MANUEL D`ENTRETIEN DES CAMIONS 108SD ET 114SD Modèles

MANUEL D`ENTRETIEN DES CAMIONS 108SD ET 114SD Modèles
MANUEL D’ENTRETIEN DES CAMIONS 108SD ET 114SD
Modèles : 108SD
114SD
STI-496-4.fr (5/11)
Publié par
Daimler Trucks North America LLC
4747 N. Channel Ave.
Portland, OR 97217
Imprimé aux É.-U.
Avant-propos
Les opérations d’entretien prévues sont importantes pour assurer un fonctionnement sécuritaire et
fiable de votre véhicule. Un programme d’entretien approprié vous permettra aussi de réduire les
temps d’immobilisation du véhicule et de protéger votre garantie.
IMPORTANT : Les opérations d’entretien de ce manuel ne sont pas exhaustives.
Référez-vous aussi aux instructions des fabricants des autres composants et carrossiersconstructeurs pour des instructions spécifiques à l’inspection et à l’entretien.
Effectuez les opérations décrites dans ce manuel d’entretien aux intervalles prévus. Effectuez les
inspections avant départ, après voyage et l’entretien quotidien/hebdomadaire/mensuel du véhicule,
comme spécifié dans le manuel du conducteur. Les composants majeurs (moteurs, boîtes de vitesses
et essieux arrières) ont leurs propres manuels d’entretien et d’utilisation livrés avec le véhicule.
Exécutez les opérations d’entretien énumérées aux intervalles prévus dans ces manuels. Votre
concessionnaire Freightliner dispose des techniciens qualifiés et de l’équipement nécessaire pour
assurer l’entretien programmé. Votre concessionnaire peut également créer un programme
d’entretien adapté spécialement à vos besoins. De plus, les techniciens peuvent vous apprendre à
effectuer vous-même les opérations d’entretien.
IMPORTANT : Les descriptions et spécifications contenues dans ce manuel étaient en
vigueur au moment de l’impression. Freightliner Trucks se réserve le droit d’arrêter la
production de certains modèles, ou d’en modifier les caractéristiques ou la conception à tout
moment, sans préavis ni obligation. Les descriptions et spécifications dans ce manuel
n’offrent aucune garantie, expresse ou tacite, et sont sujettes à révision ou à modification
sans préavis.
Visitez www.Daimler-TrucksNorthAmerica.com et www.FreightlinerTrucks.com. pour plus
d’information, ou communiquez avec Daimler Trucks North America LLC à l’adresse ci-dessous.
Mesures et recommandations relatives à l’environnement
Les instructions dans ce manuel sur la mise au rebut de substances vous encouragent à récupérer et
à recycler les substances. Pour protéger l’environnement, veuillez suivre la réglementation en vigueur
concernant la mise au rebut de substances.
ATTENTION : Remplacement des pièces
Ne remplacez pas les pièces de suspension, d’essieu ou de direction (comme les ressorts, les roues,
les moyeux ou les boîtiers de direction) par des pièces d’occasion. Les pièces usagées peuvent avoir
été sujettes à une collision ou à une utilisation inappropriée et présenter des dommages structuraux
non détectés.
© 2011 Daimler Trucks North America LLC
Tous droits réservés. La traduction, la reproduction, l’archivage dans un système de recherche ou la
transmission sous quelque forme que ce soit de la présente publication, en partie ou en totalité, par
quelque moyen que ce soit, électronique, mécanique, de photocopie, d’enregistrement ou par tout
autre moyen, est strictement interdite, sauf avec le consentement écrit préalable de Daimler Trucks
North America LLC. Daimler Trucks North America LLC est une société Daimler.
Daimler Trucks North America LLC
Service Systems and Documentation (CVI-SSD)
P.O. Box 3849
Portland, Oregon 97208-3849
Introduction
Description des publications de dépannage
Daimler Trucks North America LLC distribue les principales publications d’entretien suivantes en formats papier
et électronique (via ServicePro®).
Manuel d’atelier (en
anglais)
Le manuel d’atelier contient des informations d’entretien et de réparation pour
tous les systèmes et composants du véhicule, sauf les composants majeurs
comme le moteur, la boîte de vitesses et l’essieu arrière. Chaque section du
manuel d’atelier est subdivisée en sujets pouvant contenir des informations
générales, des instructions de fonctionnement, de retrait, de démontage,
d’assemblage et d’installation de composants, et des fiches techniques.
Manuel d’entretien
Le manuel d’entretien contient les procédures d’entretien régulier des différents
composants et systèmes du véhicule ainsi que les intervalles à respecter. Il
décrit les procédures de lubrification accompagnées de tableaux, les
procédures de remplacement des fluides et leur capacité, les fiches techniques,
les procédures de réglage et de vérification du serrage des fixations. Le manuel
d’entretien ne contient pas d’informations détaillées de réparation ou d’entretien.
Manuel du conducteur
Le manuel du conducteur contient les informations nécessaires pour aider le
conducteur à mieux comprendre comment utiliser et entretenir le véhicule et
ses composants. Chaque manuel contient un chapitre qui couvre les
inspections avant départ et après voyage, ainsi que les procédures d’entretien
quotidien, hebdomadaire et mensuel des composants du véhicule. Le manuel
du conducteur ne contient pas d’informations détaillées de réparation ou
d’entretien.
Bulletins de service
Les bulletins de service offrent les astuces d’entretien les plus récentes,
décrivent les réparations à faire sur place, les améliorations apportées aux
produits et offrent d’autres informations pertinentes. Certains bulletins de
service sont des mises à jour d’informations contenues dans le manuel d’atelier.
Ces bulletins ont la préséance sur les informations du manuel d’atelier, le temps
que ce dernier soit mis à jour; le bulletin est alors généralement annulé. Les
bulletins de service sont offerts uniquement aux concessionnaires. Lorsque
vous faites des travaux d’entretien ou de dépannage sur un système ou une
pièce du véhicule, vérifiez s’il existe un bulletin de service en vigueur s’y
rapportant.
IMPORTANT : Avant d’utiliser un bulletin de service spécifique,
consultez la liste des bulletins de service en vigueur pour vous assurer
que le bulletin est encore valide.
Bulletins techniques des
pièces (en anglais)
Les bulletins techniques des pièces fournissent des informations sur les pièces.
Ces bulletins contiennent les listes de pièces et nomenclatures nécessaires
pour l’exécution des procédures de remplacement et de mise à niveau.
Vous pouvez accéder à la documentation en ligne sur la réparation, l’entretien et les pièces au moyen des
applications suivantes sur le site Web AccessFreightliner.com.
ServicePro
ServicePro® permet l’accès en ligne aux plus récentes versions des publications
énumérées ci-dessus. En plus, la fonction Service Solutions offre une
assistance de diagnostic avec le lien Symptoms Search, par connexion à une
importante base de connaissances venant de techniciens et du personnel de
service. Vous pouvez préciser les résultats de la recherche des documents et
des solutions de réparation en saisissant d’abord les données d’identification du
véhicule.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
I–1
Introduction
Description des publications de dépannage
PartsPro
PartsPro® est un système de catalogue électronique de pièces qui affiche
l’historique de fabrication du véhicule identifié.
EZWiring
EZWiring™ permet la visualisation en ligne et l’impression de schémas de
câblage et de listes de broches flottantes de produits Freightliner, Sterling,
Western Star, Thomas Built Buses et Freightliner Custom Chassis Corporation.
Vous pouvez également accéder à EZWiring depuis PartsPro.
Les informations d’entretien liées à la garantie, disponible sur le site Web AccessFreightliner.com, comportent
les documents suivants :
Campagnes de rappel
Les campagnes de rappel couvrent les situations impliquant les travaux
d’entretien / de réparation ou de remplacement de pièces en rapport avec un
avis de rappel. Ces campagnes portent sur les questions de sécurité du
véhicule. Toutes les publications de campagnes de rappel sont distribuées aux
concessionnaires. Les clients reçoivent les avis qui s’appliquent à leurs
véhicules.
Campagnes de service
après-vente
Les campagnes de service après-vente portent sur des travaux d’entretien ou
de réparation autres que ceux liés à la sécurité du véhicule ou au
remplacement de pièces. Toutes les publications relatives aux campagnes de
service après-vente sont distribuées aux concessionnaires. Les clients reçoivent
les avis qui s’appliquent à leurs véhicules.
I–2
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
Introduction
Description de la page
Pour visualiser un exemple d’une page du manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD , voir la figure 1.
A
B
C
26
Transmission
26−01 Transmission Fluid
Level Check
6. Clean the fill plug, then install it. Tighten the plug
as follows:
25 to 35 lbf·ft (34 to 48 N·m) for transmis−
sions with 3/4−inch pipe threads.
NOTICE
Operating a transmission with the fluid level
higher or lower than recommended can result in
transmission damage. Do not overfill the trans−
mission.
60 to 75 lbf·ft (81 to 102 N·m) for trans−
missions with 3/4−inch pipe threads.
Allison
Do not mix types and brands of fluid, because of
possible incompatibility. Do not use fluid addi−
tives, friction modifiers, extreme−pressure gear
fluids, or multiviscosity lubricants.
NOTE: For Allison transmissions equipped with
an oil level sensor, the transmission fluid level
can be checked electronically. For more infor−
mation, refer to the Allison Transmission web−
site, www.allisontransmission.com.
Eaton Fuller
Cold Check
NOTE: Check the transmission fluid level with
the transmission at operating temperature.
Clean all dirt from around the end of the fluid fill tube
before removing the dipstick. Do not allow foreign
matter to enter the transmission. Dirt or foreign mat−
ter in the hydraulic system may cause undue wear
of transmission parts, make valves stick, and clog
passages.
1.
Park the vehicle on a level surface, apply the
parking brakes, and chock the tires.
2. Clean the area around the fill plug, then remove
the plug from the side of the gear case.
3. Using your gloved finger or a bent pipe cleaner,
check if the fluid is level with the fill opening. See
Fig. 1.
It is important to check the fluid level cold to deter−
mine if the transmission has a sufficient amount of
fluid to be safely operated until a hot check can be
performed.
1.
Park the vehicle on a level surface, apply the
parking brakes, and chock the tires.
2. Run the engine for at least one minute.
3. Shift from DRIVE to NEUTRAL, and then shift to
REVERSE to fill the hydraulic system.
4. Shift to NEUTRAL and allow the engine to idle
A. Full
at 500 to 800 rpm.
B
A
11/30/2010
f260006c
B. Low
Fig. 1, Checking Transmission Fluid Level
4. If the fluid level is low, check the transmission for
leaks, and correct as needed.
5. If needed, add Eaton−approved fluid until it is
level with the lower edge of the fill opening.
Eaton−approved fluid, such as the Roadranger
SAE 50 product, meets the requirements of the
PS−164 Rev. 7 lubricant specification. For more
information about Eaton lubricant specifications
and suppliers, call 1−800−826−4357 or see ww−
w.roadranger.com.
108SD and 114SD Maintenance Manual, April 2011
D
E
5.
With the engine running at idle, remove the dip−
stick from the tube and wipe it clean.
6. Insert the dipstick into the tube, then remove it.
7. Check the fluid level reading, then repeat the
check procedure to verify the reading.
If the fluid level is within the COLD RUN band,
the transmission may be operated until the fluid
is hot enough to perform a hot check.
If the fluid level is not within the COLD RUN
band, add or drain fluid as needed to adjust the
fluid level to the middle of the COLD RUN band.
See Fig. 2.
26/1
F
02/04/2011
A.
B.
C.
D.
E.
F.
f020176
Numéro de l’opération d’entretien (composé du numéro du groupe, suivi du numéro de séquence)
Titre du groupe
Numéro du groupe
Nom du véhicule
Date de publication
Numéro du groupe / de la page
Fig. 1, Exemple d’une page du manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
I–3
Introduction
Contenu du manuel d’entretien
Nº du groupe
Titre du groupe
00 . . . . . . . . . . . . . . . . . Renseignements généraux
01 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Moteur
09 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Admission d’air
13 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Compresseur d’air
15 . . . . . . . . . . . . . . . . . Alternateurs et démarreurs
20 . . . . . . . . . Refroidissement du moteur/radiateur
25 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Embrayage
26 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Transmission
31 . . . . . . . . . . . . . . Cadre et composants du cadre
32 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Suspension
33 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Essieu avant
35 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Essieu arrière
40 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Roues et pneus
41 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Module de transmission
42 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Freins
46 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Direction
47 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Carburant
49 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Échappement
60 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Cabine
72 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Portières
83 . . . . . . . . . . . . . . . . . Chauffage et climatisation
88 . . . . . . . . . Capot, calandre et ailes de la cabine
I–4
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
Renseignements généraux
00
Index alphabétique
Titre de l’opération d’entretien (MOP)
Numéro MOP
00–01 Détermination des intervalles d’entretien prévus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 00–01
00–02 Opérations de la révision initiale (IM) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 00–02
00–03 Opérations de l’intervalle de révision M1. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 00–03
00–04 Opérations de l’intervalle de révision M2. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 00–04
00–05 Opérations de l’intervalle de révision M3. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 00–05
00–06 Opérations de l’intervalle de révision M4. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 00–06
00–07 Opérations de l’intervalle de révision M5. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 00–07
00–08 Ordre et journal des révisions. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 00–08
00–09 Dispositifs de réduction des émissions acoustiques. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 00–09
00–10 Journal de vérification des inspections . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 00–10
00–11 Tableaux de conversion métrique/U.S.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 00–11
00–12 Spécifications de couple de serrage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 00–12
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
00
Renseignements généraux
00–01 Détermination des intervalles d’entretien
prévus
Détermination des intervalles
d’entretien prévus
Effectuer un entretien régulier contribuera à assurer
que votre véhicule offre un service sécuritaire et
fiable et un rendement optimum. Un programme
d’entretien approprié vous permettra aussi de réduire
les temps d’immobilisation du véhicule et de protéger
votre garantie.
Pour déterminer les intervalles d’entretien appropriés
pour votre véhicule, vous devez d’abord identifier le
type de service ou les conditions dans lesquelles le
véhicule sera utilisé. La plupart des véhicules
routiers sont utilisés en vertu de conditions entrant
dans l’un des deux programmes d’entretien. Avant de
mettre votre véhicule en service, déterminez quel
programme s’applique à votre véhicule.
Programmes
Programme I (service intensif) s’applique aux
véhicules qui parcourent une distance allant jusqu’à
10 000 kilomètres (6 000 milles) par an ou qui sont
utilisés dans des conditions difficiles. Voici quelques
exemples d’usage du Programme I :
• fonctionnement sur des routes en très mauvais
état ou dans des zones à forte accumulation de
poussière.
• exposition constante à la chaleur ou au froid
extrême, à l’atmosphère saline ou autres
climats extrêmes.
• parcours courte-distance fréquents
• fonctionnement sur chantier de construction
• fonctionnement de ville, par exemple camion
d’incendie ou à ordures.
• fonctionnement agricole
Programme II (transport courte distance) s’applique
aux véhicules qui parcourent plus de 10 000
kilomètres (6 000 milles) par an et sont utilisés dans
des conditions normales. Voici quelques exemples
d’usage du Programme II :
• utilisation principalement urbaine et dans les
zones densément peuplées
• transport local, avec peu de déplacements
autoroutiers
• pourcentage élevé de déplacements en trafic
discontinu
Intervalles d’entretien
Après avoir identifié le programme qui convient à
votre véhicule, reportez-vous au tableau 1 pour
déterminer quand exécuter la révision initiale (IM) et
la fréquence d’exécution des intervalles d’entretien
subséquents pour chaque programme.
Opérations d’entretien
Ce manuel présente un index au début de chaque
groupe, qui énumère le nom et le numéro de chaque
opération d’entretien (MOP) de ce groupe. Suivez les
instructions sous le numéro du groupe pour effectuer
les travaux d’entretien requis.
En plus des opérations d’entretien requises pour
l’intervalle d’entretien, exécutez toutes les opérations
d’entretien quotidiennes, hebdomadaires et
mensuelles énumérées dans le chapitre 21,
« Inspections et entretien avant départ et après
voyage », du manuel du conducteur des camions
108SD et 114SD.
Programmes d’entretien
Programme
Programme I*
(service intense)
véhicules parcourant jusqu’à
10 000 km (6 000 milles) par an
Intervalles d’entretien
Révision
Fréquence
Milles
Kilomètres
Heures
Révision initiale (IM)
premiers
1000
1600
100
Révision 1 (M1)
tous les
1000
1600
100
Révision 2 (M2)
tous les
4000
6400
400
Révision 3 (M3)
tous les
8000
12 800
800
Révision 4 (M4)
tous les
16,000
25 600
1600
Révision 5 (M5)
tous les
32,000
51 200
3200
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
00/1
00
Renseignements généraux
00–01 Détermination des intervalles d’entretien
prévus
Programmes d’entretien
Programme
Programme II
(transport courte distance)
véhicules parcourant 10 000 km
(6 000 milles) ou plus par an
Intervalles d’entretien
Révision
Fréquence
Milles
Kilomètres
Révision initiale (IM)
premiers
8000
12 000
Révision 1 (M1)
tous les
8000
12 000
Révision 2 (M2)
tous les
16,000
24 000
Révision 3 (M3)
tous les
32,000
48 000
Révision 4 (M4)
tous les
64,000
96 000
Révision 5 (M5)
tous les
128,000
192 000
Heures
—
* Pour les véhicules du Programme I dotés d’un horomètre, basez les intervalles d’entretien sur les heures de fonctionnement plutôt que sur le kilométrage.
Tableau 1, Programmes d’entretien
00/2
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
00
Renseignements généraux
00–02 Opérations de la révision initiale (IM)
Le tableau 2 énumère toutes les opérations
d’entretien devant être exécutées durant la révision
initiale (IM) du véhicule. Les numéros des opérations
d’entretien sont des numéros de référence utilisés
pour vous aider à trouver dans ce manuel les
instructions détaillées sur les travaux à effectuer.
Toutes les opérations énumérées dans le tableau 2,
ainsi que les opérations énumérées dans le tableau
des opérations de l’intervalle de révision M1 (tableau
3) doivent être exécutées pour compléter la révision
initiale (IM).
Opérations de la révision initiale (IM)
Numéro
Nom
00-03
Exécutez toutes les opérations de l’intervalle de révision M1
31-01
Vérification du couple des fixations du cadre
32-03
Vérification du couple de la bride centrale de la suspension
33-04
Contrôle du parallélisme des roues
47-01
Serrage des écrous de bande du réservoir de carburant
Tableau 2, Opérations de la révision initiale (IM)
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
00/3
00
Renseignements généraux
00–03 Opérations de l’intervalle de révision M1
Le tableau 3 énumère toutes les opérations
d’entretien devant être exécutées durant l’intervalle
de révision M1. Les numéros des opérations
d’entretien sont des numéros de référence utilisés
pour vous aider à trouver dans ce manuel les
instructions détaillées sur les travaux à effectuer.
toutes les opérations d’entretien quotidiennes,
hebdomadaires et mensuelles énumérées dans le
chapitre 21, « Inspections et entretien avant départ
et après voyage », du manuel du conducteur des
camions 108SD et 114SD.
IMPORTANT : Au terme de l’exécution de toutes les
opérations énumérées dans ce tableau, exécutez
Opérations de l’intervalle de révision M1
Numéro
00/4
Nom de l’opération d’entretien
25-01
Lubrification de la butée de débrayage Eaton Fuller
25-02
Lubrification de l’arbre transversal de débrayage Eaton Fuller
25-03
Vérification du niveau de liquide de la commande d’embrayage
hydraulique
25-05
Réglage de l’embrayage, embrayages à réglage manuel
26-01
Vérification du niveau du liquide pour transmission
26-03
Vérification des reniflards des boîtes de vitesses Allison et Eaton
Fuller
31-02
Inspection de la sellette d’attelage
31-03
Lubrification de la sellette d’attelage
31-04
Protection du connecteur électrique de la remorque
32-01
Inspection de la suspension
32-02
Lubrification de la suspension
33-01
Lubrification du pivot de fusée
33-02
Inspection de la biellette de direction
33-03
Lubrification de la biellette de direction
35-01
Vérification du niveau de lubrifiant d’essieu
35-02
Vérification du reniflard d’essieu
41-01
Inspection du module de transmission
41-02
Lubrification du module de transmission*
42-01
Inspection des soupapes du système de freinage pneumatique
42-02
Remplacement du dessiccatif du dessiccateur d’air Bendix†
42-05
Inspection des freins
42-06
Lubrification des leviers de frein réglables
46-03
Inspection du niveau du liquide de servodirection
72-01
Lubrification des bourrelets d’étanchéité
83-01
Inspection du climatiseur
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
00
Renseignements généraux
00–03 Opérations de l’intervalle de révision M1
Opérations de l’intervalle de révision M1
Numéro
88-01
Nom de l’opération d’entretien
Lubrification du support arrière du capot
* Pour la lubrification du module de transmission, l’intervalle de révision M1 s’applique uniquement aux modules
de transmission Dana Spicer; pour les modules de transmission Meritor, reportez-vous à l’intervalle de révision
M2.
† Si équipé d’une cartouche à dessiccatif coalescente, remplacez la cartouche une fois l’an, peu importe la
distance parcourue. Sinon, respectez l’intervalle de révision M5.
Tableau 3, Opérations de l’intervalle de révision M1
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
00/5
00
Renseignements généraux
00–04 Opérations de l’intervalle de révision M2
Tableau 4 énumère toutes les opérations d’entretien
devant être exécutées durant l’intervalle de révision
M2. Les numéros des opérations d’entretien sont des
numéros de référence utilisés pour vous aider à
trouver dans ce manuel les instructions détaillées sur
les travaux à effectuer. Exécutez toutes les
opérations de l’intervalle de révision M1 (voir le
tableau 3) lors de l’intervalle d’entretien M2.
Opérations de l’intervalle de révision M2
Numéro
Nom
00-03
Exécutez toutes les opérations de l’intervalle de révision M1
13-01
Inspection du compresseur d’air Bendix
20-01
Inspection du bouchon de radiateur
20-03
Vérification de la commande de ventilateur (réduction des émissions
acoustiques)
26-02
Remplacement du liquide de la transmission Eaton Fuller et
nettoyage du bouchon magnétique
41-02
Lubrification du module de transmission*
42-04
Contrôle du dessiccateur d’air
42-07
Lubrification des supports de l’arbre à cames Meritor
46-04
Lubrification du boîtier de servodirection
46-05
Lubrification de la barre de direction
47-03
Remplacement du filtre à carburant
49-01
Inspection du système d’échappement (réduction des émissions
acoustiques)
* Pour la lubrification du module de transmission, l’intervalle de révision M2 s’applique uniquement aux modules
de transmission Meritor; pour les modules de transmission Dana Spicer, reportez-vous à l’intervalle de révision
M1.
Tableau 4, Opérations de l’intervalle de révision M2
00/6
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
00
Renseignements généraux
00–05 Opérations de l’intervalle de révision M3
Le tableau 5 énumère toutes les opérations
d’entretien devant être exécutées durant l’intervalle
de révision M3. Les numéros des opérations
d’entretien sont des numéros de référence utilisés
pour vous aider à trouver dans ce manuel les
instructions détaillées sur les travaux à effectuer.
Exécutez toutes les opérations des intervalles de
révision M1 ( tableau 3) et M2 ( tableau 4) lors de
l’intervalle de révision M3.
Opérations de l’intervalle de révision M3
Numéro
Nom
00-03
Exécutez toutes les opérations de l’intervalle de révision M1
00-04
Exécutez toutes les opérations de l’intervalle de révision M2
01-01
Inspection de la courroie d’entraînement du moteur
26-04
Remplacement du liquide de la transmission et du filtre Allison
32-03
Vérification du couple de la bride centrale de la suspension
40-01
Vérification des écrous de roue
42-09
Inspection et essai d’étanchéité des freins à air
46-01
Inspection de la barre de direction
83-02
Remplacement du filtre à air HVAC*
* Remplacez le filtre à air HVAC à l’intervalle recommandé ou à tous les six mois.
Tableau 5, Opérations de l’intervalle de révision M3
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
00/7
00
Renseignements généraux
00–06 Opérations de l’intervalle de révision M4
Le tableau 6 énumère toutes les opérations
d’entretien devant être exécutées durant l’intervalle
de révision M4. Les numéros des opérations
d’entretien sont des numéros de référence utilisés
pour vous aider à trouver dans ce manuel les
instructions détaillées sur les travaux à effectuer.
Exécutez toutes les opérations des intervalles de
révision M1 ( tableau 3), M2 ( tableau 4) et M3 (
tableau 5) lors de l’intervalle de révision M4.
Opérations de l’intervalle de révision M4
Numéro
Nom
00-03
Exécutez toutes les opérations de l’intervalle de révision M1
00-04
Exécutez toutes les opérations de l’intervalle de révision M2
00-05
Exécutez toutes les opérations de l’intervalle de révision M3
09-01
Inspection et remplacement de l’élément de filtre à air
15-01
Vérification des connexions de l’alternateur, de la batterie et du
démarreur
20-02
Rinçage sous pression du radiateur et remplacement du liquide de
refroidissement
31-01
Vérification du couple des fixations du cadre
33-05
Inspection des embouts de roue d’essieu avant*
35-03
Remplacement de lubrifiant et de filtre d’essieu, et nettoyage et
contrôle de la crépine magnétique†
35-04
Inspection des extrémités de roue d’essieu arrière*
42-03
Contrôle du régulateur
46-02
Remplacement du filtre et du liquide de servodirection
47-02
Contrôle et remplacement de la cartouche du séparateur carburant/
eau
60-01
Contrôle de repliage des rétroviseurs
* Réalisez cette opération au kilométrage affiché pour le programme d’entretien pertinent, ou annuellement, la
première des deux éventualités.
† Si vous utilisez du lubrifiant synthétique Roadranger dans les essieux Dana Spicer, l’intervalle de vidange est
prolongé à 288 000 km (180 000 milles).
Tableau 6, Opérations de l’intervalle de révision M4
00/8
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
00
Renseignements généraux
00–07 Opérations de l’intervalle de révision M5
Le tableau 7 énumère toutes les opérations
d’entretien devant être exécutées durant l’intervalle
de révision M5. Les numéros des opérations
d’entretien sont des numéros de référence utilisés
pour vous aider à trouver dans ce manuel les
instructions détaillées sur les travaux à effectuer.
Exécutez toutes les opérations des intervalles de
révision M1 ( tableau 3), M2 ( tableau 4), M3 (
tableau 5) et M4 ( tableau 6) lors de l’intervalle de
révision M5.
Opérations de l’intervalle de révision M5
Numéro
Nom
00-03
Exécutez toutes les opérations de l’intervalle de révision M1
00-04
Exécutez toutes les opérations de l’intervalle de révision M2
00-05
Exécutez toutes les opérations de l’intervalle de révision M3
00-06
Exécutez toutes les opérations de l’intervalle de révision M4
25-04
Vidange du liquide de commande d’embrayage hydraulique
42-02
Remplacement du dessiccatif du dessiccateur d’air Bendix
42-08
Inspection et lubrification de la soupape de commande au pied E-6
Tableau 7, Opérations de l’intervalle de révision M5
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
00/9
00
Renseignements généraux
00–08 Ordre et journal des révisions
Ordre des révisions pour le Programme I
Ordre des
révisions
Intervalle de révision
1re
IM et M1
1000
1600
100
2e
M1
2000
3200
200
3e
M1
3000
4800
300
4e
M1 et M2
4000
6400
400
5e
M1
5000
8000
500
6e
M1
6000
9600
600
7e
M1
7000
11 200
700
8e
M1, M2 et M3
8000
12 800
800
Date d’exécution
Milles
Kilomètres
Heures
9e
M1
9000
14 400
900
10e
M1
10,000
16 000
1000
11e
M1
11,000
17 600
1100
12e
M1 et M2
12,000
19 200
1200
13e
M1
13,000
20 800
1300
14e
M1
14,000
22 400
1400
15e
M1
15,000
24 000
1500
16e
M1, M2, M3 et M4
16,000
25 600
1600
17e
M1
17,000
27 200
1700
18e
M1
18,000
28 800
1800
19e
M1
19,000
30 400
1900
20e
M1 et M2
20,000
32 000
2000
21e
M1
21,000
33 600
2100
22e
M1
22,000
35 200
2200
23e
M1
23,000
36 800
2300
24e
M1, M2 et M3
24,000
38 400
2400
25e
M1
25,000
40 000
2500
26e
M1
26,000
41 600
2600
27e
M1
27,000
43 200
2700
28e
M1 et M2
28,000
44 800
2800
29e
M1
29,000
46 400
2900
30e
M1
30,000
48 000
3000
31e
M1
31,000
49 600
3100
32e
M1, M2, M3, M4 et M5
32,000
51 200
3200
Tableau 8, Ordre des révisions pour le Programme I
00/10
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
00
Renseignements généraux
00–08 Ordre et journal des révisions
Ordre des révisions pour le Programme II
Ordre des
révisions
Intervalle de révision
Date d’exécution
Milles
Kilomètres
1re
IM et M1
8000
12 000
2e
M1 et M2
16,000
24 000
3e
M1
24,000
36 000
4e
M1, M2 et M3
32,000
48 000
5e
M1
40,000
60 000
6e
M1 et M2
48,000
72 000
7e
M1
56,000
84 000
8e
M1, M2, M3 et M4
64,000
96 000
9e
M1
72,000
108 000
10e
M1 et M2
80,000
120 000
11e
M1
88,000
132 000
12e
M1, M2 et M3
96,000
144 000
13e
M1
104,000
156 000
14e
M1 et M2
112,000
168 000
15e
M1
120,000
180 000
16e
M1, M2, M3, M4 et M5
128,000
192 000
17e
M1
136,000
204 000
18e
M1 et M2
144,000
216 000
19e
M1
152,000
228 000
20e
M1, M2 et M3
160,000
240 000
21e
M1
168,000
252 000
22e
M1 et M2
176,000
264 000
23e
M1
184,000
276 000
24e
M1, M2, M3 et M4
192,000
288 000
25e
M1
200,000
300 000
26e
M1 et M2
208,000
312 000
27e
M1
216,000
324 000
28e
M1, M2 et M3
224,000
336,000
29e
M1
232,000
348 000
30e
M1 et M2
240,000
360 000
31e
M1
248,000
372 000
32e
M1, M2, M3, M4 et M5
256,000
384 000
Tableau 9, Ordre des révisions pour le Programme II
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
00/11
00
Renseignements généraux
00–09 Dispositifs de réduction des émissions
acoustiques
Entretien des dispositifs de
réduction des émissions
acoustiques :
Loi fédérale américaine, partie
205 relative à la réduction des
émissions acoustiques de
l’équipement de transport
La partie 205 de la loi fédérale américaine sur la
réduction des émissions acoustiques de l’équipement
de transport (Transportation Equipment Noise
Emission Controls) exige que le fabricant du véhicule
fournisse, pour tout véhicule neuf, des instructions
écrites sur l’entretien, l’utilisation et la réparation
appropriés du véhicule par l’acheteur final, dans le
but d’assurer raisonnablement l’élimination ou la
réduction du bruit et la dégradation des dispositifs de
réduction du bruit pendant la durée de vie du
véhicule. Conformément à la loi, ces instructions sont
fournies au propriétaire au moyen des informations
relatives à l’entretien des dispositifs de réduction des
émissions acoustiques figurant dans chaque groupe
applicable de ce manuel, conjointement avec les
informations du manuel d’atelier du véhicule.
Recommandations pour les
pièces de rechange
Les pièces de rechange utilisées pour l’entretien ou
la réparation des dispositifs de réduction des
émissions acoustiques doivent être des pièces
d’origine Freightliner. Si des pièces autres que les
pièces d’origine Freightliner sont utilisées pour le
remplacement ou la réparation de composants liés à
la réduction des émissions acoustiques, le
propriétaire doit s’assurer que les fabricants de ces
pièces garantissent que leur performance et leur
durabilité équivalent à celles des pièces d’origine
Freightliner.
Garantie Freightliner relative aux
dispositifs de réduction des
émissions acoustiques
Reportez-vous au livret de garantie du propriétaire
pour les informations sur la garantie couvrant les
dispositifs de réduction des émissions acoustiques.
00/12
Interdiction d’altération des
dispositifs de réduction des
émissions acoustiques
La loi fédérale américaine interdit les actes suivants
ou toutes leurs causes :
1. Le retrait ou la désactivation par toute personne
(sauf pour entretien, réparation ou
remplacement) de tout dispositif ou élément de
conception incorporé à tout véhicule neuf aux
fins de réduction des émissions acoustiques,
avant sa vente ou sa livraison à l’acheteur final,
ou durant son utilisation.
2. L’utilisation du véhicule après le retrait ou la
désactivation par toute personne d’un tel
dispositif ou élément de conception.
Les actes énumérés ci-dessous font partie des
actes considérés comme actes d’altération :
A. Retrait des panneaux d’insonorisation du
moteur.
B. Retrait des panneaux d’insonorisation du
tunnel de cabine ou du capot.
C. Retrait ou désactivation du régulateur de
vitesse du moteur de façon à permettre au
régime du moteur d’aller au-delà de la limite
spécifiée par le fabricant.
D. Retrait ou désactivation de l’embrayage du
ventilateur, y compris le contournement de
toute commande thermostatique du
ventilateur, afin de lui permettre de
fonctionner continuellement.
E. Retrait du déflecteur de ventilateur.
F.
Retrait ou désactivation des composants du
système d’échappement, y compris les
brides du tuyau d’échappement.
G. Retrait des composants du système
d’admission d’air.
Instructions d’entretien
Les intervalles prévus figurent dans les tableaux
d’opérations d’entretien de ce groupe. Un « Journal
de vérification des inspections » (groupes 01, 20 et
49) est fourni ci-dessous; il doit être rempli à chaque
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
00
Renseignements généraux
00–09 Dispositifs de réduction des émissions
acoustiques
opération d’entretien ou de réparation des dispositifs
de réduction des émissions acoustiques du véhicule.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
00/13
00
Renseignements généraux
00–10 Journal de vérification des inspections
Journal de vérification des
inspections
est effectué sur les dispositifs d’émissions
acoustiques du véhicule.
Le journal de vérification des inspections doit être
rempli chaque fois qu’un entretien ou une réparation
Journal de vérification des inspections, groupe 20
Journal de vérification des inspections, groupe 20, Refroidissement du moteur/radiateur
Date
km
Élément
Coût
Centre de réparation et d’entretien
Journal de vérification des inspections, groupe 49
Journal de vérification des inspections, groupe 49, Échappement
Date
00/14
km
Élément
Coût
Centre de réparation et d’entretien
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
00
Renseignements généraux
00–11 Tableaux de conversion métrique/U.S.
Quand vous connaissez la
mesure américaine
habituelle
Multipliez
par
Pour obtenir
l’unité métrique
Quand vous
connaissez la
mesure
métrique
Multipliez
par
Pour obtenir l’unité U.S.
habituelle
Longueur
pouces (po)
25.4
millimètres (mm)
0.03937
pouces (po)
pouces (po)
2.54
centimètres (cm)
0.3937
pouces (po)
pieds (pi)
0.3048
mètres (m)
3.281
pieds (pi)
verges (vg)
0.9144
mètres (m)
1.094
verges (vg)
milles (mi)
1.609
kilomètres (km)
0.6215
milles (mi)
pouces carrés (po2)
645.16
millimètres carrés (mm2)
0.00155
pouces carrés (po2)
pouces carrés (po2)
6.452
centimètres carrés (cm2)
0.155
pouces carrés (po2)
pieds carrés (pi2)
0.0929
mètres carrés (m2)
10.764
pouces cubes (po3)
16387.0
millimètres cubes (mm3)
0.000061
pouces cubes (po3)
pouces cubes (po3)
16.387
centimètres cubes (cm3)
0.06102
pouces cubes (po3)
pouces cubes (po3)
0.01639
litres (L)
61.024
pouces cubes (po3)
onces liquides (oz liq)
29.54
millilitres (ml)
0.03381
chopines
0.47318
litres (L)
2.1134
chopines
pintes (pte)
0.94635
litres (L)
1.0567
pintes (pte)
Surface
pieds carrés (pi2)
Volume
onces liquides (oz liq)
gallons (gal)
3.7854
litres (L)
0.2642
pieds cubes (pi3)
28.317
litres (L)
0.03531
pieds cubes (pi3)
gallons (gal)
pieds cubes (pi3)
0.02832
mètres cubes (m3)
35.315
pieds cubes (pi3)
0.03527
Poids/Force
onces (oz) (av)
28.35
grammes (g)
livres (lb) (av)
0.454
kilogrammes (kg)
2.205
onces (oz) (av)
tonnes américaines (t)
907.18
kilogrammes (kg)
0.001102
tonnes américaines (t)
tonnes américaines (t)
0.90718
tonnes métriques (t)
1.1023
tonnes américaines (t)
livres (lb) (av)
Couple/Force de travail
pouces-livres (lb·po)
11.298
Newton-centimètres (Ncm)
0.08851
pieds-livres (lb·pi)
1.3558
Newton-mètres (N·m)
0.7376
pouces-livres (lb·po)
pieds-livres (lb·pi)
Pression/Dépression
pouces de mercure (po Hg)
3.37685
kilo Pascals (kPa)
0.29613
pouces de mercure (po Hg)
livres par pouce carré (psi)
6.895
kilo Pascals (kPa)
0.14503
livres par pouce carré (psi)
Tableau 10, Conversions du système métrique ou américain
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
00/15
00
Renseignements généraux
00–11 Tableaux de conversion métrique/U.S.
Si vous connaissez Soustrayez
degrés Fahrenheit (°F)
32
Puis
divisez
par
1.8
Pour
Si vous Multipliez
obtenir connaissez
par
degrés Celsius (°C)
1.8
Puis
ajoutez
32
Pour obtenir
degrés Fahrenheit (°F)
Tableau 11, Conversions de température
00/16
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
00
Renseignements généraux
00–12 Spécifications de couple de serrage
Tensions de serrage du système américain pour les pièces de fixation filetées à filets lubrifiés* ou plaqués†
Tête hexagonale régulière
Diamètre–
pas du
filet
À collet
Écrou
Boulon
Écrou
classe 5 ou classe 8 ou classe 8 ou
B
8,2
C
Boulon
classe 5
Couple de serrage :
lb·pi (N·m)
Couple de serrage :
lb·pi (N·m)
f230003
f230002
f230004
f230005
Boulon
classe 5
Écrou
classe B
Couple de serrage :
lb·pi (N·m)
f230006
f230007
Boulon
classe 8 ou
8,2
Écrou
classe G
Couple de serrage :
lb·pi (N·m)
f230009
f230008
1/4–20
7 (9)
8 (11)
6 (8)
10 (14)
1/4–28
8 (11)
9 (12)
7 (9)
12 (16)
5/16–18
15 (20)
16 (22)
13 (18)
21 (28)
5/16–24
16 (22)
17 (23)
14 (19)
23 (31)
3/8–16
26 (35)
28 (38)
23 (31)
37 (50)
3/8–24
30 (41)
32 (43)
25 (34)
42 (57)
7/16–14
42 (57)
45 (61)
35 (47)
60 (81)
7/16–20
47 (64)
50 (68)
40 (54)
66 (89)
1/2–13
64 (87)
68 (92)
55 (75)
91 (123)
1/2–20
72 (98)
77 (104)
65 (88)
102 (138)
9/16–12
92 (125)
98 (133)
80 (108)
130 (176)
9/16–18
103 (140)
110 (149)
90 (122)
146 (198)
5/8–11
128 (173)
136 (184)
110 (149)
180 (244)
5/8–18
145 (197)
154 (209)
130 (176)
204 (277)
3/4–10
226 (306)
241 (327)
200 (271)
320 (434)
3/4–16
253 (343)
269 (365)
220 (298)
357 (484)
7/8–9
365 (495)
388 (526)
320 (434)
515 (698)
7/8–14
402 (545)
427 (579)
350 (475)
568 (770)
1–8
—
582 (789)
—
—
1–12
—
637 (863)
—
—
1–14
—
652 (884)
—
—
* Freightliner recommande que toutes les fixations plaquées et non plaquées soient enduites d’huile avant l’installation.
† Employez ces couples de serrage si un boulon ou écrou est lubrifié ou plaqué (recouvert de zinc-phosphate, plaqué au cadmium, recouvert de Geomet
321XL ou ciré).
Tableau 12, Tensions de serrage du système américain pour les pièces de fixation filetées à filets lubrifiés ou
plaqués
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
00/17
00
Renseignements généraux
00–12 Spécifications de couple de serrage
Tensions de serrage du système américain pour les pièces de fixation filetées à filets secs (non lubrifiés)* ou
lisses (non plaqués).†
Tête hexagonale régulière
Diamètre–pas
du filet
Boulon classe
5
Écrou classe 5
ou B
Couple de serrage : lb·pi (N·m)
f230003
f230002
1/4–20
À collet
Boulon classe
8 ou 8,2
Écrou classe 8
ou C
Couple de serrage : lb·pi (N·m)
f230004
8 (11)
10 (14)
Boulon classe
8 ou 8,2
Écrou classe
G
Couple de serrage : lb·pi (N·m)
f230005
f230009
f230008
—
1/4–28
9 (12)
12 (16)
—
5/16–18
15 (20)
22 (30)
22 (30)
5/16–24
17 (23)
25 (34)
—
3/8–16
28 (38)
40 (54)
40 (54)
3/8–24
31 (42)
45 (61)
—
7/16–14
45 (61)
65 (88)
65 (88)
7/16–20
50 (68)
70 (95)
—
1/2–13
70 (95)
95 (129)
95 (129)
1/2–20
75 (102)
110 (149)
—
9/16–12
100 (136)
140 (190)
140 (190)
9/16–18
110 (149)
155 (210)
—
5/8–11
135 (183)
190 (258)
190 (258)
5/8–18
155 (210)
215 (292)
—
3/4–10
240 (325)
340 (461)
340 (461)
3/4–16
270 (366)
380 (515)
—
7/8–9
385 (522)
540 (732)
—
7/8–14
425 (576)
600 (813)
—
1–8
580 (786)
820 (1112)
—
1–12
635 (861)
900 (1220)
—
1–14
650 (881)
915 (1241)
—
* Il peut y avoir des résidus d’huile sur les filets, mais ils seront secs au toucher.
† Les filets mâles et femelles (boulon et écrou) doivent tous deux être non lubrifiés et nus. Si l’un ou l’autre est plaqué ou lubrifié, employez le tableau 12.
Freightliner recommande que toutes les fixations plaquées et non plaquées soient enduites d’huile avant l’installation.
Tableau 13, Tensions de serrage du système américain pour les pièces de fixation filetées à filets secs (non
lubrifiés) ou lisses (non plaqués)
00/18
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
00
Renseignements généraux
00–12 Spécifications de couple de serrage
Tensions de serrage du système métrique pour les pièces de fixation filetées à
fils lubrifiés* ou plaqués†
Diamètre–pas
du filet
Boulon classe
8,8
Écrou classe 8
Couple de serrage : lb·pi (N·m)
8.8
Écrou classe
10
Couple de serrage : lb·pi (N·m)
10.9
8
f230010
Boulon classe
10,9
f230011
10
f230012
f230013
M6
5 (7)
7 (9)
M8
12 (16)
17 (23)
M8 x 1
13 (18)
18 (24)
M10
24 (33)
34 (46)
M10 x 1,25
27 (37)
38 (52)
M12
42 (57)
60 (81)
M12 x 1,5
43 (58)
62 (84)
M14
66 (89)
95 (129)
M14 x 1,5
72 (98)
103 (140)
M16
103 (140)
148 (201)
M16 x 1,5
110 (149)
157 (213)
M18
147 (199)
203 (275)
M18 x 1,5
165 (224)
229 (310)
M20
208 (282)
288 (390)
M20 x 1,5
213 (313)
320 (434)
M22
283 (384)
392 (531)
M22 x 1,5
315 (427)
431 (584)
M24
360 (488)
498 (675)
M24 x 2
392 (531)
542 (735)
M27
527 (715)
729 (988)
M27 x 2
569 (771)
788 (1068)
M30
715 (969)
990 (1342)
M30 x 2
792 (1074)
1096 (1486)
* Freightliner recommande que toutes les fixations plaquées et non plaquées soient enduites d’huile avant
l’installation.
† Employez ces couples de serrage si un boulon ou écrou est lubrifié ou plaqué (recouvert de zinc-phosphate,
plaqué au cadmium, recouvert de Geomet 321XL ou ciré).
Tableau 14, Tensions de serrage du système métrique pour les pièces de fixation
filetées à fils lubrifiés ou plaqués
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
00/19
Moteur
01
Index alphabétique
Titre de l’opération d’entretien (MOP)
Numéro MOP
Inspection de la courroie d’entraînement du moteur. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 01–01
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
01
Moteur
01–01 Inspection de la courroie
d’entraînement du
moteur
Des courroies d’entraînement usées ou lâches
peuvent causer la surchauffe du moteur et entraîner
une perte de puissance de l’alternateur. Une tension
excessive ou trop faible exercée sur la courroie
d’entraînement peut entraîner une usure extrême ou
prématurée de la courroie ou la défaillance du palier
accessoire. Les courroies serpentines retenues au
moyen d’un tendeur de courroie ne requièrent aucun
réglage de tension. Remplacez la courroie
d’entraînement du moteur si une des conditions
décrites ci-dessous est présente. Pour procéder à
l’inspection de la courroie, tordez tout doucement la
courroie de manière à voir les flancs et la partie
inférieure de la courroie.
IMPORTANT : S’il s’agit de courroies
d’entraînement en caoutchouc EPDM, ne vous
fiez pas sur les fissures comme indicateur
d’usure de courroie. Les courroies
d’entraînement en caoutchouc EPDM résistent
mieux au fissurage que celles en néoprène. Le
meilleur indicateur d’usure des courroies en
caoutchouc EPDM est la perte de matériel.
Inspection de la courroie et de la
poulie
1. Contrôlez les surfaces de contact des courroies
pour la présence de dommages. Voir la figure 1.
2. Inspectez la courroie pour déceler tout signe de
glaçage. Des flancs brillants sont des signes
évidents d’un glaçage, causé par une friction
créée lors d’un glissement d’une courroie lâche
sur les poulies. Cela peut aussi être causé par la
présence d’huile ou de graisse sur les poulies.
3. Inspectez la courroie et vérifiez s’il y a un
décollement entre les nappes. L’huile, la graisse
ou l’apprêt pour courroie peut causer un
décollement de la courroie. Avant de remplacer
les courroies d’entraînement, réparez toute fuite
d’huile ou du liquide de refroidissement qui
affecte les courroies. Évitez d’utiliser un apprêt
pour courroie sur les courroies.
4. Inspectez les flancs de la courroie afin de vérifier
s’ils sont dentelés ou striés. Les flancs dentelés
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
ou striés sont le résultat de corps étrangers,
comme le sable ou le gravier, dans la poulie ou
sur une surface rugueuse de la poulie.
5. Vérifiez s’il y a des ruptures à la tension
(ruptures au niveau de l’armature). Des corps
étrangers dans la poulie, que ce soit en
soulevant ou en forçant la courroie au cours du
retrait ou de l’installation, peuvent être à l’origine
de coupures dans une courroie.
6. Inspectez les courroies serpentines pour voir s’il
n’y a pas de nervure inégale. Les corps
étrangers sur la poulie corroderont les nervures
de la face intérieure de la courroie, causant un
relâchement de l’adhérence de la courroie.
7. Vérifiez les courroies en caoutchouc EPDM à la
recherche de toute perte de matériel qui pourrait
faire qu’elles s’insèrent trop dans la poulie et
tournent sur les extrémités de la poulie. Voir la
figure 2.
8. S’il s’agit de courroies en néoprène, inspectez
les courroies d’entraînement pour déceler tout
signe de fissures. Les petites fissures irrégulières
indiquent généralement que la courroie est
vieille.
9. Inspectez les poulies et assurez-vous que le jeu
n’est pas excessif ou qu’il n’y a pas de voile. Un
jeu excessif ou un voile indique une rupture au
niveau du roulement de la poulie. Inspectez la
courroie et assurez-vous qu’il n’y a aucun
sifflement ou grincement. Au besoin, remplacez
les roulements.
NOTE : S’il est difficile de déceler
l’emplacement d’où provient un bruit de
roulement possible, placez un stéthoscope sur
le composant à vérifier et non sur la poulie, de
sorte à isoler la zone de l’interférence
extérieure.
10. Inspectez toutes les poulies et assurez-vous qu’il
n’y a aucun objet étranger, huile ou graisse dans
les rainures.
Inspection du tendeur de
courroie
La tension de la courroie est réglée automatiquement
par un tendeur à ressort. Voir la figure 3 et figure 4.
Assurez-vous que le tendeur maintienne la tension
de la courroie en insérant l’extrémité d’une poignée
01/1
01
Moteur
1
2
4
3
5
6
7
8
01/18/2010
1. Abrasion
2. Arrachement
3. Installation inappropriée
f151148
4. Fissurage
5. Boulochage
6. Usure inégale des nervures
7. Désalignement
8. Pénétration de gravillons
Fig. 1, Courroies endommagées
articulée dans l’orifice carré de 0,5 po sur la face
avant du tendeur, puis en effectuant une rotation du
tendeur à l’écart de la courroie. Lorsque vous
relâchez lentement la poignée articulée, le tendeur
devrait revenir à sa position initiale. Le tendeur
devrait tourner en douceur sans glisser. Sinon, voir le
groupe 01 du manuel d’atelier du véhicule (en
anglais) pour les instructions de remplacement.
01/2
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
01
Moteur
A
B
C
09/21/2009
f012181
A. Nouvelle courroie
B. Courroie usée
C. La perte de matériel provoque le roulement directement sur les extrémités de la poulie.
Fig. 2, Courroie multifonction à six nervures (vue en coupe)
3
3
5
4
4
6
2
5
2
1
1
6
01/24/2011
01/07/2011
1.
2.
3.
4.
Courroie avant
Courroie arrière
Compresseur d’AC
Tendeur à ressort
f012189
5. Embrayage du
ventilateur
6. Pompe à eau
Fig. 3, Acheminement des courroies d’entraînement
des moteurs DD 13/15/16
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
1.
2.
3.
4.
Tendeur à ressort
Poulie d’alternateur
Compresseur d’AC
Embrayage du
ventilateur
f012192
5. Courroie
d’entraînement
6. Poulie de vilebrequin
Fig. 4, Acheminement de la courroie d’entraînement
des moteurs Cummins ISC/ISL
01/3
Admission d’air
09
Index alphabétique
Titre de l’opération d’entretien (MOP)
Numéro MOP
Inspection et remplacement de l’élément de filtre à air. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 09–01
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
09
Admission d’air
09–01 Inspection et
remplacement de
l’élément de filtre à air
La restriction du débit d’air dans l’élément du filtre à
air est mesurée à l’aide du robinet, à la sortie du
filtre à air. Vérifiez l’indicateur de débit au niveau du
filtre à air ou à l’intérieur de la cabine, si le véhicule
est équipé d’un indicateur de débit monté sur la
tableau de bord.
Les véhicules sont équipés d’un indicateur de débit
gradué à réinitialisation manuelle (figure 1) ou d’un
indicateur de débit entre-n’entre pas non gradué
(figure 2).
04/08/2005
f090431
Fig. 2, Indicateur de débit d’air à réinitialisation
manuelle, entre-n’entre pas
1. Inspectez l’indicateur de restriction d’air pour voir
si la restriction est équivalente ou supérieure à la
restriction permissible maximale. Pour les
instructions, consultez le groupe 09 du manuel
d’atelier du véhicule (en anglais).
2. Remplacez l’élément de filtre à air, au besoin.
Pour obtenir des directives sur le remplacement
du filtre à air, reportez-vous au groupe 09 du
manuel d’atelier du véhicule.
3. Vérifiez le boîtier du filtre à air pour voir s’il ne
présente pas de fuite, de fissure ou tout autre
dommage. Si le boîtier ou l’élément du filtre à air
est endommagé, remplacez-le.
4. Réinitialisez l’indicateur de restriction d’air.
5. Suivez les procédures de la section MOP 13–01
à chaque remplacement du boîtier de filtre à air.
08/07/2007
f090452
Fig. 1, Indicateur de débit d’air à réinitialisation
manuelle gradué
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
09/1
Compresseur d’air
13
Index alphabétique
Titre de l’opération d’entretien (MOP)
Numéro MOP
Inspection du compresseur d’air Bendix . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13–01
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
13
Compresseur d’air
13–01 Inspection du
compresseur d’air
Bendix
Contrôlez le serrage des raccords et l’état général de
la conduite d’admission d’air, ainsi que des boyaux
d’alimentation et de retour de liquide de
refroidissement. Serrez les raccordements et
remplacez les conduites et tuyaux au besoin. Voir la
figure 1.
Si le compresseur d’air est équipé d’un adaptateur
de régulateur, vérifiez les boulons de l’adaptateur et
ceux du régulateur. Si les boulons sont lâches,
serrez-les entre 14 et 16 lbf·pi (19 à 22 N·m), puis
confirmez qu’il n’y a aucune fuite au niveau de la
connexion. S’il y a fuite, remplacez les joints
d’étanchéité. Voir la figure 2.
1
2
3
11/23/2010
1. Admission d’air
f130135a
2. Orifice d’alimentation en liquide
de refroidissement
3. Orifice de retour de liquide de
refroidissement
Fig. 1, Compresseur d’air Bendix BA-921
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
13/1
13
Compresseur d’air
1
1
2
2
09/11/2009
f130141
1. Boulon de l’adaptateur
2. Boulon du régulateur
Fig. 2, Adaptateur du régulateur
13/2
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
Alternateurs et démarreurs
15
Index alphabétique
Titre de l’opération d’entretien (MOP)
Numéro MOP
Vérification des connexions de l’alternateur, de la batterie et du démarreur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15–01
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
15
Alternateurs et démarreurs
15–01 Vérification des
connexions de
l’alternateur, de la
batterie et du démarreur
AVERTISSEMENT
Le processus chimique des batteries génère des
gaz explosifs. Ne fumez pas lorsque vous
travaillez à proximité de batteries. Éteignez toute
flamme et écartez toute source d’étincelles ou de
chaleur intense du coffre à batterie(s). Assurezvous que le coffre à batteries est complètement
aéré avant de déconnecter ou de connecter les
câbles de batterie.
L’acide de la batterie est très dangereux au
contact des yeux ou de la peau. Portez toujours
un écran facial et des vêtements de protection
lorsque vous travaillez à proximité des batteries.
5. Inspectez le bloc de retenue ou les dispositifs de
retenue de la batterie, ainsi que le boîtier de
batterie. Remplacez toute pièce usée ou
endommagée. Nettoyez toute corrosion sur les
pièces ou la surface avec une brosse métallique;
lavez-les avec une solution faible de bicarbonate
de soude et d’eau. Rincez-les à l’eau propre et
séchez-les. Si nécessaire, passez une couche
de peinture sur le bloc de retenue pour le
protéger de la rouille.
6. Assurez-vous que le boîtier de batterie est
débarrassé des matières étrangères tels que les
débris routiers.
7. Inspectez et nettoyez les câbles, les bornes et
les pinces de la batterie de la façon suivante.
Reportez-vous au groupe 54 du manuel d’atelier
du véhicule (en anglais) pour les directives de
diagnostic de pannes, ainsi que de réglage, de
réparation et de remplacement.
7.1
Inspectez les câbles de batterie et
remplacez tout câble endommagé.
1. Vérifiez si les fixations de l’alternateur sont bien
serrées; resserrez-les au besoin. Pour les
couples de serrage spécifiés, reportez-vous au
groupe 15 du manuel d’atelier du véhicule (en
anglais).
7.2
Nettoyez et resserrez les câbles de
masse, les bornes et les pinces de la
batterie. Nettoyez les bornes des
connecteurs de câbles avec une brosse
métallique.
2. Inspectez la courroie d’entraînement de
l’alternateur pour la présence de fissures, de
glaçage et d’usure, reportez-vous au groupe 01.
Remplacez la courroie si elle présente l’un ou
l’autre de ces symptômes.
7.3
Raccordez les câbles aux batteries et
serrez-les au couple spécifié sur la
batterie, généralement entre 14 et 20 N·m
(10 et 15 lb·pi).
7.4
Enduisez les bornes et connexions de la
batterie de graisse diélectrique.
NOTE : Les moteurs munis d’une courroie
serpentine ont des tendeurs automatiques qui
n’ont pas besoin d’être ajustés.
3. Vérifiez que le câblage de l’alternateur est bien
isolé, et qu’il n’y a pas d’usure ou de dommages
dus à la chaleur. Remplacez ou réparez-le au
besoin.
8. Vérifiez les raccordements au niveau du boîtier
de distribution Powernet. Nettoyez et protégez
les câbles d’alimentation avec de l’émail
diélectrique, au besoin.
4. Vérifiez que toutes les connexions électriques de
l’alternateur et du démarreur sont exempts de
corrosion. Nettoyez et resserrez toutes les
connexions électriques du système de charge, y
compris les connexions des bornes B et de mise
à la masse du démarreur, l’interrupteur
magnétique et au bout des câbles de charge de
l’alternateur. Appliquez de l’émail diélectrique
rouge sur tous les raccordements exposés.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
15/1
Refroidissement du moteur/radiateur
20
Index alphabétique
Titre de l’opération d’entretien (MOP)
Numéro MOP
Inspection du bouchon de radiateur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20–01
Rinçage sous pression du radiateur et remplacement du liquide de
refroidissement
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20–02
Vérification de la commande de ventilateur (réduction des émissions
acoustiques)
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20–03
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
20
Refroidissement du moteur/radiateur
20–01 Inspection du bouchon
de radiateur
AVERTISSEMENT
N’enlevez ou ne desserrez le bouchon de
radiateur qu’après le refroidissement complet du
moteur et du système de refroidissement. Faites
très attention lorsque vous retirez le bouchon.
Une libération soudaine de pression peut faire
jaillir le liquide brûlant et causer des blessures
corporelles graves si vous retirez le bouchon
avant le refroidissement complet du système.
AVIS
Il se peut que le bouchon de radiateur actuel ne
soit pas le même que le bouchon d’origine. Si le
bouchon de radiateur doit être remplacé, assurezvous qu’il s’agit du bon bouchon correspondant
au système de refroidissement du véhicule. À
cause du fait que la pression nominale du
bouchon de radiateur affecte la température de
fonctionnement du moteur, installer un bouchon
de radiateur à pression nominale inadéquate peut
avoir des effets néfastes sur le système de
refroidissement, de même que sur les
températures de fonctionnement du moteur. Ces
effets peuvent causer une usure ou des
dommages prématurés au moteur.
1. À l’aide d’un testeur de bouchon de radiateur,
vérifiez le bouchon pour voir s’il maintient la
pression dans les 10 % de la pression nominale
marquée sur le bouchon. S’il ne la maintient pas,
remplacez le bouchon. Assurez-vous que le
bouchon de radiateur de rechange correspond
aux caractéristiques nominales du système de
refroidissement du véhicule.
2. Une seconde valve se trouve dans le bouchon
de radiateur qui s’ouvre sous dépression. Cela
empêche l’affaissement des tuyaux et autres
pièces qui ne sont pas intérieurement soutenus
lorsque le système se refroidit. Inspectez la
soupape de dépression pour vous assurer qu’elle
n’est pas bloquée.
3. Assurez-vous que le bouchon se referme bien
sur le goulot de remplissage du liquide de
refroidissement et que le joint du bouchon du
radiateur n’est pas endommagé. Sur un véhicule
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
doté d’un bouchon à vis avec joint torique,
assurez-vous que le joint torique n’est pas
fissuré ou détérioré. Remplacez le bouchon si le
joint présente des signes de détérioration ou de
dommage.
20–02 Rinçage sous pression
du radiateur et
remplacement du liquide
de refroidissement
NOTE : Pour des instructions supplémentaires
sur le nettoyage et le rinçage du système de
refroidissement, reportez-vous au manuel
d’utilisation et d’entretien du moteur.
AVERTISSEMENT
Vidangez le liquide de refroidissement uniquement
lorsque le liquide et le moteur sont froids.
Effectuer la vidange lorsqu’ils sont chauds peut
causer des brûlures graves.
1. Pour vidanger le radiateur, procédez comme
suit :
1.1
Placez un grand contenant sous le
radiateur.
1.2
Retirez le bouchon du réservoir
d’équilibre.
1.3
Ouvrez le robinet situé sous le radiateur
de sorte à vidanger le liquide de
refroidissement du moteur.
2. Déconnectez les tuyaux d’admission et de sortie
du radiateur.
3. Pour rincer le radiateur, procédez comme suit :
3.1
Connectez un pistolet de détartrage à la
sortie du radiateur.
3.2
Ajoutez de l’eau jusqu’à ce que le
radiateur soit plein.
AVIS
Lorsque vous purgez le radiateur, n’appliquez pas
une pression d’air supérieure à 20 psi (138 kPa).
Une pression excessive peut endommager le
radiateur ou le faisceau du radiateur.
20/1
20
3.3
Refroidissement du moteur/radiateur
Appliquez de façon intermittente une
pression d’air allant jusqu’à à 138 kPa
(20 psi) pour déloger plus facilement les
dépôts accumulés dans le faisceau du
radiateur.
4. Vidangez le radiateur, puis rincez-le jusqu’à ce
que de l’eau propre s’écoule du radiateur.
Retirez le pistolet de détartrage.
5. Fermez la robinet.
6. À l’aide des colliers, branchez les tuyaux au
radiateur. Serrez les colliers à entre 370 et 430
N·cm (33 et 38 livres-force·po).
2010, la capacité du liquide de refroidissement
varie en fonction de l’installation du moteur et
des accessoires. Après avoir effectué l’entretien
du système de refroidissement, vérifiez toujours
que le niveau du liquide de refroidissement se
situe entre les repères MIN et MAX du réservoir
d’équilibre.
7. Remplissez le système de refroidissement de
liquide approuvé. Voir le tableau 1 pour des
liquides de refroidissement approuvés. Reportezvous à PartsPro (module 103) pour les capacités
des systèmes de refroidissement.
IMPORTANT : Sur les véhicules dotés de
moteurs conformes aux spécifications EPA
Liquides de refroidissement approuvés
Fabricant
Liquide de refroidissement
Cummins
Fleetguard®
Detroit Diesel
Detroit Diesel Power Cool
Compleat Premix
Old World Industries Fleet Charge™
Type
Solution prémélangée avec additifs supplémentaires
Solution prémélangée avec additifs supplémentaires
Avec additifs supplémentaires
Tableau 1, Liquides de refroidissement approuvés
20–03 Vérification de la
commande de
ventilateur (réduction
des émissions
acoustiques)
Commandes des ventilateurs
BorgWarner Kysor® K26RA et
K22RA
1. Vérifiez le ventilateur pour voir s’il n’y a pas de
pale manquante, fissurée, ébréchée ou
endommagée. Resserrez les composants lâches.
Remplacez les ventilateurs endommagés au
besoin.
2. Assurez-vous d’avoir un jeu adéquat autour du
ventilateur. Le ventilateur doit être centré dans le
déflecteur de sorte à empêcher tout contact
entre le ventilateur et le déflecteur.
20/2
3. Vérifiez la courroie du ventilateur pour voir si elle
est bien alignée et en bonne condition. Si la
courroie est usée ou effilochée, remplacez-la.
4. Vérifiez l’engagement de la commande du
ventilateur. Le moteur coupé et le commutateur
d’allumage en position d’arrêt, appliquez une
pression d’au moins 620 kPa (90 psi) à
l’embrayage; le ventilateur devrait tourner
librement. Retirez la pression d’air de
l’embrayage et le ventilateur ne devrait plus
tourner.
5. Lorsque la commande du ventilateur est
désengagée, vérifiez toute fuite d’air à l’avant de
l’embrayage et entre l’embrayage et le moyeu
entraîneur. Si une fuite d’air est détectée, les
joints d’embrayage et le moyeu synchroniseur
doivent être inspectés pour voir s’il n’y a pas
d’usure ou de dommage. Au besoin, les joints de
l’embrayage peuvent être remplacés à l’aide
d’une trousse de remise à neuf Kysor. Si
l’inspection du moyeu indique une usure
excessive, remettez le moyeu à neuf à l’aide
d’une trousse de remise à neuf de moyeu Kysor.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
20
Refroidissement du moteur/radiateur
6. Lorsque l’embrayage est retiré à des fins de
réparation ou de remplacement, le moyeu de la
poulie et les roulements doivent être inspectés
de sorte à déceler tout jeu, mauvais état ou
dommage. Les trousses d’entretien de roulement
de moyeux sont disponibles auprès de Kysor.
desserré; remplacez les câbles et connecteurs
s’ils sont endommagés.
3. Nettoyez le filtre à air de l’électrovalve de
l’embrayage du ventilateur, s’il y a lieu.
3.1
Dévissez le filtre à air complet de
l’électrovalve de l’embrayage du
ventilateur et retirez la cartouche filtrante.
3.2
Nettoyez la cartouche filtrante avec un
solvant de nettoyage.
3.3
À l’aide d’un chiffon propre, non
pelucheux, essuyez tout excès de
solvant.
3.4
Réassemblez le filtre à air de
l’électrovalve de l’embrayage, puis
installez-le dans le véhicule.
Tool™.
7. Vérifiez l’alignement avec le System Alert
En cas d’usure de l’alignement, installez la
trousse d’alignement appropriée. Un alignement
prématurément usé est causé par les problèmes
d’alimentation en air de commande. Inspectez et
corrigez le système de contrôle du véhicule
avant d’envoyer le véhicule à l’entretien.
8. Vérifiez l’infiltration des conduites d’air et la
canalisation à l’avant et à l’arrière de la
commande du ventilateur. Vérifiez s’il y a des
conduites d’air fissurées, endommagées ou
canalisées inadéquatement. Assurez-vous que
les raccordements sont serrés et qu’il n’y a
aucune fuite d’air.
9. Vérifiez les raccordements électriques de
l’électrovalve, qui est typiquement installé sur le
tablier. Vérifiez l’orifice d’échappement pour les
restrictions. S’il existe une restriction, effectuez
les réparations nécessaires.
Embrayage de ventilateur Horton
DriveMaster®
NOTE : Si vous devez réparer ou remplacer un
composant de l’embrayage de ventilateur
suivant l’exécution des contrôles ci-dessous,
voir le groupe 20 du manuel d’atelier du
véhicule (en anglais).
AVERTISSEMENT
Assurez-vous que les batteries sont déconnectées
avant de vérifier l’embrayage du ventilateur. Si le
moteur se met en marche pendant cette
procédure, le ventilateur peut s’activer, ce qui peut
causer des blessures corporelles graves.
1. Déconnectez les batteries aux bornes négatives.
Purgez tout l’air du système d’air. Si muni d’un
démarreur pneumatique, videz le réservoir du
démarreur pneumatique.
2. Inspectez les connexions électriques et les
câbles allant à la solénoïde de l’embrayage du
ventilateur. Resserrez le raccordement s’il est
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
4. Vérifiez le ventilateur pour voir s’il n’y a pas de
pale courbée, fissurée ou endommagée.
Remplacez toute pale endommagée. Assurezvous qu’il y a assez d’espace entre le ventilateur
et les autres composants.
5. Vérifiez la courroie du ventilateur pour voir s’il n’y
a pas de signe d’usure; vérifiez qu’elle est bien
tendue et alignée. Faites les ajustements
nécessaires.
6. Vérifiez que la garniture n’est pas usée.
Remplacez la garniture si elle est usée à une
épaisseur de 4,8 mm (3/16 po) ou moins.
Vérifiez également la garniture pour tout signe
de contamination d’huile ou de traces de
brûlures. Si la garniture présente des traces
d’huile ou de brûlure, remplacez-la.
7. Connectez les câbles des batteries. Démarrez le
moteur et chargez le système d’air à 120 psi
(827 kPa). Engagez et désengagez
manuellement l’embrayage du ventilateur.
Vérifiez le ventilateur et l’embrayage du
ventilateur à partir d’une certaine distance.
Recherchez tout signe de vibration, de contact
des pales du ventilateur, de glissement de
l’embrayage du ventilateur. Vérifiez le
fonctionnement général de l’embrayage du
ventilateur.
Si l’embrayage de ventilateur ne fonctionne pas
correctement, voir le groupe 20 du manuel
d’atelier du véhicule (en anglais) pour les
procédures de diagnostic de pannes et de
réparation.
20/3
20
Refroidissement du moteur/radiateur
8. Avec le système chargé à 120 psi ( 827 kPa),
contrôlez la présence de fuites d’air à
l’embrayage du ventilateur, l’électrovalve, les
conduites d’air et les raccords, entre l’embrayage
du ventilateur et les réservoirs d’air. Employez un
dispositif d’écoute convenable et, au besoin, une
solution d’eau savonneuse.
9. Si vous détectez une fuite, enlevez la pale du
ventilateur. Installez un nouveau jeu de
dispositifs d’étanchéité. Voir le groupe 20 du
manuel d’atelier du véhicule (en anglais) pour les
procédures de réparation.
10. Vérifiez l’entraînement du ventilateur pour tout
signe de décoloration ou tout autre signe de
glissement ou de surchauffe.
NOTE : L’embrayage du ventilateur peut glisser
si la pression d’alimentation d’air est audessous de 70 psi (483 kPa) ou s’il y a une
fuite à l’intérieur. Toute fuite doit être corrigée.
11. Vérifiez les roulements de l’embrayage de
ventilateur.
11.1
Tournez le ventilateur dans les deux sens
et vérifiez s’il y a une usure au niveau
des roulements de moyeux.
11.2
Si possible, enlevez la courroie
d’entraînement et vérifiez s’il y a des
roulements de poulie usés en tournant la
poulie dans les deux sens.
11.3
Si les roulements de moyeux ou de la
poulie sont usés, remplacez-les à l’aide
d’une trousse Horton DriveMaster Super
Kit.
Pour plus d’informations sur la trousse de
réparation, visitez le site Web de Horton
à www.hortonww.com.
Pour les instructions, consultez le groupe
20 du manuel d’atelier du véhicule (en
anglais).
20/4
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
Embrayage
25
Index alphabétique
Titre de l’opération d’entretien (MOP)
Numéro MOP
Lubrification de l’arbre transversal de débrayage Eaton Fuller . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25–02
Lubrification de la butée de débrayage Eaton Fuller. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25–01
Réglage de l’embrayage, embrayages à réglage manuel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25–05
Vérification du niveau de liquide de la commande d’embrayage hydraulique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25–03
Vidange du liquide de commande d’embrayage hydraulique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25–04
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
25
Embrayage
25–01 Lubrification de la butée
de débrayage Eaton
Fuller
Si le véhicule n’est pas doté d’une butée de
débrayage scellée sans entretien, lubrifiez la butée
comme suit :
1. Garez le véhicule sur une surface uniforme.
Serrez les freins de stationnement et calez les
pneus arrière.
2. Enlevez la plaque de visite de l’embrayage.
NOTE : Eaton Fuller recommande de lubrifier la
butée de débrayage avec de la graisse au
lithium pouvant résister à au moins 163 °C
(325 °F) répondant à la spécification NLGI de
classe 1 ou 2.
3. Essuyez la saleté sur l’embout de graissage. Voir
la figure 1. À l’aide d’un pistolet graisseur à
basse pression équipé de la graisse
recommandée, lubrifiez la butée suffisamment
pour que l’excédent de graisse s’écoule de
l’arrière de la butée de débrayage (vers la boîte
de vitesses).
05/27/93
f250081a
NOTE : Certaines butées de débrayage sont dotées
d’une rallonge de lubrification qui se prolonge hors du
carter d’embrayage.
Fig. 1, Embout de graissage de la butée de débrayage
1
AVIS
Ne lubrifiez pas trop la butée de débrayage. Une
lubrification excessive pourrait contaminer
l’intérieur de l’embrayage, ce qui pourrait causer
un glissement de l’embrayage et sa défaillance
prématurée. N’utilisez pas de graisse pour châssis
ou des lubrifiants à multiples usages.
2
3
4. Essuyez l’excès de graisse et appliquez-la sur
les points de contact du doigt de fourche et de la
bague à coulisse. Voir la figure 2.
5. Replacez la plaque de visite de l’embrayage.
25–02 Lubrification de l’arbre
transversal de
débrayage Eaton Fuller
IMPORTANT : Cette opération d’entretien
s’applique uniquement aux véhicules dotés de
tiges mécaniques (et non hydrauliques).
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
11/29/2010
f250680
1. Butée de débrayage
2. Point de contact de la bague à coulisse
3. Points de contact du doigt de fourche
Fig. 2, Graissage des points de contact
L’arbre transversal de débrayage est doté de deux
embouts de graissage dans le carter d’embrayage de
la transmission. Voir la figure 3. Essuyez la saleté
sur les embouts de graissage et lubrifiez-les avec
une graisse pour châssis à usages multiples.
25/1
25
Embrayage
2
1
05/27/93
f260146a
NOTE : Il y a des embouts de graissage de part et
d’autre du carter.
Fig. 3, Embout de graissage d’arbre transversal
25–03 Vérification du niveau de
liquide de la commande
d’embrayage
hydraulique
AVERTISSEMENT
Utilisez uniquement du liquide approuvé (liquide
de frein DOT 4) dans le système de commande
d’embrayage hydraulique. Ne mélangez pas
différents types de liquide de frein. Un liquide
inapproprié endommagera les pièces en
caoutchouc du système, causant le
dysfonctionnement de l’embrayage et vous
exposant au risque de blessures corporelles
graves.
AVIS
Ne laissez pas baisser le niveau du liquide dans le
réservoir en-dessous du repère MIN. Si de l’air
pénètre dans le système hydraulique, il ne
fonctionnera pas correctement et l’embrayage
pourrait être endommagé.
Si le niveau de liquide est sous le repère MIN,
remplissez le réservoir de liquide de frein DOT 4
neuf provenant d’un contenant scellé, jusqu’à ce que
le niveau atteigne le repère MAX. Voir la figure 4.
25/2
11/29/2010
f250681
1. Paroi avant
2. Réservoir
Fig. 4, Réservoir de liquide de commande d’embrayage
hydraulique
25–04 Vidange du liquide de
commande d’embrayage
hydraulique
Vidangez le liquide hydraulique de commande
d’embrayage afin d’assurer le fonctionnement fiable
et approprié de l’embrayage. Vous pouvez le
vidanger par purge par air comprimé ou manuelle. La
purge par air comprimé peut être exécutée par une
personne seule, alors que la purge manuelle en
exige deux.
IMPORTANT : La conduite de refoulement doit
s’acheminer continuellement vers le bas entre le
maître-cylindre et le cylindre récepteur. Sur
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
25
Embrayage
certains vehicules, il se peut que les colliers
d’attache doivent être déposés en conséquence
pour permettre la purge d’air. Si de l’air pénètre
dans le système, purgez-la à l’aide des
procédures décrites dans la section 25.01 du
manuel d’atelier du véhicule (en anglais).
commander ces pièces, communiquez avec
Kent-Moore en composant le 1-800-328-6657.
6. Rincez le système hydraulique comme suit.
6.1
Ouvrez la vis de purge située sur le
cylindre récepteur. Voir la figure 5.
Purge par air comprimé
1. Arrêtez le moteur.
1
2. Serrez les freins de stationnement, calez les
pneus avant et arrière, et soulevez le capot.
AVERTISSEMENT
2
Le liquide du système de commande hydraulique
de l’embrayage (liquide de freins DOT 4) est
dangereux. Il peut s’agir d’un irritant pour la peau,
lequel peut causer la cécité en cas de contact
avec les yeux. Portez toujours des lunettes de
sécurité lorsque vous travaillez avec du liquide
hydraulique de l’embrayage ou purgez des
conduites hydrauliques. En cas de contact avec la
peau, lavez la partie touchée aussitôt que
possible.
3. Préparez l’équipement de purge à pression selon
les instructions du fabricant. Utilisez du liquide
de freins DOT 4 neuf provenant d’un contenant
fermement scellé. Mettez l’adaptateur de purge
sous pression à 103 kPa (15 psi).
AVIS
Ne renversez pas de liquide de système de
commande hydraulique d’embrayage sur la
peinture de la cabine. En cas d’éclaboussures,
nettoyez immédiatement. Le liquide de freins peut
endommager la peinture.
4. Retirez le couvercle du réservoir (figure 4) et
installez l’adaptateur de purge par air comprimé
sur le réservoir.
5. Mettez le réservoir sous pression, remplissez le
système. Ouvrez la vis de purge située sur le
réservoir de purge de l’adaptateur.
NOTE : Un tuyau de purge à pression (J-29532)
et un adaptateur de purge (J-35798) pour le
réservoir de liquide sont disponibles chez SPX
Kent-Moore Tools et peuvent être utilisés pour
compléter la procédure suivante. Pour
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
11/30/2010
f250682
1. Vis de purge
2. Cylindre récepteur
Fig. 5, Cylindre récepteur, commande hydraulique de
l’embrayage
6.2
À l’aide d’un bac de récupération ou tout
autre récipient approprié, recueillez le
liquide venant de la vis de purge du
cylindre récepteur, au moins 0,5 litre
(0,5 pinte).
6.3
Une fois que tout le liquide usé est passé
dans le système et que le nouveau
liquide propre commence à sortir, fermez
la vis de purge.
7. Contrôlez le niveau de liquide dans le réservoir
et faites le plein jusqu’au repère maximum du
réservoir.
Purge manuelle
1. Retirez le capuchon de la vis de purge du
cylindre récepteur. Sur la vis de purge, installez
un boyau de purge transparent raccordé à une
bouteille de purge. Le boyau doit s’ajuster
fermement sur la vis de purge afin de demeurer
en position lors de l’éjection de liquide.
2. Ouvrez la vis de purge du cylindre récepteur.
Observez le flux du liquide hydraulique
d’embrayage par le tuyau de purge.
25/3
25
Embrayage
3. Retirez le capuchon du réservoir et ajoutez du
liquide pour compenser la baisse de niveau. Une
des deux personnes doit pomper lentement la
pédale d’embrayage afin de purger le liquide
usé.
1
4. Une fois que tout le liquide usé est purgé et que
le liquide propre neuf commence à sortir, arrêtez
de pomper la pédale et serrez rapidement la vis
de purge.
5. Débranchez la boyau transparent. Serrez la vis
de purge à 1 000 N·cm (88 livres-force·po) et
installez le capuchon sur la vis de purge du
cylindre récepteur.
6. Vérifiez le niveau de liquide dans le réservoir. Au
besoin, ajoutez ou vidangez du liquide
hydraulique de l’embrayage pour régler le niveau
au repère MAX. Replacez le couvercle du
réservoir.
7. Appuyez un certain nombre de fois sur la pédale
d’embrayage. Aucune résistance sur l’ensemble
de la course de la pédale ne doit être ressentie.
25–05 Réglage de l’embrayage,
embrayages à réglage
manuel
NOTE : Cette procédure est requise uniquement
pour les véhicules dotés de boîtes de vitesses
non synchronisées et d’embrayages réglés
manuellement.
La course de la butée de débrayage est l’espace
entre la surface arrière du boîtier de butée de
débrayage et la surface avant du disque de frein
d’embrayage. Cette distance doit être maintenue
entre 12,7 et 14,3 mm (1/2 et 9/16 pouce).
1. Retirez le couvercle d’inspection de l’embrayage
du carter d’embrayage. Voir la figure 6.
2. Faites glisser le frein d’embrayage contre le
chapeau de palier de l’arbre d’entrée de la boîte
de vitesses.
IMPORTANT : L’outil de dégagement de la
course de butée de débrayage A02-12419-000
est disponible dans les centres PDC. La
fourchette à une extrémité de l’outil est dotée
d’un ruban vert et de deux pointes de 12,7 mm
(0,5 po) de diamètre; la fourchette à l’extrémité
25/4
03/01/94
f250002a
1. Couvercle d’inspection de l’embrayage
Fig. 6, Déposez le couvercle d’inspection d’embrayage.
opposée est dotée d’un ruban bleu et de
pointes de 14,3 mm (0,56 po). Voir la figure 7.
3. Mesurez le dégagement de la course de butée
de débrayage. Voir la figure 8 pour la dimension
appropriée à mesurer. À l’aide des deux
extrémités de l’outil de dégagement de la course
de butée de débrayage, vérifiez cet espace
comme suit :
Positionnez l’outil de sorte que les pattes de la
fourchette à l’extrémité bleue de 14,3 mm
(0,56 po) enjambent l’arbre d’entrée de la boîte
de vitesses. Si l’outil est lâche, l’espace est trop
large et un ajustement est nécessaire. Allez à
l’étape suivante.
Si l’extrémité bleue de 14,3 mm (0,56 po) ne
peut être insérée dans l’espace, essayez
d’insérer l’extrémité verte de 12,7 mm (0,5 po).
S’il est impossible d’insérer l’extrémité verte de
l’outil dans l’espace, un réglage est nécessaire.
Allez à l’étape suivante.
Si l’extrémité verte de l’outil s’insère —
parfaitement ou non — alors aucun réglage n’est
nécessaire. Aucune autre action n’est requise.
Replacez le couvercle de visite de l’embrayage.
4. Desserrez l’embrayage en appuyant sur la
pédale. Bloquez la pédale en position relâchée,
ou demandez l’aide d’une personne pour vous
aider à maintenir la pédale vers le bas pendant
la procédure d’ajustement.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
25
Embrayage
A
B
A
B
03/26/96
f580133
A. Extrémité verte (12,7 mm ou 0,50 po)
B. Extrémité bleue (14,22 mm ou 0,56 po)
Fig. 7, Outil de dégagement de la course de butée de
débrayage A02-12419-000
1
2
11/29/2010
Fig. 9, Réglage manuel, embrayage Easy-Pedal (illustré
sans carter d’embrayage)
L’usure normale augmente l’espace entre la
butée de débrayage et la transmission.
5.3
10/14/94
A
f250683
Pour augmenter l’écart :: Si le
dégagement entre le boîtier de butée de
débrayage et le frein d’embrayage est
inférieur à 12,7 mm (1/2 po), tournez le
boulon de réglage dans le sens
antihoraire (la butée de débrayage se
déplace en direction du moteur).
f250199a
A. L’espace entre le boîtier de butée de débrayage et
le frein d’embrayage doit être de 12,7 à 14,3 mm
(1/2 à 9/16 pouce).
1. Dégagement du corps de palier
2. Frein d’embrayage
Fig. 8, Mesure du dégagement de la course de butée
de débrayage
NOTE : Il n’est pas recommandé d’utiliser une
clé à fourches pour l’étape suivante.
5. À l’aide d’une clé polygonale ou à douille de
5/8 po, ajustez l’embrayage depuis le boulon de
réglage. Voir la figure 9.
5.1
Insérez la clé polygonale ou à douille de
5/8 po par l’orifice du couvercle de visite.
5.2
Pour commencer l’ajustement, desserrez
le boulon de réglage en appuyant sur la
tête du boulon.
Pour réduire l’écart :: Si le dégagement
entre le boîtier de butée de débrayage et
le frein d’embrayage est supérieur à
14,3 mm (9/16 po), tournez le boulon de
réglage dans le sens horaire (la butée de
débrayage se déplace en direction de la
boîte de vitesses).
5.4
Une fois l’ajustement terminé, assurezvous de verrouiller le boulon de réglage
(au ras les vis de fixation).
6. Après l’ajustement, relâchez la pédale et vérifiez
l’espace entre le boîtier de butée de débrayage
et le frein d’embrayage. Si le réglage est correct,
l’extrémité verte de l’outil doit pouvoir être
insérée, non l’extrémité bleue (jeu de 12,7 à
14,3 mm ou d’1/2 à 9/16 pouce).
7. Replacez le couvercle de visite de l’embrayage.
NOTE : Sur les embrayages Easy-Pedal
2000, chaque tour complet du boulon de
réglage représente environ 3 mm (0,125 po)
du mouvement de la butée de débrayage.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
25/5
Transmission
26
Index alphabétique
Titre de l’opération d’entretien (MOP)
Numéro MOP
Remplacement du liquide de la transmission et du filtre Allison . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26–04
Vérification des reniflards des boîtes de vitesses Allison et Eaton Fuller. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26–03
Vérification du niveau du liquide pour transmission . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26–01
Remplacement du liquide de la transmission Eaton Fuller et nettoyage du
bouchon
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
26
Transmission
26–01 Vérification du niveau
du liquide pour
transmission
AVIS
Conduire le véhicule avec le niveau de liquide
pour transmission supérieur ou inférieur au
niveau recommandé peut endommager la boîte de
vitesses. N’utilisez pas plus de liquide qu’il n’en
faut pour la transmission.
Pour des raisons d’incompatibilité possible, ne
mélangez pas différents types et marques de
liquide. N’utilisez pas d’additif de liquide, de
modificateur de friction, de fluide d’engrenage à
pression extrême ou de lubrifiant à viscosité
multiple.
Eaton Fuller
NOTE : Vérifiez le niveau de liquide de
transmission lorsque cette derrnière a atteint la
température de fonctionnement.
1. Garez le véhicule sur une surface uniforme,
serrez les freins de stationnement et calez les
pneus.
2. Nettoyez la zone autour du bouchon de
remplissage et retirez le bouchon du côté du
carter d’engrenage.
3. À l’aide de votre doigt ganté ou d’un cure-pipe
courbé, vérifiez si le liquide est au niveau de
l’orifice de remplissage. Voir la figure 1.
A
A. Plein
f260006c
B. Rapport inférieur
Fig. 1, Vérification du niveau du liquide de la
transmission
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
5. Si nécessaire, ajoutez la quantité de liquide
approuvé Eaton jusqu’au niveau du bord inférieur
de l’orifice de remplissage. Les liquides
approuvés Eaton, tel que le Roadranger SAE 50,
se conforment à la spécification pour lubrifiants
PS-164 Rev. 7. Pour plus de précisions sur les
spécifications et fournisseurs de lubrifiants
Eaton, composez le 1-800-826-4357 ou visitez
www.roadranger.com.
6. Nettoyez le bouchon de remplissage et replacezle. Resserrez le bouchon comme suit :
• 34 à 48 N·m (25 à 35 lb·pi) pour les boîtes
de vitesses avec filetage conique 3/4 po.
• 81 à 102 N·m (60 à 75 lb·pi) pour les
boîtes de vitesses avec filetage conique
1/4 po.
Allison
NOTE : Le niveau de liquide des boîtes de
vitesses Allison munies d’un détecteur de
niveau d’huile peut être contrôlé
électroniquement. Pour de plus amples
renseignements, visitez le site Web d’Allison
Transmission, www.allisontransmission.com.
Vérification à froid
Nettoyez toute saleté autour de l’extrémité du tube
de remplissage avant de retirer la jauge d’huile. Ne
laissez pas de matière étrangère s’infiltrer dans la
transmission. La saleté ou les matières étrangères
dans le système hydraulique peuvent causer une
usure excessive des pièces de la transmission, faire
coincer les soupapes et boucher les passages.
Il est important de vérifier le niveau de liquide froid
pour déterminer si la transmission contient une
quantité suffisante de liquide pour fonctionner de
manière sécuritaire jusqu’à ce qu’une vérification à
chaud soit effectuée.
B
11/30/2010
4. Si le niveau du liquide est bas, vérifiez s’il n’y a
pas de fuite au niveau de la boîte de vitesses.
Remédiez à toute fuite trrouvée.
1. Garez le véhicule sur une surface uniforme,
serrez les freins de stationnement et calez les
pneus.
2. Faites tourner le moteur pendant au moins une
minute.
26/1
26
Transmission
3. Passez de la position marche avant (D) au point
mort (N), puis passez à la marche arrière (R)
pour remplir le système hydraulique.
4. Passez au point mort et laissez le moteur tourner
au ralenti entre 500 et 800 tr/min.
5. Tandis que le moteur tourne au ralenti, retirez la
jauge d’huile du tube et nettoyez-la.
6. Insérez la jauge d’huile dans le tube, puis retirezla.
7. Vérifiez la lecture du niveau de liquide et répétez
la procédure pour vérifier encore la lecture.
Si le niveau de liquide est dans la zone COLD
RUN (régime froid), vous pouvez utiliser la boîte
de vitesses jusqu’à ce que le liquide soit
suffisament chaud pour une vérification à chaud.
5. Insérez la jauge d’huile dans le tube, puis retirezla.
6. Vérifiez la lecture du niveau de liquide et répétez
la procédure pour vérifier encore la lecture. Le
niveau de fonctionnement sécuritaire se situe
dans la zone HOT RUN sur la jauge d’huile. La
zone HOT RUN se situe entre les repères HOT
FULL et HOT ADD.
Si le niveau du liquide n’est pas dans la zone
HOT RUN, ajoutez ou vidangez du liquide selon
le besoin pour ajuster le niveau du liquide et le
ramener dans la zone HOT RUN. Voir la figure
2.
B
Si le niveau du liquide ne se situe pas dans la
zone COLD RUN, ajoutez ou vidangez du liquide
selon le besoin pour ajuster le niveau du liquide
et le ramener au milieu de la zone COLD RUN.
Voir la figure 2.
AVIS
A
f270002a
12/01/97
A. Zone COLD RUN
Le niveau de liquide augmente au fur et à mesure
que la température augmente. Ne remplissez pas
au-dessus de la zone COLD RUN si le liquide de la
transmission est en-dessous de la température de
fonctionnement normale.
NOTE : Effectuez une vérification à chaud dès
que possible après avoir atteint la température
de fonctionnement normale de 71 à 93 °C (160
à 200 °F).
B. Zone HOT RUN
Fig. 2, Marques de la jauge d’huile
26–02 Remplacement du
liquide de la
transmission Eaton
Fuller et nettoyage du
bouchon magnétique
Vérification à chaud
1. Garez le véhicule sur une surface uniforme,
serrez les freins de stationnement et calez les
pneus.
2. Placez le sélecteur de vitesses au point mort.
3. Faites fonctionner le moteur au ralenti (500 à
800 r/min) jusqu’à ce que vous atteigniez la
température de fonctionnement normale.
Assurez-vous que la température du carter
d’huile est de 71 à 93 °C (160 à 200 °F).
Assurez-vous que la température de sortie du
convertisseur est de 82 à 104 °C (180 à 220 °F).
AVIS
Conduire le véhicule avec le niveau de liquide
pour transmission supérieur ou inférieur au
niveau recommandé peut endommager la boîte de
vitesses. N’utilisez pas plus de liquide qu’il n’en
faut pour la transmission. Un trop-plein fera
déborder le liquide hors du carter à travers les
ouvertures de l’arbre principal.
Pour des raisons d’incompatibilité possible, ne
mélangez pas différents types et marques de
liquide. N’utilisez pas d’additif de liquide, de
4. Tandis que le moteur tourne au ralenti, retirez la
jauge d’huile du tube et nettoyez-la.
26/2
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
26
Transmission
modificateur de friction, de fluide d’engrenage à
pression extrême ou de lubrifiant à viscosité
multiple.
NOTE : Les intervalles de vidange de liquide
sont prolongés à 800 000 km (500 000 milles)
sur les véhicules utilisant un liquide de
transmission synthétique.
MISE EN GARDE
Pour éviter de vous brûler la peau avec le liquide
de transmission chaud, portez des gants de
protection lorsque vous retirez le filtre.
6.2
Placez une sangle ou une clé à chaîne
autour de la cuve du filtre et tournez-la
dans le sens antihoraire pour séparer le
filtre de son support. Dévissez
soigneusement le filtre de son support et
retirez-le du véhicule.
6.3
Appliquez une couche légère de liquide
de la transmission sur la bague ronde
d’étanchéité du nouveau filtre.
Remplissez le filtre du liquide de
transmission spécifié et replacez le filtre
sur le support.
1. Si le liquide de transmission n’est pas à une
température de fonctionnement normale, faites
tourner le moteur jusqu’à ce qu’il l’atteigne.
2. Garez le véhicule sur une surface uniforme,
serrez les freins de stationnement, placez la
boîte de vitesses au point mort (N), coupez le
moteur et calez les pneus.
3. Placez un grand récipient de vidange sous la
boîte de vitesses.
4. Nettoyez la zone autour du bouchon de
remplissage et retirez-le du côté du carter
d’engrenage. Retirez chaque bouchon de
vidange du fond du carter.
NOTE : Le remplissage du filtre est lent;
soyez donc patient et assurez-vous que le
niveau correct de liquide est atteint.
5. Nettoyez les bouchons de remplissage et de
vidange. Pour les bouchons magnétiques,
utilisez une clavette en barre ou toute autre
barre métallique appropriée pour court-circuiter
les deux pôles magnétiques et détourner le
champ magnétique.
6.4
Installez et serrez chaque bouchon de
remplissage à 68 N·m (50 lb·pi).
NOTE : Le filtre de liquide à transmission
optionnel peut être un filtre vissable de montage
distant situé entre la boîte de vitesses et le
refroidisseur de liquide. Le support du filtre est
rattaché au longeron du cadre de châssis ou à
tout autre composant proche. Le filtre est monté
en position verticale et doit être rempli de
liquide avant l’installation pour vous assurer du
niveau de liquide approprié. Pour une
performance optimale de la boîte de vitesses,
changez le filtre chaque fois que vous changez
le liquide.
Une fois que le filtre entre en contact
avec le support, utilisez une clé à sangle
pour tourner la cuve de 180 à 270 degrés
de plus afin de resserrer fermement le
filtre. Essuyez le filtre avec un chiffon
pour enlever toute trace de liquide après
l’avoir resserré.
7. Rajoutez du liquide approuvé Eaton jusqu’au
bord inférieur de l’orifice de remplissage. Voir la
figure 1. Si la boîte de vitesses dispose de deux
orifices de remplissage, ajoutez du liquide
jusqu’au niveau des deux orifices.
Les liquides approuvés Eaton, tel que le
Roadranger SAE 50, se conforment à la
spécification pour lubrifiants PS-164 Rev. 7. Pour
plus de précisions sur les spécifications et
fournisseurs de lubrifiants Eaton, composez le
1-800-826-4357 ou visitez
www.roadranger.com.
6. Pour les boîtes de vitesses équipées de filtre
pour liquide de transmission, remplacez le filtre
comme suit :
6.1
Placez un récipient de vidange sous le
filtre du liquide.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
26/3
26
Transmission
Voir le tableau 1 pour les contenances de liquide
à transmission Eaton Fuller.
Capacités de lubrifiant de transmission Eaton Fuller
Modèle de boîte de vitesses*
Préfixe
FR, FRO
RTO, RTLO
TX
Numéro
11210
12210
13210
14210
15210
16210
Contenance : pintes
(l)
11.75 (11)†
11908
12910
14908
14909
14910
14913
14915
14918
16908
16909
16910
16913
16915
16918
14 (13)†
14607
18 (17)†
10. Conduisez le véhicule pour vérifier s’il fonctionne
bien.
26–03 Vérification des
reniflards des boîtes de
vitesses Allison et Eaton
Fuller
Si la boîte de vitesses est munie d’un reniflard de
carter (figure 3), il doit demeurer dégagé. Un
reniflard bouché peut causer une pression,
provoquant ainsi une fuite d’huile.
* Pour les modèles non énumérés dans ce tableau, visitez le site Web
Eaton Fuller, www.roadranger.com.
† Les quantités indiquées sont approximatives. La contenance des boîtes
de vitesses munies d’une PdF ou de refroidisseurs d’huile est supérieure à
celles énumérées. Avec le véhicule en position de fonctionnement normal,
remplissez la boîte de vitesses jusqu’à ce que le lubrifiant atteigne le bas
de l’orifice de remplissage.
Tableau 1, Contenances de lubrifiant de transmission
Eaton Fuller
NOTE : Dans tous les cas, le bon niveau du
liquide est déterminé en vérifiant l’orifice de
remplissage.
8. Faites fonctionner le moteur pendant cinq
minutes après avoir rempli la boîte de vitesses,
puis vérifiez encore le niveau du liquide.
9. Nettoyez le bouchon de remplissage, puis
installez-le dans la boîte de vitesses. Resserrez
le bouchon comme suit :
• 34 à 48 N·m (25 à 35 lb·pi) pour les boîtes
de vitesses Eaton Fuller avec filetage
conique 3/4 po.
26/4
• 81 à 102 N·m (60 à 75 lb·pi) pour les
boîtes de vitesses Eaton Fuller avec
filetage conique 1/4 po.
IMPORTANT : N’arrosez pas directement le
reniflard avec de l’eau, de la vapeur ou une
solution de nettoyage. De l’eau ou de la soultion
de nettoyage peut ainsi s’infiltrer dans la boîte
de vitesses et contaminer l’huile à transmission.
Si le reniflard est bouché, nettoyez-le ou remplacezle. Si vous le remplacez, employez une clé de taille
appropriée (des pinces ou une clé à tuyau peuvent
écraser ou endommager la tige du reniflard et
produire des particules métalliques qui peuvent
pénétrer dans la boîte de vitesses).
Vérifiez plus fréquemment si le véhicule fonctionne
dans des conditions très poussiéreuses.
26–04 Remplacement du
liquide de la
transmission et du filtre
Allison
Boîtes de vitesses des gammes
Allison 3000 et 4000
NOTE : Lorsque la fonction d’analyse (en
option) de la boîte de vitesses Allison est
activée, le système contrôle la durée de vie de
l’huile et du filtre. Pour réinitialiser l’indicateur,
maintenez le bouton Mode (sur la commande
électronique des vitesses) enfoncé durant 10
secondes avec le commutateur d’allumage à
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
26
Transmission
IMPORTANT : Lorsque vous videz le liquide de
la transmission, vérifiez s’il contient des traces
de saleté ou de contamination d’eau. Une petite
quantité de condensation apparaîtra dans le
liquide au cours du fonctionnement.
2
La contamination d’eau se traduit généralement
par une décoloration laiteuse du liquide de la
transmission. Une contamination évidente du
liquide de la transmission indique une fuite entre
les surfaces d’eau et de liquide du refroidisseur
de la transmission. Inspectez et effectuez un
test de pression du refroidisseur pour vérifier s’il
y a bel et bien une fuite; remplacez les
refroidisseurs de la transmission qui présentent
une fuite.
1
f260007b
11/30/2010
NOTE : L’emplacement du reniflard de la transmission
variera en fonction du modèle de la transmission.
1. Reniflard
2. Socle
Fig. 3, Reniflard de boîte de vitesses (Eaton Fuller
illustrée)
ON, mais le moteur arrêté. Pour de plus amples
renseignements, visitez le site Web d’Allison
Transmission, www.allisontransmission.com.
NOTE : Si seul le filtre est changé, ne vidangez
pas le fluide.
3. Nettoyez la surface autour du bouchon de
vidange et le carter du liquide de la transmission.
Placez un bac de récupération sous la
transmission et retirez le bouchon de vidange.
Inspectez le liquide lors de la vidange.
4. Déposez les 12 vis de fixation (six chacune) des
deux couvercles du filtre. Voir la figure 4.
1. Garez le véhicule sur une surface uniforme et
serrez les freins de stationnement.
NOTE : Une grande quantité de liquide sortira
au retrait des couvercles du filtre.
2. Conduisez le véhicule jusqu’à ce que la
transmission atteigne une température de
fonctionnement normale : 71 à 93 °C (160 à
200 °F).
5. Retirez les couvercles de filtre, les joints plats,
les joints toriques et les filtres de la boîte de
vitesses.
AVIS
Pour éviter que la saleté ne s’infiltre dans la
transmission, utilisez uniquement des contenants
propres et des produits de remplissage pour le
liquide de transmission. N’utilisez pas de produits
de remplissage ou de contenants qui ont été
utilisés avec de l’eau ou de l’antigel. La saleté,
l’eau ou l’antigel peut endommager la
transmission.
La présence de liquide de refroidissement dans le
système hydraulique de la boîte de vitesses exige
la prise de mesures immédiate afin d’éviter toute
panne ou dommages graves. Pour de plus amples
renseignements, visitez le site Web d’Allison
Transmission, www.allisontransmission.com.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
6. Lubrifiez les joints toriques neufs avec du liquide
de transmission et installez-les sur les
couvercles.
7. Installez le filtre sur les joints plats.
8. Installez les filtres à huile sur les ensembles de
couvercle.
9. Installez le filtre et les ensembles de couvercle
dans le boîtier du filtre. Alignez chaque ensemble
de couvercle sur les trous du carter de la plaque
à canaux et poussez de la main les ensembles
de couvercle pour asseoir les joints.
26/5
26
Transmission
AVIS
1
1
N’utilisez pas les vis d’assemblage pour tirer les
couvercles du filtre vers le carter. Ceci peut
endommager les couvercles, les joints ou le
carter.
10. Installez six vis d’assemblage sur chacun des
couvercles et serrez-les à entre 51 et 61 N·m (38
et 44 lb·pi).
11. Installez un joint torique de bouchon de vidange
neuf et installez le bouchon de vidange. Serrez
le bouchon de vidange à entre 25 et 32 N·m (18
et 24 lb·pi).
NOTE : Allison recommande l’utilisation des
liquides satisfaisant la spécification TES 295
plutôt que la spécification TES 389 dans ses
boîtes de vitesses des gammes 3000 et 4000.
Visitez le site Web d’Allison Transmission
(www.allisontransmission.com) pour une liste
des liquides à transmission approuvés et des
recommandations d’utilisation.
2
12. Remplissez la boîte de vitesses de liquide à
transmission neuf. Employez uniquement un
liquide qui satisfait la spécification TES 295 ou
TES 389 d’Allison Transmission. Castrol
TranSynd® est un liquide TES 295 offert par les
distributeurs et concessionnaires Allison. Voir la
tableau 2 pour les contenances de lubrifiants.
2
3
3
4
4
1
Contenances de lubrifiants des boîtes de vitesses
des gammes Allison 3000 et 4000*
1
Gamme
f260317c
11/30/2010
NOTE : Boîte de vitesses de la gamme Allison 4000
illustrée. Les composants et emplacements sont
semblables pour les boîtes de vitesses de la gamme
Allison 3000.
1. Couvercle du filtre
2. Filtre
3. Joint torique de la
cartouche filtrante
4. Joint carré
Fig. 4, Composants et emplacement du filtre de boîte
de vitesses Allison
26/6
3000
4000
Taille du carter
Contenance :
pintes (l)
4 pouces
19 (18)
2 pouces
17 (16)
4 pouces
39 (37)†
2 pouces
31 (30)†
* Les quantités indiquées sont approximatives. Ajoutez la quantité de
liquide indiquée, puis effectuez une « vérification à chaud » et ajoutez du
liquide au besoin. Ne remplissez pas à excès.
† Ajoutez 3 pintes (2,8 l) s’il s’agit d’une transmission avec prise de force.
Tableau 2, Contenances de lubrifiants des boîtes de
vitesses des gammes Allison 3000 et 4000
13. Vérifiez et réglez le niveau de liquide à l’aide des
procédures Allison Transmission appropriés de
MOP 26–01.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
Cadre et composants du cadre
31
Index alphabétique
Titre de l’opération d’entretien (MOP)
Numéro MOP
Inspection de la sellette d’attelage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31–02
Lubrification de la sellette d’attelage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31–03
Protection du connecteur électrique de la remorque. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31–04
Vérification du couple des fixations du cadre. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31–01
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
31
Cadre et composants du cadre
31–01 Vérification du couple
des fixations du cadre
Le couple des supports et composants de cadre
fixés avec les pièces de fixation Huckbolt® n’a pas
besoin d’être vérifié; toutefois, vous devez les
examiner pour vous assurer qu’il n’y a pas de
dommage. Les supports et composants de cadre
fixés avec des boulons et écrous classiques doivent
être vérifiés à la révision initiale (IM) du véhicule.
Vérifiez le couple des pièces de fixation du cadre
pour compenser les effets d’accommodation. Chaque
fois que possible, vérifiez toujours le couple de
l’écrou, et non la tête du boulon. Vous obtiendrez
ainsi une lecture de couple réelle car la friction
boulon-carrosserie est éliminée.
Lorsque vous vérifiez le couple des pièces de
fixation du cadre, inspectez le cadre pour voir s’il n’y
a pas de fissure ou autre dommage.
Assignez une clé dynamométrique à cliquet au
couple maximal de la pièce de fixation que vous
vérifiez. Appliquez une pression jusqu’à ce que la clé
s’enclenche. Ne desserrez pas le boulon pour vérifier
le couple. Consultez le tableau des couples de
serrage applicables du groupe 00 pour les couples
de serrage spécifiés.
AVIS
Assurez-vous que les pièces de fixation du cadre
sont bien serrées. Une utilisation continue du
véhicule avec des pièces de fixation desserrées
peut causer des dommages au support ou au
cadre.
Vérifiez les pièces de fixation aux endroits suivants :
• butées d’essieux
• supports de l’égalisateur
• supports de l’échappement
• pattes de la sellette d’attelage
• fixations de la sellette d’attelage
• traverses de cadre et goussets
• supports de cadre avant
• mains de ressort de la suspension avant
• supports du réservoir de carburant
• mains de ressort de la suspension arrière
• amortisseurs
• toutes les autres pièces de fixation du cadre
Tout composant présentant des signes de fissure ou
dommage doit être réparé ou remplacé. Reportezvous au groupe applicable du manuel d’atelier du
véhicule (en anglais) pour de l’information sur la
réparation ou le remplacement.
31–02 Inspection de la sellette
d’attelage
AVERTISSEMENT
Seul un mécanicien qualifié doit effectuer les
procédures d’entretien, de réglage et de réfection
de la sellette d’attelage. Des procédures
inadéquates ou incomplètes pourraient entraîner
le détachement de la remorque du tracteur, ce qui
pourrait causer des blessures corporelles ou des
dommages matériels.
Les pièces sont sous compression de ressorts.
Portez des lunettes étanches pour l’entretien ou la
réparation de la sellette d’attelage. Autrement, les
pièces éjectées avec force pourraient causer des
blessures.
Holland FWS1
1. Dételez le tracteur de la remorque. Pour les
instructions, consultez le Manuel du conducteur
des camions 108SD et 114SD.
2. Nettoyez à fond la sellette d’attelage à la vapeur.
3. Inspectez la plaque de la sellette d’attelage pour
voir s’il n’y a pas de fissure. Vérifiez s’il n’y a pas
d’angles vifs sur la partie supérieure; le chanfrein
doit être de 3 à 6 mm (1/8 à 1/4 po).
4. Lorsque la sellette est verrouillée, le verrou de
sécurité doit pouvoir osciller et retomber
librement en place. Voir la figure 1.
5. La barre-levier et la poignée de désengagement
doivent être correctement alignées. Voir la figure
2. Comparez l’alignement barre-levier et poignée
de désengagement à un ensemble barre-levier et
poignée de désengagement neuf ou en bon état
de fonctionnement. Remplacez toute barre-levier
• leviers d’équilibre
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
31/1
31
Cadre et composants du cadre
1
couples de serrage spécifiés, voir groupe 00.
Inspectez tous les angles, plaques et supports
pour vous assurer qu’ils ne sont pas fissurés ou
endommagés.
8. Remplacez les pièces fissurées, usées ou
endommagées par des pièces neuves.
Remplacez tous les boulons de fixation
desserrés par des boulons 5/8–11 SAE de
classe 8, des contre-écrous de classe C et des
rondelles trempées. Ne réutilisez pas les
boulons, écrous et rondelles existants sur une
sellette d’attelage.
2
3
4
10/29/2007
f311052
1. Rainures de graissage
2. Verrou de sécurité
3. Poignée de
désengagement
4. Support
9. Une fois la sellette d’attelage inspectée, lubrifiez
toutes les pièces mobiles avec une graisse pour
châssis ou une graisse à multiples usages. Voir
la MOP 31–03 pour les directives de graissage.
Holland FW35
1. Nettoyez à fond les composants de la sellette
d’attelage à la vapeur avant l’inspection.
Fig. 1, Sellette d’attelage Holland FWS1
ou poignée de désengagement courbée ou
désalignée.
1
2. Contrôlez la sellette d’attelage, les brides de
fixation et les pièces de montage pour la
présence de fissures.
3. Vérifiez les couples des fixations de la sellette
d’attelage et de son montage. Serrez les vis et
écrous au besoin. Remplacez les vis
manquantes ou endommagées.
4. Inspectez la sellette d’attelage pour des
composants courbés, usés, endommagés ou
manquants, et remplacez-les au besoin par des
pièces Holland d’origine.
2
f310470
01/13/2011
1. Poignée de
désengagement
2. Barre-levier
Fig. 2, Alignement barre-levier et poignée de
désengagement
6. Vérifiez toutes les goupilles fendues pour voir si
elles ne présentent pas de fissure ou de
dommage. Remplacez toute goupille
endommagée.
7. Vérifiez toutes les vis de fixation pour voir si
elles ne présentent pas de signes de fatigue; au
besoin, serrez-les au couple approprié. Pour les
31/2
5. À l’aide d’un testeur de verrouillage du pivot
d’attelage Holland (numéro d’outil Holland TFTLN-5001, offert par les PDC sous le code HLD
TFTLN5001), vérifiez le fonctionnement du
mécanisme de verrouillage en ouvrant et fermant
les verrous. Voir la figure 3.
6. Une fois la sellette d’attelage inspectée, lubrifiez
toutes les pièces mobiles avec une graisse pour
châssis ou une graisse à multiples usages. Voir
la MOP 31–03 pour les directives de graissage.
Fontaine
1. Dételez le tracteur de la remorque. Pour les
instructions, consultez le Manuel du conducteur
des camions 108SD et 114SD.
2. Nettoyez à fond la sellette d’attelage à la vapeur.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
31
Cadre et composants du cadre
assurez-vous que le couple est conforme aux
spécifications. Ne desserrez pas le boulon pour
vérifier le couple. Voir la groupe 00 pour les
couples de serrage spécifiés.
9. Vérifiez que tous les ressorts sont solidement
fixés et qu’aucun n’est déformé.
A
AVERTISSEMENT
Ne démontez pas la sellette d’attelage pour
inspecter les ressorts. Les ressorts sont sous
pression extrême et pourraient causer des
blessures graves.
10. Vérifiez le réglage de la clavette.
04/11/2011
B
10.1
Ouvrez le verrou du pivot d’attelage et
insérez verticalement un arbre de 50 mm
(2 po) de diamètre.
10.2
Libérez le verrou en déclenchant le loquet
de blocage qui se trouve au fond de la
gorge.
10.3
Ajustez la butée qui se trouve au bout de
la clavette à un dégagement d’environ
6 mm (1/4 po) en tournant la tige de
butée de la clavette située sur le côté
droit de la plaque supérieure.
f310887
A. L’écrou et la rondelle doivent être bien serrés contre
la sellette d’attelage.
B. Les verrous doivent être complètement fermés
autour du pivot d’attelage.
Fig. 3, Sellette d’attelage Holland bien fermée
3. Contrôlez la sellette d’attelage, les brides de
fixation et les pièces de montage pour la
présence de fissures.
4. Assurez-vous que les deux goupilles de support
sont présentes et fixées à l’aide de goupilles de
retenue et de goupilles fendues. Voir la figure 4.
5. Pour les sellettes d’attelage munies de garnitures
de support, faites balancer la sellette d’attelage.
Si elle ne balance pas librement, déposez la
plaque supérieure et inspectez les garnitures de
support. Remplacez les garnitures brisées ou
dont la surface supérieure présente une
épaisseur de moins de 3 mm (0,125 po). Pour le
procédure de remplacement des garnitures,
visitez le site Web Fontaine,
www.fifthwheel.com.
6. Vérifiez la mâchoire et la mâchoire stationnaire
pour voir s’il n’y a pas d’aplatissement; vérifiez
que les dentelures au niveau de la mâchoire et
de la clavette sont en bon état.
7. Contrôlez le bon fonctionnement du verrou de
sécurité secondaire.
8. Vérifiez s’il n’y a pas d’écrous ou de boulons
lâches sur la sellette d’attelage et sur le support.
Placez la clé dynamométrique au couple
maximal pour le boulon que vous vérifiez et
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
11. Remplacez les pièces fissurées, usées ou
endommagées par des pièces neuves.
Remplacez tous les boulons de fixation
desserrés par des boulons 5/8–11 SAE de
classe 8, des contre-écrous de classe C et des
rondelles trempées. Ne réutilisez pas les
boulons, écrous et rondelles existants sur une
sellette d’attelage.
12. Une fois la sellette d’attelage inspectée, lubrifiez
toutes les pièces mobiles avec une graisse pour
châssis ou une graisse à multiples usages.
Appliquez une couche généreuse de graisse à la
plaque supérieure pour combler les rainures ou
dépressions qu’elle pourrait présenter. Voir la
MOP 31–03 pour les directives de graissage.
Jost
1. Dételez le tracteur de la remorque. Pour les
instructions, consultez le Manuel du conducteur
des camions 108SD et 114SD.
2. Nettoyez à fond la sellette d’attelage à la vapeur.
31/3
31
Cadre et composants du cadre
16
13
12
8
8
7
14
15
17
5
12
12
12
18
11
10
12
19
6
5
15
20
9
21
22
5
8
27
5
7
26
6
8
25
1
15
12
2
3
4
12/02/2010
12
24
23
2
f311134
NOTE : Série 6000 illustrée; les sellettes d’attelage de Série 7000 emploient des composants semblables.
1. Écrou de la tige de butée de la
clavette
2. Rondelle plate 5/8 po
3. Ressort de la tige de butée de
la clavette
4. Tige de butée de la clavette
5. Embout de graissage
6. Goupille de support
7. Goupille de retenue de support
8. Goupille fendue 3/16 po x 1 po
9. Ressort de butée
10. Ressort de poignée
20.
21.
22.
23.
11. Boulon du verrou de sécurité
secondaire
12. Rondelle plate
13. Verrou de sécurité secondaire
14. Douille du verrou de sécurité
secondaire
15. Écrou auto-freiné à tête
hexagonale
16. Poignée
17. Boulon de butée
18. Douille
19. Butée
24.
25.
26.
27.
Ressort de temporisateur
Temporisateur
Poignée d’actionnement
Boulon de la poignée
d’actionnement
Douille de la poignée
d’actionnement
Goupille fendue de type
épingle à cheveux
Clavette
Mâchoire étagée
Fig. 4, Sellette d’attelage Fontaine
31/4
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
31
Cadre et composants du cadre
3. Vérifiez l’installation à la recherche de fixations
manquantes ou endommagées, ou encore de
composants brisés. Remplacez ou réparez-les
au besoin.
C
4. Inspectez les boulons de goupille du support.
Assurez-vous que les pattes de verrouillage
retiennent bien les boulons en place. Voir la
figure 5.
E
D
A
09/01/2009
f311101
F
Fig. 5, Pattes de verrouillage des boulons de goupille
de support
5. Inspectez la sellette d’attelage pour voir s’il n’y a
pas de pièces pliées, usées ou brisées.
Remplacez, au besoin.
6. Si la sellette d’attelage est équipée de plaques à
faible graissage, vérifiez-les et remplacez-les si
elles sont endommagées ou usées jusqu’aux
boulons de fixation. Il est normal que les
contours extérieurs de la plaque froncent
légèrement; ceci n’affecte pas la performance.
7. Vérifiez l’ajustement de la sellette d’attelage. À
l’aide d’un testeur de verrouillage, verrouillez et
déverrouillez la sellette d’attelage à plusieurs
reprises. Assurez-vous que le mécanisme de
verrouillage fonctionne correctement.
Le verrou est correctement ajusté si : la roue se
verrouille et se déverrouille facilement chaque
fois et le testeur de verrouillage pivote librement.
Le verrou est trop lâche si : vous ressentez un
jeu d’avant en arrière lorsque vous tirez et
poussez la poignée du testeur de verrouillage.
Voir la figure 6, Réf. A.
Le verrou est trop serré si : le testeur de
verrouillage ne pivote pas librement dans le
verrou. Voir la figure 6, Réf. B.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
H
G
B
09/01/2009
f311099
A.
B.
C.
D.
E.
Vérification du jeu d’avant en arrière.
Rotation du testeur dans le verrou.
Engagement du crochet.
Tirer/pousser la poignée d’avant en arrière.
Vérification du mouvement du pivot d’attelage dans
le verrou.
F. Désengagement du crochet.
G. Tirer/pousser la poignée vers l’intérieur/extérieur.
H. Rotation du testeur de verrouillage.
Fig. 6, Ajustement de la sellette d’attelage Jost
8. Si le verrou est mal ajusté, corrigez l’ajustement
comme suit.
31/5
31
Cadre et composants du cadre
Si le verrou est trop serré, desserrez le contreécrou, tournez le boulon de réglage dans le sens
horaire sur un tour complet, puis resserrez le
contre-écrou. Verrouillez et déverrouillez le
mécanisme à plusieurs reprises dans le but de le
tester. Répétez si nécessaire. Voir la figure 7.
9.2
Inspectez les plongeurs de verrouillage
pour s’assurer qu’ils sont complètement
engagés.
9.3
Vérifiez le mécanisme de verrouillage
pour vous assurer de son bon
fonctionnement.
Si le verrou est trop lâche, desserrez le contreécrou, tournez le boulon de réglage dans le sens
antihoraire sur un tour complet, puis resserrez le
contre-écrou. Verrouillez et déverrouillez le
mécanisme à plusieurs reprises dans le but de le
tester. Répétez si nécessaire. Voir la figure 7.
Si les plongeurs refusent de se
désengager, contrôlez le réglage du vérin
pneumatique ou des plongeurs.
Si les plongeurs sont lâches, contrôlez le
réglage des plongeurs et la compression
appropriée des ressorts de plongeur.
Remplacez-les au besoin.
9.4
Le support mobile extérieur n’exige aucun
ajustement. Si les plongeurs sont lâches,
inspectez et remplacez, au besoin, les
pièces du mécanisme de verrouillage.
9.5
Il est possible d’ajuster la largeur de
cadre et l’engagement du plongeur du
support coulissant intérieur. Pour
connaître la procédure d’ajustement,
reportez-vous aux instructions
d’installation de la sellette d’attelage.
1
2
3
09/02/2009
f311100
1. Contre-écrou
2. Boulon de réglage
3. Embout de graissage Zerk
Fig. 7, Sellette d’attelage Jost
9. Si la sellette d’attelage est équipée d’un
mécanisme coulissant, inspectez et ajustez-le
comme suit.
9.1
31/6
Inspectez le support à la recherche de
fissures ou de pièces manquantes ou
endommagées.
10. Remplacez les pièces fissurées, usées ou
endommagées par des pièces neuves.
Remplacez tous les boulons de fixation
desserrés par des boulons 5/8–11 SAE de
classe 8, des contre-écrous de classe C et des
rondelles trempées. Ne réutilisez pas les
boulons, écrous et rondelles existants sur une
sellette d’attelage.
11. Une fois la sellette d’attelage inspectée, lubrifiez
toutes les pièces mobiles avec une graisse pour
châssis ou une graisse à multiples usages.
Appliquez une couche généreuse de graisse à la
plaque supérieure pour combler les rainures ou
dépressions qu’elle pourrait présenter. Voir la
MOP 31–03 pour les directives de graissage.
31–03 Lubrification de la
sellette d’attelage
Pour assurer le bon fonctionnement de la sellette
d’attelage, lubrifiez-la toujours après une inspection.
IMPORTANT : Lubrifiez la sellette d’attelage :
• après un lavage sous pression ou un nettoyage
à la vapeur.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
31
Cadre et composants du cadre
• si le véhicule est utilisé dans des conditions
difficiles, par exemple sur une route où a été
dispersé du sel ou dans un environnement
extrêmement poussiéreux.
• Après toute opération d’entretien nécessitant
l’élimination de graisse de la plaque supérieure
ou d’autres composants de la sellette d’attelage.
AVERTISSEMENT
Un graissage inadéquat de la sellette d’attelage
peut avoir pour résultat un détachement de la
remorque du tracteur, ce qui peut entraîner des
blessures corporelles ou des dommages
matériels.
Fontaine
1. Inclinez la plaque supérieure vers l’avant (avant
de la sellette d’attelage en bas) et appliquez de
la graisse à la surface de chaque roulement à
travers les embouts de graissage situés sur
chaque côté de la plaque supérieure, juste à
l’avant des goupilles des supports. Continuez à
appliquer de la graisse jusqu’à ce qu’elle sorte
de l’arrière du roulement. Il peut être nécessaire
de soulever l’arrière de la sellette d’attelage au
moyen d’un levier pour ouvrir légèrement la
pochette et permettre à la graisse de passer à
travers. Une quantité significative de graisse peut
être requise lorsque vous remplissez le réservoir
pour la première fois.
Inclinez les rampes de sellette d’attelage vers le
bas (l’arrière de la sellette d’attelage vers le bas)
et répétez la procédure de graissage. Secouez la
plaque supérieure dans différents sens plusieurs
fois pour étendre la graisse sur la surface du
roulement.
2. Inspectez la plaque du pivot d’attelage de
remorque et la surface supérieure de la sellette
d’attelage pour vous assurer qu’elles sont
correctement graissées. Une bonne couche de
graisse doit être appliquée aux surfaces entières
de la plaque du pivot d’attelage de remorque et
la surface supérieure de la sellette d’attelage.
NOTE : N’utilisez pas, sans l’accord préalable
de Fontaine Fifth Wheel, une plaque de
lubrifiant (polyéthylène haute densité) à la place
de graisse sur la partie supérieure de la sellette
d’attelage ou sur le pivot d’attelage. L’épaisseur
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
additionnelle de cette matière peut empêcher le
fonctionnement approprié de la sellette
d’attelage et peut causer une condition
dangereuse.
NOTE : Fontaine suggère l’emploi d’une graisse
de molybdène telle que Mobilgrease XHP 320
ou équivalent pour le graissage de la mâchoire
et de la clavette de verrouillage.
3. Lubrifiez la sellette d’attelage avant de l’ouvrir et
la fermer. Écartez la mâchoire de la clavette
avec un tournevis, puis graissez la longueur
complète de leur surfaces de contact. Graissez
les surfaces de contact supérieure et inférieure
de la mâchoire et de la clavette. Voir la figure 4.
Ouvrez et fermez la sellette d’attelage plusieurs
fois pour distribuer davantage la graisse.
Huilez légèrement les autres pièces mobiles de
la sellette d’attelage.
4. Appliquez de la graisse sur la plaque supérieure.
Étendez la graisse sur toute la surface
d’ajustement de la plaque supérieure. Assurezvous que les pochettes de graisse intégrées aux
plaques supérieures soient remplies de graisse.
Holland FWS1
Appliquez une couche épaisse de graisse à la
plaque supérieure, soit par les embouts de graissage
situés en dessous de la plaque supérieure, soit
directement.
Holland FW35
1. Graissez la plaque supérieure avec de la graisse
à base de lithium, résistante à l’eau.
2. Graissez la rampe de guidage et le pivot avec de
l’huile légère (p. ex., huile à moteur SAE 10W ou
20W). Voir la figure 8.
3. Graissez les pointes de la fourche, les verrous et
la poignée de désengagement et son ressort;
voir figure 9. Graissez les supports de bride de
montage à l’aide des embouts de graissage. Une
graisse de catégorie à « basse température »
cotée pour -34 °C (-30 °F) ou moins, telle que
Cato Oil and Grease #5213, Craftsman Chemical
Co. #LTF 2, Mystic LP-200 ou équivalent, est
recommandée.
31/7
31
Cadre et composants du cadre
1
1
2
2
3
3
4
12/03/2010
f311136
Graissez la rampe de guidage et le pivot avec de l’huile
légère (p. ex., huile à moteur SAE 10W ou 20W).
1. Plaque de verrou
Fig. 8, Sellette d’attelage Holland FW35, graissage à
l’huile
12/03/2010
f311135
1. Poignée et ressort de
désengagement
2. Embout de graissage
3. Pointe de fourche
4. Verrous
Fig. 9, Sellette d’attelage Holland FW35, graissage à la
graisse
rodage de produit neuf initiale. Les plaques à faible
graissage n’ont ensuite plus besoin d’être lubrifiées.
Jost
Graissez le mécanisme de verrouillage du pivot
d’attelage avec un pistolet graisseur manuel, à l’aide
de l’embout de graissage situé sur la jupe de la
sellette d’attelage; voir la figure 6. Appliquez une
légère couche d’huile sur toutes les pièces mobiles.
S’il s’agit d’une sellette d’attelage coulissante,
vaporisez du carburant diesel sur le chemin
coulissant du socle.
AVIS
N’utilisez pas de pistolet graisseur électrique. La
pression endommagerait la conduite de
lubrification.
31–04 Protection du
connecteur électrique de
la remorque
Dans certains cas, l’infiltration de produits chimiques
à base de chlorure dans le connecteur de la
remorque, utilisés pour le dégivrage de la route, peut
détériorer les câbles de la remorque. Une fois
infiltrés dans le connecteur, ces produits chimiques à
base de chlorure corrodent les bornes en laiton, en
créant un pontage entre la borne positive et la borne
de mise à la masse.
Si la sellette d’attelage n’est pas équipée de plaques
à faible graissage, appliquez une graisse au lithium
avec additif pression extrême (EP) sur la surface de
contact de remorque de la sellette d’attelage.
NOTE : Il n’est pas recommandé d’utiliser du
savon pour nettoyer le connecteur électrique,
car certains savons peuvent favoriser le
processus de corrosion.
NOTE : Si la sellette d’attelage est équipée de
plaques à faible graissage, la plaque supérieure
n’exige aucun graissage au-delà de l’étape de
1. Nettoyez toute graisse, saleté ou corrosion se
trouvant sur les connecteurs de la remorque
31/8
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
Cadre et composants du cadre
31
avec un nettoyant en aérosol pour contacts
électriques.
2. Graissez le connecteur de la remorque avec une
graisse diélectrique à base de lithium.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
31/9
Suspension
32
Index alphabétique
Titre de l’opération d’entretien (MOP)
Numéro MOP
Inspection de la suspension . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32–01
Lubrification de la suspension. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32–02
Vérification du couple de serrage des boulons en U de la suspension . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32–03
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
32
Suspension
32–01 Inspection de la
suspension
Vérification de la suspension
arrière
Vérification de la suspension
avant
Suspension à ressorts Freightliner
AVERTISSEMENT
Ne remplacez pas les lames individuelles d’un
bloc de ressort à lames endommagé; remplacez
tout le bloc de ressorts. Des dommages visibles
(fissures ou cassures) sur l’une des lames
causent des dommages cachés aux autres lames.
Remplacer uniquement les pièces visiblement
endommagées ne garantit pas que le ressort est
sûr. Sur les blocs de ressorts avant, si les deux
lames supérieures présentent des signes de
fissures ou de cassures, cela peut entraîner la
perte de contrôle du véhicule. Ne pas remplacer
un bloc de ressorts endommagé peut causer un
accident avec dommages matériels et blessures
graves, voire la mort.
Inspectez les blocs de ressorts avant pour voir s’il
n’y a pas de lames fissurées, cassées ou
anormalement tordues. Si l’un quelconque de ces
problèmes est présent, remplacez le bloc de
ressorts. Voir le groupe 32 du manuel d’atelier du
véhicule (en anglais) pour les directives.
Vérification des amortisseurs de
la suspension avant et arrière
Assurez-vous que les supports de l’amortisseur sont
bien serrés et que l’amortisseur ne cogne pas ou ne
se frotte pas au cadre ou à d’autres parties du
châssis. Des marques d’usure sont caractéristiques
d’un frottement ou d’un claquement sur la carrosserie
de l’amortisseur et le longeron de cadre de châssis.
Vérifiez les douilles des suspensions pour déceler
des fissures, des ruptures, du gonflement et de la
pourriture sèche. Vérifiez également s’il n’y a pas de
pièces manquantes sur les douilles. Remplacez les
douilles au besoin.
Assurez-vous qu’il n’y a pas de fuite d’huile au
niveau de l’amortisseur. Si l’amortisseur est
endommagé ou présente une fuite, remplacez-le.
Voir le groupe 32 du manuel d’atelier du véhicule
(en anglais) pour les instructions de remplacement
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
AVERTISSEMENT
Ne remplacez pas les lames individuelles d’un
bloc de ressort à lames endommagé; remplacez
tout le bloc de ressorts. Des dommages visibles
(fissures ou cassures) sur l’une des lames
causent des dommages cachés aux autres lames.
Remplacer uniquement les pièces visiblement
endommagées ne garantit pas que le ressort est
sûr. Ne pas remplacer un bloc de ressorts
endommagé peut entraîner un accident pouvant
causer des blessures graves ou des dommages
matériels.
Remplacez les mains de ressort fissurées, usées
ou endommagées. Autrement, elles pourraient se
casser et causer la perte du contrôle du véhicule,
ce qui pourrait entraîner des blessures corporelles
ou des dommages matériels.
1. Inspectez les supports de ressorts avant et
arrière, et les supports de l’égaliseur pour
déceler des signes d’usure, des fissures et
d’autres dommages. Remplacez toute main de
ressort usée, fissurée ou endommagée. Voir le
groupe 32 du manuel d’atelier du véhicule (en
anglais) pour les directives.
2. Inspectez la traverse de cadre de l’essieu
tandem et les goussets pour vous assurer qu’il
n’y a pas d’usure, de fissures ou autres
dommages. Si tel est le cas, remplacez les
pièces endommagées. Voir le groupe 31 du
manuel d’atelier du véhicule (en anglais) pour les
directives.
AVIS
Si la traverse ou les goussets de la suspension ne
sont pas remplacés quand ils sont fissurés, usés
ou endommagés, cela peut causer des dommages
au châssis du véhicule.
3. Sans détacher les bielles de poussée, essayez
de déplacer (à la main) chaque extrémité du
levier d’équilibre vers le haut, le bas, l’avant et
l’arrière. Si vous sentez un mouvement
quelconque, remplacez la bielle de poussée. Si
32/1
32
Suspension
vous devez remplacer une bielle de poussée,
voyez le groupe 32 du manuel d’atelier du
véhicule (en anglais) pour les directives.
d’atelier du véhicule (en anglais) pour les
directives.
4. Inspectez les joints de soudure entre le tube de
la bielle de poussée et les tubes de douilles plus
courts. S’il y a des fissures, remplacez la bielle
de poussée. Ne soudez la bielle de poussée
pour aucune raison que se soit.
1
A
3
5. Inspectez les extrémités de la bague en
caoutchouc. Voir la figure 1. Remplacez la bielle
de poussée pour l’une quelconque des raisons
suivantes :
• s’il y a des espaces entre la bague en
caoutchouc et la goupille ou le manchon
d’acier extérieur;
• si l’extrémité de douille touche une vis de
fixation de la goupille de la bielle de
poussée;
• s’il y a des fissures au niveau de la douille;
• si une partie de la bague en caoutchouc va
au-delà de la circonférence externe du
manchon d’acier extérieur.
2
05/27/93
f320022a
A. Mesurez tout changement de l’espace.
1. Support de
2. Égalisateur
l’égalisateur
3. Levier
Fig. 2, Vue latérale de l’égalisateur
7. Lorsque le véhicule est déchargé, tentez de
déplacer l’égalisateur d’un côté à l’autre à l’aide
d’un levier entre l’égalisateur et le longeron de
cadre de châssis. Appliquez uniquement une
pression de la main. Voir la figure 3. Si l’espace
entre le bloc égalisateur et tout composant ou
fixation du cadre est moins de 3 mm (1/8 pouce),
remplacez les douilles de l’égalisateur. Voir le
groupe 32 du manuel d’atelier du véhicule (en
anglais) pour les directives.
Suspension Freightliner AirLiner
AVERTISSEMENT
05/27/93
f320021a
Fig. 1, Douilles de la bielle de poussée
6. Bloquez le cadre à une hauteur suffisante pour
dégager le poids du châssis des ressorts. Tentez
de déplacer l’égaliseur vers le haut et vers le
bas, à l’aide d’un levier entre la partie supérieure
de l’égaliseur et la partie supérieure du support
de l’égaliseur; appliquez uniquement une
pression de la main. Voir la figure 2. Si le
mouvement au centre de l’égalisateur excède
3 mm (1/8 po), remplacez les douilles de
l’égalisateur. Voir le groupe 32 du manuel
32/2
Ne remplacez pas les lames individuelles d’un
bloc de ressort à lames endommagé; remplacez
tout le bloc de ressorts. Des dommages visibles
(fissures ou cassures) sur l’une des lames
causent des dommages cachés aux autres lames.
Remplacer uniquement les pièces visiblement
endommagées ne garantit pas que le ressort est
sûr. Sur les blocs de ressorts avant, si les deux
lames supérieures présentent des signes de
fissures ou de cassures, cela peut entraîner la
perte de contrôle du véhicule. Ne pas remplacer
un bloc de ressorts endommagé peut causer un
accident avec dommages matériels et blessures
graves, voire la mort.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
32
Suspension
Inspection des composants AirLiner
de Freightliner et vérification de leur
fonctionnement
2
1
A
AVERTISSEMENT
3
4
05/27/93
5
f320023a
A. Espace de 3 mm (1/8 pouce)
1. Fixations du cadre
4. Égalisateur
2. Longeron de cadre de
5. Support de
châssis
l’égalisateur
3. Levier
Fig. 3, Vue supérieure de l’égalisateur
1. Inspectez les mains de ressort avant et arrière
pour vous assurer qu’elles ne sont pas usées,
fissurées ou endommagées. Remplacez toute
main de ressort usée, fissurée ou endommagée.
Voir le groupe 32 du manuel d’atelier du
véhicule (en anglais) pour les directives.
AVERTISSEMENT
Remplacez les mains de ressort fissurées, usées
ou endommagées. Autrement, elles pourraient se
casser et causer la perte du contrôle du véhicule,
ce qui pourrait entraîner des blessures corporelles
ou des dommages matériels.
2. Examinez les traverses et goussets pour voir s’il
n’y a pas d’usure, de fissures ou autres
dommages. Si tel est le cas, remplacez les
pièces endommagées. Voir le groupe 31 du
manuel d’atelier du véhicule (en anglais) pour les
directives.
3. Contrôlez visuellement le piston du ressort
pneumatique pour la présence de fissures,
d’éclats ou de bris. Contrôlez les ressorts
pneumatiques pour la présence de déchirures et
de trous. Confirmez l’absence de fuites de
l’ensemble de ressort pneumatique. Si l’une ou
l’autre de ces conditions existe, remplacez les
pièces endommagées. Voir le groupe 32 du
manuel d’atelier du véhicule (en anglais) pour les
directives.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
Inspectez les composants et vérifiez leur
fonctionnement, tel que décrit. Si ces inspections
et vérifications ne sont pas effectuées, cela peut
causer le décollement des composants usés de la
suspension et la perte de contrôle du véhicule,
entraînant possiblement des blessures corporelles
ou la mort, ou des dommages matériels.
1. Calez les roues avant. Soulevez l’arrière du
véhicule de sorte que les pneus soient levés
juste au-dessus du sol et que la suspension soit
complètement étendue. Placez des chandelles
sous le cadre du véhicule.
2. Comprimez tous les ressorts pneumatiques pour
vous assurer de leur dégonflement total.
3. Inspectez le piston du ressort pneumatique pour
la présence de fissures, d’éclats ou de bris.
Contrôlez les ressorts pneumatiques pour la
présence de déchirures et de trous. Confirmez
l’absence de fuites de l’ensemble de ressort
pneumatique.
4. Vérifiez s’il y a des fissures au niveau des
soudures de connexion de l’essieu (siège de la
poutre au balancier) et entre l’adaptateur
d’essieu et l’essieu. Si des soudures sont
fissurées, meulez-les et soudez de nouveau les
pièces en respectant les précautions de soudage
contenues dans le groupe 31 du manuel
d’atelier du véhicule (en anglais).
5. Déplacez l’essieu vers le haut et vers le bas
pour voir s’il n’y a pas de relâchement dû à des
pièces usées au niveau des connexions du pivot
avant. Remplacez les pièces usées.
6. Inspectez les amortisseurs pour voir s’il y a des
fuites d’huile ou des bagues en caoutchouc
usées. Remplacez les amortisseurs et/ou les
bagues en caoutchouc s’ils sont usés ou
endommagés.
7. Inspectez la barre stabilisatrice, le cas échéant,
pour voir s’il n’y a pas d’usure irrégulière de
douilles ou de fissures dans les supports. La
barre stabilisatrice est offerte en option sur les
32/3
32
Suspension
systèmes de suspension AirLiner de 10 000 et
15 000 livres.
8. Retirez les chandelles et abaissez l’arrière du
véhicule au sol. Faites tourner le moteur jusqu’à
ce qu’une pression d’air d’au moins 689 kPa
(100 psi) soit maintenue dans le système.
9. Assurez-vous que tous les ressorts
pneumatiques sont gonflés.
Vérification de la tige de commande
AirLiner de Freightliner
NOTE : La suspension Freightliner AirLiner est
fabriquée pour différents poids nominaux sous
essieu. La tige de commande sur une
suspension de 46 000 livres est plus large et
est fixée différemment que sur les autres
applications.
1. Sans déconnecter les tiges de commande,
utilisez votre main pour essayer de déplacer
chacune des extrémités de la tige de commande
vers le haut, vers le bas, vers l’intérieur et vers
l’extérieur. Si vous remarquez tout mouvement,
examinez les tiges de commande pour voir si
elles ne sont pas usées ou endommagées.
Remplacez-les si nécessaire.
2. Examinez les bagues en caoutchouc pour voir
s’il n’y a pas de fissures ou de coupures.
3. Vérifiez s’il y a déplacement de l’axe de barre.
resserrez les écrous fixant la soupape au
support. À cause du fait que les goujons de
montage sont filetés dans le boîtier de la
soupape, desserrer les écrous sans retenir les
goujons peut resserrer les goujons, ce qui peut
écraser le boîtier et endommager le correcteur.
De la même manière, resserrer les écrous sans
retenir les goujons peut desserrer les goujons et
causer une séparation des deux moitiés du
boîtier du correcteur, ce qui peut causer une
fuite.
• Ne serrez pas excessivement les boulons du
boîtier du correcteur d’assiette Barksdale. Les
boulons ne devraient pas être desserrés et
n’ont donc pas besoin d’être resserrés. Si
vraiment nécessaire, serrez les boulons du
boîtier du correcteur à 500 N·cm (45 lb·po). Tout
dommage causé au boîtier du correcteur
annulera la garantie.
• N’essayez pas de démonter le boîtier ou le
levier de commande de correcteur Barksdale.
Le correcteur ne contient aucun pièce
remplaçable ou réparable; le démonter annulera
la garantie.
1. Garez le véhicule sur une surface uniforme en
serrant légèrement les freins. N’actionnez pas
les freins de stationnement. Passez au point
mort et faites monter la pression d’air secondaire
à 100 psi (690 kPa) au moins. Arrêtez le moteur.
4. Vérifiez pour voir s’il n’y a pas de coupures dans
les composants de métal et les soudures.
2. Marquez l’emplacement des pneus avant et
arrière au sol, et calez les roues sur un essieu
seulement.
Contrôle du correcteur d’assiette
3. Vérifiez si la timonerie verticale du correcteur
d’assiette est connectée et bien orientée.
IMPORTANT : Avant de vérifier la hauteur de la
suspension AirLiner, assurez-vous qu’il n’y a
aucune charge sur le châssis et que la
remorque est dételée.
AVIS
Pour éviter l’annulation de la garantie sur les
correcteurs d’assiette Barksdale, notez ce qui
suit :
• Lorsque vous retirez ou desserrez un correcteur
d’assiette Barksdale d’un support de montage,
assurez-vous de toujours retenir en place les
goujons de montage côté soupape avec une clé
hexagonale pendant que vous desserrez ou
32/4
NOTE : Le goujon qui fixe le levier horizontal du
correcteur d’assiette à la timonerie verticale est
correctement orienté lorsque la tige de timonerie
est verticale, vue depuis le côté du véhicule,
voir la figure 4. Pour pouvoir être à la verticale,
la tige peut se trouver du côté avant ou arrière
du levier.
4. Mesurez la distance entre le bas de la butée
d’essieu et le haut de la bride centrale de
l’essieu. La distance appropriée est déterminée
par les configurations du pont et de la
suspension; reportez-vous au groupe 32 du
manuel d’atelier du véhicule (en anglais) pour
des précisions.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
32
Suspension
Remplacer uniquement les pièces visiblement
endommagées ne garantit pas que le ressort est
sûr. Sur les blocs de ressorts avant, si les deux
lames supérieures présentent des signes de
fissures ou de cassures, cela peut entraîner la
perte de contrôle du véhicule. Ne pas remplacer
un bloc de ressorts endommagé peut causer un
accident avec dommages matériels et blessures
graves, voire la mort.
2
1
3
4
5
f320562a
01/12/2000
1. Support de montage
du correcteur
2. Correcteur d’assiette
3. Goujon fileté
4. Tige de timonerie
5. Essieu
Fig. 4, Installation type d’un correcteur d’assiette
Barksdale (vue de profil)
5. Si la mesure de la butée d’essieu est incorrecte,
voyez le groupe 32 du manuel d’atelier du
véhicule (en anglais) pour les procédures de
réglage.
6. Serrez le frein de stationnement et retirez les
cales.
IMPORTANT : Sur les suspensions multilames,
inspectez attentivement chaque composant des
blocs de ressorts à lames, notamment les
supports, les joints toriques et les pièces
pertinentes.
2. Inspectez les supports pour voir s’il n’y a pas de
fissures dans les scellements. Inspectez les
soudures de la tour de la tige en V pour voir si
elles ne sont pas coupées ou endommagées.
Vérifiez aussi s’il existe un contact entre le
longeron de cadre et les supports du collier
d’essieu supérieurs. En cas de contact, vérifiez
si la douille de la tige en V est usée. Vérifiez les
couples des pièces de fixation de la tige en V.
3. Inspectez le roulement central en caoutchouc et
les tampons à pointe avec ressorts pour voir s’il
n’y a pas d’usure excessive, notamment le
décollement de l’interface de la cale du
caoutchouc au métal, et la distorsion et la
dégradation du caoutchouc.
4. Inspectez les tiges en V et les tiges de
commande inférieures pour voir s’il n’y a pas
d’usure ou de relâchement.
4.1
Sans déconnecter les tiges de
commande, utilisez votre main pour
essayer de déplacer chacune des
extrémités de la tige de commande vers
le haut, vers le bas, vers l’intérieur et vers
l’extérieur. Si vous remarquez tout
mouvement, examinez les tiges de
commande pour voir si elles ne sont pas
usées ou endommagées. Remplacez-les
si nécessaire.
4.2
Examinez les bagues en caoutchouc pour
voir s’il n’y a pas de fissures ou de
coupures.
4.3
Vérifiez s’il y a déplacement de l’axe de
barre.
TufTrac de Freightliner
1. Inspectez les blocs de ressorts de la suspension
pour voir s’il n’y a pas de lames fissurées,
cassées ou anormalement tordues, et de rouille
extrême. Si l’un quelconque de ces problèmes
est présent, remplacez le bloc de ressorts.
AVERTISSEMENT
Ne remplacez pas les lames individuelles d’un
bloc de ressort à lames endommagé; remplacez
tout le bloc de ressorts. Des dommages visibles
(fissures ou cassures) sur l’une des lames
causent des dommages cachés aux autres lames.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
32/5
32
4.4
Suspension
Vérifiez pour voir s’il n’y a pas de
coupures dans les composants de métal
et les soudures.
5. Vérifiez si toutes les fixations sont bien serrées.
6. Inspectez les amortisseurs pour voir s’il y a des
fuites d’huile ou des bagues en caoutchouc
usées. Remplacez les amortisseurs et/ou les
bagues en caoutchouc s’ils sont usés ou
endommagés.
exposée à l’usure (voir la figure 5, Réf. A) pour
déterminer le montant d’usure.
Si les balanciers présentent une usure
supérieure à 1,5 mm (0,062 pouce), une plaque
d’usure Chalmers doit être installée, ou le
balancier doit être remplacé.
1
Suspension Chalmers
1. Calez les pneus avant; placez la transmission au
point mort et relâchez les freins de
stationnement.
2. Lavez sous pression la suspension ou
nettoyez-la à l’aide d’une brosse à soies rigides
avant d’effectuer une inspection visuelle.
A
3. Inspectez les bagues en caoutchouc pour voir s’il
n’y a pas de coupures ou autres dommages.
Uniquement à l’aide de vos mains, essayez de
faire bouger les extrémités de la barre de torsion
et vérifiez s’il y a du jeu. Si vous sentez du jeu,
remplacez la douille d’extrémité de la barre de
torsion. N’utilisez pas un levier pour vérifier le
jeu. Utiliser un levier peut causer le
remplacement prématuré de la douille.
4. Levez l’arrière du véhicule et soutenez le cadre
par des chandelles afin de décharger les
composants de la suspension. Le véhicule est
suffisamment levé si les extrémités du balancier
ne touchent plus aux selles.
Effectuez une inspection du balancier pour voir
s’il n’y a pas de fissures ou autres dommages. Si
le balancier présente des dommages, remplacezle.
Gardez le véhicule sur les chandelles pour la
prochaine opération.
5. Manipulez le balancier de sorte à ce qu’un
micromètre, un vernier ou un pied à coulisse à
cadran soit utilisé pour déterminer l’épaisseur de
la surface d’usure sur la face inférieure. Voir la
figure 5. Les mesures doivent être prises à un
minimum de 13 mm (1/2 po) des bords des ailes
du balancier pour éliminer toute usure
qu’auraient pu subir les bords. Soustrayez
l’épaisseur de la surface d’usure (voir la figure
5, Réf. B) de l’épaisseur de la surface non
32/6
B
f320432
09/27/95
A. Zone de non usure
1. Balancier
B. Zone d’usure
Fig. 5, Épaisseur d’usure de l’extrémité du balancier
6. Faites pivoter les capsules de réduction de 360
degrés et inspectez les capsules pour voir s’il n’y
a pas de coupures, de corrosion grave et de
distorsion. Si l’une quelconque de ces conditions
est présente ou si la capsule de réduction est
manquante, remplacez-la.
AVERTISSEMENT
Remplacez toute capsule de réduction crevassée
ou manquante. Autrement, vous pourriez avoir
une perte de contrôle du véhicule, ce qui pourrait
entraîner des dommages matériels, des blessures
corporelles graves ou la mort.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
32
Suspension
32–02 Lubrification de la
suspension
1
Suspension avant à ressorts
Freightliner
A
Essuyez la saleté sur les embouts de graissage au
niveau de la goupille creuse avant et des goupilles
des jumelles de ressorts. Puis, appliquez de la
graisse pour châssis multiusage à l’aide d’un pistolet
à pression jusqu’à ce que l’ancienne graisse sorte.
Suspension arrière à ressorts
Freightliner
Essieu simple
1
05/27/93
320020a
A. Lubrifiez ici.
1. Douille de l’ensemble capuchon-tube
Fig. 6, Lubrification du bloc égalisateur
La lubrification n’est pas requise sur les suspensions
arrière à ressorts à essieu simple.
Essieu tandem
AVIS
Si l’ensemble capuchon-tube de l’égalisateur est
doté d’un embout de graissage sans détente, une
lubrification excessive peut endommager les
douilles.
Lubrifiez les douilles de l’ensemble capuchon-tube
de l’égalisateur en appliquant de la graisse pour
châssis multiusage au niveau de l’embout de
graissage de détente. Voir la figure 6. Lubrifiez à
l’aide d’un pistolet à main ou d’un pistolet à pression
jusqu’à ce que la graisse sorte de la base du raccord
de détente.
soutenez le véhicule à l’aide de chandelles. Ceci
diminue la charge sur les douilles et les
goupilles, permettant un flux de lubrifiant adéquat
autour de celles-ci.
3. À l’aide d’une graisse pour châssis à multiples
usages, lubrifiez les douilles de bronze avec
poches de lubrifiant dans les yeux de ressort au
niveau des embouts de graissage; voir la figure
7. Continuez de lubrifier jusqu’à ce que la
graisse sorte par les deux extrémités de la
douille. Si la goupille n’accepte pas le lubrifiant,
retirez-la et nettoyez les canaux de lubrification
où le lubrifiant durci peut s’être logé.
4. Retirez les chandelles et abaissez le véhicule.
Hendrickson
32–03 Vérification du couple
de serrage des boulons
en U de la suspension
Les suspensions de série RS Haulmaax®, HN® et
Primaax® de Hendrickson n’exigent aucun graissage.
Vérifiez le couple de serrage des boulons en U des
essieux avant et arrière, le cas échéant.
Pour les suspensions de séries RT® et RTE® de
Hendrickson, graissez les douilles de bronze avec
poches de lubrifiant dans l’œil de ressort comme
suit :
1. Garez le véhicule sur une surface uniforme,
serrez le frein de stationnement et calez les
pneus avant.
2. Soulevez l’arrière du véhicule jusqu’à ce que les
roues arrière soient suspendues dans l’air, puis
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
AVIS
Le défaut de serrer les écrous des boulons en U
au couple spécifié peut entraîner une rupture des
ressorts et une usure anormale des pneus.
1. Garez le véhicule sur une surface plane et
serrez les freins de stationnement. Calez les
pneus pour empêcher le véhicule de se déplacer.
32/7
32
Suspension
Couples de serrage des écrous hauts des boulons en
U de blocs de ressorts*
4
2
3
2
4
Taille
5/8–18
Étape
Étape
Étape
Étape
1
2
3
4
:
:
:
:
Serrer à la main
60 (81)
200 (271)
180 à 230 (245 à 313)
3/4–16
Étape
Étape
Étape
Étape
1
2
3
4
:
:
:
:
Serrer à la main
60 (81)
200 (271)
270 à 330 (367 à 449)
7/8–14
Étape
Étape
Étape
Étape
1
2
3
4
:
:
:
:
Serrer à la main
60 (81)
200 (271)
420 à 500 (571 à 680)
1–14
Étape
Étape
Étape
Étape
1
2
3
4
:
:
:
:
Serrer à la main
60 (81)
200 (271)
520 à 600 (707 à 816)
1
09/15/95
f320424
1. Douille de bronze
2. Orifice de lubrification
3. Embout de graissage
4. Rainure de
lubrification
Couple : lb·pi (N·m)
* Serrez en séquence diagonale, tel qu’illustré dans la figure 8.
Fig. 7, Lubrification des douilles des suspension des
séries RT2 et RTE2 de Hendrickson
Tableau 1, Couples de serrage des écrous hauts des
boulons en U de blocs de ressorts
2. Vérifiez le couple de serrage des boulons en U
en diagonale. Réglez une clé dynamométrique à
cliquet au couple le plus élevé de la pièce de
fixation que vous vérifiez. Voir la figure 8 pour la
séquence de serrage. Voir le tableau 1 pour les
couples de serrage spécifiés pour les boulons en
U. Tournez la clé dans un mouvement horaire
(face vers le haut) jusqu’à ce qu’elle s’enclenche.
03/10/2011
4
1
2
3
f320783
Fig. 8, Séquence de serrage des écrous hauts des
boulons en U
32/8
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
Essieu avant
33
Index alphabétique
Titre de l’opération d’entretien (MOP)
Numéro MOP
Contrôle du parallélisme des roues. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33–04
Inspection de la biellette de direction. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33–02
Inspection des embouts de roue d’essieu avant. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33–05
Lubrification de la biellette de direction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33–03
Lubrification du pivot de fusée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33–01
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
33
Essieu avant
33–01 Lubrification du pivot de
fusée
AVIS
Utilisez une pression régulée lorsque vous
lubrifiez les portes-fusées, sinon vous pourriez
endommager les chapeaux des fusées.
[graisse de stéarate de lithium hydroxy-12 à 6 %] ou
NLGI classe 2 [graisse de stéarate de lithium
hydroxy-12 à 8 %]), jusqu’à ce que la graisse neuve
soit visible aux jonctions de la poutre d’essieu et des
chapeaux de fusée. Voir la figure 2. Les pivots de
fusée sans embout de graissage sont lubrifiés de
façon permanente.
1
Essieux Freightliner
A
Garez le véhicule sur une surface uniforme, serrez
les freins de stationnement et calez les pneus. Ne
soulevez pas l’essieu avant pour la lubrification des
portes-fusées supérieur et inférieur. Essuyez les
embouts de graissage puis appliquez une graisse
pour châssis à multiples usages, (NLGI classe 1
[graisse de stéarate de lithium hydroxy-12 à 6 %] ou
NLGI classe 2 [graisse de stéarate de lithium
hydroxy-12 à 8 %]), jusqu’à ce que la graisse neuve
soit visible aux jonctions de la poutre d’essieu et des
chapeaux de fusée. Voir la figure 1.
1
1
11/21/95
f330129
A. Sorties de graisse
1. Embout de graissage
Fig. 2, Lubrification du pivot de fusée Dana Spicer
Essieux Meritor
A
1
05/31/2005
f320360a
A Sorties de graisse
1. Embout de graissage
Fig. 1, Lubrification du pivot de fusée Freightliner
Essieux Dana Spicer
Garez le véhicule sur une surface uniforme, serrez
les freins de stationnement et calez les pneus. Ne
soulevez pas l’essieu avant pour la lubrification des
portes-fusées supérieur et inférieur. Essuyez les
embouts de graissage puis appliquez une graisse
pour châssis à multiples usages, (NLGI classe 1
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
Garez le véhicule sur une surface uniforme, serrez
les freins de stationnement et calez les pneus. Ne
soulevez pas l’essieu avant pour lubrifier les douilles
des pivots de fusée. Nettoyez bien les raccords
graisseurs et appliquez une graisse pour châssis
multiusage NLGI de classe 2 (graisse de stéarate de
lithium hydroxy-12 à 8 %) jusqu’à ce que la graisse
neuve soit visible au niveau du déflecteur à graisse
des douilles à l’opposée des raccords. Le déflecteur
à graisse accepte sans problème la pression de la
graisse; il est conçu pour que la graisse y soit
pompée durant la lubrification. Même si la graisse
déborde autour de la partie supérieure ou près du
joint de la plaque inférieure, continuez à pomper
jusqu’à ce que de la graisse neuve soit visible au
niveau du déflecteur des douilles à l’opposée de
l’embout de graissage; voir la figure 3.
NOTE : Pour utilisation dans des climats très
froids, utilisez de la graisse NLGI de classe 1
(graisse de stéarate de lithium hydroxy-12 à
6 %).
33/1
33
Essieu avant
pression manuelle plusieurs fois vers le haut et
le bas. Lorsque vous déplacez le bloc, vérifiez
s’il y a mouvement au niveau des deux embouts
de biellette de direction. Voir la figure 4.
1
A
09/06/96
1
Si un des embouts de biellette de direction
présente du mouvement, remplacez les deux
embouts de biellette de direction. Remplacez
toujours les embouts de biellette de direction par
paires, même si un seul embout de biellette de
direction est endommagé.
f320032a
A. Sorties de graisse
1. Embout de graissage
Fig. 3, Lubrification du pivot de fusée Meritor
33–02 Inspection de la biellette
de direction
IMPORTANT : Si le soufflet de l’embout de
biellette de direction est déchiré ou manquant,
remplacez tout l’embout de biellette de direction.
Ne remplacez pas uniquement le soufflet.
1. Coupez le moteur, serrez le frein et calez les
pneus arrière.
2. Inspectez le soufflet de biellette de direction pour
voir s’il n’y a pas de coupure ou de déchirure, ou
tout autre dommage. Si le soufflet de la biellette
de direction est endommagé, remplacez tout
l’embout de biellette de direction.
10/10/2001
f330195
Fig. 4, Vérifiez le mouvement de l’embout de biellette
de direction
AVIS
N’essayez pas de redresser une traverse courbée.
Cela pourrait causer des dommages au niveau de
l’essieu. Assurez-vous de remplacer la traverse
par une traverse d’équipement d’origine des
mêmes longueur, diamètre et taille de filetage que
la traverse existante.
3. Saisissez avec votre main (ou utilisez une clé
serre-tubes avec des protecteurs de mâchoire
pour éviter de gouger la traverse) et faites
pivoter légèrement la traverse vers l’avant du
véhicule, puis vers l’arrière. Ensuite, centrez la
traverse entre les positions d’arrêt. Si la traverse
ne pivote pas, remplacez les deux embouts de
biellette de direction.
5. Vérifiez la traverse pour voir si elle n’est pas
fissurée ou endommagée. Si la traverse est
courbée ou endommagée, remplacez-la.
4. Positionnez-vous directement sous la prise du
pivot à rotule. À l’aide des deux mains, saisissez
l’extrémité la plus proche possible de la prise, au
maximum 15,2 cm (6 po) de l’extrémité.
Appliquez fermement environ 100 livres de
7. Assurez-vous que le collier de l’embout de
biellette de direction est installé correctement sur
la traverse. Assurez-vous que les embouts de
biellette de direction sont filetés dans la traverse
juste après les colliers et les fentes au niveau
des embouts de biellette de direction.
33/2
6. Vérifiez que les colliers ne sont pas
endommagés. Si un collier est endommagé,
remplacez-le. Remplacez tout le bloc traverse si
l’un ou l’autre collier est soudé à la traverse.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
33
Essieu avant
8. Vérifiez les embouts de graissage pour voir s’il
n’y a pas de dommage. Si un embout de
graissage est endommagé, remplacez-le.
Certains embouts de biellette de direction ne
sont pas dotés d’embouts de graissage parce
qu’il ne peuvent être graissés. N’installez pas un
embout de graissage sur un embout de billette
de direction qui ne se graisse pas.
9. Assurez-vous que la goupille fendue est en
place. Si tel n’est pas le cas, serrez l’écrou de
l’embout de biellette de direction à l’un des
couples de serrage spécifiés suivants, selon le
fabricant de l’essieu.
Pour les essieux Freightliner, serrez l’écrou à
créneaux à entre 163 et 230 N·m (120 et
170 lb·pi). Pour aligner le trou de goupille fendue
avec une ouverture de l’écrou à créneaux, serrez
l’écrou sur jusqu’à 1/6 de tour (maximum).
Pour les essieux Meritor, le serrage de l’écrou
d’embout de biellette de direction dépend de la
taille du goujon fileté :
• 7/8–14, 217 à 406 N·m (160 à 300 lb·pi)
• 1–14, 339 à 610 N·m (250 à 450 lb·pi)
• 1-1/8–12, 475 à 881 N·m (350 à 650 lb·pi)
• 1-1/4–12, 678 à 915 N·m (500 à 675 lb·pi)
10. Assurez-vous que les boulons du bras de
direction sont serrés à au moins 406 N·m
(300 lb·pi). Si le couple de serrage du boulon du
bras de direction est inférieur à cette
spécification, déposez le boulon, nettoyez tous
ses filets et enduisez-les de Loctite® 680 neuf.
Serrez le boulon à entre 406 et 610 N·m (300 et
450 lb·pi).
11. Retirez les cales des pneus.
33–03 Lubrification de la
biellette de direction
Essieux Freightliner
Pour les essieux Freightliner dont les embouts de
biellette de direction ont besoin d’être lubrifiés,
nettoyez bien les embouts de graissage puis pompez
de la graisse pour châssis multiusage -- NLGI de
classe 1 (graisse de stéarate de lithium hydroxy-12 à
6 %) ou NLGI de classe 2 (graisse de stéarate de
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
lithium hydroxy-12 à 8 %) -- dans les embouts de
biellette de direction jusqu’à ce que toute la graisse
usée en ressorte et que la graisse fraîche soit visible
au niveau du cou du pivot à rotule.
Essieux Dana Spicer
Pour les essieux Dana Spicer dont les embouts de
biellette de direction ont besoin d’être lubrifiés,
nettoyez bien les embouts de graissage puis pompez
de la graisse pour châssis multiusage NLGI de
classe 2 (graisse de stéarate de lithium hydroxy-12 à
8 %) dans les embouts de biellette de direction
jusqu’à ce que toute la graisse usée en ressorte et
que la graisse fraîche soit visible au niveau du cou
du pivot à rotule.
NOTE : Pour utilisation dans des climats très
froids, utilisez de la graisse NLGI de classe 1
(graisse de stéarate de lithium hydroxy-12 à
6 %).
Essieux Meritor
Pour les essieux Meritor dont les embouts de
biellette de direction ont besoin d’être lubrifiés,
nettoyez bien les embouts de graissage puis pompez
de la graisse pour châssis multiusage -- NLGI de
classe 1 (graisse de stéarate de lithium hydroxy-12 à
6 %) ou NLGI de classe 2 (graisse de stéarate de
lithium hydroxy-12 à 8 %) -- dans les embouts de
biellette de direction jusqu’à ce que toute la graisse
usée en ressorte et que la graisse fraîche soit visible
au niveau du cou du pivot à rotule.
33–04 Contrôle du parallélisme
des roues
Vérification de l’alignement de
l’essieu moteur
Vérifiez l’alignement et le parallélisme de l’essieu, de
même que les mesures des angles de poussée
axiale des essieux moteurs arrière. Pour les
spécifications et procédures, reportez-vous au
groupe 35 du manuel d’atelier du véhicule (en
anglais).
33/3
33
Essieu avant
Inspection du pincement
A
Pour que l’alignement du véhicule soit précis, le
plancher de l’atelier doit être uniforme dans toutes
les directions. Les plaques de virage des roues avant
doivent tourner librement sans friction et
l’équipement d’alignement doit être calibré tous les
trois mois par un technicien qualifié du fabricant de
l’équipement. Les concessionnaires Freightliner
doivent posséder une preuve de l’historique de ce
calibrage.
1. Serrez les freins de stationnement et calez les
pneus arrière.
2. Levez l’avant du véhicule jusqu’à ce que les
pneus se trouvent au-dessus du sol. Placez des
chandelles sous l’essieu.
3. À l’aide de peinture à vaporiser ou d’un morceau
de craie, marquez toute la nervure centrale de
chaque pneu avant.
B
f330082a
08/29/94
NOTE : B moins A égal au pincement.
Fig. 5, Pincement des roues (vue du dessus)
4. Placez une pointe à tracer ou autre instrument
pointu contre la nervure centrale marquée de
chaque pneu et faites tourner les pneus.
Maintenez fermement en place la pointe à tracer
de sorte qu’une seule ligne droite soit tracée tout
autour de chacun des pneus avant.
5. Placez une plaque ou une table tournante sous
les deux pneus avant. Retirez les chandelles et
abaissez le véhicule. Retirez les ergots d’arrêt
des jauges; assurez-vous que les pneus sont
exactement en ligne droite avant.
NOTE : Si vous n’avez pas de plaque ou table
tournante à votre disposition, abaissez le
véhicule. Retirez les cales des pneus arrière,
puis desserrez les freins de stationnement.
Faites reculer le véhicule, puis avancez-le
d’environ deux mètres (six pieds).
6. Placez une barre derrière les pneus avant;
localisez les indicateurs de la barre à la hauteur
de la fusée et ajustez-les pour les aligner sur les
lignes tracées sur les nervures centrales des
pneus avant. Voir la figure 5. Bloquez le tout.
Assurez-vous que la balance est à zéro.
7. Positionnez la barre de contrôle à l’avant des
pneus (voir la figure 6) et réglez l’extrémité
échelle de manière à ce que les pointeurs
s’alignent avec les marques tracées. Voir la
figure 7.
33/4
f330014a
08/30/94
Fig. 6, Positionnement de la barre
8. Relevez le pincement sur l’échelle et
comparez-le au pincement spécifié dans le
groupe 33 du manuel d’atelier du véhicule (en
anglais). Si un réglage est nécessaire, reportezvous au groupe 33 du manuel d’atelier du
véhicule pour les directives de réglage du
pincement.
33–05 Inspection des embouts
de roue d’essieu avant
1. Garez le véhicule sur une surface uniforme,
arrêtez le moteur, serrez le frein de
stationnement et calez les pneus.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
33
Essieu avant
7. Contrôlez la présence de traces de graisse
autour du moyeu, des composants de frein et
des garnitures du frein (si installés) Si de la
graisse est présente, vérifiez la bague
d’étanchéité d’huile et remplacez-la au besoin.
Pour les instructions, consultez la section 33.02
du manuel d’atelier du véhicule (en anglais).
8. Confirmez si la graisse présente de la
décoloration. En conditions normales, la graisse
noircira; un aspect blanc ou laiteux confirme la
présence de contamination par l’eau. Si la
graisse est décolorée, réparez l’embout de roue.
Reportez-vous au manuel d’atelier du véhicule et
aux documents du fabricant pour connaître les
procédures.
IMPORTANT : Ne mélangez pas différents types
de graisse.
f400100a
08/30/94
Fig. 7, Réglage des indicateurs de la barre
AVERTISSEMENT
Ne travaillez jamais autour du véhicule ou sous le
véhicule s’il est retenu uniquement par un vérin
de levage. Utilisez toujours des chandelles pour
soutenir le véhicule. Le vérin peut glisser et
laisser tomber le véhicule, ce qui peut entraîner
des blessures graves ou la mort.
2. Soulevez l’avant du véhicule et soutenez-le au
moyen de chandelles.
3. Retirez les ensembles pneu et roue avant. Pour
les instructions, consultez le groupe 40 du
manuel d’atelier du véhicule (en anglais).
4. Déposez le tambour de frein. Pour plus
d’information, reportez-vous au groupe 33 du
manuel d’atelier du véhicule.
5. Contrôlez si des attaches et des couvre-moyeux
sont desserrés ou lâches, endommagés ou
manquants.
6. Contrôlez la présence de traces de graisse
autour du couvre-moyeu et de la roue. Si de la
graisse est présente, diagnostiquez la cause et
prenez des mesures correctives.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
9. Inspectez la graisse pour la présence de
matières étrangères. Employez un aimant pour
détecter la présence de particules métalliques
dans la graisse. Si la graisse est contaminée,
réparez le moyeu. Reportez-vous au manuel
d’atelier du véhicule (en anglais) et aux
documents du fabricant pour connaître les
procédures.
10. Faites tourner le moyeu pour confirmer s’il tourne
librement, sans heurts et en silence. Si la
rotation est entravée, entretenez le moyeu
immédiatement. Reportez-vous au manuel
d’atelier du véhicule (en anglais) et aux
documents du fabricant pour connaître les
procédures.
11. À l’aide d’un comparateur à cadran, mesurez le
jeu axial de la manière qui suit.
IMPORTANT : Ne mesurez pas le jeu axial
du roulement de roue avec la roue installée
sur le moyeu; il est impossible de mesurer
ou de régler le jeu axial avec précision
lorsque la roue est installée sur le moyeu.
Assurez-vous aussi que les freins ne sont
pas actionnés, afin que le tambour et le
moyeu puissent tourner librement.
11.1
Sur les véhicules équipés de moyeux en
aluminium, installez un tambour de frein
en fonte sur le moyeu afin de fournir une
surface ferreuse pour la base magnétique
du comparateur à cadran. Fixez le
tambour sur le moyeu à l’aide d’écrous à
33/5
33
Essieu avant
collet installés d’abord à la position 12 h,
et ensuite environ aux positions 4 h et 8
h. Assurez-vous que les écrous retiennent
fermement le tambour; si nécessaire,
employez des rondelles.
11.2
Nettoyez le bout de la fusée; assurezvous qu’il est propre et offre la surface
lisse nécessaire pour accueillir la bille de
roulement (installée plus tard).
11.3
Fixez la base aimantée d’un comparateur
à cadran sur le tambour (ou si le véhicule
possède des moyeux en acier, sur le
moyeu)
11.4
Graissez légèrement le trou au centre du
bout de la fusée et placez une bille de
roulement de taille appropriée dans le
trou. Centrez l’extrémité de mesurage du
comparateur à cadran sur la bille et
parallèle à la fusée, tel qu’illustré dans la
figure 8.
11.5
Pour asseoir les roulements, saisissez le
moyeu aux positions 3 h et 9 h, et
poussez vers l’intérieur tout en le faisant
osciller d’environ 45 degrés. Maintenez la
pression sur le moyeu et inscrivez la
mesure.
11.6
Tirez le moyeu et le tambour vers
l’extérieur tout en les faisant osciller
comme antérieurement. Maintenez la
pression sur le moyeu et inscrivez
l’étendue du jeu axial extérieur.
11.7
Le jeu axial est la différence entre les
deux mesures. La limite du jeu axial pour
les moyeux préréglés est 0,15 mm
(0,006 po); la plage de jeu axial pour les
moyeux non préréglés est de 0,03 à
0,13 mm (0,001 à 0,005 po)
inclusivement.
Si le jeu axial est inférieur à la limite et
que la présence d’aucun autre problème
n’a été constatée dans les étapes
précédentes, aucune autre intervention
n’est requise. Si le jeu axial dépasse la
limite, réparez le moyeu. Reportez-vous
au manuel d’atelier du véhicule (en
anglais) et aux documents du fabricant
pour connaître les procédures.
A
02/18/2011
Si vous relâchez la pression, aucune
mesure précise ne sera possible.
f330248a
A. Graissez légèrement le trou au centre du bout de la
fusée et placez une bille de roulement de taille appropriée
dans le trou.
Fig. 8, Positionnement du comparateur à cadran
IMPORTANT : Maintenez une pression
constante sur le moyeu jusqu’à la fin de la
prise des mesures intérieure et extérieure.
33/6
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
Essieu arrière
35
Index alphabétique
Titre de l’opération d’entretien (MOP)
Numéro MOP
Inspection des extrémités de roue d’essieu arrière. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35–04
Vérification du niveau de lubrifiant d’essieu . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35–01
Vérification du reniflard d’essieu . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35–02
Remplacement de lubrifiant et de filtre d’essieu, et nettoyage et contrôle de la
crépine
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
35
Essieu arrière
35–01 Vérification du niveau de
lubrifiant d’essieu
AVIS
Ne pas maintenir le niveau adéquat de lubrifiant
recommandé dans l’essieu arrière peut
endommager l’essieu.
2
1. Garez le véhicule sur une surface uniforme,
appliquez le frein de stationnement et calez les
pneus.
2. Si le véhicule vient d’être conduit, attendez
quelques minutes pour permettre au lubrifiant de
se déposer.
A
3. Nettoyez le bouchon de l’orifice de remplissage
(situé dans le carter de différentiel ou le côté du
carter de pont) et la surface qui l’entoure, puis
déposez ensuite le bouchon. Pour les essieux
Freightliner, voyez la figure 1; pour les essieux
Meritor, voyez la figure 2; pour les essieux Dana
Spicer, voyez la figure 3.
1
NOTE : Certains essieux Meritor et Freightliner
possèdent un petit orifice taraudé et bouché
sous l’orifice de remplissage du carter. Cet
orifice est destiné uniquement à indiquer la
température du lubrifiant et ne doit pas servir
d’orifice de remplissage ou de niveau.
IMPORTANT : Un niveau de lubrifiant assez
proche pour être vu ou touché est insuffisant. Le
lubrifiant doit atteindre le bas de l’orifice de
remplissage.
4. Vérifiez le niveau de lubrifiant. Le niveau de
lubrifiant doit atteindre le bas de l’orifice de
remplissage (voir la figure 4). Si le niveau est
bas, ajoutez du lubrifiant.
Pour les essieux Freightliner, voyez le tableau 1
pour les lubrifiants d’essieu approuvés et les
contenances de lubrifiant.
Pour les essieux Meritor, voyez le tableau 2
pour les lubrifiants approuvés, et le tableau 3 ou
le tableau 4 pour les contenances d’essieu.
Pour les essieux Dana Spicer, voyez le tableau
5 pour les lubrifiants approuvés, et le tableau 6
pour les contenances d’essieu.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
2
4
3
B
12/07/2010
A.
B.
1.
2.
3.
4.
f350509a
Vue de face
Vue arrière
Reniflard d’essieu
Tuyau du reniflard
Port de la sonde de température
Bouchon de remplissage
Fig. 1, Essieu tandem Freightliner (essieu avant
illustré)
5. Installez le bouchon de remplissage et serrez-le
à l’un des couples de serrage suivants :
• Pour les essieux Freightliner : 50 N·m
(37 lb·pi).
35/1
35
Essieu arrière
1
3
1
2
3
06/07/94
f350062a
1. Reniflards de carter de pont
2. Bouchons de remplissage du carter de différentiel
3. Différentiel interponts
Fig. 2, Emplacements des bouchons d’orifices de
remplissage et des reniflards de carter, essieux Meritor
• Pour les essieux Meritor : 47 N·m
(35 lb·pi).
• Pour les essieux Dana Spicer : 68 N·m
(50 lb·pi).
6. Pour les essieux non moteurs avec roulements
graissés à l’huile, nettoyez le couvre-moyeu et le
bouchon afin de minimiser la possibilité
2
12/09/2010
f350531
1. Bouchon de
remplissage
2. Bouchon de vidange
d’huile
3. Reniflard d’essieu
Fig. 3, Bouchons de remplissage et de vidange, et
reniflard d’essieu, essieux Dana Spicer
d’infiltration de saleté et de débris routiers dans
l’ensemble. Déposez le bouchon et vérifiez le
niveau d’huile. Si le niveau est bas, ajoutez la
même huile que celle recommandée pour
l’essieu moteur.
Type et capacité de lubrifiant approuvé pour essieu arrière Freightliner
Essieu
Avant-Arrière
Capacité d’huile : Pintes (litres)
Lubrifiant
Synthétique
Minéral
75W–90*
80W–140
85W–140
80W–140
80W–90*
75W–90
75W
75W–140
15.9 (15.0)
Pont simple et tandem
extrême arrière
10.6 (10.0)
* Lubrifiant typique
Tableau 1, Type et capacité de lubrifiant approuvé pour essieu arrière Freightliner
35/2
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
35
Essieu arrière
Lubrifiant recommandé pour l’essieu moteur Meritor
Type de lubrifiant
Lubrifiants à intervalle de
vidange non prolongé
Lubrifiants à intervalle de
vidange prolongé
Température ambiante
Degré de viscosité
Spécification Meritor
10°F (–12,2 °C) et plus*
85W–140
0–76–A
–15 °F (–26,1 °C) et plus*
80W–140
0–76–B
–15 °F (–26,1 °C) et plus*
80W–90
0–76–D
–40 °F (–40 °C) et plus*
75W–90
0–76–E
–40 °F (– 40°C) à 35 °F (2 °C)
75W
0–76–J
–40 °F (–40 °C) et plus*
75W–140
0–76–L
–40 °F (–40 °C) et plus*
75W–90
0–76–N
–40 °F (–40 °C) et plus*
75W–140
0–76–M
* Il n’y a pas de limite supérieure pour la température ambiante, mais la température du carter d’essieu ne doit jamais dépasser 250 °F (121 °C).
Tableau 2, Lubrifiant recommandé pour l’essieu moteur Meritor
Capacités de lubrifiant d’essieu moteur Meritor pour
essieux simples
A
B
08/17/2009
f350061a
A. Correct (niveau du lubrifiant au fond de l’orifice de
remplissage)
B. Incorrect (niveau du lubrifiant en dessous de l’orifice
de remplissage)
Fig. 4, Vérification du niveau de lubrifiant d’essieu
Modèle d’essieu
Contenance*:
pt (L)
RS–23–160
39.5 (18.7)
RS–23–161
37.2 (17.6)
RS–23–186
47.3 (22.4)
RS–25–160
37 (17)
RS–26–185
46.0 (22.0)
RS–30–185
46.0 (22.0)
RS–30–380
58.2 (27.5)
RS–38–380
53.1 (25.1)
* Les contenances indiquées sont approximatives et comprennent 0,5 litre
(1 pinte) pour chaque extrémité de roue, avec le pignon menant à 3 degrés.
Tableau 3, Capacités de lubrifiant d’essieu moteur
Meritor pour essieux simples
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
35/3
35
Essieu arrière
Capacités de lubrifiant d’essieu moteur Meritor pour
essieux tandem
Modèle d’essieu
RT–40–145
RT–40–145P
RT–40–160
RT–44–145
RT–44–145P
RT–46–160
RT–46–164EH/P
RT–50–160
RT–52–185
RT–58–185
Position de
l’essieu
Contenance*
Avant
30.2 (14.3)
Arrière
25.8 (12.2)
Avant
30.2 (14.3)
Arrière
25.8 (12.2)
Avant
39.1 (18.5)
Arrière
34.4 (16.3)
Avant
29.3 (13.9)
Arrière
25.1 (11.9)
Avant
39.1 (18.5)
Arrière
34.4 (16.3)
Avant
38.0 (18.0)
Arrière
33.0 (15.0)
Avant
38.0 (18.0)
Arrière
33.0 (15.0)
Avant
56.1 (26.5)
Arrière
36.1 (17.1)
Avant
56.1 (26.5)
Arrière
36.1 (17.1)
Lubrifiant recommandé pour essieu moteur Dana
Spicer
Type de lubrifiant
Lubrifiants
synthétiques pour
essieux moteur Dana
Spicer Roadranger®
ou l’équivalent avec
spécification militaire
MIL–L–2105D
Condition
Catégorie de
viscosité SAE
du lubrifiant
Service routier
75W–90
Équipement
hors route ou
conditions de
charges très
lourdes
80W–140
Tableau 5, Lubrifiant recommandé pour essieu
moteur Dana Spicer
* Les contenances indiquées sont approximatives et comprennent 0,5 litre
(1 pinte) pour chaque extrémité de roue, avec le pignon menant à 3 degrés.
Tableau 4, Capacités de lubrifiant d’essieu moteur
Meritor pour essieux tandem
35/4
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
35
Essieu arrière
Capacités de lubrifiant d’essieu moteur Dana Spicer
Contenance*:
Pintes (litres)
Modèle d’essieu
DD405
31 (14.7)†
DP463P
40 (18.9)†
* Les quantités indiquées sont approximatives. Avec le véhicule immobilisé
sur une surface uniforme, remplissez l’essieu jusqu’à ce que le niveau
d’huile atteigne le bas de l’orifice de remplissage.
† Ajoutez 1 L (2 pintes) de plus de lubrifiant au répartiteur de puissance.
Tableau 6, Capacités de lubrifiant d’essieu moteur
Dana Spicer
35–02 Vérification du reniflard
d’essieu
Le reniflard du carter de pont doit demeurer propre.
Après avoir vérifié le niveau de lubrifiant de l’essieu,
assurez-vous que le reniflard d’essieu est ouvert.
Vérifiez plus fréquemment dans des conditions
d’utilisation difficiles. Si le reniflard est bouché,
nettoyez-le ou remplacez-le. Pour l’emplacement du
reniflard sur les essieux Freightliner, voyez la figure
1; pour les essieux Meritor, voyez la figure 2; et pour
les essieux Dana Spicer, voyez la figure 3.
35–03 Remplacement de
lubrifiant et de filtre
d’essieu, et nettoyage et
contrôle de la crépine
magnétique
AVIS
Si l’utilisation a lieu dans des conditions difficiles,
il peut être nécessaire de changer le lubrifiant
d’essieu à intervalles plus fréquents que ce qui
est indiqué dans les tableaux d’opérations
d’entretien prévues. Vous pourriez autrement
endommager l’essieu.
NOTE : Certains essieux Freightliner possèdent
un petit orifice taraudé et bouché près de (et
sous) l’orifice de remplissage du carter. Cet
orifice est destiné uniquement à indiquer la
température du lubrifiant et ne doit pas servir
d’orifice de remplissage ou de niveau.
2. Nettoyez le bouchon de remplissage et la zone
qui l’entoure, puis retirez le bouchon de l’orifice
de remplissage. Voir la figure 1.
3. Placez un bac de récupération sous le bouchon
de vidange de l’essieu arrière. Vidangez l’huile
pendant qu’elle est chaude. À cette température,
l’huile s’écoulera plus facilement, ce qui assurera
une vidange complète de l’essieu.
4. Nettoyez les bouchons de remplissage et de
vidange comme suit. Changez-les si nécessaire.
4.1
Pour les bouchons magnétiques, utilisez
une clavette en barre ou toute autre barre
métallique appropriée pour court-circuiter
les deux pôles magnétiques et détourner
le champ magnétique.
4.2
Nettoyez les matières déposées sur
chaque pôle. Les aimants perdent
rapidement leur efficacité avec
l’accumulation de matières qui réduit
l’espace entre les deux pôles.
4.3
Inspectez le bouchon de vidange pour la
présence d’importantes quantités de
particules métalliques.
4.4
Après le nettoyage, installez le(s)
bouchon(s) de vidange et serrez à
37 pi-lb (50 N·m).
IMPORTANT : L’utilisation de modificateurs de
friction n’est pas approuvée pour les essieux
moteurs Freightliner.
5. Remplissez l’essieu du lubrifiant recommandé
comme suit. Voir le tableau 1 pour les lubrifiants
d’essieu moteur recommandés et la contenance
des essieux moteurs.
5.1
Le véhicule étant garé sur une surface
uniforme, remplissez l’essieu par l’orifice
de remplissage. Le lubrifiant doit être au
niveau du bas de l’orifice de remplissage.
5.2
Vérifiez le niveau de liquide; voir la figure
4.
Essieux Freightliner
1. Garez le véhicule sur une surface uniforme,
appliquez le frein de stationnement et calez les
pneus.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
35/5
35
5.3
Essieu arrière
Installez le bouchon de remplissage et
serrez-le à 50 N·m (37 lb·pi).
Essieux Meritor
IMPORTANT : L’utilisation d’un lubrifiant
synthétique prolonge l’intervalle de vidange à
160 000 km (100 000 milles). Sur les essieux
avec système de pompe et filtre, l’intervalle de
remplacement du filtre est 160 00 km
(100 000 milles).
1. Garez le véhicule sur une surface uniforme,
appliquez le frein de stationnement et calez les
pneus avant.
NOTE : Certains essieux Meritor possèdent un
petit orifice taraudé et bouché près de (et sous)
l’orifice de remplissage de lubrifiant du carter.
Cet orifice est destiné uniquement à indiquer la
température du lubrifiant et ne doit pas servir
d’orifice de remplissage ou de niveau.
05/27/93
Fig. 5, Retrait du filtre à huile de l’essieu Meritor
5.1
Pour les bouchons magnétiques, utilisez
une clavette en barre ou toute autre barre
métallique appropriée pour court-circuiter
les deux pôles magnétiques et détourner
le champ magnétique.
5.2
Tous les 160 000 km (100 000 mi),
inspectez le bouchon de vidange pour
voir s’il ne contient pas de particules
métalliques. Nettoyez les matières
déposées sur chaque pôle. Les aimants
perdent rapidement leur efficacité avec
l’accumulation de matières qui réduit
l’espace entre les deux pôles.
5.3
Meritor recommande des bouchons dotés
d’éléments ayant une capacité d’attraction
minimale de 0,7 kg (1,5 lb) d’acier à
faible teneur en carbone. À chaque
vidange d’huile, remplacez tout bouchon
magnétique non conforme à la capacité
d’attraction minimale.
5.4
Installez le(s) bouchon(s) de vidange et
serrez-le(s) à 47 N·m (35 lb·pi).
2. Nettoyez la surface autour du bouchon de
remplissage et retirez le bouchon.
3. Placez un bac de récupération sous le bouchon
de vidange, puis retirez le bouchon du fond du
carter. Videz complètement le lubrifiant pendant
que l’unité est chaude pour un écoulement plus
rapide.
Sur les ponts tandems, vous devez également
retirer le bouchon au fond du carter du
différentiel interponts pour vidanger le lubrifiant.
4. Si l’essieu est équipé d’une pompe à huile,
remplacez le filtre.
NOTE : Il pourrait rester environ 0,5 L (une
pinte) de lubrifiant dans le filtre.
4.1
Retirez le filtre à huile d’essieu à l’aide
d’une clé à sangle pour filtre appropriée
(voir la figure 5) et jetez-le.
4.2
Enduisez la face du joint d’étanchéité du
filtre à huile neuf d’une huile pour essieux
moteurs recommandée (voir le tableau 2.
4.3
Installez le filtre sur l’adaptateur et
serrez-le d’un tour complet après le
contact du joint avec la base; ne serrez
pas trop.
f350119a
6. Remplissez l’essieu du lubrifiant recommandé
comme suit. Pour les contenances, consultez le
tableau 3 (essieux simples) ou le tableau 4
(essieux tandem). Voir le tableau 2 pour le
lubrifiant recommandé.
6.1
5. Nettoyez les bouchons de remplissage et de
vidange comme suit. Changez-les si nécessaire.
Le véhicule étant garé sur une surface
uniforme, remplissez l’essieu par l’orifice
de remplissage. Laissez l’huile pénétrer
dans l’essieu pendant quelques minutes.
35/6
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
35
Essieu arrière
Le lubrifiant doit être au niveau du bas de
l’orifice de remplissage.
les essieux arrière sont dotés de bouchons
magnétiques de vidange et de remplissage.
6.2
Vérifiez le niveau de liquide; voir la figure
4.
6.3
Installez le bouchon de remplissage et
serrez-le à 47 N·m (37 lb·pi).
4. À chaque vidange d’huile d’essieu, retirez et
nettoyez la crépine magnétique, le cas échéant,
de la manière qui suit.
4.1
7. Chaque fois que le carter du différentiel
interponts est vidangé, ajoutez 0,9 L (2 chopines)
supplémentaire de lubrifiant recommandé
directement dans le carter.
Retirez la crépine magnétique du
couvercle du répartiteur de puissance.
Voir la figure 6.
8. Retirez les cales, puis conduisez le véhicule (non
chargé) sur une distance de 2 ou 3 km (1 ou 2
milles) à une vitesse n’excédant pas 40 km/h
(25 mi/h); cela fera circuler complètement le
lubrifiant à travers les différentes parties du
carter et du porteur.
Essieux Dana Spicer
NOTE : L’utilisation d’un lubrifiant synthétique
Roadranger pour essieux moteurs prolonge
l’intervalle de vidange à 288 000 km (180 000
milles).
2
1. Garez le véhicule sur une surface uniforme,
serrez les freins de stationnement et calez les
pneus.
NOTE : Certains essieux Dana Spicer
possèdent un petit orifice taraudé et bouché
près de (et sous) l’orifice de remplissage du
carter. Cet orifice est destiné uniquement à
indiquer la température du lubrifiant et ne doit
pas servir d’orifice de remplissage ou de niveau.
2. Nettoyez le bouchon de remplissage et la zone
l’entourant (voir la figure 3), puis retirez-le de
l’orifice de remplissage.
3. Placez un bac de récupération sous le bouchon
de vidange de l’essieu arrière; voir la figure 3.
Vidangez l’huile à la température de service
normale, soit 65 °C à 93 °C (150 °F à 200 °F). À
cette température, l’huile s’écoulera plus
facilement, ce qui assurera une vidange
complète de l’essieu.
NOTE : Certains ponts tandems sont dotés
d’une crépine magnétique cylindrique qui se
trouve sous la pompe de lubrification, à l’avant
du couvercle du répartiteur de puissance. Tous
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
1
05/27/93
f350017a
1. Crépine magnétique
2. Répartiteur de
puissance
Fig. 6, Crépine magnétique du pont tandem Dana
Spicer
AVERTISSEMENT
Portez toujours des lunettes de sécurité lorsque
vous utilisez de l’air comprimé pour le nettoyage
des pièces car les débris volants pourraient
endommager de façon permanente les yeux non
protégés. Ne pointez pas le jet d’air vers d’autres
personnes.
4.2
Lavez la crépine dans du solvant et
faites-la sécher à l’air comprimé pour
éliminer les dépôts d’huile et de particules
métalliques.
4.3
Replacez la crépine magnétique et
serrez-la à 40 à 60 pi-lb (54 à 81·N·m).
35/7
35
Essieu arrière
5. Nettoyez les bouchons de remplissage et de
vidange comme suit. Changez-les si nécessaire.
5.1
5.2
5.3
5.4
Pour les bouchons magnétiques, utilisez
une clavette en barre ou toute autre barre
métallique appropriée pour court-circuiter
les deux pôles magnétiques et détourner
le champ magnétique.
Nettoyez les matières déposées sur
chaque pôle. Les aimants perdent
rapidement leur efficacité avec
l’accumulation de matières qui réduit
l’espace entre les deux pôles.
Inspectez le bouchon de vidange pour la
présence d’importantes quantités de
particules métalliques.
Après le nettoyage, installez le(s)
bouchon(s) de vidange et serrez à 40 à
60 pi-lb (54 à 81 N·m).
IMPORTANT : L’utilisation de modificateurs de
friction n’est pas approuvée pour les essieux
moteurs Dana.
6. Remplissez l’essieu du lubrifiant recommandé
comme suit. Voir le tableau 5 pour les lubrifiants
recommandés, et le tableau 6 pour la
contenance des essieux moteurs.
6.1
Le véhicule étant garé sur une surface
uniforme, remplissez l’essieu par l’orifice
de remplissage. Le lubrifiant doit être au
niveau du bas de l’orifice de remplissage.
6.2
Vérifiez le niveau de liquide; voir la figure
4.
6.3
Installez le bouchon de remplissage et
serrez-le à 68 N·m (50 lb·pi).
35–04 Inspection des
extrémités de roue
d’essieu arrière
1. Garez le véhicule sur une surface uniforme,
arrêtez le moteur, serrez le frein de
stationnement et calez les pneus.
AVERTISSEMENT
Ne travaillez jamais autour du véhicule ou sous le
véhicule s’il est retenu uniquement par un vérin
35/8
de levage. Utilisez toujours des chandelles pour
soutenir le véhicule. Le vérin peut glisser et
laisser tomber le véhicule, ce qui peut entraîner
des blessures graves ou la mort.
2. Levez l’arrière du véhicule jusqu’à ce que les
pneus ne touchent plus au sol. Placez ensuite
des chandelles sous l’essieu.
3. Retirez les ensembles pneu et roue arrière. Pour
les instructions, consultez le groupe 40 du
manuel d’atelier du véhicule (en anglais).
4. Déposez le tambour de frein. Pour plus
d’information, reportez-vous au groupe 35 du
manuel d’atelier du véhicule.
5. Contrôlez si des attaches sont desserrées,
endommagées ou manquantes.
6. Contrôlez le joint d’étanchéité de roue et le joint
plat du flasque d’entraînement pour la présence
de graisse. Si de la graisse est présente,
diagnostiquez la cause et prenez des mesures
correctives.
7. Contrôlez la présence de traces de graisse
autour du moyeu, des composants de frein et
des garnitures du frein (si installés) Si de la
graisse est présente, vérifiez la bague
d’étanchéité d’huile et remplacez-la au besoin.
Pour les instructions, consultez la section 35.02
du manuel d’atelier du véhicule (en anglais).
8. Déposez l’arbre de roue.
9. Confirmez si la graisse présente de la
décoloration. En conditions normales, la graisse
noircira; un aspect blanc ou laiteux confirme la
présence de contamination par l’eau. Si la
graisse est décolorée, réparez l’embout de roue.
Reportez-vous au manuel d’atelier du véhicule
(en anglais) et aux documents du fabricant pour
connaître les procédures.
IMPORTANT : Ne mélangez pas différents types
de graisse.
10. Inspectez la graisse pour la présence de
matières étrangères. Employez un aimant pour
détecter la présence de particules métalliques
dans la graisse. Si la graisse est contaminée,
réparez le moyeu. Reportez-vous au manuel
d’atelier du véhicule (en anglais) et aux
documents du fabricant pour connaître les
procédures.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
35
Essieu arrière
11. Faites tourner le moyeu pour confirmer s’il tourne
librement, sans heurts et en silence. Si la
rotation est entravée ou rugueuse, ou si vous
entendez des bruits inhabituels, réparez le
moyeu immédiatement. Reportez-vous au
manuel d’atelier du véhicule (en anglais) et aux
documents du fabricant pour connaître les
procédures.
1
2
3
12. À l’aide d’un comparateur à cadran, mesurez le
jeu axial de la manière qui suit.
IMPORTANT : Ne mesurez pas le jeu axial
du roulement de roue avec la roue installée
sur le moyeu; il est impossible de mesurer
ou de régler le jeu axial avec précision
lorsque la roue est installée sur le moyeu.
Assurez-vous aussi que les freins ne sont
pas actionnés, afin que le tambour et le
moyeu puissent tourner librement.
12.1
Sur les véhicules équipés de moyeux en
aluminium, installez un tambour de frein
en fonte sur le moyeu afin de fournir une
surface ferreuse pour la base magnétique
du comparateur à cadran. Fixez le
tambour sur le moyeu à l’aide d’écrous à
collet installés d’abord à la position 12 h,
et ensuite environ aux positions 4 h et
8 h. Assurez-vous que les écrous
retiennent fermement le tambour; si
nécessaire, employez des rondelles.
12.2
Nettoyez le bout de la fusée; assurezvous qu’il est propre et offre la surface
lisse nécessaire pour permettre au
comparateur à cadran de prendre une
mesure précise.
12.3
Fixez la base aimantée d’un comparateur
à cadran sur le tambour (ou si le véhicule
possède des moyeux en acier, sur le
moyeu). Voir la figure 7.
12.4
Positionnez l’extrémité de mesurage du
comparateur à cadran contre l’extrémité
de la fusée, tel qu’illustré dans la figure
8. Le comparateur à cadran doit être
parfaitement perpendiculaire à l’extrémité
de la fusée.
IMPORTANT : Maintenez une pression
constante sur le moyeu jusqu’à la fin de la
prise des mesures intérieure et extérieure.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
07/14/2009
5
1. Écrou à collet
2. Moyeu en aluminium
3. Comparateur à cadran
4
f350501
4. Base magnétique
5. Tambour de frein en
fonte
Fig. 7, Positionnement du comparateur à cadran,
moyeu en aluminium avec tambour de frein en fonte
2
1
07/10/2009
f350502
Le comparateur à cadran doit être
perpendiculaire à l’extrémité de la fusée.
1. Comparateur à cadran
parfaitement
2. Extrémité de la fusée
Fig. 8, Comparateur perpendiculaire à la fusée
Si vous relâchez la pression, aucune
mesure précise ne sera possible.
35/9
35
12.5
Essieu arrière
Pour asseoir les roulements, saisissez le
moyeu aux positions 3 h et 9 h, et
poussez vers l’intérieur tout en le faisant
osciller d’environ 45 degrés. Maintenez la
pression sur le moyeu et inscrivez la
mesure.
limite, réparez le moyeu. Reportez-vous
au manuel d’atelier du véhicule (en
anglais) et aux documents du fabricant
pour connaître les procédures.
NOTE : Les mesures de jeu axial doivent
être prises au même endroit afin d’éviter
qu’une fusée non uniforme ne biaise les
résultats. Au besoin, marquez l’endroit sur la
fusée où la mesure intérieure fut prise.
12.6
07/14/2009
Tirez le moyeu et le tambour vers
l’extérieur tout en les faisant osciller
comme antérieurement. Maintenez la
pression sur le moyeu et inscrivez
l’étendue du jeu axial extérieur. Voir la
figure 9.
f350500
Fig. 9, Tirage du moyeu vers l’extérieur pour mesurer
le jeu axial
12.7
Le jeu axial est la différence entre les
deux mesures. La limite du jeu axial pour
les moyeux préréglés est 0,15 mm
(0,006 po); la plage de jeu axial pour les
moyeux non préréglés est de 0,03 à
0,13 mm (0,001 à 0,005 po)
inclusivement.
Si le jeu axial est inférieur à la limite et
que la présence d’aucun autre problème
n’a été constatée dans les étapes
précédentes, aucune autre intervention
n’est requise. Si le jeu axial dépasse la
35/10
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
Roues et pneus
40
Index alphabétique
Titre de l’opération d’entretien (MOP)
Numéro MOP
Vérification des écrous de roue. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40–01
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
40
Roues et pneus
40–01 Vérification des écrous
de roue
IMPORTANT : Après l’installation d’une roue, le
couple de serrage des écrous de roue doit être
vérifié de nouveau après 80 à 160 km (50 à
100 milles) d’utilisation.
AVIS
Suivez la séquence de serrage illustrée dans la
figure 1, employant les couples de serrage qui
figurent dans le tableau 1.
2
1
1
8
7
4
3
6
5
6
5
4
3
Un couple de serrage insuffisant des écrous de
roues (de jantes) peut provoquer un dandinement,
ce qui pourrait entraîner l’endommagement des
roues, la cassure des goujons et une usure
extrême de la bande de roulement. Un couple de
serrage excessif des écrous de roues peut
provoquer la rupture des goujons,
l’endommagement des bandes et la fissuration
des disques dans la zone des orifices des
goujons.
10
7
8
A
09/18/2001
2
B
9
f400164
A. Roue à disque à 8
goujons
B. Roue à disque à 10
goujons
Fig. 1, Séquence de serrage des écrous de roues
Couples des fixations de la roue à disque
Description
Taille de l’écrou
Fabricant de la roue
Couple : lb·pi (N·m)
Roues à disque à 10 et 8 trous avec moyeu guidé et écrous à collet deux pièces*
Écrou de roue avant et arrière
M22 x 1,5
Toutes
450–500 (610–678)
* Les couples de serrage pour les roues à disque avec moyeu guide sont présentés pour des filets lubrifiés. Lubrifiez les filets avec de l’huile moteur SAE 30W.
N’appliquez pas de lubrifiant pour filets sur les sièges de bille des écrous et des roues. Essuyez le lubrifiant si il y est appliqué par accident.
Tableau 1, Couples des fixations de la roue à disque
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
40/1
Module de transmission
41
Index alphabétique
Titre de l’opération d’entretien (MOP)
Numéro MOP
Inspection du module de transmission. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 41–01
Lubrification du module de transmission . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 41–02
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
Module de transmission
41–01 Inspection du module de
transmission
1. Garez le véhicule sur une surface plate et
uniforme, serrez les freins de stationnement et
calez les pneus.
AVERTISSEMENT
Les vis autofreinées de la cuvette de roulement ou
du chapeau de palier ne doivent pas être
réutilisées; remplacez-les par des neuves. Aussi,
ne serrez pas trop ou trop peu les vis de la
cuvette de roulement ou du chapeau de palier.
Une fixation desserrée ou cassée à tout point
donné du module de transmission affaiblit ses
connexions, ce qui pourrait causer de graves
dommages au véhicule ou entraîner une
séparation de l’arbre de transmission du véhicule,
entraînant potentiellement une perte de contrôle
du véhicule pouvant causer des blessures
corporelles graves ou même la mort.
2. Contrôlez le couple de serrage des vis
d’assemblage de joints universels; voir le
tableau 1 pour les couples de serrage spécifiés.
Retirez et jetez toute vis lâche. Ne réutilisez pas
les vis autofreinées lâches; elles sont conçues
pour une utilisation unique. Remplacez les vis
lâches ou manquantes par des neuves. Serrez
les nouvelles vis d’assemblage aux couples
spécifiés dans le tableau 1.
Pour les fourches en demi-rond avec chapeaux
de palier , serrez les vis d’assemblage de
chapeau de palier en respectant la séquence
illustrée dans la figure 1, en incréments de
25 N·m (20 lb·pi) au couple spécifié dans le
tableau 1.
3. Inspectez les fourches de l’arbre de transmission
pour la présence de fissures et vérifiez si les
fourches de l’arbre secondaire ne sont pas
desserrées. Voir la figure 2.
Remplacez les fourches fissurées.
Si une fourche d’arbre secondaire peut être
déplacée, pivotée ou bougée sur son arbre,
déconnectez l’arbre de transmission et le joint
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
41
universel de la fourche, puis vérifiez le joint
d’étanchéité de l’organe de transmission pour
voir s’il n’y a pas de fuite ou tout autre dommage
visible qui aurait pu être causé par la fourche
desserrée. Remplacez le joint si nécessaire, puis
serrez l’écrou de la fourche. Reportez-vous à la
section 41.00, spécifications 400 du manuel
d’atelier du véhicule (en anglais) pour les
couples de serrage spécifiés. Si la fourche est
toujours desserrée après le serrage de l’écrou,
remplacez la fourche de l’arbre secondaire et
l’écrou de la fourche.
Remplacez l’écrou autofreiné (écrou de la
fourche de l’arbre secondaire) s’il a été enlevé
pour le remplacement de la fourche, du joint
d’étanchéité ou pour toute autre raison.
4. Vérifiez les ensembles de joints universels pour
voir s’ils ne présentent pas de traces d’usure;
pour cela, déplacez l’arbre de transmission vers
le haut et vers le bas, et vers la gauche et vers
la droite. Si vous remarquez ou sentez un
mouvement quelconque du croisillon du joint
universel dans les roulements, remplacez
l’ensemble du joint universel.
5. Vérifiez si le roulement central et le montage
sont desserrés ou détériorés; pour cela, essayez
de déplacer l’arbre de transmission vers le haut
et vers le bas, et vers la gauche et vers la droite.
Si le roulement n’est pas serré sur son arbre s’il
émet des bruits de ferraille, remplacez-le. Si le
support des roulements n’est pas solidement fixé
au cadre, serrez les pièces de montage à la
tension de serrage appropriée. Voir la
section 41.00, spécifications 400 du manuel
d’atelier du véhicule (en anglais) pour les
couples de serrage spécifiés. Remplacez
l’ensemble du roulement central si le coussinet
en caoutchouc est détérioré ou souillé d’huile.
6. Contrôlez les joints coulissants pour la présence
de traces d’usure des cannelures en exécutant
un mouvement de va-et-vient avec la fourche à
coulisse et l’arbre cannelé; voir la figure 5. Si le
joint coulissant peut être tourné dans un
mouvement horaire ou antihoraire supérieur à
0,18 mm (0,007 po), remplacez la mâchoire à
coulisse et l’arbre cannelé.
41/1
41
Module de transmission
Couples de serrage spécifiés pour les vis d’assemblage de joint universel
Taille de vis
d’assemblage
Fourche
Pour les fourches en demi-rond avec chapeaux de palier (voir la figure
2, élément 8)
Fourches circulaires avec cuvettes de roulement ( figure 3)
Joints universels Meritor de série RPL avec cuvettes de roulement (
figure 4)
Couple de serrage :
lb·pi (N·m)
0.375"
45–60 (60–80)
0.5"
115–135 (155–183)
12 mm
115–135 (155–183)
0.375"
38–48 (52–65)
0.5"
115-135 (155-183)
Tableau 1, Couples de serrage spécifiés pour les vis d’assemblage de joint universel
7. Examinez les tubes de l’arbre de transmission
pour voir s’il y a des bosses, des plis, des
déformations ou autres dommages. Si un tube
semble être endommagé, reportez-vous à la
section 41.00 du manuel d’atelier du véhicule
(en anglais) pour les directives de réparation ou
de remplacement.
8. Examinez l’arbre de transmission pour voir s’il ne
manque pas de contrepoids, et s’il est sujet à
une accumulation de matières étrangères.
Retirez toute matière étrangère. Si vous décelez
une absence de contrepoids, retirez l’arbre de
transmission et faites-le équilibrer.
9. Pour les arbres de transmission avec joints
coulissants, assurez-vous que le bouchon de la
fourche n’est ni lâche ni manquant; voir la figure
6, élément 2. Réparez ou remplacez le bouchon
de fourche au besoin. Si le bouchon de fourche
est manquant, l’arbre cannelé peut l’avoir
percuté et enlevé; communiquez avec votre
centre de service régional pour obtenir de l’aide
afin de déterminer la longueur d’arbre de
transmission adéquate.
41–02 Lubrification du module
de transmission
Lubrification du joint universel
NOTE : Les véhicules équipés de modules de
transmission de série Meritor RPL ne requièrent
pas de lubrification périodique.
1. Garez le véhicule sur une surface plate, serrez
les freins de stationnement et calez les pneus.
41/2
2
1
1
2
12/16/2008
f410529
Serrez les vis dans le sens antihoraire, en commençant
par l’une ou l’autre position numéro 1.
Fig. 1, Ordre de serrage des vis de chapeau de palier
de fourche demi-ronde
2. Essuyez toute la vieille graisse et la saleté de
chaque embout de graissage de joint universel;
voir la figure 6, élément 8.
3. Utilisez un pistolet graisseur à main ou un
pistolet à haute pression avec adaptateur basse
pression pour lubrifier les joints universels. Si
vous n’utilisez pas d’adaptateur basse pression,
les joints universels pourraient ne pas recevoir
suffisamment de graisse.
Lubrifiez avec de la graisse de stéarate de
lithium hydroxy-12 (NLGI classe 2 avec additifs
pression extrême) jusqu’à ce que de la graisse
neuve apparaisse à chacun des quatre bagues
d’étanchéité de joint universel. De la graisse
neuve doit émerger des quatre bagues
d’étanchéité de chapeau de palier de chaque
joint universel. Sur les fourches circulaires
équipées d’une cuvette de roulement, si la plus
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
41
Module de transmission
14
15
13
3
9
8
7
16
12
11
1
2
10
6
5
4
3
12/08/2010
f410067c
NOTE : Les pièces de fixation n’apparaissent pas toutes sur l’illustration.
1. Transmission
2. Fourche d’arbre secondaire de l’arbre de sortie de
la boîte de vitesse (demi-ronde)
3. Ensemble joint universel
4. Vis autofreinée de la plaque de palier
5. Cuvette de roulement (pour fourche circulaire)
6. Croisillon de joint universel
7. Cuvette de roulement (pour fourche demi-ronde)
8. Chapeau de palier et vis pour chapeau de palier
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
Ensemble joint coulissant
Mâchoire à coulisse (circulaire)
Chapeau fileté
Faux arbre cannelé
Tube de l’arbre de transmission
Fourche tube (circulaire)
Fourche d’arbre secondaire de l’arbre d’entrée de
l’essieu (demi-ronde)
16. Essieu arrière
Fig. 2, Composants d’une ligne d’arbres de transmission de base
grande partie de la graisse ajoutée à un joint
universel s’échappe visiblement d’une seule de
ses garnitures d’étanchéité, vérifiez le serrage
des vis de cette garniture.
4. Au besoin, serrez les vis des chapeaux de palier
à entre 52 et 65 N·m (38 et 48 lb·pi). Si les vis
sont déjà bien serrées ou si la purge n’est
toujours pas possible pour toutes les garnitures
d’étanchéité du joint universel, retirez la cuvette
de roulement de chaque garniture et inspectez la
garniture pour vérifier si elle n’est pas
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
endommagée. Si elle est endommagée,
remplacez tout le joint universel.
5. Si la graisse n’apparaît pas à une garniture, à
l’aide d’un levier, dégagez le tourillon du joint
universel de la garniture qui ne se vidange pas,
ou alors tapotez l’arbre de transmission ou la
fourche avec un maillet de cuir ou plastique sur
le côté opposé de la garniture sèche, ce, tout en
continuant de lubrifier. Si la graisse n’apparaît
toujours pas, desserrez les vis au niveau du
roulement avec la garniture sèche pour relâcher
41/3
41
Module de transmission
1
2
ME
R I T OR
05/27/93
f410012a
Essayez de déplacer la mâchoire à coulisse et l’arbre
cannelé en avant et en arrière.
1
Fig. 5, Vérification de l’usure de la cannelure du joint
coulissant
1
f410155a
04/13/98
1. Vis autofreinée
2. Bande adhésive
Fig. 3, Pièces de fixation de joint universel Meritor
fourches circulaires
7. Essuyez la graisse vidangée des garnitures
d’étanchéité et tout excès de graisse sur
l’embout de graissage.
Lubrification de la cannelure du
joint coulissant
NOTE : Les véhicules équipés de modules de
transmission de série Meritor RPL ne requièrent
pas de lubrification périodique.
1. Si muni d’un embout de graissage, essuyez
toute graisse usée ainsi que la saleté sur
l’embout; voyez la figure 6, élément 1.
12/09/97
f410182
Fig. 4, Joint universel série Meritor RPL
la tension. Lubrifiez le joint universel jusqu’à ce
que la nouvelle graisse soit visible au niveau de
la garniture, puis serrez les vis au couple
recommandé. Si vous ne pouvez pas graisser le
palier, remplacez le joint universel; voir le
groupe 41 du manuel d’atelier du véhicule (en
anglais).
6. Examinez la graisse vidangée. Si elle paraît
rouillée, sablonneuse ou brûlée, remplacez le
joint universel.
41/4
2. Utilisez un pistolet graisseur à main ou un
pistolet à haute pression avec adaptateur basse
pression pour lubrifier le joint coulissant. Ajoutez
de la graisse pour châssis multiusage (stéarate
de lithium hydroxy-12, NLGI de classe 2 avec
additifs EP) jusqu’à ce qu’elle apparaisse à
l’orifice de détente du bouchon de fourche. Puis
recouvrez du doigt l’orifice de détente tout en
continuant d’appliquer une pression sur le
pistolet, ce, jusqu’à ce que la nouvelle graisse
apparaisse au niveau de la garniture d’étanchéité
du joint coulissant; voir la figure 6. Cela assure
la lubrification complète des cannelures.
3. Essuyez la graisse vidangée de l’orifice de
détente et de la garniture d’étanchéité du joint
coulissant, ainsi que tout excès de graisse sur
l’embout de graissage.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
41
Module de transmission
5
1
2
7
3
4
3
6
8
3
1
A
10/20/93
f410050a
A. Après l’apparition de graisse, couvrez l’orifice de
détente tout en continuant de lubrifier.
1. Embout de graissage du joint coulissant (avec
pistolet graisseur attaché)
2. Bouchon de fourche
3. Graisse
4. Fourche demi-ronde
5. Orifice de détente du bouchon de fourche
6. Bague d’étanchéité du joint coulissant
7. Fourche circulaire
8. Embout de graissage du joint universel
Fig. 6, Lubrification du joint coulissant et du joint
universel
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
41/5
Freins
42
Index alphabétique
Titre de l’opération d’entretien (MOP)
Numéro MOP
Contrôle du dessiccateur d’air. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42–04
Contrôle du régulateur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42–03
Inspection des freins . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42–05
Inspection des soupapes du système de freinage pneumatique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42–01
Inspection et essai d’étanchéité des freins à air. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42–09
Inspection et lubrification de la soupape de commande au pied E-6. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42–08
Lubrification des leviers de frein réglables. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42–06
Lubrification des supports de l’arbre à cames Meritor. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42–07
Remplacement du dessiccatif du dessiccateur d’air Bendix . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42–02
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
42
Freins
42–01 Inspection des
soupapes du système
de freinage pneumatique
6. Enlevez les deux boulons et les écrous Nylok®
qui fixent le dessiccateur d’air au support de
montage inférieur. Marquez la position du
support de montage au capuchon d’extrémité et
marquez les boulons pour faciliter l’installation.
IMPORTANT : Aucune opération d’entretien
n’est prévue pour les soupapes à air (Bendix),
nécessitant le démontage de la soupape
pendant la période de garantie. Si les soupapes
ne fonctionnent pas au cours de la période de
garantie, ne pas désassembler la pièce puisque
cela annulera la garantie.
7. Retirez les pièces de fixation de la sangle du
support de montage supérieur, puis retirez la
sangle et le dessiccateur d’air.
Référez-vous aux opérations d’entretien
suivantes pour obtenir des informations au sujet
de l’entretien des soupapes à air Bendix.
42–02 Remplacement du
dessiccatif du
dessiccateur d’air
Bendix
IMPORTANT : Pour les véhicules équipés d’une
cartouche coalescente de dessiccatif de
dessiccateur d’air, remplacez la cartouche une
fois l’an, peu importe la distance parcourue.
8. Placez le dessiccateur d’air sur un banc et
enlevez les 6 boulons, 12 rondelles et 6 écrous
Nylok restants, ainsi que le boîtier du
dessiccateur d’air. Voir la figure 1. Jetez les
écrous Nylok. Enlevez le joint torique qui se
trouve entre le capuchon d’extrémité et le boîtier.
9. Serrez la cartouche du dessiccatif dans un étau.
AVERTISSEMENT
Le serrage du capuchon d’extrémité ou du boîtier
dans un étau peut sérieusement compromettre la
capacité du dessiccateur d’air à maintenir la
pression d’air, ce qui peut causer une défaillance
au niveau du système de freinage, et entraîner des
blessures corporelles, des dommages matériels
ou la mort.
AD–9
10. Tournez le capuchon d’extrémité dans le sens
antihoraire pour libérer la cartouche du capuchon
d’extrémité. Tournez le capuchon d’extrémité
jusqu’à ce qu’il se sépare complètement de la
cartouche du dessiccatif.
1. Garez le véhicule sur une surface uniforme,
serrez les freins de stationnement et calez les
pneus.
NOTE : Un couple significatif allant jusqu’à
50 pi-lb (68 N·m) pourrait être nécessaire pour
retirer la cartouche du dessiccatif.
2. Videz complètement tous les réservoirs d’air. Les
manomètres à air comprimé doivent afficher
0 psi (0 kPa).
NOTE : La conduite de refoulement du
compresseur pourrait encore contenir une
pression d’air résiduelle; ouvrez-la donc
lentement.
3. Identifiez, étiquetez et déconnectez les trois
conduites d’air du capuchon d’extrémité.
4. Débranchez la connexion de faisceau de fils du
bloc chauffage-thermostat.
5. Desserrez le boulon qui retient la sangle du
support de montage supérieur.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
AVIS
La saleté ou autres obstructions dans les rainures
du joint torique peuvent rendre le joint défectueux
et entraîner une fuite d’air.
11. Inspectez l’état des joints toriques. Si les joints
sont fissurés, poinçonnés ou endommagés,
remplacez-les pour assurer une bonne
étanchéité. Nettoyez les rainures des joints
toriques pour enlever toute saleté ou obstruction.
12. Lubrifiez les joints avec une graisse à base de
silicone ou de lithium et installez-les dans le
capuchon d’extrémité.
42/1
42
Freins
1
2
11
9
3
4
25
5
10
8
10
14
12
10
10
10
10
23
8
6
13
10
24
22
15
7
8
21
20
18
17
19
16
08/09/95
1. Boulon de support de montage
supérieur 5/16 x 4-1/2
2. Sangle de support de montage
supérieur
3. Rondelle d’arrêt
4. Écrou Nylok de 5/16 po
5. Support de montage supérieur
6. Boîtier
7. Écrou Nylok
f421383
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
Rondelle spéciale de 3/8 po
Cartouche du dessiccatif
Joint torique
Soupape de sûreté
Support de montage inférieur
Boulon de 3/8 po (long)
Ensemble clapet antiretour
Ensemble robinet de purge
Vis du robinet de purge
17.
18.
19.
20.
21.
22.
23.
24.
25.
Membrane de l’échappement
Robinet de purge
Vis autotaraudeuse de 1/4 po
Carter du robinet de purge
Carter du chauffage-thermostat
Ressort de rappel
Piston de purge
Boulon de 3/8 po
Capuchon d’extrémité
Fig. 1, Dessiccateur d’air AD–9 (vue éclatée)
13. Installez la cartouche du dessiccatif sur le
capuchon d’extrémité. Tournez la cartouche dans
le sens horaire jusqu’à ce que la cartouche du
dessiccatif entre en contact avec le capuchon
d’extrémité.
14. Placez la cartouche du dessiccatif dans un étau
et tournez le capuchon d’extrémité dans le sens
horaire encore de 180 à 225 degrés pour
resserrer complètement la cartouche sur le
capuchon.
42/2
NOTE : Le couple de la cartouche du
dessiccatif ne doit pas dépasser 50 pi-lb
(68 N·m).
15. Placez le boîtier par-dessus la cartouche du
dessiccatif et alignez les trous de montage sur le
capuchon d’extrémité.
IMPORTANT : Remplacez (ne réutilisez pas) les
écrous Nylok sur le couvercle du dessiccateur
d’air.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
42
Freins
16. Installez les 6 boulons, 12 rondelles et les 6
nouveaux écrous Nylok. Serrez les écrous Nylok,
en séquence étoilée, à entre 23 et 33 N·m (17 et
24 lb·pi). Voir la figure 2.
6
2
4
1. Garez le véhicule sur une surface uniforme,
serrez les freins de stationnement et calez les
pneus.
2. Videz les réservoirs d’air.
5
1&9
AD–IS
3. À l’aide d’une clé à sangle ou l’équivalent,
desserrez la cartouche du dessiccatif. Dévissez
la cartouche à la main et jetez-la. Voir la figure
3.
3
7
1
8
09/20/94
f420544a
2
Fig. 2, Séquence de serrage du couvercle d’extrémité
au boîtier du dessiccateur AD–9
17. Installez le dessiccateur d’air sur le support de
montage inférieur. Installez les deux boulons
précédemment marqués, quatre rondelles et
deux nouveaux écrous Nylok. Serrez les deux
écrous Nylok restants à entre 23 et 33 N·m (17
et 24 lb·pi). Installez le boulon, deux rondelles et
un nouvel écrou Nylok dans la sangle du support
de montage supérieur. Serrez l’écrou Nylok de la
sangle du support de montage supérieur au
couple de 80 à 120 po-lb (900 à 1 360 N·cm)
18. Connectez et resserrez les trois conduites d’air.
Branchez la connexion de faisceau de fils au
bloc chauffage-thermostat et assurez-vous que
l’attache de verrouillage est bien enclenchée.
19. Démarrez le moteur, faites monter la pression
d’air et vérifiez le système de freinage
pneumatique pour vous assurer qu’il n’y a
aucune fuite. Si vous constatez la présence de
fuites d’air, reportez-vous au groupe 42 du
manuel d’atelier du véhicule (en anglais) pour les
procédures de diagnostic de pannes et de
réparation.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
3
04/16/98
f421910
1. Cartouche du dessiccatif
2. Bague d’étanchéité de la cartouche
3. Broche filetée
Fig. 3, Remplacement de la cartouche absorbante du
dessiccateur AD–IS
4. Sur la nouvelle cartouche du dessiccatif, lubrifiez
les bagues d’étanchéité avec de la graisse de
silicone.
IMPORTANT : Utilisez uniquement la graisse de
silicone qui vient avec la trousse de
remplacement Bendix.
5. Vissez à la main la cartouche du dessiccatif sur
le corps, jusqu’à ce que le joint entre en contact
avec le corps. Tournez la cartouche dans le sens
horaire d’un tour complet environ. Resserrez
fermement la cartouche.
42/3
42
Freins
AD–IP
1. Garez le véhicule sur une surface uniforme,
serrez les freins de stationnement et calez les
pneus.
2. À l’aide d’une clé ou d’une douille, desserrez le
boulon de la cartouche du dessiccatif. Séparez
ensuite la cartouche du dessiccatif du capuchon
d’extrémité.
3. Sortez le boulon de la cartouche du couvercle et
enlevez la cartouche.
AVERTISSEMENT
N’essayez pas de démonter le bloc cartouche du
dessiccatif. Les pièces du bloc ne sont pas
disponibles et la cartouche contient un ressort de
150 lb qui ne peut pas être mécaniquement
comprimé. Le démontage pourrait libérer le
ressort et entraîner des blessures corporelles.
4. Retirez et jetez les deux joints toriques du
boulon de la cartouche.
10. Installez la cartouche du dessiccatif sur le
capuchon d’extrémité et assurez-vous qu’elle est
bien en place et fixée sur le capuchon.
NOTE : Il est peut-être nécessaire de tourner la
cartouche légèrement jusqu’à ce que les pattes
antirotation soient bien alignées et permettent à
la cartouche d’être bien encastrée dans le
capuchon d’extrémité.
11. À l’aide d’une clé ou d’une douille, resserrez le
boulon de la cartouche du dessiccatif à 70 pi-lb
(95 N·m). Ne serrez pas trop.
12. Avant de mettre le véhicule en service, faites les
essais suivants.
12.1
Fermez tous les robinets de purge du
réservoir.
12.2
Faites monter la pression du système à la
pression de déclenchement du régulateur
et remarquez que la purge du
dessiccateur d’air AD-IP se produit avec
une fuite d’air audible.
12.3
Pompez les freins de service pour réduire
la pression d’air du système à la pression
d’enclenchement du régulateur. Notez
que la pression du système monte une
fois encore au maximum et est suivie
d’une purge au niveau de l’échappement
du dessiccateur d’air AD-IP.
12.4
Vérifiez s’il n’y a pas de fuite excessive
autour de la tête de la cartouche du
dessiccatif, là où elle touche le capuchon
d’extrémité. Le compresseur étant en
mode chargé (comprimant l’air), appliquez
une solution savonneuse à ces zones et
observez pour vous assurer qu’aucune
fuite ne présente plus d’une bulle d’un
pouce par seconde. Si vous avez une
fuite qui dépasse cette mesure, retirez et
réinstallez la cartouche du dessiccatif.
5. À l’aide d’un chiffon propre, nettoyez l’intérieur
du capuchon d’extrémité. Nettoyez l’alésage du
boulon de la cartouche dans le capuchon
d’extrémité, ainsi que les surfaces d’étanchéité
des bagues d’étanchéité de la cartouche du
dessiccatif à petit et grand diamètre.
6. Inspectez le capuchon d’extrémité pour voir s’il
ne présente pas de dommage physique, puis
inspectez tous les raccords des conduites d’air
pour voir s’ils ne sont pas corrodés; remplacezles si nécessaire.
7. Nettoyez et inspectez le boulon, en prêtant
attention aux filets et aux rainures des joints
toriques.
IMPORTANT : Utilisez uniquement la graisse
fournie avec la trousse de remplacement
Bendix.
8. Lubrifiez les joints toriques, les rainures des
joints toriques du boulon, les bagues
d’étanchéité et les rainures de la cartouche.
Lubrifiez l’alésage du boulon du capuchon
d’extrémité.
9. Installez les deux joints toriques sur le boulon de
la cartouche, puis dans un mouvement rotatif,
insérez le boulon assemblé de la cartouche du
dessiccatif dans le capuchon d’extrémité.
42/4
42–03 Contrôle du régulateur
IMPORTANT : Lisez la politique de garantie
avant d’effectuer toute procédure d’entretien
importune. Une garantie prolongée peut être
nulle si un entretien importun est effectué
pendant cette période.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
42
Freins
vis de réglage augmente ou réduit les
réglages de pression d’environ 28 kPa
(4 psi).
Tous les 12 mois, 160 900 km (100 000 milles) ou
3 600 heures de fonctionnement, effectuez le test de
fonctionnement ci-dessous.
Test de fonctionnement
1. Démarrez le moteur du véhicule, faites monter la
pression d’air dans le système de freinage et
vérifiez la pression enregistrée par un
manomètre d’essai ou un manomètre de tableau
de bord au moment du déclenchement du
régulateur, arrêtant la compression d’air par le
compresseur. La pression de déclenchement doit
être conforme au réglage de pression du numéro
de la pièce utilisée. Les pressions de
déclenchement courantes sont de 862 à 931 kPa
(125 à 135 psi). Pendant que le moteur tourne,
serrez plusieurs fois les freins afin de réduire la
pression d’air, et observez la pression à laquelle
le régulateur s’enclenche dans le compresseur.
Tout comme pour la pression de déclenchement,
la pression d’enclenchement doit être conforme
au réglage de pression du numéro de la pièce
utilisée. La pression d’enclenchement générale
est de 105 psi (724 kPa).
NOTE : Si le couvercle du régulateur est
marqué non ajustable et que la tige de réglage
a été détachée, il s’agit d’un régulateur qui ne
nécessite pas d’entretien; il doit alors être
remplacé par une nouvelle unité ou une unité
réusinée.
2. Ne condamnez ou n’ajustez jamais les réglages
de pression du régulateur sans les vérifier
d’abord avec un manomètre d’essai ou un
manomètre de tableau de bord dont la mesure
est précise. Si les réglages de pression du
régulateur D-2 sont inexactes ou s’il s’avère
nécessaire de les modifier, suivez la procédure
de réglage suivante :
2.1
Retirez le couvercle supérieur du
régulateur.
2.2
Desserrez le contre-écrou de la vis de
réglage.
2.3
Pour augmenter les réglages de la
pression, tournez la vis de réglage dans
le sens antihoraire; pour diminuer les
réglages, tournez la vis dans le sens
horaire. Veillez à ne pas ajuster
excessivement. Chaque 1/4 de tour de la
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
2.4
Lorsque le réglage est adéquat, serrez le
contre-écrou de la vis de réglage et
installez le couvercle supérieur. L’écart de
pression entre l’enclenchement et le
déclenchement n’est pas ajustable.
Position d’enclenchement
Appliquez une solution savonneuse autour du
couvercle et sur l’orifice d’échappement. Une légère
fuite de bulles est permise. Une fuite excessive
indique une défectuosité au niveau de la soupape
d’admission ou du joint torique du piston inférieur.
Position de déclenchement
Appliquez une solution savonneuse autour du
couvercle et sur l’orifice d’échappement. Une légère
fuite de bulles est permise. Une fuite excessive
indique une défectuosité au niveau du siège de la
soupape d’échappement, du joint torique de la tige
d’échappement ou du joint torique en haut du piston.
Si le régulateur ne fonctionne pas comme décrit ou
s’il présente une fuite excessive, il est recommandé
de le remplacer par une nouvelle unité ou une unité
réusinée, ou de le réparer avec des pièces d’origine
Bendix.
42–04 Contrôle du
dessiccateur d’air
L’information contenu dans cette MOP s’applique aux
dessiccateurs d’air Bendix AD-9, AD-IP et ADIS/DRM.
IMPORTANT : Lisez la politique de garantie
avant d’effectuer toute procédure d’entretien
importune. Une garantie prolongée peut être
nulle si un entretien importun est effectué
pendant cette période.
Puisque deux véhicules donnés ne fonctionnent
jamais dans des conditions identiques, leur entretien
ainsi que leurs intervalles d’entretien varieront.
L’expérience est un guide très utile pour déterminer
le meilleur intervalle d’entretien pour une opération
particulière.
42/5
42
Freins
Tous les 900 heures de fonctionnement, 40 225 km
(25 000 milles) ou 3 mois :
1. Vérifiez s’il n’y a pas d’humidité dans le système
de freinage pneumatique en ouvrant les valves
de purge du réservoir pour vérifier s’il y a de
l’eau. S’il y a présence d’humidité, c’est que la
cartouche du dessiccatif a probablement besoin
d’être remplacée; cependant, les conditions
suivantes peuvent aussi causer une
accumulation d’eau et doivent être prises en
considération avant le remplacement du
dessiccatif.
1.1
Une source d’air extérieure a été utilisée
pour charger le système. Cet air n’est pas
passé à travers le lit de séchage.
1.2
L’usage d’air est exceptionnellement
élevé et anormal. Cela peut être dû à une
fuite importante au niveau système d’air.
1.3
Dans les régions où un écart de
température supérieur à 30 degrés
survient au cours d’une même journée,
de petites quantités d’eau peuvent
temporairement s’accumuler dans le
système de freinage pneumatique à
cause de la condensation. Dans ces
conditions, la présence de petites
quantités d’humidité est normale.
NOTE : Une petite quantité d’huile dans le
système est normale et ne doit pas être
considérée comme une raison pour remplacer la
cartouche du dessiccatif. La présence d’huile au
niveau de l’échappement du dessiccatif est
normale.
2. Vérifiez des yeux s’il n’y a pas de dommages
physiques, par exemple conduites d’air ou
canalisations électriques usées ou cassées,
pièces brisées ou manquantes.
3. Assurez-vous que les vis de fixation sont bien
serrées. Serrez à entre 41 et 47 N·m (30 et
35 lb·pi).
n’y a pas de fuite et qu’ils sont en bon état.
Réparez tout problème de fuite trouvée.
2. Faites monter la pression du système à la
pression de déclenchement du régulateur et
notez que la purge du dessiccateur d’air se
produit avec une fuite d’air audible. Observez la
pression du système et notez sa baisse pendant
10 minutes. Si la diminution de la pression
excède 1 psi/minute dans l’un ou l’autre réservoir
de service pour un seul véhicule, ou 3 psi/minute
pour un tracteur-remorque, inspectez les
systèmes d’air du véhicule pour voir s’il n’y a pas
de fuite; réparez toute fuite trouvée. Référezvous aux informations de dépannage dans la
documentation technique de Bendix.
3. Le compresseur étant en mode chargé
(comprimant l’air), vérifiez s’il n’y a pas de fuite
excessive autour du robinet de purge. Appliquez
une solution savonneuse sur l’orifice
d’échappement du robinet de purge et veillez à
ce que la fuite ne présente pas plus d’une bulle
de plus de 25 mm (1 pouce) par seconde. Si la
fuite excède le maximum spécifié, référez-vous
aux informations de dépannage dans la
documentation technique de Bendix.
4. Faites monter la pression du système à la
pression de déclenchement du régulateur et
notez que la purge du dessiccateur d’air se
produit avec une fuite d’air audible. Pompez les
freins de service pour réduire la pression d’air du
système à la pression d’enclenchement du
régulateur. Notez que la pression du système
monte une fois encore au maximum et est suivie
d’une purge du dessiccateur. Si le système ne
suit pas ce modèle, référez-vous aux
informations de dépannage dans la
documentation technique de Bendix.
5. Vérifiez le fonctionnement du bloc chauffagethermostat du capuchon d’extrémité par temps
froid, comme suit :
1. Inspectez les conduites et les raccords allant
au/provenant du dessiccateur d’air pour voir s’il
Énergie électrique au dessiccateur : Le
commutateur d’allumage ou le disjoncteur
du moteur en position ON (marche),
vérifiez la tension allant au bloc
chauffage-thermostat à l’aide d’un
voltmètre ou d’une lampe témoin.
Débranchez le connecteur électrique au
niveau du dessiccateur d’air et placez les
fils d’essai sur chacune des connexions
du connecteur femelle sur le conducteur
42/6
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
4. Effectuez les essais de fonctionnement et
d’étanchéité mentionnés ci-dessous.
Essais de fonctionnement et
d’étanchéité
5.1
42
Freins
d’alimentation du véhicule. S’il n’y a
aucune tension, vérifiez s’il n’y a pas de
fusible grillé, de fil cassé ou de la
corrosion sur le faisceau de fils du
véhicule. Vérifiez s’il y a une bonne mise
à la terre.
5.2
Fonctionnement du bloc chauffagethermostat : Ces essais ne sont possibles
qu’en fonctionnement par temps froid.
Arrêtez le commutateur d’allumage et
laissez refroidir le bloc chauffagethermostat en dessous de 4 °C (40 °F). À
l’aide d’un ohmmètre, vérifiez la
résistance entre les tiges électriques dans
la moitié de connecteur du dessiccateur
d’air. La résistance doit être de 1,5 à
3 ohms pour le bloc chauffage de 12
volts, et de 6 à 9 ohms pour le bloc
chauffage de 24 volts.
NOTE : Certains modèles AD-9 peuvent
présenter une lecture de résistance de
1,0 à 2,5 ohm(s).
Réchauffez le bloc chauffage-thermostat
à environ 32 °C (90 °F) et vérifiez à
nouveau la résistance. La résistance
devrait être supérieure à 1000 ohms. Si
les valeurs de résistance obtenues sont
dans les limites spécifiées, le bloc
chauffage-thermostat fonctionne
correctement. Si les valeurs de résistance
obtenues sont en dehors des limites
spécifiées, remplacez le bloc chauffagethermostat.
6. Sur le modèle AD-IS/DRM (module de réservoir
du dessiccateur) seulement, observez les
manomètres du véhicule alors que la pression du
système monte à partir de zéro. Le manomètre
primaire doit monter jusqu’à environ 109±5 psi
(751±34 kPa), puis se stabiliser (ou chuter
légèrement pendant un moment) alors que la
deuxième valve de protection s’ouvre pour
alimenter le réservoir secondaire. Lorsque le
manomètre secondaire passe le cap d’environ 55
±5 psi (379 ±34 kPa), puis ensuite 85 ±5 psi
(586 ±34 kPa), il doit y avoir en même temps
une stabilisation (ou une légère baisse
momentanée) de la pression alors que les
troisième et quatrième valves de protection
s’ouvrent. Finalement, les manomètres primaire
et secondaire doivent tous les deux atteindre leur
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
pression totale d’environ 130 ±5 psi (896 ±34
kPa). Si le dessiccateur AD-IS ne fonctionne pas
dans les limites de plages de pression décrites
ci-dessus, vérifiez à nouveau à l’aide de
manomètres reconnus fiables. Si les lectures
restent en dehors des plages spécifiées cidessus, remplacez le dessiccateur AD-IS.
Il n’existe aucune trousse disponible pour
l’entretien ou la réparation des valves de
protection.
AVERTISSEMENT
N’essayez pas de régler les valves de protection
ou d’effectuer des travaux d’entretien/réparation
sur ces valves. Un réglage incorrect des valves de
protection peut entraîner un actionnement
automatique et inattendu des freins à ressorts du
véhicule. Cela pourrait entraîner des blessures
corporelles ou des dommages matériels.
42–05 Inspection des freins
IMPORTANT : Cette procédure doit être
effectuée avant la lubrification des composants
de freins.
Vérification du fonctionnement
des freins de stationnement
MISE EN GARDE
Effectuez les vérifications suivantes dans un
endroit sécuritaire et dégagé. Si les freins de
stationnement ne sont pas en mesure de retenir le
véhicule, des blessures corporelles ou des
dommages matériels peuvent survenir.
1. Le moteur tournant et la pression d’air étant à la
pression de déclenchement, serrez le frein de
stationnement.
2. Placez le véhicule au rapport de vitesse le plus
bas et essayez tout doucement de le faire
avancer. Le véhicule ne devrait pas se déplacer.
Si le véhicule se déplace, c’est que les freins de
stationnement ne fonctionnent pas correctement.
Faites-les réparer avant de remettre le véhicule
en service. Voir le groupe 42 du manuel d’atelier
du véhicule (en anglais) pour les procédures de
réparation.
42/7
42
Freins
Inspection des composants du
frein
1. Garez le véhicule sur une surface uniforme,
serrez le frein de stationnement et calez les
pneus. Une fois les pneus calés, relâchez le frein
de stationnement.
AVERTISSEMENT
Ajuster vous-même un levier à réglage
automatique afin de ramener la course de la tigepoussoir dans les limites légales pourrait
dissimuler un problème mécanique. Un réglage
n’équivaut pas à une réparation. Avant d’ajuster
un levier à réglage automatique, vérifiez le frein de
base et examinez ses composants pour voir s’ils
ne sont pas usés ou endommagés. Un mauvais
entretien du système de freinage du véhicule peut
provoquer une panne des freins, ce qui peut
causer des dommages matériels, des blessures
corporelles ou même la mort.
2. Le moteur étant éteint et la pression du réservoir
d’air étant à 100 psi (689 kPa), demandez à un
aide d’actionner les freins et de les garder serrés
à 80 à 90 psi (550 à 620 kPa).
3. Vérifiez si la bande colorée de surcourse sur
chaque tige de poussée est exposée.
Si une bande est exposée, la course est trop
longue. Vérifiez les composants du frein de base
pour voir s’il n’y a pas de signes d’usure ou de
dommages; faites les réparations nécessaires.
Voir le groupe 42 du manuel d’atelier du
véhicule (en anglais) pour les procédures
d’inspection, de diagnostic de pannes et de
réparation.
4. Mesurez la course appliquée du récepteur. Voir
le tableau 1 pour la course appropriée du type
de récepteur utilisé. Si la course est trop courte,
cela peut causer une traînée des freins ou leur
actionnement partiel. Vérifiez s’il y a un
fonctionnement ou un réglage incorrect du levier
à réglage automatique. Voir le groupe 42 du
manuel d’atelier du véhicule (en anglais) pour les
procédures d’inspection et de diagnostic de
pannes.
5. Démarrez le moteur et faites monter la pression
d’air jusqu’à 100 psi (689 kPa) au moins. Arrêtez
le moteur.
6. Vérifiez tous les composants du frein de base
pour voir s’il n’y a pas d’usure ou de dommage
et s’il n’y a pas de pièces desserrées ou
manquantes. Faites les réparations nécessaires.
Voir le groupe 42 du manuel d’atelier du
véhicule (en anglais) pour les procédures de
réparation.
Spécifications de la course du récepteur de freinage
Récepteur
Fabricant
Type*
Taille†
9
12
Course max. appliquée : po (mm)
1 3/8 (35)
16
Course standard
20
1 3/4 (45)
24
Gunite
30
2 (51)
36‡
2 1/4 (57)
16
20
Course longue
24
30
42/8
2 (51)
24
2 1/2 (64)
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
42
Freins
Spécifications de la course du récepteur de freinage
Récepteur
Fabricant
Type*
Taille†
Course max. appliquée : po (mm)
12
Course standard
Haldex
1 3/8 (35)
16
20
1 3/4 (44)
24
Course étendue de 2 1/2 pouces
24
2 (51)
Course étendue de 3 pouces
24
2 1/2 (64)
Course standard
30
2 (51)
Course longue
30
2 1/2 (64)
9
12
Course standard
16
20
Meritor
24
Course longue
24
Course standard
30
Moins de 1 1/2 (38)
Moins de 1 3/4 (44)
Moins de 1 7/8 (48)
Moins de 2 (51)
* Un modèle à course longue est identifié par une étiquette ou un gaufrage sur le récepteur de freinage.
† Les spécifications sont relatives à un actionnement de frein avec 80 à 90 psi (550 à 620 kPa) de pression d’air dans les récepteurs de freinage.
‡ Si un récepteur de type 36 est utilisé, la longueur du levier réglable doit être moins de 6 pouces.
Tableau 1, Spécifications de la course du récepteur de freinage
42–06 Lubrification des leviers
de frein réglables
IMPORTANT : Exécutez la MOP 42-05 avant de
lubrifier les leviers de frein réglables.
Les leviers à réglage automatique dotés d’un embout
de graissage doivent être lubrifiés périodiquement
pour assurer un fonctionnement correct des freins.
AVERTISSEMENT
Ne pas lubrifier ces leviers peut entraîner un
frottement des freins ou leur défaillance, ce qui
peut causer un accident avec blessures ou
dommages matériels.
Meritor
NOTE : S’il est équipé d’un système de freinage
Q Plus™ à entretien prolongé, le levier réglable
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
n’aura pas d’embout de graissage. Ce genre de
leviers réglables utilisent une graisse polyurée
synthétique NLGI spéciale et ne nécessitent pas
de lubrification pendant 3 ans ou 800 000 km
(500 000 mi), selon le cas qui se présente en
premier. Les leviers réglables à entretien
prolongé sont lubrifiés pendant les opérations
d’entretien de remplacement des garnitures de
freins. Pour les directives d’entretien et de
lubrification, reportez-vous au groupe 42 du
manuel d’atelier du véhicule (en anglais).
Pour les leviers réglables avec embouts de
graissage et pour les températures de
fonctionnement au-dessus de –40 °C (–40 °F),
utilisez une graisse à base d’argile NLGI de classe 1
ou une graisse à base de lithium NLGI de classe 1
ou 2.
Pour les leviers réglables avec embouts de
graissage et pour les températures de
fonctionnement en dessous de –40 °C (–40 °F) et
42/9
42
Freins
au-dessus de –54 °C (–65 °F), utilisez une graisse à
base d’argile ou une huile synthétique NLGI de
classe 2.
Lubrifiez le levier réglable au niveau de l’embout de
graissage jusqu’à ce que la graisse déborde au-delà
de la vis de détente ou des cannelures d’engrenage
autour de l’anneau élastique intérieur. Voir la figure
4.
1
1
2
2
3
4
5
02/01/2001
6
10/20/93
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
f420012a
Récepteur de freinage
Chape
Tige d’asservissement
Soufflet
Déflecteur de cliquet de rappel
Écrou de réglage manuel
Embout de graissage (ou bouchon)
Fig. 4, Levier de frein réglable automatique Meritor
Haldex
AVIS
N’utilisez pas de graisse ou lubrifiant au bisulfite
de molybdène. Ce genre de lubrifiant réduit la
durée de vie et la fiabilité du levier réglable.
Lubrifiez le levier à réglage automatique au niveau
de l’embout de graissage. Voir la figure 5. Utilisez
un lubrifiant de châssis standard pour leviers
réglables Haldex.
42/10
f421649a
1. Embout de graissage
7
2. Levier réglable
Fig. 5, Embout de graissage du levier réglable Haldex
Gunite
Pour les températures de fonctionnement de –29 °C
(–20 °F) et plus, utilisez la graisse Texaco Multifak
EP-2 ou la graisse Mobil N° 77.
Pour les températures de fonctionnement entre
–29 °C (–20 °F) et –40 °C (–40 °F), utilisez la
graisse Lubriplate Aero.
Lubrifiez l’embout de graissage d’un levier à réglage
automatique Gunite jusqu’à ce que la graisse
apparaisse sur l’arbre à cames ou déborde de la
sortie de graisse. Voir la figure 6.
Les leviers à réglage automatique Gunite sont
produits sans une sortie de graisse. Pendant la
lubrification avec un pistolet graisseur, le lubrifiant est
acheminé dans la roue à vis percée vers l’arbre à
cames. Lubrifiez le levier à réglage automatique au
niveau de l’embout de graissage jusqu’à ce que la
graisse apparaisse sur l’arbre à cames. Voir la figure
7.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
42
Freins
1
4
5
6
3
7
3
8
2
2
9
05/28/93
A.
1.
2.
3.
1
10
10/27/93
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
f420011a
Sortie de graisse
Récepteur de freinage
Levier réglable
Embout de graissage sans détente
Fig. 7, Lubrification du support de l’arbre à cames
f420653a
Écrou de réglage de 7/16 po
Embout de graissage
Soufflet
Tige
Tige de piston du récepteur de freinage
Chape
Axe de chape de 1/2 po
Axe de chape de 1/4 po
Sortie de graisse
Cannelure du levier réglable
Fig. 6, Levier à réglage automatique Gunite
42–07 Lubrification des
supports de l’arbre à
cames Meritor
IMPORTANT : Exécutez la MOP 42-05 avant de
lubrifier les supports de l’arbre à cames.
NOTE : Le support de l’arbre à cames n’aura
pas d’embout de graissage s’il est équipé d’un
système de freinage Q Plus™ à entretien
prolongé. Ces arbres à cames utilisent une
graisse polyurée synthétique NLGI spéciale et
ne nécessitent pas de lubrification pendant 3
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
A
ans ou 800 000 km (500 000 mi), selon le cas
qui se présente en premier. Les bagues
d’arbres à cames à entretien prolongé sont
lubrifiées pendant les opérations d’entretien de
remplacement des garnitures de freins. Pour les
directives d’entretien et de lubrification,
reportez-vous au groupe 42 du manuel d’atelier
du véhicule (en anglais).
Pour les supports d’arbres à cames avec embouts
de graissage, utilisez une graisse pour châssis à
usages multiples NLGI de classe 1 ou 2. Lubrifiez les
bagues d’arbre à cames à travers l’embout de
graissage sur le support de l’arbre ou le croisillon,
jusqu’à ce que la nouvelle graisse déborde du
déflecteur intérieur. Voir le figure 7.
AVERTISSEMENT
S’il y a fuite de graisse sous la tête de l’arbre à
cames, c’est que le déflecteur à graisse du
support de l’arbre est usé ou endommagé. Voir le
groupe 42 du manuel d’atelier du véhicule (en
anglais) pour les directives de remplacement d’un
déflecteur de graisse. Si ce déflecteur n’est pas
remplacé, les garnitures de freins risquent d’être
contaminées par la graisse. La distance d’arrêt du
véhicule sera ainsi augmentée, ce qui pourrait
entraîner un accident avec blessures corporelles
ou dommages matériels.
42/11
42
Freins
42–08 Inspection et
lubrification de la
soupape de commande
au pied E-6
1. Retirez le clapet de frein du véhicule. Voir le
section 42.08, sujet 110 du manuel d’atelier du
véhicule (en anglais) pour les directives.
2. Retirez la goupille cylindrique du pivot de la
pédale de frein. Voir le figure 8.
2
7. Si les rouleaux sont remplacés, remplacez le
pivot, installez une nouvelle goupille fendue,
courbez-la à 90 degrés et appliquez l’enduit
Torque Seal (OPG F900 blanc) sur la goupille
fendue.
8. Retirez le plongeur de la soupape. Avec de
l’alcool, nettoyez la graisse existante du
plongeur. Vérifiez le plongeur pour voir s’il
présente des signes d’usure ou de fissures.
Remplacez-le au besoin.
9. Lubrifiez le plongeur avec de la graisse
synthétique NLGI 1.5, par exemple la graisse EP
synthétique Triton 76 (FTL Sped 48-25432-000).
10. Insérez le plongeur dans la soupape.
5
11. Installez la pédale de frein avec le pivot.
12. Installez une nouvelle goupille cylindrique et
appliquez l’enduit Torque Seal (OPG F900 blanc)
sur la goupille.
6
1
3
4
13. Installez l’ensemble clapet de frein. Voir le
section 42.08, sujet 110 du manuel d’atelier du
véhicule (en anglais) pour les directives.
7
8
14. Mettez les freins à l’essai avant de remettre le
véhicule en service.
09/10/2004
1. Soupape de
commande au pied,
E-6
2. Plaque de fixation
3. Écrou et rondelle
f430405
4.
5.
6.
7.
8.
Pivot
Goupille cylindrique
Rouleau
Axe de galet
Pédale
Fig. 8, Pédale de frein et bloc soupape
3. Retirez le pivot de la pédale de frein.
4. Retirez la pédale de frein.
5. Vérifiez l’adaptateur de la plaque de fixation de
la pédale de frein pour voir s’il présente des
signes d’usure ou de fissures au niveau des
bossages (là où le pivot a été retiré).
Remplacez-le au besoin.
6. Vérifiez les rouleaux de la pédale de frein pour
voir s’ils présentent des signes d’usure ou de
fissures. Remplacez les rouleaux si nécessaire.
42/12
42–09 Inspection et essai
d’étanchéité des freins à
air
IMPORTANT : Si l’un ou l’autre des essais des
procédures suivantes échoue, reportez-vous au
groupe 42 du manuel d’atelier du véhicule (en
anglais) pour la réalisation d’essais individuels
des composants et robinets de frein
pneumatique.
AVERTISSEMENT
Certaines étapes de cette opération nécessitent
que les freins de stationnement soient desserrés.
Assurez-vous que le véhicule est sur une surface
uniforme et que tous les pneus sont calés.
Autrement, le véhicule pourrait se déplacer et
causer des blessures corporelles et/ou des
dommages matériels.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
42
Freins
1. Le véhicule garé sur une surface uniforme,
arrêtez le moteur, serrez les freins de
stationnement et calez tous les pneus.
2. Videz complètement tous les réservoirs d’air.
3. Installez des manomètres d’essai fiables dans
les réservoirs primaire et secondaire.
4. Démarrez le moteur et laissez-le tourner au
ralenti accéléré.
5. Enregistrez les pressions du réservoir lorsque
l’alerte d’insuffisance de pression se désactive.
6. Enregistrez la pression de déclenchement du
régulateur et la pression de purge du
dessiccateur d’air.
7. Réduisez la pression d’air de service en serrant
et relâchant les freins de service plusieurs fois,
puis enregistrez la pression d’enclenchement du
régulateur.
8. Chargez le système d’air à la pression de
déclenchement du régulateur, coupez le moteur
et serrez les freins de stationnement.
9. Laissez la pression se stabiliser pendant une
minute.
10. Observez les jauges de réservoir de service
installées. La pression ne devrait pas descendre
de plus de 69 kPa (10 psi) en l’espace de 5
minutes.
11. Au besoin, démarrez le moteur et chargez le
système d’air. Coupez le moteur et relâchez les
freins de stationnement.
12. Serrez à fond le frein de service et maintenez-le
ainsi pour permettre à la pression de se
stabiliser pendant une minute. Observez les
jauges de réservoir de service installées. La
pression ne devrait pas descendre de plus de
103 kPa (15 psi) en 5 minutes.
13. Lorsque la pression du système d’air est au
maximum et que le moteur tourne au ralenti,
suivez les instructions suivantes :
• Sur les camions, actionnez le robinet de
commande des freins de stationnement et
remarquez que les freins de stationnement
se serrent et se relâchent rapidement
quand le bouton du robinet de commande
est tiré et poussé uniquement sur les
essieux des freins à ressorts.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
• Sur les tracteurs, actionnez le bouton du
clapet de renouvellement de la remorque.
Remarquez l’air sortant du raccord de
commande de la remorque. Actionnez le
bouton de commande des freins de
stationnement et remarquez que les freins
de stationnement se serrent et se
relâchent rapidement quand le bouton est
tiré et poussé. Bloquez le raccord
d’alimentation de la remorque et poussez
le bouton du clapet de renouvellement de
la remorque et le bouton du robinet de
commande des freins de stationnement.
Lorsque le bouton du robinet de
commande des freins de stationnement est
tiré, le bouton du clapet de renouvellement
de la remorque devrait aussi ressortir.
14. Faites monter la pression du système d’air à la
pression de déclenchement et coupez le moteur.
15. Videz complètement le réservoir secondaire
(essieu avant). Sur les véhicules dotés d’un
modèle DRM (module de réservoir du
dessiccateur) ou AD-IS avec le dessiccateur d’air
fixé au réservoir, la pression du réservoir
primaire (essieu arrière) ne doit pas descendre
en dessous de 448 kPa (65 psi). Sur les
véhicules dotés de clapets antiretour simples, où
le dessiccateur d’air n’est pas fixé au réservoir,
la pression du réservoir primaire ne devrait pas
diminuer.
16. Actionnez les freins de service. Les freins
d’essieu arrière devraient s’actionner et se
relâcher, et les feux de freinage devraient
s’allumer.
Sur les tracteurs, le bouton du clapet de
renouvellement de la remorque étant enfoncé, le
raccord de commande de la remorque devrait
fournir de l’air pendant le freinage.
17. Enfoncez le bouton du clapet de renouvellement
de la remorque. Le réservoir secondaire étant
toujours complètement vidé, videz lentement le
réservoir primaire et enregistrez la pression à
laquelle le bouton ressort automatiquement.
Cette pression doit être de 138 à 310 kPa (20 à
45 psi).
18. Fermez les robinets de purge, rechargez le
système et videz complètement le réservoir
primaire. Sur les véhicules dotés d’un modèle
DRM ou AD-IS avec le dessiccateur d’air fixé au
réservoir, la pression du réservoir secondaire ne
42/13
42
Freins
doit pas descendre en dessous de 448 kPa
(65 psi). Sur les véhicules dotés de clapets
antiretour simples, où le dessiccateur d’air n’est
pas fixé au réservoir, la pression d’air du
réservoir secondaire ne devrait pas diminuer.
19. Sur les tracteurs seulement :
19.1
Démarrez le moteur et faites monter la
pression d’air du système à la pression
de déclenchement du régulateur.
19.2
Coupez le moteur et laissez les freins de
stationnement relâchés.
19.3
Videz complètement le réservoir primaire.
19.4
Effectuez un actionnement modulé des
freins de service en appuyant sur la
pédale de frein. Les freins avant
devraient se serrer et se relâcher, et les
feux de freinage devraient s’allumer. En
plus des freins avant, lorsque le bouton
du clapet de renouvellement de la
remorque est enfoncé, le raccord de
commande de la remorque devrait fournir
de l’air pendant le freinage.
20. Sur les camions seulement :
20.1
Démarrez le moteur et chargez le
système d’air jusqu’à la pression de
déclenchement du régulateur.
20.2
Coupez le moteur et laissez les freins de
stationnement relâchés.
20.3
Videz complètement le réservoir primaire.
20.4
Effectuez un actionnement modulé des
freins de service. Les freins avant et
arrière devraient se moduler. À un rythme
stable de freinage à fond, la pression ne
devrait pas baisser de plus de 10 psi
(69 kPa) en 5 minutes.
21. Videz tous les réservoirs et retirez les jauges des
réservoirs de service. Fermez les robinets de
purge des réservoirs.
22. Retirez les cales des pneus.
42/14
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
Direction
46
Index alphabétique
Titre de l’opération d’entretien (MOP)
Numéro MOP
Inspection de la barre de direction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46–01
Inspection du niveau du liquide de servodirection . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46–03
Lubrification de la barre de direction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46–05
Lubrification du boîtier de servodirection . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46–04
Remplacement du filtre et du liquide de servodirection. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46–02
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
46
Direction
46–01 Inspection de la barre de
direction
1
AVERTISSEMENT
Tous les composants de la direction sont
essentiels au fonctionnement sécuritaire du
véhicule. Si le système de direction n’est pas
traité comme spécifié, cela peut entraîner la perte
du contrôle de la direction, ce qui peut causer des
blessures et des dommages matériels.
4
5
Demandez à quelqu’un de tourner le volant de
gauche à droite. Durant l’actionnement du volant de
direction, contrôlez la présence de jeu entre le pivot
à rotule et la bielle pendante, et entre l’autre pivot à
rotule et le bras de direction. Contrôlez la présence
d’écrous à créneaux de pivot à rotule desserrés. Voir
la figure 1.
Si l’extrémité de l’un ou l’autre pivot à rotule présente
du jeu, remplacez la barre de direction. Voir la
section 46.03 du manuel d’atelier du véhicule (en
anglais) pour les instructions de remplacement S’il y
a un mouvement de 3 mm (1/8 po) ou plus, ne
conduisez pas le véhicule tant que la barre de
direction n’a pas été remplacée.
Si un écrou de pivot à rotule est desserré, remplacez
l’écrou et la goupille fendue. Voir la section 46.03 du
manuel d’atelier du véhicule pour les couples de
serrage spécifiés.
Inspectez les soufflets de barre de direction (aux
extrémités bras de direction et bielle pendante) pour
la présence de fissures, d’échancrures ou d’autres
dommages. Remplacez les soufflets au besoin. Voir
la section 46.03 du manuel d’atelier du véhicule
pour les directives de dépose et d’installation de
barre de direction.
46–02 Remplacement du filtre
et du liquide de
servodirection
AVERTISSEMENT
Utilisez uniquement un liquide propre approuvé.
Ne pas utiliser le liquide approprié peut causer
une détérioration du joint ainsi que des fuites. Les
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
7
6
8
2
3
8
12/14/2010
1.
2.
3.
4.
Boîtier de direction
Bielle pendante
Barre de direction
Goupille fendue
5
7
4
f462186a
5.
6.
7.
8.
Écrou à créneaux
Bras de direction
Pivot à rotule
Soufflet
Fig. 1, Ensemble de barre de direction
fuites de liquide peuvent à la longue causer la
perte de la direction assistée. Cela risque
d’entraîner un accident avec blessures corporelles
ou dommages matériels. Portez des lunettes de
sécurité lorsque vous changez le liquide et le
filtre.
1. Garez le véhicule sur une surface uniforme,
arrêtez le moteur, serrez les freins de
stationnement et calez les pneus arrière.
2. Placez un bac de récupération sous le réservoir
de la servodirection.
3. Retirez l’anneau de retenue du réservoir. Voir la
figure 2.
4. Retirez le filtre, le couvercle de filtre et le joint du
réservoir. Videz le liquide du filtre dans le bac de
récupération. Laissez le filtre pendre au-dessus
du bac de récupération
46/1
46
Direction
2
3
4
12. Appliquez une mince pellicule de liquide de
servodirection sur le joint du nouveau filtre. Fixez
ensuite le filtre au couvercle. Serrez à la main le
filtre, puis tournez-le d’un quart de tour
supplémentaire.
13. Installez le filtre et le couvercle de filtre dans le
réservoir. Assurez-vous que le joint sous le
couvercle de filtre n’est pas endommagé. Si le
joint est endommagé, remplacez-le. Installez le
joint sur le réservoir.
1
14. Rattachez l’anneau de retenue au réservoir pour
fixer solidement le filtre et le couvercle de filtre.
10/19/2001
1.
2.
3.
4.
f461917
Réservoir de la servodirection
Anneau de retenue
Couvercle du filtre
Conduite de retour
Fig. 2, Réservoir de la servodirection
5. Retirez les écrous, boulons et rondelles qui fixent
le réservoir de servodirection au support de
montage, mais ne retirez pas la conduite
d’alimentation au réservoir. Videz le liquide de
servodirection du réservoir.
6. À l’aide d’écrous, de boulons et de rondelles,
attachez le réservoir au support de montage.
7. Utilisant de l’huile à transmission automatique
conforme aux spécifications Dexron III ou TES389, remplissez le réservoir jusqu’à la ligne
située entre les repères MIN COLD et MAX HOT.
Voir la figure 2.
8. Levez l’avant du véhicule et soutenez-le avec
des chandelles.
9. Démarrez le moteur et faites-le tourner au
ralenti. Tournez le volant de l’extrême gauche à
l’extrême droite, plusieurs fois jusqu’à ce que du
liquide propre commence à couler du filtre de la
servodirection. Ajoutez du liquide au réservoir
pour maintenir le niveau du liquide entre les
repères MIN COLD et MAX HOT.
15. Démarrez le moteur et vérifiez que le niveau du
liquide de servodirection se trouve entre les
repères MIN COLD et MAX HOT. Ajoutez plus de
liquide si nécessaire.
16. Levez le véhicule, retirez les chandelles et
baissez le véhicule.
46–03 Inspection du niveau du
liquide de servodirection
1. Serrez les freins de stationnement et calez les
pneus arrière.
2. Lorsque le moteur est froid, le niveau du liquide
doit se trouver entre les repères MIN COLD et
MAX HOT quand le moteur est éteint.
3. Ajoutez ou retirez du liquide au besoin pour
emmener le niveau du liquide à la ligne située
entre les repères MIN COLD et MAX HOT.
Utilisez de l’huile à transmission automatique
conforme aux spécifications Dexron III ou TES389.
4. Lorsque le moteur est chaud mais arrêté, le
niveau du liquide doit se trouver à la ligne MAX
HOT.
5. Ajoutez ou retirez du liquide au besoin pour
emmener le niveau du liquide au repère MAX
HOT. Utilisez de l’huile à transmission
automatique conforme aux spécifications Dexron
III ou TES-389.
10. Arrêtez le moteur.
NOTE : Installez toujours un nouveau filtre pour
le réservoir de servodirection lorsque vous
changez le liquide.
11. Détachez le filtre du couvercle et jetez le filtre.
46/2
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
46
Direction
46–04 Lubrification du boîtier
de servodirection
Axe du secteur denté des séries
TRW TAS et THP
2. À l’aide d’un pistolet graisseur, appliquez de la
graisse propre aux embouts de graissage jusqu’à
ce que la vieille graisse soit éjectée de la douille.
Utilisez une graisse pour châssis multiusage
NLGI de classe 2 (graisse de stéarate de lithium
hydroxy-12 à 8 %) ou NLGI de classe 1 (graisse
de stéarate de lithium hydroxy-12 à 6 %). La
classe 2 est préférée.
AVIS
Appliquez de la graisse sur l’axe du secteur denté
avec un pistolet graisseur à main uniquement.
L’utilisation d’un pistolet graisseur puissant à
haute pression fournit la graisse trop rapidement
et peut affecter le joint autoclave, contaminant
ainsi le liquide hydraulique.
À l’aide d’un pistolet graisseur à main, appliquez une
graisse pour châssis multiusage NLGI de classe 2 ou
3, jusqu’à ce qu’elle commence à déborder du joint
de l’axe du secteur denté. Voir la figure 3.
11/27/95
1
2
f461072
1. Embout de graissage au niveau de la bielle
pendante
2. Embout de graissage au niveau du bras de direction
de l’essieu
Fig. 4, Barre de direction
1
11/28/95
f461071
1. Embout de graissage de l’axe du secteur denté
Fig. 3, Lubrification de l’axe du secteur denté de la
série TRW TAS
46–05 Lubrification de la barre
de direction
1. À l’aide d’un chiffon propre, essuyez toute la
saleté qui se trouve sur les embouts de
graissage de la barre de direction; voir la figure
4.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
46/3
Carburant
47
Index alphabétique
Titre de l’opération d’entretien (MOP)
Numéro MOP
Contrôle et remplacement de la cartouche du séparateur carburant/eau. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 47–02
Remplacement du filtre à carburant. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 47–03
Serrage des écrous de bande du réservoir de carburant . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 47–01
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
47
Carburant
47–01 Serrage des écrous de
bande du réservoir de
carburant
IMPORTANT : Ne serrez pas trop les écrous.
Réservoir de carburant
rectangulaire
appropriée. Plusieurs États aux États-Unis
imposent maintenant des amendes pour le
vidage des séparateurs carburant/eau sur le sol.
3. Tournez le bouchon de vidange dans le sens
antihoraire pour le déposer.
4. Lorsque le séparateur carburant/eau est
entièrement vidangé, fermez le le bouchon de
vidange en le tournant dans le sens horaire.
AVERTISSEMENT
Maintenez l’écrou de retenue sur la bande du
réservoir de carburant avec une clé pendant que
vous desserrez le contre-écrou. Serrez ensuite
l’écrou de retenue à entre 18 et 23 N·m (113 et
17 lb·pi). Après avoir serré l’écrou de retenue,
retenez-la avec une clé pendant que vous serrez le
contre-écrou à entre 18 et 23 N·m (13 et 17 lb·pi).
N’exposez pas le carburant à une flamme nue. Ne
travaillez pas sur le circuit d’alimentation à
proximité d’une flamme nue ou d’une chaleur
intense. Le défaut de ce faire risque de provoquer
un incendie qui pourrait entraîner des blessures
corporelles ou des dommages matériels graves.
Réservoir de carburant
cylindrique
5. Déconnectez les faisceaux de fils du détecteur
de présence d’eau dans le carburant et, si
équipé, du réchauffeur. Voir la figure 1.
Maintenez l’écrou de retenue sur la bande du
réservoir de carburant avec une clé pendant que
vous desserrez le contre-écrou. Serrez ensuite
l’écrou de retenue à entre 41 et 46 N·m (30 et
35 lb·pi). Après avoir serré l’écrou de retenue,
retenez-la avec une clé pendant que vous serrez le
contre-écrou à entre 41 et 46 N·m (30 et 35 lb·pi).
6. Dévissez le regard vitré et l’élément filtrant en
tant qu’ensemble. Retirez le joint torique du
dessus de l’élément filtrant.
47–02 Contrôle et
remplacement de la
cartouche du séparateur
carburant/eau
9. Vissez le regard vitré sur l’élément filtrant neuf et
remplissez l’ensemble élément filtrant et regard
vitré de carburant diesel propre.
Alliance/Racor
Le remplacement de la cartouche filtrante est le seul
entretien nécessaire pour le séparateur
carburant/eau Alliance ou Racor.
1. Coupez le moteur, engagez les freins de
stationnement et placez des cales sous les
pneus. Ouvrez le capot.
2. Placez un récipient approprié sous le séparateur
carburant/eau.
IMPORTANT : Le liquide vidé d’un séparateur
carburant/eau doit être recueilli dans un
récipient approprié et éliminé de manière
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
7. Retirez le regard vitré de l’élément filtrant.
Nettoyez la surface de portée de joint torique.
8. Enduisez les joints toriques d’une mince couche
de carburant diesel ou d’huile à moteur propre.
10. Vissez l’ensemble complet sur la tête de fixation
et serrez-le fermement à la main.
11. Connectez les faisceaux de fils du détecteur de
présence d’eau dans le carburant et, si équipé,
du réchauffeur.
12. Amorcez le séparateur carburant/eau comme
suit.
Si le véhicule est muni d’une pompe d’amorçage,
actionnez-la jusqu’à ce que du carburant émerge
du drain.
Si le véhicule ne possède pas de pompe
d’amorçage, emplissez l’élément filtrant et le
regard vitré de carburant propre et faites tourner
le moteur jusqu’à ce qu’il démarre.
13. Démarrez le moteur et vérifiez qu’il n’y a pas de
fuites.
47/1
47
Carburant
14. Coupez le moteur et réparez les fuites, le cas
échéant.
1
DAVCO Fuel Pro® 382 et 482
NOTE : Dans un cas d’urgence, si vous devez
remplacer le filtre et qu’aucun filtre DAVCO n’est
disponible, vous pouvez utiliser un filtre
temporaire; voir le chapitre 24 du Manuel du
conducteur des camions 108SD et 114SD pour
les directives.
2
AVERTISSEMENT
Le liquide qui circule au travers du séparateur
carburant/eau pour chauffer le carburant peut être
du carburant diesel provenant du moteur ou du
liquide de refroidissement. Vidangez le séparateur
carburant/eau seulement lorsque le moteur et les
liquides ont refroidi. Effectuer la vidange lorsque
le moteur est chaud peut causer des brûlures
corporelles graves.
3
4
Si le carburant de retour est libéré dans
l’atmosphère, ses vapeurs peuvent s’enflammer
en présence d’une source d’inflammation.
N’exposez pas le carburant à - ou ne travaillez pas
avec du carburant à proximité d’une - flamme nue
ou d’une chaleur intense. Le défaut de ce faire
risque de provoquer un incendie qui pourrait
entraîner des blessures corporelles ou des
dommages matériels graves.
3
L’élément du filtre devrait être changé seulement
lorsque le niveau de carburant atteint la portion
supérieure de l’élément de filtre. Il n’existe pas de
restriction importante à la circulation du carburant
tant que l’élément n’est pas complètement obstrué.
5
9
8
01/27/2011
1.
2.
3.
4.
5.
6.
Pompe d’amorçage
Tête de montage
Joint torique
Cartouche filtrante
Coupe d’inspection
Détecteur de
présence d’eau dans
le carburant
6
7
1. Coupez le moteur, serrez le frein de
stationnement et calez les pneus.
f470566
7. Faisceau de fils du
détecteur de présence
d’eau dans le
carburant
8. Faisceau de fils du
réchauffeur
9. Bouchon de vidange
Fig. 1, Ensemble de séparateur carburant/eau
47/2
2. Vérifiez le niveau de carburant présent dans le
filtre à carburant. Remplacez l’élément du
séparateur carburant/eau uniquement quand
l’élément filtrant est entièrement submergé. Si le
niveau de carburant a atteinte la portion
supérieure de l’élément de filtre, suivez la
procédure ci-dessous pour le remplacer.
3. Déposez un contenant propre sous le séparateur
eau/carburant et fixez un tuyau à la valve de
purge afin de diriger le carburant dans le
contenant.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
47
Carburant
La valve de purge est dotée d’un tuyau de
1/2 po (12,7 mm); utilisez un tuyau avec un filet
de 1/2 po pour qu’il s’ajuste adéquatement.
4. Retirez le capuchon d’évent (figure 2, élément
4) et ouvrez le robinet de vidange (figure 2,
élément 1) pour vidanger tout le carburant, puis
refermez le robinet de vidange.
6. Retirez le filtre, le joint torique du couvercle et
celui du capuchon d’évent. Éliminez-les selon
une méthode acceptable d’un point de vue
environnemental. Voir la figure 4 ou le figure 5.
4
3
7. Nettoyez les filets et les surfaces d’étanchéité à
fond. Même de petites quantités de saleté
empêcheront le séparateur carburant/eau de
bien se sceller et des fuites d’air pourraient en
résulter.
5
2
8. Sur les unités Fuel Pro 382, installez la bague
au fond du nouveau filtre.
6
9. Installez l’ensemble du nouveau filtre et de la
bague, ainsi que le joint torique du couvercle
dans le carter.
1
05/05/2009
1.
2.
3.
4.
f470506b
Robinet de vidange
Boîtier inférieur
Couvercle transparent
Capuchon de l’évent
brisés seront refusées si un autre outil que la
clé pour collier DAVCO a été utilisée pour le
retrait. Durant l’installation, le capuchon d’évent
et le collier doivent être uniquement serrés à
la main, non pas avec une clé. Utilisez la pièce
numéro 482017 sur les unités Fuel Pro 482 et
la pièce numéro 380134 sur les unités Fuel
Pro 382.
5. Collet
6. Port d’entrée/Clapet
antiretour
10. Installez le couvercle transparent et le collier.
Serrez le collier à la main.
11. Amorce du système
Fig. 2, Séparateur carburant/eau DAVCO (modèle Fuel
Pro 382 illustré)
Assurez-vous que la valve de purge est
bien fermée.
11.2
5. À l’aide d’une clé pour collier DAVCO (figure 3),
déposez le couvercle transparent et le collier.
Remplissez le carter de carburant diesel
propre.
11.3
Installez et serrez à la main le joint
torique du couvercle et le capuchon
d’évent.
11.4
Démarrez le moteur. Lorsque l’huile de
lubrification atteint sa pression de
fonctionnement normale, augmentez la
vitesse du moteur au ralenti accéléré
pendant une à deux minutes pour purger
l’air du système.
11.5
Pendant que le moteur tourne et suivant
la purge d’air du système, desserrez le
capuchon d’évent jusqu’à ce que le
niveau de carburant chute à environ
2,5 cm (1 po) au-dessus du collier, puis
serrez le capuchon d’évent à la main.
11.6
Vérifiez les fuites et coupez le moteur.
VENT CAP
11.1
FOR REMOVAL OF TOP COLLAR ONLY
02/16/2009
f470277
Fig. 3, Clé pour collier DAVCO
NOTE : Les réclamations au titre de la garantie
pour des capuchons d’évent et des colliers
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
47/3
47
Carburant
10
11
9
10
8
9
8
7
6
7
5
6
4
12
11
3
5
12
2
4
13
3
14
2
13
1
1
05/05/2009
12/13/2010
f470531a
1. Robinet de vidange
2. Ensemble du plateau
inférieur
3. Joint torique du
plateau inférieur
4. Boîtier inférieur
5. Joint torique du
couvercle
6. Cartouche filtrante
7. Ressort
8. Couvercle transparent
9. Joint torique de
capuchon d’évent
10. Capuchon de l’évent
11. Collet
12. Bague
13. Port d’entrée/Clapet
antiretour
14. Échangeur de chaleur
f470530
1. Port d’entrée/Clapet
antiretour
2. Boîtier inférieur
3. Soupape de dérivation
4. Cartouche filtrante
5. Ressort
6. Joint torique du
couvercle
7. Couvercle transparent
8. Joint torique de
capuchon d’évent
9. Capuchon d’évent
10. Collet
11. Réchauffeur 120 V CA
12. Réchauffeur 120 V CC
13. Robinet de vidange
Fig. 5, DAVCO Fuel Pro 482
Fig. 4, DAVCO Fuel Pro 382
47/4
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
Carburant
47
47–03 Remplacement du filtre
à carburant
Pour les remplacement de filtres à carburant fixés au
moteur, reportez-vous au manuel d’entretien ou de
réparation du fabricant du moteur pour les
procédures de dépose et d’installation.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
47/5
Échappement
49
Index alphabétique
Titre de l’opération d’entretien (MOP)
Numéro MOP
Inspection du système d’échappement (réduction des émissions acoustiques) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49–01
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
49
Échappement
49–01 Inspection du système
d’échappement
(réduction des
émissions acoustiques)
En plus de son inspection aux intervalles d’entretien
prévus, vérifiez le système d’échappement si vous
remarquez une augmentation du niveau de bruit du
véhicule. Freightliner recommande de remplacer
toute pièce présentant des signes de fuite, d’usure
ou de dommage par des pièces d’origine Freightliner.
Le système d’échappement doit être à l’abri des
fuites, du grippage, de la mise à la terre et des
vibrations excessives. Ces conditions sont
habituellement causées par des bagues de serrage,
des supports ou des tuyaux lâches, brisés ou
désalignés. Si l’une ou l’autre de ces conditions est
présente, vérifiez les composants du système
d’échappement et leur alignement. Alignez ou
réparez au besoin; reportez-vous au groupe 49 du
manuel d’atelier du véhicule (en anglais), ou
emmenez le véhicule chez un concessionnaire
Freightliner agréé.
Modifier de quelque manière que ce soit la plomberie
d’échappement ou le système post-traitement,
rendant ainsi le moteur non conforme aux exigences
de certification, constitue une violation de la loi
fédérale des É.-U. (Réf. : 42 U.S.C. S7522(a) (3).)
Le propriétaire a la responsabilité d’entretenir le
véhicule de manière à ce qu’il soit conforme à la
réglementation de l’EPA.
Système d’échappement
EPA 2010
Définitions des termes relatifs au
système de post-traitement des
gaz d’échappement (ATS)
NOTE : Des diagrammes de configurations de
systèmes ATS sont présentés plus loin dans ce
chapitre. Pour les moteurs Detroit Diesel, voir la
figure 1, la figure 2 et la figure 3. Pour les
moteurs Cummins, voir la figure 4, la figure 5
et la figure 6.
Reportez-vous à la liste de termes et composants
d’ATS ci-dessous.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
• Système de post-traitement des gaz
d’échappement (ATS)—tout le système
d’échappement, du turbocompresseur à la
cheminée d’échappement ou au tuyau
d’échappement.
• Dispositif de post-traitement (ATD)—un boîtier
contenant un catalyseur à oxydation pour
moteur diesel (DOC) et un filtre à particules
pour moteur diesel (DPF).
• BlueTec®—technologie de réduction sélective
catalytique (SCR) exclusive à Daimler.
• Catalyseur à oxydation pour moteur diesel
(DOC)—un dispositif de transfert situé à l’entrée
de l’ATD, qui améliore l’oxydation des
hydrocarbures dans le but de réduire l’émission
de particules.
• Filtre à particules pour moteur diesel (DPF)—un
dispositif installé sur un système de moteur
diesel, qui emprisonne et minimise la matière
particulaire (MP) provenant des gaz
d’échappement.
• Fluide pour échappement diesel (DEF)—l’agent
chimique qui réagit avec les gaz d’échappement
dans le SCR pour réduire les NOx.
• Pompe de DEF—filtre le DEF et en alimente
l’unité de dosage de DEF.
• Réservoir de DEF—contient et règle la
température du DEF.
• Unité de dosage de DEF—mélange le DEF
avec de l’air comprimé et dose l’injection de ce
mélange dans le flux d’échappement à l’aide
d’un injecteur.
• Catalyseur SCR—le boîtier contenant un bloc
de transfert en céramique traitée, dans lequel le
DEF et les gaz d’échappement subissent une
réduction sélective catalytique (SCR).
• Réduction sélective catalytique
(SCR)—processus utilisé pour réduire les
émissions de NOx.
Inspection
Pour satisfaire aux normes EPA 2010 sur les
émissions des véhicules domiciliés aux É.-U. et au
Canada, les moteurs fabriqués après le 31 décembre
2009 sont équipés d’un système de post-traitement
des gaz d’échappement. Les véhicules domiciliés
hors des É.-U. et du Canada ne sont pas
49/1
49
nécessairement équipés d’un système de posttraitement; cela dépend des lignes directrices locales
sur les émissions prévues par la loi.
IMPORTANT : Le dispositif de traitement à la
sortie (ATD) en particulier, qui fait partie du
système de traitement à la sortie (ATS), doit
faire l’objet d’une attention spéciale lors des
inspections d’entretien prévues. Il ne doit y avoir
aucune fuite nulle part dans le système. Si vous
constatez la présence d’anomalies, reportezvous à la documentation technique du fabricant
du moteur pour les instructions de réparation.
Pour les moteurs non énumérés ici, reportezvous à la documentation technique du fabricant
du moteur.
1. Vérifiez s’il n’y a pas de fuite au niveau du collier
qui rattache le tuyau d’échappement à la sortie
d’échappement du turbocompresseur. Si vous
détectez une fuite, resserrez l’écrou sur le collier
au couple requis. Si la fuite persiste, installez un
nouveau collier.
2. Vérifiez le tuyau d’échappement, les soufflets et
chaque serre-joint d’échappement pour vous
assurer qu’ils ne présentent pas de signes de
fuite, d’usure, de fissure ou d’endommagement.
Remplacez tout composant endommagé. Si vous
détectez une fuite au niveau d’un collier,
resserrez les écrous au couple requis. Si la fuite
persiste, installez un nouveau serre-joint
d’échappement. Ne réutilisez pas les serre-joints.
Une fois qu’un serre-joint est desserré ou retiré,
il doit être remplacé.
Échappement
système fuit. Le remplacement des raccords et
le dépannage des composants n’est pas
essentiel tant que le système n’est pas
défaillant ou qu’il n’y a pas un code d’anomalie.
6. Vérifiez s’il y a des fuites au niveau du réservoir
de DEF, de la pompe, de l’unité de dosage et
des conduites. Voir la section 49.01 du manuel
d’atelier du véhicule pour les procédures de
réparation.
7. Vérifiez les câbles, conduites ou tuyaux 10 cm (4
po) du système d’échappement pour vous
assurer qu’ils ne sont pas endommagés par la
chaleur. Si besoin est, réparez ou réacheminez
le composant.
Remplacement du filtre de fluide
pour échappement diesel (DEF)
Les spécifications 2010 de l’Agence de protection de
l’environnement (EPA) exigent des émissions
d’échappement d’oxydes d’azote (NOx) plus faibles.
La réduction sélective catalytique (SCR) utilise le
fluide d’échappement diesel (DEF) pour abaisser les
émissions des NOx dans les gaz d’échappement des
véhicules. Un filtre situé dans la pompe de DEF
empêche le bouchage de l’injecteur de l’unité de
dosage du DEF.
Reportez-vous au manuel d’entretien du fabricant du
moteur pour les intervalles de remplacement du filtre;
puis reportez-vous à la section 49.01 du manuel
d’atelier du véhicule pour la procédure de
remplacement du filtre.
3. Le cas échéant, vérifiez l’état du matériel isolant
autour du tuyau d’échappement, entre le
turbocompresseur et le dispositif ATD.
4. Contrôlez le serrage approprié des bandes de
montage de l’ATD, si installées. Serrez-les à
41 N·m (30 lb·pi) au besoin. Ne les serrez pas à
excès.
5. Vérifiez qu’il n’y a pas de fuite autour des colliers
qui rattachent l’ATD dans l’ATS, et autour des
colliers qui retiennent le filtre à particules dans le
dispositif ATD.
NOTE : Le fluide pour échappement diesel
glisse, provoquant la formation de cristaux
blancs autour des raccords de conduites. La
présence de cristaux ne signifie pas que le
49/2
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
49
Échappement
13
14
12
9
9
1
2
8
3
7
11
10
6
4
15
5
08/20/2009
f490355
NOTE : Le boîtier des sondes (élément 8) contient les sondes de NOx d’entrée et de sortie du SCR, la sonde de
pression de sortie du DPF et la sonde de pression d’entrée du DOC.
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
Sonde de température de sortie du DOC
Port de la sonde de pression d’entrée du DOC
Sonde de température d’entrée du DOC
Écran thermique avant
Buse du DEF
Sortie d’échappement
Unité de dosage du DEF
Boîtier des sondes (voir la note ci-dessus)
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
Entrée échappement
Sonde de température de sortie du SCR
Port de la sonde de NOx de sortie du SCR
Port de la sonde de NOx d’entrée du SCR
Connecteurs à 14 broches
Port de la sonde de pression de sortie du DPF
Sonde de température d’entrée du SCR
Fig. 1, ATS à boîtier unique Detroit Diesel (avec emplacements des sondes)
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
49/3
49
Échappement
1
2
11
10
3
9
8
4
10
8
9
7
6
5
09/16/2009
1.
2.
3.
4.
5.
6.
f490353
Unité de dosage du DEF
Buse du DEF
Sonde de température de sortie du SCR
Sonde de température d’entrée du SCR
Sonde de température d’entrée du DOC
Sonde de pression d’entrée du DOC
7.
8.
9.
10.
11.
Sonde
Sonde
Sonde
Sonde
Sonde
de
de
de
de
de
température d’entrée du DPF
pression de sortie du DPF
température de sortie du DPF
NOx de sortie du DPF
NOx de sortie du SCR
Fig. 2, ATS à double boîtier Detroit Diesel 2V2 (avec emplacements des sondes)
49/4
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
49
Échappement
1
12
11
2
10
3
7
9
4
8
5
6
02/22/2011
1.
2.
3.
4.
5.
6.
Sonde
Sonde
Sonde
Boîtier
Sonde
Sonde
f490354a
de
de
de
de
de
de
température d’entrée du DPF
température d’entrée du DOC
pression d’entrée du DOC
sondes du DPF
pression de sortie du DPF
température de sortie du DPF
7.
8.
9.
10.
11.
12.
Sonde de NOx de sortie du DPF
Sonde de température d’entrée du SCR
Unité de dosage du DEF
Sonde de température de sortie du SCR
Boîtier de sondes du SCR
Sonde de NOx de sortie du SCR
Fig. 3, ATS à double boîtier Detroit Diesel 2HV (avec emplacements des sondes)
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
49/5
49
Échappement
6
7
7
5
8
1
9
4
2
3
11
2
1
10
4
3
12
02/01/2011
1.
2.
3.
4.
5.
6.
f490449
ATD
Tube de mélange
Injecteur de DEF
Sonde de NOx
Sonde de température de sortie du SCR
Sonde de température d’entrée du SCR
7.
8.
9.
10.
11.
12.
Catalyseur SCR
Sonde de température d’entrée du DOC
Sonde de température d’entrée du DPF
Sonde de pression d’entrée du DPF
Sonde de température de sortie du DPF
Sonde de pression de sortie du DPF
Fig. 4, ATS bidirectionnel sous-marchepied Cummins (avec emplacements des sondes)
49/6
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
49
Échappement
6
3
4
7
2
5
8
9
10
1
11
12
02/01/2011
1.
2.
3.
4.
5.
6.
f490450
ATD
Sonde de température d’entrée du DOC
Sonde de température d’entrée du DPF
Sonde de température de sortie du DPF
Injecteur de DEF
Sonde de NOx
7.
8.
9.
10.
11.
12.
Sonde de température de sortie du SCR
Catalyseur SCR
Sonde de température d’entrée du SCR
Tube de mélange
Sonde de pression de sortie du DPF
Sonde de pression d’entrée du DPF
Fig. 5, ATS Cummins 2HH (avec emplacements des sondes)
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
49/7
49
Échappement
1
2
3
1
2
12
11
4
5
9
10
8
7
7
02/01/2011
1.
2.
3.
4.
5.
6.
ATD
Sonde de NOx
Catalyseur SCR
Sonde de pression de sortie du DPF
Sonde de pression d’entrée du DPF
Injecteur de DEF
7.
8.
9.
10.
11.
12.
Tube de mélange
Sonde de température
Sonde de température
Sonde de température
Sonde de température
Sonde de température
6
f490448
d’entrée du SCR
de sortie du SCR
d’entrée du DOC
d’entrée du DPF
de sortie du DPF
Fig. 6, ATS bidirectionnel Cummins 2V2 (avec emplacements des sondes)
49/8
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
Cabine
60
Index alphabétique
Titre de l’opération d’entretien (MOP)
Numéro MOP
Contrôle de repliage des rétroviseurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 60–01
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
Cabine
60
60–01 Contrôle de repliage des
rétroviseurs
Pour les véhicules munis de rétroviseurs principaux
repliables, assurez-vous que les rétroviseurs se
replient librement sur leurs points de pivotement.
Faites pivoter chaque rétroviseur entièrement vers
l’avant et l’arrière à deux reprises afin de dégager
tout débris qui pourrait entraver leur fonction de
repliage.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
60/1
Portières
72
Index alphabétique
Titre de l’opération d’entretien (MOP)
Numéro MOP
Lubrification des bourrelets d’étanchéité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 72–01
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
Portières
72
72–01 Lubrification des
bourrelets d’étanchéité
NOTE : Seuls les bourrelets d’étanchéité ont
besoin d’être lubrifiés. Ne lubrifiez pas les
loquets ou les charnières de portière. Ils sont
livrés par le fabricant avec une lubrification à vie
et ne requièrent aucun entretien.
Enduisez légèrement les bourrelets d’étanchéité d’un
bon lubrifiant pour le caoutchouc.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
72/1
Chauffage et climatisation
83
Index alphabétique
Titre de l’opération d’entretien (MOP)
Numéro MOP
Inspection du climatiseur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 83–01
Remplacement du filtre à air HVAC. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 83–02
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
83
Chaufferette et climatiseur
83–01 Inspection du
climatiseur
1. Le véhicule garé sur une surface uniforme,
serrez les freins de stationnement et calez les
pneus.
2. Mettez le chauffage en marche et, si le véhicule
est muni d’un climatiseur, le climatiseur
également, pour vérifier leur bon fonctionnement
dans tous les modes.
3. Ouvrez le capot.
4. Inspectez la courroie d’entraînement du
compresseur frigorifique pour vous assurer
qu’elle n’est pas endommagée. Au besoin,
remplacez la courroie d’entraînement.
5. Vérifiez que les pièces de montage du
compresseur sont bien serrées. Serrez les
écrous Nylok, en séquence étoilée, à entre 20 et
26 N·m (15 et 19 lb·pi).
6. Inspectez le disque d’entraînement. Si la surface
de frottement du disque d’entraînement présente
des signes visibles de dommages dus à la
chaleur intense, vérifiez si le compresseur
frigorifique tourne librement. Si le compresseur
tourne librement, remplacez le disque
d’entraînement et le bloc d’embrayage. Pour les
instructions, consultez la section 83.02, sujet
140 du manuel d’atelier du véhicule (en anglais).
Si le compresseur ne tourne pas librement,
remplacez-le. Pour les instructions, consultez la
section 83.02, sujet 120 du manuel d’atelier du
véhicule.
7. Utilisez une jauge d’épaisseur pour vérifier que
le jeu de l’embrayage du disque d’entraînement
est de 0,4 à 0,8 mm (0,016 à 0,031 pouce).
Contrôlez le jeu à trois endroits uniformément
espacés sur le disque d’entraînement, puis
calculez la moyenne afin de prendre en compte
tout désalignement de la poulie. Si le jeu dans
l’ensemble n’est pas dans les normes, retirez le
bloc disque d’entraînement et changez les cales
si nécessaire. Pour les instructions, consultez la
section 83.02, sujet 140 du manuel d’atelier du
véhicule.
8. Vérifiez que le connecteur du faisceau de fils
n’est pas endommagé ou lâche. Si le faisceau
de fils est endommagé, remplacez-le.
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
9. Vérifiez l’état général des flexibles de la
climatisation. Vérifiez s’il y a présence de
fissures, de coupures ou d’abrasions. Remplacez
tout flexible endommagé.
10. Vérifiez les ailettes du condensateur pour voir s’il
n’y a pas d’encrassement provenant des débris
de la route. À l’aide de pression d’air et d’une
balayette ou d’un jet d’eau savonneuse, nettoyez
soigneusement le condensateur. Veillez à ne pas
courber les ailettes.
83–02 Remplacement du filtre
à air HVAC
Le filtre à air HVAC doit être remplacé tous les six
mois ou 97 000 km (60 000 milles) pour assurer un
fonctionnement adéquat du système HVAC.
1. Le véhicule garé, serrez les freins de
stationnement et calez les roues.
2. Retirez le couvercle HVAC inférieur dans la
cabine. Pour les instructions, consultez le
groupe 60 du manuel d’atelier du véhicule (en
anglais).
3. Débranchez le faisceau de fils de la sonde
d’évaporateur.
4. Retirez les vis qui fixent le couvercle de service
de l’évaporateur au bloc HVAC. Retirez le
couvercle de service de l’évaporateur.
5. Retirez le filtre du bloc HVAC.
6. Installez un nouveau filtre dans le bloc HVAC.
Assurez-vous que la flèche sur le filtre pointe
vers l’évaporateur. Voir la figure 1.
7. Retirez le joint de condensat du couvercle de
service de l’évaporateur et installez un nouveau
joint de condensat sur le couvercle.
8. À l’aide de vis, fixez le couvercle de service de
l’évaporateur au bloc HVAC.
9. Branchez le faisceau de fils à la sonde
d’évaporateur.
10. Fixez le couvercle HVAC inférieur au tableau de
bord. Pour les instructions, consultez le groupe
60 du manuel d’atelier du véhicule.
83/1
83
Chaufferette et climatiseur
1
2
10/04/2001
f543921
1. Évaporateur
2. Filtre
Fig. 1, Filtre du bloc HVAC
83/2
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
Capot, calandre et ailes de la cabine
88
Index alphabétique
Titre de l’opération d’entretien (MOP)
Numéro MOP
Lubrification du support arrière du capot . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 88–01
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
Capot, calandre et ailes de la cabine
88
88–01 Lubrification du support
arrière du capot
1. Serrez les freins de stationnement et calez les
roues.
2. Ouvrez le capot.
3. Nettoyez les composants de support arrière de
capot, fixés à la fois au capot et à la cabine,
avec une solution d’eau savonneuse.
4. Enduisez toutes les surfaces de contact des
brides de support arrière de capot et des
isolateurs d’une graisse complexe à savon de
lithium à multiples usages approuvée; voir le
tableau 1.
Fournisseurs agréés de graisse de lithium à
multiples usages
Fournisseur
Graisse
Chevron
Delo Heavy Duty EP
Exxon
Unirex EP2
Mobil
Mobil Grease XHP 222
Shell
Retinax LC Grease
Texaco
Starplex 2
Tableau 1, Fournisseurs agréés de graisse de lithium
à multiples usages
Manuel d’entretien des camions 108SD et 114SD, mai 2011
88/1
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement