Manuel d`atelier
Manuel d’atelier
Groupe 21–26
E
2(0)
D16C-A MH, D16C-B MH, D16C-C MH,
D16C-A MG
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21– 26
Moteurs diesel marins
D16C-A/B/C MH, D16C-A MG
Sommaire
Informations de sécurité .............................................
Informations générales ...............................................
À propos du manuel d’atelier .....................................
Temps de main-d’oeuvre (Flat Rate) .........................
Pièces de rechange ...................................................
Moteurs certifiés .........................................................
3
6
6
6
6
6
Instructions de réparation ...........................................
Notre responsabilité commune ..................................
Couples de serrage ...................................................
Serrage dynamométrique – serrage angulaire .........
Écrous de blocage .....................................................
Classes de résistance ................................................
Produits d’étanchéité .................................................
Consignes de sécurité pour le caoutchouc fluoré .....
7
7
8
8
8
8
8
9
Outils spéciaux ............................................................. 10
Numéro d’identification ............................................... 17
Conception et fonctionnement
Groupe 21 :
Corps de moteur ........................................................
Culasse ......................................................................
Bloc-cylindres .............................................................
Chemise de cylindre ..................................................
Pistons et bielles ........................................................
Vilebrequin .................................................................
Mécanisme de commande des soupapes ................
Distribution .................................................................
Groupe 22 :
Système de lubrification .............................................
Vannes dans le système de lubrification ...................
Refroidissement des pistons .....................................
Groupe 23 :
Système d’alimentation ..............................................
Injecteur-pompe, phases du fonctionnement ............
Groupe 25 :
Systèmes d’admission et d’échappement .................
Turbocompresseur .....................................................
Reniflard en circuit fermé ...........................................
Groupe 26 :
Système de refroidissement ......................................
Refroidisseur d’air de suralimentation ......................
18
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
30
32
32
33
34
35
Recherche de pannes ..................................................
Emplacement des prises pour les mesure de
contrôle sur le moteur ................................................
Mesures à prendre en cas de pression de
suralimentation basse ................................................
Température de liquide de refroidissement excessive ...
Température de liquide de refroidissement
insuffisante .................................................................
Pertes de liquide de refroidissement .........................
Instructions concernant le lancement du moteur
au démarreur .............................................................
Test de compression ..................................................
Pression d’alimentation, contrôle ..............................
Pression d’air de suralimentation, contrôle ...............
Conduits d’air de suralimentation, contrôle ...............
Turbocompresseur, contrôle ......................................
Contre-pression d’échappement, contrôle ................
Pression de liquide de refroidissement, contrôle ......
Pression d’eau de mer, contrôle ................................
36
37
39
40
40
40
41
42
44
45
46
46
47
47
48
Instructions générales
Manipulation de produits chimiques, de carburant
et d’huile de lubrification ............................................
Mesures à prendre avant toute intervention dans
le bateau ....................................................................
Contrôles avant la dépose du moteur .......................
Mesures à observer après le levage du moteur ........
Consignes générales lors de mesure de la pression ...
Conseils pratiques lors d’intervention sur les
moteurs EVC ..............................................................
Soudure électrique ....................................................
Dépose du moteur .....................................................
Bâti moteur, montage .................................................
50
51
52
53
Conseils pratiques de réparation
Groupe 21 : Corps de moteur
Corps du moteur, remise à neuf complète ................
Culasse, dépose ........................................................
Distribution, dépose ...................................................
Pistons, dépose ..........................................................
Vilebrequin, dépose ...................................................
Vilebrequin, pose .......................................................
Chemise de cylindre, pose ........................................
54
54
65
67
68
69
71
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
49
49
49
50
50
Sommaire
Piston, pré-assemblage .............................................
Pistons, pose ..............................................................
Gicleurs de refroidissement de piston, pose .............
Distribution, pose .......................................................
Culasse, pose ............................................................
Arbre à cames, pose ..................................................
Jeu en flanc de denture, réglage ...............................
Injecteur-pompe, pose ...............................................
Repères de calage ....................................................
Soupapes et injecteurs-pompes, réglage .................
Remise à neuf / Échange de composants
72
74
76
77
83
86
87
90
91
92
Groupe 21 : Corps de moteur
Chemises de cylindre et pistons, contrôle ................. 97
Chemises de cylindre et pistons, échange (tous) ..... 99
Logements de chemise de cylindre, contrôle ........... 105
Logement de chemise de cylindre, fraisage ... . 107/113
Vilebrequin, contrôle et remise à neuf ...................... 114
Manetons, contrôle ................................................... 115
Paliers de vilebrequin, échange ............................... 116
Paliers de bielle, échange (tous) .............................. 119
Volant moteur, dépose / pose ................................... 121
Couronne dentée, échange ...................................... 123
Distance du capteur de volant moteur, contrôle ....... 124
Joint d’étanchéité avant de vilebrequin, échange ... 126
Joint d’étanchéité arrière de vilebrequin, échange ... 127
Bielle, contrôle .......................................................... 129
Bague de pied de bielle, mesure de contrôle .......... 129
Soupapes, dépose .................................................... 130
Soupapes, pose ........................................................ 132
Siège de soupape, échange .................................... 133
Guides de soupape, vérification ............................... 135
Guides de soupape, échange .................................. 136
Siège de soupape, rectification ................................ 138
Soupapes, rectification ............................................. 139
Joints de queue de soupape, échange .................... 140
Culasse, essai d’étanchéité sous pression .............. 142
Douille en cuivre pour injecteur-pompe, échange ... 145
Arbre à cames, contrôle de l’usure ........................... 149
Corps de palier d’arbre à cames, échange .............. 150
Distance du capteur d’arbre à cames, contrôle ........ 151
Pignons de distribution, échange ............................. 153
Groupe 22 : Système de lubrification
Manipulation de produits chimiques, de carburant
et d’huile de lubrification ...........................................
Vue d’ensemble, vannes de commande ..................
Vanne de dérivation pour filtre by-pass, échange .....
Vanne de dérivation du filtre à huile à passage
intégral, échange ......................................................
Vanne by-pass du refroidisseur d’huile, échange .....
Vannes de refroidissement des pistons, échange .....
Réducteur, échange .................................................
Soupape de sécurité, pression d’huile, échange ......
160
160
161
161
162
162
163
163
Capteur de pression d’huile, contrôle ......................
Réducteur, contrôle ...................................................
Soupape de sécurité, contrôle ..................................
Pompe à huile de lubrification, contrôle ...................
Pompe à huile de lubrification, échange ..................
Groupe 23 : Système d’alimentation
Vidange, canal de carburant dans la culasse ..........
Unité de commande, échange .................................
Identification de l’unité de commande du moteur ....
Pompe d’alimentation de carburant, échange .........
Injecteur-pompe, échange ........................................
Injecteur-pompe, programmation du code de
mise au point .............................................................
Système d’alimentation, purge .................................
164
165
165
166
166
168
169
170
171
173
178
180
Groupe 25 : Systèmes d’admission et d’échappement
Turbocompresseur, échange .................................... 181
Turbocompresseur, contrôle du jeu de palier .......... 184
Collecteur d’échappement, dépose / pose ............... 186
Groupe 26 : Système de refroidissement
Système de refroidissement, vidange ......................
Système de refroidissement, nettoyage ...................
Système de refroidissement, remplissage ...............
Système de refroidissement, essai d’étanchéité
sous pression ............................................................
Bouchon de remplissage de liquide de
refroidissement, échange .........................................
Pompe à liquide de refroidissement, échange .........
Thermostat, contrôle de fonctionnement ..................
Thermostat, échange ................................................
Refroidisseur d’air de suralimentation, dépose / pose ..
Refroidisseur d’air de suralimentation, nettoyage .......
Refroidisseur d’air de suralimentation, essai
d’étanchéité sous pression .......................................
Échangeur de température, dépose et pose ............
Échangeur de température, nettoyage .....................
Échangeur de température, essai d’étanchéité
sous pression ............................................................
Refroidisseur d’huile moteur, dépose / pose ............
Refroidisseur d’huile moteur, nettoyage ..................
Refroidisseur d’huile moteur, essai d’étanchéité
sous pression ............................................................
Pompe à eau de mer, échange ................................
Pompe à eau de mer, remise à neuf ........................
Refroidisseur d’huile d’inverseur, nettoyage ............
Refroidisseur d’huile d’inverseur, essai
d’étanchéité sous pression .......................................
Refroidisseur d’huile d’inverseur, échange
thermostat ..................................................................
Courroies d’entraînement, contrôle ..........................
Courroies d’entraînement, échange .........................
187
189
190
192
194
195
196
197
198
201
202
203
204
206
208
209
210
211
212
217
219
220
221
221
Références aux Service Bulletins ............................. 222
Index alphabétique ...................................................... 223
© 2007 AB VOLVO PENTA
Tous droits de modifications réservés. Imprimé sur du palier recyclable.
2
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Informations de sécurité
Introduction
Le Manuel d’atelier contient des caractéristiques techniques, des descriptions et des conseils pratiques de réparation pour les produits ou les modèles de produits de Volvo
Penta indiqués en titre. Assurez-vous que vous avez la documentation d’atelier qui correspond au produit.
Lisez attentivement les informations de sécurité ainsi que
les « Informations générales » et les « Instructions de réparation » avant de commencer une opération quelle
qu’elle soit.
Faites attention aux surfaces chaudes (collecteur
d’échappement, turbocompresseur, tuyau d’air de
suralimentation, élément de démarrage etc.) et aux
liquides chauds dans les canalisations et les flexibles d’un moteur qui tourne ou qui vient juste d’être
arrêté. Remontez toutes les protections déposées
auparavant, avant de démarrer le moteur.
Ne démarrez jamais le moteur sans le cache-culbuteurs en place. Outre le risque de projection d’huile,
risque potentiel de dommages corporels. La tension
aux injecteurs-pompes peut atteindre 100 V.
Veillez à ce que tous les autocollants d’avertissement et d’information placés sur le produit soient
toujours parfaitement lisibles. Remplacez tout autocollant endommagé ou recouvert de peinture.
Important
Les signes d’avertissement spéciaux suivants sont utilisés
dans le manuel d’atelier ainsi que sur le produit.
AVERTISSEMENT ! Risque de dommages corporels, dommages importants sur le produit ou dysfonctionnements sérieux si les instructions ne sont
pas suivies.
IMPORTANT ! Utilisé pour attirer l’attention afin
d’éviter tout dommage, corporel ou matériel, ou un
défaut de fonctionnement du produit.
N.B. Utilisé pour attirer l’attention sur une information importante dans le but de faciliter les méthodes de travail ou
l’utilisation.
La liste ci-dessous donne une vue d’ensemble des risques et des interventions qui demandent une attention
particulière.
Assurez-vous qu’il est impossible de démarrer le moteur en coupant le système électrique avec le (ou les)
interrupteurs principaux qui seront verrouillés en position d’arrêt avant de commencer tout travail. Placez
une plaque d’avertissement sur le poste de conduite.
En règle générale, tous les travaux de maintenance
doivent être effectués sur un moteur à l’arrêt. Par
contre, pour certaines opérations de réglage par
exemple, le moteur doit tourner. S’approcher d’un
moteur qui tourne représente toujours un risque
pour la sécurité. N’oubliez pas que des vêtements
amples ou des cheveux longs peuvent se prendre
dans les pièces en rotation et provoquer de graves
accidents.
Si une opération doit être effectuée à proximité d’un moteur en marche, un mouvement intempestif ou un outil
qui tombe peuvent entraîner des accidents corporels.
Ne démarrez jamais un moteur sans filtre à air. La
roue de compresseur en rotation dans le turbocompresseur peut provoquer de graves accidents. Des
corps étrangers dans le tuyau d’entrée peuvent également entraîner d’importants dégâts mécaniques.
N’utilisez jamais un aérosol de démarrage ou d’autres
produits similaires comme aide au démarrage. Une
explosion peut se produire dans la tubulure d’admission. Risque d’accident et de dommages corporels.
Évitez d’ouvrir le bouchon de remplissage pour le
liquide de refroidissement lorsque le moteur est
chaud. De la vapeur ou du liquide de refroidissement brûlant risquent d’être éjectés et toute la pression formée est perdue. Ouvrez lentement le bouchon de remplissage et relâchez la surpression du
système de refroidissement si le bouchon de refroidissement ou le robinet doivent être enlevés, ou encore si le bouchon ou un conduit de refroidissement
doivent être démontés sur un moteur chaud. De la
vapeur ou du liquide de refroidissement brûlant peuvent jaillir dans une direction inattendue.
L’huile chaude peut provoquer de graves brûlures.
Évitez tout contact avec de l’huile chaude. Vérifiez
que le circuit d’huile n’est pas sous pression avant
toute intervention. Ne démarrez jamais, respectivement ne faites jamais tourner le moteur, sans le bouchon de remplissage d’huile, risque de rejets d’huile.
Arrêtez le moteur et fermez le robinet de fond avant
toute intervention sur le système de refroidissement.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
3
Informations de sécurité
Démarrez seulement le moteur dans un espace bien
aéré. Pour le fonctionnement dans un espace fermé,
les gaz d’échappement et les gaz du moteur doivent
être évacués du compartiment moteur ou de la zone
de travail.
Utilisez toujours des lunettes de protection pour les
travaux qui présentent des risques de projections,
d’étincelles, de rejets d’acides ou d’autres produits
chimiques. Les yeux sont particulièrement sensibles
et la vue est fragile !
Évitez tout contact avec l’huile ! Un contact prolongé
ou des contacts répétés avec l’huile peuvent provoquer le dessèchement de la peau. Des irritations, la
peau sèche, de l’eczéma et autres maladies dermiques en sont des conséquences directes.
Au point de vue santé, l’huile usagée est plus dangereuse que l’huile neuve. Portez des gants de protection et évitez les vêtements et les chiffons imprégnés d’huile. Lavez-vous les mains régulièrement,
surtout avant les repas. Utilisez une crème spéciale
pour éviter le dessèchement et pour faciliter le nettoyage de la peau.
Plusieurs produits chimiques utilisés dans les moteurs (par exemple les huiles moteur et de transmission, le glycol, l’essence et le carburant diesel) ou les
produits chimiques utilisés à l’atelier (par exemple les
dégraissants, les peintures et les diluants) sont des
produits nocifs. Lisez attentivement les prescriptions
données sur l’emballage ! Suivez toujours les consignes de sécurité (par exemple l’utilisation d’un masque, de lunettes de protection, de gants, etc.). Vérifiez
que le personnel n’est pas exposé involontairement à
des substances dangereuses, par exemple par l’air
respiré. Assurez une bonne ventilation. Les produits
usés ou les restes de produits chimiques devront être
déposés conformément à la législation en vigueur.
Faites extrêmement attention pour la recherche des fuites sur le système d’alimentation et pour le test des injecteurs. Utilisez des lunettes de protection. Le jet provenant d’un injecteur a une pression très élevée et une
très forte capacité de pénétration. Le carburant peut pénétrer dans les tissus corporels et provoquer de graves
dommages. Risque d’empoisonnement du sang.
Tous les carburants et plusieurs produits chimiques
sont inflammables. Assurez-vous qu’aucune flamme
nue ou étincelle ne risque de les enflammer. L’essence, certains diluants et les gaz d’hydrogène provenant des batteries peuvent, au contact de l’air, former des mélanges facilement inflammables et explosifs. Interdiction de fumer ! Aérez bien et prenez
les précautions de sécurité nécessaires, par exemple avant d’entreprendre des travaux de soudage ou
de meulage à proximité. Ayez toujours un extincteur
facilement accessible au poste de travail.
Assurez-vous que les chiffons imbibés de carburant,
ainsi que les filtres à carburant et à huile, sont conservés dans un endroit sûr. Des chiffons imprégnés
d’huile peuvent, dans certaines conditions, s’embraser spontanément.
4
Les filtres à carburant et à huile usagés sont des déchets nuisibles pour l’environnement et doivent être,
tout comme les huiles usagées, les carburants
souillés, les restes de peinture, les diluants, les dégraissants et les restes de produit de lavage, déposés dans des centres de collecte pour être éliminés.
Les batteries ne doivent jamais être exposées à une
flamme nue ni à une étincelle électrique. Ne jamais
fumer à proximité des batteries. Pendant la charge,
les batteries dégagent du gaz hydrogène qui, mélangé à l’air, forme un gaz détonant. Ce gaz est facilement inflammable et très explosif. Une étincelle,
pouvant se former par un mauvais branchement des
batteries, suffit pour provoquer une explosion et de
graves dégâts. Ne touchez pas les connexions pendant l’essai de démarrage (risque d’étincelle) et ne
restez pas penché au-dessus de la/des batteries.
Ne permutez jamais les bornes positive et négative
pour le montage des batteries. Une inversion de polarité peut provoquer de graves dégâts sur l’équipement électrique. Comparez avec le schéma de câblage.
Utilisez toujours des lunettes de protection pour la
charge et la manipulation des batteries. L’électrolyte
de batterie contient de l’acide sulfurique fortement
corrosif. En cas de contact avec la peau, lavez avec
du savon et beaucoup d’eau. En cas de contact
avec les yeux, rincez abondamment avec de l’eau
froide et consultez immédiatement un médecin.
Arrêtez le moteur et coupez le courant avec le (ou
les) interrupteurs principaux avant toute intervention
sur le système électrique.
Le réglage de l’accouplement doit se faire sur un
moteur arrêté.
Utilisez les œillets de levage montés sur l’ensemble
moteur/ inverseur pour le levage du groupe propulseur.
Vérifiez toujours que tous les équipements de levage sont en parfait état et qu’ils ont une capacité suffisante pour le levage (poids du moteur avec, le cas
échéant, l’inverseur et les équipements auxiliaires).
Pour une manutention sûre et pour éviter que les
composants installés sur le moteur ne soient endommagés, le moteur devra être soulevé avec un
palonnier réglable et spécialement adapté au moteur. Toutes les chaînes et les câbles doivent se déplacer parallèlement les uns aux autres et aussi perpendiculairement que possible par rapport au dessus du moteur.
Si un équipement auxiliaire monté sur le moteur modifie son centre de gravité, des dispositifs de levage
spéciaux peuvent être nécessaires pour garder un
bon équilibre et travailler en toute sécurité.
Ne travaillez jamais sur un moteur qui est simplement suspendu à un dispositif de levage.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Informations de sécurité
Ne travaillez jamais seul lorsque des composants
lourds doivent être déposés, même si des dispositifs
de levage fiables, par exemple des palans verrouillables, sont utilisés. Même si des dispositifs de
levage sont utilisés, deux personnes sont généralement nécessaires, une pour s’occuper du dispositif
de levage et l’autre pour s’assurer que les composants sont bien dégagés et ne peuvent pas être endommagés lors du levage.
Pour les travaux à bord du bateau, assurez-vous
toujours que l’espace est suffisant pour permettre le
démontage sur place, sans risque de dégâts corporels ou matériels.
Les composants du système électrique et du système d’alimentation sur les produits Volvo Penta sont
construits et fabriqués pour minimiser les risques
d’explosion et d’incendie. Le moteur ne doit pas
tourner dans des milieux contenant des matières explosives.
N’utilisez jamais la fonction haute pression lors du
nettoyage du moteur. Pour le nettoyage d’autres pièces sous haute pression, respectez les points suivants : Ne dirigez jamais le jet d’eau vers les joints
d’étanchéité, les flexibles en caoutchouc ou les
composants électriques.
Utilisez toujours le carburant recommandé par Volvo
Penta. Référez-vous au manuel d’instructions. L’utilisation d’un carburant de moins bonne qualité risque d’endommager le moteur. Sur un moteur diesel,
du carburant de mauvaise qualité peut provoquer le
grippage de la tige de commande et un surrégime
du moteur avec risques de dommages matériels et
corporels. Un carburant de moins bonne qualité
peut également augmenter les coûts d’entretien.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
5
Informations générales
À propos du manuel d’atelier
Moteurs certifiés
Le présent manuel d’atelier contient des caractéristiques
techniques, des descriptions et des conseils pratiques de
réparation pour les moteurs diesel marins D16C-A/B/C MH
et D16C-A MG.
Pour les entretiens et les réparations d’un moteur certifié au niveau des émissions, il est important de connaître les points suivants :
La désignation et le numéro du moteur sont indiqués sur
les plaques signalétiques et les autocollants moteur. Il est
important de toujours indiquer la désignation et le numéro
du moteur pour toute correspondance relative à l’un de
ces produits.
Le manuel d’atelier est avant tout destiné aux ateliers de
service Volvo Penta et à leur personnel qualifié. Les personnes qui utilisent ce manuel sont donc supposées être
suffisamment qualifiées et avoir des connaissances de
base sur les systèmes équipant les moteurs marins, pour
effectuer les travaux de caractère mécanique / électrique
qui font partie de leur profession.
Dans le cadre de sa politique de développement continu
des produits, Volvo Penta se réserve le droit d’apporter
des modifications sans avis préalable. Toutes les informations contenues dans ce manuel sont basées sur les caractéristiques disponibles au moment de son impression.
Les éventuelles modifications qui peuvent avoir des répercussions importantes et qui sont introduites sur le produit ou les méthodes de service après cette date, sont décrites sous forme de notes dans des Service Bulletins.
Temps de main-d’oeuvre
(Flat Rate)
La désignation de moteur certifié signifie qu’un type de
moteur donné est contrôlé et homologué par l’autorité
compétente. Le motoriste garantit par la même que tous
les moteurs de ce type qui ont été fabriqués correspondent à l’exemplaire certifié.
Ceci impose certaines exigences en matière d’opérations d’entretien et de réparation, selon ce qui suit :
●
Veillez à observer les intervalles d’entretien et de
maintenance recommandés par Volvo Penta.
●
Seules des pièces de rechange approuvées par Volvo Penta doivent être utilisées.
●
La maintenance qui concerne les pompes d’injection,
les calages de pompe et les injecteurs doit toujours
être réalisée par un atelier agréé Volvo Penta.
●
Le moteur ne doit pas être reconstruit ou modifié, à
l’exception des accessoires et des lots S.A.V. développés par Volvo Penta pour le moteur en question.
●
Toute modification d’installation sur la ligne d’échappement et sur les tubulures d’admission d’air au moteur est interdite.
●
Les plombages éventuels doivent uniquement être
cassés par un personnel agréé.
Par ailleurs, suivre les instructions générales contenues
dans le présent manuel et relatives à la conduite, l’entretien et la maintenance.
Lorsque le numéro d’opération est inscrit dans le titre
d’une instruction, ce dernier renvoie à la liste du barème
tarifaire Volvo Penta (« Flat Rate »).
IMPORTANT ! En cas de négligence quant à l’exécution des opérations d’entretien / de maintenance,
et de l’utilisation de pièces de rechange non approuvées, AB Volvo Penta se dégage de toute responsabilité et ne pourra en aucun cas répondre de
la conformité du moteur concerné avec le modèle
certifié.
Pièces de rechange
AB Volvo Penta ne saurait en aucun cas être tenu
responsable pour les dommages et / ou préjudices
personnels ou matériels résultant du non-respect
des présentes instructions d’installation ou de l’intervention non autorisée de personnes non qualifiées.
Les pièces de rechange des systèmes électriques et d’alimentation sont sujettes à différentes réglementations nationales, par exemple les « U.S. Coast Guard Safety Regulations ». Les pièces de rechange d’origine Volvo Penta sont
conformes à ces exigences. Tout dommage résultant de
l’utilisation de pièces de rechange non approuvées par
Volvo Penta ne saurait en aucun cas être couvert par la garantie Volvo Penta.
6
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Conseils pratiques de réparation
Les méthodes de travail décrites dans le manuel d’atelier
s’appliquent à une intervention en atelier. Le moteur a été
déposé du bateau et a été fixé sur un bâti. Les travaux de
rénovation qui ne nécessitent pas la dépose du moteur
sont effectués sur place en suivant les mêmes méthodes
de travail, sauf annotation contraire.
Les symboles d’avertissement utilisés dans ce manuel
d’atelier (pour une explication complète des symboles,
voir la section « Mesures de sécurité »).
AVERTISSEMENT !
IMPORTANT !
N.B.
ne sont pas exhaustifs, nous ne pouvons naturellement
pas tout prévoir, les travaux de maintenance et de réparation pouvant s’effectuer dans des conditions les plus diverses. C’est pourquoi nous pouvons seulement indiquer
les risques pouvant se produire en cas d’une mauvaise
manipulation lors des travaux réalisés dans un atelier
bien équipé et en suivant les méthodes de travail et les
outils que nous avons testés.
Dans le manuel d’atelier, toutes les opérations pour lesquelles des outils spéciaux Volvo Penta sont indiqués,
sont réalisées à l’aide de ces derniers. Les outils spéciaux ont été mis au point pour assurer une méthode de
travail aussi sûre et rationnelle que possible. La personne
qui utilise d’autres outils ou d’autres méthodes de travail
le fait sous sa propre responsabilité et doit s’assurer que
cela ne génère aucun risque de dommages, corporels ou
matériels, ni un risque de dysfonctionnement.
Notre responsabilité commune
Chaque moteur se compose de plusieurs systèmes et
composants qui travaillent ensemble. Si un composant se
différencie des caractéristiques techniques, les répercussions sur l’environnement peuvent être considérables
alors que le moteur fonctionne bien par ailleurs. Il est
donc particulièrement important de respecter les tolérances d’usure indiquées, d’avoir des réglages exacts de
tous les systèmes qui peuvent être ajustés et d’utiliser des
pièces de rechange approuvées par Volvo Penta pour le
moteur concerné. Les intervalles de maintenance indiqués dans le schéma d’entretien doivent être respectés.
Certains systèmes, par exemple les composants dans le
système d’alimentation, peuvent demander des compétences spéciales et des équipements d’essai spécifiques.
Pour des raisons d’environnement, entre autres, certains
composants sont plombés en usine. En aucun cas, vous
ne devez essayer d’effectuer l’entretien ou la réparation
d’un composant plombé à moins que le technicien chargé
de l’entretien soit autorisé à le faire.
N’oubliez pas que la plupart des produits chimiques, incorrectement utilisés, sont dangereux pour l’environnement. Volvo Penta recommande l’utilisation de produits
de dégraissage biodégradables pour tout nettoyage des
composants du moteur, sauf annotation contraire dans le
manuel d’atelier. Lors des interventions sur le bateau,
veillez particulièrement à bien récupérer les huiles, les
restes de lavage, etc. pour les déposer dans des stations
de recyclage.
Dans certains cas, des prescriptions de sécurité spéciales
et des instructions spécifiques peuvent s’appliquer aux
outils ou aux produits chimiques indiqués dans ce manuel. Ces prescriptions doivent toujours être suivies et
aucune autre indication particulière ne sera de nouveau
donnée dans le manuel d’atelier.
En suivant ces recommandations de base et avec un peu
de bon sens, la plupart des phases à risque peuvent être
prévues et évitées. Un poste de travail propre et un moteur nettoyé éliminent déjà de nombreux risques, aussi
bien au point de vue corporel que dysfonctionnement.
En particulier pour les travaux touchant le système
d’alimentation, le système de lubrification, le système
d’admission, le turbocompresseur, les assemblages de
palier et d’étanchéité, il est primordial d’observer une propreté absolue pour éviter la pénétration d’impuretés ou de
particules étrangères avec pour conséquence un dysfonctionnement ou une diminution de la durée de vie de la réparation.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
7
Instructions générales
Couples de serrage
Classes de résistance
Le couple de serrage pour les assemblages vitaux qui
doivent être serrés à la clé dynamométrique est indiqué
dans les « Caractéristiques techniques : Couples de serrage spéciaux » ainsi que dans les descriptions de travail
du manuel d’atelier. Tous les couples s’appliquent à des
filets, des têtes de vis et des surfaces de contact parfaitement propres. Les couples de serrage s’appliquent à des
filets légèrement huilés ou secs. Si des lubrifiants, des liquides de blocage ou produits d’étanchéité sont nécessaires pour certains joints vissés, cette information sera
contenue dans la description du travail et dans la section
« Couples de serrage ». Si aucun couple de serrage n’est
mentionné pour un assemblage, consultez les « Caractéristiques techniques : Couples de serrage généraux ».
Les couples de serrage généraux donnent des valeurs
indicatives et l’assemblage n’a pas besoin d’être serré
avec une clé dynamométrique.
Les vis et les écrous sont divisés en différentes classes de
résistance. La classe de résistance à laquelle ils appartiennent est indiquée sur la tête de vis. Un chiffre élevé indique
un matériau plus résistant. Par exemple un boulon portant
le chiffre 10-9 indique une résistance plus grande que celui
portant le chiffre 8-8. Ainsi, il est essentiel que les boulons
qui ont été déposés lors du démontage d’un joint vissé soient
reposés dans leur emplacement d’origine durant
l’assemblage du joint. Pour l’échange des vis, voir le catalogue des pièces de rechange de façon à avoir un modèle
exact.
Serrage dynamométrique –
serrage angulaire
Produits d’étanchéité
Pour le serrage dynamométrique –
angulaire, l’assemblage à vis est
d’abord serré au couple indiqué puis
suivant un certain angle. Pour un serrage angulaire à 90°, l’assemblage
est serré d’un quart de tour supplémentaire après avoir été serré au couple indiqué.
Les produits d’étanchéité et de liquides de blocage présentés ci-après sont utilisés sur les moteurs traités dans
ce manuel d’atelier.
Pour garantir une bonne intervention de maintenance, il
est important d’utiliser le bon produit d’étanchéité et type
de liquide de blocage sur l’assemblage en question.
Dans ce manuel, à chaque chapitre concerné, les produits qui sont utilisés en production sont toujours indiqués.
Pour les travaux de maintenance, le même produit ou un
produit ayant des propriétés identiques mais d’une autre
marque, doit toujours être utilisé.
Écrous de blocage
Ne réutilisez pas les écrous de blocage retirés lors du démontage car leur durée de vie est réduite – utilisez des
écrous neufs lors du montage ou de la réinstallation. Pour
les contre-écrous avec un insert en plastique, par exemple les écrous Nylock®, le couple de serrage indiqué devra être diminué si l’écrou Nylock® a une hauteur identique à celle d’un écrou hexagonal standard entièrement
métallique. Le couple de serrage est diminué de 25%
pour des vis de 8 mm ou supérieures. Pour des écrous
Nylock® avec une hauteur plus grande où le filetage métallique est aussi haut que celui d’un écrou hexagonal
standard, le couple de serrage indiqué dans le tableau
devra être utilisé.
8
Veillez à ce que les surfaces de contact soient sèches et
exemptes d’huile, de graisse, de peinture et de produits
antirouille avant de procéder à l’application du produit
d’étanchéité ou du liquide de blocage. Suivez toujours les
instructions du fabricant en ce qui concerne la température d’utilisation, le temps de durcissement ainsi que les
autres indications pour le produit.
On distingue deux types de base pour les produits utilisés
sur le moteur et qui se reconnaissent aux propriétés suivantes :
Les produits RTV (vulcanisation à température ambiante).
Ils sont souvent utilisés avec les joints, par exemple pour
l’étanchéité des jonctions ou enduits sur les joints. Les
produits RTV sont parfaitement visibles lorsque la pièce
est démontée ; les anciens produits RTV doivent être enlevés avant d’étancher de nouveau l’assemblage.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions générales
Les produits RTV suivants sont utilisés sur le moteur :
Produit d’étanchéité Volvo Penta (silicone, cartouche 0,31 l,
réf. 1161231, ou tube 20 g., réf. 1161277) ainsi que réf.
840879 (tube 25 g).
AVERTISSEMENT ! Faire très attention pour les travaux sur les moteurs qui peuvent avoir été soumis à
des températures élevées, par exemple une surchauffe provoquée par un grippage ou un incendie.
Les joints d’étanchéité ne doivent jamais être découpés au chalumeau ni brûlés par la suite sans un
contrôle précis.
Dans tous les cas, le produit d’étanchéité usagé peut être
retiré à l’aide d’alcool dénaturé.
Les produits anaérobies. Ceux-ci durcissent en l’absence
d’air. Les produits sont utilisés entre deux pièces compactes, par exemple des composants coulés, qui sont assemblés sans joint. Une utilisation courante est également le
blocage et l’étanchéité des bouchons, des filets de goujons, des robinets, des témoins de pression d’huile, etc.
Les produits anaérobies sont transparents et sont donc
colorés pour les rendre visibles.
Les produits anaérobies sont très résistants aux diluants
et l’ancien produit ne peut pas être enlevé. Lors du remontage, il est important de dégraisser soigneusement la
surface, de sécher puis d’appliquer un produit d’étanchéité neuf.
Les produits anaérobies suivants sont utilisés sur le moteur :
Liquide de blocage Volvo Penta (réf. 116 1053).
●
Portez systématiquement des gants en caoutchouc
chloroprène (gants de protection pour la manipulation de produits chimiques) ainsi que des lunettes de
protection.
●
Traitez les joints déposés de la même manière que
l’acide corrosif. Tous les restes, même les cendres,
peuvent être très corrosifs. N’utilisez jamais de l’air
comprimé pour le nettoyage.
●
Placez les résidus de joints dans un récipient en
plastique, fermez celui-ci et apposez une étiquette
d’avertissement. Lavez les gants à l’eau courante
avant de les enlever.
Les joints suivants sont probablement fabriqués en caoutchouc fluoré :
Bagues d’étanchéité pour le vilebrequin, l’arbre à cames
et les arbres intermédiaires.
Joints toriques, quel que soit leur emplacement. Les joints
toriques pour les chemises de cylindre sont pratiquement
toujours en caoutchouc fluoré.
Consignes de sécurité pour
l’utilisation du
caoutchouc fluoré
Notez que les joints d’étanchéité qui n’ont pas été soumis à des températures élevées peuvent être manipulés normalement.
Le caoutchouc fluoré est une matière courante qui se retrouve par exemple dans les bagues d’étanchéité pour les
arbres et dans les joints toriques.
Lorsque le caoutchouc fluoré est soumis à des températures élevées (supérieures à 300 °C) de l’acide fluorhydrique, fortement corrosif, peut se former. Un contact avec la
peau peut provoquer de graves brûlures. Des éclaboussures dans les yeux peuvent entraîner de graves brûlures.
Des lésions aux voies respiratoires peuvent se produire
par suite de l’inhalation des vapeurs.
N.B. Les illustrations contenues dans le présent manuel concernent différents modèles de moteur. Autrement dit, certains
détails peuvent ne pas correspondre au modèle concerné. Les
informations principales indiquées dans les illustrations restent
cependant toujours exactes.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
9
Outils spéciaux
Les outils spéciaux répertoriés ici sont divisés en trois catégories principales :
– « Outils spéciaux catégorie 1 » (pages 10–14) englobent les outils utilisés pour les interventions les plus courantes
(pour par exemple un atelier « mobile »).
– « Outils spéciaux catégorie 2 » (page 15) englobent les outils pouvant être utilisés comme alternative (outil hydraulique) ainsi que ceux requis pour les opérations effectuées normalement dans un atelier plus grand.
– « Autres équipements spéciaux » (page 16) englobent les outils pour lesquels un équipement optionnel de type identique peut se trouver dans les ateliers.
Outils spéciaux catégorie 1
885 381
3838620
885 536
3838621
3838622
885 539
3838623
383 8619
885 381
999 0006
Rondelle d’étanchéité pour essai d’étanchéité sous pression de l’échangeur de
température ainsi que du refroidisseur
d’huile de lubrification, inverseur
885 536
Bouchon d’expansion pour l’essai sous
pression du refroidisseur d’air de suralimentation
885 539
Bouchon d’expansion pour l’essai sous
pression du refroidisseur d’air de suralimentation
885 810
Outil de fixation pour le couvercle de distribution
383 8619
VODIA, outil de diagnostic complet
10
885 810
999 0013
L’outil VODIA se compose des éléments
suivants :
3838620
VODIA – ordinateur de poche (PDA)
avec carte SD.
3838621
VODIA – station d’accueil. Utilisée
avec VODIA PDA (3838620).
3838622
VODIA – câble avec connecteur.
Utilisé avec la station d’accueil
(3838621) sur la prise de communication du moteur.
3838623
VODIA – Adaptateur EDC avec alimentation externe. Utilisé avec la station d’accueil 3838621 et le câble
3838622 relié à la prise à deux broches du moteur.
999 0006
Extracteur pour les injecteurs-pompes
999 0013
Marteau à inertie. Utilisé avec 999 0006 et
999 0114
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Outils spéciaux
999 0107
999 0156
999 0114
999 0158
999 0185
999 0157
9990166
999 0164
999 0210
999 0192
999 2000
999 0107
Rondelle de raccord pour boîtier de thermostat lors de l’essai sous pression de la
culasse
999 0166
Outil pour la pose du joint d’étanchéité arrière de vilebrequin
999 0185
Outil de levage pour rampe de culbuteurs
999 0114
Extracteur pour chapeaux de palier de vilebrequin. Utilisé avec 999 0013
999 0192
999 0156
Adaptateur (M16 / M10). Utilisé avec
999 6400
Extracteur pour le joint d’étanchéité arrière
de vilebrequin (autre méthode). Utilisé avec
999 6400
999 0210
999 0157
Outil de presse 1) pour chemise de cylindre
(7 pces requises)
Outil pour la dépose / pose des ressorts de
soupape
999 2000
999 0158
Compresseur de segment de piston
Poignée pour les outils 999 0183, 999 0184
et 999 8238
999 0164
Rondelles d’étanchéité pour l’essai sous
pression de la culasse
1)
Livré à l’unité.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
11
Outils spéciaux
999 2479
999 3590
999 6400 1)
999 6398
999 6662 1)
999 6441
999 6666
999 2479
Support pour comparateur à cadran
999 3590
Manivelle
999 6049
Flexible de vidange pour le liquide de refroidissement (adapté pour la vidange du bloccylindres.)
999 6394
999 6395
Entretoise
cylindre
1)
pour la dépose de chemise de
Entretoise 1) pour la dépose de chemise de
cylindre
999 6398
Manomètre avec raccord rapide (1,6 MPa)
999 6400
Marteau à inertie pour la dépose du bouchon de protection 999 8251 de la culasse. 2)
Avec le 999 0192, s’utilise aussi pour la dépose des chapeaux de palier d’arbre à cames et pour la dépose du joint d’étanchéité
arrière de vilebrequin
1)
2)
999 6394 2)
999 6049
999 6591
999 6845
999 6395
999 6645
2)
1)
999 6963
999 6441
Couvercle avec raccord pour contrôle des
fuites du système de refroidissement
999 6591
Raccord (1/8"-27 NPSF) pour le contrôle de
la pression
999 6645
Extracteur pour chemise de cylindre
999 6662
Dispositif d’essai sous pression
999 6666
Raccord (M10 x 1) pour le contrôle de la
pression
999 6845
Serre-joint 1) pour le contrôle de pression du
refroidisseur d’huile, moteur (2 pièces sont
nécessaires)
9996963
Plaque pour la dépose / pose de chemise
de cylindre
Livré à l’unité.
Utilisé avec l’adaptateur 999 0156.
12
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Outils spéciaux
999 8249
999 8248
980 9667
999 8251
980 9668
(998 7009)
(980 9746)
999 8252
999 8339
999 8250
999 8253
999 8487
999 8264
999 8511
999 8517
999 8248
Adaptateur 1) pour la mesure de la pression
de compression (6 pces requises)
999 8249
Manchon protecteur 1) pour injecteur-pompe.
(6 pces requises)
9809668
999 8250
Bague d’étanchéité 1) pour la canalisation
de carburant dans la culasse (2 pces requises)
9809746
999 8264
Dispositif de levage pour arbre à cames
999 8339
Manomètre avec raccord rapide (600 kPa)
Bouchon de protection 1) pour culasse
(6 pces requises)
999 8487
Douille pour la dépose du filtre à huile
999 8511
Levier
999 8517
Outil pour contrôlel / réglage de la distance
du capteur de volant moteur et d’arbre à cames
999 8251
999 8252
Outil de taraudage. Se compose de :
9809667
9987009
1)
Outil de taraudage (M9) pour la dépose de la douille en cuivre pour injecteur-pompe
Outil de taraudage (M8). Non utilisé
999 8253
Extracteur de la douille en cuivre pour injecteur-pompe. Se compose de :
Extracteur de la douille en cuivre pour
injecteur-pompe (M9)
Extracteur (M8). Non utilisé
Livré à l’unité.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
13
Outils spéciaux
980 8618
980 8617
276948
999 8580
980 8570
980 8614
959239
999 8599
888 00011
888 00127
999 8599
999 8601
888 00021
888 00137
888 00064
888 00083
999 9179 1)
888 00102
888 00151
Kit de nettoyage pour injecteur-pompe.
Se compose de :
888 00011
Douille de guidage pour joint de queue de
soupape (remplace 999 0165)
276948
959239
980 8570
9998580
888 00021
Outil pour la pose du joint d’étanchéité
avant de vilebrequin
888 00064
Outil pour la pose des guides de soupapes
(admission)
888 00083
Pince à segment
888 00102
Outil d’évasement pour manchon (Ø 7.8 mm
/ 0.307") pour la douille en cuivre de l’injecteur-pompe (remplace 9998688)
888 00127
Outil pour la pose des guides de soupapes
(échappement)
888 00137
Outil pour la dépose des guides de soupapes (remplace 999 0184)
888 00151
Outil pour la pose du joint de queue de soupape
980 8634
Kit de joint torique
Vis M10
Brosse, blanche
Douille
Support
Kit de brosse. Se compose de :
980 8614 Brosse, jaune (10 unités)
Support (2 unités)
Poignée
980 8617 Brosse métallique, petite
980 8618 Brosse métallique, épaisse
999 8601
Outil de fixation pour couvercle de distribution
999 8629
Oeillet de levage 1) (2 pces requises)
999 9179
Extracteur de filtre
1)
999 8629
Livré à l’unité.
14
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Outils spéciaux
Outils spéciaux catégorie 2
980 9726
980 9729
999 0160
999 6159
980 9771
980 9772
999 0174
999 8246
981 2524
999 2670
999 0176
888 00003
888 00123
980 9726
Pompe hydraulique à commande pneumatique (option pour 999 2670)
999 0176
Outil de presse pour la dépose / pose des
ressorts et des guides de soupape
980 9729
Vérin hydraulique pour l’échange des
chemises de cylindre et des guides de soupape
999 2670
Pompe hydraulique à commande manuelle
(option pour 980 9726)
999 6159
Embout pour vérin hydraulique 999 6161
980 9771
Rallonge pour 9812524
9998246
980 9772
Entretoise pour 9812524
Outil pour la dépose / pose des ressorts de
soupape, admission
981 2524
Outil de fraisage pour logement de chemise
de cylindre
888 00003
Adaptateur pour fixation de moteur 1)
888 00123
999 0160
Fixation, pour la fixation de la culasse dans
le bâti de rénovation
Dispositif de fixation du moteur 1) (plaque).
Utilisée avec 88800003
999 0174
Outil pour la dépose / pose des ressorts de
soupape, échappement
1)
Remarque : Remplace 999 0143.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
15
Outils spéciaux
Autres équipements spéciaux
885 633
885 648
384 9613
999 8493
885 811
885 812
998 6485
998 8539
999 9683
999 9693
115 9794
1)
1)
998 9876
999 9696
1)
1)
885 633
Amplificateur de couple, 1/2"–3/4"
998 8539
Compressiomètre
885 648
Dispositif de retenue pour amplificateur de
couple
998 9876
Comparateur à cadran
999 8493
Flexible pour la mesure de la pression
885 811
Indicateur d’angle, 3/4"
999 9683
Comparateur à bascule
885 812
Indicateur d’angle, 1/2"
9999693
Feuille de diagramme pour 998 8539
115 9794
Clé dynamométrique, 3/8" (10 –100 Nm)
9999696
Support magnétique
384 9613
Équipement d’essai sous pression, système
de refroidissement
998 6485
Bâti de rénovation
16
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Numéro d’identification
Emplacement des autocollants et des plaques signalétiques du moteur*
* Remarque : Certains autocollants / plaques signalétiques n’existent pas sur toutes les versions de moteur.
1. Autocollant moteur
2. Autocollant de mise en garde
8. Désignation et numéro du moteur (estampé dans le bloccylindres)
Autocollant d’identification,
unité de commande du moteur (6)
3. Autocollant émissions d’échappement (EPA)
9. Autocollant de mise en garde
Numéro de série, moteur (2)
Autocollant moteur (1)
Plaque d’identification du moteur
(8)
4. Autocollant d’identification,
unité de commande du moteur
5. Plaque moteur (moteur classifié)
6. Autocollant d’identification,
unité de commande du moteur
7. Plaque d’identification, moteur
Désignation du moteur (1)
Numéro de série (2)
Numéro de spécification (3)
Numéro ID châssis (1)
1.
Désignation du moteur
2.
N° de série
3.
N° de spécification
(les six derniers chiffres)
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
17
Construction et fonctionnement
Groupe 21 : Corps de moteur
Culasse
La culasse est en alliage de fonte coulé en une pièce
pour un montage stable de l’arbre à cames en tête.
La pression d’huile au mécanisme de culbuteurs peut être
mesurée dans un canal vers le bouchon (D).
Le boîtier de thermostat est intégré à la culasse (A).
Un canal pour le graissage de l’arbre à cames et des culbuteurs est percé centralement dans le côté gauche de la
culasse (E).
La culasse comporte des canaux d’entrée et de sortie séparés avec passage transversal de type « cross-flow »
pour chaque cylindre (B).
Le canal de carburant pour les injecteurs-pompes traverse la culasse longitudinalement et comporte un espace
annulaire autour de chaque injecteur-pompe (C).
18
Les guides de soupape sont en fonte alliée. Tous les guides de soupape sont munis de joints de queue de soupape (joints d’étanchéité d’huile). Les sièges de soupape
sont amovibles.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Construction et fonctionnement
Bloc-cylindres
Le bloc-cylindres est en fonte et coulé en une seule pièce.
Les parois du bloc-cylindres ont une forme conique
autour de chaque cylindre et participent à une meilleure
rigidité et une isolation phonique plus efficace.
Tous les canaux de lubrification sont usinés directement
dans le bloc. Il existe deux canaux d’huile longitudinaux.
Sur le côté droit se trouve le canal de refroidissement des
pistons et sur le côté gauche le canal de lubrification principal. Les canaux sont bouchés aux bords avant et arrière. Un canal pour l’arrivée d’huile à la distribution se trouve également au bord arrière.
Une plaque de renforcement montée sur le côté inférieur
du bloc contribue à réduire les vibrations et les bruits mécaniques.
Le carter d’huile en matière plastique est maintenu par
des vis montées sur ressort. L’étanchéité entre le bloc et
le carter d’huile est assurée par un joint en caoutchouc en
une seule pièce, placée dans une gorge dans le carter.
Les chapeaux de palier de vilebrequin sont guidés par
des douilles pressées dans le bloc-cylindres (1). Afin
d’assurer un assemblage correct, les chapeaux de palier
sont numérotés de 1 à 7 et comportent des bossages de
fonderie sur le bloc (2) et les chapeaux de palier (3). Sur
la face inférieure des chapeaux de palier, se trouvent
également des flèches qui doivent être tournées vers le
côté admission du moteur.
Le joint de culasse est en acier. Le joint comporte des
étanchéités en élastomère vulcanisé autour des trous de
passage de l’huile et du liquide de refroidissement. La
surface du joint comporte également des gaufrages convexes* qui permettent à la culasse de glisser sur le joint
lors du montage sans risquer d’endommager les bagues
en caoutchouc dans le joint.
* Remarque : Lors du montage, la culasse est posée sur les
doigts de guidage du bloc-cylindres en laissant un petit espace
entre celle-ci et la plaque de distribution. La culasse est ensuite
glissée dans le sens horizontal contre la plaque de distribution.
Une fois en place, la culasse est serrée contre le bloc et les
gaufrages dans le joint sont aplanis.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
19
Construction et fonctionnement
Groupe 21 : Corps de moteur
Chemises de cylindre
Le bloc-cylindres est équipé de chemises de cylindre humides amovibles qui sont coulées par centrifugation en
fonte alliée.
L’étanchéité de l’espace réservé au liquide de refroidissement autour des chemises et contre le bloc est assurée
par trois joints. L’étanchéité de la partie supérieure est assurée par une bague sous la collerette.
20
L’étanchéité de la partie inférieure de la chemise de cylindre est assurée par deux joints en caoutchouc. Le joint
supérieur, côté liquide de refroidissement, est noir et le
joint inférieur, côté huile, est violet.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Construction et fonctionnement
Pistons et bielles
Les pistons sont en aluminium et comportent trois segments de piston.
Le segment de tête est à section trapézoïdale, type
« Keystone » alors que le deuxième segment de compression a une section rectangulaire. Le segment inférieur est un segment racleur d’huile monté sur ressort.
Les bielles sont forgées et l’extrémité inférieure du palier
de bielle est fendue, c’est-à-dire divisée par une surface
plane non usinée. Une bague est pressée dans l’extrémité supérieure et lubrifiée par un canal dans la bielle.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
21
Construction et fonctionnement
Groupe 21 : Corps de moteur
Vilebrequin
Le vilebrequin est matricé en une seule pièce et durci par
induction sur les portées de palier et les rayons de congé,
ce qui lui confère une meilleure dureté superficielle et minimise le risque de fissures.
Il repose sur 7 paliers, chaque palier de bielle se trouvant
entre deux paliers de vilebrequin. Les paliers de butée
sont situés vers le chapeau médian. Les paliers de vilebrequin et de bielle se composent de coquilles en acier
recouvertes d’un alliage au plomb-nickel, garnies intérieurement d’alliage au plomb-bronze.
Le vilebrequin peut être rectifié à toutes les cotes de réparation inférieures sans effectuer un nouveau traitement
thermique.
Le vilebrequin est équipé d’un moyeu intégré pour la fixation de la couronne de distribution (à l’arrière) et d’un
amortisseur d’oscillations / une poulie de courroie (à
l’avant).
Au bord avant bloc-cylindres se situe un capot de recouvrement avec un joint en téflon qui assure l’étanchéité de
l’extrémité avant du vilebrequin. Le joint est recouvert
d’une couche de feutre qui sert de pare-poussière.
Un anneau en acier logé dans le boîtier de l’amortisseur
d’oscillations fait fonction de masse oscillante. Une huile
silicone à viscosité élevée se trouve entre l’anneau en
acier et le boîtier de l’amortisseur. Les oscillations sont
22
amorties par l’huile qui a un effet régulateur sur les pulsations transmises par la rotation du vilebrequin, et par la
rotation régulière de l’anneau en acier.
Le pignon de vilebrequin est monté à l’extrémité arrière
du vilebrequin. Un doigt de guidage sur le pignon permet
de positionner correctement ce dernier sur le vilebrequin.
L’étanchéité entre le vilebrequin et le pignon de distribution est assurée par un joint torique à l’extrémité du vilebrequin.
L’ensemble carter de distribution / carter du volant moteur
est monté autour des pignons de distribution. Un joint en
téflon assure l’étanchéité entre le carter et le vilebrequin.
Le doigt de guidage du pignon de vilebrequin va également en arrière contre le volant moteur qui ne peut qu’être
monté correctement. Les vis du volant moteur sont serrées en passant par le pignon de vilebrequin contre le vilebrequin.
Le volant moteur comporte un certain nombre d’encoches
fraisées pour le capteur de régime / de position du système de commande du moteur.
La lubrification s’effectue par des canaux séparés dans le
bloc-cylindres, un pour chaque palier de vilebrequin. Un
canal va ensuite au maneton le plus proche.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Construction et fonctionnement
Mécanisme de commande des
soupapes
L’arbre à cames en tête est trempé par induction. Les tourillons sont rectifiables et comportent des coussinets amovibles.
L’arbre à cames tourne dans sept paliers qui sont usinés
simultanément et sont numérotés de 1 à 7, vu du bord
avant du moteur. Le palier arrière est également le palier
de butée.
L’arbre à cames comporte trois cames par cylindre. Une
pour les soupapes d’admission, une pour les soupapes
d’échappement et une pour l’injecteur-pompe.
Le pignon d’arbre à cames est monté sur le flasque arrière de l’arbre à cames et supporte l’amortisseur hydraulique d’oscillations. Le pignon d’arbre à cames et l’amortisseur d’oscillations comportent des orifices pour le doigt de
guidage de l’arbre à cames, lesquels permettent d’éviter
un montage incorrect. Les dents implantées sur l’amortisseur d’oscillations génèrent des signaux qui sont transmis
au capteur d’arbre à cames.
Devant le carter de palier arrière se trouve un flasque portant les repérages de l’arbre à cames (chiffres 1 à 6 et
TDC).* Le repère TDC est utilisé pour le calage de base
de l’arbre à cames et doit se trouver entre les deux traits
du carter de palier lorsque le volant moteur est sur la marque 0°. Les chiffres sont utilisés pour le réglage des soupapes et des injecteurs.
Une rampe de culbuteurs est boulonnée sur les chapeaux
de palier d’arbre à cames. La rampe comporte des culbuteurs et des bagues en acier traitées et montées de force.
Un étrier de soupape transmet le mouvement du culbuteur aux soupapes. Le contact entre le culbuteur et l’arbre
à cames est assuré par un galet tandis qu’une rotule et
une vis de réglage se trouvent entre le culbuteur et l’étrier
de soupape.
Des étriers de soupape avec doigt de guidage agissent
sur les soupapes d’échappement alors que des étriers de
soupape flottants (sans doigt de guidage) agissent sur les
soupapes d’admission*.
Les soupapes d’échappement sont dotées de doubles
ressorts de soupapes.
Les guides de soupape sont en fonte alliée et les sièges
de soupapes en acier. Les deux sont remplaçables comme pièces de rechange.
Tous les guides de soupape sont équipés de joints
d’étanchéité de queue de soupape.
* Remarque : Les étriers de soupape sans doigt de guidage (admission) doivent être placés avec le trou ovale du côté opposé
à l’arbre à cames.
* Remarque : TDC = Point Mort Haut – PMH (« Top Dead Center »).
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
23
Construction et fonctionnement
Groupe 21 : Corps de moteur
1. Pignon d’arbre cames
2. Pignon intermédiaire supérieur
3. Pignon double
4. Pignon intermédiaire inférieur
5. Pignon de vilebrequin
6. Pignon d’entraînement, pompe à
huile de lubrification
7. Pignon d’entraînement, pompe
d’alimentation
Distribution
La distribution est placée sur le bord arrière du moteur,
sur une plaque en acier de 6 mm d’épaisseur, laquelle est
boulonnée à la culasse et au bloc-cylindres, et fixée par
deux bagues de guidage et un doigt de guidage. Tous les
pignons sont à denture hélicoïdale et trempés par nitruration.
Le pignon de vilebrequin (5) fait également fonction d’entretoise entre la bride de vilebrequin et le volant moteur. Il
est boulonné à l’aide de 12 vis transversales et fixé au vilebrequin par deux vis à six pans creux et un doigt de guidage.
Au-dessus du pignon de vilebrequin se trouve un double
pignon (3) se composant de deux roues dentées solidaires. Les pignons sont montés sur un moyeu avec deux
roulements à rouleaux coniques. Le pignon intérieur entraîne la roue intermédiaire supérieure (réglable) (2) qui a
son tour entraîne le pignon d’arbre à cames (1) et qui repose dans une bague dans le moyeu.
24
Le jeu en flanc de denture doit se régler entre la roue intermédiaire supérieure (2) et le pignon d’arbre à cames
(1) dès qu’une intervention a eu lieu sur la distribution.
Le pignon d’arbre à cames (1) est boulonné dans le flasque d’arbre à cames et est positionné par un doigt de guidage. Un amortisseur d’oscillations est monté au-dessus
du pignon d’arbre à cames. L’amortisseur d’oscillations
comporte des dents pour le capteur d’arbre à cames.
Le pignon intermédiaire inférieur (4) repose sur des doubles roulements à billes et entraîne la pompe d’alimentation. Ce pignon est fixé par boulons qui traversent le carter du volant moteur et se vissent dans le bloc-cylindres.
Le pignon d’entraînement (7) entraîne la pompe d’alimentation.
Le pignon d’entraînement (6) de la pompe à huile de lubrification est entraîné directement par le pignon de vilebrequin.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 22 : Système de lubrification
Le moteur est lubrifié sous pression par une pompe à engrenage commandée par la distribution du moteur. Le débit d’huile est régulé par 7 clapets.
Entraînée directement par le pignon de vilebrequin, la
pompe à huile de lubrification refoule l’huile par deux filtres à passage total et un filtre by-pass. Le filtre by-pass
présente un passage plus petit et un degré de filtration
élevé.
Deux canalisations internes sont alésées le long du bloccylindres. La canalisation du côté gauche du bloc assure
l’alimentation de la rampe de lubrification de la culbuterie.
La canalisation d’huile de lubrification est bouchée aux
bords avant et arrière.
L’autre canalisation (côté droit du bloc) alimente les gicleurs de lubrification et de refroidissement des pistons.
La canalisation du circuit de refroidissement des pistons
est bouchée aux deux extrémités.
Le corps de la pompe à huile est en aluminium. La pompe
est directement entraînée par le pignon de vilebrequin. Le
corps de la pompe et les deux rotors sont usinés simultanément et ne peuvent pas être séparés. Les arbres des
rotors reposent directement dans le corps de la pompe.
Les tuyauteries d’aspiration et de refoulement sont en
acier et comportent des joints en caoutchouc qui assurent
l’étanchéité entre le flasque de pompe et le boîtier distributeur.
Le corps de la pompe est boulonné au pied du bloc-cylindres et constitue un support pour la crépine d’aspiration,
laquelle est également fixée dans le cadre de renforcement. La soupape de sécurité de la pompe à huile de lubrification est située dans le boîtier de filtre.
Le refroidisseur d’huile, de type plat, est monté sur le côté
droit du moteur, à l’intérieur de la trappe latérale de la
chemise d’eau. Le refroidisseur d’huile est entièrement
entouré de liquide de refroidissement.
Tous les paliers dans la culasse sont lubrifiés par la rampe de culbuteurs creuse, laquelle est reliée au bloc-cylindres par une canalisation coulée au centre du bloc.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
25
Construction et fonctionnement
Groupe 22 : Système de lubrification
2
1
7
6
5
4
3
Vannes dans le système de
lubrification
1. Vanne de dérivation pour filtre by-pass
La vanne de dérivation s’ouvre (>1.1 bar / 15.9 psi) si le
filtre est obstrué, assurant ainsi l’alimentation en huile au
turbocompresseur.
2. Vanne de dérivation pour filtre à huile à passage total
La vanne de dérivation s’ouvre (>2.1 bar / 30.4 psi) si les
filtres sont obstrués, assurant ainsi la lubrification.
L’huile s’écoule alors par le canal de refroidissement des
pistons, par l’intermédiaire de la vanne de régulation (5),
pour arriver aux six gicleurs de refroidissement des pistons. Ceux-ci injectent l’huile jusqu’aux pistons, puis l’huile est ramenée vers la pompe à huile de lubrification.
5. Vanne de régulation, refroidissement des pistons
La vanne de régulation (5) maintient la pression de refroidissement des pistons à un niveau constant après l’ouverture de la vanne de refroidissement des pistons.
3. Vanne by-pass, refroidisseur d’huile
Quand la chute de pression dans le refroidisseur d’huile
est élevée, par exemple directement après le démarrage,
quand la température de l’huile est basse, la vanne bypass s’ouvre et laisse passer l’huile par-delà le refroidisseur d’huile. Quand la température de l’huile augmente et
que la chute de pression dans le refroidisseur d’huile diminue (< 3.0 bar / 43.5 psi), la vanne se ferme et l’huile
passe à travers le refroidisseur avant d’être envoyée dans
le circuit de lubrification.
4. Vanne de refroidissement des pistons
La vanne de refroidissement des pistons s’ouvre lorsque
le régime moteur dépasse légèrement le ralenti.
26
6. Réducteur, pression d’huile de lubrification
Le réducteur (limiteur de pression) régule la pression
d’huile en s’ouvrant dès que la pression d’huile est trop
élevée et permet à l’excédent d’huile de revenir à la pompe à huile. Le réducteur est de type unitaire et comporte
un repère de couleur bleue.
7. Soupape de sécurité, pression d’huile de lubrification
La soupape de sécurité s’ouvre dès que la pression d’huile est trop élevée et permet à l’huile d’être refoulée vers la
pompe à huile. La soupape est de type unitaire et comporte un repère de couleur violette.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 22 : Système de lubrification
Construction et fonctionnement
5
4
Refroidissement des pistons
L’huile pour le refroidissement des pistons passe par les
filtres à passage total et la régulation est assurée par
deux tiroirs à ressort de rappel.
La vanne de refroidissement des pistons (4) détecte la
pression d’huile de lubrification et est en contact direct
avec la canalisation d’huile filtrée.
La vanne est un tiroir à ressort de rappel qui ouvre et ferme le passage d’huile pour le refroidissement des pistons
(ouverture au-dessus de 2.5 bar / 36.3 psi et fermeture en
dessous de 2.5 bar / 36.3 psi).
La vanne de régulation (5) fournit une pression de refroidissement des pistons constante, quel que soit le régime
du moteur.
La vanne est un tiroir à ressort de rappel. L’huile arrive
par la cavité inférieure et traverse l’orifice de la paroi intermédiaire pour passer dans la cavité supérieure. La pression de l’huile cheminée vers le haut par le biais de la canalisation entraîne le déplacement du tiroir vers le bas. La
taille du tiroir règle le débit dans la paroi intermédiaire et,
par conséquent, la pression de refroidissement des pistons, laquelle est constante.
Les pistons sont refroidis par l’huile, méthode dite
« noyautage ». L’huile est pulvérisée verticalement vers le
haut dans une canalisation alésée dans le piston, par le
biais d’un gicleur aménagé dans le bloc-cylindres. L’huile
continue ensuite dans un canal annulaire intégré à la tête
du piston, puis revient à la pompe à huile de lubrification.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
27
Groupe 23 : Système d’alimentation
Un injecteur-pompe à commande électronique travaillant
à une très haute pression est implanté sur chaque cylindre. La pression est constituée mécaniquement via des
culbuteurs à partir de l’arbre à cames en tête. L’injection
est commandée électroniquement par l’unité de commande du moteur.
Deux vannes se trouvent dans la pompe d’alimentation.
La soupape de sécurité (10) qui laisse le carburant revenir au côté aspiration si la pression devient trop élevée
(par exemple si les filtres à carburant sont colmatés). La
vanne antiretour (9) qui s’ouvre lorsque la pompe à main
(12) sur le boîtier de filtre fin est activée.
La pompe d’alimentation (1) aspire le carburant du réservoir par le préfiltre à carburant (2). Le carburant passe ensuite par la vanne de coupure d’alimentation (3) et arrive
au côté aspiration de la pompe d’alimentation. La pompe
d’alimentation refoule ensuite le carburant au boîtier de
filtre (4), par les filtres fins et par le biais de la vanne de
coupure d’alimentation, jusqu’au canal longitudinal de la
culasse (5). Le canal alimente chaque injecteur-pompe
(6) en carburant via un espace annulaire autour de chaque injecteur. La vanne de dérivation (7) régule la pression de carburant vers les injecteurs. Le purgeur est également intégré à la vanne. L’air éventuel qui reste dans le
système est ramené au réservoir, avec une petite quantité
de carburant, par le conduit (8).
Lorsque la vanne de coupure d’alimentation (3) est activée, le passage du carburant est inversé, d’où une chute
rapide de la pression d’alimentation au canal de carburant de la culasse et l’arrêt du moteur.
Le carburant arrive au bord avant de la culasse, puis à la
vanne de coupure d’alimentation, par la vanne de dérivation (11), jusqu’au boîtier de filtre où il se mélange avec le
carburant en provenance du côté aspiration pour ensuite
revenir à la pompe d’alimentation.
IMPORTANT ! Observer une propreté absolue pour
les travaux sur le système d’alimentation. Veiller à
toujours laver le moteur avant toute intervention.
Toujours mettre des bouchons de protection lorsque
les raccords sont enlevés pour empêcher des impuretés d’entrer dans le système d’alimentation. Conserver les pièces déposées dans un sachet en plastique clos, jusqu’à leur remontage.
IMPORTANT ! Voir « Instructions concernant le lancement du moteur au démarreur » à la page 41 si le
moteur doit pour une raison quelconque être lancé à
l’aide du démarreur, afin d’éviter tout démarrage intempestif.
N.B. Pour les caractéristiques, voir « Caractéristiques techniques ».
28
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 23 : Système d’alimentation
A.
L’injecteur-pompe assure au sein du corps d’injection
les fonctions de pompe et d’injecteur et travaille à des
pressions beaucoup plus élevées par rapport à un
injecteur classique. La pression d’ouverture est d’environ 320 bar (4641 psi) et la pression de service
peut aller jusqu’à 2000 bar (29007 psi).
La quantité de carburant et le moment d’injection
exacts sont déterminés par l’unité de commande du
moteur, laquelle transmet des signaux à des électrovannes intégrées aux injecteurs-pompes. La force de
pression sur l’injecteur-pompe est transmise par une
came supplémentaire montée sur l’arbre à cames,
par l’intermédiaire d’un culbuteur.
B.
C.
Le boîtier de filtre à carburant est muni d’une pompe
à main pour la purge du système d’alimentation. La
vidange de l’eau s’effectue manuellement par le séparateur d’eau sur les préfiltres à carburant. Une vanne antiretour intégré à la pompe veille à ce que le
carburant ne retourne pas lors de l’arrêt du moteur.
La pompe d’alimentation est de type à engrenage et
est entraînée par un pignon intermédiaire du vilebrequin. Une très haute pression d’alimentation est nécessaire pour assurer un remplissage fiable des injecteurs-pompes. Le débit doit être suffisant pour permettre d’égaliser les différences éventuelles de température dans le canal de carburant de la culasse.
Construction et fonctionnement
D.
L’unité de commande du moteur est vissée au moteur
à l’aide de quatre silentblocs anti-vibrations.
L’unité de commande reçoit constamment des informations en provenance de capteurs sur le moteur
pour déterminer la quantité de carburant et le moment d’injection. Les signaux de commande sont
transmis par voie électrique aux électrovannes des
injecteurs-pompes. Les défauts et écarts éventuels
sont enregistrés par l’unité de commande. Même les
défauts temporaires sont enregistrés, de manière à
pouvoir les localiser plus tard.
E.
Le surplus de carburant venant de la vanne de dérivation est mélangé au carburant côté aspiration dans
le boîtier de filtre, pour être ensuite renvoyé vers la
pompe d’alimentation.
Dans la canalisation de retour de la culasse se trouve
une vis creuse intégrant une vanne de dérivation, laquelle régule la pression dans le système d’alimentation. La pression d’ouverture est de 400 –550 kPa
(58 –79.8 psi). Cette pression d’alimentation élevée
est nécessaire pour assurer un remplissage fiable
des injecteurs-pompes. La vanne de dérivation
comporte également un purgeur intégré qui purge
automatiquement le système et renvoie une petite
quantité de carburant dans le réservoir.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
29
Construction et fonctionnement
Groupe 23 : Système d’alimentation
Injecteur-pompe, phases du
fonctionnement
Le fonctionnement de l’injecteur-pompe se décompose
en quatre phases :
●
Phase de remplissage
●
Phase d’évacuation
●
Phase d’injection
●
Phase de chute de pression
Le plongeur (piston) actionne toujours la même quantité
de carburant dans les deux sens à travers l’injecteur-pompe. C’est seulement quand la vanne de carburant est fermée que la pression est créée et que l’injection est possible. La durée de l’impulsion de courant et le moment déterminent la quantité de carburant et le moment de l’injection.
Phase de remplissage
Pendant la phase de remplissage, le plongeur (1) se déplace vers le haut, vers sa position limite supérieure. Le
point le plus haut de la came d’arbre à cames est dépassé et le culbuteur se déplace vers le cercle de base de
l’arbre à cames.
La vanne de carburant (3) est en position d’ouverture du
fait que l’électrovanne est hors tension. C’est pourquoi du
carburant en provenance du canal dans la culasse peut
passer par la vanne de carburant et arriver dans la pompe
de l’injecteur.
1
3
Le remplissage continue jusqu’à ce que le plongeur atteigne sa position limite supérieure.
1. Piston (plongeur)
2. Aiguille d’injecteur
3. Canal de carburant
2
Phase d’évacuation
La phase d’évacuation commence lorsque la position de
l’arbre à cames est telle que la came, par l’intermédiaire
du culbuteur, commence à repousser le plongeur (1) vers
le bas.
1
Le carburant peut maintenant retourner dans le canal de
carburant par la vanne de carburant (3).
La phase d’évacuation se poursuit tant que la vanne de
carburant est ouverte.
3
1. Piston (plongeur)
2. Aiguille d’injecteur
3. Canal de carburant
30
2
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 23 : Système d’alimentation
Construction et fonctionnement
Phase d’injection
La phase d’injection commence lorsque l’électrovanne
est mise sous tension par l’unité de commande du moteur
et que la vanne de carburant (3) se ferme.
1
3
La came de l’arbre à cames continue à enfoncer le plongeur (1), par l’intermédiaire du culbuteur. La fermeture de
la vanne de carburant provoque une montée rapide de la
pression. L’aiguille d’injecteur se soulève et l’injection se
produit.
La phase d’injection se poursuit tant que la vanne de carburant est fermée.
2
1. Piston (plongeur)
2. Aiguille d’injecteur
3. Canal de carburant
Phase de chute de pression
La phase de chute de pression commence lorsque l’unité
de commande du moteur détermine que la quantité de
carburant injectée dans le moteur est suffisante. L’unité
de commande coupe alors l’impulsion électrique à l’électrovanne, la vanne de carburant s’ouvre et le carburant
s’écoule de nouveau dans le canal de carburant. Ceci
provoque une chute de pression rapide en dessous de la
pression d’ouverture de l’injecteur, l’aiguille d’injecteur se
ferme et l’injection est arrêtée.
1
1. Piston (plongeur)
2. Aiguille d’injecteur
3. Canal de carburant
Il est bon de noter que c’est la position de la vanne de
carburant (fermée ou ouverte), qui détermine le début et
la fin de l’injection.
3
2
La durée pendant laquelle la vanne de carburant est fermée détermine la quantité de carburant injecté à chaque
action du plongeur.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
31
Groupe 25 : Systèmes d’admission et
d’échappement
Turbocompresseur
Le turbocompresseur est entraîné par les gaz d’échappement qui passent par le carter de la turbine du turbocompresseur pour ressortir dans le système d’échappement.
Le flux des gaz d’échappement provoque la rotation de la
turbine et entraîne la roue de compresseur qui est montée
sur le même arbre. La roue de compresseur est montée
dans un carter situé entre le filtre à air et le refroidisseur
d’air de suralimentation / la tubulure d’admission du moteur.
32
Lorsque la roue de compresseur tourne, l’air est aspiré
par le biais du filtre à air. Il est ensuite comprimé et refoulé
dans les cylindres du moteur après avoir été refroidi en
passant dans le refroidisseur d’air de suralimentation.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 25 : Systèmes d’admission et d’échappement
Construction et fonctionnement
1
Reniflard en circuit fermé
(option)
Les moteurs peuvent être obtenus avec reniflard en circuit
fermé. Dans ce cas, le moteur est équipé d’un séparateur
avec séparateur d’huile de type centrifuge qui est entraîné
par la pression d’huile de lubrification du moteur.
2
Le séparateur sépare l’huile des vapeurs d’huile contenues dans les gaz de carter avant que les gaz reviennent
au moteur.
3
4
1. Gaz de carter non filtrés
2. Gaz du carter filtrés recyclés dans le moteur
3. Huile de lubrification sous pression pour l’entraînement
du séparateur d’huile
4. Huile de lubrification retournant vers le carter d’huile
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
33
Groupe 26 : Système de refroidissement
Organigramme pour moteurs avec échangeur de température
1. Pompe à liquide de
refroidissement
2. Refroidisseur d’huile,
moteur
3. Thermostat à piston
4. Vanne by-pass
5. Bloc-cylindres / culasse
6. Collecteur d’échappement
7. Turbocompresseur
8. Refroidisseur d’air de
suralimentation
9. Vase d’expansion
10. Pompe à eau de mer
11. Échangeur de température
12. Vanne prioritaire
13. Refroidisseur d’huile,
inverseur (équipement supplémentaire)
Système de refroidissement
Le système de refroidissement est divisé en deux circuits
séparés.
Le système de refroidissement interne du moteur est un
circuit d’eau douce fermé, comportant un thermostat à piston qui régule la température de l’eau.
Le liquide de refroidissement en provenance de l’échangeur de température est pompé par la pompe dans l’enveloppe de distribution du bloc-cylindres, sur le côté droit
du bloc. Une partie du liquide de refroidissement est refoulée dans les enveloppes de refroidissement inférieures
des chemises de cylindre. La plus grande partie du liquide de refroidissement est refoulée dans le refroidisseur
d’huile puis dans les enveloppes de refroidissement supérieures des chemises. Le liquide de retour en provenance des enveloppes de chemise va également à la culasse.
Tout le liquide de refroidissement passe par le thermostat
à l’échangeur de température ou revient à la pompe à liquide de refroidissement, suivant la température du moteur.
Une vanne by-pass montée sur ressort (« vanne de démarrage à froid ») est montée au bord avant de la culasse.
34
Lorsque la charge sur le moteur est élevée et que le moteur
est froid (thermostat fermé), la vanne s’ouvre à une pression
de liquide de refroidissement déterminée et laisse passer
une certaine quantité de liquide de refroidissement sans
passer par le thermostat. Le liquide de refroidissement dans
le refroidisseur d’air de suralimentation entre ainsi en circulation pour éviter la surchauffe du refroidisseur.
Le circuit d’eau de mer est le système de refroidissement
externe du moteur. Dans l’échangeur, la chaleur régnant
dans le circuit de refroidissement interne du moteur (circuit
d’eau douce) est transmise au circuit externe (eau de mer).
Une vanne prioritaire gère le débit de liquide de refroidissement qui traverse l’échangeur de température. 1)
Le moteur peut aussi être équipé d’un système de refroidissement de quille. Le liquide de refroidissement circule
alors dans des systèmes fermés à l’aide de la pompe à
liquide de refroidissement du moteur (circuit moteur) et,
respectivement, à l’aide d’une pompe à rotor séparée
montée sur le carter de volant moteur (circuit du refroidisseur d’air de suralimentation).
1)
La plus grande partie de la capacité de l’échangeur de température est utilisée pour refroidir le moteur. La capacité restante
refroidit le liquide de refroidissement un peu plus avant de traverser le refroidisseur d’air de suralimentation.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 26 : Système de refroidissement
Construction et fonctionnement
Refroidisseur d’air de
suralimentation
La chaleur de l’air d’admission est évacuée dans le refroidisseur d’air de suralimentation pour aller au système
d’eau douce du moteur. Le refroidisseur est monté audessus du carter de volant moteur, au bord arrière du moteur.
L’air traverse le refroidisseur d’air de suralimentation
après la compression dans le turbocompresseur. Le refroidisseur abaisse la température de l’air et améliore ainsi considérablement le degré de remplissage en réduisant le volume de l’air. Davantage d’air (oxygène) peut
ainsi être compressé dans les cylindres du moteur et une
plus grande quantité de carburant peut être brûlée par
phase de travail, c’est-à-dire une augmentation de la
puissance. Le refroidissement de l’air suralimentation
contribue également à réduire la charge thermique sur le
moteur.
3
1
2
4
Moteur préparé pour refroidissement de quille
1. Vers le refroidisseur de quille (circuit du moteur)
2. Partant du refroidisseur de quille (circuit du moteur)
3. Vers le refroidisseur de quille (circuit du refroidis
seur d’air de suralimentation)
4. Partant du du refroidisseur de quille (circuit du
refroidisseur d’air de suralimentation)
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
35
Recherche de pannes
Un certain nombre de symptômes et diagnostics possibles de dysfonctionnements du moteur sont décrits dans le tableau ci-après.
Symptômes et causes possibles
La diode du bouton de diagnostic clignote
Le moteur ne peut pas être arrêté
2, 4, 5, 7
Le démarreur ne tourne pas
1, 2, 3, 4, 5, 6, 8, 9, 10, 11, 37, 40, 43
Le démarreur tourne lentement
1, 2
Le démarreur tourne normalement mais le moteur ne démarre
pas / a du mal à démarrer
12, 13, 14, 15, 39, 40, 41
Le moteur démarre mais s’arrête de nouveau
12, 13, 14, 15, 20, 40
Le moteur n’atteint pas le régime de service correct lors d’accélération
maximale
13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 21, 24, 34, 38,
40, 42
Le moteur tourne irrégulièrement
14, 15, 42
Le moteur vibre
25
Consommation de carburant élevée
16, 17, 19, 22, 38
Fumées d’échappement noires
20
Fumées d’échappement bleues ou blanches
22, 35, 44
Pression d’huile de lubrification insuffisante
23
Température de liquide de refroidissement excessive
26, 27, 28, 29, 30, 31, 32, 33
Température de liquide de refroidissement insuffisante
32
Charge insuffisante ou inexistante
2, 36
1. Batteries déchargées
2. Contact médiocre /circuit ouvert des
conducteurs électriques
3. Interrupteur principal en position d’arrêt
4. L’un des fusibles dans le boîtier de
connexion a sauté
5. Contact de démarrage défectueux
6. Le levier de commande n’est pas en
position point mort / poste de commande non activé
7. Relais d’arrêt défectueux
8. Relais principal défectueux
9. Relais de démarrage défectueux
10. Relais de démarreur défectueux
11. Démarreur / solénoïde de démarrage
défectueux
12. Pas de carburant :
– robinets de carburant fermés
– réservoir de carburant vide / mauvais réservoir installé
13. Filtre fin / préfiltre à carburant colmatés (présence d’impuretés/dépôts de
paraffine dans le carburant du fait
d’une température extérieure basse)
14. Présence d’air dans le système d’alimentation
15. Présence d’eau / d’impuretés dans le
carburant
16. Charge anormale sur le bateau
36
Voir le manuel d’atelier « Groupe 30, Système
électrique »
17. Salissures marines sur le fond du bateau / l’hélice
18. Câblage d’injecteur-pompe endommagé (coupure)
19. Injecteurs-pompes défectueux
20. Arrivée d’air insuffisante au moteur :
– filtre à air colmaté
– fuite d’air entre le turbocompresseur
et la tubulure d’admission du moteur
– section compresseur encrassée
dans le turbocompresseur
– turbocompresseur défectueux
– ventilation du compartiment moteur
insuffisante
21. Température de liquide de refroidissement excessive
22. Température de liquide de refroidissement insuffisante
23. Niveau d’huile de lubrification insuffisant / pompe à huile de lubrification
défectueuse
24. Hélice défectueuse / non conforme
25. Suspension moteur défectueuse
26. Niveau de liquide de refroidissement
insuffisant
27. Présence d’air dans le circuit d’eau
douce
28. Pompe de circulation défectueuse
29. Prise d’eau de mer fermée
30. Prise d’eau de mer / filtre / tuyau à
eau de mer colmaté
31. Roue à aubes de la pompe d’eau de
mer défectueuse
32. Thermostat défectueux
33. Élément d’échangeur / refroidisseur
colmaté
34. Refroidisseur d’air de suralimentation
colmaté
35. Niveau d’huile de lubrification excessif
36. La courroie de l’alternateur patine
37. Pénétration d’eau dans le moteur
38. Contre-pression importante dans le
système d’échappement
39. Capteur de régime défectueux
40. Codes de défaut enregistrés*
41. La vanne antiretour à l’entrée du carburant (côté aspiration) fuit
42. La vanne antiretour de la pompe d’alimentation fuit
43. Vérifier que le bouton d’arrêt auxiliaire est
en position de service (non enfoncé)
44. Étanchéités de segments de piston
défectueux dans le turbocompresseur
* Remarque : Voir le manuel d’atelier
« Groupe 30, Système électrique » pour
de plus amples informations.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Recherche de pannes / Essai et réglages
Emplacement des prises de mesure
Les illustrations ci-dessous et sur la page suivante montrent où les
équipements de mesure peuvent être montés sur les moteurs.
1. Pression / température d’air de suralimentation en aval du refroidisseur d’air
de suralimentation (1/8"-27 NPSF).
Remarque : Le bouchon supérieur a
un filetage de M10 x 1.
2. Temp. / pression eau de mer (côté refoulement de la pompe) (1/8"-27 NPSF).
3. Pression d’alimentation (avant le filtre). Percer et tarauder un trou
(M10 x 1) dans une vis creuse
(N° de réf. 190713).
Monter la vis à l’entrée des filtres à
carburant.
4. Pression d’alimentation (après le filtre). Déposer le purgeur du support
de filtre (M10 x 1).
5. Temp. / pression eau de mer (côté aspiration de la pompe) (1/8"-27 NPSF).
6. Temp. / pression d’huile de lubrification (M12 x 1,5 dans le bloc). 1/8"-27
NPSF si un réducteur (N° de réf.
947899) est utilisé.
7. Pression dans carter moteur
(M16 x 1,5).
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
37
Recherche de pannes / Essai et réglages
8. Contre-pression / temp. d’échappement (1/8"-27 NPSF).
9. Dépression, filtre à air. Enlever l’indicateur de chute de pression (1/8"-27
NPSF).
10. Pression d’huile de refroidissement
des pistons. Enlever l’indicateur et le
raccord coudé (1/8"-27 NPSF).
12. Pression / température de liquide de
refroidissement. Moteur classifié
(M18 x 1,5).
11. Pression / température d’air de suralimentation avant le refroidisseur d’air
de suralimentation (1/8"-27 NPSF).*
13. Pression/température de liquide de
refroidissement. Moteur non classifié
(M18 x 1,5).
* Remarque : Les anciens modèles de moteurs n’ont pas de bouchon.
38
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Recherche de pannes / Essai et réglages
Mesures à prendre en cas de
pression de suralimentation
basse
1.
Prise d’air
Vérifier que la prise d’air donnant sur le compartiment
moteur est suffisamment grande. Vous reporter aux
instructions d’installation.
2.
Filtre à air
Vérifier que le filtre à air n’est pas colmaté (l’indicateur
de chute de pression passe au rouge) et que le filtre
exact est utilisé. Remplacer le filtre si nécessaire.
3.
Étanchéité
Les tuyaux d’entrée, d’échappement et les raccords
ne doivent pas avoir de fuites. Vérifier également que
les jonctions entre le boîtier de palier du compresseur
et le carter de turbine, respectivement le carter de
compresseur sont étanches.
4.
Turbocompresseur
Vérifier que l’arbre de rotor tourne facilement et que
les roues de compresseur et de turbine ne touchent
pas leurs carters respectifs. Faire tourner la roue,
d’abord en appuyant légèrement puis en tirant légèrement dans le sens axial. Si la roue ne tourne pas
facilement, le turbocompresseur devra être remplacé
ou rénové dès que possible. Vérifier les roues au
point de vue dégâts.
En conduite quotidienne dans un environnement
poussiéreux ou huileux, il est recommandé de nettoyer régulièrement le carter et de la roue de compresseur. Si la partie compresseur est encrassée, la
pression d’air de suralimentation risque d’être insuffisante.
La partie compresseur peuvent être nettoyée, avec le
turbocompresseur en place, comme suit :
Déposer le carter de compresseur. Nettoyer le carter
de compresseur, la roue de compresseur et le flasque dans de l’huile cristalline ou un produit similaire.
Monter le carter de compresseur et serrer l’attache en
V au couple 12,2 ±0,7 Nm (9 ±0.5 lbf.ft).
Mesurer de nouveau la pression d’air de suralimentation.
5.
Refroidisseur d’air de suralimentation
Vérifier que le refroidisseur d’air de suralimentation
n’est pas colmaté. Si nécessaire, nettoyer conformément aux instructions à la page 201.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
39
Recherche de pannes / Essai et réglages
6.
7.
8.
9.
Contre-pression d’échappement
Vérifier que la contre-pression dans le système
d’échappement n’est pas trop grande lorsque l’installation est terminée. Voir « Contre-pression d’échappement, contrôle » à la page 48.
Pression d’alimentation
Remplacer éventuellement le filtre à carburant. Aucune fuite de carburant ne doit être présente. Vérifier
que de l’air n’entre pas dans le système côté aspiration.
Injecteurs-pompes
Vérifier le câblage et s’assurer d’utiliser le modèle
d’injecteurs-pompes approprié.
Température de liquide de
refroidissement excessive
Une température de liquide de refroidissement excessive
peut provenir de :
●
Filtre à eau de mer colmaté
●
Roue à aubes de la pompe d’eau de mer usée
●
Indicateur de température erroné
●
Niveau de liquide de refroidissement insuffisant
●
Échangeur de température colmaté
●
Thermostat défectueux
●
Circuit de refroidissement colmaté
L’état du moteur
Vérifier le jeu aux soupapes et la pression de compression.
Température de liquide de
refroidissement insuffisante
Une température de liquide de refroidissement insuffisante peut provenir de :
●
Indicateur de température erroné
●
Thermostat défectueux
Pertes de liquide de
refroidissement
Les pertes de liquide de refroidissement peuvent être de
deux types :
●
Des pertes de liquide de refroidissement durant la
navigation.
●
Des pertes de liquide de refroidissement à l’arrêt d’un
moteur chaud.
Les pertes de liquide de refroidissement durant la navigation peuvent provenir d’un système de refroidissement
non étanche ou du refoulement d’air ou de gaz de combustion dans le système de refroidissement, provoquant
des rejets de liquide par le clapet de surpression. Le défaut peut provenir d’un joint de culasse non étanche.
Des pertes de liquide de refroidissement à l’arrêt d’un moteur chaud proviennent le plus souvent d’un clapet de
suppression défectueux dans le bouchon de remplissage.
40
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Recherche de pannes / Essai et réglages
Instructions concernant le
lancement du moteur au
démarreur
1
Débrancher les deux fils fins du relais de commande du
démarreur.
Brancher l’un des raccords maintenant libre sur le relais
de commande à la borne négative (–) sur le démarreur.
2
Raccorder un interrupteur (par exemple le N° de réf.
843 684) avec des fils électriques d’au moins 2,5 mm2 entre l’autre raccord sur le relais de démarrage et la borne
positive (+) sur le solénoïde du démarreur.
AVERTISSEMENT ! Risque de courant de court-circuit élevé en cas de connexion erronée.
N.B. Ne pas actionner le démarreur plus de 15 secondes
à la fois. Ensuite, ne pas utiliser les batteries et le démarreur pendant quelques minutes* avant de redémarrer.
* Remarque : Le capot sur le démarreur ne doit pas être chaud
(max. 100 °C).
Après la fin d’utilisation du démarreur :
3
Enlever l’interrupteur avec les fils. Rebrancher les deux
fils fins au boîtier de commande du démarreur.
Si le moteur est lancé avec le démarreur à partir de l’interrupteur à clé / le bouton de démarrage :
IMPORTANT ! Pour s’assurer que le moteur ne
peut pas démarrer, les instructions ci-après devront être suivies soigneusement.
Débrancher les deux capteurs de régime (l’unité de commande ne reçoit ainsi aucun signal et le moteur ne peut
pas démarrer).
N.B. Récupérer les cales d’épaisseur éventuelles et et les
fixer sur chaque capteur respectif pour faciliter le remontage.
Rebrancher les capteurs de régime après avoir terminé le
travail.
N.B. Veiller à remonter les cales d’épaisseur sur chaque
capteur respectif.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
41
Recherche de pannes / Essai et réglages
21002
Test de compression
Circuit d’alimentation vidé* et rampe de culbuteurs
déposée
* N.B. Vider le canal de carburant dans la culasse. Voir « Vidange,
canal de carburant dans la culasse » à la page 168.
Outils spéciaux :
Outil de levage .................................................. 999 0185
Adaptateur (6 pces) ........................................... 999 8248
Compressiomètre .............................................. 999 8539
N.B. Les moteurs sont équipés de segments de tête de
type « keystone ». Ce type de segments nécessite une
pression de gaz pour fonctionner de façon optimale. C’est
pourquoi le résultat de la mesure pour ce type d’essai de
compression peut donner des indications erronées.
Un test plus simple et plus fiable peut être effectué avec
l’outil VODIA (voir « VODIA User guide »).
1
Déposer les injecteurs-pompes et nettoyer les douilles en
cuivre si nécessaire.
IMPORTANT ! S’assurer que tout est parfaitement
propre autour des injecteurs-pompes avant de les
déposer.
2
Monter tous les adaptateurs (999 8248) dans la culasse
(pour éviter de déposer et de remettre la rampe de culbuteurs et les injecteurs-pompes et d’effectuer un réglage
des soupapes six fois).
3
Huiler les étriers de soupape, les cames d’arbres à cames
et la rampe de culbuteurs.
4
Soulever la rampe de culbuteurs avec l’outil de levage
999 0185.
N.B. Les repères (D16) sur l’outil doivent se trouver en
face des points de fixation de l’axe de culbuteur sur le moteur.
Serrer les vis en alternant le long de l’axe de culbuteur
pour ne pas déformer le culbuteur.
Vérifier que l’axe de culbuteur est correctement positionné dans les douilles de guidage des porte-paliers de l’arbre à cames.
Serrer la rampe de culbuteurs conformément au schéma
de serrage dans les « Caractéristiques techniques ».
42
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Recherche de pannes / Essai et réglages
5
Monter la pièce intermédiaire et le conduit d’huile sur la
rampe de culbuteurs.
6
Vérifier que le jeu aux soupapes est conforme aux caractéristiques dans les « Caractéristiques techniques ».
7
Raccorder un interrupteur au démarreur. Voir « Instructions concernant le lancement du moteur au démarreur »
à la page 41.
8
Brancher le compressiomètre 998 8539 à l’adaptateur
999 8248 sur le premier cylindre.
9
Faire tourner le moteur au démarreur jusqu’à ce que
l’aiguille sur le compressiomètre s’arrête (valeur de compression maximale) et relever la valeur.
Répéter la procédure pour les autres cylindres.
N.B. Ne pas actionner le démarreur plus de 15 secondes
à la fois, avec des intervalles de quelques minutes.
10
Déposer la pièce intermédiaire et le conduit d’huile de la
rampe de culbuteurs.
11
Desserrer toutes les vis (en alternant de manière égale)
pour ne pas déformer la rampe de culbuteurs.
12
Retirer les vis et soulever délicatement la rampe avec
l’outil de levage 999 0185.
N.B. Les repères (D16) sur l’outil doivent se trouver en
face des points de fixation de l’axe de culbuteur sur le moteur.
13
Vider le canal de carburant dans la culasse, voir « Vidange, canal de carburant dans la culasse » au chapitre
« Remise à neuf / Échange de composants ».
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
43
Recherche de pannes / Essai et réglages
14
Enlever les adaptateurs 999 8248 de chaque cylindre.
15
Remonter les injecteurs-pompes avec des joints toriques
neufs, voir « Injecteur-pompe, échange »
Monter la rampe de culbuteurs.
N.B. Serrer les vis successivement le long de la rampe de
culbuteurs pour ne pas la déformer.
Régler les soupapes et les injecteurs-pompes, voir « Soupapes et injecteurs-pompes, réglage »
16
Purger le système d’alimentation. Voir « Système d’alimentation, purge » à la page 180.
Pression d’alimentation,
contrôle
Outils spéciaux :
Raccord d’accouplement ................................. 999 6666
Flexible ............................................................. 999 8493
Manomètre ....................................................... 999 8339
IMPORTANT ! Nettoyer soigneusement le raccord
et le flexible avant de les brancher au système d’alimentation. Les injecteurs-pompes sont sensibles
aux impuretés et risquent d’être endommagés.
1
Nettoyer soigneusement le support de filtre à carburant.
2
Enlever le raccord de purge et monter le raccord
999 6666. Brancher le flexible 999 8493 et le manomètre
999 8339.
3
S’assurer que le levier de commande est au point mort.
4
Démarrer le moteur et le laisser tourner à environ 1000
tr / min. jusqu’à ce que la pression d’alimentation sur le
manomètre se stabilise.
44
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Recherche de pannes / Essai et réglages
5
Comparer la pression d’alimentation max. mesurée avec
celle indiquée dans les « Caractéristiques techniques ».
La valeur mesurée est la pression d’alimentation en aval
des filtres.
6
Débrancher l’équipement de mesure et purger le système
d’alimentation après avoir terminé le contrôle. Voir « Système d’alimentation, purge » à la page 180.
Remarque : Une pression d’alimentation faible peut provenir de filtres à carburant colmatés, d’une vanne de dérivation défectueuse ou d’une pompe d’alimentation défectueuse.
N.B. La vanne de dérivation ne doit pas être réglée. Remplacer la vanne si nécessaire.
25502
Pression d’air de
suralimentation, contrôle
Outils spéciaux :
Raccord d’accouplement ................................. 999 6591
Flexible ............................................................. 999 8493
Manomètre ....................................................... 999 8339*
* Remarque : Le manomètre 999 6398 peut être utilisé à la place.
1
Brancher le raccord 999 6591 au bord avant de la tubulure d’admission (raccord inférieur). Brancher le flexible
999 8493 et le manomètre 999 8339 (ou 999 6398) au raccord.
2
Faire tourner le moteur en puissance maximale (régime
de service maximal) et relever la pression d’air de suralimentation. Si la puissance maximale ne peut pas être exploitée, la pression sera nettement moins élevée.
Pour la pression d’air de suralimentation, voir le manuel
d’atelier « Caractéristiques techniques ».
3
Comparer la pression avec celle relevée à l’aide de l’outil
VODIA.
Si les deux mesures indiquent des valeurs différentes, le
capteur de pression est défectueux et doit être remplacé.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
45
Recherche de pannes / Essai et réglages
Conduits d’air de
suralimentation, contrôle
25507
1
Vérifier les conduits d’air de suralimentation au point de
vue fissures et dégâts extérieurs.
1
Vérifier que le numéro de référence du turbocompresseur
correspond avec la version de moteur. Un turbocompresseur incorrect peut générer une pression de suralimentation insuffisante et réduire ainsi la puissance du moteur.
2
Vérifier qu’il n’y a pas d’huile dans les tuyaux d’air de suralimentation. Si les tuyaux sont endommagés ou en cas
de fuites aux bagues d’étanchéité des raccords, la pression d’air de suralimentation devient insuffisante et la
puissance du moteur baisse.
Si l’intérieur des conduits porte des traces d’huile, cela indique une fuite d’huile au niveau de l’étanchéité de l’arbre du turbocompresseur. Dans ce cas, rénover ou remplacer le turbocompresseur complet.
N.B. En cas de présence d’huile dans les tuyaux et les
flexibles d’air de suralimentation, le refroidisseur de suralimentation et tous les tuyaux et les flexibles faisant partie
du système d’air de suralimentation, devront être nettoyés
intérieurement, très soigneusement, avant de démarrer le
moteur.
Turbocompresseur, contrôle
2
Vérifier que le carter de compresseur exact est monté sur
le turbocompresseur. Si le turbocompresseur est équipé
d’un carter de compresseur incorrect, la roue de compresseur risque d’être endommagée ou de présenter un jeu
trop important entre elle et le carter. Dans les deux cas, la
pression d’air de suralimentation sera trop faible.
3
Déposer le filtre à air et le collecteur d’échappement du
turbocompresseur.
4
Vérifier la roue de compresseur et la roue de turbine au
point de vue dégâts. En cas de dégâts, rénover ou remplacer le turbocompresseur complet.
5
Vérifier le jeu axial et le jeu radial de l’arbre de la roue de
turbine conformément aux instructions aux pages 184–185.
Si les jeux au palier sont trop élevés, rénover ou remplacer
le turbocompresseur complet.
46
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Recherche de pannes / Essai et réglages
Contre-pression
d’échappement, contrôle
Outils spéciaux :
Manomètre ....................................................... 999 6398*
Raccord d’accouplement ................................. 999 6591
* Remarque : Le manomètre 999 8339 peut être utilisé à la place.
1
Monter le raccord 999 6591 dans le coude d’échappement. Brancher le manomètre 999 6398 (ou 999 8339) au
raccord.
2
Faire tourner le moteur en puissance maximale (régime
de service maximal) suffisamment longtemps pour avoir
une valeur stable pendant le contrôle.
Vérifier que la contre-pression d’échappement ne dépasse pas la valeur permise. Voir le manuel d’atelier « Caractéristiques techniques ».
26001
Pression de liquide de
refroidissement, contrôle
Outils spéciaux :
Raccord d’accouplement .................................. 999 6666
Manomètre ........................................................ 999 8339
Flexible .............................................................. 999 8493
1
Percer et tarauder un trou (M10 x 1) dans un bouchon “A”
(M18 x 1,5 – N° de réf. 982293). Monter le bouchon avec
une rondelle en cuivre (N° de réf. 947624) sur le côté
droit du bloc-cylindres, au-dessus du support de filtre à
huile (voir la figure).
2
Monter le raccord 999 6666 dans le bouchon et brancher
le flexible 999 8493 ainsi que le manomètre 999 8339.
AVERTISSEMENT ! Du liquide de refroidissement
sera refoulé en enlevant le bouchon du bloc-cylindres. Risque de brûlures si le moteur est chaud.
3
Faire tourner le moteur au régime de service maximal et
relever la pression du liquide de refroidissement. Pour la
pression du liquide de refroidissement, voir le manuel
d’atelier « Caractéristiques techniques ».
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
47
Recherche de pannes / Essai et réglages
Pression d’eau de mer,
contrôle
Outils spéciaux :
Manomètre ....................................................... 999 6398*
Raccord d’accouplement ................................. 999 6591
* Remarque : Le manomètre 999 8339 peut être utilisé à la place.
Côté refoulement de la pompe
1
Brancher le raccord 999 6591 au tuyau d’eau de refroidissement entre la pompe à eau de mer et l’échangeur de
température. Brancher le manomètre 999 6398 (ou
999 8339).
AVERTISSEMENT ! L’eau de mer dans l’échangeur
de température sera refoulée en enlevant le bouchon du tuyau d’eau de mer. De l’eau de mer peut
également entrer si le rotor est défectueux.
2
Faire tourner le moteur au régime de service maximal et
relever la pression de l’eau de mer. Pour la pression de
l’eau de mer, voir le manuel d’atelier « Caractéristiques
techniques ».
48
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions générales
Instructions générales
Manipulation de produits
chimiques, de carburant et
d’huile de lubrification
IMPORTANT ! Enduire les mains d’une crème de
protection et toujours utiliser des gants de protection
pour les travaux qui impliquent un contact avec l’huile, le carburant ou autres produits chimiques.
Un contact continu avec de l’huile moteur dessèche
la peau et peut être nocif.
Contrôles avant la dépose du
moteur
1
Couper l’alimentation des batteries. Débrancher les raccords du démarreur.
2
Débrancher le connecteur du câblage du moteur et de
l’instrumentation.
3
Déposer les raccords d’eau de mer ou du circuit de refroidissement de quille, le cas échéant.
4
Déposer la ligne d’échappement.
5
Fermer les robinets de carburant.
Déposer les raccords d’alimentation en carburant.
Mesures à prendre avant toute
intervention dans le bateau
1
Couper l’alimentation à l’aide des interrupteurs principaux
et vérifier que le moteur est hors tension.
2
Nettoyer l’extérieur du moteur.
6
Déposer les deux raccords de câble du boîtier de
connexion électrique ainsi que le câblage à l’inverseur.
7
Dégager l’arbre d’hélice de l’inverseur. Desserrer les silentblocs du moteur du berceau et soulever le moteur.
N.B. Évacuer les résidus d’eau de lavage et les confier à
une station de recyclage appropriée.
3
Opérations impliquant une intervention sur le système de
refroidissement :
Fermer le robinet de fond et vidanger le liquide de refroidissement des circuits d’eau douce et d’eau de mer.
AVERTISSEMENT ! S’assurer que toutes les prises
d’eau sont correctement fermées et qu’il n’y a aucun
risque de pénétration d’eau lors de la dépose d’un
des composants du système de refroidissement.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
49
Instructions générales
Mesures à observer après le
levage du moteur
1
Nettoyer le moteur.
AVERTISSEMENT ! Pour le nettoyage sous haute
pression, respecter les points suivants : Faire particulièrement attention lors du nettoyage, afin que
l’eau ne pénètre pas dans les composants du moteur. En cas de lavage haute pression, ne jamais diriger le jet d’eau vers les joints d’étanchéité, par
exemple les joints d’arbre, les flexibles en caoutchouc ou les composants électriques.
2
Vidanger l’huile du moteur (si besoin est).
Conseils pratiques lors
d’intervention sur les moteurs
EVC
Les conseils suivants doivent être observés afin d’éviter tous dommages sur l’unité de commande du moteur
et sur les composants électroniques.
IMPORTANT ! Le système ne doit pas être sous tension et la clé / les clés de contact doit être en position 0 avant de débrancher et brancher le / les
connecteur(s) de l’unité de commande. Couper le
courant avec les coupe-circuits principaux.
●
Ne jamais couper le courant avec les interrupteurs
principaux lorsque le moteur tourne.
●
Ne jamais débrancher les câbles de batterie lorsque
le moteur tourne.
●
3
Déposer l’inverseur (si besoin est).
Couper le courant avec les interrupteurs principaux ou
débrancher les câbles de batterie pour une charge
rapide des batteries.
N.B. Pour une charge normale des batteries,
il n’est pas nécessaire de couper le courant avec les
interrupteurs principaux.
●
Consignes générales lors de
mesure de la pression
●
●
999 6398
999 6591
999 6666
Seules des batteries peuvent être utilisées comme
aide au démarrage. Un groupe d’aide au démarrage
peut générer une surtension et endommager l’unité de
commande du moteur et d’autres composants électroniques.
Pour le soudage électrique, voir les instructions sous
le titre « Soudage électrique » à la page suivante.
Si un connecteur est débranché, faire attention que les
broches du connecteur ne viennent pas en contact
avec de l’huile, de l’eau ou des impuretés.
999 8339
999 8493
Les mêmes flexibles et raccords sont utilisés pour le contrôle de la pression d’huile de lubrification, la pression
d’eau et la pression d’alimentation. Nettoyer soigneusement les outils avant le contrôle de la pression.
IMPORTANT ! Faire particulièrement attention avant
le contrôle de la pression d’alimentation. Les injecteurs-pompes sont sensibles aux impuretés et risquent d’être endommagés.
50
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instructions générales
Soudage électrique
IMPORTANT ! Débrancher les connecteurs de
l’unité de commande du moteur ainsi que le connecteur à 8 bornes de l’unité PCU avant de commencer
le soudage électrique.
IMPORTANT ! Le système ne doit pas être sous tension et la clé / les clés de contact doivent être en position 0 avant de débrancher et brancher les connecteurs de l’unité de commande du moteur.
1
Couper le courant avec les coupe-circuits principaux. Débrancher les connecteurs de l’unité de commande du moteur (pousser l’étrier de blocage (1) vers l’arrière et débrancher chaque connecteur).
Pour plus d’informations, vous reporter aux instructions et
aux figures sous le titre « Unité de commande, échange »,
à la page 169.
2
Débrancher le connecteur de l’unité d’alimentation électrique (« module power »).
3
Débrancher le connecteur à 8 bornes de l’unité PCU*.
* Remarque : S’applique si le moteur n’est pas déposé du bateau.
4
Débrancher le connecteur de l’alternateur.
5
Brancher toujours la prise de terre du dispositif de soudure sur le composant à souder ou le plus près possible du
point de soudure. La pince ne doit jamais être branchée
sur le moteur, ni de façon à ce que le courant puisse passer par un palier quelconque.
IMPORTANT ! Quand l’opération de soudure est terminée, les composants débranchés tels que les connecteurs et les câbles de batterie doivent être rebranchés dans l’ordre correct.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
51
Dépose du moteur
Dépose du moteur
En cas de remise à neuf complète
1
Vidanger le liquide de refroidissement, voir « Système de
refroidissement, vidange » à la page 187.
Vidanger l’huile du moteur.
2
Fermer les robinets de carburant entre le réservoir et la
pompe d’alimentation.
3
Déposer le capot de protection sur la pompe d’alimentation / la vanne de coupure d’alimentation. Débrancher les
raccords allant et partant de la pompe d’alimentation et
laisser le carburant s’écouler dans un récipient adéquat.
4
Déposer les filtres à carburant et le tuyau de remplissage
d’huile.
5
Déposer l’inverseur, les pompes éventuelles et l’équipement restant du moteur. En ce qui concerne la dépose de
la pompe à eau de mer*, voir les instructions à la page
211.
6
Déposer le filtre à air.
7
Déposer le câblage (lors d’une remise à neuf complète),
l’alternateur etc.
Remarque : Effectuer un repérage du câblage et des témoins / capteurs correspondants, afin de faciliter le remontage.
8
Déposer le refroidisseur d’air de suralimentation*. Voir
« Refroidisseur d’air de suralimentation, dépose et pose »
à la page 198.
9
Déposer l’échangeur de température*. Voir « Échangeur
de température, dépose et pose » à la page 203.
10
Déposer l’unité de commande (lors d’une remise à neuf
complète). Voir « Unité de commande, échange » à la
page 169.
* Remarque : Les points 3 –9 s’appliquent si le moteur doit être
monté sur un bâti de rénovation.
Le refroidisseur d’air de suralimentation, l’échangeur de température, l’unité de commande et la pompe à eau de mer n’ont pas
besoin d’être déposés si seule la culasse doit être retirée.
52
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Montage du dispositif de fixation
Bâti moteur, montage
Outils spéciaux :
Bâti de rénovation ........................................... 998 6485
Adaptateur pour fixation de moteur ................. 888 00003
Dispositif de fixation du moteur (plaque) ........ 888 00123
1
Déposer le boîtier de connexion et l’échangeur de température.
2
Débrancher le câblage de l’unité de commande et déposer cette dernière. Voir « Unité de commande, échange »
à la page 169.
3
Débrancher les raccords de carburant et électriques. Soulever et déposer le support de filtre à carburant avec les
filtres.
Couvrir tous les raccords de carburant.
4
Visser la fixation de moteur 888 00123 sur le côté gauche
du moteur avec l’adaptateur 888 00003 (voir la figure).
Utiliser les vis suivantes :
M8 x 45 (2 pces).
M8 x 55 (1 pce).
M12 x 50 (4 pces).
5
Visser la fixation / le moteur dans le bâti de rénovation
998 6485.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
53
Remise à neuf complète
Groupe 21 : Corps de moteur
Corps du moteur, remise à
neuf complète
Culasse, dépose
Moteur déshabillé et monté sur bâti, liquide de refroidissement et carburant vidangés.
1
Déposer les œillets de levage arrière.
2
Déposer l’écran thermique sur le turbocompresseur, si
cela n’a pas été fait lors du déshabillage du moteur.
IMPORTANT ! L’isolation autour du carter de turbine
ne doit pas être comprimée, cela réduirait fortement
l’isolation thermique.
Remarque : Voir « Turbocompresseur, échange » à la
page 181 pour des informations plus détaillées concernant la dépose du turbocompresseur.
3
Débrancher le raccord de refoulement d’huile du turbocompresseur, ainsi que les 2 raccords de liquide de refroidissement au bloc-cylindres.
Déposer le tuyau de vidange d’huile.
Couvrir toutes les ouvertures.
5
Enlever les écrous et les douilles entretoises qui maintiennent le turbocompresseur au collecteur d’échappement et le déposer.
AVERTISSEMENT ! L’écran thermique entre le carter de turbine et le carter de compresseur a des
bords tranchants. Risque de coupures.
Couvrir toutes les ouvertures sur le turbo.
Remarque : Le turbocompresseur pèse environ 30 kg
(66 lbs).
6
Déposer le collecteur d’échappement. Voir les instructions à la page 186.
54
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf complète
7
Déposer le capteur de volant moteur et le capteur d’arbre
à cames, ainsi que le câblage entre le démarreur et les
autres capteurs.
1
8
Enlever le raccord de carburant (1) de la culasse et boucher les raccords.
9
Déposer le cache-culbuteurs et le reniflard.
10
Nettoyer tout autour des injecteurs-pompes et débrancher
les connecteurs de ces derniers. Déposer les supports de
câble et le câblage.
Couper les colliers de serrage et dégager le câblage de
ses supports.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
55
Remise à neuf complète
Groupe 21 : Corps de moteur
1
11
Enlever la vis (1) du passage de câble et extraire délicatement le câblage à travers la culasse.
12
Débrancher le contact du capteur de liquide de refroidissement, les flexibles du vase d’expansion et le reste du
câblage, puis le déposer.
13
Enlever les canalisations de carburant de retour au bord
avant de la culasse et boucher les raccords.
14
La tubulure d’admission devra être déposée si le bâti de
culasse 999 0160 doit être utilisé. Déposer toutes les vis
et démonter la tubulure d’admission à l’aide du levier
999 8511 que l’on place contre les semelles de renfort.
15
Déposer le boîtier de thermostat ainsi que le thermostat et
l’oeillet de levage avant.
16
Enlever les vis du tuyau de liquide de refroidissement ainsi que le collier de serrage du flexible de liquide de refroidissement.
Déposer la vanne by-pass pour le liquide de refroidissement au bord avant de la culasse.
56
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf complète
17
Déposer le couvercle de distribution et retirer les joints en
caoutchouc.
18
Déposer la pièce intermédiaire pour le graissage de la
rampe de culbuteurs, avec le conduit de refoulement.
19
Déposer le couvercle de recouvrement sur le carter du volant moteur et monter la manivelle 999 3590.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
57
Remise à neuf complète
Groupe 21 : Corps de moteur
20
Tourner le moteur en position « TDC » (point mort haut)
sur l’arbre à cames. Vérifier que le repère sur volant moteur est sur « 0° ».
21
Déposer le pignon d’arbre à cames avec l’amortisseur
d’oscillations.
IMPORTANT ! L’amortisseur d’oscillations ne doit
pas être exposé aux coups et aux chocs.
22
Desserrer toutes les vis (en alternant de manière égale)
pour ne pas déformer la rampe de culbuteurs.
23
Retirer les vis et soulever délicatement la rampe avec
l’outil de levage 999 0185.
N.B. Les repères (D16) sur l’outil doivent se trouver en
face des points de fixation de l’axe de culbuteur sur le moteur.
58
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf complète
24
Repérer et enlever les étriers de soupape.
25
Nettoyer tout autour des injecteurs-pompes et desserrer
les vis des étriers de fixation des injecteurs.
Déposer les injecteurs-pompes, un par un.
26
Dégager l’injecteur à l’aide de l’extracteur 999 0006 et du
marteau à inertie 999 0013.
27
Monter le bouchon de protection 999 8251 dans la culasse immédiatement après la dépose.
Effectuer un repérage des injecteurs et placer le manchon
protecteur 999 8249 sur l’injecteur.
N.B. Vérifier que les outils sont propres.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
59
Remise à neuf complète
Groupe 21 : Corps de moteur
28
Déposer les chapeaux de palier d’arbre à cames avec les
outils 999 0192 et 999 6400.
29
Soulever délicatement l’arbre à cames à l’aide de l’outil
9998264.
30
Dégager les porte-paliers avec précaution à l’aide d’une
massette en plastique.
Déposer les porte-paliers avec les moitiés de coussinet
inférieures et les poser dans l’ordre avec les chapeaux de
palier, les moitiés supérieures de coussinet et les vis.
N.B. Les porte-paliers de l’arbre à cames sont montés
avec une goupille de guidage et portent des repères de 1
à 7.
31
Faire tourner le moteur à la main pour pouvoir atteindre
les deux vis (1) à travers le pignon de distribution.
60
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf complète
32
Placer un chiffon devant le pignon pour que les vis ne
tombent pas dans le carter de distribution.
Enlever les deux vis (1).
N.B. Retirer le chiffon avant de faire tourner le moteur.
33
Retirer les cinq vis restantes (2).
Retirer les trois vis supérieures (3) du moyeu du pignon
de distribution.
34
Enlever les vis de la culasse.
Utiliser 2 chaînes de levage 999 6239 pour soulever la culasse avec précaution. Des oeillets et des sangles de levage peuvent également être utilisés.
N.B. Placer des cales entre la culasse et les chaînes de
manière à protéger la surface d’étanchéité de la culasse.
35
Déposer le joint de culasse et nettoyer minutieusement la
surface de contact sur le bloc-cylindres.
N.B. Fixer toutes les chemises de cylindre avec l’outil
999 0157.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
61
Remise à neuf complète
Groupe 21 : Corps de moteur
36
Déposer le démarreur.
37
Déposer les filtres à huile complets avec le support.
38
Déposer le couvercle sur le refroidisseur d’huile. Déposer
le refroidisseur d’huile et les joints d’étanchéité.
62
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf complète
39
Déposer les deux tuyaux de liquide de refroidissement
ainsi que la pompe à liquide de refroidissement.
40
Déposer les vis de la poulie /de l’amortisseur d’oscillations. Taper et détacher délicatement le moyeu et la poulie.
N.B. Ne pas forcer entre la poulie et l’amortisseur d’oscillations.
Soulever et déposer l’amortisseur d’oscillations.
IMPORTANT ! L’amortisseur d’oscillations ne doit
pas être exposé aux coups et aux chocs.
41
Enlever les vis et déposer le carter de l’étanchéité de vilebrequin avant avec un levier placé sur le renfort indiqué
sur l’illustration.
1
42
Déposer la poulie tendeur et les fixations de moteur avant
avec le tendeur de courroie sur le côté droit du moteur, 6
vis (1).
1
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
63
Remise à neuf complète
Groupe 21 : Corps de moteur
43
Déposer l’alternateur avec ses fixations ainsi que le tendeur de courroie.
44
Déposer les fixations du moteur et la jauge d’huile.
45
Déposer la pompe d’alimentation complète avec le carter
intermédiaire.
46
Détacher le connecteur du capteur de niveau d’huile et
déposer le carter d’huile.
47
Déposer la crépine d’huile complète avec les raccords de
tuyau.
48
Déposer le cadre de renforcement.
64
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf complète
Distribution, dépose
49
IMPORTANT ! Déposer le capteur de volant moteur
afin d’éviter qu’il ne soit endommagé par le volant
moteur lors de la dépose. Conserver la cale d’épaisseur éventuelle.
50
Fixer la chaîne de levage 999 6239 sur le volant moteur.
Enlever les vis et déposer le volant moteur.
AVERTISSEMENT ! Risque de pincement. Le volant
moteur pèse env. 65 kg (143 lbs).
51
Desserrer les vis du carter de volant moteur. Déposer le
carter à l’aide des oeillets de levage et d’une sangle.
52
Déposer la pompe à huile de lubrification avec le pignon.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
65
Remise à neuf complète
Groupe 21 : Corps de moteur
1. Pignon d’entraînement, arbre à cames
2. Pignon intermédiaire, réglable
3. Pignon intermédiaire, double
4. Pignon de vilebrequin
5. Pignon, pompe à huile de lubrification
6. Pignon, pompe d’alimentation
7. Pignon intermédiaire, pompe d’alimentation
8. Pignon, pompe à eau de mer
53
Déposer le pignon intermédiaire (7) pour la pompe d’alimentation.
54
Retirer les deux vis du pignon de vilebrequin (4) et déposer le pignon à l’aide d’un extracteur adéquat.
N.B. Placer une cale épaisse entre la tige filetée et le vilebrequin, afin de protéger le filetage de l’extracteur.
55
Desserrer les six vis à six pans creux du moyeu du double
pignon intermédiaire (3) et le déposer entièrement.
56
Déposer le pignon intermédiaire (réglable) supérieur (2).
N.B. Récupérer la tôle d’épaisseur derrière le pignon et
noter sa position.
57
Déposer la plaque de distribution (si une fuite d’huile a
été constatée). Nettoyer la plaque de distribution et l’arrière de la culasse.
IMPORTANT ! Démonter la plaque de distribution
uniquement si cela est absolument nécessaire !
66
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf complète
Pistons, dépose
58
Déposer les gicleurs de refroidissement de pistons. Tourner le moteur avec l’outil 999 3590 de manière qu’ils
soient accessibles (deux à la fois).
AVERTISSEMENT ! Il est important d’enlever les
gicleurs de refroidissement des pistons avant de
déposer les pistons. Des gicleurs endommagés
peuvent provoquer de graves dégâts sur le moteur.
59
Déposer les chapeaux de palier de bielle avec les coussinets. Observer le marquage.
60
Tourner le moteur de 90° si ce dernier est monté sur le
bâti 9986485.
61
Repousser le piston de façon à ce que les segments dépassent le bord de la chemise de cylindre (utiliser le manche d’un marteau ou un autre objet en bois).
Soulever et déposer le piston et la bielle.
IMPORTANT ! Remonter le chapeau de palier sur la
bielle pour éviter d’endommager la surface de séparation qui est très sensible.
62
Déposer le circlips du piston et extraire l’axe de piston.
Séparer la bielle et le piston.
N.B. Marquer la bielle et le piston pour qu’ils puissent être
remontés dans le même cylindre lors de l’assemblage.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
67
Remise à neuf complète
Groupe 21 : Corps de moteur
63
Marquer la position de la chemise de cylindre dans le
bloc avec un feutre avant de l’enlever. La chemise pourra
alors être remontée à la position exacte si elle doit être
réutilisée.
64
Montera la plaque d’extraction 999 6963 et la béquille
999 6394 sur l’extracteur 999 6645.
65
Abaisser la plaque dans le cylindre et la placer correctement sous la chemise de cylindre.
Extraire la chemise de cylindre à l’aide de l’extracteur. Si
nécessaire, rallonger la béquille avec l’outil 999 6395.
66
Déposer les bagues d’étanchéité de la chemise de cylindre.
Vilebrequin, dépose
67
Déposer les chapeaux de palier de vilebrequin, si cela
n’a pas été fait plus tôt.
68
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf complète
68
Soulever et déposer délicatement le vilebrequin.
N.B. Le vilebrequin pèse env. 80 kg (176 lbs).
69
Avant le lavage du bloc-cylindres, retirer les bouchons,
les vis et les supports qui sont toujours en place.
70
Nettoyer les surfaces de contact des éléments qui seront
remontés.
Vilebrequin, pose
71
Examiner le vilebrequin, voir « Vilebrequin, contrôle » à la
page 114.
72
Vérifier les canaux d’huile du vilebrequin et les surfaces
de contact des coussinets, du bloc-cylindres et des chapeaux.
73
Monter des coussinets de palier neufs.
74
Placer les coussinets dans leur logement respectif dans le
bloc-cylindres et le chapeau de palier. Vérifier que les
coussinets ou les chapeaux de palier ne sont pas endommagés.
N.B. Faire attention aux coussinets supérieurs qui vont se
trouver dans le bloc-cylindres, ceux-ci comportent des
trous d’huile.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
69
Remise à neuf complète
Groupe 21 : Corps de moteur
75
Lubrifier les tourillons et les coussinets avec de l’huile
moteur et mettre en place le vilebrequin avec précaution.
76
Monter les rondelles de butée pour le palier central (palier
axial). Les rondelles de butée peuvent être montées dans
une seule position.
77
Positionner les chapeaux de palier avec les coussinets
inférieurs. Les chapeaux de palier sont asymétriques et
ne peuvent être montés que d’une seule manière. Le chapeau de palier central (à la butée axiale) comporte une
encoche qui doit être tournée pour venir sur le doigt de
guidage.
N.B. Faire attention aux numéros des chapeaux de palier
qui indiquent leur emplacement, 1– 7.
78
Huiler les vis des paliers. Laisser l’excédent d’huile
s’écouler avant le montage.
Serrer les vis des paliers en deux étapes.
Étape 1 : 300 ±20 Nm (221 ±14 lbf.ft).
Étape 2 : Serrage angulaire 120° ±5°.
N.B. Vérifier que le vilebrequin ne grippe pas.
79
Monter le carter avant près de la poulie et monter un joint
neuf. Voir « Joint d’étanchéité avant de vilebrequin,
échange » à la page 126.
N.B. Pas de graissage. Montage à sec.
70
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf complète
Chemise de cylindre, pose
80
Examiner les chemises de cylindre et les pistons, voir
« Chemises de cylindre et pistons, contrôle »
81
Huiler les joints d’étanchéité avec le produit lubrifiant fourni dans le kit de chemises, et les monter dans la chemise.
N.B. Le joint d’étanchéité violet doit être monté dans la
gorge inférieure.
82
Si la chemise de cylindre doit être montée sans cale de
réglage, appliquer un cordon de produit d’étanchéité (N°
de réf. 1161231) d’une épaisseur de 0,8 mm (0.031") sur
la surface inférieure de la collerette de chemise.
N.B. Ne pas disposer l’étanchéité tout autour de la chemise, laisser une ouverture de 2 mm (0.079").
Si la chemise de cylindre doit être montée avec une cale
de réglage, appliquer le cordon de produit d’étanchéité
dans le logement de chemise du bloc-cylindres.
Sans cale de réglage
N.B. Aucun produit d’étanchéité ne doit être utilisé entre
la cale de réglage et la collerette de chemise.
N.B. La chemise de cylindre doit être montée dans les 20
minutes qui suivent l’application du produit d’étanchéité.
Avec cale de réglage
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
71
Remise à neuf complète
Groupe 21 : Corps de moteur
83
Serrer l’une des vis de culasse (A).
Placer l’outil 999 6963 au-dessus de la chemise de cylindre avec une entretoise appropriée (B).
Enfoncer la chemise à l’aide du levier 999 8511 et la bloquer avec l’outil 999 0157.
Piston, pré-assemblage
84
Monter un des circlips sur le piston neuf.
85
Huiler l’axe de piston, le logement du piston et la bague
de pied de bielle avec de l’huile moteur.
86
Monter la bielle pour que la flèche sur le piston et le repère « Front » de la bielle soient tournés du même côté.
Enfoncer l’axe de piston.
N.B. L’axe de piston doit coulisser aisément, sans être
forcé.
87
Positionner l’autre circlips.
88
Vérifier que l’axe de piston ne grippe pas dans la bague
de pied de bielle, mais qu’il se déplace facilement.
72
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf complète
IMPORTANT ! Toujours utiliser une pince à segments 888 00083 pour le montage / démontage des
segments de piston. Les racleurs d’huile sont particulièrement fragiles et peuvent facilement être endommagés.
N.B. Les deux segments supérieurs sont marqués avec
des lettres ou des coups de pointeau. Le repère doit être
tourné vers le haut.
89
Décaler les coupes de segment d’environ 120° sur le piston. Les coupes ne doivent cependant pas venir juste audessus de l’axe de piston.
N.B. Les kits de chemises neufs sont fournis complets
avec pistons et segments.
90
Monter les coussinets sur le vilebrequin le chapeau de
palier.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
73
Remise à neuf complète
Groupe 21 : Corps de moteur
Pistons, pose
91
Monter la manivelle 9993590.
Tourner le volant moteur jusqu’à ce que le vilebrequin soit
en position pour monter chaque bielle.
92
Déposer provisoirement l’outil de presse 999 0157 pendant le montage du piston.
93
Huiler la chemise de cylindre, les surfaces de palier des
coussinets et les manetons. Monter le piston et la bielle
avec la flèche et le repère frontal tournés vers l’avant. Utiliser l’outil 9990158 et guider avec précaution le piston et
les segments dans la chemise de cylindre. Vérifier que la
bielle ne risque pas d’endommager les tourillons du vilebrequin.
IMPORTANT ! Faire attention. Les racleurs d’huile
sont fragiles et peuvent facilement être endommagés.
Le compresseur de segment ne doit pas être ouvert
après avoir logé le piston dans l’outil, sinon les segments risquent d’être endommagés. Toujours extraire le piston en premier avant d’ouvrir l’outil.
94
Remonter l’outil de presse 999 0157. Toutes les chemises
de cylindre doivent être bloquées avec des outils de presse pour éviter un déplacement entre les chemises et le
bloc-cylindres lorsque l’on fait tourner le moteur.
95
Nettoyer minutieusement les surfaces de contact de la
bielle et du chapeau avant de monter ce dernier.
Vérifier soigneusement que la surface de contact du
chapeau s’ajuste à la surface de contact de la bielle.
74
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf complète
96
Huiler les surfaces de palier des coussinets et monter les
chapeaux de palier de façon à ce que les repères sur la
bielle et sur le chapeau de palier coïncident.
N.B. Les chapeaux de palier sont numérotés par rapport à
chaque bielle. Les repères sur la bielle et le chapeau de
palier doivent être tournés du même côté.
Vérifier que le doigt de guidage du coussinet est correctement positionné dans l’encoche de la bielle et que les
trous d’huile dans la bielle et le coussinet coïncident.
Monter les chapeaux de palier de bielle conformément
aux repères et serrer les vis en diagonale.
Couple de serrage :
Étape 1 : 20 ±3 Nm (14.8 ±2 lbf.ft).
Étape 2 : 60 ±5 Nm (44.3 ±4 lbf.ft).
Étape 3 : Serrage angulaire 90° ±5°.
N.B. Ne pas utiliser de boulonneuse pour le serrage des
vis de bielle. Les surfaces de contact pourraient être endommagées.
97
Tourner le volant moteur jusqu’à ce que le vilebrequin arrive en position pour monter d’autres bielles, puis répéter
la même procédure.
98
Vérifier qu’aucun palier de bielle ne grippe.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
75
Remise à neuf complète
Groupe 21 : Corps de moteur
Gicleurs de refroidissement de
piston, pose
99
Nettoyer les gicleurs de refroidissement de piston à l’air
comprimé et vérifier qu’ils ne sont pas endommagés.
AVERTISSEMENT ! Un refroidissement de piston
défectueux entraîne le grippage du piston.
Si un gicleur de refroidissement de piston semble
défectueux ou déformé, il devra être remplacé (ceci
s’applique même à des gicleurs neufs).
100
Monter chaque gicleur de refroidissement de piston avec
une vis neuve et un joint torique neuf. Couple de serrage :
24 ±4 Nm (17.7 ±3 lbf.ft).
N.B. La vis de fixation du gicleur de refroidissement est
recouverte d’un produit de friction et doit uniquement être
utilisée une seule fois.
AVERTISSEMENT ! Toujours vérifier que le gicleur
de refroidissement est correctement positionné dans
le logement du bloc-cylindres, que la plaque de fixation est bien plane contre le bloc et que le gicleur est
dirigé vers la découpe dans le piston.
Si le gicleur de refroidissement de piston n’est pas
correctement monté, le moteur sera endommagé
dés qu’il sera en charge.
101
Monter le cadre de renforcement. Serrer les vis en deux
étapes.
Étape 1 : 65 ±5 Nm (48 ±4 lbf.ft).
Étape 2 : Serrage angulaire 90° ±5°.
76
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf complète
Distribution, pose
N.B. Huiler les portées de palier des pignons avant de les
monter.
102
Appliquer un cordon de produit d’étanchéité (N° de réf.
1161231) d’environ 2 mm (0.079") d’épaisseur sur le
bloc-cylindres, conformément à la figure.
Remarque : Marquer au feutre l’endroit où devra être appliqué le produit d’étanchéité.
103
Monter la plaque de distribution si elle a été déposée.
IMPORTANT ! Utiliser des vis neuves prétraitées
avec du produit de blocage.
Serrer les vis au couple de 28 ±4 Nm (20.7 ±3 lbf.ft) (M8),
resp. 60 ±8 Nm (44.3 ±6 lbf.ft) (autres vis). Voir le schéma
de serrage dans les « Caractéristiques techniques ».
N.B. Serrer à la clé dynamométrique dans les 20 minutes
qui suivent l’application du produit d’étanchéité.
101
Huiler la tôle d’épaisseur et la mettre en place avec le pignon intermédiaire (réglable) supérieur (2). Serrer à un
faible couple (maxi. 10 Nm / 7.4 lbf.ft).
104
Monter un joint torique neuf sur le vilebrequin.
105
Monter le pignon de vilebrequin (4) et serrer les vis à six
pans creux en deux étapes.
Étape 1 : 60 ±5 Nm (44.3 ±4 lbf.ft).
Étape 2 : Serrage angulaire 120° ±10°.
N.B. S’assurer que les surfaces de contact sur le vilebrequin et le pignon sont propres et intactes.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
77
Remise à neuf complète
Groupe 21 : Corps de moteur
1. Pignon d’entraînement, arbre à cames
2. Pignon intermédiaire, réglable
3. Pignon intermédiaire, double
4. Pignon de vilebrequin
5. Pignon, pompe à huile de lubrification
6. Pignon, pompe d’alimentation
7. Pignon intermédiaire, pompe d’alimentation
8. Pignon, pompe à eau de mer
106
Placer deux vis dans le pignon de vilebrequin pour pouvoir positionner un levier et ainsi faire tourner le vilebrequin si nécessaire.
107
Monter le pignon intermédiaire double (3) avec le repère
au milieu entre les deux marquages sur le pignon de vilebrequin.
N.B. Le pignon intérieur et le pignon extérieur ont des pas
de dent différents. Les repères doivent coïncider pour que
l’arbre à cames soit correctement positionné.
Serrer les vis en deux étapes.
Étape 1 : 45 ±5 Nm (33.2 ±3 lbf.ft).
Étape 2 : Serrage angulaire 90° ±5°.
Voir le schéma de serrage dans les « Caractéristiques
techniques ».
108
Monter le pignon intermédiaire (7) pour la pompe d’alimentation avec un joint torique neuf.
78
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf complète
109
Monter la pompe à huile de lubrification.
110
Enlever le joint d’étanchéité de vilebrequin usagé du carter de volant moteur.
Appliquer du produit d’étanchéité (N° de réf. 1161231) sur
la surface de contact du carter de volant moteur contre le
bloc-cylindres.
111
Monter le carter de volant moteur et serrer les vis en trois
étapes. Vérifier que le carter est au niveau du bord inférieur du bloc-cylindres.
Étape 1 : Serrer toutes les vis M14 au couple de
160 ±20 Nm (118 ±15 lbf.ft).
Étape 2 : Serrer toutes les vis M10 au couple de
48 ±8 Nm (35.4 ±6 lbf.ft).
Étape 3 : Serrer toutes les vis M8 au couple de
24 ±4 Nm (17.7 ±3 lbf.ft).
Voir le schéma de serrage dans les « Caractéristiques
techniques ».
112
Monter un joint d’étanchéité de vilebrequin neuf. Voir
« Joint d’étanchéité arrière de vilebrequin, échange » à la
page 127.
N.B. Pas de graissage. Montage à sec.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
79
Remise à neuf complète
Groupe 21 : Corps de moteur
113
Monter le volant moteur et serrer les vis en deux étapes.
N.B. S’assurer que le flasque est sec et propre.
Étape 1 : 40 ±5 Nm (29.5 ±4 lbf.ft).
Étape 2 : 100 ±5 Nm (73.8 ±4 lbf.ft), puis serrage
angulaire à 90° ±10°.
Voir le schéma de serrage dans les « Caractéristiques
techniques ».
114
Enlever le joint d’étanchéité de vilebrequin usagé du carter avant.
Appliquer du produit d’étanchéité sur le carter avant et le
monter. Serrer les vis au couple de 24 ±4 Nm (17.7 ±3
lbf.ft).
Voir le schéma de serrage dans les « Caractéristiques
techniques ».
N.B. Serrer à la clé dynamométrique dans les 20 minutes
qui suivent l’application du produit d’étanchéité.
Remarque : S’assurer que le bord inférieur du carter arrive au niveau du bord inférieur du bloc-cylindres.
115
Monter un joint d’étanchéité avant de vilebrequin neuf.
Voir « Joint d’étanchéité avant de vilebrequin, échange »
à la page 126.
N.B. Pas de graissage. Le joint d’étanchéité doit être
monté à sec.
116
Monter l’amortisseur d’oscillations et la poulie, puis serrer
les vis en deux étapes.
N.B. Les vis 8.8 de l’amortisseur d’oscillations ne doivent
PAS être réutilisées.
Étape 1 : 35 ±5 Nm (25.8 ±4 lbf.ft).
Étape 2 : 90 ±10 Nm (66.4 ±7 lbf.ft) (125 ±10 Nm*)
(92.2 ±7 lbf.ft)*).
Voir le schéma de serrage dans les « Caractéristiques
techniques ».
IMPORTANT ! L’amortisseur d’oscillations ne doit
pas être exposé aux coups et aux chocs.
* Remarque : Concerne les moteurs avec tourillon au bord avant
(« stubshaft »).
117
Monter la crépine d’aspiration d’huile avec le tuyau.
118
Enlever les éventuels restes de produit d’étanchéité et appliquer du produit neuf sur la surface de séparation entre
le bloc-cylindres et le carter avant, respectivement le carter de volant moteur.
80
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf complète
119
Monter le carter d’huile.
120
Monter la jauge d’huile avec des joints toriques neufs.
121
Monter la pompe d’alimentation complète avec le carter
intermédiaire.
122
Monter la pompe à liquide de refroidissement.
123
Monter les fixations de moteur avant avec le tendeur de
courroie et la poulie tendeur sur le côté droit du moteur.
124
Monter l’alternateur avec les fixations ainsi que le tendeur
de courroie sur le côté gauche du moteur.
125
Nettoyer et monter des bagues d’étanchéité neuves dans
le bloc-cylindres. Serrer le refroidisseur d’huile en deux
étapes.
Étape 1 : 10 ±4 Nm (7.4 ±3 lbf.ft).
Étape 2 : 27 ±4 Nm* (20 ±3 lbf.ft)*.
* Remarque : Ordre de serrage 1 –2 –3 –4 –1 dans l’étape 2.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
81
Remise à neuf complète
Groupe 21 : Corps de moteur
126
Monter le carter du refroidisseur d’huile avec un joint torique neuf et serrer conformément aux spécifications sous
« Caractéristiques techniques ».
Remarque : Vérifier que le joint en caoutchouc dans le
carter ne sort pas de son logement.
127
Monter le support de filtre à huile avec un joint et des filtres à huile neufs.
128
Monter le démarreur.
129
Monter les tuyaux de liquide de refroidissement avec des
joints toriques neufs.
82
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf complète
Culasse, pose
130
La culasse doit être parfaitement nettoyée, extérieurement
et intérieurement, avant d’être mise en place.
N.B. Des particules d’impuretés peuvent endommager les
injecteurs-pompes.
131
Nettoyer les douilles en cuivre des injecteurs-pompes.
Voir « Douille en cuivre pour injecteur-pompe, échange »
à la page 145.
Monter les bouchons de protection directement après le
nettoyage.
132
Enlever l’outil de presse 999 0157 qui maintient en place
les chemises de cylindre.
133
Nettoyer les surfaces d’étanchéité de la culasse et du
bloc-cylindres avec précaution. Enlever le produit d’étanchéité usagé.
134
Plonger les vis de la culasse, sur toute leur longueur,
dans du produit antirouille (N° de réf. 1161346).
Laisser ensuite égoutter les vis sur une grille.
135
Appliquer un cordon de produit d’étanchéité de 2 mm
(0.079") d’épaisseur sur la partie arrière de la culasse.
N.B. Les vis de culasse doivent être serrées au couple
exact dans les 20 minutes qui suivent l’application du produit d’étanchéité.
136
Monter un joint de culasse neuf.
N.B. Les gaufrages convexes concourent à la réduction
de dommages sur les joints en caoutchouc.
N.B. Vérifier que le tuyau de liquide de refroidissement
est bien en place.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
83
Remise à neuf complète
Groupe 21 : Corps de moteur
137
Abaisser la culasse jusqu’à ce qu’elle repose sur le joint
de culasse.
Conserver une distance de 5 –10 mm (0.20–0.40") cm
par rapport à la plaque de distribution. Les doigts de
guidage veillent à ce que la culasse s’aligne avec le bloccylindres.
138
Faire glisser la culasse contre la plaque de distribution.
139
Placer un chiffon devant le pignon pour empêcher que les
vis tombent dans le carter de distribution.
(0.20–0.40")
N.B. Retirer le chiffon avant de faire tourner le moteur.
140
Monter une vis (M12) dans le moyeu du pignon
intermédiaire supérieur (1) dans la culasse, de manière à
pouvoir faire glisser la culasse contre la plaque de
distribution.
Monter 5 vis (M8) dans la plaque de distribution (2).
141
Serrer les vis (1) et (2) conformément aux « Caractéristiques techniques ».
Desserrer les vis (1) et (2) d’environ un tour.
N.B. La culasse est à présent en position correcte pour le
serrage final et ne doit pas être touchée. Si la culasse est
déplacée de sa position, la procédure de serrage devra
être recommencée conformément aux instructions précédentes.
84
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf complète
142
Monter les vis de la culasse et les serrer en trois étapes.
Voir le schéma de serrage dans les « Caractéristiques
techniques ».
N.B. Il est conseillé de marquer au feutre l’ordre de serrage des vis sur la culasse.
Utiliser un amplificateur de couple pour le serrage angulaire.
+10
Étape 1: 100 – 0 Nm (73.8 +7.4
– 0 lbf.ft).
Étape 2: Serrage angulaire 90° ±5°.
Étape 3: Serrage angulaire 90° ±5°.
143
Serrer à la clé dynamométrique les cinq vis M8 dans la
plaque de distribution (2)* conformément au schéma de
serrage sous « Caractéristiques techniques ».
* Remarque : Voir l’illustration à la page précédente.
144
Tourner le moteur pour que les deux vis M8 (3) puissent
être montées à travers le pignon intermédiaire supérieur.
Serrer conformément aux « Caractéristiques techniques ».
145
Monter les vis restantes M12 (4) dans le moyeu du pignon
intermédiaire supérieur, sans les serrer.
146
Serrer le tuyau de liquide de refroidissement dans la culasse.
147
Nettoyer toute trace de produit d’étanchéité sur la surface,
conformément à la figure.
IMPORTANT ! Couper et retirer tout résidu de produit d’étanchéité. Ne pas tirer dessus.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
85
Remise à neuf complète
Groupe 21 : Corps de moteur
Arbre à cames, pose
148
Examiner l’état d’usure de l’arbre à cames. Voir « Arbre à
cames, contrôle de l’usure ».
149
Nettoyer les surfaces des porte-paliers et de la culasse.
150
Monter les porte-paliers de l’arbre à cames conformément
au marquage, s’assurer qu’ils touchent la culasse. N° 7 à
la distribution.
151
Placer les coussinets dans les porte-paliers et huiler les
coussinets avec de l’huile moteur.
152
Tourner le moteur avec la manivelle 999 3590 de manière
à ce que le volant moteur se trouve sur le zéro, conformément au marquage sur le carter du volant moteur.
153
Soulever et positionner l’arbre à cames avec précaution.
S’assurer que le trou pour la goupille de guidage du pignon d’arbre à cames est orienté vers le haut. Le repère
TDC sur l’arbre à cames doit se trouver entre les repères
du porte-palier N° 7.
AVERTISSEMENT ! Les cames d’arbres à cames
sont coupantes.
86
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf complète
154
Positionner le pignon d’arbre à cames sans l’amortisseur
d’oscillations. Utiliser des écrous comme entretoises.
Positionner le pignon pour que l’orifice de référence dans
la plaque de distribution se trouve entre les repères du pignon. Si nécessaire, desserrer les vis du pignon intermédiaire supérieur.
Serrer provisoirement deux vis à un couple limité (maxi.
10 Nm / 7.4 lbf.ft).
155
Nettoyer les surfaces des chapeaux de palier et huiler les
coussinets. Monter les chapeaux de palier sur les portepaliers correspondants.
N.B. Utiliser une entretoise adéquate côté culbuteur.
Serrer les vis 1 – 7 au couple exact, conformément à l’étape 1 dans le manuel d’atelier « Caractéristiques techniques ».
Serrer les vis 8, 11, 14 (avec entretoises) au couple conformément à l’étape 2 sous « Caractéristiques techniques ».
Jeu en flanc de denture, réglage
156
Desserrer les vis (1) dans le pignon intermédiaire supérieur. Vérifier que les vis supérieures ne sont pas serrées.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
87
Remise à neuf complète
Groupe 21 : Corps de moteur
157
Placer une jauge d’épaisseur de 0,10 mm du côté pression. Tourner le pignon d’arbre à cames contre la jauge
d’épaisseur.
Serrer le pignon intermédiaire supérieur conformément à
l’étape 1 dans le manuel d’atelier « Caractéristiques techniques ».
Retirer la jauge d’épaisseur.
158
Vérifier le jeu comme suit :
Fixer le pignon intermédiaire réglable.
Placer un comparateur à bascule sur le pignon d’arbre à
cames, conformément à la figure.
Tourner le pignon dans les deux sens et mesurer le jeu
en flanc de denture. Le jeu doit être de 0,05 – 0,15 mm
(0.0020–0.0059").
159
Si le jeu en flanc de denture est exact, serrer les vis sur le
pignon intermédiaire supérieur (1) conformément à l’étape 2 dans les « Caractéristiques techniques ».
160
Monter l’amortisseur d’oscillations et serrer les vis en
deux étapes.
Étape 1 : 45 ±5 Nm (33.2 ±3 lbf.ft).
Étape 2 : Serrage angulaire 90° ±5°.
Voir le schéma de serrage dans les « Caractéristiques
techniques ».
IMPORTANT ! L’amortisseur d’oscillations ne doit
pas être exposé aux coups et aux chocs.
161
Appliquer un cordon de produit d’étanchéité (N° de réf.
1161231) d’environ 2 mm (0.079") d’épaisseur sur la
surface de contact du couvercle de distribution,
conformément à la figure.
88
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf complète
162
Monter les joints en caoutchouc et le couvercle de distribution.
163
Monter uniquement les vis (1) et serrer à la main.
Remarque : Les orifices sont oblongues pour que le carter puisse être appuyé contre le joint en caoutchouc.
164
Enfoncer le carter avec les outils 885810 et 999 8601
pour que les surfaces d’étanchéité de la culasse et du
couvercle de distribution soient au même niveau.
Monter les autres vis (2), illustration supérieure. Serrer les
vis au couple de 27 ±4 Nm (20 ±3 lbf.ft).
Voir le schéma de serrage dans les « Caractéristiques
techniques ».
N.B. Le couvercle de distribution doit être monté et serré
au couple exact dans les 20 minutes qui suivent l’application du produit d’étanchéité.
165
Monter le capteur d’arbre à cames. Voir « Distance du
capteur d’arbre à cames, contrôle » à la page 151.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
89
Remise à neuf complète
Groupe 21 : Corps de moteur
Injecteur-pompe, pose
N.B. Monter un injecteur-pompe à la fois.
166
Retirer les bouchons de protection 999 8251 avec l’adaptateur 999 0156 et le marteau à inertie 999 6400.
167
Monter des bagues d’étanchéité neuves sur les injecteurs-pompes. Huiler les bagues avec du gazole.
Monter l’injecteur et l’étrier. Centrer l’injecteur pour qu’il
ne vienne pas en contact avec les ressorts de soupape.
Serrer l’injecteur-pompe conformément aux instructions
suivantes.
N.B. Le couple de serrage varie suivant si la douille en
cuivre de l’injecteur-pompe a été remplacée ou non.
Douille en cuivre neuve :
Premier serrage
Étape 1 : 20 ±5 Nm (14.8 ±4 lbf.ft).
Étape 2 : Serrage angulaire 180° ±5°.
Remarque : Desserrer la vis de l’étrier de fixation de l’injecteur-pompe avant le second serrage.
Second serrage
Étape 1 : 20 ±5 Nm (14.8 ±4 lbf.ft).
Étape 2 : Serrage angulaire 60° ±5°.
Douille en cuivre rodée :
Étape 1 : 20 ±5 Nm (14.8 ±4 lbf.ft).
Étape 2 : Serrage angulaire 60° ±5°.
168
Remonter les étriers de soupape à leurs places d’origine.
N.B. S’assurer que l’étrier se place bien droit au-dessus
de la queue de soupape.
169
Huiler les étriers de soupape et les cames de l’arbre avec
de l’huile moteur.
170
Déposer les vis provisoires avec leurs entretoises sur les
chapeaux de palier d’arbre à cames.
90
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf complète
171
Soulever la rampe de culbuteurs avec l’outil de levage
999 0185.
N.B. Les repères (D16) sur l’outil doivent se trouver en
face des points de fixation de l’axe de culbuteur sur le moteur.
Serrer les vis en alternant le long de l’axe de culbuteur
pour ne pas déformer le culbuteur.
Vérifier que l’axe de culbuteur est correctement positionné dans les douilles de guidage des porte-paliers de l’arbre à cames.
Serrer la rampe conformément au schéma de serrage
sous « Caractéristiques techniques ».
172
Monter des joints toriques neufs sur le tuyau d’alimentation en huile de la rampe de culbuteurs. Positionner le
tuyau sur la pièce intermédiaire et monter l’ensemble. Vérifier que les joints toriques se mettent bien en place sur le
tuyau et la bague sous la pièce intermédiaire.
Positionner le support du câblage.
Repères de calage
L’arbre à cames comporte les chiffres de repérage (1–6
pour chaque cylindre) pour le réglage des soupapes
d’admission et d’échappement, ainsi que des injecteurspompes.
N.B. Il est important que le trait de repérage sur l’arbre à
cames vienne entre les repères sur le chapeau de palier
lorsque le réglage est effectué.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
91
Remise à neuf complète
Groupe 21 : Corps de moteur
21403
Soupapes et
injecteurs-pompes, réglage
Remarque : Le réglage des soupapes et des injecteurspompes doit se faire simultanément pour chaque cylindre.
173
Faire tourner le moteur jusqu’au prochain repère sur l’arbre à cames.
174
Visser la vis de réglage sur les étriers des soupapes
d’échappement pour qu’elle touche la queue de soupape,
puis visser d’un sixième de tour supplémentaire (60°).
N.B. En serrant la vis vers le bas, l’étrier doit être enfoncé
en même temps jusqu’au contact avec la queue de soupape. Il est très important que la pression soit appliquée
le plus près possible de la vis de réglage, voir la figure.
175
Ajuster le jeu de soupape entre le culbuteur et l’étrier de
soupape conformément aux « Caractéristiques techniques ».
Serrer l’écrou de verrouillage, puis mesurer et vérifier le
jeu de soupape. Marquer le culbuteur lorsque la soupape
est réglée.
92
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf complète
176
Régler le culbuteur de l’injecteur-pompe pour ne pas
avoir de jeu.
Serrer la vis de réglage de 3 – 4 sixièmes de tour supplémentaire (180°– 240°).
Serrer l’écrou de verrouillage à 52 ±4 Nm (38.4 ±3 lbf.ft)*.
* Autre possibilité : Serrage angulaire 45° ±5° après contact.
177
Ajuster les autres soupapes et injecteurs-pompes en procédant de la même façon.
178
Appliquer un cordon de produit d’étanchéité de 2 mm
(0.079") d’épaisseur (1161231) sur la tubulure
d’admission.
Monter la tubulure d’admission. Couple de serrage :
24 ±4 Nm (17.7 ±3 lbf.ft).
N.B. La tubulure d’admission doit être montée et serrée
dans les 20 minutes qui suivent l’application du produit
d’étanchéité.
179
Tirer avec précaution le câblage des injecteurs-pompes
dans la culasse. Lubrifier le joint torique et introduire
l’adaptateur dans la culasse. Serrer le passage de câble
contre la culasse.
180
Raccorder le connecteur à l’injecteur-pompe correspondant en pressant dessus jusqu’à entendre un « déclic ».
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
93
Remise à neuf complète
Groupe 21 : Corps de moteur
181
Attacher le câblage contre les supports avec un lien de
serrage d’origine Volvo Penta.
IMPORTANT ! Utiliser uniquement le lien de serrage d’origine Volvo Penta* (N° de réf. 983472)
et le support (N° de réf. 8131393) sous le cacheculbuteurs pour attacher le câblage aux injecteurs-pompes.
* Remarque : Ces pièces ont été spécialement mises au point
pour résister aux huiles et aux températures élevées.
182
Monter l’oeillet de fixation arrière.
183
Monter les capteurs du volant moteur, de l’arbre à cames
et de pression d’huile et brancher les câbles au démarreur.
184
Brancher les canalisations de carburant à la culasse et
serrer conformément aux « Caractéristiques techniques ».
185
Appliquer un cordon de produit d’étanchéité de 2 mm
(0.079") d’épaisseur sur la surface de séparation (A) entre
le carter de distribution et la culasse.
186
Monter le cache-culbuteurs et serrer les vis au couple de
24 ±4 Nm (17.7 ±3 lbf.ft). Voir le schéma de serrage dans
les « Caractéristiques techniques » .
N.B. Le cache-culbuteurs doit être monté dans les 20 minutes qui suivent l’application du produit d’étanchéité.
94
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf complète
187
Positionner les joints sur les goujons. Orienter le joint de
manière à ce que le texte « MANIFOLD SIDE » soit face
au collecteur d’échappement.
Monter le collecteur d’échappement et le serrer en trois
étapes.
Étape 1 : 5 ±2 Nm (3.7 ±1.5 lbf.ft).
Étape 2 : 25 ±5 Nm (18.4 ±4 lbf.ft).
Étape 3 : 52 ±5 Nm (38.4 ±4 lbf.ft).
Voir le schéma de serrage dans les « Caractéristiques
techniques ».
188
Monter le turbocompresseur sans le serrer. Voir « Turbocompresseur, pose » à la page 183.
IMPORTANT ! L’isolation autour du carter de turbine
ne doit pas être comprimée, cela réduirait fortement
l’isolation thermique.
189
Monter le boîtier de thermostat et serrer en alternant. Monter l’oeillet de levage avant.
190
Monter les tuyaux de liquide de refroidissement avec des
bagues d’étanchéité neuves et serrer en alternant.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
95
Remise à neuf complète
Groupe 21 : Corps de moteur
191
Retirer le dispositif de fixation du moteur et remonter les
éléments déposés.
197
Monter, le cas échéant, le séparateur d’huile (équipement
optionnel) pour le reniflard.
192
Monter les courroies d’entraînement et la protection de
contact.
198
Monter le boîtier de filtre à air avec une cartouche filtrante
neuve.
193
Monter les raccords partant et allant vers la pompe d’alimentation. Monter le capot de protection sur la pompe
d’alimentation / la vanne de coupure d’alimentation.
199
Raccorder le le tuyau d’échappement au coude d’échappement.
194
Remonter le refroidisseur d’air de suralimentation. Voir
« Refroidisseur d’air de suralimentation, dépose et pose »
à la page 198.
195
Monter le tuyau d’air de suralimentation entre le turbocompresseur et le refroidisseur d’air de suralimentation.
Monter l’isolation autour du tuyau.
196
Monter l’échangeur de température. Voir « Échangeur de
température, dépose et pose » à la page 203.
200
Remplacer le filtre à huile et faire le plein d’huile moteur.
201
Faire le plein de liquide de refroidissement dans le moteur. Voir « Système de refroidissement, remplissage » à
la page 190.
202
Remplacer le filtre à carburant. Ouvrir les robinets de carburant et purger le système d’alimentation. Voir « Système d’alimentation, purge » à la page 180.
203
Démarrer le moteur et le laisser atteindre une température
de service normale. Le laisser ensuite tourner au ralenti
encore 5–10 minutes. Lorsque le régime de ralenti est régulier, le système d’équilibrage des cylindres a réglé la
quantité de carburant correcte à envoyer dans les injecteurs-pompes.
N.B. Ne pas brancher de consommateurs électriques (par
ex. une prise de force) durant la phase d’équilibrage des
cylindres.
Vérifier qu’il n’y a pas de fuites.
96
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Remise à neuf / Échange de composants
Groupe 21 : Corps de moteur
Chemises de cylindre et
pistons, contrôle
Nettoyer soigneusement les chemises de cylindre et les
pistons avant les opérations de contrôle et de mesure.
N.B. Les chemises de cylindre et les pistons sont classés et
appariés. Autrement dit, ils ne doivent pas être mélangés.
En tant que pièce de rechange, les pistons et les chemises de cylindre sont livrés en kit complet.
Chemises de cylindre
La mesure de l’usure de la chemise de cylindre peut se
faire avec la chemise en place dans le bloc-cylindres.
N.B. Pour effectuer un contrôle minutieux des fissures
éventuelles, la chemise de cylindre doit être déposée du
bloc-cylindres.
1
Mesurer l’usure de la chemise de cylindre avec un comparateur pour alésage. Pour avoir une valeur aussi exacte
que possible de l’usure, le comparateur doit d’abord être
réglé avec un calibre ou un micromètre. Utiliser le diamètre d’origine de la chemise de cylindre comme valeur de
référence.
2
Mesurer la chemise de cylindre au P.M.H et au P.M.B ainsi que sur plusieurs endroits dans le sens vertical.
Pour chaque point de contrôle, la mesure doit se faire
dans le sens transversal et longitudinal du moteur.
3
Si l’usure est supérieure à 0,45 – 0,50 mm (0.0177 –
0.0197"), un kit de chemise neuf complet devra être utilisé
(piston, chemise, segments, axe de piston et joints
d’étanchéité).
La consommation d’huile a également une importance
pour le remplacement des chemises de cylindre.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
97
Remise à neuf / Échange
Groupe 21 : Corps de moteur
4
Déposer la chemise de cylindre et effectuer un contrôle
des fissures. Faire particulièrement attention pour le contrôle de la collerette de chemise. La méthode au flux magnétique peut être utilisée pour le contrôle.
Pistons
5
Vérifier les pistons au point de vue gorges de segment
usées, gorges de circlips endommagées, fissures et
autres dégâts.
Si le piston présente des rayures profondes dans la jupe,
il devra être mis au rebut (kit de chemise). Procéder de la
même manière si le piston présente une ou plusieurs fissures dans l’alésage d’axe de piston ou au fond de la
chambre de combustion.
Effectuer un contrôle des fissures avec la méthode au lait
de chaux.
98
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf / Échange
Chemises de cylindre et
pistons, échange
(tous)
Outils spéciaux :
Manivelle ..........................................................
Extracteur ..........................................................
Entretoise ..........................................................
Entretoise ..........................................................
Plaque d’extraction ...........................................
Outil de presse (7 pces) ...................................
Mandrin .............................................................
Levier ................................................................
Compresseur de segment ................................
Pince à segment ...............................................
999 3590
999 6645
999 6394
999 6395
999 6963
999 0157
999 6599
999 8511
999 0158
88800083
Autres équipements spéciaux :
Clé dynamométrique (10 –100 Nm) .................
Clé dynamométrique (40 –340 Nm) .................
Comparateur à cadran .....................................
Support .............................................................
115 9794
115 9795
999 9876
999 2479
Dépose
Culasse, carter d’huile, cadre de renforcement et gicleurs de refroidissement des pistons déposés
AVERTISSEMENT ! Il est important d’enlever les
gicleurs de refroidissement des pistons avant de
déposer les pistons. Des gicleurs endommagés
peuvent provoquer de graves dégâts sur le moteur.
1
Démonter le couvercle protecteur sur le carter du volant
moteur et monter la manivelle 999 3590.
Tourner le vilebrequin pour qu’il soit possible d’accéder
aux vis de la bielle à déposer.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
99
Remise à neuf / Échange
Groupe 21 : Corps de moteur
2
Déposer le chapeau de palier de bielle et les coussinets.
3
Déposer le piston avec sa bielle.
IMPORTANT ! Remonter le chapeau de palier sur la
bielle pour éviter d’endommager la surface de séparation qui est très sensible.
4
Extraire la chemise de cylindre du bloc à l’aide de la plaque d’extraction 999 6963, de l’extracteur 999 6645 et de
l’entretoise 999 6394. En cas de besoin, rallonger avec
l’entretoise 999 6395.
5
Déposer les joints d’étanchéité de la chemise de cylindre.
6
Déposer les circlips du piston et extraire l’axe de piston.
Désassembler le piston de la bielle.
7
Nettoyer les surfaces d’étanchéité dans le bloc-cylindres
et les gorges pour les joints d’étanchéité. Ne pas utiliser
de racloir ou d’autres outils qui pourraient endommager
les surfaces d’étanchéité.
8
Vérifier le logement de chemise. Voir « Logements de
chemise de cylindre, contrôle » à la page 105.
100
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf / Échange
Pose
N.B. Vérifier la hauteur de chemise avant de monter les
chemises de cylindre. Voir « Logement de chemise de cylindre, contrôle » à la page 105.
9
Vérifier l’état du logement de chemise dans le bloc-cylindres. En cas de dégâts, le logement de chemise de cylindre devra être rénové. Voir « Logement de chemise de
cylindre, fraisage » aux pages 107/ 113.
Positionner la chemise de cylindre sans les bagues
d’étanchéité. Immobiliser la chemise à l’aide de deux
outils de presse 999 0157.
10
Monter le comparateur à cadran 998 9876 dans le support
999 2479. Placer le support avec le comparateur en travers de la chemise de cylindre.
Mettre le comparateur à cadran à zéro avec une précontrainte de quelques millimètres contre la surface du bloccylindres.
11
Mesurer la hauteur de dépassement entre la chemise de
cylindre et la surface du bloc-cylindres.
Mesurer le dépassement de la chemise à deux endroits
différents, diagonalement opposés.
Calculer la valeur moyenne des deux mesures. Se reporter aux caractéristiques techniques pour obtenir la hauteur de chemise correcte au-dessus de la surface du bloc.
Si le dépassement de la chemise au-dessus de la surface
est hors tolérances, le logement de chemise dans le bloccylindres devra être fraisé.
N.B. Effectuer toujours les mesures sur le point le plus
haut de la surface d’étanchéité. Marquer la position de la
chemise dans le bloc-cylindres avec un feutre pour la remettre à la même position lors du montage. Répéter la
procédure pour les autres chemises.
12
Démonter les outils de presse 999 0157. Extraire la chemise de cylindre du bloc.
Placer les chemises de cylindres comme elles étaient,
avec les cales de réglage afférentes.
13
Huiler les bagues d’étanchéité avec le produit lubrifiant
fourni dans le kit de chemises, puis les monter dans la
chemise.
N.B. La bague d’étanchéité violette doit être montée dans
la gorge inférieure
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
101
Remise à neuf / Échange
Groupe 21 : Corps de moteur
14
Si la chemise de cylindre doit être montée sans cale de
réglage, appliquer un cordon de produit d’étanchéité
(N° de réf. 1161231) d’une épaisseur d’environ 0,8 mm
(0.031") sur la surface inférieure de la collerette de
chemise.
N.B. Ne pas mettre du produit d’étanchéité tout autour de
la chemise, laisser une ouverture de 2 mm (0.079").
15
Si la chemise doit être montée avec une cale de réglage,
appliquer le cordon de produit d’étanchéité sur le logement de chemise dans le bloc-cylindres.
N.B. Aucun produit d’étanchéité ne doit être utilisé entre
les cales de réglage et la collerette de chemise.
16
N.B. La chemise doit être montée dans les 20 minutes
qui suivent l’application du produit d’étanchéité.
N.B. Si la culasse ne peut pas être montée et serrée à la
clé dynamométrique dans les 20 minutes, la chemise devra être maintenue au bloc-cylindres à l’aide de deux
outils de presse 999 0157 pour permettre au produit
d’étanchéité de durcir à la position exacte.
17
Monter une des vis (A) de la culasse. Monter la plaque
999 6963 au-dessus de la chemise de cylindre avec une
entretoise appropriée (B). Enfoncer la chemise avec le levier 999 8511.
18
Huiler l’axe de piston, le logement du piston et la bague
de pied de bielle avec de l’huile moteur.
102
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf / Échange
19
Monter la bielle sur le piston avec le repère « FRONT »
sur la bielle et la flèche sur le piston tournés du même
côté.
Enfoncer l’axe de piston.
N.B. L’axe de piston doit pouvoir descendre sans effort. Si
la résistance est trop grande, il peut être nécessaire de
chauffer le piston. La bielle doit pouvoir tourner librement
sur l’axe du piston.
Monter les circlips.
20
Positionner les segments de piston.
IMPORTANT ! Toujours utiliser une pince à segments 888 00083 pour le montage des segments de
piston. Les racleurs d’huile sont particulièrement fragiles et peuvent facilement être endommagés.
Les coupes de segments doivent avoir la même répartition les unes par rapport aux autres.
Pour le segment racleur, la coupe du ressort doit être diamétralement opposée à la coupe du segment.
N.B. Les deux segments supérieurs sont marqués par des
lettres ou des coups de pointeau. Les repères doivent être
dirigés vers le haut. Le segment racleur d’huile est symétrique et peut être monté dans les deux sens.
21
Huiler le piston est les segments avec de l’huile moteur.
Vérifier que les coupes de segments sont décalées de
120° les unes par rapport aux autres.
22
Positionner le piston avec sa bielle.
N.B. Les bielles doivent être montées dans leur position
initiale respective. La flèche sur le piston et le repère
« FRONT » sur la bielle doivent être dirigés vers l’avant.
Utiliser le compresseur de segment 999 0158.
Retirer provisoirement les outils de presse pour monter le
piston. Remettre les outils de presse lorsque le piston est
en place.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
103
Remise à neuf / Échange
Groupe 21 : Corps de moteur
23
Huiler les coussinets de bielle et les manetons avec de
l’huile moteur. Monter les coussinets. Vérifier qu’ils sont
bien montés dans la bielle et le chapeau de palier.
Monter les chapeaux de palier de bielle conformément
aux repères et serrer les vis en diagonale.
Couple de serrage :
Étape 1 : 20 ±3 Nm (14.8 ±2 lbf.ft).
Étape 2 : 60 ±5 Nm (44.3 ±4 lbf.ft).
Étape 3 : Serrage angulaire 90° ±5°.
24
Nettoyer le gicleur de refroidissement de piston à l’air
comprimé et vérifier qu’il n’est pas endommagé. Monter le
gicleur de refroidissement de piston avec une vis neuve.
Couple de serrage : 24 ±4 Nm (17.7 ±3 lbf.ft).
N.B. La vis de fixation du gicleur de refroidissement est
recouverte d’un produit de friction et doit uniquement être
utilisée une seule fois.
AVERTISSEMENT ! Un refroidissement de piston
défectueux entraîne le grippage du piston.
Si le gicleur de refroidissement de piston semble défectueux ou déformé, il devra être remplacé (ceci
s’applique même à des gicleurs neufs). Toujours vérifier que le gicleur de refroidissement est correctement positionné dans le logement du bloc-cylindres,
que la plaque de fixation est bien plane contre le
bloc et que le gicleur est dirigé vers la découpe
dans le piston.
Si le gicleur de refroidissement de piston n’est pas
correctement monté, le moteur sera endommagé
dés qu’il sera en charge.
104
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf / Échange
Logements de chemise de
cylindre, contrôle
Un logement de chemise de cylindre endommagé peut
être réparé par fraisage. Le matériau qui est enlevé lors
du fraisage est compensé avec des cales de réglage qui
existent en différentes épaisseurs.
Outils spéciaux :
Support pour comparateur à cadran ................. 999 2479
Outil de presse .................................................. 999 0157
1
S’assurer que les bagues d’étanchéité usagées dans le
bloc-cylindres et, le cas échéant, sur la chemise, sont retirées et que les surfaces d’étanchéité sont parfaitement
propres.
Utiliser une brosse en laiton et le produit de nettoyage de
réf. 1161440. Ne pas utiliser d’outils de grattage.
2
Évaluer le degré de gravité des dommages éventuels.
3
Monter la chemise de cylindre sans bagues d’étanchéité
et la maintenir à l’aide de deux outils de presse 9990157.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
105
Remise à neuf / Échange
Groupe 21 : Corps de moteur
4
Monter les outils conformément à la figure. Mettre le comparateur à cadran à zéro sur la surface du bloc-cylindres.
5
Mesurer la hauteur de la chemise à deux endroits différents et calculer la quantité qui a besoin d’être fraisée
(l’épaisseur des cales de réglage). Essayer d’utiliser le
moins de cales possible.
N.B. Veiller à toujours effectuer les mesures sur le point le
plus haut de la surface d’étanchéité.
En ce qui concerne la hauteur de la surface d’étanchéité,
voir les « Caractéristiques techniques ».
Marquer la position de la chemise sur le bloc-cylindres
avec un feutre, pour la remettre à la même position lors du
montage.
106
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf / Échange
21307
Logement de chemise de
cylindre, fraisage
Chemise déposée (calage inclus)
Outils spéciaux :
Outil de fixation* ................................................
Support pour comparateur à cadran .................
Entretoise (2 pces) ............................................
Entretoise (2 pces) ............................................
Extracteur ...........................................................
Plaque pour chemise de cylindre .....................
999 0157
999 2479
999 6394
999 6395
999 6645
999 6963
* Remarque : 2 pces / chemise de cylindre.
Outil de fraisage 9812524 pour logement de chemise de
cylindre
1. Douille d’avance (avance
verticale)
2. Vis de blocage
3. Bague graduée
4. Électroaimant
5. Étrier de blocage
6. Bague d’avance (avance
horizontale)
Galet de centrage
Broche
Fraise
Commutateur (électroaimant)
11. Manivelle
Autres équipements spéciaux :
Entretoise ........................................................... 980 9772
Outil de fraisage ................................................ 981 2524
Comparateur à cadran ...................................... 998 9876
7.
8.
9.
10.
1
Déposer la chemise de cylindre et nettoyer le siège dans
le bloc. Voir les instructions aux pages 68 et 105.
2
Positionner la chemise de cylindre neuve, sans bagues
d’étanchéité, dans le bloc. Immobiliser la chemise à l’aide
de deux outils de presse 999 0157.
3
Monter le comparateur à cadran 998 9876 dans le support
999 2479.
Placer le support avec le comparateur en travers de la
chemise de cylindre.
Mettre le comparateur à cadran à zéro avec un ou deux
millimètres de pression de la touche sur la surface du
bloc-cylindres.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
107
Remise à neuf / Échange
Groupe 21 : Corps de moteur
4
Mesurer la hauteur de dépassement entre la chemise de
cylindre et la surface du bloc-cylindres.
Mesurer la hauteur de la chemise à deux endroits diagonalement opposés. Calculer la valeur moyenne des deux
mesures.
N.B. Effectuer toujours les mesures sur le point le plus
haut de la surface d’étanchéité.
Marquer la position de la chemise de cylindre dans le
bloc avec un feutre avant de l’enlever. La chemise pourra
alors être remontée à la position exacte si elle doit être
réutilisée.
5
Enlever les outils de presse. Extraire la chemise de cylindre du bloc-cylindres, conformément à la figure.
6
Les cales de réglage pour la hauteur des chemises de cylindre existent en trois épaisseurs : 0,20 mm, 0,30 mm et
0,50 mm (0.0079", 0.0118" et 0.0197").
7
En suivant l’exemple ci-après, calculer l’usinage nécessaire pour le siège de chemise afin d’avoir, avec les cales
de réglage, un dépassement exact de la chemise au-dessus de la surface du bloc (0,15 – 0,21 mm / 0.0059 –
0.0083").
N.B. Toujours essayer d’arriver dans la plage de tolérance supérieure.
Usiner le siège de chemise le moins possible et utiliser un
nombre minimal de cales de réglage.
Exemple :
Hauteur de chemise correcte
au-dessus de la surface du bloc .. 0,21 mm (0.0083")
Moins la valeur mesurée ............. – 0,12 mm (–0.0047")
Différence .....................................
0,09 mm (0.0035")
Épaisseur de cale ........................ 0,20 mm (0.0079")
Moins la différence ....................... – 0,09 mm (–0.0035")
Usinage requis .............................
108
0,11 mm (0.0043")
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf / Échange
8
Utiliser une dimension de fraise appropriée et vérifier que
la fraise est en bon état.
Relever l’étrier de verrouillage et monter la fraise. La surface dentée doit être tournée vers l’électroaimant et le galet de centrage sur le côté de la broche repéré avec un
« R ».
9
Si les chemises sont en place dans les cylindres adjacents, utiliser l’entretoise 980 9772.
La hauteur de l’entretoise est de 4 mm (0.16"). Si le
rebord de la chemise de cylindre est plus haut, les
chemises de cylindre avoisinantes devront être déposées.
N.B. Vérifier que l’entretoise et la surface du bloc-cylindres sont parfaitement propres.
N.B. Pour le fraisage de la chemise de cylindre vers la
plaque de distribution, l’outil de fraisage devra être rallongé. Voir « Logement de chemise de cylindre, fraisage »
aux pages 107/113.
10
Placer l’outil de fraisage 981 2524 pour qu’il soit légèrement décalé par rapport au centre du cylindre.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
109
Remise à neuf / Échange
Groupe 21 : Corps de moteur
11
Amener le commutateur en position « 1 » pour activer
l’électroaimant. Dévisser la douille d’avance pour que la
fraise passe librement au-dessus du logement de chemise.
12
Abaisser l’étrier de blocage et placer le galet de centrage
contre la paroi du logement de chemise, là où la distance
avec la paroi est la plus grande.
Relâcher l’étrier et régler le commutateur entre les positions « 1 » et « 2 ».
N.B. Ne pas laisser le commutateur aller entièrement à la
position « 2 ». Sinon le magnétisme disparaît entièrement.
110
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf / Échange
13
Centrer l’outil en tournant la manivelle dans le sens horaire, tout en maintenant immobile la bague d’avance horizontale.
L’outil va à présent se déplacer autour du logement de
chemise du fait qu’il a été monté en position décentrée
par rapport au centre du cylindre.
Si le galet de centrage n’est plus en contact avec la paroi
du logement de chemise, tourner la manivelle dans l’autre
sens (anti-horaire), tout en maintenant immobile la bague
d’avance horizontale, jusqu’à ce que le galet soit de nouveau en contact.
Continuer à tourner la manivelle jusqu’à ce que le déplacement de l’outil cesse et que le galet de centrage soit légèrement en contact avec la paroi du logement de chemise.
14
Amener le commutateur en position « 1 » quand l’outil est
correctement centré.
15
Abaisser l’étrier et déplacer la fraise pour qu’elle se déplace au-dessus de la surface du logement de chemise,
sans toucher la paroi du logement de chemise.
16
Tourner la manivelle et la douille d’avance verticale dans
le sens horaire pour que la fraise vienne légèrement en
contact avec la surface du logement de chemise.
Mettre à zéro et verrouiller la bague graduée.
17
Enfoncer l’étrier et déplacer la fraise pour que la pointe se
déplace juste derrière le bord du logement de chemise
(diamètre intérieur).
18
Tourner la douille d’avance verticale dans le sens horaire
pour que la fraise commence à usiner le logement de
chemise.
N.B. Ne pas avancer plus de 0,05 mm (0.0020") lors du
premier fraisage, pour vérifier que la fraise prend
régulièrement sur toute la surface.
Ensuite, maxi. 0,15 mm (0.0059").
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
111
Remise à neuf / Échange
Groupe 21 : Corps de moteur
19
Usiner le logement de chemise en tournant la manivelle
dans le sens horaire, tout en maintenant immobile la bague d’avance horizontale.
La fraise va alors usiner la surface du logement de chemise en partant du diamètre intérieur vers la paroi extérieure
du logement de chemise.
Tourner la manivelle avec précautions et laisser la bague
glisser légèrement entre les doigts lorsque la fraise se
rapproche de la paroi du logement de chemise. Cette précaution permet de s’arrêter juste lorsque la fraise atteint la
paroi.
N.B. Ne pas forcer la manivelle dans le sens inverse (sens
anti-horaire), ceci risquerait d’endommager la fraise.
Répéter cette procédure jusqu’à l’obtention de la cote
souhaitée.
20
Détacher l’électroaimant en amenant le commutateur en
position « 2 » puis retirer l’outil de fraisage.
21
Nettoyer soigneusement le siège de chemise. Monter la
chemise de cylindre neuve sans bagues d’étanchéité,
avec la cale de réglage choisie et vérifier le dépassement
de la chemine par rapport à la surface du bloc, conformément aux points 2 – 4.
N.B. Fixer la chemise de cylindre avec deux outils de
presse 999 0157.
22
Si le dépassement de la chemise au-dessus de la surface
du bloc-cylindres est comprise dans la plage de tolérance, monter la chemise avec les bagues d’étanchéité. Voir
« Chemise de cylindre, pose » à la page 71.
112
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf / Échange
21377
Logement de chemise de
cylindre, fraisage
À la plaque de distribution (calage inclus)
Outils spéciaux :
Outil de fixation* ................................................
Support pour comparateur à cadran .................
Entretoise (2 pces) ............................................
Entretoise (2 pces) ............................................
Extracteur ...........................................................
Plaque pour chemise de cylindre .....................
999 0157
999 2479
999 6394
999 6395
999 6645
999 6963
* Remarque : 2 pces / chemise de cylindre.
Autres équipements spéciaux :
Rallonge ............................................................
Entretoise ...........................................................
Outil de fraisage ................................................
Comparateur à cadran ......................................
980 9771
980 9772
981 2524
998 9876
1
Déposer la plaque sur le dessous de l’outil de fraisage en
desserrant les trois vis à six pans creux.
2
Monter la rallonge (kit rallonge 980 9771) sur la fraise et la
visser.
3
Nettoyer soigneusement l’entretoise (kit de rallonge
980 9771) et la monter sur le bloc-cylindres. Serrer avec
les vis.
4
Effectuer le fraisage selon la procédure décrite au chapitre « Logement de chemise de cylindre, fraisage », à la
page 107.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
113
Remise à neuf / Échange
Groupe 21 : Corps de moteur
Vilebrequin, contrôle et remise
à neuf
Le vilebrequin est trempé par induction.
Contrôle
Vérifier très soigneusement le vilebrequin afin d’éviter
toute rénovation inutile.
Pour déterminer les exigences de remise à neuf, suivre
les opérations suivantes :
A.
Nettoyer soigneusement le vilebrequin. Mesurer
l’ovalisation, l’usure et la conicité des tourillons et des
manetons. Voir les « Caractéristiques techniques ».
B.
Vérifier si les portées de palier sont endommagées
en surface. Si la couche superficielle est endommagée, le vilebrequin devra être rectifié.
C.
Mesurer le défaut de rectitude du vilebrequin (voile).
Positionner le vilebrequin sur deux supports en V,
placés sous le 1er et le 7ème tourillons.
Autre méthode : Serrer le vilebrequin entre deux
pointes.
La mesure doit être effectuée sur le 4ème tourillon.
Pour les valeurs maximales permises, voir « Caractéristiques techniques ».
Le redressage du vilebrequin n’est pas autorisé.
D.
Le contrôle des fissures doit se faire avant et après
une éventuelle rectification. La méthode de contrôle
consiste à utiliser de la poudre magnétique, c’est-àdire une poudre fluorescente qui peut être perçue par
les rayons UV.
Remise à neuf
1
Contrôle conformément aux points A – D à la page précédente.
2
Rectification jusqu’à la cote de réparation inférieure, conformément aux caractéristiques techniques. Pour la rectification, il est important que les rayons de congés et les
passages des rayons de congés soient conformes aux caractéristiques techniques données.
IMPORTANT ! La rectification du tourillon central nécessite une attention particulière concernant la cote
« A ». Voir « Caractéristiques techniques », « Largeur de portée de palier axial ».
114
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf / Échange
3
S’il existe des bords tranchants vers les trous d’entrée des
canaux d’huile lors de la rectification, ils devront être enlevés par ponçage ou toilage.
4
Vérifier que le vilebrequin ne comporte pas de brûlures
de ponçage.
5
Vérifier le défaut de rectitude du vilebrequin (voile). Voir le
point C à la page précédente.
6
Effectuer un contrôle des fissures. Voir le point D à la
page précédente.
7
Toilage des portées de palier. Vérifier que les exigences
de régularité des surfaces des portées de palier et des
rayons sont remplies. Voir les « Caractéristiques techniques ».
8
Après rectification, le vilebrequin (canaux d’huile inclus)
doit être soigneusement nettoyé pour enlever les copeaux
et les impuretés.
Manetons, contrôle
1
Vérifier les manetons et les coussinets. En cas de grippage, commencer par en rechercher l’origine avant de remplacer les coussinets.
2
Vérifier la conicité et l’ovalisation maximales permises sur
les manetons. Si l’une des mesures dépasse les valeurs
maximales autorisées, déposer le vilebrequin et prendre
les mesures de réparation requises.
Voir les « Caractéristiques techniques ».
Au moindre doute, vérifier aussi si le vilebrequin a des dimensions standard ou des cotes de réparation inférieure.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
115
Remise à neuf / Échange
Groupe 21 : Corps de moteur
Paliers de vilebrequin, échange
Carter d’huile déposé
La méthode décrit le remplacement des paliers de vilebrequin avec le vilebrequin en place sur le moteur
Outils spéciaux :
Manivelle ........................................................... 999 3590
Extracteur ........................................................... 999 0114
Marteau à inertie ............................................... 999 6400
Dépose
1
Monter la manivelle 999 3590.
2
Déposer le tuyau d’aspiration d’huile et la pompe à huile.
Déposer le cadre de renforcement.
3
Déposer un chapeau de palier de vilebrequin.
116
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf / Échange
4
Déposer les coussinets supérieurs en plaçant une goupille dans le trou d’huile du vilebrequin et déloger le coussinet en tournant le vilebrequin dans le sens de rotation,
utiliser la manivelle 999 3590.
5
Nettoyer et vérifier les portées de palier, le chapeau de
palier, le tourillon et les coussinets.
En cas de grippage, commencer par en rechercher l’origine avant de remplacer le palier.
6
Vérifier que des paliers de dimensions exactes sont utilisés lors de l’échange.
N.B. En cas de doute, vérifier dans les « Caractéristiques
techniques » pour connaître les cotes de réparation supérieure qui peuvent exister.
Montage
7
Lubrifier le tourillon et les coussinets neufs avec de l’huile
moteur.
8
Les coussinets supérieurs se montent en tournant le vilebrequin dans le sens de rotation, à l’aide de l’outil
999 3590, avec une goupille dans le trou d’huile.
N.B. Vérifier que le talon du coussinet est correctement
positionné dans l’encoche du logement de palier.
Faire attention aux coussinets supérieurs qui vont se trouver dans le bloc-cylindres, ceux-ci comportent des trous
d’huile.
N.B. Retirer la goupille quand l’opération est terminée.
9
Monter le chapeau de palier avec le coussinet inférieur.
N.B. Les chapeaux de palier sont asymétriques et ne peuvent être montés que d’une seule manière. Faire attention
aux numéros des chapeaux de palier qui indiquent leur
emplacement, si plusieurs chapeaux ont été déposés en
même temps.
Serrer le chapeau au couple exact en deux étapes, conformément aux « Caractéristiques techniques ».
10
Remplacer tous les paliers de vilebrequin (un à la fois) en
procédant comme pour le premier. Après chaque échange, vérifier que le vilebrequin ne grippe pas en le faisant
tourner à l’aide de l’outil 999 3590.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
117
Remise à neuf / Échange
Groupe 21 : Corps de moteur
11
Vérifier le jeu axial du vilebrequin et remplacer les rondelles de butée (butée axiale) si le jeu est trop grand ou si
les rondelles de butée sont endommagées.
N.B. Le jeu axial est mesuré avec un comparateur à cadran. Les rondelles de butée existent dans plusieurs cotes de réparation supérieure. Pour les cotes de réparation
supérieure et le jeu axial, voir les « Caractéristiques techniques ».
12
La butée axiale du vilebrequin est placée dans le palier
central.
13
Utiliser une petite règle en plastique ou en bois pour la
dépose des rondelles de butée dans le logement du bloccylindres.
N.B. Les rondelles de butée ne peuvent être montées que
dans une seule position.
14
Vérifier le jeu axial du vilebrequin après avoir serré tous
les chapeaux de palier au couple exact. Voir les « Caractéristiques techniques » pour les valeurs.
15
Monter le cadre de renforcement et serrer conformément
au schéma de serrage sous « Caractéristiques techniques ».
16
Positionner la pompe à huile de lubrification et le tuyau
d’aspiration d’huile.
17
Enlever la manivelle 999 3590 du carter de volant moteur
et monter le couvercle.
18
Monter le carter d’huile.
Remplir d’huile et remplacer le filtre à huile.
Vérifier la pression d’huile.
118
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf / Échange
Paliers de bielle, échange
(tous)
Carter d’huile, tuyau d’aspiration d’huile et cadre de
renforcement déposés
Outils spéciaux :
Manivelle ........................................................... 999 3590
Démontage
1
Monter la manivelle 999 3590 dans le carter de volant moteur et tourner le volant moteur jusqu’à ce que la position
des chapeaux de palier des bielles 1 et 6 permette d’accéder aux vis et de les déposer.
2
Marquer et déposer les chapeaux de palier des bielles
1 et 6.
N.B. Faire attention à ne pas endommager les surfaces.
3
Déposer les coussinets et nettoyer les portées dans la
bielle et le chapeau.
N.B. S’assurer que le chapeau se monte sur la bielle correspondante.
4
Vérifier les manetons et les coussinets.
5
Vérifier les manetons en les mesurant. Si l’une des mesures dépasse les valeurs maximales autorisées, déposer le
vilebrequin et prendre les mesures de réparation requises.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
119
Remise à neuf / Échange
Groupe 21 : Corps de moteur
Montage
6
Monter les coussinets neufs et vérifier que les dimensions
utilisées sont correctes. Vérifier que le doigt de guidage
du coussinet est correctement positionné dans l’encoche
de la bielle.
7
Huiler les coussinets et les manetons.
Positionner les chapeaux de palier et serrer conformément aux « Caractéristiques techniques ».
8
Tourner le volant moteur jusqu’à ce que la position des
bielles 5 et 2 permette d’accéder aux vis, puis répéter les
points 2–7.
9
Tourner le volant moteur jusqu’à ce que la position des
bielles 3 et 4 permette d’accéder aux vis, puis répéter les
points 2–7.
10
Vérifier qu’aucun palier de bielle ne grippe.
11
Enlever la manivelle du carter de volant moteur et monter
le couvercle.
12
Monter le cadre de renforcement, le tuyau d’aspiration
d’huile et le carter d’huile.
Remplir d’huile et remplacer le filtre à huile.
Vérifier la pression d’huile.
120
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf / Échange
21661
Volant moteur, dépose / pose
Inverseur déposé
Outils spéciaux :
Manivelle ........................................................... 999 3590
Chaîne de levage .............................................. 999 6239
Dépose
1
IMPORTANT ! Déposer le capteur de volant moteur
afin d’éviter qu’il ne soit endommagé par le volant
moteur lors de la dépose. Conserver la cale d’épaisseur éventuelle.
2
Monter la manivelle 9993590 sur le carter de volant moteur.
3
Fixer la chaîne de levage 999 6239 sur le volant moteur
avec deux vis.
Déposer les vis de fixation du volant moteur (utiliser la
manivelle comme retenue).
Déposer le volant moteur.
AVERTISSEMENT ! Risque de pincement. Le volant
moteur pèse env. 65 kg (143 lbs).
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
121
Remise à neuf / Échange
Groupe 21 : Corps de moteur
Pose
4
Nettoyer soigneusement la surface de contact entre le
flasque de vilebrequin et le volant moteur.
5
Nettoyer soigneusement la surface de contact entre le volant moteur et le flasque de vilebrequin et vérifier que la
surface sur laquelle est placée la rainure du capteur est
parfaitement propre.
6
Vérifier que la goupille de positionnement du volant moteur est intacte et qu’elle est correctement logée dans le
vilebrequin.
7
Monter le volant moteur et serrer les vis en deux étapes.
N.B. S’assurer que le flasque est sec et propre.
Étape 1 : 40 ±5 Nm (29.5 ±4 lbf.ft).
Étape 2 : 100 ±5 Nm (73.8 ±4 lbf.ft), puis serrage
angulaire à 90° ±10°.
Voir le schéma de serrage dans les « Caractéristiques
techniques ».
Utiliser la manivelle 999 3590 comme retenue.
9
Enlever la manivelle et remonter le couvercle.
10
Vérifier la distance entre le capteur de volant moteur et le
volant moteur. Voir « Distance du capteur de volant moteur, contrôle » à la section suivante. Monter le capteur de
volant moteur.
122
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf / Échange
21687
Couronne dentée, échange
Inverseur et volant moteur déposés
1
Percer 1–2 trous dans un entre-dent de la couronne.
Au burin, faire sauter la couronne aux trous percés, puis
déposer la couronne du volant moteur.
2
Nettoyer la surface de contact du volant moteur à l’aide
d’une brosse métallique.
3
Chauffer la couronne neuve à 180–200°C (356–392°F)
au chalumeau ou dans une étuve. Chauffer la couronne
de manière régulière sur toute sa surface. Veiller à ne pas
trop chauffer la couronne dentée afin d’éviter le
ternissement du matériau.
Pour contrôler la chaleur, polir la couronne dentée sur
quelques points pour obtenir une surface brillante. Arrêter
de chauffer lorsque les surfaces poncées commencent à
ternir.
4
Placer la couronne chauffée sur le volant moteur et taper
avec un marteau et un outil souple pour la positionner
correctement.
Laisser refroidir la couronne.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
123
Remise à neuf / Échange
Groupe 21 : Corps de moteur
Distance du capteur de volant
moteur, contrôle
Outils spéciaux :
Manivelle ........................................................... 999 3590
Instrument de réglage ....................................... 999 8517
1
Monter la manivelle 999 3590 et tourner le volant moteur
en position 0°.
2
Déposer le capteur de régime du carter de volant moteur.
Conserver la cale d’épaisseur éventuelle.
3
Faire coulisser la bague de blocage de l’outil de réglage
pour qu’elle se fixe au milieu de l’outil.
4
Engager l’outil dans le trou du capteur et enfoncer délicatement ce dernier jusqu’à ce qu’il touche le volant moteur.
5
Retirer l’outil et mesurer la distance entre la bague de blocage et l’extrémité de l’outil.
Noter la valeur mesurée (A).
124
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf / Échange
6
Placer le capteur dans l’outil et mesurer la distance entre
la surface de contact du support du capteur et l’extrémité
de l’outil.
Noter la valeur mesurée (B).
7
Calculer la distance du capteur (D) comme suit :
Metric:
Imperial:
D = A – (B + 20) mm
D = A – (B + 0.787) in.
Exemple :
Distance A = 28,2 mm
Distance A = 1.110"
Distance B = 8 mm
Distance B = 0.315"
D = 28,2 – (8 + 20) mm
D = 1.110 –(0.315 + 0.787)"
D = 0,2 mm
D = 0.008"
Comparer la distance obtenue avec la valeur exacte :
1,1 ±0,4 mm (0.043 ±0.016").
La distance mesurée peut être augmentée jusqu’à la valeur exacte en mettant des cales d’épaisseur (N° de réf.
1677894 d’une épaisseur de 0,6 mm / 0.024") entre le
capteur et le carter de volant moteur.
8
Monter le capteur de régime sur le carter de volant moteur
avec les éventuelles cales d’épaisseur.
9
Enlever la manivelle et monter le couvercle.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
125
Remise à neuf / Échange
Groupe 21 : Corps de moteur
21672
Joint d’étanchéité avant de
vilebrequin, échange
Outils spéciaux
Marteau à inertie .............................................
Extracteur .........................................................
Mandrin ............................................................
Poignée ...........................................................
999 6400
999 0192
888 00021
999 2000
1
Chasser le joint d’étanchéité avec l’outil 999 0192 et le
marteau à inertie 999 6400.
2
Nettoyer le logement du joint dans le carter ainsi que la
surface d’étanchéité contre le vilebrequin.
3
Vérifier que les outils sont intacts, pour ne pas risquer
d’endommager le joint.
4
Monter le joint sur l’outil 888 00021.
N.B. Pas de graissage. Montage à sec.
5
Monter la poignée 999 2000 sur l’outil 888 00021 et enfoncer le joint d’étanchéité neuf en tapant avec précaution
jusqu’à ce que l’outil vienne en contact avec le vilebrequin.
Enlever l’outil et vérifier que le joint est correctement monté.
6
Monter l’amortisseur d’oscillations et la poulie.
Serrer les vis en procédant de la façon suivante :
Étape 1 : 35 ±5 Nm (25.8 ±4 lbf.ft).
Étape 2 : 90 ±10 Nm (66.4 ±7 lbf.ft).
Voir le schéma de serrage dans les « Caractéristiques
techniques ».
Remarque : Pour les moteurs avec tourillon au bord
avant, utiliser le couple de serrage : 125 ±10 Nm (92.2 ±7
lbf.ft).
126
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf / Échange
Joint d’étanchéité arrière de
vilebrequin, échange
Volant moteur déposé
Outils spéciaux :
Marteau à inertie ...............................................
Outil de montage ...............................................
Extracteur ...........................................................
Mandrin ..............................................................
999 6400
999 0166
999 0192
999 2000
1
Monter les outils 999 6400 et 999 0192 sur le joint d’étanchéité usagé en l’enfonçant ou en utilisant le marteau à
inertie.
N.B. Faire attention au vilebrequin en inclinant l’outil vers
l’intérieur et de façon à avoir une bonne prise sur le joint
d’étanchéité.
Chasser le joint d’étanchéité à l’aide de l’outil.
2
Nettoyer le logement du joint d’étanchéité dans le carter
de volant moteur (carter de distribution) et la surface
d’étanchéité sur le vilebrequin (les surfaces d’étanchéité
doivent être parfaitement propres et sèches).
3
Monter l’outil sur le vilebrequin et le fixer avec les vis. Vérifier que la plaque sur l’outil vient bien contre le vilebrequin avant de le fixer.
La plaque doit être placée comme une entretoise sur la
vis centrale. Elle détermine de combien le joint d’étanchéité est enfoncé dans le carter.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
127
Remise à neuf / Échange
Groupe 21 : Corps de moteur
4
Positionner la bague en plastique où est placé le joint
d’étanchéité neuf et positionner le couvercle avec la poignée à vis.
5
Enfoncer le joint d’étanchéité à l’aide de l’outil. Le joint
d’étanchéité est correctement positionné lorsque le couvercle bute contre l’outil.
N.B. Aucun produit lubrifiant ne doit être utilisé et les surfaces doivent être nettoyées.
6
Enlever l’outil.
128
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf / Échange
Bielle, contrôle
Points importants à observer lors de la dépose / pose
d’une bielle « fendue ».
Montage d’une bielle NEUVE :
Serrer avec précaution la bielle dans un étau équipé de
mordaches douces.
Desserrer les vis de bielle de quelques tours et taper avec
précaution sur le chapeau de palier à l’aide d’une massette en plastique, pour le dégager.
La ligne de séparation peut être difficile à voir lorsque la
bielle est assemblée.
Lorsque le chapeau de palier est séparé de la bielle, des
copeaux peuvent se détacher. Cela n’affecte pas le fonctionnement de la bielle.
Manipuler la bielle et le chapeau avec beaucoup de précaution. Des coups portés sur la surface de séparation risque d’altérer la résistance de l’ensemble après le serrage
à la clé dynamométrique.
IMPORTANT ! Remplacer la bielle si elle est endommagée sur le corps ou sur le chapeau de palier.
Bague de pied de bielle,
mesure de contrôle
1
Vérifier la bielle au point de vue formation de fissures, rectitude et torsion avant le remplacement éventuel de la bague de pied de bielle. Mettre la bielle au rebut si elle est
fissurée, vrillée ou si elle présente un défaut d’équerrage.
Après l’échange de la bague de pied de bielle, celle-ci
devra être usinée (extrémité d’axe de piston de forme trapézoïdale).
Si l’ajustement est exact, un axe de piston huilé doit descendre lentement de son propre poids dans la bague.
2
3
IMPORTANT ! Pour l’écart maximal permis en terme
de rectitude et de torsion, voir sous « Caractéristiques techniques ».
2
Utiliser un axe de piston neuf et mesurer la rectitude de la
bielle dans un dispositif d’équerrage.
3
Mesurer la torsion de la bielle.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
129
Remise à neuf / Échange
Groupe 21 : Corps de moteur
Soupapes, dépose
Outils spéciaux :
Dispositif de fixation ..........................................
Vérin hydraulique ..............................................
Outil de presse ..................................................
Axe .....................................................................
Mandrin, admission ...........................................
Mandrin, échappement .....................................
Pompe hydraulique (pneumatique) ..................
ou (manuelle) ..................
999 0160
980 9729
999 0176
999 6159
999 8246
999 0174
980 9726
999 2670
Les travaux sont facilités si la culasse est montée dans un
bâti de rénovation avec la fixation 999 0160. Utiliser quatre vis M8 x 25.
N.B. Il est extrêmement important d’observer une propreté
absolue pour tous les travaux sur la culasse. Des impuretés dans les canalisations de carburant peuvent provoquer de graves dégâts ou le dysfonctionnement des injecteurs-pompes.
Méthode 1
1
Monter le vérin hydraulique 980 9729 dans l’outil de presse 999 0176.
2
Monter l’axe 999 6159 et l’outil 999 8246 (admission) ou
999 0174 (échappement) sur le vérin hydraulique. Placer
l’outil dans les taraudages des vis de fixation.
Serrer les écrous de l’outil.
3
Brancher la pompe hydraulique 980 9726 (ou 999 2670).
4
Enfoncer la coupelle de soupape et déposer les clavettes
de retenue.
AVERTISSEMENT ! Utiliser des lunettes de protection.
N.B. Vérifier que l’outil n’endommage pas le raccord électrique de l’injecteur-pompe, si l’injecteur est resté en place.
N.B. Placer les soupapes et les ressorts dans une déshabilleuse pour simplifier le remontage au même endroit sur
la culasse.
130
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf / Échange
5
Déposer les soupapes restantes de façon identique, à
l’aide de l’outil de presse.
6
Retirer les joints d’étanchéité des queues de soupape
dans les guides de soupapes.
Méthode 2
Outils spéciaux :
Outil de presse .................................................. 999 0210
1
Poser la culasse sur une surface propre et plane.
N.B. Veiller à ne pas rayer la culasse lors de la dépose
des soupapes.
2
Monter l’outil de presse 999 0210 dans le logement de
l’injecteur-pompe. Fixer l’outil dans le taraudage de
l’étrier de fixation de l’injecteur-pompe, M10 x 30.
3
Placer les pièces mobiles de l’outil au-dessus du ressort
de soupape à déposer. Serrer les « écrous à ailette » de
l’outil pour enfoncer la coupelle de soupape et retirer les
clavettes de retenue.
AVERTISSEMENT ! Utiliser des lunettes de protection.
N.B. Placer les soupapes et les ressorts dans une déshabilleuse pour simplifier le remontage au même endroit sur
la culasse.
4
Déposer les soupapes restantes de façon identique.
5
Retirer les joints d’étanchéité des queues de soupape
dans les guides de soupapes.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
131
Remise à neuf / Échange
Groupe 21 : Corps de moteur
Soupapes, pose
Outils spéciaux :
Vérin hydraulique ............................................
Outil de presse ................................................
Adaptateur .......................................................
Outil, admission ...............................................
Outil, échappement .........................................
Pompe hydraulique (pneumatique) ................
ou (manuelle) ................
Compresseur de ressort de soupape .............
Manchon de guidage ......................................
Mandrin ............................................................
980 9729
999 0176
999 6159
999 8246
999 0174
980 9726
999 2670
999 0210
888 00011
888 00151
Méthode 1
1
Huiler les queues de soupape et monter les soupapes.
Huiler les joints d’étanchéité de queue de soupape.
2
Monter le manchon de guidage 888 00011 sur la queue
de soupape et enfoncer le joint d’étanchéité de queue de
soupape neuf sur le guide de soupape.
3
Enfoncer délicatement les joints d’étanchéité de queue de
soupape avec l’outil 888 00151.
N.B. Vérifier que les joints d’étanchéité sont correctement
mis en place.
4
Mettre les goupilles de guidage pour les étriers de soupape (échappement).
Monter les ressorts de soupape et les coupelles de ressort de soupape.
N.B. Les soupapes d’échappement comportent des ressorts doubles.
Appuyer délicatement sur la coupelle de soupape puis
monter les clavettes de retenue. Utiliser l’outil de presse
999 0176 avec le vérin hydraulique 980 9729, l’axe
999 6159 et les outils 999 8246 (admission), respectivement 999 0174 (échappement) en procédant comme pour
la dépose.
AVERTISSEMENT ! Utiliser des lunettes de protection.
Méthode 2
L’outil 999 00210 peut être utilisé à la place du vérin hydraulique, comme pour la dépose.
132
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf / Échange
21405, 21406
Siège de soupape, échange
Culasse et soupapes déposées
Outils spéciaux :
Support pour comparateur à cadran ................. 999 2479
Comparateur à cadran ...................................... 999 9876
1
Les sièges de soupape devront être remplacés si une
étanchéité satisfaisante n’est pas obtenue ou si la cote
« A » dépasse la valeur indiquée dans les caractéristiques techniques. Voir les « Caractéristiques techniques ».
2
Découper à la meule la tête d’une soupape usagée et la
souder au siège de soupape. Utiliser un poste de soudage MAG ou un soudage à l’arc traditionnel (avec une
électrode inoxydable).
IMPORTANT ! Bien recouvrir les autres surfaces de
la culasse pour éviter que des projections éventuelles de soudure ne viennent se fixer.
3
Placer une douille adéquate sur la soupape / guide de
soupape et taper délicatement sur le siège de soupape
pour l’extraire.
N.B. Faire attention à ne pas endommager la culasse.
N.B. Utiliser des lunettes de protection.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
133
Remise à neuf / Échange
Groupe 21 : Corps de moteur
4
Nettoyer soigneusement le logement du siège et vérifier
que la culasse ne présente pas de fissures.
5
Mesurer le diamètre du logement du siège de soupape
dans la culasse. Vérifier si un siège de cote standard ou
de cote de réparation supérieure doit être utilisé.
Usiner le logement du siège de soupape si nécessaire.
Voir les « Caractéristiques techniques ».
6
Refroidir le siège dans de la neige carbonique à une température comprise entre –60°C et –70°C (–76°F et
–94°F), puis chauffer la culasse avec de l’eau chaude ou
avec une autre source de chaleur adéquate.
Enfoncer le siège de soupape avec un outil adéquat.
N.B. Tourner le siège avec l’angle de siège contre l’outil.
134
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf / Échange
21410
Guides de soupape, vérification
Culasse déposée
Outils spéciaux :
Comparateur à cadran ...................................... 998 9876
Support magnétique .......................................... 999 9696
1
Déposer les joints d’étanchéité de queue de soupape des
guides de soupape.
2
Placer la culasse sur un établi avec les têtes de soupape
dirigées vers le haut.
IMPORTANT ! La culasse ne doit pas être posée de
façon à ce que tout son poids repose sur les guides
de soupape (voir la figure).
3
Placer une soupape neuve dans le guide de soupape ;
l’extrémité de la queue de soupape alignée avec le bord
du guide. Utiliser un dispositif de retenu adéquat sous la
queue de soupape.
4
Monter le comparateur à cadran 998 9876 avec le support
magnétique 999 9696 pour que la touche du comparateur
à cadran vienne contre le bord de la tête de soupape.
Déplacer la soupape latéralement dans le sens du canal
d’échappement et du canal d’admission. Relever la valeur sur le comparateur à cadran.
5
Vérifier tous les guides de soupapes. Si les valeurs mesurées dépassent les tolérances limites indiquées dans les
caractéristiques techniques, le guide de soupape devra
être remplacé. Voir les « Caractéristiques techniques ».
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
135
Remise à neuf / Échange
Groupe 21 : Corps de moteur
21411, 21412
Guides de soupape, échange
Culasse déposée
N.B. Si les sièges de soupape doivent également être
remplacés, cette opération devra être effectuée avant
d’enlever les guides de soupape.
Outils spéciaux :
Axe ...................................................................
Vérin hydraulique ............................................
Outil de presse ................................................
Mandrin, démontage .......................................
Mandrin, pose (admission) ..............................
Mandrin, pose (échappement) ........................
Pompe hydraulique (pneumatique) ................
ou (manuelle) ................
999 6159
980 9729
999 0176
888 00137
888 00064
888 00127
980 9726
999 2670
Dépose
Remarque : Les guides de soupape sont extraits de la
culasse par dessous.
1
Monter le vérin hydraulique 980 9729 dans l’outil
999 0176.
2
Monter l’outil 999 6159 dans le vérin hydraulique et extraire le guide de soupape avec le mandrin 888 00137 et la
pompe hydraulique 980 9726 ou 999 2670.
AVERTISSEMENT ! Utiliser des lunettes de protection.
Extraire les autres guides de soupape en procédant de la
même façon.
136
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf / Échange
Pose
3
Huiler les orifices pour les guides de soupape dans la culasse avec de l’huile moteur avant le montage.
4
Chauffer la culasse à l’eau chaude et refroidir en même
temps les guides de soupape, par exemple à la neige carbonique.
Enfoncer les guides de soupape avec les outils 88800064
(admission), respectivement 88800127 (échappement).
Presser jusqu’à ce que l’outil touche la surface de la culasse.
AVERTISSEMENT ! Utiliser des lunettes de protection.
5
Enlever les outils et vérifier que les guides de soupape
ont un dépassement exact au-dessus de la surface de la
culasse. Pour les cotes, voir le manuel d’atelier « Caractéristiques techniques ».
IMPORTANT ! Nettoyer la culasse après l’échange
des guides de soupape. Nettoyer également les canaux de carburant et d’huile à l’air comprimé. Des
impuretés peuvent provoquer de graves dégâts ou
le dysfonctionnement des injecteurs-pompes.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
137
Remise à neuf / Échange
Groupe 21 : Corps de moteur
Siège de soupape, rectification
Outils spéciaux :
Comparateur à cadran ...................................... 998 9876
Support pour comparateur à cadran ................. 999 2479
Le siège de soupape doit être remplacé quand la cote (A),
mesurée avec une soupape neuve, dépasse la valeur indiquée dans les caractéristiques techniques. Voir les
« Caractéristiques techniques ».
N.B. En pièce de rechange, les sièges de soupape sont
usinés et ne nécessitent aucune rectification supplémentaire.
Les soupapes doivent également être remplacées si les
sièges de soupapes sont remplacés.
1
Avant de rectifier les sièges de soupape, les guides de
soupape devront être vérifiés et remplacés si les tolérances d’usure sont dépassées.
2
Lors de la rectification des sièges de soupape, enlever
juste le strict nécessaire de matière pour que le siège ait
une forme exacte et que la tête de soupape ait une bonne
surface de contact.
Soupape d’admission
3
Rectifier le siège de manière à ce que la cote entre la surface de la culasse et la surface de la tête de la culasse
soit conforme aux caractéristiques techniques. Voir les
« Caractéristiques techniques ».
4
Vérifier l’angle avec un calibre de siège de soupape
après avoir enduit la surface de contact du siège d’une
légère couche de couleur de marquage.
Soupape d’échappement
138
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf / Échange
21401, 21402
Soupapes, rectification
Outils spéciaux :
Comparateur à cadran ...................................... 998 9876
Support pour comparateur à cadran ................. 999 2479
Si la cote (A) (mesurée avec une soupape neuve) dépasse les tolérances d’usure, la soupape (ou la soupape et le
siège de soupape) devront être remplacés.
Les tolérances d’usure sont indiquées dans les caractéristiques techniques. Voir les « Caractéristiques techniques ».
N.B. La surface d’étanchéité doit être rectifiée aussi peu
que possible, juste suffisamment pour éliminer les défauts.
N.B. En pièce de rechange, les soupapes sont usinées et
ne nécessitent aucune rectification supplémentaire.
1
Vérifier la distance entre la tête de soupape et la surface
de la culasse (A). Si la cote dépasse les tolérances d’usure, la soupape devra être remplacée.
N.B. Remplacer toujours une soupape dont la queue est
voilée.
Soupape d’admission
2
Vérifier l’étanchéité des soupapes avec de la couleur de
marquage. Si l’étanchéité n’est pas satisfaisante, effectuer
une autre rectification du siège de soupape. Voir « Siège
de soupape, rectification » à la page précédente.
Ensuite, vérifier de nouveau l’étanchéité.
Roder la soupape et le siège avec de la pâte abrasive
fine lorsque le résultat de la rectification est satisfaisant.
Soupape d’échappement
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
139
Remise à neuf / Échange
Groupe 21 : Corps de moteur
Joints de queue de soupape,
échange
Outils spéciaux :
Manchon de guidage ......................................
Compresseur de ressort de soupape .............
Manivelle .........................................................
Mandrin ............................................................
888 00011
999 0210
999 3590
888 00151
1
Mettre le moteur hors tension avec le coupe-circuit principal.
2
Déposer les injecteurs-pompes. Voir « Injecteur-pompe,
échange ».
3
N.B. Le piston doit être au point mort haut lors de la dépose des soupapes. Ceci pour éviter que les soupapes ne
tombent dans le cylindre. Utiliser la manivelle 999 3590.
4
Comprimer les ressorts de soupapes du cylindre 1. Utiliser l’outil 999 0210.
5
Déposer les coupelles de ressort de soupape, les ressorts
de soupape et les clavettes de retenue.
6
Déposer les anciens joints d’étanchéité de queue de soupape.
7
Huiler les queues de soupape et les les joints d’étanchéité de queue de soupape.
Monter le manchon de guidage 888 00011 sur la queue
de soupape et enfoncer le joint d’étanchéité de queue de
soupape neuf sur le guide de soupape.
140
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf / Échange
8
Enfoncer délicatement les joints d’étanchéité de queue de
soupape avec l’outil 888 00151.
N.B. Vérifier que les joints d’étanchéité sont correctement
mis en place.
9
Monter les ressorts de soupape, les coupelles de ressort
de soupape et les clavettes de retenue. Taper délicatement à l’aide d’une massette en plastique pour placer les
clavettes dans leur position exacte.
10
Déplacer le compresseur de ressort de soupape sur le cylindre 6 et répéter l’opération comme ci-dessus. Tourner
ensuite le moteur pour que les pistons des cylindres 3 et 4
se trouvent au PMH.
Répéter l’opération. Poursuivre ensuite avec les cylindres
2 et 5.
N.B. Le piston doit être au point mort haut lors de la dépose des soupapes. Ceci pour éviter que les soupapes ne
tombent dans le cylindre. Utiliser la manivelle 999 3590.
11
Monter les injecteurs-pompes. Voir « Injecteur-pompe,
échange ».
12
Régler les soupapes et les injecteur-pompes. Voir « Soupapes et injecteurs-pompes, réglage ».
13
Purger le système d’alimentation. Effectuer un contrôle de
fonctionnement et d’étanchéité.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
141
Remise à neuf / Échange
Groupe 21 : Corps de moteur
21111
Culasse, essai d’étanchéité
sous pression
Outils spéciaux :
Bâti de rénovation .............................................
Rondelle de raccord ..........................................
Dispositif de fixation ..........................................
Plaques d’étanchéité .........................................
Chaîne de levage* (2 sont nécessaires) ...........
Dispositif d’essai sous pression ........................
998 6485
999 0107
999 0160
999 0164
999 6239
999 6662
* Remarque : Pour toutes les opérations de levage de la culasse, utiliser les deux chaînes 9996239. Voir « Culasse, dépose ».
Dispositif d’essai sous pression, contrôle
Vérifier le fonctionnement du dispositif d’essai sous pression 999 6662 comme suit, avant de l’utiliser :
1
Brancher le dispositif d’essai sous pression au réseau
d’air comprimé. Régler le manomètre sur 100 kPa (14.5
psi) avec le détendeur.
Remarque : Le bouton du détendeur peut être bloqué
avec un circlips qui se déplace dans le sens axial.
N.B. Respecter toujours les prescriptions de sécurité en
vigueur.
2
Fermer le robinet de carburant. La pression du manomètre
ne doit pas baisser pendant 2 minutes pour que le dispositif d’essai sous pression soit considéré comme fiable.
3
Vérifier que le bouton sur le détendeur est dévissé.
142
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf / Échange
Essai sous pression de la culasse
Culasse déposée
1
Plonger la culasse dans un bac de nettoyage.
2
Fixer la culasse dans le bâti de rénovation 998 6485 à
l’aide de la fixation 999 0160 et de 4 vis (M8 x 25).
3
Nettoyer les surfaces d’étanchéité de la culasse.
4
Monter les plaques d’étanchéité 999 0164 sur la culasse à
l’aide des vis de la culasse et de 14 écrous M18.
5
Positionner la rondelle de raccord 999 0107 à la place du
boîtier de thermostat. Fixer la rondelle avec un serre-joint,
conformément à la figure.
Laisser le support de filtre à air en place.
6
Laisser le capteur de température de liquide de refroidissement en place.
Boucher le raccord de liquide de refroidissement pour le
turbocompresseur.
7
Brancher le flexible du dispositif d’essai sous pression à
la rondelle de raccord 999 0107.
8
Desserrer la culasse avec la fixation du bâti de rénovation.
Enlever la fixation.
9
Plonger la culasse dans un bain d’eau (+70°C / 158°F).
10
Brancher le dispositif d’essai sous pression à l’air comprimé.
Ouvrir le robinet de fermeture.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
143
Remise à neuf / Échange
Groupe 21 : Corps de moteur
11
Régler le bouton du détendeur pour obtenir une pression
de 50 kPa (7.3 psi) sur le manomètre.
Maintenir cette pression pendant 1 minute.
12
Augmenter la pression jusqu’à 150 kPa (21.8 psi).
Verrouiller le bouton du détendeur avec le circlips.
Fermer le robinet de fermeture.
13
Après 1–2 minutes, vérifier si la pression a baissé ou si
des bulles d’air apparaissent dans le bain d’eau.
Le cas échéant, vérifier les plaques d’étanchéité et vérifier
que la culasse ne présente pas de fissures.
14
Éliminer la surpression dans la culasse en dévissant le
bouton sur le détendeur.
15
Retirer la culasse du bain d’eau.
Monter le dispositif de fixation.
Fixer la culasse dans le bâti de rénovation.
16
Sécher la culasse à l’air comprimé. Faire particulièrement
attention aux canaux de carburant.
N.B. S’assurer qu’aucune impureté ne pénètre dans les
canalisations de carburant, au risque d’endommager les
injecteurs-pompes.
17
Enlever les plaques d’étanchéité, la rondelle de raccord
et les bouchons éventuels montés avant l’essai sous
pression
18
Desserrer la culasse avec la fixation du bâti de rénovation.
Enlever la fixation.
144
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf / Échange
Douille en cuivre pour
injecteur-pompe, échange
Injecteur-pompe déposé
Outils spéciaux :
Taraud .............................................................
Manivelle .........................................................
Bague d’étanchéité .........................................
Douille de protection .......................................
Outil de taraudage ...........................................
Extracteur .........................................................
Kit de nettoyage ...............................................
Outil d’évasement ............................................
980 9667
999 3590
999 8250
999 8251
999 8252
999 8253
999 8599
888 00102
1
Vidanger le liquide de refroidissement. Voir « Système de
refroidissement, remplissage » à la page 187.
2
Enlever le bouchon de protection 999 8251.
3
Monter 2 bagues d’étanchéité 999 8250 pour empêcher la
pénétration d’impuretés dans les canalisations de carburant lors de la dépose de la douille en cuivre.
N.B. S’assurer que le piston se trouve au point mort bas.
4
Lubrifier le taraud 980 9667 avec de la graisse pour éviter
que des copeaux tombent dans le cylindre.
Visser le taraud d’au moins 20 mm (0.8") dans la douille
en cuivre avec l’outil 999 8252.
N.B. Utiliser le taraud 980 9667.
5
Enlever l’outil 999 8252 et le taraud.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
145
Remise à neuf / Échange
Groupe 21 : Corps de moteur
6
Vérifier que le taraud 980 9668 est monté sur 999 8253.
Visser l’embout sur l’outil 9998253 d’au moins 15 mm
(0.6") dans la douille en cuivre. Pour retirer la douille en
cuivre, visser l’écrou tout en maintenant l’embout.
7
Utiliser le kit de nettoyage 999 8599 et une perceuse
avant de monter la douille en cuivre neuve.
Monter la douille de nettoyage 999 8580 dans le logement
de l’injecteur et la fixer avec le support (si nécessaire,
couper les « oreilles » pour pouvoir monter l’outil).
N.B. Utiliser l’outil 9808580 pour empêcher que des impuretés pénètrent dans la canalisation de carburant.
8
Nettoyer les parois de la culasse pour la douille en cuivre
avec l’outil 980 8618.
9
Nettoyer le logement de la douille en cuivre avec la brosse 980 8614 et la poignée ainsi que les supports.
146
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf / Échange
10
Nettoyer l’alésage de la culasse avec la brosse 980 8617.
11
Enlever l’outil 999 8580.
12
Vérifier que le piston se trouve au point mort bas dans le
cylindre.
N.B. Cette opération évite que l’outil 888 00102, de part
sa longueur, ne vienne endommager le piston.
13
Lubrifier la bague d’étanchéité neuve de la douille en cuivre avec de l’eau savonneuse.
14
Placer la douille en cuivre sur l’outil 888 00102.
15
Lubrifier l’embout sur l’outil 888 00102. Graisser entre
l’écrou et l’outil.
16
Enfoncer avec précautions la douille en cuivre pour que
l’outil soit guidé vers le logement de l’injecteur-pompe
(bord) dans la culasse. Vérifier que la douille en cuivre
touche bien le fond de la culasse.
Monter l’étrier de l’injecteur-pompe et serrer.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
147
Remise à neuf / Échange
Groupe 21 : Corps de moteur
17
Évaser la douille en cuivre en vissant l’écrou tout en
maintenant la broche jusqu’à ce que l’embout d’évasement soit entièrement serré.
N.B. Après le montage d’une douille en cuivre neuve, suivre les instructions pour le serrage de l’étrier d’injecteurpompe, voir les « Caractéristiques techniques ».
18
Enlever les bagues d’étanchéité 999 8250.
19
Monter les injecteurs-pompes. Voir « Injecteur-pompe,
échange ».
20
Remonter les étriers de soupapes conformément au repérage.
21
Monter la rampe de culbuteurs et vérifier les jeux des soupapes et des injecteurs-pompes.
22
Monter le cache-culbuteurs et serrer les vis au couple de
24 ±4 Nm (17.7 ±3 lbf.ft). Voir le schéma de serrage dans
les « Caractéristiques techniques » .
23
Faire le plein de liquide de refroidissement et vérifier
l’étanchéité.
148
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf / Échange
Arbre à cames, contrôle de
l’usure
Rampe de culbuteurs déposée
Placer une règle en acier sur les cames dans le sens longitudinal de l’arbre à cames pour vérifier si les profils de
came sont usés.
Mesurer l’usure avec une jauge d’épaisseur ou une jauge
à fil. Un pied à coulisse à affichage numérique peut également être utilisé.
Comparer les valeurs mesurées avec celles indiquées
dans les « Caractéristiques techniques ».
Règles générales pour l’échange
Dans des conditions normales, des irrégularités peuvent
se produire sur la surface des cames de l’arbre à cames.
L’arbre à cames ne doit pas pour autant être remplacé.
Ces marques n’ont aucune répercussion négative, ni sur
les performances du moteur ni sur la longévité du moteur
et de ses composants.
Ci-dessous des exemples d’usure acceptée, respectivement non acceptée.
Usure acceptée
L’arbre à cames n’a pas besoin d’être remplacé.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
149
Remise à neuf / Échange
Groupe 21 : Corps de moteur
Usure NON acceptée
N.B. L’arbre à cames et les culbuteurs afférents doivent
être remplacés.
Boîtier de palier d’arbre à
cames, échange
Les paliers montés en production sont usinés avec la culasse et ne peuvent donc pas être transférés d’une culasse à une autre.
Lors du premier remplacement d’un ou de plusieurs boîtiers, tous les boîtiers de palier doivent donc être remplacés pour que leur position puisse être alignée. Par la suite, les boîtiers pourront être remplacés un à un.
Les trous pour les douilles de guidage sont ovales dans
les boîtiers de palier de rechange, ce qui permet d’ajuster
les boîtiers des paliers intermédiaires dans le sens radial
et les boîtiers de palier avant et arrière dans le sens axial.
Si des boîtiers de palier de remplacement sont installés,
les marquer avec un numéro pour pouvoir les remonter
au même endroit s’ils doivent être enlevés.
1
2–6
7
150
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf / Échange
Distance du capteur d’arbre à
cames, contrôle
Outils spéciaux :
Manivelle ........................................................... 999 3590
Instrument de réglage ....................................... 999 8517
1
Déposer le capteur de régime du couvercle de distribution. Conserver la cale d’épaisseur éventuelle.
2
Tourner le volant pour qu’une dent sur l’amortisseur d’oscillations vienne en face de l’alésage pour le capteur d’arbre à cames dans le couvercle de distribution.
3
Faire coulisser la bague de blocage de l’outil de réglage
pour que celle-ci se trouve au milieu de l’outil.
4
Placer l’outil 999 8517 dans l’alésage pour le capteur
d’arbre à cames et, avec précautions, l’enfoncer pour qu’il
vienne toucher la dent sur l’amortisseur d’oscillations.
5
Retirer l’outil et mesurer la distance entre la bague de blocage et l’extrémité de l’outil.
Noter la valeur mesurée (A).
6
Placer le capteur dans l’outil et mesurer la distance entre
la surface de contact du capteur et l’extrémité de l’outil.
Noter la valeur mesurée (B).
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
151
Remise à neuf / Échange
Groupe 21 : Corps de moteur
7
Calculer la distance du capteur (D) comme suit :
Metric:
Imperial:
D = A – (B + 20) mm
D = A – (B + 0.787) in.
Exemple :
Distance A = 28,2 mm
Distance A = 1.110"
Distance B = 8 mm
Distance B = 0.315"
D = 28,2 – (8 + 20) mm
D = 1.110 –(0.315 + 0.787)"
D = 0,2 mm
D = 0.008"
Comparer la distance obtenue avec la valeur exacte :
1,1 ±0,4 mm (0.043 ±0.016").
D = Jeu en mm
2 = Couronne d’impulsions
1 = Entretoise
3 = Capteur d’arbre à cames
La distance mesurée peut être augmentée jusqu’à la valeur exacte en mettant des cales d’épaisseur (N° de réf.
1677894 d’une épaisseur de 0,6 mm / 0.024") entre le
capteur et le couvercle de distribution.
8
Monter le capteur avec les cales éventuelles.
152
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf / Échange
Pignons de distribution,
échange
Outils spéciaux :
Chaîne de levage .............................................. 999 6239
Oeillets de levage (2 pces) ................................ 999 8629
Cache-culbuteurs, câblage électrique, couvercle de
distribution, capteur d’arbre à cames, carter d’huile et
pompe à huile déposés.
Dépose
1
IMPORTANT ! Déposer le capteur de volant moteur
afin d’éviter qu’il ne soit endommagé par le volant
moteur lors de la dépose. Conserver la cale d’épaisseur éventuelle.
2
Tourner le moteur en position « TDC » (point mort haut)
sur l’arbre à cames. Vérifier que le repère sur le volant
moteur est sur « 0° ».
3
Fixer la chaîne de levage 999 6239 sur le volant moteur.
Enlever les vis et déposer le volant moteur.
AVERTISSEMENT ! Risque de pincement. Le volant
moteur pèse env. 65 kg (143 lbs).
4
Déposer les capots de protection, le démarreur, l’oeillet
de levage arrière, la pompe d’alimentation au complet
avec le carter intermédiaire et une éventuelle fixation arrière de moteur.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
153
Remise à neuf / Échange
Groupe 21 : Corps de moteur
5
Desserrer les vis du carter de volant moteur. Déposer le
carter à l’aide des oeillets de levage et d’une sangle.
6
Déposer le pignon intermédiaire (7) pour la pompe d’alimentation.
7
Déposer l’amortisseur d’oscillations et le pignon d’arbre à
cames (1).
IMPORTANT ! L’amortisseur d’oscillations ne doit
pas être exposé aux coups et aux chocs.
AVERTISSEMENT ! Ne jamais tourner le vilebrequin ou l’arbre à cames lorsque les pignons
de distribution sont déposés si la rampe de
culbuteurs est en place.
Les pistons et les soupapes risquent de se
toucher et d’être endommagés.
8
Retirer les deux vis du pignon de vilebrequin (4) et déposer le pignon à l’aide d’un extracteur adéquat.
N.B. Placer une cale épaisse entre la tige filetée et le vilebrequin, afin de protéger le filetage de l’extracteur.
9
Desserrer les six vis à six pans creux du moyeu du double
pignon intermédiaire (3) et le déposer entièrement.
10
Déposer le pignon intermédiaire (réglable) supérieur (2).
N.B. Récupérer la tôle entretoise derrière le pignon et noter sa position.
11
Déposer la plaque de distribution et la nettoyer des deux
côtés.
1. Pignon d’entraînement, arbre à cames
2. Pignon intermédiaire, réglable
3. Pignon intermédiaire, double
4. Pignon de vilebrequin
5. Pignon, pompe à huile de lubrification
6. Pignon, pompe d’alimentation
7. Pignon intermédiaire, pompe d’alimentation
8. Pignon, pompe à eau de mer
154
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf / Échange
Pose
N.B. Huiler les portées de palier des pignons avant de les
monter.
1
Appliquer un cordon de produit d’étanchéité (N° de réf.
1161231) d’environ 2 mm (0.079") d’épaisseur sur le
bloc-cylindres, conformément à la figure.
Remarque : Marquer au feutre l’endroit où devra être appliqué le produit d’étanchéité.
2
Monter la plaque de distribution si elle a été déposée.
IMPORTANT ! Utiliser des vis neuves prétraitées
avec du produit de blocage.
Serrer les vis au couple de 28 ±4 Nm (20.7 ±3 lbf.ft) (M8),
resp. 60 ±8 Nm (44.3 ±6 lbf.ft) (autres vis). Voir le schéma
de serrage dans les
« Caractéristiques techniques ».
N.B. Serrer à la clé dynamométrique dans les 20 minutes
qui suivent l’application du produit d’étanchéité.
3
Huiler la tôle entretoise et la mettre en place avec le pi-
gnon intermédiaire (réglable) supérieur (2). Serrer à un
faible couple (maxi. 10 Nm / 7.4 lbf.ft).
4
Monter un joint torique neuf sur le vilebrequin.
5
Monter le pignon de vilebrequin (4) et serrer les vis à six
pans creux en deux étapes.
Étape 1 : 60 ±5 Nm (44.3 ±3 lbf.ft).
Étape 2 : Serrage angulaire 120° ±10°.
N.B. S’assurer que les surfaces de contact sur le vilebrequin et le pignon sont propres et intactes.
6
Monter le pignon intermédiaire double (3) avec le repère
au milieu entre les deux marquages sur le pignon de vilebrequin.
N.B. Le pignon intérieur et le pignon extérieur ont des pas
de dent différents. Les repères doivent coïncider pour que
l’arbre à cames soit correctement positionné.
Serrer les vis en deux étapes.
Étape 1 : 45 ±5 Nm (33.2 ±3 lbf.ft).
Étape 2 : Serrage angulaire 90° ±5°.
Voir le schéma de serrage dans les « Caractéristiques
techniques ».
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
155
Remise à neuf / Échange
Groupe 21 : Corps de moteur
7
Monter le pignon intermédiaire (7) pour la pompe d’alimentation avec un joint torique neuf.
8
Monter la pompe à huile de lubrification.
9
Placer deux vis dans le pignon de vilebrequin pour pouvoir positionner un levier et ainsi faire tourner le vilebrequin si nécessaire.
10
Positionner le pignon d’arbre à cames (1) sans l’amortisseur d’oscillations. Utiliser des écrous comme entretoises.
11
Positionner le pignon pour que le trou de référence dans
la plaque de distribution se trouve entre les repères du pignon.
Serrer provisoirement deux vis à un couple limité (maxi.
10 Nm / 7.4 lbf)).
1
12
Desserrer les deux vis inférieures (1) pour le pignon intermédiaire réglable. Vérifier que les vis supérieures ne sont
pas serrées.
13
Placer une jauge d’épaisseur (0,10 mm / 0.004") du côté
pression. Tourner le pignon d’arbre à cames contre la
jauge d’épaisseur.
Serrer le pignon intermédiaire supérieur (réglable) au
couple de 35 ±4 Nm (25.8 ±3 lbf.ft) (étape 1).
Voir le schéma de serrage dans les « Caractéristiques
techniques ».
Retirer la jauge d’épaisseur.
156
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf / Échange
14
Vérifier le jeu comme suit :
Fixer le pignon supérieur (réglable).
Placer un comparateur à bascule sur le pignon d’arbre à
cames, conformément à la figure.
Tourner le pignon dans les deux sens et mesurer le jeu
en flanc de denture. Le jeu doit être de 0,05 –0,15 mm
(0.0020 – 0.0059").
15
Si le jeu en flanc de denture est exact : Serrer les vis du
pignon intermédiaire d’un angle de 90° ±5° (étape 2).
Voir le schéma de serrage dans les « Caractéristiques
techniques ».
16
Enlever le joint d’étanchéité de vilebrequin usagé du carter de volant moteur.
Appliquer du produit d’étanchéité (N° de réf. 1161231) sur
la surface de contact du carter de volant moteur contre le
bloc-cylindres.
17
Monter le carter de volant moteur et serrer les vis en trois
étapes. Vérifier que le carter est au niveau du bord inférieur du bloc-cylindres.
Étape 1 : Serrer toutes les vis M14 au couple de
160 ±20 Nm (118 ±15 lbf.ft).
Étape 2 : Serrer toutes les vis M10 au couple de
48 ±8 Nm (35.4 ±6 lbf.ft).
Étape 3 : Serrer toutes les vis M8 au couple de
24 ±4 Nm (17.7 ±3 lbf.ft).
Voir le schéma de serrage dans les « Caractéristiques
techniques ».
18
Monter un joint d’étanchéité de vilebrequin neuf. Voir
« Joint d’étanchéité arrière de vilebrequin, échange » à la
page 127.
N.B. Pas de graissage. Le joint d’étanchéité doit être
monté à sec.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
157
Remise à neuf / Échange
Groupe 21 : Corps de moteur
19
Monter le volant moteur et serrer les vis en deux étapes.
N.B. S’assurer que le flasque est sec et propre.
Étape 1 : 40 ±5 Nm (29.5 ±4 lbf.ft).
Étape 2 : 100 ±5 Nm (73.8 ±4 lbf.ft), puis serrage
angulaire à 90° ±10°.
Voir le schéma de serrage dans les « Caractéristiques
techniques ».
Monter le capteur de volant moteur avec les cales éventuelles. Voir « Distance de capteur de volant moteur, contrôle » à la page 124.
20
Monter l’amortisseur d’oscillations de l’arbre à cames et
serrer les vis en deux étapes.
Étape 1 : 45 ±5 Nm (33.2 ±4 lbf.ft).
Étape 2 : Serrage angulaire 90° ±5°.
Voir le schéma de serrage dans les « Caractéristiques
techniques ».
IMPORTANT ! L’amortisseur d’oscillations ne doit
pas être exposé aux coups et aux chocs.
21
Appliquer un cordon de produit d’étanchéité (N° de réf.
1161231) d’environ 2 mm (0.079") d’épaisseur sur la
surface de contact du couvercle de distribution,
conformément à la figure.
22
Monter les joints en caoutchouc et le couvercle de distribution.
158
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 21 : Corps de moteur
Remise à neuf / Échange
23
Monter uniquement les vis (1) et serrer à la main.
Remarque : Les trous sont ovales pour que le carter puisse être enfoncé le joint d’étanchéité en caoutchouc.
24
Enfoncer le carter avec les outils 885810 et 999 8601
pour que les surfaces d’étanchéité de la culasse et du
couvercle de distribution soient au même niveau.
Monter les autres vis (2).
Serrer les vis au couple de 27 ±4 Nm (20 ±3 lbf.ft). Voir le
schéma de serrage dans les « Caractéristiques
techniques ».
N.B. Le couvercle de distribution doit être monté et serré
au couple exact dans les 20 minutes qui suivent l’application du produit d’étanchéité.
25
Monter le capteur d’arbre à cames avec les cales éventuelles. Voir « Distance de capteur d’arbre à cames, contrôle » à la page 151.
26
Remonter les autres pièces déposées.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
159
Groupe 22 : Système de lubrification
2
1
Vue d’ensemble, vannes de
commande
1. Vanne de dérivation pour le filtre by-pass
2. Vanne de dérivation pour les filtres à passage intégral
3. Vanne by-pass pour le refroidisseur d’huile (marquée
« 124 »)
4. Vanne de refroidissement des pistons
5. Vanne de régulation pour le refroidissement des pistons
7
6. Réducteur, pression d’huile de lubrification (repère
bleu)
5
6
7. Soupape de sécurité, pression d’huile de lubrification
(repère lilas)
4
160
3
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 22 : Système de lubrification
Remise à neuf / Échange
Vanne de dérivation pour filtre
by-pass, échange
1
Débrancher le conduit de refoulement au turbocompresseur.
2
Nettoyer la surface autour de la vanne de dérivation.
3
Déposer la vanne de dérivation (1).
4
Nettoyer la surface de contact de la vanne dans le boîtier
de filtre à huile.
5
Monter la vanne neuve avec une bague d’étanchéité neuve et serrer le bouchon au couple de 55 ±5 Nm (40.6 ±4
lbf.ft).
6
Brancher le conduit de refoulement au turbocompresseur.
7
Démarrer le moteur et vérifier l’étanchéité.
Vanne de dérivation du filtre à
huile à passage intégral,
échange
1
Nettoyer la surface autour de la vanne de dérivation.
2
Déposer la vanne (2) et nettoyer le siège de la vanne
dans le support de filtre.
3
Monter une vanne neuve avec une bague d’étanchéité
neuve.
Serrer le bouchon au couple de 55 ±5 Nm (40.6 ±4 lbf.ft).
4
Démarrer le moteur et vérifier l’étanchéité.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
161
Remise à neuf / Échange
Groupe 22 : Système de lubrification
Vanne by-pass du
refroidisseur d’huile, échange
1
Nettoyer la surface autour de la vanne by-pass et déposer
cette dernière.
Nettoyer le siège de la vanne.
2
Monter la vanne neuve (3) avec un joint torique neuf.
Monter le couvercle avec un joint torique neuf. Couple de
serrage 10 ±2 Nm (7.4 ±1.5 lbf.ft).
3
Démarrer le moteur et vérifier l’étanchéité.
4
Vannes de refroidissement des
pistons, échange
1
Nettoyer autour du support du filtre et des vannes de refroidissement des pistons.
5
2
Déposer le support de filtre.
3
Déposer la vanne de refroidissement des pistons (4), respectivement la vanne de régulation (5).
4
Nettoyer les sièges des vannes dans le support de filtre.
5
Monter les vannes neuves avec des bagues d’étanchéité
neuves. Serrer les bouchons au couple de 55 ±5 Nm
(40.6 ±4 lbf.ft).
6
Remonter le support de filtre avec un joint neuf et des bagues d’étanchéité neuves. Couple de serrage : 24 ±4 Nm
(17.7 ±3 lbf.ft).
Voir le schéma de serrage dans les « Caractéristiques
techniques ».
7
Démarrer le moteur et vérifier l’étanchéité.
162
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 22 : Système de lubrification
6
Remise à neuf / Échange
Réducteur, échange
1
Nettoyer la surface autour du réducteur.
2
Déposer le réducteur (6).
3
Nettoyer la surface de contact du réducteur dans le boîtier
de filtre à huile. Vérifier que l’ancienne bague d’étanchéité n’est pas restée en place.
4
Monter le réducteur neuf avec une bague d’étanchéité intérieure neuve. Vérifier que la bague ne se détache pas
en montant le réducteur.
Monter le couvercle avec un joint torique neuf. Couple de
serrage 10 ±2 Nm (7.4 ±1.5 lbf.ft).
5
Démarrer le moteur et vérifier l’étanchéité.
Soupape de sécurité, pression
d’huile, échange
7
1
Nettoyer la surface autour de la soupape (7) et déposer
cette dernière.
2
Nettoyer la surface de contact de la soupape.
3
Monter la soupape neuve avec une bague d’étanchéité
intérieure neuve. Vérifier que la bague ne se détache pas
en montant la soupape.
Monter le couvercle avec un joint torique neuf. Couple de
serrage 10 ±2 Nm (7.4 ±1.5 lbf.ft).
4
Démarrer le moteur et vérifier l’étanchéité.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
163
Remise à neuf / Échange
Groupe 22 : Système de lubrification
Capteur de pression d’huile,
contrôle
Outils spéciaux :
Flexible .............................................................. 999 8493
Raccord ............................................................. 999 6598
Manomètre ........................................................ 999 6398
Le capteur de pression est placé dans le bloc-cylindres,
derrière l’échangeur de température. Voir « Emplacement
de prise de mesure » à la page 37.
1
Déposer le capteur de pression d’huile et monter le raccord (N° de réf. 847899) avec un joint en cuivre.
2
Monter le raccord 999 6598, le flexible 999 8493 et le manomètre 999 6398.
3
Démarrer le moteur et vérifier la pression d’huile.
Si la pression mesurée est inférieure à la valeur minimale
indiquée dans les « Caractéristiques techniques », poursuivre la recherche de pannes en vérifiant / remplaçant les
filtres à huile.
Remplacer le capteur de pression si la mesure indique
une pression comprise dans les tolérances mais si le résultat est différent de celui obtenu avec le capteur de
pression ordinaire du moteur.
4
Enlever le manomètre, le flexible et les raccords.
5
Monter le capteur de pression d’huile et brancher le connecteur.
164
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 22 : Système de lubrification
Remise à neuf / Échange
Réducteur, contrôle
1
Vérifier que le réducteur comporte bien un repérage de
couleur bleu .
2
Vérifier que le réducteur n’est pas endommagé, ce qui
nuirait à son fonctionnement.
Enfoncer le cône du réducteur (1) avec un objet émoussé
et vérifier qu’il ne grippe pas et qu’il assure une bonne
étanchéité sur le siège (2).
Soupape de sécurité, contrôle
1
Vérifier que la soupape de sécurité comporte bien un repérage de couleur violette.
2
Vérifier que la soupape n’est pas endommagée, ce qui
nuirait à son fonctionnement.
Enfoncer le cône de la soupape (1) avec un objet émoussé et vérifier qu’il ne grippe pas et qu’il assure une bonne
étanchéité sur le siège (2).
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
165
Remise à neuf / Échange
Groupe 22 : Système de lubrification
Pompe à huile de lubrification,
contrôle
1
Déposer la pompe à huile de lubrification. Voir « Pompe à
huile de lubrification, échange »
2
Vérifier les pignons de pompe.
N.B. Si la recherche de panne permet de constater que la
qualité de l’huile est médiocre, nettoyer minutieusement
le circuit de lubrification avant d’effectuer le remplissage
d’huile neuve.
22111
Pompe à huile de lubrification,
échange
1
Vidanger l’huile du moteur.
Déposer le tuyau de remplissage d’huile.
Débrancher le connecteur du capteur de niveau d’huile.
Dégager le tuyau pour la jauge d’huile du support.
Déposer le carter d’huile.
2
Enlever les vis de fixation des tuyaux d’huile sur le moteur.
Déposer les tuyaux d’huile, la crépine d’huile et la fixation
en même temps.
3
Enlever les vis de la pompe à huile et déposer cette dernière.
4
Nettoyer le tuyau d’aspiration et le tuyau de refoulement
d’huile. Vérifier qu’il n’y a pas de dégâts.
5
Démonter et nettoyer la crépine d’huile. Vérifier qu’il n’y a
pas de dégâts.
166
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 22 : Système de lubrification
Remise à neuf / Échange
6
Monter la pompe à huile de lubrification neuve.
S’assurer que les dents s’engrènent bien dans le pignon
de vilebrequin.
Serrer les vis en deux étapes.
Étape 1 : 35 ±3 Nm (25.8 ±2 lbf.ft).
Étape 2 : 90° ±5°.
7
Positionner le tuyau de refoulement d’huile avec un joint
neuf. Serrer le raccord fileté dans le bloc-cylindres jusqu’à
ce qu’il bute (« jeu nul »).
Tuyau de refoulement d’huile réutilisé
Serrer le raccord fileté au couple de 200 ±10 Nm (148 ±7
lbf.ft).
Tuyau de refoulement d’huile neuf
Serrer le raccord fileté d’un angle de 180°.
8
Monter le tuyau de raccord et la crépine d’huile sur la fixation avec des joints d’étanchéité neufs. La crépine doit
être dirigée vers le bord avant du moteur.
Serrer les vis conformément aux « Caractéristiques techniques ».
9
Brancher les tuyaux d’huile à la pompe à huile.
Serrer les vis conformément aux « Caractéristiques techniques ».
10
Vérifier si le joint d’étanchéité a besoin d’être remplacé.
Monter le carter d’huile et serrer les vis au couple de
24 ±4 Nm (17.7 ±3 lbf.ft).
11
Fixer le tuyau de la jauge d’huile sur le support.
Monter le tuyau de remplissage d’huile et le câblage du
capteur de niveau d’huile.
Faire l’appoint d’huile moteur selon les spécifications.
Voir les « Caractéristiques techniques ».
11
Démarrer le moteur. Vérifier la pression d’huile et effectuer un contrôle d’étanchéité.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
167
Groupe 23 : Système d’alimentation
Vidange, canalisation de
carburant dans la culasse
1
Nettoyer autour des raccords de carburant sur la culasse
et sur le support du filtre à carburant.
2
Débrancher le flexible de carburant au raccord arrière (I)
sur la vanne de coupure d’alimentation.
Amener l’extrémité du flexible dans un bac adéquat.
3
Débrancher les flexibles de retour de carburant au bord
avant de la culasse.
4
Monter un raccord adéquat (M16 x 1,5) dans la culasse.
Brancher un flexible et faire passer de l’air par le canal de
carburant pour que le carburant s’écoule dans le bac.
IMPORTANT ! S’assurer qu’aucune impureté ne pénètre dans le canal de carburant.
168
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 23 : Système d’alimentation
Remise à neuf / Échange
34300
Unité de commande, échange
N.B. Avant de remplacer l’unité de commande et éventuellement de soumettre une réclamation, tous les contrôles stipulés dans la liste de contrôle devront être effectués,
ceci afin d’exclure tout défaut sur le système de commande
du moteur. Si les mesures aux faisceaux de câbles ne donnent pas des indications exactes, l’unité de commande
n’est probablement pas défectueuse. Voir le Manuel d’atelier « Groupe 30, Système électrique ».
AVERTISSEMENT ! En aucune circonstance les
unités de commande ne doivent être échangées entre les moteurs, pour la recherche de pannes ou des
réparations (sans avoir été reprogrammées).
AVERTISSEMENT ! Des paramétrages individuels
incorrects dans l’unité de commande peuvent engendrer des dommages corporels ou sur le moteur.
Pour toute information relative à la reprogrammation
et à la lecture du logiciel voir « Manuel d’atelier,
Groupe 30, Système électrique ».
1
N.B. Couper le courant avec l’interrupteur principal.
IMPORTANT ! Le système ne doit pas être sous tension et la clé / les clés de contact doit être en position 0 avant de débrancher et brancher les connecteurs de l’unité de commande.
2
Déposer les attaches inférieure et supérieure du câblage.
3
Débrancher le câblage de l’unité de commande. Pousser
l’étrier de blocage (1) vers l’arrière et débrancher chaque
connecteur.
4
Enlever les vis de fixation de l’unité de commande et déposer cette dernière.
5
Monter l’unité de commande neuve.
6
Brancher le câblage à l’unité de commande. Verrouiller
chaque connecteur en abaissant l’étrier de blocage (2)
vers l’avant. Serrer les attaches.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
169
Remise à neuf / Échange
Groupe 23 : Système d’alimentation
7
Effectuer une auto-configuration. Voir le « Manuel d’atelier Groupe 30, Système électrique ».
N.B. Le moteur ne peut pas démarrer sans avoir effectué
auparavant une auto-configuration.*
* Remarque : lors d’échange (ou de reprogrammation) de l’unité
de commande du moteur, les code de défaut MID 187, PSID 17
et MID 164, PSID 99 « Défaut de configuration, bus de données
réseau » sont enregistrés.
8
Démarrer le moteur et effectuer un contrôle de fonctionnement.
Si la nouvelle unité de commande moteur a été récemment programmée :
Vérifier si des codes de défaut se rapportant à l’unité de
commande moteur sont générés après le démarrage.
Identification de l’unité de
commande du moteur
L’identification s’effectue par le numéro CHASSI-ID.
IMPORTANT ! Le numéro CHASSI-ID sur l’autocollant doit correspondre au numéro CHASSI-ID de
l’autocollant situé sur le capot de recouvrement du
moteur ainsi qu’à ceux des modules PCU et HCU.
170
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 23 : Système d’alimentation
Remise à neuf / Échange
23311
Pompe d’alimentation de
carburant, échange
Dépose
1
Fermer les robinets de carburant entre le réservoir et la
pompe d’alimentation.
2
Déposer le capot de protection sur la pompe d’alimentation / la vanne de coupure d’alimentation. Nettoyer soigneusement tout autour de la pompe d’alimentation et de
ses raccords.
3
Placer un récipient approprié sous la pompe d’alimentation et enlever les vis baïonnette des conduits de carburant.
N.B. Boucher les conduits ! Localiser les conduits d’aspiration et de refoulement.
4
Déposer la pompe d’alimentation complète avec le carter
intermédiaire.
5
Déposer la pompe d’alimentation du carter intermédiaire
(3 vis Torx).
Déposer la pompe en la retirant avec précautions. Vérifier
que la partie intermédiaire (A) sur l’axe ne suit pas.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
171
Remise à neuf / Échange
Groupe 23 : Système d’alimentation
Pose
6
Vérifier que la partie intermédiaire (A) est bien dans sa
gorge sur le tourillon.
Monter la pompe d’alimentation sur le carter intermédiaire
avec un joint torique neuf. Pour faciliter le montage, tourner l’axe de pompe pour qu’il s’adapte à sa gorge dans la
partie intermédiaire.
Serrer les vis au couple de 25 ±2 Nm (18.4 ±1.5 lbf.ft).
7
Monter la pompe d’alimentation complète avec le carter
intermédiaire sur le moteur.
8
Brancher les conduits de carburant. Utiliser des rondelles
d’étanchéité neuves.
Positionner le capot de protection.
9
Ouvrir les robinets de carburant et purger le système d’alimentation. Voir « Système d’alimentation, purge » à la
page 180.
10
Démarrer le moteur et vérifier l’étanchéité.
172
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 23 : Système d’alimentation
Remise à neuf / Échange
23710
Injecteur-pompe, échange
Outils spéciaux :
Extracteur ...........................................................
Marteau à inertie ...............................................
Outil de levage ..................................................
Douille de protection .........................................
Bouchon de protection ......................................
Kit de nettoyage .................................................
999 0006
999 0013
999 0185
999 8249
999 8251
999 8599
Dépose
1
Déposer le cache-culbuteurs.
2
Débrancher le connecteur de l’injecteur-pompe.
3
Déposer le tuyau de refoulement et la pièce intermédiaire
pour l’arrivée d’huile de lubrification à la rampe de culbuteurs.
4
Desserrer toutes les vis (en alternant de manière égale)
pour ne pas déformer la rampe de culbuteurs.
5
Retirer les vis et soulever délicatement la rampe avec
l’outil de levage 999 0185.
N.B. Les repères (D16) sur l’outil doivent se trouver en
face des points de fixation de l’axe de culbuteurs sur le
moteur.
6
Marquer et déposer les étriers de soupape de l’injecteurpompe à remplacer.
7
Vider le canal de carburant dans la culasse. Voir « Vidange, canal de carburant dans la culasse » à la page 168.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
173
Remise à neuf / Échange
Groupe 23 : Système d’alimentation
8
N.B. Nettoyer très minutieusement autour de l’injecteur-pompe à remplacer.
9
IMPORTANT ! Vider une partie du liquide de refroidissement avant de déposer l’injecteur-pompe. Si
l’injecteur-pompe est grippé, la douille en cuivre risque de suivre avec pénétration d’eau dans le moteur comme conséquence directe.
10
Enlever la vis de l’étrier de fixation de l’injecteur pompe.
Positionner l’extracteur 999 0006 sur l’injecteur.
Placer les griffes de l’extracteur dans la gorge de l’injecteur et verrouiller le bras avec la vis sur le côté. Fixer l’extracteur en serrant la vis contre la coupelle de l’injecteur.
Monter le marteau à inertie 999 0013 et dégager l’injecteur.
11
Monter le manchon de protection 999 8249 sur l’injecteur
déposé.
12
Mettre un bouchon de protection 999 8251 à l’emplacement de l’injecteur-pompe si celui-ci ne doit pas être remonter directement.
IMPORTANT ! Observer une très grande propreté !
13
Nettoyer minutieusement le logement de l’injecteur-pompe dans la culasse.
Utiliser le kit de nettoyage 999 8599. Monter la douille
999 8580 dans le logement de l’injecteur et la fixer avec le
support 980 8607. Nettoyer soigneusement avec la brosse
980 8570 et la rallonge 980 8616.
174
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 23 : Système d’alimentation
Remise à neuf / Échange
Pose
N.B. Noter le code de mise au point de l’injecteur-pompe
neuf ainsi que le cylindre concerné avant le montage.
Le code est composé de six caractères et il est indiqué
sur l’injecteur (le code de mise au point est « 5D008A »
sur l’illustration).
Remarque : Après le remplacement d’un injecteur-pompe, le nouveau code de mise au point pour le cylindre
concerné devra être programmé dans l’unité de commande du moteur. Voir « Injecteur-pompe, programmation du
code de mise au point » à la page 178.
13
Monter des bagues d’étanchéité neuves sur l’injecteurpompe et vérifier qu’elles sont posées correctement.
Huiler les bagues avec du gazole.
Joint torique supérieur – grand diamètre
Joint torique inférieur – petit diamètre
14
Monter l’injecteur-pompe et l’étrier. Centrer l’injecteurpompe entre les ressorts de soupape.
Serrer l’injecteur-pompe comme indiqué ci-après.
N.B. Le couple de serrage varie suivant si la douille en
cuivre de l’injecteur-pompe a été remplacée ou non.
Douille en cuivre neuve :
Premier serrage
Étape 1 : 20 ±5 Nm (14.8 ±4 lbf.ft).
Étape 2 : Serrage angulaire 180° ±5°.
Remarque : Desserrer la vis de l’étrier de fixation de l’injecteur-pompe avant le second serrage.
Second serrage
Étape 1 : 20 ±5 Nm (14.8 ±4 lbf.ft).
Étape 2 : Serrage angulaire 60° ±5°.
Douille en cuivre rodée :
Étape 1 : 20 ±5 Nm (14.8 ±4 lbf.ft).
Étape 2 : Serrage angulaire 60° ±5°.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
175
Remise à neuf / Échange
Groupe 23 : Système d’alimentation
15
Brancher le connecteur à l’injecteur-pompe. Enfoncer le
connecteur pour entendre un « déclic ».
Monter un lien d’attache neuf si nécessaire.
IMPORTANT ! Utiliser uniquement le lien de serrage d’origine Volvo Penta* (N° de réf. 983472)
et le support (N° de réf. 8131393) sous le cacheculbuteurs pour attacher le câblage aux injecteurs-pompes.
* Remarque : Ces pièces ont été spécialement mises au point
pour résister aux huiles et aux températures élevées.
16
Remonter les étriers de soupape à leurs places d’origine.
Remarque Les étriers de soupape sans doigt de guidage
(admission) doivent être placés avec le trou ovale du côté
opposé à l’arbre à cames.
17
Huiler les étriers de soupape et les cames de l’arbre avec
de l’huile moteur.
18
Soulever la rampe de culbuteurs avec l’outil de levage
999 0185.
Serrer les vis en alternant le long de l’axe de culbuteurs
pour ne pas déformer le culbuteur.
Vérifier que l’axe de culbuteurs est correctement positionné dans les douilles de guidage des porte-paliers de l’arbre à cames.
Serrer la rampe de culbuteurs conformément au schéma
de serrage dans les « Caractéristiques techniques ».
176
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 23 : Système d’alimentation
Remise à neuf / Échange
19
Nettoyer la culasse vers le logement de la pièce intermédiaire et vérifier qu’il n’y a pas d’impuretés dans le canal
d’huile de la culasse.
Monter les bagues d’étanchéité sur le tuyau de refoulement et sur la pièce intermédiaire. Appliquer une mince
couche de vaseline sur les bagues et monter le tuyau
dans la pièce intermédiaire.
20
Monter la pièce intermédiaire et serrer les vis.
21
Régler les soupapes et les injecteur-pompes. Voir « Soupapes et injecteurs, réglage » à la page 92.
22
IMPORTANT ! Couper et retirer tout résidu de produit d’étanchéité avec un couteau aiguisé. Ne pas
tirer dessus !
Appliquer un cordon de produit d’étanchéité de réf.
1161231 de 2 mm d’épaisseur dans la jonction entre le
couvercle de distribution et la culasse.
N.B. Le cache-culbuteurs doit être monté dans les 20 minutes qui suivent l’application du produit d’étanchéité.
23
Monter le cache-culbuteurs et serrer les vis au couple de
24 ±4 Nm (17.7 ±3 lbf.ft). Voir le schéma de serrage dans
les « Caractéristiques techniques » .
24
Purger le système d’alimentation. Voir « Système d’alimentation, purge » à la page 180.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
177
Remise à neuf / Échange
Groupe 23 : Système d’alimentation
Injecteurpompe,
programmation du code de
mise au point
Outils spéciaux :
VODIA ................................................................ 383 8619
Après le remplacement d’un injecteur-pompe, le nouveau
code de mise au point* pour le cylindre concerné devra
être programmé dans l’unité de commande du moteur.
Cette opération s’effectue à l’aide de l’outil VODIA.
* Remarque : Le code de mise au point définit les tolérances de
l’injecteur-pompe utilisées pour l’unité de commande du moteur.
1
Brancher VODIA et mettre le moteur sous tension.
2
Aller au menu « Service et entretien » dans VODIA.
3
Sélectionner « Paramètres, programmation ».
4
Appuyer sur « Play ».
5
Choisir le numéro du cylindre sur lequel l’injecteur-pompe
neuf a été monté.
6
Indiquer le code de mise au point du nouvel injecteurpompe et cliquer sur « OK ».
Remarque : Chaque injecteur-pompe a un code de mise
au point unique. Le code est composé de six caractères et
il est indiqué sur l’injecteur (le code de mise au point est
« 5D008A » sur l’illustration).
178
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 23 : Système d’alimentation
Remise à neuf / Échange
7
Quitter le programme « Paramètres, programmation ».
8
VODIA vous demande de « Couper l’interrupteur principal »,
suivre ensuite les instructions.
9
La programmation doit être rapportée à Volvo Penta dans
les 28 jours.
Se connecter sur la page d’accueil de Volvo Penta Partner
Network:
http://www.vppn.com
10
Sélectionner « VODIA » dans le menu de gauche.
11
Sélectionner « Report software » dans le menu de gauche.
12
Suivre les instructions concernant « Report software /
parameter ». Cliquer sur « Report software / parameter ».
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
179
Remise à neuf / Échange
Groupe 23 : Système d’alimentation
23080
Système d’alimentation, purge
Moteur arrêté
1
Nettoyer autour des purgeurs sur le support de filtre à carburant. Enlever les capuchons de protection des purgeurs
2
Brancher un flexible transparent entre les purgeurs (1) sur
le support de filtre à carburant et un bac de récupération.
Ouvrir le raccord de purge sur l’un des filtres.
Pomper avec la pompe d’amorçage (2) jusqu’à ce qu’il
n’y ait plus de bulles d’air dans le carburant qui s’écoule.
Serrer le purgeur pendant que le carburant s’écoule.
Purger l’autre filtre de la même manière.
3
Enlever les flexibles et remettre les capuchons de protection sur les purgeurs.
4
Faire tourner le moteur au ralenti pendant quelques minutes pour évacuer l’air éventuel restant dans le système.
5
Effectuer un contrôle d’étanchéité et de fonctionnement.
Après l’échange de filtre pendant le fonctionnement
1
Enlever le capuchon de protection de l’un des purgeurs
(1) et ouvrir le purgeur de raccord d’un ½ –1 tour.
AVERTISSEMENT ! Le carburant chaud peut provoquer de graves brûlures.
2
Soulever la poignée (3) et la tourner lentement à la position de purge (B). Le passage du carburant par le filtre est
limité et l’air est évacué par le purgeur. Serrer le purgeur
lorsque le carburant coule sans bulle d’air.
3
Purger l’autre filtre de la même manière.
Amener la poignée en position de fonctionnement (N).
Vérifier qu’il n’y a pas de fuites.
180
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 25 : Systèmes d’admission et
d’échappement
25512
Turbocompresseur, échange
Déterminer et toujours prendre les mesures correctrices
requises des défauts à l’origine de la panne d’un turbocompresseur, avant de monter un turbocompresseur neuf.
Pour que le turbocompresseur puisse fonctionner de façon satisfaisante, le système de lubrification ainsi que le
système d’admission du moteur doivent être maintenus
en parfait état, c’est-à-dire les vidanges d’huile et échanges de filtres doivent être effectués aux périodicités indiquées, un type d’huile exact doit être utilisé et le filtre à air
doit être entretenu correctement.
Comme première intervention, vérifier l’huile moteur et, si
nécessaire, remplacer les filtres à huile, faire tourner le
moteur quelques minutes avec de l’huile neuve avant de
monter le turbocompresseur neuf.
A l’air comprimé éliminer les écailles de calamine et de
rouille éventuelles dans le collecteur d’échappement lors
de l’échange du turbocompresseur. Les écailles de calamine peuvent endommager la roue de turbine du turbocompresseur neuf.
Il est également important de nettoyer le conduit d’admission partant du filtre à air. La présence de particules provenant d’une roue de compresseur endommagée, par
exemple, peut engendrer une panne immédiate du turbo
neuf.
Dépose
1
Vider une partie du liquide de refroidissement. Voir « Système de refroidissement, vidange » à la page 187.
2
Déposer le filtre à air.
3
Déposer l’écran thermique au-dessus du turbocompresseur.
IMPORTANT ! L’isolation autour du carter de turbine
ne doit pas être comprimée, cela réduirait fortement
l’isolation thermique.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
181
Remise à neuf / Échange
Groupe 25 : Systèmes d’admission et d’échappement
4
Déposer la protection thermique autour de la bride du carter de turbine contre le collecteur d’échappement, respectivement entre le carter de turbine et le coude d’échappement.
5
Déposer l’isolation autour du tuyau d’air de suralimentation. Desserrer un peu les vis de fixation des deux fixations arrière du tuyau d’air de suralimentation.
6
Dégager l’attache au carter de compresseur et desserrer
les vis de fixation de la fixation avant du tuyau d’air de suralimentation.
7
Débrancher le raccord de refoulement d’huile du turbocompresseur, ainsi que les 2 raccords de liquide de refroidissement au bloc-cylindres.
Déposer le tuyau de vidange d’huile.
8
Le cas échéant, déposer le capteur de température de
gaz d’échappement du coude d’échappement et le suspendre à un endroit protégé.
9
Dégager le coude d’échappement du conduit d’échappement et desserrer l’attache au carter de turbine. Déposer
le coude d’échappement.
10
Enlever les écrous et les douilles entretoises qui maintiennent le turbocompresseur au collecteur d’échappement et le déposer.
AVERTISSEMENT ! L’écran thermique entre le carter de turbine et le carter de compresseur a des
bords tranchants. Risque de coupures.
Remarque : Le turbocompresseur pèse environ 30 kg
(66 lbs).
11
Déposer les conduits d’huile de lubrification, respectivement de liquide de refroidissement, du turbocompresseur.
182
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 25 : Systèmes d’admission et d’échappement
Remise à neuf / Échange
Pose
IMPORTANT ! L’isolation autour du carter de turbine
ne doit pas être comprimée, cela réduirait fortement
l’isolation thermique.
1
Nettoyer les surfaces de contact.
2
Brancher les flexibles de liquide de refroidissement au
carter de palier.
AVERTISSEMENT ! L’écran thermique entre le carter de turbine et le carter de compresseur a des
bords tranchants. Risque de coupures.
3
Placer un joint neuf sur le collecteur d’échappement et
monter le turbocompresseur sans le serrer. Utiliser des
douilles entretoises et des vis neuves.
Couple de serrage : 60 ±4 Nm (44.3 ±3 lbf.ft).
Remarque : Le turbocompresseur pèse environ 30 kg
(66 lbs).
4
Positionner le tuyau de retour d’huile. Vérifier que les anciens joints ne sont pas restés en place et que les joints
neufs sont correctement positionnés. Serrer le turbocompresseur.
5
Remplir le carter de palier du turbocompresseur d’huile
moteur propre par le raccord du flexible de refoulement
d’huile.
N.B. S’assurer qu’aucune impureté ne pénètre dans le
raccord. Utiliser une crépine lors du remplissage.
6
Brancher le flexible de refoulement d’huile entre le carter
de palier et le support de filtre à huile.
7
Brancher les flexibles de liquide de refroidissement au
bloc-cylindres, respectivement à la culasse.
8
Brancher le coude d’échappement au carter de turbine et
serrer l’attache en V.
Couple de serrage : 16 ±0,7 Nm (11.8 ±0.5 lbf.ft).
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
183
Remise à neuf / Échange
Groupe 25 : Systèmes d’admission et d’échappement
9
Monter la protection thermique autour de la bride du carter de turbine contre le collecteur d’échappement, respectivement entre le carter de turbine et le coude d’échappement.
En même temps vérifier que les protections thermiques ne
sont pas endommagées.
10
Monter le tuyau d’air de suralimentation ainsi que l’isolation autour du tuyau.
11
Monter l’écran thermique au-dessus du turbocompresseur.
12
Monter le filtre à air.
13
Démarrer le moteur et vérifier l’étanchéité.
Turbocompresseur, contrôle
du jeu de palier
Le contrôle du jeu axial et du jeu radial est normalement
effectué lors de la remise à neuf, lorsqu’il est nécessaire
de déterminer le degré d’usure du turbo.
Contrôle du jeu axial
Outils spéciaux :
Comparateur à cadran ...................................... 998 9876
Support magnétique .......................................... 999 9696
1
Placer le support magnétique 999 9696 avec le comparateur à cadran 998 9876 à un endroit adéquat.
Placer la touche de mesure au centre de l’arbre.
184
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 25 : Systèmes d’admission et d’échappement
Remise à neuf / Échange
2
Enfoncer la roue de turbine (A) à la main. Mettre le comparateur à zéro.
3
Enfoncer la roue de compresseur (B) à la main. Relever
le jeu sur le comparateur à cadran.
Jeu axial permis : Maxi. 0,12 mm (0.0047").
Remettre à neuf / remplacer le turbocompresseur si la limite d’usure est dépassée.
Contrôle du jeu radial
Outils spéciaux :
Comparateur à bascule ..................................... 999 9683
Support magnétique .......................................... 999 9696
1
Monter le comparateur à bascule 999 9683 sur le support
magnétique. Placer la touche de mesure sur la surface
ronde, sur l’écrou de verrouillage de la roue de compresseur.
2
Enfoncer la roue de compresseur tout en soulevant l’autre
extrémité de l’arbre (côté turbine). Mettre le comparateur à
bascule à zéro.
3
Soulever le roue de turbine tout en abaissant l’autre extrémité de l’arbre. Relever le jeu radial sur le comparateur à bascule. Tourner ensuite l’arbre de 90° et refaire la mesure.
N.B. Faire attention à ne pas tourner l’arbre pendant les
mesures.
Jeu radial permis (côté compresseur) : Maxi. 0,74 mm
(0.0291").
Jeu radial permis (côté turbine) : Maxi. 0,56 mm
(0.0220").
Remettre à neuf / remplacer le turbocompresseur si la limite d’usure est dépassée.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
185
Remise à neuf / Échange
Groupe 25 : Systèmes d’admission et d’échappement
Collecteur d’échappement,
dépose / pose
Dépose
1
Déposer le turbocompresseur conformément aux indications données à la page 181.
2
Déposer les raccords de liquide de refroidissement à l’arrivée et à la sortie du collecteur d’échappement.
3
Déposer la fixation du tuyau d’air de suralimentation.
4
Enlever les écrous pour le collecteur d’échappement et
déposer ce dernier
Pose
1
Monter le collecteur d’échappement avec des joints et
des joints toriques neufs.
2
Monter les autres pièces dans l’ordre inverse.
3
Faire le plein de liquide de refroidissement dans le moteur. Voir « Système de refroidissement, remplissage » à
la page 190.
4
Démarrer le moteur et vérifier l’étanchéité.
186
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 26 : Système de refroidissement
Moteur avec échangeur de température
Système de refroidissement,
vidange
N.B. Fermer le robinet de fond du bateau et retirer le
bouchon de remplissage sur le vase d’expansion avant
de vidanger le système de refroidissement.
Le système de refroidissement du moteur ne devra pas
être vidangé sur les moteurs qui sont conservés ou mis en
stock. Le liquide de refroidissement contient des additifs
prévus pour la protection contre la corrosion.
AVERTISSEMENT ! Evitez d’ouvrir le bouchon de
remplissage pour le liquide de refroidissement lorsque le moteur est chaud. De la vapeur ou du liquide
de refroidissement brûlant peuvent jaillir dans une
direction inattendue. Ouvrir lentement le bouchon de
remplissage et relâcher la surpression du système
de refroidissement si le bouchon de remplissage ou
le robinet doivent être enlevés, ou encore si le bouchon de vidange doit être enlevé sur un moteur
chaud.
F F
S S*
F
1
Ouvrir tous les points de vidange. Vidanger le liquide de
refroidissement avec des flexibles de vidange.
Remarque : Le flexible de vidange 999 6049 peut être
branché au raccord sur le côté droit du bloc-cylindres.
2
IMPORTANT ! Vérifier que la totalité du liquide s’est
bien écoulée. Des dépôts peuvent se former à l’intérieur des robinets / bouchons et devront être éliminés,
le cas échéant. Sinon de l’eau risque de rester dans
le système et de provoquer de graves dommages.
Vérifier si l’installation comporte d’autres robinets / bouchons supplémentaires aux points les plus bas des conduits de liquide de refroidissement et de gaz d’échappement.
F
FF
V
F = Robinet de vidange pour le liquide de refroidissement
(eau douce)
S = Robinet de vidange pour l’eau de mer
V = Robinet de purge
* Remarque : Concerne le couvercle de la pompe à eau
de mer.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
187
Remise à neuf / Échange
Groupe 26 : Système de refroidissement
3
Déposer le couvercle sur la pompe à eau de mer ainsi
que le couvercle sur une éventuelle pompe supplémentaire. Ouvrir également le robinet de vidange sur le
refroidisseur d’huile de l’inverseur (le cas échéant.
Moteur avec refroidissement de quille
4
Fermer les robinets, monter les bouchons et le couvercle
sur la pompe à eau de refroidissement ainsi que sur une
éventuelle pompe supplémentaire.
5
Pomper pour évacuer l’eau du bateau, le cas échéant.
Vérifier l’étanchéité avant de quitter le bateau.
F*
F
F
F V
F = Robinet de vidange pour le liquide de refroidissement
(eau douce)
V = Robinet de purge
* Remarque Concerne le couvercle de la pompe dans le
circuit de refroidissement d’air de suralimentation.
188
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 26 : Système de refroidissement
Remise à neuf / Échange
26000
Système de refroidissement,
nettoyage
Kit de nettoyage .................................... N° de réf. 1141658
AVERTISSEMENT ! Les produits chimiques utilisés
dans le système de refroidissement sont nocifs pour
la santé (dangereux à ingérer).
1
Fermer le robinet de fond et vidanger le système de refroidissement. Voir « Système de refroidissement, vidange »
à la page 187.
2
Nettoyer les circuits d’eau douce et d’eau de mer avec de
l’eau douce.
3
Remplir le système d’un mélange de produit de nettoyage
de radiateur (kit 1141658) et d’eau propre (voir les instructions fournies avec le kit).
N.B. Le circuit d’eau douce peut aussi être rempli d’un
mélange 15–20% de glycol Volvo Penta et d’eau qui sera
vidangé après 1–2 jours d’utilisation.
4
Vider le système d’eau douce. Rincer ensuite le système
avec un mélange de produit neutralisant (kit 1141658) et
d’eau propre (voir les instructions fournies avec le kit).
5
Si des impuretés demeurent, répéter la procédure jusqu’à
ce que le circuit soit exempt de traces d’impuretés.
6
Faire le plein de liquide de refroidissement neuf lorsque
le système d’eau douce est entièrement exempt d’impuretés.
IMPORTANT ! Utiliser toujours le mélange de liquide
de refroidissement recommandé par Volvo Penta.
Voir les « Caractéristiques techniques » au titre
« Liquide de refroidissement ».
IMPORTANT ! Un mélange de liquide de refroidissement d’au moins 40% de concentré (« Volvo Penta
Coolant ») doit être utilisé toute l’année, même s’il n’y
a jamais de risque de gel. Ceci afin d’assurer au moteur une protection optimale contre la corrosion et les
dégâts de cavitation.
N.B. Mélanger à l’avance la quantité exacte nécessaire
pour s’assurer que le système est complètement rempli.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
189
Remise à neuf / Échange
Groupe 26 : Système de refroidissement
Système de refroidissement,
remplissage
AVERTISSEMENT ! Ouvrir le bouchon de remplissage (et le robinet de purge) avec beaucoup de précaution lorsque le moteur est chaud. De la vapeur ou du
liquide de refroidissement brûlant peuvent jaillir.
IMPORTANT ! Utiliser uniquement un liquide de refroidissement et un mélange recommandés par
Volvo Penta.
IMPORTANT ! Ne pas démarrer le moteur avant
d’avoir purgé et entièrement rempli le système.
1
N.B. Le remplissage doit s’effectuer lorsque le moteur est
à l’arrêt.
Mélanger à l’avance la quantité exacte nécessaire pour
s’assurer que le système est complètement rempli. Il est
bon de noter que tout raccordement de réchauffeur, de
chauffe-eau ou d’équipement similaire au système de refroidissement du moteur implique qu’une quantité de liquide de refroidissement équivalente est requise.
2
Enlever le bouchon de remplissage sur le vase d’expansion et remplir avec un mélange de liquide de refroidissement recommandé par Volvo Penta.*
* Concernant le liquide de refroidissement, voir « Caractéristiques techniques », au titre « Système de refroidissement ».
3
Purger le système pendant le remplissage en enlevant le
bouchon de remplissage au boîtier de thermostat (1) et en
ouvrant le robinet de purge (2) au bord avant de la culasse.
Remplir lentement pour que l’air refoulé ait la possibilité
de ressortir. Vidanger également tout autre équipement
raccordé au circuit de refroidissement du moteur – chauffe. eau, réchauffeur etc. (ouvrir la vanne de commande de
chauffage).
4
Monter le bouchon à l’ouverture du boîtier de thermostat
lorsque le liquide de refroidissement arrive au bord de
l’ouverture.
N.B. Dans des conditions défavorables (inclinaisons du
moteur) le liquide de refroidissement peut sortir par cette
ouverture. Dans ce cas, faire l’appoint en liquide de refroidissement jusqu’au niveau max. par cette ouverture (1).
190
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 26 : Système de refroidissement
Remise à neuf / Échange
5
Fermer le(s) robinet(s) de purge au fur et à mesure que du
liquide de refroidissement s’écoule sans bulles d’air.
6
Faire le plein de liquide de refroidissement jusqu’à environ 5 cm (2") sous la surface d’étanchéité du bouchon de
remplissage.
7
Attendre environ 5 minutes pour que l’air restant dans le
moteur ait le temps d’être évacué. Faire l’appoint en liquide de refroidissement si nécessaire.
8
Monter le bouchon de remplissage. Démarrer le moteur et
le laisser tourner au ralenti pendant environ 10 minutes.
Vérifier le niveau et faire l’appoint en liquide de refroidissement.
AVERTISSEMENT ! Ouvrir le bouchon de remplissage avec beaucoup de précaution lorsque le moteur est chaud. De la vapeur ou du liquide brûlant
peuvent jaillir.
9
Faire tourner le moteur à faible charge jusqu’à ce qu’il atteigne sa température normale de travail (le thermostat
s’ouvre).
IMPORTANT ! Ne pas faire tourner le moteur à pleine charge avant d’avoir purgé et entièrement rempli
le système.
10
Arrêter le moteur et le laisser se refroidir. Vérifier le niveau
de liquide de refroidissement. Si nécessaire, faire l’appoint jusqu’à environ 5 cm (2") sous la surface
d’étanchéité du bouchon de remplissage dans le vase
d’expansion.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
191
Remise à neuf / Échange
Groupe 26 : Système de refroidissement
26001
Système de refroidissement,
essai d’étanchéité sous
pression
AVERTISSEMENT ! Ouvrir le bouchon de remplissage avec beaucoup de précaution lorsque le moteur est chaud. De la vapeur ou du liquide de refroidissement brûlant peuvent jaillir.
Option 1 :
Outils spéciaux :
Couvercle avec raccord .................................... 999 6441
Dispositif d’essai sous pression ........................ 999 6662
Vérifier le fonctionnement du dispositif d’essai sous pression 999 6662 comme suit, avant de l’utiliser : Voir les instructions à la page 142.
1
Vérifier que tous les tuyaux et colliers sont intacts.
2
Vérifier que le robinet sur le détendeur est dévissé.
3
Remplacer le bouchon de remplissage du vase d’expansion par le couvercle 999 6441. Brancher le dispositif
d’essai sous pression au raccord sur le couvercle.
4
Raccorder le dispositif d’essai sous pression au système
d’air comprimé et ouvrir le robinet (B). Régler le détendeur (A) de manière à obtenir une pression de 70 kPa
(10.2 psi) sur le manomètre. Fermer le robinet (B).
5
La pression ne doit pas chuter pendant les deux minutes
qui suivent pour considérer le circuit de refroidissement
comme étanche.
N.B. Répéter l’essai sous pression au moindre doute
quant à l’étanchéité du système de refroidissement.
192
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 26 : Système de refroidissement
Remise à neuf / Échange
6
Couper l’air comprimé après l’essai. Pour éliminer la surpression dans le système, dévisser le bouton sur le détendeur.
7
Enlever le dispositif d’essai sous pression.
8
Vérifier le niveau de liquide de refroidissement dans le
vase d’expansion.
Remettre le bouchon de remplissage d’origine.
9
Démarrer le moteur et vérifier l’étanchéité.
Option 2 :
Outils spéciaux :
Équipement d’essai sous pression ................... 885 531
1
Vérifier que tous les tuyaux et colliers sont intacts.
2
Vérifier le niveau de liquide de refroidissement dans le
vase d’expansion.
3
Remplacer le bouchon de remplissage du vase d’expansion par le couvercle 885531 de l’équipement d’essai
sous pression. Brancher le dispositif d’essai sous pression au raccord sur le couvercle.
4
Pomper de manière à obtenir une pression de 70 kPa
(10.2 psi).
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
193
Remise à neuf / Échange
Groupe 26 : Système de refroidissement
5
La pression ne doit pas chuter pendant les deux minutes
qui suivent pour considérer le circuit de refroidissement
comme étanche.
N.B. Répéter l’essai sous pression au moindre doute
quant à l’étanchéité du système de refroidissement.
6
Libérer la surpression du système et déposer l’équipement d’essai sous pression.
7
Vérifier le niveau de liquide de refroidissement dans le
vase d’expansion. Remettre le bouchon de remplissage
d’origine.
8
Démarrer le moteur et vérifier l’étanchéité.
Bouchon de remplissage de
liquide de refroidissement,
échange
N.B. Remplacer toujours le bouchon de remplissage pour
le liquide de refroidissement sur un moteur qui a été surchauffé. Le clapet de surpression dans le bouchon (bouchon en plastique) peut avoir été endommmagé par la
chaleur.
194
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 26 : Système de refroidissement
Remise à neuf / Échange
26211
Pompe à liquide de
refroidissement, échange
Dépose
1
Couper l’alimentation à l’aide des interrupteurs principaux
et vérifier que le moteur est hors tension.
2
Vider le liquide de refroidissement dans un bac adéquat.
Voir « Système de refroidissement , vidange ».
3
Déposer le cache de la courroie d’entraînement placé audessus de la pompe à liquide de refroidissement.
4
Déposer la courroie d’entraînement de la pompe à liquide
de refroidissement en plaçant une poignée de serrage (A)
dans le dispositif tendeur et en relâchant la tension de la
courroie.
Déposer la courroie d’entraînement de la pompe à liquide
de refroidissement.
5
Déposer la pompe à liquide de refroidissement avec son
joint d’étanchéité. Enfoncer le tendeur de courroie pour
accéder plus facilement à la vis inférieure sur la pompe à
liquide de refroidissement. Laisser la vis « 1 » en place
dans le boîtier.
Pose
6
Poser la pompe à liquide de refroidissement avec un joint
neuf.
Remarque : Utiliser de la vaseline pour maintenir le joint
en place lors du montage. La vis « 1 » doit être en place
dans le boîtier lors du montage.
Serrer les vis en deux étapes.
Étape 1 : 24 ±4 Nm (17.7 ±3 lbf.ft).
Étape 2 : 24 ±4 Nm (17.7 ±3 lbf.ft).
Remarque : Ordre de serrage 1–5 –2 –4 –6 –3 dans les
deux étapes. Voir le schéma de serrage à la page suivante.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
195
Remise à neuf / Échange
Groupe 26 : Système de refroidissement
7
Monter la courroie d’entraînement de la pompe à liquide
de refroidissement.
8
Monter le cache de la courroie.
9
Faire le plein de liquide de refroidissement dans le moteur. Voir « Système de refroidissement, remplissage » à
la page 190.
10
Démarrer le moteur et le laisser tourner pour qu’il atteigne
sa température de service normale.
Vérifier l’étanchéité de l’ensemble. Faire l’appoint en liquide de refroidissement si nécessaire.
26273
Thermostat, contrôle de
fonctionnement
1
Déposer le thermostat. Voir « Thermostat, échange ».
Thermostat fermé
2
Plonger le thermostat dans un grande casserole remplie
d’eau et chauffer jusqu’à la température d’ouverture indiquée dans les « Caractéristiques techniques, Thermostat ».
3
Si le thermostat ne s’ouvre pas à la température indiquée
dans les caractéristiques techniques, il devra être remplacé.
4
Monter le thermostat. Voir « Thermostat, échange ».
N.B. Toujours utiliser un joint neuf, même si le thermostat
n’est pas remplacé.
Thermostat ouvert
196
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 26 : Système de refroidissement
Remise à neuf / Échange
26271
Thermostat, échange
1
Vidanger le système de refroidissement. Voir « Système
de refroidissement, vidange » à la page 187.
2
Nettoyer autour du boîtier de thermostat.
Débrancher le tuyau de liquide de refroidissement du boîtier de thermostat et le dévisser côté culasse.
3
Déposer le thermostat (1) et nettoyer le boîtier intérieurement.
4
Monter un thermostat neuf avec une bague d’étanchéité
neuve.
5
Monter le boîtier de thermostat et le serrer.
Brancher le tuyau de liquide de refroidissement et le serrer.
6
En même temps, vérifier que la vanne by-pass ne grippe
pas.
Dévisser le bouchon (2) et vérifier que la vanne (3) se déplace.
Serrer le bouchon au couple de 55 ±5 Nm (40.6 ±4 lbf.ft).
7
Faire le plein de liquide de refroidissement dans le moteur. Voir « Système de refroidissement, remplissage » à
la page 190.
8
Démarrer le moteur et vérifier l’étanchéité. Faire un essai
d’étanchéité sous pression du système de refroidissement. Voir « Système de refroidissement, essai d’étanchéité sous pression » à la page 192.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
197
Remise à neuf / Échange
Groupe 26 : Système de refroidissement
25060
Refroidisseur d’air de
suralimentation, dépose et
pose
1
Couper l’alimentation à l’aide des interrupteurs principaux
et vérifier que le moteur est hors tension.
2
Fermer le robinet de fond et vidanger le système de refroidissement. Voir « Système de refroidissement, vidange »
à la page 187.
3
Déposer le capot de protection sur le raccord de la tubulure d’admission au refroidisseur d’air de suralimentation.
4
Dégager les raccords de liquide de refroidissement sous
le refroidisseur d’air de suralimentation.
5
Dégager le flexible de purge sur le dessus du refroidisseur d’air de suralimentation.
6
Dégager le tuyau d’air de suralimentation du turbocompresseur au raccord du refroidisseur d’air de suralimentation.
7
Déposer le bouton d’arrêt d’urgence.
198
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 26 : Système de refroidissement
Remise à neuf / Échange
8
Enlever les raccords pour le reniflard (suivant les cas).
9
Dégager le raccord du tuyau d’air de suralimentation à la
tubulure d’admission et déposer le refroidisseur d’air de
suralimentation au complet avec le support.
N.B. Veiller à ce qu’aucune impureté ne pénètre dans la
tubulure d’admission du moteur.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
199
Remise à neuf / Échange
Groupe 26 : Système de refroidissement
10
Déposer le refroidisseur d’air de suralimentation du support si le refroidisseur doit être remplacé.
Remettre les pièces dans l’ordre inverse.
200
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 26 : Système de refroidissement
Remise à neuf / Échange
25061
Refroidisseur d’air de
suralimentation, nettoyage
Le refroidisseur d’air de suralimentation est branché au
système d’eau douce. Le côté eau est donc nettoyé en
même temps que le système de refroidissement du moteur. Voir « Système de refroidissement, nettoyage » à la
page 189.
Remarque : Lors du fonctionnement, de l’eau peut se
condenser dans le refroidisseur d’air de suralimentation.
L’eau de condensation est alors drainée par un flexible à
partir d’un raccord situé derrière la bride de raccordement
du refroidissement d’air de suralimentation à la tubulure
d’admission.
AVERTISSEMENT ! Si une grande quantité d’eau
s’écoule par le tuyau de drainage sur la tubulure
d’admission, le refroidisseur d’air de suralimentation
devra être déposé et soumis à un essai sous pression.
1
Vérifier que le raccord de drainage n’est pas colmaté.
2
Fermer le robinet de fond et vidanger le système de refroidissement. Voir « Système de refroidissement, vidange »
à la page 187.
3
Déposer le refroidisseur d’air de suralimentation. Voir
« Refroidisseur d’air de suralimentation, dépose et pose »
à la page 198.
N.B. Veiller à ce qu’aucune impureté ne pénètre dans la
tubulure d’admission du moteur.
4
Nettoyer l’intérieur et l’extérieur du refroidisseur d’air. Nettoyer les canaux d’air avec un produit dégraissant. Rincer
les canaux d’huile et de liquide de refroidissement à l’eau
douce et sécher à l’air comprimé sec (autrement, laisser
égoutter).
IMPORTANT ! Le refroidisseur d’air de suralimentation ne doit pas être désassemblé.
5
Monter le refroidisseur d’air de suralimentation. Voir les
instructions à la page précédente.
6
Remplir de liquide de refroidissement, selon les spécifications. Voir « Système de refroidissement, remplissage » à
la page 190.
7
Démarrer le moteur et effectuer un contrôle d’étanchéité
et de fonctionnement.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
201
Remise à neuf / Échange
Groupe 26 : Système de refroidissement
Refroidisseur d’air de
suralimentation, essai
d’étanchéité sous pression
Outils spéciaux :
Équipement d’essai sous pression ................... 885 531
Bouchon d’expansion ....................................... 885 536
Bouchon d’expansion ....................................... 885 539
1
Fermer le robinet de fond et vidanger le système de refroidissement. Voir « Système de refroidissement, vidange »
à la page 187.
2
Déposer le refroidisseur d’air de suralimentation. Voir
« Refroidisseur d’air de suralimentation, dépose et pose »
à la page 198.
N.B. L’essai sous pression peut être effectué en laissant
le cadre et le support sur le refroidisseur d’air de suralimentation (non illustré).
Essai l’étanchéité, côté eau
3
Monter les bouchons d’expansion 885536 respectivement. 885539 sur le refroidisseur d’air de suralimentation.
Brancher la pompe manuelle 885531 au bouchon d’expansion 885536.
Boucher le raccord du flexible de purge.
4
Pomper pour créer une pression de 150 kPa (1,5 bar /
21.8 psi).
5
Plonger le refroidisseur d’air dans un bain d’eau. Veiller à
ce que le circuit d’air soit entièrement rempli d’eau et qu’il
n’y ne reste pas d’air.
6
Effectuer un essai sous pression du refroidisseur d’air
pendant 1 minute et vérifier qu’il n’y a pas d’air qui
s’échappe du circuit ou des jonctions.
7
Répéter le contrôle d’étanchéité plusieurs fois pour être
sûr, en cas de doute.
202
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 26 : Système de refroidissement
Remise à neuf / Échange
26112, 26000
Échangeur de température,
dépose et pose
1
Fermer le robinet de fond et vider l’eau des systèmes
d’eau de mer et d’eau douce. Voir « Système de refroidissement, vidange » à la page 187.
2
Déposer la centrale électrique complète avec la plaque
de fixation.
3
Dégager les deux raccords de liquide de refroidissement
sur le dessus de l’échangeur de température.
4
Dégager le raccord avec la vanne de priorité sous
l’échangeur de température.
5
Détacher la bride de raccordement au bord avant de
l’échangeur de température.
6
Dégager le tuyau de raccord de la pompe à eau de mer
au bord arrière de l’échangeur de température.
7
Enlever les vis de fixation supérieures (4 pces).
8
Enlever les vis de fixation inférieures (4 pces).
9
Déposer l’échangeur de température vers l’avant – vers
l’extérieur.
Remettre les pièces dans l’ordre inverse.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
203
Remise à neuf / Échange
Groupe 26 : Système de refroidissement
Échangeur de température,
nettoyage
Le côté eau douce est nettoyé en même temps que le système de refroidissement du moteur. Voir « Système de refroidissement, nettoyage » à la page 189.
1
Fermer le robinet de fond et vidanger le système de refroidissement. Voir « Système de refroidissement, vidange »
à la page 187.
2
Déposer l’échangeur de température. Voir « Échangeur
de température, dépose et pose » à la page précédente.
N.B. L’élément interne de l’échangeur (côté eau de mer)
peut aussi être nettoyé avec l’échangeur de température
en place sur le moteur, après avoir retiré les deux flasques latéraux.
3
Déposer les flasques latéraux de l’échangeur de température. (Commencer par enlever les vis des flasques puis
les deux vis de l’élément interne).
4
Déposer les joints toriques (2 sur le bord avant et un sur
le bord arrière) et extraire l’élément interne.
N.B. L’élément interne peut seulement être repoussé vers
l’arrière puisqu’il comporte une bride sur le bord arrière.
L’élément interne peut aussi être extrait en vissant deux
vis M10 dans les trous taraudés dans la bride.
5
Nettoyer le tuyau interne de l’élément interne de l’échangeur de température sur toute sa longueur. Utiliser de
l’eau propre et des brosses appropriées. Rincer et nettoyer soigneusement les tuyaux jusqu’à ce qu’il n’y ait
plus de trace de particules dans l’eau. Rincer et nettoyer
également l’élément interne extérieurement. Nettoyer
également le carter et les flasques latéraux.
204
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 26 : Système de refroidissement
Remise à neuf / Échange
6
Vérifier les anodes en zinc dans les flasques latéraux. Remplacer les anodes si elles sont usées à plus de 50% de leur
taille d’origine. Autrement, nettoyer les anodes de manière à
retirer toute trace d’oxydation avant le remontage.
IMPORTANT ! Nettoyer avec une toile émeri. Ne pas
utiliser d’outil en acier, ceci risquant d’affecter la protection galvanique.
Veiller à ce qu’il y ait un bon contact métallique entre
l’anode et la masse lors du montage.
7
Monter l’élément interne dans le carter avec des bagues
d’étanchéité neuves
8
Monter les flasques latéraux avec des bagues d’étanchéité neuves.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
205
Remise à neuf / Échange
Groupe 26 : Système de refroidissement
26010
Échangeur de température,
essai d’étanchéité sous
pression
Outils spéciaux :
Rondelles d’étanchéité ..................................... 885 381*
Equipement d’essai sous pression ................... 999 6662
* Remarque : Découper un morceau de joint en caoutchouc sur
la rondelle d’étanchéité sans le raccord (partie hachurée sur
l’illustration ci-dessous). Sinon la rondelle ne touche pas le flasque et des fuites se produisent.
1
Fermer le robinet de fond et vidanger le système de refroidissement. Voir « Système de refroidissement, vidange »
à la page 187.
2
Déposer l’échangeur de température. Voir « Échangeur
de température, dépose et pose » à la page 203.
3
Vérifier le fonctionnement du dispositif d’essai sous pression 999 6662 avant de l’utiliser. Voir les instructions à la
page 142.
Côté eau douce
4
Monter les rondelles d’étanchéité 885 381 comme le montrent les illustrations. Utiliser les vis existantes.
Monter un couvercle* sur l’ouverture restante du carter
d’échangeur de température.
* Remarque : Utiliser le couvercle (N° de réf. 3827303) avec
joint torique (N° de réf. 925255) avec deux vis (N° de réf.
946173), (M8 x 20) pendant l’essai sous pression.
206
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 26 : Système de refroidissement
Remise à neuf / Échange
5
Raccorder le dispositif d’essai sous pression 999 6662 à
une alimentation d’air comprimé et augmenter la pression
à 150 kPa (1,5 bar / 21.8 psi).
6
Plonger l’échangeur de température dans un bain d’eau.
Vérifier que le canal d’eau qui n’est pas sous pression est
bien rempli d’eau.
7
Effectuer un essai sous pression de l’échangeur pendant
1 minute et vérifier qu’il n’y a pas d’air qui s’échappe du
canal d’eau ou des jonctions.
8
Répéter le contrôle d’étanchéité si une fuite est suspectée.
Côté eau de mer
9
Monter les plaques de pression 885 381 avec joints
d’étanchéité comme le montrent les illustrations. Utiliser
les vis existantes.
Raccorder le dispositif d’essai sous pression 999 6662 à
une alimentation d’air comprimé et augmenter la pression
à 150 kPa (1,5 bar / 21.8 psi).
10
Plonger l’échangeur de température dans un bain d’eau.
Vérifier que le canal d’eau qui n’est pas sous pression est
bien rempli d’eau.
11
Faire un essai d’étanchéité sous pression de l’échangeur
de température pendant 1 minute. Vérifier que l’air ne
s’échappe pas du canal d’eau ni des jonctions.
12
Répéter le contrôle d’étanchéité si une fuite est suspectée.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
207
Remise à neuf / Échange
Groupe 26 : Système de refroidissement
22311
Refroidisseur d’huile moteur,
dépose / pose
Dépose
1
Vidanger le liquide de refroidissement. Voir « Système de
refroidissement, vidange » à la page 187.
2
Nettoyer autour du couvercle sur le refroidisseur d’huile.
3
Desserrer les vis et déposer le couvercle sur le refroidisseur d’huile.
4
Déposer le refroidisseur d’huile du bloc-cylindres.
5
Déposer les bagues d’étanchéité du refroidisseur d’huile
ainsi que le joint dans le couvercle du refroidisseur d’huile. Nettoyer les surfaces de contact sur le couvercle.
6
Nettoyer et faire un essai d’étanchéité sous pression du
refroidisseur d’huile. Voir les instructions aux pages
209 –210.
Pose
1
Nettoyer et monter des bagues d’étanchéité neuves dans
le bloc-cylindres. Serrer le refroidisseur d’huile en deux
étapes.
Étape 1 : 10 ±4 Nm (7.4 ±3 lbf.ft).
Étape 2 : 27 ±4 Nm* (20 ±3 lbf.ft)*.
* Remarque : Ordre de serrage 1 –2 –3 –4 –1 dans l’étape 2.
2
Placer un joint neuf dans le couvercle et le mettre en place. Serrer les vis au couple de 27 ±4 Nm (20 ±3 lbf.ft).
Voir le schéma de serrage dans les « Caractéristiques
techniques ».
Remarque : Vérifier que le joint en caoutchouc dans le
carter ne sort pas de son logement.
208
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 26 : Système de refroidissement
Remise à neuf / Échange
3
Vérifier le niveau d’huile et faire l’appoint si nécessaire.
Pour l’huile, voir les spécifications dans « Caractéristiques techniques ».
4
Remplir de liquide de refroidissement, selon les spécifications. Voir « Caractéristiques techniques » et « Système
de refroidissement, remplissage » à la page 190.
N.B. En cas de fuites d’huile du refroidisseur d’huile dans
le système de refroidissement, ce dernier devra être nettoyé avant d’être rempli. Voir « Système de refroidissement, nettoyage » à la page 189.
5
Démarrer le moteur et effectuer un contrôle d’étanchéité.
22312
Refroidisseur d’huile moteur,
nettoyage
Le refroidisseur d’huile est branché au système d’eau
douce. Le côté eau est donc nettoyé en même temps que
le système de refroidissement du moteur. Voir « Système
de refroidissement, nettoyage » à la page 189.
1
Déposer le refroidisseur d’huile. Voir « Refroidisseur
d’huile moteur, dépose / pose » à la page précédente.
2
Nettoyer l’intérieur et l’extérieur du refroidisseur d’huile.
Nettoyer les canaux d’huile avec un produit dégraissant.
Rincer les canaux d’huile et de liquide de refroidissement
à l’eau douce et sécher à l’air comprimé sec (autrement,
laisser égoutter).
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
209
Remise à neuf / Échange
Groupe 26 : Système de refroidissement
22312
Refroidisseur d’huile moteur,
essai d’étanchéité sous
pression
Outils spéciaux :
Dispositif d’essai sous pression ........................ 999 6662
Serre-joint (2 sont nécessaires) ........................ 999 6845
1
Déposer le refroidisseur d’huile. Voir « Refroidisseur
d’huile moteur, dépose /pose » à la page 208.
2
Nettoyer le refroidisseur d’huile. Voir le paragraphe précédent. « Refroidisseur d’huile moteur, nettoyage ».
3
Vérifier le fonctionnement du dispositif d’essai sous pression 999 6662 avant de l’utiliser. Voir les instructions à la
page 142.
4
Monter les serre-joints 999 6845 et vérifier qu’ils sont bien
en place.
5
Vérifier que le bouton du détendeur du dispositif d’essai
sous pression 999 6662 est complètement desserré et
que le manomètre indique 0.
Raccorder le dispositif d’essai sous pression à un serrejoints 999 6845.
6
Plonger le refroidisseur d’huile dans un récipient rempli
d’eau à température ambiante.
Augmenter la pression jusqu’à 250 kPa (2,5 bar / 36.3
psi) avec le bouton du détendeur.
Attendre au moins une minute.
N.B. Si un débit régulier de bulles d’air s’échappe de
l’élément du refroidisseur d’huile, le système n’est pas
étanche et le refroidisseur devra être remplacé.
210
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 26 : Système de refroidissement
Remise à neuf / Échange
26213
Pompe à eau de mer, échange
1
Fermer le robinet de fond et vidanger le système d’eau de
mer. Voir « Système de refroidissement, vidange » à la
page 187.
2
Enlever le raccord d’eau de la pompe à eau de mer.
3
Déposer le tuyau d’eau entre la pompe à eau de mer et
l’échangeur de température.
4
Déposer la pompe à eau de mer.
5
Serrer la pompe à eau de mer dans un étau. Enlever
l’écrou pour le pignon de distribution et retirer le pignon
avec un extracteur adéquat. Monter le pignon de distribution sur la pompe à eau de mer neuve.
Couple de serrage : 200 ±30 Nm (148 ±22 lbf.ft).
6
Monter la nouvelle pompe à eau de mer avec un joint torique neuf.
N.B. Vérifier que le joint torique est correctement positionné lors du montage.
7
Monter le tuyau d’eau entre la pompe à eau de mer et
l’échangeur de température avec des joints neufs.
N.B. Graisser le joint face à l’échangeur de température
avec du lubrifiant (réf. 1141699) pour faciliter le remontage.
8
Monter la prise d’eau et l’attache sur la pompe à eau de
mer. Utiliser un joint torique neuf.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
211
Remise à neuf / Échange
Groupe 26 : Système de refroidissement
26214
Pompe à eau de mer, remise à
neuf
Pompe à eau de mer déposée
Désassemblage
Remarque : Les chiffres entre parenthèses renvoient à la
figure de la page 214.
1
Repérer la position des coudes par rapport au corps de
pompe. Déposer les coudes.
2
Déposer le couvercle de la pompe à eau de mer avec le
joint torique. Retirer la roue à aubes avec un extracteur
universel adéquat. Déposer la rondelle en caoutchouc (2)
de la roue à aubes.
3
Déposer la vis de came (12), le disque à cames (5) et la
bague d’usure (6).
4
Repérer la position du corps de pompe par rapport au
carter de palier. Desserrer les quatre vis et, avec précautions, tirer sur le corps de pompe. Déposer le corps de
pompe (10), la rondelle d’appui (8) et le joint d’étanchéité
de l’arbre (9).
5
Chasser la bague en céramique du joint d’étanchéité de
l’arbre dans le corps de pompe, utiliser une massette en
plastique. Utiliser une douille adéquate.
6
Déposer le disque de projection (13) de l’arbre.
7
Extraire le pignon avec un extracteur universel.
212
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 26 : Système de refroidissement
Remise à neuf / Échange
8
Enlever le circlips (20) du carter de palier et extraire l’arbre et le palier.
9
Extraire les roulement de l’arbre avec un extracteur universel.
10
Taper pour extraire la bague d’étanchéité (16) du carter
de palier avec une douille appropriée.
11
Vérifier toutes les pièces. Remplacer les pièces usées ou
endommagées.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
213
Remise à neuf / Échange
Groupe 26 : Système de refroidissement
Assemblage
1
Lubrifier la bague d’étanchéité (16) avec de la graisse hydrofuge (Volvo Penta réf. 828250) et la monter en tapant
dans le carter de palier.
Remarque : Placer l’ancienne rondelle d’appui (8) comme
protection sur la bague. Le côté avec le ressort sur le joint
d’étanchéité devra être tourné vers le carter de palier.
2
Monter les circlips intérieurs sur l’arbre de pompe et enfoncer les roulements. Remarque : L’outil 884167 peut
être utilisé.
Ou les roulements peuvent être chauffés à environ 100°C
(212°F) puis enfoncés en place.
Remplir les roulements de graisse (quand ils ont refroidis).
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
Couvercle
Rondelle caoutchouc
Roue à aubes
Joint torique
Disque à came
Bague d’usure
Broche
Rondelle d’appui
Joint d’étanchéité d’air
complet
10. Corps de pompe
11. Bouchon
214
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
21.
22.
Vis
Disque de projection
Carter de palier
Joint torique
Bague d’étanchéité
Roulement à billes
Circlips
Roulement à billes
Circlips
Arbre de pompe
Roue dentée
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 26 : Système de refroidissement
Remise à neuf / Échange
3
Monter l’arbre de pompe avec les roulements dans le carter de palier. Monter le circlips extérieur (20).
4
Positionner le pignon et le serrer.
Couple de serrage : 200 ±30 Nm (148 ±22 lbf.ft).
5
Placer le disque de projection (13) sur l’arbre, le plus prêt
du carter de palier.
6
Humidifier le capot en caoutchouc pour la bague en céramique du joint d’arbre puis le monter dans le corps de
pompe.
N.B. Les surfaces d’étanchéité du joint ne doivent pas venir en contact avec de la graisse ni être touchées avec les
doigts. Placer un morceau de plastique sur le manche du
marteau et, avec précautions, enfoncer la bague en céramique en place.
7
Monter le corps de pompe contre le carter de palier, selon
les repérages effectués auparavant, puis serrer.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
215
Remise à neuf / Échange
Groupe 26 : Système de refroidissement
8
Avec précautions, placer le joint d’étanchéité (9) sur l’arbre
de pompe et enfoncer la douille avec la bague en charbon
jusqu’au contact avec la bague en céramique dans le
corps. Remarque : L’outil 9994034 peut être utilisé.
9
Monter la rondelle d’appui (8) sur le joint d’étanchéité ainsi que la bague d’usure (6).
10
Serrer le corps de pompe contre le carter de palier au
couple standard de 24 Nm (18 lbf.ft).
11
Positionner le disque à came (5) et le serrer. Utiliser du
produit d’étanchéité blanc (Volvo Penta N° de réf.
1141570).
12
Lubrifier le corps de pompe et l’intérieur du couvercle
avec de la graisse hydrofuge (Volvo Penta réf. 828250).
Remarque : La roue à aubes peut être placée dans de
l’eau chaude avant la pose, afin de faciliter le montage.
13
Enfoncer la roue à aubes en la faisant tourner (sens antihoraire).
N.B. L’arbre de pompe comporte un filetage intérieur
(M8). Visser un goujon dans l’embout et enfoncer la roue
à aubes à l’aide d’une rondelle et d’un écrou.
14
Monter la rondelle en caoutchouc (joint à cannelures) à
l’extrémité de la roue à aubes. Monter le couvercle avec
un joint torique neuf et le serrer au couple standard de
10 Nm (7.4 lbf.ft).
15
Monter les coudes sur le corps de pompe, conformément
au marquage réalisé lors de la dépose.
N.B. Vérifier que le joint torique (15) est correctement positionné lors du montage de la pompe sur le moteur.
216
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 26 : Système de refroidissement
Remise à neuf / Échange
44272
Refroidisseur d’huile
d’inverseur, nettoyage
(Remarque : Le refroidisseur d’huile est un équipement
optionnel)
N.B. L’élément interne du refroidisseur d’huile (côté eau
de mer) peut aussi être nettoyé avec le refroidisseur en
place, après avoir fermé le robinet de fond et déposer les
deux flasques latéraux.
1
Fermer le robinet de fond et vidanger le système d’eau de
mer. Voir « Système de refroidissement, vidange » à la
page 187.
2
Débrancher les flexibles d’huile à l’arrivée et à la sortie du
refroidisseur.
3
Dégager les raccords d’eau de refroidissement à l’arrivée
et à la sortie du refroidisseur.
4
Desserrer les vis de fixation puis déposer le refroidisseur
d’huile.
N.B. Vidanger l’huile dans un bac de récupération.
5
Déposer le couvercle sur le thermostat. Déposer le thermostat.
6
Déposer les deux flasques latéraux et retirer l’élément interne.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
217
Remise à neuf / Échange
Groupe 26 : Système de refroidissement
7
Laver l’élément interne dans de l’essence minérale et le
sécher à l’air comprimé. (autrement, laisser égoutter). Nettoyer les tubes intérieurement ainsi que les côtés de l’élément interne, utiliser des brosses adéquates. Nettoyer
également le carter.
8
Remettre les pièces dans l’ordre inverse. Utiliser des bagues d’étanchéité neuves.
9
Ouvrir le robinet de fond. Démarrer le moteur et vérifier
l’étanchéité.
10
Vérifier le niveau d’huile dans l’inverseur. Si nécessaire
faire l’appoint d’huile conformément aux spécifications.
Voir le manuel d’instructions pour le moteur concerné.
218
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 26 : Système de refroidissement
Remise à neuf / Échange
Refroidisseur d’huile
d’inverseur, essai d’étanchéité
sous pression
(Le refroidisseur d’huile est un équipement optionnel)
Remarque : Si l’on soupçonne la présence de fuites, faire
un essai d’étanchéité sous pression du refroidisseur
d’huile, avant de remplacer ce dernier.
Outils spéciaux :
Plaque de pression ........................................... 885 381
Dispositif d’essai sous pression ........................ 999 6662
Plaque de pression (A) ........................... Voir la remarque*
* Remarque : Une plaque de pression recouverte de caoutchouc et avec les cotes indiquées sur la figure devra être fabriquée à l’atelier.
1
Déposer le refroidisseur d’huile de l’inverseur. Voir « Refroidisseur d’huile d’inverseur, nettoyage » à la page 217.
2
Vérifier le fonctionnement du dispositif d’essai sous pression 999 6662 avant de l’utiliser. Voir les instructions à la
page 142.
3
Monter une plaque de pression avec un raccord rapide du
kit 885381 sur le raccord horizontal comme le montre l’illustration. Utiliser les vis existantes (M8) de chaque côté
du refroidisseur d’huile.
Raccorder le dispositif d’essai sous pression 999 6662 à
une alimentation d’air comprimé et augmenter la pression
à 150 kPa (1,5 bar / 21.8 psi).
4
Monter une plaque de pression adéquate (A) sur le raccord vertical.
5
Plonger le refroidisseur d’huile dans un bain d’eau.
Veiller à ce que le canal d’huile soit entièrement rempli
d’eau et qu’il n’y ne reste pas d’air.
6
Effectuer un essai sous pression du refroidisseur d’huile
pendant 1 minute et vérifier qu’il n’y a pas d’air qui
s’échappe du canal d’huile ou des jonctions.
7
Répéter le contrôle d’étanchéité plusieurs fois en cas de
doute.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
219
Remise à neuf / Échange
Groupe 26 : Système de refroidissement
Refroidisseur d’huile
d’inverseur, échange de
thermostat
(Le refroidisseur d’huile est un équipement optionnel)
1
Placer un bac sous le refroidisseur d’huile pour récupérer
l’huile éventuelle.
2
Déposer le couvercle de thermostat et retirer le thermostat.
3
Monter le thermostat neuf* dans le refroidisseur d’huile
avec un joint torique neuf.
* Remarque : Le thermostat s’ouvrer à 70°C (158°F).
4
Monter le couvercle de thermostat avec un joint torique
neuf.
220
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Groupe 26 : Système de refroidissement
Remise à neuf / Échange
Courroies d’entraînement,
contrôle
Le contrôle doit se faire pendant que les courroies sont
chaudes.
IMPORTANT ! Toujours remplacer une courroie qui
porte des traces d’usure ou des fissures.
Courroies d’entraînement,
échange
1
Couper l’alimentation à l’aide des interrupteurs principaux
et vérifier que le moteur est hors tension.
2
Déposer le cache de la courroie.
3
Mettre une clé carrée de 1/2" dans le tendeur de courroie
(1). Décharger le tendeur de courroie en soulevant la clé.
Déposer la courroie d’entraînement.
4
Mettre une clé carrée de 1/2" dans le tendeur de courroie
(2). Décharger le tendeur de courroie en soulevant la clé.
Déposer la courroie d’alternateur.
5
Vérifier que les poulies sont propres et en parfait état.
6
Soulever la clé de 1/2" dans le tendeur de courroie (2) et
monter une courroie d’alternateur neuve.
7
Soulever la clé de 1/2" dans le tendeur de courroie (1) et
monter une courroie d’entraînement neuve pour la pompe
à liquide de refroidissement.
8
Monter le cache de courroie.
9
Démarrer le moteur et effectuer un contrôle de fonctionnement.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
221
Références aux Service Bulletins
Groupe
Nº
Date
Concerne
..............................................................................................................................................
..............................................................................................................................................
..............................................................................................................................................
..............................................................................................................................................
..............................................................................................................................................
..............................................................................................................................................
..............................................................................................................................................
..............................................................................................................................................
..............................................................................................................................................
..............................................................................................................................................
..............................................................................................................................................
..............................................................................................................................................
..............................................................................................................................................
..............................................................................................................................................
..............................................................................................................................................
..............................................................................................................................................
..............................................................................................................................................
..............................................................................................................................................
..............................................................................................................................................
..............................................................................................................................................
..............................................................................................................................................
..............................................................................................................................................
..............................................................................................................................................
..............................................................................................................................................
222
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Index
A
À propos du manuel d’atelier .......................................
6
Arbre à cames, contrôle de l’usure .............................. 149
Arbre à cames, pose .................................................... 86
B
Bague de pied de bielle, mesure de contrôle ..............
Bielle, contrôle ..............................................................
Bloc-cylindres ...............................................................
Bouchon de remplissage de liquide de
refroidissement, échange .............................................
129
129
19
194
C
Capteur de pression d’huile, contrôle .......................... 164
Carter de palier d’arbre à cames, échange ................. 150
Chemise de cylindre, pose ........................................... 71
Chemises de cylindre et pistons, contrôle ................... 97
Chemises de cylindre et pistons, échange (tous) ........ 99
Chemises de cylindre ................................................... 20
Classes de résistance ..................................................
8
Collecteur d’échappement, dépose / pose .................. 186
Conception et fonctionnement ..................................... 18
Conduits d’air de suralimentation, contrôle ................. 46
Conseils pratiques lors d’intervention sur les
moteurs EVC ................................................................ 50
Consignes de sécurité pour le caoutchouc fluoré .......
9
Consignes générales lors de mesure de la
pression ........................................................................ 50
Contre-pression d’échappement, contrôle .................. 47
Contrôles avant la dépose du moteur .......................... 49
Corps de moteur ........................................................... 18
Corps du moteur, remise à neuf complète ................... 54
Couples de serrage ......................................................
8
Couronne dentée, échange ......................................... 123
Courroies d’entraînement, contrôle ............................. 221
Courroies d’entraînement, échange ............................ 221
Culasse ......................................................................... 18
Culasse, dépose .......................................................... 54
Culasse, essai d’étanchéité sous pression ................. 142
Culasse, pose ............................................................... 83
D
Dépose du moteur ........................................................
Distance du capteur d’arbre à cames, contrôle ...........
Distance du capteur de volant moteur, contrôle ..........
Distribution ...................................................................
Distribution, dépose .....................................................
Distribution, pose ..........................................................
Douille en cuivre pour injecteur-pompe, échange ......
52
151
124
24
65
77
145
E
Échangeur de température, dépose et pose ............... 203
Échangeur de température, essai d’étanchéité
sous pression ............................................................... 206
Échangeur de température, nettoyage ........................ 204
Écrous de blocage .......................................................
8
Emplacement des prises de mesure sur le moteur ......... 37
Essai de compression .................................................. 42
F
Fixation moteur, montage ............................................. 53
G
Gicleurs de refroidissement de piston, pose ................ 76
Guides de soupape, échange ...................................... 136
Guides de soupape, vérification .................................. 135
I
Identification de l’unité de commande moteur ............. 170
Informations de sécurité ...............................................
3
Informations générales .................................................
6
Injecteur-pompe, échange ........................................... 173
Injecteur-pompe, phases du fonctionnement .............. 30
Injecteur-pompe, pose ................................................. 90
Injecteur-pompe, programmation du code de
mise au point ................................................................ 178
Instructions concernant le lancement du moteur
au démarreur ................................................................ 41
Instructions de réparation ............................................ 7/54
J
Jeu en flanc de denture, réglage ................................. 87
Joint d’étanchéité arrière de vilebrequin, échange ....... 127
Joint d’étanchéité avant de vilebrequin, échange ....... 126
Joints de queue de soupape, échange ....................... 140
L
Logement de chemise de cylindre, fraisage ......... 107/113
Logements de chemise de cylindre, contrôle .............. 105
M
Manetons, contrôle .......................................................
Manipulation de produits chimiques, de carburant
et d’huile de lubrification ..............................................
Mécanisme de commande des soupapes ...................
Mesures à observer après le levage du moteur ..........
Mesures à prendre avant toute intervention
dans le bateau ..............................................................
Mesures à prendre en cas de pression de
suralimentation basse ..................................................
Moteurs certifiés ...........................................................
115
49
23
50
49
39
6
N
Notre responsabilité commune ....................................
7
Numéro d’identification ................................................ 17
O
Outils spéciaux ............................................................. 10
P
Paliers de bielle, échange (tous) .................................
Paliers de vilebrequin, échange ..................................
Pertes de liquide de refroidissement ...........................
Pièces de rechange .....................................................
Pignons de distribution, échange ................................
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
119
116
40
6
153
223
Index alphabétique
Piston, pré-assemblage ...............................................
Pistons et bielles ..........................................................
Pistons, dépose ............................................................
Pistons, pose ................................................................
Pompe à eau de mer, échange ....................................
Pompe à eau de mer, remise à neuf ............................
Pompe à huile de lubrification, contrôle ......................
Pompe à huile de lubrification, échange .....................
Pompe à liquide de refroidissement, échange ............
Pompe d’alimentation de carburant, échange .............
Pression d’air de suralimentation, contrôle .................
Pression d’alimentation, contrôle .................................
Pression d’eau de mer, contrôle ..................................
Pression de liquide de refroidissement, contrôle ........
Produits d’étanchéité ....................................................
72
21
67
74
211
212
166
166
195
171
45
44
48
47
8
R
Recherche de pannes ..................................................
Réducteur, contrôle ......................................................
Réducteur, échange .....................................................
Références aux Bulletins de service ............................
Refroidissement des pistons ........................................
Refroidisseur d’air de suralimentation .........................
Refroidisseur d’air de suralimentation, dépose /
pose ..............................................................................
Refroidisseur d’air de suralimentation, essai
d’étanchéité sous pression ..........................................
Refroidisseur d’air de suralimentation, nettoyage .......
Refroidisseur d’huile d’inverseur, échange de
thermostat .....................................................................
Refroidisseur d’huile d’inverseur, essai
d’étanchéité sous pression ..........................................
Refroidisseur d’huile d’inverseur, nettoyage ...............
Refroidisseur d’huile moteur, dépose / pose ...............
Refroidisseur d’huile moteur, essai d’étanchéité
sous pression ...............................................................
Refroidisseur d’huile moteur, nettoyage ......................
Remise à neuf / Remplacement des composants .......
Reniflard en circuit fermé .............................................
Repères de calage .......................................................
210
209
97
33
91
S
Serrage dynamométrique – serrage angulaire ...........
Siège de soupape, échange ........................................
Siège de soupape, rectification ....................................
Soudure électrique .......................................................
Soupape de sécurité, contrôle .....................................
8
133
138
51
165
224
36
165
163
222
27
35
198
202
201
220
219
217
208
Soupape de sécurité, pression d’huile, échange ........
Soupapes et injecteurs-pompes, réglage ....................
Soupapes, dépose .......................................................
Soupapes, pose ...........................................................
Soupapes, rectification .................................................
Système d’alimentation ................................................
Système d’alimentation, purge .....................................
Système de lubrification ...............................................
Système de refroidissement .........................................
Système de refroidissement, essai d’étanchéité
sous pression ...............................................................
Système de refroidissement, nettoyage .......................
Système de refroidissement, remplissage ...................
Système de refroidissement, vidange ..........................
Systèmes d’admission et d’échappement ...................
T
Température de liquide de refroidissement
excessive ......................................................................
Température de liquide de refroidissement
insuffisante ...................................................................
Temps de main-d’oeuvre (Flat Rate) ...........................
Thermostat, contrôle de fonctionnement ......................
Thermostat, échange ....................................................
Turbocompresseur .......................................................
Turbocompresseur, contrôle du jeu de palier ..............
Turbocompresseur, contrôle ........................................
Turbocompresseur, échange .......................................
163
92
130
132
139
28
180
25
34
192
189
190
187
32
40
40
6
196
197
32
184
46
181
U
Unité de commande, échange ..................................... 169
V
Vanne by-pass du refroidisseur d’huile, échange .......
Vanne de dérivation du filtre à huile à passage
intégral, échange ..........................................................
Vanne de dérivation pour filtre by-pass, échange .......
Vannes dans le système de lubrification .....................
Vannes de refroidissement des pistons, échange .......
Vidange, canal de carburant dans la culasse .............
Vilebrequin ...................................................................
Vilebrequin, contrôle et remise à neuf .........................
Vilebrequin, dépose .....................................................
Vilebrequin, pose .........................................................
Volant moteur, dépose / pose ......................................
Vue d’ensemble, vannes de commande .....................
Vilebrequin, contrôle et remise à neuf .........................
162
161
161
26
162
168
22
114
68
69
121
160
114
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Formulaire d’appréciation
Avez-vous des commentaires ou suggestions au sujet du présent manuel ? Dans ce
cas, il vous suffit de photocopier cette page, d’y inscrire vos commentaires et de nous
les transmettre, soit par téléfax soit par la poste. L’adresse est indiquée en bas de
page. Veuillez dans la mesure du possible écrire en anglais (ou en suédois bien sûr).
De : ...............................................................................
......................................................................................
......................................................................................
......................................................................................
Concerne la publication : ........................................................................................................................................
No de publication : ....................................................... Date d’édition : .................................................................
Commentaires /suggestions : .................................................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
Date :................................................................
Nom :................................................................
AB Volvo Penta
Technical Information
Dept. 42200
SE-405 08 Göteborg
Suède
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
04– 2013
French
7746649
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement