reglement technique rallycross

reglement technique rallycross
ANNEXE J
ARTICLE 251. Classifications et Définitions
ARTICLE 252. Prescriptions Générales pour les Groupes A, N, B
ARTICLE 253. Equipements de Sécurité pour les Groupes A, N, B, SP
ARCEAUX
ARTICLE 254. Règlement Spécifique Groupe N
ARTICLE 254 A. Règlement Spécifique Super 2000
ARTICLE 255. Règlement Spécifique Groupe A
ARTICLE 260. Règlement Spécifique Groupe R
ARTICLE 260 D. Règlement Spécifique Groupe R3D et R3T
LISTE DES VOITURES HOMOLOGUEES FIA A, N, T, ST, GT
LISTE DES VOITURES ADMISES EN FA, FN, T2F
DEFINITION F2000
REGLEMENT TECHNIQUE F2000
LISTE DES VOITURES ADMISES EN F2000
REGLEMENT TECHNIQUE FC ET FS
DISPOSITIFS DE SECURITE F2000, F2000 SPECIAL, FC, FS
REGLEMENT TECHNIQUE GT DE SERIE
LISTE DES VOITURES ADMISES EN GT DE SERIE
REGLEMENT TECHNIQUE RALLYCROSS
REGLEMENT TECHNIQUE AUTOCROSS
REGLEMENT TECHNIQUE SPRINTCAR
REGLEMENT TECHNIQUE FOL’CAR
REGLEMENT TECHNIQUE T3F
REGLEMENT TECHNIQUE CAMION CROSS
CLASSIFICATIONS ET DEFINITIONS TOUT TERRAIN
PRESCRIPTIONS GENERALES TOUT TERRAIN
EQUIPPEMENTS DE SECURITE TOUT TERRAIN
REGLEMENT TECHNIQUE T2
REGLEMENT TECHNIQUE T1A ET T1B
METHODE DE MESURE DE BRUIT
PASSEPORT TECHNIQUE
Page 6
Page 14
Page 22
Page 54
Page 57
Page 72
Page 88
Page 114
Page 127
Page 134
Page 141
Page 155
Page 157
Page 173
Page 183
Page 195
Page 196
Page 204
Page 205
Page 221
Page 233
Page 242
Page 247
Page 254
Page 275
Page 281
Page 285
Page 300
Page 306
Page 310
Page 311
REGLEMENT TECHNIQUE VH
LAISSER PASSER VH
la revue du licencié
FEDERATION FRANÇAISE DU SPORT AUTOMOBILE
32, avenue de New York - 75781 PARIS Cedex 16
Tél. 01 44 30 24 00 - Fax 01 42 24 16 80 - www.ffsa.org
RÉGLEMENTATION TECHNIQUE : PARUTION JANVIER 2008
3
SECURITE
CASQUESSIEGES
HARNAIS
COMBINAISONS
Page 315
Page 317
Page 328
LISTE N°6 PRODUITS EXTINCTEURS AFFF APPROUVES PAR LA FIA
Page 329
LISTE N°16 SYSTEMES D’EXTINCTION HOMOLOGUES PAR LA FIA
Page 331
REGLEMENT TECHNIQUE VH
LAISSER PASSER VH
SCHEMAS
Les textes ou règlements ne figurant pas dans le présent livret sont disponibles :
- soit sur le site www.ffsa.org ou, le cas échéant sur simple demande à la FFSA.
4
ANNEXE J
PRÉPARATION DES VOITURES DE PRODUCTION (N/FN), TOURISME (A/FA) ET
GRAND TOURISME (B)
NOTE
La réglementation technique groupe N est intégralement applicable au groupe FN, sauf précisions
mentionnées dans les encadrés NOTE FRANCE.
La réglementation technique groupe A est intégralement applicable au groupe FA, sauf précisions
mentionnées dans les encadrés NOTE FRANCE.
NOTE France
Définition : ces notes sont propres à la France et applicables dans les épreuves NATIONALES et
REGIONALES.
La préparation d’une voiture doit s’aligner sur l’annexe “J” du Code Sportif International, sa fiche
d’homologation, les prescriptions de sécurité de l’ASN (FFSA pour la France), éventuellement le règlement
particulier de l’épreuve.
COMMENT LIRE L’ANNEXE “J” ?
Le règlement n’est pas rédigé en terme d’INTERDICTION, mais en terme d’AUTORISATION. Il faut donc, à
sa lecture, ne jamais oublier que toute modification est interdite si elle n’est pas expressément autorisée
(Article 252 - 1.1.1 de l’Annexe “J” du CSI.).
ANNEXE J
5
Article 251 issu de l’Annexe J FIA 2007
ARTICLE 251.
CLASSIFICATION ET DEFINITONS
ARTICLE 1. CLASSIFICATION
1.1. CATEGORIES ET GROUPES
Les automobiles utilisées en compétition sont réparties dans les catégories et groupes suivants :
Catégorie I :
- Groupe N : Voitures de Production
- Groupe A : Voitures de Tourisme
- Groupe B : Voitures de Grand Tourisme
- Groupe SP : Voitures de Super Production
- Groupe T2 : Voitures Tout-Terrain de Série
Catégorie II :
- Groupe T1 : Voitures Tout-Terrain Modifiées
- Groupe GT3 : Voitures de Grand Tourisme de Coupe
- Groupe GT2 : Voitures de Grand Tourisme de Série
- Groupe GT1 : Voitures de Grand Tourisme
- Groupe CN : Voitures de Sport-Production
- Groupe D : Voitures de Course de Formule Internationale
- Groupe E : Voitures de Course de Formule Libre
Catégorie III :
- Groupe F :
Camions de Course
- Groupe T4 : Camions Tout-Terrain
1.2.
CLASSES DE CYLINDREE
Les voitures seront réparties d'après leur cylindrée-moteur, dans les classes suivantes :
1.
jusqu'à
500 cm3
2.
de plus de
500 cm3 à
600 cm3
3.
de plus de
600 cm3 à
700 cm3
4.
de plus de
700 cm3 à
850 cm3
5.
de plus de
850 cm3 à
1000 cm3
1150 cm3
6.
de plus de 1000 cm3 à
7.
de plus de 1150 cm3 à
1400 cm3
8.
de plus de 1400 cm3 à
1600 cm3
2000 cm3
9.
de plus de 1600 cm3 à
3
10.
de plus de 2000 cm à
2500 cm3
11.
de plus de 2500 cm3 à
3000 cm3
3500 cm3
12.
de plus de 3000 cm3 à
13.
de plus de 3500 cm3 à
4000 cm3
14.
de plus de 4000 cm3 à
4500 cm3
15.
de plus de 4500 cm3 à
5000 cm3
3
16.
de plus de 5000 cm à
5500 cm3
17.
de plus de 5500 cm3 à
6000 cm3
18.
plus de
6000 cm3
Sauf dispositions contraires, éventuellement imposées par la FIA pour une catégorie d'épreuves
déterminée, les organisateurs ne sont pas tenus de faire figurer toutes les classes dans les
règlements particuliers et de plus, restent libres de réunir deux ou plusieurs classes consécutives
suivant les circonstances propres à leurs épreuves.
Aucune classe ne pourra être subdivisée.
6
Article 251 issu de l’Annexe J FIA 2007
ARTICLE 2. DEFINITIONS
GENERALITES
Voitures de production de série (Catégorie I) :
Voitures au sujet desquelles a été constatée, à la demande du constructeur, la fabrication en série
d'un certain nombre de voitures identiques (voir ce mot) dans une période de temps donnée, et
destinées à la vente normale à la clientèle (voir cette expression).
Les voitures doivent être vendues conformes à la fiche d'homologation.
2.1.2.
Voitures de compétition (Catégorie II) :
Voitures construites à l'unité et uniquement destinées à la compétition.
2.1.3.
Camions (Catégorie III)
2.1.4.
Voitures identiques :
Voitures appartenant à une même série de fabrication et qui ont la même carrosserie (extérieure et
intérieure), les mêmes parties mécaniques et le même châssis (étant entendu que ce châssis peut
être partie intégrante de la carrosserie dans le cas d'un ensemble monocoque).
2.1.5.
Modèle de voiture :
Voiture appartenant à une série de fabrication qui se distingue par une conception et une ligne
extérieure déterminées de la carrosserie, et par une même exécution mécanique du moteur et de
l'entraînement des roues.
2.1.6.
Vente normale :
Il s'agit d'une distribution à la clientèle particulière par le service commercial du constructeur.
2.1.7.
Homologation :
C'est la constatation officielle faite par la FIA qu'un modèle de voiture déterminé est construit en
série suffisante pour être classé dans les Voitures de Production (Groupe N), Voitures de Tourisme
(Groupe A), Voitures de Grand Tourisme (Groupe B), Voitures Tout-Terrain de série (Groupe T2) du
présent règlement.
La demande d'homologation doit être présentée à la FIA par l'ASN du pays de construction du
véhicule et donner lieu à l'établissement d'une fiche d'homologation (voir ci-après).
Elle doit être faite en conformité avec un règlement spécial dit "Règlement d'homologation" établi par
la FIA.
Toute homologation d'un modèle construit en série devient caduque 7 ans après l'abandon définitif
de la construction en série du dit modèle (production annuelle inférieure à 10 % du minimum de
production du groupe considéré).
L'homologation d'un modèle ne peut être valable que dans un seul groupe, Voitures de Production
(Groupe N) / Voitures de Tourisme (Groupe A) / Voitures de Tout-Terrain de Série (Groupe T2) ou
Voitures de Grand Tourisme (Groupe B). Le passage en Groupe Voitures de Production (Groupe N)
/ Voitures de Tourisme (Groupe A) / Voitures de Tout-Terrain de Série (Groupe T2) d'un modèle déjà
homologué en Voitures de Grand Tourisme (Groupe B) annule l'effet de la première homologation.
2.1.8.
Fiches d'homologation :
Tout modèle de voiture homologué par la FIA fait l'objet d'une fiche descriptive dite "fiche
d'homologation", sur laquelle sont indiquées les caractéristiques permettant d'identifier le dit modèle.
Cette fiche d'homologation définit la série telle que l'indique le constructeur.
Selon le groupe dans lequel courent les concurrents, les limites des modifications autorisées en
compétition internationale par rapport à cette série, sont indiquées par l'Annexe J.
La présentation des fiches au contrôle de vérification et/ou avant le départ pourra être exigée par les
organisateurs qui seront en droit de refuser la participation du concurrent en cas de nonprésentation.
La fiche présentée doit impérativement être imprimée :
- Soit sur papier estampillé / filigrané FIA
- Soit sur papier estampillé / filigrané par une ASN uniquement dans le cas où le
constructeur est de même nationalité que l’ASN.
De même, en cas d'utilisation d'une voiture de Groupe A équipée d'une variante-kit (voir ci-après)
touchant le châssis/coque, le certificat original fourni lors du montage par un centre agréé par le
constructeur devra être présenté.
ARTICLE 251 CLASSIFICATION ET DEFINITIONS
2.1.
2.1.1.
7
Article 251 issu de l’Annexe J FIA 2007
Si la date de validité d'une fiche d'homologation se situe en cours d'épreuve, cette fiche sera valable
pour cette épreuve pendant toute sa durée.
En ce qui concerne le Groupe Voitures de Production (Groupe N), outre la fiche spécifique à ce
groupe, on devra également présenter la fiche Groupe Voitures de Tourisme (Groupe A).
Au cas où la comparaison d'un modèle de voiture avec sa fiche d'homologation laisserait subsister
un doute quelconque, les commissaires techniques devraient se référer au manuel d'entretien édité
à l'usage des concessionnaires de la marque ou bien au catalogue général comportant la liste des
pièces de rechange.
Au cas où cette documentation ne se révélerait pas suffisamment précise, il sera possible d'effectuer
des vérifications directes par comparaison avec une pièce identique, disponible chez un
concessionnaire.
Il appartient au concurrent de se procurer la fiche d'homologation concernant sa voiture, auprès de
son ASN.
Description :
Une fiche se décompose de la façon suivante :
1) Une fiche de base décrivant le modèle de base.
2) Eventuellement un certain nombre de feuilles supplémentaires décrivant des extensions
d'homologation qui peuvent être des "variantes", des "errata" ou des "évolutions".
a - Variantes (VF, VP, VO, VK)
Ce sont, soit des variantes de fournitures (VF) (deux fournisseurs livrent au constructeur une même
pièce et le client n'est pas en mesure de choisir), soit des variantes de production (VP) (livrables sur
demande et disponibles chez les concessionnaires), soit des variantes options (VO) (livrables sur
demande spécifique), soit des "kits" (VK) (livrables sur demande spécifique).
b - Erratum (ER)
Il remplace et annule un renseignement erroné fourni précédemment par le constructeur sur une
fiche.
c - Evolution (ET-ES)
Caractérise des modifications apportées à titre définitif au modèle de base (abandon complet de la
fabrication du modèle sous son ancienne forme pour l'évolution du type ET), ou une évolution
sportive (ES) destinée à rendre plus compétitif un modèle.
Utilisation :
1) Variantes (VF,VP, VO, VK) :
Le concurrent ne peut utiliser toute variante ou tout article d'une variante, à sa convenance, qu'à la
condition que toutes les données techniques du véhicule ainsi conçu se trouvent conformes à celles
qui sont décrites dans la fiche d'homologation applicable à la voiture, ou expressément autorisées
par l'Annexe J.
Le mélange de plusieurs VO sur les éléments suivants est interdit : turbocompresseur, freins et boîte
de vitesse.
Par exemple, le montage d'un étrier de frein défini sur une fiche variante n'est possible que si les
dimensions des garnitures, etc. ainsi obtenues se trouvent indiquées sur une fiche applicable à la
voiture concernée (voir aussi art. 254-2 pour le Groupe Voitures de Production - Groupe N).
En ce qui concerne les variantes-kits (VK), elles ne sont utilisables que dans les conditions
indiquées par le constructeur sur la fiche d'homologation.
Ceci concerne en particulier les groupes de pièces qui doivent obligatoirement être considérés dans
leur ensemble par le concurrent, et éventuellement les spécifications devant être respectées.
2) Evolution du type (ET) :
(voir aussi art. 254-2 pour le Groupe Voitures de Production (Groupe N).
La voiture doit correspondre à un stade d'évolution donné (indépendamment de sa date réelle de
sortie d'usine), et donc une évolution doit être appliquée intégralement ou ne pas l'être du tout.
En outre, à partir du moment où le concurrent aura choisi une évolution particulière, toutes les
évolutions précédentes doivent également être appliquées, sauf s'il y a incompatibilité entre elles.
Par exemple, si deux évolutions sur les freins ont lieu successivement, on utilisera uniquement celle
correspondant par la date au stade d'évolution de la voiture.
3) Evolution Sportive (ES) :
La fiche ES se référant à une extension préalable, ou à la fiche de base, la voiture doit correspondre
au stade d'évolution correspondant à cette référence ; de plus, l'évolution sportive doit être appliquée
intégralement.
8
Article 251 issu de l’Annexe J FIA 2007
2.1.9.
Parties mécaniques :
Toutes celles nécessaires à la propulsion, la suspension, la direction et le freinage, ainsi que tous
accessoires mobiles ou non qui sont nécessaires à leur fonctionnement normal.
2.1.10. Pièce d'origine ou de série :
Pièce ayant subi toutes les phases de fabrication prévues et effectuées par le constructeur du
véhicule considéré, et montée sur le véhicule à l'origine.
2.1.11. Composite :
Matériau formé de plusieurs composants distincts dont l'association confère à l'ensemble des
propriétés qu'aucun des composants pris séparément ne possède.
2.2.
DIMENSIONS
Périmètre de la voiture vue de dessus :
Il s'agit de la voiture telle que présentée sur la grille de départ, pour l'épreuve considérée.
2.3.
2.3.1.
MOTEUR
Cylindrée :
Volume V engendré dans le (les) cylindre(s) moteur par le déplacement ascendant ou descendant
du (des) piston(s).
V = 0,7854 x d2 x l x n
avec : d
=
alésage
l
=
course
n
=
nombre de cylindres
Suralimentation :
Augmentation de la pression de la charge de mélange air-carburant dans la chambre de combustion
(par rapport à la pression engendrée par la pression atmosphérique normale, l'effet d'inertie et les
effets dynamiques dans les systèmes d'admission et/ou d'échappement) par tout moyen, quel qu'il
soit.
L'injection de carburant sous pression n'est pas considérée comme suralimentation (voir 252-3.1 des
Prescriptions Générales).
2.3.2.
Bloc-cylindres :
Le carter de vilebrequin et les cylindres.
2.3.4.
Collecteur d'admission :
Dans le cas d'une alimentation par carburateurs :
- Capacité recueillant le mélange air-carburant à la sortie du(des) carburateur(s) et allant jusqu'au
plan de joint de la culasse.
Dans le cas d'une alimentation par injection et mono papillon :
- Capacité s'étendant du corps de papillon inclus au plan de joint de la culasse, collectant et régulant
le débit d'air ou du mélange air carburant.
Dans le cas d'une alimentation par injection et multi-papillon :
- Capacité s'étendant des papillons inclus au plan de joint de la culasse, collectant et régulant le
débit d'air ou du mélange air carburant.
Dans le cas d'un moteur diesel :
- Système fixé sur la culasse distribuant l’air depuis une entrée d’air ou un conduit unique jusqu’aux
orifices de la culasse.
2.3.5.
Collecteur d'échappement :
Capacité regroupant à tout moment les gaz d'au moins deux cylindres à la sortie de la culasse et
allant jusqu'au premier plan de joint le séparant de la continuation du système d'échappement.
2.3.6.
Pour les voitures à turbocompresseur, l'échappement commence après le turbocompresseur.
2.3.7.
Carter d'huile :
Les éléments boulonnés en dessous et au bloc-cylindres qui contiennent et contrôlent l'huile de
lubrification du moteur.
Ces éléments ne doivent comporter aucune fixation du vilebrequin.
2.3.8.
Compartiment moteur :
Volume délimité par l'enveloppe structurale la plus proche entourant le moteur.
ARTICLE 251 CLASSIFICATION ET DEFINITIONS
2.3.3.
9
Article 251 issu de l’Annexe J FIA 2007
2.3.9.
Lubrification par carter sec :
Tout système utilisant une pompe pour transférer de l'huile d'une chambre ou d'un compartiment à
un autre, à l'exclusion de celle utilisée uniquement pour la lubrification normale des éléments du
moteur.
2.3.10. Joint statique pour parties mécaniques :
La seule fonction d'un joint est d'assurer l'étanchéité entre deux pièces minimum, immobiles l'une
par rapport à l'autre.
La distance entre les faces des pièces séparées par le joint doit être inférieure ou égale à 5 mm.
2.3.11. Echangeur :
Elément mécanique permettant l’échange de calories entre deux fluides.
Pour les échangeurs particuliers, on nommera le premier fluide comme le fluide à refroidir et le
deuxième comme fluide permettant ce refroidissement.
Exemple : Echangeur Huile/Eau (l’huile est refroidie par l’eau).
2.3.12. Radiateur :
C’est un échangeur particulier permettant de refroidir un liquide par l’intermédiaire de l’air.
Echangeur Liquide/Air.
2.3.13. Intercooler ou Echangeur de Suralimentation :
C’est un échangeur, situé entre le compresseur et le moteur, permettant de refroidir l’air compressé
par l’intermédiaire d’un fluide.
Echangeur Air/Fluide.
10
2.4.
TRAIN ROULANT
Le train roulant se compose de toutes les parties de la voiture totalement ou partiellement non
suspendues.
2.4.1.
Roue :
Le voile et la jante.
Par roue complète, on entend le voile, la jante et le pneumatique.
2.4.2.
Surface de frottement des freins :
Surface balayée par les garnitures sur le tambour, ou par les plaquettes sur les deux faces du
disque lorsque la roue décrit un tour complet.
2.4.3.
Suspension Mac Pherson :
Tout système de suspension comprenant un élément télescopique n'assurant pas nécessairement la
fonction d'amortissement et/ou de suspension et portant la fusée, articulée en sa partie supérieure
sur un seul pivot d'ancrage solidaire de la carrosserie (ou du châssis) et pivotant en sa partie
inférieure sur un levier transversal assurant le guidage transversal et longitudinal, ou sur un levier
transversal simple maintenu longitudinalement par une barre anti-roulis ou une biellette de
triangulation.
2.4.4.
Essieu de torsion :
Essieu constitué de deux bras tirés longitudinaux reliés chacun à la caisse par une articulation, et
reliés rigidement entre eux par un profil transversal dont la rigidité en torsion est faible comparée à
sa rigidité en flexion.
2.5.
2.5.1.
CHASSIS – CARROSSERIE
Châssis :
Structure d'ensemble de la voiture qui assemble les parties mécaniques et la carrosserie, y compris
toute pièce solidaire de la dite structure.
2.5.2.
Carrosserie :
- à l'extérieur : toutes les parties entièrement suspendues de la voiture, léchées par les filets d'air.
- à l'intérieur : l'habitacle et le coffre à bagages.
Il convient de distinguer les groupes suivants de carrosserie :
1) carrosserie complètement fermée ;
2) carrosserie complètement ouverte ;
3) carrosserie transformable : à capote souple, rigide, manoeuvrable ou à dôme amovible.
11
Article 251 issu de l’Annexe J FIA 2007
2.5.3.
Siège :
Les deux surfaces constituant le coussin de siège et le dos de siège ou dossier.
Dos de siège ou dossier :
La surface mesurée du bas de la colonne vertébrale d'une personne normalement assise, vers le
haut.
Coussin du siège :
La surface mesurée du bas de la colonne vertébrale de cette même personne, vers l'avant.
2.5.4.
Coffre à bagages :
Tout volume distinct de l'habitacle et du compartiment moteur et placé à l'intérieur de la structure du
véhicule.
Ce volume est limité en longueur par les structures fixes prévues par le constructeur et/ou par la
face arrière des sièges les plus en arrière dans leur position la plus reculée, et/ou, le cas échéant,
inclinée à 15° vers l'arrière au maximum.
Ce volume est limité en hauteur par les structures fixes et/ou les séparations amovibles prévues par
le constructeur ou, à défaut, par le plan horizontal passant par le point le plus bas du pare-brise.
2.5.5.
Habitacle :
Volume structural intérieur dans lequel se placent le pilote et les passagers.
2.5.6.
Capot-moteur :
Partie extérieure de la carrosserie qui s'ouvre pour donner accès au moteur.
2.5.7.
Aile :
Une aile est la partie définie selon le dessin 251-1.
Aile avant : partie léchée par les filets d'air, limitée par la face intérieure de la roue complète de la
voiture standard (C1/C1), le bord avant de la porte avant (B1/B1), et située sous le plan parallèle aux
seuils de porte et tangent aux coins inférieurs de la partie visible du pare-brise (A1/A1).
Aile arrière : partie léchée par les filets d'air, limitée par la face intérieure de la roue complète de la
voiture standard (C2/C2), le bord avant de la porte arrière (B2/B2), et située sous le bord inférieur de
la partie visible de la glace de la porte latérale arrière, et sous la tangente au coin inférieur de la
partie visible de la lunette arrière et au coin inférieur arrière de la partie visible de la glace latérale de
porte arrière (A2/A2).
Dans le cas d'une voiture à deux portes, B1/B1 et B2/B2 seront définis par l'avant et l'arrière de la
même porte.
12
2.5.8.
Persiennes :
Assemblage de lamelles inclinées permettant de dissimuler un objet situé derrière elles tout en
laissant l'air circuler à travers.
2.6.
SYSTEME ELECTRIQUE
Phare : toute optique dont le foyer lumineux crée un faisceau de profondeur dirigé vers l'avant.
Article 251 issu de l’Annexe J FIA 2007
2.7.
RESERVOIR DE CARBURANT
Toute capacité contenant du carburant susceptible de s'écouler par un moyen quelconque vers le
réservoir principal ou vers le moteur.
2.8.
BOITE DE VITESSES AUTOMATIQUE
- Elle est composée d'un convertisseur de couple hydrodynamique, d'une boîte à trains
épicycloïdaux munis d'embrayages et de freins multidisques possédant un nombre de rapports de
démultiplication déterminé, et d'une commande de changement de rapport.
Le changement de rapport de démultiplication peut s'effectuer automatiquement sans désaccoupler
le moteur et la boîte de vitesses donc sans interruption de la transmission du couple moteur.
- Les boîtes de vitesses à variation de démultiplication continue sont considérées comme des boîtes
de vitesses automatiques avec la particularité de comporter une infinité de rapports de
démultiplication.
ARTICLE 251 CLASSIFICATION ET DEFINITIONS
13
Article 252 issu de l’Annexe J FIA 2007
ARTICLE 252 PRESCRIPTIONS
GENERALES POUR LES VOITURES DE
PRODUCTION (Groupe N), VOITURES
DE TOURISME (Groupe A), VOITURES
DE GRAND TOURISME (Groupe B)
ARTICLE 1. GENERALITES
1.1.
MODIFICATIONS
Toute modification est interdite si elle n'est pas expressément autorisée par le règlement spécifique
du groupe dans lequel la voiture est engagée, ou les prescriptions générales ci-dessous, ou imposée
par le chapitre "Equipement de Sécurité".
Les composants de la voiture doivent garder leur fonction d'origine.
1.2.
APPLICATION DES PRESCRIPTIONS GENERALES
Les prescriptions générales doivent être observées au cas où les spécifications des Voitures de
Production (Groupe N), Voitures de Tourisme (Groupe A) ou Voitures de Grand Tourisme
(Groupe B) ne prévoient pas de prescription plus stricte.
1.3.
MATERIAU
L’utilisation de matériau dont le module d’élasticité spécifique est supérieur à 40 GPa/g/cm3 est
interdite, sauf pour les bougies, les revêtements d’échappement, le turbo joint de pompe à eau, les
plaquettes de frein, les revêtements des pistons d’étriers de frein, les éléments roulants des
roulements (billes, aiguilles, rouleaux), les composants et capteurs électroniques, les pièces dont le
poids est inférieur à 20 g et tout revêtement d’épaisseur inférieure ou égale à 10 microns.
L’utilisation de matériau métallique dont le module d’élasticité spécifique est supérieur à
30 Gpa/g/cm3 ou dont la limite maximum à la rupture spécifique (UTS) est supérieure à
0,24 Mpa/kg/m3 pour les matériaux non ferreux et à 0,30 Mpa/kg/m3 pour les matériaux ferreux (ie
80 % de fer) est interdite pour la construction de toutes les pièces libres ou homologuées en
Variante Option.
L’alliage de titane de type Ti-6Al-4V ASTM degré 5 (5.5< Al <6.75, C max 0.10, 3.5 <V< 4.5,
87.6<ti<.91) est autorisé, sauf pour certaines pièces ou le titane est explicitement interdit.
Aucune pièce tournante de turbocompresseur ou de tout dispositif de suralimentation équivalent
(exceptés les éléments roulants des roulements) ne peut être constituée de céramique ni
comporter de revêtement céramique.
Ces restrictions ne concernent pas les pièces homologuées sur le modèle de série.
L'emploi de tôle en alliage de magnésium d'une épaisseur inférieure à 3 mm est interdit.
14
1.4.
Il est du devoir de chaque concurrent de prouver aux Commissaires Techniques et aux
Commissaires Sportifs que sa voiture est en conformité avec le règlement dans son intégralité à tous
moments de l'épreuve.
1.5.
Les filets endommagés peuvent être réparés par un nouveau filet vissé, de même diamètre intérieur
(type "helicoil").
1.6.
Toute voiture de groupe A, homologuée après le 01.01.99 exceptées les variantes kit, courant en
rallye ne devra pas avoir une largeur supérieure à 1800 mm.
Les voitures de groupe N pourront courir dans leur intégralité.
Article 252 issu de l’Annexe J FIA 2007
1.7.
PIECE "LIBRE"
Le terme "libre" signifie que la pièce d’origine, ainsi que sa (ses) fonction(s), peut être supprimée ou
remplacée par une pièce nouvelle, à condition que la nouvelle pièce ne possède pas de fonction
supplémentaire par rapport à la pièce d’origine.
ARTICLE 2. DIMENSIONS ET POIDS
GARDE AU SOL
Aucune partie de la voiture ne doit toucher le sol quand tous les pneumatiques situés d'un même
côté sont dégonflés.
Ce test sera effectué sur une surface plane dans les conditions de course (occupants à bord).
2.2.
LEST
Il est permis d'ajuster le poids de la voiture par un ou plusieurs lests, à condition qu'il s'agisse de
blocs solides et unitaires, fixés au moyen d'outils, facilement scellables, placés sur le plancher de
l'habitacle, visibles et plombés par les commissaires.
Application : Voitures de Tourisme (Groupe A), Voitures de Grand Tourisme (Groupe B). Aucune
sorte de lest n'est permise dans les voitures de Production (Groupe N).
Toutefois, en rallye, il sera permis de transporter outillage et pièces de rechange adaptables à la
voiture dans le cockpit et/ou dans le compartiment moteur et/ou à l'intérieur du coffre à bagages
uniquement, dans les conditions prévues par l'Art. 253.
ARTICLE 3. MOTEUR
3.1.
SURALIMENTATION
En cas de suralimentation, la cylindrée nominale sera affectée du coefficient 1,7 pour les moteurs à
essence et du coefficient 1,5 pour les moteurs diesel, et la voiture sera reclassée dans la classe qui
correspond au volume fictif résultant de cette multiplication.
La voiture sera traitée en toutes circonstances comme si sa cylindrée-moteur ainsi majorée était sa
cylindrée réelle.
Ceci est valable notamment pour son classement par classe de cylindrée, ses dimensions
intérieures, son nombre minimum de places, son poids minimum, etc.
3.2.
FORMULE D'EQUIVALENCE ENTRE MOTEUR A PISTONS ALTERNATIFS ET MOTEUR A
PISTON(S) ROTATIF(S) (DU TYPE COUVERT PAR LES BREVETS NSU-WANKEL)
La cylindrée équivalente est égale au volume déterminé par la différence entre la capacité maximale
et la capacité minimale de la chambre de travail.
3.3.
FORMULE D'EQUIVALENCE ENTRE MOTEURS A PISTONS ALTERNATIFS ET MOTEURS A
TURBINE
La formule est la suivante :
S(3,10 x T) - 7,63
C = 
0,09625
S = Section de passage - exprimée en centimètres carrés - de l'air haute pression à la sortie des
aubes du stator (ou à la sortie des aubes du premier étage si le stator comporte plusieurs étages).
Cette section est la surface mesurée entre les aubes fixes du premier étage de la turbine haute
pression.
Dans le cas où l'angle d'ouverture de ces aubes serait variable, on prendra leur ouverture maximale.
La section de passage est égale au produit de la hauteur (exprimée en cm) par la largeur (exprimée
en cm) et par le nombre d'aubes.
T = Taux de pression relatif au compresseur du moteur à turbine.
Il est obtenu en multipliant entre elles les valeurs correspondant à chaque étage du compresseur,
comme indiqué ci-après :
Compresseur axial de vitesse subsonique :
1,15 par étage
Compresseur axial de vitesse transsonique :
1,5 par étage
Compresseur radial :
4,25 par étage
Exemple d'un compresseur à un étage radial et 6 étages axiaux subsoniques :
4,25 x 1,15 x 1,15 x 1,15 x 1,15 x 1,15 x 1,15 ou 4,25 x (1,15) x 6.
C = Cylindrée équivalente de moteur à pistons alternatifs, exprimée en cm3.
ARTICLE 252 PRESCRIPTIONS GENERALES GROUPE N, GROUPE A, GROUPE B
2.1.
15
Article 252 issu de l’Annexe J FIA 2007
3.4.
Tout moteur dans lequel du carburant est injecté et brûlé après une lumière d'échappement est
interdit.
3.5.
EQUIVALENCES ENTRE MOTEURS A PISTONS ALTERNATIFS ET MOTEURS DE TYPES
NOUVEAUX
La FIA se réserve le droit d'apporter des modifications aux bases de comparaison établies entre
moteurs de type classique et moteurs de type nouveau en donnant un préavis de deux ans partant du
premier janvier qui suivra la décision prise.
3.6.
TUYAUTERIE D'ECHAPPEMENT ET SILENCIEUX
Même lorsque les prescriptions particulières à un groupe autorisent le remplacement du silencieux
d'origine, les voitures participant à une épreuve sur route ouverte devront toujours comporter un
silencieux d'échappement conforme aux règlements de police du ou des pays parcourus au cours de
l'épreuve.
Pour toutes les voitures utilisées en rallye et sauf si les limites imposées par les autorités locales sont
inférieures, le bruit sur route ouverte ne devra pas excéder 103 dB (A) pour une vitesse de rotation du
moteur de 3500 t/mn pour les moteurs à essence et de 2500 t/mn pour les moteurs diesel.
Les orifices des tuyaux d'échappement devront être situés à une hauteur maximale de 45 cm et
minimale de 10 cm par rapport au sol.
La partie terminale de l'échappement devra se trouver à l'intérieur du périmètre de la voiture, à moins
de 10 cm de ce périmètre, et à l'arrière du plan vertical passant par le milieu de l'empattement.
En outre, une protection efficace devra être prévue afin que les tuyaux chauds ne puissent causer de
brûlures.
Le système d'échappement ne doit pas avoir un caractère provisoire.
Les gaz d'échappement ne pourront en sortir qu'à l'extrémité du système.
Les pièces du châssis ne doivent pas être utilisées pour l'évacuation des gaz d'échappement.
Echappement catalytique :
Dans le cas où un modèle de voiture serait homologué en deux versions possibles (échappement
catalytique et autre), les voitures devront être conformes, soit à une version, soit à l'autre, à l'exclusion
de tout mélange entre les deux versions.
Toutes les voitures équipées d'un kit (VK) doivent être munies d'un échappement catalytique
homologué.
Pour tous les groupes et dans les pays où cela est obligatoire, toutes les voitures immatriculées dans
ce pays doivent être munies d'un échappement catalytique d'origine ou homologué.
Le pot catalytique d'un véhicule peut être retiré s'il n'est pas obligatoire dans le pays organisateur.
NOTE FRANCE
Dans les épreuves Nationales, le pot catalytique pourra être retiré à l'exception des WRC et des voitures
équipées d'un kit (VK) homologué après le 1/1/1999 qui doivent être munies d'un échappement catalytique
homologué.
3.7.
MISE EN MARCHE A BORD DU VEHICULE
Démarreur avec source d'énergie à bord, électrique ou autre, pouvant être actionné par le pilote
assis à son volant.
3.8.
CYLINDRES
Pour les moteurs non chemisés, il est possible de réparer les cylindres par apport de matériau, mais
non de pièces.
ARTICLE 4. TRANSMISSION
Toutes les voitures devront avoir une boîte de vitesses comportant obligatoirement un rapport de
marche arrière en état de fonctionnement lorsque la voiture prend le départ d'une épreuve, et
pouvant être engagé par le pilote à son volant.
ARTICLE 5. SUSPENSION
Les pièces de suspension constituées partiellement ou complètement de matériaux composites sont
interdites.
16
Article 252 issu de l’Annexe J FIA 2007
ARTICLE 6. ROUES
Les roues constituées partiellement ou complètement de matériaux composites sont interdites.
Mesure de largeur des roues :
La roue étant montée sur la voiture et reposant sur le sol, le véhicule étant en état de course, pilote à
bord, la mesure de la largeur de roue sera effectuée en n'importe quel point de la circonférence du
pneu, sauf dans la zone en contact avec le sol.
Quand des pneus multiples sont montés comme partie d'une roue complète, celle-ci doit respecter
les dimensions maximales prévues pour le groupe dans lequel ils sont utilisés (voir articles 255-5.4
et 256-5).
ARTICLE 7. CARROSSERIE / CHASSIS / COQUE
Les véhicules à carrosserie transformable devront être conformes en tous points aux prescriptions
concernant les voitures à carrosserie ouverte.
De plus, les voitures à toit rigide escamotable doivent rouler exclusivement avec le toit fermé et
verrouillé.
7.2.
DIMENSIONS INTERIEURES MINIMALES
Si une modification autorisée par l'Annexe J affecte une dimension portée à la fiche d'homologation,
cette dimension ne pourra être retenue comme critère d'éligibilité de cette voiture.
7.3.
HABITACLE
L'inversion du côté de conduite est possible, à condition que la voiture d'origine et celle modifiée
soient mécaniquement équivalentes, et que les pièces utilisées soient prévues pour cette conversion
par le constructeur, pour la famille considérée.
En particulier, le passage de la colonne de direction à travers la coque doit s'effectuer uniquement
par le trou prévu à cet effet par le constructeur pour la famille considérée.
Pour les voitures de type Super 1600, Super 2000 Rallye et WRC, l'inversion du côté de conduite
sera obtenu par un système de direction complet homologué en variante option par le constructeur.
Le trou permettant le passage de la colonne de direction à travers la coque devra être homologué
avec ce système.
Il ne sera pas permis d'installer quoi que ce soit dans l'habitacle, à l'exception de : roues, outillage,
pièces de rechange, équipement de sécurité, équipement de communication, lest (si celui-ci est
autorisé), réservoir de fluide de lave-glace (Voitures de Tourisme (Groupe A), Voitures de Grand
Tourisme (Groupe B seulement).
L'espace et le siège du passager d'une voiture ouverte ne doivent en aucune façon être recouverts.
Les conteneurs pour les casques et outils situés dans l'habitacle doivent être constitués de
matériaux non-inflammables et ils ne devront pas, en cas d'incendie, dégager des vapeurs toxiques.
Le montage d'origine des air-bags pourra être retiré, sans modification de l'aspect de l'habitacle.
7.4.
Tous les panneaux de carrosserie et du châssis / coque du véhicule doivent être à tout moment du
même matériau que ceux de la voiture d'origine homologuée, et doivent être de même épaisseur de
matériau que celle de la voiture d'origine homologuée (tolérance ± 10 %).
Tout traitement chimique est interdit.
7.5.
FIXATION ET PROTECTION DES PHARES
Il est autorisé de percer des orifices dans la carrosserie avant pour les supports de phares, en se
limitant aux fixations.
En rallye, des protections antireflet souples pourront être montées sur les phares ; elles ne devront
pas dépasser vers l'avant de plus de 10 cm par rapport au verre du phare.
7.6.
Tout objet présentant des dangers (produits inflammables, etc.) doit être transporté en dehors de
l'habitacle.
7.7.
BAVETTES (EN RALLYE UNIQUEMENT)
Il est possible de monter des bavettes transversales conformes à l’article ci-dessous.
Si les bavettes transversales sont obligatoires, cette obligation doit être mentionnée dans le
règlement particulier de l’épreuve.
En tout cas, les bavettes transversales sont acceptées dans les conditions suivantes :
ARTICLE 252 PRESCRIPTIONS GENERALES GROUPE N, GROUPE A, GROUPE B
7.1.
17
Article 252 issu de l’Annexe J FIA 2007
- Elles seront en matériau souple.
- Elles doivent couvrir au moins la largeur de chaque roue, mais au moins un tiers de la largeur de la
voiture (voir dessin 252-6) doit être libre derrière les roues avant et les roues arrière.
252-6
- Au moins 20 cm d'écart entre la bavette droite et la bavette gauche en avant des roues arrière.
- Le bas de ces bavettes doit être à au plus 10 cm du sol lorsque la voiture est à l'arrêt, sans
personne à bord.
- Au dessus et sur toute la hauteur du pneumatique, au moins les 3/4 de la largeur du pneumatique
doivent être couverts (vue de l'arrière).
- Ces bavettes ne pourront dépasser en projection verticale la carrosserie.
Des bavettes contre les projections frontales, en matériau souple, pourront être installées à l'avant
du véhicule si le règlement particulier de l'épreuve les autorise ou les impose.
Elles ne pourront dépasser la largeur hors-tout de la voiture, ni dépasser de plus de 10 cm sa
longueur hors-tout originale, et au moins un tiers de la largeur de la voiture doit être libre devant les
roues avant.
ARTICLE 8. SYSTEME ELECTRIQUE
8.1.
8.2
8.3.
ECLAIRAGE
Un feu anti-brouillard peut être changé pour un autre feu et réciproquement, dans la mesure où le
montage d'origine est le même.
ALTERNATEURS ET ALTERNO-DEMARREURS
Les fixations des alternateurs et alterno-démarreurs sont libres.
KLAXON
En rallye seulement, le niveau de bruit émis par le klaxon doit être supérieur ou égal à 97 dB
pendant au moins 3 secondes, mesuré à 7 mètres devant le véhicule.
ARTICLE 9. CARBURANT-COMBURANT
9.1.
18
Le carburant doit être de l'essence commerciale provenant d'une pompe de station-service, sans
autre adjonction que celle d'un produit lubrifiant de vente usuelle. Le carburant doit répondre aux
spécifications suivantes :
- 102,0 RON et 90,0 MON maximum, 95,0 RON et 85,0 MON minimum
pour le carburant sans plomb.
- 100,0 RON et 92,0 MON maximum, 97,0 RON et 86,0 MON minimum
pour le carburant plombé.
Les mesures seront faites selon les standards ASTM D 2699-86 et D 2700-86.
- Masse volumique entre 720 et 785 kg/m3 à 15°C (mesurée selon ASTM D 4052).
- 2,8 % (ou 3,7 % si la teneur en plomb est inférieure à 0,013 g/l) d'oxygène et 0,5 % d'azote
en poids comme pourcentages maxima, le reste de carburant étant constitué exclusivement
d'hydrocarbures et ne contenant aucun additif pouvant augmenter la puissance.
La mesure de l'azote sera effectuée selon la norme ASTM D 3228 et celle de l'oxygène par analyse
élémentaire avec une tolérance de 0,2 %.
- Quantité maximale de peroxydes et composés nitroxydés
: 100 ppm (ASTM D 3703
ou en cas d'impossibilité UOP 33-82).
- Quantité maximale de plomb
: 0,40 g/l ou norme du pays
Article 252 issu de l’Annexe J FIA 2007
de l'épreuve si elle est inférieure (ASTM D 3341 ou D 3237).
- Quantité maximale de benzène
: 5 % en volume
(ASTM D 3606).
- Tension de vapeur Reid maximale
: 900 hPa (ASTM D 323).
- Quantité totale vaporisée à 70°C
: de 10 % à 47 %
(ASTM D 86).
- Quantité totale vaporisée à 100°C
: de 30 % à 70 %
(ASTM D 86).
- Quantité totale vaporisée à 180°C
: 85 % minimum
(ASTM D 86).
- Fin d'ébullition maximale
: 225°C (ASTM D 86).
- Résidu de distillation maximum
: 2 % en volume
(ASTM D 86).
L'acceptation ou le rejet du carburant sera effectué selon ASTM D3244 avec une certitude de 95 %.
Pour les véhicules avec pot catalytique, le carburant plombé est interdit.
Si le carburant disponible localement pour l'épreuve n'est pas d'une qualité suffisante pour utilisation
par les concurrents, une dérogation devra être demandée à la FIA par l'ASN du pays organisateur,
pour permettre l'utilisation d'un carburant ne répondant pas aux caractéristiques définies ci-dessus.
DIESEL
Pour les moteurs Diesel, le carburant devra être du gazole correspondant aux spécifications
suivantes :
- Taux d'hydrocarbures, % en poids
90,0 min
- Masse volumique, kg/m3
860 max.
- Indice de cétane (ASTM D 613)
55 max.
- Indice de cétane calculé
55 max.(ASTM D 976-80)
- Teneur en souffre
50 mg/kg max.(pr-EN-ISO/DIS 14596)
selon directive 98/70/CE
9.3.
COMBURANT
En tant que comburant, seul de l'air peut être mélangé au carburant.
9.4.
PROCEDURE DE RAVITAILLEMENT
Accoupleur standardisé :
- Dans le cas d'un système centralisé fourni par les circuits ou d'un système fourni par les
concurrents, le tuyau de remplissage devra être muni d'un accoupleur étanche s'adaptant sur l'orifice
standardisé monté sur la voiture (selon le dessin 252-5, le diamètre intérieur D devant être au
maximum de 50 mm).
- Toutes les voitures doivent être munies d'un orifice de remplissage conforme à ce croquis.
Cet orifice de remplissage étanche obéit au principe de l'homme mort et ne doit donc incorporer
aucun dispositif de retenue en position ouverte (billes, crabots, etc.).
- La (ou les) mise(s) à l'air libre doit (doivent) être équipée(s) de clapets anti-retour et de soupapes
de fermetures conçues selon le même principe que les orifices de remplissage standards, et d'un
diamètre identique.
Lors d'un ravitaillement, les sorties des mises à l'air libre doivent être raccordées à l'aide d'un
accoupleur approprié, soit au réservoir d'approvisionnement principal, soit à un récipient transparent
portable d'une capacité minimale de 20 litres, muni d'un système de fermeture le rendant totalement
étanche.
Les bidons de dégazage doivent être vides au début de l'opération de ravitaillement.
Dans les cas où les circuits ne pourraient mettre un système centralisé à disposition des
concurrents, ceux-ci ravitailleraient selon la procédure ci-dessus.
En aucun cas, le niveau de la réserve de carburant qu'ils utiliseront ne pourra se situer à plus de
3 mètres au-dessus du niveau de la piste à l'endroit du ravitaillement, et ce pendant toute la durée
de l'épreuve.
ARTICLE 252 PRESCRIPTIONS GENERALES GROUPE N, GROUPE A, GROUPE B
9.2.
19
Article 252 issu de l’Annexe J FIA 2007
Les bidons de dégazage doivent être conformes à l'un des dessins 252-1 ou 252-2.
252-1
252-2
La réserve de carburant, ainsi que toutes les parties métalliques du système de ravitaillement à
partir de l'accouplement au-dessus du débitmètre jusqu'au réservoir et son support doivent être
connectées électriquement à la terre.
Il est conseillé d'appliquer ce qui suit :
1. Chaque stand serait équipé de deux mises à la terre de type aviation.
2. Le système de ravitaillement (incluant la tour, le réservoir, le tuyau, l'embout, les soupapes et le
bidon de dégazage) devrait être connecté à l'une de ces terres pendant toute la durée de l'épreuve.
3. La voiture devrait être connectée, au moins momentanément, à l'autre terre aussitôt qu'elle
s'arrête au stand.
4. Aucune connexion avec un tuyau d'essence (remplissage ou dégazage) avant que les conditions
2 et 3 aient été remplies.
5. Tout le personnel de stand chargé du carburant devrait porter des vêtements anti-statiques de
protection.
Le réservoir de ravitaillement peut être :
- une outre en caoutchouc de type FT3 1999, FT3.5 ou FT5 provenant d'un constructeur agréé, ou
- un réservoir répondant à l'un des dessins 252-3 ou 252-4.
252-3
20
Article 252 issu de l’Annexe J FIA 2007
252-4
9.5.
VENTILATION DE RESERVOIRS
Il est autorisé d'équiper un réservoir d'une ventilation sortant par le toit de la voiture.
9.6.
INSTALLATION DE RESERVOIRS FT3 1999, FT3.5 OU FT5
Le réservoir FT3 1999, FT3.5 ou FT5 peut être placé soit à l'emplacement d'origine du réservoir, soit
dans le coffre à bagages.
Un orifice d'évacuation de l'essence éventuellement répandue dans le compartiment du réservoir
doit être prévu.
L'emplacement et la dimension de l'orifice de remplissage, ainsi que du bouchon de fermeture,
peuvent être changés à condition que la nouvelle installation ne fasse pas saillie hors de la
carrosserie et présente toute garantie contre une fuite de carburant vers un des compartiments
intérieurs de la voiture.
Si l'orifice de remplissage est situé dans la voiture, il doit être séparé du cockpit par une protection
étanche.
ARTICLE 10. FREINS
Les disques de freins en carbone sont interdits.
ARTICLE 11. STOCKAGE D'ENERGIE
La quantité totale d'énergie récupérable stockée à bord de la voiture ne doit pas dépasser 200Kj ;
cette énergie pourra être réutilisée sans dépasser 10Kj à raison de 1Kw maximum.
ARTICLE 12 . REFROIDISSEMENT
A l'exception de la réfrigération du pilote, le transport et/ou l'emploi de tout agent réfrigérant solide,
liquide ou gazeux, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de la voiture, est interdit à tout moment de
l'épreuve.
ARTICLE 13 : MODIFICATIONS POUR LE 01.01.2009
7.4
Tous les panneaux de carrosserie et du châssis / coque du véhicule doivent être à tout moment du
même matériau que ceux de la voiture d'origine homologuée, et doivent être de même épaisseur de
matériau que celle de la voiture d'origine homologuée (tolérance ± 10 %).
Tout traitement chimique est interdit.
ARTICLE 252 PRESCRIPTIONS GENERALES GROUPE N, GROUPE A, GROUPE B
Application : pour les Voitures de Tourisme (Groupe A), Voitures de Grand Tourisme (Groupe B), se
référer aux prescriptions générales des Championnats FIA.
21
Article 253 issu de l’Annexe J FIA 2008
ARTICLE 253 ÉQUIPEMENTS DE
SÉCURITÉ
Groupe A, N, B, SP
ARTICLE 1.
Une voiture dont la construction semblerait présenter des dangers pourra être exclue par les
Commissaires Sportifs.
ARTICLE 2.
Si un dispositif est facultatif, il doit être monté de façon conforme aux règlements.
ARTICLE 3. CANALISATIONS ET POMPES
22
3.1.
PROTECTION
Une protection des tuyauteries d'essence, d'huile et des canalisations du système de freinage devra
être prévue à l'extérieur contre tout risque de détérioration (pierres, corrosion, bris mécanique, etc.),
et à l'intérieur contre tout risque d'incendie et de détérioration.
Application : facultatif pour le Groupe N si le montage est conservé.
Obligatoire pour tous les Groupes si le montage de série n'est pas conservé ou si les canalisations
passent à l’intérieur du véhicule et que les garnitures qui les protègent ont été retirées.
Dans le cas des canalisations d'essence, les parties métalliques qui seraient isolées de la coque de
la voiture par des pièces/parties non conductrices, doivent lui être électriquement reliées.
3.2.
SPECIFICATIONS ET INSTALLATION
Application obligatoire si le montage de série n’est pas conservé.
Les canalisations d’eau de refroidissement ou d’huile de lubrification doivent être extérieures à
l’habitacle.
Les montages des canalisations de carburant, d’huile de lubrification et de celles contenant du fluide
hydraulique sous pression doivent être fabriqués conformément aux spécifications ci-dessous :
- si elles sont flexibles, ces canalisations doivent avoir des raccords vissés, sertis ou autoobturants et une tresse extérieure résistant à l’abrasion et à la flamme (n’entretient pas la
combustion)- pression d’éclatement minimum mesurée à une température opératoire
minimum
de:
- Canalisations de carburant (sauf les connexions aux injecteurs) :
70 bars (1000 psi) 135°C (250°F).
- Canalisations d'huile de lubrification :
70 bars (1000 psi) 232°C (450°F).
- Canalisations contenant du fluide hydraulique sous pression :
280 bars (4000 psi) 232°C (450°F).
Si la pression de fonctionnement d'un système hydraulique est supérieure à 140 bars (2000 psi), la
pression d'éclatement doit lui être au moins deux fois supérieure.
Article 253 issu de l’Annexe J FIA 2008
Les canalisations de carburant et de fluide hydraulique pourront passer par l'habitacle, mais sans
présenter de raccords ou connexions sauf sur les parois avant et arrière selon les dessins 253-59 et
253-60 et sauf sur le circuit de freinage et le circuit de liquide d’embrayage.
253-59
253-60
COUPURE AUTOMATIQUE DE CARBURANT
Recommandé pour tous les groupes :
Toutes les canalisations d'alimentation en carburant allant au moteur doivent être munies de vannes de
coupure automatiques, situées directement sur le réservoir de carburant, et fermant automatiquement
toutes les canalisations de carburant sous pression si une de ces canalisations du système de
carburant est rompue ou fuit.
Obligatoire :
Toutes les pompes à carburant doivent fonctionner uniquement lorsque le moteur tourne, sauf durant la
mise en route.
3.4.
MISE A L’AIR LIBRE DU RESERVOIR DE CARBURANT
Le tuyau de mise à l’air du réservoir de carburant jusqu'aux soupapes décrites ci-dessous doit avoir les
mêmes spécifications que celles des canalisations de carburant (article 3.2) et doit être équipé d'un
système comportant les éléments suivants :
- Soupape anti-tonneau activée par gravité,
- Soupape de mise à l’air libre à flotteur,
- Soupape de surpression tarée à une pression maximale de 200 mbars, fonctionnant quand la
soupape à flotteur est fermée.
ARTICLE 4. SECURITE DE FREINAGE
Double circuit commandé par la même pédale : l'action de la pédale doit s'exercer normalement sur
toutes les roues ; en cas de fuite en un point quelconque de la canalisation ou d'une défaillance
quelconque de la transmission de freinage, l'action de la pédale doit continuer à s'exercer au moins sur
deux roues.
Application : si ce système est monté en série, aucune modification n'est nécessaire.
ARTICLE 5. FIXATIONS SUPPLEMENTAIRES
Au moins deux attaches de sécurité supplémentaires doivent être installées pour chacun des capots.
Les verrouillages d'origine seront rendus inopérants ou supprimés.
Les objets importants transportés à bord du véhicule (tels que roue de secours, trousse à outils, etc.)
doivent être solidement fixés.
Application : facultatif pour le Groupe N, obligatoire pour les autres Groupes.
ARTICLE 253 EQUIPEMENTS DE SECURITE GROUPE A, N, B, SP
3.3.
23
Article 253 issu de l’Annexe J FIA 2008
ARTICLE 6. CEINTURES DE SECURITE
6.1.
HARNAIS
Port de deux sangles d'épaules et d'une sangle abdominale ; points de fixation à la coque : deux pour
la sangle abdominale, deux ou bien un symétrique par rapport au siège pour les sangles d'épaules.
Ces harnais doivent être homologués par la FIA et répondre aux normes FIA 8853/98 ou 8854/98.
NOTE FRANCE
Dans les épreuves nationales et régionales, les normes FIA 8854-1991 et 8853-1985 ne sont plus admises.
De plus, les harnais utilisés pour des courses sur circuit doivent être équipés d'un système d'ouverture
par boucle tournante.
Pour les rallyes, deux coupe-ceintures doivent être en permanence à bord. Ils doivent être
facilement accessibles par le pilote et le co-pilote installés dans leurs sièges avec leurs harnais
bouclés.
Par contre, il est recommandé que, pour les compétitions comprenant des parcours sur route ouverte,
ces systèmes d'ouverture se fassent par bouton poussoir.
Les ASN pourront homologuer des points d'attache situés sur l'armature de sécurité lors de
l'homologation de celle-ci, à condition qu'ils soient testés.
6.2.
INSTALLATION
Il est interdit de fixer les ceintures de sécurité aux sièges ou à leurs supports.
- Un harnais de sécurité peut être installé sur les points d'ancrage de la voiture de série.
Les localisations géométriques recommandées pour les points d'ancrage sont montrées sur
dessin n°253-61.
253-61
Les sangles d'épaules doivent être dirigées en arrière vers le bas et ne doivent pas être montées de
façon à créer un angle de plus de 45° par rapport à l'horizontale, à partir du bord supérieur du dossier,
et il est conseillé de ne pas dépasser 10°.
Les angles maximum par rapport à l'axe du siège sont de 20° divergent ou convergent.
Dans le cas d’utilisation d’un système HANS se référer au guide disponible auprès du Service
Technique FFSA.
Si possible, le point d'ancrage monté d'origine par le constructeur de la voiture sur le montant C devra
être utilisé.
Des points d'ancrage entraînant un angle plus élevé par rapport à l'horizontale ne devront pas être
utilisés, sauf si le siège satisfait aux exigences du standard FIA.
Dans ce cas, les sangles d'épaules des harnais 4 points peuvent être installées sur les points d'ancrage
des sangles abdominales des sièges arrière montés d'origine par le constructeur de la voiture.
Pour un harnais 4 points, les sangles d'épaules seront montées de façon à se croiser symétriquement
par rapport à l'axe du siège avant.
Un harnais de sécurité ne doit pas être installé sur un siège sans appuie-tête ou un dossier avec
appuie-tête intégré (sans orifice entre dossier et appui-tête).
24
Article 253 issu de l’Annexe J FIA 2008
Les sangles abdominales et d'entrejambes ne doivent pas passer au dessus des côtés du siège,
mais à travers le siège afin d'entourer et de retenir la région pelvienne sur la plus grande surface
possible.
Les sangles abdominales doivent s'ajuster précisément dans le creux entre la crête pelvienne et le
haut de la cuisse. Elles ne doivent pas porter sur la région abdominale.
Pour ce faire, le siège de série pourra être percé. Il faut éviter que les sangles puissent être usées
en frottant contre des arêtes vives.
- Si le montage sur les ancrages de série s'avère impossible pour les sangles d'épaule et/ou
d'entrejambes, de nouveaux points d'ancrage seront installés sur la coque ou le châssis, le
plus près possible de l'axe des roues arrière pour les sangles d'épaules.
Les sangles d'épaules pourront également être fixées à l'armature de sécurité ou à une barre antirapprochement par une boucle, ainsi qu'être fixées aux points d'ancrages supérieurs des ceintures
arrière, ou s'appuyer ou être fixées sur un renfort transversal soudé entre les jambes de force
arrière de l'armature (voir dessin 253-66).
cas
Dans ce cas l'utilisation d'un renfort transversal est soumise aux conditions suivantes :
- Le renfort transversal sera un tube d'au moins 38 mm x 2,5 mm ou 40 mm x 2 mm en acier
au carbone étiré à froid sans soudure, d'une résistance minimale à la traction de 350 N/mm2.
- La hauteur de ce renfort doit être telle que les sangles d'épaules soient, vers l'arrière,
dirigées vers le bas avec un angle compris entre 10° et 45° par rapport à l'horizontale, à
partir du bord supérieur du dossier, un angle de 10° étant conseillé.
La fixation des sangles par boucle est autorisée, ainsi que celle par vissage, mais dans ce dernier
on doit souder un insert pour chaque point d'ancrage (voir dessin 253-67 pour les dimensions).
253-67
Ces inserts seront disposés dans le renfort et les sangles y seront fixées par des boulons M12 8.8
ou 7/16 UNF.
- Chaque point d'ancrage devra pouvoir résister à une charge de 1470 daN, ou 720 daN
pour les sangles d'entrejambes.
ARTICLE 253 EQUIPEMENTS DE SECURITE GROUPE A, N, B, SP
253-66
25
Article 253 issu de l’Annexe J FIA 2008
Dans le cas d'un ancrage pour deux sangles, la charge considérée sera égale à la somme des deux
charges requises.
- Pour chaque nouveau point d'ancrage créé, on utilisera une plaque de renfort en acier d'au
moins 40 cm2 de surface et d'au moins 3 mm d'épaisseur.
- Principes de fixation sur le châssis/monocoque :
1) Système de fixation général : voir dessin 253-62.
253-62
2) Système de fixation pour les sangles d'épaules : voir dessin 253-63.
253-63
3) Système de fixation de sangle d'entrejambe : voir dessin 253-64.
26
Article 253 issu de l’Annexe J FIA 2008
253-64
6.3.
ARTICLE 7. EXTINCTEURS - SYSTEMES D'EXTINCTION
L'utilisation des produits suivants est interdite : BCF, NAF.
7.1.
En rallye :
Les articles 7.2 et 7.3 s'appliquent.
En circuit, slalom, course de côte :
L’Article 7.2 ou 7.3 s’applique.
7.2.
7.2.1.
SYSTEMES INSTALLES
Chaque voiture doit être équipée d'un système d'extinction figurant dans la liste technique n°16 :
"Systèmes d'extinction homologués par la FIA ".
NOTE FRANCE
Dans les épreuves nationales, le système d'extinction minimum en GA/FA sera un système installé, produits
AFFF suivant la liste N° 6, plus un extincteur manuel (7.3).
7.2.2.
Chaque bonbonne d'extincteur doit être protégée de façon adéquate et doit être située dans l'habitacle.
Dans tous les cas ses fixations doivent être capables de résister à une décélération de 25 g.
Tout le système d'extinction doit résister au feu.
Les canalisations en plastique sont interdites et les canalisations en métal obligatoires.
7.2.3.
Le pilote assis normalement, ses ceintures de sécurité étant attachées et le volant en place, doit
pouvoir déclencher tous les extincteurs manuellement.
Par ailleurs, un dispositif de déclenchement extérieur doit être combiné avec l'interrupteur de coupecircuit. Il doit être marqué de la lettre "E" en rouge à l'intérieur d'un cercle blanc à bordure rouge, d'un
diamètre minimal de 10 cm.
Pour les voitures de type WRC, l’activation de l’extincteur à l’intérieur ou à l’extérieur doit
obligatoirement entraîner la coupure du moteur et de la batterie.
7.2.4.
Le système doit fonctionner dans toutes les positions.
ARTICLE 253 EQUIPEMENTS DE SECURITE GROUPE A, N, B, SP
UTILISATION
Un harnais doit être utilisé dans sa configuration d'homologation sans modification ni suppression de
pièces, et en conformité avec les instructions du fabricant.
L'efficacité et la durée de vie des ceintures de sécurité sont directement liées à la façon dont elles sont
installées, utilisées et entretenues.
Les ceintures doivent être remplacées après toute collision sévère et si elles sont coupées ou éraillées,
ou en cas d'affaiblissement des sangles par l'action du soleil ou de produits chimiques.
Il faut également les remplacer si les parties métalliques ou les boucles sont déformées ou rouillées.
Tout harnais qui ne fonctionne pas parfaitement, doit être remplacé.
27
Article 253 issu de l’Annexe J FIA 2008
7.2.5.
Les ajustages des extincteurs doivent être adaptés à l'agent extincteur et doivent être installés de façon
à ne pas être pointés directement dans la direction de la tête des occupants.
7.3.
EXTINCTEURS MANUELS
NOTE FRANCE
Dans les épreuves nationales, le système d'extinction minimum en GN/FN sera un extincteur manuel
(de même dans les rallyes Régionaux en GA/FA).
7.3.1.
Chaque voiture doit être équipée d'un ou de deux extincteurs.
7.3.2.
Agents extincteurs autorisés : AFFF, FX G-TEC, Viro3 , poudre ou tout autre agent homologué par la
FIA.
7.3.3.
Quantité minimale d'agent extincteur :
AFFF :
2,4 litres
FX G-TEC:
2.0 kg
Viro3
2,0 kg
Zero 360
2,0 kg
Poudre :
2,0 kg
7.3.4.
Tous les extincteurs doivent être pressurisés en fonction du contenu comme suit :
AFFF : conformément aux instructions du fabricant
FX G-TEC et Viro3 : conformément aux instructions du fabricant
Zero 360 : conformément aux instructions du fabricant
Poudre : 8 bars minimum, 13,5 bar maximum
De plus, dans le cas de l'AFFF, les extincteurs doivent être équipés d'un système permettant la
vérification de la pression du contenu.
7.3.5.
Les informations suivantes doivent figurer visiblement sur chaque extincteur :
- capacité,
- type de produit extincteur,
- poids ou volume du produit extincteur,
- date de vérification de l'extincteur, qui ne doit pas être plus de deux années après la date de
remplissage ou après celle de la dernière vérification.
Chaque bonbonne d'extincteur doit être protégée de façon adéquate. Ses fixations doivent être
capables de résister à une décélération de 25 g.
De plus, seules les fermetures métalliques à dégagement rapide (deux minimum), et avec des sangles
métalliques, seront acceptées.
7.3.6.
7.3.7.
Les extincteurs devront être facilement accessibles au pilote et au copilote.
ARTICLE 8. STRUCTURES ANTI-TONNEAU
8.1. GENERALITES
Le montage d'une armature de sécurité est obligatoire.
Elle peut être soit :
a) Construite selon les exigences des articles ci-dessous ;
b) Homologuée ou Certifiée par une ASN conformément au règlement d'homologation pour armature
de sécurité ;
Un document d'homologation ou un certificat, approuvé par l'ASN et signé par des techniciens qualifiés
présentant le constructeur, doit être présenté aux commissaires techniques de l'épreuve.
Toute nouvelle cage homologuée ou certifiée par une ASN et vendue à partir du 01.01.2003, doit être
identifiée individuellement par l'apposition par le constructeur d'une plaque d'identification, ne pouvant
être copiée ni déplacée (exemple : encastrement, gravage, autocollant auto destructible).
La plaque d'identification doit porter le nom du constructeur, le numéro d'homologation ou de
certification de la fiche d'homologation ou du certificat de l'ASN et le numéro de série unique du
constructeur.
28
Article 253 issu de l’Annexe J FIA 2008
Un certificat portant les mêmes numéros doit être à bord et être présenté aux commissaires techniques
de l'épreuve.
c) Homologuée par la FIA conformément au règlement d'homologation pour armature de sécurité.
Elle doit faire l'objet d'une extension (VO) de la fiche d'homologation du véhicule homologuée par la
FIA.
Toutes les armatures homologuées et vendues à partir du 01.01.1997 doivent porter visiblement
l'identification du constructeur et un numéro de série.
La fiche d'homologation de l'armature doit préciser où et comment sont indiquées ces informations, et
les acheteurs doivent recevoir un certificat numéroté correspondant.
Pour les voitures suivantes, l'armature doit obligatoirement être homologuée par la FIA :
Variante Kit Super 1600, Variante Kit Super 2000, Variante Kit Super 2000 Rallye, Variante World
Rallye Car.
Toute modification d'une armature de sécurité homologuée ou certifiée est interdite.
Est considérée comme modification toute opération effectuée sur l'armature par usinage, soudure, qui
entraine une modification permamente du matériau ou de la structure de l'armature.
Toute réparation d'une armature de sécurité homologuée ou certifiée, endommagée à la suite d'un
accident doit être effectuée par le constructeur de l'armature ou avec l'approbation de celui-ci.
Les tubes des armatures de sécurité ne doivent pas véhiculer de fluide ou quoi que ce soit d'autre.
Les armatures de sécurité ne doivent pas gêner l'entrée et la sortie du pilote et du co-pilote.
Les entretoises peuvent empiéter sur l'espace réservé aux occupants en traversant le tableau de bord,
les garnitures et les sièges arrière.
Les sièges arrière peuvent être rabattus.
8.2.2. Arceau :
Structure tubulaire formant un couple, avec deux pieds d'ancrage.
8.2.3. Arceau principal :
Arceau tubulaire monopièce transversal et sensiblement vertical situé en travers du véhicule
immédiatement derrière les sièges avant.
ARTICLE 253 EQUIPEMENTS DE SECURITE GROUPE A, N, B, SP
8.2. DEFINITIONS
8.2.1. Armature de sécurité :
Structure multi-tubulaire installée dans l'habitacle au plus près de coque dont la fonction est de limiter
les déformations de la coque (châssis) en cas d'accident.
29
Article 253 issu de l’Annexe J FIA 2008
8.2.4. Arceau avant :
Identique à l'arceau principal, mais dont la forme suit les montants du pare-brise et le bord supérieur du
pare-brise.
8.2.5. Arceau latéral :
Arceau tubulaire monopièce sensiblement longitudinal et sensiblement vertical situé du côté droit et du
côté gauche du véhicule, dont le montant avant suit le montant du pare-brise et le montant arrière est
sensiblement vertical et situé immédiatement derrière les sièges avant.
8.2.6. Demi-arceau latéral :
Identique à l'arceau latéral mais sans montant arrière.
30
Article 253 issu de l’Annexe J FIA 2008
8.2.7. Entretoise longitudinale :
Tube sensiblement longitudinal reliant les parties supérieures de l'arceau avant et de l'arceau principal.
8.2.8. Entretoise transversale :
Tube sensiblement transversal reliant les parties supérieures des demi-arceaux latéraux ou des
arceaux latéraux.
8.2.10. Entretoises amovibles :
Entretoise d'une armature de sécurité devant pouvoir être enlevée.
8.2.11. Renfort d'armature :
Entretoise ajoutée à l'armature de sécurité afin d'en améliorer la résistance.
8.2.12. Pied d'ancrage :
Plaque soudée à l'extrémité d'un tube d'arceau permettant son boulonnage et/ou sa soudure sur la
coque/châssis, généralement sur une plaque de renfort.
ARTICLE 253 EQUIPEMENTS DE SECURITE GROUPE A, N, B, SP
8.2.9. Entretoise diagonale :
Tube transversal reliant
L'un des coins supérieurs de l'arceau principal, ou l'une des extrémités de l'entretoise transversale dans
le cas d'un arceau latéral, au pied d'ancrage inférieur opposé de l'arceau ou l'extrémité supérieure
d'une jambe de force arrière au pied d'ancrage inférieur de l'autre jambe de force arrière.
31
Article 253 issu de l’Annexe J FIA 2008
8.2.13. Plaque de renfort :
Plaque métallique fixée à la coque/châssis sous un pied d'ancrage de l'arceau pour mieux répartir la
charge sur la coque/châssis.
8.2.14. Gousset :
Renfort de coude ou de jonction en tôles pliées en forme de U (dessin 253-34) dont l’épaisseur ne doit
pas être inférieure à 1.0 mm.
Les extrémités de ces renforts doivent être situées à une distance comprise entre 2 et 4 fois le diamètre
du plus gros des tubes joints, par rapport au sommet de l'angle.
253-34
8.3 SPECIFICATIONS
8.3.1. Structure de base
La structure de base doit être composée de l'une des façons suivantes :
* 1 arceau principal + 1 arceau avant + 2 entretoises longitudinales + 2 jambes de force arrière
Entretoises longitudinales
Jambes de force
arrière
Arceau principal
Arceau avant
Dessin N°253-1
Ou
32
Article 253 issu de l’Annexe J FIA 2008
* 2 arceaux latéraux + 2 entretoises transversales + 2 jambes de force arrière
Jambes de Force
Arrière
Entretoises Transversales
Arceau Latéral
Arceau Latéral
Dessin N°253-2
* 1 arceau principal + 2 demi-arceau latéraux + 1 entretoise transversale + 2 jambes de force arrière
Jambes de Force
Arrière
Entretoise Transversale
Arceau Principal
½ Arceau Latéral
Dessin N°253-3
La partie verticale de l'arceau principal doit être aussi près du contour intérieur de la coque que
possible.
Le montant avant d'un arceau avant ou latéral doit suivre les montants du pare-brise et ne comporter
qu'un seul coude avec sa partie verticale inférieure.
Les connexions des entretoises transversales aux arceaux latéraux, les connexions des entretoises
longitudinales aux arceaux avant et principal, ainsi que la connexion d'un demi-arceau latéral à l'arceau
principal doivent se situer au niveau du toit.
Dans tous les cas, il ne doit pas y avoir plus de 4 connexions démontables au niveau du toit.
ARTICLE 253 EQUIPEMENTS DE SECURITE GROUPE A, N, B, SP
Ou
33
Article 253 issu de l’Annexe J FIA 2008
Les jambes de force arrière doivent être fixées près du pavillon et près des angles supérieurs extérieurs
de l'arceau principal, des deux côtés de la voiture, éventuellement au moyen de connexions
démontables.
Elles doivent former un angle d'au moins 30° avec la verticale, être dirigées vers l'arrière, être
rectilignes et aussi près que possible des panneaux intérieurs latéraux de la coque.
8.3.2
Conception :
Une fois la structure de base définie, elle doit être complétée par des entretoise et renforts obligatoires
(voir article 253-8.3.2.1), auxquelles peuvent être ajoutées des entretoises et renforts facultatifs (voir
article 253-8.3.2.2).
8.3.2.1 Entretoises et renforts obligatoires :
8.3.2.1.1 Entretoise diagonale :
Voitures homologuées avant le 01/01/2002 :
L'armature doit comporter une des entretoises diagonales définies par les dessins 253-4, 253-5 et
253-6.
253-4
253-5
253-6
L'orientation de la diagonale peut être inversée.
Dans le cas du dessin 253-6, la distance entre les deux ancrages sur la coque/châssis ne doit pas être
supérieure à 300 mm.
Les entretoises doivent être rectilignes et peuvent être amovibles.
L'extrémité supérieure de la diagonale doit rejoindre l'arceau principal à moins de 100 mm de sa
jonction avec la jambe de force arrière, ou la jambe de force arrière à moins de 100 mm de sa jonction
avec l'arceau principal (voir dessin 253-52 pour la mesure).
L'extrémité inférieure de la diagonale doit rejoindre l'arceau principal ou la jambe de force arrière à
moins de 100 mm du pied d'ancrage (excepté dans le cas du dessin 253-6).
Voitures homologuées à partir du 01/01/2002 :
L'armature doit comporter deux entretoises diagonales d'arceau principal conformément au dessin
253-7.
253-7
Les entretoises doivent être rectilignes et peuvent être amovibles.
L'extrémité inférieure de la diagonale doit rejoindre l'arceau principal à moins de 100 mm du pied
d'ancrage (voir dessin 253-52 pour la mesure).
34
Article 253 issu de l’Annexe J FIA 2008
L'extrémité supérieure de la diagonale doit rejoindre l'arceau principal à moins de 100 mm de sa
jonction avec la jambe de force arrière.
8.3.2.1.2 Entretoises de portières :
Une ou plusieurs entretoises longitudinales doivent être montées de chaque côté du véhicule
conformément aux dessins 253-8, 253-9, 253-10 et 253-11 (dessins 253-9, 253-10 et 253-11 pour les
voitures homologuées à partir du 01.01.2007).
253-9
253-10
253-11
Elles peuvent être amovibles.
La protection latérale doit être aussi haute que possible mais son point supérieur de fixation ne doit pas
être plus haut que la moitié de la hauteur de l'ouverture de porte mesurée depuis sa base.
Si ces points d'attache supérieurs sont situés en avant ou en arrière de l'ouverture de porte, cette
limitation de hauteur demeure valable pour l'intersection correspondante de l'entretoise et de l'ouverture
de porte.
Dans le cas d'une protection en "X" (dessin 253-9), il est conseillé que les points d'attache inférieurs
des entretoises soient fixés directement sur le longeron longitudinal de la coque(châssis) et qu'au
moins une des branches du "X" soit monobloc.
La connexion des entretoises de portière au renfort de montant de pare-brise (dessin 253-15) est
autorisée.
Pour les compétitions sans copilote, les entretoises peuvent être montées uniquement du côté pilote.
ARTICLE 253 EQUIPEMENTS DE SECURITE GROUPE A, N, B, SP
253-8
35
Article 253 issu de l’Annexe J FIA 2008
8.3.2.1.3 Renfort de toit :
Voiture homologuées à partir du 01/01/2005 uniquement :
La partie supérieure de l'armature de sécurité doit être conforme à l'un des dessins 253-12, 253-13 et
253-14.
253-14
253-12
Les renforts
peuvent suivre la courbure du toit.
253-13
Pour les compétitions sans copilote, dans le cas du dessin 253-12 uniquement, une seule entretoise
diagonale peut être montée mais sa connexion avant doit être du côté du pilote.
Les extrémités des renforts doivent se trouver à moins de 100 mm des jonctions entre les arceaux et
entretoises (non applicable au sommet du V formé par les renforts des dessins 253-13 et 253-14).
8.3.2.1.4 Renfort de montant de pare-brise :
Voiture homologuées à partir du 01/01/2006 uniquement :
Il doit être monté de chaque côté de l’arceau avant si la cote "A" est supérieure à 200 mm
(dessin 253-15).
Il peut être coudé à condition qu’il soit rectiligne en vue de côté et que l'angle du coude ne dépasse pas
20°.
A
20° maxi
253-15
Son extrémité supérieure doit se trouver à moins de 100 mm de la jonction entre l'arceau avant (latéral)
et l'entretoise longitudinale (transversale) (voir dessin 253-52 pour la mesure).
Son extrémité inférieure doit se trouver à moins de 100 mm du pied d'ancrage (avant) de l'arceau avant
(latéral).
8.3.2.1.5 Renfort d'angles et de jonctions :
Les jonctions entre :
- les entretoises diagonales de l’arceau principal,
- les renforts de toit (configuration du dessin 253-12 et uniquement pour les voitures
homologuées à partir du 01/01/2007),
- les entretoises de portières (configuration du dessin 253-9),
- les entretoises de portière et le renfort du montant de pare-brise (dessin 253-15)
doivent être renforcées par un minimum de 2 goussets conformes à l'article 253-8.2.14.
36
Article 253 issu de l’Annexe J FIA 2008
Si les entretoises de portière et le renfort du montant de pare-brise ne sont pas situés dans le
même plan, le renfort peut être constitué de tôles mécano-soudées à condition de respecter les
dimensions de l'article 253-8.2.14.
8.3.2.2. Entretoises et renfort facultatifs :
Sauf autre indication de l'article 253-8.3.2.1, les entretoises et renforts représentés sur les dessins 25312 à 253-21 et 253-23 à 253-33 sont facultatifs et peuvent être installés au gré du fabricant.
Ils doivent être soit soudés ou installés au moyen de connexions démontables.
Toutes les entretoises et renforts mentionnés ci-dessus peuvent être utilisés séparément ou combinés
entre-eux.
253-17
253-16
253-18
253-20
253-23
253-24
ARTICLE 253 EQUIPEMENTS DE SECURITE GROUPE A, N, B, SP
253-19
37
Article 253 issu de l’Annexe J FIA 2008
8.3.2.2.1 Renfort de toît (dessins 253-12 à 253-14) :
Uniquement facultatifs pour les voitures homologuées avant le 01/01/2005.
Pour les compétitions sans copilote, dans le cas du dessin 253-12 uniquement, une seule entretoise
diagonale peut être montée mais sa connexion avant doit être du côté du pilote.
253-12
253-13
253-14
8.3.2.2.2 Renfort de montant de pare-brise (dessin 253-15) :
Uniquement facultatif pour les voitures homologuées avant le 01/01/2006.
Ce renfort peut être coudé à condition qu’il soit rectiligne en vue de côté et que l'angle du coude ne
dépasse pas 20°.
8.3.2.2.3 Diagonales de jambes de force arrière (dessin 253-21):
La configuration du dessin 253-21 peut-être remplacée par celle du dessin 253-22 si un renfort de toit
conforme au dessin 253-14 est utilisé.
253-21
253-22
8.3.2.2.4 Points d'ancrage de suspension avant (dessin 253-25):
Les extensions doivent être reliées aux points d'ancrage supérieurs des suspensions avant.
253-25
8.3.2.2.5 Entretoises transversales (dessins 253-26 à 253-30) :
Les entretoises transversales installées sur l'arceau principal ou entre les jambes de force arrière
peuvent servir à la fixation des harnais de sécurité conformément à l’Article 253.6.2.
Pour les entretoises représentées par les dessins 253-26 et 253-27, l'angle entre la jambe de force
centrale et la verticale doit être d'au moins 30°.
L'entretoise transversale fixée à l'arceau avant ne doit pas empiéter sur l'espace réservé aux
occupants.
Elle peut être placée aussi haut que possible mais son bord inférieur ne doit pas dépasser la partie
supérieure du tableau de bord.
38
Article 253 issu de l’Annexe J FIA 2008
Pour les voitures homologuées à partir du 01/01/2007, elle ne doit pas être située en dessous de la
colonne de direction.
253-27
253-26
253-30
8.3.2.2.6 Renfort d'angles ou de jonctions (dessins 253-31 à 253-34) :
Les renforts doivent être constitués soit de tubes soit de tôles pliées en forme de U conformes à l'article
253-8.2.14.
L'épaisseur des composants constituant un renfort ne doit pas être inférieure à 1.0 mm.
Les extrémités des renforts tubulaires ne doivent pas être situées plus bas ou plus loin que le milieu
des entretoises sur lesquelles ils sont fixés, sauf en ce qui concerne ceux de la jonction de l'arceau
avant qui peuvent rejoindre la jonction de l'entretoise de portière/arceau avant.
253-31
253-32
253-33
ARTICLE 253 EQUIPEMENTS DE SECURITE GROUPE A, N, B, SP
253-29
253-28
39
Article 253 issu de l’Annexe J FIA 2008
8.3.2.3
Configuration minimale de l'armature de sécurité :
La configuration minimale d’une armature de sécurité est définie de la façon suivante :
Voitures
homologuées
entre le
01/01/2002
et le
31/12/2004
entre le
01/01/2005
et le
31/12/2005
à partir du
01/01/2006
Avec copilote
Sans copilote
Dessin
253-35A
Dessin
253-36A
ou symétrique
Dessin
253-35B
Dessin
253-36B
ou symétrique
Dessin
253-35C
Dessin
253-36C
ou symétrique
Les entretoises de portières et le renfort de toit peuvent différer conformément aux articles
253-8.3.2.1.2 et 253-8.3.2.1.3.
253-35 A
253-36 A
253-35 B
253-35 C
253-36 B
253-36 C
8.3.2.4 Entretoises amovibles :
Au cas où des entretoises amovibles sont utilisées dans la construction de l'armature de sécurité, les
connexions démontables utilisées doivent être conformes à un type approuvé par la FIA
(dessins 253-37 à 253-47).
Elles ne peuvent être soudées une fois assemblées.
Les vis et les écrous doivent avoir une qualité minimale de 8.8 (norme ISO).
Les connexions démontables conformes aux dessins 253-37, 253-40, 253-43, 253-46 et 253-47 sont
réservées à la fixation des entretoises et des renforts facultatifs décrits à l'article 253-8.3.2.2 et sont
interdites pour relier les parties supérieures de l'arceau principal, de l'arceau avant, des demi-arceaux
latéraux et des arceaux latéraux.
40
Article 253 issu de l’Annexe J FIA 2008
NOTE FRANCE
Article 253.8.2.4.
Application : Toutes les épreuves nationales et régionales à partir du 1er Mars 2005
Concerne : Toutes les voitures des groupes : A/N, FA/FN, F2000, FC, FS, GT, ST, SP, T1, T2, T1F et voitures
issue de coupe monomarque
Si la cage de sécurité (au sens de l’article 253.8.1.3) possède au niveau de sa partie supérieure des
connexions démontables conformes aux dessins 253-37, 253-40, 253-43, et 253-47 elle devra obligatoirement
être équipée des barres de renforts démontables suivant : les Schémas N°1 ou N°2 ou N°3.
NOTA :
Il est également permis d’utiliser ce montage pour la mise en place de renforts au niveau de l’arceau avant
selon les dessins 253-15 et 253-31.
La mise en place de tout autre tube de renfort à l’aide de ce procédé n’est pas autorisée, notamment s’il s’agit
d’entretoise de portière ou de barres destinées à recevoir les ancrages des sangles d’épaules des harnais de
sécurité.
Schéma N° 1
Arceau
Avant
Arceau
Principal
Renforts
latéraux
ARTICLE 253 EQUIPEMENTS DE SECURITE GROUPE A, N, B, SP
Barre
de toit
Sur le dessin, les
connections
représentées sont les
connections
253-43,
mais elles peuvent être
remplacées par les
connections 253-40,
pour la mise en place
des renforts latéraux
ainsi que pour la barre
de toit.
Il est aussi possible de
manchonner ou de
souder directement
sans les renforts ainsi
que la barre de toit sur
la structure antitonneau.
Schémas N° 2
41
Article 253 issu de l Annexe J FIA 2008
½ Arceau
Latéral
Renforts
latéraux
Arceau
Principal
Sur le dessin, les
connections
représentées sont les
connections
253-43,
mais elles peuvent être
remplacées par les
connections 253-40,
pour la mise en place
des renforts latéraux
ainsi que pour la barre
de toit.
Il est aussi possible de
manchonner ou de
souder directement
sans les renforts ainsi
que la barre de toit sur
la structure antitonneau.
Barre
de toit
Schémas N° 3
½ Arceau
Latéral
Connections
253-44, ou
253-45, ou
253-46
Arceau
Principal
Barre
de toit
Dans le cas où les connections entre les 2 ½ arceaux latéraux et l’arceau principal sont réalisées par
manchons 253-44, 253-45, 253-46, ou par des manchons soudés, seule la barre de toit se
reprenant sur l’un des 2 ½ arceaux latéraux et sur l’arceau principal est obligatoire.
42
Article 253 issu de l’Annexe J FIA 2008
253-37
253-38
253-39
253-40
253-41
253-42
40
36
253-43
253-44
253-45
26 mini
>= 10
90
34
24.25
>= 10
3.2
3.0
2.5 mini
10
253-46
253-47
8.3.2.5 Contraintes supplémentaires :
Les cages de sécurité complètes doivent être entièrement comprises, longitudinalement, entre les
fixations des éléments de suspension avant et arrière portant les charges verticales (ressorts et
amortisseurs).
Des renforts supplémentaires dépassant ces limites sont autorisés entre l'armature de sécurité et les
points d'ancrage à la coque/châssis de la barre antiroulis arrière.
Chacun de ces points d'ancrage peut être relié à l'armature de sécurité par un tube unique de
dimensions 30 x 1.5 mm.
ARTICLE 253 EQUIPEMENTS DE SECURITE GROUPE A, N, B, SP
36
43
Article 253 issu de l’Annexe J FIA 2008
Pour les voitures homologuées à partir du 01/01/2002 :
En projection frontale, les renforts d'angle et de jonction des angles supérieurs de l'arceau avant
doivent être uniquement visibles à travers la surface du pare-brise décrite par le dessin 253-48.
253-48
Pour toutes les armatures de sécurité des voitures "Super Production" et "Super 2000" homologués à
partir du 01/01/2000 et pour toutes les armatures de sécurité des voitures de rallye homologués à partir
du 01/01/2001 :
L'emprise des renforts d'armature dans l'ouverture de porte doit respecter les critères suivants (dessin
253-49) :
253-49
- La dimension A doit être de 300 mm minimum
- La dimension B doit être de 250 mm maximum
- La dimension C doit être de 300 mm maximum
- La dimension D (mesurée à partir du coin supérieur du pare-brise, sans le joint) doit
être de 100 mm maximum
- La dimension E ne doit pas être supérieure à la moitié de la hauteur de l'ouverture de
porte (H).
8.3.2.6
44
Ancrage des armatures de sécurité à la coque/châssis :
Les points d'ancrage minimum sont :
- un pour chaque montant de l'arceau avant ;
- un pour chaque montant des arceaux latéraux ou demi-latéraux ;
- un pour chaque montant de l'arceau principal ;
- un pour chaque jambe de force arrière.
Pour parvenir à une fixation efficace sur la coque, la garniture intérieure d'origine pourra être modifiée
autour des cages de sécurité et de leurs ancrages par découpage ou par déformation.
Cette modification ne permet pas d'enlever des parties complètes de garniture ou de revêtement.
Article 253 issu de l’Annexe J FIA 2008
Si nécessaire, la boîte à fusibles pourra être déplacée pour permettre le montage d'une cage de
sécurité.
Points d'ancrage de l'arceau avant, de l'arceau principal, des arceaux latéraux ou demi-latéraux :
Chaque point d'ancrage doit inclure une plaque de renfort d'une épaisseur minimale de 3 mm.
Chaque pied d'ancrage doit être fixé par au moins 3 boulons sur une plaque de renfort en acier soudée
à la coque, d'une épaisseur minimale de 3 mm et d'une surface minimale de 120 cm2.
Pour les voitures homologuées à partir du 01/01/2007, la surface de 120 cm2 doit être la surface de
contact entre la plaque de renfort et la coque.
Exemples suivant les dessins 253-50 à 253-56.
253-51
253-52
253-53
253-54
253-55
253-56
Pour les dessins 253-50 et 253-52, la plaque de renfort ne doit pas nécessairement être soudée à la
coque.
Les boulons de fixation doivent avoir au minimum le diamètre M8 et une qualité minimale de 8.8 (norme
ISO).
Les fixations doivent être auto-bloquantes ou équipées de rondelles-freins.
Points d'ancrage des jambes de force arrière :
Chaque jambe de force arrière doit être fixée par un minimum de 2 boulons M8 avec des pieds
d'ancrage d'une surface minimale de 60 cm2 (dessin 253-57), ou fixée par un seul boulon en double
cisaillement (dessin 253-58), sous réserve qu'il soit de section et de résistance adéquates et à condition
qu'un manchon soit soudé dans la jambe de force.
ARTICLE 253 EQUIPEMENTS DE SECURITE GROUPE A, N, B, SP
253-50
45
Article 253 issu de l’Annexe J FIA 2008
253-57
253-58
Ces exigences sont des minima.
En complément, des fixations supplémentaires peuvent être utilisées, les plaques d'appui des pieds
d'arceaux peuvent être soudés aux plaques de renfort, l'armature de sécurité (telle que définie par
l'article 253-8.3.1) peuvent être soudées à la coque/châssis.
Cas particulier :
Pour les coques/châssis d'un matériau autre que l'acier, toute soudure entre l'armature et la
coque/châssis est interdite, seul le collage de la plaque de renfort sur la coque/châssis est autorisé.
8.3.3 Spécifications des matériaux
Seuls les tubes de section circulaire sont autorisés.
Spécifications des tubes utilisés :
Matériau
Acier au carbone
non allié (voir cidessous) étiré à
froid sans soudure
contenant au
maximum 0.3 % de
carbone
Résistance
minimale à la
traction
Dimensions
minimales
(mm)
45 x 2.5
(1.75" x 0.095")
ou
50 x 2.0
(2.0" x 0.083")
38 x 2.5
(1.5" x 0.095")
ou
40 x 2.0
(1.6" x 0.083")
350 N/mm2
Utilisation
Arceau principal
ou
Arceaux latéraux selon la
construction.
Demi-arceaux latéraux et autres
parties de l'armature de
sécurité
(sauf indications contraires
des articles ci-dessous)
NOTE FRANCE
253 - 8.3.3. (1993) prescriptions matérielles
Pour l’ensemble de la structure des groupes FN et FA dont la fin d’admission dans ces groupes est antérieure
ou égale au 31/12/2005.
Cette dérogation ne s’appliquera pas aux voitures caduques au 31.12.94 entrant dans les groupes FA et FN en
1995, et suivantes).
Spécifications des tubes à utiliser :
Matériau minimum
Acier au carbone
étiré à froid sans soudure
Résistance minimale à la traction
350 N/mm2
Dimensions minimales (en mm)
38 x 2,5 ou 40 x 2,0
Note : Pour un acier non allié, la teneur maximale des éléments d'addition doit être de 1,7 % pour le
manganèse et de 0,6 % pour les autres éléments.
En choisissant l'acier, il faudra faire attention à obtenir de bonnes qualités d'élongation et une aptitude
correcte à la soudure.
Le cintrage doit être effectué à froid avec un rayon de courbure (mesuré à l'axe du tube) d'au moins
trois fois le diamètre du tube.
46
Article 253 issu de l’Annexe J FIA 2008
Si le tube est ovalisé pendant cette opération, le rapport entre le petit et le grand diamètre doit être d'au
moins 0.9.
La surface au niveau des cintrages doit être uniforme et dépourvue d'ondulations ou de fissures.
8.3.4 Indications pour la soudure :
Elles doivent être faites sur tout le périmètre du tube.
Toutes les soudures doivent être de la meilleure qualité possible et d'une pénétration totale (de
préférence soudure à l'arc sous gaz protecteur).
Bien qu'une belle apparence extérieure ne soit pas nécessairement une garantie de la qualité des
soudures, les soudures de mauvaise apparence ne sont jamais le signe d'un bon travail.
Lors de l'utilisation des aciers traités thermiquement, les indications spéciales des fabricants doivent
être respectées (électrodes spéciales, soudure sous gaz protecteur).
8.3.5 Garniture de protection :
Aux endroits où le corps des occupants pourrait entrer en contact avec l'armature de sécurité, une
garniture ignifugeante doit être utilisée comme protection.
Aux endroits où les casques des occupants pourraient entrer en contact avec l'armature de sécurité, la
garniture doit être conforme à la norme FIA 8857-2001 type A (voir liste technique n°23 "Garniture
d'arceau de sécurité homologué par la FIA").
Application : Pour toutes les catégories.
NOTE FRANCE
Dans les épreuves nationales et régionales, aux endroits où les casques des occupants pourraient entrer en
contact avec l'armature de sécurité, une garniture ininflammable doit être utilisée comme protection. Les
garnitures aux normes FIA ci-dessus ne sont pas obligatoires mais vivement recommandées.
NOTE FRANCE
Pour les armatures de sécurité homologuées ASN ou FIA (Article 253-8.1.) n’ayant pas d’entretoises de
portières, l’application de l’Article 253-8.3.2.1.2 est obligatoire, elles devront être conformes aux prescriptions
suivantes :
- L’implantation des entretoises de portière sera réalisé suivant les dessins 253-8 ou 253-9 ou 253-10 ou 25311.
- Dimensions minimales : 40 x 2, ou diamètre extérieur égal à celui du tube de l’arceau principal, avec une
épaisseur minimale de 2,5 mm.
- Les entretoises pourront être soudées ou connectées suivant les dessins 253-40, 253-43, 253-47
uniquement.
Concernées : les voitures non admises dans les épreuves internationales, conformes aux réglementations
FFSA : FA, FN, F2000, FC, FS, GT de Série, ST, SP, T1, T2, T2F, et voitures issues de coupe de marque.
La phrase de l’Article 253.8.1. « Toute modification d’une armature de sécurité homologuée est interdite et rend
l’armature non conforme » ne s’appliquera pas à ces voitures pour la mise en place de ces entretoises ainsi
que pour la Note France 253-8.2.4, mais reste applicable pour les autres parties de l’armature.
ARTICLE 253 EQUIPEMENTS DE SECURITE GROUPE A, N, B, SP
ARMATURE DE SECURITE HOMOLOGUEE
Les armatures de sécurité soumises à homologation ou homologuées par une ASN ou par la
FIA
(anciennement Article 253-8.4 et 8.5) définies selon l’Article 253-8.1, devront se conformer au
document « REGLEMENT D’HOMOLOGATION 2007 POUR LES ARMATURES DE SECURITE ».
Ce document est disponible auprès du Service Technique de la FFSA.
47
Article 253 issu de l’Annexe J FIA 2008
ARTICLE 9. RETROVISION
La vision vers l’arrière doit être assurée au moyen de deux rétroviseurs extérieurs (un côté droit et un
côté gauche). Ces rétroviseurs peuvent être ceux de série.
Chaque rétroviseur doit avoir une surface réfléchissante d'au moins 90 cm2.
Le rétroviseur intérieur est facultatif.
Application : Groupes N, Super 2000 Rallyes, A, B. Pour Super Production voir règlement spécifique.
Une découpe sur le corps du rétroviseur (surface de 25 cm2 maximum par rétroviseur) est cependant
autorisée pour la ventilation de l'habitacle.
Application : en rallye seulement, Groupes N, Super 2000 Rallyes et A.
ARTICLE 10. ANNEAU DE PRISE EN REMORQUE
Un anneau de prise en remorque doit être monté à l'avant et à l'arrière des voitures pour toutes les
épreuves.
Cet anneau ne sera utilisé que dans le cas d'une voiture roulant librement.
Cet anneau sera clairement visible et peint en jaune, rouge ou orange.
ARTICLE 11. VITRES / FILETS
11.1.
VITRES
Les vitres doivent être certifiées pour utilisation routière, leur marquage faisant foi.
Le pare-brise devra être constitué de verre feuilleté.
Une bande pare-soleil est autorisée pour le pare-brise, à condition qu'elle permette aux occupants de
voir la signalisation routière (feux, panneaux…).
L'utilisation de vitres teintées et/ou de films de sécurité est autorisée pour les vitres latérales et arrière.
Dans ce cas, une personne située à une distance de 5 m de la voiture doit pouvoir voir le pilote et ce
qui est à l'intérieur de la voiture.
En rallye seulement :
Si les films argentés ou fumés ne sont pas utilisés ou si les vitres latérales et la vitre du toit ouvrant ne
sont pas en verre feuilleté, l'utilisation de films anti-déflagrants transparents et incolores sur les vitres
latérales et la vitre du toit ouvrant est obligatoire.
Leur épaisseur ne doit pas être supérieure à 100 microns.
NOTE FRANCE
Application : toute forme de pratique rallyes, circuits, courses de côte, circuit tout-terrain,
rallyes et endurance tout-terrain.
Groupes concernés : Gr A/FA, Gr N/FN, F 2000, GT de Série, Superproduction, Supertourisme,
D1, D2, D3, D4 Rallycross et Autocross, T1, T2, T2F en épreuves tout-terrain, Fol’car, voitures
issues des coupes monomarques en circuit et course de côte.
L'utilisation de films argentés ou fumés est autorisée, sur les vitres latérales, la vitre arrière et la vitre du
toit ouvrant, et aux conditions suivantes :
- Des ouvertures pratiquées dans les films doivent permettre de voir de l'extérieur le pilote, ainsi
que le contenu de la voiture.
- Mention de l'autorisation doit être faite dans le règlement particulier de l'épreuve.
Application : Groupes N, A, B. Pour Super Production voir règlement spécifique.
11.2.
48
FILETS
Pour les épreuves sur circuit, l’utilisation de filets fixés sur la structure anti-tonneau est obligatoire.
Ces filets doivent avoir les caractéristiques suivantes :
- Largeur minimum de bande : 19 mm.
- Dimension minimum des ouvertures : 25 x 25 mm.
- Dimension maximum des ouvertures : 60 x 60 mm.
et recouvrir l’ouverture de la vitre jusqu’au centre du volant.
Article 253 issu de l’Annexe J FIA 2008
ARTICLE 12. FIXATIONS DE SECURITE POUR PARE-BRISE
De telles fixations pourront être utilisées librement.
Application : Groupes N, A, B.
ARTICLE 13. COUPE-CIRCUIT
Le coupe-circuit général doit couper tous les circuits électriques (batterie, alternateur ou dynamo,
lumières, avertisseurs, allumage, asservissements électriques, etc.) et doit également arrêter le moteur.
Pour les moteurs Diesel ne disposant pas d’injecteurs à commande électronique, le coupecircuit doit être couplé avec un dispositif étouffeur de l’admission du moteur.
Ce coupe-circuit doit être d'un modèle antidéflagrant et doit pouvoir être manœuvré de l'intérieur et de
l'extérieur de la voiture.
En ce qui concerne l'extérieur, la commande se situera obligatoirement au bas d'un des montants du
pare-brise pour les voitures fermées. Elle sera clairement indiquée par un éclair rouge dans un triangle
bleu à bordure blanche d'au moins 12 cm de base.
Cette commande extérieure ne concerne que les voitures fermées.
Application : Montage obligatoire pour toutes les voitures prenant part à des courses de vitesse sur
circuit ou à des courses de côte. Montage recommandé pour les autres épreuves.
ARTICLE 14. RESERVOIRS DE SECURITE APPROUVES PAR LA FIA
14.1.
SPECIFICATIONS TECHNIQUES
La FIA se réserve le droit d'approuver tout autre ensemble de spécifications techniques après étude du
dossier fourni par les fabricants intéressés.
14.2.
SPECIFICATIONS FT3 1999, FT3.5 OU FT5
Les spécifications techniques de ces réservoirs sont disponibles au Secrétariat de la FIA sur simple
demande.
14.3.
VIEILLISSEMENT DES RESERVOIRS
Le vieillissement des réservoirs souples entraîne, au-delà de cinq ans, une diminution notable de leurs
propriétés physiques.
Aucun réservoir ne devra être utilisé plus de cinq ans après sa date de fabrication, à moins qu'il n'ait
été vérifié et re-certifié par le constructeur pour une période supplémentaire d'au plus deux années.
14.4.
APPLICATION DE CES SPECIFICATIONS
Les voitures de Groupe N, de Groupe A et de Groupe B peuvent être équipées d'un réservoir de
sécurité FT3 1999, FT3.5 ou FT5 si les modifications nécessaires de la voiture ne dépassent pas celles
permises par le règlement.
L'utilisation de mousse de sécurité dans les réservoirs FT3 1999, FT3.5 ou FT5 est recommandée.
14.5. RESERVOIRS AVEC GOULOTTE DE REMPLISSAGE, GROUPES A ET N
Toutes les voitures munies d'un réservoir avec une goulotte de remplissage traversant l’habitacle doivent
être équipées d'un clapet anti retour homologué par la FIA. Ce clapet de type sclapet à un ou deux
battantss doit être installé dans la goulotte de remplissage côté réservoir.
La goulotte est définie comme étant le moyen utilisé pour relier l’orifice de remplissage de carburant du
véhicule au réservoir de carburant lui-même.
ARTICLE 253 EQUIPEMENTS DE SECURITE GROUPE A, N, B, SP
Lorsqu'un concurrent utilise un réservoir de sécurité, celui-ci doit provenir d'un constructeur agréé par la
FIA.
Afin d'obtenir l'agrément de la FIA, un constructeur doit avoir fait la preuve de la qualité constante de
son produit et de sa conformité avec les spécifications approuvées par la FIA.
Les constructeurs de réservoirs agréés par la FIA s'engagent à ne livrer à leurs clients que des
réservoirs correspondant aux normes approuvées.
A cette fin, sur chaque réservoir livré doit être marqués le nom du constructeur, les spécifications
précises selon lesquelles ce réservoir a été construit, le numéro d'homologation, la date de fin de
validité et le numéro de série.
Le processus de marquage doit être indélébile et avoir été préalablement approuvé par la FIA
selon la norme en vigueur.
49
Article 253 issu de l’Annexe J FIA 2008
ARTICLE 15. PROTECTION CONTRE L'INCENDIE
Un écran de protection efficace doit être placé entre le moteur et le siège des occupants pour éviter la
projection directe des flammes en cas d'incendie.
Dans le cas où cet écran serait constitué par les sièges arrière, il est conseillé de les garnir d'un
revêtement ignifugé.
ARTICLE 16. SIEGES, FIXATIONS ET SUPPORTS DE SIEGES
NOTE FRANCE
Les sièges homologués U.E., FMVSS ou FIA sont obligatoires en Internationale mais facultatifs en nationale et
régionale où ils sont recommandés.
Si les fixations ou les supports d'origine sont changés, les nouvelles pièces doivent soit être
approuvées pour cette application par le constructeur de sièges, soit être conformes aux spécifications
mentionnées ci-dessous.
253-65
1) Ancrages pour fixation des supports de sièges :
Les supports de sièges doivent être fixés soit :
- sur les ancrages pour fixation de sièges utilisés sur la voiture d’origine,
- sur les ancrages pour fixation de sièges homologués par le constructeur en Variante
Option (dans ce cas les ancrages d’origine pourront être supprimés),
- sur des ancrages pour fixation de sièges conformes au dessin 253-65.
Les supports de sièges doivent être fixés aux ancrages pour fixation de sièges avec au
minimum 4 attaches par siège utilisant des boulons de 8 mm minimum de diamètre.
2) Fixation des supports de sièges directement sur la coque/châssis
253-65
3) Les fixations sur la coque/châssis doivent comporter au minimum 4 attaches par siège utilisant des
boulons de 8 mm minimum de diamètre avec contreplaques conformément au dessin.
Les surfaces de contact minimales entre support, coque/châssis et contreplaque sont de 40 cm2 pour
chaque point de fixation.
Si des systèmes d'ouverture rapide sont utilisés, ils doivent pouvoir résister à des forces horizontale et
verticale de 18000 N, non appliquées simultanément.
Si des rails pour le réglage du siège sont utilisés, ils doivent être ceux fournis à l'origine avec la voiture
homologuée ou avec le siège.
4) La fixation entre le siège et les supports doit être composée de 4 attaches, 2 à l'avant, 2 sur la partie
arrière du siège, utilisant des boulons d'un diamètre minimum de 8 mm et des renforts intégrés aux
sièges.
Chaque attache doit pouvoir résister à une charge de 15000 N quelle qu'en soit la direction.
50
Article 253 issu de l’Annexe J FIA 2008
5) L'épaisseur minimum des supports et des contreplaques est de 3 mm pour l'acier et de 5 mm pour
les matériaux en alliage léger.
La dimension longitudinale minimale de chaque support est de 6 cm.
Tous les sièges des occupants doivent être, soit d'origine, modifiés uniquement par ajout
d'accessoires de marque déposée, soit homologués par la CEE, la FMVSS ou la FIA (norme
8855/1999), et non modifiés.
6) En cas d’utilisation d’un coussin entre le siège homologué et l’occupant, ce coussin doit
être d’une épaisseur maximale de 50 mm.
Pour les sièges conformes à la norme FIA 8855/1999, la limite d'utilisation est de 5 ans à partir de la
date de fabrication mentionnée sur l'étiquette obligatoire.
Une extension supplémentaire de 2 ans peut être accordée par le fabricant et doit être mentionnée
par une étiquette supplémentaire.
Dans tous ces cas un appuie-tête devra être présent pour chaque occupant.
NOTE FRANCE
Application : toutes les épreuves nationales et régionales.
Concerne : toutes les voitures des groupes : FA/FN, F2000, FC, FS, GT.
Si les fixations ou les supports d’origine sont changés, le montage sur la coque/châssis selon les Dessins
100 ou 101 ou 102 pourra être utilisé.
ARTICLE 253 EQUIPEMENTS DE SECURITE GROUPE A, N, B, SP
Dessin N° 100
51
Article 253 issu de l’Annexe J FIA 2008
Dessin N° 101
Les dimensions de la contre plaque, de la platine et
de la traverse ainsi que le principe des inserts
restent inchangés par rapport au Dessin N°100.
De même qu’il est interdit de souder les platines
aux supports
Dessin N° 102
Les dimensions de la contre plaque, de la platine et
de la traverse ainsi que le principe des inserts
restent inchangés par rapport au Dessin N°100.
De même qu’il est interdit de souder les platines
aux Supports
52
Article 253 issu de l’Annexe J FIA 2008
ARTICLE 17. SOUPAPES DE SURPRESSION
Les soupapes de surpression sont interdites sur les roues.
ARTICLE 253 EQUIPEMENTS DE SECURITE GROUPE A, N, B, SP
53
ARMATURE DE SÉCURITÉ
Cette note explique le changement de réglementation des armatures de sécurité depuis le 1er
janvier 1994.
Le changement s’adresse aux voitures dont le règlement technique fait référence à l’Article 253-8 de
l’Annexe J (exemple N, A, B, T, etc.).
ARTICLE 1.
1.1.
Les groupes F2000 (définition 1) issus des groupes FA et B dont la fin d’admission dans le groupe F
2000 est antérieure ou égale au 31.12.2015 (voir liste) ne sont pas concernés par ce changement de
diamètre. Le diamètre de l’arceau sera celui de l’année de caducité FIA, soit pour toutes ces voitures
: 38 x 2,5 mm ou 40 x 2 mm.
1.2.
Les groupes FN et FA dont la fin d'admission dans ces groupes est antérieure ou égale au
31.12.2005 (voir liste) ne sont pas concernés par ce changement de diamètre. Le diamètre de
l'arceau sera celui du règlement de l'année de caducité ; soit pour toutes ces voitures : 38 x 2,5 mm
ou 40 x 2 mm.
1.3.
Les groupes FC, FS, F2000 Spécial ne sont pas concernés par ce changement de diamètre. Le
diamètre de l'arceau des groupes FC, FS, F2000 pourra rester en 38 x 2,5 mm ou 40 x 2 mm.
1.4.
Les voitures d’Auto-Cross de Divisions II et III dont le passeport technique 3 volets FFSA a été établi
avant le 31.12.93 ne sont pas concernées par ce changement de diamètre.
Note importante : pour l’épreuve du Championnat d’Europe, les voitures de Division II devront être
conformes à l’Annexe J 2006, arceau compris. Les nouvelles voitures de la Division III devront être
conformes en tous points à l’Annexe J 2006.
1.5.
Les voitures des groupes T3A à châssis multitubulaire et T3B à châssis semi tubulaire dont le
passeport technique 3 volets FFSA a été établi avant le 31.12.93, ne sont pas concernées par ce
changement de diamètre. Le diamètre de l'arceau de ces "anciens T3F tubulaires" pourra rester en
38 x 2,5 mm ou 40 x 2 mm.
Nota :
a) Châssis tubulaire : ceux des buggies ou des voitures construites avec des châssis réalisés en tubes
d’acier.
b) Châssis semi-tubulaire : ceux des voitures dont une partie n’est pas tubulaire et est issue d’un châssis
d’origine constructeur de 4 x 4 et sur lequel sont soudés ou boulonnés des éléments tubulaires destinés à
supporter les différents éléments de carrosserie et dont une partie fait office de cage de sécurité (voit Art.
283 - 8.2.2.2).
1.6.
Les voitures de Fol’Car et de Trial 4x4 ne sont pas concernées par ce changement de diamètre. Le
diamètre de l’arceau d’un Fol’Car et de Trial 4x4 pourra rester en 38 x 2,5 ou 40 x 2 mm.
Le changement porte sur le diamètre de l’arceau "principal" d’un arceau "standard".
54
ARTICLE 2. DEFINITION D’UN ARCEAU "PRINCIPAL"
Selon la fabrication.
2.1.
L’arceau d’un seul tenant, transversal au-dessus de la tête des pilotes, copilotes.
2.2.
Moins courant mais néanmoins admis, les arceaux latéraux droit et gauche d’un seul tenant et la
barre qui les relie au-dessus de la tête des pilotes, copilotes.
2.3.
Pour bien comprendre la règle des arceaux de sécurité et l’application de ce changement de
diamètre, il faut à la lecture du règlement Article 253-8, distinguer 3 types d’arceaux.
1°/ Armature de sécurité "Standard" décrite à l’Article 8 à 8.3.
2°/ Armature de sécurité "Homologuée ASN" décrite à l’Article 8.4.
3°/ Armature de sécurité " Homologuée FIA" décrite à l’Article 8.4.
ARTICLE 3. APPLICATION
Armature de sécurité “STANDARD”
• Il n’a pas besoin de fiche d’homologation.
• Il doit être conforme au règlement 2006
• Depuis 1994, il doit en particulier avoir un diamètre d’arceau "principal" augmenté (45 x 2,5
mm ou 50 x 2 mm).
• Les arceaux "Standard" conformes aux spécifications minima en 1993 ne sont plus
valables.
• Aucun document pour ce type d’arceau n’est à présenter au contrôle technique.
ARMATURE DE SECURITE
3.1.
55
3.2.
ARMATURE HOMOLOGUEE ASN
• Cet arceau n’est pas conforme à la règle "Standard" (diamètre des tubes et/ou absence de
montage mécanique aux pieds).
• Il doit avoir une fiche d’homologation d’une Fédération Sportive comme la FFSA en France,
l’ONS en Allemagne, le RAC/ MSA en Angleterre etc...
• Les armatures de sécurité homologuées ASN seront toujours valables en 2007 quel que
soit leur diamètre/épaisseur.
• Une fiche d’homologation doit être présentée au contrôle technique.
Exemples de fiches courantes :
3.3.
ARMATURE DE SECURITE HOMOLOGUEE FIA
• Cet arceau n’est pas conforme à la règle "Standard".
• Il doit avoir une variante-option sur la fiche d’homologation de la voiture considérée,
homologuée par la FIA à la demande du constructeur de la voiture.
• Les armatures de sécurité homologuées FIA seront toujours valables en 2007 quel que
soit leur diamètre/épaisseur.
• Une fiche d’homologation VO doit être présente dans la fiche d’homologation de la voiture
et présentée au contrôle technique.
Exemple d’une VO arceau - ancienne et nouvelle.
56
Article 254 issu de l’Annexe J FIA 2008
ARTICLE 254 REGLEMENT SPÉCIFIQUE
AUX VOITURES DE PRODUCTION
Groupe N
ARTICLE 1. DEFINITION
Voitures de tourisme de grande production de série.
ARTICLE 2 . HOMOLOGATION
NOTE FRANCE
En référence aux articles 6.2.2 et 6.2.3
Dans les épreuves Nationales et Régionales, les voitures des groupes N et FN n'ayant pas de VO groupe N
FIA pourront être équipées de pièces issues des VO groupe A portant sur les 3 éléments suivants :
- demi-arbres de transmission avant et/ou arrière à condition d'être interchangeables avec ceux d'origine.
- rapports de pont supplémentaires à condition de pouvoir se monter dans le carter de série.
- série de 5 rapports avant et une marche arrière avec ou sans synchronisation à condition de pouvoir se
monter dans le carter de série.
De même, les voitures des groupes N et FN n'ayant pas de différentiel homologué en VO groupe N FIA
pourront être équipées dans le respect de la définition de l'article 6.2.3 sans homologation.
NOTA Pour les voitures du groupe N en cours de validité, dès qu'une VO groupe N, portant sur le même
type d'organe, sera homologuée FIA pour le modèle considéré, seules les pièces de cette VO seront
utilisables. Les pièces issues du groupe A ne seront plus utilisables que durant les 12 mois suivant la date
de l'homologation portée sur cette VO.
ARTICLE 254 REGLEMENT SPECIFIQUE GROUPE N
Ces voitures doivent avoir été produites à au moins 2500 exemplaires entièrement identiques en
12 mois consécutifs, et homologuées par la FIA en Voitures de Tourisme (Groupe A).
Les Variantes de Fourniture (VF) de la fiche Voitures de Tourisme (Groupe A) sont également
valables
en Voitures de Production (Groupe N).
Toutes les Variantes de Production (VP) sont valables en Voitures de Production (Groupe N).
Les Variantes-Options (VO) de la fiche Voitures de Tourisme (Groupe A) ne seront pas valables en
Voitures de Production (Groupe N), sauf si elles portent sur :
- volant moteur de même diamètre et de même poids que celui d'origine, si et seulement si
ce
volant d'origine est constitué de deux parties.
- volant moteur pour boîte de vitesses automatique ;
- réservoir à carburant ;
- boîte de vitesses automatique ;
- toit ouvrant (y compris les toits ouvrants à volet);
- armature de sécurité ;
- support et ancrages de sièges ;
- points de fixation des harnais ;
- version 2/4 portes.
Les Variantes-Option Super Production (SP) ne seront pas valables en Voitures de Production
(Groupe N).
L'utilisation de réservoirs homologués en VO sur la fiche Tourisme (Groupe A) doit se faire dans les
conditions prévues par l'article 5.9.2 du règlement Tourisme (Groupe A), et l'article 254-6.8.
Les évolutions du type (ET), les variantes-kit (VK) ainsi que les évolutions sportives (ES)
homologuées en Groupe A ne sont pas valables en Voitures de Production (Groupe N).
Cependant, les évolutions du type et les évolutions sportives homologuées en Groupe A à partir du
01.01.97 seront valables en Groupe N.
57
Article 254 issu de l’Annexe J FIA 2008
ARTICLE 3. NOMBRE DE PLACES
Ces voitures doivent comprendre au moins quatre places, selon les dimensions définies pour les
Voitures de Tourisme (Groupe A).
ARTICLE 4. MODIFICATIONS ET ADJONCTIONS AUTORISEES OU OBLIGATOIRES
Toute modification non explicitement autorisée est interdite.
Les seuls travaux qui peuvent être effectués sur la voiture sont ceux nécessaires à son entretien
normal ou au remplacement des pièces détériorées par usure ou par accident.
Les limites des modifications et montages autorisés sont spécifiées ci-après.
En dehors de ces autorisations, toute pièce détériorée par usure ou par accident ne peut être
remplacée que par une pièce d'origine identique à la pièce endommagée.
Les voitures devront être strictement de série et identifiables par les données précisées par les articles
de la fiche d'homologation.
ARTICLE 5. POIDS MINIMUM
5.1.
Les voitures devront avoir au moins le poids précisé sur la fiche d'homologation.
C'est le poids réel de la voiture vide (sans personnes ou bagages à bord), sans outillage ni cric et avec
au maximum une roue de secours.
Dans le cas où 2 roues de secours sont transportées dans la voiture, la seconde roue de secours devra
être retirée avant la pesée.
Tous les réservoirs de liquide (de lubrification, de refroidissement, de freinage, de chauffage s'il y a lieu)
doivent être au niveau normal prévu par le constructeur, à l'exception des réservoirs de lave-glace ou
de lave-phares, de système de refroidissement des freins, de carburant et d'injection d'eau qui seront
vides.
Les phares supplémentaires qui ne figureraient pas sur la fiche d'homologation doivent être retirés
avant la pesée.
5.2.
Pour les rallyes uniquement, le poids minimum de la voiture (dans les conditions de l’article 5.1) avec
l’équipage (pilote + copilote + l'équipement complet du pilote et du copilote) sera : Poids minimum défini
à l’article 5.1 + 150 Kg. De plus, le poids défini à l’article 5.1 doit également être respecté.
NOTE FRANCE
La pesée avec équipage ne sera pas effectuée sauf si le Règlement particulier de l’épreuve ou de la série le
stipule.
ARTICLE 6 .
6.1.
MOTEUR :
- Il est permis de retirer les écrans en matière plastique servant à cacher les éléments
mécaniques du compartiment moteur et n'ayant qu'une fonction esthétique.
- Il est permis d'enlever les matériaux d'insonorisation et les garnitures non visibles de
l'extérieur fixés sous le capot moteur.
- Il est permis de remplacer ou de doubler le câble de commande de l'accélérateur par un autre
provenant ou non du constructeur. Ce câble de remplacement doit être un câble de secours,
c'est-à-dire qu'il doit être monté en parallèle au câble d'accélérateur de série.
Si le véhicule de série est équipé d'un papillon motorisé, un kit de papillon à commande mécanique
homologué en Groupe N peut être utilisé.
- Il est permis de changer la visserie à condition de conserver du matériau ferreux.
Allumage :
Liberté pour la marque et le type des bougies, pour le limiteur de régime et pour les câbles H.T.
Le boîtier et les pièces du boîtier électronique qui concernent l'allumage sont libres, néanmoins le
système doit être mécaniquement interchangeable avec le boîtier d’origine.
Le faisceau d’origine doit être conservé et ne peut pas être modifié.
Les senseurs et actuateurs côté entrée ne doivent pas être modifiés, pas plus que leur fonction.
58
Article 254 issu de l’Annexe J FIA 2008
Aucun capteur ne peut être ajouté même pour enregistrer des données. Il est interdit de rajouter un
interrupteur sur le faisceau électrique d’origine entre le boîtier électronique et un capteur et/ou un
actuateur.
Dans le cas d’un modèle équipé d’un circuit électrique multiplexé, il est permis d'utiliser le faisceau
électrique ainsi que le boîtier électronique homologués en Variante-Option.
- Tout système d’acquisition de données est interdit sauf si le véhicule homologué en est
pourvu.
Seul le système d'acquisition de données équipant la voiture de série peut être utilisé. Il ne pourra en
aucun cas être modifié ou enregistrer des paramètres supplémentaires.
Il est autorisé d’ajouter seulement les capteurs suivants :
- Température d’eau,
- Température d’huile,
- Pression d’huile,
- Régime moteur.
Chacun de ces capteurs pourra uniquement être relié à un ou plusieurs afficheurs (avec possibilité
d’enregistrer les données) au moyen d’un faisceau complètement indépendant de tout autre faisceau.
Système de refroidissement :
Le thermostat est libre, ainsi que la température et le système de commande du déclenchement du
ventilateur.
On peut prévoir tout système de verrouillage du bouchon de radiateur.
Carburateurs :
Le système original doit être maintenu.
Les éléments du carburateur qui règlent le dosage de la quantité d'essence admise dans la chambre de
combustion peuvent être modifiés, pour autant qu'ils n'aient aucune influence sur l'admission d'air.
Les cartouches de filtre à air de remplacement sont acceptées au même titre que celles d'origine.
Lubrification :
Le montage de chicanes dans le carter d'huile est autorisé.
Les cartouches de filtre à huile de remplacement sont acceptées au même titre que celles d'origine.
Pour les moteurs turbocompressés, il est possible de remplacer les canalisations de lubrification du
turbo-compresseur par des canalisations conformes à l’Article 253-3.2. Ces canalisations peuvent
également être équipés de raccords rapides.
- Les supports du moteur et de la boîte de vitesses doivent être d'origine ou homologués.
Si les supports sont ceux d'origine, le matériau de l'élément élastique est libre.
ARTICLE 254 REGLEMENT SPECIFIQUE GROUPE N
Injection :
Le système original doit être maintenu.
Les éléments du système d'injection situés après le dispositif de mesure d'air qui règlent le dosage de
la quantité d'essence admise dans la chambre de combustion peuvent être modifiés mais non
supprimés, pour autant qu'ils n'aient aucune influence sur l'admission d'air.
Le boîtier régulant l'injection est libre.
Les entrées dans le boîtier électronique (senseurs, actuateurs, etc.), incluant leurs fonctions, doivent
rester de série.
Il est interdit de rajouter un interrupteur sur le faisceau électrique d’origine entre le boîtier électronique
et un capteur et/ou un actuateur.
Les sorties du boîtier électronique doivent garder leurs fonctions originales selon la fiche
d'homologation.
Dans le cas d’un modèle équipé d’un circuit électrique multiplexé, il est permis d'utiliser le faisceau
électrique ainsi que le boîtier électronique homologués en Variante-Option.
Il faut s’assurer que les capteurs utilisés sur le véhicule muni d’un circuit électrique multiplexé peuvent
être conservés avec le faisceau électrique homologué.
Les injecteurs peuvent être modifiés ou remplacés afin d'en modifier le débit, mais sans modification de
leur principe de fonctionnement, et de leurs fixations.
Il est permis de remplacer la rampe d’injection par une rampe de conception libre, mais dotée de
raccords vissés destinés à y connecter les canalisations et le régulateur de pression d’essence, sous
réserve que la fixation des injecteurs soit identique à celle d’origine.
Les cartouches de filtre à air de remplacement sont acceptées au même titre que celles d'origine.
59
Article 254 issu de l’Annexe J FIA 2008
Echappement :
Il sera possible soit de retirer l'intérieur des silencieux d'origine, soit de modifier l'échappement à partir
du premier pot vers la sortie, le diamètre extérieur du conduit étant celui du tuyau situé en amont du
premier silencieux (voir Dessin 254-3 et Article 328p de la Fiche d'Homologation Groupe N).
254-3
Si le tuyau d’origine est double en amont du premier silencieux, le diamètre extérieur maximum du
nouveau conduit doit correspondre à une section identique à celle des deux tuyaux.
Pour les voitures équipées d’un turbocompresseur, il sera possible de modifier l’échappement à partir
de la plaque de fixation de l’échappement sur le turbocompresseur, la section maximum de
l’échappement étant le diamètre d’entrée dans le premier silencieux de série. La jonction entre la
plaque de fixation de l’échappement sur le turbocompresseur et le conduit d’échappement pourra être
conique.
Dans le cas où deux entrées dans le premier silencieux existent, la section du conduit modifié devra
être inférieure ou égale au total des deux sections d'origine.
Un seul tuyau devra être présent en sortie, sauf éventuellement si la pièce d'origine est utilisée.
La sortie devra s'effectuer au même endroit que pour l'échappement d'origine.
Ces libertés ne doivent pas entraîner de modifications de carrosserie et doivent respecter la législation
du pays de l'épreuve en ce qui concerne les niveaux sonores.
Les pièces supplémentaires pour le montage de l'échappement sont autorisées.
Un silencieux est une partie du système d’échappement destinée à réduire le niveau de bruit
d’échappement du véhicule.
La section du silencieux doit être égale à au moins 170 % de la section du tuyau d’entrée et doit
contenir du matériau absorbant le bruit. Le matériau absorbant le bruit doit avoir la forme d’un tube
perforé à 45 % ou d’une enveloppe synthétique.
La longueur du silencieux doit être comprise entre 3 et 8 fois son diamètre d’entrée.
Le silencieux doit être une pièce soudée à un tuyau, en considérant que ce tuyau ne fait pas partie du
silencieux.
Le convertisseur catalytique est considéré comme silencieux et peut être déplacé.
S'il est directement fixé sur le collecteur, le catalyseur peut être remplacé par une pièce conique de
même longueur et avec les mêmes dimensions en entrée et en sortie.
Après cette pièce, l'échappement sera libre avec un diamètre de tuyau au maximum égal à celui de la
sortie du catalyseur.
Si le catalyseur fait partie intégrante du collecteur d’échappement, il est possible de retirer uniquement
la partie interne du catalyseur.
Les sondes Lambda pourront être supprimées uniquement si elles font partie de la partie libre
de la ligne d’échappement.
NOTE FRANCE
Dans les épreuves nationales et régionales, le pot catalytique pourra être retiré.
Joint de culasse :
Son matériau est libre, mais pas son épaisseur.
Contrôleur de vitesse de croisière :
Ce contrôleur peut être déconnecté.
En rallyes seulement :
Le nombre de cylindres est limité à 6.
La cylindrée est limitée comme suit :
60
Article 254 issu de l’Annexe J FIA 2008
a) Moteurs atmosphériques
- 3 l maximum pour deux soupapes par cylindre.
- 2,5 l maximum pour plus de deux soupapes par cylindre.
b) Moteurs suralimentés
La cylindrée nominale est limitée à 2500 cm3 maximum.
Le système de suralimentation doit être celui du moteur homologué.
Toutes les voitures suralimentées doivent comporter une bride fixée au carter de compresseur.
Tout l'air nécessaire à l'alimentation du moteur doit passer au travers de cette bride qui devra respecter
ce qui suit :
Le diamètre maximum intérieur de la bride est de 32 mm, maintenu sur une longueur de 3 mm
minimum mesurée vers l'aval à partir du plan perpendiculaire à l'axe de rotation et situé à 50 mm
maximum en amont des extrémités les plus en amont des aubages de la roue (voir dessin 254-4).
Ce diamètre doit être respecté quelles que soient les conditions de température.
Le diamètre extérieur de la bride au niveau du col doit être inférieur à 38 mm, et être maintenu sur une
longueur de 5 mm de part et d'autre du col sonique.
NOTE FRANCE
Pour les FN dont la fin d’admission dans ces groupes est antérieure ou égale au 31/12/2005, le diamètre
extérieur de 38 mm réglementaire décrit dans la phrase ci-dessus n’est pas obligatoire (exemple : pour la Sierra
Cosworth et la Renault 5 GT turbo...)
ARTICLE 254 REGLEMENT SPECIFIQUE GROUPE N
254-4
61
Article 254 issu de l’Annexe J FIA 2008
Le montage de la bride sur le turbocompresseur doit être effectué de telle façon qu'il soit nécessaire de
retirer entièrement deux vis du corps du compresseur ou de la bride, pour pouvoir désolidariser la bride
du compresseur.
Le montage par vis pointeau n'est pas autorisé.
Pour installer cette bride, il est autorisé d'enlever de la matière du carter de compresseur, et d'en
ajouter dans le seul but d'assurer la fixation de la bride sur le carter de compresseur.
Les têtes des vis de fixation doivent être percées afin de pouvoir les plomber.
La bride doit être constituée d'un seul matériau et ne peut être percée que pour sa fixation et le
plombage, qui doit pouvoir être effectué entre les vis de fixation, entre la bride (ou la fixation
bride/carter de compression), le carter de compression (ou la fixation carter/flasque) et le carter de
turbine (ou la fixation carter/flasque) (voir dessin 254-4).
Dans le cas d'un moteur à deux compresseurs en parallèle, chaque compresseur est limité à un
diamètre maximum d'entrée de 22,6 mm.
c) Moteur diesel :
Pour les véhicules à moteur diesel, la bride devra avoir une dimension maximale interne de 35 mm et
une dimension externe de 41 mm, aux conditions données ci-dessus (ce diamètre est révisable à tout
moment sans préavis).
Dans le cas d'un moteur à deux compresseurs en parallèle, chaque compresseur est limité par une
bride d'un diamètre maximum intérieur de 22,7 mm, et d'un diamètre extérieur maximum de 28.7 mm,
dans les conditions précisées ci-dessus.
Cette bride, obligatoire en rallye et en Championnat d'Europe de la Montagne, n'est pas interdite
dans les autres épreuves, si un concurrent décide de l'utiliser.
NOTE FRANCE
Cette bride est également obligatoire en France en Courses de Côte internationales, nationales et régionales,
et en slaloms.
Le compresseur « G » n’est pas soumis à la bride.
62
6.2.
6.2.1.
TRANSMISSION
Embrayage :
Le disque est libre, y compris le poids, sauf en ce qui concerne le nombre.
Le diamètre du disque d’embrayage peut être augmenté.
6.2.2.
Boîte de vitesses :
L'intérieur de la boite de vitesses est libre.
Le nombre de dents et les rapports homologués en Groupe N doivent être conservés.
Les joints d’articulation de commande de boite sont libres.
La grille de vitesse homologuée sur le modèle de série doit être conservée.
6.2.3.
Différentiel :
L'utilisation d'un différentiel à glissement limité de type mécanique est autorisée à condition de pouvoir
se loger dans le carter de série et d'être homologué en Variante Option (VO).
Les angles des rampes ainsi que le nombre de disques ne pourra pas être modifié par rapport au
différentiel de série ou au différentiel homologué en variante option. Cependant, l’épaisseur des
disques pourra être modifiée.
Afin de permettre son montage, l'intérieur du carter du différentiel d'origine peut être modifié.
Par différentiel à glissement limité mécanique, on entend tout système fonctionnant exclusivement
mécaniquement, c’est à dire sans l’aide d’un système hydraulique ou électrique.
Un visco-coupleur n’est pas considéré comme un système mécanique.
Si le véhicule homologué est équipé d’un visco-coupleur, il pourra être conservé, mais il ne sera pas
possible d’ajouter un autre différentiel.
Si le véhicule d’origine est équipé d’un différentiel contrôlé par un système électronique, le boîtier
électronique de contrôle du système est libre mais doit être entièrement interchangeable avec le boîtier
d’origine (c’est à dire que le différentiel doit fonctionner lorsque l’on remplace le boîtier par le boîtier de
série).
Les capteurs et actuateurs coté entrée ne doivent pas être modifiés, pas plus que leur fonction.
Aucun capteur ne peut être ajouté même pour enregistrer des données.
Le faisceau électrique ne doit pas être modifié.
Article 254 issu de l’Annexe J FIA 2008
6.2.4.
Demi-arbres :
Ils doivent être d'origine ou homologués en Variante Option (VO).
6.3.
SUSPENSION
La modification du réglage des ressorts et des amortisseurs à partir de l'habitacle est interdite.
Le renforcement des éléments structurels de la suspension (barres antiroulis exceptées) et de ses
points d'ancrage est autorisé par adjonction de matériau.
Les renforts de suspension ne doivent pas créer de corps creux ni permettre de solidariser deux pièces
distinctes entre-elles.
6.3.1.
Ressorts :
Les assiettes de ressort peuvent être rendues ajustables, si la pièce ajustable fait partie des assiettes,
et est distincte des autres pièces originales de la suspension et du châssis (elle peut être ôtée).
6.3.1.1. Ressorts hélicoïdaux :
La longueur du ressort, le nombre de spires, le diamètre de fil, le diamètre extérieur, le type de ressort
(progressif ou non) et la forme des assiettes de ressort sont libres.
Le nombre de ressorts et d'assiettes est libre à condition que les ressorts soient montés en série.
6.3.1.2. Ressorts à lames :
La longueur est libre, ainsi que la largeur, épaisseur et courbure verticale.
6.3.1.3. Barres de torsion :
Le diamètre est libre.
Ces libertés sur les ressorts de suspension n'autorisent pas le non-respect de l'article 205 de la fiche
d'homologation (hauteur minimum centre moyeu de roue, ouverture du passage de roue).
6.3.2.
6.3.2.1. Amortisseur de suspension de type Mc Pherson
Au cas où pour remplacer un élément de suspension de type Mc Pherson ou d'une suspension
fonctionnant de manière identique, il serait nécessaire de changer l'élément télescopique et/ou la jambe
de force (amortisseur et sytème de connexion au porte-moyeu), les nouvelles pièces devront être
mécaniquement équivalentes aux pièces d'origine et avoir les mêmes points d'attache.
Les assiettes de ressort des suspensions Mc Pherson peuvent avoir des formes libres.
Leur matériau est libre.
Dans le cas d'une suspension oléo-pneumatique, les sphères peuvent être changées en dimension,
forme, matériau, mais pas en nombre.
Un robinet réglable de l'extérieur de la voiture peut être adapté sur les sphères.
6.3.3.
Silentblocs :
L’élastomère d’un silentbloc peut être uniquement remplacé par de l'élastomère (dureté maximale 80
shores- Type A).
ARTICLE 254 REGLEMENT SPECIFIQUE GROUPE N
Amortisseurs :
Libres, pour autant que leur nombre, leur type (télescopique, à bras, etc.), leur principe de
fonctionnement (hydraulique, à friction, mixte, etc.) et les points d'attache soient conservés.
L'utilisation de roulements à guidage linéaire est interdite. Seul le guidage par palier lisse est
autorisé.
La vérification du principe de fonctionnement des amortisseurs sera effectuée de la façon suivante :
Une fois les ressorts et/ou les barres de torsion démontés, le véhicule doit s'affaisser jusqu'aux butées
de fin de course en moins de 5 minutes.
Les réservoirs d'amortisseurs pourront être fixés sur la coque non modifiée de la voiture.
Si les amortisseurs possèdent des réserves de fluide séparées et qu’elles se trouvent dans l’habitacle,
ou dans le coffre si celui-ci n’est pas séparé de l’habitacle, elles doivent être fixées solidement et
recouvertes d’une protection.
Un silent-bloc ne peut être remplacé par une articulation "Uniball" qu'à la condition que l'amortisseur
n'ait pas de fonction de guidage. Pour les rallyes se déroulant sur le continent africain uniquement, un
silent-bloc peut être remplacé par une articulation "Uniball" même si l'amortisseur fait fonction de
guidage.
Les amortisseurs à gaz seront considérés à l'égard de leur principe de fonctionnement comme des
amortisseurs hydrauliques.
63
Article 254 issu de l’Annexe J FIA 2008
6.4.
6.4.1.
ROUES ET PNEUMATIQUES
Roues :
Les roues sont libres dans le respect du diamètre maximum (article 801.a) et de la largeur maximum
(article 801.b) homologués.
Il sera possible d'utiliser des roues de dimensions inférieures.
Les roues en magnésium forgé sont interdites (roues d'origine incluses).
Elles devront être couvertes par les ailes (même système de vérification qu'en Groupe A,
article 255.5.4), et la voie maximale indiquée sur la fiche d'homologation devra être respectée.
Le changement des fixations de roues par boulons en fixations par goujons et écrous pourra se faire à
condition de respecter le nombre de points d'attache et le diamètre des parties filetées, comme figuré
sur le dessin 254-1.
254-1
Il est permis de changer les écrous de roues à condition de conserver du matériau ferreux.
Les extracteurs d'air ajoutés sur les roues sont interdits.
64
6.4.2.
Pneumatiques :
Les pneumatiques sont libres à condition de pouvoir être montés sur ces roues.
L'utilisation de tout dispositif permettant au pneumatique de conserver ses performances avec une
pression interne égale ou inférieure à la pression atmosphérique est interdite. L'intérieur du
pneumatique (espace compris entre la jante et la partie interne du pneumatique) ne doit être rempli que
par de l'air.
6.4.3.
Roue de secours :
La (ou les) roue de secours est obligatoire si elle est mentionnée dans la fiche d'homologation.
La roue de secours pourra être déplacée à l'intérieur de l'habitacle, à condition d'y être solidement fixée
et de ne pas être installée dans l'espace réservé aux occupants.
6.5.
SYSTEME DE FREINAGE
A l'exception des modification autorisées par cet article, le système de freinage doit être d'origine ou
homologué en Variante Option (VO).
Le boîtier électronique de contrôle du système de freinage est libre mais doit être entièrement
interchangeable avec le boîtier d’origine (c’est à dire que le système de freinage doit fonctionner
lorsque l’on remplace le boîtier par le boîtier de série).
Les capteurs et actuateurs coté entrée ne doivent pas être modifiés, pas plus que leur fonction.
Aucun capteur ne peut être ajouté même pour enregistrer des données.
Le faisceau électrique ne doit pas être modifié.
Les garnitures de freins sont libres, de même que leur fixation (rivées, collées, etc.), à la condition que
la surface de frottement des freins ne soit pas augmentée.
Les tôles de protection peuvent être enlevées ou pliées.
Article 254 issu de l’Annexe J FIA 2008
Dans le cas de véhicules équipés d'un servofrein, ce dispositif peut être déconnecté ou remplacé par le
kit homologué en Variante Option (VO).
Il en est de même pour les systèmes anti-blocage de freins.
Dans le cas où le système anti-blocage de freins (ABS) est déconnecté ou supprimé, l'utilisation d'un
répartiteur de freinage mécanique arrière homologué par le constructeur en tant que VO est autorisée.
Il est autorisé d’ajouter un ressort dans l’alésage des étriers et de remplacer les joints d’étanchéité et
les caches poussières des étriers.
Les canalisations de frein pourront être changées pour des canalisations de type aviation.
Un dispositif raclant la boue déposée sur les disques et / ou les roues peut être ajouté.
Frein à main :
Le frein à main mécanique peut être remplacé par un système hydraulique homologué en Groupe N
mais un circuit de freinage en diagonale (en X) ou le système d’origine est dans ce cas obligatoire.
Il est autorisé de modifier la position du système de frein à main hydraulique à condition de
rester à l’emplacement homologué en Groupe N (sur le tunnel central …).
6.6.
DIRECTION
Les canalisations reliant la pompe de direction assistée à la crémaillère de direction peuvent être
remplacées par des canalisations conformes à l’article 253-3.2.
6.7.
6.7.1.
CARROSSERIE
Extérieur :
Les enjoliveurs de roue doivent être enlevés.
On peut monter des protège-phares qui n'aient d'autre but que de couvrir le verre de phare, sans influer
sur l'aérodynamique de la voiture.
Le montage de protections inférieures n'est autorisé qu'en rallye, à condition qu'elles soient
effectivement des protections qui respectent la garde au sol, qui soient démontables et qui soient
conçues exclusivement et spécifiquement afin de protéger les éléments suivants : moteur, radiateur,
suspension, boîte de vitesses, réservoir, transmission, direction, échappement, bonbonne d'extincteur.
Seulement en avant de l’axe des roues avant, ces protections inférieures peuvent s’étendre à toute la
largeur de la partie inférieure du bouclier avant.
Les fixations des boucliers avant et arrière ne peuvent pas être modifiées. Il est autorisé de rajouter
des fixations supplémentaires (en plus des fixations d’origine qui doivent être conservées) pour
fixer les pièces de carrosserie (bouclier, extensions d’aile …).
On peut prévoir tout système de verrouillage du bouchon de réservoir d'essence.
Le changement des balais d'essuie-glace avant et arrière est autorisé.
Les pièces d'insonorisation en plastique peuvent être retirées de l'intérieur des passages de roues. Ces
éléments en plastique peuvent être changés pour des éléments en aluminium ou en plastique de même
forme.
Les pièces de protection en plastique fixées sous la caisse (léchées par les filets d'air) peuvent être
retirées.
6.7.2.
Intérieur :
Il est autorisé de reculer les sièges avant, mais pas au-delà du plan vertical défini par l'arête avant du
siège arrière d'origine.
La limite relative au siège avant est constituée par le haut du dossier sans l'appuie-tête, et si l'appuietête est intégré au siège, par le point le plus en arrière des épaules du conducteur.
Il est permis d'enlever les sièges arrière.
Les ceintures de sécurité arrière peuvent être enlevées.
6.7.2.1. Au cas où le réservoir serait installé dans le compartiment à bagages et les sièges arrière enlevés, une
cloison résistant au feu et étanche aux flammes et aux liquides devra séparer l'habitacle du réservoir.
Dans le cas des voitures à deux volumes, il sera possible d'utiliser une cloison non structurelle de
plastique transparent et non inflammable entre l'habitacle et l'emplacement du réservoir.
6.7.2.2. Tableau de bord :
Le tableau de bord et la console centrale doivent rester d'origine.
ARTICLE 254 REGLEMENT SPECIFIQUE GROUPE N
6.5.1.
65
Article 254 issu de l’Annexe J FIA 2008
6.7.2.3. Portières - Garnitures latérales :
Il est permis d'enlever les matériaux d'insonorisation des portières, à condition que leur aspect n'en soit
pas modifié.
a) Il est permis d'enlever les garnitures des portes ainsi que leurs barres de protection latérale, dans le
but d'installer un panneau de protection latérale constitué de matériau composite non combustible.
La configuration minimale de ce panneau devra être conforme au dessin 255-14.
255-14
b) Dans le cas où la structure originelle des portes n'a pas été modifiée (suppression même partielle
des tubes ou renforts), les panneaux de portes peuvent être réalisés en feuille de métal d'une épaisseur
minimale de 0,5 mm, en fibre de carbone d'une épaisseur minimale de 1 mm ou un autre matériau
solide et non combustible d'un épaisseur minimale de 2 mm.
Les règles mentionnées ci-dessus s'appliquent également aux garnitures situées sous les vitres
latérales arrière des voitures à deux portes.
La hauteur minimale du panneau de protection latérale de portière devra s'étendre du bas de la portière
à la hauteur maximale de la traverse de la porte.
Il est permis de remplacer un lève-glace électrique par un lève-glace manuel.
Il est permis de remplacer un lève-glace manuel par un lève-glace électrique.
6.7.2.4. Plancher :
Les tapis de sol sont libres et peuvent donc être enlevés.
6.7.2.5. Autres matériaux d'insonorisation et garnitures :
Il est permis d'enlever les matériaux d'insonorisation et les garnitures, excepté ceux mentionnés aux
Articles 6.7.2.3 (Portières) et 6.7.2.2 (Tableau de bord).
6.7.2.6. Système de chauffage :
L'appareil de chauffage d'origine doit être conservé.
Les éléments suivants du système de climatisation peuvent être supprimés : condenseur et ventilateur
auxiliaire, réservoir de fluide, évaporateur et ventilateur d'évaporateur, vanne d'expansion ainsi que
tous les tuyaux, raccords, contacteurs, capteurs et actuateurs nécessaires au fonctionnement du
système.
Seulement dans le cas ou son système d’entraînement est complètement indépendant de tout autre
système, il sera possible de supprimer le compresseur de climatisation. Dans le cas inverse, la
suppression du compresseur de climatisation doit être homologué en VO.
Le compresseur peut être rendu inopérant.
Si certains éléments sont communs au système de chauffage, il doivent être conservés.
6.7.2.7. Il est permis de retirer la plage arrière amovible dans les voitures à deux volumes.
6.7.3.
66
Accessoires additionnels :
Sont autorisés sans restriction, tous ceux qui sont sans effet sur le comportement de la voiture, tels
ceux rendant l'intérieur de la voiture plus esthétique ou confortable (éclairage, chauffage, radio, etc.).
Ces accessoires ne peuvent en aucun cas, même indirectement, augmenter la puissance du moteur ou
avoir une influence sur la direction, la transmission, les freins ou les aptitudes à la tenue de route.
Le rôle de toutes les commandes doit rester celui prévu par le constructeur.
Article 254 issu de l’Annexe J FIA 2008
Il est permis de les adapter de façon à les rendre mieux utilisables ou plus facilement accessibles,
comme par exemple un levier de frein à main plus long, une semelle supplémentaire sur la pédale de
frein, etc.
Est permis ce qui suit :
1) Des instruments de mesure, compteurs, etc. peuvent être installés ou remplacés, avec des fonctions
éventuellement différentes. Pareille installation ne doit pas entraîner de risques. Toutefois, le compteur
de vitesse ne pourra pas être retiré si le règlement particulier de l'épreuve l'en empêche.
2) L'avertisseur peut être changé et/ou il peut être ajouté un avertisseur supplémentaire à la portée du
passager.
Sur route fermée, l'avertisseur n'est pas obligatoire.
3) Le mécanisme du blocage du frein de stationnement peut être retiré de façon à obtenir un déblocage
instantané ("fly-off handbrake").
4) Le volant de direction est libre.
Le système de verrouillage de l'antivol de direction peut être rendu inopérant.
Le mécanisme de déverrouillage rapide doit consister en un flasque concentrique à l'axe du volant, de
couleur jaune obtenue par anodisation ou tout autre revêtement durable, et installé sur la colonne de
direction derrière le volant.
Le déverrouillage doit s'opérer en tirant sur le flasque suivant l'axe du volant.
5) Il est permis d'ajouter des compartiments supplémentaires dans la boîte à gants et des poches
supplémentaires aux portières pour autant qu'elles s'appliquent sur les panneaux d'origine.
6) Des plaques de matériau isolant peuvent être montées afin de protéger les passagers ou les pièces
du feu ou de la chaleur.
6.7.4.
255-2
ARTICLE 254 REGLEMENT SPECIFIQUE GROUPE N
Renforts :
Des barres anti-rapprochement ou anti-écartement peuvent être montées sur les points d'attache de la
suspension à la coque ou au châssis d'un même train, de part et d'autre de l'axe longitudinal de la
voiture, à condition d'être démontables et boulonnées.
La distance entre un point de fixation de la suspension et un point d'ancrage de la barre ne peut être
supérieure à 100 mm, sauf s'il s'agit d'une barre transversale homologuée avec l'armature de sécurité
et sauf dans le cas d'une barre supérieure fixée à une suspension Mac Pherson ou similaire.
Dans ce dernier cas, la distance maximale entre un point d'ancrage de la barre et le point d'articulation
supérieur sera de 150 mm (Dessins 255-2 et 255-4).
En dehors de ces points, cette barre ne doit pas posséder d'ancrage sur la coque ou les éléments
mécaniques.
67
Article 254 issu de l’Annexe J FIA 2008
255-4
Si le véhicule de série est équipé d’une barre anti-rapprochement ou anti-écartement, il est
autorisé de supprimer ou de remplacer la barre de série par une barre conforme aux
prescriptions mentionnées ci-dessus.
Les renforts de la partie suspendue sont autorisés à condition qu'il s'agisse d'un matériau épousant la
forme d'origine et en contact avec celle-ci.
6.7.5.
Lorsque la roue de secours est placée d'origine dans un logement fermé, et lorsque cette roue est
changée pour une plus épaisse (voir article 6.4), située dans cet emplacement, il est possible de
supprimer du couvercle de l'emplacement de la roue la surface induite par le diamètre de la nouvelle
roue (Dessin 254-2).
254-2
68
6.8.
6.8.1.
SYSTEME ELECTRIQUE
Batterie :
Marque, capacité et câbles de batterie sont libres.
La tension et l'emplacement de la batterie doivent être conservés.
Une prise de force connectée à la batterie est autorisée dans l’habitacle
6.8.2.
Générateur :
Le remplacement par un générateur de plus grande puissance est autorisé.
Une dynamo ne peut être remplacée par un alternateur et vice-versa.
6.8.3.
Système d'éclairage :
Des phares supplémentaires, y compris les relais correspondants, sont autorisés à la condition de ne
pas dépasser un total de huit phares (non compris les lanternes ou feux de position), dans la mesure
où les lois du pays l'acceptent.
Ils ne pourront pas être montés par encastrement.
Article 254 issu de l’Annexe J FIA 2008
Le nombre de phares et de feux divers extérieurs devra toujours être pair.
Les phares d'origine peuvent être rendus inopérants, et peuvent être couverts par du ruban adhésif.
Ils peuvent être remplacés par d'autres, dans le respect de cet article.
Le montage d'un phare de recul est autorisé à la condition qu'il ne puisse être utilisé que lorsque le
levier de changement de vitesse est sur la position "marche arrière" et sous réserve de l'observation
des règlements de police à ce sujet.
- Il est permis d'ajouter des fusibles au circuit électrique.
6.9.
Circuit de carburant
Si le réservoir d'origine était équipé d'une pompe électrique et d'un filtre intérieur, il est possible en cas
d'utilisation de réservoir FT3 1999, FT3.5 ou FT5, ou d'un autre réservoir homologué par le
constructeur sur la fiche d'homologation de la voiture de placer à l'extérieur un filtre et une pompe de
caractéristiques identiques à celle homologuée.
Ces pièces devront être protégées de façon adéquate.
Le montage d’une pompe à essence supplémentaire est autorisé, mais elle doit être uniquement une
pompe à essence de secours c’est à dire qu’elle ne peut pas fonctionner en supplément de celle
autorisée. Elle devra être uniquement connectable lorsque le véhicule est arrêté et à l’aide d’un
dispositif purement mécanique placé à côté des pompes.
Les orifices de remplissage ne pourront pas être situés dans les vitres.
Les canalisations d'essence doivent être changées pour des canalisations de type aviation si un
réservoir FT3 1999, FT3.5 ou FT5 est utilisé, le parcours de ces canalisations étant libre.
6.10.
CRIC
Les points de levage du cric peuvent être renforcés, changés de place, et on peut en augmenter le
nombre. Ces modifications sont limitées exclusivement aux points d'ancrage du cric.
6.11.
ARCEAU DE SECURITE
L'armature de toute voiture d’une cylindrée corrigée supérieure à 2000 cm3 homologuée après le
01/01/2006 doit être homologuée ou certifiée par une ASN, ou homologuée par la FIA.
ARTICLE 7 : VOITURES D’UNE CYLINDREE CORRIGEE SUPERIEURE A 2L
Les articles suivants s’appliquent uniquement aux voitures dont la cylindrée corrigée est supérieure à
2L.
7.1.
7.1.1.
MOTEUR
Volant-moteur
Il sera possible d’utiliser le volant-moteur homologué en variante option Groupe N.
7.1.2.
Système de refroidissement
Il sera possible d’utiliser les canalisations et le radiateur de refroidissement
variante option Groupe N.
homologuées en
ARTICLE 254 REGLEMENT SPECIFIQUE GROUPE N
En cas d'utilisation de réservoir de série, ce changement est facultatif.
La capacité totale des réservoirs ne doit pas excéder celle indiquée dans l'article 401.d de la fiche
d'homologation Groupe N, sauf pour le rallye si la voiture est équipée de réservoirs FT3 1999, FT3.5 ou
FT5.
Dans ce cas, la capacité totale des réservoirs de carburant ne doit pas excéder les limites suivantes, en
fonction de la cylindrée du moteur :
jusqu'à 700 cm3 :
60 l
de plus de
700 cm3
à
1000 cm3 :
70 l
3
3
de plus de
1000 cm
à
1400 cm :
80 l
plus de 1400 cm3 :
95 l
Pour les voitures à deux volumes homologuées à partir du 01.01.98 avec un réservoir installé dans le
compartiment à bagages, un caisson résistant au feu, étanche aux flammes et aux liquides, devra
entourer le réservoir et ses orifices de remplissage.
Pour les voitures à trois volumes, homologuées à partir du 01.01.98, une cloison résistant au feu,
étanche aux flammes et aux liquides, devra séparer l'habitacle du réservoir.
Cependant, il est conseillé de remplacer cette cloison étanche par un caisson étanche comme pour les
voitures à deux volumes.
69
Article 254 issu de l’Annexe J FIA 2008
7.1.3.
Acquisition de données
Un système d’acquisition de données est autorisé même si le véhicule de série n’en est pas équipé.
Il devra être connecté uniquement :
- aux capteurs de série,
- aux capteurs suivants qu’il sera possible d’ajouter : température d’eau, température d’huile, pression
d’huile et régime moteur.
Tout échange de données avec la voiture par une méthode autre que par liaison câblée ou carte à puce
est interdit.
7.1.4.
Système anti-lag
Un interrupteur et un faisceau électrique pourront être ajoutés uniquement dans le but d’actionner le
système anti-lag.
7.2.
7.2.1.
Transmission
Embrayage
Il sera possible d’utiliser le plateau de pression pour mécanisme d’embrayage ainsi que les
commandes homologués en variante option Groupe N.
7.2.2.
Commande de boîte de vitesse
Il sera possible d’utiliser la commande homologuée en variante option Groupe N.
7.2.3.
Différentiels avant et arrière
Seuls les différentiels à glissement limité de type mécanique à disques sont autorisés.
Les différentiels à glissement limité de type mécanique à disques devront :
- soit provenir du modèle de série,
- soit être homologué en variante-option Groupe N.
Par différentiel à glissement limité mécanique, on entend tout système fonctionnant exclusivement
mécaniquement, c’est à dire sans l’aide d’un système hydraulique ou électrique.
Un visco-coupleur n’est pas considéré comme un système mécanique.
Tout différentiel à gestion électronique est interdit.
Le nombre et le type de disques sont libres.
7.2.4. Lubrification
Un dispositif additionnel de lubrification et de refroidissement d’huile est autorisé à condition
d’être homologué en variante-option.
70
7.3.
7.3.1.
Suspension
Platine supérieure de suspension
Il sera possible d’utiliser les platines supérieures de suspension homologués en variante option Groupe
N.
7.3.2.
Barres anti-roulis
Il sera possible d’utiliser les diamètres de barres anti-roulis homologués en variante option Groupe N.
7.4.
7.4.1.
Freins
Disques de freins
Il sera possible d’utiliser les disques de freins homologués en variante option Groupe N.
7.4.2.
Etriers de freins
Il sera possible d’utiliser les étriers de freins homologués en variante option Groupe N.
7.5.
Roues et pneumatiques
Les roues complètes (ainsi que les voies) sont libres à condition de pouvoir se loger dans la
carrosserie d’origine, c’est-à-dire que la partie supérieure de la roue complète, située verticalement
au-dessus du centre du moyeu, doit être couverte par la carrosserie lorsque la
mesure
est
effectuée verticalement.
Les fixations de roues par boulons peuvent être changées librement en fixations par goujons et écrous.
L’utilisation de pneumatiques destinés aux motocyclettes est interdite.
Les jantes doivent obligatoirement être construites en alliage d'aluminium ou en acier (sauf pour les
jantes de 8’’ x 18’’ pour les rallyes sur asphalte).
Article 254 issu de l’Annexe J FIA 2008
* Pour les Rallyes sur terre, la dimension maximale des jantes est de 7’’ x 15’’.
* Si précisé dans le Règlement Particulier de l’épreuve (comme les Rallyes sur neige), la
dimension maximale des jantes est de 5.5'' x 16''.
* Pour les Rallyes sur asphalte, la dimension maximale des jantes est de 8’’ x 18’’, le matériau
des jantes de 8’’ x 18’’ est libre (à condition d’être coulé) et le poids minimum d’une jante
de 8’’ x 18’’ est de 8.9Kg.
Les extracteurs d’air ajoutés sur les roues sont interdits.
7.6.
Direction
Un radiateur d’huile de direction assistée est autorisé à condition d’être homologué en varianteoption.
ARTICLE 254 REGLEMENT SPECIFIQUE GROUPE N
71
Article 254A issu de l’Annexe J FIA 2008
ARTICLE 254 A REGLEMENT
SPÉCIFIQUE AUX SUPER 2000 RALLYE
ARTICLE 1. HOMOLOGATION
C'est la constatation officielle faite par la FIA que la Variante-Kit Super 2000 - Rallye d’un modèle de
voiture déterminé, homologué au préalable en Groupe N, est construit en série suffisante et répond
aux exigences du règlement d’homologation pour Super 2000 – Rallye.
Les Variantes de Fourniture (VF) de la fiche Voitures de Tourisme (Groupe A) sont également
valables pour les Voitures de type Super 2000 – Rallyes.
Toutes les Variantes de Production (VP) sont valables pour les Voitures de type Super 2000 –
Rallyes.
Les Variantes-Options (VO) de la fiche Voitures de Tourisme (Groupe A) ne seront pas valables
pour les voitures de type Super 2000 – Rallyes, sauf si elles portent sur :
- toit ouvrant (y compris les toits ouvrants à volet) ;
- support et ancrages de sièges ;
- points de fixation des harnais ;
Les Variantes-Option Super Production (SP) ne seront pas valables pour les Voitures de type Super
2000 – Rallyes.
Les évolutions du type (ET), les Variantes-Kit (VK et VK-S1600), les variantes World Rally Car (WR
et WR2) ainsi que les évolutions sportives (ES) homologuées en Groupe A ne sont pas valables
pour les Voitures de type Super 2000 – Rallyes.
Les Variantes-Option Super 2000-Rallyes seront uniquement valables pour les voitures de type
Super 2000-Rallyes.
ARTICLE 2. NOMBRE DE PLACES
Ces voitures doivent comprendre au moins quatre places, selon les dimensions définies pour les
Voitures de Tourisme (Groupe A).
ARTICLE 3. MODIFICATIONS ET ADJONCTIONS AUTORISEES OU OBLIGATOIRES
72
3.1
Toute modification non explicitement autorisée est interdite. Une modification autorisée ne peut pas
entraîner une modification non autorisée.
3.2
Tous les éléments homologués dans la fiche Variante-Kit Super 2000 Rallye (VK-S2000-Rallye)
doivent être utilisés dans leur totalité. Ces éléments ne pourront en aucun cas être modifiés.
3.3
Les éléments ne figurants pas dans l’extension d’homologation de type Variante-Kit Super 2000 –
Rallyes (VK-S2000-Rallyes) sont soumis aux conditions suivantes :
- Les seuls travaux qui peuvent être effectués sur la voiture sont ceux nécessaires à son entretien
normal ou au remplacement des pièces détériorées par usure ou par accident.
- Les limites des modifications et montages autorisés sont spécifiées ci-après. En dehors de ces
autorisations, toute pièce détériorée par usure ou par accident ne peut être remplacée que par une
pièce d'origine identique à la pièce endommagée.
Hormis en ce qui concerne les pièces faisant partie de l’extension de type Variante-Kit Super 2000 –
Rallyes, les voitures devront être strictement de série et identifiables par les données précisées par
les articles de la fiche d'homologation.
Les Articles 251, 252 et 253 de l'Annexe J de la FIA restent d'application, mais les articles repris
dans le présent règlement et dans la fiche d’extension de type Super 2000 – Rallyes sont
prépondérants.
73
Article 254A issu de l’Annexe J FIA 2008
3.4
Matériaux
a)
L’utilisation de titane, de magnésium, de céramique et de matériau composite est interdite sauf
s’il s’agit de pièces montées sur le modèle de série dont est issue l’extension VK-S2000-Rallye.
La fibre de verre est autorisée.
Le titane est autorisé pour les raccords rapides du circuit de freinage.
b)
L’utilisation de carbone ou de fibre d’aramide est autorisée à la condition qu’une seule couche
de tissus soit utilisée et soit apposée sur la face visible de la pièce.
Le matériau des sièges pilote et copilote est libre mais le poids de la coque nue (siège
sans mousse ni supports) doit être supérieur à 4 kg.
c)
Les protections latérales de carrosserie peuvent comporter plusieurs couches de fibre
d’aramide.
d)
Les filets endommagés peuvent être réparés par un nouveau filet vissé, de même diamètre
intérieur (type "helicoil").
e)
Boulons et écrous : Dans toute la voiture, tout écrou, boulon, vis, peut être remplacé par tout
écrou ou boulon ou vis, et comporter toute sorte de blocage (rondelle, contre-écrou, etc.).
f)
Addition de matériau et de pièces : Toute addition ou fixation de matériau ou de pièces est
interdite si elle n'est pas explicitement autorisée par un article de ce règlement.
ARTICLE 4. POIDS MINIMUM
4.1
C'est le poids réel de la voiture, sans pilote ni copilote, ni leur équipement.
A aucun moment de l'épreuve, une voiture ne devra peser moins que ce poids minimum.
En cas de litige sur la pesée, l'équipement complet du pilote et du copilote sera retiré, ceci inclut le
casque, mais les écouteurs externes au casque pourront être laissés dans la voiture.
En cas de doute, et en dehors des Rallyes, les Commissaires Techniques pourront vidanger les
réservoirs de liquides consommables pour vérifier le poids.
L'utilisation de lest est autorisée dans les conditions prévues par l'Article 252-2.2 des "Prescriptions
Générales".
4.2
Le poids minimum est de 1200 kg avec les roues de 6.5'' x 15'' ou 7'' x 15'' et de 1150 kg avec les
roues de 18'' ou de 16'' dans les conditions de l’Article 4.1 (et avec une seule roue de secours).
Le poids minimum de la voiture (dans les conditions de l’Article 4.1 et avec une seule roue de secours)
avec l’équipage (pilote + copilote) est de 1350 kg avec les roues de 6.5" x 15" ou 7'' x 15'' et 1300 kg
avec les roues de 18" ou de 16'' .
Dans le cas où 2 roues de secours sont transportées dans la voiture, la seconde roue de secours devra
être retirée avant la pesée.
ARTICLE 5.
5.1
5.1.1
74
Moteur
La cylindrée nominale de la voiture équipée du Kit (Variante-Kit Super 2000 – Rallyes) est limitée à
2000 cm3 maximum. Les moteurs suralimentés sont interdits.
a)
Cache plastiques
Il est permis de retirer les écrans en matière plastique servant à cacher les éléments
mécaniques du compartiment moteur et n'ayant qu'une fonction esthétique.
b)
Visserie
Il est permis de changer la visserie à condition de conserver du matériau ferreux.
Alimentation et électronique
a)
Les collecteurs d’admission et d’échappement à géométrie variable sont interdits. Si le véhicule
de série en est équipé, ils doivent être désactivés.
Les collecteurs d’admission et d’échappement doivent être homologués.
Article 254A issu de l’Annexe J FIA 2008
b)
c)
Il est permis de remplacer ou de doubler le câble de commande de l'accélérateur par un autre
provenant ou non du constructeur. Ce câble de remplacement doit être un câble de secours,
c'est-à-dire qu'il doit être monté en parallèle au câble d'accélérateur de série.
Allumage : Liberté pour la marque et le type des bougies et des bobines, pour le limiteur de
régime et les câbles.
Injection
Les injecteurs peuvent être modifiés ou remplacés afin d'en modifier le débit, mais sans
modification de leur principe de fonctionnement, et de leurs fixations.
Il est permis de remplacer la rampe d’injection par une rampe de conception libre, mais dotée
de raccords vissés destinés à y connecter les canalisations et le régulateur de pression
d’essence, sous réserve que la fixation des injecteurs soit identique à celle d’origine.
En tout point du circuit de carburant, la pression maximale autorisée est de 10 bars (injection
indirecte seulement).
L’injection directe n’est autorisée que si elle est utilisée sur le modèle original homologué.
e)
Boîtier électronique
Tout système électronique d’aide au pilotage (ainsi que ses capteurs) est interdit (ABS / ASR /
EPS …).
Seul un système de coupure de l'allumage et/ou de l'injection moteur pour le changement de
rapport de la boite de vitesses est autorisé (le temps de coupure pourra varier en fonction du
rapport engagé). Ce système doit être homologué.
Seulement le boîtier électronique, les capteurs, les actuateurs et l’acquisition de données
homologués peuvent être utilisés.
Les seuls capteurs autorisés pour l’acquisition de données sont les capteurs homologués dans
la fiche d’extension S2000-RA. Tout autre capteur est interdit.
Toutefois, il est permis d’ajouter un seul et unique capteur de vitesse sur l’une des roues
motrices mais les points suivants doivent être respectés :
- L’ensemble des fils connectés directement ou non au(x) connecteur(s) du
système de navigation du copilote («Corralba») ne doit en aucune façon être
connecté aux autres faisceaux ou composants électriques de la voiture.
- La seule connexion «commune» autorisée sera l’alimentation en courant positif
qui pourra être faite soit directement à la borne «+» de la batterie, soit à celle du
«coupe-batterie».
- L’ensemble de ces fils devra constituer un faisceau indépendant, identifié par
sa couleur, et les éventuels «passe-cloison» devront être distincts de ceux
utilisés pour les autres faisceaux.
- Pas de liaison entre l’ensemble capteur-afficheur copilote et le système
d’acquisition de données, si le véhicule en est équipé.
La transmission des données par radio et/ou télémétrie est interdite.
Le boîtier électronique doit être muni d’un limiteur de régime moteur, le régime moteur maximal
étant de 8500 tr/min.
Quels que soient leurs emplacements, les capteurs optiques pour la mesure de la vitesse du
véhicule sont interdits.
f)
Filtre à air
Le filtre à air ainsi que sa boîte et la chambre de tranquillisation sont libres. Tout l'air admis par
le moteur doit passer à travers ce filtre à air.
Le filtre à air (ainsi que sa boîte) peut être enlevé, déplacé dans le compartiment moteur ou
remplacé par un autre. (voir Dessin 255-1).
ARTICLE 254 A REGLEMENT SPECIFIQUE AUX SUPER 2000 RALLYE
d)
75
Article 254A issu de l’Annexe J FIA 2008
255-1
De plus, si la prise d'air de ventilation de l'habitacle se trouve dans la zone où s'effectue la prise
d'air pour le moteur, il faut que cette zone soit isolée du bloc filtre à air, en cas d'incendie.
Le tuyau entre le filtre à air et le collecteur d’admission est libre.
76
5.1.2
Système de refroidissement
Le thermostat est libre, ainsi que la température et le système de commande du déclenchement du
ventilateur.
Le bouchon de radiateur et son système de verrouillage sont libres.
Sous réserve d'être montés dans l'emplacement d'origine sans modification de la carrosserie, le
radiateur et ses fixations sont libres, ainsi que les écrans et conduites d'air de refroidissement en amont
du radiateur.
Les vases d'expansion d'origine peuvent être remplacés par d'autres à condition que la capacité des
nouveaux vases d'expansion ne dépasse pas 2 litres et qu'ils soient placés dans le compartiment
moteur.
Les conduites de liquide de refroidissement extérieures au bloc moteur et accessoires sont libres.
Il est autorisé d'employer des conduites d'un autre matériau et/ou d'un diamètre différent.
Le diamètre intérieur de ces conduites peut être supérieur, mais en aucun cas inférieur à celui d'origine.
Les ventilateurs de radiateurs sont libres.
Tout système de pulvérisation d’eau est interdit
5.1.3
Lubrification
a)
Pompe à huile
La pompe à huile doit être la pompe à huile de série ou la pompe à huile homologuée dans
l’extension Super 2000 – Rallyes.
Le rapport d’entraînement et les composants internes de la pompe sont libres.
Le débit peut être augmenté par rapport à l’élément d’origine.
Le carter et la position de la pompe doivent rester d’origine mais l'intérieur du carter peut être
usiné.
Le montage d'un tendeur de chaîne de pompe à huile est autorisé.
b)
Crépine
Les crépines sont libres ainsi que leur nombre.
c)
Accumulateur de pression
Un accumulateur de pression homologué en Variante-Kit Super 2000 – Rallyes est autorisé.
d)
Radiateur d’huile
Les radiateurs d'huile et leurs connections sont libres à condition de n'entraîner aucune
modification de la carrosserie et de se trouver à l'intérieur de la carrosserie.
e)
Carter d’huile
Le carter d’huile doit être le carter d’huile de série ou le carter d’huile homologué dans
l’extension Super 2000 – Rallyes.
Le montage de chicanes dans le carter d'huile est autorisé.
Article 254A issu de l’Annexe J FIA 2008
Le renfort extérieur du carter d'huile par addition de matière est autorisé, à condition qu’il
s'agisse d'un matériau du même type, épousant les formes de la pièce d'origine et en contact
avec celle-ci.
Un déflecteur d'huile peut être installé entre le plan du joint de carter d'huile et le bloc moteur, à
condition que la distance séparant les plans de joint de ceux-ci ne soit pas augmentée de plus
de 6 mm.
Si le moteur d'origine possède un déflecteur, celui-ci peut être supprimé.
f)
Filtre à huile
Le montage d’un filtre à huile ou d’une cartouche en état de fonctionnement est obligatoire, et
tout le débit d’huile doit passer par ce filtre ou cette cartouche.
Le filtre ou la cartouche sont libres à condition qu’ils soient interchangeables avec le filtre ou la
cartouche d’origine.
g)
Jauge d’huile
La jauge d'huile est libre mais elle doit être présente à tout moment et n'avoir aucune autre
fonction.
h)
Circuit d’huile
Il est possible de monter un séparateur air / huile à l'extérieur du moteur (capacité minimale 1
litre) selon le Dessin 255-3.
5.1.4
Eléments moteur
a)
Culasse
Le matériau du joint de culasse, ainsi que son épaisseur, est libre.
La hauteur minimale de la culasse peut être réduite par planage de 2 mm maximum (point 321c
de la fiche d'homologation).
Sous réserve qu'il soit toujours possible d'établir indiscutablement l'origine de la pièce en série,
la culasse pourra être rectifiée, ajustée, réduite ou changée de forme par usinage ou percée.
Les conduits d'admission et d'échappement dans la culasse, ainsi que les conduits dans le
collecteur d'admission, peuvent être usinés conformément à l'Article 255-5 de l'Annexe J, tout
en respectant les dimensions figurant sur la fiche d'homologation.
Les sièges de soupapes sont libres de même que les guides de soupapes mais les angles
respectifs des axes de soupapes doivent être conservés.
b)
c)
Taux de compression
Le taux de compression maximal est de 13/1.
Si la voiture est homologuée avec un taux de compression supérieur, celui-ci devra être modifié
pour ne pas dépasser 13/1.
Pistons
Les pistons doivent être homologués sur la Variant Kit Super 2000 – Rallyes.
ARTICLE 254 A REGLEMENT SPECIFIQUE AUX SUPER 2000 RALLYE
255-3
Il ne peut y avoir de retour d'huile du récipient récupérateur vers le moteur que par gravité.
Si le système de lubrification prévoit une mise à l'air libre, il devra être équipé de telle manière que les
remontées d'huile s'écoulent dans un récipient récupérateur. Celui-ci aura une capacité minimale de
2 litres.
Ce récipient sera en matière plastique translucide ou comportera un panneau transparent.
Sinon, les vapeurs doivent être ré-aspirées par le moteur via le système d'admission.
Pour permettre le montage de capteur de température des lubrifiants (boîte de vitesses, boîtier de
différentiel, etc.), il est permis de percer des trous ou de réaliser des orifices filetés d'un diamètre
maximum de 14 mm dans les carters respectifs.
Les conduits d'huile dans le bloc moteur et dans la culasse peuvent être obturés complètement ou
partiellement par ajout d'éléments démontables sans soudure ni collage.
77
Article 254A issu de l’Annexe J FIA 2008
d)
e)
f)
Arbres d’équilibrage
Si le moteur d’origine comporte des arbres d’équilibrage, ceux-ci pourront être supprimés ainsi
que leurs systèmes d'entraînement.
g)
Pompe à eau
La poulie d’entraînement de la pompe à eau est libre, mais la pompe à eau d’origine ou la
pompe à eau homologuée doit être utilisée.
Courroies, chaînes et poulies
Si le moteur d’origine est équipé de tendeurs de courroies (ou de chaînes) automatiques, il est
possible de les bloquer dans une position donnée par un dispositif mécanique.
Il est permis d'ajouter ou de supprimer des tendeurs de courroie (ou de chaînes) à condition
d'utiliser les fixations du bloc moteur d'origine.
La poulie de vilebrequin et les courroies d'entraînement des auxiliaires sont libres.
h)
78
La partie supérieure et l’intérieur du piston peuvent être usinés dans le but d’ajuster le taux de
compression.
Le matériau des segments est libre.
Soupapes
Pour les moteurs à deux soupapes par cylindre uniquement, le diamètre des soupapes peut
être homologué.
La longueur de la tige de soupape ainsi que la forme de la tête de soupape sont libres.
Les diamètres de tête et de tige de soupape doivent rester identiques à ceux du modèle
homologué en Groupe N.
Seul l’acier est autorisé.
Distribution (loi de levée et levée de soupape)
- Les systèmes de distribution variable sont interdits. Si le véhicule de série est équipé de tels
systèmes, ils devront être rendus inopérants par démontage ou par blocage.
- Les levées de soupapes telles que défini à l'Article 326e de la fiche d'homologation peuvent
être modifiées, mais ne devront pas être supérieures à 12 mm (ceci est un maximum sans
tolérance). Si la voiture de série est homologuée avec une levée supérieure, l'arbre à cames
devra être modifié pour que la levée ne dépasse pas les dimensions ci-dessus.
- Les poulies d'entraînement des arbres à cames sont libres pour autant que les courroies et/ou
les chaînes de distribution conservent leurs caractéristiques d'origine à l'exception du matériau.
- (Les) l'arbre(s) à cames est (sont) libre(s), mais le nombre d'arbre(s) doit être conservé.
- Les ressorts de soupapes et leurs coupelles sont libres mais les ressorts doivent être en acier
et les coupelles en matériau identique à celui d'origine.
- Le nombre et le diamètre des paliers doivent rester inchangés.
- Le diamètre des poussoirs ainsi que la forme des poussoirs et des culbuteurs sont libres, mais
les culbuteurs doivent être interchangeables avec ceux d’origine. Il est possible d'utiliser des
cales d'épaisseur pour le réglage.
Si la distribution d’origine comporte un système de rattrapage de jeu automatique, celui-ci
pourra être neutralisé mécaniquement.
5.1.5
Volant moteur / Vilebrequin et Bielles
Seuls les éléments homologués peuvent être utilisés (sans aucune modification).
5.1.6
Système d’échappement
Ligne d’échappement
L’épaisseur des tubes utilisés pour réaliser la ligne d’échappement doit être supérieure ou égale à
0.9 mm, mesurée dans les parties non cintrées. La section intérieure de chacun de ces tubes doit être
inférieure ou égale à la section équivalente Seq (mesurée en mm2 ) donnée par la formule suivante :
S * 65 2
S eq
4
Le système d'échappement est libre en aval du collecteur d’échappement à condition de ne pas
entraîner un dépassement des niveaux sonores prescrits par l'Article 252-3.6 de l’Annexe J de la FIA.
Tous les véhicules seront équipés du pot catalytique homologué dont la position est libre. A tout
moment, tous les gaz d'échappement doivent passer par le pot catalytique.
La partie terminale de l'échappement devra se trouver à l'arrière de la voiture, à l'intérieur du périmètre
de la voiture et à moins de 10 cm de ce dernier. La position de la sortie d’échappement pourra être
modifiée par rapport à la voiture de série.
La section des silencieux d'échappement ou du pot lui-même doit toujours être ronde ou ovale.
Article 254A issu de l’Annexe J FIA 2008
5.1.7
Supports moteurs
Les supports du moteur et de la boîte de vitesses doivent être d'origine ou homologués.
5.1.8
Démarreur
Il doit être conservé, mais la marque et le type sont libres.
5.2
Transmission
a)
Boîte de vitesses
Seuls les rapports, les carters et les couples finaux homologués dans l’extension de type Super
2000 – Rallyes peuvent être utilisés (sans aucune modification).
Différentiel avant /central /arrière
Seuls les carters et les différentiels à glissement limités mécaniques homologués dans
l’extension de type Super 2000 – Rallyes peuvent être utilisés (sans aucune modification).
Par différentiel à glissement limité mécanique, on entend tout système fonctionnant
exclusivement mécaniquement, c'est-à-dire sans l’aide d’un système hydraulique ou électrique.
Un visco-coupleur n’est pas considéré comme un système mécanique.
Tout différentiel à gestion électronique est interdit. Le nombre et le type de disques sont libres.
c)
Lubrification
Les radiateurs d'huile ainsi qu'un système de circulation d'huile sans générer de pression sont
autorisés.
Pour permettre le montage de capteur de température des lubrifiants (boîte de vitesses, boîtier
de différentiel, etc.), il est permis de percer des trous ou de réaliser des orifices filetés d'un
diamètre maximum de 14 mm dans les carters respectifs.
d)
Embrayage
Seul l’embrayage homologué dans l’extension de type Super 2000 – Rallyes peut être utilisé
(sans aucune modification).
Le système de commande de l'embrayage est libre mais il doit rester du même type que celui
d'origine.
Un dispositif de rattrapage automatique de jeu sur la commande d'embrayage peut être
remplacé par un dispositif mécanique et inversement.
La butée d'embrayage est libre.
e)
Transmission
Les joints côté roues doivent être interchangeables entre l’avant et l’arrière.
Les joints côté différentiels doivent être interchangeables entre l’avant et l’arrière.
Seule la longueur des arbres longitudinaux et transversaux est libre.
f)
Commande de boîte de vitesse
Seule la commande homologuée dans l’extension de type Super 2000 – Rallye peut être
utilisée.
Les joints d’articulations sont libres.
Des modifications de la carrosserie pour le passage de la nouvelle commande de changement
de vitesses ne sont autorisées que si elles ne sont pas en contradiction avec d'autres points du
présent règlement.
Le changement de vitesses doit se faire mécaniquement.
g)
Supports
Les supports de transmission doivent être homologués dans la Variante Kit Super 2000 –
Rallyes.
Suspension
Tous les éléments de suspension homologués dans l’extension de type Super 2000 – Rallyes doivent
être utilisés sans aucune modification.
ARTICLE 254 A REGLEMENT SPECIFIQUE AUX SUPER 2000 RALLYE
5.3
b)
79
Article 254A issu de l’Annexe J FIA 2008
a)
Articulation
Le matériau des articulations peut être différent de l'origine (par exemple : silentblocs plus durs,
aluminium, joints Uniball, etc.).
L'emplacement des axes de rotation des points d'ancrage de la suspension aux porte-moyeux
et à la coque (ou châssis) doit rester inchangé par rapport à ceux homologués dans la variante
de type Super 2000 – Rallyes.
b)
Des barres anti-rapprochement ou anti-écartement peuvent être montées sur les points
d'attache de la suspension à la coque ou au châssis d'un même train, de part et d'autre de l'axe
longitudinal de la voiture.
La distance entre un point de fixation de la suspension et un point d'ancrage de la barre ne peut
être supérieure à 100 mm, sauf s'il s'agit d'une barre transversale homologuée avec l'armature
de sécurité et sauf dans le cas d'une barre supérieure fixée à une suspension Mac Pherson ou
similaire.
Dans ce dernier cas, la distance maximale entre un point d'ancrage de la barre et le point
d'articulation supérieur sera de 150 mm (Dessins 255-2 et 255-4).
En dehors de ces points, cette barre ne doit pas posséder d'ancrage sur la coque ou les
éléments mécaniques.
255-2
c)
d)
80
255-4
Le renforcement des points d'ancrage de suspension est autorisé par adjonction de matériau à
condition qu'il s'agisse d'un matériau épousant la forme d'origine et en contact avec celle-ci.
Ces renforts de suspension ne doivent pas créer de corps creux ni permettre de solidariser
deux pièces distinctes entre-elles.
Barres anti-roulis
Les barres anti-roulis ajustables du cockpit sont interdites.
Les barres anti-roulis ainsi que leur point d’ancrage doivent être homologués en VarianteOption Super 2000-Rallyes.
En aucun cas, les barres anti-roulis ne doivent être connectés entre elles.
Les barres anti-roulis doivent être de type purement mécanique (aucun élément de type
hydraulique ne peut être connecté à la barre anti-roulis ou à l’un de ses composants).
Article 254A issu de l’Annexe J FIA 2008
5.5
Points supérieurs de suspension
Les points supérieurs de suspension doivent être homologués en Variante-Option Super 2000Rallyes.
f)
Ressorts
Le matériau et les dimensions des ressorts principaux sont libres, mais non le type ; les platesformes des ressorts peuvent être rendues réglables ou ajustables, y compris par adjonction de
matière.
Un ressort hélicoïdal peut être changé pour deux ressorts ou plus du même type, concentriques
ou en série, à condition qu'ils puissent être installés sans modification autre que celles
spécifiées dans cet article.
g)
Amortisseurs
Un seul amortisseur par roue est autorisé.
Seuls les amortisseurs homologués en variante kit Super 2000-Rallyes peuvent être utilisés.
En aucun cas, les amortisseurs ne doivent être connectés entre eux.
La vérification du principe de fonctionnement des amortisseurs sera effectuée de la façon
suivante :
Une fois les ressorts et/ou les barres de torsion démontés, le véhicule doit s'affaisser jusqu'aux
butées de fin de course en moins de 5 minutes.
Les amortisseurs à gaz seront considérés à l'égard de leur principe de fonctionnement comme
des amortisseurs hydrauliques.
Si les amortisseurs possèdent des réserves de fluide séparées et qu’elles se trouvent dans
l’habitacle, ou dans le coffre si celui-ci n’est pas séparé de l’habitacle, elles doivent être fixées
solidement et recouvertes d’une protection.
Un limiteur de débattement peut être ajouté.
Un seul câble par roue est autorisé et sa seule fonction doit être de limiter la course de la roue
lorsque l’amortisseur est en position de détente.
Les systèmes de refroidissement par eau sont interdits sauf s’il s’agit de systèmes simples et
économiques (ils doivent être homologués)
La modification du réglage des ressorts et des amortisseurs à partir de l'habitacle est interdite.
Direction
a)
Mécanisme de direction (boîtier et crémaillère)
Seules les pièces homologuées dans l’extension de type Super 2000-Rallyes peuvent être
utilisées (sans modification).
Sa position peut être modifiée par rapport à la voiture de série.
b)
Colonne de direction
Seules les pièces homologuées dans l’extension de type Super 2000-Rallyes peuvent être
utilisées (sans modification).
c)
Les Biellettes et les rotules de direction doivent être homologuées en variante-option Super
2000-Rallyes.
Leurs pièces de connexion sont libres mais doivent être constitués de matériau ferreux.
d)
Assistance de direction
La poulie d'entraînement ainsi que la position (dans le compartiment moteur) d'une pompe
d'assistance hydraulique est libre.
Une pompe d'assistance hydraulique peut être remplacée par une pompe d'assistance
électrique à condition que celle-ci soit montée sur un quelconque véhicule de série et soit
régulièrement commercialisée. Celle-ci doit être homologué en Variante-Option Super 2000Rallyes.
e)
Radiateur d’huile
Les radiateurs d'huile ainsi qu'un système de circulation d'huile sans générer de pression sont
autorisés.
Roues et pneumatiques
- Les roues complètes sont libres à condition de pouvoir se loger dans la carrosserie d'origine,
c'est-à-dire que la partie supérieure de la roue complète, située verticalement au-dessus du
ARTICLE 254 A REGLEMENT SPECIFIQUE AUX SUPER 2000 RALLYE
5.4
e)
81
Article 254A issu de l’Annexe J FIA 2008
centre du moyeu, doit être couverte par la carrosserie lorsque la mesure est effectuée
verticalement.
Les fixations de roues par boulons peuvent être changées librement en fixations par goujons et
écrous.
L'utilisation de pneumatiques destinés aux motocyclettes est interdite.
En aucun cas, l'assemblage "jantes / pneumatiques" ne doit excéder 9" de largeur et 650 mm
de diamètre.
- Les jantes doivent obligatoirement être construites en alliage d'aluminium coulé (sauf
pour les rallyes sur asphalte).
* Pour les Rallyes sur terre, seules les jantes de 6.5’' x 15’' ou de 7'' x 15'' sont
autorisées.
* Si précisé dans le Règlement Particulier de l'épreuve (comme les Rallyes sur
neige), la dimension maximale des jantes est de 5.5'' x 16''.
* Pour les Rallyes sur asphalte, seules les jantes de 8" x 18" sont autorisées, le
matériau des jantes de 8’’ x 18’’ est libre (à condition d’être coulé) et le
poids minimum d’une jante de 8’’ x 18’’ est de 8.9Kg.
- Les extracteurs d'air ajoutés sur les roues sont interdits.
- L'utilisation de tout dispositif permettant au pneumatique de conserver ses performances avec
une pression interne égale ou inférieure à la pression atmosphérique est interdite. L'intérieur du
pneumatique (espace compris entre la jante et la partie interne du pneumatique) ne doit être
rempli que par de l'air.
- La (les) roue(s) de secours n'est (ne sont) pas obligatoire(s). Toutefois, s'il y en a, elles
doivent être solidement fixées, ne pas être installées dans l'espace réservé au conducteur et au
passager avant (si celui-ci est à bord) et ne pas entraîner de modification dans l'aspect
extérieur de la carrosserie.
5.6
82
Système de freinage
a)
Seuls les disques de freins, les étriers de frein, le frein à main et le pédalier homologués dans
la variante de type Super 2000 – Rallyes peuvent être utilisés (sans aucune modification).
b)
Garniture de freins
Le matériau et le mode de fixation (riveté ou collé) sont libres à condition que les dimensions
des garnitures soient conservées.
c)
Servofreins, régulateurs de force de freinage, dispositifs antiblocage (limiteur de pression)
Dans le cas de véhicules équipés d'un servofrein, ce dispositif peut être déconnecté, retiré ou
remplacé par le kit homologué en Variante Option (VO). Il en est de même pour les systèmes
anti-blocage de freins.
Dans le cas où le système anti-blocage de freins (ABS) est déconnecté ou supprimé,
l'utilisation d'un ou plusieurs répartiteur(s) de freinage mécanique arrière homologué(s) par le
constructeur en tant que Variante-Option Super 2000-Rallyes est autorisée.
d)
Les canalisations de frein pourront être changées pour des canalisations de type aviation.
e)
Un dispositif raclant la boue déposée sur les disques et / ou les roues peut être ajouté.
f)
Maître-cylindre de frein
Les maîtres-cylindres doivent être homologués en Variante-Option Super 2000-Rallyes.
Article 254A issu de l’Annexe J FIA 2008
Carrosserie
Extérieur
- Les enjoliveurs de roue doivent être enlevés.
- Il est autorisé de rabattre les bords de tôle en acier ou de réduire les bords de plastique des ailes
lorsqu'ils font saillie à l'intérieur du logement des passages de roue.
- Le matériau d'insonorisation ou de prévention de corrosion peut être enlevé.
- Les pièces d'insonorisation en plastique peuvent être retirées de l'intérieur des passages de roues.
Ces éléments en plastique peuvent être changés pour des éléments en aluminium ou en plastique de
même forme.
- La suppression des baguettes décoratives extérieures est autorisée, c'est-à-dire celle de toute partie
suivant le contour extérieur de la carrosserie, et d'une hauteur inférieure à 25 mm.
- On peut monter des protège-phares qui n'aient d'autre but que de couvrir le verre de phare, sans
influer sur l'aérodynamique de la voiture.
- On peut prévoir tout système de verrouillage du bouchon de réservoir d'essence.
- Le changement des balais d'essuie-glace avant et arrière est autorisé.
- Le mécanisme d’essuie-glace arrière peut être supprimé.
- La capacité du réservoir de lave-glace est libre, et le réservoir peut être déplacé dans l’habitacle selon
l’Article 252-7.3, dans le coffre ou dans le compartiment moteur.
- Les points de levage du cric peuvent être renforcés, changés de place, et on peut en augmenter le
nombre. Ces modifications sont limitées exclusivement aux points d'ancrage du cric.
5.7.2
Protections inférieures
- Le montage de protections inférieures n'est autorisé qu'en rallye, à condition qu'elles soient
effectivement des protections qui respectent la garde au sol, qui soient démontables et qui soient
conçues exclusivement et spécifiquement afin de protéger les éléments suivants : moteur, radiateur,
suspension, boîte de vitesses, réservoir, transmission, direction, échappement, bonbonne d'extincteur.
- Seulement en avant de l’axe des roues avant, ces protections inférieures peuvent s’étendre à toute la
largeur de la partie inférieure du bouclier avant.
5.7.3
Intérieur
a)
Sièges
- Il est autorisé de reculer les sièges avant, mais pas au-delà du plan vertical défini par l'arête
avant du siège arrière d'origine.
La limite relative au siège avant est constituée par le haut du dossier sans l'appuie-tête, et si
l'appuie-tête est intégré au siège, par le point le plus en arrière des épaules du conducteur.
- Il est permis d'enlever les sièges arrière.
b)
c)
Tableau de bord
Les garnitures situées en dessous de celui-ci et n'en faisant pas partie peuvent être enlevées.
Il est permis de retirer la partie de la console centrale qui ne contient ni le chauffage, ni les
instruments (selon Dessin 255-7).
255-7
Portières – Garnitures latérales
- Il est permis d'enlever les matériaux d'insonorisation des portières, à condition que leur aspect
n'en soit pas modifié.
- Il est permis d'enlever les garnitures des portes ainsi que leurs barres de protection latérale,
dans le but d'installer
- un panneau de protection latérale constitué de matériau composite homologué en VO Super
2000-Rallye.
Il doit être conforme au Dessin 255-14 et sa hauteur minimale doit s’étendre du bas de la
portière à la hauteur maximale de la traverse de la porte.
ARTICLE 254 A REGLEMENT SPECIFIQUE AUX SUPER 2000 RALLYE
5.7
5.7.1
83
Article 254A issu de l’Annexe J FIA 2008
255-14
Ou
- du matériau absorbant l’énergie homologué en VO Super 2000-Rallye.
- Dans le cas où la structure originelle des portes n'a pas été modifiée (suppression même
partielle des tubes ou renforts), les panneaux de portes peuvent être réalisés en feuille de
métal d'une épaisseur minimale de 0,5 mm, en fibre de carbone d'une épaisseur minimale de
1 mm ou un autre matériau solide et non combustible d'un épaisseur minimale de 2 mm.
Les règles mentionnées ci-dessus s'appliquent également aux garnitures situées sous les vitres
latérales arrière des voitures à deux portes.
La hauteur minimale du panneau de protection latérale de portière devra s'étendre du bas de la
portière à la hauteur maximale de la traverse de la porte.
84
d)
Plancher
Les tapis de sol sont libres et peuvent donc être enlevés.
e)
Matériaux d’insonorisation et d’isolation
- La suppression de tout matériau d'isolation thermique ou sonore, ainsi que des ceintures de
sécurité d'origine et tapis de sol est autorisée.
- Autres matériaux d'insonorisation et garnitures :
Il est permis d'enlever les matériaux d'insonorisation et les garnitures, excepté ceux mentionnés
aux articles 6.6.2.3 (Portières) et 6.6.2.2 (Tableau de bord).
f)
Lève-glace
Il est permis de remplacer un lève-glace électrique par un lève-glace manuel ou une vitre
arrière pivotante par une vitre fixe, si elle est disponible d'origine.
Dans le cas des voitures à 4 ou 5 portes, le mécanisme de lève-glace des vitres arrière
pourra être remplacé par un dispositif destiné à bloquer les vitres arrière en position
fermée.
g)
Système de chauffage et climatisation
- L'appareil de chauffage d'origine peut être supprimé mais un système de désembuage
électrique ou similaire doit être conservé.
- Le dispositif de climatisation peut être ajouté ou enlevé, mais le chauffage doit être assuré.
h)
Plage arrière
Il est permis de retirer la plage arrière amovible dans les voitures à deux volumes.
i)
Accessoires additionnels
Sont autorisés sans restriction, tous ceux qui sont sans effet sur le comportement de la voiture,
tels ceux rendant l'intérieur de la voiture plus esthétique ou confortable (éclairage, chauffage,
radio, etc.).
Ces accessoires ne peuvent en aucun cas, même indirectement, augmenter la puissance du
moteur ou avoir une influence sur la direction, la transmission, les freins ou les aptitudes à la
tenue de route.
Le rôle de toutes les commandes doit rester celui prévu par le constructeur.
Article 254A issu de l’Annexe J FIA 2008
Il est permis de les adapter de façon à les rendre mieux utilisables ou plus facilement
accessibles, comme par exemple un levier de frein à main plus long, une semelle
supplémentaire sur la pédale de frein, etc.
Est permis ce qui suit :
1)
Des instruments de mesure, compteurs, etc. peuvent être installés ou remplacés, avec des
fonctions éventuellement différentes. Pareille installation ne doit pas entraîner de risques. Toutefois, le
compteur de vitesse ne pourra pas être retiré si le règlement particulier de l'épreuve l'en empêche.
2)
L'avertisseur peut être changé et/ou il peut être ajouté un avertisseur supplémentaire à la
portée du passager.
Sur route fermée, l'avertisseur n'est pas obligatoire.
3)
Le mécanisme du blocage du frein de stationnement peut être retiré de façon à obtenir un
déblocage instantané ("fly-off handbrake").
5)
Il est permis d'ajouter des compartiments supplémentaires dans la boîte à gants et des poches
supplémentaires aux portières pour autant qu'elles s'appliquent sur les panneaux d'origine.
6)
Des plaques de matériau isolant peuvent être montées contre les cloisons existantes, afin de
protéger les passagers du feu.
5.8
Système électrique
a)
La tension nominale du système électrique, y compris celle du circuit d'alimentation de
l'allumage, doit être maintenue.
Il est permis d'ajouter des relais ou des fusibles au circuit électrique, d'allonger ou d'ajouter des
câbles électriques.
Les câbles électriques et leurs gaines sont libres.
b)
Batterie
La marque et la capacité de la (des) batterie(s) sont libres. Chaque batterie doit être fixée
solidement et couverte de façon à éviter tout court-circuit ou fuite de liquide.
Le nombre de batteries prévues par le constructeur doit être maintenu.
Dans le cas où la batterie est déplacée par rapport à sa position d'origine, la fixation à la coque doit être
constituée d'un siège métallique et de deux étriers métalliques avec revêtement isolant fixés au
plancher par boulons et écrous.
La fixation de ces étriers devra utiliser des boulons de 10 mm minimum de diamètre et, sous chaque
boulon, une contreplaque au-dessous de la tôle de la carrosserie d'au moins 3 mm d'épaisseur et d'au
moins 20 cm2 de surface.
La batterie devra être couverte d'une boîte de plastique étanche possédant sa propre fixation.
Son emplacement est libre, mais il ne sera possible de la placer dans l'habitacle que derrière les sièges
avant.
Dans ce cas, la boîte de protection devra comporter une prise d'air avec sortie en dehors de l'habitacle
(voir Dessins 255-10 et 255-11).
Dans le cas où la batterie située dans l'habitacle est une batterie sèche, elle devra être protégée
électriquement par un couvercle la recouvrant complètement.
ARTICLE 254 A REGLEMENT SPECIFIQUE AUX SUPER 2000 RALLYE
4)
Le volant de direction est libre.
Le système de verrouillage de l'antivol de direction peut être rendu inopérant.
Le mécanisme de déverrouillage rapide doit consister en un flasque concentrique à l'axe du volant, de
couleur jaune obtenue par anodisation ou tout autre revêtement durable, et installé sur la colonne de
direction derrière le volant.
Le déverrouillage doit s'opérer en tirant sur le flasque suivant l'axe du volant.
Les versions "conduite à gauche" ou "conduite à droite" sont autorisées, à condition que la voiture
d'origine et la voiture modifiée soient mécaniquement équivalentes et que la fonction des pièces reste
identique à celle définie par le constructeur.
85
Article 254A issu de l’Annexe J FIA 2008
255-10
c)
d)
86
255-11
Générateur et régulateur de tension
L’alternateur d’origine ou l’alternateur homologué doit être utilisé.
Libres, mais le système d'entraînement du générateur ne doit pas être modifié.
Le générateur de tension et le régulateur de tension peuvent être déplacés mais doivent rester
dans leur emplacement d'origine (compartiment moteur etc…)
Eclairage – Signalisation
Les appareils d'éclairage et de signalisation doivent être conformes aux règlements
administratifs du pays de l'épreuve ou à la Convention Internationale sur la Circulation Routière.
Compte tenu de cette remarque, il est permis de modifier l'emplacement des feux de
signalisation et de position, mais les orifices originaux doivent être obstrués.
La marque des appareils d'éclairage est libre.
Les appareils d'éclairage faisant partie de l'équipement normal, doivent être ceux prévus par le
constructeur et doivent rester conformes quant à leur fonctionnement, à ce qu'a prévu le
constructeur pour le modèle considéré.
Les phares d'origine peuvent être remplacés par d'autres présentant les mêmes fonctions
d'éclairage, s'il n'y a pas de découpe de carrosserie et si l'orifice original se trouve totalement
obturé.
Il est permis de modifier le système de commande des phares escamotables, ainsi que sa
source d'énergie.
Toute liberté est laissée en ce qui concerne le verre de protection du phare, le réflecteur et les
ampoules.
Les phares supplémentaires sont autorisés à condition que le nombre total de tous les phares
équipant la voiture n'excède pas 8 (non compris les lanternes ou feux de position) et à condition
que ce total soit pair. Ils pourront au besoin être montés par encastrement dans l'avant de la
carrosserie ou dans la calandre, mais les ouvertures qui y seraient pratiquées à cet effet
devraient être complètement obturées par les phares.
Les phares d'origine peuvent être rendus inopérants, et peuvent être couverts par du ruban
adhésif.
Article 254A issu de l’Annexe J FIA 2008
Il sera permis de remplacer un phare rectangulaire par deux circulaires, ou vice-versa, montés
sur un support aux dimensions de l'orifice et l'obturant complètement.
Le montage d'un phare de recul est autorisé, au besoin par encastrement dans la carrosserie, à
condition qu'il ne puisse être utilisé que lorsque le levier de changement de vitesses est sur la
position "marche arrière" et sous réserve de l'observation des règlements de police à ce sujet.
Si un nouveau support de plaque d'immatriculation est prévu avec éclairage, le système original
(support et éclairage) peut être retiré.
En dehors des rallyes, l'éclairage de plaque n'est pas obligatoire.
Le règlement particulier d'une épreuve pourra apporter des dérogations aux prescriptions cidessus.
e)
5.9
Les interrupteurs électriques et les commandes fixées sur la colonne de direction peuvent être
changés librement, en ce qui concerne leur destination, leur position ou leur nombre dans le
cas d'accessoires supplémentaires.
Circuit de carburant
a)
Réservoir de carburant
Le réservoir de carburant doit être homologué dans l’extension de type Variante-Kit Super 2000
– Rallyes. Seul ce réservoir de carburant peut être utilisé (sans aucune modification). Son
emplacement devra être celui spécifié dans l’extension de type Variante Kit Super 2000 –
Rallyes.
Une protection étanche entre le réservoir et les occupants de la voiture est obligatoire.
Le remplissage doit obligatoirement et uniquement s’effectuer au moyen de raccords rapide.
Conduites d'essence
Les conduites d'essence flexibles doivent être de qualité d'aviation.
L'installation des conduites d'essence est libre pour autant que les prescriptions de l'Article 2533 de l'Annexe J soient respectées.
c)
Pompes à essence
Les pompes à essence sont libres, à condition d’être installées à l’intérieur du réservoir de
carburant. Les pompes doivent être séparées de l'habitacle par une protection résistante aux
flammes et aux liquides.
Des filtres à essence d'une capacité unitaire de 0,5 l pourront être ajoutés au circuit
d'alimentation.
ARTICLE 6. SECURITE
Les prescriptions de sécurité pour voitures du Groupe N, spécifiées dans l'Article 253 de l'Annexe J,
sont d'application.
ARTICLE 254 A REGLEMENT SPECIFIQUE AUX SUPER 2000 RALLYE
b)
87
Article 255 issu de l’Annexe J FIA 2008
ARTICLE 255 REGLEMENT SPÉCIFIQUE
AUX VOITURES DE TOURISME
Groupe A
ARTICLE 1. DEFINITION
Voitures de tourisme de grande production.
ARTICLE 2. HOMOLOGATION
Ces voitures devront avoir été fabriquées à au moins 2500 exemplaires identiques en 12 mois
consécutifs.
Toutes les homologations valables en Groupe N sont valables en Groupe A.
Une "World Rally Car" (WRC) est une variante d'un modèle de voiture déterminée, homologuée au
préalable en Groupe A et doit donc être constituée comme un véhicule de Groupe A.
Tous les éléments homologués dans la fiche "World Rally Car" (WRC) doivent être utilisés dans leur
totalité.
Une voiture du Groupe A doit, pour courir en Rallye, toujours posséder des dimensions de pièces ou
caractéristiques inférieures ou égales aux dimensions ou caractéristiques définies pour une World
Rally Car (ceci ne s'applique pas aux turbo compresseurs à géométrie variable des moteurs diesel
suralimentés).
Si une voiture du Groupe A ne respecte pas d'origine le point ci-dessus, elle doit, pour courir en
Rallye, se conformer aux dimensions et caractéristiques définies pour une World Rally Car par
l'intermédiaire d'une homologation de type VO.
ARTICLE 3. NOMBRE DE PLACES
Les voitures de tourisme devront comporter au moins quatre places.
ARTICLE 4. POIDS
4.1.
Les voitures sont soumises à l'échelle suivante de poids minimum en fonction de la cylindrée (voir
l'art. 4.2 pour exception) :
En rallye :
Jusqu'à
de plus de
de plus de
de plus de
de plus de
de plus de
de plus de
de plus de
de plus de
de plus de
de plus de
de plus de
Plus de
88
1000 cm3
1150 cm3
1400 cm3
1600 cm3
2000 cm3
2500 cm3
3000 cm3
3500 cm3
4000 cm3
4500 cm3
5000 cm3
5500 cm3
à
à
à
à
à
à
à
à
à
à
à
1000 cm3 :
1150 cm3 :
1400 cm3 :
1600 cm3 :
2000 cm3 :
2500 cm3 :
3000 cm3 :
3500 cm3 :
4000 cm3 :
4500 cm3 :
5000 cm3 :
5500 cm3 :
720 kg
790 kg
840 kg
920 kg
1000 kg
1080 kg
1150 kg
1230 kg
1310 kg
1400 kg
1500 kg
1590 kg
1680 kg
Article 255 issu de l’Annexe J FIA 2008
NOTE FRANCE
En rallye national et régional, sauf si le règlement du Championnat ou de la Série (Coupe, Trophée, etc) prévoit
d’autres dispositions, ou obligations.
Pour les groupes A, et les groupes FA sauf pour les KIT-CAR, le poids minimum restera celui de 1999.
(L'article 4.2 ci-dessous reste d'application ainsi que l'article 6.2.)
Jusqu'à
1000 cm3 :
700 kg
Au-delà de
1000 cm3
à
1400 cm3 :
790 kg
Au-delà de
1400 cm3
à
1600 cm3 :
880 kg
Au-delà de
1600 cm3
à
2000 cm3 :
960 kg
Au-delà de
2000 cm3
à
2500 cm3 : 1 060 kg
Au-delà de
2500 cm3
à
3000 cm3 : 1 140 kg
Au-delà de
3000 cm3
à
3500 cm3 : 1 230 kg
Au-delà de
3500 cm3
à
4000 cm3 : 1 310 kg
Au-delà de
4000 cm3
à
4500 cm3 : 1 400 kg
Les KIT CAR sont soumises à l'échelle de poids internationale rallye, avec le poids minimum en
fonction de la cylindrée soit,
de plus de
de plus de
de plus de
1150 cm3
1400 cm3
1600 cm3
à
à
à
à
à
à
à
à
à
à
1400 cm3 :
1600 cm3 :
2000 cm3 :
1400 cm3 :
1600 cm3 :
2000 cm3 :
2500 cm3 :
3000 cm3 :
3500 cm3 :
4000 cm3 :
4500 cm3 :
5000 cm3 :
5500 cm3 :
840 kg
920 kg
1000 kg
670 kg
760 kg
850 kg
930 kg
1030 kg
1110 kg
1200 kg
1280 kg
1370 kg
1470 kg
1560 kg
1650 kg
4.2.
Pour les voitures à quatre roues motrices, en rallye, avec soit un moteur atmosphérique d'une cylindrée
entre 1600 et 3000 cm3, soit un moteur turbocompressé et une bride imposée par l'art. 5.1.8.3 ainsi
qu'une cylindrée équivalente inférieure ou égale à 3000 cm3, le poids minimum est fixé à 1230 kg.
4.3.
C'est le poids réel de la voiture, sans pilote ni copilote, ni leur équipement et avec au maximum une
roue de secours.
Dans le cas où 2 roues de secours sont transportées dans la voiture, la seconde roue de secours devra
être retirée avant la pesée.
A aucun moment de l'épreuve, une voiture ne devra peser moins que ce poids minimum.
En cas de litige sur la pesée, l'équipement complet du pilote et du copilote sera retiré, ceci inclut le
casque, mais les écouteurs externes au casque pourront être laissés dans la voiture.
En cas de doute, et en dehors des Rallyes, les Commissaires Techniques pourront vidanger les
réservoirs de liquides consommables pour vérifier le poids.
L'utilisation de lest est autorisée dans les conditions prévues par l'article 252.2.2 des "Prescriptions
Générales".
4.4.
Pour les rallyes uniquement, le poids minimum de la voiture (dans les conditions de l’article 4.3) avec
l’équipage (pilote + copilote + l'équipement complet du pilote et du copilote) sera : Poids minimum défini
à l’article 4.1 + 150 kg.
Pour les voitures à quatre roues motrices, en rallye, avec, soit un moteur atmosphérique d'une
cylindrée entre 1600 et 3000 cm3, soit un moteur turbocompressé et une bride imposée par l'art. 5.1.8.3
ainsi qu'une cylindrée équivalente inférieure ou égale à 3000 cm3, le poids minimum de la voiture (dans
les conditions de l’article 4.3) avec l’équipage (pilote + copilote + l'équipement complet du pilote et du
copilote) sera : 1380 kg. De plus, le poids défini aux articles 4.1, 4.2 et 4.3 doit également être
respecté.
ARTICLE 255 REGLEMENT SPECIFIQUE GROUPE A
Pour les autres épreuves :
Jusqu'à
1000 cm3 :
de plus de
1000 cm3
de plus de
1400 cm3
de plus de
1600 cm3
de plus de
2000 cm3
de plus de
2500 cm3
de plus de
3000 cm3
de plus de
3500 cm3
de plus de
4000 cm3
de plus de
4500 cm3
de plus de
5000 cm3
Plus de
5500 cm3
à
à
à
89
Article 255 issu de l’Annexe J FIA 2008
NOTE FRANCE
La pesée avec équipage ne sera pas effectuée sauf, si le Règlement particulier de l’épreuve ou de la série le
stipule.
ARTICLE 5. MODIFICATIONS ET ADJONCTIONS AUTORISEES GENERALITES
Indépendamment des pièces pour lesquelles le présent article prévoit une liberté de modification, les
pièces mécaniques d'origine nécessaires à la propulsion ainsi que tous accessoires nécessaires à leur
fonctionnement normal, et à l'exclusion de toute pièce de direction, de freinage ou de suspension ayant
subi toutes les phases de fabrication prévues par le constructeur pour la production en série, peuvent
faire l'objet de toutes les opérations de mise au point par finissage ou grattage, mais non de
remplacement.
En d'autres termes, sous réserve qu'il soit toujours possible d'établir indiscutablement l'origine de la
pièce en série, celle-ci pourra être rectifiée, équilibrée, ajustée, réduite ou changée de forme par
usinage.
De plus, les traitements chimiques et thermiques sont autorisés.
Toutefois, les modifications définies par l'alinéa ci-dessus ne sont autorisées qu'à la condition de
respecter les poids et dimensions mentionnés sur la fiche d'homologation.
Boulons et écrous :
Dans toute la voiture, tout écrou, boulon, vis, peut être remplacé par tout écrou ou boulon ou vis, et
comporter toute sorte de blocage (rondelle, contre-écrou, etc.).
Addition de matériau et de pièces :
Toute addition ou fixation de matériau ou de pièces est interdite si elle n'est pas explicitement autorisée
par un article de ce règlement.
Du matériau retiré ne pourra pas être réutilisé.
La remise en état de la forme de la carrosserie et de la géométrie du châssis, suite à un accident, est
permise par addition des matériaux nécessaires à la réparation (mastic à carrosserie, métal d'apport
pour soudure, etc.) ; les autres pièces qui seraient usées ou endommagées ne pourront pas être
réparées par addition ou fixation de matériau, à moins qu'un article de ce règlement ne l'autorise.
90
5.1.
5.1.1.
MOTEUR
Bloc-cylindres - Culasse :
Il est autorisé de fermer les ouvertures non utilisées dans le bloc cylindre et la culasse, si la seule
fonction de cette opération est la fermeture.
Un réalésage de 0,6 mm maximum est permis par rapport à l'alésage d'origine, pour autant que cela
n'entraîne pas un franchissement de classe de cylindrée.
Le rechemisage du moteur est permis dans les mêmes conditions que le réalésage, et le matériau des
chemises peut être modifié.
Les chemises doivent être de section interne circulaire, coaxiales avec les cylindres, sèches ou
humides et distinctes entre-elles.
Le planage du bloc cylindre et de la culasse est autorisé.
Dans le cas des moteurs rotatifs, et à condition de respecter les dimensions originales des orifices
d'entrée de l'admission et de sortie de l'échappement, les dimensions de conduits d'admission et
d'échappement dans le bloc sont libres.
5.1.2.
Rapport volumétrique :
Le rapport volumétrique peut être modifié.
Pour les moteurs turbocompressés, il ne doit pas dépasser 11.5:1 à tout moment.
Si la voiture est homologuée avec un taux supérieur, celui-ci doit être modifié de façon à ne pas
dépasser 11.5:1.
5.1.3.
Joint de culasse :
Libre.
Article 255 issu de l’Annexe J FIA 2008
5.1.4.
Pistons :
Libres, ainsi que les segments, les axes et leur verrouillage.
5.1.5.
Bielles, vilebrequin :
Outre les modifications prévues par le paragraphe "Généralités" ci-dessus, le vilebrequin et les bielles
d'origine peuvent être l'objet d'un traitement mécanique additionnel différent de celui prévu pour les
pièces de série.
5.1.6.
Coussinets :
Leur marque et leur matériau sont libres, mais ils doivent conserver leur type et dimensions d'origine.
5.1.7.
Volant-moteur :
Il peut être modifié en accord avec le paragraphe "Généralités" ci-dessus, sous réserve qu'il soit
toujours possible de reconnaître le volant d'origine.
5.1.8.
Alimentation :
Les dessins I et II de la fiche d'homologation Groupe A/B doivent être respectés.
Le câble d'accélérateur et son arrêt de gaine sont libres.
Le filtre à air et sa boîte sont libres.
Pour un moteur atmosphérique, la chambre de tranquilisation est libre mais doit rester dans le
compartiment moteur.
Le filtre à air (ainsi que sa boîte) peut être enlevé, déplacé dans le compartiment moteur ou remplacé
par un autre (voir dessin 255-1).
En Rallye seulement, il est possible de découper une partie de la cloison située dans le compartiment
moteur pour installer un ou des filtres à air, ou prendre l'air d'admission ; toutefois, ces découpes
doivent être limitées strictement aux parties nécessaires à ce montage(voir dessin 255-6).
255-6
ARTICLE 255 REGLEMENT SPECIFIQUE GROUPE A
255-1
91
Article 255 issu de l’Annexe J FIA 2008
NOTE FRANCE
Dans les épreuves nationales et régionales de Courses de Côte et Slaloms, il est possible de découper une
partie de la cloison située dans le compartiment moteur pour installer un ou des filtres à air, ou prendre l'air
d'admission ; toutefois ces découpes doivent être limitées strictement aux parties nécessaires à ce montage
(voir dessin 255-6).
Les véhicules Groupe A pour lesquels il y a une Variante Option concernant la découpe de la traverse d'auvent
pour la boite à air où il est mentionné "En rallye seulement", "Only for Rally", sont admis en Courses de Côte.
De plus, si la prise d'air de ventilation de l'habitacle se trouve dans la zone où s'effectue la prise d'air
pour le moteur, il faut que cette zone soit isolée du bloc filtre à air, en cas d'incendie.
Le tuyau entre le filtre à air et le (ou les) carburateur ou le dispositif de mesure de l'air (injection) est
libre.
De même, le tuyau reliant le dispositif de mesure de l'air et le collecteur d'admission ou le système de
suralimentation, est libre.
L'entrée d'air peut être grillagée.
Les éléments destinés à lutter contre la pollution peuvent être ôtés pourvu que cela ne conduise pas à
une augmentation de la quantité d'air admise.
Les pompes à essence sont libres, à condition de ne pas être installées dans l'habitacle, sauf s'il s'agit
d'un montage d'origine ; dans ce cas, la pompe devra être efficacement protégée.
Des filtres à essence d'une capacité unitaire maximale de 0,5 l pourront être ajoutés au circuit
d'alimentation.
La commande d'accélérateur est libre.
Les échangeurs et intercoolers d'origine, ou tout autre dispositif ayant la même fonction, doivent être
conservés et rester dans leur emplacement d'origine, ce qui implique que leurs supports et leurs
positions doivent rester d'origine.
Les tuyaux reliant le dispositif de suralimentation, l'intercooler et le collecteur sont libres (à condition de
rester dans le compartiment moteur), mais leur seule fonction doit être de canaliser l'air et de relier
plusieurs éléments entre eux.
De plus, pour un moteur turbocompressé, le volume total entre la bride et le(s) papillon(s) ne doit pas
dépasser 20 litres.
Dans le cas des intercoolers air eau, les tuyaux reliant l'intercooler et son radiateur sont libres, mais
leur seule fonction doit être de canaliser l'eau.
NOTE FRANCE
Le texte « Tout système de pulvérisation d'eau sur l'intercooler est interdit. Tout système d’injection
d’eau dans le collecteur d’admission et/ou l’intercooler est interdit. »
ne sera pas applicable dans les épreuves nationales et régionales.
Rappel : de tels systèmes pour être utilisés doivent figurer dans la fiche d’homologation Groupe A.
Tout système de pulvérisation d'eau sur l'intercooler est interdit.
Tout système d’injection d’eau dans le collecteur d’admission et/ou l’intercooler est interdit.
Les dimensions internes des lumières sont libres dans les chambres de rotor pour les moteurs rotatifs
ainsi que pour les moteurs 2-temps.
La poulie de compresseur de type "G" est libre.
Pour les rallyes africains uniquement :
Il est possible de pratiquer un trou de diamètre maximum 10 cm dans le capot, pour l'alimentation en air
du moteur, et d'y placer un tuyau d'un diamètre intérieur maximum de 10 cm (voir dessin 255-13).
92
Article 255 issu de l’Annexe J FIA 2008
255-13
5.1.8.1. Carburateur :
Les carburateurs sont libres, dans le respect de leur nombre, de leur principe de fonctionnement et de
la conservation de leur emplacement.
De plus, le diamètre et le nombre des papillons, comme indiqué sur la fiche d'homologation, doivent
être conservés.
5.1.8.2. Injection :
Le système original et son type, comme spécifiés dans la fiche d'homologation du véhicule en question
(par exemple K-Jetronic) doit être retenu ainsi que son emplacement.
Il est permis de modifier les éléments du dispositif d'injection qui règlent le dosage de la quantité
d'essence admise au moteur, mais pas le diamètre de l'ouverture du papillon.
Le dispositif de mesure de l'air est libre.
Les injecteurs sont libres, sauf pour leur nombre, leur position, leur axe de montage et leur principe de
fonctionnement.
Les tuyaux d'essence qui les alimentent sont libres.
Le boîtier électronique est libre dans la mesure où il n'intègre pas plus de données.
Le régulateur de pression d'essence est libre.
a) Moteurs atmosphériques
- 3 l maximum pour deux soupapes par cylindre.
- 2,5 l maximum pour plus de deux soupapes par cylindre.
Toutes les voitures à 2 roues motrices d'une cylindrée supérieure à 1600 cm3 et utilisant des pièces
homologuées en Variante Kit (VK) doivent être munies d'une bride à l'admission conformément à leur
fiche d'homologation.
NOTE FRANCE
En rallye national et régional, la bride VK ci-dessus n'est pas obligatoire.
b) Moteurs suralimentés
La cylindrée nominale est limitée à 2500 cm3 maximum.
Le système de suralimentation doit être celui du moteur homologué.
Toutes les voitures suralimentées doivent comporter une bride fixée au carter de compresseur.
Tout l'air nécessaire à l'alimentation du moteur doit passer au travers de cette bride, qui devra
respecter ce qui suit :
Le diamètre maximum intérieur de la bride est de 34 mm, maintenu sur une longueur de 3 mm
minimum mesurée vers l'aval à partir du plan perpendiculaire à l'axe de rotation et situé à 50 mm
maximum en amont des extrémités les plus en amont des aubages de la roue (voir dessin 254-4).
ARTICLE 255 REGLEMENT SPECIFIQUE GROUPE A
5.1.8.3. Limitations en rallyes :
Le nombre de cylindres est limité à 6.
La cylindrée est limitée comme suit :
93
Article 255 issu de l’Annexe J FIA 2008
254-4
Ce diamètre doit être respecté quelles que soient les conditions de température.
Le diamètre extérieur de la bride au niveau du col doit être inférieur à 40 mm, et être maintenu sur une
longueur de 5 mm de part et d'autre du col sonique.
NOTE FRANCE
Pour les FA, FN dont la fin d’admission dans ces groupes est antérieure ou égale au 31.12.2006, le diamètre
extérieur de 40 mm réglementaire décrit dans la phrase ci-dessus, n’est pas obligatoire (exemple : pour la
Sierra Cosworth et la Renault 5 GT turbo...).
Le montage de la bride sur le turbocompresseur doit être effectué de telle façon qu'il soit nécessaire de
retirer entièrement deux vis du corps du compresseur, ou de la bride, pour pouvoir désolidariser la bride
du compresseur. Le montage par vis pointeau n'est pas autorisé.
Pour installer cette bride, il est autorisé d'enlever de la matière du carter de compresseur, et d'en
ajouter dans le seul but d'assurer la fixation de la bride sur le carter de compresseur.
Les têtes des vis de fixation doivent être percées afin de pouvoir les plomber.
La bride doit être constituée d'un seul matériau et ne peut être percée que pour sa fixation et le
plombage, qui doit pouvoir être effectué entre les vis de fixation, entre la bride (ou la fixation
bride/carter de compression), le carter de compression (ou la fixation carter/flasque) et le carter de
turbine (ou la fixation carter/flasque) (voir dessin 254-4).
Pour les véhicules à moteur diesel, la bride devra avoir une dimension maximale interne de 37 mm et
une dimension externe de 43 mm, aux conditions données ci-dessus (ce diamètre est révisable à tout
moment sans préavis).
94
Article 255 issu de l’Annexe J FIA 2008
Dans le cas d'un moteur à deux compresseurs en parallèle, chaque compresseur est limité par une
bride d'un diamètre maximum intérieur de 24,0 mm, et d'un diamètre extérieur maximum de 30 mm,
dans les conditions précisées ci-dessus.
Cette bride, obligatoire en rallye et en Championnat d'Europe de la Montagne, n'est pas interdite
dans les autres épreuves, si un concurrent décide de l'utiliser.
NOTE FRANCE
Cette bride est également obligatoire en France en Courses de Côte internationales, nationales et régionales,
et en slaloms.
Le compresseur «G» n’est pas soumis à la bride.
5.1.9.
Arbre(s) à cames :
Libre(s), sauf le nombre et le nombre de paliers.
Il est autorisé d'ajouter des coussinets sur les paliers mais leurs largeurs ne peuvent être supérieures à
celles des paliers d'origine.
Le calage de la distribution est libre.
Les poulies, les chaînes et les courroies pour l'entraînement des arbres à cames sont libres en
matériau, type et dimensions.
Les engrenages, pignons associés à l'arbre à cames sont libres en matériau.
Le parcours et le nombre de courroies et de chaînes sont libres.
Les guides et tendeurs associés à ces chaînes ou courroies sont libres également, ainsi que les
couvercles de protection.
5.1.10. Soupapes :
Le matériau et la forme des soupapes sont libres, ainsi que la longueur de la tige de soupape.
Les autres dimensions caractéristiques, indiquées sur la fiche d'homologation, doivent être conservées,
y compris les angles respectifs des axes de soupapes.
La levée des soupapes est libre.
Dans le cas de moteurs rotatifs, en ce qui concerne les orifices de culasse (côté intérieur du moteur),
seules les dimensions qui sont portées sur la fiche d'homologation devront être respectées.
Les coupelles, les clavettes et les guides (même s'ils n'existent pas d'origine) ne sont soumis à aucune
restriction. Il est autorisé d'ajouter des cales d'épaisseur sous les ressorts.
Le matériau des sièges est libre.
5.1.12. Allumage :
La (les) bobine(s) d'allumage, le condensateur, le distributeur, le rupteur et les bougies sont libres sous
réserve que le système d'allumage (batterie/bobine ou magnéto) reste le même que celui prévu par le
constructeur pour le modèle considéré.
Le montage d'un allumage électronique, même sans rupteur mécanique, est autorisé à condition
qu'aucune pièce mécanique, autre que celles mentionnées ci-dessus, ne soit modifiée ou changée,
sinon le vilebrequin, le volant ou la poulie de vilebrequin pour lesquels une modification limitée aux
adjonctions nécessaires sera possible.
Dans les mêmes conditions, il sera possible de changer un allumage électronique en un allumage
mécanique.
Le nombre de bougies ne peut être modifié. Celui des bobines est libre.
5.1.13. Refroidissement :
Sous réserve d'être monté dans l'emplacement d'origine, le radiateur et ses fixations sont libres, ainsi
que ses canalisations le reliant au moteur ; le montage d'un écran de radiateur est autorisé.
Le ventilateur peut être changé librement, ainsi que son système d'entraînement, ou être retiré. Il est
autorisé d'ajouter un ventilateur par fonction.
Aucune restriction ne s'applique au thermostat.
Les dimensions et le matériau de la turbine/du ventilateur sont libres, ainsi que leur nombre.
Le montage d'un récupérateur pour l'eau de refroidissement est permis.
Le bouchon de radiateur peut être verrouillé.
Le vase d'expansion peut être modifié ; s'il n'existe pas d'origine, on peut en ajouter un.
ARTICLE 255 REGLEMENT SPECIFIQUE GROUPE A
5.1.11. Culbuteurs et poussoirs :
Les culbuteurs peuvent seulement être modifiés conformément à l'article 5 "Généralités" ci-dessus.
Le diamètre des poussoirs ainsi que la forme des poussoirs et des culbuteurs sont libres, mais les
culbuteurs doivent être interchangeables avec ceux d’origine.
Il est possible d'utiliser des cales d'épaisseur pour le réglage.
95
Article 255 issu de l’Annexe J FIA 2008
5.1.14. Lubrification :
Radiateur, échangeur huile eau, tubulures, thermostat, carter d'huile et crépines sont libres, sans
modification de carrosserie.
Le nombre de crépines est libre.
Le rapport d’entraînement et les composants internes de la pompe à huile sont libres.
Le débit peut être augmenté par rapport à l’élément d’origine.
La pression d'huile peut être augmentée en changeant le ressort de la soupape de décharge.
Le corps de la pompe à huile, son éventuel couvercle ainsi que leur position dans le carter d'huile
doivent rester d’origine mais l’intérieur du corps et son éventuel couvercle peuvent être usinés.
Le montage d'un tendeur de chaîne de pompe à huile est autorisé.
L’ajout de canalisations d’huile est autorisé à l’intérieur du bloc moteur, ces canalisations d’huile
pourront être utilisées afin de pulvériser de l’huile. Ces canalisations d’huile ne doivent pas avoir de
fonction structurelle. Elles pourront être munies de clapets de tarage uniquement dans le cas où le bloc
moteur de série en est pourvu (le nombre et le type de clapets devront être identiques à ceux de série).
Le montage d'un radiateur à huile à l'extérieur de la carrosserie n'est autorisé qu'en dessous du plan
horizontal passant par le moyeu des roues et de telle façon qu'il ne dépasse pas le périmètre général
de la voiture vue d'en haut, telle que présentée sur la ligne de départ, sans modification de carrosserie.
Le montage d'un radiateur d'huile de cette façon ne peut donner lieu à l'addition d'une structure
enveloppante aérodynamique.
Toute prise d'air doit avoir pour unique effet d'amener l'air nécessaire au refroidissement du radiateur, à
l'exclusion de tout effet aérodynamique.
Si le système de lubrification prévoit une mise à l'air libre, il devra être équipé de telle manière que les
remontées d'huile s'écoulent dans un récipient récupérateur.
Celui-ci aura une capacité minimale de 2 litres pour les voitures d'une cylindrée moteur inférieure ou
égale à 2.000 cm3 et de 3 litres pour les voitures d'une cylindrée supérieure à 2.000 cm3.
Ce récipient sera en matière plastique translucide ou comportera un panneau transparent.
Il est possible de monter un séparateur air/huile à l'extérieur du moteur (capacité maximale 1 litre),
selon le dessin 255-3.
255-3
Il ne peut y avoir de retour de l'huile du récipient récupérateur vers le moteur que par gravité.
Il est autorisé de monter un ventilateur pour le refroidissement de l'huile moteur, mais sans que cela
implique d'effet aérodynamique.
Jauge d’huile
La jauge d’huile est libre mais elle doit être présente à tout moment et n’avoir aucune autre fonction.
Elle peut être déplacée par rapport à sa position d’origine.
Filtre à huile
Le montage d’un filtre à huile ou d’une cartouche en état de fonctionnement est obligatoire, et tout le
débit d’huile doit passer par ce filtre ou cette cartouche.
Le filtre ou la cartouche sont libres à condition qu’ils soient interchangeables avec le filtre ou la
cartouche d’origine.
5.1.15. Moteur : Suspension - Inclinaison et position :
Les supports sont libres (sauf leur nombre) à condition que l'inclinaison et la position du moteur à
l'intérieur de son compartiment ne soient pas modifiées, et que les articles 5 et 5.7.1.soient respectés.
Les supports pourront être soudés au moteur et à la carrosserie et leur position est libre.
5.1.16. Echappement :
Les dessins III et IV de la fiche d'homologation Groupe A/B doivent être respectés.
Le dispositif d'échappement est libre en aval de la sortie du collecteur, à condition de ne pas entraîner
un dépassement des niveaux sonores prescrits dans le (ou les) pays traversé par l'épreuve, s'il s'agit
d'une épreuve sur route ouverte.
96
Article 255 issu de l’Annexe J FIA 2008
La sortie de l'échappement doit s'effectuer à l'intérieur du périmètre de la voiture (voir Prescriptions
Générales, article 252.3.6).
Pour les voitures de type WRC, une protection thermique efficace doit être mise en place autour de
l’échappement, afin d’éviter une chaleur trop importante de l’échappement et de canaliser les
éventuelles fuites vers des zones plus froides de la voiture.
Pour les voitures à moteur turbocompressé, l'échappement ne peut être modifié qu'après le
turbocompresseur.
Dans le cas de moteurs rotatifs, et à condition de respecter les dimensions originales des orifices
d'entrée du collecteur d'échappement, les dimensions des conduits dans le collecteur sont libres.
Il est autorisé de monter des écrans thermiques sur le collecteur d'échappement, le turbocompresseur
et le dispositif d'échappement, mais leur seule fonction doit être la protection thermique.
- Moteurs atmosphériques :
En aucun cas, le flux de gaz ne doit être modifié à l’aide de dispositifs électroniques ou mécaniques.
- Moteurs suralimentés :
Le flux de gaz peut être uniquement modifié par le fonctionnement de la waste-gate et/ou du dispositif
destiné à injecter de l'air frais dans le collecteur d'échappement.
5.1.17. Poulies, courroies et chaînes d'entraînement des servitudes situées à l'extérieur du moteur :
Les poulies, les chaînes et les courroies pour l'entraînement des servitudes sont libres en matériau,
type et dimensions.
Le parcours et le nombre de courroies et de chaînes sont libres.
5.1.18. Joints : libres.
5.1.19. Moteur - Ressorts :
Il n'y a pas de restriction, mais ils doivent conserver leur principe de fonctionnement d'origine.
5.1.20. Démarreur :
Il doit être conservé, mais marque et type sont libres.
5.1.22. Pastille de sablage :
Dans le seul but de permettre la fixation d'une pastille de sablage sur le bloc moteur et sur la culasse, il
est permis d'utiliser une vis de serrage.
Cette vis ne doit en aucun cas servir à fixer d'autres éléments.
5.2
5.2.1.
TRANSMISSION
Embrayage :
L'embrayage est libre, mais le carter homologué doit être conservé, ainsi que le type de commande.
Les réservoirs de liquide d’embrayage peuvent être fixés dans l’habitacle. Dans ce cas, ils doivent être
fixés solidement et recouverts d’une protection étanche aux liquides et aux flammes.
5.2.2.
Boîte de vitesses :
Les boites de vitesses à variateur sont interdites.
Un dispositif additionnel de lubrification et de refroidissement d'huile est autorisé dans les mêmes
conditions que pour l'article 5.1.14 (pompe de circulation, radiateur et prises d'air situées sous la
voiture), mais le principe de la lubrification d'origine doit être conservé.
Toutefois une boîte de vitesses homologuée comme supplémentaire avec une pompe à huile peut être
utilisée sans cette pompe.
Il est autorisé de monter un ventilateur pour le refroidissement de l'huile de boîte de vitesses, mais sans
que cela implique d'effet aérodynamique.
L'intérieur de la boîte de vitesses est libre.
Les rapports doivent être homologués en Groupe A.
Les supports de boîte de vitesses sont libres, sauf leur nombre.
Peuvent être utilisés :
- le carter de série avec rapports de série ou un des jeux de rapports supplémentaires ;
ARTICLE 255 REGLEMENT SPECIFIQUE GROUPE A
5.1.21. Pression de suralimentation :
Cette pression peut être modifiée par l'article 5.1.19 et l'article 5 - Généralités.
La connexion entre la capsule et la waste-gate pourra être rendue réglable si elle ne l'est pas d'origine.
Le système original de fonctionnement de la waste-gate peut être modifié et rendu ajustable, mais ce
système doit être retenu.
Un système mécanique doit rester mécanique, un système électrique doit rester électrique, etc.
97
Article 255 issu de l’Annexe J FIA 2008
- un des carters supplémentaires uniquement avec un des jeux de rapports supplémentaires.
5.2.3.
Couple final et différentiel :
Il est autorisé de monter un différentiel à glissement limité, à condition qu'il puisse se loger dans le
carter d'origine, sans aucune autre modification que celles prévues au paragraphe "Généralités" cidessus.
Il est également permis de bloquer le différentiel d'origine.
Le principe de lubrification d'origine du pont arrière doit être conservé. Cependant, un dispositif
additionnel de lubrification et de refroidissement d'huile est autorisé (pompe de circulation, radiateur et
prises d'air situées sous la voiture), dans les mêmes conditions que dans l'article 5.1.14.
Un radiateur d’huile et/ou une pompe de circulation d’huile pourront être installés dans le compartiment
à bagages (sans modification de la coque de série) mais une cloison étanche aux liquides et aux
flammes devra les séparer des occupants du véhicule.
Les supports de différentiel sont libres.
L'utilisation de différentiels de type actif, c'est à dire de tout système agissant directement sur les
réglages du différentiel (précontrainte, tarages…), est interdite pour toutes les voitures à deux roues
motrices.
Pour les voitures à quatre roues motrices, les différentiels et autobloquants avant et arrière devront être
conformes aux points suivants :
- Seuls les systèmes entièrement mécaniques sont autorisés,
- Le différentiel doit être de type planétaire ou de type épicycloïdal mono étage,
- L’autobloquant doit être du type à plateaux et à rampes.
Aucun paramètre des différentiels avant et arrière ne pourra être modifié, excepté à l’aide d’outils
lorsque la voiture est à l’arrêt.
Pour les WRC, seule l’utilisation de différentiels avant et arrière homologués est autorisée.
NOTE FRANCE
Dans les épreuves nationales, l’Article 255-5.2.3. de l’Annexe « J » 2005 est applicable.
98
5.2.4.
Les mesures suivantes s’appliquent aux circuits hydrauliques des voitures de type WRC :
- La pression hydraulique présente dans les canalisations doit être mise à zéro
immédiatement après l’arrêt du moteur.
- La pression nominale dans les canalisations ne doit jamais être supérieure à 150 bars.
5.2.5.
Arbres de transmission :
Les arbres transversaux en titane sont interdits.
A partir du 01/01/2006, les arbres longitudinaux en titane sont interdits, sauf cas exceptionnel étudié
par le Groupe de Travail Technique Rallye.
5.3.
SUSPENSION
L'emplacement des axes de rotation des points d'ancrage de la suspension aux porte moyeux et à la
coque (ou châssis) doit rester inchangé.
Dans le cas d'une suspension oléopneumatique, canalisations et robinets connectés aux sphères
(partie pneumatique) sont libres.
5.3.1.
Des barres anti-rapprochement ou anti-écartement peuvent être montées sur les points d'attache de la
suspension à la coque ou au châssis d'un même train, de part et d'autre de l'axe longitudinal de la
voiture.
La distance entre un point de fixation de la suspension et un point d'ancrage de la barre ne peut être
supérieure à 100 mm, sauf s'il s'agit d'une barre transversale homologuée avec l'armature de sécurité
et sauf dans le cas d'une barre supérieure fixée à une suspension Mac Pherson ou similaire.
Dans ce dernier cas, la distance maximale entre un point d'ancrage de la barre et le point
d'articulation supérieur sera de 150 mm (dessins 255-2 et 255-4).
En dehors de ces points, cette barre ne doit pas posséder d'ancrage sur la coque ou les éléments
mécaniques.
Article 255 issu de l’Annexe J FIA 2008
255-2
255-4
Le renforcement, par adjonction de matière, des points d'ancrage et du train roulant est autorisé mais il
est interdit de solidariser deux pièces distinctes entre-elles.
5.3.3.
Barre anti-roulis :
Les barres anti-roulis homologuées par le constructeur peuvent être remplacées ou supprimées, à
condition que leurs points de fixation au châssis demeurent inchangés.
Ces points d'ancrage peuvent être utilisés pour la fixation de barres anti-rapprochement et antiécartement.
- Seuls les systèmes de barre anti-roulis fonctionnant mécaniquement sont autorisés.
- La raideur anti-roulis ne peut être ajustée que directement par le pilote, au moyen d’un
système exclusivement mécanique sans alimentation externe.
- Toute connexion entre les amortisseurs est interdite.
- Toute connexion entre les barres anti-roulis avant et arrière est interdite.
- Les barres anti-roulis en alliage de titane sont interdites.
5.3.4.
Les articulations peuvent être d'un matériau différent de celui d'origine.
Les points d'attache de la suspension sur la coque ou sur le châssis peuvent être changés :
- par utilisation d'une articulation "Uniball" ; le bras d'origine peut être coupé et un nouveau
siège pour l'"Uniball" peut être soudé. Des entretoises seront utilisées à côté de l'"Uniball"
même.
- par utilisation d'une vis de diamètre supérieur ;
- par renforcement du point d'ancrage par adjonction de matériau dans la limite de 100 mm
par rapport au point d'ancrage.
La position du centre de l'articulation ne peut être changée (voir dessin 255-5).
ARTICLE 255 REGLEMENT SPECIFIQUE GROUPE A
5.3.2.
99
Article 255 issu de l’Annexe J FIA 2008
255-5
100
5.3.5.
Les dimensions des ressorts sont libres, mais non le type et le matériau (qui doit être du matériau
ferreux - ie 80% de fer).
Les plates-formes des ressorts peuvent être rendues réglables ou ajustables, y compris par adjonction
de matière.
Un ressort hélicoïdal peut être changé pour deux ressorts ou plus du même type, concentriques ou en
série, à condition qu'ils puissent être installés sans modification autre que celles spécifiées dans cet
article.
La hauteur de caisse ne peut être réglable qu'au moyen d'outils et lorsque la voiture est à l'arrêt.
5.3.6.
Amortisseurs :
La marque est libre, mais pas le nombre, le type (télescopique, à bras, etc.), le principe de
fonctionnement (hydraulique, à friction, mixte, etc.), ni les supports.
La vérification du principe de fonctionnement des amortisseurs sera effectuée de la façon suivante :
Une fois les ressorts et/ou les barres de torsion démontés, le véhicule doit s'affaisser jusqu'aux butées
de fin de course en moins de 5 minutes.
Les amortisseurs à gaz seront considérés à l'égard de leur principe de fonctionnement comme des
amortisseurs hydrauliques.
Au cas où pour remplacer un élément de suspension de type MacPherson, ou d'une suspension
fonctionnant d'une façon identique, il serait nécessaire de changer l'élément télescopique, les nouvelles
pièces devront être mécaniquement équivalentes aux pièces d'origine, hormis l'élément amortisseur et
la coupelle de ressort.
Si les amortisseurs possèdent des réserves de fluide séparées et qu’elles se trouvent dans l’habitacle,
ou dans le coffre si celui-ci n’est pas séparé de l’habitacle, elles doivent être fixées solidement et
recouvertes d’une protection.
Un limiteur de débattement peut être ajouté.
Un seul cable par roue est autorisé et sa seule fonction doit être de limiter la course de la roue lorsque
l’amortisseur est en position de détente.
Toute servocommande activant un circuit de puissance agissant directement ou indirectement sur les
éléments de suspensions sont interdite.
Un système permettant de modifier le tarage des amortisseurs électroniquement est autorisé.
Tout système de contrôle électronique des amortisseurs est interdit.
5.3.7.
Porte moyeux
Les porte moyeux en titane sont interdits, sauf cas exceptionnel étudié par la Commission Technique
Rallye.
5.4.
ROUES ET PNEUMATIQUES
Les roues complètes sont libres à condition de pouvoir se loger dans la carrosserie d'origine, c'est-àdire que la partie supérieure de la roue complète, située verticalement au-dessus du centre du moyeu,
doit être couverte par la carrosserie lorsque la mesure est effectuée verticalement.
Les fixations de roues par boulons peuvent être changées librement en fixations par goujons et écrous.
Pour les rallyes uniquement, la jante doit être fixée au moyeu par un minimum de 4 boulons ou 4
goujons.
L'utilisation de pneumatiques destinés aux motocyclettes est interdite.
Article 255 issu de l’Annexe J FIA 2008
En aucun cas, la largeur de l'assemblage jante pneu ne doit excéder les valeurs suivantes, fonctions de
la cylindrée de la voiture :
En rallye :
Jusqu'à
de plus de
de plus de
de plus de
de plus de
de plus de
de plus de
de plus de
de plus de
de plus de
de plus de
de plus de
Plus de
1000 cm3 :
1000 cm3
1150 cm3
1400 cm3
1600 cm3
2000 cm3
2500 cm3
3000 cm3
3500 cm3
4000 cm3
4500 cm3
5000 cm3
5500 cm3
à
à
à
à
à
à
à
à
à
à
à
1150 cm3 :
1400 cm3 :
1600 cm3 :
2000 cm3 :
2500 cm3 :
3000 cm3 :
3500 cm3 :
4000 cm3 :
4500 cm3 :
5000 cm3 :
5500 cm3 :
7"
7"
8"
8"
9"
9"
9"
9"
9"
9"
9"
9"
9"
NOTE FRANCE
En rallye : - groupe FA : uniquement pour les voitures turbo de plus de 3 litres dont la fin d’admission en FA est
antérieure ou égale au 31.12.2004 : la valeur est 10”. (Exemple : A.5323 - Sierra RS Cosworth).
à
à
à
à
à
à
à
à
à
à
1150 cm3 :
1400 cm3 :
1600 cm3 :
2000 cm3 :
2500 cm3 :
3000 cm3 :
3500 cm3 :
4000 cm3 :
4500 cm3 :
5000 cm3 :
7"
7"
8"
8"
9"
9"
9"
10"
10"
11"
11"
12"
Pour les World Rally Car et les Kit Car, le diamètre de la jante est libre mais ne doit pas dépasser 18".
Pour les autres, le diamètre des jantes peut être augmenté ou diminué jusqu'à 2" de la dimension
d'origine. Cependant, le diamètre de la jante ne devra pas dépasser 18".
De plus, pour toutes les voitures et pour les épreuves sur terre uniquement, les dimensions des roues
sont limitées de la façon suivante :
- Si la largeur de la roue est inférieure ou égale à 6", son diamètre maximal est limité à 16".
- Si la largeur de la roue est supérieure à 6", son diamètre maximal est limité à 15".
En rallye, le diamètre maximum des roues complètes est de 650 mm, non compris les clous en cas
d'utilisation de pneus cloutés.
Il n'est pas nécessaire que toutes les roues soient du même diamètre.
En rallye seulement :
Le magnésium forgé est interdit pour les roues dont le diamètre est inférieur à 18".
Pour les roues de 8 x18", le magnésium forgé ainsi qu'un poids inférieur à 7.8 kg sont interdits.
Sauf pour les rallyes, en cas de fixation de roue par écrou central, un ressort de sécurité doit être en
place sur l'écrou pendant toute l'épreuve et doit être remplacé après tout changement de roue.
Ces ressorts doivent être peints en rouge "Dayglo". Des ressorts de rechange doivent être disponibles
à tout moment.
ARTICLE 255 REGLEMENT SPECIFIQUE GROUPE A
Pour les autres épreuves :
Jusqu'à
1000 cm3 :
de plus de
1000 cm3
de plus de
1150 cm3
de plus de
1400 cm3
de plus de
1600 cm3
de plus de
2000 cm3
de plus de
2500 cm3
de plus de
3000 cm3
de plus de
3500 cm3
de plus de
4000 cm3
de plus de
4500 cm3
Plus de
5000 cm3
101
Article 255 issu de l’Annexe J FIA 2008
5.5
SYSTEME DE FREINAGE
Le système de freinage est libre à condition :
- de comprendre au moins deux circuits indépendants commandés par la même pédale (entre
la pédale de freins et les étriers, les deux circuits doivent être identifiables séparément, sans
interconnexion autre que le dispositif mécanique de répartition).
- qu’aucun dispositif ou "système" ne soit monté entre le maître-cylindre et les étriers. Les
capteurs de prise de données, les contacteurs de feux rouges arrière, les limiteurs mécaniques
avant et arrière ou les freins à main actionnés directement par le pilote ne sont pas considérés
comme des "systèmes".
NOTE FRANCE
Dans les épreuves nationales, l’Article 255-5.5. de l’Annexe « J » 2005 est applicable.
5.5.1.
Garniture de freins :
Le matériau et le mode de fixation (riveté ou collé) sont libres à condition que les dimensions des
garnitures soient conservées.
5.5.2.
Servofreins, régulateurs de force de freinage, dispositifs antiblocage (limiteur de pression) :
Les servofreins peuvent être déconnectés et enlevés ; les régulateurs de force de freinage et les
dispositifs antiblocage peuvent être déconnectés, mais non enlevés. Le dispositif de réglage est libre.
Les régulateurs de freinage ne doivent pas être déplacés du compartiment où ils se trouvent d'origine
(habitacle, compartiment moteur, extérieur, etc.).
5.5.3.
Refroidissement des freins :
Il est permis d'enlever ou de modifier les tôles de protection des freins, mais sans adjonction de
matière.
Une seule canalisation flexible pour amener l'air aux freins de chaque roue est permise, mais sa section
intérieure doit pouvoir s'inscrire dans un cercle de 10 cm de diamètre.
Cette canalisation peut être double mais dans ce cas, la section intérieure de chaque canalisation doit
pouvoir s’inscrire dans un cercle de 7 cm de diamètre.
Les canalisations d'air ne peuvent dépasser du périmètre de la voiture vue du dessus.
5.5.4.
Disques de freins :
La seule opération permise est la rectification.
Un dispositif raclant la boue déposée sur les disques et / ou les roues peut être ajouté.
5.5.5.
Le dispositif de frein à main peut être démonté, mais uniquement pour les courses sur parcours fermé
(circuits, courses de côte, slaloms).
5.5.6.
Circuit hydraulique :
Il est autorisé de changer les tuyauteries hydrauliques pour des canalisations de qualité aéronautique.
Les réservoirs de liquide de frein peuvent être fixés dans l’habitacle. Dans ce cas, ils doivent être fixés
solidement et recouverts d’une protection étanche aux liquides et aux flammes.
5.5.7.
Etriers de freins :
Seuls les étriers de frein homologués en Groupe A peuvent être utilisés.
Un seul étrier est autorisé sur chaque roue. La section de chaque piston d'étrier doit être circulaire.
5.5.8.
Maître-cylindre
Les maître-cylindre de frein doivent être homologués.
5.6
DIRECTION
Il est permis de déconnecter un système de direction assistée.
Tout système de direction permettant de réaligner plus de deux roues est interdit.
5.6.1.
5.6.2.
102
Les systèmes de direction assistée ne peuvent pas être contrôlés électroniquement.
Aucun de ces systèmes ne peut avoir une fonction autre que celle de réduire l'effort physique requis
pour diriger la voiture.
Dans le cas ou le véhicule de série est équipé d’un système de direction assistée contrôlée
électroniquement :
- si ce type de système est conservé, aucun élément du système ne peut être modifié, mais le
boîtier électronique peut être reprogrammé.
Article 255 issu de l’Annexe J FIA 2008
- il est possible d’utiliser un nouveau système de direction assistée à condition que celui-ci ne
soit pas contrôlé électroniquement et qu’il soit homologué.
5.7
5.7.1.
CARROSSERIE - CHASSIS
Allègements et renforts :
Les renforts des parties suspendues du châssis et de la carrosserie sont autorisés à condition qu'il
s'agisse d'un matériau épousant la forme d'origine et en contact avec celle-ci.
Les renforts par matériaux composites sont autorisés selon cet article, et quelle que soit leur épaisseur,
selon le dessin 255-8.
255-8
Du matériau d'insonorisation peut être enlevé sous le plancher de la voiture, dans le compartiment
moteur, dans le coffre à bagages et dans les passages de roues.
Les supports non utilisés (ex : roue de secours) situés sur le châssis/la carrosserie peuvent être
supprimés, sauf s'ils sont des supports pour des parties mécaniques, qui ne peuvent être déplacées ou
retirées.
Il est possible de fermer les trous dans l'habitacle, les coffres moteur et bagage, et dans les ailes.
La fermeture peut être réalisée par de la tôle métallique ou des matériaux plastique. Elle peut être
soudée, collée ou rivetée.
Les autres trous de la carrosserie peuvent être fermés par du ruban adhésif uniquement.
5.7.2.2. Couvre-roues et enjoliveurs de roues :
Les couvre roues peuvent être enlevés. Les enjoliveurs doivent être enlevés.
5.7.2.3. Essuie-glaces :
Moteur, emplacement, balais et mécanisme sont libres, mais au moins un essuie-glace doit être prévu
sur le pare-brise.
Il est permis de démonter le dispositif lave phares.
La capacité du réservoir de lave-glace est libre, et le réservoir peut être déplacé dans l'habitacle selon
l'Article 252.7.3, dans le coffre ou dans le compartiment moteur.
5.7.2.4. La suppression des baguettes décoratives extérieures est autorisée, c'est à dire celle de toute partie
suivant le contour extérieur de la carrosserie, et d'une hauteur inférieure à 25 mm.
5.7.2.5. Les points de levage du cric peuvent être renforcés, changés de place ; on peut en augmenter le
nombre.
5.7.2.6. Il est autorisé de monter des protège phares, destinés exclusivement à couvrir le verre des phares sans
influer sur l'aérodynamique de la voiture.
5.7.2.7. Compte tenu des règlements de police différents dans les divers pays, l'emplacement et le type des
plaques d'immatriculation peuvent être librement choisis.
5.7.2.8. La suppression des supports des plaques d'immatriculation est autorisée, mais pas celle de leur
système d'éclairage.
ARTICLE 255 REGLEMENT SPECIFIQUE GROUPE A
5.7.2. Extérieur :
5.7.2.1. Pare-chocs :
Les "bananes" peuvent être enlevées.
103
Article 255 issu de l’Annexe J FIA 2008
5.7.2.9. Des fixations supplémentaires de sécurité pour le pare-brise et les vitres latérales peuvent être
montées, à condition de ne pas améliorer les qualités aérodynamiques de la voiture.
Seuls les pare-brise de série et les pare-brise homologués en variante-option dont le poids est
supérieur à 9.2 kg peuvent être utilisés.
5.7.2.10. Le montage de protections inférieures n'est autorisé qu'en rallye, à condition qu'elles soient
effectivement des protections qui respectent la garde au sol, qui soient démontables et qui soient
conçues exclusivement et spécifiquement afin de protéger les éléments suivants : moteur, radiateur,
suspension, boîte de vitesses, réservoir, transmission, échappement, bonbonnes d'extincteur.
Ces protections doivent être soit en alliage d'aluminium, soit en acier et d'une épaisseur
minimum de 4 mm et de 2 mm pour l'acier.
Néanmoins, il est possible de renforcer la partie supérieure par des membrures métalliques ou
composites et d'ajouter des éléments composites non-structurels.
Seulement en avant de l’axe des roues avant, ces protections inférieures peuvent s’étendre à toute la
largeur de la partie inférieure du bouclier avant.
5.7.2.11. Il est autorisé de rabattre les bords de tôle d'acier ou de réduire les bords de plastique des ailes et des
pare-chocs lorsqu'ils font saillie à l'intérieur du logement des roues.
Les pièces d'insonorisation en plastique peuvent être retirées de l'intérieur des passages de roues.
Ces éléments en plastique peuvent être changés pour des éléments en aluminium ou en plastique, de
même forme.
La fixation des ailes par soudure pourra être modifiée pour une fixation par boulons / vis.
5.7.2.12. Il est permis d'utiliser des crics pneumatiques démontables, mais sans la bouteille d'air comprimé à
bord (circuits seulement).
5.7.2.13. Les "jupes" sont interdites.
Tout dispositif ou construction, non homologué, et qui est conçu de façon à combler complètement ou
partiellement l'espace entre la partie suspendue de la voiture et le sol est interdit en toutes
circonstances.
Aucune protection autorisée par l'article 255.5.7.2.10 ne pourra jouer un rôle dans l'aérodynamique de
la voiture.
5.7.2.14. Les charnières de portes ne peuvent pas être modifiées.
Les charnières et/ou articulations de capot avant, de couvercle de coffre, de hayon arrière, sont libres,
mais il n'est pas possible de changer leurs emplacements, d'en ajouter et de changer leurs fonctions.
5.7.3. Habitacle :
5.7.3.1. Sièges :
Il est autorisé de reculer les sièges avant, mais pas au-delà du plan vertical défini par l'arête avant du
siège arrière d'origine.
La limite relative au siège avant est constituée par le haut du dossier sans l'appuie-tête, et si l'appuietête est intégré au siège, par le point le plus en arrière des épaules du conducteur.
Il est permis d'enlever le siège du passager, ainsi que les sièges arrière.
5.7.3.2. Au cas où le réservoir serait installé dans le compartiment à bagages et les sièges arrière enlevés, une
cloison résistant au feu et étanche aux flammes et aux liquides devra séparer l'habitacle du réservoir.
Dans le cas des voitures à deux volumes, il sera possible d'utiliser une cloison non structurelle de
plastique transparent et non inflammable entre l'habitacle et l'emplacement du réservoir.
Pour les voitures à deux volumes homologuées à partir du 01.01.98 avec un réservoir installé dans le
compartiment à bagages, un caisson résistant au feu, étanche aux flammes et aux liquides devra
entourer le réservoir et ses orifices de remplissage.
Pour les voitures à trois volumes, homologuées à partir du 01.01.98, une cloison résistante au feu,
étanche aux flammes et aux liquides devra séparer l'habitacle du réservoir.
Cependant, il est conseillé de remplacer cette cloison étanche par un caisson étanche comme pour les
voitures à deux volumes.
5.7.3.3. Tableau de bord :
Les garnitures situées en dessous de celui-ci et n'en faisant pas partie peuvent être enlevées.
104
Article 255 issu de l’Annexe J FIA 2008
Il est permis de retirer la partie de la console centrale qui ne contient ni le chauffage, ni les instruments
(selon dessin 255-7).
255-7
5.7.3.4. Portières - Garnitures latérales :
Il est permis d'enlever les matériaux d'insonorisation des portières, à condition que leur aspect n'en soit
pas modifié.
Dans le cas d'une voiture à deux portes, les garnitures situées sous les vitres latérales arrière pourront
également être enlevées mais devront être remplacées par des panneaux en matériau composite non
combustible.
a) Il est permis d'enlever la garniture de la porte ainsi que la barre de protection latérale dans le
but d'installer un panneau de protection latéral constitué de matériau composite non
combustible.
La configuration minimale de ce panneau devra être conforme au dessin 255-14.
b) Dans le cas où la structure originelle des portes n'a pas été modifiée (suppression même
partielle des tubes ou renforts), les panneaux de portes peuvent être réalisés en feuille de
métal d'une épaisseur minimale de 0,5 mm, en fibre de carbone d'une épaisseur minimale de 1
mm ou un autre matériau solide et non combustible d'un épaisseur minimale de 2 mm.
La hauteur minimale de ce panneau devra s'étendre du bas de la portière à la hauteur maximale de la
traverse de la porte.
Il est permis de remplacer un lève-glace électrique par un lève-glace manuel.
Dans le cas des voitures à 4 ou 5 portes, le mécanisme de lève-glace des vitres arrière pourra
être remplacé par un dispositif destiné à bloquer les vitres arrière en position fermée.
5.7.3.5. Plancher :
Les tapis de sol sont libres et peuvent donc être enlevés.
5.7.3.6. Autres matériaux d'insonorisation et garnitures :
Il est permis d'enlever les matériaux d'insonorisation et les garnitures, exceptés ceux mentionnés aux
articles 5.7.3.4 (Portières) et 5.7.3.3 (Tableau de bord).
5.7.3.7. Système de chauffage :
L'appareil de chauffage d'origine peut être supprimé mais un système de désembuage électrique ou
similaire doit être conservé.
5.7.3.8. Dispositif de climatisation :
Peut être ajouté ou enlevé, mais le chauffage doit être assuré.
ARTICLE 255 REGLEMENT SPECIFIQUE GROUPE A
255-14
105
Article 255 issu de l’Annexe J FIA 2008
5.7.3.9. Volant de direction :
Libre ; il est permis d'en enlever le dispositif antivol.
Le mécanisme de déverouillage rapide doit consister en un flasque concentrique à l'axe du volant, de
couleur jaune obtenue par anodisation ou tout autre revêtement durable, et installé sur la colonne de
direction derrière le volant.
Le déverouillage doit s'opérer en tirant sur le flasque suivant l'axe du volant.
5.7.3.10. Le montage d'une armature de sécurité est autorisé (voir article 253.8).
5.7.3.11. Il est permis de démonter la plage arrière amovible dans les voitures à deux volumes.
5.7.3.12. Canalisations d'air :
Le passage des canalisations d'air n'est permis que dans la mesure où il est destiné à la ventilation de
l'habitacle.
106
5.7.4.
Accessoires additionnels :
Sont autorisés sans restriction, tous ceux qui sont sans effet sur le comportement de la voiture, tels
ceux rendant l'intérieur de la voiture plus esthétique ou confortable (éclairage, chauffage, radio, etc.).
Ces accessoires ne peuvent en aucun cas, même indirectement, augmenter la puissance du moteur ou
avoir une influence sur la direction, la transmission, les freins ou les aptitudes à la tenue de route.
Le rôle de toutes les commandes doit rester celui prévu par le constructeur.
Il est permis de les adapter de façon à les rendre mieux utilisables ou plus facilement accessibles,
comme par exemple un levier de frein à main plus long, une semelle supplémentaire sur la pédale de
frein, etc.
Toute prise de vitesse ne peut être effectuée qu’avec des capteurs à effet hall ou inductifs fonctionnant
avec une roue dentée.
Est permis ce qui suit :
1) Le vitrage d'origine du véhicule homologué peut être modifié mais doit être homologué par
la FIA et faire l'objet d'une fiche d'homologation.
2) Des instruments de mesure, compteurs, etc. peuvent être installés ou remplacés, avec des
fonctions éventuellement différentes.
Pareille installation ne doit pas entraîner de risques.
Toutefois, le compteur de vitesse ne pourra pas être retiré si le règlement particulier de
l'épreuve l'en empêche.
3) L'avertisseur peut être changé et/ou il peut être ajouté un avertisseur supplémentaire à la
portée du passager.
Sur route fermée, l'avertisseur n'est pas obligatoire.
4) Les interrupteurs électriques et les commandes fixées sur la colonne de direction peuvent
être changés librement, en ce qui concerne leur destination, leur position ou leur nombre
dans le cas d'accessoires supplémentaires.
5) Le mécanisme du levier de frein de stationnement peut être changé de façon à obtenir un
déblocage instantané ("fly-off handbrake").
6) La (les) roue(s) de secours n'est (ne sont) pas obligatoire(s).
Toutefois, s'il y en a, elles doivent être solidement fixées, ne pas être installées dans
l'espace réservé au conducteur et au passager avant (si celui-ci est à bord) et ne pas
entraîner de modification dans l'aspect extérieur de la carrosserie.
7) Il est permis d'ajouter des compartiments supplémentaires dans la boîte à gants et des
poches supplémentaires aux portières pour autant qu'elles s'appliquent sur les panneaux
d'origine.
8) Des plaques de matériau isolant peuvent être montées contre les cloisons existantes, afin
de protéger les passagers du feu.
9) Il est permis de changer les articulations du système de commande de la boîte de vitesses.
5.8.
5.8.1.
SYSTEME ÉLECTRIQUE
La tension nominale du système électrique, y compris celle du circuit d'alimentation de l'allumage, doit
être maintenue.
5.8.2.
Il est permis d'ajouter des relais ou des fusibles au circuit électrique, d'allonger ou d'ajouter des câbles
électriques.
Les câbles électriques et leurs gaines sont libres.
Article 255 issu de l’Annexe J FIA 2008
5.8.3.
Batterie :
La marque et la capacité de la (des) batterie(s) sont libres. Chaque batterie doit être fixée solidement et
couverte de façon à éviter tout court-circuit ou fuite de liquide.
Le nombre de batteries prévues par le constructeur doit être maintenu.
Dans le cas où la batterie est déplacée par rapport à sa position d'origine, la fixation à la coque doit être
constituée d'un siège métallique et de deux étriers métalliques avec revêtement isolant fixés au
plancher par boulons et écrous.
La fixation de ces étriers devra utiliser des boulons de 10 mm minimum de diamètre et, sous chaque
boulon, une contreplaque au-dessous de la tôle de la carrosserie d'au moins 3 mm d'épaisseur et d'au
moins 20 cm2 de surface.
Une batterie humide devra être couverte d'une boîte de plastique étanche possédant sa propre fixation.
Son emplacement est libre, mais il ne sera possible de la placer dans l'habitacle que derrière les sièges
avant.
Dans ce cas, et si il s'agit d'une batterie humide, la boîte de protection devra comporter une prise d'air
avec sortie en dehors de l'habitacle (voir dessins 255-10 et 255-11).
Dans le cas où la batterie située dans l'habitacle est une batterie sèche, elle devra être protégée
électriquement par un couvercle la recouvrant complètement.
255-11
5.8.4.
Générateur, régulateur de tension et alterno-démarreur :
Libres, mais le système d'entraînement du générateur ne doit pas être modifié.
Le générateur de tension et le régulateur de tension peuvent être déplacés mais doivent rester dans
leur emplacement d’origine (compartiment moteur etc…).
Ils peuvent être combinés si le véhicule homologué en est pourvu d’origine et à condition qu’ils
proviennent d’un modèle de série.
Libres, mais le système d'entraînement du générateur ne doit pas être modifié.
Le générateur de tension et le régulateur de tension peuvent être déplacés mais doivent rester dans
leur emplacement d’origine (compartiment moteur etc…)
ARTICLE 255 REGLEMENT SPECIFIQUE GROUPE A
255-10
107
Article 255 issu de l’Annexe J FIA 2008
108
5.8.5.
Eclairage - Signalisation :
Les appareils d'éclairage et de signalisation doivent être conformes aux règlements administratifs du
pays de l'épreuve ou à la Convention Internationale sur la Circulation Routière.
Compte tenu de cette remarque, il est permis de modifier l'emplacement des feux de signalisation et de
position, mais les orifices originaux doivent être obstrués.
La marque des appareils d'éclairage est libre.
Les appareils d'éclairage faisant partie de l'équipement normal, doivent être ceux prévus par le
constructeur et doivent rester conformes quant à leur fonctionnement, à ce qu'a prévu le constructeur
pour le modèle considéré.
Les phares d'origine peuvent être remplacés par d'autres présentant les mêmes fonctions d'éclairage,
s'il n'y a pas de découpe de carrosserie et si l'orifice original se trouve totalement obturé.
Il est permis de modifier le système de commande des phares escamotables, ainsi que sa source
d'énergie.
Toute liberté est laissée en ce qui concerne le verre de protection du phare, le réflecteur et les
ampoules.
Les phares supplémentaires sont autorisés à condition que le nombre total de tous les phares équipant
la voiture n'excède pas 8 (non compris les lanternes ou feux de position) et à condition que ce total soit
pair.
Ils pourront au besoin être montés par encastrement dans l'avant de la carrosserie ou dans la calandre,
mais les ouvertures qui y seraient pratiquées à cet effet devraient être complètement obturées par les
phares.
Les phares d'origine peuvent être rendus inopérants, et peuvent être couverts par du ruban adhésif.
Il sera permis de remplacer un phare rectangulaire par deux circulaires, ou vice-versa, montés sur un
support aux dimensions de l'orifice et l'obturant complètement.
Le montage d'un phare de recul est autorisé, au besoin par encastrement dans la carrosserie, à
condition qu'il ne puisse être utilisé que lorsque le levier de changement de vitesses est sur la position
"marche arrière" et sous réserve de l'observation des règlements de police à ce sujet.
Si un nouveau support de plaque d'immatriculation est prévu avec éclairage, le système original
(support et éclairage) peut être retiré.
En dehors des rallyes, l'éclairage de plaque n'est pas obligatoire.
Le règlement particulier d'une épreuve pourra apporter des dérogations aux prescriptions ci-dessus.
5.9.
5.9.1.
RESERVOIRS DE CARBURANT
La capacité totale des réservoirs de carburant ne doit pas excéder les limites suivantes, en fonction de
la cylindrée du moteur :
jusqu'à
700 cm3 :
60 l
de plus de
700 cm3
à
1000 cm3 :
70 l
3
3
de plus de
1000 cm
à
1400 cm :
80 l
à
1600 cm3 :
90 l
de plus de
1400 cm3
3
3
de plus de
1600 cm
à
2000 cm :
100 l
de plus de
2000 cm3
à
2500 cm3 :
110 l
120 l
plus de
2500 cm3 :
En rallye uniquement, et pour une cylindrée supérieure à 1400 cm3, la capacité est limitée à 95 l.
5.9.2.
Le réservoir peut être remplacé par un réservoir de sécurité homologué par la FIA (spécification FT3
1999, FT3.5 ou FT5), ou un autre homologué par le constructeur de la voiture.
Dans ce cas, le nombre de réservoirs est libre et ils devront être placés à l'intérieur du compartiment à
bagages ou à l'emplacement d'origine.
Les réservoirs collecteurs d'une capacité inférieure à 1 litre sont de construction libre.
On peut également combiner les différents réservoirs homologués (y compris le réservoir standard) et
des réservoirs FT3 1999, FT3.5 ou FT5, dans la mesure où le total de leurs capacités n'excède pas les
limites déterminées par l'article 5.9.1.
L'emplacement du réservoir d'origine ne peut être modifié que pour les voitures dont le réservoir a été
placé par le constructeur à l'intérieur de l'habitacle ou à proximité des occupants.
Dans ce cas, il sera permis soit de monter une protection étanche entre le réservoir et les occupants de
la voiture, soit de le placer dans le coffre à bagages et, si besoin est, de modifier ses accessoires
annexes (orifices de remplissage, pompe à essence, tubulure d'écoulement).
En tous cas, ces déplacements de réservoirs ne peuvent donner lieu à d'autres allègements ou renforts
que ceux prévus par l'article 5.7.1, mais l'ouverture laissée par la suppression du réservoir d'origine
peut être obturée par un panneau.
Il est possible de monter un radiateur dans le circuit de carburant (capacité maximale un litre).
Article 255 issu de l’Annexe J FIA 2008
5.9.3.
L'utilisation d'un réservoir de carburant de capacité accrue pourra être autorisée par une ASN avec
accord de la FIA pour des épreuves organisées dans des conditions géographiques spéciales
(parcours en pays désertique ou tropical par exemple)
ARTICLE 6. RESTRICTIONS POUR LES VOITURES HOMOLOGUEES EN VARIANTE
KIT SUPER 1600
6.1.
DEFINITION
Une variante kit Super 1600 (VK-S1600) est une variante d'un modèle de voiture déterminée,
homologuée au préalable en Groupe A et doit donc être constituée comme un véhicule de Groupe A.
Les véhicules admis sont des modèles deux roues motrices de type traction, jusqu'à 1.6 litres de
cylindrée en variante kit, atmosphériques.
Les éléments homologués dans la fiche "Variante Kit Super 1600" (VK-S1600) doivent être utilisés
dans leur totalité et ne doivent pas être modifiés.
6.2.
POIDS
Le poids minimum est de 1000 kg dans les conditions de l’article 4.3 (et avec une seule roue de
secours).
Le poids minimum de la voiture (dans les conditions de l’article 4.3 et avec une seule roue de secours)
avec l’équipage (pilote + copilote) est de 1150 kg.
Dans le cas où 2 roues de secours sont transportées dans la voiture, la seconde roue de secours devra
être retirée avant la pesée.
NOTE FRANCE
Dans les épreuves nationales et régionales, en dérogation à l’article 6.2, le poids minimum des Super
1600 sera de 950 kg et de 1 100kg avec équipage.
RESTRICTIONS
Moteur :
a) Rapport volumétrique :
Le taux de compression maximal est de 13/1.
A tout moment, le taux de compression doit être inférieur ou égal à cette valeur.
La surface du piston pourra être usinée dans le seul but d'ajuster le taux de compression.
b) Tout système de pulvérisation d’eau est interdit.
c) Les systèmes de distribution variables sont interdits(loi de levée et levée de soupapes).
d) Les collecteurs d’admission et d’échappement à géométrie variable sont interdits.
Si le véhicule de série en est équipé, il doivent être désactivés.
Les collecteurs d’admission et d’échappement doivent être homologués.
L’épaisseur des tubes de la ligne d’échappement doit être supérieure ou égale à 0.9
mm, mesurée au niveau des parties non cintrées.
e) Le régime moteur est limité à 9000 tr/min.
6.3.2.
Transmission :
a) Embrayage
Le diamètre minimum de l’embrayage est de 184 mm.
Le ou les disques de friction ne doivent pas être constitués de carbone.
b) Boîte de vitesse
Une seule boîte de vitesse peut être homologuée. Elle doit comporter au maximum 6 rapports
et 1 marche arrière.
Un seul jeu de 6 rapports + 1 marche arrière ainsi que 3 rapports de ponts peuvent être
homologués.
Le carter doit impérativement être fabriqué en alliage d'aluminium.
Le poids minimum de la boîte de vitesse complète (boite de vitesse complète avec différentiel
monté, sans supports, sans huile, sans embrayage, sans commande externe, sans demi
arbres) est de 35 kg.
ARTICLE 255 REGLEMENT SPECIFIQUE GROUPE A
6.3.
6.3.1.
109
Article 255 issu de l’Annexe J FIA 2008
c) Différentiel
Un différentiel à glissement limité de type mécanique à disques doit être homologué et celui-ci
sera le seul différentiel utilisable.
Cela signifie qu’aucun autre différentiel ne pourra être ajouté.
Par différentiel à glissement limité mécanique, on entend tout système fonctionnant
exclusivement mécaniquement, c’est à dire sans l’aide d’un système hydraulique ou électrique.
Un visco-coupleur n’est pas considéré comme un système mécanique.
Tout différentiel à gestion électronique est interdit.
Le nombre et le type de disques sont libres.
6.3.3.
Suspension :
a) Barre anti-roulis
Les barres anti-roulis ajustables du cockpit sont interdites.
b) Amortisseurs
Ils doivent être homologués et un seul amortisseur par roue est autorisé.
Le système de refroidissement par eau doit être celui homologué.
6.3.4.
Roues et pneumatiques :
Les jantes doivent obligatoirement être construites en aluminium coulé.
a) Pour les Rallyes sur terre, seules les jantes de 6’’ x 15’’ sont autorisées.
Pour les Rallyes sur asphalte, seules les jantes de 7’’ x 17’’ sont autorisées.
b) L’utilisation de tout dispositif permettant au pneumatique de conserver ses performances avec une
pression égale ou inférieure à la pression atmosphérique est interdite. L’intérieur du pneumatique
(espace compris entre la jante et la partie interne du pneumatique) ne doit être rempli que par de l’air.
6.3.5.
Système de freinage :
Les seuls disques et étriers de freins utilisables sont ceux figurants dans la Variante Kit Super 1600.
Le diamètre maximum des disques de freins avant est de 300 mm pour les rallyes sur terre et de
355mm pour les rallyes sur asphalte.
Le diamètre maximum des disques de freins arrière est de 300 mm.
6.3.6.
Tout système électronique d’aide au pilotage (ainsi que ses capteurs) est interdit (ABS/ASR/EPS…).
Seul un système de coupure de l'allumage et/ou de l'injection moteur pour le changement de rapport de
la boite de vitesses est autorisé. Ce système doit être homologué.
Les seuls capteurs autorisés pour l'acquisition de données sont les capteurs homologués dans la fiche
d'extension VK-S1600. Tout autre capteur est interdit.
Toutefois, il est permis d'ajouter un seul et unique capteur de vitesse sur l'une des roues motrices. En
aucun cas, l'information fournie par ce capteur ne devra entrer dans le boîtier électronique ou dans le
boîtier d'acquisition de données.
La transmission des données par radio et/ou télémétrie est interdite.
6.3.7.
Carrosserie :
a) Toute nouvelle voiture homologuée en «Variante Kit Super 1600» (VK S1600) ne pourra avoir une
largeur supérieure à 1805 mm.
b) Le dispositif aérodynamique arrière (à l’exception des supports) doit être construit en fibre de verre.
6.3.8.
Matériau :
a) L’utilisation de titane et de magnésium est interdite sauf s’il s’agit de pièces montées sur le modèle
(de série) dont est issue l’extension VK-S1600.
Le titane est uniquement autorisé pour les raccords rapides du circuit de freinage.
b) L’utilisation de carbone ou de kevlar est autorisée à la condition qu’une seule couche de tissus soit
utilisée et soit apposée sur la face visible de la pièce.
6.3.9.
110
Armature de sécurité :
L’armature de sécurité doit être homologuée par la FIA.
Article 255 issu de l’Annexe J FIA 2008
Une seule armature de sécurité peut être utilisée avec la Variante Kit Super 1600 (VK-S1600) et celleci doit être mentionnée en information complémentaire de l’extension VK-S1600.
Les spécifications du tube utilisé pour l’arceau principal doivent être au minimum : diamètre 45mm,
épaisseur 2.5 mm et résistance à la traction 50 daN/mm2.
6.3.10. Réservoirs de carburant :
Les réservoirs d’essence doivent provenir d'un constructeur agrée par la FIA (spécification minimale
FIA FT3 1999).
Ces réservoirs doivent être homologués.
ARTICLE 7. RESTRICTIONS POUR LES VOITURES HOMOLOGUEES EN VARIANTE
WORLD RALLY CAR 2
7.1.
DEFINITION
Une variante World Rally Car 2 (WR2) est une variante d'un modèle de voiture déterminée,
homologuée au préalable en Groupe A et doit donc être constituée comme un véhicule de Groupe A.
Tous les éléments homologués dans la fiche "World Rally Car 2" (WR2) doivent être utilisés dans leur
totalité et ne doivent pas être modifiés.
7.2.
POIDS
Le poids minimum est de 1280 kg dans les conditions de l’Article 4.3.
Le poids minimum de la voiture (dans les conditions de l’article 4.3) avec l’équipage (pilote + copilote +
l'équipement complet du pilote et du copilote) est : 1430 kg.
7.3.
7.3.1.
RESTRICTIONS
Moteur :
La cylindrée nominale de la version "World Rally Car 2" (WR2) est d'au plus 2 litres.
a) Collecteurs d'admission :
Dans le cas d’une admission mono-papillon ou multi-papillons, la liaison entre la pédale d’accélérateur
et le(s) papillon(s) devra être purement mécanique (les systèmes hydrauliques et/ou électroniques sont
interdits).
c) Distribution (loi de levée et levée de soupape) :
Les systèmes de distribution variable sont interdits.
d) Injection d'eau et pulvérisation d'eau :
Tout système de pulvérisation d'eau sur l'intercooler est interdit.
Tout système d’injection d’eau dans le collecteur d’admission et/ou l’intercooler est interdit.
e) Refroidissement :
L'emplacement du radiateur peut être modifié, s'il reste dans sa position d'origine par rapport au moteur
(par exemple en avant du moteur).
f) Lubrification :
La lubrification par carter sec est interdite.
La pompe à huile doit être mono-étage et l'orifice d'aspiration ainsi que la crépine de la pompe à huile
doivent être fixés en dessous de l’axe du vilebrequin lorsque le moteur est dans sa position de montage
dans la voiture.
L'ajout de tubulures d'huile avec clapets de tarage pour le refroidissement des pistons est autorisé.
g) Démarreur, alternateur et alterno-démarreur :
Le générateur / l’alternateur et le démarreur sont libres, sous réserve qu’ils restent à l’intérieur du
compartiment moteur et conservent leur système d’entraînement d’origine.
Ils peuvent être combinés si le véhicule homologué en est pourvu d’origine et à condition qu’ils
proviennent d’un modèle de série.
ARTICLE 255 REGLEMENT SPECIFIQUE GROUPE A
b) Les collecteurs d’admission et d’échappement à géométrie variable sont interdits.
Si le véhicule de série en est équipé, ils doivent être désactivés.
Les collecteurs d’admission et d’échappement doivent être homologués.
111
Article 255 issu de l’Annexe J FIA 2008
h) Pot d'échappement catalytique :
Le pot catalytique est obligatoire.
i) Echappement :
Pour les voitures de type WRC2, une protection thermique efficace doit être mise en place autour de
l’échappement, afin d’éviter une chaleur trop importante de l’échappement et de canaliser les
éventuelles fuites vers des zones plus froides de la voiture.
7.3.2.
Transmission :
Les mesures suivantes s’appliquent aux circuits hydrauliques des voitures de type WRC2 :
- La pression hydraulique présente dans les canalisations doit être mise à zéro immédiatement
après l’arrêt du moteur.
- La pression nominale dans les canalisations ne doit jamais être supérieure à 150 bars.
a) Embrayage :
Il doit être homologué.
Les systèmes de types « pilotés » sont autorisés.
b) Boîte de vitesse et couples finaux :
Seuls les carters et les rapports homologués dans l’extension de type WR2 peuvent être utilisés.
c) Commande de boite de vitesses :
Elle doit être homologuée. La liaison entre le levier de vitesse et la boite de vitesse doit être purement
mécanique. Les boîtes de vitesses semi-automatiques ou automatiques à contrôle électronique,
pneumatique ou hydraulique sont interdites.
d) Différentiels avant et arrière :
Seuls les différentiels et les carters homologués peuvent être utilisés.
Tout différentiel à gestion électronique est interdit. Le nombre et le type de disques sont libres.
e) Différentiel central :
Seuls le différentiel et le carter homologués peuvent être utilisés.
f) Arbres de transmission :
Les arbres de transmission en titane sont interdits.
7.3.3.
Suspension :
a) Barre anti-roulis :
Les barres anti-roulis ajustables du cockpit sont interdites.
Les barres anti-roulis doivent être de type purement mécanique (aucun élément de type hydraulique ne
peut être connecté à la barre anti-roulis ou à l’un de ses compossants)
b) Berceau avant et berceau arrière :
Seuls les berceaux homologués peuvent être utilisés.
c) Porte moyeu :
Seuls les porte moyeux homologués peuvent être utilisés.
d) Triangles :
Seuls les triangles homologués peuvent être utilisés.
112
7.3.4.
Roues et pneumatiques :
Diamètre maximum de la roue complète : 650 mm.
Largeur maximum de la roue complète : 9 pouces.
Diamètre des jantes : libre.
7.3.5.
Système de freinage :
Les seuls disques et étriers de freins utilisables sont ceux figurant dans la Variante World Rally Car 2
(WR2).
Les systèmes de refroidissement par eau sont interdits.
Article 255 issu de l’Annexe J FIA 2008
7.3.6.
Tout système électronique d’aide au pilotage (ainsi que ses capteurs) est interdit (ABS / ASR / EPS…).
Seul un système de coupure de l'allumage et/ou de l'injection moteur pour le changement de rapport de
la boite de vitesses est autorisé. Ce système doit être homologué.
Les seuls capteurs autorisés pour l'acquisition de données sont les capteurs homologués dans la fiche
d'extension WR2. Tout autre capteur est interdit.
Toutefois, il est permis d'ajouter un seul et unique capteur de vitesse sur l'une des roues motrices. En
aucun cas, l'information fournie par ce capteur ne devra entrer dans le boîtier électronique ou dans le
boîtier d'acquisition de données.
La transmission des données par radio et/ou télémétrie est interdite.
7.3.7.
Carrosserie :
Tous les éléments de carrosserie homologués en variante World Rally Car 2 (WR2) doivent être utilisés
sans aucune modification.
a) Dispositif aérodynamique avant :
Le matériau du pare-chocs avant doit être soit de la fibre de verre soit du polycarbonate. Le poids
minimum du pare-choc avant est de 4.5 kg.
b) Pare-chocs arrière :
Le matériau du pare-chocs arrière doit être soit de la fibre de verre soit du polycarbonate.
Le poids minimum du pare-choc arrière est de 3 kg.
7.3.8.
Armature de sécurité :
L’armature de sécurité doit être homologuée par la FIA.
Une seule armature de sécurité peut être utilisée avec la Variante World Rally Car 2 (WR2) et celle-ci
doit être mentionnée en information complémentaire de l’extension WR2.
7.3.9.
Réservoirs de carburant :
Les réservoirs d’essence doivent provenir d'un constructeur agrée par la FIA (spécifications minimales
FIA/FT3 ou FIA/FT3 1999).
b) Lunette arrière et vitres latérales :
Seules les vitres de série sont autorisées.
ARTICLE 255 REGLEMENT SPECIFIQUE GROUPE A
7.3.10. Vitrages :
a) Pare-brise :
Un pare-brise chauffant en verre feuilleté peut être homologué si et seulement si son poids est
supérieur à 9.2 kg et si celui-ci est conforme à l’Article 7.2.2 du règlement d’homologation pour voitures
des Groupes A et B.
113
ARTICLE 260 REGLEMENT SPÉCIFIQUE
AUX VOITURES DES GROUPES R
RALLYE 1
R1A R1B
RALLYE 3
R3C Essence
Voitures de Tourisme ou de Grande Production de Série, moteur atmosphérique Essence, 2 roues motrices (traction
ou propulsion)
01-3
103.
1
RALLYE 2
R2B R2C
Cylindrées
R1A jusqu’à 1.400 cm3
R1B de plus de 1.400 cm3
à 1.600 cm3
R2B de plus de 1.400 cm3 à 1.600 cm3
R2C de plus de 1.600 cm3 à 2.000 cm3
R3C de plus de 1.600 cm3
à 2.000 cm3
A noter / : Les numéros des chapitres indiqués à gauche correspondent à ceux utilisés dans les fiches FIA.
Chap
R1 R2 R3
itre.
Réglementation
1 – GENERALITES
00-0
X
X
X
01-1
01-2
ARTICLE 1 : DÉFINITION (01)
X
X
X
02-1
Voitures de Tourisme ou de Grande Production de Série, moteur atmosphérique essence (y compris moteur rotatif),
2 roues motrices (traction ou propulsion)
ARTICLE 2 : HOMOLOGATION (02)
02-2
X
X
X
Ces voitures doivent avoir été produites à au moins 2'500 exemplaires entièrement identiques en 12 mois
consécutifs, et homologuées par la FIA en Voitures de Tourisme (Groupe A) et Voitures de Production (Groupe N).
L'utilisation de la fiche de base Groupe A et de la fiche de base Groupe N se fera complété de la fiche VR et des VO
spécifiques indiquées ci-dessous, lignes 02-03 à 02-09.
02-3
X
X
X
Toutes les pièces homologuées dans des VO "actives" de la fiche Groupe A et utilisées en Groupe R doivent être
listées respectivement dans les fiches VR, toutes les autres VO Groupe A sont interdites en Groupe R.
Seules les Variantes Options suivantes homologuées dans la fiche Groupe A seront valables en Groupe R.
02-4
X
X
X
- VO arceau de sécurité, intégré dans la fiche Groupe R respective ou arceau homologué par le constructeur
auprès d’une ASN.
02-5
X
X
X
- VO support et ancrages de sièges, intégrés dans la fiche groupe R respective.
02-6
X
X
X
- VO points de fixation des harnais, intégrés dans la fiche groupe R respective.
02-7
X
X
X
- VO version 2/4 portes intégrées dans la fiche groupe R respective.
02-8
X
X
X
- VO électrique concernant les éléments électriques d'origine modifiés ou supprimés, etc
02-9
X
X
X
- VO pour pare-brise
0210
X
0211
Utilisation des fiches de base Groupe A et Groupe N complétées de(s) la fiche(s) VR R1A et R1B
Utilisation des fiches de base Groupe A et Groupe N complétées de(s) la fiche(s) VR R2B et R2C
X
0212
X
03-1
03-2
03-4
X
Ce règlement est rédigé en terme d'autorisation, donc ce qui n'est pas expressément autorisé ci-après est interdit.
X
Si un système de PILOTAGE mécanique ou électrique est monté d'origine, celui-ci peut être supprimé ou modifié
exemple Pompe à Eau pilotée etc Toute modification doit être homologuée en VR.
X
X
Les filets endommagés peuvent être réparés par un nouveau filet vissé, de même diamètre intérieur (type "helicoil").
Les limites des modifications et montages autorisés sont spécifiées ci-après.
En dehors de ces autorisations, toute pièce détériorée par usure ou par accident ne peut être remplacée que par
une pièce identique à la pièce endommagée, origine ou spécifique..
Les voitures devront être strictement de série et identifiables par les données précisées par les articles de la fiche
d'homologation.
X
X
Matériaux : L’utilisation de magnésium est interdite sauf s’il s’agit de pièces montées sur le modèle (de série.
L’utilisation de céramique et de titane n’est pas autorisée à moins que ces matériaux soient présents sur le véhicule
de série.
X
X
X
03-5
03-6
Utilisation des fiches de base Groupe A et Groupe N complétées de(s) la fiche(s) VR R3C
ARTICLE 2 bis : MODIFICATIONS ET ADJONCTIONS AUTORISEES (03)
X
03-3
114
Préambule : cet Article 260 doit être utilisé avec les Articles 251, 252 et 253 de l'Annexe J et avec les fiches Groupe
R, Groupe A correspondantes.
X
Matériaux : origine
103-1
ARTICLE 3 : CLASSES DE CYLINDREE (103)
103-2
Les voitures seront réparties d'après leur cylindrée moteur, dans les classes suivantes :
103-3
X
R1A
jusqu’à 1.400 cm3
103-4
X
R1B
de plus de 1.400 cm3 à 1.600 cm3
103-5
X
R2B
de plus de 1.400 cm3 à 1.600 cm3
103-6
X
R2C
de plus de 1.600 cm3 à 2.000 cm3
R3C
de plus de 1.600 cm3 à 2.000 cm3
103-7
X
106-1
106-2
ARTICLE 4 : NOMBRE DE PLACES (106)
X
X
X
Ces voitures doivent comprendre au moins quatre places, selon les dimensions définies pour les Voitures de
Tourisme (Groupe A).
2 – DIMENSIONS, POIDS
201-01
POIDS MINIMUM (201)
201-02
201-03
Les voitures devront avoir au moins le poids suivant :
X
R1A
980 Kg
X
R1B
1030 Kg
X
R2B
1030 Kg
X
R2C
1080 Kg
R3C
1080 Kg
201-04
201-05
X
201-06
C'est le poids réel de la voiture, sans pilote ni copilote, ni leur équipement et avec au maximum une roue de
secours.
Dans le cas où 2 roues de secours sont transportées dans la voiture, la seconde roue de secours devra être retirée
avant la pesée.
Tous les réservoirs de liquide (de lubrification, de refroidissement, de freinage, de chauffage s'il y a lieu) doivent être
X
au niveau normal prévu par le constructeur, à l'exception des réservoirs de lave-glace ou de lave-phares et de
carburant qui seront vides.
Le poids minimum de la voiture pourra être contrôlé avec l’équipage à bord (pilote + copilote + l'équipement complet
du pilote et du copilote) le poids minimum défini aux lignes 201-03&04&05 + 150 Kg.
De plus, le poids minimum défini aux lignes 201-03&04&05 devra également être respecté.
X
X
205-1
205-2
GARDE AU SOL (205)
100 mm Minimum suivant norme routière et à tout moment
X
100 mm Minimum suivant norme routière et à tout moment
X
205-4
X 100 mm Minimum suivant norme routière et à tout moment
3 – MOTEUR
300-1
ARTICLE 6 : MOTEUR (300)
300-2
X
X
X
Il est permis de retirer les écrans servant à cacher les éléments mécaniques du compartiment moteur et n'ayant
qu'une fonction esthétique.
300-3
X
X
X
Il est permis d'enlever les matériaux d'insonorisation et les garnitures non visibles de l'extérieur fixés sous le capot
moteur.
X
X Il est permis de changer la visserie à condition de conserver du matériau ferreux.
300-4
302-1
302-3
SUPPORT MOTEUR (302)
X
X
X
X
X Le nombre de cylindres est limité à 6.
305-1
305-2
NOMBRE DE CYLINDRE EN RALLYES (305)
310-0
310-1
RAPPORT VOLUMETRIQUE (310)
Origine (maxi 11.5 : 1)
X
310-2
X
317-0
317-1
317-2
Les supports du moteur doivent être d'origine ou homologués en VR. Le matériau de l’élément élastique pourra être
remplacé; le nombre de support doit être identique à l'origine.
X
X Taux Maxi : 12:1 (voir culasse).
PISTONS (317)
Origine non modifié.
X
X
X Origine ou homologués en VR
ARTICLE 260 REGLEMENT SPECIFIQUE GROUPE R
205-3
115
318-0
318-1
BIELLES (318)
Origine
X
318-2
X
Les bielles d’origine peuvent faire l'objet d'un traitement mécanique additionnel et d'allégements, dans le respect
X des valeurs indiquées sur la fiche VR. baguage des pieds autorisés.
Les bielles homologuées en VR peuvent être utilisées.
319-0
319-1
VILEBREQUIN (319)
Origine
X
319-2
X
X Origine ou homologué en VR
319-3
319-4
COUSSINETS (319)
Origine
X
319-5
X
X Leur marque et leur matériau sont libres, mais ils doivent conserver leur type et dimensions d'origine
320-0
320-1
VOLANT MOTEUR (320)
Origine
X
320-2
X
X Origine ou homologué en VR
321-0
321-1
CULASSE (321)
Origine
X
321-2
X
X
Origine, seules les modifications homologuées et les modifications suivantes sont autorisées :
Surfaçage plan de joint maxi 1 mm pour ajustage taux (voir 310-0)
321-3
X
X
Tous dispositifs de recyclage des gaz d'échappement ou systèmes équivalents (par ex. une pompe à air
supplémentaire, filtres à charbon actif) peuvent être supprimés et les orifices résultants de cette opération obturés.
322-0
322-1
JOINT DE CULASSE (322)
Origine.
X
322-2
X
323-0
CARBURATEURS (323)
324-a0
INJECTION (324)
324-a1
Le principe du système original doit être maintenu.
Les éléments du système d’injection situés après le dispositif de mesure d’air qui règle de dosage de la quantité
d’essence admisse dans la chambre de combustion peuvent être modifiés mais non supprimés, pour autant qu’ils
n’aient aucune influence sur l’admission d’air.
Le boîtier régulant l’injection est libre
Les entrées dans l'ECU (senseurs, actuateurs, etc.), incluant leurs fonctions, doivent rester de série
Il est interdit de rajouter un interrupteur sur le faisceau électrique d’origine entre le boîtier électronique et un capteur
et/ou un actuateur.
Les sorties du boîtier électronique doivent garder leurs fonctions originales selon la fiche d'homologation.
Dans la cas d’un modèle équipé d’un circuit électrique multiplexé, il est permis d’utiliser le faisceau électrique ainsi
que le boîtier électronique homologués en variante option.
Les injecteurs peuvent être modifiés ou remplacés afin d’en modifier le débit, mais sans modification de leur
principe de fonctionnement, et de leurs fixations.
Il est permis de remplacer la rampe d’injection, par une rampe de conception libre, mais dotée de raccords vissés
destinées à y connecter les canalisations et le régulateur de pression d’essence, sous réserve que la fixation des
injecteurs soit identique à celle d’origine.
X
324-a2
324-a3
324-a5
116
X Origine ou homologué en VR
X
X
X L'ECU est à homologuer en VR
X
Les entrées dans l'ECU (senseurs, actuateurs, etc.), incluant leurs fonctions, doivent être homologués en VR
Les faisceaux sont libres mais doivent respecter les indications de la V.O électrique.
Il est permis de remplacer ou de doubler le câble de commande de l'accélérateur par un autre provenant ou non du
constructeur.
Le boîtier papillon doit être soit d’origine soit homologué en VR.
Les injecteurs peuvent être modifiés ou remplacés afin d’en modifier le débit, mais sans modification de leur
principe de fonctionnement, et de leurs fixations.
X
Il est permis de remplacer la rampe d’injection par une rampe de conception libre, mais dotée de raccords vissés
destinés à y connecter les canalisations et le régulateur de pression d’essence, sous réserve que la fixation des
injecteurs soit identique à celle d’origine.
Tout système d’acquisition de données est autorisé.
Les éléments du système d'injection situés après le dispositif de mesure d'air qui règlent le dosage de la quantité
d'essence admise dans la chambre de combustion peuvent être modifiés mais non supprimés, pour autant qu'ils
n'aient aucune influence sur l'admission d'air.
Tout système d’acquisition de données est interdit sauf si le véhicule homologué en est pourvu d'origine.
325-0
325-1
ARBRE A CAMES / POULIES (325)
Origine
X
325-2
X
Levée 11 mm maxi.
La loi de levée doit être soit d’origine soit homologuée en VR.
X Les arbres à cames sont libres mais leur nombre ne doit pas être modifié.
Le nombre et le diamètre des paliers doivent être conservés.
Les Systèmes type ''VVT'' et "VALVETRONIC" etc sont autorisés si d'origine. Ils peuvent être rendus inopérants.
325-3
X
Les poulies / engrenages / pignons montés sur les arbres à cames sont libres.
Si le moteur d’origine est équipé de tendeurs de courroies (ou de chaînes) automatiques, il est possible de les
X bloquer dans une position donnée par un dispositif mécanique.
Les galets tendeur de courroie sont libres, nombre idem origine.
La courroie de distribution est libre en matériaux et profil. Le nombre de dents doit être identique à l'origine..
325-f0
325-f1
CULBUTEURS ET POUSSOIRS (325)
Origine
X
325-f2
X
X Origine ou homologué en VR.
326-0
DISTRIBUTION (326)
326-1
X
Le calage de la distribution est libre.
Si la distribution d’origine comporte un système de rattrapage de jeu automatique, celui-ci pourra être neutralisé
X mécaniquement et l'utilisation de cales de réglage est autorisée.
Les arrivées d'huile peuvent être obstruées. Les bouchons utilisés ne doivent pas avoir d'autre fonction que celle
d'obturation des conduits.
326-2
X
X Les cales de réglage du jeu des soupapes entre les poussoirs et les tiges de soupape sont libres.
327-a0
327-a1
ADMISSION (327a)
X
X
Collecteur d'admission : Origine. Le Dessin II de la fiche d'homologation Groupe A doit être respecté. Sous réserve
X qu'il soit toujours possible d'établir indiscutablement l'origine de la pièce en série, celle-ci pourra être rectifiée,
ajustée, réduite ou changée de forme par usinage.
327-d0
327-d1
SOUPAPES D'ADMISSION ET D'ECHAPPEMENT (327d / 328d)
Origine
X
327-d1b
X
X
X
X
X Commande papillon mécanique au lieu d'électrique et vice versa si provenant d'un autre modèle de série.
327-d2
ACCELERATEUR / COMMANDE DES GAZ (327d)
X
327-d6
327-d6b
FILTRE A AIR (327d)
Les cartouches de filtre à air de remplacement sont acceptées au même titre que celles d'origine.
X
327-d7
X
Le filtre à air sa boîte et la chambre de tranquillisation sont libres mais doivent rester dans le compartiment moteur.
Si la prise d'air de ventilation de l'habitacle se trouve dans la zone où s'effectue la prise d'air pour le moteur, il faut
que cette zone soit isolée du bloc filtre à air, en cas d'incendie.
L'entrée d'air peut être grillagée.
X
Les éléments destinés à lutter contre la pollution peuvent être ôtés pourvu que cela ne conduise pas à une
augmentation de la quantité d'air admise.
Le boîtier du filtre à air ainsi que les conduits d'air peuvent être en matériau composite.
Pour le boîtier, le matériau doit être ignifugeant.
327-d8
327-d9
Libres avec son arrêt de gaine
BOITIER PAPILLON (327d)
Origine
X
Il est permis de modifier les éléments du dispositif d'injection qui règlent le dosage de la quantité d'essence admise
dans la chambre de combustion, mais pas le diamètre de l'ouverture du papillon.
327-d9b
X
X
327-d10
X
X Le boîtier papillon doit être soit d’origine soit homologué en VR
327-h0
327-h0b
RESSORT DE SOUPAPES D'ADMISSION ET D'ECHAPPEMENT (327h)
Origine
X
327-h1
X
327-h2
327-h2b
327-h3
X Libre
COUPELLE DE RESSORT DE SOUPAPES D'ADMISSION ET D'ECHAPPEMENT (327h)
Origine
X
X
X Libre
ARTICLE 260 REGLEMENT SPECIFIQUE GROUPE R
327-d3
327-d4
Le matériau et la forme des soupapes sont libres, ainsi que la longueur de la tige de soupape.
Les autres dimensions caractéristiques, indiquées sur la fiche d'homologation, doivent être conservées, y compris
les angles respectifs des axes de soupapes. Les clavettes, les guides ne sont soumis à aucune restriction : il est
autorisé d’ajouter des cales d’épaisseur sous les ressorts.
X
117
328-p0
328-p0b
COLLECTEUR D'ECHAPPEMENT (328p)
Origine
X
328-p1
X
X Collecteur d’échappement : origine ou homologué en VR
328-p2
LIGNE D'ECHAPPEMENT (328p)
328-p3
X
X
Libre. L’épaisseur des tubes utilisés pour réaliser la ligne d’échappement doit être supérieure ou égale à 0.9 mm,
mesurée dans les parties non cintrées, la section du ou des tubes doit être équivalente à celle d'un tube de 60 mm
intérieur.
Dans le cas où deux entrées dans le premier silencieux existent, la section du conduit modifié devra être inférieure
ou égale au total des deux sections d'origine.
Un seul tuyau devra être présent en sortie, sauf éventuellement si la pièce d'origine est utilisée.
La sortie devra s'effectuer au même endroit que pour l'échappement d'origine.
X
Ces libertés ne doivent pas entraîner de modifications de carrosserie et doivent respecter la législation du pays de
l'épreuve en ce qui concerne les niveaux sonores.
Un silencieux est une partie du système d’échappement destinée à réduire le niveau de bruit d’échappement du
véhicule. La section du silencieux doit être égale à au moins 170 % de la section du tuyau d’entrée et doit contenir
du matériau absorbant le bruit. Le matériau absorbant le bruit doit avoir la forme d’un tube perforé à 45 % ou d’une
enveloppe synthétique. La longueur du silencieux doit être comprise entre 3 et 8 fois son diamètre d’entrée. Le
silencieux doit être une pièce soudée à un tuyau, en considérant que ce tuyau ne fait pas partie du silencieux.
328-p4
X
X
X Les pièces supplémentaires pour le montage de l'échappement sont autorisées.
328-p7
X
X
X
Le convertisseur catalytique est considéré comme silencieux et peut être déplacé mais pas supprimé.
Il doit être soit de série soit pris dans la liste technique n°8.
328-p7b
X
X
X
S'il est directement fixé sur le collecteur, le catalyseur d’origine peut être remplacé par une pièce conique de même
longueur et avec les mêmes dimensions en entrée et en sortie.
X
X
X Liberté pour la marque et le type des bougies, pour le limiteur de régime et pour les câbles H.T.
X
X Si la pompe à eau possède un pilotage mécanique ou électrique d'origine, celui-ci peut être supprimé ou modifié.
X
X
X
Le montage d'un récupérateur pour l'eau de refroidissement est permis.
Le vase d'expansion de refroidissement d’eau d'origine peut être remplacé par un autre à condition que la
contenance du nouveau vase d'expansion ne dépasse pas 2 litres et qu'il soit placé dans le compartiment moteur.
X Le bouchon de radiateur et son système de verrouillage sont libres.
Le thermostat est libre, ainsi que le système de commande du (des) ventilateur(s) électrique(s) et sa température de
déclenchement. Les conduits de liquide de refroidissement extérieurs au bloc moteur et leurs accessoires sont
libres. Des conduits d’un matériau et/ou diamètre différents peuvent être utilisés.
328-p6
POT CATALYTIQUE (328p)
330-0
330-1
ALLUMAGE (330)
331-0
REFROIDISSEMENT EAU MOTEUR (331)
331-01
331-02
331-03
X
X
333-a0
333-a0b
LUBRIFICATION / CIRCUIT D'HUILE (333a)
333-a3
118
Le radiateur ou l'échangeur sont libres
X
333-a1
333-a2
Le radiateur doit être de série ou homologué en VR.
Il doit être monté à l’emplacement d'origine, les fixations sont libres, ainsi que canalisations d'eau et écrans.
X
X
X
Radiateur, échangeur huile eau, tubulures, thermostat, et crépines (y compris le nombre) sont libres (sans
modification de carrosserie).
Le radiateur à huile ne peut pas se trouver à l'extérieur de la carrosserie.
Mise à l'air libre : Si le système de lubrification prévoit une mise à l'air libre, il devra être équipé de telle manière que
les remontées d'huile s'écoulent dans un récipient récupérateur. Celui-ci aura une capacité minimale de 2 litres. Ce
récipient sera en matière plastique translucide ou comportera un panneau transparent.
X Séparateur air/huile : il est possible de monter un séparateur air/huile à l'extérieur du moteur (capacité maxi 1 litre),
selon le Dessin 255-3.
Il ne peut y avoir de retour de l'huile du récipient récupérateur vers le moteur que par gravité.
L’huile doit s’écouler du réservoir d’huile vers le moteur sous le seul effet de la gravité. Les vapeurs doivent être réaspirées par le moteur via le système d’admission.
Ventilateur : il est autorisé de monter un ventilateur pour le refroidissement de l'huile moteur, mais sans que cela
implique d'effet aérodynamique.
X
X
X
Le montage d’un filtre à huile ou d’une cartouche en état de fonctionnement est obligatoire, et tout le débit d’huile
doit passer par ce filtre ou cette cartouche. La conduite d’huile de série peut être remplacée par une autre
Afin de permettre l’installation des raccords de refroidisseur d’huile et de capteurs de température et/ou de pression,
X le support du filtre à huile peut être usiné ou remplacé.
Il est permis d’installer un adaptateur entre le filtre à huile et le carter de filtre à huile ou entre le support de filtre à
huile et le bloc moteur. Cet adaptateur peut également être muni de raccords de refroidisseur d’huile et de capteurs
de température et/ou de pression.
Jauge d’huile : La jauge d’huile est libre mais elle doit être présente à tout moment et n’avoir aucune autre fonction.
Elle peut être déplacée par rapport à sa position d’origine.
333-b0
333-b0b
CARTER D'HUILE (333b)
Origine
X
X
Le carter d’huile doit être d’origine ou homologué en VR. Sa seule fonction doit être celle de contenir de l'huile.
X
Le nombre de fixations ne peut pas être supérieur à l'origine.
X
X Chicanes : le montage de chicanes dans le carter d'huile est autorisé.
X
Un déflecteur d’huile peut être ajouté entre les plans du joint du carter d'huile et du bloc moteur. Le déflecteur de
X série peut être remplacé, à condition que la distance entre la surface d’étanchéité du carter d’huile et celle du bloc
moteur ne soit pas augmentée de plus de 6 mm.
333-b4
X
Pompe à huile : Si la pompe à huile possède un pilotage mécanique ou électrique d'origine, celui-ci peut être
supprimé ou modifié.
Le débit peut être augmenté par rapport à l’origine. Son éventuel couvercle ainsi que leur position dans le carter
X
d'huile doivent rester d’origine mais l’intérieur du corps et le couvercle peuvent être usinés.
Le montage d'un tendeur de chaîne de pompe à huile est autorisé. L’entraînement de la pompe à huile est libre.
Le système de régulation de la pression d'huile peut être modifié.
333-b5
X
X Accumulateur de pression d'huile : doit être d’origine ou homologué en VR
333-b1
333-b2
X
333-b3
4 – CIRCUIT DE CARBURANT
401-a0
RESERVOIR DE CARBURANT (401a)
401-a1
X
X
Le réservoir de carburant doit être d’origine ou homologué en VR
Au cas où le réservoir serait installé dans le compartiment à bagages et les sièges arrière enlevés, une cloison
résistant au feu et étanche aux flammes et aux liquides devra séparer l'habitacle du réservoir.
Si le réservoir d'origine était équipé d'une pompe électrique et d'un filtre intérieur, il est possible en cas d'utilisation
de réservoir FT3 1999, FT3.5 ou FT5, ou d'un autre réservoir homologué par le constructeur sur la fiche
d'homologation de la voiture de placer à l'extérieur un filtre et une pompe de caractéristiques libres.
X Ces pièces devront être protégées de façon adéquate.
Pour les voitures à deux volumes avec un réservoir installé dans le compartiment à bagages, un caisson résistant
au feu, étanche aux flammes et aux liquides, devra entourer le réservoir et ses orifices de remplissage.
Pour les voitures à trois volumes, une cloison résistant au feu, étanche aux flammes et aux liquides, devra séparer
l'habitacle du réservoir.
Cependant, il est conseillé de remplacer cette cloison étanche par un caisson étanche comme pour les voitures à
deux volumes.
401-a3
X
X
X On peut prévoir tout système de verrouillage du bouchon de réservoir d'essence.
402-a0
CIRCUIT DE CARBURANT (402a)
402-a1
X
X
X
L'installation des canalisations d'essence est libre pour autant que les prescriptions de l'Article 253.3 de l'Annexe J
soient respectées.
5 – EQUIPEMENT ELECTRIQUE
500-01
X
X
Faisceaux Electriques : Possibilité d'utilisation de la VO Electrique.
X Dans toute la voiture, il est possible d'utiliser la VO Electrique concernant les éléments électriques d'origine modifiés
ou supprimés ou conservés.
500-02
X
X
Des instruments de mesure, compteurs, etc. peuvent être installés ou remplacés, avec des fonctions
éventuellement différentes. Pareille installation ne doit pas entraîner de risques.
X Toutefois, le compteur de vitesse ne pourra pas être retiré si le règlement particulier de l'épreuve l'en empêche.
Il est permis d'ajouter des fusibles au circuit électrique.
Les boîtiers à fusible peut peuvent être déplacés ou retirés.
500-03
X
X
X
501-bat0
501-bat1
L'avertisseur peut être changé et/ou il peut être ajouté un avertisseur supplémentaire à la portée du passager.
Sur route fermée, l'avertisseur n'est pas obligatoire.
BATTERIE (501bat)
X
Si elle est installée dans le cockpit, la batterie sera située derrière les sièges (le nouvel emplacement de la batterie
doit être homologué en VR).
Chaque batterie doit être fixée solidement et couverte. Dans le cas où la batterie est déplacée par rapport à sa
X position d'origine, la fixation à la coque doit être constituée d'un siège métallique et de deux étriers métalliques avec
revêtement isolant fixés au plancher par boulons et écrous.
Marque, capacité et câbles de batterie sont libres. La batterie doit être de type "sèche".
La tension ne doit pas être supérieure à la tension d'origine
ARTICLE 260 REGLEMENT SPECIFIQUE GROUPE R
402-a2
X
Le nombre de pompes à essence doit être homologué.
Le montage d’une pompe à essence supplémentaire est autorisé, mais elle doit être uniquement une pompe à
essence de secours c’est à dire qu’elle ne peut pas fonctionner en supplément de celle autorisée.
X Elle devra être uniquement connectable lorsque le véhicule est arrêté et à l’aide d’un dispositif purement mécanique
placé à côté des pompes.
Pression de carburant : Dans tous les cas, elle doit être inférieure à 5 bars.
Débit de carburant : il doit être inférieur ou égal au débit homologué sur le modèle de base.
119
501-bat2
X
501-bat3
X
La tension et l’emplacement de la batterie doivent être conservés.
501-bat4
X
Marque, capacité et câbles sont libres
X
X Une prise de force connectée à la batterie est autorisée dans l’habitacle
502-alt0
ALTERNATEUR / GENERATEUR / DEMARREUR (502alt)
502-alt1
502-alt1b
X
Ils doivent être conservés. Ils peuvent être séparés ou combinés à l'identique par rapport à l'origine.
X Ils doivent être d’origine ou homologué en VR
Les supports sont libres
X
X Une dynamo ne peut être remplacée par un alternateur et vice-versa.
Doit être d’origine
X
502-alt1c
503-écl0
SYSTEME D'ECLAIRAGE (503écl)
503-écl1
X
X
Des phares supplémentaires, y compris les relais correspondants, sont autorisés à la condition de ne pas dépasser
un total de huit phares (non compris les lanternes ou feux de position), dans la mesure où les lois du pays
l'acceptent.
Ils ne pourront pas être montés par encastrement.
X Le nombre de phares et de feux divers extérieurs devra toujours être pair.
Les phares d'origine peuvent être rendus inopérants, et peuvent être couverts par du ruban adhésif.
Ils peuvent être remplacés par d'autres, dans le respect de cet article.
On peut monter des protège-phares qui n'aient d'autre but que de couvrir le verre de phare, sans influer sur
l'aérodynamique de la voiture.
503-écl2
X
X
Le montage d'un phare de recul est autorisé à la condition qu'il ne puisse être utilisé que lorsque le levier de
X changement de vitesse est sur la position "marche arrière" et sous réserve de l'observation des règlements de
police à ce sujet.
6 – TRANSMISSION
602-b0
EMBRAYAGE (602b)
602-b1
X
X Mécanisme et disque d'embrayage de série ou homologué en VR.
X
X Disque d'embrayage : libre si le mécanisme d’origine est conservé ou homologué en VR
X
X
X La commande d’embrayage doit celle d’origine ou celle homologuée en VR
603-01
X
X
X Les supports de la boîte de vitesses doivent être d'origine ou homologués en VR
603-02
X
602-b1b
602-b2
602-b4
Disque d'embrayage : libre mais avec diamètre identique à celui d’origine
X
603-0
SUPPORT DE BOITE DE VITESSES (603) – Voir Photo SM4
Dans ces conditions, le matériau de l’élément élastique pourra être remplacé; le nombre de support doit être
identique à l’origine.
603-b0
603-b0b
BOITE DE VITESSE (603b)
La boîte de vitesses homologuée sur la voiture d'origine ne peut pas être modifiée.
X
603-b1
X
X
X Tringlerie séquentielle ou classique homologuée en VR (plusieurs types autorisés)
603-d0
COMMANDE DE BOITE DE VITESSE (603d)
603-d1
603-d1b
X
603-d2b
X
Les joints d’articulation de commande de boite sont libres (rotule remplace silent bloc).
La grille de vitesse de la voiture d'origine ne peut pas être modifiée.
603-h0
REFROIDISSEMENT BOITE DE VITESSE (603h)
603-h1
603-h2
X
X
COUPLE FINAL (605a)
X
X
Couples finaux ; origine ou homologués en VR
X Seuls les rapports de couple final (couple pignon/couronne) homologués en VR sont autorisés, en plus du couple
d’origine.
X
X
605-d0
605-d1
120
Dispositif de lubrification et de refroidissement d'huile : origine ou homologué en VR
Le carter de boîte d'origine peut être pourvu de deux (2) connections de circuit d'huile.
Ces orifices ne peuvent servir qu'à effectuer les connections des canalisations de départ et de retour du circuit
d'huile.
Il doit être d’origine
X
605-a0
605-a1
La boîte de vitesses est soit d'origine, soit homologuée en VR.
L'intérieur de la boite de vitesses est libre. Le nombre de dents et les rapports homologués doivent être conservés.
X
DIFFERENTIEL (605d)
Différentiel à glissement limité de type mécanique : origine ou homologué en VR
Afin de permettre son montage, l'intérieur du carter du différentiel d'origine peut être modifié.
Par différentiel à glissement limité mécanique, on entend tout système fonctionnant exclusivement mécaniquement,
c’est à dire sans l’aide d’un système hydraulique ou électrique.
605-d2
X
X
605-d3
X
Si le véhicule homologué est équipé d’un visco-coupleur, il pourra être conservé, mais il ne sera pas possible
X d’ajouter un autre différentiel ou de le modifier.
Un visco-coupleur n’est pas considéré comme un système mécanique.
605-d3b
Il doit être d’origine
X
606-c0
606-c1
DEMI-ARBRES DE TRANSMISSION (606c)
Ils doivent être d’origine
X
606-c2
X
X Doivent être d'origine ou homologués en VR.
7 – SUSPENSIONS
700-a0
TRAINS AVANT ET ARRIERE (TOUS TYPES) (700a)
700-a1
700-a2
X
700-a3
X
Le renforcement des éléments structurels des suspensions et de leurs points d'ancrage est autorisé par adjonction
X de matériau.
Un silentbloc peut être remplacé par un autre type d'articulation, baguages autorisés
X
Berceau : Les silentblocs de fixation des berceaux et/ou traverses peuvent être d'un matériau différent de celui
d'origine (par exemple : silentblocs plus durs, aluminium, bagues de nylon) pour autant que la position du berceau
et/ou
traverses par rapport à la coque demeure identique à l'origine suivant les trois (3) axes de référence.
X
Les berceaux et/ou traverses, la coque et l'emplacement des points de fixation d'origine ne peuvent être modifiés en
aucune façon par cette action. Une tolérance de +/- 5 mm sera appliquée pour la mesure de ces positions.
X
X Platine supérieure de fixation des amortisseurs au châssis : origine ou homologuée en VR
701-b0
701-b0b
MOYEUX DE ROUE AVANT ET ARRIERE (701b)
Origine
X
701-b1
X
X Origine ou homologués en VR
701-c0
701-c0b
PORTE MOYEUX DE ROUE AVANT ET SUPPORT DE PORTE MOYEU ET BRAS ARRIERE (701c)
Origine
X
701-c1
X
X Origine ou homologués en VR
701-d0
701-d0b
BRAS ET TRIANGLES DE SUSPENSIONS AVANT ET ARRIERE (701d)
Origine
X
X
X Origine ou homologués en VR
701-d2
X
X
701-d3
X
X Les silentblocs ou rotules peuvent être remplacés par des joints uniball ou des coussinets lisses.
701-e0
701-e0b
Les éléments de suspension (triangles, bras, supports d'articulations boulonnés à la coque ou au berceau) ainsi que
la coque et les berceaux doivent être soit d'origine et respecter le présent règlement, soit homologués en VR.
Les éléments de suspension de nouvelle conception (remplaçant les pièces d’origine) homologués en VR ne
doivent pas être modifiés.
BERCEAUX AVANT ET / OU ARRIERE (701e)
X
701-e1
Origine. Le renforcement des berceaux et des points d'ancrage est autorisé par adjonction de matériau. Les renforts
de suspension ne doivent pas créer de corps creux ni permettre de solidariser deux pièces distinctes entre-elles.
X
X
X
X Origine ou homologués en VR
702-0
RESSORTS (702)
702-a0
RESSORTS HELICOIDAUX (702a)
702-a1
X
X
X Libre : Ces libertés sur les ressorts de suspension n'autorisent pas le non-respect de la garde au sol.
702-a2
X
X
Quel que soit l'emplacement des ressorts d'origine, leur remplacement par des ressorts hélicoïdaux concentriques
X aux amortisseurs est autorisé. Des éléments antidéplacement des ressorts par rapport à leurs points d'attache sont
autorisés.
704-a0
704-a1
BARRES DE TORSION (704a)
Libre : Ces libertés sur les ressorts de torsion n'autorisent pas le non-respect de la garde au sol.
X
706-a0
706-a0b
706-a1
BARRE ANTI-ROULIS AVANT ET ARRIERE (706a)
Origine
X
X
X Origine ou homologués en VR
ARTICLE 260 REGLEMENT SPECIFIQUE GROUPE R
701-d1
121
707-b0
AMORTISSEURS (707b)
707-b1
X
X
Les amortisseurs devront être de série ou homologués dans le tableau de la fiche VR.
La modification du réglage des ressorts et des amortisseurs à partir de l'habitacle est interdite.
Les assiettes de ressort peuvent être rendues ajustables, si la pièce ajustable fait partie des assiettes, et est
distincte des autres pièces originales de la suspension et du châssis (elle peut être ôtée).
Les amortisseurs à gaz seront considérés à l'égard de leur principe de fonctionnement comme des amortisseurs
hydrauliques. La vérification du principe de fonctionnement des amortisseurs sera effectuée de la façon suivante :
X
Une fois les ressorts et/ou les barres de torsion démontés, le véhicule doit s'affaisser jusqu'aux butées de fin de
course en moins de 5 minutes.
Dans le cas d'une suspension oléopneumatique, les sphères peuvent être changées en dimension, forme, matériau,
mais pas en nombre. Un robinet réglable de l'extérieur de la voiture peut être adapté sur les sphères.
Seul le guidage par palier lisse est autorisé.
Quel que soit le type d’amortisseur, l’utilisation de roulements à bille à guidage linéaire est interdite.
707-b2
X
X
Les réservoirs d'amortisseurs pourront être fixés sur la coque non modifiée de la voiture. Si les amortisseurs
X possèdent des réserves de fluide séparées et qu’elles se trouvent dans l’habitacle, ou dans le coffre si celui-ci n’est
pas séparé de l’habitacle, elles doivent être fixées solidement et recouvertes d’une protection.
707-b3
X
X
X
707-b5
X
X
X Origine ou homologués en VR
707-b6
X
X
X Les assiettes de ressort des suspensions peuvent avoir des formes libres. Leur matériau est libre.
707-b4
Une sangle ou un câble de limitation de débattement peut être fixé à chaque suspension.
A cet effet, des trous d'un diamètre maximum de 8,5 mm peuvent être forés côté coque et côté suspension.
AMORTISSEURS TYPE MAC PHERSON (707c)
8 – TRAIN ROULANT
801-a0
801-a1
ROUES (801a)
X
X
En aucun cas, l'assemblage "jantes / pneumatiques" ne doit excéder 8" de largeur et 650 mm de diamètre.
La carrosserie doit recouvrir en projection verticale au minimum 120° de la partie supérieure des roues (située au
dessus de l'axe de roue en vue de côté).
Les fixations de roues par boulons peuvent être changées librement en fixations par goujons et écrous.
Pour le reste, les roues sont libres pour autant qu'elles soient fabriquées en aluminium coulé ou en acier et en une
seule pièce.
X
L'utilisation de cale de voie est autorisée librement.
Les extracteurs d'air ajoutés sur les roues sont interdits.
Les enjoliveurs de roue doivent être enlevés.
L'utilisation de tout dispositif permettant au pneumatique de conserver ses performances avec une pression interne
égale ou inférieure à la pression atmosphérique est interdite. L'intérieur du pneumatique (espace compris entre la
jante et la partie interne du pneumatique) ne doit être rempli que par de l'air.
X
X Pour les Groupes R2 et R3, seules les jantes de 6’’ x 15’’ sont autorisées. Poids minimum 8kg
Pour les Rallyes sur terre
801-a2
801-a2b
Pour le Groupe R1 seules les jantes de 6.5’’ x 15’’ sont autorisées. Poids Minimum et largeur à voir
X
Pour les Rallyes Asphalte
801-a3
Seules les jantes de 6.5’’ x 15’’ et d'un poids minimum de 7 kg sont autorisées. largeur à voir
X
801-a3b
X
R2B : Seules les jantes de 6,5’’ x 16’’ et d'un poids minimum de 7,5 kg sont autorisées.
801-a3c
X
R2C : Seules les jantes de 7’’ x 17’’ et d'un poids minimum de 8 kg sont autorisées.
801-a3d
X Seules les jantes de 7’’ x 17’’ et d'un poids minimum de 8 kg sont autorisées.
802-0
802-1
ROUE DE SECOURS (802)
X
X
803-a0
803-a0b
SYSTEME DE FREINAGE (803a)
122
Origine sauf indications écrites ci-après
X
803-a01
803-a2
La (les) roue(s) de secours n'est (ne sont) pas obligatoire(s). Toutefois, s'il y en a, elles doivent être solidement
fixées, ne pas être installées dans l'espace réservé au conducteur et au passager avant (si celui-ci est à bord) et ne
pas entraîner de modification dans l'aspect extérieur de la carrosserie.
X
Lorsque la roue de secours est placée d'origine dans un logement fermé, et lorsque cette roue est changée pour
une plus épaisse (voir article 6.4), située dans cet emplacement, il est possible de supprimer du couvercle de
l'emplacement de la roue la surface induite par le diamètre de la nouvelle roue (Dessin 254-2).
X
X
X Système de freinage : Origine ou homologués en VR
X
Si, dans sa version d'origine, une voiture est équipée d'un système anti-blocage, l'unité de contrôle et les pièces du
système d'anti-blocage peuvent être supprimées, à condition que les prescriptions de l'Article 253.4 de l'Annexe J
soient respectées.
X
Si un nouveau faisceau électrique est homologué en VR, l’utilisation d’un système anti-blocage est interdit.
Les tôles de protection peuvent être enlevées ou pliées.
Les canalisations de frein pourront être changées pour des canalisations de type aviation.
803-a2b
803-a3
X
X
Un dispositif raclant la boue déposée sur les disques et / ou les roues peut être ajouté.
Pour chaque frein, un conduit de refroidissement d’un diamètre intérieur maximum de 10 cm, est autorisé ou deux
conduits de maximum 7 cm de diamètre. Ce diamètre doit être maintenu sur au moins 2/3 de la distance entre son
entrée et sa sortie. Ces conduits peuvent être en matériau composite.
Seuls les points de montage suivants sont autorisés pour la fixation des canalisations pour amener l'air de
refroidissement aux freins :
X
- les ouvertures d'origine dans la carrosserie, comme par exemple pour anti-brouillard, peuvent être employées
pour amener l'air de refroidissement aux freins;
- la connexion des conduits d'air aux ouvertures d'origine de la carrosserie est libre pour autant que ces
ouvertures restent inchangées;
- si la voiture ne possède pas d'ouvertures d'origine, le pare-chocs avant peut être pourvu de deux (2) ouvertures
circulaires d'un diamètre maximum de 10 cm ou d’une section équivalente;
X
X Servo-frein : Origine ou modification homologuée en VR.
803-b0
803-b0b
PEDALIER (803b)
Origine
X
803-b0c
X
X Origine ou version homologué en VR
X
X Maître Cylindre Tandem : origine ou homologué en VR
803-c0
803-c0b
MAITRE CYLINDRE (803c)
X
803-c2
803-c3
MASTER VAC ET POMPE A VIDE (803c)
X
X
Origine ou modification homologué en VR
X Des modifications de la coque sont autorisées à condition d'avoir pour seule fonction d'assurer la fixation du maîtrecylindre et/ou du pédalier
X
X
X Régulateur / Limiteur de pression avant arrière autorisé.
803-d0
803-d1
REGULATEUR DE PRESSION (803d)
803-h0
803-h1
FREIN A MAIN (803h)
X
X
Origine ou homologué en VR
X Le mécanisme du blocage du frein de stationnement peut être retiré de façon à obtenir un déblocage instantané
("fly-off handbrake").
803-v0
803-v0b
DISQUE ET ETRIER AVANT ET BOLS ET FIXATIONS (803v)
Origine
Il est autorisé d’ajouter un ressort dans l’alésage des étriers et de remplacer les joints d’étanchéité et les caches
poussières des étriers.
X
803-v1
X
803-w0
803-w0b
DISQUE ET ETRIER ARRIERE ET BOLS ET FIXATIONS (803w)
Origine
Il est autorisé d’ajouter un ressort dans l’alésage des étriers et de remplacer les joints d’étanchéité et les caches
poussières des étriers.
X
803-w1
X
Origine ou homologué en VR
X Il est autorisé d’ajouter un ressort dans l’alésage des étriers et de remplacer les joints d’étanchéité et les caches
poussières des étriers.
804-a0
804-a0b
DIRECTION ET BIELLETTES (804a)
Origine
X
804-a1
X
La crémaillère de direction doit être soit d'origine soit homologuées en VR
Rapport de direction libre.
X
Aucun de ces systèmes ne peut avoir une fonction autre que celle de réduire l'effort physique requis pour diriger la
voiture.
804-a2
X
Les poulies ainsi que la position de la pompe d'assistance hydraulique sont libres.
Une pompe d'assistance hydraulique peut être remplacée par une pompe d'assistance électrique (et vice-versa) à
X condition que celle-ci soit montée sur un quelconque véhicule de série et soit régulièrement commercialisée.
Les canalisations reliant la pompe de direction assistée à la crémaillère de direction peuvent être remplacées par
des canalisations conformes à l’Article 253-3.2.
804-a3
X
X
Dans le cas ou le véhicule de série est équipé d’un système de direction assistée contrôlée électroniquement :
- le boîtier électronique peut être reprogrammé.
- il est possible d’utiliser soit le système d’origine soit le système homologué en VR
Aucun de ces systèmes ne peut avoir une fonction autre que celle de réduire l'effort physique requis pour diriger la
voiture.
ARTICLE 260 REGLEMENT SPECIFIQUE GROUPE R
Origine ou homologué en VR
X Il est autorisé d’ajouter un ressort dans l’alésage des étriers et de remplacer les joints d’étanchéité et les caches
poussières des étriers.
123
804-a4
X
X Biellettes de Direction : Origine ou homologuées en VR
X
X Colonnes de direction (ainsi que leurs systèmes de fixation) : origine ou homologué en VR.
X
X
Le volant de direction est libre.
Le système de verrouillage de l'antivol de direction peut être rendu inopérant.
X Le mécanisme de déverrouillage rapide doit consister en un flasque concentrique à l'axe du volant, de couleur jaune
obtenue par anodisation ou tout autre revêtement durable, et installé sur la colonne de direction derrière le volant.
Le déverrouillage doit s'opérer en tirant sur le flasque suivant l'axe du volant. Pas obligatoire.
X
X
X Bocal de direction : Origine ou homologué en VR
804-c0
COLONNE DE DIRECTION ET VOLANT (804c)
804-c1
804-c2
804-d0
804-d1
BOCAL DE DIRECTION (804d)
9 – CARROSSERIE
900-a1
900-a2
BARRE ANTI-RAPPROCHEMENT (900a)
X
X
Des barres anti-rapprochement ou anti-écartement peuvent être montées sur les points d'attache de la suspension à
la coque ou au châssis d'un même train, de part et d'autre de l'axe longitudinal de la voiture, à condition d'être
démontables et boulonnées.
La distance entre un point de fixation de la suspension et un point d'ancrage de la barre ne peut être supérieure à
100 mm, sauf s'il s'agit d'une barre transversale homologuée avec l'arceau et sauf dans le cas d'une barre
supérieure fixée à une suspension Mac Pherson ou similaire.
X
Dans ce dernier cas, la distance maximale entre un point d'ancrage de la barre et le point d'articulation supérieur
sera de 150 mm (Dessins 255-4 et 255-2).
Pour la fixation d'une barre transversale entre deux points supérieurs de la coque, un maximum de trois (3) trous de
chaque côté, d'un diamètre maximum de 10,5 mm, sera autorisé.
Les anneaux d'ancrage des barres transversales supérieures peuvent être soudées à la coque.
En dehors de ces points, cette barre ne doit pas posséder d'ancrage sur la coque ou les éléments mécaniques.
900-b0
900-b0b
RENFORTS DE CHASSIS INTERIEURS ET EXTERIEURS (900b)
Les renforts de la partie suspendue sont autorisés à condition qu'il s'agisse de matériau identique épousant la forme
d'origine et en contact avec celle-ci. A voir
X
900-b1
X
Les renforts des parties suspendues du châssis et de la carrosserie par ajout de pièces et/ou de matériau sont
autorisés dans les conditions suivantes :
La forme de la pièce/du matériau de renfort doit épouser la surface de la pièce à renforcer en conservant une forme
similaire, et avoir l’épaisseur maximale suivante mesurée à partir de la surface de la pièce d’origine :
- 4 mm pour les renforts en acier,
- 12 mm pour les renforts en alliage d’aluminium.
Pour les éléments de carrosserie, la pièce/le matériau de renfort doit se trouver sur la partie non visible de
l’extérieur.
X Les nervures de rigidification sont autorisées mais la réalisation de corps creux est interdite.
La pièce / le matériau de renfort ne peut assurer d’autre fonction que celle de renfort.
Les supports non utilisés (ex : roue de secours) situés sur le châssis/la carrosserie peuvent être supprimés, sauf
s'ils sont des supports pour des parties mécaniques, qui ne peuvent être déplacées ou retirées.
Il est possible de fermer les trous dans l'habitacle, les coffres moteur et bagage, et dans les ailes. La fermeture peut
être réalisée par de la tôle métallique ou des matériaux plastique. Elle peut être soudée, collée ou rivetée.
Les autres trous de la carrosserie peuvent être fermés par du ruban adhésif uniquement.
Des modifications de coque sont autorisées localement afin de permettre le montage des suspensions avant et
arrière.
900-c0
900-c1
PASSAGE DE ROUE AVANT ET ARRIERE (900c)
X
X
X
X
X
X
900-d0
900-d1
CRIC (900d)
900-e0
900-e1
124
Il est autorisé de rabattre les bords de tôle métallique ou de réduire les bords de plastique des ailes et des parechocs lorsqu'ils font saillie à l'intérieur du logement des roues.
Les pièces d'insonorisation en plastique peuvent être retirées de l'intérieur des passages de roues.
Ces éléments en plastique peuvent être changés pour des éléments en aluminium ou en plastique ou en matériau
composite, de même forme.
Les points de levage du cric peuvent être renforcés, changés de place, et on peut en augmenter le nombre. Ces
modifications sont limitées exclusivement aux points d'ancrage du cric.
PROTECTION SOUS CAISSE (900e)
X
Le montage de protections inférieures n'est autorisé qu’en rallye à condition qu'elles soient effectivement des
protections qui respectent la garde au sol, qui soient démontables et qui soient conçues exclusivement et
spécifiquement afin de protéger les éléments suivants : moteur, radiateur, suspension, boîte de vitesses, réservoir,
transmission, échappement, bonbonnes d'extincteur.
Seulement en avant de l’axe des roues avant, ces protections peuvent s’étendre à toute la largeur de la partie
X inférieure du bouclier avant.
Ces protections devront être, soit en alliage d'aluminium, soit en acier et d'une épaisseur minimum de 4 mm.
Protections de réservoir de carburant / Protection latérales de carrosserie : L’utilisation de carbone ou de kevlar est
autorisée à la condition qu’une seule couche de tissus soit utilisée et soit apposée sur la face visible de la pièce.
Les protections latérales de carrosserie peuvent comporter plusieurs couches de kevlar.
Les pièces de protection en plastique fixées sous la caisse (léchées par les filets d'air) peuvent être retirées.
900-e2
Origine ou provenant d'un modèle de grande série
X
INTERIEUR (901)
901-a0
901-a0b
ARCEAU DE SECURITE (901a)
Arceau boulonné conforme à l’article 253 de l’Annexe J
OU
Arceau soudé à la coque et homologué par la FIA en VO/VR ou par le constructeur auprès d'une ASN.
X
901-a1
X
X Arceau soudé à la coque et homologué par la FIA en VO/VR ou par le constructeur auprès d'une ASN.
SIEGES (901a)
901-a2
X
X
Les sièges doivent être conformes à l’Article 253 de l’Annexe J.
L’utilisation de fibre de carbone ou d’aramide est autorisée.
Les fixations de harnais doivent être celles homologuées par la FIA en VR ou par le Constructeur auprès d'une
ASN.
X
Il est autorisé de reculer les sièges avant, mais pas au-delà du plan vertical défini par l'arête avant du siège arrière
d'origine. La limite relative au siège avant est constituée par le haut du dossier sans l'appuie-tête, et si l'appuie-tête
est intégré au siège, par le point le plus en arrière des épaules du conducteur.
Il est permis d'enlever les sièges arrière.
901-a3
X
X
X
Support et ancrages de sièges : origine ou homologués en VR
Les supports de siège d'origine peuvent être supprimés.
CEINTURES (901a)
901-a4
X
X
Un harnais de sécurité comportant un minimum de cinq (5) points d'ancrage, homologué FIA en accord avec l'Article
X 253.6 de l'Annexe J, est obligatoire.
Les ceintures de sécurité arrière peuvent être enlevées.
901-access0
ACCESSOIRES ADDITIONNELS INTERIEURS (901access)
901-access1
X
X
Extincteurs - Systèmes d'extinction : Les extincteurs automatiques, homologués et en accord avec l'Article 253.7 de
X l'Annexe J, sont obligatoires.
Extincteur manuel : voir Article 253.7 de l’Annexe J.
901-access2
X
X
X
Cloison habitacle : Dans le cas des voitures à deux volumes, il sera possible d'utiliser une cloison non structurelle
de plastique transparent et non inflammable entre l'habitacle et l'emplacement du réservoir.
901-access3
X
X
Accessoires : Sont autorisés sans restriction, tous ceux qui sont sans effet sur le comportement de la voiture, tels
ceux rendant l'intérieur de la voiture plus esthétique ou confortable (éclairage, chauffage, radio, etc.).
Le rôle de toutes les commandes doit rester celui prévu par le constructeur.
X Il est permis de les adapter de façon à les rendre mieux utilisables ou plus facilement accessibles, comme par
exemple un levier de frein à main plus long, une semelle supplémentaire sur la pédale de frein, etc.
Ces accessoires ne peuvent en aucun cas, même indirectement, augmenter la puissance du moteur ou avoir une
influence sur la direction, la transmission, les freins ou les aptitudes à la tenue de route.
901-access4
X
X
Boîte à gants : Il est permis d'ajouter des compartiments supplémentaires dans la boîte à gants et des poches
X supplémentaires aux portières pour autant qu'elles s'appliquent sur les panneaux d'origine.
Plage Arrière : Il est permis de retirer la plage arrière amovible dans les voitures à deux volumes.
901-access5a X
901-access5b
Le tableau de bord et la console centrale doivent rester d'origine.
X
Le tableau de bord et la console centrale doivent rester d'origine.
Les garnitures situées en dessous de celui-ci et n'en faisant pas partie peuvent être enlevées. Il est permis de retirer
X la partie de la console centrale qui ne contient ni le chauffage, ni les instruments (selon dessin 255-7).
Le ou les bossages de la planche de bord peuvent être modifiés mais la modification doit être homologuée en VR.
Les panneaux supplémentaires pour l’instrumentation et/ou les interrupteurs peuvent être en matériau composite.
901-access6a X
Climatisation et système de chauffage : L'appareil de chauffage d'origine doit être conservé.
Le système de chauffage d’origine peut être remplacé par un autre.
L’alimentation en eau du système de chauffage intérieur peut être obturé pour éviter toute atomisation d’eau en cas
901-access6
X
X
901-access9
X
X
901-access10 X
X
Portières - Garnitures latérales : Il est permis d'enlever les matériaux d'insonorisation des portières, à condition que
leur aspect n'en soit pas modifié.
a) Il est permis d'enlever les garnitures des portes ainsi que leurs barres de protection latérale, dans le but
d'installer un panneau de protection latérale constitué de matériau composite.
La configuration minimale de ce panneau devra être conforme au dessin 255-14.
b) Dans le cas où la structure originelle des portes n'a pas été modifiée (suppression même partielle des tubes ou
X renforts), les panneaux de portes peuvent être réalisés en feuille de métal d'une épaisseur minimale de 0,5 mm, en
fibre de carbone d'une épaisseur minimale de 1 mm ou un autre matériau solide et non combustible d'un épaisseur
minimale de 2 mm.
Les règles mentionnées ci-dessus s'appliquent également aux garnitures situées sous les vitres latérales arrière des
voitures à deux portes.
La hauteur minimale du panneau de protection latérale de portière devra s'étendre du bas de la portière à la hauteur
maximale de la traverse de la porte.
901-access11 X
X
X Toit ouvrant / Trappe de Toit. Origine ou homologué en VR.
902-access0
126
Matériaux d'insonorisation et garnitures : Il est permis d'enlever les matériaux d'insonorisation et les garnitures,
excepté ceux mentionnés aux Articles (Portières) et (Tableau de bord).
Des plaques de matériau isolant peuvent être montées contre les cloisons existantes, afin de protéger les
passagers du feu
X
ACCESSOIRES ADDITIONNELS EXTERIEURS (902access)
902-access1
X
X
Essuie-glace : Moteur dans son compartiment d’origine, emplacement, balais et mécanisme sont libres, mais au
moins un essuie-glace doit être prévu sur le pare-brise.
Il est permis de démonter le dispositif lave phares.
X
La capacité du réservoir de lave-glace est libre, et le réservoir peut être déplacé dans l'habitacle selon
l'Article 252.7.3, dans le coffre ou dans le compartiment moteur.
Le changement des balais d'essuie-glace avant et arrière est autorisé.
902-access2
X
X
Passage de Roue : Les pièces d'insonorisation en plastique peuvent être retirées de l'intérieur des passages de
X roues. Ces éléments en plastique peuvent être changés pour des éléments en aluminium ou en plastique de même
forme.
902-access3
X
X
Pare-brise : Seuls les pare-brise de série et les pare-brise et homologués en VO/VR peuvent être utilisés. Des
X fixations supplémentaires de sécurité pour le pare-brise et les vitres latérales peuvent être montées, à condition de
ne pas améliorer les qualités aérodynamiques de la voiture.
902-access4
X
X
X
Les fixations de pare-chocs sont libres et peuvent être en matériau composite, pour autant que la carrosserie, ainsi
que la forme et la position des pare-chocs, demeure inchangée.
ARTICLE 255 REGLEMENT POUR LES
VOITURES R3D ET R3T
L’Article 260 (pour les voitures de Type R3) s’applique aux voitures des Groupes R3D et R3T à
l’exception des Articles mentionnés ci-dessous :
RALLYE 3
R3T Essence
RALLYE 3
R3D DIESEL
Voitures de Tourisme ou de Grande Production de Série, moteur suralimenté Diesel ou Essence, 2
roues motrices (traction ou propulsion)
01-3
Cylindrées
103.1
R3T : jusqu’à 1.600 cm3
(pas de coefficient de calcul de cylindrée).
R3D : jusqu’à 2.000 cm3
(pas de coefficient de calcul de cylindrée).
A noter
Les numéros des chapitres indiqués à gauche correspondent à ceux utilisés dans les fiches FIA.
Chapitre.
R3T
Réglementation
R3D
1 – GENERALITES
00-0
X
X
01-1
ARTICLE 1 : DÉFINITION (01)
X
X
02-1
Voitures de Tourisme ou de Grande Production de Série, moteur suralimenté Diesel ou Essence, 2 roues
motrices (traction ou propulsion)
ARTICLE 2 : HOMOLOGATION (02)
02-2
X
X
Ces voitures doivent avoir été produites à au moins 2'500 exemplaires entièrement identiques en 12 mois
consécutifs, et homologuées par la FIA en Voitures de Tourisme (Groupe A) et Voitures de Production
(Groupe N). L'utilisation de la fiche de base Groupe A et de la fiche de base Groupe N se fera complété de la
fiche VR et des VO spécifiques indiquées ci-dessous, lignes 02-03 à 02-09.
02-3
X
X
Toutes les pièces homologuées dans des VO "actives" de la fiche Groupe A et utilisées en Groupe R doivent
être listées respectivement dans les fiches VR, toutes les autres VO Groupe A sont interdites en Groupe R.
Seules les Variantes Options suivantes homologuées dans la fiche Groupe A seront valables en Groupe R.
02-4
X
X
- VO arceau de sécurité, intégré dans la fiche groupe R respective.
02-5
X
X
- VO support et ancrages de sièges, intégrés dans la fiche groupe R respective.
02-6
X
X
- VO points de fixation des harnais, intégrés dans la fiche groupe R respective.
02-7
X
X
- VO version 2/4 portes intégrées dans la fiche groupe R respective.
02-8
X
X
- VO électrique concernant les éléments électriques d'origine modifiés ou supprimés, etc
02-9
X
X
02-10
X
02-11
- VO pour pare-brise
Utilisation des fiches de base Groupe A et Groupe N complétées de(s) la fiche(s) VR R3T
X
Utilisation des fiches de base Groupe A et Groupe N complétées de(s) la fiche(s) VR R3D
03-1
ARTICLE 2 bis : MODIFICATIONS ET ADJONCTIONS AUTORISEES (03)
03-2
Ce règlement est rédigé en terme d'autorisation, donc ce qui n'est pas expressément autorisé ci-après est
interdit.
03-3
03-4
X
X
X
Si un système de PILOTAGE mécanique ou électrique est monté d'origine, celui-ci peut être supprimé ou
modifié exemple Pompe à Eau pilotée etc Toute modification doit être homologuée en VR.
X
Les filets endommagés peuvent être réparés par un nouveau filet vissé, de même diamètre intérieur (type
"helicoil").
Les limites des modifications et montages autorisés sont spécifiées ci-après.
En dehors de ces autorisations, toute pièce détériorée par usure ou par accident ne peut être remplacée que
par une pièce identique à la pièce endommagée, origine ou spécifique..
Les voitures devront être strictement de série et identifiables par les données précisées par les articles de la
fiche d'homologation.
ARTICLE 255 REGLEMENT POUR LES VOITURES R3D ET R3T
01-2
Préambule : Cet Article 260 doit être utilisé avec les Articles 251, 252 et 253 de l'Annexe J et avec les fiches
Groupe R, Groupe A et Groupe N correspondantes
127
03-5
X
X
L’utilisation de matériau, dont le module d’élasticité spécifique est supérieur à 40 GPa/g/cm3, est interdite pour
la construction de toutes les pièces libres ou homologuées en VR, sauf pour :
- les bougies,
- les revêtements d’échappement,
- le turbo joint de pompe à eau,
- les plaquettes de frein,
- les revêtements des pistons d’étriers de frein,
- les éléments roulants des roulements (billes, aiguilles, rouleaux),
- les composants et capteurs électroniques,
- les pièces dont le poids est inférieur à 20 g et tout revêtement d’épaisseur inférieure ou égale à
10 microns.
L’utilisation de matériau métallique, dont le module d’élasticité spécifique est supérieur à 30 Gpa/g/cm3 ou
dont la limite maximum à la rupture spécifique (UTS) est supérieure à 0,24 Mpa/kg/m3, pour les matériaux non
ferreux, et à 0,30 Mpa/kg/m3 pour les matériaux ferreux (ie 80 % de fer), est interdite pour la construction de
toutes les pièces libres ou homologuées V.R.
L’utilisation de titane et de magnésium est interdite sauf s’il s’agit de pièces montées sur le modèle (de série)
dont est issu l’extension VR.
L’utilisation de carbone ou de kevlar est autorisée à la condition qu’une seule couche de tissus soit utilisée et
soit apposée sur la face visible de la pièce.
Les protections du réservoir de carburant les protections latérales de carrosserie et les autres pièces libres
peuvent comporter plusieurs couches de kevlar ou fibre de verre.
103-1
ARTICLE 3 : CLASSES DE CYLINDREE (103)
103-2
103-3
Les voitures seront réparties d'après leur cylindrée moteur, dans les classes suivantes :
X
103-4
X
106-1
106-2
R3T
jusqu’à 1.600 cm3
R3D
jusqu’à 2.000 cm3
ARTICLE 4 : NOMBRE DE PLACES (106)
X
X
Ces voitures doivent comprendre au moins quatre places, selon les dimensions définies pour les Voitures de
Tourisme (Groupe A).
2 – DIMENSIONS, POIDS
201-01
POIDS MINIMUM (201)
201-02
201-03
Les voitures devront avoir au moins le poids suivant :
X
201-04
201-06
X
X
X
X
X
205-1
205-2
R3T
1080 Kg terre et asphalte
R3D
1150 Kg terre et asphalte
C'est le poids réel de la voiture, sans pilote ni copilote, ni leur équipement et avec au maximum une roue de
secours.
Dans le cas où 2 roues de secours sont transportées dans la voiture, la seconde roue de secours devra être
retirée avant la pesée.
Tous les réservoirs de liquide (de lubrification, de refroidissement, de freinage, de chauffage s'il y a lieu)
doivent être au niveau normal prévu par le constructeur, à l'exception des réservoirs de lave-glace ou de lavephares, de système de refroidissement des freins, de carburant et d'injection d'eau qui seront vides.
Le poids minimum de la voiture pourra être contrôlé avec l’équipage à bord (pilote + copilote + l'équipement
complet du pilote et du copilote) le poids minimum défini aux lignes 201-03&04&05 + 150 Kg.
De plus, le poids minimum défini aux lignes 201-03&04&05 devra également être respecté.
GARDE AU SOL (205)
100 mm Minimum suivant norme routière et à tout moment
3 – MOTEUR
300-1
300-2
X
X
Il est permis de retirer les écrans servant à cacher les éléments mécaniques du compartiment moteur et
n'ayant qu'une fonction esthétique.
300-3
X
X
Il est permis d'enlever les matériaux d'insonorisation et les garnitures non visibles de l'extérieur fixés sous le
capot moteur.
300-4
X
X
Il est permis de changer la visserie à condition de conserver du matériau ferreux.
X
Un réalésage de 0,6 mm maximum est permis par rapport à l’alésage d’origine, pour autant que cela
n’entraîne pas un franchissement de classe de cylindrée
Il est autorisé de fermer les ouvertures non utilisées dans le bloc cylindre, si la seule fonction de cette
opération est la fermeture. Le rechemisage du moteur est permis dans les mêmes conditions que le
réalésage, et la matériau des chemises peut être modifié. Les chemises doivent être de section interne
circulaire, coaxiales avec les cylindres, sèches ou humides et distinctes entre-elles. Le planage du bloc
cylindre et de la culasse est autorisé
300-5
128
ARTICLE 6 : MOTEUR (300)
X
302-1
302.3
SUPPORT MOTEUR (302)
X
X
Les supports du moteur doivent être d'origine ou homologués en VR. Le matériau de l’élément élastique
pourra être remplacé; le nombre de support doit être identique à l'origine.
304-1
SURALIMENTATION (304)
304-2
Turbocompresseur : Le système de suralimentation d'origine ou le système de suralimentation homologué en
VR doit être conservé.
Aucun dispositif de suralimentation supplémentaire par rapport à l'origine n’est autorisé.
Dans le cas d'une suralimentation à double étage, la bride doit être montée en amont du premier turbo vu par
l'air.
La bride devra avoir une dimension maximale interne de 28 mm et une dimension externe de 32.8 mm, aux
conditions données dans l'Article 255.5.1.8.3. Ce diamètre est révisable à tout moment sans préavis.
Dans le cas d'un moteur à deux compresseurs en parallèle, chaque compresseur est limité par une bride d'un
diamètre maximum intérieur de 19,7 mm, et d'un diamètre extérieur maximum de 24.6 mm, dans les
conditions précisées dans l'Article 255.5.1.8.3. Il est autorisé, par usinage ou ajout de matière, de modifier le
carter du ou des turbos pour y installer la bride (Dessin 254-4) ; cette modification doit être homologuée en
VR.
X
304-3
304-2-bis
X
X
X
305-1
305-2
X
X
X
PISTONS (317)
X
X
318-0
X
X
X
X
Origine ou homologué en VR
COUSSINETS (319)
X
X
320-0
320-2
Les bielles d’origine peuvent faire l'objet d'un traitement mécanique additionnel et d'allégements, dans le
respect des valeurs indiquées sur la fiche VR. baguage des pieds autorisés.
Les bielles homologuées en VR peuvent être utilisées.
VILEBREQUIN (319)
319-3
319-4
Origine ou homologués en VR
BIELLES (318)
319-0
319-1
Taux Minimum : 15: 1
Leur marque et leur matériau sont libres, mais ils doivent conserver leur type et dimensions d'origine
VOLANT MOTEUR (320)
X
Origine ou homologué en VR
321-0
CULASSE (321)
321-1
X
X
Origine, seules modifications autorisées :
1. Surfaçage plan de joint maxi 1 mm pour ajustage taux (voir 310-0),
2. Usinage du passage des cames,
3. Usinage autorisé des conduits sur 20 mm à partir des faces collecteurs admission et échappement.
4. Les Dessins I et III de la fiche d'homologation doivent être respectés.
Il est autorisé de fermer les ouvertures non utilisées dans la culasse, si la seule fonction de cette opération est
la fermeture.
321-2
X
X
Tous dispositifs de recyclage des gaz d'échappement ou systèmes équivalents (par ex. une pompe à air
supplémentaire, filtres à charbon actif) peuvent être supprimés et les orifices résultants de cette opération
obturés.
X
ARTICLE 255 REGLEMENT POUR LES VOITURES R3D ET R3T
Taux Maximum : 10: 1
X
317-0
318-1
Le nombre de cylindres est limité à 6.
RAPPORT VOLUMETRIQUE (310)
310-2
317-1
Echangeur d’air de suralimentation : Origine ou homologué en VR
NOMBRE DE CYLINDRE EN RALLYES (305)
310-0
310-1
Turbocompresseur : Le système de suralimentation d'origine ou le système de suralimentation homologué en
VR doit être conservé.
Aucun dispositif de suralimentation supplémentaire par rapport à l'origine n’est autorisé.
Dans le cas d'une suralimentation à double étage, la bride doit être montée en amont du premier turbo vu par
l'air.
La bride devra avoir une dimension maximale interne de 35 mm et une dimension externe de 41 mm, aux
conditions données dans l'Article 255.5.1.8.3. Ce diamètre est révisable à tout moment sans préavis.
Dans le cas d'un moteur à deux compresseurs en parallèle, chaque compresseur est limité par une bride d'un
diamètre maximum intérieur de 24,7 mm, et d'un diamètre extérieur maximum de 30.7 mm, dans les
conditions précisées dans l'Article 255.5.1.8.3. Il est autorisé, par usinage ou ajout de matière, de modifier le
carter du ou des turbos pour y installer la bride (Dessin 254-4), cette modification doit être homologuée en VR.
129
322-0
322-2
JOINT DE CULASSE (322)
X
X
324-a0
324-a2
324-a3
X
X
L'ECU est à homologuer en VR
Les entrées dans l'ECU (senseurs, actuateurs, etc.), incluant leurs fonctions, doivent être homologués en V.
R.
Les faisceaux sont libres mais doivent respecter les indications de la V.O électrique.
Il est permis de remplacer ou de doubler le câble de commande de l'accélérateur par un autre provenant ou
non du constructeur.
Le boîtier papillon doit être soit d’origine soit homologué en VR
Il est permis de remplacer la rampe d’injection par une rampe de conception libre, mais dotée de raccords
vissés destinés à y connecter les canalisations et le régulateur de pression d’essence, sous réserve que la
fixation des injecteurs soit identique à celle d’origine.
Les injecteurs peuvent être changés mais les nouveaux injecteurs doivent provenir d’un modèle de série.
Tout système d’acquisition de données est autorisé.
Les éléments du système d'injection situés après le dispositif de mesure d'air qui règlent le dosage de la
quantité d'essence admise dans la chambre de combustion peuvent être modifiés mais non supprimés, pour
autant qu'ils n'aient aucune influence sur l'admission d'air.
Les faisceaux sont libres mais doivent respecter les indications de la V.O électrique.
X
324-a4
X
Les entrées dans l'ECU (senseurs, actuateurs, etc.), incluant leurs fonctions, doivent être homologués en VR.
Les faisceaux sont libres mais doivent respecter les indications de la V.O électrique.
Les systèmes de préchauffage peuvent être désactivés ou supprimés.
Les injecteurs peuvent être changés mais les nouveaux injecteurs doivent provenir d’un modèle de série.
Les véhicules doivent être équipés d’un dispositif étouffeur permettant d’arrêter le moteur et l’alimentation.
Le nombre d’injecteur et leur position doivent être conservés.
Les pompes d’injection doivent être d’origine.
325-0
ARBRE A CAMES / POULIES (325)
325-1
Levée 11 mm maxi.
La loi de levée doit être soit d’origine soit homologuée en VR.
Les arbres à cames sont libres mais leur nombre ne doit pas être modifié.
Le nombre et le diamètre des paliers doivent être conservés.
Les Systèmes type ''VVT'' et "VALVETRONIC" etc sont autorisés si d'origine. Ils peuvent être rendus
inopérants.
X
X
Levée 10 mm maxi.
La loi de levée doit être soit d’origine soit homologuée en VR.
Les arbres à cames sont libres mais leur nombre ne doit pas être modifié.
Le nombre et le diamètre des paliers doivent être conservés.
Les Systèmes type ''VVT'' et "VALVETRONIC" etc sont autorisés si d'origine. Ils peuvent être rendus
inopérants.
Si la levée maximale est supérieure à 10mm, elle pourra être conservée ; dans ce cas les arbres à câmes de
série devront être utilisés (sans modification).
X
X
Les poulies / engrenages / pignons montés sur les arbres à cames sont libres.
Si le moteur d’origine est équipé de tendeurs de courroies (ou de chaînes) automatiques, il est possible de les
bloquer dans une position donnée par un dispositif mécanique.
Les galets tendeur de courroie sont libres, nombre idem origine.
La courroie de distribution est libre en matériaux et profil. Le nombre de dents doit être identique à l'origine.
X
X
325-2
325-3
325-f0
325-f2
CULBUTEURS ET POUSSOIRS (325)
326-0
326-1
X
X
326-2
X
X
327-a1
Origine ou homologué en VR.
DISTRIBUTION (326)
327-a0
130
Origine ou homologué en VR
INJECTION (324)
Le calage de la distribution est libre.
Si la distribution d’origine comporte un système de rattrapage de jeu automatique, celui-ci pourra être
neutralisé mécaniquement et l'utilisation de cales de réglage est autorisée.
Les arrivées d'huile peuvent être obstruées. Les bouchons utilisés ne doivent pas avoir d'autre fonction que
celle d'obturation des conduits.
Les cales de réglage du jeu des soupapes entre les poussoirs et les tiges de soupape sont libres.
ADMISSION (327a)
X
X
Collecteur d'admission : Origine. Le Dessin II de la fiche d'homologation Groupe A doit être respecté. Sous
réserve qu'il soit toujours possible d'établir indiscutablement l'origine de la pièce en série, celle-ci pourra être
rectifiée, équilibrée, ajustée, réduite ou changée de forme par usinage.
327-d0
327-d1
SOUPAPES D'ADMISSION ET D'ECHAPPEMENT (327d / 328d)
X
X
327-d3
X
X
327-d4
X
327-d2
Le matériau et la forme des soupapes sont libres.
La longueur de la tige de soupape et le diamètre des soupapes ne doit pas être modifié.
Les autres dimensions caractéristiques, indiquées sur la fiche d'homologation, doivent être conservées, y
compris les angles respectifs des axes de soupapes. Les clavettes, les guides ne sont soumis à aucune
restriction : il est autorisé d’ajouter des cales d’épaisseur sous les ressorts.
ACCELERATEUR / COMMANDE DES GAZ (327d)
327-d5
Libres avec son arrêt de gaine
Commande papillon mécanique au lieu d'électrique et vice versa si provenant d'un autre modèle de série.
X
Si le véhicule est équipé d’un système d'accélérateur à commande mécanique, ce système peut être remplacé
par un autre système, mécanique ou électrique. Le nouveau système doit être homologué en VR.
Le raccordement du câble d'accélérateur sur la pompe d’injection est libre.
327-d6
FILTRE A AIR (327d)
327-d7
Le filtre à air sa boîte et la chambre de tranquillisation sont libres mais doivent rester dans le compartiment
moteur.
Si la prise d'air de ventilation de l'habitacle se trouve dans la zone où s'effectue la prise d'air pour le moteur, il
faut que cette zone soit isolée du bloc filtre à air, en cas d'incendie.
L'entrée d'air peut être grillagée.
Les éléments destinés à lutter contre la pollution peuvent être ôtés pourvu que cela ne conduise pas à une
augmentation de la quantité d'air admise.
Le boîtier du filtre à air ainsi que les conduits d'air peuvent être en matériau composite.
Pour le boîtier, le matériau doit être ignifugeant.
X
X
327-d8
BOITIER PAPILLON (327d)
327-d9b
X
327-d10
X
Il est permis de modifier les éléments du dispositif d'injection qui règlent le dosage de la quantité de carburant
admise dans la chambre de combustion, mais pas le diamètre de l'ouverture du papillon.
Le boîtier papillon doit être soit d’origine soit homologué en VR
327-h0
327-h1
RESSORT DE SOUPAPES D'ADMISSION ET D'ECHAPPEMENT (327h)
X
X
327-h3
X
X
328-p0
328-p0b
Libre
COUPELLE DE RESSORT DE SOUPAPES D'ADMISSION ET D'ECHAPPEMENT (327h)
Libre
COLLECTEUR D'ECHAPPEMENT (328p)
X
X
Origine
328-p2
LIGNE D'ECHAPPEMENT (328p)
328-p3a
X
X
Libre en aval du turbocompresseur.
En aval du turbocompresseur, les systèmes d'échappement variables sont interdits. Si le véhicule est
initialement équipé d'un tel système, celui-ci doit être rendu inopérant.
L’épaisseur des tubes utilisés pour réaliser la ligne d’échappement doit être supérieure ou égale à 0.9 mm,
mesurée dans les parties non cintrées, la section du ou des tubes doit être équivalente à celle d'un tube de 60
mm intérieur.
Dans le cas où deux entrées dans le premier silencieux existent, la section du conduit modifié devra être
inférieure ou égale au total des deux sections d'origine.
Un seul tuyau devra être présent en sortie, sauf éventuellement si la pièce d'origine est utilisée.
La sortie devra s'effectuer au même endroit que pour l'échappement d'origine.
Ces libertés ne doivent pas entraîner de modifications de carrosserie et doivent respecter la législation du
pays de l'épreuve en ce qui concerne les niveaux sonores.
Un silencieux est une partie du système d’échappement destinée à réduire le niveau de bruit d’échappement
du véhicule.
328-p4
X
X
Les pièces supplémentaires pour le montage de l'échappement sont autorisées.
X
Tous les véhicules peuvent être équipés d’un système de purification des gaz d’échappement homologué,
dont la position est libre.
Fumée : Le moteur ne doit pas produire d'émissions d'échappement visibles en conditions de course.
328-p5
328-p6
POT CATALYTIQUE (328p)
328-p7
X
X
Le convertisseur catalytique est considéré comme silencieux et peut être déplacé mais pas supprimé.
Il doit être soit de série soit pris dans la liste technique n°8.
328-p7b
X
X
S'il est directement fixé sur le collecteur, le catalyseur d’origine peut être remplacé par une pièce conique de
même longueur et avec les mêmes dimensions en entrée et en sortie.
ARTICLE 255 REGLEMENT POUR LES VOITURES R3D ET R3T
327-h2
131
330-0
330-1
ALLUMAGE (330)
Liberté pour la marque et le type des bougies, pour le limiteur de régime et pour les câbles H.T.
X
330-2
X
331-0
REFROIDISSEMENT EAU MOTEUR (331)
331-01
X
X
Si la pompe à eau possède un pilotage mécanique ou électrique d'origine, celui-ci peut être supprimé ou
modifié.
331-02
X
X
Le radiateur doit être de série ou homologué en VR.
Il doit être monté à l’emplacement d'origine, les fixations sont libres, ainsi que canalisations d'eau et écrans.
X
Le montage d'un récupérateur pour l'eau de refroidissement est permis.
Le vase d'expansion de refroidissement d’eau d'origine peut être remplacé par un autre à condition que la
contenance du nouveau vase d'expansion ne dépasse pas 2 litres et qu'il soit placé dans le compartiment
moteur.
Le bouchon de radiateur et son système de verrouillage sont libres.
Le thermostat est libre, ainsi que le système de commande du (des) ventilateur(s) électrique(s) et sa
température de déclenchement. Les conduits de liquide de refroidissement extérieurs au bloc moteur et leurs
accessoires sont libres. Des conduits d’un matériau et/ou diamètre différents peuvent être utilisés.
331-03
X
333-a0
LUBRIFICATION / CIRCUIT D'HUILE (333a)
333-a1
X
X
Radiateur, échangeur huile eau, tubulures, thermostat, et crépines (y compris le nombre) sont libres (sans
modification de carrosserie).
Le radiateur à huile ne peut pas se trouver à l'extérieur de la carrosserie.
Mise à l'air libre : Si le système de lubrification prévoit une mise à l'air libre, il devra être équipé de telle
manière que les remontées d'huile s'écoulent dans un récipient récupérateur. Celui-ci aura une capacité
minimale de 2 litres. Ce récipient sera en matière plastique translucide ou comportera un panneau
transparent.
Séparateur air/huile : il est possible de monter un séparateur air/huile à l'extérieur du moteur (capacité maxi 1
litre), selon le Dessin 255-3.
Il ne peut y avoir de retour de l'huile du récipient récupérateur vers le moteur que par gravité.
L’huile doit s’écouler du réservoir d’huile vers le moteur sous le seul effet de la gravité. Les vapeurs doivent
être ré-aspirées par le moteur via le système d’admission.
Ventilateur : il est autorisé de monter un ventilateur pour le refroidissement de l'huile moteur, mais sans que
cela implique d'effet aérodynamique.
333-a2
X
X
Jauge d’huile : La jauge d’huile est libre mais elle doit être présente à tout moment et n’avoir aucune autre
fonction. Elle peut être déplacée par rapport à sa position d’origine.
X
X
Filtre à huile : Le filtre est libre à condition qu’il soit interchangeable avec le filtre d’origine.
Le montage d’un filtre à huile ou d’une cartouche en état de fonctionnement est obligatoire, et tout le débit
d’huile doit passer par ce filtre ou cette cartouche. La conduite d’huile de série peut être remplacée par une
autre
Afin de permettre l’installation des raccords de refroidisseur d’huile et de capteurs de température, le support
du filtre à huile peut être usiné ou remplacé.
Il est permis d’installer un adaptateur entre le filtre à huile et le carter de filtre à huile ou entre le support de
filtre à huile et le bloc moteur. Cet adaptateur peut également être muni de raccords de refroidisseur d’huile et
de capteurs de température.
333-b1
X
X
Le carter d’huile doit être d’origine ou homologué en VR. Sa seule fonction doit être celle de contenir de l'huile.
Le nombre de fixations ne peut pas être supérieur à l'origine.
333-b2
X
X
Chicanes : le montage de chicanes dans le carter d'huile est autorisé.
333-b3
X
X
Un déflecteur d’huile peut être ajouté entre les plans du joint du carter d'huile et du bloc moteur. Le déflecteur
de série peut être remplacé, à condition que la distance entre la surface d’étanchéité du carter d’huile et celle
du bloc moteur ne soit pas augmentée de plus de 6 mm.
333-a3
333-b0
132
Les bougies de préchauffage sont libres
CARTER D'HUILE (333b)
333-b4
X
X
Pompe à huile : Si la pompe à huile possède un pilotage mécanique ou électrique d'origine, celui-ci peut être
supprimé ou modifié.
Le débit peut être augmenté par rapport à l’origine. Son éventuel couvercle ainsi que leur position dans le
carter d'huile doivent rester d’origine mais l’intérieur du corps et le couvercle peuvent être usinés.
Le montage d'un tendeur de chaîne de pompe à huile est autorisé. L’entraînement de la pompe à huile est
libre.
Le système de régulation de la pression d'huile peut être modifié.
333-b5
X
X
Accumulateur de pression d'huile : doit être d’origine ou homologué en VR
4 – CIRCUIT DE CARBURANT
401-a0
RESERVOIR DE CARBURANT (401a)
401-a1
X
X
Le réservoir de carburant doit être d’origine ou homologué en VR
Au cas où le réservoir serait installé dans le compartiment à bagages et les sièges arrière enlevés, une
cloison résistant au feu et étanche aux flammes et aux liquides devra séparer l'habitacle du réservoir.
Si le réservoir d'origine était équipé d'une pompe électrique et d'un filtre intérieur, il est possible en cas
d'utilisation de réservoir FT3 1999, FT3.5 ou FT5, ou d'un autre réservoir homologué par le constructeur sur la
fiche d'homologation de la voiture de placer à l'extérieur un filtre et une pompe de caractéristiques libres.
Ces pièces devront être protégées de façon adéquate.
Pour les voitures à deux volumes homologuées à partir du 01.01.98 avec un réservoir installé dans le
compartiment à bagages, un caisson résistant au feu, étanche aux flammes et aux liquides, devra entourer le
réservoir et ses orifices de remplissage.
Pour les voitures à trois volumes, homologuées à partir du 01.01.98, une cloison résistant au feu, étanche aux
flammes et aux liquides, devra séparer l'habitacle du réservoir.
Cependant, il est conseillé de remplacer cette cloison étanche par un caisson étanche comme pour les
voitures à deux volumes.
401-a3
X
X
402-a0
402-a1
402-a2
On peut prévoir tout système de verrouillage du bouchon de réservoir de carburant
CIRCUIT DE CARBURANT (402a)
Le montage d’une pompe à essence supplémentaire est autorisé, mais elle doit être uniquement une pompe à
essence de secours c’est à dire qu’elle ne peut pas fonctionner en supplément de celle autorisée.
Elle devra être uniquement connectable lorsque le véhicule est arrêté et à l’aide d’un dispositif purement
mécanique placé à côté des pompes.
X
X
L'installation des canalisations de carburant est libre pour autant que les prescriptions de l'Article 253.3 de
l'Annexe J soient respectées.
ARTICLE 255 REGLEMENT POUR LES VOITURES R3D ET R3T
133
VEHICULES HOMOLOGUES FIA
N° Homol
Shangai
A
5669
N
5669
Descriptif
( C ) Chine
Début
Fin
01.01.2004
01.01.2004
2011
2011
01.12.1994
01.03.1996
01.07.1999
01.09.2001
01.10.2001
01.10.2001
01.07.2003
01.03.2004
2008
2008
2012
2008+
2008+
2008+
2010
2011
01.12.1994
01.03.1996
01.07.1999
01.10.2001
01.10.2001
01.10.2001
01.01.2004
01.03.2004
2008
2008
2012
2008+
2008+
2008+
2010
2011
01.01.2003
01.01,2003
01.01.2006
01.01.2006
2010
2010
2013
2013
AUDI A4
AUDI A4 (Mj.96)
01.04.1995
01.04.1996
2008
2008
BMW 320i (E46)
8MW 330d - 2926.1 x1.5 = 4'389.1cc
BMW 320 E4614FL - 2' 174.2cc
BMW E90 320is - 1'997.4cc
BMW E87 120d - 1'995 x 1.5 = 2'992cc
BMW 320i (E46)
BMW 330d - 2926.1 x1.5 = 4'389.1cc
BMW 320 E4614FL - 2' 174.2cc
BMW E87 120d - 1'995 x 1.5 = 2'992cc
01.03.2001
01.01.2003
01.04.2003
01.04.2006
01.04.2006
01.03.2001
01 01.2003
01.04.2003
01.04.2006
2008
2012
2012
2013
2014
2008
2012
2012
2014
MERCEDES BENZ ML 320 - 3'199cc
MERCEDES BENZ ML 430 - 4'266cc
MERCEDES BENZ G 270 CDI - 2'703 x 1.5 = 4054.5cc
UNIMOG U400 - 6'374.00cc
UNlMOG U500 - 6'374.00cc
01.01.2000
01.01.2000
01.01.2005
01.01.2004
01.01.2004
2007+
2007+
2013
2013
2013
19.422 FA -11'967cc
L2000 10.224 LAEC
MAN M 2000 18.284 LAEC
MAN F2000 19.464 FAC
MAN 27.464 DFAC - 17816.5cc
M.A.N. 18.530 FAC - 12'816.5cc
M.A.N. 18.531 FAC - 12'816.5cc
MAN TGA 18.480 4x4 12'419cc
01.01.1993
01.01.1999
01.05.2001
01.12.2001
01.01.2003
01.01.2005
01.01.2006
01.01.2007
2007
2009+
2008+
2008+
2010
2012
2013
2014
OPEL/VAUXHALL CORSA-B 1.6i - 1'S98cc
OPEL/VAUXHALL ASTRA-G-CC -1'998cc
OPEL ASTRA - OPC - 1'998.4cc
01.04.1994
01.07.1998
01.04.2000
2009
2009
2009
POLO 1.6 - 1'S95cc
POLO 1.6 - 1'S95cc
(CZ) République Tchègue / Czech Rep.
Skoda
A
A
A
A
A
A
A
A
5528
5551
5606
5633
5634
5635
5663
5670
FELICIA- 1289.4cc
FELICIA 1.6- 1'598cc
OCTAVIA 1.9 TDI -1'896.2 x 1.5 = 2'844.3cc
FABIA 1.4 - 1'397.2cc
FABIA 1.9 TDI -1'896.2 x 1:5 = 2'844.3cc
FABIA 1.4 16V -1'389.9cc
FABiA RS - 1'896.2 x 1.6 = 2'844.3
OCTAVIA 1,8 20V 4x4 TURBO - 1 781 x 1,7 = 3 027,7cc
Homologation Valable Uniquement en Groupe N
N
5528
FELICIA -1'289.4cc
N
5551
FELICIA 1.6 - 1'S98cc
N
5606
OCTAVIA 1.9 TDI - 1'996.2 x 1.5 = 2'844.3cc
N
5633
FABIA 1.4 - 1'397.2cc
N
5634
FABIA 1.9 TDI - 1'896.2 x 1.5 = 2'844.3cc
N
5635
FABIA 1.4 16V - 1'389.9cc
N
5663
FABIA RS - 1'896.2 x.y.5 = 2'844.3
N
5670
OCTAVIA 1.8 20V 4x4 TURBO - 1'781 x 1.7 = 3'027.7cc
Tatra S.A. Koprivnice
T4
4050
T815 2ZVR45 16.400 4x4.1 - 15'874cc
T4
4051
T815 2TVR45 14.450 4x4.1 - 19'000cc
T4
4062
T815 2Z0R45 12 400 4x4.1 - 15'874cc
T4
4063
T815 2T0R45 14 450 4x4.1 - 19'000cc
(D) Allemagne / Germany
134
Audi
ST
17
ST
28
B.M.W.
A
5624
A
5654
A
5658
A
5696
A
5698
N
5624
N
5654
N
5658
N
5698
Daimler-Chrysler
T
1102
T
1103
T2
2001
T4
4058
T4
4059
M.A.N.
T4
4019
T4
4042
T4
4044
T4
4047
T4
4049
T4
4060
T4
4061
T4
4065
Adam Opel AG
A
5516
A
5589
A
5613
A
5638
A
5699
A
5700
N
5516
N
5613
N
5699
N
5700
Porsche
GT2
3
NGT
2
NGT
8
Volkswagen
A
5568
A
5615
A
5620
A
5648
A
5653
N
5568
N
5615
N
5620
N
5648
N
5653
OPEL CORSA 1.8 16 V - 1'795.6cc
OPEL ASTRA H GTC - 1'909.6 x 1.5 = 2'864,4cc
OPEL ASTRA H GTC -OPC / VXR - 1'998.2 x 1.7 = 3'397cc
OPEL/VAUXHALL CORSA-B 1.6i -1'S98cc
OPEL ASTRA - OPC - 1'998.4cc
OPEL ASTRA H GTC - 1'909.6 x 1.5 = 2'864,4cc
OPEL ASTRA H GTC -OPC / VXR - 1'998.2 x 1.7 = 3'397cc
01.01.2002
01.04.2006
01.04.2006
01.04.1994
01.04.2000
01.04.2006
01.04.2006
2014
2013
2013
2009
2009
2013
2013
911 GT 3 RS (997)
PORSCHE 911 GT 3
911 GT3 RS - 3'598.1cc
01.02.2007
01.03.2000
01.03.2004
2014
2011
2011
POLO 16V 1.4 -1'390cc
POLO GTI - 1'598cc
POLO 1.4 - 1'389.9cc
GOLF TD! GTI (110kw) -1'896,2 x 1.5 = 2'884.3cc
POLO 1.4 (MK4) - 1'389.9cc
POLO 16V 1.4 -1'390cc
POLO GTI - 1'598cc
POLO 1.4 - 1'389.9cc
GOLF TDi GTI (110kw) - 1'896.2 x 1.5 = 2'884.3cc
POLO 1.4 (MK4) - 1'389.9cc
01.03.1997
01.04.2000
01.11.2000
01.05.2002
01.01.2003
01.03.1997
01.04.2000
01.11.2000
01.05.2002
01.01 2003
2009
2007+
2007+
2009
2010+
2009
2007+
2007+
2009
2010+
01.04.1998
01.01.2000
01.01.2001
01.01.2002
01.04.2002
01.04.2003
01.08.2003
01.08.2004
01.07.2005
01.08.2005
01.07.2007
01.04.1998
01.01.2000
01.01.2001
01.01.2002
01.04.2002
01.04.2003
01.08.2003
01.08.2004
01.07.2005
01.08.2005
01.07.2007
2009
2007+
2008+
2011
2011
2011
2011
2011
2012+
2013
2014
2009
2007+
2008+
2011
2011
2011
2011
2011
2012+
2013
2014
SAXO VTS - 1'590cc
XSARA VTS 1,8116V - 1'761.7cc
XSARA 2 VTS 2,0 L 16V - 1'999.16cc
C2 GT- 1'592.64cc
SAXO VTS - 1'590cc
XSARA 2 VTS 2,0 L 16V- 1'999.16cc
01.03.1997
01.03.2000
01.03.2001
01.04.2004
01.03.1997
01.01.2002
2010
2007+
2011
2013
2010
2011
406 ST 1.8 16S - 1'761.68cc
206 XS - 1'587.46cc
307cc TYPE 3BRFKC - 1'997.43cc
307 XSI - 1'997.42cc
206 RC l GTi 180 - 1'997.43cc
407 2.2e - 2'230.6cc
207 SPORT - 1'587.46cc
307 XSI - 1'997.42cc
206 RC / GTI 180 - 1'997.43cc
407 2.2e - 2'230.6cc
01.12.2000
01.03.2001
01.01.2004
01.01.2004
01.01.2004
01 05.2005
01.01.2007
01.01.2004
01.01.2004
01.05.2005
2007+
2013
2013
2013
2013
2013
2014
2013
2013
2013
MEGANE COUPE DIESEL DTI DAON - 1'870 x 1.5 = 2'805cc
01.03.1999
2009
(E) Espagne / Spain
Seat
A
A
A
A
A
A
A
A
A
A
A
N
N
N
N
N
N
N
N
N
N
N
5586
5610
5623
5640
5643
5657
5664
5675
5683
5687
5711
5586
5610
5623
5640
5643
5657
5664
5675
5683
5687
5711
CORDOBA- 1'595.4cc
IBIZA TDi (GP'99) - 1'896.2 x 1.5 = 2'844.3cc
IBIZA 1.8 20V T
LEON 1.9 TDI (110 KW) - 1'896.2 x 1.5 = 2'844.3cc
IBIZA 1.9 TDI (96 KW) - 1'896.2 x 1.5 = 2'844.3cc
TOLEDO 1.8 20V - 1'780cc
LEON CUPRA R - 1'780.9 x 1.7 = 3'027.4cc
ALTEA 2.0 FSI - 1'984.3cc
IBIZA CUPRA D - 1'896.2 x 1.5 = 2'844.3cc
LEON 2.0 TFSI - 1'984.3 x 1.7 = 3'373.3cc
LEON TDI 125 KW - 1'968.5 x 1.5 =2'952.7cc
CORDOBA- 1595.4cc
IBIZA TDi (GP'99) - 1'896.2 x 1.5 = 2'844.3cc
IBIZA 1.8 20V T
LEON 1.9 TDI (110KW) - 1'896.2 x 1.5 = 2'844.3cc
IBIZA 1.9 TDI (96 KW) - 1'896.2 x 1.5 = 21844.3cc
TOLEDO 1.8 20V - 1'780cc
LEON CUPRA R - 1'780.8 x 1.7 = 3'027.4cc
ALTEA 2.0 FSi - 1'984.3cc
IBIZA CUPRA D - 1'896.2 x 1.5 = 2'844.3cc
LEON 2.0 TFSI - 1'984.3 x 1.7 = 3'373.3cc
LEON TDI 125 KW - 1'968.5 x 1.5 =2'952.7cc
(F) France / France
VEHICULES HOMOLOGUES FIA
Citroën
A
5564
A
5612
A
5626
A
5672
N
5564
N
5626
Peugeot
A
5622
A
5627
A
5665
A
5666
A
5667
A
5682
A
5705
N
5666
N
5667
N
5682
Renault
A
5601
135
A
A
A
A
A
A
A
N
N
N
N
N
N
N
N
T4
T4
5616
5636
5637
5659
5692
5693
5704
5601
5616
5636
5637
5659
5692
5693
5704
4041
4046
CLIO RENAULT SPORT 2.0 16v (CBOM) - 1'998cc
CLIO 1.6 - 16V TYPE CB1 DO -1'597.5cc
CLIO SPORT 2.0 TYPE CB1 N - 1'998.4cc
CLIO RS 2.0 (CB1 N) RAGNOTTI - 1'998.4cc
LOGAN 1.6 - 1'598.4cc
LOGAN 1.4 - 1'390cc
CLIO RENAULT SPORT (CR1N) - 1'998.4cc
MEGANE COUPE DIESEL DTI DAON - 1'870 x 1.5 = 2'805cc
CLIO RENAULT SPORT 2.0 16v (CBOM) - 1'998cc
CLIO 1.6 - 16V TYPE CB1 DO - 1'597.5cc
CLIO SPORT 2.0 TYPE CB1 N - 1'998.4cc
CLIO RS 2.0 (CB1 N) RAGNOTTI - 1'998.4cc
LOGAN 1.6 - 1'598.4cc
LOGAN 1.4 - 1'390cc
CLIO RENAULT SPORT (CR1N) - 1'998.4cc
KERAX 385 6X6 Type 33EVC2 -11'121.6cc
KERAX 420 33BVB4 - 11'121.6cc
01.05.2000
01.12.2001
01.12.2001
01.04.2003
01.01.2006
01.01.2006
01.01.2007
01.07.2001
01.05.2000
01.12.2001
01.12..2001
01.04.2003
01.01.2006
01.01.2006
01.01.2007
01.01.1999
01.12.2001
2011
2011
2011
2010+
2013
2013
2014
2009
2011
2011
2011
2010+
2013
2013
2014
2016
2015
01.06.2004
2011
01.01.1999
01.07.2002
01.07.2003
01.05.2005
01.05.2005
01.11.2005
01.11.2005
01.01.1999
01.07.2002
01.07.2003
01.05.2005
01 05.2005
2009
2009
2010
2012
2012+
2012
2012+
2009
2009
2010
2012
2012+
01.05.2000
01.05.2000
2007+
2007+
01.09.2005
2012
01 07.2003
2010
01.01.2002
01 04.2002
01.04.2002
01.04.2002
01.04.2002
2009+
2009
2009
2009
2009
01.07 2005
01.09.2005
2012
2012
156 T.SPARK 2.0 16V - 1'969.46cc
147 T.SPARK 2.0 16V - 1'969.47cc
156 T.SPARK 1.8 16V
156 T.SPARK 2.0 16V -1'969.46cc
147 T.SPARK 2.0 16V -1'969,47cc
156 T.SPARK 1.8 16V
01.01.1998
01.03.2001
01.03.2002
01.01.1998
01.03.2001
01.03.2002
2009
2012
2010
2009
2012
2010
575M MARANELLO
F430
360 MODENA - 3'586.2cc
360 CHALLENGE STRADALE - 3'S86.2cc
01 .10,2003
01.03.2007
01.03.2000
01.03.2004
2010
2014
2007+
2011
SEICENTO SPORTING - 1'108.3cc
SEICENTO SPORTING ABARTH - 1'108.3cc
PALIO 1.6 16V - 1'580.66cc
01.10.1998
01.12.1998
01.03.1999
2010
2010
2009
(GB) Grande Bretagne / Great Britain
Aston Martin Lagonda Ltd
GT
16
DB 9 COUPE
Ford
A
5596
FOCUS - 1'990.4cc
A
5649
FOCUS ST 170 - 11988.04cc
A
5662
FIESTA (B257) - 1'596cc
A
5680
FOCUS (C307) - 1'998.Scc
A
5681
FIESTA ST - 1'998.8cc
A
5689
FOCUS C-MAX - 1'798.5cc
A
5690
FOCUS ST - 2'521 x 1.7 = 4'521.7cc
N
5596
FOCUS -1'990.4cc
N
5649
FOCUS ST 170 - 1'988.04cc
N
5662
FIESTA (8257) - 1'596cc
N
5680
FOCUS (C307) -1'998.8cc
N
5681
FIESTA ST- 1'998.8cc
Honda Motor
A
5618
ACCORD SEDAN CG 9 - 1'997cc
N
5618
ACCORD SEDAN CG 9 - 1'997cc
Lotus
GT2
2
EXIGE - 1'796cc
Morgan Motors Co
NGT
6
AERO 8 - 4'398cc
Rover Cars
A
5639
MG ROVER 25 - 1'588.4cc
A
5644
MG ZR 105 - 1'396cc
A
5645
MG ZR 160 - 1796cc
N
5644
MG ZR 105 - 1'396cc
N
5645
MG ZR 160 - 1'796cc
(HU) Hongrie l Hungary
Magyar Suzuki Corporation
A
5686
IGNIS - 1490.9cc
N
5686
IGNIS - 1'490.9cc
(D) Italie / Italy
136
Alfa Romeo
A
5574
A
5625
A
5642
N
5574
N
5625
N
5642
Ferrari
GT
14
GT2
4
NGT
1
NGT
7
Fiat
A
5593
A
5595
A
5602
A
5609
A
5641
A
5678
A
5691
A
5708
A
5709
N
5593
N
5595
N
5602
N
5609
N
5641
N
5709
Iveco S.p.A,
T4
4055
T4
4056
PUNTO HGT 1.8 16v - 1'746.96cc
STiLO 1.8 16V - 1'746.96cc
PANDA 1.2 8V - 1241.86cc
PUNTO 1.2 8V My05 - 1'241.86cc
PUNTO 1.9 8V MJT SPORT - 1'909.6 x 1.5 = 2'864.4cc
PANDA 1.4 16V 100HP - 1'368cc
SEICENTO SPORTING - 1'108.3cc
SEICENTO SPORTING ABARTH - 1'108.3cc
PALIO 1.6 16V - 1'580.66cc
PUNTO HGT 1.8 16v - 1'746.96cc
STILO 1.8 16V- 1'746.96cc
PANDA 1.4 16V 100HP - 1'368cc
01.11.1999
01 02.2002
01.03.2005
01.12.2005
01.03.2007
01.03.2007
01.10.1998
01.12.1998
01.03.1999
01.11.1999
01.02.2002
01.03.2007
2012
2012
2012
2012+
2014
2014
2010
2010
2009
2012
2012
2014
ML140 E24W - 5'883.3cc
MP190 E44W - 12'882.5cc
01.01.2004
01.01.2004
2013
2011
01.01.2006
2013
01.04.2004
2011
01.04.2002
01.11.2004
01.03.2003
01.04.2005
2009
2012+
2012+
2012+
01.10.2001
2008+
SiRiONISTORIA (M101S) - 1'298cc
SIRION 1 BOON (M301S) - 1'298.00cc
SIRIONISTORIA (Ml 01S)- 1'298cc
SIRION l BOON (M301S) -1'298.00cc
01.07.2003
01.07.2005
01.07.2003
01.07.2005
2011+
2013
2011+
2013
SUB. IMPREZA 555 GC8 - 1'994.4 x 1.7 = 3'390.5cc
SUB FOR 2.0 4WD T SF -1'994.4 x 1.7 = 3'390.5cc
SUB LEG 2.0 4WD TUR BH - 1'994.4 x 1.7 = 3'390.5
SUB. PLEO SEDAN-RA-658 x 1.7 = 1'118.5cc
SUB. IMPREZA WRX SEDAN 2.0 4WD TURBO
SUB.IMPREZA WRX Sti. GDB - 1'994.3 x 1.7 = 3'390.3cc
SUB.IMPREZA WRX Sti(E), GDB- 1'994.3 x 1.7 = 3'390.3cc
SUB.IMPREZA WRX (E); GDA - 1'994.3 x 1.7 = 3'390.3cc
SUB.IMPREZA WRX Sti (2002) - 1'994.3 x 1.7 = 3'390.3cc
SUB. IMPREZA RS (A), GDE - 2'457.2cc
SUB IMPREZA WRX STi (2004) - 1'994.3 x 1.7 = 3'390.3cc
Homologation Valable Uniquement en Groupe N
SUB IMPREZA WRX STi (2005) - 1'997.8 x 1.7 = 3'390.3cc
Homologation Valable Uniquement en Groupe N
EJ20 ENGINE (A-5422) -1'994.4cc
EJ20 ENGINE - 1'994.4cc
SUB. IMPREZA 555 GC8 -1'994.4 x 1.7 = 3'390.5cc
SUB FOR 2.0 4WD T SF - 1'994.4 x 1.7 = 3'390.5cc
SUB. PLEO SEDAN-RA-658 x 1.7 = 1'118.5cc
SUB. IMPREZA SEDAN 2.0 4WD TURBO, GD
SUB.IMPREZA WRX Sti, GDB - 1'994.3 x 1,7 = 3'390.3cc
SUB.IMPREZA WRX Sti(E), GDB - 1'994.3 x 1.7 = 3'390.3cc
SUB.IMPREZA WRX (E), GDA - 1'994.3 x 1.7 = 3'390.3cc
SUB.IMPREZA WRX Sti (2002) - 1'994.3 x 1.7 = 3'390.3cc
SUB. IMPREZA RS (A), GDE - 2'457.2cc
SUB. IMPREZA WRX STi (2004) -1'994.3 x 1.7 = 3'390.3cc
SUB IMPREZA WRX STi (2005) - 1'997.8 x 1.7 = 3'390.3cc
SUB. SF 4WD, SF - 1'994.4 x 1.7 = 3'390.5cc
01.04.1993
01.01.1998
01.10.1998
01.04.2000
01.12.2000
01.07.2002
01.12.2002
01.01.2003
01.03.2003
01.04.2004
01.11.2004
2008
2009
2010
2013
2009
2009+
2009+
2013
2013
2012
2013
01.01.2006
2013
01.04.1993
01.04.1993
01.04.1993
01.01.1998
01.04.2000
01.12.2000
01.07 2002
01.12.2002
01.04.2003
01 03.2003
01.04.2004
01.11.2004
01.01.2006
01.01.1997
2011
2011
2008
2009
2013
2009
2009+
2009+
2013
2013
2012
2013
2013
2009
RANGER FT, FTIJGB-LD 13535.5cc
RANGER PRO FT. FT1JGP-7'962.OOcc
01.01.1997
01.01.2004
2007
2011
CIVIC TYPE R (EP3) - 1'998.2cc
ACCORD EURO R (CL 7) - 1'998.2cc
CIVIC TYPE R (FN2) -1'998.2cc
CIVIC TYPE R (EP3) - 1'998.2cc
01.04.2002
01.04.2006
01.04.2007
01.04.2002
2012
2014
2014
2012
T4
4054
AT190 T44W - 12'882.5cc
Automobili Lamborghini S.p.A.
GT
15
MURCIELAGO
Maserati
GT
12
3200 GT
GT
17
MC 12 - 5'998.8cc
N-GT 4
COUPE - 4'243.83cc
GT2
1
COUPE GRAN SPORT -4'243.83cc
SCAM Srl
T4
4045
SMT 35,3D/4 - 2'800cc
(J) Japon / Japan
Daihatsu
A
5661
A
5685
N
5661
N
5685
Fuji
A
5480
A
5575
A
5591
A
5614
A
5621
A
5650
A
5651
A
5652
A
5656
A
5871
A
5676
A
5696
VEHICULES HOMOLOGUES FIA
C2
10
C2
11
N
5480
N
5575
N
5614
N
5621
N
5650
N
5651
N
5652
N
5656
N
5671
N
5676
N
5696
T
1090
Hino Motors, Ltd
T4
4033
T4
4057
Honda
A
5646
A
5697
A
5710
N
5646
137
N
5710
Isuzu
T
1098
T
1099
T
1112
T
1113
T2
2002
T2
2003
Mazda Motor Co
NGT
3
Mitsubishi
A
5585
A
5629
A
5632
A
5660
A
5673
138
CIVIC TYPE R (FN2) - 1'998.2cc
01.04.2007
2014
BIGHORN (UBS73G) - 2'999.3 x 1.7 = 5'098.8cc
BIGHORN (UBS26G) - 3'494.2cc
D-MAX (TFS26) - 3'494.3cc
D-MAX (TFS77) - 7999.3 x 1.5 = 4'499cc
D-MAX (TFS-85) - 2'999.3 x 1.5 = 4499cc
D-MAX (TFS-85H) - 2'999.3 x 1.5 = 4'499cc
01.07.1999
01.07.1999
01.07 2003
01.07.2003
01.10.2005
01.03.2007
2010
2010
2013
2013
2013
2014
MX-5 - 1'839.6cc
01.08.2002
2012
01.04.1998
01.04.2001
01.07.2001
01.04.2003
01.04.2004
2009
2008+
2011
2010
2011
01.09.2005
2014
01.04.1998
01.04.2001
01.04.2003
01.04.2004
01.09.2005
01.01.1997
01.10.1999
01.10.2000
01.10.2000
01.12.2000
01.04.2007
01.04.2007
2009
2008+
2010
2011
2014
2009
2012
2012
2012
2012
2014
2014
A
5688
N
N
N
N
N
T
T
T
T
T
T2
T2
Nissan
NGT
T
T
T
T
T
T
T
T2
Suzuki
A
A
A
A
A
A
A
A
A
N
N
N
N
N
N
N
5585
5629
5660
5673
5688
1086
1100
1104
1105
1107
2004
2005
LANCER EV (CP9A) -1'998.8 x 1.7 = 3'398cc
LANCER EV (CT9A) - 1'997.4 x 1.7 = 3'395.6cc
LANCER (CS2A) - 1'468.4cc
LANCER EVO VIII (CT9A) - 1'997.4 x 1.7 = 3'395.6cc
LANCER EVO VIII MR (CT9A) - 1'998.8 x 1.7 = 3'398cc
Homologation Valable Uniquement en Groupe N
LANCER EVO IX (CT9A) - 2'002 x 1.7 = 3'403.4cc
Homologation Valable Uniquement en Groupe N
LANCER EV (CP9A) - 1'998.8 x 1.7 = 3'398cc
LANCER EV (CT9A) - 1'997.4 x 1.7 = 3'395.6cc
LANCER EVO VIII (CT9A) - 1'997.4 x 1.7 = 3'395.6cc
LANCER EVO VIII MR (CT9A) - 1'998.8 x 1.7 = 3'398cc
LANCER EVO IX (CT9A) - 2'002 x 1.7 = 3'403.4cc
CHALLENGER - 2'835.2 x 1.7 = 4'819.8cc
PAJERO TURBO DIESEL (V68) - 3'200 x 1.5 = 4'800cc
PAJERO WAGON TD (V78) - 3'200.5 x 1.5 = 4'800.75cc
PAJERO WAGON 3500 GDI (V75) - 3'497cc
PAJERO 3500 GDI (V65) - 3'497cc
PAJERO TURBO DIESEL (V88W) - 3'200.5 x 1.5 = 4'800.8cc
PAJERO TURBO DIESEL (V98W) - 3'200.5 x 1.5 = 4'800.8cc
5
1093
1095
1106
1108
1109
1110
1111
2006
FAIRLADY Z (Z33) - 3'498.4cc
PATROL (TBSY61) - 4'478.8cc
PATROL(KASY61) -4'169.2cc
PATHFINDER (LR50)-3498.6cc
DOUBLE CAB (D22) - 2'494.4 x 1.5 = 3'741.6cc
PATROL (TESY61) - 2'953.2 x 1.5 = 4'429.8cc
DOUBLE CAB (D22) - 2'485.4 x 1.5 = 3728.Occ
PATROL (TGPSY61) - 4'758.7cc
NAVARA DOUBLE CAB (D40) - 2'488.5 x 1.5 = 3'732.75cc
01.03.2003
01.01.1998
01.04.1998
01.10.2000
01.01.2001
01.01.2001
01 03.2002
01.04.2002
01.06.2007
2013
2013
2012
2011
2013
2013
2012
2013
2014
5555
5557
5605
5628
5668
5674
5684
5703
5712
5555
5557
5605
5628
5668
5674
5703
BALENO 1600 (GC31 S) -1'590.5cc
BALENO WAGON 1800 (GC41 W) - 1'839.6cc
BALENO 1800 (GC41 S) - 1'839.9cc
IGNIS (FH) - 1'328.4cc
IGNIS (MH) - 1'328.4cc
IGNIS SPORT - 1'490.9cc
2005 SWIFT (RS) - 1'328.4cc
SWIFT SPORT (RS) - 1'586.4cc
SX4 LX (RW) - 1'995cc
BALENO 1600 (GC31 S) - 1'590.5cc
BALENO WAGON 1800 (GC41 W) -1'839.6cc
BALENO 1800 (GC41 S) - 1'839.9cc
IGNIS (FH) - 1'328.4
IGNIS (MH) - 1'328.4cc
IGNIS SPORT - 1'490.9cc
SWIFT SPORT (RS) - 1'586.4cc
01.07.1996
01.10.1996
01.07.1999
01.04.2001
01.01.2004
01.07.2004
01.07.2005
01.01.2007
01.10.2007
01.07.1996
01.10.1996
01.07.1999
01.04.2001
01.01.2004
01.07.2004
01.01.2007
2009
2009
2009
2011
2013
2013
2013
2014
2014
2009
2009
2009
2011
2013
2013
2014
T
Toyota
A
N
T
T
T
T
T
T
T
1101
GRAND VITARA 2500 (TD62V) - 2'493.8cc
01.01.2000
2011
5619
5619
1087
1088
1089
1096
1097
1114
1115
TOYOTA YARIS 3DOOR (NCP10) - 1'299cc
TOYOTA YARIS 3DOOR (NCP10) - 1'299cc
LAND CRUISER (VZJ95) - 3'378cc
LAND CRUISER (KZJ90) - 2'982 x 1.7 = 5'069.4cc
LAND CRUISER (KZJ95) - 2'982 x 1.7 = 5'069.4cc
LAND CRUISER (HDJ100) - 4'163.9 x 1.7 = 7'078.6cc
LAND CRUISER (HDJ101) - 4'163.9 x 1.7 = 7'078.6cc
LAND CRUISER (KDJ120) - 2'982.2 x 1.5 = 4'473 2cc
LAND CRUISER (KDJ125) - 2'982.2 x 1.5 = 4'473 2cc
01.08.2000
01.08.2000
01.01.1997
01.01.1997
01.01.1997
01.07.1998
01.07.1998
01.11.2003
01.11.2003
2012
2012
2009
2009
2009
2013
2013
2013
2013
(MAL) Malaisie/ Mala ysia
Proton
A
A
N
N
5524
5617
5524
5617
WIRA/PERSONA 1.6LXI (C98S) - 1'597cc
PROTON SATRIA 1.3 GLi - 1'299cc
WIRA/PERSONA 1.6LX1 (C98S) - 1'597cc
PROTON SATRIA 1.3 GLi - 1'299cc
01.07.1994
01.05.2000
01.07.1994
01.05.2000
2008+
2007+
2008+
2007+
FAV CF 75.530 - 12'583cc
01.01.2003
2010
GINAF M2223 - 12'S80cc
GINAF X2222 - 12'S83cc
GINAF X2223 - 12'S83cc
01.12.2000
01.12.2003
01.12.2003
2007+
2010
2010
01.04.2001
01.04.2001
2008+
2008+
01.12.1998
01.12.1998
2009+
2009+
01.02.2000
2007+
01.01.2003
2010
01.05.1998
01.03.2003
01.05.1998
01 03.2004
2012
2010+
2012
2010+
(NL) Pays Bas / Netherlands
DAF Trucks B.V.
T4
4052
Ginaf Trucks B.V.
T4
4043
T4
4053
T4
4054
(RI) Indonésie / Indonesia
Pt Timor Putra Nasional
A
5630
S 515 i (DOHC) - 1'598cc
N
5630
S 515 i (DOHC)
(RO) Roumanie / Rumania
SC Roman SA
T4
4039
T4
4040
26.550 DFA- 14593.8cc
16.550 FA - 14593.8cc
(ROK) Coree / Korea
Hyundai Motor
A
5611
ACCENT
(RU) Russie / Russia
Kamaz Inc. Naberezhnye Tchelny
T4
4048
KAMAZ-4911 - 17'241 cc
Vaz
A
5587
LADA 110-2,0 (VAZ-21106) - 1'998.2cc
A
5655
LADA 112 (VAZ-2112) - 1'499.8cc
N
5587
LADA 110-2,0 (VAZ-21106) - 1'998.2cc
N
5655
LADA 112 (VAZ-2112) - 1'499.8cc
(S) Suède / Sweden
5525
5677
5525
900 TURBO -1'985 x 1.7 = 3'374.5cc
SAAB 9-3 AERO SPORT SEDAN - 1'998.2 x 1.7 = 3'396.9cc
900 TURBO - 1'985 x 1.7 = 3'374.5cc
01.07.1994
01.01.2005
01.07.1994
2010
2012
2010
Volvo
A
A
A
N
N
N
5631
5647
5694
5631
5647
5694
S40 2.0 PHASE II - 1'948cc
S60 2.0 T - 3'360.9cc
S40 2.4 - 2'434.8cc
S40 2.0 PHASE 11 - 1'948cc
S60 2.0 T - 3'360.9cc
S40 2.4 - 2'434.8cc
01.06.2001
01.04.2002
01.01.2006
01.06.2001
01 04.2002
01.01.2006
2008+
2009
2013
2008+
2009
2013
01.04.2005
01.04.2005
2012
2012
01.04.1996
2009
01.05.2006
2013
01.04.2003
01.05.2006
2011+
2013
01.10.1999
2009
(USA) Etats Unis / United States
Chevrolet
A
5679
OPTRA / LACETTI - 1'998cc
N
5679
OPTRA / LACETTI - 1'998cc
Chrysler
GT2
5
DODGE VIPER GTS
Général Motors
GT1
13
CORVETTE Z06
Saleen Mustang SR
GT
13
SALEEN S7
GT1
1
SALEEN S7 TWIN TURBO
(ZA) Afriuue du Sud / South Africa
Toyota
A
5607
COROLLA RSi 20v 157cc
VEHICULES HOMOLOGUES FIA
Saab
A
A
N
139
A
7501
N
5607
Volkswagen
A
5706
A
5707
140
RUN X Rsi - 1'795.5cc
COROLLA RSi 20v 157cc
01.12.2006
01.10.1999
2013
2009
GOLF (MK5) 2.0 FSI - 1'984.3cc
POLO (MK4) 1.4 - 1'389.9cc
01.02.2007
01.02.2007
2014
2014
VOITURES ADMISES EN FA / FN
- Cette liste est classée par pays.
La lettre placée juste avant le numéro représente le groupe dans lequel le véhicule est admis : FA / FN / T2F
La date mentionnée après la dénomination commerciale indique la dernière année d'admission du véhicule en FA /
FN / T2F.
Ex : (2006) homologation valable jusqu'au 31/12/2006.
Ex : FA / FN caduque au 31/12/2005 =admission en F 2000 jusqu’au 31/12/2015 sous condition de répondre à la
Définition 1 du règlement Technique F2000.
Tarifs 2008 des fiches d’homologations :
Tous groupes : 100 €.
Les fiches descriptives F 2000 définition 2 sont gratuites.
Pour obtenir une fiche d'homologation :
Adresser une demande par courrier à la FFSA., en précisant la fiche souhaitée, avec un règlement à l'ordre de la
FFSA
La fiche d'homologation est envoyée par retour du courrier.
Pour actualiser sa fiche d'homologation :
Les fiches d'homologation FA/FN sont des fiches archivées qui n'évoluent plus depuis leur caducité en groupes A et
N.
Une ou des variantes manquantes sont gratuites et peuvent être demandées à la FFSA en indiquant le numéro de la
fiche et le numéro de la dernière extension que possède le demandeur.
AUSTRALIE
TOYOTA Motor Corp. Austral
FA 5542
COROLLA SECA RV 1762 cc
2012
FN 5542
COROLLA SECA RV 1762 cc
2012
CZ – REP. TCHEQUE
SKODA
FA 5373
FAVORIT 136 L 1289.4 cc
FA 5573
OCTAVIA 1.8 20V-1' 781 cc
2009
2017
FN 5373
FAVORIT 136 L 1289.4 cc
2009
FN 5573
OCTAVIA 1.8 20V-1' 781 cc
2017
FA 5599
JETTA GTX -1' 995 cc
2019
FN 5599
JETTA GTX - 1' 995 cc
2019
D – Allemagne
AUDI
FA 5284
COUPE QUATTRO 2226 cc
2009
FA 5294
200 QUATTRO 2144,4 x 1,7 = 3645,48 cc
2009
FA 5316
200 QUATTRO M86 2144,4 x 1,7 = 3645,48 cc
2009
FA 5346
90 QUATTRO B3 2309,5 cc
2009
FA 5383
80-2,0 E
2009
FA 5409
AUDI V8 QUATTRO 3561.8 cc
2010
FA 5457
80 2.0 E B4 1984.3 cc
2012
VOITURES ADMISES EN FA / FN
C - CHINE
FAW
141
FA 5467
AUDI COUPE S2 2226 x 1.7 = 3784.2 cc
2013
FA 5479
80 QUATTRO 2.8 E 2771 cc
2013
FA 5515
80 COMPETITION 1984.5 cc
2014
FN 5284
COUPE QUATTRO 2226 cc
2009
FN 5294
200 QUATTRO 2144,4 x 1,7 = 3645,48 cc
2009
FN 5316
200 QUATTRO M86 2144,4 x 1,7 = 3645,48 cc
2009
FN 5346
90 QUATTRO B3 2309,5 cc
2009
FN 5467
AUDI COUPE S2 2226 x 1.7 = 3784.2 cc
2013
FA 5292
325i 2494 cc
2009
FA 5327
M3 2302.1 cc
2009
FA 5348
325iX 2494 cc
2009
FA 5401
318i S 1796 cc
2010
FA 5440
325i (E36) 2494 cc
2011
FA 5441
320i (E36) – 1' 991 cc
2011
FA 5454
325i (E36/2) 2494 cc
2012
FA 5490
M3 (E36) 2990,5 cc
2013
FA 5500
318i (E36) – 1' 796 cc
2013
FA 5526
318 IS-4 (E36) – 1' 796 cc
2014
FA 5562
M3 - 3,2 (E36) – 3' 201 cc
2017
FN 5292
325i 2494 cc
2009
FN 5327
M3 2302.1 cc
2009
FN 5348
325i x 2494 cc
2009
FN 5401
318i S 1796 cc
2010
FN 5440
325i (E36) 2494 cc
2011
FN 5441
320i (E36) – 1' 991 cc
2011
FN 5454
325i (E36/2) 2494 cc
2012
FN 5490
M3 (E36) 2990,5 cc
2013
FN 5562
M3 - 3,2 (E36) – 3' 201 cc
2017
BMW
DAIMLER BENZ
FA 5269
190 E 2.3-16 (W201) 2302.2 cc
2010
FA 5390
500 SEC (C126) 4973 cc
2009
FA 5498
MERCEDES C220 (W202) 2199 cc
2013
FN 5269
190 E 2.3-16 (W201) 2302.2 cc
2010
T2F 1051
MERCEDES-BENZ 300GD (BM 463) 2996 cc
2013
T2F 1052
MERCEDES-BENZ 300GE (BM 463) 2996 cc
2013
T2F 1051
MERCEDES-BENZ 300GE 2996 cc
2013
GENERAL MOTORS EUROPE / ADAM OPEL AG
142
FA 5315
VAUXHALL NOVA 1300 (Mod 87) 1297 cc
2009
FA 5320
KADETT-E-GSi 2.0L 1998 cc
2009
FA 5338
OPEL/VAUX KADETT-E-GSi 2.0 MY88 1998 cc
2009
FA 5369
KADETT/ASTRA -E GSI/GTE 16V 1998 cc
2009
FA 5391
OMEGA-A 3.0/CARLTON-A 3.0 2969 cc
2009
FA 5375
NOVA GTE/CORSA GSi 1598 cc
2009
FA 5426
OMEGA-A 3.0 24V/CARLTON-A 3.0 24V 2969 cc
2011
FA 5430
CALIBRA A 16V
2011
FA 5431
OPEL VECTRA 16V/VAUXH. CAVALIER 16V 1998 cc
2012
FA 5452
ASTRA F GSI/GTE 16V
2012
FA 5477
CALIBRA A TU 4X4
2013
FA 5484
ASTRA 2,0
2013
FN 5254
VAUXHALL NOVA SALOON 1196 cc
2009
FN 5315
VAUXHALL NOVA 1300 (Mod 87) 1297 cc
2009
FN 5320
KADETT-E-GSi 2.0L 1998 cc
2009
FN 5369
KADETT/ASTRA - E GSI/GTE 16V 1998 cc
2009
FN 5375
NOVA GTE/CORSA GSi 1598 cc
2010
FN 5426
OMEGA-A 3.0 24V/CARLTON-A 3.0 24V 2969 cc
2011
FN 5431
OPEL VECTRA 16V/VAUXH. CAVALIER 16V 1998 cc
2012
FN 5430
OPEL/VAUXHALL CALIBRA 16V – 1' 998 cc
2011
FN 5452
OPEL/VAUXH ASTRA-F GSi/GTE 16V – 1' 998 cc
2012
FN 5477
OP/VAUX CALIBRA-A TU 4x4 – 1' 998 x 1.7=3' 396.6 cc
2013
FN 5484
ASTRA 2,0
2013
VEB AUTOMOBILWERKE EISENACH
FA 5411
WARTBURG 1.3 1272 cc
2010
FN 5411
WARTBURG 1.3 1272 cc
2010
VOLKSWAGEN
FA 5295
19 GOLF GTi 16V 1781 cc
2009
FA 5314
SCIROCCO 16V
2009
FA 5333
FUSCA
2009
FA 5336
GOLF 1600
2009
FA 5337
19 GOLF SYNCRO 1781,3 cc
2009
FA 5398
RALLYE-GOLF G 60 1764 x 1.7 = 2998.8 cc
2009
FA 5412
GOLF GTI
2010
FA 5425
GOLF GTi G60 1781 x 1,7 = 3028 cc
2011
FA 5438
POLO COUPE G40 (86C) 1272.5 x 1,7= 2163 cc
2011
FA 5439
86 POLO COUPE 1275.5 cc
2011
FA 5482
VENTO GT 2,0
2013
FA 5483
GOLF GTI 16V 2.0 – 1' 984 cc
2013
FA 5584
GOLF 1.8 -20V -1' 781 cc
2018
GOLF TDI (Mk4) - 1' 896.4cc
2019
FN 5295
19 GOLF GTi 16V 1781 cc
2009
FN 5314
53 SCIROCCO 16 V 1781,3 cc
2009
FN 5337
19 GOLF SYNCRO 1781,3 cc
2009
FN 5398
RALLYE-GOLF G 60 1764 x 1.7 = 2998.8 cc
2009
FN 5425
GOLF GTi G60 1781 x 1,7 = 3028 cc
2011
FN 5438
POLO COUPE G40 (86C) 1272.5 x 1,7= 2163 cc
2011
FN 5439
86 POLO COUPE 1275.5 cc
2011
FN 5482
VENTO GT 2,0
2013
FN 5483
GOLF GTI 16V 2.0 – 1' 984 cc
2013
FN 5603
GOLF TDI (Mk4) - 1' 896.4 cc
2019
E - ESPAGNE
SEAT
FA 5358
MARBELLA GL 5 Vel. 903 cc
FA 5368
IBIZA 1.5 Sxi 1461 cc
2009
2009
FA 5478
FA 5504
TOLEDO GT 16V 1781.32 cc
IBIZA GTI 2.0 - 1' 984.5 cc
2013
2014
FA 5517
IBIZA GTI 1.8 - 1' 781.32cc
2014
FA 5563
IBIZA GTI 2.0 16V- 1' 989.1cc
2017
FA 5600
IBIZA GT TDi - 1' 896.2 x 1.5 = 2' 844.3 cc
2019
VOITURES ADMISES EN FA / FN
FA 5603
143
FN 5368
IBIZA 1.5 Sxi 1461 cc
2009
FN 5478
FN 5504
TOLEDO GT 16V 1781.32 cc
IBIZA GTI 2.0 - 1' 984.5 cc
2013
2014
FA 5517
IBIZA GTI 1.8 - 1' 781.32cc
2014
FN 5563
IBIZA GTI 2.0 16V - 1' 989.1 cc
2017
FN 5600
IBIZA GT TDi -1' 896.2 x 1.5 = 2' 844.3 cc
2019
F - FRANCE
CITROËN
FA 5288
VISA GTI
2009
FA 5289
BX SPORT
2009
FA 5347
AX SPORT 1293.5 cc
2009
FA 5365
AX GT 1360.5 cc
2009
FA 5376
BX GTI 16 SOUPAPES 1904,5 cc
2009
FA 5377
BX DIESEL TURBO 1769.5 x 1.7 = 3008.15 cc
2009
FA 5443
ZX VOLCANE 1904.5 cc
2012
FA 5445
AX GTI 1360.5 cc
2012
FA 5468
FA 5488
ZX 16V 1998 cc
XANTIA - 1' 761.5 cc
2013
2013
FA 5532
ZX TUR DIES VOLCANE 1904.5 x 1.7=3237.5 cc
2015
FA 5583
XSARA VTS - 1' 998.9cc
2018
FN 5288
VISA GTI
2009
FN 5289
BX SPORT
2009
FN 5347
AX SPORT 1293.5 cc
2009
FN 5365
AX GT 1360.5 cc
2009
FN 5376
BX GTI 16 SOUPAPES 1904.5 cc
2009
FN 5377
BX DIESEL TURBO 1769.5 x 1.7 = 3008.15 cc
2009
FN 5443
ZX VOLCANE 1904.5 cc
2012
FN 5445
AX GTI 1360.5 cc
2012
FN 5468
ZX 16V 1998 cc
2013
FN 5532
ZX TUR DIES VOLCANE 1904.5 x 1.7=3237.5 cc
2015
FN 5583
XSARA VTS -1' 998.9 cc
2018
FA 5301
205 GTI (115CV) 1580 cc
2009
FA 5325
205 GTI 1900 1905 cc
2009
FA 5332
309 GTI 1905 cc
2009
FA 5366
205 RALLYE 1293,55 cc
2009
FA 5380
405 MI 16 1905.53 cc
2009
FA 5419
309 GTI 16 1904,5 cc
2010
FA 5453
106 XSI 1360.5 cc
2012
FA 5489
106 XN 954 cc
2013
FA 5505
106 RALLYE 1294 cc
2014
FA 5507
405 MI 16 1998 cc
2014
FA 5510
FA 5561
306 16S - 1' 998.2cc
106 Rallye S20 - 1' 587 cc
2014
2017
FA 5565
106 S 16 - 1' 587.5cc
2017
FA 5576
306 S16 BASE TYPE 7CRFSW- 1' 999.16cc
2018
FA 5604
206 GRAND TOURISME
2019
FN 5301
205 GTI (115CV) 1580 cc
2009
FN 5325
205 GTI 1900 1905 cc
2009
FN 5332
309 GTI 1905 cc
2009
PEUGEOT
144
FN 5366
205 RALLYE 1293,55 cc
FN 5419
309 GTI 16 1904,5 cc
2009
2010
FN 5453
106 XSI 1360.5 cc
2012
FN 5489
106 XN 954 cc
2013
FN 5505
FN 5510
106 RALLYE 1294 cc
306 16S - 1' 998.2 cc
2014
2014
FN 5561
106 Rallye S20 - 1' 587 cc
2017
FN 5576
306 S16 BASE TYPE 7CRFSW - 1' 999.16 cc
2018
FN 5565
106 S 16 - 1' 587.5cc
2017
FN 5576
306 S16 BASE TYPE 7CRFSW -1' 999.16 cc
2018
RENAULT
5 GT TURBO C405 1397.2 x 1.7 = 2375.24 cc
2009
FA 5311
21 RX L483 1995 cc
2009
FA 5312
21 RS L482 1721 cc
2009
FA 5313
4 GTL 1128 1108 cc
2009
FA 5342
11 TURBO TYPE C375 1397.2 x 1.7 = 2375.24 cc
2009
FA 5349
21 2 LITRES TURBO 1995 x 1.7 = 3391.5 cc
2009
FA 5378
R19 GTS TYPE B 53705 1390cc
2009
FA 5379
R19 GTX TYPE B 53305 1721 cc
2009
FA 5393
R11 TXE
2009
FA 5395
25 GTX TYPE B 29 2165 cc
2009
FA 5396
R12 TOROS
2009
FA 5407
19 GTR C53105 1797 cc
2010
FA 5511
LAGUNA B56 - 1' 998cc
2014
FA 5418
19 16S TYPE C539 1764 cc
2010
FA 5433
CLIO 16S TYPE C575 1764 cc
2011
FA 5474
19 16S TYPE L53D 1764 cc
2013
FA 5485
FA 5548
CLIO RN 1200 TYPE C57A23 1171 cc
MEGANE COUPE - 1' 995 cc
2013
2016
FN 5262
5 GT TURBO C405 1397.2 x 1.7 = 2375.24 cc
2009
FN 5311
21 RX L483 1995 cc
2009
FN 5312
21 RS L482 1721 cc
2009
FN 5313
4 GTL 1128 1108 cc
2009
FN 5342
11 TURBO TYPE C375 1397.2 x 1.7 = 2375.24 cc
2009
FN 5349
21 2 LITRES TURBO 1995 x 1.7 = 3391.5 cc
2009
FN 5378
R19 GTS TYPE B 53705 1390 cc
2009
FN 5379
R19 GTX TYPE B 53305 1721 cc
2009
FN 5393
R11 TXE
2009
FN 5418
19 16S TYPE C539 1764 cc
2010
FN 5433
CLIO 16S TYPE C575 1764 cc
2011
FN 5474
19 16S TYPE L53D 1764 cc
2013
FN 5485
FN 5548
CLIO RN 1200 TYPE C57A23 1171 cc
MEGANE COUPE - 1' 995 cc
2013
2016
T2F 1054
21 2L TURBO QUADRA 1995 x 1.7 = 3391.5 cc
2010
GB - Grande-Bretagne
B.L CARS/ ROVER CARS
FA 5299
MG MAESTRO EFI 1994 cc
2009
FA 5447
METRO GTI 1396 cc
2012
FA 5475
200GTI 1996.5 cc
2014
FA 5502
MINI COOPER 1.3i 1274 cc
2013
VOITURES ADMISES EN FA / FN
FA 5262
145
FA 5560
MINI COOPER 1.3i – 1' 274 cc
FN 5299
MG MAESTRO EFI 1994 cc
2017
2009
FN 5447
METRO GTI 1396 cc
2012
FN 5475
200GTI 1996.5 cc
2013
FN 5560
MINI COOPER 1.3i – 1' 274 cc
2017
FORD
FA 5272
ESCORT RS TURBO 1597.2 x 1.7 = 2715.24 cc
2009
FA 5285
SIERRA XR 4x4 2795 cc
2009
FA 5323
SIERRA RS COSWORTH 1993.9 x 1.7 = 3389.63 cc
2009
FA 5370
SIERRA COSWORTH 4 DOORS 1993.9 x 1.7 = 3389.6 cc
2009
FA 5403
FIESTA XR2i 1598,5 cc
2010
FA 5404
FIESTA 1.4 S 1392 cc
2010
FA 5414
SIERRA COSWORTH 4 x4 1994,5 x 1,7 = 3390.5 cc
2010
FA 5442
ESCORT 1.6 EFI 1598,5 cc
2011
FA 5450
ESCORT RS 2000 MK.3 – 1' 998 cc
2012
FA 5466
ESCORT RS COSWORTH 1994.5 x 1.7 = 3390.5 cc
2013
FA 5497
MONDEO 2.0L Si 1998 cc
2013
FA 5567
KA-1' 298cc
2017
FA 5578
PUMA- 1' 679cc
2018
FN 5272
ESCORT RS TURBO 1597.2 x 1.7 = 2715.24 cc
2009
FN 5285
SIERRA XR 4x4 2795 cc
2009
FN 5323
SIERRA RS COSWORTH 1993.9 x 1.7 = 3389.63 cc
2009
FN 5370
SIERRA COSWORTH 4 DOORS 1993.9 x 1.7 = 3389.6 cc
2009
FN 5403
FIESTA XR2i 1598,5 cc
2010
FN 5404
FIESTA 1.4 S 1392 cc
2010
FN 5414
SIERRA COSWORTH 4 x 4 1994.5 x 1.7 = 3390.5 cc
2010
FN 5442
ESCORT 1.6 EFI 1598,5 cc
2011
FN 5450
ESCORT RS 2000 MK.3 – 1' 998 cc
2012
FN 5466
ESCORT RS COSWORTH 1994.5 x 1.7 = 3390.5 cc
2013
FN 5497
MONDEO 2.0L Si 1998 cc
2013
FN 5567
KA-1' 298cc
2017
FN 5578
PUMA- 1' 679cc
2018
T2F 1067
MAVERICK 2389 cc
2012
T2F 1061
RANGE ROVER 4278 cc
2013
T2F 1071
DISCOVERY 3955 cc
2013
LAND ROVER
I - ITALIE
ALFA-ROMEO
146
FA 5300
ALFA 75 QUADRIFOGLIO 2492.5 cc
2009
FA 5307
ALFA 75 TURBO 1762 x 1.7 = 2995.4 cc
2009
FA 5326
ALFA 75 2.0 SUPER 1962 cc
2009
FA 5350
ALFA 75 6V 3.0 2959 cc
2009
FA 5362
33 1.7 QUADRIFOGLIO VERDE 1712.1 cc
2008
FA 5392
33 1.7 QUADRIFOGLIO VERDE (modèle 89) 1712.1 cc
2009
FA 5413
ALFA 33 16 V 1.7 1712 cc
2010
FA 5432
164 3.0 QV 2959 cc
2011
FA 5449
ALFA 33 1.5 I.E. 1489 cc
2012
FA 5456
33S 16V PERMANENT 4 1712 cc
2012
FA 5460
164 V 6 TURBO 1996 x 1.7 = 3393.2 cc
2012
FA 5471
155 T. SPARK 2.0 1995 cc
2013
FA 5472
155 V6 2492.4 cc
2013
FA 5476
155 QUADRIFOGLIO 4 1995 x 1.7=3391.5 cc
164 QUADRIFOGLIO 3.0 V6 24V - 2' 959 cc
2013
2014
FA 5503
FA 5513
FA 5544
155 T,SPARK 1,8 1773 cc
2015
155 T.SPARK 2.0S 16V 1969.46 cc
2015
FA 5549
145 T.SPARK 2.0 16V QUADRIFOGLIO - 1' 969.46 cc
2016
FN 5307
ALFA 75 TURBO 1779.4 x 1.7 = 3024.98 cc
2009
FN 5326
ALFA 75 2.0 SUPER 1962 cc
2009
FN 5350
ALFA 75 6V 3.0 2959 cc
2009
FN 5362
33 1.7 QUADRIFOGLIO VERDE 1712.1 cc
2009
FN 5413
ALFA 33 16 V 1.7 1712 cc
2010
FN 5432
164 3.0 QV 2959 cc
2011
FN 5449
ALFA 33 1.5 I.E. 1489 cc
2012
FN 5456
33 S 16 V PERMANENT 4 1712 cc
2012
FN 5460
164 V 6 TURBO 1996 x 1.7 = 3393.2 cc
2012
FN 5471
155 T. SPARK 2.0 1995 cc
2013
FN 5472
155 V6 2492.4 cc
2013
FN 5476
FN 5503
155 QUADRIFOGLIO 4 1995 x 1.7=3391.5 cc
164 QUADRIFOGLIO 3.0 V6 24V - 2' 959 cc
2013
2014
FN 5544
155 T.SPARK 2.0S 16V 1969.46 cc
2015
FN 5549
145 T.SPARK 2.0 16V QUADRIFOGLIO - 1' 969.46 cc
2016
FA 5278
UNO TURBO IE 1300.9 x 1.7 = 2211.53 cc
2009
FA 5335
REGATTA
2009
FA 5359
127 BIS
2009
FA 5402
UNO TURBO IE 1372.1 x 1.7=2332.6 cc
2010
FA 5406
TIPO i.e. 16V 1755.6 cc
2010
FA 5428
UNO 70 XS i.e. 1372.1 cc
2011
FA 5436
FA 5463
TIPO 2.0/16V 1995 cc
CINOUECENTO - 902.6 cc
2011
2012
FA 5529
CINQUECENTO SPORTING- 1' 108.3 cc
2015
FA 5530
COUPE 2.0 16V – 1' 995 cc
2015
FA 5531
COUPE 2.0 16V TURBO – 1' 995 x 1.7 = 3' 391.5 cc
2015
FA 5558
BRAVO HGT 2.0 20V - 1' 997.5 cc
2017
FN 5402
UNO TURBO IE 1372.1 x 1.7=2332.6 cc
2010
FN 5406
TIPO i.e. 16V 1755.6 cc
2010
FN 5428
UNO 70 XS i.e. 1372.1 cc
2011
FN 5436
FN 5463
TIPO 2.0/16V 1995 cc
CINQUECENTO - 902.6 cc
2011
2012
FN 5529
CINQUECENTO SPORTING - 1' 108.3 cc
2015
FN 5530
COUPE 2.0 16V - 1' 995 cc
2015
FN 5531
COUPE 2.0 16V TURBO – 1' 995 x 1.7 = 3' 391.5 cc
2015
FN 5558
BRAVO HGT 2.0 20V -1' 997.5 cc
2017
FA 5324
DELTA HF 4WD 1995 x 1.7 = 3391.5 cc
2009
FA 5355
DELTA HF INTEGRALE 1995 x 1.7 = 3391.5 cc
2009
FA 5394
DELTA HF INTEGRALE 16V 1995 x 1.7 = 3391.5 cc
2009
FIAT
VOITURES ADMISES EN FA / FN
LANCIA
147
FA 5448
DELTA HF INTEGRALE 1995 x 1.7 = 3391.5 cc
2012
FN 5324
DELTA HF 4WD 1995 x 1.7 = 3391.5 cc
2009
FN 5355
DELTA HF INTEGRALE 1995 x 1.7 = 3391.5 cc
2009
FN 5394
DELTA HF INTEGRALE 16V 1995x1,7 = 3391,5cc
2009
FN 5448
DELTA HF INTEGRALE 1995 x 1.7 = 3391.5 cc
2012
I – INDE
MARUTI UDYOG Ltd
FA 5371
MARUTI 800 796 cc
2011
FA 5372
GYPSI
2008
J - JAPON
DAIHATSU
FA 5343
CHARADE 3 DOOR (G100S) 993 cc
FA 5344
CHARADE GT (G1005) 993 x 1.7 = 1688.1 cc
2009
2009
FA 5374
FA 5509
CHARADE 1.3i (G102S) 1295.6 cc
CHARADE GTI (G201) (DETOMASO) - 1' 589.5 cc
2009
2014
FA 5541
MIRA(L210) PORODUA KANCIL 659 x 1.7=1120.5 cc
2015
FA 5494
CHARADE (G200) -1' 295.5cc
2013
FN 5374
FN 5509
CHARADE 1.3i (G102S) 1295.6 cc
CHARADE GTI (G201) (DETOMASO) - 1' 589.5 cc
2009
2014
FN 5541
MIRA(L210) PORODUA KANCIL 659 x 1.7=1120.5 cc
2015
FN 5494
T2F 1018
CHARADE (G200) - 1' 295.5cc
FEROZA RESIN TOP(F300G)(Carb.Mod) - 1' 589.58 cc
2013
2009
FA 5259
SUBARU 4WD TUR SEDAN 1782 x 1.7 = 3029.4 cc
2009
FA 5302
SUBARU 1.8 4 WD S/W AL AN 1782 cc
2009
FA 5305
SUBARU COUPE 4WD TURBO 1782 x 1.7 = 3029.4 cc
2009
FA 5306
SUBARU 4WD 1.2 KA 1189.2 cc
2009
FA 5397
SUBARU 4WD (1.2) SEDAN. JA 1189.2 cc
2009
FA 5399
SUBARU LEGACI 4WD TUR 1994.3 x 1.7=3390.3 cc
2010
FA 5420
SUBARU LEGACI SEDAN 2.2 4WD BC 2212.4 cc
2010
FA 5421
SUBARU LEG W 2.0 4WDBF 1994.4 x 1.7=3390.5 cc
2010
FA 5422
SUBARU LEGACI SEDAN 2.0 4WD BC 1994.4 cc
2010
FA 5464
SUB. VIVIO SEDAN 4WD SUPER. KK- 1' 118.5 cc
2012
FA 5598
SUB. IMPREZA SEDAN 1.6 FF, GC3- 1' 597.2 cc
2019
FN 5259
SUBARU 4WD TUR SEDAN 1782 x 1.7 = 3029.4 cc
2009
FN 5305
SUBARU COUPE 4WD TURBO 1782 x 1.7 = 3029.4 cc
2009
FN 5306
SUBARU 4WD 1.2 KA 1189.2 cc
2009
FN 5397
SUBARU 4WD (1.2) SEDAN. KA 1189.2 cc
2009
FN 5399
SUBARU LEGACI 4WD TUR 1994.3 x 1.7=3390.3 cc
2010
FN 5420
SUBARU LEGACI SEDAN 2.2 4WD BC 2212.4 cc
2010
FN 5421
SUBARU LEG W 2.0 4WDBF 1994.4 x 1.7=3390.5 cc
2010
FN 5422
SUBARU LEGACI SEDAN 2.0 4WD BC 1994.4 cc
2010
FN 5464
SUB. VIVIO SEDAN 4WD SUPER. KK- 1' 118.5 cc
2012
FN 5598
SUB. IMPREZA SEDAN 1.6 FF, GC3 1597.2
2019
FUJI
HONDA
148
FA 5290
QUINT INTEGRA AV 1590.4 cc
2009
FA 5291
PRELUDE BA1 1958 cc
2009
FA 5351
PRELUDE BA4 1958 cc
2009
FA 5356
CIVIC 3DOOR (EF3) 1590.4 cc
2009
FA 5357
PRELUDE 4WS (BA5) 1958 cc
2009
FA 5400
CIVIC 3 DOOR (EF9) 1595.0 cc
2010
FA 5444
CIVIC 3 DOOR SIR.II (EG6) 1596 cc
2012
FA 5487
CIVIC FERIO 4 DOOR SIR (EG9) 1596 cc
2013
FA 5499
DOMANI (MA5) 1834 cc
2013
FA 5552
FA 5588
CIVIC 3 DOOR SiR (EK4) - 1' S96 cc
CIVIC 5 DOOR (MB86) - 1' 797.5 cc
2016
2018
FA 5590
INTEGRA TYPE-R (DC2) European - 1' 797.2 cc
2018
FN 5268
CIVIC 3 DOOR (AT) 1590.4 cc
2009
FN 5351
PRELUDE BA4 1958 cc
2009
FN 5356
CIVIC 3 DOOR (EF3) 1590.4 cc
2009
FN 5357
PRELUDE 4WS (BA5) 1958 cc
2009
FN 5400
CIVIC 3 DOOR (EF9) 1595 cc
2010
FN 5444
CIVIC 3 DOOR SIR.II (EG6) 1596 cc
2012
FN 5552
FN 5588
CIVIC 3 DOOR SiR (EK4) - 1' 596 cc
CIVIC 5 DOOR (MB86) - 1' 797.5 cc
2016
2018
FN 5590
INTEGRA TYPE-R (DC2) European -1' 797.2 cc
2018
ISUZU
FA 5309
GEMINI TURBO JT150 1464 x 1.7= 2488.8 cc
2009
FA 5367
GEMINI 1600 SEDAN JT190 1558.3 cc
2009
FA 5423
GEMINI 1588.3 cc
2013
FN 5367
GEMINI 1600 SEDAN JT190 1558.3 cc
2008
FN 5423
T2F 1057
GEMINI 1558.3 cc
BIGHORN (UBS69GW)
2013
2012
T2F 1058
BIGHORN (UBS25DW) - 3165.5 cc
2013
FA 5286
FAMILIA 4WD BFMR 1598 x 1.7 = 2716.6 cc
2009
FA 5415
FAMILIA 4WD (BG8) 1939.6 x 1.7 = 3127.3 cc
2010
FA 5473
FAMILIA GT-R 4WD 1839.6 x 1.7 = 3127.5 cc
2013
FA 5495
XEDOS 6 2.0 1995.5 cc
2013
FA 5496
626 2.5 SEDAN 2496.5 cc
2013
FA 5514
LANTIS COUPE 2.0 1995 cc
2014
FN 5286
FAMILIA 4WD BFMR 1598 x 1.7 = 2716.6 cc
2009
FN 5415
FAMILIA 4WD (BG8) 1939.6 x 1.7 = 3127.3 cc
2010
FN 5473
FAMILIA GT-R 4WD 1839.6 x 1.7 = 3127.5 cc
2013
FA 5317
STARION 2600 TURBO A187A 2555 x 1.7 = 4343.5 cc
2009
FA 5339
PAJERO
2009
FA 5340
PAJERO TURBO
2009
FA 5341
PAJERO WAGON TURBO
2009
FA 5364
GALANT VR-4 (EA39A) 1997,4 x 1,7 = 3395,6 cc
2009
FA 5388
MIRAGE 1600 (C53A) 1595,9 cc
2009
FA 5469
FA 5559
LANCER EV CD9A(PROTON WIRA)1997.5 x 1.7=3395.5 cc
LANCER EVOLUTION (CN9A) - 1' 997.5 x 1.7 = 3' 395.5 cc
2013
2017
FN 5364
GALANT VR-4 (EA39A) 1997,4 x 1,7 = 3395,6 cc
2009
FN 5388
MIRAGE 1600 (C53A) 1595,9 cc
2009
FN 5469
FN 5559
LANCER EVOLUTION CD9A 1997.5 x 1.7=3395.5 cc
LANCER EVOLUTION (CN9A) - 1' 997.5 x 1.7 = 3' 395.5 cc
2013
2017
MAZDA MOTOR CO
VOITURES ADMISES EN FA / FN
MITSUBISHI
149
T2F 1073
T2F 1079
RVR (N23)
PAJERO W TUR 2800 (V46)
2013
2016
T2F 1080
PAJERO TURBO 2800 (V26)
2016
T2F 1094
PAJERO EVOLUTION (V55) - 3' 947 cc
2018
NISSAN
FA 5318
200 SX RVS12 2960 cc
2009
FA 5319
PULSAR 3 DOOR 1600 EN13 1598 cc
2009
FA 5329
MARCH TURBO K10T 988 x 1.7 = 1679 cc
2009
FA 5330
SKYLINE GTS TURBO HR31 1988 x 1.7 = 3379.6 cc
2009
FA 5389
MARCH SUPER TURBO (EK10) 930,6 x 1.7 = 1582 cc
2009
FA 5405
SKYLINE GTR TUR(BNR32) 2568.7 x 1.7=4366.8 cc
2010
FA 5427
PULSAR GTI-R (RNN14) 1998.2 x 1.7=3396.9 cc
2011
FA 5461
PRIMERA (HP10) 1998 cc
2012
FA 5470
FA 5501
SUNNY GTI (N14) 1998 cc
SKYLINE GTS25 (ER33) - 2' 499 cc
2013
2014
FA 5523
SUNNY (FB14) - 1' 498cc
2014
FA 5546
MICRA 1.3 SUPER S (K11)- 1' 275 cc
2016
FA 5570
ALMERA GTi (N15)- 1' 998 cc
2017
FA 5582
MAXIMA QX (A32) - 2' 987.4 cc
2018
FA 5592
CEDRIC (HY33) - 2' 987.5 cc
2018
FA 5608
PRIMERA (P11) - 1' 998.4 cc
2018
FN 5389
MARCH SUPER TURBO (EK10) 930,6 x 1.7 = 1582 cc
2009
FN 5405
SKYLINE GTR TUR(BNR32) 2568.7 x 1.7=4366.8 cc
2010
FN 5427
PULSAR GTI-R (RNN14) 1998.2 x 1.7=3396.9 cc
2011
FN 5461
PRIMERA (HP10) 1998 cc
2012
FN 5470
SUNNY GTI (N14) 1998 cc
2013
FN 5546
MICRA 1.3 SUPER S (K11) - 1' 275 cc
2016
FN 5570
ALMERA GTi (N15) - 1' 998 cc
2017
FN 5582
MAXIMA QX (A32) - 2' 987.4 cc
2018
FN 5608
T2F 1016
PRIMERA (P11) - 1' 998.4 cc
PATROL (Y60) - 4' 169.2 cc
2018
2009
T2F 1017
PATROL DIESEL (RY60) -4' 169.2 cc
2009
T2F 1036
T2F 1037
PATHFINDER MPI (WD21) 2960.5 cc
PATROL DIES TUR (YY60)
2010
2010
T2F 1059
PATROL (GY60) - 4' 169.0 cc
2013
T2F 1081
TERRANO II LONG BODY 2389 cc
2016
T2F 1082
T2F 1083
TERRANO II 2389 cc
NEW TERRANO I I - 2' 389 cc
2016
2017
T2F 1084
NEW TERRANO II LONG BODY-2' 389 cc
2017
T2F 1085
NEW TERRANO II LONG BODY
2017
FA 5310
CULTUS 1300 AA33S 1298.8 cc
2009
FA 5382
SUZUKI SWIFT 1300 (AA34S) 1298.8 cc
2009
FA 5545
BALENO 1300 (GA11 S) - 1' 299 cc
2016
SUZUKI
150
FA 5556
BALENO 1600 (GA31 S) - 1' 590.5 cc
2016
FN 5310
CULTUS 1300 AA33S 1298.8 cc
2009
FN 5382
SUZUKI SWIFT 1300 (AA34S) 1298.8 cc
2009
FN 5545
BALENO 1300 (GA11 S) - 1' 299 cc
2016
FN 5556
T2F 1049
BALEN0 1600 (GA31 S) -1' 590.5 cc
VITARA 4V LONG (TD01) - 1' 590.4 cc
2016
2011
T2F 1050
VITARA 4V (TA01) - 1' 590.4 cc
2011
T2F 1072
VITARA (TD1 1 W) - 1' 998.5 cc
2015
FA 5296
CELICA 2,0gt coupe (ST162) 1998,2 cc
2009
FA 5297
CELICA 2.0 GT LIFTBACK (ST162) 1998.2 cc
2009
FA 5303
STARLET TURBO (EP71) 1296 x 1.7 = 2303.2 cc
2009
FA 5331
SUPRA MA70 2954.2 cc
2009
FA 5334
SUPRA TURBO MA70 2954.2 x 1.7 = 5022.14 cc
2009
FA 5352
COROLLA LEVIN AE92 1587 cc
2009
FA 5353
SPRINTER TRUENO AE92 1587 cc
2009
FA 5354
COROLLA 3 DOOR SEDAN GT AE92 1587 cc
2009
FA 5363
CELICA 2000GT-FOUR ST165 1998,2 x 1,7 = 3397 cc
2009
FA 5429
STARLET (EP81) 1295.8 cc
2011
FA 5437
COROLLA LEVIN (AE101) 1587.1 cc
2011
FA 5451
FA 5465
CE.T.4WD/2000GT-F(ST185) 1998.2 x 1.7=3397 cc
CARINA E (ST191) - 1' 998 cc
2012
2013
FA 5481
COROLLA LEVIN (AE101) 1587 cc
2013
FA 5521
CELICA GT-FOUR 1998.2 X 1.7=3397 cc
2014
FA 5542
FA 5566
COROLLA SECA RV 1' 762.5 cc
STARLET 3 DOOR (EP91) - 1' 331.5 cc
2015
2017
FA 5572
COROLLA 3DOOR HATCHBACK (EE111)- 1' 331.5 cc
2017
FA 5594
CELICA ST202 - 1' 998.2 cc
2018
FA 5597
COROLLA 3 DOOR HATCHBACK (AE111) - 1' 587 cc
2019
FN 5297
CELICA 2000 GT LIFTBACK (ST162) 1988.2 cc
2009
FN 5363
CELICA 2000GT-FOUR ST165 1998,2 x 1,7 = 3397 cc
2009
FN 5429
STARLET (EP81) 1295.8 cc
2011
FN 5451
CE.T.4WD/2000GT-F(ST185) 1998.2 x 1.7=3397 cc
2012
FN 5521
CELICA GT-FOUR 1998.2 x 1.7=3397 cc
2014
FA 5542
FN 5566
COROLLA SECA RV 1' 762.5 cc
STARLET 3 DOOR (EP91) - 1' 331.5 cc
2015
2017
FN 5597
COROLLA 3 DOOR HATCHBACK (AE111)- 1' 587 cc
2019
T2F 1008
T2F 1032
LAND CRUISER (FJ73V) 3955.7 cc
2010
LAND CRUISER (LJ70LV) 2446.3 x 1.7 = 4158.7 cc
2010
T2F 1035
LAND CRUISER(LJ73LV) 2446.3 x 1.7 = 4158.7 cc
2010
T2F 1078
T2F 1042
LAND CRUISER (HDJ 80) 4 163,9 x 1,7 = 7 078,6 cc
LAND CRUISER (HZJ73V) -4' 163.9 cc
2016
2010
T2F 1064
LAND CRUISER (KZJ70)
2014
T2F 1065
LAND CRUISER (KZJ73)
2014
T2F 1077
LAND CRUISER (HDJ81V)
2016
T2F 1078
LAND CRUISER (HDJ80)
2016
TOYOTA
FA 5458
SPORTAGE
2012
FA 5538
SEPHIA – 1' 793 cc
2015
FA 5539
SEPHIA 1.6D (TIMOR) – 1' 598 cc
2015
FN 5538
SEPHIA – 1' 793 cc
2015
FN 5539
SEPHIA 1.6D – 1' 598 cc
2015
PROTON
FA 5547
PROTON SATRIA 1.6 GLi – 1' 597.4 cc
2016
FA 5553
WIRA 1.8EXi/PERSONA 1.8EXi – 1' 834 cc
2016
VOITURES ADMISES EN FA / FN
Kia Motors Corporation
151
FN 5547
PROTON SATRIA 1.6 GLi – 1' 597.4 cc
2016
FN 5553
WIRA 1.8EXi/PERSONA 1.8EXi – 1' 834 cc
2016
NL - PAYS-BAS
VOLVO
FA 5416
440 TURBO 1721,7 x 1,7 = 2925,9 cc
FA 5417
480 TURBO 1721,7 x 1,7 = 2925,9 cc
2010
2010
FN 5416
440 TURBO 1721,7 x 1,7 = 2925,9 cc
2010
FN 5417
480 TURBO 1721,7 x 1,7 = 2925,9 cc
2010
S - SUÈDE
SAAB
FA 5293
900 TURBO 16 1985 x 1.7 = 3374.5 cc
2009
FA 5304
9000 TURBO 16 1985 x 1.7 = 3374.5 cc
2009
FA 5321
900 S 16 SEDAN 1985 cc
2009
FA 5322
900 S COMBI COUPE 1985 cc
2009
FA 5435
9000 T16-2,3 2290 x 1,7 = 3893,5 cc
2011
FA 5577
SAAB 900 2.0 1 - 1' 985cc
2018
FN 5293
900 TURBO 16 1985 x 1.7 = 3374.5 cc
2009
FN 5304
9000 TURBO 16 1985 x 1.7 = 3374.5 cc
2009
FN 5435
9000 T16-2,3 2290 x 1,7 = 3893,5 cc
2011
FN 5577
SAAB 900 2.0 1 - 1' 985 cc
2018
PL - POLOGNE
F.S.O.
FA 5359
POLSKI FIAT 126 BIS 703.7 cc
2009
RA - ARGENTINE
AUTOLATINA ARGENTINA S.A.
FA 5462
FORD ESCORT 1.8 1781 cc
2010
R 18 GTX 1995 cc
2011
RENAULT
FA 5160
SEVEL ARGENTINA S.A.
FA 5459
FIAT REGATTA 2000 1995.2 cc
2011
RO - ROUMANIE
OLTCIT
FA 5251
TA-QB - OLTCIT CLUB 1128,5 cc
2009
FA 5298
OLTCIT CLUB 12TRS 1299.25 cc
2009
INTERPRINDEREA DE AUTO PITEST
FA 5408
FA 5579
DACIA 1320 1397 cc
DACIA NOVA R524 - 1' 557 cc
2012
2018
FN 5579
DACIA NOVA R524 - 1' 557 cc
2018
ROK - COREE
152
HYUNDAI MOTOR COMPANY
FA 5434
ELANTRA 16V 1596 cc
2009
FA 5492
LANTRA (ELANTRA) 1.8 16 V 1836 cc
2010
FA 5508
PONY 1500 GSI 1468 cc
2011
FA 5540
NEW LANTRA(ELANTRA) 18.8 16V 1795 cc
2012
FA 5554
FA 5571
PONY EXCEL (ACCENT) 1.5 16V 1495.3 cc
COUPE TIBURON - 1' 975.2 cc
2013
2017
FN 5434
ELANTRA 16V 1596 cc
2009
FN 5492
LANTRA (ELANTRA) 1.8 16 V 1836 cc
2010
FN 5508
PONY 1500 GSI 1468 cc
2011
FA 5554
PONY EXCEL (ACCENT) 1.5 16V 1495.3 cc
2013
KIA MOTORS CORPORATION
FA 5458
SPORTAGE
2009
FA 5538
SEPHIA – 1' 793 cc
2015
FA 5539
SEPHIA 1.6D (TIMOR) – 1' 598 cc
2015
FA 5538
SEPHIA – 1' 793 cc
2015
FA 5539
SEPHIA 1.6D – 1' 598 cc
2015
T2F 1056
SPORTAGE 1998 cc
2009
DAEWOO
FA 5537
CIELO (NEXIA) 1.5D H/B 4DR 1498.5 cc
2012
FA 5550
FA 5580
NEXIA(CIELO) 1.5DOHC H/B 3D – 1' 498.4
NUBIRA 2.0 DOHC H/B 5 DOOR - 1' 998 cc
2016
2018
FA 5581
LANOS 1.6 DOHC H/B 3 DOOR - 1' 598 cc
2018
FN 5537
CIELO (NEXIA) 1.5D H/B 4DR 1498.5 cc
2012
FN 5550
FN 5580
NEXIA(CIELO) 1.5DOHC H/B 3D – 1' 498.4 cc
NUBIRA 2.0 DOHC H/B 5 DOOR - 1' 998 cc
2016
2018
FN 5581
LANOS 1.6 DOHC H/B 3 DOOR - 1' 598 cc
2018
SSAGYONG MOTOR COMPANY
T2F 1075
MUSSO 3199 cc
2013
RUSSIE
MOSKVICH
FA 5361
2012
FA 5174
LADA 2105 1295 cc
2012
FA 5308
LADA 2108 1288 cc
2012
FA 5345
LADA-SAMARA 21083 1500 cc
2012
FA 5381
FA 5587
LADA (BA3-21074) 1568.5 cc
LADA 110-2,0 (VAZ-21106) - 1' 998.2 cc
2012
2018
T2F 1039
LADA NIVA VAZ-2121 1568.5 cc
2012
VAZ
SUEDE
VOLVO
FA5493
850 SE/GLT 2.0 1984 cc
FA5512
850 SE/GLT 2.0 1984 cc
2012
2012
FA5534
850 T-5 SEDAN 2319 X 1.7 = 3942.3 cc
2012
FA5535
850 T-5 ESTATE 2319 x 1.7 = 3942.3 cc
2012
VOITURES ADMISES EN FA / FN
AZLK 2141 ALEKO-RALLY 1568.5 cc
153
FA 5569
S40 2.0 - 1' 948 cc
2017
FN5534
850 T-5 SEDAN 2319 x 1.7 = 3942.3 cc
2012
FN5535
FN 5569
850 T-5 ESTATE 2319 x 1.7 = 3942.3 cc
S40 2.0 - 1' 948 cc
2012
2017
SAAB
FA 5455
9000 CS 2.3 TURBO - 2' 290 x 1.7 = 3' 893 cc
2012
FN 5455
9000 CS 2.3 TURBO - 2' 290 x 1.7 = 3' 893 cc
2012
USA - U.S.A.
CHEVROLET
FA 5360
CAMARO IROC 5733.5 cc
2009
MUSTANG 5.0 GT/85 4968 cc
2009
FORD
FA 5266
CHRYSLER
FA 5384
LE BARON COUPE 2213 x 1.7 = 3762.1 cc
2009
FN 5384
LE BARON COUPE 2213 x 1.7 = 3762.1 cc
2009
DODGE
FA 5385
DAYTONA SHELBY Z 2213 x 1.7 = 3762.1 cc
2009
FN 5385
DAYTONA SHELBY Z 2213 x 1.7 = 3762.1 cc
2009
GENERAL MOTOR CORPORATION
T1F 1074
CHEVROLET BLAZER 4302 cc
2013
PLYMOUTH
FA 5386
SUNDANCE 2213 x 1.7 = 3762.1 cc
2009
FN 5386
SUNDANCE 2213 x 1.7 = 3762.1 cc
2009
JEEP EAGLE CORPORATION
T2F 1055
JEEP CHEROKEE XJJL72 x 3964 cc
2009
T - TURQUIE
OYAK – RENAULT
FA 5393
RENAULT 11 TXE B37N 1721 cc
2011
FA 5396
RENAULT 12 TOROS R 1179 1397 cc
2011
FN 5393
RENAULT 11 TXE B37N 1721 cc
2011
FN 5396
RENAULT 12 TOROS R 1179 1397 cc
2011
YUGO 1.3 - 1' 289.6 cc
YUGO 1.3 - 1' 289.6 cc
2019
2019
Zavodi Crvena Zastava
FA 5387
FN 5387
154
DEFINITION GROUPE F2000
VOITURES ADMISES
ARTICLE 1. DEFINITION 1
1.1.
Modèle de voiture 2 roues motrices, homologuées ou ayant été homologuées.
1°/ Homologuées dans les groupes N/A depuis plus de 5 ans.
2°/ Homologuées dans les groupes FN/FA et B selon une liste établie par la FFSA.
1.2 .
Fin d’admission :
10 ans après la fin d'homologation en Groupe FN, FA,
15 ans après la fin d'homologation en Groupe B.
x Nota : c’est le « modèle » qui est admis, mais les seules modifications autorisées par rapport à la voiture de
base sont celles décrites dans le présent règlement.
La conformité de la voiture présentée sera jugée par comparaison avec le modèle auquel le concurrent
déclare se référer, charge à lui de présenter les justificatifs permettant de statuer sur ce point.
Pour ces voitures homologuées en Groupe A ou FA, la présentation de la fiche d’homologation est
obligatoire à tout moment de l’épreuve.
ARTICLE 2. DEFINITION 2
Voitures de tourisme ou de grand tourisme de grande diffusion à essence jusqu’à 2000 cm3, 2 roues
motrices (revue automobile suisse), commercialisées depuis plus de 5 ans, n’ayant jamais été
homologuées par la FIA ou par la FFSA selon une liste établie par la FFSA.
Pour les voitures de type « GT » ne possédant pas les « cotes d’habitabilité » des groupes A, mais
construites en grande série, les critères d’admissibilité seront les suivants :
moteur à essence atmosphérique d’une cylindrée maximum de 2 litres.
2 roues motrices.
carrosserie fermée de type coupé ou hard-top.
châssis de type monocoque en acier (pas de châssis tubulaire ni en aluminium, ni en composites).
une armature de sécurité avec une croix dans le pavillon selon le dessin 253.9 sera obligatoire
dans le cas d’une voiture avec « hard-top ».
2.2.
Un concurrent qui fait une demande à la FFSA déclenche, après acceptation de la FFSA dans le mois
qui suit, l'éligibilité de la voiture et/ou de son moteur, ainsi que son inscription sur la liste qui sera mise à
jour le 1er de chaque mois.
2.3.
Une fiche descriptive de chaque modèle de cette liste sera disponible à la FFSA et devra être présentée
aux vérifications techniques.
2.4 .
Fin d’admission :
20 ans après la date de début de commercialisation du modèle.
15 ans après la date d’arrêt de commercialisation du modèle si celle-ci peut être clairement
établie.
C’est la valeur permettant la plus longue durée d’admissibilité qui sera retenue.
x Nota : c’est le « modèle » qui est admis, mais les seules modifications autorisées par rapport à la voiture de
base sont celles décrites dans le présent règlement.
La conformité de la voiture présentée sera jugée par comparaison avec le modèle auquel le concurrent
déclare se référer, charge à lui de présenter les justificatifs permettant de statuer sur ce point.
DEFINITION GROUPE F2000
2.1.
155
ARTICLE 3. F2000 Spécial
3.1.
Le Groupe F 2000 spécial est une catégorie du Groupe F 2000.
Il est ouvert aux voitures :
Dont le modèle a été commercialisé avant la fin de l’année 1981 et qui a été homologué par la FIA
dans les Groupes 1, 2, 3 ou 4 titulaires d’un passeport technique Groupe F 2000 Spécial (voir
chapitre Passeport Technique de la Réglementation Technique).
156
REGLEMENT TECHNIQUE GROUPE F2000
Toute modification est interdite sur la voiture et/ou le moteur de base si elle n’est pas expressément
autorisée par le présent règlement.
Toutes les définitions sont celles de l’annexe J article 251.
En cas de litige d’interprétation, il sera fait recours à l’annexe J pour étayer les propos et notamment aux
articles 251, 252, 253, 254 et 255.
ARTICLE 1. MOTEUR (ENSEMBLE BLOC/CULASSE)
1.1.
1.1.1.
TYPES DE MOTEUR ADMIS
La cylindrée du moteur doit être inférieure à 2 litres.
Le remplacement d'un moteur atmosphérique par un moteur suralimenté n'est pas permis, mais
l'inverse est permis.
1.1.2.
Moteur d’origine de la voiture de base.
1.1.3.
Moteur issu d’une voiture homologuée en groupes N/A ou FN/FA de la même marque que la voiture
de base.
1.1.4.
Moteur issu d’une voiture de grande série jamais homologuée par la FIA de la même marque que la
voiture de base et homologuée par la FFSA selon la définition 2.
1.1.5.
Pour les véhicules des marques ayant disparu et qui ont été "absorbées", les moteurs provenant des
marques du groupe leur ayant succédé pourront être utilisés après accord du Service Technique de
la FFSA (exemple : moteurs du groupe PSA pour voitures de marque Talbot).
Le moteur sera l’ensemble bloc cylindre et culasse d’un même modèle de voiture. Le panachage
bloc/culasse n’est pas autorisé.
En cas de changement de moteur, le nombre de cylindres et/ou la cylindrée de celui-ci ne
devront pas être supérieurs à ceux du moteur d’origine du modèle de référence (voir classes cidessous).
Pour les voitures « F 2000 Spécial », le nombre de soupapes par cylindre du moteur d’origine
devra également être conservé.
CLASSES DE CYLINDREE
- Cylindrée inférieure ou égale à 1150 cm3,
- Cylindrée supérieure à 1150 et inférieure ou égale à 1400 cm3,
- Cylindrée supérieure à 1400 et inférieure ou égale à 1600 cm3,
- Cylindrée supérieure à 1600 et inférieure ou égale à 2000 cm3.
La cylindrée d’origine du moteur peut être modifiée jusqu’aux limites supérieures des classes cidessus.
1.3.
POSITION DU MOTEUR
Le moteur doit être placé dans le compartiment d’origine et orienté comme sur la voiture de base.
1.4.
MONTAGE DU MOTEUR
Le montage du moteur ne doit pas entraîner une modification du châssis/coque de la voiture de
base par déformation ou retrait de matière.
Les supports moteur sont libres sous réserve de n’avoir que la fonction de support moteur.
Les supports non utilisés sur le châssis/carrosserie peuvent être supprimés sauf s’ils ont des
supports pour des éléments mécaniques qui ne peuvent être déplacés ou retirés.
REGLEMENT TECHNIQUE GROUPE F2000
1.2.
157
1.5.
MODIFICATIONS AUTORISEES
Sous réserve de reconnaître la pièce d’origine, le retrait de matière est autorisé. Les dimensions des
orifices dans la culasse sont libres.
Les pièces mécaniques d'origine complétant le bloc moteur et la culasse du moteur de base sont
libres.
Le principe de lubrification doit être maintenu. Les carters secs sont interdits.
1.6.
MATERIAUX
Les matériaux suivants sont interdits : magnésium, céramiques et titane. Le titane est autorisé
seulement pour les soupapes et les coupelles de soupapes.
ARTICLE 2. MARQUE (DEFINITION)
2.1.
Les références de la marque d’une voiture de base ou d’un moteur issu d’une voiture de la même
marque sont :
2.1.1.
Pour la définition 1 : les listes FIA.
2.1.2.
Pour la définition 2 : le catalogue de la revue automobile Suisse.
ARTICLE 3. ALIMENTATION
3.1.
Libre en amont du plan de joint de la culasse.
Mais les trompettes d’admission variables avec le régime moteur sont interdites ainsi que tout
système équivalent modifiant la géométrie (longueur ou section) des orifices d’admission ou système
d’admission, à l’exception du/des papillon(s) des gaz.
3.2.
Dans toutes les disciplines, il est possible de découper une partie de la cloison située dans le
compartiment moteur pour installer un ou des filtres à air, ou prendre l'air d'admission ; toutefois, ces
découpes doivent être limitées strictement aux parties nécessaires à ce montage (voir dessin 2556 du groupe A).
ARTICLE 4. SURALIMENTATION (EXCEPTION)
4.1.
Seules les voitures suralimentées possédant une homologation en groupe FA et ayant une cylindrée
de base d’origine de moins de 1428 cm3 amenant la cylindrée corrigée avec le coefficient 1,4 à
moins de 2000 cm3 sont autorisées. Tous les éléments du groupe motopropulseur, à l'exception de
la transmission (embrayage et sa commande, boîte de vitesses et sa commande, arbres de
transmission) devront respecter le règlement du groupe A et la fiche d'homologation FIA de la voiture
sur l'article 3, ses photos C à J, et ses dessins I à IV & XIV. Tous les articles du présent règlement
sont applicables à ces voitures à l’exception des articles 1, 2, 3, 5, 6.
4.2.
Le système d'alimentation est libre aux conditions suivantes :
x conserver le collecteur d'admission sans autres modifications que celles permises par l'article
255.5,
x que le type original de l'alimentation (carburateur ou injection) soit conservé : dans ce cas, les
modèles et type de carburateur ou d'injections sont libres,
x que le nombre de carburateur ou d'injecteur soit conservé.
Les supports moteur/boîte sont libres sous réserve de n’avoir que la fonction de support
moteur/boîte.
4.3.
158
BRIDE
Seules les voitures ayant une cylindrée de base inférieure ou égale à 1428 cm3 peuvent conserver
leur suralimentation. Si la cote A de la roue de compression d'origine portée sur la fiche
d'homologation est supérieure à 34 mm, une bride de diamètre 34 devra être fixée au carter de
compresseur.
Cette bride devra respecter l'article 255.5.1.8.3 et le dessin 254.4 de la réglementation groupe A.
La FFSA se réserve la possibilité d'ajuster les équivalences entre moteurs atmosphériques et
suralimentés.
254-4
ARTICLE 5. SYSTEME D’ECHAPPEMENT
ARTICLE 6. AUTRES ELEMENTS MECANIQUES ET SERVITUDES DU MOTEUR
Libres mais aucun élément mécanique ne devra être en saillie par rapport à la carrosserie de la
voiture et à l’intérieur de l’habitacle d'origine.
ARTICLE 7. TRANSMISSION
7.1.
La transmission est libre mais le mode de transmission d'origine doit être conservé :
• Une traction restera traction,
• Une propulsion restera propulsion,
• Les 4 roues motrices sont interdites,
• Maximum 6 vitesses AV + marche arrière,
• Commande manuelle exclusivement mécanique, de type en H ou séquentielle.
REGLEMENT TECHNIQUE GROUPE F2000
Libre depuis les sorties de la culasse jusqu'à son extrémité et doit comporter au moins un silencieux,
à condition de ne pas entraîner un dépassement des niveaux sonores prescrits par la FFSA.
Le montage de l’échappement ne doit pas entraîner de modification du châssis/coque.
La partie terminale de l’échappement devra se trouver à l’intérieur du périmètre de la voiture, à
moins de 10 cm de ce périmètre, et à l’arrière du plan vertical passant par le milieu de
l’empattement.
Les valves commandées par le régime moteur sont interdites ainsi que tout système équivalent
modifiant la géométrie (longueur ou section) du système d’échappement.
159
7.1.1.
Sont strictement interdits :
o Tout système facilitant le passage des vitesses par action sur l'embrayage du fait du levier
de changement de vitesses.
o Tout système se substituant, même partiellement, à l'effort développé par le pilote pour
effectuer le changement de vitesses (notamment les servo-mécanismes actionnant les
fourchettes de façon hydraulique, pneumatique, électrique, etc.)
Exception : seule la boîte automatique de série mentionnée à l’article 603 e de la fiche
d’homologation FIA des voitures de la définition 1 peut être éventuellement utilisée.
Nota : le système connu sous le nom de "Shifter" facilitant le passage des vitesses par action sur la
gestion moteur (allumage ou injection) au moyen d’un interrupteur actionné par le
déplacement du levier ou de la tringlerie de changement de vitesses est autorisé.
7.2.
MONTAGE DE LA BOITE ET/OU DU PONT
Le montage de la boite et/ou du pont ne doit pas entraîner une modification du châssis/coque de la
voiture de base par déformation ou retrait de matière.
Les supports boite/pont sont libres sous réserve de n’avoir que la fonction de support boite/pont.
Les supports non utilisés sur le châssis/carrosserie peuvent être supprimés sauf s’ils ont des
supports pour des éléments mécaniques qui ne peuvent être déplacés ou retirés.
ARTICLE 8. FREINS / DIRECTION
Freins libres : emplacement d'origine ou dans les roues s'ils y sont en sortie de boite ou de pont sur
le véhicule d’origine.
Le système de freinage à double circuit séparé devra être conçu de telle sorte que l’action de la
pédale s’exerce sur toutes les roues. Le frein à main de secours et de parking est obligatoire.
Il est autorisé de monter une direction assistée.
La colonne de direction doit comporter un dispositif de rétraction en cas de choc, provenant d'un
véhicule de série.
Pour les voitures « F 2000 Spécial », le montage de celui-ci n’est pas obligatoire, mais recommandé.
ARTICLE 9. EQUIPEMENTS ELECTRONIQUES
Est interdit tout équipement électronique pouvant agir sur :
• la suspension,
• la transmission,
• les freins.
La gestion moteur électronique peut être changée/modifiée (allumage injection). L’ABS d’origine non
modifié est autorisé et peut être déconnecté.
ARTICLE 10. ROUES
Jantes : diamètre maxi : 18 pouces
Pneus : diamètre maxi : 650 mm
Largeur maxi de l’assemblage jantes-pneus : 9 pouces
La roue doit pouvoir se loger et se mouvoir dans le passage de roue d’origine sans aucune autre
modification que celle permise à l’article 11 A, et ceci quels que soient les diamètres et largeurs
utilisés.
ARTICLE 11. CARROSSERIE
11.1.
160
La largeur hors tout de la voiture ne devra pas excéder 1,90 mètre.
La carrosserie d'origine doit être conservée, seules les modifications ci-après sont autorisées :
la suppression des baguettes décoratives extérieures est autorisée.
PNEU-SHOP.fr
SPECIALISTE PNEUS
Hautes performances TOYO
TOYO R888
POUR RALLY - VHC
CIRCUIT - RUN
T1R
PNEU SPORT
Tél. 04 78 68 99 26 - Fax. 04 78 03 13 74
292, rue F de Préssensé -69100 Villeurbanne
11.7.
GARDE AU SOL
Aucune partie de la voiture ne doit toucher le sol quand tous les pneumatiques, situés d'un même
côté, sont dégonflés (obus retiré) et que la voiture repose sur un sol de qualité "route nationale".
ARTICLE 12. COQUE-CHASSIS
12.1.
Aucune modification ne peut être apportée à la coque de série et/ou au châssis sauf en ce qui
concerne :
- l'adjonction de renforts épousant les formes d’origine,
- l’ajout de barres anti-rapprochement,
les points de levage du cric peuvent être renforcés, changés de place, on peut en augmenter le
nombre.
- les éléments en matière plastique ou synthétique (y compris les traverses) peuvent être
supprimés ou modifiés ou remplacés par des pièces métalliques équivalentes.
12.2. DEFINITION
12.2.1. Châssis : structure d'ensemble de la voiture qui assemble les parties mécaniques et la carrosserie,
y compris toutes pièces solidaires de ladite structure.
12.2.2. Rappel : tous berceaux, traverses ou supports de bras de suspension démontables entrent dans la
définition du châssis.
12.2.3. Coque : Structure constituée d’éléments de carrosserie et possédant les fonctions du châssis.
12.2.4. Les supports non utilisés (roue de secours) sur le châssis/carrosserie peuvent être supprimés sauf
s’ils ont des supports pour des éléments mécaniques qui ne peuvent être déplacés ou retirés.
ARTICLE 13. SUSPENSION
162
13.1.
Les éléments constitutifs de la suspension sont libres dans le respect du principe de fonctionnement
d’origine.
Les points et axes d’articulation des suspensions sur la coque, le châssis ou berceau ne pourront
être déplacés.
Les barres stabilisatrices sont considérées si elles sont conservées comme des composants de la
suspension et l’emplacement de leur axe de pivotement doit également rester inchangé.
La suppression de la (des) barre(s) stabilisatrices est autorisée.
13.2.
Pour les voitures dont la suspension est du type « roues indépendantes avec bras tirés et ressorts
de type barres de torsion », les éléments fixés à la coque supportant les bras de suspension sont
libres, pour autant que leurs points de fixation à la coque soient inchangés, de même que
l’emplacement des axes de pivotement.
13.3.
Les principes de suspension doivent être conservés. Les articulations souples pourront être
remplacées par des articulations métalliques (exemple : uniball). Les points supérieurs des
suspensions Mac Pherson sont libres dans le respect de ses fixations sur la coque d’origine qui ne
pourra être modifiée. Sous réserve que la nouvelle platine supérieure reprenne les fixations d’origine,
il est permis d’augmenter le nombre des fixations de celle-ci.
13.4.
Si le ressort principal est constitué d'une barre de torsion, ou d'une ou plusieurs lames, il est permis
de la remplacer par un ressort hélicoïdal concentrique à l'amortisseur, à la condition que
l'emplacement du point d'articulation de celui-ci à la coque ou au châssis reste inchangé.
Dans le cas du remplacement des ressorts à lames de la suspension arrière, se reporter au dossier
« F 2000 Spécial » sur le site Internet www.ffsa.org.
ARTICLE 14. TOIT OUVRANT
14.1.
Les voitures à toit ouvrant sont interdites.
Un toit ouvrant du constructeur pourra être admis sur présentation de la fiche d’homologation groupe
A, FA, B ou FFSA définition 2 de la voiture considérée attestant de l’homologation de cet
équipement. Si cet équipement d’origine homologué est en verre trempé, l’utilisation d’un film antidéflagrant transparent et incolore est obligatoire. Son épaisseur ne doit pas être supérieure à 100
microns (Voir NOTE France Article 253-11).
14.2.
SYSTEME DE VENTILATION
Est autorisé un système respectant les dimensions suivantes :
x
Hauteur maximale en tous points au dessus du pavillon : 100 mm.
x
Entièrement situé dans le premier tiers du toit.
x Largeur maximale au dessus du pavillon du système : 500 mm.
S’il s’agit d’un ensemble de systèmes, la largeur maximale correspond à la somme des largeurs de
chaque système.
Les voitures pour lesquelles un système de ventilation est homologué en groupe A / N, pourront
également l’utiliser, sur présentation de la Fiche d’Homologation.
ARTICLE 15. DISPOSITIFS AERODYNAMIQUES
15.1.
Vus du dessus, les dispositifs aérodynamiques ne doivent pas obligatoirement suivre le contour de
la forme de la voiture, mais ne pourront en aucun cas dépasser la largeur de la carrosserie mesurée
aux axes de roues.
15.2.
Les dispositifs aérodynamiques qui ne sont pas homologués sur la voiture de série doivent s'inscrire
dans la projection frontale de la voiture.
15.2.1. A l'avant :
Ils ne pourront pas dépasser de plus de 100 mm la limite hors-tout de la carrosserie d'origine vers
l'avant et dans le respect de la projection verticale de la carrosserie d'origine. Ils seront
obligatoirement installés en dessous du plan passant par l'axe des roues et pourront s'inscrire entre
la partie suspendue la plus basse et le sol (voir art. 11.F).
ARTICLE 16. HABITACLE
16.1.
Toutes les garnitures peuvent être supprimées, mais en aucun cas l’habitacle ne devra comporter
des éléments ou parties agressifs.
16.2.
Il n'est pas autorisé de monter des systèmes mécaniques à l'intérieur de l'habitacle.
16.3.
Le tableau de bord d’origine doit être conservé mais il pourra être adapté (idem groupe A).
16.4.
Le système de chauffage pourra être retiré ou changé mais un système de désembuage du parebrise doit être assuré.
16.5.
Il est permis d’enlever les sièges arrière.
16.6.
Les containers pour les casques et outils situés dans l’habitacle doivent être constitués de matériaux
non inflammables, et ils ne devront pas, en cas d’incendie, dégager des vapeurs toxiques. Les outils
et accessoires doivent être solidement fixés. Les fixations élastiques type sandow sont interdites.
REGLEMENT TECHNIQUE GROUPE F2000
15.2.2. A l'arrière :
Ils ne pourront dépasser de plus de 200 mm la limite hors-tout de la carrosserie d'origine et le profil
de sa projection verticale.
Le bord d’attaque de ces éléments AV et AR ne devra pas avoir un rayon inférieur à 10 mm.
163
16.7.
Seules les canalisations hydrauliques de freinage type aviation sont autorisées. Leurs raccords
vissés, s’ils existent, devront être freinés par ligature.
ARTICLE 17. BATTERIE
Chaque batterie doit être fixée solidement et couverte de façon à éviter tout court-circuit ou fuite de
liquide.
Dans le cas où la batterie est déplacée par rapport à sa position d’origine, la fixation à la coque doit
être constituée d’un siège métallique et de deux étriers métalliques avec revêtement isolant fixés au
plancher par boulons et écrous.
La fixation de ces étriers devra utiliser des boulons de 8 mm minimum de diamètre et, sous chaque
boulon, une contreplaque au dessous de la tôle de la carrosserie d’au moins 3 mm d’épaisseur et
d’au moins 20 cm2 de surface.
La batterie devra être couverte d’une boîte de plastique étanche possédant sa propre fixation. Son
emplacement est libre, mais il ne sera possible de la placer dans l’habitacle que derrière les sièges
avant. Dans ce cas, la boîte de protection devra comporter une prise d’air avec sortie en dehors de
l’habitacle (voir dessins 255-10 et 255-11 de l'annexe J), sauf pour une batterie totalement étanche
et sans liquide.
255-10
255-11
Une prise extérieure pour le branchement ponctuel d’une batterie annexe est autorisée sous réserve
de ne pas saillir de la carrosserie.
ARTICLE 18. ESSUIE-GLACE
Le mécanisme est libre mais le nombre de balais d’origine sur le pare-brise doit être conservé. Il
devra être en état de fonctionner à tout moment de l’épreuve.
ARTICLE 19. PAROI ANTI-FEU
164
Les voitures doivent comporter des cloisons étanches aux liquides et aux flammes séparant
l'habitacle, le compartiment moteur, le réservoir. Si des ouvertures destinées au passage des
pédales, câbles électriques et commandes diverses doivent y être pratiquées, elles seront aussi
restreintes que possible et rendues étanches.
ARTICLE 20. RETROVISION
Les 2 rétroviseurs extérieurs, droit et gauche, sont obligatoires et devront être seulement des
rétroviseurs. Ils devront avoir une surface réfléchissante utile d’au moins 90 cm2 chacun.
ARTICLE 21. FIXE-CAPOT ET COFFRE
Si les charnières d'origine sont conservées et opérationnelles, les fixations supplémentaires de
sécurité seront de 2 minimum par capot, sinon ce nombre sera de 4 minimum.
Les fermetures d'origine se manœuvrant de l'intérieur pourront être supprimées. Dans tous les cas,
les fixations supplémentaires seront du type métallique à goupille.
ARTICLE 22. HARNAIS
Port minimum de deux sangles d’épaule et d’une sangle abdominale. Points de fixation à la coque :
deux pour la sangle abdominale, deux symétriques par rapport au siège pour les sangles d’épaule.
Ces harnais doivent être homologués FIA 8854/98 ou 8853/98 et en cours de validité (voir
identification des harnais).
NOTE : les harnais FIA 8854/91 et 8853/85 ainsi que les 8854/98 et 8853/98 périmés ne sont
plus admis.
Les sangles d’épaule doivent être dirigées en arrière vers le bas et doivent être montées de façon à
créer un angle de moins de 45° par rapport à l’horizontale, à partir du bord supérieur du dossier, et il
est conseillé de ne pas dépasser 10°.
Les angles maximum par rapport à l’axe du siège sont de 20° divergents ou convergents.
Si possible, les points d’ancrage montés d’origine par le constructeur de la voiture devraient être
utilisés.
Pour chaque nouveau point d’ancrage créé, on utilisera une plaque de renfort en acier d’au moins 40
cm2 de surface et d’au moins 3 mm d’épaisseur sous la coque.
ARTICLE 23. RECUPERATEUR D’HUILE
Si le système de lubrification prévoit une mise à l'air libre, il devra être équipé de telle manière que
les remontées d'huile s'écoulent dans un récipient récupérateur.
Celui-ci aura une capacité minimale de 2 litres et sera en matière plastique translucide ou
comportera un panneau transparent pour la visibilité du niveau.
ARTICLE 24. MISE EN ROUTE
Le démarreur de la voiture actionné par son pilote est obligatoire.
ARTICLE 25. COUPE CIRCUIT
25.1.
Facultatif en rallye et slalom. Obligatoire en circuit et course de côte.
25.1.1. Le coupe-circuit général doit couper tous les circuits électriques (batterie, alternateur ou dynamo,
lumières, avertisseurs, allumage, pompe à essence, asservissements électriques, etc et doit
également arrêter le moteur.
REGLEMENT TECHNIQUE GROUPE F2000
253-61
165
Ce coupe-circuit doit être d’un modèle antidéflagrant, et doit pouvoir être manœuvré de l’intérieur et
de l’extérieur de la voiture. En ce qui concerne l’extérieur, la commande se situera obligatoirement
au bas du montant du pare-brise côté pilote. Elle sera clairement indiquée par un éclair rouge dans
un triangle bleu à bordure blanche d’au moins 12 cm de base.
ARTICLE 26. SIEGES, FIXATIONS ET SUPPORTS DE SIEGES
26.1.
Les sièges et montages d’origine peuvent être conservés dans leur intégralité et sans aucune
modification.
Il est permis d'enlever le siège du passager, ainsi que les sièges arrière.
26.2.
En cas de remplacement des fixations et des sièges d'origine, 3 possibilités :
-
Soit utilisation de sièges avec supports homologués FIA (« Dessin 253-65 »),
253-65
-
Soit utilisation de sièges avec des ancrages et des supports suivant les Articles
26.2.1 et 26.2.2. illustrés par les Dessins N° 100, 101, 102,
Dessin N° 100
166
Dessin N° 101
Les dimensions de la contre plaque, de la platine et
de la traverse ainsi que le principe des inserts
restent inchangés par rapport au Dessin N°100.
De même qu’il est interdit de souder les platines au
x supports.
-
Soit utilisation de sièges avec des supports figurant dans la fiche
d’homologation de l’arceau utilisé.
REGLEMENT TECHNIQUE GROUPE F2000
Dessin N° 102
167
26.2.1. Ancrages
Si les fixations sur la coque ou/et les supports d’origine de/et glissières sont changés, les nouvelles
pièces doivent être conformes aux spécifications suivantes.
Les fixations sur la coque/châssis doivent comporter au minimum 4 attaches par siège utilisant des
boulons de 8 mm minimum de diamètre avec contreplaques conformément au dessin 253-52 de
l'annexe J. Les surfaces de contact minimales entre support, coque/châssis et contreplaque sont de
40 cm2 pour chaque point de fixation. Si des rails pour le réglage du siège sont utilisés, ils doivent
être ceux montés et fournis à l’origine avec la voiture homologuée et avec le siège d’origine ou avec
un siège.
Si l’ancrage est constitué d’une traverse tubulaire, celle-ci devra être démontable, réalisée en acier
et avoir un diamètre minimal de 35 mm, et une épaisseur minimale de 2,5 mm.
Cette traverse comportera à chaque extrémité une platine de fixation avec les dimensions suivantes :
- épaisseur minimale : 3 mm
- surface minimale : 40 cm²
La traverse devra être fixée à la coque à chacune de ses extrémités au moyen d’au moins 2 vis M8
sur des contreplaques d’une épaisseur minimale de 2 mm et soudées à celle-ci.
L’utilisation d’une traverse tubulaire directement fixée à la coque est interdite.
26.2.2. Supports
Chaque traverse devra comporter deux supports de siège d’une épaisseur minimale de 2,5 mm et
d’une surface minimale de 40 cm².
Si des rails pour le réglage du siège sont utilisés, ils doivent être ceux montés et fournis à l’origine
avec la voiture homologuée et avec le siège d’origine ou avec un siège.
La fixation entre le siège et les supports doit être composée de 4 attaches, 2 à l’avant, 2 sur la partie
arrière du siège, utilisant des boulons d’un diamètre minimum de 8 mm et des renforts intégrés au
siège homologué.
L’épaisseur minimum des pièces fixant le siège à ses supports est de 3 mm pour l’acier et de 5 mm
pour les matériaux en alliage léger.
Dans tous ces cas, un appui-tête devra être présent pour chaque occupant.
ARTICLE 27. EQUIPEMENT LUMINEUX
Les appareils d'éclairage et de signalisation doivent être conformes au code de la route. Compte
tenu de cette remarque, il est permis de modifier l'emplacement des feux de signalisation et de
position, mais les orifices originaux doivent être obstrués. La marque des appareils d'éclairage est
libre.
Les appareils d'éclairage faisant partie de l'équipement normal prévus par le constructeur doivent
rester conformes quant à leur fonctionnement et à ce qu'a prévu le constructeur pour le modèle
considéré. Les phares d'origine peuvent être remplacés par d'autres présentant les mêmes fonctions
d'éclairage, s'il n'y a pas de découpe de carrosserie et si l'orifice original se trouve totalement obturé.
Il est permis de modifier le système de commande des phares escamotables, ainsi que sa source
d'énergie.
Toute liberté est laissée en ce qui concerne le verre de protection du phare, le réflecteur et les
ampoules. Les phares supplémentaires sont autorisés à condition que le nombre total de tous les
phares équipant la voiture n'excède pas 8 (non compris les lanternes ou feux de position) et à
condition que ce total soit pair. Ils pourront au besoin être montés par encastrement dans l'avant de
la carrosserie ou dans la calandre, mais les ouvertures qui y seraient pratiquées à cet effet devraient
être complètement obturées par les phares. Les phares d'origine peuvent être rendus inopérants, et
peuvent être couverts par du ruban adhésif.
Il sera permis de remplacer un phare rectangulaire par deux circulaires, ou vice versa, montés sur un
support aux dimensions de l'orifice et l'obstruant complètement.
168
ARTICLE 28. CANALISATIONS
28.1.
Une protection des tuyauteries d’essence, d’huile et des canalisations du système de freinage devra
être prévue à l’extérieur contre tout risque de détérioration (pierres, corrosion, bris mécanique, etc et
à l’intérieur contre tout risque d’incendie.
Les canalisations d’essence et de fluide hydraulique pourront passer par l’habitacle, mais sans
présenter de raccord ou connexion sauf sur les parois avant et arrière selon les dessins 253.1 et
253.2 et sauf sur le circuit de freinage.
Les canalisations d’huile et d’eau de refroidissement doivent être efficacement protégées et être en
dehors de l’habitacle.
28.2.
Pour les voitures « F 2000 Spécial », les canalisations devront être réalisées conformément aux
spécifications suivantes :
28.2.1. Moteurs à carburateurs
Toutes les canalisations de carburant doivent être soient celles d'origine, soient réalisées dans un
matériau résistant aux hydrocarbures et à l'abrasion. Les connections par colliers à vis (type
"Serflex") sont admises. La pression de refoulement de la pompe d'alimentation ne devra à aucun
moment être supérieure à 0,5 bar (voir croquis A)
REGLEMENT TECHNIQUE GROUPE F2000
28.2.2. Moteurs à injection
En amont de la pompe haute pression, et en aval du réservoir collecteur (catch-tank) vers le
réservoir principal, les canalisations de carburant doivent être soient celles d'origine, soient réalisées
dans un matériau résistant aux hydrocarbures et à l'abrasion. Les connections par colliers à vis (type
"Serflex") sont admises.
En aval de la pompe haute pression, et jusqu'au réservoir collecteur (catch-tank) ou à défaut
jusqu’au réservoir principal, toutes les canalisations de carburant doivent être soient celles d'origine,
soient conformes à l’article 253 de l’Annexe J Article 3 points 3.1 & 3.2.
169
Si un réservoir collecteur est utilisé, sa capacité devra être inférieure à 1 litre, et il devra être situé
hors de l'habitacle.
Si une pompe d'alimentation "basse pression" (pompe de gavage) est utilisée, sa pression de
refoulement ne devra à aucun moment être supérieure à 0,5 bar (voir croquis B).
ARTICLE 29. RESERVOIR
29.1.
Réservoir d'origine à l'emplacement d'origine et remplissage d'origine.
29.2.
Le réservoir FT3 et sa goulotte de remplissage devront être installés dans une structure étanche aux
liquides et aux flammes, avec une fenêtre étanche laissant apparaître la date de validité (durée 5
ans), situé dans le compartiment à bagages ou à l’emplacement d’origine.
L’orifice de remplissage peut être déplacé, il ne fera pas saillie par rapport à la carrosserie.
ARTICLE 30. ANNEAU DE REMORQUAGE
Un anneau métallique situé dans le périmètre de la voiture permettant un remorquage efficace devra
être solidement fixé à l'avant et à l'arrière, il sera rouge, jaune ou orange, et de diamètre minimum
intérieur de 60 mm et 80 mm extérieur. Epaisseur 10 mm.
ARTICLE 31. EXTINCTEURS
Chaque voiture doit être équipée au minimum d’un extincteur manuel.
Quantité minimale d’agent extincteur selon le type de produit extincteur :
AFFF :
2,4 litres
Viro 3 :
2,0 kg
FX G-TEC :
2,0 kg
Poudre :
2,0 kg
170
Les informations suivantes doivent figurer visiblement sur chaque extincteur :
• capacité,
• type de produit extincteur,
• poids ou volume du produit extincteur,
• date de vérification de l’extincteur, qui ne doit pas être de plus de deux années après la date
de mise en service ou après celle de la dernière vérification.
Chaque bonbonne d’extincteur doit être protégée de façon adéquate. Ses fixations doivent être
capables de résister à une décélération de 25 g. De plus, seules les fermetures métalliques seront
acceptées.
Les extincteurs devront être facilement accessibles au pilote et au copilote.
Le montage d'un système "automatique" (idem groupe A) est recommandé.
ARTICLE 32. POIDS MINIMUM
C’est le poids réel de la voiture, sans pilote ni co-pilote, ni leur équipement. A aucun moment de
l’épreuve, une voiture ne devra peser moins que ce poids minimum.
Echelle des poids
Toutes épreuves
jusqu'à 1150 cm3
au-dessus de 1150 jusqu'à 1 400 cm3
au-dessus de 1400 jusqu'à 1 600 cm3
au-dessus de 1600 jusqu'à 2 000 cm3
2 soupapes par cylindre
ou suralimentée
650 kg
710 kg
780 kg
860 kg
Plus de 2 soupapes
par cylindre
700 kg
790 kg
880 kg
960 kg
ARTICLE 33. LEST
Il est permis d’ajuster le poids de la voiture par un ou plusieurs lests à condition qu’il agisse de blocs
solides et unitaires, fixés au moyen d’outils, facilement scellables placés sur le plancher de
l’habitacle, visibles et plombés par les commissaires techniques. Ce lest sera réparti en unités de 10
kg maximum.
ARTICLE 34. STRUCTURE DE SECURITE
34.1.
253-12
Application obligatoire de la Note France de l’article 253.8.2.4
34.2.
EXCEPTION
Les arceaux homologués par une ASN selon l’article 8.4 de l’annexe J seront acceptés pour les
voitures de la définition 1, sur présentation du certificat dûment visé pour le modèle considéré.
Pour les voitures de la définition 2, ce certificat devra être attribué au modèle exact et avoir été
contresigné par la FFSA s’il émane d’une ASN étrangère.
REGLEMENT TECHNIQUE GROUPE F2000
Pour toutes les voitures, les cages de sécurité doivent correspondre à la réglementation des arceaux
standard boulonnés des articles 253-8 - 253-8-3 de l’annexe J, complétées par au minimum une
longitudinale pour chaque porte avant. De plus, une croix dans le pavillon selon le dessin 253.12.
sera obligatoire dans le cas d’une voiture avec « hard-top ».
171
Les arceaux homologués par le constructeur selon l’article 253-8-5 de l’annexe J en groupe A, FA ou
B seront acceptés pour les voitures de la définition 1 sur présentation de la variante option contenue
dans la fiche d’homologation FIA du modèle considéré. Pour les voitures de la définition 2, la
variante option groupe A ou FA d’un modèle de la même famille (coque et nombre de portes
identiques) sera acceptée.
Pour l’ensemble de la structure standard montée dans les voitures issues des groupes FA et B dont
la fin d’admission dans le groupe F2000 est antérieure ou égale au 31.12.2015 (voir liste), les
dimensions minimales (en mm) pourront rester à 38 x 2.5 ou 40 x 2.
Application obligatoire de la Note France de l’article 253.8.2.4
Illustration Article 11.2.
Profil d’origine de la
carrosserie
Passage de roue
d’origine
Roue d’origine
Nouveau profil
de l’aile arrière
Extension du
passage de roue
Roue « F 2000 »
Croquis C
172
VOITURES -2000 cm3 ADMISES EN F2000
(et n’étant plus admises en FA-FN)
N° FICHE HOMOL
(CS)
SKODA
5102
5193
5252
(D)
AUDI
5012
5013
5223
BMW
5093
5100
5137
DAIMLER-BENZ
5045
GENERAL MOTOR EUROP
OPEL
5053
5067
5068
5073
5074
5075
5076
5101
5106
5146
5161
5170
5190
5192
5242
5243
5249
PEUGEOT
5158
5213
RENAULT
5003
CYLINDREE CADUCITE
120LS
120LS (modele 83)
130 L
1172
1172
1290
2013
2014
2015
80 GLE
.COUPE 2.0 1
80 GTE /Sport
1588
1921
1781
2012
2012
2014
320i
320/6
320i 6 Cylindres
1990
1990
1990
2013
2013
2013
200
1997
2012
ASCONA 2,0 SR
ASCONA I 2000
ASCONA 2,0E
KADETT 1.3
KADETT 1.6
ASTRA 1.6
ASTRA 1.3
KADETT 1.6 D
CORSA A 1.0
MANTA 2.0 E
KADETT D-1 8 E
CORSA A-1 .3
ASTRA 1.8 GTE
NOVA 1.3
KADETT E GSi
KADETT E 1.3
NOVA SWING
1979
1979
1979
1297
1598
1598
1297
1598
993
1979
1796
1297
1796
1297
1796
1297
1196
2012
2012
2012
2012
2012
2012
2012
2013
2013
2013
2013
2013
2014
2014
2014
2014
2014
VAUXHALL ASTRA 1.3 B SERIE
VAUXHALL NOVA SALOON
ASTRA 1,8 GTE (model 84)
1297
1196
1796
2015
2015
2015
POLO 86 1093/1043
POLO 86
1272
17 GOLF GTI
1781
POLO 86-COUPE GT
1272
17 GOLF GTI
1781
POLO 86-COUPE GT
1272
GOLF GTI 1600
1588
SCIROCCO GTi
1781
19 GOLF GTI
1781
RONDA 1,6 GLX
2012
2012
2013
2013
2013
2013
2013
2013
2014
1592,4
2014
VISA GT
BX 16 RS
BX 16 TRS
1360
1580
1580
2013
2013
2013
205 GT
205 GTI
1360
1580
2013
2014
1955,8
2012
R5 ALPINE TURBO 1397 x 1.4
F2000 Spécial
*
*
*
*
*
VOITURES ADMISES EN F2000
5253
5254
5255
VOLKSWAGEN
5028
5031
5096
5139
5096
5139
5172
5175
5212
(E)
SEAT
5229
(F)
CITROEN
5095
5165
5166
DESIGNATION VEHICULE
173
174
5019
5066
5090
5150
5160
5164
5177
5198
5211
5267
TALBOT
5029
5030
5054
5157
(GB)
BL CARS LTD
5034
5079
5107
5176
FORD
5026
5035
5036
5065
5097
55227
5236
5237
5238
5258
(I)
ALFA ROMEO
5037
5038
5039
5041
5062
5063
5077
5133
5134
5256
FIAT
5001
5008
5021
5064
5103
5104
5105
5155
5189
5191
5207
5208
5234
LANCIA
5002
5281
INDE
M/S PREMIER AUTOMOBILE LTD
5283
JAPON
DAIHATSU
5055
5087
R5 ALPINE 1397
R9 GTS (1397) (88 +)
FUEGO TX
R18TX
R18 GTX
FUEGO GTX
11 GTS
11 GTX COACH
11 TURBO 1397 x 1.4
5 TSE C 403
1397
1397
1995
1995
1995
1995
1397
1734
1955.8
1397.2
2012
2012
2012
2013
2013
2013
2014
2014
2014
2015
1360
1124
1598
1219
2012
2012
2012
2013
METRO 1.3
MG METRO
MG METRO TURBO 1274 x 1.4
MG MAESTRO
1275
1274
1783,6
1598
2012
2012
2013
2013
ESCORT XR3/XR3i
ESCORT RS 2000 (1 Carbu)
ESCORT RS 2000
FIESTA 1.6
ESCORT RS 1600i
ESCORT GL
FIESTA 1.1
FIESTA 1.3
SIERRA XR4i
FIESTA XR2
1597
1993
1993
1599
1599
1556
1117
1297
2792
1598.5
2012
2012
2012
2012
2013
2014
2014
2014
2014
2015
GIULIETTA SUPER 2.0
ALFASUD SPRINT 1300
ALFASUD Ti 1300
ALFASUD TI 1500
ALFASUD SPRINT VELOCE 1.5
GIULIETTA 1,8
ALFETTA GTV 2.0
ALFASUD TI 1300
ALFASUD SPRINT VELOCE 1.3
ALFA 33 QUADRIFOGLIO VERDE
1962
1287
1287
1490
1490
1779,5
1962
1351
1351
1489.5
2012
2012
2012
2012
2012
2012
2012
2013
2013
2015
RITMO 105 TC
PANDA 45
RITMO ABARTH 125 TC
A112 ABARTH 70HP
RITMO 75 L
RITMO 65 L
RITMO 60 L
PANDA 45 (903)
RITMO ABARTH 130 TC
RITMO 105 TC (modéle 83)
UNO 70 S
UNO 45 S
UNO 55 S
1585
903
1995
1050
1498,5
1301,5
1116
903
1995
1585
1301,5
903
1116
2012
2012
2012
2013
2013
2013
2013
2013
2014
2014
2014
2014
HP EXECUTIVE 2000
Y10 TURBO 1049x1.4
1995
1468.6
2012
2015
PREMIER PADMINI
1089
2013
CHARMANT A 45
CHARADE G10
1588
993
2012
2012
SAMBA GLS
SAMBA GL
SUNBEAM Ti
SAMBA RALLYE
*
*
. CHARADE 3 DOOR G11
CHARADE TURBO G11 B157 993 x 1.4
993
1390.2
2014
2014
1298
2013
1335
1830
1725
1590.4
2013
2013
2013
2015
1817
1817
1471
1471
2012
2012
2015
2015
1490
1490
1296
2005
1974.7
1597,5
1597,5
1410,5
1597,5
1410,5
2012
2014
2014
2013
2013
2013
2013
2013
2013
SKYLINE RS
LANGLEY 1500 3 DOOR
PULSAR COUPE EXA (KHN12)
DATSUN SUNNY (HB11)
DATSUN HA10
MARCH K10
SILVIA RS (US12)
°
SA 310 AA415 B223
1991
1487
1487
1488
1952
987
1991
2012
2012
2013
2014
2014
2014
2014
993
2014
CELICA 200GT COUPE
CELICA 2000 LIFT-BACK RA 61
STARLET 1300 KP 61
COROLLA 1600 GT COUPE (TE71)
CELICA 2000 GT
CELICA 2000 COUPE RA 61
COROLLA 1.3 KE 70
COROLLA 1300
COROLLA 1600
COROLLA 1600
COROLLA 1600
CELICA 2000 GT COUPE
CELICA 2000 GT
CELICA 1600 GT COUPE
CELICA 2000 GT COUPE
STARLET 1200
COROLLA 1600 GT 2 DOOR (AE86)
COROLLA 1600 GT 3 DOOR (AE86)
STARLET 1300 (EP71)
STARLET EFI (EP71)
COROLLA 3 DOOR SEDAN GT AE82
SPRINTER TRUENO 1600 GT 3 DOOR AE 86
1968
1972
1290
1588
1968
1972
1290
1290
1588
1588
1588
1968
1968
1588
1968
1166
1587
1587
1296
1296
1587
1587
2012
2012
2012
2012
2012
2012
2012
2012
2012
2012
2012
2012
2012
2012
2012
2013
2014
2014
2015
2015
2015
2015
360 GLT
360 GLS
360 GLE
1986
1986
1986
2014
2014
2014
125 PN
125 P
POLONEZ 1500 125 PN
1598
1598
1481
2013
2013
2014
SUBARU H/B 1,3
CIVIC SL
PRELUDE AB
CITY AA 1232 x 1.4
CIVIC 3 DOOR (AT)
GEMINI ZZ COUPE PF60E
GEMINI ZZ SEDAN PF60E
GEMINI SEDAN JT150
GEMINI HATCH BACK JT150
MAZDA 323 GT
MAZDA FAMILIA 1500 BD1051
MAZDA FAMILIA 1300 BD1031
LUCE
MIRAGE 1400 TURBO Al 52A 1410,5 x 1,4
LANCER 1600 Al 74A
MIRAGE 1600 Al 57A
MIRAGE 1400 Al 56A
MIRAGE 1600 Al 53A
MIRAGE 1400 A152A
VOITURES ADMISES EN F2000
5184
5185
FUJI
5124
HONDA
5099
5153
5171
5268
ISUZU
5088
5089
5279
5280
MAZDA
5082
5182
5183
FA 5277
5108
5143
5144
5145
5148
5149
NISSAN
5025
5085
5098
5187
5196
5199
5247
SUZUKI
5186
TOYOTA
5017
5018
5022
5032
5056
5057
5058
5058
5059
5060
5061
5071
5072
5083
5084
5136
5179
5180
5270
5271
5274
5275
(N L)
VOLVO
5200
5201
5202
(PL)
FSO-FSM
5141
5142
5204
175
5205
5206
5215
(R)
RENAULT
5150
VOLKSWAGEN
5235
(YU)
ZAVODICRVENA
5230
5231
5232
5244
5245
5246
VEB AUTOMOBILWERKE EISENACH
5273
176
1500 125 P
1300 125 P
125 EN -C
1481
1295
1598
2014
2014
2014
R 18 TX
1995
2013
GACEL
1590
2014
ZASTAVA
750 LE
GT 65
GT 55
YUGO 45
YUGO 55
850
767
1297
1116
903
1116
848
2014
2014
2014
2014
2014
2014
TRABANT
771.03
2015
VOITURES DE BASE 2 ROUES MOTRICES ADMISES EN F2000 (n’étant plus admises en FA-FN) SOUS
RESERVE D’ETRE EQUIPEES D’UN MOTEUR ATMOSPHERIQUE DE MOINS DE 2000 cm3 EN
CONFORMITE AVEC LE REGLEMENT TECHNIQUE F2000
N° FICHE HOMOL
DESIGNATION VEHICULE
CYLINDREE CADUCITE
(D)
AUDI
5010
80 22
2145
2012
5011
Coupé 22 1
2145
2012
5276
90 QUATTRO
2226
2015
BMW
5006
528i
2788
2012
5014
323i
2315
2012
5118
635 Csi
3430
2013
5138
323i modèle 83
2316
2013
DAIMLER-BENZ
5047
230 E
2299
2012
5048
280 E
2746
2012
5049
230 CE
2299
2012
5050
280 CE
2746
2012
5051
380 SLC
3818
2012
5052
450 SLC
4520
2012
GENERAL MOTOR
OPEL
AUSTRALIE
MONZA 3 DE
2959
2013
(F)
CITROEN
5024
CX 2400 GTI
2348
2012
PEUGEOT
5233
505 Turbo
3017
2014
R18 TURBO 1565 x 1,7
2660
2012
TAGORA 2,2L
2156
2013
ROVER 3500
ROVER 3500 SE
3532
3532
2012
2012
CAPRI 28i
SIERRA x R4i
SIERRA XR4 TI 2303 x 1,7
2793
2792
39151
2012
2014
2015
ALFETTA 20 TURBODIESEL 1995 x 1,7
Giulietta 20 TURBODIESEL 1995 x 1,7
ALFA 90 - 25 QUADROFIGLIO
DELTA HF 1585 x 14 2219
3391,5
3391,5
24925
2219
2013
2014
2015
2014
ASKA 2000 TURBO 1994 x 1,7
3389,8
2013
2533
2616
2014
2015
LANCER 1800 TURBO Al 75A 1,795 x 1,7
STARION 2000 TURBO 1997 x 1,7
LANCER 1800 INTERCOOLER TURBO Al 75A 1,796 x 1,7
MIRAGE (C13A) 15976 x 1,7
3051,5
3395,75
3053,2
271592
2012
2013
2014
2015
SKYLINE RS TURBO (DR30) 1990,8 x 1,7
BLUEBIRD P910 1,770 x 1,7
PICK-UP (Y720)
PULSAR (HN12R) 1488 x 1,7
3384,3
3009
2188
2083,2
2014
2014
2014
2014
FAMILIA TURBO BD1051 1490 x 1,7
LUCE
VOITURES ADMISES EN F2000
RENAULT
5092
TALBOT
5114
BL CARS LTD
5078
5080
FORD
5027
5238
5261
ALFA ROMEO
5154
5194
5265
5214
J
ISUZU
5173
MAZDA
5181
5277
MITSUBISHI
5070
5113
5239
5260
NISSAN
5178
5197
5228
5248
177
TOYOTA
5162
(S)
SAAB
5250
VOLVO
5020
5033
5111
5112
5115
178
CELICA SUPRA (MA61)
2759
2013
900 TURBO APC 1985 x 1,7
3374,5
2014
240 TURBO 2127 x 1,7
242/244
244 D6
244 F323E
240 Injection
3615,9
2127
2383
2316
2127
2012
2012
2013
2013
2013
VOITURES JUSQU'A 2000 CM3 2RM Groupe B DEFINITION 1, ADMISES EN F2000
Hom.
250
247
259
ASN Grp
D
RA
J
B
B
B
Marque
Opel
Peugeot
Subaru
Modèle
Manta 200
504 TN
MP-1 1,8
Cyl.
Caducité
1979
1971
1781
2008
2010
2012
F2000 Spécial
*
VOITURES ADMISES EN F2000
179
VOITURES DE BASE 2 RM Gr B DEFINITION 1 ADMISES EN F2000 SOUS RESERVE D’ETRE EQUIPES
D’UN MOTEUR ATMOSPHERIQUE DE MOINS DE 2000 CM3 EN CONFORMITE AVEC LE REGLEMENT
TECHNIQUE F2000
Hom.
272
217
266
282
284
295
296
208
283
298
234
278
299
180
ASN
F
D
J
D
D
D
D
D
D
D
F
F
F
Marque
Alpine
Daimler Benz
Nissan
Porsche
Porsche
Porsche
Porsche
Porsche
Porsche
Porsche
Renault
Renault
Renault
Modèle
Renault Alpine GTA
500 SL ( R 107 ) Roadster
Fairlady 300 ZX HZ31 (2960)
911 Carrera
944 Turbo 2479 x 1.7
911 Carrera 2
911 Carrera RS
911 Turbo 2993 x 1.7
928S
911 Turbo 2 3299 x 1,7
5 Turbo 2 1397 x 1.7
Alpine GTA Turbo 2458,5 x 1.7
Alpine A 610 Turbo 2975 x 1.7
Cyl.
2850
4973
4144
3164
3470
3600
3600
4190
4597
5608
2374.9
3442
5058
Caducité
F2000 Spécial
2010
2009
2008
2009
2012
2014
2014
2014
2009
2012
2009 Uniquement en F2000 Sp
2011
2014
LISTE DES VOITURES DEFINITION 2 ADMISES EN GROUPE F2000
Le signe + indique que l’homologation est susceptible d’être prolongée en fonction de la production du
modèle.
Une fiche descriptive de chaque modèle de cette liste est disponible à la FFSA et devra être présentée
aux vérifications techniques.
N°
Modèle
93
A3
22
74
1
97
7
20
21
38
52
53
55
56
57
64
87
42
67
81
25
28
35
37
50
60
80
68
AUDI
1781
ALFA ROMEO
145
1712 cm3
Alfa Romeo 145 Twin Spark 1.6 16
1598 cm3
V 930A2B00
BMW
318 TI Compact
1895 cm3
316 i E36 4portes
1596 cm3
CITROËN
AX GT (4 portes)
1360 cm3
ZX Volcane (8 S)
1998 cm3
ZX Furio (8 S)
1761 cm3
AX GT ZAZD
1360 cm3
Saxo 1.1 i SX SOHDZE
1124 cm3
Saxo 1.4i SX SOKFXF
1360 cm3
Saxo 1.6i VTL S0 NF ZF
1587 cm3
AX 11 ZAZB
1124 cm3
Saxo 1.6i VSX S0 NF ZD
1587 cm3
AX 10 ZA ZA
954 cm3
DEAWOO
Nexia 1,8l
1795 cm3
FIAT
Punto Sporting
1581 cm3
Punto GT
1372
FORD
Escort XR3i ABLTH
1796 cm3
Escort XR3i ABLTH ABLWK
1597 cm3
Fiesta XR2i
1796 cm3
HONDA
Civic LSI EG435
1493 cm3
Civic EG5
1590 cm3
CRX 1.6i 16 VT EE9
1595 cm3
Civic 1.5 iLS EK 336
1493 cm3
Civic EG4 45
1493 cm3
Civic EJ 213 L
1493 cm3
Civic EH 9
1590 cm3
LANCIA
Debra 835AD54A
1756 cm3
Début
Fin
d’homologation d’homologation
13.06.2006
31.12.2016
01.03.2000
31.12.2013
15.07.2003
31.12.2016
01.03.1999
20.10.2006
31.12.2015(+)
31.12.2011
01.05.1999
01.03.2000
01.03.2000
01.11.2000
23.04.2001
24.04.2001
22.05.2001
01.06.2001
01.06.2001
21.05.2002
31.12.2008
31.12.2008
31.12.2013
01.12.2009
31.12.2012
31.12.2012
31.12.2012
31.12.2009
31.12.2012
31.12.2009
01,02,2005
31,12,2015
01.07.1999
01.06.2006
31.12.2014+
31.12.2015
01.11.2000
04.07.2002
17.05.2004
01.12.2009
31.12.2009
31.12.2009
01.03.2000
01.07.2000
01.10.2000
01.10.2000
09.04.2001
01.07.2001
17.05.2004
31.12.2011
31.12.2011
31.12.2008
31.12.2013
31.12.2011
31.12.2012
31.12.2011
10.01.2003
31.12.2014
VOITURES ADMISES EN F2000
12
92
Cylindrée
181
47
32
82
9
10
70
14
15
17
18
23
30
31
33
34
51
54
61
62
63
69
72
75
77
78
88
90
94
96
3
6
8
16
26
27
40
41
43
65
71
73
79
83
84
91
95
182
MERCEDES
1996 cm3
NISSAN
Sunny ECAN 14
1392 cm3
Micra Lagoon
998 cm3
OPEL
Tigra 1.4i 16V
1389 cm3
Tigra 1.6i 16V
1598 cm3
Corsa CB3408N
1389 cm3
PEUGEOT
106 XR
1124 cm3
205 Gentry
1905 cm3
106 XT
1360 cm3
306 XS
1587 cm3
205 Junior
954 cm3
106 XS 1CKDX2
1360 cm3
106 Griffe 1CNFZ2
1587 cm3
106 XR 1CK2 D2
1360 cm3
106 XS 1CNFZ2
1587 cm3
405 SRI 15 BD 62
1998 cm3
306 Signature 7CLFZ8
1761 cm3
405 SRI 15 BD 62
1998 cm3
106 XS/Cashmere 1CNFZE
1587 cm3
306 XSI 2.0 l 16 S 7CRFVE
1998 cm3
Peugeot 205 XS
1360 cm3
106 Equinoxe 1CNFZL
1587 cm3
206 S 16 2CRFN
1997 cm3
206 XS / XT 2CNFZE
1587 cm3
205 Open 741C27
1580 cm3
206 1,4
1360 cm3
406 Coupé
1998 cm3
206 CC
1587 cm3
206 CC
1997 cm3
RENAULT
Clio S
1390 cm3
Clio RSI
1783 cm3
Clio RSI
1783 cm3
Twingo
1149 cm3
Twingo
1239 cm3
Clio RT C 57 405
1721 cm3
Clio RL C 57104
1108 cm3
Mégane DAOG 05
1998 cm3
Mégane 2.0 IDE DA 0305
1998 cm3
Renault Clio RL C 57104
1108 cm3
Mégane DA0F0D
1598 cm3
Clio RT C57305
1390 cm3
Mégane BA0T05
1598 cm3
Mégane
1 783 cm3
Clio RXT / Initiale 1.6 16 V
1 598 cm3
CLIO PHASE 2
1390 cm3
190 E 20 201024
MEGANE AUTHENTIQUE 1400
86
MR
11
59
76
Golf GTI
Golf 16S
Volkswagen 1.6i
1390 cm3
TOYOTA
1998 cm3
VOLKSWAGEN
1984 cm3
1588 cm3
1585 cm3
01.03.2001
31.12.2011
01.09.2000
17.05.2004
31.12.2013
31.12.2013
01.06.1999
01.06.1999
01.06.2003
31.12.2015 (+)
31.12.2015 (+)
31.12.2011
01.07.1999
01.10.1999
01.10.1999
01.10.1999
01.03.2000
01.07.2000
01.07.2000
01.09.2000
01.10.2000
09.04.2001
24.04.2001
01.07.2001
01.12.2001
01.01.2002
29.04.2003
15.07.2003
30.07.2003
29.10.2004
06.04.2004
21,02,2005
13,07,2005
29.06.2006
29.06.2006
31.12.2011
31.12.2008
31.12.2010
31.12.2011
31.12.2009
31.12.2010
31.12.2010
31.12.2010
31.12.2010
31.12.2011
31.12.2011
31.12.2011
31.12.2015 (+)
31.12.2015 (+)
31.12.2013
31.12.2015 (+)
31.12.2015 (+)
31.12.2015 (+)
31.12.2011 (+)
31,12,2019
31,12,2018
31.12.2021
31.12.2021
01.03.1999
01.05.1999
01.06.1999
01.10.1999
01.06.2000
01.06.2000
01.11.2000
01.11.2000
01.01.2001
27.05.2002
15.07.2003
15.07.2003
20.04.2004
24.06.2004
27.07.2004
01.06.2006
31.12.2011
31.12.2012
31.12.2010
31.12.2015 (+)
31.12.2012
31.12.2010
01.12.2009
01.12.2013
31.12.2015 (+)
31.12.2009
31.12.2013
31.12.2010
31.12.2017(+)
31.12.2017
31.12.2015 (+)
31.12.2021
29.06.2006
31.12.2019
01,02,2005
31,12,2010
01.06.1999
01.07.2001
29.10.2003
31.12.2012
31.12.2009
31.12.2019
REGLEMENT TECHNIQUE
GROUPE FC et GROUPE FS
1. VÉHICULES DE SÉRIE GROUPE F
1.
DÉFINITION
Rappel : Définition du Groupe F
Véhicules à deux roues motrices ayant été homologués par la FIA (FISA) jusqu'aux véhicules
caducs des groupes N-A-B au 31/12/91 dont la référence de fin d'homologation apparaît sur les
listes FIA (FISA) sous la forme du nombre (91) entre parenthèses, enregistrés et identifiés par le
passeport technique 3 volets avant le 30 juin 1993. Ces véhicules du groupe F sont admis jusqu’au
31 /12/2009.
Le Groupe FC est ouvert aux voitures titulaires d’un passeport technique Groupe FC.
(Voir chapitre Passeport Technique de Réglementation 2007).
Le Groupe FS est ouvert aux voitures titulaires d’un passeport technique Groupe FS.
(Voir chapitre Passeport Technique de Réglementation 2007).
ÉLÉMENTS MÉCANIQUES
Aucun élément mécanique ne devra être en saillie par rapport à la carrosserie de la voiture.
3.
3.1.
BLOC-MOTEUR - CYLINDRÉE
Cylindrée et bloc-cylindre libres pour les moteurs atmosphériques jusqu'à 2 000 cm3 et les moteurs
suralimentés jusqu'à 1 428,6 x 1,7 = 2 428,6 cm3.
3.2.
Cylindrée libre mais le bloc-cylindre d'origine homologué sur la voiture de base devra être conservé
et placé dans le compartiment moteur d'origine orienté comme à l'origine pour les moteurs
atmosphériques de plus de 2 000 cm3 et les moteurs suralimentés de plus de 1 428,6 x 1,7 = 2
428,6 cm3.
Note : bloc moteur 205 GTI. Le bloc moteur de remplacement disponible chez les concessionnaires
Peugeot, référence 0130 L1, est autorisé. Ce bloc moteur sera considéré comme d’origine et pourra donc
recevoir une culasse 16 soupapes (idem : les BX et Visa équipées d’un même bloc d’origine).
3.3.
Équivalence moteurs pistons alternatifs/rotatif(s) (du type couvert par les brevets NSU-Wankel).
La cylindrée équivalente est de 1,5 fois le volume déterminé par la différence entre la capacité
maximale et la capacité minimale de la chambre de travail.
4.
CULASSE
Libre mais avec deux soupapes maximum par cylindre pour les véhicules dont le bloc-moteur
d'origine homologué sur la voiture de base n'est pas conservé et/ou n'est pas orienté comme à
l'origine.
5.
ALIMENTATION
Libre.
6.
SURALIMENTATION
Libre. Coefficient : 1,7.
Les compresseurs de type Roots seront admis s'ils ont une entrée d'au plus 72 cm2 de section.
REGLEMENT TECHNIQUE GROUPE FC ET GROUPE FS
2.
183
7.
ÉCHAPPEMENT
Libre à condition de ne pas entraîner un dépassement des niveaux sonores réglementaires. À l'arrière,
il sera à plus ou moins 10 cm de l'aplomb de la partie arrière de la projection de la carrosserie sur le
sol, dispositifs aérodynamiques non compris. Latéral, il sera situé dans la moitié arrière de
l'empattement, ne sera pas en retrait de la projection de la carrosserie sur le sol de plus de 10 cm et ne
pourra pas dépasser cette projection. La hauteur maximum sera de 45 cm par rapport au sol.
8.
AUTRES ÉLÉMENTS MÉCANIQUES
Libres.
9.
TRANSMISSION
Libre. Deux roues motrices maximum.
Une traction peut être changée en propulsion et vice versa. Marche arrière obligatoire.
10.
CARROSSERIE
La largeur hors-tout de la voiture ne devra pas excéder 2 mètres. La forme et le matériau de la
carrosserie d'origine doivent être conservés sauf :
10.1.
Les ailes
Elles sont libres de forme et de matériau. Les ailes doivent surplomber les roues de façon à les couvrir
efficacement sur au moins 1/3 de la circonférence et au moins sur toute la largeur du pneumatique. Les
ailes doivent être solidaires de la carrosserie sans aucune discontinuité entre les premières et les
secondes. Les ailes n'auront pas un caractère provisoire et seront solidement fixées. Les ailes sont
libres d'être intégrées au capot et aux masques avant et arrière.
10.2.
Les portières
Les portières avant seront celles d'origine. Elles comporteront une garniture intérieure dont le matériau
sera libre mais rigide. Encadrement, charnière, ferrure, commandes seront conservés. Seul le panneau
extérieur normalement opaque sera libre dans son matériau. Les portières arrière sont libres en
matériau et peuvent être fixes.
10.3.
Capots
Libres dans la ligne générale de la carrosserie d'origine. Des écopes de refroidissement peuvent être
créées, sous réserve de ne pas faire saillie à la surface du capot et de ne pas laisser apparaître les
éléments mécaniques vus du dessus.
Note : la forme du capot moteur des 205 versions automatiques est admise.
10.4.
Masques avant et arrière
Les masques avant et arrière sont libres d'être intégrés aux capots avant et arrière. La rigidité ainsi
perdue sera compensée par un tube transversal en acier d'un diamètre de 20 mm minimum et une
épaisseur de 0,5 mm minimum.
10.5.
Garde-au-sol
Aucune partie de la voiture ne doit toucher quand tous les pneumatiques, situés d'un même côté, sont
dégonflés.
11.
SURFACES VITRÉES
Sauf en ce qui concerne le pare-brise qui sera feuilleté, le matériau est libre pour autant que les vitres
soient transparentes. Toutefois, la vitre de la portière du conducteur et celle de la portière du passager
(au cas où le règlement particulier de l'épreuve le permet) doivent avoir une ouverture/fermeture d'au
moins 300 cm2. En Rallye, si les vitres latérales sont en verre trempé, l’utilisation de films antidéflagrants transparants et incolores sur les vitres latérales est obligatoire Leur épaisseur ne doit pas
être supérieure à 100 microns.
12.
COQUE - CHÂSSIS
Aucune modification ne peut être apportée à la coque de série et/ou au châssis, sauf en ce qui
concerne l'adjonction de renforts et ce qui sera sans aucun doute en rapport direct avec l'implantation
d'un nouveau moteur, d'un nouvel emplacement moteur ou d'une transmission différente de l'origine.
NOTE : châssis et coque = structure d'ensemble de la voiture qui assemble les parties mécaniques et
la carrosserie, y compris toute pièce solidaire de ladite structure.
184
DISPOSITIFS AÉRODYNAMIQUES
Vus du dessus, les dispositifs aérodynamiques ne doivent pas obligatoirement suivre le contour de la
forme de la voiture. Ceux qui ne sont pas homologués en série doivent s'inscrire dans la projection
frontale de la voiture.
À l'avant : ils ne pourront pas dépasser plus de 10% de l'empattement de la voiture (mesure effectuée à
partir de la limite hors-tout de la carrosserie) et ne pourront en aucun cas dépasser de plus de 20 cm la
limite hors-tout de la carrosserie d'origine. Ils seront obligatoirement installés en dessous du plan
passant par l'axe des roues et pourront s'inscrire entre la partie suspendue la plus basse et le sol.
À l'arrière : ils ne pourront dépasser de plus de 20% l'empattement de la voiture (mesure effectuée à
partir de la limite hors-tout de la carrosserie) et ne pourront en aucun cas dépasser de plus de 40 cm la
limite hors-tout de la carrosserie d'origine.
14.
PARE-CHOCS
Les pare-chocs pourront être supprimés avec leurs ferrures, sauf pare-chocs intégrés.
15.
TOIT OUVRANT
Les toits ouvrants sont interdits. S'ils existent, ils devront être définitivement condamnés par un travail
soigné.
16.
HABITACLE
Toutes les garnitures peuvent être supprimées. Les portières avant seront équipées d'une garniture
intérieure dont le matériau sera libre mais rigide.
Le tableau de bord est libre, mais ne doit pas comporter de parties saillantes pouvant être
dangereuses. Il est permis d'enlever le siège du passager, ainsi que le ou les sièges arrière.
Les containers pour les casques et outils situés dans l'habitacle doivent être constitués de matériaux
non inflammables, et ils ne devront pas, en cas d'incendie, dégager des vapeurs toxiques. Les outils et
accessoires doivent être solidement fixés. Les fixations élastiques type sandow sont interdites.
17.
BATTERIE
Elle devra être située hors de l'habitacle et être solidement fixée et entièrement protégée par une boîte
en matériau isolant et étanche si elle n'est pas dans son emplacement d'origine.
18.
ESSUIE-GLACE
Un essuie-glace avant au moins, en état de fonctionnement, est obligatoire côté pilote.
19.
APPUIE-TÊTE
Montage obligatoire d'un appuie-tête par siège occupé.
20.
PAROI ANTI-FEU
Les voitures doivent comporter un pare flammes destiné à empêcher le feu de se propager du
compartiment moteur vers l'habitacle. Les ouvertures du pare flammes destinées au passage des
pédales, câbles métalliques et conduites doivent être aussi restreintes que possible.
21.
RÉTROVISION MINIMALE
2 rétroviseurs extérieurs (Circuits).
1 rétroviseur extérieur et 1 intérieur (Courses de Côte, Slaloms).
22.
FIXE-CAPOT
Les fixations seront de 2 minimum par capot en conservant les charnières d'origine. Les fixations seront
de 4 minimum par capot si les charnières d'origine sont supprimées. Les fermetures d'origine se
manoeuvrant de l'intérieur pourront être supprimées. Dans tous les cas, les fixations supplémentaires
seront du type à goupille ou sangle en cuir type ceinture.
Les fixations en caoutchouc sont interdites.
23.
HARNAIS
Un harnais 4 sangles homologué FIA 8854/98 en cours de validité est obligatoire pour les voitures
fermées et un harnais 6 sangles homologué FIA 8853/98 en cours de validité est obligatoire pour les
voitures ouvertes (voir identification des harnais). Les indications portées à l’article 253-6. de l’annexe J
sont de rigueur. En particulier les sangles d’épaules doivent former un angle de 45° maximum avec
l’horizontale.
NOTE : les harnais FIA 8854/91 et 8853/85 ainsi que les 8854/98 et 8853/98 périmés ne sont plus
admis.
REGLEMENT TECHNIQUE GROUPE FC ET GROUPE FS
13.
185
24.
RÉCUPÉRATEUR D'HUILE
Capacité : jusqu'à 2 000 cm3 : 2 litres,
plus de 2 000 cm3 : 3 litres.
Le récipient doit être en plastique translucide ou comporter un niveau visible.
25.
MISE EN ROUTE
La mise en route des moteurs est autorisée seulement à l'aide de la source d'énergie du démarreur de
la voiture actionné par son pilote de son siège.
26.
COUPE-CIRCUIT
Facultatif en slalom. Le coupe-circuit général doit couper tous les circuits électriques (batterie,
alternateur ou dynamo, lumières, allumage, etc ...). Ce coupe-circuit doit pouvoir être manœuvré de
l'intérieur par le pilote sanglé dans son siège et de l'extérieur. En ce qui concerne l'extérieur, la
commande se situera au bas du montant de pare-brise, côté pilote et sera clairement indiquée par un
éclair rouge dans un triangle équilatéral bleu à bordure blanche d'au moins 12 cm de base.
27.
FREINS
Libres. Le système de freinage devra être conçu de telle sorte que l'action de la pédale de frein
s'exerce sur toutes les roues. Dans le cas d'une défaillance quelconque, l'action de la pédale doit
continuer à s'exercer sur au moins deux roues d'un même essieu. Un frein à main est obligatoire en
rallye.
28.
ÉQUIPEMENTS LUMINEUX
Les voitures seront équipées à l'arrière de 2 feux stop (minimum 21 watts) et 2 feux rouges, clairement
visibles de l'arrière. En outre, les voitures de rallye seront obligatoirement équipées des équipements
lumineux prescrits par le code de la route. L'équipement lumineux doit être en état de fonctionnement
pendant toute la durée de la course, même si cette dernière se déroule entièrement de jour. Le nombre
de phares ne doit pas dépasser un total de 10.
29.
RÉSERVOIRS D'HUILE
Tous les réservoirs d'huile doivent être efficacement protégés et être en dehors de l'habitacle.
30.
RÉSERVOIRS D'ESSENCE
Ils seront :
A - Le réservoir d'origine à l'emplacement d'origine, sous réserve d'une cloison étanche entre
réservoir et habitacle.
B - Un réservoir FT3 dans une structure étanche au liquide et au feu, avec trappe de visite
laissant voir la date de validité (durée maximale 5 ans).
C - Réservoir artisanal métallique de moins de 20 litres, qui devra être hors habitacle et hors
compartiment moteur, et être séparé de l'habitacle par une cloison pare-feu. Autorisé en
Groupe FS seulement.
Dans tous les cas, une évacuation devra être prévue en cas de fuite ainsi qu'une mise à l'air libre du
réservoir, vers l'extérieur.
31.
CANALISATIONS
Pour les voitures du Groupe FC, les canalisations devront être réalisées conformément aux
spécifications suivantes :
Moteurs à carburateurs
Toutes les canalisations de carburant doivent être soient celles d'origine, soient réalisées dans un
matériau résistant aux hydrocarbures et à l'abrasion. Les connections par colliers à vis (type "Serflex")
sont admises. La pression de refoulement de la pompe d'alimentation ne devra à aucun moment être
supérieure à 0,5 bar (voir croquis A).
186
Moteurs à injection
En aval de la pompe haute pression et jusqu'au réservoir collecteur (catch-tank) ou à défaut jusqu’au
réservoir principal, toutes les canalisations de carburant doivent être soient celles d'origine, soient
conformes à l’article 253 de l’annexe J Article 3 points 3.1 & 3.2.
Si un réservoir collecteur est utilisé, sa capacité devra être inférieure à 1 litre, et il devra être situé hors
de l'habitacle.
Si une pompe d'alimentation "basse pression" (pompe de gavage) est utilisée, sa pression de
refoulement ne devra à aucun moment être supérieure à 0,5 bar (voir croquis B).
REGLEMENT TECHNIQUE GROUPE FC ET GROUPE FS
En amont de la pompe haute pression et en aval du réservoir collecteur (catch-tank) vers le réservoir
principal, les canalisations de carburant doivent être soient celles d'origine, soient réalisées dans un
matériau résistant aux hydrocarbures et à l'abrasion. Les connextions par colliers à vis (type "Serflex")
sont admises
187
32.
CARBURANT
Voir Article 252.9 de l'Annexe "J".
33.
PROTECTIONS SUPPLÉMENTAIRES
Dans le cas où les conduits, canalisations et équipements électriques passeraient par l'habitacle, ils
doivent être isolés par une couverture d'un matériau étanche et non inflammable.
34.
ANNEAU DE REMORQUAGE
Un anneau de prise en remorque devra être solidement monté à l'avant et à l'arrière. Il sera de couleur
jaune ou rouge et clairement visible et aura un diamètre intérieur de 40 millimètres minimum.
35.
EXTINCTEURS - SYSTÈME D'EXTINCTION MINIMUM
Chaque voiture doit être équipée d’un ou de deux extincteurs.
Agents extincteurs autorisés :
ƒ AFFF
ƒ Poudre
Capacité minimale des extincteurs :
En cas d’utilisation de AFFF, ou de poudre : 2,60 litres pour les quantités précisées ci-après.
Quantité minimale d’agent extincteur :
ƒ AFFF : 2,4 litres
ƒ Viro 3 : 2,0 kg conformément aux instructions du fabricant
ƒ FX G-TEC : 2,0 kg
ƒ Poudre : 2,0 kg
Tous les extincteurs doivent être pressurisés en fonction du contenu comme suit :
ƒ AFFF et Viro 3 et FX G-TEC : conformément aux instructions du fabricant
ƒ Poudre : 13,5 bars
188
De plus, dans le cas de l’AFFF, les extincteurs doivent être équipés d’un système permettant la
vérification de la pression du contenu.
NOTE : Le Halon 1301, 1211 BCF et les NAF S3, NAF P sont interdits.
35.1.1. Fixation
Chaque bonbonne d'extincteur doit être montée de telle manière qu'elle soit capable de résister à une
accélération de 25 g quelle qu'en soit la direction d'application. Seules les fixations métalliques à
dégagement rapide sont acceptées.
35.1.2. Fonctionnement/déclenchement
L' (les) extincteur(s) devra (devront) être facilement accessible(s) au pilote ou au copilote.
35.1.3. Vérifications
Le type de produit extincteur, le poids total de la bonbonne et la quantité de produit extincteur devront
être spécifiés sur la (les) bonbonne(s).
35.1.4. Système d'extinction recommandé
Un système installé conforme à l’Article 253-7.3 de l’Annexe “J" est recommandé.
36.
POIDS MINIMUM
C'est le poids minimum réel de la voiture vide (sans personnes ou bagages à bord, sans outillage).
Tous les éléments de sécurité normalement prévus sont compris dans ce poids.
Tous les réservoirs de liquides (de lubrification, de refroidissement, de freinage, de chauffage s'il y a
lieu), sauf le réservoir de carburant, doivent être au niveau normal prévu par le constructeur, à
l'exception des réservoirs de lave-glace, de système de refroidissement des freins et d'injection d'eau
qui seront vides. Le réservoir de carburant sera vide de carburant utilisable.
1 150 cm3 :
1 300 cm3 :
1 600 cm3 :
2 000 cm3 :
2 500 cm3 :
3 000 cm3 :
3 500 cm3 :
4 000 cm3 :
4 500 cm3 :
5 000 cm3 :
5 500 cm3 :
6 000 cm3 :
6 500 cm3 :
7 000 cm3 :
7 500 cm3 :
8 000 cm3 :
610 kg
635 kg
675 kg
735 kg
800 kg
860 kg
915 kg
970 kg
1 025 kg
1 065 kg
1 115 kg
1 155 kg
1 190 kg
1 220 kg
1 240 kg
1 255 kg
1 330 kg
Nota : lest maximum autorisé : 10 kg.
36.1.
Lest :
Il est permis de parfaire le poids de la voiture par un ou plusieurs lests, à condition qu'il s'agisse de
blocs solides et unitaires, fixés au moyen d'outils, facilement scellables, placés sur le plancher de
l'habitacle, visibles et plombés par les commissaires. Par ailleurs, pour parfaire le poids minimum, il est
autorisé l'adjonction de renforts (plaques, équerres, tubes, etc ...) sous réserve qu'ils soient inamovibles
et ne présentent pas un caractère provisoire ou dangereux (soudure soignée, rivetage, métal noyé
dans polyester). Il sera en particulier possible de doubler le plancher d'une voiture dans les conditions
énoncées ci-dessus.
REGLEMENT TECHNIQUE GROUPE FC ET GROUPE FS
Échelle des poids :
0
à
+
1 150 à
+
1 300 à
+
1 600 à
+
2 000 à
+
2 500 à
+
3 000 à
+
3 500 à
+
4 000 à
+
4 500 à
+
5 000 à
+
5 500 à
+
6 000 à
+
6 500 à
+
7 000 à
+
7 500 à
+
8 000 cm3 :
189
37.
ARCEAU DE SÉCURITÉ
37.1.
Définition
37.1.1. Armature de sécurité
Armature structurale composée de tubes, de connexions et de points d'implantation.
Elle est conçue afin d'éviter une déformation importante en cas d'accrochage ou de tonneau.
37.1.2. Arceau de sécurité
Armature structurale composée d'un arceau principal, de connexions et de points d'implantation (non
admis en groupe F).
37.1.3. Cage de sécurité
Armature structurale composée d'un arceau principal et d'un arceau avant, ou composée de deux
arceaux latéraux, de connexions et de points d'implantation.
37.1.4. Arceau principal
Armature constituée d'un cadre vertical située dans un plan transversal par rapport à l'axe de la voiture,
près des dossiers des sièges avant.
37.1.5. Arceau avant
Identique à l'arceau principal, mais dont la forme épouse les montants du pare-brise et la partie avant
du toit.
37.1.6. Arceau latéral
Armature constituée d'un cadre vertical située dans un plan longitudinal par rapport à l'axe de la voiture,
sur le côté droit et le côté gauche. Le montant arrière doit être placé contre ou derrière le dossier du
siège avant : le montant avant doit se trouver près du pare-brise et du tableau de bord, le conducteur et
son coéquipier, ne doivent pas être gênés pour entrer dans le véhicule ou en sortir.
37.1.7. Entretoise longitudinale
Tube longitudinal qui n'appartient ni à l'arceau principal, ni à l'arceau avant.
37.1.8. Entretoise diagonale
Tube traversant la voiture d'un des coins de l'arceau principal à un point d'implantation quelconque de
l'autre côté de l'arceau ou de l'entretoise longitudinale arrière.
37.1.9. Renfort d'armature
Tube fixé à l'armature de sécurité et permettant d'en compléter l'efficacité.
37.1.10. Plaque de renfort
Plaque en métal fixée au châssis de la voiture aux endroits où l'arceau prend appui.
37.1.11. Plaque d'implantation
Plaque solidaire du tube permettant l'implantation sur le châssis.
37.1.12. Connexion amovible
Implantation des entretoises latérales ou diagonales et des renforts aux tubes de l'armature de sécurité.
Ces dispositions doivent être démontables.
37.2. Spécifications
37.2.1. Remarques générales
37.2.1.1. Les armatures de sécurité devront être conçues et construites de telle façon que, après un montage
correct, elles empêchent la carrosserie de se déformer et donc réduisent les risques de blessures des
personnes se trouvant à bord.
Les caractéristiques essentielles des armatures de sécurité proviennent d'une construction soignée,
d'une adaptation à la voiture, de fixations adéquates et d'un montage incontestable contre la
carrosserie. L'armature de sécurité ne doit pas être utilisée en tant que tuyauterie de liquides.
L'armature de sécurité doit être construite de telle façon qu'elle n'entrave pas l'accès aux sièges et
n'empiète pas sur l'espace prévu pour le conducteur et le coéquipier. Les éléments de l'armature
peuvent toutefois empiéter sur l'espace des passagers avant en traversant le tableau de bord et les
garnitures latérales, ainsi qu'à l'arrière en traversant la garniture ou les sièges arrière.
190
37.2.1.2. Armature de sécurité de base
Cage de sécurité.
37.2.1.3. Possibilités d'installation de l'entretoise obligatoire (sauf rallye). Ces possibilités de montage sont
applicables à chacune des structures de base (253 8.3.1). La combinaison de plusieurs entretoises
(dessins 253-4 à 253-6) est autorisée.
37.2.1.4. Possibilités d'installation de renforts facultatifs de l'armature de sécurité. Chaque type de renfort
(dessins 253-8 à 253-11, 253-16 à 253-33) peut être utilisé séparément ou combiné avec un ou
plusieurs autres.
Ces possibilités de montage sont applicables à chacune des armatures de base.
37.2.2. Spécifications techniques
37.2.2.1. Arceau principal, avant et latéral
Les arceaux doivent être d'une pièce. Leur réalisation doit être incontestable, sans bosses ni fissures.
Le montage doit être effectué de telle façon qu'il soit ajusté le plus exactement possible au contour
intérieur de la voiture ou tout droit s'il ne peut pas être monté directement. S'il est nécessaire que les
arceaux soient arrondis dans leur partie inférieure, ces parties doivent être renforcées et suivre
exactement le contour intérieur.
• Arrondi minimum de rayon Rm = 3 x diamètre du tube. Pour obtenir un montage efficace d'un arceau
de sécurité, il est permis de modifier localement les revêtements de série directement sur les montants
de l'arceau de sécurité, par exemple par découpage ou enfoncement (déformation). Ceci ne vaut que
pour les montants verticaux des colonnes A et B, ainsi que pour les montants longitudinaux au niveau
des portes avant.
La modification ne doit cependant en aucun cas conduire à enlever des parties complètes de
revêtement.
37.2.2.3. Entretoises longitudinales
Elles sont obligatoires et doivent être fixées à gauche et à droite, à proximité des angles supérieurs de
l'arceau principal, revenant directement vers l'arrière, et aussi près que possible du contour intérieur
latéral. Une construction avec arrondi (d'un grand rayon) est permise si elle est placée le plus près
possible du pavillon. Le diamètre, l'épaisseur et le matériau des entretoises longitudinales devront
correspondre aux normes fixées pour les armatures de sécurité. Les forces doivent être réparties et
amorties efficacement. Les points d'attache devront être renforcés par des plaques si leur situation ne
leur permet pas d'absorber des forces.
37.2.2.4. Entretoises diagonales
Exception faite des rallyes, l'installation d'au moins une entretoise diagonale est obligatoire. Leur
construction devra être effectuée conformément aux dessins 253-4 à 253-7, sans arrondi. Les points
d'attache des entretoises diagonales doivent être placés de telle façon qu'ils ne puissent occasionner
de blessures. Elles doivent avoir de préférence le même diamètre que les tubes de la structure
principale.
REGLEMENT TECHNIQUE GROUPE FC ET GROUPE FS
37.2.2.2. Implantation des arceaux sur la caisse - fixation minimale de l'armature de sécurité
1 pour chaque montant de l'arceau principal ou latéral,
1 pour chaque montant de l'arceau avant,
1 pour chaque montant de l'entretoise longitudinale arrière,
1 attache de chaque montant de l'arceau principal ou de chaque montant arrière de l'arceau latéral à la
fixation de la ceinture de sécurité avant ou à proximité de cet endroit est recommandée.
La fixation des montants de l'arceau devra se faire par au moins 3 boulons.
Les points d'attache des arceaux sur la caisse doivent être renforcés au moyen d'une plaque en acier
d'au moins 3 mm d'épaisseur et d'au moins 120 cm2 soudée à la caisse. Les différentes possibilités
sont illustrées par les dessins 253-50 à 253-56. Des boulons, à tête hexagonale ou similaire, de 8 mm
de diamètre minimum (qualité minimale 8-8 d'après les normes ISO), seront utilisés. Les écrous seront
auto-filetés, "freinés" ou munis de rondelles.
Ces exigences sont des minima ; en complément, des fixations supplémentaires pourront être utilisées,
les pieds d'arceaux pourront être soudés aux plaques de renfort, les cages être soudées à la coque.
Les pieds d'ancrage des arceaux ne doivent pas être soudés directement à la coque sans une plaque
de renfort.
191
37.2.2.5. Renforts facultatifs de l'armature de sécurité
Le diamètre, l'épaisseur et le matériau des renforts doivent correspondre aux normes fixées pour les
armatures de sécurité. Ils seront fixés soit par soudure, soit au moyen d'une connexion amovible
(obligatoire pour le renfort transversal avant). Les tubes constituant les renforts ne seront en aucun cas
fixés à la carrosserie elle-même.
37.2.2.5.1. Renfort transversal
Il est autorisé de monter des renforts transversaux tels que représentés sur le dessin 7. Le renfort
transversal de l'arceau avant ne doit cependant pas empiéter sur l'espace réservé aux jambes du (des)
occupant(s). Il doit être placé aussi haut que possible sous le tableau de bord et obligatoirement
amovible.
37.2.2.5.2. Entretoises de portières (pour la protection latérale)
Une ou des entretoises longitudinales pourront être montées de chaque côté du véhicule (voir dessins
253-8 à 253-11). Elles pourront être amovibles. La protection latérale doit être placée aussi haut que
possible, mais ses points d'attache supérieurs ne devront pas être à plus de la moitié de la hauteur
totale de la portière mesurée depuis sa base. Si ces points d'attache supérieurs sont situés en avant ou
en arrière de l'ouverture de porte, cette limitation de hauteur demeure valable pour l'intersection
correspondante de l'entretoise et de l'ouverture de porte. Dans le cas d'une protection en "X", il est
conseillé que les points d'attache inférieurs des entretoises soient fixés directement sur le longeron
longitudinal.
37.2.2.5.3. Renfort du toit
Il est autorisé de renforcer la partie supérieure de l'armature de sécurité par une (des) entretoise(s)
diagonale(s) telle(s) que représentée(s) aux dessins 253-12 à 253-14 .
37.2.2.5.4. Renfort d'angle
Il est autorisé de renforcer les angles supérieurs entre l'arceau principal et les liaisons longitudinales
avec l'arceau avant, et les angles supérieurs arrière des arceaux latéraux, tels que représentés aux
dessins 10 et 16. La fixation supérieure de ces renforts ne sera en aucun cas située plus en avant que
le milieu du tube de liaison longitudinale et leur fixation intérieure ne sera en aucun cas située plus bas
que le milieu du montant vertical de l'arceau.
37.2.2.6. Garniture
Il est recommandé que les points critiques des arceaux de sécurité soient garnis pour empêcher les
blessures. Il est autorisé de garnir l'armature de sécurité d'une gaine de protection amovible.
37.2.2.7. Connexions amovibles
Au cas où des connexions amovibles seraient utilisées dans la construction de l'arceau, elles devront
être conformes ou similaires à un type approuvé par la FIA (voir dessins 253-37 à 253-47). Les boulons
et les écrous doivent avoir un diamètre minimal suffisant et être de la meilleure qualité (8-8).
Application obligatoire de la Note France de l’article 253.8.2.4
37.2.2.8. Indications pour soudures
Toutes les soudures devront être de la meilleure qualité possible et d'une pénétration totale (surtout
sous gaz protecteur). Bien qu'une belle apparence extérieure ne garantisse pas forcément la qualité du
joint, les soudures de mauvaise apparence ne sont jamais le signe d'un bon travail. Lors de l'utilisation
des aciers traités thermiquement, les prescriptions spéciales des fabricants doivent obligatoirement être
suivies (électrodes spéciales, soudure protectrice à l'hélium). Il faut surtout remarquer que la fabrication
des aciers traités thermiquement et des aciers non alliés d'un contenu plus élevé en carbone
occasionne certains problèmes et qu'une mauvaise fabrication peut occasionner une diminution de la
résistance (crique d'allongement) et une absence de flexibilité.
37.3
Prescriptions matérielles :
Matériau minimum
Résistance minimale à la traction
acier au carbone
350 N/mm2
à froid sans soudure
Dimensions minimales (en mm)
38 x 2,5
ou 40 x 2
Ces dimensions représentent les minima admissibles. En choisissant la qualité de l'acier, il faut faire
attention à l'élongation particulièrement grande et à l'aptitude à la soudure.
192
37.4. Exceptions
Cependant, les constructeurs d'armatures de sécurité pourront également proposer à l'ASN un arceau
de conception libre en ce qui concerne les dimensions des tubes et l'implantation des jambes de force,
mais à condition qu'ils soient en mesure de certifier que la construction résiste aux contraintes
minimales données ci-dessous :
• 7,5 P verticalement,
• 5,5 P longitudinalement, dans les deux directions,
• 1,5 P latéralement,
P = Poids de la voiture + 150 kg.
Un certificat signé par un technicien qualifié et visé par l'ASN doit pouvoir être soumis aux
commissaires techniques d'une épreuve. Il doit être accompagné d'un dessin ou d'une photo de
l'arceau considéré et déclarer que cet arceau possède la résistance à l'écrasement mentionnée cidessous.
NOTE : Un arceau répondant à l'Article 36.4 ne pourra être approuvé par la FFSA que sur présentation
d'un dossier complet descriptif de la fabrication et d'un certificat visé par un cabinet Véritas.
Application obligatoire de la Note France de l’article 253.8.2.4.
37.5.
Homologation
Les arceaux en acier décrits sur la fiche d'homologation FIA (FISA) de la voiture considérée seront
acceptés sur présentation de cette VO. Ces arceaux ne peuvent être modifiés.
37.6.
Arceaux aluminium
Les arceaux en aluminium, même dûment homologués, sont interdits.
2. VÉHICULES PROTOTYPES GROUPE FC – GROUPE FS
1.
Ces voitures correspondent aux normes de construction de l'Annexe "J" 1975. Elles devront répondre
au règlement spécifique des voitures de série groupe F. Les Articles 1 - 3 - 4 - 12 et 14 ne concernent
pas les prototypes.
Document obligatoire : passeport technique 5 volets établi avant le 30 juin 2005 pour Gr FC
2.
SÉCURITÉ
Groupe FC – FS voir tableau de sécurité.
3. VÉHICULES 4 ROUES MOTRICES GROUPE FC – GROUPE FS
1.
DÉFINITION
Véhicules caducs à quatre roues motrices jusqu'à 1 600 cm3 issus des groupes A ou B enregistrés et
identifiés par Passeport technique 5 volets établi avant le 30 juin 2005 pour Gr FC (règle passeport
art.10). Admis dans les Groupes FC et FS conformément aux véhicules de Série Groupe F.
2.
LIMITE DE PRÉPARATION
• Reste en conformité avec leur groupe A ou B et leur fiche d'homologation.
• Les évolutions du type de la fiche pourront ne pas être utilisées dans leur intégralité.
REGLEMENT TECHNIQUE GROUPE FC ET GROUPE FS
DÉFINITION
Scora - Jide - Gecem - BSH - Marcadier - Queron - CG - Chartier, enregistrés et identifiés par le
passeport technique 3 volets avant le 30 juin 1993 (règle passeport art. 10). Admis dans les Groupes
FC et FS conformément aux véhicules de Série Groupe F.
Suivant cette liste de véhicules véritablement prototypes n'ayant aucun élément majeur d'un véhicule
régulièrement commercialisé et/ou homologué FIA (FISA) (carrosserie - coque - châssis, etc.), les
moteurs et éléments mécaniques issus de la série étant autorisés –cylindrée maximum autorisée :
ƒ Atmosphérique : 2 000 cm3
ƒ Suralimenté : 1 428,6 x 1,7 = 2 428,6 cm3
• 2 soupapes par cylindre maximum.
193
3.
SÉCURITÉ
Groupe FC – FS voir tableau de sécurité.
4.
DOCUMENTS OBLIGATOIRES
• Fiche d'homologation caduque A ou B.
• Passeport technique 5 volets établi avant le 30 juin 2005 pour Gr FC (règle passeport art.10).
NOTE : Les autres véhicules à 4 roues motrices sont interdits.
194
DISPOSITIFS DE SECURITE
F2000, F2000 Spécial, FC, FS
F2000 Spécial
FC
FS
Disciplines
possibles
Rallye Circuit
Course de Cote
Slalom
Rallye Circuit
Course de Cote
Slalom
Circuit
Course de Cote
Slalom (- de 2 L)
Slalom
Armature
de
Sécurité
Annexe J en cours pour
les véhicules caduques
après 2015
et idem Groupe FC pour les
véhicules caduques avant
2015
Dimensions minimales
des tubes si
armature standard
38 mm x 2,5 mm
ou
40 mm x 2 mm
Dimensions minimales
des tubes si
armature standard
38 mm x 2,5 mm
ou
40 mm x 2 mm
Dimensions
minimales
des tubes si
armature
standard 38 mm x
2,5 mm
ou
40 mm x 2 mm
Obligatoire
4 points FIA 8854/98
6 points FIA 8853/98
Obligatoire
4 points FIA 8854/98
6 points FIA 8853/98
Obligatoire
4 points FIA 8854/98
6 points FIA 8853/98
Obligatoire
4 points FIA 8854/98
6 points FIA 8853/98
Recommandés
Recommandés
Recommandés
Recommandés
Obligatoire
Obligatoire
Obligatoire
Obligatoire
Obligatoire
Obligatoire
Obligatoire
Recommandé
D'origine
ou
FT3
D'origine
ou
FT3
D'origine ou FT3
pour les Véhicules
PROTOTYPES voir
Nota
D'origine, FT3
ou artisanal
métallique
si moins de 20 L
D'origine
ou conformes à l'Annexe J
article 253.3.2
D'origine ou
règlement FFSA
selon les 2 versions :
injection et carburateurs
D'origine ou
règlement FFSA
selon les 2 versions :
injection et carburateurs
Libres
Obligatoire
Obligatoire
Obligatoire
Obligatoire
Recommandé
Recommandé
Recommandé
Recommandé
Harnais 4 points
mini homologué
FIA 8854/98 ou
8853/98
Sièges
homologués FIA
Pare brise
en verre feuilleté
Film anti
déflagrant sur les
vitres latérales en
verre feuilleté
Réservoir
de
carburant
Canalisations
de
carburant
Extincteur 2 Kg
(poudre ou liste
N°6)
Extincteur
"système installé"
(listes N°6 & N°16)
Double circuit de
freinage
Obligatoire
Obligatoire
Obligatoire
Obligatoire
Coupe Circuit
Obligatoire en Circuit et en
Course de Cote
Obligatoire en Circuit
et en Course de Cote
Obligatoire en Circuit
et en Course de Cote
Recommandé
Colonne de
direction
rétractable
Obligatoire
Recommandé
Recommandé
Recommandé
Nota: Pour les Véhicules PROTOTYPES (voir article 2,1 Définition Règlement Technique Gr F) :
les réservoirs FT3 sont obligatoires.
DISPOSITIFS DE SECURITE F2000, F2000 SPECIAL, FC, FS
F2000
195
REGLEMENT TECHNIQUE
GT DE SERIE
ELIGIBILITÉ DU GROUPE
Le Groupe GT de Série est éligible dans les disciplines des calendriers FFSA.
REGLEMENT TECHNIQUE POUR LES GT DE SÉRIE FFSA
Valable pour toutes les compétitions où le Groupe GT de Série est admis et dépendant de
l’autorité de la FFSA.
ARTICLE 1. DÉFINITION
Voiture de Grand Tourisme construite au minimum en 25 exemplaires, durant une période de 12
mois consécutifs maximum. L’acceptation pour période de production du nombre minimal dans le
délai maximal est celle comprise dans les cinq dernières années. Dans ce cas la caducité en sera
réduite d’autant par rapport à l’année en cours.
La durée de validité de l'homologation des GT sera de :
ƒ 17 ans après la date de début de commercialisation du modèle,
ƒ 15 ans après la date d'arrêt de commercialisation du modèle si celle-ci peut être clairement
établie.
C'est la valeur la plus longue qui sera retenue.
Les voitures GT de série seront réparties dans 2 classes :
ƒ Classe 1 : Voitures à moteur atmosphérique de moins de 2000 cm3 et à deux roues motrices.
ƒ Classe 2 : Autres voitures.
NOTA : les voitures 4 roues motrices ne sont pas admises en Rallye.
ARTICLE 2. HOMOLOGATION
C’est la constatation officielle faite par la FFSA qu’un modèle de voiture déterminé a été construit
ou importé en France en nombre suffisant pour pouvoir prendre part aux compétitions dans le
Groupe GT de Série FFSA.
L’homologation des véhicules Groupe GT de Série est effectuée par la FFSA. Un concurrent qui
fait une demande à la FFSA déclenche, après acceptation de la FFSA dans le mois qui suit,
l’éligibilité de la voiture et son inscription sur la liste qui sera mise à jour le 1er de chaque mois.
Seul le modèle de voitures répondant aux dispositions légales françaises et admises à la
circulation routière à la demande du constructeur ou de l’importateur officiel peut être admises à
l’homologation. Les admissions individuelles se référant à un contrôle unitaire ne remplissent pas
ces conditions.
ARTICLE 3. NOMBRE DE PLACES
Ces voitures doivent comprendre au moins 2 places, selon les dimensions définies pour le Groupe
B (Voitures de Grand Tourisme) et inférieures à celles du Groupe A.
ARTICLE 4. MODIFICATIONS ET ADJONCTIONS AUTORISÉES OU OBLIGATOIRES
Toute modification non explicitement autorisée ou tout réglage non prévu par le constructeur ou le
présent règlement sont interdits. Les seuls travaux autorisés sont ceux nécessaires à l’entretien
normal du véhicule ou au remplacement des pièces détériorées par usure ou par accident. Les
limites des modifications et montages autorisés sont clairement spécifiées ci-après. En dehors de
ces autorisations explicites, toute pièce détériorée par usure ou par accident ne peut être
remplacée que par une pièce d’origine strictement identique à la pièce endommagée.
En dehors des modifications permises par ce règlement, les voitures doivent être strictement de
série et identifiables sans difficulté par les données contenues dans la fiche technique FFSA, le
manuel de réparation, etc.
Sauf disposition contraire du présent règlement, les articles 251 «Classification et définitions» et
253 «Equipements de sécurité» de l’annexe J sont applicables.
196
La conformité de la voiture présentée sera jugée par comparaison avec le modèle auquel le
concurrent déclare se référer, charge à lui de présenter les justificatifs permettant de statuer sur ce
point.
La voiture doit correspondre à un stade d'évolution donné (indépendamment de sa date réelle de
sortie d'usine), et donc une évolution doit être appliquée intégralement ou ne pas l'être du tout.
En outre, à partir du moment où le concurrent aura choisi une évolution particulière, toutes les
évolutions précédentes doivent également être appliquées, sauf s'il y a incompatibilité entre elles.
Par exemple, si deux évolutions sur les freins ont lieu successivement, on utilisera uniquement
celle correspondant par la date au stade d'évolution de la voiture.
ARTICLE 5. POIDS MINIMUM
Le poids minimum est mentionné sur la fiche technique FFSA.
Nota : la valeur mentionnée sur la fiche d’homologation sera :
ƒ Soit celle portée sur la Notice Descriptive de la Réception par Type (= feuille des Mines)
minorée du poids du carburant (= volume du réservoir x 0,78), et des 75 kg représentant le
passager pour les voitures les plus récentes.
ƒ Soit celle effectivement mesurée sur une voiture en configuration course présentée à la FFSA
par le constructeur.
ƒ Pour les fiches déjà existantes, un tableau de correction du poids minimum sera publié par la
FFSA.
C'est le poids réel de la voiture vide (sans personnes ou bagages à bord), sans outillage ni cric et
avec au maximum une roue de secours.
Dans le cas où 2 roues de secours sont transportées dans la voiture, la seconde roue de secours
devra être retirée avant la pesée.
A aucun moment de l'épreuve, une voiture ne devra peser moins que ce poids minimum.
En cas de litige sur la pesée, l'équipement complet du pilote et du copilote sera retiré, ceci inclut le
casque mais les écouteurs externes au casque pourront être laissés dans la voiture.
En cas de doute et en dehors des Rallyes, les Commissaires Techniques pourront vidanger les
réservoirs de liquides consommables pour vérifier le poids.
Les phares supplémentaires qui ne figureraient pas sur la fiche d'homologation, doivent être retirés
avant la pesée.
L'utilisation de lest est autorisée dans les conditions prévues par l'article 252.2.2 des "Prescriptions
Générales".
ARTICLE 6. MOTEUR, TRANSMISSION
MOTEUR
Système de gestion du moteur et de la voiture
Le système original doit être maintenu à l’exception de ce qui suit
Les éléments du système d'injection situés après le dispositif de mesure d'air qui règlent le dosage
de la quantité d'essence admise dans la chambre de combustion peuvent être modifiés mais non
supprimés, pour autant qu'ils n'aient aucune influence sur l'admission d'air.
Les boîtiers régulant l'injection, l’allumage et l’ensemble de la voiture (contrôle de stabilité, ABS,
etc.) sont libres. Les boîtiers électroniques de gestion du moteur et de la voiture sont libres.
Les capteurs et actionneurs doivent rester de série et conserver leur fonction et uniquement leur
fonction.
Sous cette condition, les faisceaux électriques reliant les capteurs, les actionneurs et les boitiers
de gestion sont libres.
Si le véhicule de série est équipé d'un papillon motorisé, celui-ci peut être remplacé par un papillon
à commande mécanique sous réserve que les dimensions internes du nouveau dispositif restent
inchangées. Dans ce cas, le système de la pédale d’accélérateur est libre.
Les injecteurs peuvent être modifiés ou remplacés afin d'en modifier le débit, mais sans
modification de leur principe de fonctionnement et de leurs fixations.
Il est permis de remplacer la rampe d’injection par une rampe de conception libre, mais dotée de
raccords vissés destinés à y connecter les canalisations et le régulateur de pression d’essence,
sous réserve que la fixation des injecteurs soit identique à celle d’origine.
6.1.2.
Allumage
Liberté pour la marque et le type des bougies, ainsi que pour les câbles H.T.
REGLEMENT TECHNIQUE GT DE SERIE
6.1.
6.1.1.
197
6.1.3.
Système de refroidissement
Le thermostat, le bouchon de radiateur, la température et le système de commande du
déclenchement du ventilateur sont libres. On peut prévoir tout système de verrouillage du bouchon
de radiateur.
6.1.4.
Supports du moteur
Ils doivent être d'origine, mais le matériau de l'élément élastique est libre.
6.1.5.
Carburant
Les dispositions selon art. 252.9.1. de l’annexe J sont intégralement applicables.
6.1.6.
Echappement
1) Catalysé
Le catalyseur d’origine avec tous ses accessoires doit être conservé tel qu’homologué avec le
véhicule, en état de fonctionnement. Après sa sortie, la ligne d’échappement est libre dans le
respect des normes de bruit FFSA mais le ou les emplacements, formes et dimensions des sorties
devront être ceux d’origine.
2) Non catalysé
IDEM. Le premier volume de détente remplace le catalyseur.
6.1.7.
Alimentation
Le filtre à air est libre ainsi que le boîtier, les éléments filtrants et le conduit de raccordement.
6.2.
6.2.1.
TRANSMISSION
Embrayage
Les garnitures d’embrayage et leur mode de fixation sont libres.
6.2.2.
Rapport de démultiplication final
Dans la mesure où les engrenages sont directement interchangeables avec ceux d’origine, le
rapport de démultiplication peut être modifié dans la limite de 20 %. Un usinage local du carter de
boîte de vitesses ou de pont directement en rapport avec l’installation des nouveaux engrenages
est permis sans ajout de matière ni de pièces. Les roulements doivent rester ceux d’origine.
6.2.3.
Rapports optionnels
Une série différente de rapports de boîte et/ou de démultiplication finale montables dans les
carters d’origine pourra être homologué uniquement par le constructeur comme variante option de
la fiche d’homologation.
Dans ce cas, les nouveaux pignons utilisés pourront être du type "à crabots".
Le nombre de rapports de boîte ne pourra pas être supérieur à celui d’origine.
La grille de sélection pourra être différente mais le remplacement d’une grille en H par une grille
séquentielle est interdit et la commande devra rester strictement mécanique à l’exclusion de tout
servo-mécanisme.
6.2.4.
Supports du pont et de la boîte de vitesses
Ils doivent être d'origine, mais le matériau de l'élément élastique est libre.
6.3.
6.3.1.
SUSPENSION
Amortisseurs
Les amortisseurs sont libres à la condition que leur nombre, leur type (télescopique, à bras, etc.),
leur principe de fonctionnement (hydraulique/gaz, à friction, mixte, etc.) soient conservés et que les
fixations au véhicule demeurent inchangées.
6.3.2.
Ressorts
Les assiettes de ressort peuvent être rendues ajustables, si la pièce ajustable fait partie des
assiettes et est distincte des autres pièces originales de la suspension et du châssis (elle peut être
ôtée).
6.3.2.1. Ressorts hélicoïdaux
La longueur du ressort, le nombre de spires, le diamètre de fil, le diamètre extérieur, le type de
ressort (progressif ou non) et la forme des assiettes de ressort sont libres.
Le nombre de ressorts et d'assiettes est libre à condition que les ressorts soient montés en série.
198
6.3.2.2. Ressorts à lames
La longueur est libre ainsi que la largeur, épaisseur et courbure verticale.
6.3.2.3. Barres de torsion
Le diamètre est libre.
Jambes de force
Par jambe de force, on entend une pièce qui, outre la fonction d’appui de ressort, remplit
également celle d’amortisseur. Les jambes de force sont soumises aux mêmes prescriptions que
les suspensions McPherson.
6.3.4.
Suspensions MacPherson
Par suspension MacPherson, on entend tout système de suspension comprenant un élément
télescopique n’assurant pas nécessairement la fonction d’amortissement et/ou de suspension et
portant la fusée articulée en sa partie supérieure sur un seul pivot d’ancrage solidaire de la
carrosserie (ou du châssis) et pivotant en sa partie inférieure sur un seul levier transversal
assurant le guidage transversal et longitudinal, ou sur un levier transversal simple maintenu
longitudinalement par une barre antiroulis ou une biellette de triangulation.
Le diamètre de la tige d’amortisseur est libre.
6.3.5.
Bras de suspension
Des éléments des suspensions renforcés entièrement interchangeables avec ceux d’origine et
figurant au catalogue du constructeur pourront être homologués en Variante-Option.
6.3.6.
Butées, caoutchoucs
Les caoutchoucs de butées, les ressorts caoutchouc additionnels, etc. (également ceux se
trouvant à l’intérieur de l’amortisseur), qu’ils soient libres ou montés avec des pièces de
suspension, doivent rester des pièces identiques, semblables à l’origine et ne peuvent pas être
modifiées.
Les caoutchoucs de suspension, par exemple paliers de bras transversaux ou longitudinaux,
caoutchoucs de stabilisateurs, etc., doivent rester des pièces identiques, semblables à l’origine.
L’élastomère d’un silentbloc peut être uniquement remplacé par de l'élastomère.
Dureté Shore : libre mais dans le même matériau.
6.4.
ROUES/PNEUS
Les roues sont libres dans le respect de la largeur maximum de la dimension d'origine.
Le diamètre des jantes peut être augmenté ou diminué jusqu'à 1" de la dimension d'origine.
Il sera possible d'utiliser des roues de dimensions inférieures.
Les roues en magnésium forgé sont interdites (sauf s’il s’agit des roues d'origine).
Elles devront être couvertes par les ailes (même système de vérification qu'en Groupe A,
article 255.5.4) et la voie maximale indiquée sur la fiche d'homologation devra être respectée.
Le changement des fixations de roues par boulons en fixations par goujons et écrous pourra se
faire à condition de respecter le nombre de points d'attache et le diamètre des parties filetées
comme figuré sur le dessin 254-1.
Les extracteurs d'air ajoutés sur les roues sont interdits et ceux d’origine non solidement fixés
doivent être enlevés.
Dans le cas où la voiture est équipée d’origine d’une roue de secours d’une taille différente du train
roulant ou si elle en est dépourvue et en rallye seulement, la roue de secours pourra être une roue
identique à celles du train roulant d’origine.
Les accessoires d'origine permettant la réparation de la crevaison (compresseur, bombe anticrevaison) pourront être supprimés.
Elle pourra être placée dans son logement d’origine ou dans le compartiment à bagages sans
aucune autre modification que sa fixation par sangle.
Elle pourra également être placée dans l’habitacle, à condition d'y être solidement fixée et
uniquement derrière les sièges avant.
Dans ce cas, il sera permis de rendre démontable la lunette arrière pour permettre d’accéder à la
roue de secours.
REGLEMENT TECHNIQUE GT DE SERIE
6.3.3.
199
6.5.
6.5.1.
SYSTEME DE FREINAGE
Les garnitures de freins sont libres de même que leurs fixations (rivées, collées, etc) à la condition
que la surface de frottement des freins ne soit pas augmentée. Le cas échéant, les tôles de
protection peuvent être démontées ou pliées.
6.5.2.
Si le véhicule est équipé d’un système anti-blocage de freins, ce dispositif peut être déconnecté
ou supprimé. Il est permis de remplacer le système de commande de freinage (pédale, maîtrecylindre, amplificateur de freinage, etc.) par un système de conception libre.
Le montage d’un répartiteur à commande mécanique commandé depuis l’habitacle est autorisé.
6.5.3.
Le frein à main mécanique peut être remplacé par un système hydraulique
Le mécanisme du frein à main peut être adapté afin d’obtenir un déblocage instantané («Fly-offhandbrake»).
6.5.4.
Les canalisations de frein pourront être changées pour des canalisations de type aviation.
6.6.
CHASSIS-CARROSSERIE
6.6.1.
Châssis
6.6.1.1. Renforts
Les renforts de la partie suspendue sont autorisés à condition qu'il s'agisse d'un matériau
épousant la forme d'origine et en contact avec celle-ci.
6.6.1.2.
Barres anti-rapprochement
Des barres anti-rapprochement peuvent être montées sur les points d’attache de la suspension à
la coque ou au châssis d’un même train, de part et d’autre de l’axe longitudinal de la voiture, à
condition d’être démontables et boulonnées. Le perçage de la coque est autorisé dans ce cas. La
distance entre un point de fixation de la suspension et un point d’ancrage de la barre ne peut être
supérieure à 100 mm, sauf dans le cas d’une barre supérieure fixée à une suspension
MacPherson ou similaire. Dans ce dernier cas, la distance maximale entre un point d’ancrage de la
barre et le point d’articulation supérieur sera de 150 mm. En dehors de ces points, la barre ne doit
pas posséder d’ancrage sur la coque ou les éléments mécaniques.
Le montage des barres anti-rapprochement ne doit entraîner aucune modification non
expressément autorisée par le présent règlement (par exemple modification de la boite de
chauffage, etc.). Les tiges des amortisseurs ne peuvent pas être utilisées pour la fixation des
barres anti-rapprochement et doivent en tous temps rester visibles si cela est prévu par le
constructeur.
6.6.1.3. Les points de levage du cric peuvent être renforcés, changés de place ; on peut en augmenter le
nombre.
6.6.2.
Extérieur
6.6.2.1. On peut monter des protège-verres de phares qui n’aient d’autre but que couvrir le verre du phare,
sans influer de quelque manière que ce soit sur l’aérodynamique de la voiture.
6.6.2.2. Le montage de protections inférieures n'est autorisé qu'en rallye, à condition qu'elles soient
effectivement des protections qui respectent la garde au sol, qui soient démontables et qui soient
conçues exclusivement et spécifiquement afin de protéger les éléments suivants : moteur,
radiateur, suspension, boîte de vitesses, réservoir, transmission, direction, échappement,
bonbonne d'extincteur.
Seulement en avant de l’axe des roues avant, ces protections inférieures peuvent s’étendre à toute
la largeur de la partie inférieure du bouclier avant.
Sous le plancher entre l’arrière des passages de roue avant et l’avant des passages de roue
arrière, ces protections peuvent s’étendre sur toute la largeur du plancher.
Il sera permis de souder à la coque/châssis des éléments permettant de constituer la fixation des
protections inférieures démontables. En aucun cas, ces éléments soudés ne pourront servir à
rigidifier la structure et leur plus grande dimension ne pourra excéder 50 mm.
6.6.2.3. Les pièces d'insonorisation en plastique peuvent être retirées de l'intérieur des passages de roues.
6.6.2.4. On peut prévoir tout système de verrouillage du bouchon de réservoir d’essence.
200
6.6.2.5. En rallye, si les vitres latérales sont en verre trempé, l’utilisation de films anti-déflagrants
transparents et incolores sur les vitres latérales est obligatoire. Leur épaisseur ne doit pas être
supérieure à 100 microns.
6.6.2.6. Dans le cas où la lunette arrière est rendue démontable pour permettre l’accès à la roue de secour
celle-ci pourra être réalisée en polycarbonate transparent d’une épaisseur minimale de 3 mm. Elle
devra être fixée en 4 points au moyen de vis, de goupilles ou de grenouillères métalliques.
6.6.2.7. A l'intérieur ou à l'extérieur de la voiture, des protections pourront être ajoutées autour des
canalisations d'essence ainsi que des câbles et fils électriques.
6.6.2.8. Il est permis de remplacer les pare-chocs ou bouclier avant et arrière ainsi que les bas de caisse
par des pièces géométriquement identiques, réalisées en résine polyester armée de fibres de
verre, à l’exclusion des fibres de carbone et d’aramide (Kevlar®).
6.6.2.9. Les éléments de carrosserie amovibles en aluminium pourront être remplacés par des éléments
d'origine en acier de même géométrie.
6.6.3.
Habitacle
6.6.3.1. Accessoires
Est autorisé, sans exception, l’ajout de tous les accessoires qui sont sans effet aucun sur le
comportement du véhicule, tels ceux concernant l’esthétique ou le confort intérieur (par ex.
éclairage, chauffage, radio, etc.) à la condition expresse qu’ils n’affectent pas, même de façon
secondaire, le rendement mécanique du moteur, la direction, la robustesse, la transmission, le
freinage ou la tenue de route.
Dans le cas où le constructeur n’a pas prévu de manomètre de pression de suralimentation, un tel
accessoire peut être installé à la condition que la prise de pression soit effectuée dans la tubulure
d’admission.
Toutes les commandes doivent être celles prévues par le constructeur y compris leur rôle, mais il
est permis de les aménager pour les rendre mieux utilisables ou plus accessibles (par exemple,
adjonction d’une rallonge à la commande du frein à main, d’une pédale supplémentaire sur la
pédale de frein, d’une entretoise de volant).
6.6.3.2. Sièges
Les sièges sont libres conformément à l’article 26 du Règlement F 2000-2008.
Tous les sièges des occupants doivent être munis d’un appui-tête.
On peut renforcer les supports d’origine des sièges et on peut ajouter toute sorte de couvre-siège
y compris ceux formant siège-baquet.
Les autres modifications de sièges d'origine sont interdites.
Les ceintures de sécurité d'origine pourront être retirées.
Il est permis d'enlever les sièges arrière.
6.6.3.3. Habillage
Les panneaux de portes peuvent être réalisés en feuille de métal d'une épaisseur minimale de 0,5
mm, en fibre de carbone d'une épaisseur minimale de 1 mm ou un autre matériau solide et non
combustible d'un épaisseur minimale de 2 mm.
Les règles mentionnées ci-dessus s'appliquent également aux garnitures situées sous les vitres
latérales arrière des voitures à deux portes.
ƒ Les tapis de sol sont libres et peuvent donc être enlevés.
ƒ Le tableau de bord et la console centrale doivent rester d'origine.
ƒ Il est permis d'enlever les matériaux d'insonorisation et les autres garnitures.
ƒ Il est permis de retirer la plage arrière amovible dans les voitures à deux volumes.
Ces dispositions s'appliquent également au coffre lorsqu'il est séparé de l'habitacle.
De la même façon, les garnissages du compartiment moteur peuvent être retirés.
6.6.3.4.
Les modifications suivantes sont autorisées :
ƒ Des appareils de mesure, compteurs, etc. supplémentaires peuvent être installés librement à
la condition que leur montage ne présente aucun caractère dangereux.
ƒ Les emplacements réservés aux accessoires supprimés pourront être aménagés pour
l'installation des équipements de bord ou de sécurité ajoutés et permis par la réglementation.
REGLEMENT TECHNIQUE GT DE SERIE
Application de la Note France 253-16 OBLIGATOIRE
201
ƒ
ƒ
6.6.3.5.
Il est permis d’ajouter des compartiments supplémentaires à la boîte à gants et des poches
supplémentaires aux portières.
La marque et le type du volant sont libres. Les volants à moyeu démontable sont autorisés.
Autres équipements
Les équipements suivants pourront être retirés : coussins gonflables, système de navigation,
alarme, système anti-démarrage, autoradio, haut parleur ainsi que tout système de confort tel que
sièges électriques, verrouillage centralisé, rétroviseurs électriques, lave phare, lunette chauffante,
plafonnier, allume cigare.
6.6.3.6. Système de chauffage
L'appareil de chauffage d'origine doit être conservé.
Les éléments suivants du système de climatisation peuvent être supprimés : condenseur et
ventilateur auxiliaire, réservoir de fluide, évaporateur et ventilateur d'évaporateur, vanne
d'expansion ainsi que tous les tuyaux, raccords, contacteurs, capteurs et actionneurs nécessaires
au fonctionnement du système.
Seulement dans le cas où son système d’entraînement est complètement indépendant de tout
autre système, il sera possible de supprimer le compresseur de climatisation.
Le compresseur peut être rendu inopérant.
Si certains éléments sont communs au système de chauffage, ils doivent être conservés.
6.7.
6.7.1.
EQUIPEMENT ELECTRIQUE
Batterie
La marque de la batterie est libre. La tension de la batterie doit être conservée.
Dans le cas où la batterie est déplacée par rapport à sa position d'origine, la fixation à la coque
doit être constituée d'un siège métallique et de deux étriers métalliques avec revêtement isolant
fixés au plancher par boulons et écrous.
La fixation de ces étriers devra utiliser des boulons de 10 mm minimum de diamètre et, sous
chaque boulon, une contreplaque au-dessous de la tôle de la carrosserie d'au moins 3 mm
d'épaisseur et d'au moins 20 cm2 de surface.
Une batterie humide devra être couverte d'une boîte de plastique étanche possédant sa propre
fixation.
Son emplacement est libre, mais il ne sera possible de la placer dans l'habitacle que derrière les
sièges avant.
Les éléments du faisceau électrique alimentant des accessoires inutilisés peuvent être retirés.
6.7.2.
Système d’éclairage
Des phares supplémentaires, y compris les relais correspondants, sont autorisés à la condition de
ne pas dépasser un total de 8 phares (non compris les lanternes ou feux de position), mais
seulement 4 projecteurs additionnels peuvant être ajoutés.
Les phares supplémentaires ne pourront pas être montés par encastrement.
Leur nombre devra toujours être pair.
Il est permis d’ajouter des fusibles au circuit électrique.
ARTICLE 7. ARCEAU/CAGE DE SÉCURITÉ
Les dispositions de l’art. 253.8.1)2)3) de l’Annexe J sont applicables dans leur intégralité, y
compris des points suivants :
202
ƒ
Art. 253.8.2.1.2 : Structure minimum : arceau à 6 points d’ancrage complété par 2
longitudinales de portes et 1 diagonale.
ƒ
Art. 253.8.2.1.4 : Possibilité d’installation de renforts facultatifs Le dessin 253.15 est
recommandé dans le cas de pare-brise très incliné.
Un arceau/cage de sécurité pour cabriolet ou spider ne pourra être accepté que s’il est
homologué sur la fiche d’homologation FFSA.
ƒ
Art. 253.8.4 et 253.8.55 : les V.O des armatures de sécurité de la fiche FIA du modèle
considéré sont acceptées, de même que les armatures homologuées par une ASN
conformément aux dispositions de l’article 253.8.4., sauf en ce qui concerne les voitures
ouvertes ou découvrables qui devront en outre être approuvées par la FFSA.
ARTICLE 8. COUPE BATTERIE
Le montage d’une coupe batterie intérieur/extérieur est obligatoire conformément à l’art. 253/13.
(donc facultatif en rallye et slalom).
ARTICLE 9. EXTINCTEUR
Un extincteur manuel est obligatoire conformément à l’art.253/7.
ARTICLE 10. HARNAIS
Le montage d’un harnais 4 ou 6 points homologué est obligatoire pour les 2 places conformément
à l’art. 253/6.
Il est permis de fixer les sangles ventrales des harnais sur les fixations d’origine dans le
cas ou celles-ci sont intégrées aux supports de siège et que ceux-ci sont conservés sans
modification.
ARTICLE 11. ANNEAUX DE REMORQUAGE
Ils sont obligatoires à l’avant et à l’arrière conformément à l’art. 253/10.
REGLEMENT TECHNIQUE GT DE SERIE
203
LISTE DES VOITURES ADMISES EN
GT DE SERIE
GT 00002
GT 00003
GT 00004
GT 00005
GT 00006
GT 00007
GT 00008
GT 00009
GT 00010
GT 00011
GT 00012
GT 00014
GT 00015
GT 00016
GT 00017
GT 00018
GT 00019
GT 00020
GT 00021
GT 00022
GT 00023
GT 00024
GT 00025
GT 00026
GT 00027
GT 00028
GT 00029
GT 00030
GT 00031
GT 00032
GT 00033
GT 00034
GT 00035
GT 00036
GT 00037
GT 00038
GT 00039
GT 00040
GT 00041
GT 00042
GT 00043
GT 00044
204
Hommell Berlinette Echappement 1998 cm3
Alpine Renault A 610 2975 x 1.7 = 5057.5 cm3
Rover Car MGF Trophy 1795.5 cm3
Porsche Carrerra RS (964) 3600.2 cm3
Ferrari F 355 Challenge 3495.5 cm3
Porsche Carrera RS (993) 3745.7 cm3
Porsche 968 CS 3990 cm3
Toyota MR 1998.2 cm3
Venturi Atlantic 300 2975 x 1.7 = 5057 cm3
Barquette Hommell 1992 cm3
Renault Sport Spider (routier) 1998 cm3
Berlinette RS Hommell
Caterham Seven Série 16V 1588 cm3
BMW Z3 Coupé 2793 cm3
BMW M Coupé 3201 cm3
Venturi Atlantique 300 2946 x 1,7 = 5008,2 cm3
Lotus Elise 111S 1796 cm3
Honda S 2000 1997 cm3
Lotus Elise 111 1796 cm3
Porsche GT3 3600 cm3
Berlinette Hommell RS2
Lotus 340 R
Lotus Exige
Lotus Elise
Opel Speedster atmo
Opel Speedster turbo
Porsche 911 turbo / 996
Ferrari 348 TS F119 AS – 3 405 cm3
Porsche 911 GT3 RS
Renault Clio V 6 C61
Lotus Elise Exige
Nissan 350 Z
Morgan
Porsche 911 GT3 RS
Lotus Exige 240 R
Aston Martin V8 Vantage
Porsche 964 Carrera 2
Porsche 997 GT3
Porsche 997 GT3 RS
Lotus Exige S
Lotus Exige 240 Cup
Lotus Exige 255 Cup
01.03.95
01.01.96
01.03.97
01.03.97
01.03.97
01.03.97
01.05.97
01.05.97
01.05.97
01.05.97
30.11.97
15.05.98
01.01.99
01.01.99
01.01.99
01.07.99
01.10.99
01.11.99
01.07.00
01.01.00
01.03.01
01.03.01
01.06.01
01.01.02
01.05.03
21.07.03
23.07.03
22.07.04
01.11.04
01.02.05
25.02.05
28.02.05
15.03.05
15.12.05
23.02.06
15.04.06
01.06.06
01.02.07
01.02.07
01.06.07
01.06.07
01.06.07
2010
2011
2012
2012
2012
2012
2008
2007
2010
2012
(2012) * (non admis en rallye)
2013
2014
2014
2014
2014
2014
2014
2015
2015
2016
2016
2016
2017
2018
2018
2018
2007
2017
2017
2017
2020
2020
2020
2021
2022
2009
REGLEMENT TECHNIQUE RALLYCROSS
ATTENTION : Cette réglementation ne concerne que les épreuves nationales françaises. Pour les
épreuves internationales, en France comme à l’étranger, la réglementation technique est celle de
l’Annexe “J” 2007 du Code Sportif International qui peut être différente de la réglementation française
ci-dessous.
INTERPRÉTATION DES TEXTES DES RÈGLEMENTS TECHNIQUES
Tout ce qui n’est pas autorisé par les textes est interdit.
ARTICLE 1. GÉNÉRALITÉS
Voitures admissibles
DEFINITIONS
Division 1
Voitures de tourisme homologuées en Groupe A.
En outre les voitures de Tourisme produites en Grande Série et possédant les cotes minimales
d’habitabilité du Groupe A pourront être acceptées, après validation par la FFSA.
Une Fiche Descriptive sera établie indiquant notamment :
ƒ Photos :
o ¾ avant
o ¾ arrière
o tabliers/cloison avant
o tabliers/cloison arrière
o compartiment moteur
o compartiment à bagages
o Partie latérale portes fermées
o Partie latérale portes ouvertes
ƒ longueur hors-tout
ƒ longueur hors-tout
ƒ empattement
ƒ porte à faux avant et arrière
La liste des voitures acceptées sera publiée.
Ces voitures ne seront pas admises pour l’épreuve du Championnat de France de Rallycross
comptant pour le Championnat d’Europe
1.1.2.
Division 2
Homologuées en Groupe N et conformes à l’annexe J Groupe N (article 251 à 254) incluant les
prescriptions rallye mais les modifications énumérées aux articles 2 et 4 ci-dessous étant autorisées.
Les voitures doivent être des modèles fermés à toit rigide et non décapotables. La cylindrée
maximale autorisée est de 2000 cm3.
Voitures autorisées : 2 litres, 2 roues motrices.
1.1.3.
Division 3
Seuls sont admises les voitures à 4 roues motrices du groupe T3F Rallycross, les modifications
énumérées à l’article 5 ci-dessous étant autorisées.
A compter de 2006 les voitures construites sur la base d’un modèle dont la première
commercialisation a été faite plus de 15 ans avant le début de la saison, ne seront plus admises.
1.1.4.
Division 4
ƒ Voitures de Tourisme Groupe A & FA en conformité avec l’annexe J Groupe A (articles 251 à
255) à l’exception de toutes voitures à 4 roues motrices les modifications énumérées à l’article 6
ci-dessous étant autorisées. Les voitures doivent être des modèles fermés à toit rigide et non
décapotables.
ƒ Voitures du Groupe F 2000 en conformité avec leur règlement spécifique
ƒ Voitures du Groupe D1A en conformité avec le règlement FIA, sauf en ce qui concerne
les pneus qui devront être ceux du Championnat de France.
REGLEMENT TECHNIQUE RALLYCROSS
1.1.
1.1.1.
205
Nota :
ƒ • toutes les voitures devront être équipées d’un filet à maille d’au plus 6 x 6 cm constitué par un
fil d’au moins 3 mm de diamètre et fixé de telle manière qu’en cas de choc ou d’arrachement de
la porte, le bras du pilote ne puisse sortir de la structure de la carrosserie de la voiture.
ƒ • des bavettes sont obligatoires en arrière des roues motrices, elles seront soit rigides soit d’une
épaisseur d’au moins 8 mm, fixées le plus en arrière possible, au plus à 8 cm du sol et couvrir
toute la largeur des roues motrices.
1.2.
BRUIT / ECHAPPEMENT
Le bruit ne doit pas dépasser la limite de 100 dB (sans tolérance) mesurée le moteur tournant
à un régime de 4500 tours par minute. La méthode employée pour la mesure sera celle définie
par la FIA qui est décrite dans le livret « Réglementation Technique », Article : METHODE DE
MESURE DE BRUIT POUR LES VOITURES DE COURSES.
A partir du 01/01/2007 les D1 et D2 doivent être équipées d’un pot catalytique conformément à
la réglementation FIA (voir Article 279-1.2.)
Le tuyau d’échappement doit se terminer à l’extrémité arrière de la voiture.
1.3.
CARBURANT, COMBURANT
Les voitures devront utiliser du carburant conforme aux articles 252. 9.1, 9.2 et 9.3. de l’annexe J.
1.4.
PNEUMATIQUES ET ROUES
Un manufacturier unique fournira les pneumatiques de toutes les catégories.
Seuls deux types de pneus sont autorisés:
ƒ 1 pneu moulé à dessin déposé, (taux d'entaillement 17 %, type marqué sur les flancs du pneu
lors de sa fabrication)
ƒ
IL EST INTERDIT DE RETAILLER UN PNEU MOULE
ƒ
1 pneu terre du même manufacturier (type marqué sur les flancs lors de sa fabrication)
ƒ
LE PANACHAGE MOULE-TERRE EST INTERDIT.
ƒ
TOUS LES MOYENS DE CHAUFFE DES PNEUS SONT INTERDITS
L'utilisation, de tout autre pneumatique, est interdite et entraînera la mise hors course.
Tous les pneus seront estampillés "Rallycross" par le manufacturier.
Seuls les pneumatiques ayant fait l'objet de ce marquage puis enregistrés par le Commissaire
Technique Délégué FFSA, pour un pilote pourront être utilisés par celui-ci.
Le nombre de pneumatiques moulés soumis à enregistrement est limité à 4 pour la 1ère épreuve du
pilote, et ensuite à 3 par épreuve pour la division 1et 3 et 2 pour les divisions 2 et 4.
Chaque pilote disposera en outre de 4 pneus joker pour l'ensemble de la saison à raison de 1 pneu
maximum par épreuve y compris pour la première épreuve.
Tous les pneus pour la course doivent être enregistrés par les Commissaires Techniques avant les
essais chronométrés.
Les pneus doivent être montés sur les jantes de telle sorte que leur marquage soit placé vers
l'extérieur.
Un pilote peut utiliser pour les épreuves suivantes tous les pneus déjà enregistrés précédemment
pour son propre usage.
Si un pilote achète des pneus déjà enregistrés par un autre concurrent, il doit les faire enregistrer à
son nom.
Dès lors ceux-ci ne pourront plus être utilisés par le premier utilisateur.
Le nombre de pneumatiques terre n'est pas limité.
206
1.4.1.
Pneumatiques et roues pour la Division 1
La roue complète (flasque+jante+pneu gonflé) devra à tout moment entrer dans un gabarit en
"U"dont les branches seront distantes de 250 mm, la mesure étant effectuée sur une partie non
chargée du pneu.
Le diamètre de la jante sera de 17 ou 18". Les pilotes qui choisiront les jantes de 17 devront le faire
en début d’année pour la totalité de la saison. Aucun changement en cours d’année ne pourra être
accepté.
A tout moment de la course, la profondeur des sculptures ne doit pas être inférieurs à 1,6 mm quel
que soit le type de pneumatiques utilisés et doit couvrir 75% de la surface.
1.4.2.
Pneumatiques et roues pour la Division 2
Les voitures de division 2 devront se conformer à l'article 254.6.4
La mesure étant effectuée sur une partie non chargée du pneu. A tout moment de la course, la
profondeur des sculptures ne doit pas être inférieurs à 1,6 mm quel que soit le type de
pneumatiques utilisés et doit couvrir 75% de la surface.
1.4.3.
Pneumatiques et roues pour la Division 3
La roue complète (flasque+jante+pneu gonflé) devra à tout moment entrer dans un gabarit en
"U"dont les branches seront distantes de 220 mm, la mesure étant effectuée sur une partie non
chargée du pneu.
Le diamètre de la jante sera obligatoirement de 16".
A tout moment de la course, la profondeur des sculptures ne doit pas être inférieurs à 1,6 mm quel
que soit le type de pneumatiques utilisés et doit couvrir 75% de la surface.
1.4.4.
Pneumatiques et roues pour la Division 4
La roue complète (flasque+jante+pneu gonflé) devra à tout moment entrer dans un gabarit en
"U"dont les branches seront distantes de 250 mm, la mesure étant effectuée sur une partie non
chargée du pneu.
Le diamètre de la jante sera conforme au règlement technique correspondant au groupe de la
voiture (Gr. A ou F 2000).
A tout moment de la course, la profondeur des sculptures ne doit pas être inférieurs à 1,6 mm quel
que soit le type de pneumatiques utilisés et doit couvrir 75% de la surface.
1.5.
REFROIDISSEMENT (TOUTES LES DIVISIONS)
La pulvérisation ou l’injection interne et/ou externe d’eau ou de quelque substance que ce soit est
interdite (sauf celle de carburant dans le but normal de combustion dans le moteur).
L’injection d’eau est interdite, même si elle est d’origine sur le bloc homologué.
L’arrosage de l’intercooler est interdit.
A part les radiateurs, échangeurs et autres dispositifs normalement autorisés par les réglementations
techniques applicables, tout autre dispositif, système, procédure, construction ou conception dont le
but et/ou l’effet est une réduction quelconque de la température des éléments mécaniques, des
pneumatiques et/ou de l’habitacle est interdit.
Est notamment interdit l’utilisation de tout agent réfrigérant, solide, liquide ou gazeux tel que : glace,
eau pulvérisée, neige carbonique, etc, appliqué à l’extérieur du système de refroidissement de la
voiture à tout moment y compris avant le départ.
En cas de constatation sur la grille de départ de l’utilisation de tels procédés, le Directeur de Course
pourra prononcer l’interdiction de prendre le départ.
ARTICLE 2. MODIFICATIONS PERMISES ET PRESCRIPTIONS POUR LES VOITURES
DES DIVISIONS 1 – 2 et 4
Les prescriptions suivantes s’appliquent à toutes les voitures en plus des prescriptions de
l’Annexe J.
FEUX ARRIERE
Chaque voiture doit être munie de 2 feux rouges arrière du type feu de brouillard (surface minimum
éclairée par chaque feu ; 60 cm2, ampoules de 15 watts minimum chacune) fonctionnant avec, ou
remplaçant les feux stop d’origine de la voiture, ils seront placés entre 1,50 m et 1,15 m du sol.
Ces feux doivent être placés symétriquement par rapport à l’axe longitudinal de la voiture et dans un
plan transversal.
Les feux arrière équipés de LED sont autorisés
2.2.
ANNEAU DE REMORQUAGE
Chaque voiture doit être équipée à l’avant et à l’arrière d’un anneau (rigide ou souple) de prise en
remorque, de couleur vive, jaune, rouge ou orange.
Ces anneaux ne doivent pas faire saillie par rapport au périmètre de la carrosserie vue du dessus.
Ils doivent être montés de telle manière qu'ils puissent être trouvés facilement par les secours en
cas d'urgence.
REGLEMENT TECHNIQUE RALLYCROSS
2.1.
207
2.3.
SIEGE, FIXATIONS ET SUPPORTS DE SIEGES – DIVISION 2 ET 4 (REGLEMENT FIA)
Tous les sièges des occupants doivent être, soit d’origine, modifiés uniquement par ajout
d’accessoires de marque déposée, soit homologués par la CEE, la FMVSS ou la FIA
(normes 8855/1992 ou 8855/1999) et non modifiés.
Dans tous ces cas, un appui-tête devra être présent pour chaque occupant.
Les sièges des passagers ainsi que la plage arrière des voitures à deux volumes pourront être
enlevés.
Si les fixations ou les supports d’origine sont changés, les nouvelles pièces doivent soit être
approuvées pour cette application par le constructeur de sièges, soit être conformes aux
spécifications suivantes (voir dessin 253-65).
253-65
ƒ
Les fixations sur la coque/châssis doivent comporter au minimum 4 attaches par siège utilisant
des boulons de 8 mm minimum de diamètre avec contreplaques conformément au dessin.
Les surfaces de contact minimales entre support, coque/châssis et contreplaque sont de 40 cm2
pour chaque point de fixation.
Si des systèmes d’ouverture rapide sont utilisés, ils doivent pouvoir résister à des forces
horizontale et verticale de 18000 N, non appliqués simultanément.
Si des rails pour le réglage du siège sont utilisés, ils doivent être ceux fournis à l’origine avec la
voiture homologuée ou avec le siège.
ƒ La fixation entre le siège et les supports doit être composée de 4 attaches, 2 à l’avant, 2 sur la
partie arrière du siège, utilisant des boulons d’un diamètre minimum de 8 mm et des renforts
intégrés aux sièges.
Chaque attache doit pouvoir résister à une charge de 15000 N quelle qu’en soit la direction.
ƒ L’épaisseur minimum des supports et des contreplaques est de 3 mm pour l’acier et de 5 mm
pour les matériaux en alliage léger.
La dimension longitudinale minimale de chaque support est de 6 cm.
2.3.1.
208
Siège, fixations et supports de sièges - Division 1
Ancrages et fixations de siège.
Si ils ne sont pas d’origine, éventuellement renforcés conformément à l’article 255.5.7.1 les
ancrages de siège à la coque devront être conforme aux prescriptions suivantes :
Ancrages
Si l’ancrage est constitué d’une traverse tubulaire celle-ci devra être en acier et avoir un diamètre
minimal de 35 mm, et une épaisseur minimale de 2,5 mm.
Cette traverse comportera à chaque extrémité une platine de fixation avec les dimensions
suivantes :
ƒ épaisseur minimale : 3 mm
ƒ surface minimale : 40 cm²
La traverse devra être fixée à la coque sur des contreplaques soudées à celle-ci d’une épaisseur
minimale de 2mm et d’une surface de 120 cm2 chacune, (voir Article 253-16, dessins 100, 101,
102).
L’utilisation d’une traverse tubulaire directement fixée à la coque est interdite.
Il n’est pas permis de fixer les points d’ancrage des harnais de sécurité sur les traverses..
Supports
Chaque traverse devra comporter deux supports de siège d’une épaisseur minimale de 2,5 mm et
d’une surface minimale de 40 cm².
Si des rails pour le réglage du siège sont utilisés, ils doivent être ceux montés et fournis à l’origine
avec la voiture homologuée et avec le siège d’origine ou avec un siège.
La fixation entre le siège et les supports doit être composée de 4 attaches, 2 à l’avant, 2 sur la partie
arrière du siège, utilisant des boulons d’un diamètre minimum de 8 mm et des renforts intégrés au
siège homologué.
L’épaisseur minimum des pièces fixant le siège à ses supports est de 3 mm pour l’acier et de 5 mm
pour les matériaux en alliage léger.
2.3.2.
Cage de sécurité
Obligatoire comme définie dans l’Article 253.8 de l’Annexe J.
Division 1 (structure anti-tonneau)
Une armature de sécurité conforme aux prescriptions ci-dessous est obligatoire.
Toutes les définitions sont celles de l’article 253.8.1 de l’Annexe J.
La cage de sécurité, au sens de l’article 253.8.2.1, devra être conforme aux prescriptions des
articles 253.8.1, 8.2 et 8.3.
Tous les tubes et renforts situés entre l’avant des pieds d’arceau avant et l’arrière des pieds de
l’arceau principal devront être en conformité avec les dessins de l’Annexe J (253.1 à 253-46), et la
spécification des tubes en conformité avec l’article 253.8.3.3.
Aucun autre tube ne sera admis dans cette zone sauf s’il se trouve à l’intérieur du volume laissé
libre pour l’installation de la transmission (dessin 279-2).
279-2
Si l’entretoise diagonale définie à l’article 253-8.2.9 ne se trouve pas comprise dans la zone décrite
ci-dessus elle devra néanmoins se conformer aux mêmes exigences.
En dérogation à l’article 253-8.3, la fixation par boulon n’est pas obligatoire, mais les plaques
soudées au pied d’arceau et les contre-plaques soudées à la coque restent obligatoires, leur
assemblage relatif pouvant alors être réalisé uniquement par soudure.
Les arceaux homologués selon le document « REGLEMENT D’HOMOLOGATION 2007 POUR
LES ARMATURES DE SECURITE » sont admis sous réserve de présentation de la fiche
d’homologation, qui doit être établie pour le modèle de voiture engagée, et qu’ils n’aient subis
aucune modification.
PARE-BRISE
Doit être en verre feuilleté ou en polycarbonate et les vitres devront être en verre de sécurité ou en
plastique.
Si elles sont en plastique, l’épaisseur de celui-ci ne sera pas inférieure à 5 mm.
Les voitures dont les pare-brise en verre feuilleté comportent des impacts ou des fêlures qui gênent
sérieusement la visibilité ou qui les rendent susceptibles de se casser davantage pendant l’épreuve,
ne seront pas acceptées.
Les films plastiques, autocollants et pulvérisations ne sont pas autorisés, sauf ceux permis par le
code sportif, chapitre 17, article 211.
Les pare-brise synthétiques ne doivent pas être teintés.
Le montage d’un réservoir de lave-glace additionnel ou de plus grande capacité est autorisé. Ce
réservoir doit être strictement réservé au nettoyage du pare-brise.
2.5.
ROUES DE SECOURS
Interdites.
REGLEMENT TECHNIQUE RALLYCROSS
2.4.
209
210
2.6.
RESERVOIRS DE CARBURANT
Si le réservoir n’est pas d’origine, il devra être un réservoir de sécurité homologué par la FIA
(Spécifications FT3 ou FT3 1999 minimum) conforme aux spécifications de l’article 253.14.
Le réservoir, le réservoir collecteur (boîte tampon), les pompes ainsi que tout composant du système
d’alimentation en carburant doivent être placés à au moins 30 cm de la coque, dans le sens latéral et
le sens longitudinal, en dehors de l’habitacle.
Dans tous les cas, le réservoir, y compris la canalisation de remplissage doit être isolé par une paroi
anti-feu ou par un conteneur, tous deux étanches aux flammes et résistants au feu empêchant toute
infiltration de carburant dans l’habitacle ou tout contact avec la tuyauterie d’échappement.
Au cas où le réservoir serait installé dans le compartiment à bagages et les sièges arrière enlevés,
une cloison résistant au feu et étanche aux flammes et aux liquides devra séparer l’habitacle du
réservoir.
Dans le cas des voitures à deux volumes, il sera possible d’utiliser une cloison non structurelle de
plastique transparent et non inflammable entre l’habitacle et l’emplacement du réservoir.
Les réservoirs doivent être efficacement protégés et très solidement fixés à la coque ou au châssis
de la voiture.
L’utilisation de mousse de sécurité est recommandée.
Toutes les pompes à carburant ne doivent fonctionner que lorsque le moteur tourne ou durant la
mise en route.
2.7.
COLONNE DE DIRECTION
Les dispositifs anti-vol doivent être enlevés.
2.8.
HARNAIS DE SECURITE – DIVISION 1, 2 ET 4 (REGLEMENT FIA)
Obligatoire, avec 6 points minimum, conforme aux spécifications de l’Article 253.6 de l’Annexe J
2006, c'est à dire normes FIA 8853/98 et 8854/98.
Les deux sangles d’épaules devront avoir chacune un point d’ancrage séparé.
2.9.
RADIATEUR D’EAU
Libre, ainsi que sa capacité. Son emplacement ne peut pas être changé.
Le montage de ventilateurs de refroidissement supplémentaires est autorisé.
Un écran de radiateur peut être monté à condition qu’il n’entraîne pas un renforcement de la caisse.
2.10.
FEUX EXTERIEURS
Pourront être enlevés à condition que les orifices dans la carrosserie soient couverts, et que les
prescriptions de l’Article 3.1 soient respectées.
Les caches doivent être conformes à la silhouette générale d’origine.
2.11.
CAGE DE SECURITE
Obligatoire comme définie dans l’Article 253.8 de l’Annexe J.
2.12.
TAPIS
Les tapis pourront être retirés.
2.13.
SYSTEMES D’EXTINCTION
Les systèmes installés sont recommandés et obligatoires pour toute voiture homologuée à partir du
01.01.99. Ils devront être réalisés conformément à l’art. 253.7.3 de l’annexe J.
2.14.
BAVETTES
En conformité avec le nota de l’article 1
2.15.
ANTI-PATINAGE
Aucune voiture ne peut être équipée d’un système ou d’un dispositif capable d’empêcher les roues
motrices de patiner lorsque le moteur est en marche ou de corriger tout fonctionnement moteur :
Tout système ou dispositif avertissant le pilote que les roues se mettent à patiner ou dépassent un
seuil de patinage.
Toute commande pouvant avoir un effet sur le contrôle du patinage.
ABS et autre système similaire.
Différentiels sous contrôle électronique, électrique, hydraulique, pneumatique, en boucle fermée ou
non.
Seuls sont autorisés les différentiels avant, arrière avec autobloquants à systèmes mécaniques,
sans qu’il soit possible au pilote d’intervenir sur ceux-ci de l’intérieur de l’habitacle.
Tout système de transmission et leurs commandes automatiques ou semi-automatiques :
embrayage, boîte de vitesses, ponts, etc.
Seules sont autorisées les boîtes de vitesses conventionnelles mécaniques à engrenages
ARTICLE 3. MODIFICATIONS PERMISES ET PRESCRIPTIONS POUR LES VOITURES
DE LA DIVISION 1, EN PLUS DES PRESCRIPTIONS DE L’ARTICLE 2 CIDESSUS.
3.1.
POIDS MINIMUM
Poids Division 1
Jusqu’à 1000 cm3
De plus de 1000 cm3à
De plus de 1400 cm3à
De plus de 1600 cm3à
De plus de 2000 cm3à
De plus de 2500 cm3 à
De plus de 3000 cm3 à
De plus de 3500 cm3 à
De plus de 4000 cm3 à
De plus de 4500 cm3 à
De plus de 5000 cm3 à
De plus de 5500 cm3
1400 cm3
1600 cm3
1400 cm3
2500 cm3
3000 cm3
3500 cm3
4000 cm3
4500 cm3
5000 cm3
5500 cm3
670 Kg
760 Kg
850 Kg
930 Kg
1 030 Kg
1 110 Kg
1 200 Kg
1 280 Kg
1 370 Kg
1 470 Kg
1 560 Kg
1 650 Kg
Pour les véhicules équipés d’une bride ayant un diamètre de 40mm, le poids minimum de la
voiture sera de 1120 kg.
Pour les véhicules équipés d’une bride ayant un diamètre de 45mm, le poids minimum de la
voiture sera de 1200 kg.
3.2.
3.2.1.
CARROSSERIE - CHASSIS
Carrosserie
La carrosserie d’origine doit être conservée, sauf pour ce qui concerne les ailes et les dispositifs
aérodynamiques admis.
Les joncs, baguettes, etc. peuvent être enlevés.
Les essuie-glaces sont libres, mais il doit en exister au moins un en état de fonctionner.
3.2.2.
Coque-Châssis
La coque et le châssis de série doivent être conservés, mais la structure de base d’origine peut être
renforcée conformément à l’article 255.5.7.1
Afin d’accueillir quatre roues motrices, la carrosserie peut être modifiée conformément au dessin
279-1.
REGLEMENT TECHNIQUE RALLYCROSS
211
279-1
Toutes les mesures seront effectuées par rapport au milieu des essieux avant et arrière de la
carrosserie homologuée.
Les matériaux ajoutés doivent être ferreux et soudés à la carrosserie.
Afin d’installer un catalyseur, il est permis de pratiquer un évidement dans le tunnel central
conformément à la description du dessin 279-2.
3.2.3.
Portes, garnitures latérales, capot moteur et coffre
A l’exception de la porte du conducteur, le matériau est libre, à condition que la forme extérieure
d’origine soit conservée.
Les charnières des portes et leurs commandes extérieures sont libres. Les serrures peuvent être
remplacées, mais les nouvelles doivent être efficaces.
La portière d’origine du pilote doit être conservée mais la garniture peut être enlevée.
Il est autorisé de condamner les portes arrière par soudure.
Les fixations des capots, moteur et coffre, ainsi que leurs charnières sont libres, mais les capots
doivent être fixés chacun par quatre points et l’ouverture de l’extérieur devra être possible.
Les dispositifs de fermeture d’origine devront être enlevés.
Il sera permis de pratiquer des ouvertures d’aération dans le capot moteur, pour autant qu’elles ne
permettent pas de voir les éléments mécaniques;
En toutes circonstances, les capots devront être interchangeables avec les capots d’origine
homologués.
Il est permis de retirer les mécanismes d’ouverture des vitres des quatre portes ou de remplacer un
lève-glace électrique par un lève-glace manuel.
3.2.4. Ouverture de ventilation de l’habitacle
3.2.4.1. Règle nationale
Des ouvertures pourront être pratiquées dans la carrosserie pour la ventilation de l’habitacle, à
condition :
ƒ qu’elles soient placées en avant du bord arrière du toit au-dessus de la lunette arrière et/ou dans
une zone comprise entre la vitre latérale arrière et la lunette arrière :
ƒ qu’elles ne forment pas saillie en dehors de la ligne d’origine de la carrosserie vue de devant.
3.2.4.2. Règle internationale
Il est permis de pratiquer un ou deux volets d’aération dans le toit de la voiture, dans les conditions
suivantes :
ƒ hauteur maximale 10 cm
ƒ déplacement contenu dans le premier tiers du toit
ƒ charnières sur le côté arrière
ƒ largeur maximale totale des ouvertures : 500 mm
Le dispositif de chauffage pourra être retiré.
212
3.2.5.
Protection inférieure
L’utilisation de protection inférieure est autorisée conformément à l’article 255.5.7.2.10, mais tout
prolongement en avant des roues avant est interdit, sauf s’il se trouve strictement en dessous d’un
des organes décrits dans l’article 255.5.7.2.10.
3.3.1.
Dispositifs aérodynamiques avant
Matériau et forme de conception libre, limité :
ƒ Par le plan vertical passant par l’axe des roues avant et le plan horizontal passant le point le
plus bas de l’ouverture de porte. (dessin 279-3)
ƒ Par la longueur hors-tout de la voiture homologuée.
ƒ
Vers l’avant, par la projection verticale du pare-chocs de la voiture homologuée.
Le matériau du pare-chocs doit être conservé, (plastique restant plastique, ceci incluant les
matériaux composites).
Les éléments de sécurité permettant d’absorber les chocs entre le pare-chocs et le châssis doivent
être conservés.
ƒ La partie latérale du bouclier avant pourra être modifiée selon la définition de l’aile donnée par
l’annexe 1 du “Règlement d’homologation des Groupes A et B”
Une ou des ouvertures pourront être pratiquées dans le pare-chocs (partie située au dessus du
plan passant par le point le plus bas de l’ouverture de la porte), mais la surface totale des
ouvertures du bouclier devra être d’au plus 2500 cm2
Ces ouvertures ne devront pas affecter l’intégralité structurelle de pare-chocs.
L’épaisseur des dispositifs aérodynamiques avant doit être au minimum de 2 mm et au maximum de
5 mm.
279-3
3.3.2.
Dispositif aérodynamique arrière
Il doit avoir les dimensions maximales définies sur le dessin 279-4
Même si la voiture a des dimensions d’origine supérieures à ces dimensions maximums, il devra
néanmoins se conformer à ce dessin.
A ses extrémités, ce dispositif doit joindre la carrosserie et il doit être totalement inscrit dans la
projection frontale de la voiture sans ses rétroviseurs.
La base de la boîte incluant le dessin doit être celle ayant les plus grandes dimensions. Elle doit se
trouver à l’horizontale.
De plus, ce volume pourra être étendu section par section, c’est-à-dire qu’en tout point du dispositif
aérodynamique arrière, chaque section ne devra pas dépasser la section de 450 x 290 x 190,
supports compris.
Ce dispositif aérodynamique devra être inclus dans la projection frontale de la voiture, ainsi que la
projection de la voiture vue de dessus.
L’épaisseur des dispositifs aérodynamiques arrière doit être au minimum de 2 mm et au maximum
de 5 mm.
3.4.
AILES
La définition d’aile est celle de l’article 251.2.5.7 de l’Annexe J.
Le matériau et la forme des ailes sont libres, toutefois, la forme de l’ouverture du passage de roue
doit être maintenue.
Ceci n’implique pas que ses dimensions d’origine soient maintenues.
REGLEMENT TECHNIQUE RALLYCROSS
279-4
213
Toute aile supplémentaire devra avoir une épaisseur minimale de 0,5 mm et maximale de 2 mm.
Dans tous les cas, l’extension maximale autorisée à la hauteur de l’axe des roues avant et arrière
est de 140 mm par rapport aux dimensions données dans la fiche d’homologation de la voiture
homologuée.
Les ailes doivent surplomber les roues de façon à les couvrir efficacement sur au moins un tiers de
la circonférence et au moins toute la largeur du pneumatique.
Des ouvertures de refroidissement pourront être pratiquées dans les ailes. Toutefois, au cas où elles
le seraient en arrière des roues arrière, des persiennes devront empêcher de voir le pneumatique de
l’arrière selon un plan horizontal. Il est permis d’installer dans les ailes des éléments mécaniques,
mais ceci ne doit en aucun cas être prétexte au renforcement des ailes.
3.5.
FEUX
Conformément à l’Article 2.10, un trou d’une surface de 30 cm2 pourra être prévu dans chaque
emplacement de feu pour le refroidissement
3.6.
MOTEUR
Le moteur est libre, mais le bloc moteur doit provenir d’un moteur homologué valide de la même
marque déposée d’origine que la carrosserie d’origine de la voiture et voiture et doit comporter le
même nombre de cylindres que le moteur d’origine homologué pour cette voiture.
Le moteur doit être situé dans le compartiment du moteur d’origine.
Des moteurs jumelés ne sont pas admis, à moins d’être homologués sous cette forme.
Les distributions variables ne sont pas autorisées.
Les trompettes d’admission à longueur variable sont interdites.
Le titane n’est autorisé que pour les bielles, les soupapes, les dispositifs de retenue des soupapes et
les boucliers thermiques.
L’emploi de magnésium n’est pas autorisé sur les pièces mobiles.
L’emploi de tout composant de céramique est interdit.
La pulvérisation ou l’injection interne et/ou externe d’eau ou de quelque substance que ce soit est
interdite (sauf celle de carburant dans le but normal de combustion dans le moteur).
L’emploi de carbone ou de matériaux composites est limité à l’embrayage et aux protections ou
conduits non-structuraux.
Seul un lien mécanique direct entre la pédale d’accélérateur et le dispositif de contrôle de la charge
moteur est autorisé.
Les tunnels utilisés pour le passage de l’échappement doivent rester ouverts vers l’extérieur sur au
moins les deux tiers de leur longueur.
.En cas d’utilisation de suralimentation, la sortie des gaz d’échappement de la “waste-gate” devra se
faire dans l’échappement de la voiture.
L’injection d’eau est interdite, même si elle est d’origine sur le bloc homologué. L’arrosage de
l’intercooler est interdit.
Les composants de céramique, les admissions à diamètre variable et les pales internes sont interdits
pour les turbocompresseurs.
3.7.
MOTEURS SURALIMENTES
Les compresseurs doivent être mono-étages de compression et de détente.
Ces compresseurs ne doivent pas être montés en série.
Le compresseur devra être équipé d’une bride de diamètre maximum de 40 mm en conformité avec
le dessin N° 254-4 de l’annexe J.
Tout l’air nécessaire à l’alimentation du moteur doit passer au travers de cette bride, qui devra
respecter ce qui suit :
Le diamètre maximum intérieur de la bride est de 40 mm, maintenu sur une longueur de 3 mm
minimum mesurée vers l’aval à partir du plan perpendiculaire à l’axe de rotation et situé à 50 mm
maximum en amont des extrémités les plus en amont des aubages de la roue (dessin 254-4)
Ce diamètre doit être respecté quelles que soient les conditions de température.
ƒ
Pour les véhicules équipés d’une bride ayant un diamètre de 40mm, le poids minimum de
la voiture sera de 1120 kg.
ƒ
Pour les véhicules équipés d’une bride ayant un diamètre de 45mm, le poids minimum de
la voiture sera de 1200 kg.
Le montage de la bride sur le turbocompresseur doit être effectué de telle façon qu’il soit nécessaire
de retirer entièrement deux vis du corps du compresseur, ou de la bride, pour pouvoir désolidariser
la bride du compresseur.
Le montage par vis pointeau n’est pas autorisé.
214
Pour installer cette bride, il est autorisé d’enlever de la matière du carter de compresseur, et d’en
ajouter dans le seul but d’assurer la fixation de la bride sur le carter de compresseur.
Les têtes de vis de fixation doivent être percées afin de pouvoir les plomber.
La bride doit être constituée d’un seul matériau et ne peut être percée que pour sa fixation et le
plombage, qui doit pouvoir être effectué entre les vis de fixation, entre la bride (ou la fixation
bride/carter de compression),le carter de compression (ou la fixation carter/flasque) ( voir dessin
254-4).
Dans le cas d’un moteur à deux compresseurs en parallèle, chaque compresseur est limité à un
diamètre intérieur maximum d’entrée de 28.5 mm –Ce diamètre doit être respecté quelles que soient
les conditions de température.
A partir du 01/01/2009, les voitures de D1 devront être conformes à la réglementation
technique FIA.
3.7.1.
POST COMBUSTION :
Tout système de post combustion est interdit
x Fresh air : Aucun piquage, aucune liaison hydraulique (air) entre le collecteur
d’échappement et le circuit d’air d’admission compris entre le turbo et la culasse.
x Bang-bang : interdiction de vannes de re-circulation d’air, de commande de papillon
motorisée, de soupape ou autre clapet de décharge permettant de faire circuler de l’air
dans le circuit d’admission d’air lorsque le papillon est fermé.
x Interdiction de capteur de régime turbo,
L’ouverture maximum du ou des papillons au ralenti ne doit pas dépasser 12°.
Et la conception de ceux-ci ne devra pas permettre un débit d’air supérieur à celui
nécessaire au fonctionnement du moteur au ralenti.
En cas de doute, toutes les investigations nécessaires à l’établissement de la conformité du
dispositif pourront être menées à la charge du concurrent : mesure des pressions de part et
d’autre du papillon, analyse de la cartographie, tests complémentaires, etc.
REGLEMENT TECHNIQUE RALLYCROSS
254-4
215
Seul un lien mécanique direct entre la pédale d'accélérateur et le dispositif de contrôle de la charge
du moteur est autorisé.
3.8.
INTERIEUR
Les garnitures situées en dessous du tableau de bord et n’en faisant pas partie peuvent être
enlevées.
Il est permis de retirer la partie de la console centrale qui ne contient ni le chauffage, ni les
instruments selon le dessin 255-7.
255-7
Le tableau de bord ne doit pas comporter d’angles qui fassent saillie.
Le siège complet doit être entièrement situé d’un côté ou de l’autre du plan vertical passant par l’axe
de la voiture.
Les cloisons séparant l’habitacle du compartiment moteur et du coffre doivent conserver leurs
emplacement et forme.
Le matériau devra être celui d’origine ou plus résistant.
L’installation d’éléments sera toutefois permise contre ou au travers de l’une de ces cloisons, à
condition de ne pas empiéter de plus de 20 cm (mesuré horizontalement par rapport à la cloison
d’origine) sur l’habitacle. Cette possibilité ne s’applique toutefois pas aux bloc moteur, carter,
vilebrequin ou culasse.
D’autre part, il sera autorisé de modifier le plancher pour loger les quatre roues motrices en
respectant l’article 3.2.2.
3.9.
RESERVOIRS DE CARBURANT, D’HUILE ET D’EAU DE REFROIDISSEMENT
Seront séparés de l’habitacle par des cloisons de manière à ce qu’en cas de fuite ou de rupture du
réservoir, le liquide ne puisse y pénétrer.
Ceci s’applique également aux réservoirs de carburant par rapport au compartiment moteur et au
système d’échappement.
Le bouchon de remplissage du réservoir d’essence doit être étanche et ne pas être en saillie par
rapport à la carrosserie.
Le stockage de carburant à bord de la voiture à une température de plus de 10° centigrade au
dessous de la température ambiante est interdit.
3.10.
SUSPENSION
Tout système d'acquisition de données châssis est interdit.
Les voitures doivent être équipées d’une suspension.
Le fonctionnement et la conception du système de suspensions sont libres.
Les modifications de la coque (ou châssis) sont limitées : pour adapter la position modifiée des
points d’ancrage et des points pivotants sont limitées à ce qui est nécessaire pour fournir du jeu aux
composants de suspension, aux arbres d’entraînement ainsi qu’à la roue et au pneu :
ƒ au renforcement des points d'ancrage existants,
ƒ à l'ajout de matériau pour créer de nouveaux points d'ancrage,
ƒ aux modifications nécessaires pour fournir du jeu aux composants de suspension, aux arbres
d'entraînement ainsi qu'à la roue et au pneu,
ƒ les renforts et ajouts de matériau ne doivent pas s'étendre au delà de 100 mm par rapport au
point d'ancrage.
Le berceau avant, à l’exclusion des berceaux joignant l’avant à l’arrière, est libre en matériau et en
forme, à condition qu’il soit :
Règle nationale
ƒ interchangeable avec la pièce d’origine et que le nombre de points d’ancrage soit identique à
celui d’origine
Règle internationale
ƒ interchangeable avec la pièce d’origine et que le nombre de points d’ancrage soit identique à
celui d’origine et que le nombre de points d'ancrage soit identique à celui d'origine.
ƒ démontable (pas de fixation par soudure)
216
Il est permis de décaler les points de fixation du berceau si ceux-ci se trouvent englobés dans le
nouveau tunnel (voir article 3.2.2).
3.10.1. Essieu arrière
Les modifications de la coque (ou châssis) pour adapter la position modifiée des points d'ancrage et
des points pivotants sont limitées à celles du dessin 279-1.
L’intermédiaire de suspension ne doit pas être constitué uniquement de boulons passant dans des
manchons ou des montures flexibles, mais il peut être d’un type fluide.
Le mouvement des roues doit entraîner un débattement de suspension supérieur à la flexibilité des
attaches.
L’utilisation de la suspension active est interdite.
Le chromage des bras de suspension en acier est interdit.
Tous les bras de suspension seront faits d’un matériau métallique homogène.
Les systèmes de suspension de type hydropneumatique sont autorisés, à condition qu’ils soient
dépourvus de contrôle actif.
3.11.
TRANSMISSION
Libre.
Tous capteurs, contacteur et fil électrique aux quatre roues, à la boîte de vitesse et aux différentiel
avant, et arrière est interdit.
Seul est autorisé un capteur sur l’arbre de transmission entre l’avant et l’arrière. (Visible et
facilement repérable).
La transformation en 4 roues motrices est permise.
Les différentiels avant et arrière à glissement limité doivent être de type mécanique
Par différentiel à glissement limité mécanique on entend tout système fonctionnant exclusivement
mécaniquement, c’est à dire sans l’aide d’un système hydraulique ou électrique. Un visco-coupleur
n’est pas considéré comme un système mécanique.
Le différentiel central, s'il existe peut être du type à glissement limité sous réserve qu’il soit
mécanique, tel que définit ci-dessus (cf article 2.2.15)
REGLEMENT TECHNIQUE RALLYCROSS
217
3.12.
RADIATEUR D’EAU
Son emplacement est libre, à condition qu’il n’empiète pas sur l’habitacle.
Les canalisations d’eau reliant le radiateur au moteur doivent être situées hors de l’habitacle
(rappel).
Les conduits d'air peuvent passer dans l'habitacle.
Le plancher ne doit pas être modifié pour le passage des conduits d'air.
L’entrée et la sortie d’air du radiateur à travers la carrosserie pourront avoir au maximum la même
surface que le radiateur. Cet article vient en complément de l’article 2.9 pour la Division 1
3.13.
FREINS
Libres, mais il doit y avoir un double circuit commandé par la même pédale de la façon suivante :
l’action de la pédale doit s’exercer normalement sur toutes les roues.
En cas de fuite en un point quelconque des canalisations ou d’une défaillance de la transmission de
freinage, l’action de la pédale doit continuer à s’exercer au moins sur deux roues.
Les systèmes anti-blocage de freins ne sont pas autorisés.
Les disques de freins doivent être faits d’un matériau ferreux.
Un frein à main est obligatoire : il doit être efficace et agir simultanément sur les deux roues avant ou
les deux roues arrière.
Les réservoirs de fluide ne peuvent se trouver à l’intérieur de l’habitacle.
3.14.
ELEMENTS MECANIQUES
Aucun élément mécanique ne devra être en saillie par rapport à la carrosserie d’origine de la voiture,
sauf à l’intérieur des ailes.
3.15.
DIRECTION
Le système de direction et son emplacement sont libres mais seule une liaison mécanique directe
entre le volant et les roues directrices est autorisée.
La colonne de direction doit comporter un dispositif de rétraction en cas de choc, provenant d'un
véhicule de série.
La direction à quatre roues est interdite
3.16.
TYPE DE BOITE DE VITESSES
Les boîtes de vitesses semi-automatiques ou automatiques à contrôle électronique, pneumatique ou
hydraulique sont interdites.
Les différentiels à contrôle électronique, pneumatique ou hydraulique pouvant être réglés par le
pilote en roulant sont interdits.
3.17.
FEUILLES DE MAGNESIUM
L’utilisation de feuilles de magnésium d’une épaisseur inférieure à 3 mm est interdite.
3.18.
TELEMETRIE
L’usage de la télémétrie est interdit.
ARTICLE 4. MODIFICATIONS PERMISES ET PRESCRIPTIONS POUR LES VOITURES
DE LA DIVISION 2, EN PLUS DES PRESCRIPTIONS DE L’ARTICLE 2 CIDESSUS
4.1.
POIDS MINIMUM
CYLINDREE
Jusqu’à 1000 cm3
de plus de 1000 cm3 à 1400 cm3
de plus de 1400 cm3 à 1600 cm3
de plus de 1600 cm3 à 2000 cm3
VOITURE A
TRACTION AVANT
750 kg
850 kg
950 kg
1050 kg
VOITURE A
PROPULSION ARRIERE
800 kg
900 kg
1000 kg
1100 kg
Le poids est contrôlé la voiture étant en condition de course sans pilote ni équipement de pilote.
L’utilisation de lest sera autorisée conformément à l’article 252.2.2 (premier paragraphe) de
l’Annexe J.
218
4.2.
FREINS
Les freins doivent être conformes à l’article 254.6.5 de l’annexe J.
4.3.
ARBRES A CAMES
L’arbre à cames est libre mais les dimensions A et B de l’article 325 de la fiche d’homologation
doivent être conservées.
4.4.
4.4.1
TRANSMISSION
Embrayage
Conforme au règlement du groupe N, article 254
4.4.2
Boîte de vitesses
Le carter de série de la boîte de vitesses doit être conservé mais les rapports sont libres.
L'intérieur de la boite de vitesses est libre.
Le nombre maximal de vitesses doit être conservé.
Les joints d’articulation de commande de boite sont libres.
4.4.3
Couple final et différentiel
L'utilisation d'un différentiel à glissement limité de type mécanique est autorisée à condition de
pouvoir se loger dans le carter de série.
Afin de permettre son montage, l'intérieur du carter du différentiel d'origine peut être modifié.
Par différentiel à glissement limité mécanique, on entend tout système fonctionnant exclusivement
mécaniquement, c’est à dire sans l’aide d’un système hydraulique ou électrique.
Un visco-coupleur n’est pas considéré comme un système mécanique.
Si la voiture homologuée est équipée d’un visco-coupleur, il pourra être conservé, mais il ne sera
pas possible d’ajouter un autre différentiel.
Le différentiel d’origine peut également être bloqué. Les rapports du carter d’origine sont libres. Le
matériau de l’engrenage est libre
4.4.4.
Arbre de transmission
Le type d’arbre de transmission de série doit être conservé, mais le matériau est libre, à l’exception
des matériaux composites qui sont interdits.
Est interdit
•
Capteurs de vitesse de roue (à l’exception d’un seul placé sur une roue motrice, le concurrent
devant pouvoir démontrer que le seul capteur installé ne permet pas le contrôle de la traction).
4.5.
Le piston est libre mais les caractéristiques du piston d'origine figurant sur la fiche d'homologation
(art. 317) ainsi que la forme de la zone de combustion du piston d'origine
(face supérieure)
doivent être conservées.
GENERALITES
Seules sont admises les voitures conformes à l'Annexe "J" et au groupe T3F catégorie Rallycross.
ARTICLE 6. MODIFICATIONS PERMISES ET PRESCRIPTIONS POUR LES VOITURES
DE LA DIVISION 4, EN PLUS DES PRESCRIPTIONS DE L’ARTICLE 2 CIDESSUS
Les prescriptions suivantes s’appliquent à toutes les voitures en plus des prescriptions de l’Annexe
J.
Les prises d’air du moteur : Elles pourront se situer à l’intérieur du compartiment du pilote, à
condition qu’elles soient munies d’un filtre ignifugé. Il est conseillé un filtre sec. Elles ne pourront
empiéter de plus de 20 cm mesurés perpendiculairement à la cloison moyenne du moteur.
Accélérateur : il y aura un dispositif sûr pour fermer l’accélérateur en cas de non fonctionnement de
son accouplement, au moyen d’un ressort extérieur agissant sur chaque papillon.
Un frein à main : Efficace est obligatoire.
Les protections inférieures : sont admises.
REGLEMENT TECHNIQUE RALLYCROSS
ARTICLE 5. PRESCRIPTIONS POUR LES VOITURES DE LA DIVISION 3
219
Les silencieux d’échappement : ils peuvent être enlevés, mais le système d’échappement doit se
conformer aux prescriptions de l’Annexe “J”, Art. 252 - 3.6 et la limitation de bruit doit être respectée.
Le système de chauffage : il peut être enlevé.
Les pare-chocs : et leurs supports ne devront pas être enlevés et ne devront pas être renforcés.
Les points d’ancrage des amortisseurs : peuvent être renforcés.
Caisse : le renforcement de la caisse par l’adjonction de matériau est autorisé. Il n’est pas autorisé
d’alléger la voiture ou d’en enlever du matériau. Des extensions d’ailes de 5 cm de part et d’autre de
la voiture sont permises à condition que la roue complète puisse se loger dans la carrosserie
d’origine, selon la définition de l’art. 255 - 5.4 de l’Annexe “J”.
Pare brise F2000 peut-être en verre feuilleté ou en polycarbonate
Ailes avant et arrière Kit car :
Libre en matériau, dans le respect de la forme et des dimensions (art.204a) largeur carrosserie
Est interdit
Capteurs de vitesse de roue (à l’exception d’un seul placé sur une roue motrice, le concurrent
devant pouvoir démontrer que le seul capteur installé ne permet pas le contrôle de la traction).
220
REGLEMENT TECHNIQUE AUTOCROSS
INTERPRÉTATION DES TEXTES DES RÈGLEMENTS TECHNIQUES
Tout ce qui n’est pas autorisé par les textes est interdit.
ARTICLE 1. DEFINITION
Les voitures admises en Auto-Cross seront celles des divisions 2 et 3 conformes au règlement
technique ci-après (seulement jusqu’au 31 décembre 2009 pour les D3 « libre ») ou totalement
conformes à l’Annexe "J" 2008 Article 279. (Divisions FIA 1 et 3).
1.1.
1.1.1.
1.1.2.
DIVISIONS
Division 2
Sont éligibles en division 2 :
ƒ Les voitures issues des groupes N, A, B, les voitures d’homologation caduque et conformes à
l’Annexe “J”. Les modifications énumérées aux articles ci-après sont autorisées. Les voitures
doivent être des modèles fermés à toit rigide et non décapotable.
ƒ Les voitures de type T3F conformes au règlement technique T3F et à ses spécificités
Autocross.
ƒ Les voitures 2 litres 2 roues motrices construites suivant le règlement technique T3F et à ses
spécificités Autocross.
ƒ Jantes diamètre 16’’ max. et pneus T3F auto-cross en conformité avec l’article 2-10 du présent
règlement.
ƒ
Division 3
Les voitures de division 3 ne peuvent être que des monoplaces "spéciales Auto-Cross".
Voitures à 4 roues construits et conçus spécialement pour pratiquer l’auto-cross. Les voitures
doivent être à 2 ou à 4 roues motrices. Elles doivent répondre aux Articles ci-dessous.
Les voitures de Division 3 « libre » devront respecter la Réglementation Technique FIA 2007
correspondant à l’Article 279.
Les voitures dont les Passeports Technique ont été établis avant le 01/01/2007 auront jusqu’au
01/01/2009 pour se mettre en conformité.
Nota : pour les voitures de la catégorie 2 litres, le règlement FFSA reste en vigueur.
CATEGORIES
Dans chaque division, les concurrents seront répartis dans les catégories suivantes :
1.2.1.
Catégorie 2 litres
Voitures à 2 roues motrices, de cylindrée maximum 2 000 cc, à alimentation atmosphérique.
1.2.2.
Catégorie libre :
Voitures n’entrant pas dans la catégorie 2 litres.
ARTICLE 2. PRESCRIPTIONS POUR LES VOITURES DE DIVISIONS 2
Les prescriptions suivantes s’appliquent à toutes les voitures en plus des prescriptions de l’Annexe J.
2.1.
CAGE DE SECURITE
Obligatoire comme définie à l’Article 253-8 de l’Annexe J avec jambes arrière et entretoise diagonale
au minimum. En D2 : l’armature de sécurité sera complétée par deux entretoises longitudinales de
portes.
2.1.1.
Cas particuliers
Les voitures d’auto-cross de Divisions 2 et 3 dont le passeport technique 3 volets FFSA aura été
établi avant le 31/12/93 ne sont pas concernées par le changement de diamètre de l’arceau principal
qui pourra rester : Ø > ou = à 38 mm - épaisseur 2,5 mm ou Ø > ou = à 40 mm – épaisseur 2,0 mm.
REGLEMENT TECHNIQUE AUTOCROSS
1.2.
221
2.2.
HARNAIS DE SECURITE
Il est obligatoire de monter un harnais de sécurité, avec 6 points minimum, conforme aux
spécifications de l’Article 253-6 de l’Annexe J (normes Fia 8853/98 et 8854/98). Les deux sangles
d’épaules devront avoir chacune un point d’ancrage séparé.
2.3.
SIEGE DU PILOTE
Il sera solidement fixé, immobile, sans aucun jeu. Il comprendra un repose tête intégré au siége
de type baquet. Un siége homologué FIA est recommandé. Les sièges des passagers pourront
être enlevés (D2).
2.3.1
Ancrages et fixations siège
Ancrages et fixations de siège.
S’ils ne sont pas d’origine, éventuellement renforcés conformément à l’article 255.5.7.1. les
ancrages de siège à la coque devront être conformes aux prescriptions suivantes :
Ancrages
Si l’ancrage est constitué d’une traverse tubulaire, celle-ci devra être en acier et avoir un
diamètre minimal de 35 mm et une épaisseur minimale de 2,5 mm.
Cette traverse comportera à chaque extrémité une platine de fixation avec les dimensions
suivantes :
x épaisseur minimale : 3 mm,
x surface minimale : 40 cm².
La traverse devra être fixée à la coque sur des contreplaques soudées à celle-ci d’une
épaisseur minimale de 2 mm et d’une surface de 120 cm2 chacune (voir Article 253-16,
dessins 100, 101, 102).
L’utilisation d’une traverse tubulaire directement fixée à la coque est interdite.
Il n’est pas permis de fixer les points d’ancrage des harnais de sécurité sur les traverses.
Supports
Chaque traverse devra comporter deux supports de siège d’une épaisseur minimale de 2,5
mm et d’une surface minimale de 40 cm².
Si des rails pour le réglage du siège sont utilisés, ils doivent être ceux montés et fournis à
l’origine avec la voiture homologuée et avec le siège d’origine ou avec un siège.
La fixation entre le siège et les supports doit être composée de 4 attaches, 2 à l’avant, 2 sur la
partie arrière du siège, utilisant des boulons d’un diamètre minimum de 8 mm et des renforts
intégrés au siège homologué.
L’épaisseur minimum des pièces fixant le siège à ses supports est de 3 mm pour l’acier et de
5 mm pour les matériaux en alliage léger.
222
2.4.
ACCELERATEUR
En cas de non fonctionnement du système de rappel d’origine, un ressort supplémentaire
devra être monté sur chaque biellette de papillon ou guillotine afin de permettre leur
fermeture efficace. Il n’est permis qu’un lien mécanique entre la pédale d’accélérateur et le (les)
papillon(s) ou guillotine(s) de gaz.
2.5.
FREINS ET FREIN DE PARKING
Les freins sont libres mais il doit y avoir un double circuit commandé par la même pédale de la façon
suivante : l’action de la pédale doit s’exercer normalement sur toutes les roues. En cas de fuite en
un point quelconque des canalisations ou d’une défaillance quelconque de la transmission de
freinage, l’action de la pédale doit continuer de s’exercer au moins sur deux roues. Les freins en
carbone sont interdits (pour les garnitures et les disques).
Le frein de parking est obligatoire et il doit être efficace et agir simultanément sur les deux roues
avant ou les deux roues arrière.
2.6.
ANNEAUX DE REMORQUAGE
Chaque voiture doit être équipée à l’avant et à l’arrière d’un anneau de prise en remorque peint de
couleur vive (jaune, rouge ou orange). Ces anneaux ne doivent pas faire saillie par rapport au
périmètre de la carrosserie vue de dessus. Ils doivent être montés de telle manière qu’ils puissent
être trouvés facilement par les secours d’urgence.
2.7.
DIRECTION
Le mécanisme est libre et seule une liaison mécanique directe entre le volant et les roues avant
directrices est autorisée (chaîne ou pignons intermédiaires sont interdits).
La colonne de direction doit comporter un dispositif de rétractation en cas de choc provenant d’un
véhicule de série. A ce dispositif, il sera adapté un arrêt formé d’une bague ou rondelle fixée
ou soudée juste devant le palier de support de colonne.
2.8.
PARE-BRISE ET VITRES
Le pare-brise devra être en verre feuilleté ou en polycarbonate de 5 mm minimum. Les vitres devront
être en verre de sécurité ou en plastique. Si elles sont en plastique, l’épaisseur de celles-ci ne sera
pas inférieure à 5 mm. Les voitures dont le pare-brise en verre feuilleté comporte des impacts ou
des fêlures qui gênent sérieusement la visibilité ou qui les rendent susceptibles de se casser
davantage pendant l’épreuve, ne seront pas acceptables.
2.9.
ÉCHAPPEMENT
Pour les voitures de la Division 2, il doit être conforme à l’Annexe J. Les sorties d’échappement
dirigées vers le sol sont interdites, ils ne doivent pas dépasser le périmètre de la voiture et sortir sur
la face arrière du véhicule. Les tunnels utilisés pour le passage de l’échappement doivent rester
ouverts vers l’extérieur sous la voiture sur au moins les deux tiers de la longueur. En cas d’utilisation
de suralimentation, la sortie des gaz d’échappement de la "waste-gate"devra se faire dans le conduit
de l’échappement de la voiture.
Pour les voitures de la Division 3, la hauteur de la sortie de l’échappement par rapport au sol
ne devra pas dépasser 65 cm.
2.10.
ROUES ET PNEUS
La roue complète (flasque + jante + pneu gonflé) devra à tout moment entrer dans un gabarit en "U"
dont les branches seront distantes de 250 mm, la mesure étant effectuée sur une partie non chargée
du pneu.
Les roues jumelées, les roues munies de chaînes et les roues de secours sont interdites.
Les pneumatiques à clous sont interdits. Les pneumatiques à crampons ou à tétines ne sont pas
autorisés sauf par décision du Collège des Commissaires Sportifs lorsque les conditions
atmosphériques sont défavorables et compromettent le bon déroulement de la course.
Si des roues d’un matériau autre que l’acier sont utilisées, le concurrent devra prouver par des
documents que ces roues ont été fournies pour une voiture de série comme équipement original ou
comme extension ou équipement de remplacement. Les fabrications artisanales sont interdites.
Par mesure de sécurité et en conformité avec les mesures prises par la FIA, les pneus slicks sont
interdits.
Les pneus sculptés, tels qu’utilisés en Rallyes, sont acceptés sur la base d'un dessin homologué par
la FIA.
Les pneumatiques ayant un taux d'entaillement inférieur à 25 %, devront présenter un sculpture dont
le dessin sera identique à un de ceux publiés par la FIA dans son bulletin mensuel.
Ces pneumatiques pourront être des pneus moulés ou sculptés à la main en reproduisant à
l'identique le dessin d'entaillement.
Pour les pneumatiques ayant un taux d'entaillement supérieur à 25 %, le dessin est libre.
Le calcul du taux d'entaillement se fera suivant l’article 279.1.4.2 de l’Annexe J.
NE SONT PAS CONSIDÉRÉS COMME PNEUMATIQUES À CRAMPONS OU À TÉTINES, les
pneumatiques répondant aux caractéristiques suivantes :
• Aucun intervalle entre deux pavés mesurés perpendiculairement ou parallèlement à la bande de
roulement ne doit dépasser 15 mm. En cas d’usure ou d’arrachement des angles, la mesure sera
faite à la base du pavé. Dans le cas de pavés circulaires ou ovales, la mesure est prise à la tangente
des pavés.
• La profondeur des sculptures ne doit pas dépasser 15 mm. Ces mesures ne s’appliquent pas sur
une largeur de 30 mm en bordure et de chaque côté de la bande de roulement mais les pavés ne
doivent pas dépasser l’aplomb des flancs du pneumatique.
2.11.
BAVETTES
Des bavettes sont obligatoires en arrière des roues motrices. Elles seront soit rigides, soit d’une
épaisseur d’au moins 8 mm fixées le plus en arrière possible, au plus à 8 cm du sol et couvrir toute
la largeur des roues motrices.
2.12.
RETROVISEURS
Deux rétroviseurs sont obligatoires : un à droite et un à gauche.
REGLEMENT TECHNIQUE AUTOCROSS
Les moyeux de roues devront comporter un centrage de roues par un épaulement, selon le principe
utilisé sur les voitures de série.
Dans le cas de montage avec élargisseurs de voie, ces derniers ne devront pas excéder une
épaisseur de 30 mm.
223
Ils devront posséder une surface réfléchissante d'au moins 90 cm² et être conformes à la législation
routière.
224
2.13.
RESERVOIRS DE CARBURANT, D’HUILE ET D’EAU DE REFROIDISSEMENT
Ils seront séparés de l’habitacle par des cloisons de manière à ce qu’en cas de fuite ou de rupture
du réservoir, le liquide ne puisse y pénétrer. Ceci s’applique également au réservoir de carburant par
rapport au compartiment moteur et au système d’échappement. Le bouchon de remplissage du
réservoir d’essence doit être étanche et ne pas être en saillie par rapport à la carrosserie.
Le réservoir de carburant devra avoir une contenance de 12 litres maximum. Il pourra être de
construction artisanale ou d’un type homologué par la FIA (FT3 est fortement recommandé et
obligatoire à compter du 1er janvier 2010). S’il est de construction artisanale, il devra être
métallique, muni d’une fermeture étanche, avec mise à l’air libre par un pointeau anti-retour,
prolongée par un tube d’une longueur égale à la hauteur du réservoir sortant sous la voiture. Il
devra être installé dans un endroit parfaitement protégé des chocs et fixé solidement. Il sera placé à
plus de 30 cm du moteur, de l’échappement et de la coque dans le sens latéral et longitudinal de
l’extérieur de l’habitacle
Tous les autres réservoirs doivent également être en dehors de l’habitacle sauf éventuellement le
réservoir d’eau du lave-glace.
2.14.
RADIATEUR D’EAU
Son emplacement est libre à condition qu’il n’empiète pas sur l’habitacle.
2.15.
INJECTION D’EAU - TEMPERATURE DU CARBURANT
L’injection d’eau, même homologuée, n’est pas autorisée.
L’arrosage de l’intercooler est autorisé s’il n’y a pas de liquide évacué sur le sol.
Le stockage de carburant à bord de la voiture à une température de plus de 10° centigrades audessous de la température ambiante est interdit.
2.16.
SYSTEMES D’EXTINCTION
Les systèmes installés sont recommandés. Ils devront être réalisés conformément à l’Article 253- 7.3
de l’Annexe J.
2.17.
BATTERIE
La batterie devra être protégée et solidement arrimée par des matériaux non conducteurs,
conformes à l’article 255-5-8-3. Si elle se trouve dans l’habitacle, elle sera recouverte d’une
protection étanche et isolante.
2.18.
BOITE DE VITESSES
La boîte de vitesses est libre. Les boîtes de vitesses semi-automatiques ou automatiques à contrôle
électronique, pneumatique ou hydraulique sont interdites. Les différentiels à contrôle électronique,
pneumatique ou hydraulique pouvant être réglés par le pilote en roulant sont interdits. La marche
arrière mécanique est obligatoire et le nombre de vitesses en marche avant est au maximum de 6.
2.19.
FEUILLES DE MAGNESIUM
L’utilisation de feuilles de magnésium d’une épaisseur inférieure à 3 mm est interdite.
2.20.
TELEMETRIE ET COMMUNICATIONS RADIO
L’usage de la télémétrie et les communications radio stand/voiture sont interdits.
Les connexions informatiques à la voiture sont interdites sur la pré-grille, piste ou en régime
de parc fermé.
2.21.
ANTI-PATINAGE
Sont interdits :
- Tout système ou dispositif capable d’empêcher les roues motrices de patiner lorsque le
moteur est en marche ou de corriger tout fonctionnement moteur.
- Tout système ou dispositif avertissant le pilote que les roues se mettent à patiner ou
dépassent un seuil de patinage.
- Toute commande pouvant avoir un effet sur le contrôle du patinage.
- ABS et autre système similaire.
- Tout capteur de mesure de la vitesse de la voiture ou de la vitesse de rotation des
roues ou des éléments de transmission.
- Tout différentiel inter-ponts libre ou à glissement limité.
- Tout différentiel sous contrôle électronique, électrique, hydraulique, pneumatique, en boucle
fermée ou non.
-
-
Seuls sont autorisés les différentiels avant, arrière avec autobloquants à systèmes
mécaniques, sans qu’il soit possible au pilote d’intervenir sur ceux-ci de l’intérieur de
l’habitacle.
Tout système de transmission et leurs commandes automatiques ou semi-automatiques :
embrayage, boîte de vitesses, ponts, etc.
Seules sont autorisées les boîtes de vitesses conventionnelles mécaniques à engrenages.
ARTICLE 3. MODIFICATIONS PERMISES ET PRESCRIPTIONS POUR LES VOITURES
DE LA DIVISION 2, EN PLUS DES PRESCRIPTIONS DE L’ARTICLE 2 CIDESSUS
3.1.
POIDS MINIMUM
Les voitures devront peser au moins les poids suivants en fonction de leur cylindrée :
• < 1 000 cm3
• < 1 300 cm3
• < 1 600 cm3
• < 2 000 cm3
• < 2 500 cm3
• < 3 000 cm3
• < 3 500 cm3
• < 4 000 cm3
• < 4 500 cm3
• < 5 000 cm3
• < 5 500 cm3
• > 5 500 cm3
580 kg
675 kg
750 kg
820 kg
890 kg
960 kg
1 030 kg
1 100 kg
1 170 kg
1 235 kg
1 300 kg
1 370 kg
CARROSSERIE - CHASSIS
Carrosserie
La carrosserie d’origine doit être conservée, sauf pour ce qui concerne les ailes et les dispositifs
aérodynamiques admis. Les joncs et baguettes doivent être enlevés. Les essuie-glaces sont libres,
mais il doit en exister au moins un en état de fonctionner.
3.2.2.
Coque - Châssis
La coque et le châssis de série doivent être conservés, mais la structure de base d’origine peut être
allégée par retrait de matière ou renforcée. Toutefois, il est interdit de renforcer une structure qui a
été préalablement allégée ou vice versa.
3.2.3.
Portes, capots moteur et coffre
À l’exception de la porte du conducteur, le matériau est libre à condition que la forme extérieure
d’origine soit conservée. Les charnières des portes sont libres. Les serrures peuvent être
remplacées, mais les nouvelles doivent être efficaces. La portière d’origine du pilote doit être
conservée mais la garniture peut être remplacée par un matériau rigide. Il est autorisé de condamner
les portes arrière par soudure.
Les fixations des capots, moteur et coffre seront de type métallique à goupille, leurs charnières sont
libres, mais les capots doivent être fixés chacun par quatre points et l’ouverture de l’extérieur devra
être possible. Les dispositifs de fermeture d’origine devront être enlevés. Il sera permis de pratiquer
des ouvertures d’aération dans le capot moteur, pour autant qu’elles ne permettent pas de voir les
éléments mécaniques. En toutes circonstances, les capots devront être interchangeables avec les
capots d’origine homologués.
3.2.4.
Ouvertures de ventilation de l’habitacle
Des ouvertures pourront être pratiquées dans la carrosserie pour la ventilation de l’habitacle, à
condition :
- qu’elles soient placées en avant du bord arrière du toit au-dessus de la lunette arrière et/ou
dans une zone comprise entre la vitre latérale arrière et la lunette arrière.
- qu’elles ne forment pas saillie en dehors de la ligne d’origine de la carrosserie vue de devant.
REGLEMENT TECHNIQUE AUTOCROSS
3.2.
3.2.1.
225
3.2.5.
Dispositifs aérodynamiques
Vus du dessus, les dispositifs aérodynamiques ne doivent pas obligatoirement suivre le contour de
la forme de la voiture. Ceux qui ne sont pas homologués en série doivent s’inscrire dans la
projection frontale de la voiture.
3.2.5.1. À l’avant
Ils ne pourront dépasser plus de 10% l’empattement de la voiture (mesure effectuée à partir de la
limite hors-tout de la carrosserie) et ne pourront en aucun cas dépasser de plus de 20 cm la limite
hors-tout de la carrosserie d’origine. Ils seront obligatoirement installés en dessous du plan
horizontal passant par le moyeu des roues et pourront s’inscrire entre la partie suspendue la plus
basse et le sol.
3.2.5.2. À l’arrière
Ils ne pourront dépasser de plus de 20% l’empattement de la voiture (mesure effectuée à partir de la
limite hors-tout de la carrosserie) et ne pourront en aucun cas dépasser de plus de 40 cm la limite
hors-tout de la carrosserie d’origine.
3.2.6.
Ailes
La définition d’ailes est celle de l’Article 251 - 2.5.7 de l’Annexe J. Le matériau et la forme des ailes
sont libres. Toutefois, la forme de l’ouverture du passage de roue doit être maintenue, mais ceci
n’implique pas que ses dimensions d’origine soient maintenues. Les ailes doivent surplomber les
roues de façon à les couvrir efficacement sur au moins un tiers de la circonférence et au moins toute
la largeur du pneumatique.
Des ouvertures de refroidissement pourront être pratiquées dans les ailes. Toutefois, au cas où elles
le seraient en arrière des roues arrière, des persiennes devront empêcher de voir le pneumatique de
l’arrière selon un plan horizontal. Il est permis d’installer dans les ailes des éléments mécaniques
mais ceci ne doit en aucun cas être prétexte au renforcement des ailes.
3.2.7.
Feux
Ils pourront être enlevés à condition que les orifices dans la carrosserie soient couverts et que les
prescriptions de l’Article 5.6. soient respectées. Les caches doivent être conformes à la silhouette
générale d’origine. Un trou d’une surface de 30 cm2 pourra être prévu dans chaque emplacement de
phare pour le refroidissement.
3.2.8.
Moteur
Le moteur est libre, mais le bloc moteur doit provenir d’un moteur de la même marque déposée
d’origine que la carrosserie d’origine de la voiture et doit comporter le même nombre de cylindres
que le moteur d’origine homologué pour cette voiture. Le moteur doit être situé dans le compartiment
du moteur d’origine. Des moteurs jumelés ne sont pas admis, à moins d’être homologués sous cette
forme.
L’emploi de carbone ou de matériaux composites est limité à l’embrayage et aux protections ou
conduits non structuraux.
3.2.9.
Intérieur
Les tapis de sol pourront être retirés de l’habitacle.
La garniture intérieure est libre.
Le tableau de bord ne doit pas comporter d’angles qui fassent saillie. Le siège complet doit être
entièrement situé d’un côté ou de l’autre du plan vertical passant par l’axe de la voiture.
Les cloisons séparant l’habitacle du compartiment moteur et du coffre doivent conserver leurs
emplacements et formes. Le matériau devra être celui d’origine ou plus résistant. L’installation
d’éléments sera toutefois permise contre ou au travers de l’une de ces cloisons, à condition de ne
pas empiéter de plus de 20 cm (mesurés horizontalement par rapport à la cloison d’origine) sur
l’habitacle. Cette possibilité ne s’applique toutefois pas aux bloc moteur, carter, vilebrequin ou
culasse.
D’autre part, il sera autorisé de modifier le plancher à la condition que celui-ci ne dépasse pas la
hauteur des seuils de porte. Dans ce cas, le plancher d’origine pourra être enlevé. Le nouveau
plancher sera constitué d’un matériau alu de 2,5 mm ou en acier de 1,5 mm d’épaisseur mini.
Il est également permis de procéder aux modifications nécessaires en vue d’installer une nouvelle
transmission.
226
3.2.10. Suspension
Les voitures doivent être équipées d’une suspension.
L’intermédiaire de suspension ne doit pas être constitué uniquement de boulons passant dans des
manchons ou des montures flexibles, mais il peut être d’un type fluide.
Le mouvement des roues doit entraîner un débattement de suspension supérieur à la flexibilité des
attaches.
L’utilisation de la suspension active est interdite.
Le chromage des bras de suspension en acier est interdit.
Tous les bras de suspension seront faits d’un matériau métallique homogène.
Les systèmes de suspension de type hydropneumatique sont autorisés à condition qu’ils soient
dépourvus de contrôle actif.
3.2.11. Transmission
Libre. La transformation en 4 roues motrices est permise.
3.2.12. Éléments mécaniques
Aucun élément mécanique ne devra être en saillie par rapport à la carrosserie d’origine de la voiture,
sauf à l’intérieur des ailes.
3.2.13. Pare-chocs
Les pare-chocs ou boucliers, ainsi que leurs supports ne doivent être ni enlevés, ni renforcés. Ces
éléments seront du modèle identique à ceux du véhicule considéré.
3.2.14. Radiateur d’eau
Libre, ainsi que sa capacité. Le montage de ventilateurs de refroidissement supplémentaires est
autorisé. Un écran de radiateur peut être monté à condition qu’il n’entraîne pas un renforcement de
la caisse.
Les canalisations d’eau de refroidissement peuvent passer dans l’habitacle aux conditions
suivantes :
- être entièrement métalliques sans aucun raccord ou jonction,
- être protégées par un isolant thermique ou par un tunnel sur toute leur longueur,
- être fixées sur le plancher.
3.2.15. Réservoir de carburant
Le réservoir d’origine pourra être conservé à son emplacement d’origine, ou être situé dans la partie
habituellement réservée aux bagages.
3.2.16. Colonne de direction
Les dispositifs antivol doivent être enlevés.
ARTICLE 4. PRESCRIPTIONS POUR LES
(MONOPLACES D’AUTO CROSS)
VOITURES
DE
LA
DIVISION
3
En plus des prescriptions de l’Article 2, les voitures devront être conformes au règlement ci-dessous.
CONCEPTION GENERALE
La voiture sera de type monoplace, à moteur arrière, à quatre roues dont deux sont directrices à
l’avant et deux au moins sont motrices. Le siège, le volant et les pédales doivent être disposés de
façon sensiblement symétrique par rapport à l’axe longitudinal de la voiture. Le châssis doit être
uniquement en acier. Il doit être multitubulaire ou semi-tubulaire à caissons en métal plié et partie
tubulaire permettant d’y implanter tous les éléments mécaniques, la carrosserie et les commandes
nécessaires au contrôle de la voiture. Le châssis supportera ou comprendra une armature de
sécurité. L’empattement maximum est de 280 cm. Le châssis sera tel que lorsque les pédales sont
enfoncées au maximum, elles ne se trouvent pas en avant de l’axe des roues avant. Un arceau
arrière de protection du moteur est obligatoire. La partie arrière de cet arceau doit envelopper la
totalité du moteur y compris l’échappement et sa sortie. Cet arceau doit être étançonné en son
centre. Ce dispositif peut être logé sous la voiture ou être relié à l’arceau principal de la voiture.
L’épaisseur minimum des tubes utilisés doit être de 1,5 mm. L’arceau de protection du moteur peut
être en plusieurs pièces démontables. Dans ce cas, les tubes le constituant devront être
manchonnés et leur assemblage assuré de part et d’autre du manchon par deux boulons positionnés
perpendiculairement l’un par rapport à l’autre et distants de 30 mm minimum. Le diamètre des
boulons à utiliser ne peut être inférieur à 6 mm.
4.2.
STRUCTURE ANTI-TONNEAU
La structure anti-tonneau doit être incorporée ou fixée au châssis en des points particulièrement
résistants, comme les jonctions de tubes ou les renforts d’angles de caisson. Elle doit être
constituée :
REGLEMENT TECHNIQUE AUTOCROSS
4.1.
227
ƒ D’un arceau avant immédiatement devant le volant,
ƒ D’un arceau principal arrière placé derrière le siège du pilote. Cet arceau doit avoir une hauteur
suffisante pour qu’une droite tirée de son sommet à celui de l’arceau avant passe au moins 5 cm
au-dessus du casque du pilote lorsque celui-ci est assis normalement dans la voiture avec son
casque mis et ses harnais de sécurité attachés (voir aussi Art. 5.6 pour la hauteur et dessin 2793),
ƒ De deux entretoises longitudinales joignant de part et d’autre le haut des deux arceaux,
ƒ D’une entretoise diagonale,
ƒ D’une entretoise longitudinale de chaque côté de l’habitacle située entre 25 et 60 cm au-dessus
du plancher, reliant les montants de l’arceau avant et de l’arceau arrière. Il est recommandé que
ces entretoises présentent une courbe vers l’extérieur de l’habitacle.
Vue de dessus, chaque entretoise présentera une flèche de 5 cm mesurée en son centre.
ƒ De deux jambes de force longitudinales arrière placées de part et d’autre du haut de l’arceau
principal.
Les spécifications, la conception, la réalisation et les matériaux utilisés devront être conformes aux
Articles 253-8.1 à 253 - 8.3 de l’Annexe J et posséder une configuration au minimum conforme
au dessin ci-dessous :
.
Les parties situées dans le voisinage du pilote doivent comporter des garnitures de protection (voir
Art. 253-8.2.6).
Pour tout nouveau passeport établi à partir du 1er janvier 2007, la structure anti-tonneau devra
inclure une plaque en acier au minimum de 120 cm2 et de 3 mm d’épaisseur, positionnée et
soudée sous chaque pied d’arceau, conformément aux dessins ci-dessous :
130
130
130
130
contre-plaque
228
contre-plaque
4.3.
4.3.1.
MOTEUR
Type moteur
Le moteur doit être à quatre temps. Il doit être unique sauf en ce qui concerne la classe 1 600 cm3
(voir Art. ci-dessous). Cylindrée maximale de 4 000 cm3.
Les moteurs Diesel, 2 temps, rotatifs, à turbine sont interdits.
En cas de suralimentation, la cylindrée nominale sera affectée du coefficient 1,7 et la voiture sera
reclassée dans la classe qui correspond au volume fictif résultant de cette multiplication.
4.3.2.
Bloc moteur
Le bloc moteur doit provenir d’une voiture homologuée dans le respect de l’Article ci-dessus.
Uniquement dans le cas de la classe 1 600 cm3, deux moteurs sont autorisés, même s’ils ne sont
pas issus d’une voiture et sous réserve que la transmission soit unique (une seule prise de force à
partir de l’embrayage) et commune aux deux moteurs.
Le bloc doit toujours être reconnaissable et peut être modifié comme suit à partir de la pièce coulée
d’origine :
• L’alésage et la course sont libres, mais la section normale de chaque cylindre doit être
circulaire et le mouvement du piston rectiligne,
• il est permis de chemiser ou de rechemiser les cylindres,
• il est permis d’enlever du matériau du bloc moteur et d’ajouter des pièces.
Culasse
- La culasse est libre.
- Le nombre de soupapes par cylindre est limité à quatre maximum.
4.3.4.
Autres pièces du moteur
- Les pièces du moteur autres que le bloc sont libres.
- Le nombre de paliers de vilebrequin ne doit pas être modifié.
4.3.5.
RESERVOIR CARBURANT
Le montage d’un réservoir de type artisanal en matériau acier ou alu est autorisé jusqu’au 31
décembre 2009.
Il sera séparé de l'habitacle, solidement fixé au châssis, suffisamment protégé par des
cloisons de manière à ce qu'en cas de fuite ou de rupture du réservoir, le liquide ne puisse y
pénétrer. Ceci s'applique également par rapport au compartiment moteur et au système
d'échappement.
Le réservoir de carburant de type FT3 1999, FT3.5 ou FT5 est recommandé et obligatoire à
compter du 1er janvier 2010.
Sauf si une cloison étanche et non inflammable isole le réservoir de carburant du moteur et
de l'échappement, ce réservoir doit être situé à au moins 40 cm de la culasse et du système
d'échappement.
Les bouchons de remplissage de ce réservoir de carburant devront être étanches et ne
devront pas faire saillie par rapport à la carrosserie.
La capacité du réservoir de carburant ne doit pas être supérieure à 15 litres.
4.4.
PROTECTION LATERALE
Elle sera constituée de structures en tube d’acier conformes aux prescriptions de l’Article 253 - 8.3
de l’Annexe "J", (dimensions minimales Ø : 30 mm, épaisseur 2 mm) de la voiture, présente de
chaque côté de la voiture. Elle sera composée :
1/ D’un tube horizontal fixée à la structure principale. La partie la plus extérieure sera située au
niveau du centre des moyeux des roues, sur une longueur d’au moins 60% de l’empattement. Ces
structures s’étendront vers l’extérieur, au moins jusqu’aux plans verticaux passant par les milieux de
la partie la plus en avant des pneus arrière et par les milieux de la partie la plus en arrière des pneus
avant, mais pas au-delà des plans verticaux passant par l’extérieur de la partie la plus en avant des
pneus arrière et par l’extérieur de la partie la plus en arrière des pneus avant.
2/ Par deux tubes transversaux, l’un fixé sur l’arceau avant à hauteur de l’entretoise latérale
de l’habitacle, le second sur l’arceau principal à hauteur de l’entretoise latérale.
Les connexions de ces tubes seront conformes aux dessins 253-32 à 37 de l’annexe « J » . Il
est recommandé d’ajouter sur celles-ci des panneaux en nid d’abeilles d’épaisseur d’au moins 15
mm. L’espace entre cette structure et la carrosserie doit être couvert afin d’empêcher qu’une roue
puisse y pénétrer. Les roues peuvent être couvertes ou non.
4.5.
CARROSSERIE
Elle doit être d’un fini irréprochable, sans caractère provisoire. Elle ne doit pas présenter d’angles
vifs, de parties tranchantes ou pointues, les angles devant être arrondis avec un rayon ne pouvant
être inférieur à 15 mm. Toute voiture doit être équipée à l’avant et latéralement d’une carrosserie
dure et opaque fournissant une protection contre les projections de pierres. A l’avant, elle devra
s’élever au minimum jusqu’au centre du volant, sans que sa hauteur puisse être de moins de 42 cm
par rapport au plan de fixation du siège du conducteur.
Tous les éléments mécaniques nécessaires à la propulsion (moteur, transmission) doivent être
couverts par la carrosserie ou par les ailes.
Vues du dessus, toutes les parties du moteur, de la boîte de vitesses doivent être recouvertes d’une
carrosserie solide dure et opaque ; les côtés du moteur et du système de transmission pouvant
être laissés à découvert. Les dispositifs aérodynamiques sont interdits à l’avant. Un conduit d’air
peut être monté, sans surplomber le toit de plus de 10 cm.
4.6.
HABITACLE
Le bas de l’habitacle devra être fermé efficacement par un plancher horizontal, fait en tôle d’acier,
une épaisseur minimum de 1,5 mm est obligatoire.
REGLEMENT TECHNIQUE AUTOCROSS
4.3.3.
229
Il sera fixé de manière conforme à celle utilisé pour le toit (voir article 4.7).
Il est rappelé qu’il est interdit de percer un tube d’arceau.
Les parois de l’habitacle ne devront pas empiéter sur le volume libre dans lequel est installé le siège.
Ce volume est défini par le trapèze isocèle situé sur le plan du plancher et symétrique par rapport à
l’axe longitudinal de la voiture, dont le côté au niveau du siège aura une longueur de 60 cm, et le
côté parallèle au précédent passant par la projection verticale du centre du volant aura une longueur
de 50 cm.
Tout joint de l’arbre de transmission situé sous le plancher de l’habitacle doit être enveloppé d’une
bande d’acier doux d’au moins 3 mm d’épaisseur sur au moins 2,5 cm de longueur, solidement fixée
au châssis, afin d’empêcher l’arbre de pénétrer dans l’habitacle ou de percuter le sol en cas de
défaillance du joint.
Aucun élément mécanique ne peut être situé dans l’habitacle.
Aucun élément de l’habitacle, ou situé dans l’habitacle, ne peut présenter de parties tranchantes ou
pointues. Toutes les précautions doivent être prises pour éviter toute protubérance qui pourrait
blesser le pilote.
4.7.
TOIT
Le haut de l’habitacle devra être totalement fermé par un toit d’acier. Il sera soudé à l’arceau de
sécurité et il est recommandé que ses dimensions minimum soient de 48 cm de long, 40 cm de large
et 2 mm d’épaisseur. Il est recommandé que ce toit soit dans sa partie arrière à au moins 100 cm du
plancher et qu’il soit fixé par au moins 20 soudures, d’au moins 2 cm de long chacune. Il est interdit
de percer l’arceau de sécurité.
4.8.
FILETS DE PROTECTION
Il est obligatoire de prévoir des protections comme suit pour les deux ouvertures latérales de
l’habitacle :
- elles doivent être complètement fermées pour empêcher le passage de la main ou du bras.
- cette fermeture sera réalisée par un filet (non métallique) à mailles d’au plus 6 cm x 6 cm
constitué de fils d’au moins 3 mm de diamètre, le haut de ce filet étant fixé de façon
permanente et le bas aisément détachable de l’intérieur comme de l’extérieur.
Il sera possible d’utiliser en remplacement les montages suivants :
- un cadre équipé d’un grillage métallique à mailles d’au plus 6 cm x 6 cm et le fil du grillage
ayant au minimum 2 mm de diamètre le haut de ce cadre étant attaché par deux charnières
soudées sur la partie haute de l’arceau et le bas muni d’un dispositif extérieur de
dégagement rapide, également accessible de l’intérieur de la voiture (éventuellement par
une petite ouverture), permettant de basculer la grille en position verticale,
- des vitres en polycarbonate d’une épaisseur minimum de 5 mm utilisant le même type de
montage.
4.9.
POIDS
Le poids minimum de la voiture, sans pilote à bord, doit à tout moment de l’épreuve se conformer à
l’échelle suivante en fonction du nombre de cylindres et du type de transmission :
4.9.1.
Pour les voitures de la catégorie Libre
Cylindrée
(coef. 1,7 si turbo)
jusqu'à : 1 300 cm3
jusqu'à : 1 600 cm3
jusqu'à : 2 000 cm3
jusqu'à : 2 500 cm3
jusqu'à : 3 000 cm3
jusqu'à : 3 500 cm3
jusqu’à : 4 000 cm3
4.9.2.
230
2 RM
8 cylindres
maxi
420 kg
450 kg
500 kg
550 kg
575 kg
600 kg
625 kg
4 RM
4 cylindres à
moteur atmo
470 kg
500 kg
550 kg
600 kg
625 kg
650 kg
675 kg
4 RM
5/6 cyl. atmo
ou 4 cyl. turbo
4 RM
8 cylindres atmo
ou 5/6 cyl. turbo
550 kg
600 kg
650 kg
675 kg
700 kg
725 kg
600 kg
650 kg
700 kg
725 kg
750 kg
775 kg
Pour les voitures de la catégorie 2 litres (règlement FFSA)
Un poids supplémentaire de 50 kg sera ajouté et les voitures pèseront donc au minimum :
• < 1 300 cm3 : 490 kg
• < 1 600 cm3 : 500 kg
• < 2 000 cm3 : 550 kg
PAROI ANTI-FEU
Une cloison pare-feu métallique, étanche aux flammes et aux liquides, doit être fixée au plancher de
la voiture et aux deux montants postérieurs de la structure anti-tonneau. Elle devra être disposée sur
toute la largeur de l’habitacle jusqu’à une hauteur d’au moins 0,50 m du plancher (dans ce cas la
mécanique arrière doit être couverte par la carrosserie) et il est recommandé qu’elle monte jusqu’au
sommet de la structure anti-tonneau de telle façon qu’il n’y ait pas de communication entre moteur et
habitacle.
4.11.
AILES
Elles devront être solidement fixées. Les ailes devront surplomber les roues de façon à les couvrir
efficacement sur au moins un tiers de leur circonférence et sur au moins toute la largeur du
pneumatique, et elles devront descendre vers l’arrière au minimum 5 cm en dessous de l’axe des
roues. Dans le cas où les ailes feraient partie intégrante de la carrosserie ou seraient recouvertes en
tout ou partie par des éléments de carrosserie, l’ensemble des ailes et de la carrosserie ou la
carrosserie seule devra néanmoins satisfaire aux conditions de protection prévues ci-dessus. Les
ailes ne pourront présenter aucune perforation ni d’angle aigu. Si les ailes nécessitent un
renforcement, celui-ci pourra être effectué par du fer rond d’un diamètre maximum de 10 mm, ou du
tube de 20 mm de diamètre maximum et d’une épaisseur maximum de 3 mm.
Ces renforts d’ailes ne peuvent servir de prétexte à la fabrication de butoirs.
4.12.
SUSPENSION
Les essieux doivent être suspendus. Le montage des essieux directement sur le châssis n’est pas
autorisé.
4.13.
DYNAMOS, ALTERNATEURS, BATTERIE
Dynamos et alternateurs peuvent être enlevés mais chaque voiture doit être équipée d’une batterie
totalement chargée.
4.14.
CANALISATIONS
Une protection des tuyauteries d’essence, d’huile et des canalisations du système de freinage doit
être prévue à l’extérieur contre tout risque de détérioration (pierres, corrosion, bris mécaniques,
etc...) et à l’intérieur de l’habitacle en ce qui concerne le circuit de carburant, contre tout risque
d’incendie. Il ne devra pas y avoir de raccords sur les canalisations situées dans l’habitacle.
4.15.
ROUES
Le diamètre maximum autorisé pour les roues est de 18 pouces.
4.16.
PARE-BRISE
Le pare-brise peut être remplacé par un grillage métallique couvrant toute la surface de l’ouverture
avant. Les dimensions des mailles du grillage seront comprises entre 10 mm x 10 mm et 25 mm x 25
mm. Le Ø du fil sera de 1 mm minimum.
4.17.
ÉLEMENTS AERODYNAMIQUES
• À l’avant : aucun élément aérodynamique ne peut être ajouté à la carrosserie.
• À l’arrière : l’élément aérodynamique (1 seul plan) ne pourra se trouver qu’entre l’arceau principal
et la partie mécanique la plus en arrière de la voiture. Sa largeur vue de face sera limitée à 130 cm
et sa hauteur totale ne pourra dépasser le point le plus haut de l’arceau principal.
• Tous les éléments aérodynamiques de la carrosserie, ou rapportés à la carrosserie, léchés par les
filets d’air, pouvant avoir une influence aérodynamique notoire ne pourront pas être situés sous la
voiture.
• Ces éléments ne pourront avoir aucun degré de liberté par rapport à celle-ci (flexible, mobile,
contrôlé ou non, etc...) et ne présenteront pas de parties agressives.
ARTICLES 5. REGLES COMMUNES
INTERPRÉTATION DES TEXTES DES RÈGLEMENTS TECHNIQUES
Tout ce qui n’est pas autorisé par les textes est interdit.
5.1.
BRUIT
Il ne doit pas dépasser la limite de 100 dB (sans tolérance) mesurée le moteur tournant à un régime
de 4500 tours par minute. La méthode employée pour la mesure sera celle définie par la FIA qui est
décrite dans le livret « Réglementation Technique », Article : METHODE DE MESURE DE BRUIT
POUR LES VOITURES DE COURSE.
Le tuyau d’échappement doit se terminer à l’extrémité arrière de la voiture. Si le niveau sonore n’est
pas respecté, les sanctions suivantes seront appliquées.
REGLEMENT TECHNIQUE AUTOCROSS
4.10.
231
1er contrôle : inscription sur le passeport technique.
2ème contrôle : mise en conformité immédiate, si impossibilité : exclusion de l’épreuve.
232
5.2.
CONFORMITÉ
Il appartient aux concurrents de présenter, à tout moment, une voiture conforme à la réglementation.
Le fait de présenter une voiture aux vérifications est une déclaration implicite de conformité.
5.3.
COUPE CIRCUIT
Le coupe-circuit doit couper tous les circuits électriques. Il doit être à boîtier fermé, de type
"antidéflagrant" et doit pouvoir être manœuvré de l’intérieur de la voiture par le pilote assis en
position de conduite, harnais serré, et de l’extérieur par les commissaires, "La commande extérieure
doit être placée au bas du montant du pare-brise côté gauche", et sera signalée par un éclair rouge
dans un triangle bleu à bordure blanche de 12 cm au moins de base.
5.4.
PRÉSENTATION
Le départ pourra être refusé à toute voiture dont la présentation n’est pas soignée.
5.5.
CONSTRUCTION
Sur rapport des commissaires techniques, le Collège des Commissaires Sportifs pourra interdire le
départ au concurrent dont la construction de la voiture ne présenterait pas toutes les garanties de
sécurité, notamment en ce qui concerne les soudures, les articulations, etc...
5.6.
FEUX ARRIERE
Chaque voiture doit être équipée à l'arrière des feux suivants,
ƒ Un feu rouge central de type “anti-crash” du type à LED (hauteur ou diamètre de 50 mm / 50
diodes minimum. Ce feu branché directement sur le coupe-circuit fonctionnera en
permanence.
ƒ Deux feux rouges “stop” placés symétriquement par rapport à l'axe de la voiture du type à LED
(hauteur ou diamètre de 50 mm / 50 diodes minimum) . Ils devront être commandés
exclusivement par un contacteur hydraulique inséré dans le circuit de freinage. Ces trois
feux devront être placés de façon à ce qu’au moins deux d’entre eux soient simultanément
visible depuis l’arrière, selon un angle de 30° de part et d’autre de l’axe médian, et ceci quelque
soit la forme de la carrosserie, dispositifs aérodynamiques réglementaires compris. Ils devront
avoir une surface éclairée de 60 cm2 minimum.
Ils devront être situés entre 80 et 120 cm du sol et à 25 cm maximum en avant de l’extrémité
arrière de la voiture. La qualité du montage de ces feux devra assurer une résistance adaptée
aux conditions de course.
5.7.
CARBURANT
Les voitures devront utiliser le carburant conforme aux articles 252 9.1 – 9.2 et 9.3 de l’annexe J.
REGLEMENT TECHNIQUE SPRINT CAR
ARTICLE 1. DEFINITION DES VOITURES
1.1.
Les voitures de Sprint Car sont des monoplaces à moteur arrière construites suivant le règlement
technique ci-dessous. Les voitures à 4 roues motrices et les moteurs suralimentés sont interdits. Le
poste de pilotage sera équipé des commandes habituelles d’une automobile.
Sont interdites les boîtes de vitesses automatiques, semi-automatiques ainsi que les/leurs
commandes. Seule est autorisée la commande de vitesses à levier manuel ou séquentielle (ceci ne
concerne pas les Sprint Car équipés obligatoirement d’un variateur).
La marche arrière (mécanique ou électrique) est obligatoire pour les nouvelles voitures
(établissement d’un nouveau passeport) à compter du 01/01/2007 et pour toutes les voitures à
compter du 1/1/2009.
1.2.
CARBURANT, COMBURANT
Les voitures devront utiliser du carburant conforme aux articles 252. 9.1, 9.2 et 9.3. de l’annexe J.
ARTICLE 2. CYLINDREE
La cylindrée sera limitée à 500 cm3 avec quantité d’air admise au moteur réduite par rapport à
l’origine au moyen de brides réglementaires pour la Division 3, à 500 cm3 pour la Division 2 et à
600 cm3 pour la division1
ARTICLE 3. DIVISIONS
Les voitures seront réparties dans les 3 divisions suivantes :
DIVISION 3
Voitures avec moteur bicylindres issu d’une production moto en utilisation routière, de cylindrée
inférieure ou égale à 500 cm3 homologué par la FFSA.
3.2.
DIVISION 2
Voitures avec moteur issu d’une production moto en utilisation routière, d’une cylindrée inférieure à
500 cm3.
Une dérogation pourra être accordée pour les pilotes titulaires d’une licence restrictive (réservée aux
pilotes handicapés physiques) pour accepter les moteurs conformes à la réglementation technique
2002.
3.3.
DIVISION 1
Voitures avec moteur issu d’une production moto en utilisation routière, d’une cylindrée inférieure à
600 cm3.
Une dérogation pourra être accordée pour les pilotes titulaires d’une licence restrictive (réservée aux
pilotes handicapés physiques) pour accepter les moteurs conformes à la réglementation technique
2002.
Injection
Le système original doit être maintenu.
Les éléments du système d’injection situés après le dispositif de mesure d’air qui règlent le dosage
de la quantité d’essence admise dans la chambre de combustion peuvent être modifiés mais non
supprimés, pour autant qu’ils n’aient aucune influence sur l’admission d’air.
Les injecteurs peuvent être modifiés ou remplacés afin d’en modifier le débit, mais sans modification
de leur principe de fonctionnement, et de leurs fixations.
Il est permis de remplacer la rampe d’injection par une rampe de conception libre, mais dotée de
raccords vissés destinés à y connecter les canalisations et le régulateur de pression d’essence, sous
réserve que la fixation des injecteurs soit identique à celle d’origine.
REGLEMENT TECHNIQUE SPRINT CAR
3.1.
233
Tous les capteurs et actionneurs, à l'exception des injecteurs, doivent rester ceux d'origine, à leur
emplacement d'origine sans tolérance de fixation.
Il n'est pas permis d'ajouter des capteurs ou actionneurs supplémentaires.
Le ou les boîtiers d'injection ou de gestion combiné allumage-injection sont libres, ainsi que leur
nombre.
Le faisceau électrique est libre en conservant ses seules fonctions d’origine.
Allumage
Tous les capteurs et actionneurs, à l'exception des injecteurs, doivent rester ceux d'origine, à leur
emplacement d'origine sans tolérance de fixation.
Il n'est pas permis d'ajouter des capteurs ou actionneurs supplémentaires.
Le ou les boîtiers d'injection ou de gestion combiné allumage-injection sont libres, ainsi que leur
nombre.
Le faisceau électrique est libre en conservant ses seules fonctions d’origine.
Tout capteur de mesure de la vitesse de la voiture ou de la vitesse de rotation des roues ou
des éléments de transmission est interdit.
ARTICLE 4. GROUPES MOTO-PROPULSEURS ET PREPARATIONS
4.1.
4.1.1
DIVISION 3
Groupe moto propulseur
Seuls sont autorisés les ensembles moteur-boite de vitesse issus de la production moto d'une
cylindrée de 500 cm3, bicylindres 4 temps à refroidissement liquide, alimentés par carburateurs,
dotés d'un démarreur électrique, et homologués par la FFSA conformément à la procédure
d'homologation FFSA Sprint Car.
Aucune modification ou préparation de l’ensemble moteur est autorisée (les pièces cotes réparation
ne sont pas admises).
4.1.1.1 Pièces constitutives
Toutes celles prévues par le constructeur permettant le fonctionnement normal du groupe moto
propulseur en version d’origine : lubrification, refroidissement, allumage, carburation, embrayage,
boite de vitesses, etc.…
4.1.1.2. Origine des pièces
Le concurrent doit toujours pouvoir justifier que ses pièces sont d’origine. Aucune modification ne
pourra leur être apportée de quelque sorte que ce soit même si celle-ci n’engendre pas un gain de
performance, de fiabilité, etc.…
4.1.1.3. Montage/Préparation
Toutes les pièces constitutives sont concernées :
234
ƒ
Bloc moteur : référence des pièces issues de la revue technique d’atelier constructeur :
Aucune pièce ne peut être rajoutée au moteur.
Les travaux qui peuvent être effectués sur le moteur sont ceux nécessaires à son entretien
normal ou au remplacement des pièces détériorées par usure ou par accident et qui ne pourront
l’être que par des pièces d’origine identiques aux pièces endommagées.
ƒ
Lubrification : le montage de chicanes dans le carter d’huile est autorisé.
ƒ
Tout écrou, boulon et leurs rondelles peuvent être remplacés et comporter toute sorte de
blocage qui n’aurait que cette seule fonction.
ƒ
Circuit électrique : l’alternateur, le démarreur et leurs éléments constitutifs doivent être
d’origine.
ƒ
Le démarreur d’origine doit équiper le moteur et fonctionner au minimum au départ de chaque
course.
ƒ
La marque et le degré thermique des bougies sont libres mais la longueur de leur filetage doit
être respectée, comme à l’origine.
ƒ
La réparation des filetages des bougies dans la culasse par la pose de filets rapportés est
autorisée.
ƒ
Le filtre à air est libre ainsi que le boîtier, les éléments filtrant et le conduit de
raccordement et il peut être supprimé mais tout système permettant d’augmenter la masse du
mélange air, essence admise dans le moteur de quelque manière que ce soit est interdit. Le
recyclage d’origine des vapeurs d’huile pourra être remplacé par une mise à l’air libre qui
aboutira dans un bocal de 1litre minimum à niveau visible.
ƒ
Les canalisations d’essence doivent être conformes à l'article 7.13 du règlement standard.
ƒ
Carburateur : il est permis de modifier les éléments du carburateur qui règlent le dosage de la
quantité d’essence admise au moteur, pour autant qu’ils n’aient aucune influence sur l’admission
d’air.
Les arbres à cames devront être conformes aux spécifications de l’annexe 1 ci-jointe. Celle-ci
précise la loi de levée des cames, mesurée par rapport à l’axe de la gorge de clavette pour les
arbres à cames référencés :
ƒ 12044-1198 pour l’’admission
ƒ 12044-1199 pour l’échappement
Une tolérance de +/- 0,07 mm sera appliquée pour les mesures.
La quantité d’air admise au moteur sera réduite par rapport à l’origine avec l’apport de deux
brides obligatoires (voir schéma) venant à la place des chapeaux d’origine des carburateurs
limitant la remontée du boisseau (animés ou non par dépression) permettant une ouverture et
une admission d’air très précise décrite ci-après avec une tolérance de + ou – 2/100.
La valeur de cette ouverture sera contrôlée lors des vérifications.
Les brides seront disponibles auprès du Service Technique de la FFSA.
ƒ
Echappement : le collecteur d’échappement reste libre mais ensuite devra comporter un
silencieux permettant de ne pas dépasser les limites fixées à l'article 8.2 des règles communes.
ƒ
Transmission : la boîte de vitesses doit rester totalement de série, il est interdit de modifier les
pignons de l’intérieur.
Un système de marche arrière (mécanique ou électrique) est obligatoire
Sur le moteur Kawasaki GPZ homologué, il est permis de supprimer la bille de verrouillage du
2ème rapport afin de permettre l’engagement de ce rapport directement depuis le point mort.
Dans ce cas il est obligatoire d’installer un dispositif indiquant la position du point mort.
Transmission secondaire par chaîne avec rapport final unique (pignon sortie boite - 15 dents,
couronne - 50 dents).
ƒ
Contrôles éventuels : seules la revue technique et les pièces constructeurs serviront de
référence.
ƒ
Radiateur : le radiateur est libre, sous réserve que toutes les caractéristiques de celui-ci
(largeur, hauteur, épaisseur et poids) soient supérieures à celles du radiateur d'origine de la
moto dont le moteur est issu.
4.2.
DIVISION 2
Moteurs autorisés :
Moteurs à 2 ou 4 temps, 3 cylindres maximum, issus de la production moto. La préparation est libre.
La transmission se fera par boîte de vitesses.
Moteurs issus de la production automobile ne sont pas admis.
4.3.
DIVISION 1
La cylindrée est comprise entre 501 et 600 cm3.
REGLEMENT TECHNIQUE SPRINT CAR
ƒ
235
4.3.1.
Moteurs autorisés :
Moteurs à 4 temps, 4 cylindres maximum, issus de la production moto, à l’exception des moteurs
provenant de motos dont la date de mise en circulation du modèle, sur le marché français, est
inférieure ou égale à une année. Les éventuelles réparations doivent être effectuées avec les pièces
d’origine du modèle de base du constructeur conformément aux prescriptions du manuel d’atelier ou
de la revue technique. Ces documents seront utilisés sans tenir compte des cotes réparation.
Nota :
Préparation : pour les moteurs, le pilote doit obligatoirement présenter aux vérifications techniques,
la revue technique moto ou le manuel d’atelier où est traitée l’étude la moto d’origine.
Pour les moteurs ci-dessus, la modification ou la préparation des ensembles moteur et boîte est
interdite, sauf pour :
ƒ le filtre à air qui est libre ainsi que le boîtier, les éléments filtrants et le conduit de raccordement.
ƒ le collecteur d’échappement d’origine qui peut être remplacé ou modifié à partir du plan des
joints de la sortie de la (des) culasse(s) ;
ƒ le pignon de sortie de boîte est libre mais il est interdit de modifier les pignons à l’intérieur de la
boîte de vitesses.
ƒ Il est permis de modifier les éléments du ou des carburateurs qui règlent le dosage de la
quantité d’essence admise au moteur, pour autant qu’ils n’aient aucune influence sur l’admission
d’air.
Pour les moteurs à injection, les modifications permises sont celles décrites à l'article 3.
ARTICLE 5. POIDS
Le poids minimum, sans pilote, ni son équipement, sera de :
315 kg pour les voitures de Division 1.
300 kg pour les voitures de Division 2 & 3.
En cas de doute, le réservoir de carburant pourra être vidangé
ARTICLE 6. CHASSIS (TOUTES DIVISIONS)
236
6.1.
DIMENSIONS MAXIMUM
Longueur hors tout
2,60 m
Largeur hors tout
1,60 m
Hauteur
1,40 m (hors numéro de toit)
Pour les voitures à refroidissement liquide, une prise d’air de 10 cm au-dessus du toit sur toute sa
largeur est autorisée.
L’empattement et les voies sont libres dans la limite de ce qui précède.
6.2.
CONSTRUCTION
La construction est du type multitubulaire. Les dimensions minimum pour le châssis sont de :
6.2.1.
Section circulaire Ø 30 mm x 2 mm ou section rectangulaire.
6.2.2.
Le plus petit côté est de 30 mm.
6.2.3.
L’épaisseur de 2 mm.
6.2.4.
A compter du 01.01.06, une diagonale sera obligatoire sur le bloc avant au niveau du plancher d’un
diamètre minimum de 20 mm x 2 et obligatoire pour les nouveaux passeports dés le 01.01.05.
6.2.5.
Les tubes d’arceau sont de section circulaire de Ø 40 mm x 2 mm d’épaisseur.
6.3.
SUSPENSIONS
Les suspensions sont libres sur les 4 roues dans le respect de ce qui suit :
ƒ 1 seul amortisseur par roue.
ƒ ressort concentrique à l’amortisseur.
ƒ nombre de ressorts libre, ils peuvent être montés en série ou en parallèle.
Les amortisseurs avec bonbonnes séparées sont autorisés.
6.4.
DIRECTION
La direction sur les deux roues avant sera à crémaillère, à boîtier, à leviers ou à biellettes. Sont
interdites les directions par chaînes, par câbles ou hydrauliques, etc et pour les roues arrière, toute
commande contrôlée ou non par le pilote.
La colonne de direction doit comporter un dispositif de rétractation en cas de choc provenant d’un
véhicule de série.
A ce dispositif, il sera adapté un arrêt formé d’une bague ou rondelle fixé ou soudée juste
devant le palier de support de colonne.
Tout système d’assistance de la direction est interdit.
6.5.
TRANSMISSION
La transmission est libre mais les deux roues arrière doivent être solidaires d’un même arbre qui
peut comporter des joints de cardan.
6.6.
FREINS
Ils sont obligatoires sur les 4 roues. Pour l’arrière, un système de freinage central est autorisé.
Le freinage doit se faire par un double circuit commandé par une même pédale. L’action de la
pédale doit s’exercer normalement sur toutes les roues. En cas de fuite en un point quelconque de la
canalisation, ou d’une défaillance quelconque de la transmission de freinage, l’action de la pédale
doit continuer de s’exercer sur au moins deux roues.
6.7.
CARROSSERIE
La carrosserie et le châssis devront protéger le pilote dans toutes les directions avec au moins une
garde de 25cm (au-delà de la course des pédales pour l’avant) et 5 cm au-dessus du casque du
pilote.
Le dessous de l’habitacle sera obligatoirement fermé par un plancher plat sur toute sa surface,
efficace, fixé solidement au châssis.
Celui-ci sera réalisé en tôle d’acier d’une épaisseur minimale de 1 mm ou en tôle d’aluminium
d’une épaisseur minimale de 2 mm. La carrosserie sera fermée jusqu’à une hauteur minimale de
25 cm par rapport au plancher, sur l’ensemble de l’habitacle. Aucune partie tranchante, coupante, en
d’autres termes agressive, ne pourra se situer dans l’habitacle (volume structurel où se trouve le
pilote).
La partie avant du capot devra recouvrir la partie avant du châssis.
Un toit métallique est obligatoire.
Les dispositifs aérodynamiques sont interdits à l’avant.
6.8.
TOIT
Le haut de l’habitacle devra être totalement fermé par un toit d’acier de 1,5 mn d’épaisseur. Il sera
soudé à l’arceau de sécurité (minimum 20 soudures d’au moins 2 cm de long chacune). Il est interdit
de percer l’arceau de sécurité. En complément de ce toit, la carrosserie pourra comporter un toit en
polyester fixé mécaniquement.
7.1.
ARCEAU
Un arceau de sécurité de type « cage » de conception libre est obligatoire. Il devra être intégré au
châssis/coque, comporter 6 points minimum et avoir une diagonale. Il sera inspiré du dessin 5 ou 6
de l’annexe J du Code Sportif International. L’arceau pourra ne pas descendre jusqu’au plancher et
s’appuyer sur la structure principale du châssis, si cette structure est solide et si elle est renforcée au
niveau des points d’appui. Les tubes de l’arceau devront être en acier étiré à froid sans soudure,
d’un diamètre minimum prévu par l’article 6.2 du présent règlement technique. Les tubes de l’arceau
à proximité du casque du pilote normalement assis en position de conduite doivent être protégés par
une mousse absorbant les chocs..
7.2.
PROTECTION LATERALE
Elle sera constituée d’une structure en tube d’acier dont les dimensions minimales seront de 30 mm
x 2 mm, fixée à la structure principale de la voiture sur les deux côtés, au niveau du centre des
moyeux de roues, sur une longueur d’au moins 60 % de l’empattement.
Ces structures s’étendront vers l’extérieur de chaque côté au moins jusqu’à une droite tracée entre
les lignes médianes des bandes de roulement avant et arrière, mais pas au-delà d’une droite tirée
entre les surfaces extérieures des roues avant et arrière, en position droite. L’espace entre cette
structure et la carrosserie doit être comblé totalement ou partiellement afin d’empêcher qu’une roue
puisse y pénétrer et y être retenue.
REGLEMENT TECHNIQUE SPRINT CAR
ARTICLE 7. SECURITE
237
238
7.3.
AILES
Les ailes sont autorisées (identiques aux monoplaces D3 Auto-Cross).
7.4.
CLOISON PARE-FEU
Une cloison pare-feu ininflammable et étanche est obligatoire entre l’habitacle et le moteur. Elle
devra occulter toute la largeur de l’habitacle et le bord supérieur sera au minimum à 50 cm du
plancher.
7.5.
RADIATEURS
Le montage de radiateurs est interdit dans l’habitacle et devant celui-ci. Vus du dessus, les
radiateurs de refroidissement devront se trouver à l’intérieur du châssis. Les radiateurs pourront être
fixés derrière le pilote. Seul le faisceau du radiateur pourra être apparent du côté de l’habitacle. Un
déflecteur est obligatoire pour les durits, bouchons de remplissage et vase d’expansion.
7.6.
PARE-BRISE
Il devra être en verre feuilleté ou en polycarbonate d’épaisseur minimum de 5 mm ou remplacé par
un grillage métallique, faisant office de pare-pierres les mailles du grillage seront au plus de 30 mm x
30 mm et le fil de 1 minimum de diamètre.
7.7.
FILETS
Des filets de protection seront installés sur les parties latérales ouvertes de l’habitacle qui devront
être complètement fermées pour empêcher le passage de la main ou du bras. Ces filets doivent être
fixés de façon permanente sur les parties hautes des tubes de l’armature de sécurité et munies d’un
dégrafage rapide de l’intérieur comme de l’extérieur pour la partie basse de ces derniers. La maille
doit être au plus de 4 cm et le fil d’une épaisseur minimum de 3 mm.
Il sera possible d’utiliser en remplacement le montage suivant :
ƒ
un cadre équipé d’un grillage métallique à mailles d’au plus 6 cm x 6 cm, le fil du grillage ayant
au minimum 2 mm de diamètre.
ƒ
le haut de ce cadre sera attaché par deux charnières.
ƒ
le bas de celui-ci sera muni d’un dispositif extérieur de dégagement rapide, également
accessible de l’intérieur de la voiture (éventuellement par une petite ouverture ) et permettant
de basculer la grille en position verticale.
7.8.
HARNAIS
Il est obligatoire de monter un harnais de sécurité avec 6 points minimum conforme aux
spécifications de l’article 253-6 de l’annexe J (norme FIA 8853/98) les 2 sangles d’épaules devront
avoir chacune un point d’ancrage séparé.
7.9.
SIEGE
Un siège homologué FIA est recommandé.
Le siège devra être fixé par 4 points de fixation avec des boulons de diamètre de 8 mm minimum.
L’épaisseur minimum de l’acier utilisé pour les attaches, plaques de renfort, etc. sera d’au moins 3
mm. Les matériaux en alliage léger sont interdits. La surface minimum de chaque point de fixation
sera de 40 cm2 (attaches et contre-plaques). Le siège pourra être fixé sur les traverses soudées ou
boulonnées au châssis de 30 mm x 3 mm mais obligatoirement au dessus du plancher. Si le
siège ne correspond pas aux normes FIA, 2 fixations supplémentaires au niveau des épaules seront
nécessaires.
Si le siège doit être percé pour le passage des sangles du harnais, il devra être renforcé autour de
ces passages afin d’être au moins aussi résistant. Ces passages devront être garnis pour ne pas
agresser les sangles.
7.10.
APPUIE-TETE
Un appui-tête efficace est obligatoire.
7.11.
ECHAPPEMENT
L’échappement ne doit pas sortir du périmètre de la voiture et ne pas être en retrait de plus de 10
cm.
Sa sortie se fera à l’arrière et ne doit pas être dirigée vers le sol. Des protections devront être
prévues afin d’éviter les brûlures.
7.12.
BATTERIES
Les batteries devront être protégés et solidement arrimées par une barrette isolée, transversale et
tiges filetées de diamètre 8 m/m. Si elles sont placées dans l’habitacle ou à proximité, elles
devront être recouvertes d’une protection isolante et étanche.
7.13.
CANALISATIONS
Moteurs à carburateurs :
Toutes les canalisations de carburant doivent être soient celles d'origine, soient réalisées dans un
matériau résistant aux hydrocarbures et à l'abrasion. Les connections par colliers à vis (type
"Serflex") sont admises. La pression de refoulement de la pompe d'alimentation ne devra à aucun
moment être supérieure à 0,5 bars (voir croquis A du Règlement F2000 page 132)
Moteurs à injection :
En amont de la pompe haute pression, et en aval du régulateur de pression d'essence vers le
réservoir collecteur (catch-tank) et le réservoir principal, les canalisations de carburant doivent être
soient celles d'origine, soient réalisées dans un matériau résistant aux hydrocarbures et à l'abrasion.
Les connections par colliers à vis (type "Serflex") sont admises.
En aval de la pompe haute pression, et jusqu'au régulateur de pression d'injection, toutes les
canalisations de carburant doivent être soient celles d'origine, soient conformes à l’article 253 de
L’annexe J Article 3 points 3.1 & 3.2.
Si un réservoir collecteur est utilisé, sa capacité devra être inférieure à 1 litre, et il devra être situé
hors de l'habitacle.
Si une pompe d'alimentation "basse pression" (pompe de gavage) est utilisée, sa pression de
refoulement ne devra à aucun moment être supérieure à 0,5 bars (voir croquis B du Règlement
F2000 page 133).
FEUX
Chaque voiture doit être équipée à l’arrière :
- d’un feu rouge central de type « anti-crash », du type à LED (hauteur ou diamètre de 50 mm / 50
diodes minimum) .Il sera placé entre 80 cm et 140 cm du sol et fonctionnera en permanence ;
- de feux rouges STOP, placés symétriquement par rapport à l’axe de la voiture, du type à LED
(hauteur ou diamètre de 50 mm / 50 diodes minimum). Ils seront placés entre 80 cm et 140 cm
du sol et à moins de 25 cm maxi de la face arrière, hors tout. Ils devront être commandés
exclusivement par un contacteur hydraulique inséré dans le circuit de freinage. Ils seront
branchés directement sur le coupe circuit.
Ces trois feux devront être placés de façon à ce qu'au moins deux d'entre eux soient simultanément
visibles depuis l’arrière, selon un angle de 30° de part et d'autre de l'axe médian, et ceci quelque soit
la forme de la carrosserie, dispositifs aérodynamiques réglementaires compris.
La qualité du montage de ces feux devra assurer une résistance adaptée aux conditions de course.
7.15.
ANNEAUX DE REMORQUAGE
Toutes les voitures devront être équipées à l’avant et à l’arrière d’un anneau de remorquage solide,
permettant de tirer la voiture. Le diamètre intérieur sera d’au moins 40 mm en fer rond de 10 mm
minimum, ne dépassant pas la projection verticale de la voiture. Il sera peint de couleur vive (jaune,
orange ou rouge).
7.16.
RESERVOIRS
Le réservoir de carburant devra avoir une contenance maximum de 12 litres. Il pourra être de
construction artisanale ou d’un type homologué par la fia ;
S’il est de construction artisanale, il devra être métallique ou en matériau plastique, muni d’une
fermeture étanche, avec une mise à l’air libre par un pointeau anti-retour, prolongé par un tuyau dont
l’extrémité sortira sous le plancher de la voiture. Le bouchon de remplissage ne doit pas dépasser la
carrosserie. Le réservoir devra être placé dans un endroit protégé des chocs, et être fixé solidement.
Il ne sera pas placé à proximité immédiate du moteur ou de l’échappement et protégé de ces
éléments par un écran d’isolation thermique, s’il est à moins de 20 cm.
Il doit être séparé de l’habitacle par une cloison métallique ou polyester ininflammable et étanche de
façon à empêcher toute projection ou infiltration de liquide ou de flammes vers l’habitacle. Les autres
réservoirs doivent aussi être en dehors de l’habitacle et protégés de la même façon, sauf
éventuellement le réservoir d’eau du lave-glace.
7.17.
PNEUMATIQUES ET ROUES
Les roues jumelées et les roues munies de chaînes sont interdites. Les pneumatiques à clous sont
interdits (sauf épreuves sur glace), de même que les pneumatiques de type AGRAIRE, RACING,
SLICK ou RACING, et SLICKS RETAILLES.
Les pneumatiques en dehors des règles citées ci-dessus sont libres pour les D1, D2, D3 dans la
mesure où ils sont sculptés avec une hauteur de sculpture comme suit : pneus neufs : profondeur de
sculpture de 13 mm maximum.
Pour les épreuves de la Coupe de France D1, et Trophées de France D2,et D3, un type unique de
pneumatique pourra être défini par une réglementation complémentaire de la FFSA.
REGLEMENT TECHNIQUE SPRINT CAR
7.14.
239
Celle-ci définirait en outre les conditions particulières d'identification des voitures,
d'approvisionnement des produits et de primes pour les pilotes.
Les jantes devront avoir un diamètre maximum de 10’’ et leur largeur sera au maximum de 6’’ à
l’avant et de 8’’ à l’arrière, équipées de pneumatiques a l’avant de 165 X 70X10 ou équivalent 18,5
X6X10, à l’arrière de 225X40X10 ou équivalent 18X10X10.
Pour les épreuves sur glace, les jantes ne pourront pas dépasser 13’’ de diamètre (voir règlement
particulier de l’épreuve).
Pour les saisons 2006, 2007 et 2008 les pneumatiques réglementaires pour toutes les épreuves
françaises de Sprint Car, Coupe et Trophées de France compris sont :
o
D1
Marque
Type
Dimensions commerciales
Identification produit
o
D2
Marque
Type
Dimensions commerciales
Identification produit
o
D3
Marque
Type
Dimensions commerciale
Identification produit
Avant
GOLDSPEED
90705 Gold FT 165 70 10
165/70/10
Bleu FT
Arrière
GOLDSPEED
90191 Gold SD 225 4010
225/40/10
Jaune SD
Avant
GOLDSPEED
90705 Gold FT 165 70 10
165/70/10
Bleu FT
Arrière
GOLDSPEED
90191 Gold SD 225 4010
225/40/10
Bleu FT
Avant
GOLDSPEED
90555 Gold RL 165 70 10
165/70/10
SILVER
Arrière
GOLDSPEED
90560 Gold RL 225 4010
225/40/10
SILVER
Le fournisseur exclusif de ces pneumatiques, signataire du Contrat de Fourniture avec la FFSA est :
SCHUURMAN FRANCE, SARL
3 bis, route d’Henvic 29 670 TAULE,
représenté par : Monsieur Guy BROUSSE
Toute modification de ces pneumatiques : re-taillage, traitement mécanique ou chimique est interdit.
Tous les moyens de chauffe des pneumatiques sont interdits : couvertures chauffantes, étuves,
systèmes à rouleaux, etc…
Des contrôles par prélèvement pourront effectués par la FFSA ou par son fournisseur exclusif.
Toute non-conformité relative aux pneumatiques et à leur usage sera considérée comme une nonconformité technique, et passible des mêmes sanctions.
240
7.18.
COUPE-CIRCUIT
Le coupe–circuit doit couper tous les circuits électriques. Il doit être à boîtier fermé de type
antidéflagrant et doit pouvoir être manœuvré de l’intérieur de la voiture par le pilote assis en position
de conduite, harnais serré, et de l’extérieur par les commissaires.
La commande extérieure doit être placée au bas de l’arceau principal et sera signalée par un éclair
route dans un triangle bleu à bordure blanche de 12 cm au moins de base.
7.19.
LEST
Le lest est autorisé, à condition qu’il s’agisse de blocs métalliques solides et unitaires, placés sur
le plancher de l’habitacle, fixés aux éléments du châssis au moyen d’outils, facilement scellables
visibles et plombés par les commissaires. Le poids unitaire d’un lest sera de 5 kg maximum. 2 lests
seront autorisés au maximum.
7.20.
PARE-CHOCS
Les pare-chocs sont interdits.
7.21.
VOLANT
Lorsque le volant est démontable rapidement, le verrouillage doit être obligatoirement à double
gorges ou deux goupilles « béta » et cannelures.
7.22.
RETROVISEURS
Deux rétroviseurs sont obligatoires (à droite et gauche) et conformes à la législation routières.
Chaque rétroviseur devra avoir une surface réfléchissante d'au moins 90 cm².
ARTICLE 8. REGLES COMMUNES
8.1.
INTERPRETATION DES TEXTES DES REGLEMENTS TECHNIQUES
Tout ce qui n’est pas autorisé par les textes est interdit.
Les définitions sont celles de l'Annexe J de la FIA.
8.2.
BRUIT
Il ne doit pas dépasser la limite de 100 db (sans tolérance) avec le moteur tournant à un régime de
7 000 tours par minute pour la D1 et à un régime de 4 500 tours par minute pour les D2 et D3. La
méthode employée pour la mesure sera celle définie par la FIA qui est décrite dans le livret
« Réglementation Technique », Article : METHODE DE MESURE DE BRUIT POUR LES
VOITURES DE COURSES.
En cas de transmission par variateur, le concurrent devra s’assurer que cette mesure peut être
effectuée sans danger. Le premier contrôle de bruit pourra être fait lors des vérifications techniques
avant l’épreuve et une voiture non conforme pour le bruit ne pourra pas participer.
8.3.
CONFORMITE
Il appartient aux concurrents de présenter à tout moment une voiture conforme à la réglementation.
Le fait de présenter une voiture aux vérifications est une déclaration implicite de conformité.
8.4.
PRESENTATION
Le départ pourra être refusé à toute voiture dont la présentation n’est pas soignée.
8.5.
CONSTRUCTION
Sur rapport des commissaires techniques, le collège des commissaires sportifs pourra interdire le
départ au concurrent dont la construction de la voiture ne présenterait pas toutes les garanties de
sécurité, notamment en ce qui concerne les soudures, les articulations, etc.
8.6.
RADIO
Tout système de radio est interdit sur toutes les voitures.
REGLEMENT TECHNIQUE SPRINT CAR
241
INTERPRÉTATION DES TEXTES DES RÈGLEMENTS TECHNIQUES
Tout ce qui n’est pas autorisé par les textes est interdit.
ARTICLE 1. VOITURES ADMISSIBLES
Voitures de Fol’Car (Tourisme) conformes à la réglementation technique ci-dessous.
ARTICLE 2. DÉFINITIONS DES VOITURES DE FOL’CAR
Toutes les voitures de "tourisme" produites à au moins 1 000 exemplaires dans I’année. Les voitures
de type "Pick-up", cabriolets ou décapotables ne sont pas autorisées.
Seront considérées comme même "modèle de voiture" toutes les voitures identiques appartenant à
une famille (exemple : Xsara, 307, etc. ) et à une série de fabrication qui se distingue par une
conception identique et une ligne générale extérieure déterminée de la carrosserie identique, et par
une même conception mécanique du moteur et de l'entraînement des roues y compris les versions à
2 et 4 portes, à condition que les seules différences concernent les portières, les ouvertures de
portières et le montant central.
La cylindrée maximum est de 2 000 cc. Le moteur doit être à alimentation atmosphérique. La
transmission se fera sur deux roues motrices.
La présentation de la revue technique automobile du modèle de la voiture engagée sera exigée au
contrôle technique.
ARTICLE 3. PRESCRIPTIONS TECHNIQUES
3.1.
POIDS
Echelle de poids pour les berlines :
Moteur 8 soupapes
• jusqu’à 1400 cm3 : 700 kg minimum
• jusqu’à 1600 cm3 : 800 kg minimum
• jusqu’à 2000 cm3 : 850 kg minimum
Moteur multi soupapes
• + 50 kg
• + 50 kg
• + 50 kg
C’est le poids réel de la voiture à vide sans pilote à bord, les pleins d’eau, d’huile et d’essence faits
hormis le lave-glace. La quantité d’eau du lave-glace doit être facilement mesurable.
3.2.
LEST
L’ajustement de poids est permis par montage de blocs solides, fixés sur le plancher de la voiture au
moyen d’outils, facilement scellables, visibles et plombés par les commissaires. Le poids maximum
autorisé est de 30 kg divisible en 3 unités de 10 kg. Dans le cas de mise au poids importantes celleci doit être réalisée par adjonction de matière, non démontable épousant le châssis-coque. Tout
contrôle de poids pourra être effectué à tout moment du meeting.
3.3.
MOTEUR
Le moteur doit être d’origine du modèle de la voiture engagée, sans modification sauf pour les
fixations et les supports qui sont libres. Les réglages sont libres, sans transformation de pièce. Les
seuls usinages pe au poids importantes celleci doit être réalisée par adjonction de matière, non démontable épousant le châssis-coque. Tout
contrôle de poids pourra être effectué à tout moment du meeting.
3.3.
MOTEUR
Le moteur doit être d’origine du modèle de la voiture engagée, sans modification sauf pour les
Il est interdit de rajouter un interrupteur sur le faisceau électrique d’origine entre le boîtier
électronique et un capteur et/ou un actuateur.
Les sorties du boîtier électronique doivent garder leurs fonctions originales.
Le montage d'un moteur uniquement monté à l'origine dans la version deux portes d'un modèle est
permis dans la version 4 portes du même modèle, mais l'inverse n'est pas permis.
CHASSIS - TRANSMISSIONS - ESSIEUX - SUSPENSION
Les trous et trappes de visite situés au-dessous de I’habitacle doivent être fermés. Une protection
sous la voiture est autorisée. La boîte de vitesses et le pont doivent être issus d'un modèle du même
constructeur. Le montage devra s'effectuer sans modification du châssis, et sans ajout ou
modification d'entretoise. La ou les revue(s) technique(s) de cette boîte de vitesses et de ce pont
devront être présentés.
Aucune préparation, ni modification des caractéristiques de la boîte de vitesses et du pont n’est
permise, sauf en ce qui concerne les points d’ancrage à la voiture. Aucun système de viscocoupleur, auto-bloquant, ou auto-bloquant à glissement limité n’est autorisé, même si le mécanisme
ou système est d’origine homologué par le constructeur ou de série sur des véhicules de la gamme
de ce constructeur. Les amortisseurs sont libres, leurs emplacements et leur nombre doivent être
ceux d’origines, mais les réserves extérieures huile ou gaz ou autres composants seront rendus
inopérantes seuls les réglages de hauteur seront autorisés, soit sur l’amortisseur, soit sur la jambe
Mc Pherson. II est autorisé de renforcer les supports de suspension, ainsi que les tirants et les bras
de suspension. Les ressorts sont libres.
Tous les systèmes de gestion électronique (autres que ceux autorisés à l’article 3/b) doivent être
rendus inopérants de manière définitive durant toute l’épreuve (dépose des capteurs).
Les éléments du système de suspension doivent être d’origine du modèle de la voiture engagée.
Au cas où, pour remplacer un élément de suspension type Mc Pherson, il serait nécessaire de
changer l’élément télescopique, les nouvelles pièces devront être mécaniquement équivalentes aux
pièces d’origine et avoir les mêmes points d’attache. Les assiettes de ressort des suspensions Mc
Pherson peuvent avoir des formes libres.
3.5.
PIECES SPECIALES
Les pièces "performances", compétition, adaptables ne sont pas admises même si elles figurent
dans un catalogue d’un service compétition d’un constructeur (sauf amortisseurs).
Les niveaux huile boîte pont devront être conformes à ceux d’origine à tout moment de l’épreuve.
3.6.
DIRECTION - CARROSSERIE - COQUE - AILES
Le volant de direction est libre. Le dispositif d’antivol doit être démonté. La direction doit être celle
d’origine, sans modification. La forme extérieure de la carrosserie d’origine doit être conservée. II est
interdit de faire des découpes (sauf l’intérieur des portières) et d’en modifier les éléments. La
structure de la coque pourra être renforcée par des éléments métalliques en tôle épousant la forme
de celle-ci. Les voitures devront avoir un toit. S’il y a un toit ouvrant, celui-ci devra être en acier et
condamné par au minimum 20 points de soudure de 2 cm à I’intérieur. Les ailes doivent être
d’origine.
Les voitures de type pick-up, cabriolets, décapotables, utilitaires ne sont pas autorisées.
3.7.
DISPOSITIFS AERODYNAMIQUES
Tous les autres dispositifs aérodynamiques que ceux du modèle et homologués par le constructeur
sont interdits.
3.8.
PARE-BRISE ET VITRES
Montage d’un pare-brise en verre feuilleté ou en matière polycarbonate, toutes les autres vitres étant
au minimum en verre de sécurité ou en matière polycarbonate transparente. Obligation d'une
épaisseur minimum de 5 mm pour le pare brise et les vitres. Les vitres latérales avant peuvent être
équipées d'un système d'ouverture / fermeture. Toutes les voitures devront être équipées d’un filet à
maille d’au plus 6 x 6 cm, constitué par un fil d’au moins 3 mm de diamètre et fixé de telle manière
que le bras du pilote ne puisse pas sortir de la structure de la carrosserie de la voiture.
3.9.
PORTIERES
Elles ne doivent pas être condamnées et être munies de la fermeture d’origine, sauf pour le hayon et
les portes arrière qui peuvent être munies de fermetures complémentaires. La porte d’origine doit
être conservée mais la garniture peut être remplacée par un matériau rigide.
3.10.
CAPOTS
Ils doivent être verrouillés par des fermetures métalliques à baïonnette. II faut 4 points de fixation, ou
2 points dans le cas où les charnières d’origine seraient conservées. II est interdit de pratiquer des
ouvertures dans les capots et l’ouverture du capot moteur doit être possible de I’extérieur.
REGLEMENT TECHNIQUE FOL’CAR
3.4.
243
244
3.11.
PARE-CHOCS - BAGUETTES - ENJOLIVEURS
Les baguettes latérales et enjoliveurs pourront être enlevés. Les pare-chocs avant et arrière et leurs
supports ne devront être ni retirés, ni renforcés.
Sur les voitures dont le pare-chocs enveloppant latéralement le bas des ailes est constitué par un
bouclier plastique, il sera autorisé de le rendre solidaire par trois pattes de maintien réalisées en tôle
d’acier de 2 mm d’épaisseur maximum boulonnées ou rivetées sur les ailes latéralement à proximité
de la roue (2) et une au centre de la face avant (dimensions maximales des pattes : 20 cm x 3 cm x
0,2 cm).
3.12.
PHARES - FEUX
Tous les phares et feux pourront être enlevés, et tous les trous devront être couverts. Toutefois pour
le refroidissement, un trou de 30 cm2 pourra être prévu à I’emplacement de chaque phare (2
maximum). Leurs faisceaux électriques seront démontés ou déconnectés et isolés. Est obligatoire et
éclairant horizontalement à I’arrière, un feu rouge arrière central de type "anti-crash", avec une
ampoule de 21 W minimum et une surface éclairée de 60 cm2 minimum. II devra être placé à moins
de 1,50 m du sol et fonctionner en permanence. Sont également obligatoires deux feux STOP,
placés symétriquement par rapport à I’axe longitudinal de la voiture, avec une ampoule de 15 W
minimum, et une surface éclairée de 60 cm2 minimum. Ils ne seront pas placés à plus de 1,50 m du
sol et devront fonctionner comme des feux stop normaux.
3.13.
AMENAGEMENTS INTERIEURS
Les aménagements intérieurs sont libres. Les parties saillantes, coupantes et agressives doivent
être efficacement protégées. Une cloison métallique étanche aux liquides et aux flammes doit être
prévue entre l’habitacle et le compartiment moteur et le réservoir de carburant.
Le réservoir de lave-glace devra être fixé solidement (minimum sangle Nylon).
3.14.
CAGE DE SECURITE
Un arceau de sécurité "cage", de conception libre ou homologué, est obligatoire. II devra comporter
au minimum 6 points et avoir une diagonale. II sera inspiré du dessin 253-8 de I’Annexe J 1993. Un
renfort latéral côté pilote est obligatoire.
3.15.
HARNAIS
Un harnais de sécurité à au moins 4 points minimum, conforme aux spécifications publiées par la
FIA, à l’Article 253 - 6 de I’Annexe J, est obligatoire. Il devra être monté comme sur le dessin 25342.
3.16.
SIEGE ET APPUIE-TETE
Si le siège d’origine est conservé, les glissières et la commande des réglages du dossier doivent
être rendues inopérantes soit par soudure, soit par 2 boulons (diamètre minimum : 8 mm).
En cas de remplacement du siège, celui-ci devra être monté en conformité avec le point 16 de
l’article 253 de l’Annexe J. Dans tous les cas, un appuie-tête solidaire du siège est obligatoire.
3.17.
ÉCHAPPEMENT
Le tuyau d’échappement doit se terminer à l’extrémité arrière de la voiture, ne pas en dépasser le
périmètre et ne pas être dirigé vers le sol. Le tuyau d’échappement est libre après le collecteur
d’origine qui doit être conservé. En plus des fixations habituelles d’une ligne d’échappement, deux
ou trois sangles métalliques de sécurité fixées à la coque devront l’entourer sans en être solidaires,
évitant que celle-ci ne se désolidarise de la voiture.
3.18.
RADIATEURS
Le ou les radiateurs sont libres dans leur compartiment d’origine.
3.19.
BATTERIES
Elles doivent être protégées et solidement arrimées par des matériaux non conducteurs. Si elles
sont dans l’habitacle, elles doivent être dans un caisson étanche et isolées.
3.20.
CANALISATIONS
Toutes les canalisations non métalliques doivent être protégées.
3.21.
ANNEAUX DE REMORQUAGE
À l’avant et à I’arrière, sont obligatoires des anneaux de remorquage solidement fixés, permettant de
tirer la voiture. Le diamètre intérieur sera d’au moins 35 mm, en fer rond de 10 mm minimum, ne
dépassant pas la ligne de la carrosserie.
RESERVOIRS
Le réservoir de carburant d’origine doit être démonté. Il devra avoir une contenance maximum de 12
litres. II pourra être de construction artisanale ou d’un type homologué par la FIA. S’il est de
construction artisanale, il devra être métallique, muni d’une fermeture étanche, avec une mise à I’air
libre par un pointeau anti-retour ou par un tube d’une longueur égale à la hauteur du réservoir
sortant de la voiture. Le bouchon de remplissage ne doit pas dépasser la carrosserie. Il devra être
installé dans un endroit parfaitement protégé des chocs et être fixé solidement. Il ne sera pas placé
à I’intérieur de l’habitacle et être à plus de 30 cm du moteur, de l’échappement, et du côté de la
caisse. II doit être séparé de I’habitacle par une cloison métallique étanche aux flammes et aux
liquides de façon à empêcher toute projection vers celui-ci. Tous les autres réservoirs doivent
également être en dehors de I’habitacle, sauf éventuellement le réservoir d’eau du lave-glace.
3.23.
FREINS
Le double circuit de freinage est obligatoire. II doit être commandé par une seule pédale et agir sur
les 4 roues. II doit permettre, en cas de fuite ou de rupture d’une canalisation, une action continue et
efficace sur au moins 2 roues. Les éléments du système de freinage doivent être d'origine du
modèle de la voiture engagée. II est possible de faire passer les canalisations par I’habitacle et de
retirer les tôles de protection. Le frein de parking d’origine est obligatoire et doit être en état de
fonctionnement. Le mécanisme du levier peut être adapté afin d’obtenir un déblocage instantané (flyoff hand brake).
3.24.
PNEUMATIQUES - ROUES
Les pneumatiques autorisés sont ceux de grandes diffusions et référencés sur le catalogue
commercial du manufacturier.
Seuls les pneus de grande diffusion, homologués route sur un catalogue constructeur et non
marqués compétition, sont autorisés.
Les pneus réchappés sont interdits.
Les pneumatiques à profil slick, moulés, à crampons ou à tétines et agraires sont interdits.
Les jantes doivent provenir d’un véhicule produit en grande série et ne pas être modifiées. Elles
doivent se monter sans modification. La roue complète doit être recouverte par l’aile sur toute la
largeur et sur au moins 1/3 de sa circonférence.
Sous réserve du respect des règles ci-dessous le retaillage des pneumatiques est libre.
Les « roues galettes » sont interdites.
Ne sont pas considérés comme pneumatiques à crampons ou à tétines, les pneumatiques
répondant aux caractéristiques suivantes :
- aucun intervalle entre deux pavés mesurés perpendiculairement ou parallèlement à la bande
de roulement ne doit dépasser 15 mm. En cas d’usure ou d’arrachement des angles, la mesure
sera faite à la base du pavé. Dans le cas de pavés circulaires ou ovales, la mesure est prise à la
tangente des pavés.
- la profondeur des sculptures ne doit pas dépasser 15 mm. Ces mesures ne s’appliquent pas
sur une largeur de 30 mm en bordure et de chaque côté de la bande de roulement, mais les
pavés ne doivent pas dépasser l’aplomb des flancs des pneumatiques.
3.25.
BAVETTES
Elles sont obligatoires, fixées en arrière des roues motrices et être en matériau solide et flexible,
d’une épaisseur d’au moins 5 mm et larges d’au moins la largeur de la roue complète. A l’arrêt, pilote
à bord, elles ne doivent pas être à plus de 8 cm du sol, ni le toucher.
ARTICLE 4. RÈGLES COMMUNES
4.1.
BRUIT
Il ne doit pas être dépassé une limite de 100 dB, sans tolérance, avec le moteur tournant à un
régime de 4 500 tours par minute. La méthode employée pour la mesure sera celle définie par
la FIA qui est décrite dans le livret « Réglementation Technique », Article : METHODE DE
MESURE DE BRUIT POUR LES VOITURES DE COURSES. Le premier contrôle de bruit pourra
être fait lors des vérifications techniques avant l’épreuve et une voiture non conforme pour le bruit ne
peut pas participer.
4.2.
CONFORMITÉ
Il appartient aux concurrents de présenter à tout moment une voiture conforme à la réglementation.
Le fait de présenter une voiture aux vérifications est une déclaration implicite de conformité.
REGLEMENT TECHNIQUE FOL’CAR
3.22.
245
246
4.3.
COUPE CIRCUIT
Le coupe-circuit doit couper tous les circuits électriques. Il doit être à boîtier fermé, de type
"antidéflagrant" et doit pouvoir être manœuvré de l’intérieur de la voiture par le pilote assis en
position de conduite, harnais serré, et de l’extérieur par les commissaires, "La commande extérieure
doit être placée au bas du montant du pare-brise côté gauche", et sera signalée par un éclair rouge
dans un triangle bleu à bordure blanche de 12 cm au moins de base.
4.4.
PRÉSENTATION
Le départ pourra être refusé à toute voiture dont la présentation n’est pas soignée.
4.5.
CONSTRUCTION
Sur rapport des commissaires techniques, le Collège des Commissaires Sportifs pourra interdire le
départ au concurrent dont la construction de la voiture ne représenterait pas toutes les garanties de
sécurité, notamment en ce qui concerne les soudures, les articulations, etc...
4.6.
RADIO
Tout système de radio est interdit sur toutes les voitures.
REGLEMENT TECHNIQUE T3F
Le règlement technique est applicable dans son ensemble en respectant les spécificités relatives à
chacune des catégories Rallycross et Auto Cross.
Il est du devoir de chaque concurrent de prouver aux commissaires techniques et sportifs que sa
voiture est en conformité avec le règlement dans son intégralité à tout moment de l'épreuve (selon
l’Art. 282 - 1.4).
INTERPRÉTATION DES TEXTES DES RÈGLEMENTS TECHNIQUES
Tout ce qui n’est pas autorisé par les textes est interdit.
ARTICLE 1. MOTEUR
Cylindrée maximum autorisée : 3 500 cm3 (coefficient de suralimentation 1,7).
Rallycross : Seuls les moteurs issus d’une production automobile sont acceptés.
RALLYCROSS ET AUTO CROSS
En cas d’utilisation de moteur suralimenté, les compresseurs doivent être mono-étages de
compression et de détente. Ils ne doivent pas être montés en série.
Le diamètre maximum de l’entrée d’air dans le carter du compresseur sera de 45 mm et il devra être
maintenu sur une longueur de 3 mm minimum, mesurée vers l’aval à partir du point le plus en amont
des aubages de la roue.
1.2.
RALLYCROSS
Le compresseur de 45 devra être équipé d’une bride de diamètre maximum de 36 mm, en
conformité avec le dessin N° 254-4 de l’annexe J
Tout l’air nécessaire à l’alimentation du moteur doit passer au travers de cette bride, qui devra
respecter ce qui suit :
Le diamètre maximum intérieur de la bride est de 36 mm, maintenu sur une longueur de 3 mm
minimum mesurée vers l’aval à partir du plan perpendiculaire à l’axe de rotation et situé à 50 mm
maximum en amont des extrémités les plus en amont des aubages de la roue (dessin 254-4).
Ce diamètre doit être respecté quelles que soient les conditions de température.
Le diamètre extérieur de la bride au niveau du col doit être inférieur à 42 mm, et être maintenu sur
une longueur de 5 mm de part et d’autre du col sonique.
Le montage de la bride sur le turbocompresseur doit être effectué de telle façon qu’il soit nécessaire
de retirer entièrement deux vis du corps du compresseur, ou de la bride, pour pouvoir désolidariser
la bride du compresseur.
Le montage par vis pointeau n’est pas autorisé.
Pour installer cette bride, il est autorisé d’enlever de la matière du carter de compresseur et d’en
ajouter dans le seul but d’assurer la fixation de la bride sur le carter de compresseur.
Les têtes de vis de fixation doivent être percées afin de pouvoir les plomber.
La bride doit être constituée d’un seul matériau et ne peut être percée que pour sa fixation et le
plombage, qui doit pouvoir être effectué entre les vis de fixation, entre la bride (ou la fixation
bride/carter de compression), le carter de compression (ou la fixation carter/flasque voir dessin 2544).
REGLEMENT TECHNIQUE T3F
1.1.
247
254-4
ARTICLE 2. POST COMBUSTION
Tout système de post combustion est interdit.
x Freshair : aucun piquage, aucune liaison hydraulique (air) entre le collecteur d’échappement et
le circuit d’air d’admission compris entre le turbo et la culasse.
x Bang-bang : interdiction de vannes de re-circulation d’air, de commande de papillon motorisée,
de soupape ou autre clapet de décharge permettant de faire circuler de l’air dans le circuit
d’admission d’air lorsque le papillon est fermé.
x Interdiction de capteur de régime turbo.
L’ouverture maximum du ou des papillons au ralenti ne doit pas dépasser 12°.
Et la conception de ceux-ci ne devra pas permettre un débit d’air supérieur à celui nécessaire au
fonctionnement du moteur au ralenti.
En cas de doute, toutes les investigations nécessaires à l’établissement de la conformité du
dispositif pourront être menées à la charge du concurrent : mesure des pressions de part et d’autre
du papillon, analyse de la cartographie, tests complémentaires, etc….
Seul un lien mécanique direct entre la pédale d'accélérateur et le dispositif de contrôle de la charge
du moteur est autorisé.
x L’arrosage de l’intercooler est interdit.
ARTICLE 3. CARROSSERIE
3.1.
248
FORME, LIGNE ET PROPORTIONS :
Aspect d’une voiture de Tourisme ou de Grand Tourisme.
Le concurrent devra fournir la preuve que cette voiture est ou a été commercialisée par un réseau
de concessionnaires français (catalogue commercial, fiche des mines, etc…). Les cabriolets et
découvrables ne sont pas admis, les cabriolets avec hard-top constructeurs ou la réalisation d’un
coupé répondant aux mêmes caractéristiques (capote/hard-top) ci-dessus seront acceptés.
Il pourra être accolé en arrière de l’arceau principal une cloison en matière ininflammable et étanche
dans laquelle une lunette arrière pourra être aménagée.
Les glaces des deux portes avant doivent être en matériau translucide, verre d'origine ou polycarbonate épaisseur t 3 mm. Elles peuvent être amovibles ou rendues fixes avec dans ce cas au
moins une ouverture/fermeture (de même matériau et épaisseur) qui sera incluse dans sa surface.
Les garnitures intérieures des portes doivent être constituées d'un panneau en métal ou polyester
ininflammable d'une épaisseur t 0,5 mm ou du panneau d'origine.
Il est recommandé que les deux sièges soient centrés comme dans la voiture de base (voir Article
C3).
Le tableau de bord devra recouvrir intégralement et sur toute la largeur intérieure de la voiture, les
équipements de bord et la visibilité au travers du pare-brise devra rester intégralement libre audessus de celui-ci. Les bouches du désembuage de pare-brise obligatoire pourront être incorporées
au tableau de bord.
3.2.
ÉLEMENTS DE REFERENCE :
Il devra être possible d'échanger, lors d'une épreuve, les éléments suivants par des éléments
d'origine du véhicule de référence :
x Pare-brise
De plus, la distance du centre du bas du pare-brise à une verticale élevée au point le
plus en avant du pare-chocs avant de la voiture devra être respectée.
x Lunette arrière
De plus, la distance du centre du bas de la lunette arrière à une verticale élevée au
point le plus en arrière du pare-chocs arrière de la voiture devra être respectée.
x Portières avant.
3.2.1. Les pare-chocs, ailes, bas de caisse, rétroviseurs
3.2.1.1. Pare-chocs et ailes
Avant et arrière, dont les formes, vues de dessus, devront avoir le même profil qu'à l'origine, ne
pourront dépasser la carrosserie que de la valeur d'origine.
Dans le respect de la conformité de la largeur maximale de 1.90 m et des dimensions des roues, les
ailes définies par l'Annexe J doivent couvrir les roues et compte tenu de la projection vue de dessus
du/des pare-chocs qui doit être celle d'origine au minimum, dans sa partie transversale, les parties
latérales pourront être raccordées avec la nouvelle aile afin de respecter l'aspect de la voiture de
base. Des ouvertures, protégées par des grilles de même(s) couleur(s) que la carrosserie qui les
entoure, pourront être pratiquées dans les ailes pour la ventilation des éléments mécaniques à
condition que ces grilles épousent les formes générales de l'aile dans le respect de la ligne de la
voiture de base.
3.2.1.2. Bas de caisse
Il est autorisé d’adjoindre un nouveau bas de caisse de chaque côté dont la largeur ne pourra
dépasser celle des bas des ailes avant et arrière qu’il joindra et sa hauteur et son positionnement
devront s’inscrire dans ceux de la coque d’origine.
3.2.2.
Eléments aérodynamiques
Fixes, rapportés et solidaires des éléments de carrosserie : sous les pare-chocs avant, sur le coffre
arrière ou le hayon arrière.
3.2.2.1. Sur la carrosserie définie en B1 et B2 :
x à l'avant : ils pourront être situés en avant et en dessous de l'axe des roues avant, sans
porte-à-faux par rapport à la voiture présentée ;
x à l'arrière : où l'aileron ne peut dépasser la hauteur du pavillon, et en largeur se trouver
dans la projection frontale de la voiture présentée sans porte-à-faux par rapport à la
voiture présentée ;
x les éléments aérodynamiques devront être inscrits dans le périmètre (vu de dessus) de
la carrosserie présentée.
REGLEMENT TECHNIQUE T3F
3.2.1.3. Rétroviseurs
1 rétroviseur extérieur droit et gauche est obligatoire. Ils devront avoir une surface réfléchissante
utile d’au moins 90 cm2 chacun.
249
251-1
3.2.2.2. Alimentation en air
Vue de dessus, seuls les éléments métalliques ou en polyester pourront être équipés de prises d'air
de type "NACA".
• Face avant et hayon/coffre/jupe arrière toit
Ces ouvertures types NACA doivent respecter les dimensions suivantes :
- Longueur maximum : 250 mm,
- Largeur maximum : 150 mm,
- Largeur maximum à mi-longueur : 75 mm,
- Largeur maximum à la pointe : 10 mm,
- Profondeur maximum de l’orifice interne : 100 mm
Des ouvertures de refroidissement pourront être pratiquées dans les surfaces vitrées latérales
(maxi 300 cm2).
Des ouvertures ne dénaturant pas l'aspect pourront être pratiquées. Elles devront être couvertes
par des grilles de même(s) couleur(s) que la carrosserie qui les entoure.
3.2.2.3. Extraction d’air
Rallycross :
Des ouvertures pourront être pratiquées dans la partie haute de la lunette arrière (surface maximum
600cm2).
3.3
HABITACLE
Le siège passager peut être enlevé.
La cloison séparant l’habitacle et le compartiment moteur doit être étanche aux liquides et aux
flammes.
En outre un parallélépipède rectangle d’une longueur de 800 mm, d’une largeur de 380 mm et
d’une hauteur de 380 mm devra pouvoir s’inscrire horizontalement dans l’espace laissé libre par le
siège (mesure faite au niveau du plancher).
Ces voitures seront proposées à la FFSA par le concurrent pour accord. Les capots doivent être
conçus et réalisés de la même manière que le tunnel (voir ci-après nombre de parties, fixation
étanche et mécanique).
Les protections séparées ou rapportées sur les cloisons pourront être réalisées en :
- alliage d'aluminium
épaisseur mini = 2,5 mm
- acier
épaisseur mini = 1,5 mm,
- kevlar
épaisseur mini = 4 mm.
Les arbres de transmission "DANS/SOUS" l'habitacle devront être entourés par des cerclages
réalisés en acier (largeur supérieure ou égale à 50 mm - épaisseur supérieure ou égale à 3 mm).
Au minimum :
1 protection si l'arbre fait moins de 450 mm de longueur ;
2 protections si l'arbre fait plus de 450 mm de longueur.
Ces protections seront positionnées de manière à protéger au mieux le pilote/passager, c'est-à-dire,
à proximité des joints.
250
Nota : par "pénétrant" dans l'habitacle au-dessus du niveau du plancher, il faut entendre :
• par rapport à la cloison "verticale" avant définie par l'appui des pieds du pilote sur les
pédales enfoncées ;
• par rapport à la cloison "verticale" arrière définie par le plan s'appuyant sur l'arceau principal
à l'extérieur de l'habitacle.
3.3.1.
Tunnel dans l'habitacle
Un tunnel en 2 parties maximum pourra être installé DANS l'habitacle à condition d'être fixé sur le
plancher de façon étanche et mécanique (vis de > ou = 6 mm espacées de 150 mm maximum). Il
pourra comporter les éléments de protections nécessaires ou les couvrir.
Il couvrira uniquement les éléments suivants :
Boîte de vitesses, boîte transfert, arbre(s) de direction et de transmission, canalisations diverses.
Le système d'échappement devra transiter sous la voiture par un autre moyen que celui-ci,
éventuellement par un autre tunnel qui doit être impérativement ouvert.
La hauteur maximum de la sortie du tuyau d'échappement est ramenée à 45 cm.
ARTICLE 4. LES ELEMENTS OBLIGATOIRES
RALLYCROSS ET AUTO-CROSS
4.1.
STRUCTURES ANTI-TONNEAU
Une armature de sécurité conforme aux prescriptions ci-dessous est obligatoire.
Toutes les définitions sont celles de l’article 253.8.1 de l’Annexe J.
La cage de sécurité, au sens de l’article 253.8.2.1, devra être conforme aux prescriptions des
articles 253.8.1, 8.2 et 8.3.
Tous les tubes et renforts situés entre l’avant des pieds d’arceau avant et l’arrière des pieds de
l’arceau principal devront être en conformité avec les dessins de l’Annexe J (253.1 à 253-46), et la
spécification des tubes en conformité avec l’article 253.8.3.3.
Aucun autre tube ne sera admis dans cette zone sauf s’il se trouve à l’intérieur du volume laissé
libre pour l’installation de la transmission (dessin 279-2).
Si l’entretoise diagonale définie à l’article 253-8.2.9 ne se trouve pas comprise dans la zone décrite
ci-dessus, elle devra néanmoins se conformer aux mêmes exigences.
En dérogation à l’article 253-8.3, la fixation par boulon n’est pas obligatoire, mais les plaques
soudées au pied d’arceau et les contre-plaques soudées à la coque restent obligatoires, leur
assemblage relatif pouvant alors être réalisé uniquement par soudure.
Dans le cas des voitures à châssis tubulaire ou semi tubulaire, l'armature de sécurité devra
s'intégrer au châssis au niveau des jonctions de tubes au-dessus du bas de l'entrée dans
l'habitacle. Au moins un tube de même section et qualité que ceux du châssis prolongera chaque
pied d'arceau vers le bas. Une diagonale supplémentaire est recommandée, ainsi qu'un tube
horizontal au niveau du plancher.
Les tubes formant l'arceau au-dessus du niveau de l’entrée de l’habitacle devront présenter au
moins tous les éléments constitutifs de l'armature minimale ainsi que les dimensions préconisées.
4.2.
SIEGES
Ancrages et fixations de siège.
S’ils ne sont pas d’origine, éventuellement renforcés conformément à l’article 255.5.7.1, les
ancrages de siège à la coque devront être conformes aux prescriptions suivantes :
Dans le cas d’un châssis tubulaire la traverse (35 x 2.5 mini) pourra être directement soudée à
celui-ci.
Il n’est pas permis de fixer les points d’ancrage des harnais de sécurité sur les traverses.
REGLEMENT TECHNIQUE T3F
ANCRAGES
Si l’ancrage est constitué d’une traverse tubulaire, celle-ci devra être en acier et avoir un diamètre
minimal de 35 mm, et une épaisseur minimale de 2,5 mm.
Si la traverse est fixée sur la coque, elle comportera à chaque extrémité une platine de fixation
avec les dimensions suivantes :
x épaisseur minimale : 3 mm
x surface minimale : 40 cm²
La traverse devra être fixée à la coque sur des contreplaques soudées à celle-ci d’une épaisseur
minimale de 2 mm et d’une surface de 120 cm2 chacune, (voir Article 253-16, dessins 100,
101, 102).
L’utilisation d’une traverse tubulaire directement fixée à la coque est interdite.
251
Supports
Chaque traverse devra comporter deux supports de siège d’une épaisseur minimale de 2,5 mm et
d’une surface minimale de 40 cm².
Si des rails pour le réglage du siège sont utilisés, ils doivent être ceux montés et fournis à l’origine
avec la voiture homologuée et avec le siège d’origine ou avec un siège.
La fixation entre le siège et les supports doit être composée de 4 attaches, 2 à l’avant, 2 sur la
partie arrière du siège, utilisant des boulons d’un diamètre minimum de 8 mm et des renforts
intégrés au siège homologué.
L’épaisseur minimum des pièces fixant le siège à ses supports est de 3 mm pour l’acier et de 5
mm pour les matériaux en alliage léger.
4.3.
GRILLE(S) DE CALANDRE ET D'OUVERTURE(S) DE REFROIDISSEMENT D'ORIGINE
• Surfaces vitrées latérales et arrière (verre de sécurité feuilleté ou trempé d'origine, ou matériau
polycarbonate d'une épaisseur supérieure ou égale à 3 mm) transparentes sans perforation, ou
seule une bande de maximum 10 cm de hauteur sur la longueur inférieure d'une glace de porte
arrière ou de custode, droite et gauche sur lesquelles sera inscrit le nom du pilote.
• Pare-brise d'origine en verre feuilleté chauffant, en verre feuilleté (désembuage obligatoire).
4.4.
SECURITE COMPLEMENTAIRE
• Les harnais homologués FIA 2004, c'est à dire FIA 8853/98 (6 points).
• Un coupe circuit, à l'extérieur.Il pourra être jumelé avec la commande d'extincteur,
• Les pilotes doivent être équipés de vêtements ignifugés homologués FIA (combinaison, sousvêtements, chaussettes, gants, cagoule, bottines).
4.5.
RALLYCROSS
• Est autorisé un pare-brise en polycarbonate d'une épaisseur minimum de 5 mm (désembuage
obligatoire),
• Chaque voiture doit être munie de 2 feux rouges arrière du type feu de brouillard (surface
minimum éclairée par chaque feu crash : 60 cm2, ampoule de 15W minimum) fonctionnant avec
ou en remplacement des feux stop d'origine. Ils seront placés entre 1,15 m et 1,50 m du sol
symétriquement au plan longitudinal de la voiture et parallèles au plan transversal.
• Bavettes : Nota Article 1.
• Pneus : marquage et limitation des pneus par épreuve selon le règlement particulier.
4.6.
RESERVOIRS DE CARBURANT
S’il est de construction artisanale, il devra être métallique, muni d’une fermeture étanche, avec mise
à l’air libre par un pointeau anti-retour ou par un tube d’une longueur égale à la hauteur du réservoir
sortant sous la voiture. Il devra être installé dans un endroit parfaitement protégé des chocs et fixé
solidement. Il sera placé à plus de 30 cm du moteur, de l’échappement et de la coque dans le sens
latéral et longitudinal de l’extérieur de l’habitacle. Il devra avoir une contenance de 15 litres
maximum.
A partir de 2008, le réservoir homologué FT3 caréné sera obligatoire en D3.
ARTICLE 5. LES ELEMENTS INTERDITS
5.1.
252
RALLYCROSS ET AUTO-CROSS
x Roue de secours
x Projecteurs additionnels
x Tout système de transmission et leurs commandes automatiques ou semi-automatiques :
embrayage, boîte de vitesses, ponts, etc.
- seules sont autorisées les boîtes de vitesses conventionnelles mécaniques à engrenages.
x Toute mesure de position ou de vitesse réelle de la voiture
x Tout système visqueux
x Systèmes de transmission constamment variables
x 4 roues directrices
x Toute mesure de position ou de vitesse réelle de la voiture en dehors des essais
x Tout signal entraînant une réaction de la voiture non actionnée directement par le pilote
x Tous capteurs, contacteurs et fils électriques aux quatre roues, à la boîte de vitesses et aux
différentiel avant et arrière est interdit.
x Seul est autorisé un capteur sur l’arbre de transmission entre l’avant et l’arrière (visible et
facilement repérable)
5.1.1.
En dehors des essais :
Capteurs de vitesse de roue (à l’exception d’un seul, le concurrent devant pouvoir démontrer que le
seul capteur installé ne permet pas le contrôle de la traction).
Toute mesure de position ou de vitesse réelle de la voiture en dehors des essais.
Tout signal entraînant une réaction de la voiture non actionnée directement par le pilote.
Bouton au volant et toute autre commande au volant.
Tout système visqueux.
Systèmes de transmissions constamment variables.
ARTICLE 6. LES ELEMENTS FACULTATIFS
6.1.
RALLYCROSS ET AUTO-CROSS
L'extincteur manuel,
Compteur de vitesse,
Avertisseur.
6.1.1
Rallycross
L'extincteur automatique,
Les phares et les feux mais ils doivent être remplacés par des obturateurs de mêmes formes et
dimensions extérieures,
Le réservoir FT3 ou FT5.
ARTICLE 7. POIDS
• 2 000 cm3
• 2 000 cm3 à 3 500 cm3
=
=
830 kg
950 kg.
REGLEMENT TECHNIQUE T3F
253
REGLEMENT TECHNIQUE CAMION CROSS
ARTICLE 1. DEFINITION
1.1.
ELIGIBILITE
Les véhicules devront être du type "tracteur" à 2 essieux, châssis cabine uniquement.
Ils seront présentés propres, secs, et non graisseux aux vérifications.
Ils ne devront pas être munis de dispositifs aérodynamiques.
Ils sont issus de la série et conformes aux articles ci dessous.
Une fiche technique PV des mines et une photographie du véhicule d'origine seront fournis par tous
les concurrents.
Les classes seront celles-ci :
1.1.1.
Classe Camion léger
Tracteur 4x2 produit en série et ayant fait l'objet d'une réception française par type, en ce qui
concerne la base. Il aura un PTAC compris entre 3,5 et 5 tonnes. Une notice descriptive
constructeur sera présentée au contrôle technique. Poids minimum de 2,2 tonnes.
1.1.2.
Classe Camion standard
Tracteur 4x2 d'une cylindrée de 0 à 18500 cm3 d'un poids minimum de 4,5 tonnes.
1.1.3.
Classe Camion cross
Tracteur 4x2 ou 4x4 sans distinction de cylindrée, d'un poids minimum de 4,8 tonnes.
1.1.4.
Classe Super camion cross
Tracteur 4x2 ou 4x4 reconditionné avec des éléments homologués par le constructeur du
véhicule d'origine ou/et avoir été homologué FIA pour la discipline piste. L'origine de tout organe
issu du constructeur doit pouvoir être justifiée au commissaire technique. Poids minimum de 4,8
tonnes.
NOTA: Tout camion issu de la catégorie standard, ayant subi des évolutions lui permettant
d'accéder aux classes supérieures, ne peut en aucune façon revenir en classe standard.
ARTICLE 2. PRESCRIPTION GENERALES
2.1.
EQUIPEMENTS DE SECURITE
2.1.1 Armature de sécurité
2.1.1.1. Cabine
La cabine du conducteur doit être équipée à l'intérieur d'une cage de sécurité destinée à protéger le
pilote. Les prescriptions minimales en matière d'arceau de sécurité sont décrites dans ce règlement,
mais il faut ajouter les remarques suivantes :
Les caractéristiques principales d'une cage de sécurité sont avant tout le résultat d'une conception
précise et détaillée, d'une fixation appropriée à la cabine du conducteur et d'un montage solide et
fixe sur la carrosserie. Il est recommandé de choisir des pieds de fixation d'un diamètre aussi grand
que possible afin de répartir les charges sur une surface maximale. Il est conseillé de souder, dans
la mesure du possible, la cage au cadre de la cabine (par exemple, montants du pare brise et des
portes). Ceci permet d'accroître la rigidité et la stabilité du dispositif. Toutes les soudures doivent
être de la meilleure qualité possible, avec la pleine pénétration (de préférence soudure à l'arc et plus
particulièrement, soudage sous gaz protecteur). Les prescriptions sont des prescriptions minimales.
Les arceaux devront être conformes au dessin 287-1. Il est autorisé d'ajouter des éléments ou
renforts supplémentaires (dessin 287-2)
Une barre diagonale de toit partant de l’arrière côté conducteur et allant à l’avant coté passager est
obligatoire.
S'il existe un toit ouvrant, il doit être sécurisé et ne comporter que des parties métalliques soudées.
254
287-1
287-2
2.1.1.2. Armature de sécurité arrière
Outre la cage de sécurité de la cabine, il est obligatoire d'installer à l'arrière de celle ci une armature
de sécurité composée d'un arceau de protection arrière fermé, équipé de deux jambes de force et
d'une diagonale, de deux jambes verticales situées dans l’axe des longerons du châssis,
boulonnées sur le châssis selon les dessins 287-3/B et 287-3/C. Cette armature ne devra pas être
située à plus de 0,50 mètre de la face arrière de la cabine et ne pas être inférieur à 0,10 mètre du
hors tout cabine.
Les prescriptions minimales en matière de matériau sont au minimum les mêmes que celle de
l’armature de sécurité de la cabine.
Les plaques et contre plaques utilisées ci-dessus devront avoir une surface de 200 cm² et 3 mm
d'épaisseur minimum et être fixées par 4 boulons de 12 mm de diamètre.
La barre horizontale peut
être remplacée par un profilé
en U.P.N. de
100 mm minimum
Plaque de 200 cm2 mini
4 Boulons de diamètre 12 mm mini
Barres Obligatoires
Barres Facultatives
REGLEMENT TECHNIQUE CAMION CROSS
255
2.1.1.3. Spécifications minimales en matière d'arceau de sécurité
Chaque arceau doit être d'un seul tenant et ne doit pas présenter d'irrégularité ni de fissure.
Tous les éléments de la cage de sécurité doivent être soudés entre eux ou être reliés par les
connexions définies dans l'article 253 de l'annexe J.
2.1.1.4. Remarques
L'extrémité supérieure des barres diagonales arrière doit être fixée côté pilote. Il est recommandé de
monter des barres supplémentaires sur les arceaux. Les barres supplémentaires peuvent être
soudées ou fixées par des connexions amovibles. La cage doit être fixée à la cabine par au
minimum 4 pieds de fixation, un pour chaque montant vertical de la cage. Chaque pied de fixation
doit avoir une surface minimum de 200 cm² et d'une épaisseur de 3 mm. Des plaques de renfort
d'une surface minimum de 200 cm² et d'une épaisseur de 3 mm doivent être fixées de manière à
coincer le plancher de la cabine entre les pieds de fixation et les plaques de renfort par 3 vis au
moins d'une spécification minimale de 8,8 (grade "S") et d'un diamètre minimum de 12 mm. Il est
autorisé d'accroître le nombre de vis et de souder l'arceau à la cabine (exemple: aux montants de
pare brise et des portes).
2.1.1.5. Renfort de pied d'arceau arrière
Sous les plaques de renfort du plancher, un renfort boulonné sur le châssis monté dans l'axe du tube
de pied d'arceau principal et servant de tampon sera constitué au minimum, d'éléments égaux aux
sections d'arceau.(dessin N°287-3/A).
2.1.1.6. Prescriptions minimales en matière de matériau des barres obligatoires ou facultatives
Tubes en acier sans soudure, étiré à froid, d'une résistance à la traction minimale de 340N/mm².
Dimensions minimales admissibles des barres : 57 mm de diamètre externe x 4,9mm d'épaisseur de
paroi ou 60 mm de diamètre externe x 3,2 mm d'épaisseur de paroi ou 70 mm de diamètre externe x
2,4 mm d'épaisseur de paroi. Chaque barre du schéma 287-1 doit être munie d'un orifice de 5mm de
diamètre, placé bien en vue de manière à permettre un contrôle. Indépendamment de ces orifices, il
est interdit de percer les tubes d'arceaux internes ou externes. Chaque fixation d'accessoires ou
support de tôles doit s'effectuer à l'aide de ferrures adaptées mécaniquement ou soudées sur les
tubes.
2.1.1.7. Remarques
Les dimensions des tubes indiquées ci-dessus sont des dimensions standard qui sont disponibles.
Si toutefois, l'une de ces tailles ne peut être obtenue, le tube sera acceptable si ses dimensions
dépassent celles indiquées ci-dessus. Par exemple : 60 mm x 4,9 mm ou 57 mm x 5 mm sont
acceptables en remplacement du tube de 57mm x 4,9mm.
Les éléments constitutifs de l'armature de sécurité arrière reprendront les prescriptions de la cage de
sécurité de la cabine et des dessins 287-3/B et 287-3/C.
2.1.2.
256
Bandes protectrices latérales
Des bandes protectrices latérales en métal doivent être fixées par boulonnage entre les ailes des
essieux avant et arrière afin d'éviter des encastrements de roues et de protéger les réservoirs et
autres éléments extérieurs. Les bandes protectrices latérales peuvent être constituées d'un profil en
"U" de 100 mm de haut x 50 mm x 5 mm d'épaisseur, ou d'un profil de caisson en acier de 100 mm
de haut x 50 mm x 3 mm d'épaisseur ; ou d'un tube en acier de 65 mm de diamètre x 3 mm
d'épaisseur de paroi, ou de 2 tubes en acier de 50 mm de diamètre x 3 mm d'épaisseur de paroi.
Les renforts entre châssis et protections latérales doivent être de matériau au moins équivalent en
résistance à celui des protections latérales. Tous les tubes et caissons doivent avoir un trou de
5 mm percé dans un endroit accessible pour contrôle. La distance maximum entre deux renforts est
de 1,5 m. L'espace libre maximum autorisé (vue latérale) entre l'aile avant ou arrière et la bande
protectrice, latérale est de 100 mm. Les renforts doivent être montés sur le châssis au moyen de
plaques de répartition de la charge d'une surface minimale de 100cm² et d'une épaisseur minimale
de 5 mm.
Ces plaques doivent être soudées aux renforts et boulonnées au châssis. Chaque renfort doit être
vissé par au minimum 4 vis de 8 mm de diamètre. Ces vis doivent être au moins de classe 8,8
(grade "S"). Il est permis de percer le châssis pour la fixation des bandes protectrices latérales. Le
bord inférieur des bandes protectrices latérales doit être placé à 500 mm du sol. Le bord supérieur
ne doit pas dépasser la hauteur du châssis mesurée dans l'axe des roues arrière. Les bandes
protectrices doivent se prolonger à l'extérieur de telle sorte qu'elles soient situées à moins de
300 mm des extrémités du véhicule vu de dessus. Toute soudure doit être de la plus haute qualité
avec pleine pénétration. Il doit être possible d'inspecter tout joint de soudure.
Les bandes protectrices latérales ne doivent pas présenter d'angles aigus ou d'arêtes sur le véhicule
vu de dessus. Elles peuvent, comme décrit au chapitre 6, être garnies de carénages, mais ceux-ci
doivent pouvoir être facilement détachés afin de permettre une inspection aisée des bandes
protectrices latérales.
2.1.2.1 Remarque
Ce règlement ne contient que des prescriptions minimales. Il est autorisé de monter des bandes
protectrices latérales supplémentaires pour autant qu'elles ne dépassent pas le périmètre du
véhicule vu de dessus.
2.1.3.
Ceintures de sécurité
Il est obligatoire d'utiliser un harnais homologué FIA 8853/98 ou 8854/98.
Toutes les ceintures doivent être des produits de marque industrielle non modifiés et ne pas
comporter d'enrouleur. Elles doivent être fixées solidement à la structure de la cabine ou de l'arceau
(il n'est pas permis de les fixer au siège). Les points d'ancrage sur la structure doivent être renforcés
pour assurer une résistance adéquate. Elles doivent se composer au minimum de 2 sangles
d'épaules fixées à la cabine par deux points d'ancrage situés derrière le siège du pilote, et d'une
sangle abdominale qui doit être fixée à la cabine par deux points d'ancrage. Les sangles d’épaules
peuvent être fixées sur un renfort transversal soudé à l’armature de sécurité.
Ce renfort transversal sera un tube d’au moins 38mm x 2,5mm où 40mm x 2mm en acier au
carbone étiré à froid sans soudure d’une résistance minimale à la traction de 350 N/mm2.
Au minimum, il doit s'agir d'un harnais 4 points. Il est interdit de combiner les éléments de diverses
ceintures. Seuls des jeux complets, tels qu'ils sont fournis par les fabricants, sont autorisés.
253 61
REGLEMENT TECHNIQUE CAMION CROSS
2.1.3.1 Installation et utilisation
Les ceintures doivent être remplacées après toute collision importante. Il faut les remplacer
immédiatement si elles sont coupées, ou éraillées, ou en cas d'affaiblissement des sangles par
l'action du soleil ou des produits chimiques. Il faut également les remplacer si les parties métalliques
ou les boucles sont déformées ou rouillées ou si le harnais ne fonctionne pas parfaitement.
Elles seront montées comme sur le dessin 253-42 du CSI. Le siège baquet pourra être percé et
renforcé pour passer les sangles, mais les arêtes vives doivent être protégées.
Les sangles d'épaules doivent être montées de façon à créer un angle de moins de 20° par rapport à
l'horizontale à partir des épaules du pilote.
257
2.1.4.
Extincteurs
Ils sont facultatifs.
2.1.4.1. Equipement
Tout tracteur peut être équipé de deux bonbonnes contenant chacune au minimum 4 kg de Halon
1211 (BCF) ou d'un produit ayant une efficacité et une non toxicité au moins égale à celle du Halon
1211.
2.1.4.2. Montage
Chaque bonbonne d'extincteur doit être solidement fixée à l'intérieur de la cabine du véhicule. Il n'est
pas permis de monter des extincteurs à l'extérieur de la cabine. Seules les sangles métalliques à
boucles métalliques seront utilisées pour la fixation.
2.1.4.3. Fonctionnement
Déclenchement (manuel) : les extincteurs doivent être facilement accessibles au pilote et être
facilement dégagés de leurs fixations.
2.1.4.4. Vérification
Le type du produit extincteur, sa quantité, le poids total de la bonbonne et la date de la dernière
vérification doivent être spécifiés sur chaque bonbonne.
2.1.4.5. Systèmes automatiques
Il est permis, en remplacement ou en plus des extincteurs évoqués ci-dessus, de monter un système
d'extincteur automatique qui soit conforme aux spécifications de l'article 283-7 voitures Tout Terrain
de l'Annexe J. Ce système est recommandé pour les véhicules à moteur turbo.
258
2.1.5.
Coupe-circuit général
Les véhicules doivent être équipés d'un coupe-circuit et d'un dispositif étouffeur permettant d'arrêter
le moteur et l'alimentation de la batterie de tous les circuits électriques (à l'exception de celui du
système d'extinction automatique). Cet interrupteur doit être de couleur jaune et il doit être
reconnaissable à une étincelle rouge sur un triangle bleu à bords blancs. Sa position doit être
signalée par une indication visible d'au moins 20 cm de large. Le coupe-circuit et le système
étouffeur doivent être placés à l'extérieur, au milieu de la face avant de la cabine, sous le pare-brise.
Le coupe-circuit général doit être accessible à tout moment même si le véhicule repose sur le côté
ou sur le toit. En outre, un interrupteur principal du moteur doit être placé dans la cabine et ses
positions en circuit/hors-circuit doivent être clairement indiquées. Il doit pouvoir être commuté par le
conducteur assis au volant et attaché par la ceinture de sécurité. L'interrupteur doit également
mettre hors-circuit toutes les pompes électriques à carburant. Dans le cas de véhicules utilisant un
interrupteur moteur mécanique, un dispositif interrupteur peut être monté près du coupe-circuit
électrique. Cependant, ce dispositif interrupteur qui peut être monté près du coupe-circuit, doit être
clairement signalé et comporter des instructions claires pour son déclenchement (Exemple : tirer la
manette pour arrêter le moteur).
2.1.6.
Feux de "stop" et de "brouillard" arrière
Deux feux stop et de brouillard d'une puissance minimum de 21 watts et maximum de 55 watts
seront fixés aux extrémités arrière droite et gauche du châssis sur leurs supports d'origine. La
surface lumineuse de ces feux ne doit pas dépasser 100 cm². Deux autres feux identiques, stops et
brouillard, doivent être installés dans les angles supérieurs de la partie arrière droite et gauche de la
cabine.
2.2.
SIEGES
Tous les sièges des occupants doivent être homologués par la FIA sans précision de date de
validité. Ils doivent être solidement fixés et il ne doit pas être possible de les faire basculer ou
pivoter, ou de les rabattre. Le siège conducteur doit soutenir ce dernier et doit le maintenir en place
dans la cabine.
Tous les sièges doivent être tournés vers l'avant, tout siège passager peut être enlevé.
Tous les assemblages par vissage entre le siège et la cabine (c'est à dire les assemblages entre le
siège et le cadre auxiliaire, s'il existe, et entre le cadre auxiliaire et le plancher) doivent être réalisés
avec contreplaques, au moyen de 4 vis minimum d'au moins 10 mm de diamètre ou 6 vis de 6 mm
de diamètre de classe 8,8 (grade "S") au minimum. Les surfaces de contact minimales entre
support, cabine et contreplaque sont de 40 cm² pour chaque point de fixation (voir annexe J dessin ).
Les glissières de siège doivent être bloquées et verrouillées par un système nécessitant l'usage
d'outils.
253-65
ARBRES DE TRANSMISSION
Pour chaque arbre de transmission longitudinal de plus de 1 mètre de long, un arceau ou une
courroie de sécurité en acier devra être monté près de l'extrémité avant.
2.4.
ROUES ET PNEUMATIQUES
Les jantes sont libres à condition d'être d'un type industriel et de mêmes dimensions que l'origine ;
elles doivent être recouvertes entièrement par l'aile ou le garde-boue du véhicule.
Les élargisseurs de voie, ou les adaptateurs entre roue et moyeu sont interdits ; les jantes
sectionnées et les jantes cerclées également.
Des caches pour écrous de roues doivent être montés sur toutes les roues si les écrous ou boulons
dépassent des roues.
Il est interdit d'utiliser sur les roues des poids d'équilibrage amovibles.
Tout pneu jugé non conforme ou dangereux sera refusé.
2.5.
ISOLATION DU MOTEUR (PAROI PARE-FEU)
Tous les véhicules doivent être équipés d'une paroi de protection fabriquée à partir d'un matériau
ininflammable et placée entre le moteur/la transmission et le compartiment du pilote de manière à
pouvoir empêcher le passage de fluides ou de flammes en cas d'incendie. Tous les orifices doivent
être étanchés au moyen de fibre de verre. L'utilisation de magnésium pour les parois de séparation
est interdite.
2.6.
2.6.1.
2.6.2.
CANALISATION
Conduits de carburants : il est interdit de placer des conduits de carburant à l'intérieur de la cabine.
Conduits d'huile
Seuls les conduits d'huile menant aux indicateurs de température et de pression peuvent être
montés à l'intérieur de la cabine. Ces conduits doivent être réalisés en métal ou en canalisations de
type aviation.
2.6.3.
Conduits de système de refroidissement
Seuls les conduits du système de refroidissement menant aux indicateurs de température / pression
ou aux dispositifs de chauffage de la cabine peuvent être montés à l'intérieur de la cabine.
2.6.4.
Conduit d'admission d'air au moteur
Il est interdit de placer ce type de conduit à l'intérieur de la cabine.
2.7.
PARE-BRISE ET VITRES
Les véhicules doivent être équipés d'un pare-brise en verre feuilleté muni d'une indication attestant
ce fait. Toutes les autres vitres doivent être constituées de verre de sécurité de type homologué. Si
les vitres latérales et arrière sont composées de verre de sécurité, elles devront être recouvertes
d'un film plastique transparent et autocollant afin d'éviter d'éventuelles blessures dues aux verres
cassés. Un filet de protection ou une structure en maille doit être monté à l'intérieur de la porte du
pilote. Il recouvrira la zone de la vitre, il ne doit pas gêner la vision, mais il doit empêcher toute partie
de la main ou du bras du pilote de sortir de la vitre (cassée) en cas de tonneau.
Tous les mécanismes commandant les vitres doivent fonctionner tel que le constructeur les a
conçus. Exemple : le système d'ouverture de fenêtre prévu par le constructeur doit rester identique.
En cas de bris de pare-brise, le port du casque avec visière ou de lunettes type moto est obligatoire.
Les vitres latérales et arrière peuvent être supprimées et remplacées par du polycarbonate de
5 mm d'épaisseur. Elles devront être équipées d'un grillage soudé sur les portes, de diamètre
REGLEMENT TECHNIQUE CAMION CROSS
2.3.
259
4 mm minimum et de maille 50 x 50 mm maximum. Avec ce type de vitres, les mécanismes
des vitres d'origine en état de fonctionner tels que le constructeur les a conçus ne sont pas
obligatoires.
2.8.
BLOCAGE DE DIRECTION
Tout système de blocage de la direction monté sur le véhicule doit être enlevé ou rendu inefficace.
2.9.
FREIN DE PARKING
La commande du frein de parking doit être efficace et facilement repérable par une indication d'au
moins 20 cm de large placée à l'intérieur de la cabine. Le pilote normalement assis et sanglé sur son
siège doit pouvoir actionner la commande de frein de parking.
Au minimum, un frein de parking efficace de série sera conservé mais un système plus sophistiqué
peut être montée en lieu et place s'il remplit la même fonction.
2.10.
ESSUIE-GLACE ET LAVE-GLACE
Tous les véhicules doivent être équipés d'essuie-glace et de lave-glace nettoyants. Ils doivent être
en état de marche à touts moments.
2.11.
RESERVOIR RECUPERATEUR D'HUILE
Tous les conduits de ventilation du moteur avec sortie dans l'atmosphère doivent mener à un
réservoir disposé de manière à empêcher que l'huile ne se répande sur le sol. Si un seul réservoir
est utilisé, il doit avoir une contenance d'au moins 4 litres. Plusieurs réservoirs peuvent être utilisés,
mais chacun d'eux doit avoir une contenance minimum de 2 litres. Les réservoirs sont libres dans
leur matériau, mais il doit être possible d'en voir le contenu (exemple: une partie transparente est
obligatoire dans un réservoir métallique, et les réservoirs en plastique doivent être translucide).Tous
les réservoirs doivent pouvoir être vidés facilement.
2.12.
ANNEAU DE REMORQUAGE
Tout véhicule doit être équipé à l'avant et à l'arrière d'un dispositif permettant de remorquer le
véhicule en toutes circonstances. Il doit être peint au moyen d'une peinture contrastée (jaune, rouge
ou orangé), il doit s'inscrire dans le périmètre du véhicule vu de dessus.
2.13.
PROJECTEURS
Les optiques pourront être supprimés, leurs emplacements devront alors être obstrués. S’ils sont
conservés, ils devront être protégés de façon adéquate en cas de bris de glace.
2.14.
AVERTISSEUR SONORE
Chaque véhicule sera muni d'un avertisseur sonore puissant.
2.15.
BAVETTES
Le montage de bavettes efficaces, en arrière de chaque roue du véhicule est obligatoire. Elles
devront être fixées le plus en arrière possible. Chaque bavette devra descendre au minimum à 10
cm du sol et sa largeur devra être supérieure à celle de la roue complète.
2.16.
RETROVISEURS
Le véhicule sera équipé au minimum de 2 rétroviseurs extérieurs. Ils devront être montés de part et
d'autre de la cabine et seront, à tout moment, en bon état de fonctionnement.
ARTICLE 3. CHASSIS
260
3.1.
CHASSIS
Le châssis peut uniquement être modifié partiellement pour satisfaire aux exigences de sécurité
décrites dans l'article 2 de ce règlement. A l'exception des modifications autorisées à l'article 4.1 et
4.4, le cadre de ce châssis doit être exactement conforme aux spécifications standard du
constructeur. Les options des constructeurs concernant la forme et le matériau du châssis sont
interdites. A l'arrière, une plaque de 3 mm minimum d'épaisseur fermera les deux bouts de longeron
du châssis.
3.2.
SELLETTE
La sellette d'accouplement doit être placée en avant de l'axe de l'essieu arrière, il doit être possible
d'atteler à tout moment une semi-remorque. La sellette doit être d'un modèle commercial homologué
pour un usage routier et pour une charge de 17 tonnes avec une ouverture de 3 ½ pouces.
ARTICLE 4. CARROSSERIE
CABINE
La cabine doit conserver sa résistance et son intégrité originale. Les dimensions, la forme et le
matériau seront ceux de série. Toute corrosion de la structure de la cabine ou des montants
impliquera le rejet du véhicule aux vérifications.
4.1.2.
Les véhicules dont les cabines peuvent basculer vers l'avant doivent être équipés d'un
dispositif supplémentaire complétant le mécanisme normal de basculement et empêchant la
cabine de basculer en cas de déverrouillage de ce mécanisme. L'élément le moins résistant
de ce mécanisme doit être une vis ou une broche en acier de minimum 16 mm de diamètre ou
deux vis ou broches en acier de minimum 12 mm de diamètre. Des câbles en acier sont
admis de chaque côté de la cabine avec un diamètre minimum de 12 mm (ou de section
équivalente). Ils seront d'une longueur suffisante pour permettre le débattement de la cabine
par rapport au châssis. Les véhicules équipés d'un capot doivent recevoir un dispositif de
verrouillage supplémentaire, en plus du verrouillage normal du capot pour empêcher que le
capot ne s'ouvre en cas de déficience du verrouillage normal (fixations à goupilles
"américaines" en acier).
4.1.3.
Les cabines "fixes" peuvent être rendues basculantes vers l'avant à condition qu'aucun
élément ne soit inférieur à 20 mm de diamètre y compris les verrouillages arrière.
La cabine sera renforcée pour résister au basculement. Cette modification doit être proposée
et approuvée par le commissaire technique délégué et sera notée sur le passeport technique
après vérification de la modification.
4.1.4.
Le basculement vers l'arrière n'est autorisé qu'en Ssuper camion cross et toutes les
conditions précédentes doivent être appliquées.
4.2.
INTERIEUR
Tapis et revêtements de plancher seront enlevés.
Le tableau de bord pourra être modifié, ou enlevé sans modifier la structure de la cabine. Il est
recommandé de monter un volant non standard, de marque industrielle et rembourré en son milieu.
Toutes les commandes seront celles d'origine et garderont leur fonction d'origine mais elles pourront
être modifiées pour rendre leur emploi plus facile.
Les pédales sont libres mais leur résistance et leur solidité doivent être semblables à celles
d'origine.
L'intérieur de la cabine, hormis les panneaux de portes, peut être démonté à condition qu'aucun
endroit ne présente de bords vifs ni de parties saillantes.
4.3.
VERROUILLAGE DES PORTES
Les portes doivent être déverrouillées lorsque le véhicule se trouve sur la piste, les poignées de
portes doivent pouvoir fonctionner de l'intérieur et de l'extérieur.
4.4.
OUTILS
Tous les outils et autres équipements non fixés solidement doivent être enlevés de l'intérieur de la
cabine.
4.5.
GARDE-BOUE
Toutes les roues doivent être équipées de garde-boue. Ceux-ci ne doivent pas présenter d'angles
saillants et doivent couvrir la largeur totale du pneu sur un arc ininterrompu de 120°. L'extrémité
arrière du garde-boue ne doit pas se trouver plus haut que le bord supérieur de la jante
correspondante.
Les ailes et les garde-boue avant seront ceux de la cabine homologuée sur la gamme du véhicule.
4.6.
PARE-CHOCS
A l'avant du tracteur, le pare-chocs d'origine sera conservé. Toutefois, un pare-chocs émanant de la
même marque peut être monté (origine à justifier) en lieu et place de celui d'origine, à condition de
ne pas dépasser la largeur de la cabine, et de ne pas être inférieur à cette dernière de 15 mm.
A l'arrière du tracteur, un pare-chocs pourra être monté à condition que la face arrière de la
protection soit verticale ; qu'aucune partie de la protection arrière ne soit pas à plus de 200 mm par
rapport à l'extrémité des poutrelles de châssis arrière. Les tubes inférieurs doivent rejoindre les
tubes supérieurs (pare-chocs) et ne doivent pas présenter de bords vifs ni d'angles ou coins
saillants. Il est exigé de couvrir tout ou partie des protections avec des panneaux métalliques de
REGLEMENT TECHNIQUE CAMION CROSS
4.1.
4.1.1.
261
3mm minimum d'épaisseur fixés rigidement. Les extrémités arrière du châssis ne doivent pas porter
de parties saillantes ni de bords vifs ou angles dangereux.
ARTICLE 5. MOTEUR
5.1.
GENERALITES
Le moteur et tous les organes auxiliaires seront exactement conformes aux spécifications standard
du constructeur sauf :
5.1.1.
Régime moteur
Le régime moteur maximum est libre .
Système de refroidissement de l'eau.
Le nombre de radiateurs de refroidissement d'eau doit être conservé et ils doivent être montés sur
leurs points de fixation d'origine sur le châssis. Il est cependant permis de modifier la taille et la
forme de ces radiateurs et des canalisations qui y sont associées, dans la mesure où cela ne cause
aucun changement de la forme du châssis ou de la carrosserie.
Des moto-ventilateurs électriques peuvent être montés en remplacement de celui d'origine.
5.1.2.
Système d'admission d'air
Le(s) filtre(s) à air et les tubulures en amont de celui(ceux)-ci pourront être modifiés. L'emplacement
du filtre à air est libre, mais il ne pourra pas être installé à l'intérieur de l'habitacle. Les prises d'air
devront obligatoirement être situées à l'extérieur de la cabine Aucune partie du système d'admission
d'air ne peut faire saillie de plus de 300 mm au-delà des extrémités du toit de la cabine. Un
maximum de deux pipes d'admission d'air peuvent être montées. La surface totale de la section des
pipes d'admission d'air ou des prises d'air dynamiques ne doit excéder 1000 cm².
5.1.3.
Système d'injection de carburant
Seuls les réglages de la pompe à injection sont libres
Carburant
Le carburant sera du gazole ou du diester du commerce aux spécifications suivantes :
Taux d'hydrocarbure, % en poids
99,0 min
Masse volumique, kg/m3
860 max
Indice de cétane (ASTM D 613)
55 max
Indice de cétane calculé (ASTM D 976/80)
55 max
En tant que comburant, seul l'air atmosphérique peut être mélangé au carburant.
Le moteur ne peut produire de fumée en excès. Les niveaux de fumée seront mesurés
conformément aux normes de l'Union Européenne ou à des normes équivalentes. Un juge de fait les
jugera.(le Commissaire Technique délégué ou son suppléant), assisté d'un Commissaire
Sportif juge de fait, les jugera dans toutes les épreuves. Le véhicule fumant en excès sera
prié de faire un réglage pour la manche suivante et sera déclassé de la manche ou finale
suivante s'il n'a pas tenu compte des observations.
Un état sera rédigé à chaque épreuve.
5.1.4.
Echappement
Le dispositif d'échappement est libre en aval de la sortie du collecteur. Aucun dispositif
contribuant à l'augmentation du bruit d'origine après le turbocompresseur ne pourra être
monté. La sortie de l'échappement doit s'effectuer à l'intérieur du périmètre du tracteur. L'angle de
sortie de l'échappement doit être compris entre 60° et 90° par rapport à l'horizontale. Une ou deux
sorties verticales au maximum pourront être installées sans dépasser de plus de 300 mm le sommet
de la cabine et placées dans tous les cas à l'arrière de la cabine. Pour les tracteurs à moteur
turbocompressé, l'échappement ne peut être modifié qu'après le turbocompresseur. Il est autorisé
de monter des écrans thermiques sur le collecteur d'échappement, le compresseur et le dispositif
d'échappement, mais leur fonction doit être la protection thermique.
Un dispositif de sécurité doit être monté à l'extrémité du tuyau de sortie d'échappement afin d'éviter
qu'une pièce d'un diamètre supérieur à 40 mm puisse sortir de cet orifice.
ARTICLE 6. SUSPENSION
6.1.
262
AMORTISSEURS
Il n'est pas possible de monter plus de 4 amortisseurs sur un même essieu. Cependant, les
amortisseurs peuvent être de n'importe quels marques et types industriels. Leurs supports sont
libres mais ne doivent avoir que cette seule fonction.
6.2.
PONT RIGIDE
Les ponts rigides pourront être renforcés mais de telle manière que les pièces d'origine puissent
toujours être reconnues.
6.3.
RESSORTS
Le nombre de lames est libre.
6.4.
LIMITATION DE DEBATTEMENT
Des sangles limitant le débattement peuvent être montées.
6.5.
Les unités d'amortissement sont libres à condition que leur principe demeure inchangé.
Les ancrages des ressorts à lames (mains de suspension) doivent être celles d'origine à leur
emplacement d'origine sur le châssis.
ARTICLE 7. TRANSMISSION
7.1.
BOITE DE VITESSES
La boîte de vitesses doit être mécanique, sa commande doit être d’un type à levier
directement actionné par la main du pilote.
La liaison entre le levier sélecteur de vitesse et la boîte doit être de type mécanique. Elle sera
celle définie par le constructeur pour le type du véhicule concerné.
7.21.
RAPPORT DE DEMULTIPLICATION
Les différents rapports de boîtes et de ponts devront être ceux définis par le constructeur du véhicule
pour la gamme du véhicule concerné.
Cet article est valable dans toutes les classes.
7.32.
EMBRAYAGE
Le(s) disque(s) d'embrayage est(sont) libre(s), mais la commande mécanique doit être celle du
véhicule d'origine.
ARTICLE 8. DIRECTION
Hormis le volant, l'ensemble des pièces composant la direction doit être celui monté sur le véhicule
d'origine. Seule la bielle pendante sera libre, à condition d'être d'un modèle industriel du
constructeur non modifiée.
ARTICLE 9. SYSTEME ELECTRIQUE
BATTERIE
Les batteries doivent être conformes aux spécifications d'origine ou à des spécifications
équivalentes. Elles ne peuvent pas être placées à l'intérieur de la cabine. Chaque batterie doit être
solidement fixée à l'aide d'au moins deux vis d'acier d'au moins 10 mm de diamètre et doit être
protégée afin d'empêcher les court-circuits au niveau des bornes. Les batteries ne doivent pas être
visibles de l'extérieur du véhicule.
9.2.
CIRCUIT ELECTRIQUE
Le circuit électrique est libre.
REGLEMENT TECHNIQUE CAMION CROSS
9.1.
263
ARTICLE 10. VOIE ET PNEUMATIQUES
10.1.
LARGEUR DE LA VOIE ET LARGEUR DU VEHICULE
Les essieux et roues/pneus montés sur le véhicule ne peuvent donner à celui-ci une largeur
supérieure à 2500 cm, ni accroître la largeur de la voie avant ou arrière de plus de 25 mm par
rapport aux spécifications standard du constructeur.
10.2.
PNEUMATIQUES
Les pneus à clous et les chaînes sont interdits. Le véhicule doit être équipé de pneus normalement
disponibles dans le commerce de détail et destinés à la circulation sur route et/ou piste par tous
temps. Les sculptures et/ou mélanges spéciaux de la bande de roulement ainsi que tous les
composants chimiques appliqués à l'extérieur et pouvant modifier l'adhérence des pneus sont
interdits. Tous les pneus doivent avoir un indice de vitesse "F" ou supérieur. Aucune carcasse ne
doit avoir subi de réparation importante.
10.3.
CONSTRUCTEURS AGREES
Tous les pneumatiques doivent avoir reçu l'approbation du type standard de l'Union Européenne
(réglementation Union Européenne 54) ou équivalent.
ARTICLE 11. RESERVOIRS DE CARBURANT
Les réservoirs de carburant sont libres en ce qui concerne la capacité, la conception et le matériau.
Ils doivent cependant être de marque industrielle, sans modification, et doivent être étanches à toute
fuite ou tout épanchement accidentel de carburant à partir des orifices de remplissage et reniflards.
Les bouchons de remplissage doivent fermer efficacement et être situés dans le périmètre du
véhicule sans faire saillie.
Il est recommandé de monter des réservoirs de sécurité homologués par la FIA et de type FT3.
L'emplacement est libre à condition que le réservoir soit fixé solidement au châssis, qu'il soit protégé
efficacement contre les chocs, qu'il soit monté entre les faces internes des longerons du châssis ou
de leur projection verticale et en avant de la sellette d'attelage, mais à l'arrière.
Une plaque en tôle d'acier de 3 mm minimum d'épaisseur doit être montée sous la surface inférieure
exposée du réservoir.
ARTICLE 12. SYSTEME DE FREINAGE
L'ensemble du système de freinage d'origine ne pourra pas être modifié. Le matériau et le système
de fixation des garnitures sont libres.
12.1.
REFROIDISSEMENT DES FREINS
Le refroidissement des freins n'est autorisé qu'en utilisant de l'air canalisé. Les conduits de
refroidissement doivent être alimentés par des prises d'air (une par roue) pouvant s'inscrire dans un
cercle de diamètre 150 mm fixées en dessous de l'axe des roues et ne dépassant pas la projection
verticale du véhicule.
12.2.
BLOCAGE DE SECURITE
Les véhicules devront être équipés d'un système de sécurité qui aura pour effet de bloquer au moins
les roues arrière en cas d'absence d'air dans les bouteilles de réserve d'air.
12.3. FREINAGE
12.3.1. Généralités
Le freinage du véhicule ne doit être actionné que par l'action du pied du pilote sur la pédale de frein
commandant un système mécanique, hydraulique, pneumatique ou combinés ensemble. L'ABS est
interdit.
12.3.2. Sécurité
Double circuit commandé par la même pédale, l'action de la pédale doit s'exercer normalement sur
toutes les roues. En cas de fuite en un point quelconque de la transmission de freinage, l'action de la
pédale doit continuer à s'exercer au moins sur deux roues.
Seule la répartition de freinage AV/AR peut-être modifiée.
264
ARTICLE 13. ANGLE DE CHASSE ET ANGLE DE CARROSSAGE
Les coins de réglage de l'angle de chasse peuvent être adaptés à n'importe quel essieu mais
doivent être mis en place de manière sûre, soit par soudure à la contreplaque d'essieu du ressort,
soit en faisant en sorte qu'il soit impossible de les enlever sans enlever d'abord au moins deux vis de
serrage de ressort d'essieu.
L'angle de carrossage de l'essieu directeur ne peut être négatif. L'angle nul ou positif est
autorisé, mais sans tolérance.
ARTICLE 14. LEST
Un lest est permis à condition qu'il s'agisse de blocs solides et unitaires, fixés au moyen d'outils,
facilement scellables, placés entre les longerons du châssis, entre la cabine et l'axe de la sellette.
Ce lest devra être scellé par le Commissaire Technique et ce scellé devra être visible
pendant tout le meeting.
ARTICLE 15. CLASSE CAMION LEGER
Le camion léger doit correspondre en tout point à la réglementation standardprévue aux articles 2
à& 14, sauf sur les points suivants :
Le châssis doit être de profil U et de type échelle.
15.1.
VOIE
La largeur de la voie avant ou arrière ne dépassera pas de plus de 100 mm la largeur de la voie
standard définie par le constructeur.
15.2.
MOTEUR
La cylindrée est limitée à 3 000 cm3.
15.2.1. Système d'admission d'air
Le(s) filtre(s) à air et les tubulures en amont de celui (ceux-ci) pourront être modifiés, l'emplacement
du filtre à air est libre, mais il ne sera pas installé à l'intérieur de l'habitacle. Aucune partie du
système d'admission d'air ne fera saillie au-delà des extrémités de la cabine.
15.2.2. Aucun système électronique de gestion du moteur ne sera accepté.
15.3.
15.3.1. Refroidissement des freins
Le refroidissement des freins est autorisé. Les conduits de refroidissement doivent être alimentés
par des prises d'air pouvant s'inscrire dans un cercle de diamètre 100 mm fixées en dessous de l'axe
des roues et ne dépassant pas la projection verticale du véhicule.
15.3.2. Blocage de sécurité
Les véhicules devront être équipés d'un système de sécurité qui aura pour effet de bloquer au moins
les roues de l'essieu arrière. Une fois enclenché, ce système devra maintenir le véhicule à l'arrêt. Ce
système pourra être mécanique, hydraulique ou pneumatique.
15.4.
BOITE DE VITESSES
Elle doit être entièrement mécanique et strictement d’origine (voir PV des mines).
15.4.1. Couple final
Les différentiels peuvent être verrouillés par n'importe quel moyen ; le contrôle de traction est
interdit.
L'unité de l'essieu avant ne peut être entraîné.
REGLEMENT TECHNIQUE CAMION CROSS
SYSTEME DE FREINAGE
L'ensemble du système de freinage d'origine ne pourra pas être modifié. Le matériau et le système
de fixation des garnitures de freins sont libres.
265
ARTICLE 16. CLASSE CAMION STANDARD
Le camion standard devra correspondre en tout point à la réglementation prévue aux articles 2 à&
14, sauf sur les points suivants :
16.1.
MOTEUR
Un véhicule équipé de moteur de gestion électronisée, partiellement ou totalement, doit être équipé
d'une bride de 65 mm.
ARTICLE 17. CLASSE CAMION CROSS
Le camion cross devra correspondre en tout point à la réglementation prévue aux articles 2 à& 14,
sauf sur les points suivants :
17.1. MOTEUR
17.1.1. Pompe à injection
Libre à condition de conserver le principe d'origine et son implantation.
17.1.2. Turbocompresseur
Il est permis de changer le type du ou des turbocompresseurs à condition que les éléments du
système d'admission d'air (c'est à dire les canalisations et raccords entre le(s) turbocompresseur(s))
soient des éléments standard fabriqués par le constructeur du moteur concerné. Il est permis de
monter un échangeur air-air à condition que les éléments concernés soient des pièces de production
standard. Le nombre standard d'unités ou d'étages de turbocompresseurs doit être monté dans la ou
les position(s) d'origine.
Le diamètre maximal de l'entrée d'air doit être de 65 mm, maintenu sur une longueur de 3 mm
minimum mesurée vers l'aval à partir d'un plan perpendiculaire à l'axe de rotation situé à 50 mm
maximum en amont d'un plan passant par les extrémités les plus en amont des aubages de roue de
compresseur (dessin 290-4).
Les turbocompresseurs respectant les dimensions définies ci-dessus pourront être conservés en
l'état. Les autres devront comporter une bride fixée au carter de compresseur de façon inamovible et
respectant les dimensions ci-dessus. Tout l'air nécessaire à l'alimentation du moteur doit passer par
cette bride.
Le montage de cette bride sur le turbo compresseur doit être effectué de telle façon qu'il soit
nécessaire de retirer entièrement deux vis du corps de compresseur, ou de la bride, pour pouvoir
désolidariser la bride du compresseur. Le montage par vis pointeau n'est pas autorisé.
Pour installer cette bride, il est autorisé d'enlever de la matière du carter de compresseur, et d'en
ajouter dans le seul but d'assurer la fixation de la bride sur le carter de compresseur.
Les têtes de vis de fixation doivent être percées afin de pouvoir les plomber. La bride doit être
constituée d'un seul matériau et ne peut être percée que pour sa fixation et le plombage, qui doit
pouvoir être effectué entre les vis de fixation, entre la bride (ou la fixation bride/carter de
compression), le carter de compression (ou la fixation carter/flasque) et le carter de turbine (ou la
fixation carter/flasque).
En cas de moteur à deux compresseurs parallèles, chaque compresseur doit être limité à un
maximum de 46 mm.
266
290-2
ARTICLE 18. CLASSE SUPER CAMION CROSS
Le super camion cross devra correspondre en tout point à la réglementation prévue aux articles 2 à&
14, sauf sur les points suivants :
18.1.
18.2. CARROSSERIE
18.2.1. Extérieur
Des carénages latéraux et supérieurs peuvent être montés, conformément à l'article 2.1.2.
18.2.2. Silhouette
Les seules modifications permises sont celles qui n'enfreignent pas les règles ci-dessus.
18.2.3. Garde au sol
La garde au sol minimum est de 200 mm prise au point le plus bas du véhicule.
18.2.4. Châssis
L'empattement du véhicule doit correspondre aux caractéristiques du véhicule d'origine et
devra être justifié par la notice descriptive d'origine.
18.3. MOTEUR
18.3.1. Modifications permises
Le moteur et ses servitudes ne peuvent être modifiés que dans les limites des règles suivantes. Il est
permis, sauf indication spécifique du présent règlement, de remplacer des éléments internes du
moteur par de nouveaux éléments provenant du même constructeur de moteurs. Le calage et le
profilage de l'arbre à cames sont libres, mais la levée de soupape doit demeurer tel que standard.
REGLEMENT TECHNIQUE CAMION CROSS
GENERALITE
Il est permis d'effectuer des modifications, sous réserve généralement que l'apparence du véhicule
garde une étroite ressemblance avec celle du véhicule standard, y compris calandre et autres
dispositifs caractéristiques. La cabine doit conserver sa résistance et son intégrité d'origine.
267
18.3.2. Modifications interdites
A moins d'être spécifiquement autorisés par le présent règlement, le moteur et toutes les servitudes
doivent se conformer exactement à la spécification standard du constructeur. Il n'est pas permis de
remplacer le bloc moteur et les culasses standard du constructeur pour le moteur spécifié.
18.3.3. Emplacement du moteur
La partie arrière du bloc moteur doit être située à l'avant de la ligne centrale de l'empattement du
tracteur.
18.3.4. Refroidissement huile/eau :
18.3.4.1. Huile
Les carters d'huile de lubrification peuvent comporter des chicanes intérieures. Des refroidisseurs de
carburant et d'huile peuvent être montés à l'intérieur du périmètre de la carrosserie.
18.3.4.2. Eau
Les radiateurs d'eau peuvent être agrandis, remplacés par d'autres articles de
spécification, ou complétés par des radiateurs supplémentaires, à condition que tous les
radiateurs soient montés à l'intérieur du périmètre de la carrosserie.
18.3.5. Turbocompresseur
Le nombre de turbocompresseurs est limité à deux. Il est cependant permis de changer de
marque et de type de compresseur(s) dans la mesure où cela n'entraîne aucun changement dans
la forme de la carrosserie ou du châssis. Des limiteurs de la pression de suralimentation ("wastegates") peuvent être montés.
18.3.6. Admission d'air
Les pièces du système d'admission d'air peuvent être modifiées ou remplacées.
18.3.7. Système d'alimentation de carburant
Les pièces du système d'injection régulant la quantité de carburant vers le moteur peuvent être
changées, à condition que les nouvelles pièces s'adaptent à l'emplacement d'origine sans
modification. Le système d'alimentation de carburant conçu à l'origine doit être conservé dans
son intégralité, tel qu'envisagé par le constructeur.
18.3.8. Une bride d’un diamètre de 65 mm sera montée en amont du turbo compresseur bride fixée au
carter de compresseur de façon inamovible et respectant les dimensions ci-dessus. Tout l'air
nécessaire à l'alimentation du moteur doit passer par cette bride.
Le montage de cette bride sur le turbo compresseur doit être effectué de telle façon qu'il soit
nécessaire de retirer entièrement deux vis du corps
de compresseur, ou de la bride, pour pouvoir désolidariser la bride du compresseur. Le montage par
vis pointeau n'est pas autorisé.
Pour installer cette bride, il est autorisé d'enlever de la matière du carter de compresseur, et d'en
ajouter dans le seul but d'assurer la fixation de la bride sur le carter de compresseur.
Les têtes de vis de fixation doivent être percées afin de pouvoir les plomber. La bride doit être
constituée d'un seul matériau et ne peut être percée que pour sa fixation et le plombage, qui doit
pouvoir être effectué entre les vis de fixation, entre la bride (ou la fixation bride/carter de
compression), le carter de compression (ou la fixation carter/flasque) et le carter de turbine (ou la
fixation carter/flasque)
En cas de moteur à deux compresseurs parallèles, chaque compresseur doit être limité à un
maximum de 56 mm.
18.4. TRANSMISSION
18.4.1. Boîte de vitesses
La boîte de vitesses mécanique est libre mais pour les changements de rapport, elle doit être d'un
type à levier directement actionné par la main du pilote et doit avoir un rapport de marche arrière.
La liaison entre le levier sélecteur de vitesse et la boîte doit être de type mécanique
(Tringlerie ou câbles).
Le montage de boîtes de vitesses automatiques est interdit. Le montage de commande de boîte
type séquentiel est interdit.
La distance de l'arrière du moteur à l'avant de la boîte de vitesses ne doit pas s'écarter de la
distance spécifiée pour la boîte de vitesses d'origine. Les visco-coupleurs entre moteur et boites
de vitesses sont interdits.
268
18.4.2. Couple final
Les différentiels peuvent être verrouillés par n'importe quel moyen. Le contrôle de traction
électronique est interdit.
18.4.3. Rapports
Les rapports de transmission et d'entraînement sont libres.
18.5.
FREINS
Le montage des freins à disques est autorisé seulement dans le cas où ce montage existerait
dans la gamme du constructeur.
ARTICLE 19. REGLES COMMUNES
Tout ce qui n'est pas autorisé est interdit.
19.1.
BRUIT
Il ne doit pas être dépassé une limite de 100 Db mesurée avec un sonomètre réglé sur A et
LENT posé à un angle de 45° par rapport à la sortie du tuyau d'échappement et à une distance
de 50 cm de celui-ci avec le moteur tournant à un régime correspondant aux 2/3 du régime
nominal constructeur. (au cas où le sol est en béton ou d'un matériau résonnant similaire, un
tapis de 1,50 m x 1,50 m devra être placé sur la zone concernée).
La méthode employée pour la mesure sera celle définie par la FIA qui est décrite dans le livret
« Réglementation Technique », Article : METHODE DE MESURE DE BRUIT POUR LES
VOITURES DE COURSES.
Le premier contrôle de bruit pourra être fait lors des vérifications techniques avant l'épreuve, et un
véhicule non conforme pour le bruit ne pourra pas participer.
19.2.
CONFORMITE
Il appartient aux concurrents de présenter, à tout moment, un véhicule conforme à la réglementation.
Le fait de présenter un véhicule aux vérifications est une déclaration implicite de conformité.
19.3.
PRESENTATION
Le départ pourra être refusé à tout véhicule dont la présentation n'est pas soignée.
19.4.
CONSTRUCTION
Sur rapport des Commissaires Techniques, le Collège des Commissaires Sportifs pourra interdire le
départ au concurrent dont la construction du véhicule ne représenterait pas toutes les garanties de
sécurité, notamment en ce qui concerne les soudures, les articulations, etc.
19.5.
RADIO
Tout système de radio est interdit sur tous les véhicules.
L'utilisation des produits suivants est interdite : BCF, NAF.
20.1.
En circuit,
L’Article 7.2 ou 7.3 s’applique.
20.2. SYSTEMES INSTALLES
20.2.1. Chaque voiture doit être équipée d'un système d'extinction figurant dans la liste technique n°16 :
"Systèmes d'extinction homologués par la FIA ".
20.2.2. Chaque bonbonne d'extincteur doit être protégée de façon adéquate et doit être située dans
l'habitacle.
Dans tous les cas, ses fixations doivent être capables de résister à une décélération de 25 g.
Tout le système d'extinction doit résister au feu.
Les canalisations en plastique sont interdites et les canalisations en métal obligatoires.
20.2.3. Le pilote assis normalement, ses ceintures de sécurité étant attachées et le volant en place, doit
pouvoir déclencher tous les extincteurs manuellement.
REGLEMENT TECHNIQUE CAMION CROSS
ARTICLE 20. EXTINCTEURS - SYSTEMES D'EXTINCTION
269
Par ailleurs, un dispositif de déclenchement extérieur doit être combiné avec l'interrupteur de coupecircuit. Il doit être marqué de la lettre "E" en rouge à l'intérieur d'un cercle blanc à bordure rouge,
d'un diamètre minimal de 10 cm.
Pour les voitures de type WRC, l’activation de l’extincteur à l’intérieur ou à l’extérieur doit
obligatoirement entraîner la coupure du moteur et de la batterie.
20.2.4. Le système doit fonctionner dans toutes les positions.
20.2.5. Les ajustages des extincteurs doivent être adaptés à l'agent extincteur et doivent être installés de
façon à ne pas être pointés directement dans la direction de la tête des occupants.
20.3.
EXTINCTEURS MANUELS
20.3.1. Chaque voiture doit être équipée d'un ou de deux extincteurs.
20.3.2. Agents extincteurs autorisés : AFFF, FX G-TEC, Viro3 , poudre ou tout autre agent homologué par la
FIA.
20.3.3. Quantité minimale d'agent extincteur :
AFFF :
2,4 litres
FX G-TEC:
2.0 kg
Viro3
2,0 kg
Zero 360
2,0 kg
Poudre :
2,0 kg
20.3.4. Tous les extincteurs doivent être pressurisés en fonction du contenu comme suit :
AFFF : conformément aux instructions du fabricant
FX G-TEC et Viro3 : conformément aux instructions du fabricant
Zero 360 : conformément aux instructions du fabricant
Poudre : 8 bars minimum, 13,5 bar maximum
De plus, dans le cas de l'AFFF, les extincteurs doivent être équipés d'un système permettant la
vérification de la pression du contenu.
20.3.5. Les informations suivantes doivent figurer visiblement sur chaque extincteur :
- capacité,
- type de produit extincteur,
- poids ou volume du produit extincteur,
- date de vérification de l'extincteur, qui ne doit pas être plus de deux années après la date de
remplissage ou après celle de la dernière vérification.
20.3.6. Chaque bonbonne d'extincteur doit être protégée de façon adéquate. Ses fixations doivent être
capables de résister à une décélération de 25 g.
De plus, seules les fermetures métalliques à dégagement rapide (deux minimum), et avec des
sangles métalliques, seront acceptées.
270
20.3.7. Les
extincteurs
devront
être
facilement
accessibles
au
pilote
et
au
copilote.
REGLEMENT TECHNIQUE CAMION CROSS
271
Dessin N° 287 – 3
272
REGLEMENT TECHNIQUE CAMION CROSS
273
Le plombage du turbo se fera avant la première course et devra rester en place toute la saison. En
cas d'avarie nécessitant le démontage du turbo, celui-ci sera plombé à nouveau avant la prochaine
manche. Le turbo sera présenté avec le carter de compression démonté de manière à pouvoir vérifier
la roue de compression et l'état de surface du carter.
La tête des boulons qui assemblent le carter de compression et le carter d'échappement à l'élément
central du turbo sera munie d'un orifice de 3 mm minimum de diamètre la traversant de part en part.
La tête des boulons maintenant le turbo sur la pipe d'échappement aura le même orifice.
Dans le cas de goujons, l'orifice sera percé en dessous de l'écrou dûment serré.
Boulons du carter
D'échappement
Boulons
du carter de
compression
274
Boulons ou goujons sur
la pipe d’échappement
Article 281 issu de l’Annexe J FIA 2008
ARTICLE
CLASSIFICATION ET DEFINITIONS
DES VOITURES TOUT-TERRAIN
ARTICLE 1. VOITURES ADMISES
1.1.
Groupe T1
Il est divisé en deux groupes :
1.1.2.
Le groupe T1A comprenant :
Les voitures prototypes à châssis tubulaires équipés soit :
o de moteur Essence,
o de moteur Diesel,
Les voitures non admises en T1B.
x Nota : Les voitures du groupe T1A équipées d’un moteur à essence dont la cylindrée dépasse 3600 cm3
doivent être conformes au règlement FIA (Brides et Poids).
1.1.3.
x Nota : Les voitures du groupe T1B équipées d’un moteur dont la cylindrée dépasse 5000 cm3 participent
hors championnat.
1.2.
Groupe T2
Il comprend :
1.2.1.
T2 et T2F :
Voitures Tout-Terrain de série homologuées en groupe T2-FIA ou T2F-FFSA (= homologations T2FIA caduques, selon liste FFSA).
1.2.2.
T2F Production :
Voitures à 4 roues motrices essence ou diesel produites, commercialisées et régulièrement
immatriculées, non homologuées en T2 et T2F, décrites dans le catalogue de la Revue Automobile
Suisse (n° du salon de Genève) au chapitre Tout-Terrain, et/ou figurant sur une liste établie par la
FFSA. + voitures dites S.U.V 4 roues motrices produites,commercialisées et régulièrement
immatriculées,non homologuées en T2 et T2F.
Pour les voitures T2F Production :
Documents à présenter par le concurrent :
Catalogue commercial avec photos.
Fiche technique descriptive ou manuel de réparation (RTA).
Certificat d'immatriculation (carte grise).
Modifications et préparations : leurs préparations seront limitées à celles du groupe T2.
x Nota : le poids minimum des voitures du groupe T2 est déterminé selon une échelle fonction de la
cylindrée du moteur (article 285.3).
Les classes de cylindrée sont établies pour déterminer le poids minimum des voitures. Les classes définies
pour le classement des épreuves peuvent différer de ces dernières.
Les véhicules T4 ne sont pas admis dans les épreuves 4x4 de la FFSA (sauf accord de la FFSA).
CLASSIFICATION ET DEFINITIONS DES VOITURES TOUT-TERRAIN
Le groupe T1B comprenant :
Les voitures prototypes à châssis non tubulaire dérivées de la série dont la structure et la
carrosserie respectent le modèle d’origine.
Les voitures du groupe T1 FIA.
275
Article 281 issu de l’Annexe J FIA 2008
ARTICLE 2. DÉFINITIONS
276
2.1.
2.1.1.
GENERALITES
Voitures de production de série (catégorie I)
Voitures dont a été constatée, à la demande du constructeur, la fabrication en série d'un certain
nombre de modèles identiques dans une période de temps donnée et destinées à la vente normale
à la clientèle. Ces voitures doivent être conformes à la fiche d'homologation. Ces voitures seront à
quatre roues.
2.1.2.
Voitures de compétition (catégorie II)
Voitures construites à l'unité et uniquement destinées à la compétition.
2.1.3.
Camions (catégorie III)
Seront considérés comme camions, les véhicules d'un poids en charge excédant 3 500 kg, à huit
roues maximum et à quatre roues motrices minimum.
2.1.4.
Voitures identiques
Voitures appartenant à une même série de fabrication ayant les mêmes parties mécaniques et le
même châssis (étant entendu que ce châssis peut être partie intégrante de la carrosserie dans le
cas d'un ensemble monocoque).
2.1.5.
Modèle de voiture
Voiture appartenant à une série de fabrication qui se distingue par une conception et une ligne
générale extérieure déterminées de la carrosserie, et par une même exécution mécanique du
moteur et de l'entraînement des roues, avec le même empattement et la même cylindrée.
2.1.6.
Vente normale
Il s'agit d'une distribution à la clientèle particulière par le service commercial du constructeur.
2.1.7.
Homologation
C'est la constatation officielle faite par la FIA qu'un modèle de voiture déterminé est construit en
série suffisante pour être classé dans les voitures Tout-Terrain de série (groupe T2) du présent
règlement. La demande d'homologation doit être présentée à la FIA par l'ASN du pays de
construction de la voiture et donner lieu à l'établissement d'une fiche d'homologation (voir ci-après).
Elle doit être faite en conformité avec le règlement spécial dit "règlement d'homologation" établi par
la FIA.
2.1.8.
Fiches d'homologation
Tout modèle de voiture homologué par la FIA fait l'objet d'une fiche descriptive dite fiche
d'homologation, sur laquelle sont indiquées les caractéristiques permettant d'identifier ledit modèle.
Cette fiche d'homologation définit la série telle que l'indique le constructeur. Selon le groupe dans
lequel courent les concurrents, les limites des modifications autorisées en compétition internationale
par rapport à cette série sont indiquées par l'Annexe J.
La présentation des fiches au contrôle de vérification et/ou avant le départ pourra être exigée par les
organisateurs qui seront en droit de refuser la participation du concurrent en cas de non
présentation.
La fiche présentée doit impérativement être imprimée :
- Soit sur papier estampillé / filigrané FIA,
- Soit sur papier estampillé / filigrané par une ASN uniquement dans le cas où le
constructeur est de même nationalité que l’ASN.
Si la date de validité d'une fiche d'homologation se situe en cours d'épreuve, cette fiche sera valable
pour cette épreuve pendant toute sa durée.
Au cas où la comparaison d'un modèle de voiture avec sa fiche d'homologation laisserait subsister
un doute quelconque, les commissaires techniques devraient se référer au manuel d'entretien édité
à l'usage des concessionnaires de la marque ou bien au catalogue général comportant la liste des
pièces de rechange.
Au cas où cette documentation ne se révélerait pas suffisamment précise, il sera possible
d'effectuer des vérifications directes par comparaison avec une pièce identique disponible chez un
concessionnaire.
Il appartient au concurrent de se procurer la fiche d'homologation concernant sa voiture auprès de
son ASN.
Article 281 issu de l’Annexe J FIA 2008
Description
Une fiche se décompose de la façon suivante :
Une fiche de base décrivant le modèle de base.
Éventuellement un certain nombre de feuilles supplémentaires décrivant des extensions
d'homologation qui peuvent être des "variantes", des "errata" ou des "évolutions".
2.1.8.1. Variantes (VF, VO)
Ce sont soit des variantes de fournitures (VF) (deux fournisseurs livrent au constructeur une même
pièce et le client n'est pas en mesure de choisir), soit des options (VO) (livrables sur demande et
disponibles chez les concessionnaires).
2.1.8.2. Erratum (ER)
Il remplace et annule un renseignement erroné fourni précédemment par le constructeur sur une
fiche.
2.1.8.3. Evolution (ET)
Caractérise des modifications apportées à titre définitif au modèle de base (abandon complet de la
fabrication du modèle sous son ancienne forme pour l'évolution du type ET).
2.1.9.
Parties mécanique
Toutes celles nécessaires à la propulsion, la suspension, la direction et le freinage, ainsi que tous
accessoires mobiles ou non qui sont nécessaires à leur fonctionnement normal.
2.2.
DIMENSIONS
Périmètre de la voiture vu de dessus : il s’agit de la projection verticale de la carrosserie telle que
définie dans l’article 2.5.2. Seuls la roue de secours et les phares additionnels peuvent s’inscrire
hors du périmètre.
2.3.
2.3.1.
MOTEUR
Cylindrée
Volume V engendré dans le ou les cylindre(s) moteur par le déplacement ascendant ou descendant
du ou des pistons.
V = 0,7854 x d2 x I x n
avec :
d = alésage
I = course
n = nombre de cylindres
2.3.2.
Suralimentation
Augmentation de la pression de la charge de mélange air-carburant dans la chambre de combustion
(par rapport à la pression engendrée par la pression atmosphérique normale, l'effet d'inertie et les
effets dynamiques dans les systèmes d'admission et/ou d'échappement) par tout moyen, quel qu'il
soit.
L'injection de carburant sous pression n'est pas considérée comme suralimentation (voir art. 3.1 des
prescriptions générales).
2.3.3.
Bloc-cylindres
Le carter de vilebrequin et les cylindres.
CLASSIFICATION ET DEFINITIONS DES VOITURES TOUT-TERRAIN
2.1.8.4. Utilisation
1. Variantes (VF, VO)
Le concurrent ne peut utiliser toute variante ou tout article d'une variante à sa convenance qu'à la
condition que toutes les données techniques de la voiture ainsi conçu se trouvent conformes à celles
qui sont décrites dans la fiche d'homologation applicable à la voiture, ou expressément autorisées
par l'Annexe J. Par exemple, le montage d'un étrier de frein défini sur une fiche variante n'est
possible que si les dimensions des garnitures, etc..., ainsi obtenues se trouvent indiquées sur une
fiche applicable à la voiture concernée.
2.3.4.
Collecteur d'admission
277
2. Evolution du type (ET)
La voiture doit correspondre à un stade d'évolution donné (indépendamment de sa date réelle de
sortie d'usine), et donc une évolution doit être appliquée intégralement ou ne pas l'être du tout. En
outre, à partir du moment où le concurrent aura choisi une évolution particulière, toutes les
évolutions précédentes doivent également être appliquées, sauf s'il y a incompatibilité entre elles :
par exemple, si deux évolutions sur les freins ont lieu successivement, on utilisera uniquement celle
correspondant par la date au stade d'évolution de la voiture.
Article 281 issu de l’Annexe J FIA 2008
Capacité recueillant le mélange air-carburant à la sortie du (des) carburateur(s) et allant jusqu'aux
orifices d'entrée de la culasse dans le cas d'une alimentation à carburateurs.
Capacité située entre le papillon du dispositif contrôlant le débit d'air et allant jusqu'aux orifices
d'entrée de la culasse, dans le cas d'une alimentation à injection.
Capacité recueillant l'air à la sortie du filtre à air et allant jusqu'aux orifices d'entrée de la culasse,
dans le cas d'un moteur diesel.
2.3.5.
Collecteur d'échappement
Capacité regroupant les gaz à la sortie de la culasse et allant jusqu'au premier plan de joint le
séparant de la continuation du système d'échappement.
2.3.6.
Pour les voitures à turbocompresseur, l'échappement commence après le turbocompresseur.
2.3.7.
Carter d'huile
Les éléments boulonnés en dessous et au bloc-cylindres qui contiennent et contrôlent l'huile de
lubrification du moteur. Ces éléments ne doivent comporter aucune fixation du vilebrequin.
2.4.
TRAIN ROULANT
Le train roulant se compose de toutes les parties de la voiture totalement ou partiellement
suspendues.
2.4.1.
Roue
Le flasque et la jante ; par roue complète, on entend le flasque, la jante et le pneumatique.
2.4.2.
Surface de frottement des freins
Surface balayée par les garnitures sur le tambour ou par les plaquettes sur les deux faces du disque
lorsque la roue décrit un tour complet.
2.4.3.
Suspension Mac Pherson
Tout système de suspension comprenant un élément télescopique n'assurant pas nécessairement la
fonction d'amortissement et/ou de suspension et portant la fusée, articulée en sa partie supérieure
sur un seul pivot d'ancrage solidaire de la carrosserie (ou du châssis) et pivotant en sa partie
inférieure sur un levier transversal assurant le guidage transversal et longitudinal, ou sur un levier
transversal simple maintenu longitudinalement par une barre anti-roulis ou une biellette de
triangulation.
2.5.1.
2.5.1.
CHASSIS – CARROSSERIE
Châssis
Structure d'ensemble de la voiture qui assemble les parties mécaniques et la carrosserie, y compris
toute pièce solidaire de ladite structure.
2.5.2.
Carrosserie
à l'extérieur : toutes les parties entièrement suspendues de la voiture, léchées par les filets
d'air.
à l'intérieur : l'habitacle et le coffre à bagages.
Il convient de distinguer les groupes suivants de carrosseries :
1) carrosserie complètement fermée ;
2) carrosserie complètement ouverte ;
3) carrosserie transformable : à capote souple, rigide, manœuvrable ou à dôme amovible.
278
2.5.3.
Siège
Les deux surfaces constituant le coussin de siège et le dos de siège ou dossier.
Dos de siège ou dossier : la surface mesurée du bas de la colonne vertébrale d'une personne
normalement assise, vers le haut.
Coussin du siège : la surface mesurée du bas de la colonne vertébrale de cette même personne,
vers l'avant.
2.5.4.
Coffre à bagages
Tout volume distinct de l'habitacle et du compartiment moteur et placé à l'intérieur de la structure de
la voiture.
Ce volume est limité en longueur par la structure fixe prévue par le constructeur et/ou par la face AR
des sièges les plus en AR dans leur position la plus reculée, et/ou dans le cas échéant inclinée à 15°
vers l'AR au maximum.
Article 281 issu de l’Annexe J FIA 2008
Ce volume est limité en hauteur par la structure fixe et/ou la séparation amovible prévue par le
constructeur ou, à défaut, par le plan horizontal passant par le point le plus bas du pare-brise.
2.5.5.
Habitacle
Volume structural intérieur dans lequel se placent le pilote et le (les) passager(s).
2.5.6.
Capot moteur
Partie extérieure de la carrosserie qui s'ouvre pour donner accès au moteur.
2.5.7.
Aile
Une aile est définie selon le dessin de l’annexe J N° 251-1.
Aile avant : partie limitée par la face intérieure de la roue complète de la voiture standard
(C1/C1), le bord avant de la porte avant (B1/B1), et située sous le plan parallèle aux seuils
de porte et tangent aux coins inférieurs de la partie visible du pare-brise (A1/A1).
Aile arrière : partie limitée par la face intérieure de la roue complète de la voiture standard
(C2/C2), le bord arrière de la porte arrière (B2/B2), et située sous le bord inférieur de la
partie visible de la glace de la porte latérale arrière, et sous la tangente au coin inférieur de
la partie visible de la lunette arrière et au coin inférieur arrière de la partie visible de la glace
latérale de porte arrière (A2/A2).
Dans le cas d'une voiture à deux portes, B1/B1 et B2/B2 seront définis par l'avant et l'arrière
de la même porte.
2.5.8.
Compartiment moteur
Volume délimité par la première enveloppe structurale entourant le moteur.
2.5.9.
Coque
Structure constituée d'éléments de carrosserie et possédant les fonctions du châssis.
2.5.10. Pare buffle
Elément destiné à protéger l'avant de la voiture, les phares et les radiateurs.
2.5.11. Structure principale
Voiture homologuée par la FIA :
Volume intérieur à la carrosserie et :
- En projection frontale, situé à l'intérieur des longerons et traverses les plus extérieures de la
coque d'origine.
- En projection longitudinale inférieure, situé à l'intérieur et au-dessus des éléments de
carrosserie d'origine formant la coque ou le châssis - coque.
- En projection longitudinale supérieure, situé en dessous de la projection de la coque ou
carrosserie d'origine sans capots, hayon et portes.
CLASSIFICATION ET DEFINITIONS DES VOITURES TOUT-TERRAIN
251-1
279
Article 281 issu de l’Annexe J FIA 2008
Voiture non homologuée :
Volume intérieur à la carrosserie et :
- En projection verticale situé, en longueur, entre les plans passant par les bords extérieurs
des roues et en largeur entre les plans passant par le milieu des roues complètes avec une
tolérance de 3%, à condition que ces plans passent par la coque ou le châssis - coque,
tubulaire ou semi tubulaire.
Si ce n'est pas le cas, la largeur maximale sera définie par les projections verticales des
éléments de structure recevant les charges de suspension.
- En projection longitudinale, le volume sera défini dans sa partie inférieure par les projections
longitudinales des éléments inférieurs de la structure recevant les charges de suspension,
et, dans sa partie supérieure, en avant, par les plans passant par les points les plus hauts
de l'arceau de sécurité avant et les points les plus hauts structure recevant les charges de
suspension ou, à défaut, les bords supérieurs des roues avant.
Il sera défini en arrière par les plans passant par les points les plus hauts de l'arceau de sécurité
principal et les points les plus hauts de la structure recevant les charges de suspension ou, à
défaut, les bords supérieurs des roues arrière.
Entre l'arceau principal et l'arceau avant, il sera défini par les plans joignant leurs parties
supérieures.
280
Article 282 issu de l’Annexe J FIA 2008
PRESCRIPTIONS GÉNÉRALES
POUR LES VOITURES TOUT-TERRAIN
ARTICLE 1. GƠNƠRALITƠS
Toute modification est interdite si elle n’est pas expressément autorisée par le règlement du groupe
dans laquelle la voiture est engagée, ou les prescriptions générales ci-dessous, ou imposée par le
chapitre « Equipements de sécurité » . Les composants de la voiture doivent garder leur fonction
d’origine.
1.2.
APPLICATION DES PRESCRIPTIONS GENERALES
Les prescriptions générales doivent être observées au cas où les spécifications des voitures de
Tout-Terrain (groupes T1 et T2) ne prévoient pas de prescriptions plus strictes.
1.3.
MAGNESIUM - TITANE
L'emploi de magnésium et de titane est interdit sauf pour les jantes ou si un composant existe
effectivement sur la voiture homologuée.
1.4.
Il est du devoir de chaque concurrent de prouver aux Commissaires Techniques et aux
Commissaires Sportifs que sa voiture est en conformité avec le règlement dans son intégralité à tout
moment de l'épreuve.
1.5.
Les filets endommagés peuvent être réparés par un nouveau filet vissé, de même diamètre intérieur
(type "helicoil").
ARTICLE 2. DIMENSIONS ET POIDS
2.1.
GARDE AU SOL
Aucune partie de la voiture ne doit toucher le sol quand tous les pneumatiques situés d'un même
côté sont dégonflés.
Ce test sera effectué sur une surface plane dans les conditions de course (occupants à bord).
2.2.
LEST
Le lest amovible doit être fixé et scellé par les commissaires techniques et ne pourra dépasser un
poids de 30 kg maximum, réparti en 3 unités minimum positionnées sur le plancher.
Il sera permis de transporter outillage et pièces de rechange, dans les conditions prévues par l'art.
283.
ARTICLE 3. MOTEUR
3.1.
SURALIMENTATION
En cas de suralimentation, la cylindrée nominale sera affectée du coefficient 1,7 pour les moteurs à
essence et 1,0 pour les moteurs Diesel.
La voiture sera reclassée dans la classe qui correspond au volume fictif résultant de cette
multiplication.
La voiture sera traitée en toutes circonstances comme si sa cylindrée moteur ainsi majorée était sa
cylindrée réelle.
Ceci est valable pour son classement par classe de cylindrée, ses dimensions intérieures, son
nombre minimum de places, son poids minimum, etc.
3.4.
Tout moteur dans lequel du carburant est injecté et brûlé après une lumière d'échappement est
interdit.
3.5.
EQUIVALENCES ENTRE MOTEUR A PISTONS ALTERNATIFS ET MOTEUR DE TYPE
NOUVEAU
La FFSA se réserve le droit d'apporter des modifications aux bases de comparaisons établies entre
moteur de type classique et moteur de type nouveau en donnant un préavis de 2 ans partant du 1er
janvier qui suivra la décision prise.
PRESCRIPTIONS GENERALES POUR LES VOITURES TOUT-TERRAIN
1.1.
281
Article 282 issu de l’Annexe J FIA 2008
3.6.
TUYAUTERIE D’ECHAPPEMENT ET SILENCIEUX
Même lorsque les prescriptions particulières à un groupe autorisent le remplacement du silencieux
d'origine, les voitures participant à une épreuve sur route ouverte devront toujours comporter un
silencieux d'échappement conforme aux règlements de police du ou des pays parcourus au cours de
l'épreuve.
Le niveau sonore maximum des silencieux d'échappement est limité à 100 Décibels.
Le système d'échappement ne devra pas traverser l'habitacle.
Les orifices des tuyaux d'échappement devront être situés à une hauteur maximale de 80 cm et
minimale de 10 cm par rapport au sol.
La partie terminale de l'échappement devra être horizontale et se trouver à l'intérieur du périmètre
de la voiture, à moins de 10 cm de ce périmètre, et à l'arrière du plan vertical passant par le milieu
de l'empattement.
En outre, une protection efficace devra être prévue afin que les tuyaux chauds ne puissent causer
de brûlures.
Le système d'échappement ne doit pas avoir de caractère provisoire.
Les gaz d'échappement ne pourront en sortir qu'à l'extrémité du système. Les pièces du châssis ne
doivent pas être utilisées pour l'évacuation des gaz d'échappement.
Echappement catalytique : dans le cas où un modèle de voiture serait homologué en deux
versions possibles (échappement catalytique et autre), les voitures devront être conformes, soit à
une version, soit à l'autre, à l'exclusion de tout mélange entre les deux versions.
3.7.
MISE EN MARCHE A BORD DE LA VOITURE
Démarreur avec source d'énergie à bord, électrique ou autre, pouvant être actionné par le pilote
assis à son volant.
ARTICLE 4. TRANSMISSION
Toutes les voitures devront avoir une boîte de vitesses comportant obligatoirement un rapport de
marche arrière en état de fonctionnement lorsque la voiture prend le départ d'une épreuve, et
pouvant être engagé par le pilote à son volant.
ARTICLE 5. SUSPENSION
Les pièces de suspension constituées partiellement ou complètement de matériaux composites sont
interdites.
ARTICLE 6. ROUES ET PNEUMATIQUES
282
6.1.
Les roues constituées partiellement ou complètement de matériaux composites sont interdites.
A l'exception des liquides et gels anti-crevaison, l'utilisation de tout dispositif permettant au
pneumatique de conserver ses performances avec une pression interne égale ou inférieure à
la pression atmosphérique est interdite.
A compter du 01/01/06, les moyeux de roues devront comporter un centrage de roues par un
épaulement, selon le principe utilisé sur les voitures de série pour les nouvelles voitures.
6.2.
MESURE DE LARGEUR DES ROUES
La roue étant montée sur la voiture et reposant sur le sol, la voiture étant en état de course, pilote à
bord, la mesure de la largeur de roue sera effectuée en n'importe quel point de la circonférence du
pneu, sauf dans la zone en contact avec le sol. Quand des pneus multiples sont montés comme
partie d'une roue complète, celle-ci doit respecter les dimensions maximales prévues pour le groupe
dans lequel ils sont utilisés.
6.3.
Les roues jumelées sont interdites.
6.4.
Les pneumatiques à clous, à crampons ou à tétines ou équipés de chaînes ne sont pas autorisés,
sauf par décision du Collège des Commissaires Sportifs lorsque les conditions atmosphériques sont
très défavorables et qu'elles compromettent le bon déroulement de la course.
Ne sont pas considérés comme pneumatiques à crampons ou à tétines, les pneumatiques
répondant aux caractéristiques suivantes :
Aucun intervalle entre les deux pavés mesurés perpendiculairement ou parallèlement à
la bande de roulement ne doit dépasser 15 mm.
En cas d'usure ou d'arrachement des angles, la mesure sera faite à la base du pavé. Dans le cas de
pavés circulaires ou ovales, la mesure est prise à la tangente des pavés.
La profondeur des sculptures ne doit pas dépasser 15 mm.
Ces mesures ne s'appliquent pas sur une largeur de 30 mm en bordure et de chaque côté de la
bande de roulement, mais les pavés ne doivent pas dépasser l'aplomb des flancs du pneumatique.
Article 282 issu de l’Annexe J FIA 2008
6.5.
Dans les tous les groupes, la roue de secours est facultative. Si toutefois la voiture en est équipée,
leur nombre sera limité à deux.
En rallye, à tout moment de l’épreuve, le nombre minimum de roue de secours est de UN et le
nombre maximum de DEUX, ceci pour tous les groupes.
6.6.
Les pneus équipés de systèmes anti-crevaison (ATS ou autres) sont interdits.
ARTICLE 7. CARROSSERIE / CHASSIS / COQUE
Les voitures à carrosserie transformable devront être conformes en tous points aux prescriptions
concernant les voitures à carrosserie ouverte.
7.2.
HABITACLE
Il ne sera pas permis d'installer quoi que ce soit dans l'habitacle, à l'exception de : roue(s), outillage,
pièces de rechange, équipements de sécurité, équipements électroniques, matériels et commandes
nécessaires à la conduite, réservoir de fluide de lave-glace (celui-ci devra être situé dans un caisson
étanche aux liquides et aux flammes), lest (voir aussi article 285.1).
Les conteneurs pour les casques et outils situés dans l'habitacle doivent être constitués de
matériaux non inflammables et ils ne devront pas, en cas d'incendie, dégager des vapeurs toxiques.
7.3.
FIXATIONS ET PROTECTIONS DES PHARES
Il est autorisé de percer des orifices dans la carrosserie et du châssis / coque avant pour les
supports de phares, en se limitant aux fixations.
Des protections anti-reflet souples pourront être montées sur les phares ; elles ne devront pas
dépasser vers l'avant de plus de 10 cm par rapport au verre du phare.
7.4.
Tout objet présentant des dangers (produits inflammables, etc...) doit être transporté en dehors de
l'habitacle.
7.5.
Des protections flexibles pourront protéger les commandes ou fixations extérieures des
équipements obligatoires de sécurité.
7.6.
Le montage de pare buffles est interdit.
ARTICLE 8. SYSTÈME ÉLECTRIQUE
8.1.
La fixation de l'alternateur est libre.
ARTICLE 9. CARBURANT-COMBURANT
9.1.
Pour les moteurs à essence, le carburant doit être de l'essence commerciale provenant d'une
pompe de station-service, sans autre adjonction que celle d'un produit lubrifiant de vente usuelle.
Le carburant doit répondre aux spécifications suivantes :
• 102,0 RON et 90,0 MON maximum, 95,0 RON et 85,0 MON minimum pour le
carburant sans plomb.
• 100,0 RON et 92,0 MON maximum, 97,0 RON et 86,0 MON minimum pour le
carburant plombé.
Les mesures seront faites selon les standards ASTM D 2699-86 et D 2700-86.
• Masse volumique entre 720 et 785 kg/m3 à 15°C (mesurée selon ASTM D 4052).
• 2,8% d'oxygène (ou 3,7% si la teneur en plomb est inférieure à 0,013 g/l) et 0,5%
d'azote en poids comme pourcentages maxima, le reste du carburant étant
constitué exclusivement d'hydrocarbures et ne contenant aucun additif pouvant
augmenter la puissance.
La mesure de l'azote sera effectuée selon la norme ASTM D 3228 et celle de l'oxygène par analyse
élémentaire avec une tolérance de 0,2%.
• Quantité maximale de péroxydes et composés nitro-oxydés : 100 ppm (ASTM D
3703 ou en cas d'impossibilité UOP 33-82).
• Quantité maximale de plomb : 0,40 g/l ou norme du pays de l'épreuve si elle est
inférieure (ASTM D 3341 ou 3237).
• Quantité maximale de benzène : 5% en volume (ASTM D 3606).
• Tension de vapeur Reid maximale : 900 hPa (ASTM D 323).
• Quantité totale vaporisée à 70°C : de 10% à 47% (ASTM D 86).
• Quantité totale vaporisée à 100°C : de 30% à 70% (ASTM D 86).
PRESCRIPTIONS GENERALES POUR LES VOITURES TOUT-TERRAIN
7.1.
283
Article 282 issu de l’Annexe J FIA 2008
• Quantité totale vaporisée à 180°C : 85% minimum (ASTM D 86).
• Fin d'ébullition maximale : 225°C (ASTM D 86).
• Résidu de distillation maximum : 2% en volume (ASTM D 86).
• L'acceptation ou le rejet du carburant sera effectué selon ASTM D 3244 avec une
certitude de 95%.
9.2.
GAZOLE
Pour les moteurs Diesel, le carburant devra être du gazole correspondant aux spécifications
suivantes :
Taux d'hydrocarbure, % en poids :
99 min.
Masse volumique, kg/m3 :
860 max.
Indice de cétane (ASTM D 613) :
55 max.
Indice de cétane calculé :
55 max.
(ASTM D 976-80).
BIO-CARBURANT :
Admis
9.3.
En tant que comburant, seul de l'air peut être mélangé au carburant.
9.4.
RAVITAILLEMENT
Un officiel devra être présent dans la zone des ravitaillements.
Avant tout ravitaillement, il est nécessaire d'établir une mise à la masse commune à la voiture et au
dispositif de ravitaillement.
Le ravitaillement devra se faire avec des jerricans à bec verseur.
9.5.
VENTILATION DE RESERVOIR
Le réservoir devra être équipé d'une ventilation conforme à l'article 283-14.4. sauf si le réservoir, le
circuit d'alimentation de carburant et la ventilation de série sont conservés.
ARTICLE 10. FREINS
Les disques de freins en carbone sont interdits.
284
Article 283 issu de l’Annexe J FIA 2007
ÉQUIPEMENT DE SÉCURITÉ
DES VOITURES TOUT-TERRAIN
1.
Une voiture dont la construction semblerait présenter des dangers pourra être exclue par les
Commissaires Sportifs.
2.
Si un dispositif est facultatif, il doit être monté de façon conforme aux règlements.
ARTICLE 3. CANALISATIONS ET CABLES ÉLECTRIQUES
GROUPE T1B ET T2
Les montages de série pourront être conservés. S'ils sont modifiés, ils doivent êtres conformes
aux paragraphes ci-dessous les concernant. Des protections supplémentaires sont autorisées à
l'intérieur contre tout risque d'incendie ou de projection de fluides.
3.2.
3.2.1.
GROUPE T1A
Les canalisations de carburant et d'huile de lubrification doivent avoir une pression d'éclatement
minimum de 70 bars (1000 psi) et une température opératoire minimum de 135°C (250°F).
Si elles sont flexibles, ces canalisations doivent avoir des raccords vissés et une tresse
extérieure résistant à l'abrasion et à la flamme (n'entretenant pas la combustion).
Dans le cas des canalisations d'essence, les parties métalliques qui seraient isolées de la coque
de la voiture par des pièces/parties non conductrices, doivent lui être électriquement reliées.
3.2.2.
Les canalisations contenant du fluide hydraulique, à l'exception des canalisations sous charge
gravitaire seule, doivent avoir une pression d'éclatement minimum de 70 bars (1000 psi) ou plus
selon la pression opératoire, et une température opératoire minimum de 232°C (450°F).
Si elles sont flexibles, ces canalisations doivent avoir des raccords vissés et une tresse
extérieure résistant à l'abrasion et à la flamme (n'entretenant pas la combustion).
3.2.3.
Les canalisations d'eau de refroidissement ou d'huile de lubrification doivent être
extérieures à l'habitacle. Les canalisations d'essence et de fluide hydraulique pourront passer
par l'habitacle, mais sans présenter de raccords ou connexions, sauf sur les parois avant et
arrière selon les dessins 253-59 et 253-60, et sur le circuit de freinage.
Seuls la réserve de fluide hydraulique et le maître-cylindre de frein à main seront acceptés dans
l'habitacle.
3.2.4.
Les pompes et robinets de carburant doivent être extérieurs à l'habitacle.
3.2.5.
Seules les entrées, sorties et canalisations destinées à la ventilation de l'habitacle sont
autorisées dans l'habitacle.
3.2.6.
Les câbles électriques doivent être protégés par des gaines n'entretenant pas la combustion.
3.2.7.
Des connexions rapides auto-obturantes de même marque que les canalisations flexibles qu'elles
équipent peuvent être installées sur toutes les canalisations, sauf sur celles de freinage.
3.3.
TOUS GROUPES
Les canalisations doivent être protégées à l'extérieur contre tout risque de détérioration (pierres,
corrosion, bris mécanique, etc.).
3.3.1.
Coupure automatique du carburant
Il est conseillé d’équiper toutes les canalisations d'alimentation en carburant allant au moteur et
en revenant de vannes de coupure automatique, situées directement sur le réservoir de
carburant et fermant automatiquement toutes les canalisations de carburant sous pression si une
de ces canalisations du système de carburant est rompue ou fuit. Une soupape anti-tonneau
activée par gravité est conseillée sur les canalisations d'évent.
Toutes les pompes à carburant ne doivent fonctionner que lorsque le moteur tourne ou durant sa
mise en route.
EQUIPEMENT DE SECURITE DES VOITURES TOUT-TERRAIN
3.1.
285
Article 283 issu de l’Annexe J FIA 2007
ARTICLE 4. SÉCURITÉ DE FREINAGE
Double circuit commandé par la même pédale : l'action de la pédale doit s'exercer normalement sur
toutes les roues. En cas de fuite en un point quelconque de la canalisation ou d'une défaillance
quelconque de la transmission de freinage, l'action de la pédale doit continuer à s'exercer au moins
sur deux roues.
Une commande à main de frein de stationnement agissant sur les freins d'un même essieu et
mécanique totalement indépendante de la commande principale devra équiper la voiture (commande
hydraulique ou mécanique).
ARTICLE 5. FIXATIONS SUPLÉMENTAIRES
Au moins deux attaches de sécurité supplémentaires doivent être installées pour chacun des capots.
Cette disposition concerne également les hayons mais non les portes.
Les verrouillages d'origine pourront être rendus inopérants ou supprimés.
Ces attaches devront être obligatoirement du type "américaines", une baïonnette traversant le capot et
celui-ci étant bloqué par une goupille attachée à ce capot.
Des renforts métalliques empêchant tout risque d'arrachement devront être prévus en cas d'éléments
en plastique.
Les objets importants transportés à bord de la voiture (tels que roue de secours, trousse à outils, etc.)
doivent être solidement fixés.
Il est interdit d'utiliser des sandows.
ARTICLE 6. CEINTURES DE SÉCURITÉ
286
6.1.
Port obligatoire de deux sangles d'épaules et d'une sangle abdominale. Ces harnais doivent répondre
à la norme FIA n°8854/98 ou 8853/98. De plus, il est recommandé que pour les compétitions
comprenant des parcours sur route ouverte les systèmes d'ouverture se fassent par bouton poussoir.
Points de fixation à la coque ou au châssis : 2 pour la sangle abdominale, 2 (ou bien 1 symétrique par
rapport au siège) pour les sangles d'épaules. Il est permis de pratiquer un trou dans un siège de série
pour permettre le passage d'une ceinture de sécurité.
Les points d'ancrage de la voiture de série (groupe T1B et T2) devront être utilisés.
Si le montage sur ces ancrages s'avère impossible, de nouveaux points d'ancrage seront installés sur
la coque ou le châssis, un séparé pour chaque sangle et le plus près possible de l'axe des roues
arrière pour les sangles d'épaules. Les sangles d'épaules pourront également être fixées à l'armature
de sécurité ou à une barre anti-rapprochement par une boucle, ainsi qu'être fixées aux points
d'ancrage supérieurs des ceintures avant, ou s'appuyer ou être fixées sur un renfort transversal soudé
aux jambes de force arrière de l'arceau.
Dans ce cas l'utilisation d'un renfort transversal est soumise aux conditions suivantes :
- le renfort transversal sera un tube d'au moins 38 mm x 2,5 mm ou 40 mm x 2 mm en acier au
carbone étiré à froid sans soudure, d'une résistance minimale à la traction de 350 N/mm2.
- la hauteur de ce renfort doit être telle que les sangles d'épaules soient, vers l'arrière, dirigées
vers le bas avec un angle compris entre 10° et 45° par rapport à l'horizontale, à partir du
bord supérieur du dossier, un angle de 10° étant conseillé.
- la fixation des sangles par boucle est autorisée, ainsi que celle par vissage, mais dans ce
dernier cas on doit souder un insert pour chaque point d'ancrage (voir dessins 253-66 et
253-67 pour les dimensions). Ces inserts seront disposés dans le renfort et les sangles y
seront fixées par des boulons M12 8.8 ou 7/16 UNF.
Les ASN pourront homologuer des points d'attache situés sur la cage lors de l'homologation de cette
cage (voir Règlement d’Homologation), à condition qu'ils soient testés.
6.2.
INSTALLATION
Les localisations géométriques recommandées pour les points d'ancrage sont montrées sur le dessin
253-42. Les sangles d'épaules doivent être dirigées en arrière vers le bas et ne doivent pas être
montées de façon à créer un angle de plus de 45° par rapport à l'horizontale, à partir du bord
supérieur du dossier, et il est conseillé de ne pas dépasser 10°.
Les angles maximum par rapport à l'axe du siège sont de 20° divergent ou convergent.
Si possible, le point d'ancrage monté d'origine par le constructeur de la voiture sur le montant C devra
être utilisé.
Des points d'ancrage entraînant un angle plus élevé par rapport à l'horizontale ne devront pas être
utilisés, sauf si le siège satisfait aux exigences du standard FIA. Dans ce cas, les sangles d'épaules
des harnais 4 points doivent être installées sur les points d'ancrage des sangles abdominales des
sièges arrière montés d'origine par le constructeur de la voiture.
Pour un harnais 4 points, les sangles d'épaules seront montées de façon à se croiser symétriquement
par rapport à l'axe du siège avant.
Un harnais de sécurité ne doit pas être installé sur un siège sans appuie-tête ou un dossier avec
appuie-tête intégré (sans orifice entre dossier et appuie-tête).
Les sangles abdominales et d'entrejambe ne doivent pas passer au-dessus des côtés du siège, mais à
travers le siège afin d'entourer et de retenir la région pelvienne sur la plus grande surface possible.
Les sangles abdominales doivent s'ajuster précisément dans le creux entre la crête pelvienne et le
haut de la cuisse. Elles ne doivent pas porter sur la région abdominale. Pour ce faire, le siège de série
pourra être percé. Il faut éviter que les sangles puissent être usées en frottant contre des arêtes vives.
Si le montage sur les ancrages de série s'avère impossible pour les sangles d'épaules et/ou
d'entrejambe, de nouveaux points d'ancrage seront installés sur la coque ou le châssis, le plus près
possible de l'axe des roues arrière pour les sangles d'épaules. Si ce dernier montage est impossible,
les sangles d'épaules pourront être fixées ou s'appuyer sur un renfort transversal arrière fixé à l'arceau
ou aux points d'ancrage supérieurs des ceintures avant.
Chaque point d'ancrage devra pouvoir résister à une charge de 1470 daN, ou 720 daN pour les
sangles d'entrejambe. Dans le cas d'un ancrage pour deux sangles, la charge considérée sera égale à
la somme des deux charges requises.
Pour chaque nouveau point d'ancrage créé, on utilisera une plaque de renfort en acier d'au moins 40
cm2 de surface et d'au moins 3 mm d'épaisseur.
Principes de fixation sur le châssis/monocoque :
1 - Système de fixation général : voir dessin 253-62.
2 - Système de fixation pour les sangles d'épaules : voir dessin 253-63.
3 - Système de fixation de sangle d'entrejambe : voir dessin 253-64.
6.3.
UTILISATION
Un harnais doit être utilisé dans sa configuration d'homologation sans modification ni suppression de
pièces, et en conformité avec les instructions du fabricant.
L'efficacité et la durée de vie des ceintures de sécurité sont directement liées à la façon dont elles sont
installées, utilisées et entretenues.
Les ceintures doivent être remplacées après toute collision sévère et si elles sont coupées ou
éraillées, ou en cas d'affaiblissement des sangles par l'action du soleil ou de produits chimiques. Il faut
également les remplacer si les parties métalliques ou les boucles sont déformées ou rouillées.
ARTICLE 7. EXTINCTEURS
Chaque voiture doit être équipée d’au moins 2 extincteurs, c’est à dire soit :
2 extincteurs manuels de 2 kg minimum chacun, conformément à l’article 7.1.
1 extincteur manuel de 2 kg et un système installé selon l’article 7.2.
7.1.
7.1.1.
EXTINCTEURS MANUELS
Chaque voiture doit être équipée d'au moins un extincteur de 2 kg (2 extincteurs s’il n’y a pas de
système embarqué).
7.1.2.
Agents extincteurs autorisés
Agents extincteurs autorisés : AFFF, Viro3, poudre ou tout autre agent homologué par la FIA.
7.1.3.
Capacité minimale des extincteurs
En cas d'utilisation de poudre : 2,60 litres pour les quantités précisées ci-après.
7.1.4.
Quantité minimale d'agent extincteur
AFFF :
2,4 litres
Viro3 :
2,0 kg
Poudre :
2,0 kg
7.1.5.
Tous les extincteurs doivent être pressurisés en fonction du contenu comme suit :
Poudre :
13,5 bars.
AFFF et Viro3 : conformément aux instructions du fabricant .
Poudre :
13,5 bars.
De plus, dans le cas de l'AFFF, les extincteurs doivent être équipés d'un système permettant la
vérification de la pression du contenu.
EQUIPEMENT DE SECURITE DES VOITURES TOUT-TERRAIN
6.2.1
287
Article 283 issu de l’Annexe J FIA 2007
7.1.6.
Les informations suivantes doivent figurer visiblement sur chaque extincteur :
capacité,
type de produit extincteur,
poids ou volume du produit extincteur,
date de vérification de l'extincteur : deux ans maximum après la date de remplissage ou après
celle de la dernière vérification.
7.1.7.
Chaque bonbonne d'extincteur doit être protégée de façon adéquate. Ses fixations doivent être
capables de résister à une décélération de 25 g. Seules les fermetures métalliques à dégagement
rapide et avec des sangles métalliques seront acceptées.
7.1.8.
Les extincteurs devront être facilement accessibles au pilote et au copilote.
7.2.
SYSTEMES INSTALLES
Ces systèmes sont fortement recommandés pour les voitures T1A.
7.2.1.
Chaque voiture doit être équipée d'un système d'extinction figurant dans la liste technique n° 16 :
"Systèmes d'extinction homologués par la FIA ".
7.2.2.
Chaque bonbonne d'extincteur doit être protégée de façon adéquate et doit être située dans
l'habitacle. Dans tous les cas, ses fixations doivent être capables de résister à une décélération de
25 g.
Tout le système d'extinction doit résister au feu.
Les canalisations en métal sont obligatoires, les canalisations en plastique sont interdites.
7.2.3.
Le pilote assis normalement, ses ceintures de sécurité étant attachées et le volant en place, doit
pouvoir déclencher tous les extincteurs manuellement.
Par ailleurs, un dispositif de déclenchement extérieur doit être situé près de l'interrupteur de coupecircuit, et non combiné avec lui.
Il doit être marqué de la lettre "E" en rouge à l'intérieur d'un cercle blanc à bordure rouge, d'un
diamètre minimal de 10 cm.
7.2.4.
Le système doit fonctionner dans toutes les positions.
7.2.5.
Les ajustages des extincteurs doivent être adaptés à l'agent extincteur et doivent être installés de
façon à ne pas être pointés directement dans la direction de la tête des occupants.
ARTICLE 8. ARMATURE DE SECURITE
8.1.
288
GENERALITES :
Le montage d'une armature de sécurité est obligatoire.
Elle peut être soit :
a) Construite selon les exigences des articles ci-dessous ;
b) Homologuée ou Certifiée par une ASN conformément au règlement d'homologation pour armature
de sécurité ;
Un document d'homologation ou un certificat, approuvé par l'ASN et signé par des techniciens
qualifiés représentant le constructeur, doit être présenté aux commissaires techniques de l'épreuve.
Toute nouvelle cage homologuée ou certifiée par une ASN et vendue à partir du 01.01.2003, doit être
identifiée individuellement par l'apposition par le constructeur d'une plaque d'identification, ne pouvant
être copiée ni déplacée (exemple : encastrement, gravage, autocollant auto destructible).
La plaque d'identification doit porter le nom du constructeur, le numéro d'homologation ou de
certification de la fiche d'homologation ou du certificat de l'ASN et le numéro de série unique du
constructeur.
Un certificat portant les mêmes numéros doit être à bord et être présenté aux commissaires
techniques de l'épreuve.
c) Homologuée par la FIA conformément au règlement d'homologation pour armature de sécurité.
Elle doit faire l'objet d'une extension (VO) de la fiche d'homologation du véhicule homologuée par la
FIA.
Toutes les armatures homologuées et vendues à partir du 01.01.1997 doivent porter visiblement
l'identification du constructeur et un numéro de série.
La fiche d'homologation de l'armature doit préciser où et comment sont indiquées ces informations, et
les acheteurs doivent recevoir un certificat numéroté correspondant.
Toute modification d'une armature de sécurité homologuée ou certifiée est interdite.
Article 283 issu de l’Annexe J FIA 2007
Est considérée comme modification toute opération effectuée sur l'armature par usinage, soudure, qui
entraine une modification permamente du matériau ou de la structure de l'armature.
Toute réparation d'une armature de sécurité homologuée ou certifiée, endommagée à la suite d'un
accident doit être effectuée par le constructeur de l'armature ou avec l'approbation de celui-ci.
Les tubes des armatures de sécurité ne doivent pas véhiculer de fluide ou quoi que ce soit d'autre.
Les armatures de sécurité ne doivent pas gêner l'entrée et la sortie du pilote et du co-pilote.
Les entretoises peuvent empiéter sur l'espace réservé aux occupants en traversant le tableau de bord,
les garnitures et les sièges arrière.
Les sièges arrière peuvent être rabattus.
DEFINITIONS
Armature de sécurité :
Structure multi-tubulaire installée dans l'habitacle au plus près de coque dont la fonction est de limiter
les déformations de la coque (châssis) en cas d'accident.
8.2.2
Arceau :
Structure tubulaire formant un couple, avec deux pieds d'ancrage.
8.2.3
Arceau principal (dessin 253-1) :
Arceau tubulaire monopièce transversal et sensiblement vertical situé en travers du véhicule
immédiatement derrière les sièges avant.
8.2.4
Arceau avant (dessin 253-1) :
Identique à l'arceau principal, mais dont la forme suit les montants du pare-brise et le bord supérieur
du pare-brise.
8.2.5
Arceau latéral (dessin 253-2) :
Arceau tubulaire monopièce sensiblement longitudinal et sensiblement vertical situé du côté droit et du
côté gauche du véhicule, dont le montant avant suit le montant du pare-brise et le montant arrière est
sensiblement vertical et situé immédiatement derrière les sièges avant.
8.2.6
Demi-arceau latéral (dessin 253-3) :
Identique à l'arceau latéral mais sans montant arrière.
8.2.7
Entretoise longitudinale :
Tube sensiblement longitudinal reliant les parties supérieures de l'arceau avant et de l'arceau
principal.
8.2.8
Entretoise transversale :
Tube sensiblement transversal reliant les parties supérieures des demi-arceaux latéraux ou des
arceaux latéraux.
8.2.9
Entretoise diagonale :
Tube transversal reliant l'un des coins supérieurs de l'arceau principal, ou l'une des extrémités de
l'entretoise transversale dans le cas d'un arceau latéral, au pied d'ancrage inférieur opposé de l'arceau
ou l'extrémité supérieure d'une jambe de force arrière au pied d'ancrage inférieur de l'autre jambe de
force arrière.
8.2.10 Entretoises amovibles :
Entretoise d'une armature de sécurité devant pouvoir être enlevée.
Application obligatoire de la Note France 253.8.2.4.
8.2.11 Renfort d'armature :
Entretoise ajoutée à l'armature de sécurité afin d'en améliorer la résistance.
8.2.12 Pied d'ancrage :
Plaque soudée à l'extrémité d'un tube d'arceau permettant son boulonnage et/ou sa soudure sur la
coque/châssis, généralement sur une plaque de renfort.
EQUIPEMENT DE SECURITE DES VOITURES TOUT-TERRAIN
8.2
8.2.1
289
Article 283 issu de l’Annexe J FIA 2007
8.2.13 Plaque de renfort :
Plaque métallique fixée à la coque/châssis sous un pied d'ancrage de l'arceau pour mieux répartir la
charge sur la coque/châssis.
8.2.14 Gousset
Renfort de coude ou de jonction en tôles pliées en forme de U (dessin 253-34) dont l’épaisseur ne doit
pas être inférieure à 1.0 mm.
Les extrémités de ces renforts doivent être situées à une distance comprise entre 2 et 4 fois le
diamètre du plus gros des tubes joints, par rapport au sommet de l'angle.
8.3
8.3.1
SPECIFICATIONS
Structure de base
La structure de base doit être composée de l'une des façons suivantes :
* 1 arceau principal + 1 arceau avant + 2 entretoises longitudinales + 2 jambes de force arrière
+ 6 pieds d'ancrage (dessin n°253-1).
ou
* 2 arceaux latéraux + 2 entretoises transversales + 2 jambes de force arrière + 6 pieds
d'ancrage (dessin n°253-2).
ou
*1 arceau principal + 2 demi-arceaux latéraux + 1 entretoise transversale + 2 jambes de force
arrière + 6 pieds d'ancrage (dessin n°253-3).
La partie verticale de l'arceau principal doit être aussi près du contour intérieur de la coque que
possible.
Le montant avant d'un arceau avant ou latéral doit suivre les montants du pare-brise et ne comporter
qu'un seul coude avec sa partie verticale inférieure.
Les connexions des entretoises transversales aux arceaux latéraux, les connexions des entretoises
longitudinales aux arceaux avant et principal, ainsi que la connexion d'un demi-arceau latéral à
l'arceau principal doivent se situer au niveau du toit.
Dans tous les cas, il ne doit pas y avoir plus de 4 connexions démontables au niveau du toit.
Les jambes de force arrière doivent être fixées près du pavillon et près des angles supérieurs
extérieurs de l'arceau principal, des deux côtés de la voiture, éventuellement au moyen de connexions
démontables.
Elles doivent former un angle d'au moins 30° avec la verticale, être dirigées vers l'arrière, être
rectilignes et aussi près que possible des panneaux intérieurs latéraux de la coque.
8.3.2
Conception :
Une fois la structure de base définie, elle doit être complétée par des entretoise et renforts obligatoires
(voir article 283-8.3.2.1), auxquelles peuvent être ajoutées des entretoises et renforts facultatifs (voir
article 283-8.3.2.2).
8.3.2.1 Entretoises et renforts obligatoires :
8.3.2.1.1 Entretoise diagonale :
L'armature doit comporter une des entretoises diagonales définies par les dessins 253-4, 253-5 et
253-6. L'orientation de la diagonale peut être inversée.
Dans le cas du dessin 253-6, la distance entre les deux ancrages sur la coque/châssis ne doit pas être
supérieure à 400 mm.
Les entretoises doivent être rectilignes et peuvent être amovibles.
L'extrémité supérieure de la diagonale doit rejoindre l'arceau principal à moins de 100 mm de sa
jonction avec la jambe de force arrière, ou la jambe de force arrière à moins de 100 mm de sa jonction
avec l'arceau principal (voir dessin 253-52 pour la mesure).
x L'extrémité inférieure de la diagonale doit rejoindre l'arceau principal ou la jambe de force arrière à
moins de 100 mm du pied d'ancrage (excepté dans le cas du dessin 253-6).
8.3.2.1.2 Entretoises de portières :
Au moins une entretoise longitudinale doit être montée de chaque côté du véhicule au niveau de la
portière (voir dessin 253-8).
Le(s) tube(s) constituant ce renfort doit (doivent) être intégré(s) à l'armature, et son (leurs) angle(s)
avec le tube horizontal ne doit pas être supérieur à 15° (incliné vers le bas et vers l'avant).
La protection latérale doit être placée aussi haut que possible, et si elle est constituée d'une barre
unique, à au moins 10 cm par rapport au fond du siège, mais dans tous les cas ses points d'attache
supérieurs ne devront pas être à plus de la moitié de la hauteur totale de la portière mesurée depuis
sa base.
290
Article 283 issu de l’Annexe J FIA 2007
Si ces points d'attache supérieurs sont situés en avant ou en arrière de l'ouverture de porte, cette
limitation de hauteur demeure valable pour l'intersection correspondante de l'entretoise et de
l'ouverture de porte.
Dans le cas d'une protection en "X" (dessin 253-9), il est conseillé que les points d'attache inférieurs
des entretoises soient fixés directement sur le longeron longitudinal de la coque(châssis) et qu'au
moins une des branches du "X" soit monobloc.
La connexion des entretoises de portière au renfort de montant de pare-brise (dessin 253-15) est
autorisée.
Pour les compétitions sans copilote, les entretoises peuvent être montées uniquement du côté pilote.
8.3.2.1.3 Entretoise transversale (dessin 253-29) :
L'entretoise transversale fixée à l'arceau avant est obligatoire mais ne doit pas empiéter sur l'espace
réservé aux occupants.
Elle doit être rectiligne.
Elle peut être placée aussi haut que possible mais son bord inférieur ne doit pas dépasser la partie
supérieure du tableau de bord.
Pour les voitures homologuées à partir du 01/01/2007, elle ne doit pas être située en dessous de la
colonne de direction.
8.3.2.1.4 Renfort de toit :
Voiture homologuées à partir du 01/01/2005 uniquement :
La partie supérieure de l'armature de sécurité doit être conforme à l'un des dessins 253-12, 253-13 et
253-14.
Les renforts peuvent suivre la courbure du toit.
Pour les compétitions sans copilote, dans le cas du dessin 253-12 uniquement, une seule entretoise
diagonale peut être montée mais sa connexion avant doit être du côté du pilote.
Les extrémités des renforts doivent se trouver à moins de 100 mm des jonctions entre les arceaux et
entretoises (non applicable au sommet du V formé par les renforts des dessins 253-13 et 253-14).
8.3.2.1.6 Renfort d'angles et de jonctions :
Les jonctions entre :
- les entretoises diagonales de l’arceau principal,
- les renforts de toit (configuration du dessin 253-12 et uniquement pour les voitures
homologuées à partir du 01/01/2007),
- les entretoises de portières (configuration du dessin 253-9),
- les entretoises de portière et le renfort du montant de pare-brise (dessin 253-15) doivent être
renforcées par un minimum de 2 goussets conformes à l'article 283-8.2.14.
Si les entretoises de portière et le renfort du montant de pare-brise ne sont pas situés dans le même
plan, le renfort peut être constitué de tôles mécano-soudées à condition de respecter les dimensions
de l'article 283-8.2.14.
8.3.2.2 Entretoises et renfort facultatifs :
Sauf autre indication de l'article 283-8.3.2.1, les entretoises et renforts représentés sur les dessins
253-12 à 253-14, 253-16 à 253-19, 253-21, 253-23 à 253-28 et 253-30 à 253-33 sont facultatifs et
peuvent être installés au gré du fabricant.
Les tubes de renfort doivent être rectilignes.
Ils doivent être soit soudés ou installés au moyen de connexions démontables.
Toutes les entretoises et renforts mentionnés ci-dessus peuvent être utilisés séparément ou combinés
entre-eux.
EQUIPEMENT DE SECURITE DES VOITURES TOUT-TERRAIN
8.3.2.1.5 Renfort de montant de pare-brise :
Il doit être monté de chaque côté de l’arceau avant (dessin 253-15).
Il peut être coudé à condition qu’il soit rectiligne en vue de côté et que l'angle du coude ne dépasse
pas 20°.
Son extrémité supérieure doit se trouver à moins de 100 mm de la jonction entre l'arceau avant
(latéral) et l'entretoise longitudinale (transversale).
Son extrémité inférieure doit se trouver à moins de 100 mm du pied d'ancrage (avant) de l'arceau
avant (latéral) (voir dessin 253-52 pour la mesure).
291
Article 283 issu de l’Annexe J FIA 2007
8.3.2.2.1 Renfort de toit (dessins 253-12 à 253-14 et 253-23 à 253-24) :
Uniquement facultatifs pour les voitures homologuées avant le 01/01/2005.
Pour les compétitions sans copilote, dans le cas du dessin 253-12 uniquement, une seule entretoise
diagonale peut être montée mais sa connexion avant doit être du côté du pilote.
Les entretoises représentées sur les dessins 253-23 et 253-24 peuvent être constituées de deux
tubes.
8.3.2.2.2 Diagonales de jambes de force arrière (dessin 253-21) :
La configuration du dessin 253-21 peut-être remplacée par celle du dessin 253-22 si un renfort de toit
conforme au dessin 253-14 est utilisé.
8.3.2.2.3 Points d'ancrage de suspension avant (dessin 253-25) :
Les extensions doivent être reliées aux points d'ancrage supérieurs des suspensions avant.
8.3.2.2.4 Entretoises transversales (dessins 253-26 à 253-28 et 253-30) :
Les entretoises transversales installées sur l'arceau principal ou entre les jambes de force arrière
peuvent servir à la fixation des harnais de sécurité.
Pour les entretoises représentées par les dessins 253-26 et 253-27, l' angle entre la jambe de force
centrale et la verticale doit être d'au moins 30°.
8.3.2.2.5 Renfort d'angles ou de jonctions (dessins 253-31 à 253-34) :
Les renforts doivent être constitués soit de tubes soit de tôles pliées en forme de U conformes à
l'article 283-8.2.14.
L'épaisseur des composants constituant un renfort ne doit pas être inférieure à 1.0 mm.
Les extrémités des renforts tubulaires ne doivent pas être situées plus bas ou plus loin que le milieu
des entretoises sur lesquelles ils sont fixés, sauf en ce qui concerne ceux de la jonction de l'arceau
avant qui peuvent rejoindre la jonction de l'entretoise de portière/arceau avant ;
8.3.2.2.6 Fixation des verins de levage :
Pour les voitures du Groupe T1, les verins de levage peuvent être fixés à l'armature de sécurité.
8.3.2.3 Configuration minimale de l'armature de sécurité :
La configuration minimale d’une armature de sécurité est définie de la façon suivante :
Voitures
homologuées
avant le
01/01/2005
à partir du
01/01/2005
283-1A
292
Avec copilote
Dessin 283-1A
Dessin 283-1B
Sans copilote
Dessin 283-2A
ou symétrique
Dessin 283-2B
ou symétrique
283-1B
Article 283 issu de l’Annexe J FIA 2007
283-2B
283-2A
283-3
283-4
283-5
283-6
283-7
8.3.2.4 Entretoises amovibles :
Au cas où des entretoises amovibles sont utilisées dans la construction de l'armature de sécurité, les
connexions démontables utilisées doivent être conformes à un type approuvé par la FIA
(dessins 253-37 à 253-47).
EQUIPEMENT DE SECURITE DES VOITURES TOUT-TERRAIN
L'entretoise diagonale peut différer conformément à l'article 283-8.3.2.1.1.
Le renfort de toit peut différer conformément à l'article 283-8.3.2.1.4.
Dans le cas d'une voiture avec un équipage de trois personnes, l'armature de sécurité doit être
conforme au dessin 283-3, avec un deuxième arceau principal près du (des) dossier(s) des sièges
arrière.
Pour les voitures type pick-up dont l'habitacle, faute de place suffisante, ne permettrait pas le montage
de l'armature de sécurité de base obligatoire, il est possible d'implanter les arceaux selon l'un des
dessins 283-4 à 283-7.
Cette possibilité est réservée aux pick-up, à l'exclusion de tout autre type de carrosserie et
l'implantation devra être conforme en tous points aux prescriptions des autres paragraphes (y compris
les prescriptions matérielles de l'article 283-8.3.3).
Dessin 283-4 : une diagonale obligatoire.
Dessin 283-5 : deux diagonales obligatoires, une diagonale pour l' armature 4 points à l'intérieur de
l'habitacle (selon dessin 253-5), une diagonale pour l'armature 4 points extérieure (selon dessin 253-4
ou 253-5).
Dessin 283-6 : une diagonale obligatoire (selon dessin 253-4 ou 253-5).
Dessin 283-7 : deux diagonales obligatoires, une pour l'armature 4 points intérieure, une pour
l'armature 6 points extérieure.
293
Article 283 issu de l’Annexe J FIA 2007
Les connexions amovibles doivent être montées dans le prolongement de l'axe des tubes et non pas
désaxées.
Elles ne peuvent être soudées une fois assemblées.
Les vis et les écrous doivent avoir une qualité minimale de 8.8 (norme ISO).
Les connexions démontables conformes aux dessins 253-37, 253-40, 253-43, 253-46 et 253-47 sont
réservées à la fixation des entretoises et des renforts facultatifs décrits à l'article 283-8.3.2.2 et sont
interdites pour relier les parties supérieures de l'arceau principal, de l'arceau avant, des demi-arceaux
latéraux et des arceaux latéraux.
8.3.3
Spécifications des matériaux
Seuls les tubes de section circulaire sont autorisés.
Spécifications des tubes utilisés :
Matériau
Acier
au
carbone
non
allié (voir cidessous) étiré à
froid
sans
soudure
contenant
au
maximum 0.22
% de carbone
Résistance
minimale à la
traction
350 N/mm2
Dimensions
minimales
(mm)
45 x 2.5
(1.75" x 0.095")
ou
50 x 2.0
(2.0" x 0083")
38 x 2.5
(1.5" x 0.095")
ou
40 x 2.0
(1.6" x 0.083")
Utilisation
Arceau principal
ou
Arceaux latéraux selon
la construction.
Demi-arceaux latéraux
et autres parties de
l'armature de sécurité
Nota : Les voitures du groupe T1A à châssis multitubulaire ou semi-tubulaire dont le passeport technique
3 volets aura été délivré avant le 31/12/93 pourront conserver leurs dimensions de tubes d'arceaux.
Note : ces chiffres représentent les minima autorisés.
En choisissant l'acier, il faudra faire attention à obtenir de bonnes qualités d'élongation et une aptitude
correcte à la soudure.
Le cintrage doit être effectué à froid avec un rayon de courbure (mesuré à l'axe du tube) d'au moins
trois fois le diamètre du tube.
Si le tube est ovalisé pendant cette opération, le rapport entre le petit et le grand diamètre doit être
d'au moins 0.9.
La surface au niveau des cintrages doit être uniforme et dépourvue d'ondulations ou de fissures.
8.3.4
Indications pour la soudure :
Elles doivent être faites sur tout le périmètre du tube.
Toutes les soudures doivent être de la meilleure qualité possible et d'une pénétration totale (de
préférence soudure à l'arc sous gaz protecteur).
Bien qu'une belle apparence extérieure ne soit pas nécessairement une garantie de la qualité des
soudures, les soudures de mauvaise apparence ne sont jamais le signe d'un bon travail.
Lors de l'utilisation des aciers traités thermiquement, les indications spéciales des fabricants doivent
être respectées (électrodes spéciales, soudure sous gaz protecteur).
8.3.5
Garniture de protection :
Aux endroits où le corps des occupants pourrait entrer en contact avec l'armature de sécurité, une
garniture ignifugeante doit être utilisée comme protection.
Aux endroits où les casques des occupants pourraient entrer en contact avec l'armature de sécurité, la
garniture doit être conforme à la norme FIA 8857-2001 type A (voir liste technique n°23 "Garniture
d'arceau de sécurité homologué par la FIA").
Application : Pour toutes les catégories.
NOTE FRANCE
Dans les épreuves nationales et régionales, aux endroits où les casques des occupants pourraient entrer en
contact avec l'armature de sécurité, une garniture ininflammable doit être utilisée comme protection. Les
garnitures aux normes FIA ci-dessus ne sont pas obligatoires mais vivement recommandées.
294
Article 283 issu de l’Annexe J FIA 2007
ARMATURE DE SECURITE HOMOLOGUEE
Les armatures de sécurité soumises à homologation ou homologuées par une ASN ou par la FIA
(anciennement Article 253-8.4 et 8.5) définies selon l’Article 283-8.1, devront se conformer au
document « REGLEMENT D’HOMOLOGATION 2007 POUR LES ARMATURES DE SECURITE ».
Ce document est disponible auprès du Service Technique de la FFSA.
NOTE FRANCE
Pour les armatures de sécurité homologuées ASN ou FIA (Article 283-8.1.) n’ayant pas d’entretoises de
portières, l’application de l’Article 253-8.3.2.1.2 est obligatoire, elles devront être conformes aux prescriptions
suivantes :
- L’implantation des entretoises de portière sera réalisé suivant les dessins 253-8 ou 253-9 ou 253-10 ou
253-11.
- Dimensions minimales : 40 x 2, ou diamètre extérieur égal à celui du tube de l’arceau principal, avec une
épaisseur minimale de 2,5 mm.
- Les entretoises pourront être soudées ou connectées suivant les dessins 253-40, 253-43, 253-47
uniquement.
Concernées : les voitures non admises dans les épreuves internationales, conformes aux
réglementations FFSA : FA, FN, F2000, FC, FS, GT de Série, ST, SP, T1, T2, T2F, et voitures issues de
coupe de marque.
La phrase de l’Article 253.8.1. « Toute modification d’une armature de sécurité homologuée est interdite et
rend l’armature non conforme » ne s’appliquera pas à ces voitures pour la mise en place de ces entretoises
ainsi que pour la Note France 253-8.2.4, mais reste applicable pour les autres parties de l’armature.
ARTICLE 9. RETROVISION
ARTICLE 10. ANNEAU DE PRISE EN REMORQUE
Des anneaux de prise en remorque doivent être montés à l'avant ( droit et gauche) et à l'arrière (droit
et gauche) des voitures. Ils seront très solidement fixés. Ces anneaux seront clairement visibles et
peints en jaune, rouge ou orange. Ils devront être inscrits à l'intérieur du périmètre de la voiture.
Diamètre intérieur minimum : 60 mm. et 80 mm extérieur épaisseur 10 mm
ARTICLE 11. PARE-BRISE, VITRES, OUVERTURES
11.1.
PARE-BRISE
Si un pare-brise est utilisé, il doit être en verre feuilleté ou en polycarbonate d’une épaisseur de
5 mm.
11.2.
VITRES
Si la voiture est équipée à l’avant de vitres latérales fixes, celles-ci doivent être réalisées en
polycarbonate transparent d’une épaisseur minimale de 5 mm et munies d’une petite ouverture
aisément obturable.
Si le pare-brise est collé, il doit être possible de démonter ou de briser les vitres des portes
avant depuis l’habitacle. Le démontage doit se faire sans l’aide d’outil.
Les vitres arrière et latérales (en arrière du pilote), lorsqu'elles sont transparentes, doivent être en
matériau homologué ou en polycarbonate d'au moins 3 mm d'épaisseur.
11.3. FILETS DE PROTECTION
11.3.1. En T1 :
Il est obligatoire de prévoir des protections comme suit pour les deux ouvertures latérales de
l’habitacle si les portières n’ont pas de gâche de voiture commercialisée à double sécurité
EQUIPEMENT DE SECURITE DES VOITURES TOUT-TERRAIN
La vision vers l'arrière devra être assurée de façon efficace par au moins deux rétroviseurs extérieurs
(un de chaque côté de la voiture). Ils devront avoir une surface réfléchissante utile d’au moins 90 cm2
chacun.
295
Article 283 issu de l’Annexe J FIA 2007
11.3.2. En T2 :
Lorsque la voiture ne comporte pas de vitres latérales fixes à l’avant, il est obligatoire de prévoir des
protections comme suit pour les ouvertures latérales de l’habitacle sur les portières.
Ces protections doivent empêcher le passage de la main ou du bras et recouvrir l’ouverture sur toute
la hauteur de puis l’arrière de la vitre jusqu’au centre du volant.
Elles seront réalisées :
x soit par un filet (non métallique) à mailles d’au plus de 6 cm x 6 cm constitué de fils d’au moins
3 mm de diamètre
x soit par un filet ayant les caractéristiques suivantes :
Largeur de bande : 19 mm
Dimension minimum des ouvertures : 25 x 25 mm
Dimensions maximum des ouvertures 60 x 60 mm
Le filet sera obligatoirement fixé sur la structure anti-tonneau, le haut de ce filet étant fixé de façon
permanente et le bas aisément détachable de l’intérieur comme de l’extérieur.
ARTICLE 12. FIXATIONS DE SÉCURITÉ POUR PARE-BRISE
De telles fixations pourront être utilisées librement.
ARTICLE 13. COUPE-CIRCUIT
Le coupe-circuit général doit couper tous les circuits électriques (batterie, alternateur ou dynamo,
lumières, avertisseurs, allumage, asservissements électriques, etc...) et doit également arrêter le
moteur. Ce coupe-circuit doit être d'un modèle antidéflagrant et doit pouvoir être manœuvré de
l'intérieur et de l'extérieur de la voiture. En ce qui concerne l'extérieur, la commande se situera
obligatoirement au bas du montant du pare-brise côté pilote. Elle sera clairement indiquée par un
éclair rouge dans un triangle bleu à bordure blanche d'au moins 12 cm de base.
Une seule commande extérieure est obligatoire en groupe T2. Les voitures du groupe T1 devront être
équipées de deux commandes extérieures, à raison d'une de chaque côté du pare-brise.
Pour les moteurs Diesel, le coupe-circuit doit être couplé avec un dispositif étouffeur de l'admission du
moteur.
ARTICLE 14. RÉSERVOIRS DE SÉCURITÉ APPROUVÉS PAR LA FIA
Lorsqu'un concurrent utilise un réservoir de sécurité, celui-ci doit provenir d'un constructeur agréé par
la FIA. Afin d'obtenir l'agrément de la FIA, un constructeur doit avoir fait la preuve de la qualité
constante de son produit et de sa conformité avec les spécifications approuvées par la FIA.
Les constructeurs de réservoirs agréés par la FIA s'engagent à ne livrer à leurs clients que des
réservoirs correspondant aux normes approuvées. À cette fin, sur chaque réservoir livré doivent être
imprimés le nom du constructeur, les spécifications précises selon lesquelles ce réservoir a été
construit et la date de fabrication.
296
14.1.
VIEILLISSEMENT DES RESERVOIRS
Le vieillissement des réservoirs souples entraîne au-delà de 5 ans une diminution notable de leurs
propriétés physiques.
Aucun réservoir ne devra être utilisé plus de cinq ans après sa date de fabrication, à moins qu'il n'ait
été vérifié et re-certifié par le constructeur pour une période supplémentaire d'au plus deux années.
Une fenêtre étanche en matériau ininflammable installée dans la protection des réservoirs FT3 doit
permettre d'en vérifier la date limite d'utilisation.
14.2.
INSTALLATIONS DES RESERVOIRS
Le réservoir peut être remplacé par un réservoir de sécurité homologué par la FIA (spécifications FT3),
ou un autre homologué par le constructeur de la voiture. Dans ce cas, l'ouverture laissée par la
suppression du réservoir d'origine pourra être obturée par un panneau.
Le nombre de réservoirs est libre.
On peut également combiner les différents réservoirs homologués (y compris le réservoir standard) et
des réservoirs FT3.
Tout réservoir non homologué devra être de type FT3. Le concurrent devra présenter le certificat de
conformité ou d'agrément FIA sur lequel figurent le numéro du réservoir et l'année de fabrication.
Les réservoirs collecteurs d'une capacité inférieure à 1 litre sont de construction libre. Leur nombre est
limité à celui des réservoirs principaux équipant la voiture.
Article 283 issu de l’Annexe J FIA 2007
ARTICLE 15. PROTECTION CONTRE L'INCENDIE
Un écran de protection efficace doit être placé entre le moteur et tous les éléments mécaniques d'une
part, et les sièges des occupants d'autre part, pour éviter la projection directe des flammes en cas
d'incendie.
En T1A : à compter du 01.01.2007, la cloison coupe-feu devra être située à l’extérieur de l’habitacle si
possible.
ARTICLE 16. ÉQUIPEMENT LUMINEUX
Il devra être en tout point conforme à la convention internationale sur la circulation routière.
Chaque voiture devra être équipée d'au moins :
- 2 phares (combinés code/phare),
- 2 lanternes avant,
- 2 lanternes arrière et éclairage de plaque,
- 2 feux stop,
- 2 clignotants indicateurs de direction AV et AR,
- Feux de détresse.
Les deux phares et les projecteurs additionnels devront se trouver en avant de l'axe des roues avant à
une hauteur maximum correspondant à celle de la ligne du capot / bas du pare-brise (huit projecteurs
maximum).
Chaque voiture devra également être équipée de deux feux arrière rouges dits de brouillard,
jumelés ou juxtaposés à deux feux stop.
Chacun de ces feux devra correspondre aux caractéristiques suivantes :
ƒ
ƒ
ƒ
Homologués selon la liste FIA N° 19,
Nombres de diodes rouges : 50 minimum,
Hauteur ou diamètre : 50 mm minimum.
EQUIPEMENT DE SECURITE DES VOITURES TOUT-TERRAIN
Le réservoir d'origine pourra être conservé mais dans sa position d'origine (T1B et T2). Un réservoir
FT3 de capacité accrue pourra être monté à l'emplacement du réservoir d'origine.
Pour les voitures dont le constructeur a prévu un emplacement clos réservé aux bagages (coffre avant
ou arrière), faisant partie intégrante de la carrosserie, ce logement devra être utilisé pour y loger le
réservoir supplémentaire. Des orifices devront être prévus dans le plancher du coffre afin de permettre
l'écoulement du carburant en cas de fuite. Pour les voitures dont le constructeur n'a prévu aucun
emplacement spécifique pour les bagages, faisant partie intégrante de la carrosserie, le réservoir
supplémentaire pourra se trouver à l'intérieur de l'habitacle en arrière du siège le plus en arrière.
Pour la position du réservoir dans les voitures T1A, se reporter l’article 285-1.
Dans tous les cas, le réservoir, y compris la canalisation de remplissage, doit être totalement isolé au
moyen de cloisons ininflammables et étanches, empêchant toute infiltration de carburant dans
l'habitacle ou tout contact avec la tuyauterie d'échappement. Au cas où le réservoir serait installé dans
le compartiment à bagages et les sièges arrière enlevés, une cloison résistant au feu et étanche aux
flammes et aux liquides devra séparer l'habitacle du réservoir. Dans le cas des voitures à deux
volumes, il sera possible d'utiliser une cloison non structurelle de plastique transparent et non
inflammable entre l'habitacle et l'emplacement du réservoir. Les réservoirs doivent être efficacement
protégés et très solidement fixés à la coque ou au châssis de la voiture.
L'emplacement et la dimension de l'orifice de remplissage ainsi que du bouchon de fermeture, peuvent
être changés à condition que la nouvelle installation ne fasse pas saillie hors de la carrosserie et
présente toute garantie contre une fuite de carburant vers un des compartiments intérieurs de la
voiture. Ces orifices peuvent être situés dans les emplacements des vitres arrière.
L'orifice de remplissage et la mise à l'air libre devront toujours être situés à l'extérieur de l'habitacle sur
une partie métallique. Si un orifice de remplissage se trouve à l'intérieur de la carrosserie, il devra être
entouré d'un réceptacle avec évacuation vers l'extérieur.
La mise à l'air libre doit sortir soit sur le toit de la voiture, soit faire une boucle le plus haut possible à
l'intérieur pour sortir sous la voiture du côté opposé à son raccordement au réservoir. Ces mises à l'air
libre devront être équipées de clapets auto-obturant.
Pour les voitures type Pick-up engagées en T1B ou T2, et dont l'habitacle est totalement séparé du
plateau arrière (cabine métallique complètement fermée), le réservoir devra obligatoirement soit
provenir d'une voiture fabriquée en série, soit être un réservoir de sécurité type FT3 et le plateau devra
être aménagé de manière à permettre l'écoulement du carburant en cas de fuite.
297
Article 283 issu de l’Annexe J FIA 2007
Ils seront situés à au moins 1,20 m du sol et/ou + / - 10 cm du point le plus haut de la
voiture, dirigés horizontalement vers l’arrière et fixés à l’extérieur.
Ils devront être fixés aux deux extrémités arrière de la voiture ou pour les types pick-up
dans les angles supérieurs de la partie arrière de la cabine.
Les feux arrière de brouillard devront s’allumer automatiquement avec la mise du contact.
Tous ces équipements lumineux devront être maintenus en état de fonctionnement pendant toute
la durée de l'épreuve. Un équipage pourra se voir refuser le départ jusqu'à la remise en état du
circuit électrique si celui-ci était constaté défaillant.
Des phares supplémentaires, y compris les relais correspondants, sont autorisés à la condition
de ne pas dépasser un total de huit phares (non compris les lanternes ou feux de position).
Ils ne pourront pas être montés par encastrement. Le nombre de phares et de feux divers
extérieurs devra toujours être pair.
Les phares d'origine peuvent être rendus inopérants et peuvent être couverts par du ruban
adhésif. Ils peuvent être remplacés par d'autres, dans le respect de cet article.
Le montage d'un phare de recul est autorisé à la condition qu'il ne puisse être utilisé que lorsque
le levier de changement de vitesses est sur la position "marche AR" et sous réserve de
l'observation des règlements de police à ce sujet.
Il est permis d'ajouter des fusibles au circuit électrique. Les gyrophares sont interdits.
ARTICLE 17. AVERTISSEUR SONORE
Chaque voiture devra être équipée d'un avertisseur sonore puissant en état de marche pendant
toute la durée de l'épreuve. Les avertisseurs à plusieurs tonalités sont interdits.
ARTICLE 18. BAVETTES
Les bavettes transversales sont obligatoires derrière les roues les plus en arrière et en arrière
des roues motrices. Elles ne devront pas présenter d’interstice avec la carrosserie. Elles devront
satisfaire aux conditions suivantes :
- être en toile caoutchoutée (caoutchouc armé d’une tresse non métallique) ou en
matériau synthétique équivalent ;
- avoir une épaisseur suffisante pour être efficace ;
- elles doivent couvrir au moins la largeur de la roue, l’espace entre les roues
restant libre ;
- le bas de ces bavettes doit être à 8 cm +/-2 cm du sol lorsque la voiture est à
l’arrêt, sans personne à bord.
ARTICLE 19. SIÈGES
En T1B et T2, si les fixations ou supports d'origine sont modifiés, ces pièces devront soit avoir été
produites par un fabricant approuvé par la FIA, soit être conformes aux spécifications suivantes
(voir dessin 253-52) :
- Les fixations sur la coque/châssis devront comporter au minimum 4 attaches par siège
utilisant des boulons de 8 mm minimum de diamètre avec contreplaques conformément
au dessin. Les surfaces de contact minimales entre support, coque / châssis et
contreplaques seront de 40 cm2 pour chaque point de fixation. Si des systèmes
d'ouverture rapide sont utilisés, ils doivent pouvoir résister à des forces horizontales et
verticales de 18 000 N, non appliquées simultanément. Si des rails pour le réglage du
siège sont utilisés, ils doivent être ceux fournis à l'origine avec la voiture homologuée
(T1B, T2) ou avec le siège.
- La fixation entre le siège et les supports devra être composée de 4 attaches, 2 à
l'avant, 2 sur la partie arrière du siège, utilisant des boulons d'un diamètre minimum de 8
mm et des renforts intégrés au siège. Chaque attache devra pouvoir résister à une
charge de 15 000 N quelle qu'en soit la direction.
- L'épaisseur minimum des supports et des contreplaques sera de 3 mm pour l'acier et
de 5 mm pour les matériaux en alliage léger. La dimension longitudinale minimale de
chaque support sera de 6 cm.
Tous les sièges des occupants doivent être, soit d’origine, soit modifiés uniquement par ajout
d’accessoires de marque déposée, soit homologués par la CEE, la FMVSS ou la FIA, et non
modifiés.
298
Article 283 issu de l’Annexe J FIA 2007
Dans tous ces cas un appuie-tête d’au moins 400 cm2 de surface devra être présent pour chaque
occupant. Sa position sera telle qu'il sera le premier point de contact avec le casque du pilote ou du
passager dans le cas d'un choc projetant la tête des occupants de la voiture vers l'arrière, lorsqu'ils
sont assis dans leur position normale. Cet appuie-tête ne doit pas se déplacer de plus de 5 cm
lorsqu'une force de 850 N dirigée vers l'arrière lui est appliquée. La distance entre casque et appuietête devra être minimum, de telle manière que le déplacement du casque, lorsque la force ci-dessus
lui est appliquée
On peut ajouter toutes sortes de couvre sièges, y compris ceux formant des sièges baquets.
EQUIPEMENT DE SECURITE DES VOITURES TOUT-TERRAIN
299
Article 284 issu de l’Annexe J FIA 2008
RÈGLEMENT SPÉCIFIQUE AUX
VOITURES TOUT-TERRAIN DE SERIE T2
ARTICLE 1. DÉFINITION
Voitures Tout-Terrain de production de série.
ARTICLE 2. HOMOLOGATION
Ces voitures doivent avoir été produites à au moins 1 000 exemplaires entièrement identiques en 12
mois consécutifs, et homologuées par la FIA en voitures Tout-Terrain de série et/ou être définies
dans l’article 1. Voitures admises, paragraphe 1.1. Groupe T2.
ARTICLE 3. NOMBRE DE PLACES
Ces voitures doivent comprendre au moins 2 places.
ARTICLE 4. MODIFICATIONS ET ADJONCTIONS AUTORISÉES OU OBLIGATOIRES
4.1.
Toute modification non explicitement autorisée est interdite. Les seuls travaux qui peuvent être
effectués sur la voiture sont ceux nécessaires à son entretien normal ou au remplacement des
pièces détériorées par usure ou par accident. Les limites des modifications et montages autorisées
sont spécifiées ci-après. En dehors de ces autorisations, toute pièce détériorée par usure ou par
accident ne peut être remplacée que par une pièce d'origine identique à la pièce endommagée.
4.2.
Les voitures devront être strictement de série et identifiables par les données précisées par les
articles de la fiche d'homologation.
ARTICLE 5. POIDS MINIMUM
En T2, les voitures devront avoir au moins le poids précisé sur la fiche d'homologation.
En T2F, les voitures devront avoir au moins le poids précisé sur la carte grise.
Le poids minimum est celui de la voiture y compris le poids des équipements de sécurité mais sans
personne ni bagages, outillage, cric, pièces de rechange, matériels de survie, de navigation ou de
communication portables, vivres, etc... Tous les réservoirs de liquide (de lubrification, de
refroidissement, de freinage, de chauffage s'il y a lieu) doivent être au niveau normal prévu par le
constructeur, à l'exception des réservoirs de lave-glace ou de lave-phares, de système de
refroidissement des freins, de carburant et d'injection d'eau qui seront vides. Les phares
supplémentaires qui ne figureraient pas sur la fiche d'homologation, doivent être retirés avant la
pesée.
ARTICLE 6. GENERALITES
300
6.1.
MOTEUR
Il est permis de remplacer ou de doubler le câble de commande de l'accélérateur par un autre
provenant ou non du constructeur.
6.1.1.
Allumage :
Liberté pour la marque et le type des bougies, pour le limiteur de régime et pour les câbles H.T.
Le boîtier et les pièces du boîtier électronique qui concernent l'allumage sont libres, néanmoins le
système doit être entièrement interchangeable avec le boîtier d’origine (c'est à dire que le moteur
doit fonctionner lorsque l’on remplace le boîtier par le boîtier de série).
Les senseurs et actuateurs côté entrée ne doivent pas être modifiés, pas plus que leur fonction.
Aucun capteur ne peut être ajouté, même pour enregistrer des données.
Tout système d’acquisition de données est interdit sauf si la voiture homologuée en est pourvue.
6.1.2.
Circuit de refroidissement :
Le radiateur contenant le liquide de refroidissement est libre, ainsi que le type de thermostat qui peut
être supprimé. L'emplacement et les points d'attache d'origine du radiateur de série devront être
conservés.
Il est permis d'ajouter un ventilateur électrique à condition qu'il s'agisse d'une pièce montée sur une
quelconque voiture de série et qu'elle soit régulièrement commercialisée.
Article 284 issu de l’Annexe J FIA 2008
Alimentation :
Il est permis de modifier les éléments du (des) carburateur(s) ou dispositifs d'injection qui règlent le
dosage de la quantité d'essence admise au moteur, pour autant qu'ils n'aient aucune influence sur
l'admission d'air.
6.1.4.
Injection :
Le système original doit être maintenu.
Les éléments du système d'injection situés après le dispositif de mesure d'air qui règlent le dosage
de la quantité d'essence admise dans la chambre de combustion peuvent être modifiés mais non
supprimés, pour autant qu'ils n'aient aucune influence sur l'admission d'air.
Le boîtier régulant l'injection est libre.
Les entrées dans le boîtier électronique (senseurs, actuateurs, etc), incluant leurs fonctions, doivent
rester de série.
Les sorties du boîtier électronique doivent garder leurs fonctions originales selon la fiche
d'homologation.
Les injecteurs peuvent être modifiés ou remplacés afin d'en modifier le débit, mais sans modification
de leur principe de fonctionnement, et de leurs fixations.
Le filtre à air, son boîtier, et le tuyau entre ce boîtier et l'atmosphère sont libres, mais le boîtier devra
rester dans son emplacement d'origine, l'air ne devra pas être prélevé dans l'habitacle, les
modifications ne devront pas toucher à la structure de la voiture, et l'installation devra être
entièrement située dans le compartiment moteur.
6.1.5.
Distribution :
Les ressorts et le jeu des soupapes sont libres, mais les arbres à cames (y compris le profil des
cames) devront rester de série.
6.1.6.
Pompe d'alimentation :
Le nombre et le principe de fonctionnement des pompes d'alimentation sont libres.
Le matériau élastique des supports de moteur est libre, mais pas le nombre.
6.1.7.
Échappement :
Il sera possible :
- soit de retirer l'intérieur des silencieux d'origine,
- soit de modifier l'échappement à partir du premier pot vers la sortie (dessin 254-3), les dimensions
maximales du conduit étant celles du tuyau situé en amont du premier silencieux. La sortie devra
s'effectuer soit vers l'arrière, soit latéralement.
Dans le cas où deux entrées dans le premier silencieux existent, la section du conduit modifié devra
être inférieure ou égale au total des deux sections d'origine. Ces libertés ne doivent pas entraîner de
modifications de carrosserie et doivent respecter la législation du pays de l'épreuve en ce qui
concerne les niveaux sonores.
Si un silencieux d'échappement est ajouté, il doit être du type original et doit contenir du matériau
absorbant le bruit.
La sortie devra s'effectuer soit vers l'arrière, soit latéralement, en conformité avec l’article 282-3.6.
Les pièces supplémentaires pour le montage de l'échappement sont autorisées.
6.1.8.
Contrôleur de vitesse de croisière :
Ce contrôleur peut être déconnecté.
6.1.9.
Panneaux d'insonorisation :
Ces panneaux peuvent être supprimés.
6.1.10. Air conditionné :
Il sera possible de retirer le système de climatisation sur une voiture homologuée avec l’air
conditionné.
6.2.
TRANSMISSION
6.2.1
Embrayage : le disque est libre, y compris le poids, sauf en ce qui concerne le nombre et le
diamètre.
REGLEMENT SPECIFIQUE AUX VOITURES TOUT-TERRAIN DE SERIE T2
6.1.3.
301
Article 284 issu de l’Annexe J FIA 2008
6.3.
SUSPENSION
6.3.1 Ressorts :
6.3.1.1. Ressorts hélicoïdaux :
La longueur est libre, ainsi que le nombre de spires, le diamètre du fil, le diamètre extérieur, le type
de ressort (progressif ou non) et la forme des assiettes de ressort.
6.3.1.2. Ressorts à lames :
La longueur est libre, ainsi que la largeur, l’épaisseur et la courbure verticale.
Le montage de sabots de protection de jumelles est vivement recommandé. Le nombre de lames est
libre.
6.3.1.3. Barres de torsion :
Le diamètre est libre.
6.3.1.4. Amortisseurs :
Libres, pour autant que leur type (télescopique, à bras, etc...), leur principe de fonctionnement
(hydraulique, à friction, mixte, etc.) et les points d'attache soient conservés.
Les amortisseurs à gaz seront considérés à l'égard de leur principe de fonctionnement comme des
amortisseurs hydrauliques.
La vérification du principe de fonctionnement des amortisseurs sera effectuée de la façon suivante :
une fois les ressorts et/ou les barres de torsion démontés, la voiture doit s'affaisser jusqu'aux butées
de fin de course en moins de 5 minutes.
Au cas où pour remplacer un élément de suspension type Mac Pherson ou d'une suspension
fonctionnant de manière identique, il serait nécessaire de changer l'élément télescopique, les
nouvelles pièces devront être mécaniquement équivalentes aux pièces d'origine et avoir les mêmes
points d'attache.
Le renforcement de la suspension et de ses points d’ancrage est autorisé par adjonction de
matériau.
Les renforts de suspension ne doivent pas permettre de solidariser deux pièces distinctes entre
elles.
Les formes des assiettes de ressort dans les suspensions Mac Pherson sont libres.
Le nombre d'amortisseurs sera limité à 2 par roue.
Aucun élément autre que ceux permettant exclusivement la fixation d'un amortisseur
supplémentaire ne pourra être ajouté et/ou supprimé à la suspension.
Dans le cas où une voiture ne possède qu'un seul amortisseur par roue, l'ancrage de celui-ci est
libre à condition qu'aucun autre élément que ceux permettant exclusivement la fixation ne puisse
être ajouté et/ou supprimé à la suspension.
Les réserves de fluide des amortisseurs peuvent être fixées dans les passages de roues ainsi qu'au
châssis.
6.3.1.5. Sangles :
Les sangles de débattement sont autorisées à l'avant et à l'arrière.
6.3.1.6. Pont rigide :
Dans le cas d'un pont rigide, les pièces d'origine pourront être renforcées de telle manière que les
pièces d'origine puissent toujours être reconnues.
Il est possible de modifier le matériau des triangles de suspension d'une voiture T2 pour de l'acier, le
poids du nouveau triangle étant supérieur au poids du triangle d'origine, tout étant égal par ailleurs.
6.4.
302
ROUES ET PNEUMATIQUES
Les roues sont libres dans le respect de la largeur homologuée, considérée comme un maximum, et
du diamètre homologué, avec dans ce dernier cas une tolérance de + / - 1 pouce.
Elles devront être couvertes par les ailes, et la voie maximale indiquée sur la fiche d'homologation
devra être retenue.
Les pneus sont libres dans les limites de l’article 282-6.4 et 6.6, à condition de pouvoir être montés
sur ces roues.
La roue de secours pourra être déplacée à l'intérieur de l'habitacle, à condition d'y être solidement
fixée et de ne pas être installée dans l'espace réservé aux occupants.
Le changement des fixations de roues par boulons en fixations par goujons et écrous pourra se faire
à condition de respecter le nombre de points d'attache et le diamètre des parties filetées, comme
figuré au dessin 254-1.
Article 284 issu de l’Annexe J FIA 2008
SYSTEME DE FREINAGE
Les garnitures de freins sont libres, de même que leurs fixations (rivées, collées, etc...), à la
condition que la surface de frottement des freins ne soit pas augmentée. Les tôles de protection
peuvent être démontées ou pliées. Dans le cas de voitures équipées d'un servofrein, ce dispositif
peut être déconnecté. Il en est de même pour les systèmes anti-blocage de freins.
Les canalisations de freins pourront être changées pour des canalisations de type aviation.
6.6.
6.6.1.
CARROSSERIE
Extérieur
Les enjoliveurs de roues doivent être enlevés.
On peut monter des protège phares n’ayant d'autre but que de couvrir le verre de phare, sans influer
sur l'aérodynamique de la voiture.
Le montage de protections inférieures est recommandé, mais n'est autorisé qu'à condition qu'elles
soient effectivement des protections respectant la garde au sol, qu’elles soient démontables et
qu’elles soient conçues exclusivement et spécifiquement afin de protéger les éléments suivants :
moteur, radiateur, suspension, boîte de vitesses, réservoirs, transmission, échappement.
Les vitres arrière et latérales (en arrière du pilote) pourront être en matériau non transparent (voir
aussi article 283.11). Cela ne doit pas entraîner de modification dans la forme de la carrosserie.
Leur fixation est libre.
Les vitres latérales avant peuvent êtres en polycarbonate de 5 mm épaisseur minimum ou
avec un film transparent
Les mécanismes peuvent être supprimés.
Plusieurs vitres d'une même ouverture peuvent être remplacées par un seul panneau, de même
pour les vitres des portes latérales.
La vitre d'un toit ouvrant peut être remplacée par une tôle métallique d'une épaisseur minimum de
1,5 mm, avec éventuellement des fixations supplémentaires.
On peut prévoir un système de verrouillage du bouchon de réservoir d'essence.
Si le support d'origine de la roue de secours présente un danger à l'extérieur de la carrosserie et que
cette roue est déplacée dans l'habitacle (voir Art 6.4), il pourra être retiré.
Le montage de rétroviseurs extérieurs est autorisé, ainsi que le changement des balais d'essuieglace, avant ou arrière.
Seuls les treuils électriques, montés sans modification de la structure de la voiture autre que celle
qui permet la fixation du treuil par boulonnage, sont autorisés.
6.6.2.
Habitacle
Sont autorisés sans restriction, tous les accessoires qui sont sans effet aucun sur le comportement
de la voiture, tels ceux concernant l'esthétique ou le confort intérieur (éclairage, chauffage, etc...) à
la condition expresse qu'ils n'affectent pas, même de façon secondaire, le rendement mécanique du
moteur, la direction, la robustesse, la transmission, le freinage ou la tenue de route.
6.6.2.1. Il est permis d'enlever les matériaux d'insonorisation des portières, à condition que leur
aspect n'en soit pas modifié.
Il est permis d'enlever les garnitures des portes ainsi que leurs barres de protection
latérale pour installer un panneau de protection latérale constitué de matériau composite. La
configuration minimale de ce panneau devra être conforme au dessin 255-14.
Dans le cas où les barres de protections latérales dans les portes ne sont pas
enlevées, les panneaux de portes peuvent être réalisés en feuille de métal d'une épaisseur
minimale de 0,5 mm, en fibre de carbone d'une épaisseur minimale de 1 mm ou un autre
matériau solide et non combustible d'une épaisseur minimale de 2 mm.
Autres matériaux d'insonorisation et garnitures :
Il est permis d'enlever les matériaux d'insonorisation et les garnitures, excepté ceux
mentionnés à l’article 6.6.2.1.
Les règles mentionnées ci-dessus s'appliquent également aux garnitures situées sous les vitres
latérales arrière des voitures à deux portes.
La hauteur minimale du panneau de protection latérale de portière devra s'étendre du bas de la
portière à la hauteur maximale de la traverse de la porte.
6.6.2.2. Plancher :
Les tapis de sol sont libres et peuvent donc être enlevés.
REGLEMENT SPECIFIQUE AUX VOITURES TOUT-TERRAIN DE SERIE T2
6.5.
303
Article 284 issu de l’Annexe J FIA 2008
6.6.3.
Commandes
Toutes les commandes doivent être celles prévues par le constructeur, y compris leur rôle, mais il
est permis de les aménager pour les rendre mieux utilisables ou plus accessibles : par exemple,
adjonction d'une rallonge de la commande du frein à main, d'une semelle supplémentaire sur la
pédale de frein, etc.
En particulier, est permis ce qui suit :
• Des appareils de mesure, compteurs, etc. supplémentaires peuvent être installés librement à la
condition que leur montage ne présente aucun caractère dangereux.
• L'avertisseur peut être changé. On peut en ajouter un à la disposition du passager ou du pilote. Les
avertisseurs à plusieurs tonalités sont interdits.
• Le mécanisme du levier de frein à main peut être adapté afin d'obtenir un déblocage instantané
("fly-off handbrake").
• Les sièges arrière peuvent être enlevés. Eventuellement, une cloison étanche séparera l’habitacle
du compartiment moteur et/ou du réservoir.
• Il est permis d'ajouter des compartiments supplémentaires à la boîte à gants et des poches
supplémentaires aux portières.
• Le volant de direction est libre.
• Il est permis de remplacer les lève-vitres électriques en lève-vitres manuels.
6.6.4.
Renforts
• Les renforts de la partie suspendue sont autorisés à condition qu'il s'agisse d'un matériau épousant
la forme d'origine et en contact avec celle-ci.
• Des barres anti-rapprochement et anti-écartement peuvent être montées à l'avant à condition
qu'elles soient démontables et boulonnées sur les points d'attache de suspension à la coque ou sur
les supports des ressorts de suspension. Il est également autorisé de percer le bol supérieur pour
fixer ces barres.
Ces barres pourront aussi être montées à l'arrière, de chaque côté, fixées en 2 points maximum.
La distance entre ces deux points devra être inférieure à 10 cm. La distance entre un de ces points
et la fixation de la suspension est au plus de 10 cm.
6.6.5.
Lorsque la roue de secours est placée d'origine dans un logement fermé et lorsque cette roue est
remplacée par une roue plus large située dans cet emplacement (voir article 6.4), il est possible
d’adapter le couvercle de l'emplacement au diamètre de la nouvelle roue (dessin 254-2).
6.7.
SYSTEME ELECTRIQUE
• Batterie : marque, capacité et câbles de batterie sont libres, mais la tension nominale doit être
conservée.
Chaque batterie doit être fixée solidement et couverte de façon à éviter tout court-circuit ou fuite de
liquide.
Le nombre de batteries prévues par le constructeur doit être maintenu.
Dans le cas où la batterie est déplacée par rapport à sa position d'origine, la fixation à la coque doit
être constituée d'un siège métallique et de deux étriers métalliques avec revêtement isolant fixés au
plancher par boulons et écrous.
La fixation de ces étriers devra utiliser des boulons de 10 mm minimum de diamètre et, sous chaque
boulon, une contreplaque au-dessous de la tôle de la carrosserie d'au moins 3 mm d'épaisseur et
d'au moins 20 cm2 de surface.
La batterie devra être couverte d'une boîte de plastique étanche possédant sa propre fixation.
Son emplacement est libre, mais il ne sera possible de la placer dans l'habitacle que derrière les
sièges avant.
Dans ce cas, la boîte de protection devra comporter une prise d'air avec sortie en dehors de
l'habitacle (voir dessins 255-10 et 255-11).
Dans le cas où la batterie située dans l'habitacle est une batterie sèche, elle devra être protégée
électriquement par un couvercle la recouvrant complètement.
• Générateur : le remplacement par un générateur de plus grande puissance est autorisé.
Une dynamo ne peut être remplacée par un alternateur et vice versa.
304
Article 284 issu de l’Annexe J FIA 2008
6.8.
CIRCUIT DE CARBURANT
• Si un réservoir FT3 est utilisé, les canalisations d'essence doivent être changées pour des
canalisations de type aviation, le parcours de ces canalisations étant libre. En cas d'utilisation de
réservoir de série, ce changement est facultatif.
Il est autorisé de remplacer le réservoir d’origine uniquement par un réservoir FT3 et ses
accessoires (en conformité avec les différents articles du règlement) alimentant le réservoir d'origine
par l'intermédiaire d'un raccordement sur le tube de remplissage d'origine.
• Dans ce cas, la mise à l'air libre du réservoir d'origine devra passer par le réservoir FT3, l'ensemble
des canalisations de carburant d'origine devra être conservé, les nouvelles canalisations et
accessoires équipant le réservoir FT3 devront être en conformité avec les articles 283-3.2. et
285.1.2.
6.9.
CRIC
Le cric est libre et ses points de levage pourront être changés pour d'autres n'ayant que cette
fonction.
REGLEMENT SPECIFIQUE AUX VOITURES TOUT-TERRAIN DE SERIE T2
305
Article 285 issu de l’Annexe J FIA 2008
RÈGLEMENT SPÉCIFIQUE AUX
VOITURES PROTOTYPES
TOUT-TERRAIN T1A ET B
ARTICLE 1. DEFINITION
Voitures terrestres à moteur unique à propulsion mécanique au sol, de 4 roues, mues par leurs
propres moyens, se déplaçant en prenant constamment un appui réel sur la surface terrestre et
dont la propulsion et la direction sont contrôlées par un pilote à bord de la voiture.
Ces voitures pourront être construites à l'unité mais devront être conformes à la Convention
Internationale sur la circulation routière, en particulier sur les points suivants : essuie-glace, laveglace, compteur de vitesse.
Marque automobile : Une "marque automobile" correspond à une voiture complète.
Lorsque le constructeur de la voiture monte un moteur de provenance étrangère à sa propre
fabrication, la voiture sera considérée comme "hybride". Le nom de la voiture sera le nom du
constructeur associé au nom du moteur.
Le nom du constructeur de la voiture devra toujours précéder celui du constructeur du moteur.
ARTICLE 2. OBLIGATIONS
2.1.
Les voitures du groupe T1 devront être conformes aux prescriptions générales et aux
équipements de sécurité définis aux Articles 282 et 283 respectivement.
2.2.
RESERVOIRS :
Tout réservoir d'huile et tout réservoir d'essence doivent être situés dans la structure principale
de la voiture et protégés par une structure de sécurité (tubes reliés au châssis, panneaux
absorbants de type « nid d’abeille »).
2.2.1.
En T1 B :
Si le réservoir de carburant est celui d’origine installé à son emplacement d’origine, ces
protections ne sont pas obligatoires mais fortement recommandées.
Si le réservoir de carburant n’est pas celui d’origine, seuls les réservoirs de carburant répondant
aux normes FIA/FT3 seront acceptés.
2.2.2.
Installation des réservoirs :
Le(s) réservoir(s) devra (devront) être installé(s) de préférence hors de l’habitacle. Si un réservoir
est installé dans l’habitacle, il sera implanté dans une zone située à 15 cm minimum à l’intérieur
de la structure. Il devra être isolé par une cloison ou un caisson étanche aux flammes et aux
liquides.
Un système d’évacuation du carburant hors du volume contenant le réservoir devra être prévu en
cas de fuite de carburant.
Si le bouchon de remplissage est situé directement sur le réservoir, celui-ci devra être couvert
par un second bouchon, lié de manière étanche au caisson de réservoir.
Si l’orifice de remplissage est relié au réservoir par une canalisation, celle-ci doit être totalement
isolée au moyen de cloisons ininflammables et étanches, empêchant toute infiltration de
carburant dans l'habitacle ou tout contact avec la tuyauterie d'échappement.
Si un orifice de remplissage se trouve à l'intérieur de la carrosserie, il devra être entouré d'un
réceptacle avec évacuation vers l'extérieur.
2.3.
ROUES :
Le diamètre maximum pour les roues est fixé à 890 mm pour les voitures à deux roues motrices
et à 810 mm pour celles à quatre roues motrices.
ARTICLE 3. CARROSSERIE
3.1.
3.1.1.
306
EXTERIEUR
Pare-brise :
Le pare-brise est facultatif en T1A. S'il est cependant prévu, il devra être en verre feuilleté,
quelles que soient sa forme et sa surface.
Article 285 issu de l’Annexe J FIA 2008
En cas de bris ou d'absence de pare-brise, le port d'un casque avec visière (ou de lunettes type moto)
est obligatoire. Un grillage de protection pourra être installé.
Carrosserie :
La largeur de la carrosserie est limitée à 210 cm. Les matériaux sont libres.
Toute voiture doit être équipée d'une carrosserie en matière dure et non transparente. Elle doit
s'élever, à l'avant, au minimum jusqu'au centre du volant sans pouvoir être à moins de 42 cm audessus du plan de fixation du siège pilote.
La carrosserie doit recouvrir en projection verticale au minimum 120° de la partie supérieure des roues
(située au dessus de l'axe de roue en vue de côté) et tous les composants mécaniques à l'exception
des roues de secours, points d'ancrage et de fixation compris. Elle devra au minimum descendre (ou
être prolongée vers l'arrière) jusqu'au niveau du bord supérieur de la jante et fermer la partie arrière de
la voiture.
Des ouvertures destinées au refroidissement du groupe motopropulseur pourront être pratiquées dans
la carrosserie et des trappes de visite sont autorisées dans les cloisons structurelles de l’habitacle.
Ces dispositifs ne doivent pas permettre le montage ou le démontage d’éléments mécaniques, à
l’exception du filtre à air.
Tous les éléments de carrosserie devront être soigneusement et complètement finis, sans pièces
provisoires ni de fortune, ni aucun angle vif. Aucun élément de carrosserie ne peut présenter de
parties tranchantes ou pointues. Le rayon minimum des angles et des coins ne peut être inférieur à 15
mm.
Toutes les parties ayant une influence aérodynamique et toutes les parties de la carrosserie doivent
être rigidement fixées à la partie entièrement suspendue de la voiture (ensemble châssis/carrosserie),
ne comporter aucun degré de liberté, être solidement fixées et rester immobiles par rapport à cette
partie lorsque la voiture se déplace.
3.1.3.
Spécifications propres au groupe T1B :
Forme, ligne, proportion :
Aspect d’une voiture 4x4 commercialisée, décrite dans le catalogue de la Revue Automobile Suisse
(n° du salon de Genève) au chapitre Tout-Terrain.
Eléments de référence :
Il devra être possible d’échanger à tout moment, les éléments suivants par des éléments d’origine de
la voiture de référence :
- Pare-brise.
- Portières avant.
3.2.
INTERIEUR
La carrosserie doit être conçue de manière à fournir confort et sécurité au pilote et aux éventuels
coéquipiers. Aucun élément de carrosserie ne peut présenter de parties tranchantes ou pointues.
Aucune partie mécanique ne doit faire saillie à l'intérieur de l'habitacle. Tout équipement pouvant
entraîner un risque doit être protégé ou isolé et ne pas être situé dans l'habitacle.
L’habitacle doit être séparé de la partie mécanique par une cloison. Si elle est fixée sur l’armature de
sécurité ce sera sur la partie extérieure à l’habitacle (applicable à compter de janvier 2006).
Les voitures doivent avoir des ouvertures latérales permettant la sortie du pilote et des éventuels
coéquipiers. Leurs dimensions sont telles qu'il soit possible d'y inscrire un carré d'au moins 50 cm de
large et 50 cm de haut mesurés verticalement et dont les angles pourront comporter un arrondi d'un
rayon maximum de 15 cm.
L'habitacle doit être conçu de telle sorte qu'un occupant puisse le quitter depuis sa position normale
dans la voiture en 7 secondes en empruntant la portière située de son côté et en 9 secondes en
empruntant la portière située de l'autre côté.
- pour ces tests, l'occupant doit porter tout son équipement normal, les ceintures de
sécurité doivent être attachées, le volant doit être en place dans la position la moins
pratique, et les portières doivent être fermées.
- Ces tests seront répétés pour tous les occupants de la voiture.
Seules des voitures biplaces sont admises. II est permis d'enlever le siège du passager.
L’emplacement dégagé pourra être réutilisé.
Chaque emplacement prévu pour chaque siège doit avoir une largeur minimale de 45 cm maintenue
sur toute la profondeur du siège.
La distance entre les deux axes longitudinaux des deux sièges de la voiture ne doit pas être inférieure
à 50 cm. Au cas où les deux axes ne seraient pas parallèles, la mesure doit être effectuée au creux de
chacun des deux sièges.
La largeur intérieure minimale aux places avant sera de 110 cm, maintenue librement sur au moins 25
cm de hauteur et 40 cm de longueur.
REGLEMENT SPECIFIQUE AUX VOITURES PROTOTYPES TOUT-TERRAIN T1A ET B
3.1.2.
307
Article 285 issu de l’Annexe J FIA 2008
La hauteur protégée minimale verticale sera de 80 cm entre le fond de chaque siège écrasé et une
ligne joignant (à l'extérieur) les deux arceaux principaux ou l'intérieur du toit.
La largeur minimale pour chaque logement des pieds devra être de 25 cm, maintenue sur une hauteur
de 25 cm, mesurés horizontalement et perpendiculairement à l'axe longitudinal du châssis, au niveau
des pédales.
L'axe du pédalier devra se trouver en arrière ou à l'aplomb de l'axe des roues avant.
ARTICLE 4. POIDS
L'échelle de poids suivante est applicable :
CLASSES DE CYLINDRÉE CORRIGÉE
Ɣ
de : 2 000 cm3
Ɣ
de : 2 500 cm3
Ɣ
de : 3 000 cm3
Ɣ
de : 3 600 cm3
Ɣ
de : 3 750 cm3
Ɣ
de : 4 000 cm3
Ɣ
de : 4 250 cm3
Ɣ
de : 4 500 cm3
Ɣ
de : 4 750 cm3
Ɣ
de : 5 000 cm3
Ɣ
de : 5 250 cm3
Ɣ
de : 5 500 cm3
Ɣ
de : 5 750 cm3
Ɣ
de : 6 000 cm3
Ɣ
de : 6 250 cm3
Ɣ
de : 6 500 cm3
Ɣ
de : 6 750 cm3
Ɣ
de : 7 000 cm3
Ɣ
de : 7 250 cm3
Ɣ
de :7 500 cm3
Ɣ
de :7 750 cm3
Ɣ
Plus de 8 000 cm3
Ɣ
jusqu'à : 2 000 cm3
jusqu'à : 2 500 cm3
jusqu'à : 3 000 cm3
jusqu'à : 3 600 cm3
jusqu'à : 3 750 cm3
jusqu'à : 4 000 cm3
jusqu'à : 4250 cm3
jusqu’à : 4 500 cm3
jusqu’à : 4 750 cm3
jusqu’à : 5 000 cm3
jusqu’à : 5 250 cm3
jusqu’à : 5 500 cm3
jusqu’à : 5 750 cm3
jusqu’à : 6 000 cm3
jusqu’à : 6 250 cm3
jusqu’à : 6 500 cm3
jusqu’à : 6 750 cm3
jusqu’à : 7 000 cm3
jusqu’à : 7 250 cm3
jusqu’à : 7 500 cm3
jusqu’à : 7 750 cm3
jusqu’à : 8 000 cm3
GROUPE T1A
4 roues motrices
2 roues motrices
Essence & Diesel
Essence & Diesel
900 kg
800 kg
1 000 kg
900 kg
1 060 kg
960 kg
1 120 kg
1 010 kg
1 787.5 kg
1 190 kg
1 825 kg
1 220 kg
1 862.5 kg
1 250 kg
1 900 kg
1 280 kg
1937.5 kg
1 310 kg
1975 kg
1 340 kg
2012.5 kg
1 370 kg
2050 kg
1 400 kg
2087.5 kg
1 430 kg
2125 kg
1 460 kg
2162.5 kg
1 490 kg
2200 kg
1 520 kg
2237.5 kg
1 550 kg
2275 kg
1 580 kg
2312.5 kg
1 610 kg
2350 kg
1 640 kg
2387.5 kg
1 670 kg
2 425 kg
1 700kg
2 500 kg
1 760 kg
GROUPE T1B
Essence
& Diesel
1 100 kg
1 200 kg
1 300 kg
1 400 kg
1 500 kg
1 550 kg
En Rallye l’échelle de poids ci-dessus est majorée de 25kg avec la roue de secours obligatoire.
ARTICLE 5. MOTEUR
5.1.
308
SURALIMENTATION (ESSENCE & DIESEL)
Les compresseurs doivent être mono étage de compression et de détente.
Ces compresseurs ne doivent pas être montés en série.
Les compresseurs volumétriques seront admis s'ils ont une entrée d'air d'au plus 80 cm2 de section.
Pour les autres, une restriction devra être apportée, selon une des deux méthodes suivantes :
1-Diamètre maximum de l’entrée d’air dans le compresseur : 45 mm.
2-Dans le cas d'un moteur à deux compresseurs en parallèle, chaque
compresseur sera limité à un diamètre maximum d'entrée d'air de 32 mm.
Le diamètre maximum de l'entrée d'air du carter de compresseur devra être maintenu sur une
longueur de 3 mm minimum mesurée vers l'aval à partir du point le plus en amont des aubages de la
roue..
Ce diamètre doit être respecté quelles que soient les conditions de température.
Les compresseurs respectant les dimensions définies ci-dessus devront être conservés.
Les autres devront comporter une bride fixée au carter de compresseur et respectant les dimensions
définies ci-dessus.
Cette bride ne devra pas faire partie intégrante du carter de compresseur, elle devra être une pièce
rapportée.
Tout l'air nécessaire à l'alimentation du moteur doit passer par la bride.
Article 285 issu de l’Annexe J FIA 2008
Pour installer cette bride, il est autorisé d'enlever de la matière du carter de compresseur et d'en
ajouter pour la fixation de la bride sur le carter de compresseur.
Elle doit être démontable pour inspection ou d'une inspection facile.
Il devra être possible d'apposer des sceaux (plomb) entre la bride (ou la fixation bride/carter de
compression), le carter de compression (ou la fixation carter/flasque) et le carter de turbine (ou la
fixation carter/flasque) : voir dessin 254-4.
MÉTHODE DE MESURE DU BRUIT
POUR LES VOITURES DE COURSES
Cette méthode est celle définie par la FIA, les valeurs de bruit et le régime moteur pour le contrôle
seront adaptées aux exigences de la réglementation spécifique
Une tolérance de + 5dB sera appliquée sauf en ce qui concerne les épreuves des Circuits
Tout -Terrain
1.1.
APPAREIL DE MESURE
Il sera utilisé un sonomètre de grande qualité. La mesure sera faite avec un réseau de pondération
et une constante de temps, conformes respectivement à la courbe A et au temps de "réponse
rapide" tels que décrits dans la publication 179 (1065) "sonomètre de précision" de la Commission
Electrotechnique Internationale (CEI) sur les caractéristiques des appareils de mesure de bruit.
L'appareil sera fréquemment étalonné et le sera, si possible, avant chaque séance de mesure.
1.2.
CONDITIONS DE MESURES
Les mesures seront faites dans une zone dégagée et suffisamment silencieuse (bruit ambiant et
bruit de vent inférieurs d'au moins 10 dB (A) au bruit à mesurer).
La zone ne doit pas être recouverte de neige, d'herbes hautes, de sol meuble ou de cendres.
Avant de procéder aux mesures, le moteur sera porté à sa température de fonctionnement.
1.3.
POSITION DU SONOMETRE
Le point de mesure du bruit sera situé à une distance de 50 cm de la sortie de l'échappement, à un
angle de 45° par rapport à l'axe du tuyau (voir dessin). Le microphone sera placé à 0,5 ± 0,1 m au
dessus du niveau du sol.
1.4.
CONDITIONS DE TEST POUR LES VEHICULES
Le véhicule étant stationnaire, son moteur tournera au régime préconisé. Ce régime sera vérifié à
l'aide du compte-tour du véhicule, lui-même étalonné à l'aide d'un instrument indépendant si
nécessaire.
L'intensité maximale mesurée constituera le résultat de la mesure.
1.5.
INTERPRETATION DES RESULTATS
Les mesures seront considérées comme valables si l'écart entre deux mesures consécutives n'est
pas supérieur à 2 dB (A).
La valeur retenue sera celle correspondant au niveau sonore le plus élevé.
Dans le cas où cette valeur serait supérieure de 1 dB(A) au niveau maximal autorisé, il sera procédé
à une deuxième série de mesure. Trois des quatre résultats ainsi obtenus devront être dans les
limites prescrites.
Pour tenir compte de l'imprécision de l'appareil, les valeurs lues lors de la mesure doivent être
diminuées d'un dB(A).
0,5 m
0,5 m
0,5 m
45°
310
45°
45°
PASSEPORT TECHNIQUE
NOTA : dans le présent règlement, le terme Passeport Technique désigne le Passeport Technique 3 volets
en application au 1/1/92, à l'exception de tout autre. Ce passeport reste la propriété de la FFSA.
ARTICLE 1. UTILISATION
Tout concurrent s'engageant dans une épreuve, quelle qu'elle soit, doit être en possession du
Passeport Technique de la voiture qu'il engage.
Il doit le présenter à l'occasion des vérifications administratives et techniques sous peine de ne pas
figurer sur la liste des autorisés à participer.
Il est destiné à l'usage exclusif des Autorités Sportives et à leurs représentants eu vue ou lors de la
participation à une épreuve sportive du véhicule titulaire du passeport.
ARTICLE 2. DÉFINITION
L'identification du véhicule vis à vis de son passeport est faite par les vignettes respectivement
collées sur celui-ci et sur l'arceau de la voiture.
Le Passeport Technique est lié au véhicule. Il n'est valable qu'avec 2 vignettes détachables qui
devront être apposées :
• sur le véhicule au milieu du montant vertical de l'arceau principal, côté pilote,
• sur le Passeport Technique, dans la partie réservée en 1ère page.
PASSEPORT TECHNIQUE
Il comporte les renseignements suivants :
• le numéro du Passeport Technique (vignette),
• le groupe du véhicule,
• la définition du véhicule,
• la description du véhicule,
• la conformité et la sécurité du véhicule,
• la réception par un commissaire technique A/B,
• l'identité des propriétaires successifs,
• la signature desdits propriétaires avec engagement de leur part de signaler aux
commissaires techniques toute modification apportée, ou tout incident survenu entre deux
épreuves,
• un tableau des anomalies relevées par les commissaires techniques, et après
régularisation de celles-ci par le concurrent, contrôle et émargement du commissaire
technique responsable de l'épreuve suivante.
311
ARTICLE 3. DÉLIVRANCE
Le Passeport Technique ne peut être délivré que par un Commissaire Technique A ou B après
examen détaillé de la conformité réglementaire du véhicule.
Quelque soit le Groupe auquel appartient le véhicule, il ne peut être établi qu’un seul Passeport
Technique par véhicule et ce dernier ne peut afficher qu’une seule vignette (à l’exception de la
double vignette des Groupes F2000, F2000 spécial et FC).
L’existence simultanée d‘un passeport FIA est admise.
Le Passeport Technique ne pourra pas être établi durant les vérifications techniques préliminaires d'un
épreuve.
Toutefois prévoir en accord avec le Commissaire Technique Responsable, l'organisateur pourra prévoir
un aménagement de l'horaire permettant d'établir des Passeports Techniques avant le début des
vérifications.
Ce sera obligatoirement le cas en Slalom pour l'établissement des Passeports Techniques FS.
Si celui-ci est reconnu conforme au règlement technique du groupe choisi par le concurrent, le
Passeport Technique sera rempli en lettres capitales, les photos seront agrafées et tamponnées par le
Commissaire Technique.
L’établissement et le Passeport Technique sont gratuits.
ARTICLE 4. MODIFICATIONS
À l'occasion de chaque participation de la voiture, le Commissaire Technique de l'épreuve notera sur le
passeport technique les modifications significatives qui ont pu intervenir depuis la délivrance de celui-ci,
ou depuis l'épreuve précédente (voir Art. 9).
ARTICLE 5. TRANSMISSION
Elle s'effectuera à l'occasion de la vente du véhicule. Le vendeur remettra directement le Passeport
Technique après l'avoir signé, au nouvel acquéreur, qui le signera également après avoir apposé la
date de la vente. Toute omission sur ce point sera présumée frauduleuse (voir Article 9).
ARTICLE 6. RETRAIT PAR LA FFSA
Le Passeport Technique pourra être retiré provisoirement ou définitivement par décision de la
Commission de Discipline de la FFSA, notamment en cas de fraude ou de non conformité grave du
véhicule à son passeport technique et aux règlements fédéraux. Toute tentative de faire délivrer par la
suite un autre Passeport Technique au même véhicule sera présumée frauduleuse.
Après un retrait provisoire, le Passeport Technique sera restitué après paiement à la FFSA, par le
propriétaire du véhicule, de l'amende préalablement fixée par la Commission de Discipline, ainsi que
tous les frais de vérifications techniques, ou autres, occasionnés par l'incident.
Suspension temporaire :
Si une non-conformité est constatée sur une voiture lors d’une épreuve par le Commissaire Technique
Responsable, ou le Délégué de la FFSA, celui-ci peut suspendre provisoirement le passeport, afin
d’exiger que la voiture soit représentée, après remise en conformité soit à lui-même, soit à un autre
Commissaire Technique, plus proche de la région ou réside le propriétaire ou le préparateur de la
voiture.
Dans ce cas le Commissaire Technique ayant suspendu le passeport assurera lui-même la
transmission du passeport à son collègue après avoir clairement notifié sur celui-ci l’objet de la nonconformité.
Le Commissaire Technique restituant le passeport devra également émarger sur le document.
ARTICLE 7. PERTE
En cas de perte ou de vol, officiellement déclaré, le propriétaire du véhicule pourra obtenir délivrance
d'un autre Passeport Technique, dans les formes et conditions prévues à l'Article 13. Il devra présenter
la liste des partants après vérifications, ou les résultats officiels de la dernière épreuve à laquelle la
voiture aura participé avant la perte ou le vol.
312
Il devra à cette occasion, régler à la FFSA une somme représentant les différents frais de délivrance du
nouveau Passeport Technique soit un prix équivalent au prix d'un duplicata de licence sportive.
ARTICLE 8. ANNULATION
Tout propriétaire d'une voiture à laquelle a été affecté un Passeport Technique devra le retourner à la
FFSA :
• au cas où elle ne serait définitivement plus destinée à la compétition,
• en cas de destruction de la voiture.
ARTICLE 9. RESPONSABILITÉ
Le propriétaire de la voiture a l'entière responsabilité du Passeport Technique en ce qui concerne
notamment :
• sa délivrance et sa conservation,
• la matérialité et la lisibilité des mentions qui y sont apposées,
• sa présentation à toute réquisition émanant d'un officiel, notamment au cours de vérifications
techniques des épreuves auxquelles la voiture est engagée,
• ainsi également qu'en ce qui concerne les fausses déclarations, ou absence de déclaration,
de modifications ou accidents survenus entre deux épreuves.
ARTICLE 10. GROUPES FC, FS (PASSEPORT 5 VOLETS)
10.1.
PASSEPORT TECHNIQUE GROUPE FC
Celui-ci aura été délivré :
x aux voitures titulaires d’un passeport Groupe F et en conformité avec le Règlement
Technique du Groupe F, et les règles spécifiques de sécurité qui concernent le Groupe FC.
x Par les Commissaires Techniques désignés par la FFSA qui auront organisé des sessions
de contrôle détaillé de la conformité des voitures au règlement, et ceci avant le 30 juin
2005.
x Sa date de validité expirera au 31 décembre 2009.
Les voitures titulaires d’un passeport Groupe FC ne peuvent participer qu’à :
x des épreuves de Slalom, si leur cylindrée équivalente est inférieure à 2 000 cm3 (coefficient
1,7 pour les voitures à moteur suralimenté),
x des épreuves sur circuit,
x des courses de côte.
NOTA : elles ne sont pas admises en rallye.
10.2.
PASSEPORT TECHNIQUE GROUPE FS
Les voitures titulaires d’un passeport Groupe FS ne peuvent participer qu’à des épreuves de
Slalom.
PASSEPORT TECHNIQUE
Celui-ci aura été délivré :
- Aux voitures titulaires d’un passeport Groupe F dont la cylindrée équivalente est inférieure à
2 000 cm3 (coefficient 1,7 pour les voitures à moteur suralimenté), et en conformité avec le
Règlement Technique du Groupe F.
- Avant les vérifications techniques de la première épreuve de slalom à laquelle sera engagée
la voiture, et ceci avant le 31 décembre 2005.
- Par un Commissaire Technique « A » ou « B ».
- Sa date de validité expirera au 31 décembre 2009.
313
ARTICLE 11. GROUPES F 2000 ET F 2000 Spécial (PASSEPORT 5 VOLETS)
11.1.
POUR LE GROUPE F 2000
Les Passeports Techniques nouvelle génération sont délivrés par des Commissaires Techniques
désignés par la FFSA.
Pour les voitures ayant un Passeport Technique ancienne génération, participant aux épreuves
Régionales, la date limite de renouvellement est le 31/12/2007.
11.2.
POUR LE GROUPE F 2000 SPECIAL
Celui-ci aura été délivré :
- aux voitures titulaires d’un passeport Groupe F et en conformité avec le Règlement Technique
du Groupe F 2000, et les règles spécifiques qui concernent les voitures F 2000 Spécial.
- par les Commissaires Techniques désignés par la FFSA qui auront organisé des sessions de
contrôle détaillé de la conformité des voitures au règlement, et ceci avant le 30 juin 2005.
- Sa date de validité expirera au 31 décembre 2009.
Les voitures titulaires d’un passeport Groupe F2000 Spécial peuvent participer à toutes les épreuves
nationales et régionales :
Rallyes
Slalom,
Epreuves sur Circuit,
Courses de Côte.
NOTA : pour certains types de voitures une liste de dérogation a été établie par la FFSA qui a publié
celle-ci sur son site Internet www.ffsa.org.
ARTICLE 12. TOUS GROUPES (SAUF FC ET F2000 ET F2000 SPECIAL)
Les passeports techniques 3 volets standards peuvent être délivrés selon l’article 3.
ARTICLE 13. PERTE OU DESTRUCTION
13.1
Vignette (sur arceau)
Pour les Groupes A / N / GT / FS
Envoi à la FFSA de la copie du passeport technique complet 3 volets pour demande de duplicata de
vignette.
La FFSA renverra un duplicata de vignette et retournera la copie du Passeport Technique visée,
laquelle devra être jointe au passeport technique original pour être valable.
Pour les Groupes FC / F2000 / F2000 Spécial
Seuls les Commissaires Techniques habilités à l’établissement des Passeports de ces groupes
pourront délivrer des nouvelles vignettes.
13.2
Passeport technique
Pour les Groupes A / N / GT / FS
Un nouveau Passeport devra être établi par un Commissaire Technique A ou B suivant la procédure.
Pour les Groupes FC / F2000 / F2000 Spécial
Un nouveau passeport devra être établi par un Commissaire Technique habilité pour ces groupes,
suivant la procédure.
314
REGLEMENTATION TECHNIQUE
VEHICULES HISTORIQUES DE
COMPETITION
La réglementation technique est contenue dans l'annexe K du code sportif de la FIA et présentée
dans ce livret technique de France Auto.
L'annexe K complète (voitures éligibles, préparation, pneus, sécurité, publicité), particulière aux
Véhicules Historiques de Compétition, est disponible sur simple demande à la FFSA et sur les sites
www.ffsa.org ou bien www.fia.com.
ARTICLE 1. CLASSIFICATION DES VOITURES ADMISES A l’HOMOLOGATION PAR
PRINCIPALES PERIODES
GR)
G1)
G2)
HR)
H1)
H2)
IR)
I)
IC)
JR)
J)
KC)
Z)
avant le 1/1/1905.
du 1/1/1905 au 31/12/1918.
du 1/1/1919 au 31/12/1930.
du 1/1/1931 au 31/12/1946.
du 1/1/1947 au 31/12/1961 (au 31/12/1960 pour les monoplaces et biplaces de course).
du 1/1/1962 au 31/12/1965 (à partir du 1/1/1961 pour les monoplaces et biplaces de course
et jusqu’au 31/12/1966 pour la Formule 2), à l’exclusion de la Formule 3 et des Formules à
moteur de marque unique.
du 1/1/1966 (1/1/1964 pour F3) au 31/12/1971 pour monoplaces et biplaces de course.
du 1/1/1966 au 31/12/1969 pour les Voitures de Tourisme GT homologuées.
du 1/1/1970 au 31/12/1971 pour les Voitures de Tourisme et GT homologuées.
du 1/1/1972 au 31/12/1976 pour les monoplaces et biplaces de course.
du 1/1972 au 31/12/1975 pour les Voitures de Tourisme et GT homologuées.
du 1/1/1976 au 31/12/1976 pour les Voitures de Tourisme et GT homologuées.
du 1/1/1977 au 31/12/1982 pour les monoplaces et biplaces de course (à l'exclusion du
Groupe C) et du 1/1/1977 au 31/12/1985 pour les F1 3 litres.
du 1/1/1977 au 31/12/1981 pour les Voitures de Tourisme et GT homologuées.
du 1/1/1982 au 31/12/1990 pour les voitures du Groupe C et les voitures IMSA.
du 1/1/1983 au 31/12/1990 pour les monoplaces et biplaces de course (à l'exclusion des
voitures de F1 3 litres du 1.1.1983 au 31.12.85).
du 1/1/1982 au 31/12/1990 pour les Voitures de Tourisme et GT homologuées.
du 1/1/1991 au 31/12/1993 pour toutes les voitures du Groupe C et les voitures IMSA.
du 1/1/1991 à deux ans avant le 1er janvier de l’année en cours certaines voitures.
ARTICLE 2. PRINCIPES DES REGLEMENTS TECHNIQUES
2.1.
SECURITE
Toutes les voitures sont réglementées par l’annexe K.
2.2.
PNEUMATIQUES
Toutes le voitures sont réglementées par l’annexe K.
2.3.
PREPARATION
Les voitures des périodes A/B/C/D/E/F et G1 sont réglementées par l’annexe K.
Les voitures des périodes GR/HR/IR et JR ainsi que les GTP sont réglementées par l’annexe K.
Les voitures des périodes G2/H1/H2/I et J sont réglementées par l’annexe K et/ou par l’annexe J de
l’année de fin de période.
REGLEMENTATION TECHNIQUE VEHICULES HISTORIQUES DE COMPETITION
A)
B)
C)
D)
E)
F)
315
ARTICLE 3. HOMOLOGATION DES VÉHICULES
3.1.
Le candidat à l’homologation de son véhicule historique de compétition doit faire une demande à la
FFSA pour obtenir un dossier spécifique. Disponible également sur www.ffsa.org.
La FFSA organise 4 sessions spéciales d'homologation par an, statuant sur les dossiers conformes,
reçus dans les délais prévus par les Services Techniques de la FFSA.
Seuls les dossiers conformes pourront être étudiés.
En particulier,
-Tous les articles seront remplis (données chiffrées si demandées).
- Les photos seront en double exemplaires identiques, claires, de la voiture définitive sans publicité.
- L’historique en compétition sera porté en annexe, pour les voitures concernées et une
documentation sera jointe.
Coût administratif : suivant tarif en vigueur pour l’année en cours.
Date limite de réception du dossier à la FFSA.
15 février
15 mai
15 août
15 novembre
Après agrément du dossier par le Groupe de Travail Homologation, un Passeport Technique
Historique (PTH) pourra être établi.
3.2.
Tous concurrents participant à une épreuve historique doit être en possession d'un Passeport
Technique Historique (PTH)
En cas de modification de tout ordre, sa mise à jour par la FFSA est impérative, tout véhicule devant
être strictement conforme à son PTH.
Une non conformité lors des contrôles d'une épreuve entraînera le rejet du véhicule, mais en aucun
cas son déclassement dans un autre groupe.
La FFSA reste propriétaire du PTH.
Le PTH doit être signé par le concurrent.
Tout changement de propriétaire doit être indiqué.
De plus, pour les licenciés FFSA, le Passeport Technique Fédéral 3 Volets est obligatoire pour tout
véhicule.
316
LAISSER-PASSER DE VEHICULE POUR
RALLYE DE REGULARITE HISTORIQUE
SPORTIF
ARTICLE 1. INTRODUCTION
Dans les Rallyes de Régularité Historique Sportif, une Fiche d’Identité pour Véhicule Historique FIA
ou PTH (voir VHC) ou un Laisser-Passer de Véhicule pour Rallye de Régularité Historique doit être
présenté aux Commissaires Techniques aux vérifications techniques.
Seules les voitures correspondant à l’annexe K sont autorisées.
ARTICLE 2. DELIVRANCE D’UN LAISSER-PASSER
1/ Le candidat demande un formulaire « Laisser-Passer ».
2/ Le candidat remplit le formulaire et le retourne à la FFSA avec une photo et un règlement de 60 €.
3/ Le Laisser-Passer définitif visé par la FFSA sera adressé au candidat.
NOTE :
En dehors de la section réservée à l’ASN, la demande doit être complètement remplie, en particulier
au point « la voiture est-elle conforme à ses spécifications de période », le demandeur mentionnera
clairement les modifications effectuées sur sa voiture par rapport au modèle de base de série.
La photo couleur (9 x 13 cm) ¾ avant de la voiture complète sera de très bonne qualité.
ARTICLE 3. INFORMATION
Nous rappelons ici les grandes lignes que devra respecter la voiture pour laquelle on sollicite un
laissez-passer.
3.1.
GENERALITE
La voiture sera conforme à la législation routière et construite au moins 15 ans avant le 1er janvier de
l’année en cours.
3.2.
HISTOIRE
En général, les voitures admises sont, suivant leur âge, des modèles identiques à ceux homologués
par la FIA pour le sport automobile dans les anciens groupes Tourisme, Grand Tourisme, ou
Groupes 1, 2, 3 et 4, puis dans les Groupes N, A et B. Ceci en conformité avec le règlement
technique de leur groupe respectif.
3.3.
CONFORMITE
Toutes les modifications effectuées sur la voiture de série doivent respecter la technologie de la
période telle qu’appliquée au modèle en question.
3.4.
PRINCIPE
La Régularité Historique Sportive permet la célébration active de l’histoire du sport automobile.
Un organisateur pourra refuser d’admettre une voiture qui ne satisferait pas à « l’esprit » et à l’aspect
de la période donnée.
LAISSER-PASSER
NOTE :
D’autre part, ces documents sont conseillés pour les Rallyes de Régularité Historique.
317
CASQUES AUTO
Liste établie en date du 28 novembre 2007
Une étude est en cours sur l’évolution des équipements de sécurité des pilotes. Le contenu
de cette évolution et son calendrier d’application feront l’objet d’une publication au cours de
l’année 2008.
ARTICLE 1. APPLICATION
1.1
INTERNATIONAL
Seuls sont autorisés :
SA 2005 - SA 2000 - SFI 31.1A / SFI 31. 2A/ FIA 8860-2004
BRITISH BS 6658-85 type A/FR
SNELL M 2000 / M95 (pour Autocross D3 seulement)
Le système HANS est obligatoire dans tous les Championnats, Trophées, Coupes et
Challenges de la FIA pour les pilotes et copilotes inscrits dans ces derniers pour marquer
des points.
En WRC, le système HANS est obligatoire uniquement pour les pilotes et copilotes inscrits
par les constructeurs engagés dans le championnat.
1.2.
NATIONAL ET REGIONAL
Toutes les normes ci-dessous sont admises sans exception.
Lors des épreuves internationales, le port d’un quelconque dispositif attaché au casque et destiné à
protéger le cou ou la tête du pilote est interdit, à moins que le dispositif ait été approuvé par la FIA
(Système HANS : voir aussi § Harnais). Les pilotes de voitures ouvertes doivent porter des casques
intégraux, avec un protège menton faisant partie intégrante de la structure du casque et conforme à
une norme approuvée par la FIA. Cette mesure est recommandée pour les voitures ouvertes
historiques.
Le système HANS est obligatoire en Championnat de France GT.
1.3.
EVOLUTIONS FUTURES
Le système HANS sera obligatoire :
ƒ Dans toutes les épreuves internationales inscrites au Calendrier Sportif International de la
FIA, à partir de 2009.
ƒ En off-road, pour les épreuves de championnat européen de la FIA, à partir de 2009 en D1
et Coupe de France Rallycross, à partir de 2010 en Rallycross D1A et D2, en Autocross
D3.
NORME
318
ÉTIQUETTE
REMARQUES
APPLICATION
x SIS 88.24.11 (2)
(SWEDEN)
x DS 2124.1
(DENMARK)
x SFS 3653
(FINLAND)
x Etiquette en tissu
x Couleur noir ou
bleu sur blanc
x Numéro fabricant
et spécification
selon modèle
x National
x Régional
x ONS/OMK
(GERMANY)
x Autocollant
x Bleu sur blanc
x Autocollant
x National
x Régional
NORME
x BSI (G. BRITAIN)
BS 6658-85 Type A
x BSI (G. BRITAIN)
BS 6658-85 Type
A/FR
x BSI (G. BRITAIN)
BS 249577(amendement 5
inclus)
x SNELL
FOUNDATION(USA)
SA 85
x SNELL
FOUNDATION(USA)
SA 90
x SNELL
FOUNDATION(USA)
SA 95
x SNELL
FOUNDATION(USA)
SA 2000
x SNELL
FOUNDATION(USA)
SA2005
x SNELL
FOUNDATION(USA)
M 2000
x SNELL
FOUNDATION(USA)
M 95
ÉTIQUETTE
REMARQUES
x Autocollant
x Autocollant
APPLICATION
x National
x Régional
x International
x National
x Régional
x Autocollant
x National
x Régional
x Autocollant
x National
x Régional
x Autocollant
x National
x Régional
x Autocollant
x
x Pour l’autocross
D3 seulement
x Pour l’autocross
D3 seulement
x National
x Régional
x
x
x
x
x
x
x
x
x
x
x
x
x
x
x
International
National
Régional
International
National
Régional
International
National
Régional
International
National
Régional
International
National
Régional
x FIA 8860-2004
x Autocollant
x AFNOR (FRANCE)
x Etiquette verte en
tissu
x National
x Régional
x CEE / EEC
(EUROPE)
E22 avec
amendements
De la série "02"ou
"03" ou "04"
x Numéro encerclé
change selon pays
d’homologation
x N° d’homologation
doit commencer
par "02"ou "03" ou
"04" et suivants
x National
x Régional
x Autocollant
x National
x Régional
x SFI (USA)
SFI SPEC 31.2
x Autocollant
x National
x Régional
CASQUES
x SFI (USA)
SFI SPEC 31.1
319
NORME
320
ÉTIQUETTE
REMARQUES
x SFI (USA)
SFI SPEC 31.1A
x Autocollant
x SFI (USA)
SFI SPEC 31.2A
x Autocollant
APPLICATION
x International
x National
x Régional
x International
x National
x Régional
SIÈGES
Une étude est en cours sur l’évolution des équipements de sécurité des pilotes. Le contenu
de cette évolution et son calendrier d’application feront l’objet d’une publication au cours de
l’année 2008.
ARTICLE 1. IDENTIFICATION
RÈGLEMENT APPLICABLE DANS LES ÉPREUVES INTERNATIONALES,
FACULTATIF EN NATIONALES ET RÉGIONALES
En cas de remplacement des sièges d’origine, l’utilisation de sièges homologués est recommandée.
Dans tous les cas, le siège devra présenter toutes les garanties de sécurité, et être fixé
conformément aux exigences du groupe.
Pour toutes les voitures dont le règlement technique stipule l'obligation d'être équipées de sièges
homologués, dans les épreuves internationales, les sièges des occupants doivent être homologués
par la FIA (norme 8855-1999), et non modifiés.
En cas d’utilisation d’un coussin entre le siège homologué et l’occupant, ce coussin doit être d’une
épaisseur maximale de 50mm.
ARTICLE 2. ETIQUETAGE
(extrait du règlement d'homologation FIA, à l'usage du constructeur du siège)
L'étiquette qui doit être intégrée dans le siège (point 4), devra mesurer au moins 6 cm x 4 cm et
porter les renseignements suivants :
Nom de la