTA-BP-E-63 (Washington,
DC : bureau de publication du gouvernement américain, mai 1989) : « …nous disposons désormais
d’un énorme volume de découvertes scientifiques
se basant sur des expériences au niveau cellulaire et
sur des études avec les animaux et les êtres humains
montrant clairement que les champs magnétiques à
basse fréquence interagissent avec les systèmes biologiques et produisent des changements sur ceux-ci.
La plupart de ces travaux sont de très grande qualité,
mais les résultats sont complexes. La compréhension
scientifique actuelle ne nous permet pas encore d’interpréter la preuve d’une unique structure homogène.
Ce qui est encore plus frustrant, c’est qu’elle ne nous
permet pas de tirer des conclusions définitives sur les
problèmes d’éventuel risque ou d’offrir des conseils
clairs se basant sur les données scientifiques pour
disposer de stratégies permettant de minimiser ou
d’éviter les éventuels risques. »
6. Remettre en place les panneaux ou les protections
et fermer les portes quand la maintenance est
terminée et avant de démarrer le moteur.
MISE EN GARDE
Les ETINCELLES peuvent provoquer
L’EXPLOSION DES GAZ DE LA BATTERIE ;
L’ACIDE DE LA BATTERIE peut brûler les
yeux et la peau.
Les batteries contiennent de l’acide et génèrent des
gaz explosifs.
1. Toujours porter un masque facial quand on travaille sur une batterie.
2. Couper le moteur avant de débrancher ou de
brancher les câbles de la batterie.
3. Il ne faut pas que les outils provoquent des étincelles quand on travaille sur une batterie.
4. Ne pas utiliser une machine à souder pour charger
les batteries ou faire démarrer les véhicules.
5. Respecter la bonne polarité (+ et - ) sur les batteries.
Manuel 0-5225
1-5
CONSIGNES DE SECURITE ET MISES EN GARDE
FABRICATOR 211i
CONSIGNES DE SECURITE
Pour réduire les champs magnétiques dans le lieu de
travail, respecter les procédures suivantes.
1.02 Principales normes en matière
de sécurité
1. Garder les câbles ensemble en les enroulant ou
en les scotchant.
Safety in Welding and Cutting, ANSI Standard Z49.1,
rédigée par l’American Welding Society, 550 N.W.
LeJeune Rd., Miami, FL 33126.
2. Placer les câbles d’un seul côté et loin de l’opérateur.
Safety and Health Standards, OSHA 29 CFR 1910,
rédigée par le Superintendent of Documents, U.S.
Government Printing Office, Washington, D.C. 20402.
3. Ne pas enrouler ou placer le câble autour du corps.
4. Laisser la source d’alimentation de soudage et les
câbles le plus loin possible du corps.
Recommended Safe Practices for the Preparation for
Welding and Cutting of Containers That Have Held
Hazardous Substances, American Welding Society
Standard AWS F4.1, rédigée par l’American Welding
Society, 550 N.W. LeJeune Rd., Miami, FL 33126.
A PROPOS DES PACEMAKERS :
National Electrical Code, NFPA Standard 70, rédigée
par la National Fire Protection Association, Batterymarch Park, Quincy, MA 02269.
Les procédures ci-dessus font partie de
celles également recommandées pour
les personnes portant un pacemaker.
Consulter le médecin traitant pour plus
d’informations.
Safe Handling of Compressed Gases in Cylinders,
CGA Pamphlet P-1, rédigée par la Compressed Gas
Association, 1235 Jefferson Davis Highway, Suite 501,
Arlington, VA 22202.
Code for Safety in Welding and Cutting, CSA Standard
W117.2, rédigée par la Canadian Standards Association, Standards Sales, 178 Rexdale Boulevard,
Rexdale, Ontario, Canada M9W 1R3.
Safe Practices for Occupation and Educational Eye
and Face Protection, ANSI Standard Z87.1, rédigé
par l’American National Standards Institute, 1430
Broadway, New York, NY 10018.
Cutting and Welding Processes, NFPA Standard 51B,
rédigée par la National Fire Protection Association,
Batterymarch Park, Quincy, MA 02269.
CONSIGNES DE SECURITE ET MISES EN GARDE
1-6
Manuel 0-5225
CONSIGNES DE SECURITE
FABRICATOR 211i
1.03 Tableau des symboles
Seulement certains de ces symboles apparaîtront sur votre modèle.
Marche
Monophasée
Fonction avancement
du fil
Arrêt
Triphasée
Avancement du fil vers la
pièce à usiner avec la
tension de sortie coupée.
Convertisseur-Transformateur-Redresseur à
fréquence statique
triphasée
Tension dangereuse
Augmenter/Diminuer
Disjoncteur
Alimentation
auxiliaire CA
X
%
Distant
Purge du gaz
Facteur de marche
Mode soudage
continu
Pourcentage
Mode soudage par
points
Durée du point
Fusible
Tableau/Local
Intensité du courant
Soudage à l’arc
avec métal de
protection (SMAW)
Tension
Soudage à l'arc sous
gaz avec fil plein
(GMAW)
Hertz (cycles/s)
Soudage à l’arc
tungstène à gaz
(GTAW)
Fréquence
Coupage à l’arc avec
électrode au carbone
et jet d’air (CAC-A)
Négatif
Courant constant
Positif
Tension constante ou
potentiel constant
Courant Continu (CC)
Température élevée
t
Indication de panne
IPM
Pouces par minute
MPM
Mètres par minute
Mise à la terre
115V 15A
Pistolet de soudage
t
Durée du flux
préliminaire
t1
t2
Temps après le flux
Fonctionnement
de la gâchette
en 2 temps
Appuyer pour démarrer
l'avancement du fil et le soudage,
relâcher pour l'arrêter.
Fonctionnement
de la gâchette
en 4 temps
Appuyer et maintenir appuyé pour le flux
préliminaire, relâcher pour amorcer l’arc.
Appuyer pour arrêter l’arc et maintenir
pour le flux préliminaire.
Temps de reprise
de feu
Ligne
Force de l’arc
Branchement à la ligne
Démarrage par
toucher (GTAW)
Se reporter à la
remarque
Alimentation auxiliaire
Inductance variable
Se reporter à la
remarque
Entrée de la tension
Soudage par
impulsions
Évaluation du
réceptacle-Alimentation
auxiliaire
V
Art # A-10663_AB
Manuel 0-5225
1-7
CONSIGNES DE SECURITE ET MISES EN GARDE
FABRICATOR 211i
CONSIGNES DE SECURITE
1.04 Déclaration de conformité
Fabricant : Victor Technologies International, Inc.
Adresse : 82 Benning Street
West Lebanon, New Hampshire 03784
USA
Le matériel décrit dans ce manuel est conforme à l’ensemble des dispositions et des exigences énoncées dans
la Directive Basse Tension (Directive du conseil européen n° 2006/95 CE) et au texte de transposition de ladite
directive en droit national.
Le matériel décrit dans ce manuel est conforme à l’ensemble des dispositions et des exigences énoncées dans
la Directive relative à la compatibilité électromagnétique (Directive du Conseil européen n° 2004/108/CE) et
au texte de transposition de ladite directive en droit national.
Les numéros de série, la description des composants, les pièces de fabrication utilisées et la date de fabrication
sont uniques pour chaque appareil.
Normes et caractéristiques techniques nationales
Le produit a été conçu et fabriqué conformément à un certain nombre de normes et de caractéristiques techniques, parmi lesquelles figurent : Entre autres :
• CENELEC – EN 50199 Norme de produit pour le matériel de soudage à l’arc – Exigences relatives à la
compatibilité électromagnétique (CEM)
• SO/CEI 60974-1 (BS 638-PT10) (EN 60974-1) (EN 50192) (EN 50078) – Matériel de soudage à l’arc.
Exigences de sécurité et de fonctionnement des sources de courant de soudage.
• Pour les environnements exposés à un risque élevé de choc électrique, les générateurs portant la marque
‘S’ sont conformes à la norme EN 50192 en cas d’utilisation conjointe avec des torches manuelles munies
de tuyères longues, à condition qu’elles soient équipées de cales d’écartement convenablement installées.
• Dans le cadre du procédé de conception et de fabrication général, un contrôle exhaustif portant sur la
conception du produit est effectué dans l’établissement de production. Le but est de garantir la sécurité
du produit, à condition que son exploitation se conforme aux instructions de ce manuel et aux normes
industrielles connexes, et son fonctionnement selon les spécifications. Des essais rigoureux sont inclus
dans le procédé de fabrication afin de s’assurer que le produit fabriqué répond ou est supérieur aux
caractéristiques conceptuelles.
• Directive RoHS 2002/95/CE.
!
MISE EN GARDE
Ce matériel n’est pas conforme à la norme IEC 61000-3-12. S’il est branché à un système public à
basse tension, il incombe à l’installateur ou à l’utilisateur du matériel de vérifier, en s’adressant à
l’opérateur du réseau de distribution en cas de besoin, que le matériel peut être branché.
Victor Technologies fabrique des produits depuis plus de 30 ans et continuera à viser l’excellence dans ce
domaine de production.
Représentant du fabricant :
Steve Ward
Operations Director
Victor Technologies Inc
Europa Building
Chorley N Industrial Park
Chorley, Lancashire,
England PR6 7BX
CONSIGNES DE SECURITE ET MISES EN GARDE
1-8
Manuel 0-5225
INTRODUCTION
CHAPITRE 2 : INTRODUCTION
FABRICATOR 211i
2.01 Comment utiliser ce manuel
2.03 Réception du matériel
Pour garantir un fonctionnement en toute sécurité, lire le
manuel dans son intégralité, y compris le chapitre décrivant les consignes de sécurité et les mises en garde.
Au moment de réceptionner le matériel, pointer les
composants sur la facture afin de s’assurer que rien ne
manque, et inspecter le matériel à la recherche d’éventuels dommages subis durant le transport. En présence
de dommages, avertir immédiatement le transporteur
pour pouvoir déposer une réclamation. Fournir des
renseignements complets concernant la demande de
dommages et intérêts ou les erreurs d’expédition au
bureau local dont les coordonnées figurent sur le troisième de couverture du manuel.
Les mots MISE EN GARDE, ATTENTION et REMARQUE
apparaissent tout au long de ce manuel. Il convient de
prêter toute l’attention voulue aux renseignements qui
apparaissent sous ces en-têtes. Ces annotions spéciales
sont aisément identifiables :
!
MISE EN GARDE
Une MISE EN GARDE fournit des informations concernant d’éventuelles lésions
corporelles.
AVERTISSEMENT
Un AVERTISSEMENT se réfère à tout éventuel endommagement du matériel.
REMARQUE
Une REMARQUE propose des informations
utiles relatives à certaines procédures
d’exploitation.
Vous remarquerez également des icônes du paragraphe
sur la sécurité tout au long de ce manuel. Elles vous
avertissent des différents types de risques ou de mises
en garde liés aux informations qui suivent. Certaines
peuvent avoir plusieurs risques s’appliquant et auront
l’aspect suivant :
2.02 Identification du matériel
Le numéro d’identification (code caractéristique ou
désignation d’article), le modèle et le numéro de
série du matériel figurent en principe sur une plaque
signalétique fixée sur le panneau de commande. Dans
certains cas, la plaque signalétique peut être fixée sur
le panneau arrière. Les composants qui ne possèdent
pas de panneau de commande, comme le pistolet et
le câblage, sont identifiés uniquement par le numéro
caractéristique ou la désignation d’article imprimés sur
l’emballage d’expédition. Noter ces numéros au bas de
la page ii pour toute consultation future.
Manuel 0-5225 Noter tous les numéros d’identification du matériel
selon les indications ci-dessus accompagnés d’une
description complète des pièces défectueuses.
Transporter le matériel sur le site d’installation avant
de le déballer. Prendre toutes les précautions d’usage
pour éviter que l’utilisation de barres, marteaux, etc.
n’endommage le matériel lors du déballage.
2.04Description
Le Thermal Arc Fabricator 211i est un onduleur de soudage multi-procédé monophasé autonome, capable d’effectuer des procédés de soudage MIG (GMAW/FCAW),
STICK (MMA) et LIFT TIG (GTAW). L’appareil est équipé
d’une unité d’alimentation à fil intégré, de compteurs
numériques de tension et d’intensité de courant et de
nombreux autres composants permettant de répondre
pleinement aux vastes besoins de fonctionnement du
professionnel de soudage moderne. L’appareil est également pleinement conforme à la norme EN 60974.1.
Le Thermal Arc Fabricator 211i offre d’excellentes performances de soudage dans une vaste gamme d’applications lorsqu’il est utilisé avec les procédures et les
consommables de soudage corrects. Les instructions
suivantes montrent comment configurer correctement
et en toute sécurité la machine et offrent des conseils
pour obtenir la meilleure efficacité et qualité de la source
d’alimentation. Veuillez lire attentivement ces instructions avant d’utiliser l’appareil.
2-1INTRODUCTION
FABRICATOR 211i
INTRODUCTION
2.05 Responsabilité de l’utilisateur
2.07 Articles incorporés
L’équipement fonctionnera selon les informations
contenues dans le présent manuel s’il est installé, utilisé, entretenu et réparé conformément aux instructions
fournies. Il faut contrôler l’équipement périodiquement.
L’équipement défectueux (y compris les fils de soudage)
ne doit pas être utilisé. Il faut remplacer immédiatement
les pièces cassées, manquantes, visiblement usées,
déformées ou contaminées. Si des réparations ou remplacements s’avèrent nécessaires, il est recommandé
de les faire exécuter par des personnes qualifiées et
agréées par Thermal Arc. Il est possible d’obtenir des
conseils à cet égard en contactant un distributeur
Thermal Arc agréé.
Source d’alimentation du Fabricator 211i
(Pièce n° W1004206)
• Source d’alimentation de l’onduleur Fabricator 211i
• Bloc tuyau du gaz de protection
• Manuel d’instructions
Système Fabricator 211i Pièce n° (W1004207)
• Source d’alimentation de l’onduleur Fabricator 211i
• Encoche en V de 0,6/0,8 mm des rouleaux d’alimentation (intégrée),
Encoche en V de 0,9/1,2 mm,
Il ne faut pas modifier cet équipement ou n’importe
laquelle de ses pièces sans une autorisation écrite
de Thermal Arc. L’utilisateur de cet équipement est le
seul responsable de tout dysfonctionnement dérivant
d’une utilisation inappropriée ou d’une modification
non autorisée vis-à-vis des spécifications standards,
d’une maintenance incorrecte, d’un dommage ou d’une
réparation inappropriée par toute personne autre que les
personnes qualifiées agréées par Thermal Arc.
Encoche en U de 1,0/1,2 mm,
Encoche dentée en V de 0,8/0,9 mm,
• Pistolet MIG de 3 m de long
• Support pour électrode avec câble de 4 m
• Collier avec câble de 4 m
• Bloc tuyau du gaz de protection
• Manuel d’instructions
2.06 Méthodes de transport
Cet appareil est équipé d’une poignée pour le porter.
!
MISE EN GARDE
UNE DECHARGE ELECTRIQUE peut être
mortelle. NE PAS TOUCHER les composants
électriques sous tension. Débrancher les
conducteurs de courant de la ligne d’alimentation hors tension avant de déplacer la
source d’alimentation de soudage.
!
MISE EN GARDE
TOUTE CHUTE DE MATERIEL peut entraîner
des lésions corporelles graves et endommager le matériel.
Figure 2-1 : Système Fabricator 211i W1004207
Soulever l’appareil avec la poignée située sur le dessus
du boîtier.
Utiliser un chariot ou un appareil similaire d’une capacité
appropriée.
Si on utilise un élévateur à fourche, placer et fixer l’appareil
sur un patin prévu à cet effet avant de le transporter.
INTRODUCTION
2-2 Manuel 0-5225
INTRODUCTION
FABRICATOR 211i
2.08 Facteur de marche
Le facteur de marche nominal d’une source d’alimentation de soudage correspond au temps durant lequel elle
sera utilisée à son courant de soudage nominal sans dépasser les limites de température de l’isolation des pièces.
L'exemple suivant permet d'expliquer la période de 10 minutes de facteur de marche. Supposons qu’une source
d’alimentation de soudage soit conçue pour fonctionner à un facteur de marche de 20%, 210 A à 24,5 V. Cela veut
dire qu’elle a été conçue et réalisée pour offrir l'intensité de courant nominale (210A) pendant 2 minutes, c'est-àdire le temps de soudage de l'arc, sur une période de 10 minutes (20% de 10 minutes correspond à 2 minutes).
Durant les 8 autres minutes de la période de 10 minutes, la source d’alimentation de soudage doit être à l’arrêt
pour refroidir. La coupure thermique se déclenche si on dépasse le facteur de marche.
100
90
FABRICATOR 211i
Facteur de marche (%)
80
70
STICK / TIG
60
MIG
50
40
ZONE DE FONCTIONNEMENT SUR
(MIG, TIG & STICK)
30
20
10
0
0
10
20
30
40
50
60
70
80
90
100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220
Courant de soudage (A)
Art # A-10935
Figure 2-2 : Facteur de marche du Fabricator 211i sur 230 VCA
100
FABRICATOR 211i
90
Facteur de marche (%)
80
TIG
STICK
70
60
50
40
ZONE DE FONCTIONNEMENT SUR
(MIG, TIG & STICK)
30
20
MIG
10
0
0
10
20
30
40
50
60
70
80
90
100 110 120 130 140 150
Courant de soudage (A)
Art # A-10936
Figure 2-3 : Facteur de marche du Fabricator 211i sur 110 VCA
Manuel 0-5225 2-3INTRODUCTION
FABRICATOR 211i
INTRODUCTION
2.09 Caractéristiques
Description
Installation de la source d’alimentation
Pièce n°
Dimensions de la source d’alimentation
Poids de la source d’alimentation
Refroidissement
Type de soudeuse
Norme applicable
Nombre de phases
Tension d’alimentation nominale
Fréquence d’alimentation nominale
Plage du courant de soudage (mode MIG)
Plage de vitesse d’avancement du fil
Courant d’entrée effectif (I1eff)
Courant d’entrée maximal (I1max)
Exigences du générateur monophasé
Soudage MIG (GMAW/FCAW), 40 °C, 10 min
Onduleur de soudage multi-procédé Fabricator 211i
W1004206
H 435 mm x L 266 mm x P 617 mm
26 kg
Avec ventilateur
Source d’alimentation de l'onduleur multi-procédé
EN 60974-1
Monophasée
230 V±15%
110 V±15%
50/60 Hz
50/60 Hz
10-210 A
10-140 A
2,5 - 18 MPM
2,5 - 18 MPM
15 A
19,6 A
30 A
39 A
7 kVA
4,5 kVA
210 A à 20%, 24,5 V
140 A à 20%, 21,0 V
130 A à 60%, 20,5 V
99 A à 60%, 19,0 V
101 A à 100%, 19,1 V
77 A à 100%, 17,9 V
Soudage STICK (MMA), 40 °C, 10 min.
200 A à 25%, 28,0 V
125 A à 25%, 25,0 V
130 A à 60%, 25,2 V
80 A à 60%, 23,2 V
101 A à 100%, 24,0 V
60 A à 100%, 22,4 V
Soudage TIG (GTAW), 40 °C, 10 min.
200 A à 25%, 18,0 V
150 A à 35%, 16,0 V
130 A à 60%, 15,2 V
115 A à 60%, 14,6 V
101 A à 100%, 14,0 V
90 A à 100%, 13,6 V
Tension à vide
79 V
Classe de protection
IP23S
Tableau 2-1 : Caractéristiques du Fabricator 211i
Remarque 1 : il faut utiliser le courant d’entrée effectif pour déterminer l'alimentation et la taille du câble.
Remarque 2 : Les fusibles de démarrage du moteur ou les disjoncteurs thermiques sont recommandés pour
cette application. Contrôler les exigences locales pour votre situation à cet égard.
Remarque 3 : exigences du générateur pour le facteur de marche de rendement maximal.
REMARQUE
Des consignes de sécurité supplémentaires peuvent s’avérer nécessaires quand on utilise l’appareil
dans un environnement présentant un risque majeur d’électrocution. Se reporter aux normes locales
s’appliquant pour plus d’informations avant de l’utiliser dans de telles zones.
En raison des variations pouvant avoir lieu dans les produits fabriqués, les performances revendiquées,
les tensions, les valeurs nominales, toutes les capacités, mesures, dimensions et poids indiqués ne sont
qu'approximatifs. Les capacités et les valeurs nominales pouvant être obtenues lors de l’utilisation et
du fonctionnement dépendront d'une installation, d'une utilisation, d'applications, d’une maintenance
et d'un service corrects.
INTRODUCTION
2-4 Manuel 0-5225
INTRODUCTION
FABRICATOR 211i
2.10 Accessoires en option
Torche TIG 26 V (4 m). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . N° pièce 310.090.001
Pistolet MIG Tweco TWE2 250 A (3 m). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . N° pièce 161.550.307
Pistolet MIG Tweco WeldSkill 220 A (3 m).. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . N° pièce WS220XE-10-3035
Chariot professionnel à 4 roulettes et à 2 cylindres. . . . . . . . . . . N° pièce W4015002
Chariot professionnel monocylindrique à 4 roulettes. . . . . . . . . N° pièce W4015001
Chariot monocylindrique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . N° pièce W4014700
Cage de protection. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . N° pièce W4015104
Commande à pédale. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . N° pièce 10-4016
Commande à distance. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . N° pièce 10-4014
Casque Tweco WeldSkill. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . N° pièce WHF41001
Encoche en V 0,6/0,8 mm dévidoir (dur), (intégrée). . . . . . . . . . . N° pièce 62020
Encoche en V 0,9/1,2 mm dévidoir (dur). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . N° pièce 62022
Encoche en U 0,8/0,9 mm dévidoir (souple). . . . . . . . . . . . . . . . . . . N° pièce 62179
Encoche en U 1,0/1,2 mm dévidoir (souple). . . . . . . . . . . . . . . . . . . N° pièce 62024
Dentelé en V 0,8/0,9 mm dévidoir (avec fil fourré). . . . . . . . . . . . N° pièce 62028
Manuel 0-5225 2-5INTRODUCTION
FABRICATOR 211i
INTRODUCTION
Page laissée volontairement blanche
INTRODUCTION
2-6 Manuel 0-5225
INSTALLATION/CONFIGURATION
FABRICATOR 211i
CHAPITRE 3 :
INSTALLATION, FONCTIONNEMENT ET CONFIGURATION
3.01Environnement
Cet appareil est prévu pour être utilisé dans les environnements présentant un risque majeur d’électrocution
comme cela est souligné dans la norme EN 60974.1. Des
consignes de sécurité supplémentaires peuvent s’avérer
nécessaires quand on utilise l’appareil dans un environnement présentant un risque majeur d’électrocution.
Se reporter aux normes locales s’appliquant pour plus
d’informations avant de l’utiliser dans de telles zones.
pouvant limiter la circulation naturelle de l’air pour
le refroidissement.
G. La conception du boîtier de cette source d’alimentation répond aux exigences de l’IP23S comme cela
est indiqué dans l’EN 60529.
H. Il faut prendre des précautions pour éviter que la
source d’alimentation ne se renverse. La source d’alimentation doit être placée sur une surface horizontale
adaptée, à la verticale, quand elle est utilisée.
A. Exemples d’environnements présentant un risque
majeur de décharge électrique :
1. Dans les endroits où la liberté de mouvement
est limitée, où l’opérateur est obligé d’effectuer
le travail à l’étroit (agenouillé, assis ou couché)
avec un contact physique avec des parties
conductrices.
2. Dans les endroits qui sont entièrement ou
partiellement limités par des éléments conducteurs et présentant un risque élevé de contact
accidentel ou inévitable avec l’opérateur.
3. Dans les environnements mouillés ou humides,
dans lesquels l’humidité ou la transpiration
réduit considérablement la résistance de la peau
du corps humain et les propriétés isolantes des
accessoires.
B. Les environnements présentant un risque majeur de
décharge électrique ne comprennent pas les endroits
où les parties conductrices électriquement juste à côté
de l’opérateur, pouvant provoquer un risque majeur,
ont été isolées.
3.02Emplacement
Localiser la soudeuse conformément aux consignes
suivantes :
A. Dans les zones exemptes d’humidité et de poussière.
B. Températures ambiantes comprises entre 0 °C (32
°F) et 40 °C (104 °F).
C. Dans les zones exemptes d’huile, de vapeur et de
gaz corrosifs.
D. Dans les zones qui ne sont pas sujettes à une vibration anormale ou à un choc.
E. Dans des zones qui ne sont pas directement exposées au soleil ou aux intempéries.
F. Placer l’appareil à une distance supérieure ou égale
à 30,48 cm des murs ou autre élément semblable
Manuel 0-5225
MISE EN GARDE
Le branchement électrique de cet équipement doit être effectué par un électricien
qualifié.
3.03Ventilation
!
MISE EN GARDE
Etant donné que l’inhalation de fumées de
soudage peut être nocive, s’assurer que la
zone de soudage est bien ventilée.
3.04 Conditions requises pour la
tension d’alimentation secteur
La tension d’alimentation
secteur devrait se situer dans une plage de ± 15% de
la tension d’alimentation secteur nominale. Une tension
trop faible peut provoquer de mauvaises performances
de soudage ou un dysfonctionnement au niveau de
l’avancement du fil. Une tension d’alimentation trop
élevée peut provoquer une surchauffe des composants
et éventuellement une panne.
MISE EN GARDE
Le Fabricator 211i doit être branché électriquement par un électricien expérimenté.
Des dommages au PCA (Power Control
Assembly, à savoir ensemble de commande
de puissance) pourraient avoir lieu si on
applique une tension de 276 VCA ou plus
au câble d’alimentation principal.
3-1INSTALLATION/CONFIGURATION
FABRICATOR 211i
50/60 Hz
Monophasée
Oui
Oui
INSTALLATION/CONFIGURATION
Taille du fil de
l’alimentation
principale
Taille du circuit Taille de
Courant et facteur de marche
du dourant
la fiche
MIG
TIG
STICK
principal
minimale
minimal
(Vin/Iin)
2,5 mm²
230 V / 15 A
15 A
20% à 210 A 25% à 200 A 25% à 200 A
2,5 mm²
110 V / 32 A
20 A
20% à 140 A 35% à 150 A 25% à 125 A
Tableau 3-1 : Fils de la source d’alimentation pour le Fabricator 211i
MISE EN GARDE
UNE DECHARGE ELECTRIQUE peut être mortelle ; UNE TENSION CC SIGNIFICATIVE est présente après
avoir enlevé l’alimentation. NE PAS TOUCHER les composants électriques sous tension.
COUPER la source d’alimentation de soudage, débrancher l’alimentation au moyen des procédures de verrouillage/
d’étiquetage. Les procédures de verrouillage/d’étiquetage consistent à canedasser l’interrupteur de ligne en position
ouverte, à enlever les fusibles de la boîte à fusibles, ou à couper et étiqueter en rouge le disjoncteur ou tout autre
dispositif de déconnexion.
Conditions requises de l’entrée électrique
Faire fonctionner la source d’alimentation de soudage à partir d’une source d’alimentation CA monophasée de
50/60 Hz. La source d’alimentation de soudage doit être :
• Correctement installée, le cas échéant, par un électricien expérimenté.
• Correctement mise à la terre (électriquement) conformément aux réglementations locales.
• Branchée au fil de l’alimentation principale, au fusible et au point de puissance de la bonne taille conformément
au Tableau 3-1.
MISE EN GARDE
Tout travail électrique doit être effectué par un électricien expérimenté.
3.05 Compatibilité électromagnétique
!
MISE EN GARDE
Des précautions supplémentaires pour la compatibilité électromagnétique peuvent être requises quand
cette source de puissance de soudage est utilisée dans un cadre domestique.
A. Installation et utilisation - La responsabilité des utilisateurs
L’utilisateur est responsable de l’installation et de l’utilisation de l’équipement de soudage selon les instructions du
fabricant. Si l’utilisateur de l’équipement de soudage détecte des troubles électromagnétiques, il doit se charger
de résoudre le problème avec l’assistance technique du fabricant. Dans certains cas, cette action peut être simple,
par exemple mettre à la terre le circuit de soudage, voir la REMARQUE ci-dessous. Dans d’autres cas, cela peut
impliquer la construction d’un écran électromagnétique renfermant la source de puissance de soudage et le travail,
accompagnés des filtres d’entrée associés. Dans tous les cas, il faut réduire les troubles électromagnétiques afin
que ceux-ci ne soient plus problématiques.
INSTALLATION/CONFIGURATION
3-2
Manuel 0-5225
INSTALLATION/CONFIGURATION
FABRICATOR 211i
être branché à la source d’alimentation de soudage
afin de maintenir un bon contact électrique entre le
conduit et le boîtier de la source d’alimentation de
soudage.
REMARQUE
Le circuit de soudage peut être ou ne pas être
mis à la terre pour des raisons de sécurité.
Le changement des dispositions en matière
de mise à la terre ne doit être autorisé que
par une personne capable d’évaluer si les
changements augmenteront le risque de
blessure, par exemple en autorisant des
parcours de retour du courant de soudage
en parallèle qui pourraient endommager les
circuits de terre d’autres équipements.
2. Maintenance de l’équipement de soudage
B. Evaluation de la zone
Avant d’installer l’équipement de soudage, l’utilisateur
doit évaluer les éventuels problèmes électromagnétiques dans les environs. Il faut tenir compte des
éléments suivants.
La maintenance de routine de l’équipement de soudage doit être effectuée conformément aux recommandations du fabricant. Toutes les portes d’accès
et de service ainsi que les couvercles doivent être
fermés et attachés correctement durant le fonctionnement de l’équipement de soudage. Il est interdit
de modifier de quelque manière que ce soit l’équipement de soudage, à l’exception des changements et
réglages traités dans les instructions du fabricant.
3. Câbles de soudage
1. Autres câbles d’alimentation, câbles de commande,
de signalisation et de téléphone ; au-dessus, en
dessous et à côté de l’équipement de soudage.
Les câbles de soudage devraient être les plus courts
possible et être positionnés tout près l’un de l’autre
mais jamais enroulés et au niveau du sol ou le plus
près du sol possible.
2. Emetteurs et récepteurs de radio et télévision.
4. Liaison équipotentielle
3. Ordinateurs et autres équipements de commande.
4. Equipement critique de sécurité, par exemple surveillance de l’équipement industriel.
5. La santé des personnes à proximité, par exemple
l’utilisation de pacemakers et d’appareils auditifs.
6. Equipement utilisé pour l’étalonnage et la mesure.
7. Le moment de la journée auquel le soudage ou
d’autres activités doivent être effectués.
8. L’immunité d’un autre équipement à proximité :
l’utilisateur doit vérifier que l’autre équipement utilisé dans l’environnement est compatible, cela peut
nécessiter des mesures de protection supplémentaires. La taille de la zone située autour à prendre
en compte dépendra de la structure du bâtiment et
des autres activités qui s’y déroulent. La zone autour
peut s’étendre au-delà des limites des locaux.
5. Mise à la terre de la pièce
C.Méthodes permettant de réduire les émissions
électromagnétiques
1. Alimentation secteur
L’équipement de soudage devrait être branché à
l’alimentation secteur selon les recommandations du
fabricant. En cas d’interférence, il peut être nécessaire de prendre des précautions supplémentaires
comme le filtrage de l’alimentation secteur. Il faut
envisager de protéger le câble d’alimentation vis-àvis de l’équipement de soudage installé en permanence dans un conduit métallique ou quelque chose
d’équivalent. Le blindage devrait être électriquement
continu sur toute sa longueur. Le blindage devrait
Manuel 0-5225
Il faut prendre en compte la liaison de tous les composants métalliques dans l’installation de soudage
et près de celle-ci. Néanmoins, les composants
métalliques liés à la pièce augmenteront le risque
qu’un opérateur reçoive une décharge en touchant
les composants métalliques et l’électrode au même
moment. L’opérateur doit être isolé vis-à-vis des
composants métalliques liés ainsi.
Quand la pièce n’est pas liée à la terre pour la sécurité électrique ni branchée à la terre en raison de sa
taille et de sa position, par exemple la charpente en
acier d’un bâtiment ou la coque d’un navire, une
connexion liant la pièce à la terre peut réduire les
émissions dans certains cas, mais pas tous. Il faut
veiller à éviter la mise à la terre de la pièce augmentant le risque de blessure pour les utilisateurs ou
de dommage à d’autres équipements électriques.
Le cas échéant, la connexion de la pièce à la terre
devrait être faite par une connexion directe à la pièce,
mais dans certains pays où la connexion directe n’est
pas autorisée, la liaison devrait être obtenue avec
une capacité adaptée, sélectionnée en fonction des
réglementations du pays.
6. Ecran et blindage
L’écran et le blindage sélectifs des autres câbles et
des autres équipements situés à proximité peuvent
réduire les problèmes d’interférence. On peut envisager un écran pour l’ensemble de l’installation de
soudage pour des applications spéciales.
3-3INSTALLATION/CONFIGURATION
FABRICATOR 211i
INSTALLATION/CONFIGURATION
3.06 Commandes de la source d’alimentation, témoins et caractéristiques
2
1
3
14
13
POWER FAULT
MIG
IG
L
LIFT TIG
STICK
4
12
2T
4
A
6
4
7
3
2
WIRESPEED
9
10
6
2
8
1
DOWNSLOPE (S)
ARC FORCE (%)
9
10
16
6
4
7
3
8
1
V
4T
11
8
2
SOFT
HARD
INDUCTANCE
10
15
5
21
6
7
9
8
Art # A-10937
Figure 3-1 : Panneau frontal et panneau de commande
Figure 3-2 : Raccordements du panneau arrière
17
Art # A-10938
Figure 3-3 : Commande du compartiment d’entraînement du fil
1. Témoin d’alimentation
Le témoin d’alimentation s’allume quand la bonne puissance de secteur est transmise à la source d’alimentation et quand l’interrupteur MARCHE/ARRET situé sur le panneau arrière se trouve en position MARCHE.
2. Témoin de surcharge thermique (témoin d’erreur)
Cette source d’alimentation de soudage est protégée par un thermostat se réinitialisant automatiquement. Le
témoin s’allume si on dépasse le facteur de marche de la source d’alimentation. Si le témoin de surcharge
thermique s’allume, la sortie de la source d’alimentation est alors désactivée. Une fois que la source d’alimenINSTALLATION/CONFIGURATION
3-4
Manuel 0-5225
INSTALLATION/CONFIGURATION
tation a refroidi, ce témoin s’éteint et la condition
de surtempérature est alors réinitialisée automatiquement. Noter que l’interrupteur de l’alimentation
secteur doit rester en position MARCHE afin que le
ventilateur continue à fonctionner, ce qui permettra
alors à l’appareil de refroidir suffisamment. Ne pas
couper l’appareil en cas de surcharge thermique.
3. Ampèremètre numérique (écran numérique de
gauche)
Mode MIG
Ce compteur numérique sert à afficher la vitesse
d’avancement du fil prédéfinie (aperçu) en Mètres
Par Minute (MPM) en mode MIG et l’intensité de
courant de soudage réelle de la source d’alimentation pendant le soudage. Durant les moments de
non-soudage, l’ampèremètre affichera une valeur
prédéfinie (aperçu) pour la vitesse d’avancement du
fil. Cette valeur peut être réglée en variant le bouton
de contrôle de l’intensité de courant (4).
Modes STICK et LIFT TIG
L’ampèremètre numérique sert à afficher l’intensité
de courant prédéfinie (aperçu) dans les modes
STICK / LIFT TIG et l’intensité de courant de soudage réelle de la source d’alimentation pendant le
soudage. Durant les moments de non-soudage,
l’ampèremètre affichera une valeur prédéfinie
(aperçu) dans les modes STICK et LIFT TIG. Cette
valeur peut être réglée en variant le bouton de
contrôle de l’intensité de courant (4).
Durant le soudage, l’ampèremètre numérique affichera l’intensité de courant de soudage réelle dans
tous les modes.
Lorsque le soudage est terminé, l’ampèremètre
conservera la dernière valeur d’intensité de courant
enregistrée pendant environ 10 secondes dans tous
les modes. L’ampèremètre conservera la valeur
jusqu’à ce que ; (1) l’une des commandes du
panneau avant soit réglée et dans ce cas l’appareil
reviendra en mode aperçu, (2) le soudage reprenne,
dans ce cas l’intensité de courant de soudage réelle
sera affichée, ou (3) la période de 10 secondes
se soit écoulée à la fin du soudage, dans ce cas
l’appareil reviendra en mode aperçu.
REMARQUE
La fonction aperçu fournie sur cette source
d’alimentation n’est donnée qu’à titre indicatif. On peut noter des différences entre les
valeurs d’aperçu et les valeurs de soudage
réelles en raison de plusieurs facteurs,
notamment le mode de soudage, les différences de consommables/mélanges de gaz,
Manuel 0-5225
FABRICATOR 211i
les techniques de soudage individuelles et le
mode de transfert de l’arc de soudage (c’està-dire transfert par court-circuit vs transfert
par vaporisation). Quand des paramètres
exacts sont requis (dans le cas d’applications procédurales), il est conseillé d’utiliser
des méthodes de mesure alternatives afin
de garantir que les valeurs fournies soient
précises.
4. Commande de l’intensité de courant (avancement
du fil)
Le bouton de commande de l’intensité de courant
règle la quantité de courant de soudage fourni par
la source d’alimentation. Dans les modes STICK
(MMA) et LIFT TIG (GTAW), le bouton de commande
de l’intensité de courant règle directement l’onduleur de puissance pour offrir le niveau souhaité de
courant de soudage. Dans le mode MIG (GMAW/
FCAW), le bouton de l’intensité de courant règle la
vitesse du moteur d’avancement du fil (qui à son
tour règle le courant de soudage en modifiant le fil
MIG fourni par l’arc de soudage). L’avancement du
fil optimal requis dépendra du type d’application de
soudage. Le diagramme de configuration à l’intérieur de la porte du compartiment d’avancement du
fil offre un court résumé des paramètres requis pour
une gamme basique d’applications de soudage MIG.
REMARQUE
La fonction aperçu fournie sur cette source
d’alimentation n’est donnée qu’à titre indicatif. On peut noter des différences entre les
valeurs d’aperçu et les valeurs de soudage
réelles en raison de plusieurs facteurs,
notamment le mode de soudage, les différences de consommables/mélanges de gaz,
les techniques de soudage individuelles et le
mode de transfert de l’arc de soudage (c’està-dire transfert par court-circuit vs transfert
par vaporisation). Quand des paramètres
exacts sont requis (dans le cas d’applications procédurales), il est conseillé d’utiliser
des méthodes de mesure alternatives afin
de garantir que les valeurs fournies soient
précises.
5. Adaptateur pour le pistolet MIG (européen)
L’adaptateur pour le pistolet MIG est le point
de connexion pour le pistolet de soudage MIG.
Brancher le pistolet en poussant le connecteur
du pistolet dans l’adaptateur du pistolet en laiton
fermement et en vissant l’écrou en plastique dans
le sens des aiguilles d’une montre pour qu’il soit
bien en place. Pour enlever le pistolet MIG, exécuter
ces opérations dans le sens inverse.
3-5INSTALLATION/CONFIGURATION
FABRICATOR 211i
INSTALLATION/CONFIGURATION
6. Borne de soudage positive
La borne de soudage positive sert à brancher la sortie de soudage de la source d’alimentation à l’accessoire
de soudage approprié comme le pistolet MIG (via le câble de polarité MIG), le câble du support de l’électrode
ou le câble de mise à la terre. Le courant de soudage positif passe de la source d’alimentation via cette borne
à baïonnette robuste. Néanmoins, il est essentiel que la fiche mâle soit insérée et tournée correctement pour
obtenir une bonne connexion électrique.
AVERTISSEMENT
Les connexions lâches de la borne de soudage peuvent entraîner une surchauffe et provoquer la fusion
de la fiche mâle dans la borne à baïonnette.
7. Câble de polarité MIG
Le câble de polarité sert à brancher le pistolet MIG à la borne positive ou négative appropriée (permettant
l’inversion de polarité pour les différentes applications de soudage). En général, le câble de polarité devrait
être branché à la borne positive (+) de soudage lorsqu’on utilise un fil d’électrode en acier, acier inoxydable
ou aluminium. Lors de l’utilisation de fil sans gaz, le câble de polarité est habituellement branché à la borne
négative (-) de soudage. En cas de doute, consulter le fabricant du fil de l’électrode pour connaître la polarité
correcte. Néanmoins, il est essentiel que la fiche mâle soit insérée et tournée correctement pour obtenir une
bonne connexion électrique.
AVERTISSEMENT
Les connexions lâches de la borne de soudage peuvent entraîner une surchauffe et provoquer la fusion
de la fiche mâle dans la borne à baïonnette.
8. Borne de soudage négative
La borne de soudage négative sert à brancher la sortie de soudage de la source d’alimentation à l’accessoire
de soudage approprié comme le pistolet MIG (via le câble de polarité MIG), la torche TIG ou le câble de mise
à la terre. Le courant de soudage négatif provient de la source d’alimentation via cette borne à baïonnette
robuste. Néanmoins, il est essentiel que la fiche mâle soit insérée et tournée correctement pour obtenir une
bonne connexion électrique.
AVERTISSEMENT
Les connexions lâches de la borne de soudage peuvent entraîner une surchauffe et provoquer la fusion
de la fiche mâle dans la borne à baïonnette.
9. Prise du contrôle à distance
La prise du contrôle à distance à 8 broches sert à brancher les dispositifs de télécommande à la source d’alimentation de soudage. Pour effectuer les connexions, aligner la rainure, brancher la prise et tourner le collier
fileté entièrement dans le sens des aiguilles d’une montre.
1
2
2
1
5
4
3
8
7
6
Négatif
Interrupteur
de la gâchette
3
4
5
6
W
V
Moteur du pistolet Spool
Positif
Tension à distance en
MIG (GMAW/FCAW)
7
8
Art # A-10421_AC
Avancement du fil à distance en mode MIG (GMAW/FCAW)
Courant à distance en mode LIFT TIG (GTAW)
Figure 3-4 : Prise du contrôle à distance
INSTALLATION/CONFIGURATION
3-6
Manuel 0-5225
INSTALLATION/CONFIGURATION
FABRICATOR 211i
Broche de
la prise
Fonction
1
Négatif du moteur du pistolet Spool
2
Entrée de l’interrupteur de la gâchette
3
Entrée de l’interrupteur de la gâchette
4
Positif du moteur du pistolet Spool
5
Connexion de 5k ohm (maximum) au potentiomètre de contrôle à distance de 5k ohm
6
Connexion de zéro ohm (minimum) au potentiomètre de contrôle à distance de 5k ohm
7
Connexion du bras du curseur au potentiomètre en mode MIG (GMAW/FCAW) de l’avancement
du fil pour la télécommande de 5 kohm Connexion du bras du curseur au potentiomètre en
mode LIFT TIG (GTAW) de l’avancement du fil pour la télécommande de 5 kohm
8
Connexion du bras du curseur au potentiomètre en mode MIG (GMAW/FCAW) de la tension
pour la télécommande de 5 kohm
Tableau 3-2
Noter que l’interrupteur local / à distance (article 18) situé dans le compartiment de l’avancement du fil devrait
être réglé sur à distance pour que les commandes de l’intensité de courant/de la tension soient opérationnelles.
10.Commande multifonctionnelle - tension, décroissance et force de l’arc
Le bouton de commande multifonction sert à régler la tension (mode MIG), la décroissance (mode LIFT TIG)
et la force de l’arc (mode STICK) en fonction du mode de soudage sélectionné.
REMARQUE
La fonction aperçu fournie sur cette source d’alimentation n’est donnée qu’à titre indicatif. On peut
noter des différences entre les valeurs d’aperçu et les valeurs de soudage réelles en raison de plusieurs
facteurs, notamment le mode de soudage, les différences de consommables/mélanges de gaz, les
techniques de soudage individuelles et le mode de transfert de l’arc de soudage (c’est-à-dire transfert
par court-circuit vs transfert par vaporisation). Quand des paramètres exacts sont requis (dans le cas
d’applications procédurales), il est conseillé d’utiliser des méthodes de mesure alternatives afin de
garantir que les valeurs fournies soient précises.
Quand le mode MIG (GMAW/FCAW) est sélectionné
Dans ce mode, le bouton de commande sert à régler la tension de l’appareil. On augmente la tension de soudage
en tournant le bouton dans le sens des aiguilles d’une montre ou on la diminue en tournant le bouton dans le
sens contraire des aiguilles d’une montre. Le niveau de tension optimal requis dépendra du type d’application
de soudage. Le diagramme de configuration à l’intérieur de la porte du compartiment d’avancement du fil offre
un court résumé des paramètres requis pour une gamme basique d’applications de soudage MIG.
Quand le mode STICK (MMA) est sélectionné
Dans ce mode, le bouton de commande multifonctionnel sert à régler la force de l’arc. La commande de la
force de l’arc fournit une quantité réglable de commande (ou «coupure») de la force de soudage. Cette fonction
peut être particulièrement utile pour fournir à l’opérateur la capacité de compenser la variabilité en fixation
conjointe dans certaines situations avec des électrodes particulières. En règle générale, l’augmentation de la
commande de la force de l’arc vers ‘10’ (force d’arc maximale) permet d’obtenir une plus grande commande
de pénétration. On augmente la force de l’arc en tournant le bouton de commande dans le sens des aiguilles
d’une montre ou on la diminue en tournant le bouton dans le sens contraire des aiguilles d’une montre.
Quand le mode LIFT TIG est sélectionné
Dans ce mode, le bouton de commande multifonctionnel sert à régler la décroissance. La décroissance permet à l’utilisateur de sélectionner le temps de décélération à la fin de la soudure. La principale fonction de la
décroissance est de permettre de réduire progressivement le courant de soudage durant un délai prédéfini
afin que le groupe de soudage dispose de suffisamment de temps pour refroidir correctement.
Manuel 0-5225
3-7INSTALLATION/CONFIGURATION
FABRICATOR 211i
INSTALLATION/CONFIGURATION
Noter que quand il est en mode 2T normal (se référer à l’article 12), l’appareil passera en mode décroissance
dès que l’interrupteur de la gâchette sera relâché (c’est-à-dire si le bouton de commande multifonctionnel est
réglé sur 5, l’appareil décélèrera du courant de soudage actuel jusqu’à zéro en 5 secondes). Si on ne sélectionne aucun délai de décroissance alors le courant de soudage sera immédiatement interrompu. Si l’appareil
est réglé sur le mode verrou 4T, pour passer en mode décroissance il faut tenir la gâchette pendant le délai
sélectionné (c’est-à-dire appuyer sur la gâchette et la relâcher pour commencer le soudage, puis appuyer
sur la gâchette et la tenir à nouveau pour passer en mode décroissance). Si la gâchette est relâchée durant la
phase de décroissance (uniquement 4T), le courant sera immédiatement interrompu.
11.Contrôle de l’arc (Inductance)
Le contrôle de l’arc fonctionne uniquement en mode MIG (GMAW/FCAW) et il est utilisé pour régler l’intensité
de l’arc de soudage. En diminuant les paramètres de commande de l’arc on rend l’arc plus doux avec moins
de projection de soudure. Des paramètres de commande de l’arc plus élevés rendent l’arc de conduite plus
puissant ce qui peut augmenter la pénétration de la soudure.
12.Commande du mode gâchette (uniquement en mode MIG et LIFT TIG)
La commande du mode gâchette sert à faire basculer la fonctionnalité de la gâchette de la torche de 2T (normal) à 4T (mode verrouillage).
Mode normal 2T
Dans ce mode, la gâchette de la torche doit rester appuyée pour que la sortie de soudage soit active. Appuyer
sur la gâchette de la torche et la tenir pour activer la source d’alimentation (soudure). Relâcher l’interrupteur
de la gâchette de la torche pour interrompre le soudage.
Mode verrouillage 4T
Ce mode de soudage est principalement utilisé pour les longs cycles de soudage afin de réduire la fatigue de
l’opérateur. Dans ce mode, l’opérateur peut appuyer sur la gâchette de la torche et la relâcher, et la sortie reste
active. Pour désactiver la source d’alimentation, il faut débloquer l’interrupteur de la gâchette, ce qui évite à
l’opérateur de devoir tenir la gâchette de la torche. Noter que lorsqu’on travaille en mode LIFT TIG (GTAW),
la source d’alimentation restera activée jusqu’à ce que le temps de décroissance sélectionné se soit écoulé
(se référer à l’article 10).
13.Commande de sélection du procédé
La commande de sélection du procédé sert à sélectionner le mode de soudage souhaité. Trois modes sont
disponibles : MIG (GMAW/FCAW), LIFT TIG (GTAW) et STICK (MMA). Se reporter au chapitre 3.14, 3.15 ou
3.16 pour les détails de configuration de MIG (GMAW/FCAW), au chapitre 3.17 pour les détails de configuration
de LIFT TIG (GTAW) ou au chapitre 3.18 pour les détails de configuration de STICK (MMA).
Noter que quand l’appareil est hors tension, la commande de sélection du mode passe automatiquement au
mode MIG par défaut. Cela est nécessaire pour prévenir l’amorçage d’un arc par inadvertance si un support
d’électrode est branché à l’appareil et qu’il se trouve par erreur au contact de la pièce lors de la mise sous
tension.
14.Compteur numérique de la tension (écran numérique de droite)
Mode MIG
Ce compteur numérique sert à afficher la tension prédéfinie (aperçu) dans le mode TIG et la tension de soudage réelle de la source d’alimentation pendant le soudage. Durant les moments de non-soudage, le compteur
numérique affichera une valeur prédéfinie (aperçu) pour la tension. Cette valeur peut être réglée en variant le
bouton de contrôle multifonction (10).
Modes STICK et LIFT TIG
Ce compteur numérique sert à afficher la tension de la borne de soudage dans les modes STICK / LIFT TIG
durant le non-soudage ou le soudage. Cette valeur ne peut pas être réglée en variant le bouton de contrôle
multifonction (10).
Durant le soudage, ce compteur numérique affichera la tension de soudage réelle dans tous les modes.
INSTALLATION/CONFIGURATION
3-8
Manuel 0-5225
INSTALLATION/CONFIGURATION
FABRICATOR 211i
Lorsque le soudage est terminé, le compteur numérique conservera la dernière valeur de tension enregistrée
pendant environ 10 secondes dans tous les modes. Le compteur de tension conservera la valeur jusqu’à ce
que ; (1) l’une des commandes du panneau avant soit réglée et dans ce cas l’appareil reviendra en mode
aperçu, (2) le soudage reprenne, dans ce cas l’intensité de courant de soudage réelle sera affichée, ou (3) la
période de 10 secondes se soit écoulée à la fin du soudage, dans ce cas l’appareil reviendra en mode aperçu.
REMARQUE
La fonction aperçu fournie sur cette source d’alimentation n’est donnée qu’à titre indicatif. On peut
noter des différences entre les valeurs d’aperçu et les valeurs de soudage réelles en raison de plusieurs
facteurs, notamment le mode de soudage, les différences de consommables/mélanges de gaz, les
techniques de soudage individuelles et le mode de transfert de l’arc de soudage (c’est-à-dire transfert
par court-circuit vs transfert par vaporisation). Quand des paramètres exacts sont requis (dans le cas
d’applications procédurales), il est conseillé d’utiliser des méthodes de mesure alternatives afin de
garantir que les valeurs fournies soient précises.
15.Orifice du gaz (en mode MIG uniquement)
La connexion de l’orifice du gaz sert à approvisionner l’appareil en gaz de soudage MIG approprié. Se reporter
au chapitre 3.15 pour les détails de configuration.
!
MISE EN GARDE
Seuls les gaz de protection inertes conçus pour les applications de soudage doivent être utilisés.
16.Interrupteur Marche/Arrêt
Ce disjoncteur monophasé a une double fonction.
Il sert à allumer/éteindre l’appareil et il se déclenche également en cas de panne.
MISE EN GARDE
Quand les écrans numériques frontaux sont allumés, la machine est raccordée à la tension de l’alimentation secteur et les composants électriques internes sont au potentiel de tension du secteur.
17.Disjoncteur du moteur d’entraînement du fil
Le disjoncteur 4A protège l’appareil contre les pannes électriques et il se déclenche en cas de surcharge du
moteur.
REMARQUE
Si un disjoncteur se déclenche, il faut laisser passer une courte période de refroidissement avant de
tenter de réinitialiser l’appareil en appuyant sur le bouton de réinitialisation du disjoncteur.
18.Interrupteur local / distant (situé dans un compartiment d’avancement du fil)
L’interrupteur local / distant n’est utilisé que quand un dispositif de commande à distance (comme une torche
TIG avec une commande du courant à distance) est monté sur l’appareil via la prise de commande à distance
(article 9). Quand l’interrupteur local/distant est sur la position à distance, l’appareil détecte un dispositif à
distance et fonctionne en conséquence. Quand il est en mode local, l’appareil ne détecte pas le dispositif à
distance et fonctionne uniquement à partir des commandes de la source d’alimentation. Noter que la gâchette
fonctionnera à tout moment sur la prise de commande à distance quelle que soit la position de l’interrupteur
local / distant (c’est-à-dire à la fois en mode local et distant).
Si un dispositif à distance est connecté et que l’interrupteur distant / local est réglé sur distant, le paramètre
maximal de la source d’alimentation sera déterminé par la commande du panneau avant correspondante, quel
que soit le paramètre du dispositif de commande à distance. Par exemple, si le courant de soudage sur le
panneau avant de la source d’alimentation est réglé sur 50% et que le dispositif de commande à distance est
Manuel 0-5225
3-9INSTALLATION/CONFIGURATION
FABRICATOR 211i
INSTALLATION/CONFIGURATION
réglé sur 100%, le courant maximal pouvant être obtenu de l’appareil sera de 50%. Si une puissance de 100%
est requise, la commande du panneau avant correspondante sera réglée sur 100%, dans ce cas le dispositif
à distance sera en mesure de commander dans la plage 0-100%.
19.Commande de la reprise de feu (située dans le compartiment de l’avancement du fil)
La commande de la reprise du feu sert à régler la quantité de fil MIG sortant du pistolet MIG quand le soudage
MIG est terminé (couramment indiqué comme le dépassement). Pour diminuer le délai de reprise du feu (ou
allonger la quantité de fil sortant du pistolet MIG quand le soudage est terminé, tourner le bouton de commande
de la reprise du feu dans le sens contraire des aiguilles d’une montre. Pour augmenter le délai de reprise du
feu (ou réduire la quantité de fil sortant du pistolet MIG quand le soudage est terminé, tourner le bouton de
commande de la reprise du feu dans le sens des aiguilles d’une montre.
20.Interrupteur du pistolet MIG/pistolet SPOOL (situé dans le compartiment d’avancement du fil)
Le pistolet MIG / le pistolet SPOOL est utilisé pour changer de mode de soudage entre la fonction pistolet
MIG et la fonction pistolet SPOOL.
21.Ventilateur de refroidissement
Le Fabricator 211i est équipé d’un ventilateur selon les besoins. Le ventilateur selon les besoins éteint automatiquement le ventilateur de refroidissement quand il n’est pas nécessaire. Ceci comporte deux principaux
avantages ; (1) minimiser la consommation de courant, et (2) minimiser la quantité d’agents contaminants
comme la poussière qui sont attirés dans la source d’alimentation.
Noter que la ventilation ne fonctionne que quand cela s’avère nécessaire pour le refroidissement et s’éteint
automatiquement quand elle n’est pas nécessaire.
3.07 Fixation du pistolet MIG
Monter le pistolet MIG sur la source d’alimentation en poussant le connecteur du pistolet MIG dans l’adaptateur
du pistolet MIG et en vissant l’écrou en plastique dans le sens des aiguilles d’une montre pour bien fixer le pistolet
MIG à l’adaptateur du pistolet MIG.
Adaptateur pour
pistolet MIG
Connecteur pour pistolet MIG
Art # A-10423_AB
Figure 3-5 : Fixation du pistolet MIG
INSTALLATION/CONFIGURATION
3-10
Manuel 0-5225
INSTALLATION/CONFIGURATION
FABRICATOR 211i
3.08 Installation de la bobine de 15 kg (300 mm de diamètre)
A la sortie de l’usine, l’appareil est équipé d’un support de bobines de câbles qui accepte une bobine de 300 mm
de diamètre.
Enlever la goupille de verrouillage du support de bobine. Installer la bobine de fil sur le support de bobine, en
positionnant le trou dans la bobine au niveau de la goupille d’alignement sur le support de bobine. Remettre la
goupille de verrouillage dans le support de bobine.
Clef de serrage
Utiliser les trous
à l’intérieur du
support de
bobine
Bobine de fil
de 300 mm
Rondelle en fibre
Broche
Rondelle plate
Gros trou
Ecrou du
support de
la bobine
de câble
Rondelle plate
Petit trou
Ressort
Rondelle à clé
Support de
bobine
Art # A-10939
Figure 3-6 : Installation de la bobine de 300 mm pesant 15 kg
3.09 Installation de la bobine de 5 kg (200 mm de diamètre)
Enlever la goupille de verrouillage du support de bobine.
Installer la bobine de 5 kg sur le support de bobine, en positionnant le trou dans la bobine de 5 kg au niveau de
la goupille d’alignement sur le support de bobine.
Remettre la goupille de verrouillage dans le support de bobine, à l’arrière comme cela est montré, en vérifiant que
la bobine de fil soit bien en place.
Bobine de fil
de 200 mm
Ecrou du
support de
la bobine
de câble
Clef de serrage
Utiliser les trous
à l’intérieur du
support de
bobine
Rondelle en fibre
Broche
Rondelle plate
Gros trou
Rondelle à clé
Rondelle plate
Ressort
Petit trou
Support de
bobine
Art # A-10940
Figure 3-7 : Installation de la bobine de 200 mm pesant 5 kg
Manuel 0-5225
3-11INSTALLATION/CONFIGURATION
FABRICATOR 211i
INSTALLATION/CONFIGURATION
3.10 Introduction du fil dans le mécanisme d’avancement du fil
Relâcher la tension du rouleau de pression en tournant la vis de tension réglable de l’entraînement du fil dans le
sens contraire des aiguilles d’une montre. Puis pour relâcher le bras du rouleau de pression, visser vers le devant
de la machine qui relâche le bras du rouleau de pression (Figure 3-8). Avec l’alimentation du fil de soudage MIG
par le bas de la bobine (Figure 3-9), passer le fil de l’électrode à travers le guide d’entrée, entre les rouleaux, à
travers le guide de sortie puis dans le pistolet MIG. Fixer à nouveau le bras du rouleau de pression et la vis de
tension d’entraînement du fil puis régler la pression en conséquence (Figure 3-8). Enlever la tuyère de contact du
pistolet MIG. Avec le câble du pistolet MIG suffisamment droit, alimenter le fil à travers le pistolet MIG en relâchant
l’interrupteur de la gâchette. Monter la tuyère de contact appropriée.
MISE EN GARDE
Avant de brancher le collier au travail, vérifier que l’alimentation secteur est coupée.
Le fil de l’électrode sera au potentiel de la tension de soudage durant son alimentation à travers le
système.
Tenir le pistolet MIG loin des yeux et du visage.
Vis de tension de
l’entraînement du fil
Bras du rouleau de
pression
Guide d’entrée
Art # A-10426
Guide de sortie
Figure 3-8 : Composants de l’ensemble de l’entraînement du fil
Fil de soudage MIG
Art # A-10427_AB
Figure 3-9 : Fil de soudage MIG - Installation
INSTALLATION/CONFIGURATION
3-12
Manuel 0-5225
INSTALLATION/CONFIGURATION
FABRICATOR 211i
3.11 Réglage de la pression du rouleau d’alimentation
Le rouleau (supérieur) de pression applique une pression au rouleau d’alimentation avec encoche via une vis de
pression réglable. Ces dispositifs doivent être réglés à une pression minimale qui fournira une alimentation en
fil satisfaisante sans glissement. Si un glissement se produit et que l’inspection de la tuyère de contact du fil ne
révèle aucune usure, distorsion ou blocage de la reprise du feu, il faut contrôler que le revêtement du conduit ne
présente pas de nœud ni d’obstruction par des flocons ou copeaux de métal. Si ce n’est pas la cause du glissement, on peut augmenter la pression du rouleau d’alimentation en tournant la vis de pression dans le sens des
aiguilles d’une montre.
MISE EN GARDE
Avant de changer le rouleau d’alimentation, vérifier que l’alimentation secteur vers la source d’alimentation est coupée.
AVERTISSEMENT
L’utilisation d’une pression excessive peut provoquer une usure rapide des rouleaux d’alimentation,
des arbres et des paliers.
3.12 Changement du dévidoir
Pour changer le dévidoir, enlever la vis de retenue du dévidoir en tournant dans le sens contraire des aiguilles d’une
montre. Une fois le dévidoir enlevé, pour le remettre en place il suffit de suivre ces indications dans le sens inverse.
Un rouleau d’alimentation à deux encoches est fourni de série. Il peut accueillir des fils durs de 0,6/0,8 mm de
diamètre. Sélectionner le rouleau requis avec le marquage de la taille de fil choisie tourné vers l’extérieur.
ENCOCHE “A”
ENCOCHE “B” TAILLE
ENCOCHE “B”
ENCOCHE “A” TAILLE
A-09583
Figure 3-10 : Rouleau d’alimentation à double encoche
Vis de retenue
du dévidoir
Art # A-10428
Figure 3-11 : Changement du dévidoir
Manuel 0-5225
3-13INSTALLATION/CONFIGURATION
FABRICATOR 211i
INSTALLATION/CONFIGURATION
3.13 Frein de la bobine de fil
Le groupe de la bobine de fil comprend un frein à friction qui est réglé durant la fabrication pour offrir un freinage
optimal.
Si cela s’avère nécessaire, il est possible de le régler en tournant la vis de serrage à l’intérieur de l’extrémité ouverte
du groupe dans le sens des aiguilles d’une montre pour serrer le frein. Grâce à un réglage correct, la circonférence
de la bobine de fil n’ira pas plus loin que 10-20 mm après le relâchement de la gâchette. Le fil de l’électrode devrait
avoir du jeu sans pour autant sortir de la bobine de fil.
AVERTISSEMENT
La surtension du frein provoquera une usure rapide des pièces mécaniques de l’avancement du fil, une
surchauffe des composants électriques et probablement une augmentation de l’incidence de la reprise
de feu du fil de l’électrode dans la tuyère de contact.
Vis de serrage pour
la tension du support
de bobine
Art # A-10429
Figure 3-12 : Frein de la bobine de fil
3.14 Configuration pour le soudage MIG (GMAW) avec le fil MIG protégé par gaz
A. Sélectionner le mode MIG avec la commande de sélection du procédé. (se reporter au chapitre 03.06.13 pour
plus d’informations).
B. Raccorder le fil de polarité MIG à la borne de soudage positive (+). En cas de doute, consulter le fabricant du fil
de l’électrode. Le courant de soudage passe de la source d’alimentation via des bornes à baïonnette robustes.
Néanmoins, il est essentiel que la fiche mâle soit insérée et tournée correctement pour obtenir une bonne
connexion électrique.
C. Monter le pistolet MIG sur la source d’alimentation. (Se reporter au chapitre 3.07 Fixation du pistolet MIG).
D. Raccorder le câble de mise à la terre à la borne de soudage négative (-). En cas de doute, consulter le fabricant
du fil de l’électrode. Le courant de soudage passe de la source d’alimentation via des bornes à baïonnette
robustes. Néanmoins, il est essentiel que la fiche mâle soit insérée et tournée correctement pour obtenir une
bonne connexion électrique.
E. Monter le débitmètre/régulateur de gaz de protection pour le soudage au cylindre du gaz de protection puis
raccorder le tuyau du gaz de protection de l’arrière de la source d’alimentation à la sortie du débitmètre/régulateur.
F. Se reporter au guide de soudage situé à l’intérieur de la porte du compartiment d’avancement du fil pour plus
d’informations.
INSTALLATION/CONFIGURATION
3-14
Manuel 0-5225
INSTALLATION/CONFIGURATION
FABRICATOR 211i
!
MISE EN GARDE
Avant de brancher le collier au travail, vérifier que l’alimentation secteur est coupée.
Bien fixer le cylindre du gaz de protection pour le soudage à la verticale en l’attachant à un support
stationnaire adapté pour éviter qu’il ne tombe ou bascule.
AVERTISSEMENT
Les connexions lâches de la borne de soudage peuvent entraîner une surchauffe et provoquer la fusion
de la fiche mâle dans la borne.
Enlever tout matériau d’emballage avant l’utilisation. Ne pas bloquer les évents à l’avant ou à l’arrière
de la source d’alimentation de soudage.
Tuyau du gaz de protection monté avec un raccord rapide
Borne de
soudage
positive (+)
Câble de polarité MIG
Pistolet MIG
Borne de soudage
négative (-)
Câble de mise à la terre
Art # A-10430_AB
Figure 3-13 : Configuration pour le soudage MIG avec le fil MIG protégé par gaz
3.15 Configuration pour le soudage MIG (FCAW) avec le fil MIG sans gaz
A. Sélectionner le mode MIG avec la commande de sélection du procédé (se reporter au chapitre 3.06.13 pour
plus d’informations).
B. Raccorder le câble de polarité MIG à la borne de soudage négative (-). En cas de doute, consulter le fabricant
du fil de l’électrode. Le courant de soudage passe de la source d’alimentation via des bornes à baïonnette
robustes. Néanmoins, il est essentiel que la fiche mâle soit insérée et tournée correctement pour obtenir une
bonne connexion électrique.
C. Raccorder le câble de mise à la terre à la borne de soudage positive (+). En cas de doute, consulter le fabricant
du fil de l’électrode. Le courant de soudage passe de la source d’alimentation via des bornes à baïonnette
robustes. Néanmoins, il est essentiel que la fiche mâle soit insérée et tournée correctement pour obtenir une
bonne connexion électrique.
D. Se reporter au guide de soudage situé à l’intérieur de la porte du compartiment d’avancement du fil pour plus
d’informations.
Manuel 0-5225
3-15INSTALLATION/CONFIGURATION
FABRICATOR 211i
INSTALLATION/CONFIGURATION
MISE EN GARDE
Avant de brancher le collier au travail, vérifier que l’alimentation secteur est coupée.
AVERTISSEMENT
Les connexions lâches de la borne de soudage peuvent entraîner une surchauffe et provoquer la fusion
de la fiche mâle dans la borne.
Enlever tout matériau d’emballage avant l’utilisation. Ne pas bloquer les évents à l’avant ou à l’arrière
de la source d’alimentation de soudage.
Pistolet MIG
Borne de
soudage positive (+)
Borne de soudage
négative (-)
Câble de polarité MIG
Câble de mise à la terre
Art # A-10431_AB
Figure 3-14 : Configuration pour le soudage MIG avec le fil MIG sans gaz
3.16 Configuration pour le soudage SPOOL GUN MIG (GMAW) avec le fil MIG
protégé par gaz
A. Sélectionner le mode MIG avec la commande de sélection du procédé (se reporter au chapitre 3.06.13 pour
plus d’informations).
B. Raccorder le fil de polarité MIG à la borne de soudage positive (+). En cas de doute, consulter le fabricant du fil
de l’électrode. Le courant de soudage passe de la source d’alimentation via des bornes à baïonnette robustes.
Néanmoins, il est essentiel que la fiche mâle soit insérée et tournée correctement pour obtenir une bonne
connexion électrique.
C. Monter le pistolet Euro Spool sur la source d’alimentation au moyen de l’adaptateur européen du panneau frontal
(se reporter également au chapitre 3.07 Fixation du pistolet MIG). Brancher la fiche du contrôle à distance à 8
broches sur la prise du contrôle à distance à 8 broches de la source d’alimentation.
D. Raccorder le câble de mise à la terre à la borne de soudage négative (-). En cas de doute, consulter le fabricant
du fil de l’électrode. Le courant de soudage passe de la source d’alimentation via des bornes à baïonnette
robustes. Néanmoins, il est essentiel que la fiche mâle soit insérée et tournée correctement pour obtenir une
bonne connexion électrique.
INSTALLATION/CONFIGURATION
3-16
Manuel 0-5225
INSTALLATION/CONFIGURATION
FABRICATOR 211i
E. Monter le débitmètre/régulateur de gaz de protection pour le soudage au cylindre du gaz de protection puis raccorder le tuyau du gaz de protection de l’arrière de la source d’alimentation à la sortie du débitmètre/régulateur.
F. Se reporter au guide de soudage situé à l’intérieur de la porte du compartiment d’avancement du fil pour plus
d’informations.
G. Sélectionner le mode MIG avec la commande de sélection du procédé (se reporter au chapitre 3.06.13 pour
plus d’informations).
H. Régler l’interrupteur du pistolet Spool situé à l’intérieur du compartiment d’entraînement du fil sur SPOOL GUN.
!
MISE EN GARDE
Avant de brancher le collier au travail, vérifier que l’alimentation secteur est coupée.
Bien fixer le cylindre du gaz de protection pour le soudage à la verticale en l’attachant à un support
stationnaire adapté pour éviter qu’il ne tombe ou bascule.
AVERTISSEMENT
Les connexions lâches de la borne de soudage peuvent entraîner une surchauffe et provoquer la fusion
de la fiche mâle dans la borne. Enlever tout matériau d’emballage avant l’utilisation. Ne pas bloquer les
évents à l’avant ou à l’arrière de la source d’alimentation de soudage.
Tuyau du gaz de protection monté avec un raccord rapide
Prise du
contrôle
à distance
Interrupteur du
pistolet Spool
Câble de
polarité MIG
Pistolet Spool
Borne de soudage
négative (-)
Borne de soudage
positive (+)
Câble de mise à la terre
Art # A-10576
Figure 3-15 : Configuration pour le soudage au moyen du pistolet Spool avec le fil MIG protégé par gaz
3.17 Configuration pour le soudage TIG (GTAW)
A. Sélectionner le mode LIFT TIG avec la commande de sélection du procédé (se reporter au chapitre 3.06.13
pour plus d’informations).
B. Raccorder la torche TIG à la borne de soudage négative (-). Le courant de soudage passe de la source d’alimentation via des bornes à baïonnette robustes. Néanmoins, il est essentiel que la fiche mâle soit insérée et
tournée correctement pour obtenir une bonne connexion électrique.
C. Raccorder le câble de mise à la terre à la borne de soudage positive (+). Le courant de soudage passe de la
source d’alimentation via des bornes à baïonnette robustes. Néanmoins, il est essentiel que la fiche mâle soit
insérée et tournée correctement pour obtenir une bonne connexion électrique.
Manuel 0-5225
3-17INSTALLATION/CONFIGURATION
FABRICATOR 211i
INSTALLATION/CONFIGURATION
D. Raccorder l’interrupteur de la gâchette de la torche TIG via la prise à 8 broches située sur le devant de la source
d’alimentation comme cela est montré ci-dessous. La torche TIG aura besoin d’un interrupteur de gâchette
pour fonctionner en mode LIFT TIG.
REMARQUE
Si la torche TIG est équipée d’une commande de courant de la torche TIG, il faut la raccorder à une prise
à 8 broches. (se reporter au chapitre 3.06.9 Prise de commande à distance pour plus d’informations).
E. Monter le débitmètre/régulateur de gaz de protection pour le soudage au cylindre du gaz de protection (se
reporter au chapitre 3.14) puis raccorder le tuyau du gaz de protection de la torche TIG à la sortie du débitmètre/
régulateur. Noter que le tuyau du gaz de protection de la torche TIG est raccordé directement au débitmètre/
régulateur. La source d’alimentation n’est pas équipée d’un solénoïde de gaz de protection pour commander
le flux du gaz en mode LIFT TIG, par conséquent la torche TIG aura besoin d’une valve de gaz.
!
MISE EN GARDE
Avant de brancher le collier au travail et d’introduire l’électrode dans la torche TIG, vérifier que l’alimentation secteur est coupée.
Bien fixer le cylindre du gaz de protection pour le soudage à la verticale en l’attachant à un support
stationnaire pour éviter qu’il ne tombe ou bascule.
AVERTISSEMENT
Enlever tout matériau d’emballage avant l’utilisation. Ne pas bloquer les évents à l’avant ou à l’arrière
de la source d’alimentation de soudage.
Les connexions lâches de la borne de soudage peuvent entraîner une surchauffe et provoquer la fusion
de la fiche mâle dans la borne.
Borne de soudage
positive (+)
Câble de mise
à la terre
Commande à
distance TIG
Borne de soudage
négative (-)
Torche TIG
Art # A-10432_AB
Figure 3-16 : Configuration pour le soudage TIG
INSTALLATION/CONFIGURATION
3-18
Manuel 0-5225
INSTALLATION/CONFIGURATION
FABRICATOR 211i
3.18 Configuration pour le soudage STICK (MMA)
A. Raccorder le câble du support de l’électrode à la borne de soudage positive (+). En cas de doute, consulter le
fabricant de l’électrode. Le courant de soudage passe de la source d’alimentation via des bornes à baïonnette
robustes. Néanmoins, il est essentiel que la fiche mâle soit insérée et tournée correctement pour obtenir une
bonne connexion électrique.
B. Raccorder le câble de mise à la terre à la borne de soudage négative (-). En cas de doute, consulter le fabricant
de l’électrode. Le courant de soudage passe de la source d’alimentation via des bornes à baïonnette robustes.
Néanmoins, il est essentiel que la fiche mâle soit insérée et tournée correctement pour obtenir une bonne
connexion électrique.
C. Sélectionner le mode STICK avec la commande de sélection du procédé (se reporter au chapitre 3.06.13 pour
plus d’informations).
MISE EN GARDE
Avant de brancher le collier au travail et d’introduire l’électrode dans le support de l’électrode, vérifier
que l’alimentation secteur est coupée.
AVERTISSEMENT
Enlever tout matériau d’emballage avant l’utilisation. Ne pas bloquer les évents à l’avant ou à l’arrière
de la source d’alimentation de soudage.
Borne de soudage
positive (+)
Support de l’électrode
Borne de soudage
négative (-)
Câble de mise à la terre
Art # A-10433
Figure 3-17 : Configuration pour le soudage à l’arc manuel.
Manuel 0-5225
3-19INSTALLATION/CONFIGURATION
FABRICATOR 211i
INSTALLATION/CONFIGURATION
Page laissée volontairement blanche
INSTALLATION/CONFIGURATION
3-20
Manuel 0-5225
SOUDAGE DE BASE
CHAPITRE 4 :
GUIDE DU SOUDAGE DE BASE
FABRICATOR 211i
4.01 Technique de soudage de base MIG (GMAW/FCAW)
Deux différents procédés de soudage sont traités dans ce chapitre GMAW et FCAW, avec l’intention de fournir
les concepts de base en utilisant le mode MIG de soudage, où un pistolet de soudage est tenu dans la main
et l’électrode (fil de soudage) est alimentée dans un bain de fusion tandis que l’arc est protégé par un gaz de
protection de soudage ou un mélange de gaz de protection de soudage inerte.
SOUDAGE A L’ARC SOUS GAZ AVEC FIL PLEIN (GMAW) : Ce procédé, également connu sous le nom de
soudage MIG, soudage CO2, soudage au micro fil, soudage à arc court, soudage avec transfert par courtcircuit, soudage à fil, etc. est un procédé de soudage à arc électrique qui fond ensemble les pièces à souder
en les chauffant avec un arc entre une solide électrode consommable continue et le travail. La protection est
obtenue avec un gas de protection de soudage fourni à l’extérieur ou un mélange de gaz de protection pour
le soudage. Le procédé est normalement appliqué de manière semi-automatique, néanmoins le procédé peut
être actionné automatiquement et par machine. Le procédé peut être utilisé pour souder des aciers minces et
plutôt épais et certains métaux non ferreux dans toutes les positions.
Gaz de
protection
Métal de soudure
fondu
Buse
Electrode
Arc
Métal de
soudure solidifié
Métal de base
Procédé GMAW
Art # A-8991_AB
Figure 4-1
SOUDAGE AVEC FIL FOURRE (FCAW) : C’est un procédé de soudage à arc électrique qui fond ensemble les
pièces à souder en les chauffant avec un arc entre un fil d’électrode rempli par un flux continu et le travail. La
protection est obtenue à travers la décomposition du flux au sein du fil tubulaire. Une protection supplémentaire
peut être ou ne pas être obtenue par un mélange de gaz ou un gaz fourni à l’extérieur. Le procédé est normalement
appliqué de manière semi-automatique, néanmoins le procédé peut être appliqué automatiquement ou par
machine. Il est couramment utilisé pour souder des électrodes de grand diamètre dans la position plate et
horizontale et des électrodes de petit diamètre dans toutes les positions. Le procédé est utilisé dans un moindre
degré pour le soudage de l’acier inoxydable et pour le travail de superposition.
Gaz de protection
(en option)
Buse
(en option)
Métal fondu
Laitier
Electrode avec
fil fourré
Laitier
fondu
Arc
Métal de
soudure
solidifié
Métal de
base
Procédé FCAW
Art # A-08992_AB
Figure 4-2
Manuel 0-5225
4-1
GUIDE DU SOUDAGE DE BASE
FABRICATOR 211i
SOUDAGE DE BASE
Position du pistolet MIG
L’angle du pistolet MIG vis-à-vis de la soudure peut avoir un effet sur la largeur de la soudure.
Vertical
Poussée
Contact/Eloignement
Art # A-07185_AB
Figure 4-3
Il faut tenir le pistolet de soudage avec un angle par rapport au joint de soudure. (voir les variables de réglage
secondaires ci-dessous). Tenir le pistolet de manière à pouvoir examiner la ligne de soudure à tout moment.
Toujours porter le casque de soudure avec des lunettes filtrantes appropriées et utiliser le dispositif de protection
individuelle approprié.
AVERTISSEMENT
Ne pas éloigner le pistolet de soudage quand l’arc est amorcé. Cela créerait une extension excessive
du fil (dépassement) et réaliserait une très mauvaise soudure.
Le fil de l’électrode n’est pas sous tension tant que l’interrupteur de la gâchette du pistolet est appuyé. Il faut
donc placer le fil sur la ligne ou le joint avant de baisser le casque.
Angle longitudinal
compris entre
5° et 15°
Sens de
déplacement
Angle transversal
de 90°
Art # A-08993
Soudures horizontales et par aboutement
Figure 4-4
Angle longitudinal
compris entre 5° et 15°
Angle transversal
compris entre
30° et 60°
Sens de
déplacement
Art # A-08994
Soudure d’angle horizontale
Figure 4-5
GUIDE DU SOUDAGE DE BASE
4-2
Manuel 0-5225
SOUDAGE DE BASE
FABRICATOR 211i
Angle longitudinal compris
entre 10° et 20°
Angle
longitudinal de 10°
Angle transversal
compris entre
30° et 60°
Angle transversal
compris entre
30° et 60°
Sens de déplacement
Soudures d’angle verticales
Art # A-08995
Figure 4-6
Sens de déplacement
Angle transversal
compris entre 30° et 60°
Angle longitudinal
compris entre
5° et 15°
Art # A-08996
Soudure au plafond
Figure 4-7
Distance entre la buse du pistolet MIG et la pièce
Le fil de l’électrode dépassant de la buse du pistolet MIG devrait être compris entre 10 mm et 20,0 mm. Cette
distance peut varier en fonction du type de joint que l’on est en train de souder.
Vitesse de déplacement
La vitesse à laquelle le bain de fusion se déplace influence la largeur de la soudure et la pénétration de l’assise
de soudage.
Variables du soudage MIG (GMAW)
La plupart du soudage effectué par tous les procédés est sur l’acier au carbone. Les éléments ci-dessous
décrivent les variables de soudage dans le soudage à arc court d’une plaque ou d’une feuille moyenne de 24
gauge (0.024”, 0,6 mm) à ¼” (6,4 mm). Les techniques appliquées et le résultat final dans le procédé GMAW
sont contrôlés par ces variables.
Variables présélectionnées
Les variables présélectionnées dépendent du type de matériau que l’on soude, de l’épaisseur du matériau, de
la position de soudage, du taux de dépôt et des propriétés mécaniques. Ces variables sont :
• Type de fil de l’électrode
• Taille du fil de l’électrode
• Type de gaz (ne s’applique pas aux fils d’auto-protection FCAW)
• Débit du gaz (ne s’applique pas aux fils d’auto-protection FCAW)
Principales variables réglables
Elles contrôlent le procédé après avoir trouvé des variables présélectionnées. Elles contrôlent la pénétration,
la largeur du cordon, la hauteur du cordon, la stabilité de l’arc, le taux de dépôt et la solidité de la soudure. Ce
sont les variables suivantes :
• Tension de l’arc
• Courant de soudage (vitesse d’avancement du fil)
• Vitesse de déplacement
Manuel 0-5225
4-3
GUIDE DU SOUDAGE DE BASE
FABRICATOR 211i
SOUDAGE DE BASE
Variables réglables secondaires
Ces variable provoquent des changements dans les principales variables réglables qui à leur tour provoquent
le changement souhaité dans la formation du cordon. Ce sont les variables suivantes :
1. Dépassement (distance entre l’extrémité du tube de contact (tuyère) et l’extrémité du fil de l’électrode).
Maintenir un dépassement de près de 10 mm
2. Vitesse d’avancement du fil. Plus la vitesse d’avancement du fil augmente, plus le courant de soudage
augmente et plus la vitesse d’avancement du fil diminue, plus le courant de soudage diminue.
Buse du gaz
Tuyère de contact
(tube)
Fil de l’électrode
Dépassement réel
Distance
tuyère/pièce
Longueur moyenne de l’arc
Art # A-08997_AD
Dépassement de l’électrode
Figure 4-8
3. Angle de la buse. ll se réfère à la position du pistolet de soudage par rapport au joint. L’angle transversal
est habituellement la moitié de l’angle inclus entre les plaques formant le joint. L’angle longitudinal
est l’angle situé entre la ligne centrale du pistolet de soudage et une ligne perpendiculaire à l’axe de la
soudure. L’angle longitudinal est habituellement appelé l’angle de la buse et il peut être soit talonnant
(tirant) ou dirigeant (poussant). Il faut tenir compte du fait que l’opérateur est droitier ou gaucher pour
réaliser les effets de chaque angle par rapport au sens de déplacement.
Angle
transversal
Angle
longitudinal
Axe de
soudure
Art # A-08998_AB
Axes longitudinaux et
transversaux de la buse
Figure 4-9
Sens de déplacement du pistolet
Angle avant ou de « poussée »
(pointage vers l’avant)
90° Angle talonnant ou « tirant »
(pointage vers l’arrière)
Angle de la buse, opérateur droitier
Art # A-08999_AC
Figure 4-10
GUIDE DU SOUDAGE DE BASE
4-4
Manuel 0-5225
SOUDAGE DE BASE
FABRICATOR 211i
Etablissement de l’arc et réalisation des cordons de soudure
Avant d’essayer de souder sur une pièce finie, il est recommandé de s’exercer avec des soudures d’essai sur
un échantillon du même matériau que la pièce finie.
La procédure de soudage la plus simple pour que le novice expérimente la soudure MIG est la position plate.
L’équipement peut avoir des positions plates, verticales et au plafond.
Pour s’exercer au soudage MIG, fixer quelques pièces de plaque en acier doux de 16 (1,6 mm) ou 18 (1,2
mm) gauge mesurant 150 x 150 mm. Utiliser un fil sans gaz avec fil fourré de 0,8 mm ou un fil solide avec
gaz de protection.
Paramètre de la source d’alimentation
Le paramètre de la source d’alimentation a besoin d’un peu de pratique de la part de l’opérateur étant donné que
l’installation de soudage a deux paramètres de commande à équilibrer. Il s’agit de la commande de la vitesse
du fil (se reporter au chapitre 3.06.4) et à la commande de la tension de soudage (se reporter au chapitre
3.06.10). Le courant de soudage est déterminé par la commande de vitesse du fil, le courant augmentera
quand la vitesse du fil augmentera, ce qui provoquera un arc plus court. Une vitesse du fil plus faible réduira le
courant et allongera l’arc. L’augmentation de la tension de soudage altère peu le niveau de courant mais allonge
l’arc. En diminuant la tension, on obtient un arc plus court avec peu de changement au niveau du courant.
Quand on change de diamètre du fil de l’électrode, il faut d’autres paramètres de commande. Un fil d’électrode
plus fin a besoin d’une vitesse de fil plus grande pour obtenir le même niveau de courant.
On peut obtenir une soudure satisfaisante si les paramètres de la vitesse du fil et de la tension ne sont pas
réglés en fonction du diamètre du fil de l’électrode et des dimensions de la pièce.
Si la vitesse du fil est trop élevée pour la tension de soudage, le « raboutage » aura lieu quand le fil plonge
dans le bain de fusion et ne fond pas. Dans ces conditions le soudage produit habituellement une mauvaise
soudure en raison de l’absence de fusion. Néanmoins, si la tension de soudage est trop élevée, de grosses
gouttes se formeront à l’extrémité du fil, provoquant des projections. Le réglage correct de la tension et de la
vitesse du fil se voit dans la forme du dépôt de soudure et s’entend avec un son lisse et régulier de l’arc. Se
reporter au guide de soudage situé à l’intérieur de la porter du compartiment d’avancement du fil pour des
informations sur la configuration.
Sélection de la taille du fil de l’électrode
Le choix de la taille du fil de l’électrode et du gaz de protection dépend des éléments suivants :
• Epaisseur du métal à souder
• Type de joint
• Capacité de l’appareil d’avancement du fil et de la source d’alimentation
• La quantité de pénétration requise
• Le taux de dépôt requis
• Le profil du cordon souhaité
• La position de soudure
• Le coût du fil
Manuel 0-5225
4-5
GUIDE DU SOUDAGE DE BASE
GUIDE DU SOUDAGE DE BASE
A
IRESPEED
4
10
6
8
ARC FO
4
DOWNSL
1
3
2
3
V
10
6
9
7
8
4
Régler la commande
de la force de l'arc
(STICK)
Régler la décroissance (TIG)
INDUCT
SOFT
2
Régler la tension
(MIG)
9
7
6
Régler
l’inductance
4
8
4T
2T
STICK
LIFT TIG
MIG
Sélectionner le procédé :
MIG, TIG ou STICK
4-6
STICK
TIG
MIG
+
-
+
+
-
+
-
-
Polarité directe CC
(négative)
Polarité inversée
CC (positive)
(se reporter au manuel d’instructions pour plus
d’informations.)
Remarque : en cas de doute, consulter la
fiche de l’électrode ou le distributeur Thermal Arc agréé
le plus proche.)
Régler la polarité
Régler l’intensité
du courant
(STICK)
Régler l’intensité
du courant (TIG)
Régler l’avancement du fil (MIG)
2
3
2
POWER FAULT
1
Le soudage en quelques étapes
Guide d’installation
MIG
SELECTIONNER
LE PROCEDE
SECTION DU
MATERIAU
Aluminium
Acier
inoxydable
Acier doux
Acier doux
Acier doux
Acier doux
Acier doux
a
FIL DE
SOUDAGE
AL5356
1,0 mm
(doux)
316LSi
0,9 mm
(dur)
1,2 mm
(fil fourré)
0,9 mm
(fil fourré)
Fil
solide
0,9 mm
(dur)
Fil
solide
0,8 mm
(dur)
Fil
solide
0,6 mm
(dur)
b
GAZ DE
PROTECTION
100% Argon
98,5% Ar,
1,5% O2
Non requis
Non requis
>3,0 mm
86% Ar, 12% CO2,
2% O2
<3,0 mm
93% Ar, 5% CO2,
2% O2
>3,0 mm
86% Ar, 12% CO2,
2% O2
<3,0 mm
93% Ar, 5% CO2,
2% O2
>3,0 mm
86% Ar, 12% CO2,
2% O2
<3,0 mm
93% Ar, 5% CO2,
2% O2
c
2
3
4
2
3
4
2
3
4
2
3
4
2
3
4
2
3
4
2
3
4
EPAISSEUR DU
MATERIAU
7,5
13
9
Contr. inductance
Sél. polarité
Contr. inductance
Aff. tension
Aff. avancement fil
Sél. polarité
Contr. inductance
Aff. tension
Aff. avancement fil
-
5
15,6
10,8
5
5
-
14,7
13,7
5,0
-
Contr. inductance
4,6
5
-
Aff. tension
Sél. polarité
2,5
13,6
-
Aff. avancement fil
Sél. polarité
5
-
Contr. inductance
6,1
18,3
-
Aff. tension
Aff. avancement fil
Sél. polarité
-
5
3
Aff. tension
Contr. inductance
5,6
15,5
4,7
15,3
Aff. avancement fil
Sél. polarité
9,6
15,9
5,4
5
17,1
9,6
1,6 mm
Aff. tension
5
14,2
6,2
0,8 mm
Aff. avancement fil
Sél. polarité
Contr. inductance
Aff. tension
Aff. avancement fil
d
Ces informations d’installation ne sont fournies qu’à titre indicatif. Veuillez vous reporter au manuel d’instructions pour plus d’informations.
1
5
16,7
11,2
5
15,9
5,9
5
15,5
4,2
5
18,4
6,2
5
17,4
6,9
5
18,0
9,4
7,5
18,0
15,5
2,0 mm
11,1
8,1
7,2
4,3
7
11,1
7,5
24,5
8,1
5
20,4
9,3
5
22,2
5,4
7,5
18,5
5,7
7,5
20,0
2
20,8
10,8
2
23,2
11,7
2
20,0
15,6
2
22,6
17,2
Polarité inversée CC (positive)
17,8
12,0
Polarité inversée CC (positive)
18,1
9,8
5
9,5
20,9
Polarité directe CC (négative)
7,5
17,3
2
5
24,9
15,7
Polarité directe CC (négative)
19,1
5
7
21,2
12,8
Polarité inversée CC (positive)
18,8
5
-
-
-
5,0 mm
Polarité inversée CC (positive)
19,6
7
-
-
-
4,0 mm
Polarité inversée CC (positive)
7,5
20,0
18,0
3,0 mm
2
23,8
17,5
5
26,0
12,5
7,5
21,5
6,6
5
23,6
10,2
7,5
26
12,3
5
25,5
16,3
-
-
-
6,0 mm
-
-
-
5
26,0
13,6
7,5
22,9
7,7
5
26,0
11,3
7,5
26
12,3
-
-
-
-
-
-
8,0 mm
-
-
-
5
26,0
13,6
7,5
25,1
8,1
5
26,0
12,6
-
-
-
-
-
-
-
-
-
10,0 mm
Remarque : les paramètres du guide d’installation MIG sont donnés à titre de référence. Les paramètres optimaux peuvent varier en fonction de la position de soudage,
de la conception du joint et des compositions du fil/gaz.
Guide d’installation MIG
abricator®
DIE#:
NOTES: Any updates to this label use the Indesign source file “A-10724” . Being Made in China by WTL vendor.
MATERIALS:
BASE: 3m 7902 (Or Equivalent)
OVERLAMINATE: .002 clear
ADHESIVE: 3m 7902 (Or Equivalent)
WIG
SECTION DU
MATERIAU
b
3,2 mm
2,4 mm
1,6 mm
SELECTIONNER
LE PROCEDE
Acier doux
et acier
inoxydable
a
c
3,2 mm
2,4 mm
d
Argon
Argon
Argon
Tige d’apport
(si requis)
1,6 mm
DIAMETRE
TUNGSTENE
2
2
2
Aff. int.
courant
Aff. int.
courant
Aff. int.
courant
GAZ DE
PROTECTION
e
(SS)
(MS)
(SS)
(MS)
(SS)
(MS)
135-180
160-200
65-150
115-170
Min-70
Min-115
PLAGE DE L’INTENSITE
DE COURANT
SELECTIONNER
LE PROCEDE
a
E300
Séries
E7024
E7014
E7018
E6013
E6011
E6010
SELECTION DE
L’ELECTRODE
2
3
2
3
2
3
2
3
2
3
2
3
b
2,4 mm
3,2 mm
4,0 mm
Plage Optimum Plage Optimum Plage Optimum
Aff. int. courant
Sél. polarité
Bouton force arc
Aff. int. courant
Sél. polarité
Bouton force arc
Aff. int. courant
Sél. polarité
Bouton force arc
Aff. int. courant
Sél. polarité
Bouton force arc
Aff. int. courant
Sél. polarité
Bouton force arc
-
40-70
-
85-120
-
55-100
-
65-100
-
55-90
Sél. polarité
60-85
Aff. int. courant
Bouton force arc
DIAMETRE DE
L’ELECTRODE
70
90-125
100
125-170
90-135
115
135-180
95-150
125
145-220
-
95-140
120
50%
-
140-195
-
130-170
150
50%
-
185-200
-
75-110
90
50%
-
110-150
Polarité inversée CC (positive)
50%
60
Polarité inversée CC (positive)
50%
100
Polarité inversée CC (positive)
50%
80
50%
50%
Polarité inversée CC (positive)
85
50%
50%
Polarité inversée CC (positive)
75
50%
50%
Polarité inversée CC (positive)
150
50%
130
50%
200
50%
165
50%
175
50%
160
50%
Encoche
“B” taille
Encoche “A”
Dévidoirs
Encoche
“A” taille
Encoche “B”
Numéro de pièce
62020
62022
62179
62024
62028
Type de dévidoir
Fil dur 0,6/0,8 mm
Fil dur 0,9/1,2 mm
Fil doux 0,8/0,9 mm
Fil doux 1,0/1,2 mm
Fil fourré 0,8/0,9 mm
831670_AD
Ces informations d’installation ne sont fournies qu’à titre indicatif. Veuillez vous reporter au manuel d’instructions pour plus d’informations.
STICK
1
Remarque : les paramètres du guide d’installation STICK peuvent varier en fonction de la position de
soudage et de la conception du joint.
Guide d’installation STICK
Ces informations d’installation ne sont fournies qu’à titre indicatif. Veuillez vous reporter au manuel d’instructions pour plus d’informations.
1
Guide d’installation TIG
Remarque : les paramètres du guide d’installation TIG peuvent varier en fonction de la position de
soudage et de la conception du joint.
FABRICATOR 211i
SOUDAGE DE BASE
Tableau de sélection du fil Thermal Arc MIG, Lift TIG, Stick
Tableau 4-1
Manuel 0-5225
SOUDAGE DE BASE
FABRICATOR 211i
4.02 Dépannage pour le soudage MIG (GMAW/FCAW)
Résolution des problèmes au-delà des bornes de soudage
L’approche générale pour régler les problèmes de soudage à l’arc sous gaz avec fil plein (GMAW) est de
commencer au niveau de la bobine de fil avant de passer au pistolet MIG. Deux principales zones sont concernées
par les problèmes avec le GMAW, la porosité et l’alimentation inégale de fil
Résolution des problèmes au-delà des bornes de soudage - Porosité
Quand il y a un problème de gaz, cela entraîne habituellement la porosité dans le métal fondu. La porosité
dérive toujours de certains agents contaminants dans le bain de fusion qui a tendance à s’échapper durant la
solidification du métal fondu. La gamme d’agents contaminants va d’aucun gaz au niveau de l’arc de soudage
jusqu’à la saleté sur la surface de la pièce. Il est possible de réduire la porosité en contrôlant les points suivants.
PROBLEME
CAUSE
1
Contenus du cylindre de gaz de
protection et débitmètre.
S’assurer que le cylindre du gaz de protection n’est pas vide
et que le débitmètre est correctement réglé à 15 litres par
minute.
2
Fuites de gaz.
Vérifier s’il y a des fuites de gaz entre le raccord régulateur/
cylindre et dans le tuyau de gaz jusqu’à la source d’alimentation.
3
Tuyau de gaz interne dans la
source d’alimentation.
S’assurer que le tuyau reliant la valve du solénoïde à l’adaptateur européen n’est pas cassé et qu’il est raccordé à l’adaptateur européen.
4
Soudage dans un environnement
venteux.
Protéger la zone de soudage contre le vent ou augmenter le
flux de gaz.
5
Soudage d’une plaque sale, huileuse, peinte, oxydée ou pleine
de graisse.
Nettoyer les agents contaminants situés sur la pièce.
6
Distance entre la buse du pistolet
MIG et la pièce.
Limiter au minimum la distance entre la buse du pistolet MIG
et la pièce.
7
Maintenir le pistolet MIG dans un A S’assurer que les orifices de gaz ne sont pas obstrués et que
bon état de marche.
le gaz sort bien de la buse du pistolet MIG.
B Ne pas gêner le flux de gaz en laissant des projections se
former à l’intérieur de la buse du pistolet MIG.
C Vérifier que les joints toriques du pistolet MIG ne sont pas
abîmés.
Tableau 4-2 : Résolution des problèmes au-delà des bornes de soudage - Porosité
!
MISE EN GARDE
Déboîter le dévidoir lorsqu’on teste le flux de gaz à l’oreille.
Manuel 0-5225
4-7
GUIDE DU SOUDAGE DE BASE
FABRICATOR 211i
SOUDAGE DE BASE
Résolution des problèmes au-delà des bornes de soudage - Avancement inégal du fil
Il est possible de réduire les problèmes d’avancement du fil en contrôlant les points suivants.
PROBLEME
CAUSE
1
Le rouleau d’alimentation entraîné par
le moteur dans l’armoire a glissé.
Le frein de la bobine de fil est trop serré.
2
La bobine de fil est déroulée et
enchevêtrée.
Le frein de la bobine de fil est trop lâche.
3
Taille du rouleau d’alimentation incor- A
recte ou rouleau usé.
Utiliser un rouleau d’alimentation adapté à la taille que
vous soudez.
B
4
Fil frottant contre les guides mal
alignés et alimentation réduite du fil.
5
Revêtement bloqué par les copeaux.
6
Remplacer le rouleau d’alimentation s’il est usé.
Mauvais alignement des guides d’entrée/de sortie
A
Des quantités majeures de copeaux sont produites par
le fil passant à travers le rouleau d’alimentation quand
on applique une pression excessive au régulateur de
pression du rouleau.
B
Les copeaux peuvent également être produits par le fil
passant à travers une encoche du rouleau d’alimentation de mauvaise forme ou de mauvaise taille.
C
Les copeaux sont envoyés dans le revêtement de la
conduite où ils s’accumulent en réduisant ainsi l’alimentation du fil.
Tuyère de contact usée ou incorrecte. A
La tuyère de contact transmet le courant de soudage
au fil de l’électrode. Si le trou dans la tuyère de contact
est trop grand, un arc peut se produire à l’intérieur de
la tuyère de contact ce qui provoque un blocage du fil
dans la tuyère de contact.
B
Quand on utilise un fil souple comme l’aluminium il
peut se bloquer dans la tuyère de contact en raison de
l’expansion du fil quand il est chauffé. Il faudrait utiliser une tuyère de contact conçue pour les fils souples.
7
Mauvais contact du câble de la mise à
la terre au niveau de la pièce.
Si le câble de mise à la terre a un mauvais contact
électrique au niveau de la pièce, le point de connexion
chauffera et provoquera une réduction de puissance
au niveau de l’arc.
8
Revêtement plié.
Cela provoquera un frottement entre le fil et le revêtement, ce qui réduira l’alimentation du fil.
Tableau 4-3 : Problèmes d’avancement du fil
Dépannage de base pour le soudage MIG (GMAW/FCAW)
PROBLEME
1 Caniveau
CAUSE
REMEDE
A Tension de l’arc de sou- A Diminuer la tension ou augmenter la vitesse
dage trop élevée.
d’avancement du fil.
B Angle du pistolet MIG
incorrect
B Ajuster l’angle.
C Entrée de chaleur exces- C Augmenter la vitesse de déplacement du pistolet
sive
MIG et/ou diminuer le courant de soudage en diminuant la tension ou en diminuant la vitesse d’avancement du fil.
GUIDE DU SOUDAGE DE BASE
4-8
Manuel 0-5225
SOUDAGE DE BASE
2 Absence de pénétration
FABRICATOR 211i
A Courant de soudage trop A Augmenter le courant de soudage en augmentant
faible
la vitesse d’avancement du fil et en augmentant la
tension.
B Préparation du joint trop B Augmenter l’angle du joint ou l’espace vide.
étroite ou espace vide
trop serré
C Gaz de protection incor- C Passer à un gaz offrant une meilleure pénétration.
rect
3 Absence de fusion
Tension trop faible
4 Trop de projections A Tension trop élevée
B Tension trop faible
Augmenter la tension
A Diminuer la tension ou augmenter la commande
d’avancement du fil.
B Augmenter la tension ou diminuer l’avancement du
fil.
5 Forme de la soudure A Paramètres de tension A Ajuster la tension et le courant en réglant la commande de tension et la commande d’avancement
irrégulière
et de courant incorrects.
Convexe, tension trop
du fil.
faible. Concave, tension
trop élevée
B Le fil s’éloigne.
B Remplacer la tuyère de contact.
C Gaz de protection incor- C Contrôler le gaz de protection.
rect
D Entrée de chaleur insuf- D Ajuster la commande d’avancement du fil ou la
fisante ou excessive
commande de la tension.
6 Craquelures de la
soudure
A Cordons de soudure
trop petits
A Diminuer la vitesse de déplacement
B Pénétration de la sou- B Réduire le courant et la tension et augmenter la vidure étroite et profonde
tesse de déplacement du pistolet MIG ou sélectionner un gaz de protection à pénétration plus faible.
C Sollicitations excessives C Augmenter la robustesse du métal de soudure ou
sur la soudure
revoir la conception
D Tension excessive
D Diminuer la tension.
E Taux de refroidissement E Réduire le taux de refroidissement en préchauffant
trop rapide
la pièce à souder ou refroidir lentement.
7 Bain de fusion froid A Connexion lâche du
câble de soudage.
A Contrôler toutes les connexions du câble de soudage.
B Tension principale faible B Contacter le distributeur d’électricité.
C Panne au niveau de la
source d’alimentation
8 L’arc n’a pas un
son net que l’arc
court affiche quand
la vitesse d’avancement du fil et la
tension sont réglées
correctement.
C Demander à un fournisseur de service agréé par
Thermal Arc de tester et de remplacer le composant défectueux.
Le pistolet MIG a été
raccordé à la mauvaise
polarité de tension sur le
panneau avant.
Raccorder le câble de polarité MIG à la borne de
soudage positive (+) pour les fils solides et les fils
fourrés protégés par un gaz. Consulter le fabricant
du fil de l’électrode pour connaître la bonne polarité.
Tableau 4-4 : Problèmes de soudage MIG (GMAW/FCAW)
Manuel 0-5225
4-9
GUIDE DU SOUDAGE DE BASE
FABRICATOR 211i
SOUDAGE DE BASE
4.03 Technique de soudage de base Stick (MMA)
Taille de l’électrode
La taille de l’électrode est déterminée par l’épaisseur des métaux à unir et peut également être décidée en
fonction du type de machine à souder disponible. Les petites machines à souder ne fourniront un courant
(ampérage) suffisant uniquement pour faire fonctionner des électrodes de petite taille.
Pour les sections minces, il faut utiliser des électrodes plus petites sinon l’arc risque de créer des trous sur
la pièce.
Avec un peu de pratique, il sera facile de trouver l’électrode la plus adaptée à une certaine application.
Conservation des électrodes
Ranger toujours les électrodes au sec et dans leurs emballages d’origine.
Polarité de l’électrode
Les électrodes sont habituellement raccordées à un SUPPORT D’ELECTRODE et celui-ci est connecté à une
polarité positive. Le CABLE DE MASSE est connecté à une polarité négative et il est connecté à la pièce. En cas
de doute, consulter la fiche de l’électrode ou le distributeur Thermal Arc agréé le plus proche.
Effets des différents matériaux de soudage Stick
A. Aciers alliés et aciers à haute résistance mécanique
Les deux principaux effets du soudage de ces aciers sont la formation d’une zone durcie dans la zone de
soudure et, si certaines précautions ne sont pas prises, il peut y avoir dans cette zone des fissures sous
le cordon. La zone durcie et les fissures sous le cordon dans la zone de soudure peuvent être réduites en
utilisant les électrodes correctes, le préchauffage, en utilisant des paramètres de courant supérieurs, en
utilisant des tailles plus importantes d’électrodes, des cordons courts pour des dépôts d’électrodes plus
larges ou en la faisant revenir dans un four.
B. Aciers au manganèse
Le refroidissement lent de l’acier au manganèse à partir de hautes températures augmente sa fragilité.
C’est pourquoi il est absolument essentiel de laisser refroidir l’acier au manganèse durant le soudage en
le trempant après chaque soudage ou d’effectuer un soudage discontinu pour distribuer la chaleur.
C.Fonte
La plupart des types de fonte, à l’exception du fer blanc, peuvent être soudées. Le fer blanc, en raison
de son extrême fragilité, se fissure généralement quand on tente de le souder. On peut rencontrer des
problèmes lors du soudage d’un cœur blanc malléable, en raison de la porosité provoquée par le gaz
contenu dans ce type de fonte.
D. Cuivre et alliages
Le principal facteur est le taux élevé de conductivité de chaleur du cuivre, ce qui rend le préchauffage des
sections lourdes nécessaire pour fournir une fusion correcte de la soudure et du métal de base.
E. Types d’électrodes
Les électrodes du soudage à l’arc sont classées en plusieurs groupes en fonction de leurs applications.
Un grand nombre d’électrodes sont utilisées pour les usages industriels spécialisés qui ne sont pas d’un
grand intérêt pour le travail général de tous les jours. Ceci comprend les types à bas hydrogène pour l’acier
à haute résistance mécanique, les types à la cellulose pour le soudage des tuyaux de grand diamètre, etc.
La gamme d’électrodes traitée dans cette publication couvrira la majorité des applications susceptibles
d’être rencontrées ; elles sont toutes faciles à utiliser.
Pratique du soudage à l’arc
Les techniques utilisées pour le soudage à l’arc sont presque identiques quel que soit le type de métaux que
l’on joint. Bien entendu, différents types d’électrodes seront utilisés pour différents métaux comme l’indique
le chapitre précédent.
GUIDE DU SOUDAGE DE BASE
4-10
Manuel 0-5225
SOUDAGE DE BASE
FABRICATOR 211i
Position de soudage
Les électrodes traitées dans cette publication peuvent être utilisées dans la plupart des positions, par exemple
elles sont adaptées pour le soudage dans les positions à plat, à l’horizontale, à la verticale et au plafond. De
nombreuses applications ont besoin que les soudures soient faites dans des positions intermédiaires. Les
figures allant de 4-15 à 4-22 montrent les types de soudures les plus courants.
Art # A-07687
Figure 4-11 : Position à plat, soudure par aboutement à l’horizontale
Art # A-07688
Figure 4-12 : Position à plat, soudure
d’angle par gravité
Art # A-07689
Figure 4-13 : Position horizontale, soudure
par aboutement
Art # A-07690
Figure 4-14 : Position horizontale-verticale (HV)
Art A-07691
Figure 4-15 : Position verticale, soudure par aboutement
Art # A-07692
Figure 4-16 : Position verticale, soudure d’angle
Manuel 0-5225
4-11
GUIDE DU SOUDAGE DE BASE
FABRICATOR 211i
SOUDAGE DE BASE
Art# A-07693
Figure 4-17 : Position au plafond, soudure par aboutement
Art # A-07694
Figure 4-18 : Position au plafond, soudure d’angle
Préparations des joints
Dans de nombreux cas, il sera possible de souder des sections en acier sans aucune préparation spéciale.
Pour les sections plus lourdes ou pour le travail de réparation sur les coulées, etc., il sera nécessaire de couper
ou d’affiler un angle entre les pièces à joindre afin de garantir une bonne pénétration du métal de soudure et
pour réaliser de bons joints. En général, les surfaces à souder devraient être propres et exemptes de rouille,
calamine, saleté, graisse, etc. Il faut enlever le laitier des surfaces coupées au chalumeau. Les modèles types
de joints sont montrés à la Figure 4-19.
Joint bout à bout carré ouvert
Joint bout à
bout en V
L’espace vide varie de 1,6 mm
(1/16”) à 4,8 mm (3/16”)
en fonction de l’épaisseur
de la plaque
1,6 mm (1/16”) maxi
1,6 mm (1/16”)
Pas moins de
45°
Demi-joint
en V
Pas moins de
70°
Joint bout à
bout en X
Joint à
recouvrement
Pas moins de
70°
1,6 mm (1/16”) maxi
1,6 mm (1/16”)
Joints en T
(clin des deux
côtés du joint)
Joint d’angle
Soudure d’angle
Joint sur chant
Soudure en
bouchon
Soudure en
bouchon
Art # A-07695_AE
Figure 4-19 : Modèles types de joints pour le soudage à l’arc
GUIDE DU SOUDAGE DE BASE
4-12
Manuel 0-5225
SOUDAGE DE BASE
FABRICATOR 211i
Technique de soudage à l’arc - Quelques mots pour les novices
Pour ceux qui n’ont jamais fait de soudure, la façon la plus simple de débuter consiste à réaliser des cordons
sur un morceau de plaque. Utiliser une plaque d’acier doux d’environ 6,0 mm d’épaisseur et une électrode de
3,2 mm. Nettoyer la peinture, la calamine éparse ou la graisse de la plaque et la placer fermement sur l’établi
de travail afin de pouvoir effectuer le soudage à l’horizontale. S’assurer que le collier de travail réalise un bon
contact électrique avec la pièce, que ce soit directement ou au moyen de la table de travail. Pour le matériau de
gougeage léger, toujours fixer le fil de masse directement au travail, sinon on risquerait d’avoir un mauvais circuit.
Le soudeur
Placez-vous dans une position confortable avant de commencer à souder. Prenez un siège d’une hauteur
appropriée et faites le plus de travail possible assis. Ne soyez pas tendu. Vous vous sentirez rapidement
fatigué si vous êtes tendu. Détendez-vous et vous vous apercevrez que le travail se passe beaucoup mieux.
Vous pouvez être bien plus tranquille en portant un tablier en cuir et des gants à manchette. Cela vous évitera
d’avoir peur d’être brûlé ou que vos vêtements prennent feu avec des étincelles.
Placez le travail afin que le sens du soudage soit transversal par rapport à votre corps, plutôt que vers ou à
partir de celui-ci. Le fil du support de l’électrode devrait être libre de toute obstruction afin que vous puissiez
bouger votre bras librement pendant que l’électrode brûle. Si le fil passe par-dessus votre épaule, vous disposez
d’une plus grande liberté de mouvement et cela ôte un grand poids de votre main. Vérifiez que l’isolation sur
votre câble et le support de l’électrode n’est pas défectueuse, sinon vous risquez une décharge électrique.
Amorçage de l’arc
Exercez-vous sur un fragment afin de passer à un travail plus astreignant. Il se peut que vous ayez des difficultés
au premier abord à cause de l’électrode qui « colle » à la pièce. Cela est dû à un contact trop lourd avec le
travail et au fait que vous ne retirez pas suffisamment vite l’électrode. Un faible ampérage l’accentuera. On
peut surmonter ce figement de la tuyère en grattant l’électrode sur la surface de la plaque comme on le ferait
avec une allumette. Dès que l’arc est amorcé, maintenir un espace allant de 1,6 mm à 3,2 mm entre l’extrémité
brûlante de l’électrode et le métal de base. Tirer l’électrode lentement au fur et à mesure qu’elle fond.
Une autre difficulté que vous pourriez rencontrer est la tendance, après l’amorçage de l’arc, à retirer l’électrode
trop loin ce qui interromprait à nouveau l’arc. Avec un peu de pratique, vous pourrez bientôt remédier à ces
défauts.
20°
Art # A-07696_AB
1.6 mm (1/16”)
Figure 4-20 : Amorçage d’un arc
Longueur de l’arc
L’obtention d’une longueur d’arc nécessaire pour produire une soudure parfaite devient presque automatique.
Vous découvrirez qu'un arc long produit davantage de chaleur, qu’un arc très long produit un bruit crépitant ou
ayant des ratés et que le métal de soudure se présente en grosses gouttes irrégulières. Le cordon de soudure
est aplati et les projections augmentent. Un arc court est essentiel si on souhaite obtenir une soudure de
grande qualité, néanmoins s'il est trop court on risque de la recouvrir avec le laitier et la tuyère de l’électrode
risque de se solidifier. Si cela devait se produire, faites tourner rapidement l’électrode vers l’arrière au-dessus
de la soudure pour qu'elle se détache. Les électrodes de contact ou « touchant la soudure » comme l’E7014
n’adhèrent pas de cette façon et simplifient énormément le soudage.
Manuel 0-5225
4-13
GUIDE DU SOUDAGE DE BASE
FABRICATOR 211i
SOUDAGE DE BASE
Vitesse de soudage
Quand l’arc est amorcé, vous devez alors le maintenir et cela nécessite de déplacer la tuyère de l’électrode
vers le bain de fusion à la même vitesse à laquelle elle fond. En même temps, l’électrode doit bouger le long
de la plaque pour former un cordon. L’électrode est dirigée vers le bain de fusion avec un angle de près de
20° par rapport à la verticale. La vitesse de soudage doit être adaptée afin de réaliser un cordon bien formé.
Si la vitesse est trop rapide, le cordon sera étroit et échelonné, et il peut même se casser en globules individuels.
Si la vitesse est trop lente, le métal de soudure s’empile et le cordon sera trop large.
Réalisation de joints soudés
Lorsque vous aurez acquis un peu de pratique dans le maniement d’une électrode, vous serez prêt à réaliser
des joints soudés.
A. Soudures par aboutement
Placer deux plaques avec leurs bords parallèles, comme cela est montré à la Figure 4-21, en laissant un
espace allant de 1,6 mm à 2,4 mm entre eux et pointer aux deux extrémités. Ceci sert à prévenir les efforts
de contraction du métal de soudure refroidissant qui désaligne les plaques. Pour les plaques d'une épaisseur
supérieure à 6,0 mm, il faut tailler en biseau les bords couplés pour former un angle d’ouverture compris
entre 70° et 90°. Ceci permet la pénétration totale du métal de soudure jusqu’à la racine. En utilisant une
électrode E7014 de 3,2 mm à 100 A, déposer un cordon de métal en bas du joint.
Ne pas faire osciller l’électrode, mais maintenir une vitesse régulière le long du joint afin de réaliser un
cordon bien formé. Au départ, vous noterez qu’un caniveau a tendance à se former, mais en gardant
une longueur d’arc courte, l’angle de l’électrode à environ 20° par rapport à la verticale et une vitesse de
soudage pas trop rapide, vous réussirez à l’éliminer. Il faut déplacer l’électrode suffisamment rapidement
pour éviter que le bain de laitier dépasse l’arc. Pour compléter le joint dans une plaque mince, retourner
la pièce, nettoyer le laitier qui se trouve au dos et déposer une soudure similaire.
20°-30°
Electrode
Soudure de
pointage
Soudure de
pointage
Art # A-07697_AB
Figure 4-21 : Soudure par aboutement
Art # A-07698
Figure 4-22 : Séquence d’élaboration de la soudure
Une tôle épaisse aura besoin de plusieurs cordons pour terminer le joint. Après l’exécution du premier cordon,
buriner le laitier et nettoyer la soudure avec une brosse métallique. Il est important de le faire pour éviter que
le laitier ne se retrouve coincé par le deuxième cordon. Les cordons suivants sont alors déposés au moyen
d’une technique d’armure ou de cordons individuels réalisés dans la séquence montrée dans la Figure 4-22.
La largeur de l’armure ne doit pas être supérieure à trois fois le diamètre du fil de noyau de l’électrode. Quand
le joint est entièrement rempli, le dos est soit usiné, soit mis à la terre, soit gougé pour enlever le laitier qui
pourrait être coincé dans la racine, afin de préparer un joint adapté pour le dépôt de la reprise au dos. Si un
support à l’envers non subsistant est utilisé, il n’est habituellement pas nécessaire de l’enlever, car il a le
même objectif qu’une reprise au dos pour garantir une fusion adéquate au niveau de la racine de la soudure.
GUIDE DU SOUDAGE DE BASE
4-14
Manuel 0-5225
SOUDAGE DE BASE
FABRICATOR 211i
B. Soudures d’angle
Ce sont les soudures d’une coupe approximativement triangulaire réalisées par le métal de dépôt dans le
coin de deux faces formant des angles droits. Se reporter à la Figure 4-14.
Un morceau de cornière est parfait pour commencer ou deux longueurs d'acier en feuillard peuvent être
attachées ensemble à angle droit. En utilisant une électrode E7014 de 3,2 mm à 100 A, positionner la cornière
avec un côté horizontal et l’autre vertical. C’est ce qu’on appelle un joint horizontal-vertical (HV). Amorcer
l’arc et amener immédiatement l’électrode à la perpendiculaire du joint et à 45° par rapport à la verticale.
Certaines électrodes ont besoin d’être inclinées de 20° environ par rapport à la position perpendiculaire
pour éviter que du laitier ne coule devant la soudure. Se reporter à la Figure 4-23. Ne pas tenter de former
une largeur supérieure à 6,4 mm avec une électrode de 3,2 mm, sinon le métal tend à créer du laitier vers
la base et un caniveau se forme sur le bord vertical. Plusieurs cordons peuvent être réalisés comme cela
est montré sur la Figure 4-24. Il est déconseillé de former une armure pour les soudures des joints HV.
45° par rapport
à la verticale
ne
lig
° de la
0
7
°
0
6
dure
de sou
Art # A-07699_AB
Figure 4-23 : Position de l’électrode pour
la soudure du joint HV
Art # A-07700_AB
6
3
5
1
2
4
Figure 4-24 : Plusieurs cordons dans la
soudure du joint HV
C. Soudures verticales
1. Soudure verticale montante
Pointer une longueur de trois pouces de cornière sur votre établi de travail dans une position droite.
Utiliser une électrode E7014 de 3,2 mm et régler le courant sur 100 A. S’assoir confortablement sur un
siège en face de la pièce à usiner et amorcer l'arc dans le coin du joint. L’électrode a besoin d’avoir un
angle d’environ 10° par rapport à l’horizontale pour permettre de déposer un bon cordon. Se reporter
à la Figure 4-25. Utiliser un arc court et ne pas tenter de réaliser une armure lors du premier cordon.
Lorsque le premier cordon de soudure est terminé, enlever le laitier du dépôt de la soudure et commencer
le deuxième cordon en bas. Cette fois-ci il est nécessaire de faire un léger mouvement d’armure pour
couvrir le premier cordon et obtenir une bonne fusion des bords. Lorsque le mouvement de chaque
côté est terminé, faire une courte pause pour permettre au métal de soudage de s’accumuler sur les
bords, sinon un caniveau risque de se former et trop de métal se concentrera au centre de la soudure.
La Figure 4-26 montre la technique à plusieurs cordons tandis que la Figure 4-27 montre les effets
d’une pause sur le bord de l’armure et d’une armure effectuée trop rapidement.
Manuel 0-5225
4-15
GUIDE DU SOUDAGE DE BASE
FABRICATOR 211i
SOUDAGE DE BASE
Art # A-07702
Art # A-07701
Mouvement
d’armure pour le
deuxième cordon et
les cordons suivants
Pause au
bord de l’armure
Figure 4-26 : Soudure d’angle verticale
à plusieurs cordons
Figure 4-25 : Soudure d’angle verticale
à cordon unique
CORRECT
INCORRECT
La pause au bord de
l’armure permet au métal
de soudure de s’accumuler
et d’éliminer le caniveau
Noter le contour de la
soudure quand la pause
est insuffisante au bord de
l’armure
Art # A-07703
Figure 4-27 : Exemples de soudures de joint vertical
2. Soudure verticale descendante
L’électrode E7014 rend le soudage dans cette position particulièrement facile. Utiliser une électrode
de 3,2 mm à 100 A. Il faut tenir la tuyère de l’électrode afin que le contact avec la pièce soit léger et la
vitesse descendante est réglée afin que la tuyère de l’électrode reste devant le laitier. L’électrode devrait
être dirigée vers le haut avec un angle de 45° environ.
3. Soudures au plafond
En dehors de la position plutôt inconfortable, le soudage au plafond n’est pas beaucoup plus difficile
que le soudage à l’horizontale. Préparer un échantillon pour le soudage au plafond en pointant d’abord
une longueur de cornière à angle droit sur un autre morceau de cornière ou une longueur de tuyau de
vidange. Puis le pointer sur l’établi de travail ou le coincer dans un étau afin que l’échantillon soit dans
la position au plafond comme cela est montré sur le croquis. Il faut tenir l’électrode à 45° par rapport
à l’horizontale et inclinée de 10° dans la ligne de parcours (Figure 4-28). La tuyère de l’électrode peut
toucher légèrement le métal, ce qui aide à obtenir un cordon régulier. Il est déconseillé d’effectuer
une armure pour les soudures d’angle au plafond. Utiliser une électrode E6012 de 3,2 mm à 100 A et
déposer le premier cordon en tirant simplement l’électrode à une vitesse régulière. Vous remarquerez
que le dépôt de soudure est plutôt convexe, en raison de la gravité avant que le métal ne se fige.
Art # A-07704
45° par
rapport à la tôle
Inclinaison de
10° sur la ligne
de parcours
Angle pointé sur
le tuyau
Figure 4-28 : Soudure d’angle au plafond
GUIDE DU SOUDAGE DE BASE
4-16
Manuel 0-5225
SOUDAGE DE BASE
FABRICATOR 211i
Retrait
Dans certaines mesures le retrait est présent dans toutes les formes de soudage. Dans de nombreux cas il est
tellement infime qu’il est à peine perceptible, mais dans d’autres cas il faut en tenir compte avant de commencer
le soudage. L’étude du retrait est tellement complexe qu’on ne tentera ici qu’une brève description.
La cause du retrait
Le retrait est provoqué par :
A. La contraction du métal de soudure :
L’acier fondu se contracte d’environ 11% en volume lorsqu’il refroidit à température ambiante. Cela veut
dire qu’un cube de métal fondu se contracterait d’environ 2,2% dans chacune des trois dimensions. Dans
un joint soudé, le métal attache sur le côté du joint et ne peut pas se contracter librement. Par conséquent,
le refroidissement porte le métal de soudure à s’écouler plastiquement, c’est-à-dire que la soudure doit
s’étaler si elle doit surmonter l’effet du volume rétrécissant tout en restant fixée sur le bord du joint. Si le
bridage est vraiment important, comme par exemple dans une section épaisse de tôle, alors il peut arriver
que le métal de soudure se fissure. Même dans les cas où le métal de soudure ne se fissure pas, il restera
des contraintes « emprisonnées » dans la structure. Si le matériau du joint est relativement faible, par
exemple, un joint bout à bout dans un feuillard de 2,0 mm, le métal fondu se contractant peut provoquer
un retrait du feuillard.
B. Expansion et contraction du métal de base dans la zone de fusion :
Lorsque le soudage se poursuit, un volume relativement faible de matériau de la plaque adjacente est
chauffé à une très haute température et tente de s’étendre dans toutes les directions. Il est capable de le
faire librement à angle droit par rapport à la surface de la plaque (c’est-à-dire « à travers la soudure »),
mais quand il tente de s’étendre « de l’autre côté de la soudure » ou « le long de la soudure), il rencontre
une résistance considérable et pour répondre au désir d’une expansion continue, il doit se déformer
plastiquement, c’est-à-dire que le métal à côté de la soudure est à une température élevée et donc plutôt
mou, et en s’étendant, il pousse le métal plus dur et plus froid en tendant à se boursoufler (ou il est « perdu
par refoulement »). Quand la zone de soudure commence à refroidir, le métal « perdu par refoulement »
tente de se contracter dans la même mesure qu’il s’est étendu, mais étant donné qu’il a été « perdu par
refoulement », il ne retourne pas à son ancienne forme, et la contraction de la nouvelle forme exerce une
puissante traction sur le métal voisin. Plusieurs choses peuvent se produire.
Le métal dans la zone de soudure s’étend (déformation plastique), la pièce peut être déformée par les
puissantes contraintes de contraction (retrait) ou la soudure peut se fissurer, dans tous les cas, il restera
des contraintes « emprisonnées » dans la pièce. Les Figures 4-29 et 4- 30 montrent la façon dont le retrait
se crée.
Art # A-07705_AB
Soudure
Refoulement
Expansion avec
compression
Chaud
Chaud
Refroidi
Figure 4-29 : Expansion du métal de base
Art # A-07706_AC
Soudure
Refoulement
permanent
Contraction
avec tension
Figure 4-30 : Contraction du métal de base
Manuel 0-5225
4-17
GUIDE DU SOUDAGE DE BASE
FABRICATOR 211i
SOUDAGE DE BASE
Maîtrise des effets de retrait
Il existe plusieurs méthodes pour minimiser les effets du retrait.
A.Martelage
Cette action est faite en martelant la soudure pendant qu’elle est encore chaude. Le métal soudé est
légèrement aplati et cela permet de réduire un peu les efforts de traction. L’effet du martelage est relativement
creux et il est déconseillé sur la dernière couche.
B. Distribution des efforts
Il est possible de réduire le retrait en sélectionnant une séquence de soudage qui distribuera les efforts de
manière appropriée afin qu’ils tendent à s’annuler réciproquement. Voir de la Figure 4-30 à la 4-33 pour les
différentes séquences de soudure. Le choix d’une séquence de soudure adaptée est probablement la méthode
la plus efficace pour maîtriser le retrait, même si une séquence non adaptée peut l’exagérer. Le soudage
simultané des deux côtés d’un joint par deux soudeurs permet souvent d’éliminer le retrait avec succès.
C. Bridage des pièces
Le bridage contraignant des composés que l’on soude est souvent utilisé pour prévenir le retrait. Les
gabarits, les positions et les soudures de pointage sont des méthodes employées pour cela.
D.Préréglages
Il est possible dans certains cas de savoir grâce aux expériences précédentes ou de trouver par tentative
et erreur (ou moins fréquemment, de calculer) combien de retrait il y aura dans une structure soudée
donnée. Avec un préréglage correct des composants à souder, des efforts de construction peuvent être
faits pour tirer les pièces dans un alignement correct. La Figure 4-31 montre un exemple simple.
E.Préchauffage
Un préchauffage approprié des pièces de la structure autres que la zone à souder peut parfois être utilisé
pour réduire le retrait. La Figure 4-32 montre une simple application. En ôtant la source de chaleur de b
et c dès que le soudage est terminé, les sections b et c se contracteront de façon similaire, en réduisant
ainsi le retrait.
Art # A-07707
Figure 4-31 : Principe de préréglage
B
C
Soudure
Préchauffage
Préchauffage
Art # A-07708
Les lignes en pointillés montrent l’effet
quand aucun préchauffage n’est utilisé
Figure 4-32 : Réduction du retrait avec le préchauffage
GUIDE DU SOUDAGE DE BASE
4-18
Manuel 0-5225
SOUDAGE DE BASE
FABRICATOR 211i
Art # A-07709
Figure 4-33 : Exemples de retrait
3
2
1
Art # A-07710_AB
Séquence de blocs.
L’espace entre les soudures
est rempli quand celles-ci ont
refroidi
Figure 4-34 : Séquence de soudage
3
4
2
1
Art # A-07711_AB
Figure 4-35 : Séquence de recul
Art # A-07428_AB
Figure 4-36 : Soudage intermittent par chaîne
Art # A-07713_AB
Figure 4-37 : Soudage intermittent échelonné
Manuel 0-5225
4-19
GUIDE DU SOUDAGE DE BASE
FABRICATOR 211i
SOUDAGE DE BASE
4.04 Dépannage pour le soudage Stick (MMA)
PROBLEME
CAUSE
1 Variation du courant de soudage.
REMEDE
Le bouton de commande
de la FORCE DE L’ARC est
réglé sur une valeur qui
provoque une variation
excessive du courant de
soudage avec la longueur
de l’arc.
2 Un espace vide
est laissé par
erreur du métal
de soudure pour
remplir la racine
de la soudure.
Réduire le bouton de commande de la FORCE DE
L’ARC jusqu’à ce que le courant de soudage soit
raisonnablement constant tout en empêchant à
l’électrode de coller à la pièce à usine quand vous
« plongez » l’électrode dans la pièce.
A Courant de soudage trop
faible.
A Augmenter le courant de soudage.
B Electrode trop large pour
le joint.
B Utiliser une électrode d’un diamètre plus petit.
C Espace insuffisant.
C Laisser un espace plus large.
3 Des particules non A Les particules non métal- A Si un mauvais caniveau est présent, nettoyer le
liques peuvent avoir été
laitier et couvrir avec un cordon effectué avec une
métalliques sont
emprisonnées
emprisonnées dans le
électrode plus petite.
dans le métal
caniveau lors du passage
précédent.
soudé.
B Préparation du joint trop
limitée.
B Prévoir une pénétration adéquate et de la place
pour nettoyer le laitier.
C Les dépôts irréguliers
C S’il est vraiment mauvais, buriner ou écraser les
entraînent un emprisonneirrégularités.
ment du laitier.
D Manque de pénétration
D Utiliser une électrode plus petite avec suffisamavec le laitier emprisonné
ment de courant pour offrir une pénétration
en dessous du cordon de
adéquate. Utiliser des outils adaptés pour ôter
soudure.
tout le laitier des coins.
E La rouille ou la calamine
de fonderie empêche une
fusion complète.
E Nettoyer le joint avant le soudage.
F Mauvaise électrode pour la F Utiliser des électrodes conçues pour la position
position dans laquelle on
dans laquelle on effectue le soudage, sinon il est
effectue le soudage.
difficile de contrôler correctement le laitier.
Art: A-04971
Séquence incorrecte
Espace insuffisant
Figure 1-Exemple d’espace insuffisant ou de séquence incorrecte
GUIDE DU SOUDAGE DE BASE
4-20
Manuel 0-5225
SOUDAGE DE BASE
4 Une encoche a
été formée dans
le métal de base
situé à côté du
pied d'une soudure et n'a pas
été remplie par le
métal de soudure
(caniveau).
FABRICATOR 211i
A Le courant de soudage est A Réduire le courant de soudage.
trop élevé.
B L’arc de soudage est trop
long.
B Réduire la longueur de l’arc de soudage.
C L’angle de l’électrode est
incorrect.
C Il ne faut pas incliner l’électrode à moins de 45°
par rapport à la face verticale.
D La préparation du joint
ne permet pas un angle
d’électrode correct.
D Laisser davantage de place dans le joint pour la
manipulation de l’électrode.
E Electrode trop large pour
le joint.
E Utiliser une électrode plus petite.
F Temps de dépôt insuffisant F Faire une pause au bord de l'armure pour perau bord de l’armure.
mettre l'accumulation du métal de soudure.
5 Des parties du
A
cordon de soudure ne fondent
pas à la surface du B
métal ou au bord
du joint.
C
Petites électrodes utilisées A Utiliser des électrodes plus grandes et préchaufsur une tôle épaisse et
fer la tôle.
froide.
Le courant de soudage est B Augmenter le courant de soudage.
trop faible.
Mauvais angle d’électrode. C Régler l’angle afin que l’arc de soudage soit dirigé
davantage dans le métal de base.
D La vitesse de déplacement D Diminuer la vitesse de déplacement de l’élecde l’électrode est trop
trode.
grande.
E Calamine ou saleté sur la
surface du joint.
Absence de fusion
provoquée par la saleté, un
angle d’électrode incorrect,
une vitesse de déplacement
trop élevée
E Nettoyer la surface avant le soudage.
Art: A-04972
Absence de fusion
Absence de fusion
entre les cordons
latérale, calamine,
saleté, petite
électrode, ampérage Absence de fusion de la racine
trop faible
Figure 2 : Exemple d’absence de fusion
6 Poches de gaz
A Forte teneur en soufre de
ou vides dans le
l’acier.
métal de soudure B Les électrodes sont
(porosité).
humides.
A Utiliser une électrode conçue pour des aciers à
forte teneur en soufre.
B Sécher les électrodes avant de les utiliser.
C Le courant de soudage est C Réduire le courant de soudage.
trop élevé.
D Impuretés sur la surface D Nettoyer le joint avant le soudage.
comme de l’huile, de la
graisse, de la peinture, etc.
E Soudage dans un environ- E Protéger la zone de soudure contre le vent.
nement venteux.
F Electrode abîmée, c’està-dire revêtement du flux
incomplet.
Manuel 0-5225
F Jeter les électrodes abîmées et n’utiliser que des
électrodes avec un revêtement du flux complet.
4-21
GUIDE DU SOUDAGE DE BASE
FABRICATOR 211i
SOUDAGE DE BASE
7 Fissure dans le
A Rigidité du joint.
métal de soudure
juste après le
début de la solidi- B Epaisseur de la gorge
fication
insuffisante.
A Revoir pour soulager le joint de soudure des
contraintes sévères ou utiliser des électrodes
résistant aux fissures.
B Se déplacer légèrement plus lentement pour permettre une meilleure accumulation dans la gorge.
C Le courant de soudure est C Diminuer le courant de soudage.
trop élevé.
Art: A-04973
Electrode pas
nettoyée ou incorrecte
Laitier emprisonné
dans le caniveau
Figure 3 : Exemple d’inclusion de laitier
Tableau 4-5 : Problèmes de soudage MMA (Stick)
4.05 Technique de soudage de base TIG (GTAW)
Le soudage à l’arc tungstène à gaz (GTAW) ou TIG (Tungsten Inert Gas, à savoir gaz inerte avec électrode en
tungstène), comme on l’appelle couramment, est un procédé de soudage dans lequel la fusion est produite
par un arc électrique établi entre une électrode en tungstène (non consommable) et la pièce. La protection est
obtenue avec un gaz de protection qualité soudage ou un mélange de gaz de protection qualité soudage qui
est habituellement à base d’argon. Un métal d’apport peut également être ajouté manuellement dans certaines
circonstances en fonction de l’application de soudage.
A-09658_AB
La pièce peut être en
n'importe quel
métal disponible dans
le commerce
Jupe de gaz
Soit en céramique,
en métal avec
refroidissement à
l’eau ou à impact élevé
Electrode en tungstène
Non consommable
Les soudures
réalisées avec
ou sans ajout de
métal d’apport
Bain de fusion et
électrode de protection
pour gaz inerte
Figure 4-38 : Coup d’application de soudage TIG
GUIDE DU SOUDAGE DE BASE
4-22
Manuel 0-5225
SOUDAGE DE BASE
FABRICATOR 211i
Plages du courant de l'électrode en tungstène
Diamètre de l’électrode
Courant CC (A)
0.040” (1,0 mm)
30-60
1/16” (1,6 mm)
60-115
3/32” (2,4 mm)
100-165
1/8” (3,2 mm)
135-200
5/32” (4,0 mm)
190-280
3/16” (4,8 mm)
250-340
Tableau 4-6 : Plages de courant pour différentes tailles d’électrodes en tungstène
Guide pour la sélection du diamètre du fil d’apport
Diamètre du fil d’apport
Plage de courant CC (A)
1/16” (1,6 mm)
20-90
3/32” (2,4 mm)
65-115
1/8” (3,2 mm)
100-165
3/16” (4,8 mm)
200-350
Tableau 4-7 : Guide à la sélection du fil d’apport
Types d’électrodes en tungstène
Type d’électrode
(surface rectifiée)
Thoriée à 2%
Zirconé 1%
Cérium à 2%
Application de
soudage
Caractéristiques
Code de couleur
Excellent amorçage de
l’arc, longue durée de
vie, intensité admissible élevée
Rouge
Autonettoyant, longue
Soudage CA de
durée de vie, conserve
grande qualité d’aluune extrémité ballée,
minium, de magnécapacité de charge
sium et leurs alliages.
courant élevé.
Blanc
Soudage CA et CC
d'acier doux, d’acier
inoxydable, de cuivre,
d’aluminium, de
magnésium et leurs
alliages.
Gris
Soudage CC d’acier
doux, d’acier inoxydable et de cuivre
Une plus longue durée
de vie, un arc plus
stable, un amorçage
plus simple, un arc
plus étroit et plus
concentré.
Tableau 4-8 Types d’électrode en tungstène
REMARQUE
L’onduleur Fabricator 211i n’est pas adapté pour le soudage TIG CA.
Manuel 0-5225
4-23
GUIDE DU SOUDAGE DE BASE
FABRICATOR 211i
SOUDAGE DE BASE
Epaisseur du Courant CC Courant CC Diamètre de Diamètre de la Débit du gaz
métal de base pour l’acier pour l’acier l’électrode en tige d’apport
Argon
doux
inoxydable
tungstène
(si requis)
Type de joint
0.040”
1,0 mm
35-45
40-50
20-30
25-35
0.040”
1,0 mm
1/16”
1,6 mm
10 CFH
(5 l/min)
Aboutement/Angle
Recouvrement /
Apport
0.045”
1,2 mm
45-55
50-60
30-45
35-50
0.040”
1,0 mm
1/16”
1,6 mm
13 CFH
(6 l/min)
Aboutement/Angle
Recouvrement /
Apport
1/16”
1,6 mm
60-70
70-90
40-60
50-70
1/16”
1,6 mm
1/16”
1,6 mm
15 CFH
(7 l/min)
Aboutement/Angle
Recouvrement /
Apport
1/8”
3,2 mm
80-100
90-115
65-85
90-110
1/16”
1,6 mm
3/32”
2,4 mm
15 CFH
(7 l/min)
Aboutement/Angle
Recouvrement /
Apport
3/16”
4,8 mm
115-135
140-165
100-125
125-150
3/32”
2,4 mm
1/8”
3,2 mm
21 CFH
(10 l/min)
Aboutement/Angle
Recouvrement /
Apport
1/4”
6,4 mm
160-175
170-200
135-160
160-180
1/8”
3,2 mm
5/32”
4,0 mm
21 CFH
(10 l/min)
Aboutement/Angle
Recouvrement /
Apport
Tableau 4-9 Taux de soudage
Le soudage TIG est habituellement considéré comme un procédé spécialisé nécessitant la compétence de
l’opérateur. Tandis que de nombreux principes indiqués dans le chapitre précédent relatif au soudage à l’arc
s’appliquent, les grandes lignes du procédé de soudage TIG ne sont pas prises en compte dans ce manuel
d’instructions. Pour plus d’informations, se reporter au site www. victortechnologies.com ou bien contacter
Thermal Arc.
4.06 Problèmes de soudage TIG (GTAW)
PROBLEME
CAUSE
REMEDE
1 Accumulation excessive de
cordon ou mauvaise pénétration ou mauvaise fusion
aux bords de la soudure.
Le courant de soudage
est trop faible.
Augmenter le courant de soudure et/ou
mauvaise préparation du joint.
2 Cordon de soudure trop
large et plat ou caniveau
aux bords de la soudure ou
brûlure excessive.
Le courant de soudage
est trop élevé.
Diminuer le courant de soudure.
3 Cordon de soudure trop
petit ou pénétration insuffisante ou les ondulations
dans le cordon sont trop
espacées.
Vitesse de déplacement
trop rapide.
Réduire la vitesse de déplacement.
4 Cordon de soudure trop
large ou accumulation
excessive de cordon ou
pénétration excessive dans
le joint bout à bout.
Vitesse de déplacement
trop lente.
Augmenter la vitesse de déplacement.
GUIDE DU SOUDAGE DE BASE
4-24
Manuel 0-5225
SOUDAGE DE BASE
5 Longueur de la branche
irrégulière dans le joint
d’apport.
FABRICATOR 211i
Mauvais placement de
la tige d’apport.
6 L’électrode fond ou s’oxyde A Câblage de la torche
quand on allume l’arc.
branché à la borne de
soudage positive.
Repositionner la tige d’apport.
A Brancher le câblage de la torche sur la
borne de soudage négative.
B Pas de gaz dans la zone B Contrôler les lignes du gaz pour vérifier
de soudage.
s’il y a des nœuds, des ruptures et des
contenus du cylindre de gaz.
C La torche est obstruée C Nettoyer la torche.
avec de la poussière ou
de la saleté.
D Le tuyau du gaz est
coupé.
D Remplacer le tuyau du gaz.
E Le passage du gaz
E Débrancher le tuyau du gaz de l’arrière de
contient des impuretés.
la source d’alimentation puis augmenter
la pression du gaz et expulser les impuretés.
7 Bain de fusion sale.
F Le régulateur du gaz
est éteint.
F Allumer.
G La vanne de la torche
est éteinte.
G Allumer.
H L’électrode est trop
petite pour le courant
de soudage.
H Augmenter le diamètre de l’électrode ou
réduire le courant de soudage.
I La source d’alimentation est réglée pour le
soudage MIG.
I Régler la source d’alimentation sur le
mode LIFT TIG.
A Electrode contaminée A Nettoyer l’électrode en éliminant les
par le contact avec la
contaminants
pièce ou le matériau de
la tige d’apport.
B Il y a un matériau étran- B Nettoyer la surface.
ger sur la surface de la
pièce.
C Gaz contaminé avec de C Contrôler les lignes de gaz pour voir si
l’air.
elles sont coupées, si un raccord est desserré ou changer le cylindre de gaz.
8 Mauvaise finition de soudure.
Manuel 0-5225
Gaz de protection
inadapté.
4-25
Augmenter le débit du gaz ou contrôler la
ligne du gaz pour voir s’il y a des problèmes au niveau du débit du gaz.
GUIDE DU SOUDAGE DE BASE
FABRICATOR 211i
SOUDAGE DE BASE
9 Le démarrage de l’arc n’est A L’électrode en tungspas régulier.
tène est trop grosse
pour le courant de
soudage.
A Sélectionner une électrode de la bonne
taille. Se reporter au Tableau 4-6.
B On utilise une mauvaise B Choisir le bon type d’électrode. Se reporélectrode pour le travail
ter au Tableau 4-8.
de soudage.
C Le débit du gaz est trop C Choisir le bon débit pour le travail de
élevé.
soudage. Se reporter au Tableau 4-9.
D On utilise un gaz de
protection incorrect.
D Choisir le bon gaz de protection.
E Mauvais raccordement E Améliorer le raccordement sur la pièce.
du collier sur la pièce.
10 L’arc vacille durant le soudage TIG.
L’électrode en tungsSélectionner une électrode de la bonne
taille. Se reporter au Tableau 4-6.
tène est trop grosse
pour le courant de
soudage.
Tableau 4-10 : Problèmes de soudage TIG (GTAW)
GUIDE DU SOUDAGE DE BASE
4-26
Manuel 0-5225
PROBLEMES/ENTRETIEN
FABRICATOR 211i
CHAPITRE 5 : PROBLEMES DE LA SOURCE D’ALIMENTATION ET
EXIGENCES EN MATIERE D’ENTRETIEN COURANT
5.01 Problèmes de la source d’alimentation
PROBLEME
CAUSE
REMEDE
1 L’alimentation secteur est
sous tension, le témoin est
allumé mais l’appareil ne
commence pas le soudage
quand l’interrupteur de la
gâchette de la torche est
appuyé.
A La source d’alimentation
n’est pas en mode correct
de fonctionnement.
A Régler la source d’alimentation
sur le mode correct de fonctionnement avec l’interrupteur de
sélection du procédé.
2 Le témoin d’erreur est
allumé et l’appareil ne
commence pas le soudage
quand l’interrupteur de la
gâchette de la torche est
appuyé.
Dépassement du facteur
de marche de la source
d’alimentation.
3 L’appareil ne fournira pas
de fil en mode MIG.
A Le fil de l’électrode est
coincé dans le revêtement
de la conduite ou la tuyère
de contact (blocage de la
reprise de feu).
A Vérifier si le revêtement de la
conduite du pistolet MIG est
obstrué / noué ou si la tuyère de
contact est usée. Remplacer les
composants défectueux.
B Panne interne dans la
source d’alimentation.
B Demander à un fournisseur de
service agréé par Thermal Arc
d’examiner la panne.
B Gâchette de la torche défec- B Réparer ou remplacer le câble/
tueuse.
l’interrupteur de la gâchette de la
torche.
4 Le fil de soudage continue A L’interrupteur de sélection
à avancer quand la gâchette
du mode gâchette est en
de la torche est relâchée.
mode verrouillage 4T.
Laisser la source d’alimentation
sous tension et attendre qu’elle
refroidisse. Noter que le témoin
d’erreur doit d’abord s’éteindre
avant de commencer le soudage.
A Modifier l’interrupteur de
sélection du mode gâchette de
verrouillage 4T à normal 2T.
B Les câbles de la gâchette de B Réparer ou remplacer le câble/
la torche sont raccourcis.
l’interrupteur de la gâchette de la
torche.
5 L’arc de soudage ne se
forme pas en mode MIG.
6 Avancement inégal du fil.
Manuel 0-5225 A Le câble de polarité du pis- A Raccorder le câble de polarité du
tolet MIG n’est pas branché
pistolet MIG soit à une borne de
sur une borne de soudage.
sortie de soudage positive soit
à une borne négative selon les
exigences.
B Mauvais ou aucun contact
du câble de mise à la terre.
B Nettoyer la zone du collier et
vérifier qu’il y a un bon contact
électrique.
A Tuyère de contact sale ou
usée.
A Remplacer si besoin est.
B Dévidoir usé.
B Remplacer.
C Tension excessive du frein
sur le groupe de la bobine
du fil.
C Réduire la tension du frein sur le
groupe de la bobine.
D Revêtement de la conduite
usée, nouée ou sale.
D Nettoyer ou remplacer le revêtement de la conduite.
5-1
PROBLEMES ET ENTRETIEN COURANT
FABRICATOR 211i
7 Aucun flux de gaz en mode
MIG.
PROBLEMES/ENTRETIEN
A Le tuyau du gaz est abîmé.
A Le remplacer ou le réparer.
B Le passage du gaz contient
des impuretés.
B Débrancher le tuyau du gaz de
l’arrière de la source d’alimentation et évacuer les impuretés en
soufflant.
C Le régulateur du gaz est
éteint.
C Allumer le régulateur.
D Cylindre du gaz vide.
D Remplacer le cylindre du gaz.
8 Le flux de gaz continue
même quand l’interrupteur
de la gâchette a été relâché
(mode MIG).
La valve du gaz est restée
ouverte en raison de la
présence d’impuretés dans
le gaz ou la conduite de gaz.
Demander à un fournisseur de
service agréé par Thermal Arc de
réparer ou de remplacer la valve
du gaz.
9 Le témoin d’alimentation
ne s’allume pas et il est
impossible d’amorcer l’arc
de soudage.
La tension de l’alimentation
secteur est supérieure aux
limites de tension de la
source d’alimentation.
Vérifier que la tension de l’alimentation secteur est bien de
230 VCA ± 15%.
10 L’électrode TIG fond quand
l’arc est amorcé.
La torche TIG est raccordée
à la borne VE (+).
Raccorder la torche TIG à la
borne VE (-).
11 L’arc vacille durant le soudage TIG.
L’électrode en tungstène est
Sélectionner la bonne taille
trop grosse pour le courant
d’électrode en tungstène. Se
de soudage.
reporter au Tableau 4-6.
Tableau 5-1 : Problèmes au niveau de la source d’alimentation
5.02 Exigences en matière d’étalonnage et d’entretien courant
MISE EN GARDE
La source d’alimentation de cet onduleur renferme des tensions électriques et des niveaux de
puissance extrêmement dangereux.
Ne pas tenter d’ouvrir ou de réparer à moins d’être un fournisseur de service agréé par Thermal
Arc. Débrancher la source d’alimentation de soudage de la tension d’alimentation secteur avant de
démonter l’appareil.
Maintenance, test et inspection courante
L’inspection et le test de la source d’alimentation et des accessoires associés doivent être effectués par un
électricien agréé. Ceci comprend un test de résistance de l’isolation et un test de mise à la terre pour garantir
que l‘appareil est conforme aux caractéristiques d’origine de Thermal Arc.
A. Programme des tests
1. Pour l’équipement transportable, au moins une fois tous les 3 mois et
2. Pour l’équipement fixe, au moins une fois tous les 12 mois.
Les propriétaires de l’équipement doivent conserver un rapport adapté des tests périodiques et un système
d’étiquetage, comprenant la date de l’inspection la plus récente.
On considère comme une source d’alimentation transportable tout équipement qui n’est pas branché en
permanence et qui n’est pas fixe dans la position dans laquelle il est utilisé.
REMARQUE
Veuillez vous reporter aux consignes locales pour plus d’informations.
PROBLEMES ET ENTRETIEN COURANT
5-2
Manuel 0-5225
PROBLEMES/ENTRETIEN
FABRICATOR 211i
B. Résistance de l’isolation
La résistance minimale de l’isolation pour les sources d’alimentation de l’onduleur Thermal Arc doit être
mesurée à une tension de 500V entre les pièces indiquées dans le Tableau 5-2 ci-dessous. Les sources
d’alimentation qui ne sont pas conformes aux exigences de résistance de l’isolation indiquées ci-dessous
doivent être retirées et ne doivent pas revenir tant que les réparations nécessaires pour se conformer aux
exigences indiquées ci-dessous ne sont pas faites.
Composants à tester
Résistance
minimale d’isolation
(MΩ)
Du circuit d’entrée (notamment tout circuit de contrôle raccordé) au circuit
de soudage (notamment tout circuit de contrôle connecté)
5
Tous les circuits aux pièces conductrices exposées
2,5
Du circuit de soudage (notamment tout circuit de contrôle raccordé) à tout
circuit auxiliaire qui fonctionne à une tension dépassant la tension extra
basse
10
Circuit de soudage (notamment tout circuit de contrôle raccordé) à tout
circuit auxiliaire qui fonctionne à une tension ne dépassant pas la tension
extra basse
1
D’un circuit de soudage séparé à un circuit de soudage séparé
Tableau 5-2 : Exigences de la résistance minimale d’isolation :
sources d’alimentation de l’onduleur Thermal Arc
1
C. Mise à la terre
La résistance ne doit pas dépasser 1 Ω entre tout métal d’une source d’alimentation où un tel métal doit
être mis à la terre, et 1. La borne de terre d’une source d’alimentation fixe ; ou
2. La borne de terre d’une fiche associée d’une source d’alimentation transportable
Noter qu’en raison des dangers de courants de sortie égarés abîmant le câblage fixe, le bon état d’un câblage
fixe des sources d’alimentation de soudage Thermal Arc doit être contrôlé par un électricien expérimenté
conformément aux exigences ci-dessous 1. Pour les sorties/câblages et les accessoires associés alimentant un équipement transportable - au
moins une fois tous les 3 mois ; et
2. Pour les sorties/câblages et les accessoires associés alimentant un équipement fixe - au moins une
fois tous les 12 mois.
D. Contrôles de maintenance générale
L’équipement de soudage doit être contrôlé périodiquement par un fournisseur de service agréé par
Thermal Arc pour vérifier que :
1. Le cordon flexible est d’un type gainé en plastique ou en caoutchouc dur multicœur d’une classe
adaptée, correctement raccordé et en bon état.
2. Les bornes de soudage sont en bon état et recouvertes d’une enveloppe de protection pour éviter
tout contact accidentel ou court-circuit.
3. Le système de soudage est propre à l’intérieur, en particulier il ne contient pas de dépôts métalliques,
de scories ni d’éléments épars.
E.Accessoires
L’équipement accessoire, notamment les câbles de sortie, les supports des électrodes, les torches, les
dévidoirs et autres doivent être inspectés au moins une fois par mois par une personne compétente afin
de garantir que l’équipement est en bon état. Il ne faut pas utiliser tous les accessoires peu sûrs.
Manuel 0-5225 5-3
PROBLEMES ET ENTRETIEN COURANT
FABRICATOR 211i
PROBLEMES/ENTRETIEN
F.Réparations
Si une pièce est abîmée pour n’importe quelle raison que ce soit, il est recommandé de la faire remplacer
par un fournisseur de service agréé par Thermal Arc.
Etalonnage de la source d’alimentation
A.Programme
Le test de rendement de toutes les sources d’alimentation de l’onduleur Thermal Arc et des accessoires
doit être effectué périodiquement pour garantir qu’ils sont conformes aux niveaux requis. Les intervalles
d’étalonnage doivent être ceux indiqués ci-dessous 1. Pour l’équipement transportable, au moins une fois tous les 3 mois et
2. Pour l’équipement fixe, au moins une fois tous les 12 mois.
Si l’équipement doit être utilisé dans un endroit dangereux ou des environnements présentant un risque
élevé d’électrocution comme cela est indiqué dans l’EN 60974-1, les tests ci-dessus doivent être effectués
avant d’entrer dans cet endroit.
B. Exigences d’étalonnage
Le cas échéant, les tests indiqués dans le Tableau 6-3 ci-dessous doivent être effectués par un agent de
service agréé par Thermal Arc.
Exigences en matière de tests
Le courant de sortie (A) doit être contrôlé pour vérifier qu’il correspond bien aux caractéristiques de la
source d’alimentation Thermal Arc s’appliquant
La tension de sortie (V) doit être contrôlée pour vérifier qu’elle correspond bien aux caractéristiques de la
source d’alimentation Thermal Arc s’appliquant
La vitesse du moteur (tours/min) des moteurs d’entraînement du fil doit être contrôlée pour vérifier qu’elle
correspond bien aux caractéristiques du dévidoir / de la source d’alimentation Thermal Arc requise.
La précision des compteurs numériques doit être contrôlée pour vérifier qu’elle correspond bien aux caractéristiques de la source d’alimentation Thermal Arc s’appliquant
Tableau 5-3 : Paramètres d’étalonnage
L’étalonnage périodique d’autres paramètres comme les fonctions de minuterie n’est pas requis à moins
qu’une panne spécifique ait été identifiée.
C. Equipement d’étalonnage
Tous les équipements utilisés pour l’étalonnage de la source d’alimentation doivent être en bon état et
adaptés pour effectuer la mesure en question. On ne peut utiliser qu’un équipement de test disposant de
certificats d’étalonnage valables (laboratoires certifiés NATA).
PROBLEMES ET ENTRETIEN COURANT
5-4
Manuel 0-5225
PROBLEMES/ENTRETIEN
FABRICATOR 211i
5.03 Nettoyage de la source d’alimentation de soudage
MISE EN GARDE
Ce produit renferme des tensions électriques et des niveaux de puissance dangereux. Ne pas
tenter de l’ouvrir ou de le réparer à moins d’être un électricien expérimenté. Débrancher la source
d’alimentation de soudage de la tension d’alimentation secteur avant de démonter l’appareil.
Pour nettoyer la source d’alimentation de soudage, ouvrir le boîtier et utiliser un aspirateur pour enlever toute
la saleté qui s’est accumulée, les dépôts métalliques, les scories et les éléments épars. Maintenir les surfaces
des vis-mères et des vis de shunt propres car l’accumulation de matériau étranger peut réduire le courant de
soudage des soudeuses.
5.04 Nettoyage des dévidoirs
Nettoyer fréquemment les encoches dans les dévidoirs. On peut le faire au moyen d’une petite brosse métallique. Essuyer également ou nettoyer les encoches situées sur le dévidoir du haut. Après le nettoyage, serrer
les boutons de retenue des dévidoirs.
AVERTISSEMENT
NE PAS utiliser d’air comprimé pour nettoyer la source d’alimentation de soudage. L’air comprimé
peut forcer les particules métalliques à se loger entre les pièces électriques sous tension et les
pièces métalliques reliées à la terre dans la source d’alimentation de soudage. Cela peut provoquer
un arc entre ces pièces et entraîner une éventuelle panne.
Manuel 0-5225 5-5
PROBLEMES ET ENTRETIEN COURANT
FABRICATOR 211i
PROBLEMES/ENTRETIEN
Page laissée volontairement blanche
PROBLEMES ET ENTRETIEN COURANT
5-6
Manuel 0-5225
PIECES DE RECHANGE
FABRICATOR 211i
CHAPITRE 6 :PIECES DETACHEES FONDAMENTALES
6.01 Pièces détachées de la source d’alimentation
3
20
4
5
11
16 12
9
19
10
2
21
7
8
15
6
14
1
17
13
Art # A-11234
Article
Numéro de pièce
Description
1
W7005600
Alimentation PCB
2
W7005601
Commande PCB
3
W7005602
Ecran PCB
4
W7005607
Pistolet Spool PCB
5
W7004902
Filtre EMC PCB
6
W7005603
Groupe entraînement du fil
7
W7004906
Vis de serrage pour la retenue du dévidoir
8
62020
9
W7005604
Ventilateur
10
W7003010
Redresseur d’entrée (2 requis)
11
W7003033
Groupe valve du solénoïde à gaz
12
W7005605
Raccord d’entrée du gaz
13
W7004909
Prise Dinse 50 mm²
14
W7004955
15
W7003243
16
17
18
W7005606
W7004911
W7004930
Fiche mâle Dinse 50 mm²
Prise de contrôle à 8 broches (noter que le numéro de pièce de la fiche de
contrôle à 8 broches est UOA706900).
Disjoncteur d’alimentation / Interrupteur secteur
CT, sortie
Groupe tuyau du gaz de protection (non reproduit)
19
20
21
22
W7005608
W7005609
W7005618
W7005619
Rondelle de friction pour le support de bobine
Support de bobine
Adaptateur sortie européenne, 211i
Guide d’entrée, 211i (non reproduit)
Encoche en V 0,6/0,8 mm dévidoir (intégrée en série) (se reporter au
tableau des options et des accessoires pour connaître les autres dévidoirs
disponibles).
Tableau 6-1 Pièces détachées fondamentales
Manuel 0-5225
6-1
PIECES DETACHEES FONDAMENTALES
FABRICATOR 211i
PIECES DE RECHANGE
Page laissée volontairement blanche
PIECES DETACHEES FONDAMENTALES
6-2
Manuel 0-5225
SCHEMA DU CIRCUIT
FABRICATOR 211i
ANNEXE : SCHEMA DU CIRCUIT DU FABRICATOR 211i
50/60Hz
L2
GND
INPUT 230VAC/110VAC L1
SHEETMETAL COVER
60W3Ω
J14
1
RX
ACOUT
RED
FAN
BR1
J23
FJ
BR2
ACOUT
1 +24VDC
VR
1
BLACK
DC -
BLACK
DC +
PFC CIRCUIT
RED
POT1
BURN BACK PCB 5
W7004940
J15
1
CON3
+24CDC 1
N/A 2
J16
1
DY1
1
Main Power PCB1
75ć
J5
1
J6
1
OT2
J1
DRIVE
J2
J3
CR
ON
J4
Funs
J5
OT2
J10
MB
CONNECTOR LAYOUT DIAGRAM
SOURCE
J13
1 2
J11
1
SEIAL DISPLAY DATA (CLK) 3
SEIAL DISPLAY DATA (LOAD) 2
STICK 6
2T/4T PUSHBUTTON 4
+15VDC 9
PROCESS PUSHBUTTON 8
POT3 B 11
MB
POT2 WIPER 12
GND
+
GUN
+24VDC 1
4 GND
POT1 WIPER 14
+15VDC 15
IFB
1
J12
2 -15V
3 Current Feedback
POT3 A (PANEL DEMAND) 13
3 + OUTPUT
1 +15V
DISPLAY DATA &EPROM (D-IN) 1
1
-J35
1
J34
1
J33
Current Sensor
SGM
PP
1
SERIAL DISPLAY DATA (EPROM) 5
J9
J22
K1
15V
J6
OT1
J7
J5
J8
J9
1
W7005607
WVIN
SPOOL GUN PCB3
1 - OUTPUT
RED
RED
GUN
7 GND
BLACK
WHITE
QF / DY
6 Over Current Signal
WHITE
YELLOW
WVIN
5 IGBT Driver A
WHITE
GRAY
PWM
J1
DRIVE
2 IGBT Driver A
4 IGBT Driver B
WHITE
GND 7
1 +15V
3 IGBT Driver B
WHITE
IGBT Driver A 5
W7005601
1
3 -24VDC
WHITE
Over Current Signal 6
1 +24VDC
2 GND
WHITE
IGBT Driver B 4
Control PCB2
J2
WHITE
SOURCE
BLACK
MT
RED
RED
J21
1
IN
J31
1
RED
BLACK
1
J32
BLACK
FUSE
+15V 1
IGBT Driver A 2
PFC
2 PWM (MOTOR DRIVER 5VDC PEAK)
WHITE
IGBT Driver B 3
J12
1
J20
1
DY2
WHITE
IFB
J11
PWM
1
PWM
J19
Fuse 8A/250V
Wirefeeder
MOTOR PWM CONTROL
CIRCUIT
1 PWM RETURN
WHITE
GND 2
-24VDC 3
OT1
2 TO U15 PIN6
BLACK
+24VDC 1
3 POT MAX (+5VDC)
2 WIPER
1 POT MIN
CR
1 +5VDC
YELLOW
RED
75ć
J3
1
1 +24CDC
RED
JC
1
INPUT 230V/115V
J13
1
JC
+
J18
+
+
GND
+
WHITE
OUTPUT CONTROL SIGNAL
RED
YEL
J4
1
WHITE
BLK
RED
WHITE
YELLOW
+
+
WHITE
+24VDC
Funs
1
GND
J8
J17
1
QF/FJ
WHITE
QF / DY
GAS
SOLENOID
W7005600
WHITE
WHITE
J10
J7
1
-
NEG
+
POS
RED
BLACK
SPOOL GUN
MIG GUN
J24
J25
1
J26
1
GND
Display PCB4
J28
1
J27
1
1 +15VDC
Power
W7005602
Fault
Process
GND
LOCAL
1
REMOTE
LIFT TIG
1 +15VDC
J29
STICK
J30
(REMOVE AMPS/WIRESPEED) POT WIPER 8
Trigger
Amps / Wirefeed Display
(REMOVE VOLTAGE) POT WIPER 7
MIG
Volts Display
2T Normal
TORCH SWITCH RIN (0VDC) 6
3 -15VDC
TORCH SWITCH RIN (0VDC) 5
SPOOL GUN (+2VDC) 4
4T Latch
TORCH SWITCH RIN (0VDC) 3
TORCH SWITCH (+24V) 2
2
4
7
1
3
6
8 Pin Remote Control
Spool Gun
5
8
Front View
Manuel 0-5225 1
SPOOL GUN (0V) 1
Volts
Wirefeed / Amps
Down Slope / Arc Force(%)
Arc Control
Art # A-11233
A-1ANNEXE
THERMAL ARC - CONDITIONS DE LA GARANTIE LIMITEE
GARANTIE LIMITEE : Thermal Arc ®, Inc, A Victor Technologies Company, ci-après appelée “Thermal Arc”
garantit aux clients de ses distributeurs agréés, appelés ci-après "L'acheteur" que ses produits ne présentent
pas de défaut de fabrication ou de matériau. En cas de constat de non-conformité à ladite garantie survenue
au cours de la période de validité des produits Thermal Arc énoncée ci-dessous, Thermal Arc s'engage, après
notification de celle-ci et preuves à l’appui que le produit a bien été entreposé, installé, exploité et entretenu
conformément aux spécifications, instructions, recommandations de Thermal Arc et aux procédures sanctionnées par la pratique industrielle, et non sujets à une mauvaise utilisation, réparation, négligence, altération ou
accident, à corriger lesdits défauts en réparant ou en remplaçant, sur décision exclusive de Thermal Arc, tout
composant ou partie du produit que Thermal Arc jugera défectueux.
THERMAL ARC N'OFFRE AUCUNE AUTRE GARANTIE, EXPRESSE OU IMPLICITE. CETTE GARANTIE EST
EXCLUSIVE ET REMPLACE TOUTES LES AUTRES, COMPRENANT MAIS NE SE LIMITANT PAS A TOUTE
GARANTIE DE QUALITE MARCHANDE OU DE CORRESPONDANCE A UNE APPLICATION PARTICULIERE.
LIMITATION DE RESPONSABILITE : THERMAL ARC NE SERA EN AUCUN CAS RESPONSABLE DES DOMMAGES
PARTICULIERS, INDIRECTS OU LIES, COMME LE MANQUE A GAGNER ET L'INTERRUPTION DES ACTIVITES,
SANS QUE CETTE LISTE SOIT EXHAUSTIVE. Les voies de recours de l’Acheteur énoncées ci-après sont exclusives et la responsabilité de Thermal Arc en ce qui concerne un contrat quelconque, ou tout acte y afférent,
y compris l’exécution ou la violation dudit contrat, ou découlant de la fabrication, vente, livraison, revente ou
utilisation des biens couverts ou fournis par Thermal Arc, qu’il s'agisse d'une conséquence du contrat, d’une
négligence, d’un acte dommageable ou des clauses d’une garantie quelconque ou autre, ne devront pas, sauf
disposition expresse contraire, dépasser le prix des biens sur lequel se fonde la responsabilité. Aucun employé,
agent ni représentant de Thermal Arc n’est autorisé à modifier cette garantie ni à fournir une autre garantie.
LES DROITS DE L’ACHETEUR DANS LE CADRE DE CETTE GARANTIE SONT NULS SI ON UTILISE DES PIECES
DE RECHANGE OU DES ACCESSOIRES QUE THERMAL ARC CONSIDERE COMME POUVANT COMPROMETTRE
LA SECURITE OU LES PRESTATIONS DE L'UN DES PRODUITS THERMAL ARC. LES DROITS DE L’ACHETEUR
DANS LE CADRE DE CETTE GARANTIE SONT NULS SI LE PRODUIT EST VENDU A L'ACHETEUR PAR DES
PERSONNES NON AGREEES.
La garantie est valable pour la durée indiquée ci-dessous à compter de la date à laquelle le distributeur agréé
fournit les produits à l'acheteur. Nonobstant ce qui précède, en aucun cas la période de garantie ne peut dépasser
le temps indiqué plus un an à compter de la date à laquelle Thermal Arc a livré le produit au distributeur agréé.
CONDITIONS DE GARANTIE – Janvier 2011
Conformément aux périodes de garantie indiquées ci-dessous, Victor Technologies garantit que le produit
proposé est exempt de défauts de matière et de vices de fabrication quand il est utilisé selon les instructions
écrites fournies dans ce manuel.
Les produits de soudage Victor Technologies sont fabriqués pour être utilisés par des utilisateurs commerciaux et industriels et un personnel expérimenté sachant utiliser et entretenir l’équipement de découpage et
de soudage électrique.
Seul juge en la matière, Victor Technologies réparera ou remplacera durant la période de garantie les pièces
ou les composants sous garantie dont la défaillance est imputable à des défauts de matériel ou des vices de
fabrication. La période de garantie commence à compter de la date de la vente à l’utilisateur final.
Thermal Arc Fabricator 211i
Composant
Période de garantie
Source d’alimentation
Pistolet MIG, support d’électrode / Câble et câble de masse
Consommables du pistolet MIG
2 ans
3 mois
NIL
Si vous souhaitez bénéficier de la garantie, veuillez contacter votre revendeur Victor Technologies pour connaître
la procédure de réparation sous garantie.
La garantie Victor Technologies ne couvrira pas :
• L’équipement qui a été modifié par un tiers ne faisant pas partie du personnel d’entretien de Victor Technologies ou avec une autorisation écrite du service d’entretien Victor Technologies.
• L’équipement qui a été utilisé au-delà des caractéristiques indiquées dans le manuel d’instructions.
• L’installation qui n’est pas conforme au manuel d’instructions/installation.
• Tout produit ayant fait l’objet d’un abus, d’une mauvaise utilisation, d’une négligence ou d’un accident.
• L'absence de nettoyage et d'entretien (y compris l’absence de lubrification, de maintenance et de protection)
de la machine telles qu'elle est énoncée dans le manuel d'entretien, d'installation et de fonctionnement.
Ce manuel d’instruction contient des détails relatifs à la maintenance nécessaire pour garantir un fonctionnement sans problèmes.
Ce manuel fournit également un dépannage de base, des détails techniques et opérationnels, notamment
l’usage d’application.
Vous pouvez également visiter notre site web www.Victor Technologies.com, sélectionner la classe de votre
produit puis la documentation. Vous trouverez ici la documentation, notamment :
• Les manuels d’instructions
• Les manuels d’entretien
• Les guides de produit
En alternative, veuillez contacter votre revendeur Victor Technologies pour parler avec un responsable technique.
REMARQUE
Les réparations sous garantie doivent être effectuées par un centre de service Victor Technologies, un revendeur
Victor Technologies ou un agent de service agréé par la société.
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising