RC 145 - ANAC Togo

RC 145 - ANAC Togo
Union Economique et Monétaire Ouest Africaine
ANNEXE
AU
Règlement n° 10/2005/CM/UEMOA relatif à
l’agrément des organismes d’entretien
dénommé Règlement Communautaire 145
RC 145
Edition 1
UEMOA
RC 145
UEMOA
RC 145
TABLE DES MATIERES
REFERENCE
RC 145.1
RC 145.5
RC 145.10
RC 145.15
RC 145.20
RC 145.25
RC 145.30
RC 145.35
RC 145.40
RC 145.45
RC 145.47
RC 145.50
RC 145.55
RC 145.60
RC 145.65
RC 145.70
RC 145.75
RC 145.80
RC 145.85
RC 145.90
RC 145.95
RC 145.100
Appendice 1
Appendice 2
Appendice 3
TITRE
Généralités
Définitions
Domaine d'application
Demande et délivrance
Domaines couverts par l'agrément
Exigences en matière de locaux
Exigences en matière de personnel
Personnels habilités à prononcer l'approbation pour
remise en service
Instruments, outillages et matériels
Données d'entretien
Planning de production
Attestation des travaux d'entretien
Dossiers de travaux
Compte rendu d’événements
Procédures d'entretien et Système Qualité
Manuel des spécifications de l'organisme
d'entretien (MOE)
Privilèges de l'organisme d'entretien agréé
Limites d’activité de l’organisme d’entretien agréé
Evolutions de l’organisme d’entretien agréé
Maintien de la validité de l'agrément
Cas équivalents de sécurité
Retrait, suspension, limitation ou refus de
renouveler le certificat d'agrément RC 145.
Système de classes et de catégories d’agrément
des organismes d’entretien
Manuel de spécifications de l’Organisme
d’Entretien (MOE)
Certificat libératoire autorisé RC 145 Form
PAGE
2
2
4
5
5
5
7
11
13
14
18
19
21
21
23
26
28
28
29
29
30
30
34
39
42
1/GOASAC
Appendice 4
Appendice 5
Appendice 6
Appendice 7
Exemples d’organigrammes de structure
hiérarchique possibles en RC 145
Organismes non RC 145 travaillant sous couvert
du système qualité d’un organisme RC 145
Exemple de RC 145 Form 2/GOASAC (demande
d’agrément RC 145) et de RC 145 Form 4/GOASAC
(qualifications des responsables)
Certificat d’agrément pour l’entretien RC 145 Form
50
52
55
57
3/GOASAC
Exemple de Tableau d’agrément renseigné RC 145
Form 3b/GOASAC
NOTE – Pour commenter et interpréter les dispositions des exigences objet des
différents paragraphes de l’annexe au RC 145 des indications précédées du sigle
IEM sont données dans l’instruction d’accompagnement. Ces indications n’ont
aucun caractère réglementaire.
Révision 0
RC 145-1
16.09.05
UEMOA
RC 145
RC 145.1 Généralités
(Voir IEM RC 145.1 Généralités)
(a) Aucun aéronef exploité en transport aérien public ne peut être mis en vol
sans qu’un Certificat d’Approbation pour Remise en Service ne lui ait été délivré
par un organisme pour l’entretien effectué sur l’aéronef ou un élément d’aéronef
destiné à être installé sur cet aéronef.
(b) Aucun organisme ne peut délivrer l'approbation pour remise en service
(APRS) pour un aéronef exploité en transport aérien public, sauf s'il est agréé
conformément au présent règlement, ou accepté conformément à la possibilité
offerte par la dernière partie de l'alinéa RC 145.10 (c). Sauf spécification
contraire de l'alinéa RC 145-1(e), aucun organisme ne peut entretenir un tel
aéronef sauf s'il est agréé pour cet entretien conformément au présent
règlement, ou accepté conformément à la possibilité offerte par la dernière partie
de l'alinéa RC 145.10 (c), ou travaille sous couvert du système qualité d'un
organisme d'entretien agréé ou accepté. Un agrément RC 145 n'est pas
obligatoire pour les visites pré vol.
(c) Aucun organisme ne peut délivrer l'APRS d'un élément d'aéronef destiné à
être installé sur un aéronef exploité en transport aérien public sauf s'il est agréé
conformément au présent règlement ou accepté conformément à la possibilité
offerte par la dernière partie de l'alinéa RC 145.10(c). Sauf spécification contraire
dans l'alinéa (e), aucun organisme ne peut effectuer d'entretien sur un tel
élément d'aéronef sauf s'il est agréé pour cet entretien conformément au présent
règlement, ou accepté conformément à la possibilité offerte par la dernière partie
de l'alinéa RC 145.10 (c), ou s'il travaille sous couvert du système qualité d'un
organisme d'entretien agréé ou accepté RC 145.
(d) Un agrément d'organisme d'entretien peut être délivré pour des activités
d'entretien allant d'un élément d'aéronef jusqu'à un aéronef complet et couvrant
toutes les combinaisons intermédiaires.
(Voir appendice 7 – Certificat d’agrément d’entretien des aéronefs RC 145 Form
3/GOASAC)
(e) Un organisme travaillant sous couvert du système qualité soit d'un organisme
d'entretien agréé pour le domaine considéré, soit d'un organisme accepté
conformément à la possibilité offerte par la dernière partie de l'alinéa RC
145.10(c) est limité au domaine d'activité autorisé par les procédures définies
dans l'alinéa RC 145.65 (b) et n'effectue pas de visite d'entretien en base d'un
aéronef, ni de visite complète ou de révision générale d'un moteur, d'un module
de moteur ou d’un équipement en atelier.
145.5 Définitions
(Voir IEM RC 145.5 Définitions)
Aux fins du présent texte, les définitions suivantes s'appliquent :
Aéronef : avion, hélicoptère ou dirigeable.
Révision 0
RC 145-2
16.09.05
UEMOA
RC 145
Approuvé par l'Autorité : approuvé par l'Autorité directement ou conformément
à une procédure approuvée par l'Autorité.
Autorité : le ministre chargé de l'aviation civile ou les services compétents d’un
Etat membre de l’ UEMOA
Contrôle : examen d'un aéronef ou d'un élément d'aéronef pour établir sa
conformité avec une norme approuvée.
Dirigeant Responsable : dirigeant qui détient l'autorité pour garantir que la
totalité de l'entretien exigé par le client peut être financée et effectuée suivant les
normes requises par l'Autorité.
Donnée d'Entretien : toute information nécessaire pour assurer que l'aéronef ou
l'élément d'aéronef peut être maintenu dans un état tel que la navigabilité de
l'aéronef ou le bon fonctionnement des éléments opérationnels et de secours,
suivant le cas, soient assurés.
Elément d'aéronef : tout assemblage /pièce/équipement /élément d'un aéronef
jusqu'à et y compris un groupe propulseur complet ou tout équipement
opérationnel ou de secours.
Entretien : révision, la réparation, le contrôle, le remplacement, la modification,
la correction de défaut d'un aéronef ou d'un élément d'aéronef ou toute
combinaison de ces opérations.
Entretien en base pour ce règlement, l’entretien en base, quelquefois appelé
entretien lourd, désigne les visites de rang C ou D
Entretien en ligne: pour ce règlement l’entretien en ligne, quelquefois appelé
entretien léger, désigne généralement les visites pré vol, journalières,
hebdomadaires, visites de rang A ou B
Exploitant RC OPS : exploitant d'aéronefs au sens du texte sus cité.
Facteurs humains : principes qui s’appliquent à la conception, à la certification,
à la formation, à l’exploitation et à la maintenance et qui cherchent une interface
sécurisée entre le personnel et les autres systèmes en prenant en compte d’une
manière appropriée la performance humaine
Form/xx/GOASAC : Formulaire du Groupement Ouest Africain pour la Sécurité
de l’Aviation Civile
Habilitation d'Approbation pour Remise en Service (APRS) : autorisation
délivrée au personnel habilité à prononcer l'APRS par l'organisme d'entretien
agréé et qui spécifie le fait qu'ils peuvent prononcer des APRS selon le
paragraphe RC 145.50 dans le cadre défini par cette autorisation au nom de
l'organisme d'entretien agréé.
Manuel des spécifications de l'Organisme d'Entretien (MOE) : document(s)
contenant les informations exigées par le paragraphe RC 145.70 décrivant la
manière dont l'organisme se met en conformité avec le présent règlement.
Révision 0
RC 145-3
16.09.05
UEMOA
RC 145
Modification : changement apporté à un aéronef ou à un élément d'aéronef en
conformité avec une norme approuvée
Norme approuvée : norme de fabrication, conception, entretien ou qualité
approuvée par l'Autorité.
Organisme : soit un organisme reconnu en tant que personne morale qu'il se
trouve ou non sur le territoire des Etats membres des UEMOA, soit une personne
physique. Un tel organisme peut se trouver sur plusieurs sites et peut détenir
plusieurs agréments délivrés par l'autorité.
Performance humaine : capacités et limitations humaines qui ont un impact sur
la sécurité et l’efficacité de l’exploitation aéronautique
Personnel habilité à prononcer APRS : personnel autorisé par l'organisme
d'entretien agréé suivant une procédure acceptable par l'Autorité à prononcer
l'approbation pour remise en service de l'aéronef ou d'éléments d'aéronef.
Politique Qualité : objectifs globaux et orientation d'un organisme en ce qui
concerne la qualité tels qu'approuvés par le dirigeant responsable.
RC : Règlement communautaire (UEMOA)
RC OPS 1 : règlement RC relatif aux conditions techniques d'exploitation
d'avions par une entreprise de transport public
Remise en état : désigne le travail pour remettre l’élément d’aéronef en
conformité avec une définition approuvée
Réparation : remise dans un état de bon fonctionnement d'un aéronef ou d'un
élément d'aéronef en conformité à une norme approuvée.
Révision Générale : remise complète dans un état de bon fonctionnement d'un
aéronef ou d'un élément d'aéronef par vérifications et remplacements
conformément à une norme approuvée pour prolonger sa durée d'utilisation en
exploitation.
Site : lieu sur lequel un organisme exerce ou souhaite exercer des activités pour
lesquelles un agrément RC 145 est nécessaire.
Transport aérien public : transport de passagers, fret ou courrier contre
rémunération.
Union : Union Economique et Monétaire Ouest Africaine
Visite pré vol : contrôle effectué avant le vol pour s'assurer que l'aéronef est
apte à effectuer le vol considéré. Elle ne comprend pas la correction des défauts.
RC 145.10 Domaine d'application
(a) Le présent RC 145 établit les exigences régissant la délivrance d’agréments à
des organismes d’entretien d’aéronefs et d’éléments d’aéronefs ainsi que les
règles générales de fonctionnement de ces organismes agréés. L’agrément,
lorsque délivré, s’applique à l’ensemble de l’organisme sous la responsabilité du
dirigeant responsable
Révision 0
RC 145-4
16.09.05
UEMOA
RC 145
(b) Un organisme se trouvant entièrement ou en partie dans les limites du
territoire d’un Etat membre peut obtenir un agrément pour tous les sites situés
sur ce territoire s'il est en conformité avec le présent règlement.
(Voir IEM RC 145.10 (b) Domaine d'application)
(c) Un organisme se trouvant, entièrement ou en partie, en dehors du territoire
spécifié dans l'alinéa (b), ne peut obtenir un agrément pour tout site situé en
dehors de ce territoire que si l'Autorité a acquis la conviction qu'il existe un
besoin pour cet agrément en vue d'entretenir des aéronefs ou des éléments
d'aéronefs sur ce site et s'il est conforme au présent règlement. L'Autorité peut
également accepter un tel organisme sur la base d'un agrément délivré par
l'Autorité de l'Etat sur le territoire duquel cet organisme se trouve à condition que
l'organisme soit en conformité avec les conditions particulières d'entretien
supplémentaires qui lui seraient notifiées pour assurer l'équivalence avec le
présent règlement. Il peut être exigé que l'organisme ait à démontrer un besoin
avant d'être accepté.
(Voir IEM RC 145.10(c) Domaine d’application)
RC 145.15 Demande et délivrance
(a) Une demande d'agrément d'organisme d'entretien, ou d'amendement d'un
agrément existant, est faite sur un formulaire et selon les modalités prescrites par
l'Autorité. Elle est transmise avec le nombre requis d'exemplaires des
spécifications de l'organisme d'entretien ou de l'amendement à celles-ci.
(Voir IEM RC 145.15 (a) Demande et délivrance)
(b) Un postulant qui satisfait aux exigences du présent règlement et qui s'est
acquitté de tous les droits prescrits par l'Autorité peut obtenir un agrément
d'organisme d'entretien.
RC 145.20 Domaines couverts par l'agrément
(Voir IEM RC 145.20 Domaines couverts par l'agrément)
L'agrément est signifié par la délivrance d'un certificat d'agrément à l'organisme
par l'Autorité. Le certificat d'agrément précise les domaines couverts par
l'agrément. Le manuel des spécifications de l'organisme d'entretien précise le
domaine d'activités pour lequel l'agrément est demandé.
RC 145.25 Exigences en matière de locaux
(a) Les locaux sont adaptés à tous les travaux prévus, assurant en particulier une
protection contre les intempéries. Les ateliers spécialisés et les hangars sont
cloisonnés comme il convient, pour prévenir toute contamination de
l'environnement et de la zone de travail.
(1) Pour l'entretien en base des aéronefs, les hangars des aéronefs
doivent être à la fois disponibles et assez vastes pour les abriter en
entretien en base programmé. Si le hangar n'appartient pas à
l'organisme RC 145, il est nécessaire d'apporter la preuve de sa
Révision 0
RC 145-5
16.09.05
UEMOA
RC 145
location. De plus, il est nécessaire de démontrer que l'espace est
suffisant dans le hangar pour l'entretien en base programmé ; à cet
effet, l'utilisation du hangar par les aéronefs au regard de la
programmation des visites d'entretien sera planifié. La planification
d'utilisation du hangar par les aéronefs doit être tenue à jour
régulièrement. Pour l'entretien d'éléments d'aéronef, les ateliers
d'éléments d'aéronefs devraient être assez vastes pour traiter ces
éléments en entretien programmé.
(2) La protection contre les intempéries est liée aux conditions
météorologiques normales qui règnent localement et qui sont prévisibles
tout au long de toute période de douze mois. Les structures des
hangars d'aéronefs et des ateliers d'éléments d'aéronefs doivent
répondre aux normes empêchant la pénétration de pluie, de grêle, de
givre, de neige, de vent, de poussière etc. Les sols des hangars
d'aéronefs et des ateliers d'éléments d'aéronefs devraient être étanches
afin de limiter au maximum la génération de poussière.
(3) Pour l'entretien en ligne d'aéronefs, il n'est pas fondamental de
disposer de hangars, mais il est recommandé de démontrer la
possibilité de pouvoir utiliser l'abri de hangars pour exécuter les travaux
programmés d'entretien mineurs par mauvais temps et les dépannages
de longue durée.
(b) Les implantations de bureaux sont adaptées à la gestion des travaux
mentionnés à l'alinéa (a), y compris en particulier la gestion de la qualité, de la
planification et des enregistrements techniques.
(1) L’implantation des bureaux doit être telle que les personnels
d'encadrement, de planification, d'enregistrement technique, de contrôle
qualité ou prononçant l'APRS, puissent y effectuer leurs tâches
particulières d'une manière contribuant à un bon niveau d'entretien des
aéronefs. De plus, les personnels d'entretien doivent disposer de locaux
leur permettant d'étudier les instructions d'entretien et d'établir les
dossiers de travaux de façon adaptée.
(2) Il est acceptable que tout ou partie des exigences ci-dessus soient
remplies dans un même local, à condition que le personnel dispose d'un
espace suffisant pour y effectuer les tâches prescrites.
(c) Les conditions de travail sont adaptées à la tâche effectuée et en particulier
les exigences spécifiques sont respectées. Sauf impératif lié à l'environnement
particulier d'une tâche, les conditions de travail sont telles que l'efficacité du
personnel n’est pas dégradée.
(Voir IEM RC 145. 25 (c) Exigences en matière de locaux)
(d) Des locaux de stockage qui offrent toute sécurité sont prévus pour les
éléments d'aéronef, les instruments, les outillages et les matériaux. Les
conditions de stockage assurent la ségrégation entre les éléments d'aéronef et
les matériaux aptes à être utilisés et les éléments d'aéronef, les matériaux, les
instruments et outillages inaptes à être utilisés.
Les conditions de stockage sont en conformité avec les instructions des
fabricants afin d'éviter la détérioration et l'endommagement des éléments
stockés. L'accès aux locaux de stockage est restreint au personnel autorisé.
Révision 0
RC 145-6
16.09.05
UEMOA
RC 145
(1) Les installations de stockage pour les éléments aptes à être
remontés sur aéronef doivent être propres, bien ventilées et une
température sèche régulière doit être maintenue pour limiter au
maximum les effets de la condensation. Les recommandations de
stockage des fabricants doivent être suivies pour les éléments d'aéronef
identifiés dans ces recommandations publiées.
(2) Les étagères de stockage devraient être assez solides pour
supporter les éléments d'aéronef et être assez grandes pour que les
éléments d'aéronef volumineux ne soient pas déformés pendant le
stockage.
(3) Tous les éléments d'aéronef doivent, lorsque c'est possible, rester
emballés dans un matériau de protection, afin de réduire les risques
d'endommagement et de corrosion pendant le stockage.
RC 145.30 Exigences en matière de personnel
(a) Le dirigeant responsable est responsable d’établir et de promouvoir la
politique de sécurité et de qualité précisée au paragraphe RC 145-65 (a). Un
responsable ou un groupe de responsables acceptable pour l'Autorité est
nommé; il lui incombera entre autres de s'assurer que l'organisme d'entretien
agréé satisfait aux exigences du présent règlement. Cette personne ou ce
groupe de personnes rend compte en dernier ressort directement au dirigeant
responsable. Ce dernier doit être acceptable pour l'Autorité.
(1) La ou les personnes désignées doivent représenter la structure
d'encadrement de l'entretien au sein de l'organisme et être
responsable(s) de toutes les fonctions précisées dans le RC 145. Il
s'ensuit donc, qu'en fonction de la taille de l'organisme, les fonctions RC
145 peuvent être divisées entre différents responsables (et peuvent
même être subdivisées) ou combinées entre elles de multiples façons.
(2) Par essence, toutefois, l'organisme doit disposer, en fonction du
domaine couvert par l'agrément, d'un responsable de l'entretien en
base, d'un responsable de l'entretien en ligne, d'un responsable d'atelier
et d'un responsable de la qualité, qui doivent tous relever du dirigeant
responsable, sauf dans les petits organismes, où n'importe lequel des
responsables peut être à la fois le dirigeant responsable et, sous
réserve de l'acceptation de l'Autorité, être aussi le responsable de
l'entretien en ligne ou le chef d'atelier. Les procédures doivent définir
clairement qui assure l'intérim de tout responsable dans le cas d'une
absence prolongée du (des) dit(s) responsable(s). La durée de
l'absence justifiant l'intérim est la période au-delà de laquelle
l'organisme ne peut pas fonctionner correctement à cause de cette
absence.
(3) Le dirigeant responsable est tenu de s'assurer que toutes les
ressources nécessaires sont disponibles pour effectuer l'entretien
conformément au RC 145.65 (b)
(4) Le responsable de l'entretien en base est tenu de s'assurer que tout
l'entretien à effectuer dans le hangar, ainsi que toute correction de
défaut effectuée pendant l'entretien en base, se font d'après les normes
Révision 0
RC 145-7
16.09.05
UEMOA
RC 145
de conception et de qualité prescrites par le RC 145.65(b). Le
responsable de l'entretien en base est également responsable des
actions correctives résultant de la surveillance exercée par le système
d'assurance de la qualité au titre du RC 145.65(c)
(5) Le responsable de l'entretien en ligne est tenu de s'assurer que la
totalité de l'entretien à effectuer en ligne y compris la correction de
défauts en ligne est effectuée d'après les normes spécifiées dans le RC
145.65 (b) et il est également responsable des actions correctives
résultant de la surveillance exercée par le système d'assurance de la
qualité au titre du RC 145.65(c)
(6) Le responsable d'atelier est tenu de s'assurer que la totalité du
travail effectué sur des éléments d'aéronef répond aux normes
spécifiées dans le RC 145.65(b), il est également responsable des
actions correctives résultant de la surveillance exercée par le système
d'assurance de la qualité au titre du RC 145.65(c).
(7) La responsabilité du responsable qualité est spécifiée dans le RC
145.30 (b).
(8) Nonobstant les exemples de titres des sous paragraphes 2 à 7 cidessus, l'organisme est libre d'adopter les titres qui lui conviennent pour
les postes d'encadrement qui précèdent, mais doit informer l'Autorité
des titres et des personnes choisis pour l'accomplissement de ces
fonctions.
(9) Lorsqu'un organisme choisit de nommer des responsables pour
toutes ou une combinaison donnée des fonctions identifiées dans le RC
145 compte tenu des dimensions de l'activité, il est essentiel que ces
responsables rendent compte en dernier ressort au dirigeant
responsable, par l'intermédiaire du responsable de l'entretien en base,
du responsable de l'entretien en ligne, du chef d'atelier, ou du
responsable qualité, selon le cas.
(10) L'Autorité exige donc que les responsables mentionnés ci-dessus
soient identifiés et que leur cursus, mentionné sur la RC 145 Form
4/GOASAC (voir appendice 6), soit soumis à l'Autorité. Pour être
accepté, le dirigeant responsable doit démontrer avoir une
compréhension de base du RC 145 et des responsabilités associées au
titre de dirigeant responsable. Pour être acceptés, tous les autres
responsables doivent avoir des connaissances appropriées et une
expérience
satisfaisante
dans
le
domaine
de
l'entretien
d'aéronefs/d'éléments d'aéronef suivant le cas, conformément aux
règlements nationaux concernés de l'Autorité.
(11) : Le personnel habilité à prononcer l'APRS peut rendre compte à
n'importe lequel des responsables spécifiés en fonction du système de
contrôle utilisé par l'organisme (par exemple mécaniciens certifiés,
contrôleurs indépendants, superviseurs à double fonction, etc.) à
condition que les personnels chargés de la surveillance de la qualité au
titre du RC 145.65 (b) restent indépendants. L'Appendice 4 donne
quelques exemples d'organisation.
Révision 0
RC 145-8
16.09.05
UEMOA
RC 145
(12) Le dirigeant responsable est responsable d’établir et de promouvoir
la politique de sécurité et de qualité comme spécifié au paragraphe RC
145.65 (a)
(b) Le dirigeant responsable désigne un responsable, tel que précisé dans
l'alinéa (a), ayant pour responsabilité de faire fonctionner le système qualité
défini à l'alinéa RC 145.65(b) y compris le système de retour d'informations
associé. Ce responsable a un droit d'accès direct au dirigeant responsable afin
d'assurer que le dirigeant responsable reste toujours correctement informé des
questions relatives à la qualité et à la conformité réglementaire.
(c) La surveillance réalisée par le système qualité comprend la demande des
actions correctives nécessaires par le dirigeant responsable, le responsable de
l'entretien en base, le responsable de l'entretien en ligne et le responsable
d'atelier du paragraphe RC 145.30 (a) comme approprié.
(d) L'organisme d'entretien agréé dispose d'un plan de production hommes
heures montrant que l'organisme a assez de personnel pour planifier, effectuer,
surveiller, contrôler l'entretien et surveiller la qualité de l'organisme
conformément à l'agrément. En plus, l'organisme a une procédure pour réévaluer
le travail prévu d'être effectué lorsque la disponibilité réelle en personnel est
inférieure au personnel planifié pour toute équipe de travail ou période donnée.
(1) “ Avoir suffisamment de personnel ” signifie que l'organisme
d'entretien dispose d'assez de personnel dont au moins la moitié de
celui effectuant de l'entretien dans chaque atelier, hangar ou ligne
devrait être employée de manière permanente pour permettre une
stabilité organisationnelle. Les personnes intérimaires, à temps partiel
ou à temps complet, devraient prendre conscience que, lorsqu'elles
travaillent pour l'organisme d'entretien, elles sont soumises au respect
des procédures associées à leurs tâches définies dans les
spécifications de l'organisme d'entretien de l'organisme. Dans le cadre
de ce sous paragraphe “ intérimaire ” signifie que la personne est
employée par un autre organisme et mise à disposition de l'organisme
d'entretien par le premier organisme.
(2) La planification des heures de main d'œuvre doit tenir compte de
tout entretien effectué sur aéronefs / éléments d'aéronef étrangers.
(3) La planification des heures de main d'œuvre doit se rapporter à la
charge de travail d'entretien prévue ou, lorsque l'organisme d'entretien
agréé RC 145 ne peut pas prévoir une telle charge de travail compte
tenu de la nature à court terme de ses contrats, être basée sur la charge
de travail d'entretien minimale nécessaire pour la viabilité commerciale.
La charge de travail en entretien comprend tout le travail nécessaire tel
que, mais non limité à, la planification, la vérification des dossiers de
travaux, la production de fiches/cartes de travail sur support papier ou
informatique, la réalisation de l'entretien, le contrôle et l'achèvement des
dossiers de travaux.
(4) Dans le cas d'entretien en base d'aéronefs, la planification des
heures de main d'œuvre doit se rapporter à la planification de l'utilisation
du hangar par les aéronefs comme mentionnée dans le paragraphe RC
145.25 (a).
Révision 0
RC 145-9
16.09.05
UEMOA
RC 145
(5) Dans le cas d'entretien d'éléments d'aéronef, la planification des
heures de main d'œuvre doit se rapporter à la planification de l'entretien
d'équipements planifié comme mentionné dans le paragraphe RC
145.25(a).
(6) Les heures de main d'œuvre associées à la fonction de surveillance
qualité doivent être suffisantes pour répondre aux exigences du RC
145.65(c) Lorsque le personnel chargé de la surveillance qualité
effectue d'autres fonctions, le temps attribué à ces fonctions doit être
pris en compte lors de la détermination du nombre de personnel
surveillant la qualité.
(7) La planification des heures de main d'œuvre doit être revu au moins
tous les 3 mois et mis à jour lorsque nécessaire.
(8) Tout écart significatif du plan d'heures de main d'œuvre doit être
rapporté par l'intermédiaire du responsable du service concerné au
responsable qualité et au dirigeant responsable pour examen. Un écart
significatif signifie un déficit de plus de 25% des heures de main
d'œuvre disponibles sur un mois calendaire pour toute fonction spécifiée
dans le RC 145.30(c).
(9) Le planning des heures de main d'œuvre d'entretien référencé et
toute procédure associée doivent être spécifiés dans le M.O.E et, pour
information, peuvent être trouvés au paragraphe 2.22 de l’Appendice 2
(e) La compétence du personnel impliqué dans l’exécution de l'entretien, dans
l’encadrement ou les audits qualité est établie et contrôlée suivant une procédure
et des critères acceptables pour l'Autorité.
(1)
La procédure référencée demande entre autres que les
planificateurs, les mécaniciens, les personnels des services spécialisés,
les superviseurs et les personnels habilités à prononcer l'APRS soient
soumis à une évaluation de leur compétence par une évaluation
pratique ou par un examen lié à leur fiche de poste individuelle au sein
de l'organisme avant qu'ils ne soient autorisés à exercer leur activité
sans surveillance
(2) Pour faciliter cette évaluation de compétence, des fiches de poste
sont recommandées pour chaque poste dans l'organisme. L'objectif
fondamental de l'évaluation est de s'assurer que
(i) Les planificateurs sont capables de transposer les exigences
d'entretien en tâches d'entretien et ont conscience qu'ils ne sont pas
autorisés à s'écarter des données d'entretien,
(ii) Les mécaniciens sont capables d'effectuer des tâches d'entretien
suivant toute norme précisée dans les données d'entretien et
devraient signaler au superviseur les erreurs nécessitant une
correction pour rétablir la conformité aux normes d'entretien requises,
(iii) Le personnel des services spécialisés est en mesure d'effectuer
des tâches d'entretien spécialisées selon les normes spécifiées dans
les données d'entretien et informeront et attendront des instructions
de leur superviseur dans tous les cas où il n'est pas possible
Révision 0
RC 145-10
16.09.05
UEMOA
RC 145
d'effectuer l'entretien spécialisé conformément aux données
d'entretien,
(iv) Les superviseurs sont en mesure d'assurer que toutes les tâches
d'entretien requises sont effectuées et lorsqu'elles ne sont pas
terminées ou lorsqu'il est évident qu'une tâche d'entretien particulière
ne peut être effectuée conformément aux données d'entretien, de tels
problèmes sont alors signalés à la personne mentionnée par le RC
145.30 (b) pour entreprendre toute action appropriée. De plus, les
superviseurs qui effectuent aussi des travaux d'entretien doivent
comprendre que ces travaux ne doivent pas être entrepris lorsque
cela est incompatible avec leurs responsabilités de gestion,
(v) Le personnel habilité à prononcer l'APRS est capable de
déterminer quand l'aéronef ou l'élément d'aéronef est prêt à être
remis en service et quand il ne doit pas l'être.
(3) En particulier, dans le cas des planificateurs, du personnel des
services spécialisés, des superviseurs et du personnel habilité à
prononcer l'APRS, une bonne connaissance des procédures de
l'organisme concernant leur rôle particulier au sein de l'organisme est
importante.
(4) Les personnels réalisant les audits qualité sont capables de
contrôler la mise en conformité d'écarts identifiés vis à vis du RC 145
d'une manière efficace et en temps voulu de manière à ce que
l'organisme d'entretien agréé RC 145 puisse rester en conformité avec
le RC 145.
(5) Les personnels devront être sensibilisés aux problèmes liés aux
facteurs humains et aux performances humaines en maintenance
(f) Les personnels effectuant ou vérifiant des contrôles non destructifs de
maintien de navigabilité de structures d'aéronef ou d'éléments d'aéronef sont
dûment qualifiés pour le contrôle non destructif en question conformément à une
norme approuvée par l’Autorité Les personnels effectuant toute autre tâche
spécialisée sont dûment qualifiés conformément à toute norme nationale
existante reconnue par l'Autorité comme norme appropriée.
(Voir IEM RC 145.30 (f) Exigences en matière de personnel)
RC 145.35 Personnels habilités à prononcer l'approbation pour remise en
service
(a) En plus du paragraphe RC 145.30, l'organisme d'entretien agréé s'assure que
le personnel habilité à prononcer l'APRS a une connaissance appropriée de
l'aéronef ou du (des) composant(s) d'aéronef concerné(s) à entretenir ainsi que
des procédures associées de l'organisme avant la délivrance ou le
renouvellement de l'habilitation d'APRS. L'aéronef ou les composant(s) d'aéronef
concerné(s) signifie l'aéronef ou les composant(s) d'aéronef spécifié(s) dans
l'habilitation APRS en question.
(Voir IEM RC 145.35 (a) Personnels habilités à prononcer l'APRS)
Révision 0
RC 145-11
16.09.05
UEMOA
RC 145
(b) L'organisme d'entretien agréé s'assure que tous les personnels habilités à
prononcer l'APRS pour un aéronef donné ou pour un élément d’aéronef donné
ont pratiqué de l'entretien d'aéronefs en conditions réelles au moins 6 mois sur
toute période de 2 ans. Dans le cadre de cet alinéa, pratiquer de l'entretien
d'aéronefs en conditions réelles signifie que la personne a travaillé dans un
environnement d'entretien d'aéronef ou d’éléments d’aéronefs spécifiés dans
l’habilitation
(c) L'organisme d'entretien agréé s'assure que tous les personnels habilités à
prononcer l'APRS reçoivent une formation continue suffisante au cours de
chaque période de 2 ans pour assurer que ces personnels habilités à prononcer
l'APRS aient des connaissances à jour sur la technologie appropriée, les
procédures de l'organisme et les questions de facteurs humains.
L’âge minimum pour les personnels habilités à prononcer l’APRS est de 21 ans.
(Voir IEM RC 145.35(c) Personnels habilités à prononcer l'APRS)
(d) L'organisme d'entretien agréé établit un programme de formation continue et
une procédure pour assurer la conformité avec les alinéas appropriés du
paragraphe RC 145.35 comme base pour la délivrance d'habilitations d'APRS
aux personnels habilités à prononcer l'APRS,
(1) Le programme de la formation continue devrait donner la liste de
tous les personnels habilités à prononcer l'APRS, la date à laquelle
cette formation sera réalisée, ses éléments et une indication qu'elle a
été effectuée raisonnablement dans les délais prévus. Ces informations
devraient par la suite être transférées dans les dossiers du personnel
habilité à prononcer l'APRS comme exigé dans le RC 145.35 (h)
(2) La procédure référencée devrait être spécifiée dans le MOE
conformément au paragraphe 3.4 de l'Appendice 2.
(e) APRS exceptionnelle :Dans le cas imprévu d’un aéronef immobilisé sur un
site où il n’y a pas d’organisme d’entretien agréé ou accepté de manière
appropriée l’organisme d’entretien peut délivrer une autorisation APRS
exceptionnelle à une personne ayant au moins 5 ans d’expérience en entretien et
détenant une licence d’entretien d’aéronef conforme à l’annexe 1 de l’OACI en
cours de validité pour le type d’aéronef nécessitant une APRS à condition que
l’organisme d’entretien conserve les documents prouvant l’expérience et la
licence en question. Tous ces cas devront être reportés à l’Autorité dans les 7
jours. L’Autorité exigera que tout entretien pouvant affecter la sécurité des vols
soit re-contrôlé par l’organisme d’entretien. Dans le cadre de cet alinéa, imprévu
signifie que l’immobilisation de l’aéronef ne pouvait pas raisonnablement être
prévue par l’exploitant, la panne étant imprévisible parce qu’elle concernait un
système jusque là fiable.
(f) A l'exception de l'habilitation d'APRS exceptionnelle spécifiée dans l'alinéa RC
145.35 (e), tout personnel habilité ou prévu d'être habilité APRS doit être évalué
par l'organisme d'entretien sur ses compétences, qualifications et capacités à
délivrer des APRS conformément à une procédure acceptable par l'autorité et
ceci avant la délivrance ou le renouvellement de son habilitation APRS.
(Voir IEM RC 145.35 (f) Personnels habilités à prononcer l'APRS)
Révision 0
RC 145-12
16.09.05
UEMOA
RC 145
(g) L'organisme d'entretien agréé délivre une habilitation d'APRS spécifiant
clairement l'étendue et les limites de cette habilitation aux personnels qu'il
désigne comme personnels habilités à prononcer l'APRS au nom de l'organisme
lorsqu'il est convaincu que ces personnels sont en conformité avec les alinéas
pertinents de ce paragraphe RC 145-35. Le maintien de la validité de l'habilitation
d'APRS dépend de la continuité de la conformité avec les mêmes alinéas
Le document d'habilitation APRS doit être rédigé de manière à ce que le
domaine d'habilitation soit clair pour toute personne habilitée à prononcer l'APRS
et pour toute personne autorisée pouvant exiger d'examiner ce document
d'habilitation. Lorsque des codes sont utilisés pour définir le domaine, une
signification des codes doit être disponible à tout moment. Les personnes
autorisées comprennent tout inspecteur de l'Autorité.
(h) Le directeur ou responsable du système qualité reste aussi responsable au
nom de l'organisme d'entretien agréé de la délivrance d'habilitations d'APRS aux
personnels. Ce directeur ou responsable peut désigner d'autres personnes pour
délivrer effectivement les habilitations conformément à une procédure acceptable
par l'Autorité.
(i) L'organisme d'entretien agréé conserve un dossier de toutes les personnes
habilitées à prononcer l'APRS qui comporte des précisions sur toutes les
formations effectuées et sur l'étendue de leur habilitation d'APRS. Le dossier
comprend ceux qui ont des habilitations d'APRS restreintes ou exceptionnelles.
Les personnels habilités à prononcer l'APRS ont accès aux informations de ce
dossier les concernant et peuvent disposer facilement de ces informations à leur
demande.
En outre, chaque personnel habilité à prononcer l'APRS peut obtenir à sa
demande une copie de son dossier lors de son départ de l'organisme.
(Voir IEM RC 145.35 (i) Personnels habilités à prononcer l'APRS)
(j) Les personnels habilités à prononcer l'APRS doivent recevoir une copie de
leur habilitation d'APRS. La copie peut être soit sous forme d'un support papier
soit sous forme d'un support informatique.
(k) Les personnels habilités à prononcer l'APRS sont en mesure de présenter
leur habilitation d'APRS à toute personne autorisée dans un délai raisonnable. Ils
ne sont pas tenus d'avoir sur eux le document d'habilitation d'APRS. Le délai
raisonnable pour présenter ce document d'habilitation d'APRS est de 24 heures.
La personne autorisée signifie toute personne ou organisme officiel ou
professionnel ayant une raison valable d'examiner l'habilitation d'APRS. Les
raisons valables comprennent la nécessité de contrôler la validité, le domaine et
l'authenticité de cette habilitation.
RC 145.40 Instruments, outillages et matériels
(a) L'organisme d'entretien agréé détient les instruments, les outillages et les
matériels nécessaires pour effectuer les travaux entrant dans le cadre de
l'agrément.
(1) Lorsque le postulant à l'agrément a déterminé le domaine d'activité
souhaité devant être examiné par l'Autorité, il est nécessaire de
démontrer que tous les outillages et instruments spécifiés dans les
Révision 0
RC 145-13
16.09.05
UEMOA
RC 145
données approuvées peuvent être disponibles lorsque nécessaires.
Tous les outils et instruments nécessitant un contrôle en matière de
fonctionnement ou de calibrage, du fait qu'ils sont utilisés pour mesurer
les dimensions spécifiées et des couples de serrage etc., devraient être
clairement identifiés et figurer dans un registre de contrôle y compris les
outillages et instruments personnels dont l'organisme approuve
l'utilisation. Lorsque le constructeur préconise un outillage ou instrument
donné, celui-ci devrait être utilisé sauf dans le cas particulier d'un accord
explicite par l'Autorité d'utilisation d'un outillage ou instrument de
substitution au travers d'une procédure relative à l'utilisation d'outillages
ou d'instruments de substitution figurant dans le MOE.
(2)
La disponibilité des instruments et outillages signifie une
disponibilité permanente sauf dans le cas où l'utilisation d'un
instruments ou d'un outillage est si rare que sa disponibilité permanente
n'est pas nécessaire.
(3) Un organisme agréé pour l'entretien en base devrait disposer de
suffisamment d'équipements et de plates-formes d'accès à l'aéronef
pour qu'un contrôle correct de l'aéronef soit réalisable.
(4) Les matériels nécessaires pour effectuer les travaux entrant dans le
domaine d'activité signifie que les matières premières et les éléments
d'aéronef devraient être disponibles sur site conformément aux
recommandations du constructeur, sauf si l'organisme a établi une
procédure d'approvisionnement en pièces de rechange.
(b) Si nécessaire, les outillages, les instruments et en particulier les instruments
de mesure et de contrôle, sont vérifiés et étalonnés suivant des règles
acceptables pour l'Autorité et à une périodicité propre à garantir le bon
fonctionnement et la précision. Les enregistrements de ces étalonnages et les
normes utilisées sont conservés par l'organisme d'entretien agréé.
(1) Le contrôle de ces outillages et instruments exige que l'organisme
dispose d'une procédure pour les contrôler, les entretenir et, si
nécessaire, les étalonner régulièrement et indiquer aux utilisateurs que
leurs échéances de contrôle, d'entretien ou d'étalonnage sont
respectées. Un système clair d'étiquetage de tous les outillages,
instruments et instruments de contrôle est donc nécessaire pour
indiquer quand le prochain contrôle / entretien / étalonnage est dû, ou
pour indiquer si l'élément est inutilisable pour toute autre raison non
évidente. Un registre doit être tenu pour tous les outillages et
instruments de précision, avec un enregistrement des étalonnages et
des normes utilisés.
(2) Le contrôle, l'entretien ou l'étalonnage effectués de façon régulière
doivent être conformes aux instructions du fabricant de l'équipement,
sauf si l'organisme RC 145 peut démontrer en s'appuyant sur des
résultats qu'une périodicité différente est appropriée dans un cas donné
RC 145.45 Données d'entretien
(a) L'organisme d'entretien agréé détient et utilise des données d'entretien à jour
applicables pour effectuer de l'entretien y compris les modifications et
Révision 0
RC 145-14
16.09.05
UEMOA
RC 145
réparations. "Applicables" signifie relatives à tout aéronef, élément d'aéronef ou
procédé spécifié dans le domaine d'activité de l'organisme d'entretien et dans
toute liste de capacité associée.
(b) Pour les besoins du présent règlement les données d'entretien applicables
sont :
(1)
Toute exigence, procédure, consigne de navigabilité, consigne
opérationnelle ou information applicable publiées par l'Autorité.
(2) Toute consigne de navigabilité applicable publiée par une Autorité
étrangère lorsqu'elle est l'Autorité primaire de certification.
(3) Toutes données applicables, telles que, mais non limitées aux manuels
d'entretien et de réparation, publiés par un organisme sous l'approbation de
l'Autorité y compris les détenteurs d'un certificat de type ou d'un
supplément au certificat de type ou par tout autre organisme agréé pour
publier de telles données par la dite Autorité.
(4) Sauf spécification contraire exigée par l'Autorité, toutes données
applicables, telles que mais non limitées aux manuels d'entretien et de
réparation, publiés par un organisme sous l'approbation ou l'autorité d'une
Autorité étrangère lorsqu’elle est l'Autorité primaire de certification.
(5) Toute norme applicable, telle que mais non limitée aux techniques de
bases de l'entretien publiée par une Autorité, institut ou organisme et
reconnue par l'Autorité comme une norme d'entretien satisfaisante.
(6) Toutes données applicables publiées conformément à l'alinéa (c).
(c) Données d'entretien
(1) Sauf comme spécifié dans l'alinéa (b) (5) ci dessus, chaque
organisme d'entretien agréé doit détenir et utiliser les données
d'entretien minimales suivantes relatives à la classe et catégorie de
l'agrément de l'organisme : tout règlement RC et national lié à l'entretien
ainsi que les instructions d'application associées, toutes les exigences
d'entretien nationales applicables, et toutes les consignes de
navigabilité nationales applicables plus toute consigne de navigabilité
étrangère fournie par un exploitant ou client étranger sous contrat.
(2) En plus de l’alinéa (c) (1), un organisme d'entretien agréé ayant une
classe d'agrément A - Aéronefs, doit détenir et utiliser les données
d'entretien suivantes lorsque publiées. Les sections appropriées du
manuel d'entretien de l'exploitant, le manuel de maintenance du
constructeur (Aircraft Maintenance Manual), le manuel de réparation, le
document d'inspection structurale supplémentaire, le document de
contrôle de la corrosion, les bulletins service, les lettres de service, les
instructions de service, les bulletins de modification, le manuel de
contrôles non destructifs (CND), le catalogue de pièces (Illustrated Parts
Catalogue), la fiche de navigabilité du certificat de type et tout autre
document spécifique délivré par le détenteur du certificat de type ou du
supplément au certificat de type comme données d'entretien, sauf que
dans le cas où les données d'entretien sont fournies par l'utilisateur ou
par l'exploitant, il n'est pas nécessaire de détenir ces données une fois
Révision 0
RC 145-15
16.09.05
UEMOA
RC 145
le bon de commande rempli, autrement que pour les besoins de
conformité avec le RC 145.55(c).
(3) En plus de l'alinéa (c) (1), un organisme d'entretien agréé ayant une
classe d'agrément B - Moteurs / Auxillary Power Unit, doit détenir et
utiliser les données d'entretien suivantes lorsque publiées : Les sections
appropriées du manuel de maintenance et de réparation du constructeur
du moteur / APU, les bulletins service, les lettres de service, les bulletins
de modification, le manuel de contrôles non destructifs (CND), le
catalogue de pièces, la fiche de navigabilité du certificat de type et tout
autre document spécifique délivré par le détenteur du certificat de type
comme données d'entretien, sauf que dans le cas où les données
d'entretien fournies par l'utilisateur ou par l'exploitant, il n'est pas
nécessaire de détenir ces données une fois le bon de commande
rempli, autrement que pour les besoins de conformité avec le RC
145.55(c).
(4) En plus de l'alinéa (c) (1), un organisme d'entretien agréé ayant une
classe d'agrément C - Eléments autres que moteurs/APU entiers, doit
détenir et utiliser les données d'entretien suivantes lorsque publiées Les
sections appropriées du manuel de maintenance et de réparation de
l’équipement publié par le fabriquant (Component Maintenance Manual),
les bulletins service et lettres de service et tout autre document
spécifique délivré par le détenteur du certificat de type comme données
d'entretien du produit sur lequel l'élément peut être installé lorsque
applicable, sauf que dans le cas où les données d'entretien sont
fournies par l'utilisateur ou par l'exploitant, il n'est pas nécessaire de
détenir ces données une fois le bon de commande rempli, autrement
que pour les besoins de conformité avec le RC 145.55(c).
(5) Les sections appropriées des alinéas 2 à 4 ci dessus relatives aux
données d'entretien supplémentaires sont à considérer par rapport au
domaine d'activité de chaque site d'entretien donné. En d'autres termes,
par exemple, un site d'entretien en base devrait avoir des jeux presque
complets de données d'entretien tandis qu'un site d'entretien en ligne
n'a besoin que du manuel de maintenance constructeur et du catalogue
de pièces.
(6) Un organisme d'entretien agréé uniquement en classe D - Services
spécialisés, doit détenir et utiliser les données d'entretien suivantes
lorsque publiées en ce qui concerne le service spécialisé donné spécifié
dans le domaine d'agrément : présent règlement et les spécifications du
procédé relatif au(x) service(s) spécialisé(s), sauf que dans le cas de
données d'entretien fournies par l'utilisateur ou l'exploitant, il n'est pas
nécessaire de détenir ces données une fois le bon de commande rempli
autrement que pour les besoins de conformité avec le RC 145.55(c).
(d) L'organisme d'entretien agréé ne peut modifier les instructions d'entretien
qu'en accord avec une procédure décrite dans le manuel des spécifications de
l'organisme d'entretien. Il démontre qu'une telle instruction d'entretien modifiée
aboutit à des normes d'entretien équivalentes ou améliorées et informe
préalablement le détenteur du certificat de type. Au sens de cet alinéa,
"instructions d'entretien" signifie des instructions sur la manière d'effectuer une
tâche d'entretien donnée. L'organisme d'entretien agréé ne peut pas utiliser cet
alinéa (d) pour couvrir l’aspect conception des réparations et des modifications.
Révision 0
RC 145-16
16.09.05
UEMOA
RC 145
(Voir IEM RC 145.45 (d) Données d'entretien)
(e) Un organisme d'entretien agréé doit être dûment agréé pour classer les
réparations comme mineures ou majeures et pour approuver des données de
conception de réparations mineures. Cet agrément, différent de l’agrément RC
145, n'est pas exigé pour un organisme d'entretien agréé effectuant uniquement
des réparations conformément aux données de réparations publiées des
détenteurs de certificat de type agréés ou toutes autres données de réparations
approuvées par l'Autorité. Qu'il soit agréé ou non conformément à cet alinéa,
l'organisme d'entretien agréé établit une procédure pour s'assurer que des
actions appropriées sont prises dans le cas d'une évaluation de dommage et qu'il
est nécessaire de n'utiliser que des données de réparations approuvées.
(1) Un organisme d'entretien doit obligatoirement établir une procédure
pour traiter les réparations mineures ou majeures. Afin de répondre à
l'exigence, l'organisme doit décrire les actions à entreprendre lorsque
survient la nécessité d'évaluer des dommages et / ou d'effectuer des
réparations. La procédure devrait au moins traiter la nécessité d'évaluer
des dégâts par rapport à des données de réparation approuvées
publiées et les actions à entreprendre si les dégâts dépassent les limites
ou sortent du cadre de telles données. En particulier l’organisme RC
145 doit se rapprocher d’un organisme dûment agréé pour les
réparations afin que la réparation soit agréée par l’Autorité avant d’être
réalisée.
(2) La référence aux données de réparation approuvées publiées
signifie les données spécifiées dans le RC 145.45 (b).
(3) Dans le cadre du RC 145.45 (d), les notions de réparations
majeures ou mineures concernent uniquement des critères de
conception et non pas d'entretien.
(f) Sauf spécification contraire dans l'alinéa (f)(1), l'organisme d'entretien agréé
fournit un système de cartes de travail ou de fiches de travail communes à
utiliser dans toutes les parties appropriées de l'organisme et soit transcrit
précisément les données d'entretien contenues dans les alinéas (b), (c), (d) et (e)
sur ces cartes ou fiches de travail soit fait référence précisément à (aux) tâche(s)
d'entretien donnée(s) contenues dans ces données d'entretien. Les cartes et
fiches de travail peuvent être générées par ordinateur et tenues dans une base
de données électronique sous réserve, à la fois, de protections appropriées
contre des modifications illicites et d'une base de données électronique de
sauvegarde mise à jour dans les 24 heures de toute saisie effectuée dans la
base de données électronique principale.
(g) Lorsqu'un organisme d'entretien agréé fournit un service d'entretien à un
exploitant qui exige l'utilisation de son propre système de fiche ou carte de
travail, ce système de fiche ou de carte de travail peut être utilisé. Dans ce cas,
l'organisme d'entretien agréé établit une procédure assurant l'enregistrement
correct des fiches ou cartes de travail de l'exploitant de l'aéronef.
(Voir IEM RC 145.45 (f) Données d'entretien)
(h) L'organisme d'entretien agréé s'assure que, lorsque nécessaire, le personnel
d'entretien a à sa disposition toutes les données d'entretien applicables.
Révision 0
RC 145-17
16.09.05
UEMOA
RC 145
(i) L'organisme d'entretien agréé s'assure que les données d'entretien qu'il
contrôle sont maintenues à jour. Dans le cas où l'exploitant ou le client contrôle
et fournit les données d'entretien, l'organisme d'entretien agréé montre qu'il a
confirmation écrite de la part de l'exploitant ou du client que toutes ces données
d'entretien sont à jour ou qu'il a un bon de commande qui spécifie le statut
d'amendement des données d'entretien à utiliser ou qu'il se trouve sur la liste de
diffusion des amendements des données d'entretien de l'exploitant ou du client.
(1) Pour maintenir les données à jour, une procédure devrait être
établie pour gérer les indices d'amendement de toutes les données et
pour conserver l'assurance que tous les amendements associés à
l'ensemble des abonnements sont bien reçus.
(2) " Données mises à la disposition du personnel entretenant des
aéronefs " signifie que les données devraient être disponibles à
proximité immédiate de l'aéronef en cours d'entretien, pour que les
superviseurs, les mécaniciens et les personnes habilitées à prononcer
l'APRS puissent les étudier.
(3) Dans le cas d'utilisation de systèmes informatiques, le nombre de
terminaux devrait être suffisant en fonction de l'importance du
programme de travail pour permettre un accès facile, sauf si le système
informatique peut produire des copies papier. Des exigences similaires
sont applicables dans le cas d'utilisation de lecteurs / imprimantes de
microfiches ou de microfilms.
(j)L’organisme d’entretien doit établir une procédure qui assure que toute
procédure, pratique, information ou instruction de maintenance, contenues dans
les données d’entretien qui aura été jugée inadéquate, incomplète ou ambiguë
devra être transmise à l’auteur de cette donnée d’entretien. Cette transmission
doit être archivée jusqu’à ce que le détenteur du certificat de type amende la
donnée d’entretien. La procédure associée sera décrite dans le MOE au
paragraphe 2.27 de l’appendice 2
RC 145.47 Planning de production
(a) l’organisme d’entretien doit posséder un système adapté au volume et à la
complexité du travail afin de prévoir la disponibilité des personnels, matériels,
outils, équipements, données de maintenance et des installations dans le but de
s’assurer de la bonne exécution du travail
(Voir IEM RC 145.47(a) Planning de production)
(b) le planning des tâches d’entretien et l’organisation des changements
d’équipes doivent tenir compte des limitations liées aux performances humaines
(c) lorsqu’il est exigé d’assurer la continuation ou l’exécution d’une action
d’entretien suite à un changement d’équipe ou de personnels, des informations
pertinentes doivent être transmises par les personnels sortants aux personnels
entrants, en conformité avec une procédure acceptable pour l’Autorité
(Voir IEM RC 145.47(c) Informations de continuité)
Révision 0
RC 145-18
16.09.05
UEMOA
RC 145
RC 145.50 Attestation des travaux d'entretien
(a) Sauf spécification contraire dans les alinéas (d), (e) et (f), un certificat
d'approbation pour remise en service est émis par une personne
convenablement habilitée à prononcer l'APRS au nom de l'organisme d'entretien
agréé lorsqu'elle s'est assurée que tout l'entretien exigé par le client a été
effectué correctement sur l'aéronef, ou l'élément d'aéronef, par l'organisme
d'entretien agréé conformément aux procédures précisées dans le MOE établi
selon le paragraphe RC 145.70 en tenant compte de la disponibilité et de
l'utilisation des données d'entretien spécifiées dans le paragraphe RC 145.45.
Note : Un élément d'aéronef qui a été entretenu après dépose nécessite la
délivrance d'un certificat d'APRS correspondant à cet entretien, et d'un autre
certificat d'APRS attestant de son installation correcte sur l'aéronef lorsque celleci a été effectuée.
(1) Un certificat d'APRS est nécessaire avant tout vol, après l'exécution
de tout ensemble d'opérations d'entretien spécifié par l'exploitant de
l'aéronef en conformité avec la responsabilité de cet exploitant définie
dans le RC OPS 1.M 020 L'ensemble des opérations d'entretien peut
comprendre toute combinaison des éléments suivants : une visite ou
une inspection à partir du programme d'entretien de l'exploitant de
l'aéronef, des consignes de navigabilité, des révisions générales, des
modifications, des remplacements de composants d'aéronefs et des
rectifications de défauts.
(2) De nouveaux défauts ou des bons de commande de travaux
d'entretien incomplets pendant l'entretien ci-dessus doivent être portés à
l'attention de l'exploitant de l'aéronef dans le but spécifique d'obtenir
l'accord de corriger ces défauts ou de compléter les éléments
manquants du bon de commande des travaux d'entretien. Au cas où
l'exploitant de l'aéronef ne veut pas que cet entretien soit effectué alors
le RC 145.50 (d) s'appliquera.
(3) Un certificat d'APRS est nécessaire avant tout vol après exécution
de toute rectification d'un défaut alors que l'aéronef est exploité entre
deux opérations d'entretien programmées.
(4) Un certificat d'APRS est nécessaire après l'exécution de toute
opération d'entretien sur un élément déposé d'un aéronef (le certificat
libératoire autorisé pour les autorités des Etats membres est le certificat
RC 145 Form 1/GOASAC décrit dans l’appendice 3)
(b) Un certificat d'APRS comporte les principaux éléments de l'entretien effectué,
la date à laquelle cet entretien a été terminé, l'identité de l'organisme d'entretien
agréé, la référence de l'agrément et de la personne habilitée à prononcer l'APRS
délivrant ce certificat.
(1) Le certificat d'APRS doit contenir la déclaration suivante :
“ Atteste que les travaux spécifiés, sauf déclaration contraire, ont été
effectués conformément au RC 145 et que, dans le cadre de ces
travaux, l'aéronef / l'élément d'aéronef est considéré prêt à être remis en
service ”.
Révision 0
RC 145-19
16.09.05
UEMOA
RC 145
Note : La déclaration de remise en service prévue à la référence 19 de
la “ RC 145 Form one ”du GOASAC n'est pas totalement conforme à la
déclaration ci-dessus car elle se réfère à des informations particulières
contenues dans cette Form.
(2) Le certificat d'APRS doit se référer aux tâches spécifiées dans les
instructions du constructeur ou de l'exploitant RC OPS, ou bien dans le
manuel d'entretien de l'aéronef qui peut lui-même faire référence à des
instructions du constructeur ou de l'exploitant figurant dans un manuel
de maintenance du constructeur, un bulletin service, etc.
(3) L'information " date à laquelle cet entretien a été effectué " doit
préciser la date à laquelle la tâche d’entretien a eu lieu par rapport à
toute limite de vie ou de révision générale, en termes de date/heures de
vol/cycles/atterrissages etc., selon le cas.
(4) Lorsqu'une visite d'entretien importante a été effectuée, il est admis
que le certificat d'APRS résume cet entretien à condition qu'il y ait un
renvoi unique au dossier de travaux comprenant tous les détails de
l'entretien effectué. Les relevés dimensionnels devraient être inclus
dans le dossier de travaux.
(5) La personne délivrant le certificat d'APRS doit apposer sa signature
normale, sauf si un système informatique d'APRS est utilisé. Dans ce
dernier cas, l'Autorité doit être convaincue que seule la personne
désignée peut émettre l'APRS électroniquement. Ainsi, une méthode de
conformité acceptable est l'utilisation d'une carte personnelle
magnétique ou optique en conjonction avec un numéro personnel et
confidentiel d'identification (PIN) connu uniquement de la personne
codée dans l'ordinateur. Un tampon d'identification est facultatif.
Note la prise ne compte des équipements libérés après une opération d’entretien
effectuée par un atelier non approuvé RC 145 sera précisé dans un autre texte.
(c) Nonobstant l'alinéa (a), lorsqu'un organisme d'entretien agréé pour entretenir
l'aéronef ne peut pas achever tout l'entretien exigé par le client c’est à dire par
l’exploitant de l'aéronef, compte tenu en particulier des contraintes de l'exploitant
de l'aéronef, ceci est alors consigné dans le certificat libératoire de l'aéronef
avant de délivrer ce certificat.
(Voir IEM 145.50(c) Attestation des travaux d’entretien)
(d) Nonobstant l'alinéa (a), lorsqu'un aéronef est immobilisé au sol à un endroit
où il n’existe d’atelier agréé RC 145 pour l'indisponibilité d'un élément d'aéronef
avec son certificat libératoire approprié, il est toléré d'installer un élément
d'aéronef provisoirement sans le certificat libératoire approprié pour 30 heures de
vol maximum ou jusqu'à ce que l'aéronef retourne pour la première fois au site
d'entretien en ligne principal ou à la base d'entretien principale, à la plus courte
des deux échéances, sous réserve de l'accord de l'exploitant de l'aéronef et que
l'élément en question ait une étiquette 'bon état' appropriée mais, par ailleurs, en
conformité avec toutes les autres exigences de la sous partie M des RC OPS 1
et du présent règlement. Ces éléments d'aéronef sont déposés au plus tard au
moment spécifié à moins qu'un certificat libératoire approprié n'ait été obtenu
entre temps.
Révision 0
RC 145-20
16.09.05
UEMOA
RC 145
(Voir IEM 145.50 (d) Attestation des travaux d’entretien)
(e) Nonobstant les alinéas (a), (c), (d) et (e), un certificat d'APRS n'est pas
délivré dans le cas de toute non conformité connue de l'organisme d'entretien
agréé pouvant compromettre la sécurité des vols .
(Voir IEM 145.50 (e) Attestation des travaux d’entretien)
RC 145.55 Dossiers de travaux
(a) L'organisme d'entretien agréé conserve le détail de tous les travaux effectués
sous une forme acceptable pour l'Autorité.
(Voir IEM RC 145.55 (a) Dossiers de travaux)
(b) L'organisme d'entretien agréé fournit l'original de chaque certificat d'APRS à
l'exploitant de l'aéronef, ainsi qu'un exemplaire de toute donnée spécifique
approuvée utilisée pour les réparations ou modifications effectuées.
(IEM RC 145.55 (b) Enregistrements liés aux travaux réalisés)
(c) L'organisme d'entretien agréé conserve un exemplaire de tous les dossiers
détaillés des travaux et de toutes les données approuvées associées pendant
deux ans à partir de la date à laquelle l'aéronef ou l'élément d'aéronef concerné
par lesdits travaux a été remis en service par l'organisme d'entretien agréé.
Note :Lorsqu'un exploitant d'aéronefs a un contrat avec un organisme d'entretien
agréé pour conserver les certificats d'APRS de ses aéronefs et toutes données
approuvées de réparation ou modification associées, la période d'archivage sera
celle définie par le RC OPS 1, sous partie M, et non celle spécifiée au (c).
(1)
Les dossiers devraient être stockés protégés du feu, des
inondations et du vol.
(2) Les disquettes de sauvegarde informatique, bandes, etc. devraient
être stockées dans un lieu différent de celui renfermant les disquettes
de travail, les bandes etc., dans un environnement permettant de les
conserver en bon état.
(3) Lorsqu'un organisme RC 145 cesse son activité, tous les dossiers
de travaux conservés couvrant les deux dernières années devraient être
remis au dernier propriétaire ou client de l'aéronef ou de l'élément
concernés. S'il est impossible de retrouver le propriétaire ou client, les
dossiers de travaux devraient être stockés comme exigé par l'Autorité.
RC 145.60 Compte rendu d’événements
(a) L'organisme d'entretien agréé rapporte à l'Autorité et au responsable de la
conception de l’aéronef ou de l’élément d’aéronef (détenteur du certificat de type
de l'aéronef ou de l’élément d’aéronef) tout fait qu'il aura lui même constaté sur
l'aéronef ou l'élément d'aéronef susceptible d’avoir mis ou de mettre l'aéronef
Révision 0
RC 145-21
16.09.05
UEMOA
RC 145
sérieusement en danger. En ce qui concerne l'organisme RC 145, un état
pouvant mettre sérieusement l'aéronef en danger est normalement limité à :
(1) Des criques importantes, une déformation permanente, une brûlure
ou corrosion importante de la structure découvertes pendant l'entretien
programmé de l'aéronef, du moteur ou de l'hélice, ou du système de
transmission d'un hélicoptère.
(2) La panne de tout système de secours durant une vérification
programmée.
Note (1) Le RC OPS 1 couvre d’autres événements devant faire l'objet d'un
compte rendu par l'exploitant.
Note (2) :L'Autorité peut exiger par Consigne de Navigabilité que d'autres
constatations en entretien soient rapportées, dans des cas particuliers.
(Voir IEM 145.60 (a) Compte rendu d’évènements)
(b) L’organisme RC 145 devrait établir un système interne de compte rendu
d’incidents acceptable par son Autorité afin d’une part de permettre la collecte et
l’analyse de ces événements et d’autre part de procéder à l’évaluation et
l’extraction des événements qui doivent être rapportés suivant le paragraphe a.
(c) Les comptes rendus sont établis sur un formulaire et d'une manière prescrite
par l'Autorité et contiennent toutes les informations relatives au fait constaté par
l'organisme d'entretien agréé. Ces comptes rendus doivent contenir au moins les
informations suivantes :
(1) Référence de l’agrément et nom de l’organisme d’entretien
(2) Identification de l’aéronef ou de l’élément d’aéronef
(3) Informations sur la durée de vie, potentiel, limites de vie en terme
d’heures de vol, cycles, atterrissages telles qu’appropriées
(4) Détails de l’événement comme demandé dans le paragraphe RC 145.60
(b)
(5) Toute autre information découverte lors de l’évaluation ou de la
rectification du problème
(d) Lorsque l'organisme d'entretien agréé assure contractuellement l'entretien
pour un exploitant RC OPS, l'organisme d'entretien agréé informe également
l'exploitant RC OPS de tels faits affectant les aéronefs ou éléments d'aéronef de
l'exploitant RC OPS. Dans le cas d’un aéronef, lorsque l’Etat d’immatriculation
est différent de l’Etat qui a délivré l’agrément RC 145 ou RC OPS 1, l’Autorité de
cet Etat doit aussi être informée
(e) Les comptes rendus sont établis dès que possible, et en tout état de cause
dans les trois jours après la constatation par l'organisme d'entretien agréé du fait
faisant l'objet du compte rendu.
Révision 0
RC 145-22
16.09.05
UEMOA
RC 145
RC 145.65 Procédures d'entretien et Système Qualité
(a) L'organisme d'entretien agréé établit une politique de sécurité et de qualité qui
doit être incluse dans le manuel des spécifications défini au paragraphe RC
145.70. Cette politique de sécurité et de qualité doit comprendre au minimum
une déclaration engageant l’organisme à :
(1) Reconnaître la sécurité comme une préoccupation essentielle à chaque
moment
(2) Appliquer les principes relatifs aux facteurs humains
(3) Encourager le personnel à reporter les erreurs et incidents liés à
l’entretien
(4) Reconnaître que la conformité aux procédures, aux standards de qualité
et de sécurité et aux règlements est un devoir pour tout le personnel
(b) L'organisme d'entretien agréé établit des procédures acceptables pour
l'Autorité, tenant compte des facteurs humains et des performances humaines,
afin de garantir l'application de bonnes pratiques d'entretien et le respect de
toutes les exigences applicables du présent règlement incluant l'existence d'un
bon de commande ou d'un contrat clair de telle sorte que l'aéronef et les
éléments d'aéronef puissent être remis en service conformément au paragraphe
RC 145.50.
(Voir IEM RC 145.65 (b) Procédures d'entretien et Système Qualité)
(c) L'organisme d'entretien agréé met en place un système qualité comprenant :
(1) des audits indépendants destinés à surveiller la conformité avec les
normes exigées concernant les aéronefs et éléments d'aéronef et
l'adéquation des procédures pour s'assurer que de telles procédures
font référence à de bonnes pratiques d'entretien et à la navigabilité des
aéronefs et des éléments d'aéronef. Dans les plus petits organismes, la
partie audit indépendant du système qualité peut être sous-traitée à un
autre organisme d'entretien agréé ou à une personne ayant des
connaissances techniques appropriées et une expérience d'audit
démontrée satisfaisante acceptable pour l'Autorité,
(i) Les objectifs fondamentaux du système qualité sont de
permettre à l'organisme d'entretien agréé de s'assurer qu'il peut
livrer un produit sûr et que l'organisme d'entretien agréé reste
en conformité avec le règlement.
(ii) Un élément essentiel du système qualité est le système
d'audit indépendant.
(iii) Le système d'audit indépendant est un processus objectif
de contrôles de routine par échantillonnage de tous les aspects
de la capacité de l'organisme d'entretien agréé à effectuer tout
l'entretien au niveau requis et comprend des échantillonnages
sur des produits, car le produit est le résultat final du processus
d'entretien. Il représente une vue d'ensemble objective de
Révision 0
RC 145-23
16.09.05
UEMOA
RC 145
toutes les activités liées à l'entretien et il est destiné à
compléter les exigences du RC 145.50(a) pour que le
personnel habilité à prononcer l'APRS soit convaincu que
l'entretien a été correctement effectué avant la délivrance du
certificat libératoire. Les audits indépendants devraient aussi
comprendre un pourcentage d'audits lancés au hasard et
effectués par échantillonnage en cours d'entretien. Ceci
implique des audits de nuit pour les organismes travaillant la
nuit.
(iv) Sauf comme spécifié dans les alinéas (vii) et (ix), le
système d'audit indépendant devrait s'assurer que tous les
aspects de la conformité au RC 145 sont contrôlés tous les 12
mois ; ces audits peuvent être effectués en une seule fois ou
sur une période de 12 mois conformément à un programme
prévisionnel. L'audit indépendant n'exige pas que chaque
procédure soit contrôlée par rapport à chaque ligne de produit
lorsqu'il peut être démontré que la procédure donnée est
commune à plusieurs lignes de produits et que la procédure a
été contrôlée tous les 12 mois sans que des écarts soient mis
en évidence. Lorsque des écarts ont été identifiés, la procédure
en question devrait être contrôlée à nouveau par rapport à
d'autres lignes de produits jusqu'à ce que les écarts aient été
corrigés, après quoi la période d'audit indépendant peut revenir
aux 12 mois pour la procédure donnée.
(v) Sauf spécification contraire dans l'alinéa (vii) et (ix), le
système d'audit indépendant devrait comprendre le contrôle par
sondage d'un produit pour chaque ligne de produit tous les 12
mois à titre de démonstration de l'efficacité de la conformité
avec les procédures d'entretien. Il est recommandé que les
audits de procédures et de produits soient combinés en
sélectionnant un exemple de produit spécifique, qui peut être
un aéronef ou un moteur ou un équipement et en effectuant un
contrôle par sondage de toutes les procédures et exigences
associées au produit choisi pour s'assurer que le résultat final
est un produit en état de navigabilité.
Pour le système d'audit indépendant, une ligne de produit
comprend tout produit d'une classe d'agrément de l'Appendice
1 comme spécifié dans le domaine d'activité RC 145 délivré à
l'organisme donné.
Il s'ensuit par exemple qu'un organisme d'entretien agréé doté
d'une capacité à entretenir des aéronefs, réparer des moteurs,
des freins et des pilotes automatiques devrait effectuer 4 audits
complets par échantillonnage chaque année sauf spécification
contraire dans les alinéas (v), (vii) et (ix).
(vi) Le contrôle par échantillonnage d'un produit signifie assister
à des contrôles pertinents et inspecter visuellement le produit et
toute documentation associée. Le contrôle par échantillonnage
ne doit pas impliquer de démontages ou d'essais répétés à
moins qu'il n'identifie des écarts exigeant une telle action.
Révision 0
RC 145-24
16.09.05
UEMOA
RC 145
(vii) Sauf spécification contraire dans l'alinéa (ix), lorsqu’un petit
organisme d'entretien agréé RC 145, c'est à dire un organisme
avec au maximum 10 personnes participant activement à
l'entretien, choisit de sous-traiter la partie audit indépendant du
système qualité conformément au RC 145.65(c) (1), il est
nécessaire qu’un audit complet du MOE et de ses procédures
associées soit effectué deux fois par période de 12 mois.
(viii) Sauf spécification contraire dans l'alinéa (ix), lorsque
l'organisme d'entretien agréé a des sites d'entretien en ligne
figurant sur la liste au titre du RC 145.75 (d), le système qualité
devrait décrire comment il les prend en compte et prévoir un
plan pour auditer chaque site d'entretien en ligne figurant sur la
liste à une fréquence cohérente avec le nombre de vols traités
sur ce site. Sauf spécification contraire dans l'alinéa (ix) la
période maximale entre les audits d'un site d'entretien en ligne
donné ne devrait pas excéder 24 mois.
(ix) Sauf spécification contraire dans l'alinéa (v), l'Autorité, peut
accepter d'augmenter toutes périodes d'audit spécifiées dans le
paragraphe RC 145.65(c) (2) dans la limite de 100% à condition
qu'il n'y ait pas d'écart lié à la sécurité et à condition d'être
satisfaite de l'historique de rectification des écarts dans des
délais appropriés par l'organisme d'entretien agréé.
(x) Un rapport devrait être rédigé chaque fois qu'un audit est
effectué. Ce rapport devrait décrire les points contrôlés et les
écarts observés en regard des exigences, des procédures et
des produits concernés.
(xi) L'indépendance de l'audit devrait être établie en s'assurant
toujours que les audits sont effectués par des personnes qui ne
sont pas responsables de la fonction, de la procédure ou des
produits contrôlés. Il s'en suit donc qu'un grand organisme
d'entretien agréé, c'est à dire un organisme avec un personnel
supérieur à 500 personnes affectées à la maintenance, devrait
avoir un groupe d'audit qualité propre dont la seule fonction est
d'effectuer des audits, de mettre en évidence les écarts et de
faire un suivi pour contrôler la bonne correction de ces écarts.
Pour un organisme d'entretien agréé de taille moyenne, c'est à
dire un organisme avec un effectif d'entretien inférieur à 500
personnes affectés à la maintenance, il est acceptable d'utiliser
du personnel compétent d'une autre section / département non
responsable de la fonction production, de la procédure ou du
produit à auditer, à condition que la planification et la mise en
œuvre globales soient sous le contrôle du responsable qualité.
Les organismes d'entretien agréés avec au maximum 10
personnes participant activement à l'entretien peuvent soustraiter le système d'audit indépendant du système qualité à un
autre organisme d'entretien agréé ou à une personne
compétente acceptable pour l'Autorité.
(xii) La procédure référencée devrait être spécifiée dans le
M.O.E. conformément aux paragraphes 3.1et 3.2
Révision 0
RC 145-25
16.09.05
UEMOA
RC 145
(2) un système de retour d'information à la personne ou au groupe de
personnes précisées dans l'alinéa RC 145.30 (a) et in fine au Dirigeant
Responsable assurant que des actions correctives appropriées sont
prises en temps utile en réponse aux rapports issus des audits
indépendants établis pour répondre à l'alinéa RC 145.65(c) (1).
(i) Un élément essentiel du système qualité est le système de
retour d'informations qualité.
(ii) Le système de retour d'informations qualité ne peut pas être
sous-traité à des personnes extérieures. La fonction principale
du système de retour d'informations qualité est de s'assurer
que toutes les constatations résultant du système d'audit
indépendant sont correctement analysées et corrigées dans un
délai raisonnable et de permettre au dirigeant responsable
d'être tenu informé de tous les sujets de sécurité et de l'étendue
de la conformité au RC 145.
(iii) Les rapports du système d'audit indépendant référencés
dans le paragraphe RC 145.65(c)(2) alinéa (x) devraient être
envoyés au(x) département(s) concerné(s) pour des actions
correctrices en précisant les dates limites de rectification. Les
dates de rectification devraient être discutées avec ce(s)
département(s) avant que le département qualité ou l'auditeur
qualité désigné ne confirme ces dates dans le rapport. Il est
exigé que le(s) département(s) concerné(s) corrige (nt) ces
écarts et informe (nt) le département qualité ou l'auditeur qualité
désigné de ces corrections.
(iv) Le dirigeant responsable devrait tenir des réunions
régulières avec le personnel pour contrôler l'avancement des
actions correctives sauf que, dans les grands organismes, ces
réunions peuvent être déléguées au jour le jour au responsable
qualité à condition que le dirigeant responsable rencontre au
moins deux fois par an l'encadrement pour passer en revue les
résultats globaux et reçoive au moins tous les 6 mois un
résumé sur les constatations de non-conformité.
(v) La procédure référencée devrait être spécifiée dans le
M.O.E. conformément à la rubrique 3.3 de l’appendice 2
(vi) Tous les rapports issus du système d'audit indépendant et
du système de retour d'informations qualité devraient être
conservés pendant au moins deux ans après la date de clôture
des écarts associés ou bien pendant une durée adaptée pour
étayer l'allongement de la période de réalisation des audits
mentionnés dans le sous paragraphe (ix) du paragraphe RC
145.65(c) (1) en considérant la plus lointaine des deux
échéances.
RC 145.70 Manuel des spécifications de l'Organisme d'Entretien (MOE)
(a) L'organisme d'entretien agréé fournit un manuel de spécifications de
l'organisme d'entretien (MOE) qu'il utilise, comportant les informations suivantes :
Révision 0
RC 145-26
16.09.05
UEMOA
RC 145
(1) une déclaration signée par le dirigeant responsable confirmant que
le MOE et tous les manuels associés référencés établissent la
conformité de l'organisme d'entretien agréé au présent règlement et que
l'organisme s'y conformera à tout moment. Lorsque le dirigeant
responsable n'est pas le directeur général de l'organisme d'entretien
agréé, ce directeur général contresigne alors la déclaration.
(2) la politique qualité et sécurité de l'organisme dans le respect de
l'alinéa RC 145.65 (a),
(3) le(s) titre(s) et nom(s) du (des) responsable(s) accepté(s) par
l'Autorité conformément à l'alinéa RC 145.30 (a),
(4) les tâches et les responsabilités des responsables mentionnés dans
l'alinéa (3), y compris les domaines qu'ils peuvent traiter directement
avec l'Autorité au nom de l'organisme d'entretien agréé ;
(5) un organigramme montrant les chaînes de responsabilité associées
des responsables spécifiés dans l'alinéa (3),
(6) la liste du personnel habilité à prononcer l'APRS,
(7) une description générale des ressources humaines,
(8) une description générale des locaux situés à chaque adresse
précisée sur le certificat d'agrément de l'organisme d'entretien agréé,
(9) l'étendue du domaine d'activité de l'organisme d'entretien agréé
dans le cadre de l'agrément,
(10) la procédure de notification prévue au paragraphe RC 145.85 pour
toute évolution de l'organisme d'entretien agréé,
(11) la procédure d'amendement du MOE,
Note : Les alinéas (1) à (11) compris constituent la partie organisation du
manuel de spécifications de l'organisme d'entretien.
(12) les procédures et le système de qualité de l'organisme d'entretien
agréé, selon les exigences des paragraphes RC 145.25 à RC 145.95
inclus,
(13) le cas échéant, la liste des exploitants RC OPS pour lesquels
l'organisme d'entretien agréé fournit les prestations d'entretien
d'aéronefs,
(14) le cas échéant, la liste des organismes relatifs à l'alinéa RC 145.75
(b),
(15) Le cas échéant, la liste des sites d'entretien en ligne relatifs à
l'alinéa RC 145.75 (d),
(16) Le cas échéant, une liste des organismes d'entretien agréés RC
145 sous-traitants.
Révision 0
RC 145-27
16.09.05
UEMOA
RC 145
(Voir IEM RC 145.70 (a) Manuel des spécifications de l'Organisme
d'Entretien (MOE))
(b) Les informations spécifiées dans les alinéas (6) et de (12) à (16) inclus, tout
en faisant partie du MOE, peuvent être conservées comme des documents
séparés ou sur des fichiers de données informatiques séparés à condition que la
partie organisation des dites spécifications contienne des références croisées
claires à ces documents ou fichiers de données informatiques.
(c) Le MOE et ses amendements doivent être approuvés par L’Autorité.
RC 145.75 Privilèges de l'organisme d'entretien agréé
L'organisme d'entretien agréé ne peut effectuer les tâches suivantes que si elles
sont autorisées et conformes au MOE :
(a) L'entretien de tout aéronef ou de tout élément d'aéronef pour lesquels il est
agréé, aux sites d’entretien en base précisés sur le certificat d'agrément et dans
le MOE.
(b) La mise en œuvre de l'entretien de tout aéronef ou de tout élément d'aéronef
dans les limites de l'alinéa RC 145.1(e), pour lesquels il est agréé, dans un autre
organisme travaillant sous son système qualité (sous-traitance)
(c) L'entretien de tout aéronef ou de tout élément d'aéronef pour lequel il est
agréé, sur un site quelconque, sous réserve que la nécessité d'un tel entretien
découle soit de la panne de l'aéronef, soit du besoin d'effectuer un entretien en
ligne occasionnel, conformément aux conditions spécifiées par une procédure
acceptable pour l'Autorité et incluse dans le MOE.
(d) L'entretien de tout aéronef ou de tout élément d'aéronef pour lequel il est
agréé, sur un site identifié comme un site d'entretien en ligne, capable d'effectuer
de l'entretien mineur et uniquement si le MOE autorise cette activité et contient la
liste de ces sites.
(e) La délivrance des certificats APRS respectant les alinéas (a) à (d) après
exécution de l'entretien, conformément au paragraphe RC 145.50.
RC 145.80 Limites d'activité de l'organisme d'entretien agréé
(Voir IEM RC 145.80 Limites d'activité de l'organisme d'entretien)
L'organisme d'entretien agréé ne peut entretenir un aéronef ou un élément
d'aéronef pour lequel l'agrément a été délivré que lorsque toutes les installations,
tous les instruments, outillages, matériels, toutes les données d'entretien et tous
les personnels habilités à prononcer l'APRS nécessaires sont disponibles.
Révision 0
RC 145-28
16.09.05
UEMOA
RC 145
RC 145.85 Evolutions de l'organisme d'entretien agréé
(a) L'organisme d'entretien agréé notifie à l'Autorité toute proposition pour
effectuer une des modifications suivantes avant que ces changements ne soient
effectifs pour permettre à l'Autorité de déterminer que la continuité de la
conformité au présent règlement reste assurée et d'amender, si nécessaire, le
certificat d'agrément. Dans le cas de propositions de changement de personnel
imprévues par la direction, ces modifications peuvent n’être notifiées à l’Autorité
qu’après leur mise en place mais devront être notifiées dans les délais les plus
brefs.
(1) Le nom de l'organisme
(2) La localisation de l'organisme
(3) Tout site additionnel de l'organisme
(4) Le dirigeant responsable
(5) L'une des personnes responsables spécifiées dans l'alinéa RC
145.30 (a).
(6) Les installations, les instruments, les outils, les matériels, les
procédures, le domaine d'activité et les personnels habilités à prononcer
l'APRS, si cela peut affecter l'agrément.
(b) L'Autorité peut fixer les conditions dans lesquelles l'organisme d'entretien
agréé devra fonctionner pendant la mise en place de ces changements, à moins
que l'Autorité ne décide que l'agrément est suspendu.
(Voir IEM RC 145.85 (b) Modifications de l'organisme d'entretien)
RC 145.90 Maintien de la validité de l'agrément
Sauf si l'agrément a fait au préalable l'objet d'une renonciation, d'un
remplacement, d'une suspension, d'un retrait ou s'il est périmé par dépassement
de la date limite de péremption pouvant être spécifiée sur le certificat d'agrément,
le maintien de la validité de l'agrément dépend de ce que :
(a) L'organisme d'entretien agréé reste en conformité avec le présent règlement
et ;
(b) L'Autorité puisse avoir accès à l'organisme d'entretien agréé pour déterminer
s'il est toujours conforme au présent règlement et ;
(c) L'acquittement de tous droits prescrits par l'Autorité. Le défaut de paiement
autorise l'Autorité à le suspendre, mais n'invalide pas automatiquement
l'agrément.
Révision 0
RC 145-29
16.09.05
UEMOA
RC 145
RC 145.95 Cas équivalents de sécurité
(a) L'Autorité peut exempter un organisme d'une exigence du présent règlement
lorsqu'elle a acquis la conviction qu'il existe une situation qui n'a pas été
envisagée par ce règlement et sous réserve de conformité à toute(s) condition(s)
supplémentaire(s) que ladite Autorité estime nécessaire(s) pour garantir une
sécurité équivalente.
(b) L'Autorité peut exempter un organisme d'une exigence du présent règlement
sur la base d'une autorisation individuelle pour un cas particulier et uniquement
sous réserve de conformité à toute(s) condition(s) supplémentaire(s) que ladite
Autorité estime nécessaire(s) pour garantir une sécurité équivalente.
RC 145.100 Retrait, suspension, limitation ou refus de renouveler le
certificat d'agrément RC 145.
L'Autorité peut, pour des raisons fondées, après enquête en bonne et due forme
retirer, suspendre, limiter ou refuser de renouveler le certificat d'agrément RC
145 si ladite Autorité n'est pas convaincue que le titulaire du certificat d'agrément
continue de répondre aux exigences du présent règlement selon les conditions
des alinéas (a) ou (b) comme approprié.
(a) Sauf comme spécifié dans l'alinéa (b), avant de retirer, suspendre, limiter ou
refuser de renouveler un certificat d'agrément, l'Autorité doit d'abord informer par
écrit le détenteur de ses intentions avec un préavis d'au moins 28 jours et des
raisons de sa position et offrir au détenteur la possibilité de se justifier. Elle tient
compte de ces justifications.
(b) Au cas où l'Autorité a déterminé que la sécurité de l'exploitation d'un aéronef
pourrait être affectée, ladite Autorité peut en plus de l'alinéa (a) suspendre
provisoirement, en partie ou totalement, le certificat d'agrément sans préavis
jusqu'à ce que la procédure de l'alinéa (a) soit achevée.
Révision 0
RC 145-30
16.09.05
UEMOA
RC 145
APPENDICE 1
Système de classes et de catégories d'agrément des organismes d'entretien
1 Sauf les dispositions particulières décrites dans le paragraphe 13, pour les
petits organismes, le tableau 1 présente l'intégralité du domaine d’activités agréé
possible dans le cadre du RC 145 sous une forme standardisée. Un organisme
peut recevoir un agrément allant d'une seule classe et d'une seule catégorie avec
limitations jusqu'à l'ensemble de toutes les classes et catégories avec ou sans
limitations.
2 En plus du tableau 1, il est exigé par le RC 145.20 que l'organisme d'entretien
agréé indique son domaine d'activité dans le MOE. Le RC 145.70 (a) (9) fait
aussi référence au même domaine d'activité et il faut noter qu'une liste de
capacité est considérée comme étant une possibilité pour exprimer le domaine
d'activité. Voir aussi le paragraphe 11.
3 A l'intérieur d'une (des) classe(s) et d'une (des) catégories(s) d'agrément
approuvée(s) par l'Autorité, le domaine d'activité précisé dans le MOE fixe les
limites exactes de l'agrément. Il est toutefois essentiel que la (les) classe(s) et
catégorie(s) d'agrément soient compatibles avec le domaine d'activité de
l'organisme.
4 Une catégorie classe A signifie que l'organisme d'entretien agréé peut effectuer
des opérations d'entretien sur l'aéronef ou n'importe quel élément de l'aéronef (y
compris les moteurs et APU) seulement lorsque ceux-ci sont installés sur
l'aéronef excepté les éléments qui peuvent être temporairement déposés pour
entretien lorsque leur dépose est expressément permise par le manuel de
maintenance de l'aéronef pour améliorer l'accessibilité en vue de réaliser des
tâches d'entretien, à condition qu'il y ait une procédure de contrôle dans le MOE,
acceptable par l'Autorité. La section limitations doit préciser le domaine d'un tel
entretien indiquant de ce fait l'étendue de l'agrément.
5 Une catégorie de classe B signifie que l'organisme d'entretien agréé peut
effectuer des opérations d'entretien sur des moteurs / APU déposés et sur des
éléments de moteurs / APU seulement lorsque ceux-ci sont installés sur les
moteurs / APU excepté les éléments qui peuvent être temporairement déposés
pour entretien lorsque leur dépose est expressément prévue par le manuel de
maintenance moteur / APU pour améliorer l'accessibilité en vue de réaliser des
tâches d'entretien. La section limitations doit préciser le domaine d'un tel
entretien indiquant, de ce fait, l'étendue de l'agrément. Un organisme d'entretien
agréé possédant une catégorie de classe B peut aussi effectuer des opérations
d'entretien sur un moteur avionné au cours d'entretien " en base " ou " en ligne "
à condition qu'il y ait dans le MOE une procédure de contrôle acceptable pour
l'Autorité. Le domaine d'activité décrit dans le paragraphe 1.9 du MOE doit être le
reflet d'une telle activité lorsque l'Autorité le permet.
6 Une catégorie de classe C signifie que l'organisme d'entretien agréé peut
effectuer des opérations d'entretien sur des éléments d'aéronef déposés (à
l'exclusion des moteurs et APU) prévus pour être installés sur aéronef ou sur
moteur / APU. La section limitations doit préciser le domaine d'un tel entretien
indiquant, de ce fait, l'étendue de l'agrément. Un organisme d'entretien agréé
possédant une catégorie de classe C, peut aussi effectuer des opérations
d'entretien sur un élément d'aéronef avionné au cours d'entretien " en base " ou "
en ligne " ou au sein d'un atelier d'entretien moteur / APU à condition qu'il y ait
Révision 0
RC 145 AP1-1
16.09.05
UEMOA
RC 145
dans le MOE une procédure de contrôle acceptable pour l'Autorité. Le domaine
d'activité décrit dans le paragraphe 1.9 du MOE doit être le reflet d'une telle
activité lorsque l'Autorité le permet.
7 Une catégorie de classe D est une catégorie distincte, pas nécessairement
reliée à un aéronef, un moteur ou autre élément d'aéronef spécifiques.
La catégorie D1 inspection non destructive (CND) est seulement nécessaire pour
les organismes d’entretien agréés effectuant des CND comme tâche particulière
pour un autre organisme. Un organisme d’entretien agréé possédant une
catégorie A, B ou C peut effectuer des CND sur les produits qu’il entretient sans
avoir besoin de la catégorie D1 à condition qu’il y ait dans le MOE les procédures
CND concernées.
8 Les catégories de classe A sont divisées en entretien "en base" et en entretien
"en ligne". Un organisme d'entretien agréé peut être approuvé soit pour
l'entretien "en base", soit pour l'entretien "en ligne" soit pour les deux. Il est à
noter qu'un site d'entretien "en ligne" situé au sein d'un site d'entretien en base
principale nécessite un agrément d'entretien "en ligne".
9 La section “ limitations ” a pour but de donner à l'Autorité un maximum de
flexibilité pour adapter l'agrément à un organisme donné. Le tableau 1 précise les
types de limitations possibles et, alors que les tâches d'entretien sont indiquées
en dernier pour chaque classe/catégorie, il est acceptable de mettre l'accent,
dans la présentation, sur la tâche d'entretien plutôt que sur l'aéronef, le type de
moteur ou le constructeur, si cela est mieux adapté à l'organisme. L'installation et
l'entretien de systèmes avioniques en sont un exemple.
10 Dans la section limitation des catégories de classes A et B, le tableau 1 fait
référence à des séries, types et groupes. "Série" signifie des séries spécifiques
de types telles que Airbus 300, 310 ou 319 ou Boeing 737-300 séries ou RB211524 séries. "Type" signifie un type spécifique ou un modèle tels que Airbus A310240 ou RB211-524B4 etc. Toutes les références de série ou de type peuvent être
notées. " Groupe " signifie par exemple monomoteur à pistons Cessna ou
moteurs à pistons non turbocompressés Lycoming etc.
11 Lorsqu'une longue liste de capacité pouvant être l'objet d'amendements
fréquents est utilisée, ces amendements doivent alors être conformes à une
procédure acceptable pour l'Autorité ; cette procédure doit être inclue dans le
MOE. La procédure doit déterminer qui est responsable du contrôle des
amendements de la liste de capacité et les actions devant être prises pour les
amendements. Ces actions comprennent la vérification de la conformité avec le
RC 145 pour les produits ou services ajoutés à la liste.
12 Le tableau 2 précise les correspondances avec les chapitres de la norme ATA
100 pour les éléments de la catégorie C.
13 Un organisme d'entretien agréé employant uniquement une personne pour
planifier et effectuer tout l'entretien ne peut obtenir qu'un domaine d'agrément
réduit. Les limites maximales autorisées sont :
Révision 0
RC 145 AP1-2
16.09.05
UEMOA
RC 145
CLASSE AERONEF
CATEGORIE A2
AVIONS
LIGNE & BASE
CLASSE AERONEF
CATEGORIE A2
AVIONS
CATEGORIE A3
HELICOPTERES
CATEGORIE B2
PISTON
CATEGORIES C1 A
C20
LIGNE
CLASSE AERONEF
CLASSE MOTEURS
CLASSE ELEMENTS
(autres que moteurs
entiers et APU)
CLASSE TRAVAUX
SPECIALISES D1 CND
LIGNE & BASE
MOTEURS A
PISTONS DE
5700KG ET MOINS
MOTEURS A TURBINE
DE 5700KG ET MOINS
MONOMOTEURS DE
2730 KG ET MOINS
MOINS DE 450 HP
FONCTION DE LA
LISTE DE CAPACITE
PROCEDES CND A
SPECIFIER
Il est à noter qu'un tel organisme peut être encore plus limité par l'Autorité dans
le cadre de son agrément en fonction de la capacité de l'organisme donné
Révision 0
RC 145 AP1-3
16.09.05
UEMOA
RC 145
TABLEAU 1 de l’Appendice 1
CLASSE
CLASS
CATEGORIE
RATING
AERONEF
A1, Avions/Dirigeables de
plus de 5700 kg
Précise la série ou le type de l'aéronef /
dirigeable et/ou la (les) tâche(s) d'entretien.
AIRCRAFT
A2, Avions/Dirigeables de
5700 kg et moins
Précise le constructeur, le groupe, la série ou
le type de l'aéronef / dirigeable et/ou la (les)
tâche(s) d'entretien.
A3 Hélicoptères
Précise le constructeur, le groupe, la série ou
le type de l'hélicoptère et/ou la (les) tâche(s)
d'entretien
B1 Turbines
Préciser la série ou le type du moteur et/ou le type de moteur et/ou la (les)
tâches(s) d’entretien
B2 Moteurs à Pistons
Précise le constructeur, le groupe, la série ou le type de moteur et/ou la (les)
tâche(s) d'entretien.
B3 APU
Précise le constructeur, le type ou la série du moteur et/ou la (les) tâche(s)
d'entretien
C1 Air conditionné &
Pressurisation
Préciser le type d'aéronef ou le constructeur d'aéronef ou le fabriquant de
l'élément d'aéronef ou l'élément particulier et/ou la référence à une liste de
capacité dans le Manuel de Spécifications de l'organisme d'entretien et/ou à la
(aux) tâche(s) d'entretien
MOTEURS
ENGINES
ELEMENTS
AUTRES QUE
LE MOTEUR
COMPLET ET
LES APUs
C2 Pilote Automatique
C3 Communication et
Navigation
LIMITATIONS
LIMITATION
BASE
BASE
LIGNE
LINE
C4 Portes et Panneaux
COMPONENTS
OTHER THAN C5 Génération électrique
COMPLETE
C6 Aménagement
ENGINES OR
C7 Moteur - APU
APU s
C8Commandes de vol
C9 Carburant - Cellule
C10Hélicoptères - Rotors
C11Hélicoptères Transmissions
C 12Hydraulique
C13 Instruments
C14 Atterrisseurs
C15 Oxygène
C16 Hélices
C17 Prélèvement d'air
C18 Protection
givre/pluie/incendie
C19 Hublots
C20 Structure
TRAVAUX
SPECIALISES
SPECIALISED
SERVICES
D1 Contrôles Non
Destructifs
Révision 0
Préciser les méthodes CND particulières.
RC 145 AP1-4
16.09.05
UEMOA
RC 145
TABLEAU 2 de l’Appendice 1
CLASSE
CATEGORIE
CHAPITRES ATA
CLASS
RATING
ATA CHAPTERS
ELEMENTS
AUTRES QUE
LE MOTEUR
COMPLET ET
LES APU
COMPONENTS
OTHER THAN
COMPLETE
ENGINES OR APUs
Révision 0
C1 Air conditionné & Pressurisation
C2 Pilote Automatique
C3 Communication et Navigation
C4 Portes et Panneaux
C5 Génération électrique
C6 Aménagement
C7 Moteur – APU
C8 Commandes de vol
C9 Carburant – cellule
C10 Hélicoptères – Rotors
C11 Hélicoptères – Transmissions
C12 Hydraulique
C13 Instruments
C14 Atterrisseurs
C15 Oxygène
C16 Hélices
C17 Prélèvement d'air
C18 Protection givre/pluie/incendie
C19 Hublots
C20 Structure
RC 145 AP1-5
21
22
23 – 34
52
24 – 33
25 - 38 – 45
49 - 71 - 72 - 73 - 74 - 75 - 76 - 77
– 78 - 79 - 80 - 81 - 82 - 83
27 - 55 - 57.40 – 57.50 - 57.60 57.70
28
62 - 64 - 66 – 67
63 – 65
29
31
32
35
61
36 – 37
26 – 30
56
53 - 54 - 57.10 - 57.20 - 57.30
16.09.05
UEMOA
RC 145
APPENDICE 2
Manuel des spécifications de l'Organisme d'Entretien (MOE)
(a) Le MOE doit contenir les informations, comme applicables, spécifiées dans
cet appendice. Les informations peuvent être présentées dans n'importe quel
ordre pourvu que tous les sujets à aborder soient traités. Lorsqu'un organisme
utilise un format différent, par exemple s’il utilise le manuel des spécifications
pour plusieurs agréments aéronautiques, le manuel des spécifications doit
contenir en annexe une liste de références croisées, utilisable comme index,
avec un mode d'emploi permettant de retrouver les sujets en question dans le
manuel des spécifications.
(b) Les petits organismes d'entretien agréés RC 145 peuvent combiner les
différents éléments pour constituer un manuel des spécifications simple plus
approprié à leurs besoins.
PARTIE 0 RC OPS 1 - ORGANISATION GENERALE
Cette section est réservée aux organismes d'entretien agréés RC 145 qui sont
également des exploitants de transport aérien public.
Les informations à prévoir dans cette section peuvent être trouvées dans
l'appendice 1 de l’AMC RC OPS 1.M O35 (a) pour les aéronefs.
1ère PARTIE - ORGANISATION
1.1 Engagement de l'organisme par le dirigeant responsable.
1.2 Politique Qualité et Sécurité
1.3 Personnel de direction.
1.4 Tâches et responsabilités du personnel de direction.
1.5 Organigramme général.
1.6 Liste du personnel autorisé à délivrer APRS.
1.7 Ressources humaines.
1.8 Description générale des installations sur chaque site devant être agréé.
1.9 Domaine d'activité prévu par l'organisme.
1.10 Procédure de notification à l'Autorité des évolutions des activités / agrément
/ implantation/ personnel de l'organisme.
1.11 Procédure d'amendement des spécifications y compris, si applicable, les
procédures de délégation.
2ème PARTIE - PROCEDURES D'ENTRETIEN
2.1 Procédure d'évaluation des fournisseurs et de maîtrise de la sous-traitance
2.2 Contrôle et acceptation des éléments d'aéronefs et des matériels reçus de
l'extérieur.
2.3 Stockage, étiquetage et fourniture des éléments d'aéronefs et des matériels
aux équipes d'entretien d'aéronefs.
2.4 Acceptation des outillages et des instruments.
2.5 Etalonnage des outillages et des instruments.
2.6 Utilisation des outillages et des instruments par le personnel (y compris les
outillages de substitution)
2.7 Normes de propreté des locaux d'entretien.
Révision 0
RC 145 AP2-1
16.09.05
UEMOA
RC 145
2.8 Instructions d'entretien et méthode de concordance avec les instructions des
constructeurs / fabricants, y compris mise à jour et mise à disposition du
personnel.
2.9 Procédure de réparation.
2.10 Respect du programme d'entretien de l'aéronef.
2.11 Procédure concernant les Consignes de Navigabilité.
2.12 Procédure concernant les modifications optionnelles.
2.13 Documents d'entretien utilisés et manière de les renseigner.
2.14 Contrôle et archivage des dossiers techniques.
2.15 Correction des défauts découverts en entretien en base.
2.16 Procédure de remise en service.
2.17 Transmission des enregistrements à l'exploitant RC OPS.
2.18 Notification des défauts à l'autorité, à l'exploitant, au constructeur.
2.19 Retour d'éléments défectueux au magasin.
2.20 Envoi d'éléments défectueux à l'extérieur.
2.21 Gestion des systèmes informatisés d'enregistrement des travaux.
2.22 Contrôle de la planification des heures de main d'œuvre par rapport au
travail d'entretien programmé.
2.23 Contrôle des travaux critiques comme défini par le paragraphe IEM RC
145.65 (b) (4).
2.24 Renvoi à des procédures d'entretien spécifiques telles que :
Procédures de point fixe
Procédures de mise en pression d'un aéronef
Procédures de remorquage d'un aéronef
Procédures pour le roulage d'un aéronef.
2.25 Procédures pour détecter et rectifier les erreurs de maintenance comme
défini par le paragraphe IEM RC 145.65 (b) 4)
2.26 Procédures de changement d’équipes
2.27 Procédures pour la notification au détenteur du certificat de type de
données de maintenance incorrectes ou ambiguës
PARTIE L2 - PROCEDURES COMPLEMENTAIRES D'ENTRETIEN EN LIGNE
L2.1 Gestion des éléments d'aéronef, des outillages, des instruments, etc. pour
l'entretien en ligne.
L2.2 Procédures d'entretien en ligne relatives à l'entretien courant / remplissage
carburant / dégivrage, etc.
L2.3 Suivi des défauts et défauts répétitifs en entretien en ligne.
L2.4 Procédure d'entretien en ligne pour le renseignement du CRM
L2.5 Procédure d'entretien en ligne pour les pièces mises en commun ou
louées.
L2.6 Procédure d'entretien en ligne pour le retour de pièces défectueuses
déposées de l'aéronef.
L2.7 Procédure de contrôle en ligne des travaux critiques comme défini par le
paragraphe IEM RC 145.65 (b) (4)
3ème PARTIE - PROCEDURES DU SYSTEME QUALITE
3.1 Audit des procédures de l'organisme par le système qualité.
3.2 Audit des aéronefs par le système qualité.
3.3 Audit des procédures d'actions correctives par le système qualité.
3.4 Procédures de qualification et de formation du personnel autorisé à
prononcer l'APRS.
3.5 Dossiers du personnel autorisé à prononcer l'APRS.
3.6 Personnel du système qualité.
Révision 0
RC 145 AP2-2
16.09.05
UEMOA
RC 145
3.7 Qualification des contrôleurs
3.8 Qualification des mécaniciens.
3.9 Contrôle des procédures d'autorisations exceptionnelles relatives aux tâches
d'entretien d'un aéronef ou d'un élément d'aéronef.
3.10 Contrôle des autorisations de déviation aux procédures de l'organisme.
3.11 Procédure de qualification pour les travaux spécialisés telles que les
contrôles non destructifs, la soudure, etc.
3.12 Contrôle des équipes d'intervention des constructeurs et autres équipes de
maintenance.
4ème PARTIE
4.1 Exploitants RC OPS sous contrat.
4.2 Procédures et documents d'entretien de l'exploitant RC OPS.
4.3 Contrôle et archivage des dossiers techniques pour l'exploitant RC OPS.
5ème PARTIE ANNEXES
5.1
5.2
5.3
5.4
Exemples de documents.
Liste des sous-traitants suivant le RC 145.75 (b).
Liste des sites d'entretien en ligne suivant le RC 145.75 (d).
Liste des organismes RC 145 sous-traitants suivant le RC 145.70 (a) (16).
6ème PARTIE - PROCEDURES D'ENTRETIEN RC OPS 1
Cette partie est réservée aux organismes d'entretien agréés qui sont également
des exploitants RC OPS.
Les détails de ces procédures se trouvent dans l'Appendice 1 du paragraphe RC
OPS 1.M 035 (a) pour les avions
Révision 0
RC 145 AP2-3
16.09.05
UEMOA
RC 145
APPENDICE 3
Certificat libératoire autorisé : “ RC145 Form one/GOASAC”
Cet appendice couvre uniquement l'utilisation de la “ RC Form one du GOASAC”
dans le domaine de l'entretien et ne couvre pas l'utilisation de la “ RC Form one ”
pour la fabrication de pièces neuves.
(a). BUT ET DOMAINE
Le but du certificat est de libérer des pièces / équipements / assemblages /
éléments (par la suite appelés "élément(s)") après l’exécution de travaux par un
organisme d’entretien agréé RC 145. Ce certificat contient des informations
pertinentes qui aideront l’installateur à décider d’installer ou non ladite pièce sur
un avion
Le certificat référencé “ RC Form one/GOASAC” est appelé certificat libératoire
autorisé.
Ce certificat est utilisé pour les besoins de l'exportation / importation, ainsi que
pour des besoins nationaux et sert de certificat officiel au transfert d'éléments du
fabricant / organisme d'entretien à l'utilisateur. Le certificat n'est pas un document
de livraison ou de transport.
Il ne peut être émis que par un organisme approuvé par l'Autorité, dans le cadre
de son domaine d'agrément ou par l'Autorité elle-même.
Le certificat peut être utilisé comme étiquette suiveuse en utilisant l'espace
disponible au verso du certificat pour des informations complémentaires et être
transmise avec l'élément en deux exemplaires de sorte qu'un exemplaire puisse
éventuellement accompagner l'élément de retour dans l'organisme d'entretien. La
solution alternative est d'utiliser les étiquettes suiveuses existantes et de fournir
également une copie du certificat.
Dans le cadre de l'entretien, bien que l'intention première soit l'utilisation du
certificat par un organisme d'entretien agréé RC 145, des dispositions ont été
prises pour permettre son utilisation par des organismes d'entretien non agréés
RC 145 conformément aux règlements en vigueur, par exemple en aviation
générale ou privée.
En aucun cas un certificat ne peut être émis pour un élément quelconque dont on
sait qu'il présente un défaut pouvant mettre sérieusement en danger la sécurité
du vol.
Un certificat n'est pas délivré pour un élément donné lorsqu'il est reconnu que
l'élément n'est pas navigable sauf dans le cas d'un élément subissant une série
de processus d'entretien dans plusieurs organismes d'entretien agréés RC 145 et
qui nécessite un certificat relatif au processus d'entretien déjà réalisé pour
permettre à l'organisme d'entretien agréé RC 145 suivant d'accepter l'élément
pour le processus d'entretien ultérieur. Comme mentionné pour la case 13, une
déclaration claire de la limitation doit figurer dans la case 13.
Ce certificat ne peut servir de document libératoire pour un avion complet.
Révision 0
RC 145 AP3-1
16.09.05
UEMOA
RC 145
Note : Pour certaines Autorités nationales, il en est de même pour les hélices et
les moteurs qui sont délivrés avec des certificats de navigabilité émis par
l’Autorité. L’Autorité est consultée sur ce point.
(b). GENERALITES
Le certificat respecte la forme en annexe y compris la numérotation des cases et
leur disposition. La taille des cases peut cependant être modifiée pour s'adapter
à chaque cas particulier, mais sans dépasser des limites qui rendraient le
certificat méconnaissable. Le certificat peut être agrandi ou réduit de manière
significative pour autant qu'il reste reconnaissable et lisible. Consulter l'Autorité
en cas de doute.
Ce qui y est imprimé est clair et lisible pour permettre une lecture facile.
Le certificat peut être soit pré imprimé, soit émis de manière informatisée, mais
dans tous les cas l'impression des traits et caractères est claire et lisible.
L'utilisation de terme pré imprimé est autorisée conformément au modèle joint
mais aucun autre type de déclaration de conformité n'est permis.
Le renseignement du certificat comporte une traduction en anglais lorsqu'il est
utilisé à des fins d'exportation.
Les informations à porter sur le certificat peuvent être soit tapées à la machine,
soit imprimées de manière informatisée, soit écrites à la main en lettres
majuscules et permettent une lecture facile.
Les abréviations sont réduites au maximum.
L'espace disponible au verso du certificat peut être utilisé par l'émetteur pour
toute information complémentaire à l'exclusion de toute déclaration de
conformité.
Le certificat original accompagne les éléments et la corrélation entre le certificat
et les éléments est établie. L'organisme qui a fabriqué ou entretenu l'élément
conserve une copie du certificat. Si le certificat renseigné est entièrement généré
de manière informatisée, il est permis de conserver le format du certificat et les
données dans une base de données protégée, sous réserve d'information
préalable de l'Autorité.
Quand un seul certificat a été émis pour libérer plusieurs pièces et que celles-ci
sont par la suite séparées les unes des autres, comme chez un distributeur de
pièces, alors une copie du certificat d'origine accompagne ces pièces, et le
certificat d'origine est conservé par l'organisme qui a reçu le lot de pièces. Un
défaut de conservation du certificat d'origine peut invalider le statut des pièces
libérées.
Le nombre de copies de certificat envoyées au client ou conservées par
l'émetteur n'est pas limité.
Le certificat accompagnant l'élément est joint à celui-ci et placé dans une
enveloppe par souci de conservation.
(c). RENSEIGNEMENT PAR L'EMETTEUR DU CERTIFICAT LIBERATOIRE
Révision 0
RC 145 AP3-2
16.09.05
UEMOA
RC 145
Sauf indication contraire, chaque case est renseignée pour que le certificat soit
considéré comme valable.
Case 1 Pays d'origine et nom de l'Autorité. Le nom peut être pré-imprimé.
Case 2
Pré imprimé : “Certificat libératoire autorisé / RC 145 Form
one/GOASAC”
Case 3 Un numéro de référence unique doit être pré imprimé dans cette case
pour le contrôle et la traçabilité du certificat sauf que dans le cas d'un document
généré par ordinateur, il n'est pas nécessaire que le numéro unique soit pré
imprimé si le programme est prévu pour mettre le numéro.
Case 4 Adresse et nom complet de l'organisme émettant l'élément couvert par
ce certificat. Cette case peut être pré imprimé. Les logos etc. sont autorisés s'ils
peuvent s'inscrire dans la case
Case 5 Cette case est prévue pour indiquer la référence du bon de commande /
contrat / facture ou de toute autre procédure interne de l'organisme pour
permettre d'établir un système de traçabilité rapide.
Case 6 Cette case est mise à la disposition de l'organisme émettant le certificat
pour permettre une référence croisée facile avec la case 13 " Remarques" à
l'aide de numéros de repères dans le cas où plusieurs items ont été libérés avec
la même Form 1. Il n'est pas obligatoire de la remplir.
Au cas où de nombreux éléments doivent être libérés avec un seul Certificat, il
est permis de se servir d'une liste séparée avec des références croisées entre le
certificat et la liste.
Case 7 Le nom ou la description de l'élément sont indiqués. La préférence est
donnée à l'utilisation des désignations spécifiées dans " l'Illustrated Parts
Catalogue (IPC) ".
Case 8 Indique le numéro de l'élément (P/N). La préférence est donnée au
numéro figurant dans l'IPC.
Case 9 Utilisée pour indiquer les produits certifiés de Type sur lesquels les
pièces libérées peuvent être installées. Le renseignement de cette case est
facultatif mais lorsqu'elle est utilisée, les indications suivantes sont autorisées :
(1) Modèle ou série d'aéronefs, par exemple "A300", de moteurs ou d'hélices
ou d'APU, ou bien référence à un catalogue ou à un manuel facilement
disponible qui contient de telles informations.
(2) "Divers", si on sait que l'installation est possible sur plus d'un modèle d'un
produit certifié de type, à moins que l'émetteur ne souhaite restreindre son
installation à un modèle particulier, qu'il doit indiquer.
(3) "Inconnue", si la destination est inconnue, cette possibilité est
principalement réservée aux organismes d'entretien, en effet le producteur
d’une pièce neuve, à priori, connaît la destination possible de sa pièce
Note : Toute information de la case 9 ne suffit pas pour autoriser l'installation
d'un élément sur un aéronef, un moteur ou une hélice [ou un APU] donné.
Révision 0
RC 145 AP3-3
16.09.05
UEMOA
RC 145
L'utilisateur / installateur confirme au travers de documents tels que le "
Parts Catalogue ", les " Bulletins Service " etc., que l'élément peut être
effectivement installée.
Case 10 Indique le nombre de pièces couvertes par le certificat.
Case 11 Indique le numéro de série de l'élément ou le numéro du lot s'il y a lieu,
sinon indique "N/A" (Non Applicable)
Case 12 Les mots suivants entre guillemets, avec leur définition indiquent le
statut de l'élément libéré. Un mot ou une combinaison de ces mots est mentionné
dans cette case.
(1) 'REVISION GENERALE' - 'OVERHAULED'
Restauration complète d'une pièce/ d'un élément d'aéronef/ d'un
ensemble non neuf, par inspection, essai et remplacement conformément
à une norme approuvée (*) pour prolonger sa durée d'utilisation en
exploitation.
(2) 'INSPECTE' / 'TESTE' - 'INSPECTED' / 'TESTED'
Examen d'une pièce /d'un élément /d'un ensemble pour établir la
conformité avec une norme approuvée (*)
(3) 'MODIFIE' - 'MODIFIED'
Modification d'une pièce /d'un élément /d'un ensemble conformément à
une norme approuvée (*).
(4) 'REPARE' - 'REPAIRED'
Remise dans un état de bon fonctionnement d'une pièce/ d'un élément
/d'un ensemble conformément à une norme approuvée (*)
(5) 'RECHAPE' - 'RETREADED'
Remise en état d'un pneu usagé conformément à une norme approuvée
(*)
(6) 'REASSEMBLE'-'REASSEMBLED'
Le réassemblage d'éléments d'un ensemble conformément à une norme
approuvée (*)
Exemple Une hélice après son transport.
Note : Cette possibilité ne doit être utilisée que pour des ensembles qui
ont été à l'origine entièrement assemblés par le fabricant conformément
aux exigences de fabrication
Note : (*) " Une norme approuvée " signifie une norme de fabrication/
conception /entretien/qualité approuvée par l'Autorité.
Note : Les mentions ci-dessus sont conformes au référentiel inscrit dans
la case 13 de données / manuel / spécification approuvés utilisés pendant
l'entretien.
Case 13 Il est obligatoire d'inscrire dans cette case toute information, soit
directement, soit en faisant référence à un document en annexe précisant les
données particulières ou limitations liées aux pièces à libérer et qui sont
Révision 0
RC 145 AP3-4
16.09.05
UEMOA
RC 145
nécessaires à l'Utilisateur / Installateur pour en déterminer in fine la navigabilité.
Les informations sont claires, complètes et fournies sous une forme et de
manière adaptée à une telle prise de décision.
Chaque déclaration indique clairement à quel élément elle se rapporte. S'il n'y a
aucune déclaration, indiquer "Néant".
Quelques exemples d'informations à donner sont donnés ci-dessous :
- Les références et l'édition de la documentation d'entretien utilisée
comme donnée approuvée.
- Consignes de Navigabilité effectuées et/ou point sur les CN déjà si
demandé par le client, selon le cas.
- Réparations effectuées et/ou point sur les réparations déjà effectuées
si demandé par le client, selon le cas.
- Modifications effectuées et/ou point sur les modifications déjà
effectuées si demandé par le client, selon le cas.
- Pièces de rechange installées et/ou point sur les pièces déjà installées
si demandé par le client selon le cas.
- Historique des pièces à vie limite si demandé par le client
- Déviations par rapport au bon de commande client.
- Référence du règlement national, s'il n'est pas RC 145.
- La déclaration de la remise en service propre à satisfaire des
exigences réglementaires étrangères.
- La déclaration de la remise en service propre à satisfaire aux
conditions d'un accord international en matière de maintenance
Note les deux derniers points offrent la possibilité d'une double libération RC
145 / Règlement étranger ou d'une libération simple conforme à un règlement
étranger. Dans les deux cas, prêter une attention particulière au remplissage
correct de la case 19. Il faut noter que dans le cas d'une double libération, les
données approuvées doivent l'être à la fois par l'autorité de l'organisme RC 145
et l'autorité étrangère. Une libération simple nécessite seulement que les
données soient approuvées par l'autorité étrangère « non RC 145 ».
Cases 14, 15, 16, 17 et 18 : Ne doivent en aucun cas être utilisées par des
organismes d'entretien agréés RC 145 pour des tâches d'entretien. Ces cases
sont spécifiquement réservées à la libération/certification de pièces neuves
fabriquées conformément aux règlements nationaux en vigueur en matière de
conception et de fabrication
Case 19 Contient la déclaration d'Approbation Pour Remise en Service exigée
dans le RC 145. 50(a) pour toute opération d'entretien effectuée par des
organismes d'entretien approuvés RC 145. En cas de remise en service après
une opération d'entretien effectuée hors RC 145, la case 13 spécifie le règlement
Révision 0
RC 145 AP3-5
16.09.05
UEMOA
RC 145
national correspondant. Dans tous les cas, la case appropriée est cochée pour
valider la remise en service.
La mention " sauf si autrement spécifié en case 13 " du certificat est destinée à
traiter les situations suivantes :
(a) Le cas d'un entretien incomplet.
(b) Le cas où l'entretien effectué est en déviation par rapport au niveau exigé
par le RC 145.
(c) Le cas où l'entretien a été effectué conformément à une exigence non RC
145.
Le ou les cas concernés sont précisés en case 13.
Case 20 Utilisée pour la signature de la personne habilitée par l'organisme
d'entretien agréé RC 145 à délivrer l'Approbation Pour Remise en Service. Cette
signature peut être imprimée de manière informatique à condition que l'autorité
soit convaincue que le signataire actionne directement l'ordinateur et qu'il n'est
pas possible d'obtenir des signatures " en blanc" (pré imprimées) sur des
documents vierges générés par ordinateur.
Case 21 Numéro de référence de l'organisme d'entretien agréé RC 145 donné
par l’Autorité nationale ou la référence cette Autorité si celle-ci libère elle-même
des éléments d'aéronef.
Case 22 Le nom du signataire de la case 20 et la référence de son habilitation
personnelle.
Case 23 Date de la signature de l'APRS de la case 19. Le mois apparaît en trois
lettres.
Bien noter que les déclarations de responsabilité de l'utilisateur figurent au verso
du certificat. Ces déclarations peuvent être portées au recto du Certificat en
dessous de la ligne du bas en réduisant la hauteur de la RC 145 Form
1/GOASAC.
(d) APPLICABILITE
a. le document “ RC 145 Form one/GOASAC” publiée dans le RC 145 doit être
utilisée pour la libération de toutes pièces à partir de la date d'obtention par
l'organisme d'entretien de son agrément RC 145.
Révision 0
RC 145 AP3-6
16.09.05
UEMOA
RC 145
1.
Nom de l’Autorité
Des Etats membres de l’UEMOA
2.
3.
Numéro de référence
RC FORM ONE / GOASAC
Certificat libératoire autorisé
Form tracking number.
AUTHORISED RELEASE CERTIFICATE
4.
Nom et adresse de l’organisme agréé :
5.
Approved Organisation Name and Address :
.Bon de
commande/Contrat/facture
WorkOrder/Contract/Invoice
6.Item
7. Description
13.
8.
Part No
9. Destination/ Eligibility
11.N°série/Lot
Serial/Batch
No
12.
Etat/Travaux
Status/ Works
Remarques
Remarks
14. Certifie que les éléments identifiés ci-dessus ont été fabriqués conformément
aux :
Certifies that the items above were manufactured in conformity to :
données de définition de certification et sont en état de fonctionnement ;
approved design data and are in condition for safe operation
données non certifiées telles que spécifiées en case 13
non-approved design data specified in block 13
15.Signature autorisée
Authorised signature
16. Numéro d'agrément applicable
Approval Reference Number
17.
18.
Nom /Name
Révision 0
10.Qté /Qty
Date (j/m/a)/ (d/m/y)
19. APRS selon le RC 145.50
13
RC 145.50 Release to Service
Autre réglementation précisée en case
Other regulation specified in block 13
Certifie que les travaux mentionnés case 12 et décrits case 13, sauf spécifié
autrement en case 13, ont été exécutés conformément au règlement RC 145 et
qu'en regard de ces travaux les éléments sont considérés prêts à la remise en
service.
Certifies that unless otherwise specified in block 13 the work identified in block 12
and described in block 13 was accomplished in accordance with RC 145 and in
respect to that work the items are considered ready for release to service.
20.Signature autorisée
21.Numéro d'agrément/applicable
Authorised signature
Approval Reference Number
22.
Nom/ Name
RC 145 AP3-7
23.
Date / (j/m/a) (d/m/y
16.09.05
UEMOA
RC 145
CERTIFICAT LIBERATOIRE AUTORISE
RC 145 FORM 1/GOASAC
AUTHORISED RELEASE CERTIFICATE.
RC 145 FORM ONE/GOASAC
Responsabilités de l'utilisateur / installateur
USER/INSTALLER RESPONSIBILITIES
Notes
1. Il est important de comprendre que l'existence de ce seul document ne suffit
pas pour permettre automatiquement l'installation de la pièce/du composant/de
l'ensemble.
It is important to understand that the existence of the document alone does not
automatically constitute authority to install the part/component/assembly.
2. Quand l'utilisateur/ installateur travaille selon la réglementation nationale d'une
autorité de navigabilité différente de l'autorité de navigabilité mentionnée dans la
case 1, il est essentiel que l'utilisateur/ installateur s'assure que son autorité de
navigabilité accepte les pièces/ composants/ensembles libérés par l'autorité de
navigabilité mentionnée dans la case 1.
Where the user/installer works in accordance with the national regulations of an
Airworthiness Authority different than the Airworthiness Authority specified in
block 1 it is essential that the user/installer ensures that his/her Airworthiness
Authority accepts parts/components/assemblies from the Airworthiness Authority
specified in block 1.
3. Les mentions figurant dans les cases 14 et 19 ne constituent pas des
certifications de l'installation des pièces. Dans tous les cas les documents
d'entretien de l'aéronef doivent contenir une certification de l'installation des
pièces par l'utilisateur/ installateur selon sa réglementation nationale avant que
l'aéronef ne soit remis en vol.
Statements 14 and 19 do not constitute installation certification. In all cases the
aircraft maintenance record must contain an installation certification issued in
accordance with the national regulation by the user/installer before the aircraft
may be flown.
Révision 0
RC 145 AP3-8
16.09.05
UEMOA
RC 145
APPENDICE 4
Exemples d'organigrammes de structures hiérarchiques possibles
RC 145
A. Organismes importants
Direction de l’organisme RC 145
Dirigeant
responsable
Directeur Technique
Responsable Entretien
Aéronef
Responsable Entretien Atelier
(mécanique, moteurs, avionique)
Planificateurs
Planificateurs
Personnel d’Entretien
Personnel d’Entretien
Personnel APRS Aéronefs
Responsable
Qualité
Personnels
gestionnaires de la
documentation
technique
Auditeurs Qualité
Personnel APRS éléments
d’aéronefs
1. Le Directeur Technique peut être le dirigeant responsable si cette fonction fait
partie de la direction et respecte les autres exigences pour le dirigeant
responsable. Normalement un tel niveau hiérarchique porte le titre de Viceprésident (Technique)
2. Les Auditeurs Qualité doivent impérativement être indépendants du
Responsable de l'Entretien. Les personnes habilitées à signer l'Approbation pour
Remise en Service peuvent également dépendre du Responsable Qualité.
3..Les personnes chargées de la gestion de la documentation technique peuvent
également dépendre du Responsable Entretien Aéronef (Atelier)
Révision 0
RC 145 AP4-1
16.09.05
UEMOA
RC 145
B. Organismes de petite taille
Direction de l’organisme RC 145
Dirigeant
Responsable
Responsable
Entretien
Révision 0
Responsable
Audits Qualité
RC 145 AP4-2
16.09.05
UEMOA
RC 145
APPENDICE 5
Organismes non RC 145 travaillant sous couvert du système qualité d'un
organisme d'entretien agréé RC 145 (sous-traitants)
(a). INTRODUCTION
(1) Les paragraphes RC 145.1 (b), (c) et (e) permettent à un organisme qui n'est
pas agréé conformément au RC 145 d'effectuer certaines opérations d'entretien
sous couvert du système qualité d'un organisme RC 145 agréé. L’IEM RC 145.1
et cet Appendice fournissent un moyen acceptable de conformité.
(2) Le terme " travail sous couvert du système qualité " d'un organisme
d'entretien agréé RC 145 étant communément appelé “ sous-traitance ”, ce
dernier terme sera utilisé tout au long de cet Appendice.
(b). PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA SOUS-TRAITANCE RC 145
(1) Les principes fondamentaux pour lesquels il est permis à un organisme
d'entretien agréé RC 145 de sous-traiter certaines tâches d'entretien sont :
(i). De permettre l'acceptation de travaux spécialisés d'entretien, tels que,
mais non limité à l'électrodéposition, traitement thermique, projection
plasma, fabrication de pièces spécifiées pour les réparations /
modifications mineures, etc., sans que le sous-traitant ait besoin de
l'agrément explicite de l'Autorité dans de tels cas.
(ii) De permettre l'acceptation d'entretien d'aéronef jusqu'à mais n'incluant
pas les visites d'entretien en base comme définies dans le RC 145.1(e)
par des organismes non agréés RC 145 dans ce domaine.
(iii) De permettre l'acceptation de l'entretien de composants.
(iv) De permettre l'acceptation de l'entretien de moteurs jusqu'à, mais
n'incluant pas, les visites d'entretien en atelier ou la révision générale d'un
moteur ou d'un module de moteur, ou d’un équipement comme spécifié
dans le RC 145.1(e), par des organismes non agréés RC 145 La seconde
phrase du paragraphe 3-1 b s’applique.
Note : En règle générale, un organisme d’entretien non agréé RC 145 ne
peut pas travailler sous le couvert de plus de 1 ou 2 organismes
d’entretien agréés RC 145.
(2) Lorsque l'entretien est effectué sous couvert du système de contrôle de soustraitance cela signifie que pour la durée de cet entretien, l'agrément RC 145 a été
provisoirement étendu pour inclure le sous-traitant. Il s'ensuit alors que
l'ensemble des locaux, personnel et procédures du sous-traitant, impliqués dans
l'entretien sous-traité par l'organisme d'entretien agréé RC 145, doivent répondre
aux exigences du RC 145 pendant la durée de cet entretien, et qu'il reste de la
responsabilité de l'organisme RC 145 de s'assurer que chaque exigence est
satisfaite.
Révision 0
RC 145 AP5-1
16.09.05
UEMOA
RC 145
(3) Pour les critères spécifiés dans le sous paragraphe 3.1, l'organisme
d'entretien agréé RC 145 n'est pas obligé d'avoir des infrastructures de
maintenance pour l'entretien qu'il doit sous-traiter, mais il doit avoir ses propres
moyens d'expertise pour déterminer que le sous-traitant répond aux normes
nécessaires. Toutefois, un organisme d'entretien agréé RC 145 ne peut pas
recevoir d'agrément sans qu'il n'ait les installations in situ, les procédures ainsi
que l'expertise pour effectuer la majorité de l'entretien pour lequel il souhaite être
agréé en considérant le nombre de classe/catégories en question.
(4) L'organisme d'entretien agréé RC 145 peut estimer qu'il est nécessaire
d'inclure plusieurs sous-traitants spécialisés en sous-traitance pour lui permettre
d'être agréé pour prononcer la remise en service " globale " d'un produit donné.
Les exemples peuvent être des spécialistes en soudure, électrodéposition,
peinture etc. Pour permettre l'utilisation de tels sous-traitants, l'Autorité doit être
convaincue que l'organisme d'entretien agréé RC 145 a les moyens d'expertise
et les procédures suffisants pour contrôler de tels sous-traitants.
(5) Un organisme d'entretien agréé RC 145 travaillant en dehors de son domaine
d'agrément est considéré comme n'étant pas agréé. Un tel organisme ne peut,
dans ce cas, que travailler sous le couvert du contrôle de sous-traitance d'un
autre organisme RC 145 agréé pour ce domaine.
(6) Le RC 145.1(e) limite l'étendue d'une telle sous-traitance.
(7) L'autorisation de sous-traitance est donnée par l'Autorité en approuvant le
Manuel des spécifications de l'Organisme d'Entretien qui doit contenir une
procédure spécifique de contrôle des sous-traitants, comme indiqué dans
l'Appendice 2 paragraphe 2.1 et le cas échéant le paragraphe 2.2, ainsi qu'une
liste de sous-traitants comme exigé par les RC 145.70 (a) (14) et RC 145.75 (b),
mentionnée dans l'Appendice 2 paragraphe 5.2 du MOE.
(c) PROCEDURES PRINCIPALES RC 145 POUR LE CONTROLE DES SOUSTRAITANTS NON APPROUVES RC 145
(1) Une procédure de pré audit doit être établie par laquelle le service de contrôle
de sous-traitance de l'organisme d'entretien agréé RC 145, qui peut également
être le service d'audit indépendante du système qualité du RC 145.65(c), doit
effectuer l'audit d'un sous-traitant potentiel pour déterminer si les services du
sous-traitant qu'il souhaite utiliser répondent aux exigences du RC 145.
(2) L'organisme d'entretien agréé RC 145 doit évaluer le niveau d'utilisation des
installations du sous-traitant. En règle générale, l'organisme d'entretien agréé RC
145 doit exiger l'utilisation de ses propres documents, de ses données
approuvées et de ses matériels / pièces de rechange, mais peut permettre
l'utilisation d'outillages, d'instruments et de personnel du sous-traitant à condition
que ces outils, instruments et personnels répondent aux exigences du RC 145.
Dans le cas de sous-traitants fournissant des travaux spécialisés, il peut pour
des raisons pratiques être nécessaire d'utiliser les spécialistes, données
approuvées et matériel du sous-traitant à condition d'être acceptés par
l'organisme d'entretien agréé RC 145. Les spécialistes doivent répondre aux
normes de qualification RC publiées ou aux exigences nationales quand aucune
norme de qualification RC n'a été publiée sur le sujet en question.
(3) A moins que le travail d'entretien sous-traité puisse être entièrement inspecté
à la réception par l'organisme d'entretien agréé RC 145, un tel organisme
Révision 0
RC 145 AP5-2
16.09.05
UEMOA
RC 145
d'entretien agréé RC 145 doit alors superviser l'inspection et l'Approbation Pour
Remise en Service directement chez le sous-traitant. Ces activités doivent être
entièrement décrites dans les procédures de l'organisme d'entretien agréé RC
145. L'organisme d'entretien agréé RC 145 doit déterminer s'il utilise son propre
personnel ou s'il habilite le personnel du sous-traitant.
(4) Le certificat d'Approbation Pour Remise en Service peut être délivré soit dans
les locaux du sous-traitant, soit dans les locaux de l'atelier RC 145 par du
personnel habilité à prononcer l'APRS conformément au RC 145.30(d) à (g)
comme approprié par l'organisme d'entretien agréé RC 145. Ce personnel doit
normalement appartenir à l'organisme d'entretien agréé RC 145, mais peut
autrement être une personne du sous-traitant répondant aux règles d'habilitation
du personnel à prononcer l'APRS de l'organisme d'entretien agréé RC 145, ellesmêmes approuvées par l'Autorité par l'intermédiaire du Manuel des spécifications
de l'Organisme d'Entretien. Le Certificat de Remise en Service et la RC 145
Form 1/GOASAC devront toujours être délivrés sous le numéro d'agrément de
l'organisme agréé RC 145.
(5) La procédure de contrôle de sous-traitance doit enregistrer les audits des
sous-traitants, avoir un plan de suivi des actions correctives et savoir quand ces
sous-traitants seront utilisés. La procédure doit comprendre un processus clair
de retrait d'habilitation pour les sous-traitants ne répondant pas aux normes de
l'organisme d'entretien agréé RC 145.
(6) Le personnel effectuant les audits qualité du RC 145 doit effectuer l'audit du
service de contrôle de la sous-traitance et faire des sondages chez les soustraitants, à moins que cette tâche ne soit réalisée par le personnel effectuant les
audits qualité.
(7) Le contrat entre l'organisme d'entretien agréé RC 145 et le sous-traitant doit
contenir une disposition pour que le personnel de l'Autorité puisse avoir un droit
d'accès chez le sous-traitant.
Révision 0
RC 145 AP5-3
16.09.05
UEMOA
RC 145
APPENDICE 6
DEMANDE D’AGREMENT RC 145
RC 145 FORM 2/GOASAC
QUALIFICATIONS DES RESPONSABLES
RC 145 FORM 4/GOASAC
DIRECTION DE L’AVIATION CIVILE
ETAT MEMBRE DE L’UEMOA
Demande d’agrément initial, Renouvellement, Modification
AGREMENT
RC 145 Form 2/GOASAC
Nom ou raison sociale de la société :
Appellation Commerciale (si différente) :
Adresse :
Téléphone :
Fax :
Télex :
Email :
Domaine d'agrément RC 145 selon classification définie par le RC 145 appendice 1
“ Système de classes et de catégories d’agrément des organismes d’entretien ”
Nom et position dans l'organisme du dirigeant responsable (proposé*) :
Signature du dirigeant responsable (proposé*) :
Accord de l’Autorité :
Date :
Date
*dans le cas d'une demande d'agrément initial
Révision 0
RC 145 AP6-1
16.09.05
UEMOA
RC 145
Direction de l’Aviation Civile
Etat Membre de l’UEMOA
RC 145 Form 4/GOASAC
Qualifications des responsables
telles que précisées dans le RC 145.30 (a) et
dans le RC OPS 1.M 025 (b) et RC OPS 1.C 005(i)(2)
Nom ou raison sociale de la société (atelier d’entretien RC 145 ou Exploitant RC
OPS 1)
Nom du responsable:
Fonction :
Qualifications relatives à la fonction :
Expérience professionnelle relative à la fonction :
Signature de l’intéressé : .........................................
Date :
Accord de l’Autorité
Date
Révision 0
RC 145 AP6-2
16.09.05
UEMOA
RC 145
APPENDICE 7
CERTIFICAT D’AGREMENT
POUR L’ENTRETIEN DES AERONEFS
RC 145 FORM 3/GOASAC
Page 1 /
ETAT MEMBRE DE L’UEMOA
CERTIFICAT D’AGREMENT
POUR L’ENTRETIEN DES AERONEFS
REFERENCE
(XT/UEMOA/Code/n°)
Vu le règlement N° 10/2005/CM/UEMOA désigné RC 145 relatif a l’agrément des
ateliers d’entretien des aéronefs civils en vigueur et conformément aux
conditions ci-après, l’Etat membre certifie que :
ORGANISME D’ENTRETIEN
(Nom de la Société)
Est un organisme d’entretien, autorisé à entretenir les produits
répertoriés dans le tableau d’agrément joint en annexe et à délivrer des
certificats d’autorisation de remise en service en utilisant la référence
ci-dessus
CONDITIONS
1- Le présent agrément est limité au domaine d’application spécifié dans la
section correspondante du manuel d’organisme d’entretien (MOE), et
2 – Le présent agrément exige le respect des procédures spécifiées dans le
manuel d’organisme d’entretien, et
3 – Cet agrément est valable tant que l’organisme d’entretien agréé
respecte les dispositions de l’annexe du règlement RC 145
4 – Sous réserve du respect des conditions précitées, est valable tant
qu’il n’a pas fait l’objet d’une renonciation, d’une péremption, d’une
suspension ou d’un retrait.
Date de délivrance
Validité
Signature
Date du tableau joint de l’agrément
Révision 0
RC 145 AP7-1
16.09.05
UEMOA
RC 145
TABLEAU D’AGREMENT
D’ORGANISME D’ENTRETIEN
RC 145 Form 3b/GOASAC
TABLEAU D’AGREMENT
(modèle)
ORGANISME D’ENTRETIEN
Nom de l’organisme
REFERENCE
CLASSE
CLASS
CATEGORIE
RATING
A1, Avions plus de 5700 kg
AERONEF
AIRCRAFT
A2, Avions de 5700 kg
et moins
ELEMENTS
C6 Aménagement
AUTRES QUE LE
MOTEUR
COMPLET ET LES C7 Moteur – APU
APUs
C16 Hélices
LIMITATIONS
LIMITATION
Série Boeing 737-200 /
737-700
Série DHC-6 Twin Otter
BASE
BASE
x
LIGNE
LINE
x
x
X
Série Boeing 737-200 / 737-700 – Equipements
secours
Série PT6A – Parties Chaudes
DHC-6
COMPONENTS
OTHER THAN
COMPLETE ENGINES
OR APU s
TRAVAUX
SPECIALISES
D1 Contrôles Non
Destructifs
Ressuage
Courants de Foucault
SPECIALISED
SERVICES
Ce tableau d’agrément est limité aux produits et activités spécifiés dans la section du domaine
d’application contenue dans le MOE agréé RC 145
Référence
Date de délivrance
Signature
Révision 0
RC 145 AP7-2
16.09.05
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising