NGCC Leonard J Cowley 2015 (rev 7) Projet Final

NGCC Leonard J Cowley 2015 (rev 7) Projet Final
NGCC Leonard J Cowley
2015 (rev 7)
Projet Final
Cowley 2015 Rev
Table of Contents
Table of Contents
PRÉAMBULE ............................................................................................................................ 7
1.1
Objet ................................................................................................................................. 7
1.2
Renseignements généraux sur le NGCC Leonard J. Cowley .......................................... 7
1.4
Jeu de documents techniques ........................................................................................... 8
1.5
Réunions d’avancement ................................................................................................. 10
1.6
Stationnement ................................................................................................................. 10
1.7
Frais et coûts................................................................................................................... 11
1.8
Inspections initiales ........................................................................................................ 11
1.9
Sûreté du navire .............................................................................................................. 11
1.10
Propriété du Canada.................................................................................................... 11
1.11
Gestion de projets ....................................................................................................... 12
1.11.1 Introduction ............................................................................................................. 12
1.11.2 Plan d'action du projet (PAP).................................................................................. 12
1.11.3 Gestion de l'intégration des projets ......................................................................... 12
1.11.4 Registre de gestion des changements ...................................................................... 12
1.11.5 Gestion des risques ................................................................................................. 13
1.11.6 Planification ............................................................................................................ 13
1.11.7 Rapports de projet ................................................................................................... 13
2.0
EXIGENCES TECHNIQUES GÉNÉRALES ............................................................... 14
2.1
Conditions de fonctionnement de l'équipement ......................................................... 14
2.1.1
Équipement sous le pont ......................................................................................... 14
2.1.2
Équipement sur le pont ........................................................................................... 14
2.1.3
Compartiments de matériel électronique ................................................................ 14
2.1.4
Vibration ................................................................................................................. 15
2.1.5
Percées .................................................................................................................... 15
2.2
Protection du personnel .................................................................................................. 15
2.2.1
PROCÉDURES DE VERROUILLAGE ET D’ÉTIQUETAGE ............................ 16
2.2.2
Travail à chaud ........................................................................................................ 16
Cowley 2015 2
2.2.3
Accès aux espaces clos ........................................................................................... 17
2.2.4
Machines rotatives .................................................................................................. 17
2.2.5
Équipement électrique ............................................................................................ 17
2.2.6
Travail en hauteur ................................................................................................... 17
2.3
Système d’information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT).... 18
2.4
Protection de l'équipement ............................................................................................. 18
2.5
Accès au navire et à l'équipement .................................................................................. 19
2.5.1
Accès pour l'installation et l'enlèvement ................................................................. 19
2.5.2
Accès pour l’entretien ............................................................................................. 19
2.6
Assemblage des composants et de l'équipement des systèmes ...................................... 19
2.6.1
Immobilisation des ensembles de composants et de l'équipement des systèmes ... 19
2.6.2
Nettoyage ................................................................................................................ 19
2.6.3
Outils ....................................................................................................................... 20
2.6.4
Matériaux et produits de remplacement .................................................................. 20
2.7
Soudage .......................................................................................................................... 20
2.7.1
2.8
Généralités .............................................................................................................. 20
Peinture........................................................................................................................... 21
2.8.1
Généralités .............................................................................................................. 21
2.8.2
Revêtements contenant des métaux lourds ............................................................. 22
2.9
Nettoyage ....................................................................................................................... 22
3.0
Documentation ............................................................................................................... 22
3.1.1
Dessins – généralités ............................................................................................... 22
3.1.2
Dessins de référence ............................................................................................... 23
3.1.3
Dessins « conformes à l'exécution » ....................................................................... 23
3.1.4
Dessins encadrés ..................................................................................................... 23
3.1.5
Mises à jour des dessins à l'intention du bureau ministériel sur place ....................... 24
3.2
QUALITÉ DE L’EXÉCUTION..................................................................................... 24
3.3
INSTALLATIONS ..................................................................................................... 24
3.4
DÉPOSE ......................................................................................................................... 24
3.5
EXPOSITION ET PROTECTION DE L’ÉQUIPEMENT ............................................ 24
3.6
ÉCLAIRAGE ET VENTILATION ............................................................................... 25
Cowley 2015 3
3.7
NORMES D’ÉLECTRICITÉ ......................................................................................... 25
3.8
TRANSDUCTEURS...................................................................................................... 25
3.9
SYSTÈMES DE DÉTECTION ET D'EXTINCTION D’INCENDIE ........................... 25
3.10
ANALYSE DE L'AIR DES CITERNES AUTOPORTEUSES ................................. 25
3.11
Bons de commande ..................................................................................................... 26
3.12
Registres des tests, des essais et des inspections ........................................................ 26
3.13
Registre des attestations.............................................................................................. 26
3.14
Liste des sigles ............................................................................................................ 27
H-01 Diagramme de production ............................................................................................... 29
H-02 Services ............................................................................................................................ 32
H-03 ESSAIS EN MER ............................................................................................................ 39
(Ingénierie navale) H-4 : SYSTÈME FIXE DE PULVÉRISATION DE MOUSSE ET DE
PRODUITCHIMIQUE MOUILLANT .................................................................................... 42
(Ingénierie navale)
H-05 : Systèmes d'étouffement fixes .......................................... 45
(Ingénierie navale)
H-06 : Extincteurs d’incendie portatifs ...................................... 50
(Ingénierie navale)
H-07 : Tenues de pompier, APRA et bouteilles ......................... 57
(Ingénierie navale)
H-08 : Radeaux de sauvetage et dispositifs de largage
automatique ............................................................................................................................... 63
H-09 Remplacement des tuyaux et des robinets de canalisation du mazout ............................ 66
H-10 Remplacement du réservoir de traitement des eaux usées............................................... 75
H-11 Remplacement du distributeur de carburant d'aviation (AVGAS) .................................. 85
H-12 Plancher et plancher brut ................................................................................................. 88
H-13 Citernes de ballast d’eau no. 2 à bâbord et à tribord ...................................................... 95
H-14 Mise en panneaux .......................................................................................................... 100
H-15 Meubles et armoires ....................................................................................................... 107
H-16 Remplacement du matériel de cuisine ........................................................................... 114
H-17 Plancher de cuisine ........................................................................................................ 123
H-18 VENTILATEURS REFOULANTS DES SALLES DES MACHINES ........................ 127
H-19 Unités, ventilateurs et moteurs du système de chauffage, ventilation et climatisation
(CVC)...................................................................................................................................... 133
H-20 CONDUITS ET REGISTRES ....................................................................................... 144
H-21 Réparation du pont de la salle du ventilateur................................................................. 151
Cowley 2015 4
H-22 REMPLACEMENT DES CONDUITES D'INCENDIE ............................................... 156
H-23 REMPLACEMENT DES TUYAUX DE BALLAST ................................................... 167
H-24 CANALISATION DU CIRCUIT D'EAU DOUCE ...................................................... 175
H-25 Isolation des chambres froides de la cuisine.................................................................. 188
H-26 Réfrigération des chambres froides de la cuisine .......................................................... 196
H-27 ESSENCE AVIATION – REMPLACEMENT DE REGISTRES ................................ 201
(M/E) HD-28 Revêtement du pont de la salle des machines avant ...................................... 206
H-29 Vérification du navire à l'état lège, essai de stabilité et livret sur la stabilité ................ 212
(Ingénierie navale)
HD-01 : Mise en cale sèche ...................................................... 217
(Ingénierie navale)
HD-02 INSPECTION DE LA CARÈNE ................................. 222
HD-03 PROTECTION CATHODIQUE ................................................................................ 225
HD-04 SYSTÈME ANTISALISSURE DU CIRCUIT DE REFROIDISSEMENT À L'EAU
DE MER.................................................................................................................................. 231
HD-05 ANODES SACRIFICIELLES DE LA COQUE ........................................................ 237
(M/E) HD-06 PEINTURE DE LA CARÈNE ........................................................................ 239
HD-07 DALOTS ET TUYAUX DE DRAINAGE ................................................................. 243
(Ingénierie navale)
HD-08 : Peinture de la coque au-dessus de la zone de
renforcement antiglace ............................................................................................................ 250
(Ingénierie navale)
HD-9 Abouts et joints de coque ............................................... 254
HD-10 RÉPARATIONS DE LA COQUE ............................................................................ 257
(Ingénierie navale)
HD-11 Vannes d'aspiration et de refoulement à la mer ............ 275
(Ingénierie navale)
HD-12 : Vidange du tube d'étambot ......................................... 284
HD-13 CITERNES DE BALLAST No 2 Bâbord et tribord ......Error! Bookmark not defined.
HD-14 Conversion du réservoir de ballast no 3 par un réservoir de mazout .......................... 307
(Ingénierie navale)
HD-15 Quilles de roulis ............................................................ 315
(Ingénierie navale)
HD-16 : Réservoir d'eaux grises ............................................... 318
HD-17 Installation du bossoir Miranda bâbord ...................................................................... 322
HD-18 Installation du bossoir Miranda tribord ...................................................................... 337
(Ingénierie navale)
E-01 : Remise en état du moteur de la génératrice ................... 352
(Ingénierie navale)
E-02 : Pompe de cale et pompe d'incendie de secours ............. 359
E-03 : CERTIFICATION DES SOUPAPES DE DÉCHARGE ............................................. 362
Cowley 2015 5
(Ingénierie navale)
E-04 : Canots de sauvetage et bossoir Quinndrinnal ................ 364
E-05 REMPLACEMENT DU TUYAU D'ALIMENTATION DE L'UNITÉ D'OSMOSE
INVERSE ................................................................................................................................ 370
ED-01 : modernisation des commandes de l'appareil à gouverner ......................................... 378
ED-01
Modernisation des commandes de l'appareil à gouverner ................................... 378
(M/E) ED-02 Remise en état du moteur principal tribord ..................................................... 383
ED-03 Mise à niveau des commandes du moteur principal tribord et bâbord....................... 405
ED-04 : Remplacement de l’isolant du silencieux du moteur principal tribord ..................... 410
ED-05
Supports de tuyauterie d’échappement ................................................................ 416
(Ingénierie navale)
ED-06 : Remise en état des pompes d'hélices à pas variable
supérieure et inférieure ........................................................................................................... 425
ED-07 Révision de la boîte de distribution d'huile de l'hélice à pas variable ......................... 428
ED-08 : Mise à niveau des commandes du propulseur d’étrave ............................................. 431
ED-08
Mise à niveau des commandes du propulseur d’étrave ....................................... 431
ED-09 : Remplacement du circuit de refroidissement par eau salée ...................................... 436
(Ingénierie navale)
L-01 : Remise en état des génératrices auxiliaires nos 1, 2 et 3 449
L-02 : Mise à niveau du régulateur électronique des génératrices auxiliaires ........................ 453
(Ingénierie navale)
L-03 : Systèmes de détection d'incendie................................... 458
(Ingénierie navale)
L-04 : Essais au mégohmmètre ................................................ 461
(Ingénierie navale)
L-05 : Thermographie infrarouge ............................................. 465
L-06 Système intégré de communications et approvisionnement et installation de systèmes
connexes .................................................................................................................................. 468
L-07 : REMPLACEMENT DE L'HORLOGE MAÎTRESSE ................................................ 485
L-08 : Installation électrique des bossoirs Miranda ................................................................ 492
L-09 : Installation des feux de navigation............................................................................... 501
L-10 ALARME À DISTANCE FM200 AJOUTÉE ............................................................... 508
Cowley 2015 6
PRÉAMBULE
1.1
Objet
Les présentes exigences du projet sont fournies à l'entrepreneur et définissent les objectifs, le
rendement, les normes et les exigences d'ingénierie concernant le prolongement de vie du navire
de la Garde côtière canadienne (NGCC) Leonard J. Cowley à l'intention de la Garde côtière
canadienne.
Indépendamment de toute erreur, omission, divergence, redondance ou manque de clarté dans les
présentes exigences de projet, il incombe à l'entrepreneur de garantir ce qui suit :
1. L'exécution des travaux indiqués aux présentes répond aux exigences des autorités
responsables de l'inspection (mécanicien en chef ou son représentant) et des organismes
de réglementation.
2. La révision et l'installation de toutes les machines et de tout l'équipement spécifiés dans
les présentes doivent être conformes aux instructions, dessins et spécifications
applicables du fabricant.
3. Tous les éléments et tout l'équipement fournis sont jugés nécessaires pour garantir la
navigabilité et le fonctionnement sécuritaires du navire, conformément aux exigences
visant un navire de ce type et de cette taille.
4. Chacune des tâches que l'entrepreneur devra exécuter dans le cadre du projet de
prolongement de vie du NGCC Leonard J. Cowley est décrite dans le présent devis.
5. Une liste complète des dessins du NGCC Leonard J. Cowley se trouve à l'annexe A.
6. Les abréviations utilisées dans le présent devis sont fournies à l'annexe 3.14
7. Une liste complète de l'équipement fourni par le gouvernement se trouve à l'annexe B.
1.2
Renseignements généraux sur le NGCC Leonard J. Cowley
Longueur hors tout : 72,0 m
Longueur entre perpendiculaires : 67,0 m
Largeur hors-tout : 14,0 m
Profondeur du creux sur quille : 4,9 m
Tirant d'eau moyen, extrême : 4,3 m
Déplacement, extrême : 2 087 tonnes
Déplacement, mise en cale sèche : 1 495 tonnes
Cowley 2015 7
1.4
Jeu de documents techniques
L'entrepreneur retenu doit recevoir les jeux de documents suivants qui définiront de manière
exhaustive la portée des travaux liés au projet de prolongement de vie du
NGCC Leonard J. Cowley.
Projet :
1. Spécifications techniques (le présent devis)
2. Plans de conception – format électronique
3. Manuels du NGCC Leonard J. Cowley, conformément aux exigences du devis
4. Normes et lignes directrices pertinentes de la GCC – format électronique
5. MPO 5847 – Norme sur les peintures et revêtements de coque
6. Norme de la Garde côtière canadienne TP 6151F, Soudage de matériaux ferreux
7. MPO 9415 – Soudage de l'aluminium et des alliages d'aluminium
8. 30-000-000-ES-TE-001 – Normes relatives au code de couleur pour la tuyauterie
Documents supplémentaires (non fournis par la GCC) :
9. ASTM F1321-92 (2004) – Standard Guide for Conducting a Stability Test (Lightweight
Survey and Inclining Experiment) to determine the Light Ship Displacement and Centers
of Gravity of a Vessel (Guide
10. ASTM G82-95 (2003) – Standard Guide for Development and Use of a Galvanic Series
for Predicting Galvanic Corrosion Performance
11. CAN/CGSB-1.193-99 – Revêtement aux résines époxydiques, à pouvoir garnissant
élevé, marin
12. CAN/CGSB 1.61-2004 – Peinture-émail aux résines alkydes, d'extérieur et d'intérieur,
marine
13. CAN/CGSB 3-GP-11D – Mazout marin, 2002-11-01
14. CAN/CGSB 4.155-M88 – Résistance à l'inflammation des revêtements de sol mous Plans d'échantillonnage
15. CAN/CGSB 51.53-95 – Poly (chlorure de vinyle) en feuille pour gaines de tuyauteries,
récipients et conduits cylindriques isolés
16. CAN/ULC-S102-03 – Caractéristiques de combustion superficielle des matériaux de
construction et assemblages
17. CAN/ULC-S109-03 – Essais de comportement au feu des tissus et pellicules
ininflammables
18. Règlements sur les machines et les coques de la Loi sur la marine marchande du
Canada qui se rapportent à un navire de recherche dont les renseignements généraux
sont indiqués à la section 1.2
19. CSA C22.1 SB-06 – Code canadien de l'électricité, 1re partie : norme de sécurité relative
aux installations électriques
20. CSA C22.2 – No 0-M91 (R2006) – Code canadien de l'électricité, 2e partie – Exigences
générales
21. CSA CAN3-Z299.3-85 (R2002) – Programme d'assurance de la qualité - Catégorie 3
22. CSA W47.1 03 – Certification des compagnies de soudage par fusion de l'acier
23. CSA W47.2-M1987 (R2003) – Certification des compagnies de soudage par fusion de
l'aluminium
24. IEC 60092-504 Ed. 3.0 en : 2001– Installations électriques à bord des navires - Partie
504 : Caractéristiques spéciales - Conduite et instrumentation
Cowley 2015 8
25. CAN/CSA-C22.2 No 60529-05 Degrés de protection procurés par les enveloppes (Code
IP)
26. MPO 5737 – Manuel de sécurité de la Flotte
27. CEI 60533 Deuxième édition – Installations électriques et électroniques à bord des
navires - Compatibilité électromagnétique
28. IEEE 45 STD -2002 – Recommended Practice for Electrical Installations Shipboard
29. IEEE STD 315-1975 (Réaffirmé en 1993) – Graphic Symbols for Electrical and
Electronics Diagrams
30. ISO 4406 – 1999 – Transmissions hydrauliques – Fluides – Méthode de codification du
niveau de pollution particulaire solide
31. ISO 18413:2002 – Transmissions hydrauliques – Propreté des pièces et composants –
Documents de contrôle et principes d'extraction et d'analyse des polluants et d'expression
des résultats
32. ISO/TR 10949:2002 – Transmissions hydrauliques – Propreté des composants – Lignes
directrices pour l'obtention et le maintien de la propreté des composants, de leur
fabrication jusqu'à leur installation
33. ISO/TS 16431:2002 – Transmissions hydrauliques – Vérification de la propreté
34. ISO 15748-1:2002 – Navires et technologie maritime – Approvisionnement en eau
potable sur navires et structures maritimes – Partie 1 : Planification et conception
35. ISO 15748-2:2002 – Navires et technologie maritime – Approvisionnement en eau
potable sur navires et structures maritimes – Partie 2 : Méthode de calcul
36. ISO 2081 – 1986 – Revêtements métalliques – Dépôts électrolytiques de zinc sur fer ou
acier;
37. règles de la société de classification Lloyd's Register pour la classification des navires
38. DORS/2010-120 – Règlement sur la sécurité et la santé au travail (navires)
39. Guide PMBOK 3e édition – Lignes directrices en matière de gestion de projet du Project
Management Institute
40. Industrial Health Regulations du ministère du Travail provincial en ce qui a trait à
l'élimination de l'amiante
41. SNAME – Rules/Guidelines for Shop and Installation Trials – dernière édition
42. SNAME (3-47)*1989 – Rules/Guidelines for Sea Trials – dernière édition
43. SOLAS – Recommandations
44. TP 11469 F – Guide sur la protection contre l'incendie à la construction
45. TP 127F (2002) – Normes d'électricité régissant les navires
46. TP 11469 – Guide sur la protection contre l'incendie à la construction – 1993
47. TP 1861F – Normes concernant les feux de navigation, marques, appareils de
signalisation sonore et réflecteurs radar (1991)
48. TP 2072F – Code de sécurité des pontées (1974)
49. TP 7301 – Normes de stabilité, de compartimentage et de lignes de charge (1975)
50. Bulletin de Transports Canada sur la sécurité maritime 06/1989 – « Sécurité de mise à la
masse en cale sèche »
51. UL 1309 – Standard for Safety for Marine Shipboard Cable
Cowley 2015 9
Les publications TP sont disponibles à l'adresse suivante :
http://www.tc.gc.ca/fra/securitemaritime/tp-menu-515.htm
Les normes et publications de l'ONGC sont disponibles à l'adresse suivante :
http://www.scc.ca
Les normes et publications ULC sont disponibles à l'adresse suivante :
http://canada.ul.com/fr/
Les normes de l'Association canadienne de normalisation sont disponibles à l'adresse suivante :
http://www.csa.ca/cm/ca/fr/home
Les normes de l'Organisation internationale de normalisation sont disponibles à l'adresse
suivante :
http://www.iso.org/iso/fr/home.htm?=
Les normes et publications de l'Institute of Electrical and Electronics Engineers sont disponibles
à l'adresse suivante :
http://www.standards.ieee.org
Les normes de la British Standards Institution sont disponibles à l'adresse suivante :
http://www.bsi-global.com
Les normes du American National Standards Institute sont disponibles à l'adresse suivante :
http://www.ansi.org
Les normes de la American Society for Testing and Materials sont disponibles à l'adresse
suivante :
http://www.astm.org
Les normes de la American Society of Mechanical Engineers sont disponibles à l'adresse
suivante :
http://www.asme.org
Society of Naval Architects and Marine Engineers Les règles et lignes directrices sont
disponibles à l'adresse suivante :
http://www.sname.org
Les lignes directrices du Project Management Institute sont disponibles à l'adresse suivante :
http://pmi.org
1.5
Réunions d'avancement
L'entrepreneur doit mettre à disposition une salle de conférence adaptée pour les réunions, et des
réunions doivent être organisées tous les mois, ou plus souvent, selon les directives établies par
l'autorité contractante.
1.6
Stationnement
Des espaces de stationnement, présentés dans le document H-02 Services, doivent être mis à
disposition pour le personnel gouvernemental dans les limites du chantier naval. Les espaces
doivent être clairement indiqués et les laissez-passer requis doivent être fournis au personnel
gouvernemental.
Cowley 2015 10
1.7
Frais et coûts
Dans sa soumission, l'entrepreneur doit indiquer les frais et coûts suivants, et le moment où ils
sont engagés au cours du projet :
1. Services
2. Organismes de réglementation
3. Inspections de la société de classification
4. Pilotes et remorqueurs
5. Représentants de l'entretien du fabricant
6. Tests et essais de l'équipement et du navire
7. Prestation de services de sécurité, p. ex., dégazage des réservoirs, protection contre les
incendies, surveillance de la qualité de l'air des zones contenant de l'amiante
8. Certification des appareils de levage au besoin
9. Approbation type pour l'équipement à installer au besoin
1.8
Inspections initiales
En collaboration avec l'autorité technique et mécanicien en chef, l'entrepreneur doit effectuer une
inspection opérationnelle du navire à son arrivée sur le chantier naval. Toutes les parties doivent
signer l'évaluation opérationnelle de l'équipement et des systèmes du navire. Cette activité doit
être réalisée avant que l'entrepreneur assume la responsabilité du navire. L'entrepreneur doit
fournir un relevé photographique de l'inspection à mécanicien en chef et à l'autorité technique.
Une fois tous les travaux de radoub terminés, l'entrepreneur doit, en collaboration avec l'autorité
technique
et mécanicien en chef, effectuer une inspection opérationnelle du navire.
1.9
Sûreté du navire
Un registre des visiteurs doit être tenu à chaque accès principal du navire. L'entrepreneur doit
s'assurer que tous ses employés et sous-traitants signent ce registre lorsqu'ils montent à bord du
navire et qu'ils le signent à nouveau lorsqu'ils descendent. Cette exigence s'applique à tous les
visiteurs à bord du navire, y compris les inspecteurs et les fournisseurs.
Le personnel de l'entrepreneur responsable de la sécurité doit avoir accès à ces registres en cas
d'urgence.
1.10
Propriété du Canada
Tous les matériaux et l'équipement retirés du navire par l'entrepreneur demeurent la propriété du
Canada, sauf si les exigences du projet prévoient explicitement leur aliénation.
L'entrepreneur doit conserver et maintenir ces matériaux et cet équipement en bon état en
attendant les instructions du mécanicien en chef.
L'entrepreneur peut obtenir l'approbation du mécanicien en chef pour l'aliénation de matériaux et
d'équipement dont la valeur marchande est nulle après leur retrait du navire. Tout coût connexe
doit être traité par l'intermédiaire du formulaire 1379.
Cowley 2015 11
1.11
Gestion de projets
1.11.1 Introduction
La gestion de projets désigne l'intégration des systèmes, le contrôle technique et la gestion des
activités qui se rapportent au projet de prolongement de vie du NGCC Leonard J. Cowley.
1.11.2 Plan d'action du projet (PAP)
L'entrepreneur doit consigner la gestion des travaux du projet dans un PAP
et mettre à jour le plan chaque mois ou plus souvent, selon les exigences de l'autorité
contractante.
Au minimum, le PAP doit comprendre des tableaux de structure organisationnelle, un calendrier
principal, des calendriers secondaires, des calendriers pour les sous-traitants et des échéances
pour la réalisation des travaux et la livraison d'équipement fourni par le gouvernement et par
l'entrepreneur.
Les mises à jour mensuelles du PAP doivent comprendre des mises à jour des calendriers, un
rapport d'étape et des réunions d'examen. Les éléments composant le PAP et ses mises à jour
sont décrits dans les sous-sections suivantes.
1.11.3 Gestion de l'intégration des projets
L'entrepreneur doit fournir un organigramme de l'ensemble du projet qui indique les principaux
membres du personnel et les sous-traitants. De plus, il doit indiquer les tâches contractuelles
attribuées à chacun des sous-traitants.
1.11.4 Registre de gestion des changements
L'entrepreneur doit fournir un registre de gestion des changements qui servira tout au long du
projet pour gérer les changements au projet.
Le registre de gestion des changements doit faire le suivi des problèmes liés au projet selon les
critères suivants :
 Numéro de suivi individuel
 Date à laquelle le problème a été soulevé
 Date de résolution prévue
 Date à laquelle le problème a été résolu
 Brève note sur la résolution du problème
 Personne qui a soulevé le problème
 Personne responsable de la résolution du problème
 Facteur de risque
Si des problèmes exigent une modification des travaux, il faut remplir un formulaire 1379 de
TPSGC.
Cowley 2015 12
1.11.5 Gestion des risques
L'entrepreneur doit déterminer les risques émergents et les classer selon leur incidence sur les
travaux. Des stratégies d'atténuation doivent être élaborées pour tous les risques « élevés ». Le
« plan de gestion des risques » doit être mis à jour tous les 15 jours au moins et être remis à
l'autorité technique et à l'autorité contractante. Le « plan de gestion des risques » doit être inclus
dans le compte rendu des décisions des réunions mensuelles sur l'état d'avancement.
1.11.6 Planification
L'entrepreneur doit fournir un calendrier de ventilation des travaux jusqu'au niveau des systèmes
et des composants. Ce calendrier doit intégrer les calendriers des sous-traitants au même niveau.
L'entrepreneur doit mettre à jour les calendriers tous les mois et présenter les mises à jour à
l'autorité contractante, à mécanicien en chef et à l'autorité technique.
Les calendriers doivent indiquer tous les travaux liés au projet. Ils doivent inclure les articles à
long délai de livraison, l'équipement fourni par le gouvernement, les démontages, la production,
l'assemblage, l'installation, les essais au banc, la mise en service des systèmes et les tests et
essais, et les ressources prévues et requises.
Les calendriers doivent indiquer les étapes principales, le chemin critique, et tous les liens entre
les tâches. Les calendriers doivent s'appuyer sur une base de référence.
Le calendrier initial doit être livré 21 jours civils après l'attribution du contrat.
Un calendrier d'étapes doit être fourni dans la trousse de présentation du soumissionnaire.
Le guide d'ensemble des connaissances en gestion de projets 2000 doit être utilisé à titre de
référence aux fins de planification.
La planification doit être effectuée à l'aide de la version 2007 du logiciel Microsoft Project.
1.11.7 Rapports de projet
L'entrepreneur doit fournir un rapport d'étape mensuel dont l'introduction doit décrire l'état
d'avancement, les coûts et le rendement du projet. Les délais, les coûts et le rendement seront
ensuite examinés en détail. Le rapport doit relever les risques importants pour le programme et
les mesures prises pour les prévenir. L'analyse des risques doit relever toute incidence sur la
réalisation du projet et déterminer les mesures prises pour rattraper les retards qui peuvent avoir
des répercussions sur la date d'achèvement du contrat. Le rapport, présenté en version papier ou
électronique, doit être remis chaque mois, trois (3) jours ouvrables avant la réunion d'examen de
l'avancement des travaux, au gestionnaire de contrats, à mécanicien en chef et à l'autorité
technique. Le rapport d'étape doit faire état de l'activité des sous-traitants et des prestataires des
composantes principales.
Cowley 2015 13
2.0
EXIGENCES TECHNIQUES GÉNÉRALES
2.1
Conditions de fonctionnement de l'équipement
Toutes les nouvelles machines et tout l'équipement fournis et installés doivent être conçus afin de
fonctionner dans les conditions suivantes :
1. Température de l'air extérieur :
-40 °C en hiver,
35 °C en été,
2. Température de l'eau :
0 °C en hiver,
30 °C en été,
3. Vitesse du vent de 80 nœuds;
4. État de la mer 6;
5. Un roulis pouvant atteindre 35 degrés d'un côté ou l'autre du navire, accompagné d'une
fréquence de cycle de 10 secondes et d'une inclinaison de 10 degrés avec une fréquence
de cycle de 5 secondes et une accélération linéaire maximale de 1 g;
6. Une inclinaison permanente de 22,5 degrés à bâbord ou tribord, et une assiette
permanente de 10 degrés d'avant en arrière.
2.1.1 Équipement sous le pont
Tout l'équipement doit pouvoir fonctionner comme prévu dans les conditions ambiantes
suivantes :
1. Humidité relative de 95 % à des températures pouvant atteindre 50 °C.
2.1.2 Équipement sur le pont
L'équipement doit être protégé par un boîtier et doit pouvoir fonctionner comme prévu dans les
conditions suivantes :
1. L'équipement installé sur le pont supérieur doit être placé de manière à ce qu'il soit à
l'abri des embruns.
2.1.3 Compartiments de matériel électronique
Les compartiments qui contiennent de l'équipement électronique doivent recevoir différents
traitements sur le navire afin de maintenir les conditions suivantes :
Compartiments avec employés :
1. Température de la pièce : de 20 °C à 25 °C
2. Humidité relative : De 5 à 70 %
3. niveau de bruit : 65 dBA.
Compartiments sans employés :
1. Température intérieure : de 20 °C à 25 °C
Cowley 2015 14
2. Humidité relative : De 40 à 70 %
3. niveau de bruit : 80 dBA.
2.1.4 Vibration
Tout l'équipement sur le navire, les bâtis, les câbles et les autres accessoires doivent être fixés de
façon à donner le rendement prévu dans les conditions suivantes :
Vibrations à bord du navire :
1. jusqu'à 13,2 Hz avec une amplitude de déplacement de +/- 1 mm;
2. de 13,2 à 80 Hz avec une amplitude de déplacement de ± 0,7 g avec une accélération
maximale de 0,7 g;
3. Les fréquences naturelles des supports d'équipement ou de pièces d'équipement ne
doivent pas se situer dans la plage de 0 à 80 Hz, sauf s'il est impossible de les maintenir à
l'extérieur de cette plage malgré les méthodes de conception de la construction; les
vibrations doivent alors être amorties afin d'éviter une amplification excessive.
2.1.5 Percées
2.1.5.1 Avant de commencer les travaux, l'entrepreneur doit obtenir des renseignements sur la
classification des plafonds et des cloisons qu'il faudra percer pour faire passer des câbles,
préparer un croquis de la méthode de perçage employée et la soumettre aux fins d'approbation.
2.1.5.2 L'entrepreneur doit remplir toutes les percées excédentaires dans les cloisons et les ponts
qui résultent des travaux pour qu'elles reviennent à l'état neuf. L'intégrité structurale,
imperméable et ignifuge des cloisons et des ponts doit être conservée.
2.1.5.3 Toutes les percées dans les cloisons et les plafonds classifiés doivent respecter les
règlements de la SMTC. Le TP 11469 – Guide sur la protection contre l'incendie à la
construction (1993) doit être utilisé pour percer les cloisons ou les plafonds résistants au feu.
D'autres renseignements se trouvent dans le TP 439F – Normes de protection contre l'incendie à
la construction.
2.1.5.4 Lorsque des câbles sont regroupés, il faut effectuer l'installation en tenant compte des
exigences en matière de protection contre les incendies de Lloyd's. Lorsque des câbles traversent
une cloison ou un plafond étanche ou ignifuge, il faut utiliser des traverses de câbles approuvées
résistantes à l'eau ou au feu qui peuvent être démontées en cas de modifications ultérieures.
2.2
Protection du personnel
L'entrepreneur doit s'assurer d'éliminer tous les coins rugueux, les pointes, les rebords tranchants
et les saillies produits au cours des travaux.
Il est interdit de fumer à bord du navire.
Cowley 2015 15
2.2.1 PROCÉDURES DE VERROUILLAGE ET D'ÉTIQUETAGE
1. L'entrepreneur doit veiller à ce que les personnes travaillant à bord du navire sur des systèmes
et l'équipement, ou à proximité, soient protégées contre toute exposition accidentelle aux
éléments suivants :
1. Courant électrique.
2. Pression hydraulique.
3. Pression pneumatique.
4. Pression des gaz ou de la vapeur et dépression.
5. Températures élevées.
6. Températures cryogéniques.
7. Radiofréquences.
8. Agents chimiques potentiellement réactifs.
9. Énergie mécanique emmagasinée.
10. Mise en marche d'un appareil.
2. L'entrepreneur, sous la supervision du mécanicien en chef ou de l'officier électricien, est
responsable du verrouillage et de l'étiquetage de l'équipement et des systèmes énumérés dans le
devis.
3. L'entrepreneur doit fournir et installer ses propres dispositifs de verrouillage et d'étiquetage, et
remplir le registre de verrouillage et d'étiquetage qui se trouve à bord.
2.2.2 Travail à chaud
L'entrepreneur doit prendre les précautions suivantes lorsqu'il faut réaliser des travaux à chaud :
1. Le dégazage des compartiments doit être attesté par un chimiste de la marine certifié ou
toute autre personne qualifiée. L'entrepreneur doit conserver des copies de tous les
certificats de travail à chaud, en vigueur et échus, dans un endroit central à bord du navire
aux fins de consultation. Les certificats doivent préciser « sans danger pour les
personnes » ou « sans danger pour le travail à chaud » selon le cas. L'entrepreneur doit
afficher une copie de tous les certificats à l'entrée des espaces concernés.
2. Il faut utiliser des matériaux de protection pour empêcher la propagation d'étincelles et
pour protéger les câbles électriques et d'autres services.
3. Il faut prévoir des piquets d'incendie dans chacun des espaces où des travaux de soudage,
de meulage et de brûlage sont réalisés, et dans tous les espaces adjacents. Les personnes
qui assurent ces piquets doivent être équipées d'un extincteur et formées de manière à
l'utiliser correctement. Elles doivent assurer le piquet à l'endroit désigné au moins trente
(30) minutes après la fin des travaux à chaud. Tout travail à chaud réalisé à bord du
navire pendant la durée du contrat doit être conforme aux procédures normales
d'exploitation (PNE) de l'entrepreneur après examen et acceptation de ces PNE par le
responsable du contrat et l'autorité technique. L'entrepreneur doit se conformer aux
exigences de travail telles qu'elles sont énoncées dans le Code canadien du travail et les
règlements provinciaux en vigueur.
Cowley 2015 16
2.2.3 Accès aux espaces clos
L'entrepreneur doit conserver une copie de tous les permis en vigueur et échus avec le certificat
de dégazage du chimiste de la marine certifié ou de la personne qualifiée dans un endroit central
à bord du navire aux fins de consultation. Les certificats doivent préciser « sans danger pour les
personnes » ou « sans danger pour le travail à chaud ».
Tout accès aux espaces clos pendant la période du contrat doit être géré conformément aux PNE
de l'entrepreneur après examen et acceptation de ces PNE par le responsable du contrat et
l'autorité technique.
L'entrepreneur doit se conformer aux exigences de travail telles qu'elles sont énoncées dans le
Code canadien du travail et les règlements provinciaux en vigueur.
2.2.4 Machines rotatives
Toutes les nouvelles machines installées doivent être munies d'écrans protecteurs afin de
prévenir tout contact avec les pièces rotatives.
2.2.5 Équipement électrique
Lorsque des travaux sont effectués sur l'équipement électrique, les précautions suivantes doivent
être prises :
1. L'équipement doit être isolé grâce au verrouillage électrique et des étiquettes de mise en
garde électrique doivent être posées sur le panneau principal d'alimentation et de
distribution pour les interrupteurs qui alimentent l'équipement sous entretien et
vérification qui sont effectués aux terminaux, afin de garantir l'absence de courant
électrique. Toute exigence de verrouillage à bord du navire pendant la durée du contrat
doit être conforme aux PNE de l'entrepreneur après examen et acceptation de ces PNE
par le responsable du contrat et l'autorité technique. L'entrepreneur doit se conformer aux
exigences de travail telles qu'elles sont énoncées dans le Code canadien du travail et les
règlements provinciaux en vigueur.
2.2.6 Travail en hauteur
Tout travail en hauteur doit être conforme aux PNE de l'entrepreneur
après examen et acceptation de ces
PNE par le responsable du contrat et l'autorité technique.
L'entrepreneur doit se conformer aux exigences de travail telles qu'elles sont énoncées dans le
Code canadien du travail et les règlements provinciaux en vigueur.
2.2.7 Amiante
Il est interdit d'utiliser des matériaux contenant de l'amiante. Toute manipulation de matériaux
contenant de l'amiante doit être effectuée par du personnel formé et certifié, conformément aux
Cowley 2015 17
règlements provinciaux sur le travail. L'entrepreneur doit fournir les attestations du personnel
certifié à mécanicien en chef avant le début desdits travaux.
Il incombe à l'entrepreneur d'éliminer tout matériau contenant de l'amiante de façon sécuritaire,
le cas échéant. L'entrepreneur doit fournir à mécanicien en chef des copies des attestations liées à
l'élimination de matériaux contenant de l'amiante, conformément aux règlements fédéraux,
provinciaux et municipaux.
2.3
Système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT)
L'autorité technique indiquera à l'entrepreneur toute matière dangereuse à bord du navire
conformément au SIMDUT.
L'autorité technique fournira à l'entrepreneur des Fiches signalétiques sur la sécurité des produits
(FSSP) pour les matières dangereuses désignées à bord du navire.
L'entrepreneur est responsable de l'ensemble des produits et des matériaux qu'il fournit et utilise
sur le navire. Il doit indiquer ces matériaux à l'autorité technique et à mécanicien en chef. Une
copie des FSSP doit être conservée dans un endroit central à bord du navire aux fins de
consultation.
2.4
Protection de l'équipement
L'entrepreneur doit prendre des mesures pour veiller à ce que toutes les surfaces et tous les
éléments des matériaux ou de l'équipement installés à bord du navire, les surfaces finies, les
couches de finition et tout autre travail final soient à l'abri des dommages, des salissures ou des
contaminants.
Tout au long des travaux prévus dans le contrat, l'ensemble de l'équipement et des composantes
électriques et électroniques doivent être protégés contre les dommages physiques directs ou
indirects et contre les effets de températures ou d'autres conditions environnementales
préjudiciables.
Toutes les surfaces, et tout l'équipement et le mobilier ou le décor endommagé avant
l'acceptation par l'État doivent être remis à l'état où ils étaient avant les travaux, et ce, sans frais
pour l'État.
Avant de réaliser des connexions, toutes les ouvertures dans les machines ou les systèmes
doivent être couvertes en tout temps par un couvercle ou un bouchon.
L'entrepreneur doit obtenir et suivre les instructions de ses sous-traitants concernant les mesures
de protection spéciales nécessaires pour l'équipement qu'ils fournissent au cours des travaux. Il
doit aussi fournir ces instructions à l'autorité technique et à mécanicien en chef.
L'entrepreneur doit veiller à ce que les machines, l'équipement et les systèmes du navire soient
protégés contre tous les risques, notamment les dommages entraînés par les travaux en cours, la
corrosion, le sablage au jet (direct ou indirect), la surpulvérisation de peinture, les travaux à
chaud, les températures préjudiciables ou tout autre condition environnementale et contaminant.
Cowley 2015 18
2.5
Accès au navire et à l'équipement
2.5.1 Accès pour l'installation et l'enlèvement
Si l'entrepreneur a l'intention de modifier la structure physique du navire pour simplifier des
retraits ou des installations, il doit obtenir l'approbation de l'autorité technique et de mécanicien
en chef au préalable.
Sauf indication contraire, tous les éléments faisant obstacle, qui sont protégés, retirés ou
endommagés au cours d'une remise en état, d'un retrait ou d'une installation, notamment l'isolant
et les revêtements calorifuges, doivent être remis à l'état où ils étaient avant les travaux une fois
la tâche terminée.
2.5.2 Accès pour l'entretien
La configuration des machines et de l'équipement doit être conçue de manière à permettre un
accès facile aux fins d'inspection, d'entretien et de réparation sans perturber d'autres machines ou
structures ou pièces d'équipement. Il faut prévoir des aménagements pour la dépose des pièces
des machines.
2.6
Assemblage des composants et de l'équipement des systèmes
2.6.1 Immobilisation des ensembles de composants et de l'équipement des systèmes
L'ensemble des systèmes, de l'équipement et des composants, anciens ou nouveaux, qui sont
installés ou déplacés en raison des travaux doit être protégé de manière à prévenir les dommages
entraînés par les conditions de fonctionnement du navire, conformément à la section 2.1 du
présent préambule.
L'entrepreneur doit suivre les recommandations des fabricants concernant la configuration des
installations. Si ces renseignements ne sont pas disponibles, les dispositions d'immobilisation
doivent être approuvées en fonction des exigences réglementaires avant que l'entrepreneur
commence les activités d'immobilisation.
L'entrepreneur doit veiller à ce que les spécifications de couple de serrage respectent les
exigences du fabricant. Si le fabricant ne fournit pas ces renseignements, il faut utiliser des
couples vis/écrous standards SAE.
2.6.2 Nettoyage
L'entrepreneur doit s'assurer que, une fois l'installation terminée, les pièces et l'équipement
assemblé sont nettoyés afin d'éliminer les taches, les éclaboussures ou les excès de brasure, le
métal d'apport, les éclats de métal ou toute autre matière étrangère. Cela inclut toute particule qui
pourrait s'échapper ou se déplacer au cours de la durée de vie normale prévue de l'équipement.
Toute matière corrosive doit être retirée. Ce nettoyage doit avoir lieu avant l'assemblage définitif
des pièces de l'équipement. Il faut remettre en état la peinture endommagée avant de fermer les
machines.
Cowley 2015 19
2.6.3 Outils
L'entrepreneur doit fournir tous les outils nécessaires afin d'accomplir les travaux, sauf certains
outils spécialisés qui lui seront fournis et qui devront être remis en bon état au mécanicien en
chef. Dans tous les autres cas, l'entrepreneur ne doit pas utiliser les outils du navire.
2.6.4 Matériaux et produits de remplacement
Tous les matériaux doivent être fournis par l'entrepreneur, et être neufs ou ne pas avoir servi,
sauf indication contraire. Tous les produits de remplacement comme les composants pour joints,
les garnitures d'étanchéité, les isolants, les petites ferrures, les huiles, les lubrifiants, les solvants
de dégraissage, les agents de préservation, les peintures, les revêtements, etc., doivent être
conformes aux dessins, manuels ou instructions du fabricant de l'équipement. Lorsqu'aucun
article particulier n'est précisé ou lorsqu'un remplacement doit être effectué, le produit choisi doit
être approuvé par le représentant du propriétaire.
2.7
Soudage
2.7.1 Généralités
En ce qui concerne le soudage par fusion de l'acier, l'entrepreneur doit être certifié par le Bureau
canadien de soudage (BCS) conformément à la sous-section 2.1 de la norme CSA\ACNOR
W47.1, 1983.
L'entrepreneur doit fournir une preuve de sa certification à mécanicien en chef.
Toutes les soudures doivent être conformes à la norme W59M de la CSA « Construction soudée
en acier
(soudage à l'arc) [version métrique] ».
Toutes les soudures de l'aluminium doivent se conformer aux exigences de la norme W47.2M1987 (R1998) de la CSA « Certification des compagnies de soudage par fusion des structures
en aluminium »,
sous-section 2.1, et doivent être effectuées par des personnes certifiées par le BCS conformément
à la norme W47.2-M1987 (R1988) de la CSA. Des preuves de certification doivent être remises
à mécanicien en chef.
L'entrepreneur doit fournir une copie de tous les certificats de soudage avant le début des
travaux.
L'entrepreneur doit soumettre les spécifications de soudage portant l'estampille du BCS et les
fiches d'information sur les méthodes de soudage à Lloyd's au besoin. Les méthodes de soudage
pour joindre des raccords de canalisation doivent être consignées et approuvées par le BCS
conformément aux instructions de l'ASME.
Toutes les méthodes de travail à chaud décrites à la section 2.2.2 du présent
préambule doivent être respectées.
2.7.2 Retrait des pièces de fixation
Les taquets et les fixations temporaires utilisés au cours de l'entretien des structures doivent être
retirés par brûlage ou meulage, et toute irrégularité restante doit être meulée à ras de la surface de
la plaque de base. Toute peinture endommagée doit être refaite.
Cowley 2015 20
2.7.3 Exigences liées à la conception de soudage
La taille, la longueur et les détails des soudures doivent être approuvés par Lloyd's.
2.8
Enduits et peinture
2.8.1 Généralités
Sauf indication contraire dans les spécifications, il importe d'utiliser un apprêt
rouge NQA262/NQA026 de silicate de zinc de marque Interplate, fabriqué par International
Paints.
Toutes les indications figurant sur les tuyaux doivent être conformes aux normes 308-00-03 du
Manuel de la flotte de la Garde côtière (M.F.G.C) relatives au code de couleurs pour la
tuyauterie.
Tous les éléments d'acier et d'aluminium, neufs et déplacés, doivent être peints conformément à
la publication MPO 5847 et aux spécifications du fabricant de peinture.
Toutes les peintures doivent convenir à l'utilisation en milieu marin et respecter les normes
CAN/CGSB 1.61-2004 – Peinture-émail aux résines alkydes, d'extérieur et d'intérieur, marine et
CAN/CGSB-1.193-99 – Revêtement aux résines époxydiques, marin.
Les peintures, les vernis et les autres revêtements utilisés sur les surfaces intérieures doivent
figurer dans la liste de la SMTC des produits approuvés, TP 438.
Chaque couche de peinture doit être d'un ton différent de manière à démontrer une couverture
adéquate, et doit être entièrement sèche avant d'entamer l'application des couches suivantes. Au
minimum, la première couche d'apprêt doit être appliquée au pinceau ou par pulvérisation sans
air comprimé.
Les dernières couches de finition doivent être protégées des salissures ou des dommages jusqu'à
ce que le navire soit remis à l'État. L'entrepreneur doit s'assurer que le mobilier et l'équipement
sujets à des dommages plus graves en cas de surpulvérisation sont protégés de manière adéquate
au moment d'appliquer la peinture.
Les éléments qui suivent ne doivent PAS être peints :
1. filets de vis
2. graisseurs
3. tiges en bronze
4. moustiquaires de porte
5. plaques signalétiques
6. joints
7. éléments en acier inoxydable ou en alliage Monel;
8. surfaces usinées
9. instruments
10. caillebotis intérieurs
11. fils électriques, isolant et accessoires
12. panneaux électriques
13. joints en caoutchouc sur les portes et les écoutilles étanches
14. Joints des portes coupe-feu et, en général, toutes les pièces mobiles.
15.
Cowley 2015 21
2.8.2 Revêtements contenant des métaux lourds
Il ne faut pas utiliser de peinture contenant du plomb, du mercure ou du cuivre.
2.8.3 Débris de grenaillage
L'entrepreneur doit respecter tous les règlements en vigueur en ce qui concerne le confinement
des débris de grenaillage.
2.9
Nettoyage
L'entrepreneur doit maintenir le navire à l'état propre. Les débris et les déchets doivent être
retirés du navire et éliminés à la fin de chaque jour ouvrable.
L'entrepreneur doit porter une attention particulière aux matières dangereuses, comme les
produits inflammables et les déchets toxiques. Ils doivent être éliminés conformément aux
règlements fédéraux, provinciaux et municipaux.
Afin d'assurer la propreté du navire, l'entrepreneur doit aussi veiller à ce que les cales ne
contiennent pas d'huile, d'eau ou de débris tout au long du projet.
Les zones de travail doivent être intégralement balayées ou aspirées conformément aux attentes
du mécanicien en chef tous les trois jours au moins, et la saleté doit être retirée du navire.
3.0
Documentation
Tous les documents fournis par l'entrepreneur deviennent la propriété de l'État.
Cela comprend également les supports électroniques. Ces supports ne doivent pas être protégés
pour en empêcher la copie aux fins d'utilisation interne.
3.1.1 Dessins – généralités
Tous les dessins fournis par l'entrepreneur doivent être en format AutoCAD 2000 DWG. Les
dessins électroniques ne doivent pas être protégés pour en faire des fichiers en lecture seule. Les
polices de caractères du texte doivent correspondre au format AutoCAD 2000 standard.
Les dessins électroniques doivent être fournis à l'autorité technique sur un support de stockage
CD-ROM. Tous les disques doivent recevoir une étiquette indiquant clairement le numéro de
projet, les noms de fichiers et les numéros de dessins. Les disques doivent recevoir une étiquette
de « dessins d'exécution » pour les dessins qui ont été approuvés et finalisés.
Une liste complète des noms de symboles (blocs) avec une description de chaque symbole doit
être fournie. Un bloc par dessin doit être fourni en format électronique compatible avec
AutoCAD 2000. Les dimensions des feuilles de dessin, y compris, dans la mesure du possible,
les dessins des fournisseurs, doivent répondre aux normes ANSI avec une marge standard et un
bloc titre dans la section de la mise en page.
Les représentations graphiques et les imprimés des plans « conformes à l'exécution » ne doivent
pas contenir de marque ou de correction inscrite à la main, p. ex., à l'aide d'un marqueur, d'un
stylo ou d'un crayon.
L'entrepreneur doit fournir à mécanicien en chef et à l'autorité technique tous les dessins
demandés ou produits par les sous-traitants.
Les schémas de principe des systèmes doivent inclure tous les renseignements des systèmes
pertinents, notamment en ce qui concerne les tailles, les dimensions, les étiquettes,
Cowley 2015 22
l'emplacement de l'équipement et tous les renseignements qui renvoient à l'appareillage des
systèmes.
L'entrepreneur doit disposer d'un système complet pour consigner et contrôler tous les dessins et
toutes les révisions de dessins qui découlent des travaux. L'entrepreneur doit maintenir une liste à
jour des dessins et des révisions et fournir cette liste à mécanicien en chef et à l'autorité
technique au cours de la réunion mensuelle sur l'état d'avancement. Cette liste doit inclure une
colonne de tous les dessins soumis à Lloyd's aux fins d'approbation.
3.1.2 Dessins de référence
La Garde côtière canadienne fournit tous les dessins de référence technique à l'entrepreneur aux
fins de référence seulement. L'entrepreneur doit prendre note que les dessins de référence fournis
ne sont pas tous des dessins « conformes à l'exécution ». L'entrepreneur doit vérifier
physiquement chacun des éléments touchés ainsi que toutes les dimensions requises pour les
travaux.
3.1.3 Dessins « conformes à l'exécution »
Une fois tous les travaux terminés, l'entrepreneur doit transférer toutes
les annotations des dessins d'exécution dans une révision finale de tous les dessins du navire
touchés par les travaux du projet. Ces dessins doivent devenir les dessins « conformes à
l'exécution » des travaux du projet.
L'entrepreneur doit mettre à jour tous les dessins du navire touchés par les travaux du projet.
Avant la fin du contrat, l'entrepreneur doit fournir les éléments suivants à l'autorité technique :
1. quatre (4) exemplaires tracés de la dernière révision de chacun des dessins « conformes à
l'exécution »;
2. quatre (4) exemplaires électroniques de la dernière révision de chaque dessin « conforme
à l'exécution », chacun sur son support CD-ROM individuel en format AutoCAD 2000
DWG. Le support de CD-ROM doit être fourni avec des listes détaillées des fichiers pour
chaque CD-ROM.
3. Tous les dessins deviennent la propriété de l'État.
4. Les dessins tracés doivent être présentés sur support papier standard de l'ANSI. Si aucun
fichier de dessin AutoCAD n'a été produit, il faut fournir des fichiers numérisés (format
de trame) à l'autorité technique en format TIF. Les dessins « conformes à l'exécution »
doivent être livrés dans les 15 jours suivant la fin des essais en mer.
3.1.4 Dessins encadrés
Les dessins suivants, modifiés en dessins « conformes à l'exécution », doivent être imprimés,
encadrés et fixés à bord du navire à des endroits désignés par l'autorité technique :
1. Dessins de la configuration générale, vue en plan de tous les ponts et vue de profil
2. Plan de capacité
3. Schéma électrique unifilaire
4. Système de lutte contre les incendies et équipement de sauvetage.
Cowley 2015 23
3.1.5 Mises à jour des dessins à l'intention du bureau ministériel sur place
Au fur et à mesure que les dessins sont élaborés, pendant l'exécution des travaux, l'entrepreneur
doit fournir au bureau ministériel sur place un (1) exemplaire en format papier des dernières
révisions de chaque dessin. Les dessins doivent être fournis dans leur taille d'origine.
Les mises à jour de dessins doivent avoir lieu au moins toutes les semaines.
Un index des dessins mis à jour doit être fourni avec chaque lot de dessins mis à jour.
3.2
QUALITÉ DE L'EXÉCUTION
L'entrepreneur doit employer des ouvriers pleinement qualifiés, accrédités et compétents,
superviser la qualité de l'exécution, et veiller à ce qu'elle demeure uniforme et d'un niveau élevé
au regard des normes de construction navale généralement acceptées, conformément aux
exigences du représentant du propriétaire.
3.3
INSTALLATIONS
La proposition de l'entrepreneur doit inclure toute la main-d'œuvre et tout l'équipement
nécessaires pour l'installation des échafaudages, le câblage, l'éclairage, les remorqueurs, le
pilotage, le grutage et la manutention des câbles.
Pendant toute la remise en état, l'entrepreneur doit garder en bon état toutes les allées, tous les
échafaudages, toutes les échelles, tous les garde-corps et tous les dispositifs semblables
nécessaires pour la sécurité des personnes qui travaillent ou circulent dans les zones où des
travaux sont en cours.
3.4
DÉPOSE
Toute pièce d'équipement que l'on doit retirer puis réinstaller pour pouvoir effectuer les travaux
spécifiés devra d'abord être inspectée conjointement par l'entrepreneur et le représentant du
propriétaire pour qu'ils vérifient si elle est endommagée.
3.5
EXPOSITION ET PROTECTION DE L'ÉQUIPEMENT
Il faut prendre des précautions appropriées pour maintenir en bon état les machines, le matériel,
les accessoires, les approvisionnements ou les pièces d'équipement qui pourraient être
endommagés par suite d'une exposition ou en raison du déplacement des matériaux, de travaux
de sablage, grenaillage, soudage, meulage, brûlage, gougeage, peinture, ou par des particules de
peinture en suspension dans l'air. L'entrepreneur est responsable de tous les dommages.
Cowley 2015 24
Le matériel fourni par le propriétaire doit être reçu par l'entrepreneur et conservé dans un
entrepôt ou un magasin sûr, à atmosphère contrôlée, qui convient au matériel, conformément aux
instructions du fabricant.
3.6
ÉCLAIRAGE ET VENTILATION
Il faut fournir, installer et maintenir en bon état l'éclairage et la ventilation temporaires
nécessaires pour mener à bien toutes les tâches de ce devis. De plus, cet éclairage et cette
ventilation temporaires doivent être retirés une fois les travaux terminés.
3.7
NORMES D'ÉLECTRICITÉ
Les spécifications et les normes suivantes font partie intégrante des présentes et doivent être
respectées. Pour chaque document, la dernière version à la date de clôture de l'appel d'offre a
préséance.
1. TP 127F – Normes d'électricité régissant les navires, disponible auprès de la Sécurité
maritime de Transports Canada.
2. Norme IEEE 45 - Recommended Practice for Electrical Installation on Shipboard,
disponible auprès de l'Office des normes générales du Canada.
Si un câble installé aux termes du présent contrat est endommagé, court-circuité ou à circuit
ouvert à la suite de l'installation, le câble doit être remplacé et installé à nouveau sur toute sa
longueur, et ce, sans frais pour le propriétaire. On peut utiliser des attaches autobloquantes en
plastique uniquement dans les panneaux ou les boîtes de jonction.
3.8
TRANSDUCTEURS
Tous les transducteurs doivent être protégés adéquatement pendant le nettoyage de la coque, les
travaux de sablage, de brûlage et de soudage et les opérations d'application de revêtement, de
manière à garantir qu'ils ne sont pas endommagés ni peints.
3.9
SYSTÈMES DE DÉTECTION ET D'EXTINCTION D'INCENDIE
Si une tâche du présent devis exige le déplacement, le retrait ou l'isolement de tout détecteur de
chaleur ou de fumée, l'entrepreneur doit prévenir le représentant du propriétaire avant le début
des travaux. L'équipage du navire réalisera lesdits travaux.
3.10
ANALYSE DE L'AIR DES CITERNES AUTOPORTEUSES
Cowley 2015 25
Si l'analyse de l'air de citernes a été approuvée par l'inspecteur de Lloyd's et le mécanicien en
chef, il incombe à l'entrepreneur de bien fermer tous les points d'entrée et de sortie d'air des
citernes pour éviter que l'air visé par l'analyse s'échappe.
L'entrepreneur doit fournir tout le matériel et le personnel requis pour réaliser une analyse de
l'air. Il incombe à l'entrepreneur de retirer tout le matériel utilisé pour garantir l'étanchéité des
citernes.
3.11
Bons de commande
L'entrepreneur doit fournir deux (2) exemplaires de tous les bons de commande et les factures;
ces documents doivent être assemblés dans des cahiers à 3 anneaux.
3.12 Registres des tests, des essais et des inspections
L'entrepreneur doit préparer un cahier distinct pour les documents concernant l'ensemble des
tests, des essais et des inspections. Le cahier doit être indexé pour chacun des tests, des essais et
des inspections réalisés.
L'entrepreneur doit maintenir un registre complet et exact des tests, des essais et des inspections
réalisés au cours des travaux. Cela doit comprendre les tests, les essais et les inspections réalisés
aux installations des sous-traitants. Les registres doivent inclure tous les documents pertinents,
toutes les procédures de tests et les fiches de tests connexes, y compris les données des tests
effectués en atelier, les données des tests, des essais et des inspections ainsi que les résultats
découlant des observations.
Les registres originaux des tests, des essais et des inspections doivent tous être signés par
Lloyd's, l'entrepreneur et, s'il y a lieu, les sous-traitants ou le représentant de service sur place qui
ont assisté aux tests.
Les tests et inspections réalisés expressément pour répondre aux exigences de Lloyd's concernant
la mise à jour Système de rapports d'inspection des navires du navire doivent être consignés dans
des documents signés respectant les exigences de Lloyd's afin de clairement indiquer la pièce
d'équipement ou le système avec un numéro connexe sur place qui a fait l'objet d'un test ainsi
que les résultats des tests réalisés. Tous les exemplaires des documents doivent être datés et
signés par l'inspecteur de Lloyd's présent et par l'entrepreneur.
3.13 Registre des attestations
L'entrepreneur doit préparer un cahier à anneaux distinct pour assembler tous les registres des
attestations. Le cahier doit être indexé pour chacun des éléments ou chacune des pièces
d'équipement pour lesquels des attestations sont disponibles.
L'entrepreneur doit maintenir un registre complet et exact de toutes les attestations concernant les
travaux réalisés. Les attestations et certificats doivent être à jour et correspondre au type
d'équipement installé par l'entrepreneur. Lorsque des certificats d'approbation de la société de
classification sont requis, l'entrepreneur doit veiller à ce qu'ils soient insérés dans le cahier à cet
effet. Lorsque les fabricants fournissent des certificats d'équipement dans les manuels
d'exploitation, des copies de ces certificats doivent être annexées dans le cahier du registre des
Cowley 2015 26
attestations. L'entrepreneur doit aussi obtenir et annexer tous les certificats émis par ses soustraitants.
3.14
Liste des sigles
AC
Autorité contractante (TPSGC)
AP
Automate programmable
AT
Autorité technique – Représentant du propriétaire (GCC)
BCS
Bureau canadien de soudage
CCT
Code canadien du travail
CSA
Association canadienne de normalisation
FSSP
Fiche signalétique de sécurité des produits
GCC
Garde côtière canadienne
IEEE
Institute of Electrical and Electronic Engineers [Institut des ingénieurs
électriciens et électroniciens]
LHT
Longueur hors tout
MFE
Matériel fourni par l'entrepreneur
MFG
Matériel fourni par le gouvernement
MPO
Ministère des Pêches et des Océans
MSSF
Manuel de sûreté et sécurité de la flotte (GCC)
OEM
Fabricant d'équipement d'origine
RD
Représentant détaché
SC
Santé Canada
SCM
Salle de commande des moteurs
SCT
Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada
SGSS
Système de gestion de la sûreté et de la sécurité
SIMDUT
Système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail
SMTC
Sécurité maritime de Transports Canada
SST
Santé et sécurité au travail
TC
Transformateur de courant
TPSGC
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
4.0 Tests, essais à quai et essais en mer
L'entrepreneur doit démontrer que les travaux effectués et l'équipement sont conformes aux
exigences de rendement décrites dans le présent devis. L'entrepreneur doit élaborer des
procédures de test et d'essai, et doit également effectuer tout test et essai exigé dans le cadre du
présent devis ou par les organismes de réglementation afin de permettre la délivrance des
certificats appropriés pour le navire. L'entrepreneur doit obtenir tout certificat nécessaire pour le
navire afin d'assurer qu'il est entièrement certifié et en bon état de navigabilité pour un navire de
sa classe avant l'achèvement du contrat.
L'entrepreneur doit élaborer un calendrier des essais indiquant les dates, la séquence, les
procédures et la durée de chaque essai ou série d'essais. Ce calendrier, y compris les fiches de
registre des essais proposés pour l'ensemble des essais, doit être soumis aux fins d'examen et de
Cowley 2015 27
rétroaction à l'autorité technique et mécanicien en chef vingt (20) jours ouvrables avant le
commencement de tout test ou essai. L'entrepreneur doit coordonner le calendrier des essais avec
Lloyd's afin d'assurer leur participation, s'il y a lieu. L'entrepreneur doit assurer la disponibilité
d'un représentant détaché (RD) ou doit obtenir une autorisation écrite du fabricant avant la mise
en marche initiale d'équipement récemment installé ou modifié. Mécanicien en chef doit assister
à tout essai, ainsi que Lloyd's, les RD et tout sous-traitant au besoin. Tous les tests doivent être
effectués sur chaque composante des systèmes. Toutes les défectuosités doivent être corrigées à
la satisfaction de mécanicien en chef, de Lloyd's et du RD affecté. Une fois les défectuosités
corrigées, les tests et essais doivent être répétés à la satisfaction de mécanicien en chef, et de
Lloyd's s'il y a lieu.
Les procédures d'essai en atelier, à quai et en mer doivent être conformes aux normes exigées par
Lloyd's. Si Lloyd's n'a aucune exigence en matière de procédure d'essai en atelier, l'entrepreneur
doit se conformer aux lignes directrices de la Society of Naval Architects and Marine Engineers,
tel qu'indiqué à la section 1.4 du présent devis. La norme minimale pour tout essai électrique à
quai et en mer doit être conforme aux normes de Lloyds, TP127F et IEEE 45-2002. Tout test
statique de l'équipement électronique doit être effectué avant les essais en mer. Seuls les essais
opérationnels doivent être effectués en mer.
L'entrepreneur doit fournir à l'autorité technique une liste complète des services et des systèmes
du navire touchés qui nécessitent des essais fonctionnels et opérationnels avant l'achèvement de
chaque exigence du devis. L'entrepreneur doit élaborer des procédures d'essai particulières visant
la mise à l'essai des conditions opérationnelles et fonctionnelles de chacun des services et des
systèmes du navire touchés. L'entrepreneur doit soumettre la liste des services et des systèmes du
navire touchés, ainsi que les procédures d'essai particulières associées, à mécanicien en chef et à
l'autorité technique aux fins d'examen vingt (20) jours ouvrables avant l'essai de ces systèmes.
L'entrepreneur doit se reporter à la section 3.12 Tests, essais et registres d'inspection.
Cowley 2015 28
H - 01 : Production à l'aide du projet
Nº de tâche : H-01
DEVIS
Nº du champ de la
DSMTC : S.O.
H-01 Diagramme de production
Partie 1 : PORTÉE
1.1
La présente tâche vise à élaborer un diagramme de production à l'aide du projet des
Services maritimes englobant tous les devis décrits en détail dans le cadre de ce projet.
1.2
Ce travail doit être exécuté en même temps que la tâche suivante :
– l'ensemble des tâches relatives au radoub doit être mis à jour par l'entrepreneur avant
toutes les réunions de production.
Partie 2 : RÉFÉRENCES
2.1
Dessins de référence et données de la plaque signalétique
2.1.1.
2.2
Normes
2.2.1
2.3
Règlements
2.3.1
2.4
Matériel fourni par le propriétaire
2.4.1
Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1
Généralités
3.1.1. L'entrepreneur retenu doit fournir trois exemplaires écrits et un exemplaire
électronique à l'agent de projet du prolongement de vie du navire
donald.hartery@dfo-mpo.gc.ca, au gestionnaire principal de l'entretien des
navires mike.chaisson@dfo-mpo.gc.ca et à l'agent de négociation de TPSGC
dan.byron@tpsgc-pwgsc.gc.ca assigné à ce navire.
Cowley 2015 29
H - 01 : Production à l'aide du projet
3.1.2. Ce diagramme doit illustrer, pour chaque tâche, la date de début, la main-d'œuvre
nécessaire, la durée et la date d'achèvement des travaux. L'entrepreneur doit
inclure, dans les mises à jour du diagramme de production, les travaux découlant
du formulaire 1379 de TPSGC et indiquer quelles incidences les travaux
additionnels effectués sur le navire auront sur l'achèvement du calendrier des
travaux.
3.1.3. Il est nécessaire de déterminer un cheminement critique des travaux qui indique
les tâches essentielles qui peuvent retarder l'achèvement du radoub si elles ne sont
pas achevées au cours de la période estimée. Ce cheminement critique peut être
élaboré en raison des contraintes relatives à la main-d'œuvre ou des tâches qui ne
peuvent être achevées en même temps que d'autres tâches.
3.1.4. Si certains travaux nuisent au cheminement critique, il est nécessaire d'en aviser
immédiatement le mécanicien en chef, l'agent de projet du prolongement de vie
des navires et l'agent de négociation de TPSGC. Tous les efforts doivent être
déployés pour empêcher de retarder l'achèvement des travaux.
3.2
Emplacement
3.2.1. S. O.
3.3
Éléments faisant obstacle
3.3.1 S. O.
Partie 4 : PREUVE DE RENDEMENT
4.1
Inspection
4.1.1. Trois exemplaires à jour du diagramme de production doivent être complétés et
remis au chef mécanicien au moins 24 heures avant chaque réunion de
production. Un exemplaire à jour du diagramme de production doit être envoyé
par courriel à l'agent de projet du prolongement de vie des navires et à l'agent de
négociation de TPSGC.
4.2
Essais
S. O.
4.3
Certification
S. O.
Partie 5 : PRODUITS LIVRABLES
Cowley 2015 30
H - 01 : Production à l'aide du projet
5.1
Dessins et rapports
5.1.1
5.2
Pièces de rechange
S. O.
5.3
Formation
S. O.
5.4
Manuels
S.O.
Cowley 2015 31
H - 02 : Les services
Nº de tâche : H-02
SPÉCIFICATION
No du champ de la
DSMTC : S.O.
H-02 Services
Partie 1 : PORTÉE
1.1
1.2
Les services suivants doivent être fournis au navire pendant toute la période de radoub, et
déconnectés au départ du navire. L'entrepreneur doit fournir tous les matériaux au point
de connexion à bord du navire. L'entrepreneur doit inclure dans son devis l'ensemble des
échafaudages et des grues requis pour la connexion et la déconnexion des services.
L'entrepreneur est responsable de toute autre connexion requise à la suite des
déplacements du navire entre les postes d'accostage et la cale sèche.
Partie 2 : RÉFÉRENCES
2.1
Dessins de référence et données de plaque signalétique
2.1.1.
2.2
Normes
2.2.1
2.3
Règlements
2.3.1
2.4
Matériel fourni par le propriétaire
2.4.2 Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués
au point de connexion.
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
3.2
Généralités
.1 Accostage :
i. Pendant le radoub, lorsque le navire n'est pas en cale sèche, il doit être
accosté au quai de l'entrepreneur, à un poste d'accostage sûr et sécuritaire
avec suffisamment d'eau à marée basse de sorte que le navire ne touche
pas au fond.
Cowley 2015 32
H - 02 : Les services
ii. L'entrepreneur doit inclure dans le devis tous les coûts liés à l'amarrage
initial, à tout déplacement du navire pendant le radoub et au largage des
amarres du quai de l'entrepreneur, lorsque le navire quitte le chantier de
construction une fois les travaux terminés.
iii. L'entrepreneur doit fournir toute ligne d'amarre et toute main-d'œuvre
requises pour les manœuvres d'accostage, d'amarrage, d'essai à quai et de
remise à flot du navire. L'entrepreneur peut se servir des lignes du navire
pour l'amarrer à l'arrivée, mais il doit immédiatement les remplacer. Les
lignes du navire doivent être entreposées. L'entrepreneur doit fournir tout
matériel et toute main-d'œuvre nécessaire pour la mise en cale sèche et la
remise à flot du navire, y compris tout déplacement de navires, les services
de remorqueurs, et le personnel d'amarrage.
.2 Passerelles :
i.
La main-d'œuvre et les services nécessaires à la mise en place de deux
passerelles doivent être fournis, y compris les filets de sécurité et les
rampes. Les passerelles doivent être installées aux deux extrémités et à
chaque côté du navire de façon à procurer plusieurs voies d'évacuation
différentes en cas d'incendie. La nuit, les passerelles doivent être éclairées.
L'accès aux deux passerelles doit être maintenu en permanence de façon
sûre et sécuritaire et celles-ci doivent être exemptes d'obstacles. Lorsque le
navire est à quai, une passerelle est requise. Les passerelles doivent être
sécuritaires et structurellement adaptées au passage de l'équipage du
navire et des ouvriers. L'entrepreneur doit se conformer aux exigences du
Code canadien du travail et des règlements provinciaux en vigueur.
.3 Réservoirs d'eau potable :
i.
L'entrepreneur doit fournir de l'eau douce le dernier mois du radoub pour
assurer le fonctionnement normal du système d'eau douce du navire.
L'entrepreneur doit fournir les résultats des essais réalisés au cours du
dernier mois indiquant que l'eau est conforme aux normes provinciales en
matière d'eau potable, et ce, avant le raccordement au navire. Toutes les
canalisations d'eau potable raccordées directement au navire doivent être
branchées à un compteur. Le mécanicien en chef doit assister à la prise de
relevés des compteurs au raccordement et au débranchement de
l'approvisionnement en eau douce du navire. Dans sa soumission,
l'entrepreneur doit proposer un prix pour 32 m3 et un prix unitaire par m3.
.4 Collecteur d'incendie :
i.
Le collecteur d'incendie du navire doit être alimenté en eau à une pression
de 550 kPa (80 psi), en continu 24 heures sur 24. Le tuyau (2,5 po de
diamètre) doit être connecté au raccord international de jonction avec la
terre situé sur le pont supérieur, côté bâbord.
ii. L'entrepreneur doit fournir un détendeur avec manomètre qui doit être
installé en amont du raccord de soupape à bord du navire.
Cowley 2015 33
H - 02 : Les services
iii.
Pour toute ligne d'eau connectée et approvisionnant le navire, il incombe à
l'entrepreneur de prendre toutes les précautions nécessaires afin d'assurer
que les lignes ne gèlent pas par temps froid. Une attention particulière doit
être prêtée à la ligne d'approvisionnement du collecteur d'incendie.
.5 Stationnement :
i.
Trois (3) espaces de stationnement situés à proximité du navire doivent
être mis à disposition du personnel gouvernemental. Les espaces doivent
être clairement indiqués et les laissez-passer requis doivent être remis au
personnel gouvernemental.
ii.
.6
Trois (3) espaces de stationnement situés à proximité des espaces de
bureaux (présentés à la section 3.1.10) doivent être mis à disposition du
personnel gouvernemental. Les espaces doivent être clairement indiqués et
les laissez-passer requis doivent être fournis au personnel gouvernemental.
Alimentation électrique à quai :
i.
Les installations d'alimentation électrique à quai doivent être fournies sur
le navire au moyen d'une source triphasée de 600 V c.a., qui est réduite en
un système électrique de 400 ampères avec une tension de 460 V c.a. par
le transformateur du navire situé dans la salle de la génératrice de secours.
L'entrepreneur doit fournir les câbles et les raccords. Les branchements
du navire se trouvent sur la boîte de connexion d'alimentation à quai,
située au milieu du pont supérieur, côté tribord. L'entrepreneur doit
inclure dans le devis une alimentation de 500 000 kW/h. Aux fins
d'ajustement, l'entrepreneur doit inclure dans le devis le taux unitaire
kW/h.
ii.
iii.
iv.
Cowley 2015 34
Les relevés métriques doivent se faire à partir du wattmètre du navire,
situé dans la salle de commandes. Ces relevés doivent être enregistrés par
l'entrepreneur et l'officier électricien du navire lors du branchement et du
débranchement.
Si l'entrepreneur alimente le navire à l'aide d'une génératrice diesel
installée sur le pont, il est responsable du service de quart ou de
l'alimentation en carburant de la génératrice.
L'entrepreneur est informé que le navire nécessite une alimentation à quai
de la date de début à la date de fin du contrat.
H - 02 : Les services
.7
Ramassage des déchets :
i.
Dans sa soumission, l'entrepreneur doit proposer le coût d'élimination des
matériaux désignés dans les présentes. Tous les matériaux doivent être
éliminés selon les règlements provinciaux.
.8 Grutage :
i.
Grue et utilisation par l'opérateur pour le navire; devis pour 50 levages et
coût unitaire par levage. Le devis doit également inclure le taux horaire
d'utilisation de la grue. Le nombre total de levages sera ajusté au moyen
du formulaire 1379 (TPSGC).
.9 Sûreté du navire :
i.
L'entrepreneur doit veiller à la sûreté du navire pendant que ce dernier est
sous ses soins, sa garde et son contrôle. Cela doit comprendre des
dispositions concernant la prévention de dommages causés au navire en
raison du vent, de l'action des vagues, de la marée, d'une inondation, du
feu et des conditions météorologiques.
ii. Afin de répondre aux exigences susmentionnées, l'entrepreneur doit
surveiller régulièrement les lignes d'amarre, et augmenter la fréquence des
activités de surveillance en cas de mauvaises conditions météorologiques.
iii. L'entrepreneur doit fournir le personnel spécialisé pour exercer une
surveillance à bord continue de l'intérieur et de l'extérieur du navire. En
plus des exigences relatives au travail à chaud, l'entrepreneur doit
effectuer des rondes de sûreté du navire, au minimum toutes les quatre
heures, en dehors des heures normales de travail. Ces rondes doivent
comprendre une inspection visuelle de chaque compartiment, et advenant
une situation problématique pour le navire, des mesures doivent être prises
immédiatement. Les registres de ces rondes doivent être présentés à
mécanicien en chef, sur demande.
iv.
L'entrepreneur doit mettre en place un système d'alerte afin d'intervenir en
cas d'urgence, y compris du personnel qualifié pour remédier à ces
situations et prévenir tout dommage éventuel au navire.
v.
L'entrepreneur doit assurer la surveillance des conditions
environnementales à bord du navire pour la durée de la période
contractuelle afin de prévenir les dommages liés aux variations de
température. Cette surveillance doit comprendre la protection contre le
gel de tout système de tuyauterie contenant du liquide, ainsi que la
protection contre la surchauffe de tout espace dans lequel de l'équipement
électronique est susceptible de subir des dommages, comme la salle de
l'équipement électronique, la timonerie ou la salle de commande des
machines.
.10
Installations à l'intention du personnel gouvernemental :
L'entrepreneur doit mettre à disposition du personnel de la GCC et de TPSGC au
moins 500 pieds carrés d'espace de bureau respectant les exigences ci-dessous.
i.
Cowley 2015 35
Deux (2) bureaux verrouillables d'au moins 200 pieds carrés chacun;
H - 02 : Les services
ii.
iii.
iv.
v.
vi.
vii.
viii.
ix.
x.
xi.
xii.
xiii.
xiv.
xv.
xvi.
xvii.
Une (1) salle de conférence meublée pouvant accueillir dix (10) personnes
(elle doit contenir une grande table de salle de conférence et des sièges
pour dix personnes). La salle de conférence doit également être équipée
d'un tableau blanc de 4 pieds sur 6 pieds, accroché à un mur;
trois (3) bureaux de taille normale sur supports doubles équipés de tiroirs;
Les tiroirs des bureaux doivent être verrouillables;
L'un (1) des bureaux doit être de type secrétaire en forme de « L » équipé
de tables latérales;
Une (1) table de la taille d'un bureau;
Dix (10) chaises, dont six (6) doivent être complètement réglables et
équipées d'une base pivotante et de roulettes (en plus des meubles de la
salle de conférence);
Deux (2) bibliothèques de 4 pieds de large sur 6 pieds de haut;
Trois (3) classeurs, chacun équipé de quatre (4) tiroirs. Tous les classeurs
doivent être verrouillables;
Quatre (4) clés doivent être fournies pour chaque porte, bureau et classeur
verrouillable;
Trois (3) téléphones à ligne directe, dont un (1) doit se trouver dans la
salle de conférence;
Trois (3) connexions Internet haute vitesse;
Un télécopieur (1) avec sa propre ligne externe. Le télécopieur doit utiliser
du papier ordinaire;
Un (1) copieur de bureau capable de prendre en charge des feuilles de
papier de 8,5 sur 11 pouces, de 8,5 sur 14 pouces et de 11 sur 17 pouces.
Le copieur doit être équipé d'un dispositif d'alimentation des feuilles
automatique et pouvoir être dépanné dans les deux (2) heures en cas de
panne;
Les bureaux doivent être équipés de CVC et d'éclairage, conformément
aux règlements provinciaux en matière de santé et d'occupation;
Des installations sanitaires doivent se trouver à proximité;
L'ensemble de l'équipement et des installations ci-dessus doit être en bon
état, à la satisfaction du Canada;
.11 Espace d'entreposage
i.
L'entrepreneur doit fournir au minimum 278,709 mètres carrés d'espace
d'entreposage sécurisé, à environnement contrôlé, pour l'équipement du
navire. L'espace d'entreposage doit être maintenu à 15 degrés Celsius et à
une humidité relative maximale de 70 p. 100 pendant toute la durée du
contrat.
ii.
Cowley 2015 36
L'espace d'entreposage doit également être équipé de 464,515 m2
d'étagères d'entreposage classiques de 2,1336 m de hauteur, composées de
cinq (5) étagères espacées également de 55,7418 m2 pour 278,709 m2, et
de trois (3) étagères espacées également de 61,966 m2 pour 185,806 m2.
H - 02 : Les services
iii.
iv.
v.
vi.
vii.
viii.
ix.
L'entrepreneur doit fournir 100 palettes neuves pour l'entreposage
d'articles.
Tous les articles doivent être entreposés de manière à être facilement
accessibles aux fins d'inspection. Aucun article ne doit être entreposé
directement au sol.
L'espace d'entreposage doit contenir un (1) bureau et deux (2) chaises.
L'espace d'entreposage doit se trouver dans les locaux de l'installation de
l'entrepreneur, ou à proximité.
L'entrepreneur doit mettre à disposition deux (2) chauffeurs et deux (2)
camions à essieu simple et à plateforme surbaissée U-Haul de 7,3 m (ou
équivalent) pendant 5 jours afin d'aider le personnel du navire à le vider.
L'entrepreneur doit fournir un ou plusieurs chariots élévateurs et un ou
plusieurs conducteurs pendant cinq jours afin de vider le navire.
L'entrepreneur doit fournir les camions, les chariots élévateurs et les
chauffeurs correspondants pendant cinq jours afin d'aider le personnel à
remplir à nouveau le navire.
.12 Le prolongement de vie du navire est un projet de radoub sans équipage réalisé par
environ trois membres d'équipage qui ne dorment pas à bord pendant toute la période
du radoub.
.13 L'entrepreneur doit fournir des installations sanitaires situées le plus près possible du
navire.
.14 Le devis de l'entrepreneur doit inclure le retrait de 10 000 litres d'huiles usées et de
mélanges d'eau huileuse. Le devis doit également inclure le coût unitaire pour chaque
1 000 litres supplémentaire. Aux fins d'estimation, le devis doit indiquer 3 000 litres
d'huiles et 7 000 litres d'eau. Cette tâche doit être ajustée à la hausse ou à la baisse sur
présentation des factures justificatives. Les quantités de cette tâche s'appliquent aux
exigences du navire et ne doivent pas être incluses dans les exigences de
l'entrepreneur relatives à la réalisation des tâches de ce devis.
.15 Dans sa soumission, l'entrepreneur doit prévoir la main-d'œuvre, le matériel et
l'équipement pour installer, au besoin, un échafaudage ainsi qu'un éclairage
temporaire facilitant l'inspection de chaque tâche de ce devis par le représentant du
propriétaire et l'inspecteur de la Lloyd's Register. Une fois le travail terminé,
l'échafaudage et l'éclairage temporaire doivent être retirés.
.16 L'entrepreneur doit s'assurer que tous les espaces, tous les compartiments et toutes les
zones du navire où des travaux ont été effectués sont aussi propres qu'au début des
travaux. Le coût du nettoyage doit être indiqué dans chaque tâche du devis.
Cowley 2015 37
H - 02 : Les services
.17 L'entrepreneur doit indiquer un prix pour 200 m2 d'étagères et un prix pour 100m2
aux fins de rajustement.
3.4
Emplacement
3.5
Éléments faisant obstacle
a.
Il incombe à l'entrepreneur de repérer les éléments faisant obstacle, de les retirer et
de les entreposer temporairement, puis de les réinstaller sur le navire.
Partie 4 : PREUVE DE RENDEMENT
4.1
Inspection
4.1.2. Tous les travaux effectués doivent répondre aux exigences du mécanicien en chef.
4.2
Mise à l'essai
S.O.
4.3
Certification
S.O.
Partie 5 : PRODUITS LIVRABLES
5.1
Dessins et rapports
5.1.1
5.2
Pièces de rechange
S.O.
5.3
Formation
S.O.
5.4
Manuels
S.O.
Cowley 2015 38
H-03 ESSAIS EN MER
Spécification : H-03
DEVIS
Nº du champ de la
DSMTC : S.O.
H-03 ESSAIS EN MER
Partie 1 : PORTÉE
1.1
Lorsque toutes les tâches de devis auront été réalisées, des essais en mer devront être
effectués sous forme d'essai fonctionnel des systèmes de propulsion et autres systèmes du
navire mentionnés à la section 3.1 ci-dessous.
Partie 2 : RÉFÉRENCES
2.1
Dessins de référence et données de la plaque signalétique
2.1.1.
2.2
Normes
2.2.1
2.3
Règlements
2.3.1
2.4
Équipement fourni par le propriétaire
2.4.3
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1
Généralités
3.1.1. L'entrepreneur doit disposer d'un personnel de supervision suffisant à bord pour
observer le fonctionnement des machines qui ont fait l'objet de travaux dans le
Cowley 2015 39
H-03 ESSAIS EN MER
cadre du présent radoub. L'entrepreneur doit offrir les services d'un ou de
plusieurs employés qui ont acquis l'expérience des systèmes connexes et y ont
travaillé, à savoir : les systèmes pour appareils à gouverner, le système d'hélice à
pas variable et le propulseur d'étrave.
3.1.2. L'entrepreneur doit offrir les services d'un représentant détaché de Rolls Royce
pour la mise en service du propulseur d'étrave et des commandes de l'appareil à
gouverner qui ont été installés.Dans sa soumission, l'entrepreneur doit prévoir une
allocation de 7 000 $ pour les services d'un représentant détaché.
3.1.3. L'entrepreneur doit offrir les services d'un représentant détaché de Wartsila pour
vérifier les nouvelles commandes de propulsion mises à niveau des moteurs
principaux (bâbord et tribord), le système révisé de la boîte de distribution d'huile
de l'hélice à pas variable et le moteur principal de tribord révisé qui est en période
de rodage. Dans sa soumission, l'entrepreneur doit proposer une allocation de 7
000 $ pour les services d'un représentant détaché.
3.1.4. L'entrepreneur doit fournir les services d'un représentant de Martin Yeatman pour
le système de protection cathodique qui a été installé. Dans sa soumission,
l'entrepreneur doit prévoir une allocation de 7 000 $ pour les services d'un
représentant détaché.
3.1.5. L'entrepreneur doit vérifier les supports du système d'échappement pendant les
essais en mer pour détecter tout mouvement excessif et s'assurer de leur bon
alignement après le réchauffement de la machinerie.
3.1.6. L'entrepreneur effectuera des essais à quai pendant quatre (4) heures avant les
essais en mer.
3.1.7. La durée des essais en mer sera d'au moins trois (3) heures. L'entrepreneur
indiquera un prix par jour de service supplémentaire aux fins de rajustement.
3.1.8. Les essais en mer comprendront des manœuvres en marche avant et arrière, à
différents niveaux de puissance.
3.1.9. Les travaux doivent répondre aux exigences du chef mécanicien et de l'inspecteur
de la Lloyd's.
3.2
Emplacement
Cowley 2015 40
H-03 ESSAIS EN MER
3.3
Éléments faisant obstacle
3.3.1
S.O.
Partie 4 : PREUVE DE PERFORMANCE
4.1
Inspection
4.1.3. Le mécanicien en chef effectuera une inspection visuelle à 100 % afin de vérifier
que tous les travaux pertinents effectués en cale sèche par l'entrepreneur
fonctionnent normalement.
4.2
Mise à l'essai
4.2.1. Pendant la période de prolongement de vie du navire, les essais de
fonctionnement de propulsion et de commande de tous les équipements révisés et
des nouvelles installations doivent être réalisés en mer pour être menés de façon
appropriée.
4.2.2. L'inspecteur de la Lloyd's et le mécanicien en chef doivent approuver tous les
essais effectués.
4.3
Certification
S.O.
Partie 5 : PRODUITS LIVRABLES
5.1
Dessins et rapports
5.1.1.
5.2
Pièces de rechange
S.O.
5.3
Formation
S.O.
5.4
Manuels
Cowley 2015 41
S.O.
(Ingénierie navale)H-4 : SYSTÈME FIXE DE PULVÉRISATION DE MOUSSE ET DE
PRODUITCHIMIQUE MOUILLANT
Nº de tâche : H-4
DEVIS
No du champ de la
DSMTC : S.O.
(Ingénierie navale) H-4 : SYSTÈME FIXE DE PULVÉRISATION DE MOUSSE ET
DE PRODUITCHIMIQUE MOUILLANT
Partie 1 : PORTÉE
1.1
1.2
1.3
Le présent devis porte sur l'inspection de sécurité annuelle du système Range Guard de la
cuisine et des systèmes fixes de lutte contre les incendies dans le hangar des hélicoptères.
L'entrepreneur doit accomplir tout le travail d'entretien annuel. Tous les travaux doivent
être inspectés par l'inspecteur de la Lloyd's. L'entrepreneur est chargé d'établir le
calendrier de l'inspecteur de la Lloyd's.
Tous les travaux d'entretien annuels doivent être conformes aux normes en vigueur de la
National Fire Protection Association.
Les travaux doivent être effectués par des techniciens qualifiés autorisés du fabricant.
Partie 2 : RÉFÉRENCES
2.1
Dessins de référence et données de plaque signalétique
SYSTÈME FIXE DE LUTTE CONTRE LES INCENDIES À PRODUIT CHIMIQUE
MOUILLANT
Nom
No
de No de
Gallons
Agent
Pression : Dernière
modèle
série
impériau
lb/po2
à inspection
x
70 degrés
F
Range
RG015772
3,3
Karbaloy
175
2011
Guard
4GM
2.1.1.
2.2
Normes
2.2.1
2.3
Règlement
2.3.1
Cowley 2015 42
(Ingénierie navale)H-4 : SYSTÈME FIXE DE PULVÉRISATION DE MOUSSE ET DE
PRODUITCHIMIQUE MOUILLANT
2.4
Matériel fourni par le propriétaire
2.4.1
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1
Généralités
3.1.1. L'entrepreneur doit effectuer l'entretien annuel de deux (2) systèmes fixes de lutte
contre les incendies (système de déluge de mousse Nordic et système d'incendie
sur rail bivalent Nordic [mousse AFFF et poudre Purple K]) dans le hangar des
hélicoptères.
3.1.2. L'entrepreneur doit effectuer l'entretien annuel du système fixe à produits
chimiques mouillants de la cuisine.
3.1.3. L'entrepreneur doit prélever un échantillon de mousse dans les deux réservoirs de
mousse bâbord et tribord du hangar et demander une analyse de la mousse afin de
vérifier si elle est toujours en bon état.
3.1.4. Tous les certificats d'inspection doivent être fournis pour tout l'équipement
inspecté. Le tout doit être à la satisfaction de l'inspecteur de Lloyd's. La
certification doit être effectuée à la date la plus rapprochée de la fin du radoub.
3.1.5. Tous les travaux doivent être achevés à la satisfaction du mécanicien en chef.
3.2
Emplacement
3.3
3.2.1.
Éléments faisant obstacle
3.3.1
S. O.
Cowley 2015 43
(Ingénierie navale)H-4 : SYSTÈME FIXE DE PULVÉRISATION DE MOUSSE ET DE
PRODUITCHIMIQUE MOUILLANT
Partie 4 : PREUVE DE RENDEMENT
4.1
Inspection
4.2
4.1.1.
Mise à l'essai
4.3
Certification
S. O.
Partie 5 : PRODUITS LIVRABLES
5.1
Dessins et rapports
5.1.1.
5.2
Pièces de rechange
S. O.
5.3
Formation
S. O.
5.4
Manuels
Cowley 2015 44
S.O.
Nº de tâche : H-05
(Ingénierie navale)
DEVIS
NO LLOYD'S
H-05 : Systèmes d'étouffement fixes
Partie 1 : PORTÉE
1.1
1.2
1.3
1.4
Le présent devis porte sur l'inspection de sécurité annuelle des systèmes d'étouffement
fixes FM-200 installés à bord du navire, et du système d'alarme incendie Notifier. Tous
les systèmes doivent être inspectés par la Lloyd's. L'entrepreneur est chargé d'établir le
calendrier de l'inspecteur de la Lloyd's.
Les systèmes doivent être examinés minutieusement et entretenus par un technicien
qualifié du distributeur autorisé Kidde. Les travaux d'entretien annuels doivent être
conformes aux normes en vigueur de la National Fire Protection Association. Des
certificats d'inspection répondant aux exigences de la Lloyd's doivent être fournis pour
tous les systèmes.
L'entrepreneur doit faire appel à un représentant détaché certifié par Kidde pour entretenir
les systèmes FM-200 et au CO2, et à un représentant détaché de Notifier pour mener les
essais et la certification de l'interconnexion au système d'alarme incendie de Notifier.
L'entrepreneur doit fournir la preuve des certifications avant de commencer les travaux
des présentes
Partie 2 : RÉFÉRENCES
2.1
Dessins de référence et données de plaque signalétique
2.1.1.
2.2
Normes
2.2.1
2.3
Règlement
2.3.1
Cowley 2015 45
2.4
Matériel fourni par le propriétaire
2.4.2
L'entrepreneur doit fournir la main-d'œuvre selon les indications.
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1
Généralités
3.1.1. L'entrepreneur doit aviser le mécanicien en chef avant de commencer les travaux.
3.1.2. L'entrepreneur doit offrir les services d'un représentant détaché certifié de Kidde
pour effectuer l'entretien des systèmes FM-200 et CO2.
3.1.3. Les travaux d'entretien suivants doivent être effectués sur tous les systèmes
d'étouffement fixes FM-200.
3.1.4. Les manettes, soupapes, dispositifs d'activation à distance, câbles, boîtes de
raccord des câbles, sirènes à pression et manocontacteurs doivent être vérifiés.
Vérifier que tous les mécanismes de temporisation fonctionnent correctement.
3.1.5. L'entrepreneur doit inspecter tous les registres pare-feu connexes pour vérifier
s'ils ont été déclenchés pendant les essais de tous les systèmes. L'entrepreneur doit
réinitialiser tous les registres pare-feu. Toutes les défaillances doivent être
corrigées grâce aux procédures relatives aux travaux imprévus de TPSGC.
3.1.6. La tuyauterie doit être débranchée des bouteilles et nettoyée par soufflage à
l'azote. Il faudra démontrer que toutes les buses à jet multiple sont dégagées.
3.1.7. Les bouteilles de FM-200 doivent être mesurées à l'aide d'une méthode appropriée
afin de déterminer les quantités d'agent FM-200 qu'il y a dans chaque bouteille.
Les poids doivent être consignés et les bouteilles doivent être étiquetées et datées.
La pression de chaque bouteille doit être consignée.
3.1.8. Le système complet doit être correctement assemblé et inspecté, et il faut
démontrer qu'il fonctionne correctement.
Cowley 2015 46
3.1.9. Les stations de déclenchement à distance, les sectionneurs de ventilateurs à la
suite de l'activation de l'alarme du système, etc. doivent être réinitialisés et il faut
démontrer que ces éléments fonctionnent correctement.
3.1.10. Trois (3) copies papier des registres de poids et d'inspection avec les certificats
d'inspection doivent être préparées par l'entrepreneur pour mécanicien en chef.
Une copie supplémentaire doit être transmise à la Lloyd's.
3.1.11. L'entrepreneur doit fournir trois copies des rapports d'essai et trois copies des
certificats d'essai.
3.1.12. Tous les travaux effectués dans le cadre des présentes doivent être inspectés par
l'inspecteur de la Lloyd's et par le mécanicien en chef.
3.1.13. Tous les travaux doivent répondre aux exigences du mécanicien en chef.
Cowley 2015 47
3.4
Emplacement
Poids complet de la
bouteille et de l'agent, y
compris le bouchon
NOM DU
NAVIRE
EMPLACEMENT DU
SYSTÈME À
HALOCARBURE
BUT DU SYSTÈME
181,8
Cowley
Tunnel d'arbre
Chambre d'épuration
47,8
Cowley
Salle des réservoirs et des
pompes
Salle de peinture
175,2
Cowley
Salle de la génératrice de
secours
Salle de la génératrice de
secours
200,4
Cowley
Salle de la génératrice
portuaire
Salle de la génératrice
portuaire
209,8
Cowley
Salle des machines principale
avant, bâbord
Salle de commande des
moteurs
615,4
Cowley
Cheminée du pont de
passerelle, côté tribord
Salle des machines, tribord
613,8
Cowley
Cheminée du pont de
passerelle, côté tribord
Salle des machines, bâbord
340
Cowley
Cheminée du pont de
passerelle, côté tribord
Cheminée de la salle des
machines
Bouteille avant
31
Cowley
Hangar à hélicoptères
Armoire du distributeur
d'essence aviation
100,3
Cowley
Salle de l'incinérateur
Salle de l'incinérateur
274,4
Cowley
Bouteille tribord du
Compartiment du propulseur
compartiment du propulseur
d'étrave
d'étrave
240
Cowley
Bouteille bâbord du
compartiment du propulseur
d'étrave
Espace avant des machines
75,8
Cowley
Compartiment de l'appareil à
gouverner
Salle de pompage d'essence
aviation
338,4
Cowley
Compartiment de l'appareil à
gouverner
Appareil à gouverner
187,6
Cowley
Compartiment de l'appareil à
gouverner
Cofferdam du réservoir
d'essence aviation
3.5
Éléments faisant obstacle
3.3.1
S. O.
Cowley 2015 48
Partie 4 : PREUVE DE RENDEMENT
4.1
Inspection
4.1.2. À la satisfaction de l'inspecteur de la Lloyd's et du mécanicien en chef.
4.2
Mise à l'essai
4.2.1
4.3
Certification
L'entrepreneur doit fournir trois copies des certifications de chaque système.
Partie 5 : PRODUITS LIVRABLES :
5.1
Dessins et rapports
5.1.1. L'entrepreneur doit fournir trois copies des rapports et des certifications de chaque
système.
5.2
Pièces de rechange S.O.
5.3
Formation S.O.
5.4
Manuels S.O.
Cowley 2015 49
Nº de tâche : H-06
(Ingénierie navale)
DEVIS
NO LLOYD'S
H-06 : Extincteurs d'incendie portatifs
1.1 PORTÉE :
La présente spécification porte sur l'inspection de sécurité annuelle de tous les extincteurs
d'incendie portatifs, du système Range Guard de la cuisine et des systèmes fixes de lutte contre
les incendies du hangar. L'entrepreneur doit effectuer tous les travaux d'entretien annuel requis.
Tous les travaux doivent être examinés par l'inspecteur de Lloyd's Register affecté.
L'entrepreneur est chargé d'établir le calendrier de l'inspecteur de la DSMTC.
2 RÉFÉRENCES :
2.1.1 Dessins de référence :
s. o.
2.1.2 Plans conformes :
s. o.
Spécifications connexes
s. o.
3.1 DESCRIPTION TECHNIQUE :
3.1.1 L'entrepreneur doit retirer les extincteurs d'incendie portatifs, les transporter vers un centre
autorisé de l'entreprise certifiée de services de protection contre les incendies pour l'entretien et
la mise à l'essai annuels, et remettre les extincteurs à bord aux emplacements appropriés.
L'entretien annuel doit être effectué sur soixante-six (66) extincteurs portatifs au CO2 et à poudre
chimique. Ces extincteurs doivent être examinés minutieusement, entretenus et remplis au
besoin.
3.1.2 L'entrepreneur doit vérifier si un nombre suffisant et une variété suffisante d'extincteurs se
trouvent à bord afin de préserver la capacité de lutte contre les incendies du navire.
L'entrepreneur doit présenter les résultats au mécanicien en chef en indiquant quels règlements
on a suivi, notamment la conformité au Règlement sur le matériel de détection et d'extinction
d'incendie de la Loi sur la marine marchande du Canada. Les recommandations concernant des
extincteurs supplémentaires doivent être appuyées par les règlements en vigueur.
Cowley 2015 50
3.1.3 Dans sa soumission, l'entrepreneur doit prévoir une allocation de 1 500 $ pour les
réparations effectuées sur les extincteurs d'incendie. Le montant réel doit être rajusté à l'aide du
formulaire 1379 de TPSGC à la livraison des factures de l'entreprise d'inspection du matériel de
protection contre les incendies.
3.1.4 Les travaux d'entretien doivent être conformes aux normes en vigueur de la National Fire
Protection Association.
3.1.5 Liste des extincteurs portatifs à bord :
NUMÉRO D'IDENTIFICATION, TYPE ET EMPLACEMENT
1
Extincteurs d'incendie
N°
Type
Emplacement
Numéro
de série
Saisir
dates
Saisir
dates
Saisir
dates
MM/JJ/A
A
MM/JJ/
AA
MM/JJ/A
A
Dernier
Prochain
Six
dernie
rs
Six
prochain
s
Année
d'entretie
n
Année
d'entretie
n
Dernier
Prochain
Remarques
N°
entretien
effectué
entretien
hydro
hydro
1
5 lb/CO2
Passerelle de navigation
932941
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Juillet 201
0
Juillet 2015
Date fabr.
1990
1.1
10 lb CO2
Passerelle de navigation
646165
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Août 2011
Août 2016
Date fabr.
2006
2
20 lb/pou
dre
chimique
Coursive du pont de
passerelle
546233
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
3
20 lb/pou
dre
chimique
Pont de la passerelle/poste
d'incendie no 7
546247
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
4
20 lb/pou
dre
chimique
Pont du gaillard/poste
d'incendie no 4
546236
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
5
20 lb/pou
dre
chimique
Coursive du pont du
gaillard/poste d'incendie
no 8
31972
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
6
125 lb/po
udre
chimique
Pont du gaillard – dans le
hangar
911147
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Nov. 2003
Nov. 2015
Date fabr.
2003
7
15 lb/CO2
Hangar à hélicoptères
934569
26 sept. 2
26 sept.
Juillet 201
Cowley 2015 51
Juillet 2015
Date fabr.
013
2014
0
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Nov. 2013
1990
8
15 lb/CO2
Hangar à hélicoptères
247044
11
15 lb/CO2
Pont du gaillard – Porte
extérieure du hangar
324171
12
20 lb/
poudre
chimique
Mess des officiers du pont
supérieur
546234
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
13
20 lb/
poudre
chimique
Office des officiers du
pont supérieur
580835
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Févr.
2002
Févr. 2014
Date fabr.
2008
14
20 lb/
poudre
chimique
Salle de la génératrice de
secours
546229
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
15
20 lb/
poudre
chimique
Pont supérieur/poste
d'incendie no 10
546237
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
16
20 lb/
poudre
chimique
Pont supérieur/poste
d'incendie no 9
31975
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
17
20 lb/pou
dre
chimique
Extérieur cabine du
maître-cuisinier
837272
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Février 20
07
Févr. 2019
Date fabr.
2008
18
20 lb/
poudre
chimique
Pont supérieur/poste
d'incendie no 5
31963
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
19
20 lb/
poudre
chimique
Locaux pont supérieur
Avant
31974
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
20
20 lb/
poudre
chimique
Locaux pont supérieur
Avant
546232
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
21
20 lb/pou
dre
chimique
Locaux pont supérieur
Avant
31993
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
22
20 lb/
poudre
chimique
Locaux pont supérieur
Avant
31976
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
23
20 lb/
poudre
chimique
Locaux pont supérieur
Avant
546249
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
5 lb/CO2
Armoire du maître
d'équipage du pont
supérieur
982954
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Juillet 201
0
Juillet 2015
24
Cowley 2015 52
Nov. 2018
Reçu le 13
février 2014
26
20 lb/
poudre
chimique
Salle de survie
31977
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
27
20 lb/
poudre
chimique
Coqueron avant/poste
d'incendie no 2
31966
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
28
20 lb/
poudre
chimique
Pont principal/poste
d'incendie no 1
546242
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
29
20 lb/
poudre
chimique
Pont principal/poste
d'incendie no 6
546230
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
30
20 lb/
poudre
chimique
Salle de récréation du
pont principal
31970
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
31
10 lb/CO2
Salle de l'incinérateur
508230
12 nov.
2013
12 nov.
2014
Nov. 2013
Nov. 2018
Date fabr.
2013
32
20 lb/
poudre
chimique
Pont principal – sous les
escaliers
31964
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
33
20 lb/
poudre
chimique
Pont principal – sous les
escaliers
546246
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
34
20 lb/
poudre
chimique
Pont principal – sous les
escaliers
546231
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
35
20 lb/
poudre
chimique
Vestiaire des mécaniciens
546251
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
36
20 lb/
poudre
chimique
Vestiaire des mécaniciens
31980
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
37
20 lb/
poudre
chimique
Vestiaire des mécaniciens
546254
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
38
20 lb/
poudre
chimique
Vestiaire des mécaniciens
31985
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
39
20 lb/pou
dre
chimique
Vestiaire des mécaniciens
31983
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
40
20 lb/
poudre
chimique
Pont principal – salon de
l'équipage
31989
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
Cowley 2015 53
Pont principal – cuisine
713787
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Octobre
2009
Oct. 2014
Date fabr.
2004
42
20 lb/
poudre
chimique
Pont principal/poste
d'incendie no 15
31962
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
43
20 lb/
poudre
chimique
Pont principal – extérieur
magasin de denrées sèches
581178
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Févr.
2002
Févr. 2014
Date fabr.
2008
44
20 lb/
poudre
chimique
Pont principal – extérieur
magasin de denrées sèches
546238
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
45
20 lb/
poudre
chimique
Pont principal – extérieur
magasin de denrées sèches
31982
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
46
20 lb/
poudre
chimique
Pont principal – extérieur
magasin de denrées sèches
837259
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Févr.
2002
Févr. 2014
Date fabr.
2008
47
20 lb/
poudre
chimique
Pont principal – extérieur
magasin de denrées sèches
31973
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
48
20 lb/
poudre
chimique
Pont principal – extérieur
magasin de denrées sèches
000026C
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Avr.
2011
Avr.
2017
Août 2011
Août 2023
Date fabr.
1999
49
20 lb/
poudre
chimique
Locaux arrière – appareil
à gouverner
31969
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
50
20 lb/
poudre
chimique
Locaux arrière/poste
d'incendie no 14
546250
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
51
20 lb/
poudre
chimique
Pont de la soute/poste
d'incendie no 22
31987
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
52
20 lb/
poudre
chimique
Salle des machines/poste
d'incendie no 16/salle de la
génératrice
546245
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
53
15 lb/CO2
Salle de commande des
moteurs
934568
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Juillet 201
0
Juillet 2015
Date fabr.
1990
54
20 lb/
poudre
chimique
Salle des machines – sous
le téléphone
31981
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
55
20 lb/
poudre
chimique
Salle des machines/poste
d'incendie no 17
546248
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
Salle des machines/poste
d'incendie no 18
31991
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
41
25 lb/K
56
20 lb/
poudre
Cowley 2015 54
chimique
57
20 lb/
poudre
chimique
Salle des machines/poste
d'incendie no 19
58
15 lb/CO2
31979
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
Salle des machines – boîte
de vitesses
934567C
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Août 2011
Août 2016
Date fabr.
1990
59
20 lb/
poudre
chimique
Salle des machines – sous
l'écoutille de sauvetage
31965
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
60
20 lb/
poudre
chimique
Salle d'épuration/poste
d'incendie no 20
31967
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
61
20 lb/
poudre
chimique
Atelier de la salle des
machines/poste d'incendie
no 21
31971
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
62
20 lb/
poudre
chimique
Magasins de coqueron
avant
31968
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
Septembr
e 2008
Septembre
2020
Date fabr.
2008
63
20 lb/CO2
Magasins de coqueron
avant
917314
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Juillet 201
0
Juillet 2015
Date fabr.
1990
5 lb/
poudre
chimique
Canot de sauvetage
bâbord
842575
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Juillet 20
10
Juin 201
6
Juillet
2010
Juillet 2022
Date fabr.
2010
5 lb/
poudre
chimique
Canot de sauvetage
tribord
842474
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Juillet 20
10
Juin 201
6
Juillet
2010
Juillet 2022
Date fabr.
2010
5 lb/ABC
ERS tribord
312595
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Août
2009
Août
2015
Août 2009
Août 2021
Date fabr.
2009
5 lb/ABC
ERS bâbord
272831
18 déc.
2013
18 déc.
2014
Décembr
e 2013
Déc.
2019
Déc. 2013
Déc. 2014
Date fabr.
2013
Extincteur de rechange de
l'ERS (salle de survie)
748332
26 sept. 2
013
26 sept.
2014
Octobre
2009
Oct.
2015
Oct. 2009
Oct. 2021
Date fabr.
2009
15 lb/
ABC
Septemb
re 2008
Septemb
re 2014
4.1 : PREUVE DE RENDEMENT :
4.1.1 Une fois l'entretien à terre terminé, l'entrepreneur doit rapporter tous les extincteurs à bord
du navire et les remettre à leur emplacement d'origine, conformément aux exigences du
mécanicien en chef. Chaque extincteur doit être vérifié pour s'assurer qu'il est solidement fixé.
4.1.2 Chaque extincteur doit être correctement étiqueté afin d'afficher la date de l'inspection la
plus récente.
Cowley 2015 55
5.1 PRODUITS LIVRABLES
5.1.1 L'entrepreneur doit obtenir tous les certificats d'essai auprès du centre de l'entreprise
autorisée de services de protection contre les incendies et les transmettre au mécanicien en chef.
L'entrepreneur doit présenter un rapport (un rapport écrit et un autre en format électronique) qui
décrit les réparations effectuées sur les extincteurs.
5.1.2 La date de certification doit être aussi proche que possible de la fin du radoub.
Cowley 2015 56
Nº de tâche : H-07
(Ingénierie navale)
DEVIS
Nº du champ de la DSMTC : S.O.
H-07 : Tenues de pompier, APRA et bouteilles
Partie 1 : PORTÉE
Le présent devis porte sur l'inspection de sécurité annuelle des tenues de feu du navire, et
des appareils respiratoires connexes. L'entrepreneur doit effectuer tous les travaux d'entretien
annuel requis. Tous les travaux doivent être inspectés par l'inspecteur de la Lloyd's.
L'entrepreneur doit établir le calendrier de l'inspecteur de la Lloyd's.
Partie 2 : RÉFÉRENCES
2.1
Dessins de référence et données de plaque signalétique
2.2
Normes
Tous les travaux d'entretien annuels doivent être conformes aux normes en vigueur de la
National Fire Protection Association.
Les travaux doivent être effectués par des techniciens qualifiés autorisés du fabricant.
2.3
Règlement
2.4
Matériel fourni par le propriétaire
Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1
Généralités
3.1.1 L'entretien et l'inspection annuels des cinq appareils respiratoires MSZ AirHawk MMR
doivent être réalisés par un technicien certifié de MSA. Les appareils respiratoires doivent être
examinés minutieusement, testés et nettoyés, ils doivent réussir l'essai d'écoulement annuel et
doivent être remis en état s'il le faut. La certification de ces travaux doit être fournie au navire.
3.1.2 L'entretien et l'inspection annuels doivent être effectués sur les treize bouteilles d'air
comprimé. Les bouteilles doivent être examinées minutieusement, testées et nettoyées, elles
doivent réussir l'essai d'écoulement annuel et doivent être remises en état s'il le faut. AUCUN
essai hydrostatique n'est requis. La certification de ces travaux doit être fournie au navire.
Cowley 2015 57
3.1.3. L'entrepreneur doit inspecter sept tenues de feu afin de vérifier si elles sont endommagées
ou usées et doit avertir le représentant du navire des réparations nécessaires.
3.1.4 Chaque tenue de feu, bouteille et appareil respiratoire doit être remis en place dans sa
position d'origine et d'une manière conforme aux exigences de la Lloyd's. Chaque tenue doit être
vérifiée afin de s'assurer qu'elle est prête à enfiler.
3.1.5 Des certificats d'inspection répondant aux exigences de la Lloyd's doivent être fournis
pour tout l'équipement inspecté. La date de la certification (notamment le certificat relatif à la
qualité de l'air du fournisseur) doit être aussi proche que possible de la fin du radoub.
L'entrepreneur doit présenter les résultats au mécanicien en chef en indiquant quels règlements
ont été suivis, notamment le Règlement sur le matériel de détection et d'extinction d'incendie de
la Loi sur la marine marchande du Canada. Les recommandations visant un nombre
supplémentaire de tenues de feu doivent être soutenues par les règlements en vigueur.
3.4
Emplacement
EMPLACEMENTS DES CINQ APPAREILS RESPIRATOIRES MSA :
3.2.1
Deux dans coursive à l'arrière du magasin des manœuvriers
3.2.2
Deux dans les vestiaires des mécaniciens
3.2.3
Un à l'extérieur du gymnase
EMPLACEMENT DES SEPT TENUES DE FEU
3.2.4
Trois dans la coursive à l'arrière du magasin des manœuvriers
3.2.4
Deux dans les vestiaires des mécaniciens
3.2.5
Deux dans le hangar
Cowley 2015 58
DÉTAILS DES EMPLACEMENTS DES TREIZE BOUTEILLES :
Bouteille
Détendeur
Dernier
renouvellement
N/S
N/S
d'air/Dignitaire
d'air
hydrostatique
hydrostatique
Avant du pont sup. (ens.
complet)
DG253
597
240583
Nov. 2014
Nov. 2015
Mars 2013
Mars 2018
Avant du pont sup.
(ensemble complet)
DG253
644
136913
Nov. 2014
Nov. 2015
Mars 2013
Mars 2018
Salle de survie (bouteille
de rechange) – avant
DG248
204
S.O.
Nov. 2014
Nov. 2015
Mars 2013
Mars 2018
Salle de survie (bouteille
de rechange) – avant
DG248
587
S.O.
Nov. 2014
Nov. 2015
Mars 2013
Mars 2018
Salle de survie (bouteille
de rechange) – avant
DG248
323
S.O.
Nov. 2014
Nov. 2015
Mars 2013
Mars 2018
Avant du pont sup.
(bouteille de rechange)
DG253
635
S.O.
Nov. 2014
Nov. 2015
Mars 2013
Mars 2018
Avant du pont sup.
(bouteille de rechange)
DG248
355
S.O.
Nov. 2014
Nov. 2015
Mars 2013
Mars 2018
Avant du pont sup.
(bouteille de rechange)
DG248
317
S.O.
Nov. 2014
Nov. 2015
Mars 2013
Mars 2018
Locaux du pont principal
arrière (ensemble
complet)
DG248
312
240577
Nov. 2014
Nov. 2015
Mars 2013
Mars 2018
Vestiaires des
mécaniciens (bouteille
de rechange)
DG248
589
S.O.
Nov. 2014
Nov. 2015
Mars 2013
Mars 2018
Vestiaires des
mécaniciens (ensemble
complet)
DG248
341
240584
Nov. 2014
Nov. 2015
Mars 2013
Mars 2018
DG248
394
S.O.
Nov. 2014
Nov. 2015
Mars 2013
Mars 2018
Emplacement
Vestiaires des
mécaniciens (bouteille
Cowley 2015 59
Prochain
renouvellement
Dernier essai
Prochain
essai
de rechange)
Vestiaires des
mécaniciens (ensemble
complet)
DG105
311
240581
Nov. 2014
Nov. 2015
Juillet 2012
Juillet 2017
Détails des tenues de feu
Taille
Date de
fabrication
Fabricant
No de
modèle
No de série
Casque
s.o.
25 janv. 2010
Casques Cairns
660CRFSY
s.o.
Doublure
de série
Mars 2008
American Firewear
3002207
s.o.
Veste
LG
Févr. 2009
Fyersol OSX
22205K92L
C2002709
Gants
G
s.o.
Laurentide
s.o.
s.o.
Bottes
9M/11W
s.o.
Black Diamond
s.o.
s.o.
Pantalons
LG
Févr. 2009
Fyrepel OSX
22305K92L
C2002732
Casque
s.o.
25 janv. 2010
Casques Cairns
660CRFSY
s.o.
Doublure
Uni
s.o.
Lifeliners Inc.
NOM22ES
s.o.
Veste
TG
Févr. 2009
Fyrepel OSX
22205K92X
C2002785
Gants
G
s.o.
Laurentide
14325
Bottes
12M
s.o.
Black Diamond
s.o.
s.o.
Pantalons
TG
Févr. 2009
Fyrepel OSX
22305K92X
C2002835
Casque
s.o.
25 janv. 2010
Casques Cairns
660CRFSY
s.o.
Doublure
Uni
s.o.
Majestic Fire Apparel
PAC II
s.o.
Cowley 2015 60
Veste
LG
Févr. 2009
Fyrepel OSX
22205K92L
C2002716
Gants
G
Déc. 1995
Glove Corporation
Firefighter
s.o.
Bottes
10M
s.o.
Black Diamond
s.o.
s.o.
Pantalons
LG
Févr. 2009
Fyrepel OSX
22305K92L
C2002757
Casque
s.o.
25 janv. 2010
Casques Cairns
660CRFSY
s.o.
Doublure
Uni
Déc. 2006
Dire-Dex
H-11-NE-NB
77284
Veste
2TG
Juin 2009
Fyrepel OSX
22205K922
C2003363
Gants
G
Déc. 1995
Glove Corporation
Firefighter
s.o.
Bottes
12M
s.o.
Black Diamond
s.o.
s.o.
Pantalons
2TG
Juin 2009
Fyrepel OSX
22305K922
C2003381
Casque
s.o.
25 janv. 2010
Casques Cairns
660CRFSY
s.o.
Doublure
Uni
s.o.
Majestic Fire Apparel
s.o.
s.o.
Veste
LG
Févr. 2009
Fyrepel OSX
22205K92L
C2002730
Gant, G
G
Mars 1998
American Firewear
7 500
s.o.
Gant, D
G
s.o.
Laurentide
s.o.
s.o.
Bottes
10M
s.o.
Black Diamond
s.o.
s.o.
Pantalons
G
Févr. 2009
Fyrepel OSX
22305K92L
C2002758
Casque
6¼à8¾
Juillet 2002
Chieftan
911
s.o.
Doublure
s.o.
s.o.
Ice Hood Liner Corp.
25397
s.o.
Veste
LG
s.o.
Fyrepel OSX
22205K92L
C2002724
Gants
TG
s.o.
Glove Corporation
Firefighter
s.o.
Cowley 2015 61
Bottes
10M
s.o.
Black Diamond
s.o.
s.o.
Pantalons
LG
Févr. 2009
Fyrepel OSX
22305K92L
C2002751
Casque
s.o.
Déc. 2008
Casques Cairns
360SFSY
s.o.
Doublure
s.o.
s.o.
Majestic Fire Apparel
s.o.
s.o.
Veste
TG
Sept. 2005
Fyrepel OSX
Gants
TG
s.o.
Laurentide
s.o.
s.o.
Bottes
10 moyen
s.o.
Fire Pro
002
s.o.
Pantalons
TG
Août 2006
Fyrepel OSX
12302498
C0002288C
3.5
C100045
Éléments faisant obstacle
Partie 4 : PREUVE DE RENDEMENT
4.1
Inspection
4.2
Mise à l'essai
S.O.
4.3
Certification
S.O.
Partie 5 : PRODUITS LIVRABLES
5.1
Dessins/rapports :
L'entrepreneur doit fournir au mécanicien en chef un rapport écrit de ses travaux sur
support papier et électronique détaillant les inspections et toutes les modifications ou
réparations effectuées avant l'acceptation de cette tâche.
5.2
Pièces de rechange
S.O.
Cowley 2015 62
No de tâche : H-08
(Ingénierie navale)
automatique
Partie 1 : PORTÉE
DEVIS
NO LLOYD'S
H-08 : Radeaux de sauvetage et dispositifs de largage
1.1 La présente tâche porte sur le transport et l'entretien annuel des (4) radeaux de
sauvetage du navire. L'entrepreneur doit également fournir (4) déclencheurs
hydrostatiques Hammar neufs qui seront utilisés pour l'entretien des radeaux de
sauvetage.
Partie 2 : RÉFÉRENCES
2.1
Partie 2 : RÉFÉRENCES
2.1
Dessins de référence et données de plaque signalétique
Détails des radeaux de sauvetage :
2.2

Radeau de sauvetage Survitec Zodiac pour 25 personnes, groupe de catégorie A, no de
série XDC7FK33F314

Radeau de sauvetage Survitec Zodiac pour 25 personnes, groupe de catégorie A, no de
série XDC5FJ29B313

Radeau de sauvetage Survitec Zodiac pour 25 personnes, groupe de catégorie A, no de
série XDC4FF22A212

Radeau de sauvetage Survitec Zodiac pour 25 personnes, groupe de catégorie A, no de
série XDC4FF21A212
Normes
2.2.1
2.3
Règlement
2.3.1
2.4
Matériel fourni par le propriétaire
Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout l'équipement
et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
Cowley 2015 63
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1
L'entrepreneur doit enlever et transporter, aux fins d'entretien, les (4) radeaux de
sauvetage du navire jusqu'à un centre de service autorisé, et retour, et est responsable de tous les
coûts liés à leur entretien et à leur transport.
3.2
Après leur entretien, les radeaux de sauvetage doivent être ramenés au navire avec
la certification nécessaire.
3.3
La certification de chaque radeau doit être remplie afin que la date d'échéance se
situe la première semaine de novembre 2015 ou après.
3.4
L'entrepreneur doit fournir et installer quatre déclencheurs hydrostatiques
Hammar neufs pour les radeaux de sauvetage susmentionnés.
Partie 4 : PREUVE DE RENDEMENT
4.1
Inspection
4.1.4. Tous les travaux doivent être effectués conformément aux exigences du
mécanicien en chef.
4.2
Mise à l'essai
S.O.
4.3
Certification
Preuve de la certification du centre d'entretien autorisé des radeaux de sauvetage.
Cowley 2015 64
Partie 5 : PRODUITS LIVRABLES :
5.1
Dessins et rapports
5.1.1. Trois copies des rapports d'inspection indiquant en détail les pièces de rechange et
les travaux effectués.
5.1.2
Trois copies du certificat de chaque radeau de sauvetage.
5.1.3
L'entrepreneur doit présenter au mécanicien en chef un rapport écrit de ses
travaux sur support papier et électronique détaillant les inspections et toutes les
modifications ou réparations effectuées avant l'acceptation de cette tâche.
5.2
Pièces de rechange
5.3
Formation
Cowley 2015 65
H-09 Remplacement des tuyaux et des robinets de canalisation du mazout
Spécification : H-09
DEVIS
H-09 Remplacement des tuyaux et des robinets de canalisation du mazout
Partie 1 : PORTÉE
1.1
Ce devis vise le changement de toute la tuyauterie endommagée et de toute la robinetterie
du collecteur de carburant par du matériel neuf.
1.2
La Garde côtière doit faire venir un inspecteur du NACE pour vérifier le devis et
inspecter les revêtements afin de s'assurer qu'ils sont conformes aux fiches techniques de
produit du fabricant.
Partie 2 : APPROVISIONNEMENT
2.1
Fourni par le propriétaire
2.2
2.1.1. L'équipement fourni par le propriétaire conformément au présent devis consiste
en deux robinets DN 200 mm pour la citerne antiroulis. Le propriétaire se réserve
un droit d'achat direct.
Fourni par l'entrepreneur
2.2.1. Sauf indication contraire, l'entrepreneur fournira tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
2.3
Plans de conception
2.2.1. Schéma du circuit de mazout, 590-35, Rév. B.
2.2.2. Disposition générale, 590-70, Rév. C.
2.2.3. Canalisation du mazout (conforme à l'exécution), 590-42-01.
2.2.4. Canalisation du mazout (conforme à l'exécution), 590-42-02.
Cowley 2015 66
H-09 Remplacement des tuyaux et des robinets de canalisation du mazout
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1
Généralités
3.1.1. L'entrepreneur doit prévenir le mécanicien en chef avant le commencement des
travaux.
3.1.2
L'entrepreneur doit s'assurer, avec l'aide du mécanicien en chef, que le système de
tuyauterie et les réservoirs de mazout ainsi que tout autre système connexe ont été
verrouillés et purgés avant le début des travaux.
3.1.3. L'entrepreneur doit s'assurer que toutes les zones de travaux sont propres et bien
rangées avant la fin de la journée de travail de manière à garantir un
environnement sécuritaire.
3.1.4
L'entrepreneur doit éliminer tous les bords tranchants et meuler toutes les bavures.
3.1.5
L'entrepreneur doit repeindre les zones endommagées conformément au devis du
client. L'entrepreneur doit appliquer une couche d'apprêt et deux couches de
finition.
3.1.6
Tout tuyau, tout raccord et toute pénétration neufs doivent être identiques à ceux
du système d'origine. La tuyauterie doit être en acier doux, sans soudure, de
couleur noir série 40. Les raccords DN 50 doivent être soudés à l'aide de brides.
Les raccords DN 50 et l'emboîtement soudé doivent être approuvés par un
inspecteur de la Lloyd's.
3.1.7
Toutes les soudures doivent être exécutées conformément à la dernière révision de
la Lloyd's.
3.1.8
La longueur maximale de tuyau pouvant être manipulée sur le navire est de
6 pieds. Cependant, il est possible de manipuler des longueurs de 8 pieds dans la
salle des machines en utilisant l'écoutille d'accès à tribord.
3.1.9
L'entrepreneur doit entreposer tous les matériaux en suivant les instructions du
mécanicien en chef.
3.1.10 L'entrepreneur doit nettoyer tous les débris (y compris toute la vieille tuyauterie
enlevée) et les éliminer conformément aux règlements provinciaux en vigueur.
3.1.11 L'entrepreneur doit peindre la tuyauterie neuve et les zones endommagées avec
une première couche d'apprêt Amercoat 5105 (épaisseur de feuil sec de 3 mils) et
une couche de finition Amercoat 5450 (épaisseur de feuil sec de 3 mils)
appliquées conformément aux procédures recommandées par le fabricant.
Cowley 2015 67
H-09 Remplacement des tuyaux et des robinets de canalisation du mazout
3.1.12 L'entrepreneur doit fournir des robinets neufs approuvés par la Lloyd's et
similaires aux robinets existants.
3.1.13 L'entrepreneur doit repeindre toutes les nouvelles pénétrations de tuyaux dans les
cloisons et les zones endommagées avec une première couche Amercoat 5105
(épaisseur de feuil sec de 3 mils) et une couche de finition Amercoat 5450
(épaisseur de feuil sec de 3 mils). Chaque application de couche d'apprêt
(épaisseur de feuil sec de 3 mils) sur le système doit être conforme aux procédures
d'application du fabricant.
.3.1.14 Les robinets à fermeture rapide de chaque réservoir de mazout (13 en tout)
doivent être reconditionnés et soumis à un essai de pression de 690 kPa.
L'entrepreneur doit indiquer un prix unitaire par vanne pour le reconditionnement
et l'essai de pression à 690 kPa aux fins de rajustement à l'aide d'un
formulaire 1379 de TPSGC.
3.1.15 Comme il est indiqué au préambule, l'entrepreneur doit s'assurer que le mécanicien
en chef est avisé avant le début de tout travail à chaud et qu'un chimiste certifie
que la zone où ce travail sera effectué ainsi que les zones adjacentes qui seront
touchées sont sécuritaires. Une veille d'incendie adéquate doit être mise en place
conformément au préambule.
3.1.16 Avant de remplacer les raccords de pénétration sur les réservoirs de mazout,
l'entrepreneur doit communiquer avec le mécanicien en chef et s'assurer que les
réservoirs sont vides et dégazés pour pouvoir procéder au travail à chaud. Dans sa
soumission, l'entrepreneur doit proposer un prix pour treize (13) raccords de
cloisons DN 50 mm pour tous les réservoirs comme le mentionne le plan de
capacité et il faut remplacer deux (2) tronçons DN 200 mm qui passent par un
anneau de compensation pour la tuyauterie de la citerne antiroulis à travers les
réservoirs de mazout no 2 à bâbord et à tribord. L'entrepreneur doit indiquer un
prix unitaire pour le remplacement et l'installation d'un (1) raccord DN 50 mm et
d'un (1) raccord de pénétration de cloison DN 200 mm pour les réservoirs de
mazout. Cette indication est nécessaire aux fins de rajustement en vertu du
formulaire 1379 de TPSGC.
3.1.17 L'entrepreneur doit identifier tous les éléments de tuyauterie de tous les systèmes
avant de les démonter afin de s'assurer qu'ils seront remplacés et remis en place
correctement. La méthode d'identification doit être approuvée par le mécanicien
en chef; par exemple, l'entrepreneur pourrait faire un simple croquis. Une fois la
méthode approuvée, l'entrepreneur doit fournir au mécanicien en chef un
exemplaire de l'identification des éléments.
Cowley 2015 68
H-09 Remplacement des tuyaux et des robinets de canalisation du mazout
3.1.18 Dans sa soumission, l'entrepreneur doit proposer un prix pour l'le retrait et
l'élimination de 100 m3 de mazout, ainsi qu'un prix unitaire par m3 aux fins de
rajustement.
3.2
Canalisation du mazout dans le tunnel (derrière Fr. 28)
3.2.1
L'entrepreneur doit déboulonner tout bordé de pont nécessaire dans le tunnel à
tuyaux entre les Frs. 5 à 28 pour l'entreposer et le réinstaller à la fin des travaux.
3.2.2
L'entrepreneur doit déboulonner toutes les brides et tous les robinets N50 situés
entre les pénétrations des cloisons dans le tunnel aux Frs. 5 à 28 et éliminer tous
les tuyaux conformément aux règlements provinciaux en vigueur. L'entrepreneur
doit entreposer tous les robinets que la Lloyd's ou le mécanicien en chef jugent
réutilisables.
3.2.3
L'entrepreneur doit découper quatre (4) pénétrations DN 50 dans la cloison
longitudinale derrière la Fr. 28 à tribord dans la salle d'épuration ainsi que des
pénétrations dans les réservoirs no 5 et no 6, à bâbord et tribord. L'entrepreneur
doit indiquer un coût unitaire par traversée de cloison aux fins d'ajustement par
TPSGC à l'aide du formulaire 1379.
3.2.4
L'entrepreneur doit fabriquer de nouvelles pénétrations semblables à toutes les
pénétrations des cloisons et des réservoirs qui ont été déposées et les installer à la
place des anciennes pénétrations.
3.2.5
L'entrepreneur doit installer le nouveau matériel (tuyauterie, brides, écrous,
boulons et joints d'étanchéité pour le mazout) en suivant le même tracé que la
tuyauterie déposée.
3.2.6
L'entrepreneur doit réutiliser les étriers de suspension et les supports de tuyauterie
existants, dans la mesure du possible, et remplacer ceux que la Lloyd's Register
ou le mécanicien en chef jugent inutilisables.
3.2.7
L'entrepreneur doit faire inspecter tous les robinets et vannes déposés afin de
vérifier s'ils sont en bon état et s'ils fonctionnent correctement. Tous les robinets
et vannes non approuvés par la Lloyd's ou par le mécanicien en chef doivent être
remplacés à l'aide du formulaire 1379 de TPSGC.
3.2.8
L'entrepreneur doit réinstaller tous les robinets, existants et neufs, conformément
au système démonté.
3.2.9
L'entrepreneur doit remettre en place à la satisfaction du mécanicien en chef tout
bordé de pont qui a été déposé.
Cowley 2015 69
H-09 Remplacement des tuyaux et des robinets de canalisation du mazout
3.3
Canalisation du mazout dans la salle des machines (Frs. 28 à 44)
3.3.1
L'entrepreneur doit déboulonner tout bordé de pont nécessaire des côtés extérieurs
des moteurs dans la salle des machines entre les Frs. 28 et 44 pour l'entreposer et
le réinstaller à la fin des travaux.
3.3.2
L'entrepreneur doit identifier tous les éléments de tuyauterie de tous les systèmes
avant de les déposer, conformément à la section 3.1.17. L'entrepreneur doit
déboulonner et déposer les tuyaux d'assèchement et de ballast des Frs. 28 à 44 des
côtés extérieurs des moteurs principaux dans le sens de la canalisation du mazout
et les entreposer après avoir drainé et verrouillé les systèmes.
3.3.3
L'entrepreneur doit déboulonner toutes les brides et tous les robinets DN 50 entre
les pénétrations des cloisons et éliminer toute la tuyauterie. L'entrepreneur doit
entreposer tous les robinets que la Lloyd's ou le mécanicien en chef jugent
réutilisables.
3.3.4
L'entrepreneur doit découper neuf (9) pénétrations DN 50 et une (1) pénétration
DN 75 dans les cloisons à la Fr. 28 entrant dans la salle d'épuration et cinq
(5) pénétrations DN 50 dans la cloison à la Fr. 44. L'entrepreneur doit découper
des pénétrations dans les réservoirs à mazout no 3 et no 4, à bâbord et tribord.
3.3.5
L'entrepreneur doit fabriquer de nouvelles pénétrations semblables à toutes les
pénétrations des cloisons et des réservoirs qui ont été déposées et les installer à la
place des anciennes pénétrations.
3.3.6
L'entrepreneur doit installer de nouveaux tuyaux et de nouvelles brides en suivant
le même tracé que les tuyaux qui ont été déposés.
3.3.7
L'entrepreneur doit réutiliser les étriers de suspension et les supports de tuyauterie
existants, dans la mesure du possible, et remplacer ceux que la Lloyd's Register
ou le mécanicien en chef jugent inutilisables.
3.3.8
L'entrepreneur doit faire inspecter tous les robinets et vannes déposés afin de
vérifier s'ils sont en bon état et s'ils fonctionnent correctement. Tous les robinets
et vannes non approuvés par la Lloyd's ou par le mécanicien en chef doivent être
remplacés à l'aide du formulaire 1379 de TPSGC.
3.3.9
L'entrepreneur doit réinstaller tous les robinets, existants et neufs, conformément
au système démonté.
3.3.10 L'entrepreneur doit remettre en place à la satisfaction du mécanicien en chef les
tuyaux d'assèchement et de ballast ainsi que le bordé de pont qui ont été déposés.
Cowley 2015 70
H-09 Remplacement des tuyaux et des robinets de canalisation du mazout
3.4
Canalisation du mazout dans le tunnel à tuyaux (devant Fr. 28)
3.4.1
L'entrepreneur doit déboulonner tout le bordé de pont nécessaire dans le
compartiment et rangement des transducteurs.
3.4.2
L'entrepreneur doit identifier tous les éléments de tuyauterie de tous les systèmes
avant de les déposer, conformément à la section 3.1.17. L'entrepreneur doit
déboulonner toutes les brides et tous les robinets DN 50 entre les pénétrations de
cloisons, les réservoirs au mazout no 1 et no 2, à bâbord et tribord, et la conduite
d'alimentation de la citerne antiroulis. L'entrepreneur doit aussi éliminer tous les
tuyaux. L'entrepreneur doit entreposer tous les robinets que la Lloyd's ou le
mécanicien en chef jugent réutilisables.
3.4.3
L'entrepreneur doit identifier tous les éléments de tuyauterie de tous les systèmes
avant de les déposer, conformément à la section 3.1.17. L'entrepreneur doit
déboulonner et déposer tous les tuyaux et robinets DN 200 de la citerne antiroulis
à la Fr. 58 ainsi que du réservoir à mazout no 1, à bâbord et tribord, et il doit
éliminer ces tuyaux et robinets conformément aux règlements provinciaux en
vigueur.
3.4.4
L'entrepreneur doit découper des pénétrations dans les réservoirs de mazout no 1
et no 2, à bâbord et tribord, et passer un tronçon de tuyau DN 200 mm à travers
avec un anneau de compensation pour la tuyauterie de la citerne antiroulis à
travers les réservoirs de mazout no 2, à bâbord et tribord. Remarque : Dessin de
référence fourni. Remarque : Pour pouvoir remplacer la tuyauterie de la citerne
antiroulis, il faut avoir déposé la tige de rallonge du robinet et ses deux supports
pour pouvoir les réinstaller une fois la tuyauterie remplacée.
3.4.5
L'entrepreneur doit fabriquer de nouvelles pénétrations semblables à toutes les
pénétrations des cloisons et des réservoirs qui ont été déposées et les installer à la
place des anciennes pénétrations.
3.4.7
L'entrepreneur doit installer de nouveaux tuyaux et de nouvelles brides en suivant
le même tracé que les tuyaux qui ont été déposés.
3.4.8
L'entrepreneur doit réutiliser les étriers de suspension et les supports de tuyauterie
existants, dans la mesure du possible, et remplacer ceux que la Lloyd's Register
ou le mécanicien en chef jugent inutilisables.
3.4.9
L'entrepreneur doit faire inspecter tous les robinets et vannes déposés qui ne sont
pas destinés à être remplacés afin de vérifier s'ils sont en bon état et s'ils
fonctionnent correctement. Tous les robinets et vannes non approuvés par la
Cowley 2015 71
H-09 Remplacement des tuyaux et des robinets de canalisation du mazout
Lloyd's ou par le mécanicien en chef doivent être remplacés à l'aide du formulaire
1379 de TPSGC.
3.4.10 L'entrepreneur doit réinstaller tous les robinets, existants et neufs, conformément
au système démonté. L'entrepreneur doit remplacer deux (2) robinets vide-vite
ND 200 de la citerne antiroulis par deux (2) robinets neufs fournis par le
propriétaire.
3.4.11 L'entrepreneur doit remettre en place à la satisfaction du mécanicien en chef tout
bordé de pont qui a été déposé.
3.5
Emplacement des tuyaux, des robinets et des pompes d'alimentation de mazout dans
la salle d'épuration
3.5.1
L'entrepreneur doit identifier tous les éléments de tuyauterie de tous les systèmes
avant de les déposer, conformément à la section 3.1.17. L'entrepreneur doit
déboulonner toutes les brides et tous les robinets entre les pénétrations de cloisons
et les pompes, et éliminer tous les tuyaux DN 50, vingt-cinq (25) robinets DN 50
et deux (2) robinets DN 75.
3.5.2
L'entrepreneur ne doit pas déposer les pompes, mais plutôt les couvrir et les
protéger de tout dommage.
3.5.3
Tous les anciens raccords DN 50 avec des tronçons de tuyauterie supérieurs à
DN 50 seront remplacés par des raccords DN 50 neufs afin de redonner à la
tuyauterie ses dimensions d'origine.
3.5.6
L'entrepreneur doit installer la nouvelle tuyauterie ainsi que les tronçons et les
brides réparés sur le même tracé que la tuyauterie qui a été déposée.
3.5.7
L'entrepreneur doit réutiliser les étriers de suspension et les supports de tuyauterie
existants, dans la mesure du possible, et remplacer ceux que la Lloyd's Register
ou le mécanicien en chef jugent inutilisables.
3.5.8
L'entrepreneur doit faire inspecter tous les robinets et vannes non éliminés afin de
vérifier s'ils sont en bon état et s'ils fonctionnent correctement. Tous les robinets
et vannes non approuvés par la Lloyd's ou par le mécanicien en chef doivent être
remplacés à l'aide du formulaire 1379 de TPSGC.
3.5.9
L'entrepreneur doit fournir et réinstaller vingt-cinq (25) robinets DN 50 (50 mm,
robinets à tournant sphérique en acier moulé à bride de classe 150 : corps en acier
moulé, tournant sphérique et extrémité en acier inoxydable, siège PTFE conforme
aux exigences NACE MR-0175, résistant au feu, avec manette à volant; la
Cowley 2015 72
H-09 Remplacement des tuyaux et des robinets de canalisation du mazout
dimension des brides vissées face à face doit être de 178 mm; modèle BONOMI
76000-2 ou équivalent) et deux (2) robinets DN 75 (75 mm, robinets à tournant
sphérique en acier moulé à bride de classe 150, corps en acier moulé, tournant
sphérique et extrémité en acier inoxydable, siège PTFE conforme aux exigences
NACE MR-0175, résistant au feu, avec manette à volant. La dimension de brides
vissées face à face doit être de 203 mm. BONOMI 762000-3 ou équivalent)
approuvés par la Lloyd's et correspondant au système déposé. Ces robinets
doivent être identifiés comme l'indique la section 3.5.1.
3.6
Éléments faisant obstacle
3.6.1
Il incombe à l'entrepreneur de repérer les éléments faisant obstacle, de les retirer
et de les entreposer temporairement, puis de les réinstaller sur le navire.
Partie 4 : PREUVE DE PERFORMANCE
4.1
Inspection
Tous les travaux réalisés doivent répondre aux exigences du mécanicien en chef.
Toutes les soudures doivent faire l'objet d'une inspection visuelle exhaustive.
Un total de 10 % des soudures doivent faire l'objet d'un contrôle magnétoscopique
mené par du personnel approuvé.
4.1.4. Il incombe à l'entrepreneur de réaliser toutes les analyses de la qualité de l'air
requises afin de garantir que les travaux à chaud et l'accès sont permis.
4.1.5. L'entrepreneur doit émettre et afficher les permis de travail à chaud de même
qu'assurer une veille d'incendie.
4.1.6. L'entrepreneur doit inspecter les endroits où des travaux ont été effectués afin de
s'assurer que tous les débris (tuyauterie, etc.) ont été éliminés.
4.1.1.
4.1.2.
4.1.3.
4.2
Mise à l'essai
i.
ii.
Après avoir installé la nouvelle tuyauterie et avant de poser les robinets à
fermeture rapide, l'entrepreneur doit prouver au mécanicien en chef que chaque
tuyau raccordé au collecteur de mazout est le même que sur le réservoir identifié.
L'inspecteur de Lloyd's et le mécanicien en chef doivent assister à la mise à l'essai
hydrostatique de tous les tuyaux, robinets et raccords neufs soumis à une pression
de 517 kPa.
Cowley 2015 73
H-09 Remplacement des tuyaux et des robinets de canalisation du mazout
iii.
iv.
v.
vi.
vii.
4.3
Le mécanicien en chef doit assister à la mise à l'essai des robinets à fermeture
rapide soumis à une pression de 690 kPa.
Le vérificateur de Lloyd's et le mécanicien en chef doivent vérifier visuellement
100 % des soudures.
Un membre du personnel approuvé doit soumettre 10 % des soudures à un
contrôle magnétoscopique.
L'étanchéité de tout passage étanche doit être avérée et vérifiée, et approuvée par
catégorie.
Un chimiste ou une personne qualifiée dont le choix relève du mécanicien en chef
doit attester des endroits où du travail à chaud sera effectué.
Certification
4.3.1 Les soudeurs doivent être certifiés par le Bureau canadien de soudage.
4.3.2 Les chimistes doivent détenir une certification.
4.3.3 Les techniciens doivent détenir une certification en essais non destructifs.
Partie 5 : PRODUITS LIVRABLES
Dessins et rapports
Avant d'appliquer le revêtement, l'entrepreneur doit fournir au mécanicien en chef et à
l'inspecteur certifié par la NACE les fiches de renseignements suivantes concernant le
revêtement utilisé : feuilles de procédures de travail, fiches techniques sur le produit et fiches
signalétiques de sécurité du produit.
L'entrepreneur doit fournir au mécanicien en chef trois copies papier et une version électronique
d'un rapport portant sur l'ensemble des travaux réalisés.
5.1
Pièces de rechange
Aucune pièce de rechange n'est requise.
5.2
Formation
Aucune formation n'est requise.
5.3
Manuels
S.O.
Cowley 2015 74
H-10 Remplacement du réservoir de traitement des eaux usées
Nº de tâche pour la PVN :
H-10
Devis
Nº du champ de la SMTC :
S.O.
H-10 Remplacement du réservoir de traitement des eaux usées
Partie 1 : Portée
1.1
Le présent devis a pour objet de retirer l'installation de traitement des eaux usées
existante, le réservoir à vide d'eaux noires et les pompes indiquées et d'installer une
nouvelle installation de traitement des eaux usées avec les pompes à vide raccordées.
L'entrepreneur doit fournir l'appareil d'épuration marine et les accessoires, de même que
la nouvelle tuyauterie, selon les indications. Dans sa soumission, l'entrepreneur doit
proposer une allocation de 15 000 $ pour les services d'un représentant détaché de
Hamworthy.
1.2
Cette tâche doit être exécutée en même temps que les tâches suivantes :
1.2.1 H-16 MATÉRIEL DE CUISINE
1.2.2 HD-10 RÉPARATIONS DE LA COQUE
Partie 2 : Références
2.1
Dessins de référence et données de plaque signalétique
2.1.1 Aménagement général du pont de gaillard
Dessin AO- 590-70
2.1.2 Système sanitaire
Dessin 590-38
2.1.3 Compartiment du transducteur
Dessin 590-56
2.1.4 Système électrique unifilaire 460
Dessin 590-ED2
2.1.5 Système de traitement des eaux usées Super Trident
Manuel no 18
Dessin GO98163
2.1.6 Super Trident
Dessin RTC20-1A-800
2.1.7 Circuit de puissance Super Trident
Dessin ES12300
2.1.8 Câblage d'installation du système Super Trident
Dessin ES12330
2.1.9 Plaque signalétique du système Super Trident
Dessin ES12340
2.1.10 Schéma du circuit de puissance du système Super Trident Dessin ES12100
2.1.11 Câblage d'installation du système Super Trident
Dessin ES12130
2.1.12 Plaque signalétique d'installation du système Super Trident Dessin ES12140
2.1.13 Réservoir de trop-plein d'effluent
Dessin 55071B-01
2.1.14 Système de traitement des eaux usées Hamworthy
Dessin TO406030A
2.1.15 L'entrepreneur doit fournir un nouveau réservoir de traitement des eaux usées
pour le système Super Trident Hamworthy ST2A CR (complet avec deux pompes
à éjecteur et deux pompes d'évacuation) et une pompe à éjecteur de rechange et
une pompe d'évacuation de rechange, ainsi qu'un réservoir de trop-plein de
l'effluent conformément au dessin 55071B-01. Aucun remplacement n'est permis.
Cowley 2015 75
H-10 Remplacement du réservoir de traitement des eaux usées
2.1.16 Coordonnées de la personne-ressource :
Roger McNeil
Administrateur délégué
Marine and Offshore Canada
3853543 Canada Inc.
9, route Keefer
St. Catharines (Ontario) Canada L2M 6K4
Bureau : 905-688-4922, cellulaire : 905-650-3160
Casey MacDonald
Gestionnaire technique
Bureau : 905-688-4922, cellulaire : 905-650-2547, télécopieur : 905-688-9028
2.2
Normes
2.2.1
2.2.2
Manuel de sûreté et sécurité de la flotte (MPO 5737)
IACS no 47 – Shipbuilding and Repair Quality Standard (Norme de qualité dans
la construction et la réparation navale)
2.2.3 TP 127 – Normes d'électricité régissant les navires
2.2.4 IEEE 45:2002 – Recommended Practice for Electrical Installation on Shipboard
2.2.5 Normes de la Society for Protective Coatings (SSPC)
2.2.5.1 SP1 – Solvent cleaning (nettoyage au solvant)
2.2.5.2 SP3 – Power Tool Cleaning (nettoyage à l'aide d'outils à moteur)
2.3
Règlements
2.3.1
2.3.2
2.4
Loi de 2001 sur la marine marchande du Canada
2.3.1.1
Règlement sur la construction des coques
2.3.1.2
Règlement sur les machines de navires
2.3.1.3
Règlement sur la pollution par les bâtiments et sur les produits
chimiques dangereux
Annexe IV de MARPOL – Règles relatives à la prévention de la pollution par les
eaux usées des navires
Matériel fourni par le propriétaire
2.4.1
Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
Cowley 2015 76
H-10 Remplacement du réservoir de traitement des eaux usées
Partie 3 : Description technique
3.1
Généralités
3.1.1
L'entrepreneur doit fournir tout l'équipement, les enceintes, la ventilation, les
échafaudages, les palans à chaîne, les grues, les élingues et toutes les manilles
nécessaires à l'exécution des travaux. Tout l'équipement de levage doit être adapté
à l'utilisation visée et doit être accompagné d'une certification en vigueur
indiquant la charge maximale pour les utilisations visées, ou porter une marque
permanente mentionnant cette information. Tous les supports et autres éléments
de fixation soudés nécessaires aux termes du présent devis doivent être installés
par des soudeurs certifiés par le Bureau canadien de soudage conformément aux
normes de soudage. Norme CSA W47.1, divisions 1 et 2.
3.1.2
L'entrepreneur doit organiser une inspection par l'inspecteur de la Lloyd's une fois
cette tâche du devis terminée.
3.1.3
L'entrepreneur doit aviser le mécanicien en chef avant de commencer les travaux.
3.1.4
Avant de procéder à un travail à chaud, l'entrepreneur doit s'assurer que la zone
des travaux et tous les espaces adjacents sont certifiés dégazés et que les
conditions sont convenables pour le travail à chaud conformément aux règlements
provinciaux.
3.1.5
L'entrepreneur doit veiller à ce que l'intérieur du navire soit protégé contre les
dommages matériels ou la contamination par la fumée produite pendant les
travaux. Pour ce faire, l'entrepreneur doit fournir des ventilateurs d'extraction et
d'alimentation adéquats, des entoilages appropriés pour les ponts, le pontage, les
plafonds et les parois et l'équipement afin de limiter les dommages
supplémentaires.
3.1.6
L'entrepreneur doit veiller à ce que tous les endroits sont complètement nettoyés
et exempts de débris produits pendant l'exécution du soudage avant l'acceptation
de la présente tâche.
3.1.7
L'entrepreneur doit fournir les services d'un représentant détaché de Hamworthy,
afin d'organiser et exécuter la mise en service du nouveau système d'épuration
marine après son installation définitive. Les coordonnées du représentant détaché
de Hamworthy doivent être obtenues par l'intermédiaire de Marine and Offshore
Canada, St. Catharines, Ontario.
3.1.8
Dans sa soumission, l'entrepreneur doit prévoir une allocation de 15 000 $ pour
les dépenses d'un représentant détaché de Hamworthy. Ce coût comprend le coût
par jour, les frais de transport, les repas et le transport. Les rajustements
Cowley 2015 77
H-10 Remplacement du réservoir de traitement des eaux usées
nécessaires doivent être réalisés à l'aide du formulaire 1379 sur présentation des
factures.
3.2
Dépose
3.2.1
L'entrepreneur doit prévoir toutes les déposes temporaires et permanentes afin de
réaliser cette tâche du devis. À moins d'avis contraire de la part du propriétaire,
l'entrepreneur doit éliminer tous les éléments déposés en permanence
conformément aux règlements provinciaux.
3.2.2
L'entrepreneur est responsable d'isoler tous les circuits électriques nécessaires
dans le cadre de cet article de devis. L'isolation des circuits doit être conforme aux
procédures de verrouillage et d'étiquetage indiquées dans le préambule.
3.2.3
L'entrepreneur doit éliminer toutes les eaux usées qui se trouvent dans le système,
afin de mettre hors service le système de collecte sous vide et l'unité de traitement
des eaux usées. L'entrepreneur doit éliminer toutes eaux usées extraites du
système, comme il est indiqué dans les règlements municipaux et provinciaux.
3.2.4
L'entrepreneur doit retirer et éliminer l'unité existante de traitement des eaux
usées. Il faut aussi retirer la pompe d'évacuation, le panneau de commande, la
tuyauterie et le scellement. Toute la tuyauterie connexe de collecte des eaux usées
jusqu'à la première bride, après le point d'admission dans le compartiment des
eaux usées, doit être retirée. Toute la tuyauterie d'évacuation jusqu'au raccord
intérieur des vannes de coque doit être retirée. Toutes les vannes d'évacuation
doivent rester fermées et verrouillées pour la durée de cette tâche du devis, jusqu'à
ce que le système soit mis en service.
3.2.5
L'entrepreneur doit retirer tout le câblage électrique qui est jugé redondant, une
fois que tout l'équipement a été retiré.
3.2.6
L'entrepreneur doit retirer et éliminer le système existant de collecte sous vide.
Cela comprend, sans s'y limiter, la dépose des pompes à vide, du réservoir de
récupération, de la pompe de transfert des eaux usées, du panneau de commande,
de la tuyauterie et du scellement. Toute la tuyauterie connexe de collecte sous
vide doit être retirée jusqu'à la première bride, après le point d'entrée dans le
compartiment des eaux usées. Toute la tuyauterie qui raccorde le système de
collecte sous vide à l'unité de traitement des eaux usées et au dispositif
d'évacuation à la mer doit être retirée et éliminée.
3.2.7
L'enlèvement des composants doit être effectué en passant par la porte d'accès et
les escaliers vers le compartiment, par la porte étanche, puis par le pont supérieur.
L'entrepreneur doit veiller à ce que les eaux usées n'entrent en contact avec
aucune surface à l'extérieur du compartiment des eaux usées pendant l'enlèvement
des composants. Toutes les surfaces qui ont été contaminées doivent être
Cowley 2015 78
H-10 Remplacement du réservoir de traitement des eaux usées
nettoyées et stérilisées immédiatement de façon efficace aux frais de
l'entrepreneur.
3.2.8
3.3
L'entrepreneur doit veiller à ce que tous les composants retirés du système
d'origine soient réduits à des dimensions maniables pour pouvoir les sortir par le
chemin indiqué. Toutes les dimensions sont fournies à titre indicatif seulement et
doivent être confirmées par l'entrepreneur.
Installation
3.3.1
L'entrepreneur doit fabriquer et installer de nouveaux appuis composés de pièces
d'acier de calibre adéquat, afin d'y fixer le nouvel appareil d'épuration marine et
l'équipement connexe, conformément aux plans et recommandations d'installation
du FEO. Les dimensions des éléments d'appuis doivent être conformes aux
exigences opérationnelles du navire.
3.3.2
Appareil d'épuration marine
3.3.1.1 L'entrepreneur doit démonter le nouvel appareil d'épuration marine
conformément aux instructions du fabricant, afin qu'il puisse transporter
les composants jusqu'au compartiment des eaux usées. Le passage à suivre
est le même que celui parcouru pour la dépose de l'ancien système.
3.3.1.2 L'assemblage de l'appareil d'épuration marine et sa fixation aux appuis
doivent être exécutés conformément aux instructions du fabricant.
L'entrepreneur doit fournir tout le matériel nécessaire au montage de la
nouvelle unité.
3.3.1.3 L'entrepreneur doit fournir et installer la tuyauterie, les fixations de
tuyauterie, les raccords flexibles, les vannes, les jauges et les instruments
qui sont nécessaires au bon fonctionnement du système de collecte et de
traitement. Pour qu'elle soit conforme aux exigences réglementaires, la
nouvelle unité doit être ventilée sur le pont principal. Les conduits de
ventilation existants doivent être utilisés à cette fin.
3.3.1.4 L'entrepreneur doit installer de nouveaux câbles d'alimentation et de
commande de calibre et de longueur adéquats, qui conviennent au
nouveau panneau de commande. Le câblage requis pour raccorder le
panneau de commande aux composants du système doit être fourni par
l'entrepreneur.
3.3.1.5 L'entrepreneur doit faire en sorte que le nouvel appareil d'épuration est
situé près de l'emplacement d'origine dans le compartiment des eaux
usées, et de façon à ne pas obstruer l'accès aux ouvertures d'inspection, à
la tuyauterie ou aux couvercles d'accès. L'emplacement définitif de
Cowley 2015 79
H-10 Remplacement du réservoir de traitement des eaux usées
l'appareil d'épuration marine doit se trouver dans un endroit qui n'obstrue
pas l'accès aux ouvertures des réservoirs du compartiment des eaux usées.
3.3.3
Système à vide
3.3.3.1 L'entrepreneur doit fournir et installer un nouveau réservoir de traitement
des eaux usées du système Super Trident Hamworthy ST2A CR (avec
deux pompes à éjecteur et deux pompes d'évacuation).
3.3.3.2 L'entrepreneur doit fournir, disposer et installer la tuyauterie, les vannes,
les joints flexibles, les fixations de tuyauterie, les jauges, le câblage
électrique et les composants électriques nécessaires pour intégrer le nouvel
équipement de collecte sous vide à l'infrastructure existante du navire, et
le faire fonctionner correctement, et ce, conformément aux instructions du
fabricant.
3.3.3.3 L'entrepreneur doit installer des prises sous pression sur le système à vide
pour raccorder l'équipement suivant, fourni par l'entrepreneur :
3.3.2.3.1 Vacuomètre à cadran
3.3.2.3.2 Capteur de vide, pour permettre une surveillance par les
systèmes d'alarme et de contrôle.
3.3.3.4 Les prises sous pression, les jauges et les capteurs installés par
l'entrepreneur ne doivent pas être mis en place dans un endroit très
fréquenté, ils pourraient être endommagés. Les jauges doivent être
installées pour qu'elles soient facilement visibles et lisibles.
3.3.4
Réservoir de trop-plein d'effluent
3.3.4.1 L'entrepreneur doit fournir et installer un nouveau réservoir de trop-plein
d'effluent conformément au dessin 55071B-01.
3.3.4.2 L'entrepreneur doit fournir, disposer et installer la tuyauterie, les vannes,
les joints flexibles, les fixations de tuyauterie, les jauges, le câblage
électrique et les composants électriques nécessaires pour intégrer le
nouveau réservoir de trop-plein de l'effluent à l'infrastructure existante du
navire, et le faire fonctionner correctement, et ce, conformément aux
instructions du fabricant. Le réservoir doit être doté d'une commande
automatique de la pompe fonctionnant au moyen d'un système logique à
relais avec des interrupteurs de commande de niveau élevé et bas.
3.3.4.3 L'entrepreneur doit aussi fournir et installer un capteur de niveau à
montage latéral, le câblage et les connexions nécessaires, et intégrer un
interrupteur à flotteur au système d'alarme et de surveillance du navire
pour l'alarme de niveau élevé.
Cowley 2015 80
H-10 Remplacement du réservoir de traitement des eaux usées
3.3.4.4 L'entrepreneur doit enduire les parois internes du réservoir d'une peinture
époxy à deux constituants, à pouvoir garnissant élevé, semblable à celle
qui revêt les appareils d'épuration marine.
3.3.4.5 L'entrepreneur doit appliquer deux couches d'apprêt Amercoat rouge
oxyde sur l'extérieur du réservoir, suivi de deux couches de finition
Amercoat 5450 blanc sur toutes les surfaces pour obtenir 3,5 mil
d'épaisseur de feuil sec. Tous les enduits doivent être fournis par
l'entrepreneur.
3.4
Alimentation électrique
3.4.1
L'entrepreneur doit utiliser le câblage existant et l'alimentation triphasée de 460 V
et 30 ampères fournie aux circuits 13, 15 et 17, au panneau P5 du compartiment
des machines auxiliaires. L'entrepreneur doit mettre à l'essai l'isolant du câblage
existant et en vérifier l'état, avant d'effectuer le branchement du nouveau panneau
de commande. Le mécanicien en chef ou l'autorité technique doit déterminer s'il
faut remplacer le sectionneur du tableau de distribution et/ou le câblage. S'il faut
les remplacer, il faudra le faire au moyen du formulaire 1379 sur présentation de
factures.
3.4.2
Au besoin, l'entrepreneur aura accès au câblage existant et à l'interrupteur
d'alimentation triphasée de 460 V et 15 ampères des circuits 14, 16 et 18 au
panneau P5 du compartiment des machines auxiliaires. L'entrepreneur doit mettre
à l'essai l'isolant du câblage existant et en vérifier l'état, avant d'effectuer le
branchement du nouveau panneau de commande. Le mécanicien en chef ou
l'autorité technique doit déterminer s'il faut remplacer le sectionneur du panneau
du CCM et/ou remplacer le câblage. S'il faut les remplacer, il faudra le faire au
moyen du formulaire 1379 sur présentation de factures.
3.4.3
Au besoin, l'entrepreneur aura accès à une alimentation triphasée supplémentaire
de 460 V, au panneau P5 dans le compartiment des machines auxiliaires.
L'entrepreneur doit mettre à l'essai l'isolant du câblage existant et en vérifier l'état,
avant d'effectuer le branchement du nouvel équipement. Le mécanicien en chef ou
l'autorité technique doit déterminer s'il faut remplacer le sectionneur du panneau
du CCM et/ou remplacer le câblage. S'il faut les remplacer, il faudra le faire au
moyen du formulaire 1379 sur présentation de factures.
3.4.4
Pour les besoins de câblage et pour les ajustements ci-dessus et ci-dessous,
l'entrepreneur doit inclure un devis qui établit le coût par mètre de câblage fourni
et posé.
Cowley 2015 81
H-10 Remplacement du réservoir de traitement des eaux usées
3.5
3.6
3.4.5
L'entrepreneur doit disposer de deux parcours de câbles existants allant du
compartiment des eaux usées jusqu'à la salle de commande des machines, afin de
brancher le nouveau capteur de vide et le nouveau capteur de niveau du réservoir
d'effluent au système d'alarme et de contrôle du navire. La disposition actuelle
utilise deux alarmes existantes : niveau élevé d'eaux noires Lub-sew-plt- da-21 et
dépression faible d'eaux noires Lub-bw-vac-da-52.
3.4.6
L'entrepreneur doit prévoir la fourniture et l'installation de deux (2) parcours de
câble de capteur d'une longueur approximative de 20 mètres avec des traversées.
Tous les câbles doivent suivre les chemins et les traversées de câbles en place et
doivent être fixés à l'aide d'attaches approuvées à intervalle d'un mètre. Le câble à
fournir doit être conforme aux exigences d'installation dictées par le fabricant. Les
parcours de câbles doivent se terminer sous la console de la salle de commande
principale.
Tuyauterie de collecte
3.5.1
L'entrepreneur doit remplacer tous les robinets installés sur la tuyauterie, par de
nouveaux robinets à tournant sphérique no 150 adaptés aux eaux usées.
3.5.2
L'entrepreneur ne doit pas utiliser des coudes à 90 degrés pour remplacer la
tuyauterie, ni utiliser des tronçons de tuyaux qui ont été fabriqués par l'atelier de
réparation, tels que des raccords à 45° ou des raccords en T. Des dispositions
doivent être prises pour que les canalisations soient aussi droites que possible,
tout en limitant le nombre de coudes serrés.
Emplacement
3.6.1
3.6.2
3.6.3
3.7
Compartiment des eaux usées Compartiment
du transducteur
Salle de commande des moteurs
Salle des machines avant
Membrures 52 à 58
Membrures 44 à 52
Membrures 75 à 82
Éléments faisant obstacle
3.7.1 Il incombe à l'entrepreneur de repérer les éléments faisant obstacle, de les retirer
et de les entreposer temporairement, puis de les réinstaller à bord.
Cowley 2015 82
H-10 Remplacement du réservoir de traitement des eaux usées
Partie 4 : Preuve de rendement
4.1
Inspection
4.1.1
4.2
4.3
Le mécanicien en chef ou une personne déléguée, le représentant détaché de
Harmworthy et l'inspecteur de la Lloyd's présents sur les lieux doivent assister à
tous les travaux.
Mise à l'essai
4.2.1
La mise en service de l'appareil d'épuration marine doit être effectuée sous la
supervision du représentant détaché de Harmworthy et en conformité avec les
pratiques recommandées du fabricant.
4.2.2
Tous les tuyaux, nouveaux ou réinstallés, doivent faire l'objet d'un essai de
pression après l'installation afin de vérifier qu'il n'y a pas de fuite. Il incombe à
l'entrepreneur d'effectuer toutes les réparations nécessaires à la tuyauterie
installée.
4.2.3
Il faut vérifier que les pompes et les moteurs sont correctement mis en phase.
L'entrepreneur est responsable de tous les changements nécessaires.
4.2.4
Il faut vérifier le bon fonctionnement de chaque nouveau point d'alarme.
Certification
4.3.1
Certificats d'homologation de type par catégorie déterminant la conformité avec la
résolution MEPC.159(55) de la Convention internationale pour la prévention de la
pollution par les navires.
4.3.2
Certificat international de prévention de la pollution de l'atmosphère
Partie 5 : Produits livrables
5.1
Dessins et rapports
5.1.1
L'entrepreneur doit fournir au mécanicien en chef trois rapports dactylographiés
de ses travaux sur support papier et électronique détaillant l'inspection et toute
modification ou réparation effectuée avant l'acceptation de cette tâche. Tous les
rapports produits par le représentant détaché de Harmworthy doivent être annexés
au rapport définitif.
Cowley 2015 83
H-10 Remplacement du réservoir de traitement des eaux usées
5.2
5.1.2
L'entrepreneur doit mettre à jour tous les dessins « conformes » touchés par les
présents travaux. Ces dessins doivent être présentés sur support papier et
électronique. Les exemplaires électroniques doivent être fournis en
format AutoCAD (version la plus récente).
5.1.3
L'entrepreneur doit veiller à ce que les documents suivants soient inclus dans le
rapport définitif pour cette tâche du devis :
5.1.3.1 Certificats d'élimination des eaux usées
Pièces de rechange
5.2.1
5.3
5.4
Toutes les pièces de rechange fournies pour ces travaux et qui n'ont pas été
employées pour l'installation doivent être remises au propriétaire avant
l'acceptation de cette tâche.
Formation
5.3.1
L'entrepreneur doit fournir les services d'un représentant détaché de Harmworthy,
afin d'enseigner au personnel du navire les procédures de fonctionnement et
d'entretien correctes de l'appareil d'épuration marine. La formation doit comporter
une trousse de familiarisation avec le système, les exigences en matière
d'entretien et une formation sur la collecte à vide, le traitement et les systèmes de
contrôle.
5.3.2
La formation doit avoir lieu pendant une journée de huit (8) heures, après la mise
en service et la mise à l'essai du système, pour un total de cinq (5) membres du
personnel de la salle des machines.
Manuels
5.4.1
L'entrepreneur doit s'assurer que tous les manuels d'exploitation, d'entretien et
d'installation fournis avec le système sont remis au propriétaire avant l'acceptation
de cette tâche.
Cowley 2015 84
H-11 Remplacement du distributeur de carburant d'aviation (AVGAS)
Nº de tâche : H-11
DEVIS
No du champ de la
DSMTC : S.O.
H-11 Remplacement du distributeur de carburant d'aviation (AVGAS)
PARTIE 1 - PORTÉE
1.1 La présente tâche vise à retirer le distributeur de carburant d'aviation existant et sa tuyauterie,
et à les remplacer par un nouveau distributeur de carburant d'aviation et par une armoire, à
installer sur le pont supérieur arrière, à tribord.
1.2 L'entrepreneur doit également installer une trappe d'accès au carburant sur le pont de gaillard,
sur la partie arrière droite du pont d'atterrissage de l'hélicoptère. Cette trappe doit être à
hauteur du pont.
1.3 Les travaux ci-dessus doivent être coordonnés avec les tâches suivantes : le renouvellement
de l'amortisseur de carburant d'aviation (H-27) et l'installation de bossoirs Miranda à tribord
(HD-18).
PARTIE 2 -
RÉFÉRENCES
2.1 Dessins de référence et données de plaque signalétique
2.1.1 102-08-01 Armoire du distributeur de carburant d'aviation
2.1.2 102-08-02 Trappe d'accès pour le ravitaillement en carburant de l'hélicoptère
2.2 Règlements
2.2.1 L'entrepreneur doit respecter les règlements de Transports Canada et de la Lloyd's.
2.3 Règlements
2.3.1
2.4 Matériel fourni par le propriétaire
2.4.1 Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
2.4.2 Le propriétaire doit fournir un nouveau distributeur de carburant d'aviation.
PARTIE 3 -
DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1 Généralités
3.1.1 L'entrepreneur doit communiquer avec le mécanicien en chef avant de commencer
les travaux.
Cowley 2015 85
H-11 Remplacement du distributeur de carburant d'aviation (AVGAS)
3.1.2 L'entrepreneur doit drainer l'ensemble de la tuyauterie vers le réservoir collecteur
et démontrer qu'il ne reste plus de liquide dans le système avant le démontage.
3.1.3 L'entrepreneur doit vider le réservoir de stockage de carburant d'aviation et le
réservoir collecteur, et en assurer le dégazage. L'entrepreneur doit également
assurer le dégazage du cofferdam du réservoir de carburant d'aviation. Chaque
compartiment doit être vérifié par un chimiste ou une personne qualifiée.
3.1.4 Dans sa soumission, l'entrepreneur doit proposer un prix pour le retrait et
l'élimination de 10 m3 de carburant d'aviation, ainsi qu'un un prix unitaire par m3
aux fins de rajustement.
3.1.5 L'entrepreneur doit prendre les précautions suivantes s'il doit réaliser des travaux à
chaud :
3.1.5.1 Le dégazage des compartiments doit être attesté par un chimiste de la marine
certifié ou toute autre personne qualifiée. L'entrepreneur doit conserver des
copies de tous les certificats de travail à chaud, en vigueur et échus, dans un
endroit central à bord du navire aux fins de consultation. Les certificats doivent
préciser « sans danger pour les personnes » ou « sans danger pour le travail à
chaud » selon le cas. L'entrepreneur doit afficher une copie de tous les certificats
susmentionnés à l'entrée des espaces concernés. L'utilisation de dispositifs de
protection est obligatoire pour empêcher la propagation d'étincelles et pour
protéger les câbles électriques et d'autres services.
3.1.5.2 Il faut prévoir des piquets d'incendie dans chacun des espaces où des travaux de
soudage, de meulage et de brûlage sont réalisés, et dans tous les espaces
adjacents. Les personnes qui assurent ces piquets doivent être équipées d'un
extincteur et formées de manière à l'utiliser correctement. Elles doivent assurer
le piquet à l'endroit désigné pendant au moins trente (30) minutes après la fin des
travaux à chaud.
3.1.6 Accès aux espaces clos : L'entrepreneur doit conserver une copie de tous les
permis en vigueur et échus avec le certificat de dégazage du chimiste de la marine
certifié ou de la personne qualifiée dans un endroit central à bord du navire aux
fins de consultation. Les certificats doivent préciser « sans danger pour les
personnes » ou « sans danger pour le travail à chaud ».
3.1.6.1 L'accès aux espaces confinés pendant la durée du contrat doit s'effectuer
conformément aux règlements provinciaux.
3.1.6.2 L'entrepreneur doit se conformer aux exigences de travail énoncées dans le Code
canadien du travail et les règlements provinciaux en vigueur.
3.1.7 Ce diagramme doit illustrer, pour chaque tâche, la date de début, la main-d'œuvre
nécessaire, la durée et la date d'achèvement des travaux. L'entrepreneur doit
inclure, dans les mises à jour du diagramme de production, les travaux découlant
du formulaire 1379 de TPSGC et indiquer quelles incidences les travaux
supplémentaires effectués sur le navire auront sur l'achèvement du calendrier des
travaux.
3.1.8 Avant le début des travaux de soudage, l'entrepreneur doit présenter à l'inspecteur
de la Lloyd's une méthode de soudage que ce dernier doit approuver.
Cowley 2015 86
H-11 Remplacement du distributeur de carburant d'aviation (AVGAS)
3.2 Emplacement
3.2.1 S. O.
3.3 Éléments faisant obstacle
3.3.1 S. O.
PARTIE 4 -
PREUVE DE PERFORMANCE
4.1 Inspection
4.1.1 .
4.2 Essais
4.3 Certification
S. O.
PARTIE 5 -
PRODUITS LIVRABLES
5.1 Dessins et rapports
5.1.1
5.2 Pièces de rechange
S. O.
5.3 Formation
S. O.
5.4 Manuels
S. O.
Cowley 2015 87
H-12 Plancher et plancher brut
Spécification : H-12
DEVIS
Nº du champ de la
DSMTC : S.O.
H-12 Plancher et plancher brut
PARTIE 1 - PORTÉE
1.1 Le présent devis porte sur le remplacement, par l'entrepreneur, de tout le plancher par du
neuf. L'entrepreneur doit enlever et éliminer le revêtement de plancher et les plinthes à gorge
des coursives selon les instructions du présent devis. Ces travaux doivent être coordonnés
avec les tâches suivantes
Devis
a) H-14 Panneautage;
b) H-22 Remplacement des conduites d'incendie;
c) H-24 Remplacement de la canalisation d'eau douce pour usage domestique.
Part: 2 RÉFÉRENCES
2.1 Dessins de référence et données de plaque signalétique
2.1.1 Revêtement du pont – Dessin 590-92
2.1.2 Plan de l'équipement de sauvetage – Dessin 590-83-1
2.1.3 Spécifications d'application des produits de revêtement Dex-O-Tex, notamment
Terrazzo M (Fine).
2.2 Normes
2.2.1 S. O.
2.3 Règlements
2.3.1 Tous les matériaux de revêtement de pont doivent résister au feu, doivent être
approuvés par la Lloyd's et conformes aux règlements et normes de prévention des
incendies applicables au présent navire.
2.3.2 Les carreaux de tapis fournis par l'entrepreneur pour les cabines doivent être
approuvés par la Lloyd's.
2.4 Matériel fourni par le propriétaire
2.4.1 Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
Cowley 2015 88
H-12 Plancher et plancher brut
Part: 3 DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1 Généralités
3.1.1 L'entrepreneur doit aviser le mécanicien en chef avant le début des travaux sur les
ponts.
3.1.2 L'entrepreneur doit fournir tous les matériaux nécessaires au remplacement et au
resurfaçage des planchers. Aucune substitution n'est permise.
3.1.3 L'entrepreneur doit vérifier les mesures exactes avant de commencer les travaux,
car les dimensions fournies sont approximatives seulement. L'entrepreneur doit
indiquer un prix par m2 pour le matériel, par m2 pour la préparation, et par m pour
les plinthes à gorges (vinyle/Dex-O-Tex) pour chaque zone décrite, aux fins de
rajustement à l'aide d'un formulaire 1379 de TPSGC.
3.1.4 L'entrepreneur doit isoler la zone de réfection des revêtements du reste du navire
pour empêcher les débris, la poussière ou les émanations de s'infiltrer dans les
autres compartiments pendant les travaux.
3.1.5 L'entrepreneur doit fournir la ventilation appropriée pour amener l'air de l'extérieur
du navire jusqu'à la zone des travaux et évacuer l'air pollué à l'extérieur du navire.
3.1.6 L'entrepreneur doit fournir tous les matériaux nécessaires au remplacement et au
resurfaçage du plancher dans la salle de survie.
3.1.7 L'entrepreneur doit enlever les planchers et les plinthes à gorge jusqu'au métal nu
dans les zones énumérées ci-dessus. Ll'entrepreneur doit préparer le pont et
installer le plancher et les plinthes à gorge neufs.
3.1.8 Le mécanicien en chef doit inspecter les ponts après leur nettoyage et après
l'application de chaque couche de revêtement.
3.1.9 Tous les ponts doivent être préparés pour les travaux conformément aux
spécifications des fabricants de revêtements.
3.1.10 Pont de gaillard
3.1.10.1 L'entrepreneur doit enlever et remplacer les plinthes à gorge et les planchers
existants dans les coursives du pont de gaillard donnant à l'avant du couloir
principal.
Cowley 2015 89
H-12 Plancher et plancher brut
3.1.10.2 Le revêtement à remplacer totalise 8,36 m2 de plancher et 12,22 mètres linéaires
de plinthes à gorge de 101,6 mm.
3.1.10.3 L'entrepreneur doit enlever tous les matériaux de revêtement de sol jusqu'au
métal nu.
3.1.10.4 L'entrepreneur doit nettoyer tous les ponts conformément à la norme SSPC-SP6 et aux spécifications du fabricant.
3.1.10.5 L'entrepreneur doit appliquer une couche d'apprêt époxydique Amerlock 2 sur
l'ensemble du pont métallique nu.
3.1.10.6 Sur le pont apprêté à l'époxy, l'entrepreneur doit appliquer une sous-couche à
séchage rapide de Dex-O-Tex Quick Set d'une épaisseur de 6,35 mm.
3.1.10.7 L'entrepreneur poser un revêtement de plancher sans joints et doit appliquer une
couche de finition Dex-O-Tex Terazzo M (Fine) avec les plinthes à gorge
complètes, en suivant les instructions du fabricant.
3.1.11 Pont supérieur (ponts des coursives principales)
3.1.11.1 L'entrepreneur doit enlever, éliminer et remplacer le plancher actuel et plinthes à
gorge de 101.6 mm de dans les coursives décrites ci-dessous sur le pont supérieur.
3.1.11.2 Le revêtement à remplacer sur le pont supérieur totalise 79,90m2 de plancher et
124,97 mètres linéaires de plinthes à gorge 101.6 mm. Voici les zones à couvrir :
3.1.11.2.1 À partir de l'accès au poste du quartier-maître sur le pont supérieur à
tribord en retournant jusqu'au salon des officiers : plancher d'environ
37.16m2 et 7.62 mètres linéaires de plinthes à gorge de 101.6 mm.
3.1.11.2.2 Du passage vers l'avant à côté du poste du quartier-maître en continuant
des deux côtés de la salle de survie jusqu'au fumoir à proximité du
passage à l'avant du navire : planchers d'environ 42,74 m2 avec 62,48
mètres linéaires de plinthes à gorge de 101.6 mm.
3.1.11.3 L'entrepreneur doit enlever les planchers et les plinthes à gorge 101.6 mm
existants jusqu'au métal nu.
3.1.11.4 L'entrepreneur doit nettoyer tous les ponts conformément à la norme SSPC-SP-6.
3.1.11.5 L'entrepreneur doit appliquer une couche d'apprêt époxydique Amerlock 2 sur la
totalité des ponts au métal nu.
Cowley 2015 90
H-12 Plancher et plancher brut
3.1.11.6 Sur le pont apprêté à l'époxy, l'entrepreneur doit appliquer une sous-couche à
séchage rapide de Dex-O-Tex Quick Set d'une épaisseur de 6,35 mm.
3.1.11.7 L'entrepreneur poser un revêtement de plancher sans joints et doit appliquer une
couche de finition Dex-O-Tex Terazzo M (Fine) avec les plinthes à gorge
complètes, conformément aux instructions du fabricant.
3.1.12 Pont supérieur (salle de survie). Indiqués sur la liste ci-dessous, le pont et les
plinthes à gorge doivent être préparés et un revêtement de finition doit être
appliqué conformément aux instructions du fabricant.
a) L'entrepreneur doit poncer les surfaces pour éliminer la finition et le glacis
existants sur le pont et les plinthes à gorge.
b) L'entrepreneur doit nettoyer les ponts en suivant les instructions du
fabricant.
c) L'entrepreneur doit appliquer une couche de TM Bondcoat d'une
épaisseur de 5 mil de feuil sec et laisser sécher conformément aux
instructions du fabricant.
d) L'entrepreneur doit appliquer un revêtement Dex-O-Tex Terazzo M (Fine)
partout sur le pont et sur les plinthes à gorge en suivant les instructions du
fabricant.
e) La zone de travail du pont mesure 17,37 m2 et les plinthes à gorge de
101.6 mm comptent 16,76 mètres linéaires.
3.1.13 Pont principal (palier d'escalier)
3.1.13.1 L'entrepreneur doit enlever le plancher et les plinthes à gorge de 101.6 mm
actuellement sur le pont principal à proximité de l'escalier conduisant au pont
supérieur.
3.1.13.2 Remarque : Ces planchers sont recouverts d'un revêtement Dex-O-Tex résistant au
feu.
3.1.13.3 L'entrepreneur doit enlever le plancher et les plinthes à gorge de 101.6 mm sur le
palier actuel menant au pont supérieur et les remplacer par un revêtement
résistant au feu.
3.1.13.4 Le revêtement à remplacer sur le pont totalise 5,57 m2 de plancher et 10,67 mètres
linéaires de plinthes à gorge de 101.6 mm.
3.1.13.5 L'entrepreneur doit enlever le plancher et les plinthes à gorge de 101.6 mm
existants jusqu'au métal nu.
3.1.13.6
L'entrepreneur doit nettoyer tous les ponts conformément à la norme SSPC-SP-6.
Cowley 2015 91
H-12 Plancher et plancher brut
3.1.13.7
L'entrepreneur doit appliquer une couche d'apprêt époxydique Amerlock 2
sur toute la surface du pont en métal.
3.1.13.8 L'entrepreneur doit appliquer une couche de revêtement de pont Dex-O-Tex de
type Decklite A-60 résistant au feu d'une épaisseur de 35 mm conformément
aux instructions du fabricant.
3.1.13.9 L'entrepreneur doit poser un revêtement de plancher sans joints et doit appliquer
une couche de finition Dex-O-Tex Terazzo M (Fine) avec les plinthes à gorge
complètes, conformément aux instructions du fabricant.
3.1.14 Cabine des commis et cabine des stewards
3.1.14.1 Avant de commencer les travaux, l'entrepreneur doit vider les cabines des commis
et des stewards des meubles qu'elles contiennent. Ces articles doivent être
entreposés dans un endroit sûr et sécuritaire. Les meubles qui doivent être retirés de
chaque cabine sont les lits, les armoires et les bureaux.
3.1.14.2 La surface de revêtement totale pour les cabines des commis et des stewards est de
18,58 m2. Il y a au total 27,43 mètres linéaires de
plinthes en vinyle noir de 101.6 mm dans les deux cabines.
3.1.14.3 L'entrepreneur doit enlever le tapis, la plinthe en vinyle de 101.6 mm et le
plancher jusqu'au métal nu.
3.1.14.4 L'entrepreneur doit nettoyer les ponts dans les cabines conformément à la norme
SSPC-SP-6.
3.1.14.5 L'entrepreneur doit appliquer une couche d'apprêt époxydique Amerlock 2
sur toute la surface des ponts métalliques.
3.1.14.6 L'entrepreneur doit appliquer une couche de Dex-O-Tex A-70 à 76 mm (3 po)
d'épaisseur ou à l'épaisseur requise pour ramener le pont au niveau actuel. Avant
de retirer le plancher existant, l'entrepreneur doit mesurer la hauteur du pont actuel
et confirmer cette information avec le mécanicien en chef avant de commencer les
travaux. Laisser sécher conformément aux instructions du fabricant.
3.1.14.7 L'entrepreneur doit appliquer une couche de TM Bondcoat pour sceller la
couche de Dex-O-Tex A-70.
3.1.14.8 L'entrepreneur doit fournir et installer de nouveaux carreaux de tapis dans les
deux cabines.
La surface totale des carreaux de tapis sur les planchers de cabines mesure 18.58
m2 et il y a 27.43 mètres linéaires de plinthe en vinyle de 101.6 mm.
Cowley 2015 92
H-12 Plancher et plancher brut
3.1.14.9
Les carreaux de tapis doivent correspondre aux caractéristiques énumérées cidessous, ou l'équivalent.
Les carreaux de tapis doivent être approuvés par la Lloyd's.
Teneur en fibres : 100 % nylon
Style : 1380102500
Couleur : 6393
Dimensions : 50 cm x 50 cm
Lot : 1P0282T
3.1.14.10 La colle utilisée pour les carreaux de tapis doit être compatible avec le scellant
Dex-O-Tex préalablement appliqué sur la surface.
3.1.14.11 L'entrepreneur doit remettre en place les meubles entreposés des deux cabines qui
sont énumérés à la section 3.1.16.1.
3.2 Emplacement
3.2.1 Selon les dessins de revêtement des ponts énumérés à la section 2.1 Dessins de
référence et données de plaque signalétique.
3.3 Éléments faisant obstacle
3.3.1 Il incombe à l'entrepreneur de repérer les éléments faisant obstacle, de les retirer et
de les entreposer temporairement, puis de les réinstaller à bord.
Part: 4 PREUVE DE PERFORMANCE
4.1 Inspection
4.1.1 Le mécanicien en chef doit inspecter les planchers.
4.2 Essais
4.3 Certification
4.3.1 Tous les revêtements de sol doivent obtenir un certificat d'approbation de la
Lloyd's.
Part: 5 PRODUITS LIVRABLES :
5.1 Dessins et rapports
5.1.1 L'entrepreneur doit fournir au mécanicien en chef un rapport en trois copies
imprimées et trois copies électroniques indiquant tous les travaux réalisés et
certifiant tous les matériaux utilisés.
Cowley 2015 93
H-12 Plancher et plancher brut
5.2 Pièces de rechange
S. O.
5.3 Formation
S. O.
5.4 Manuels
S. O.
Cowley 2015 94
H-13 : NETTOYAGE DES CALES
Nº de spécification :
H - 13
Nº du champ de la
DSMTC : S.O
SPÉCIFICATION
H-13 : NETTOYAGE DES CALES
Partie 1 : PORTÉE
1.1
Dans le cadre de la présente spécification, l'entrepreneur doit nettoyer les plafonds de
ballast, les cales, la tuyauterie, les sièges et les cadres des machines sous les tôles du pont
de la zone des machines et les maintenir propres pour la durée du radoub (prolongement
de vie des navires).
Partie 2 : RÉFÉRENCES
2.1
Dessins de référence et données de la plaque signalétique
Disposition du compartiment du transducteur
Plafonds de ballast FRS 18 – 52
590-11
Plafonds de ballast FRS. 58 – 82
590-11
Disposition de la salle des machines
590-59
Éléments de structure, à l'arrière du navire – FR. 20
590-02 1 de 2
Éléments de structure, FRS. 22 – 65
590-02 2 de 2
Éléments de structure, FRS. 67 – 99
590-03
2.2
Normes
2.2.1
2.3
Règlements
2.3.1 Règlements provinciaux
Cowley 2015 95
H-13 : NETTOYAGE DES CALES
2.4
Équipement fourni par le propriétaire
2.4.1
Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués
au point de connexion.
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1
Généralités
3.1.1 L'entrepreneur doit nettoyer de tout débris et fluide la salle des machines du navire, son
tunnel d'arbre, le compartiment de son appareil à gouverner et les cales du tunnel du
transducteur. Les fluides peuvent comprendre l'eau de cale, des combustibles et des huiles, etc.
3.1.2 Les parties supérieures de ces cales sont énumérées ci-dessous.
Salle des machines principale : 134 m2
Tunnel d'arbre : 25 m2
Tunnel à tuyaux et compartiment du sonar : 56 m2
Compartiment de l'appareil à gouverner : 21 m2
L'entrepreneur doit présenter une soumission pour le nettoyage par mètre carré aux fins de
rajustement.
3.1.3 Dans sa soumission, l'entrepreneur doit proposer un prix pour le retrait et l'élimination de
10 m3 de liquides de la cale, ainsi qu'un prix unitaire par m3 pour l'élimination et la dépose
conformément aux règlements provinciaux. L'entrepreneur doit indiquer un coût unitaire par m2
pour le nettoyage de zones supplémentaires.
Cowley 2015 96
H-13 : NETTOYAGE DES CALES
3.1.4 L'entrepreneur doit soulever et remplacer les tôles de pont et les caillebotis. Tous les débris
et les liquides doivent être éliminés au moyen de jets d'eau à haute pression, de solvant de
dégraissage et d'un tuyau à vide. Les zones difficiles d'accès avec un tuyau à vide doivent être
lavées à grande eau au moyen d'un jet à haute pression à partir d'une zone accessible. Les zones
susmentionnées doivent être nettoyées à fond au point de surface de finition. Les débris des cales
doivent être jetés à la côte quotidiennement.
3.1.5 Il faut utiliser pour le nettoyage des produits chimiques non inflammables et dont les
vapeurs sont non toxiques.
Une copie de la fiche technique sur la sécurité du matériel (MSDS) du Système d'information sur
les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT) doit être soumise au mécanicien en chef
avant de commencer les travaux.
3.1.6 L'entrepreneur doit réduire les éclaboussures au minimum pour les zones et l'équipement
au-dessus des tôles de pont. Les éclaboussures doivent être essuyées avec un chiffon une fois
tous les travaux terminés. Il faut faire attention de ne pas projeter de jet d'eau sur des capteurs et
des raccordements électriques au moment de pulvériser en dessous des tôles de pont. Ce travail
doit répondre aux exigences du mécanicien en chef.
3.1.7 Tous les liquides et les débris découlant du nettoyage doivent être évacués du navire. Les
systèmes et équipements du navire ne doivent pas être utilisés pour éliminer des liquides ou des
boues. Une fois tous les travaux réalisés, toutes les cales et les sentines doivent être propres et
maintenues ainsi pour la durée du radoub (prolongement de vie des navires). Le bon
fonctionnement des alarmes pour eaux de cale doit être vérifié.
3.1.8 L'entrepreneur doit fournir tout le matériel et l'équipement nécessaire à l'exécution des
travaux précisés, y compris des services du camion aspirateur.
3.1.9 Les liquides et les débris doivent être éliminés conformément à la réglementation
provinciale.
Cowley 2015 97
H-13 : NETTOYAGE DES CALES
3.2 Emplacement
3.5.1. Salle des machines principale
3.5.2. Tunnel d'arbre
3.5.3. Carlingue creuse et compartiment du sonar
3.5.4. Compartiment de l'appareil à gouverner
3.3 Éléments faisant obstacle
3.2.1. Il incombe à l'entrepreneur de repérer les articles qui font obstruction, de les
retirer et de les entreposer temporairement pendant le radoub du navire.
Partie 4 : PREUVE DE RENDEMENT
4.1
4.2
4.3
Inspection et mise à l'essai
Les travaux réalisés doivent répondre aux exigences du représentant du propriétaire sur
place.
Une dernière inspection des cales aura lieu à la fin du radoub. Le nettoyage des cales doit
répondre aux exigences du représentant du propriétaire présent sur les lieux.
4.4
Mise à l'essai
4.2.1
4.5
Certification
S.O.
Partie 5 : PRODUITS LIVRABLES
5.1
Dessins et rapports
L'entrepreneur doit soumettre un rapport portant sur les travaux réalisés et sur l'état du navire
avant et après le nettoyage. Ce rapport doit comprendre des photographies ou une vidéo
présentant l'état du navire avant et après le nettoyage. Ce rapport doit être rédigé sur du papier à
correspondance officielle de l'entreprise. L'entrepreneur doit fournir trois copies papier et une
version électronique du rapport en format Microsoft Word ou PDF.
5.2
Pièces de rechange
S. O.
5.3
Formation
S. O.
Cowley 2015 98
H-13 : NETTOYAGE DES CALES
5.4
Manuels
S. O.
Cowley 2015 99
H-14 Mise en panneaux
No de tâche : H-14
DEVIS
No du champ de la
DSMTC : S.O.
H-14 Mise en panneaux
PARTIE 1 - PORTÉE :
1.1 Aux termes de la présente section, l'entrepreneur doit enlever et déposer les panneaux
muraux et les bandes d'assemblage des sections suivantes et les remplacer par les bandes
d'assemblage et les panneaux de cloison de classe B qu'il fournira.
1.2 Ces travaux doivent être exécutés concurremment avec les tâches suivantes :
a) Tâche de devis H-12 Plancher et plancher brut
b) Tâche de devis H-22 Remplacement des conduites d'incendie
c) Tâche de devis H-24 Remplacement de la tuyauterie d'eau chaude et froide pour
consommation domestique
PARTIE 2 -
RÉFÉRENCES :
2.1 Dessins de référence et données de la plaque signalétique
2.1.1 Description de l'équipement de sauvetage Dessin no 590-83-1
2.1.2 Revêtement du pont Dessin no 590-92
2.1.3 Les panneaux sont de type M 51 avec feuille décorative, de classe B, et sont
fournis par Joiners System. Personne-ressource :
Zack Papachristou
Joiner Systems Inc.
Courriel : zpapachristou@joinersystems.com
Téléphone : 514-636-5555
Télécopieur : 514-636-5410
ou
Alain DeCelles
Joiner Systems International
1925 52e avenue
Lachine, (Québec) H8T 3C3
Téléphone : 514-636-5555
Télécopieur : 514-636-5410
Courriel : adecelles@joinersystems.com
2.1.4 Les panneaux devant être remplacés se trouvent sur le pont de gaillard et sur le
pont supérieur.
Cowley 2015 100
H-14 Mise en panneaux
2.2 Normes
2.2.1 S.O.
2.3 Règlements
2.3.1 Règlements de Lloyd's Register concernant la pose de panneaux à bord des
navires.
2.3.2 L'entrepreneur doit se conformer aux règles de sécurité provinciales les plus
récentes s'appliquant au présent devis.
2.4 Équipement fourni par le propriétaire
2.4.1 Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
PARTIE 3 -
DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1 Généralités
3.1.1 L'entrepreneur informera le mécanicien en chef avant le commencement des
travaux sur les panneaux.
3.1.2 L'entrepreneur doit procéder au verrouillage et à l'étiquetage de tous les systèmes
électriques concernés par le présent devis avant le commencement des travaux.
3.1.3 L'entrepreneur doit tenir compte du fait que cette tâche doit être effectuée
conjointement à la tâche H-12 Plancher et planchers bruts, parce que la base des
panneaux se trouve sous le contour du plancher du couloir. Le plancher doit
d'abord être enlevé pour permettre le retrait des panneaux. Les panneaux doivent
être remplacés, puis le plancher installé.
Cowley 2015 101
H-14 Mise en panneaux
3.1.4 L'entrepreneur doit fournir et installer les pièces suivantes. Aucune substitution
n'est acceptée.
a) 33 panneaux M 51 de classe B avec feuille décorative neufs.
b) 33 bandes d'assemblage pour les panneaux M 51 de classe B avec feuille
décorative.
c) 3 coins extérieurs pour les panneaux M 51 de classe B avec feuille
décorative.
d) 2 coins intérieurs pour les panneaux M 51 de classe B avec feuille
décorative.
3.1.5 L'entrepreneur doit fournir et installer des panneaux M 51 de classe B avec feuille
décorative neufs d'une épaisseur de 50 mm, d'une largeur d'environ 600 mm et de
la hauteur appropriée (les panneaux ont une hauteur de 2250 mm).
3.1.6 Les panneaux seront assemblés les uns aux autres à l'aide de bandes d'assemblage,
conformément aux recommandations du fabricant pour les panneaux M 51 de
classe B avec feuille décorative. Les bandes d'assemblage doivent avoir une
largeur de 60 mm et la hauteur appropriée.
3.1.7 Les coins extérieurs doivent mesurer 80 mm par 80 mm, conformément aux
recommandations du fabricant pour les panneaux M 51 de classe B avec feuille
décorative, et les coins intérieurs doivent mesurer 25 mm par 25 mm.
3.1.8 L'entrepreneur doit indiquer le prix, par panneau et par bande d'assemblage
supplémentaire, pour l'enlèvement et la dépose des panneaux muraux existants,
ainsi que pour la fourniture et l'installation de chaque panneau mural et bande
d'assemblage supplémentaire, dont le nombre pourra être ajusté à la hausse ou à
la baisse à l'aide du formulaire 1379.
3.1.9 Les panneaux sont insérés dans des rails à l'extrémité inférieure et à l'extrémité
supérieure. Les rails supérieurs sont installés directement sur le plafond existant,
et les rails inférieurs sont fixés au plancher.
3.1.10 Toute ouverture autour des panneaux et des rails doit être calfeutrée à l'aide de
calfeutrage ignifuge 3M ou équivalent approuvé par la Lloyd's.
3.1.11 Les panneaux doivent être fixés à l'aide de vis à tôle traversant les rails.
3.1.12 L'entrepreneur doit fournir et installer de nouveaux pictogrammes de sortie
autocollants de l'OMI et des pictogrammes d'embarcations de sauvetage du
Cowley 2015 102
H-14 Mise en panneaux
même type que ceux existants. Les pictogrammes de l'OMI installés sur les
nouveaux panneaux doivent être les mêmes que ceux existants. Les panneaux
muraux comprenant des pictogrammes sont situés sur le pont de gaillard et sur le
pont supérieur.
3.2 Pont de gaillard
3.2.1 L'entrepreneur doit retirer les bandes d'assemblage existantes (nombre : 12) des
panneaux et les remplacer par de nouvelles bandes d'assemblage qu'il fournira.
Les bandes d'assemblage doivent correspondre aux panneaux existants. Les
bandes d'assemblage se trouvent dans l'escalier entre le pont de gaillard et le pont
supérieur.
3.3 Buanderie du pont supérieur
3.3.1 L'entrepreneur doit retirer les éléments suivants avant d'enlever des panneaux
existants et les réinstaller après la pose des nouveaux panneaux : les rampes fixées
aux panneaux du couloir entre la salle de premiers soins et le fumoir, l'éclairage
de secours, le dispositif de retenue de la porte de la buanderie et environ deux
prises électriques.
3.3.2 L'entrepreneur doit enlever les panneaux existants du pont supérieur le long du
couloir près de la buanderie entre la salle de premiers soins et le fumoir.
3.3.3 L'entrepreneur doit fournir et installer 18 panneaux, 16 bandes d'assemblage et
2 coins extérieurs. L'entrepreneur devra couper certains panneaux pour en ajuster
la taille et pour les ouvertures des prises électriques. Tous les panneaux coupés
devront conserver leur homologation de classe B et l'approbation de la Lloyd's.
3.3.4 L'entrepreneur doit fournir et installer un nouveau panneau indicateur de sortie de
178 mm x 533 mm autocollant en polyester. Le panneau doit porter le numéro de
référence BDY 114658 comme c'est le cas pour le panneau existant. Ce numéro de
référence provient du catalogue de sécurité pour installations et équipement Brady.
3.4 Allée du pont supérieur près du poste du quartier-maître
3.4.1 Panneaux faisant face à l'avant du navire, de la porte extérieure bâbord à la porte
extérieure tribord.
3.4.2 L'entrepreneur doit isoler la boîte de l'avertisseur d'incendie à commande manuelle
ainsi que l'interrupteur du ventilateur de locaux d'habitation et les retirer des
panneaux de cloison. Il doit également retirer les rôles d'appel pour les stations
d'urgence et, si nécessaire, tout autre élément. Le cadre en acier inoxydable et
l'indicateur de fermeture de porte devront être également retirés.
Cowley 2015 103
H-14 Mise en panneaux
3.4.3 L'entrepreneur doit retirer les panneaux existants faisant face à l'avant du navire,
de la porte extérieure bâbord à la porte extérieure tribord.
3.4.4 L'entrepreneur doit fournir et installer des panneaux M 51 de classe B avec feuille
décorative neufs, ainsi que les bandes d'assemblage et les coins intérieurs pour les
panneaux M 51 de classe B avec feuille décorative. On compte 9 panneaux,
7 bandes d'assemblage et 2 coins intérieurs de 25 mm par 25 mm et de la hauteur
appropriée.
3.4.5 L'entrepreneur doit disposer d'une écoutille d'accès à la boîte de jonction du
téléphone autogénérateur. L'entrepreneur devra couper certains panneaux pour un
bon ajustement. Tous les panneaux coupés et les écoutilles d'accès devront
conserver leur homologation de classe B et l'approbation de la Lloyd's.
3.4.6 L'entrepreneur doit remettre en place la boîte de l'avertisseur d'incendie à
commande manuelle, l'interrupteur du ventilateur de locaux d'habitation, l'horloge
et tout autre élément qu'il a retiré.
3.4.7 L'entrepreneur doit fournir et installer de nouveaux pictogrammes ISO de sortie et
de station d'embarcations de sauvetage. Les pictogrammes adhésifs doivent être
les mêmes que ceux sur les panneaux existants.
3.5 Panneaux de l'allée du pont supérieur faisant face à l'arrière du navire près du poste du
quartier-maître
3.5.1 L'entrepreneur doit retirer les rampes et l'éclairage de secours.
3.5.2 L'entrepreneur doit retirer les panneaux muraux existants entre la porte de la salle
hydraulique et le coin du couloir.
3.5.3 L'entrepreneur doit fournir et installer les nouveaux panneaux M 51 de classe B
avec feuille décorative. L'entrepreneur devra couper certains panneaux pour un
bon ajustement. Tous les panneaux coupés devront conserver leur homologation
de classe B et l'approbation de la Lloyd's.
3.5.4 L'entrepreneur doit fournir et installer 6 panneaux, 8 bandes d'assemblage et un
écoinçon pour cette section.
3.5.5 Dans un des panneaux, l'entrepreneur doit découper une trappe d'accès de 330mm
de largeur par 1575mm de hauteur. La trappe d'accès doit être réalisée à partir d'un
panneau mural et encadrée d'une bande d'assemblage, comme pour la trappe
existante. La trappe d'accès doit conserver son homologation de catégorie B de la
société de classification et l'approbation de la Lloyd's.
Cowley 2015 104
H-14 Mise en panneaux
3.5.6 L'entrepreneur doit réinstaller l'éclairage d'urgence, les rampes et tout autre
élément retiré.
3.5.7 L'entrepreneur doit fournir et installer de nouveaux panneaux de signalisation de
152mm x 152 mm OMI BO2.11 pour postes d'embarcations de sauvetage, des
panneaux de flèches directionnelles de 152mm x 152 mm BDY 59277 et un
panneau indicateur de sortie en polyester BDY 114658, ou l'équivalent.
3.5.8 Le mécanicien en chef et la Lloyd's inspecteront les panneaux une fois les travaux
terminés.
3.6 Emplacement
3.6.1 Pont supérieur, couples 49 à 52
3.7 Éléments faisant obstacle
3.7.1 Il incombe à l'entrepreneur de repérer les articles faisant obstacle, de les retirer et
de les entreposer temporairement, puis de les réinstaller sur le navire.
PARTIE 4 -
PREUVE DE RENDEMENT :
4.1 Inspection
4.1.1 Le mécanicien en chef et l'inspecteur de la Lloyd's effectueront l'inspection des
panneaux.
4.2 Mise à l'essai
S.O.
4.3 Certification
4.3.1 L'entrepreneur doit fournir le certificat approuvé par la Lloyd's pour les panneaux
de classe B.
Cowley 2015 105
H-14 Mise en panneaux
PARTIE 5 -
PRODUITS LIVRABLES :
5.1 Dessins et rapports
5.1.1 L'entrepreneur doit fournir au mécanicien en chef trois copies papier et une version
électronique du rapport portant sur l'ensemble des travaux réalisés.
5.2 Pièces de rechange
L'entrepreneur doit fournir les pièces de rechange suivantes et les inclure dans le prix :
a) 10 feuilles décoratives pour les panneaux M 51 de classe B
b) 10 bandes d'assemblage pour les panneaux M 51 avec feuille décorative
c) 4 coins extérieurs pour les panneaux M 51 avec feuille décorative.
d) 4 coins intérieurs pour les panneaux M 51 avec feuille décorative.
5.3 Formation
S.O.
5.4 Manuels
S.O.
Cowley 2015 106
No de tâche : H-15
DEVIS
No du champ de la
DSMTC : S.O.
H-15 Meubles et armoires
PARTIE 1 - PORTÉE :
1.1 Aux termes de la présente section, l'entrepreneur doit remplacer les armoires et meubles
endommagés du navire conformément au devis technique.
1.2 Ces travaux doivent être réalisés en même temps que les tâches suivantes : H-12 Plancher et
plancher brut, H-14 Panneautage et H-26 Remplacement de la canalisation d'eau douce pour
usage domestique.
PARTIE 2 - RÉFÉRENCES
2.1 Dessins de référence et données de plaque signalétique
2.1.1
2.2 Normes
2.2.1 Tout le mobilier doit être fabriqué à partir de contre-plaqué marin coté pour la
résistance au feu conformément à la norme CAN/ULC-S102 ou l'équivalent.
2.3 Règlements
2.3.1 Tous les meubles fabriqués doivent être conformes au Règlement sur la santé et la
sécurité au travail en milieu maritime, partie 3, articles 32 à 35, 39 à 40
2.4 Matériel fourni par le propriétaire
Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout l'équipement et
toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
PARTIE 3 - DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1 Au total, 20 cabines sont touchées par ces travaux, à différents degrés. Par conséquent, pour
assurer l'unité de la décoration du navire, il est nécessaire que le nouveau mobilier soit
harmonisé le plus possible avec les stratifiés existants.
3.2 Les éléments concernés sont : les bureaux, les couchettes, les meubles-lavabos des salles de
bains, le mobilier de divertissement du salon de l'équipage, les armoires de la buanderie et la
console à compartiments du mess des officiers.
3.3 Les éléments du mobilier, leur nombre et leur emplacement sont énumérés ci-dessous :
3.3.1 Quatorze (14) bureaux
Cowley 2015 107
3.3.1.1 Deux (2) bureaux longs de 2540 mm et larges de 762 mm équipés de trois
caissons à tiroirs larges de 533 mm. Pont de passerelle (cabines du
capitaine et du mécanicien en chef).
3.3.1.2 Deux (2) bureaux longs de 2337 mm et larges de 762 mm équipés de trois socles
à tiroirs larges de 533 mm – pont de passerelle (cabine du chef
officier), pont de gaillard (cabine de l'ingénieur-mécanicien principal).
3.3.1.3 Deux (2) bureaux longs de 1778 mm et larges de 610 mm équipés de trois
caissons à tiroirs larges de 533 mm. Pont de gaillard (cabines du
deuxième agent de programmes et du deuxième mécanicien).
3.3.1.4 Sept (7) bureaux longs de 1626 mm et larges de 610 mm équipés de deux (2)
caissons à tiroirs, l'un large de 406 mm et l'autre large de 610 mm.
Pont supérieur (cabines du maître d'équipage, du premier marin, du
second cuisinier, du marin 32, du deuxième matelot de 1re classe et du
marin surnuméraire), pont principal (steward).
3.3.1.5 Un (1) bureau long de 3302 mm et large de 610 mm équipés de trois caissons
larges de 533 mm. (Cabine des cuisiniers).
3.3.2 Cinq (5) meubles-lavabos de 635 à 991mm de longueur. Fabrication et installation
sur mesure.
3.3.2.1 Pont de gaillard (cabines du deuxième agent de programmes et du deuxième
mécanicien).
3.3.2.2 Pont supérieur (premier marin et marin surnuméraire).
3.3.2.3 Pont principal (huileur).
3.3.3 Sept (7) couchettes de 1981mm sur 889mm.
3.3.3.1 Pont de gaillard (cabines du mécanicien principal et du deuxième agent de
programmes).
3.3.3.2 Pont supérieur (cabines du maître d'équipage, du premier marin, du maîtrecuisinier et du deuxième marin).
3.3.3.3 Pont principal arrière. (cabine bâbord arrière).
3.3.4 Armoires de la buanderie Conformément à la photo actuelle. Il s'agit d'un bureau
de 1219mm de largeur par 559mm de profondeur et 914mm de hauteur entouré
d'armoires de rangement de 254mm de profondeur. L'ensemble mesure environ
2134mm sur 2134mm.
Cowley 2015 108
3.3.5 L'unité de rangement et de divertissement intégrée (salon de l'équipage avant) doit
être conforme à l'unité existante ou au dessin fourni. Ses dimensions
approximatives sont de 2845mm de longueur par 610mm de profondeur et 914mm
de hauteur.
3.3.6 La console centrale (salon des officiers) doit être conforme à l'unité existante ou au
dessin fourni. Ses dimensions approximatives sont de 366mm de longueur par
838mm de profondeur et 914mm de hauteur.
3.4 Exigences générales
3.4.1 Les éléments précédemment décrits ne sont pas de taille standard. Ils doivent donc
être fabriqués sur mesure pour s'ajuster à leur emplacement spécifique. Les sept
couchettes, de mêmes dimensions, constituent une exception, mais il se peut
qu'elles doivent être placées à gauche ou à droite en fonction de leur emplacement
à bord du navire.
3.4.2 Tout le mobilier doit être construit à partir d'un stratifié résistant au feu collé à un
contreplaqué marin de grande qualité de ¾ de po. Toutes les surfaces externes
doivent être stratifiées.
Cowley 2015 109
3.4.3 Dans les cas où les cloisons sont en angle ou les ponts cintrés, il faudra
spécialement adapter le mobilier pour qu'il s'ajuste à ces endroits précis. Des
panneaux surdimensionnés, des produits de remplissage et des bases qui peuvent
être ajustés de manière à s'adapter aux irrégularités du pont ainsi que l'usage de
modèles rendront ces adaptations possibles.
3.4.4 Des bordures en T assorties doivent être posées sur toutes les arêtes extérieures du
mobilier. Celles-ci doivent être coupées et arrondies pour qu'il n'y ait aucun rebord
tranchant.
3.5 La description de chaque article de mobilier et les exigences connexes sont indiquées cidessous.
3.5.1 Couchettes
3.5.1.1 Chaque couchette doit être dotée de deux tiroirs d'environ 635mm de largeur par
203mm de hauteur et 508mm de profondeur.
3.5.1.2 Chaque tiroir doit être équipé de coulisses à pleine extension robustes et d'un
loquet central autoverrouillant robuste qui devront être approuvés.
3.5.1.3 Tous les tiroirs doivent être fabriqués en bouleau ou en contreplaqué de merisier
russe de 13mm d'épaisseur (ou d'un équivalent approuvé) sur lequel au moins
deux couches de fini transparent doivent être appliquées.
3.5.1.4 Tous les rebords des tiroirs doivent être arrondis, poncés ou recouverts d'un
ruban.
3.5.1.5 Le montage final des couchettes doit permettre l'orientation du panneau dans
une configuration de cabine à tribord ou à bâbord du navire.
3.5.2 Bureaux
3.5.2.1 Les dessus de tous les bureaux doivent être stratifiés des deux côtés avec un
revêtement résistant au feu.
3.5.2.2 Chaque bureau doit comprendre deux ou trois caissons de largeur variable, selon
la longueur du bureau.
3.5.2.3 Chaque caisson doit être équipé de trois tiroirs, l'un doit pouvoir contenir des
dossiers suspendus et les deux autres des crayons et autres petits articles.
3.5.2.4 Chaque tiroir doit être équipé de coulisses de tiroir à pleine extension robustes et
d'un loquet central autoverrouillant robuste.
3.5.2.5 Les tiroirs doivent être construits de contreplaqué de bouleau ou de merisier
russe de 13mm d'épaisseur et avoir la même finition que les tiroirs de la
couchette. Les rebords de devanture des tiroirs et des bureaux doivent être
garnis de plinthes en T appropriées. Les dimensions des bureaux ont été
précédemment énoncées.
3.5.2.6 Des tablettes à livres ou à classeurs sont exigées dans les cabines du capitaine,
du capitaine en second, du mécanicien en chef et du mécanicien principal. Elles
Cowley 2015 110
mesurent entre sept et huit pieds de longueur, selon leur emplacement et l'angle
de la cloison adjacente.
3.5.2.7 Deux tablettes doivent être aménagées dans les cabines du capitaine et du
mécanicien en chef, et une dans celles du capitaine en second et du mécanicien
principal. Il est important que de grands classeurs puissent tenir sur ces
tablettes. En conséquence, une profondeur libre de 318mm est exigée.
3.5.2.8 Toutes les tablettes doivent être équipées d'une latte amovible et d'un rebord
inférieur pour que leur contenu reste en place. Des séparateurs à intervalles de
deux à trois pieds sont aussi nécessaires sur ces tablettes. Les tablettes doivent
être construites à partir du même matériau que le bureau adjacent (stratifié
résistant au feu collé à un contreplaqué).
3.5.3 Meubles-lavabos
3.5.3.1 Les meubles-lavabos ont différentes dimensions et sont placés entre deux murs.
Ils doivent donc être construits sur mesure et ajustés à l'espace disponible. Des
matériaux de remplissage et des dosserets sont requis.
3.5.3.2 L'intérieur des armoires doit être percé ou découpé pour permettre l'installation
du lavabo et le passage des tuyaux.
3.5.3.3 Chaque meuble-lavabo doit comprendre deux portes équipées de loquets
autoverrouillant.
3.5.3.4 Un lavabo en acier émaillé blanc et des robinets à deux poignées doivent être
fournis avec chaque meuble-lavabo.
3.5.3.5 Chaque meuble-lavabo doit être fabriqué en stratifié résistant au feu collé à un
contreplaqué de 19mm.
3.5.4 Armoires de la buanderie
3.5.4.1 L'intérieur des armoires de la buanderie doit être fabriqué en mélamine blanche
de 16mm. Les portes et les panneaux extérieurs doivent être fabriqués en
contreplaqué de 19mm recouvert de stratifié en plastique et bordé de plinthes en
T.
3.5.4.2 Les portes doivent être équipées de charnières européennes de 35 mm. Les
armoires sur plancher comprennent une combinaison de tiroirs et de portes
employant la même quincaillerie d'ameublement et les mêmes finitions que les
autres armoires précédemment mentionnées.
3.5.4.3 Ces armoires doivent être adaptées à l'emplacement auquel elles sont destinées.
3.5.5 Mobilier de divertissement des salons de l'équipage et des officiers
Cowley 2015 111
3.5.5.1 Ces éléments doivent être remplacés par d'autres de dimensions semblables.
3.5.5.2 Consulter les dessins ci-joints pour les dimensions globales des éléments. La
configuration finale des armoires, des tiroirs, des portes et des compartiments
ouverts pour les appareils et la télévision doit être établie en consultation avec
les membres d'équipage.
3.5.5.3 Les matériaux et la quincaillerie d'ameublement employés pour ces armoires
sont les mêmes que ceux précédemment mentionnés et doivent correspondre à
la finition utilisée dans l'ensemble du navire.
PARTIE 4 -
PREUVE DE PERFORMANCE
4.1 Inspection
4.1.1 Le mécanicien en chef doit inspecter tous les meubles et les armoires remplacés.
4.1.2 Les travaux d'ébénisterie doivent être de qualité professionnelle.
4.2 Mise à l'essai
4.2.1 Tous les tiroirs doivent s'ouvrir et se fermer sans problème.
4.3 Certification
S. O.
PARTIE 5 -
PRODUITS LIVRABLES :
5.1 Dessins et rapports
5.1.1 L'entrepreneur doit fournir au mécanicien en chef trois copies dactylographiées et
une version électronique indiquant tous les travaux réalisés, ainsi que les
certificats de tous les matériaux résistants au feu employés.
5.2 Pièces de rechange
S. O.
5.3 Formation
S. O.
Cowley 2015 112
5.4 Manuels
S. O.
Cowley 2015 113
No de tâche : H-16
DEVIS
No du champ de la
DSMTC : S.O.
H-16 Remplacement du matériel de cuisine
PARTIE 1 - PORTÉE :
1.1 Le présent devis porte sur la dépose et le remplacement de l'équipement et des composants
de la cuisine comme il est indiqué aux tableaux 1 et 2 du présent devis.
1.2 La présente tâche doit être réalisée en même temps que les tâches H-05 Systèmes
d'étouffement fixes, H-17 Plancher de cuisine, H-22 Remplacement des conduites d'incendie,
H-24 Remplacement de la canalisation d'eau douce pour usage domestique, H-25 Isolation
des chambres froides de la cuisine, H-26 Réfrigération des chambres froides de la cuisine,
HD-07 Drains et dalots, HD-17 Installation du bossoir Miranda bâbord, HD-18 Installation
du bossoir Miranda tribord et L-08 Installation électrique des bossoirs Miranda, bâbord et
tribord.
PARTIE 2 - RÉFÉRENCES :
2.1 Dessins de référence et données de plaque signalétique
2.1.1 Nouvelle disposition proposée pour le comptoir de la cuisine
2.1.2 Dessins de référence Numéro du dessin MSI 2629-01-00
2.2 Normes
2.2.1
2.2.2
2.2.3
2.2.4
TP 127 – Normes d'électricité régissant les navires
TP 11469 – Guide sur la protection contre l'incendie à la construction
TP 439 – Normes de construction visant la prévention des incendies
Manuel de sûreté et sécurité de la flotte (MPO 5737)
2.3 Règlements
2.3.1 Loi de 2001 sur la marine marchande du Canada et Règlement sur la construction
des coques
2.3.2 Règlement sur la santé et la sécurité au travail en milieu maritime (DORS/2010120)
2.4 Matériel fourni par le propriétaire
2.4.1 Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
Cowley 2015 114
PARTIE 3 -
DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1 Généralités
3.1.1 L'entrepreneur doit communiquer avec le mécanicien en chef avant de commencer les
travaux.
3.1.2 Pour sortir les composants de la cuisine et y installer les nouveaux, l'entrepreneur doit
passer par l'ouverture de la porte (813 mm de largeur X 1930 mm) vers le passage en
direction de la chambre froide et suivre ce passage jusqu'à une ouverture d'écoutille
(1118 mm X 1118 mm) qui s'ouvre sur le pont supérieur. Il importe de souligner que
l'entrepreneur doit couper l'ouverture d'écoutille et l'ouverture de la porte de la cuisine
vers le passage en direction de la chambre froide. Avant de couper les matériaux de la
cloison, l'entrepreneur doit s'assurer de l'absence de tout élément faisant obstruction
(câblage ou système) qui peut être endommagé. Prendre note qu'il y a un chemin de
câbles à 102 mm derrière l'ouverture du cadre de porte. Si l'entrepreneur doit découper
cette section, le câble électrique doit être protégé pour le travail à chaud (découper ou
souder un nouveau matériau) après que tous les composants ont été remplacés.
L'entrepreneur doit tenir compte que toutes les mesures sont approximatives et que
c'est à lui que revient la responsabilité de les vérifier.
3.1.3 Une fois que l'équipement et les composants de la cuisine mentionnés dans le tableau 1
ont été démontés, l'entrepreneur doit effectuer une inspection pour évaluer l'état général
de la structure en acier, du câblage électrique, de la tuyauterie, etc., qui sont exposés en
prenant note des composants qui manquent ou sont endommagés. Un rapport numéroté
sur l'état qui contient toutes les lacunes observées ainsi que les réparations ou les
remplacements recommandés doit être présenté à l'autorité technique.
3.1.4 L'entrepreneur doit fournir tout l'équipement, les enceintes, la ventilation,
l'échafaudage, les palans à chaîne, les élingues, les grues et toutes les manilles
nécessaires à l'exécution des travaux. Tout l'équipement de levage doit être adapté à
l'utilisation visée et doit être accompagné d'une certification en vigueur indiquant la
charge maximale sécuritaire qu'il peut soulever, ou porter une marque permanente
mentionnant cette information. Tous les supports et autres éléments de fixation soudés
nécessaires aux termes du présent devis doivent être installés par des soudeurs certifiés
par le Bureau canadien de soudage conformément aux normes de soudage. Norme CSA
W47.1, divisions 1 et 2.
3.1.5 L'entrepreneur doit aviser le mécanicien en chef avant de procéder à un travail à chaud,
l'entrepreneur doit s'assurer que la zone des travaux et tous les espaces adjacents sont
certifiés dégazés et que les conditions conviennent au travail à chaud conformément
aux règlements provinciaux.
Cowley 2015 115
3.1.6 Il incombe à l'entrepreneur de s'assurer que le navire ne soit pas endommagé par les
facteurs environnementaux, comme l'eau et le froid, pendant la réparation de l'acier.
Toutes les eaux stagnantes dans l'aire des travaux doivent être protégées contre la
chaleur ou isolées. La zone des travaux doit être protégée efficacement par des bâches
et isolée afin d'éviter les dommages. Tous les dommages causés par la réalisation de
cette tâche du devis doivent être réparés aux frais de l'entrepreneur.
3.1.7 L'entrepreneur doit veiller à ce que l'intérieur du navire soit protégé contre les
dommages matériels ou la contamination par la fumée produite pendant les travaux.
Pour ce faire, l'entrepreneur doit fournir des ventilateurs d'extraction adéquats, des
entoilages appropriés pour les ponts, le pontage, les plafonds et les parois et
l'équipement afin de limiter tout dommage supplémentaire.
3.1.8 L'entrepreneur doit veiller à ce que tous les endroits sont complètement nettoyés et
exempts de débris produits pendant l'exécution du soudage avant l'acceptation de la
présente tâche.
3.1.9 L'entrepreneur doit s'assurer que le système fixe d'extinction d'incendie de la cuisine a
été désactivé avant de commencer les travaux de cette tâche du devis afin d'éviter une
décharge accidentelle et il doit réactiver le système une fois les installations terminées.
3.1.10
Tableau 1 : Description de l'équipement existant identifié aux fins d'enlèvement
Élémen
t
Équipemen Numéro de modèle
t
Numéro de
série
Alimentation
Dimension
s
applicable
s en
pouces
1
Fourneau de 10-17R
cuisine no 1
Garland
35028
460 volts c.a.
36 po
longueur X
36 po
largeur X
29,5 po
hauteur
Fourneau de 10-18RV
cuisine no 2
Garland
35027
2
Cowley 2015 116
18,8/26,3/38,5 k
W, triphasée
460 volts c.a.
18,8/26,3/38,5 k
W, triphasée
36 po
longueur X
36 po
largeur X
29,5 po
hauteur
Friteuse
Garland
No de modèle 1031SIV
35029
Four à
convection
Moffat
No de modèle E32MS
344475
5
Réfrigérate
ur Foster de
type
armoire
Modèle MH-25-U
63221
6
Four à
microondes
Menumaste
r dans la
cuisine
No de modèle FS11 et
No de
fabrication P1302104
M
9805292934
7
Cavité
métallique
chauffante
Quest pour
nourriture
Wks : No de modèle
RET
2005
8
Mélangeur
KB – 502
3
4
Cowley 2015 117
460 V, 16 kW
triphasée
27,8 A, 240 V
c.a, 6,6 kW
triphasée
115 V, 60 Hz,
monophasée
48 po
longueur X
28,25 po
largeur X
72 po
hauteur
Fréquence
2450 MHz;
ID du CCF
120 volts, 60 Hz;
APJ9Q60510 Intensité 2100 W
4
240 volts,
monophasée
60 Hz,
4600 watts
115 volts, 60 Hz,
monophasée
71,5 po
longueur X
34 po
largeur X
30 po
hauteur
35 pouces
de hauteur
à partir du
pont
3.1.11 Identification et inspection des câbles
Avant d'installer un nouvel équipement, l'entrepreneur doit enlever et éliminer le
revêtement de sol de la cuisine conformément au devis concernant le revêtement de sol
de la cuisine. L'entrepreneur doit évaluer l'empreinte du nouvel équipement afin que
le socle sur le pont soit de la bonne dimension. Toute modification à apporter sera
effectuée à l'aide d'un formulaire 1379 de TPSGC. Une fois ces travaux terminés, il
faut poser un revêtement de sol dans la cuisine, et, une fois le temps de séchage
recommandé par le fabricant écoulé, installer l'équipement.
3.1.12
Tableau 2 : Description de l'équipement recommandé ou de l'équipement équivalent qui doit être
fourni et installé par l'entrepreneur
Élément Équipement
Numéro de
modèle
Dimensions (en
pouces)
1
Fourneau
Garland à
grand
rendement
avec surface
pour
ébullition
Série 36E
36 largeur x
41 profondeur x
36 ½ hauteur
2
Plaque à
frire à grand
rendement
Garland
Série 36E
36 largeur x
41 profondeur x
36 ½ hauteur
3
Friteuse à
grand
rendement
Garland
Série 36E
20 largeur x
41 profondeur x
36 ½ hauteur
4
Four à
convection
MCOE5
28 largeur x
32 profondeur x
Cowley 2015 118
Garland et
support
25 hauteur
5
Réfrigérateur 615XL
Delfield
48 3/4 largeur x
33 1/4 profondeur
x 72 hauteur
6
Four microondes
Amana
No de
modèle RCS10TS
7
Table à
vapeur MKE
HFT 33AW
8
Mélangeur
Globe de
30 pintes
9
Marmite à
vapeur
Cleveland
34 1/8 profondeur
x 71 longueur x
35 ½ hauteur
Modèle vertical
sur pied
KET-3-T
Remarque : cet
élément est une
nouvelle
installation et non
un remplacement.
3.1.13 Exigences générales
3.1.11.1 Avant d'installer un nouvel équipement, l'entrepreneur doit enlever et éliminer le
revêtement de sol de la cuisine conformément au devis relatif au revêtement de sol de
la cuisine. L'entrepreneur doit évaluer l'empreinte du nouvel équipement de
remplacement afin que le socle sur le pont soir de la bonne dimension. Toute
modification à apporter sera effectuée à l'aide d'un formulaire TPSGC 1379. Une fois
ces travaux terminés, le revêtement de sol de la cuisine doit être posé. Ensuite, une
fois le temps de séchage recommandé par le fabricant écoulé, il est temps d'installer
l'équipement.
3.1.11.2 L'entrepreneur doit fournir, installer et mettre en marche le nouvel équipement,
les composants et les systèmes pour une toute nouvelle cuisine. La sélection finale de
Cowley 2015 119
l'équipement et des matériaux, y compris les dessins des aménagements, doivent être
présentés à l'autorité technique avant de procéder.
3.1.11.3 L'entrepreneur doit fournir au propriétaire une garantie d'un an du fabricant pour
tous les composants installés. L'entrepreneur doit suivre la recommandation du
fabricant pour l'installation et pour que cette garantie demeure en vigueur.
3.1.11.4 L'entrepreneur doit être le seul responsable de toutes les modifications, y compris
la tuyauterie, l'électricité, les conduits de CVC, etc., afin d'intégrer les composants et
l'équipement neufs, selon les besoins, aux systèmes existants.
3.1.14 Considérations sanitaires
3.1.12.1 Tous les appareils doivent être en acier inoxydable et fixés à l'aide d'ensembles de
montage, au besoin.
3.1.12.2 Veuillez consulter les dessins. Les mesures exactes finales doivent être prises par
l'entrepreneur.
3.1.12.3 Aux fins d'apparence et de salubrité, tous les revêtements doivent être en acier
inoxydable de calibre 18 minimum. Les revêtements en acier inoxydable doivent être
continus et sans soudure. Les joints bout à bout doivent être recouverts d'une bande
de chevauchement. Les joints et les bordures doivent être scellés à l'aide d'un produit
d'étanchéité approuvé pour les endroits où l'on prépare des aliments.
3.1.12.4 Tous les découpages pour les prises électriques et les autres types de prises
doivent être recouverts de plaques frontales neuves en acier inoxydable.
3.2 Emplacement
3.2.1 Cuisine et garde-manger
3.3 Éléments faisant obstacle
3.3.1 L'entrepreneur doit réinstaller tous les éléments faisant obstacle et les éléments divers
enlevés avant le début des travaux. Toutes les denrées retournées à la cuisine doivent
être solidement arrimées.
Cowley 2015 120
PARTIE 4 -
PREUVE DE RENDEMENT :
4.1 Inspection
4.1.1 Tous les travaux doivent être effectués conformément aux exigences du mécanicien en
chef.
4.1.2 L'entrepreneur doit fournir une preuve de rendement en ce qui concerne tous les
travaux.
4.1.3 La preuve de rendement doit également inclure tous les jalons d'inspection précisés de
façon détaillée ci-dessous.
4.1.3.1
Vérification du réglage et de l'état de fonctionnement correct des dispositifs
d'arrêt d'urgence et des sauvegardes.
4.1.3.2
Vérification du réglage, de l'alignement et de l'état de fonctionnement corrects
des dispositifs de fixation, de la connexion des composants aux systèmes
connexes, et des dispositifs de sécurité, de commande et de surveillance.
4.1.3.3
Inspection des composants et de leur installation.
4.2 Mise à l'essai
4.2.1 L'entrepreneur doit effectuer des essais afin que toutes les exigences du devis soient
respectées. Avant la mise à l'essai, l'entrepreneur doit inspecter visuellement tous les
composants pour en évaluer la qualité d'exécution, la conformité avec le présent devis
et la sécurité intégrée du fonctionnement de l'équipement ou de l'appareillage d'essai.
4.2.2 L'entrepreneur doit fournir une garantie pour une période d'un an pour tous les
composants installés. L'entrepreneur doit offrir les services de représentants détachés
du fournisseur autorisé pour effectuer ce qui suit : mise en marche et mise en service du
système, et prestation de formation selon les indications ci-dessous. Démonstration du
fonctionnement de l'équipement, des composants et des opérations.
4.3 Certification
4.3.1 L'entrepreneur doit obtenir et présenter à l'autorité technique tous les certificats requis
comme l'indiquent les règles et codes applicables. Les documents demandés incluent ce
qui suit, sans toutefois s'y limiter :
4.3.1.1 Les certificats de l'équipement et des composants, y compris tous les rapports
d'essai à l'appui des certifications.
4.3.1.2 Les certificats d'inspection de l'installation du système, y compris la preuve de
conformité.
4.3.1.3 Tout le nouvel équipement électrique doit être homologué CSA ou UL.
Cowley 2015 121
PARTIE 5 - PRODUITS LIVRABLES :
5.1 Dessins et rapports
5.1.1 L'entrepreneur doit actualiser les dessins de référence indiqués à la section 2.1.2. Les
dessins seront révisés au prochain niveau de révision et déclarés « conformes à
l'exécution ».
5.1.2 Les dessins fournis qui sont des dessins vectoriels doivent être mis à jour et livrés dans
un format vectoriel. Tous les nouveaux dessins doivent être livrés dans un format
vectoriel. Les dessins vectoriels doivent être en format AutoCAD™ 2004.
5.1.3 Les dessins fournis sous forme imprimée doivent être actualisés, numérisés et livrés en
format PDF.
5.2 Pièces de rechange
5.2.1. L'entrepreneur doit fournir les pièces de rechange recommandées par le
fabricant pour l'équipement fourni. Tous les coûts associés aux pièces de
rechange générales comprendront le prix contractuel.
5.2.2. L'entrepreneur doit fournir une liste des pièces de rechange recommandées
par le fabricant pour une durée de vie de 15 ans. La liste doit énumérer les
numéros de pièce, les délais de livraison et les distributeurs et centres de
services locaux et internationaux.
5.3 Formation
5.3.1 L'entrepreneur doit offrir un (1) cours de formation à bord du navire une fois
l'installation finale terminée. Ce cours doit être donné par le représentant technique du
fournisseur et traiter de ce qui suit :
5.3.1.1 tous les éléments traités dans les instructions d'utilisation et d'entretien;
5.3.1.2 les démonstrations des opérations d'entretien périodique.
5.3.1.3 Le cours doit durer quatre (4) heures.
5.4 Manuels
5.4.1. L'entrepreneur doit fournir les manuels de fonctionnement et d'entretien
recommandés par le fabricant. Quatre (4) copies papier de chaque document
doivent être fournies.
5.4.2. Ou encore, deux (2) copies papier et une copie électronique peuvent être
fournies. La copie électronique doit être en format PDF.
Cowley 2015 122
H-17 Plancher de cuisine
Spécification : H-17
DEVIS
Nº du champ de la
DSMTC : S.O.
H-17 Plancher de cuisine
PARTIE 1 - *PORTÉE
1.1 Aux termes de la présente section, l'entrepreneur doit enlever les planchers existants de la
cuisine, de la coursive près des chambres froides et du pont près de l'escalier vers l'office des
officiers, et les remplacer par de nouveaux carreaux de grès cérame antidérapants fournis par
l'entrepreneur.
1.2 Ces travaux doivent être exécutés concurremment avec les tâches des devis suivants : H-16
Équipement de cuisine; HD-17 Port Miranda; HD-18 Installation du bossoir Miranda tribord;
H-25 Remplacement de l'isolation de la chambre froide et H-24 Réfrigération des chambres
froides de la cuisine; H-24 Remplacement de la canalisation d'eau douce pour usage
domestique; H-22 Remplacement des conduites d'incendie et L-08 Installation électrique des
bossoirs Miranda, à bâbord et tribord.
PARTIE 2 -
RÉFÉRENCES
2.1 Dessins de référence et données de la plaque signalétique
2.1.1 Revêtement du pont – Dessin 590-92
2.1.2 Application conforme aux spécifications du fabricant pour les revêtements de sol.
2.2 Normes
2.2.1 S.O.
2.3 Règlements
2.3.1 Tous les matériaux de revêtement du pont doivent être résistants au feu tel
qu'approuvé par la Lloyd's et conformes aux règlements et normes de prévention
des incendies applicables au présent navire.
2.3.2 L'entrepreneur doit se conformer à la dernière édition de tous les règlements
provinciaux.
2.4 Équipement fourni par le propriétaire
2.4.1 Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
Cowley 2015 123
H-17 Plancher de cuisine
PARTIE 3 -
DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1 Généralités
3.2 L'entrepreneur doit prévenir le mécanicien en chef avant le commencement des travaux sur
le pont de la cuisine.
3.3 L'entrepreneur doit confirmer au mécanicien en chef que le transformateur pour le lavevaisselle de l'office des officiers, qui est situé derrière l'escalier vers l'office des officiers,
est isolé, verrouillé et étiqueté et que le radiateur situé à côté de cet escalier est isolé,
verrouillé et étiqueté conformément aux règlements provinciaux en vigueur.
3.4 L'entrepreneur enlèvera le transformateur situé derrière l'escalier vers l'office des officiers
ainsi que le radiateur situé à côté de cet escalier et les entreposera dans un endroit sûr et
sécuritaire jusqu'à ce que les travaux de revêtement du sol soient terminés et que ces
appareils puissent être réinstallés.
3.5 L'entrepreneur fournira et installera 60.4 m2 (650 pieds carrés) de carreaux de grès cérame
antidérapants et 85.3 m (280 pieds linéaires) de plaques de carrelage.
3.6 L'entrepreneur doit indiquer le coût unitaire par m2 pour la fourniture et la pose de carreaux
de grès cérame antidérapants et de coulis supplémentaires, ce coût pouvant être revu à la
hausse ou à la baisse en utilisant le formulaire 1379.
3.7 L'entrepreneur doit indiquer le coût unitaire par metre pour la fourniture et la pose de
plaques de carrelage et de coulis supplémentaires, ce coût pouvant être revu à la hausse ou
à la baisse en utilisant le formulaire 1379.
3.8 Parallèlement aux travaux du présent devis, l'entrepreneur doit retirer l'équipement de la
cuisine conformément aux directives du devis H-16 Équipement de cuisine.
3.9 L'entrepreneur doit fournir la ventilation appropriée pour amener l'air puisé à l'extérieur du
navire jusqu'à la zone des travaux et évacuer l'air pollué du site hors du navire.
3.10 L'entrepreneur doit isoler la zone des travaux du reste du navire pour empêcher la poussière
de s'infiltrer dans d'autres zones.
3.11 L'entrepreneur doit enlever le plancher existant jusqu'à l'acier nu de la cuisine, du couloir
près des chambres froides et du pont vers l'office des officiers.
3.12 L'entrepreneur doit évacuer du navire les anciens matériaux et les débris de revêtement de
sol retirés du pont et les éliminer conformément aux règlements provinciaux en vigueur.
Cowley 2015 124
H-17 Plancher de cuisine
3.13 L'entrepreneur doit nettoyer tous les ponts conformément à la norme SSPC-SP-6.
3.14 L'entrepreneur doit appliquer une couche d'apprêt époxydique Amerlock 2 sur tous les
ponts.
3.15 L'entrepreneur doit appliquer une couche de revêtement de pont Dex-O-Tex de type
Decklite A-60 résistant au feu d'une épaisseur de 35 mm conformément aux instructions
du fabricant.
3.16 L'entrepreneur doit fournir et poser un revêtement de sol constitué de carreaux de grès
cérame antidérapants et de plaques de carrelage conformément aux recommandations des
fabricants.
3.17 Les carreaux de grès cérame antidérapants doivent être de 152,4 mm x 152,4 mm (6 x
6 po). La couleur des carreaux doit être AC 355 Concoarse Grey ou un gris équivalent.
3.18 Les carreaux de plinthe doivent mesurer 127 mm (5 po) de hauteur par 152,4 mm (6 po) de
longueur pour s'appareiller aux carreaux de grès cérame antidérapants.
3.19 La couleur du coulis doit être gris anthracite 929 ou l'équivalent.
3.20 L'entrepreneur doit fournir et poser le coulis. Le coulis doit être recouvert d'un scellant
conformément aux instructions du fabricant.
3.21 L'entrepreneur doit réinstaller le transformateur pour le lave-vaisselle de l'office des
officiers et le radiateur électrique près de l'escalier de l'office des officiers.
3.22 Le mécanicien en chef doit inspecter le revêtement des ponts en carreaux de grès cérame
ainsi que les plaques de carrelage.
3.23 Emplacement
Pont principal (Frs. 21 à 30)
3.24 Éléments faisant obstacle
Il incombe à l'entrepreneur de repérer les éléments faisant obstacle, de les retirer et de les
entreposer temporairement pendant les travaux de radoub.
Cowley 2015 125
H-17 Plancher de cuisine
PARTIE 4 -
PREUVE DE PERFORMANCE
4.1 Inspection Le mécanicien en chef et l'inspecteur de la Lloyd's effectueront l'inspection du
nouveau plancher.
4.2 Mise à l'essai S.O.
4.3 Certification
L'entrepreneur doit fournir au mécanicien en chef un certificat d'approbation de la Lloyd's
attestant que les matériaux utilisés pour le plancher sont conformes à la norme A-60 pour
la résistance au feu.
PARTIE 5 -
PRODUITS LIVRABLES
5.1 Dessins et rapports
5.2 L'entrepreneur doit fournir au mécanicien en chef un rapport en trois copies papier et
trois copies électroniques indiquant tous les travaux réalisés et certifiant tout l'équipement et
tous les matériaux neufs.
5.3 Pièces de rechange
S.O.
5.4 Formation
S.O.
5.5 Manuels
S.O.
Cowley 2015 126
H-18 VENTILATEURS REFOULANTS DES SALLES DES MACHINES
Nº de spécification :
H-18
SPÉCIFICATION
No du champ de la
DSMTC : S.O.
H-18 VENTILATEURS REFOULANTS DES SALLES DES MACHINES
PARTIE 1 - PORTÉE
1.1
Le présent devis concerne le remplacement des ventilateurs refoulants des salles des
machines bâbord et tribord SF1 et SF2 et des silencieux SF1 et SF2 par des appareils
neufs. Tous les appareils doivent être fournis par le fabricant d'équipement d'origine
(FEO) Tri-Metal Fabricators. Aucun renseignement concernant la substitution des
appareils ci-dessous n'est présenté.
1.2
Ces travaux seront réalisés en concomitance avec les spécifications suivantes : H-19
Appareils de chauffage, ventilation et climatisation, ventilateurs et moteurs et H-20
Conduits de ventilation et volets.
PARTIE 2 -
RÉFÉRENCES
2.1 Dessins de référence et données de plaque signalétique
2.1.1 Cette procédure doit être lue en concomitance avec le dessin no 102-06-01 de
Barclay Associates.
2.1.2 Prévoir 227 kg pour le moteur et 227 kg pour le silencieux.
2.1.3 L'ouverture d'accès mesure 1 664 mm x 1 118 mm, la hauteur du surbau d'écoutille
est de 610 mm et la profondeur de la cloison longitudinale au-dessus de l'ouverture
est de 343 mm.
2.1.4 Longueur totale du ventilateur : 2 540 mm.
2.1.5 Ventilateurs SF1 et SF2 :
2.1.5.1 Modèle 384/8 de Tri-Metal à entraînement direct.
Moteur blindé avec ventilateur extérieur à deux vitesses conforme à la norme
IEEE 45 20/9 cv, 1 750/875 tr/min 480/3/60, 25 000 pi3/min.
2.1.6 Silencieux SF1 et SF2, modèle FWP-38.
2.1.7 Coordonnées de Tri-Metal Fabricators :
Personne-ressource : Craig Ono
TRI-METAL FABRICATORS
19150, 21e avenue
Surrey (C.-B.) V3S 3M3
Tél. : 604-531-5518 poste 233 Cell. : 604-626-8997 Téléc. : 604-531-5526
www.trimetalfabricators.com
Cowley 2015 127
H-18 VENTILATEURS REFOULANTS DES SALLES DES MACHINES
2.2 Normes
2.2.1
L'entrepreneur doit être certifié par le Bureau canadien de soudage conformément à la
section 1 et aux sous-sections 2.1 et 2.2 de la norme W47.1-1983 « Certification des compagnies
de soudage par fusion des structures d'acier » de la CSA. Le personnel qui effectue des travaux
de soudage doit être approuvé par le Bureau canadien de soudage. Toutes les soudures doivent
être réalisées conformément à la norme TP 615-1, Norme de la Garde côtière canadienne (GCC)
sur le soudage des métaux ferreux.
2.2.2
Le matériel électrique et l'installation doivent être conformes à la révision 1996 de
la norme TP127.
L'entrepreneur doit fournir la preuve de certification aux
représentants de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC) et de
la GCC avant le début des travaux.
2.3 Règlements
2.3.1 Tous les travaux décrits dans le présent devis doivent être réalisés conformément aux
règlements de Lloyd's et aux règlements provinciaux.
2.4 Matériel fourni par le propriétaire
2.4.1 Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout l'équipement
et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
PARTIE 3 -
DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1 Généralités
3.1.1 L'entrepreneur doit retirer les ventilateurs refoulants tribord et bâbord par le côté
bâbord du navire; le ventilateur bâbord doit être retiré en premier.
3.1.2 L'entrepreneur doit aviser le mécanicien en chef avant de commencer les travaux.
3.1.3 L'entrepreneur doit faire fonctionner chaque ventilateur et réaliser une analyse des
vibrations de 30 minutes sur chacun d'entre eux avant le retrait.
3.1.4 Avant le début des travaux, l'entrepreneur doit verrouiller et étiqueter l'ensemble du
système électrique des ventilateurs refoulants bâbord et tribord, conformément aux
règlements provinciaux.
Cowley 2015 128
H-18 VENTILATEURS REFOULANTS DES SALLES DES MACHINES
3.1.5 Avant la réalisation de tout travail à chaud, l'entrepreneur doit faire certifier la zone
visée par un chimiste ou une personne qualifiée. Tout travail à chaud doit être
effectué conformément aux règlements provinciaux.
3.1.6 L'entrepreneur doit retirer la porte d'accès en treillis métallique au ventilateur
refoulant bâbord seulement, et découper le surbau d'écoutille de la cloison
longitudinale afin de permettre l'accès des côtés bâbord et tribord.
3.1.7 L'entrepreneur doit découper une fente d'accès de 3,5 mètres x 375 mm dans le pont
de passerelle de navigation conformément au dessin de référence no 102-06-01.
3.1.8 L'entrepreneur doit fabriquer l'équipement de haubanage et de levage conformément
au dessin no 102-06-01. Il faut utiliser un palan à chaîne résistant à 907 kg pour
retirer les éléments. Le palan doit être monté sur le palonnier fabriqué et posé
au-dessus de la fente du pont de passerelle de navigation.
3.1.9 L'entrepreneur doit installer et souder des cornières en acier de 76 mm x 76 mm x
6,35 mm sur les conduits situés sous les ventilateurs. Ces cornières doivent
soutenir les ventilateurs lorsqu'ils seront séparés du silencieux et garantir une
hauteur parfaite pour les nouveaux ventilateurs. L'accès au dessous des ventilateurs
se fait par la salle des machines, au moyen d'une échelle d'accès.
3.1.10 Il faut retirer les câbles électriques des deux moteurs électriques et du caisson des
ventilateurs. Il sera ainsi possible de retirer les appareils.
3.1.11 L'entrepreneur doit déconnecter les fusibles et retirer le couvercle des ventilateurs.
3.1.12 L'entrepreneur doit retirer les boulons et soulever le surbau d'écoutille supérieur du
silencieux.
3.1.13 L'entrepreneur doit séparer le ventilateur du silencieux (qui sont boulonnés
ensemble; prendre note du fait que les boulons sont grippés) et les poser sur les
cornières de soutien temporaire, tel qu'indiqué sur le dessin de référence
no 102-06-01.
3.1.14 L'entrepreneur doit soutenir le silencieux sur l'équipement de haubanage et de
levage fabriqué, puis séparer le silencieux équipé d'un anneau de support soudé au
pont de passerelle.
3.1.15 Conformément aux règlements provinciaux. l'entrepreneur doit éliminer les
ventilateurs et silencieux qui ont été remplacés.
3.1.16 À l'aide du palan à chaîne, sur le palonnier situé au-dessus du pont de passerelle de
navigation, l'entrepreneur doit soulever le silencieux dans le circuit de ventilation
en le faisant passer par l'ouverture de la cloison longitudinale, et le poser sur le pont
de passerelle.
Cowley 2015 129
H-18 VENTILATEURS REFOULANTS DES SALLES DES MACHINES
3.1.17 L'entrepreneur doit retirer la fenêtre jalousie de ventilation située du côté de la
timonerie, à bâbord, faire glisser le silencieux par l'ouverture et le retirer en le
faisant passer par le côté de la timonerie à l'aide de portiques portuaires.
3.1.18 L'entrepreneur doit gréer le ventilateur et le mettre à terre à l'aide de la même
méthode que celle utilisée pour le silencieux.
3.1.19 L'entrepreneur doit fabriquer et régler une plateforme temporaire en acier
au-dessus du circuit de ventilation bâbord afin de faciliter l'accès et le retrait de
l'unité tribord.
3.1.20 L'entrepreneur doit retirer le ventilateur et le silencieux tribord de la même
manière que l'unité bâbord, par la même voie de passage.
3.1.21 L'entrepreneur doit couper les anneaux de support fournis avec le silencieux de
manière à placer ce dernier dans le compartiment prévu pour l'installation dans
l'espace de ce ventilateur.
3.1.22 L'entrepreneur doit souder le nouvel anneau de support fourni avec le silencieux à
l'endroit approprié sur le silencieux. L'anneau doit être soudé des deux côtés et être
approuvé par Lloyd's avant la soudure et l'installation. Toutes les zones visées par
le soudage doivent être enduites de deux couches d'apprêt.
3.1.23 Les deux nouveaux appareils doivent être installés en appliquant cette procédure à
l'envers, la seule différence étant que le silencieux et le ventilateur tribord doivent
être montés sur la plaque d'acier temporaire qui recouvre le dispositif de retenue du
ventilateur bâbord. L'entrepreneur ne doit pas oublier qu'au moment du montage du
silencieux et du ventilateur, le câblage électrique doit être aligné avec le boîtier du
ventilateur. Prendre note du fait que le dégagement permettant de déplacer le
ventilateur est limité; il atteint environ 76 mm. L'entrepreneur doit ensuite fixer
l'appareil monté au palan à chaîne et l'installer dans l'ouverture tribord, le descendre
afin de le poser sur les cornières de l'emplacement présentées sur le dessin
no 102-06-01.
3.1.24 Puis, l'entrepreneur doit souder l'anneau de support au pont de passerelle.
3.1.25 L'entrepreneur doit raccorder le câblage électrique conformément au
règlement TP127.
3.1.26 L'entrepreneur doit raccorder les conduites de lubrification flexibles et en acier de
chaque moteur. Il doit y avoir deux conduites par moteur, branchées à des raccords
de graissage distants au moyen d'une boîte de jonction située à l'ouverture d'accès
de la cloison longitudinale bâbord et tribord. Le système utilisé doit être celui de
« Pro/Mark Industrials » ou un système similaire. L'entrepreneur doit installer un
Cowley 2015 130
H-18 VENTILATEURS REFOULANTS DES SALLES DES MACHINES
raccord de 6,35 mm à travers la cloison, adapté à des tuyaux pouvant supporter
138 bars, sur les ventilateurs bâbord et tribord.
3.1.27 La plaque d'acier temporaire doit être retirée pour l'installation du ventilateur
refoulant juste à l'extérieur du compartiment.
3.1.28 Le ventilateur refoulant et le silencieux bâbord doivent être installés de la même
manière que ceux de tribord.
3.1.29 L'entrepreneur doit rebrancher tous les câbles électriques, le petit accastillage et
les fusibles comme avant.
3.1.30 L'entrepreneur doit installer tous les raidisseurs neufs et les plaques retirées pour
permettre l'accès doivent être remplacées par des plaques neuves en acier de
catégorie A ou équivalent de Lloyd's, approuvées par cette dernière.
3.1.31 L'entrepreneur doit démonter le cadre de levage du palan à chaîne et le sortir du
compartiment, puis le remettre au mécanicien en chef. Le nouveau type de plaque
mentionné précédemment doit être installé pour sceller la fente d'accès de
3,5 mètres x 375 mm découpée dans le pont de passerelle de navigation.
3.1.32 L'entrepreneur doit retirer les dispositifs de soutien et les cornières de fer des
ventilateurs refoulants tel qu'indiqué sur le dessin no 102-06-01.
3.1.33 À l'issue de l'installation, l'entrepreneur doit faire fonctionner chaque ventilateur et
réaliser une analyse des vibrations de 30 minutes sur chacun d'entre eux. En cas
d'irrégularité repérée pendant l'analyse des vibrations, elle doit être corrigée par
l'entrepreneur, sans frais pour le propriétaire.
3.1.34 Tous les travaux doivent répondre aux exigences du chef mécanicien et de
l'inspecteur de Lloyd's.
3.1.35
3.2 Éléments faisant obstacle
S.O.
Cowley 2015 131
H-18 VENTILATEURS REFOULANTS DES SALLES DES MACHINES
4
PREUVE DE RENDEMENT :
4.1 Inspection
4.1.1. Toutes les soudures doivent faire l'objet d'une inspection visuelle exhaustive par le chef
mécanicien et l'inspecteur de Lloyd's.
4.2 Mise à l'essai
4.2.1 À l'issue de l'installation des ventilateurs, ces derniers doivent fonctionner sans
interruption par tranches de 30 minutes et chacun doit faire l'objet d'une analyse des
vibrations.
4.3 Certification
4.3.1 Toutes les soudures doivent être certifiées par Lloyd's.
5
PRODUITS LIVRABLES
5.1 Dessins et rapports
5.1.1 L'entrepreneur doit fournir au mécanicien en chef un rapport détaillé (trois copies papier
et une version électronique).
5.2 Pièces de rechange
S.O.
5.3 Formation
S.O.
5.4 Manuels
S.O.
Cowley 2015 132
H-19 Unités, ventilateurs et moteurs du système de chauffage, ventilation et climatisation
(CVC)
No de tâche : H-19
DEVIS
H-19 Unités, ventilateurs et moteurs du système de chauffage, ventilation et
climatisation (CVC)
PARTIE 1 - PORTÉE :
1.1 La présente section décrit la portée technique des travaux à effectuer à des installations de
réparation de navires (entrepreneur) en ce qui concerne le remplacement des systèmes de
traitement de l'air (AHU) no 1, 2 et 3. Une liste des ventilateurs avec moteurs à remplacer
intégralement est également comprise. Une description des ventilateurs se trouve à la section
« description technique ». Tous les appareils doivent être fournis par le fabricant
d'équipement d'origine (FEO) Tri-Metal Fabricators. Aucun renseignement concernant la
substitution des appareils ci-dessous n'est présenté.
1.2 Ces travaux doivent être coordonnés avec les tâches du devis suivant : H-20 Conduits de
ventilation et volets.
1.3 L'exécution générale de ces travaux prévoit la délimitation des responsabilités de manière à
ce que l'entrepreneur comprenne non seulement l'objectif général du système, mais aussi la
portée de base des travaux.
1.4 Cette tâche doit être prise en considération parallèlement aux dessins connexes indiqués à la
section 3 du présent document. La description de la tâche et les dessins sont
complémentaires; si des exigences techniques ou de tout autre ordre relatives à du nouvel
équipement ou des pièces déplacées sont indiquées dans l'un de ces documents, mais ne
figurent pas dans l'ensemble de la documentation, elles doivent être prises en compte dans la
portée des travaux réalisés par l'entrepreneur.
1.5 Les dimensions qui figurent dans la portée des travaux sont approximatives et doivent être
vérifiées en fonction des spécifications fournies par le fabricant concernant les unités de
chauffage et de climatisation de remplacement.
PARTIE 2 -
RÉFÉRENCES
2.1 Dessins et documents de référence
2.1.1 Dessin de disposition générale 590-70 (2 feuilles)
2.1.2 Disposition structurelle 590-04 (2 feuilles)
2.1.3 Superstructure – Plan structurel (2 feuilles)
Cowley 2015 133
H-19 Unités, ventilateurs et moteurs du système de chauffage, ventilation et climatisation
(CVC)
2.1.4 Disposition des ventilateurs – Pont de gaillard et pont de passerelle 5-111-2
2.1.5 Plan d'isolation 590-77 (3 feuilles)
2.1.6 Fiches de spécifications des unités
2.1.7 Matériel de Tri-Metal décrit dans le devis
2.1.8 Coordonnées de Tri-Metal Fabricators :
Personne-ressource : Craig Ono
TRI-METAL FABRICATORS
19150 21e Avenue
Surrey (C.-B.) V3S 3M3
Tél. : 604-531-5518 poste 233 Cell. : 604-626-8997
Téléc. : 604-531-5526
www.trimetalfabricators.com
2.2 Normes
2.2.1 ----2.3 Règlements
2.3.1 Classification de la Lloyd's----2.4 Matériel fourni par le propriétaire
2.4.1 L'entrepreneur doit fournir les moteurs, ventilateurs, unités de chauffage, registres,
unités de commande des registres et les humidificateurs décrits dans le présent
devis.
2.4.2 Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
PARTIE 3 -
DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1 Généralités
La portée des travaux indiquée ci-après se veut un aperçu général et une séquence proposée des
tâches du projet dont l'entrepreneur assume la responsabilité. Bien que l'on ait fait tout ce qui
était possible pour représenter la portée de l'incidence des diverses configurations à bord du
navire, il revient à l'entrepreneur de se familiariser avec le navire pour réaliser les travaux.
Cowley 2015 134
H-19 Unités, ventilateurs et moteurs du système de chauffage, ventilation et climatisation
(CVC)
Au cours de la planification ou de l'exécution des travaux, l'entrepreneur est invité à suggérer des
moyens d'accélérer la réalisation des travaux, à la condition que ces moyens soient acceptables
du point de vue de la Garde côtière canadienne (GCC) et de l'inspecteur de la Lloyd's Register
(LR).
L'entrepreneur doit veiller à ce que tous les espaces touchés, de même que les espaces adjacents
le cas échéant, soient certifiés « sécuritaires pour le travail à chaud », et ce, avant le début et tout
au long des travaux. L'entrepreneur doit conserver des copies de tous les certificats de travail à
chaud, en vigueur et échus, dans un endroit central à bord du navire aux fins de consultation. Les
certificats doivent préciser « sans danger pour les personnes » ou « sans danger pour le travail à
chaud » selon le cas. L'entrepreneur doit afficher une copie de tous les certificats à l'entrée des
espaces concernés.
Il faut utiliser des matériaux de protection pour empêcher la propagation d'étincelles et pour
protéger les câbles électriques et d'autres services. Il faut prévoir des piquets d'incendie dans
chacun des espaces où des travaux de soudage, de meulage ou de brûlage sont réalisés, et dans
tous les espaces adjacents. Les personnes qui assurent ces piquets doivent être équipées d'un
extincteur et formées de manière à l'utiliser correctement. Elles doivent assurer le piquet à
l'endroit désigné au moins trente (30) minutes après la fin des travaux à chaud.
L'entrepreneur doit faire inspecteur toute unité de ventilation avec moteur et ventilateur par le
mécanicien en chef après le retrait. Le mécanicien en chef déterminera quelles unités conserver
pour leurs pièces de rechange. Les unités non conservées doivent être éliminées par
l'entrepreneur conformément aux règlements provinciaux.
Si l'entrepreneur a besoin de précisions concernant une pièce décrite dans le présent devis, il peut
communiquer avec Craig Ono de Tri-Metal Fabricators (dont les coordonnées se trouvent cidessus).
Conformément aux règlements provinciaux. l'entrepreneur doit éliminer l'équipement et les
matériaux qui ont été remplacés.
Les principales tâches que l'entrepreneur doit réaliser sont décrites dans les sections suivantes :
3.1.1 AHU-1 Pont de passerelle de navigation
Modèle Tri-Metal 13BI DWDI
3.1.1.1 Remplacer le moteur actuel par un nouveau Moteur blindé à rendement
supérieur à ventilateur extérieur de 1 HP (0,746 kW), 1750 tr/min, 460/3/60,
IEEE45.
3.1.1.2 Remplacer les paliers de ventilateur existants par de nouveaux paliers SKF
SNL507 1207 EKTN9 HA207 (2)FRB 8.5/72
Cowley 2015 135
H-19 Unités, ventilateurs et moteurs du système de chauffage, ventilation et climatisation
(CVC)
3.1.1.3 Remplacer le moteur du ventilateur par un nouveau moteur – 2VP32 X 7/8
poulie de ventilateur – 2AK39H x 1 3/16
3.1.1.4 Remplacer les courroies en V actuelles.
3.1.1.5 Remplacer les cadres de filtre actuels par deux (2) nouveaux cadres Camfil Farr
de type 44 en acier inoxydable 25 X 20 x 2
3.1.1.6 Remplacer les actionneurs de registre d'air mélangé par deux (2) nouveaux
actionneurs et thermostats d'air mélangé Belimo AFB24-MFT – régulateur à
action modulante Honeywell T991A1012/U, 0-100 °F, élément en cuivre de
20 pi.
3.1.1.7 Remplacer les registres de mélange actuels par de nouveaux registres de
régulation Ruskin SD36SS (T316SS) 36 po x 24 Ruskin SD36SS (T316SS)
30 po x 8.
3.1.1.8 Remplacer l'unité de chauffage électrique DH-1 et les commandes
électromécaniques par un nouveau chauffe-conduit électrique DH-2 de 9 kW de
trois étages 316 x 16 avec éléments tubulaires scellés. Panneau de commandes
en trois étages avec circuit à basse tension anti-condensation intégré.
3.1.2 AHU-2 Pont de gaillard et pont de passerelle
Système de traitement de l'air sur commande Tri-Metal, modèle 16 BI DWDI –
l'entrepreneur doit :
3.1.2.1 Remplacer le moteur actuel par un nouveau moteur blindé à rendement
supérieur à ventilateur extérieur de 1,5 HP (1,119 kW), 1750 tr/min, 460/3/60,
IEEE45.
3.1.2.2 Remplacer les paliers de ventilateur existants par de nouveaux paliers SKF
SNL509 1209 EKTN9 HA209 (2)FRB5.5/85
3.1.2.3 Remplacer le moteur du ventilateur par un nouveau moteur – 2VP36 X 7/8
poulie de ventilateur – 2AK41H x 1 7/16.
3.1.2.4 Remplacer la courroie en V.
3.1.2.5 Remplacer le cadre de filtre actuel par deux (2) nouveaux cadres Camfil Farr de
type 44 en acier inoxydable 25 X 20 x 2
3.1.2.6 Remplacer les actionneurs de registre et les thermostats d'air mélangé actuels par
deux (2) nouveaux actionneurs d'air mélangé – actionneurs Belimo AFB24MFT, thermostat d'air mélangé – régulateur à action modulante Honeywell
T991A1012/U, 0-100 °F, élément en cuivre de 20 pi.
3.1.2.7 Remplacer les registres de mélange actuels par de nouveaux registres de
régulation Ruskin SD36SS (T316SS) 36 po x 24 Ruskin SD36SS (T316SS)
30 po x 8.
3.1.2.8 Remplacer l'unité de chauffage électrique DH-2 et les commandes
électromécaniques par une nouveau chauffe-conduit électrique DH-2 24 kW de
Cowley 2015 136
H-19 Unités, ventilateurs et moteurs du système de chauffage, ventilation et climatisation
(CVC)
trois étages 24 x 24 avec éléments tubulaires scellés. Panneau de commandes en
trois étages avec circuit à basse tension anti-condensation intégré.
3.1.2.9 Remplacer l'humidificateur actuel par un humidificateur qui convient à un débit
de 3 200 pi3/min.
3.1.3 AHU-3 Pont supérieur et pont principal
Système de traitement de l'air sur commande Tri-Metal, modèle 24AF DWDI –
l'entrepreneur doit :
3.1.3.1 Remplacer le moteur actuel par un nouveau moteur blindé à rendement
supérieur à ventilateur extérieur de 15 HP (11,186 kW), 1750 tr/min, 460/3/60,
IEEE45.
3.1.3.2 Remplacer les paliers de ventilateur existants par de nouveaux paliers SKF
SNL513 1213 EKTN9 H213 (2) FRB 14/120.
3.1.3.3 Remplacer la courroie en V.
3.1.3.4 Remplacer le cadre de filtre actuel par six (6) nouveaux cadres Camfil Farr de
type 44 en acier inoxydable 24 X 24 x 2
3.1.3.5 Remplacer les actionneurs de registre et les thermostats d'air mélangé actuels par
deux (2) nouveaux actionneurs d'air mélangé – actionneurs Belimo AFB24MFT, thermostat d'air mélangé – régulateur à action modulante Honeywell
T991A1012/U, 0-100 °F, élément en cuivre de 20 pi.
3.1.3.6 Remplacer les registres de mélange actuels par deux (2) nouveaux registres de
commande Ruskin SD36SS (T316SS) 36 po x 84.
3.1.3.7 Remplacer l'unité de chauffage électrique DH-3 et les commandes
électromécaniques par un nouveau chauffe-conduit électrique DH-3 de 100 kW
de huit étages 24 x 24 avec éléments tubulaires scellés et panneau de commande
de huit (8) étages avec circuit de basse tension anti-condensation intégré.
3.1.3.8 Remplacer l'humidificateur actuel par un humidificateur qui convient à un débit
de 12 000 pi3/min.
3.1.4 SF4 – Alimentation de la génératrice de secours
L'entrepreneur doit remplacer le ventilateur actuel par un modèle muni des
caractéristiques suivantes :
3.1.4.1 Ventilateur axial à entrainement direct Tri-Metal, modèle 194
3 200 pi3/min, 0,85 po SP – pas de 20 degrés
Moteur blindé à rendement supérieur à ventilateur extérieur 0,75 HP (0,56 kW),
1750 tr/min, IEEE45
Rotor à pas variable manuel en fonte d'aluminium
Boîtier en acier doux galvanisé par immersion à chaud
Cowley 2015 137
H-19 Unités, ventilateurs et moteurs du système de chauffage, ventilation et climatisation
(CVC)
3.1.5 SF5 – Alimentation de la génératrice portuaire
L'entrepreneur doit remplacer le ventilateur actuel par un modèle muni des
caractéristiques suivantes :
3.1.5.1 Ventilateur axial à entrainement direct Tri-Metal, modèle 244
5 200 pi3/min, 2,0 po SP – pas de 16 degrés
Moteur blindé à rendement supérieur à ventilateur extérieur 2 HP (1,492 kW),
1750 tr/min, IEEE45
Rotor à pas variable manuel en fonte d'aluminium
Boîtier en acier doux galvanisé par immersion à chaud
3.1.6 SF6 – Alimentation du propulseur d'étrave
L'entrepreneur doit remplacer le ventilateur actuel par un modèle muni des
caractéristiques suivantes :
3.1.6.1 Ventilateur axial à entrainement direct Tri-Metal, modèle 154
1 400 pi3/min, 0,6 po SP – pas de 20 degrés
Moteur blindé à rendement supérieur à ventilateur extérieur 1/3 HP (0,25 kW),
1750 tr/min, IEEE45
Rotor à pas variable manuel en fonte d'aluminium
Boîtier en acier doux galvanisé par immersion à chaud
3.1.7 EF1 – Extraction d'air de la salle de bain de la passerelle de navigation
L'entrepreneur doit remplacer le ventilateur actuel par un modèle muni des
caractéristiques suivantes :
3.1.7.1 Ventilateur d'extraction d'air sans conduit Broan-Nutone, modèle 692, ou
équivalent.
3.1.8 EF2 – Extraction d'air de la salle de bain de tribord, pont de gaillard et pont
de passerelle
L'entrepreneur doit remplacer le ventilateur actuel par un modèle muni des
caractéristiques suivantes :
3.1.8.1 Ventilateur axial à entrainement direct Tri-Metal, modèle 082
420 pi3/min (volume d'air équilibré)
Cowley 2015 138
H-19 Unités, ventilateurs et moteurs du système de chauffage, ventilation et climatisation
(CVC)
Moteur blindé à ventilateur extérieur 1/6 HP, 3450 tr/min, 120/1/60
Rotor à pas fixe en fonte d'aluminium
Boîtier en acier doux galvanisé par immersion à chaud
3.1.9 EF3 – Extraction d'air de la salle de bain de bâbord, pont de gaillard et pont
de passerelle
L'entrepreneur doit remplacer le ventilateur actuel par un modèle muni des
caractéristiques suivantes :
3.1.9.1 Ventilateur axial à entrainement direct Tri-Metal, modèle 082
420 pi3/min (volume d'air équilibré)
Moteur blindé à ventilateur extérieur 1/6 HP, 3450 tr/min, 120/1/60
Rotor à pas fixe en fonte d'aluminium
Boîtier en acier doux galvanisé par immersion à chaud.
3.1.10 EF4 – Extraction d'air de la salle de bain de tribord supérieur/principal
L'entrepreneur doit remplacer le ventilateur actuel par un modèle muni des
caractéristiques suivantes :
3.1.10.1 Ventilateur axial à entrainement direct Tri-Metal, modèle 082
Montage en deux parties
690 pi3/min (volume d'air équilibré)
Moteur blindé à ventilateur extérieur 1/6 HP, 3450 tr/min, 120/1/60
Rotor à pas fixe en fonte d'aluminium
Boîtier en acier doux galvanisé par immersion à chaud.
3.1.11 EF5 – Extraction d'air de la salle de bain de bâbord supérieur/
principal
L'entrepreneur doit remplacer le ventilateur actuel par un modèle muni des
caractéristiques suivantes :
Cowley 2015 139
H-19 Unités, ventilateurs et moteurs du système de chauffage, ventilation et climatisation
(CVC)
3.1.11.1 Ventilateur axial à entrainement direct Tri-Metal, modèle 082
600 pi3/min (volume d'air équilibré)
Moteur blindé à ventilateur extérieur 1/6 HP, 3450 tr/min, 120/1/60
Rotor à pas fixe en fonte d'aluminium
Boîtier en acier doux galvanisé par immersion à chaud
3.1.12 EF6 – Extraction d'air de la salle de bain de bâbord principal
L'entrepreneur doit remplacer le ventilateur actuel par un modèle muni des
caractéristiques suivantes :
3.1.12.1 Ventilateur axial à entrainement direct Tri-Metal, modèle 082
300 pi3/min (volume d'air équilibré)
Moteur blindé à ventilateur extérieur 1/6 HP, 3450 tr/min, 120/1/60
Rotor à pas fixe en fonte d'aluminium
Boîtier en acier doux galvanisé par immersion à chaud
3.1.13 EF7 – Extraction d'air de la cuisine
L'entrepreneur doit remplacer le ventilateur actuel par un modèle muni des
caractéristiques suivantes :
3.1.13.1 Ventilateur axial à entrainement direct Tri-Metal, modèle 194
3 600 pi3/min, 0,8 po SP – pas de 22 degrés
Moteur blindé à rendement supérieur à ventilateur extérieur 1 HP (0,746 kW),
1750 tr/min, IEEE45
Rotor à pas variable manuel en fonte d'aluminium.
Boîtier en acier doux galvanisé par immersion à chaud.
3.1.14 EF8 – Extraction d'air du purificateur
L'entrepreneur doit remplacer le ventilateur actuel par un modèle muni des
caractéristiques suivantes :
3.1.14.1 Ventilateur axial à entrainement direct Tri-Metal, modèle 082
500 pi3/min (volume d'air équilibré)
Cowley 2015 140
H-19 Unités, ventilateurs et moteurs du système de chauffage, ventilation et climatisation
(CVC)
Moteur blindé à ventilateur extérieur 1/6 HP, 3450 tr/min, 120/1/60
Rotor à pas fixe en fonte d'aluminium.
Boîtier en acier doux galvanisé par immersion à chaud.
3.1.15 EF9 – Salle de bain et vestiaires
L'entrepreneur doit remplacer le ventilateur actuel par un modèle muni des
caractéristiques suivantes :
3.1.15.1 Ventilateur axial à entrainement direct Tri-Metal, modèle 082
530 pi3/min (volume d'air équilibré)
Moteur blindé à ventilateur extérieur 1/6 HP, 3450 tr/min, 120/1/60
Rotor à pas fixe en fonte d'aluminium
Boîtier en acier doux galvanisé par immersion à chaud
3.1.16 Tous les travaux doivent faire l'objet d'une inspection et d'essais conformément à
la description présentée à la Partie 4 et doivent répondre aux exigences de
l'inspecteur de la Lloyd's Register et du mécanicien en chef.
3.2 Emplacement
3.2.1 Divers emplacements dans le navire correspondent aux dessins de Tri-Metal (12 au
total).
3.3 Éléments faisant obstacle
3.3.1 Il incombe à l'entrepreneur de repérer les articles qui font obstruction, de les retirer
et de les entreposer temporairement, puis de les réinstaller sur le navire, au besoin.
PARTIE 4 - PREUVE DE PERFORMANCE
4.1 Inspection
Cowley 2015 141
H-19 Unités, ventilateurs et moteurs du système de chauffage, ventilation et climatisation
(CVC)
4.1.1 Tous les travaux doivent être effectués conformément aux exigences du mécanicien
en chef et de l'inspecteur de la LR.
4.1.2 Toutes les soudures doivent faire l'objet d'une inspection visuelle complète
(100 %).
4.1.3 L'entrepreneur doit émettre et afficher les permis de travail à chaud de même
qu'assurer un piquet d'incendie.
4.1.4 Une fois les travaux terminés, les zones de travail doivent faire l'objet d'une
inspection visuelle pour vérifier si tous les débris ont été éliminés.
4.2 Mise à l'essai
4.2.1 Tout ventilateur décrit dans la présente spécification doit faire l'objet d'une analyse
des vibrations. Ces mesures doivent être comparées aux mesures enregistrées des
ventilateurs avant le remplacement. Ces mesures ne doivent pas dépasser les valeurs
mesurées des anciens ventilateurs retirés ou les spécifications fournies par le
fabricant. Si ces valeurs sont dépassées, l'entrepreneur doit prendre des mesures
correctives à ses frais, à moins qu'il soit prouvé que l'installation de l'entrepreneur
n'est pas en cause.
4.2.2 10 % des soudures doivent être soumises à un contrôle magnétoscopique par un
technicien certifié, ou conformément à la spécification de la Lloyd's Register.
4.2.3 Les systèmes doivent être mis à l'essai pour démontrer qu'ils fonctionnent à la
satisfaction de l'inspecteur de la Lloyd's Register et du mécanicien en chef.
4.2.4 Il incombe à l'entrepreneur d'effectuer un contrôle de la qualité de l'air afin de
permettre l'exécution du travail à chaud et l'accès aux endroits nécessaires.
4.3 Certification
4.3.1 Les soudeurs doivent être certifiés par le Bureau canadien de soudage.
4.3.2 Les chimistes doivent détenir une certification.
Cowley 2015 142
H-19 Unités, ventilateurs et moteurs du système de chauffage, ventilation et climatisation
(CVC)
4.3.3 Les techniciens pour les essais non destructifs doivent détenir une certification.
4.3.4 L'entrepreneur doit fournir les procédures de soudage à la Lloyd's Register aux fins
d'approbation. Ces procédures doivent être approuvées par la Lloyd's Register avant
le commencement des travaux.
PARTIE 5 - Produits livrables
5.1 Dessins et rapports
5.1.1 L'entrepreneur doit fournir trois copies papier et une version électronique de
tout travail effectué, y compris les permis détenus et les essais effectués.
5.2 Pièces de rechange
5.2.1 S. O.
5.3 Formation
5.3.1 S. O.
5.4 Manuels
5.4.1 L'entrepreneur doit fournir trois exemplaires des manuels d'opération et des
pièces pour l'ensemble des articles fournis par Tri-Metal Fabricators décrits dans
la présente section du devis.
Cowley 2015 143
H-20 CONDUITS ET REGISTRES
Nº de devis: H-20
DEVIS
H-20 CONDUITS ET REGISTRES
Partie 1 : PORTÉE
1.1 Le présent devis a pour objet la dépose de tous les conduits et accessoires connexes qui sont
étiquetés inutilisables et leur remplacement ou leur nettoyage selon le besoin pour assurer
une ventilation adéquate partout à bord du navire.
1.2 Les tâches du présent devis doivent être exécutées de concert avec celles des parties H-19
ESSENCE AVIATION – REGISTRES et H22 VENTILATEURS ET MOTEURS DES
APPAREILS DE CVC.
Partie 2 : RÉFÉRENCES
2.1 Dessins de référence et données de plaque signalétique
1. Dessins de Tri-Metal (9 dessins au total).
2.2 Normes
2.2.1 Tout le soudage doit être effectué par des soudeurs certifiés par le Bureau canadien
de soudage (BCS) et les travaux doivent être conformes aux normesW47.1 & W59 du
BCS.
2.3 Règlements
2.3.1 L'entrepreneur doit se conformer à tous les règlements provinciaux qui se rapportent au
présent article. Pour le travail à chaud, il faut se débarrasser de vieux registres et des vieux
matériaux.
2.4 Équipement fourni par le propriétaire
2.4.1 Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout l'équipement et
toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
2.4.2
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1 Généralités
Tous les éléments neufs, retirés ou soudés : les conduits et les registres dont il est question dans
les présentes doivent recevoir une 1ère couche d'Amercoat 5105 de 3 mil d'ÉFS et une couche de
finition d'Armercoat 5450 Chaque application de couche (3 mil d'ÉFS) sur le système doit être
conforme aux procédures d'application du fabricant. Toutes les surfaces galvanisées doivent être
enduites d'Amercoat 385 (5 mil d'ÉFS) ou l'équivalent.
Cowley 2015 144
H-20 CONDUITS ET REGISTRES
Les conduits réparés doivent être dérouillés au moyen d'outils à moteur conformément à la
norme SSPC SP2 et repeints. L'entrepreneur doit protéger l'équipement dans les espaces
adjacents et environnants et prévoir une ventilation adéquate vers ces espaces et
retour.L'entrepreneur doit éliminer les vieux registres, les vieux moteurs et les vieux conduits
conformément aux règlements provinciaux.
Il incombe à l'entrepreneur de prendre les mesures nécessaires à bord puisque les dimensions qui
figurent dans les présentes sont approximatives.
3.1.1 Salle des machines
L'entrepreneur doit retirer deux registres d'alimentation en acier, qui se trouvent dans la
section centrale avant de la salle des machines et sont gravement rouillés, et les remplacer
par des neufs.
Dimensions des registres (mesurées de l'extérieur des conduits) : 765 mm x 610 mm
L'entrepreneur doit nettoyer à fond et repeindre le conduit d'alimentation actuel qui se
trouve dans la section centrale avant de la salle des machines et qui gravement rouillé en
surface à l'intérieur et à l'extérieur. L'entrepreneur doit indiquer un prix pour 35 m2 de
conduit.
L'entrepreneur doit nettoyer à fond et repeindre deux grilles actuelles (chacune de 790
mm x 645 mm) qui se trouvent dans la section centrale avant de la salle des machines et
présentent de la rouille de surface.
L'entrepreneur doit remplacer deux portes d'accès (chacune de 460 mm x 460 mm) qui se
trouvent dans la section centrale avant de la salle des machines et présentent une
accumulation importante de rouille.
L'entrepreneur doit remplacer le registre actuel en acier auquel il manque une poignée. Ce
registre se trouve dans la section tribord avant de la salle des machines
Dimensions des registres (mesurées à l'extérieur des conduits) : 815 mm x 310 mm
Cowley 2015 145
H-20 CONDUITS ET REGISTRES
3.1.2 Atelier du mécanicien
L'entrepreneur doit remplacer tous les conduits actuels et les accessoires connexes dans
ce compartiment. Les conduits actuels ont été mal installés. Les conduits doivent être
fabriqués en tôle de calibre 16 et doivent être soudés à l'arc pour permettre une bonne
étanchéité. Dimensions des conduits : 330 mm x 90 mm x 3000 mm.
3.1.2 Salle d'épuration
L'entrepreneur doit nettoyer et repeindre la grille actuelle et l'intérieur du conduit en
raison d'une sérieuse accumulation de rouille. Dimensions de la grille : 555 mm x 295
mm. Celles du conduit à nettoyer : 830 mm x 170 mm.
3.1.3 Salle de la génératrice de secours
L'entrepreneur doit remplacer le manchon de raccordement en toile (diamètre du tuyau
260 mm, longueur de la pièce en toile, 250 mm) par un neuf, le vieux est usé et déchiré.
L'entrepreneur doit nettoyer et repeindre la grille actuelle en raison d'une sérieuse
accumulation de rouille. La grille en treillis métallique mesure 610 mm de diamètre.
3.1.4 Registres pare-feu avant-arrière de la salle du groupe électrogène portuaire
Tribord avant : L'entrepreneur doit remplacer le registre pare-feu actuel en acier par un
neuf en raison de la corrosion et de l'accumulation de rouille.
Dimensions du registre pare-feu : 700 mm x 400 mm
Tribord arrière : L'entrepreneur doit remplacer le lien pare-feu au registre actuel. Aucun
lien n'est actuellement utilisé.
3.1.5 Salle des machines avant
L'entrepreneur doit remplacer deux registres et deux grilles en acier dans ce
compartiment, ils sont actuellement totalement grippés.
Dimensions des registres : 350 mm x 295 mm
3.1.6 Cuisine/salon de l'équipage
L'entrepreneur doit nettoyer à fond et repeindre huit grilles dans ce compartiment.
Diamètre des grilles : 295 mm.
L'entrepreneur doit remplacer huit registres en acier dans ce compartiment en raison de la
saleté et de l'accumulation de rouille
Dimension du registre : 295 mm Ø
Cowley 2015 146
H-20 CONDUITS ET REGISTRES
3.1.7 Milieu de la cuisine
L'entrepreneur doit remplacer le registre pare-feu actuel en acier en raison de la
corrosion.
Dimensions du registre pare-feu : 360 mm x 160 mm
3.1.8 Salle de bain du salon de l'équipage
L'entrepreneur doit nettoyer à fond et repeindre la grille actuelle en raison d'une sérieuse
accumulation de saleté. Dimensions de la grille : 245 mm x 145 mm.
3.1.9 Compartiment sec
L'entrepreneur doit remplacer la grille de ce compartiment parce qu'elle est endommagée.
Dimensions de la grille : 350 mm x 300 mm.
3.1.10 Buanderie
L'entrepreneur doit nettoyer à fond et repeindre deux grilles en raison d'une accumulation
de poussière et de charpie. Dimensions des grilles : (1) 300 mm x 170 mm, (2) 300 mm x
195 mm.
L'entrepreneur doit retirer les deux tuyaux flexibles et les remplacer par un tuyau rigide
cannelé. Dimensions totales : 100 mm x 4877 mm
3.1.11 Mess/salon des officiers
L'entrepreneur doit nettoyer à fond et repeindre cinq grilles circulaires de 295 mm de
diamètre dans ces locaux.
3.1.12 Locaux du pont de gaillard
L'entrepreneur doit nettoyer à fond et repeindre la grille actuelle en raison d'une sérieuse
accumulation de saleté et de poussière. Dimensions de la grille : 660 mm x 650 mm.
3.1.13 Appareil de traitement de l'air, salle no 3
L'entrepreneur doit remplacer deux registres en acier par des registres neufs en acier
inoxydable 316 munis de bagues en bronze. L'entrepreneur doit acheter des actionneurs
neufs chez Tri-Metal Fabricators pour cette mise à niveau. Tri-Metal Fabricators est le
fabricant d'équipement d'origine (FEO) de cet appareil de traitement de l'air.
Dimensions des registres : 2,2 m x 880 mm et 2,1 m x 930 mm.
Cowley 2015 147
H-20 CONDUITS ET REGISTRES
L'entrepreneur doit remplacer six supports à filtre par des supports en acier inoxydable.
3.1.13 Appareil de traitement de l'air, salle no 2
L'entrepreneur doit remplacer les actuels registres en acier à moteur par des registres
neufs en acier inoxydable munis de bagues en bronze. L'entrepreneur doit acheter des
actionneurs neufs chez Tri-Metal Fabricators pour cette mise à niveau. Tri-Metal
Fabricators est le fabricant d'équipement d'origine (FEO) de cet appareil de traitement de
l'air. Ce registre à moteur a cessé de fonctionner correctement en raison d'un manchon
mural. Le registre a été installé trop près du volet extérieur et ne peut pas s'ouvrir
correctement. L'entrepreneur doit modifier le manchon mural pour que le registre
fonctionne correctement.
Dimensions des registres : 930 mm x 670 mm
L'entrepreneur doit remplacer la section de conduit actuelle de ce compartiment en raison
de l'accumulation de rouille.
Dimensions du conduit 1,219 m x 1,219 m x 9,144 m. L'entrepreneur doit indiquer un
prix pour 1,219 m x 1,219 m x 1,219 m de conduit aux fins de rajustement.
L'entrepreneur doit remplacer le vieux registre extérieur qui fonctionne mal.
Dimensions du registre : 900 mm x 600 mm
3.1.15 Registres pare-feu (extérieur du navire)
L'entrepreneur doit nettoyer à fond et repeindre les registres pare-feu actuels.
Dimensions des registres : côté bâbord (2 registres) 1,5 m x 3 m; côté tribord (2 registres)
1,5 m x 3 m
L'entrepreneur doit remplacer le treillis en acier qui se trouve sur la face intérieure des
volets par un treillis neuf en acier inoxydable.
Dimensions du treillis : Total pour les côtés bâbord et tribord (2) x (2,88 m x 2,2 m)
L'entrepreneur doit remplacer les ressorts, 8 ressorts de 152 mm au total, fixés à ces
volets, parce que les vieux sont corrodés et se brisent et se détachent.
L'entrepreneur doit remplacer 4 liens pare-feu à ces registres.
Cowley 2015 148
H-20 CONDUITS ET REGISTRES
3.1.16 Essence aviation – registres, emplacement côté refoulement du ventilateur d'arrivée
pour le cofferdam et du ventilateur d'arrivée pour la salle de pompage d'essence
aviation
L'entrepreneur doit démonter les deux registres du conduit et les nettoyer à fond et les
repeindre conformément au devis de peinture pour qu'ils fonctionnent correctement.
Dimensions des registres : les deux mesurent 305 mm de diamètre.
3.1.17 Compartiment de la génératrice de secours
L'entrepreneur doit remplacer l'actuel registre pare-feu en acier qui est gravement rouillé
et corrodé. À noter que tous les registres neufs doivent être approuvés par la Lloyd's.
Dimensions des registres pare-feu : 800 mm x 300 mm
3.1.18 Salle des machines avant
L'entrepreneur doit modifier la tringlerie pour que le registre fonctionne correctement.
Dimensions du registre : 18 po x 6.25 po
3.1.19 Salle de l'incinérateur
L'entrepreneur doit remplacer le registre pare-feu actuel en acier qui est soudé en place. À
noter que tous les registres pare-feu neufs doivent être approuvés par la Lloyd's.
Dimensions du registre pare-feu : 560 mm x 260 mm
3.2 Emplacement :
3.2.1
3.3 Éléments faisant obstacle :
3.3.1 Il incombe à l'entrepreneur de repérer les éléments faisant obstacle, de les retirer et de les
entreposer temporairement, puis de les réinstaller à bord
Partie 4 : PREUVE DE RENDEMENT
4.1 Inspection
Tous les travaux doivent être effectués conformément aux exigences du mécanicien en chef et de
l'inspecteur de la Lloyd's.
Cowley 2015 149
H-20 CONDUITS ET REGISTRES
4.1.2 Il faut procéder à une inspection visuelle complète (100%) des conduits, des soudures et
des accessoires.
4.1.3 Un total de 10 % des soudures doivent faire l'objet d'un contrôle magnétoscopique mené
par un personnel approuvé.
4.1.4 Il incombe à l'entrepreneur d'effectuer un contrôle de la qualité de l'air afin de permettre
l'exécution du travail à chaud et l'accès aux endroits nécessaires.
4.1.5 L'entrepreneur doit émettre et afficher les permis de travail à chaud et assurer un piquet
d'incendie conformément aux règlements provinciaux.
4.1.6 L'entrepreneur doit inspecter les endroits où des travaux ont été réalisés afin de s'assurer
que tous les débris sont éliminés.
4.2 Essais
4.2.1 Tous les moteurs des ventilateurs électriques, les commandes et les appareils de chauffage
des appareils de traitement de l'air et tous les registres doivent être en bon état de fonctionnement
et les conduits ne doivent présenter aucune fuite.
4.3 Certification
4.3.1 L'entrepreneur doit obtenir et présenter à l'autorité technique tous les certificats requis
comme l'indiquent les règles et codes applicables conformément à la section des présentes
concernant les permis.
4.3.2 Après exécution des travaux, le système doit être mis à l'épreuve et certifié pleinement
opérationnel.
4.3.3 Tout le soudage doit être effectué par des soudeurs certifiés par le Bureau canadien de
soudage (BCS) et les travaux doivent être conformes aux normesW47.1 & W59 du BCS.
Partie 5 : PRODUITS LIVRABLES
5.1 Documentation : L'entrepreneur doit fournir au mécanicien en chef 3 copies papier et une
copie électronique de tous les travaux exécutés y compris les certificats des travaux et de
l'équipement approuvés par la Lloyd's.
5.2 Manuels : L'entrepreneur doit fournir au mécanicien en chef 3 copies de tous les manuels
pour tout l'équipement, les moteurs électriques, les registres, les appareils de chauffage et les
commandes neufs.
Cowley 2015 150
H-21 Réparation du pont de la salle du ventilateur
No de tâche : H-21
DEVIS :
Nº du champ de la
DSMTC : S.O.
H-21 Réparation du pont de la salle du ventilateur
PARTIE 1 - PORTÉE
1.1 Dans le cadre du présent devis, l'entrepreneur doit retirer le revêtement de sol à base de
ciment des ponts actuels dans les salles no 2 et 3 des appareils de traitement de l'air, situées
sur le pont de passerelle, et de la salle du ventilateur des appareils de traitement de l'air no 3,
et le remplacer par un revêtement de sol Dex-O-Tex.
1.2 L'entrepreneur doit fournir et poser le revêtement de sol Dex-O-Tex.
1.3 Ces travaux doivent être exécutés en m[eme temps que les tâches du devis suivantes :
a) H-27 Ventilateurs et moteurs de ventilation
b) H-28 Remplacement des conduits de ventilation
c) H-30 Appareils de chauffage, de ventilation et de climatisation et humidificateurs
d) H-31 Remplacement des plénums des ventilateurs d'alimentation de la salle des
machines
PARTIE 2 -
RÉFÉRENCES :
2.1 Dessins de référence et données de plaque signalétique
2.1.1 Revêtements de pont intérieur du pont de gaillard et du pont de passerelle, dessin
no 590-92
2.1.2 Disposition de la ventilation du pont de gaillard et du pont de passerelle, dessin
no 111-2
2.1.3 Revêtements de pont intérieur du pont de gaillard et du pont de passerelle, dessin
no 590-92, feuille 2
2.2 Normes
2.2.1 S.O.
2.3 Règlements
2.3.1 Les matériaux de revêtement de sol doivent être approuvés par la Lloyd's.
2.3.2 L'entrepreneur doit se conformer aux plus récentes éditions de tous les règlements
provinciaux.
Cowley 2015 151
H-21 Réparation du pont de la salle du ventilateur
a) Les soudeurs de l'entrepreneur qui réalisent les travaux doivent être
certifiés par le Bureau canadien de soudage (BCS).
2.4 Matériel fourni par le propriétaire
2.4.1 Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
PARTIE 3 -
DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1 Généralités
3.1.1 L'entrepreneur doit aviser le mécanicien en chef avant le début des travaux sur les
ponts de la salle du ventilateur.
3.1.2 L'entrepreneur doit assurer une ventilation et une extraction appropriées de la zone
pendant la réalisation des travaux. Il lui incombe de fournir tous les ventilateurs,
les tuyaux et les extracteurs, ainsi que tout autre matériel requis.
3.1.3 La superficie totale du revêtement de sol Dex-O-Tex qui doit être posé mesure
environ 10 mètres carrés.
3.1.4 Le revêtement de sol Dex-O-Tex doit être de couleur DFS-17 Terrazzo M (Fine).
3.1.5 L'entrepreneur doit indiquer un prix par mètre carré supplémentaire pour la
préparation, la fourniture et la pose du revêtement de sol Dex-O-Tex fini, ce coût
pouvant être revu à la hausse ou à la baisse en utilisant le formulaire 1379.
3.1.6
Salle no 2 des appareils de traitement de l'air
a) L'entrepreneur doit retirer tout l'équipement de la salle de ventilateurs no 2.
Si l'appareil de traitement de l'air n'est pas retiré, l'entrepreneur doit
travailler autour.
b) L'entrepreneur doit retirer le revêtement de sol à base de ciment du pont,
jusqu'au métal nu. Le ciment mesure environ 50.8 mm d'épaisseur. La
superficie totale du pont de la salle de l'appareil de traitement de l'air no 2
mesure 5,25 mètres carrés.
Cowley 2015 152
H-21 Réparation du pont de la salle du ventilateur
c) L'entrepreneur doit nettoyer le pont conformément à la norme SSPC-SP-6.
d) L'entrepreneur doit enduire tout le pont en métal nu d'une couche d'apprêt
époxydique Amerlock 2 ou l'équivalent.
e) L'entrepreneur doit appliquer une sous-couche Decklite A60 (cotée pour la
résistance au feu) ou un équivalent jusqu'à hauteur du pont actuel,
conformément aux recommandations du fabricant.
f) L'entrepreneur doit appliquer la couche de finition Terrazzo M (Fine) de
Dex-O-Tex ou un équivalent, conformément aux recommandations du
fabricant.
g) L'entrepreneur doit appliquer une couche de scellant Terrazzo M
Bondcoat ou un scellant équivalent sur le sol fini.
3.1.7
Salle no 3 des appareils de traitement de l'air
a) L'entrepreneur doit retirer tout l'équipement de la salle.
b) L'entrepreneur doit retirer le revêtement de sol à base de ciment du
pont, jusqu'au métal nu. Le ciment mesure environ 50.8 mm
d'épaisseur. La superficie totale du pont de la salle de l'appareil de
traitement de l'air no 3 mesure 2,25 mètres carrés.
c) L'entrepreneur doit nettoyer le pont conformément à la norme SSPCSP-6.
d) L'entrepreneur doit appliquer une couche d'apprêt époxydique
Amerlock 2 ou un équivalent sur tout le pont en métal nu.
e) L'entrepreneur doit appliquer une sous-couche de Decklite A60 (cotée
pour la résistance au feu) ou un équivalent jusqu'à hauteur du pont
actuel, conformément aux recommandations du fabricant.
f) L'entrepreneur doit appliquer la couche de finition Terrazzo M (Fine)
ou l'équivalent conformément aux recommandations du fabricant.
Cowley 2015 153
H-21 Réparation du pont de la salle du ventilateur
g) L'entrepreneur doit appliquer une couche de scellant Terrazzo M
Bondcoat ou un scellant équivalent sur le revêtement de sol.
Section du pont de la salle du ventilateur no 3 des appareils de
traitement de l'air
a) Ces travaux doivent être exécutés en même temps que la tâche du devis
H-27 Ventilateurs et moteurs de ventilation; une fois l'unité du ventilateur
d'arrivée retirée, le revêtement de sol doit être posé.
b) L'entrepreneur doit retirer le reste du revêtement de sol Dex-O-Tex du pont
de la salle du ventilateur de l'appareil de traitement de l'air no 3. La
superficie totale du revêtement de sol mesure 2,25 mètres carrés.
c) L'entrepreneur doit nettoyer tous les ponts conformément à la norme
SSPC-SP-6.
d) L'entrepreneur doit appliquer une couche d'apprêt époxydique Amerlock 2
ou un équivalent sur tout le pont en métal nu.
e) L'entrepreneur doit appliquer une sous-couche de Decklite A60 (cotée pour
la résistance au feu) ou un équivalent jusqu'à hauteur du pont actuel,
conformément aux recommandations du fabricant.
f) L'entrepreneur doit appliquer une couche de finition Terrazzo M (Fine) or
l'équivalent, conformément aux recommandations du fabricant.
g) L'entrepreneur doit appliquer une couche de scellant Terrazzo M Bondcoat
ou un scellant équivalent sur le revêtement de sol.
3.2 Emplacement
3.2.1 Pont de passerelle – membrures 44 à 50
Cowley 2015 154
H-21 Réparation du pont de la salle du ventilateur
3.3 Éléments faisant obstacle
3.3.1 Il incombe à l'entrepreneur de repérer les éléments qui font obstacle, de les retirer
et de les entreposer temporairement, puis de les réinstaller à bord.
PARTIE 4 -
PREUVE DE RENDEMENT :
4.1 Inspection
4.1.1 Le mécanicien en chef et l'inspecteur de la Lloyd's doivent procéder à l'inspection
du revêtement de sol.
4.2 Essais
4.3 Certification
Le revêtement de sol doit être approuvé par la Lloyd's et le certificat d'approbation doit
être présenté par
l'entrepreneur qui doit aussi fournir la cote A-60 pour la résistance au feu.
PARTIE 5 -
PRODUITS LIVRABLES :
5.1 Dessins et rapports
5.1.1 L'entrepreneur doit fournir au mécanicien en chef trois copies papier et une
version électronique du rapport portant sur l'ensemble des travaux réalisés.
5.2 Pièces de rechange S.O.
5.3 Formation S.O.
5.4 Manuels
S.O.
Cowley 2015 155
H-22 REMPLACEMENT DES CONDUITES D'INCENDIE
Nº de Tâche : H-22
DEVIS :
H-22 REMPLACEMENT DES CONDUITES D'INCENDIE
Partie 1 : PORTÉE
1.1
1.2
Le présent devis porte sur le remplacement des conduites d'incendie détériorées par des
conduites neuves.
La Garde côtière doit faire appel à un inspecteur de la NACE pour vérifier le devis et
inspecter les revêtements afin de s'assurer qu'ils sont conformes aux fiches techniques de
produit du fabricant.
Partie 2 : APPROVISIONNEMENT
2.1
Fourni par le propriétaire
2.1.1. Le propriétaire ne fournira aucun équipement pour le présent article du devis.
2.2
Fourni par l'entrepreneur
2.2.1. Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
2.3
Dessins de référence
2.2.1. Systèmes de cales, de ballasts et de lutte contre les incendies, 590-36, Rév. D.
2.2.2. Disposition générale, 590-70, Rév. C.
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
Cowley 2015 156
H-22 REMPLACEMENT DES CONDUITES D'INCENDIE
Généralités
3.1.1. L'entrepreneur doit aviser le mécanicien en chef avant le début des travaux.
3.1.2. L'entrepreneur doit offrir un moyen distinct de lutter contre les incendies lorsque
le système de lutte contre les incendies est à l'arrêt.
3.1.3. L'entrepreneur doit s'assurer, avec l'aide du mécanicien en chef, que le système de
lutte contre les incendies a été verrouillé et purgé avant le début des travaux.
3.1.4
L'entrepreneur doit s'assurer que toutes les zones de travaux sont propres et bien
rangées avant la fin de la journée de travail de manière à garantir un
environnement sécuritaire.
L'entrepreneur doit éliminer tous les bords tranchants et meuler toutes les bavures.
3.1.6
L'entrepreneur doit repeindre les surfaces en acier endommagées en appliquant
une première couche d'apprêt Amercoat 5105 (3 mil d'ÉFS et une couche de
finition Armercoat 5450. Chaque application de couche (3 mil d'ÉFS) sur le
système doit être conforme aux procédures d'application du fabricant. Toutes les
zones ou les tuyaux galvanisés doivent être enduits d'apprêt Amercoat 385 (5 mil
d'ÉFS) ou l'équivalent.
3.1.7
Tous les tuyaux, les raccords et toutes les pénétrations de tuyaux neufs doivent
être identiques à ceux du système d'origine. La tuyauterie doit être en acier de
nomenclature 40 soudé par résistance électrique et galvanisée après fabrication.
La tuyauterie de nomenclature 80, noire, doit être utilisée pour les réservoirs de
carburant. Les extrémités des tuyaux doivent être rainurées conformément aux
originaux. Aucun tuyau de nomenclature 40 ne doit être remplacé par un tuyau de
nomenclature 80 comportant une rainure. Les raccords doivent être des raccords
Victaulic. Tous les tuyaux, robinets et raccords neufs doivent être approuvés par
la Lloyds.
3.1.8
Toutes les soudures doivent être exécutées conformément à la dernière révision de
la Lloyd's.
3.1.9
La longueur maximale de tuyau qui peut être manipulée sur le navire est de
6 pieds. Cependant, il est possible de manipuler des tronçons de 8 pieds dans la
salle des machines en utilisant l'écoutille d'accès à tribord.
Cowley 2015 157
H-22 REMPLACEMENT DES CONDUITES D'INCENDIE
3.1.10 L'entrepreneur doit entreposer tous les matériaux conformément aux instructions
du mécanicien en chef.
3.1.11 Il ne faut pas remplacer les vannes et les bornes d'incendie, qui seront réutilisées.
3.1.12 L'entrepreneur doit nettoyer tous les débris (y compris toute la vieille tuyauterie
enlevée) et les éliminer conformément aux règlements provinciaux en vigueur.
3.1.13 L'entrepreneur doit peindre tous les nouveaux tuyaux galvanisés après rainurage,
à l'aide d'un enduit Amercoat 385 (5 mil d'ÉFS) ou l'équivalent.
3.2
Pont de passerelle
L'entrepreneur doit déboulonner et retirer la borne d'incendie du poste d'incendie
no 7 et l'entreposer.
3.2.2
L'entrepreneur doit retirer toutes les parties de plafond, tous les panneaux de
cloisons et tous les éléments isolants nécessaires pour bien accéder à tous les
tuyaux. L'entrepreneur doit remplacer, à ses propres frais, toutes les tuiles de
plafond, toutes les barres en T, tous les panneaux de cloison ou tous les éléments
isolants endommagés. L'entrepreneur doit retirer et entreposer l'extincteur, le
boyau et tout l'équipement du poste d'incendie no 7 et à proximité.
L'entrepreneur doit déboulonner tous les raccords de tuyau du système de lutte
contre les incendies du poste d'incendie no 7 jusqu'à la pénétration dans le pont.
Toutes les pénétrations de cloison situées entre les deux doivent être retirées et les
tuyaux et les raccords doivent être éliminés.
3.2.4
L'entrepreneur doit découper la pénétration du poste d'incendie no 7, en prenant
soin de ne pas endommager l'armoire qui entoure la structure et les matériaux, et
supprimer la pénétration en place.
3.2.5
Une fois les tuyaux du système de lutte contre les incendies raccordés à la
pénétration du pont et à celle de la cloison retirés, l'entrepreneur doit découper la
pénétration du pont correspondant aux tuyaux du système de lutte contre les
incendies, en prenant soin de ne pas endommager le pont et la structure
environnante.
Cowley 2015 158
H-22 REMPLACEMENT DES CONDUITES D'INCENDIE
3.2.6
L'entrepreneur doit fabriquer de nouvelles pénétrations de pont et de cloison
semblables à celles qui ont été retirées, et les installer à l'endroit où se trouvaient
les anciennes.
3.2.7
L'entrepreneur doit fabriquer une nouvelle pénétration pour le poste d'incendie
no 7 semblable à celle qui a été enlevée, et l'installer à l'endroit où se trouvait
l'ancienne.
3.2.8
L'entrepreneur doit installer de nouveaux tuyaux et raccords acheminés de la
même manière que les tuyaux qui ont été retirés.
3.2.9
L'entrepreneur doit remettre en place la borne d'incendie, l'extincteur, le tuyau et
tout autre équipement dans le poste d'incendie no 7.
3.2.10 L'entrepreneur doit réinstaller toutes les parties de plafond, tous les panneaux de
cloison et tous les éléments isolants.
3.3
Pont de gaillard
3.3.1
L'entrepreneur doit déboulonner et retirer les bornes d'incendie des postes
d'incendie nos 3, 4, 8, 11, 12, le poste d'incendie du pont de tribord et les raccords
internationaux avec la terre, et les entreposer.
3.3.2
L'entrepreneur doit retirer toutes les parties de plafond, tous les panneaux de
cloisons et tous les éléments isolants nécessaires pour bien accéder à tous les
tuyaux. L'entrepreneur doit remplacer, à ses propres frais, toutes les tuiles de
plafond, toutes les barres en T, tous les panneaux de cloison ou tous les éléments
isolants endommagés. L'entrepreneur doit retirer et entreposer l'extincteur, le
boyau et tout l'équipement du poste d'incendie no 7 et à proximité.
3.3.3
L'entrepreneur doit déboulonner tous les raccords de tuyaux des systèmes de lutte
contre les incendies des postes d'incendie nos 3, 4, 8, 11, 12, et les raccords
internationaux avec la terre les pénétrations de pont et de cloisons, et les autres
canalisations d'incendie, les retirer et les éliminer du navire.
3.3.4
L'entrepreneur doit découper la pénétration des postes d'incendie no 4 et 8, en
prenant soin de ne pas endommager l'armoire qui entoure les matériaux
structuraux, et supprimer la pénétration en place.
Cowley 2015 159
H-22 REMPLACEMENT DES CONDUITES D'INCENDIE
3.3.5
Une fois les tuyaux du système de lutte contre les incendies raccordés aux
pénétrations de pont et de cloison retirés, l'entrepreneur doit découper les
pénétrations de pont et de cloison des emplacements suivants où se trouvent les
tuyaux du système de lutte contre les incendies, en prenant soin de ne pas
endommager le pont et la structure environnante :
5.4.1
5.4.2
5.4.3
5.4.4
5.4.5
5.4.6
5.4.7
3.4
Pénétration de pont du poste d'incendie no 3
Pénétration de pont du poste d'incendie no 4
Pénétration de pont du poste d'incendie no 8
Pénétration de cloison pour raccord international avec la terre
Pénétration de pont du poste d'incendie du pont de tribord
Pénétration de pont du poste d'incendie no 11
Pénétration de pont du poste d'incendie no 12
3.3.6
L'entrepreneur doit fabriquer de nouvelles pénétrations de pont et de cloison
semblables à celles qui ont été retirées, et les installer à l'endroit où se trouvaient
les anciennes.
3.3.7
L'entrepreneur doit installer de nouveaux tuyaux et raccords acheminés de la
même manière que les tuyaux qui ont été retirés.
3.3.8
L'entrepreneur doit remettre en place la borne d'incendie, l'extincteur, le boyau et
tout autre équipement dans tous les postes d'incendie.
3.3.9
L'entrepreneur doit réinstaller toutes les parties de plafond, tous les panneaux de
cloison et tous les éléments isolants qui ont été retirés.
Pont supérieur
3.4.1
L'entrepreneur doit déboulonner et retirer les bornes d'incendie des postes
d'incendie nos 2, 5, 9, 10 et 23 et les entreposer.
3.4.2
L'entrepreneur doit retirer toutes les parties de plafond, tous les panneaux de
cloisons et tous les éléments isolants nécessaires autour des postes d'incendie
nos 2, 5, 9 et 10, et ceux qui recouvrent d'autres canalisations d'incendie, et les
entreposer. L'entrepreneur doit remplacer, à ses propres frais, toutes les tuiles de
plafond, toutes les barres en T, tous les panneaux de cloison ou tous les éléments
Cowley 2015 160
H-22 REMPLACEMENT DES CONDUITES D'INCENDIE
isolants endommagés. L'entrepreneur doit retirer et entreposer l'extincteur, le
boyau et tout l'équipement des postes d'incendie nos 2, 5, 9 et 10 et à proximité.
3.4.3
L'entrepreneur doit déboulonner tous les raccords de tuyaux des systèmes de lutte
contre les incendies des postes d'incendie nos 2, 5, 9, 10, et 23, et les raccords
internationaux avec la terre, les pénétrations de pont et de cloisons, et les autres
canalisations d'incendie, les retirer et les éliminer du navire.
3.4.4
L'entrepreneur doit déboulonner tous les raccords de tuyaux de systèmes de lutte
contre les incendies des manchons d'écubier jusqu'aux pénétrations de cloisons, et
les autres canalisations d'incendie, et retirer et éliminer les tuyaux et les raccords
du navire.
3.4.5
L'entrepreneur doit découper la pénétration des postes d'incendie no 2, 5, 9 et 10,
en prenant soin de ne pas endommager l'armoire qui entoure les matériaux
structuraux, et supprimer la pénétration en place.
3.4.6
Une fois les tuyaux du système de lutte contre les incendies raccordés aux
pénétrations de pont et de cloison retirés, l'entrepreneur doit découper les
pénétrations de pont et de cloison des emplacements suivants où se trouvent les
tuyaux du système de lutte contre les incendies, en prenant soin de ne pas
endommager le pont et la structure environnante :
1. Pénétration de cloison dans la cloison à la membrure 91
2. Pénétration de cloison dans la cloison à la membrure 2
3. Pénétration de pont située à la membrure 87 dans l'atelier et le magasin de
maître d'équipage
4. Pénétration de cloison dans la cloison à la membrure 82
5. Pénétration de cloison dans la cloison à la membrure 5
6. Pénétration de pont du poste d'incendie no 9
7. Pénétration de pont du poste d'incendie no 10
3.4.7
L'entrepreneur doit fabriquer de nouvelles pénétrations de pont et de cloison
semblables à celles qui ont été retirées, et les installer à l'endroit où se trouvaient
les anciennes.
3.4.8
L'entrepreneur doit installer de nouveaux tuyaux et raccords en les acheminant de
la même manière que les tuyaux qui ont été retirés, notamment ceux qui entourent
et qui relient les manchons d'écubier.
3.4.9
L'entrepreneur doit remettre en place la borne d'incendie, l'extincteur, le boyau et
tout autre équipement dans tous les postes d'incendie.
Cowley 2015 161
H-22 REMPLACEMENT DES CONDUITES D'INCENDIE
3.4.10 L'entrepreneur doit réinstaller toutes les parties de plafond, tous les panneaux de
cloison et tous les éléments isolants qui ont été retirés.
3.5
Pont principal
3.5.1
L'entrepreneur doit déboulonner et retirer les bornes d'incendie des postes
d'incendie nos 1, 6, 14 et 15 et les entreposer.
3.5.2
L'entrepreneur doit retirer toutes les parties de plafond, tous les panneaux de
cloisons et tous les éléments isolants nécessaires autour des postes d'incendie
nos 1, 6, 14 et 15, et ceux qui recouvrent d'autres canalisations d'incendie, et les
entreposer. L'entrepreneur doit remplacer, à ses propres frais, toutes les tuiles de
plafond, toutes les barres en T, tous les panneaux de cloison ou tous les éléments
isolants endommagés. L'entrepreneur doit retirer et entreposer l'extincteur, le
boyau et tout l'équipement des postes d'incendie no 1, 6, 14 et 15 et à proximité.
L'entrepreneur doit déboulonner tous les raccords de tuyaux de systèmes de lutte
contre les incendies des postes d'incendie nos 1, 6, 14 et 15 jusqu'aux pénétrations
de pont et de cloisons, et les autres canalisations d'incendie, les retirer et les
éliminer du navire.
L'entrepreneur doit découper la pénétration des postes d'incendie no 1, 6, 14 et 15,
en prenant soin de ne pas endommager l'armoire qui entoure les matériaux
structuraux, et supprimer la pénétration en place.
3.5.5
Une fois les tuyaux du système de lutte contre les incendies raccordés aux
pénétrations de pont et de cloison retirés, l'entrepreneur doit découper les
pénétrations de pont et de cloison des emplacements suivants où se trouvent les
tuyaux du système de lutte contre les incendies, en prenant soin de ne pas
endommager le pont et la structure environnante :
Pénétration de pont du poste d'incendie no 1
Pénétration de cloison dans la cloison à la membrure 82
Pénétration de cloison dans la cloison à la membrure 75
Pénétration de cloison dans la cloison à la membrure 52
Pénétration de cloison dans la cloison longitudinale à la membrure 35 côté
bâbord
6. Pénétration de cloison dans la cloison longitudinale à la membrure 35 côté
tribord
7. Pénétration de cloison dans la cloison à la membrure 52
1.
2.
3.
4.
5.
3.5.6
L'entrepreneur doit fabriquer de nouvelles pénétrations de pont et de cloison
semblables à celles qui ont été retirées, et les installer à l'endroit où se trouvaient
les anciennes.
Cowley 2015 162
H-22 REMPLACEMENT DES CONDUITES D'INCENDIE
3.6
3.5.7
L'entrepreneur doit installer de nouveaux tuyaux et raccords acheminés de la
même manière que les tuyaux qui ont été retirés.
3.5.8
L'entrepreneur doit remettre en place la borne d'incendie, l'extincteur, le boyau et
tout autre équipement dans tous les postes d'incendie.
3.5.9
L'entrepreneur doit réinstaller toutes les parties de plafond, tous les panneaux de
cloison et tous les éléments isolants qui ont été retirés.
Cale
3.6.1
L'entrepreneur doit déboulonner et retirer les bornes d'incendie des postes
d'incendie nos 13, 17, 19, 20 et 21 et les entreposer.
3.6.2
L'entrepreneur doit retirer toutes les parties de plafond, tous les panneaux de
cloisons et tous les éléments isolants nécessaires autour des postes d'incendie
nos 13, 17, 19, 20 et 21, et ceux qui recouvrent d'autres canalisations d'incendie, et
les entreposer. L'entrepreneur doit remplacer, à ses propres frais, toutes les tuiles
de plafond, toutes les barres en T, tous les panneaux de cloison ou tous les
éléments isolants endommagés. L'entrepreneur doit retirer et entreposer
l'extincteur, le boyau et tout l'équipement des postes d'incendie no 13, 17, 19, 20 et
21 et à proximité.
3.6.3
L'entrepreneur doit déboulonner tous les raccords de tuyaux des systèmes de lutte
contre les incendies des postes d'incendie nos 13, 17, 19, 20 et 21 , jusqu'aux
pénétrations de pont et de cloisons, et les autres canalisations d'incendie, les
retirer et les éliminer du navire.
3.6.4
L'entrepreneur doit retirer tous les raccords et les tuyaux du système de lutte
contre les incendies jusqu'à la pompe à incendie, conformément à la confirmation
du mécanicien en chef.
3.6.5
Une fois les tuyaux du système de lutte contre les incendies raccordés aux
pénétrations de pont et de cloison retirés, l'entrepreneur doit découper les
pénétrations de pont et de cloison des emplacements suivants où se trouvent les
tuyaux du système de lutte contre les incendies, en prenant soin de ne pas
endommager le pont et la structure environnante :
1. Pénétration de cloison dans la cloison à la membrure 44 côté tribord
2. Pénétration de cloison dans la cloison à la membrure 44 côté bâbord
Cowley 2015 163
H-22 REMPLACEMENT DES CONDUITES D'INCENDIE
3. Pénétration de cloison dans la cloison longitudinale à la membrure 27 côté
bâbord
4. Pénétration de cloison dans la cloison longitudinale à la membrure 27 côté
tribord
3.7
3.6.6
L'entrepreneur doit fabriquer de nouvelles pénétrations de pont et de cloison
semblables à celles qui ont été retirées, et les installer à l'endroit où se trouvaient
les anciennes.
3.6.7
L'entrepreneur doit installer de nouveaux tuyaux et raccords acheminés de la
même manière que les tuyaux qui ont été retirés.
3.6.8
L'entrepreneur doit remettre en place la borne d'incendie, l'extincteur, le boyau et
tout autre équipement dans tous les postes d'incendie. L'entrepreneur doit
réinstaller toutes les parties de plafond, tous les panneaux de cloison et tous les
éléments isolants qui ont été retirés.
Éléments faisant obstacle
Il incombe à l'entrepreneur de repérer les éléments faisant obstacle, de les retirer
et de les entreposer temporairement, puis de les réinstaller à bord.
3.7.2
L'étanchéité de toutes les pénétrations étanches doit être vérifiée et approuvée par
la société de classification.
Partie 4 : PREUVE DE RENDEMENT
4.1
Inspection
Tous les travaux doivent être exécutés selon les exigences du mécanicien en chef.
Toutes les soudures doivent faire l'objet d'une inspection visuelle complète
(100%).
4.1.3. Un total de 10 % des soudures doivent faire l'objet d'un contrôle magnétoscopique
mené par un personnel approuvé.
4.1.4. Il incombe à l'entrepreneur d'effectuer un contrôle de la qualité de l'air afin de
permettre l'exécution du travail à chaud et l'accès aux endroits nécessaires.
4.1.1.
4.1.2.
Cowley 2015 164
H-22 REMPLACEMENT DES CONDUITES D'INCENDIE
L'entrepreneur doit émettre et afficher les permis de travail à chaud et assurer un
piquet d'incendie.
4.1.6. L'entrepreneur doit inspecter les endroits où des travaux ont été réalisés afin de
s'assurer que tous les débris ont été éliminés.
4.1.5.
4.2
Mise à l'essai
i.
ii.
iii.
iv.
L'inspecteur de la Lloyd's et le mécanicien en chef doivent assister à l'essai
hydrostatique au cours duquel tous les tuyaux neufs seront soumis à une pression
1,5 fois plus forte que la pression de fonctionnement normale.
Le vérificateur de la Lloyd's et le mécanicien en chef doivent vérifier visuellement
100 % des soudures.
Un total de 10 % des soudures doivent faire l'objet d'un contrôle
magnétoscopique mené par du personnel approuvé.
Un chimiste ou une personne qualifiée dont le choix relève du mécanicien en chef
doit certifier que les endroits où un travail à chaud doit être effectué sont
sécuritaires.
4.3
4.3.1
4.3.2
4.3.3
Les soudeurs doivent être certifiés par le Bureau canadien de soudage.
Les chimistes doivent détenir une certification.
Les techniciens doivent détenir une certification en essais non destructifs.
Partie 5 : PRODUITS LIVRABLES
5.1
Dessins et rapports
5.1.1 Avant d'appliquer le revêtement, l'entrepreneur doit fournir au mécanicien en chef et à
l'inspecteur certifié par la NACE les fiches de renseignements suivantes concernant le
revêtement utilisé : feuilles de méthodes de travail, fiches techniques sur le produit et
fiches signalétiques de sécurité des produits.
5.1.2 L'entrepreneur doit fournir au mécanicien en chef trois copies papier et une version
électronique du rapport portant sur l'ensemble des travaux réalisés.
Cowley 2015 165
H-22 REMPLACEMENT DES CONDUITES D'INCENDIE
5.2
Pièces de rechange
Aucune pièce de rechange requise
5.3
Formation
Aucune formation requise
5.4
Manuels
S.O.
Cowley 2015 166
H-23 REMPLACEMENT DES TUYAUX DE BALLAST
Nº de Tâche : H-23
DEVIS :
H-23 REMPLACEMENT DES TUYAUX DE BALLAST
Partie 1 : PORTÉE
1.1
Le présent devis porte sur le remplacement de tous les tuyaux de ballast détériorés par
des tuyaux neufs.
Partie 2 : APPROVISIONNEMENT
2.1
Fourni par le propriétaire
2.1.1
2.2
Fourni par l'entrepreneur
2.2.1
2.3
Le propriétaire ne fournira aucun équipement dans le cadre du présent article du
devis. Le propriétaire se réserve le droit de s'approvisionner directement.
L'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout l'équipement et toutes les
pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
Dessins de référence
2.2.1
Systèmes de cales, de ballasts et de lutte contre les incendies, 590-36, Rév. D.
2.2.2
Disposition générale, 590-70, Rév. C.
2.2.3 Canalisation de cale, de ballast et d'incendie de la salle des machines, « Conforme
à l'exécution », 590-44-01
2.2.4 Exploitation, entretien et réparation des canalisations de ballast et d'incendie.
« Conforme à l'exécution », 590-45-01
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1
Généralités
Cowley 2015 167
H-23 REMPLACEMENT DES TUYAUX DE BALLAST
3.1.1. L'entrepreneur doit aviser le mécanicien en chef avant le début des travaux.
3.1.2
L'entrepreneur doit s'assurer, avec l'aide du mécanicien en chef, que le système de
ballast et tout autre système connexe ont été verrouillés et purgés avant le début
des travaux.
3.1.3. L'entrepreneur doit s'assurer que toutes les zones de travaux sont propres et bien
rangées avant la fin de la journée de travail de manière à garantir un
environnement sécuritaire.
3.1.4
L'entrepreneur doit éliminer tous les bords tranchants et meuler toutes les bavures.
3.1.5
L'entrepreneur doit repeindre les zones endommagées conformément au devis du
client.
3.1.6
Tous les tuyaux, raccords et percées neufs doivent être identiques à ceux du
système d'origine. La tuyauterie doit être en acier de nomenclature 40 soudé par
résistance électrique galvanisée après fabrication (les extrémités des tuyaux
doivent comporter une rainure réalisée à la machine, conformément à ceux
d'origine. L'acier noir de série 80 rainuré à la machine pour les raccords Victaulic
n'est pas acceptable). La tuyauterie de nomenclature 80, noire, doit être utilisée
pour les réservoirs de carburant. Les raccords doivent être des raccords Victaulic,
approuvés par la Lloyd's. L'entrepreneur doit :
Toutes les soudures doivent être exécutées conformément à la dernière révision de
la Lloyd's.
La longueur maximale de tuyau qui peut être manipulée sur le navire est de
6 pieds. Cependant, il est possible de manipuler des tronçons de 8 pieds dans la
salle des machines en utilisant l'écoutille d'accès à tribord.
3.1.7
L'entrepreneur doit entreposer tous les matériaux conformément aux instructions
du mécanicien en chef.
Cowley 2015 168
H-23 REMPLACEMENT DES TUYAUX DE BALLAST
3.1.8
L'entrepreneur doit nettoyer tous les débris et ramasser les vieux raccords et
tuyaux qui ont été retirés, et les éliminer conformément aux règlements
provinciaux.
3.1.9
L'entrepreneur doit enduire les nouveaux tuyaux, à l'exception de l'extrémité
rainurée, de deux couches de revêtement époxydique Amercoat 385 (5 mil d'ÉFT
[épaisseur du feuil sec] par couche), et ce, avant la pose.
L'entrepreneur doit enduire à nouveau toutes les cloisons en acier à l'extérieur des
réservoirs d'une couche de revêtement Amercoat 5105 de 2 mil d'ÉFT, et de deux
couches de 2 mil d'ÉFT de revêtement Amercoat 5450 dans les traversées.
L'intérieur des réservoirs de ballast doit être revêtu de 2 couches
d'Intershield ENA 300 de 5 à 6 mil d'ÉFT par couche ou d'un produit équivalent,
conformément aux directives du client.
3.2
Canalisations de ballast dans le couloir (derrière la membrure 28)
3.2.1
L'entrepreneur doit déboulonner tout le bordé de pont nécessaire dans le couloir
entre les membrures. 5 et 28 et l'entreposer.
3.2.2
L'entrepreneur doit déboulonner tous les raccords, les robinets et les vannes entre
les pénétrations de cloisons et éliminer toute la tuyauterie. L'entrepreneur doit
entreposer tous les robinets et vannes jugés réutilisables.
3.2.3
L'entrepreneur doit découper des percées dans les cloisons 4, 5 et 28, et des
pénétrations dans la citerne de ballast no 5. L'entrepreneur doit retirer la vieille
tuyauterie de la citerne.
3.2.4
L'entrepreneur doit fabriquer de nouvelles pénétrations semblables à toutes les
pénétrations des cloisons et des réservoirs qui ont été déposées et les installer à la
Cowley 2015 169
H-23 REMPLACEMENT DES TUYAUX DE BALLAST
place des anciennes. L'entrepreneur doit installer de nouveaux tuyaux et raccords
dans le réservoir, au même endroit que la vieille tuyauterie retirée.
3.3
3.2.5
L'entrepreneur doit installer de nouveaux tuyaux et raccords et des manchons en
caoutchouc acheminés de la même manière que les tuyaux qui ont été retirés.
3.2.6
L'entrepreneur doit réutiliser les étriers de suspension et les supports de tuyauterie
existants, dans la mesure du possible, et remplacer ceux que la Lloyd's ou le
mécanicien en chef jugent inutilisables.
3.2.7
L'entrepreneur doit faire inspecter tous les robinets et vannes déposés afin de
vérifier s'ils sont en bon état et s'ils fonctionnent correctement. Tous les robinets
et vannes non approuvés par la Lloyd's ou par le mécanicien en chef doivent être
remplacés à l'aide du formulaire 1379 de TPSGC. L'entrepreneur doit réinstaller
tous les robinets et vannes conformément au système démonté.
3.2.8
L'entrepreneur doit remettre en place tout le bordé de pont déposé à la satisfaction
du mécanicien en chef.
Canalisations de ballast dans la salle des machines (Membrures 28 à 44)
3.3.1
L'entrepreneur doit déboulonner tout le bordé de pont nécessaire côtés extérieurs
du moteur principal bâbord, entre les membrures 28 et 44, et l'entreposer.
3.3.2
L'entrepreneur doit déboulonner tous les raccords, les robinets et les vannes entre
les pénétrations de cloisons et éliminer toute la tuyauterie. L'entrepreneur doit
entreposer tous les robinets et vannes jugés réutilisables.
Cowley 2015 170
H-23 REMPLACEMENT DES TUYAUX DE BALLAST
3.3.3
L'entrepreneur doit découper des pénétrations dans les cloisons 44, et des
pénétrations dans le réservoir no 4, à bâbord et à tribord. L'entrepreneur doit
retirer la vieille tuyauterie de chaque réservoir.
3.3.4
L'entrepreneur doit fabriquer de nouvelles pénétrations semblables à toutes les
pénétrations des cloisons et des réservoirs qui ont été déposées et les installer à la
place des anciennes. L'entrepreneur doit installer de nouveaux tuyaux dans chaque
réservoir, au même endroit que les anciens tuyaux qui ont été retirés.
3.3.5
L'entrepreneur doit installer de nouveaux tuyaux et raccords et des manchons en
caoutchouc acheminés de la même manière que les tuyaux qui ont été retirés.
3.3.6
L'entrepreneur doit réutiliser les étriers de suspension et les supports de tuyauterie
existants, dans la mesure du possible, et remplacer ceux que la Lloyd's ou le
mécanicien en chef jugent inutilisables.
3.3.7
L'entrepreneur doit faire inspecter tous les robinets et vannes déposés afin de
vérifier s'ils sont en bon état et s'ils fonctionnent correctement. Tous les robinets
et vannes non approuvés par la Lloyd's ou par le mécanicien en chef doivent être
remplacés à l'aide du formulaire 1379 de TPSGC.
3.3.8
L'entrepreneur doit réinstaller tous les robinets et vannes , existants et neufs,
conformément au système démonté.
3.3.9
L'entrepreneur doit remettre en place tout le bordé de pont déposé à la satisfaction
du mécanicien en chef.
Canalisation de ballast dans le tunnel à tuyaux (à l'avant de la membrure 44)
Cowley 2015 171
H-23 REMPLACEMENT DES TUYAUX DE BALLAST
3.4.1
L'entrepreneur doit déboulonner tout le bordé de pont nécessaire dans le
compartiment des transducteurs et le ranger.
3.4.2
L'entrepreneur doit déboulonner tous les raccords, les robinets et les vannes entre
les pénétrations de cloisons et éliminer toute la tuyauterie. L'entrepreneur doit
entreposer tous les robinets et vannes jugés réutilisables.
3.4.3
L'entrepreneur doit découper des pénétrations dans les citernes de ballast no 1 et
no 2, à bâbord et à tribord. L'entrepreneur doit retirer la vieille tuyauterie de
chaque réservoir.
3.4.4
L'entrepreneur doit fabriquer de nouvelles pénétrations semblables à toutes les
pénétrations des cloisons et des réservoirs qui ont été déposées et les installer à la
place des anciennes. L'entrepreneur doit installer de nouveaux tuyaux dans chaque
réservoir, au même endroit que les anciens tuyaux qui ont été retirés.
3.4.5
L'entrepreneur doit installer de nouveaux tuyaux et raccords et des manchons en
caoutchouc acheminés de la même manière que les tuyaux qui ont été retirés.
3.4.6
L'entrepreneur doit réutiliser les étriers de suspension et les supports de tuyauterie
existants, dans la mesure du possible, et remplacer ceux que la Lloyd's ou le
mécanicien en chef jugent inutilisables.
3.4.7
L'entrepreneur doit faire inspecter tous les robinets et vannes déposés afin de
vérifier s'ils sont en bon état et s'ils fonctionnent correctement. Tous les robinets
et vannes non approuvés par la Lloyd's ou par le mécanicien en chef doivent être
remplacés à l'aide du formulaire 1379 de TPSGC.
3.4.8
L'entrepreneur doit réinstaller tous les robinets et vannes , existants et neufs,
conformément au système démonté.
Cowley 2015 172
H-23 REMPLACEMENT DES TUYAUX DE BALLAST
3.4.9
3.5
L'entrepreneur doit remettre en place tout le bordé de pont déposé à la satisfaction
du mécanicien en chef.
Éléments faisant obstacle
Il incombe à l'entrepreneur de repérer les éléments qui font obstacle, de les retirer
et de les entreposer temporairement, puis de les réinstaller à bord.
3.5.2
L'étanchéité de toutes les pénétrations étanches doit être vérifiée et approuvée par
la société de classification.
Partie 4 : PREUVE DE RENDEMENT
4.1
4.2
Inspection
4.1.1.
Tous les travaux doivent être effectués conformément aux exigences du
mécanicien en chef.
4.1.2.
Toutes les soudures doivent faire l'objet d'une inspection visuelle complète
(100 %).
4.1.3.
Un total de 10 % des soudures doivent faire l'objet d'un contrôle magnétoscopique
mené par un personnel approuvé.
4.1.4.
Il incombe à l'entrepreneur d'effectuer un contrôle de la qualité de l'air afin
d'assurer la réalisation du travail à chaud et l'accès aux espaces confinés.
4.1.5.
L'entrepreneur doit émettre et afficher les permis de travail à chaud et assurer un
piquet d'incendie.
4.1.6.
L'entrepreneur doit inspecter les endroits où des travaux ont été réalisés afin de
s'assurer que tous les débris ont été éliminés.
Mise à l'essai
Cowley 2015 173
H-23 REMPLACEMENT DES TUYAUX DE BALLAST
i. L'inspecteur de la Lloyd's et le mécanicien en chef doivent assister à l'essai
hydrostatique au cours duquel tous les tuyaux neufs seront soumis à une
pression de 4 bars.
ii. Il faut vérifier que tous les nouveaux tuyaux sont bien raccordés aux
endroits indiqués. Toute modification est effectuée aux frais de
l'entrepreneur, le cas échéant.
iii. Le vérificateur de la Lloyd's et le mécanicien en chef doivent vérifier
visuellement 100 % des soudures.
iv. Un total de 10 % des soudures doivent faire l'objet d'un contrôle
magnétoscopique mené par un personnel approuvé.
v. Un chimiste ou une personne qualifiée dont le choix relève du mécanicien
en chef doit certifier que les endroits où un travail à chaud doit être
effectué sont sécuritaires.
4.3 Certification
4.3.1 Les soudeurs doivent être certifiés par le Bureau canadien de soudage.
4.3.2 Les chimistes doivent détenir une certification.
4.3.3 Les techniciens doivent détenir une certification en essais non destructifs.
4.3.4 Tous les matériaux, tuyaux et raccords doivent être certifiés.
5
Documents et rapports
5.1 Documentation : L'entrepreneur doit fournir au mécanicien en chef 3 copies imprimées et
une copie électronique de tous les travaux exécutés y compris les certificats des travaux et de
l'équipement approuvés par la Lloyd's.
Cowley 2015 174
Nº de Tâche : H-24
DEVIS :
H-24 CANALISATION DU CIRCUIT D'EAU DOUCE
PARTIE 1 - PORTÉE :
1.1 Aux termes du présent devis, l'entrepreneur doit remplacer toutes les canalisations d'eau
douce (eau froide et eau chaude) détériorées par des neuves.
1.2 Ces travaux doivent être réalisés en même temps que les tâches de devis suivantes : H-12
Plancher et planchers bruts, H-14 Panneautage, H-15 Mobilier et classeurs, H-16 Équipement
de cuisine, H-17 Plancher de cuisine, H-24 Remplacement des conduites d'incendie, HD-07
Drains et dalots, HD-17 Bossoir Miranda bâbord, HD-18 Bossoir Miranda tribord, ED-1
Commandes de l'appareil à gouverner, ED-08 Commandes de propulseur d'étrave, L-07 SCI
et L-08 Horloge maîtresse.
PARTIE 2 -
RÉFÉRENCES
2.1 Dessins de référence
2.1.1 Schéma du circuit d'eau douce, 590-37, Rév. 9
2.1.2 Disposition générale, 590-70, Rév. C
2.2 Matériel fourni par le propriétaire
2.2.1 Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
PARTIE 3 -
DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1 Généralités
3.1.1 L'entrepreneur doit aviser le mécanicien en chef avant le début des travaux.
3.1.2 L'entrepreneur doit verrouiller et étiqueter deux pompes d'eau douce et
l'alimentation vers les pompes de circulation d'eau chaude, ainsi que l'alimentation
Cowley 2015 175
vers les commandes et les éléments chauffants du réservoir d'eau chaude,
conformément aux règlements provinciaux.
3.1.3 L'entrepreneur doit vidanger toute l'eau des conduites d'eau chaude et d'eau froide
avant le début des travaux.
3.1.4 L'entrepreneur doit s'assurer que toutes les zones de travaux sont propres et bien
rangées avant la fin de la journée de travail de manière à garantir un
environnement sécuritaire.
3.1.5 L'entrepreneur doit éliminer tous les bords tranchants et meuler toutes les bavures.
3.1.6 L'entrepreneur doit repeindre les zones endommagées conformément au devis du
client.
3.1.7 Tous les tuyaux, raccords et pénétrations neufs doivent être identiques à ceux du
système d'origine. La tuyauterie doit être du type « K » en cuivre, avec des joints
filetés ou soudés et des garnitures en bronze de calibre 125 avec raccord fileté.
3.1.8 Toutes les soudures doivent être exécutées conformément à la dernière révision de
la Lloyd's.
3.1.9 L'entrepreneur doit entreposer tous les matériaux dans un lieu sûr et sécuritaire afin
qu'ils ne soient pas exposés aux éléments comme la pluie, la neige et la glace, ni
endommagés par des objets en mouvement.
3.1.10 L'entrepreneur doit nettoyer tous les débris (y compris toute la vieille tuyauterie
enlevée) et les éliminer conformément aux règlements provinciaux en vigueur.
Ces travaux font l'objet de la section 3.11.4
3.1.11 L'entrepreneur doit recouvrir d'un nouveau revêtement toutes les nouvelles
pénétrations des cloisons, du pont et de la coque, conformément au devis du client.
3.1.12 L'entrepreneur doit, avec l'aide du mécanicien en chef, s'assurer que tous les
autres systèmes qu'il faut déposer pour accéder aux canalisations d'eau douce sont
verrouillés et drainés avant leur retrait.
3.1.13 L'entrepreneur doit remplacer tous les robinets et vannes indiqués dans le Schéma
du circuit d'eau douce, 590-37, Rév. 9, de tous les types et à tous les
emplacements conformément au dessin.
3.1.14 L'entrepreneur doit isoler toute la nouvelle tuyauterie au moyen de fibre de verre
conformément au Schéma 590-37, Rév. 9.
Cowley 2015 176
3.2 Compartiment de climatisation au-dessus du pont de passerelle de navigation
3.2.1 L'entrepreneur doit retirer tout l'isolant de cloison nécessaire dans le compartiment
clim. et l'entreposer.
3.2.2 L'entrepreneur doit découper toutes les canalisations d'eau douce froide entre les
raccords de boyau flexible pour remplir le réservoir de nettoyage des vitres côté
bâbord, jusqu'aux pénétrations de pont côté tribord.
3.2.3 L'entrepreneur doit découper toutes les canalisations d'eau douce froide depuis le
dessous de la pénétration de pont jusqu'à l'alimentation principale de la salle de
bain du pont de passerelle de navigation.
3.2.4 L'entrepreneur doit découper toutes les pénétrations de pont d'eau douce froide
côté tribord.
3.2.5 L'entrepreneur doit fabriquer de nouvelles pénétrations de pont semblables à celles
qui ont été retirées et les installer à l'endroit où se trouvaient les anciennes.
3.2.6 L'entrepreneur doit installer de nouvelles canalisations acheminées de la même
manière que celles qui ont été déposées.
3.2.7 L'entrepreneur doit réutiliser les boyaux flexibles, les étriers de suspension et les
supports de tuyauterie existants, dans la mesure du possible, et remplacer ceux que
la Lloyd's ou le mécanicien en chef jugent inutilisables.
3.2.8 L'entrepreneur doit remettre en place tout l'isolant déposé à la satisfaction du
mécanicien en chef.
3.3 Pont de passerelle de navigation
3.3.1 L'entrepreneur doit retirer l'armoire sous l'évier de la salle de bain et l'entreposer.
3.3.2 L'entrepreneur doit retirer tous les panneaux de plafond, les panneaux de cloison et
les isolants requis situés dans la salle de bain et le corridor, puis les entreposer.
3.3.3 L'entrepreneur doit découper toutes les canalisations d'eau douce chaude et froide
entre les pénétrations de cloison et de pont, puis les éliminer.
3.3.4 L'entrepreneur doit découper toutes les canalisations d'eau douce chaude et froide
depuis le dessous des pénétrations de pont jusqu'à l'alimentation principale du pont
de passerelle.
Cowley 2015 177
3.3.5 L'entrepreneur doit dévisser les bouchons de tuyaux des pénétrations de pont et les
éliminer.
3.3.6 L'entrepreneur doit dévisser les raccords de boyau flexible sur les ailerons de
passerelle (bâbord et tribord) et les éliminer.
3.3.7 Les tuyaux filetés utilisés comme pénétrations de pont doivent demeurer en place,
à moins que le mécanicien en chef ou l'inspecteur de la Lloyd's décide qu'ils
doivent être remplacés par des pénétrations de type semblable.
3.3.8 L'entrepreneur doit fabriquer de nouveaux bouchons de tuyaux pour les
pénétrations de pont existantes, semblables à ceux qui ont été retirés, et les
installer à l'endroit où se trouvaient les anciens.
3.3.9 L'entrepreneur doit installer de nouvelles canalisations acheminées de la même
manière que celles qui ont été déposées.
3.3.10 L'entrepreneur doit installer de nouveaux raccords de boyau flexible sur les
ailerons de passerelle.
3.3.11 L'entrepreneur doit réutiliser les étriers de suspension et les supports de tuyauterie
existants, dans la mesure du possible, et remplacer ceux que la Lloyd's ou le
mécanicien en chef jugent inutilisables.
3.3.12 L'entrepreneur doit remettre en place tous les panneaux de plafond, les panneaux
de cloison, les isolants et l'armoire sous l'évier à la satisfaction du mécanicien en
chef.
3.4 Pont de passerelle
3.4.1 L'entrepreneur doit retirer les armoires sous les éviers dans les salles de bain de
chaque cabine énumérée ci-dessous et les entreposer :
a)
b)
c)
d)
Mécanicien en chef
Capitaine
Agent principal de programme
Capitaine en second
3.4.2 L'entrepreneur doit retirer les armoires requises dans la zone des éviers de la salle
de séjour du mécanicien en chef et du capitaine, et les entreposer.
Cowley 2015 178
3.4.3 L'entrepreneur doit dévisser et retirer les panneaux en tôle qui recouvrent les
canalisations d'eau douce et les entreposer.
3.4.4 L'entrepreneur doit retirer tous les panneaux de plafond, les panneaux de cloison et
les isolants nécessaires situés dans les cabines énumérées à la section 3.4.1 et les
entreposer. Prendre note que les canalisations d'eau douce dans chaque salle de
bain alimentent un évier, une douche et une toilette.
3.4.5 L'entrepreneur doit découper toutes les canalisations d'eau douce entre les
pénétrations de cloison et de pont, puis les éliminer.
3.4.6 L'entrepreneur doit découper toutes les canalisations d'eau douce chaude et froide
depuis le dessous des pénétrations de pont jusqu'à l'alimentation principale du pont
de gaillard.
3.4.7 L'entrepreneur doit dévisser les bouchons de tuyaux des pénétrations de pont et les
éliminer.
3.4.8 Les tuyaux filetés utilisés comme pénétrations de pont doivent demeurer en place,
à moins que le mécanicien en chef ou l'inspecteur de la Lloyd's décide qu'ils
doivent être remplacés par des pénétrations de type semblable.
3.4.9 L'entrepreneur doit fabriquer de nouveaux bouchons de tuyaux pour les
pénétrations de pont existantes, semblables à ceux qui ont été retirés, et les
installer à l'endroit où se trouvaient les anciens.
3.4.10 L'entrepreneur doit installer de nouvelles canalisations acheminées de la même
manière que celles qui ont été déposées.
3.4.11 L'entrepreneur doit réutiliser les étriers de suspension et les supports de tuyauterie
existants, dans la mesure du possible, et remplacer ceux que la Lloyd's ou le
mécanicien en chef jugent inutilisables.
3.4.12 L'entrepreneur doit remettre en place tous les panneaux de plafond et de cloison,
l'armoire sous évier, ainsi que les panneaux de recouvrement en tôle à la
satisfaction du mécanicien en chef.
3.5 Pont de gaillard
3.5.1 L'entrepreneur doit retirer les armoires sous les éviers dans les salles de bain de
chaque cabine énumérée ci-dessous et les entreposer :
a) 2e agent de programme
b) 2e mécanicien
Cowley 2015 179
c)
d)
e)
f)
g)
h)
Agent de programme subalterne
Second officier
1er mécanicien
Capitaine en second
Ingénieur principal
Bureau du navire
3.5.2 L'entrepreneur doit dévisser et retirer les panneaux en tôle qui recouvrent les
canalisations d'eau douce et les entreposer.
3.5.3 L'entrepreneur doit retirer tous les panneaux de plafond, les panneaux de cloison et
les isolants nécessaires situés dans les cabines énumérées à la section 3.5.1 et les
entreposer. Prendre note que les canalisations d'eau douce dans chaque salle de
bain alimentent un évier, une douche et une toilette.
3.5.4 L'entrepreneur doit découper toutes les canalisations d'eau douce entre les
pénétrations de cloison et de pont, puis les éliminer.
3.5.5 L'entrepreneur doit découper toutes les canalisations d'eau douce chaude et froide
depuis le dessous des pénétrations de pont jusqu'à l'alimentation principale du pont
supérieur.
3.5.6 L'entrepreneur doit dévisser les bouchons de tuyaux des pénétrations de pont et les
éliminer.
3.5.7 Les tuyaux filetés utilisés comme pénétrations de pont doivent demeurer en place,
à moins que le mécanicien en chef ou l'inspecteur de la Lloyd's décide qu'ils
doivent être remplacés par des pénétrations de type semblable.
3.5.8 L'entrepreneur doit fabriquer de nouveaux bouchons de tuyaux pour les
pénétrations de pont existantes, semblables à ceux qui ont été retirés, et les
installer à l'endroit où se trouvaient les anciens.
3.5.9 L'entrepreneur doit installer de nouvelles canalisations acheminées de la même
manière que celles qui ont été déposées.
3.5.10 L'entrepreneur doit réutiliser les étriers de suspension et les supports de tuyauterie
existants, dans la mesure du possible, et remplacer ceux que la Lloyd's ou le
mécanicien en chef jugent inutilisables.
3.5.11 L'entrepreneur doit remettre en place tous les panneaux de plafond et de cloison,
l'armoire sous évier, ainsi que les panneaux de recouvrement en tôle à la
satisfaction du mécanicien en chef.
Cowley 2015 180
3.6 Pont supérieur
3.6.1 L'entrepreneur doit retirer les armoires sous évier dans les salles de bain de chaque
cabine et tous les panneaux permettant d'exposer les canalisations dans les espaces
énumérés ci-dessous, puis les entreposer :
a)
b)
c)
d)
e)
f)
g)
h)
i)
j)
k)
l)
m)
Fumoir
Infirmerie
5 cabines d'équipage
Maître d'équipage
Maître-cuisinier
Second cuisinier
Salle de survie
Salle de bain près de la membrure 31
Humidificateur
Laveur de manchons d'écubier
Alimentation de secours Groupes électrogènes
Buanderie
Garde-manger
3.6.2 L'entrepreneur doit dévisser et retirer les panneaux en tôle qui recouvrent les
canalisations d'eau douce et les entreposer.
3.6.3 L'entrepreneur doit retirer tous les panneaux de plafond, les panneaux de cloison et
les isolants requis situés dans les espaces énumérés à la section 3.6.1 et les
entreposer. Prendre note que les canalisations d'eau douce dans chaque salle de
bain alimentent un évier, une douche et une toilette.
3.6.4 L'entrepreneur doit retirer les laveuses et les sécheuses de la buanderie et les
entreposer.
3.6.5 L'entrepreneur doit retirer le broyeur à déchets situé dans une armoire près de la
membrure 27 dans le garde-manger et l'entreposer.
3.6.6 L'entrepreneur doit retirer l'armoire avec évier près de la membrure 27 dans le
garde-manger et l'entreposer.
3.6.7 L'entrepreneur doit retirer la machine à glaçons et le lave-vaisselle situés dans le
garde-manger et les entreposer.
3.6.8 L'entrepreneur doit découper toutes les canalisations d'eau douce entre les
pénétrations de cloison et de pont, puis les éliminer.
Cowley 2015 181
3.6.9 L'entrepreneur doit découper toutes les canalisations d'eau douce chaude et froide
depuis le dessous des pénétrations de pont jusqu'à l'alimentation principale du pont
principal.
3.6.10 L'entrepreneur doit dévisser les bouchons de tuyaux des pénétrations de pont et
les éliminer.
3.6.11 Les tuyaux filetés utilisés comme pénétrations de pont doivent demeurer en place,
à moins que le mécanicien en chef ou l'inspecteur de la Lloyd's décide qu'ils
doivent être remplacés par des pénétrations de type semblable.
3.6.12 L'entrepreneur doit fabriquer de nouveaux bouchons de tuyaux pour les
pénétrations de pont existantes, semblables à ceux qui ont été retirés, et les
installer à l'endroit où se trouvaient les anciens.
3.6.13 L'entrepreneur doit installer de nouvelles canalisations acheminées de la même
manière que celles qui ont été déposées.
3.6.14 L'entrepreneur doit réutiliser les étriers de suspension et les supports de tuyauterie
existants, dans la mesure du possible, et remplacer ceux que la Lloyd's ou le
mécanicien en chef jugent inutilisables.
3.6.15 L'entrepreneur doit remettre en place tous les éléments retirés : panneaux de
plafond et de cloison, isolants, refroidisseurs d'eau, cafetières, laveuses et
sécheuses, broyeur à déchets, lave-vaisselle et panneaux de recouvrement en tôle,
le tout à la satisfaction du mécanicien en chef.
3.7 Pont principal
3.7.1 L'entrepreneur doit retirer les armoires sous évier dans les salles de bain de chaque
cabine et tous les panneaux permettant d'exposer les canalisations dans les espaces
énumérés ci-dessous, puis les entreposer :
a)
b)
c)
d)
e)
f)
g)
h)
i)
j)
Commis
Steward
Graisseur
5 cabines d'équipage
Salle de bain près de la membrure 50
Salle de bain près de la membrure 31
3 cabines arrière pour agents de programme
Armoire de matériel de nettoyage près de la membrure 82
Refroidisseur d'eau dans le salon de l'équipage
Cuisine
Cowley 2015 182
3.7.2 L'entrepreneur doit dévisser et retirer les panneaux en tôle qui recouvrent les
canalisations d'eau douce et les entreposer.
3.7.3 L'entrepreneur doit retirer tous les panneaux de plafond, les panneaux de cloison et
les isolants nécessaires situés dans les espaces énumérés à la section 3.7.1 et les
entreposer. Prendre note que les canalisations d'eau douce dans chaque salle de
bain alimentent un évier, une douche et une toilette.
3.7.4 L'entrepreneur doit retirer le refroidisseur d'eau, la cafetière et la machine à
glaçons situés dans le mess de l'équipage, puis les entreposer.
3.7.5 L'entrepreneur doit retirer l'armoire du mess de l'équipage, située sous la cafetière
et la machine à glaçons, puis l'entreposer.
3.7.6 L'entrepreneur doit retirer le broyeur à déchets côté bâbord de la cuisine et
l'entreposer.
3.7.7 L'entrepreneur doit retirer les armoires contenant les éviers et le lave-vaisselle dans
la cuisine, puis les entreposer.
3.7.8 L'entrepreneur doit découper toutes les canalisations d'eau douce entre les
pénétrations de cloison et de pont, puis les éliminer.
3.7.9 L'entrepreneur doit découper toutes les canalisations d'eau douce chaude et froide
depuis le dessous des pénétrations de pont jusqu'à l'alimentation principale dans la
salle des machines avant.
3.7.10 L'entrepreneur doit dévisser les bouchons de tuyaux des pénétrations de pont et
les éliminer.
3.7.11 Les tuyaux filetés utilisés comme pénétrations de pont doivent demeurer en place,
à moins que le mécanicien en chef ou l'inspecteur de la Lloyd's décide qu'ils
doivent être remplacés par des pénétrations de type semblable.
3.7.12 L'entrepreneur doit fabriquer de nouveaux bouchons de tuyaux pour les
pénétrations de pont existantes, semblables à ceux qui ont été retirés, et les
installer à l'endroit où se trouvaient les anciens.
3.7.13 L'entrepreneur doit installer de nouvelles canalisations acheminées de la même
manière que celles qui ont été déposées.
3.7.14 L'entrepreneur doit réutiliser les étriers de suspension et les supports de tuyauterie
existants, dans la mesure du possible, et remplacer ceux que la Lloyd's ou le
mécanicien en chef jugent inutilisables.
Cowley 2015 183
3.7.15 L'entrepreneur doit remettre en place tous les éléments retirés : panneaux de
plafond et de cloison, isolants, armoire sous évier, refroidisseur d'eau, machine à
glaçons, cafetière, armoire du mess de l'équipage, broyeur à déchets,
armoires/comptoirs de cuisine, éviers, lave-vaisselle, four et panneaux de
recouvrement en tôle, le tout à la satisfaction du mécanicien en chef.
3.8 Salle des machines avant
3.8.1 L'entrepreneur doit découper toutes les canalisations d'eau douce en cuivre entre
les pénétrations de cloison et de pont de la salle des machines, puis les éliminer.
3.8.2 L'entrepreneur doit découper toutes les pénétrations de pont et de cloison, puis les
éliminer.
3.8.3 L'entrepreneur doit fabriquer de nouvelles pénétrations de cloison et de pont
semblables aux anciennes qui ont été retirées et les installer à la place des
anciennes.
3.8.4 L'entrepreneur doit installer de nouvelles canalisations acheminées de la même
manière que celles qui ont été déposées.
3.8.5 L'entrepreneur doit réutiliser les étriers de suspension et les supports de tuyauterie
existants, dans la mesure du possible, et remplacer ceux que la Lloyd's ou le
mécanicien en chef jugent inutilisables.
Cowley 2015 184
3.9 lle des machines;
3.9.1 L'entrepreneur doit découper toutes les canalisations d'eau douce en cuivre entre
les réservoirs d'eau des chemises de moteurs principaux, les réservoirs d'eau douce
de tête de génératrice et les pénétrations de cloison et de pont, puis les éliminer.
3.9.2 L'entrepreneur doit découper toutes les pénétrations de pont et de cloison, puis les
éliminer.
3.9.3 L'entrepreneur doit fabriquer de nouvelles pénétrations de cloison et de pont
semblables aux anciennes qui ont été retirées et les installer à la place des
anciennes.
3.9.4 L'entrepreneur doit installer de nouvelles canalisations acheminées de la même
manière que celles qui ont été déposées.
3.9.5 L'entrepreneur doit réutiliser les étriers de suspension et les supports de tuyauterie
existants, dans la mesure du possible, et remplacer ceux que la Lloyd's ou le
mécanicien en chef jugent inutilisables.
3.10 Salle d'épuration de mazout.
3.10.1 L'entrepreneur doit découper toutes les canalisations d'eau douce en cuivre entre
les épurateurs de mazout, les épurateurs d'huile de graissage et les pénétrations de
cloison et de pont, puis les éliminer.
3.10.2 L'entrepreneur doit découper toutes les pénétrations de pont et de cloison, puis les
éliminer.
3.10.3 L'entrepreneur doit fabriquer de nouvelles pénétrations de cloison et de pont
semblables aux anciennes qui ont été retirées et les installer à la place des
anciennes.
3.10.4 L'entrepreneur doit installer de nouvelles canalisations acheminées de la même
manière que celles qui ont été déposées.
3.10.5 L'entrepreneur doit réutiliser les étriers de suspension et les supports de tuyauterie
existants, dans la mesure du possible, et remplacer ceux que la Lloyd's ou le
mécanicien en chef jugent inutilisables.
Cowley 2015 185
3.11 Toutes les canalisations
3.11.1 Une fois installées, toutes les canalisations doivent être soumises à des essais
hydrostatiques à une pression de 6,5 bars. L'entrepreneur doit réparer toutes les
fuites ou tous les dommages sans frais pour le propriétaire.
3.11.2 L'entrepreneur doit démontrer que toutes les canalisations de chacun des
compartiments, identifiées comme étant chaudes ou froides, sont bel et bien
chaudes ou froides. Si tel n'est pas le cas, l'entrepreneur doit y remédier sans frais
pour le propriétaire.
3.11.3 L'entrepreneur sera tenu responsable de tous les dommages aux panneaux,
carreaux de plafond, barres en T, armoires et aux autre équipement ayant été
retirés et remis en place par lui-même dans le cadre de ses travaux. L'entrepreneur
devra remplacer les éléments endommagés sans frais pour le propriétaire.
3.11.4 L'entrepreneur doit éliminer toutes les canalisations et les débris retirés
conformément aux règlements provinciaux.
3.12 Éléments faisant obstacle
3.12.1 Il incombe à l'entrepreneur de repérer les éléments qui font obstacle, de les retirer
et de les entreposer temporairement, puis de les réinstaller à bord.
3.12.2 L'étanchéité de toutes les pénétrations étanches doit être vérifiée et approuvée par
l'inspecteur de la Lloyd's qui apposera sa signature à cette fin.
PARTIE 4 -
PREUVE DE RENDEMENT
4.1 Inspection
4.1.1 Tous les travaux doivent être exécutés selon les exigences du mécanicien en chef.
4.1.2 Toutes les soudures doivent faire l'objet d'une inspection visuelle complète
(100%).
Cowley 2015 186
4.1.3 Un total de 10 % des soudures doivent faire l'objet d'un contrôle magnétoscopique
mené par un personnel approuvé.
4.1.4 Il incombe à l'entrepreneur d'effectuer tous les contrôles nécessaires de la qualité
de l'air afin d'assurer la réalisation du travail à chaud et l'accès à l'espace confiné.
4.1.5 L'entrepreneur doit émettre et afficher les permis de travail à chaud et assurer un
piquet d'incendie conformément aux règlements provinciaux..
4.1.6 L'entrepreneur doit inspecter les endroits où des travaux ont été réalisés afin de
s'assurer que tous les débris ont été éliminés.
4.2 Mise à l'essai
4.2.1 L'inspecteur de la Lloyd's et le mécanicien en chef doivent vérifier visuellement
100 % des soudures.
4.2.2 Un total de 10 % des soudures doivent faire l'objet d'un contrôle magnétoscopique
mené par un personnel approuvé.
4.2.3 Toutes les canalisations doivent être soumises à des essais hydrostatiques de
6,5 bars en présence du mécanicien en chef et de l'inspecteur de la Lloyd's.
4.2.4 Un chimiste ou une personne qualifiée dont le choix relève du mécanicien en chef
doit attester de la sécurité des endroits où le travail à chaud doit être effectué.
4.3 Certification
4.3.1 Les soudeurs doivent être certifiés par le Bureau canadien de soudage.
4.3.2 Les chimistes doivent détenir une certification.
4.3.3 Les techniciens doivent détenir une certification en essais non destructifs.
Cowley 2015 187
H-25 Isolation des chambres froides de la cuisine
Nº de Tâche : H-25
DEVIS :
Nº du champ de la
DSMTC : S.O.
H-25 Isolation des chambres froides de la cuisine
PARTIE 1 -
PORTÉE :
1.1 Le présent devis porte sur le remplacement les panneaux et les portes du congélateurchambre et de la chambre froide en raison de l'inclinaison de l'isolant qui a entraîné une
infiltration d'humidité.
PARTIE 2 -
RÉFÉRENCES
2.1 Zone visée par les réparations
2.1.1 Pont principal, congélateur-chambre
Zone visée par les réparations : 16 m² environ
Revêtement : panneaux en acier inoxydable
2.1.2 Pont principal, chambre froide
Zone visée par les réparations : 12 m² environ
Revêtement : panneaux en acier inoxydable
2.2 Matériel fourni par le propriétaire
2.2.1 Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
PARTIE 3 -
DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1 Généralités
Cowley 2015 188
H-25 Isolation des chambres froides de la cuisine
3.1.1 Chambre froide
3.1.1.1 L'entrepreneur doit retirer le serpentin d'évaporateur à deux ventilateurs de la
chambre froide pour permettre d'enlever les panneaux isolants L'évaporateur doit
être conservé aux fins de réinstallation. L'entrepreneur doit retirer tous les
raccords électriques, les tuyaux et les raccords connexes pour permettre
d'enlever les panneaux. Se reporter à la photo 1, section 3.2.1.
3.1.1.2 L'entrepreneur doit démonter et retirer les panneaux et la porte isolés actuels de
la chambre froide..
3.1.1.3 L'entrepreneur doit fournir et installer de nouveaux panneaux de chambre froide
adaptés à l'espace, dont les dimensions sont indiquées sur la figure 3.3.1.
Remarque : l'entrepreneur doit confirmer toutes les dimensions avant le début
des travaux. Les travaux doivent être réalisés conformément aux
recommandations du fabricant.
3.1.1.4 Les nouveaux panneaux de la chambre froide doivent mesurer au moins 10 cm
d'épaisseur et comprendre des panneaux Camlock remplis de polyuréthane
expansé sur place avec extrémités à languette et rainure. Finition intérieure et
extérieure lisse en acier inoxydable, sans plancher requis. La chambre froide
doit être dotée de portes pleines à charnières de finition identique à celle des
murs, à l'intérieur et à l'extérieur. Les portes doivent être dotées de charnières
chromées et polies à fermeture automatique à ressort, de joints d'étanchéité
magnétiques, d'une gâche et d'un verrou à fonctionnement radial, d'un fermeporte, d'un bouton coup de poing de déverrouillage intérieur et d'un appuibrosse, et d'un garde-pieds extérieur en acier inoxydable. Le sens de pivotement
de la porte doit être confirmé après attribution du contrat.Les panneaux de la
chambre froide doivent permettre de maintenir la température de la pièce à
1 degré Celsius.
3.1.1.5 Les panneaux de la chambre froide doivent permettre de maintenir la
température de la pièce à 1 degré Celsius.
3.1.1.6 Les lampes doivent être retirées et installées par un électricien certifié.
3.1.1.7 Réinstaller l'évaporateur actuel, raccorder tous les tuyaux et éléments de
réfrigération requis au système de réfrigération actuel de manière à ce que la
chambre froide soit complètement fonctionnelle. Fournir tous les tuyaux,
raccords et éléments connexes neufs qui peuvent être nécessaires pour que le
système fonctionne.
3.1.1.8 Démarrer et mettre en service le système de réfrigération.
3.1.2 Congélateur-chambre
3.1.2.1 L'entrepreneur doit retirer le serpentin d'évaporateur à trois ventilateurs du
congélateur-chambre pour permettre d'enlever les panneaux isolants.
L'évaporateur doit être conservé aux fins de réinstallation. L'entrepreneur doit
Cowley 2015 189
H-25 Isolation des chambres froides de la cuisine
retirer tous les raccords électriques, les tuyaux et les raccords connexes pour
permettre d'enlever les panneaux. Se reporter à la photo 1, section 3.2.2.retirer
tous les raccords électriques, les tuyaux et les raccords connexes pour permettre
d'enlever les panneaux. Se reporter à la photo 1, section 3.2.2.
3.1.2.2 L'entrepreneur doit démonter et retirer les panneaux isolants et la porte actuels
du congélateur-chambre.
3.1.2.3 L'entrepreneur doit fournir et installer de nouveaux panneaux de congélateurchambre adaptés à l'espace, dont les dimensions sont indiquées sur la
figure 3.3.2. Remarque : l'entrepreneur doit confirmer toutes les dimensions
avant le début des travaux.
3.1.2.4 Les nouveaux panneaux du congélateur-chambre doivent mesurer au moins
10 cm d'épaisseur et comprendre des panneaux Camlock remplis polyuréthane
expansé sur place avec extrémités à languette et rainure. Finition intérieure et
extérieure lisse en acier inoxydable, sans plancher requis. Le congélateurchambre doit être doté de portes pleines à charnières de finition identique à celle
des murs, à l'intérieur et à l'extérieur. Les portes doivent être dotées de
charnières chromées et polies à fermeture automatique à ressort, de joints
d'étanchéité magnétiques, d'une gâche et d'un verrou à fonctionnement radial,
d'un ferme-porte, d'un bouton coup de poing de déverrouillage intérieur et d'un
appui-brosse, et d'un garde-pieds extérieur en acier inoxydable. Le sens de
pivotement de la porte doit être confirmé après attribution du contrat.
3.1.2.5 Les panneaux du congélateur-chambre doivent permettre de maintenir la
température de la pièce à -20 degrés Celsius.
3.1.2.6 Garniture : selon les recommandations du fabricant concernant un
environnement extérieur océanique.
3.1.2.7 Les lampes doivent être retirées et installées par un électricien certifié.
3.1.2.8 Réinstaller l'évaporateur actuel, raccorder tous les tuyaux et éléments de
réfrigération requis au système de réfrigération actuel de manière à ce que le
congélateur soit complètement fonctionnel. Fournir tous les tuyaux, raccords et
éléments connexes neufs qui peuvent être nécessaires pour que le système
fonctionne.
3.1.2.9 Démarrer et mettre en service le système de réfrigération.
Cowley 2015 190
H-25 Isolation des chambres froides de la cuisine
3.2 Emplacement : référence 2.1
3.2.1 Photo 1
Serpentin de l'évaporateur de la chambre froide (à conserver)
Cowley 2015 191
H-25 Isolation des chambres froides de la cuisine
3.2.2 Photo 2
Serpentin de l'évaporateur du congélateur-chambre (à conserver)
Cowley 2015 192
H-25 Isolation des chambres froides de la cuisine
3.3 Figures
3.3.1 Figure 1
Dimensions de la chambre froide (à confirmer par l'entrepreneur)
Cowley 2015 193
H-25 Isolation des chambres froides de la cuisine
3.3.2 Figure 2
Dimensions du congélateur-chambre (à confirmer par l'entrepreneur)
Cowley 2015 194
H-25 Isolation des chambres froides de la cuisine
PARTIE 4 -
PREUVE DE RENDEMENT
4.1 Inspection :
4.1.1 Après mise en place des panneaux, les systèmes et les portes doivent être
réinstallés et le mécanicien en chef doit constater qu'ils sont en bon état de marche.
4.2 Mise à l'essai :
4.2.1 Le système de réfrigération doit fonctionner, tant pour la chambre froide que pour
le congélateur-chambre, il doit être en mesure de faire baisser la température à
1 degré Celsius dans la chambre froide et à -20 degrés Celsius dans le congélateurchambre, et les panneaux isolants et les portes doivent sceller et isoler les
compartiments comme prévu.
PARTIE 5 - Produits livrables
5.1 Rapports
5.1.1 L'entrepreneur doit fournir trois copies imprimées et une copie électronique du
rapport portant sur l'ensemble des travaux réalisés, y compris les essais réalisés sur
le système de réfrigération.
5.1.2 L'entrepreneur doit fournir les certificats concernant la pose des panneaux dans la
chambre froide et le congélateur-chambre, et les portes des deux locaux.
Cowley 2015 195
H-26 Réfrigération des chambres froides de la cuisine
Nº de tâche : H-26
DEVIS
No du champ de la
DSMTC : S.O.
H-26 Réfrigération des chambres froides de la cuisine
PARTIE 1 - PORTÉE :
1.1 Le présent devis porte sur le remplacement d'un compresseur existant et d'un condenseur,
ainsi que des vannes et raccords connexes vers les serpentins intérieurs.
PARTIE 2 -
RÉFÉRENCES :
2.1 Zone visée par les réparations
2.1.1 Arrière de la salle des machines, côté tribord
2.2 Matériel fourni par le propriétaire
2.2.1 Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
PARTIE 3 -
DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1 Généralités
3.1.1 Récupérer le fluide frigorigène du système de réfrigération.
3.1.2 Mettre le compresseur, le condenseur et le moteur hors service, les retirer et les
éliminer. Le numéro de modèle du condenseur Dunham Bush est NBC-5084-2-9.
La capacité du condenseur est de 7,5 TR, tête à deux orifices et raccord côté
gauche avec une capacité de 400 lb/po2 côté coque et de 300 lb/po2 côté tube. Le
numéro de modèle du compresseur Carlyle est 5F30-S664. La puissance nominale
du compresseur est d'environ 12TR pour une aspiration saturée à 40 °F et un
refoulement saturé à 105 °F en utilisant le fluide frigorigène R-404A. La puissance
nominale du moteur du compresseur est de 15 ch à 1775 tr/min avec les
caractéristiques électriques 460 VCA 3 phases 60 Hz. La mise hors service doit
porter sur l'ensemble de la tuyauterie, des robinets et vannes, des instruments et
des travaux connexes nécessaires pour mettre en place le nouvel équipement de
remplacement. Consulter la photo no 3 (compresseur) et la photo no 4
Cowley 2015 196
H-26 Réfrigération des chambres froides de la cuisine
(condenseur). L'entrepreneur doit éliminer le compresseur, le condenseur, le
moteur et la tuyauterie conformément aux règlements provinciaux.
3.1.3 Fournir et installer un nouveau compresseur qui donne le même rendement que
l'unité existante. Fournir et installer un nouveau moteur de compresseur qui
respecte les spécifications du fabricant. Le nouveau compresseur et le moteur
doivent être pleinement compatibles avec les commandes et le système existants.
3.1.4 Fournir et installer un nouveau condenseur adapté à l'eau de mer capable de la
même production que l'unité existante. Le nouveau condenseur doit être
pleinement compatible avec les commandes et le système existants.
3.1.5 Fournir et installer l'ensemble de la tuyauterie, des robinets et vannes, des
instruments et effectuer les travaux connexes nécessaires pour accommoder le
nouvel équipement de remplacement. La tuyauterie actuelle entre le groupe de
réfrigération et l'évaporateur doit être conservée.
3.1.6 Les frais de transport et d'arrimage doivent être inclus dans le prix de la
soumission.
3.1.7 Les appareils doivent être renforcés selon le besoin, pour qu'ils puissent être
manipulés, arrimés et expédiés sans endommager les composants internes et
externes. Il incombe à l'entrepreneur de livrer tous les matériaux au site.
3.1.8 Effectuer un essai de mise en pression à l'aide d'azote sur le système pour vérifier
le fonctionnement.
3.1.9 Recharger à l'aide de fluide frigorigène R404A neuf pour remettre le système au
niveau opérationnel.
3.1.10 Une fois l'installation terminée, effectuer mettre le système en marche et en
service selon les recommandations du fabricant de l'équipement et offrir une
formation au mécanicien en chef.
Cowley 2015 197
H-26 Réfrigération des chambres froides de la cuisine
3.2 Emplacement
3.2.1 Photo 1
Cowley 2015 198
H-26 Réfrigération des chambres froides de la cuisine
Groupe de réfrigération (Compresseur et moteur AVANT à remplacer comme le
montre la photo)
3.2.2 Photo 2
Groupe de réfrigération (Condenseur ARRIÈRE à remplacer comme le montre la
photo)
PARTIE 4 -
PREUVE DE RENDEMENT :
4.1 Inspection
4.1.1 Une fois l'assemblage des panneaux terminé, les systèmes doivent être assemblés
et remis en état de marche.
4.2 Mise à l'essai
4.2.1 Après l'installation, la température des chambres frigorifiques doit être abaissée
aux températures normales de fonctionnement, soit 1 degré Celsius pour le
refroidisseur et -20 degrés Celsius pour le congélateur.
Cowley 2015 199
H-26 Réfrigération des chambres froides de la cuisine
4.3 Certification
4.3.1 Le type de fluide frigorigène doit être moins dangereux pour la couche d'ozone.
PARTIE 5 PRODUITS LIVRABLES :
5.2 Dessins et rapports
5.2.1 L'entrepreneur doit fournir au mécanicien en chef un rapport détaillé (trois copies
imprimées et une version électronique).
5.3 Pièces de rechange
S. O.
5.4 Formation
S. O.
5.5 Manuels
S. O.
Cowley 2015 200
H-27 ESSENCE AVIATION – REMPLACEMENT DE REGISTRES
Nºde tâche : H-27
DEVIS
H-27 ESSENCE AVIATION – REMPLACEMENT DE REGISTRES
1.1 PORTÉE :
1.1 Le présent devis porte sur la dépose de l'ancien volet de la chambre des pompes à carburant
aviation et du volet du cofferdam du réservoir de carburant aviation, et leur remplacement
par deux nouveaux volets de fermeture, fournis par le propriétaire et approuvés par la
Lloyd's. Les nouveaux volets doivent être installés au même endroit que les anciens.
1.2. Le conduit de ventilation dessert la chambre des pompes à carburant aviation et le cofferdam
du réservoir de carburant aviation. Il s'agit d'un conduit commun, divisé en deux manches de
ventilation par une cloison. Chacune des deux parties est équipée d'un volet de fermeture.
Partie 2 : RÉFÉRENCES
2.1 Dessins de référence et données de plaque signalétique
Veuillez vous reporter aux images et croquis ci-joints.
2.2 Normes
2.2.1 Les soudeurs et l'entreprise doivent être certifiés par le Bureau canadien de soudage.
2.3 Règlements
2.3.1 Règlements provinciaux
2.4 Équipement fourni par le propriétaire
2.4.1 Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout l'équipement et
toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
2.4.2 Le propriétaire doit fournir deux nouveaux volets de fermeture approuvés par la Lloyd's.
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1 Généralités
3.1.1. L'entrepreneur doit communiquer avec le mécanicien en chef avant de commencer les
travaux.
3.1.2. Avant de procéder à un travail à chaud ou d'accéder aux espaces indiqués, l'entrepreneur
doit dégazer le cofferdam et la chambre des pompes sous le conduit de ventilation. Un
chimiste qualifié doit certifier que les endroits où un travail à chaud doit être effectué sont
sécuritaires.
Cowley 2015 201
H-27 ESSENCE AVIATION – REMPLACEMENT DE REGISTRES
3.1.3. L'entrepreneur doit prendre les précautions suivantes lorsqu'il faut réaliser des travaux à
chaud :
Le dégazage des compartiments doit être attesté par un chimiste de la marine certifié ou
toute autre personne qualifiée. L'entrepreneur doit conserver des copies de tous les
certificats de travail à chaud, en vigueur et échus, dans un endroit central à bord du navire
aux fins de consultation. Les certificats doivent préciser « sans danger pour les personnes »
ou « sans danger pour le travail à chaud » selon le cas. L'entrepreneur doit afficher une
copie de tous les certificats à l'entrée des espaces concernés. Il faut utiliser des dispositifs
de protection pour empêcher la propagation d'étincelles et pour protéger les câbles
électriques et d'autres services.
Il faut prévoir des piquets d'incendie dans chacun des espaces où des travaux de soudage,
de meulage et de brûlage sont réalisés, et dans tous les espaces adjacents. Les personnes
qui assurent ces piquets doivent être équipées d'un extincteur et formées de manière à
l'utiliser correctement. Elles doivent assurer le piquet à l'endroit désigné pendant au moins
trente (30) minutes après la fin des travaux à chaud.
3.1.4. Accès aux espaces clos : L'entrepreneur doit conserver une copie de tous les permis en
vigueur et échus avec le certificat de dégazage du chimiste de la marine certifié ou de la
personne qualifiée dans un endroit central à bord du navire aux fins de consultation. Les
certificats doivent préciser « sans danger pour les personnes » ou « sans danger pour le
travail à chaud ».
L'accès aux espaces confinés pendant la durée du contrat doit s'effectuer conformément
aux règlements provinciaux.
L'entrepreneur doit se conformer aux exigences de travail énoncées dans le Code canadien
du travail et les règlements provinciaux en vigueur.
3.1.5. Dans le cadre des travaux à chaud, l'entrepreneur doit protéger l'armoire en acier
inoxydable située côté bâbord du conduit, ainsi que le réservoir d'eau de refroidissement
fixé à la partie arrière du conduit.
3.1.6 Avant le début des travaux de soudage, l'entrepreneur doit présenter à l'inspecteur de la
Lloyd's une méthode de soudage que ce dernier doit approuver.
3.1.7 L'entrepreneur doit déposer les tubes reliés aux deux mécanismes de fermeture des volets.
L'entrepreneur doit réinstaller ces tubes et les fixer au nouveau conduit, conformément
aux spécifications et aux conditions d'après montage.
Cowley 2015 202
H-27 ESSENCE AVIATION – REMPLACEMENT DE REGISTRES
3.1.8. L'entrepreneur doit découper les deux anciens volets et installer à la place deux volets
neufs fournis par le propriétaire, conformément à la procédure de soudage approuvée par
la Lloyd's.
3.1.9 Un abri temporaire doit être mis en place si l'ouverture des registres de la muraille doit être
laissée sans surveillance. L'entrepreneur doit installer un abri temporaire au-dessus de
l'ouverture de la muraille. L'abri doit être installé de manière à offrir une protection
adéquate de la zone visée par les travaux contre la pluie, la neige et le vent. Cet abri doit
rester en place jusqu'à ce que les travaux touchant la structure en acier soient terminés. Les
matériaux utilisés pour la fabrication de l'abri temporaire doivent être incombustibles.
3.1.10. Une fois les volets posés, toutes les zones soudées et les zones touchées par la chaleur
doivent être travaillés à l'outil à main et recouvertes d'un apprêt et de deux couches de
finition de résine époxy marine. Le résultat doit être examiné par le mécanicien en chef. Le
revêtement extérieur doit être du même type et de la même couleur (blanc) que la peinture
actuelle du navire.
3.1.11. Tous les revêtements et les solvants doivent être fournis accompagnés de fiches
techniques acceptables du SIMDUT et être correctement étiquetés. Il incombe à
l'entrepreneur de retirer chaque jour du lieu de travail tous les contenants de peinture et de
solvants.
3.1.12. Le soudage doit être effectué conformément aux normes W47.1 et W59 de la CSA.
3.1.13. L'entrepreneur doit prendre les mesures nécessaires suivantes :



vérifier visuellement 100 % des soudures;
20 % des soudures terminées doivent faire l'objet d'un contrôle
magnétoscopique;
toutes les inspections doivent être effectuées en présence du mécanicien en
chef et de l'inspecteur de la Lloyd's.
3.1.14. Les travaux doivent répondre aux exigences du mécanicien en chef et de l'inspecteur de la
Lloyd's.
3.2 Emplacement
3.2.1. Partie arrière de la poupe sur le pont supérieur.
Cowley 2015 203
H-27 ESSENCE AVIATION – REMPLACEMENT DE REGISTRES
3.3 Éléments faisant obstacle
3.3.1. Il incombe à l'entrepreneur de repérer les éléments qui font obstacle, de les retirer et de les
entreposer temporairement, puis de les réinstaller à bord.
4.1. PREUVE DE RENDEMENT
Inspection et mise à l'essai des soudures.
4.1.1. L'entrepreneur doit effectuer des essais pour s'assurer que toutes les exigences du devis
sont respectées.
4.1.2. Les travaux touchant la structure en acier doivent être réalisés conformément aux
exigences de l'inspecteur de la Lloyd's et du mécanicien en chef présents.
4.1.3. Une fois le soudage terminé, le résultat des travaux sur la structure en acier doit être
soumis à une inspection visuelle intégrale (100%), réalisée par l'inspecteur de la Lloyd's et
le mécanicien en chef.
4.1.4. Un total de 20 % des soudures doivent faire l'objet d'un contrôle magnétoscopique mené
par un personnel approuvé.
4.1.5. L'entrepreneur doit procéder à un essai de fonctionnement des deux registres coupe-feu
nouvellement installés : ceux-ci doivent fonctionner comme prévu.
4.1.6. Cette vérification doit être effectuée en présence de l'inspecteur de la Lloyd's Register et
du mécanicien en chef de service.
4.1.7. Tous les coûts d'inspection doivent être inclus dans le prix demandé par l'entrepreneur
pour les travaux connus touchant la structure en acier.
4.1.8. Tous les frais engagés à l'égard de l'inspecteur de la Lloyd's seront pris en charge par le
propriétaire.
4.1.9. L'entrepreneur est chargé de communiquer avec Lloyd's Register pour toutes les
inspections. Il incombe à l'entrepreneur d'effectuer tous les contrôles nécessaires de la
qualité de l'air afin d'assurer la réalisation du travail à chaud et l'accès à l'espace confiné.
4.1.10. L'entrepreneur doit émettre et afficher les permis de travail à chaud et assurer un piquet
d'incendie. Après acceptation, par l'inspecteur de la Lloyd's et le mécanicien en chef, de
l'essai réalisé sur les joints de soudure, il convient d'inspecter la zone concernée afin de
s'assurer qu'elle est exempte de débris.
Cowley 2015 204
H-27 ESSENCE AVIATION – REMPLACEMENT DE REGISTRES
4.1.11. L'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, les raccords, les obturateurs, et la maind'œuvre nécessaires pour chaque essai.
4.2. Certification
4.2.1 L'entrepreneur doit obtenir et présenter à l'autorité technique tous les certificats requis
comme l'indiquent les règles et codes applicables conformément au préambule du présent
devis.
4.2.1. Après exécution des travaux, le système doit être mis à l'épreuve et certifié pleinement
opérationnel
5.1 PRODUITS LIVRABLES
5.1. Documentation
5.1.1 L'entrepreneur doit fournir une trousse de documentation, comme composante de
l'ensemble du projet. Cette trousse doit comprendre toutes les données sur les matériaux,
les méthodes de soudage utilisées, une liste des produits consommables, et les certificats
des soudeurs chargés de l'exécution des travaux.
5.1.2. La trousse doit aussi comprendre un compte rendu de l'essai à la lance, des rapports sur le
contrôle magnétoscopique et de l'inspection visuelle des soudures, et une copie de toutes
les fiches signées concernant le travail à chaud et l'accès aux espaces clos.
5.1.3. Une fois les travaux terminés, il convient de fournir trois copies papier et une copie
électronique des documents susmentionnés.
5.2. Dessins : S.O.
Cowley 2015 205
H-28 Revêtement du pont de la salle des machines avant
Nº de tâche : H-28
DEVIS
No du champ de la
DSMTC : S.O.
(M/E) HD-28 Revêtement du pont de la salle des machines avant
Partie 1 : PORTÉE
La présente tâche porte sur le décapage du revêtement existant et l'application d'un nouveau
revêtement sur le pont de la salle des machines avant.
La Garde côtière doit faire appel à un inspecteur de la NACE pour vérifier le devis et inspecter
les revêtements afin de s'assurer qu'ils sont conformes aux fiches techniques de produit du
fabricant.
Partie 2 : RÉFÉRENCES
2.1
Dessins de référence et données de plaque signalétique
2.1.1 Dessins de référence :
590-57 Disposition de la salle du propulseur d'étrave et des machines avant
2.1.2 Tâches connexes.
E-05 Canalisation d'alimentation des unités d'osmose inverse
HD-03 Protection cathodique
H-22 Remplacement des conduites d'incendie
2.2
Normes
2.2.1 L'entrepreneur doit suivre les recommandations de l'inspecteur de la NACE présent
et doit rester dans les limites des instructions comprises dans les méthodes d'application
recommandées par le fabricant.
2.3
Règlement
Cowley 2015 206
H-28 Revêtement du pont de la salle des machines avant
2.3.1
2.4
Matériel fourni par le propriétaire
Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout l'équipement
et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués jusqu'au point de
connexion.
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1
Généralités
DESCRIPTION TECHNIQUE :
3.1.1. À moins d'avis contraire, tous les matériaux et la main-d'œuvre doivent être
fournis par l'entrepreneur.
3.1.2.
L'entrepreneur doit isoler et verrouiller l'alimentation du panneau P-5 de
460 volts situé sur la cloison arrière de la salle des machines avant. (Le
disjoncteur de ce panneau est situé dans la salle de commande des machines). Le
panneau lui-même doit ensuite être couvert pour empêcher l'infiltration de
matériaux provenant du décapage au jet.
3.1.3. Tout le pont et la cloison adjacente qui se prolonge d'environ 0,3 m à 0,6 m du
pont doit être décapée par décapage au jet très soigné (SSPC-SP10 ou SS Sa
2 1/2). Avant le décapage au jet, l'entrepreneur doit couvrir et sceller la totalité du
plafond, ainsi que la zone de la cloison qui ne doit pas être décapée, afin
d'empêcher que la grenaille s'infiltre dans ces zones. L'entrepreneur doit indiquer
un prix unitaire par m2 pour la réparation des zones où le revêtement manque.
3.1.4. Avant le décapage au jet, l'entrepreneur doit enlever tout l'équipement, au besoin,
afin de décaper efficacement la surface ou appliquer un revêtement. Tout
l'équipement non décapé par l'entrepreneur doit être convenablement recouvert et
scellé afin d'éviter qu'il ne soit pas endommagé par la grenaille ou le matériau de
revêtement. L'équipement endommagé doit être remplacé ou réparé par
l'entrepreneur à ses frais.
3.1.5. L'équipement à protéger comprend notamment les éléments suivants :
a.
Porte étanche et mécanisme de manoeuvre
Cowley 2015 207
H-28 Revêtement du pont de la salle des machines avant
b. Pompe d'incendie de secours, boîte de crépine du moteur et boîtier de commandes
électriques
c. Chaudières à eau chaude (calorifères) et boîtiers de commandes connexes
d. Canalisations du compartiment, à l'intérieur et à l'extérieur
e. Dessalinisateurs à matrice (2) et équipement connexe
f. Pompes d'eau douce sous pression et moteurs
g. Éclairage
h. Boîtiers de commandes électriques
i. Boîtiers de panneau électrique
j. Tous les câbles et les traverses de câbles
3.1.6. L'entrepreneur doit prendre toutes les mesures nécessaires pour s'assurer qu'aucun
dommage, ni aucun nettoyage ou réparation inutiles ne découle de la préparation
ou de l'application du revêtement.
3.1.7. L'entrepreneur doit s'assurer que toute trace de grenaille, d'écaille ou de poussière
est éliminée avant l'application du revêtement.
3.1.8.
Il importe de s'assurer que la grenaille utilisée pour le décapage ne puisse
s'infiltrer dans aucun compartiment du navire. L'entrepreneur doit recouvrir toutes
les ouvertures, donnant sur les autres compartiments du navire, par lesquelles la
grenaille pourrait s'infiltrer, notamment les éléments suivants :
I. Tuyaux
II. Évents de réservoir
III. Système de ventilation du navire
IV. Entrées
3.1.9.
REMARQUE : L'équipement utilisé pour l'application du revêtement doit
respecter les instructions du fabricant du revêtement.
3.1.10. L'entrepreneur doit fournir l'ensemble de la peinture et des matériaux. Aux
emplacements du pont qui ont été décapés au jet, l'entrepreneur doit appliquer les
revêtements suivants. L'entrepreneur doit appliquer les revêtements dans l'ordre
suivant : Intershield bronze 300, Intershield aluminium 300, puis Intershield gris
foncé 556. L'entrepreneur doit indiquer un prix pour un décapage au jet et
l'application d'un revêtement sur une surface de 30 mètres carrés. Il doit aussi
proposer un prix unitaire par mètre carré aux fins de rajustement. Aucune
substitution n'est permise, à moins d'obtenir l'approbation du mécanicien en chef
et de International Paints.
Cowley 2015 208
H-28 Revêtement du pont de la salle des machines avant
3.1.11. L'entrepreneur doit s'assurer que la méthode d'application correspond aux
spécifications du fabricant du revêtement et que le personnel qui procède à
l'application possède une expérience de la préparation et de l'application.
3.1.12. L'entrepreneur doit s'assurer que tou le personnel affecté à cette tâche ou les
autres employés qui travaillent dans ce secteur portent un équipement de
protection individuelle approprié, conformément aux règlements provinciaux et
fédéraux.
3.1.13. L'entrepreneur doit isoler l'espace et prévoir une ventilation, en veillant à ce que
toutes les vapeurs qui émanent du revêtement soient extraites du navire, de façon
à ne pas toucher les autres employés qui se trouvent à bord.
3.1.14. L'entrepreneur doit veiller à ce que les températures et l'humidité soient
conformes aux recommandations du fabricant pour l'application des revêtements.
3.1.15. L'épaisseur du nouveau revêtement doit être vérifiée et notée à trois endroits
différents, sur chaque surface réparée. Les endroits de mesure seront indiqués par
le représentant du propriétaire.
3.2 Responsabilité de l'entrepreneur
3.2.1.
Il incombe à l'entrepreneur de respecter la totalité des règlements provinciaux et
locaux. L'entrepreneur doit respecter toutes les exigences du MPO, de la Garde
côtière et de TPSGC en matière de travaux et doit effectuer les travaux à la
satisfaction du mécanicien en chef.
3.2.2. L'entrepreneur est également responsable de fournir l'ensemble des matériaux, de
la main-d'œuvre, de l'éclairage, de la ventilation, des échafaudages et des platesformes de travail nécessaires à la réalisation des tâches. L'entrepreneur est de plus
responsable du nettoyage et de l'élimination des débris produits en raison des
travaux.
3.3 Emplacement :
3.5.5. Salle des machines avant.
3.4 Éléments faisant obstacle
b.
Il incombe à l'entrepreneur de repérer les éléments faisant obstacle, de les retirer
et de les entreposer temporairement, puis de les réinstaller à bord.
Cowley 2015 209
H-28 Revêtement du pont de la salle des machines avant
Partie 4 : PREUVE DE RENDEMENT
4.1
4.2
Inspection et mise à l'essai
Les travaux doivent être exécutés conformément aux exigences du mécanicien en chef et
du représentant du propriétaire sur place.
4.3
Mise à l'essai
4.2.1 L'inspecteur de la NACE doit inspecter la préparation et chacune des
applications des revêtements du pont. Il incombe à l'entrepreneur de faire en sorte que
l'inspecteur de la NACE soit présent aux moments requis pour inspecter la
préparation et les applications.
4.4
Certification
S.O.
Partie 5 : PRODUITS LIVRABLES
5.1
Dessins et rapports
5.1.1. L'entrepreneur doit fournir des exemplaires de toutes les FSSP et des fiches de données
techniques concernant le revêtement de peinture.
5.1.2 Avant l'application du revêtement, l'entrepreneur doit fournir au mécanicien en chef et à
l'inspecteur de la NACE les fiches de renseignements suivantes au sujet du revêtement utilisé :



5.2
Feuilles de procédures de travail
Feuilles de données sur les produits
Fiches signalétiques de sécurité des produits
Pièces de rechange
S.O.
Cowley 2015 210
H-28 Revêtement du pont de la salle des machines avant
5.3
Formation
S.O.
5.4
Manuels
S.O.
Cowley 2015 211
H-29 Vérification du navire à l'état lège, essai de stabilité et livret sur la stabilité
Nº de Tâche : H-29
DEVIS
Nº du champ de la DSMTC :
S. O.
H-29 Vérification du navire à l'état lège, essai de stabilité et livret sur la stabilité
PARTIE 1 - PORTÉE
1.1 Le but de la présente tâche est de réaliser la vérification du navire à l'état lège et l'essai de
stabilité et de produire un livret sur la stabilité.
1.2 Il faut réaliser ces travaux vers la fin de l'ensemble des tâches liées au prolongement de vie
des navires (PVN) de façon à tenir compte de tout changement de poids connexe.
PARTIE 2 -
RÉFÉRENCES
2.1 Dessins de référence et données de plaque signalétique
2.1.1 M.V. "Leonard J. Cowley", Intact Trim and Stability Booklet, May 8 1985
2.2 Normes
2.2.1 Norme F1321-92 de la ASTM
2.2.2 TP7301E
2.2.3 Production du livret sur la stabilité et l'assiette pour les navires de la GCC,
octobre 2014.
2.3 Règlements
2.3.1 Règlements sur la construction des coques
2.4 Matériel fourni par le propriétaire
2.4.1 Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
Cowley 2015 212
H-29 Vérification du navire à l'état lège, essai de stabilité et livret sur la stabilité
PARTIE 3 -
DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1 Généralités
3.1.1 À la première réunion technique sur l'état d'avancement, l'entrepreneur doit indiquer
la méthode utilisée pour contrôler le mouvement du poids et du centre de gravité du
navire. L'entrepreneur doit consigner tout mouvement de poids à bord du navire,
ainsi que tout poids retiré ou ajouté au navire dans le cadre des travaux.
3.2 Vérification du navire à l'état lège et essai de stabilité
3.2.1 L'entrepreneur doit effectuer une vérification du navire à l'état lège ainsi qu'un essai
de stabilité (en présence d'un inspecteur de la SMTC ou de la Lloyd's Register, le
cas échéant) une fois les travaux presque terminés et avant la livraison du navire.
3.2.2 L'entrepreneur doit mettre au point un essai de stabilité et doit le soumettre à
l'approbation de la SMTC ou de la Lloyd's Register. Les résultats de l'essai de
stabilité constitueront les données de base pour le livret sur la stabilité et l'assiette.
3.2.3 L'essai de stabilité et la vérification du navire à l'état lège doivent être effectués
conformément à la norme F1321-92 de la ASTM, ainsi qu'aux directives de
l'inspecteur de la SMTC ou de la Lloyd's Register.
3.3 Livret sur la stabilité et l'assiette
3.3.1 L'entrepreneur doit préparer un livret sur la stabilité et l'assiette pour le navire, en unités
métriques, en fonction de son état au moment de la remise au Canada. La présentation
doit être conforme à la norme TP7301E ainsi qu'aux dispositions du document sur la
production du livret sur la stabilité et l'assiette pour les navires de la GCC
d'octobre 2014, et doit être approuvée par la SMTC ou la Lloyd's Register.
3.3.2 Les données de base du livret sur la stabilité doivent correspondre aux centres de gravité
du navire à l'état lège déterminés à la suite des essais de stabilité.
3.3.3 Une fois les travaux terminés, le navire doit répondre à l'ensemble des exigences de la
norme TP7301f, Stabilité 6, sous toute condition de fonctionnement sans accumulation
de glace et Stabilité 7 avec accumulation de glace.
3.3.4 Au minimum, les conditions suivantes à l'état intact doivent être élaborées :
A. Condition à l'état lège :
 Navire doté de machines remplies de liquides au niveau de
fonctionnement, caissons d'eau de mer remplis et biens non consommables
Cowley 2015 213
H-29 Vérification du navire à l'état lège, essai de stabilité et livret sur la stabilité
embarqués. Le navire à l'état lège ne doit pas comprendre l'équipage et
leurs biens, la cargaison, les bouées ou les biens consommables, y compris
les provisions et les fournitures. Les réservoirs de carburant et d'eau
potable ainsi que les citernes de ballast doivent être vides.
B. Condition au départ :
1) Condition à l'état lège;
2) Provisions;
3) Fournitures du pont;
4) Fournitures des machines;
5) Équipage et biens;
6) 100 % de biens consommables;
7) Réservoirs de carburant et d'eau potable remplis;
8) Citernes de ballast au besoin.
9) Citerne antiroulis remplie à un niveau fonctionnel;
10) Réservoir d'essence aviation rempli;
11) Bateaux de travail (de type 743) rangés dans les bossoirs à bâbord et à
tribord
C. Condition à l'arrivée :
1) Condition à l'état lège;
2) Provisions;
3) Fournitures du pont;
4) Fournitures des machines;
5) Équipage et biens;
6) 10 % de produits consommables;
7) Réservoirs de carburant remplis à 10 %;
8) Réservoirs d'eau potable remplis à 10 %;
9) Citernes de ballast au besoin.
10) Citerne antiroulis remplie à un niveau fonctionnel;
11) Réservoir de boue rempli
12) Réservoir d'essence aviation rempli à 10 %
13) Bateaux de travail (de type 743) rangés dans les bossoirs à bâbord et à
tribord
D. Condition à l'arrivée avec accumulation de glace
E. Condition au départ avec hélicoptère
F. Condition à l'arrivée avec hélicoptère
G. Condition à l'arrivée avec réservoir de boue rempli
Cowley 2015 214
H-29 Vérification du navire à l'état lège, essai de stabilité et livret sur la stabilité
H. Condition au départ avec réservoir de boue rempli
I. Pires conditions de fonctionnement;
J. Toute condition à laquelle un navire risque d'être exposé dans laquelle la
distribution et la quantité des biens consommables, du chargement, du carburant
et de l'eau produisent des valeurs GZ et GM inférieures aux conditions B à I
décrites ci-dessus.
3.3.5 Toute condition doit comprendre les courbes du bras de redressement ainsi que la
surface sous la courbe. Toutes données, qu'elles soient mesurées ou dérivées, doivent
être fournies à l'autorité technique aux fins d'utilisation ultérieure dans le calcul de la
stabilité du navire.
3.3.6 Toute analyse de la stabilité doit être effectuée au moyen du logiciel General
Hydrostatics (GHS) de Creative Systems Inc.
3.4 Emplacement
3.4.1 S. O.
3.5 Éléments faisant obstacle
3.5.1 S. O.
PARTIE 4 -
PREUVE DE PERFORMANCE
4.1 Inspection
4.1.1 La vérification du navire à l'état lège et l'essai de stabilité doivent être observés par
mécanicien en chef, ainsi que par la SMTC et la société de classification,
conformément aux règlements en vigueur.
4.2 Mise à l'essai
4.3 Certification
S. O.
PARTIE 5 -
PRODUITS LIVRABLES
Cowley 2015 215
H-29 Vérification du navire à l'état lège, essai de stabilité et livret sur la stabilité
5.1 Dessins et rapports
5.1.1 L'entrepreneur doit préparer et fournir quatre (4) exemplaires estampillés en version
papier et approuvés par la SMTC ou la Lloyd's Register du rapport des essais de
stabilité, en unités métriques, du NGCC Leonard J. Cowley modernisé. Ces rapports
doivent être livrés à l'autorité technique avant la fin du contrat.
5.1.2 L'entrepreneur doit fournir à l'autorité technique un (1) exemplaire en version
électronique du rapport des essais de stabilité sur un CD-ROM individuel et en format
de fichier PDF. Il doit s'agir d'une copie numérisée du rapport des essais de stabilité
approuvé par la SMTC ou par la Lloyd's Register, et elle doit être livrée avant la fin du
contrat.
5.1.3 L'entrepreneur doit préparer et fournir quatre (4) exemplaires estampillés en version
papier et approuvés par la SMTC ou par la Lloyd's Register du livret sur la stabilité et
l'assiette, en unités anglo-saxonnes et métriques, du NGCC Leonard J. Cowley
modernisé. La présentation doit être conforme aux dispositions du document sur la
production du livret sur la stabilité et l'assiette pour les navires de la GCC
d'octobre 2014 ainsi qu'à la publication TP 7301F, Normes sur la stabilité, de la
Direction de la sécurité des navires de Transports Canada. 1. L'entrepreneur doit livrer
ces exemplaires à l'autorité technique avant la fin du contrat.
5.1.4 L'entrepreneur doit également fournir à l'autorité technique un (1) exemplaire en version
électronique du livret sur la stabilité et l'assiette sur un CD-ROM individuel et en
format de fichier PDF. Il doit s'agir d'une copie numérisée du livret sur la stabilité et
l'assiette approuvé par la SMTC ou par la Lloyd's Register, et elle doit être livrée avant
la fin du contrat.
5.1.5 L'entrepreneur doit fournir tout fichier du programme de stabilité requis afin de générer
les données dans le livret sur la stabilité et l'assiette, y compris tout fichier d'exécution
de géométrie, de définition de réservoirs et de compartiments, de bibliothèque, de
macro, de chargement, de stabilité à l'état intact et de stabilité en état d'avarie.
5.1.6
5.2 Pièces de rechange S. O.
5.3 Formation S. O.
5.4 Manuels S. O.
Cowley 2015 216
(Ingénierie navale)
Nº de tâche : HD-01
(Ingénierie navale)
DEVIS
HD-01 : Mise en cale sèche
Nº LLOYD'S
HD-01 : Mise en cale sèche
Partie 1 : PORTÉE
1.1
Le présent devis porte sur la sortie de l'eau du navire aux fins d'inspection et d'entretien
de la carène et de l'équipement connexe.
1.2
Ces travaux doivent être exécutés en même temps que les tâches suivantes :
HD-02 Inspections des œuvres vives, HD-03 Protection cathodique, HD-04 Système
antisalissure du circuit de refroidissement à l'eau de mer, HD-05 Anodes solubles de la
coque, HD-06 Peinture des œuvres vives, HD-08 Peinture de la coque au-dessus de la
zone de renforcement antiglace, HD-09 Coque et joints d'abouts de tôles, Réparations de
la coque, HD-11 Soupapes d'aspiration et de refoulement, HD-12 Vidange d'huile du tube
d'étambot, HD-13 Citernes de ballast nº 1 et 2, HD-14 Remplacement de la citerne de
ballast nº 3 par un réservoir à mazout, HD-15 Quilles de roulis, ED-01 Commandes de
l'appareil à gouverner et E-08 Commandes de propulseur d'étrave.
Partie 2 : RÉFÉRENCES
2.1
Dessins de référence et données de plaque signalétique
2.1.1. Le plan de mise en cale sèche 590-96 rév. 2 doit être fourni par le propriétaire.
2.1.2. Caractéristiques du navire :
Longueur hors tout
72 m
Longueur entre perpendiculaires
67 m
Largeur hors tout
14 m
Profondeur du creux sur quille
4,9 m
Tirant d'eau moyen, extrême
4,3 m
Déplacement, extrême 2 087 tonnes
Déplacement, mise en cale sèche
1 495 tonnes
2.2
Normes
Cowley 2015 217
(Ingénierie navale)
HD-01 : Mise en cale sèche
2.2.1 Au moment de la mise en cale sèche et de la remise à flot du navire, l'entrepreneur
doit avoir recours aux services d'un maître radoubeur certifié ou d'une autre personne
qualifiée approuvée par le représentant du propriétaire et par Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada (TPSGC). L'entrepreneur doit indiquer des prix distincts pour
la mise en cale sèche et la remise à flot du navire. L'entrepreneur doit indiquer le nombre
de jours de relâche nécessaires pour exécuter les travaux indiqués, et proposer un prix par
jour de relâche.
2.3
Règlements
2.3.1
2.4
Équipement fourni par le propriétaire
Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1
Généralités
3.1.1. L'équipage sera à bord lorsque le navire entrera au bassin et en sortira. Pendant le
reste de la période de mise en cale sèche, le navire sera sans équipage.
3.1.2. L'entrepreneur doit préparer les cales et les étais nécessaires pour conserver le
parfait alignement de la coque et des machines du navire durant toute la période
de mise en cale sèche. L'élancement de l'étrave doit être soutenu par au moins
trois accores, qui ne doivent pas être retirées avant que le navire soit sur le point
d'être remis à flot. L'entrepreneur doit amarrer et désamarrer le bateau et il doit
prévoir suffisamment de jours de relâche pour mener à bien les travaux décrits
dans le présent devis ainsi qu'une marge suffisante pour effectuer les travaux
imprévus. L'entrepreneur doit indiquer un coût unitaire par jour de relâche.
Cowley 2015 218
(Ingénierie navale)
HD-01 : Mise en cale sèche
3.1.3. Le navire doit être amarré de telle manière que les bouchons de vidange à
l'accostage, les transducteurs, les anodes et les grilles de prise d'eau sont dégagés
et accessibles. Il doit y avoir un dégagement d'au moins 1,22 mètre sous la quille.
Au cas où les accessoires de la coque sont recouverts, l'entrepreneur doit fournir
toute la main-d'œuvre et le matériel nécessaires pour prendre d'autres mesures
pour vider les réservoirs, et enlever les cales pour permettre l'accès aux endroits
où les travaux indiqués doivent être effectués.
3.1.4. L'entrepreneur doit être responsable du transfert sécuritaire du navire du poste
d'amarrage ou de l'emplacement où il se trouve jusqu'aux cales d'amarrage.
Pendant la mise en cale sèche, des communications radio doivent être maintenues
entre le commandant du navire et le maître d'accostage de l'entrepreneur. Au
besoin, l'entrepreneur doit inclure dans sa soumission les services de remorquage
et/ou de pilotage.
3.1.5. Dans les deux heures qui suivent la mise en cale sèche, les œuvres vives doivent
être nettoyées à haute pression à l'eau douce (2 000 lb/po2 au minimum) pour
enlever toute la végétation marine et permettre la tenue d'une inspection
préliminaire.
3.1.6. Avant le lavage au jet d'eau, tout l'équipement de la coque et toutes les ouvertures
doivent être entièrement protégés.
3.1.7. Les informations suivantes doivent être inscrites dans les rapports sur l'état du
navire.
3.1.8. Avant la mise en cale sèche, tous les réservoirs du navire doivent être mesurés et
leur contenu consigné. Le document doit être signé par le capitaine du navire, le
mécanicien en chef et le maître radoubeur de l'entrepreneur.
3.1.9. Avant et après la mise en cale sèche, l'entrepreneur doit réaliser un ensemble de
mesures de déflexion du vilebrequin « à chaud » sur chaque moteur principal,
comme l'indique le manuel d'instructions du fabricant. Les lectures de déflexion
doivent être prises en présence du mécanicien en chef ou de son délégué. Une
copie de ces mesures de déflexion doit être remise au mécanicien en chef avant et
après la mise en cale sèche.
3.1.10. Au moment de la mise en cale sèche, tous les réservoirs vides doivent être
répertoriés, et l'entrepreneur et le mécanicien en chef doivent détenir les copies.
3.1.11. Au moment de la remise à flot, tous les réservoirs doivent être remplis afin
d'obtenir le même tirant d'eau et la même assiette qu'au moment de la mise en cale
sèche et conformément aux conditions déterminées par le maître radoubeur, le
capitaine du navire et le mécanicien en chef.
Cowley 2015 219
(Ingénierie navale)
HD-01 : Mise en cale sèche
3.1.12. L'entrepreneur doit déposer le carter anticordages du joint de l'arbre arrière, pour
permettre l'inspection du joint du tube d'étambot, puis le ressouder conformément
aux règles de classification de la Lloyd's après l'exécution de tous les travaux
prévus dans le présent devis.
3.1.13. L'entrepreneur doit retirer les grilles des coffres de prise d'eau principaux à
bâbord et à tribord, et la grille du coffre de prise d'eau avant à bâbord. Une fois
l'ensemble des travaux et inspections réalisés conformément à la tâche
« Protection cathodique », l'entrepreneur doit remettre toutes les grilles en place et
serrer les vis conformément aux règles de classification de Lloyd's. L'entrepreneur
doit indiquer un prix pour le remplacement des 24 boulons en acier inoxydable
des grilles de prise d'eau et en indiquer le prix unitaire, qui sera rajusté à la hausse
ou à la baisse au moyen du formulaire 1379 de TPSGC.
3.1.14. L'entrepreneur ne doit pas retirer ou transférer le contenu des réservoirs sans en
avoir d'abord discuté avec le mécanicien en chef.
3.1.15. Deux passerelles permettant d'accéder au navire en toute sécurité tout au long de
la période de mise en cale sèche doivent être fournies. Ces passerelles doivent être
suffisamment éclairées et équipées de filets de sécurité.
3.1.16. Tout essai hydrostatique des réservoirs doit être effectué de manière uniforme,
afin d'éviter toute contrainte locale excessive. Il ne faut pas remplir plus d'un
réservoir à la fois sans compensation symétrique de l'autre côté du navire. Au
besoin, utiliser un épontillage supplémentaire pendant l'essai des réservoirs
profonds.
3.1.17. Une fois le navire mis en cale sèche, les quatre anodes permanentes de la coque
doivent être enduites de savon noir. Il y a deux anodes de chaque côté du navire,
situées directement en arrière du milieu du navire, sous la ligne de flottaison.
3.1.18. Toutes les vannes de coque doivent être fermées avant la remise à flot, et leur
étanchéité doit être vérifiée par l'entrepreneur pendant la période de remise à flot.
3.6
Emplacement
3.2.1.
3.7
Éléments faisant obstacle
3.2.1. Il incombe à l'entrepreneur de repérer les éléments faisant obstacle, de les retirer
et de les entreposer temporairement, puis de les réinstaller sur le navire.
Cowley 2015 220
(Ingénierie navale)
HD-01 : Mise en cale sèche
Partie 4 : PREUVE DE RENDEMENT
4.1
Inspection
4.1.5. Tous les travaux doivent être effectués conformément aux exigences du
mécanicien en chef.
4.2
Mise à l'essai
S.O.
4.3
Certification
4.3.1 Copie de la certification du maître radoubeur ou de la personne qualifiée.
Partie 5 : PRODUITS LIVRABLES
5.1
Dessins et rapports
5.1.1 Trois exemplaires papier des rapports de radoub concernant toutes les tâches effectuées
dans le cadre du présent devis doivent être fournis au mécanicien en chef.
5.2
Pièces de rechange
S.O.
5.3
Formation
S.O.
5.4
Manuels
S.O.
Cowley 2015 221
(Ingénierie navale)
Nº de tâche : HD-02
(Ingénierie navale)
HD-02 INSPECTION DE LA CARÈNE
DEVIS
NO LLOYD'S
HD-02 INSPECTION DE LA CARÈNE
Partie 1 : PORTÉE
1.1
La présente tâche a pour objet d'effectuer les inspections indiquées dans la description
des travaux. Les plates-formes de travail, les matériaux et l'équipement nécessaires aux
travaux de la présente spécification doivent être fournis par l'entrepreneur.
Partie 2 : RÉFÉRENCES
2.1
Dessins de référence et données de plaque signalétique
2.1.1.
2.2
Normes
2.2.1
2.3
Règlement
2.3.1
2.4
Matériel fourni par le propriétaire
Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
Cowley 2015 222
(Ingénierie navale)
HD-02 INSPECTION DE LA CARÈNE
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1
Généralités
3.1.1. À l'aide d'un comparateur, l'entrepreneur doit vérifier et consigner le faux rond
axial et radial de l'arbre porte-hélice principal, puis en vérifier l'usure. Le
mécanicien en chef détient la jauge d'usure.
3.1.2. L'entrepreneur doit relever et consigner le jeu de la bride du tourteau du
gouvernail.
3.1.3. L'entrepreneur doit relever et consigner le jeu entre la mèche de gouvernail et le
coussinet Thordon supérieur, ainsi que le jeu de l'aiguillot inférieur et de la bride
du tourteau.
3.1.4. L'entrepreneur doit retirer les bouchons de vidange du gouvernail et de la tuyère
Kort, puis replacer les bouchons et les fixer après avoir terminé les travaux de la
présente spécification.
3.1.5. L'entrepreneur doit effectuer des essais non destructifs (contrôle
magnétoscopique) afin de détecter la présence de fissures sur le rayon de la bride
de l'arbre porte-hélice.
3.1.6. Le mécanicien en chef ou son délégué doit assister à toutes les prises de mesures.
3.1.7. Deux copies papier de toutes les mesures doivent être remises au mécanicien en
chef.
3.2
Emplacement
3.2.1. S.O.
3.3
Éléments faisant obstacle
3.3.1
S.O.
Cowley 2015 223
(Ingénierie navale)
HD-02 INSPECTION DE LA CARÈNE
Partie 4 : PREUVE DE RENDEMENT
4.1
Inspection
Le mécanicien en chef ou son délégué doit assister à la prise de toutes les
mesures.
4.2
Mise à l'essai
L'entrepreneur doit procéder à des essais non destructifs (contrôle magnétoscopique) afin
de détecter la présence de fissures sur le rayon de la bride de l'arbre porte-hélice.
4.3
Certification
S.O.
Partie 5 : PRODUITS LIVRABLES
5.1
Dessins et rapports
5.1.1. Deux copies imprimées de toutes les mesures doivent être remises au mécanicien
en chef.
5.2
Pièces de rechange
S.O.
5.3
Formation
S.O.
5.4
Manuels S.O.
Cowley 2015 224
HD-03 PROTECTION CATHODIQUE
No de tâche : HD-03
DEVIS
Nº du champ de la
DSMTC : S.O.
HD-03 PROTECTION CATHODIQUE
Partie 1 : PORTÉE
Protection cathodique, Système de protection de la coque par courant imposé
1.1
Le présent devis vise à fournir, a) les produits et les travaux nécessaires pour moderniser,
réparer au besoin, mettre à l'essai et remettre en marche le système actuel de protection
cathodique de la coque par courant imposé (PCCI) et, 2) retirer les anodes sacrificielles
épuisées, et fournir et installer de nouvelles anodes.
1.2
Les travaux doivent répondre aux exigences du chef mécanicien et de la société de
classification de la Lloyd's.
Partie 2 : RÉFÉRENCES
2.1
Dessins de référence et données de plaque signalétique
2.1.1. Dessins et manuels :
i. 590-96 Plan d'amarrage,
ii. Anode C 12300 de MPE Cathodic, telle que modifiée
iii. Électrode de référence C 12350 de MPE Cathodic
iv. PCCI 2014 du Cowley
v. Les dessins d'installation des anodes PCCI et des électrodes de référence,
les dessins des circuits électriques du navire et le manuel d'instruction du
panneau de commande et d'alimentation Cathelco doivent être accessibles
à bord.
2.1.2. Données sur l'équipement : Le système PCCI se compose d'un panneau de
commande et d'alimentation à thyristor, avec une alimentation électrique de 460
V/3 ph/60 Hz, une puissance de sortie de 150 A et 24 V c.c., dessin no C1614,
quatre anodes et deux électrodes de référence. Le panneau est situé dans la salle
des machines principales. L'ensemble balai de mise à la masse de l'arbre est
installé à la membrure 27 sur l'arbre intermédiaire d'hélice et comprend des balais
de mise à la masse et un balai de potentiel connecté à un millivoltmètre, au
panneau de commande. Les anodes et les électrodes de référence doivent être
remplacées; voir la section 3.1.2.
Cowley 2015 225
HD-03 PROTECTION CATHODIQUE
2.2
Normes
2.2.1 Transport Canada – TP 127
2.3
Règlements
2.3.1 Règles de la Lloyd's
Réglementation provinciale locale
Transports Canada TP 127
2.4
Équipement fourni par l'entrepreneur
2.4.1.1 Fournir tous les matériaux et la main-d'œuvre décrits dans le devis technique.
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1
Généralités
3.1.1. L'entrepreneur doit embaucher M. Yeatman – de Andover Management Inc., 7
Canal St., Dartmouth, N.-É., B2Y 2W1, no de téléphone cellulaire : 902-4884119, andover@eastlink.ca – afin qu'il supervise les travaux, procède à des essais
lorsque les travaux sont terminés et présente un rapport à la GCC. L'entrepreneur
doit communiquer avec le mécanicien en chef avant le début des travaux, afin
d'exécuter la procédure visant à couper toutes les sources d'alimentation au
système. Dans sa soumission, l'entrepreneur doit prévoir une allocation de 5 000 $
pour les services d'un représentant de Martin Yeatman qui seront rajustés au
moyen du formulaire 1379 sur présentation des factures.
3.1.2. Avant d'entrer dans un réservoir ou un espace confiné, le réservoir ou l'espace
doivent être certifiés « sécuritaires pour les travailleurs » ou « sécuritaires pour le
travail à chaud », comme l'exige le document TP 3177 F de la Sécurité maritime
de Transports Canada. Il faut remettre les certificats au mécanicien en chef et en
afficher des copies près du trou d'homme du réservoir et de la passerelle.
3.1.3. Les évaluations de sécurité avant les travaux doivent être réalisées conformément
au Manuel de sécurité de la flotte de la Garde côtière canadienne ou aux
règlements du gouvernement provincial.
Cowley 2015 226
HD-03 PROTECTION CATHODIQUE
3.1.4. Nouvelles anodes PCCI et nouvelles électrodes de référence. L'entrepreneur doit
acheter quatre nouvelles anodes et deux nouvelles électrodes de référence à
MPE Cathodic AS, de Moss, Norvège,www.mpecathodic.no, conformément aux
dessins fournis. Il est noté que les plaques d'appui de l'anode existante sont
incompatibles avec le nouveau type d'anode. Les plaques doivent être découpées,
retirées de la coque et mises au rebut. Les nouvelles plaques d'appui sont
intégrées au cofferdam et sont fournies par MPE. MPE doit fabriquer des plaques
d'appui qui s'ajustent au diamètre et à l'épaisseur de l'ouverture dans la coque. Des
cofferdams destinés aux anodes et aux électrodes de référence seront munis de
certificats de matériel. Les nouvelles électrodes de référence nécessitent de plus
petites ouvertures dans la coque, et l'entrepreneur doit fabriquer et installer des
anneaux de compensation conformément au dessin joint à la présente
spécification.
3.1.5.
Les quatre câbles des anodes et anodes doivent être remplacés par des neufs. Les
anciens câbles doivent être retirés et mis au rebut conformément aux règlements
provinciaux. Les nouveaux câbles doivent remplacer les anciens dans les chemins
de câble et dans les traversées de cloison. Il est possible que celles-ci doivent être
ajustées pour accommoder un calibre de câble différent que celui utilisé
auparavant. L'entrepreneur doit indiquer un coût unitaire par 5 m aux fins de
rajustement par TPSGC à l'aide du formulaire 1379. Il faut que les câbles soient
conformes à la norme de qualité marine, de calibre 6, blindé et à monoconducteur.
Si un câble monoconducteur n'est pas disponible immédiatement, un câble à
plusieurs conducteurs ayant une intensité admissible égale ou supérieure sera
accepté si les raccords conviennent aux terminaux du panneau et aux cofferdams.
3.1.6. Les câbles des deux électrodes de référence doivent être remplacés par des neufs.
Les anciens câbles doivent être retirés et mis au rebut conformément aux
règlements provinciaux. Les nouveaux câbles doivent remplacer les anciens dans
les chemins de câble et dans les pénétrations de cloison. Il est possible que cellesci doivent être ajustées pour accommoder un calibre de câble différent que celui
utilisé auparavant. Il faut que les nouveaux câbles soient monoconducteurs, de
calibre 14, blindés ou armés. L'entrepreneur doit indiquer le prix du câble aux
cinq mètres pour une longueur d'environ 75 mètres aux fins de rajustement,
conformément aux directives du formulaire 1379 de TPSGC. Il y a six
pénétrations de cloison à l'avant et deux à l'arrière, lesquelles peuvent être
réutilisées avec des obturateurs adaptés, le cas échéant. Si un câble
monoconducteur n'est pas disponible immédiatement, un câble à deux
conducteurs de calibre 16 ou 18 est acceptable. L'entrepreneur doit indiquer le
prix de chaque raccord de pénétration de cloison aux fins de rajustements, à l'aide
du formulaire 1379.
Cowley 2015 227
HD-03 PROTECTION CATHODIQUE
3.1.7. Après l'installation des nouvelles anodes et des électrodes de référence sur les
cofferdams, tous les câbles doivent être raccordés ensemble dans les cofferdams,
puis ceux-ci doivent être remplis de Vaseline et rendus étanches. Avant de
rebrancher les câbles au panneau, le représentant détaché doit effectuer des tests
de résistance avant et après que le navire ait été remis à l'eau.
3.1.8. L'entrepreneur doit acheter et installer un nouvel ensemble de balais de mise à la
masse de l'arbre. Cela ne s'applique pas à la bague collectrice, laquelle est en bon
état. L'ensemble doit être constitué d'un porte-balais double de mise à la masse et
d'un porte-balais simple de captage du potentiel, complété de trois balais en
graphite argenté de 20 mm sur 10 mm. Les porte-balais doivent être isolés des
montants. Parmi les fournisseurs approuvés, il y a MPE Cathodic (voir ci-dessus)
et Jastram Technologies, 22 Trider Crescent, Dartmouth, N.-É., B3B 1R6,
courriel : sales@jastramtechnologies.com. Le câble qui relie l'ensemble balais au
millivoltmètre et le câble de mise à la masse doivent être remplacés par des neufs.
3.1.9. Le câble de mise à la masse de la mèche de gouvernail doit être remplacé.
3.1.10. Pour ce qui est de la remise en état de la peinture et des écrans diélectriques après
l'installation des nouvelles anodes et électrodes de référence, veuillez consulter la
section HD-06 du devis qui figure dans la spécification sur la peinture des oeuvres
vives du navire.
3.1.11. Peandant le désamarrage du navire, l'entrepreneur, accompagné du mécanicien en
chef présent, doit vérifier qu'il n'y a pas de fuites. Il doit effectuer toutes les
réparations nécessaires avant que le navire quitte ses tins.
3.1.12. Après la remise à flot du navire, il faut réalimenter le panneau PCCI. Puis, le
représentant détaché doit rebrancher les câbles des anodes et des électrodes de
référence, et procéder à un essai complet du système, aidé de l'entrepreneur.
3.1.13. De nouvelles anodes sacrificielles en zinc (huit anodes EFL-Z-26, voir le plan
d'amarrage) doivent être fournies et installées sur les prises d'eau à la mer, sur le
tunnel du propulseur d'étrave, et sur le gouvernail après avoir retiré les anodes
épuisées. Une anode EFL-Z-12 ou l'équivalent doit être installée dans chaque
élément structural du caisson d'eau de mer (membrures à double fond 42-44,
14 au total). Les anodes doivent être conformes à la norme MILSPEC A18001.
3.2
Emplacement
3.2.1. Emplacements des anodes PCCI :
i. Membrure 31 ½ bâbord
ii. Membrure 31 ½ tribord
iii. Membrure 39 ½ bâbord
iv. Membrure 39 ½ tribord
3.2.2. Emplacements des électrodes de référence PCCI;
i. Membrure 19 ½ bâbord
ii. Membrure 76 ½ tribord
Cowley 2015 228
HD-03 PROTECTION CATHODIQUE
Éléments faisant obstacle
3.2.3. Il incombe à l'entrepreneur de repérer les éléments faisant obstacle, de les retirer
et de les entreposer temporairement, puis de les réinstaller à bord.
3.2.4. L'entrepreneur doit assurer un accès sécuritaire et obtenir un certificat de
dégazage, au besoin.
Partie 4 : PREUVE DE RENDEMENT
4.1
Inspection
4.1.1. L'entrepreneur doit aider la GCC et ses représentants à inspecter les travaux dès
qu'ils sont terminés, surtout les anodes de la coque (PCCI et sacrificielles). Les
électrodes de référence doivent être propres et exemptes de surpulvérisation avant
que le navire soit remis à flot. Voir la section HD-06 « Peinture des oeuvres vives
de la coque, et des écrans diélectriques » .
4.1.2. Tous les travaux doivent répondre aux exigences du mécanicien en chef, du
représentant détaché et de l'inspecteur.
4.2
4.2.2
4.3
Mise à l'essai
Le représentant détaché doit procéder à une vérification complète du système PCCI
une fois le navire remis à flot. Un électricien de chantier naval doit être présent et
prêt à aider. Il est préférable que le navire fonctionne sur sa propre source d'énergie
pour cet essai.
Certification
4.3.1 Il faut fournir au mécanicien en chef une copie des fiches de données du fabricant.
Cowley 2015 229
HD-03 PROTECTION CATHODIQUE
Partie 5 : PRODUITS LIVRABLES
5.1
5.2
Dessins et rapports
L'entrepreneur doit fournir au mécanicien en chef trois copies papier et une version
électronique des rapports de travaux et de lectures réalisés de l'entrepreneur et le
représentant détaché, et des dessins des nouvelles anodes et des nouvelles électrodes de
référence.
Pièces de rechange
S. O.
5.3
Formation
S. O.
5.4
Manuels
S. O.
Cowley 2015 230
HD-04 SYSTÈME ANTISALISSURE DU CIRCUIT DE REFROIDISSEMENT À
L'EAU DE MER
Nº de Tâche : HD-04
DEVIS
Nº du champ de la
DSMTC : S.O.
HD-04 SYSTÈME ANTISALISSURE DU CIRCUIT DE REFROIDISSEMENT À
L'EAU DE MER
Partie 1 : PORTÉE
Prises d'eau du système de protection antisalissure et du système de circulation de l'eau de mer
1.1
Le présent devis a pour objet d'enlever les 16 anodes existantes épuisées dans les trois
coffres de prise d'eau et dans le caisson d'eau de mer principal. De nouvelles anodes
doivent être installées et des lectures de résistance doivent être prises et enregistrées sur
toutes les nouvelles anodes avant de les brancher, puis une autre fois après que toutes les
anodes ont été branchées au circuit électrique. Les coffres de prise d'eau et les caissons
d'eau de mer doivent être nettoyés, puis ils doivent être examinés par l'inspecteur de la
société de classification de la Lloyd's. Il faut nettoyer l'intérieur de tous les abouts
d'aspiration de la tuyauterie dans les coffres de prise d'eau et dans le caisson d'eau de mer
principal, car le débit y est restreint en raison de dépôts de tartre qui s'y accumulent. Il y a
également quatre anodes sacrificielles qu'il faut enlever et remplacer par des nouvelles
dans le caisson d'eau de mer principal. Ces anodes sont soudées au fond du réservoir.
1.2
Les travaux doivent répondre aux exigences du mécanicien en chef et de l'inspecteur de la
société de classification de la Lloyd's.
Partie 2 : RÉFÉRENCES
2.1
Dessins de référence et données de plaque signalétique
2.1.1. Dessin, manuel d'instructions, ordonnances techniques :
i. Dessin 590-96 – Plan de mise en cale sèche
ii. Dessin No ECMS-05-04-01 et 02 – Système Cathelco, « Protection
électrolytique des coffres de prise d'eau et des caissons d'eau de mer ».
iii. Les dessins et les manuels d'installation et de pièces sont à bord du navire,
et ils seront transmis à l'entrepreneur.
iv. Dessin Cowley A/F 2014
v. Installation des anodes
vi. Le contrôleur du système est alimenté par le disjoncteur 21/23 dans le
panneau L10, à une tension de 115 V C.A. monophasée.
2.1.2. Données sur l'équipement :Le système antisalissure se compose d'une
alimentation modulaire à l'intérieur d'un panneau de commande fabriqué par
Cathelco Ltd., du Royaume-Uni, situé dans l'espace principal des machines. Il
reçoit une alimentation d'entrée monophasée de 120 V, 60 Hz, et il comprend huit
Cowley 2015 231
HD-04 SYSTÈME ANTISALISSURE DU CIRCUIT DE REFROIDISSEMENT À
L'EAU DE MER
modules de commande doubles. Chacune des 16 commandes peut être réglée
entre 0 et 2 ampères C.C. Le panneau a été installé en 2003. Il y a 16 anodes
sacrificielles : six en cuivre, six en aluminium, et quatre en fer, situées dans les
coffres de prise d'eau et dans le caisson d'eau de mer.
2.2
Normes
2.2.1
2.3
Règlements
2.3.3.1
2.3.4.1
2.3.5.1
2.4
Transports Canada TP 127,
règles de la Lloyd's,
règlement sur la sécurité applicable au chantier naval.
Matériel fourni par le propriétaire
2.4.1.2 Pour cette tâche du devis, l'entrepreneur doit fournir 16 anodes et tous les autres
matériaux requis pour compléter les travaux, y compris les quatre anodes
sacrificielles Z-26.
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1
Généralités
3.1.1. L'entrepreneur doit embaucher M. Yeatman, de Andover Management Inc., 7
Canal St., Dartmouth (Nouvelle-Écosse), B2Y 2W1, no de téléphone cellulaire :
902-488-4119, andover@eastlink.ca afin qu'il supervise les travaux, procède à des
essais lorsque les travaux sont terminés et présente un rapport à la GCC. Dans sa
soumission, l'entrepreneur doit prévoir une allocation de 5 000 $ pour les services
Martin Yeatman qui seront rajustés au moyen du formulaire 1379 sur présentation
des factures.
3.1.2. L'entrepreneur doit communiquer avec le mécanicien en chef avant le début des
travaux afin d'exécuter la procédure visant à couper toutes les sources
d'alimentation au système..
3.1.3. Grilles de coffre de prise d'eau extérieur de la coque (bâbord et tribord).
Chaque grille de coffre de prise d'eau est maintenue par des vis noyées en acier
inoxydable 10 x M20 x 90 mm de long. Les écrous sont soudés au dos de
barrettes méplates de 100 x 65 x 12,5 mm. La longueur des vis n'est pas indiquée
sur le dessin. Les vis sont bloquées au moyen d'une soudure par point.
L'entrepreneur doit indiquer un prix pour remplacer 5 grilles par des neuves et un
prix unitaire aux fins de rajustement par TPSGC à l'aide du formulaire 1379.
Cowley 2015 232
HD-04 SYSTÈME ANTISALISSURE DU CIRCUIT DE REFROIDISSEMENT À
L'EAU DE MER
3.1.4. L'entrepreneur doit enlever tous les couvercles de trous d'homme et les grilles de
coffres de prise d'eau pour accéder aux anodes. L'entrepreneur doit enlever les
16 anodes du système antisalissure, peu importe leur degré d'épuisement, et
nettoyer les capuchons de sécurité et le bordé à l'endroit où elles sont installées.
(Toutes les anodes épuisées doivent être remises au mécanicien en chef). Il faut
remplacer les capuchons de sécurité sévèrement corrodés ou endommagés par des
nouveaux. La boîte de distribution, située sous le panneau de commande, et les
câbles existants branchés aux anodes et à la boîte de jonction du retour à la masse
doivent être enlevés et jetés au rebut. L'entrepreneur doit éliminer ces rebuts
conformément au règlement environnemental provincial.
3.1.5. Avant d'y entrer, le réservoir doit être certifié « sécuritaire pour les travailleurs »
ou « sécuritaire pour le travail à chaud », comme l'exige le document TP3177E de
la Sécurité maritime de Transports Canada. Il faut remettre les certificats au
mécanicien en chef et en afficher des copies près du trou d'homme du réservoir et
de la passerelle.
3.1.6. Les évaluations de sécurité avant les travaux doivent être réalisées conformément
au Manuel de sécurité de la flotte de la Garde côtière canadienne ou aux
règlements du gouvernement provincial.
3.1.7. Nouvelles anodes L'entrepreneur doit acheter 16 nouvelles anodes avec les
fixations conformément aux dessins, ainsi que six (6) capuchons de sécurité de
rechange de l'ancien type, fabriqués par l'entreprise EMCS Industries Ltd., située
au 2066 Henry Ave. West, Sidney (Colombie-Britannique) V8L 5Y1, courriel
emcsltd@ramsaygroup.com. Les pièces de fixation doivent convenir aux
capuchons de sécurité de l'ancien type.
3.1.8. Avant d'installer les anodes, l'entrepreneur doit concevoir les raccords appropriés
afin de soumettre à une épreuve de pression les huit (8) capuchons de sécurité et
les rallonges de conduits acheminées dans le double fond, à bâbord et à tribord,
dans les coffres de prise d'eau principaux. Le coût de réparations possibles sera
négocié avant d'entreprendre les travaux. Toutes les anodes doivent ensuite être
installées conformément aux dessins.
3.1.9. De nouveaux câbles doivent être installés. Ces câbles doivent être des câbles
blindés monoconducteurs navals approuvés de calibre 14 AWG. Si des câbles
unifilaires ne sont pas disponibles, d'autres types de câbles seront envisagés. Il y a
16 câbles d'anode et 4 câbles de masse. Environ 300 mètres de câbles seront
nécessaires. L'entrepreneur doit indiquer son prix d'installation par longueurs de
5 mètres aux fins de rajustement par TPSGC à l'aide du formulaire 1379. Les
câbles doivent être dotés d'extrémités à sertissage droites adaptées au bornier dans
le panneau, et de cosses rectangulaires adaptées aux câbles arrière des anodes. Il
faut remplacer toue les presse-étoupes défectueux sur les capuchons de sécurité.
Les câbles qui alimentent le coffre de prise d'eau de la pompe d'incendie doivent
passer par la même traversée de cloison que les câbles remplacés. Les blocs
endommagés doivent être remplacés.
3.1.10. Les anodes doivent être serrées à un couple de 90 à 100 lb/pi, et les câbles
rebranchés. Les capuchons de sécurité dans les coffres de prise d'eau principaux
de bâbord et de tribord doivent être remplis de Vaseline, et il faut poser de
nouveaux joints toriques sur les couvercles. Les autres couvercles ou presseCowley 2015 233
HD-04 SYSTÈME ANTISALISSURE DU CIRCUIT DE REFROIDISSEMENT À
L'EAU DE MER
étoupes de capuchon de sécurité ne doivent pas être installés avant l'essai de
flottaison du navire, et ils doivent être inspectés pour y déceler la présence de
fuites. Une fois leur étanchéité démontrée, les capuchons doivent être remplis de
Vaseline et les couvercles doivent être installés avec de nouveaux joints toriques,
au besoin.
3.1.11. Avant de brancher les câbles au panneau, le représentant détaché doit vérifier la
résistance et le potentiel.
3.1.12. Après la remise à l'eau du navire, l'alimentation du panneau doit être rétablie, puis
le représentant détaché doit rebrancher les câbles d'anode et d'électrode de
référence pour ensuite effectuer un essai complet du système, aidé de
l'entrepreneur.
3.1.13. L'entrepreneur doit enlever tous les dépôts qui s'écaillent dans le caisson d'eau de
mer et dans les coffres de prise d'eau, et il doit les éliminer conformément au
règlement provincial. L'entrepreneur ne doit pas gratter les dépôts des parties
internes du caisson d'eau de mer, car ces dépôts servent de revêtement protecteur.
3.1.14. Une fois le nettoyage de l'intérieur terminé, l'entrepreneur doit prendre les
mesures nécessaires pour que l'inspecteur de la Lloyd's inspecte l'intérieur du
caisson d'eau de mer principal et des trois coffres de prise d'eau.
3.1.15. L'entrepreneur doit installer les nouvelles anodes antisalissures et anticorrosion, et
les anodes en fonte conformément aux instructions du représentant détaché et au
dessin d'emplacement. Les quatre anodes en fonte figurent sur le dessin EMCS05-04-01 comme suit : 13TC8 / 14-TC9 / 15-TC10 / 16-TC14. L'entrepreneur doit
utiliser uniquement des joints d'étanchéité et des raccords neufs. Il faut prendre
des lectures des valeurs de résistance sur toutes les nouvelles anodes avant et
après l'installation et les consigner. Les capuchons de sécurité des anodes doivent
être munis de nouveaux joints d'étanchéité.
3.1.16. L'entrepreneur doit nettoyer la tuyauterie interne de tous les abouts d'aspiration
d'eau de mer à l'intérieur du caisson d'eau de mer principal. Il y a en tout
12 abouts d'aspiration d'eau de mer conformément au tableau ci-dessous :
Numéro
Description
Diamètre (mm)
CW-11
Génératrice bâbord de service de bord 65
CW-13
Compresseurs d'air
38
CW-14
Moteur principal bâbord
150
CW-15
Réfrigération
38
CW-16
Moteur principal tribord
150
CW-17
Génératrice tribord
65
Cowley 2015 234
HD-04 SYSTÈME ANTISALISSURE DU CIRCUIT DE REFROIDISSEMENT À
L'EAU DE MER
CW-18
Génératrice portuaire
65
B-16
Pompe d'incendie principale
100
B-17
Pompe de service général
100
B-36
Pompe de cale
No
100
Pompe d'osmose inverse
No
38
Pompe d'incendie de secours du coffre 100
de prise d'eau avant
3.1.17. L'entrepreneur doit remplacer et fixer tous les couvercles de trou d'homme avec
des joints neufs, et les goujons des couvercles doivent être nettoyés à la brosse
métallique et revêtus d'un produit antigrippant.
3.1.18. L'entrepreneur doit installer et fixer les trois grilles de coffre de prise d'eau, et les
vis retenant ces grilles doivent être serrées au couple indiqué et soudées par point.
Les soudures doivent être meulées à ras du profile de la coque. Après
l'installation, les grilles doivent être revêtues d'un apprêt et peintes conformément
aux détails indiqués dans le devis sur la peinture des œuvres vives.
3.1.19. Peandant le désamarrage du navire, l'entrepreneur, accompagné du mécanicien en
chef présent, doit vérifier qu'il n'y a pas de fuites. Il doit effectuer toutes les
réparations nécessaires avant que le navire quitte ses tins.
3.2
Emplacement
3.2.1. Emplacement(s) des anodes :
Coffre de prise d'eau avant de la pompe d'incendie de secours
(4 anodes)
Membr. 80-82
Caisson d'eau de mer principal
(4 anodes)
Membr.42-44
Coffres de prise d'eau bâbord et tribord
(4 anodes par coffre)
Membr. 42-44
Total de 16 anodes
3.3
Éléments faisant obstacle
3.2.1. Il incombe à l'entrepreneur de repérer les éléments faisant obstacle, de les retirer
et de les entreposer temporairement, puis de les réinstaller à bord.
Cowley 2015 235
HD-04 SYSTÈME ANTISALISSURE DU CIRCUIT DE REFROIDISSEMENT À
L'EAU DE MER
Partie 4 : PREUVE DE RENDEMENT
4.1
Inspection
4.1.3. L'entrepreneur doit aider la GCC et ses représentants à vérifier les travaux une
fois terminés.
4.1.4. Tous les travaux doivent être effectués à la satisfaction de l'inspecteur de la
Lloyd's, du mécanicien en chef et du représentant détaché.
4.2
Essais
4.2.1 Le représentant détaché doit procéder à une vérification complète du système une
fois le navire remis à flot. Un électricien de chantier naval doit être présent et prêt à aider.
4.3
Certification
4.3.1 Il faut fournir au mécanicien en chef une copie des fiches de données du fabricant.
Partie 5 : PRODUITS LIVRABLES
Dessins et rapports
5.1
L'entrepreneur doit fournir au mécanicien en chef trois copies imprimées et une version
électronique des rapports de travaux, des lectures et des dessins réalisés par l'entrepreneur
et le représentant détaché.Pièces de rechange
Aucune pièce de rechange requise
5.2
Formation
Aucune formation requise
5.3
Manuels
S. O.
Cowley 2015 236
HD-05 ANODES SACRIFICIELLES DE LA COQUE
Nº de tâche : HD-05
DEVIS
Nº du champ de la
DSMTC : S.O.
HD-05 ANODES SACRIFICIELLES DE LA COQUE
PARTIE 1 : PORTÉE
1.1 La présente tâche vise le remplacement des deux anodes installées de part et
d'autre au milieu du navire, immédiatement sous les quilles de roulis, et les
quatre anodes à l'extérieur des tunnels de propulseur d'étrave (2 de chaque côté).
Les anodes sont soudées à la coque.
PARTIE 2 : RÉFÉRENCES
2.1
Dessins de référence et données de plaque signalétique
2.1.1. Consulter le plan de carénage 590-96 pour tous les détails sur l'emplacement
des anodes.
2.2
NORMES
2.3
Règlements
2.3.1
2.4
Équipement fourni par le propriétaire
2.4.1
L'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout l'équipement et toutes les
pièces nécessaires pour l'exécution des travaux, c'est-à-dire, sauf indication contraire,
6 anodes Z-26 de 22 livres de Eastern Foundries Ltd. ou l'équivalent.
PARTIE 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1
Généralités


L'entrepreneur doit retirer les anodes épuisées qui se trouvent à l'extérieur
du tunnel du propulseur d'étrave et au milieu du navire, sous les quilles de
roulis à bâbord et à tribord. L'entrepreneur doit meuler à fleur de la coque le
résidu de soudure à l'endroit où les supports ont été coupés. L'entrepreneur
doit poser des anodes neuves à l'extérieur du tunnel de propulseur d'étrave et
retoucher le revêtement de la coque.
Tous les matériaux doivent être fournis par l'entrepreneur.
L'entrepreneur doit éliminer les anodes épuisées conformément à la
réglementation provinciale en vigueur sur la protection de
Cowley 2015 237
HD-05 ANODES SACRIFICIELLES DE LA COQUE
l'environnement.
3.2

L'entrepreneur doit exécuter ces travaux avant la peinture de la coque afin
que le métal soit apprêté et peint en même temps que le reste de la coque.

Tous les travaux doivent être exécutés conformément aux exigences du
mécanicien en chef.
EMPLACEMENT

3.3
Quatre anodes à l'extérieur du tunnel du propulseur d'étrave (2 de chaque
côté) et deux anodes au milieu du navire, à bâbord et à tribord,
immédiatement sous les quilles de roulis.
ÉLÉMENTS FAISANT OBSTACLE
3.3.1
S.O.
PARTIE 4 : PREUVE DE RENDEMENT
4.1
Inspection
4.1.1. Inspection visuelle à 100 % par le mécanicien en chef.
4.2
MISE À L'ESSAI
S.O.
4.3
CERTIFICATION
S.O.
PARTIE 5 : PRODUITS LIVRABLES
5.1
Dessins et rapports
5.2
Pièces de
rechange
S.O.
5.3
Formation
S.O.
Manuels S.O.
5.4
Cowley 2015 238
(M/E) HD-06 PEINTURE DE LA CARÈNE
No de tâche : HD-06
DEVIS
Nº du champ de la
DSMTC : S.O.
(M/E) HD-06 PEINTURE DE LA CARÈNE
PARTIE 1 : PORTÉE
1.1
La présente tâche a pour objet de réparer, retoucher et refaire la totalité du
revêtement Inerta de la carène de la coque à partir de 6 po au-dessus de la ligne de
flottaison jusqu'à la quille. L'entrepreneur doit également enduire le gouvernail et la
tuyère Kort. Il doit aussi peindre l'échelle de tirant d'eau et les marques de franc-bord.
1.2
Ces travaux doivent être réalisés en même temps que les éléments
suivants : HD-08 Peinture de la coque au-dessus de la zone de
renforcement antiglace.
PARTIE 2 : RÉFÉRENCES
2.1
Dessins de référence et données de plaque signalétique
Surface totale de la carène : 1 188 mètres carrés.
2.2
Normes
2.2.1 Se conformer aux fiches signalétiques des produits du fabricant.
2.3
Règlement
2.3.1 Travaux à la satisfaction de l'inspecteur de la NACE.
2.4
Matériel fourni par le propriétaire
2.4.1 À noter que la Garde côtière canadienne doit offrir les services d'un
inspecteur indépendant de la NACE.
2.4.2 L'entrepreneur doit fournir la totalité des articles et des éléments suivants :
matériaux, équipement comme les plateformes, les échafaudages, les abris, le
chauffage, l'équipement de peinture et les pièces pour les travaux, sauf indication
contraire.
Cowley 2015 239
(M/E) HD-06 PEINTURE DE LA CARÈNE
PARTIE 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1Généralités
3.1.1. L'entrepreneur doit réparer 140 mètres carrés du revêtement de carène (SA
2 1/2 sur 140 mètres carrés) et décaper à la brosse la totalité des
1 188 mètres carrés.
3.1.2. L'entrepreneur doit indiquer un prix unitaire par mètre carré pour le décapage
au jet.
3.1.3. L'entrepreneur doit indiquer un prix unitaire par mètre carré pour le revêtement
complet.
3.1.4. Toutes les anodes doivent être installées avant la peinture. Les anodes
sacrificielles de la coque doivent être protégées contre la peinture et le
décapage au jet; la protection doit être retirée avant la sortie du bassin.
3.1.5. Les zones visées doivent subir un décapage au jet SA 2 1/2, avec rebords
amincis; il s'agit de rendre le revêtement Inerta rugueux pour que le nouveau
revêtement puisse y adhérer. L'entrepreneur doit éliminer toute la grenaille
après le décapage au jet.
3.1.6. L'entrepreneur est responsable d'assurer la propreté de la coque avant,
pendant et immédiatement après l'application du revêtement.
3.1.7. La grenaille ne doit en aucun cas s'infiltrer dans une partie quelconque du
navire. Tous les points d'accès doivent être adéquatement recouverts par
l'entrepreneur. Il s'agit notamment des sorties d'échappement des moteurs
principaux et des génératrices principales situées sur le dessus de la
cheminée.
3.1.8. L'entrepreneur doit obturer les dalots et conduites d'évacuation de pont et
doit prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter que des liquides
ne contaminent les zones en cours de préparation ou d'application du
revêtement.
3.1.9. L'entrepreneur doit veiller à ce que les surfaces et l'équipement qui ne sont
pas précisés dans la présente ne soient pas enduits et que les orifices
d'aspiration ou d'évacuation du bordé, y compris les transducteurs, ne soient
pas obstrués par le revêtement.
3.1.10. L'entrepreneur doit protéger la machinerie de pont et tout autre
équipement jugé nécessaire contre le grenaillage et la peinture. Sont
notamment inclus les garants des canots de sauvetage et les bossoirs des
embarcations rapides de sauvetage.
3.1.11. Les caisses de prise d'eau et les grilles doivent être protégées pendant le
décapage au jet et l'application du revêtement. Les orifices doivent
présenter leur diamètre original avant la remise à flot.
3.1.12. L'équipement utilisé pour appliquer le revêtement doit être conforme aux
spécifications du fabricant de revêtement.
3.1.13. Aucune substitution de peinture n'est permise. Seule l'épaisseur du feuil
sec (ÉFS) est utilisée aux fins d'évaluation.
3.1.14. La séquence d'application des revêtements est la suivante : 1. 1ère couche :
Cowley 2015 240
(M/E) HD-06 PEINTURE DE LA CARÈNE
apprêt à retouche Intershield ENA 300 aluminium d'une épaisseur de 6 mil
(ÉFS); 2. 2e couche : apprêt Intershield ENA 300 bronze d'une épaisseur de
6 mil (ÉFS); 3e couche : peinture Intergard 377 noire d'une épaisseur de
6 mil (ÉFS).
3.1.15. Couche de finition complète de peinture époxyde durcissant à basse
température Intergard 377 noire d'une épaisseur de 6 à 8 mil (ÉFS),
résistante à l'abrasion.
3.1.16. L'entrepreneur doit peindre l'échelle de tirant d'eau et les marques de francbord au moyen d'une couche de peinture époxy Intergard 264.
Emplacement
3.1.17. Totalité de la carène.
3.2.1 Éléments faisant obstacle
Il incombe à l'entrepreneur de repérer les éléments faisant obstacle, de les retirer et de les
entreposer temporairement, puis de les réinstaller à bord.
PARTIE 4 : PREUVE DE RENDEMENT
4.1
Inspection
4.1.1. Tous les travaux doivent être exécutés à la satisfaction du mécanicien
en chef, de l'inspecteur de la NACE.
4.2
Mise à l'essai
4.2.2
4.3
Certification
4.3.1 Il faut fournir au mécanicien en chef une copie des fiches de données du
fabricant.
Cowley 2015 241
(M/E) HD-06 PEINTURE DE LA CARÈNE
PARTIE 5 : PRODUITS LIVRABLES
5.1
Dessins et rapports
5.1.1.
Trois copies papier des rapports de radoub concernant toutes les tâches
effectuées dans le cadre du présent devis doivent être fournies au mécanicien en
chef.
5.2
Pièces de
rechange
S.O.
5.3
Formation
S.O.
5.4
Manuels
S.O.
Cowley 2015 242
Nº de tâche : HD-07
DEVIS
Nº du champ de la
DSMTC : S.O.
HD-07 DALOTS ET TUYAUX DE DRAINAGE
PARTIE 1 - PORTÉE
1.1 Le présent devis porte sur le remplacement, par de l'équipement neuf, de l'ensemble des
conduits de dalots et canalisations de drainage extérieurs détériorés.
1.2 Ces travaux doivent être réalisés en même temps que les tâches de devis de radoub
suivantes : H-12 Plancher et planchers bruts, H-14 Panneautage, H-16, H-17 Plancher de
cuisine, H-22 Conduites d'incendie, H-24 Remplacement des canalisations du circuit d'eau
douce, et HD-17 Bossoir Miranda bâbord.
PARTIE 2 -
RÉFÉRENCES
2.1 Plans de conception
2.1.1 Dalots et drains extérieurs, 590-51, rév. 0
2.2 Équipement fourni par le propriétaire
2.2.1 Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
PARTIE 3 -
DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1 Généralités
3.1.1 L'entrepreneur doit prévenir le mécanicien en chef avant de commencer les
travaux.
3.1.2 L'entrepreneur doit s'assurer que toutes les zones de travaux sont propres et bien
rangées avant la fin de la journée de travail de manière à garantir un
environnement sécuritaire.
3.1.3 L'entrepreneur doit éliminer tous les bords tranchants et meuler toutes les bavures.
Cowley 2015 243
3.1.4 L'entrepreneur doit repeindre les zones endommagées conformément au devis du
client.
3.1.5 Tous les nouveaux tuyaux, raccords et pénétrations doivent être identiques à ceux
du système d'origine. Les canalisations doivent être en acier noir de
nomenclature 80.
3.1.6 Le soudage doit être effectué conformément à la dernière révision de la Lloyd's. Il
convient par ailleurs d'obtenir l'approbation de la Lloyd's avant le début des
travaux de soudage.
3.1.7 L'entrepreneur doit entreposer tous les matériaux conformément aux instructions
du mécanicien en chef.
3.1.8 L'entrepreneur doit effectuer le nettoyage de tous les débris produits pendant les
travaux du présent devis, y compris les débris résultant des pénétrations des
canalisations et des cloisons, et les éliminer conformément aux règlements
provinciaux.
3.1.9 Avant d'installer les nouvelles canalisations, l'entrepreneur doit les peindre
conformément au devis du client.
3.1.10 L'entrepreneur doit recouvrir d'un nouveau revêtement toutes les nouvelles
pénétrations des cloisons, du pont et de la coque, conformément au devis du client.
3.1.11 L'entrepreneur doit, avec l'aide du mécanicien en chef, s'assurer que tous les
autres systèmes qu'il faut déposer pour accéder aux conduits de dalots et aux
canalisations de drainage sont verrouillés et vidangés avant la dépose.
3.2 Conduits de dalots et canalisations de drainage du pont de gaillard
3.2.1 L'entrepreneur doit déposer et entreposer tous les panneaux de plafond du fumoir,
de la cabine des membres d'équipage, de l'atelier et du magasin de maître
d'équipage, et de l'entrepôt du matériel de génie.
3.2.2 L'entrepreneur doit déboulonner, déposer et entreposer toutes les manchettes de
raccordement des autres systèmes susceptibles de faire obstacle à la dépose des
conduits de dalots et des canalisations de drainage.
3.2.3 Liste des dalots et drains à remplacer :
a.
b.
c.
Cowley 2015 244
DD19
DD20
DD21
d.
e.
f.
g.
h.
i.
j.
k.
l.
DD22
DD23
DD24
DD25
DD26
DD27
DD28
DD29
DD30
3.2.4 L'entrepreneur doit découper tous les conduits de dalots et toutes les canalisations
de drainage entre les pénétrations des cloisons, du pont et de la coque.
3.2.5 L'entrepreneur doit découper toutes les pénétrations des cloisons, du pont et de la
coque par où passent les conduits de dalots et les canalisations de drainage.
3.2.6 L'entrepreneur doit fabriquer de nouvelles pénétrations semblables à toutes les
pénétrations des cloisons, du pont et de la coque qui ont été enlevées, comme
l'indique la réf. 2.1.1, et les installer à la place des anciennes pénétrations.
3.2.7 L'entrepreneur doit installer de nouvelles canalisations en les acheminant de la
même manière que celles qui ont été retirées.
3.2.8 L'entrepreneur doit réutiliser les étriers de suspension et les supports de tuyauterie
existants, dans la mesure du possible, et remplacer ceux que la Lloyd's ou le
mécanicien en chef jugent inutilisables.
3.2.9 L'entrepreneur doit remettre en place toutes les canalisations d'autres systèmes
ayant été déposées, ainsi que le bordé de pont, conformément aux exigences du
mécanicien en chef.
3.3 Conduits de dalots et canalisations de drainage du pont supérieur
3.3.1 L'entrepreneur doit déposer et entreposer tous les panneaux de plafond du salon de
l'équipage, des toilettes des vestiaires, de la cuisine, des cabines des agents de
programme et du gymnase.
3.3.2 L'entrepreneur doit déboulonner, déposer et entreposer toutes les manchettes de
raccordement des autres systèmes susceptibles de faire obstacle à la dépose des
conduits de dalots et des canalisations de drainage.
3.3.3 Liste des dalots et drains à remplacer :
a.
b.
Cowley 2015 245
DD31
DD32
c.
d.
e.
f.
g.
h.
i.
j.
k.
l.
m.
n.
DD33
DD34
DD35
DD36
DD37
DD38
DD39
DD40
DD41
DD42
DD43
Drain sous l'écoutille à plat pont, membrure 32
3.3.4 L'entrepreneur doit découper tous les conduits de dalots et toutes les canalisations
de drainage entre les pénétrations des cloisons, du pont et de la coque.
3.3.5 L'entrepreneur doit découper toutes les pénétrations des cloisons, du pont et de la
coque par où passent les conduits de dalots et les canalisations de drainage.
3.3.6 L'entrepreneur doit fabriquer de nouvelles pénétrations semblables à toutes les
pénétrations des cloisons, du pont et de la coque qui ont été enlevées, comme
l'indique la réf. 2.1.1, et les installer à la place des anciennes pénétrations.
3.3.7 L'entrepreneur doit installer de nouvelles canalisations en les acheminant de la
même manière que celles qui ont été retirées.
3.3.8 L'entrepreneur doit réutiliser les étriers de suspension et les supports de tuyauterie
existants, dans la mesure du possible, et remplacer ceux que la Lloyd's ou le
mécanicien en chef jugent inutilisables.
3.3.9 L'entrepreneur doit remettre en place toutes les canalisations d'autres systèmes
ayant été déposées, ainsi que le bordé de pont, conformément aux exigences du
mécanicien en chef.
3.4 Conduits de dalots et canalisations de drainage derrière la membrure 0 (non indiqué
sur le dessin)
3.4.1 L'entrepreneur doit déposer tous les panneaux de plafond et l'isolant qui doivent
être retirés des espaces de l'appareil à gouverner et du moteur hydraulique, et les
entreposer en vue de les réinstaller.
3.4.2 L'entrepreneur doit déboulonner, déposer et entreposer toutes les manchettes de
raccordement des autres systèmes susceptibles de faire obstacle à la dépose des
conduits de dalots et des canalisations de drainage.
Cowley 2015 246
3.4.3 Liste des dalots et drains à remplacer :
a.
b.
c.
Écoutille de sauvetage, à la membrure 0, jusqu'à la décharge à la mer
côté bâbord
Tableau côté bâbord – Accès à la citerne de ballast nº 5
Tableau côté tribord
3.4.4 L'entrepreneur doit découper toute la tuyauterie des conduits des dalots et de
drainage entre les pénétrations des cloisons, du pont et de la coque.
3.4.5 L'entrepreneur doit découper toutes les pénétrations des cloisons, du pont et de la
coque par où passent les conduits de dalots et les canalisations de drainage.
3.4.6 L'entrepreneur doit fabriquer de nouvelles pénétrations semblables à toutes les
pénétrations des cloisons, du pont et de la coque qui ont été enlevées, comme
l'indique la réf. 2.1.1, et les installer à la place des anciennes pénétrations.
3.4.7 L'entrepreneur doit installer de nouvelles canalisations en les acheminant de la
même manière que celles qui ont été retirées.
3.4.8 L'entrepreneur doit réutiliser les étriers de suspension et les supports de tuyauterie
existants, dans la mesure du possible, et remplacer ceux que la Lloyd's ou le
mécanicien en chef jugent inutilisables.
3.4.9 L'entrepreneur doit remettre en place toutes les canalisations d'autres systèmes
ayant été déposées, ainsi que le bordé de pont, conformément aux exigences du
mécanicien en chef.
3.5 Éléments faisant obstacle
3.5.1 Il incombe à l'entrepreneur de repérer les éléments qui font obstacle, de les retirer
et de les entreposer temporairement, puis de les réinstaller à bord.
3.5.2 L'étanchéité de toutes les pénétrations étanches doit être vérifiée et approuvée par
l'inspecteur de la Lloyd's qui apposera sa signature à cette fin.
Cowley 2015 247
PARTIE 4 -
PREUVE DE RENDEMENT
4.1 Inspection
4.1.1 Tous les travaux doivent être effectués conformément aux exigences du
mécanicien en chef.
4.1.2 Toutes les soudures doivent faire l'objet d'une inspection visuelle complète (100%)
par l'inspecteur de la Lloyd's et le mécanicien en chef.
4.1.3 Un total de 10 % des soudures doivent faire l'objet d'un contrôle magnétoscopique
mené par un personnel approuvé.
4.1.4 Il incombe à l'entrepreneur d'effectuer un contrôle de la qualité de l'air afin de
permettre l'exécution du travail à chaud et l'accès aux endroits nécessaires.
4.1.5 L'entrepreneur doit émettre et afficher les permis de travail à chaud et assurer un
piquet d'incendie.
4.1.6 L'entrepreneur doit inspecter les endroits où des travaux ont été réalisés afin de
s'assurer que tous les débris ont été éliminés.
4.2 Mise à l'essai
4.2.1 L'inspecteur de la Lloyd's et le mécanicien en chef doivent vérifier visuellement
100 % des soudures.
4.2.2 Un total de 10 % des soudures doivent faire l'objet d'un contrôle magnétoscopique
mené par un personnel approuvé.
4.2.3 Un chimiste ou une personne qualifiée dont le choix relève du mécanicien en chef
doit certifier que les endroits où un travail à chaud doit être effectué sont
sécuritaires.
4.3 Certification
4.3.1 Les soudeurs doivent être certifiés par le Bureau canadien de soudage.
4.3.2 Les chimistes doivent détenir une certification.
4.3.3 Les techniciens chargés des essais non destructifs doivent détenir une certification.
4.3.4 La certification de tous les types d'acier utilisés et des canalisations doit être
approuvée par l'inspecteur de la Lloyd's avant le début des travaux.
Cowley 2015 248
PARTIE 5 - Produits livrables
5.1 Rapports
5.1.1 L'entrepreneur doit fournir trois copies papier et une copie électronique du rapport
portant sur l'ensemble des travaux réalisés, y compris tout le contenu de la
section 4.3.
5.2 Formation
5.2.1 S.O.
5.3 Pièces de rechange
5.3.1 S.O.
5.4 Manuels
5.4.1 S.O.
Cowley 2015 249
(Ingénierie navale)
No de tâche : HD-08
(Ingénierie navale)
renforcement antiglace
HD-08 : Peinture de la coque au-dessus de la zone de
renforcement antiglace
DEVIS
NO LLOYD'S
HD-08 : Peinture de la coque au-dessus de la zone de
Partie 1 : PORTÉE
1.1
1.2
La présente tâche porte sur le décapage au jet et la peinture de la coque du navire, de la
ligne de flottaison jusqu'aux pavois supérieurs (aux couleurs de la Garde côtière).
Ces travaux doivent être exécutés en même temps que la tâche suivante :
Toutes les tâches du devis comprises dans l'élément HD-6 – Peinture de la carène.
Partie 2 : RÉFÉRENCES
2.1
Dessins de référence et données de plaque signalétique
2.1.1. Surface totale au-dessus de la zone de renforcement antiglace : 800 mètres carrés.
2.2
Normes
2.2.1 Se conformer aux fiches signalétiques des produits du fabricant.
2.3
Règlement
2.3.1 Travaux à la satisfaction de l'inspecteur de la NACE.
2.4
Matériel fourni par le propriétaire
2.4.2
L'entrepreneur doit fournir la totalité des articles et des éléments suivants :
matériaux, équipement comme les plateformes, les échafaudages, les abris, le
chauffage, l'équipement de peinture et les pièces pour les travaux, sauf indication
contraire.
Cowley 2015 250
(Ingénierie navale)
HD-08 : Peinture de la coque au-dessus de la zone de
renforcement antiglace
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1
Généralités
3.1.1. Les zones endommagées doivent être décapées au jet SA-2 1/2 sur une surface de
120 mètres carrés et un décapage à la brosse SS SA1 ou SSPC-SP7 (sur toute la
surface – 800 mètres carrés). Les surfaces intactes adjacentes doivent être
amincies pour offrir une bonne adhésion au nouveau revêtement.
3.1.2. La ligne de flottaison est clairement marquée sur la coque et sur les dessins du
navire. Pour éviter toute erreur, le mécanicien en chef doit l'indiquer.
3.1.3. L'entrepreneur doit prévoir un lieu d'entreposage convenable des matériaux et de
l'équipement près du chantier, à une température recommandée pour les peintures
et revêtements afin qu'ils soient faciles à préparer et à appliquer.
3.1.4. L'équipement de mélange et de pulvérisation doit être constamment chauffé et
protégé au besoin pendant l'utilisation afin de maintenir le revêtement à la
température recommandée.
3.1.5. L'entrepreneur doit fournir un prix unitaire au mètre carré pour le décapage au jet.
3.1.6. L'entrepreneur doit indiquer un prix unitaire par mètre carré pour le revêtement
complet.
3.1.7. Toutes les anodes doivent être installées avant la peinture. Les anodes
sacrificielles de la coque doivent être protégées contre la peinture et le décapage
au jet; la protection doit être retirée avant la sortie du bassin.
3.1.8. L'entrepreneur doit éliminer toute la grenaille après le décapage au jet.
3.1.9. L'entrepreneur est responsable d'assurer la propreté de la coque avant, pendant et
immédiatement après l'application du revêtement.
3.1.10. La grenaille ne doit en aucun cas s'infiltrer dans une partie quelconque du navire.
Tous les points d'accès doivent être adéquatement recouverts par l'entrepreneur. Il
s'agit notamment des sorties d'échappement des moteurs principaux et des
génératrices principales situées sur le dessus de la cheminée.
3.1.11. L'entrepreneur doit obturer les dalots et conduites d'évacuation de pont et doit
prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter que des liquides ne
contaminent les zones en cours de préparation ou d'application du revêtement.
3.1.12. L'entrepreneur doit veiller à ce que les surfaces et l'équipement qui ne sont pas
précisés dans la présente ne soient pas enduits et que les orifices d'aspiration ou
d'évacuation du bordé, y compris les transducteurs, ne soient pas obstrués par le
revêtement.
3.1.13. L'entrepreneur doit également tout faire pour que la préparation de la coque ou
l'application des couches de peinture n'entraînent pas de dommages, de nettoyage
inutile ou de réparations.
3.1.14. L'entrepreneur doit protéger la machinerie de pont et tout autre équipement jugé
nécessaire contre le grenaillage et la peinture. Sont notamment inclus les garants
des canots de sauvetage et les bossoirs des embarcations rapides de sauvetage.
3.1.15. Les caisses de prise d'eau et les grilles doivent être protégées pendant le décapage
au jet et l'application du revêtement. Les orifices doivent présenter leur diamètre
original avant la remise à flot.
Cowley 2015 251
(Ingénierie navale)
HD-08 : Peinture de la coque au-dessus de la zone de
renforcement antiglace
3.1.16. L'équipement utilisé pour appliquer le revêtement doit être conforme aux
spécifications du fabricant de revêtement.
3.1.17. Aucune substitution de peinture n'est permise. Seule l'épaisseur du feuil sec
(ÉFS) est utilisée aux fins d'évaluation.
3.1.18. La séquence d'application des revêtements est la suivante : Il faut appliquer
4 couches : 2 couches d'apprêt et de 2 couches de finition. Les surfaces où le
métal est mis à nu doivent également être enduites d'apprêt Interprime CPA 099
rouge de 3 mil d'épaisseur (ÉFS).
3.1.19. Les surfaces sous-jacentes qui doivent être peintes en rouge GCC doivent recevoir
une couche d'apprêt blanc CPA 097 d'une épaisseur de 3 mil (ÉFS). Les surfaces
sous-jacentes doivent ensuite être couvertes d'une couche de blanc de finition
pour empêcher les ombres dans la couche de finition.
3.1.20. La couche de finition doit être appliquée comme suit : (1.) De la lisse à la zone de
renforcement antiglace : LAA Intersheen rouge GCC, entre 1,6 et 2 mil (ÉFS),
(2.) Bandes Intersheen noir LAY0999, entre 1,6 et 2 mil (ÉFS, (3.) Intersheen
blanc LAY-000, entre 1,6 et 2 mil (ÉFS). Blanc de la Garde côtière.
3.1.21. L'épaisseur du nouveau revêtement doit être vérifiée et notée à trois différents
endroits, sur chaque surface réparée. Les endroits de mesure seront indiqués par le
représentant du propriétaire.
3.2
Emplacement
3.2.1. La coque, de la ligne de flottaison jusqu'aux pavois supérieurs.
3.3
Éléments faisant obstacle
3.2.1. Il incombe à l'entrepreneur de repérer les éléments faisant obstacle, de les retirer
et de les entreposer temporairement, puis de les réinstaller à bord.
Partie 4 : PREUVE DE RENDEMENT
4.1
Inspection
Tous les travaux doivent être exécutés à la satisfaction du mécanicien en chef et de
l'inspecteur de la NACE).
4.2
Mise à l'essai
Cowley 2015 252
(Ingénierie navale)
HD-08 : Peinture de la coque au-dessus de la zone de
renforcement antiglace
4.2.2
4.3
Certification
4.3.1 Il faut fournir au mécanicien en chef une copie des fiches de données du fabricant.
Partie 5 : PRODUITS LIVRABLES
5.1
Dessins et rapports
5.1.1 Trois copies papier des rapports de radoub concernant toutes les tâches effectuées dans le
cadre du présent devis doivent être fournies au mécanicien en chef.
5.2
Pièces de rechange
S.O.
5.3
Formation
S.O.
5.4
Manuels
S.O.
Cowley 2015 253
(Ingénierie navale)
No de tâche : HD-09
(Ingénierie navale)
HD-9 Abouts et joints de coque
DEVIS
NO LLOYD'S
HD-9 Abouts et joints de coque
Partie 1 : PORTÉE
1.1
1.2
Remarque : la présente tâche doit être effectuée avant les tâches HD-5 et HD-6 et HD-10.
Soudures bout à bout et joints du bordé de la coque à réparer.
Partie 2 : RÉFÉRENCES
2.1
Dessins de référence et données de plaque signalétique
2.1.1.
2.2
Normes
2.2.1
2.3
Règlement
2.3.1
2.4
Matériel fourni par le propriétaire
Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout l'équipement
et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
Cowley 2015 254
(Ingénierie navale)
HD-9 Abouts et joints de coque
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1
Généralités
3.1.1. Les soudures bout à bout et les joints du bordé de la coque qui doivent être
réparés doivent être définis au moment de l'inspection de la coque par le
représentant de la Lloyd's, le représentant de la Garde côtière et le mécanicien en
chef.
3.1.2. Les soudures bout à bout et les joints du bordé qui doivent être réparés doivent
être marqués, nettoyés jusqu'au métal sain à l'arc-air ou par meulage et ramenés
au niveau initial eau moyen de matériaux et techniques de soudage approuvés.
Les soudeurs doivent être certifiés par le Bureau canadien de soudage (BCS).
Tous les travaux effectués doivent répondre aux exigences de l'inspecteur de la
Lloyd's et du mécanicien en chef. L'entrepreneur doit utiliser des électrodes de
soudage adaptés à l'acier EH-36.
3.1.3. L'entrepreneur doit indiquer un prix pour le gougeage sur 305 mètres et le
soudage de cordons de 1 220 mètres. Aux fins de rajustement, l'entrepreneur doit
indiquer un coût unitaire par mètre de cordon de soudage.
3.1.4. Les soudures bout à bout et les joints près de réservoirs de carburant qui doivent
être dégazés et certifiés doivent être traités conformément au formulaire 1379. Les
soudures bout à bout et les joints près des citernes de ballast et des espaces morts
qui doivent être peints doivent être retouchés aux endroits endommagés.
3.3
Emplacement
3.2.1. Coque du navire.
3.4
Éléments faisant obstacle
3.3.1
S.O.
Cowley 2015 255
(Ingénierie navale)
HD-9 Abouts et joints de coque
Partie 4 : PREUVE DE RENDEMENT
4.1
Inspection
4.1.5. Inspection visuelle à 100 % par le mécanicien en chef, l'inspecteur de la Lloyd's.
4.2
Mise à l'essai
Contrôle magnétoscopique complet.
4.3
Certification
Soudage conforme aux normes CSA W47.1 et W59.
Les soudeurs doivent être certifiés conformément à la norme W47.1 du Bureau canadien
de soudage.
Partie 5 : PRODUITS LIVRABLES :
5.1
Dessins et rapports
5.1.1.
5.2
Pièces de rechange
S.O.
5.3
Formation
S.O.
5.4
Manuels S.O
Cowley 2015 256
Nº de tâche : HD-10
DEVIS
Nº du champ de la DSMTC :
S.O.
HD-10 RÉPARATIONS DE LA COQUE
RÉPARATIONS DE LA COQUE
Identification
1.1.1
Le but de la présente tâche est la réalisation des réparations aux tôles et à la structure
de la coque conformément aux recommandations de la Lloyd's Register.
1.1.2
Ces travaux seront coordonnés avec les tâches suivantes : H-09 – Remplacement des
tuyaux et des robinets de canalisation du mazout; HD-01 – Mise en cale sèche ; HD02 – Inspection de la carène; HD-03 – Protection cathodique; HD-04 – Système
antisalissure du circuit de refroidissement à l'eau de mer; HD-05 – Anodes
sacrificielles de la coque ; HD-06 – Peinture de la carène; HD-08 – Peinture de la
coque au-dessus de la zone de bordé renforcé; HD-09 – Coque et coutures; HD-11 –
Soupapes d'aspiration et de refoulement; HD-13 – Citernes de ballast; HD-14 –
Remplacement de la citerne de ballast nº 3 par un réservoir à mazout; HD-15 –
Quilles de roulis.
1.2
Références
1.2.1 Renseignements concernant l'équipement
1.2.1.1
Pour le remplacement de la coque aux emplacements mentionnés, il faut utiliser des
tôles de type Lloyd's de qualité « E ». Toutes les réparations doivent être effectuées
avec les tôles de type Lloyd's de qualité « E », dont l'épaisseur est indiquée dans le
dessin de développement du bordé 590-01.
1.2.1.2
Il est prévu que les travaux exigeront environ 60 m2 de tôles de 14 mm d'épaisseur,
110 m2 de tôles de 8,5 mm d'épaisseur et 4 m2 de tôles de 12,5 mm d'épaisseur.
L'entrepreneur doit avoir sous la main suffisamment de tôles certifiées au cas où
d'autres réparations de la coque s'avéraient nécessaires.
1.2.2
Dessins
1.2.2.1
Tous les dessins sont mentionnés dans les Remarques générales. Les dessins suivants
doivent être considérés comme des dessins de référence, selon la définition donnée
à la section des dessins des Remarques générales.
Cowley 2015 257
Numéro du
dessin
TITRE DU DESSIN
Nombre de
feuilles
590-70
Configuration générale
2
590-04
Profil et ponts
2
590-01
Développement du bordé
1
590-18
Plan de la lisse
1
590-27
Structure de la proue
1
590-77
Plan d'isolation
3
590-78
Plan d'urgence en cas d'incendie
1
590-79
Plan de capacité
1
590-80
Compartiment de l'appareil à gouverner
1
590-91
Horaire d'exécution de la peinture
2
590-96
Plan d'amarrage
1
2014-VLE-01
Développement du bordé du Leonard J. Cowley –
Remplacements en vertu du Programme de prolongement
de durée de vie des navires
1
1.2.3
Règlements et normes
Cowley 2015 258
1.2.3.1
Les règlements et les normes qui suivent s'appliquent aux travaux exécutés dans la
présente section; l'entrepreneur doit s'assurer que tous les travaux exécutés dans la
présente section satisfont aux règlements et aux normes, de même qu'aux
règlements et normes des gouvernements fédéral et provinciaux.
Procédures du MSSF
Titre
Propre au navire
Propre au navire : rapport d'évaluation du
risque en matière d'amiante et plan de
gestion
Propre au navire
Propre au navire : rapport d'essai de
peinture au plomb
Publications
TP 14231
Programme sur la sécurité et la santé au
travail (navires)
CSA W47.1
Certification des compagnies de soudage
par fusion des structures d'acier, partie 2
(Certification)
CSA W59
Construction soudée en acier (soudage à
l'arc)
ISO 9712:2005
Normes internationales sur les essais non
destructifs
CT-043-EQ-EG-001
Spécification de soudage
Règlements
SSTMM
Santé et sécurité au travail en milieu
maritime
CSA
Loi sur la marine marchande du Canada
Règlement sur la coque
Règlement sur l'inspection des coques
(C.R.C., ch. 1432)
Code canadien du travail
Code canadien du travail (L.R.C. (1985),
ch. L-2)
Cowley 2015 259
Inclus : oui ou non
Registre de la Lloyd's
Règles et règlements pour la classification
des navires
1.3
Énoncé des travaux
1.3.1
L'entrepreneur doit présenter des copies de sa certification CSA W47.1 (Soudage par
fusion de l'acier, division 2) en vertu de la section de la documentation des
Remarques générales. Le soudage doit être exécuté en vertu du certificat CSA W59
(Construction soudée en acier – soudage à l'arc).
1.3.2
Avant l'exécution des réparations à la coque et à la structure près du compartiment de
l'appareil à gouverner, l'entrepreneur doit établir un niveau de référence pour
l'alignement de la mèche du gouvernail. Le mécanicien en chef de l'autorité
technique de la Garde côtière canadienne et l'inspecteur de la Lloyd's doivent avoir
l'occasion d'observer l'établissement du niveau de référence pour l'alignement de la
mèche du gouvernail.
1.3.3
L'entrepreneur doit exécuter les opérations de soudage afin d'atténuer les contraintes
permanentes et de prévenir les déformations d'envergure causées par ces contraintes.
Les plans de soudage de l'entrepreneur doivent clairement indiquer de tels plans
d'atténuation.
1.3.4
L'entrepreneur doit fournir au mécanicien en chef et à l'inspecteur de la Lloyd's des
copies de tous les certificats concernant les tôles, conformément à la section de la
documentation des Remarques générales.
1.4
Exigences générales
1.4.1
Les points suivants doivent être inclus, sans aucune exception, dans le prix de
l'entrepreneur pour la réalisation des travaux tels que définis dans la présente
spécification :
1.4.2
L'entrepreneur doit fournir tous les matériaux et les services requis pour exécuter les
réparations, les remplacements et les ajouts.
1.4.3
L'entrepreneur doit exécuter des découpes de porte si besoin est, c.-à-d. l'enlèvement
et la remise en place.
1.4.4
L'entrepreneur doit réaliser l'enlèvement des battitures, de la boue, des revêtements
autour des aires qui doivent être découpées pour l'accès, l'enlèvement ou le
remplacement (y compris le carénage de la structure adjacente).
Cowley 2015 260
1.4.5
L'entrepreneur doit assurer la protection des aires adjacentes, particulièrement lors
des travaux dans les réservoirs enduits, les locaux d'habitation (meubles, panneaux et
couvre-planchers) ainsi que les pièces d'entreposage ou les locaux techniques. Les
dommages à la charpente d'acier adjacente ou aux revêtements dans les aires
adjacentes durant les réparations devront être réparés par l'entrepreneur à son propre
compte, à la satisfaction du mécanicien en chef.
1.4.6
Manipulation des matériaux et de l'équipement sur le navire.
1.4.7
L'enlèvement et l'élimination des résidus d'huile, des boues, du tartre, de l'acier
remplacé et des débris doivent être inclus dans le nettoyage après les réparations Ils
doivent être déposés conformément aux règlements provinciaux.
1.4.8
L'acier neuf doit être décapé conformément à la SSPC-SP10 et recouvert
conformément à la (spécification sur la peinture).
1.4.9
Les charpentes d'acier déplacées doivent également être décapées et recouvertes
selon la spécification pertinente.
1.4.10
Les piquets d'incendie se trouvant dans les aires de réparations, ou adjacentes à
celles-ci, doivent continuer à respecter les règlements provinciaux.
1.4.11
Exigences concernant les essais non destructifs conformes à la spécification CT-043EQ-EG-001 sur le soudage.
1.4.12
Essais de pression et/ou essais à la lance. Cela comprend les contre-essais.
1.4.13
L'entrepreneur doit fournir les nouvelles tôles d'acier, qui doivent être de type
Lloyd's de qualité « E » ou l'équivalent (limite d'élasticité 235 N/mm2, résistance à la
traction de 400 à 502 N/mm2, 22 % d'étirement). L'entrepreneur doit fournir 110 m2
de tôles de 8,5 mm d'épaisseur, 60 m2 de tôles de 14 mm d'épaisseur, et 3 m2 de tôles
de 12,5 mm d'épaisseur. Les virures à remplacer sont indiquées sur le plan intitulé
« 2014-VLE-01 – Développement du bordé du Leornard J. Cowley – Remplacement
en vertu du Programme de prolongement de durée de vie des navires ». En plus des
zones précisées, l'entrepreneur doit indiquer un taux unitaire par m2 pour la
fourniture des tôles d'acier, et ce, aux fins de rajustement par TPSGC.
1.4.14
L'entrepreneur doit indiquer un prix global pour les différences pouvant survenir
dans la portée des travaux, soit un prix par mètre carré pour chaque virure indiquée
dans la présente spécification. Cela servira à ajuster le prix à la hausse ou à la baisse
si besoin est.
1.4.15
Le prix donné par l'entrepreneur doit comprendre tous les services nécessaires pour
entreprendre le découpage et le remplacement des tôles d'acier et des raidisseurs
Cowley 2015 261
indiqués dans la présente tâche, notamment l'échafaudage, l'éclairage, la ventilation,
l'élimination, et l'enlèvement et la réinstallation ou le remplacement par une pièce
équivalente de tout obstacle.
1.5
Remarques générales concernant les travaux de remplacement des tôles d'acier
1.5.1
Tout l'acier utilisé pour les réparations sur place doit être transporté à bord, décapé et
apprêté. Après l'ajustement, les réparations doivent être recouvertes conformément à
la spécification.
1.5.2
Si l'apprêt est endommagé après l'exécution d'une soudure finale, l'aire endommagée
doit être préparée, le recouvrement adjacent lissé, et le revêtement appliqué selon la
spécification originale.
1.5.3
L'acier doit être réparé ou remplacé comme indiqué dans la présente tâche. Les
dimensions indiquées peuvent être utilisées aux fins d'estimation.
1.5.4
Avant l'exécution des travaux, les pièces à remplacer doivent être « alignées » à bord
et, par la suite, il faut obtenir l'approbation du mécanicien en chef et de l'inspecteur
de la Lloyd's.
1.5.6
Lorsque les pièces d'acier défectueuses sont enlevées, les bords résultants doivent
être meulés puis préparés en prévision du soudage de la pièce de remplacement.
1.5.7
Si seules les tôles du bordé sont enlevées, les bords des tôles internes doivent être
meulés avant l'installation des nouvelles tôles.
1.5.8
Si seules les tôles internes sont enlevées, les tôles adjacentes doivent être meulées
avant l'installation des nouvelles tôles.
1.5.9
Tout dommage causé par l'enlèvement des tôles du bordé et/ou des tôles internes doit
être réparé à la satisfaction du mécanicien en chef et de l'inspecteur de la Lloyd's
avant l'installation de toute nouvelle pièce d'acier.
1.5.10
Toute pièce d'acier temporaire à l'intérieur des réservoirs, etc., comme les oreilles de
levage ou les plateformes, peut n'être que coupée au point de soudage, mais les autres
points de soudage doivent être meulés au préalable. Les pièces d'acier temporaires
sur les aires externes doivent être exemptes d'aspérité, et les bords coupés être soudés
ou meulés.
1.5.11
En général, les aides de profilage doivent être retirées. L'enlèvement des pièces
temporaires doit se faire par coupage oxygaz, et les restes meulés (ils ne doivent pas
être martelés).
Cowley 2015 262
1.5.12
Si le revêtement est endommagé après l'exécution d'une soudure finale ou durant
l'enlèvement d'une pièce d'acier temporaire, l'aire endommagée doit être préparée, le
revêtement adjacent lissé et un nouveau revêtement appliqué selon la spécification
originale.
1.5.13
Les nouvelles pièces d'acier doivent être découpées et profilées avec soin pour
assurer une bonne installation, c.-à-d. en général en maintenant les lignes de
moulage. L'autorité technique et l'inspecteur de la Lloyd's doivent vérifier les
conditions d'installation avant l'exécution du soudage.
1.5.14
Le soudage doit être exécuté conformément aux exigences de la Lloyds Register et
de la spécification CT-043-EQ-EG-001. Des électrodes approuvées doivent être
utilisées durant les réparations ou les remplacements, selon les procédures établies de
soudage. Si de l'acier à haute résistance est installé, il faut le préchauffer avant de le
souder, conformément aux exigences de la spécification CT-043-EQ-EG-001. Il faut
utiliser des électrodes à faible teneur en hydrogène; celles-ci doivent être gardées
dans les réchauds adjacents au chantier.
1.5.15
La soudure bout à bout doit être une soudure à pénétration intégrale en continu,
effectuée sur les deux côtés, les bords des tôles à souder ayant été correctement
préparés au préalable. Le mécanicien en chef et l'inspecteur de la Lloyd's doivent
inspecter les conditions de gougeage à l'arrière avant le soudage final.
1.5.16
En général, la soudure d'angle doit être une soudure double en continu. Il faut
s'assurer que la soudure est exécutée de façon à respecter l'épaisseur de la tôle dans
les fentes, coquilles, supports de fixation, etc.
1.5.17
La séquence de soudage de l'entrepreneur doit être soumise pour approbation à
l'inspecteur de la Lloyd's et au mécanicien en chef. Les pratiques et les séquences de
soudage doivent être exécutées avec soin afin de réduire au minimum les contraintes
de soudage intrinsèques.
1.5.18
Si les pièces horizontales sont réparées par l'installation de pièces rapportées, le
renforcement de la soudure supérieure doit être lissé par meulage. Si les pièces
rapportées sont installées devant les trous d'accès ou les drains, ces trous doivent être
rétablis.
1.5.19
Les bords des ouvertures, trous, fentes, etc., qui sont découpés durant les réparations,
doivent être meulés et ne montrés aucune aspérité.
1.5.20
Après l'installation des pièces d'acier, les réparations doivent être inspectées par le
mécanicien en chef et l'inspecteur de la Lloyd's, et tout défaut réparé à leur
satisfaction. Après l'exécution des réparations, au besoin, une couche de revêtement
Cowley 2015 263
sera appliquée conformément à la spécification de revêtement et/ou comme indiqué
dans la spécification de réparations, selon le cas.
1.6
Indication des exigences de trait de coupe finale
1.6.1
Les estimations des réparations de la coque indiquées dans la présente spécification
sont fondées sur les renseignements contenus dans le Rapport d'évaluation des
conditions du NGCC Leonard J. Cowley, publié en février 2013 par la Lloyd's
Register. Les emplacements finaux des virures indiqués peuvent devoir être ajustés.
1.6.2
Dans les 48 heures de mise en cale sèche du navire, l'entrepreneur doit réaliser un
examen comparatif des essais non destructifs des tôles du bordé indiquées dans la
présente spécification. Cet examen doit confirmer l'emplacement des virures devant
être remplacées selon le Rapport original d'évaluation des conditions de la Lloyd's
Register et inclure une mesure détaillée de l'épaisseur pour l'ensemble des tôles du
bordé afin d'établir les limites de remplacement. De telles limites doivent excéder la
diminution de 15 % des épaisseurs originales des tôles du bordé installées. Les
différences entre les résultats de l'examen existant et ceux de l'enquête de
l'entrepreneur doit être présentées aux représentants techniques de la Garde côtière
canadienne (GCC) et de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
(TPSGC).
1.6.3
L'entrepreneur doit indiquer sur la coque les traits de coupe finale, et l'autorité
technique doit avoir l'occasion de vérifier ces traits de coupe avant le début des
travaux.
1.7
Exigences en matière de soudage
1.7.1
L'entrepreneur doit avoir ou transmettre à l'inspecteur de la Lloyds les procédures de
soudage approuvées pour toute soudure réalisée. Des copies des procédures de
soudage approuvées doivent être transmises à l'inspecteur de la Lloyd's et au
mécanicien conformément à la section de la documentation des Remarques
générales. Les procédures de soudage se trouvant dans la spécification CT-043-EQEG-001 peuvent être utilisées; cependant l'entrepreneur doit indiquer à l'inspecteur
de la Lloyd's et au mécanicien en chef quelles procédures sont utilisées pour les
réparations.
1.7.2
L'entrepreneur doit fournir un plan des réparations pour toute la portée des travaux et
donner à l'inspecteur de la Lloyd's une occasion de l'approuver. La possibilité de
travaux supplémentaires doit être indiquée dans le plan.
Cowley 2015 264
1.7.3
L'entrepreneur doit préparer les tôles du bordé conformément aux exigences dictées
par l'inspecteur de la Lloyd's et la spécification de soudage CT-043-EQ-EG-001. En
cas de conflit entre les deux exigences, la préséance est accordée à l'inspecteur de la
Lloyd's. Cela inclut, notamment, la préparation des bords des tôles, le sablage et
l'apprêt de celles-ci avant leur installation.
1.8
Inspection des soudures
1.8.1
L'entrepreneur doit effectuer l'inspection des soudures conformément à la
spécification CT-043-EQ-EG-001 de la Garde côtière canadienne. Cela inclut tant
des méthodes visuelles que des essais non destructifs.
1.8.3
Les soudures doivent faire l'objet d'essais non destructifs par une personne certifiée,
conformément à la spécification CT-043-EQ-EG-001 de la Garde côtière
canadienne et à la norme ISO 9712:2005 pour les essais non destructifs. Des copies
des qualifications du technicien d'essais non destructifs doivent être transmises à
l'inspecteur de la Lloyd's et au mécanicien en chef conformément à la section de la
documentation des Remarques générales.
1.9
Travaux connus sur le bordé et la structure
1.9.1
L'entrepreneur doit enlever les tôles du bordé et la porque de la citerne antiroulis
mentionnées dans la présente spécification, et les remplacer avec le nouveau
matériel qu'il fournit.
1.9.2
L'entrepreneur doit inspecter la structure dans les aires des travaux connus. Tout
dommage structurel découvert dans les aires non mentionnées doit être rapporté à
l'inspecteur de la Lloyd's et au mécanicien en chef. Les réparations susmentionnées
à la structure sont couvertes par les procédures en matière de travaux
supplémentaires et doivent satisfaire aux exigences indiquées de soudage.
1.9.3
L'entrepreneur doit faire les réparations dans les aires de la coque et de la structure
recommandées par le Rapport d'évaluation des conditions du NGCC
Leonard J. Cowley et identifiées dans le dessin « 2014-VLE Développement du
bordé du Leonard J. Cowley – Remplacement en vertu du Programme de
prolongement de durée de vie des navires ». Les réparations particulières qui
doivent être exécutées sont identifiées comme suit :
a.
Cowley 2015 265
Point no 1 : tôle du bordé, bâbord, virures du navire exposées au vent et aux
vagues (3e tôle arrière, moitié vers l'avant);
b.
Point no 2 : tôle du bordé, tribord, virures du navire exposées au vent et aux
vagues (3e tôle arrière, moitié vers l'arrière);
c.
Point no 3 : tôle du bordé, bâbord, 2e virure (4e tôle arrière, moitié vers
l'avant);
d.
Point no 4 : tôle du bordé, bâbord et tribord, 1re virure à l'extérieur de la quille
(3e tôle arrière, moitié vers l'avant);
e.
Point no 5 : tôle du bordé, tribord, virures du navire exposées au vent et aux
vagues (1re et 2e tôle à l'avant);
f.
Point no 6 : tôle du bordé, tribord, virures du carreau (3e et 4e tôle à l'avant);
g.
Point no 7 : tôle du bordé, bâbord, virures du carreau (4e tôle à l'avant);
h.
Point no 8 : porque de la citerne antiroulis, couple no 64, tribord
1.10
Point no 1 : Tôle du bordé
1.10.1
L'entrepreneur doit remplacer les tôles du bordé de 14 mm, comme indiqué sur le
dessin de 2013 du développement du bordé du Leonard J. Cowley – Remplacement
du Programme de prolongement de durée de vie des navires. L'aire des travaux se
trouve entre le couple 0 et le couple 5, à environ 3,2 m à l'extérieur de la ligne
médiane du navire au longeron 6000. Bâbord.
1.10.2
L'aire touchée par ces réparations inclut la structure devant le compartiment de
rangement des cordages et le vide en dessous.
1.10.3
L'entrepreneur doit enlever les cordages et autres objets rangés dans ce compartiment
et les entreposer dans un endroit à l'abri des éléments. La soumission de
l'entrepreneur doit également inclure l'enlèvement de l'isolant (et son
remplacement) et de la tôle perforée qui retient l'isolant. L'isolant doit être remplacé
par de la laine de roche de catégorie marine de 50 mm d'épaisseur avec de
l'aluminium sur un côté; la soumission de l'entrepreneur doit inclure la fourniture et
l'installation de 28 m2 d'isolant, plus 1 m2 aux fins de rajustements. L'entrepreneur
doit réutiliser la feuille d'acier inoxydable perforée existante.
1.10.4
Tôle du bordé estimée : Quantité : 1 x 3500 mm x 4000 mm x 14 mm; type Lloyd's
de qualité « E »
Cowley 2015 266
1.11
Point no 2 : Tôle du bordé
1.11.1
L'entrepreneur doit remplacer les tôles du bordé de 14 mm, comme indiqué sur le
dessin de 2014 du développement du bordé du Leonard J. Cowley – Remplacement
du Programme de prolongement de durée de vie des navires. L'aire des travaux se
trouve entre le tableau arrière et le couple 0, à environ 3,2 m à l'extérieur de la ligne
médiane du navire au longeron 6000. Tribord.
1.11.2
L'aire touchée par ces réparations inclut la structure devant le compartiment du
moteur hydraulique, la salle des pompes et des espaces vides en dessous.
1.11.3
L'entrepreneur doit enlever tous les éléments présents dans le compartiment du
moteur hydraulique et la salle des pompes, et les entreposer dans un endroit à l'abri
des éléments. Le moteur hydraulique et la pompe doivent être protégés des travaux
impliquant de la chaleur. La soumission de l'entrepreneur doit également inclure
l'enlèvement de l'isolant (et son remplacement) et de la tôle perforée qui retient
l'isolant. . L'isolant doit être remplacé par de la laine de roche de catégorie marine
de 50 mm d'épaisseur avec de l'aluminium sur un côté; la soumission de
l'entrepreneur doit inclure la fourniture et l'installation de 28 m2 d'isolant, plus 1 m2
aux fins de rajustements. L'entrepreneur doit réutiliser la feuille d'acier inoxydable
perforée existante.
1.11.4
Tôle du bordé estimée : Quantité : 1 x 3500 mm x 2250 mm x 14 mm; type Lloyd's
de qualité « E »
1.12
Point no 3 : Tôle du bordé
1.12.1
L'entrepreneur doit remplacer les tôles du bordé de 14 mm, comme indiqué sur le
dessin de 2014 du développement du bordé du Leonard J. Cowley – Remplacement
du Programme de prolongement de durée de vie des navires. L'aire touchée par ces
réparations se trouve entre les couples 23 et 28, aux environs de la poutre extérieure
4500 du navire, devant la citerne de ballast. Tribord.
1.12.2
L'aire touchée par ces réparations inclut la structure devant le compartiment du
moteur hydraulique, la salle des pompes et le vide en dessous.
1.12.3
L'entrepreneur doit enlever tous les éléments présents dans le compartiment du
moteur hydraulique et la salle des pompes, et les entreposer dans un endroit à l'abri
des éléments. Le moteur hydraulique et la pompe doivent être protégés des travaux
impliquant de la chaleur. La soumission de l'entrepreneur doit également inclure
l'enlèvement de l'isolant (et son remplacement) et de la tôle perforée qui retient
l'isolant. L'isolant doit être remplacé par de la laine de roche de catégorie marine de
50 mm d'épaisseur avec de l'aluminium sur un côté; la soumission de l'entrepreneur
Cowley 2015 267
doit inclure la fourniture et l'installation de 28 m2 d'isolant, plus 1 m2 aux fins de
rajustements. L'entrepreneur doit réutiliser la feuille d'acier inoxydable perforée
existante.
1.12.5
Tôle du bordé estimée : Quantité : 1 x 3500 mm x 2250 mm x 14 mm; type Lloyd's
de qualité « E »
1.13
Point no 4 : Tôle du bordé
1.13.1
L'entrepreneur doit remplacer les tôles du bordé de 14 mm, comme indiqué sur le
dessin de 2013 du développement du bordé du Leonard J. Cowley – Remplacement
du Programme de prolongement de durée de vie des navires. L'aire des travaux se
trouve entre le couple 0 et le couple 5, à environ 3,2 m à l'extérieur de la ligne
médiane. À bâbord et à tribord.
1.13.2
L'aire touchée par ces réparations inclut la structure sous l'appareil à gouverner et des
espaces vides.
1.13.3
Tôle du bordé estimée : quantité 2 x 3500 x 3200 mm x 14mm; type Lloyd's de
qualité « E ».
1.13.4
L'entrepreneur doit effectuer les remplacements de telle sorte que le support continu
et l'alignement du système d'appareil à gouverner soient assurés durant toutes les
réparations.
1.14
Point no 5 : Tôle du bordé
1.14.1
L'entrepreneur doit remplacer les tôles de bordé de 8,5 mm, comme indiqué sur le
dessin de 2014-du développement du bordé du Leonard J. Cowley – Remplacement
en vertu du Programme de prolongement de durée de vie des navires. L'aire des
travaux se trouve entre le couple 70 et le couple 91, de la couture juste sous le
longeron 6000 jusqu'à 75 mm au-dessus du pont supérieur. Tribord.
1.14.2
L'aire touchée par ces réparations inclut la structure devant la cabine des membres
d'équipage no 2 et la salle de récréation.
1.14.3
La soumission de l'entrepreneur doit inclure l'enlèvement de tout le contenu de la
cabine no 2 et la réinstallation de celui-ci après la réalisation des travaux. Cela
signifie :
a. L'enlèvement de deux couchettes et de deux placards, puis l'enlèvement de six sections de
panneaux de lambrissage, chacun mesurant 610 mm x 2250 mm (une estimation pour
chaque panneau enlevé), ainsi que l'enlèvement de 8 m2 d'isolant dans les cloisons
(estimation par m2 aux fins de rajustement).
Cowley 2015 268
b. L'isolant doit être remplacé par de la laine de roche de catégorie marine de 50 mm
d'épaisseur avec de l'aluminium sur un côté; la soumission de l'entrepreneur doit inclure
la fourniture et l'installation de 8 m2 d'isolant, et indiquer le prix au m2 aux fins de
rajustements.
c. Le tapis de cette pièce (ou tout couvre-plancher pouvant être endommagé) doit être
enlevé par l'entrepreneur et réinstallé après la réalisation des travaux.
d. Remarque : L'entrepreneur doit éviter d'endommager cette pièce durant les travaux, ce
qui comprend les dommages physiques et les dommages dus au fait que la pièce n'est pas
protégée des éléments (pluie, neige, basses températures pouvant causer le gel des tuyaux
et leur rupture).
1.14.4
La soumission de l'entrepreneur doit inclure l'enlèvement de tout le contenu de la
salle de récréation et la réinstallation de celui-ci après la réalisation des travaux.
Cela signifie :
a. L'enlèvement de deux placards et de six sections de panneau de lambrissage,
chaque panneau mesurant 610 mm x 2250 mm, y compris l'enlèvement de
l'isolant des cloisons.
1.14.5
b.
L'isolant doit être remplacé par de la laine de roche de catégorie marine de
50 mm d'épaisseur avec de l'aluminium sur un côté; la soumission de
l'entrepreneur doit inclure la prestation de 8 m2 d'isolant, et indiquer le prix
au m2 aux fins d'ajustements.
c.
Le tapis dans cette pièce et le couvre-plancher de caoutchouc pouvant être
endommagé doit être enlevé par l'entrepreneur et réinstallé après la
réalisation des travaux.
d.
Remarque : L'entrepreneur doit éviter d'endommager cette pièce durant les
travaux, ce qui comprend les dommages physiques et les dommages dus au
fait que la pièce n'est pas protégée des éléments (pluie, neige, basses
températures pouvant causer le gel des tuyaux et leur rupture).
Tôle du bordé estimée : Quantité : 1 x 13250 mm x 3750 mm x 8,5 mm; type Lloyd's
de qualité « E »
Cowley 2015 269
1.15
Point no 6 : Tôle du bordé
1.15.1
L'entrepreneur doit remplacer les tôles de bordé de 8,5 mm, comme indiqué sur le
dessin de 2014 du développement du bordé du Leonard J. Cowley – Remplacement
en vertu du Programme de prolongement de durée de vie des navires. L'aire des
travaux se trouve entre le couple 78 et le couple 91, du pont supérieur au pont de
gaillard, à tribord.
1.15.2
L'aire touchée par ces réparations inclut la structure devant la cabine des membres
d'équipage 1, la salle de bain attenante, le magasin des mécaniciens et le puits aux
chaînes.
1.15.3
La soumission de l'entrepreneur doit inclure l'enlèvement de tout le contenu de la
cabine des membres d'équipage et la réinstallation du contenu après la réalisation
des travaux. Cela signifie :
a. L'enlèvement de deux couchettes et de deux placards, puis l'enlèvement de
six sections de panneaux de lambrissage, chacun mesurant 610 mm par
2250 mm (une estimation pour chaque panneau enlevé), ainsi que
l'enlèvement de 8 m2 d'isolant dans les cloisons (estimation par m2 aux fins
d'ajustement).
b. L'isolant doit être remplacé par de la laine de roche de catégorie marine de
50 mm d'épaisseur avec de l'aluminium sur un côté; la soumission de
l'entrepreneur doit inclure la fourniture et l'installation de 8 m2 d'isolant, et
indiquer le prix au m2 aux fins de rajustements.
c. Le tapis de cette pièce (ou tout couvre-plancher pouvant être endommagé)
doit être enlevé par l'entrepreneur et réinstallé après la réalisation des travaux.
d. Remarque : L'entrepreneur doit éviter d'endommager cette pièce durant les
travaux, ce qui comprend les dommages physiques et les dommages dus au
fait que la pièce n'est pas protégée des éléments (pluie, neige, basses
températures pouvant causer le gel des tuyaux et leur rupture).
1.15.4
La soumission de l'entrepreneur doit inclure l'enlèvement de tout le contenu du
magasin des mécaniciens et la réinstallation du contenu après la réalisation des
travaux. Cela signifie :
a. L'enlèvement de six sections de panneaux de lambrissage, chacun mesurant
610 mm par 2250 mm (une estimation pour chaque panneau enlevé), ainsi
que l'enlèvement de 8 m2 d'isolant dans les cloisons (estimation par m2 aux
fins d'ajustement).
Cowley 2015 270
b. L'isolant doit être remplacé par de la laine de roche de catégorie marine de 50 mm
d'épaisseur avec de l'aluminium sur un côté; la soumission de l'entrepreneur doit
inclure la fourniture et l'installation de 8 m2 d'isolant, et indiquer le prix au m2 aux
fins de rajustements.
c. L'entrepreneur doit enlever tout le contenu du magasin des mécaniciens,
l'entreposer dans un endroit sec et chauffé jusqu'à la réalisation des travaux, et
le réinstaller.
d. Remarque : L'entrepreneur doit éviter d'endommager cette pièce durant les
travaux, ce qui comprend les dommages physiques et les dommages dus au
fait que la pièce n'est pas protégée des éléments (pluie, neige, basses
températures pouvant causer le gel des tuyaux et leur rupture).
1.15.5
La soumission de l'entrepreneur doit inclure l'enlèvement et la réinstallation de la
chaîne d'ancre du puits aux chaînes afin de permettre la réalisation des réparations et
le remplacement des tôles de bordé.
1.15.6
1.16
Tôle du bordé estimée : quantité 1 x 8250 x 3500 mm x 8,5 mm; type Lloyd's de
qualité « E »
Point no 7 : Tôle du bordé
1.16.1
L'entrepreneur doit remplacer les tôles de bordé de 8,5 mm, comme indiqué sur le
dessin de 2013 du développement du bordé du Leonard J. Cowley – Remplacement
en vertu du Programme de prolongement de durée de vie des navires. L'aire des
travaux se trouve à l'avant du couple 91, du pont supérieur au pont de gaillard.
Bâbord.
1.16.2
L'aire touchée par ces réparations inclut la structure devant le puits aux chaînes et le
magasin du coqueron-avant.
1.16.3
La soumission de l'entrepreneur doit inclure l'enlèvement et la réinstallation de la
chaîne d'ancre du puits aux chaînes afin de permettre la réalisation des réparations
et le remplacement des tôles de bordé.
1.16.4
La soumission de l'entrepreneur doit inclure l'enlèvement et l'entreposage du
magasin du coqueron avant, notamment des cordages.
a.
L'entrepreneur doit enlever tous les objets présents dans le magasin du coqueron
avant, et les entreposer dans un endroit à l'abri des éléments.
Cowley 2015 271
b.
c.
1.16.5
1.17
La soumission de l'entrepreneur doit également inclure l'enlèvement de l'isolant (et
son remplacement) et de la tôle perforée qui retient l'isolant. L'isolant doit être
remplacé par de la laine de roche de catégorie marine de 50 mm d'épaisseur avec de
l'aluminium sur un côté; la soumission de l'entrepreneur doit inclure la fourniture et
l'installation de 28 m2 d'isolant, plus 1 m2 aux fins de rajustements.
L'entrepreneur doit réutiliser la feuille d'acier inoxydable perforée existante.
Tôle du bordé estimée : Quantité : 1 x 7250 mm x 3500 mm x 8,5 mm; type Lloyd's
de qualité « E »
Point no 8 : Porque
1.17.1
L'entrepreneur doit remplacer la porque située au couple 64 dans la citerne
antiroulis. Tribord.
1.17.2
L'aire touchée par ces réparations inclut la structure devant les brides et les tôles
de bordé adjacentes.
1.17.3
L'entrepreneur doit vider la citerne antiroulis de tout liquide et gaz avant
d'entreprendre les réparations aux tôles de bordé. Remarque : le contenu de la
citerne antiroulis peut être transféré aux réservoirs de mazout no 1 à bâbord et à
tribord. La présente spécification doit être exécutée en conjonction avec la
spécification de remplacement des valves et de canalisation de mazout H-09 si la
canalisation de la citerne antiroulis doit être remplacée.
1.17.4
Tôle du bordé estimée :
quantité Quantité : 1 x 2500 mm x 500 mm x 12,5 mm; type
Lloyd's de qualité « E »
Quantité :1 x 2500 mm x 100 mm x 12,5 mm; type Lloyd's de qualité « E »
1.18
Réparations et essais concernant les réservoirs
1.18.1
Il faut que les réservoirs soient certifiés dégazés, et donc sécuritaires pour le
soudage, avant d'y effectuer une coupe ou une soudure.
1.18.2
Tous les tuyaux de sonde et les bouchons doivent être remplacés puis mis en service.
Les plaques d'impact doivent être inspectées, et les déficiences signalées à
l'inspecteur de la Lloyd's et au mécanicien en chef dans un rapport d'observation.
Cowley 2015 272
Le remplacement des plaques d'impact doit être couvert par les procédures de
travaux supplémentaires.
1.18.3
Après l'exécution des réparations à la structure et aux tôles des réservoirs,
l'entrepreneur doit effectuer des essais hydrostatiques à la satisfaction de
l'inspecteur de la Lloyd's et du mécanicien en chef. L'entrepreneur doit donner
l'occasion à l'inspecteur de la Lloyd's et au mécanicien en chef d'observer les essais
sur les réservoirs.
1.19
Revêtements
1.19.1
L'entrepreneur doit coordonner cet aspect du devis avec la tâche HD-06 – Peinture de
la carène et la spécification HD-13 – Peinture des citernes de ballast.
2.0
Preuve de performance
2.1
Points d'inspection
2.1.1 L'entrepreneur doit donner l'occasion à l'inspecteur de la Lloyd's et au mécanicien en chef
d'observer les essais sur les réservoirs.
2.2
Tests et essais
2.2.1 L'entrepreneur doit effectuer des essais non destructifs sur les soudures, conformément
aux exigences de l'inspecteur de la Lloyd's et de la spécification de soudage CT-043-EQEG-001 de la Garde côtière canadienne. Tous les résultats doivent être transmis à
l'inspecteur de la Lloyd's et au mécanicien en chef conformément à la section de la
documentation des Remarques générales.
2.2.2 L'entrepreneur doit effectuer des essais sur les réservoirs affectés par les travaux de
réparation en conjonction à la spécification de l'inspection des réservoirs. L'entrepreneur
doit donner l'occasion à l'inspecteur de la Lloyd's et au mécanicien en chef d'observer les
inspections afin de recevoir un crédit d'inspection dans le cadre du Programme continu
d'inspections périodiques du navire.
2.3
2.3.1
Certification
L'entrepreneur doit transmettre une copie du certificat de l'aciérie pour chaque
plaque utilisée pour les réparations, en vertu de la section de la documentation des
Remarques générales.
Cowley 2015 273
2.3.2
L'entrepreneur doit fournir une copie du dessin de développement du bordé sur
laquelle figure l'emplacement des tôles installées dans le navire ainsi que le
certificat d'aciérie pertinent.
2.3.3 L'entrepreneur doit fournir des copies de tous les certificats des soudeurs ou des
compagnies, indiquant le respect des règlements pertinents de la CSA. Tous les certificats
doivent être transmis à l'inspecteur de la société de classification de la Lloyd's et au
mécanicien en chef conformément à la section de la documentation des Remarques
générales.
2.3.4 Tout travail à chaud doit être effectué conformément aux règlements provinciaux, et les
permis doivent être transmis.
2.3.5 Les travaux dans les espaces clos doivent faire l'objet d'un permis délivré par un chimiste
certifié ou une personne qualifiée.
2.3.6 L'entrepreneur doit transmettre des copies du certificat du technicien des essais non
destructifs ou de la compagnie en ce qui concerne les normes ISO 9712:2005 pour les
essais non destructifs.
2.4
Documentation
2.4.1 L'entrepreneur doit transmettre à l'inspecteur de la Lloyd's et au mécanicien en chef un
rapport de tous les essais non destructifs conformément à la section de la documentation
des Remarques générales.
2.4.2 L'entrepreneur doit transmettre des copies de toutes les procédures de soudage
approuvées conformément à la section de la documentation des Remarques générales.
2.4.3 Un dessin indiquant l'emplacement de toutes les tôles utilisées, avec leur numéro de
certificat d'aciérie correspondant, doit être fourni conformément à la section de la
documentation des Remarques générales.
2.4.4 L'entrepreneur doit fournir trois copies écrites et une copie électronique décrivant tous les
travaux réalisés dans le cadre de la présente tâche, en plus des certificats des soudeurs, les
certificats d'aciérie pour le matériel et l'indication de l'emplacement où les tôles ont été
installées, les certificats des techniciens d'essais non destructifs et tout autre certificat
mentionné dans la présente tâche.
2.5
Formation – sans objet
Cowley 2015 274
Nº de tâche : HD-011
(Ingénierie navale)
DEVIS
NO LLOYD'S
HD-11 Vannes d'aspiration et de refoulement à la mer
Partie 1 : PORTÉE
1.1
1.2
La présente tâche porte sur l'inspection et la remise en état de toutes les prises d'eau de
mer de la façon indiquée dans le tableau ci-dessous aux fins de l'examen quinquennal de
la Lloyd's.
L'entrepreneur doit établir le calendrier des inspecteurs et communiquer avec eux.
Partie 2 : RÉFÉRENCES
2.1
Dessins de référence et données de plaque signalétique
2.1.1.
2.2
Normes
2.2.1
2.3
Règlement
2.3.1
2.4
Matériel fourni par le propriétaire
Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1
Généralités
3.1.1. L'entrepreneur doit déposer toutes les vannes conformément aux tableaux cidessous et les démonter pour que le mécanicien en chef et les inspecteurs de la
Cowley 2015 275
Lloyd's sur place puissent les inspecter. L'entrepreneur doit étiqueter toutes les
vannes afin qu'on puisse les réinstaller à leur emplacement respectif après la
remise en état. Les composants des vannes doivent être nettoyés et les vannes
doivent être rodées à la main dans leurs sièges. De nouveaux joints d'étanchéité et
de nouvelles garnitures de presse-étoupes doivent être utilisés pendant
l'assemblage. Il faut vérifier le fonctionnement des vannes après leur
réinstallation, le mécanicien en chef ou son délégué doit être présent.
3.1.2. En plus des travaux décrits dans la présente, l'entrepreneur doit soumettre la
vanne de recirculation de service no 2 (CW 9) à un essai de pression en présence
d'un inspecteur de la Lloyd's. La vanne doit faire l'objet d'un essai à 150 lb/po2.
3.1.3. L'entrepreneur doit réinstaller toutes les vannes. Une fois installées, les vannes
doivent être maintenues fermées. Pendant la remise à flot du navire, toutes les
vannes doivent être vérifiées pour s'assurer qu'elles ne fuient pas lorsque le navire
est mis à l'eau.
3.1.4. Tous les travaux doivent être exécutés selon les exigences de l'inspecteur de la
Lloyd's, et du mécanicien en chef.
SOUPAPES DE PRISE D'EAU DE MER DE LA SALLE DES MACHINES
No
D'IDE
NTIFI
CATI
ON
DESCRIPTION
B18
DIMENSI
ONS
TYPE
ASPIRATION DE LA CRÉPINE DU SALLE DES
COFFRE DE PRISE D'EAU
MACHINES
BÂBORD
250 mm
À PAPILLON
B21
ASPIRATION DE LA CRÉPINE DU TRIBORD
COFFRE DE PRISE D'EAU
SALLE DES
MACHINES
250 mm
À PAPILLON
B19
REFOULEMENT DE LA CRÉPINE
VERS LA PRISE D'EAU DE MER
SALLE DES
MACHINES
BÂBORD
250 mm
À PAPILLON
B20
REFOULEMENT DE LA CRÉPINE
TRIBORD
250 mm
À PAPILLON
Cowley 2015 276
EMPLACEM
ENT
VERS LA PRISE D'EAU DE MER
SALLE DES
MACHINES
ÉVENT DU COFFRE DE PRISE
D'EAU TRIBORD
MAGASINS
DE
DENRÉES
SÈCHES
mm
Vanne à
soupape –
caoutchouc
V50
ÉVENT DU COFFRE DE PRISE
D'EAU BÂBORD
SALON DE
50
L'ÉQUIPAGE
mm
Vanne à
soupape –
caoutchouc
CW14
ASPIRATION DU MOTEUR
PRINCIPAL BÂBORD
SALLE DES
MACHINES
BÂBORD
150 mm
À PAPILLON
CW16
TRIBORD ASPIRATION DU
MOTEUR PRINCIPAL
TRIBORD
SALLE DES
MACHINES
150 mm
À PAPILLON
CW15
REFROIDISSEMENT DE
L'INSTALLATION
FRIGORIFIQUE
TRIBORD
SALLE DES
MACHINES
38 mm
ROBINETVANNE
B16
GÉN. POMPE DE SERVICE
SALLE DES
MACHINES
BÂBORD
100 mm
ROBINET À
SOUPAPE
ANTIRETOU
R
B17
POMPE À INCENDIE
SALLE DES
MACHINES
BÂBORD
100 mm
ROBINET À
SOUPAPE
ANTIRETOU
R
B36
POMPE DE CALE
TRIBORD
SALLE DES
MACHINES
50 mm
À PAPILLON
CW13
ASPIRATION DU COMPRESSEUR
D'AIR
SALLE DES
MACHINES
BÂBORD
38 mm
ROBINETVANNE
CW18
ASPIRATION DE LA VANNE DE
TRIBORD
SALLE DES
65 mm
À PAPILLON
V49
Cowley 2015 277
50
SERVICE No 1
MACHINES
CW17
ASPIRATION DE LA VANNE DE
SERVICE No 2
SALLE DES
MACHINES
BÂBORD
65 mm
À PAPILLON
CW11
ASPIRATION DE LA PRISE
D'EAU DE MER DE SERVICE No 3
TRIBORD
SALLE DES
MACHINES
65 mm
À PAPILLON
DW40
ASPIRATION DE LA PRISE
D'EAU DE MER PAR OSMOSE
INVERSE
SALLE DES
MACHINES
BÂBORD
38 mm
VANNE À
SOUPAPE
VANNES DU COFFRE DE PRISE D'EAU DE LA SALLE DES MACHINES AVANT
No
D'IDE
NTIFI
CATI
ON
DESCRIPTION
EMPLACEM
ENT
DIMENSI
ONS
TYPE
DW31
ASPIRATION D'EAU BRUTE PAR
OSMOSE INVERSE
AVANT
SALLE DES
MACHINES
50
CLAPET À
RESSORT À
TOURNANT
SPHÉRIQUE
ASPIRATION DE LA POMPE
D'INCENDIE DE SECOURS
AVANT
SALLE DES
MACHINES
100
B450
N.T.
ÉVENT DU COFFRE DE PRISE
D'EAU DE MER
Cowley 2015 278
mm
mm
50 mm
CLAPET À
RESSORT À
TOURNANT
SPHÉRIQUE
VANNE À
SOUPAPE
ROBINETS DE DÉGIVRAGE
No
D'IDE
NTIFI
CATI
ON
CA 33
DESCRIPTION
AIR COMPRIMÉ VERS
L'EXTÉRIEUR
(moteur principal, génératrice de
service no 2, compresseurs d'air)
CA 34
AIR COMPRIMÉ VERS
L'EXTÉRIEUR
(épurateur d'eau huileuse,
réfrigérateur, éducteur, pompe de
cale)
CA 35
AIR COMPRIMÉ VERS
L'EXTÉRIEUR
(moteur principal, génératrices de
service no 1 et 3)
EMPLACEM
ENT
DIMENSI
ONS
SALLE DES
MACHINES
BÂBORD
(AVANT)
19 mm
VANNE
ANTIRETOU
R
SALLE DES
MACHINES
TRIBORD
(ARRIÈRE)
19 mm
VANNE
ANTIRETOU
R
SALLE DES
MACHINES
TRIBORD
(AVANT)
TYPE
VANNE
ANTIRETOU
R
CA 36
AIR COMPRIMÉ VERS
L'EXTÉRIEUR (pompes de service
général et d'incendie)
SALLE DES
MACHINES
BÂBORD
(ARRIÈRE)
19 mm
VANNE
ANTIRETOU
R
CA 37
AIR COMPRIMÉ VERS LE
COFFRE DE PRISE D'EAU
AVANT
AVANT
ESPACE
19 mm
VANNE
ANTIRETOU
R
MACHINES
CA 38
AIR COMPRIMÉ VERS LE
COFFRE DE PRISE D'EAU
TRIBORD
AVANT
SALLE DES
MACHINES
19 mm
VANNE
ANTIRETOU
R
CA 39
AIR COMPRIMÉ VERS LE
SALLE DES
MACHINES
19 mm
VANNE
ANTIRETOU
Cowley 2015 279
CA 52
COFFRE DE PRISE D'EAU
BÂBORD
AVANT
EAUX USÉES VERS
L'EXTÉRIEUR
SALLE DE
LA
GÉNÉTRAT
RICE
PORTUAIRE
R
19 mm
VANNE
ANTIRETOU
R
ÉVACUATIONS À LA MER; CHACUNE EST ÉQUIPÉE D'UN ROBINET DE
DÉGIVRAGE DE ¾ PO
No
D'IDE
NTIFI
CATI
ON
DESCRIPTION
EMPLACEM
ENT
DW39
OSMOSE INVERSE PAR-DESSUS
BORD
AVANT
SALLE DES
MACHINES
DIMENSI
ONS
TYPE
CW7/8 MOTEUR PRINCIPAL, SOUPAPE
0/B
À DOUBLE BATTANT DE
SERVICE
SALLE DES
MACHINES
BÂBORD
150 mm
SOUPAPE À
DOUBLE
BATTANT
CW1/2 MOTEUR PRINCIPAL, SOUPAPE
À DOUBLE BATTANT DE
SERVICE
TRIBORD
SALLE DES
MACHINES
150 mm
SOUPAPE À
DOUBLE
BATTANT
B66
POMPES DE SERVICE GÉNÉRAL
ET D'INCENDIE
SALLE DES
MACHINES
BÂBORD
125 mm
SOUPAPE À
DOUBLE
BATTANT
B40
POMPE DE CALE
TRIBORD
SALLE DES
MACHINES
125 mm
SOUPAPE À
DOUBLE
BATTANT
SS4
EAUX USÉES VERS
L'EXTÉRIEUR
SALLE DE
LA
GÉNÉTRAT
50 mm
SOUPAPE À
BATTANT
Cowley 2015 280
RICE
PORTUAIRE
SS8
EAUX GRISES VERS
L'EXTÉRIEUR
SALLE
25 mm
D'ÉPURATIO
N
VANNE
ANTIRETOU
R
VANNES DE RECIRCULATION
No
D'IDE
NTIFI
CATI
ON
DESCRIPTION
EMPLACEM
ENT
DIMENSI
ONS
TYPE
CW 10 VANNE DE RECIRCULATION DU
MOTEUR PRINCIPAL BÂBORD
VERS LE COFFRE DE PRISE
D'EAU
SALLE DES
MACHINES
BÂBORD
125 mm
ROBINETVANNE
CW 5
VANNE DE RECIRCULATION DU
MOTEUR PRINCIPAL TRIBORD
VERS LE COFFRE DE PRISE
D'EAU
TRIBORD
SALLE DES
MACHINES
125 mm
ROBINETVANNE À
RESSORT
CW 9
VANNE DE RECIRCULATION DE
SERVICE No 2 VERS LE COFFRE
DE PRISE D'EAU
SALLE DES
MACHINES
BÂBORD
65 mm
ROBINETVANNE
CW 4
VANNE DE RECIRCULATION DE
SERVICE Nos 1 et 3 VERS LE
COFFRE DE PRISE D'EAU
TRIBORD
SALLE DES
MACHINES
100 mm
CLAPET À
RESSORT À
TOURNANT
SPHÉRIQUE
Cowley 2015 281
VANNES DE CONDUIT DE VENTILATION DES COFFRES DE PRISE D'EAU
BÂBORD ET TRIBORD
No
D'IDE
NTIFI
CATI
ON
DESCRIPTION
EMPLACEM
ENT
DIMENSI
ONS
SOUPAPE D'ÉVACUATION DU
COFFRE DE PRISE D'EAU
BÂBORD
SALON DE
50 mm
L'ÉQUIPAGE
ROBINETVANNE
SOUPAPE D'ÉVACUATION DU
COFFRE DE PRISE D'EAU
TRIBORD
MAGASINS
DE
DENRÉES
SÈCHES
ROBINETVANNE
50 mm
TYPE
3.1.5.
3.2
Emplacement
3.2.1. Mentionné ci-dessus.
3.3
Éléments faisant obstacle
3.3.1
S.O.
Partie 4 : PREUVE DE RENDEMENT
4.1
Inspection
L'inspection doit être effectuée par l'inspecteur de la Lloyd's, le mécanicien en
chef.
Cowley 2015 282
4.2
Mise à l'essai
La vanne de recirculation de service no 2 doit faire l'objet d'un essai de pression à
150 lb/po2 auquel l'inspecteur de la Lloyd's doit assister.
Certification
S.O.
Partie 5 : PRODUITS LIVRABLES
5.1
Dessins et rapports
5.1.1 5.1.1. Trois copies papier des rapports de radoub concernant toutes les tâches effectuées
dans le cadre du présent devis doivent être fournies au mécanicien en chef.
5.2
Pièces de rechange
S.O.
5.3
Formation
S.O.
5.4
Manuels S.O.
Cowley 2015 283
(Ingénierie navale)
Nº de tâche : HD-12
(Ingénierie navale)
HD-12 : Vidange du tube d'étambot
DEVIS
NO LLOYD'S
HD-12 : Vidange du tube d'étambot
Partie 1 : PORTÉE
1.1
La présente tâche a pour objet de vidanger l'huile du système de lubrification du tube
d'étambot y compris de la tuyauterie et du réservoir de tête qui se trouvent sur le pont de
gaillard milieu côté bâbord.
1.2
Ces travaux doivent être exécutés en même temps que la tâche HD-7.
Partie 2 : RÉFÉRENCES
2.1
Dessins de référence et données de plaque signalétique
2.1.1.
2.2
Normes
2.2.1
2.3
Règlement
2.3.1
2.4
Matériel fourni par le propriétaire
L'entrepreneur doit fournir 1 600 litres d'huile de type Hydrex AW 68.
Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
Cowley 2015 284
(Ingénierie navale)
HD-12 : Vidange du tube d'étambot
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
3.2
Généralités
3.1.1. L'entrepreneur doit communiquer avec le mécanicien en chef avant de commencer
les travaux indiqués dans les présentes.
3.1.2. L'entrepreneur doit vidanger la totalité du système de lubrification et éliminer
l'huile usagée, conformément aux exigences environnementales provinciales.
3.1.3. L'entrepreneur doit enlever le couvercle d'inspection du réservoir de tête et
nettoyer l'intérieur à l'aide de chiffons sans charpie.
3.1.4. L'entrepreneur doit refermer le réservoir de tête après l'avoir nettoyé en posant un
joint neuf sur le couvercle d'inspection. Avant de replacer le couvercle
d'inspection, celui-ci doit être inspecté par le mécanicien en chef.
3.1.5. L'entrepreneur doit rincer le système avec de l'huile neuve jusqu'à ce que toute
trace d'eau et de saleté soit éliminée.
3.1.6. L'entrepreneur doit remplir le système avec de l'huile neuve en la faisant passer
par un filtre de 10 microns au moyen d'une cartouche filtrante portative.
3.1.7. L'entrepreneur doit purger l'air du système après l'avoir rempli d'huile neuve.
3.1.8. L'entrepreneur doit remettre en place le filtre du tube d'étambot. Le filtre doit être
fourni par le navire.
3.1.9. L'entrepreneur doit demander au mécanicien principal de faire fonctionner le
système et de vérifier si celui-ci présente des fuites.
Cowley 2015 285
(Ingénierie navale)
HD-12 : Vidange du tube d'étambot
3.1.10. Tous les travaux exécutés dans le cadre des présentes doivent être inspectés par le
mécanicien en chef.
3.2
Emplacement
3.2.1. S.O.
3.3
Éléments faisant obstacle
3.3.1
S.O.
Partie 4 : PREUVE DE RENDEMENT
4.1
Inspection
4.1.6. Tous les travaux doivent être inspectés par le mécanicien en chef.
4.2
Mise à l'essai
S.O.
4.3
Certification
S.O.
Cowley 2015 286
(Ingénierie navale)
HD-12 : Vidange du tube d'étambot
Partie 5 : PRODUITS LIVRABLES
5.1
Dessins et rapports
5.1.1. L'entrepreneur doit remettre au mécanicien en chef trois copies imprimées des
rapports.
5.2
Pièces de rechange
S.O.
5.3
Formation
S.O.
5.4
Manuels S.O.
Cowley 2015 287
HD-13 CITERNES DE BALLAST No 2 Bâbord et tribord
Nº de tâche : HD-13
Nº du champ de la
DSMTC : S.O.
DEVIS
HD – 13 : Citernes de ballast
Partie 1 : PORTÉE
1.1
1.2
Le présent article du devis a pour objet de décrire les travaux que l'entrepreneur doit
réaliser pour ouvrir les deux citernes de ballast dont le revêtement actuel doit être éliminé
(Intershield ENA 300 et goudron de houille) par grenaillage jusqu'au métal nu. Ensuite, il
faut appliquer un nouveau revêtement et procéder aux inspections et aux tests
hydrostatiques requis par la Lloyd's. Toutes les inspections et tous les tests doivent se
faire en présence du mécanicien en chef et de l'inspecteur de Lloyd's Register.
La Garde côtière doit prévoir la visite d'un inspecteur de la NACE pour vérifier l'état de
la citerne, évaluer la conformité du grenaillage par rapport à la norme indiquée dans le
présent devis et inspecter les revêtements afin de s'assurer qu'ils ont été appliqués selon
les fiches techniques du produit fournies par le fabricant.
Partie 2 : RÉFÉRENCES
2.1
Dessins de référence et données de plaque signalétique
2.1.1.
2.1.2.
2.1.3.
2.1.4.
Dessin – Plan de capacité 590-79
Plan d'amarrage no 590-96 rév. 2
no 590-40-01, no 590-40-03, tuyaux mise à l'air libre et de sondage
no 590-54, emplacements du trou d'homme et du transmetteur de niveau.
No et nom de citerne
Emplacement Capacité
en mètre
cube
Citerne de ballast no 2
bâbord
Membrure 66- 58,7
71
142
185
Citerne de ballast no 2
tribord
Membrure 66- 58,7
71
142
185
2.2
Normes
Cowley 2015 288
Aire
(pieds
carrés)
Ajouter 30 %
pour les
planchers et la
structure
HD-13 CITERNES DE BALLAST No 2 Bâbord et tribord
2.2.1
2.3
Règlements
2.3.1
2.4
Matériel fourni par le propriétaire
Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1
Généralités
3.1.1. Les citernes énumérées ci-dessus doivent être ouvertes pour être nettoyées et
grenaillées, et pour recevoir un revêtement et être inspectées par l'inspecteur de la
Lloyd's et par le mécanicien en chef. Le propriétaire doit fournir les services d'un
inspecteur certifié par la NACE pour surveiller tous les aspects de l'application de
la peinture.
3.1.2. L'équipage du navire doit pomper complètement le contenu des citernes jusqu'à ce
qu'il reste environ deux mètres cubes de résidus que l'entrepreneur devra éliminer
conformément aux règlements provinciaux sur l'environnement. L'entrepreneur
doit indiquer le coût unitaire au mètre carré aux fins de rajustement à la hausse ou
à la baisse conformément au formulaire 1379. L'entrepreneur doit retirer les
couvercles des trous d'homme en utilisant comme référence le dessin 590-54 qui
indique l'emplacement des trous d'homme et des transmetteurs de niveau.
3.1.3. Avant d'y entrer, les citernes doivent être certifiées « sécuritaires pour les
travailleurs » ou « sécuritaires pour le travail à chaud », comme l'exige le
document TP3177E de la Sécurité maritime de Transports Canada. Il faut remettre
les certificats au mécanicien en chef et en afficher des copies près du trou
d'homme du réservoir et de la passerelle.
3.1.4. Tous les réservoirs indiqués ci-dessus doivent être inspectés par un expert
maritime de la Lloyd's, un mécanicien en chef et un inspecteur certifié par la
NACE avant d'entreprendre le grenaillage.
3.1.5. Avant de commencer le grenaillage, l'entrepreneur doit boucher toutes les
ouvertures (d'aspiration et de refoulement de la pompe, du transmetteur de niveau)
de sondage et les évents.
Cowley 2015 289
HD-13 CITERNES DE BALLAST No 2 Bâbord et tribord
3.1.6. Avant le grenaillage, l'entrepreneur doit s'assurer que l'équipement qui pourrait
être endommagé par le jet de grenaille est protégé contre les projections directes
ou les débris.
3.1.7. L'entrepreneur doit indiquer le prix du grenaillage jusqu'au métal nu
conformément au document « SSPC SP-10/NACE NO. 2 (NEAR-WHITE
BLAST CLEANING) » (sablage très soigné) avec profil angulaire de surface de
50 à 75 microns (2 à 3 mil) et de 370 mètres carrés (surface totale des citernes cidessus) et proposer un prix par mètre carré qui devra être rajusté à la hausse ou à
la baisse au moyen du formulaire 1379 de TPSGC.
3.1.8. L'entrepreneur doit nettoyer tous les débris de grenaillage en préparation aux
revêtements.
3.1.9. L'entrepreneur doit retirer tous les débris de grenaillage les emporter au quai et les
éliminer de façon adéquate conformément aux règlements provinciaux sur
l'environnement.
3.1.10. L'entrepreneur doit fournir tout l'équipement nécessaire pour le séchage des
citernes avant qu'elles soient peintes, et pour aider au séchage de la peinture.
3.1.11. Spécification du revêtement pour l'application :
i. Préparation de la surface : La surface en acier doit être préparée afin
qu'elle soit conforme au document « SSPC SP-10/NACE NO. 2 NEARWHITE BLAST CLEANING) » avec profil angulaire de surface de 50 à
75 microns (2 à 3 mils).
ii. Systèmes de revêtement : 2 (deux) couches : une couche d'apprêt
Intershield ENA 300 – Bronze et une couche de finition Intershield
ENA 300. Appliquer chaque couche d'une épaisseur de feuil sec
appropriée (de 5 à 6 mil) directement sur la surface en acier préparée.
Remarque : Deux couches en bande doivent être appliquées comme il est
précisé dans le présent devis avant que chaque couche complète soit
appliquée.
1.
Cowley 2015 290
1ère couche : couleur Bronze, suivie d'une couche en bande.
HD-13 CITERNES DE BALLAST No 2 Bâbord et tribord
2. 2e couche : couleur Aluminium, suivie d'une couche en bande.
3.1.12. L'information générale, l'information sur le produit et la description des
travaux à réaliser sur les citernes de ballast vont comme suit :
3.2
Description
Travaux inclus
3.2.1
3.2.2
suivants :
Les travaux de la présente section doivent comprendre l'ensemble de la
main-d'œuvre, de la supervision, des matériaux, de l'équipement et du
transport nécessaires pour la fourniture, la fabrication, la préparation des
surfaces et la livraison au site nécessaires aux travaux, comme l'indiquent
les présentes, et selon les instructions du mécanicien en chef.
Les travaux doivent inclure, sans toutefois s'y limiter, les services
(1) Nettoyer par jet d'eau à haute pression, c'est-à-dire 242 bars, les
surfaces de la citerne. Ramasser les résidus de nettoyage à haute
pression et les éliminer du site.
(2) Déshumidifier l'intérieur des citernes de ballast afin d'en contrôler
l'environnement et d'assurer un horaire de travail ininterrompu.
(3) Préparer la surface des zones à peindre. Ramasser tous les résidus
d'abrasion et les éliminer du site.
(4) Peindre les surfaces de la citerne de ballast au moyen du système de
revêtement précisé.
(5) Mettre à l'essai et inspecter la couche appliquée.
3.3
Codes, normes et documents connexes
(1) SSPC-PA 1 – Specification for Shop, Field, and Maintenance Painting
(Spécification pour le revêtemnt en atelier, sur le terrain et pour
l'entretien).
(2) SSPC-PA-2 – Specification for Measurement of Dry Coating
Thickness (Spécification de mesure d'épaisseur de feuil sec).
Cowley 2015 291
HD-13 CITERNES DE BALLAST No 2 Bâbord et tribord
(3) SSPC-SP-1 – Specification for Solvent Cleaning (Spécification de
nettoyage par solvant).
(4) SSPC-SP-2 – Hand Tool Cleaning (Nettoyage à l'aide d'outils à main).
(5) SSPC-SP-6 – DÉCAPAGE AU JET COMMERCIAL.
(6) SSPC-VIS-1 – Visual Standard for Abrasive Blast Cleaned Steel
(Norme visuelle pour l'acier nettoyé au jet abrasif).
(7) Steel Structures Painting Manual Volume 1, Good Painting Practice
(Manuel de peinture des structures d'acier, volume 1, Pratiques de
peinture exemplaires).
(8) Steel Structures Painting Manual Volume 2, Systems and
Specifications, 2005 Edition. (Manuel de peinture des structures
d'acier, volume 2, Systèmes et spécifications, édition 2005).
(9) Pictorial Surface Preparation Standards for Painted Steel Surfaces
(Normes graphiques de préparation des surfaces d'acier à peindre).
(10) SSPC-SP-12/NACE No. 5. Préparation des surfaces et nettoyage
du métal au moyen d'un jet d'eau avant le décapage par projection
d'abrasif conformément au document « SSPC SP-6, Commercial Blast
Cleaning (Pipe Tunnel) » (Décapage commercial par projection
[Tunnel à tuyaux]) et « SSPC-SP-10, Near White Metal Blast
Cleaning » (Sablage très soigné).
(11) ASTM D4285, Indicating Oil and Water in Compressed Air
(Mesure de la présence d'eau et d'huile dans l'air comprimé).
(12) International Standards ISO 8502-3, Part 3, Assessment of Dust on
Steel Surfaces prepared for Painting (Pressure Sensitive Tape Method)
(ISO 8502-3 – Partie 3: Évaluation de la poussière sur les surfaces en
acier préparées pour la mise en peinture (méthode du ruban adhésif
sensible à la pression).
(13) ASTM D5162-01, Standard Practice for Discontinuity (Holiday)
Testing of Nonconductive Protective Coating on Metallic Substrates,
Method B (Pratique normale de test de discontinuité [défaut
d'enrobage] de revêtements protecteurs sur un subjectile métallique,
méthode B).
(14) ASTM D4417, Determining Surface Profile of Blast Cleaned Steel
using Replica Tape, Method C (Déterminer le profil de surface pour
l'acier décapé au moyen de ruban de réplique, méthode C).
(15)
NACE RPO 287-95, NACE Standard Field Measurement of
Surface Profile of Abrasive Blast Cleaned Steel Surfaces (Mesure sur
le terrain du profil des surfaces d'acier décapées par projection
d'abrasif selon la norme NACE).
3.3.1
Bulletins techniques du fabricant de peinture :
(a) Données sur les produits et fiches signalétiques.
(b) Procédures de réparation de dommages causés à des surfaces enduites
d'un revêtement.
Cowley 2015 292
HD-13 CITERNES DE BALLAST No 2 Bâbord et tribord
3.3.2
3.4
Guidelines for Application and Removal of Protective Coatings (Lignes
directrices pour l'application ou l'élimination de revêtements protecteurs) –
Direction des interventions environnementales de la Garde côtière
canadienne.
Assurance de la qualité
3.4.1
Les travaux doivent être réalisés par des peintres qualifiés seulement,
afin d'obtenir un résultat de la plus haute qualité. Pour l'approbation
ou le rejet d'un revêtement, aucun manque de compétence de la part
des peintres ne sera toléré. L'entrepreneur doit soumettre le nom et
l'expérience de travail des peintres qualifiés au mécanicien en chef
pour qu'il examine leur profil avant qu'ils ne commencent
l'application du revêtement.
3.4.2
L'entrepreneur doit exiger un contrôle strict de la qualité de la
préparation des surfaces et de l'application des revêtements, afin
d'assurer la conformité avec les spécifications et exigences applicables
du fabricant de la peinture.
3.4.3
Les tests et vérifications suivants doivent être effectués avant, pendant et
après la peinture. Un registre d'application des revêtements nécessaire
pour les tests doit être tenu et envoyé au mécanicien en chef une fois le
projet terminé.
(a) La préparation des surfaces y compris le profil d'ancrage et l'abrasif
utilisé.
(b) L'épaisseur de feuil sec et l'épaisseur de feuil frais.
(c) La température de surface, la température ambiante, la température de
la pièce, l'humidité relative, le point de rosée et la température de
revêtement.
(d) Il faut vérifier l'uniformité des couches de peinture au moyen d'un
détecteur de basse tension, tel qu'indiqué par le mécanicien en chef.
Cowley 2015 293
HD-13 CITERNES DE BALLAST No 2 Bâbord et tribord
(e) Tests d'adhérence, tel qu'indiqué par le mécanicien en chef.
(f) Numéros de lots des revêtements.
3.5
Livraison, entreposage et manutention de produit
3.5.1. Livraison
Les matériaux doivent être livrés à l'atelier de l'entrepreneur ou au chantier
dans leurs contenants originaux, non ouverts et ayant leur étiquette
originale. Les étiquettes doivent comporter au moins l'information
suivante : le nom du matériau, le numéro de l'ONGC (s'il y a lieu), le nom
du fabricant et le numéro de nomenclature, les ingrédients du produit, les
instructions de préparation, les instructions de dilution et les instructions
d'application.
3.5.2
Entreposage
Seuls des matériaux approuvés doivent être entreposés sur le site des
travaux, et ils doivent être entreposés seulement dans des zones adéquates
et désignées qui sont dédiées à l'entreposage des matériaux de peinture et
de l'équipement connexe. Prévoir et maintenir un entreposage sec, à
température contrôlée et étanche aux intempéries. Entreposer les
matériaux et l'équipement dans une zone ventilée dont la température varie
entre 7 °C et 30 °C. Entreposer les produits thermosensibles à une
température supérieure à la température minimale recommandée par le
fabricant. Retirer uniquement la quantité nécessaire pour la journée.
Fournir au moins un extincteur à poudre chimique de 9 kg pour les
feux de classe A, B et C près de la zone d'entreposage.
XL'entrepreneur doit mettre en œuvre tous les moyens nécessaires pour
assurer un entreposage sûr et une utilisation sécuritaire des matériaux de
peinture et l'élimination rapide et sécuritaire des déchets.
Les matériaux inutilisables ou rejetés par le mécanicien en chef doivent
être immédiatement retirés du site.
3.5.3
Cowley 2015 294
Manutention
HD-13 CITERNES DE BALLAST No 2 Bâbord et tribord
Toutes les mesures de précaution nécessaires doivent être prises pour
prévenir les risques d'incendie et de combustion spontanée des matériaux
entreposés sur le chantier de construction.
3.5.4
Protection
L'entrepreneur doit mettre en œuvre tous les moyens nécessaires pour
protéger les matériaux de peinture avant, pendant et après l'application, et
il doit protéger les surfaces à ne pas peindre de la peinture et des
dommages. En cas de dommage, l'entrepreneur doit aviser le mécanicien
en chef, puis effectuer toutes les réparations et tous les remplacements
nécessaires pour obtenir l'approbation du mécanicien en chef, sans que
cela entraîne de coût pour le propriétaire.
L'entrepreneur doit fournir suffisamment de toile protectrice, d'écrans et
d'équipement ou de matériaux de protection pour éviter que les surfaces
qui ne sont pas visées par la remise à neuf soient souillées par des
projections ou des gouttelettes de peinture.
4.0
PRODUITS
4.1
Matériaux
4.1.1 Généralités
4.1.1.1 Tous les matériaux de peinture doivent provenir du même fabricant.
4.1.1.2 Il n'est pas permis de modifier la composition de la peinture sans
l'approbation du mécanicien en chef.
4.1.1.3 Il n'est pas permis d'utiliser des accélérateurs.
4.1.2 Compatibilité
4.1.2.1 L'ensemble des matériaux et de l'équipement doit être intercompatible.
L'ensemble des outils et de l'équipement doit être compatible avec la
peinture à appliquer.
Cowley 2015 295
HD-13 CITERNES DE BALLAST No 2 Bâbord et tribord
4.1.2.2 Il faut utiliser uniquement les solvants recommandés à cette fin par le
fabricant de peinture.
4.2
4.3
Équipement d'application
2.2.1
L'entrepreneur doit utiliser un équipement d'application recommandé par
le fabricant de matériel de peinture et compatible avec l'enduit appliqué.
2.2.2
L'entrepreneur doit veiller à ce que l'équipement utilisé puisse produire le
fini et l'apparence requis.
Systèmes de revêtements de protection
4.3.1
Il faut appliquer une couche d'apprêt Intershield ENA 300 – Bronze et une
couche de finition d'Intershield ENA 300 – Aluminium, tous deux
fabriqués par International Paints Canada, ou un produit équivalent
approuvé, de façon à obtenir l'épaisseur de feuil sec suivante :
(1) Épaisseur totale de feuil sec suite à l'application de deux (2) couches
complètes et de deux (2) couches en bande. 12 mil d'épaisseur sur
plat et, combiné à des couches en bande, 16 mil sur les surfaces
courbes.
(2) Deux couches en bande doivent être appliquées sur tous les coins, les
crevasses, les rivets, les boulons, les soudures et les autres arêtes, au
moyen du revêtement précisé, avant d'appliquer chaque couche
complète sur la structure intérieure. Le premier revêtement doit être
de couleur Bronze et le deuxième doit être Aluminium. Les couches
en bandes doivent déborder d'au moins 2,2 cm du bord. La couche en
bande doit être sèche au toucher avant que la couche complète soit
appliquée. Remarque : La couche en bande est plus efficace sur
des bords arrondis à l'aide d'une meule.
4.4
Retouches de peinture en atelier ou sur le terrain
Cowley 2015 296
HD-13 CITERNES DE BALLAST No 2 Bâbord et tribord
4.5
4.4.1
Après avoir terminé de peindre et dans le cadre de l'acceptation des
travaux par le mécanicien en chef, l'entrepreneur doit vérifier en présence
du mécanicien si le revêtement est endommagé.
4.4.2
Les zones endommagées doivent être consignées par le mécanicien en
chef. Lorsque celui-ci le demande, l'entrepreneur doit réparer les zones
endommagées convenues précédemment, sans frais pour le propriétaire.
4.4.3
Procédure pour déterminer la discontinuité du revêtement d'après ASTM
D5162-01, ASTM D4787 et « Standard Practice for Discontinuity
(Holiday) Testing of Nonconductive Protective Coating on Metallic
Substrates ». Cette procédure doit être exécutée à la demande du
mécanicien en chef.
Mélange
4.5.1
Les matériaux de peinture doivent être mélangés et préparés de façon
strictement conforme aux recommandations du fabricant.
4.5.2
Les matériaux doivent être mélangés avant et pendant leur application afin
de produire un mélange uniforme.
4.5.3
Les matériaux doivent être dilués, s'il y a lieu, en stricte conformité avec
les recommandations du fabricant.
5.0
EXÉCUTION
5.1
Préparation de la surface
5.1.1
Citernes de ballast
5.1.1.1 Toutes les surfaces qui doivent recevoir un revêtement doivent être
décapées par projection d'abrasif de façon à obtenir un fini par projection
conformément à la spécification « SSPC-SP 10/NACE 2 near white metal
abrasive blast » de Steel Structures Painting Council. L'acier doit être
décapé de façon à obtenir un profil de surface d'au moins 50 à 75 microns
(2-3 mil) qui fournit l'adhésion nécessaire pour l'application d'une couche
d'Intershield ENA 300 sur l'acier. La préparation de surface de SSPC,
comme précisé, doit être visible avant l'application du revêtement.
Cowley 2015 297
HD-13 CITERNES DE BALLAST No 2 Bâbord et tribord
5.1.2
Déterminer le niveau de propreté au moyen de la norme internationale
ISO 8502-3, partie 3. Remarque : les niveaux acceptables de quantité
de poussière et de taille des particules de poussière ne doivent pas
dépasser la cotation 2.
5.1.3 Déterminer le profil de l'acier décapé au jet au moyen de ruban de réplique
(ASTM D-4417), méthode C. Remarque : ce ruban fournit un profil d'ancrage
et doit être apposé au rapport final. Un inspecteur de revêtements certifié
par la NACE doit voir et consigner les résultats de test.
5.2
5.1.4
Tous les bords tranchants doivent être meulés avant d'effectuer un
décapage au jet pour façonner un bord arrondi avec un rayon de 2 mm. Cet
arrondi peut être obtenu avec un minimum de 2 ou 3 coups de disque
abrasif, comme le recommande le fabricant de peinture.
5.1.5
Le niveau d'ion chlorure acceptable doit être inférieur à 2 ppm. Le
revêtement ne doit pas être appliqué tant que ce niveau n'est pas atteint.
5.1.6
Les joints soudés n'ayant pas de finition ondulée et lisse doivent être
meulés de façon à obtenir un contour arrondi.
Préparations des autres surfaces
5.2.1
Il faut éliminer au moyen d'une finition et/ou de soudures de réparation,
au besoin, tous les défauts de surface, surtout les défauts de stratification
ou l'écaillage, ou encore des défauts de soudure, comme des trous ou des
transitions vives entre les couches, et qui nuisent au revêtement protecteur.
Aux endroits où de tels défauts ont été relevés pendant le décapage au jet
et où un habillage a été réalisé, la zone habillée doit être décapée à
nouveau selon la norme indiquée. Toutes les soudures doivent être
inspectées et, au besoin, réparées avant d'effectuer le décapage au jet final.
5.2.2 Les surfaces d'acier ne doivent pas être décapées, ni recevoir de
revêtements si :
(a) la température de la surface est moins de 3 °C au-dessus du point de
rosée,
(b) l'humidité relative est supérieure à 80 %,
(c) il est possible que la surface décapée au jet soit mouillée ou rouille
instantanément avant que l'apprêt puisse être appliqué.
5.2.2.1 Les surfaces doivent être décapées au jet, essuyées et aspirées pour
éliminer l'abrasif et les résidus de grenaillage avant que la surface
Cowley 2015 298
HD-13 CITERNES DE BALLAST No 2 Bâbord et tribord
soit peinte. Il faut prendre particulièrement soin et s'efforcer
d'éliminer tous les résidus des poches, des coins, des têtes de
boulon et d'autres surfaces irrégulières.
5.2.2.2 Il est essentiel qu'il n'y ait pas plus de surfaces grenaillées qu'il est
possible d'en peindre avant la fin de la même période de travail.
5.2.3
Une bande de 200 mm (8 po) de largeur de surface non grenaillée et sans
revêtement doit être conservée entre la surface peinte et la surface décapée
au jet. Au moment de continuer le grenaillage, la bande de 200 mm (8 po)
de large doit être décapée à nouveau de façon éloigner le jet de la surface
peinte.
5.2.4
L'air comprimé utilisé pour le grenaillage doit être exempt de quantités
nuisibles d'eau condensée ou d'huile. Des séparateurs et des purgeurs
adéquats doivent être fournis.
Le grenaillage doit être réalisé de façon à ne pas endommager les parties
peintes en partie ou en entier. Quoi qu'il en soit, les travaux doivent
commencer en haut des structures et progresser vers le bas.
5.2.5
Si de la rouille apparaît, y compris la rouille instantanée ou la rouille de
métal d'apport, l'entrepreneur doit grenailler à nouveau les surfaces avant
d'y appliquer un revêtement.
5.2.6
Tous les bords tranchants, les soudures, les protubérances et les bordures
doivent recevoir une couche de revêtement en bande avant toute peinture.
5.2.7
Toutes les zones contaminées par de l'huile ou de la graisse doivent être
nettoyées avec un solvant recommandé par le fabricant de peinture et
conforme au document « SSPC-SP-1, Solvent Cleaning » afin de retirer
tous les résidus. L'entrepreneur doit s'assurer que le solvant s'est évaporé
ou qu'il a été éliminé avant d'appliquer l'apprêt de retouche.
5.2.8
Toute la saleté, les déchets et les matières étrangères doivent être retirés, et
la surface doit être nettoyée avec de l'eau au moyen de brosses à soies
dures, au besoin, puis laissés à sécher.
Toutes les surfaces endommagées après qu'elles aient été peintes ou
désignées comme devant être retouchées doivent être préparées par
grenaillage localisé.
5.2.9
Tous les bords des zones qui doivent recevoir des retouches doivent être
amincis de façon à obtenir un bord adouci et une surface rugueuse offrant
une prise mécanique. Il faut communiquer avec le fabricant du revêtement
afin d'obtenir des instructions supplémentaires concernant cette procédure.
Cowley 2015 299
HD-13 CITERNES DE BALLAST No 2 Bâbord et tribord
5.2.10 Il faut éliminer toute la contamination superficielle apparue pendant la
préparation. Tout dépôt de poussière doit être repoussé avec un jet d'air
sec et exempt d'huile.
Les revêtements ne doivent pas être appliqués sur des surfaces
humides ou sur des surfaces à des températures inférieures à -7 °C ou
supérieures à 43 °C. Consulter le fabricant des revêtements.
5.2.11 Il est interdit d'effectuer un lavage de prévention de la rouille à moins qu'il
soit approuvé par le fabricant des revêtements.
5.2.12 Toutes les surfaces endommagées après avoir été peintes ou désignées
comme devant être retouchées doivent être préparées par un grenaillage
localisé avant de recevoir un revêtement.
3.2.13 Tous les bords des zones qui doivent recevoir des retouches doivent être
amincis de façon à obtenir un bord adouci et une surface rugueuse offrant
une prise mécanique.
5.3
Test d'ion chlorure
5.3.1
Effectuer le test d'ion chlorure sur les surfaces préparées qui sont
5.3.2
Après avoir terminé la préparation préalable des surfaces selon le
document « SSPC-SP-1 », afin qu'aucun ion chlorure ne s'imprègne dans
le subjectile pendant le grenaillage très soigné des citernes de ballast
(SSPC-SP-10), comme précisé. Si le niveau d'ion chlorure précisé n'est
pas atteint, il faut nettoyer à nouveau la surface affectée au moyen d'un
produit dessalant soluble, comme le Chlor-Rid Liquid Salt Remover dilué
à la proportion de 1:100, aspergé sur la surface en question sous une
pression d'au moins 20 MPa (3000 lb/po²)
5.3.3
Après avoir terminé la préparation du subjectile, d'après SSPC-SP-10
(citerne de ballast), avant d'appliquer le revêtement :
indiquées.
5.3.4
ces tests.
5.3.5
5.4
L'inspecteur certifié par la NACE doit surveiller et consigner le résultat de
Le niveau acceptable d'ion chlorure est inférieur à 2 µg/cm². Le
revêtement ne peut être appliqué que lorsque ce niveau est atteint.
QUALITÉ DE L'EXÉCUTION
5.4.1
Cowley 2015 300
Généralités
HD-13 CITERNES DE BALLAST No 2 Bâbord et tribord
5.4.1.1 Tous les revêtements doivent être appliqués conformément aux
instructions d'application publiées par le fabricant de peinture. Ces
instructions font partie du présent devis technique.
5.4.2
Inspection
5.4.2.1 Toutes les surfaces nettoyées et préparées doivent être inspectées par un
inspecteur en revêtement certifié par la NACE, et ce, avant d'appliquer les
revêtements.
5.4.3
Application
5.4.3.1 Tout l'équipement doit être maintenu en bon état de marche et doit être
comparable à celui décrit dans les instructions imprimées par le fabricant
des revêtements. L'équipement doit être nettoyé avec soin avant d'être
utilisé.
5.4.3.2 Tous les tuyaux d'air doivent être équipés de séparateurs d'eau pour
extraire positivement l'humidité condensée.
5.4.3.3 Les matériaux de peinture doivent être dilués, s'il y a lieu, en stricte
conformité avec les recommandations du fabricant.
5.4.3.4 Le feuil de peinture doit avoir l'épaisseur indiquée, couvrir toute la
surface, être exempt de piqûres de corrosion, de coulures, d'affaissements
ou de tout autre signe indiquant des techniques d'application inadéquates
ou des conditions d'atelier indésirables. L'épaisseur de feuil humide doit
être appliquée de façon à produire l'épaisseur de feuil sec requise grâce à
une couche.
5.4.3.5 Le temps de séchage minimum, indiqué dans les instructions imprimées
du fabricant des revêtements, doit être scrupuleusement respecté.
5.4.3.6 Le revêtement ne doit pas sécher de force dans des conditions qui
causeraient le fendillement, les rides, les cloques, la formation de pores,
les craquelures, ou qui nuiraient à son état ou son apparence. Les surfaces
nouvellement peintes doivent être protégées dans la plus grande mesure du
possible de forces nuisibles, jusqu'à ce que le revêtement soit sec.
5.4.3.7 Les erreurs ou les lacunes résultant de négligences de travail ne seront pas
tolérées. Il va de la discrétion du mécanicien en chef de faire recommencer
le travail.
Cowley 2015 301
HD-13 CITERNES DE BALLAST No 2 Bâbord et tribord
5.4.3.8 Plus que tout, l'application des revêtements doit être effectuée de façon à
obtenir un revêtement de haute qualité sur le plan de l'apparence et de
l'intégrité.
5.4.3.9 Il faut consulter le fabricant des revêtements et le mécanicien en chef si
des articles ne sont pas couverts par le présent devis.
5.4.3.10 Les surfaces nouvellement peintes doivent être inspectées à partir du
moment où le revêtement a complètement séché. Les surfaces peintes
doivent être examinées sur le plan de l'uniformité, de la continuité et la
qualité et peuvent être rejetées si un des défauts suivants est observé et si
le mécanicien en chef juge que le rendement et la durée du revêtement
peuvent être affectés par les conditions suivantes :
(1)
Coulures, affaissements, défauts de revêtement ou transparence en
raison de méthodes d'application inefficaces.
(2)
Preuve de mauvaise application sur les bords de tôles, les joints à
recouvrement, les fissures, les poches, les coins et les angles
rentrants.
5.4.3.11 Les surfaces peintes rejetées par le mécanicien en chef doivent être
corrigées par l'entrepreneur. Les petites zones rejetées peuvent être
corrigées par des retouches. Les grandes zones rejetées ou les zones dont
le feuil sec n'est pas assez épais doivent recevoir une couche complète aux
frais de l'entrepreneur. Les coulures, les affaissements ou les dommages
au revêtement découlant des manipulations doivent être raclés avant
d'appliquer d'autres couches.
5.4.3.12 Une attention spéciale doit être portée afin que les endroits difficiles
à peindre, comme les bordures, les fissures, les éléments structuraux,
ou d'autres endroits complexes, reçoivent un revêtement d'une
épaisseur adéquate.
5.4.3.13 Les revêtements ne doivent pas être appliqués à moins de 20 mm d'une
zone non décapée au jet. Il faut éviter que les particules de sable
découlant de l'activité subséquente de décapage au jet s'incrustent dans le
feuil de revêtement.
5.5
INSPECTION
Cowley 2015 302
HD-13 CITERNES DE BALLAST No 2 Bâbord et tribord
5.5.1 Le mécanicien en chef est libre d'inspecter tous les aspects des travaux ou de
désigner un inspecteur de revêtements certifié par la NACE. Outre les tests que
doit faire l'entrepreneur, il doit être clairement établi qu'il lui incombe de fournir
toute la main-d'œuvre, les matériaux et l'équipement nécessaires à l'exécution
adéquate des travaux, de convenir avec le fabricant les produits à utiliser et de
tenir le mécanicien en chef au courant de tous les problèmes ou de toutes les
difficultés qui surviennent pendant les travaux.
5.5.2 Les travaux de peinture doivent être inspectés pour vérifier les mélanges, la
dilution, l'épaisseur de feuil humide ou sec, l'écaillement, la surpulvérisation, les
craquelures, les affaissements, les coulures, les discontinuités, la couverture des
bords tranchants, les piqûres, le bullage, le séchage et tout autre défaut récurrent
ou tout autre type de problème qui pourrait nuire à la durée de vie ou la qualité du
revêtement.
5.5.3 Procédure visant à déterminer la discontinuité du revêtement appliqué
conformément à la norme « ASTM D5162-01, Standard Practice For
Discontinuity (Holiday) Testing of Non Conductive Protective Coating on
Metallic Substrates Test Method A – Low Voltage Testers » (Pratique normale de
test de discontinuité [défaut d'enrobage] de revêtements protecteurs sur un
subjectile métallique, méthode A – Détecteurs à basse tension). Cette procédure
doit être exécutée sur l'ensemble de la surface revêtue.
5.5.4 Le propriétaire doit assumer les coûts des tests effectués par le mécanicien en chef
et des réparations réalisées par l'entrepreneur qui découlent d'essais destructifs,
ainsi que le coût des revêtements qui satisfont aux exigences du présent devis.
L'entrepreneur doit assumer les coûts des essais et des réparations visant les
revêtements qui ne satisfont pas aux exigences du devis.
Cowley 2015 303
HD-13 CITERNES DE BALLAST No 2 Bâbord et tribord
6.0
EXIGENCES EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ
6.1
Généralités
6.1.1
6.2
L'entrepreneur est entièrement responsable de la sécurité
environnementale des travaux de revêtement. Il faut prendre toutes les
précautions nécessaires pour protéger les travailleurs et l'environnement
pendant les opérations de nettoyage, de sablage, d'application de solvants
et contre la contamination chimique.
Nettoyage final
6.2.1
Pendant l'application de revêtements par couches, l'entrepreneur doit
prévenir les déversements de matériaux de revêtement. En cas de
déversements, il doit immédiatement avertir le mécanicien en chef,
recueillir tous les matériaux déversés et tous les déchets, et retirer
l'équipement utilisé pour nettoyer les déversements, et remettre les
surfaces dans leur état intact initial, de façon à obtenir l'approbation du
mécanicien en chef et sans que le propriétaire ait à en assumer les frais.
6.2.2
Au terme des travaux de revêtement, l'entrepreneur doit inspecter
visuellement toutes les surfaces et éliminer tout le revêtement ou toutes les
traces de revêtement des surfaces à ne pas peindre.
6.2.3 Toutes les citernes doivent être inspectées par le mécanicien en chef avant d'être
fermées. Les citernes doivent être refermées correctement au moyen de joints neufs et de
produit antigrippant appliqué sur le goujon et les boulons du couvercle (fourni par
l'entrepreneur). L'entrepreneur doit indiquer le prix du remplacement par goujon de
couvercle de trou d'homme et fournir le prix unitaire par goujon remplacé.
6.2.4 Au terme de l'inspection et de la fermeture, les bouchons d'évent doivent être
retirés de chaque citerne. Ensuite, il faut effectuer un essai hydrostatique sur chaque
citerne en présence de l'inspecteur de coque de la Lloyd's et du mécanicien en chef
présent, afin qu'ils soient témoins de l'essai.
Cowley 2015 304
HD-13 CITERNES DE BALLAST No 2 Bâbord et tribord
6.2.5 Au terme des tests, tous les bouchons d'évent doivent être installés correctement.
Les boulons utilisés pour le serrage doivent être nettoyés et enduits de produit
antigrippant. L'entrepreneur doit vérifier si les grillages de têtes d'évent sont endommagés
ou bloqués. Tout défaut doit être immédiatement signalé au mécanicien en chef pour que
des mesures correctives soient prises.
6.2.6 L'entrepreneur doit remplir toutes les citernes avec de l'eau douce et réaliser les
essais hydrostatiques nécessaires.
6.2.7 L'entrepreneur doit fournir tous les matériaux et tout l'équipement nécessaires à
l'exécution des travaux sur les citernes. L'entrepreneur est responsable d'informer
l'inspecteur de la Lloyd's et le mécanicien en chef qu'une citerne est prête à être inspectée
et mise à l'essai.
6.2.8 Le mécanicien en chef et l'inspecteur de la Lloyd's doivent être témoins des
essais.
6.2.9 Tous les travaux doivent être effectués conformément aux exigences du
mécanicien en chef et de l'inspecteur de la Lloyd's.
6.3
Emplacement
6.4
Éléments faisant obstacle
S. O.
Partie 7: PREUVE DE RENDEMENT
7.1
Inspection
Inspection visuelle à 100 % par le mécanicien en chef et l'inspecteur de la Lloyd's.
Cowley 2015 305
HD-13 CITERNES DE BALLAST No 2 Bâbord et tribord
Au terme des travaux et des essais, l'entrepreneur et le mécanicien en chef doivent
réaliser une inspection finale et s'assurer que toutes les citernes, tous les
couvercles, tous les conduits de ventilation et tous les raccords des tuyaux ont été
remis en état de fonctionnement et que l'inspecteur de la Lloyd's présent sur les
lieux a effectué toutes les inspections.
7.2
Essais
7.2.1 Essais hydrostatiques exécutés sur l'ensemble des citernes conformément aux
exigences du mécanicien en chef et de la Lloyd's.
7.2.1 L'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, les raccords, les obturateurs, et la
main-d'œuvre nécessaires pour chaque essai. Tous les obturateurs installés en vue
d'effectuer un essai sous pression doivent être consignés dans une liste selon leur
emplacement sur la citerne et doivent être comptés par l'entrepreneur et le mécanicien en
chef, ou son délégué, lorsqu'on les enlève.
7.3
Certification
Partie 8 : PRODUITS LIVRABLES
8.1
Dessins et rapports
Avant d'appliquer le revêtement, l'entrepreneur doit fournir au mécanicien en chef et à
l'inspecteur certifié par la NACE les fiches de renseignements suivantes concernant le
revêtement utilisé : feuilles de méthodes de travail, fiches techniques sur le produit et fiches
signalétiques de sécurité des produits.
L'entrepreneur doit fournir au mécanicien en chef trois copies papier et une version électronique
du rapport portant sur l'ensemble des travaux réalisés.
8.2
Pièces de rechange
S. O.
8.3
Formation
S. O.
8.4
S.O.
Manuels
Cowley 2015 306
HD-14 Conversion du réservoir de ballast no 3 par un réservoir de mazout
Nº de devis : HD-14
DEVIS
HD-14 Conversion du réservoir de ballast no 3 par un réservoir de mazout
Partie 1 : PORTÉE :
1.1 Le présent devis décrit la portée des travaux techniques à réaliser dans une installation de
radoub (entrepreneur) afin de convertir un réservoir de ballast à double fond en un réservoir
de mazout sur le NGCC Leonard J. Cowley.
1.2 L'exécution générale de ces travaux prévoit la délimitation des responsabilités, de manière à
ce que l'entrepreneur comprenne non seulement l'objectif général du système, mais aussi la
portée de base des travaux.
1.3 Ce devis doit être pris en considération parallèlement aux dessins connexes indiqués à la
section 3 du présent document. Le devis et les dessins sont complémentaires; si des
exigences techniques ou de tout autre ordre en lien à du nouvel équipement ou des pièces
déplacées sont indiquées dans l'un de ces documents, mais ne figurent pas dans l'ensemble de
la documentation, elles doivent être prises en compte dans la portée des travaux réalisés par
l'entrepreneur.
1.4 La Garde côtière doit prévoir la visite d'un inspecteur de la NACE pour vérifier l'état du
réservoir, évaluer la conformité du grenaillage par rapport à la norme indiquée dans le
présent devis et inspecter les revêtements afin de s'assurer qu'ils ont été appliqués selon les
fiches techniques du produit fournies par le fabricant.
Partie 2 : RÉFÉRENCES :
2.1Dessins de référence et données de la plaque signalétique
2.1.1
Canalisations de mazout 590-42-01
2.1.2
Plan de capacité 590-79 (Rév. E)
2.1.3
(Rév. A)
Canalisation de cale, de ballast et d'incendie de la salle des machines 590-44-01
2.2Normes
Cowley 2015 307
HD-14 Conversion du réservoir de ballast no 3 par un réservoir de mazout
2.2.1
2.3Règlements
2.3.1
2.4Matériel fourni par le propriétaire
i.
Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
Généralités
La portée des travaux indiquée ci-après se voit être un aperçu général et une séquence proposée
des tâches du projet dont l'entrepreneur assume la responsabilité. Bien que l'on ait fait tout ce qui
était possible pour représenter la portée de l'incidence des diverses configurations à bord du
navire, il revient à l'entrepreneur de se familiariser avec le navire pour réaliser les travaux.
Au cours de la planification ou de l'exécution des travaux, on invite l'entrepreneur à suggérer des
façons permettant d'accélérer la réalisation des travaux, dans la mesure où de telles façons sont
acceptables du point de vue de la Garde côtière canadienne (GCC) et de l'inspecteur de Lloyd's
Register (LR). Les principales tâches que l'entrepreneur doit réaliser sont décrites dans les
sections suivantes.
3.1
L'entrepreneur doit aviser le mécanicien en chef avant de commencer tout travail. Le
réservoir doit être verrouillé et étiqueté correctement.
Cowley 2015 308
HD-14 Conversion du réservoir de ballast no 3 par un réservoir de mazout
3.2
Avant d'y entrer, le réservoir doit être certifié comme « sécuritaire pour les travailleurs »
ou « sécuritaire pour le travail à chaud », conformément à la norme TP3177F de la Sécurité
maritime de Transports Canada. Il faut remettre les certificats au mécanicien en chef et en
afficher des copies dans le trou d'homme du réservoir et dans la passerelle.
3.3. L'équipage du navire doit vider le réservoir afin que son contenu atteigne au plus bas
niveau, soit environ 2 m3 de résidus en tout dont l'entrepreneur devra assurer l'élimination selon
les règlements environnementaux. L'entrepreneur doit indiquer un prix par m3 pour tout
ajustement à la hausse ou à la baisse au moyen du formulaire 1379. L'entrepreneur doit retirer les
couvercles des trous d'homme en utilisant comme référence le dessin 590-54 qui indique
l'emplacement des trous d'homme et des transmetteurs de niveau.
3.4
L'entrepreneur doit veiller à ce que le réservoir et les tuyaux soient vidés et nettoyés
correctement, puis à ce que le compartiment soit certifié « sécuritaire pour le travail à chaud », et
ce, avant le début et tout au long des travaux. L'entrepreneur doit conserver des copies de tous
les certificats de travail à chaud, en vigueur et échus, dans un endroit central à bord du navire aux
fins de consultation. Les certificats doivent préciser « sans danger pour les personnes » ou « sans
danger pour le travail à chaud » selon le cas. L'entrepreneur doit afficher une copie de tous les
certificats à l'entrée des espaces concernés. Il faut utiliser des matériaux de protection pour
empêcher la propagation d'étincelles et pour protéger les câbles électriques et d'autres services. Il
faut prévoir des piquets d'incendie dans chacun des espaces où des travaux de soudage, de
meulage et de brûlage sont réalisés, et dans tous les espaces adjacents. Les personnes qui
assurent ces piquets doivent être équipées d'un extincteur et formées de manière à l'utiliser
correctement. Elles doivent assurer le piquet à l'endroit désigné au moins trente (30) minutes
après la fin des travaux à chaud.
3.5
L'entrepreneur doit débrancher et vider de manière permanente le tuyau existant de
remplissage/d'aspiration pour le réservoir de ballast no 3 à double fond à partir du tuyau en « T »
situé dans la salle des machines, côté bâbord, au-dessus du plafond du réservoir. Un robinet se
trouve actuellement à cet endroit.
3.6
L'entrepreneur doit retirer une courte portion (environ 4 m) du tuyau de
remplissage/d'aspiration (75 mm) à partir du tuyau en « T » jusqu'au fond du réservoir. Il doit
découper la tôle du plafond du réservoir dans le sens des pénétrations et insérer une nouvelle tôle
dont les pénétrations permettront l'installation de la canalisation du mazout. La tôle à insérer
doit avoir une dimension de 12 po sur 12 po et une épaisseur équivalente ou supérieure à la tôle
qui était en place. Les coins doivent également être arrondis d'au moins 4 po. L'entrepreneur doit
tenir compte de la façon dont il peut utiliser les soudures existantes.
3.7
L'entrepreneur doit mettre en place un nouveau tuyau d'évacuation/d'aspiration (50 mm
de dia., série 40, noir, sans soudure, environ 20 m de long.) muni de robinets approuvés par LR
(ou selon ce qui a été convenu) au même endroit que le réservoir et passant à l'arrière de la salle
Cowley 2015 309
HD-14 Conversion du réservoir de ballast no 3 par un réservoir de mazout
des machines pour finalement aboutir aux collecteurs d'évacuation et d'aspiration dans la salle
d'épuration du mazout, en prévoyant les connexions et les raccords appropriés pour faire passer
le tuyau à travers la cloison étanche au couple 28. LR doit approuver les pénétrations effectuées
dans la cloison. Remarque : L'entrepreneur doit tenir compte de l'endroit où la nouvelle
tuyauterie doit se raccorder aux collecteurs d'évacuation et d'alimentation. L'image ci-jointe
illustre uniquement les emplacements suggérés.
3.8
Une fois les travaux de tuyauterie terminés, l'entrepreneur doit nettoyer et vider les
nouveaux tuyaux et ceux perturbés au cours des travaux. La surface intérieure de la tuyauterie
doit être nettoyée et exempte de laitier.
3.9
L'entrepreneur doit indiquer le prix du découpage de deux trous d'accès, un à l'avant et un
à l'arrière du réservoir, d'environ 1 m de longueur (de l'avant vers l'arrière) sur 1,5 m de largeur
(sens transversal), ou selon les conditions nécessaires pour permettre au personnel d'accéder au
réservoir ainsi qu'à faire passer l'équipement, les ventilateurs d'évacuation, etc. L'entrepreneur
doit tenir compte des soudures et des joints existants au moment de choisir l'emplacement des
trous d'accès; s'il n'y a aucune soudure et aucun joint à proximité de la nouvelle tôle en acier, les
coins doivent être arrondis d'au moins 100 mm. L'entrepreneur doit respecter les pratiques
communes de construction de navire conformément à la norme IACS 47 en ce qui concerne le
Cowley 2015 310
HD-14 Conversion du réservoir de ballast no 3 par un réservoir de mazout
décalage minimal des divers types de soudures et de structures. Avant le découpage, l'inspecteur
de LR présent doit examiner en personne toutes les soudures et tous les joints du bordé de fond
proposé.
3.10 L'entrepreneur doit indiquer un prix pour chaque trou d'accès réalisé (découpage et
insertion de pièces pour le trou d'accès d'au moins 1 m sur 1,5 m, conformément aux indications
de la Lloyd's Register) pour le réservoir de ballast no 3 aux fins de rajustement à l'aide du
formulaire 1379 de TPSGC.
3.11 Le découpage de ces trous d'accès permettra à l'entrepreneur d'accéder au réservoir afin
de nettoyer la surface jusqu'au métal nu en vue des travaux de peinture.
3.12 Avant tout travail de grenaillage, l'entrepreneur doit nettoyer à l'eau sous pression
(17 240 kPa) la totalité du réservoir afin d'en retirer l'eau de mer et les résidus.
3.13 L'entrepreneur doit indiquer le prix d'un grenaillage complet du réservoir, soit un sablage
très soigné par projection abrasive (SSPC SP-10/NACE 2) d'une surface de 205 m2 au moyen
d'un profil de surface angulaire de 50 à 75 microns (de 2 à 3 millièmes de pouce). Il doit
également indiquer le prix par m2 aux fins d'ajustement à l'aide du formulaire 1379 de TPSGC.
3.14
L'entrepreneur doit effectuer un sablage très soigné par projection abrasive (SSPC SP10/NACE 2) de la totalité du réservoir au moyen d'un profil de surface angulaire de 50 à
75 microns (de 2 à 3 millièmes de pouce).
3.15 L'entrepreneur doit nettoyer tous les débris provenant du soudage et du grenaillage, puis les
éliminer selon les règlements provinciaux.
3.16 Avant d'appliquer le revêtement sur la surface du réservoir, l'entrepreneur doit recouvrir les
rebords des trous d'accès d'un ruban adhésif sur une largeur de 127 mm. Une fois les
travaux de peinture terminés et la peinture séchée, l'entrepreneur doit retirer le ruban
adhésif pour souder les tôles en place (le ruban adhésif sert à prévenir la contamination
par la peinture des tôles soudées en place).
3.17 L'entrepreneur doit souder toutes les tôles dans les trous d'accès. Une fois les tôles soudées
en place, l'entrepreneur doit nettoyer les surfaces autour des soudures. Ces dernières
feront ensuite l'objet d'une inspection par le représentant de LR avant que le
revêtement soit appliqué. L'entrepreneur doit appliquer à la brosse de 2 à 3 couches du
revêtement pour obtenir une épaisseur du feuil sec (ÉFS) de 10 à 12 millièmes de
pouce.
3.18 L'entrepreneur doit indiquer le prix pour l'application de deux couches de revêtement
Intershield ENA 300 afin d'obtenir une ÉFS de 5 à 6 millièmes de pouce ou tout
produit équivalent convenable pour un réservoir de mazout sur la totalité du réservoir
Cowley 2015 311
HD-14 Conversion du réservoir de ballast no 3 par un réservoir de mazout
(surface totale de 205 m2) . Il doit également indiquer le prix par m2 aux fins
d'ajustement au moyen d'un formulaire 1379 de TPSGC.
3.19L'entrepreneur doit appliquer le revêtement Intershield ENA 300 ou tout produit équivalent
selon les lignes directrices fournies par le fabricant. Avant d'appliquer le revêtement,
l'entrepreneur doit déterminer la température de l'air et de l'acier de même que
l'humidité afin de prouver au mécanicien en chef ou son représentant désigné que les
travaux d'application peuvent être effectués selon les conditions optimales prescrites
par les lignes directrices.
3.20Avant d'appliquer le revêtement, l'inspecteur de LR et le mécanicien en chef doivent
inspecter visuellement et en profondeur l'ensemble des soudures. Un total de 10 % des
soudures doivent faire l'objet d'un contrôle magnétoscopique mené par du personnel
approuvé.
3.21L'entrepreneur doit effectuer un essai de pression (516 kPa) sur tous les nouveaux tuyaux
ainsi que les tuyaux perturbés dans le cadre des travaux. Le mécanicien en chef et
l'inspecteur de LR doivent assister à l'essai.
3.22Lorsque toute la peinture sera sèche, l'entrepreneur doit pressuriser le réservoir
conformément à l'examen quinquennal de LR. L'inspecteur de LR et le mécanicien en
chef doivent assister à l'essai.
3.23L'entrepreneur doit fournir l'ensemble du matériel, des raccords, des obturateurs ainsi que la
main-d'œuvre pour chacun des essais.
3.24L'entrepreneur doit nettoyer tous les débris, puis les éliminer selon les règlements
provinciaux.
3.25
Lieu
3.2.1. Salle des machines (couples 28-42) et salle d'épuration du mazout (couples 21-28)
3.26
Éléments faisant obstacle
Cowley 2015 312
HD-14 Conversion du réservoir de ballast no 3 par un réservoir de mazout
3.27
Il incombe à l'entrepreneur de repérer les articles qui font obstruction, de les retirer et de
les entreposer temporairement, puis de les réinstaller sur le navire.
Partie 4 : PREUVE DE FONCTIONNEMENT
4.1
Inspection
Tous les travaux réalisés doivent répondre aux exigences du mécanicien en chef.
Toutes les soudures doivent faire l'objet d'une inspection visuelle exhaustive.
Un total de 10 % des soudures doivent faire l'objet d'un contrôle magnétoscopique
mené par du personnel approuvé.
4.1.4. Il incombe à l'entrepreneur d'effectuer un contrôle de la qualité de l'air afin
d'assurer la réalisation du travail à chaud ainsi que l'accès au réservoir.
4.1.5. L'entrepreneur doit émettre et afficher les permis de travail à chaud de même
qu'assurer un piquet d'incendie.
4.1.6. L'entrepreneur doit inspecter les endroits où des travaux ont été réalisés afin de
s'assurer que tous les débris ont été éliminés.
4.1.1.
4.1.2.
4.1.3.
4.2
Essais
v.
vi.
vii.
viii.
L'inspecteur de LR et le mécanicien en chef doivent assister à l'essai
hydrostatique au cours duquel le système sera soumis à une pression 1,5 fois plus
forte que la pression de fonctionnement normale.
Le vérificateur de LR et le mécanicien en chef doivent vérifier visuellement
100 % des soudures.
Un technicien certifié doit soumettre 10 % des soudures à un contrôle
magnétoscopique.
Un chimiste ou une personne qualifiée dont le choix relève du mécanicien en chef
doit certifier que les endroits où du travail à chaud sera effectué sont sécuritaires.
Certification
4.2.1Les soudeurs doivent être certifiés par le Bureau canadien de soudage.
4.2.2Les chimistes doivent détenir une certification.
4.2.3Les techniciens doivent détenir une certification en essais non destructifs.
Cowley 2015 313
HD-14 Conversion du réservoir de ballast no 3 par un réservoir de mazout
Partie 5 : PRODUITS LIVRABLES
5.1
Dessins et rapports
Avant d'appliquer le revêtement, l'entrepreneur doit fournir au mécanicien en chef et à
l'inspecteur de la NACE les fiches de renseignements suivantes concernant le revêtement
utilisé : feuilles de procédures de travail, fiches techniques sur le produit et fiches
signalétiques de sécurité du produit.
5.2
L'entrepreneur doit fournir au mécanicien en chef trois copies papier et une version
électronique du rapport portant sur l'ensemble des travaux réalisés.
5.3
Pièces de rechange
S. O.
5.4
Formation
S. O.
5.5
Manuels S.O.
Cowley 2015 314
Nº de tâche: HD-15
(Ingénierie navale)
DEVIS
NO LLOYD'S
HD-15 Quilles de roulis
Partie 1 : PORTÉE
1.1
La présente tâche porte sur l'exécution d'un essai hydrostatique des quilles de roulis à
bâbord et à tribord.
1.2
L'entrepreneur doit prendre note que si des soudures doivent être réparées sur les quilles
de roulis, les citernes de carburant devront, selon l'emplacement des dommages, être
dégazées avant le début du travail à chaud.
1.3
Les soumissionnaires doivent indiquer un prix pour 19 mètres de gougeage et de soudage,
ainsi qu'un prix unitaire par mètre.
1.4
L'entrepreneur doit inclure les coûts de détection et de marquage des défauts dans sa
soumission.
Partie 2 : RÉFÉRENCES
2.1
Dessins de référence et données de plaque signalétique
2.1.1. Dessin no 87536-1, rév. 1.
2.2
Normes
2.2.1
2.3
Règlement
2.3.1
Cowley 2015 315
2.4
Matériel fourni par le propriétaire
2.4.3
Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1
Généralités
3.1.1. L'entrepreneur doit retirer les bouchons de vidange des deux quilles de roulis.
L'entrepreneur doit effectuer un essai hydrostatique de chaque quille à une charge
hydraulique de 2,45 mètres pendant 30 minutes. L'entrepreneur doit aviser le
mécanicien en chef pour qu'il puisse assister aux essais.
3.1.2. À la fin des travaux, l'entrepreneur doit remettre les bouchons de vidange en place
enduits d'un scellant pour pas de vis et il doit les fixer conformément à la méthode
approuvée dans les règles de classification de la Lloyd's.
3.1.3. L'entrepreneur doit indiquer un prix pour le dégazage de deux réservoirs de
mazout et proposer un prix pour le dégazage d'un réservoir de mazout qui devra
être rajusté selon le formulaire 1379.
3.1.4. Le mécanicien en chef doivent assister aux essais.
3.2
Emplacement
3.2.1. Quilles de roulis extérieures bâbord et tribord (membrures 26 à 68).
3.3
Éléments faisant obstacle
3.3.1
S.O.
Cowley 2015 316
Partie 4 : PREUVE DE RENDEMENT
4.1
Inspection
4.1.7. Inspection visuelle à 100 % par le mécanicien en chef, l'inspecteur de la Lloyd's.
4.2
Mise à l'essai
Contrôle magnétoscopique complet.
4.3
Certification
Soudage conforme aux normes CSA W47.1 et W59.
Partie 5 : PRODUITS LIVRABLES :
5.1
Dessins et rapports
5.1.1.
5.2
Pièces de rechange
S.O.
5.3
Formation
S.O.
5.4
Manuels S.O.
Cowley 2015 317
(Ingénierie navale)
Nº de tâche : HD-16
(Ingénierie navale)
HD-16 : Réservoir d'eaux grises
DEVIS
NO LLOYD'S
HD-16 : Réservoir d'eaux grises
Partie 1 : PORTÉE
1.1
La présente tâche porte sur l'ouverture, le nettoyage et l'inspection annuelles du réservoir.
L'entrepreneur doit nettoyer et retoucher le revêtement endommagé du réservoir. Il doit
également vérifier le fonctionnement des contacteurs de niveau et des commutateurs de
fonctionnement. Tous les travaux doivent être inspectés par le mécanicien en chef, après
le nettoyage et l'application de la peinture et avant la fermeture du réservoir. Il doit aussi
assister aux essais de fonctionnement.
Partie 2 : RÉFÉRENCES
2.1
Dessins de référence et données de plaque signalétique
2.1.1. Capacité
2.1.2. Superficie
2.2
1,6 m3
Environ 11,15 m².
Normes
2.2.1
2.3
Règlement
2.3.1 L'accès aux espaces confinés doit se faire conformément aux directives indiquées
dans le préambule des présentes.
2.4
Matériel fourni par le propriétaire
2.4.4
Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
Cowley 2015 318
(Ingénierie navale)
HD-16 : Réservoir d'eaux grises
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1
Généralités
3.1.1. Le transducteur de niveau du réservoir doit être retiré et un obturateur doit être
posé sur la plaque de bride du réservoir pendant le déroulement des travaux et des
essais. Une fois les travaux et essais terminés, on doit retirer l'obturateur et
remettre le transducteur en place avec de nouveaux joints d'étanchéité.
L'entrepreneur doit se charger de ce travail.
3.1.2. Après avoir terminé tous les travaux des présentes, l'entrepreneur doit retirer tous
les obturateurs et les conduites de dérivation qui ont servi à isoler le réservoir.
3.1.3. Le réservoir d'eaux grises doit être vidé au plus bas niveau possible. Il faut retirer
le couvercle de la trappe de visite, dégazer le réservoir certifier qu'il est sans
danger au moyen d'une attestation de sécurité remise au mécanicien en chef qui
doit être affichée près de la trappe de visite et sur la passerelle du navire. Les eaux
résiduelles et les débris doivent être éliminés conformément à la réglementation
provinciale sur la protection de l'environnement.
3.1.4. L'entrepreneur doit ouvrir le bouchon de vidange à quai pour évacuer l'eau
accumulée. Le bouchon retiré doit être immédiatement étiqueté, rangé dans un
contenant approprié pour éviter les dommages aux filets et remis au mécanicien
en chef. Le mécanicien en chef ou son délégué assiste à la dépose et à la remise en
place des bouchons.
3.1.5. L'entrepreneur doit fournir et installer des bouchons en bois dans les orifices de
vidange pour empêcher toute infiltration de saleté au cours des différents travaux
comme le décapage au jet et la peinture qui pourraient contaminer le réservoir.
3.1.6. Lorsque les travaux sur les réservoirs sont terminés, les bouchons de vidange à
quai doivent être remis en place à l'aide de scellant neuf pour filets et de blanc de
plomb. Il faut passer un taraud sur le filetage dans le trou. Au besoin, les filets
des bouchons de vidange doivent être nettoyés sur un tour. L'entrepreneur doit
indiquer un prix pour le nettoyage des bouchons de vidange au tour.
3.1.7. L'entrepreneur doit nettoyer toutes les surfaces intérieures du réservoir.
Cowley 2015 319
(Ingénierie navale)
HD-16 : Réservoir d'eaux grises
3.1.8. L'entrepreneur doit indiquer un prix pour le revêtement de l'intérieur du réservoir
avec de la peinture International ENA 300. La peinture écaillée ou endommagée à
l'intérieur du réservoir doit être réparée à l'aide d'un outil à moteur conformément
à la norme SSPC-SP11 (métal nu avec profil). Il faut enduire toutes les soudures
et pièces de fixation de peinture bronze Intershield ENA 300. Il faut appliquer
deux couches sur les surfaces endommagées. Pour la première couche, il faut
appliquer une peinture Intershield ENA 300 bronze à 6 mil d'épaisseur (ÉFS).
Pour la deuxième couche, il faut appliquer une peinture Intershield ENA 300 gris
aluminium à 6 mil d'épaisseur (ÉFS). L'entrepreneur doit indiquer un prix pour
4 m2. Le revêtement appliqué sur les surfaces intérieures des réservoirs doit
respecter la procédure recommandée dans les fiches signalétiques du fabricant de
peinture.
Remarque** : On peut utiliser de la peinture bronze ou aluminium pour la
première ou la deuxième couche selon que la couche de finition doive être claire
ou foncée.
3.1.9. Les réservoirs doivent être inspectés par et le mécanicien en chef ou son
mécanicien délégué.
3.1.10. La conduite d'aspiration de la pompe de vidange doit être déposée, nettoyée au
besoin et remise en place.
3.1.11. Le tuyau de sonde doit être propre.
3.1.12. Tous les contacteurs à flotteur et de niveau doivent être nettoyés.
3.1.13. Une fois sèches, les surfaces intérieures du réservoir doivent recevoir une peinture
International Intergard FP Series Intergard 264 à 10 mil d'ÉFS. L'équipement
utilisé pour l'application du revêtement doit respecter la fiche signalétique du
fabricant.
3.1.14. Une fois les travaux terminés, l'entrepreneur doit remettre en place le couvercle
d'accès avec un nouveau joint d'étanchéité approuvé. Les boulons et écrous de
fixation doivent être nettoyés et enduits d'un composé antigrippant.
3.1.15. Il faut remplir le réservoir d'eau douce et il faut vérifier le fonctionnement de
l'alarme de niveau élevé, et les contacteurs de mise en marche et d'arrêt de la
pompe.
3.5
Emplacement
Cowley 2015 320
(Ingénierie navale)
3.2.1. Tunnel d'arbre
3.6
HD-16 : Réservoir d'eaux grises
Membrures 20 et 21.
Éléments faisant obstacle
3.3.1
S.O.
Partie 4 : PREUVE DE RENDEMENT
4.1
Inspection
4.1.8. Les réservoirs doivent être inspectés par le mécanicien en chef ou son mécanicien
délégué.
4.2
Mise à l'essai
S.O.
4.3
Certification
S.O.
Partie 5 : PRODUITS LIVRABLES
5.1
Dessins et rapports
5.1.1. L'entrepreneur doit remettre au mécanicien en chef deux copies papier du
rapport.
5.2
Pièces de rechange S.O.
5.3
Formation S.O.
5.4
Manuels S.O.
Cowley 2015 321
HD-17 Installation du bossoir Miranda bâbord
Nº de devis : HD-17
DEVIS
Nº du champ de la
DSMTC : S.O.
HD-17 Installation du bossoir Miranda bâbord
PARTIE 1 - PORTÉE :
1.1 Aux termes de la présente section, l'entrepreneur doit faciliter l'installation du nouveau
système de bossoir Miranda du côté bâbord du pont supérieur.
1.2 Un nouveau canot pneumatique de travail à coque rigide d'une longueur hors tout de 7,23 m
doit être mis en place du côté bâbord du pont supérieur du navire, approximativement entre
les membrures 25 et 36. Le canot est un Hurricane Zodiac 749. Il sera retenu par un bossoir
Miranda 3900 de Schat Harding. Le propriétaire doit fournir le canot, le bossoir, le bloc
d'alimentation hydraulique et toutes les commandes connexes. Dans sa soumission,
l'entrepreneur doit proposer une allocation de 10 000 $, pour les services d'un représentant
détaché de Harding Safety Canada, qui seront rajustés au moyen du formulaire 1379 sur
présentation des factures.
1.3 Ces travaux doivent être réalisés parallèlement aux tâches de radoub suivantes : HD-18
Installation du bossoir Miranda tribord, L-09 Bossoirs Miranda bâbord et tribord , H-19
Remplacement du plancher de la cuisine, H-18 Remplacement de l'équipement de la cuisine.
2
RÉFÉRENCES :
2.1 Dessins de référence et données de la plaque signalétique
L'entrepreneur doit utiliser les plans suivants à titre de référence pour réaliser les travaux :
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
BA – Dessin no 102-05-01
Disposition générale – Feuille 1
BA – Dessin no 102-05-02
Disposition générale – Feuille 2
o
BA – Dessin n 102-05-03
Détails de construction – Feuille 1
BA – Dessin no 102-05-04
Détails de construction – Exposés, Feuille 2
Schat – Dessin no 408261 Disposition générale du bossoir Miranda, MRT 3900 avec
treuil BHY 5300
Schéma d'installation du bossoir Miranda (MRT 3900) Dessin no UK35267
Disposition générale MRT 3900 NGCC Cowley-21406- (bâbord) Harding dessin
no UK35264
Schéma de la canalisation et liste des raccords - bossoir dessin no UK35159
Schéma de la canalisation et liste des raccords - treuil dessin no UK35160
Cowley 2015 322
HD-17 Installation du bossoir Miranda bâbord
10. Schéma de la canalisation et liste des raccords - du panneau jusqu'aux pompes dessin
no UK35162
11. Schéma des câbles électriques, 460 V, et emplacement des composants électriques du
bossoir Miranda, MRT 3900 (Harding) dessin no UK29434
12. Détail et emplacement des supports de bord dessin no 35082
13. Schéma de circuit hydraulique dessin no UK20203
2.2 Normes
2.2.1 L'entrepreneur doit être certifié par le Bureau canadien de soudage conformément à la
section 1 et aux sous-sections 2.1 et 2.2 de la norme W47.1-1983 « Certification des
compagnies de soudage par fusion des structures d'acier ». Le personnel qui effectue des
travaux de soudage doit être approuvé par le Bureau canadien de soudage. Toutes les
soudures doivent être réalisées conformément à la norme TP 615-1, Norme de la GCC
sur le soudage des métaux ferreux.
2.2.2 Tous les travaux réalisés sur les systèmes hydrauliques doivent être effectués par un
mécanicien certifié en systèmes hydrauliques. L'entrepreneur doit fournir la preuve de
certification aux représentants de TPSGC et de la GCC avant le début des travaux.
2.2.3 Si les documents du présent devis présentent des exigences différentes ou contradictoires,
l'ordre de préséance suivant doit être appliqué :
1.
Documents contractuels
2.
Caractéristique
3.
Plans contractuels
Si des contradictions sont relevées dans ces documents, elles
selon les exigences du propriétaire.
doivent être traitées
L'équipement ou les devis figurant dans le présent devis ou dans les plans contractuels
doivent être traités comme s'ils faisaient partie des deux types de document.
Cowley 2015 323
HD-17 Installation du bossoir Miranda bâbord
2.3 Règlements
2.3.1 Tous les travaux décrits dans le présent devis doivent être réalisés selon les exigences de
Lloyd's Register et de l'autorité technique ainsi que respecter les règlements et exigences
de Lloyd's Register pour ce type de service une fois les modifications terminées. Le
propriétaire doit obtenir l'ensemble des approbations, des certifications et des sondages
de Lloyd's Register en lien aux modifications.
2.4 Matériel fourni par le propriétaire
2.4.1 Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout l'équipement
et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
3
DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1 Généralités
3.1.1 L'entrepreneur doit communiquer avec le mécanicien en chef avant de se mettre au
travail.
3.1.2 L'entrepreneur doit retirer l'ERS en place et la placer sur la remorque fournie par le
propriétaire. L'embarcation doit être entreposée jusqu'à l'essai des raccords une fois
l'installation des nouveaux bossoirs terminée.
3.1.3 L'entrepreneur doit retirer le système de boîte de vitesse à point unique du bossoir en
place, situé sur le côté bâbord du pont des embarcations, ainsi que l'équipement et les
raccords connexes, les câbles et la tuyauterie, puis éliminer ces composants selon les
règlements provinciaux.
3.1.4 L'entrepreneur doit retirer tous les bâtis des machines connexes et les renforts sur le pont.
Les tôles encastrées et les renforts sous le pont doivent demeurer en place.
3.1.5 L'entrepreneur doit meuler à ras les composants d'acier qui ont été brûlés ou touchés par
le retrait de l'équipement et appliquer deux couches d'apprêt et deux couches de finition
selon les directives concernant la peinture.
3.2
3.2.1 L'entrepreneur est chargé de ce qui suit :
Cowley 2015 324
HD-17 Installation du bossoir Miranda bâbord
1. Retrait des bossoirs en place et des composants afin de simplifier la mise en place des
nouveaux modèles.
2. Mise en place des renforts sur le pont et sous le pont et des tôles encastrées au niveau
des
bâtis du bossoir.
3. Fabrication et installation d'une échelle d'accès et d'une plateforme d'embarquement
approximativement au couple 33.
4. Fabrication et mise en place du carénage des feux de côté sur la voie de lancement
d'ERS.
5. Fabrication et installation de bâtis et de renforts connexes pour le bloc d'alimentation
hydraulique et les commandes.
6. Installation et calibration du bossoir et de l'équipement auxiliaire.
7.
Déplacement des rambardes et des jambettes.
8. Installation de nouvelles rambardes, jambettes et chaînes si nécessaires.
9. Approvisionnement et installation des composants et des câbles électriques.
Installation de canalisation hydrauliques, de tuyaux flexibles et de raccords fournis par
le propriétaire pour l'utilisation adéquate et sécuritaire du système selon les exigences
des représentants de Lloyd's Register, CCG et de Harding Canada.
10. Essai du système selon les exigences du propriétaire et de Lloyd's Register.
L'entrepreneur doit avoir recours à du personnel qualifié et compétent et effectuer ces
essais sous supervision.
Il doit également assurer un niveau de travail uniforme et élevé qui
correspond
aux normes de construction navale acceptées.
4
Modification de la structure
Cowley 2015 325
HD-17 Installation du bossoir Miranda bâbord
4.1
Renforts au niveau des nouveaux bossoirs
1.
Les nouveaux renforts de pont et sous le pont servant à soutenir l'installation du système
de bossoir doivent
être mis en place conformément au dessin Barclay no 102-05-03, Détails
de construction du NGCC Leonard J.
Cowley. L'entrepreneur doit vérifier toutes les
dimensions
sur les dessins d'installation avant de procéder à la fabrication de pièces. Les
changements apportés aux détails indiqués sur les dessins ne doivent pas être effectués sans
l'approbation préalable de Harding ou Barclay.
2.
L'entrepreneur doit mettre en place de nouvelles boutisses (25 mm sur 65 mm sur
8,5 mm) sous la base du bossoir comme indiqué sur le
dessin no 205-05-03. Les
nouvelles boutisses doivent s'étendre du couple 27 au couple 33, à 400 mm du bordé extérieur.
L'entrepreneur doit placer de nouveaux supports-pont pour embarcation sous
la base du
o
bossoir comme l'indique le dessin n 102-05-03. De nouveaux supports doivent être construits
à partir d'une tôle de 10 mm avec une bride de 50 mm.
3.
L'entrepreneur doit placer de nouvelles tôles encastrées de 12 mm sous la base du
bossoir, à approximativement 145 mm
devant le couple 27 et 96 mm devant le couple 29
pour la base arrière, et à environ
96 mm derrière le couple 31 et 96 mm derrière le couple 33
pour la base avant. Les tôles encastrées doivent commencer directement à partir du bordé de
plaque vers l'intérieur du navire et s'étendre de 500 mm dans ce sens; la bordure intérieure de la
tôle doit s'étendre au-delà de la nouvelle boutisse (125 mm sur
65 mm sur 8,5 m) d'au moins
50 mm. Les coins doivent être
arrondis d'au moins 50 mm. L'entrepreneur doit s'assurer
de préparer les bordures correctement et
de laisser les soudures reposer afin d'éviter la
distorsion des bordés du pont ou l'accumulation de tension.
4.
L'entrepreneur doit fournir et installer une échelle d'accès et une plateforme
d'embarquement, comme indiqué sur le dessin BA no 102-05-04. L'échelle doit être fixée
au navire de manière à permettre l'arrimage des ERS.
5.
L'entrepreneur doit veiller à ce que les bases du bossoir s'alignent avec la nouvelle
structure
ainsi que l'ancienne. L'entrepreneur doit mettre en place les nouvelles boutisses et
les nouveaux supports une fois le bossoir installé, aligné correctement et soudé en place par
point de manière à
en assurer un bon alignement.
6.
Cowley 2015 326
HD-17 Installation du bossoir Miranda bâbord
L'entrepreneur doit installer les nouvelles entretoises de soutien internes de bossoir à
100 mm
devant le couple 28 pour l'entretoise arrière et à 100 derrière le couple 23 pour
l'entretoise avant, comme indiqué dans les dessins BA no 102-05-03 et no 102-05-04.
L'entrepreneur doit veiller à ce que le taillage des entretoises convienne à la tonture et au
bouge du navire.
7.
Tous les matériaux et tout l'équipement employés pour apporter des modifications au
navire doivent être neufs
, être en parfait état et convenir aux usages prévus. Les nouvelles
pièces en acier doivent être de nuance
A de Lloyd's Register, ou tout équivalent. Toutes
les dimensions sont présentées en millimètres.
Elles peuvent être remplacées par leur
équivalent selon le système impérial.
8.
Afin de prévenir tout dommage, l'entrepreneur doit retirer le plafond, la cloison,
l'isolation, les revêtements, les câbles et les conduits dans les
locaux d'habitation situés
sous l'espace où les travaux de modification ont lieu.
Une fois l'ensemble des travaux à
chaud terminés, les composants retirés doivent être réinstallés
dans l'état où ils ont été
retirés. Les composants endommagés au cours de leur retrait
doivent être réparés ou
remplacés par de nouvelles pièces selon les exigences du propriétaire
, et ce, aux frais de
l'entrepreneur.
4.2
Bâtis des pompes électriques et hydrauliques
L'entrepreneur doit fabriquer et installer de nouveaux bâtis d'appui à la structure pour le
nouveau bloc d'alimentation hydraulique, conformément au dessin BA no 102-05-03. Le
bâti
doit avoir une dimension générale de 150 mm sur 90 mm sur 12,5 mm et être conçu de
manière à contenir la tonture et le bouge du pont. Il doit être installé de manière à ce que le bloc
d'alimentation hydraulique soit à la fois perpendiculaire et parallèle à la ligne de base du
navire. La bride du bâti doit être percée en vue des boulons servant à retenir le bloc
d'alimentation. L'emplacement des trous de boulon devrait correspondre au bloc lui-même.
L'emplacement final par rapport à l'arrière et l'avant du navire doit être déterminée sur le navire
selon les exigences du propriétaire.
4.3
Installation du bossoir
Afin qu'il fonctionne correctement, le bossoir doit être aligné correctement.
En tout
temps, l'entrepreneur doit s'en tenir aux instructions du fabricant. Il doit prévoir du stock
Cowley 2015 327
HD-17 Installation du bossoir Miranda bâbord
supplémentaire pour la base du bossoir afin de permettre le taillage des composants en fonction
de la tonture et du bouge du pont. Les pivots du bossoir et toutes ses fondations doivent
être
parallèle à la ligne de base du navire.
4.4
Nouveau tableau de manœuvre
Le propriétaire doit fournir un nouveau tableau de manœuvre. Ce tableau doit être installé
sur le navire à un endroit qui répond aux exigences du représentant du propriétaire.
4.5
Changements, ajouts et suppressions
L'entrepreneur peut suggérer de changer, d'ajouter ou de supprimer des tâches, mais
il doit d'abord obtenir le consentement écrit du propriétaire.
Le propriétaire a le droit de demander que des travaux soient modifiés, ajoutés ou
éliminés. L'entrepreneur doit respecter ces changements, dans la mesure
où ils ne sont
pas de grande envergure et que les coûts, s'il y a lieu, ont été convenus avant le début des
travaux.
Ces changements doivent être effectués sans frais pour le propriétaire, sauf si
l'entrepreneur peut
montrer de manière raisonnable que des coûts supplémentaires
seront engendrés. Le cas échéant, il faudra
négocier ces coûts avec TPSGC/CCG. Le
propriétaire se montrera tolérant des retards
lorsqu'on pourra prouver que ces derniers
ont été causés par de tels changements. Parallèlement, si le propriétaire
peut montrer
de manière raisonnable qu'un changement entraînera la réduction des coûts,
il
faudra
négocier un crédit.
4.6
Propreté
L'entrepreneur doit faire preuve de propreté en tout temps. À la suite des travaux, le
navire doit être remis dans un état propre, sans dalots ni drains obstrués, et sans corps étrangers
dans un
système ou à un endroit quels qu'ils soient.
Cowley 2015 328
HD-17 Installation du bossoir Miranda bâbord
4.7
Éclairage, échafaudages, etc.
L'entrepreneur doit fournir de l'éclairage temporaire, des échafauds, une source
d'alimentation pour les outils
électriques ou pneumatiques, de la ventilation et du
chauffage pour les espaces clos, ainsi que
des installations semblables qui pourraient
être nécessaires afin d'assurer la réalisation sécuritaire et efficace des travaux.
4.8
Accès sécuritaire
Pendant la durée des travaux, l'entrepreneur doit garder en bon état
toutes
les
passerelles, les allées, les échelles, les rambardes, les garde-corps et dispositifs
semblables nécessaires pour la sécurité des personnes qui travaillent ou circulent dans les
zones où des travaux sont en cours.
L'entrepreneur doit assurer un piquet d'incendie adéquat en tout temps
travaux et une fois les travaux terminés selon les règlements provinciaux.
au cours des
L'entrepreneur doit veiller à ce que le navire et l'équipement de soudage soient
correctement
mis à la masse en tout temps. La masse doit se situer le plus près possible
de l'aire du bossoir.
4.9
Entreposage et manipulation
L'entrepreneur est responsable du maintien de tout matériel,
équipement ou bien
fourni par le propriétaire. Cela comprend également les
composants retirés du navire
au cours des travaux, qu'on ait l'intention ou non
de les rapporter à bord du navire. Le
cas échéant,
l'entrepreneur doit entreposer le matériel à couvert à l'abri des intempéries,
du feu, des dommages mécaniques et
du vol. L'entrepreneur doit décharger le matériel du
navire
ainsi que le charger à bord au cours des
travaux; il doit également assurer son
transport en direction et en provenance du lieu d'entreposage au besoin.
Il faut entreposer tous les composants hydrauliques à l'intérieur, dans un milieu propre
et sec afin de prévenir la condensation et toute contamination. Lorsque les travaux
permettent l'installation de composants dans le système, on doit retirer les bâches de
transport et d'entreposage et
vérifier la propreté des pièces.
Il faut entreposer les tuyaux hydrauliques à couvert dans un milieu propre et sec en
recouvrant les deux extrémités à l'aide d'embouts. Les embouts doivent demeurer en
place jusqu'à
l'installation des tuyaux dans le système.
Cowley 2015 329
HD-17 Installation du bossoir Miranda bâbord
4.10 Retraits
Tous les matériaux retirés dans le cadre des travaux de modification doivent être éliminés
selon les règlements provinciaux. L'entrepreneur doit traiter ces matériaux selon les
indications offertes dans le présent document, à la section 4.9 Entreposage et manipulation.
Les composants libres ou fixés ainsi que les liquides retirés afin de simplifier les travaux
doivent être éliminés aux frais de l'entrepreneur ou entreposés puis rapportés à bord, à moins
que le propriétaire prenne des dispositions pour éliminer ces éléments.
4.11
Grutage
L'entrepreneur doit assurer le grutage et fournir toute pièce d'équipement nécessaire
sans frais pour le propriétaire.
5.0
MODIFICATIONS ÉLECTRIQUES
Voir le devis L-09 Installation électrique des bossoirs Miranda, bâbord et tribord
6.0
INSTALLATION HYDRAULIQUE
6.1
Matériel hydraulique
L'installation hydraulique doit respecter les « Normes hydrauliques » de l' annexe « A »,
à moins d'avis contraire dans la section suivante.
L'entrepreneur doit installer tous les tuyaux de raccordement hydrauliques, les boyaux et
les raccords connexes entre le bloc d'alimentation, le tableau de manœuvre, le treuil du
bossoir et les réservoirs hydrauliques conformément aux dessins Schat fournis.
Les raccords doivent être de type Swagelok, 316, en acier inoxydable et les matériaux de
tuyauterie doivent être conformes aux dessins Harding. Le boyau hydraulique doit être
Cowley 2015 330
HD-17 Installation du bossoir Miranda bâbord
de marque Parker « No-Skive » 381, ou tout équivalent dont la pression minimale de
fonctionnement est de 207 bars. En ce qui concerne la canalisation principale,
l'entrepreneur doit installer des tuyaux en acier inoxydable rigide AISI 316. Tous les
joints doivent être fabriqués à partir de boyaux flexibles.
Tous les travaux de tuyauterie doivent être effectués sur place à bord du navire.
L'entrepreneur doit veiller à ce que la tuyauterie
soit correctement soutenue et serrée. La
tuyauterie doit être installée de façon à ne pas interférer inutilement
avec les voies d'accès
et à éviter tout risque de dommage et de frottement.
Au besoin, l'entrepreneur peut avoir
recours à des grilles et à d'autres moyens pour protéger la tuyauterie.
L'emplacement final
de la tuyauterie doit répondre aux exigences du propriétaire.
L'entrepreneur doit fournir environ 320 L d'huile hydraulique
tout équivalent. Le propriétaire (le mécanicien en chef du navire) doit
fabricant ou la marque.
6.2
« Low Therm 22 » ou
déterminer
le
Mise à l'essai et rinçage du système hydraulique
L'entrepreneur doit veiller à ce que les moteurs de pompe fonctionnent dans le bon
sens et à ce que l'ensemble de l'équipement du bossoir soit isolé du circuit hydraulique au
cours des essais et du rinçage du système hydraulique.
6.3
Essai de pression
Avant le rinçage, l'ensemble des tuyaux doit faire l'objet d'un essai hydrostatique sous
pression comme suit :
Tuyau de pression
Cowley 2015 331
30 MPa pendant 15 min.
Tuyau de
réservoir
30 MPa pendant 15 min.
Tuyau de
drainage
3,5 MPa pendant 15 min.
HD-17 Installation du bossoir Miranda bâbord
Toute fuite relevée dans les tuyaux au cours de l'essai doit être réparée. L'essai doit être
effectué de nouveau par la suite. On peut repérer une fuite si la pression chute au cours de
l'essai.
6.4
Rinçage et propreté
1. Après l'installation et le soudage, l'entrepreneur doit inspecter l'intérieur des tuyaux
afin d'en assurer la propreté.
2. Une fois les essais de pression terminés, l'entrepreneur doit rincer le système section
par section
avant de raccorder les composants hydrauliques
3. L'unité de rinçage doit posséder son propre réservoir ainsi qu'un filtre à passage intégral
de 15 microns
avec éléments remplaçables.
4. L'entrepreneur doit nettoyer le système jusqu'à ce que ce dernier doit propre, ce que
l'on déterminera en vérifiant la contamination du filtre de rinçage ou en effectuant un essai
du matériel.
5.
l'huile
Une fois le rinçage terminé selon les exigences prescrites, l'entrepreneur doit retirer
du système, rebrancher ce dernier, et le remplir d'huile hydraulique propre
conformément aux exigences prévues pour en assurer le bon fonctionnement.
Interférences
Cowley 2015 332
HD-17 Installation du bossoir Miranda bâbord
7.0
DIVERS
7.1
Rambardes et jambettes
Les rambardes et jambettes sur le pont des embarcations au niveau du nouveau bossoir
doivent être retirées. L'entrepreneur doit installer une nouvelle barrière d'accès munie de
chaînes de sécurité du côté intérieur du navire. L' entrepreneur doit fournir et installer de
nouvelles rambardes et jambettes semblables
à celles en place afin de refermer
entièrement l'espace du bossoir et de l'embarcation selon les exigences du propriétaire. Les
rambardes et les jambettes au niveau du tableau de manœuvre doivent être modifiées et passer
du côté extérieur de manière à offrir une protection à l'utilisateur du bossoir, selon les
exigences du propriétaire.
7.2
Protection des feux de côté
L'entrepreneur doit fabriquer et installer des protections sur les feux de côté
dans la
voie de lancement des embarcations. Les pièces de protection doivent être fabriquées à partir
d'une tôle de 6 mm et d'une barre ronde de 20 mm, comme indiqué sur le dessin BA no 10205-04. Les barres rondes doivent être placées
à un intervalle de 50 mm.
8.0
PEINTURE
8.1
Les nouvelles pièces en acier, de même que celles perturbées au cours des travaux,
doivent être recouvertes conformément à la norme TP 12445,
Norme sur les peintures et
revêtements de la GCC.
Toutes les nouvelles tôles et plaques doivent être décapées au jet abrasif selon la norme
SA 2.5 et enduites de deux couches de peinture primaire d'atelier convenable avant la
fabrication. Après la fabrication, l'entrepreneur doit nettoyer les soudures à l'aide d'une brosse
métallique et appliquer deux couches en bande de la même peinture. La couche de finition doit
correspondre au système de peinture actuel du navire.
Cowley 2015 333
HD-17 Installation du bossoir Miranda bâbord
Tout dommage causé à la peinture en place causé par le soudage ou tout travail de
brûlage doit être nettoyé
selon les exigences du propriétaire et peinturé de nouveau en
utilisant un système de peinture correspondant à celui
employé à bord du navire.
Le système de bossoir fourni par le fabricant est accompagné de deux couches de
peinture et une couche de finition seulement. L'entrepreneur doit appliquer une couche
de finition supplémentaire selon le système du navire.
En tout temps, l'entrepreneur doit s'en tenir strictement aux instructions écrites du
fabricant concernant la préparation, l'épaisseur
des couches, la méthode d'application, les
conditions d'application, le temps de séchage entre les couches
, etc. S'il ne respecte par les
instructions du fabricant, l'entrepreneur doit corriger toutes les imperfections dans la peinture de
finition et les épaisseurs du feuil sec , et ce, à ses frais.
9.0
ATTELAGE
9.1.
Les garants d'embarcation et les raccords sont fournis par le propriétaire. L'entrepreneur
doit fournir la main-d'œuvre afin d'atteler les sangles d'embarcation. L'entrepreneur
doit fournir trois
(3) ensembles complets de garants d'embarcation, chacun
contenant un câble d'un diamètre de 12 mm, des crochets, des tendeurs, des manilles de
1/2 po et des tenons de pont. L'entrepreneur doit installer les
sangles
conformément aux indications de Harding et selon les exigences du propriétaire.
10
PREUVE DE RENDEMENT :
10.1 Essais
Avec une charge de 3 900 kg et à l'aide d'un seul bock
d'alimentation, le bossoir doit
atteindre une vitesse de filage d'au moins 90 pi/min avec chacun des blocs d'alimentation, et une
vitesse d'au moins 180 pi/min avec les deux blocs.
L'entrepreneur doit effectuer des essais pour montrer que le bossoir fonctionne
correctement selon les exigences du propriétaire et du représentant de Lloyd's Register.
L'entrepreneur doit également mettre à l'essai l'ensemble de l'équipement, des systèmes, des
câbles et de la tuyauterie qui ont fait l'objet de modifications
selon les exigences du
propriétaire.
Cowley 2015 334
HD-17 Installation du bossoir Miranda bâbord
Un essai de lancement et de récupération de l'embarcation Hurricane Zodiac 749 doit être
effectué avant l'acceptation des installations. Un représentant de Harding doit mener l'essai
du système de lancement d'embarcation. Cependant, l'entrepreneur doit fournir
la main
d'œuvre, les poids, et tout équipement nécessaire afin de réaliser les essais.
Un essai d'abaissement dynamique de ratio 1:1
à partir du navire doit être effectué
avec une charge déterminée selon la formule suivante :
Charge de l'essai d'abaissement = Poids de l'embarcation + Équipage + 10 % du poids total
Remarque : L'équipage et le 10 % du poids total doivent être simulés à l'aide de sacs de
sable.
Équipage = 2 personnes = 2 x 165 L = 330 L
L'entrepreneur doit corriger toute défaillance relevée au cours des essais réalisés
que le propriétaire puisse accepter les
installations.
Cowley 2015 335
avant
HD-17 Installation du bossoir Miranda bâbord
11
Inspection :
L'ensemble des représentants autorisés doit pouvoir accéder librement aux travaux, à bord
et navire et à terre, pendant les heures de travail régulières et sur demande à d'autres
moments jugés raisonnables. Le représentant du propriétaire sera autorisé à déclarer
inutilisable toute exécution ou tout matériel qui ne correspond pas aux bonnes pratiques de
la construction navale ou aux exigences du devis et/ou du contrat.
a. Certification
S. O.
12
PRODUITS LIVRABLES
a. Dessins et rapports
i. Fournir un rapport en trois copies papier et une version électronique.
b. Pièces de rechange
S. O.
c. Formation
S. O.
d. Manuels
S. O.
Cowley 2015 336
HD-18 Installation du bossoir Miranda tribord
Nº de devis : HD-18
DEVIS
Nº du champ de la
DSMTC : S.O.
HD-18 Installation du bossoir Miranda tribord
PARTIE 1 - PORTÉE :
1.1 Aux termes de la présente section, l'entrepreneur doit faciliter l'installation du nouveau
système de bossoir Miranda du côté tribord du pont supérieur.
1.2 Un nouveau canot pneumatique à coque rigide d'une longueur hors tout de 7,23 m doit être
mis en place du côté bâbord du pont supérieur du navire, approximativement entre les
couples 25 et 36. Le navire est un Hurricane Zodiac 749. Il sera retenu par un bossoir
Miranda 3900 de Schat Harding. Le propriétaire doit fournir le canot, le bossoir, le bloc
d'alimentation hydraulique et toutes les commandes connexes.
1.3
Un nouveau canot pneumatique de travail à coque rigide d'une longueur hors tout de
7,23 m doit être mis en place du côté tribord du pont supérieur du navire, approximativement
entre les membrures 20 et 32. Le canot est un Hurricane Zodiac 749. Il sera retenu par un
bossoir Miranda 3900 de Schat Harding. Le propriétaire doit fournir le canot, le bossoir, le bloc
d'alimentation hydraulique et toutes les commandes connexes. Dans sa soumission,
l'entrepreneur doit proposer une allocation de 10 000 $, pour les services d'un représentant
détaché de Harding Safety Canada, qui seront rajustés au moyen du formulaire 1379 sur
présentation des factures.
2 RÉFÉRENCES :
2.1 Dessins de référence et données de la plaque signalétique
L'entrepreneur doit utiliser les plans suivants à titre de référence pour réaliser les travaux :
14. BA –Dessin no 102-04-01 Disposition générale – Feuille 1
15. BA – Dessin no 102-04-02
Disposition générale – Feuille 2
16. BA – Dessin no 102-04-03
Détails de construction – Feuille 1
o
17. BA – Dessin n 102-04-04
Détails de construction – Exposés, Feuille 2
18. Schat – Dessin no 408261 Disposition générale du bossoir Miranda, MRT 3900 avec
treuil BHY 5300
19. Schéma d'installation du bossoir Miranda (MRT 3900) Dessin no UK35267
20. Disposition générale MRT 3900 NGCC Cowley-21406- (tribord) Harding dessin
no UK35265
21. Schéma de la canalisation et liste des raccords - bossoir dessin no UK35159
Cowley 2015 337
HD-18 Installation du bossoir Miranda tribord
22. Schéma de la canalisation et liste des raccords - treuil dessin no UK35160
23. Schéma de la canalisation et liste des raccords - du panneau jusqu'aux pompes dessin
no UK35162
24. Schéma des câbles électriques, 460 V, et emplacement des composants électriques du
bossoir Miranda, MRT 3900 (Harding) dessin no UK29434
25. Détail et emplacement des supports de bord dessin no 35082
26. Schéma de circuit hydraulique dessin no UK20203
2.2Normes
2.2.1 L'entrepreneur doit être certifié par le Bureau canadien de soudage conformément à la
section 1 et aux sous-sections 2.1 et 2.2 de la norme W47.1-1983 « Certification des compagnies
de soudage par fusion des structures d'acier ». Le personnel qui effectue des travaux de soudage
doit être approuvé par le Bureau canadien de soudage. Toutes les soudures doivent être réalisées
conformément à la norme TP 615-1, Norme de la GCC sur le soudage des métaux ferreux.
2.2.2 Tous les travaux réalisés sur les systèmes hydrauliques doivent être effectués par un
mécanicien certifié en systèmes hydrauliques. L'entrepreneur doit fournir la preuve de
certification aux représentants de TPSGC et de la GCC avant le début des travaux.
2.2.3 Si les documents du présent devis présentent des exigences différentes ou contradictoires,
l'ordre de préséance suivant doit être appliqué :
1.
Documents contractuels
2.
Devis
3.
Plans contractuels
Si des contradictions sont relevées dans ces documents, elles
selon les exigences du propriétaire.
doivent être traitées
L'équipement ou les devis figurant dans le présent devis ou dans les plans contractuels
doivent être traités comme s'ils faisaient partie des deux types de document.
Cowley 2015 338
HD-18 Installation du bossoir Miranda tribord
2.3Règlements
2.3.1 Tous les travaux décrits dans le présent devis doivent être réalisés selon les exigences de
Lloyd's Register et de l'autorité technique ainsi que respecter les règlements et exigences de
Lloyd's Register pour ce type de service une fois les modifications terminées. Le propriétaire doit
obtenir l'ensemble des approbations, des certifications et des sondages de Lloyd's Register
Canada en lien aux modifications.
2.4Matériel fourni par le propriétaire
2.4.1 Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout l'équipement
et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
3DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1 Généralités
3.1.1 L'entrepreneur doit communiquer avec le mécanicien en chef avant de se mettre au
travail.
3.1.2 L'entrepreneur doit retirer le système d'entreposage d'ERS situé sur le côté tribord du pont
des embarcations, de même que l'ensemble de l'équipement et des raccords connexes.
Câblage L'entrepreneur doit retirer le système avec soin sans causer des dommages
inutilement, de manière à ce que l'on puisse le réinstaller et le réutiliser sur un autre
navire.
3.1.3 L'entrepreneur doit ranger tout l'équipement retiré dans un endroit sécuritaire où il sera
impossible de l'endommager.
3.1.4 L'entrepreneur doit retirer tous les bâtis des machines connexes et les renforts sur le pont.
Les tôles encastrées et les renforts sous le pont doivent demeurer en place.
3.1.5 L'entrepreneur doit meuler à ras les composants d'acier qui ont été brûlés ou touchés par
le retrait de l'équipement et appliquer deux couches d'apprêt et deux couches de finition
selon les directives concernant la peinture.
Cowley 2015 339
HD-18 Installation du bossoir Miranda tribord
3.2
3.2.1 L'entrepreneur est chargé de ce qui suit :
1. Retrait des bossoirs en place et des composants afin de simplifier la mise en place des
nouveaux modèles.
2. Mise en place des renforts sur le pont et sous le pont et des tôles encastrées au niveau
des bâtis du bossoir.
3. Fabrication et installation d'une échelle d'accès et d'une plateforme d'embarquement
approximativement au couple 29.
4. Fabrication et mise en place du carénage des feux de côté sur la voie de lancement
d'ERS.
5. Fabrication et installation de bâtis et de renforts connexes pour le bloc d'alimentation
hydraulique et les commandes.
6. Installation et calibration du bossoir et de l'équipement auxiliaire.
7.
Déplacement des rambardes et des jambettes.
8. Installation de nouvelles rambardes, jambettes et chaînes si nécessaires.
9. Approvisionnement et installation des composants et des câbles électriques.
Installation de canalisation hydraulique, de tuyaux flexibles et de raccords fournis par le
propriétaire (dessins de référence) au besoin pour l'utilisation adéquate et sécuritaire du
système selon les exigences des représentants de Lloyd's Register, de TPSGC/CCG et
de Harding Canada.
10. Essai du système selon les exigences du propriétaire et de Lloyd's Register.
Cowley 2015 340
HD-18 Installation du bossoir Miranda tribord
L'entrepreneur doit avoir recours à du personnel qualifié et compétent et effectuer ces
essais sous supervision. Il doit également assurer un niveau de travail uniforme et élevé qui
correspond aux normes de construction navale acceptées.
4
Modification de la structure
4.1
Renforts au niveau des nouveaux bossoirs
9.
Les nouveaux renforts de pont et sous le pont servant à soutenir l'installation du système
de bossoir doivent être mis en place conformément au dessin Barclay n o 102-04-03, Détails de
construction du NGCC Leonard J. Cowley. L'entrepreneur doit vérifier toutes les dimensions
sur les dessins d'installation avant de procéder à la fabrication de pièces. Les changements
apportés aux détails indiqués sur les dessins ne doivent pas être effectués sans l'approbation
préalable de Harding ou Barclay.
10.
L'entrepreneur doit mettre en place de nouvelles boutisses (25 mm sur 65 mm sur
8,5 mm) sous la base du bossoir comme indiqué sur le dessin no 205-04-03. Les nouvelles
boutisses doivent s'étendre du couple 22 au couple 29, à 400 mm du bordé extérieur.
L'entrepreneur doit placer de nouveaux supports-pont pour embarcation sous la base du bossoir
comme l'indique le dessin no 102-04-03. De nouveaux supports doivent être construits à partir
d'une tôle de 10 mm avec une bride de 50 mm.
11.
L'entrepreneur doit placer de nouvelles tôles encastrées de 12 mm sous la base du
bossoir, approximativement à 145 mm devant l'aire couverte entre les couples 23 et 25
pour la base arrière et l'aire couverte entre les couples 27 et 28,5 pour la base avant. Les
tôles encastrées doivent commencer directement à partir du bordé de plaque vers
l'intérieur du navire et s'étendre de 500 mm dans ce sens; la bordure intérieure de la tôle
doit s'étendre au-delà de la nouvelle boutisse (125 mm sur 65 mm sur 8,5 m) d'au moins
50 mm. Les coins doivent être arrondis d'au moins 50 mm. L'entrepreneur doit s'assurer
de préparer les bordures correctement et
de laisser les soudures reposer afin d'éviter
la distorsion des bordés du pont ou l'accumulation de tension.
12.
L'entrepreneur doit fournir et installer une échelle d'accès et une plateforme
d'embarquement, comme indiqué sur le dessin BA no 102-04-04. L'échelle doit être fixée
au navire de manière à permettre l'arrimage des ERS.
Cowley 2015 341
HD-18 Installation du bossoir Miranda tribord
13.
L'entrepreneur doit veiller à ce que les bases du bossoir s'alignent avec la nouvelle
structure ainsi que l'ancienne. L'entrepreneur doit mettre en place les nouvelles boutisses et les
nouveaux supports une fois le bossoir installé, aligné correctement et soudé en place par point de
manière à en assurer un bon alignement.
14.
L'entrepreneur doit installer les nouvelles entretoises de soutien internes de bossoir à
52 mm derrière le couple 24 pour l'entretoise arrière et à 252 derrière le couple 28 pour
l'entretoise avant, comme indiqué dans les dessins BA no 102-04-03 et no 102-04-04.
L'entrepreneur doit veiller à ce que le taillage des entretoises convienne à la tonture et au bouge
du navire.
15.
Tous les matériaux et tout l'équipement employés pour apporter des modifications au
navire doivent être neufs, être en parfait état et convenir aux usages prévus. Les nouvelles pièces
en acier doivent être de nuance A de Lloyd's Register, ou tout équivalent. Toutes les dimensions
sont présentées en millimètres. Elles peuvent être remplacées par leur équivalent selon le
système impérial.
16.
Afin de prévenir tout dommage, l'entrepreneur doit retirer le plafond, la cloison,
l'isolation, les revêtements, les câbles et les conduits dans les locaux d'habitation situés sous
l'espace où les travaux de modification ont lieu. Une fois l'ensemble des travaux à chaud
terminés, les composants retirés doivent être réinstallés dans l'état où ils ont été retirés. Les
composants endommagés au cours de leur retrait doivent être réparés ou remplacés par de
nouvelles pièces selon les exigences du propriétaire, et ce, aux frais de l'entrepreneur.
4.2
Bâtis des pompes électriques et hydrauliques
L'entrepreneur doit fabriquer et installer de nouveaux bâtis d'appui à la structure pour le
nouveau bloc d'alimentation hydraulique, conformément au dessin BA no 102-04-03. Le
bâti
doit avoir une dimension générale de 150 mm sur 90 mm sur 12,5 mm et être conçu de
manière à contenir la tonture et le bouge du pont. Il doit être installé de manière à ce que le bloc
d'alimentation hydraulique soit à la fois perpendiculaire et parallèle à la ligne de base du navire.
La bride du bâti doit être percée en vue des boulons servant à retenir le bloc d'alimentation.
L'emplacement des trous de boulon devrait correspondre au bloc lui-même. L'emplacement
définitif du bloc par rapport à l'arrière et l'avant du navire doit être déterminé sur le navire selon
les exigences du propriétaire.
Cowley 2015 342
HD-18 Installation du bossoir Miranda tribord
4.3
Installation du bossoir
Afin qu'il fonctionne correctement, le bossoir doit être aligné correctement. En tout
temps, l'entrepreneur doit s'en tenir aux instructions du fabricant. Il doit prévoir du stock
supplémentaire pour la base du bossoir afin de permettre le taillage des composants en fonction
de la tonture et du bouge du pont. Les pivots du bossoir et toutes ses fondations doivent être
parallèle à la ligne de base du navire.
4.4
Nouveau tableau de manœuvre
Le propriétaire doit fournir un nouveau tableau de manœuvre. Ce tableau doit être installé
sur le navire à un endroit qui répond aux exigences du représentant du propriétaire.
4.5
Changements, ajouts et suppressions
L'entrepreneur peut suggérer de changer, d'ajouter ou de supprimer des tâches, mais
il doit d'abord obtenir le consentement écrit du propriétaire.
Le propriétaire a le droit de demander que des travaux soient modifiés, ajoutés ou
éliminés. L'entrepreneur doit respecter ces changements, dans la mesure où ils ne sont pas
de grande envergure et que les coûts, s'il y a lieu, ont été convenus avant le début des
travaux.
Ces changements doivent être effectués sans frais pour le propriétaire, sauf si
l'entrepreneur peut montrer de manière raisonnable que des coûts supplémentaires seront
engendrés. Le cas échéant, il faudra négocier ces coûts avec TPSGC/CCG. Le propriétaire se
montrera tolérant des retards lorsqu'on pourra prouver que ces derniers ont été causés par de
tels changements. Parallèlement, si le propriétaire peut montrer de manière raisonnable qu'un
changement entraînera la réduction des coûts, il faudra négocier un crédit.
Cowley 2015 343
HD-18 Installation du bossoir Miranda tribord
4.10
Propreté
L'entrepreneur doit faire preuve de propreté en tout temps. À la suite des travaux, le
navire doit être remis dans un état propre, sans dalots ni drains obstrués, et sans corps étrangers
dans un
système ou à un endroit quels qu'ils soient.
4.11
Éclairage, échafaudages, etc.
L'entrepreneur doit fournir de l'éclairage temporaire, des échafauds, une source
d'alimentation pour les outils électriques ou pneumatiques, de la ventilation et du chauffage
pour les espaces clos, ainsi que des installations semblables qui pourraient être nécessaires
afin d'assurer la réalisation sécuritaire et efficace des travaux.
4.12
Accès sécuritaire
Pendant la durée des travaux, l'entrepreneur doit garder en bon état toutes les passerelles,
les allées, les échelles, les rambardes, les garde-corps et dispositifs semblables nécessaires
pour la sécurité des personnes qui travaillent ou circulent dans les zones où des travaux sont
en cours.
L'entrepreneur doit assurer un piquet d'incendie adéquat en tout temps au cours des
travaux et une fois les travaux terminés selon les règlements provinciaux.
L'entrepreneur doit veiller à ce que le navire et l'équipement de soudage soient
correctement mis à la masse en tout temps. La masse doit se situer le plus près possible de
l'aire
du bossoir.
4.13
Entreposage et manipulation
L'entrepreneur est responsable du maintien de tout matériel, équipement ou bien fourni
par le propriétaire. Cela comprend également les composants retirés du navire au cours des
travaux, qu'on ait l'intention ou non de les rapporter à bord du navire. Le cas
échéant,l'entrepreneur doit entreposer le matériel à couvert à l'abri des intempéries, du feu,
des dommages mécaniques et du vol. L'entrepreneur doit décharger le matériel du navire
ainsi que le charger à bord au cours des travaux; il doit également assurer son transport en
direction et en provenance du lieu d'entreposage au besoin.
Il faut entreposer tous les composants hydrauliques à l'intérieur, dans un milieu propre
et sec afin de prévenir la condensation et toute contamination. Lorsque les travaux permettent
l'installation de composants dans le système, on doit retirer les bâches de transport et
d'entreposage et vérifier la propreté des pièces.
Cowley 2015 344
HD-18 Installation du bossoir Miranda tribord
Il faut entreposer les tuyaux hydrauliques à couvert dans un milieu propre et sec en
recouvrant les deux extrémités à l'aide d'embouts. Les embouts doivent demeurer en
place jusqu'à l'installation des tuyaux dans le système.
4.10 Retraits
Tous les matériaux retirés dans le cadre des travaux de modification doivent être éliminés
selon les règlements provinciaux. L'entrepreneur doit traiter ces matériaux selon les
indications offertes dans le présent document, à la section 4.9 Entreposage et manipulation.
Les composants libres ou fixés ainsi que les liquides retirés afin de simplifier les travaux
doivent être éliminés aux frais de l'entrepreneur ou entreposés puis rapportés à bord, à moins
que le propriétaire prenne des dispositions pour éliminer ces éléments.
4.11
Grutage
L'entrepreneur doit assurer le grutage et fournir toute pièce d'équipement nécessaire
sans frais pour le propriétaire.
5.0
MODIFICATIONS ÉLECTRIQUES
Voir le devis HD-19 Installation électrique des bossoirs Miranda, bâbord et tribord
6.0
INSTALLATION HYDRAULIQUE
6.1
Matériel hydraulique
L'installation hydraulique doit respecter les « Normes hydrauliques » de l' annexe « A »,
à moins d'avis contraire dans la section suivante.
Cowley 2015 345
HD-18 Installation du bossoir Miranda tribord
L'entrepreneur doit installer tous les tuyaux de raccordement hydrauliques, les boyaux et
les raccords connexes entre le bloc d'alimentation, le tableau de manœuvre, le treuil du
bossoir et les réservoirs hydrauliques conformément aux dessins Schat fournis.
Les raccords doivent être de type Swagelok, 316, en acier inoxydable et les matériaux de
tuyauterie doivent être conformes aux dessins Harding. Le boyau hydraulique doit être
de marque Parker « No-Skive » 381, ou tout équivalent dont la pression minimale de
fonctionnement est de 207 bars. En ce qui concerne la canalisation principale,
l'entrepreneur doit installer des tuyaux en acier inoxydable rigide AISI 316. Tous les
joints doivent être fabriqués à partir de boyaux flexibles.
Tous les travaux de tuyauterie doivent être effectués sur place à bord du navire.
L'entrepreneur doit veiller à ce que la tuyauterie soit correctement soutenue et serrée. La
tuyauterie doit être installée de façon à ne pas interférer inutilementavec les voies d'accès et à
éviter tout risque de dommage et de frottement. Au besoin, l'entrepreneur peut avoir recours à
des grilles et à d'autres moyens pour protéger la tuyauterie. L'emplacement final de la tuyauterie
doit répondre aux exigences du propriétaire.
L'entrepreneur doit fournir environ 320 L d'huile hydraulique « Low Therm 22 » ou tout
équivalent. Le propriétaire (le mécanicien en chef du navire) doit déterminer le fabricant ou la
marque.
6.2
Mise à l'essai et rinçage du système hydraulique
L'entrepreneur doit veiller à ce que les moteurs de pompe fonctionnent dans le bon
sens et à ce que l'ensemble de l'équipement du bossoir soit isolé du circuit hydraulique au
cours des essais et du rinçage du système hydraulique.
6.3
Essai de pression
Avant le rinçage, l'ensemble des tuyaux doit faire l'objet d'un essai hydrostatique sous
pression comme suit :
Cowley 2015 346
HD-18 Installation du bossoir Miranda tribord
Tuyau de pression
30 MPa pendant 15 min.
Tuyau de
réservoir
30 MPa pendant 15 min.
Tuyau de
drainage
3,5 MPa pendant 15 min.
Toute fuite relevée dans les tuyaux au cours de l'essai doit être réparée. L'essai doit être
effectué de nouveau par la suite. On peut repérer une fuite si la pression chute au cours de
l'essai.
6.4
Rinçage et propreté
1. Après l'installation et le soudage, l'entrepreneur doit inspecter l'intérieur des tuyaux
afin d'en assurer la propreté.
2. Une fois les essais de pression terminés, l'entrepreneur doit rincer le système section
par section
avant de raccorder les composants hydrauliques
3. L'unité de rinçage doit posséder son propre réservoir ainsi qu'un filtre à passage intégral
de 15 microns
avec éléments remplaçables.
4. L'entrepreneur doit nettoyer le système jusqu'à ce que ce dernier doit propre, ce que
l'on déterminera en vérifiant la contamination du filtre de rinçage ou en effectuant un essai
du matériel.
5. Une fois le rinçage terminé selon les exigences prescrites, l'entrepreneur doit retirer
l'huile du système, rebrancher ce dernier, et le remplir d'huile hydraulique propre conformément
aux exigences prévues pour en assurer le bon fonctionnement.
Interférences
Cowley 2015 347
HD-18 Installation du bossoir Miranda tribord
7.0
DIVERS
7.1
Rambardes et jambettes
Les rambardes et jambettes sur le pont des embarcations au niveau du nouveau bossoir
doivent être retirées. L'entrepreneur doit installer une nouvelle barrière d'accès munie de
chaînes de sécurité du côté intérieur du navire. L' entrepreneur doit fournir et installer de
nouvelles rambardes et jambettes semblables
à celles en place afin de refermer
entièrement l'espace du bossoir et de l'embarcation selon les exigences du propriétaire. Les
rambardes et les jambettes au niveau du tableau de manœuvre doivent être modifiées et passer
du côté extérieur de manière à offrir une protection à l'utilisateur du bossoir, selon les
exigences du propriétaire.
7.2
Protection des feux de côté
L'entrepreneur doit fabriquer et installer des protections sur les feux de côté
dans la
voie de lancement des embarcations. Les pièces de protection doivent être fabriquées à partir
d'une tôle de 6 mm et d'une barre ronde de 20 mm, comme indiqué sur le dessin BA no 10205-04. Les barres rondes doivent être placées
à un intervalle de 50 mm.
8.0
PEINTURE
8.1
Les nouvelles pièces en acier, de même que celles perturbées au cours des travaux,
doivent être recouvertes conformément à la norme TP 12445,
Norme sur les peintures et
revêtements de la GCC.
Toutes les nouvelles tôles et plaques doivent être décapées au jet abrasif selon la norme
SA 2.5 et enduites de deux couches de peinture primaire d'atelier convenable avant la
fabrication. Après la fabrication, l'entrepreneur doit nettoyer les soudures à l'aide d'une brosse
métallique et appliquer deux couches en bande de la même peinture. La couche de finition doit
correspondre au système de peinture actuel du navire.
Cowley 2015 348
HD-18 Installation du bossoir Miranda tribord
Tout dommage causé à la peinture en place causé par le soudage ou tout travail de
brûlage doit être nettoyé
selon les exigences du propriétaire et peinturé de nouveau en
utilisant un système de peinture correspondant à celui
employé à bord du navire.
Le système de bossoir fourni par le fabricant est accompagné de deux couches de
peinture et une couche de finition seulement. L'entrepreneur doit appliquer une couche
de finition supplémentaire selon le système du navire.
En tout temps, l'entrepreneur doit s'en tenir strictement aux instructions écrites du
fabricant concernant la préparation, l'épaisseur
des couches, la méthode d'application, les
conditions d'application, le temps de séchage entre les couches
, etc. S'il ne respecte par les
instructions du fabricant, l'entrepreneur doit corriger toutes les imperfections dans la peinture de
finition et les épaisseurs du feuil sec , et ce, à ses frais.
9.0
ATTELAGE
9.1
Les garants d'embarcation et les raccords sont fournis par le propriétaire. L'entrepreneur
doit fournir la main-d'œuvre afin d'atteler les sangles d'embarcation. L'entrepreneur
doit fournir trois
(3) ensembles complets de garants d'embarcation, chacun
contenant un câble d'un diamètre de 12 mm, des crochets, des tendeurs, des manilles de
1/2 po et des tenons de pont. L'entrepreneur doit installer les
sangles
conformément aux indications de Harding et selon les exigences du propriétaire.
10 PREUVE DE RENDEMENT :
10.1 Essais
Avec une charge de 3 900 kg et à l'aide d'un seul bock
d'alimentation, le bossoir doit
atteindre une vitesse de filage d'au moins 90 pi/min avec chacun des blocs d'alimentation, et une
vitesse d'au moins 180 pi/min avec les deux blocs.
L'entrepreneur doit effectuer des essais pour montrer que le bossoir fonctionne
correctement selon les exigences du propriétaire et du représentant de Lloyd's Register.
L'entrepreneur doit également mettre à l'essai l'ensemble de l'équipement, des systèmes, des
câbles et de la tuyauterie qui ont fait l'objet de modifications
selon les exigences du
propriétaire.
Cowley 2015 349
HD-18 Installation du bossoir Miranda tribord
Un essai de lancement et de récupération de l'embarcation Hurricane Zodiac 749 doit être
effectué avant l'acceptation des installations. Un représentant de Harding doit mener l'essai
du système de lancement d'embarcation. Cependant, l'entrepreneur doit fournir
la main
d'œuvre, les poids, et tout équipement nécessaire afin de réaliser les essais.
Un essai d'abaissement dynamique de ratio 1:1
à partir du navire doit être effectué
avec une charge déterminée selon la formule suivante :
Charge de l'essai d'abaissement = Poids de l'embarcation + Équipage + 10 % du poids total
Remarque : L'équipage et le 10 % du poids total doivent être simulés à l'aide de sacs de
sable.
Équipage = 2 personnes = 2 x 165 L = 330 L
L'entrepreneur doit corriger toute défaillance relevée au cours des essais réalisés
que le propriétaire puisse accepter les
installations.
11
avant
Inspection :
L'ensemble des représentants autorisés doit pouvoir accéder librement aux travaux, à bord
et navire et à terre, pendant les heures de travail régulières et sur demande à d'autres
moments jugés raisonnables. Le représentant du propriétaire sera autorisé à déclarer
inutilisable toute exécution ou tout matériel qui ne correspond pas aux bonnes pratiques de
la construction navale ou aux exigences du devis et/ou du contrat.
a. Certification
S. O.
Cowley 2015 350
HD-18 Installation du bossoir Miranda tribord
12
PRODUITS LIVRABLES
a. Dessins et rapports
i. Fournir un rapport en trois copies papier et une version électronique.
b. Pièces de rechange
S. O.
c. Formation
S. O.
d. Manuels
S. O.
Cowley 2015 351
(Ingénierie navale)
Nº de tâche : E-01
(Ingénierie navale)
Partie 1 : PORTÉE
E-01 : Remise en état du moteur de la génératrice
DEVIS
NO LLOYD'S
E-01 : Remise en état du moteur de la génératrice
1.1
Le présent devis porte sur la remise en état complète du moteur de la façon indiquée dans
les présentes, notamment tous les tests et essais qui doivent être réalisés en présence du
mécanicien en chef. L'entrepreneur doit faire appel aux services d'un représentant détaché
de Caterpillar. Tous les travaux doivent être examinés par les inspecteurs de la Lloyd's
présents. L'entrepreneur est tenu de communiquer avec les inspecteurs lorsqu'ils seront
prêts à effectuer leur inspection. Dans sa soumission, l'entrepreneur doit proposer une
allocation de 60 000 $, pour les services d'un représentant détaché de Caterpillar, qui
seront rajustés au moyen du formulaire 1379 sur présentation des factures.
1.2
L'entrepreneur doit effectuer des essais de vibration sur le moteur diesel et la génératrice
à des charges différentes avant et après leur remise en état aux fins de comparaison. Le
rapport d'analyse des vibrations doit être dactylographié et deux exemplaires doivent être
fournis au mécanicien en chef.
1.3
La remise en état doit être effectuée en même temps que la tâche L-01, remise en état de
la génératrice
Partie 2 : RÉFÉRENCES
2.1
Dessins de référence et données de plaque signalétique
2.1.1. Caterpillar 3412 D.I.T.A.
12 cylindres
Numéro de série 60M02057
Configuration no 4W1146
2.2
Normes
2.2.1
Cowley 2015 352
(Ingénierie navale)
E-01 : Remise en état du moteur de la génératrice
2.3
Règlement
2.3.1
2.4
Matériel fourni par le propriétaire
2.4.5 Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués
jusqu'au point de connexion.
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1
Généralités
3.1.1 Tous les travaux nécessaires pour le démontage, l'inspection et l'assemblage, ainsi que
les précautions qui doivent être prises au cours de la remise en état doivent être
conformes aux directives du fabricant de moteurs.
3.1.2 L'alignement du moteur st de la génératrice doit être vérifié et consigné avant le début des
travaux, étant donné que la génératrice doit être remise en état dans le cadre de la
tâche L-01.
3.1.3 Les limites d'usure doivent correspondre aux indications du manuel d'instructions du
fabricant.
3.1.4 Le moteur doit être entièrement démonté pour qu'il soit conforme aux exigences des
inspecteurs de la Lloyd's. Toutes les composantes doivent être inspectées pour vérifier si
elles comportent des signes d'usure ou des dommages.
3.1.5 Les composantes suivantes doivent être remplacées par des pièces composantes à neuf.
Culasses
Plaques-entretoises de culasse
Amortisseur de vibrations
Pompe à huile de graissage
Pompe à eau de refroidissement avec engrenage
Pompe à eau de mer avec engrenage
Pompe aspirante de mazout
Injecteurs
Cowley 2015 353
(Ingénierie navale)
E-01 : Remise en état du moteur de la génératrice
12 blocs d'alimentation
Cartouche mécanique, pièce no : OR-5889
No de série : 4MF-731
DO 405 2098 R9
Buses de pulvérisation de chemise de cylindre
Ensembles culbuteurs
Poussoirs
Pontets
Galets suiveurs
Rotateurs de soupapes
Agrafes de poussoirs (agrafes-ressorts)
Les paliers et les coussinets suivants doivent être remplacés :
Paliers de vilebrequin
Paliers de butée
Paliers de bielles
Paliers d'arbre à cames
Bagues d'engrenage intermédiaire
Les pièces suivantes doivent être remplacées :
Sonde de température d'eau élevée
Soufflet d'échappement 5L-6297
Thermocouple d'échappement
Régulateurs de température
Le moteur doit être assemblé à l'aide de joints d'étanchéité neufs comprenant ceux-ci :
Cowley 2015 354
(Ingénierie navale)
E-01 : Remise en état du moteur de la génératrice
Joints d'étanchéité de l'extrémité avant
Joints d'étanchéité arrière (cloche arrière)
Joints de culasse
Joints d'étanchéité du bas du moteur (centre et partie inférieure)
Joints d'étanchéité de refroidisseur d'huile de graissage
Joint d'étanchéité de refroidisseur d'air de suralimentation
3.1.6 La pompe d'injection de carburant à haute pression doit être déposée du moteur, mise en
caisse convenablement, et expédiée à un centre d'entretien de l'équipement d'injection de
carburant autorisé de Caterpillar, où elle sera complètement révisée, nettoyée et étalonnée
selon les spécifications du fabricant à l'aide de pièces du FEO. Une fois ces tâches
effectuées, la pompe à carburant à haute pression doit être soumise à un essai sous
puissance motrice. La pompe doit ensuite être réexpédiée au navire et installée
correctement. Un représentant de Caterpillar doit être disponible avant et pendant l'essai
du moteur afin de procéder aux réglages nécessaires.
3.1.7 L'ensemble régulateur et actionneur mécanique de Woodward doit être déposé du moteur,
mis en caisse convenablement et expédié à une installation de réparation et d'essai des
régulateurs autorisée par Woodward, où il sera entièrement nettoyé, inspecté et étalonné
selon les spécifications du fabricant. Une fois ces tâches terminées, l'ensemble régulateur
et actionneur mécanique doit être expédié au navire, puis installé sur le moteur. Une fois
la révision du moteur terminée, un technicien en régulateurs devra être présent pour
effectuer les derniers réglages, au besoin.
3.1.8 L'entrepreneur doit s'assurer que toutes les bagues des culbuteurs sont alésées selon les
spécifications du fabricant et qu'elles présentent le jeu requis entre les bagues et les arbres
de culbuteur.
3.1.9 La crépine d'aspiration de la pompe de graissage doit être vérifiée pour déceler les
dommages éventuels et toutes les canalisations de lubrification doivent être propres. La
soupape de décharge de la pompe de graissage doit être réglée selon les spécifications du
fabricant.
3.1.10 Le vilebrequin doit être examiné pour vérifier s'il y a des signes de rayures, de fissures,
de surchauffe, et l'usure doit être mesurée sur tous les tourillons. Le vilebrequin doit être
mis en caisse convenablement et expédié à un atelier de mécanique pour y être poli et la
rectitude vérifiée. Les tourillons du vilebrequin doivent être mesurés et les mesures
doivent être consignées. Toutes les mesures doivent être comparées aux spécifications du
fabricant. Une fois l'inspection et les essais terminés, le vilebrequin doit être réexpédié au
navire, puis installé dans le moteur.
3.1.11 Le refroidisseur d'air de suralimentation, le refroidisseur d'huile de graissage et les
refroidisseurs d'eau de chemise doivent être démontés et nettoyés. Les refroidisseurs
doivent faire l'objet d'un essai de pression, conformément aux exigences de la Lloyd's. Le
mécanicien en chef et l'inspecteur de la Lloyd's doivent assister à l'essai de pression
Cowley 2015 355
(Ingénierie navale)
E-01 : Remise en état du moteur de la génératrice
effectué sur chaque refroidisseur. Une fois les refroidisseurs mis à l'essai, ils doivent être
remontés à l'aide de joints d'étanchéité neufs.
3.1.12 La couronne du volant d'inertie doit être examinée pour vérifier qu'elle est bien serrée et
voir si elle comporte des marques d'usure ou des dents endommagées. Tous les passages
d'huile doivent être nettoyés et dégagés. L'entrepreneur doit poser des paliers de
vilebrequin et de butée neufs à l'aide de graisse d'assemblage Caterpillar. Les boulons des
couvercles de paliers de vilebrequin doivent être serrés au couple prescrit dans les
spécifications du fabricant. L'entrepreneur doit consigner tous les jeux entre les paliers et
les tourillons du vilebrequin afin qu'ils soient conformes aux spécifications du fabricant.
L'entrepreneur doit consigner le jeu axial du vilebrequin après le montage de paliers
neufs dans le moteur.
3.1.13 La mesure du jeu d'engrènement sera effectuée et consignée sur le groupe d'engrenage
avant qui comprend le pignon d'entraînement de la pompe à carburant et le dispositif
d'avance, le pignon d'arbre à cames, le pignon d'entraînement de la pompe à eau et
l'engrenage intermédiaire du vilebrequin et de la pompe à huile. Toutes les mesures
doivent être remises au mécanicien en chef.
3.1.14 L'amortisseur de vibrations doit être retiré et les marques d'usure doivent être vérifiées
pour s'assurer de son bon alignement. Si les marques ne sont pas alignées, un nouvel
amortisseur de vibrations doit être installé.
3.1.15 Les arbres à cames doivent être examinés pour vérifier s'ils comportent des marques
d'usure sur les bossages. L'entrepreneur doit mesurer l'usure sur tous les bossages de
came afin de s'assurer qu'ils respectent les tolérances des nouvelles limites. L'arbre à
cames doit être démonté et inspecté pour vérifier s'il comporte des marques d'usure ou de
dommage. De nouveaux paliers doivent être installés avec les arbres à cames.
3.1.16 L'engrenage de commande de la pompe à carburant doit être vérifié pour s'assurer qu'il
n'est pas desserré et tout mouvement superflu doit être éliminé. Les crépines d'aspiration
et les boîtiers de filtre de carburant doivent être nettoyés et des éléments neufs doivent
être installés pendant l'assemblage.
3.1.17 Le moteur doit être entièrement assemblé à l'aide de joints d'étanchéité neufs, notamment
les joints d'étanchéité des extrémités avant et arrière, ainsi que les joints d'huile du
vilebrequin situés aux extrémités avant et arrière. L'extrémité de la génératrice doit être
séparée du moteur pour la dépose et l'installation du joint d'huile arrière du vilebrequin;
l'entrepreneur doit soutenir la génératrice en permanence au moment d'effectuer cette
procédure. L'entrepreneur doit accoupler la génératrice au moteur au moyen des
procédures et des valeurs de couple de serrage indiquées; l'alignement entre la génératrice
et le moteur doit être vérifié et ajusté de manière à le rendre conforme aux spécifications
du fabricant.
Cowley 2015 356
(Ingénierie navale)
E-01 : Remise en état du moteur de la génératrice
3.1.18 L'entrepreneur doit s'assurer que les buses de pulvérisation de chemise de cylindre sont
installées après le bloc d'alimentation. Après l'installation, il faut veiller à ne pas déplacer
les buses de pulvérisation.
3.1.19 L'entrepreneur doit remplir l'espace d'eau des chemises des moteurs à l'aide d'eau douce
propre et démarrer le préchauffage. Tous les espaces d'eau des chemises doivent être
exempts d'air emprisonné, notamment l'espace de refroidissement du turbocompresseur.
Le moteur doit être vérifié pour s'assurer qu'il n'y a aucun signe de fuite d'eau. Toutes les
fuites doivent être réparées.
3.1.20 L'entrepreneur doit nettoyer le carter du moteur avant de le remplir à son niveau de
fonctionnement à l'aide d'huile de graissage neuve fournie par le navire. Des filtres à
huile de graissage neufs doivent être installés.
3.1.21 Avant le démarrage du moteur, les jeux des soupapes doivent être réglés conformément
aux spécifications du fabricant. Le calage de la pompe à carburant doit être vérifié et
réglé conformément aux spécifications du fabricant. Le moteur doit être réglé et mis à
l'essai à plein régime et à pleine charge pendant quatre heures. Avant de procéder à un
essai à pleine charge, le moteur doit fonctionner à charge réduite comme l'indique le
fabricant de moteurs. Le fonctionnement du déclencheur de survitesse, et les dispositifs
d'arrêt de sécurité de basse pression de l'huile de graissage et de température élevée de
l'eau de chemise doit être mis à l'essai en présence du mécanicien en chef et de
l'inspecteur de la Lloyd's. Les pressions et les températures du moteur doivent être
consignées à intervalles de 15 minutes pendant la mise à l'essai du moteur. Après le
démarrage initial du moteur, les filtres d'huile de graissage doivent être ouverts et vérifiés
pour s'assurer de l'absence de métal. Un échantillon d'huile doit être prélevé après la
période d'essai de quatre heures et envoyé à un laboratoire d'analyse aux fins d'essai; les
résultats de l'essai doivent être transmis au mécanicien en chef.
3.2
Endroit :
3.2.1. Salle de la génératrice portuaire
3.3
Éléments faisant obstacle
3.2.1. Il incombe à l'entrepreneur de repérer les éléments faisant obstacle, de les retirer
et de les entreposer temporairement, puis de les réinstaller à bord.
Partie 4 : PREUVE DE RENDEMENT
4.1
Inspection
Cowley 2015 357
(Ingénierie navale)
E-01 : Remise en état du moteur de la génératrice
4.1.9. Tous les travaux doivent être inspectés par l'inspecteur technique de la Lloyd's et
par le mécanicien en chef.
4.1.10. Tous les travaux effectués doivent répondre aux exigences du mécanicien en chef.
4.2
Mise à l'essai
S. O.
4.3
Certification
S. O.
Partie 5 : PRODUITS LIVRABLES
5.1
Dessins et rapports
5.1.1. Toutes les mesures de l'usure et les jeux des pièces du moteur doivent être
consignés, notamment le jeu d'engrènement sur toutes les transmissions par
engrenage. Trois copies de toutes les mesures doivent être remises au mécanicien
en chef.
5.2
Pièces de rechange
S. O.
5.3
Formation
S. O.
5.4
Manuels
S. O.
Cowley 2015 358
(Ingénierie navale)
Nº de tâche : E-02
(Ingénierie navale)
E-02 : Pompe de cale et pompe d'incendie de secours
DEVIS
NO LLOYD'S
E-02 : Pompe de cale et pompe d'incendie de secours
Partie 1 : PORTÉE
1.1
1.2
1.3
1.4
Le présent devis vise à ouvrir les pompes de cale et les pompes d'incendie de secours qui
seront vérifiées par l'inspecteur de la société de classification Lloyd's sur place. Il doit
vérifier l'usure des composants. Les pompes doivent être assemblées avec des joints et
des paliers neufs, puis testées.
Il s'agit de pompes centrifuges monocellulaires verticales avec joint mécanique et moteur
électrique.
Le soumissionnaire retenu doit réviser une pompe à la fois et en vérifier le
fonctionnement avant de réviser l'autre. Ainsi, une pompe demeure disponible en cas
d'urgence.
L'entrepreneur doit procéder à la révision conformément aux instructions et aux
tolérances d'usure du constructeur.
Partie 2 : RÉFÉRENCES
2.1
Dessins de référence et données de plaque signalétique
2.1.1. DONNÉES DE PLAQUE SIGNALÉTIQUE
Fabricant – Iron A/S Copenhagen
Pompe no 44.367/3 et 4
Modèle – QVP – 4/300
1750 tr/min
60 m3/h à 80 lb/po2
Charge de 41 mètres
14,5 kW
1984
2.1.1.
2.2
Normes
2.2.1
2.3
Règlement
Cowley 2015 359
(Ingénierie navale)
E-02 : Pompe de cale et pompe d'incendie de secours
2.3.1
2.4
Matériel fourni par le propriétaire
2.4.1
Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1
Généralités
3.1.1. Avant le début des travaux du devis, l'entrepreneur doit aviser de son arrivée le chef
mécanicien qui doit débrancher et verrouiller les pompes.
3.1.2. Avant de démonter les pompes, l'entrepreneur doit poser des obturateurs sur les
conduites d'aspiration et de refoulement de chaque pompe à l'aide de brides
d'obturation de 3/4 po, de type 150, boulonnées, avec joints, sur les brides existantes.
3.1.3. L'entrepreneur doit marquer et démonter l'accouplement de la pompe et du moteur,
puis enlever la pompe avec son carter, les bagues d'usure de l'arbre, la collerette du
rouet et les bagues d'usure et le joint mécanique. L'entrepreneur doit demander aux
inspecteurs de vérifier l'usure des composants de chaque pompe, y compris l'intérieur
du carter. L'entrepreneur doit complètement assembler les pompes avec des joints,
des paliers et un joint mécanique d'arbre neufs fournis par le propriétaire.
L'entrepreneur doit consigner le jeu de la collerette d'usure entre le rouet et le carter.
3.1.4. L'entrepreneur doit enlever et démonter la pompe pneumatique qui y est fixée et
vérifier l'usure de ses composants. L'entrepreneur doit réviser la pompe pneumatique
avec des joints et des paliers neufs.
3.1.5. L'entrepreneur doit retirer les obturateurs des conduites et boulonner celles-ci aux
brides de raccord des pompes avec des joints approuvés pour l'utilisation prévue.
3.2
Emplacement
Cowley 2015 360
(Ingénierie navale)
3.3
E-02 : Pompe de cale et pompe d'incendie de secours
Salle des machines avant, tribord
Espace avant des machines
3.2.1. S. O.
3.4
Éléments faisant obstacle
3.3.1
S. O.
Partie 4 : PREUVE DE RENDEMENT
4.1
Inspection
4.1.1. Tous les travaux doivent être effectués conformément aux exigences du
mécanicien en chef.
4.2
Mise à l'essai
S. O.
4.3
Certification
S. O.
Partie 5 : PRODUITS LIVRABLES
5.1
Dessins et rapports
5.1.1.
5.2
Pièces de rechange
S. O.
5.3
Formation
S. O.
Cowley 2015 361
Nº de tâche : E-03
DEVIS
Nº du champ de la DSMTC : S.O.
E-03 : CERTIFICATION DES SOUPAPES DE DÉCHARGE
Partie 1 : PORTÉE
1.1
La Lloyd's doit certifier à nouveau 14 soupapes de décharge. L'entrepreneur doit déposer
ces soupapes et les transporter jusqu'à une installation accréditée aux fins d'essais et de
recertification.
Partie 2 : RÉFÉRENCES
Nom de la soupape
Récepteur supérieur de la soupape de
déglaçage
Compresseur d'air no 1
Compresseur d'air no 1
Réservoir d'air principal supérieur
Réducteur de pression supérieur
Compresseur d'air d'urgence
S.O. NV 4064
Réservoir d'air de commande
Réducteur de pression – conduite 2
Réservoir d'air principal – conduite
supérieure
Réservoir d'air principal inférieur
Air de commande
Compresseur d'air no 1
Compresseur d'air no 1
Description
10990 Kunkle 6010EE01-KM0050 1 po x 1 po NPT
50 lb/po2
172932 Seetru 4420 1/2 po BSP 31,5 BARS
175666A Seetru 4421 1/2 po BSP 9 BARS
NV 1192 Kunkle 23M 1 po NPT 479 lb/po2
NV 2377 Kunkle 82-4 1 po NPT 7,7 BARS
NV 3746 Hamworthy 40408 3/8 po BSP 435 lb/po2
NV 4064 Kunkle 543-A01-KM 1/4 po NPT 125 lb/po2
NV 2915 Lorch TUV-SV-81-337-10-D/G M 18 8,5 BARS
NV 2382 Kunkle 6182FM01-KM 1 po NPT 112 lb/po2
NV 2376
Kunkle 6010 1 po NPT 50 lb/po2
NV 1191 Kunkle 23M 1 po NPT 479 lb/po2
NV 1193 Lorch TUV-SV-81-337.10 D/G 1/2 po BSP
8,5 BARS
172932A Seetru 4420 1/2 po BSP 31,5 BARS
175666 Seetru 4421 1/2 po BSP 9 BARS
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1
L'entrepreneur est chargé de réaliser toutes les inspections et de consulter la SMTC avant le
début des travaux afin d'établir un calendrier d'inspection. L'entrepreneur doit prévenir
l'autorité technique avant chaque point d'inspection afin de lui permettre d'assister à
l'inspection.
3.2
Des obturateurs ou des bouchons appropriés doivent être installés sur les conduites ou les
réservoirs à la place des soupapes de sécurité qui sont déposées; l'autorité technique (ou son
remplaçant désigné) doit assister à l'enlèvement des obturateurs et des bouchons au
moment de la réinstallation des soupapes de décharge.
Cowley 2015 362
3.3
Au moment de la réinstallation, l'entrepreneur doit utiliser un scellant pour pas de vis ou de
nouveaux joints. Il faut vérifier l'étanchéité des raccords au moyen du fluide normalement
contenu dans les conduites et les réservoirs, à la pression normale de fonctionnement.
3.4
Dans sa soumission, l'entrepreneur doit prévoir une allocation de 1 000 $ pour les
ajustements ou les réparations nécessaires à la suite des procédures de recertification
mentionnées ci-dessus; le montant réel sera ajusté au moyen du formulaire 1379. Toutes les
soupapes défectueuses doivent être remplacées conformément au formulaire 1379.
3.5
Tous les certificats d'essai doivent être publiés le plus rapidement possible après la fin de la
période de radoub ou de PVN.
Partie 4 : PREUVE DE RENDEMENT
4.1
4.2
Les certificats d'essai originaux doivent être fournis à l'autorité technique dans un délai de
trois jours ouvrables après l'achèvement des travaux.
Tous les certificats d'essai doivent être publiés le plus rapidement possible après la fin de la
période de radoub ou de PVN.
Cowley 2015 363
(Ingénierie navale)
Nº de tâche : E-04
(Ingénierie navale)
E-04 : Canots de sauvetage et bossoir Quinndrinnal
DEVIS
NO LLOYD'S
E-04 : Canots de sauvetage et bossoir Quinndrinnal
Partie 1 : PORTÉE
1.1
1.2
1.3
1.4
1.5
1.6
1.7
1.8
1.9
1.10
1.11
Le présent devis porte sur l'inspection et les essais annuels des canots de sauvetage, des
bossoirs et des systèmes de treuil bâbord et tribord.
L'inspection doit comprendre les éléments suivants : La structure en fibre de verre du
canot, les mécanismes de déclenchement hydrostatique et les crochets, la structure du
bossoir et l'équipement connexe, les poulies, goupilles et paliers des bossoirs, les treuils,
y compris les éléments internes et les freins.
L'entrepreneur doit enlever les deux treuils des canots de sauvetage pour les démonter
entièrement afin d'en faciliter l'inspection et l'installation des nouveaux joints et des
moyeux de tambour avec leurs paliers et leurs joints.
Les potences doivent être enlevées, décapées au jet, passées aux essais non destructifs, et
les elles doivent être apprêtées et d'une peintes.
Les poulies de descente des deux postes doivent être déposées et décapées; passées aux
essais non destructifs et être peintes selon les instructions d'un représentant détaché de
Harding Safety Canada et de la NACE.
L'entrepreneur doit effectuer l'essai de charge dynamique, indiqué en 1.1, du système de
bossoirs en utilisant l'une des méthodes décrites ci-dessous en a. ou en b. approuvée par
l'inspecteur de la Lloyd's.
a. Sacs d'eau avec cellules de charge
b. ou canot de sauvetage avec des sacs d'eau à l'intérieur
Un technicien autorisé de Harding doit effectuer l'inspection annuelle des canots de
sauvetage et des treuils de bossoir. Dans la description des travaux ci-dessous,
l'entrepreneur fait référence au technicien de Harding.
Une fois découvertes, les défectuosités doivent être signalées le plus tôt possible au
mécanicien en chef.
Les systèmes doivent être examinés minutieusement et réparés par un technicien autorisé
de Harding.
Tous les travaux effectués aux termes des présentes doivent être inspectés par le
mécanicien en chef et par la Lloyd's. Les personnes mentionnées dans le présent
document doivent assister aux essais.
L'entrepreneur doit allouer 30 000 $ pour les services d'un représentant détaché. La
personne-ressource est la suivante :
Glenn Francis, coordonnateur de service, Harding Safety Canada Inc., bureau +604530-0814 | télécopieur + 604-530-0812, glenn.francis@harding.no. Les coûts et les
dépenses liés au représentant détaché doivent être justifiés au moyen de feuilles de temps
et de factures.
Cowley 2015 364
(Ingénierie navale)
E-04 : Canots de sauvetage et bossoir Quinndrinnal
1.12 Dans sa soumission, l'entrepreneur doit prévoir une allocation de 60 000 $, pour les
services d'un représentant détaché de Harding Safety Canada, qui seront rajustés au moyen du
formulaire 1379 sur présentation des factures.
Glenn Francis, Coordonnateur de service, Harding Safety Canada Inc, Bureau +604 530 0814 |
Téléc. + 604 530 0812 , glenn.francis@harding.no .
Partie 2 : RÉFÉRENCES
2.1
Dessins de référence et données de plaque signalétique
2.1.1. DÉTAILS SUR LES CANOTS DE SAUVETAGE
i. Schatt – Harding
ii. Modèle : KISS 700 (marchandises solides)
iii. Modèle de bossoir no NT/KISS 700
iv. Treuil de bossoir : BE 4.5
2.2
Normes
2.2.1
2.3
Règlement
2.3.1.
2.4
Matériel fourni par le propriétaire
2.4.6
Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
Cowley 2015 365
(Ingénierie navale)
3.1
E-04 : Canots de sauvetage et bossoir Quinndrinnal
Généralités
3.1.1. Avant le début des travaux, le personnel de Harding doit informer le mécanicien
en chef pour que l'équipement soit verrouillé.
3.1.2. L'équipage du navire doit verrouiller les canots de sauvetage pour empêcher la
mise à l'eau accidentelle.
3.1.3. Le personnel de Harding doit renouveler le diaphragme de dégagement
hydrostatique (avec les vis d'assemblage du couvercle) et le remplacer par un
diaphragme fourni par le propriétaire
3.1.4. L'entrepreneur doit remplacer les crochets des canots de sauvetage par des
crochets KH 6.5 fournis par le propriétaire, sous la supervision du représentant
détaché de Harding. Il incombe à l'entrepreneur de découper les crochets à la
bonne longueur selon les indications du représentant détaché de Harding. Toutes
les réparations à la fibre de verre et à l'enduit gélifié nécessaires en raison des
remplacements doivent être effectuées sous la direction du représentant détaché et
relèvent de la responsabilité de l'entrepreneur. Toute défectuosité repérée au
cours de cette inspection doit être corrigée à l'aide du formulaire 1379. Au besoin,
l'entrepreneur est responsable d'installer un abri pour protéger les réparations àa la
fibre de verre et à l'enduit gélifié.
3.1.5. Après l'inspection des canots de sauvetage, le personnel de Harding doit effectuer
l'entretien annuel des treuils de bossoir des canots de sauvetage.
3.1.6. Le personnel de Harding, avec l'aide de l'entrepreneur, doit vidanger l'huile du
carter d'engrenages du treuil et déposer le couvercle de carter. Le personnel de
Harding doit vérifier si l'évent de carter d'engrenages est obstrué. Il doit inspecter
le carter d'engrenages pour déceler les signes d'usure et de dommage. Le
personnel de Harding doit mesurer et consigner les jeux d'engrènement des
engrenages du treuil.
3.1.7. L'équipage du navire doit vidanger le carter d'engrenages et le remplir au bon
niveau avec de l'huile fournie par le navire. Le personnel de Harding doit installer
et fixer le couvercle de carter avec un joint d'étanchéité adéquat.
3.1.8. Le personnel de Harding doit démonter le frein de treuil pour vérifier l'usure des
composants. Il doit retirer le frein et le mécanisme centrifuge de l'arbre. Les
Cowley 2015 366
(Ingénierie navale)
E-04 : Canots de sauvetage et bossoir Quinndrinnal
garnitures de frein et les semelles de frein centrifuge doivent être inspectées pour
déceler les signes d'usure et de dommage. Les vis de fixation des garnitures de
frein doivent être inspectées. Les ressorts de frein centrifuge doivent être
inspectés pour déceler les signes d'usure et de dommage. Les mesures d'usure des
garnitures de frein doivent être consignées et comparées aux spécifications du
fabricant. Si les mesures sont inférieures aux spécifications, l'entrepreneur doit
remplacer les garnitures de frein.
3.1.9. Le personnel de Harding doit nettoyer toutes les pièces, et éliminer la poussière de
frein du logement de frein. Il doit de plus roder la surface de freinage.
3.1.10. Le personnel de Harding doit assembler le frein centrifuge. Après assemblage, les
freins doivent être réglés correctement.
3.1.11. Le personnel de Harding doit retirer deux réas, goupilles et bagues aux fins
d'inspection et pour déterminer l'usure.
3.1.12. Le personnel de Harding doit vérifier et nettoyer au besoin les raccords de
graissage, les canaux et les orifices de graissage.
3.1.13. Le personnel de Harding doit inclure dans sa proposition le prix unitaire
d'inspection et de réinstallation d'un raccord graisseur, d'une goupille et d'une
bague.
3.1.14. Le personnel de Harding doit inspecter la quincaillerie de fixation, les potences, le
nombre de garants, les brins des garants, les ridoirs, les manilles et le socle.
3.1.15. Le personnel de Harding doit inspecter le stratifié renforcé à la fibre de verre
(FRP) à l'intérieur et à l'extérieur. Toutes les pénétrations de la coque et le
mécanisme de gouverne doivent être inspectés pour en vérifier l'usure et le bon
fonctionnement.
3.1.16. Le personnel de Harding doit inspecter les garants et câbles des bossoirs de canot
de sauvetage de tribord et de bâbord, y compris tout l'équipement connexe.
3.1.17. Le personnel de Harding doit inspecter et vérifier le bon fonctionnement de la
manivelle, des interrupteurs de fin de course et des galets de potences.
Cowley 2015 367
(Ingénierie navale)
E-04 : Canots de sauvetage et bossoir Quinndrinnal
3.1.18. Le personnel de Harding doit remplacer les boulons des flasques du tambour
comme il a été recommandé par Schatt après la dernière inspection.
3.4
Emplacement
3.2.1. S. O.
3.5
Éléments faisant obstacle
3.3.1
S. O.
Partie 4 : PREUVE DE RENDEMENT
4.1
Inspection
4.1.11. Tous les travaux doivent être effectués conformément aux exigences du
mécanicien en chef.
4.2
Mise à l'essai
4.2.1. Le personnel de Harding, avec la présence de l'équipage du navire, doit effectuer
un essai opérationnel des deux canots de sauvetage et bossoirs pour s'assurer du
bon fonctionnement des bossoirs, des treuils, des freins, des réas, des interrupteurs
de fin de course et des mécanismes de dégagement hydrostatique. Les canots de
sauvetage doivent être abaissés pour démontrer le bon fonctionnement du
mécanisme de verrouillage hydrostatique. Le personnel de Harding doit
déterminer si ces essais seront effectués en charge ou sans les canots.
4.2.2. Les crochets doivent être remis en place et les canots de sauvetage doivent être
embarqués pour réinitialiser le mécanisme de verrouillage hydrostatique, puis
remis à l'eau pour s'assurer du bon fonctionnement du mécanisme de verrouillage.
4.2.3. À la conclusion réussie des essais, le personnel de Harding et l'équipage du navire
doivent mettre chaque canot de sauvetage à l'eau en présence de l'expert de la
Loyd's.
4.2.4. L'entrepreneur doit vérifier le moteur électrique avec un mégohmmètre.
Cowley 2015 368
(Ingénierie navale)
4.3
E-04 : Canots de sauvetage et bossoir Quinndrinnal
Certification
S. O.
Partie 5 : PRODUITS LIVRABLES
5.1
Dessins et rapports
5.1.1. Harding doit remettre au mécanicien en chef trois copies papier du rapport.
5.2
Pièces de rechange S.O.
5.3
Formation S.O.
5.4
Manuels S.O.
Cowley 2015 369
Nº de tâche : E-05
DEVIS
E-05 REMPLACEMENT DU TUYAU D'ALIMENTATION DE L'UNITÉ
D'OSMOSE INVERSE
Partie 1 : PORTÉE
1.1
Le présent devis porte sur le remplacement de tous les tuyaux d'osmose inverse
détériorés, qui alimentent les unités d'osmose inverse, par des tuyaux neufs.
Partie 2 : APPROVISIONNEMENT
2.1
Fourni par le propriétaire
2.1.2
2.2
Fourni par l'entrepreneur
2.2.1
2.3
Le propriétaire ne fournira aucun équipement dans le cadre du présent article du
devis. Le propriétaire se réserve le droit de s'approvisionner directement.
Sauf indication contraire, l'entrepreneur fournira tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
Plans de conception
2.3.1
Disposition générale, 590-70, Rév. C.
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1
Généralités
3.1.1
L'entrepreneur doit communiquer avec le mécanicien en chef avant le début des
travaux et avant d'effectuer le travail à chaud. Le travail à chaud doit être effectué
conformément aux règlements provinciaux en vigueur.
Cowley 2015 370
3.1.2
L'entrepreneur doit s'assurer, avec l'aide du mécanicien en chef, que le système
d'osmose inverse et tout autre système connexe ont été verrouillés et étiquetés
conformément aux règlements provinciaux, et urgés avant le début des travaux.
3.1.3
L'entrepreneur doit s'assurer que toutes les zones de travaux sont propres et
rangées avant la fin de la journée de travail de manière à garantir un
environnement sécuritaire.
3.1.4
L'entrepreneur doit éliminer tous les bords tranchants et meuler toutes les bavures.
3.1.5
L'entrepreneur doit repeindre les zones modifiées conformément aux indications
du client
Cowley 2015 371
3.1.6
Les tuyaux, raccords et pénétrations neufs doivent être identiques à ceux du
système d'origine. La nouvelle tuyauterie doit être en acier inoxydable 316 L de
nomenclature 40 avec des raccords filetés no 150.
3.1.7
Tout le soudage doit être approuvé par la Lloyd's avant le début des travaux et
l'entrepreneur doit respecter la dernière révision de la Lloyd's.
3.1.8
La longueur maximale de tuyau qui peut être manipulée sur le navire est de
6 pieds. Cependant, il est possible de manipuler des tronçons de 8 pieds dans la
salle des machines en utilisant l'écoutille d'accès à tribord.
3.1.9
L'entrepreneur doit entreposer tout le matériel conformément aux instructions du
mécanicien en chef.
3.1.10 L'entrepreneur doit nettoyer tous les débris et les éliminer selon les règlements
provinciaux.
3.1.11 L'entrepreneur doit peindre les nouveaux tuyaux conformément aux indications
du client.
3.1.12 Tous les robinets et vannes neufs doivent être approuvés par la Lloyd's et doivent
correspondre à ceux qui sont déjà en place, au besoin.
3.1.13 L'entrepreneur doit appliquer sur toutes les nouvelles cloisons et pénétrations dans
les réservoirs, deux couches d'apprêt Amercoat rouge oxyde, suivies de deux
couches de finition Amercoat 5450 blanc sur toutes les surfaces pour obtenir une
épaisseur de feuil sec de 3,5 mil. Tous les enduits doivent être fournis par
l'entrepreneur.
3.2
Tuyauterie dans la salle des machines (derrière la membrure 44)
3.2.1
L'entrepreneur doit déboulonner tout le bordé de pont nécessaire et le ranger.
3.2.2
L'entrepreneur doit retirer tous les tuyaux raccordant le robinet d'isolement de la
prise d'eau de mer et l'extrémité d'aspiration de la pompe d'alimentation de l'unité
d'osmose inverse et les jeter.
3.2.3
L'entrepreneur doit retirer tous les tuyaux qui raccordent l'extrémité de
refoulement de la pompe d'alimentation de l'unité d'osmose inverse et la
pénétration de cloison à la membrure 44 et les jeter.
Cowley 2015 372
3.2.4
L'entrepreneur doit débrancher les conduites d'alimentation et de retour d'eau de
mer pour le condenseur du climatiseur de la salle de commande, qui se trouvent
dans le compartiment d'eaux usées, de la pénétration de cloison à la membrure 44.
3.2.5
L'entrepreneur doit installer de nouveaux tuyaux et raccords d'osmose inverse
acheminés de la même manière que les tuyaux qui ont été retirés.
3.2.6
L'entrepreneur doit raccorder les conduites d'alimentation et de retour d'eau de
mer pour le condenseur du climatiseur de la salle de commande, qui se trouvent
dans le compartiment du transducteur, à la pénétration de cloison nouvellement
installée à la membrure 44 (voir 3.3.5).
3.2.7
L'entrepreneur doit réutiliser les étriers de suspension et les supports de tuyauterie
existants, dans la mesure du possible, et remplacer ceux que la Lloyd's ou le
mécanicien en chef jugent inutilisables.
3.2.8
L'entrepreneur doit faire inspecter tous les robinets et vannes pour s'assurer qu'ils
sont en bon état et qu'ils fonctionnent correctement. Tous les robinets et vannes
non approuvés par la Lloyd's ou par le mécanicien en chef doivent être remplacés.
3.2.9
L'entrepreneur doit réinstaller tous les robinets et vannes existants et neufs,
conformément au système démonté.
3.2.10 L'entrepreneur doit remettre en place tout le bordé de pont déposé, à la
satisfaction du mécanicien en chef.
3.3
Canalisation dans le tunnel à tuyaux (à l'avant de la membrure 44)
3.3.1
L'entrepreneur doit déboulonner tout le bordé de pont nécessaire dans le
compartiment des transducteurs et l'entreposer.
3.3.2
L'entrepreneur doit retirer la tuyauterie d'alimentation d'osmose inverse entre la
pénétration de cloison à la membrure 44 et la pénétration de pont près de la
membrure 78.
3.3.3
L'entrepreneur doit débrancher les conduites d'alimentation et de retour d'eau de
mer pour le condenseur du climatiseur de la salle de commande, qui se trouvent
dans le compartiment d'eaux usées, de la pénétration de cloison à la membrure 44.
3.3.4
L'entrepreneur doit découper la pénétration de cloison à la membrure 44 et
l'éliminer.
Cowley 2015 373
3.3.5
L'entrepreneur doit fabriquer une nouvelle pénétration de cloison semblable à
celle qui a été retirée et l'installer à la membrure 44 où se trouvait l'ancienne.
3.3.6
L'entrepreneur doit installer de nouveaux tuyaux et raccords d'osmose inverse
acheminés de la même manière que ceux qui ont été retirés, en raccordant la
nouvelle pénétration de cloison à la membrure 44 et la nouvelle pénétration de
pont à la membrure 78 (aux environs) (voir 3.4.5).
3.3.7
L'entrepreneur doit raccorder les conduites d'alimentation et de retour d'eau de
mer pour le condenseur du climatiseur de la salle de commande, qui se trouvent
dans le compartiment du transducteur, à la pénétration de cloison nouvellement
installée à la membrure 44 (voir 3.3.5).
3.3.8
L'entrepreneur doit réutiliser les étriers de suspension et les supports de tuyauterie
existants, dans la mesure du possible, et remplacer ceux que la Lloyd's ou le
mécanicien en chef jugent inutilisables.
3.3.9
L'entrepreneur doit faire inspecter tous les robinets et vannes pour s'assurer qu'ils
sont en bon état et qu'ils fonctionnent correctement. Tous les robinets et vannes
non approuvés par la Lloyd's ou par le mécanicien en chef doivent être remplacés.
3.3.10 L'entrepreneur doit réinstaller tous les robinets et vannes existants et neufs,
conformément au système démonté.
3.3.11 L'entrepreneur doit remettre en place tout le bordé de pont déposé, à la
satisfaction du mécanicien en chef.
3.4
Tuyauterie dans la salle des machines avant
3.4.1
L'entrepreneur doit déboulonner tout le bordé de pont nécessaire et le ranger.
3.4.2. L'entrepreneur doit débrancher la tuyauterie en plastique de la tuyauterie
d'alimentation en acier d'osmose inverse.
3.4.3
L'entrepreneur doit retirer tous les tuyaux qui raccordent la pénétration de pont à
la membrure 78 (aux environs) et la vanne d'évacuation par-dessus bord et les
éliminer.
3.4.4
L'entrepreneur doit découper la pénétration de pont à la membrure 44 et
l'éliminer.
Cowley 2015 374
3.4.5
L'entrepreneur doit fabriquer une nouvelle pénétration de pont semblable à celle
qui a été retirée et l'installer aux environs de la membrure 78 où se trouvait
l'ancienne.
3.4.6
L'entrepreneur doit installer de nouveaux tuyaux et raccords d'osmose inverse
acheminés de la même manière que ceux qui ont été retirés, et raccorder la
nouvelle pénétration de pont à la membrure 78 (aux environs) et la vanne
d'évacuation par-dessus bord existante.
3.4.7
L'entrepreneur doit raccorder la tuyauterie en plastique existante à la nouvelle
tuyauterie d'alimentation d'osmose inverse, semblable à l'original.
3.4.8
L'entrepreneur doit réutiliser les étriers de suspension et les supports de tuyauterie
existants, dans la mesure du possible, et remplacer ceux que la Lloyd's ou le
mécanicien en chef jugent inutilisables.
3.4.9
L'entrepreneur doit faire inspecter tous les robinets et vannes pour s'assurer qu'ils
sont en bon état et qu'ils fonctionnent correctement. Tous les robinets et vannes
non approuvés par la Lloyd's ou par le mécanicien en chef doivent être remplacés
à l'aide du formulaire 1379 de TPSGC.
3.4.10 L'entrepreneur doit réinstaller tous les robinets et vannes existants et neufs,
conformément au système démonté.
3.4.11 L'entrepreneur doit remettre en place tout le bordé de pont déposé, à la
satisfaction du mécanicien en chef.
3.5
Éléments faisant obstacle
3.5.1
Il incombe à l'entrepreneur de repérer les éléments qui font obstacle, de les retirer
et de les entreposer temporairement, puis de les réinstaller à bord.
3.5.2
L'étanchéité de toutes les pénétrations étanches doit être vérifiée et approuvée par
la société de classification.
Cowley 2015 375
Partie 4 : PREUVE DE RENDEMENT
4.1
Inspection
4.1.7.
4.1.8.
4.1.9.
4.1.10.
4.1.11.
4.1.12.
4.3
Tous les travaux doivent être effectués conformément aux exigences du
mécanicien en chef.
Toutes les soudures doivent faire l'objet d'une inspection visuelle complète
(100 %).
Un total de 10 % des soudures doivent faire l'objet d'un contrôle magnétoscopique
mené par un personnel approuvé.
Il incombe à l'entrepreneur d'effectuer un contrôle de la qualité de l'air afin de
permettre l'exécution du travail à chaud et l'accès aux endroits nécessaires.
L'entrepreneur doit émettre et afficher les permis de travail à chaud et assurer un
piquet d'incendie. Le travail à chaud doit être effectué conformément aux
règlements provinciaux.
L'entrepreneur doit inspecter les endroits où des travaux ont été réalisés afin de
s'assurer que tous les débris ont été éliminés.
Essais
ix.
x.
xi.
xii.
L'inspecteur de la Lloyd's et le mécanicien en chef doivent assister à l'essai
hydrostatique au cours duquel les éléments doivent être soumis à une pression
1,5 fois plus forte que la pression de fonctionnement normale.
L'inspecteur de la Lloyd's et le mécanicien en chef doivent vérifier
visuellement 100 % des soudures.
Un total de 10 % des soudures doivent faire l'objet d'un contrôle magnétoscopique
mené par un personnel approuvé.
Un chimiste ou une personne qualifiée dont le choix relève du mécanicien en chef
doit certifier que les endroits où un travail à chaud doit être effectué sont
sécuritaires.
Certification
4.3.1
5
Les soudeurs doivent être certifiés par le Bureau canadien de soudage.
4.3.2
Les chimistes doivent détenir une certification.
4.3.3
Les techniciens chargés des essais non destructifs doivent détenir une
certification.
PRODUITS LIVRABLES :
Cowley 2015 376
5.1 Dessins et rapports
5.1.1 L'entrepreneur doit fournir au mécanicien en chef un rapport détaillé (trois copies papier
et une version électronique) complet et accompagné des certificats d'aciérie pour toute
la tuyauterie, des certificats de soudeurs, des certificats de chimistes et de tous les essais
effectués.
5.2 Pièces de rechange
S.O.
5.3 Formation
S.O.
5.4 Manuels
Cowley 2015 377
ED-01 : modernisation des commandes de l'appareil à gouverner
Nº de tâche :ED-01
DEVIS
Lloyd's Register
ED-01 : modernisation des commandes de l'appareil à gouverner
ED-01 Modernisation des commandes de l'appareil à gouverner
Partie 1 : PORTÉE
Le but de la présente tâche est le remplacement des commandes marines de l'appareil à
gouverner Rolls Royce actuelles par de nouvelles commandes Rolls Royce de type SR722-PU50.
L'entrepreneur doit passer tous les câbles et installer l'équipement selon les directives de Rolls
Royce. L'entrepreneur doit assumer tous les coûts liés aux détails d'ingénierie, aux dessins et à
l'équipement de Rolls Royce, et les coûts d'installation par un représentant détaché et de son
matériel. Dans sa soumission, l'entrepreneur doit prévoir une allocation de 45 000 $, pour les
services d'un représentant détaché de Rolls Royce, qui seront rajustés au moyen du formulaire
1379 de TPSGC sur présentation des factures. Les coordonnées du représentant Rolls Royce qui
connaît bien le travail à réaliser sont les suivantes :
Ted Gurr
Rolls-Royce Canada Ltd.
Directeur des ventes – Est du Canada
Courriel : ted.gurr@rolls-royce.com
Cell. : 902-221-7306
Partie 2 : RÉFÉRENCES
2.1
Dessins de référence et données de plaque signalétique
Devis technique 14-0127
0003-7426 Feuilles 1 à 9 – Liste des documents relatifs aux commandes de l'appareil à
gouverner
0003-7429 Feuilles 1 à 2 – Liste des câbles du système de commande de gouverne
0003-7430 Feuille 1 – Liste de la consommation d'énergie
2.2
Normes
2.2.1 L'entrepreneur doit effectuer l'ensemble des travaux suivants et fournir du personnel
entièrement certifié en vertu du Lloyd's Register conformément à la dernière révision des
Cowley 2015 378
ED-01 : modernisation des commandes de l'appareil à gouverner
Rules and Regulations for the Classification of Ships du Lloyd's Register – partie 6,
chapitre 2, section 10
2.3
Règlements
2.3.1 Toutes les installations doivent être conformes à la version la plus récente des
Rules and Regulations for the Classification of Ships du Lloyd's Register – partie 6,
chapitre 2, section 10.
2.3.2 L'ensemble du câblage doit être conforme aux règlements du Lloyd's Register. À
moins d'avis contraire, l'entrepreneur doit respecter les révisions les plus récentes de
TP 127F ou IEEE 45.
2.4
Matériel fourni par le propriétaire
À moins d'avis contraire, l'entrepreneur doit assumer la responsabilité de l'ensemble de
l'équipement, du câblage et des matériaux.
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1
Généralités
3.1.1. Avant le début des travaux, il faut isoler tous les circuits électriques associés aux
commandes de gouverne.
3.1.2. L'entrepreneur doit assumer tous les coûts liés aux pièces, aux matériaux et à la
main d'œuvre des représentants détachés de Rolls Royce. Tous les travaux réalisés
seront directement supervisés par les représentants détachés autorisés de Rolls
Royce et doivent répondre aux exigences du mécanicien en chef et de l'inspecteur
de Lloyd's Register.
3.1.3. L'ensemble de l'équipement et du câblage doit être conforme au devis technique
14-0127.
3.1.4. Les commandes de gouverne Rolls Royce actuelles doivent être enlevées selon les
instructions du représentant détaché.
3.1.5. Les dessins provisoires d'installation fournis doivent uniquement servir à titre
indicatif. Avant le début des travaux, le représentant détaché doit fournir un
dessin en vigueur des connexions.
Cowley 2015 379
ED-01 : modernisation des commandes de l'appareil à gouverner
3.1.6. Avant le début des travaux, le mécanicien en chef, l'inspecteur du Lloyd's
Register et le représentant détaché doivent approuver les dessins illustrant
l'ensemble des connexions et l'installation de l'équipement.
3.1.7. Il faut retirer et remplacer tous les câbles connexes à moins que l'on approuve leur
maintien en place après les essais et l'obtention des approbations du représentant
détaché, du mécanicien en chef et du Lloyd's Register.
3.1.8. Tous les signaux, les lignes d'alimentation et les câbles d'alimentation doivent être
passés de sorte à les écarter le plus possible avec un dégagement d'au moins
30 cm. Lorsque le dégagement minimum n'est pas suffisant, le représentant
détaché, le mécanicien en chef et l'inspecteur du Lloyd's Register doivent
approuver le passage à emprunter.
3.1.9. L'entrepreneur doit indiquer un prix fondé sur le barème suivant : 70 mètres par
passage et 15 pénétrations par câble. L'entrepreneur peut grouper des câbles
similaires dans une traversée en tenant compte des exigences de la section 3.1.8
ci-dessus. L'entrepreneur doit indiquer un prix par mètre pour les câbles et un
prix pour les traversées qui sera ajusté à la hausse ou à la baisse selon le passage
requis à emprunter au moyen du formulaire 1379. L'entrepreneur doit
communiquer avec le représentant détaché pour connaître les exigences actuelles
en matière de câblage, y compris les exigences relatives à la construction, aux
numéros de conducteur et aux pénétrations de cloison.
3.1.10. L'entrepreneur doit installer l'ensemble des nouveaux câbles, des commandes et
des cabinets sous la supervision de représentant détaché de Rolls Royce.
3.1.11. Toutes les étiquettes à retirer en raison du nouvel équipement doivent être remplacées par
des étiquettes semblables au modèle original et fixées d'une manière semblable.
L'entrepreneur doit assumer le coût de la fabrication et de la mise en place de toutes les
étiquettes. Le mécanicien en chef doit approuver les emplacements des étiquettes
et des installations et l'inspecteur du Lloyd's Register doit assister à ces travaux.
3.1.12. L'entrepreneur doit rénover les panneaux lorsque l'équipement mis en place est de
taille ou de forme différente. L'autorité technique doit approuver les plaques
couvrant l'équipement (dont la responsabilité relève de l'entrepreneur) et la
disposition des montages. Toutes les portes des panneaux modifiées doivent
respecter des normes semblables et présenter des matériaux, une conception, une
rigidité et un montage similaires ainsi qu'être recouvertes d'une peinture de
couleur identique aux portes d'accès originales selon une norme identique à ces
dernières.
3.1.13. Il est possible de réutiliser les traversées et les supports de câbles en place si le
mécanicien en chef et l'inspecteur du Lloyd's Register en donnent l'approbation.
L'entrepreneur doit fournir l'ensemble des nouvelles traversées et des nouveaux
supports de câbles requis.
3.1.14. Tous les câbles doivent respecter ou surpasser les exigences prévues aux
règlements du Lloyd's Register.
3.1.15. L'ensemble de l'équipement employé doit être approuvé par le Lloyd's Register.
3.1.16. L'entrepreneur doit se charger de tous les nouveaux câbles, des terminaux et des
boîtiers prescrits par le représentant détaché de Rolls Royce.
3.1.17. L'entrepreneur doit assumer la responsabilité de tous les changements touchant la
programmation et les dessins.
Cowley 2015 380
ED-01 : modernisation des commandes de l'appareil à gouverner
3.1.18. Les nouveaux éléments d'acier ainsi que les anciens éléments qui ont été perturbés
doivent être protégés à l'aide de deux couches d'apprêt.
3.1.19. Les câbles et tous leurs points de connexion doivent être étiquetés afin de les
identifier au sein du circuit, et ce, des deux côtés des cloisons, des ponts et des
obstacles. L'étiquette doit être en métal, être compatible avec le revêtement de
câble et indiquer en relief la fonction du câble à l'intérieur du circuit. Les deux
extrémités de l'étiquette doivent être fixées au câble au moyen de ruban
métallique et d'attaches TY-RAPMD en métal. Le principe de numérotation
d'identification du câblage pour les nouveaux câbles doit correspondre à celle
employée pour les systèmes en place.
3.2
Emplacement
3.2.1. Timonerie
3.2.2. Compartiment de l'appareil à gouverner
3.2.3. Salle de commande des moteurs
3.3
Éléments faisant obstacle
3.3.1 L'entrepreneur assume la responsabilité de tous les obstacles qu'il faudra retirer.
L'entrepreneur est responsable du retrait, de l'entreposage et de la remise en place sur le
navire de tout l'équipement indiqué précédemment. L'entrepreneur ne doit pas retirer
d'équipement, de câble ou d'obstacle sans obtenir d'abord l'approbation de l'autorité
technique.
Partie 4 : PREUVE DE RENDEMENT
4.1
Inspection
4.1.12. Tous les travaux doivent être effectués conformément aux exigences du
mécanicien en chef.
4.1.13. L'ensemble des câbles et des installations doit répondre aux exigences de
l'inspecteur du Lloyd's Register et du mécanicien en chef sur place.
4.2
Essais
Le représentant détaché de Rolls Royce doit mettre à l'essai le système en entier afin
d'assurer le fonctionnement adéquat des fonctions selon les exigences du mécanicien en
Cowley 2015 381
ED-01 : modernisation des commandes de l'appareil à gouverner
chef et de l'inspecteur du Lloyd's Register sur place. Cela doit inclure toutes les
combinaisons de commande, y compris celles en cas d'urgence.
4.3
Certification
L'entrepreneur doit fournir la preuve de certification du représentant détaché autorisé de
Rolls Royce.
Les attestations de certification et de formation du reste du personnel doivent être
disponibles sur demande.
Partie 5 : PRODUITS LIVRABLES
5.1
Dessins et rapports
5.1.1 Trois copies papier et une copie électronique des documents suivants :
i.
Tous les manuels concernant le matériel de l'équipement conforme à
l'exécution
ii. Tous les manuels concernant la programmation de logiciels
iii. Dessins en format électronique CAD et en format papier conformes à
l'exécution
iv.
Copies électroniques et papier conformes au mandat de tous les travaux
de programmation
v.
Liste de Woodward des pièces de rechange recommandées
vi.
Copie électronique et papier de l'ensemble du matériel de formation
5.2
Pièces de rechange
L'entrepreneur doit fournir une liste des pièces de rechange recommandées indiquant les
coûts connexes selon les détails donnés par le représentant détaché.
5.3
Formation
L'entrepreneur doit prévoir les services du représentant détaché afin d'organiser une
formation qui se déroule sur deux journées de huit heures et qui a pour objectif de former
adéquatement l'équipage du navire à l'exploitation et à l'entretien du système.
Cowley 2015 382
(M/E) ED-02 Remise en état du moteur principal tribord
No de tâche : ED-02
DEVIS
Nº du champ de la DSMTC : S.O.
(M/E) ED-02 Remise en état du moteur principal tribord
PARTIE 1 -
PORTÉE
1.1 Le but de la présente tâche est la remise en état complète du moteur principal tribord et de
tout l'équipement connexe.
1.2 Le retrait et l'inspection des trains d'engrenage du boîtier avant et de l'extrémité arrière du
rotor du moteur font aussi partie de cette tâche.
1.3 Les essais des dispositifs d'arrêt de système de sécurité et les essais en mer et à quai sont
obligatoires une fois la remise en état terminée.
1.4 Tous les inspections, ouvrages, tests et essais doivent être vérifiés par l'inspecteur de la
société de classification Lloyd's sur place et le mécanicien en chef. Il incombe à
l'entrepreneur de planifier toutes les enquêtes nécessaires avec tous les intervenants dont il
est question ici et de prendre les dispositions pour les réaliser.
1.5 L'entrepreneur doit fournir les services et assumer tous les frais, d'un représentant détaché
(RD) de Wartsila pour toute la durée de la remise en état et des essais sur le moteur. Un RD
technicien de service est nécessaire pour la remise en état du moteur, du (des)
turbocompresseur(s), pour la mise à terre de la pompe à carburant et l'usinage du bloc moteur
et toutes les autres tâches indiquées dans le présent devis. Dans sa soumission, l'entrepreneur
doit prévoir une allocation de 300 000 $, pour les services d'un représentant détaché de
Wartrsila, qui seront rajustés au moyen du formulaire 1379 de TPSGC sur présentation des
factures.
1.6 Dans sa soumission, l'entrepreneur doit prévoir une allocation de 60 000 $, pour l'atelier de
systèmes d'injection autorisé par Bosch à remettre en état 12 pompes d'injection de carburant
et injecteurs, qui seront rajustés au moyen du formulaire 1379 de TPSGC sur présentation
des factures.
1.7 Dans sa soumission, l'entrepreneur doit prévoir une allocation de 8 000 $, pour autoriser un
atelier Woodward à remettre en état un régulateur, qui seront rajustés au moyen du
formulaire 1379 de TPSGC sur présentation des factures.
PARTIE 2 - RÉFÉRENCES
2.1 Dessins de référence et données de plaque signalétique
Moteur principal tribord
Cylindre Nohab V12
Modèle F312V
4 temps à simple effet
Alésage 250 mm x course 300 mm
750 tours/minute
Puissance de service 1560 KW
No de série 3356
2.1.1
Cowley 2015 383
(M/E) ED-02 Remise en état du moteur principal tribord
2.2 Normes
2.2.1
2.3 Règlements
2.3.1 Règles de classification de la Lloyd's.
2.4 Matériel fourni par le propriétaire
2.4.1 Le propriétaire fournira toutes les pièces du moteur principal pour la remise en
état.
2.4.2 Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
2.4.3 Toutes les pièces devant être éliminées devront être examinées par le mécanicien
en chef. L'élimination des pièces est sous la responsabilité de l'entrepreneur.
PARTIE 3 -
DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1 Généralités
3.1.1 L'entrepreneur doit aviser le mécanicien en chef avant de commencer les travaux.
3.1.2 L'entrepreneur doit poser les gestes suivants avant le début du travail de cette tâche
:
3.1.2.1 Isoler et verrouiller le circuit de démarrage pneumatique du moteur.
3.1.2.2 Isoler et verrouiller le système de préchauffage de l'eau des chemises.
3.1.2.3 Isoler et verrouiller les robinets d'alimentation et de retour du circuit de
carburant.
3.1.2.4 Isoler et verrouiller les robinets du système d'eau brute.
3.1.2.5 Drainer le circuit des eaux de chemises.
3.1.2.6 Vider le système de lubrification.
3.1.3 L'entrepreneur doit prendre et consigner les mesures suivantes avant de
commencer la remise en état :
Cowley 2015 384
(M/E) ED-02 Remise en état du moteur principal tribord
3.1.3.1 L'entrepreneur doit réaliser un ensemble de mesures de déflexion du vilebrequin
à chaud en allant de l'extrémité arrière du rotor du moteur vers l'avant. Les
déflexions doivent être réalisées avant le démontage du moteur et après la
réalisation de la remise en état, avec l'embrayage embrayé et débrayé. La
température de l'huile de lubrification doit être maintenue au moins à 50 degrés
Celsius pendant la réalisation des déflexions. Le mécanicien en chef doit être
présent lors des déflexions, et une copie dactylographiée et signée de chaque
ensemble de mesures lui sera acheminée aussitôt que possible après chaque
ensemble de lectures.
3.1.3.2 Les jeux de la butée axiale du vilebrequin et de l'arbre à cames doivent être
mesurés avant le début de la remise en état et à nouveau après le retrait,
l'inspection et la réinstallation des paliers principaux et de butée.
3.1.3.3 Les dégagements d'axes témoin des semelles de moteurs à l'avant du navire et à
l'arrière du navire, à bâbord et à tribord. Les dégagements doivent être mesurés
avant et après la remise en état.
3.1.3.4 Le dégagement des jeux d'engrènement de tout engrenage se trouvant à l'avant
ou à l'extrémité arrière du rotor du moteur.
3.1.4 L'entrepreneur doit obturer toutes les ouvertures, brides et raccords de canalisation
afin d'éviter l'infiltration de corps étrangers. Tout dommage à ces composants ou à
leurs raccords sera sous la responsabilité de l'entrepreneur.
3.1.5 Il incombe à l'entrepreneur d'entreposer de façon sécuritaire tous les indicateurs,
thermomètres et pyromètres. Il incombe à l'entrepreneur d'identifier tous les
composants et leur point de raccordement pour les réinstaller correctement.
Obturer tous les raccords et toutes les ouvertures.
3.1.6 Système d'échappement
3.1.6.1 L'entrepreneur doit retirer tous les couvercles de capot de collecteur
d'échappement et les supports de fixation et les identifier afin de les réinstaller
correctement. Après la réalisation de la remise en état, le capot et les supports
doivent être réinstallés.
3.1.6.2 L'entrepreneur doit retirer tous les soufflets d'expansion d'échappement et les
inspecter pour y déceler tout signe de fissures à l'aide d'essais non destructifs
utilisant le ressuage ou le contrôle magnétoscopique. Il doit identifier les tuyaux
d'échappement et les soufflets pour les réinstaller correctement.
3.1.6.3 L'entrepreneur doit réinstaller tous les soufflets d'expansion d'échappement avec
de nouveaux joints d'étanchéité. Consulter le schéma 1223, groupe 6. On compte
douze soufflets d'expansion d'échappement avec un joint d'étanchéité de chaque
côté et quatre boulons par bout bloqué par une bride.
3.1.6.4 L'entrepreneur doit remplacer le joint d'étanchéité entre le turbocompresseur et
les tuyaux de raccord d'échappement, quatre au total.
Cowley 2015 385
(M/E) ED-02 Remise en état du moteur principal tribord
3.1.7 Culasses
3.1.7.1 Voir le document d'instructions de service de Wartsila no 91 960 003 00E datant
du 28-04-2008. Groupe 4 du manuel d'instruction.
3.1.7.2 Avant de retirer les culasses du moteur, l'entrepreneur doit évaluer l'usure de la
soupape conformément à l'alinéa 1.1 des instructions de service mentionnées cidessus.
3.1.7.3 Injecteurs de carburant
3.1.7.3.1 L'entrepreneur doit retirer les douze injecteurs de carburants haute
pression (H.P.). des culasses.
3.1.7.3.2 Il incombe à l'entrepreneur de les emballer à claire-voie et de les envoyer à
un établissement d'injection de carburant autorisé par Bosch pour une
remise en état et un réétalonnage. Les injecteurs doivent être équipés de
nouvelles buses d'injecteurs (figure no 1014-017), de nouvelles rondelles
en acier (figure no 1014-021) et de nouveaux ressorts cylindriques (figure
no 1014-012) et doivent être mis au banc d'essai pour la pression
conformément aux instructions du fabricant et être renvoyés à
l'entrepreneur. Les injecteurs doivent être réinstallés avec de nouvelles
rondelles d'étanchéité (figure no 1014-009) et les corps d'injecteurs doivent
être couverts d'un composé anti-grippage « Never Seize » à haute
température. Les rondelles d'étanchéité usagées doivent être enlevées et les
mascarets de cylindres nettoyés avant l'installation.
3.1.7.4 L'entrepreneur doit retirer les douze culasses et les amener à ses installations
pour les nettoyer, les remettre en état et leur faire subir des essais. Après la
remise en état et les tests, l'entrepreneur doit ramener toutes les culasses au
navire pour les réinstaller. Il incombe à l'entrepreneur de fournir toutes caisses
de protection nécessaires pour le véhicule de transport.
3.1.7.5 Il incombe à l'entrepreneur d'inspecter les goujons des culasses pour détecter la
présence de corrosion excessive.
3.1.7.6 L'entrepreneur doit fournir un devis incluant la main d'œuvre, les matériaux et
les coûts d'outils par unité pour le retrait de goujons de culasses corrodés. Il doit
se baser sur ses expériences passées en matière de corrosion de goujons en
raison de fuites de l'eau des chemises de culasses réduisant le diamètre du
goujon devant être remplacé. Le retrait implique de souder un écrou de la vieille
culasse au goujon et de retirer le goujon avec une clé à percussion pneumatique.
Le coût doit comprendre l'installation d'un goujon et d'un joint torique fournis
par le navire. L'entrepreneur doit fournir le goujon et le couvrir de peinture haute
température antirouille.
3.1.7.7 Toutes les culasses doivent subir un essai hydrostatique pendant 30 minutes, et
la pression du test doit être estampillée sur la culasse. L'essai hydrostatique doit
Cowley 2015 386
(M/E) ED-02 Remise en état du moteur principal tribord
être fait avant la remise en état des culasses afin de déterminer si elles sont
fonctionnelles.
3.1.7.8 Lorsque la fonctionnalité est déterminée, les culasses fonctionnelles doivent être
démontées, nettoyées et examinées de la façon suivante.
3.1.7.9 L'entrepreneur doit étiqueter toutes les soupapes d'aspiration et d'échappement
pour les remonter correctement dans leurs sièges de soupapes respectifs.
3.1.7.10 Tous les couvercles à bride pleine des passages de refroidissement par eau des
chemises doivent être retirés afin d'effectuer un examen interne de la culasse.
Les culasses doivent être nettoyées à l'aide de la méthode du réservoir chaud afin
de retirer toute la calamine et tout le carbone. Les couvercles à bride pleine
doivent être équipés de nouveaux joints d'étanchéité (figure no 1155-012). Les
culasses doivent ensuite être revêtues d'un apprêt.
3.1.7.11 Pour tous les composants de culasses, il faut évaluer l'usure, le dégagement, le
méplat, la hauteur sans charge et avec une charge spécifiée des ressorts de
soupape, la zone de siège des soupapes d'injection, les dégagements entre les
chapes et les guides ou les soupapes et les dégagements de guides de soupapes.
De plus, leurs surfaces d'étanchéité doivent être examinées conformément aux
instructions de service notées ci-dessus, y compris tous les sièges de soupapes,
soupapes d'aspiration et d'échappement, mascarets de guides de soupapes,
ressorts de soupape et les verrous de ressorts de soupape.
3.1.7.12 Essais non destructifs Des essais par ressuage doivent être effectués pour
vérifier la présence de fissures sur les pièces suivantes :
3.1.7.12.1 Le bout uni du siège des culasses, l'anneau moulé qui est posé sur le
siège de chemise permettant un ajustement face à face de l'engin
mécanique. Aucun joint ou bague d'étanchéité ne sont ajustés.
3.1.7.12.2 Tous les sièges de soupapes, couvercles de soupapes et tiges de
soupapes.
3.1.7.12.3 Le bas du côté de la culasse de combustion, sur le devant de la
culasse, entre les soupapes et autour du trou d'injection.
3.1.7.13 Inspection et mesure d'usure des composants de mécanisme de soupapes :
3.1.7.13.1 Inspecter les rotules des culbuteurs, consigner le diamètre intérieur des
bagues de culbuteurs et noter le diamètre extérieur. Nettoyer et
dépoussiérer les conduites de carburant.
3.1.7.13.2 Inspecter les tiges de poussoir pour y constater des dommages, en
vérifier la rectitude en les tournant dans le tour, nettoyer et
dépoussiérer les conduites de carburant.
3.1.7.14 L'entrepreneur doit retirer toutes les bagues de culbuteurs, installer de
nouvelles bagues et les ajuster au dégagement de fonctionnement suggéré par
Cowley 2015 387
(M/E) ED-02 Remise en état du moteur principal tribord
le fabricant : 0,002 po entre la nouvelle bague et l'axe. Il y a 24 culbuteurs en
tout.
3.1.7.14.1 Diamètre de l'axe : 49,975 – 49,959 mm.
3.1.7.14.2 Bague : 50,00 – 50,016 mm.
3.1.7.14.3 Le dégagement maximal entre l'axe et la bague pendant le
fonctionnement est de 0,15 mm.
3.1.7.15 L'entrepreneur doit retirer les goujons retenant les mascarets des soupapes
d'injection sur les 12 culasses et les remplacer par les nouveaux goujons fournis
par le navire conformément aux procédures décrites dans le bulletin technique
no 91 972 028 00E.
3.1.7.16 Tous les robinets de décompression doivent être démontés, leur usure évaluée
conformément aux spécifications du fabricant, réassemblés et réinstallés avec
de nouvelles rondelles en cuivre recuit.
3.1.7.17 Toutes les soupapes de sécurité doivent être démontées, évaluées pour l'usure
conformément aux spécifications du fabricant, réassemblées et la pression de
test ajustée selon la cote doit être estampillée sur la soupape. Toutes les
soupapes doivent être réinstallées avec de nouvelles rondelles en cuivre recuit.
3.1.7.18 De nouveaux tuyaux de retour (tuyau en caoutchouc) doivent être posés sur
chaque nouvelle pièce d'étanchéité sur chaque culasse, 24 en tout
(figure no 115-021).
3.1.7.19 Les culasses doivent être réassemblées et réinstallées avec de nouveaux joints,
pièces d'étanchéité et joints toriques. Avant l'installation de toutes les culasses,
le siège de chemise et le siège de culasse doivent être polis conformément aux
spécifications du fabricant, voir la section no 4, paragraphe no 11. L'ajustement
entre toutes les culasses et leurs chemises sera vérifié par bleuissage. Pendant
leur réinstallation, les culasses doivent être serrées conformément aux
spécifications du fabricant.
3.1.8 Injection de carburant à haute pression Pompes (12 au total)
3.1.8.1 L'entrepreneur doit retirer toutes les pompes à injection de carburant à haute
pression. Il incombe à l'entrepreneur de les mettre en caisse et de les envoyer à
un établissement d'injection de carburant autorisé par Bosch pour une remise en
état et un réétalonnage. Les ressorts, joints toriques et joints d'étanchéité
doivent être soumis à des essais conformément aux instructions du fabricant.
Les pompes seront remises en caisse et retournées aux installations de
l'entrepreneur pour la réinstallation. Chaque pompe doit être réglée
individuellement à l'aide de la méthode du phasage statique, conformément aux
Cowley 2015 388
(M/E) ED-02 Remise en état du moteur principal tribord
spécifications du fabricant. Toutes les pièces usagées doivent être retournées au
navire.
3.1.9 Ferrures de levage de pompe à injection
3.1.9.1 L'entrepreneur doit retirer les douze ferrures de levage de pompe à injection
(figure 0982 groupe 7 du manuel des pièces) pour faire le travail suivant.
L'entrepreneur doit poser sur chaque ferrure une étiquette d'identification
décrivant sur quel cylindre elle était installée.
3.1.9.2 Nettoyer le carbone et la saleté sur la partie inférieure de la ferrure se trouvant
dans le carter de l'arbre à cames. Lorsque le nettoyage est terminé, les surfaces
du carter de l'arbre à cames entre la ferrure de pompe à injection et le moteur
doivent être nettoyées et inspectées par le mécanicien en chef avant la
réinstallation des ferrures de pompe à injection.
3.1.9.3 L'entrepreneur doit retirer les 3 ensembles de galets suiveurs à croisillon de
chaque ferrure. L'entrepreneur doit démonter tous les ensembles pour les
nettoyer et évaluer l'usure de tous les composants. De tout nouveaux joints
d'étanchéité et joints toriques doivent être installés, y compris des protecteurs
d'éclaboussures (figure no 0982-020).
3.1.9.4 L'entrepreneur doit réassembler les douze ferrures de pompes à injection
conformément aux instructions du fabricant et les réinstaller sur le moteur.
Après l'usinage du palier de pompe à injection le remplacement des sections
d'arbre à cames no 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11 et 12.
3.1.10 Régulateur et engrenage
3.1.10.1 L'entrepreneur doit vérifier l'usure sur le pignon de régulateur hydraulique et la
boîte d'engrenages du mécanisme d'entraînement et consigner le jeu
d'engrènement de la boîte d'engrenages conformément aux instructions du
fabricant.
3.1.10.2 L'entrepreneur doit retirer le régulateur hydraulique Woodward modèle EGB10, no de série 13473888, l'emballer à claire-voie et le transporter à une
installation autorisée de service Woodward pour un démontage complet afin
d'évaluer l'usure des composants, le remettre en état, le reconstruire, le mettre à
l'essai et le réétalonner. Le régulateur doit être mis au banc d'essai dans les
installations autorisées de Woodward à une puissance nominale et ajustée selon
les spécifications du fabricant et l'installation. Une fois cela fait, le régulateur
doit être ramené au navire et installé sur le moteur avec un nouveau joint
d'étanchéité. L'entrepreneur doit vérifier l'état des cannelures d'entraînement,
mâle et femelle.
Cowley 2015 389
(M/E) ED-02 Remise en état du moteur principal tribord
3.1.10.3 L'entrepreneur doit retirer le servomoteur d'appoint du régulateur pour le
nettoyage et la remise en état; il doit ensuite réinstaller l'unité.
3.1.10.4 L'entrepreneur doit faire venir à bord un représentant détaché (RD) autorisé de
Woodward pour la mise en marche initiale et les essais afin qu'il fasse les
ajustements nécessaires.
3.1.11 Pistons et bielles
3.1.11.1 L'entrepreneur doit retirer tous les pistons et les bielles; voir les instructions
dans le groupe no 3. Voir les données de service (document Piston, bielle
no 91 939 104 00E) pour toutes les mesures, dégagements et couples de vissage.
3.1.11.2 L'entrepreneur doit prendre en note que les 12 bielles et pistons usagés doivent
être remplacés par des nouveaux fournis par le propriétaire, y compris les axes
de piston, les bagues de maintien et les bagues de pied de bielle.
3.1.11.3 Il incombe à l'entrepreneur de faire venir un RD de Wartsila pour examiner les
pistons et bielles usagés et indiquer à l'entrepreneur lesquels sont encore en état
de servir. L'entrepreneur doit ensuite en prendre les mesures et les consigner
pour les rapports finaux. Ils devront être emballés à claire-voie, identifiés et
donnés au mécanicien en chef. Tous les composants jugés inaptes doivent être
éliminés par l'entrepreneur conformément à la réglementation provinciale.
3.1.11.4 L'entrepreneur doit installer de nouveaux segments de pistons. Il doit utiliser
un mandrin pour l'installation de tous les segments.
3.1.11.5 Toutes les nouvelles bielles doivent être nettoyées pour retirer toute garniture
restante, et leurs conduites de carburant doivent être nettoyées. Les nouvelles
bagues de pied de bielles doivent être pressées dans les nouvelles bielles.
3.1.11.6 Tous les coussinets de bielles doivent être renouvelés. Tous les nouveaux
coussinets de bielles supérieures et inférieures doivent être insérés dans chacune
des bielles, et le couvercle de palier doit être serré conformément au couple de
serrage final du fabricant. L'entrepreneur doit évaluer le diamètre intérieur, dans
la direction axiale et horizontale, des demi-coussinets lorsqu'ils sont insérés et le
comparer aux spécifications du fabricant avant d'insérer les coussinets dans le
moteur.
3.1.11.7 L'entrepreneur doit installer de nouveaux boulons de coussinets de têtes de
bielle pour remplacer tous les anciens.
3.1.11.8 Tous les nouveaux composants (pistons, bielles, bagues de pied de bielle, axes
de piston) doivent être arrivés du fabricant avec leurs mesures, le RD de Wartsila
Cowley 2015 390
(M/E) ED-02 Remise en état du moteur principal tribord
doit les vérifier et les noter dans le tableau des enregistrements pour son rapport
final.
3.1.11.9 Avant l'installation des nouveaux pistons, tous les dégagements et coupes du
segment des nouveaux segments de piston et segments racleurs doivent être
mesurés et documentés par l'entrepreneur.
3.1.12 Chemises de cylindre
3.1.12.1 L'entrepreneur doit retirer, emballer à claire-voie, transporter à ses
installations, nettoyer, inspecter, faire des essais non destructifs, évaluer l'usure
et rectifier les chemises de cylindres conformément au manuel d'instructions du
fabricant.
3.1.12.2 L'usure des chemises de cylindre sera mesurée et documentée en haut, au
milieu et en bas de la zone d'usure du piston, à bâbord et tribord, à l'avant et à
l'arrière du navire. L'entrepreneur doit utiliser la feuille d'enregistrement des
mesures de Wartsila (document no 91 943 001 00E dans le groupe 2 du manuel).
Toutes les chemises dépassant les limites d'usure du fabricant selon le manuel
d'instructions doivent être présentées au RD et au mécanicien en chef afin qu'ils
déterminent si une remise en état ajouterait de la durée de vie ou si une nouvelle
chemise est nécessaire.
3.1.12.3 Toutes les chemises doivent être décalaminées par sablage avec billes de verres
du côté de l'eau de chemise, et un apprêt antirouille doit être appliqué.
3.1.12.4 Tous les écailles et débris de rouille doivent être retirés des murs intérieurs du
moteur. Le bloc-cylindres sera aussi inspecté pour déceler toute trace d'érosion
sur les surfaces d'étanchéité des joints toriques et sur le collet à bride de la
chemise.
3.1.12.5 L'entrepreneur doit comprendre dans la soumission le prix d'un technicien
autorisé pouvant faire, sous les douze sièges de collet à bride de la chemise de
cylindre, un essai non destructif par magnétoscopie des rotors à fluorescence
pour vérifier la présence de fissures. Les résultats des tests doivent être donnés
au mécanicien en chef aussitôt que les tests sont terminés.
3.1.12.6 L'entrepreneur doit rectifier toutes les chemises de cylindres afin de créer un
motif de hachures croisées, conformément aux spécifications du fabricant.
L'entrepreneur doit évaluer toutes les chemises après la rectification
conformément aux instructions du fabricant.
3.1.12.7 Après la remise en état des chemises, l'entrepreneur doit les emballer à clairevoie et les retourner au navire pour installation.
Cowley 2015 391
(M/E) ED-02 Remise en état du moteur principal tribord
3.1.12.8 Avant l'installation des chemises de cylindres, le bloc-cylindres et le palier de
pompe à injection doivent être usinés.
3.1.12.9 L'entrepreneur doit suivre les instructions des pages 13 et 14 du groupe 2 de la
section 2 et 2.2 avant d'installer les chemises de cylindres. Les nouveaux joints
toriques des chemises de cylindres doivent être installés et lubrifiés.
3.1.12.10 L'entrepreneur doit polir les 12 paliers de bloc-cylindres où seront installées
les chemises. L'entrepreneur doit polir le dessous des 12 épaulements de
chemises. Ce polissage doit être fait jusqu'à ce que le bloc et les chemises de
cylindres soient complètement uniformes. Le navire fournira les outils de
polissage. Le mécanicien en chef doit inspecter les surfaces polies avant le
réassemblage,
3.1.13 Usinage du bloc-cylindres
3.1.13.1 Avant de commencer l'usinage, l'entrepreneur doit obturer toutes les ouvertures
du moteur où des limailles produites par l'usinage pourraient s'infiltrer, y
compris bloquer le palier inférieur de chemise afin qu'aucune limaille ne puisse
entrer dans la base du vilebrequin.
3.1.13.2 L'entrepreneur doit envelopper le tourillon du vilebrequin avec une garniture
de caoutchouc de 32 mm d'épaisseur.
3.1.13.3 L'entrepreneur doit demander au RD de Wartsila si d'autres mesures doivent
être prises avant de commencer l'usinage du bloc-cylindres.
3.1.13.4 L'entrepreneur doit demander au mécanicien en chef de faire une inspection
avant le début de l'usinage.
3.1.13.5 Il incombe à l'entrepreneur de fournir les services d'un usineur de Wartsila et
tout l'outillage nécessaire.
3.1.13.6 Dans sa soumission, l'entrepreneur doit indiquer le prix de l'usinage de bloccylindres avec 4 paliers de chemises de cylindres, ainsi qu'un prix unitaire aux
fins de rajustement. Après que le moteur ait été démonté, la quantité de paliers
de chemises devant être usinés sera déterminée par le mécanicien en chef en
collaboration avec le RD de Wartsila.
3.1.13.7 Après l'usinage, l'entrepreneur doit retirer toutes les obturations et nettoyer tout
débris selon les recommandations du RD de Wartsila. Après le nettoyage,
l'entrepreneur doit demander au mécanicien en chef de venir inspecter pour
vérifier si le nettoyage est satisfaisant.
Cowley 2015 392
(M/E) ED-02 Remise en état du moteur principal tribord
3.1.14 Usinage du palier de pompe à injection de carburant
3.1.14.1 Avant de commencer l'usinage, l'entrepreneur doit obturer toutes les ouvertures
du moteur où des limailles produites par l'usinage pourraient s'infiltrer.
3.1.14.2 Il incombe à l'entrepreneur de fournir les services d'un usineur de Wartsila et
tout l'outillage nécessaire. L'entrepreneur doit aider l'usineur de Wartsila à
usiner les paliers de pompe à injection de carburant sélectionnés.
3.1.14.3 L'entrepreneur doit indiquer le prix de l'usinage de 12 paliers de pompes à
injection de carburant, ainsi qu'un prix unitaire aux fins de rajustement au
moyen du formulaire 1379 de TPSGC. Une fois le moteur démonté, la quantité
de paliers de pompes à injection de carburant devant être usinées sera
déterminée par le mécanicien en chef en collaboration avec le RD de Wartsila.
3.1.14.4 Après l'usinage, l'entrepreneur doit retirer toutes les obturations et nettoyer tout
débris selon les recommandations du RD de Wartsila. Après le nettoyage,
l'entrepreneur doit demander au mécanicien en chef de venir inspecter pour
vérifier si le nettoyage est satisfaisant.
3.1.15 Sections d'arbre à cames
3.1.15.1 L'entrepreneur, sous la direction du RD de Wartsila (conformément aux
procédures du fabricant) doit remplacer les sections d'arbre à cames no 3, 4, 5,
6, 7, 8, 9, 10, 11 et 12, y compris les paliers, par de nouvelles sections et paliers
d'arbre à cames fournis par le propriétaire.
3.1.16 Paliers principaux, d'appui et de butée du vilebrequin
3.1.16.1 L'entrepreneur doit retirer toutes les coquilles de paliers principaux et d'appui
pour inspection. On retrouve neuf paliers principaux en tout, dont deux sont des
paliers d'appui, un dans le boîtier avant et un à l'extrémité arrière du rotor du
moteur. Les paliers d'appui sont installés dans une cage boulonnée au boîtier du
moteur équipée d'un fil frein.
3.1.16.1.1 Voir la première section d'instructions du groupe 2 pour l'équipement
hydraulique de serrage pour les vis de couvercles de paliers principaux.
3.1.16.1.2 Le retrait des couvercles de paliers principaux implique le retrait des
boulons croisillons dans le couvercle et le desserrage des boulons
croisillons adjacents à l'avant et l'arrière. Un maximum de deux paliers
peuvent être retirés en même temps afin de conserver un support pour le
vilebrequin.
3.1.16.1.3 L'entrepreneur doit renouveler tous les joints toriques sur tous les
boulons croisillons à la réinstallation. L'entrepreneur doit noter que
l'accès nécessaire pour retirer certains de ces boulons implique le retrait
Cowley 2015 393
(M/E) ED-02 Remise en état du moteur principal tribord
de parties de la charpente de la tôle de pont dont l'entrepreneur sera
responsable. Il lui incombe de ramener la charpente à son état original.
3.1.16.1.4 L'entrepreneur doit évaluer l'usure et réinstaller tous les paliers.
3.1.16.2 L'entrepreneur doit retirer tous les paliers de butée situés à l'extrémité arrière
du rotor du moteur pour inspection, quatre demi-bagues de butée. L'entrepreneur
doit évaluer l'usure et réinstaller les paliers de butée. On rappelle à l'entrepreneur
qu'il doit évaluer et consigner le jeu axial du vilebrequin avant le retrait et après
la réinstallation des paliers de butée.
3.1.16.3 L'entrepreneur doit examiner et évaluer l'usure de tous les paliers principaux,
paliers de butée et bielles.
3.1.16.4 L'entrepreneur doit vérifier le couple sur des boulons de contrepoids
conformément aux instructions du fabricant.
3.1.16.5 L'entrepreneur devra renouveler tous les joints toriques et les joints d'étanchéité
sur toutes les canalisations d'alimentation en carburant reliées aux paliers
principaux.
3.1.16.6 L'entrepreneur doit démonter les trois soupapes de décharge du carter pour
inspection, nettoyage et remplacement des composants usés tels que :
3.1.16.6.1 Les ressorts, sièges de soupapes et joints toriques. Les nouveaux joints
toriques et joints de porte doivent être installés.
3.1.16.6.2 Au réassemblage des soupapes de décharge, l'entrepreneur doit prouver
à l'inspecteur de la Lloyd's qu'elles sont fonctionnelles.
3.1.17 Joint étanche à l'huile du vilebrequin arrière
3.1.17.1 Il incombe à l'entrepreneur d'installer un nouveau joint étanche à l'huile sur le
vilebrequin arrière.
3.1.18 Remplacement de l'amortisseur de vibrations
3.1.18.1 L'entrepreneur doit retirer l'amortisseur de vibrations en deux morceaux
existant (fluide de type silicone à haute viscosité) et installer une unité remise à
neuf fournie par le navire. Le boîtier avant devra être retiré pour donner accès à
l'amortisseur de vibrations qui doit être remplacé, puis réinstallé. Le boîtier
avant est goujonné au bloc-cylindres. L'entraînement par engrenage contrôlant
la pompe à huile de lubrification principale, la pompe à eau des chemises et la
pompe à eau brute sont dans ce boîtier contrôlé par le vilebrequin qui devra
être retiré pour donner accès à l'amortisseur.
3.1.18.2 Le retrait et la remise en état de tous ces pompes et refroidisseurs d'air de
suralimentation sont abordés dans d'autres sections de cette tâche.
Cowley 2015 394
(M/E) ED-02 Remise en état du moteur principal tribord
3.1.18.3 Vérins d'alignement de la semelle de moteur et Chockfast – boîtier avant
3.1.18.4 Les autres retraits nécessaires pour avoir accès sont les suivants : les
canalisations d'eau brute et d'eau des chemises vers et depuis les pompes, les
canalisations d'huile de lubrification depuis et vers le régulateur de pression
d'huile, les canalisations et le préchauffeur des eaux des chemises, le boîtier de
filtre, les canalisations et la gatte d'huile et de combustible secondaire, les
canalisations de pompe à l'huile avant lubrification, la cornière en acier qui
supporte le bordé de pont.
3.1.18.5 Vérifier les dégagements diamétraux de toutes les bagues de paliers et chercher
les défectuosités dans les dents de paliers en utilisant la méthode de ressuage.
3.1.18.6 Une vérification de l'alignement entre le boîtier avant et le vilebrequin avant et
après l'installation du nouvel amortisseur est nécessaire.
3.1.18.7 Consigner le jeu d'engrènement sur tous les paliers avant et après l'installation
du nouvel amortisseur est nécessaire.
3.1.18.8 Changer tous les joints selon le type et la cote applicable du fluide étant
impliqué, y compris le joint du boîtier avant entre le boîtier et le bloc-cylindres.
3.1.18.9 Tous les composants doivent être réassemblés et toutes les fixations serrées
conformément aux valeurs de couple spécifiées dans le manuel de remise en
état. Toutes les fixations nécessitant un fil frein ou un Loctite doivent être
installées.
3.1.19 Pompe principale d'huile de lubrification et soupape de drainage et
régulation de pression d'huile de lubrification
3.1.19.1 L'entrepreneur doit sortir la pompe principale d'huile de lubrification du boîtier
avant. Voir la note sur les pièces de rechange (document no 91 978 048 00E en
date du 25-04-2008).
3.1.19.2 Wartsila ne vend plus de composants de remise en état individuels pour la
pompe pour des raisons de sécurité relatives au décalage lors de l'installation de
nouvelles bagues.
3.1.19.3 Le navire doit fournir une nouvelle pompe. La pompe originale doit être remise
au mécanicien en chef pour qu'il la renvoie afin d'obtenir un rabais sur la
prochaine pompe.
3.1.19.4 Il faut effectuer l'installation de la nouvelle pompe conformément aux
instructions du fabricant. Les canalisations retirées doivent être réinstallées
avec de nouveaux joints d'étanchéité et de nouveaux boulons.
Cowley 2015 395
(M/E) ED-02 Remise en état du moteur principal tribord
3.1.19.5 L'entrepreneur doit vérifier et ajuster le jeu d'engrènement de la pompe
d'entraînement conformément aux spécifications du fabricant.
3.1.19.6 La soupape de drainage et régulation de pression d'huile de lubrification doit
être ouverte et inspectée, réassemblée et installée. L'entrepreneur doit prendre
l'ajustement en note et le revérifier pendant le fonctionnement durant l'essai.
3.1.20 Pompe à huile de prélubrification
3.1.20.1 L'entrepreneur doit retirer et ouvrir la pompe d'amorçage à huile de
prélubrification pour la nettoyer, l'examiner et inspecter ses composants.
3.1.20.2 La pompe est reliée à un moteur électrique d'entraînement. Consigner le
dégagement entre le rotor et le boîtier de la pompe. La pompe doit être
réassemblée avec de nouveaux joints et sceaux et installée sur le moteur selon
les spécifications du fabricant.
3.1.20.3 L'entrepreneur devra faire un essai afin de prouver que les pressions de
fonctionnement sont atteintes et qu'il n'y a pas de fuites.
3.1.21 Pompe de gavage de mazout
3.1.21.1 L'entrepreneur doit retirer et ouvrir la pompe de gavage de mazout pour
l'examiner et pour l'inspecter.
3.1.21.2 La pompe de gavage est reliée à la pompe à huile de lubrification principale
dans le boîtier avant, elle fonctionne avec un accouplement de transmission.
3.1.21.3 Il faut inspecter toutes les pièces pour vérifier si elles comportent des marques
d'usure.
3.1.21.4 La pompe doit être réassemblée avec de nouveaux joints, accouplement de
transmission et sceaux selon les spécifications du fabricant.
3.1.22 Pompe à eau des chemises et pompe de refroidissement d'eau brute
3.1.22.1 Les pompes de refroidissement d'eau de chemise et d'eau brute doivent être
retirées et ouvertes pour examen et inspection.
3.1.22.2 Il faut inspecter toutes les pièces pour vérifier si elles comportent des marques
d'usure. Il faut réassembler les pompes conformément aux spécifications du
fabricant en s'assurant d'un dégagement adéquat avec tous les composants de la
pompe, en utilisant de nouveaux joints toriques, paliers et sceaux. La pompe
doit être réinstallée avec de nouveaux joints.
3.1.22.3 Les dégagements doivent être consignés.
3.1.22.4 Les canalisations retirées doivent être installées avec de nouveaux joints
d'étanchéité et de nouveaux boulons.
Cowley 2015 396
(M/E) ED-02 Remise en état du moteur principal tribord
3.1.23 Turbocompresseurs (2 unités)
3.1.23.1 L'entrepreneur doit retirer les deux turbocompresseurs Brown Broveri
VTR 200N. Ils doivent être emballés à claire-voie et transportés à des
installations de réparation autorisées pour la remise en état.
3.1.23.2 Les turbocompresseurs doivent être ouverts et toutes leurs pièces nettoyées et
inspectées pour y déceler des déformations ou des fissures dues à l'usure.
3.1.23.3 L'entrepreneur doit installer de nouveaux paliers et joints d'étanchéité. Les
rotors doivent être équilibrés dynamiquement, les turbocompresseurs doivent
être réassemblés à l'aide de nouveaux paliers fournis par l'entrepreneur et de
nouveaux joints, puis faire l'objet d'essais en atelier.
3.1.23.4 L'entrepreneur doit consigner le faux-rond de rotation et le battement axial et le
jeu d'extrémité sur l'arbre principal de la turbine.
3.1.23.5 Les turbocompresseurs doivent être emballés à claire-voie et retournés à
l'entrepreneur pour la réinstallation avec de nouveaux joints, le tout
conformément aux spécifications du fabricant.
3.1.23.6 Le mécanicien en chef et l'inspecteur de la Lloyd's doivent surveiller les
turbocompresseurs lorsqu'ils sont ouverts à l'atelier de réparation. Toutes les
pièces usagées doivent être retournées au navire.
3.1.24 Refroidisseur d'eau de chemise (à plaques Alpha Laval)
3.1.24.1 L'entrepreneur doit ouvrir le refroidisseur d'eau de chemise du moteur principal
à tribord pour le nettoyage et l'inspection par l'inspecteur de la Lloyd's, le tout
conformément aux instructions du fabricant.
3.1.24.2 Avant de démonter le refroidisseur, l'entrepreneur doit consigner la dimension
de la compression de l'ensemble des plaques aux quatre coins.
3.1.24.3 L'entrepreneur doit démonter le refroidisseur et étiqueter les plaques pour le
réassembler correctement.
3.1.24.4 Toutes les plaques de refroidisseur doivent être nettoyées avec une brosse de
fibres selon les recommandations du fabricant décrites dans le manuel
d'instructions. L'entrepreneur doit inspecter tous les joints des plaques de
refroidisseur pour en déterminer la fonctionnalité.
3.1.24.5 Le refroidisseur doit être reconstruit, et l'ensemble des plaques resserrées aux
dimensions originales. Vérifier les dimensions de compression minimales et
maximales dans le manuel d'instructions avant de serrer. Serrer ensemble afin
d'éviter une déformation ou des dommages à la plaque.
3.1.24.6 L'entrepreneur doit faire un essai de pression hydrostatique sur le refroidisseur
conformément aux instructions du fabricant; la pression doit être appliquée
pendant une demi-heure. La pression utilisée pour le test est estampillée sur la
plaque signalétique. L'inspecteur de la Lloyd's et le mécanicien en chef doivent
assister à l'essai.
3.1.25 Refroidisseur d'huile de lubrification (à calandre)
3.1.25.1 L'entrepreneur doit ouvrir le refroidisseur d'huile de lubrification (à calandre)
du moteur principal à tribord pour l'inspection par l'inspecteur de la Lloyd's.
Cowley 2015 397
(M/E) ED-02 Remise en état du moteur principal tribord
3.1.25.2 L'entrepreneur doit vider le refroidisseur de son huile de lubrification. Étiqueter
et enlever les canalisations reliées au refroidisseur.
3.1.25.3 Retirer les disques d'obturation à coquille et nettoyer le faisceau tubulaire.
Reconstruire le refroidisseur en utilisant de nouveaux joints toriques et joints
d'étanchéité pouvant résister à l'eau et à l'huile, au besoin.
3.1.25.4 L'entrepreneur doit faire un essai de pression hydrostatique sur le refroidisseur
conformément aux instructions du fabricant; la pression de 70 PSI à
40° Celsius doit être appliquée pendant une demi-heure. Le mécanicien en chef
et l'inspecteur de la Lloyd's doivent être témoins des essais.
3.1.25.5 La canalisation reliée au refroidisseur doit être équipée de nouveaux joints
d'étanchéité de bride résistant à l'eau et à l'huile de lubrification devant être
fournis par l'entrepreneur.
3.1.26 Régulateur de température de l'eau de chemise
3.1.26.1 L'entrepreneur doit ouvrir trois régulateurs de température sur le circuit de
refroidissement de l'eau douce, deux sur le moteur et un près du refroidisseur
d'eau de chemise. Les thermostats doivent être étiquetés afin d'être réinstallés
au même endroit. Tous les boîtiers de thermostats doivent être ouverts et
nettoyés.
3.1.26.2 L'entrepreneur doit installer de nouveaux éléments thermostatiques. Avant leur
installation, les nouveaux éléments doivent être mis à l'essai pour vérifier qu'ils
s'ouvrent dans la plage de température de fonctionnement spécifiée par le
fabricant. Après l'essai et l'inspection des thermostats, les régulateurs de
température peuvent être refermés à l'aide de nouveaux joints d'étanchéité du
type approuvé pour l'utilisation sur les brides lors d'une réinstallation; ces joints
sont fournis par l'entrepreneur.
3.1.26.3 Les trois régulateurs de température ont des notations de température
différentes, qui sont estampillées sur l'élément. L'entrepreneur doit confirmer
avec le mécanicien en chef dans quelle unité installer les éléments.
3.1.27 Régulateur de température du circuit de lubrification
3.1.27.1 L'entrepreneur doit ouvrir un régulateur de température sur le système de
refroidissement de l'huile de lubrification et en nettoyer le boîtier et les brides.
3.1.27.2 L'entrepreneur doit installer de nouveaux éléments thermostatiques. Avant leur
installation, les nouveaux éléments doivent être mis à l'essai pour vérifier qu'ils
s'ouvrent dans la plage de température de fonctionnement spécifiée par le
fabricant.
3.1.27.3 Après l'essai et l'inspection, le régulateur de température peut être refermé à
l'aide de nouveaux joints d'étanchéité du type approuvé pour l'utilisation sur les
brides lors d'une réinstallation; ces joints sont fournis par l'entrepreneur.
3.1.28 Refroidisseur d'air de suralimentation
Cowley 2015 398
(M/E) ED-02 Remise en état du moteur principal tribord
3.1.28.1 L'entrepreneur doit enlever le refroidisseur d'air de suralimentation (pesant
environ 450 kg) de sur le conduit non démontable de la plaque tubulaire fixe
conformément aux instructions du fabricant. Il doit ensuite réinstaller un
nouveau refroidisseur, fourni par le propriétaire, sur le moteur et de nouveaux
joints d'étanchéité faits de matériaux approuvés pour cet usage.
3.1.28.2 L'ancien refroidisseur d'air de suralimentation doit être éliminé par
l'entrepreneur conformément à la réglementation provinciale.
3.1.29 Boulons d'ancrage du moteur
3.1.29.1 L'entrepreneur doit inspecter et vérifier, avec une clé dynamométrique, que
tous les boulons d'ancrage sont serrés selon les instructions du fabricant. La
vérification de ces ajustements devra être faite par le mécanicien en chef.
3.1.30 Terminer la remise en état du moteur.
3.1.30.1 Après la réalisation de la remise en état du moteur, le moteur et sa base doivent
être nettoyés selon les procédures du fabricant, ou selon les directives du RD
de Wartsila, et vérifiés par le mécanicien en chef.
3.1.30.2 Le moteur sera ensuite fermé à l'aide de nouveaux joints d'étanchéité, joints et
garnitures.
3.1.30.3 Tous les circuits de liquides doivent être remplis avec les fluides spécifiés par
le fabricant, et toute fuite sera réparée.
3.1.30.4 Après la réalisation fructueuse des tests et essais de moteur mentionnés cidessous, tous les filtres à carburant et à huile de lubrification doivent être
retirés et changés, y compris les joints d'étanchéité.
3.1.30.5 Les vieux filtres à huile de lubrification doivent être ouverts pour vérifier si du
métal s'y trouve.
3.1.30.6 Tous les équipements, composants ou câbles endommagés ou déformés par la
remise en état seront réparés par l'entrepreneur, à ses frais, et seront remis dans
leur état original ou supérieur après la réalisation de la remise en état.
3.1.31 Exigences fonctionnelles
Il faut s'assurer qu'une fois le travail terminé, le moteur principal à tribord
satisfait aux exigences de la société de classification.
3.1.31.1 Tests et essais obligatoires :
Essais à quai
Cowley 2015 399
(M/E) ED-02 Remise en état du moteur principal tribord
3.1.31.2 Le mécanicien en chef du navire vérifiera que le système d'alarme et de
surveillance VTS et que le système d'alarme du moteur principal bâbord
fonctionnent normalement.
3.1.31.3 Le moteur doit être tourné à la main afin de prouver la liberté d'opération et
l'entrepreneur doit faire les essais de moteur conformément aux instructions de
service de Wartsila (document no 91 960 009 00E « Faire fonctionner un
moteur après une importante remise en état »). Voir les instructions pour la
séquence de chargement et sa durée. L'entrepreneur devrait prévoir 6 heures.
Les essais à quai doivent être faits en présence de l'inspecteur de la
Lloyd's Register, et du mécanicien en chef du navire.
3.1.31.4 Aussitôt que le moteur atteint des températures et pressions normales, les
systèmes de contrôle, sécurité et survitesse seront vérifiés afin de confirmer
qu'ils fonctionnent normalement; le mécanicien en chef doit être témoin des
phénomènes suivants :
3.1.31.4.1 Alarme de basse pression d'huile de lubrification.
3.1.31.4.2 Mise hors service en raison de la basse pression d'huile de lubrification.
3.1.31.4.3 Mise hors service en raison de la température élevée de l'eau de
chemise.
3.1.31.4.4 Alarme de température élevée de l'eau de chemise.
3.1.31.4.5 Survitesse
3.1.31.5 Une vérification interne du carter est nécessaire pour vérifier les fuites d'eau
des chemises et la température des composants.
3.1.31.6 Consigner les températures et pressions à des intervalles de 15 minutes après
l'exécution des procédures de mise en marche normales, y compris les
vérifications de température du coussinet de bielle.
3.1.31.7 Observer et documenter les valeurs de déclenchement et de compression
lorsque le moteur atteint sa limite de charge maximale pour l'essai.
3.1.31.8 Les pompes à huile de lubrification, à eau douce et à eau de mer et les
turbocompresseurs doivent être soumis à des essais selon les paramètres de
performance du fabricant et doivent y répondre.
3.1.31.9 Essais en mer
3.1.31.9.1 Important **Un essai à pleine charge ne peut pas être fait tant que le
moteur n'a pas fonctionné 24 heures avec une charge réduite. Voir les
instructions de service de Wartsila (document no 91 960 009 00E
« Faire fonctionner un moteur après une importante remise en état »).
3.1.31.9.2 Après les essais à quai, le moteur fonctionnera pendant 4 heures en mer.
Les valeurs de déclenchement et de compression doivent être observées
et consignées; le RD de Wartsila doit équilibrer les charges
individuelles des cylindres à ce moment. L'entrepreneur doit noter
toutes les fuites nécessitant réparation; toutes ces fuites et autres
défectuosités doivent être réparées avant que l'entrepreneur signe la
tâche.
Cowley 2015 400
(M/E) ED-02 Remise en état du moteur principal tribord
3.1.32 ADDENDA
L'entrepreneur doit consigner les mesures suivantes :
Référence manuel d'instructions Nohab no 12555
Groupe 2
Données et spécifications, document no 91 939 103 00E, en date du
1996-11-05, numéro 16
Section 1 – Déflexions du vilebrequin
Section 2 – Vérifier la chemise et le piston
Section 3 – Spécifications des chemises de cylindres
Section 5 – Dégagement avant du vilebrequin et dégagement diamétral et axial du palier
principal et de butée
Section 6 – Jeu d'engrènement sur le boîtier dans le boîtier avant
Groupe 3
Données et spécifications, document no 91 939 104 00E, en date du
1995-03-23, numéro 9
Section 1 – Segments de pistons (racleur et axial)
Section 2 – Bielle – diamétral, axial et méplat
Groupe 4
Instructions de service de remise en état de culasse,
document no 91 960 003 00E, en date du 2008-04-28, numéro 6
Section 1 – Mesure de l'usure de soupape avant de démonter la culasse
Section 11 – Meulage des faces d'étanchéité
Données de service – Culasses et soupapes, document no 91 939 105 00E, en date du
2001-01-18, numéro 7
Section 2 – Dégagement de soupape (moteur froid)
Cowley 2015 401
(M/E) ED-02 Remise en état du moteur principal tribord
Section 3 – Limite d'usure des soupapes
Section 5 – Dégagements de palier et des bagues et axes de culbuteurs, guide de
dégagement de mascaret à mascaret, guide de dégagement de soupape à
soupape
Instructions de service – document no 91 960 003 00E, en date du 1987-06-12
Section 11 – Tous les dégagements entre les culasses et les chemises de cylindres après le
meulage des faces d'étanchéité
Groupe 5
Données de service – Train d'engrenage et arbre à cames,
document no 91 939 106 00E, en date du 2001-05-16, numéro 14
Section 1 – Dégagement du palier de la roue d'engrenage à l'extrémité arrière du rotor du
moteur, bagues de palier d'arbre à cames, bagues de palier de butée d'arbre à
cames
Section 2 – Jeu d'engrènement de l'engrenage à l'extrémité arrière du rotor du moteur
Groupe 7
Données de service – Document de circuit de carburant
No 91 939 108 00E, en date du 2001-07-09, numéro 10
Section 3 – Dégagement axial de la pompe d'alimentation en carburant
Groupe 8
Données de service – Document de circuit de lubrifiant
No 91 939 109 00E, en date du 1999-, numéro 7
Section 3 – Dégagement axial de la pompe de circulation de l'huile de lubrification
3.1.32.1 En plus des mesures mentionnées ci-dessus, l'entrepreneur doit consigner les
suivantes :
3.1.32.1.1 Tous les diamètres de pistons doivent être mesurés, de bâbord à tribord,
de l'avant du navire à l'arrière par rapport au moteur, au-dessus du
segment coup de feu, sous le segment inférieur ou sur la jupe du piston.
Cowley 2015 402
(M/E) ED-02 Remise en état du moteur principal tribord
3.1.32.1.2 Les diamètres des bielles.
3.1.32.1.3 Lorsque des nouveaux segments de pistons sont installés, tous les
dégagements conformément aux spécifications du fabricant.
3.1.32.1.4 Tous les diamètres des axes de pistons, des goussets de pistons, le
diamètre intérieur des garnitures d'étanchéité supérieures des culasses et
les dégagements correspondants.
3.1.32.1.5 Tous les diamètres des bielles.
3.1.32.1.6 Le jeu final du vilebrequin (axial) avant de démarrer la remise en état et
après sa réalisation.
3.1.32.1.7 La hauteur libre des ressorts de soupapes, conformément aux
spécifications du fabricant.
3.1.32.1.8 Le dégagement entre le rotor de la pompe à huile de prélubrification et
le stator.
3.1.32.1.9 Les dégagements des collerettes d'usure des pompes à eau des chemises
et à eau brute.
3.1.32.1.10 Le dégagement de la pompe de suralimentation de mazout à l'ensemble
de pompe.
3.1.32.1.11 Le dégagement axial de la pompe à huile de lubrification.
3.1.32.1.12 Le battement axial et le faux-rond des ensembles de rotor principal de
turbocompresseur et d'arbre de compresseur.
3.1.32.1.13 Tous les dégagements diamétraux des paliers d'arbres à cames et les
dégagements axiaux des paliers de butée d'arbres à cames.
3.1.32.1.14 Jeu d'engrènement entre le mécanisme entraînement du régulateur
hydraulique et le pignon.
3.2 Emplacement
3.2.1 S. O.
3.3 Éléments faisant obstacle
3.3.1 Il incombe à l'entrepreneur de repérer les éléments faisant obstacle, de les retirer et
de les entreposer temporairement, puis de les réinstaller sur le navire.
PARTIE 4 - PREUVE DE PERFORMANCE
4.1 Inspection
4.1.1 Tous les travaux doivent être inspectés par l'inspecteur technique de la Lloyd's et
par le mécanicien en chef.
4.1.2 Tous les travaux effectués doivent répondre aux exigences du mécanicien en chef.
4.2 Mise à l'essai
Cowley 2015 403
(M/E) ED-02 Remise en état du moteur principal tribord
4.2.1 Tous les refroidisseurs doivent être soumis à des essais conformément à cette tâche
sous la supervision du mécanicien en chef et de l'inspecteur de la Lloyd's.
4.2.2 L'entrepreneur doit faire dls tests de fonctionnalité exigés par l'inspecteur de la
Lloyd's, comme mentionné dans cette tâche.
4.2.3 Essais en mer devant être faits. Note importante. Un essai à pleine charge ne peut
pas être fait tant que le moteur n'a pas fonctionné 24 heures avec une charge
réduite. Voir les instructions de service de Wartsila (document no 91 960 009 00E
« Faire fonctionner un moteur après une importante remise en état »).
4.2.4 Après les essais à quai, le moteur fonctionnera pendant 4 heures en mer. Les
valeurs de déclenchement et de compression doivent être observées et consignées;
le RD de Wartsila doit équilibrer les charges individuelles des cylindres à ce
moment. L'entrepreneur doit noter toutes les fuites nécessitant réparation; toutes
ces fuites et autres défectuosités doivent être réparées avant que l'entrepreneur
signe la tâche.
4.3 Certification
S. O.
PARTIE 5 -
PRODUITS LIVRABLES
5.1 Dessins et rapports
5.1.1 L'entrepreneur doit fournir au mécanicien en chef trois copies papier et une copie
électronique de tout l'ouvrage fait, y compris les mesures et les rapports du RD.
5.2 Pièces de rechange
S. O.
5.3 Formation
S. O.
5.4 Manuels
S. O.
Cowley 2015 404
ED-03 Mise à niveau des commandes du moteur principal tribord et bâbord
No de tâche : ED-03
DEVIS
Nº du champ de la DSMTC : S.O.
ED-03 Mise à niveau des commandes du moteur principal tribord et bâbord
PARTIE 1 - PORTÉE
1.1 Le but de la présente tâche est de remplacer les commandes existantes du moteur principal
tribord et bâbord par les nouvelles commandes UNIC C2.
1.2 L'entrepreneur doit retenir les services d'un représentant détaché de Wartsila qualifié et
autorisé pour toute la durée de la mise à niveau des commandes et de tous les essais sur les
moteurs et les essais en mer, et en assumer tous les frais. Dans sa soumission, l'entrepreneur
doit prévoir une allocation de 200 000 $, pour les services d'un représentant détaché de
Wartrsila, qui seront rajustés au moyen du formulaire 1379 de TPSGC sur présentation des
factures.
1.3 Ces travaux doivent être coordonnés avec la tâche de radoub du devis suivante : ED-02
Remise en état du moteur principal tribord
PARTIE 2 -
RÉFÉRENCES
2.1 Dessins de référence et données de plaque signalétique
2.1.1
2.2 Normes
2.2.1 La dernière révision électrique de la Lloyd's.
2.2.2 TP 127 – Normes d'électricité régissant les navires
2.2.3 IEEE 45:2002 – Recommended Practice for Electrical Installation on Shipboard
2.3 Règlements
2.3.1 Classification de la Lloyd's.
2.3.2 Loi sur la marine marchande du Canada de 2001 – Règlement sur les machines de
navires
2.4 Matériel fourni par le propriétaire
2.4.1 Le propriétaire fournira tout l'équipement de remplacement des commandes.
Cowley 2015 405
ED-03 Mise à niveau des commandes du moteur principal tribord et bâbord
2.4.2 Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
PARTIE 3 -
DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1 Généralités
3.1.1 L'entrepreneur doit fournir tout l'équipement, les enceintes, la ventilation, les
échafaudages, les palans à chaîne, les grues, les élingues et toutes les manilles
nécessaires à l'exécution des travaux. Tout l'équipement de levage doit être adapté
à l'utilisation visée et doit être accompagné d'une certification en vigueur indiquant
la charge maximale sécuritaire qu'il peut soulever, ou porter une marque
permanente mentionnant cette information. Tous les supports et autres éléments de
fixation soudés nécessaires aux termes du présent devis doivent être installés par
des soudeurs certifiés par le Bureau canadien de soudage conformément aux
normes de soudage. Norme CSA W47.1, divisions 1 et 2.
3.1.2 L'entrepreneur doit planifier la venue d'un représentant détaché (RD) de Wartsila
pour effectuer le remplacement des commandes d'automatisation Nohab F30
UNIC C2 pour les deux moteurs principaux, bâbord (3355) et tribord (3356).
L'entrepreneur doit prévoir une allocation de 15 000 $ pour couvrir les dépenses
du RD. Ce coût comprend le coût par jour, les frais de transport, les repas et le
transport pour cet article. Les rajustements nécessaires doivent être réalisés à l'aide
du formulaire 1379 sur présentation des factures. Les coordonnées du représentant
détaché sont les suivantes :
Barry Broderick
Directeur des ventes/Gestionnaire de la Direction
Wartsila Canada Inc.
27 av. Sagona
Mount Pearl (Terre-Neuve-et-Labrador)
Canada
Téléphone : 709-747-4600 Cellulaire : 709-699-8126
Barry.broderick@wartsila.com
www.wartsila.com
3.1.3 L'entrepreneur fournira à Wartsila :
3.1.3.1 Installation : (deux ingénieurs, un superviseur) pour 28 jours de travail (12 h).
3.1.3.2 Mise en service : (un surintendant) pour 3 jours de travail (12 h).
3.1.3.3 Mise en service, essai en mer : (un surintendant) pour 3 jours de travail (12 h).
3.1.3.4 Formation de l'équipage du navire : (un surintendant) pour un jour de travail
(12 h).
Cowley 2015 406
ED-03 Mise à niveau des commandes du moteur principal tribord et bâbord
3.1.4 Pour les besoins de cette installation, l'entrepreneur aura la responsabilité de passer
les nouveaux câbles, de procéder aux modifications des consoles existantes, de
fabriquer et d'installer les dispositifs de montage des nouveaux composants et
d'éliminer l'équipement excédentaire, y compris la tuyauterie et le câblage. Tous
les travaux seront exécutés conformément aux directives des RD.
3.1.5 L'entrepreneur doit prévoir l'embauche de deux (2) électriciens pour cette tâche du
devis. Pour la soumission, l'entrepreneur doit compter 400 heures de travail. Aux
fins de rajustement de la soumission, l'entrepreneur doit indiquer le taux horaire
connexe.
3.1.6 L'entrepreneur doit prévoir l'embauche d'un (1) soudeur et du personnel nécessaire
pour assurer un piquet d'incendie pour cette tâche du devis. Pour la soumission,
l'entrepreneur doit compter 80 heures de travail. Aux fins de rajustement de la
soumission, l'entrepreneur doit indiquer le taux horaire connexe.
3.1.7 L'entrepreneur doit veiller à ce que toutes les sources d'alimentation de
l'équipement indiqué soient isolées et verrouillées à l'aide de la procédure de
verrouillage et d'étiquetage décrite dans le préambule.
3.1.8 L'entrepreneur doit organiser une inspection de la Lloyd's une fois cette tâche du
devis terminée.
3.1.9 Avant d'entamer le travail à chaud, l'entrepreneur doit veiller à ce que la zone des
travaux et l'ensemble de l'équipement, du câblage, des traversées, etc. soient
suffisamment protégés des étincelles et de la limaille. L'entrepreneur doit aussi
veiller à ce que la zone des travaux, le système et les espaces adjacents soient
certifiés dégazés et adaptés au travail à chaud, conformément au préambule.
3.1.10 L'entrepreneur doit veiller à ce que tous les endroits soient complètement
nettoyés et exempts de débris produits pendant l'exécution de la présente tâche.
3.1.11 L'entrepreneur doit prévoir toutes les déposes temporaires et permanentes afin de
réaliser cette tâche du devis. À moins d'avis contraire de la part du propriétaire,
l'entrepreneur doit éliminer tous les éléments déposés en permanence.
3.1.12 L'entrepreneur doit éliminer les projections de soudure, adoucir les joints de
soudure et les bords tranchants et enlever toutes les traces de graisse, de fumée et
de suie conformément à la norme SSPC-SP1. Toutes les soudures doivent être
nettoyées à l'aide d'un outil à moteur conformément à la norme SSPC-SP3.
3.1.13 L'entrepreneur doit appliquer deux couches d'apprêt Amercoat rouge oxyde sur
les surfaces en acier neuves et touchées par la chaleur, suivies de deux couches de
finition Amercoat 5450 de la couleur correspondante sur toutes les surfaces pour
obtenir une épaisseur de feuil sec de 3,5 mils. Tous les enduits doivent être fournis
par l'entrepreneur.
3.1.14 L'entrepreneur doit fournir toutes les fiches techniques du SIMDUT concernant
les produits chimiques, les enduits, les solvants, etc. qui sont employés pour cette
tâche du devis. Tous les contenants de ces produits doivent être retirés du chantier
à la fin de chaque journée de travail.
3.1.15 L'entrepreneur doit aviser le mécanicien en chef avant de commencer tout travail.
Cowley 2015 407
ED-03 Mise à niveau des commandes du moteur principal tribord et bâbord
3.1.16 L'entrepreneur doit effectuer ce travail avant le début de l'ouvrage :
3.1.16.1 Isoler, verrouiller et étiqueter le circuit de démarrage pneumatique du moteur.
3.1.16.2 Isoler, verrouiller et étiqueter le système de préchauffage de l'eau des
enveloppes.
3.1.16.3 Isoler, verrouiller et étiqueter les conduites des robinets d'alimentation et de
retour du circuit de carburant.
3.1.16.4 Isoler, verrouiller et étiqueter les soupapes du système d'eau brute.
3.1.17
3.2 Emplacement
3.2.1 S. O.
3.3 Éléments faisant obstacle
3.3.1 S. O.
PARTIE 4 -
PREUVE DE PERFORMANCE
4.1 Inspection
4.1.1 Les commandes sont toujours inspectées par le mécanicien en chef et l'inspecteur
de la Lloyd's Register.
4.2 Mise à l'essai
4.2.1 Il faut mettre à l'essai toutes les commandes pour prouver au mécanicien en chef et
à l'inspecteur de la Lloyd's Register qu'elles fonctionnent correctement. La
fonctionnalité des systèmes de démarrage et d'arrêt, de sécurité et de survitesse
sera vérifiée.
4.2.2 Le mécanicien en chef et l'inspecteur de la Lloyd's doivent être témoins de :
4.2.2.1 Alarme de basse pression d'huile de lubrification.
4.2.2.2 Mise hors service en raison de la basse pression d'huile de lubrification.
4.2.2.3 Alarme de température élevée de l'eau de chemise.
4.2.2.4 Mise hors service en raison de la température élevée de l'eau de chemise.
4.2.2.5 Mise hors service de la survitesse.
Cowley 2015 408
ED-03 Mise à niveau des commandes du moteur principal tribord et bâbord
4.3 Certification
4.3.1 Le système doit être certifié par la Lloyd's.
PARTIE 5 -
PRODUITS LIVRABLES
5.1 Dessins et rapports
5.1.1 L'Entrepreneur doit fournir trois copies écrites et une copie électronique décrivant
tous les travaux réalisés, y compris le rapport du RD et les inspections et
certifications de la Lloyd's.
5.1.2 L'entrepreneur doit produire de nouveaux dessins « conformes à l'exécution » pour
les travaux. Ces dessins doivent être présentés sur support papier et électronique.
Les exemplaires électroniques doivent être fournis en format AutoCAD (version la
plus récente).
5.2 Pièces de rechange
5.2.1 Toutes les pièces de rechange fournies pour ces travaux et qui n'ont pas été
employées pour l'installation doivent être remises au propriétaire avant
l'acceptation de cette tâche.
5.3 Formation
5.3.1 L'entrepreneur doit offrir une (1) séance de formation de huit (8) heures à bord du navire
une fois l'installation et la mise en service de l'ensemble des régulateurs et des
commandes de propulsion neufs terminées. Cette formation doit être offerte au personnel
d'ingénierie et de navigation par le représentant technique du fabricant (représentant
détaché). Elle doit englober tous les éléments prescrits dans les instructions fournies par
le fabricant sur l'utilisation et l'entretien.
5.4 Manuels
5.4.1 L'entrepreneur doit s'assurer que tous les manuels d'exploitation, d'entretien et
d'installation fournis avec l'équipement neuf sont remis au propriétaire avant
l'acceptation des travaux.
Cowley 2015 409
ED-04 : Remplacement de l’isolant du silencieux du moteur principal tribord
Nº de spécification :
ED-04
SPÉCIFICATION
ED-04 : Remplacement de l'isolant du silencieux du moteur principal tribord
PARTIE 1 - PORTÉE
1.1 Dans le cadre de la présente spécification, l'entrepreneur doit retirer l'isolant en place sur le
silencieux du moteur principal tribord et le remplacer par un nouvel isolant.
PARTIE 2 -
RÉFÉRENCES
2.1 Dessins de référence et données de plaque signalétique
2.1.1 Tuyauterie du système d'échappement final. Dessin no590-52 feuille 1 de 2
Tuyauterie du système d'échappement final. Dessin no 590-52 feuille 2 de 2
DIMENSIONS DES SILENCIEUX
Silencieux sans isolant du moteur principal tribord
101 po de hauteur
56 po de diamètre
Vers la partie supérieure du silencieux, une section ayant la forme d'un demicercle est attachée au silencieux. Les dimensions de cette section sont les
suivantes :
45 po de longueur
8 po de rayon
La tuyauterie d'échappement principale qui entre et sort du silencieux a un
diamètre de 18 po.
Cowley 2015 410
ED-04 : Remplacement de l’isolant du silencieux du moteur principal tribord
2.2 Normes
2.2.1 S. O.
2.3 Règlements
2.3.1 L'entrepreneur doit se conformer à la dernière édition de tous les règlements
provinciaux.
a) Verrouillage et étiquetage
b) Travail en hauteur et protection contre les chutes.
c) Échafaudage
d) Isolation
2.4 Matériel fourni par le propriétaire
2.4.1 Pièces, matériaux, équipement et câblage : Sauf indication contraire,
l'entrepreneur doit fournir tous les produits consommables, les outils, l'équipement
et le câblage nécessaires à la réalisation des travaux énoncés dans la présente
spécification.
PARTIE 3 -
DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1 Généralités
3.1.1 L'entrepreneur doit informer le mécanicien en chef avant de commencer les
travaux.
3.1.2 Avant d'entamer les travaux, l'entrepreneur doit confirmer auprès du mécanicien en
chef que les commandes et l'alimentation en air du moteur principal tribord sont
isolées, verrouillées et étiquetées et qu'aucune machine n'est en service.
3.1.3 L'entrepreneur doit remplir tous les formulaires nécessaires liés au verrouillage et à
l'étiquetage, ainsi qu'au travail en altitude, conformément à la dernière édition des
règlements provinciaux.
3.1.4 L'entrepreneur doit s'assurer que les échafaudages ou les plates-formes de travail
sont érigés par une personne qualifiée conformément à la dernière édition de la
réglementation provinciale sur la santé et la sécurité au travail. L'entrepreneur doit
Cowley 2015 411
ED-04 : Remplacement de l’isolant du silencieux du moteur principal tribord
installer des échafaudages ou des plates-formes de travail à partir de la salle des
machines jusqu'au pont de navigation.
3.1.5 Une fois la plate-forme de travail en place, l'entrepreneur doit employer un
personnel qualifié conformément à la dernière édition de la réglementation
provinciale sur la santé et la sécurité au travail Le personnel qualifié doit retirer le
matériel isolant en place (silicate de calcium) conformément à la réglementation
provinciale sur l'environnement.
3.1.6 Après avoir retiré l'isolant, l'entrepreneur doit s'assurer d'éliminer tous les débris et
les matériaux isolants de la zone immédiate ainsi que de la zone inférieure de la
salle des machines.
3.1.7 L'entrepreneur doit laisser la plate-forme de travail en place afin que le
mécanicien en chef puisse vérifier l'absence de fuites et examiner les réparations
effectuées, au besoin.
3.1.8 L'entrepreneur doit employer un personnel qualifié au sens de la dernière édition
de la réglementation provinciale sur la santé et la sécurité au travail pour installer
les nouvelles coquilles isolantes amovibles, lesquelles doivent être fixées à la
surface du silencieux au moyen de 10 goupilles et rondelles d'acier de jauge de
soudure afin d'empêcher tout mouvement.
3.1.9 L'entrepreneur doit fournir le matériau isolant et confectionner à partir de celui-ci
des matelas isolants amovibles à deux couches d'une épaisseur d'un pouce (po).
3.1.10 L'entrepreneur doit installer les nouveaux matelas isolants amovibles à deux
couches. La couche intérieure du matelas doit être constituée d'un isolant pour
température élevée (matelas Superwool 607 de Morgan Thermal Ceramics) dotée
de mailles en acier inoxydable sur ses deux faces. La couche extérieure du matelas
doit être constituée d'un isolant (couverture isolante aiguilletée en verre de silice
Tri-L) revêtu de mailles en acier inoxidable sur sa face intérieure et de toile de
silicone sur la face extérieure.
3.1.11 Au moment de l'installation, l'entrepreneur doit s'assurer que toutes les coquilles
puissent être cousues, agrafées ou ornées d'anneaux ouverts. Il faut utiliser du fil
résistant à des températures très élevées pour les coutures. Toutes les coquilles
doivent s'ajuster parfaitement autour de l'équipement à isoler.
Cowley 2015 412
ED-04 : Remplacement de l’isolant du silencieux du moteur principal tribord
3.1.12 L'entrepreneur doit s'assurer que toutes les coquilles à confectionner comprennent
l'ensemble des ouvertures pour les conduits, les fouloirs de presse-garniture, les
volants de manoeuvre et les tiges de soupapes, les supports et tout autre obstacle.
3.1.13 L'entrepreneur doit confectionner les coquilles de sorte que leur installation ne
requiert aucun pliage forcé et qu'une fois en place, le tissu ne présente aucune
déformation visible.
3.1.14 Au moment d'unir deux autres coquilles ou isolants et lorsqu'une coquille doit
être confectionnée de plus d'une pièce, l'entrepreneur doit s'assurer d'appliquer un
joint de recouvrement de deux pouces.
3.1.15 Les coquilles isolantes doivent être unies au moyen de fil inox fixé à des ancrages
de laçage placés à au moins 25 mm de tout bord de couture et maintenues en place
dans son ensemble par une plaque de fixation. Le fil doit être faufilé dans les
ancrages pour unir les coussinets et permettre que le joint de recouvrement se
mette en place autour des coutures.
3.1.16 Lorsque l'isolant sera terminé, le mécanicien en chef et l'inspecteur du Lloyd's
Register assisteront à l'installation.
3.1.17 Une fois les travaux réalisés, l'entrepreneur doit employer un personnel qualifié
conformément à la dernière édition de la réglementation provinciale sur la santé et
la sécurité au travail pour démonter et retirer les échafaudages ou les plates-formes
de travail.
3.1.18 L'entrepreneur et le mécanicien en chef doivent retirer les dispositifs de
verrouillage et d'étiquetage et remplir les formulaires requis aux fins du Code de la
gestion de la sécurité internationale pour les navires.
3.1.19 Tous les travaux doivent être réalisés en présence du mécanicien en chef.
3.2 Emplacement
3.2.1 Cadres 27-42
Cowley 2015 413
ED-04 : Remplacement de l’isolant du silencieux du moteur principal tribord
3.3 Éléments faisant obstacle
3.3.1 Il incombe à l'entrepreneur de repérer les articles qui font obstruction, de les
retirer et de les entreposer temporairement, puis de les réinstaller sur le navire.
PARTIE 4 -
PREUVE DE RENDEMENT
4.1 Inspection
4.1.1 Le mécanicien en chef et l'inspecteur du Lloyd's Register doivent mener une
inspection visuelle exhaustive des travaux.
4.2 Mise à l'essai S.O.
4.3 Certification
a) Le matériau isolant utilisé pour le système d'échappement doit être
approuvé par le Lloyd's Register.
b) L'entrepreneur doit fournir les certificats démontrant l'absence de fibre
d'amiante et la température nominale de chaque matériau isolant.
Cowley 2015 414
ED-04 : Remplacement de l’isolant du silencieux du moteur principal tribord
PARTIE 5 -
PRODUITS LIVRABLES
5.1 Dessins et rapports
5.1.1 L'entrepreneur doit fournir au mécanicien en chef trois copies papier et une
version électronique du rapport portant sur l'ensemble des travaux réalisés. Le
rapport doit comprendre toutes les mesures de la zone totale ayant été couverte sur
le silencieux. Il doit également comprendre les types d'isolants utilisés pour
chaque couche et la température nominale de chacun ainsi que leur certificat
l'attestant.
5.2 Pièces de rechange
S. O.
5.3 Formation
S. O.
5.4 Manuels
S. O.
Cowley 2015 415
Nº de spécification :
ED-05
SPÉCIFICATION
ED-05
Supports de tuyauterie d'échappement
PARTIE 1 - PORTÉE :
1.1 Dans le cadre de la présente spécification, l'entrepreneur doit retirer tous les bâti-supports
isolants de tuyauterie d'échappement, les entretoises de contre-balancement, les amortisseurs,
les stabilisateurs énumérés dans la présente spécification pour les principaux moteurs bâbord
et tribord, les génératrices auxiliaires no 1, 2 et 3, la génératrice de secours et l'incinérateur.
1.2 L'entrepreneur doit fournir tous les composants élaborés par le fabricant d'équipement
d'origine (FEO), soit de Vibra-Sonic Control Ltd., tels que présentés dans la spécification.
1.3 L'entrepreneur doit installer tous les nouveaux composants du système d'échappement
conformément aux plans d'après montage du fabricant d'équipement d'origine.
PARTIE 2 -
RÉFÉRENCES :
2.1 Dessins de référence et données de la plaque signalétique
2.1.1 Tuyauterie du système d'échappement final, dessin no 590-52, feuille 1 de 2.
Tuyauterie du système d'échappement final, dessin no 590-52, feuille 2 de 2.
Dessin du profil et des ponts no 590-04
2.1.2 Le fournisseur des composants d'origine est le suivant :
Vibra-Sonic Control Ltd
Burnaby (C.-B.)
604-294-9495.
2.1.3 Ci-dessous figure la liste des pièces nécessaires pour la tuyauterie d'échappement,
sans substitution.
Cowley 2015 416
Liste de matériel pour la spécification ED-05
Support de tuyauterie d'échappement
PVN 2015
(1 de 2)
Annexe 1
VIBRA-SONIC CONTROL LTD.
PROPOSITION DE MATÉRIAUX ISOLANTS - NAVIRE DE SURVEILLANCE DES PÊCHES DE 72 MÈTRES
ÉLÉMEN 11 COUSSINS DE LA CANALISATION PRINCIPALE - Stanley Palmer VASO427/16&/25
Nom du système
d'échappement
Dimen
sion
de la
tuyau
terie
Épaisseur des
coussins
Quantité
de
coussins
Moteur tribord
500 mm
25 mm
33
Moteur bâbord
500 mm
25 mm
30
Incinérateur
300 mm
25 mm
20
Génératrice no 1
200 mm
16 mm
13
Génératrice no 2
200 mm
16 mm
13
Génératrice no 3
200 mm
16 mm
13
Génératrice de secours
150 mm
16 mm
10
ÉLÉMENT 21 ISOLANTS - Série Stanley:Palmer W302
Isolement
du
xx
système
d'échappement
(emplacement)
Charge
totale du
système
en kg
Charge
(kg)
Type
d'isolant
149
75
W302-1
2
1968
492
W302-3
4
Quantité
Moteur bâbord
1
(Silencieux
inférieur)
Silencieux du moteur bâbord
2
(Sous les montants du
Cowley 2015 417
silencieux)
Moteur tribord
3
(En dessous du
silencieux)
512
256
W302-2
2
1806
401
W302-3
4
Silencieux du moteur tribord
4
(Sous les montants du
silencieux)
Incinérateur
5
(Supports supérieurs)
349
174
W302-1
2
6
(Supports inférieurs)
3113
159
W302-1
2
7
(Pont supérieur)
205
102
W302-1
2
773
258
W302-2
3
773
258
W302-2
3
773
258
W302-2
3
455
152
W302-1
3
Tuyauterie et
génératrice no 1
8
(Sous les montants du
silencieux)
Tuyauterie et
génératrice no 2
9
(Sous les montants du
silencieux)
Tuyauterie et
génératrice no 3
10
(Sous les montants du
silencieux)
Génératrice de secours
11
(Sous les montants du
silencieux)
Cowley 2015 418
Liste de matériaux pour la spécification ED-05
Support de tuyauterie d'échappement
PVN 2015
(2 de 2)
ÉLÉMENT 3 : ENTRETOISE DE CONTRE-BALANCEMENT - Stanley PalmerW10O6/xx
Isolement
xx
du système
d'échappement
(Emplacement)
Charge
total du
système
en kg
Charge
(kg)
Type
d'isolant
Quantité
Moteur bâbord
12
(Tuyauterie de la
timonerie supérieure)
357
357
W1006-16
2
13
(Tuyauterie intermédiaire
du pont de navigation)
357
357
W1006-16
1
14
(Partie inférieure de la
tuyauterie du moteur
principal)
114
114
W1006-13
8
15
(Partie supérieure du
silencieux)
818
818
W1006-26
3
Moteur tribord
16
(Partie supérieure de
la tuyauterie)
357
357
W1006-16
2
17
(Partie intermédiaire
de la tuyauterie)
357
357
W1006-16
1
18
(Partie inférieure de la
tuyauterie)
114
114
W1006-13
2
19
(Partie supérieure du
silencieux)
818
818
W1006-26
3
20
(Partie inférieure du
silencieux)
409
409
W1006-16
4
310
310
W1006-15
2
Incinérateur
21
(Timonerie supérieure)
Cowley 2015 419
Génératrice no 2
22
(1rr paire)
230
230
W1006-15
2
23
(Au-dessus du pot
d'échappement)
126
126
W1006-14
2
24
(Gaillard)
276
276
W1006-15
2
25
(Pont de navigation)
184
184
W1006-14
2
26
(Dessus de la
timonerie)
207
207
W1006-15
2
Génératrice no 3
27
(1re paire)
230
230
W1006-15
2
28
(Au-dessus du pot
d'échappement)
126
126
W1006-14
2
29
(Gaillard)
276
276
W1006-15
2
30
(Pont de navigation
184
184
W1006-14
2
31
(Dessus de la
timonerie)
207
207
W1006-15
2
Tuyauterie et génératrice no 1
32
(1re paire)
115
115
W1006-13
2
33
(2e paire)
253
253
W1006-15
2
34
(Au-dessus du pot
d'échappement)
126
126
W1006-14
2
35
(Gaillard)
276
276
W1006-15
2
36
(Pont de navigation)
184
184
W1006-14
2
37
(Dessus de la
timonerie)
207
207
W1006-15
2
Génératrice de secours
38
(1re paire)
90
90
W1006-13
2
39
(Au-dessus du pot
d'échappement)
82
82
W1006-13
2
40
(Pont de navigation)
142
142
W1006-14
2
41
(Dessus de la
timonerie)
180
180
W1006-14
2
Cowley 2015 420
2.2 Normes
2.2.1 S. O.
2.3 Règlements
2.3.1 Les pièces de rechange doivent être approuvés par Lloyd's Register.
2.3.2 L'entrepreneur doit se conformer à la dernière édition de tous les règlements
provinciaux :
2.3.2.1 Travail en hauteur et protection contre les chutes
2.3.2.2 Procédures de travail à chaud.
2.3.2.3 Procédures de verrouillage et d'étiquetage.
2.4 Matériel fourni par le propriétaire
2.4.1 Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux
indiqués.
PARTIE 3 -
DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1 Généralités
3.1.1 L'entrepreneur doit informer le mécanicien en chef avant de commencer tout
travail.
3.1.2 L'entrepreneur doit confirmer au mécanicien en chef que les commandes et
l'alimentation en air de chaque organe de machine (les moteurs principaux bâbord
et tribord; les génératrices auxiliaires no 1, 2, 3; la génératrice de secours;
l'incinérateur) et tous les ventilateurs d'arrivée de ses compartiments sont isolés,
verrouillés et étiquetés avant d'entamer tout travail.
3.1.3 L'entrepreneur doit remplir tous les formulaires nécessaires pour le verrouillage,
l'étiquetage et le travail en altitude, conformément à la réglementation provinciale.
3.1.4 L'entrepreneur doit s'assurer que les échafaudages ou les plates-formes de travail
sont érigés par une personne qualifiée conformément à la dernière édition de la
réglementation provinciale sur la santé et la sécurité au travail. L'entrepreneur doit
Cowley 2015 421
installer des échafaudages ou des plates-formes de travail à partir du pont de la
salle des machines jusqu'à l'entrée, où ces installations sortent de la structure du
navire.
3.1.5 Si l'entrepreneur doit entreprendre des travaux à chaud, il doit aviser le
mécanicien en chef et faire certifier la zone pour le travail à chaud par un chimiste
certifié ou un autre employé certifié avant d'entamer tout travail.
3.1.6 L'entrepreneur doit prendre les précautions suivantes lorsqu'il doit entreprendre
des travaux à chaud. L'entrepreneur doit conserver des copies de tous les
certificats de travail à chaud, en vigueur et échus, dans un endroit central à bord du
navire aux fins de consultation. Les certificats doivent préciser « sans danger pour
les personnes » ou « sans danger pour le travail à chaud », selon le cas.
L'entrepreneur doit afficher une copie de tous les certificats à l'entrée des espaces
concernés et à la coupée. Il faut utiliser des matériaux de protection pour empêcher
la propagation d'étincelles et pour protéger les câbles électriques, ainsi que d'autres
services et équipement. Il faut prévoir des piquets d'incendie dans chacun des
espaces où des travaux de soudage, de meulage et de brûlage sont réalisés, et dans
tous les espaces adjacents. Les personnes qui assurent ces piquets doivent être
équipées d'un extincteur et formées de manière à l'utiliser correctement. Elles
doivent assurer le piquet à l'endroit désigné au moins trente (30) minutes après la
fin des travaux à chaud, conformément à la réglementation provinciale.
.
3.1.7 L'entrepreneur doit marquer chacun des composants devant être retirés de la
tuyauterie du système d'échappement conformément au dessin no 590-52
(feuilles 1 et 2).
3.1.8 L'entrepreneur doit soutenir la tuyauterie du système d'échappement afin d'éviter
tout dommage au moment de retirer les composants de soutien en place qui
doivent être remplacés.
3.1.9 L'entrepreneur doit retirer un à un tous les composants de la tuyauterie du système
d'échappement et les remplacer par de nouvelles pièces au fur et à mesure. Ainsi,
le système d'échappement ne sera pas soumis à un mouvement excessif le
déplaçant de sa position première et pouvant provoquer des pressions inutiles.
3.1.10 L'entrepreneur doit remplacer chaque composant conformément aux indications
du fabricant.
Cowley 2015 422
3.1.11 L'entrepreneur doit s'assurer d'éliminer tous les débris dans la zone immédiate
ainsi que dans la zone inférieure de la salle des machines et de la salle de la
génératrice auxiliaire no 1 pendant et après l'exécution des travaux.
3.1.12 L'entrepreneur doit laisser la plate-forme de travail en place afin qu'il soit
possible de vérifier l'absence de fuites et d'examiner les réparations effectuées à la
tuyauterie du système d'échappement, au besoin. Toutes les machines doivent
fonctionner au point fixe à 60 % de la charge continue pendant deux heures.
3.1.13 L'entrepreneur doit vérifier l'alignement de la tuyauterie et corriger les problèmes,
s'il y a lieu, pendant la période de fonctionnement au point fixe alors que la plateforme de travail est en place.
3.1.14 Une fois les travaux terminés, l'entrepreneur doit employer un personnel qualifié
conformément à la dernière édition de la réglementation provinciale sur la santé et
la sécurité au travail pour démonter et retirer les échafaudages ou les plates-formes
de travail.
3.1.15 L'entrepreneur doit aviser le mécanicien en chef avant de retirer les dispositifs de
verrouillage et d'étiquetage et remplir les formulaires nécessaires pour les navires
conformément à la réglementation provinciale.
3.1.16 Tous les travaux doivent être réalisés en présence du mécanicien en chef.
3.2 Emplacement
3.2.1 Dessin no 590-04 Profil et ponts (Cadre no 27-42 )
3.3 Éléments faisant obstacle
3.3.1 Il incombe à l'entrepreneur de repérer les articles qui font obstruction, de les retirer
et de les entreposer temporairement, puis de les réinstaller sur le navire.
PARTIE 4 -
PREUVE DE RENDEMENT :
4.1 Inspection
4.1.1 Le mécanicien en chef et l'inspecteur du Lloyd's Register doivent effectuer une
inspection visuelle de tous les composants après leur installation.
Cowley 2015 423
4.2 Mise à l'essai
4.2.1 Il faut faire le point fixe pour tout l'équipement pendant au moins deux heures à
60 % de charge continue afin de vérifier l'absence de fuites et l'alignement de la
tuyauterie d'échappement.
4.3 Certification
4.3.1 L'entrepreneur doit fournir les certificats d'homologation du Lloyd's Register pour
tous les composants.
PARTIE 5 -
PRODUITS LIVRABLES :
5.1 Dessins et rapports
5.1.1 L'entrepreneur doit fournir au mécanicien en chef trois copies papier et une
version électronique du rapport portant sur l'ensemble des travaux réalisés et
comprenant les certificats.
5.2 Pièces de rechange
5.2.1 S. O.
5.3 Formation
5.3.1 S. O.
5.4 Manuels
5.4.1 S. O.
Cowley 2015 424
Nº de tâche : ED-06
DEVIS
Nº du champ de la DSMTC : S.O.
(Ingénierie navale)
ED-06 : Remise en état des pompes d'hélices à pas
variable supérieure et inférieure
Partie 1 : PORTÉE
Le présent devis porte sur la remise en état des pompes d'hélices à pas variable supérieure et
inférieure dans le cadre de l'examen quinquennal de la Lloyd's.
Partie 2 : RÉFÉRENCES
2.1
Dessins de référence et données de plaque signalétique
MODÈLE – VICKERS
MARQUE – 35V25A-1A-20-282
CAPACITÉ – 2,03 m3
PRESSION DE SERVICE – 115 BARS
RÉGIME – 1 800
2.2
Normes
2.3
Règlement
2.4
Matériel fourni par le propriétaire
Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir toute la main-d'œuvre nécessaire à
la réalisation des travaux indiqués. Toutes les pièces à remplacer qui doivent être
achetées par l'entrepreneur doivent être couvertes par le formulaire 1379 si elles ne sont
pas disponibles dans les pièces de rechange du navire.
Cowley 2015 425
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1
Généralités
1. L'entrepreneur doit effectuer les travaux suivants sur les deux pompes.
2. Débrancher et verrouiller le panneau de démarrage des commandes si le moteur
n'a pas déjà été enlevé aux fins d'inspection.
3. Isoler la pompe du système hydraulique, verrouiller les vannes en position fermée
et étiqueter.
4. Débrancher les conduites hydrauliques en s'assurant que l'huile ne coule pas dans
la cale, puis démonter la pompe pour la remettre en état et l'inspecter.
5. La cartouche, les joints d'étanchéité, l'arbre et le palier de la pompe doivent être
remplacés.
6. Le carter de pompe doit être nettoyé à fond et, pendant l'assemblage de la pompe,
la propreté des pièces est de la plus haute importance.
7. Une fois que la pompe a été installée sur le moteur et que les tuyaux ont été
raccordés, la pompe doit être mise à l'essai en présence du mécanicien en chef ou de
son représentant.
8. Tous les travaux doivent être inspectés par l'inspecteur de la Lloyd's et par le
mécanicien en chef. L'entrepreneur est chargé d'aviser l'inspecteur de la Lloyd's.
Cowley 2015 426
3.2
Emplacement
Salle des machines principale côté tribord
3.3
Éléments faisant obstacle
Il incombe à l'entrepreneur de repérer les éléments faisant obstacle, de les retirer et de les
entreposer temporairement, puis de les réinstaller à bord.
Partie 4 : PREUVE DE RENDEMENT
4.1
Inspection
4.3
Mise à l'essai
Après leur remise en état, les pompes doivent être mises à l'essai pour démontrer leur
parfait état de fonctionnement, à la satisfaction du mécanicien en chef et de l'inspecteur
de la Lloyd's.
4.3
Certification
S. O.
Partie 5 : PRODUITS LIVRABLES
5.1
Dessins et rapports
Un ensemble complet de toutes les mesures et pièces de rechange doit être fourni au
mécanicien en chef sur support papier ou électronique (PDF).
5.2
Pièces de rechange
S. O.
Cowley 2015 427
ED-07 Révision de la boîte de distribution d'huile de l'hélice à pas variable
No de tâche : ED-07
SPÉCIFICATION
No du champ de la
DSMTC : S.O.
ED-07 Révision de la boîte de distribution d'huile de l'hélice à pas variable
PARTIE 1 - PORTÉE :
1.1 Aux termes de la présente section, l'entrepreneur doit obtenir les services d'un représentant
détaché de Wärtsilä et fournir la main-d'œuvre nécessaire pour effectuer la révision de la
boîte de distribution d'huile du système d'hélice à pas variable. L'entrepreneur a la
responsabilité de suivre les directives du représentant détaché de Wärtsilä. Dans sa
soumission, l'entrepreneur doit prévoir une allocation de 15 000 $, pour les services d'un
représentant détaché de Wartrsila, qui seront rajustés au moyen du formulaire 1379 de
TPSGC sur présentation des factures.
1.2 Ces travaux doivent être exécutés concurremment avec la tâche suivante : Révision des
pompes et des moteurs des hélices à pas variable.
PARTIE 2 -
RÉFÉRENCES :
2.1 Dessins de référence et données de plaque signalétique
2.1.1
2.2 Normes
2.2.1 Procédures de révision du fabricant de l'équipement d'origine de Wärtsilä.
2.3 Règlements
2.3.1 Loi sur la marine marchande du Canada, Règlement sur les machines de navires
2.3.2 Manuel de sécurité de la flotte
2.4 Matériel fourni par le propriétaire
2.4.1 Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
Cowley 2015 428
ED-07 Révision de la boîte de distribution d'huile de l'hélice à pas variable
PARTIE 3 -
DESCRIPTION TECHNIQUE
Généralités : Sous la supervision d'un représentant des services techniques de Wärtsilä,
l'entrepreneur doit effectuer les tâches suivantes :
3.1 Isoler les vannes, enlever les tuyaux nécessaires et drainer l'huile des boîtes de distribution
d'huile de l'hélice à pas variable.
3.2 Déconnecter toutes les connexions électriques et hydrauliques nécessaires.
3.3 Démonter la boîte de distribution d'huile pour l'inspection, l'évaluation et la prise de
mesures.
3.4 Le reconditionnement des composants usés, s'il est nécessaire, sera traité à l'aide du
formulaire 1379.
3.5 La réassembler en installant des paliers et des joints neufs. Ces composants seront fournis
par le gouvernement.
3.6 Réinstaller la boîte de distribution d'huile avec la tuyauterie et les branchements électriques.
3.7 La mettre en fonctionnement et effectuer les réglages fins.
3.8 Emplacement : salle des machines
3.9 Éléments faisant obstacle
3.10 S.O.
PARTIE 4 -
PREUVE DE RENDEMENT :
4.1 Inspection : Conformément aux exigences du représentant des services techniques de
Wärtsilä et de Lloyd's Register.
4.2 Évaluation :
4.2.1 L'entrepreneur doit prévenir le mécanicien en chef et l'inspecteur de la Lloyd's
pour qu'ils assistent aux essais.
4.2.2 Sous la supervision du représentant des services techniques de Wärtsilä et une fois
les travaux sur le système d'hélice à pas variable terminés, l'entrepreneur
effectuera des essais à quai de la boîte de distribution d'huile, puis fera des essais
en mer d'une durée d'une heure.
Cowley 2015 429
ED-07 Révision de la boîte de distribution d'huile de l'hélice à pas variable
4.3 Certification
S.O.
PARTIE 5 -
PRODUITS LIVRABLES :
5.1 Dessins et rapports
5.2 L'entrepreneur doit fournir au mécanicien en chef trois copies papier et une version
électronique du rapport portant sur l'ensemble des travaux réalisés.
5.3 Pièces de rechange
S.O.
5.4 Formation
S.O.
5.5 Manuels
S.O.
Cowley 2015 430
ED-08 : Mise à niveau des commandes du propulseur d’étrave
Nº de spécification : ED- SPÉCIFICATION
08
Lloyd's Register
ED-08 : Mise à niveau des commandes du propulseur d'étrave
ED-08 Mise à niveau des commandes du propulseur d'étrave
Partie 1 : PORTÉE
Le but de la présente tâche est de remplacer les commandes du propulseur d'étrave Rolls-Royce
Marine actuelles per des nouvelles commandes de Type Helicon X1 de Rolls-Royce Marine.
L'entrepreneur doit passer tous les câbles et installer l'équipement selon les directives de Rolls
Royce. L'entrepreneur doit assumer tous les coûts d'ingénierie et de plans de Rolls-Royce, et la
mise en service, le démarrage et les essais en mer par le représentant détaché de Rolls-Royce,
ainsi que les coûts d'installation et d'équipement. Dans sa soumission, l'entrepreneur doit prévoir
une allocation de 25 000 $, pour les services d'un représentant détaché de Rolls Royce, qui seront
rajustés au moyen du formulaire 1379 de TPSGC sur présentation des factures. Les coordonnées
du représentant Rolls Royce qui connaît bien le travail à réaliser sont les suivantes :
Ted Gurr
Rolls-Royce Canada Ltd.
Directeur des ventes – Est du Canada
Courriel : ted.gurr@rolls-royce.com
Cell. : 902-488-4153
Partie 2 : RÉFÉRENCES
2.1
Dessins de référence et données de plaque signalétique
Bow Thruster HCX1_2011_AMS_Leonard J.Cowley.pdf
Bow Thruster 12S000370_Chapter4_System_dwg.pdf
2.2
Normes
2.2.1 L'entrepreneur doit effectuer l'ensemble des travaux suivants et fournir un personnel
entièrement certifié approuvé par le Lloyd's Register conformément à la dernière révision
des Rules and Regulations for the Classification of Ships du Lloyd's Register – partie 6,
chapitre 2, section 10
2.3
Règlements
Cowley 2015 431
ED-08 : Mise à niveau des commandes du propulseur d’étrave
2.3.1 Toutes les installations doivent être conformes à la version la plus récente des
Rules and Regulations for the Classification of Ships du Lloyd's Register – partie 6,
chapitre 2, section 10.
2.3.2 L'ensemble du câblage doit être conforme aux règlements du Lloyd's Register. À
moins d'avis contraire, l'entrepreneur doit respecter les révisions les plus récentes de
TP 127F ou IEEE 45.
2.4
Matériel fourni par le propriétaire
À moins d'avis contraire, l'entrepreneur doit assumer la responsabilité de l'ensemble de
l'équipement, du câblage et des matériaux.
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1
Généralités
3.1.1. Avant le début des travaux, il faut isoler tous les circuits électriques associés au
propulseur d'étrave.
3.1.2. L'entrepreneur doit assumer tous les coûts liés aux pièces, aux matériaux, ainsi
qu'à la main-d'oeuvre du représentant détaché de Rolls-Royce. Tous les travaux
réalisés seront directement supervisés par un représentant détaché de RollsRoyces autorisé et approuvés par le mécanicien en chef et l'inspecteur du Lloyd's
Register.
3.1.3. L'emplacement de l'ensemble du matériel et du câblage est décrit dans le
document Bow Thruster 12S000370_Chapter4_System_dwg.pdf
3.1.4. Les commandes existantes du propulseur d'étrave Rolls-Royce doivent être
retirées conformément aux instructions du représentant détaché.
3.1.5. Les plans d'installation provisoire ci-joints ne sont fournis qu'à titre d'information.
Le plan réel des connexions sera fourni par le représentant détaché avant le début
des travaux.
3.1.6. Avant d'entamer les travaux, les dessins comprenant toutes les connexions et
l'installation de l'équipement doivent être approuvés par le mécanicien en chef,
l'inspecteur du Lloyd's Register et le représentant détaché de Rolls-Royce.
3.1.7. Il faut retirer et remplacer tous les câbles connexes à moins que l'on approuve leur
maintien en place après les essais et l'obtention des approbations du représentant
détaché de Rolls-Royce, du mécanicien en chef et de l'inspecteur du Lloyd's
Register.
3.1.8. L'entrepreneur doit établir son prix en fonction de 50 mètres par parcours de câble
et de 15 passages de câble par câble. L'entrepreneur doit indiquer un prix par
mètre pour les câbles et un prix pour les traversées qui sera ajusté à la hausse ou à
Cowley 2015 432
ED-08 : Mise à niveau des commandes du propulseur d’étrave
la baisse selon le passage requis à emprunter au moyen du formulaire 1379.
L'entrepreneur a la responsabilité d'entrer en contact avec le représentant détaché
de Rolls-Royce afin de connaître les besoins réels en matière de câbles, dont les
exigences liées à la construction, au nombre de conducteurs et aux raccords de
pénétration de cloison.
3.1.9. L'entrepreneur devra effectuer un contrôle d'alimentation de 24 volts en courant
continu au moyen d'un câble de 40 mètres doté de 8 entrées de câbles et branché à
un panneau de distribution de 24 volts en courant continu indéterminé pour
l'instant. L'entrepreneur doit fournir un prix par mètre pour les câbles et un coût
unitaire pour les entrées de câbles. L'entrepreneur a la responsabilité d'entrer en
contact avec le représentant détaché de Rolls Royce afin de connaître les besoins
réels en matière de câbles, dont les exigences liées à la construction, au nombre de
conducteurs et aux raccords de pénétration de cloison.
3.1.10. L'entrepreneur doit installer l'ensemble des nouveaux câbles, des commandes et
des cabinets sous la supervision du représentant détaché de Rolls-Royce.
3.1.11. Toutes les étiquettes à retirer en raison du nouvel équipement doivent être remplacées par
des étiquettes semblables au modèle original et fixées d'une manière semblable.
L'entrepreneur assume le coût de la fabrication et de la mise en place de toutes les
étiquettes. Le mécanicien en chef doit approuver les emplacements des étiquettes
et des installations et l'inspecteur de Lloyd's Register doit assister à ces travaux.
3.1.12. L'entrepreneur doit rénover les panneaux lorsque l'équipement mis en place est de
taille ou de forme différente. L'autorité technique doit approuver les plaques
couvrant l'équipement (dont la responsabilité relève de l'entrepreneur) et la
disposition des montages. Toutes les portes des panneaux modifiées doivent
respecter des normes semblables et présenter des matériaux, une conception, une
rigidité et un montage similaires ainsi qu'être recouvertes d'une peinture de
couleur identique aux portes d'accès originales selon une norme identique à ces
dernières.
3.1.13. L'entrepreneur doit installer les soupapes de commande proportionnelles
hydrauliques et les pressostats, ainsi que l'équipement fourni par le gouvernement
conformément à la description présentée dans le dessin PE92011 joint dans le
document intitulé Bow Thruster 12S000370_Chapter4_System_dwg.pdf
3.1.14. Il est possible de réutiliser les traversées et les supports de câbles en place si le
mécanicien en chef et l'inspecteur du Lloyd's Register en donnent l'approbation.
L'entrepreneur doit fournir l'ensemble des nouvelles traversées et des nouveaux
supports de câbles requis.
3.1.15. Tous les câbles doivent respecter ou surpasser les exigences prévues aux
règlements du Lloyd's Register.
3.1.16. L'ensemble de l'équipement employé doit être approuvé par le Lloyd's Register.
3.1.17. L'entrepreneur est responsable de tous les nouveaux câbles, des terminaux et des
boîtiers prescrits par le représentant détaché de Rolls Royce.
3.1.18. L'entrepreneur est responsable de tous les changements touchant la
programmation et les dessins.
3.1.19. Les nouveaux éléments d'acier ainsi que les anciens éléments qui ont été perturbés
doivent être protégés à l'aide de deux couches d'apprêt.
3.1.20. Les câbles et tous leurs points de connexion doivent être étiquetés afin de les
identifier au sein du circuit, et ce, des deux côtés des cloisons, des ponts et des
Cowley 2015 433
ED-08 : Mise à niveau des commandes du propulseur d’étrave
obstacles. L'étiquette doit être en métal, être compatible avec le revêtement de
câble et indiquer en relief la fonction du câble à l'intérieur du circuit. Les deux
extrémités de l'étiquette doivent être fixées au câble au moyen de ruban
métallique ou d'attaches TY-RAPMD en métal. Le principe de numérotation
d'identification du câblage pour les nouveaux câbles doit correspondre à celle
employée pour les systèmes en place.
3.6
Emplacement
3.2.1. Timonerie
3.2.2. Compartiment du propulseur d'étrave
3.7
Éléments faisant obstacle
3.3.1 L'entrepreneur assume la responsabilité de tous les obstacles qu'il faudra retirer.
L'entrepreneur est responsable du retrait, de l'entreposage et de la remise en place sur le
navire de tout l'équipement indiqué précédemment. L'entrepreneur ne doit pas retirer
d'équipement, de câble ou d'obstacle sans obtenir d'abord l'approbation de l'autorité
technique.
Partie 4 : PREUVE DE RENDEMENT
4.1
Inspection
4.1.14. Tous les travaux doivent être effectués conformément aux exigences du
mécanicien en chef.
4.1.15. L'ensemble des câbles et des installations doit répondre aux exigences de
l'inspecteur du Lloyd's Register et du mécanicien en chef sur place.
4.2
Mise à l'essai
Le représentant détaché de Rolls-Royce doit mettre à l'essai le système en entier afin
d'assurer le bon fonctionnement des fonctions, y compris de toutes les combinaisons de
commandes, selon les exigences du mécanicien en chef et de l'inspecteur du Lloyd's
Register sur place.
4.3
Certification
Cowley 2015 434
ED-08 : Mise à niveau des commandes du propulseur d’étrave
L'entrepreneur doit fournir la preuve de certification du représentant détaché autorisé de
Rolls-Royce.
Les attestations de certification et de formation du reste du personnel doivent être
disponibles sur demande.
Partie 5 : PRODUITS LIVRABLES
5.1
Dessins et rapports
5.1.1 Trois copies papier et une copie électronique des documents suivants :
i.
Tous les manuels concernant le matériel de l'équipement conforme à
l'exécution
ii. Tous les manuels concernant la programmation de logiciels
iii. Dessins en format électronique CAD et en format papier conformes à
l'exécution
iv.
Copies électronique et papier conformes au mandat de tous les travaux
de programmation
v.
Liste de Woodward des pièces de rechange recommandées
vi.
Copie électronique et papier de l'ensemble du matériel de formation
5.2
Pièces de rechange
L'entrepreneur doit fournir une liste des pièces de rechange recommandées indiquant les
coûts connexes tels que fournis par le représentant détaché de Rolls-Royce.
5.3
Formation
L'entrepreneur doit permettre au représentant détaché de Rolls-Royce de donner à
l'équipage du navire une formation de huit heures par jour pendant deux jours sur
l'exploitation et l'entretien approprié du système.
Cowley 2015 435
Nº de spécification :
SPÉCIFICATION
ED-09 : Remplacement du circuit de refroidissement par eau salée
PARTIE 1 - PORTÉE :
1.1 La présente spécification décrit la portée technique des travaux qui devront être réalisés par
une installation de radoub (l'entrepreneur) en ce qui concerne le remplacement des conduits
de refroidissement par eau salée du moteur principal à partir de la prise d'eau de mer jusqu'au
collecteur de déchargement bâbord et tribord du navire Leonard J. Cowley.
L'exécution générale de ces travaux prévoit la délimitation des responsabilités, de manière à
ce que l'entrepreneur comprenne non seulement l'objectif général du système, mais aussi la
portée de base des travaux.
1.2 Cette spécification doit être prise en considération parallèlement aux dessins connexes
indiqués à la section 2 du présent document. La spécification et les dessins sont
complémentaires; si des exigences techniques ou de tout autre ordre en lien à du nouvel
équipement ou des pièces déplacées sont indiquées dans l'un de ces documents, mais ne
figurent pas dans l'ensemble de la documentation, elles doivent être prises en compte dans la
portée des travaux réalisés par l'entrepreneur.
1.3 Il faut prendre en note que les travaux relatifs à la présente spécification doivent être réalisés
parallèlement à ceux de remplacement des canalisations d'incendie, des conduits de carburant
et de la tuyauterie de ballast, ainsi que ceux relatifs au moteur principal.
1.4 L'information fournie dans la portée des travaux, particulièrement la longueur des tuyaux et
le nombre de raccords, est approximative.
PARTIE 2 -
RÉFÉRENCES :
2.1 Dessins de référence et données de la plaque signalétique
2.1.1 Conduits de refroidissement par eau de mer et par eau douce 590-43 (feuilles 1 et 2
de 2)
2.1.2 Schéma de référence des conduits de refroidissement par eau salée (consulter la
Partie 5 du présent document)
2.2 Normes
2.2.1 Bureau canadien de soudage Lloyd's Register Canada LTD
Cowley 2015 436
2.3 Règlements
2.3.1 Gouvernement provincial
2.4 Matériel fourni par le propriétaire
2.4.1 Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
PARTIE 3 -
DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1 Généralités
La portée des travaux indiquée ci-après se voit être un aperçu général et une séquence proposée
des tâches du projet dont l'entrepreneur assume la responsabilité. Bien que l'on ait fait tout ce
qui était possible pour représenter la portée de l'incidence des diverses configurations à bord du
navire, il revient à l'entrepreneur de se familiariser avec le navire pour réaliser les travaux.
Au cours de la planification ou de l'exécution des travaux, on invite l'entrepreneur à suggérer des
façons permettant d'accélérer la réalisation des travaux, dans la mesure où de telles façons sont
acceptables du point de vue de la Garde côtière canadienne (GCC) et de l'inspecteur du Lloyd's
Register (LR). Les principales tâches que l'entrepreneur doit réaliser sont décrites dans les
sections suivantes.
3.1.1 L'entrepreneur doit veiller à ce que le réservoir et les tuyaux soient vidés et
nettoyés correctement, puis à ce que le compartiment soit certifié « sécuritaire pour
le travail à chaud », et ce, avant le début et tout au long des travaux.
L'entrepreneur doit conserver des copies de tous les certificats de travail à chaud,
en vigueur et échus, dans un endroit central à bord du navire aux fins de
consultation. Les certificats doivent préciser « sans danger pour les personnes » ou
« sans danger pour le travail à chaud » selon le cas. L'entrepreneur doit afficher
une copie de tous les certificats à l'entrée des espaces concernés.
3.1.2 Il faut utiliser des matériaux de protection pour empêcher la propagation
d'étincelles et pour protéger les câbles électriques et d'autres services. Il faut
prévoir des piquets d'incendie dans chacun des espaces où des travaux de soudage,
de meulage ou de brûlage sont réalisés, et dans tous les espaces adjacents. Les
personnes qui assurent ces piquets doivent être équipées d'un extincteur et formées
de manière à l'utiliser correctement. Elles doivent assurer le piquet à l'endroit
désigné au moins trente (30) minutes après la fin des travaux à chaud.
Cowley 2015 437
3.1.3 L'entrepreneur doit débancher, retirer et remplacer par des pièces équivalente à
celles d'origine tous les tuyaux, les raccords et les brides conformément au
Tableau 1. Toutes les informations présentées au Tableau 1 ne sont
qu'approximatives et devraient être vérifiées un fois à bord du navire.
Élé
Emplacement
ment
1
De la prise d'eau à la mer à la pompe
à eau de mer du moteur principal
bâbord
Dimensi Longueur
on
approxim
nominale ative du
(mm)
tuyau (m)
150
0,6
Accessoires
1 raccord de pénétration de
réservoir de 150 mm
3x 90O @ 150 mm
1x 22,5O @ 150 mm
1 raccord reducteur de 150
à 100 mm
3 brides de 150 mm
2
De la pompe à eau de mer du moteur
principal à l'échangeur thermique à
plaques Alpha Laval bâbord
125
1,5
1x 90O @125 mm
3x 45O @ 1250 mm
1x 45O @ 75 mm.
2 brides de 125 mm
1 raccord réducteur de 125
à 75 mm
1 raccord en T de 125 mm
3
Du premier raccord en T de
l'élément 2 au refroidisseur d'huile
de la boîte de vitesse
75
4
1 raccord réducteur de 75 à
50 mm
1 raccord réducteur de 125
à-75 mm
1 raccord en T de 75mm
3 brides de 75mm
Cowley 2015 438
2x 90O @75 mm
2x 45O @ 75 mm
1x 22,5O @ 75 mm
4
De l'échangeur thermique à plaques
à la prise d'eau à la mer (eau
recyclée) bâbord
75
0,25
2 brides de 75 mm
125
4
1x 90O @ 75 mm
1x 45O @ 75 mm
1 raccord réducteur de 125
à 75 mm
1x 90O @ 125 mm
2x 45O @ 125 mm
1 bride de 125mm
5
Du deuxième raccord en T de
l'élément 4 au collecteur de
déchargement à la mer bâbord
125
1,5
1 col soudé de 125
1x 90O @ 125 mm
1x 45O @ 125 mm
6
Du refroidisseur d'huile de la boîte
de vitesse au premier raccord en T
de l'élément 4
75
5
1 raccord réducteur de 75 à
50 mm
4x 90O @ 75 mm
1x 45O @ 75 mm
3x 22.5O @ 75 mm
2 brides de 75 mm
1 col soudé de 75 mm
7
De la prise d'eau à la mer à la pompe
à eau de mer de la génératrice no 2
bâbord.
65
7,5
4 brides de 65 mm
3x 90O @ 65 mm
4x 45O @ 65 mm
1 raccord de pénétration de
réservoir de 65 mm
Cowley 2015 439
8
9
Du refroidisseur d'huile de la
génératrice no 2 à la prise d'eau à la
mer (eau recyclée) bâbord
65
Du raccord en T de l'élément 8 au
collecteur de déchargement à la mer
bâbord
65
1,5
2x 90O @ 65 mm
1 bride de 65 mm
4
1 col de 65 mm
1 bride de 65 mm
1x 90O @ 65 mm
1x 45O @ 65 mm
Tableau 1 – Segments du système de refroidissement par eau de mer correspondant au
croquis joint, voir la Figure 1 à la partie 5
Élé
Emplacement
ment
10
De la prise d'eau à la mer à la pompe
à eau de mer du moteur principal
tribord
Dimensi Longueur
on
approxim
nominale ative du
(mm)
tuyau (m)
150
0,6
Accessoires
1 raccord de pénétration de
réservoir de 150 mm
3x 90O @ 150 mm
1x 22.5O @ 150 mm
1 racord réducteur de 150 à
100 mm
3 brides de 150 mm
11
De la pompe à eau de mer du moteur
principal à l'échangeur thermique à
plaques Alpha Laval tribord
125
4
75
0,5
1 raccord réducteur de 125
à 75 mm
3x 90O @ 125 mm
2x 90O @ 75 mm
12
Du raccord en T de l'élément 11 au
refroidisseur d'huile de la boîte de
vitesse
Cowley 2015 440
75
5
3 brides de 75 mm
1 raccord en T de 75 mm
1x 90O @ 75 mm
2x 45O @ 75 mm
13
De l'échangeur thermique à plaques
au collecteur de déchargement à la
mer tribord
125
5
75
0,25
1 raccord réducteur de 125
à 75 mm
1 bride de 65 mm
1x 90O @ 125 mm
1x 90O @ 75 mm
3x 45O @ 125 mm
1x 45O @ 75 mm
14
15
Du deuxième raccord en T de
l'élément 13 à la prise d'eau à la mer
(eau recyclée) tribord
125
Du refroidisseur d'huile de la boîte à
vitesse au premier raccord en T de
l'élément 13
65
2
1 col soudé de 125 mm
1 bride de 125 mm
9
1 col soudé de 65 mm
5 brides de 65 mm
3x 90O @ 65 mm
1x 45O @ 65 mm
3x 22.5O @ 65 mm
16
De la prise d'eau à la mer à la pompe
à eau de mer de la génératrice no 1
(génératrice portuaire) tribord
65
1,2
1 raccord de pénétration de
réservoir de 65 mm
1 raccord de pénétration de
cloison de 65 mm
4 brides de 65 mm
5x 90O @ 65 mm
3x 45O @ 65 mm
17
Du refroidisseur d'huile de la
génératrice no 1 (génératrice
portuaire) au collecteur de
déchargement à la mer tribord
Cowley 2015 441
65
6
100
1,5
1 raccord réducteur de 125
à 100 mm
1 raccord réducteur de 100
à 65 mm
1x 90O @ 100 mm
3x 90O @ 65 mm
2x 45O @ 65 mm
1 raccord de pénétration de
cloison de 65 mm
2 brides 65 mm
18
Du deuxième raccord en T de
l'élément 17 à la prise d'eau à la mer
(eau recyclée) tribord
100
3
1 col soudé de 100 mm
1 raccord réducteur (bride)
de 125 à 100 mm
2x 22.5O @ 100 mm
1x 45O @ 100 mm
19
De la prise d'eau à la mer à la pompe
d'eau de mer de la génératrice no 3
tribord
65
7,5
4 brides x 65 mm
3x 90O @ 65 mm
4x 45O @ 65 mm
1 raccord de pénétration de
réservoir de 65 mm
Tableau 1 (suite)
Cowley 2015 442
Élé
Emplacement
ment
20
Du refroidisseur d'huile de la
génératrice no 3 au deuxième
raccord en T tribord de l'élément 17
Dimensi Longueur
on
approxim
nominale ative du
(mm)
tuyau (m)
65
4
Accessoires
1 col soudé de 65 mm
1x 90O @ 65 mm
1x 45O @ 65 mm
21
Conduit d'alimentation de
refroidissement d'huile du tube
d'étambot (y compris le palier
d'arbre intermédiaire)
25
12
7x 90O @ 25 mm
1 raccord de pénétration de
cloison
1 raccord en T @ 25 mm
1 raccord réducteur de 25 à
75 mm
Tuyau flexible
2 raccords de tuyau
flexible
**Tous les raccords sont
filetés
22
Retour de refroidissement d'huile du
tube d'étambot (y compris le palier
d'arbre intermédiaire)
25
12
6x 90O @ 25 mm
1 raccord de pénétration de
cloison
2 raccords en T @ 25 mm
1 raccord réducteur de 25 à
75 mm
Tuyau flexible
2 raccords de tuyau
flexible
**Tous les raccords sont
filetés
Cowley 2015 443
23
24
Du deuxième raccord en T de
l'élément 12 au refroidisseur d'huile
CPP
40
Du refroidisseur d'huile CPP au
troixième raccord en T de
l'élément 6
40
1,5
1 raccord réducteur de 40 à
75 mm
1 raccord en T de 75 mm
1,5
1 raccord réducteurx de 40
à 75 mm
1 raccord en T de 75 mm
Tableau 1 (suite)
3.1.4 L'entrepreneur doit utiliser des boulons et des joints adaptés aux systèmes d'eau
salée.
3.1.5 Dans la mesure du possible, il est préférable d'utiliser les supports de tuyauterie en
place.
3.1.6 La tuyauterie à partir du collecteur de déchargement à la mer jusqu'aux vannes de
coque bâbord et tribord n'est pas comprise dans la portée des travaux.
3.1.7 Tous les nouveaux tuyaux doivent être en nickéline, comme les orginaux.
3.1.8 Une fois tous les travaux à chaud terminés, la prise d'eau à la mer doit être
nettoyée de façon adéquate. Toutes les nouvelles surfaces et celles ayant été
perturbées doivent être enduite d'apprêt et de peinture conformément au schéma
des couleurs et marques extérieures original, au besoin.
3.1.9 Les lettres « S.W. » (pour eau salée) doivent être inscrites sur tous les nouveaux
tuyaux, le cas échéant.
3.1.10 L'entrepreneur doit nettoyer et vider tous les nouveaux conduits et ceux ayant été
perturbés.
3.1.11 Tous les travaux doivent faire l'objet d'une inspection et d'essais conformément à
la description présentée à la Partie 4 ou répondre aux exigences de l'inspecteur du
LR.
Cowley 2015 444
3.1.12 L'entrepreneur doit fournir l'ensemble de l'équipement, du matériel, des raccords,
des obturateurs, des brides ainsi que la main-d'œuvre pour chacun des essais.
3.1.13 L'entrepreneur doit nettoyer tous les débris, puis les éliminer selon les règlements
provinciaux.
3.1.14 L'entrepreneur doit faire inspecter tous les robinets et vannes déposés afin de
vérifier s'ils sont en bon état et s'ils fonctionnent correctement. Tous les robinets et
vannes non approuvés par la Lloyd's ou par le mécanicien en chef doivent être
remplacés à l'aide du formulaire 1379 de TPSGC. L'entrepreneur doit réinstaller
tous les robinets et vannes conformément au système démonté.
3.2 Emplacement
3.2.1 La salle des machines (cadre 28-44) et le compartiment de la génératrice portuaire
(cadre 44-52).
3.3 Éléments faisant obstacle
3.3.1 Il incombe à l'entrepreneur de repérer les articles qui font obstruction, de les retirer
et de les entreposer temporairement, puis de les réinstaller sur le navire, au besoin.
Les éléments faisant obstacle peuvent comprendre les articles et les systèmes
suivants :
(i)
Système de carburant
(ii) Système d'eau de ballast
(iii) Système d'eau de refroidissement
(iv) Tuyauterie d'échappement
(v) Système d'huile de graissage
(vi) Tuyauterie du reniflard du carter
(vii) Manches de ventilation
(viii) Chemins de câbles
(ix) Supports de levage
(x) Supports de tôle gauffrée
3.3.2 L'entrepreneur peut proposer des modifications visant à limiter les éléments faisant
obstacle. Toutes les suggestions doivent être approuvées par la Garde côtière
canadienne et Lloyd's Register.
PARTIE 4 -
PREUVE DE RENDEMENT
4.1 Inspection
Cowley 2015 445
4.1.1 Tous les travaux doivent être effectués conformément aux exigences du
mécanicien en chef et de l'inspecteur du LR.
4.1.2 Toutes les soudures doivent faire l'objet d'une inspection visuelle exhaustive.
4.1.3 L'entrepreneur doit émettre et afficher les permis de travail à chaud de même
qu'assurer un piquet d'incendie.
4.1.4 Une fois les travaux terminés, les zones de travail doivent faire l'objet d'une
inspection visuelle afin de veiller à ce que tous les débris aient été éliminés.
4.2 Mise à l'essai
4.2.1 Un essai hydraulique doit être effectué à 1,5 fois la pression normale de travail ou
conformément aux instructions du fabricant d'équipement d'origine, le cas échéant.
L'inspecteur du LR et le mécanicien en chef doivent assister à l'essai.
4.2.2 Un technicien certifié doit soumettre 10 % des soudures à un contrôle
magnétoscopique.
4.2.3 Le système doit être soumis à un essai d'écoulement répondant aux exigences de
l'inspecteur du LR et du mécanicien en chef.
4.2.4 Il incombe à l'entrepreneur d'effectuer un contrôle de la qualité de l'air afin
d'assurer la réalisation du travail à chaud ainsi que l'accès au réservoir.
4.3 Certification
4.3.1 Les soudeurs doivent être certifiés par le Bureau canadien de soudage.
4.3.2 Les chimistes doivent détenir une certification.
4.3.3 Les techniciens doivent détenir une certification en essais non destructifs.
4.3.4 L'entrepreneur doit fournir les procédures de soudage au Lloyd's Register aux fins
d'approbation. Ces procédures doivent être approuvées avant le commencement
des travaux.
Cowley 2015 446
Cowley 2015 447
Cowley 2015 448
8
GEN. #2
PORT
4
PORT
HEAT
EX.
NOTES:
1. DIAGRAM IS FOR REFERENCE PURPOSES
ONLY AND IS NOT TO BE USED FOR MATERIAL
TAKE OFF.
2. TO BE USED IN CONJUNCTION WITH ORIGINAL
VESSEL DRAWING NO. 590-43 "FRESH & SALT
WATER COOLING PIPING (AS FITTED).
3. NUMBERS CORRESPOND TO TABLE 1 IN
SPECIFICATION FOR SYSTEM PIPING
REPLACEMENT.
4. ALL INFORMATION TO BE VERIFIED ONBOARD
BY CONTRACTOR.
SEA
WATER
O/B
9
5
SEA
CHEST
PORT
6
7
3
Figure 1 - Diagramme de référence du système de refroidissement par eau salée
CPP OIL
COOLER
15
12
SEA BAY
AFT ER BHD
GEARBOX OIL
COOLER
23
PORT
M.E.
1
oseidon
24
2
FWD ER BHD
19
11
21
22
GEN #3
STBD.
STERN TUBE
OIL COOLER
13
STBD.
HEAT
EX.
SALT WATER COOLING
REFERENCE SCHEMATIC
INTERMEDIATE
BEARING
STBD.
M.E.
10
17
16
HR. GEN
#1
14
20
18
SEA
WATER
O/B
SEA
CHEST
STBD.
PARTIE 5 SCHÉMA DE RÉFÉRENCE
(Ingénierie navale)
Nº de tâche : L-01
(Ingénierie navale)
2 et 3
L-01 : Remise en état des génératrices auxiliaires nos 1, 2 et
3
DEVIS
NO LLOYD'S
L-01 : Remise en état des génératrices auxiliaires nos 1,
Partie 1 : PORTÉE
La présente tâche porte sur l'inspection, le nettoyage et la remise en état des génératrices de
service nos 1, 2 et 3 du navire, selon les exigences de la Lloyd's.
Tous les travaux effectués aux termes des présentes doivent être inspectés par le mécanicien en
chef, l'autorité contractante et la Lloyd's.
Partie 2 : RÉFÉRENCES
2.1
Dessins de référence et données de plaque signalétique
Fabricant, Stamford
TYPE MSC634A, 460/266 VOLTS, 562,5 KVA, 450 kW, 1 800 TR/MIN, 706 A,
DESSIN DES CONNEXIONS No D419.1146
2.2
Normes
2.2.1
2.3
Règlement
2.3.1
2.4
Matériel fourni par le propriétaire
Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
Généralités
3.1
L'entrepreneur doit effectuer un essai de vibration avant et après la remise en état des
génératrices.
Cowley 2015 449
(Ingénierie navale)
L-01 : Remise en état des génératrices auxiliaires nos 1, 2 et
3
3.2
Avant que l'alternateur ne soit désaccouplé du moteur diesel, l'entrepreneur doit vérifier
et consigner le mouvement axial du vilebrequin, et l'entrefer du rotor et de l'excitateur en
présence du mécanicien en chef.
3.3
Les lectures au mégohmmètre doivent être consignées en présence du mécanicien en
chef.
3.4
L'entrepreneur doit consigner toutes les lectures de résistance des enroulements et des
RTD avant et après la remise en état.
3.5
L'entrepreneur doit désaccoupler la génératrice du moteur et la transporter jusqu'à ses
installations pour effectuer les travaux décrits dans les présentes.
3.6
Le rotor principal doit être retiré du noyau de stator.
3.7
Le palier côté opposé à l'entraînement et son logement doivent être enlevés et un nouveau
roulement SKF 6317 2ZC3 ou l'équivalent doit être posé conformément aux instructions
du fabricant.
3.8
Les enroulements du stator doivent être nettoyés à l'aide des méthodes approuvées. S'ils
nécessitent un trempage et une cuisson, un prix distinct doit être indiqué pour ces travaux
qui doivent comprendre tous les démontages.
3.9
Les composants de la génératrice doivent être inspectés pour vérifier s'ils présentent des
signes de dommages, d'usure et de détérioration. Le remplacement des pièces et des
matériaux doit être effectué, au besoin, à l'aide du formulaire 1379.
3.10
Il faut vérifier toutes les sondes de température des enroulements et prouver qu'elles sont
en bon état de fonctionnement.
3.11
L'entrepreneur doit fournir l'équipement de chauffage et un abri permettant d'accroître la
valeur de résistance des enroulements aux normes de la Lloyd's.
3.12
L'entrepreneur doit raccorder la génératrice au moteur diesel, conformément aux
procédures d'alignement décrites dans le manuel d'installation. Le manuel doit être fourni
au soumissionnaire retenu. Il faut démontrer la bonne connexion et le bon alignement de
Cowley 2015 450
(Ingénierie navale)
L-01 : Remise en état des génératrices auxiliaires nos 1, 2 et
3
l'ensemble à l'aide d'un essai de fonctionnement. L'entrepreneur doit mesurer le diamètre
intérieur et extérieur des chemins de roulement et de l'arbre du roulement neuf du socle,
et le diamètre intérieur du logement de roulement avant de poser le nouveau roulement.
3.13
Une fois l'alternateur accouplé au moteur diesel, l'entrepreneur doit vérifier le
mouvement axial du vilebrequin en présence du mécanicien en chef.
3.2
Emplacement :
3.3
Éléments faisant obstacle
a. Il incombe à l'entrepreneur de repérer les éléments faisant obstacle, de les retirer
et de les entreposer temporairement, puis de les réinstaller à bord.
Partie 4 : PREUVE DE RENDEMENT
4.1
Inspection
4.1.1 Tous les travaux doivent être inspectés par le mécanicien en chef.
4.1.2 Tous les travaux doivent être effectués conformément aux exigences du mécanicien
en chef.
Mise à l'essai
Il faut procéder à un essai de fonctionnement de la génératrice à pleine charge pendant
une heure et prendre des mesures de température à différents endroits du boîtier de stator
et du palier côté opposé à l'entraînement. Tous les travaux doivent être inspectés par
l'inspecteur de la Lloyd's, et par le mécanicien en chef.
Certification
Cowley 2015 451
(Ingénierie navale)
L-01 : Remise en état des génératrices auxiliaires nos 1, 2 et
3
Partie 5 : PRODUITS LIVRABLES
5.1
Dessins et rapports
5.1.1 L'entrepreneur doit fournir au mécanicien en chef deux copies papier et une copie
électronique (PDF) de toutes les mesures qui ont été prises.
L'entrepreneur doit fournir au mécanicien en chef un rapport complet des travaux en
format PDF après exécution de la présente tâche.
5.2
Pièces de rechange
S.O.
5.3
Formation
S.O.
5.4
Manuels
S.O.
Cowley 2015 452
L-02 : Mise à niveau du régulateur électronique des génératrices auxiliaires
Nº de tâche du devis : L- DEVIS
02
L-02 : Mise à niveau du régulateur électronique des génératrices auxiliaires
Partie 1 : PORTÉE :
Aux termes de la présente section, l'entrepreneur doit effectuer une mise à niveau en remplaçant
les commandes de régulateur Woodward 2301A ainsi que les synchroniseurs SPM-A en place
par de nouvelles commandes Woodward 2300 et trois génératrices de service de bord situées
dans la salle des machines, mais en conservant le servomoteur EGB à action inverse/régulateur
mécanique sur chaque moteur.
Partie 2 : RÉFÉRENCES :
2.1
Dessins de référence et données de la plaque signalétique
(3)G620 3-51015- L001 Disposition du tableau de distribution principal
(3)G62013-S1015- S135 Dessins du tableau de distribution principal
(3)G62013-S1015- 5000 Dessins du tableau de distribution
590-30 Disposition des machines
2.2
Normes
2.2.1 L'entrepreneur doit effectuer l'ensemble des travaux suivants et fournir du personnel
entièrement certifié en vertu du Lloyd's Register conformément à la dernière révision des
Rules and Regulations for the Classification of Ships du Lloyd's Register – partie 6,
chapitre 2, section 10
2.3
Règlements
2.3.1 Toutes les installations doivent être conformes à la version la plus récente des
Rules and Regulations for the Classification of Ships du Lloyd's Register – partie 6,
chapitre 2, section 10.
2.3.2 L'ensemble du câblage doit être conforme aux règlements du Lloyd's Register. À
moins d'avis contraire, l'entrepreneur doit respecter les révisions les plus récentes de
TP 127F ou IEEE 45.
2.4
Équipement fourni par le propriétaire
À moins d'avis contraire, l'entrepreneur doit assumer la responsabilité de l'ensemble de
l'équipement, du câblage et des matériaux.
Cowley 2015 453
L-02 : Mise à niveau du régulateur électronique des génératrices auxiliaires
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1
Généralités
3.1.1. Avant le début des travaux, il faut isoler tous les circuits électriques associés aux
trois commandes du régulateur.
3.1.2. L'entrepreneur doit assumer tous les coûts des pièces, des matériaux, et de la
main-d'oeuvre du représentant détaché de Woodward. Dans sa soumission,
l'entrepreneur doit prévoir une allocation de 80 000 $, pour les services d'un
représentant détaché de Woodward, qui seront rajustés au moyen du formulaire
1379 de TPSGC sur présentation des factures.
3.1.3. Tous les travaux réalisés seront directement supervisés par les représentants
détachés autorisés de Woodward et doivent répondre aux exigences du
mécanicien en chef et de l'inspecteur de Lloyd's Register.
3.1.4. Le servomoteur EGB à action inverse/régulateur mécanique de Woodward doit
demeurer sur chacune des génératrices de service de bord.
3.1.5. Il faut retirer les synchroniseurs Woodward 2301A et SPM-A en place sur le
tableau de distribution de la salle de commande des machines.
3.1.6. Il faut retirer et remplacer tous les câbles connexes à moins que l'on approuve leur
maintien en place après les essais et l'obtention des approbations du représentant
détaché de Woodward, du mécanicien en chef et du Lloyd's Register.
3.1.7. L'entrepreneur doit installer l'ensemble des nouveaux câbles, des commandes et
des cabinets sous la supervision de représentant détaché de Woodward.
3.1.8. Il faut installer les nouvelles commandes Woodward 2300 et easYgen, série 3500,
selon les recommandations du représentant détaché.
3.1.9. Les panneaux locaux de commande à l'écran des génératrices doivent être inclus
avec toutes les génératrices pour les nouveaux panneaux fournis par l'entrepreneur
selon les détails donnés par le représentant détaché et selon l'approbation du
mécanicien en chef et de l'inspecteur du Lloyd's Register.
3.1.10. L'entrepreneur doit installer un écran à distance pour chaque génératrice dans leur
section respective de la salle de commande des machines.
3.1.11. Les fonctions de commande complète du démarrage, de l'arrêt de la
synchronisation doivent être offertes à chacun des panneaux de commande et dans
la salle de commande des machines.
3.1.12. Les commandes manuelles complètes du démarrage, de l'arrêt et de la
synchronisation doivent être offertes à chacun des panneaux.
3.1.13. Toutes les étiquettes à retirer en raison du nouvel équipement doivent être remplacées par
des étiquettes semblables au modèle original et fixées d'une manière semblable.
L'entrepreneur assume le coût de la fabrication et de la mise en place de toutes les
étiquettes. Le mécanicien en chef doit approuver les emplacements des étiquettes
et des installations et l'inspecteur du Lloyd's Register doit assister à ces travaux.
3.1.14. L'entrepreneur doit rénover les panneaux lorsque l'équipement mis en place est de
taille ou de forme différente. L'autorité technique doit approuver les plaques
couvrant l'équipement (dont la responsabilité relève de l'entrepreneur) et la
disposition des montages. Toutes les portes des panneaux modifiées doivent
respecter des normes semblables et présenter des matériaux, une conception, une
Cowley 2015 454
L-02 : Mise à niveau du régulateur électronique des génératrices auxiliaires
rigidité et un montage similaires ainsi qu'être recouvertes d'une peinture de
couleur identique aux portes d'accès originales selon une norme identique à ces
dernières.
3.1.15. Il est possible de réutiliser les traversées et les supports de câbles en place si le
mécanicien en chef et l'inspecteur du Lloyd's Register en donnent l'approbation.
L'entrepreneur doit fournir l'ensemble des nouvelles traversées et des nouveaux
supports de câbles requis.
3.1.16. Tous les câbles doivent respecter ou surpasser les exigences prévues aux
règlements du Lloyd's Register.
3.1.17. L'ensemble de l'équipement employé doit être approuvé par le Lloyd's Register.
3.1.18. L'entrepreneur est responsable de tous les nouveaux câbles, des terminaux et des
boîtiers prescrits par le représentant détaché de Woodward.
3.1.19. Le représentant détaché de Woodward est responsable de tous les changements
touchant la programmation et les dessins.
3.1.20. S'il faut réaliser la programmation/le diagnostic du système easYgen au moyen
d'un ordinateur portatif, l'entrepreneur doit fournir un ordinateur portatif
entièrement fonctionnel possédant des versions complètes des logiciels requis
pour l'entretien normal, la maintenance et la reprogrammation des remplacements.
3.1.21. Les nouveaux éléments d'acier ainsi que les anciens éléments qui ont été
perturbés doivent être protégés à l'aide de deux couches d'apprêt.
3.1.22. Les câbles et tous leurs points de connexion doivent être étiquetés afin de les
identifier au sein du circuit, et ce, des deux côtés des cloisons, des ponts et des
obstacles. L'étiquette doit être en métal, être compatible avec le revêtement de
câble et indiquer en relief la fonction du câble au sein du circuit. Les deux
extrémités de l'étiquette doivent être fixées au câble au moyen de ruban
métallique et d'attaches TY-RAPMD en métal. Le principe de numérotation
d'identification du câblage pour les nouveaux câbles doit correspondre à celle
employée pour les systèmes en place.
3.2
Lieu
3.2.1. Salle des machines principale, bâbord et tribord, salle des génératrices no 3 et
salles de commande des machines
3.3
Éléments faisant obstacle
3.3.1 L'entrepreneur assume la responsabilité de tous les obstacles qu'il faudra retirer.
L'entrepreneur est responsable du retrait, de l'entreposage et de la remise en place sur le
navire de tout l'équipement indiqué précédemment. L'entrepreneur ne doit pas retirer
d'équipement, de câble ou d'obstacle sans obtenir d'abord l'approbation de l'autorité
technique.
Cowley 2015 455
L-02 : Mise à niveau du régulateur électronique des génératrices auxiliaires
Partie 4 : PREUVE DE FONCTIONNEMENT
4.1
Inspection
4.1.16. Tous les travaux réalisés doivent répondre aux exigences du mécanicien en chef.
4.1.17. L'ensemble des câbles et des installations doit répondre aux exigences de
l'inspecteur du Lloyd's Register et du mécanicien en chef sur place.
4.2
Essais
Le représentant détaché de Woodward doit mettre à l'essai le système en entier afin
d'assurer le fonctionnement des fonctions de démarrage, d'arrêt et de synchronisation
selon les exigences du mécanicien en chef et de l'inspecteur du Lloyd's Register sur place.
Ces essais doivent inclure toutes les combinaisons de synchronisation et de charge
ascendante jusqu'à la charge maximale. On doit pouvoir synchroniser les génératrices à
l'alimentation à terre ainsi qu'à la génératrice d'urgence.
4.3
Certification
L'entrepreneur doit fournir la preuve de certification du représentant détaché autorisé de
Woodward.
Les attestations de certification et de formation du reste du personnel doivent être
disponibles sur demande.
Partie 5 : PRODUITS LIVRABLES
5.5
Dessins et rapports
5.5.1 Trois copies papier et une copie électronique des documents suivants :
i.
Tous les manuels concernant le matériel de l'équipement conforme à
l'exécution
ii. Tous les manuels concernant la programmation de logiciels
iii. Dessins en format électronique CAD et en format papier conformes à
l'exécution
Cowley 2015 456
L-02 : Mise à niveau du régulateur électronique des génératrices auxiliaires
iv.
v.
vi.
Copies électronique et papier conformes au mandat de tous les travaux
de programmation
Liste de Woodward des pièces de rechange recommandées
Copie électronique et papier de l'ensemble du matériel de formation
5.6
Pièces de rechange
L'entrepreneur doit fournir une liste des pièces de rechange recommandées indiquant les
coûts connexes.
5.7
Formation
L'entrepreneur doit prévoir les services requis par le représentant détaché pour
l'organisation de deux séances de formation destinées à l'équipage de deux jours avec
deux formateurs. L'entrepreneur doit prévoir du matériel de formation pour six personnes
par quart en indiquant les renseignements en lien aux coûts supplémentaires pour chaque
personne en plus du nombre prescrit de six personnes par quart.
Cowley 2015 457
(Ingénierie navale)
Nº de tâche : L-03
(Ingénierie navale)
L-03 : Systèmes de détection d'incendie
DEVIS
NO LLOYD'S
L-03 : Systèmes de détection d'incendie
Partie 1 : PORTÉE
1.1
La présente tâche porte sur l'inspection annuelle du système de détection d'incendie de
Notifier et sur l'obtention d'un certificat d'inspection qui répond aux exigences de la
Lloyd's.
Les travaux doivent être effectués par des techniciens qualifiés autorisés.
Tous les travaux effectués aux termes des présentes doivent être inspectés par le
mécanicien en chef, l'autorité contractante et la Lloyd's.
Partie 2 : RÉFÉRENCES
2.1
Dessins de référence et données de plaque signalétique
a. Cowley fire alarm detector listing.pdf (liste des détecteurs d'incendie du
Leonard J. Cowley)
2.2
Normes
2.2.1
2.3
Règlement
2.3.1
2.4
Matériel fourni par le propriétaire
Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
Cowley 2015 458
(Ingénierie navale)
L-03 : Systèmes de détection d'incendie
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1
Généralités
3.1.1
L'entrepreneur doit mettre à l'essai les détecteurs de fumée, les détecteurs de chaleur, les
avertisseurs d'incendie (notamment les contacteurs de porte et les manocontacteurs), ainsi
que les alarmes et les voyants afin de vérifier leur fonctionnement, conformément aux
méthodes d'essai recommandées de Notifier. Toutes les défectuosités doivent être
consignées et corrigées à l'aide du formulaire 1379.
3.1.2
3.2
Emplacement :
a. Plusieurs emplacements à bord du navire, comme l'indique le document intitulé
« Cowley fire alarm detector listing.pdf » (liste des détecteurs d'incendie du
Leonard J. Cowley).
3.3
Éléments faisant obstacle
a. Il incombe à l'entrepreneur de repérer les éléments faisant obstacle, de les retirer
et de les entreposer temporairement, puis de les réinstaller à bord.
Cowley 2015 459
(Ingénierie navale)
L-03 : Systèmes de détection d'incendie
Partie 4 : PREUVE DE RENDEMENT
4.1
Inspection
4.1.1 Tous les travaux doivent être inspectés par le mécanicien en chef.
4.1.2 Tous les travaux doivent être effectués conformément aux exigences du mécanicien
en chef.
Mise à l'essai
Tous les essais doivent être conformes aux méthodes d'essai recommandées de Notifier.
Lorsque de l'équipement d'une autre marque que Notifier est utilisé (p. ex. un détecteur
de chaleur Fenwal), il faut suivre les directives de ce fabricant.
Certification
Le personnel chargé des essais doit être certifié pour travailler sur les systèmes de
détection d'incendie Notifier.
Partie 5 : PRODUITS LIVRABLES :
5.1
Dessins et rapports
5.1.1. Des copies sur support papier et électronique de tous les résultats, notamment des
procédures de réparation mises en œuvre.
5.2
Pièces de rechange
S.O.
5.3
Formation
S.O.
5.4
Manuels
S.O.
Cowley 2015 460
(Ingénierie navale)
Nº de tâche : L-04
(Ingénierie navale)
L-04 : Essais au mégohmmètre
DEVIS
NO LLOYD'S
L-04 : Essais au mégohmmètre
Partie 1 : PORTÉE
1.1 La présente tâche porte sur l'essai par l'entrepreneur de la résistance de l'isolant de tous les
systèmes de distribution électrique à bord, afin de répondre aux exigences annuelles de
l'inspecteur de la Lloyd's. Il faut prendre soin de ne pas mettre à l'essai les circuits pendant que
des composants électroniques susceptibles d'être endommagés par les tensions élevées sont
branchés (notamment les régulateurs de tension). L'entrepreneur doit s'assurer que tous les
composants électroniques sont débranchés (téléviseurs, lecteurs DVD, etc.) dans les cabines, les
salons et les autres espaces communs avant de procéder aux essais d'isolation.
Partie 2 : RÉFÉRENCES
2.1
Dessins de référence et données de plaque signalétique
Meggering readings blank form.pdf (formulaire vierge des mesures au mégohmmètre)
2.2
Normes
2.2.1 TP 127 E – Normes d'électricité de Transports Canada
2.3
Règlement
2.3.1
2.4
Matériel fourni par le propriétaire
Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux, tout
l'équipement et toutes les pièces nécessaires à la réalisation des travaux indiqués
jusqu'au point de connexion.
Cowley 2015 461
(Ingénierie navale)
L-04 : Essais au mégohmmètre
Partie 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1
Généralités
Les circuits suivants doivent être mis à l'essai : 1 000 V c.c. pour les alternateurs (les
transformateurs de courant doivent être mis en court-circuit aux fins de protection et l'inducteur doit être
débranché des régulateurs électroniques) et 500 V c.c. pour le reste des circuits indiqués.
3.1.3
3.1.4
3.1.5
3.1.6
3.1.7
3.1.8
L'entrepreneur doit mettre à l'essai au mégohmmètre tous les circuits de câblage
essentiels et non essentiels du système de distribution électrique du navire, et mettre à
l'essai toutes les connexions des câbles de masse de la façon décrite dans le document
intitulé « Meggering readings Blank Form.xls » (formulaire vierge des mesures au
mégohmmètre).
L'entrepreneur doit aviser l'autorité technique des défaillances et effectuer les réparations de la
manière convenue, conformément au formulaire 1379.
L'entrepreneur doit prendre note des différences entre la liste des panneaux et la liste officielle
des essais au mégohmmètre.
Tout l'équipement ouvert doit être correctement rebranché et soigneusement refermé.
L'entrepreneur doit s'assurer qu'on peut mettre l'équipement hors tension et à nouveau sous
tension en toute sécurité une fois les travaux terminés.
La liste des panneaux est jointe aux présentes.
3.1.9
L'entrepreneur doit mettre à l'essai au mégohmmètre tous les systèmes électriques qui se trouvent
à bord du navire. Les lectures prises doivent être consignées et trois (3) copies doivent être
transmises. Une chacun pour le groupe de sécurité des navires, le Lloyd's Register of Shipping et
le propriétaire. Les mises à la masse ou les courts-circuits découverts dans les circuits doivent
être indiqués et toutes les mesures nécessaires doivent être prises pour remédier au problème.
Valeur minimale acceptable de 100 000 ohms.
3.2
Emplacement :
3.3
Éléments faisant obstacle
Il incombe à l'entrepreneur de repérer les éléments faisant obstacle, de les retirer et de
les entreposer temporairement, puis de les réinstaller à bord.
Cowley 2015 462
(Ingénierie navale)
L-04 : Essais au mégohmmètre
Partie 4 : PREUVE DE RENDEMENT
4.1
Inspection
4.1.1 Tous les travaux doivent être effectués conformément aux exigences du mécanicien en
chef.
4.1.2 La présente tâche doit être exécutée afin d'obtenir la validation de la Lloyd's.
L'entrepreneur est tenu de communiquer avec l'inspecteur de la Lloyd's dès que les travaux sont
prêts à inspecter.
4.1.3 L'entrepreneur doit rétablir toutes les connexions des circuits mis à l'essai et doit veiller à
ce que chacun des circuits fonctionne correctement.
1.1 Mise à l'essai
S.O.
4.3
Certification
S.O.
Cowley 2015 463
(Ingénierie navale)
L-04 : Essais au mégohmmètre
Partie 5 : PRODUITS LIVRABLES
5.1
Dessins et rapports
5.1.1 L'entrepreneur doit préparer deux copies reliées des mesures et les transmettre au
mécanicien en chef. Il doit également les préparer en format électronique Microsoft
Excel.
5.1.2 L'entrepreneur doit effectuer toutes les réparations nécessaires au moyen du
formulaire 1379.
5.1.3 L'entrepreneur doit fournir les certificats d'étalonnage à jour de tous les instruments de
mesure utilisés pendant les essais.
5.2
Pièces de rechange
S.O.
5.3
Formation
S.O.
5.4
Manuels
S.O.
Cowley 2015 464
Nº de tâche : L-05
(Ingénierie navale)
Partie 1 :
NO LLOYD'S
DEVIS
L-05 : Thermographie infrarouge
THERMOGRAPHIE INFRAROUGE
1.1 PORTÉE :
La présente tâche porte sur l'exécution par l'entrepreneur de l'examen des génératrices des
tableaux de distribution et des transformateurs électriques, du navire (de plus de 10 KVA) à
l'aide de la thermographie infrarouge, conformément aux exigences de la Lloyd's.
2.1 RÉFÉRENCES :
2.1.1 Données de plaque signalétique
s.o.
Spécifications connexes
Ces travaux doivent être exécutés en même temps que la tâche suivante :
s.o.
3.1 DESCRIPTION TECHNIQUE :
3.1.1 L'entrepreneur doit offrir les services d'un technicien en thermographie infrarouge certifié
qui doit inspecter les trois génératrices diesel, la génératrice diesel de secours, les tableaux de
distribution principal, de secours et de service de bord, et les transformateurs visés. Toutes les
inspections doivent être effectuées à la charge de service maximale du navire.
Sommaire de l'équipement à inspecter :
No de cell.
Description
1A
Disjoncteurs de distribution de 440 volts
1B
Disjoncteurs de distribution de 440 volts
2A
Commandes d'alimentation à quai
2B
Bus de 460 volts
Cowley 2015 465
3A
Mesure de la génératrice no 1
3B
Disjoncteur/bus de la génératrice no 1
4A
Section de synchronisation
4B
Couplage de la génératrice de secours
5A
Commandes de la génératrice no 2
5B
Disjoncteur de la génératrice no 2
6A
Commandes de la génératrice no 3
6B
Disjoncteur de la génératrice no 3
7A
Disjoncteurs de distribution de 440 volts
7B
Disjoncteurs de distribution de 440 volts
8A
Disjoncteurs de distribution de 120 volts
8B
Disjoncteurs de distribution de 220 volts
Génératrice no 1, charge approximative = 150 A
Génératrice no 2, charge approximative = 150 A
Génératrice no 3, charge approximative = 180 A
Transformateurs de service de bord, 460 à 230 volts,
3 monophasés à 25 KVA par phase
Transformateurs de service de bord, 460 à 120 volts,
3 monophasés à 25 KVA par phase
Salle de la génératrice de secours
1A
Commandes de la génératrice de secours
1B
Disjoncteur de la génératrice de secours
2A
Section 120 volts
2B
Section 460 volts
3A
Section courant continu
Cowley 2015 466
3B
Couplage de secours
Génératrice de secours, charge approximative = 150 A
3 Transformateurs de secours, 15 KVA
Transformateur d'alimentation à quai, 300 KVA
3.1.2 L'entrepreneur doit préparer un rapport écrit indiquant les défauts ou les défaillances
découverts et les mesures correctives proposées et le transmettre à l'inspecteur du
Lloyd's Register et au mécanicien en chef.
4.1 : PREUVE DE RENDEMENT :
4.1.1 Tous les travaux doivent être effectués conformément aux exigences du mécanicien en
chef.
4.1.2 La présente tâche doit être exécutée afin d'obtenir la validation de la Lloyd's. L'
entrepreneur est tenu de communiquer avec l'inspecteur de la Lloyd's dès que les travaux sont
prêts à être inspectés.
5.1 PRODUITS LIVRABLES
5.1.1 L'entrepreneur doit préparer trois copies reliées et une copie électronique des rapports
comprenant les mesures et les images numériques des défaillances décelées. Ces copies doivent
être remises au mécanicien en chef. L'entrepreneur doit inclure une image infrarouge et des vues
photographiques normales de chaque défaillance.
5.1.2 L'entrepreneur doit effectuer toutes les réparations nécessaires au moyen du
formulaire 1379 de TPSGC.
5.1.3 L'entrepreneur doit produire la certification à jour du thermographiste.
Cowley 2015 467
L-06 Système intégré de communications et approvisionnement et installation de
systèmes connexes
Nº de tâche : L-06
DEVIS
No du champ de la DSMTC : S.O.
L-06 Système intégré de communications et approvisionnement et installation de
systèmes connexes
PARTIE 1 - PORTÉE
1.1 Le but de la présente tâche est de remplacer les systèmes existants de communication à bord
du navire par un système Hose McCann (ou l'équivalent) neuf fourni par l'entrepreneur.
Veuillez vous reporter au paragraphe 3.1.2.6. Veuillez vous reporter au paragraphe 3.1.2.6.
Dans sa soumission, l'entrepreneur doit proposer une allocation de 26 000 $, pour les services
d'un représentant détaché de Hose McCann ou d'un fournisseur équivalent, qui seront rajustés
au moyen du formulaire 1379 de TPSGC sur présentation des factures.
1.2 Ces travaux doivent être exécutés en même temps que la tâche suivante :
1.2.1 Remplacement du plafond
1.2.2 Remplacement de l'horloge maîtresse
1.3 Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux et toutes les pièces
nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
PARTIE 2 -
RÉFÉRENCES
2.1 Dessins de référence et données de plaque signalétique
2.1.1 Aménagement général, ponts de passerelle et
de gaillard
2.1.2 Aménagement général, ponts principal et supérieur
2.1.3 Aménagement général, ponts principal et supérieur,
et cale
2.1.4 Système de communication interne et système
téléphonique, ponts inférieurs
2.1.5 Système de communication interne et système
téléphonique, ponts supérieurs
2.1.6 Aménagement du Leonard J. Cowley
2.1.7 Aménagement de la passerelle de navigation, PCI
2.1.8 Aménagement du pont de passerelle, PCI
2.1.9 Aménagement du pont de gaillard, PCI
2.1.10 Aménagement du pont supérieur, PCI
2.1.11 Aménagement du pont principal, PCI
2.1.12 Aménagement de la cale, PCI
2.1.13 Dessins des composants du système
Cowley 2015 468
Dessin no 59017601
Dessin no 59017701
Dessin no 59017602
Dessin no 59016002
Dessin no 59016001
Dessin no 8010-100
Dessin no 8010-100
Dessin no 8010-100
Dessin no 8010-100
Dessin no 8010-100
Dessin no 8010-100
Dessin no 8010-100
L-06 Système intégré de communications et approvisionnement et installation de
systèmes connexes
2.2 Normes
2.2.1 Manuel de sûreté et sécurité de la flotte (MPO 5737)
2.2.2 TP127F - Normes d'électricité régissant les navires
2.2.3 IEEE 45:2002 – Recommended Practice for Electrical Installation on Shipboard
2.2.4 Guide général d'installation du matériel électronique à bord des navires (70-000000-EU-JA-001)
2.2.5 Approbation d'une société de classification reconnue par la SMTC
2.2.6 Architecture technique standard pour l'installation d'ordinateurs à bord des navires
(46-000-000-ES-TE-001)
2.3 Règlements
2.3.1 Loi sur la marine marchande du Canada, 2001
PARTIE 3 -
DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1 Généralités
3.1.1 Il incombe à l'entrepreneur de retirer et d'éliminer tous les câbles provenant du
système intégré de communications United Marine (PA-PBX) d'origine. Il
incombe à l'entrepreneur de retirer tous les composants du système intégré de
communications (PA-PBX) United Marine d'origine et de les restituer à l'État, qui
les utilisera comme pièces de rechange pour des équipements similaires de la flotte
de la GCC.
L'entrepreneur doit savoir que huit boîtes de connexion (IC-1 à IC-8) doivent être
retirées, conformément aux dessins de référence.
3.1.2 L'entrepreneur doit fournir et installer un système intégré de communications
numérique point à point fondé sur le protocole Internet (IP) satisfaisant aux règles
de la société de classification Lloyd's ou de toute autre société de classification
équivalente, ainsi qu'un système de communication interne, un système PBX
(VoIP) et un système de divertissement audio.
3.1.2.1 Exigences relatives au système intégré de communications internes
Cowley 2015 469
L-06 Système intégré de communications et approvisionnement et installation de
systèmes connexes
Le système doit utiliser uniquement des câbles à paire torsadée en cuivre de
catégorie 5e et des câbles à fibres optiques multimode. Tous les points d'extrémité
doivent être raccordés à l'aide de connecteurs RJ45, conformément aux normes
TIA/EIA 568B, indépendamment du type d'équipement. Les raccordements
extérieurs doivent être conformes ou supérieurs aux normes environnementales
IP66.
Tous les systèmes doivent être fondés sur le protocole Internet (IP) (numérique
point à point) et doivent utiliser la même infrastructure de câblage. Les systèmes
doivent être conçus de manière à ce que la panne d'un des systèmes n'ait aucune
incidence sur le fonctionnement des autres systèmes.
Les bâtis d'équipement (nœuds) doivent être protégés des chocs et comporter des
ventilateurs de refroidissement. Les nœuds doivent contenir le contrôleur du
système de communication interne, le contrôleur de secours immédiat du système
de communication interne, le contrôleur du système PBX VoIP et tout l'équipement
nécessaire à la connectivité des points d'extrémité (haut-parleur, téléphone,
gyrophare, etc.), afin d'éliminer la nécessité d'utiliser un tableau d'interconnexion ou
un panneau de jonction.
Les nœuds doivent être alimentés par une source d'énergie de secours de 220 V c.a.
et par une source d'énergie normale de 220 V c.a. au moyen d'un commutateur de
transfert. Ils doivent comporter un système d'alimentation sans interruption capable
de maintenir l'alimentation pendant 30 minutes, afin de garantir une source
d'énergie sans perturbation et propre.
3.1.2.2 Exigences relatives au système de communication interne
Un système de communication interne de qualité marine doté de fonctionnalités de
radiomessagerie multicanal doit être installé. Ledit système doit être conçu
conformément aux exigences de l'ABS et de la Lloyd's Register.
Tous les haut-parleurs doivent être auto-amplifiés et configurés de façon à ce que
les annonces puissent être entendues distinctement et comprises malgré le bruit
ambiant lié aux opérations normales. Les klaxons et les haut-parleurs intérieurs
doivent pouvoir être traités individuellement et être alimentés par Ethernet (PoE).
Les mégaphones et les gyrophares doivent pouvoir être traités individuellement et
être alimentés par une source d'énergie externe de 120 V c.a. La panne d'un des
haut-parleurs IP ne doit pas avoir d'incidence sur le fonctionnement des autres hautparleurs IP du système.
Cowley 2015 470
L-06 Système intégré de communications et approvisionnement et installation de
systèmes connexes
Les stations de tête de commande doivent disposer d'un écran tactile et des
fonctionnalités suivantes : diffusion d'annonces, contrôle des alarmes et des autres
types de signalisation, et émission et réception d'appels téléphoniques à l'aide de
menus et sous-menus programmables. La tête de commande doit être rétroéclairée
et alimentée par Ethernet (PoE). Les têtes de commande doivent également assurer
la surveillance et signaler les pannes des appareils du système de communication
interne (haut-parleurs, gyrophares, boîtes à relais IP, boîtes de contact IP, etc.), y
compris le contrôleur du système de communication interne et le contrôleur de
secours immédiat. La tête de commande doit avertir l'utilisateur du type exact de
panne de l'appareil du système de communication interne. Au cas où le contrôleur
du système de communication interne et le contrôleur de secours immédiat seraient
tous les deux inutilisables, l'activation d'un système de communication de secours
doit toujours être possible à l'aide de la tête de commande.
Les communications interphoniques entre les têtes de commande et les stations
externes doivent se faire à l'aide du combiné de la tête de commande, d'un bouton
de microphone intégré et de la sélection de la station externe sur l'écran tactile de la
tête de commande. La réception des appels provenant des stations externes doit se
faire à l'aide d'un bouton-poussoir de réception d'appel sur l'interphone en hautparleur. Les interphones en haut-parleur doivent également pouvoir recevoir les
signaux audio des alarmes activées et du système de radiomessagerie normal par
configuration du système, sans nécessité d'opérations de commutation.
Le système doit avoir la priorité sur le système de communication interne et les
alarmes (paramètres de priorité). Les zones de communication interne doivent
pouvoir être configurées par logiciel pour répondre aux modifications futures de la
configuration ou des opérations, sans changer le câblage.
Le système doit pouvoir être configuré de différentes façons, de manière à ce que
les haut-parleurs puissent être positionnés dans différentes zones de
radiomessagerie. Le volume doit être réglable afin de s'adapter aux différentes
activités (à quai, en cours, etc.). Plusieurs configurations différentes doivent être
préprogrammées et pouvoir être sélectionnées depuis la tête de commande.
Le système doit être en mesure d'accepter les fermetures de contact sec provenant
d'autres systèmes aux fins d'activation d'alarmes (p. ex. une alarme incendie non
reconnue). Le système doit permettre de désactiver l'alarme générale pendant la
transmission d'un message par radiomessagerie.
Cowley 2015 471
L-06 Système intégré de communications et approvisionnement et installation de
systèmes connexes
Les haut-parleurs installés dans les soutes et les bureaux doivent pouvoir être
connectés à un téléphone IP à l'aide d'un câble de catégorie 5e. Cette fonctionnalité
permet de réduire le câblage et d'assurer le contrôle du volume et des canaux pour le
système de divertissement à bord à l'aide d'un haut-parleur local.
L'équipement IP (protocole Internet) du système de communication interne doit
comporter les indices de protection (IPxx) suivants :









Haut-parleurs de plafond IP, pour les cabines et les espaces communs
(IP22) – 99 unités.
Haut-parleurs à pavillon IP pour les salles des machines (IP66) – 30 unités.
Haut-parleurs à pavillon IP pour les espaces extérieurs (IP66) – 12 unités.
Haut-parleurs à pavillon IP pour les espaces extérieurs avec bouton-poussoir
pour transmission de messages (IP66) – 12 unités.
Mégaphone IP pour la passerelle fermée et le hangar d'hélicoptère,
120 V/60 Hz (IP66) – 3 unités.
Boîte à relais IP pour la mise en sourdine de la télévision et des alarmes
générales – 2 unités.
Boîte de contact IP pour l'interface du système d'alarme incendie – 1 unité.
Commutateur IP d'alarme générale (console de la salle de commande des
moteurs et de la passerelle) – 2 unités.
Tête de commande IP EPIC (ou équivalent) – 4 unités.
3.1.2.3 Exigences relatives au système PBX (VoIP)
Un système VoIP de qualité marine doit être fourni. Le système doit permettre aux
opérateurs de passer et de recevoir des communications gratuites avec les espaces
déterminés.
Fonctionnalités du système







Cowley 2015 472
Unité autonome
Programmation à partir d'une interface Web
Renvoi automatique d'appel
Transfert d'appel
Messagerie vocale
Système de conférence à trois
Émission/réception de communications extérieures – Programmable
(raccordement quai-navire, satellite, cellulaire)
L-06 Système intégré de communications et approvisionnement et installation de
systèmes connexes




Acheminement des appels entrants
Interface de système de communication interne
Entretien et diagnostics à distance
Sonnerie de nuit
Chaque téléphone IP doit pouvoir communiquer avec tous les autres
téléphones à bord du navire et accéder à la liaison avec le rivage et aux
autres systèmes de communication à bord du navire s'ils sont programmés à
cette fin. Les téléphones IP doivent être dotés de dispositifs de retenue du
combiné de qualité marine adaptés au montage sur cloison ou bureau. Ils
doivent également être abrités ou résistant à l'eau, en fonction de leur
emplacement. Dans les zones très bruyantes, des gyrophares (bleus)
auxiliaires de signalisation visuelle doivent être fournis et installés pour
signaler les appels entrants.
Le système VoIP doit être fourni avec quatre boîtes de jonction quai-navire
(comprenant 150 pi de câble de raccordement quai-navire) et doit pouvoir
communiquer avec des lignes satellites ou cellulaires, le cas échéant. Il doit
pouvoir entrer en communication avec un télécopieur à bord du navire.
Un système d'alarme doit être intégré au système PBX afin de permettre aux
opérateurs de programmer et d'annuler les alarmes.
L'équipement du système PBX (VoIP) doit comporter les indices de
protection suivants :






Cowley 2015 473
Téléphones IP (pour montage sur cloison ou bureau) – 59 unités.
Connecteurs/prises murales RJ45 pour téléphone – 59 unités.
Téléphones IP (renforcés) avec prise casque et gyrophare. Boîte de
rangement des casques (salles des machines) montée sur cloison (IP44) –
9 unités.
Téléphones IP extérieurs (résistant à l'eau) – 2 unités.
Boîtes de jonction quai-navire (4 lignes avec 150 pi de câble de
raccordement quai-navire), 12 V c.a., 60 Hz – 1 unité.
Interface IP (pour système Iridium et téléphones cellulaires), 120 V c.a.,
60 Hz – 1 unité.
L-06 Système intégré de communications et approvisionnement et installation de
systèmes connexes

Interface IP (pour télécopieur), 120 V c.a., 60 Hz – 1 unité.
3.1.2.4 Exigences relatives aux systèmes de divertissement à bord
Le système intégré de communications interne doit être en mesure de recevoir
quatre (4) entrées audio de niveau ligne pour le système de divertissement à
bord. La distribution du son du système de divertissement (musique, annonces
enregistrées, etc.) pour les cabines et les bureaux doit pouvoir être programmée
à l'aide d'un logiciel de configuration système. L'utilisation de câbles et de hautparleurs supplémentaires pour le système de divertissement audio ne doit pas
être nécessaire. Le contrôle des sources audio et du volume dans les différents
espaces doit se faire par téléphone local. Le son du système de divertissement
doit pouvoir être coupé automatiquement en cas de déclenchement d'une alarme
ou de passage d'une annonce du système de communication interne.
Un relais standard doit être utilisé pour couper le son du système de
divertissement en cas d'activation de l'alarme générale.
L'équipement du système de divertissement doit être le suivant :

Interface IP 4 canaux, 120 V c.a., 60 Hz – 1 unité.
3.1.2.5 Exigences relatives au système téléphonique sans fil
Un système téléphonique sans fil fondé sur le protocole Internet (IP) et doté de
deux appareils portables (au minimum) doit être fourni pour les opérations sur la
passerelle. Le système doit fonctionner en parallèle du système PBX
susmentionné. Le contrôleur de base doit être connecté au nœud par l'intermédiaire
du câble de catégorie 5e.
Le système comprendra ce qui suit :


Unité de base IP VoIP – 1 unité.
Téléphones portables IP VoIP (avec chargeurs) – 2 unités.
3.1.2.6 Solution équivalente au fabricant d'équipement d'origine
Cowley 2015 474
L-06 Système intégré de communications et approvisionnement et installation de
systèmes connexes
Le fournisseur qui répond aux exigences du système intégré de communications
internes est Hose McCann. Les entrepreneurs qui souhaitent fournir et installer un
système équivalent doivent obtenir une approbation à l'aide du processus officiel
de questions-réponses, au cours de l'appel d'offres. Par ailleurs, les exigences en
matière de formation et de pièces de rechange pour les systèmes équivalents
doivent être comprises dans la portée des travaux connue, conformément aux
indications fournies dans les réponses officielles concernant chaque système
proposé.
3.1.3 L'entrepreneur doit veiller à ce que les représentants détachés du fabricant
d'équipement d'origine procèdent à la mise en service et à la mise en marche du
système intégré de communications.
3.1.4 L'entrepreneur doit collaborer avec le technicien en électronique de la Garde
côtière afin de superviser l'installation du nouveau système intégré de
communications de manière à assurer la conformité aux normes de la Garde
côtière qui s'appliquent et à déterminer l'emplacement où les composants
supplémentaires fournis avec le système doivent être définitivement installés. La
terminaison et le sertissage à chacune des extrémités doivent être réalisés par les
techniciens de la GCC.
3.1.5 Avant d'entamer les travaux à chaud, l'entrepreneur doit veiller à ce que la zone
des travaux et l'ensemble de l'équipement, du câblage, des traversées, etc. sont
suffisamment protégés des étincelles et de la limaille.
3.1.6 L'entrepreneur doit veiller à ce que toutes les sources d'alimentation désignées du
système soient isolées et verrouillées à l'aide de la procédure de verrouillage et
d'étiquetage décrite dans le préambule.
3.1.7 Tous les composants électroniques retirés du navire au cours de cette tâche doivent
être remis au propriétaire aux fins d'élimination ou de réutilisation.
3.1.8 Tout le câblage jugé excédentaire à l'installation du système doit être retiré du
navire et éliminé aux frais de l'entrepreneur.
3.1.9 L'entrepreneur doit veiller à ce que tous les endroits soient complètement nettoyés
et exempts de débris produits pendant l'exécution de la présente tâche.
Cowley 2015 475
L-06 Système intégré de communications et approvisionnement et installation de
systèmes connexes
3.1.10 L'entrepreneur doit retirer un total de 115 haut-parleurs, ainsi que les boutons de
contrôle du volume correspondants (75 encastrés dans le plafond, dotés d'un
boîtier de soutien et de boutons de commande du volume; 2 mégaphones;
24 interphones à haut-parleur imperméables munis de boutons
d'émission/réception; 5 haut-parleurs à pavillon et 2 interphones protégés situés
sur la partie supérieure de la timonerie, la passerelle de navigation, le pont de
passerelle, le pont de gaillard, le pont supérieur, le pont principal et dans la cale).
Le retrait de ces haut-parleurs comprend l'enlèvement des câbles jusqu'aux points
d'origine, conformément aux dessins de référence. Les boîtes de soutien des hautparleurs montés sur cloison doivent être laissées en place afin d'installer les
nouveaux haut-parleurs à l'aide d'une plaque de fixation.
3.1.11 L'entrepreneur doit installer 154 nouveaux haut-parleurs (99 encastrés dans le
plafond, 3 mégaphones, 30
haut-parleurs à pavillon et 22 haut-parleurs
imperméables sur la partie supérieure de la timonerie, la passerelle de navigation,
le pont de passerelle, le pont de gaillard, le pont supérieur, le pont principal et dans
la cale), conformément aux dessins de référence.
3.1.12 L'entrepreneur doit installer 75 des 99 haut-parleurs encastrés dans l'espace
l'espace vide où se trouvaient les anciens haut-parleurs en encastrant les nouveaux
haut-parleurs à l'aide d'une tôle de 12-1/2 po x 12-1/2 po x 1/16 po avec des coins
arrondis. Ces nouveaux haut-parleurs occuperont le plus grand espace libéré par
les anciens haut-parleurs. Les 24 haut-parleurs restants doivent être encastrés aux
endroits indiqués dans les dessins de référence en découpant les panneaux du
plafond pour accommoder les haut-parleurs supplémentaires.
3.1.13 L'entrepreneur doit installer trois (3) mégaphones là où se trouvaient les anciens,
conformément aux dessins de référence. Au besoin, l'entrepreneur doit modifier
les supports afin de mettre en place les nouveaux mégaphones. L'entrepreneur doit
savoir que les nouveaux mégaphones sont fournis avec un boîtier de moteur qui
doit être monté au-dessus du haut-parleur et à proximité de ce dernier de manière
à permettre le raccordement à un tube acoustique. L'entrepreneur doit effectuer le
montage de ces boîtiers.
3.1.14 L'entrepreneur doit installer 30 haut-parleurs à pavillon. Certains remplaceront les
anciens modèles et d'autres seront installés en plus. Voir les dessins de référence
ci-joints.
3.1.15 Dans le cadre du retrait de 36 téléphones, l'entrepreneur doit également retirer les
câbles jusqu'aux points d'origine, conformément aux dessins de référence. Il doit
également retirer toutes les prises de téléphones automatiques ainsi que les câbles
correspondants, conformément aux dessins de référence.
Cowley 2015 476
L-06 Système intégré de communications et approvisionnement et installation de
systèmes connexes
3.1.16 L'entrepreneur doit installer 70 nouveaux téléphones (59 téléphones IP montés
sur cloison, 11 téléphones renforcés et un combiné portable dect VoIP avec
chargeur), conformément aux dessins de référence.
3.1.17 L'entrepreneur doit installer 36 téléphones dans l'espace libéré par les anciens
téléphones. Les 34 téléphones restants doivent être installés conformément aux
dessins de référence.
3.1.18 L'entrepreneur doit retirer quatre (4) appareils auxiliaires de signalisation visuelle
(gyrophares rotatifs bleus), ainsi que les câbles correspondants, aux endroits
suivants : salle des machines, génératrice portuaire, salle de la génératrice
d'urgence et compartiment du propulseur d'étrave, conformément aux dessins de
référence. Les points d'isolement électrique des gyrophares sont les suivants :
-
EL4-25A/27C
EL4-9B/11C
EL4-13A/15B
EL5-1A/3B
3.1.19 L'entrepreneur doit installer neuf (9) nouveaux gyrophares (bleus). Quatre d'entre
eux remplaceront les quatre appareils retirés et seront alimentés par un courant de
115 V c.a. Les cinq autres seront installés dans la salle des machines, le
compartiment de l'appareil à gouverner, la salle d'épuration, le compartiment des
transducteurs et la salle des machines avant. Le courant alternatif des gyrophares
restant proviendra du gyrophare rotatif le plus proche.
3.1.20 L'entrepreneur doit retirer les trois (3) têtes de commande IDCH-7200 existantes
et le câblage connexe des ailerons de passerelle bâbord et tribord et de la console
de la salle des machines avant. L'entrepreneur doit également retirer une (1) tête de
commande d'accès direct dans la salle de commande des moteurs, ainsi que le
câblage correspondant, conformément aux dessins de référence.
3.1.21 L'entrepreneur doit installer quatre (4) nouvelles têtes de commande EPIC munies
de combinés dans les espaces libérés par les anciennes. Les têtes de commande
EPIC installées à ces endroits doivent être installées à l'aide de plaques
adaptatrices. Les têtes de commande EPIC et les combinés doivent être fixés à ces
plaques. Les plaques doivent être de la même couleur que la surface sur laquelle
elles sont installées.
3.1.22 L'entrepreneur doit retirer l'équipement principal des armoires de commandes des
systèmes de communication interne et d'alarme générale, ainsi que le commutateur
téléphonique (PBX) de la salle de l'équipement électronique de la passerelle.
L'entrepreneur doit retirer l'intégralité du câblage correspondant à ces deux
Cowley 2015 477
L-06 Système intégré de communications et approvisionnement et installation de
systèmes connexes
armoires. Il incombe également à l'entrepreneur d'isoler l'alimentation c.a. avant le
retrait.
3.1.23 L'entrepreneur doit installer une boîte de relais IP dans la salle de la génératrice
d'urgence pour la connexion du système intégré de communications à ce panneau,
afin de permettre de couper l'alarme générale pendant une annonce du système de
communication interne.
3.1.24 L'entrepreneur doit installer deux nœuds, un dans la salle de l'équipement
électronique sur la passerelle de navigation et l'autre dans le boîtier de réseau local
du pont supérieur. Les emplacements exacts et la configuration de montage seront
déterminés sur site. Les nœuds doivent être montés de manière à ce que la baie
s'ouvre à 180 degrés. Un système d'alimentation sans interruption doit être installé
sous chaque nœud et en dehors du pont.
3.1.25 Pour ce qui est des percées du pont et des cloisons, l'entrepreneur doit utiliser
celles qui existent autant que possible.
L'entrepreneur doit fournir et installer six (6) cadres peints S 4x1 Roxtec ainsi que
36 modules RM20 Roxtec par cadre, un ensemble d'attaches galvanisées par cadre
et six plaques de maintien par cadre. L'entrepreneur peut utiliser des modules
RM15 ou d'autres types à la place des 36 modules RM20.
Aux fins de rajustement, l'entrepreneur doit indiquer le coût unitaire pour la
fourniture et l'installation d'un (1) cadre peint S 4x1 Roxtec assorti de 36 modules
Roxtec RM 20 par cadre, d'un ensemble d'attaches galvanisées et de plaques de
maintien par cadre.
3.1.26 L'entrepreneur doit fournir et installer 100 m (2 parcours) de câble à fibres
optiques pour la connexion des deux nœuds principaux du système PCI. Le câble
optique doit aller du nœud 1 situé au couple 46 de la salle de l'équipement
électronique, à bâbord de la passerelle de navigation, jusqu'au couple 81 du pont
supérieur, à tribord. Le câble optique doit être un câble optique multimode de
50 micromètres de la série Drake S611T (S611T50H).
L'entrepreneur doit fournir et installer deux boîtiers de branchement pour fibre
optique à trois ports Almond, ainsi que trois coupleurs LCD (doubles) à installer
au dos de chaque nœud.
Aux fins de rajustement, l'entrepreneur doit indiquer le coût unitaire de la
fourniture et de l'installation de 10 m de ce type de câblage.
Cowley 2015 478
L-06 Système intégré de communications et approvisionnement et installation de
systèmes connexes
L'entrepreneur doit fournir et installer (2) câbles à fibres optiques LC à LC de
1 mètre entre les boîtiers de branchement de fibre optique et les nœuds.
3.1.27 L'entrepreneur doit fournir et installer 8 000 mètres de câble de catégorie 5e
(Belden 1300SB, catégorie 5e, approuvé par ABS) pour connecter les hautparleurs, les téléphones, les gyrophares, les contrôleurs et les accessoires,
conformément aux dessins de référence.
Aux fins de rajustement, l'entrepreneur doit indiquer le coût unitaire de la
fourniture et de l'installation de 10 m de câblage 1300SB de catégorie 5e.
3.1.28 L'entrepreneur doit faire passer 200 câbles autonomes de catégorie 5e du matériel
périphérique aux nœuds. Au total, 75 câbles autonomes seront attribués au nœud 2
du boîtier de réseau local et 125 au nœud 1 de la salle de l'équipement
électronique. Veuillez consulter les dessins de référence ci-joints.
L'entrepreneur doit faire passer 60 autres câbles de catégorie 5e afin de brancher
les appareils en série, conformément aux dessins de référence.
3.1.29 L'entrepreneur doit savoir que la plupart des téléphones fixés à la cloison sont
connectés au haut-parleur le plus proche dans cet endroit, et non pas aux nœuds.
3.1.30 Pour les téléphones montés sur cloison, l'entrepreneur doit fournir et installer
soixante-dix (70) plaques téléphoniques murales Panduit (KWP5EY) en acier
inoxydable avec un module de prise de catégorie 5e en trapèze enclenchable et
soixante-dix (70) boîtes d'encastrement. Chaque prise murale KWP5EY, module
de prise et boîte d'encastrement doivent être installés dans l'espace libéré par
l'ancien téléphone. Les parcours de câbles derrière les panneaux de cloison doivent
être convenablement protégés et sécurisés par les boîtes d'encastrement. Les
téléphones fixés à la cloison doivent être montés directement sur ces plaques
murales et être branchés à l'aide d'un cordon de raccordement court de catégorie
5e, fourni avec le téléphone. Veuillez consulter les dessins de référence ci-joints
pour voir la configuration de montage.
3.1.31 Tous les câbles autonomes Cat5e doivent porter une étiquette en métal
estampillée avec la désignation (N:x CH:x P:x S:x) à chacune des extrémités. Le S
peut être remplacé par P pour indiquer un « téléphone », B pour un « feu », R pour
un « relais », CM pour une « ouverture de contact », CH pour une « tête de
commande » et SH pour un « branchement à quai ». N indique un « nœud » et x
son numéro; CH indique un « châssis » et x son numéro; P indique un « port » et x
Cowley 2015 479
L-06 Système intégré de communications et approvisionnement et installation de
systèmes connexes
son numéro. Par exemple, l'étiquette « N:1 CH:1 P:1 S1 » signifie : Nœud: 1,
Châssis: 1, Port: 1, Haut-parleur: 1. Ces désignations de câbles figurent sur les
diagrammes.
3.1.32 L'entrepreneur doit remplacer ou remettre à neuf les attache-câbles des hautparleurs s'ils ne sont plus en état de servir. L'entrepreneur doit veiller à ce que le
nouveau câble de catégorie 5e soit solidement fixé à la sortie de chacun des
fouloirs extérieurs jusqu'à la terminaison de chacun des haut-parleurs. L'espace
entre les attaches ne doit pas être supérieur à 300 mm. Dans le cas contraire, il faut
ajouter des attaches.
3.1.33 Après l'installation, une étiquette estampillée en métal doit être solidement fixée à
chacune des extrémités de chaque câble pour en indiquer la désignation,
conformément aux dessins d'installation ou selon la source d'alimentation de
chacun des câbles.
3.1.34 Tout le câblage doit suivre les chemins et les traverses de câbles en place partout
à bord du navire. Tout le câblage installé doit être fixé conformément à la norme
TP 127.
3.1.35 L'entrepreneur doit fournir et installer un nouveau transformateur abaisseur de
tension (de 460 à 230 V c.a.) capable d'alimenter le nouveau système à pleine
charge (le système est alimenté par deux [2] circuits de 20 ampères, un par nœud)
dans la salle CVC ou le local électrique. L'alimentation de ce transformateur doit
provenir d'un circuit de réserve existant sur le bus de secours de 460 V c.a. Le
circuit recommandé est un circuit de réserve EP10 sur le tableau de distribution
secours de la salle de la génératrice de secours. De la même manière, le
transformateur doit également être fixé au-dessus des deux transformateurs de la
salle de chauffage, ventilation et climatisation ou du local électrique. Un deuxième
circuit doit être fourni, allant du panneau de chauffage à 230 V c.a. de la salle de
CVC ou du local électrique jusqu'au commutateur de transfert. Un nouveau
disjoncteur doit être fourni et installé dans le panneau de chauffage à 230 V c.a. Il
doit être en mesure de supporter 2 circuits de 20 ampères.
3.1.36 L'entrepreneur doit fournir et installer 10 m de câble de 10/4 AWG adapté à
l'utilisation à bord des navires afin de relier le tableau de distribution au nouveau
transformateur.
3.1.37 L'entrepreneur doit fournir et installer un nouveau panneau de service de 230 V
c.a., doté de deux (2) disjoncteurs de 20 A, dans la salle de CVC ou le local
électrique, sur le pont de gaillard, à côté du panneau de chauffage à 230 V c.a.
3.1.38 L'entrepreneur doit fournir et installer un nouvel inverseur automatique dans
l'espace du nouveau panneau de 230 V c.a. Cet inverseur automatique sera
alimenté par un circuit du nouveau transformateur et par un circuit de réserve du
panneau de chauffage de la salle de CVC ou du local électrique. Le commutateur
Cowley 2015 480
L-06 Système intégré de communications et approvisionnement et installation de
systèmes connexes
de transfert doit être muni d'un indicateur de fonctionnement de l'alimentation
normale ou de secours. L'alimentation normale doit provenir du panneau de
chauffage, et l'alimentation de secours, du nouveau transformateur. L'inverseur
doit être équipé d'un contact à chaque entrée, afin de détecter les pannes
d'alimentation de chaque circuit d'alimentation. Il doit être intégré à l'alarme et au
système de surveillance (Trihedral, système Scada). L'entrepreneur doit veiller à
ce que cette tâche d'intégration au système d'alarme et de surveillance soit
effectuée par un représentant détaché.
À cette fin, un câble doit être installé du contact de chaque entrée jusqu'au système
d'alarme et de surveillance. Type de câble à déterminer.
Cette tâche doit répondre aux exigences 18.3 relatives aux systèmes de
communication internes figurant à la section des (renseignements généraux des
Rules and Regulations for the Classification of Ships).
L'inverseur automatique doit répondre aux exigences de la Lloyd's.
3.1.39 L'entrepreneur doit fournir et installer 75 m de câble de 10/4 AWG adapté à
l'utilisation à bord des navires afin de brancher ces composantes.
3.1.40 L'entrepreneur doit fournir et installer 100 m de câble de 12/3 AWG adapté à
l'utilisation à bord des navires afin de relier les nœuds du système d'alimentation
sans interruption au nouveau panneau. L'entrepreneur doit également raccorder ce
câble de chaque système d'alimentation sans interruption à chaque nœud.
3.1.41 Aux fins de rajustement, l'entrepreneur doit indiquer le coût unitaire de la
fourniture et de l'installation de 10 m de ces types de câblage.
3.1.42 L'entrepreneur doit installer deux (2) systèmes d'alimentation sans interruption,
un pour chaque nœud. Ces systèmes doivent être installés à proximité de chaque
nœud. Ces systèmes d'alimentation sans interruption ont une configuration
électrique en étoile. Ils doivent être installés à proximité de chaque nœud.
3.1.43 L'entrepreneur doit assurer l'alimentation de chaque mégaphone, deux (2) sur la
partie supérieure de la timonerie, un (1) sur le hangar d'hélicoptère et un (1) pour
la boîte de jonction quai-navire à fixer sur le pont supérieur à l'aide d'un circuit de
réserve dans le panneau EL7 de la passerelle.
3.2 Emplacement
Cowley 2015 481
L-06 Système intégré de communications et approvisionnement et installation de
systèmes connexes
Tous les espaces régulièrement occupés seront concernés par cette installation.
3.2.1 Pont de passerelle de navigation
3.2.2 Pont de passerelle
3.2.3 Pont de gaillard
3.2.4 Pont supérieur
3.2.5 Pont principal
3.2.6 Cale
3.3 Éléments faisant obstacle
3.3.1 Il incombe à l'entrepreneur de repérer les éléments qui font obstacle, de les retirer
et de les entreposer temporairement, puis de les réinstaller à bord. Les éléments
faisant obstacle pourront être examinés avant la conférence avec les
soumissionnaires.
PARTIE 4 -
PREUVE DE PERFORMANCE
4.1 Inspection
4.1.1 Le mécanicien en chef ou une personne déléguée et l'inspecteur présent sur les
lieux doivent assister à tous les travaux.
4.2 Essais
4.2.1 La mise en service du système intégré de communications doit être réalisée sous la
supervision d'un représentant détaché et conformément aux pratiques
recommandées du fabricant.
4.2.2 Le système doit être mis à l'essai afin de confirmer que tous ses éléments
respectent les exigences de Transports Canada et de la société de classification
compétente, de manière à garantir une installation approuvée. Un rapport de
l'ensemble des essais et des résultats doit être soumis au propriétaire avant
l'acceptation de cette tâche.
4.2.3 La programmation du système doit être effectuée par un représentant détaché au
moment de l'installation.
Cowley 2015 482
L-06 Système intégré de communications et approvisionnement et installation de
systèmes connexes
4.3 Certification
4.3.1 Tous les certificats originaux d'homologation par catégorie pour chacun des
composants du système doivent être transmis au propriétaire avant l'acceptation
de cette tâche.
PARTIE 5 -
PRODUITS LIVRABLES
5.1 Dessins et rapports
5.1.1 L'entrepreneur doit fournir à l'autorité technique un rapport dactylographié de ses
travaux sur support papier et électronique détaillant les inspections et toute
modification ou réparation effectuée avant l'acceptation de cette tâche.
5.1.2 Des Des plans conformes à l'exécution doivent être fournis. Ils doivent
comprendre au minimum des dessins distincts pour :
1.
L'emplacement des appareils (indiqué sur le plan d'aménagement général
du navire, fourni)
2.
Des données sur les parcours de câbles et les pénétrations du pont et des
cloisons (indiquées sur le plan d'aménagement général du navire, fourni)
3.
Un schéma fonctionnel représentant les détails de connexion et
l'alimentation électrique.
4.
Les exigences réglementaires et juridiques. Trois (3) exemplaires
imprimés en format A2 ISO et un exemplaire électronique ACAD 2013 en format
.dwg.
Hose McCann (ou le fournisseur équivalent) doit fournir à la GCC une liste par
élément indiquant les détails et les numéros de série de tous les éléments
remplaçables utilisés dans l'installation. Ainsi, la GCC pourra saisir tous les
éléments dans le Système de gestion des actifs.
Fichier de programmation et de configuration conforme à l'exécution (clé USB ou CD)
5.2 Pièces de rechange
Cowley 2015 483
L-06 Système intégré de communications et approvisionnement et installation de
systèmes connexes
5.2.1 La liste des pièces de rechange conseillées doit être restituée à son propriétaire
avant l'acceptation de cette tâche.
5.3 Formation
5.3.1 L'entrepreneur doit offrir une (1) séance de formation de huit (8) heures à bord du
navire une fois terminées l'installation et la mise en service de l'ensemble des
composants du nouveau système. La formation doit être offerte aux membres du
personnel du navire qui utilisent le système (les deux équipages) et aux
techniciens de la GCC qui en assurent l'entretien. La formation doit être donnée
par le représentant détaché. Elle doit englober tous les éléments prescrits dans les
instructions fournies par le fabricant sur l'utilisation et l'entretien. Ces éléments
peuvent être fournis une fois les travaux de prolongement de vie du navire
terminés, en fonction de l'accès au navire pendant lesdits travaux.
5.4 Manuels
5.4.1
L'entrepreneur doit s'assurer que tous les manuels d'exploitation, d'entretien et
d'installation fournis avec l'équipement neuf sont remis au propriétaire avant
l'acceptation de cette tâche.
Cowley 2015 484
Nº de tâche : L-07
DEVIS
Nº du champ de la DSMTC : S.O.
L-07 : REMPLACEMENT DE L'HORLOGE MAÎTRESSE
PARTIE 1 -
PORTÉE
1.1 Le but de cette tâche est de retirer l'horloge maîtresse existante du navire et d'installer une
nouvelle horloge.
1.2 Ces travaux doivent être coordonnés avec la tâche du devis L-06.
1.3 L'horloge à alimentation par câble Ethernet fourni par l'entrepreneur est nécessaire pour cette
tâche.
1.4 Sauf indication contraire, l'entrepreneur doit fournir tous les matériaux et toutes les pièces
nécessaires à la réalisation des travaux indiqués.
PARTIE 2 -
RÉFÉRENCES
2.1 Dessins de référence et données de plaque signalétique
2.1.1 Aménagement général – Profil
2.1.2 Disposition des antennes
2.1.3 Horloge électrique
2.1.4 Horloge électrique
2.1.5 Horloge alimentée par câble Ethernet
Dessin no 590-70
Dessin no 59015901
Dessin no 590-ED9
Dessin no 59014301
Dessin no Provisoire
2.2 Normes
2.2.1 Manuel de sûreté et sécurité de la flotte (MPO 5737)
2.2.2 TP127F – Normes d'électricité régissant les navires
2.2.3 IEEE 45:2002 – Recommended Practice for Electrical Installation on Shipboard
2.2.4 Guide général d'installation du matériel électronique à bord des navires (70-000000-EU-JA-001)
2.2.5 Rules and Regulations for the Classification of Ships
2.3 Règlements
2.3.1 Loi sur la marine marchande du Canada, 2001
Cowley 2015 485
PARTIE 3 -
DESCRIPTION TECHNIQUE
3.1 Généralités
3.1.1 L' entrepreneur doit permettre la fourniture de l'horloge maîtresse MCR5000 ou un
équivalent avec les composants suivants : « Les entrepreneurs qui souhaitent
fournir et installer un système équivalent doivent obtenir une approbation à l'aide
du processus officiel de « questions-réponses », au cours de l'appel d'offres ». :
- Une (1) horloge maîtresse MCR5000
- Un (1) affichage de date ou jour MCR-DS6D
- Un (1) affichage d'heure MCR-DS6T
- Un (1) récepteur GPS et ensemble de montage MCR-GPS-Stnd
- Un (1) oscillateur à haute stabilité MCR-HSO-2
- Un (1) serveur temporel de référence NTP MCR-NTP
- Un (1) limiteur de surtension continu GPS SA90-SMA
- Un (1) câble d'antenne GPS PK G-2
- Un (1) Logiciel intrant NMEA NMEA 0183
- Vingt (20) horloges alimentées par câble Ethernet pouvant être montées au
mur NTDS24
- Cinq (5) horloges alimentées par câble Ethernet pouvant être montées au mur
NTDS46-2
3.1.2 L'entrepreneur doit fournir tout l'équipement, les enceintes, la ventilation,
l'échafaudage, les palans à chaîne, les élingues, les grues et toutes les manilles
nécessaires à l'exécution des tr