Devis Technique - Buyandsell.gc.ca

Devis Technique - Buyandsell.gc.ca
Parcs Canada
Havre Saint-Pierre (Québec)
Système de ravitaillement des navires
Devis Technique
Juillet 2013
GENIVAR Inc.
1600, boul. René-Lévesque Ouest, 16e étage
Montréal, Québec H3H 1P9
Téléphone : 514-340-0046
Télécopieur : 514-340-1337
www.genivar.com
Parc Canada – Système de ravitaillement des navires
Devis technique
TABLE DES MATIÈRES
TITRE
PAGE
1
GÉNÉRAL ................................................................................................. 1
2
PRÉAMBULE ............................................................................................ 1
3
DÉFINITIONS ............................................................................................ 1
4
DOCUMENTATION TECHNIQUE ............................................................ 2
5
CONDITIONS PARTICULIÈRES .............................................................. 3
5.1
PORTÉE DES TRAVAUX ................................................................................................ 3
5.2
INTENTION DES PLANS ET DEVIS................................................................................... 3
5.3
VISITE DES LIEUX......................................................................................................... 3
5.4
CODES ET NORMES ..................................................................................................... 3
5.5
DESSINS D’ATELIER, DESCRIPTION DES PRODUITS ET ÉCHANTILLONS ........................... 5
5.6
PERCEMENTS, MANCHONS, RÉPARATIONS, ANCRAGES ET NETTOYAGE ........................ 6
5.7
SYMÉTRIE ................................................................................................................... 7
5.8
ÉPREUVES ET ESSAIS .................................................................................................. 7
5.9
PEINTURE ................................................................................................................... 7
5.10
PROPRETÉ .................................................................................................................. 7
5.11
INSPECTION ................................................................................................................ 7
5.12
ACCEPTATION ET GARANTIE ........................................................................................ 8
5.13
INSTALLATION NON TERMINÉE ..................................................................................... 9
5.14
IDENTIFICATION DES SYSTÈMES ET APPAREILS............................................................. 9
5.15
MISE EN MARCHE ...................................................................................................... 10
5.16
PLANS TELS QUE CONSTRUITS .................................................................................. 10
5.17
MAIN-D’ŒUVRE ......................................................................................................... 10
5.18
DESSINS ................................................................................................................... 11
5.19
RESPONSABILITÉS .................................................................................................... 11
5.20
RÉUNIONS DE CHANTIER............................................................................................ 11
5.21
EXAMEN DES TRAVAUX ............................................................................................. 11
5.22
USAGE D’ESSAI ......................................................................................................... 11
5.23
ÉQUIPEMENT ET ACCESSOIRES DÉMONTABLES .......................................................... 12
5.24
PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT .......................................................................... 12
5.25
MANUEL D’EXPLOITATION ET D’ENTRETIEN ................................................................ 12
5.26
FORMATION .............................................................................................................. 13
5.27
MESURE DE SÉCURITÉ ............................................................................................... 13
Projet # 121-23520-00
Page i
Parc Canada – Système de ravitaillement des navires
Devis technique
6
DEVIS TECHNIQUE ................................................................................ 14
6.1
MÉCANIQUE .............................................................................................................. 14
6.2
ÉLECTRICITÉ ET CONTRÔLES ..................................................................................... 24
6.3
BÉTON ...................................................................................................................... 28
ANNEXES
LISTE DE DESSINS (1 PAGE)
Page ii
Parc Canada – Système de ravitaillement des navires
Devis technique
1
GÉNÉRAL
No Projet:
E0DCC-12092
Nom du Projet:
Objet:
Système de ravitaillement des navires
Lot Mécanique et électrique
Site:Havre St Pierre
Localisation: Marina et entrepôt de l’UG
Ce document explique l’étendue des travaux de construction qui doivent être exécutés afin
de réaliser le projet.
2
PRÉAMBULE
Les travaux consistent au remplacement des réservoirs et des systèmes de tuyauteries de
distribution de carburants existants de la Marina et des réservoirs d’huiles usées existants de
l’entrepôt de l’UG afin de mettre à niveaux les installations en fonction des dernières éditions
du règlement fédéral « Règlement sur les systèmes de stockage de produits pétroliers et de
produits apparentés » (DORS/2008-197), du code de recommandations pour la protection de
l’environnement du Conseil canadien des ministres de l’environnement (CCME) ainsi qu’aux
normes municipales applicables.
3
DÉFINITIONS
Propriétaire
Ingénieur
Examinateur
Cahier des charges
Page 1 sur 34
Parc Canada – Système de ravitaillement des navires
Devis technique
4
DOCUMENTATION TECHNIQUE
Les travaux du présent contrat doivent être réalisés en conformité avec les lois, codes,
normes et règlements en vigueur tels que :

Règlement sur les systèmes de stockage de produits pétroliers et de produits
apparentés » (DORS/2008-197) ;

Code de recommandations pour la protection de l’environnement du Conseil canadien
des ministres de l’environnement (CCME);

Code national de prévention des incendies (CNPI);

Code canadien de l’électricité, première partie, CSA C22.10-10;

Code de sécurité pour les chantiers de construction;

Normes ASTM, CSA et API;

Et toutes autres normes spécifiés dans la présence ou pertinent aux présents travaux
Page 2 sur 34
Parc Canada – Système de ravitaillement des navires
Devis technique
5
CONDITIONS PARTICULIÈRES
5.1
Portée des travaux
Fournir la main-d’œuvre et l'outillage nécessaires pour exécuter tous les travaux selon les
méthodes décrétées ou selon les meilleures pratiques du métier et dans le respect des
normes et règlements spécifiés au présent devis. Exécuter aussi tous les travaux qui, bien
que non spécifiés, sont nécessaires au bon fonctionnement et à la finition des travaux.
Sauf indications contraires, tous les matériaux et équipements sont neufs et approuvés par
l'Ingénieur.
L'Entrepreneur doit fournir l'outillage et les fournitures nécessaires au fonctionnement de
l'outillage et les différents produits utilisés dans le montage des équipements.
5.2
Intention des plans et devis
C'est l'intention des plans et devis d'inclure tout ce qui est nécessaire pour un ouvrage
complet et fonctionnel selon les règles de l'art généralement acceptées et reconnues.
Tout travail, bien que non spécifiquement décrit au devis ou montré aux plans, mais requis
d'une façon évidente pour le raccordement, le bon fonctionnement et la mise en service des
équipements à installer et à raccorder doit être considéré comme inclus au présent contrat.
Par conséquent, l'Entrepreneur s'engage à accepter la décision de l'Ingénieur en ce qui
concerne l'installation et l'exécution des travaux pour satisfaire à l'intention des plans et
devis.
Aucun supplément ne sera accordé pour un emplacement différent, en deçà de quinze
(15) pieds (5 mètres) de l'emplacement montré aux plans.
L'Entrepreneur doit vérifier sur place l'espace disponible avant de faire l'installation des
appareils, conduits et tuyauterie.
Aucune dimension ou donnée architecturale ou structurale ne doit être prise sur les plans.
Les plans et devis sont complémentaires.
En cas de désaccord entre les plans et devis en ce qui a trait aux quantités, à la qualité ou à
la nature des travaux, l'Entrepreneur doit utiliser la solution la plus dispendieuse ou de
qualité supérieure. Un crédit doit être accordé au Propriétaire si la solution la moins
dispendieuse est adoptée.
5.3
Visite des lieux
Il est recommandé que le soumissionnaire ou un représentant de l'entrepreneur visite
l'emplacement et examine l'étendue des travaux et l'état des lieux afin de vérifier tous les
détails mentionnés dans les documents de soumission.
5.4
Codes et normes
5.4.1
L'Entrepreneur doit se conformer aux dernières éditions des codes et normes relatifs à ce
projet (fédéral, provincial, municipal, CSA, NFPA, API) ainsi qu'aux directives des autorités
ayant juridiction sur ce projet. Une attention particulière devra être portée aux exigences du
règlement fédéral sur les systèmes de stockage pétroliers DORS/2008-197 que
l’Entrepreneur devra respecter minutieusement.
Page 3 sur 34
Parc Canada – Système de ravitaillement des navires
Devis technique
5.4.2
Références
La référence aux sociétés techniques, associations, organisations industrielles et autres
autorités, doit se faire à l'aide des abréviations suivantes:
A.S.A. American Standard Association
Association américaine des standards
C.N.P.I.
Code National de prévention des incendies du Canada
A.S.M.E.
American Society of Mechanical Engineers
Société américaine des Ingénieurs mécaniques
A.S.T.M.
American Society for Testing and Materials
Société américaine des essais et matériels
C.S.A. Canadian Standard Association
A.P.I. American Petroleum Institute
M.S.S. Manufacturer's Standardization Society
Société des standards des manufacturiers
C.G.S.B.
Canadian Government Specifications Board
Office des normes du gouvernement canadien
S.N.A. Standard National Association
Association nationale des standards
C.E.M.A.
Canadian Electrical Manufacturer Association
Association canadienne des manufacturiers électriques
A.C.I. Alloy Casting Institute
Institut des alliages moulés
A.I.S.I. American Iron & Steel Institute
Institut américain du fer et de l'acier
C.C.A. Canadian Construction Association
Association canadienne de la construction
I.E.E.E.
Institute of Electrical and Electronic Engineer
Institut des Ingénieurs électriques et électroniques
N.B.C. National Building Code
Page 4 sur 34
Parc Canada – Système de ravitaillement des navires
Devis technique
Code national du bâtiment
N.F.P.A.
National Fire Protection Association
Association nationale pour la protection-incendie
U.L. (C)
Underwriter's Laboratories Inc. (Canada)
Corporation des laboratoires des assureurs du Canada
5.5
5.5.1
5.5.2
5.5.3
Dessins d’atelier, description des produits et échantillons
Généralités

L’Entrepreneur doit soumettre à l’Ingénieur, aux fins de vérification, les dessins
d’atelier, les descriptions des produits en version électronique et les échantillons
prescrits.

Il est défendu d’entreprendre des travaux dont les dessins d’atelier, échantillons et
description des produits n’ont pas subi la vérification susmentionnée.
Dessins d’atelier

Les dessins soumis doivent être des originaux préparés par l’Entrepreneur, le soustraitant, le fournisseur ou le distributeur, illustrant la partie des travaux concernés, les
détails de pose ou de montage prescrits dans les sections qui s’y rapportent.

Identifier les détails à l’aide de numéros de feuille et de croquis des dessins du
contrat.
Description des produits
La documentation ci-dessus ne sera acceptée que si elle est conforme aux prescriptions
suivantes:
5.5.4

Elle ne doit pas contenir de renseignements qui ne concernent pas le projet.

Les informations de base doivent être complétées par des informations additionnelles
propres au projet.

Elle doit indiquer les dimensions ainsi que les dégagements requis.
Vérification des documents soumis

L'Entrepreneur doit vérifier les dessins d'atelier, les caractéristiques des produits et
des échantillons avant de les soumettre à l'Ingénieur.

L'Entrepreneur doit vérifier, les critères d'exécution et les numéros de catalogue et
autres données connexes.

L'Entrepreneur doit agencer la documentation soumise avec les exigences de
l'ouvrage et les documents contractuels. Les dessins ne seront pas révisés un à un.
La vérification ne se fera que lorsque tous les dessins connexes seront soumis.

L'Entrepreneur n'est pas dégagé de sa responsabilité pour les erreurs et les
omissions contenues dans la documentation soumise, même si l'Ingénieur a vérifié
ces dessins.
Page 5 sur 34
Parc Canada – Système de ravitaillement des navires
Devis technique
5.5.5

L'Entrepreneur n'est pas dégagé de sa responsabilité pour les écarts aux exigences
des documents contractuels même si l'Ingénieur a vérifié la documentation qui lui a
été soumise, sauf si ce dernier exprime par écrit son acceptation quant à certains
écarts précis.

Au moment de remettre les documents, aviser l'Ingénieur par écrit des écarts
contenus dans la documentation soumise.
Exigences quant à la soumission des documents

Lors du premier envoi de dessins d'atelier, l'Entrepreneur fera parvenir à l'Ingénieur
l'échéancier de soumission des dessins d'atelier.

Fixer la date de soumission quinze (15) jours au moins avant celle où la
documentation révisée est requise.

Un bordereau de soumission doit être transmis listant les documents soumis.

Le courriel d'envoi, doit être adressé au Propriétaire ou son représentant et en copie
conforme à l’Ingénieur, il doit contenir les renseignements suivants:

5.6

En-tête explicite : « numéro du projet – désignation – objet » ;

Le courriel doit contenir une brève description des documents soumis ;

Toutes les pièces jointes (documents soumis) doivent être numérotés avec un
indice de révision et un titre explicite ;

Le nom et l'adresse de l'Entrepreneur ;

Tout autre renseignement utile.
Chacun des documents soumis doit comporter:

La date de présentation des documents originaux et celle des révisions ;

La désignation et le numéro du projet ;

Le nom et l'adresse de l'Entrepreneur, du sous-traitant, du fournisseur et du
fabricant ;

L'identification du produit ou du matériel et son agencement par rapport aux
ouvrages voisins ;

Les dimensions clairement identifiées comme telles ;

Le numéro de section du devis ;

Les normes applicables, par exemple CSA ou ONGC, et leur numéro ;

Le sceau de l'Entrepreneur avec les initiales ou la signature attestant que la
documentation soumise a été révisée et que tout est conforme aux documents
contractuels.
Percements, manchons, réparations, ancrages et nettoyage
Installer tous les ancrages, boulons, supports métalliques, etc., pour supporter la tuyauterie
et l'équipement mécanique. L'approbation de l'Ingénieur est requise pour le type d'ancrage
employé. Sauf aux endroits indiqués, tous les accessoires d'ancrage seront en fonte
malléable.
Page 6 sur 34
Parc Canada – Système de ravitaillement des navires
Devis technique
L'Entrepreneur de cette division doit enlever les rebuts et nettoyer périodiquement, ou à la
demande de l'Ingénieur, les endroits où il a travaillé.
5.7
Symétrie
Pour la partie exposée de l'installation mécanique, soit la tuyauterie, les gaines et autres
appareils, ces dernières doivent être parallèles aux lignes du terrain ou de bâtiment.
Consulter l'Ingénieur ou son représentant pour tous les cas douteux.
5.8
Épreuves et essais
Fournir l'équipement temporaire nécessaire, les raccordements et autres, ainsi que la maind’œuvre requise pour les essais. Le travail doit être exécuté sous la surveillance d'un
technicien compétent.
La date des essais sera fixée de concert avec l'Ingénieur.
L’Entrepreneur doit protéger les appareils ne pouvant pas supporter les pressions d'essais.
Les résultats doivent être consignés sur des tableaux de 8½" x 11" (210 mm x 280 mm).
Ces tableaux doivent être soumis à l’Ingénieur pour vérification.
5.9
Peinture
Si la couche d'apprêt ou de fini de l'équipement est endommagée durant le transport ou
durant les travaux, elle doit être retouchée à la satisfaction de l'Ingénieur.
À moins d'indication contraire, la tuyauterie, les supports métalliques, crochets, ancrages
pour la mécanique doivent être nettoyés parfaitement et recouverts de trois couches de
peinture Termarust TR2100, selon les directives du fabricant.
Les conduits utilisés devront être photographiés (si possible après installation) avant de les
peinturer. Les photographies devront clairement identifier le marquage de certification
demandé (ASTM-A53).
À moins d'indication contraire, la peinture des réservoirs de carburants, d’huiles usées et de
leurs accessoires doit être conforme à la norme ISO12955 C5M « Environnement côtier,
salin élevé ». Les réservoirs doivent être parfaitement nettoyés, traités SSPC-SP10 (Profil
2.0 mis) et recouverts de trois couches de peinture Ammercoat 68HS Époxy riche en zinc
@ 3.0 mils sec, Amercoat 370 @6.0 mils sec et Amercoat 450H ou Amershield @ 2-3.0
mils sec. Ces travaux doivent être faits en atelier par le fournisseur des réservoirs.
5.10 Propreté
Durant les travaux, l'intérieur et l'extérieur des conduits, des tuyaux, des gaines et de
l'équipement doivent être gardés propres.
Des précautions spéciales doivent être prises afin de prévenir l'entrée de toute matière
étrangère dans les conduits, les tuyaux, les gaines et l'équipement.
La tuyauterie dont l'intérieur a été traité à l'usine et livrée scellée au chantier doit être
laissée scellée jusqu'à l'usage et entreposée à un endroit éloigné des autres tuyaux.
5.11 Inspection
a)
L'inspection consiste, pour l'Ingénieur, à faire un nombre raisonnable de visites sur le
chantier afin de voir si l'Entrepreneur exécute, de façon générale, les travaux de la
Page 7 sur 34
Parc Canada – Système de ravitaillement des navires
Devis technique
manière prévue aux documents contractuels. Dans aucun cas, l'Ingénieur n'a
l'intention, par ses activités, de se porter garant du travail de l'Entrepreneur.
L'Entrepreneur n'est jamais dégagé de la responsabilité qu'il a de trouver ses propres
fautes et de les corriger. La fréquence des visites au chantier ne peut être invoquée
pour excuser les ouvrages mal faits ou défectueux qui peuvent passer inaperçus lors
de la visite de l'Ingénieur.
L'Entrepreneur doit faciliter la visite des travaux par l'Ingénieur ou son représentant
lorsque celui-ci le jugera nécessaire. Il doit, de plus, l'accompagner ou se faire
remplacer par quelqu'un de responsable. Toute remarque de l'Ingénieur sera tenue
en considération et les modifications nécessaires apportées avant la prochaine visite
de l'un des Ingénieurs, si possible.
b)
L'Ingénieur peut faire une inspection au chantier ou dans les ateliers de préparation,
s'il le juge à propos.
c)
L'inspection et l'acceptation provisoire ou finale des travaux ne dégagent aucunement
l'Entrepreneur de la complète obligation de son contrat, d'exécuter les travaux suivant
les règles de l'art, en complète conformité au DORS/2008-197 et les maintenir en
parfait ordre jusqu'à l'acceptation finale, même s'il avait déjà été rétribué pour une
exécution imparfaite.
d)
En aucun cas, où un travail doit être refait à cause du manque d'expérience de
l'Entrepreneur, ce dernier ne doit prétendre que l'Ingénieur aurait dû lui fournir des
détails ou explications supplémentaires. En définitive, l'Entrepreneur doit réaliser que
le travail de surveillance de l'Ingénieur n'est pas un travail de direction des travaux.
5.12 Acceptation et garantie
a)
L'Entrepreneur doit laisser l'installation mécanique en parfait état d'opération. Toutes
les défectuosités apparaissant durant les périodes de garantie définies au contrat,
doivent être réparées suivant la décision de l'Ingénieur, par l'Entrepreneur, à ses frais
et ceci, dans les soixante-douze (72) heures après en avoir été formellement avisé
par écrit. Cette garantie couvre les frais pour la main-d’œuvre.
b)
Toutes dépenses ou tous dommages entraînés directement ou indirectement par la
défectuosité, la réparation ou le remplacement sont à la charge de l'Entrepreneur.
c)
L'Entrepreneur se porte garant de son ouvrage conformément aux lois et aux
règlements du lieu où il est exécuté. Les garanties mentionnées au devis et les
responsabilités qui en découlent ne doivent pas être interprétées comme limitant les
lois du lieu, ou venant à l'encontre. Ces lois ont préséance sur les exigences du
devis, sauf si les exigences de ce dernier sont plus sévères que celles des lois du
lieu.
d)
L'inspection des travaux et des matériaux, les paiements effectués et l'utilisation de
l'équipement par les usagers ne diminuent en rien les responsabilités de
l'Entrepreneur.
e)
Lorsque l'Entrepreneur considère ses travaux terminés, il doit avertir l'Ingénieur qui
voit à faire inspecter les travaux en vue de l'acceptation provisoire. L'inspection doit
être faite en présence de l'Entrepreneur ou de son représentant autorisé. L'Ingénieur
doit noter les défectuosités et les rapporter à l'Entrepreneur. Les corrections doivent
Page 8 sur 34
Parc Canada – Système de ravitaillement des navires
Devis technique
être effectuées dans le plus court délai possible. Les travaux sont acceptés
provisoirement lorsque l'Entrepreneur a rempli les conditions suivantes:
1.
Un certificat de disposition en conformité aux exigences du DORS/2008-197,
paragraphes 44 et 45, devra être produit et remis au client :
2.
Les travaux sont complètement terminés et tous les appareils fonctionnent
normalement ;
3.
Les ajustements sont faits ;
4.
Les rebuts et déchets résultant des travaux sont enlevés ;
5.
Les dommages à la propriété sont réparés ;
6.
Des plans conformes à l'exécution, ainsi que les manuels d'entretien et
d'opération sont remis à l'Ingénieur en trois (3) copies et en version
électronique, à moins d'indications contraires ;
7.
Le certificat d'acceptation des Examinateurs est remis ;
8.
Une copie des plans approuvés par les Examinateurs est remise ;
9.
Les épreuves de vérification en marche normale, des appareils et des systèmes
mentionnés aux devis sont faites à la satisfaction de l'Ingénieur et les certificats
ou rapports requis, lui ont été remis.
f)
Lorsque l'Entrepreneur a répondu à ces exigences, d'une façon satisfaisante,
l'Ingénieur fait l'acceptation provisoire, conformément aux conditions générales.
g)
La garantie de l'Entrepreneur entre en force à la date de l'acceptation provisoire des
travaux. Celle-ci est d’une durée d’un (1) an, pour tous les travaux réalisés par
l’Entrepreneur.
h)
L'acceptation finale des travaux doit être faite un (1) an après l'acceptation provisoire
ou selon les prescriptions des conditions générales et une retenue doit être gardée
par le Propriétaire en fonction de la demande du Cahier des charges générales ou du
devis général.
5.13 Installation non terminée
Les tuyaux et les gaines restant ouverts à la fin de chaque journée de travail, les extrémités
ouvertes des canalisations doivent être obturées pour qu'aucun corps étranger ne puisse y
pénétrer.
5.14 Identification des systèmes et appareils
(En langues anglaise et française)
a)
Tuyauterie
La tuyauterie devra porter les marques de certification requise en conformité aux
exigences du paragraphe 14.5 du DORS/2008-197.
Toute la tuyauterie est identifiée au moyen de lisérés (couleur d'identification
standard), d'étiquettes et de flèches, suivant la direction du débit. Cette étiquette
doit indiquer le nom complet du contenu en français et en anglais. Les abréviations
ne sont pas acceptées. Ces étiquettes doivent être du type Brady no B-350.
Page 9 sur 34
Parc Canada – Système de ravitaillement des navires
Devis technique
Les étiquettes doivent avoir 2½" (60 mm) de hauteur pour les tuyaux de 75 mm et
plus, 1¼" (30 mm) de hauteur pour la tuyauterie de moins de 3 po (75 mm) et 1 po
(25 mm) pour la très petite tuyauterie. Ces étiquettes doivent être placées sur toute
la tuyauterie, incluant celles qui sont cachées.
Les étiquettes doivent être placées à des intervalles de 40 pieds (12 m), maximum,
et à tous les changements de direction et embranchements. Ces étiquettes doivent
être retenues au moyen de ruban adhésif enroulé autour du tuyau et de la même
couleur que l'étiquette.
b)
Uniformité
L'Entrepreneur doit voir à ce qu'il y ait uniformité pour l'identification de la tuyauterie.
5.15 Mise en marche
Chaque équipement ou appareil doit être vérifié et éprouvé afin de s'assurer qu'il est prêt à
être mis en marche et qu'il opère correctement (correction des bruits insolites, sens de
rotation, lubrification, ajustement de courroies, des contrôles de température et de sécurité,
changement de courroies et poulies, si requis).
Les équipements doivent être mis en marche afin de s'assurer que le système opère
suivant l'esprit des plans et devis.
Avant de procéder au transfert de produit pétrolier dans le système, l’Entrepreneur devra
s’assurer que les exigences du DORS/2008-197, paragraphe 34, ont été rencontrées et
qu’un numéro d’identification a été obtenu d’Environnement Canada, tel que spécifié au
paragraphe 28.2 du DORS/2008-197.
5.16 Plans tels que construits
L'Entrepreneur doit, sur une copie de plan servant à cette fin seulement, indiquer tout
changement aux plans exécutés au cours des travaux. Ces plans doivent être retournés à
l'Ingénieur à la fin des travaux, avant la dernière inspection pour la libération du certificat de
paiement final, indiquant le parachèvement des travaux.
Ces plans doivent être remis à jour et doivent être conservés dans un état propre.
5.17 Main-d’œuvre
La main-d’œuvre nécessaire à l'exécution des travaux ici décrits doit être expérimentée et
de premier ordre. Les Ingénieurs se réservent le droit de suspendre les travaux mal
exécutés et d'exiger le renvoi de tout ouvrier qui, dans leur opinion, n'est pas compétent.
L'exécution des travaux doit se faire d'une façon conforme aux exigences des lois et
règlements nationaux, provinciaux et du Bureau canadien de l'Association des assureurs,
etc.
L'Entrepreneur doit détenir la licence appropriée d’entrepreneur ou de constructeurpropriétaire de la Régie du bâtiment du Québec (RBQ). Cette licence doit inclure la souscatégorie 1.8 (anciennement 4515), Installation d’équipement pétrolier.
L’entrepreneur devra remettre au client un certificat ou une lettre prouvant que ses
installateurs sont des personnes agréés par la province, en conformité avec l’article 33.1 du
DORS/2008-197.
Page 10 sur 34
Parc Canada – Système de ravitaillement des navires
Devis technique
L’entrepreneur devra remplir le formulaire de conformité SST de Parcs Canada et se
conformer aux exigences qui y sont spécifiées.
5.18 Dessins
Les dessins indiquent d'une façon générale l'endroit et la course où doivent passer les
tuyaux et conduits électriques posés en vertu du présent contrat. Quand les tuyaux et
conduits électriques requis ne sont pas indiqués sur les plans ou qu'ils le sont seulement
sous forme de diagramme, ils doivent être posés de façon à conserver un espace libre et à
entraver le moins possible l'utilisation de l’endroit dans lequel ils passent.
5.19 Responsabilités
L'Entrepreneur assume toute la responsabilité en ce qui concerne l'installation de son
propre ouvrage et tout dommage causé au Propriétaire ou à un autre Entrepreneur par suite
d'une mauvaise exécution de ses travaux ou d'un montage au mauvais endroit.
Tous les travaux doivent être exécutés avec grand soin et selon les règles de l'art, en
conformité des plans et devis, des exigences des autorités de l'endroit et du règlement du
Règlement sur les produits pétroliers, dernière édition. Étant donné que les règlements
susmentionnés sont considérés par les Ingénieurs comme étant des normes minimums, ils
doivent être normalement dépassés.
5.20 Réunions de chantier
L'Entrepreneur doit prévoir des réunions de chantier périodique sur la durée des travaux.
5.21 Examen des travaux
L'Entrepreneur du présent ouvrage doit étudier les conditions locales qui influent sur les
travaux du présent contrat.
Il doit étudier avec soin tous les dessins et doit s'assurer que les travaux du présent contrat
peuvent être exécutés d'une façon satisfaisante, comme la chose est indiquée sur les plans
et, avant de commencer les travaux, il doit examiner l'ouvrage des autres métiers et doit
signaler tout de suite tout défaut ou tout obstacle à l'exécution des travaux décrits au
présent chapitre ou influant sous la garantie exigée.
Aucune indemnité supplémentaire ne doit lui être accordée plus tard pour les conséquences
de sa négligence à faire cet examen.
5.22 Usage d’essai
Le Propriétaire se réserve le droit d'utiliser toute pièce de matériel mécanique, dispositif ou
matériaux installés en vertu de la présente entreprise, pendant un temps raisonnable, et en
tout temps que l'Ingénieur peut en avoir besoin pour effectuer un essai complet et parfait,
avant que l'ouvrage soit terminé et définitivement accepté.
Ces essais ne doivent pas être interprétés comme une preuve que le Propriétaire accepte
une partie quelconque de l'ouvrage et, il est entendu et convenu qu'aucune réclamation en
dommage ne sera présentée à l'égard d'accidents ou de ruptures de parties de l'ouvrage
ainsi utilisées, que la cause en soit le manque de résistance ou d'exactitude des parties
composantes ou des matériaux défectueux ou une malfaçon quelconque.
L'Entrepreneur doit fournir toute la main-d’œuvre et tout le matériel requis pour de tels
essais.
Page 11 sur 34
Parc Canada – Système de ravitaillement des navires
Devis technique
5.23 Équipement et accessoires démontables
Tout l'équipement, accessoires, contrôles, etc., de mécanique doivent être installés au
moyen de brides ou d'unions, c'est-à-dire, une bride ou une union de chaque côté de la
pièce de façon à ce qu'on puisse la démonter facilement.
5.24 Protection de l’environnement
Lors du nettoyage de la tuyauterie, des équipements ou autres, l'Entrepreneur doit voir à
respecter les règlements gouvernementaux et municipaux concernant la protection de
l'environnement.
5.25 Manuel d’exploitation et d’entretien
L’Entrepreneur préparera le présent manuel conformément au présent article et aux détails
donnés aux diverses sections techniques du devis.
a)
Manuel d’entretien – Généralités
À la fin des travaux, soumettre à l'Ingénieur trois (3) exemplaires des données
d'exploitation et du guide d'entretien en français et en anglais préparés de la façon
suivante:

Inscrire les données sur des feuilles mobiles de 8½ pouces par 11 pouces reliées
dans un cahier à trois anneaux à couverture rigide en vinyle ;

Inscrire sur la page titre intitulée « Données d’Exploitation Guide de Maintenance /
Exploitation Data Maintenance Guide », le nom et la date de l'installation, ainsi
que la table des matières ;

Diviser le contenu en sections appropriées, conformément aux subdivisions du
devis correspondant. Marquer chaque section d'un onglet étiqueté recouvert de
celluloïd fixé au feuillet de division en papier rigide.
L’Entrepreneur doit fournir une copie des données d’exploitation en version
électronique.
b)
Renseignements à fournir
Inclure les renseignements suivants en plus des données précisées au devis:

Les directives d'entretien touchant les surfaces et les matériaux finis ;

Un exemplaire de l'inventaire de la quincaillerie et de la peinture ;

La description et les directives d'exploitation, de calibration et d'entretien de
l'équipement et des réseaux, y compris la liste complète de l'équipement et des
pièces. Donner les renseignements de la plaque signalétique tels ; la marque, les
dimensions, la capacité et le numéro de série ;

Le nom, l'adresse et le numéro de téléphone des sous-traitants et des
fournisseurs ;

Les diverses garanties et cautions indiquant le nom et l'adresse des ouvrages, la
date d'entrée en vigueur de la garantie, la date du certificat définitif d'achèvement,
la durée de la garantie, l'objet de la garantie et la mesure correctrice offerte par la
garantie ainsi que la signature et le sceau de l'Entrepreneur.
Page 12 sur 34
Parc Canada – Système de ravitaillement des navires
Devis technique

c)
Les certificats et photos demandés, tel qu’exigés par les normes et règlements
applicables ou dans le présent devis.
Documents
S'assurer de la clarté des listes, des remarques, des dessins, des diagrammes ou des
publications des fabricants. Ne fournir que les originaux. Aucune copie ne sera
acceptée.
d)
Dessins d'atelier
Ajouter une série complète des dessins d'atelier liés séparément et portant les
corrections et changement effectués durant la fabrication et l'installation.
L’Entrepreneur doit également fournir une copie des dessins d’atelier en format
électronique.
e)
Matériel
Fournir une liste complète du matériel de remplacement de la façon suivante:

Indiquer toutes les pièces mécaniques, électriques ou de contrôle du projet ;

Identifier des fournisseurs reconnus et les manufacturiers respectifs ;

Donner la fréquence des diverses interventions pour l'entretien des composantes
et les équipements et produits recommandés par le manufacturier.
5.26 Formation
L’Entrepreneur doit fournir une formation, en français, appropriée au Propriétaire ou son
représentant concernant l’exploitation des nouvelles installations.
La documentation écrite supportant/résumant le contenu de la formation devra être remise
au client sous format électronique éditable.
5.27 Mesure de sécurité
L’Entrepreneur doit fournir son programme de sécurité avant le début des travaux.
L’Entrepreneur doit se conformer aux exigences du système d’informations sur les matières
dangereuses utilisées au travail (SIMDUT) concernant :

La manutention ;

L’entreposage ;

L’évacuation des matières dangereuses ; et

L’étiquetage.
L’Entrepreneur doit remettre les copies des fiches signalétiques de SIMDUT au Propriétaire
lors de la livraison de matériaux, fiches qui seront conservées en permanence sur les lieux.
Page 13 sur 34
Parc Canada – Système de ravitaillement des navires
Devis technique
6
DEVIS TECHNIQUE
6.1
Mécanique
Étendue des travaux de la Marina
6.1.1
Fournir la main-d’œuvre et l'outillage nécessaires pour exécuter les travaux décrits sur les
plans et/ou dans le devis. Cette liste est générale et non limitative:

Repérage et localisation du filage électrique de raccordement souterrain entre les
panneaux électriques, les réservoirs et la passerelle d’accès au quai flottant en
coordination avec l’électricien;

Enlèvement et relocalisation du kit environnemental Marina;

Démantèlement des 3 réservoirs de carburants dans le dépôt de carburants existant de
la Marina en conformité avec la règlementation applicable en particulier en conformité
avec les paragraphes 44 et 45 du DORS/2008-197;

Démantèlement de la clôture;

Démantèlement de la partie non réutilisée de la tuyauterie depuis l’intérieur du dépôt
existant incluant les supports et les accessoires jusqu’aux points de raccordement sur
les tuyauteries existantes au niveau de la passerelle d’accès au quai flottant, incluant
l’excavation de la partie souterraine de la tuyauterie;

Démantèlement des 2 regards existants non réutilisés, dans le dépôt pétrolier et devant
le bâtiment « Le Coquelin »;

Préparation du sol pour recevoir le nouveau réservoir, mise à niveau et fourniture de
pierre 0 - 20 mm, incluant le compactage du sol;

Fourniture et installation d’un réservoir extérieur horizontal à bassin de rétention à 3
compartiments incluant les accessoires;

Fourniture et installation des 3 systèmes de pompage de carburant incluant les
accessoires de tuyauterie, de sécurité anti fuite et autres;

Fourniture et installation des tuyauteries de remplissage, de déchargement, de détente
et de mise à l’air libre du nouveau réservoir à plusieurs compartiments dans le dépôt,
incluant toutes les vannes, joints flexibles, les raccords démontables et incluant tous les
accessoires et supports dans le nouveau dépôt ;

Fourniture des matériaux et fabrication de tous les supports de tuyauterie;

Installation des vannes de contrôles incluant la fourniture et installation des accessoires
tels que joints, unions et boulons requis pour l’installation des vannes de contrôle ;

Fourniture et installation des tuyauteries double paroi souterraines incluant la tuyauterie
tertiaire, les boîtes de transition, les vannes d’isolement et les raccords d’étanchéité;

Fourniture et installation d’une dalle de béton autour de la boîte de transition du dépôt
pétrolier;

Fourniture et installation de la tuyauterie de protection des tuyauteries de carburants à
la sortie du regard près de la jetée;

Fourniture et installation d’une clôture de type sentinelle de 1,8 m de haut avec barrière
d’accès double incluant les poteaux et les bases de béton autour du nouveau réservoir;
Page 14 sur 34
Parc Canada – Système de ravitaillement des navires
Devis technique

Fourniture et installation d’une protection du réservoir en béton de type Jersey d’une
longueur de 4000 mm;

Raccordement de la nouvelle tuyauterie à la tuyauterie existante de la passerelle
incluant les vannes d’isolement, les raccords diélectriques, les flexibles et les supports ;

Nettoyage de la tuyauterie existante sur la passerelle et sur le quai flottant, peinture
antirouille de toute la tuyauterie existante conservée;

Identification du type de carburant sur la tuyauterie nouvelle et existante, du réservoir
de carburants et des carburants;

Test d’étanchéité de la tuyauterie et essais des 3 systèmes de distribution de
carburant.
Étendue des travaux à l’entrepôt de l’UG
6.1.2
Fournir la main-d’œuvre et l'outillage nécessaires pour exécuter les travaux décrits sur les
plans et/ou dans le devis. Cette liste est générale et non limitative:
6.1.3

Démantèlement des 2 réservoirs d’huile usée dans le dépôt existant de l’entrepôt de
l’UG incluant la passerelle d’accès en bois;

Préparation du sol pour recevoir les 2 nouveaux réservoirs, mise à niveau et fourniture
de pierre 0 - 20 mm, incluant le compactage du sol;

Fourniture et installation de 2 réservoirs d’huile usée extérieurs horizontaux à double
paroi incluant les accessoires;

Fourniture et installation des tuyauteries de mise à l’air libre des nouveaux réservoirs
d’huile usée jusqu’au-dessus du toit du garage, incluant les joints flexibles, les raccords
démontables et incluant tous les accessoires et supports dans le nouveau dépôt;

Identification de la tuyauterie et des 2 réservoirs.
Démantèlement
L'Entrepreneur doit fournir la main-d'œuvre et l’outillage pour le démantèlement des
équipements tel que décrit dans les articles 6.1.1 et 6.1.2, incluant accessoires et supports
existants servant à la distribution des carburants.
L'Entrepreneur doit coordonner avec le Propriétaire la vidange des réservoirs de
carburants et d’huile usée avant de procéder au démantèlement.
L'Entrepreneur doit nettoyer les réservoirs et les tuyauteries avant de les démanteler.
L'Entrepreneur doit disposer des réservoirs, des équipements de pompage, des
tuyauteries et des accessoires selon les règlements en vigueur.
L'Entrepreneur doit prévoir dans le coût de sa soumission les montants nécessaires du
transport des équipements enlevés, des détritus, selon les indications du propriétaire et
les frais s'y rattachant, s'il y a lieu, le tout en conformité avec les organismes ayant
juridiction.
Page 15 sur 34
Parc Canada – Système de ravitaillement des navires
Devis technique
6.1.4
Travaux d’excavation
6.1.4.1 Protection des ouvrages existants
L'Entrepreneur doit s'assurer lui-même de la présence et de l'emplacement exact des
ouvrages existants qui sont ou qui pourront être affectés par les travaux exécutés en
vertu du contrat, et il sera, en conséquence, tenu d'obtenir auprès des autorités
compétentes toutes les informations requises.
L'Entrepreneur doit, avant le début de tout travail d'excavation, s'adresser aux
représentants des Propriétaires d'utilités publiques afin d'obtenir les renseignements
relatifs à l'emplacement de leurs services. Ces représentants seront appelés à indiquer
sur les lieux, la position exacte de tous les services.
L'Entrepreneur doit prendre toutes les précautions nécessaires pour assurer la protection
des constructions existantes et il est pleinement responsable de tout dommage à ces
ouvrages, propriétés ou structures susceptible de se produire par suite de ses travaux ou
de sa négligence à prendre les mesures de protection nécessaires.
6.1.4.2 Préparation des lieux
L'Entrepreneur doit libérer à ses propres frais, de toutes broussailles, tous déchets,
rebuts, ou autres, les endroits où il doit effectuer des travaux d'excavation ou tous autres
endroits déterminés sur les plans ou spécifiés dans le contrat.
6.1.4.3 Classification des excavations
Les excavations indiquées sur les plans, définies dans le contrat ou déterminées par
l'Ingénieur sont classifiées comme suit:
a)
Excavation dans la terre
L'excavation dans la terre comprend l'enlèvement des sols naturels ou remblayés,
gelés et non gelés ou autres ouvrages artificiels. Sont compris dans cette
classification, le sable lâche, le terrain dur (hardpan), les couches de limon ou les
strates minces de cailloux agglomérés avec de l'argile, les schistes brisés ou
meubles, les graviers cimentés, les gros cailloux pouvant être extraits sans l'aide
d'explosifs et tous les autres matériaux autres que le roc.
b)
Excavation dans le roc
Lorsqu'il s'agit de matériaux d'excavation, le terme "roc" désigne tout roc solide qui
ne peut être enlevé qu'avec l'emploi d'explosifs ou par toute autre méthode
d'extraction et acceptée par l'Ingénieur; le roc comprend aussi tout gros caillou de
plus de 1,5 m3 extrait ou non à l'aide d'explosifs.
6.1.4.4 Stabilité des pentes
L'Entrepreneur doit s'assurer de la stabilité des parois de toute excavation ou tranchée et
procéder au soutènement si requis conformément aux exigences du Code de sécurité du
Québec pour les ouvrages de construction.
6.1.4.5 Excavation non autorisée
Tout matériau qui est ébranlé, en dehors des lignes prescrites, doit être enlevé aux frais
de l'Entrepreneur, à moins que l'Ingénieur ne permette qu'il soit laissé en place.
Page 16 sur 34
Parc Canada – Système de ravitaillement des navires
Devis technique
Partout où une excavation est pratiquée en dessous ou au-delà des lignes et niveaux
spécifiés ou fournis par l'Ingénieur, l'Entrepreneur doit, à ses frais remblayer ladite
excavation non autorisée avec un matériau granulaire compacté à 95% Proctor Modifié.
6.1.4.6 Disposition des matériaux d'excavation
Il n'est pas permis à l'Entrepreneur de déposer ou d'entreposer les déblais sur les routes
existantes.
L'Entrepreneur doit laisser libre passage à l'eau de surface.
L'Entrepreneur doit disposer de tous les matériaux provenant des excavations, à ses
propres frais.
6.1.4.7 Continuité de la circulation sur le site
L'Entrepreneur doit prendre à ses frais toutes les mesures nécessaires pour assurer la
continuité de la circulation des véhicules sur le site.
Tous les matériaux d'excavation susceptibles de nuire à la circulation des camions et
autres véhicules doivent être chargés et transportés en un endroit acceptable par le
Propriétaire, sur son terrain.
6.1.4.8 Drainage
L'Entrepreneur doit aménager les fossés et fournir les pompes, les drains, les tuyaux et
tous les autres moyens nécessaires pour enlever l'eau des tranchées, des excavations
et autres parties des travaux, et il doit, lorsque nécessaire, évacuer toutes les eaux de
surface et souterraines, que celles-ci proviennent de sources naturelles, d'infiltrations, de
fuites ou de l'écoulement de tuyaux, d'égouts, de drains ou d'autres ouvrages artificiels; il
doit de plus garder sèches les excavations et autres portions des travaux jusqu'à ce que
les ouvrages permanents de drainage, qui doivent y être construits, soient complétés.
L'Entrepreneur voit à contrôler convenablement, à détourner et évacuer toutes les eaux
de surface qui peuvent pénétrer dans les emplacements où les travaux sont exécutés en
vertu du contrat jusqu'à leur acceptation provisoire, à moins d'indications contraires dans
d'autres documents du contrat.
Toute l'eau, la boue et les débris qui peuvent pénétrer ou s'accumuler dans les ouvrages
construits en vertu du contrat, doivent être rapidement enlevés de façon satisfaisante, et
au parachèvement du contrat, ces ouvrages doivent être laissés dans un état
satisfaisant.
Toutes les dépenses découlant des exigences ci-dessus concernant le drainage doivent
être comprises dans les prix soumis.
6.1.5
Travaux de remblayage, de nivellement et de finition
6.1.5.1 Matériaux granulaires
L’Entrepreneur doit lui-même fournir le gravier concassé 0-20 mm et la criblure de pierre.
6.1.5.2 Exécution
a)
Compaction
L'épaisseur maximum d’une couche de remblai mise en place par
l’Entrepreneur doit être déterminée en fonction de l'énergie déployée par les
Page 17 sur 34
Parc Canada – Système de ravitaillement des navires
Devis technique
différentes pièces d'équipements. L'épaisseur de chaque couche lâche ne doit
jamais dépasser 300 mm.
L’Entrepreneur doit compacter chaque couche de remblai mis en place, jusqu’à
obtention d’une densité supérieure ou égale à 95% du Proctor Modifié, sur toute
l’épaisseur.
L'Entrepreneur doit faire la preuve que la densité du matériau compacté est
suffisante, sur toute l'épaisseur de la couche de remblai. La preuve doit être
faite par les tests de compaction.
Ces essais de compaction doivent être réalisés par un laboratoire approuvé par
l'Ingénieur et l’Entrepreneur en assumera les frais.
Aux endroits inaccessibles aux rouleaux vibrateurs, les matériaux doivent être
déposés et compactés par couches successives d'au plus 150 mm d'épaisseur.
Les « ventres de bœufs » découlant d'un matériau de remblai saturé ne sont
pas tolérés. L'Entrepreneur doit excaver la zone en question et remplacer le
matériel refusé par du matériel plus sec.
b)
Base des réservoirs
Sauf lorsque indiqué autrement sur les plans, le remblayage sous le réservoir
doit être fait de gravier concassé 0-20 mm, compacté à 95% Proctor Modifié.
L'argile ou le silt n'est pas accepté en aucune circonstance.
Dans tous les cas, la compaction doit être de 95% Proctor Modifié.
6.1.5.3 Responsabilité de l'Entrepreneur
Si le remblayage n'est pas exécuté convenablement, s'il n'est pas conforme aux
exigences des plans et devis ou s'il n'est pas satisfaisant pour d'autres raisons,
l'Entrepreneur est tenu pleinement responsable de tout dommage ou de tout dégât aux
travaux, ouvrages ou propriétés appartenant au Propriétaire ou à une autre partie, qui
pourraient en résulter, aussi longtemps que les travaux couverts par le présent marché
n'ont pas été acceptés définitivement par le Propriétaire.
6.1.5.4 Nettoyage et remise en état
Dès que les travaux sont complétés, l'Entrepreneur doit enlever tous les matériaux et
débris de surplus, faire les pentes proprement et à la satisfaction de l'Ingénieur, réparer
tous défauts notés à ce stade, remettre toutes les surfaces des travaux existants dans
l'état original qu'ils avaient avant le début des travaux et laisser le site dans une condition
propre après raclage.
6.1.5.5 Tests de compaction
Prélever un échantillon pour fins d'analyse granulométrique et ce, pour chacun des
matériaux de remblai qui a été employé.
Pour chaque couche de remblai mise en place, au moins un test de compaction doit être
exécuté pour chaque deux cent cinquante (250) mètres cubes de remblai.
Le coût des essais et analyses granulométriques requis pour déterminer la qualité des
matériaux de remblai est défrayé par l’Entrepreneur. Le coût des essais de compaction
pour vérifier la mise en œuvre est défrayé par l’Entrepreneur.
Page 18 sur 34
Parc Canada – Système de ravitaillement des navires
Devis technique
6.1.6
Test hydrostatique
Fournir la main-d’œuvre et l'outillage nécessaires pour effectuer un test hydrostatique sur
les nouvelles tuyauteries simple et double paroi.
6.1.6.1 Inspection
Une fois le test hydrostatique terminé, il doit en avertir l'Ingénieur, qui pourra inspecter
les travaux. L'inspection doit être faite en présence de l'Entrepreneur ou de son
représentant autorisé. L'Ingénieur doit noter les défectuosités et les rapporter à
l'Entrepreneur.
6.1.6.2 Protection de l’environnement
L'Entrepreneur doit respecter les directives du Propriétaire et la règlementation en
vigueur concernant la protection de l'environnement.
6.1.7
Produits
6.1.7.1 Généralités
Tous les équipements doivent être approuvés API pour un usage pétrochimique, porter
les marques de certification requises et être installés selon le règlement DORS/2008197.
6.1.7.2 Réservoir de carburants
Réservoir à bassin de rétention de type extérieur horizontal conforme à la norme ULCS653, supports, plaque ULC, patte de mise à la terre, échelle d’accès et plateforme de
service, œillets de levage.

Trois compartiments de capacité minimale de :
Diesel coloré
Diesel clair :
:
10 000 litres
5 000 litres
Essence sans plomb :

7 000 litres
Chaque compartiment équipé de :
1 trou d’homme;
1 raccord bridé de 1 1/2 pouces pour la pige c/a adapteur Camlock 2 pouces Rite
et bouchon, baguette en bois et chartre volumétrique;
1 raccord bridé de 1 1/2 pouces pour le remplissage par camion c/a boite anti
déversement, limiteur de remplissage, raccord camion Camlock;
1 raccord bridé de 6 pouces pour le contrôle de niveau;
1 évent d’urgence;
1 raccord de soutirage d’eau de 2 pouces
1 évent normal;
1 raccord de 1 1/2 pouce pour le retour de soupape de surpression;
1 raccord bridé de 6 pouces pour la pompe de carburant type STP c/a boite anti
déversement avec plaque de conformité ULC;
Page 19 sur 34
Parc Canada – Système de ravitaillement des navires
Devis technique

Peinture selon les spécifications à l’article 5.9
6.1.7.3 Réservoir d’huile usée
Réservoir à double paroi de type extérieur horizontal conforme à la norme ULC-S652,
supports, plaque ULC, patte de mise à la terre, plateforme de service et œillets de
levage.

Capacité

Chaque réservoir équipé de :
:
1 100 litres:
1 trou d’homme;
1 trémie de déversement d’huile avec couvercle;
1 raccord de soutirage;
1 évent d’urgence;
1 évent normal;

Peinture selon les spécifications à l’article 5.9
6.1.7.4 Pompes de carburant submersible
Pompe submersible centrifuge à turbine de type STP pour un réservoir de diamètre 2133
mm (84 pouces)
Note :
Utiliser des pompes aux caractéristiques électriques équivalentes aux pompes
existantes.
Pompe, généralités

Vitesse
:
fixe 3450 RPM

Tension
:
208V/1/60

Moteur
:
Type antidéflagrant

Accessoires
:
détecteur de fuite mécanique modèle MLD de FE
PETRO pour essence et diesel selon le carburant correspondant.
Pompe P01 - Essence

Puissance
:
¾ HP

Marque
:
FE Petro

Modèle
:
STPR-AG-75 VL1, compatible 100% alcool, c/a
clapet anti retour de type « R » intégré
Pompe P02 – Diesel clair

Puissance
:
¾ HP

Marque
:
FE Petro

Modèle
intégré
:
STPR-75 VL1, c/a clapet anti retour de type « R »
Page 20 sur 34
Parc Canada – Système de ravitaillement des navires
Devis technique
Pompe P03 – Diesel coloré

Puissance
:
1,5 HP

Marque
:
FE Petro

Modèle
intégré
:
STPR-150 VL1, c/a clapet anti retour de type « R »
6.1.7.5 Tuyauterie simple paroi hors sol
Toute la tuyauterie doit être en acier noir, cédule 40, à l’exception de la tuyauterie de 50
mm (2") de diamètre et moins qui doit être de cédule 80, et conforme à la norme ASTMA53. Les joints doivent être filetés pour les diamètres de 38 mm (1½ ") et moins. Pour
les diamètres de 50 mm (2") et plus les joints doivent être soudés ou à brides.
Les raccords doivent être en acier forgé, classe 3000.
Les brides doivent être en acier forgé, classe 150.
Les tuyaux et raccordements devront comporter des marques de certification et être
installés en conformité avec l’article 14.5 du DORS/2008-197.
6.1.7.6 Tuyauterie double paroi souterraine
Toute la tuyauterie souterraine doit être en polyéthylène à double paroi, flexible,
approuvé ULC/ORD C971 complète avec les raccords et accessoires requis des
raccordements étanches aux boîtes de transition.
Les tuyaux et raccordements devront comporter des marques de certification et être
installés en conformité avec l’article 14.5 du DORS/2008-197.
Tuyauterie double paroi ø 40 mm (1 1/2")

Manufacturier

Modèle :
:
OPW
FlexWorks pipe C30
(Approuvé ULC C971)
Tuyauterie simple paroi tertiaire ø 80 mm (3 ")

Manufacturier

Modèle :
:
OPW
FlexWorks acces pipe AXP40
6.1.7.7 Robinets, clapets et accessoires
L'Entrepreneur doit installer tous les robinets et clapets pour la bonne opération de son
système. Les robinets et clapets doivent avoir le diamètre des tuyaux sur lesquels ils
sont installés. Les robinets, vannes, clapets, sont neufs et approuvés API.
a) Robinets pour usage pétrochimique
Vanne à bille ø 15 mm (½ ")

Manufacturier

Modèle :
:
M.A. Stewart
CSS-F-3-HD-FS
Page 21 sur 34
Parc Canada – Système de ravitaillement des navires
Devis technique
Vanne à bille ø 40 mm (1 1/2")

Manufacturier

Modèle :
:
M.A. Stewart
CSS-F-3-HD-FS
Vanne de détente de pression ø 12,5 mm (½")

Manufacturier

Modèle :
SS-8CPA2-3 en acier inoxydable à pression ajustable de 3 à
50 PSI (réglage de base 5 PSI)
:
Nupro
b) Accessoires de tuyauterie
Raccords flexibles ø 15 mm (1/2") 600 mm lg,

Manufacturier

Modèle :
SA-BSN-008-12, tube et treillis en acier inoxydable, à
embouts filetés NPT classe 150.
:
Flexonics
Raccords flexibles ø 40 mm (1 1/2") 300mm lg,

Manufacturier

Modèle :
SA-BSN-024-12, tube et treillis en acier inoxydable, à
embouts filetés NPT classe 150.
:
Flexonics
6.1.7.8 Boîtes de transition
Boîte de transition en fibre de verre ou en polyéthylène simple paroi, avec couvercle
étanche boulonné, approuvée ULC.

Manufacturier

Modèle :
:
OPW
PTS-4021 avec un couvercle d'inspection
complet avec base en béton autour de la boîte de transition, épaisseur 100 mm, largeur
300 mm pour la stabilité de la boîte.
6.1.8
Exécution
6.1.8.1 Tracés et niveaux
L'Entrepreneur doit établir tous les tracés et tous les niveaux et doit les faire vérifier par
le représentant de l'Ingénieur avant d'entreprendre les travaux de construction.
6.1.8.2 Raccords à brides
Les raccords à brides doivent être solidement fixés au moyen de boulons.
Les boulons devront être resserrés afin de garantir l'étanchéité des joints.
L'Entrepreneur doit éviter qu'il y ait une trop forte tension sur les joints à cause d'un
mauvais ajustage des canalisations.
Boulons et écrous: les boulons doivent être en acier allié A307B et les écrous doivent
avoir 6 pans.
Les joints d'étanchéité doivent être en NBR modèle Garlock 3000.
Page 22 sur 34
Parc Canada – Système de ravitaillement des navires
Devis technique
6.1.8.3 Tuyauterie
a)
La tuyauterie située hors sol dans le parc pétrolier et entre les réservoirs, doit être
supportée tous les 2 mètres. Des supports doivent être placés à moins de 300 mm
de chaque coude horizontal (90° et 45°). À moins d’indication aux plans.
b)
Au moins un raccord doit être installé à chaque coude de 90° ou 45°.
c)
Des supports doivent être placés à proximité immédiate du réservoir et à tout autre
endroit opportun pour prévenir un bris lié à la chute d’un bloc de neige ou de glace.
6.1.8.4 Nettoyage de la tuyauterie
a)
L'intérieur de chaque extrémité doit être nettoyé au hérisson (brosse métallique)
avant d'être raccordé aux canalisations. L'Entrepreneur doit prendre toutes les
précautions voulues pour que chaque joint soit, autant que possible, libre de toute
saleté ou autres substances étrangères. À la fin de chaque journée de travail, on
doit prendre soin d'obturer les extrémités ouvertes des canalisations pour qu'aucun
corps étranger ne puisse y pénétrer.
Elles ne doivent être débouchées que lors de la reprise du travail. Il est strictement
interdit d'employer des chiffons et/ou des débris de coton à cette fin.
b)
L'Entrepreneur doit retirer toute obstruction qu'il peut y avoir dans les canalisations,
lesquelles doivent être parfaitement libres d'eau, de saleté ou d'autres substances
étrangères qui pénètrent dans les canalisations ou doit démonter ces dernières, les
nettoyer et les remonter aux frais de l'Entrepreneur. Tout dommage causé par des
canalisations non nettoyées doit être réparé aux frais de l'Entrepreneur.
Avant de raccorder les canalisations aux réservoirs, aux pompes et aux autres
parties de l'équipement on doit prendre soin d'isoler chaque section des
canalisations et de les remplir d'air comprimé à 860 kPa (125 PSI). On peut libérer
l'air en ouvrant rapidement une soupape afin d'entraîner le plus de saleté possible.
On doit répéter cette manœuvre jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de poussière visible de
chassée par l'air hors de la section de canalisation en train d'être nettoyée.
6.1.8.5 Essais d‘étanchéité de la tuyauterie
a)
Avant de procéder au transfert de produit pétrolier dans le système, l’entrepreneur
devra s’assurer que les exigences du DORS/2008-197, paragraphe 34, ont été
rencontrées et qu’un numéro d’identification a été obtenu d’Environnement Canada,
tel que spécifié au paragraphe 28.2 du DORS.
b)
Donner un avis écrit vingt-quatre (24) heures avant la date des essais.
c)
Effectuer les essais en présence du représentant de l'ingénieur;
d)
Assumer tous les coûts, y compris ceux des nouveaux essais et ceux de la remise
en état;
e)
Faire les essais d’étanchéité en pression selon les exigences du Code de
construction du Québec, chapitre VIII;
f)
Avant de procéder aux essais, débrancher toutes pièces d'équipement ou autre
matériel qui ne sont pas conçus pour résister aux pressions d'essais.
Page 23 sur 34
Parc Canada – Système de ravitaillement des navires
Devis technique
g)
Produire des certificats de conformité suite aux tests de pression et de mise en
service.
6.1.8.6 Tuyauterie et accessoires existants
Aucune tuyauterie existante et aucun accessoire de tuyauterie existant ne doivent être
utilisés pour la construction du nouveau poste pétrolier.
6.2
6.2.1
Électricité et contrôles
Étendue des travaux
L'Entrepreneur doit fournir toute la main-d’œuvre, les matériaux, l'équipement, l'outillage et
les services requis à l'exécution complète des travaux d’électricité et contrôles.
Tous les équipements et matériaux doivent être conformes aux exigences des lieux
dangereux, lorsqu’applicable.
Ces travaux comprennent les éléments suivants, mais sans s’y limiter:
6.2.2

Repérage et localisation du filage électrique de raccordement souterrains entre les
panneaux électriques, les réservoirs et la passerelle d’accès au quai flottant en
coordination avec les travaux de mécanique;

La mise hors tension et le débranchement de l’alimentation électrique des panneaux
existants et des équipements des réservoirs :

Fourniture et installation du système de contrôle de fuite;

Fourniture et installation du système de contrôle de niveaux de carburants;

Fourniture et installation d’un onduleur;

Fourniture et installation de l’alarme visuelle et sonore extérieure, située au poste de
remplissage des réservoirs de carburant;

Fourniture, installation et raccordement de tous les conduits, conducteurs,
quincaillerie d’installation et équipements (si nécessaire) pour faire une installation
électrique en bonne et due forme des équipements décrits dans la présente section,
conformément au Code électrique et tel qu’indiqué aux plans et devis;

Fourniture et installation de la mise à la terre (MALT) ;

Fourniture, installation et raccordement de tous les câbles, conducteurs et fileries,
montrés aux plans et tous ceux nécessaires pour une installation complète et
fonctionnelle des systèmes électriques;

Fourniture et installation de l’identification des conduits, câbles et conducteurs;
Exécution
6.2.2.1 Démantèlement
Enlever les câbles entre les pompes et solénoïdes des trois réservoirs existants et le
panneau de contrôle situé à l’intérieur du bâtiment et calfeutrer les ouvertures existantes.
Bien identifier l’endroit où les câbles existants sont raccordés dans le panneau de
contrôle dans le but de raccorder les nouvelles pompes et solénoïdes au même endroit.
Page 24 sur 34
Parc Canada – Système de ravitaillement des navires
Devis technique
6.2.2.2 Mise à la terre
Fournir, installer et raccorder la nouvelle mise à la terre (MALT) tel qu’indiqué aux plans.
Tous les équipements électriques, mécaniques et métalliques doivent-être raccordés à la
MALT.
6.2.2.3 Système de gestion environnementale
Fourniture, installation et raccordement d’une console de gestion environnementale
Veeder-Root TLS-350, tel qu’indiqué aux plans;
Fourniture, installation et raccordement des équipements suivants, qui doivent être
raccordés à la console Veeder-Root TLS-350 :
1.
Trois (3) sondes de niveau, installées sur chacun des réservoirs indiqués aux plans;
a)
2.
3.
Alarme visuelle et sonore « Veeder-Root Overfill Alarm » modèle 790091-001 à
l’extérieur du bâtiment, au poste de remplissage à distance des nouveaux
réservoirs :
a)
L’alarme visuelle et sonore doit être déclenchée en cas de haut niveau (85%)
de carburant dans les nouveaux réservoirs, tel que mesuré par la sonde de
niveau magnétostrictive. Le clignotant rouge doit être maintenu durant une
période de deux (2) minutes;
b)
L’Entrepreneur doit fournir et installer une plaque Lamicoid à proximité de
l’alarme visuelle et sonore qui indique : « ALARME DE HAUT NIVEAU DE
CARBURANT / HIGH FUEL LEVEL ALARM » (écriture blanche sur fond
rouge).
Une (1) sonde de détection de fuites, installée dans une cuvette de rétention en
acier des réservoirs:
a)
4.
Sonde de détection de fuites non-discriminante « Veeder-Root », modèle
794380-208;
Deux (2) sondes de détection de fuites, installée dans les boîtes des distributeurs
sur la jetée:
a)
7.
Sonde de détection de fuites discriminante « Veeder-Root », modèle 794380352;
Deux (2) sondes de détection de fuites, installées dans les boîtes de transition:
a)
6.
Sonde de détection de fuites interstitiel « Veeder-Root », modèle 790380-420;
Trois (3) sondes de détection de fuites, installées dans les boîtiers de remplissage
de carburant sur les réservoirs :
a)
5.
Sonde de niveau magnétostrictives avec détection d’eau « Veeder-Root »,
modèle 846390-107;
Sonde de détection de fuites non-discriminante « Veeder-Root », modèle
794380-321;
Trois (3) sondes de détection de fuites, installées sur la tuyauterie dans les boîtiers
de pompage de carburant sur les réservoirs :
Page 25 sur 34
Parc Canada – Système de ravitaillement des navires
Devis technique
a)
8.
Sonde de détection de fuites de ligne sous pression (PLLD) « Veeder-Root »,
modèle 848480-001;
Trois (3) sondes de détection de fuites, installées dans les boîtiers de pompage de
carburant sur les réservoirs :
a)
Sonde de détection de fuites discriminante « Veeder-Root », modèle 794380352;
6.2.2.4 Instrumentation et contrôle
Fourniture, installation et raccordement d’un contrôleur PXCM avec intégrateur VeederRoot :
1.
Le nouveau contrôleur doit être installé dans le panneau, tel qu’indiqué aux plans;
2.
Un câble de communication doit être installé entre le contrôleur et la console de
gestion environnementale Veeder-Root TLS 350;
3.
Sert de lien de communication entre la console de gestion environnementale et le
modem ;
L’Entrepreneur devra fournir tous les conduits, tous les conducteurs, toute la
quincaillerie d’installation et tous les équipements (si nécessaire) pour faire une
installation électrique en bonne et due forme des équipements décrits dans la
présente section, conformément au Code électrique et tel qu’indiqué aux plans et
devis.
L’Entrepreneur devra faire l’identification des conduits et conducteurs selon les
standards du Propriétaire.
6.2.3
Vérification, mise en marche et programmation
L’Entrepreneur doit faire toutes les vérifications pré-opérationnelles et la mise en service
de tous les équipements et instrumentation. Tous les systèmes devront être complets et
en parfait état d'opération et ce, à la satisfaction du Propriétaire ou de son représentant.
L’Entrepreneur doit faire la mise en service du système de gestion environnementale,
incluant la programmation de la console Veeder-Root TLS-350.
Les alarmes de haut niveau et de bas niveau de carburant doivent être les suivantes, tel
que mesuré par les sondes de niveau magnétostrictive :

Haut niveau : 90% de la capacité totale;

Bas niveau : 20% de la capacité totale;

Très bas niveau : 5% de la capacité totale
L’Entrepreneur doit faire la mise en service du contrôleur PXCM avec intégrateur VeederRoot et s’assurer que les alarmes en provenance de la console de gestion
environnementale Veeder-Root TLS-350 sont reçues et traitées par le modem.
6.2.4
Produits
6.2.4.1 Conduits
Les conduits servant à l'entrée des services d'électricité seront des conduits de type
rigide en acier galvanisé.
Page 26 sur 34
Parc Canada – Système de ravitaillement des navires
Devis technique
6.2.4.2 Boîtes (lorsqu’applicable)
Toutes les boîtes de jonction ou de sortie seront d'un modèle et d'un matériel approuvés;
elles seront en aluminium coulé. Elles seront de dimensions suffisantes pour y loger tous
les fils qui y aboutissent d'après les plans, en conformité avec les prescriptions du Code.
Toutes les boîtes et conduits métalliques seront reliés à la terre.
Les boîtes à l'extérieur seront munies de garnitures d'étanchéité. Les boîtes
d'équipement électrique installées à l'extérieur (dans des lieux qui ne sont pas dans des
emplacements dangereux) seront de type NEMA 4X.
Des boîtes de type en fonte d'aluminium FS-D ou FD-d seront utilisées pour les sorties
en surface.
Toutes les sorties seront localisées suivant la localisation de la tuyauterie et
équipements métalliques et en conformité avec la section 20 du Code d'électricité du
Québec. Où il y a confusion, l'Entrepreneur devra consulter le Propriétaire ou son
mandataire à ce sujet. Toutes sorties mal placées seront déplacées aux frais de
l'Entrepreneur, s'il a négligé de s'informer de la localisation exacte.
6.2.4.3 Conducteurs
À moins d'indication contraire, tous les conducteurs seront en cuivre de calibre no 12
AWG minimum. Ils seront installés sans épissures.
Les conducteurs seront de type RWU-90 XLPE, 600V avec enveloppe.
Les conducteurs no 8 AWG ou plus gros devront être toronnés; les conducteurs plus
petits que le no 8 AWG pourront être solides.
Dans les boîtes de sorties, laisser une longueur minimum de 150 mm (6") de conducteur
libre.
À moins d’avis contraire, le calibre des conducteurs dérivant des panneaux sera établi
suivant la capacité du disjoncteur le protégeant.
Les raccords utilisés dans les panneaux et boîtes de jonction devront être de type
"Marette" ou "Thomas & Betts" série PT1 pour les joints jusqu'au calibre 10.
Tous les conducteurs en cuivre no 8 AWG et plus gros doivent être déterminés, joints ou
dérivés au moyen de cosses et épissures à compression à quatre ou six faces du type
"COLOR-KEYED" de "T. & B.", série 54000. Les cosses et les épissures doivent être
installées suivant les instructions du manufacturier.
Lorsqu'il est impraticable d'utiliser des cosses et épissures à compression, des cosses
ou épissures mécaniques filetées à vis, série "LOCKTITE", avec rondelle de blocage
incorporée, doivent être utilisées.
L'isolation des cosses ou épissures doit se faire au moyen d'isolateur "SHRINK-ON"
thermo-rétractable, étanche à l'eau ou régulière suivant le cas, de "T. & B.".
Toute filerie de pouvoir ou de contrôle à l'intérieur de cabinets, panneaux, boîtes de
jonction, etc., doit être proprement installée et maintenue en place par l'emploi d'attaches
en nylon "TY-RAP", série TY-523M ou TY-534M de "T. & B." ou passée dans des
caniveaux de plastique lorsqu'il y a plus de douze (12) conducteurs.
Page 27 sur 34
Parc Canada – Système de ravitaillement des navires
Devis technique
Les câbles seront identifiés au moyen d'attaches, série TY-546M de "T. & B." à chaque
extrémité.
6.3
6.3.1
Béton
Portée des travaux (non limitatif)
L'Entrepreneur doit fournir les coffrages appropriés et tout le béton tel que spécifié sur les
plans et devis.
Les travaux inclus sont principalement les suivants :

Dalles en béton pour les boites de transition;

Dalles en béton sous les réservoirs
Il doit de plus fournir, plier, couper, placer et maintenir en place, au moyen des chaises, de
blocs de béton et d'attaches, tout l'acier d'armature montré sur les plans ou manifestement
requis pour les travaux de béton.
Enfin, l'Entrepreneur doit également fournir tous les services, matériaux, équipement,
outillage et main-d’œuvre nécessaires pour la construction adéquate des ouvrages
indiqués sur les plans ou spécifiés ci-après.
6.3.2
État des lieux
Avant de débuter tout travail, l'Entrepreneur doit s'assurer que l'état du chantier et des
ouvrages recevant les matériaux prévus dans cette section soit satisfaisant. Toute
anomalie affectant la qualité du travail sera signalée, par écrit, à l'Ingénieur.
Le commencement du travail signifie l'acceptation des ouvrages de base et la
responsabilité de leur correction, s'il y a lieu.
6.3.3
Matériaux
6.3.3.1 Ciment
Tout le ciment employé dans le béton doit répondre aux exigences de la norme
CAN/CSA A5 Ciments Portland, sauf avis contraire. Le ciment doit être du type 10.
6.3.3.2 Gros granulats
Les gros granulats doivent se composer de pierres concassées, saines et dures et être
conformes aux exigences de la norme CAN/CSA A23.1, dernière édition.
6.3.3.3 Granulat fin
Le granulat fin peut être du sable naturel ou manufacturé ou encore un mélange des
deux. Il doit être constitué de particules de forme ramassée ou quasi cubique et doit être
exempt de matières délétères. Il doit être propre, exempt de terre, d'humus, et d'autres
impuretés, et lavé si nécessaire. Le granulat fin doit se conformer aux exigences de la
norme CAN/CSA A23.1, dernière édition.
6.3.3.4 Eau de gâchage
L'eau de gâchage doit être propre, claire, potable et libre de toutes matières huileuses,
alcalines, acides, organiques ou autres substances délétères.
Page 28 sur 34
Parc Canada – Système de ravitaillement des navires
Devis technique
6.3.3.5 Adjuvant
L'emploi d'un adjuvant ne doit en aucun cas diminuer la durabilité du béton, sa
résistance au gel et dégel ni aucune des propriétés physiques et chimiques du béton.
L'adjuvant doit être conforme à la norme CSA CAN3-A266.2 Adjuvants chimiques du
béton.
Les recommandations du manufacturier doivent être suivies quant au mode d'emploi de
ces produits.
6.3.3.6 Entreposage
Le ciment et les granulats doivent être entreposés de manière à prévenir la détérioration
ou la contamination par des matières étrangères.
Chaque grosseur ou type de granulat doit être entreposé séparément de manière à
prévenir toute ségrégation ou mélange sans contrôle.
L'acier d'armature entreposé au chantier doit être placé sur des supports de bois à l'écart
de la circulation des camions, grues ou autres, de façon à éviter de salir, gauchir ou
tordre les barres d'acier.
6.3.4
Dosage et mélange du béton
6.3.4.1 Fabrication
Tout le béton entrant dans cet ouvrage doit être produit par l'Entrepreneur qui installe sa
propre usine à béton sur le site des travaux.
Les méthodes de dosage, malaxage et transport du béton doivent être conformes à la
norme CAN/CSA A23.1, dernière édition.
L'Entrepreneur doit retenir les services d'un laboratoire reconnu pour analyser les
granulats et établir le mélange à utiliser pour la préparation du béton.
Il doit remettre aux professionnels la formule de mélange proposée par le laboratoire
avant le début des travaux de bétonnage.
6.3.4.2 Résistance du béton
Le béton doit avoir une résistance à la compression de 30 MPa à 28 jours.
Le béton de remplissage doit être un béton maigre ayant une résistance à la
compression à vingt-huit (28) jours de 15 MPa minimum.
Le rapport eau-ciment est établi en tenant compte de la résistance à la compression
requise à vingt-huit (28) jours, de la granulométrie des agrégats, de l'affaissement ainsi
que de la quantité d'air occlus. Toutefois, le rapport eau-ciment pour chacune des
classes de béton, ne doit pas excéder 0,45.
La moyenne de tous les essais de résistance à la compression à vingt-huit (28) jours
pour chacune des classes de béton, doit être plus grande ou égale à la résistance
requise et pas plus de 10% des essais ne doivent comporter des valeurs moindres.
La moyenne des résultats de cinq (5) essais consécutifs doit être égale ou supérieure à
la résistance spécifiée.
De plus, aucun essai individuel ne doit être inférieur à 85% de la résistance spécifiée.
Page 29 sur 34
Parc Canada – Système de ravitaillement des navires
Devis technique
L'Ingénieur peut demander un changement dans le dosage du mélange pour un béton
ne répondant pas à ces critères.
6.3.4.3 Grosseur maximale des granulats
Sauf indication contraire sur les plans ou dans ce cahier des charges, la grosseur
maximum des granulats est de 20 mm.
Toutefois, la dimension du gros granulat ne doit pas excéder un cinquième de la
dimension minimum des membrures, ni les trois quarts de l'espace libre entre les barres
d'armature ou entre l'armature et les coffrages.
6.3.4.4 Adjuvant
1.
Air entraîné
L'air entraîné doit être utilisé partout où le béton est exposé à des conditions qui
affecteront sa durabilité et pour tout béton apparent. Le pourcentage d'air entraîné
doit se situé à 6,5% avec une tolérance de ± 1,5%.
2.
Affaissement
L'affaissement du béton doit se situé à 80 mm, ± 20 mm.
6.3.5
Coffrages
6.3.5.1 Portée des travaux
Le mot "coffrage" tel qu'il est employé dans ce devis signifie non seulement les pièces de
bois ou de métal servant à recevoir le béton frais, mais comprend aussi toutes les pièces
d'attaches et les accessoires nécessaires à la construction de l'ouvrage.
La portée des travaux de coffrage comprend aussi la fourniture et la pose du bois
nécessaire à la formation des larmiers et des chanfreins et tous les autres travaux
complémentaires demandés aux plans de civil, de structure, de mécanique et
d'électricité.
6.3.5.2 Matériaux
Sauf indications contraires sur les plans, les panneaux de coffrages sont constitués de
planches de bois contre-plaqué de 20 mm d'épaisseur.
Pour les surfaces de béton apparent, l’Entrepreneur doit utiliser des panneaux neufs.
Les solives et longerons sont fabriqués de bois d'épinette de l'est, bien sain et exempt de
tout gauchissement.
6.3.5.3 Construction
L'assemblage de tous les coffrages doit être fait de façon à empêcher la fuite du lait de
ciment et de résister à la pression latérale du béton sans aucune déformation.
6.3.5.4 Nettoyage
Les coffrages doivent être parfaitement nettoyés avant le bétonnage. On emploiera l'air
comprimé ou le jet de vapeur pour débarrasser complètement les coffrages de sciures
de bois, neige, glace et autres impuretés.
L'usage de chlorure de calcium pour faire fondre la neige ou la glace est formellement
interdit.
Page 30 sur 34
Parc Canada – Système de ravitaillement des navires
Devis technique
6.3.6
Acier d'armature
6.3.6.1 Généralités
La qualité des matériaux, la fabrication, le pliage, la pose et la protection de l'acier
d'armature doivent être conformes à la norme CAN/CSA A23.1, dernière édition.
L'Entrepreneur doit donc se référer à cette norme pour la bonne marche de son chantier.
Les articles suivants ne font que souligner les points importants de cette norme mais ne
sont pas limitatifs.
Tout l'acier d'armature doit être neuf, exempt de scories, de rouille, de peinture, de
graisse, etc. Il doit être crénelé, fait d'acier au carbone, de fabrication canadienne et
conforme aux exigences de la norme CSA G30.18.
Le treillis métallique doit être conforme aux exigences de la norme CSA G30.5, dernière
édition et il doit mesurer 152 x 152 MW 18.7 x MW 18.7 à moins d'indications contraires
sur les plans.
6.3.6.2 Identification
Le nom du manufacturier, le type d'acier et la grosseur de chaque barre doivent être
clairement indiqués sur chaque armature qui est incorporée au béton. Toute barre
d'acier non identifiée doit être rejetée.
6.3.6.3 Pose
Les barres et l'assemblage d'armature dans son ensemble doivent être bien attachés
ensemble afin de ne pas céder sous le poids des ouvriers et de ne pas se déplacer
durant la coulée de béton.
L'enrobage des aciers doit se faire tel que spécifié à la norme CAN/CSA A23.1.
Le treillis métallique doit être posé en feuilles et à une distance de 50 mm de la surface
du béton, à moins d’indication contraire sur les plans. Il doit être retenu à cette position
durant la coulée. Le chevauchement des feuilles de treillis se fera sur une surface de
10% ou d'un minimum de 150 mm.
Le chevauchement de chacune des grosseurs de barres doit se faire conformément à la
norme CAN/CSA A23.3.
Partout où le béton est apparent ou simplement peinturé, toutes les chaises et supports
doivent être recouverts d'un enduit plastique pour les rendre à l'épreuve de la rouille.
6.3.7
Mise en œuvre du béton
6.3.7.1 Généralités
Les méthodes de mise en œuvre du béton doivent être conformes aux exigences du
présent cahier des charges ainsi qu'à la norme CAN/CSA A23.1, dernière édition.
6.3.7.2 Livraison
Le déchargement du béton doit se faire dans les deux heures après l'addition de l'eau au
mélange.
Une certaine quantité ne dépassant pas 6 litres par mètre cube peut être ajoutée au
mélange sur le chantier au plus tard soixante (60) minutes après le dosage.
Page 31 sur 34
Parc Canada – Système de ravitaillement des navires
Devis technique
6.3.7.3 Mise en place
Le béton doit être placé en couches horizontales d’au plus 600 mm d'épaisseur et le plus
près possible de sa position finale afin d'éviter toute ségrégation.
Il n'est pas permis de laisser tomber le béton d'une hauteur de plus de 1.5 m en chute
libre. Pour des hauteurs supérieures, l'Entrepreneur doit faire usage de glissières,
trompes d'éléphants, ou de tout autre équipement approuvé par l'Ingénieur.
Toutes les précautions seront prises pour éviter la ségrégation des constituants du
béton. L'Ingénieur pourra exiger que l'Entrepreneur modifie ses méthodes de mise en
place, s'il se produit de la ségrégation.
6.3.7.4 Bases de béton, manchons, etc.
Avant de débuter tout travail, l'Entrepreneur doit assurer la coordination des plans des
professionnels afin d'incorporer au béton à leur position exacte, tous les manchons,
conduits et ancrages nécessaires aux différents services.
Aucun montant additionnel ne doit être payé à l'Entrepreneur pour le percement d'un
élément structural dans le cas d'une erreur ou d'une omission.
6.3.7.5 Mûrissage du béton
Tout le béton doit recevoir un mûrissage adéquat pour une période d'au moins sept (7)
jours.
Les surfaces de béton exposées doivent être recouvertes de bâches ou de toiles de jute
tenues continuellement humides et les coffrages doivent être arrosés copieusement.
Si l'Entrepreneur utilise une membrane chimique pour la cure, celui-ci doit faire la preuve
que cette membrane ne détruit pas l'adhérence entre le béton et le futur fini.
Il est défendu à l'Entrepreneur d'utiliser une membrane chimique sur une surface de
béton qui doit recevoir une chape de mortier ou une autre coulée de béton.
Le traitement du mûrissage doit débuter le plus tôt possible après que le béton ait durci
suffisamment soit, en général, quatre (4) heures après la fin des opérations de
bétonnage.
6.3.7.6 Contrôle des matériaux
Le contrôle de la qualité du béton de la mise en œuvre doit se faire suivant la norme
CAN/CSA A23.2, dernière édition. Tous les essais seront exécutés par un laboratoire
reconnu et désigné par l'Ingénieur. Les coûts de ces essais sont défrayés par le
Propriétaire.
La résistance en compression du béton doit être vérifiée durant la construction en
prenant trois (3) cylindres par 75 mètres cubes de coulée ou un minimum de trois (3)
cylindres par coulée. L'Ingénieur peut demander au laboratoire de faire un quatrième
cylindre et de le laisser mûrir sur le chantier comme échantillon témoin. Les cylindres
doivent être brisés comme suit : un à sept (7) jours et les deux (2) autres à vingt-huit (28)
jours.
Les cylindres doivent être numérotés et la feuille de rapport du laboratoire doit
comprendre la localisation exacte de l'endroit où l'échantillon a été sélectionné.
Page 32 sur 34
Parc Canada – Système de ravitaillement des navires
Devis technique
Tout béton refusé par le représentant du laboratoire ou par l'Ingénieur lors des coulées
de béton, qui est coulé quand même par l'Entrepreneur, ne sera pas payé.
6.3.8
Bétonnage par temps froid
6.3.8.1 Température du béton
Si la température ambiante est de 5°C ou moins lors du bétonnage, l'eau de gâchage
ainsi que les granulats doivent être chauffés de façon à ce que la température du béton
à la sortie des camions soit comprise entre 15°C et 27°C.
6.3.8.2 Préparatifs
Avant le bétonnage, enlever toute trace de neige ou de glace sur les coffrages ou sur
l'armature utilisant un jet de vapeur si nécessaire. L'usage de sels à cette fin n'est pas
toléré. Les coffrages et l'acier d'armature seront chauffés au moins pendant une heure
immédiatement avant le bétonnage.
6.3.8.3 Méthodes de protection
Les précautions suivantes doivent être prises afin de maintenir la température du béton à
ou au-dessus de 10°C pour une période d'au moins trois (3) jours après la mise en
place, ou jusqu'à ce que l'hydratation ait atteint un degré suffisant pour protéger le béton
contre les dommages causés par le gel.
1. Lorsque la température ambiante est comprise entre – 5°C et 5°C, les surfaces de
béton doivent être recouvertes de bâches ou d'un isolant adéquat et un matériel de
chauffage doit être maintenu en état de fonctionner au cas où la température
descendrait plus bas que –5°C, durant la période de trois (3) jours suivant la mise en
place du béton.
2. Lorsque la température est comprise entre –12° et –5°C, des appareils de chauffage
doivent être utilisés à l'intérieur des abris décrits plus haut pour une période de trois
(3) jours.
3. Lorsque la température est inférieure à –12°C, aucune opération de bétonnage n'est
permise à moins que la structure entière soit abritée et qu'un chauffage adéquat soit
installé.
6.3.8.4 Chauffage
Les appareils de chauffage sont d'un type approuvé par l'Ingénieur et doivent être
construits et placés de telle sorte qu'aucun gaz de combustion ne vienne en contact avec
les surfaces du béton.
6.3.8.5 Adjuvant
En aucun cas, le chlorure de calcium ou tout autre produit chimique ne doit être utilisé
dans l'intention de réduire le point de congélation du béton frais.
6.3.8.6 Norme
Règle générale, les opérations de bétonnage par temps froid doivent suivre la norme
CAN/CSA A23.1, dernière édition et doivent recevoir l'approbation préalable de
l'Ingénieur, à défaut de quoi l'Ingénieur peut ordonner la suspension complète de
l'ouvrage.
Page 33 sur 34
Parc Canada – Système de ravitaillement des navires
Devis technique
6.3.9
Pièces encastrées dans le béton
6.3.9.1 Généralités
La fabrication et la pose des pièces encastrées dans le béton sont décrites à la norme
CAN/CSA A23.1, dernière édition et doivent y être conformes.
L'Entrepreneur doit s'y référer pour la bonne marche de son chantier. Les articles
suivants ne font que souligner et compléter les points importants de cette norme mais ne
sont pas limitatifs.
6.3.9.2 Localisation
L'Entrepreneur doit se référer aux plans de chacun des professionnels pour connaître la
nature, la composition et la localisation exacte des pièces qu'il doit encastrer dans le
béton.
6.3.9.3 Enrobage
Le recouvrement des pièces totalement enrobées de béton doit être conforme à la
norme CAN/CSA A23.1, dernière édition.
6.3.9.4 Ancrages
L'Entrepreneur devra incorporer à l'ouvrage de béton toutes les pièces d'ancrage.
Page 34 sur 34
ANNEXE A
LISTE DES PLANS
PARC CANADA – SYSTEME DE RAVITAILLEMENT DES NAVIRES
DEVIS TECHNIQUE
LISTE DES PLANS
Mécanique
DWG/Dessin
Rev
121-23520-00 M-001
0
121-23520-00 M-002
0
121-23520-00 M-003
0
121-23520-00 M-004
0
121-23520-00 M-005
0
Titre/Title
Plan de démantèlement / Dismantling plan
Diagramme de distribution / Distribution
diagram
Plan d’aménagement général / General
arrangement plan
Clôture & Boites de transition & Détails / Fence
& Transition boxes & Details
Démantèlement et nouvel aménagement des
réservoirs d’huile usées / Dismantling and new
arrangement of used oil tanks
Émis pour/
Issued for
Pour appel d’offre
/ For tender
Pour appel d’offre
/ For tender
Pour appel d’offre
/ For tender
Pour appel d’offre
/ For tender
Pour appel d’offre
/ For tender
Électrique
DWG/Dessin
Rev
Titre/Title
121-23520-00 E-001
0
Diagramme électrique / Electrical diagram
121-23520-00 E-002
0
Diagramme électrique / Electrical diagram
121-23520-00 E-003
0
Diagramme électrique / Electrical diagram
121-23520-00 E-004
0
121-23520-00 E-005
0
Mise à la terre & Localisation des équipements
/ Grounding & equipments localisation
Détail installation mise à la terre / Grounding
installation details
Émis pour/ Issued
for
Pour appel d’offre /
For tender
Pour appel d’offre /
For tender
Pour appel d’offre /
For tender
Pour appel d’offre /
For tender
Pour appel d’offre /
For tender
Page 1 sur 1
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising