19XR (PICII) Refroidisseurs de liquide 50 Hz

19XR (PICII) Refroidisseurs de liquide 50 Hz
19XR (PICII)
Refroidisseurs de liquide
50 Hz
Instructions d'installation, d'exploitation et d'entretien
Les photos montrées en page de couverture ainsi que les schémas de ce document sont uniquement à titre indicatif et ne sont pas
contractuels. Le fabricant se réserve le droit de changer le design et la conception des unités à tout moment, sans préavis.
Table des matières
1 - CONSIGNES DE SECURITE .......................................................................................................................................................................... 10
1.1 - CONSIGNES DE SÉCURITÉ À L'INSTALLATION .............................................................................................................................. 10
1.2 - CONSIGNES DE SÉCURITÉ POUR LA MAINTENANCE .................................................................................................................. 10
1.3 - CONTRÔLES EN SERVICE, SOUPAPE ................................................................................................................................................. 10
1.4 - EQUIPEMENTS ET COMPOSANTS SOUS PRESSION ...................................................................................................................... 11
1.5- CONSIGNES DE SÉCURITÉ POUR LA RÉPARATION ........................................................................................................................ 11
2 - INTRODUCTION ET PRESENTATION DU GROUPE 19XR ...................................................................................................................... 12
2.1 - MARQUAGE CE ....................................................................................................................................................................................... 12
2.2 - ABRÉVIATIONS ....................................................................................................................................................................................... 12
2.3 - PRÉSENTATION DU GROUPE 19XR .................................................................................................................................................... 12
2.3.1 - Plaque signalétique de la machine ...................................................................................................................................................... 12
2.3.2 - Les divers éléments du groupe refroidisseur ...................................................................................................................................... 13
2.3.3 - L’évaporateur ..................................................................................................................................................................................... 13
2.3.4 - Le condenseur .................................................................................................................................................................................... 13
2.3.5 - Le moteur-compresseur ...................................................................................................................................................................... 13
2.3.6 - La boîte de contrôle ............................................................................................................................................................................ 13
2.3.7 - L’armoire de démarrage montée d’usine (en option) .......................................................................................................................... 13
2.3.8 - Le réservoir de stockage 19XR (en option) ........................................................................................................................................ 13
2.4- LE CYCLE FRIGORIFIQUE ..................................................................................................................................................................... 14
2.5- LE CYCLE DE REFROIDISSEMENT DE L’HUILE DU MOTEUR ....................................................................................................... 15
2.6- LE CYCLE DE LUBRIFICATION ............................................................................................................................................................. 15
2.6.1 - Résumé .............................................................................................................................................................................................. 15
2.6.2 - Description détaillée ........................................................................................................................................................................... 15
2.7- L’ÉQUIPEMENT DE PUISSANCE ........................................................................................................................................................... 16
3 - INSTRUCTIONS D’INSTALLATION ............................................................................................................................................................ 17
3.1 - INTRODUCTION ...................................................................................................................................................................................... 17
3.2 - RÉCEPTION DE LA MACHINE .............................................................................................................................................................. 17
3.2.1 - Inspecter le colis ................................................................................................................................................................................. 17
3.2.2 - Protéger la machine ............................................................................................................................................................................ 17
3.3 - MANUTENTION DU GROUPE .............................................................................................................................................................. 18
3.3.1 - Manutention du groupe tout entier ..................................................................................................................................................... 18
3.3.2 - Manutention des divers éléments du groupe ...................................................................................................................................... 18
3.3.3 - Caractéristiques physiques ................................................................................................................................................................. 19
3.4 - POSE DES SUPPORTS DE LA MACHINE ............................................................................................................................................ 25
3.4.1 - Installation d’une isolation standard ................................................................................................................................................... 25
3.4.2 - Installation d’un accessoire de mise à niveau (si besoin est) .............................................................................................................. 25
3.5 - LE RACCORDEMENT DES CONDUITES EN EAU ............................................................................................................................. 27
3.5.1 - Installation des conduites d’eau vers les échangeurs de chaleur ......................................................................................................... 27
3.5.2 - Installation de purges et de soupapes de sécurité ................................................................................................................................ 30
3.6 - BRANCHEMENTS ÉLECTRIQUES ........................................................................................................................................................ 30
3.6.1 - Normes et précautions d’installation .................................................................................................................................................. 31
3.6.2 - Caractéristiques électriques des moteurs. ........................................................................................................................................... 31
3.6.3 - Section des câbles recommandée ........................................................................................................................................................ 34
3.6.4 - Câblage communication ..................................................................................................................................................................... 36
3.6.5 - Effectuer les connexions nécessaires aux signaux de commande sortants .......................................................................................... 37
3.6.6 - Raccorder l’armoire de démarrage ...................................................................................................................................................... 37
3.6.7 - Raccorder l’armoire de démarrage à la boîte de contrôle .................................................................................................................... 40
3.6.8 - L’Interface Réseau Confort Carrier (CCN) ........................................................................................................................................ 40
3.7 - PARTICULARITÉS DU COFFRET ÉLECTRIQUE (CÂBLÉ) ............................................................................................................... 41
3.7.1 - Caractéristiques .................................................................................................................................................................................. 41
3.7.2 - Réglages en usine des démarreurs ...................................................................................................................................................... 42
3.8 - POSE DE L'ISOLATION SUR LE LIEU D'IMPLANTATION (FIGURE 24) ........................................................................................ 43
4 - AVANT LA MISE EN ROUTE INITIALE .......................................................................................................................................................... 44
4.1 - EFFECTUER DIVERSES VÉRIFICATIONS ........................................................................................................................................... 44
4.1.1 - Informations nécessaires sur les conditions d'utilisation .................................................................................................................... 44
4.1.2 - Matériel nécessaire ............................................................................................................................................................................. 44
4.1.3 - L'utilisation du réservoir de stockage en option et du système de tirage au vide. ................................................................................ 44
4.1.4 - Retirer l’emballage. ............................................................................................................................................................................ 44
4.1.5 - Ouvrir les vannes du circuit d'huile. ................................................................................................................................................... 44
4.1.6 - Serrer tous les joints d'étanchéité à l'aide d'une clé dynamométrique (couple en fonction du diamètre de la visse). ............................ 44
4.1.7 - Inspecter les tuyauteries. .................................................................................................................................................................... 44
4.1.8 - Contrôler les soupapes de sécurité ..................................................................................................................................................... 45
3
Table des matières (suite)
4.2 - VÉRIFIER L’ÉTANCHÉITÉ DE LA MACHINE .................................................................................................................................... 45
4.2.1 - Contrôler l'absence de fuites ............................................................................................................................................................... 45
4.2.2 - Indicateur de fluide frigorigène .......................................................................................................................................................... 45
4.2.3 - Effectuer l’essai de détection de fuites ................................................................................................................................................ 46
4.3 - PROCÉDER À UN ESSAI SOUS VIDE À L’ARRÊT ............................................................................................................................. 46
4.4 - EFFECTUER UNE DÉSHYDRATATION DU GROUPE ....................................................................................................................... 48
4.5 - INSPECTER LE CÂBLAGE .................................................................................................................................................................... 49
4.6 - L’INTERFACE RÉSEAU COMFORT CARRIER (CCN) (VOIR FIGURE 21) ...................................................................................... 49
4.7 - VÉRIFIER LE DÉMARREUR ................................................................................................................................................................... 50
4.8 - VÉRIFIER LA CHARGE D’HUILE ......................................................................................................................................................... 50
4.9 - VÉRIFIER L’ALIMENTATION DE LA COMMANDE ET DU RÉCHAUFFEUR DE CARTER ......................................................... 50
4.10 - VÉRIFIER LES COMMANDES ET LE COMPRESSEUR DU SYSTÈME DE TIRAGE AU VIDE (OPTION) ................................ 50
4.11 - SITES EN HAUTE ALTITUDE ............................................................................................................................................................... 50
4.12 - CHARGER DU FLUIDE FRIGORIGÈNE DANS LA MACHINE ...................................................................................................... 50
4.13 - EGALISATION DE LA PRESSION DANS UNE MACHINE 19XR SANS SYSTÈME DE TIRAGE AU VIDE ............................. 50
4.14 - EGALISATION DE LA PRESSION DANS UNE MACHINE 19XR AVEC SYSTÈME DE TIRAGE AU VIDE ............................. 51
4.15 - OPTIMISER LA CHARGE DE RÉFRIGÉRANT .................................................................................................................................. 51
5 - MISE EN ROUTE INITIALE ............................................................................................................................................................................. 52
5.1 - PRÉPARATION ......................................................................................................................................................................................... 52
5.2 - TEST DE LA SÉQUENCE DE DÉMARRAGE ....................................................................................................................................... 52
5.3 - VÉRIFIER LA ROTATION DU MOTEUR .............................................................................................................................................. 52
5.4 - VÉRIFIER LA PRESSION D’HUILE ET L’ARRÊT DU COMPRESSEUR .......................................................................................... 53
5.5 - POUR EMPÊCHER TOUT DÉMARRAGE INTEMPESTIF .................................................................................................................. 53
5.6 - VÉRIFIER LES CONDITIONS DE FONCTIONNEMENT DE LA MACHINE ET CONSIGNES ...................................................... 53
5.7 - INSTRUCTIONS À L’OPÉRATEUR ....................................................................................................................................................... 53
6 - MODE D'EMPLOI ............................................................................................................................................................................................. 54
6.1 - CE QUE L’OPÉRATEUR DOIT FAIRE: .................................................................................................................................................. 54
6.2 - POUR DÉMARRER LE GROUPE ........................................................................................................................................................... 54
6.3 - VÉRIFIER LE SYSTÈME EN FONCTIONNEMENT ............................................................................................................................. 54
6.4 - POUR ARRÊTER LE GROUPE ................................................................................................................................................................ 54
6.5 - APRÈS UN ARRÊT BREF ........................................................................................................................................................................ 54
6.6 - ARRÊT PROLONGÉ ................................................................................................................................................................................. 54
6.7 - APRÈS UN ARRÊT PROLONGÉ ............................................................................................................................................................. 55
6.8 - FONCTIONNEMENT PAR TEMPS FROID ........................................................................................................................................... 55
6.9 - COMMANDE MANUELLE DES AUBES DIRECTRICES .................................................................................................................... 55
6.10 - LIVRET DE SERVICE ............................................................................................................................................................................. 55
7 - ENTRETIEN ....................................................................................................................................................................................................... 57
7.1 - INSTRUCTIONS D'ENTRETIEN ............................................................................................................................................................. 57
7.1.1 - Brasage - Soudage ............................................................................................................................................................................. 57
7.1.2 - Propriétés des fluides frigorigènes ..................................................................................................................................................... 57
7.1.3 - Ajouter du fluide frigorigène .............................................................................................................................................................. 57
7.1.4 - Retirer du fluide frigorigène ............................................................................................................................................................... 57
7.1.5 - Comment faire l'appoint de la charge de fluide frigorigène ................................................................................................................. 57
7.1.6 - Essai de détection des fuites de fluide frigorigène .............................................................................................................................. 57
7.1.7 - Inspection de la tringlerie mécanique .................................................................................................................................................. 58
7.1.8 - Optimiser la charge de fluide frigorigène ........................................................................................................................................... 58
7.2 - ENTRETIEN HEBDOMADAIRE ............................................................................................................................................................. 59
7.3 - ENTRETIEN PÉRIODIQUE ..................................................................................................................................................................... 59
7.3.1 - Durée écoulée depuis la dernière révision .......................................................................................................................................... 59
7.3.2 - Inspection du centre de commande ..................................................................................................................................................... 59
7.3.3 - Changement du filtre à huile ............................................................................................................................................................... 59
7.3.4 - Vidange d'huile ................................................................................................................................................................................... 59
7.3.5 - Changement du filtre de fluide frigorigène ......................................................................................................................................... 60
7.3.6 - Le filtre de récupération d'huile .......................................................................................................................................................... 60
7.3.7 - Inspecter la chambre à flotteur du circuit de fluide frigorigène ........................................................................................................... 60
7.3.8 - Inspecter les soupapes de sécurité et les tuyauteries (voir chapitre «Consignes de sécurité») ............................................................ 60
7.3.9 - Vérification du tarage du pressostat .................................................................................................................................................... 61
7.3.10 - Maintenance des paliers et engrenages du compresseur ................................................................................................................... 61
7.3.11 - Vues utiles pour la maintenance des compresseurs ........................................................................................................................... 62
7.3.12 - Inspection des tubes des échangeurs ................................................................................................................................................ 63
7.3.13 - Présence d’eau ................................................................................................................................................................................. 63
7.3.14 - Inspecter les équipements de démarrage ........................................................................................................................................... 63
7.3.15 - Vérifier les transducteurs de pression ............................................................................................................................................... 64
7.3.16 - Contrôle corrosion ........................................................................................................................................................................... 64
4
Index des figures, listes utiles ou schémas
F
Fig. 1 - Signifiance du numéro de modèle ...................................
Fig. 2 - Les éléments du 19XR ...................................................
Fig. 3 - Le cycle frigorifique, les cycles de ref ............................
Fig. 4 - Le circuit de lubrification .................................................
Fig. 5A - Armoire de démarrage - vue intérieure a .......................
Fig. 5B - Armoire de démarrage - vue intérieure a .......................
Fig. 6 - Guide de manutention de la machine .............................
Fig. 7 - Plans dimensionnels ......................................................
Fig. 8 - Plans dimensionnels - Evaporateur, vue d ......................
Fig. 9 - Vue du dessus de l'unité .................................................
Fig. 10 - Détails du compresseur .................................................
Fig. 11 - Vue arrière de l’unité ......................................................
Fig. 12 - Encombrement au sol du groupe ...................................
Fig. 13 - Isolation standard ..........................................................
Fig. 14 - Accessoire de mise à niveau ........................................
Fig. 15 - Ressorts d'isolation du 19XR ........................................
Fig. 16 - Tuyauterie type des connexions d'eau hor ......................
Fig. 17 - Arrangement des connexions eau sur boit .....................
Fig. 18 - Schéma de la tuyauterie du système de ti .....................
Fig. 19 - Schéma de la tuyauterie du système de ti .....................
Fig. 20 - Implantation des soupapes ............................................
Fig. 21 - Câblage type de communication CCN comm 1 ..............
Fig. 22 - Refroidisseur 19XR avec démarreur en opt ....................
Fig. 23 - Refroidisseur 19XR avec démarreur indépe ...................
Fig. 24 - Plan d'isolation de la machine ......................................
Fig. 25 - Procédure de détection de fuites pour le ........................
Fig. 26 - Piège a froid de déshydratation .....................................
Fig. 27 - Schéma de rotation .......................................................
Fig. 28 - Feuille de service des données frigorifi ..........................
Fig. 29 - Tringlerie des aubes directrices ......................................
Fig. 30 - Conception du flotteur linéaire du 19XR .........................
Fig. 31 - Ajustements et tolérances du compresseur ...................
12
13
14
16
17
17
18
22
23
23
24
24
25
26
26
26
27
28
29
29
30
36
37
38
43
47
48
52
56
58
60
62
L
Liste de contrôles pour mise en route .......................................... 6; 8; 9
S
Schéma de repérage relatif au tableau 7 ..................................... 22
5
LISTE DE CONTRÔLES POUR LA MISE EN ROUTE DES REFROIDISSEURS DE
LIQUIDE CENTRIFUGES HERMETIQUES 19XR
Nom:
Adresse:
Localité:
Code Postal:
Pays.:
Numéro d'installation:
Modèle
Numéro de série
CONDITIONS D'UTILISATION
Puissance Saumure Débit Température Température
frigorifique
d'entrée
de sortie
Evaporateur
Condenseur
Compresseur
Démarreur
Pompe à huile
tension
Fabricant
tension
Pertes de
charge
Intensité nominale
Type
Intensité nominale
Passe(s) Temps
d'aspiration
Temps de
condensation
OLTA (courant de surcharge)
OLTA (courant de surcharge)
Circuit de contrôle/Réchauffeur de carter 115 Volts
Fluide frigorigène
Type
R
230 Volts
Charge (kg)
OBLIGATIONS DE CARRIER:
Montage:
Oui ________ Non ________
Essai de détection des fuites: Oui ________ Non ________
Déshydratation:
Oui ________ Non ________
Charge:
Oui ________ Non ________
Formation au fonctionnement: ____________ Heures
LE DEMARRAGE DOIT ETRE EFFECTUE EN CONFORMITE AVEC LES INSTRUCTIONS DE DEMARRAGE DE
LA MACHINE
Informations nécessaires sur les conditions d'utilisation:
1- Instructions d'installation du groupe 19XR
2- Schémas de montage, de câblage et de tuyauteries
3- Description détaillée du démarrareur et les schémas de câblage
4- Caratéristiques techniques nominales concernées (voir plus haut)
5- Instructions et schémas relatifs aux options ou commandes spéciales
Oui
Oui
Oui
Oui
Oui
PRESSION INITIALE DE LA MACHINE: __________________
La machine est-elle étanche ?
Oui ________
Si non, les fuites ont-elles été réparées ?
Oui ________
La machine a t-elle été déshydratée après les réparations ? Oui ________
________
________
________
________
________
Non
Non
Non
Non
Non
________
________
________
________
________
Non ________
Non ________
Non ________
VERIFIER LE NIVEAU D'HUILE ET LE NOTER:
Huile ajouté:
Oui ________
Non ________
Volume:
_____________________________
_______
_______
_______
3/4
1/2
1/4
VOYANT SUPERIEUR
PERTES DE CHARGE COTE EAU
CHARGE DE FLUIDE FRIGORIGENE:
_______
_______
_______
3/4
1/2
1/4
VOYANT INFERIEUR
Evaporateur ______________
Charge initiale ____________
Condenseur ___________
Charge optimisée________
INSPECTER LE CABLAGE ET NOTER LES CARATERISTIQUES ELECTRIQUES
Valeurs nominales :
Tension du moteur ______________________ Intensité du moteur ________________
Tension de la pompe à huile ______________ Intensité du démarrage _____________
Tension secteur
6
Moteur___________Pompe à huile___________Contrôle/Réchauffeur
d'huile___________
DEMARREURS POSES SUR CHANTIER UNIQUEMENT
Vérifier la continuité de la borne 1 à la borne 1, etc (débrancher les câbles des bornes 4, 5 et 6, du moteur au démarreur).
Ne pas mesurer au mégohmètre les démarreurs électroniques, débrancher les fils au moteur et mesurer les.
Moteur
Phase à phase
T1-T2
T1-T3
Phase à terre
T2-T3
T1-G
T2-G
T3-G
Relevés toutes les 10 secondes
Relevés toutes les 60 secondes
Rapport de polarisation
DEMARREUR
Electromécanique ________________ Electronique ________________
Rapport du transformateur du courant au moteur _______ : _______ Résistance du signal _______ (Ohms)
Durée du temporisateur de transition __________ secondes.
Vérifier les relais magnétiques de surcharge
Démarreur électronique
Ajouter de l'huile dans les coupelles
Relais de surcharge électroniques
tension initiale
Montée en puissance progressive
Oui _______Non ______
Oui _______Non ______
_______ Volts
_______ Secondes
COMMANDES: SECURITE, FONCTIONNEMENT
Effectuer l'essai des commandes (oui/non) _______
Attention:
Le moteur du compresseur et le centre de contrôle doivent être connectés correctement et séparement à la terre du
démarreur (conformément aux schémas électriques) : oui _____
FONCTIONNEMENT DE LA MACHINE
Ces dispositifs provoquent-ils l'arrêt
Contrôleur de débit du condenseur
Contrôleur de débit de l'eau glacée
Asservissement des pompes
de la machine ?
Oui _____
Oui _____
Oui _____
Non ______
Non ______
Non ______
MISE EN ROUTE INITIALE
Positionner toutes les vannes comme indiqué dans le manuel: _____
Mettre les pompes à eau en matche et établir le débit d'eau: _____
Niveau et température d'huile corrects: _____
Vérifier la rotation-pression de la pompe à huile: _____
Vérifier la rotation du moteur du compresseur (par le voyant côté moteur) et noter le sens (horaire ou non) : _____
Remettre le compresseur en route, l'amener à sa vitesse normale, puis l'arrêter.
Avez vous constaté des bruits anormaux pendant le ralentissement ?
Oui ______ Non ______
Si oui déterminer la cause.
METTRE LA MACHINE EN MARCHE ET LA FAIRE FONCTIONNER, EFFECTUER LES OPERATIONS SUIVANTES
A- Optimiser la charge et la noter.
B- Achever tout étalonnage des commandes qui reste à faire et les noter.
C- Relever au moins deux fois les valeurs de données frigorifiques pendant le fonctionnement et les noter.
D- Une fois que la machine fonctionne correctement et qu'elle est bien réglée, l'arrêter et noter les niveaux d'huile et de
fluide
frigorigène lors de l'arrêt.
E- Donner les instructions nécessaires au personnel du client chargé des opérations. Heure _______.
F- Appeler votre usine pour l'informer du démarrage.
Signature
Technicien Carrier
Signature
Représentant du client
Date
7
LISTE DE CONTROLES POUR LA MISE EN ROUTE DES REFROIDISSEURS DE LIQUIDE CENTRIFUGES
HERMETIQUES 19XR (A DETACHER ET A CONSERVER)
Nom du régulateur
N° d'élément
Description du tableau
N° du bus
Nom du tableau: SETPOINT
Tableau de configuration des points de consigne du 19XR
Description
Plage de configuration
Limiteur de demande
40-100
Point de consigne du départ de l'eau glacée 12,2-48,9
Point de consigne du retour de l'eau glacée 12,2-48,9
Nom du régulateur
N° d'élément
Description du tableau
Unités
%
Degré C
Degré C
Valeur par défaut
100
50
60
Valeur réelle
N° du bus
Nom du tableau: OCCP01S
Feuille de configuration des horaires programmes pour la commande PIC du 19XR (OCCP01S)
Jour
Heures
Heures
L
M
M
J
V
S
D
C
d'occupation
d'inoccupation
Période 1
Période 2
Période 3
Période 4
Période 5
Période 6
Période 7
Période 8
Nota: le réglage par défaut est occupation 24 heures sur 24
Feuille de configuration des horaires programmes pour la commande PIC du 19XR (OCCP01S)
Jour
Heures
Heures
L
M
M
J
V
S
D
C
d'occupation
d'inoccupation
Période 1
Période 2
Période 3
Période 4
Période 5
Période 6
Période 7
Période 8
Nota: le réglage par défaut est occupation 24 heures sur 24
Nom du régulateur ________________ N° du bus ______________
N° d'élément _____________________
Tableau de configuration des jours de congé
Description
Plage de configuration
Mois du début du congé
1-12
Jour du début du congé
1-31
Durée
0-99
8
Unités
Jours
Valeur réelle
Description du tableau
Tableau de configuration des jours de congé
Description
Plage de configuration
Mois du début du congé
1-12
Jour du début du congé
1-31
Durée
0-99
Description du tableau
Tableau de configuration des jours de congé
Description
Plage de configuration
Mois du début du congé
1-12
Jour du début du congé
1-31
Durée
0-99
Nom du tableau: HOLIDEFS
Unités
Valeur réelle
Jours
Nom du tableau: HOLIDEFS
Unités
Valeur réelle
Jours
9
1 - CONSIGNES DE SECURITE
Les refroidisseurs de liquide 19XR sont conçus pour apporter
un service sûr et fiable lorsqu’ils fonctionnent dans le cadre des
spécifications d’étude. Lors du fonctionnement de cet équipement, suivre les précautions de sécurité et agir avec bon sens
pour éviter tout endommagement de l’équipement et des biens
ou tout risque de blessures du personnel.
Assurez-vous que vous comprenez et suivez les procédures et
les précautions de sécurité faisant partie des instructions de la
machine, ainsi que celles figurant dans ce guide.
1.1 - Consignes de sécurité à l'installation
Dans certains cas les soupapes sont montées sur des
vannes à boule. Ces vannes sont systématiquement livrées
d'origine plombées en position ouverte. Ce système permet
d'isoler et d'enlever la soupape à des fins de contrôle ou de
changement. Les soupapes sont calculées et montées pour
assurer une protection contre les risques d'incendie.
Enlever la soupape ne peut se faire que si le risque d'incendie est complètement maîtriser et sous la responsabilité
de l'exploitant.
Toutes les soupapes montées d'usine sont scellées pour
interdire toute modification du tarage. Si une soupape est
enlevée à des fins de contrôle ou de remplacement, s'assurer
qu'il reste toujours une soupape active sur chacun des
inverseurs installés sur l'unité.
Les soupapes de sécurité doivent être raccordées à des
conduites de décharge. Ces conduites doivent être installées de manière à ne pas exposer les personnes et les biens
aux échappements de fluide frigorigène. Ces fluides
peuvent être diffusés dans l'air mais loin de toute prise
d'air du bâtiment ou déchargés dans une quantité adéquate
d'un milieu absorbant convenable.
Contrôle périodique des soupapes: Voir paragraphe
"Consignes de sécurité pour la maintenance".
DANGER
Ne pas libérer les soupapes de fluide frigorigène à l’intérieur
d’un bâtiment. L’échappement provenant d’une soupape
doit avoir lieu à l’extérieur. L’accumulation de fluide
frigorigène dans un espace fermé peut déplacer l’oxygène
et entraîner des risques d’asphyxie.
PREVOIR une bonne ventilation, particulièrement dans les
espaces fermés et au plafond bas. L’inhalation de concentrations élevées de vapeur s’avère dangereuse et peut provoquer
des battements de coeur irréguliers, des évanouissements ou
même être fatal. Une mauvaise utilisation peut être fatale. La
vapeur est plus lourde que l’air et réduit la quantité d’oxygène pouvant être respiré. Le produit provoque des irritations
des yeux et de la peau. Les produits de décomposition sont
également dangereux.
NE PAS UTILISER D’OXYGENE pour purger les conduites
ou pour pressuriser une machine pour n’importe qu’elle
raison. L’oxygène réagit violemment en contact avec l’huile,
la graisse et autres substances ordinaires.
NE JAMAIS DEPASSER les pressions d’essais spécifiées,
VERIFIER la pression d’essai admissible en se référant à la
documentation d’instructions et aux pressions nominales sur
la plaque d’identification de l’équipement.
10
NE PAS UTILISER de l’air pour les essais de fuites.
Utiliser uniquement du fluide frigorigène ou de l’azote sec.
NE PAS FERMER les dispositifs de sécurité.
S’ASSURER que toutes les soupapes sont correctement
installées avant de faire fonctionner une machine.
1.2 - Consignes de sécurité pour la maintenance
Le technicien qui intervient sur la partie électrique ou
frigorifique doit être une personne autorisée, qualifiée et
habilitée.
Toutes réparations sur le circuit frigorifique seront faites
par un professionnel possédant une qualification suffisante
pour intervenir sur les unités. Il aura été formé à la
connaissance de l'équipement et de l'installation. Les
opérations de brasage seront réalisées par des spécialistes
qualifiés.
Toute manipulation (ouverture ou fermeture) d'une vanne
d'isolement devra être faite par un technicien qualifié et
autorisé. Ces manœuvres devront être réalisées unité à
l'arrêt.
NOTA: Il ne faut jamais laisser une unité à l'arrêt avec la
vanne de la ligne liquide fermée.
Lors de toutes les opérations de manutention, maintenance
ou service, les techniciens qui interviennent doivent être
équipés de gants, de lunettes, de vêtements isolants et de
chaussures de sécurité.
AVERTISSEMENT NE PAS SOUDER OU COUPER A LA FLAMME toute
conduite ou réservoir de fluide frigorigène avant que tout
le fluide frigorigène (liquide et vapeur) ait été éliminé du
refroidisseur. Les traces de vapeur doivent être éliminées à
l’azote sec et la surface de travail doit être bien ventilée.
Le fluide frigorigène en contact à une flamme découverte
produit des gaz toxiques.
NE PAS travailler sur un équipement haute tension à moins
que vous soyez un électricien qualifié.
NE PAS TRAVAILLER sur les composants électriques, y
compris les panneaux de commande, les interrupteurs, les
relais, etc., avant d’être sûr qu’il y a eu COUPURE A TOUS
LES NIVEAUX DE L’ALIMENTATION ELECTRIQUE;
une tension résiduelle peut s’échapper des condensateurs
ou des composants transistorisés.
Les circuits électriques DOIVENT ETRE VERROUILLES
EN CIRCUITS OUVERTS ET ETIQUETES durant l’entretien. EN CAS D’INTERRUPTION DU TRAVAIL, confirmer
que tous les circuits sont désexcités avant de reprendre le
travail.
1.3 - Contrôles en service, soupape
pendant la durée de vie du système, l'inspection et les
essais doivent être effectués en accord avec la réglementation nationale.
L'information sur l'inspection en service donnée dans
l'annexe C de la norme EN378-2 peut-être utilisée quand
des critères similaires n'existent pas dans la réglementation nationale.
Contrôle des dispositifs de sécurité (annexe C6 - EN3782): Les dispositifs de sécurité sont contrôlés sur site une
fois par an pour les dispositifs de sécurité (pressostats
HP), tous les cinq ans pour les dispositifs de surpression
externes (soupapes de sécurité).
Si la machine fonctionne dans une atmosphère corrosive,
inspecter les dispositifs à intervalles plus fréquents.
NE PAS ESSAYER DE REPARER OU DE REMETTRE EN
ETAT une soupape lorsqu’il y a corrosion ou accumulation
de matières étrangères (rouille, saleté, dépôts calcaires,
etc.) sur le corps ou le mécanisme de vanne. Remplacer la
vanne.
NE PAS installer de vannes de détente en série ou à l’envers.
PREVOIR UN RACCORD D’EVACUATION dans la conduite de décharge à proximité de chaque soupape pour
empêcher une accumulation de condensats ou d’eau de
pluie.
1.4 - Equipements et composants sous pression
Ces produits comportent des équipements ou des composants sous pression, fabriqués par Carrier ou par d'autres
constructeurs. Nous vous recommandons de consulter votre
syndicat professionnel pour connaître la réglementation qui
vous concerne en tant qu'exploitant ou propriétaire d'équipements ou de composants sous pression (déclaration,
requalification, réépreuve...). Les caractéristiques de ces
équipements ou composants se trouvent sur les plaques
signalétiques ou dans la documentation réglementaire
fournie avec le produit.
1.5- Consignes de sécurité pour la réparation
Toutes les parties de l'installation doivent être entretenues par
le personnel qui en est chargé afin d'éviter la détérioration du
matériel ou tout accident de personnes. Il faut remédier
immédiatement aux pannes et aux fuites. Le technicien
autorisé doit être immédiatement chargé de réparer le défaut.
Une vérification des organes de sécurité devra être faite chaque
fois que des réparations ont été effectuées sur l'unité.
En cas de fuite ou de pollution du fluide frigorigène (par
exemple court-circuit dans un moteur) vidanger toute la
charge à l'aide d'un groupe de récupération et stocker le
fluide dans des récipients mobiles.
Réparer la fuite, détecter et recharger le circuit avec la
charge totale de R-134a indiquée sur la plaque signalétique
de l'unité.
NE PAS SIPHONNER le fluide frigorifique.
EVITER DE RENVERSER du fluide frigorifique sur la
peau et éviter tout éclaboussement des yeux. PORTER DES
LUNETTES DE SECURITE et des gants. Si du fluide a été
renversé sur la peau, laver la peau avec de l’eau et au
savon. Si du fluide frigorifique atteint les yeux, RINCER
IMMEDIATEMENT LES YEUX avec de l’eau et consulter
un médecin.
NE JAMAIS APPLIQUER une flamme découverte ou de la
vapeur vive sur un cylindre de fluide frigorigène. Une
surpression dangereuse peut se développer. Lorsqu’il est
nécessaire de chauffer du fluide frigorifique, n’utiliser que
de l’eau chaude.
NE PAS REUTILISER des cylindres jetables (non repris)
ou essayer de les remplir à nouveau. CECI EST DANGEREUX ET ILLEGAL. Lorsque les cylindres sont vides,
évacuer la pression de gaz restante, desserrer le collier,
dévisser et mettre au rebut la tige de soupape.
NE PAS INCINERER.
Lors des opérations de vidange, VERIFIER LE TYPE DE
FLUIDE FRIGORIFIQUE avant de l’ajouter sur la machine. L’introduction d’un fluide frigorifique qui n’est pas
adapté peut provoquer des dommages ou un mauvais
fonctionnement de la machine.
Toute utilisation des refroidisseurs concernés ici avec un
fluide différent doit être en accord avec la norme ou
réglementation nationale en vigueur.
NE PAS ESSAYER DE RETIRER les raccords, composants,
etc., alors que la machine est sous pression ou lorsque la
machine fonctionne. S’assurer que la pression est à 0 kPa
avant de rompre la connexion du fluide frigorifique.
ATTENTION
Aucune partie de l'unité ne doit servir de marche pied,
d'étagère ou de support. Surveiller périodiquement et
réparer ou remplacer si nécessaire tout composant ou
tuyauterie ayant subi des dommages.
NE PAS MONTER sur une machine. Utiliser une plateforme.
UTILISER UN EQUIPEMENT MECANIQUE (grue,
élévateur, etc.) pour soulever ou déplacer des composants
lourds. Même si les composants sont légers, utiliser un
équipement mécanique lorsqu’il y a risque de glisser ou de
perdre son équilibre.
NE PAS UTILISER d’oeillets pour le levage d’une partie du
groupe, ni du groupe tout entier.
FAIRE ATTENTION car certains dispositifs de démarrage
automatiques PEUVENT ENGAGER LES VENTILATEURS
DE LA TOUR DE REFROIDISSEMENT OU LES POMPES. Ouvrir le sectionneur en avant des ventilateurs de la
tour de refroidissement ou des pompes.
UTILISER uniquement des pièces de réparation ou de
remplacement qui sont conformes aux spécifications du code
de l’équipement d’origine.
NE PAS DEGAGER OU VIDANGER les boîtes d’eau
contenant du saumure industriel sans en avoir la permission
de votre groupe de contrôle industriel.
NE PAS DESSERRER les boulons des boîtes d’eau avant de
les avoir vidangées complètement.
NE PAS DESSERRER un écrou de presse-étoupe avant
d’avoir contrôlé que l’écrou a un engagement de filetage
positif.
INSPECTER PERIODIQUEMENT toutes les vannes,
raccords et tuyauteries pour s’assurer qu’il n’y a aucune
corrosion, rouille fuites ou aucun dommage.
Lors des opérations de vidange et de stockage du fluide
frigorigène, des règles doivent être respectées. Ces règles
permettant le conditionnement et la récupération des
hydrocarbures halogénés dans les meilleures conditions de
qualité pour les produits et de sécurité pour les personnes,
les biens et l'environnement sont décrites dans la norme
NFE 29795. Toutes les opérations de transfert et de
récupération du fluide frigorigène doivent être effectuées
avec un groupe de transfert. Une prise 3/8 SAE située sur la
vanne manuelle de la ligne liquide est disponible sur toutes
les unités pour le raccordement du groupe de transfert. Il ne
faut jamais effectuer de modifications sur l'unité pour
ajouter des dispositifs de remplissage, de prélèvement et de
purge en fluide frigorigène et en huile. Tous ces dispositifs
sont prévus sur les unités. Consulter les plans
dimensionnels certifiés des unités.
11
2 - INTRODUCTION ET PRESENTATION DU GROUPE 19XR
2.2 - Abréviations
Toutes les personnes concernées par la mise en route, le
fonctionnement et l’entretien du groupe refroidisseur 19XR
doivent être très bien informées des caractéristiques du site
et avoir lu attentivement les présentes instructions avant la
mise en route initiale. Cette brochure est présentée de telle
sorte que l’on puisse se familiariser avec le système de
commande avant d’exécuter la procédure de mise en route.
Les procédures sont traitées dans l’ordre nécessaire pour
mettre le groupe en route et le faire fonctionner correctement.
Abréviations fréquemment utilisées dans ce manuel sont les
suivantes:
Températures maximales ambiantes:
Dans le cas de stockage et du transport des unités 19XR, les
températures minimum et maximales à ne pas dépasser sont
-20°C et 48°C.
Plage de fonctionnement de l'unité
Evaporateur 19XR
Minimum
Maximum
Température d’entrée d’eau de l’évaporateur* °C
Température de sortie d’eau de l’évaporateur* °C
6
3,3
17
10
Condenseur (refroidi par eau) 19XR
Température d’entrée d’eau du condenseur*
°C
Minimum
16
Maximum
35
Température de sortie d’eau du condenseur*
°C
13,3
44
*
Pour une application nécessitant un fonctionnement brine, contacter
Carrier SA pour la sélection d’une unité à l’aide du catalogue
électronique Carrier.
ATTENTION
Cette machine utilise un microprocesseur. Ne pas court
circuiter les bornes sur la carte électronique ou les modules, au risque de les endommager définitivement
Prenez garde d’éviter toute décharge électrostatique en
manipulant ou lors de tous contacts avec les cartes électroniques ou les connections des modules. Toujours être en
contact avec le châssis ( la terre ) pour dissiper les charges électrostatiques avant toutes interventions sur ces
composants.
Soyez excessivement prudents lors de la manipulations
d’outils à proximité , ou lors de branchement ou débranchements, les cartes électroniques étant particulièrement
sensibles. Ces cartes doivent toujours être manipulées par
les
coins, et il convient d’éviter au maximum tous contacts
avec les composants ou les connections.
Cet équipement utilise et peut émettre des radio fréquences . S’ils ne sont pas installés et utilisés comme prévu dans
ce manuel d’instruction, il peut causer des interférences
dans les communications radio. Il a été testé et conçu pour
répondre aux exigences de la Directives Européennes 89/
336/CEE sur la compatibilité électromagnétique. L’utilisation de cette machine dans une zone résidentielle peut
causer des interférences. Il appartient donc au propriétaire de faire réaliser à ses frais les modifications nécessaires pour s’en prémunir.
Il est indispensable de toujours stocker et transporter ces
équipements électroniques dans des sachets antistatiques.
2.1 - Marquage CE
Les machines qui portent le marquage CE doivent être en
conformité avec les directives européennes:
- Equipement sous pression (DESP) 97/23/CE
- Machines 98/37/CE modifiée
- Basse tension 73/23/CEE modifiée
- Compatibilité électromagnétique 89/336/CEE modifiée et
aux recommandations applicables des normes européennes:
- Sécurité des machines, Equipement électriques des
machines, règles générales: EN 60204-1
- Emission électromagnétique: EN 50081-2
- Immunité électromagnétique: EN 50082-2.
12
CCN — Carrier Comfort Network
CCW — sens inverse des aiguilles d’une montre
CW — sens des aiguilles d’une montre
ECW — entrée d’eau évaporateur
ECDW — entrée d’eau condenseur
EMS — gestion technique centralisée
HGBP — Bipasse gaz chaud
I/O — entrée / sortie
LCD — Liquide de cristaux de l’écran
LCDW — sortie d’eau condenseur
LCW — sortie d’eau évaporateur
LED — diode faible luminosité
CVC — écran de contrôle
OLTA — valeur de coupure en surcharge intensité
PICII — système de régulation II
CCM — module de contrôle
RLA — intensité nominale
SI — système international
ISM — module de pilotage du démarrage
TXV — détendeur thermostatique
La version software du CVC de votre 19XR sera indiquée sur
le couvercle du module CVC.
Ce document ne contient pas d’informations relatives à la
régulation qui est traitée dans un manuel dédié.
Toutes les informations données sur les armoires de démarrages sont relatives aux armoires Etoile/Triangle. Les
démarreurs électroniques auront leur propre documentation.
2.3 - Présentation du groupe 19XR
2.3.1 - Plaque signalétique de la machine
La plaque signalétique se trouve au dessous de la boîte de
contrôle.
Numéro chronologique
Description du
modèle
19XR: Refroidisseur de
liquide, centrifuge et
hermétique à haut rendement
Dimensions de l’évaporateur
- 6 châssis
- 3 longueurs
Dimensions du condenseur
- 6 châssis
- 3 longueurs
Code du moteur
- 4 tailles
- 27 modèles
Unité fabriquée à Montluel
Code européen des récipients
sous pression
P: PED
Code de rendement du moteur
S: Efficacité standard
H: Haute efficacité
Chronologie
Code de compresseur
Fig. 1 - Signifiance du numéro de modèle
(référence donnée pour exemple)
2.3.2 - Les divers éléments du groupe refroidisseur
Les éléments comprennent les échangeurs de chaleur de
l’évaporateur et du condenseur dans des récipients distincts, le
bloc moteur-compresseur, un système de lubrification, un
centre de commande et un démarreur. Tous les raccords partant
des récipients sous pression sont à filetage externe pour que
chaque composant puisse être soumis à des essais de pression à
l’aide d’un obturateur de tuyau à filetage lors de l’assemblage
en usine.
Il assure les fonctions suivantes:
· Indique les pressions dans l’évaporateur, dans le
condenseur et le système de lubrification.
· Indique l’état de marche du groupe et les arrêts dus à des
alarmes le cas échéant.
· Enregistre le total des heures de marche du groupe.
· Détermine les démarrages, arrêts, et le recyclage commandés par le microprocesseur.
· Permet d’accéder à d’autres éléments d’un réseau confort
Carrier (CCN).
2.3.3 - L’évaporateur
Ce récipient se trouve sous le compresseur. Il est maintenu à
pression et température basses, de telle sorte que le fluide
frigorigène qui s’évapore puisse extraire la chaleur de l’eau qui
circule à l’intérieur des tubes.
2.3.7 - L’armoire de démarrage montée d’usine (en option)
Le démarreur permet de démarrer ou d’interrompre correctement l’arrivée d’électricité au moteur de compresseur, à la
pompe à huile, au réchauffeur d’huile, et la boîte de contrôle.
2.3.4 - Le condenseur
Le condenseur fonctionne à température et pression plus
élevées que l’évaporateur, l’eau qui circule dans ses tubes
extrait la chaleur du fluide frigorigène.
2.3.8 - Le réservoir de stockage 19XR (en option)
Il existe deux réservoirs de stockage de capacités différentes.
Ces derniers possèdent des soupapes de sécurité, une vanne
de vidange, et un raccord mâle pour phase gazeuse, destiné
au tirage au vide.
2.3.5 - Le moteur-compresseur
Celui-ci maintient les écarts de température/pression et propulse le fluide frigorigène porteur de chaleur de l’évaporateur
vers le condenseur.
NOTA
Si l’on n’utilise pas de réservoir de stockage, les vannes de
sectionnement prévues d’usine peuvent servir à bloquer la
charge du groupe soit dans l’évaporateur, soit dans le
condenseur. On utilise alors un système en option de tirage
au vide pour transférer le fluide
2.3.6 - La boîte de contrôle
La boîte de contrôle est le tableau qui permet à l’usager de
commander le groupe et de réguler sa puissance selon les
besoins pour maintenir la température de départ de l’eau glacée
requise.
1
3
2
8
15
33
18
16
19
17
4
32
20
5
14
6
21
13 12
11
31
10
9
7
30
29
Vue avant
1
2
3
4
5
6
7
8
28
27
26 25
24 23
22
Fig. 2 - Les éléments du 19XR
Vue arrière
9
10
11
12
13
14
Moteur des aubes de pré-rotation
Coude d’aspiration
Compresseur
Soupape évaporateur *
Transducteur de pression/évaporateur
Sonde de température condenseur (entrée et sortie)
Sonde de température évaporateur (entrée et sortie)
Plaque signalétique (placée sur le côté de l’armoire) - voir fig. de droite Vue arrière
Vanne de chargement
Connexion à bride standard
Vanne de vidange d’huile
Voyant niveau d’huile
Refroidisseur d’huile par réfrigérant (non visible)
Boîte de dérivation
*
Une soupape par échangeur est fournie en standard. L'option soupapes comprend deux soupapes plus un change-overpar échangeur
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
Soupape condenseur *
Interrupteur / Disjoncteur
CVC
Armoire de démarrage montée d’usine
Voyant moteur
Couvercle boîte à eau évaporateur
Plaque signalétique évaporateur
Plaque signalétique condenseur
Purge boîte à eau
Couvercle boîte à eau condenseur
Voyant indicateur d’humidité et de débit réfrigérant
Filtre deshumidificateur de réfrigérant
Vanne d’isolation de la ligne liquide (option)
Chambre du détendeur linéaire (float valve)
Liaison échangeur
Vanne d’isolation de refoulement (option)
Vanne de tirage à vide
Transducteur de pression/condenseur
13
2.4- Le cycle frigorifique
Le compresseur aspire continuellement du fluide frigorigène en phase vapeur (gazeuse) produite par l’évaporateur,
à un débit déterminé par l’ouverture des aubes directrices.
A mesure que l’aspiration du compresseur réduit la pression dans l’évaporateur, le fluide qui reste bout à une
température relativement basse (3 à 6°C). L’énergie nécessaire pour le faire bouillir provient de l’eau qui circule dans
les tubes de l’évaporateur. Ayant perdu son énergie calorifique, l’eau est alors suffisamment froide pour être utilisée
dans un circuit de climatisation ou de refroidissement pour
processus industriels.
Après avoir extrait la chaleur de l’eau, la vapeur de fluide
frigorigène est compressée. La compression ajoute encore de
l’énergie calorifique et le fluide frigorigène est donc assez
chaud (en général 37 à 40°C) lorsqu’il est refoulé du compresseur vers le condenseur.
L’eau relativement froide (18 à 32°C) qui circule dans les tubes
du condenseur extrait la chaleur du fluide frigorigène et la
vapeur de fluide frigorigène se condense en liquide.
Le fluide frigorigène en phase liquide passe par des orifices
dans le sous-refroidisseur (FLASC), voir figure 3. Etant
donné que le sous-refroidisseur est à une pression moindre,
une partie du fluide frigorigène en phase liquide se détend
en phase vapeur, ce qui refroidit le liquide restant. La
vapeur présente dans le sous-refroidisseur est re-condensée
sur les tubes qui sont refroidis par l’eau admise dans le
condenseur. Le fluide frigorigène en phase liquide s’écoule
vers une chambre à flotteur située entre le sous-refroidisseur et l’évaporateur. Là, une cuve à niveau constant
linéaire (Float valve) forme une barrière liquide qui empêche la vapeur du sous-refroidisseur FLASC de pénétrer
dans l’évaporateur. Lorsque du fluide frigorigène en phase
liquide traverse cette chambre, une partie se transforme en
vapeur du côté de l’évaporateur là où la pression est
réduite. Lors de cette transformation, la chaleur est extraite
du restant du liquide. Le fluide frigorigène est maintenant à
la température et à la pression auxquelles le cycle a commencé.
Fig. 3 - Le cycle frigorifique, les cycles de refroidissement du moteur et de refroidissement de l'huile
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
14
Cuve FLASC
Eau du condenseur
Condenseur
Vanne d'isolement du condenseur
Transmission
Diffuseur
Moteur des aubes directrices
Moteur
Aubes directrices
Roue
Compresseur
Clapet anti-retour
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
Refroidisseur de l'huile
Filtre à huile
Pompe à huile
Stator
Rotor
Vanne de refroidissement du moteur
Chambre du détendeur linéaire
Filtre-déshydrateur
Orifice
Voyant indicateur d’humidité et de débit
réfrigérant
Orifice
24
Détendeur thermostatique (TXV)
25
Tuyau de distribution
26
Vanne d'isolement de l'évaporateur
27
Evaporateur
28
Eau glacée
29
Fluide frigorigène en phase liquide
30
Fluide frigorigène en phase gazeuse
31
Fluide frigorigène en phase liquide/
gazeuse
2.5- Le cycle de refroidissement de l’huile du moteur
Le moteur et l’huile lubrifiante sont refroidis par du fluide
frigorigène en phase liquide qui provient du fond du
condenseur (voir figure 3). Le débit de fluide frigorigène
est maintenu par l’écart de pression dans le circuit, dû au
fonctionnement du compresseur. Ensuite, le fluide frigorigène passe par une vanne de sectionnement, un filtre, et un
voyant/indicateur d’humidité, puis une partie du fluide est
envoyée vers le circuit de refroidissement du moteur et
l’autre vers le circuit de refroidissement de l’huile.
Le fluide envoyé vers le moteur passe par un orifice et arrive
dans le moteur. Une fois passé cet orifice, le fluide frigorigène arrive à un gicleur qui l’envoie sur le moteur. Le fluide
frigorigène s’accumule au fond du carter du moteur et
revient dans l’évaporateur grâce à la conduite de purge de
fluide frigorigène du moteur. Une soupape de pression d’aspiration ou un orifice dans cette conduite maintient dans la virole
du moteur une pression supérieure à celle du carter d’huile et
de l’évaporateur (pressions identiques). Le moteur du compresseur est protégé par une sonde de température située dans les
enroulements du stator. Si la température augmente encore
et vient à dépasser le point de consigne qui justifie une
commande prioritaire, la régulation normale de la température est mise en attente par cette commande prioritaire; si la
température du moteur augmente de 5,5°C au-dessus de ce
point de consigne, les aubes directrices sont fermées. Si la
température dépasse le seuil de sécurité, le compresseur
s’arrête.
Le réfrigérant utilisé pour le refroidissement d’huile est régulé
par des détendeurs thermostatiques. Ils régulent le débit dans
l’échangeur à plaque. Les bulbes des détendeurs régulent la
température aux paliers. A sa sortie de l’échangeur, le réfrigérant est ramené à l’évaporateur.
La pompe à huile est alimentée par le réservoir d’huile. Une
soupape de détente de la pression d’huile maintient un écart
de pression dans le circuit de 124 à 172 kPa au refoulement
de la pompe. Cet écart de pression peut se lire directement
sur l’écran par défaut de l’interface locale. La pompe à
huile refoule l’huile dans le filtre à huile. Un robinet situé
juste avant le filtre permet de retirer celui-ci sans purger le
circuit d’huile tout entier . L’huile est ensuite acheminée
par des tuyauteries vers le refroidisseur. Cet échangeur de
chaleur utilise comme moyen de refroidissement du fluide
frigorigène en provenance du condenseur. Le fluide frigorigène refroidit l’huile à une température entre 49°C et 60°C.
A mesure que l’huile quitte le refroidisseur d’huile, elle passe
par le transducteur de pression d’huile et le bulbe thermique du
détendeur situé sur le refroidisseur d’huile. Une partie de cette
huile est envoyée vers le palier de butée, le palier du pignon
avant et les engrenages. Le reste lubrifie les paliers de l’arbre
moteur et le palier du pignon arrière. La température de l’huile
est mesurée lorsqu’elle quitte les paliers avant lisses et de butée
à l’intérieur du logement des paliers. L’huile s’écoule ensuite
dans le réservoir d’huile dans le bas du compresseur. La
commande PICII mesure la température de l’huile dans le
carter et maintient cette température lors des périodes
d’arrêt. Cette température s’affiche sur l’écran de l’interface locale.
Lors du démarrage du groupe, une fois que la pression a été
vérifiée et avant le démarrage du compresseur, la commande PICII met la pompe à huile sous tension et assure 15
secondes de pré lubrification des paliers. Lorsqu’on arrête
le groupe, la pompe à huile continue à fonctionner pendant
60 secondes après l’arrêt du compresseur pour assurer une
post-lubrification. La pompe à huile peut également être
mise sous tension pour les besoins de l’essai automatisé des
commandes.
2.6- Le cycle de lubrification
2.6.1 - Résumé
La pompe à huile, le filtre à huile et le refroidisseur d’huile
constituent un ensemble situé en partie dans les éléments de
transmission du bloc compresseur-moteur. L’huile passe par le
filtre qui en extrait les corps étrangers, puis par le refroidisseur
d’huile (un échangeur de chaleur à plaques) qui en extrait le
surplus de chaleur. Une partie de cette huile est envoyée vers
les engrenages et les paliers de l’arbre à grande vitesse; le reste
lubrifie les paliers de l’arbre moteur. L’huile s’écoule dans
le carter de la transmission, ce qui boucle le cycle (voir
figure 4).
2.6.2 - Description détaillée
L’huile est introduite dans le circuit de lubrification par une
vanne manuelle. Deux voyants sur le réservoir d’huile permettent d’observer le niveau d’huile. Un niveau normal se situe
entre le milieu du voyant supérieur et le haut du voyant
inférieur lorsque le compresseur est à l’arrêt. Lorsque le
compresseur est en marche, le niveau d’huile doit être visible
au moins dans l’un des deux voyants.
La température du réservoir d’huile est visualisée sur l’écran
de défaut du CVC. Les plages de cette température s’étendent lors du fonctionnement du compresseur de 52°C à
66°C.
La montée en puissance progressive peut ralentir la vitesse
d’ouverture des aubes directrices pour minimiser le formation
de mousse d’huile lors du démarrage. Si les aubes directrices
s’ouvrent brutalement, la baisse soudaine de pression d’aspiration peut provoquer une réaction éclair avec le fluide frigorigène présent dans l’huile. La mousse d’huile qui en résulte ne
peut être pompée correctement; la pression baisse, et la
lubrification se fait mal. Si l’écart de pression baisse endessous de 103 kPa, la commande PICII arrête le compresseur.
Si la régulation est soumise à des coupures d’alimentation qui
durent au moins 3 H, la pompe à huile sera démarrée périodiquement dès que l’alimentation électrique sera rétabli, cela afin
d’éliminer le réfrigérant dissous dans l’huile pendant la période
d’arrêt. La régulation fera fonctionner la pompe pendant
60s toutes les 30mn jusqu’au redémarrage du groupe.
Système de récupération d’huile: ce système ramène l’huile
dans le réservoir en 2 endroits: le compartiment des aubes de
pré-rotation , et par écrémage du dessus du réfrigérant liquide
dans l’évaporateur
Mode principal de récupération d’huile: du compartiment des
aubes de pré-rotation, car l’huile est généralement entraînée
avec le réfrigérant, et elle s’en sépare sous formes de gouttelettes qui s’accumulent au fond du compartiment. Elle est alors
ramenée au réservoir à l’aide d’un venturi alimenté par les gaz
de refoulement
15
Mode secondaire de récupération: en charges partielles, la
vitesse du réfrigérant est insuffisante pour le mode principal. L’huile se concentre donc en plus grande proportion à
la surface de l’évaporateur, écrémage du mélange Huileréfrigérant par coté de la virole permet de ramener ce
mélange dans le compartiment des aubes de pré-rotations, à
travers un filtre. La pression dans ce compartiment étant
plus faible qu’à l’évaporateur, le réfrigérant s’évapore,
permettant à l’huile d’être ramenée comme décrit dans le
mode principal.
Fig. 4 - Le circuit de lubrification
1
2
3
4
5
6
7
8
9
Palier arrière du moteur
Palier avant du moteur
Labyrinthe de la ligne gaz
Alimentation huile pour palier haute vitesse
Vanne d’isolation sur tuyauterie retour d’huile
Filtre sur tuyauterie retour d’huile
Voyant sur tuyauterie retour d’huile
Vanne d’isolation sur tuyauterie retour d’huile
Clapet anti-retour
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
Filtre
Ejecteur
Réchauffeur d’huile
Pompe à huile
Moteur de la pompe à huile
Refroidisseur d’huile
Vanne d’isolation
Transducteur de pression
Bulbe du détendeur TXV
Ligne de refroidissement moteur
2.7- L’équipement de puissance
Le 19XR exige une armoire de démarrage pour alimenter le
moteur du compresseur centrifuge hermétique, la pompe à
huile et divers organes auxiliaires. Cette armoire sert d’interface à l’utilisateur.
Actuellement un seul type d’armoire est disponible chez
CARRIER SA: le démarrage électronique. (Voir la spécification Z375 et EE038 pour les exigences spécifiques à
l’armoire de démarrage). Toutes les armoires doivent être
en conformité avec ces spécifications dans le but de démarrer le compresseur correctement et de satisfaire les exigences de sécurité mécanique.
Les armoires peuvent être fournies séparées des unités, à
distance ou montées directement sur l’unité (en option pour les
basses tensions uniquement).
Démarreur électronique monté d'usine (option) voir
figures 5A et 5B
ATTENTION
Le disjoncteur principal QF101* situé à gauche du démarreur coupe tous les circuits
16
Le disjoncteur QF66* fournit l’alimentation des commandes du réchauffeur d’huile et du circuit de contrôle du
démarrage du compresseur. Le disjoncteur QF4* est celui
de la pompe à huile. Le disjoncteur QF11* fournit l’alimentation du circuit de contrôle. Ces trois disjoncteurs sont
raccordés en aval de QF101* de telle sorte qu’ils ne restent
pas sous tension lorsque le disjoncteur QF101* est en
position arrêt.
L’armoire de démarrage comprend:
Le démarreur électronique qui permet en priorité de piloter
les phases de démarrage / arrêt, mais aussi de limiter le
couple au démarrage et l’appel de courant correspondant,
donc réduit les contraintes mécaniques, améliorant la durée
de vie du moteur.
Le module ISM gère le démarrage du moteur, la partie
contrôle et régulation PICII.
* Pour plus de détails, se référer au schéma électrique
fourni avec la machine.
Fig. 5A - Armoire de démarrage - vue intérieure avec porte interne fermée
1
2
3
4
5
6
7
8
Fig. 5B - Armoire de démarrage - vue intérieure avec porte interne ouverte
Module ISM
disjoncteur
Module CCM
Module CVC
Démarreur électronique
Contacteur
Porte fermée (fig. 5A ci-dessus) ou ouverte (fig 5B ci-contre)
Gaine pour raccordement client
3 - INSTRUCTIONS D’INSTALLATION
3.1 - Introduction
Le 19XR est assemblé, câblé, détecté ( fuites ) et testé
électriquement en usine. L’installation consiste principalement à réaliser les connexions d’eau et électriques à la
machine. La manutention et l’installation sont donc sous la
responsabilité de l’installateur ou du client final
3.2 - Réception de la machine
3.2.1 - Inspecter le colis
ATTENTION
N’ouvrir aucun robinet et ne desserrer aucun raccord. Les
groupes standard 19XR sont expédiés pourvus d’une
charge complète de fluide frigorigène. Certains modèles en
option sont livrés pourvus d’une charge de maintien
d’azote.
Inspecter le groupe refroidisseur afin de détecter toute
avarie éventuelle tant qu’il se trouve encore sur le camion
de transport ou autre. S’il est endommagé ou s’il a été
arraché de son ancrage, le faire examiner par des inspecteurs du transport avant de le faire enlever. Déposer toute
réclamation directement auprès du transporteur. Le
fabricant décline toute responsabilité quant à d’éventuels
dégâts survenus pendant le transport.
Vérifier la plaque signalétique de l'unité pour s'assurer qu'il
s'agit du modèle commandé.
La plaque signalétique de l'unité doit comporter les
indications suivantes:
• N° variante
• N° modèle
• Marquage CE
• Numéro de série
• Année de fabrication et date d'essai
• Fluide frigorigène utilisé et groupe de fluide
• Charge fluide frigorigène par circuit
• Fluide de confinement à utiliser
• PS: Pression admissible maxi/mini (côté haute et basse
pression)
• TS: Température admissible maxi/mini (côté haute et
basse pression)
• Pression de déclenchement des soupapes
• Pression de déclenchement des pressostats
• Pression d'essai d'étanchéité de l'unité
•
•
•
•
Tension, fréquence, nombre de phases
Intensité maximale
Puissance absorbée maximum
Poids net de l'unité.
PS (bars)
TS (°C)
Pression de déclenchement des pressostats (bars)
Pression de déclenchement des soupapes (bars)
Pression d'essai d'étanchéité de l'unite (bars)
Haute
Mini
-0,9
-20
11
12,5
10
pression
Max
12,5
48
Basse
Mini
-0,9
-20
12,5
pression
Max
12,5
48
Vérifier qu’il ne manque aucune pièce par rapport au
bordereau d’expédition. En cas d’élément manquant, prévenir
immédiatement le distributeur Carrier le plus proche.
Pour éviter toute perte et tout dégât (norme EN 378-2 11.22k
annexes A et B), laisser toutes les pièces dans leur emballage
d’origine jusqu’à l’installation. Toutes
les ouvertures sont fermées à l’aide de couvercles ou de
bouchons pour empêcher la poussière et les débris de pénétrer
dans la machine lors du transport. Une charge complète
d’huile est placée dans le carter d’huile avant le transport.
3.2.2 - Protéger la machine
Protéger le groupe refroidisseur et son démarreur de la
poussière et de l’humidité causées par les travaux d’installation. Laisser les bâches de protection prévues pour le
transport sur le groupe jusqu’à ce qu’il soit prêt à l’installation.
Ne pas conserver les unités 19XR dans un endroit extérieur
exposé aux intempéries en raison du mécanisme de
régulation sensible et des modules électroniques.
Un contrôle périodique de l'unité devra être réalisé,
pendant toute la durée de vie de l'unité, pour s'assurer
qu'aucun choc (accessoire de manutention, outils... ) n'a
endommagé le groupe. Si besoin, une réparation ou un
remplacement des parties détériorées doit être réalisé. Voir
aussi paragraphe "Entretien".
Si le groupe est soumis à des températures de gel une fois que
les circuits d’eau sont déjà remplis, ouvrir les robinets de
vidange des boîtes à eau et enlever toute l’eau présente dans
l’évaporateur et le condenseur. Laisser ces robinets ouverts
jusqu’à ce que le système soit de nouveau rempli.
17
3.3 - Manutention du groupe
Les groupes refroidisseurs 19XR peuvent être manutentionnés comme un tout. Ils possèdent aussi des raccords à
brides qui permettent de démonter les parties compresseur,
évaporateur et condenseur et de les manutentionner séparément.
3.3.2 - Manutention des divers éléments du groupe
Voir les instructions ci-dessous, les figures 8 à 11 et les
plans certifiés de Carrier relatifs au démontage de la
machine.
3.3.1 - Manutention du groupe tout entier
Voir les instructions de manutention apposées sur le groupe
proprement dit. Consulter également, les caractéristiques
physiques et les tableaux 1 à 7 (chapitre 3.3.3). Soulever le
groupe uniquement par les 3 points signalés dans les
instructions et plans dimensionnels pour la manutention.
Chaque câble ou chaîne de levage doit pouvoir soutenir le
poids du groupe tout entier.
IMPORTANT
Cette opération ne doit être confiée qu’à un spécialiste de
l’entretien compétent.
ATTENTION
Soulever le groupe en d’autres points que ceux stipulés
pourrait endommager gravement l’unité et blesser le personnel. Les méthodes et le matériel de levage doivent être adaptés
au poids de la machine. Voir les tableaux 1 à 7 (chapitre
3.3.3) pour la répartition du poids du groupe.
NOTA
Le poids des divers éléments du groupe est indiqué puisque
celui-ci peut servir lorsqu’on installe le groupe section par
section. Pour obtenir le poids total de la machine, ajouter le
poids de chacun des éléments, plus le poids de la charge de
fluide frigorigène. Voir les tableaux 1 à 7 (chapitre 3.3.3).
ATTENTION
Ne pas tenter de défaire les raccords bridés tant que la
machine est sous pression. Si la pression n’est pas détendue, il peut en résulter des blessures corporelles ou des
dégâts matériels.
Avant toute manutention du compresseur, débrancher tous
les fils électriques qui arrivent à la boîte de contrôle.
NOTA
Si l’évaporateur et le condenseur doivent être séparés, ils est
nécessaire d’ajouter une plaque sous les plaques tubulaires
pour maintenir le niveau de chacun, et pour faciliter le réassemblage.
NOTA
Il faut aussi débrancher le câblage. Etiqueter chaque fil
avant de l’enlever (consulter les plans certifiés de Carrier).
Pour débrancher le démarreur de la machine, enlever le
câblage de la pompe à huile, du réchauffeur d’huile, le
câblage de commande du coffret électrique de puissance,
ainsi que les principaux câbles du moteur aux cosses du
démarreur.
Enlever tous les câbles des transducteurs et des sondes. A
l’aide de clips, maintenir tous les câbles selon les besoins, et
détacher les échangeurs de chaleur l’un de l’autre.
IMPORTANT
S’assurer que le câble de manutention se trouve sur la barre
de manutention avant d’effectuer le levage.
3
4
2
5
1
6
4570
1066
762
1
2
3
4
5
6
Armoire de démarrage (option)
L'élingue doit passer autour du boulon côté moteur
Elingue B (voir note2)
Elingue C (voir note2)
Elingue D (voir note 2)
Hauteur mini. par rapport au sol
Notes
1 - Chaque élingue doit supporter le poids total de la machine (voir tableau pds maxi)
"A"
2 - Les longueurs d'élingues sont données pour une hauteur de crochet = 4570 mm.
Un ajustement des longueurs d'élingues peut être nécessaire.
Code
machine
Taille
compresseur
Poids(kg)
machine
Long**
Dim.
A*
Longueur elingue
B*
C*
D*
30-32
35-37
2
2
9526
10206
12'
14'
1766
2236
4115
4318
* mm
** 12' = 3657,6 mm - 14' = 4267,2 mm
Fig. 6 - Guide de manutention de la machine
18
4013
4064
4038
4064
3.3.3 - Caractéristiques physiques
TABLEAU 4
POIDS DES ECHANGEURS DU 19XR
Taille
TABLEAU 1
POIDS MOTEUR (Performance moteur haute et standard)
TAILLE
MOTEUR
POIDS DU
STATOR* (KG)
POIDS DU
ROTOR** (KG)
50 HZ
50 HZ
COUVERCLE (KG)
COMPRESSEUR 19 XR2* , MOTEUR BASSE TENSION
BD
BE
BF
BG
BH
467
485
508
533
533
109
113
120
132
132
84
84
84
84
84
COMPRESSEUR 19 XR3* , MOTEUR BASSE ET MOYENNE TENSION
CD
CE
CL
CM
CN
CP
CQ
616
624
651
660
665
671
671
142
145
151
154
155
156
156
125
125
125
125
125
125
125
COMPRESSEUR 19 XR4* , MOTEUR BASSE ET MOYENNE TENSION **
DB
DC
DD
DE
DF
DG
DH
DJ
762
786
800
832
854
872
1001
1045
177
183
186
195
201
207
261
266
107
107
107
107
107
107
107
107
COMPRESSEUR 19 XR5* , MOTEUR BASSE ET MOYENNE TENSION ***
EH
EJ
EK
EL
EM
EN
EP
*
**
1415
1415
1474
1529
1529
1597
1597
341
341
341
363
363
386
386
188
188
188
188
188
188
188
Le ‘’poids du stator’’ englobe celui du stator et de la virole (enveloppe)
Le ‘’poids du rotor’’ englobe celui du rotor, de l’arbre et du système
d’engrenage
Note: Pour chaque taille de moteur, le poids indiqué est celui du plus
conséquent (selon la tension)
TABLEAU 2
POIDS DU COMPRESSEUR
30
31
32
35
36
37
40
41
42
45
46
47
50
51
52
55
56
57
60
61
62
65
66
67
70
71
72
75
76
77
80
81
82
85
86
87
Nbre tubes
Poids
Evap Cond
Evap Cond
Evap
Cond
Evap Cond
200
240
280
200
240
280
324
364
400
324
364
400
431
485
519
431
485
519
557
599
633
557
599
633
644
726
790
644
726
790
829
901
976
829
901
976
1876
1958
2046
2000
2094
2193
2675
2757
2832
2881
2976
3060
3181
3293
3364
3428
3555
3635
3751
3838
3908
4056
4155
4235
5621
5814
5965
6028
6259
6421
7326
7496
7673
7844
8037
8240
159
190
222
181
218
249
254
286
313
290
327
358
340
381
408
395
426
444
426
444
462
462
481
494
453
531
589
506
592
660
653
716
785
730
798
880
118
118
118
141
141
141
127
127
127
150
150
150
181
181
181
222
222
222
190
190
190
231
231
231
354
354
334
420
420
420
327
327
327
390
390
390
210
241
273
232
266
303
338
368
396
372
407
438
435
477
502
481
527
557
546
578
604
605
641
671
846
917
972
926
1007
1070
1078
1141
1205
1181
1252
1326
218
267
315
218
267
315
370
417
463
370
417
463
509
556
602
509
556
602
648
695
741
648
695
741
781
870
956
781
870
956
990
1080
1170
990
1080
1170
POIDS
POIDS
REFRIGERANT (KG) EAU (KG)
1675
1768
1859
2089
2195
2300
2745
2839
2932
3001
3107
3213
3304
3397
3484
3619
3725
3825
3758
3847
3935
4174
4276
4376
5959
6153
6335
6445
6667
6875
7141
7336
7531
7710
7933
8156
Notes relatives aux informations évaporateur:
Les poids sont calculés pour un évaporateur avec des tubes standards (TB3
0.025 pouces soit 0.635 mm), boîtes à eau à embout 2 passees munies de
gorges Victaulic.
Ce poids englobe le coude d’aspiration, la boîte de contrôle et la tuyauterie de
distribution. Il ne comprend pas celui du compresseur.
Notes relatives aux informations condenseur:
Les poids sont calculés pour un condenseur avec des tubes standards (SPK2
0.025 pouces soit 0.635 mm), boîtes à eau à embout 2 passees munies de
gorges Victaulic.
Ce poids englobe le flotteur linéaire, le coude de refoulement et la tuyauterie
de distribution. Il ne comprend pas l’armoire de démarrage, las vannes
d’isolation et le groupe de transfert.
CHASSIS 2**
CHASSIS 3**
CHASSIS 4**
CHASSIS 5**
COMPR.*
COMPR.*
COMPR.*
COMPR.*
kg
kg
kg
kg
TABLEAU 5
Coude d’aspiration
23
Coude de refoulement 27
Transmission*
145
Chambre d’aspiration 136
Roue et shroud
16
Carter
571
Diffuseur
16
Pompe à huile
57
Divers
45
24
21
331
159
36
476
32
68
61
79
71
298
202
57
721
59
68
65
95
63
454
544
113
1676
136
84
100
POIDS SUPPLEMENTAIRES POUR BOITE A EAU MARINE *
Poids total***
1207
1684
3107
COMPOSANTS
1043
*
Compresseur - Le poids de la transmission ne comprend ni le poids du rotor, ni celui de l’arbre, ni
celui du système d’engrenage (voir tableau précédent).
** Le premier chiffre du ‘’type compresseur’’ (figure 1) indique la taille du compresseur.
*** ± 5% (moins moteur et coudes)
TABLEAU 3
POIDS SUPPLÉMENTAIRES DIVERS (KG)
TAILLE COMPRESSEUR
2/3
4/5
Coffret de contrôle
Armoire de démarrage montée d’usine
Vanne d’isolation (option)
34
275
52
34
350
52
210
246
282
233
273
314
362
398
434
399
440
481
482
518
552
534
575
613
601
636
669
668
707
745
790
865
936
883
969
1050
998
1073
1148
1116
1202
1288
PASSEES ET CHASSIS DES ECHANGEURS
Chassis
Chassis
Chassis
Chassis
Chassis
Chassis
Chassis
Chassis
Chassis
Chassis
Chassis
Chassis
3,
3,
4,
4,
5,
5,
6,
6,
7,
7,
8,
8,
passes 1
passe 2
passes 1
passe 2
passes 1
passe 2
passes 1
passe 2
passes 1
passe 2
passes 1
passe 2
et 2
Chassis
Chassis
Chassis
Chassis
Chassis
Chassis
Chassis
Chassis
Chassis
Chassis
Chassis
Chassis
3,
3,
4,
4,
5,
5,
6,
6,
7,
7,
8,
8,
passes 1
passe 2
passes 1
passe 2
passes 1
passe 2
passes 1
passe 2
passes 1
passe 2
passes 1
passe 2
et 3
et 3
et 3
et 3
et 3
et 3
et 3
et 3
et 3
et 3
et 3
kPa
POIDS DE
MANUTENTION (KG)
VOLUME D'EAU
(L)
1034
1034
1034
1034
1034
1034
1034
1034
1034
1034
1034
1034
331
166
481
240
562
281
680
340
912
336
841
265
317
159
465
231
526
263
612
306
1234
617
1537
768
2068
2068
2068
2068
2068
2068
2068
2068
2068
2068
2068
2068
390
195
549
272
626
313
748
374
1406
830
1245
739
317
159
465
231
526
263
612
306
1234
617
1533
768
* Ajouter ces informations (poids et volumes)à celles des échangeurs de base.
- Les poids additionnels sont les mêmes pour les évaporateurs et les
condenseurs de même taille.
19
TABLEAU 6
POIDS DU COUVERCLE DES BOITES A EAU DES 19XR (kg)
ECHANGEUR
TYPE DE BOITE A EAU
CHASSIS 3
EVAPORATEUR /
CONDENSEUR
NIH , couvercle percé, 1 passe, 1034 kPa
NIH , couvercle percé, 2 passes, 1034 kPa
NIH , couvercle percé, 3 passes, 1034 kPa
NIH/MWB, couvercle plein, 1034 kPa
NIH , couvercle percé, 1 passe, 2068 kPa
NIH , couvercle percé, 2 passes, 2068 kPa
NIH , couvercle percé, 3 passes, 2068 kPa
NIH/MWB, couvercle plein, 2068 kPa
ECHANGEUR
TYPE DE BOITE A EAU
Connexions
à brides
Connexions
standards
Connexions
à brides
145
145
141
136
186
186
196
181
159
159
154
136
220
235
212
181
220
221
229
172
269
269
282
258
236
245
236
172
303
318
298
258
Connexions
standards
Connexions
à brides
Connexions
standards
Connexions
à brides
279
268
285
194
347
345
361
323
296
301
297
194
381
398
380
323
364
349
371
264
399
383
409
378
380
382
382
265
434
451
432
378
CHASSIS 5
EVAPORATEUR /
CONDENSEUR
NIH , couvercle percé, 1 passe, 1034 kPa
NIH , couvercle percé, 2 passes, 1034 kPa
NIH , couvercle percé, 3 passes, 1034 kPa
NIH/MWB, couvercle plein, 1034 kPa
NIH , couvercle percé, 1 passe, 2068 kPa
NIH , couvercle percé, 2 passes, 2068 kPa
NIH , couvercle percé, 3 passes, 2068 kPa
NIH/MWB, couvercle plein, 2068 kPa
ECHANGEUR
TYPE DE BOITE A EAU
EVAPORATEUR /
CONDENSEUR
NIH , couvercle percé, 1 passe, 1034 kPa
NIH , couvercle percé, 2 passes, 1034 kPa
NIH , couvercle percé, 3 passes, 1034 kPa
NIH/MWB, couvercle plein, 1034 kPa
NIH , couvercle percé, 1 passe, 2068 kPa
NIH , couvercle percé, 2 passes, 2068 kPa
NIH , couvercle percé, 3 passes, 2068 kPa
NIH/MWB, couvercle plein, 2068 kPa
ECHANGEUR
TYPE DE BOITE A EAU
NIH , couvercle percé, 1 passe, 1034 kPa
NIH , couvercle percé, 2 passes, 1034 kPa
NIH , couvercle percé, 3 passes, 1034 kPa
NIH/MWB, couvercle plein, 1034 kPa
NIH , couvercle percé, 1 passe, 2068 kPa
NIH , couvercle percé, 2 passes, 2068 kPa
NIH , couvercle percé, 3 passes, 2068 kPa
NIH/MWB, couvercle plein, 2068 kPa
EVAPORATEUR /
CONDENSEUR
CHASSIS 4
Connexions
standards
CHASSIS 6
CHASSIS 7 - EVAPORATEUR
CHASSIS 7 - CONDENSEUR
Connexions
standards
Connexions
à brides
Connexions
standards
Connexions
à brides
631
610
650
464
900
877
911
711
666
663
667
464
975
986
948
711
547
528
554
417
767
738
777
653
581
580
580
417
839
845
831
653
CHASSIS 8 - EVAPORATEUR
CHASSIS 8 - CONDENSEUR
Connexions
standards
Connexions
à brides
Connexions
standards
Connexions
à brides
830
789
840
671
1220
1177
1224
872
866
859
866
671
1295
1326
1298
872
763
721
772
557
1085
1029
1096
802
798
791
799
557
1156
1169
1147
802
Notes:
NIH
Boîtes à eau à embout
MWB Boîtes à eau marines
NOTE: Le poids des boîtes à eau à embout, 2 passes, 1034 kPa est inclus dans les poids des échangeurs (voir tableau 4).
TABLEAU 7
POIDS DES MACHINES STANDARDS EN FONCTIONNEMENT (kg)
COMPRESSEUR
AVEC ARMOIRE
DE DÉMARRAGE
POINTS
SANS ARMOIRE
DE DÉMARRAGE
A
B
C
D
A
B
C
D
CHASSIS
30-32
35-37
2426
2562
1304
1576
2358
2494
1667
1939
2426
2562
1304
1576
2358
2494
1440
1712
CHASSIS 3
30-32
35-37
40-42
45-47
50-52
55-57
2653
2789
3175
3356
3583
3788
1338
1610
1973
2177
2358
2608
2517
2653
3038
3220
3447
3651
1927
2200
2562
2766
2948
3197
2653
2789
3175
3356
3583
3788
1338
1610
1973
2177
2358
2608
2517
2653
3038
3220
3447
3651
1701
1973
2336
2540
2721
2970
CHASSIS 4
40-42
45-47
50-52
55-57
60-62
65-67
70-72
3583
3764
3991
4195
4354
4603
-
1973
2177
2358
2608
2698
2971
-
3447
3628
3855
4059
4218
4467
-
2562
2766
2948
3197
3288
3560
-
3583
3764
3991
4195
4354
4603
5715
1973
2177
2358
2608
2698
2971
4172
3447
3628
3855
4059
4218
4467
5578
2336
2540
2721
2970
3061
3333
4535
CHASSIS 5
70-72
75-77
80-82
85-87
-
-
-
-
6395
6757
7483
7891
4218
4626
4989
5420
7256
7619
8345
8753
4127
4535
4898
5329
Note: Les poids sont approximatifs. Sont inclus le poids du réfrigérant, celui de
l’eau,des boîtes à eau à embout et des tubes les plus épais.
*Regardant côté compresseur
A = Pied droit évaporateur
B = Pied droit arrière condenseur
C = Pied gauche évaporateur
D = Pied gauche arrière condenseur
Voir schéma de repérage - figure 7 (p22)
20
DÉBITS MAXIMUM ET MINIMUM DES ECHANGEURS (l/s)*
EVAP
1 PASSE
MODÈLE TAILLE
MIN
MAX
MIN
MAX
MIN
MAX
MODÈLE
TAILLE
MIN
MAX
MIN
MAX
MIN
MAX
3
30
31
32
35
36
37
38
46
54
38
46
54
154
185
215
154
185
215
19
23
27
19
23
27
77
92
108
77
92
108
13
15
18
13
15
18
51
62
72
51
62
72
3
30
31
32
35
36
37
41
50
59
41
50
59
163
199
235
163
199
235
20
25
29
20
25
29
81
100
118
81
100
118
14
17
20
14
17
20
54
67
79
54
67
79
4
40
41
42
45
46
47
62
70
77
62
70
77
249
281
307
249
281
307
31
35
38
31
35
38
125
140
154
125
140
154
21
23
26
21
23
26
83
93
112
93
93
112
4
40
41
42
45
46
47
69
78
86
69
78
86
277
312
346
277
312
346
35
39
43
35
39
43
138
156
173
138
156
173
23
26
29
23
26
29
92
104
115
92
104
115
5
50
51
52
55
56
57
83
93
100
83
93
100
332
374
400
332
374
400
42
47
50
42
47
50
166
187
200
166
187
200
28
31
33
28
31
33
111
125
133
111
125
133
5
50
51
52
55
56
57
95
104
112
95
104
112
380
416
450
380
416
450
48
52
56
48
52
56
190
208
225
190
208
225
32
35
37
32
35
37
127
138
150
127
138
150
6
60
61
62
65
66
67
107
115
122
107
115
122
429
462
488
429
462
488
54
58
61
54
58
61
215
231
244
215
231
244
36
38
41
36
38
41
143
154
163
143
154
163
6
60
61
62
65
66
67
121
130
138
121
130
138
484
519
554
484
519
554
61
65
69
61
65
69
242
260
277
242
260
277
40
43
46
40
43
46
161
173
185
161
173
185
7
70
71
72
75
76
77
124
140
152
124
140
152
496
560
609
596
560
609
62
70
76
62
70
76
248
280
305
248
280
305
41
47
51
41
47
51
165
187
203
165
187
203
7
70
71
72
75
76
77
146
163
178
146
163
178
583
650
713
583
650
713
73
81
89
73
81
89
291
325
356
291
325
356
49
54
59
49
54
69
194
217
238
194
217
238
8
80
81
82
85
86
87
140
174
188
160
174
188
562
695
752
639
695
752
70
87
94
80
87
94
281
347
376
320
347
376
47
58
63
53
58
63
187
232
251
213
232
251
8
80
81
82
85
86
87
185
202
219
185
202
219
740
807
874
740
807
874
92
101
109
92
101
109
370
404
437
370
404
437
62
67
73
62
67
73
247
269
291
247
269
291
*
2PASSES
3PASSES
CONDENSEUR
1 PASSE
2PASSES
3PASSES
Les valeurs de débit d'eau sont données pour des tubes standard dans l'évaporateur et le condenseur.
Le débit minimum correspond à une vitesse interne aux tubes de 3'/sec (soit 0.91 m/sec)
Le débit maximum correspond à une vitesse interne aux tubes de 12'/sec (soit 3.66 m/sec)
21
Armoire de démarrage (option)
Schéma de repérage relatif au tableau 7
1
2
D
C
E
3
A
B
5
4
Fig. 7 - Plans dimensionnels
1.
2.
3.
4.
5.
E.
Espace de service pour le moteur (1219mm)
Espace de service recommandé au dessus de la machine (915mm)
610 m
362 mm
Zones de dégagements
Dégagement pour «float valve» variable suivant la hauteur des unités - voir chapitre 2.3 figure 2 - légende N° 28
DIMENSION D’ECHANGEUR
30 à 32
35 à 37
40 à 42
45 à 47
50 à 52
55 à 57
60 à 62
65 à 67
70 à 72
75 à 77
80 à 82
85 à 87
A (Longueur,
avec boîte à eau connexions en tête)
B (Largeur)
C (Hauteur)
A (Longueur, boîte
E***
2 passes*
mm
1 ou 3 passes**
mm
mm
mm
2 passes*
mm
1 ou 3 passes**
mm
mm
mm
4172
4693
4242
4763
4248
4769
4261
4782
4978
5588
4997
5607
4350
4870
4426
4947
4439
4959
4451
4972
5194
5804
5220
5829
1670
1670
1880
1880
1994
1994
2096
2096
2426
2426
2711
2711
2073
2073
2153
2153
2207
2207
2257
2257
2985
2985
3029
3029
4496
5017
4591
5099
4591
5099
4591
5112
5385
5994
5398
6007
4997
5518
5099
5620
5099
5620
5111
5632
6058
6668
6121
6731
250
250
250
250
250
250
250
250
460
460
460
460
*
Il est supposé que les connexions d’évaporateur et de condenseur sont du même côté du refroidisseur.
** La longueur 1 ou 3 passes est applicable si l’évaporateur ou le condenseur (ou les deux) sont de type à 1 ou 3 passes
*** Dégagement pour «float valve» variable suivant la hauteur des unités - voir chapitre 2.3 figure 2 - légende N° 28
22
D
marine - non illustré)
3747
4343
3747
4343
3747
4343
3747
4343
4267
4877
4267
4877
1
2
3
4
5
6
Tuyauterie de bipasse gaz chauds
Tube d’aspiration compresseur (boulonné)
Tuyauterie de récupération d’huile
Boîte pour connexions de l’armoire de démarrage (boulonné)
Assemblage des échangeurs (boulonnés)
Support plaque tubulaire
7
8
9
10
A
B
C
Tuyauterie de refroidissement moteur
Tuyauterie de retour de refroidissement moteur
Fixations du compresseur (boulonnés)
Tuyauterie liquide
Condenseur
Evaporateur
Compresseur
Fig. 8 - Plans dimensionnels - Evaporateur, vue de côté
1
2
3
4
Moteur des aubes de pré-rotation
Boîte de dérivation
Joint du coude de refoulement
Câble du transducteur HP
Fig. 9 - Vue du dessus de l'unité
23
1
2
3
4
Câble sonde température moteur
Connexion du câblage de sonde de température palier
Câble du transducteur de pression du réservoir d’huile
Câble de sonde de température d'huile
5
6
7
Câble de pression de refoulement huile
Sonde de température de refoulement
Connexion pour pressostat haute pression (DBK/SDBK)
Fig. 10 - Détails du compresseur
12
1
2
11
3
4
10
5
9
8
6
7
1
2
3
4
5
6
Câble du moteur des aubes de pré-rotation
Moteur diffuseur (pour compresseur XR5 seulement)
Câble de pression de sortie d’eau au condenseur
Câble de température de sortie d’eau au condenseur
Câble de température d’entrée d’eau au condenseur
Câble de pression d’entrée d’eau au condenseur
7
8
9
10
11
12
Câble de température d’entrée d’eau à l’évaporateur
Câble de pression d’entrée d’eau à l’évaporateur
Câble de température de sortie d’eau à l’évaporateur
Câble de pression de sortie d’eau à l’évaporateur
Ecran de contrôle du refroidisseur (CVC)
Moteur des aubes de pré-rotation
Fig. 11 - Vue arrière de l’unité
24
3.4 - Pose des supports de la machine
Les utilisations types de ces unités sont la réfrigération et
ne requièrent pas de tenir aux séismes. La tenue aux
séismes n'a pas été vérifiée.
3.4.1 - Installation d’une isolation standard
Les figures 12 et 13 ci-dessous illustrent la position des
plaques de support et des patins qui absorbent les forces de
flexion dues au cisaillement, qui ensemble constituent le
système standard de support de la machine.
3.4.2 - Installation d’un accessoire de mise à niveau (si
besoin est)
En cas de sols à surface irrégulière ou autres, il peut s’avérer
nécessaire d’utiliser des socles accessoires (fournis par Carrier
et à installer sur place) et des patins de mise à niveau. Voir les
figures 13 et 15.
Mettre le groupe de niveau à l’aide des vis vérins des socles
d’isolation. Utiliser un niveau d’au moins 600 mm de long.
Pour que le support du groupe soit adéquat et dure longtemps,
il est indispensable de bien choisir et de bien appliquer le
ciment. Carrier conseille d’utiliser uniquement un ciment du
type époxy, pré-mélangé, anti-retrait. Pour appliquer ce
ciment,
observer les instructions du fabricant.
· Vérifier les plans d’agencement du groupe pour connaître
l’épaisseur de ciment nécessaire.
· Appliquer de la cire aux vis vérins pour pouvoir les retirer
facilement du ciment par la suite.
· Le ciment doit être étalé jusqu’au dessus de la base du socle
et il ne doit y avoir aucun vide dans le ciment en dessous
des socles.
· Laisser le ciment sécher et se solidifier conformément aux
instructions du fabricant avant de mettre le groupe en
marche.
· Retirer les vis vérins des patins de mise à niveau, une fois
que le ciment s’est solidifié.
2
3
1
1
2
3
Fixation accessoire de mise à niveau
Condenseur
Evaporateur
TAILLE ECHANGEUR
EVAPORATEUR / CONDENSEUR
30-32
35-37
40-42
45-47
50-52
55-57
60-62
65-67
70-72
75-77
80-82
85-87
A
mm
B
mm
4001
4525
4001
4525
4001
4525
4001
4525
4620
5229
4620
5229
1670
1670
1880
1880
1994
1994
2096
2096
2426
2426
2711
2711
Fig. 12 - Encombrement au sol du groupe
25
1
2
3
4
Plaque de support
Pied de la machine
Ligne de base de niveau
Patins absorbant la flexion
Notes
1. Le kit comprend 4 patins absorbant la flexion due au cisaillement
Fig. 13 - Isolation standard
3.4.3 - Installation de ressorts d’isolation
Au titre d’accessoire, on peut se procurer auprès de Carrier des
ressorts d’isolation, à installer sur place. Ceux-ci peuvent aussi
être fournis sur le lieu d’implantation.
Les ressorts doivent être placés directement sous les pieds des
machines, ou sous les soleplates. Voir figure 15.
1
2
3
4
5
A partir des données du projet, établir les détails spécifiques
concernant le montage du groupe sur ressorts et la répartition
du poids. En outre, vérifier les données du projet quant aux
méthodes de support et isoler les tuyauteries qui sont reliées à
des groupes montés sur ressorts.
1
3
4
5
6
7
8
Voir notes
Plaque de support
Pied de la machine
Vis à vérins (voir notes 3)
Ligne de base de niveau
35 mm
Patin de mise à niveau
NOTES:
1.
Les dimensions sont en mm.
2.
L’ensemble de socle accessoire (fourni par Carrier, installé sur le
lieu d’implantation) comprend 4 socles, 16 vis vérins et des
patins de mise à niveau.
3.
Les vis vérins doivent être enlevées une fois que le ciment s’est
solidifié.
4.
L’épaisseur du ciment peut varier selon la quantité nécessaire
pour mettre le groupe de niveau. Utiliser uniquement du ciment
pré mélangé antiretrait, Celcote HT-648 ou Master Builders 636,
d’une épaisseur de 38,1 à 57 mm.
Fig. 14 - Accessoire de mise à niveau
26
Accessoire ressort d'isolation
Accessoire socle se fixe au ressort
Fondations de niveaux
Patins résistant à la flexion due au cisaillement fixés au haut et
au bas du ressort
Plaque support
Fig. 15 - Ressorts d'isolation du 19XR
3.5 - Le raccordement des conduites en eau
Pour le raccordement en eau des unités, se référer aux plans
dimensionnels certifiés livrés avec la machine montrant les
positions et dimensions des entrées et sorties d’eau des
échangeurs.
Les tuyauteries ne doivent transmettre aucun effort axial,
radial aux échangeurs et aucune vibration.
L’eau doit être analysée ; le circuit réalisé doit inclure les
éléments nécessaires au traitement de l’eau: filtres, additifs,
échangeurs intermédiaires, purges, évents, vanne
d’isolement, etc, en fonction des résultats, afin d'éviter
corrosion, encrassement, détérioration de la garniture de la
pompe...
Consulter tout manuel traitant de ce sujet ou un spécialiste.
3.5.1 - Installation des conduites d’eau vers les échangeurs de chaleur
Installer les tuyaux en se basant sur les données du projet,
les plans des tuyauteries, et les procédures décrites cidessous. Une installation de tuyauterie type est illustrée
figure 16.
ATTENTION
Le matériau isolant fourni d’usine n’est pas inflammable
mais peut être endommagé par une flamme nue ou des
étincelles provoquées lors du soudage. Protéger le matériau
isolant à l’aide d’une bâche mouillée.
Enlever les sondes et capteurs de l’eau glacée et de l’eau
du condenseur avant d’effectuer toute soudure pour relier
les conduites aux connections. Voir la figure 11. Remettre
les sondes et capteurs en place une fois que les soudures
sont terminées.
1. Décaler les brides des tuyaux de telle sorte que l’on puisse
retirer le couvercle de boîte à eau pour les besoins de l’entretien, et pour que l’on dispose des dégagements nécessaires au
nettoyage des tuyaux. L’option de boîte à eau marine ne
nécessite pas de brides; toutefois, les tuyaux d’eau ne doivent
pas passer devant la boîte à eau, sans quoi l’accès en serait
bloqué.
2. Prévoir des ouvertures dans la tuyauterie d’eau pour les
manomètres et les thermomètres requis. Pour assurer un bon
mélange et une température stable, les doigts de gant des
thermomètres dans la conduite de départ de l’eau doivent
avoir au moins 50 mm de profondeur.
3. Poser des purgeurs d’air en tous les points les plus élevés
de la tuyauterie pour évacuer l’air et empêcher les pompages.
4. Placer des tiges de suspension pour les tuyaux aux endroits
nécessaires. S’assurer qu’aucun poids ni aucune contrainte
n’est imposé(e) aux gicleurs des boîtes à eau ni aux brides.
5. utiliser des raccords souples pour réduire la transmission des vibrations.
6. L’eau doit s’écouler dans le sens indiqué figure 16
NOTA: La conduite de l’eau de retour est toujours la plus
basse des deux gicleurs. L’eau de départ est toujours dans le
gicleur supérieur, pour l’évaporateur comme pour le
condenseur.
7. Les détecteurs du débit d’eau doivent être étanches à la
vapeur, posés sur le dessus d’un tronçon de tuyau horizontal,
et éloignés de tout coude d’une distance égale à au moins 5
fois le diamètre du tuyau.
8. Poser des tuyaux d’évent et de vidange des boîtes à eau,
conformément aux données du projet. Tous les raccords
doivent être du type FPT 3/4 de pouce.
9. Boucher les conduites de vidange inutilisées des boîtes à
eau à l’aide de bouchons, ainsi que les orifices d’évents
inutilisés.
10. Installer un système de tirage au vide en option ou un
système de tirage au vide avec réservoir de stockage (se
référer au manuel d'installation N°29999) Voir aussi les
figures 18 et 19 page 29.
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Purgeur
Sortie d'eau au condenseur
Entrée d'eau au condenseur
Vanne isolement
Manomètres
Doigts de gants pour thermomètre (option)
Tige de suspension du tuyau
Entrée d'eau froide
Sortie d'eau froide
Vidange eau
Fig. 16 - Tuyauterie type des connexions d'eau hors fourniture carrier
27
Châssis 3 - 4 - 5 - 6 (voir tableau ci-dessous)
W
X
Y
Z
Côté moteur
Côté compresseur
Condenseur
Evaporateur
Châssis 7 - 8 (voir tableau ci-dessous)
Codes configuration des connexions eau pour toutes les boîtes à eau à embout standard
PASSES
1
2
3
BOITE A EAU EVAPORATEUR
ENTRÉE
8
5
7
4
7
4
SORTIE
5
8
9
6
6
9
BOITE A EAU CONDENSEUR
CODE ARRANGEMENT*
A
B
C
D
E
F
ENTRÉE
11
2
10
1
10
1
SORTIE
2
11
12
3
3
12
* Se référer aux plans certifiés
Fig. 17 - arrangement des connexions eau sur boites a eau a embout
28
CODE ARRANGEMENT*
P
Q
R
S
T
U
1a
1b
2
3
4
5
6
7
8
10
11
Vannes de service sur la machine
Vannes de service sur la machine
Vannes de service du groupe
Vannes de service du groupe
Vannes de service du groupe
Vannes de service du groupe
Event du réservoir de stockage
Vanne de charge de la machine
Vanne de refoulement du compresseur
Vanne de charge du fluide frigorigène au
réservoir
Vanne d'isolement de l'évaporateur
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
Vanne d'isolement du condenseur
Vanne de refroidissement sur tuyauterie
moteur
Vanne d'isolement du gaz chaud en option
Vanne solénoïde pour bipasse gaz chaud
Détendeur linéaire
Condenseur
Evaporateur
Réservoir de stockage
Connexion pour chargement
Vanne de refoulement compresseur
Vanne d’aspiration compresseur
23
24
25
26
A
B
C
Compresseur du groupe de transfert
Séparateur d’huile
Alimentation d’eau au condenseur
Condenseur du groupe de transfert
Vanne de service sur le groupe de transfert
Vanne de service sur la machine
Maintenir au moins 610 mm d'espace
autour du réservoir de stockage pour la
maintenance
Fig. 18 - Schéma de la tuyauterie du système de tirage au vide en option avec réservoir de stockage
1a
1b
2
3
4
5
7
8
11
Vannes de service sur la machine
Vannes de service sur la machine
Vannes de service du groupe
Vannes de service du groupe
Vannes de service du groupe
Vannes de service du groupe
Robinet de charge de la machine
Vanne sur la conduite de refoulement du
compresseur
Vanne d'isolement de l'évaporateur
12
13
14
15
16
17
18
19
Vanne d'isolement du condenseur
Vanne de la tuyauterie de refroidissement
moteur
Robinet d'isolement du gaz chaud en
option
Vanne solénoïde pour bipasse gaz chaud
Détendeur linéaire
Condenseur
Evaporateur
Vanne de refoulement compresseur
20
21
22
23
24
A
B
Vanne d’aspiration compresseur
Compresseur du groupe de transfert
Séparateur d’huile
Alimentation d’eau au condenseur
Condenseur du groupe de transfert
Vanne de service sur le groupe de transfert
Vanne de service sur la machine
Fig. 19 - Schéma de la tuyauterie du système de tirage au vide sans réservoir de stockage
29
3.5.2 - Installation de purges et de soupapes de sécurité
Le groupe refroidisseur 19XR est équipé en usine de
soupapes de sécurité situées sur les viroles de l’évaporateur
et du condenseur. Voir figure 20 pour la taille et l’emplacement de ces dispositifs.
Ces soupapes sont montées sur des vannes à boule plombées en position ouverte.
Cette vanne permet d’isoler et d’enlever la soupape pour le
tarage ou le changement de soupape.
Lors d’un changement de soupape, ne pas laisser la machine sans soupapes. N’enlever cette soupape que si le
risque d’incendie est complètement maîtrisé et est sous le
control de l’exploitant. La moitié des soupapes est suffisante pour protéger contre l’incendie. L’autre moitié peut
être démontée pour changement (voir consigne de sécurité).
Mettre les dispositifs de décharge à l’atmosphère conformément à la norme nationale en vigueur (par exemple la
NFE 35400 en France et la EN 378 lorsqu’elle sera applicable) sur la sécurité des appareils frigorifiques ainsi qu’à
toute autre réglementation concernée.
DANGER
La mise à l’atmosphère de fluide frigorigène dans des
locaux confinés risque de déplacer l’oxygène et de provoquer l’asphyxie.
1. Si les soupapes de décharge sont posées sur des collecteurs, la surface transversale de la conduite de décharge
doit être égale au moins à la somme des surfaces nécessaires pour des conduites de décharge individuelles.
2. Prévoir un bouchon à proximité de l’orifice de sortie de
chaque dispositif de décharge pour effectuer la détection
des fuites. Fournir des raccords de tuyaux qui permettent
de débrancher périodiquement les tuyaux d’évents pour
inspecter le mécanisme de la soupape.
3. Les tuyaux qui vont jusqu’aux soupapes de décharge ne
doivent pas imposer de contraintes à la soupape proprement dite. Prévoir des supports adéquats pour les tuyaux.
Sur les machines montées sur ressorts, il est indispensable
de disposer d’un tronçon de tuyau souple près d’un tel
dispositif.
4. Recouvrir l’évent extérieur d’un capuchon pare-pluie et
poser un tuyau d’évacuation des condensats au point le plus
bas du tuyau d’évent pour empêcher l’accumulation d’eau
dans le côté atmosphère du dispositif de décharge.
5. Equiper les tuyauteries de raccordements qui permettent
de les débrancher pour inspecter les tuyauteries.
Fig. 20 - implantation des soupapes
3.6 - Branchements électriques
Le câblage posé sur site doit être réalisé conformément aux
schémas de câblage du projet et à toutes les réglementations
électriques concernées.
Les schémas de câblage du présent manuel (figure 21) sont
fournis à titre purement indicatif et ne représentent pas une
installation réelle; respecter les schémas de câblage propres
au projet particulier.
NOTA:
Les câbles sont en général du genre 05VK ou 07VK, âme
cuivre non étamée, supportant 105°C en permanence sur
l’âme.
Les sections ne sont pas inférieures à celles précisées dans la
norme EN 60204-1.
Les épaisseurs et qualité d’isolant sont, à chaque fois que
nécessaire, adaptées aux contraintes de mise en oeuvre et
préparation de câblage, cossage, montage de connecteurs
spécifiques etc...
Les couleurs des fils sont généralement: rouge, noir, blanc,
pour les 3 fils du bus, rouge pour tous les communs 24, 115,
230 V.a.c., orange pour tous les fils des circuits exclus, bleu
pour les circuits CC, brun pour tous les autres câbles.
Les câbles sont repérés tout du long, un repère tous les 4 cm
environ, selon un système équipotentiel, les numéros des
repères sont ceux des schémas électriques CARRIER;
Les câbles sont attachés par collier à l’abord des composants
et cheminent en goulotte PVC autoextinguible ! Les connecteurs terminent le toron du bus en conformité avec les plans
CARRIER
ATTENTION:
Ne pas amener de basse tension dans la boite contrôle. Seuls
les câblages supplémentaires réalisés à partir de tension
inférieure à 50V sont autorisés.
Ne pas tenter de mettre le compresseur ou la pompe à huile
en marche (même pour en vérifier simplement la rotation) ni
appliquer de tension de contrôle de quelque nature que ce soit
tant que la machine est sous vide pour la déshydratation. Il
en résulterait une détérioration de l’isolation du moteur et de
graves dégâts.
EFFECTUER LES CONNEXIONS NECESSAIRES AUX
SIGNAUX DE COMMANDE ENTRANTS
Il est possible de prévoir le câblage d’un interrupteur de
sécurité en plus, et d’un contact de marche/arrêt commandé à
distance, raccordés à la plaquette de connexions du démarreur. Des sondes supplémentaires et des modules du réseau
confort de Carrier peuvent aussi être ajoutés. Ceux-ci sont à
relier à la boîte de contrôle, comme l’indiquent la figure 21.
30
3.6.1 - Normes et précautions d’installation
Les unités n’ont qu’un seul point de raccordement puissance.
L’armoire de démarrage (optionnelle) renferme:
- Les équipements de démarrage (standard)
- La protection du moteur (standard)
- Le module de pilotage de démarrage ISM
- Le module de contrôle CCM
- L’écran de contrôle CVC
La boîte de contrôle (pour unité standard) comprend
principalement:
- Le transformateur du circuit de contrôle
- Le contrôle de la pompe à huile et du réchauffeur
d’huile
- Le module de contrôle CCM
- L’écran de contrôle CVC
Raccordement sur chantier:
Tous les raccordements au réseau et les installations électriques
doivent être effectués en conformité avec les réglementations
applicables au lieu d’installation *.
Par exemple, en France, doivent être respectées, entre autres,
les exigences de la norme NFC 15 100.
Les unités Carrier 19XR sont conçues pour un respect aisé de
ces réglementations *, la norme Européenne EN 60204-1*
(sécurité des machines - équipement électrique des machines
première partie: règles générales) étant prise en compte, pour
concevoir les équipements électriques de la machine.
*Note:
la norme EN 60 204-1 est un bon moyen de répondre aux
exigences de la directive machine & 1.5.1.
Généralement, la recommandation nominative CEI 364 est
reconnue pour répondre aux exigences des directives d’installation. L’annexe B de la norme EN 60204-1 permet de prendre
en compte les caractéristiques des équipements électriques des
machines. Voir partie 3. 6. 2 pour les caractéristiques électriques des unités 19XR.
L’environnement pour le fonctionnement des 19XR est
spécifié ci-dessous:
- Gamme de température ambiante: +5 à 40°C**
- Gamme d’humidité (non condensable):
- 90% HR à 20°C
- 50% HR à 40°C.(si les conditions d’installations le
nécessitent, préconiser l’option tropicalisation).
- Altitude: ≤ 2000 m.
- Installation à l’intérieur des locaux
- Présence d’eau: classification AD2** (possibilités de chutes
de gouttelettes d’eau)
- Présence de corps solides: classification AE2** (présence de
poussières non significatives)
- Compétences des personnes:
- Etre utilisé par un technicien confirmé en réfrigération et
avoir suivi une formation spécifique sur un produit de
type 19XR.
- Classification BA4** (personne qualifiée selon la CEI 364)
jusqu’à 1000 V.
La protection des conducteurs d’alimentation contre les
surintensités n’est pas fournie avec l’unité.
Note: Si des aspects particuliers d’une installation nécessitent
des caractéristiques différentes de celles listées ci-dessus (ou
non évoquées), contacter l’usine.
3.6.2 - Caractéristiques électriques des moteurs.
NOTA: pour les 60Hz, consultez CARRIER.
50 Hz MOTEURS - EFFICACITE STANDARD - TAILLE B
Tension
Basse seulement
Taille
moteur
Caractéristiques
électriques moteur
Max lkW
230 V
346V
400V
BDS
RLA per IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
100
2,85
546
1763
1,87
339
1093
1,62
300
966
BES
RLA per IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
135
2,80
655
2114
1,86
438
1414
1,61
372
1200
BFS
RLA per IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
170
2,78
801
2585
1,85
534
1723
1,60
475
1533
BGS
RLA per IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
204
2,79
1033
3333
1,84
615
1983
1,59
532
1715
BHS
RLA per IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
247
2,72
1192
4133
1,81
784
2729
1,56
627
2191
50 Hz MOTEURS - EFFICACITE STANDARD - TAILLE C
Tension
Basse et Moyenne
Taille
moteur
Caractéristiques
Max
électriques moteur lkW
230V
346V
400V
3000V
3300V
CDS
RLA per IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
199
2,92
1432
4495
1,95
959
3008
1,63
653
2055
0,22
194
0,20
194
CES
RLA per IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
219
2,86
1523
4784
1,86
921
2904
1,62
653
2055
0,22
214
0,2
212
CLS
RLA per IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
243
2,93
1727
5404
1,92
1082
3394
1,65
825
2591
0,21
241
0,2
236
CMS
RLA per IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
267
2,79
1542
4820
1,83
833
2603
1,60
730
2281
0,22
258
0,2
254
CNS
RLA per IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
295
2,79
1446
4518
1,83
2670
854
1,68
896
2800
0,22
291
0,19
285
CPS
RLA per IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
323
2,76
1534
4795
1,83
1020
3187
1,62
952
2973
0,21
325
0,2
292
CQS
RLA per IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
360
2,76
1542
4820
1,94
1303
4072
1,6
952
2973
0,21
346
0,19
343
Voir légende page suivante
- Présence de substances corrosives et polluantes: classification AF1 **(négligeable)
- Vibrations, chocs: AG2**, AH2**
- Variations de fréquence: ± 2 Hz.
** Le niveau de protection requis au regard de ces codes est IP21B (selon le document de
référence CEI 529).
Toutes les unités 19XR étant IP23B remplissent cette condition de protection.
Si les conditions d’installation le nécessitent, sélectionner l’option IP renforcée (IP44C).
31
50 Hz MOTEUR - HAUTE EFFICACITE - TAILLE B
Caractéristiques électriques des moteurs ( suite ).
50 Hz MOTEUR - EFFICACITE STANDARD- TAILLE D
Caractéristiques
électriques moteur
Max lkW
230 V
346V
400V
BDH
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
99
2,87
801
2585
1,91
534
1723
1,67
475
1533
Basse
Taille Caractéristiques
moteur électriques
moteur
Max 230V
IkW
346V
400V Max
IkW
3000 V 3300 V Max 6300 V
IkW
BEH
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
340
2,70 1,79
1679 1160
5468 3776
1,55
963
3142
339
0,218
332
0,197
301
-
-
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
134
DBS
2,87
1033
3333
1,86
615
1983
1,61
532
1715
BFH
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
366
2,70 1,79
1681 1163
5483 3794
1,55
965
3147
370
0,216
373
0,197
344
-
-
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
171
DCS
2,72
1040
3598
1,83
791
2739
1,58
656
2282
BGH
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
394
2,70 1,79
1821 1184
5926 3865
1,55
1025
2248
395
0,217
439
0,197
378
391
0,103
252
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
206
DDS
2,75
1455
5023
1,80
787
2742
1,58
821
2842
BHH
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
416
2,68 1,78
2185 1418
7083 4609
1,54
1260
4096
419
0,217
439
0,197
378
415
0,103
256
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
241
DES
2,73
1453
5047
1,79
786
2745
1,56
819
2846
DFS
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
449
2,68 1,78
2189 1421
7110 4626
1,54
1262
4108
453
0,216
419
0,196
427
447
0,103
256
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
485
2,68 1,78
2644 1581
8593 5150
1,54
1402
4563
499
0,215
480
0,196
422
492
DHS
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
528
2,74 1,78
2397 1837
7490 5972
1,54
1561
5075
525
0,213
513
0,192
563
527
DJS
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
597
-
1,54
1437
4692
565
0,214
513
0,193
565
563
1,78
1727
5640
Haute
Basse seulement
Taille
moteur
Tension
DGS
Moyenne
Tension
50 Hz MOTEUR - HAUTE EFFICACITE - TAILLE C
Tension Basse et Moyenne
Taille
moteur
Caractéristiques
Max
électriques moteur lkW
230V
346V
400V
3000V
3300V
CDH
196
0,103
309
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
2,86
1586
5002
1,90
1061
3345
1,64
902
2848
0,22
236
0,20
229
CEH
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
214
0,103
313
2,77
1577
5087
1,88
1142
3685
1,63
1013
3266
0,22
288
0,20
242
CLH
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
239
2,76
1768
5703
1,83
1165
3758
1,59
1032
3328
0,22
331
0,20
287
CMH
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
263
2,92
1959
6765
1,93
1253
4343
1,63
928
3227
0,22
333
0,20
291
CNH
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
292
2,87
1922
6663
1,90
1233
4278
1,70
1278
4417
0,22
393
0,20
364
0,103
312
50 Hz MOTEUR - EFFICACITE STANDARD - TAILLE E
Tension
Basse
Moyenne
Taille
moteur
Caractéristiques
électriques moteur
Max,
IkW
Max,
IkW
EHS
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
603
1,62
1,988
6,308
607
0,214
675
0,194
578
CPH
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
320
2,83
1897
6592
1,91
1385
4801
1,67
1263
4370
0,22
395
0,20
369
EJS
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
646
1,62
2,289
7,266
648
0,213
753
0,192
631
CQH
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
358
2,88
2243
7751
1,89
1384
4812
1,65
1263
4389
0,22
460
0,20
389
EKS
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
692
1,58
2,192
6,984
701
0,211
767
0,192
749
ELS
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
746
1,60
2,493
7,927
756
0,210
940
0,191
838
EMS
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
809
1,59
2,493
7,927
819
0,210
937
0,191
841
ENS
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
876
1,64
3,394
10,498
886
0,209
1058
0,190
963
EPS
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
931
1,62
3,466
11,004
943
0,210
1061
0,191
965
LEGENDE
lkW
LRA Star
LRA Delta
OLTA
RLA
400V
— Puissance absorbée compresseur (Kilowatts)
— Courant à rotor bloqué configuration étoile
— Courant à rotor bloqué configuration triangle
— Courant de surcharge (= RLA x 1.08)
— Courant nominal
3000 V 3300 V
50 Hz MOTEUR - HAUTE EFFICACITE - TAILLE D
Tension
Basse
Taille Caractéristiques
moteur électriques
moteur
Max 230V
IkW
346V
400V Max
IkW
3000 V 3300 V Max 6300 V
IkW
DBH
Haute
2,68 1,78
1831 1228
5966 4008
1,54
1027
3350
333
0,218
440
0,197
395
-
-
2,69 1,78
2064 1297
6707 4230
1,54
1097
3574
365
0,216
468
0,197
423
-
-
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
337
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
361
DDH
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
390
2,68 1,78
2016 1401
6567 4561
1,54
1161
3790
391
0,217
506
0,197
450
391
0,103
278
DEH
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
413
2,68 1,78
2017 1399
6564 4570
1,55
1240
4038
414
0,216
546
0,197
523
414
0,104
304
DFH
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
438
2,69 1,78
2544 1648
8288 5366
1,54
1292
4217
442
0,215
580
0,195
510
446
0,103
302
DGH
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
480
-
1,78
1740
5673
1,54
1478
4817
488
0,215
624
0,197
615
489
0,102
321
DHH
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
513
-
1,78
1740
5679
1,54
1478
4823
516
0,213
894
0,193
832
523
0,103
367
DJH
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
552
-
1,78
1741
5689
1,54
1480
4837
550
0,21
851
0,194
928
556
0,103
403
DCH
Voir légende et notes page suivante
32
Moyenne
Caractéristiques électriques des moteurs ( suite ).
DONNEES ELECTRIQUES DES ORGANES ELECTRIQUES
(3 Phases, 50 Hz)
50 Hz MOTEUR - HAUTE EFFICACITE - TAILLE E
Tension
Basse
Moyenne
Moyenne
kW
Tension nominale Tension
V-PH-Hz
moteur
Min/Max
INRUSH
kva
SEALED
kva
Pompe à
huile
1,50
230-3-50
393-3-50
11,15
8,30
1,93
1,76
Taille
moteur
Caractéristiques
électriques moteur
Max.
IkW
EHH
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
602
1,60
2,075
6600
604
0,210
672
0,193
697
608
0,100
338
EJH
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
645
1,58
2,192
6984
646
0,210
807
0,190
707
651
0,100
397
EKH
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
689
1,57
2,347
7505
692
0,210
872
0,192
827
696
0,100
426
ELH
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
744
1,57
2,347
7505
750
0,210
1055
0,191
901
754
0,100
467
EMH
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
808
1,58
2,738
8720
811
0,210
1047
0,191
901
817
0,100
465
Item
Contrôle
ENH
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
875
1,61
3,541
11257
879
0,210
1154
0,191
1137
883
0,100
586
Réchaufeur de 115 - 1/50
carter
EPH
RLA par IkW
Motor LRYA
Motor LRDA
930
1,60
3,499
11124
937
0,210
1151
0,191
1130
941
0,100
586
LEGENDE
lkW
LRYA
LRDA
OLTA
RLA
Max.
IkW 3000 V
Item
Haute
400V
3300 V
Max.
lkW
6300V
— Puissance absorbée compresseur (Kilowatts)
— Courant à rotor bloqué configuration étoile (LRA)
— Courant à rotor bloqué configuration triangle (LRA)
— Courant de surcharge (= RLA x 1.08) - Courant maximum absorbé par le moteur
— Courant nominal
220/240
346/440
Note:
FLA (courant nominal maximum) =
3 x tension )
Sealed kva (puissance apparente de maintient ) x 1000 / (
LRA (Courant à rotor bloqué) =Inrush kva (puissance apparente à l’appel )
x1000 / (
3 x tension)
DONNEES ELECTRIQUES DES ORGANES ELECTRIQUES
(115/230 Volt, 1 Phase, 50 Hz)
Tension
24 V AC
SEALED kva Moyenne (Watts)
0.16
160
-
1800
Notes:
1. Le réchauffeur de carter fonctionne uniquement lorsque le compresseur est à
l’arrêt.
2. L’alimentation de contrôle du réchauffeur de carter doit être assurée lors
de l’arrêt des compresseurs pour la continuité des opérations de la
machine
NOTES:
1. Tensions standards:
50Hz
Tension nominale
Plage d'utilisation
230
346
400
3000
3300
6300
220 à 240 v
320 à 360 v
380 à 415 v
2900 à 3100 v
3200 à 3400v
6000 à 6600 v
Les plaques signalétiques des moteurs peuvent être marquées pour n’importe
quelle tension du tableau ci-dessus. Les refroidisseurs ne seront pas
sélectionnés à des tensions hors des plages indiquées.
2. Pour établir les grandeurs électriques de votre machine, utiliser les formules
suivantes (au cas où la tension exacte ne serait pas indiquée sur les tableaux/
Tension listée
RLA = listé RLA
x
___________________
Tension sélectionnée
Tension listée
OLTA = listé OLTA
x
___________________
Tension sélectionnée
Tension listée
LRA = listé RLA
x
___________________
Tension sélectionnée
Exemple : trouver le courant nominal pour un moteur donné pour
1.14 ampères par kW consommé.
575
RLA = 1.14
x
______ = 1.19
550
33
3.6.3 - Section des câbles recommandée
Le dimensionnement des câbles est la charge de l’installateur
en fonction de caractéristiques et réglementations propres à
chaque site d’installation, ce qui suit est donc seulement
donné à titre d’indication et n’engage sous aucune forme la
responsabilité de CARRIER. Le dimensionnement des câbles
effectué, l’installateur doit déterminer à l’aide du plan
dimensionnel certifié, la facilité de raccordement et doit
définir les adaptations éventuelles à réaliser sur site.
Les connections livrées en standard, pour les câbles d’arrivée
puissance client, sur l’interrupteur/sectionneur général sont
conçues pour recevoir en nombre et en genre les sections
définies dans le tableau ci-dessous.
Les calculs ont été effectués en utilisant le courant maximum
possible sur la machine.
Dans l’étude, les modes de poses normalisés, selon CEI 60 364
tableau 52C, suivants ont été retenus:
N°13: Chemins de câble horizontaux perforés (section de
câble minimum).
N° 41: Caniveau fermé.
L’étude à pris en compte les câbles en isolant PVC ou XLPE, à
âme cuivre ou aluminium. Une température ambiante
maximum de 45°C.
La longueur de câble mentionnée limite la chute de tension < à
5%.
IMPORTANT: Avant le raccordement des câbles électriques
de puissance (L1 - L2 - L3), vérifier impérativement l’ordre
correct des 3 phases avant de procéder au raccordement sur
l'interrupteur sectionneur principal.
3.6.3.1 - Câblage de commande sur site*
Consulter le manuel "19XR - Régulation PIC II" et le schéma
de câblage électrique certifié fourni avec l’unité pour le
câblage de commande sur site des éléments suivants:
Asservissement de pompe de l’évaporateur (obligatoire)
Bouton marche/arrêt à distance (J2 5/6)** ISM
Report d’alarme (J9 15/16)** ISM
Régulation de la pompe du condenseur (1A 1B) ISM ou
(0-5V)
Décalage point de consigne à distance (4-20mA)
(J5-3/4)** CCM
Détection de fuite de réfrigérant (J5 5/6) CCM
Limiteur de demande (J5 1/2)** CCM
Pourcentage puissance en fonctionnement (J8 1/2)**
CCM
* Consulter le chapitre 2.2 - Abbréviations
** (noms de port - de connexion/numéro de borne) - Voir le
schéma électrique fourni avec la machine.
3.6.3.2 - Tableau de sélection des câbles minimum (N°13) et maximum (N°41) raccordables
400V/3pH/50hz
Compresseurs H (Haute efficacité - voir chapitre 2.3)
Codes
moteur
du compr.
Sections
minimum
mm²
Type
de cable
L (m)
Sections
maximum
mm²
Type
de cable
L (m)
Boite
raccordement
client*
ICC
sous 415V
ICC disjoncteur
de tête QF101
BDH
BEH
BFH
BGH
BHH
1 x 50mm²
1 x 70mm²
1 x 120mm²
1 x 150mm²
1 x 185mm²
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
162
168
185
188
190
1 x 95mm²
1 x 150mm²
1 x 240mm²
2 x 95mm²
2 x 120mm²
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
195
210
225
195
205
NON
NON
NON
NON
NON
20 kA
20 kA
20 kA
23 kA
23 kA
40 kA
40 kA
40 kA
40 kA
40 kA
CDH
CEH
CLH
CMH
CNH
CPH
CQH
CRH
1 x 150mm²
1 x 185mm²
1 x 185mm²
1 x 240mm²
1 x 240mm²
2 x 95mm²
2 x 120mm²
2 x 120mm²
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
188
190
190
192
192
172
185
185
2 x 95mm²
2 x 120mm²
2 x 120mm²
2 x 150mm²
2 x 185mm²
2 x 240mm²
2 x 240mm²
3 x 240mm²
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
195
205
205
210
220
225
225
280
NON
NON
NON
NON
NON
NON
NON
OUI
23 kA
23 kA
23 kA
25 kA
25 kA
28 kA
28 kA
35 kA
40 kA
40 kA
40 kA
40 kA
40 kA
40 kA
40 kA
50 kA
DBH
DCH
DDH
DEH
DFH
DGH
DHH
DJH
2 x 95mm²
2 x 120mm²
2 x 120mm²
2 x 120mm²
2 x 150mm²
2 x 185mm²
2 x 185mm²
2 x 240mm²
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
172
185
185
185
188
190
190
190
4 x 120mm²
4 x 150mm²
4 x 150mm²
4 x 185mm²
4 x 185mm²
4 x 240mm²
4 x 240mm²
4 x 240mm²
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
290
300
300
310
310
320
320
320
NON
NON
NON
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
28 kA
28 kA
28 kA
35 kA
35 kA
35 kA
35 kA
38 kA
40 kA
40 kA
40 kA
50 kA
50 kA
50 kA
50 kA
50 kA
EHH
EJH
EKH
ELH
EMH
ENH
EPH
2 x 240mm²
3 x 185mm²
3 x 185mm²
3 x 240mm²
3 x 240mm²
4 x 240mm²
4 x 240mm²
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
190
215
215
218
218
235
235
4 x 240mm²
6 x 185mm²
6 x 185mm²
6 x 240mm²
6 x 240mm²
6 x 185mm²
6 x 240mm²
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
38 kA
45 kA
45 kA
45 kA
70 kA
70 kA
70 kA
50 kA
50 kA
50 kA
50 kA
70 kA
70 kA
70 kA
* hauteur supplémentaire du coffret : 300mm
34
Compresseurs S (efficacité Standard- voir chapitre 2.3)
Codes
moteur
du compr.
Sections
minimum
mm²
Type
de cable
L (m)
Sections
maximum
mm²
Type
de cable
L (m)
Boite
raccordement
client*
ICC sous 415V ICC disjoncteur
selon EE038
de tête QF101
BDS
BES
BFS
BGS
BHS
1 x 50mm²
1 x 70mm²
1 x 240mm²
1 x 150mm²
1 x 185mm²
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
162
168
192
188
190
1 x 120mm²
1 x 150mm²
1 x 240mm²
2 x 95mm²
2 x 120mm²
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
205
210
225
195
205
NON
NON
NON
NON
NON
20 kA
20 kA
20 kA
23 kA
23 kA
40 kA
40 kA
40 kA
40 kA
40 kA
CDS
CES
CLS
CMS
CNS
CPS
CQS
CRS
1 x 150mm²
1 x 150mm²
1 x 185mm²
1 x 240mm²
1 x 240mm²
2 x 95mm²
2 x 120mm²
2 x 150mm²
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
188
188
188
192
192
172
185
188
2 x 95mm²
2 x 120mm²
2 x 150mm²
2 x 150mm²
2 x 185mm²
2 x 240mm²
2 x 240mm²
3 x 240mm²
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
195
205
210
210
220
225
225
280
NON
NON
NON
NON
NON
NON
NON
OUI
23 kA
23 kA
23 kA
25 kA
25 kA
28 kA
28 kA
35 kA
40 kA
40 kA
40 kA
40 kA
40 kA
40 kA
40 kA
50 kA
DBS
DCS
DDS
DES
DFS
DGS
DHS
DJS
2 x 95mm²
2 x 120mm²
2 x 120mm²
2 x 120mm²
2 x 150mm²
2 x 185mm²
2 x 185mm²
2 x 240mm²
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
172
185
185
185
188
190
190
190
2 x 240mm²
2 x 240mm²
2 x 240mm²
3 x 240mm²
3 x 240mm²
4 x 240mm²
4 x 240mm²
4 x 240mm²
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
225
225
225
280
280
320
320
320
NON
NON
NON
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
28 kA
28 kA
28 kA
35 kA
35 kA
35 kA
35 kA
38 kA
40 kA
40 kA
40 kA
50 kA
50 kA
50 kA
50 kA
50 kA
EHS
EJS
EKS
ELS
EMS
ENS
EPS
3 x 185mm²
3 x 185mm²
3 x 185mm²
3 x 240mm²
3 x 240mm²
4 x 240mm²
4 x 240mm²
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
215
215
215
218
218
235
235
4 x 240mm²
6 x 185mm²
6 x 240mm²
6 x 240mm²
6 x 185mm²
6 x 240mm²
6 x 240mm²
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Aluminium
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
XLPE Cuivre
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
38 kA
45 kA
45 kA
45 kA
70 kA
70 kA
70 kA
50 kA
50 kA
50 kA
50 kA
70 kA
70 kA
70 kA
* hauteur supplémentaire du coffret : 300mm
Aperçu du raccordement optionnel suivant la taille
du moteur compresseur
Boîte de raccordement d'arrivée du câble de puissance
35
3.6.4 - Câblage communication
Le CCN peut être facilement converti en mode JBUS.
Type de câble: LIYCY
0
0
R
J1
}24 VAC
CVC
SERVICE
Alarme
Fil de terre
Masse
Noir
Blanc
Rouge
R
CVC
}24 VAC
R
J1
}24 VAC
-
-
G
G
+
J6
J6
J7
J1
-
0
1
2
3
4
5
0
J7
J7
G
+
+
J6
J6
J6
J6
SERVICE
SERVICE
6
7
8
9
10
11
Bornier
Mise à la terre du châssis
Ecran de contrôle (CVC)
Refroidisseurs 19XR
Câblage d'usine
Câblage sur le lieu d'implantation
Fig. 21 - Câblage type de communication CCN comm 1 pour refroidisseurs multiples
36
CVC
3.6.5 - Effectuer les connexions nécessaires aux signaux de
commande sortants
Relier les équipements auxiliaires, les pompes de l'eau glacée et
de l'eau du condenseur ainsi que les alarmes en plus, comme
indiqué dans les schémas de câblage du projet.
3.6.6 - Raccorder l’armoire de démarrage
Le groupe 19XR est disponible soit avec une armoire de
démarrage montée d'usine (option), soit avec un démarreur
indépendant à poser sur le lieu d'implantation. (Figures 22 et
23)
3.6.6.1 - Armoire de démarrage montée d'usine
Raccorder les fils électriques des équipements auxilliaires,
pompe eau glacée et l’eau du condenseur ainsi que les
alarmes en passant par la gaine prévue à cet effet. Voir
figure 22.
ATTENTION
Raccordement des câbles électriques:
- Lorsque le sectionneur est choisi comme organe de
sectionnement général, il est nécessaire d'installer une
protection contre les courts-circuits en amont de l'armoire.
17
3
18
19
12
13
18
8
7
15
14
16
Fig. 22 - Refroidisseur 19XR avec démarreur en option monté sur le groupe
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
Disjoncteur
Armoire de démarrage avec régulation montée d’usine
Moteur des Aubes de pré-rotation
Boîte à borne de pompe à huile
Purges
Manomètres
Pompe de l'eau glacée
Pompe de l'eau du condenseur
Démarreur de la pompe de l'eau glacée
Démarreur de la pompe de l'eau du condenseur
Démarreur du ventilateur de la tour de refroidissement
Alimentation eau à la tour de refroidissement
Retour de la tour de refroidissement
Départ eau glacée
Retour eau glacée
Drain
Tuyauterie
Câblage contrôle
Câblage puissance
IMPORTANT:
Pour assurer une bonne rotation, veiller à respecter l'ordre
des phases conventionnel dans le sens horaire.
REMARQUES:
1. Le câblage et la tuyauterie illustrés ne sont donnés qu'à titre indicatif et ne
sauraient constituer les détails nécessaires à une installation particulière. Des
plans cotés certifiés du câblage à réaliser sur le lieu d'implantation sont disponibles
sur demande.
2. Tout le câblage doit être conforme aux réglementations locales.
3. Pour plus de détails sur les techniques relatives aux tuyauteries, consulter le
manuel de Carrier "Carrier System Design Manual".
4. Le câblage n'est pas illustré pour les dispositifs en option tels que:
- dispositif de marche-arrêt commandé à distance
- signal d'alarme à distance
- dispositif de sécurité en option
- décalage de point consigne généré par des signaux 4 à 20 mA
- sondes en option à distance
37
3.6.6.2 - Démarreur indépendant, installé sur le lieu d'implantation
Les démarreurs doivent être conçus et fabriqués conformément
à l'instruction CARRIER EE38 se rapportant au 19XR.
Monter et installer le bornier du compresseur dans le sens
voulu, et découper dans les plaques de support les ouvertures
nécessaires aux canalisations pour fils. Voir la figure 23.
Raccorder les fils électriques aux bornes du compresseur
conformément aux schémas de câblage du projet, en respectant
les précautions indiqués sur l'étiquette du bornier. Utiliser
exclusivement des fils conducteurs en cuivre.
Le moteur doit être mis à la terre selon les directives applicables, les réglementations locales concernées et les schémas de
câblage du projet.
L'installateur serait responsable de tout dégât éventuel
provoqué par une erreur de câblage entre le démarreur et le
moteur du compresseur.
IMPORTANT:
Ne pas isoler les bornes tant que le câblage n'a pas été vérifié
et approuvé par le personnel de Carrier chargé de la mise en
route. Pour assurer une bonne rotation, veiller à respecter
l'ordre des phases conventionnel dans le sens horaire.
20
21
22
15
16
18
17
19
Fig. 23 - Refroidisseur 19XR avec démarreur indépendant
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
38
sectionneur
Démarreur indépendant, pour le moteur du compresseur
Boîte à borne du moteur du compresseur
Boîte à borne de pompe à huile
Boîte de contrôle
Events
Manomètres
Pompe de l'eau glacée
Pompe de l'eau du condenseur
Démarreur de la pompe de l'eau glacée
Démarreur de la pompe de l'eau du condenseur
Démarreur du ventilateur de la tour de refroidissement
Sectionneur
Disjoncteur de la pompe à huile (voir remarque 5)
Alimentation eau à la tour de refroidissement
Retour de la tour de refroidissement
Départ eau glacée
Retour eau glacée
Drain
Tuyauterie
Câblage contrôle
Câblage puissance
REMARQUES:
1. Le câblage et la tuyauterie illustrés ne sont donnés qu'à titre indicatif et ne
sauraient constituer les détails nécessaires à une installation particulière. Des
plans cotés certifiés du câblage à réaliser sur le lieu d'implantation sont disponibles
sur demande.
2. Tout le câblage doit être conforme aux réglementations locales.
3. Pour plus de détails sur les techniques relatives aux tuyauteries, consulter le
manuel de Carrier "Carrier System Design Manual".
4. Le câblage n'est pas illustré pour les dispositifs en option tels que:
- dispositif de marche-arrêt commandé à distance
- signal d'alarme à distance
- dispositif de sécurité en option
- décalage de point consigne généré par des signaux 4 à 20 mA
- sondes en option à distance
5. Le disjoncteur de la pompe à huile peut être placé dans l'enceinte de l'élément
2, (armoire de démarrage indépendante).
Isoler les bornes du moteur et les extrémités des câbles
électriques. Voir chapitre "7.3.11 - Vues utiles pour la maintenance des compresseurs"
Isoler les bornes du moteur de compresseur, les extrémités des
câbles électriques pour empêcher la condensation de l'humidité
et la formation d'arcs électriques. Pour les groupes à basse
tension (690 Volts au maximum), l'isolation se trouve dans la
boîte à borne du compresseur, à savoir 3 rouleaux de mastic
isolant plus 1 rouleau de ruban adhésif :
- Isoler chaque borne en l'entourant d'une couche de mastic
isolant.
- Entourer de 4 couches de ruban adhésif.
Groupes à haute tension:
Les groupes à haute tension nécessitent une préparation
particulière des bornes. Respecter les réglementations
électriques concernant les appareils à haute tension. Le
ruban adhésif ne suffit pas, il faut faire appel à des méthodes spéciales pour les appareillages à haute tension.
IMPORTANT
Un passage de câble pour le client est disponible dans le
bas du coffret.
Tension <ou = 690V
Taille
moteur
Nombre
de bornes
A
mm
B
mm
ØC
mm
B
6
101,5
80
16
C
6
101,5
80
16
D
6
145
122
22,5
E
6
145
122
22,5
1
REMARQUES GENERALES CONCERNANT LA FIGURE 23
Toute l’installation électrique doit être en conformité avec les
réglementations applicables au lieu d’installation de la machine.
Le câblage et l’implantation des appareils ne doivent pas
empêcher l’accès aux équipements pour la lecture de paramètres, l’ajustement ou la maintenance de tous les dispositifs.
Tous les appareils d’équipement, de démarrage et de contrôle
doivent être en conformité avec les plans et les manuels de
maintenance des équipements.
Les contacts et interrupteurs sont représentés dans la configuration circuit hors alimentation et machine arrêtée
L’installateur est responsable pour tous manquements aux
règles de l’art entre le starter et la machine.
Connexion électrique du démarreur
Le moteur de compresseur et la partie régulation doivent être
mis à la masse de l’armoire du démarreur
Câblage de la régulation
Ne pas utiliser le transformateur de régulation pour alimenter les relais pilotes.
Les câbles entre starter et régulation doivent être blindés et
connectés des 2 côtés ( câbles 600V/80°C mini )
Si le disjoncteur de la pompe à huile n’est pas inclu dans le
démarreur, il doit être installé en vue de la machine avec un
câblage approprié.
Câblage entre démarreur et moteur de compresseur
Pour le câblage des moteurs à haute tension, veuillez consulter
l'usine Carrier.
Les compresseurs basse tension (690V au maximum) ont 6
bornes. Entre 3 et 6 câbles doivent être tirés vers le démarreur,
en fonction du type de démarreur utilisé. Si 3 seulement sont
utilisés, les barres de connexions doivent relier les bornes 1 à
6, 2 à 4 et 3 à 5 (voir le tableau ci-dessous pour le diamètre et
la distance entre bornes).
Les bornes ne doivent pas supporter le poids des câbles: si
besoin, utiliser des supports intermédiaires.
Utiliser une clé dynamométrique pour serrer les écrous des
bornes à 60Nm maximum, en maintenant la borne avec une
clé additionnelle.
La bande d'isolation électrique, doit être
prolongée jusque sur la gaine du câble
ØC
6
2
4
A
3
5
60 Nm
40 Nm
Après serrage des écrous aux couples
indiqués, recouvrir l'ensemble de ce
raccordement, avec la bande d'isolation
fournie à l'intérieur du tunnel de
raccordement.
B
39
3.6.7 - Raccorder l’armoire de démarrage à la boîte de contrôle
Voir Figure 23 page 38- Raccorder l'armoire de démarrage à la
boîte de contrôle de la machine.
Raccorder aussi le câble de communication (SIO) directement de la boîte de contrôle à l'armoire de démarrage.
Tous les câbles de régulations doivent être blindés. Connecter le câble de communication (câble blindé type LIYCY).
Consulter les schémas de câblage du projet pour connaître le
type et le numéro du câble. S'assurer que le circuit de
commande soit bien relié à la terre conformément aux
normes électriques et aux instructions données sur l'étiquette du câblage de commande de la machine.
3.6.8 - L’Interface Réseau Confort Carrier (CCN)
Le câblage du bus de communications CCN (réseau confort
Carrier) est fourni et posé par l'électricien chargé de l'installation. Il se compose d'un câble avec blindé à 3 fils conducteurs
plus tresse métallique.
Les éléments du système sont reliés au bus de communication
grâce à une connexion en guirlande. La broche positive de
chaque connecteur de communication d'un élément de système
doit être reliée aux broches positives de l'élément de système
de chaque côté, les broches négatives doivent être raccordées
aux broches négatives; les broches de terre doivent être
raccordées aux broches de terre. Voir la figure 21 pour
situer le connecteur au réseau CCN sur le module CVC (J1).
Lorsqu'on raccorde le bus de communication CCN à un
élément du système, il est conseillé d'adopter un code de
couleurs pour l'ensemble du réseau afin de simplifier l'installation, puis les contrôles. Voici le code conseillé:
TYPE DE SIGNAL*
CVC connecteur 1 COULEUR DE LA GAINE DU FILS DU
BUS CCN
+
Terre
-
1
2
3
Rouge
Blanc
Noir
* Type de câble à utiliser : blindé type LIYCY
Si l'on choisit un câble d'une couleur différente, adopter un
code de couleurs similaire pour le réseau tout entier.
A chaque élément du système, les blindages des câbles des bus
de communication doivent être attachés ensemble. Si le bus de
communication est tout entier dans un seul et même immeuble,
le blindage continu qui en résulte ne doit être relié à la terre
qu'en un seul point. Voir la figure 21. Si le câble du bus de
communication sort de l'immeuble et pénètre dans un autre
immeuble, les blindages doivent être reliés à la terre au
suppresseur dans chaque immeuble (un seul point uniquement).
40
Pour relier le groupe refroidisseur 19XR au réseau, procéder
comme suit (Figure 21):
1 Couper l'alimentation électrique au tableau de commande de la commande PICII.
2 localiser le connecteur J1 sur le CVC
3 Couper un fil du réseau CCN et dénuder l'extrémité des
fils ROUGE, BLANC et NOIR - Connecteurs dénudables
type Molex (référence du fournisseur: 08-50-0189)
4 A l'aide d'un écrou à fils, relier les fils ensemble.
5 Insérer le fil ROUGE dans la borne 1 du connecteur J1,
puis serrer.
6 Insérer le fil BLANC dans la borne 2 du connecteur J1,
puis serrer.
7 Insérer le fil NOIR dans la borne 3 du connecteur J1,
puis serrer.
8 Placer une plaquette de connexions dans un endroit
commode.
9 Raccorder les extrémités opposées de chaque fil conducteur à des bornes distinctes sur la plaquette de
connexions.
10 Couper un autre fil du CCN et dénuder les extrémités
des fils conducteurs.
11 Raccorder le fil ROUGE à l'endroit correspondant sur la
plaquette de connexions.
12 Raccorder le fil BLANC à l'endroit correspondant sur la
plaquette de connexions.
13 Raccorder le fil NOIR à l'endroit correspondant sur la
plaquette de connexions.
3.7 - Particularités du coffret électrique (câblé)
Le démarreur électronique (softstarter) est connecté dans le
triangle (Se reporter au schéma électrique fourni avec la
machine).
Rappel de consigne sécurité élémentaire : sectionner l’alimentation électrique avant d’intervenir dans une armoire.
Dans ce type de câblage, lorsque l’alimentation n’est pas
coupée et que le moteur est à l’arrêt, il y a toujours de la
tension sur 3 des bornes électriques moteur.
Pour alerter et prévenir les intervenants , un système de serrure
avec clef « prisonnière » a été mis en place pour accéder aux
parties restant sous tension à l’arrêt moteur.
La Clef devient "prisonnière" de la porte dès que celle ci est
ouverte.
Un fois la porte refermée, la clef doit être remise à sa place sur
la porte comportant la poignée de manœuvre du section
général de la machine.
La porte du coffret électrique ne peut être refermée et le
sectionneur ré-enclenché que lorsque la clef est bien remise en
place.
Exemple de système de sécurité interne
Accéder aux bornes compresseur :
L’élément de boite électrique entre la boite électrique
principale et le compresseur est condamné par une clef.
Vues de la boîte de raccordement porte ouverte / fermée
Tunnel / boîte de raccordement
Armoire électrique
3.7.1 - Caractéristiques
Nouveau démarreur électronique (application juin 2004):
Les réglages sont fait à l’aide de potentiomètres directement
sur le démarreur et il n’y a pas besoin de logiciel
supplémentaire pour faire les réglages.
Raccordement de puissance des
compresseurs
Les potentiomètres (voir tableaux des valeurs de réglage en
usine au chapitre 3.7.2 - page suivante) sont réglés sur 60% de
limitation de la tension au démarrage (Digit 9) , avec un temps
d’obtention de
100% de tension à 4 s (Digit 3) et un temps d’arrêt de 0.5 s
(Digit 0)
Les interrupteurs configurent le démarreur électronique en
fonction de son type de connexion et de l’utilisation d’un
contacteur de by pass en fonctionnement.
Le sectionneur à poignée avant permet un verrouillage des
portes du coffret si la poignée est baissée.
41
3.7.2 - Réglages en usine des démarreurs
Position de
l'interrutpeur
REGLAGES DES INTERRUPTEURS
4
CONTACT
DEF
TYPE
DE MONTAGE
NO
NF
Gauche
Droite
STANDARD
3
Gauche
CONT
SECT.
CONT.
SHUNTAGE
OUI
NON
Gauche
Droite
OUI
NON
Gauche
Droite
Droite
2
1
4
3
2
1
Démarreur électronique
Interrutpeur
VALEURS DE REGLAGES DES POTENTIOMETRES
L1
2
4
6
1
3
5
REGLAGE D’ORIGINE DES POTENTIOMETRES
L3
L2
TENSION INITIALE
DIGIT 9
(60%)
GS1
KM
Bouton de réglage potentiomètre
T1
T3
T2
T3
5
4
3
8 9
67
A
2
1 0 F
E
B
C
D
TPS DEMARRAGE
DIGIT 3
(4 secondes)
5
4
3
8 9
67
A
2
1 0 F
E
B
C
D
TPS D’ ARRET
DIGIT 0
(0.5 secondes)
5
4
3
8 9
67
A
2
T2
T1
V
U
1
moteur
Z
L1
6
W
2
3
M
3~
4
X
5
DIVISIONS
TENSION INITIALE U
(% de la pleine tension)
TEMPS DE RAMPE
T1, T2 (secondes)
0
30 (couple démarr. minimal)
0.5 (tps démarr./arrêt maximal)
1
2
3
4
5
6
7
8
9
A
B
C
D
E
F
33
36
40
43
46
50
53
56
60
63
66
70
73
76
80 (couple démarr. maximal)
1.0
2.0
4.0
6.0
8.0
10
12
15
20
25
30
35
40
50
60 (tps démarr./arrêt maximal)
Y
L2
L3
42
1 0 F
E
B
C
D
3.8 - Pose de l'isolation sur le lieu d'implantation
(figure 24)
ATTENTION
Protéger l'isolation de tout dégât que risquent de provoquer
la chaleur et les étincelles dues aux soudures. Pendant la
pose des tuyauteries, protéger l'isolation à l'aide d'une
bâche mouillée.
Lorsqu'on effectue l'isolation sur le lieu d'implantation, il
convient d'isoler les éléments suivants:
- Le moteur du compresseur
- La virole de l'évaporateur
- Les plaques tubulaires de l'évaporateur
- Le coude d’aspiration
- La tuyauterie de vidange du refroidissement du moteur
- Le tuyau de récupération d'huile
- La tuyauterie ramenant le fluide frigorigène de l'échangeur à
plaque
- La conduite de phase liquide du fluide frigorigène vers
l'évaporateur. (ligne liquide)
- Les couvercles de boîtes à eau chambre d’aspiration
A
B
A
B
C
C
Vue de dessus
Elévation
Vue de derrière
Fig. 24 - plan d'isolation de la machine
43
4 - AVANT LA MISE EN ROUTE INITIALE
4.1 - Effectuer diverses vérifications
4.1.1 - Informations nécessaires sur les conditions d'utilisation
Contrôles avant la mise en route de l'installation:
Avant la mise en route du système de réfrigération,
l'installation complète, incluant le système de réfrigération
doit être vérifiée par rapport aux plans de montage,
schémas de l'installation, schéma des tuyauteries et de
l'instrumentation du système et schémas électriques.
Les réglementations nationales doivent être respectées
pendant l'essai de l'installation. Quand la réglementation
nationale n'existe pas, le paragraphe 9-5 de la norme
EN378-2 peut être pris comme guide.
Vérifications visuelles externes de l'installation:
•
comparer l'installation complète avec les plans du
système frigorifique et du circuit électrique ;
•
vérifier que tous les composants sont conformes aux
spécifications des plans ;
•
vérifier que tous les documents et équipements de
sécurité requis par la présente norme européenne sont
présents ;
•
vérifier que tous les dispositifs et dispositions pour la
sécurité et la protection de l'environnement sont en
place et conformes à la présente norme européenne ;
•
vérifier que tous les documents des réservoirs à
pression, certificats, plaques d'identification, registre,
manuel d'instructions et documentation requis par la
présente norme européenne sont présents ;
•
vérifier le libre passage des voies d'accès et de secours
;
•
vérifier la ventilation de la salle des machines ;
•
vérifier les détecteurs de fluides frigorigènes ;
•
vérifier les instructions et les directives pour empêcher
le dégazage délibéré de fluides frigorigènes nocifs
pour l'environnement.
•
vérifier le montage des raccords ;
•
vérifier les supports et la fixation (matériaux,
acheminement et connexion) ;
•
vérifier la qualité des soudures et autres joints ;
•
vérifier la protection contre tout dommage mécanique ;
•
vérifier la protection contre la chaleur ;
•
vérifier la protection des pièces en mouvement ;
•
vérifier l'accessibilité pour l'entretien ou les
réparations et pour le contrôle de la tuyauterie ;
•
vérifier la disposition des robinets ;
•
vérifier la qualité de l'isolation thermique et des
barrières de vapeur.
4.1.2 - Matériel nécessaire
- Des outils de frigoriste
- Un Ohmmètre-Voltmètre numérique
- Un Ampèremètre à pince
- Un détecteur de fuites électronique
- Un manomètre de pression absolue ou indicateur de vide
à bulbe humide
- Un contrôleur d'isolation à 500 V pour les moteurs de
compresseurs qui fonctionnent à une tension de 600Volts
ou moins, ou un contrôleur d'isolation à 5000 V (megohmmètre) pour les moteurs de compresseurs qui fonctionnent à une tension de plus de 600 Volts.
44
4.1.3 - L'utilisation du réservoir de stockage en option et
du système de tirage au vide.
Voir la partie intitulée "Les procédures de tirage au vide et
de transfert de fluide frigorigène", pour ce qui concerne la
préparation du système de tirage au vide, le transfert de
fluide frigorigène et la vidange de la machine.
4.1.4 - Retirer l’emballage.
Retirer tout emballage présent sur l’unité lors de sa réception.
4.1.5 - Ouvrir les vannes du circuit d'huile.
Vérifier que les vannes de sectionnement du filtre à huile
(figure 4) sont ouvertes; retirer le bouchon et en vérifier la
tige
4.1.6 - Serrer tous les joints d'étanchéité à l'aide d'une clé
dynamométrique (couple en fonction du diamètre de la
visse).
Les portées de joints sont en général un peu desserrées
lorsque le groupe refroidisseur arrive à destination. Serrer
toutes les portées de joints pour assurer la bonne étanchéité
du groupe.
4.1.7 - Inspecter les tuyauteries.
Consulter les schémas de tuyauterie donnés dans les plans
certifiés et les instructions relatives aux tuyauteries dans le
manuel d'installation du groupe refroidisseur centrifuge.
Inspecter les tuyauteries de l'évaporateur et du condenseur.
S'assurer que le sens de l'écoulement est correct et que
toutes les spécifications des tuyauteries sont respectées.
Ne pas introduire dans le circuit caloporteur de pression
statique ou dynamique significative au regard des
pressions de service prévues.
Avant toute mise en route, vérifier que le fluide caloporteur
est bien compatible avec les matériaux et les revêtements
du circuit hydraulique.
En cas d'additifs ou de fluides autres que ceux préconisés
par Carrier s.a., s'assurer que ces fluides ne sont pas
considérés comme des gaz et qu'ils appartiennent bien au
groupe 2, ainsi que défini par la directive 97/23/CE.
Préconisations de Carrier s.a. sur les fluides caloporteurs:
•
Pas d'ions ammonium NH4+ dans l'eau, très néfaste
pour le cuivre. C'est l'un des facteurs le plus important
pour la durée de vie des canalisations en cuivre. Des
teneurs par exemple de quelques dizaines de mg/l vont
corroder fortement le cuivre au cours du temps.
•
Les ions chlorure Cl- sont néfastes pour le cuivre avec
risque de perçage par corrosion par piqûre. Si possible
en dessous de 10mg/l.
•
Les ions sulfates SO42- peuvent entraîner des corrosions
perforantes si les teneurs sont supérieures à 30mg/l
•
Pas d'ions fluorures (<0,1 mg/l)
•
Pas d'ions Fe2+ et Fe3+ si présence non négligeable
d'oxygène dissous. Fer dissous < 5mg/l avec oxygène
dissous < 5mg/l.
•
Silice dissous: la silice est un élément acide de l'eau et
peut aussi entraîner des risques de corrosion.
Teneur < 1mg/l
•
Dureté de l'eau: TH (Titre Hydrotimétrique) > 5°F (degrés
Français). Des valeurs entre 10 et 25 peuvent être
préconisées. On facilite ainsi des dépôts de tartre qui
peuvent limiter la corrosion du cuivre. Des valeurs de TH
trop élevées peuvent entraîner au cours du temps un
bouchage des canalisations. Le titre alcalimétrique total
(TAC) en dessous de 100 est souhaitable.
•
•
•
Oxygène dissous: il faut proscrire tout changement
brusque des conditions d'oxygénation de l'eau. Il est
néfaste aussi bien de désoxygéner l'eau par barbotage
de gaz inerte que de la sur-oxygéner par barbotage
d'oxygène pur. Les perturbations des conditions
d'oxygénation provoquent une déstabilisation des
hydroxydes cuivrique et un relargage des particules.
Résistivité - Conductivité électrique: plus la résistivité
sera élevée plus la vitesse de corrosion aura tendance à
diminuer. Des valeurs au dessus de 3000 ohms/cm sont
souhaitables. Un milieu neutre favorise des valeurs de
résistivité maximum. Pour la conductivité électrique
des valeurs de l'ordre de 200-600 S/cm peuvent être
préconisées.
pH: cas idéal pH neutre à 20-25°C
7 < pH < 8
Lorsque le circuit hydraulique doit être vidangé pour une
période dépassant un mois, il faut mettre tout le circuit sous
azote afin d'éviter tout risque de corrosion par aération
différentielle.
Les remplissages et les vidanges en fluide caloporteur se
font par des dispositifs qui doivent être prévus sur le circuit
hydraulique par l'installateur. Il ne faut jamais utiliser les
échangeurs de l'unité pour réaliser des compléments de
charge en fluide caloporteur.
Les tuyauteries doivent comporter des purgeurs d'air, et
aucune contrainte ne doit être imposée sur les gicleurs ou
couvercles des boîtes à eau. Utiliser des raccords souples
pour réduire la transmission des vibrations. Les débits d'eau
dans l'évaporateur et le condenseur doivent être conformes
aux exigences du site. Mesurer la chute de pression dans
l'évaporateur et dans le condenseur et comparer aux valeurs
nominales (voir fiche de sélection).
Si l'on dispose du réservoir de stockage ou du système de
tirage au vide en option, vérifier que les tuyaux d'eau du
condenseur y ont bien été raccordés. Vérifier les vannes de
sectionnement fournies sur place ainsi que les commandes
spécifiées dans les exigences du projet. S'assurer de l'absence
de fuites sur les tuyaux posés sur place. Voir les figures 18 et
19.
4.1.8 - Contrôler les soupapes de sécurité
S'assurer que les soupapes de sécurité débouchent à l'extérieur,
conformément à la norme EN 378-2, et aux codes de
sécurité concernés. Les raccords des tubes doivent permettre d'accéder au mécanisme des soupapes, pour permettre
des inspections et des essais de détection des fuites à
intervalles réguliers.
Les soupapes des 19XR sont tarées à 1250 KPa.
4.2 - Vérifier l’étanchéité de la machine
4.2.1 - Contrôler l'absence de fuites
La figure 25 schématise les procédures de détection des
fuites et leur déroulement.
Les refroidisseurs 19XR sont livrés avec le fluide frigorigène
dans le condenseur, tandis que la charge d'huile se trouve dans
le compresseur. L'évaporateur possède une charge de fluide
frigorigène à 225 kPa. Il est possible de commander le refroidisseur avec le fluide frigorigène fourni séparément; il est dans
ce cas livré avec une charge de maintien d'azote à 225 kPa dans
chaque récipient. Pour détecter les fuites s'il y en a, il convient
de charger la machine de fluide frigorigène. Se servir d'un
détecteur de fuites électronique pour vérifier toutes les brides
et toutes les soudures une fois que la machine est sous pression. Au cas où l'on détecte des fuites, observer la procédure de
détection des fuites.
Si le refroidisseur est monté sur des plots à ressorts, bloquer
ces ressorts dans les deux sens afin d'éviter les contraintes et
les dégâts qui pourraient être occasionnés aux tuyauteries
pendant le transfert de fluide frigorigène d'un récipient à l'autre
lors de l'essai de détection des fuites, ou lors de tout autre
transfert de fluide frigorigène. Ajuster les ressorts lorsque la
charge de fluide frigorigène répond aux conditions de fonctionnement, et lorsque les circuits d'eau sont pleins.
4.2.2 - Indicateur de fluide frigorigène
Carrier conseille d'utiliser un indicateur de fluide frigorigène
acceptable pour l'environnement, pour effectuer la détection
des fuites à l'aide d'un détecteur de fuites électronique.
On peut également utiliser des détecteurs de fuites à
ultrasons quand la machine est sous pression.
ATTENTION
Ne pas utiliser d'oxygène ni d'air pour mettre la machine en
pression. Les mélanges air- et HFC 134a riches en air sont
susceptibles de provoquer une combustion.
Vérifier la tuyauterie du compresseur en option de tirage au
vide.
45
4.2.3 - Effectuer l’essai de détection de fuites
En raison des réglementations sur les émissions de réfrigérant
et des difficultés induites pour séparer les contaminants du
réfrigérant, CARRIER recommande les procédures d’essais de
détection suivantes:
1 A condition que la pression indiquée soit normale pour les
conditions de fonctionnement de la machine:
a. Vidanger la charge de maintien, s'il y a.
b. Faire monter la pression de la machine, si besoin est, en
rajoutant du fluide frigorigène jusqu'à ce que la pression soit équivalente à la pression saturée pour la
température environnante. Observer les procédures de
tirage au vide dans les chapitres 4.13 "Egalisation de la
pression ...sans système de tirage au vide" et 4.14 «Egalisation de la pression ...avec système de tirage au vide"
ATTENTION
Ne jamais charger de fluide frigorigène dans la
machine si la pression y est inférieure à 241 kPa pour
le HFC-134a. Charger uniquement le fluide frigorigène
en phase gazeuse, lorsque les pompes de l'évaporateur
et du condenseur sont en marche, jusqu'à ce que cette
pression soit atteinte, à l'aide du mode "PUMPDOWN"
(tirage au vide) et du mode "TERMINATE
PUMPDOWN" (fin du tirage au vide) de la commande
PICII. Si le fluide frigorigène en phase liquide se
détend à basse pression, il peut provoquer le gel des
tuyauteries, et des dégâts considérables.
c. Effectuer la détection des fuites comme l'indiquent les
opérations 3 à 9.
2 Si la pression est anormale pour les conditions de
fonctionnement de la machine:
a.Faire les préparatifs nécessaires à la détection des fuites
sur les machines livrées pourvues de la charge de fluide
frigorigène (opération 2h).
b.Essayer de détecter les fuites importantes en raccordant
une bouteille d'azote, puis en portant la pression à
207kPa. Appliquer une solution d'eau savonneuse à
tous les raccords. Si la pression se maintient pendant
30 minutes, passer aux préparatifs de détection des
petites fuites (opérations 2g à 2h).
c.Le cas échéant, bien repérer les fuites détectées.
d.Détendre la pression dans le système.
e.Remédier aux fuites.
f.Vérifier de nouveau les joints qui ont été réparés.
g.Une fois que l'essai de détection des fuites importantes
a été accompli de façon satisfaisante, retirer autant
d'azote, d'air, d'humidité que possible, étant donné qu'il
se peut que de petites fuites existent dans le système.
Pour cela, suivre la procédure de déshydratation,
définie dans la partie intitulée "Déshydratation du
groupe" chapitre 4.4
h.Faire monter la pression en rajoutant doucement du
fluide frigorigène, jusqu'à 1103kPa au maximum, mais
pas moins de 241 kPa pour le HFC-134a. Passer ensuite
à l'essai de détection des petites fuites (opérations 3 à 9).
3 Effectuer un contrôle soigneux à l'aide d'un détecteur
de fuites électronique ou d'une solution d'eau savonneuse.
46
4 Détection des fuites - Si un détecteur de fuites signale une
fuite, utiliser si possible une solution d'eau savonneuse pour
confirmer la présence de celle-ci. Faire le total de toutes les
fuites pour la machine toute entière. Les fuites qui dépassent 0,45 kg/an pour la machine toute entière nécessitent
une réparation. Noter le total des fuites dans le rapport de
démarrage.
5 Si aucune fuite n'est constatée lors de la procédure de mise
en route initiale, achever le transfert de fluide frigorigène
du réservoir de stockage dans la machine (voir la partie
intitulée "Les procédures de tirage au vide et de transfert du
fluide frigorigène, machines pourvues de réservoirs de
stockage"(option - voir chapitre 4.14 «Egalisation de la
pression ...avec système de tirage au vide»).
6 Si aucune fuite n'a été constatée après un deuxième
essai:
a. Transférer le fluide frigorigène dans le réservoir de
stockage, puis effectuer un essai sous vide à l'arrêt,
comme indiqué dans la section suivante.
b. Si cet essai ne donne pas satisfaction, refaire l'essai de
détection des fuites importantes (opération 2b).
c. Déshydrater la machine si l'essai sous vide à l'arrêt
donne satisfaction. Suivre la procédure indiquée dans
la partie intitulée «déshydratation du groupe». Charger
la machine de fluide frigorigène (voir la partie intitulée: «Les procédures de tirage au vide et de transfert du
fluide frigorigène, machines pourvues de réservoirs de
stockage», opérations 1a à e).
7 Si l'on constate une fuite, faire repasser le fluide
frigorigène dans le réservoir de stockage par pompage,
ou s'il y a des vannes de sectionnement, le pomper dans
le récipient qui ne fuit pas (voir la partie intitulée "Les
procédures de tirage au vide et de transfert du fluide
frigorigène").
8 Transférer le fluide frigorigène jusqu'à ce que la
pression de la machine soit égale à 40 kPa de pression
absolue.
9 Remédier à la fuite et renouveler la procédure, en
commençant par l'opération 2h, pour assurer une
réparation étanche (si la machine est mise à l'atmosphère pendant une période prolongée, la purger avant
d'effectuer un essai de détection des fuites).
10 Les ouvertures doiventêtre bouchées pendant la
réparation si celle-ci ne dure pas plus d’une journée. Au
delà, mettre de l’azote dans les circuits.
4.3 - Procéder à un essai sous vide à l’arrêt
Pour effectuer l'essai sous vide à l'arrêt, ou la déshydratation, utiliser un manomètre ou un indicateur à bulbe humide. Les jauges à cadran ne sont pas assez précises pour
indiquer le volume infime des fuites admissibles pendant
un court laps de temps.
1 Relier un manomètre de pression absolue ou un indicateur à bulbe humide à la machine.
2 Vidanger le récipient (voir la partie intitulée "Les
procédures de tirage au vide et de transfert du fluide
frigorigène") jusqu'à une pression d'au moins 41 kPa à
l'aide d'une pompe à vide, ou du système de tirage au
vide.
3 Fermer la vanne d'arrivée à la pompe pour maintenir le
vide et noter la valeur indiquée par le manomètre ou
l'indicateur.
Fig. 25 - Procédure de détection de fuites pour les 19XR
47
Aucune fuite
trouvée
Fuites trouvées
Accomplir le test de détection de fuites
Alimenter les commandes pour vérifier
que le réchauffeur d’huile est en marche et que l’huile est chaude. Egaliser
de la pression entre le condenseur et
l’évaporateur
Noter les pressions
La lecture de la pression à l’évaporateur
donne au moins 103 kPa
La pression au condenseur est aux conditions
du réfrigérant saturé (voir pression, température du réfrigérant au tableau 5 A-5D
Remédier à toutes les fuites
Récupérer le
réfrigérant de
l’échangeur
Récupérer le
réfrigérant de
l’échangeur
Identifier et localiser toutes les
sources de fuite
Echec
Identifier et localiser toutes les
sources de fuite
Fuites trouvées
Achever la charge de la machine
Re-tester ces connexions
Remédier à toutes les fuites
Dégager la pression de l’échangeur
Vider l’échangeur
Aucune fuite
trouvée
Accomplir le test de détection de fuite
à l’aide d’eau savonneuse, d’un détecteur électronique ou à ultrasons.
Elever la pression à 483 kPa avec de
l’azote (si un détecteur électrique est
utilisé, ajouter dès lors du gaz traceur)
Fuites suspectées
Fuites trouvées
trouvée
Aucune fuite
des fuites
Accomplir la procédure de détection
Ajouter du gaz réfrigérant jusqu’à 241
kPa pour le HFC 134a.
Laisser échapper l’azote et évacuer la
charge de maintien
La pression est à 103 kPa (charge d’usine)
Machine pourvue d’une charge de maintien d’azote
Lecture d’une pression comprise entre 0 et
103 kPa
Procéder à la déshydratation de l’échangeur si il était à la pression atmosphérique
ou à une pression moindre.
Succès
Accomplir la
procédure de
tirage au vide
Aucune fuite
trouvée
Fuites trouvées
Accomplir la procédure de détection
de fuites
Ajouter un réfrigérant jusqu’à ce que la
pression excède 241 kPa pour le HFC
134a
Alimenter les commandes pour vérifier
que le réchauffeur d’huile est en marche, et que l’huile est chaude. Egalisation de la pression entre le condenseur
et l’évaporateur
Un des deux échangeurs est à la
pression atmosphérique
Noter les pressions
Fuite suspectée.
La pression relevée à l’évaporateur est inférieure à 103 kPa
La pression au condenseur est moindre que
celle du réfrigérant saturé (voir pression et
température du réfrigérant sur les tableaux
5A-5D
Machine pourvue d’une charge de fluide frigorigène
2 - Noter les pressions indiquées par les manomètres à la température ambiante
1 - Raccorder un manomètre -101-0-3000 kPa à l’évaporateur et un autre au condenseur
Essai de détection des fuites pour le 19XR
4 a.Si le taux de fuite est inférieur à 0,17 kPa en 24 heures,
la machine est suffisamment étanche.
b.Si le taux de fuite est supérieur à 0,17 kPa en 24 heures,
il faut remettre le réservoir en pression et refaire l'essai
de détection des fuites. Si l'on dispose de fluide frigorigène dans l'autre récipient, mettre en pression en
observant les opérations 2 à 10 de la partie intitulée
"Remettre le fluide frigorigène aux conditions de
fonctionnement normales". Sinon, utiliser de l'azote et
un indicateur de fluide frigorigène. Faire monter la
pression dans le récipient jusqu'à ce que la fuite soit
détectée. Si l'on utilise du fluide frigorigène, la pression
maximum en phase gazeuse est d'environ 483 kPa pour
le HFC-134a à température ambiante normale. Si l'on
utilise de l'azote, limiter la pression d'essai de détection
des fuites à 1103 kPa maximum.
5 Remédier à la fuite, refaire l'essai et passer à la déshydratation.
5.Ne pas appliquer un vide supérieur à 757,4 mm de
mercure (100,578 kPa) ni descendre en-dessous de 0,56 °C
sur l'indicateur de vide à bulbe humide. A cette température/pression, des poches d'humidité peuvent se transformer en glace. La lenteur de l'évaporation (sublimation) de
la glace à ces faibles températures/pressions accroissent
considérablement la durée de la déshydratation.
6.Refermer le robinet auquel est raccordée la pompe;
arrêter la pompe à vide; noter la pression affichée par le
manomètre.
7.Deux heures plus tard, consulter à nouveau le manomètre. Si le vide n'a pas diminué, la déshydratation est
terminée. Si le vide est moindre, renouveler les opérations 4 et 5.
8.Si après plusieurs tentatives de déshydratation, la
pression continue de varier, refaire l'essai de détection
des fuites de fluide frigorigène à la pression maximum
de 1103 kPa. Après avoir remédié à la fuite, renouveler
la déshydratation.
4.4 - Effectuer une déshydratation du groupe
La déshydratation est conseillée si la machine est ouverte
depuis longtemps, si l'on sait qu'elle contient de l'humidité, ou
s'il y a eu une perte totale de charge ou de pression du fluide
frigorigène dans la machine.
ATTENTION
Ne pas démarrer le compresseur ni la pompe à huile, même
pour vérifier leur rotation, n’appliquer aucun courant
pendant la déshydratation du groupe sous vide. L'isolation du
moteur pourrait être endommagée et il pourrait en résulter
des dégâts graves.
A température ambiante normale, la déshydratation est aisée.
L'usage d'un piège froid (figure 26) peut réduire considérablement la durée de l'opération. Plus la température ambiante est élevée, plus rapide est la déshydratation. A basse
température ambiante, il faut un vide très poussé pour
supprimer toute humidité éventuelle. Si la machine se
trouve à une basse température ambiante, il faut faire appel
à des techniques spéciales ; contactez votre agent-réparateur Carrier.
Effectuer une déshydratation de la façon suivante:
1.Relier une pompe à vide à grande capacité (capacité
conseillée: 0,002m3/s ou davantage) de déshydratation
au robinet de charge de fluide frigorigène . Le tuyau de
la pompe à la machine doit être aussi court et d'un aussi
grand diamètre que possible, pour minimiser la résistance à l'écoulement de la phase gazeuse.
2.Utiliser un manomètre de pression absolue ou un
indicateur de vide à bulbe humide pour mesurer le vide.
Ouvrir la vanne de sectionnement à l'indicateur uniquement pour noter le chiffre indiqué. Laisser la vanne
ouverte pendant 3 minutes afin de permettre à l'indicateur de vide de se mettre au niveau du vide dans la
machine.
3.Ouvrir toutes les vannes de sectionnement (s'il y a) si
l'on veut déshydrater la machine toute entière.
4.La température ambiante étant égale ou supérieure à
15,6°C, faire marcher la pompe à vide jusqu'à ce que
l'on obtienne un vide de -100,61 kPa sur un manomètre
ou de 1,7°C sur un indicateur de vide. La laisser tourner
encore 2 heures.
48
1
2
3
4
Vers la pompe à vide
Mélange de glace sèche et d’alcool méthylique
L’humidité se condense sur les surfaces froides
Provient du système
Fig. 26 - piège a froid de déshydratation
4.5 - Inspecter le câblage
ATTENTION
Ne pas vérifier l'alimentation sans l'outillage et les précautions d'usage. Il pourrait en résulter des blessures graves.
Observer les recommandations de la compagnie distributrice
d'électricité.
ATTENTION
Ne pas démarrer le compresseur ni la pompe à huile, même
pour vérifier leur rotation, n’appliquer aucun courant
pendant la déshydratation du groupe sous vide. L'isolation du
moteur pourrait être endommagée et il pourrait en résulter
des dégâts graves.
1.
Vérifier la conformité du câblage aux schémas et aux
normes électriques concernées.
2. Sur les compresseurs à basse tension (inférieure ou
égale à 600 Volts) brancher le voltmètre aux fils de
l'alimentation du démarreur du compresseur et mesurer
la tension. Comparer ce relevé à la tension et à l'intensité nominales indiquées sur les plaques signalétiques
du compresseur et du démarreur.
3. Comparer l'intensité nominale indiquée sur la plaque
signalétique du démarreur à celle indiquée sur la
plaque signalétique du compresseur. L'intensité de
surcharge qui déclenche une disjonction ne doit pas
être supérieure à 108% de l'intensité à charge nominale.
4. Le démarreur d'un compresseur centrifuge doit comporter les composants et les bornes nécessaires à la
commande PICII du groupe. Vérifier les plans certifiés.
5. Vérifier la tension aux éléments suivants et la comparer aux valeurs indiquées sur la plaque signalétique:
contacts de la pompe à huile, démarreur du compresseur de tirage au vide et tableau d'alimentation puissance.
6. Vérifier que des disjoncteurs ont été fournis pour la
pompe à huile, le tableau d'alimentation puissance et le
système de tirage au vide.
7. Vérifier que tous les appareillages électriques et toutes
les commandes sont mis à la terre correctement,
conformément aux plans d'exécution, aux plans
certifiés et aux normes électriques concernées.
8. S'assurer que le client/l'installateur a bien vérifié le
bon fonctionnement des pompes à eau, des ventilateurs
des tours de refroidissement et des équipements
auxiliaires. S'assurer aussi que les moteurs sont lubrifiés correctement, que leur alimentation électrique est
correcte, ainsi que leur rotation.
9. Pour les démarreurs posés sur chantier uniquement,
vérifier le moteur du compresseur et la résistance de
l'isolation de son câble d'alimentation électrique, à
l'aide d'un détecteur d'isolation de 500V (mégohmmètre).
Pour les moteurs de compresseurs ayant une tension de
plus de 600 Volts, utiliser un détecteur d'isolation de
5000 V. Le contrôle au mégohmmètre est inutile pour
les démarreurs montés d'usine.
a. Mettre le disjoncteur principal du démarreur en position arrêt et observer les précautions habituelles quant
à l'ouverture des disjoncteurs et à leur étiquetage.
b. Le détecteur étant relié aux fils du moteur, relever les
valeurs en mégohms toutes les 10 et 60 secondes
comme suit:
- Moteur à six fils - Attacher tous les fils ensemble et
tester entre le groupe de fils et la terre. Ensuite, attacher
les extrémités par paires, 1 et 4, 2 et 5, 3 et 6. Tester
entre chaque paire tout en reliant la troisième paire à la
terre.
- Moteur à trois fils - Attacher les extrémités 1, 2 et 3
ensemble et tester entre le groupe et la terre.
- Diviser la résistance obtenue en 60 secondes par celle
constatée en 10 secondes. Le rapport (ou indice de
polarisation) doit être de 1 ou plus. Les valeurs
relevées à 10 secondes et à 60 secondes doivent être
d'au minimum 50 mégohms.
- Dans le cas contraire, refaire le test aux bornes du
moteur lorsque les fils d'alimentation du moteur sont
débranchés. Si les valeurs relevées sont satisfaisantes, la défaillance est due aux câbles d'alimentation.
NOTA: Ce contrôle est inutile pour les démarreurs
qui sont montés d'usine.
10. Resserrer tous les branchements aux fiches des modules ISM, à 8 entrées CCM.
11. Le câble, bus entre le CCM et le ISM, sera fourni par
l'installateur (voir interface réseau confort Carrier).
12. Sur les groupes équipés de démarreurs indépendants,
examiner le coffret électrique pour s'assurer que
l'installateur a bien fait passer les fils par le bas. Si les
fils arrivaient par le haut, des débris pourraient tomber
sur les contacteurs. Si cela s'est produit, nettoyer et
examiner les contacteurs.
4.6 - L’Interface Réseau Comfort CARRIER (CCN)
(voir figure 21)
Le câblage du bus de communications CCN (réseau comfort
Carrier) est fourni et posé par l'électricien chargé de l'installation. Il se compose d'un câble avec gaine (câble blindé), à 3 fils
conducteurs plus tresse métallique.
Les éléments du système sont reliés au bus de communication
grâce à une connexion en guirlande. La broche positive de
chaque connecteur de communication d'un élément de système
doit être reliée aux broches positives de l'élément de système
de chaque côté, les broches négatives doivent être raccordées
aux broches négatives; les broches de terre doivent être
raccordées aux broches de terre.
Pour effectuer le câblage du bus de communication CCN,
consulter les plans certifiés et les schémas de câblage. Le fil est
inséré dans la fiche de communication CCN (J1) du module
CVC.
49
4.7 - Vérifier le démarreur
ATTENTION NE PAS OUBLIER que certains dispositifs
automatiques peuvent ENCLENCHER LE DEMARREUR.
Ne pas se contenter d'éteindre le groupe ou la pompe; ouvrir
aussi le disjoncteur situé en amont du démarreur.
Consulter le manuel d'installation et d'entretien fourni par le
fabricant du démarreur pour vérifier que le démarreur a
bien été posé correctement.
ATTENTION
La poignée du disjoncteur principal situé sur le panneau
avant du démarreur coupe le courant à tous les circuits
internes.
Mettre tous les disjoncteurs internes et à distance sur arrêt
avant toute intervention sur le démarreur.
A chaque fois qu'un dispositif de sécurité se déclenche,
attendre au moins 30 secondes avant de le réarmer. Le
microprocesseur maintient son signal de sortie pendant 10
secondes afin de déterminer le mode de la panne.
Démarreurs électroniques.
Vérifier que tous les branchements réalisés sur chantier
sont corrects, bien serrés, que les dégagements nécessaires
aux pièces en mouvement sont suffisants.
Le démarreur est programmé en usine et livré avec une
notice SIEMENS 3ZX 1012-ORW34--Le disjonteur est de type QF101.
4.8 - Vérifier la charge d’huile
Le compresseur 19XR taille 2 contient 18.9 litres d'huile,
taille 3 environ 30 litres d’huile, taille 4 environ 38 litres
d’huile et taille 5 environ 67.8 litres d’huile. La machine est
expédiée avec la charge d'huile dans le compresseur.
Lorsque le carter est plein, le niveau d'huile ne doit pas
dépasser le milieu du voyant supérieur, tandis que le niveau
minimum est le bas du voyant inférieur . Si l'on rajoute de
l'huile, elle doit répondre aux spécifications Carrier concernant l'usage dans les compresseurs centrifuges hermétiques,
comme indiqué dans la partie intitulée ""Vidange d'huile".
Charger l'huile par la vanne de charge du réservoir d'huile
situé près du bas du logement de la transmission (figure 2).
Du fait que le fluide frigorigène est à une pression plus
élevée, l'huile doit être aspirée par pompage, de son récipient. La pompe utilisée à cet effet doit pouvoir fournir une
poussée de 0 à 1380 kPa ou au-dessus de la pression
présente dans le groupe. Charger ou retirer de l'huile
uniquement lorsque la machine est à l'arrêt.
Le fût d’huile ne doit être ouvert qu’au moment de la
charge. N’utiliser que l’huile d’un fût neuf.
4.9 - Vérifier l’alimentation de la commande et du
réchauffeur de carter
S'assurer que le niveau d'huile est visible dans le compresseur avant de mettre les commandes sous tension. Un
disjoncteur dans le démarreur met le réchauffeur d'huile
sous tension ainsi que le circuit de commande. Lors de la
première mise sous tension, l'interface locale doit afficher
l'écran par défaut au bout d'un court laps de temps.
Mettre le réchauffeur d'huile sous tension en mettant le
courant au circuit de commande. Ceci doit être fait plusieurs heures avant la mise en route proprement dite pour
50
minimiser la migration de l'huile dans le fluide frigorigène.
Le réchauffeur d'huile dépend de la commande PICII et son
alimentation passe par l'intermédiaire d'un contacteur situé
dans la boîte de contrôle. Le réchauffeur d'huile et le circuit
de commande possèdent un disjoncteur distinct, ce qui
permet de mettre le réchauffeur d'huile sous tension alors
que le disjoncteur du moteur principal est en position arrêt,
pour permettre des interventions d'entretien/révision ou
pendant des arrêts prolongés. L'état du relais du réchauffeur
d'huile est visible sur l'écran d'état "Status02" de l'interface
locale. La température du carter d'huile est visible sur
l'écran par défaut de l'interface locale.
4.10 - Vérifier les commandes et le compresseur du
système de tirage au vide (option)
Ces commandes comprennent un interrupteur marche/arrêt,
les protections du compresseur contre les surcharges, un
thermostat interne, un contacteur de compresseur, et un
pressostat de haute pression du fluide frigorigène. Ce
pressostat est réglé d'usine pour déclencher une coupure
lorsque la pression atteint une pression qui dépend du code
de la machine. Vérifier que le condenseur à eau a été
raccordé correctement. Desserrer les boulons de fixation du
compresseur pour lui permettre de flotter librement sur ses
ressorts. Ouvrir les vannes de service sur les conduites
d'aspiration et de refoulement du compresseur. Vérifier que
le niveau d'huile est visible dans le voyant du compresseur.
Rajouter de l'huile si besoin est.
Pour plus de détails sur le transfert de fluide frigorigène, les
caractéristiques de l'huile, etc, voir chapitres 4.13 "Egalisation
de la pression ...sans système de tirage au vide" et 4.14 "Egalisation de la pression ...avec système de tirage au vide", les
spécifications d’huile.
4.11 - Sites en haute altitude
Le recalibrage des transducteurs de pression sera nécessaire si
la machine a été calibrée au niveau de la mer.
4.12 - Charger du fluide frigorigène dans la machine
ATTENTION
Le transfert, l'ajout ou le retrait de fluide frigorigène dans
des machines montées sur ressorts est susceptible d'imposer de graves contraintes aux tuyauteries externes si les
ressorts n'ont pas été bloqués au préalable dans les deux
sens.
Sur les 19XR standards, la charge de fluide frigorigène est
déjà présente dans la machine. Toutefois le 19XR peut être
commandé avec une charge de maintien d'azote. Dans ce
cas, vidanger entièrement la machine, puis charger le fluide
à partir des bouteilles de fluide frigorigène.
4.13 - Egalisation de la pression dans une machine
19XR sans système de tirage au vide
ATTENTION
Lorsqu'on égalise la pression du fluide frigorigène dans le
19XR après des opérations de révision ou lors de la mise
en route initiale, ne pas se servir de la vanne de sectionnement sur la conduite de refoulement pour égaliser la
pression. C'est la vanne de sectionnement du refroidissement du moteur qui doit servir de vanne d'équilibrage.
Pour des raisons de sécurité, cette vanne est livrée cadenassée
d’usine. Les autres vannes se manoeuvrent à l’aide d’un outil
spécifique (type clef).
La manoeuvre des vannes doit être faite par une personne
compétente.
Pour équilibrer l'écart de pression sur une machine 19XR à
circuit de fluide frigorigène isolé, utiliser la fonction TEST
REGULATEUR (mettre fin au blocage à l'arrêt) dans l'essai
des commandes dans le menu SERVICE. Ceci contribuera à
mettre les pompes en route et aidera à choisir la procédure
adéquate. La procédure suivante décrit comment équilibrer
la pression du fluide frigorigène dans un refroidisseur
19XR dépourvu de système de tirage au vide.
- Accéder à la fonction TERMINATE LOCKOUT dans le
cadre du Test Régulateur.
- Mettre les pompes à eau du condenseur et de l'eau glacée
en route pour éviter le gel.
- Ouvrir doucement la vanne de sectionnement du refroidissement du fluide frigorigène. Les pressions à l'intérieur de l'évaporateur et du condenseur vont s'équilibrer
progressivement. Ce processus dure environ 15 minutes.
- Une fois les pressions égalisées, on peut ouvrir les
vannes de sectionnement du condenseur et de l'évaporateur ainsi que la vanne d’isolation de bipasse de gaz
chaud.
ATTENTION
Lors de toute manoeuvre de la vanne de sectionnement sur la
conduite de refoulement, veiller à rattacher le dispositif de
blocage de la vanne. Ceci évitera l'ouverture ou la fermeture
intempestive de la vanne pendant les travaux de révision ou
lorsque la machine est en marche.
L'ouverture de la vanne se fait dans le sens contraire des
aiguilles d'une montre. La fermeture de la vanne se fait dans
le sens des aiguilles d'une montre.
4.14 - Egalisation de la pression dans une machine
19XR avec système de tirage au vide
La procédure ci-dessous indique comment égaliser la
pression du fluide frigorigène sur une machine 19XR à
circuit de fluide frigorigène isolé, à l'aide du système de
tirage au vide:
1
2
3
4
Accéder à la fonction TERMINATE LOCKOUT dans le
cadre du Test Régulateur.
Mettre les pompes à eau du condenseur et de l'eau
glacée en route pour éviter le gel.
Ouvrir la vanne 4 du système de tirage au vide, puis
ouvrir les vannes de l'évaporateur et du condenseur 1a
et 1b (voir figures 18 et 19). Ouvrir doucement la
vanne 2 du système de tirage au vide pour égaliser la
pression. Ce processus dure environ 15 minutes.
Une fois les pressions égalisées, on peut ouvrir les
vannes de sectionnement de la conduite de refoulement, de l'évaporateur, de la ligne refroidissement
moteur ainsi que celle du bipasse de gaz chaud. Fermer
les vannes 1a et 1b, ainsi que toutes les vannes du
système de tirage au vide.
La charge complète du 19XR peut varier en fonction des
composants de la machine et des conditions de fonctionnement, indiquées dans les caractéristiques du projet. Une charge
approximative peut être effectuée en considérant les charges
indiquées au tableau 7.
Toujours faire marcher les pompes à eau du condenseur et de
l'eau glacée en chargeant le fluide frigorigène, pour éviter le
gel. Utiliser la fonction TERMINATE LOCKOUT du Test
Régulateur pour surveiller les conditions et mettre les pompes
en route.
Si le groupe est livré avec une charge de maintien, Il faut
introduire le fluide frigorigène par le robinet de charge du
fluide frigorigène (figures 18 et 19, vanne 7) ou par le
raccord de charge du tirage au vide. Vidanger tout d'abord
la charge de maintien d'azote. Charger le fluide frigorigène
en phase gazeuse jusqu'à ce que la pression dans le système
dépasse 141 kPa pour le HFC-134a. Une fois que la machine a dépassé cette pression, le fluide frigorigène doit
être chargé en phase liquide jusqu'à ce que la totalité du
volume requis ait été introduite.
4.15 - Optimiser la charge de réfrigérant
Le 19XR est livré pourvu de la charge qui convient aux
conditions de calcul d'utilisation de la machine. Si l'on désire
ajuster la charge de fluide frigorigène, il est préférable de le
faire lorsque la charge de refroidissement est nominale. Pour
cela, vérifier l'écart entre la température de départ de l'eau
glacée et la température du fluide frigorigène dans l'évaporateur à pleine charge. Si besoin, ajouter ou retirer du fluide
frigorigène pour amener l'écart de température à la valeur
nominale ou minimale. Si le groupe est pourvu de viseur
(option), et lorsqu’il est à pleine charge, l’ébullition doit se
situer au niveau supérieur du faisceau.
TAILLE ÉVAPORATEUR
CHARGE RÉFRIGÉRANT (KG)
30
31
32
35
36
37
40
41
42
45
46
47
50
51
52
55
56
57
60
61
62
65
66
67
70
71
72
75
76
77
80
81
82
85
86
87
277
308
340
322
359
391
381
413
440
440
477
508
520
560
589
617
648
667
616
635
653
694
712
725
907
962
1007
1039
1103
1157
1007
1062
1112
1156
1215
1270
51
5 - MISE EN ROUTE INITIALE
4.
5.1 - Préparation
Avant de mettre le groupe en route, vérifier:
1. Que le courant arrive au démarreur principal, au relais
de la pompe à huile, au relais du réchauffeur d'huile et
au centre de commande.
2. Que l'eau de la tour de refroidissement est au niveau
adéquat à la température de calcul ou en-dessous.
3. Que le groupe a reçu sa charge de fluide frigorigène,
que tous les robinets de fluide frigorigène et toutes les
vannes d'huile sont en position normale de fonctionnement.
4. Que le niveau d'huile est au niveau adéquat dans les
regards du réservoir.
5. Que la température dans le réservoir d'huile est adéquate (>60 C ou température de réfrigérant +28° C)
6. Que les vannes des circuits d'eau de l'évaporateur et du
condenseur sont ouvertes.
NOTA:
Si les pompes ne sont pas automatiques, s'assurer que l'eau
circule correctement.
ATTENTION
Ne pas laisser l'eau ou la saumure chauffer à plus de 52°C
lorsqu'elle passe dans l'évaporateur. Une surpression du
fluide frigorigène pourrait provoquer l'ouverture de la
soupape et une déperdition de fluide frigorigène.
7.
6.
5.3 - Vérifier la rotation du moteur
1.
2.
3.
Sur le panneau avant du démarreur, alimenter électriquement le moteur principal. Le moteur est alors prêt
pour la vérification de la rotation.
Lorsqu'apparaît le message de l'écran par défaut PRET
A DEMARRER appuyer sur la touche LOCAL; le
démarrage sera alors vérifié par la commande.
Lorsque le démarreur est sous tension et le moteur
commence à tourner, vérifier que la rotation se fait
bien dans le sens horaire (voir figure 27).
SI LE SENS DE ROTATION EST CORRECT, laisser le
compresseur accélérer.
SI LA ROTATION NE SE FAIT PAS DANS LE SENS
HORAIRE (vue à travers le voyant) inverser deux des 3 fils
de l'alimentation du démarreur, puis vérifier de nouveau.
ATTENTION
Lors d'un arrêt du compresseur, ne pas vérifier la rotation du
moteur pendant le ralentissement de la roue ; il se peut
qu'elle s'inverse lors de l'égalisation des pressions dans les
récipients.
TIO
A
T
RO
N
Accés à l’écran "contrôl test"
A partir de l'écran de contrôle, appuyer sur les touches
de défilement pour accéder à l’option de menu de
démarrage (Terminate lockout option).
Appuyer sur la sélection qui permet le démarrage du
refroidisseur et répondre "YES" pour le ré-initialiser en
mode fonctionnement.
L’unité est verrouillée à l’usine pour empêcher tout
démarrage accidentel.
5.
Vérifier que la pompe à huile démarre et met le système
de lubrification sous pression. Lorsque la pompe fonctionne depuis environ 45 secondes, le démarreur est mis
sous tension et accomplit la séquence de démarrage.
Vérifier que le contacteur principal fonctionne correctement.
Au bout d'un certain temps, la commande PICII fera
apparaître une alarme pour cause d'absence de courant
au moteur. Réarmer cette alarme et continuer le démarrage initial.
5.2 - Test de la séquence de démarrage
1.
2.
3.
52
Sur le panneau avant du démarreur, mettre l'alimentation du moteur principal sur arrêt (QF101 pour le
démarreur monté d'usine). Ceci ne doit couper le
courant qu'au moteur principal. Le courant doit arriver
aux commandes, à la pompe à huile et au circuit de
commande du démarreur.
Regarder l'écran par défaut de l'interface locale: le
message d'état dans le coin supérieur gauche "MODE
OCCUPE" montre que la machine est en mode occupé,
et prête à démarrer. Sinon, appeler l'écran des horaires
programmés et annuler provisoirement ou modifier les
horaires d'occupation programmés. Appuyer sur la
touche LOCAL pour enclencher les séquences de
démarrage.
Vérifier que les pompes à eau de l'eau glacée et du
condenseur sont sous tension.
Fig. 27 - schéma de rotation
La rotation du moteur est correcte lorsqu'elle s'effectue
dans le sens horaire, vue par le voyant du moteur.
Pour vérifier la rotation, mettre le moteur du compresseur
sous tension momentanément. Ne pas laisser la machine
faire monter la pression dans le condenseur. Vérifier la
rotation immédiatement.
Si on laisse la pression augmenter dans le condenseur ou si
l’on vérifie la rotation pendant le ralentissement de la
machine, l’indication peut être faussée par l’égalisation de
la pression du gaz dans le compresseur.
tension momentanément. Ne pas laisser la machine faire
monter la pression dans le condenseur. Vérifier la rotation
immédiatement.
Si on laisse la pression augmenter dans le condenseur ou si l'on
vérifie la rotation pendant le ralentissement de la machine,
l'indication peut être faussée par l'égalisation de la pression du
gaz dans le compresseur.
5.4 - Vérifier la pression d’huile et l’arrêt du
compresseur
1.
2.
Lorsque le moteur tourne à pleine vitesse, noter l'écart
de pression d'huile affiché sur l'écran par défaut de
l'interface locale. Il doit se situer entre 124 et 206 kPa.
Appuyer sur la touche STOP et écouter si le compresseur produit des bruits inhabituels lorsqu'il ralentit.
5.5 - Pour empêcher tout démarrage intempestif
La commande STOP de l’unité peut être bloquée de manière à empêcher tout enclenchement accidentel pendant
son fonctionnement ou dès que cela est nécessaire.
A partir de l'écran "MAIN-STAT" en utilisant les flèches de
défilement et en amenant la barre lumineuse sur la ligne
"Marche/Stop", accéder à la valeur de démarrage en cours
d’affichage en appuyant sur la touche de SELECTION.
Appuyer sur la touche STOP puis sur la touche ENTREE.
Le mot "SUPVSR" s'affiche sur l’écran de contrôle, indiquant que la valeur par défaut est «forcée».
Pour redémarrer l’unité, ce réglage sur STOP doit être
désactivé. A partir de l'écran "MAIN-STAT" en utilisant les
flèches de défilement et en amenant la barre lumineuse sur
la ligne "Marche/Stop. Les 3 touches suivantes correspondent à 3 choix possibles:
•START— met l’unité en marche forcée
•STOP— met l’unité en arrêt forcé
• RELEASE — met l’unité en réarmement ou contrôle de
programmation.
Pour revenir à un contrôle normal de la machine, appuyer
sur la touche de réarmement (RELEASE) puis sur ENTREE.
Pour plus d’informations voir les chapitres relatifs au
démarrage.
Le message qui s’affiche à l’écran par défaut indique
commande qui est active.
Ouvrir les disjoncteurs ou l’organe de sectionnement Haute
Tension.
5.6 - Vérifier les conditions de fonctionnement de la
machine et consignes
S'assurer que toutes les températures, pressions, débits
d'eau, niveaux d'huile et de fluide frigorigène traduisent un
fonctionnement correct de la machine au fonctionnement
nominal. Laisser un relevé dans la machine.
5.7 - Instructions à l’opérateur
S'assurer que le(a) ou les employé(es) du client chargé(es)
d'utiliser la machine a (ont) bien compris toutes les procédures de fonctionnement et d'entretien. Montrer les divers
éléments de la machine et expliquer leur fonction dans le
cadre du système tout entier.
Evaporateur - Condenseur
La chambre à niveau constant, les dispositifs de détente, le
robinet de charge de fluide frigorigène, les emplacements
des sondes de température, des transducteurs de pression,
les raccords Schräder, les boîtes à eau, les tuyaux, les
purgeurs, et les raccords de vidange.
Système de tirage au vide et réservoir de stockage en option
(se référer au manuel d'installation N°29999)
Les vannes de transfert et le système de tirage au vide, la
procédure de charge du fluide frigorigène et de tirage au
vide, et les dispositifs de détente.
Bloc moteur du compresseur
Le contrôleur des aubes directrices, la transmission, le
système de refroidissement du moteur, celui du refroidissement de l'huile, les sondes de température et de pression, les
regards de niveau d'huile, la pompe à huile intégrée, le filtre
à huile qui peut être mis hors circuit, les sondes de température en réserve pour l'huile et le moteur, l'huile synthétique
et les besoins d'entretien du compresseur.
Système de lubrification du moteur du compresseur
La pompe à huile, le filtre , le réchauffeur d'huile, la charge
d'huile et ses caractéristiques techniques, le niveau d'huile lors
du fonctionnement et de l'arrêt, la pression et la température,
les raccords de charge d'huile.
Système de commande
Le démarrage commandé par le CCN, par le CVC, comment
réarmer diverses fonctions, le menu, les fonctions des
touches, le fonctionnement de l'interface locale, la programmation des horaires d'occupation, les points de consigne, les
commandes de sécurité, ainsi que les commandes auxiliaires et
en option.
Equipements auxiliaires
Les démarreurs et les disjoncteurs, les alimentations électriques
distinctes, les pompes et la tour de refroidissement.
Décrire les cycles de circulation des fluides dans la machine
Le fluide frigorigène, le refroidissement du moteur, la lubrification et la récupération d'huile.
Passer la maintenance en revue
L'entretien périodique, de routine, les périodes d'arrêt prolongées, l'importance du livret de service, l'importance du traitement de l'eau et du nettoyage des tuyaux, et l'importance de
l'absence de fuites dans la machine.
Procédures et dispositifs de sécurité
Les disjoncteurs électriques, l'inspection des dispositifs de
détente et les manipulations du fluide frigorigène.
Contrôler les connaissances de l'opérateur
Procédures de mise en route, d'arrêt, procédures d'arrêt prolongé, dispositifs de sécurité, commandes, charge d'huile et de
fluide frigorigène, sécurité du lieu de travail.
53
6 - MODE D'EMPLOI
7.
6.1 - Ce que l’opérateur doit faire:
1.
2.
3.
4.
5.
6.
Se familiariser avec le groupe frigorifique et les
équipements annexes avant de les faire marcher.
Préparer le système avant sa mise en route; mettre le
groupe en marche puis l'arrêter; le mettre hors service.
Tenir un livret de service et savoir y repérer les anomalies dans les chiffres relevés.
Inspecter les équipements, effectuer les ajustements de
routine et l'essai des commandes. Faire l'appoint
d'huile, d'eau et de fluide frigorigène selon les besoins.
Protéger le système lorsqu'il est hors service.
Tenir à jour les points de consigne, les horaires programmés, et autres fonctions de la commande PICII.
Préparation du groupe pour la mise en route
Observer toutes les opérations décrites au paragraphe
intitulé "Préparation" dans la partie "Mise en route initiale".
6.2 - Pour démarrer le groupe
1.
2.
Démarrer les pompes à eau, si elles ne sont pas automatiques.
Partir de l'écran par défaut de l'interface locale, appuyer sur la touche LOCAL ou sur la touche CCN pour
mettre le système en route. Si la machine est en mode
occupé et que les temps d'attente sont expirés, la
séquence de démarrage s'enclenche. Observer la
procédure décrite dans la partie intitulée "Les séquences de démarrage/d'arrêt/de recyclage".
6.3 - Vérifier le système en fonctionnement
Une fois que le compresseur a démarré, l'opérateur doit
surveiller les codes affichés et observer les indications
suivantes qui dénotent un fonctionnement normal.
1. La température dans le réservoir d'huile doit être
régulée pendant l'arrêt (>49°C), et supérieure à 52°C
lorsque le compresseur est en marche.
2. La température de retour de l'huile des paliers, qui est
indiquée sur l'écran d'état "COM-PRESS", doit être
comprise entre 49 et 74°C. Si la température indique
plus de 83°C, lorsque la pompe à huile fonctionne,
arrêter le groupe et rechercher la cause. NE PAS
redémarrer le groupe avant d'avoir remédié à cette
anomalie.
3. Le niveau d'huile doit être visible dans les voyants, à
n'importe quel niveau. La formation de mousse d'huile
est admissible à condition que la pression et la température se situent dans les plages normales.
4. La pression d'huile doit donner un écart de 124-207 kPa,
indiqué sur l'écran par défaut du CVC. En général, la
valeur indiquée au démarrage est de 124 à 172 kPa.
5. L'indicateur d'humidité sur la conduite de refroidissement du moteur doit indiquer l'écoulement du fluide
frigorigène et l'absence d'humidité.
6. La pression et la température du condenseur varient en
fonction des valeurs nominales pour lesquelles le
groupe a été prévu. La fourchette habituelle de température est de 15 à 41° C. L'eau à l'entrée du condenseur
doit être régulée à une température en-dessous de la
température nominale de retour, pour faire des économies sur la consommation électrique du compresseur.
54
8.
La pression et la température dans l'évaporateur
varient aussi selon les valeurs nominales pour lesquelles le groupe a été prévu. La fourchette habituelle de
température est de 1°C à 8°C.
Le compresseur peut fonctionner à pleine puissance
pendant un court laps de temps une fois que la montée
en puissance progressive est achevée, même si la
charge de refroidissement de l'immeuble est faible. Le
réglage de demande électrique peut être ignoré provisoirement pour limiter la consommation électrique du
compresseur, ou l'option limitation de puissance peut
être ajustée pour éviter une charge de demande élevée
pendant la courte durée de fonctionnement à pleine
puissance. La montée en puissance progressive peut
être basée sur la Puissance électrique ou sur la température. On y accède grâce à l'écran de service de
l'équipement "RAMP DEM".
6.4 - Pour arrêter le groupe
- Une fois que les horaires ont été programmés, c'est le
programme d'occupation qui démarre la machine et
l'arrête automatiquement.
- Si l'on appuie sur la touche STOP pendant une seconde, le
voyant d'alarme clignote une fois pour confirmer que la
touche a été enfoncée, puis le groupe suit la séquence
d'arrêt normale décrite dans la partie intitulée "La séquence d'arrêt". La machine ne redémarre que lorsque l'on
appuie sur la touche CCN ou LOCAL. Elle est à présent en
mode arrêt "OFF control".
Ne pas essayer d'arrêter le groupe en ouvrant un interrupteur, cela pourrait provoquer des arcs. Ne pas redémarrer le
groupe avant d'avoir remédié à l'anomalie de fonctionnement
6.5 - Après un arrêt bref
Aucun préparatif spécial n'est nécessaire. Effectuer les
contrôles préliminaires normaux et observer les procédures
habituelles de démarrage.
6.6 - Arrêt Prolongé
Transférer la charge de fluide frigorigène dans le réservoir
de stockage (s'il y a) (voir les procédures de tirage au vide
et de transfert du fluide frigorigène ) pour réduire la
pression dans la machine et minimiser le risque de fuites.
Conserver une charge de maintien de 2,27 à 4,5 kg de fluide
frigorigène pour empêcher l'air de pénétrer dans la machine.
Si l'on prévoit des températures inférieures à zéro là où se
trouve le groupe, vidanger les circuits d'eau glacée et d'eau du
condenseur dans le système de tirage au vide, pour éviter qu'ils
gèlent. Laisser les orifices de vidange des boîtes à eau ouverts.
Laisser la charge d'huile dans le groupe, avec le réchauffeur
d'huile et les commandes sous tension, pour maintenir la
température de l'huile à la température minimum du réservoir d'huile.
6.7 - Après un arrêt prolongé
6.10 - Livret de service
S’assurer que les orifices de vidange des circuits d'eau sont
fermés. Il peut être bon de rincer les circuits d'eau afin d'en
supprimer les traces éventuelles de rouille légère. C'est
aussi le moment de nettoyer le faisceau de tube et d’inspecter les prises de pression des capteurs et les changer si
nécessaire.
Une feuille de service, telle que celle reproduite figure 28
constitue une liste pratique de contrôles pour l'entretien de
routine et pour un enregistrement suivi des performances de la
machine. C'est un outil de planification de l'entretien et qui
aide à diagnostiquer les problèmes de la machine.
A partir de l'écran par défaut de l'interface locale, vérifier la
pression dans l'évaporateur et la comparer à la charge de
maintien qui avait été laissée dans la machine. Si (après tout
ajustement pour tenir compte des variations de la température)
on constate une perte de pression, essayer de détecter les fuites
de fluide frigorigène. Voir la partie intitulée "Effectuer l'essai
de détection des fuites" .
Tenir à jour un livret pour enregistrer les pressions, les
températures, et le niveau des liquides sur une feuille
similaire à celle illustrée. Il est également possible de faire
enregistrer automatiquement les données des commandes
PICII par des dispositifs CCN tels que le module de collecte
des données "Data Collection", dans le cadre du programme
"Building Supervisor". Pour en savoir davantage à ce sujet,
contactez votre distributeur Carrier.
Recharger la machine en transférant le fluide frigorigène du
réservoir de stockage (s'il y a - se référer au manuel d'installation N°29999). Observer les procédures de tirage indiquées
dans les chapitres 4.13 "Egalisation de la pression ...sans
système de tirage au vide" et 4.14 "Egalisation de la pression
...avec système de tirage au vide". Tenir compte des précautions contre le gel.
Effectuer soigneusement tous les contrôles normaux, préliminaires et pendant la marche. Effectuer un essai des commandes
avant le démarrage. Si le niveau d'huile dans le compresseur
semble anormalement élevé, il se peut que l'huile ait absorbé
du fluide frigorigène. Veiller à ce que le point de consigne de la
température d'huile soit conforme à la régulation de la température dans le carter d'huile (>60°C ou >température de réfrigérant + 27°C).
6.8 - Fonctionnement par temps froid
Lorsque la température d'entrée de l'eau dans le condenseur
baisse beaucoup l'opérateur doit automatiquement arrêter les
ventilateurs des tours de refroidissement pour que la température remonte. Le PICII possède une sortie pour ventilateur
de tour (bornes 11 et 12 de l’ISM).
6.9 - Commande manuelle des aubes directrices
La commande manuelle sert à vérifier le fonctionnement
des commandes ou à commander le groupe en cas d'urgence; pour cela, effectuer une commande prioritaire qui
annule la position cible des aubes directrices. Accéder à
l'écran d'état "COMPRESS" de l'interface, et amener la barre
lumineuse sur POSITION PREVUE AUBES. Pour commander cette position, entrer le pourcentage désiré d'ouverture
des aubes directrices. Zéro pour cent représente une fermeture complète, 100% une ouverture complète. Pour remettre
les aubes directrices en mode automatique, appuyer sur la
touche AUTO.
NOTA: la commande manuelle a pour effet d'augmenter
l'ouverture des aubes directrices et a priorité sur l'option
limitation de charge lors du démarrage. Toute intensité du
moteur au-dessus du réglage de la demande électrique, les
commandes prioritaires de régulation de la puissance du
groupe, et une température de l'eau glacée en-dessous du point
de régulation ont priorité sur la commande manuelle et provoquent la fermeture des aubes directrices. Pour une description
des commandes prioritaires de régulation, voir la partie
intitulée "Commandes prioritaires" de l’IOM de Contrôle et
Régulation.
55
56
Eau
Pression
(Entrée Sortie
l/s)
température
(Entrée Sortie)
eau
Pression
(Entrée Sortie
l/s)
_________________
Condenseur
Fluide frigorigene
Pression
température
No de modèle.:
compresseur
temperature des paliers
Temperature Huile
(Entrée Sortie) Ecart de
Température
pression
(réservoir)
No de série.: __________________
Niveau
Moteur
(FLA - Intensité*)
Initiales de
l’opérateur
Remarques
Type de fluide frigorigène: __________________
Fig. 28 - Feuille de service des données frigorifiques
* ou ouverture des aubes directrices
Remarques: indiquer le cas échéant les arrêts déclenchés par des dispositifs de sécurité, les réparations effectues, l'ajout de fluide frigorigène ou d'huile, l'air extrait ou l'eau retirée du filtre déshydrateur, indiquer les
volumes concernés.
Date - Evaporateur
HeureFluide frigorigene
Pression
température
Date: ___________________________
Lieu d’installation: __________________________
7 - ENTRETIEN
7.1 - Instructions d'entretien
Pendant la durée de vie de l'unité, les contrôles en service et
les essais doivent être effectués en accord avec la
réglementation nationale en vigueur.
L'information sur le contrôle en service donné dans
l'annexe C de la norme EN378-2 peut être utilisée quand
des critères similaires n'existent pas dans la réglementation
nationale.
Contrôles visuels externes: annexes A et B de la norme
EN378-2.
Contrôles de corrosion: annexe D de la norme EN378-2.
Ces contrôles doivent être effectués :
Après une intervention susceptible d'affecter la
résistance ou un changement d'utilisation ou d'un
changement de fluide frigorigène à plus haute pression
ou après un arrêt supérieur à deux ans. Les composants
qui ne sont pas conformes sont changés. Des pressions
d'essai supérieures à la pression de conception
appropriée des composants ne sont pas appliquées
(annexes B et D).
Après réparation ou altérations significatives ou des
extensions significatives apportées aux systèmes ou
aux composants (annexe B).
Après réinstallation sur un autre site (annexes A, B et
D).
Après réparation suite à une fuite de fluide frigorigène
(annexe D). La fréquence de détection de fuite de
fluide frigorigène peut varier d'une fois par an, pour
des systèmes avec moins de 1 % de taux de fuite par
an, à une fois par jour pour des systèmes avec taux de
fuite de 35 % par an ou plus. La fréquence est en
proportion du taux de fuite.
NOTE 1: Les hauts taux de fuite sont inacceptables. Il
convient qu'une action soit prise pour éliminer chaque
fuite détectée.
NOTE 2: Les détecteurs de fluide frigorigène fixes ne sont
pas des détecteurs de fuite car ils ne localisent pas la fuite.
7.1.1 - Brasage - Soudage
Les opérations de brasage ou de soudage de composants
(tuyauteries, raccords) doivent être réalisées avec des
modes opératoires et des opérateurs qualifiés. Les
réservoirs sous pression ne doivent pas subir de choc, ni
être soumis à de fortes variations de températures lors des
opérations de maintenance et de réparation.
7.1.2 - Propriétés des fluides frigorigènes
Le fluide frigorigène standard du groupe refroidisseur
19XR est le HFC-134a. A une pression atmosphérique
normale, le HFC-134a bout à -25°C; il doit donc être
conservé dans des réservoirs de stockage ou des récipients
sous pression. Ces fluides frigorigènes sont pratiquement
inodores lorsqu'ils sont mélangés à l'air. Tous deux sont
incombustibles à la pression atmosphérique. Pour en savoir
davantage sur les précautions de manipulation de ces
fluides frigorigènes, consulter la norme ou réglementation
nationale en vigueur (norme EN 378-2).
DANGER
Le HFC-134a dissout l'huile et certains matériaux non
métalliques, dessèche la peau et dans certaines circonstances, peut déplacer suffisamment d'oxygène pour provoquer
l'asphyxie. Lors de toute manipulation de ce fluide frigorigène, protéger les mains et les yeux et éviter d'en inhaler
les vapeurs.
Toutes les opérations de prélèvement et de vidange de
fluide frigorigène doivent être réalisées par un technicien
qualifié et avec du matériel adapté à l'unité. Toute
manipulation non appropriée peut provoquer des
échappements incontrôlés de fluide et de pression.
7.1.3 - Ajouter du fluide frigorigène
Observer la procédure décrite dans la partie intitulée
"Charger du fluide frigorigène dans la machine".
ATTENTION
Toujours utiliser la fonction de tirage au vide du compresseur en mode TEST REGULATEUR pour mettre en route la
pompe de l'évaporateur et bloquer à l'arrêt le compresseur
lorsqu'on transfère du fluide frigorigène. Le fluide frigorigène en phase liquide peut se transformer en phase gazeuse et provoquer du gel lorsque la pression dans la
machine est en-dessous de 207 kPa pour le HFC-134a.
Ne pas utiliser de fluide frigorifique usagé.
7.1.4 - Retirer du fluide frigorigène
Si l'on utilise le système de tirage au vide en option, il est
possible de transférer la charge de fluide frigorigène du
groupe 19XR soit dans un réservoir de stockage (se référer au
manuel d'installation N°29999 - voir aussi chapitre 4.14
"Egalisation de la pression ...avec système de tirage au vide"),
soit dans l'évaporateur ou le condenseur si la machine est
pourvue de vannes de sectionnement. Observer les procédures
indiquées dans la partie intitulée "Les procédures de tirage au
vide et de transfert du fluide frigorigène".
Une vanne sous le condenseur permet de retirer du réfrigérant sous phase liquide.
7.1.5 - Comment faire l'appoint de la charge de fluide
frigorigène
Si l'ajout ou le retrait de fluide frigorigène s'impose pour
améliorer les performances de la machine, observer les
procédures indiquées dans la partie intitulée "Optimiser la
charge de réfrigérant".
7.1.6 - Essai de détection des fuites de fluide frigorigène
Du fait qu'à température ambiante, le HFC-134a est à une
pression supérieure à la pression atmosphérique, l'essai de
détection des fuites peut être effectué avec du fluide
frigorigène dans la machine. Utiliser un détecteur électronique, une solution d'eau savonneuse ou un détecteur à
ultrasons. S'assurer que la pièce est bien ventilée et
exempte de toute concentration de fluide frigorigène pour
éviter les relevés erronés. Avant d'effectuer toute réparation, transférer tout le fluide frigorigène du récipient qui
fuit.
57
Volume des fuites
Les recommandations des normes en vigueur stipulent qu'il
faut immédiatement mettre hors service et réparer les
machines qui présentent des fuites de fluide frigorigène de
plus de 10% de la charge de fonctionnement par an.
En outre, Carrier conseille que les fuites inférieures au volume
indiqué ci-dessus mais supérieures à 0,5 kg par an soient
réparées lors des travaux annuels de maintenance ou lorsque le
fluide frigorigène est transféré par pompage pour d'autres
interventions.
Essai après une révision, des réparations ou une fuite importante
Si la totalité du fluide frigorigène a été perdue ou si la machine
a été ouverte à l'atmosphère, il convient d'effectuer un essai de
pression et de détection des fuites. Voir la partie intitulée
"Effectuer l'essai de détection des fuites".
7.1.7 - Inspection de la tringlerie mécanique
Lorsque la machine est à l'arrêt, les aubes directrices sont
fermées et la tringlerie est dans la position illustrée figure 29.
Si la chaîne d'entraînement se détend, on peut supprimer le
jeu de recul comme suit:
1 Lorsque la machine est à l'arrêt et le contrôleur des aubes
fermé à fond, enlever le carter de la chaîne et desserrer les
boulons de support.
2 Desserrer les boulons de réglage du pignon des aubes
directrices.
3 Soulever le support pour supprimer le jeu, puis resserrer
les boulons de fixation du support.
4 Resserrer les boulons de réglage du pignon des aubes
directrices. S'assurer que l'arbre des aubes directrices est
tourné à fond dans le sens horaire pour qu'elles soient
complètement fermées.
ATTENTION
Ne pas mélanger le HFC-134a avec de l'air ni avec de
l'oxygène puis mettre ce mélange sous pression pour la
détection des fuites. En règle générale, ne pas le mélanger
avec de fortes concentrations d'air ou d'oxygène à une
pression supérieure à la pression atmosphérique, étant donné
que ce mélange est combustible.
Indicateur de fluide frigorigène
Utiliser un indicateur de fluide frigorigène acceptable pour
l'environnement, pour les procédures de détection des fuites.
Pour la mise en pression à l'aide d'azote sec
Une autre méthode de détection des fuites consiste à mettre en
pression avec de l'azote seul et à utiliser une solution d'eau
savonneuse ou un détecteur à ultrasons pour déceler les fuites
éventuelles. Ceci ne doit être effectué que si la totalité du fluide
frigorigène a été évacué.
1 Installer un tube en cuivre entre le régulateur de pression
sur la bouteille et le robinet de charge de fluide frigorigène.
2 Ne jamais appliquer la pleine pression de la bouteille à la
conduite de mise en pression. Observer la marche à suivre
suivante:
3 Ouvrir le robinet de charge à fond.
4 Ouvrir lentement le régulateur de la bouteille.
5 Observer le manomètre de la machine et fermer le régulateur lorsque la pression atteint le niveau d'essai. Ne pas
dépasser 965 kPa.
6 Fermer le robinet de charge situé sur la machine. Retirer le
tuyau de cuivre si l'on ne l'utilise plus.
Réparer la fuite, refaire l'essai et appliquer l'essai de vide à
l'arrêt
Après la mise en pression de la machine, faire un essai de
détection des fuites à l'aide d'un détecteur électronique,
d'une solution d'eau savonneuse ou d'un détecteur à ultrasons. Remettre la machine à la pression atmosphérique,
réparer les fuites constatées s'il y a lieu, et refaire l'essai.
Après le nouvel essai, et une fois l'absence de fuite vérifiée,
appliquer un vide à l'arrêt puis réhydrater la machine.
Consulter les parties intitulées "Essai sous vide à l'arrêt" et
Déshydratation du groupe" dans la partie "Avant la mise en
route initiale".
58
1
2
3
4
5
6
7
8
Pignon du contrôleur des aubes directrices
Protection chaîne
Arbre des aubes directrices
Contrôleur électronique des aubes directrices
Chaîne d'entraînement
Boulons de fixation du support du contrôleur
Pignon des aubes directrices
Boulons de réglage du pignon des aubes directrices
Fig. 29 - Tringlerie des aubes directrices
7.1.8 - Optimiser la charge de fluide frigorigène
S'il s'avère nécessaire de réduire la charge de fluide frigorigène
pour améliorer les performances de la machine, faire fonctionner celle-ci à la charge nominale, puis ajouter ou retirer du
fluide frigorigène lentement jusqu'à ce que l'écart entre la
température de départ de l'eau glacée et la température du
fluide frigorigène dans l'évaporateur atteigne les conditions
nominales ou descende au minimum. Ne pas surcharger.
On peut rajouter du fluide frigorigène soit par le réservoir de
stockage (se référer au manuel d'installation N°29999 - voir
aussi le chapitre 4.14 "Egalisation de la pression ...avec
système de tirage au vide"), soit directement dans la machine,
comme indiqué dans la partie intitulée "Charger du fluide
frigorigène dans la machine".
Pour retirer tout surplus de fluide frigorigène, observer la
procédure décrite dans la partie intitulée "Transfert de fluide
frigorigène de la machine au réservoir de stockage", opérations
1a et b ou utiliser la vanne de service placée sous le
condenseur (elle permet d'obtenir du fluide sous forme liquide
à haute pression).
7.2 - Entretien hebdomadaire
Vérification du système de lubrification
Marquer le niveau d'huile sur le regard du réservoir et
observer le niveau chaque semaine lorsque le groupe est
arrêté.
Si ce niveau baisse en-dessous du regard inférieur, il faudra
vérifier que le système de récupération d'huile fonctionne
correctement. Si l'on a besoin d'huile supplémentaire, la
rajouter par le robinet de charge/vidange d'huile (figure 4). Il
faut une pompe pour rajouter de l'huile lorsque le fluide
frigorigène est sous pression.
La charge d'huile est d'environ:
TAILLE DU COMPRESSEUR
CHARGE D’HUILE (L)
2
3
4
5
19
30
38
68
L'huile rajoutée doit répondre aux normes Carrier pour les
groupes 19XR. Voir les parties consacrées au filtre à huile
et aux vidanges d'huile. Noter la date et la quantité d'huile
rajoutée. Toute huile rajoutée à cause de déperditions
d'huile finit par revenir au carter et doit être retirée lorsque
le niveau est élevé.
Un réchauffeur d'huile de 1800 Watts, qui dépend de la commande PICII, maintient le réservoir à la bonne température
lorsque le compresseur est à l'arrêt. L'écran d'état "Status02" de
l'interface locale affiche si le réchauffeur est sous tension. Si la
commande PICII montre que le réchauffeur est sous tension
sans que le carter chauffe, il se peut que le courant soit
coupé ou que le niveau d'huile soit trop bas. Vérifier le
niveau d'huile, la tension au contacteur du réchauffeur et la
résistance de chauffage.
La commande PICII interdit le démarrage du compresseur si
la température d'huile est trop basse. La commande ne
poursuit le démarrage qu'une fois que la température se
situe dans les limites admissibles.
7.3 - Entretien périodique
Toute manipulation doit se faire par une personne agréee.
Etablir un programme de maintenance à intervalles réguliers basé sur les besoins réels de la machine, telles que la
charge imposée à la machine, les heures de marche, et la
qualité de l'eau. Les intervalles cités dans la présente
section ne sont donnés qu'à titre indicatif.
7.3.1 - Durée écoulée depuis la dernière révision
L'interface locale affiche une valeur REVISION SERVICE
(durée écoulée depuis la dernière révision) sur l'écran d'état
"MAINSTAT". Cette valeur doit être remise à zéro par
l'opérateur ou le réparateur à chaque fois qu'une intervention de révision majeure vient d'être effectuée, de telle sorte
que l'on puisse comptabiliser le temps qui s'écoule entre
deux interventions.
7.3.2 - Inspection du centre de commande
La maintenance se limite en général à nettoyer, et à resserrer
les branchements. Aspirer dans l'armoire électrique pour
supprimer les accumulations de poussière. En cas de dysfonctionnement des commandes de la machine, consulter le guide
de dépannage pour les contrôles et ajustements à effectuer.
ATTENTION
Avant d'effectuer un nettoyage ou de resserrer les branchements à l'intérieur, s'assurer que le courant au centre de
commande a bien été coupé.
Vérifier les dispositifs de sécurité et les commandes une
fois par mois
Pour assurer la protection de la machine, effectuer au moins
une fois par mois l'essai des commandes "Test régulateur". Voir
les réglages des dispositifs de sécurité au tableau 3 de l’IOM
Contrôle et Régulation.Voir chapitre "Vérification du tarage
du pressostat"
7.3.3 - Changement du filtre à huile
Changer le filtre à huile une fois par an ou lorsque la
machine est ouverte pour les besoins d'une réparation. Le
groupe 19XR possède un filtre qui peut être isolé du circuit
d'huile, de sorte que le filtre peut être changé lorsque le
fluide frigorigène reste dans la machine. Voici la marche à
suivre:
1. S'assurer que le compresseur est à l'arrêt, et que le
disjoncteur du compresseur est sur arrêt.
2. Débrancher le courant à la pompe à huile.
3. Fermer les vannes qui permettent d'isoler le filtre à
huile (voir figure 4).
4. Raccorder un tuyau flexible au robinet de charge
d'huile (figure 4), puis placer son autre extrémité dans
un récipient propre qui peut contenir de l'huile usagée.
L'huile ainsi soutirée du carter du filtre constitue un
échantillon à envoyer en laboratoire pour y subir une
analyse approfondie. Ne pas contaminer cet échantillon.
5. Ouvrir doucement le robinet de charge d'huile pour
laisser s'écouler l'huile du carter.
Le carter du filtre est sous pression élevée. Détendre
cette pression lentement.
6. Une fois que toute l'huile a été vidangée, placer des
chiffons ou autre matériau absorbant sous le carter du
filtre à huile, afin de récupérer les gouttes qui tombent
lorsque le filtre est ouvert. Retirer les 4 boulons de
l'extrémité du carter de filtre et retirer le couvercle du
filtre.
7. Retirer le clip de retenue du filtre en dévissant son
écrou. On peut maintenant retirer le filtre et en disposer comme il convient.
8. Mettre un filtre neuf à la place du vieux. Mettre le clip
de retenue en place et serrer son boulon. Placer le
couvercle et serrer ses 4 boulons.
9. Vidanger le carter du filtre en raccordant une pompe à
vide au robinet de charge. Observer les procédures
habituelles d'évacuation. Une fois cette opération
terminée, raccorder de nouveau le robinet, de manière
à pomper l'huile neuve dans le carter du filtre. Introduire un volume égal à celui retiré, puis fermer le
robinet de charge.
10. Retirer le tuyau flexible du robinet de charge, ouvrir
les vannes qui isolent le filtre et remettre le courant à
la pompe et au moteur.
7.3.4 - Vidange d'huile
Caractéristiques techniques de l'huile
Si l'on doit rajouter de l'huile, elle doit correspondre aux
indications suivantes de Carrier:
59
• Type d'huile pour les machines au HFC-134a.
• Huile synthétique de compresseur, à base de polyester
inhibé, conçue tout spécialement pour les machines à
engrenages qui utilisent des compresseurs hermétiques
au HFC. Indice de viscosité: 68.
• L'huile à base de polyester (numéro de pièce
PP23BZ103) peut être commandée auprès de votre
distributeur Carrier.
Vidanges d'huile
Carrier conseille de changer l'huile après la première année de
fonctionnement, et par la suite, tous les trois ans, en effectuant une analyse de l'huile en laboratoire. Toutefois, si l'on
dispose d'un système de surveillance de l'huile continue, et
si l'on effectue une analyse de l'huile en laboratoire (D.P.H.:
Diagnostic Périodique d’Huile) tous les ans, les vidanges
peuvent être plus espacées.
Pour changer l'huile
1. Transférer le fluide frigorigène dans le condenseur
(pour les modèles pourvus de vannes de sectionnement) ou dans un réservoir de stockage.
2. Marquer le niveau existant d’huile
3. Mettre le disjoncteur du circuit de commande et du
réchauffeur d'huile en position marche.
4. Lorsque la pression de la machine est égale ou inférieure à 34 kPa, vidanger l'huile du réservoir en
ouvrant le robinet de charge d'huile (fig. 2). Ouvrir le
robinet doucement contre la pression du fluide frigorigène (voir le chapitre "Consignes de sécurité").
5. Changer le filtre à huile.
6. Changer le filtre de fluide frigorigène.
7. Introduire la charge d'huile dans la machine. Le 19XR
utilise environ 30/38 litres ( Compresseur taille 3 /
Compresseur taille 4 ) pour que le niveau soit visible
au milieu du regard supérieur (figure 2). Mettre le
courant au réchauffeur d'huile et laisser la commande
PICII chauffer l'huile à au moins 60°C. Faire marcher
la pompe à huile manuellement pendant 2 minutes, par
l'intermédiaire du mode "Control Test". Le niveau
d'huile doit se situer entre le regard inférieur et à
moitié plein dans le regard supérieur pendant l'arrêt.
7.3.7 - Inspecter la chambre à flotteur du circuit de fluide
frigorigène
Effectuer une inspection annuelle ou lorsque la machine est
mise à l'atmosphère pour les besoins de l'entretien. Transférer
le fluide frigorigène dans l'évaporateur (s'il y a des vannes de
sectionnement) ou dans un réservoir de stockage. Retirer le
couvercle de la chambre à flotteur. La nettoyer ainsi que son
mécanisme. S'assurer que rien n'entrave le mouvement de la
vanne. S'assurer qu'aucun orifice n'est obstrué. Examiner le
joint d'étanchéité du couvercle et le changer si besoin. Voir la
figure 30 pour la conception du flotteur. Vérifier l’orientation de l’axe de fixation du couvercle du flotteur: il doit
être aligné avec le tube d’alimentation de réfrigérant à
haute pression.
1
2
3
4
5
6
7
Alimentation de réfrigérant provenant de la chambre FLASC
Assemblage du flotteur linéaire
Filtre
Alimentation de réfrigérant à haute pression
Couvercle
Alimentation du réfrigérant à l’évaporateur
Joint
Fig. 30 - Conception du flotteur linéaire du 19XR
7.3.5 - Changement du filtre de fluide frigorigène
Un filtre déshydrateur du fluide frigorigène, situé dans la
conduite de refroidissement du moteur qui contient du
fluide frigorigène doit être changé une fois par an, ou plus
souvent si l'état du filtre indique qu'il aurait besoin d'être
changé plus souvent. Changer le filtre en fermant les
vannes d’isolation du filtre (Figure 3) et en ouvrant doucement les raccords Flare pour détendre la pression.
Un voyant indicateur d'humidité est placé après le filtre
pour indiquer le volume de fluide frigorigène et la présence
éventuelle d'humidité dans le fluide. Si l'indicateur révèle la
présence d'humidité, localiser immédiatement d'où elle
provient, en effectuant pour cela un essai de détection des
fuites approfondi.
7.3.6 - Le filtre de récupération d'huile
Le système de récupération d'huile possède une crépine
située sur la conduite d'aspiration (éjecteur), sur la prise de
pression HP et un filtre sur la conduite de reprise d'huile de
l'évaporateur. Changer ces filtres ne fois par an, ou plus
souvent si l'état du filtre indique qu'il aurait besoin d'être
changé plus souvent. Changer le filtre en fermant les
vannes d’isolation du filtre (Figure 4) et en ouvrant doucement les raccords Flare pour détendre la pression. Changer
les crépines tous les cinq ans ou si l’évaporateur est évacué.
60
7.3.8 - Inspecter les soupapes de sécurité et les tuyauteries (voir chapitre «Consignes de sécurité»)
Les soupapes de sécurité de cette machine la protègent contre
les effets potentiellement dangereux des surpressions. Pour
empêcher les dégâts que celles-ci peuvent causer au matériel et
les blessures au personnel, ces dispositifs doivent être conservés en excellent état de marche.
Assurer au minimum la maintenance suivante:
1. Au moins une fois par an, ôter la tuyauterie de purge à
l'orifice de sortie de la soupape et inspecter soigneusement le corps de la vanne et son mécanisme pour y
déceler toute trace de corrosion interne, de rouille,
saleté, tartre, fuites, etc.
2. Si l'on constate de la corrosion ou la présence de corps
étrangers, ne pas essayer de réparer ni de remettre en
état. Changer la soupape.
3. Si la machine est installée dans une atmosphère
corrosive ou si les purges des soupapes sont mises
dans un environnement corrosif, inspecter ces soupapes plus souvent.
7.3.9 - Vérification du tarage du pressostat
Inverser le sens de la vanne 3 voies et le pressostat en réserve
est en fonctionnement.
Démonter le premier pressostat et faire vérifier son tarage par
un organisme qualifié - Voir annexe C paragraphe
C6-EN378-2.
Une fois le tarage vérifié, remonter le pressostat sur la vanne
3 voies et inverser de nouveau la vanne pour mettre le
pressostat en action.
7.3.10 - Maintenance des paliers et engrenages du compresseur
Le secret d'un bon entretien des paliers et des engrenages
est une bonne lubrification. Utiliser une huile adéquate, la
maintenir à un niveau, une température et une pression
adéquats. Inspecter le système de lubrification soigneusement et fréquemment.
Pour inspecter les paliers, il faut démonter complètement le
compresseur. Seul un technicien compétent doit enlever et
examiner ces paliers. Les compresseurs plus anciens comportaient un couvercle d'accès prévu pour les essais réalisés en
usine. Ce couvercle ne doit pas servir aux inspections des
paliers ou des engrenages. Il convient d'examiner les paliers et
les engrenages régulièrement, à des intervalles prévus dans un
programme, afin de pouvoir y détecter les signes d'usure
éventuels. La fréquence des inspections dépend du nombre
d'heures de marche de la machine, des conditions de charge, de
l'état de l'huile et du système de lubrification. Une usure
excessive des paliers se traduit parfois par des vibrations
accrues ou une augmentation de la température des paliers. Si
l'un de ces symptômes se manifeste, faire appel à une société
d'entretien/réparation compétente et qualifiée.
61
7.3.11 - Vues utiles pour la maintenance des compresseurs
Butée
Transmission du compresseur
Butée
Arbre haute vitesse
Disque de butée de l'arbre basse vitesse
Fig. 31 - Ajustements et tolérances du compresseur
Légende de la figure 31
2 - 3 - 4 Voir tableau ci-contre
5 La tolérance entre la roue et le shroud permet un mouvement avant de 0.6096 pouce
(15,48 mm) à partir de la position de butée pour la taille 3, et un mouvement de 0.762
pouce (19,35 mm) pour la taille 4.
6 L'épaisseur de la câle doit être déterminée durant l'assemblage
A-B-C-D-E-F-G = Jeux de montage maximum/minimum en mm (voir le tableau ci-dessous):
Types de compresseurs
2 21-299
A
B
C
D
E
F
G
62
321-389
421-489
521-599
0,1270
0,1270
0,1397
0,1753
0,1016
0,1016
0,1092
0,1499
0,1270
0,1270
0,1346
0,1651
0,1016
0,1016
0,1092
0,1397
0,2921
0,2921
0,2540
0,0254
0,1397
0,2032
0,1270
0,1524
4,8260
0,5588
0,6858
8,8900
0,1016
0,3048
0,4318
6,3500
0,0508
-0,0508
-0,0737
0,0787
0,0127
-0,0127
-0,0356
0,0432
0,1270
0,1270
0,1219
0,1575
0,1016
0,1016
0,0965
0,1321
3,9878
3,9878
0,8636
1,3462
0,6528
0,6528
0,6096
1,0922
COUPLE DE SERRAGE ASSEMBLAGE
COMPRESSEUR
Pièce
Description
Couple N - m
2
3
4
*
Boulon de retenu de l'engrenage
Boulon de désembueur
Boulon de retenu de la roue
Ecrou de la bague d'étoupe
du réchauffeur d'huile
Ecrou du joint de l'arbre
des aubes directrices
Bornes du moteur
Bornes moteur (haute tension)
Isolateur
Ecrou de l'ensemble
Ecrou de fixation cuivre
108-115
20-26
60-62
*
*
*
14
34
60
2.7 - 5.4
6.8
13.6
* Non illustré
N m: Mètres Newton
Notes:
- Toutes les tolérances des surfaces cylindriques sont diamétrales
- Toutes les dimensions sont données en position de butée (rotor)
- Toutes les dimensions sont en mm
7.3.12 - Inspection des tubes des échangeurs
Evaporateur
Inspecter et nettoyer les tubes de l'évaporateur à la fin de la
première saison de fonctionnement. Du fait que ces tubes
possèdent des rainures internes, il faut disposer d'un
système de nettoyage des tubes du type rotatif interne. Une
fois l'inspection effectuée, l'état des tubes détermine la
fréquence de nettoyage nécessaire et révèle si le traitement
de l'eau qui circule dans le circuit d'eau glacée ou de
saumure est adéquat. Inspecter les sondes de température
d'entrée et de sortie de l'eau glacée pour y déceler tout
signe de corrosion ou de tartre. Si une sonde ou les raccords
des capteurs sont entartrés ou les capteurs de contrôle de
débit d’eau corrodés, les changer.
Vérifier le débit et la vitesse avec la sélection "ElectronicCATalog" de la machine
Condenseur
Etant donné que ce circuit d'eau est en général un système
du type ouvert, les tubes peuvent être contaminés et s'entartrer. Nettoyer les tubes du condenseur à l'aide d'un système
de nettoyage des tubes du type rotatif interne, au moins une
fois par an, davantage si l'eau est contaminée. Inspecter les
sondes de température d'entrée et de sortie de l'eau glacée
pour y déceler tout signe de corrosion ou de tartre. Si une
sonde est entartrée ou corrodée, la changer.
Vérifier le débit et la vitesse avec la sélection "ElectronicCATalog" de la machine
Des pressions anormalement élevées dans le condenseur, ainsi
que l'impossibilité d'atteindre la pleine charge frigorifique,
dénotent en général des tubes sales ou de l'air dans la machine.
Si le livret de service indique une augmentation de la pression
au-dessus des pressions normales du condenseur, vérifier la
température du fluide frigorigène dans le condenseur par
rapport à la température de l'eau glacée au départ du
condenseur. Si l'écart est supérieur à la normale, il se peut que
les tuyaux du condenseur soient sales, ou que le débit d'eau
soit incorrect. Du fait que le HFC-134a est un fluide frigorigène à une pression élevée, l'air ne rentre en général pas dans
la machine, c'est plutôt le fluide frigorigène qui s'en échappe.
Dans certains cas où il y a une anode de zinc (en option),
vérifier son état régulièrement.
Pour nettoyer les tubes, utiliser des brosses spécialement
conçues à cet effet pour éviter de gratter et de rayer les
parois internes des tubes. Contactez votre distributeur
Carrier pour obtenir ces brosses spéciales. N'utilisez jamais
des brosses métalliques.
ATTENTION
Il se peut que du tartre durci nécessite un traitement chimique, soit pour l'enlever, soit pour empêcher sa formation.
Faire appel à un spécialiste du traitement de l'eau.
7.3.13 - Présence d’eau
Lorsque la machine est en marche, la présence d'eau est
signalée par l'indicateur d'humidité (figure 2) situé sur la
conduite de refroidissement du moteur. En cas de fuites d'eau,
réparer immédiatement.
Voir chapitre "Traitement de l'eau"
ATTENTION
Après des réparations dues à des fuites d'eau, la machine doit
être déshydratée. Voir la partie intitulée "Déshydratation du
groupe".
Traitement de l'eau
De l'eau non traitée ou mal traitée peut provoquer de la
corrosion, de l'entartrage, de l'érosion ou la croissance d'algues.
Faire appel aux services d'un spécialiste des questions de
traitement de l'eau pour mettre au point un programme de
traitement, puis le mettre en oeuvre.
ATTENTION
L'eau doit être conforme aux spécifications, propre, et traitée
de manière à assurer le bon fonctionnement de la machine et
à réduire le risque de dégâts occasionnés par la corrosion,
l'entartrage, ou l'érosion. Carrier décline toute responsabilité
quant à d'éventuels dégâts causés au refroidisseur par une
eau non traitée ou mal traitée.
7.3.14 - Inspecter les équipements de démarrage
Avant toute intervention sur le démarreur, mettre la machine
hors tension, et tous les disjoncteurs qui alimentent le démarreur en position arrêt.
Il se peut que le disjoncteur principal situé sur le panneau
avant du démarreur ne coupe pas le courant de tous les circuits
internes. Mettre tous les disjoncteurs internes et à distance sur
arrêt avant toute intervention sur le démarreur.
Vérifier les serrages de câbles.
ATTENTION
Le sectionnement de l'interrupteur-disjoncteur QF101 ne
peut être réalisé que seulement à titre exceptionnel et limité
dans le temps, la post-lubrification du compresseur n'étant
pas assurée dans ces conditions.
Examiner les surfaces de contact du démarreur, pour y déceler
les traces d'usure ou de piquage sur les démarreurs mécaniques.
Ne pas limer ni passer au papier de verre les contacts plaqués
d'argent. Respecter les conseils du fabricant en ce qui concerne
le remplacement, la lubrification, les commandes de pièces
détachées, et autres exigences de maintenance.
A intervalles réguliers, aspirer ou souffler la poussière ou tout
débris accumulé sur les pièces internes, à l'aide d'une soufflante rapide à basse pression.
Sur les démarreurs neufs, les branchements électriques peuvent
se relâcher et se desserrer au bout d'un mois de fonctionnement. Couper le courant et resserrer. Par la suite, vérifier de
nouveau chaque année.
Les branchements électriques desserrés peuvent provoquer des
pointes de tension, des surchauffes, des dysfonctionnements
ou des pannes.
63
7.3.15 - Vérifier les transducteurs de pression
Une fois par an, vérifier les transducteurs de pression par
rapport à un manomètre. Vérifier les quatre transducteurs:
les deux pour la pression d'huile, celui de la pression dans
le condenseur et celui de la pression dans l'évaporateur et
les capteurs de l’évaporation côté eau (2 au condenseur et 2
à l’évaporateur).
Noter les pressions affichées pour l'évaporateur et le
condenseur par l'écran d'état "HEAT-EX" de l'interface
locale. Raccorder des manomètres de précision aux raccords Schräder sur l'évaporateur et le condenseur. Comparer les deux relevés. S'ils diffèrent, le transducteur peut être
étalonné, comme indiqué dans la partie intitulée "Guide de
dépannage" (IOM Contrôle et Régulation). La pression
différentielle d’huile doit être nulle lorsque le compresseur
est à l’arrêt.
7.3.16 - Contrôle corrosion
Toutes les parties métalliques de l'unité (châssis, panneaux
d'habillage, coffrets électriques, échangeurs...) sont
protégées contre la corrosion par une couche de peinture
poudre ou liquide. Toutefois pour éviter des risques de
corrosion caverneuse pouvant apparaître lors de la
pénétration d'humidité sous les revêtements protecteurs, il
est nécessaire de procéder à des contrôles périodiques de
l'état des revêtements (peinture).
N° 21997-76, 06-2004 Annule N°: 21997-76,06 2002
Le fabriquant se réserve le droit d'apporter toute amélioration sans avis préalable.
Fabriquant: Carrier S.A. Montluel, France.
Imprimé en Hollande sur papier blanchi sans chlore.
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement