manuel ECOIDRO
Fiche Technique
Thermopoêle ECOIDRO
Chère Madame,
Cher Monsieur,
Nous vous remercions pour avoir choisi notre poêle Ecoidro.
Avant de mettre en fonction votre poêle, nous vous prions de lire attentivement cette fiche technique, cela vous permettra d’exploiter
pleinement, et en toute sécurité, toutes ses caractéristiques.
Nous vous rappelons que le premier allumage DOIT être effectué par le SAV (service après-vente agréé, L. 46/90) qui vérifiera l’installation
et rédigera la garantie. Dans tous les pays faire référence aux réglementations nationales.
Une installation non correcte, des entretiens non correctement effectués ou un usage impropre du produit, déchargent le constructeur de
toute responsabilité pour tout dommage éventuel qui dériverait de l’utilisation du poêle.
INFORMATIONS POUR LA SÉCURITÉ
VEILLER À CE QUE LE POÊLE NE FONCTIONNE JAMAIS SANS EAU DANS L’INSTALLATION.
TOUT ÉVENTUEL ALLUMAGE “À SEC” RISQUE D’ENDOMMAGER LE POÊLE.
Ce poêle a été conçu pour chauffer de l’eau à travers une combustion automatique de pellets dans le foyer.
Les seuls risques pouvant découler de l’emploi du poêle sont liés à un manque de respect de l’installation, à un contact direct
avec les parties électriques sous tension (internes), à un contact avec le feu et les parties chaudes ou à l’introduction de
substances étrangères.
En cas de dysfonctionnement des composants, le poêle monte des dispositifs de sécurité qui garantissent son extinction ;
laissez-les effectuer leur action sans intervenir.
Pour un fonctionnement régulier du poêle, veiller à ce qu’il soit installé dans le respect des consignes indiquées sur cette fiche
et, durant son fonctionnement, veiller aussi de ne jamais ouvrir la porte : en effet, la combustion étant gérée automatiquement,
elle ne nécessite d’aucune intervention.
Il est impérativement interdit d’introduire des substances étrangères dans le foyer ou dans le réservoir.
Pour nettoyer le conduit de fumée, ne pas utiliser de produits inflammables.
Les parties du foyer et du réservoir doivent être uniquement aspirées à FROID, avec un aspirateur.
Le verre peut être nettoyé à FROID, avec un produit spécial (ex. GlassKamin) et un chiffon. Ne pas nettoyer à chaud.
Durant le fonctionnement du poêle, les tuyaux d’évacuation et la porte atteignent des températures élevées.
Ne pas placer des objets ne résistant pas à la chaleur à proximité du poêle.
Ne JAMAIS utiliser des combustibles liquides pour allumer le poêle ou raviver les braises.
Ne pas boucher les fentes d’aération dans la pièce où le poêle a été installé, ni les entrées d’air du poêle.
Ne pas mouiller le poêle et ne pas s’approcher des parties électriques avec les mains mouillées.
Ne pas insérer des réducteurs sur les tuyaux d’évacuation des fumées.
Le poêle doit être installé dans des locaux adaptés à la lutte contre l’incendie et desservis par tous les services (alimentation et
évacuations) que l’appareil requiert pour un fonctionnement correct et en sécurité.
TABLE DES MATIERES
Principe de fonctionnement et combustible
Hauteurs de référence
Données techniques, schéma électrique
Options
Eclaté avec codes pièces de rechange
Fonction des principaux composants (SAV)
Montage et installation (SAV)
Branchement hydraulique (SAV)
Montage revêtements
Interface : panneau, manomètre
Usage
Allumage
Mode de fonctionnement
Extinction
Réglage horloge
Programmation hebdomadaire
Entretien : ordinaire et annuel (SAV)
Conseils en cas d’inconvénients
Questions fréquentes
Checklist
page 3
page 4
page 5
page 5
page 6
page 8
page 9
page 10
page 13
page 14
page 14
page 15
page 15
page 15
page 15
page 16
page 17
page 19
page 20
2
PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT
Le poêle utilise comme combustible les pellets,
fabriqués à partir de petits cylindres de matériau
ligneux pressé, dont la combustion est gérée
électroniquement.
La chaleur produite par la combustion est
principalement transmise à l’eau et, en moindre
partie, par irradiation, dans la pièce.
Le réservoir à combustible (A) est situé dans la
partie haute du poêle. Le remplissage du réservoir a
lieu à travers le couvercle situé dans la partie arrière
du haut.
Le combustible (pellet) est prélevé du réservoir de
stockage (A) et, au moyen d’une vis sans fin (B)
activée par un motoréducteur (C), il est transporté
dans le creuset de combustion (D).
L’allumage des pellets a lieu au moyen de l’air
chaud produit par une résistance électrique (E) et il
est aspiré dans le creuset par le biais d’un
ventilateur centrifuge (F).
L’air pour la combustion est prélevé dans la pièce
(dans laquelle doit se trouver une prise d’air) par le
ventilateur centrifuge (F) à travers le tuyau (G).
Les fumées produites par la combustion sont
extraites du foyer au moyen de ce même ventilateur
centrifuge (F) et évacuées par la tubulure (H) située
dans la partie basse du dos du poêle.
Les cendres tombent dans le tiroir (I) d’où il faudra
les ramasser.
L’eau contenue dans le poêle se réchauffe et elle est
adressée par la pompe incorporée dans le poêle, vers
l’installation de chauffage.
Le poêle incorpore un vase d’expansion fermé et
une soupape de sécurité surpression.
Le réglage de la quantité de combustible et de
l’extraction
des
fumées/alimentation
d’air
comburant, ainsi que l’amorçage de la pompe,
s’effectue par le biais d’une carte électronique afin
d’obtenir une combustion à haut rendement.
Mode de fonctionnement
(pour plus de détails, voir page 14)
Sur le tableau, programmer la température désirée
de l’eau dans l’installation (conseillée en moyenne à
60°C). Le poêle modulera la puissance pour
maintenir ou atteindre cette température. Pour les
petites installations, vous pouvez faire activer la
fonction Eco (le poêle s’éteint et se rallume en
fonction de la température et de l’eau).
Le revêtement externe est disponible dans les
couleurs et les matériaux suivants :
tôle gris aluminium avec haut en céramique rouge
amarante ;
tôle grise avec haut en céramique beige ;
céramique beige ou rouge amarante.
NOTE sur le combustible.
Le thermopoêle à pellets Ecoidro a été conçu et
programmé pour brûler des pellets.
Le pellet est un combustible qui se présente sous forme
de petits cylindres d’environ 6 mm de diamètre, obtenus
en pressant à de hautes valeurs la sciure et les copeaux
de bois broyés, sans utilisation de colles ou d’autres
matériaux étrangers.
Le pellet est commercialisé en sacs de 15 kg.
Pour NE PAS compromettre le fonctionnement du
poêle, il est indispensable de NE PAS y brûler autre
chose que des pellets. L’emploi d’autres matériaux (bois
pressé), détectable par des analyses de laboratoire,
entraîne l’invalidation de la garantie.
EdilKamin a conçu, testé et programmé ses poêles pour
leur permettre de garantir leurs meilleures performances
avec des pellets ayant les caractéristiques suivantes :
Diamètre : 6 - 7 millimètres, longueur maximum : 40
mm, humidité maximum : 8 %, rendement calorique : au
moins 4300 kcal/kg.
L'emploi de pellets non adéquats peut provoquer une
diminution du rendement, des anomalies de
fonctionnement, des blocages par obstruction,
l’encrassement du verre, des imbrûlés…
Faire référence à la recommandation CTI disponible sur
le site www.cti2000.it
3
DIMENSIONS ET HAUTEUR DES ÉVACUATIONS ET DES FIXATIONS
Ø 40 air
Ø 80 fumées
échappement vanne
de sécurité ½"
refoulement ¾"
retour ¾"
Robinet
évacuation
chaudière
réintégration ½ "
4
CARACTÉRISTIQUES THERMOTECHNIQUES
Capacité réservoir
Rendement global
Rendement à l’eau
Puissance utile globale min/max
Puissance utile à l’eau min/max
Autonomie min/max
Consommation combustible
Tirage minimum
Pression max
Poids (acier/céramique)
Volume de chauffe seulement pour rendement à l’eau en considérant 35 kcal/h*m3)
Diamètre conduit fumées
27
Jusqu’à 90
Jusqu’à 80
3,2/11,5
2,5/10
10/35
0,7 / 2,5
12
2
160/180
245
8
kg
%
%
kW
kW
heures
kg/h
Pa
bars
kg
m3
cm
* Le volume de chauffe est calculé compte tenu de l'utilisation de pellets, conformément à la note sur le combustible et à une
isolation de la maison conforme à la Loi 10/91.
CELA DÉPEND BEAUCOUP DE L’EFFICACITÉ DES TERMINAUX DE L’INSTALLATION (radiateurs)
CARACTÉRISTIQUES ÉLECTRIQUES
Alimentation
Interrupteur on/off
Puissance moyenne absorbée
Puissance moyenne absorbée lors de l’allumage
Fréquence télécommande (en option)
Protection sur alimentation générale
Protection sur carte électronique
230 Vac +/-10% 50 Hz
oui
300 W
400 W
Infrarouges
Fusible 2A, 250 Vac 5x20
Fusible 2A, 250 Vac 5x20
1 Pupitre
2 AUX
3 RPM fumées
4 INTJ
5 RS 232 Service
6 Sonde température refoulement eau
7 Lithium
8 Fusible
9 Réseau 230 Vac 50Hz +/- 10%
10 Moteur évacuation fumées
11 RES allumage
12 Moteur vis sans fin
13 Circulateur eau
14 Fusible 2A
Sur le port AUX (contact libre, sans potentiel),
vous pouvez faire installer par le SAV une option
permettant le contrôle des branchements et des
débranchements, par exemple un combinateur
téléphonique ou un thermostat d’ambiance.
OPTIONS
COMBINATEUR (Code 281900)
Combinateur téléphonique GSM pour poêles à
pellets, pour allumer/éteindre à distance avec un
SMS.
TÉLÉCOMMANDE (code 254160)
Possibilité d’acheter une télécommande pour
allumer/éteindre et effectuer les réglages à
distance.
5
6
7
FONCTION DES DISPOSITIFS DE SÉCURITÉ ET DE DÉTECTION QUI ÉQUIPENT LE
POÊLE
Thermocouple fumées
placé sur l’évacuation des fumées, il en lit la température. Il règle la phase d’allumage et, en cas de température trop basse ou
trop haute, il lance une phase de blocage (respectivement, Stop flamme ou Surtempérature fumées).
Capteur de flux
Placé sur le tuyau d’aspiration air comburant, il relève la circulation correcte d’air comburant et de l’évacuation des fumées. Il
restitue le signal en volts lisible à l’afficheur dans l’état des sondes. En cas d’insuffisance d’air (pouvant être due à une sortie
des fumées NON CORRECTE ou à une entrée d’air comburant), il bloque le poêle.
Thermostat de sécurité vis sans fin
placé à proximité du réservoir de pellets, il coupe l’alimentation électrique au motoréducteur si la température détectée est trop
élevée.
Sonde de lecture température eau
elle détecte la température de l’eau dans le poêle, en envoyant l’information à la carte, pour gérer la pompe et la modulation de
puissance du poêle.
En cas de température trop élevée, elle lance une phase de blocage.
Thermostat de sécurité surtempérature eau
il détecte la température de l’eau dans le poêle. En cas de température trop élevée, il lance une phase d’extinction en coupant
l’alimentation électrique au motoréducteur. S’il intervient, il faudra le réarmer en agissant sur le bouton de réarmement placé
derrière le poêle.
Soupape de surpression
à l’obtention de la pression de plaque elle fait décharger l’eau contenue dans l’installation avec une nécessité de réintégration
conséquente.
Manomètre
placé sur le côté du poêle, il permet de lire la pression de l’eau dans le poêle (en fonction conseillé entre 1 et 1,5 bar)
EN CAS DE BLOCAGE, LE POÊLE AFFICHE LE MOTIF ET MÉMORISE LE BLOCAGE.
FONCTION DES COMPOSANTS qui équipent le poêle
Résistance
elle provoque l’amorçage de la combustion des pellets. Elle demeure allumée en phase d’allumage, tant que la température des
fumées n’a pas eu une augmentation de 15°.
Extracteur des fumées
il “pousse” les fumées vers l’extérieur et il rappelle, par dépression, l’air comburant.
Motoréducteur
il déplace la vis sans fin en permettant de charger les pellets du réservoir dans le creuset.
Pompe (circulaire)
elle “pousse” l’eau vers l’installation. Hauteur d’élévation maximum 5 mètres. Débit max. 2,5 m3/h.
Vase d’expansion fermé
il ”absorbe” les variations de volume de l’eau contenue dans le poêle.
! Il faudra évaluer un autre vase d’expansion pour l’installation !
Soupape d’évent manuelle
placée dans la partie haute, elle permet de “purger” l’air éventuellement présent
Robinet d’évacuation
placé à l’intérieur du poêle, en bas. L’ouvrir en cas de nécessité de vider l’eau du thermopoêle.
8
MONTAGE ET INSTALLATION (SAV - service après-vente agréé)
Pour tout ce qui n’est pas expressément indiqué, faire référence aux normes locales du pays d’installation. En Italie, faire
référence à la norme UNI 10683/2005 ou successives et à la L. 46/90, ainsi qu’aux éventuelles indications régionales ou des
ASL locales. En cas d’installation dans des copropriétés, demander au préalable l’autorisation du syndic.
VÉRIFICATION DE COMPATIBILITÉ AVEC D’AUTRES DISPOSITIFS
Conformément à la norme UNI 10683 /2005, le poêle NE DOIT PAS être installé dans la même pièce où se trouvent des
extracteurs et des appareils à gaz de type A et B et, de toute façon, des dispositifs qui mettraient le local en dépression.
VÉRIFICATION BRANCHEMENT ÉLECTRIQUE
(PLACER LA FICHE DANS UN POINT ACCESSIBLE)
Le poêle est doté d’un cordon d’alimentation électrique à brancher à une prise de 230V 50 Hz, de préférence avec un
disjoncteur thermique. Des variations de tension supérieures à 10% peuvent compromettre le bon fonctionnement du poêle
(prévoir un interrupteur différentiel adapté, s’il n’est pas déjà monté). L'installation électrique doit être aux normes ; vérifier en
particulier le bon état du circuit de mise à la terre. La ligne d’alimentation doit avoir une section adaptée à la puissance de
l’appareil.
POSITIONNEMENT
Pour un fonctionnement correct, le poêle doit être positionné perpendiculairement au sol.
Vérifier la capacité portante du sol.
DISTANCES DE SÉCURITÉ POUR ANTI-INCENDIE
Le poêle doit être installé dans le respect des conditions de sécurité suivantes :
-distance minimum sur les côtés et sur le dos de 40 cm des matériels moyennement
inflammables.
-ne placer aucun matériel facilement inflammable devant le poêle, à une distance
inférieure à 80 cm
-si le poêle est installé sur un sol inflammable, intercaler une plaque de matériel
calorifuge dépassant d’au moins 20 cm des côtés et 40 cm de la partie frontale.
Il est interdit de placer des objets en matériel inflammable sur le poêle et à des
distances inférieures à celles de sécurité.
En cas de liaison avec une paroi en bois ou à un autre matériel inflammable, calorifuger
le tuyau d’évacuation des fumées avec de la fibre de céramique ou avec un autre
matériau présentant les mêmes caractéristiques.
Distance du matériel inflammable
Protection au sol
PRISE D’AIR
La pièce où se trouve le poêle doit impérativement posséder une prise d’air d’une
section d’au moins 80 cm², garantissant le rétablissement de l’air consommé par combustion.
ÉVACUATION DES FUMÉES
Le système d’évacuation doit être unique pour le poêle (il est interdit d’évacuer les fumées dans un conduit de fumée
commun avec d’autres dispositifs).
L’évacuation des fumées a lieu par le tuyau de 8 cm de diamètre situé sur la partie arrière. Prévoir un raccord en T avec un
bouchon de collecte de la vapeur de condensation au début du segment vertical.
L’évacuation des fumées du poêle doit être reliée avec l’extérieur à l’aide de tuyaux d’acier ou noirs (résistants à 450°C), sans
obstructions.
Le tuyau doit être scellé hermétiquement. Pour l’étanchéité des tuyaux et pour leur isolation éventuelle, utiliser impérativement
des matériaux résistants au moins à 300°C (silicone ou mastics pour hautes températures).
Les segments horizontaux peuvent avoir jusqu’à 2 m de longueur, ils doivent avoir une pente d’au moins 3% vers le haut et il
peut y avoir au maximum deux coudes à 90°.
Si l’évacuation ne s’insère pas dans un conduit de fumée, il faudra installer un segment vertical avec un segment d’extrémité
antivent.
Le conduit vertical peut être interne ou externe. Si le conduit de fumée se trouve à l’extérieur, il doit être calorifugé.
Si le canal de fumée s’insère dans un conduit de fumée, celui-ci doit être autorisé pour les combustibles solides et, si son
diamètre dépasse 150 mm, il faudra l’assainir en intubant et en scellant l’évacuation par rapport à la partie en maçonnerie.
Tous les segments du conduit de fumée doivent pouvoir être inspectés. Si le conduit est fixe, il doit présenter des ouvertures
d’inspection pour le nettoyage.
Les installations conseillées sont celles proposées aux figures suivantes.
9
A : conduit de fumée en acier calorifugé
B : hauteur minimum 1,5 m
C-E : prise d’air de l’environnement
(section passante minimum 80 cm²)
D : conduit de fumée en acier, à
l’intérieur du conduit de fumée existant
en maçonnerie.
BRANCHEMENT HYDRAULIQUE (à faire réaliser par un SAV agréé)
VEILLER À CE QUE LE POÊLE NE FONCTIONNE JAMAIS SANS EAU DANS L’INSTALLATION.
TOUT ÉVENTUEL ALLUMAGE “À SEC” RISQUE D’ENDOMMAGER LE POÊLE.
Le branchement hydraulique doit être effectué par des professionnels experts pouvant délivrer la déclaration de conformité,
selon la loi 46/90. Dans les autres pays faire référence aux lois et aux normes locales.
NOTE pratique
Pour le branchement du refoulement, du retour et des évacuations (voir page) prévoir des solutions opportunes pour faciliter, si
nécessaire, un éventuel déplacement futur du poêle.
Traitement de l’eau
Prévoir l’addition de substances antigel, détartrantes et anticorrosion. Au cas où la dureté de l’eau de remplissage et d’appoint
serait supérieure à 35°F, employer un adoucisseur pour la réduire. Faire référence à la norme UNI 8065-1989 (Traitement de
l’eau dans les installations thermiques à usage civil).
Nous indiquons ci-dessous quelques schémas indicatifs d’installation possibles.
LÉGENDE
Installation Thermopoêle comme source de chaleur
unique
Ce schéma est fourni à seul titre indicatif,
l’installation correcte doit être effectuée par votre chauffagiste
AF :
AL :
C:
GR :
MI :
P:
RA :
RI :
S:
ST :
TS :
V:
VA :
Vec :
VSP :
VST :
Eau froide
Alimentation réseau hydraulique
Chargement/Réintégration
Groupe de remplissage
Refoulement installation
Pompe (circulateur)
Radiateurs
Retour installation
Déchargement
Sonde température
Thermopoêle
Soupape à bille
Soupape automatique évacuation air
Vase d’expansion fermé
Soupape de sécurité à pression
Soupape d’échappement thermique
Composants internes du poêle
Collecteur
10
Installation Thermopoêle pour chauffage combiné au
chauffe-eau
Ce schéma est fourni à seul titre indicatif,
l’installation correcte doit être effectuée par votre chauffagiste
LÉGENDE
AF :
AL :
C:
EV3 :
GR :
MI :
P:
RA :
RI :
S:
SB :
ST :
TS :
TC :
V:
VA :
Vec :
VR :
VSP :
Eau froide
Alimentation réseau hydraulique
Chargement/Réintégration
Électrovanne à 3 voies
NA : Normalement ouverte
CC : Normalement fermée
Groupe de remplissage
Refoulement installation
Pompe (circulateur)
Radiateurs
Retour installation
Déchargement
Chauffe-eau
Sonde température
Thermopoêle
Thermostat à contact
Soupape à bille
Soupape automatique évacuation air
Vase d’expansion fermé
Soupape antiretour
Soupape de sécurité à pression
Composants internes du poêle
Collecteur
LÉGENDE
Installation Thermopoêle avec production d’eau chaude
sanitaire avec kit 4 assemblé, combiné à la chaudière
Ce schéma est fourni à seul titre indicatif,
l’installation correcte doit être effectuée par votre chauffagiste
ACS :
AF :
AL :
C:
CA :
EV :
Eau chaude sanitaire
Eau froide
Alimentation réseau hydraulique
Chargement/Réintégration
Chaudière murale
Électrovanne à 3 voies
NA : Normalement ouverte
NC : Normalement fermée
F:
Manostat
GR :
Groupe de remplissage
MI :
Refoulement installation
P:
Pompe (circulateur)
PS :
Puisard sonde
RA :
Radiateurs
RE :
Régulateur électronique
RI :
Retour installation
S:
Déchargement
SC :
Échangeur à plaques
ST :
Sonde température
TS :
Thermopoêle
V:
Soupape à bille
Vec :
Vase d’expansion fermé
VR :
Soupape antiretour
VSP :
Soupape de sécurité à pression
VST :
Soupape d’échappement thermique
Composants internes du poêle
Collecteur
11
LÉGENDE
Installation Thermopoêle comme source de chaleur unique,
avec production d’eau chaude sanitaire avec bouilleur
Prévoir un régulateur électronique opportun pour la gestion du bouilleur
Ce schéma est fourni à seul titre indicatif,
l’installation correcte doit être effectuée par votre chauffagiste
ACS :
AL :
B:
C:
EV2 :
EV3 :
GR :
M:
MI :
P:
RA :
RE :
RI :
S:
SI :
TS :
V:
VA :
Vec :
VSP :
Eau chaude sanitaire
Alimentation réseau hydraulique
Bouilleur
Chargement/Réintégration
Électrovanne à 2 voies
Électrovanne à 3 voies
NA : Normalement Ouverte
NC : Normalement Fermée
Groupe de remplissage
Soupape mitigeur
Refoulement installation de retour
Pompe (circulateur)
Radiateurs
Résistance électrique
Retour installation
Déchargement
Sonde à immersion
Thermopoêle à pellets
Soupape à bille
Soupape automatique évacuation air
Vase d’expansion fermé
Soupape de sécurité à pression
Composants internes du poêle
Collecteur
ATTENTION : en cas de production d’ACS, la puissance aux radiateurs diminue.
ACCESSOIRES
Dans les schémas ci-dessus, l’on a prévu l’emploi d’accessoires disponibles dans les listes des tarifs Edilkamin
Kit 4 (code 264290) kit préassemblé pour thermopoêle, pour la production d’eau chaude sanitaire (échangeur à 20
plaques, soupape à trois voies motorisée, soupape d’échappement thermique, manostat et régulateur électronique)
A placer au maximum à 1 mètre du poêle.
Option boîtier pour insertion murale du kit (code 262140).
Bouilleurs à un (code 264750) ou à deux (code 264760) échangeurs fixes, pour produire et accumuler l’eau chaude
sanitaire. Capacité 150 l.
Des pièces détachées sont, en outre, disponibles (échangeur, soupapes, etc.)
PREMIER ALLUMAGE (SAV)
Vérifier que le système hydraulique est correctement réalisé et qu’il est doté d’un vase d’expansion suffisant pour garantir la
sécurité. La présence du vase incorporé dans le thermopoêle NE GARANTIT PAS une protection adéquate contre les
dilatations thermiques subies par l’eau de toute l’installation.
Alimenter électriquement le poêle et effectuer l’essai à froid (à faire réaliser par le SAV).
Remplir l’installation avec le robinet de remplissage (il est recommandé de ne pas dépasser la pression de 1 bar)
Durant la phase de remplissage, “purger” la pompe et le robinet de purge.
12
MONTAGE DES REVÊTEMENTS
Parties du revêtement
Liste des parties constituant le revêtement
12 carreaux latéraux (95)
Carreaux du haut : D et G
Tablette en céramique (43)
profil en aluminium de fixation compris
dans l’emballage du poêle, NON dans
les céramiques (117)
Céramique
Montage du revêtement
SANS RETIRER LE HAUT, après avoir
correctement installé le poêle, suivre la marche
ci-dessous.
Céramiques latérales.
À partir du bas, encastrer chaque élément (95)
dans la rainure spéciale du profil de support.
Entre un élément et l’autre, insérer les
caoutchoucs fournis (96)
Après avoir mis en place les six carreaux d’un
côté, les insérer par pression pour fixer le profil
de fixation (117).
Répéter l’opération de l’autre côté.
Métal
Carreaux de céramique du haut
Les deux éléments D et G du haut sont seulement
appuyés dans les rainures prévues.
Tablette en céramique (43)
Ouvrir la porte du poêle. Desserrer les deux vis
du panneau. UTILISER DE LA SILICONE pour
fixer la tablette à insérer dans les rainures.
Parties du revêtement métal
Comme pour la céramique, mais en insérant les
latéraux en métal à la place des céramiques
latérales.
Les numéros se réfèrent à l’éclaté de la page 6.
Sur le même éclaté se trouvent les codes pour les
commandes.
13
L’INTERFACE
Panneau avec afficheur à 4 touches :
Manomètre
0/1 : pour allumer et éteindre
Menu : pour accéder au menu
+ et - pour augmenter/diminuer les différents réglages
Il est surtout utile au professionnel.
Situé sur le côté gauche du poêle, dans la partie
postérieure, il permet de lire la pression de l’eau dans
l’installation. Lorsque le poêle est en fonction, la
pression devrait toujours se trouver entre 1 et 1,5 bar.
L’UTILISATION
Avant l’allumage. Premier Allumage : contacter le SAV (service après-vente) de votre zone.
Les premiers allumages peuvent donner lieu à de légères odeurs de peinture qui disparaissent très rapidement.
Avant de procéder à l’allumage, vérifier :
que l’installation est correcte et le branchement hydraulique (vérifier que le système a été purgé).
L'alimentation électrique.
PLACER SUR 1 L’INTERRUPTEUR SUR LA PRISE ÉLECTRIQUE DERRIÈRE LE POÊLE
La fermeture de la porte.
La propreté du creuset.
L’indication de stand-by à l’afficheur.
REMPLISSAGE DE LA VIS SANS FIN.
Au cas où le réservoir des pellets se viderait complètement, pour remplir la vis sans fin, appuyer en même temps sur les
touches + et -.
Cette opération doit être effectuée avant l’allumage, si le poêle s’est arrêté à cause d’un manque de pellets.
Il est normal qu’une quantité résiduelle de pellets, que la vis ne parvient pas à aspirer, demeure dans le réservoir.
ALLUMAGE
Allumage automatique
Le poêle étant en stand-by, appuyer pendant 2" sur la touche 0/1 pour démarrer la procédure d’allumage et afficher
l’inscription Start pendant quelques minutes (l’allumage n’est pas à temps prédéterminé : sa durée est automatiquement
abrégée si la carte détecte le dépassement de certains tests). Après environ 5 minutes, la flamme apparaît. Il est normal qu’un
peu de fumée se développe dans le creuset, avant la flamme. L’inscription Ar demeure affichée jusqu’à ce que la flamme se
soit stabilisée.
Allumage manuel
Lorsque la température est inférieure à 3°C et qu’elle ne permet pas à la résistance électrique de se chauffer au rouge, ou en cas
de non-fonctionnement temporaire de la résistance, vous pouvez allumer le poêle en utilisant un allume-feu. Pour ce faire,
introduire dans le creuset un cube d’allume-feu bien embrasé, fermer la porte et appuyer sur la touche 0/1.
MODE DE FONCTIONNEMENT
À partir du tableau, programmer la température de l’eau que l’on désire dans l’installation (température conseillée 60°C) et le
poêle modulera la puissance pour maintenir ou pour atteindre cette température.
Dans les petites installations, possibilité de faire activer la fonction Eco (voir réglages SAV). Dans ce cas, le poêle s’éteint
lorsque la température de l’eau est atteinte, pour s’allumer ensuite à nouveau et moduler la puissance.
14
Extinction
Le poêle étant en fonction, appuyer pendant 2" sur la touche 0/1 pour démarrer la procédure d’extinction et OFF s’affiche
(pendant 10 minutes)
La phase d’extinction prévoit :
o Interruption chute pellets.
o Ventilation au maximum.
o Circulateur eau actif
Ne jamais débrancher la fiche durant l’extinction.
Réglage horloge
Appuyer pendant 2 " sur la touche Menu pour accéder au menu Horloge. Cette touche permet de programmer les paramètres
pour le fonctionnement de l’horloge à l’intérieur de la carte.
RUZIONI D’USO 16
Programmateur horaire hebdomadaire
Appuyer sur la touche menu pendant deux secondes pour accéder au réglage de l’horloge, appuyer sur la touche + pour accéder
à la fonction de programmation horaire hebdomadaire, identifiée à l’afficheur par la description "timer on/off".
Il permet de programmer un nombre d’allumages et d’extinctions par jour (jusqu’à un maximum de trois) chaque jour de la
semaine.
Lorsque l’inscription "timer On/off" s’affiche, valider avec la touche "Menu", pour afficher une des possibilités suivantes :
NO PROGRAM (aucun programme configuré)
DAILY PROGRAM (un programme unique pour tous les jours)
WEEKLY PROGRAM (programmation pour chaque jour)
Pour passer d’une fonction à l’autre, appuyer sur les touches + et -.
Valider, avec la touche Menu, l'option "DAILY PROGRAM", pour accéder au choix du nombre de programmes
(allumages/extinctions) pouvant être effectués en un jour.
Avec "DAILY PROGRAM" le ou les programmes déterminés seront les mêmes pour tous les jours de la semaine.
En validant avec "WEEKLY PROGRAM, il faudra choisir le jour où effectuer la programmation :
1 Lu ; 2 Ma ; 3 Me ; 4 Je ; 5 Ve ; 6 Sa ; 7 Di
Après avoir sélectionné le jour, en les faisant défiler avec les touches + et -, et avoir validé avec la touche Menu, la
programmation continue en suivant la même marche que celle qui effectue un "DAILY PROGRAM", en sélectionnant, pour
chaque jour de la semaine, si activer une programmation en établissant le nombre d’interventions et à quelle heure.
En cas d’erreur à n’importe quel moment de la programmation, on pourra quitter le programme sans enregistrer. L’appui sur la
touche 0/1 affiche l’inscription Saved.
Variation chargement des pellets
Appuyer pendant deux secondes sur la touche Menu et, en intervenant sur les touches +/-, faire défiler les indications à
l’afficheur jusqu’à l’inscription "adj. pellet".
Valider cette fonction avec la touche Menu pour accéder au réglage du chargement des pellets. Cette fonction peut être utile au
cas où le type de pellets serait différent de celui pour lequel le poêle a été étalonné car, dans ce cas, une correction du
chargement serait nécessaire.
Si cette correction n’est pas suffisante, contacter le service après-vente pour établir une nouvelle assiette de fonctionnement.
Essai à froid (TEST I/O)
Ce menu, uniquement accessible lorsque le poêle est en stand-by, permet d’effectuer le contrôle des composants.
Il est uniquement accessible aux personnels autorisés SAV, service après-vente, en effet, il requiert l’entrée d’un code.
Réglage des paramètres
Appuyer pendant deux secondes sur la touche Menu et, en intervenant sur les touches +/-, faire défiler les indications à
l’afficheur avec la description "setup". Ce menu permet de régler les principaux paramètres qui régissent le fonctionnement du
poêle. Il est uniquement accessible aux personnels autorisés SAV, centre service après-vente, en effet, il requiert l’entrée d’un
code.
15
ENTRETIEN
Un entretien régulier est à la base d’un bon fonctionnement du poêle.
NETTOYAGE JOURNALIER
Le nettoyage doit être effectué avec un aspirateur. Toute la procédure ne demande que quelques minutes par jour.
EN UTILISANT UN ASPIRATEUR, si possible montant l’option bidon aspire-cendres, et toujours lorsque le poêle est froid :
Retirer les céramiques du haut et actionner plusieurs fois les tirettes pour permettre un nettoyage du conduit des fumées.
Ouvrir la porte.
Brosser les parties internes du foyer (de préférence avec une brosse souple).
Un nettoyage complet du foyer prévoit aussi le démontage pour le nettoyage et le remontage des parties hautes, comme illustré
ci-dessous.
S’assurer de repositionner
correctement les deux
déflecteurs.
Aspirer le plan du feu, aspirer l’emplacement autour du creuset où tombent les cendres.
Retirer le creuset ou le décaper à la spatule, nettoyer les occlusions éventuelles des trous sur tous les côtés.
Retirer et vider le tiroir des cendres, en aspirant aussi le compartiment au-dessous.
Aspirer le siège du creuset, nettoyer les bords de contact, remettre en place le creuset.
S’il y a lieu, nettoyer le verre (à froid).
NE JAMAIS ASPIRER LES CENDRES CHAUDES
Ne jamais desserrer les vis à tête hexagonale à l’intérieur du foyer.
16
CHAQUE SAISON (aux soins du SAV – service après-vente agréé)
Après avoir brûlé 2000 kg de pellets, l’indication “Service???” s’inscrit à l’afficheur.
Le poêle NE SE BLOQUE PAS, mais il signale la demande d’un entretien de la part du SAV.
Avant d’effectuer tout entretien, débrancher l’appareil du réseau d’alimentation électrique
Lors du premier allumage, le SAV agréé vous remettra le manuel d’entretien du thermopoêle Ecoidro
Nettoyage général interne et externe
Nettoyage soigneux des tuyaux d’échange
Nettoyage soigneux et détartrage du creuset et de l’emplacement correspondant
Nettoyage moteurs, vérification mécanique des jeux et des fixations
Nettoyage conduit de fumée (remplacement des joints sur les tuyaux) et du compartiment du ventilateur d’extraction de fumées
Vérification du vase d’expansion
Vérification et nettoyage du circulateur.
Contrôle sondes
Vérification et remplacement éventuel de la pile de l’horloge sur la carte électronique.
Nettoyage, inspection et détartrage du siège de la résistance d’allumage, éventuel remplacement de cette résistance
Nettoyage /contrôle du Panneau synoptique
Inspection visuelle des câbles électriques, des connexions et du cordon d’alimentation
Nettoyage du réservoir de pellets et vérification des jeux et de la vis sans fin-motoréducteur
Vérification et remplacement éventuel du joint de la porte
Essai fonctionnel, chargement vis sans fin, allumage, fonctionnement pendant 10 minutes et extinction
Tout manque d’entretien implique l’invalidation de la garantie.
En cas d’utilisation très fréquente du poêle, il est conseillé de nettoyer le conduit de fumée tous les 3 mois.
Pour les modes d’entretien du tuyau de cheminée, veuillez également vous conformer à la norme UNI 10847/2000
Équipements de fumée simples pour générateurs alimentés avec des combustibles liquides et solides. Entretien et contrôle.
NORMES ET DÉCLARATIONS DE CONFORMITÉ C.E.
Edilkamin déclare que le poêle Ecoidro est conforme aux suivantes normes pour le marquage CE Directive Européenne
CEE 73/23 et amendement successif 93/68 CEE
CEE 89/336 et amendements successifs 93/68 CEE ; 92/31 CEE ; 93/97 CEE.
Pour l’installation en Italie, faire référence à la norme UNI 10683/05 ou à ses modifications successives et, pour le
branchement à l’installation hydrosanitaire, demander à l’installateur de vous délivrer la déclaration de conformité prévue
par la Loi 46/90. Dans les autres Pays, se conformer aux lois et aux normes nationales à cet égard.
ACCESSOIRES ADAPTÉS POUR UN NETTOYAGE EXCELLENT
GlassKamin
Bidon aspire-cendres
PIPPO
17
NETTOYAGE DES CONDUITS DE FUMEE pour le SAV
Lorsque le poêle est éteint et froid, ouvrir la porte
Fig. 1
Tourner le levier à droite
Fig. 2
18
Dégager l’élément frontal
Fig. 3
Ouvrir les conduits de droite et de gauche
Fig. 4
19
Aspirer les conduits avec un aspirateur adapté ou, si possible,
avec notre BIDON ASPIRE-CENDRES
Fig. 5
FERMER les fentes des conduits et remettre en place l’élément
frontal en fixant à gauche le levier (voir fig. 2)
Fig. 6
20
CONSEILS EN CAS D’INCONVÉNIENT
PROBLÈME
CAUSE
SOLUTIONS
panneau synoptique
éteint
Absence de tension du réseau
télécommande
inefficace
distance excessive du poêle
contrôler que le cordon d’alimentation est branché
contrôler le fusible (sur le câble d’alimentation)
contrôler la connexion du câble plat au panneau
synoptique
s’approcher du poêle
piles de la télécommande déchargées
Trop de suie dans l’échangeur
contrôler les piles et les remplacer s’il y a lieu
nettoyer l’échangeur en passant par l’intérieur du foyer
Eau non chaude
SINOTTICO/SICUREZZE
Les cheminées et les conduits de fumée auxquels sont reliés les appareils qui utilisent des combustibles solides doivent être
nettoyés tous les ans (vérifiez si dans votre pays il existe une réglementation à cet égard). À défaut d’un contrôle et d’un
nettoyage réguliers, la probabilité d’un incendie de cheminée augmente. Dans ce cas, suivre la marche ci-dessous : ne pas
utiliser de l’eau pour éteindre, vider le réservoir de pellets, après l’accident, faire appel à des professionnels spécialisés avant
de redémarrer.
SIGNALISATION CAUSES DE BLOCAGE ÉVENTUELLES
En cas de nécessité, le motif de l’extinction s’inscrit à l’afficheur.
1) Brocken PTC H20 : extinction pour sonde de lecture température eau en panne ou débranchée
2) No expulsion : extinction pour anomalie du capteur de tours du moteur d’évacuation des fumées
3) No fire : extinction pour chute de la température des fumées
4) No start : extinction pour température des fumées non correcte en allumage
5) Blocage black-out : extinction pour coupure de courant électrique
6) Termoc broken : extinction pour thermocouple en panne ou débranché
7) Over temp : extinction pour dépassement température maximum fumées.
8) Alarm temp H20 : extinction pour température de l’eau supérieure à 90°C.
9) No depression : extinction pour manque de dépression.
Le signal demeure affiché jusqu’à ce qu’on appuie sur la touche 0/1 située sur le tableau.
Il est recommandé de ne pas faire redémarrer le poêle avant de s’être assuré que le problème a été éliminé.
Si le blocage a eu lieu, pour redémarrer le poêle, attendre d’abord la fin de la procédure d’extinction s’effectue (10 minutes
avec indication sonore) et appuyer ensuite sur la touche 0/1.
Ne jamais débrancher la fiche durant l’extinction par blocage.
Il est important d’indiquer au SAV (service après-vente) ce que signale le tableau.
21
CONSEILS EN CAS D’INCONVÉNIENTS
1) Brocken PTC H20 (Intervient si la sonde de lecture température eau est en panne ou débranchée)
Vérifier la connexion de la sonde à la carte. Vérifier le bon fonctionnement lors de l’essai à froid.
2) No Expulsion (Intervient si le capteur de tours de l’extracteur de fumées relève une anomalie)
- Contrôler le bon fonctionnement de l’extracteur de fumées (connexion au capteur de tours)
- Contrôler la propreté du conduit de fumée
3) No fire (intervient si le thermocouple relève une température des fumées inférieure à la valeur programmée, en interprétant
cela comme une absence de flamme).
La flamme peut être absente pour :
- absence de pellets
- trop de pellets ont suffoqué la flamme
- le thermostat de pression maxi/le pressostat/le thermostat sécurité eau sont intervenus pour “arrêter” le motoréducteur.
4) No start (intervient si, dans un délai maximum de 15 minutes, la flamme n’apparaît pas et la température de démarrage
n’est pas atteinte). Distinguer les deux cas suivants :
La flamme NE s’est PAS allumée
Vérifier :
- la position et la propreté du creuset
- le bon état de la résistance
-la température ambiante (si inférieure à 3°C l’emploi
d’un allume-feu s’impose) et l’humidité.
Essayer d’allumer avec un allume-feu.
La flamme s’est allumée, mais après l’inscription Start,
l’inscription Start Failed s’est affichée.
Vérifier : (pour le SAV)
le bon fonctionnement du thermocouple
la température de démarrage programmée dans les paramètres.
5) Blocage black-out
Vérifier le branchement électrique et les chutes de tension
6) Termok broken (intervient si le thermocouple est en panne ou débranché)
Vérifier que le thermocouple est connecté à la carte. Vérifier le bon fonctionnement lors de l’essai à froid
7) Over temp (extinction pour température excessive des fumées)
Une température excessive des fumées peut dépendre : du type de pellets, d’une anomalie dans l’extraction des fumées, d’un
conduit bouché, d’une installation non correcte, d’une "dérive" du motoréducteur.
8) Alarm temp H20 (intervient si la sonde de lecture de l’eau lit une température supérieure à 90°C)
Une température excessive peut dépendre de :
une installation trop petite : faire activer, par le SAV, la fonction ECO
un encrassement : nettoyer les tuyaux d’échange, le creuset et l’évacuation des fumées.
9) No Depression (intervient si le capteur de flux relève un flux d’air comburant insuffisant)
Le flux peut être insuffisant si la porte est ouverte, si l’étanchéité de la porte n’est pas parfaite (ex. joints), s’il y a un problème
d’aspiration de l’air ou d’évacuation des fumées, ou si le creuset est encrassé, ou si le capteur de flux est encrassé (nettoyer à
l’air sec).
Contrôler le capteur de flux (dans ses paramètres) (pour le SAV)
L'alarme dépression peut également se vérifier durant la phase d’allumage
Le pellet peut NE PAS tomber dans le creuset pour les raisons suivantes :
Manque de pellets : remplir le réservoir
La vis sans fin est vide : remplir la vis sans fin en appuyant en même temps sur les touches + et –
Des pellets se sont coincés dans le réservoir : vider avec un aspirateur le réservoir des pellets
Le motoréducteur est en panne
Le thermostat de sécurité de la vis sans fin “coupe” l’alimentation électrique au motoréducteur : vérifier qu’il n’y a
pas de surchauffes. Pour vérifier, utiliser un testeur ou by-passer momentanément
Le thermostat de sécurité de la surtempérature de l’eau “coupe” l’alimentation électrique au motoréducteur : vérifier
la présence de l’eau dans le poêle. Pour réarmer, appuyer sur le bouton derrière le poêle. Il est indispensable de
contacter le SAV avant de redémarrer.
22
FAQ
Les réponses ici indiquées sous forme synthétique, se retrouvent dans les informations du présent document
1) Que dois-je préparer pour pouvoir installer Ecoidro ?
Prédisposition pour sortie évacuation fumées d’au moins 80 mm de diamètre.
Prise d’air dans la pièce d’au moins 80 cm².
Fixation refoulement et retour au collecteur ¾” G
Évacuation à l’égout pour la soupape de surpression ¾” G
Prise pour chargement ¾” G
Branchement électrique à l’installation, aux normes, avec disjoncteur thermique 230V +/- 10%, 50 Hz.
Pour les hauteurs, faire référence à la page 4. Lire à partir de la page 9 les informations de sécurité de l’installation.
2) Est-ce que je peux faire fonctionner le poêle sans eau ?
NON. Un usage sans eau risque d’endommager le poêle.
3) Le poêle Ecoidro émet-il de l’air chaud ?
NON. Toute la chaleur va là où elle sert : c’est-à-dire à l’eau. Une partie de la chaleur produite est introduite dans la pièce sous
forme d’irradiation. Il est conseillé de prévoir des radiateurs dans la pièce.
4) Est-ce que je peux connecter le refoulement et le retour du poêle directement à un radiateur ?
NON, comme pour toutes les autres chaudières, il est nécessaire de se connecter au collecteur, d’où l’eau est ensuite distribuée
aux terminaux de l’installation.
5) Le poêle Ecoidro fournit-il aussi de l’eau chaude sanitaire ?
Vous pouvez la produire en utilisant notre kit 4 (composé d’un échangeur, d’une soupape à 3 voies, d’une soupape de
surtempérature et d’un régulateur), ou la produire et l’accumuler avec un de nos bouilleurs (voir schémas hydrauliques page
11)
6) Est-ce que je peux évacuer les fumées du poêle Ecoidro directement au mur ?
NON, l’évacuation dans les règles de l’art (UNI 10683/05) est sur le comble du toit et, de toute façon, pour un bon
fonctionnement, il faudra prévoir un segment vertical d’au moins 1, 5 mètres, car, en cas de black-out ou de vent, l’on
risquerait de percevoir une légère quantité de fumée dans la pièce.
7) Est-ce qu’une prise d’air est nécessaire dans la pièce ?
Oui, pour restaurer l’air dans la pièce. Il n’y a pas de liaison directe entre la prise d’air et le poêle, mais l’extracteur de fumées
le prélève dans la pièce pour l’amener dans le creuset.
8) À quelle température sortent les fumées d’évacuation ?
À une température maximum de 140°C, si l’installation est bien dimensionnée et les pellets sont de bonne qualité.
9) Que dois-je programmer à l’afficheur du poêle ?
La température de l’eau désirée. Ensuite, le poêle module la puissance en conséquence, pour l’obtenir ou la conserver. Pour de
petites installations, il est possible de programmer une modalité de travail qui prévoit des extinctions et des allumages du poêle
en fonction de la température de l’eau atteinte.
10) À quelles périodicités dois-je nettoyer le creuset ?
L’idéal serait avant chaque allumage lorsque le poêle est éteint et froid. APRÈS AVOIR NETTOYÉ LES TUYAUX
D’ÉCHANGE et actionné, avec la porte fermée, les tirettes de nettoyage du conduit de fumée.
11) Est-ce que je dois aspirer le réservoir des pellets ?
Oui, au moins une fois par mois et lorsque le poêle demeure immobilisé pendant longtemps.
12) Est-ce que je peux brûler autre chose que des pellets ?
NON. Le poêle a été conçu pour brûler des pellets de bois de 6 mm, tout autre matériau pourrait l’endommager.
13) Est-ce que je peux allumer le poêle avec un SMS ?
Oui, si le SAV ou un électricien a installé un combinateur téléphonique sur le port AUX de la carte électronique.
23
CHECK LIST
À intégrer avec la lecture complète de la fiche technique
Pose et installation
Installation effectuée par le SAV agréé qui a délivré la garantie et le manuel d’entretien
Aération de la pièce
Le conduit de fumée / carneau reçoit seulement l’évacuation des poêles
Le conduit de fumée présente :
2 coudes au maximum
2 mètres au maximum horizontalement
au moins 1,5 mètre verticalement
Les tuyaux d’évacuation sont en matériel adéquat (l’acier inox est conseillé).
Lors de la traversée d’éventuelles matières inflammables (ex. bois) toutes les précautions pour éviter des incendies ont
été prises
Le système hydraulique a été déclaré conforme L46/90 par un professionnel autorisé.
Le volume de chauffe a été opportunément évalué en considérant l’efficacité des terminaux d’installation.
Usage
Le pellet (diamètre 6 mm) utilisé est de bonne qualité et non humide
Le creuset et le compartiment des cendres sont propres et bien positionnés
Les tirettes de nettoyage sont actionnées chaque jour
Les tuyaux d’échange et les parties internes du foyer sont propres
La pression (affichée au manomètre) est d’environ 1 bar
NE PAS OUBLIER D’ASPIRER LE CREUSET AVANT CHAQUE ALLUMAGE
Si le poêle ne s’allume pas, NE PAS répéter l’allumage avant d’avoir vidé le creuset
EDILKAMIN s.p.a.
20020 LAINATE (MI) – Via Mascagni, 7
Tel. 02.937.62.1 – Fax. 02.937.62.400
www.edilkamin.com - mail@edilkamin.com
Edilkamin S.p.A. se réserve le droit de modifier sans préavis des parties du présent manuel
cod. 280970
7,5.07-06/A
24
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising