Page 1 ÉLERÓY ® S OMER Réf, 2662 4.33 l a

Page 1 ÉLERÓY ® S OMER Réf, 2662 4.33 l a
 Raf. 2662 - 4.33 / a - 9.97
PPI
ne - 1
MOTEUR SYNCHRONE
Manuel d'entretien
TABLE DES MATIERES
1. GENERALITES
1.1 INTRODUCTION
1.1.0 Généralités
1.1.1 Notes de sécurité
1.2 DESCRIPTION GENERALE
1.2.1 Moteur
1.2.2 Excitateur
2. DESCRIPTION DES SOUS-ENSEMBLES
2.1 STATOR
2.1.1 induit machine
a) Description mécanique
2.1.2 Inducteur d'excitateur
2.1.3 Protection du stator
a) Résistance de réchauffage
b) Sonde de température du bobinage stator
2.2 ROTOR
2.2.1 Roue polaire
2.2.2 Induit d'excitateur
2.2.3 Ventilation
a) machines : IC 0 A1
b) machines : IC 8 A6 W7
2.2.4 Pont de diodes tournantes
a) Généralités
b) Couple de serrage pour ies vis de fixation des
diodes tournantes
c) Essai du redresseur tournant
2.2.5 Equilibrage
2.3 ROULEMENTS
2.3.0 Description des roulements
2.3.1 Mise en service des roulements
2.3.2 Entretien des roulements
a) Généralités
b) Lubrifiants
c) Nettoyage des roulements
2.3.3 Intervention sur les paliers à roulements
a) Généralités
b) Dépose des roulements
c) Remontage des roulements
2.3.4 Dispositifs de protection des roulements
2.3.9 Schémas de montage des roulements
2.4 PALIERS LISSES
2.4.0 Description des paliers lisses horizontaux
a) Description physique
b) Description du fonctionnement du palier
autonome
c) Description du fonctionnement du palier à
circulation d'huile
2.4.1 Isolation électrique des paliers lisses
a) Schéma du film d'isolation
2.4.2 Stockage des machines à paliers lisses
2.4.3 Installation de la circulation d’huile
2.4.4 Mise en service des paliers lisses
a) Vérification générale avant mise en service
b) Mise en service des paliers autonomes
c) Mise en service des paliers refroidis par eau
(type EFW..)
d) Paliers à circulation d'huile (type EFZ..)
e) Inspection des paliers lisses a la fin de la mise
en service
2.4.5 Entretien des paliers lisses
a) Vérification du niveau d'huile
b) Vérification des températures
c) Vidange de l’huile
d) Mesure de la pression d’un carter de palier
lisse
e) Huile pour palier lisse
2.4.6 Démontage
a) Outils et matériel
b) Matériel de levage
с) Démontage de l'étanchéité d'arbre de type 10
(côté extérieur)
d) Démontage de la partie supérieure du carter
e) Dépose du coussinet supérieur
f) Démontage de la bague d'huile
g) Démontage de l'étanchéité d'arbre côté
machine
h) Dépose du coussinet inférieur
i) Démontage de l'étanchéité machine
2.4.7 Nettoyage et vérification
a) Nettoyage
b) Vérification d'usure
c) Vérification des dimensions
d) Vérification d'isolation (uniquement pour palier
isolé)
2.4.8 Montage du palier
a) Montage du coussinet inférieur
b) Montage de l'étanchéité côté machine
c) installation de la bague d'huile
d) Montage du coussinet supérieur
e) Fermeture du palier
f) Montage des étanchéités côté extérieur type 10
2.4.9 Traitement d’une fuite d'huile
a) Palier autonome
b) Palier à circulation d'huile
2.4.10 Dispositifs de protection de palier lisse
a) Voyant de niveau
b) Thermomètre carter d'huile
c) Thermostat ou capteur
d) Pompe de relevage
2.7 REFRIGERANT
2.7.0 Description du réfrigérant
a) Généralités
b) Description des réfrigérants air-air
c) Description de l'échangeur air/eau double tube
d) Description du réfrigérant air/eau simple tube
2.7.1 Mise en service du réfrigérant
a) Généralités
2.7.2 Entretien de I'hydroréfrigérant
a) Propreté
b) Détection de fuite pour un échangeur double
tube
2.7.3 Révision du réfrigérant
a) Dépose du réfrigérant
b) Remontage du réfrigérant
2.7.4 Dispositifs de protection du réfrigérant
a) Détection de fuite (système à flotteur)
2.8 FILTRES À AIR
2.8.1 Nettoyage
a) Fréquence de nettoyage du filtre à air
b) Procédure de nettoyage du filtre à air
2.18 BOITE A BORNES
2.18.0 Description
2.18.1 Non applicable
2.18.2 Non applicable
2.18.3 Serrage des contacts électriques
2.19 DISPOSITIFS DE PROTECTION
2.19.1 Dispositifs de protection stator
2.19.2 Dispositifs de protection palier
2.19.3 Dispositifs de protection réfrigérant
2.20 PLAQUES SIGNALETIQUES
2.20.1 Plaque signalétique principale
2.20.2 Plaque signalétique de graissage
2.20.3 Plaque signalétique de sens de rotation
3. NON APPLICABLE
4. INSTALLATION
4.1 STOCKAGE
4.1.1 Lieu de stockage
4.1.2 Embaliage maritime
4.1.3 Déballage et installation
4.1.4 Précautions de stockage
4.2 INSTALLATION DE LA MACHINE
ELECTRIQUE
4.2.1 Montage de l'accouplement (machine
bipalier uniquement)
4.2.2 Fixation du stator
4.3 ALIGNEMENT DE LA MACHINE
4.3.1 Généralités sur l'alignement:
a) Généralités
b) Correction de l’élévation de hauteur а"ахе
c) Correction de l'élévation pour palier lisse
d) Correction de l’élévation pour roulement
4.3.2 Alignement machine bipalier
a) machines sans jeu axial (standard)
b) machines avec jeu axial augmenté
4.3.3 Alignement machine monopalier
4.3.4 Alignement machine monopalier (A56
roulement, uniquement)
4.3.5 Procédure d'alignement
4.4 RACCORDEMENTS ELECTRIQUES
4.4.0 Généralités
4.4.1 Ordre de phases
a) Machines standards; IEC 34-8
b) Sur demande ; NEMA
4.4.2 Distances d'isolation
4.4.3 Accessoires ajoutés dans la boîte à bornes
5. MISE EN SERVICE
5.0 SEQUENCES DE MISE EN ROUTE
5.0.1 Contróles machine arrétée
5.0.2 Contróles machine en rotation
a) En rotation , non excitée
b) Non applicable
c) Sécurités de l'installation
d) En rotation , machine en charge excitée
5.1 INSPECTION ELECTRIQUE
5.1.0 Généralités
5.1.1 Isolation du bobinage
5.1.2 Raccordements électriques
5.2 INSPECTION MECANIQUE
5.2.0 Généralités
a) Alignement ; fixation ; moteur
b) Refroidissement
c) Lubrification
5.2.1 Vibrations
6. ENTRETIEN PREVENTIF
6.1 PROGRAMME D'ENTRETIEN
6.2 ENTRETIEN MECANIQUE
6.2.1 Vérification de l'entrefer
a) Machine bipalier
b) Machine monopalier
6.2.2 Serrage des boulons
6.2.3 Propreté
6.3 ENTRETIEN ELECTRIQUE
6.3.1 Instruments de mesure
a) Instruments utilisés
b) Identification de la polarité de 'ohmmetre
6.3.2 Vérification de l'isolation du bobinage
a) Généralités
b) Mesure d'isolation stator
c) Mesure d'isolation de Roue polaire
6.3.3 Index de polarisation
6.3.3 Indice de polarisation
7. ENTRETIEN
7.1 ENTRETIEN GENERAL
7.2 TROUBLE SHOOTING
7.2.0 Généralités
7.2.1 Procédure de réparation du régulateur
7.3 TESTS ELECTRIQUES
7.3.1 Test du bobinage stator
7.3.2 Test du bobinage rotor
7.3.3 Test du bobinage de l'Induit d'excitateur
7.3.4 Test du bobinage inducteur d'excitateur
7.3.5 Test du pont de diodes tournantes
7.4 NETTOYAGE DES BOBINAGES
7.4.1 Produit de nettoyage de bobine
a) Généralités
b) Produits de nettoyage
7.4.2 Nettoyage du stator, du rotor, du système
d'excitation et des diodes
a) A l'aide d'un produit chimique spécifique
b) Rinçage à l’eau douce
7.5 SECHAGE DES BOBINAGES
7.5.0 Généralités
7.5.1 Méthode de séchage
a) Généralités
b) Séchage machine à l'arrêt
7.6 REVERNISSAGE
10. SCHEMAS
1. GENERALITES
1.1 INTRODUCTION
1.1.0 Généralités
Ce manuel contient des instructions d’installation, de
fonctionnement et d’entretien pour les machines
synchrones. Il décrit également la construction de base de
ces machines. Ce manuel est de nature générale ; il
concerne un groupe complet de machine synchrones. De
plus, afin de faciliter la recherche d'informations, la section
1 (“Caractéristiques et performances”) décrit la machine de
manière exhaustive (type de construction, type de
roulement, indice de protection, etc.) ; ceci permet de se
reporter exactement aux chapitres concernant la machine.
Cette machine synchrone a été conçue pour une durée de
vie maximale. |! est nécessaire pour cela de porter une
attention particulière au chapitre concernant le programme
d'entretien périodique des machines.
1.1.1 Notes de sécurité
Les avertissements «DANGER, ATTENTION,
REMARQUE» sont utilisés pour attirer l’attention de
l'utilisateur sur différents points :
DANGER :
CET AVERTISSEMENT EST UTILISE LORSQU' UNE
OPERATION, PROCEDURE OU UTILISATION RISQUE
DE CAUSER DES BLESSURES POUVANT ENTRAINER
LA MORT
ATTENTION :
CET AVERTISSEMENT EST UTILISE LORSQU'UNE
OPERATION, PROCEDURE OU UTILISATION RISQUE
D'ENDOMMAGER OU DE DETRUIRE LE MATERIEL
REMARQUE :
Cet avertissement est utilisé lorsqu'une opération,
procédure ou installation délicate nécessite des
explications.
1.2 DESCRIPTION GENERALE
1.2.1 Moteur
La machine synchrone a vitesse variable est une machine
a courant alternatif, sans bague ni balais. La machine est
refroidie par flux d'air.
1.2.2 Excitateur
Le systéme d'excitation est monté coté opposé a
l'accouplement
Le système d'excitation est composé de deux ensembles:
L'induit d'excitateur, générant un courant triphasé, associé
avec le pont redresseur triphasé (constitué de six diodes)
fournit le courant d'excitation à la roue polaire du Moteur …
L'induit de l'excitateur et le pont redresseur sont montés
sur l'arbre du rotor du Moteur synchrone et sont
électriquement interconnectés avec la roue polaire de la
machine.
L'inducteur de l'excitateur (stator) est alimenté par la
régulation (en courant continu)
à
pri
[1]
777
1- Inducteur d'excitateur
2- Induit d'excitateur
3- Pont a diodes tournantes
4- Roue polaire
5- Stator alternateur
2. DESCRIPTION DES SOUS-ENSEMBLES
2.1 STATOR
2.1.1 INDUIT MACHINE
a) Description mécanique
Le stator comprend des tôles magnétiques acier à faibles
pertes, assemblées sous pression. Ces tôles magnétiques
sont bloquées axialement par un anneau soudé. Les
bobines du stator sont insérées et bloquées dans les
encoches puis imprégnées de vernis et polymérisées afin
de garantir une résistance maximale, une excellente
rigidité diélectrique et une liaison mécanique parfaite.
2.1.2 Inducteur d’excitateur
Le Inducteur comprend des tôles magnétiques acier à
faibles pertes, assemblées sous pression et un bobinage.
Le système d'excitation est bridé sur le palier arrière de la
machine.
Le bobinage se constitue de fils de cuivre émaillé.
2.1.3 Protection du stator
a) Résistance de réchauffage
L’élément de réchauffage évite la condensation interne lors
des périodes d’arrêt. Ii est raccordé au bornier des
auxiliaires de la boîte à bornes. La Résistance de
réchauffage est mise sous tension dès l’arrêt de la
machine. Elle est située à l'arrière de la machine.
Les caractéristiques électriques sont données à la section
1 "Caractéristiques techniques".
b) Sonde de température du bobinage stator
Les capteurs de température sont situés dans la partie
active du paquet de tôles. ils sont situés dans la zone
présumée la plus chaude de la machine. Les capteurs sont
raccordés à une boîte à bornes.
Selon l'échauffement de la machine, la température des
capteurs ne doit pas dépasser un maximum de :
CLASSE ALARME ARRET
D'ECHAUF. D'URGENCE
В 130 °С 135 °С
F 150 °C 155 °C
H 175°C 180 °C
Pour améliorer la protection de la machine le niveau de
réglage d'alarme peut être réduit en fonction des
conditions réelles du site:
Temperature d’Alarme (*) = Temp site max + 10 °K
(*) ne pas dépasser les valeurs du tableau.
Ex : une machine classe B atteint 110°C pendant les
essais d’échauffement en usine. Régler le point d'alarme à
120°C au lieu des 130°C indiqués dans le tableau
précédent.
2.2 ROTOR
2.2.1 Roue polaire
La Roue polaire comprend un paquet de tôles d'acier,
découpées et frappées pour reproduire l’indentation des
pôles saillants.
L'empilage des tôles est terminé par des tôles de grande
conductivité électrique.
Pour permettre un fonctionnement parallèle entre
machines et garantir la stabilité, des barres à haute
conductivité électrique sont insérées dans les trous
traversant les pôles de part en part. Ces barres sont
soudées aux tôles d'extrémité afin d'obtenir une cage
complete (ou cage d’amortissement LEBLANC).
Le bobinage (B) est placé autour du pôle (A) et est
imprégné de vernis (isolation classe H).
Le bobinage est réalisé avec du cuivre méplat isolé de
haute conductivité électrique.
Les plateaux aluminium (E) sont appuyés contre le
bobinage, servant de dissipateur de chaleur et garantissant
un excellent blocage de ces bobines.
Les barres de soutien (C) sur chaque pôle protègent les
têtes de bobine de la force centrifuge.
La Roue polaire est emmanchée à chaud sur l'arbre.
= &
40
Сс
2.2.2 Induit d’excitateur
L'Induit d'excitateur est construit par empilage de tôles
magnétiques. Ces tôles acier sont rivetées.
La bobine d’excitation est clavetée et emmanchée à chaud
sur l’arbre.
Les bobinages sont faits de fils de cuivre rond émaillé
2.2.3 Ventilation
a) machines : IC 0 A6
La machine synchrone se caractérise par un systeme de
moto-ventilation. Un moto ventilateur (moteur
assynchrone) à ventilateur centrifuge est monté sur le
dessus de la machine.
L'air est froid entre dans le moteur synchrone par le dessus
du palier (coté de la motoventilation) et ressort par le palier
opposé.
b) machines : IC 8 A6 W7
La machine synchrone se caractérise par un système de
moto-ventilation. Un moto ventilateur (moteur
assynchrone) à ventilateur centrifuge est monté sur le
dessus de la machine dans le caisson de
l'hydrorétrigérant.
L'air est froid entre dans le moteur synchrone par le dessus
du palier (coté de la motoventilation) et ressort par le palier
opposé.
Fonctionnement de secours :
En cas de défaillance du réfrigérant; le moteur peut
fonctionner en refroidissement de type ICOA6 (machine
dite "ouverte") à puissance réduite.
Pour ce mode de fonctionnement; ouvrir les trappes
marquées "Must be opened in emergency" et bloquer le
circuit d'air de l'hydroréfrigérant. Glisser la plaque
d'obturation (livrée avec la machine) dans la fente prévue à
cet effet devant l'hydroréfrigérant.
En fonctionnement secours (comme en fonctionnement
normal) les températures des sondes de bobinage stator
doivent rester inférieures aux valeurs spécifiées.
ATTENTION:
Ne pas fonctionner en machine ouverte avec le circuit
d'eau en service dans l'échangeur.
ATTENTION
Le fonctionnement sans aucun motoventilateur est
interdit (même à vide)
2.2.4 Pont de diodes tournantes
a) Généralités
Le pont redresseur, composé de six diodes, est placé à
l'arrière de la machine. Le pont tournant se compose de
fibres de verre et d’un circuit imprimé permettant de
raccorder les diodes. Ce pont est alimenté en courant
alternatif par l’Induit d'excitateur et alimente la Roue
polaire en courant continu. Les diodes sont protégées
contre la surtension par les résistances tournantes. Ces
résistances sont montées en parallèle avec la Roue
polaire.
1 - Inducteur
2 - Résistances tournantes
3 - Induit d'excitateur
Les pistes interne et externe du pont de diodes sont
connectées à la Roue polaire
1 - Anneau extérieur
2 - Anneau intérieur
Les vis de fixation des diodes doivent être serrées au
couple correspondant.
b) Couple de serrage pour les vis de fixation des
diodes tournantes
ATTENTION :
LES VIS DE FIXATION DES DIODES DOIVENT ETRE
SERREES A L'AIDE D'UNE CLE DYNAMOMETRIQUE
CALIBREE AU COUPLE RECOMMANDE.
Diode Couple de serrage
SKR 100/12 1,5 m.daN
SKR 130/12 1,5 m.daN
SKN 240/12 3 m.daN
c) Essai du redresseur tournant
Effectuer la vérification en utilisant une source de tension
continue comme indiqué ci-dessous
Une diode en bon état doit permettre au courant de circuler
uniquement dans le sens anode-cathode.
Débrancher les diodes avant l'essai.
3... 48 volts
1 - Anode
2 - Cathode
Diode type : Positif Negatif
SKR corps de diode cable de diode
SKN cable de diode corps de diode
Lors du remontage s’assurer que les diodes sont
serrées au couple correspondant
2.2.5 Equilibrage
La totalité du rotor a été équilibrée selon la norme
1508221 afin d'obtenir un déséquilibre résiduel inférieur à :
Classe G2.5
L'équilibrage est effectué à deux niveaux. Le premier
niveau est celui du ventilateur. || est recommandé, lors du
remontage du ventilateur (après entretien), de respecter
l'indexation initiale.
Le bout d'arbre est frappé à froid pour indiquer le type
d’équilibrage.
H : equilibrage avec demi-clavette effectué sur
tous les modèles standards
F : équilibrage avec clavette entière
N : équilibrage sans clavette (aucune)
L'accoupiement doit être équilibré pour s'adapter à
l'équilibrage du générateur.
2.3 ROULEMENTS
2.3.0 Description des roulements
Les roulements sont installés à chaque extrémité de la
machine. Ils peuvent être remplacés.
Les roulements sont protégés de la poussière extérieure
par des chicanes.
Les paliers doivent être lubrifiés régulièrement. Le lubrifiant
usagée s'évacue en partie basse des paliers par la
poussée du lubrifiant neuf injecté
2.3.1 Mise en service des roulements
Ces roulements sont prégraissés en usine mais il est
nécessaire d'effectuer un regraissage avant leur mise en
service.
ATTENTION
A LA MISE EN SERVICE, GRAISSER LA MACHINE
PENDANT SON FONCTIONNEMENT DE MANIERE À
REMPLIR TOUS LES ESPACES LIBRES DANS LE
DISPOSITIF DE GRAISSAGE
Enregistrer la température des roulements lors des
premières heures de fonctionnement. Un mauvais
graissage peut entraîner un échauffement anormal.
Si le roulement siffle, le graisser immédiatement. Certains
roulements risquent de faire un bruit de cliquetis s'ils ne
fonctionnent pas à température normale. Ceci risque de se
produire par temps très froid ou si la machine fonctionne
dans des conditions de température anormales (lors de la
phase de démarrage par exemple). Les roulements font
moins de bruit après avoir atteint leur température normale
de fonctionnement.
2.3.2 Entretien des roulements
a) Généralités
Les roulements à rouleaux ou à billes ne nécessitent pas
d’entretien spécial.
Ils doivent être graissés régulièrement avec une graisse
semblable à celle utilisée en usine. Nous recommandons
le type de graisse SHELL ALVANIA G3 (savon lithium).
Pour tout renseignement concernant la quantité et
fréquence de graissage, voir section 1 : “Caractéristiques
et performances”.
Le graissage doit être effectué au moins une fois par an.
ATTENTION :
NE PAS MELANGER DE GRAISSES À BASE DE
SAVONS DIFFERENTS. LORS DU CHANGEMENT DE
TYPE DE GRAISSE, NETTOYER LE ROULEMENT AU
PREALABLE.
b) Lubrifiants
Lubrifiant recommandé : SHELL ALVANIA G3
Les lubrifiants suivants peuvent être considèrés comme
équivallents :
BP Energrease LS3
ELF Rolexa 3
ESSO Beacon 3
MOBIL Mobilux EP3
TEXACO Marsak Multipurpose 3
SKF SKF65
c) Nettoyage des roulements
Cette remarque est applicable pour le changement de type
de graisse.
Démonter la machine pour avoir accès au roulement
Enlever la graisse à l’aide d’une spatule.
Nettoyer le graisseur et le tube d'évacuation de graisse.
Pour une plus grande efficacité de nettoyage, utiliser une
brosse imbibée de solvant.
REMARQUE :
L'essence est le solvant le plus couramment utilisé : le
white spirit est également acceptable.
DANGER :
LES SOLVANTS INTERDITS SONT :
SOLVANT CHLORE (TRICHLORETHYLENE,
TRICHLOROETHANE) QUI DEVIENT ACIDE
GAZOLE (S'EVAPORE TROP LENTEMENT)
ESSENCE CONTENANT DU BENZINE DE PLOMB
(TOXIQUE)
Appliquer de l’air comprimé sur les roulements pour faire
évaporer l’excès de solvant.
Remplir les roulement avec la nouvelle graisse.
10
Remonter le fond de cage et les pièces qui ont été
démontées, en les remplissant de graisse.
Utiliser une pompe à graisse pour achever le graissage
des roulements (avec la machine en marche)
2.3.3 Intervention sur les paliers à roulements
a) Généralités
ATTENTION :
LA PROPRETE EST ESSENTIELLE
b) Dépose des roulements
La bague intérieure du roulement est montée par frettée à
chaud sur l'arbre.
La bague extérieure du roulement est libre, ou légèrement
serrée, sur le moyeu. (selon le type de roulement). Pour
enlever le roulement de l'arbre, il faut utiliser un extracteur
pour éviter d'endommager la portée du roulement.
c) Remontage des roulements
Un roulement peut être remis en service s'il est reconnu en
parfait état
Avant de remonter un roulement, nettoyer soigneusement
la surface du roulement et les autres pièces du roulement.
Pour installer le roulement sur l'arbre, il est nécessaire de
le chauffer. La source de chaleur peut être un four ou une
résistance (l’utilisation de bains d'huile est fortement
déconseillée).
ATTENTION :
NE JAMAIS CHAUFFER UN ROULEMENT A PLUS DE
125°C (257°F)
Pousser le roulement jusqu’à l'épaule de l’arbre et vérifier
après refroidissement que la bague interne est toujours en
contact avec l'épaule. Graisser à l’aide de la graisse
recommandée.
2.3.4 Dispositifs de protection des roulements
Le roulement peut étre protégé de la surchaufte par des
capteurs RTD ou PTC (au choix du client). La temperature
de fonctionnement du roulement est généralement
inférieure à 90°C.
Pour une utilisation spéciale dans des environnements
chauds où la température des roulements dépasse la limite
autorisée (pour un roulement en bon état), nous contacter.
Si la température des roulements dépasse la limite
autorisée, dans des conditions de fonctionnement
normales (température ambiante inférieure à 45°C), il est
nécessaire de rechercher la cause de cet échauffement.
11
2.3.9 Schémas de montage des roulements
Machine type A52 ; Bipalier ; Application terrestre
lí
, ©
| |
2 / / 33
N o
J :
| 1 N
FE — 8
N
21 Is e || 21 lo} | 2
= - — — = ©
steel) 2 N = | | =
—— — aL sls | E BIS _L °F
— 7 St ©
44 || 48 37 | 50
4.15]
1 - Roulement AV : 6232 MC3 2 - Circlips : 160e 3 - Roulement AR : NU1028 MC3
Machine type A52 ; Bipalier; Marine (AR)
/
/ 110+ 0.1
/
1 - Roulement : 6328 MC3
2 - Ressort
3 - Circlips : 140e
2 300 h6
160 А11 h9
@ 138 А11 пб
12
2.3.9 Schémas de montage des roulements (suite)
Machine type A53
110+01 _ 17
pr
&
+ Z
++
/
o
I
©
Sle | 1 H 2 Il | = 2
e ЗН 2ll= Zl ©
S | - — $ D o / —
O |s O 8 / 5 “—()
52
1 - Vis HM12 120/30 4 - Roulement AR : 6328 MC3
2 - Rouiement AV : 3232 MC3 5 - Ressort
3 - Joint torique O extr 297.32 tore 6.99 6 - Circlips : 140e
13
2.3.9 Schémas de montage des roulements (suite)
Machine type A54 ; Application terrestre
/ |
SN
ss
dd
2
O
= 19 24 48
2 МА wig
y 7
1 3. 4
e 21 ВВ |Е 2
E = a 1s =
TT Q © =
S 311.45 (4)
72 68
1 - Ecrou+Rondelle SKF M160 2 - Roulement AV : 6232 MC3 3 - Circlip 140e 4 - Roulement AR : NU 328
Machine type A54 ; Marine
1 - Ressort
2 - Circlips 140e
! 3 - Roulement AR : 6328 MC3
7 2 ®
=
<
<
с
9 o >
sll ol” [81 8
LS
1 O— TO
45 94 68
14
2.3.9 Schémas de montage des roulements (suite)
Machine type A56 ; Application terrestre (6 póles et plus)
83
$5
Lo s| 8%
Е $| 33 -
o y
SN SE
- ет - Г 6! ре
1 - Palier 4 - Déflecteur fixe 7 - 4 Vis chc M6/16 10 - Roulement a rouleaux NUP 244
2 - Fond de cage extérieur 5 - Déflecteur tournant 8- Sondes paliers 11 - Roulement a roleaux NU 232
3 - 4 Goujons M12/150 6 - Ecrou 9 - Fond de cage intérieur
Machine type A56 ; Application terrestre (4 poles seulement)
90009000
o
—
r~ RN 4
1) — HANSE
Е Z 5
1 \ | 2
ой ES 13
|
e LO — u ÇÛ
of [Ells] | 3 < El 2 || =
El SES © e| 26
O OQ | S O Q el lito
\
1 - Palier 5 - Déflecteur tournant 9 - Roulement rouleaux NUP 236 13 - Circlip 160x4
2 - Fond de cage extérieur 6 - Ecrou 10 - Fond de cage intérieur
3 - 4 Goujons M16-150-48A 7-4 Vis chc M6-16 11 - Roulement rouleaux NU 232
4 - Défiecteur fixe 8 - Sondes paliers 12 - 4 Goujons M12-126-36
15
2.4 PALIERS LISSES
Remarque : Pour les machines verticales, voir la notice
spécifique attachée.
2.4.0 Description des paliers lisses horizontaux
a) Description physique
La rotation du rotor de la machine est guidée par paliers
lisses.
Le carter du palier se compose de deux parties nervurées
permettant un potentiel d'extraction de chaleur
considérable.
Le palier lisse comprend deux demi-coussinets de forme
externe sphérique. Ceci permet l'auto-alignement. Les
surfaces de guidage du palier lisse sont recouvertes de
métal antifriction a base d'étain.
La surface du carter des paliers électriquement isolés est
recouverte de téflon. La goupille de positionnement du
palier lisse dans le carter est également isolée à l’aide
d'une bague d'isolation.
La portée de l’arbre sous le palier lisse doit avoir une
rugosité inférieure à 0,63 microns (DIN31699).
La bague de graissage, montée librement sur l'arbre, est
en laiton. Pour simplifier le démontage, la bague est
coupée en deux et assemblée à l’aide de vis.
Un guide pour la bague de graissage (matériaux
synthétiques) est fixé au demi coussinet supérieur (pour
applications Marine uniquement).
Les bagues d'étanchéité, flottantes, sont coupées en
deux et maintenues ensemble par une bague extensible.
Ces joints sont insérés dans un support. Une goupille de
positionnement se trouve dans le support pour bloquer le
joint lors de la rotation de l'arbre.
La partie supérieure du carter est fermée au moyen d'un
bouchon de verre permettant d'observer la rotation de la
bague de graissage. Un bouchon de métal fileté permet de
remplir le palier d'huile.
Chaque carter inférieur peut être muni d'un voyant d'huile,
d’un thermomètre et d’un capteur de température.
b) Description du fonctionnement du palier
autonome
A l’arrêt, l’arbre se trouve sur le coussinet inférieur ; il y a
contact métal contre métal.
Lors de la phase de démarrage, l'arbre frotte contre le
métal antifriction du palier. Le graissage est onctueux.
Après avoir atteint sa vitesse de transition, l’arbre crée un
film d'huile. À ce moment-là il n’y a plus de contact entre
l’arbre et le coussinet.
16
ATTENTION :
UN FONCTIONNEMENT PROLONGE A DES VITESSES
DE ROTATION LENTES (QUELQUES tr/min) SANS
LUBRIFICATION RISQUE DE REDUIRE
SERIEUSEMENT LA DUREE DE VIE DU PALIER.
c) Description du fonctionnement du palier à
circulation d'huile
Procéder comme pour les paliers autonomes.
L'huile chauffée par les pertes de palier est refroidie
externement et retourne directement au palier. Pour un
refroidissement efficace, le flux d'huile doit être correct
(voir Section 1).
2.4.1 Isolation électrique des paliers lisses
a) Schéma film d'isolation
Une pellicule de téflon est appliquée au siège sphérique du
carter de palier.
1 - Isolation TEFLON
2.4.2 Stockage des machines à paliers lisses
Lorsque les paliers ne sont pas utilisés pendant longtemps,
il est nécessaire de les protéger ainsi :
Placer une bande adhésive le long des plans de joint du
carter.
Verser l’agent de protection TECTYL par le trou de
remplissage d'huile du palier (environ 50 cc). Faire tourner
l’arbre plusieurs fois afin de répartir le produit de manière
égale dans le palier.
ATTENTION :
NOUS RECOMMANDONS L'UTILISATION DE
PRODUITS TECTYL DE VALVOLINE GmbH COMME LE
TYPE "511 М"
REMARQUE :
Il est possible de démarrer la machine sans enlever la
protection "511.M".
2.4.3 Installation de la circulation d’huile
Un flux d’huile correct est obtenu en régulant la pression a
l'entrée du palier.
Les paliers à circulation d’huile sont équipés d'un système
de régulation de pression d'entrée d'huile.
La pression d’huile doit être réduite par le système de
régulation du palier avant d’entrer dans le palier (de 0,3
bar à 1 bar environ, voir chapitre concernant la mise en
route).
ATTENTION :
IL FAUT SE RAPPELER QUE L'HUILE A LA SORTIE DU
PALIER TOMBE DANS LE RESERVOIR SOUS L'EFFET
DE LA GRAVITE
Une inclinaison de la ligne de retour d'huile de palier
(sortie du palier) d'environ 15° est recommandée (une
différence d'environ 25 cm pour une longueur de 100 cm).
REMARQUE :
Nous recommandons l'installation d'un coude vertical aussi
pres que possible de la sortie d'huile de palier. Ceci permet
d’améliorer le flux de sortie d'huile.
- Les lignes de retour d'huile ne doivent pas entrainer de
contre-pression dans le carter de palier lisse (risque de
fuite d'huile). Exemple : ligne de retour débouchant dans le
carter inférieur d'un moteur diesel.
Un filtre doit être instailé sur le systeme d'alimentation. La
filtration doit étre de 25 microns (0,025 mm).
La section des lignes d'huile doit étre choisie afin que la
. vitesse ne dépasse pas 0,15 m/s, vitesse basée sur la
pleine section des tuyaux (le débit d'huile nécessaire est
donné au Section 1).
Après l’installation des lignes d'huile, rincer la totalité du
circuit d’huile afin d'empêcher les particules solides ou
impuretés d’entrer dans le palier et ses connexions. Rincer
à l’aide d'huile de lavage. Il est important d'enlever les
instruments (par exemple, manomètre, débitmètre etc.)
pendant le rinçage pour éviter toute pollution.
REMARQUE :
Ne jamais laisser le palier lisse sur le circuit de rinçage, les
particules insolubles pouvant entrer dans le palier et
l'endommager.
17
À - Entrée d'huile
B - Sortie d'huile
1 - Système de régulation de débit
2 - Courbe de sortie
2.4.4 Mise en service des paliers lisses
a) Vérification générale avant mise en service
Vérifier que le jeu axial du palier avant est distribué
également entre les deux surfaces de butée du coussinet.
Pour cela, retirer le demi-carter supérieur (voir chapitre
concernant l’entretien)
Cette vérification doit être effectuée à la première mise en
service, lors de l’inspection périodique du palier ou dès le
remplacement d’une partie des pièces entrant dans
l'alignement de la ligne d'arbre (accouplement etc.).
Après une longue période d'arrêt, vérifier que l'arbre n'a
pas rouillé et remplir d'huile les cavités du palier.
ATTENTION :
LES PALIERS SONT LIVRES SANS HUILE
Nettoyer les parties externes du palier. La poussière et la
saleté empêchent le rayonnement de la chaleur.
Vérifier le bon fonctionnement du matériel de surveillance
de température.
b) Mise en service des paliers autonomes
Remplir le palier avec l’huile recommandée. L'huile doit
être neuve et sans la moindre trace de poussière ou d’eau.
Les limites de niveau d'huile sont les suivantes :
niveau d’huile minimum : bas du regard d’huile
niveau d'huile maximum : haut du regard d'huile
REMARQUE : || est recommandé de filtrer I'huile avant de
remplir le palier.
ATTENTION :
UNE QUANTITE INSUFFISANTE D'HUILE ENTRAINE
DES HAUSSES DE TEMPERATURE ET RISQUE
D'ENDOMMAGER LE PALIER.
TROP D'HUILE ENTRAINE DES FUITES.
Resserrer les vis de plan de joint et les vis de bride (12),
(8) et (18) en utilisant les couples suivants :
Taille de palier 9 | 11 | 14 | 18 | 22 | 28
Couple [Nm] 69 69 | 170 | 330 | 570 | 1150
(légèrement
huilé)
Vérifier que le regard supérieur (5) est bien fixé.
Véritier que le voyant d'huile (23) est bien fixé.
En cas d'utilisation d’un capteur thermique et/ou d'un
thermomètre de carter d’huile; Vérifier qu'ils sont
correctement fixés. Resserrer tous les bouchons à vis dans
les trous (4), (22), (24) et (27) en utilisant les couples
suivants:
Bouchon fileté G 3/8 | G1/2 | G 3/4 Gi
Couple [Nm] 30 40 60 110
Bouchon fileté G11/4IG112| G2 |1G21/2
Couple [Nm] 160 230 320 500
Vérifier le fonctionnement du matériel de surveillance de
température.
Lors de la période de démarrage, vérifier la température
des paliers. La température doit rester inférieure à 95°C
pour tomber ensuite à la température normalement
recommandée (voir les caractéristiques techniques des
paliers lisses au Section 1).
c) Mise en service des paliers refroidis par eau
(type EFW..)
Procéder comme pour les paliers autonomes et vérifier le
fonctionnement du réfrigérant.
d) Palier a circulation d’huile (type EFZ..)
Les paliers a circulation d'huile sont livrés avec :
un reniflard
un système de régulation de débit d'huile.
Le "système de régulation de débit d'huile" comporte :
une valve de réduction de pression réglable "A"
un manomètre basse pression "В"
un diaphragme.
S'assurer que la totalité de l'alimentation d'huile et des
lignes de retour ont été rincées comme indiqué dans le
paragraphe "Installation de la circulation d'huile".
S'assurer que les instructions d'installation ont été suivies
(voir le paragraphe "Installation de la circulation d'huile”) :
installation d’un filtre, inclinaison correcte de la ligne de
retour etc.
Procéder comme pour les paliers autonomes puis
démarrer le système d'alimentation en huile (pompe etc.),
mettre le générateur en route.
18
Pour régler le flux d'huile :
Insérer un débitmètre d'huile sur la ligne d'alimentation en
amont du "système de régulation d’entrée d'huile”.
Régler la valve de réduction de pression "A" pour obtenir le
flux d'huile correspondant (voir les données du
générateur).
Enregistrer la valeur de pression obtenue sur le
manometre "B".
Frapper (ou imprimer au feutre indélébile) la pression
enregistrée sur la plaque signalétique du palier.
Lors du fonctionnement du générateur, le niveau d'huile
dans le palier doit correspondre aux indications au
paragraphe 2.4.5.
e) Inspection des paliers lisses a la fin de la mise
en service
Surveiller le palier lors de l'essai de fonctionnement (5—10
heures de fonctionnement).
Veiller particulièrement :
- au niveau d'huile
- à la température du palier
- aux bruits de glissement des joints de l’arbre
- au serrage
- à l’apparition de vibrations.
ATTENTION :
SI LA TEMPERATURE DU PALIER DEPASSE LA
VALEUR CALCULEE DE 15 K, ARRETER
IMMEDIATEMENT LA MACHINE. INSPECTER LE
PALIER ET DETERMINER LES CAUSES.
Avant de passer à l’étape suivante, il est nécessaire de
démonter le haut du carter de palier (voir paragraphe
2.4.6). Après 5 à 10 heures de fonctionnement, il est
recommandé d’'inspecter les paliers pour vérifier
l'apparence du métal antifriction. |! faudra soigneusement
éliminer les rayures ou marques de pression axiaie
éventuelles. Remplacer l'huile.
2.4.5 Entretien des paliers lisses
a) Vérification du niveau d’huile
Surveiller régulièrement le niveau d’huile.
Les limites de niveau d'huile sont les suivantes :
niveau d’huile minimum : bas du regard d’huile
niveau d'huile maximum : haut du regard d'huile
b) Vérification des températures
Verifier la température des paliers et I'enregistrer. Une
température de palier qui varie brusquement sans raison
apparente (changement de température ambiante, etc.)
indique un fonctionnement anormal. || est alors nécessaire
d'inspecter le palier.
c) Vidange de l’huile
REMARQUE :
Attention aux risques de pollution! Respecter les
instructions pour l’utilisation de l’huile. Le fabricant peut
fournir des renseignements sur l’élimination des déchets
d'huile.
Il est recommandé de purger l’huile toutes les 4000 heures
de fonctionnement.
Arrêter l'installation et s'assurer qu’elle ne puisse pas être
mise en marche par inadvertance.
Prendre toutes les mesures nécessaires pour recueillir la
totalité de l'huile.
Retirer l'huile lorsqu'elle est encore chaude afin d’éliminer
les impuretés et résidus.
Dévisser le bouchon de purge d'huile (27). Retirer et
recueillir l'huile.
REMARQUE :
Si l'huile contient des résidus inhabituels ou a subi une
altération visible, éliminer les causes. Si nécessaire,
effectuer une inspection. |
Serrer le bouchon de purge d'huile (27) en utilisant les
couples suivants :
Taille de palier 9 11 14 | 18 | 22 | 28
Couple [Nm] 30 | 30 | 30 | 40 | 60 | 60
Enlever les bouchons a vis du trou de remplissage d'huile
(4).
REMARQUE :
S'assurer qu’aucune impureté n'entre dans le palier.
Utiliser une huile dont la viscosité est indiquée sur la
plaque signalétique du palier. Verser l'huileà travers le trou
de remplissage d'huile (4) jusqu’au milieu du regard d'huile
(23).
19
Les limites de niveau d'huile sont les suivantes :
niveau d'huile minimum : bas du regard d'huile
niveau d'huile maximum : haut du regard d'huile
REMARQUE :
Un graissage insuffisant entraîne des hausses de
température et risque d’'endommager le palier. Un
graissage excessif entraîne des fuites. Si les paliers sont
graissés par une bague libre, l'excès d'huile risque de
casser la bagues de remonbtée d'huile et donc
d'endommager ie palier.
Serrer ie bouchon à vis dans le trou de remplissage d'huile
(4) en utilisant les couples suivants :
Taille de palier 9 | 11 | 14 | 18 | 22 | 28
Couple [Nm] 30 | 30 | 30 | 40 | 60 | 60
d) Mesure de la pression d’un carter de palier
lisse
L'environnement externe de la machine électrique risque
de causer la pressurisation ou dépressurisation du palier
lisse et d’entraîner une fuite d'huile.
Exemple : La ligne de retour d'huile (d’un palier à
circulation) débouchant directement dans le carter inférieur
d'un moteur diesel et permettant à la contre-pression du
carter de retourner au palier.
Exemple : Un vide généré par un accouplement situé trop
près du palier lisse et servant de ventilateur.
La dépression (ou pression) relative lors du
fonctionnement doit rester inférieure à 5 mm de colonne
d'eau. La pression relative est la différence de pression
existant entre le carter d'huile du palier et l'extérieur du
palier (mesurée près des joints).
Pe : pression externe
près du joint
Pi : pression du carter
d'huile du palier
Pm : chambre de
détente machine
(accès indiqué par la
flèche)
A (Pe - Р1) < 50Ра
A (Pm - Р1) < 50Ра
N.B.: 50Pa =5mmCE
Mesure de la pression "sur site" :
À l’aide d’un tube transparent servant de manometre de
colonne d’eau. |
Raccorder un flexible transparent à la partie supérieure du
palier. Raccorder un robinet de pression correspondant au
flexible utilisé.
Installer le robinet de pression à la place du bouchon de
remplissage situé sur le haut du carter de palier.
Remplir partiellement le tuyau avec de l’eau.
REMARQUE :
Veiller à ne pas faire entrer d'eau dans le palier
Mesurer la pression (ou dépression) en millimètres de
colonne d’eau.
REMARQUE :
Etant donné les pressions basses mesurées, il est
conseillé, afin de faciliter la lecture, d’incliner le manometre
de colonne d’eau de 5,7° (schéma ci-dessous). On obtient
alors une amplification du relevé de "10".
5 mm maxi
99mm
e) Huile pour palier lisse
Nous n'avons aucune recommandation spéciale en ce qui
concerne la marque de l'huile.
L'huile utilisée doit être conforme à la viscosité demandée
(voir Section 1).
Pour un démarrage à froid fréquent (inférieur à -15°C) sans
réchauffage de l'huile, nous contacter. Une nouvelle
viscosité d'huile peut être conseillée.
Utiliser une huile minérale non moussante, sans additifs. Si
une huile contenant des additifs doit être utilisée, s'assurer
que le fournisseur confirme la compatibilité chimique de
l'huile avec les propriétés du métal antifriction à l'étain.
ATTENTION
NOUS NE RECOMMANDONS PAS L'UTILISATION
D'HUILE SYNTHETIQUE |
Les lubrifiants synthétiques n'étant pas normalisés, aucune
garantie ne peut étre donnée sur leur tenue mécanique ou
chimique. Certaines huiles synthétiques peuvent devenir
acides et détruire des éléments de palier(métal anti friction,
bague de remontée d'huile, voyants) très rapidement.
20
Caractéristiques de viscosité (pour information) :
X
850
775
700
625
550
500
450
400
365
315
280
240
205
175
140
115
85
60
40
10
A B C
x - cSt à 40°C
y - cSt à 100°C
A - ISO(VG)
B - SAE J306c Transmissions
C - SAE J300d Moteurs
quelques exemples de fournisseurs :
viscosité | viscosité Type
ISO (cSt; 40°C)
ARAL VG 32 32 Motano! GM 32
VG 46 46 Motano! HK46
VG 68 68 Motanol HK 68
BP VG 32 31,5 Energol CS 32
VG 46 46 Energol CS 46
VG 68 68 Energol CS 68
CHEVRO VG 32 30,1 OC Turbine Oil 32
N VG46 | 438 | OC Turbine Oil 46
VG 68 61,9 | ОС Turbine Oil 68
ESSO VG 32 30 TERESSO 32
VG 46 43 TERESSO 46
VG 68 64 TERESSO 68
MOBIL VG 32 29,6 D.T.E. Oil Light
VG 46 43,4 D.T.E. Oil Medium
VG 68 63,9 D.T.E. Oil Heavy
Medium
SHELL VG 32 32 Vitrea Oil 32
VG 46 46 Vitrea Oil 46
VG 68 68 Vitrea Oil 68
TEXACO VG 32 30 Rando Oil À
VG 46 41 Rando Oil В
VG 68 57 Rando Oil C
2.4.6 Démontage
a) Outils et matériel
Les outils et matériel suivants sont nécessaires :
- Jeu de clés Allen
- Jeu de clés dynamométriques
- Jeu de clés plates à fourche
- Jauge d'épaisseur (0,05mm maxi)
- Pied à coulisse
- Papier-émeri, racleur
- Matériel de levage
- Compound d’étanchéité permanente (ex. Curil T)
- Chiffon propre
- Huile de viscosité indiquée (voir plaque signalétique du
palier)
- Détergents
- Compound frein filet (ex. LOCTITE 242)
21
DANGER:
AVANT DE TRANSPORTER OU DE SOULEVER LA
MACHINE, VERIFIER QUE LES ANNEAUX DE LEVAGE
SONT FERMEMENT ATTACHES ! LEUR MAUVAISE
FIXATION RISQUE D’ENTRAINER LE RELACHEMENT
DU PALIER.
AVANT DE DEPLACER LE PALIER PAR LES ANNEAUX
DE LEVAGE, S'ASSURER QUE LES VIS DE FIXATION
DES PLANS DE JOINT SONT BIEN SERREES, SINON
LA MOITIE INFERIEURE DU PALIER RISQUE DE SE
DETACHER. S'ASSURER QUE LES ANNEAUX DE
LEVAGE NE SONT PAS EXPOSES A UNE FLEXION,
SINON ILS RISQUENT DE SE CASSER.
Suivre exactement les instructions pour l’utilisation du
matériel de levage.
REMARQUE :
S'assurer de la propreté du lieu de travail. La
contamination et l’'endommagement du palier, surtout des
surfaces de portée, ont une influence négative sur la
qualité du fonctionnement et risquent d'entraîner des
dommages précoces.
Arrêter l’installation et s'assurer qu’elle ne puisse pas être
mise en marche par inadvertance.
Interrompre l'alimentation en eau de refroidissement (palier
EFW.. uniquement).
Enlever tous les capteurs thermiques des trous palier.
Prendre toutes les mesures nécessaires pour recueillir
l'huile.
Dévisser le bouchon de purge d'huile (27) et recueillir
l’huile (voir paragraphe concernant la vidange)
b) Matériel de levage
Les étapes suivantes doivent être respectées avant
d'utiliser le matériel de levage :
Pour transporter la totalité du palier
Vérifier que les vis sont correctement serrées (12) :
Vérifier que les anneaux de levage sont correctement
serrés (6).
Raccorder le matériel de levage aux anneaux de levage
(6).
Pour transporter la moitié supérieure du carter
Vérifier que les anneaux de levage sont correctement
serrés (6).
Raccorder le matériel de levage aux anneaux de levage
(6).
Bal BE TB aN NE
Pour transporter la moitié inférieure du carter
Visser 2 anneaux de levage (6) de filetage approprié dans
les trous taraudés (17) marqués d'une croix.
Taille de palier
9
11
14
18
22
28
araudage anneau
M 12
M 12
M 16
M 20
M 24
M 30
Raccorder le matériel de levage aux anneaux de levage
(6).
Pour transporter les coussinets de palier
Visser 2 anneaux ou crochets de levage de filetage
approprié dans les trous taraudés (9) :
Taille de palier
14
18
22
28
Taraudage anneau
M8
M 12
M 12
М 16
Raccorder le matériel de levage aux crochets.
c) Démontage de l'étanchéité d’arbre de type 10
(côté extérieur)
Desserrer toutes les vis (44) et les retirer.
Retirer du carter en même temps et dans le sens axial les
moitiés supérieure (37) et inférieure (40) du porte-joint.
Déplacer légèrement la partie supérieure du joint (42)
(d'environ 20 mm). La basculer avec soin jusqu’à ce que le
ressort du crochet (38) se relâche.
DANGER :
LORS DU DEMONTAGE DE LA CHICANE FLOTTANTE,
MAINTENIR LE RESSORT DU CROCHET (38). CE
DERNIER EST SOUS TENSION ET RISQUE DE SE
DETENDRE ET DE BLESSER QUELQU'UN.
Ouvrir le ressort (38) et retirer la partie inférieure du joint
(41) de l'arbre.
d) Démontage de l'étanchéité d’arbre de type 20
(côté extérieur)
Déserrer toutes les vis de fixation (49) de l'étanchéité et les
retirer.
Extraire simultanément les deux parties de l'étanchéité en
les tirant axialement.
Enlever les vis du plan de joint (50)
Séparer la partie supérieure (48) de la partie inférieure (52)
de l'étanchéité rigide.
e) Démontage de la partie supérieure du carter
Enlever les vis de bride (8).
Enlever les vis de séparation (12).
Soulever la partie supérieure du carter (1) jusqu’à pouvoir
la déplacer axialement au-dessus du coussinet de palier
sans le toucher.
22
f) Dépose du coussinet supérieur
Dévisser les vis de plan de joint (19) et soulever le
coussinet supérieur (11).
ATTENTION :
Ne pas endommager les portées de poussée et les
portées radiales.
g) Démontage de la bague d’huile
Ouvrir les deux parties de la bague d'huile (33) en
desserrant et en retirant les vis (36). Séparer
soigneusement les deux moitiés de la bague de remontée
d'huile (33) sans utiliser d'outil ou d’autre matériel.
Illustration + : Ouverture de la bague de remontée d'huile
Pour vérifier la géométrie de la bague de remontée d'huile,
fassembler comme suit :
Appuyer la goupille de positionnement (34) dans les trous
(35).
Ajuster les deux moitiés de la bague de remontée d'huile
jusqu’à ce que les plans de joint soient un en face de
l’autre.
Serrer les vis (36).
h) Demontage de l'étanchéité d’arbre côté
machine
Déplacer légèrement !a partie supérieure du joint (42)
(d'environ 20 mm). La basculer avec soin jusqu’à ce que le
ressort du crochet (38) se relâche.
DANGER :
Lors du démontage de la chicane flottante, maintenir le
ressort du crochet (38). Ce dernier est sous tension et
risque de se détendre et de blesser quelqu’un.
Ouvrir le ressort (38) et sortir la partie inférieure du joint
(41) de la gorge de joint intégrée dans la partie supérieure
du carter en la tournant dans le sens opposé à la goupille
anti-rotation.
i) Dépose du coussinet inférieur
ATTENTION :
S'ASSURER QUE TOUS LES PALIERS MONTES SUR
LA LIGNE D'ARBRE SONT OUVERTS. DESSERRER
LES VIS DE FIXATION DES PLANS DE JOINT DES
CARTERS.
ATTENTION :
LE MATERIEL DE LEVAGE NE DOIT PAS ENTRER EN
CONTACT AVEC LE JOINT ET LES PORTEES DE
L'ARBRE.
Soulever Farbre jusqu'au point oú larbre et le coussinet
inférieur (13) ne se touchent plus. Protéger l'arbre de tout
mouvement involontaire.
Sortir le coussinet inférieur (13) de la partie inférieure du
carter (21) et le retirer de l'arbre.
j) Démontage de l'étanchéité machine
Généralement il n’est pas nécessaire de démonter
l'étanchéité machine (10) lors des travaux d’entretien.
Si pour certaines raisons, l'étanchéité doit être démontée,
s'assurer que cette opération est uniquement effectuée à
partir de l'intérieur de la machine. Desserrer les vis de
séparation de l'étanchéité machine et retirer les vis de
bride (7).
Les joints non-séparables peuvent être démontés
uniquement après démontage du flasque palier ou de
arbre.
Au cas ou le joint est muni d’une garniture, on peut
remarquer quelques changements visibles, tels que : excès
de graisse, noirceur du joint due aux changements de
température. Même dans ce cas, il n'est pas nécessaire de
renouveler la garniture. Des changements de couleur
risquent d'apparaître sur une nouvelle garniture, jusqu’à ce
que le jeu du joint s'ajuste lors du fonctionnement.
23
2.4.7 Nettoyage et vérification
a) Nettoyage
ATTENTION :
N’UTILISER QUE DES DETERGENTS NON-AGRESSIFS
TELS QUE PAR EXEMPLE
- VALVOLINE 150
- COMPOSES DE NETTOYAGE ALCALINS (PH 6 À 9,
TEMPS DE REACTION COURT).
DANGER :
SUIVRE LES INSTRUCTIONS POUR L'UTILISATION
DES DETERGENTS.
ATTENTION :
NE JAMAIS UTILISER DE LAINE OU DE CHIFFON
POUR LE NETTOYAGE. LA PRESENCE DE RESIDUS
DE CES MATIERES DANS LE PALIER RISQUE DE
CONDUIRE A DES EXCES DE TEMPERATURE.
Nettoyer a fond les pieces suivantes :
carter supérieur (1)
carter inférieur (21)
coussinet supérieur (11)
coussinet inférieur (13)
porte étanchéité supérieur et inférieur, les bagues
d'étanchéité et la bague de remontée d'huile.
Nettoyage du refroidissement par l’eau (palier type
EFW.. uniquement)
Vérifier l’état du réfrigérant (26).
Si le réfrigérant (26) est encrassé de boue d'huile :
Démonter le réfrigérant. Retirer l’encrassement en utilisant
par exemple une brosse métallique.
Installer le réfrigérant (26) dans le palier.
b) Vérification d'usure
Effectuer une vérification visuelle de l’usure des pièces de
palier. Le tableau suivant donne des informations sur les
pièces qui doivent être remplacées en cas d'usure. Une
évaluation correcte de l'usure, surtout au niveau des
portées du coussinet de palier, demande beaucoup
d’expérience. Si un doute persiste, remplacer les pièces
usées par des pièces neuves.
Pièce Usure Procédures d'entretien
Coussinet| Rayure Température de coussinet
avant inspection :
- sans hausse ne pas
changer
- avec hausse a changer
Garniture métal | Coussinet á changer
blanc
endommagée
vagues sur le Coussinet a changer
metal bianc
Joint Chicanes Etanchéité a changer
d'arbre | cassées ou
endommagées
Bague Modification Bague de remonté d'huile à
d'huile | visible de la changer
forme
géométrique
(rondeur,
planéité)
c) Vérification des dimensions
Vérifier la projection de la goupille de positionnement (3)
selon les valeurs indiquées ci-dessous :
Taille de palier 9 | 11 | 14 | 18 | 22 | 28
Projection de la goupille de 7 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16
positionnement (4) ,en mm
Au cas ou la projection est inférieure à ces valeurs :
Piacer la goupille de positionnement (3) dans la partie
supérieure du carter (1) jusqu'à atteindre la valeur
indiquée.
d) Vérification d’isolation (uniquement pour palier
isolé)
Vérifier la couche d'isolation du siège sphérique (14) des
parties supérieure (1) et inférieure (21) du carter. En cas
de dommage, contacter ACEO.
24
2.4.8 Montage du palier
ATTENTION :
ENLEVER TOUTES LES IMPURETES OÙ AUTRES
OBJETS TELS QUE VIS, ECROUS, ETC. DE
L'INTERIEUR DU PALIER. S'ILS RESTENT À
L’INTERIEUR, ILS RISQUENT D'ENDOMMAGER LE
PALIER. RECOUVRIR LE PALIER OUVERT LORS DES
PAUSES.
ATTENTION :
EFFECTUER TOUTES LES OPERATIONS DE
MONTAGE SANS FORCER.
ATTENTION :
UTILISER UN COMPOSE LIQUIDE DE BLOCAGE DE
VIS (EX. LOCTITE 242) POUR TOUTES LES VIS DE
CARTER, DE SEPARATION ET DE BRIDE.
a) Montage du coussinet inférieur
Appliquer de l’huile sur le siège sphérique (14) dans la
partie inférieure du carter (21) et sur les portées de l'arbre.
Utiliser le même type d'huile qu’indiqué pour le
fonctionnement de palier (voir plaque signalétique).
Placer la partie inférieure du coussinet (13) sur la portée
de l'arbre. Tourner la partie inférieure du coussinet (13)
dans la partie inférieure du carter (21) avec les surfaces de
plan de joint des deux parties parfaitement alignées.
Au cas où le coussinet inférieur ne tourne pas facilement,
vérifier la position de l'arbre et l'alignement du carter de
palier
ATTENTION : (uniquement pour paliers EF..K)
CES OPERATIONS DOIVENT ETRE EFFECTUEES
AVEC LE PLUS GRAND SOIN. LES PARTIES DE
BUTEE DU COUSSINET INFERIEUR NE DOIVENT PAS
ETRE ENDOMMAGEES.
Abaisser l’arbre jusqu’à ce qu’il repose sur le coussinet
inférieur (13).
b) Montage de l'étanchéité côté machine
l'étanchéité d'arbre côté machine est une chicane flottante
standard. La rainure de joint intégrée se trouve dans les
parties supérieure et inférieure du carter.
DANGER :
LORS DU MONTAGE, MAINTENIR FERMEMENT LES
EXTREMITES DU RESSORT (38) POUR EVITER
QU'ELLES NE SE RELACHENT BRUSQUEMENT, CE
QUI POURRAIT CAUSER DES BLESSURES !
Vérifier le mouvement de la chicane flottante sur l’arbre
dans la partie située à l'extérieur du carter :
Placer le ressort (38) autour de l'arbre et crocheter les
deux extrémités entre elles.
Placer les deux moitiés du joint (41) et (42) sur l'arbre. Enlever le reste du Curil T.
Placer le ressort (38) dans la rainure (39). Pousser le crochet à ressort dans la rainure de joint
intégrée entre la partie inférieure du carter et le joint
Tourner la chicane flottante sur l'arbre. e
jusqu’à de que les deux extrémités dépassent du plan de
ATTENTION : joint.
LA CHICANE FLOTTANTE DOIT TOURNER Placer la partie supérieure du joint avec la came en face
FACILEMENT SUR L'ARBRE. UN JOINT BLOQUE de l’intérieur du palier sur la partie inférieure du joint.
RISQUE D'’ENTRAINER UNE SURCHAUFFE LORS DU | a 0
FONCTIONNEMENT VOIRE L’USURE DE L’ARBRE. Etirer le ressort jusqu'à ce que les deux extrémités
puissent être crochetées.
Si la chicane flottante se bloque, la démonter de l'arbre.
Retirer avec soin les parties usées de l'étanchéité, en c) Installation de la bague d'huile |
utilisant du papier-émeri. Ouvrir les deux séparations de la bague d'huile (33) en
desserrant et en retirant les vis (36). Séparer avec soin les
deux moitiés de la bague de remontée d'huile (33) sans
Appliquer du Curil T sur les surfaces de guide de la rainure utiliser d'outils ou autre matériel.
de joint intégrée dans la partie inférieure du carter. (53)
Démonter la chicane flottante.
Illustration 2 : Revétement de Curil T sur la rainure de joint 36
intégrée.
Appliquer une couche uniforme de Curil T sur les surfaces
de joint et de séparation des deux moitiés du joint (41) et
(42).
lllustration 4 : Ouverture de la bague de remontée d’huile.
Placer les deux moitiés de la bague de remontée d'huile
dans la rainure du coussinet inférieur (13) en entourant
arbre. Appuyer la goupille de positionnement (34) de
chaque demi bague dans le trou correspondant (35).
Ajuster les deux moitiés de la bague de remontée d'huile
Illustration 3 : Revêtement de Curil T sur la chicane jusqu’à ce que les plans de joint soient l'un en face de
flottante. l’autre.
Suivre les instructions pour l’utilisation de Curil T.
Placer la partie inférieure de la chicane (41) avec les
labyrinthes sur l'arbre.
Les trous de retour d'huile côté palier doivent être libres.
Insérer le joint dans la rainure du carter en ie tournant
dans le sens inverse à la goupille anti-rotation jusqu'à ce
que les plan de joint de la partie inférieure du carter et de
la partie inférieure du joint soient l’un en face de l’autre.
25
a В
ERR =F RR RFR EY
| Ма Ll (33)
> | | m >»
smu): ==
— =
® or BEE ®
Hustration 5 : Installation de la bague de remontée d'huile.
Serrer les vis (36) en utilisant les couples suivants :
Taille de palier 9 11 14 | 18 | 22 | 28
Couple [Nm] 1,4 | 1,4 | 1,4 | 2,7 | 2,7 | 2,7
d) Montage du coussinet supérieur
Appliquer de l'huile sur les portées de l'arbre. Utiliser le
même type d'huile qu’indiqué pour le fonctionnement du
palier (voir plaque signalétique).
Vérifier que les nombres gravés (15) sur les parties
inférieure et supérieure du coussinet correspondent.
Placer la partie supérieure du coussinet (11) sur l’arbre; les
deux nombres gravés(15) doivent être du même côté.
ATTENTION :
UN COUSSINET INCORRECTEMENT PLACEE RISQUE
DE BLOQUER L'ARBRE ET D’'ENDOMMAGER AINSI
L’ARBRE ET LE PALIER.
ATTENTION : (POUR PALIERS TYPE EF..K
UNIQUEMENT)
PLACER SOIGNEUSEMENT LA PARTIE SUPERIEURE
"DU COUSSINET SUR L'ARBRE. LES PARTIES DE
BUTEE DE LA PARTIE SUPERIEURE DU COUSSINET
NE DOIVENT PAS ETRE ENDOMMAGEES.
Serrer les vis de séparation (19) en utilisant les couples
suivants :
Taille de palier 9 11 14 | 18 | 22 | 28
Couple [Nm] 8 8 20 | 69 | 69 | 170
Vérifier le plan de joint du coussinet de palier en utilisant
une jauge d'épaisseur. L'espace de séparation doit être
inférieur à 0,05 mm. Si cet espace est supérieur, démonter
les parties supérieure et inférieure (11) et (13) du
coussinet.
Vérifier la mobilité de la bague d'huile (33).
Palier marine uniquement :
Une guidage dans la partie supérieure du coussinet assure
le fonctionnement de la bague e remontée d'huile.
26
Vérifier la mobilité de la bague d’huile (33) dans le
guidage.
e) Fermeture du palier
Vérifier l’alignement réel du coussinet (11) et (13) et de la
partie inférieure (21) du carter.
La goupille de positionnement (3) dans la partie supérieure
du carter se place dans le trou correspondant (2). Le
coussinet de palier se place alors correctement.
Vérifier que les nombres gravés (20) sur les parties
inférieure et supérieure du carter correspondent.
Nettoyer les surfaces de séparation des parties supérieure
et inférieure (1) et (21) du carter.
Appliquer du Curil T sur la totalité de la surface de plan de
joint de la partie inférieure (21) du carter.
Suivre les instructions pour l’utilisation du Curil T.
Placer soigneusement la partie supérieure du carter dans
le flasque support palier de la machine, sans toucher les
joints ou le coussinet de palier.
Abaisser verticalement la partie supérieure du carter (1)
sur la partie inférieure du carter (21). Abaisser la partie
supérieure du carter (1) jusqu’à ce que la ligne de plan de
joint du carter ne soit plus visible.
Frapper légèrement la partie inférieure du carter (21) avec
un marteau nylon pour bien aligner le siège sphérique.
Insérer les vis de plan de joint (12). Les serrer de façon à
pouvoir les défaire à la main. Insérer les vis de bride (8).
Les serrer en utilisant les couples suivants :
Taille de palier 9 11 14 | 18 | 22 | 28
Couple [Nm] 69 | 69 | 170 | 330 | 570 | 1150
Serrer les vis de plan de joint (12) du carter en travers en
utilisant les mêmes couples.
f) Montage des étanchéités côté extérieur type 10
DANGER :
LORS DU MONTAGE, MAINTENIR FERMEMENT LES
EXTREMITES DU RESSORT (38) POUR EVITER
QU'ELLES NE SE RELACHENT BRUSQUEMENT, CE
QUI POURRAIT CAUSER DES BLESSURES !
Vérifier le mouvement de la chicane flottante sur l’arbre
dans le porte étanchéité situé à l’extérieur du carter.
Placer le ressort (38) autour de l' arbre et crocheter les
deux extrémités entre elles.
Placer les deux moitiés de l'étanchéité(41) et (42) sur
arbre.
Placer le ressort (38) dans la rainure (39).
Tourner la chicane flottante sur l’arbre.
rr CE
Aligner le plan de joint de la chicane flottante avec le plan
ATTENTION : de joint du porte-joint.
LA CHICANE FLOTTANTE DOIT TOURNER Vérifier que les nombres gravés (45) et (47) sur les parties
FACILEMENT SUR L'ARBRE. UN JOINT BLOQUE supérieure et inférieure du porte-joint (37) et (40)
RISQUE D'ENTRAINER UNE SURCHAUFFE LORS DU correspondent.
FONCTIONNEMENT VOIRE L'USURE DE L'ARBRE. Nettoyer les éléments suivants :
les plans de joint des parties supérieure (37) et inférieure
(40) des étanchéités; le porte-joint (rainure de la chicane
flottante, surfaces de bride) les surfaces de bride du carter.
Appliquer une couche uniforme de Curil T sur :
Si la chicane flottante se bloque, la démonter de l'arbre.
Retirer avec soin les pièces usées du joint, en utilisant du
papier-émeri ou un racleur.
Démonter la chicane flottante. les surfaces latérales de la rainure au niveau des parties
Appliquer une couche uniforme de Curil T sur les surfaces supérieure (37) et inférieure (40) du porte- joint
de joint et de séparation des deux moitiés du joint (41) et les surfaces de bride des parties supérieure (37) et
(42). inférieure (40) du porte-joint carter
, e, les surfaces de séparation de la partie inférieure du porte-
Suivre les instructions pour Putilisation du Curil T. joint (40)
Suivre les instructions pour l’utilisation du Curil T.
Hlustration 6 : Application de Curil T sur l'étanchéité Illustration 8 : Application de Curil T sur le porte-joint.
Appuyer la partie inférieure du joint (41) contre l'arbre. Placer la partie supérieure du porte-joint (37) sur la partie
Placer la partie supérieure du joint (42) sur l'arbre et supérieure du joint (42). Appuyer la partie inférieure(40) du
aligner les deux moitiés du joint entre elles. porte-joint contre celle-ci. Pousser entièrement l'étanchéité
Placer le ressort (38) dans la rainure (39) et l’étirer jusqu'à
; Lt : d'arbre dans le carter.
ce que les deux extrémités puissent se crocheter.
67)
Illustration 9 : Montage du porte-joint.
Aligner les plans de joint du porte-joint et du carter.
Serrer les vis (44) en utilisant les couples suivants :
Taille de palier 9 11 14 | 18 | 22 | 28
Couple [Nm] 8 8 8 20 | 20 | 20
Hlustration 7 : Montage de l'étanchéité.
27
ecton-3)— ———
UN
g) Montage des étanchéités cóté extérieur type 20
Vérifier que les chiffres frappés sur le partie supérieure
(48) et inférieure (52) de l'étanchéité rigide correspondent.
Nettoyer les surfaces de:
de contact des deux parties (48 et 52) de l'étanchéité rigide
la surface de plande joint des deux parties 48 et 52) de
l'étanchéité rigide à chicanes
les surfaces de contact du corps de palier
Appliquer une couche de CurilT sur les parties suivantes :
les surfaces de contact des deux parties (48 et 52) de
l'étanchéité rigide à chicanes
les plans de joint de la partie inférieure (52) de l'étanchéité
rigide à chicanes
IHustration 10: Enduire l'étanchéité rigide à chicanes de
Curit T
Poser la partie supérieure (48) de l'étanchéité rigide sur
l'arbre et amener la partie inférieure (52) par dessous.
introduire l'étanchéité complète dans le corps de palier
Serrer les vis de plan de joint (50)
Aligner le plan de joint de l'étanchéité rigide et le plan de
joint du corps de palier.
ATTENTION :
PRESSER L’ETANCHEITE RIGIDE CONTRE L'ARBRE
DU BAS VERS LE HAUT.
Régler la position de l'étanchéité rigide de telle façon que
le jeu "f” entre arbre et étanchéité soit le même au niveau
du plan de joint.
28
Illustration 11: Réglage de position de l'étanchéité rigide.
Serrer les vis de fixation (49) aux couples suivants :
Serrer les vis (49) en utilisant les couples suivants :
Taille de palier 9 11 14 | 18 | 22 | 28
Couple [Nm] 8 | в | 8 | 20 | 20 | 20
2.4.9 Traitement d’une fuite d’huile
Une fuite d'huile risque de se produire dans les paliers
lisses si certaines mesures ne sont pas prises.
a) Palier autonome
- Le niveau d'huile est-il correct? (voir paragraphe 2.4.5.a)
- Le palier lisse est-il en dépression? (voir paragraphe
2.4.5.d). Si le niveau de dépression est anormal, ajouter un
écran de protection.
- La fuite est-elle située au niveau du plan de joint ?
Nettoyer avec soin les plan de jointà l’aide d’un solvant;
appliquer du CURYL T au moment du remontage (voir
paragraphe 2.4.6).
b) Palier à circulation d’huile
- Tous les renseignements et instructions concernant les
paliers autonomes s'appliquent.
- Le débit d'huile est-il correct (pour les données, voir
Section 1) ?
Pour régler le débit d'huile, voir le paragraphe "Mise en
service des paliers lisses”
- Le palier lisse est-il sous pression ?
Pour mesurer, voir le paragraphe "Entretien des paliers
lisses”. Cette pression vient très certainement du circuit de
retour d'huile. Vérifier le circuit de retour d'huile (voir
paragraphe 2.4.4.c). La contre-pression peut souvent être
éliminée en insérant un effet de siphon sur la ligne de
retour huile (s'assurer alors que la modification du circuit
ne gêne pas le débit de retour d'huile).
2.4.10 Dispositifs de protection de palier lisse
a) Voyant de niveau
Un voyant est placé sur chaque carter de palier (a gauche
ou a droite). La méthode de régulation de niveau est
décrite au paragraphe 2.4.5
b) Thermometre carter d’huile (en option)
Le thermomeétre d’huile donne la température de l'huile du
carter.
La température d’huile enregistrée doit rester inférieure à
90°C.
c) Thermostat ou capteur (en option)
Le capteur donne la température du palier.
Température coussinet ; Points d'alarme et d’arrêt :
alarme 90°C (194°F)
e arrêt 95°C (203°F)
Température carter ; Points d’alarme et d’arrêt :
* alarme 85°C (185°F)
arrêt 90°C (194°F)
d) Pompe de relevage (en option)
Une pompe recueille l’huile du carter de palier et la verse
sur le coussinet de palier. Cette pompe assure la
lubrification du palier, ce qui permet d'améliorer l'efficacité
du graissage lors du fonctionnement à de très petites
vitesses.
pour s'assurer du sens de rotation (le sens de rotation est
indiqué sur la pompe).
2.7 REFRIGERANT
2.7.0 Description du réfrigérant
a) Généralités
Le réfrigérant a pour but d’éliminer les pertes calorifiques
de la machine (mécaniques, ohmiques, etc.). L'échangeur
est situé sur la partie supérieure de la machine.
Fonctionnement normal :
L'air interne à la machine passe à travers l'échangeur,
transférant les calories puis l'air retourne à la machine.
b) Description des échangeurs air-air
L'air de refroidissement interne est pulsé par un ventilateur
fixé à l’arbre de la machine. L'air interne circule a travers la
machine et le réfrigérant en circuit fermé. La circulation
d'air externe peut être créée par ventilation propre
(machine classe IC 5 A1 A1) ou par ventilation séparée
(machine classe IC 5 A1 A7). La conception du réfrigérant
dépend du type de construction de la machine. Le
réfrigérant comprend des tubes, des plaques et un capot
amovible avec ie ventilateur. Les tubes sont dudgeonnés à
29
l'intérieur des plaques à tubes. Le matériau de construction
des tubes dépend de l'air ambiant. Caractéristiques
Techniques selon Section 1.
c) Description de l'échangeur air/eau double tube
L'air de refroidissement interne est pulsé par un ventilateur
fixé à l’arbre de la machine. L'air interne circule à travers la
machine et le réfrigérant en circuit fermé. La circulation
d'air interne peut être créée par ventilation propre
(machine classe IC 8 A1 W7) ou par ventilation séparée
(machine classe IC 8 A6 W7).
La technique double tube empêche le circuit de
refroidissement d’être affecté par une éventuelle fuite
d’eau. Ce double tube offre un niveau de sécurité élevé.
En cas de fuite, l’eau passe de l’intérieur du tube interne a
l’espace coaxial situé entre les deux tubes. L'eau est
drainée axialement vers une chambre de fuite où elle peut
activer un détecteur.
Un échangeur se compose d’un ensemble aileté contenant :
* un cadre acier.
e un bloc aileté serti mécaniquement sur les tubes.
Le faisceau de tubes est dudgeonné dans les plaques
(pièces 3 et 4)
La distribution d’eau dans les tubes se fait grâce à deux
boîtes à eau amovibles (pièce 5). Une boîte est munie de
manchettes pour le raccord aux lignes d'entrée et de sortie
d’eau. Des joints néoprène permettent I'étanchéité entre
les boîtes et les plaques.
1 - Tube interne simple
2 - Tube externe à cannelures internes et à ailettes
externes
3 - Plaque interne
4 - Plaque externe
5 - Boîte à eau
6 - Ecoulement des fuites
А - Аг B - Fuites C - Eau
d) Description de l'échangeur air/eau simple tube
L'air de refroidissement interne est pulsé par un ventilateur
fixé à l’arbre de la machine. L'air interne circule à travers la
machine et le réfrigérant en circuit fermé. La circulation
d'air interne peut être créée par ventilation propre
(machine classe IC 8 A1 W7) ou par ventilation séparée
(machine classe IC 8 A6 W7).
Un échangeur se compose d’un ensemble aileté contenant :
e un cadre acier.
* un bloc aileté serti mécaniquement sur les tubes.
Le faisceau de tubes est dudgeonnés dans les plaques
La distribution d’eau dans les tubes se fait grâce à deux
boîtes à eau. L'une des boîtes est munie de manchettes
pour le raccord aux lignes d'entrée et de sortie d’eau. Des
joints néoprène permettent l’étanchéité entre les boîtes et
les plaques.
1 - Tube aileté
2 - Plaque
3 - Boîte à eau
A - Air В - Eau
2.7.1 Mise en service du réfrigérant
a) Généralités
S'assurer que les dispositifs de sécurité fonctionnent
correctement.
Brancher les lignes d'alimentation et de retour.
Remplir d'eau, en purgeant soigneusement le circuit.
ATTENTION : (machine avec motoventilation
uniquement)
NOUS RECOMMANDONS DE VERIFIER LE BON
FONCTIONNEMENT DU VENTILATEUR (ABSENCE DE
FROTTEMENT ET DE BLOCAGE).
ATTENTION :
AVANT LA MISE EN SERVICE, VERIFIER LA
PROPRETE DES AILETTES DU REFRIGERANT.
Démarrer la machine (si les autres sous-ensembles le
permettent).
Charger la machine(KVA); régler le débit d'eau pour
obtenir le débit mentionné (voir Section 1).
30
Vérifier l'étanchéité des lignes et de l'échangeur.
Vérifier que les températures correspondent aux
températures recommandées.
2.7.2 Entretien de I'hydrorefrigérant
a) Propreté
La fréquence de nettoyage dépend essentiellement de la
pureté de l’eau utilisée. Nous recommandons au moins
une inspection après un an de fonctionnement et de
planifier les interventions suivantes en fonction du niveau
d'encrassement observé.
Arrêter la machine.
Couper l’alimentation électrique en isolant les lignes
d'entrée et de sortie. Purger l’eau.
Débrancher le capteur de fuite (option avec réfrigérant
double tube) et s'assurer qu’il n’y a pas de fuite.
Enlever les boîtes de chaque côté du réfrigérant.
Rincer et brosser chaque boîte.
REMARQUE :
Ne pas utiliser une brosse en fil de fer dur sous peine
d'enlever la couche d’oxydation protectrice qui s’est formée
sur la surface des boîtes. Nettoyer chaque tube à l’aide
d'un racleur en métal. Rincer à l’eau douce.
Laisser la chambre de fuite sèche (réfrigérant double tube
uniquement).
b) Détection de fuite pour un échangeur double
tube
Si une fuite est détectée, il est nécessaire d'en déterminer
immédiatement l’origine et de la réparer.
Enlever les deux boîtes à eau, appliquer une légère
pression positive dans la chambre de fuite et entre les
deux tubes (concerne seulement les réfrigérants double
tube).
Si un tube est endommagé, le boucher aux DEUX
extrémités. Utiliser un bouchon conique. Utiliser de
préférence un bouchon de bronze d'aluminium résistant à
l’eau salée ou de matière synthétique.
2.7.3 Révision du réfrigérant
a) Dépose du réfrigérant
Le réfrigerant est glissé dans son caisson. Il est possible
de retirer le réfrigérant du caisson sans enlever les boîtes
à eau. Le réfrigérant est attaché au caisson par une série
de vis sur le caisson.
Retirer les tuyaux d'alimentation et de retour.
Prévoir deux supports pour maintenir le réfrigérant à sa
sortie du caisson.
Retirer le réfrigérant à l'aide d’élingues qui peuvent être
attachées aux brides de sortie d'eau.
31
b) Remontage du réfrigérant
Effectuer les opérations de dépose du réfrigérant en sens
inverse. Veiller à pousser le réfrigérant à fond dans son
caisson avant de serrer les vis d'attache du réfrigérant au
caisson.
2.7.4 Dispositifs de protection du réfrigérant
a) Détection de fuite (système à flotteur)
Un flotteur magnétique active un commutateur situé dans
la tige guide.
A
—
Z |
A - Détecteur sec
x - Bleu
1 - Tige guide
2 - Floteur magnétique
z - Noir
y - Brun
2.8 FILTRES À AIR
2.8.1. Nettoyage
a) Fréquence de nettoyage du filtre à air
La fréquence de nettoyage dépend des conditions du site
et peut varier.
Le nettoyage du filtre est nécessaire si la température du
bobinage de stator enregistrée (à l’aide des sondes du
bobinage stator) indique une hausse de température
anormale.
b) Procédure de nettoyage du fiitre à air
Le filtre (plat ou cylindrique) est plongé dans un réservoir
d’eau froide ou chaude (dont la température est inférieure
à 50°C). Utiliser un mélange eau/détergent.
Remuer doucement le filtre pour s'assurer que l’eau circule
à travers le filtre dans les deux sens.
Lorsque le filtre est propre, le rincer à l’eau claire.
Egoutter le filtre correctement (il ne doit plus y avoir de
formation de gouttelettes).
Replacer le filtre sur la machine.
ATTENTION :
NE PAS UTILISER D'EAU DONT LA TEMPERATURE
EST SUPERIEURE A 50°C, NE PAS UTILISER DE
SOLVANTS.
REMARQUE :
Ne pas nettoyer le filtre à l’air comprimé. Cette procédure
risque de réduire l'efficacité du filtre.
2.18 BOITE À BORNES
2.18.0 Description
Utiliser le schéma de boîte à bornes joint.
La boîte à bornes principale de la machineest située sur la
partie supérieure de la machine.
Les cables de neutre et phase sont raccordés aux bornes,
une borne par phase et une borne par ligne de neutre. Voir
schéma “Boîte à bornes".
Les ouvertures permettent l’accès aux bornes.
Les plaques de presse-étoupe sont faites de matériaux
non-magnétiques afin d'éviter les courants de circulation.
Le raccordement des accessoires est fait sur borniers.
Utiliser un tournevis de 5 mm maximum pour travailler sur
les vis de blocage. Voir le schéma "Protection machine".
Si des accessoires doivent étre ajoutés a la boite a bornes
(transformateurs de courant, transformateurs de tension,
shunts etc.) voir le chapitre concernant l’instaliation.
2.18.1 Non applicable
2.18.2 Non applicable
2.18.3 Serrage des contacts électriques
Applicable pour filetages laiton
Filetage M5 | M6 | M8 | M10 | M12 | M14 | M16
2,5 | 4 8 20 | 35 | 57 | 87
Couple
[Nm]
2.19 DISPOSITIFS DE PROTECTION
2.19.1 Dispositifs de protection stator
Voir "Protection du stator“ au paragraphe 2.1.3.
2.19.2 Dispositifs de protection palier
Voir "Protection du roulement” au paragraphe 2.3.4 ou
2.4.9.
32
2.19.3 Dispositifs de protection réfrigérant
Voir "Sécurité du réfrigérant" au paragraphe 2.7.4.
2.20 PLAQUES SIGNALETIQUES
2.20.1. Plaque signalétique principale
La plaque signalétique principale est fixée au stator. Elle
donne les caractéristiques électriques du constructeur, le
type de machine et son numéro de série.
Pour les machines équipées de roulements, la quantité de
graisse, le type et la fréquence de graissage sont
mentionnés.
2.20.2. Plaque signalétique de graissage
Les machines équipées de paliers lisses ont une plaque de
lubification fixée sur le flasque de palier. Elle indique :
La fréquence de changement d'huile; la capacité d'huile du
roulement; la viscosité d’huile.
Les machines équipées de roulements ont une plaque de
graissage fixée au stator, qui donne :
Le type de roulement; la fréquence de changement de
graisse; la quantité de graisse.
2.20.3. Plaque de sens de rotation
Une flèche sur le palier côté accouplement indique le sens
de rotation.
3. NON APPLICABLE
33
4. INSTALLATION
4.1 STOCKAGE
4.1.1 Lieu de stockage
La machine peut étre stockée dans un lieu propre et sec
qui n’est pas soumis à de brusques changements de
température ou à une humidité élevée.
Le stockage à une température ambiante comprise entre
+5 et +45° C est recommandé.
la machine ne doit pas être soumise à des vibrations.
4.1.2 Emballage maritime
la machine synchrone est hermétiquement scellée, puis
soigneusement emballée dans une caisse en bois.
La rupture de la pellicule de protection hermétique dégage
ACEO de sa garantie de stockage longue durée.
4.1.3 Déballage et installation
DANGER :
LES QUATRE CROCHETS DE LEVAGE DOIVENT ETRE
UTILISES POUR SOULEVER LA MACHINE A L'AIDE
D'ELINGUES (UN CROCHET A CHAQUE COIN DE LA
MACHINE).
Les rotors des machines a paliers lisses et monopaliers
sont bloqués lors du transport pour éviter tout mouvement.
Retirer les barres de retenue. La barre de retenue est
vissée au bout de l'arbre et au flasque avant.
Le bout de l'arbre est protégé contre la corrosion. Le
nettoyer avant 'accouplement.
4.1.4 Précautions de stockage
Avant d'arréter la machine pendant longtemps (plusieurs
mois), il est essentiel de prendre plusieurs mesures
préalables :
La résistance de chauffage doit toujours rester sous
tension.
Pour les réfrigérants à eau, le débit d’eau doit être coupé.
Si l’eau n'est pas traitée et s’il y a possibilité de gel,
l'échangeur doit être purgé.
Pour une machine ouverte, il est recommandé de fermer
l'entrée et la sortie d'air.
Avant de redémarrer la machine, il faudra effectuer une
inspection.
4.2 INSTALLATION DE LA MACHINE
ELECTRIQUE
4.2.1 Montage de l'accouplement (machine
bipalier uniquement)
L'accoupiement doit être équilibré séparément avant d'être
monté sur l’arbre. Voir les instructions d'équilibrage au
paragraphe 2.2.5.
4.2.2 Fixation du stator
Quatre patins sur le stator permettent de fixer l’unité à un
châssis. La machine a été conçue pour être :
attachée avec 4 vis. Ces vis doivent supporter la force
créée par les charges statiques et dynamiques.
positionnée au moyen de 4 goupilles. Ces goupilles
facilitent le réalignement ultérieur. (l'utilisation des
goupilles est optionnelle).
alignée au moyen de 4 vis vérin. Ces vis permettent de
positionner la machine selon les différents axes.
4.3 ALIGNEMENT DE LA MACHINE
4.3.1 Généralités sur l'alignement:
a) Généralités
La machine doit être aligné selon les consignes ACEO.
Respecter aussi les consignes d’alignement du produit
entrainé.
Les machines bipalier à roulements sont montées avec
roulements (à billes ou à rouleaux) ou paliers lisses. Le jeu
axial des paliers (si la machine dispose de paliers lisses)
doit être distribué aussi uniformément que possible, en
tenant compte de l'extension thermique axiale. Les
machines avec roulement butée (machines standards)
n’ont pas de jeu axial.
Les machines sont livrées avec le rotor mécaniquement
centré (axialement et radialement) par rapport au stator.
ATTENTION :
LES NORMES D'ALIGNEMENT DES MACHINES
ENTRAINEES SONT SOUVENT PLUS PRECISES QUE
CELLES D'A.C.E.0.
34
b) Correction de l’élévation de hauteur d''axe
L'élévation totale de la hauteur de l'axe se compose de
l’élévation thermique et de l'élévation du palier.
Elévation thermique :
AH (mm) Acre”) . Him) AT ex
H(mm) = hauteur de l'axe de la machine
AT= élévation de la température du carter = 30°C
À = coefficient de dilatation de l'acier = 0,012 *K-1
c) Correction de l’élévation pour palier lisse
Pour les machines avec paliers lisses, on peut considérer
que l'élévation de l'axe de l'arbre due au film d'huile est
plus ou moins de l’ordre de 0,05 mm.
Palier lisse exact (élévation due au film d'huile) :
La machine va du point "1" au point "2".
Les informations suivantes correspondent à un sens anti-
horaire de la machine (vu côté bout d'arbre). Machine
fonctionnant à chaud ou à froid :
вом
©
Y
qu
© — — >
X
1 - Machine a l’arrêt
2 - Machine en rotation
jeu … . hi
X= = — film huile | . cos(angle d’attitude)
Y = 2 _ — film huite sin(angle d’attitude)
d) Correction de lélévation pour roulement
Causée par hausse thermique
nan
У ° 0,01 тт
"4 и
1 - Froid, en rotation ou arrété
2 - Chaud, en rotation, ou arrété
4.3.2 Alignement machine bipalier
a) machines sans jeu axial (standard)
L'alignement doit tenir compte des tolérances de
Paccoupiement. Un mauvais alignement, acceptable par
l’accouplement, ne doit pas créer une surcharge sur le
palier à la suite des efforts axiaux et radiaux hors des
limites acceptables par le palier.
Lignage des arbres ; ne pas dépasser :
y
0.08 mm
Pour vérifier 'alignement, il existe différentes méthodes : la
méthode de la "double concentricité" est décrite dans le
paragraphe “Procédure d'alignement".
b) machines avec jeu axial augmenté
L'alignement doit étre effectué en utilisant la même
méthode que pour une machine sans jeu axial.
ATTENTION :
L'EMPLACEMENT AXIAL DU ROTOR DOIT ETRE
VERIFIE POUR EVITER TOUT DECALAGE
MAGNETIQUE.
ATTENTION :
L'EFFORT MAGNETIQUE AXIAL DU MOTEUR
SYNCHRONE DOIT ETRE MAINTENUE PAR
L'ACCOUPLEMENT DE LA MACHINE ENTRAINEE.
Une aiguille fixée sur le palier côté accoupiement doit faire
face à une rainure usinée sur l'arbre. Si l'aiguille est
absente, la distance "A" (distance entre la rainure et la
première partie du palier) est inscrite sur l'arbre, ce qui
permet la vérification.
Exemple pour une machine à palier lisse :
| “ A"
35
4.3.3 Alignement machine monopalier
applicable toutes machines ; sauf A56 à roulement .
ll est essentiel de positionner le rotor axialement par
rapport au stator afin d'obtenir un bon centrage
magnétique du rotor dans ie stator.
Les machines monopaliers sont livrées par l’usine ACEO
avec le rotor centré mécaniquement (axialement et
radialement) par rapport au stator.
L
A “С”
Deux demi-coquilles (pieces B) montées sur la bride avant
servent de palier avant pour le transport et l'installation
L'extérieur des demi-coquilles de centrage se trouve face a
une rainure usinée sur l'arbre.
Ces demi-coquilles ont une symétrie de construction "L = L”
La longueur "A" indiquée sur le schéma est inscrite sur le
bout d'arbre (permettant l’alignement en cas d'absence
des pièces "B" ou de la rainure sur l'arbre).
La longueur "L" indiquée sur le schéma est inscrite sur le
bout d'arbre.
Le cóté "C" représente le cóté usiné du palier.
Retirer la demi-coquille supérieure de centrage (pièce
supérieure "B").
Fixer la machine électrique au centrage du systeme
d'entrainement.
Retirer la demi-coquille inférieure du centrage (piéce
inférieure "B").
Effectuer l’alignement en déplaçant la machine au moyen
des vis vérins montées sur les patins stator (voir procédure
d’alignement ci-dessous). Utiliser des cales afin d'obtenir
un bon alignement.
Le centrage du rotor par rapport au stator doit être vérifié
en mesurant la concentricité de l'arbre par rapport au
palier. Quand les vis de fixation sont vissées à fond, la
tolérance d’'alignement rotor-stator doit être inférieure à
0,05 тт Фахе еп axe (c’est-à-dire un relevé de 0,1 mm).
0.01 m
~~ — mm
—
-
0.02 mm
Vérifier le positionnement axial du rotor par rapport au
stator. Pour cette vérification, utiliser une demi-coquille
retournée (pièce "B") (utilisation de la symétrie "L = |" de
la pièce) comme cale. L’extérieur de la cale (pièce "B") doit
faire face à la rainure usinée sur l’arbre avec une tolérance
de +/- 1 mm.
Monter les plaques de fermeture en remplacant les demi-
coquilles de transport (livrées séparément avec la
machine) pour éviter l'introduction de corps étrangers dans
la machine. S'assurer que ies plaques de fermeture sont
correctement centrées par rapport à l'arbre.
4.3.4 Alignement machine monopalier (A56
roulement, uniquement)
Il est essentiel de positionner le rotor axialement par
rapport au stator afin d'obtenir un bon centrage
magnétique du rotor dans le stator.
Les machines monopaliers sont livrés par l’usine ACEO
avec le rotor centré mécaniquement (axialement et
radialement) par rapport au stator.
Un faux palier avant ("Support d'expédition" item 4)
maintient le rotor mécaniquement centré lors du transport.
Le rotor est centré si la rainure usinée sur l’arbre (item3)
coincide avec l'intérieur du support de transport. L'intérieur
du support de transport est sur le même plan que l’usinage
extérieur du stator.
La longueur "A" indiquée sur le schéma est repérée par
frappe à froid sur ie tourteau de l'arbre.
Faire glisser l'écran de ventilateur et le ventilateur sur
arbre.
Fixer le rotor sur le centrage du systeme d’entrainement.
Retirer le "support de transport".
Effectuer lalignement en déplacant la machine au moyen
des vis vérin montées sur les patins stator. Utiliser des
cales afin d'obtenir un bon alignement.
Le centrage du rotor par rapport au stator doit être vérifié
en mesurant la concentricité de l'arbre par rapport à la
bague du stator. Quand les vis de fixation sont vissées a
fond, la tolérance d’alignement rotor-stator doit être
inférieure à 0,05 mm d’axe en axe (c’est-à-dire une lecture
de 0,1 mm).
36
A /
1 - Pièces livrées démontées
2 - Ventilateur
3 - Rainure de positionnement
4 - Support d'expédition
Lignage des arbres ; ne pas dépasser :
~~ m
~Z D
-
0.02 mm
Vérifier que la rainure usinée sur l’arbre se trouve en face
de l'extérieur du stator ou respecte la mesure "A" dans une
tolérance de + ou - 1 mm.
Monter l'écran de ventilateur sur le stator (livré à part avec
la machine).
Monter le ventilateur sur son moyeu, en respectant ie
repère angulaire (pour respecter l’équilibrage).
Fixer le capotage avant.
4.3.5 Procédure d’alignement
a) Méthode de vérification d’alignement "double
concentricité"
Cette méthode n'est pas sensible aux mouvements axiaux.
Les mouvements axiaux entrainent souvent des erreurs
lorsque d’autres méthodes sont utilisées.
Il est possible de vérifier l'alignement avec l’accouplement
installé.
Matériel nécessaire :
Deux supports rigides. La rigidité des deux supports est
très importante.
Deux micromètres
Mise en place :
Les deux arbres doivent tourner en méme temps dans le
même sens. (Par exemple : l’accoupiement installé avec
ses vis desserrées). En tournant les deux arbres en même
temps, la mesure n'est pas affectée par l'erreur résultant
des irrégularités circulaires des deux bouts d'arbre.
—
©
—
—
—
| | —
6°
Les micrometres "C1" et "C2" sont situés a un angle de
180° l’un de l’autre.
Le relevé doit étre pris 4 fois pour les micrometres "C1" et
"C2" : 90°, 180°, 270° et 360°.
Il est recommandé d'enregistrer les résultats et de dessiner
les axes pour une meilleure évaluation, comme expliqué
plus loin. Interprétation des mesures au moyen d’un
exemple.
Un exemple peut faciliter l'interprétation des mesures. LES
EXEMPLES FOURNIS NE DOIVENT PAS ETRE PRIS
POUR DES VALEURS D'ALIGNEMENT ACCEPTABLES.
Les valeurs sont données en millimètres. Le relevé est
considéré positif (+) lorsque l'aiguille du micrometre est
poussée vers l'intérieur.
37
MESURES
1 1.34
C1 С?
0.86 1.04 0.70
0.90 1
Interprétation des mesures par rapport au plan vertical
Par rapport au plan vertical "C1" : L'action verticale vers le
haut de l’arbre "A" sur le micrometre est dominante.
L’axe "A" est plus haut que l’axe "B” (dans le plan "C1")
(100-90) / 2 = 5
Dans le plan vertical "C2", l’action verticale vers le haut de
l'arbre "B" sur le micromètre est dominante.
L'axe "B" est plus haut que l’axe "A” (dans le plan "C2")
(134-100)/2 =17
La position respective des axes est la suivante :
_ B
O —
7 47
A0
js —-
ou TT A
— a
O
Evaluation des mesures par rapport a I'axe horizontal
La mesure indique ce qui suit :
L'arbre "A" est plus à droite que l'arbre "B” dans le plan du
micromètre "C1" (104-86)/2=9
L’arbre "B" est plus a droite que I'arbre "A" dans le plan du
micrometre "C2" (164 - 70 )/ 2 = 47
La représentation des arbres est la suivante :
_ B
O A ua
—_— 1 —
— A
pS
I
O
4.4 RACCORDEMENTS ELECTRIQUES
4.4.0. Généralités
L'installation doit respecter les schémas électriques. Voir
les schémas électriques joints.
Vérifier que tous les dispositifs de protection sont
correctement raccordés et en bon état de marche.
Pour les machines basse tension, les câbles de puissance
doivent être raccordés directement aux bornes de la
machine (sans ajout de rondelles, etc.)
Pour les machines haute tension, les câbles de puissance
sont raccordés à des bornes séparées ou aux bornes d’un
transformateur de courant.
REMARQUE :
LA PLAQUE DE PRESSE-ETOUPE EST EN MATERIAU
NON-MAGNETIQUE.
ATTENTION :
NE PAS AJOUTER DE RONDELLES SUR LES BORNES
DES CABLES DE PUISANCE AUTRES QUE CELLES
UTILISEES PAR LE CONSTRUTEUR DE LA MACHINE
ELECTRIQUE
Vérifier que les cosses sont serrées.
ATTENTION :
TOUS LES TRANSFORMATEURS DE COURANT
DOIVENT ETRE RACCORDES.
ATTENTION :
LES CABLES DE PUISSANCE INSTALLES DOIVENT
ETRE FIXES ET SOUTENUS DE MANIERE À POUVOIR
SUPPORTER LE NIVEAU DE VIBRATION ATTEINT PAR
LE MOTEUR SYNCHRONE EN COURS DE
FONCTIONNEMENT (voir le paragraphe "Vibration").
38
4.4.1. Ordre de phases
a) Machines standards ; IEC 34-8
Sauf demande spéciale du client, l’ordre de phases est
effectué selon la norme IEC 34-8. Une flèche située sur le
PALIER avant indique le sens de rotation.
Dans la boîte à bornes, une plaque d'identification indique
l’ordre de phases spécifique du générateur.
Sens rotation anti-horaire
vu côté accouptement
Sens de rotation horaire
vu côté accouplement
Les phases sont repérées:
Ui, V1, Wi,
Les phases sont repérées:
Ut, V1, W1.
Pour un observateur placé
devant la boîte à bornes,
les bornes sont :
Pour un observateur placé
devant la boîte à bornes,
les bornes sont :
U1, V1, W1 U1, V1, W1
L’installateur raccorde : l'installateur raccorde :
Lt --> Ut L3 --> Ut
Le --> V1 L2 --> V1
13 --> Wi Li --> Wi
U2 V2 VW? U2 V2 W2
utr vi Wi
L3 L2 Li
ut VI wi
Li L2 Ls
b) Sur demande ; NEMA
Une fleche située sur le roulement avant indique le sens de
rotation.
Dans la boîte à bornes, une plaque d'identification indique
l’ordre de phases spécifique du générateur.
Sens anti-horaire vu côté
connexions stator (NEMA)
(Sens horaire vu côté
accouplement selon IEC)
Sens horaire vu côté
connexions stator (NEMA)
(Sens anti-horaire vu côté
accouplement selon IEC)
Les câbles sont repérés
ainsi : U1, V1, W1.
Les bornes sont repérées
ainsi : T3, T2, T1
Les câbles sont repérés
ainsi : Ut, V1, W1.
Les bornes sont repérées
ainsi : T3, T2, T1
Pour un observateur placé
devant la boîte à bornes,
les bornes sont :
U1, V1, W1
Pour un observateur placé
devant la boîte à bornes,
les bornes sont :
U1, V1, W1
L'installateur raccorde :
|1 --> (U1) T3
L2 --> (V1) T2
L3 --> (W1) T1
L'installateur raccorde :
L3 --> (U1) T3
|2 --> (V1) T2
LT --> (W1) T1
6 T5 T4
UI VIAL Wi
3 T2 T1
L1 L2 L3
T6 T5 T4
О У W1
3 T2 T
L3 L2 L
39
4.4.2 Distances d'isolation
Les accessoires non livrés par ACEO et installés dans la
boite a bornes doivent respecter les distances d'isolation
électrique.
Ceci s'applique aux cábles et cosses d'alimentation et aux
transformateurs ajoutés, etc.
Tension nominale | 500 V | 1KV | 2KV | 3KV
Phase-Phase dans 25 30 40 60
Fair (mm)
Phase-Terre dans 25 30 40 60
I'air (mm)
Cheminement 25 30 40 70
Phase-Phase (mm)
Cheminement 25 30 40 70
Phase-Terre (mm)
Tension nominale 5KV | 75KV [12,5 KV | 15 KV
Phase-Phase dans | 120 180 190 190
Pair (mm)
Phase-Terre dans 90 120 125 125
Fair (mm)
Cheminement 120 180 190 190
Phase-Phase (mm)
Cheminement 120 180 190 190
Phase-Terre (mm)
4.4.3 Accessoires ajoutés dans la boite a bornes
Ceci peut s'appliquer aux transformateurs de courant, de
tension, etc. ajoutés sur le site par le client.
Informer ACEO si certains appareils doivent être installés
dans la boîte à bornes du moteur synchrone.
Les produits non livrés par ACEO et installés dans la boîte
à bornes doivent respecter les distances d'isolation
électrique. Voir le paragraphe sur les distances d’isolation.
Les appareils installés doivent pouvoir supporter les
vibrations.
5. MISE EN SERVICE
5.0 SEQUENCES DE MISE EN ROUTE
La mise en route du moteur synchrone (commissionning)
doit suivre l'ordre suivant:
5.0.1 Contrôles machine arrêtée
Fixations machine; Alignement; Refroidissementubrification
paliers, commme demandé par ie chapitre 5.2
Connexions ; commme demandé par le chapitre 5.1.0
Isolation des bobinages ; commme demandé par le
chapitre 5.1.1
5.0.2 Contrôles machine en rotation
a) En rotation , à vide
Monter graduellement en vitesse la machine; et vérifier les
temperatures paliers; commme demandé par le chapitre
5.2
À la vitesse nominale mesurer les vibrations. S'assurer que
les niveaux de vibrations sont acceptables par la machine
(chapitre 5.2.1) et par l'application.
b) Non applicable
c) Sécurités de l'installation
Procèder aux réglages des sécurités de site (relayages de
surtension; surcourant,...).
d) En rotation , machine en charge
Charger la machine progressivement.:
Contróler le courant d'excitation a 25% de la charge
Contróler le courant d'excitation a 100% de la charge
A la vitesse nominale (pleine charge) mesurer les
vibrations. S'assurer que les niveaux de vibrations sont
acceptables par la machine (chapitre 5.2.1) et par
l'application
40
5.1 INSPECTION ELECTRIQUE
5.1.0 Généralités
Les raccordements électriques (auxiliaires , sécurités et
lignes de puissance) doivent respecter les schémas
fournis.
Voir le chapitre concernant l'installation; chapitre 4.
DANGER :
VERIFIER QUE TOUS LES DISPOSITIFS DE SECURITE
FONCTIONNENT CORRECTEMENT.
5.1.1 Isolation du bobinage
L’index d'isolation et de polarisation doit être mesuré à la
mise en service.
Pour mesurer l’isolation, voir le chapitre concernant
l'entretien.
5.1.2 Raccordements électriques
Les phases doivent être raccordées directement aux
bornes de la machine (sans entretoises ou rondelles, etc.).
S'assurer que les cosses sont suffisamment serrées.
ATTENTION :
TOUS LES TRANSFORMATEURS DE COURANT
DOIVENT ETRE RACCORDES.
5.2 INSPECTION MECANIQUE
5.2.0 Généralités
a) Alignement ; fixation ; moteur
Uinstallation doit respecter les regles d’installation ACEO
et les regles de la machine entrainée
Le sens de rotation est indiqué par une fleche sur le palier
avant.
b) Refroidissement
L'entrée et la sortie d'air ne doivent pas étre bouchées.
Les auxiliaires de refroidissement (circulation d'eau dans le
réfrigérant, etc.) doivent fonctionner parfaitement.
c) Lubrification
Le graissage doit être effectué :
- sur les roulements, voir paragraphe 2.3
- sur les paliers lisses, voir paragraphe 2.4
5.2.1 Vibrations
Les machines sont conçues pour pouvoir résister au
niveau de vibration indiqué par la norme |ISO8528-9
Vitesse du moteur | Puissance Niveau de
( tr/min) ( КУА ) vibration
(mm/s ; RMS)
Générateur
1500 à 3000 > 250 <20
720 a 1499 2250 < 20
21250 <18
< 720 > 1250 <15
< 10 (*)
(*) générateur sur assise ciment
La mesure de vibration doit étre prise sur chaque palier
dans les trois axes. Les niveaux mesurés doivent être
inférieurs aux valeurs spécifiées indiquées dans le tableau
ci-dessus.
6. ENTRETIEN PREVENTIF
6.1 PROGRAMME D'ENTRETIEN
Le but du programme d'entretien général ci-dessous est
d'aider à établir le programme d'entretien spécifique à
installation. Les suggestions et recommandations doivent
être suivies aussi scrupuleusement que possible afin de
maintenir l’efficacité de la machine et de ne pas réduire sa
durée de vie.
Les opérations d’entretien sont détaillées dans les sections
relatives aux chapitres en question (Exemple : roulement,
voir chapitre 2).
PROGRAMME DE GRAISSAGE ET D'ENTRETIEN
PREVENTIF
Fréquence d'entretien
Jours | Heures | Commentaires
STATOR
Serrage visserie 8000
Nettoyage d’entrée et 1000 | voir 6.2.3
sortie d'air
Nettoyage des bobines 40000 | voir 7.4
ROTOR
Nettoyage des diodes 8000 | voir 7.4
Serrage des diodes 8000 | voir 2.2.4
Nettoyage des bobines 40000 | voir 7.4
BOITE À BORNES
Nettoyage 4000
PALIERS LISSES (*)
Fuite d'huile 1 voir 2.4.9
Température d'huile 1 voir 2.4.10
Niveau d'huile 1000 | voir 2.4.5
Renouvellement d'huile 4000 | voir 2.4.5
Visite de coussinet 8000 | voir 2.4.6
Serrage visserie 8000 | voir 2.4
Jours | Heures) Commentaires
ROULEMENTS (*) {Voir plague de graissage
(graisser au moins tous les 6 mois)
REFRIGERANT
Niveau de fuite 1 voir 2.7.4
Température d’eau 1 voir 2.7.4
Nettoyage 8000 | voir 2.7.2
IMOTO-
VENTILATEUR |
(*) Voir plaque de graissage
FILTRES (*) 1000 | voir 2.8
DISPOSITIFS DE 8000 | (capteurs,
PROTECTION (*) détecteurs, etc.)
voir 2.19 et
Section 1
PROPRETE 1000 | voir 6.2.3
(*) selon les caractéristiques techniques de la machine et
selon Section 1.
6.2 ENTRETIEN MECANIQUE
Pour obtenir plus de détails sur l'entretien des sous-
ensembles, voir les chapitres concernant les sous-
ensembies en question.
6.2.1 Vérification de l'entrefer
a) Machine bipalier
La verification de l'entrefer nest pas nécessaire. Le rotor
est mécaniquement centré par construction. Méme apres
avoir démonté et remonté la machine, le rotor retrouvera
son emplacement sans contrôle de l'entrefer
b) Machine monopalier
À la livraison de la machine, le rotor est mécaniquement
centré dans le stator (voir chapitre sur le lignage). Après un
démontage de la machine, il sera nécessaire de centrer le
rotor dans le stator, en utilisant les deux de mi-coquilles
(livrées avec la machine) comme indiqué dans le chapitre
"ignage”.
42
Si vous ne disposez pas de 1/2 coquilles, utilisez un
comparateur pour vérifier la concentricité entre l'arbre
(surface usinée) et le palier avant (surface usinée).
6.2.2 Serrage de la visserie
Vérifier le serrage des vis de fixation des paliers lisses (voir
paragraphe 2.4)
Vérifier le serrage des diodes tournantes (voir paragraphe
2.2.4)
Vérifier le serrage des accessoires de la boîte à bornes
(voir paragraphe 2.18)
6.2.3 Propreté
La totalité de la machine doit être propre en toutes
circonstances.
ATTENTION :
TOUTES LES PERIODES DE NETTOYAGE INDIQUEES
DANS CE MANUEL PEUVENT ETRE MODIFIEES
(AUGMENTEES OU DIMINUEES) SELON LES
CONDITIONS SUR SITE.
Les surfaces d'entrée et de sortie d'air doivent être propres
(le grillage peut être nettoyé de la même manière que les
filtres) voir paragraphe 2.8.
ATTENTION :
LA SALETE PENETRANT DANS LA MACHINE RISQUE
DE POLLUER ET DE REDUIRE SON ISOLATION
ELECTRIQUE.
Les diodes tournantes doivent être propres. Le capotage
des diodes tournantes doit être propre. Voir paragraphe
7.4.
6.3 ENTRETIEN ELECTRIQUE
6.3.1 INSTRUMENTS DE MESURE
a) Instruments utilisés
- Voltmétre CA 0-600 Volts
- Voltmetre CC 0-150 Volts
- Ohmmètre 10E-3 à 10 ohms
- Mégohmmètre 1 à 100 Mohms / 500 Volts
- Ampèremètre CA 0- 4500 A
- Amperemetre CC 0-150 A
- Fréquencemetre 0-80 Hz
Les résistances de faibles valeurs peuvent étre mesurées
a l'aide d'un ohmmètre adequat ou en utilisant un pont de
Kelvin ou de Wheatstone.
REMARQUE :
D'un ohmmètre à l'autre, l'identification de la polarité de
l'appareillage peut être différente.
b) Identification de la polarité de 'ohmmetre
Dans de nombreuses procédures de test, la polarité de
l'onmmètre est importante (test de diode, etc.) et doit être
connue. Comme deuxième instrument, vous devez utiliser
un voltmètre dans la position "tension continue”, afin de
vérifier la polarité des connexions de l’ohmmèêtre. Procéder
de la manière suivante :
0 My 10
7 [Vos] *
м
DC
O y
— €
NM à
6.3.2 Vérification de l’isolation du bobinage
a) Généralités
La résistance d'isolation permet de vérifier l’état de
l'isolation de la machine.
Les mesures suivantes peuvent étre prises a tout moment
sans endommager l’isolation de la machine.
La vérification de l'isolation doit être effectuée :
Avant la mise en service
Après un long arrêt
Dès l’apparition d’un fonctionnement anormal.
Si la mesure indique un résultat insuffisant, nous vous
conseillons de contacter notre service Entretien.
Pour la prise de mesure, le générateur doit être à l’arrêt.
Si la résistance est insuffisante, il est nécessaire, si
possible, de sécher la machine (voir partie "Séchage" dans
le chapitre ENTRETIEN).
b) Mesure d'isolation stator
Débrancher les trois phases au niveau des bornes du
générateur.
La mesure doit être prise entre une phase et la terre.
Tension nominale de la machine
Un < 500 Un 3 4160
Tension d'essai 500 Vec 1000 Vcc
appliquée (DC)
La valeur mesurée doit étre supérieure a (3. (1+Un))
Méghoms où Un (tension nominale) est exprimée en
Kilovoits (ex : un générateur de 6,6 KV doit avoir une
résistance d'isolation supérieure à 22,8 M2).
Si le niveau disolation minimum n'est pas atteint, sécher
les bobinages (voir chapitre Entretien)
c) Mesure d'isolation de Roue polaire
Debrancher le systeme d'excitation.
La mesure doit étre prise entre une extremite du bobinage
du rotor et la terre.
La tension d'essai appliquée doit étre de 500 Vcc.
La valeur mesurée doit étre supérieure a 20 M%.
Si le niveau disolation minimum n'est pas atteint, sécher
les bobinages (voir chapitre Entretien).
6.3.3 Index de polarisation
L'index de polarisation permet de vérifier I'état de l'isolation
de la machine et donne une indication de la poliution du
bobinage.
Les mesures suivantes peuvent étre prises a tout moment
sans endommager lisolation de la machine.
REMARQUE :
Cette vérification doit être effectuée à l’aide d’une source
de courant continu stable.
Utiliser un appareil spécifique a la mesure d'index de
polarisation sous 500 ou 1000 Vcc (voir
paragraphe "Isolation du bobinage" pour déterminer la
tension correcte a appliquer)
Ouvrir le pooint étoile du bobinage stator
Déconnecter les cables de régulation de sur les bornes de
phases
= +
Appliquer la tension demandée
Après 1 minute, enregistrer la résistance d'isolation
Après 10 minutes, enregistrer la résistance d'isolation
_ Résistance d'isolation (t = 10 minutes)
Résistance d'isolation (t=1 minutes)
p
L'index de polarisation doit être supérieur à 2.
Procèder de la même manière pour chaque phase.
7. ENTRETIEN
7.1 ENTRETIEN GENERAL
DANGER :
AVANT DE TRAVAILLER SUR LE GENERATEUR,
S’ASSURER QUE LA MISE EN SERVICE NE PEUT
ETRE ACTIVEE PAR UN SIGNAL MANUEL OU
AUTOMATIQUE.
DANGER :
AVANT DE TRAVAILLER SUR LA MACHINE,
S'ASSURER D'AVOIR BIEN COMPRIS LES PRINCIPES
DE FONCTIONNEMENT DU SYSTEME. SI
NECESSAIRE, VOIR LES CHAPITRES APPROPRIES DU
MANUEL.
ATTENTION :
ETANT DONNE LE FACTEUR DE PUISSANCE
APPLIQUE A LA MACHINE, UN VOLTMETRE OU
KILOWATTMETRE N'INDIQUE PAS NECESSAIREMENT
LA CHARGE KVA DE L'APPAREIL.
7.2 TROUBLE SHOOTING
7.2.0 Généralités
Lorsqu'une pièce défectueuse est remplacée par une pièce
neuve, s'assurer que celie ci est en bon état.
7.2.1 Procédure de réparation du régulateur
Voir le manuel du régulateur joint.
7.3 TESTS ELECTRIQUES
7.3.1 Test du bobinage stator
Voir paragraphe 6.3
7.3.2 Test du bobinage rotor
Voir paragraphe 6.3
7.3.3 Test du bobinage de l’induit d’excitateur
Voir paragraphe 6.3
7.3.4 Test du bobinage inducteur d'excitateur
Voir paragraphe 6.3
7.3.5 Test du pont de diodes tournantes
Voir paragraphe 2.2
7.4 NETTOYAGE DES BOBINAGES
7.4.1 Produit de nettoyage de bobine
a) Généralités
ATTENTION :
LES SOLVANTS HAUTEMENT CHLORES ET SUJETS À
HYDROLYSE DANS DES ATMOSPHERES HUMIDES
SONT INTERDITS. ILS S'ACIDIFIENT RAPIDEMENT, CE
QUI PRODUIT DE L'ACIDE HYDROCHLORIQUE
CORROSIF ET CONDUCTEUR.
ATTENTION :
NE PAS UTILISER DE TRICHLORETHYLENE,
PERCHLORETHYLENE OU TRICHLORETHANE.
Eviter les mélanges vendus sous différentes marques qui
contiennent souvent du white spirit (s'évaporant trop
lentement) ou des produits chlorés (pouvant s'acidifier).
ATTENTION :
NE PAS UTILISER DE PRODUITS ALCALINS. ILS SONT
DIFFICILES À RINCER ET ENTRAINENT UNE
REDUCTION DE LA RESISTANCE D'ISOLATION EN
FIXANT L’HUMIDITE.
b) Produits de nettoyage
Utiliser des agents de dégraissage et volatils purs qui sont
bien définis tels que :
Essence (sans additifs)
Toluene (légèrement toxique ; inflammable)
Benzène ou benzine (toxique ; inflammable)
Ciclohexaire (non-toxique; inflammable)
Eau douce
7.4.2 Nettoyage du stator, du rotor, du système
d’excitation et des diodes
a) À l’aide d’un produit chimique spécifique
Les systèmes d'isolation et d’imprégnation ne sont pas
endommagés par les solvants (voir la liste des produits
autorisés ci-dessus).
Il est essentiel d’éviter l'introduction d'agents de nettoyage
dans les encoches. Appliquer le produit avec une brosse,
en épongeant fréquemment pour éviter l'accumulation
dans le carter. Sécher le bobinage avec un chiffon sec.
Attendre l’évaporation des traces avant de remonter la
machine.
Après le nettoyage du générateur, le séchage est impératif
afin d’obtenir l'isolation du bobinage.
b) Rinçage à l’eau douce
De l’eau douce chaude (moins de 80°C) sous pression
(moins de 20 bar) peut être utilisée.
Après le nettoyage du générateur, le séchage est impératif
afin d'obtenir l'isolation du bobinage (voir la partie
concernant le séchage du bobinage).
7.5 SECHAGE DU BOBINAGE
7.5.0. Généralités
Les machines électriques doivent être stockées dans un
endroit sec. Si une machine est placée dans un
environnement humide, il faut la sécher avant de la mettre
en service. Les machines fonctionnant par intermittence ou
placées dans des endroits sujets à d'importantes variations
de température sont exposées à l’humidité et doivent être
séchées très soigneusement si nécessaire.
7.5.1. Méthode de séchage
a) Généralités
Au cours de l'opération de sèchage mesurer l'isolation et
l'index de polarisation toutes les 4 heures.
Pour vérifier la progression de l'isolation, enregistrer les
valeurs mesurées et en tracer l'évolution en fonction du
temps.
Lorsque la résistance est constante, on peut considérer
que la machine est seche. Cette opération peut prendre
jusqu’à 24 heures, selon la taille de la machine et le degré
d'humidité, voire 72 heures.
ATTENTION :
PRENDRE DES MESURES CONTRE L’INCENDIE
PENDANT LE SECHAGE DE LA MACHINE.
TOUTES LES CONNEXIONS DOIVENT ETRE SERREES.
b) Séchage machine à l'arrêt
Plusieurs thermomètres doivent être positionnés sur le
bobinage et la température ne doit pas dépasser 75°C
(167° F). Si l’un des thermomètres dépasse cette valeur,
réduire immédiatement l'effet du chauffage.
Sécher par une source de chaleur externe, par exemple,
résistances de chauffage ou lampes.
Laisser une ouverture pour que l'air humide puisse
s'échapper. |
45
7.6 REVERNISSAGE
REMARQUE :
QUEL QUE SOIT LE VERNIS UTILISE, IL N'EST PAS
RECOMMANDE D'APPLIQUER UNE NOUVELLE
COUCHE DE VERNIS, PUISQU'IL PIEGE ET RETIENT
EN PERMANENCE LES PARTICULES DE CARBONE
CONDUCTRICES. LES VERNIS D’ORIGINE ONT UNE
LONGUE DUREE DE VIE ET N'ONT PAS BESOIN
D'ETRE RENFORCES.
¿Sy ada) adnos us anA
| 491
CH) YVINIHOS OL
Ly
$8JUBLINO)} SBPOI(]
SOJUEUINO] SOOUB)SISOH
(Juewajdnoo9e | e asoddo 8109) 1aled
(Juewajdnoo9e | e asoddo 9109) esioje1U3
nojeyoxa,p ¡INpul
лпэренохэ р 1nejonpul
abeiqiinba p anbsi
aliejod annoy
10)ejs allajo |
101215 пр xneeueg
101215 пр abeuiqog
Inajejues np Ue193
naljejusA
(jJuewejdnoooe 9109) 98101811U3
1naje|huea ap naAow
(Juewajdnoo9e aj09) Jailed
JOJOH
Zi
ol
Si
vi
et
cl
Hi
©
Oo +=
- _N ©) FX Wn © г ©
tSY adA; adnos us anA
¿ 949
CL) YVWEHOS “OL
6ÿ
SoJUEUINO) SOpoIQ
S8JUBUINO] SSOUB)SISOH
(Jueula|dnoo5e | € asoddo 8109) 191j2 d
(juewajdno99e | € osoddo 8300) 0S101611U3
1najeyuoxe,p IINPU|
1nejejioxa,p 1nejonpul
obgeiquinba,p anbsig
allejod anoy
101ejs энер |
10}е}$ пр хпеэмея
10)e)s np aPeuigog
1najemuss np uelog
1nelejua A
(juewejdnoo9e 8109) astoje1U3
1naje|nuea ap noÆom
(yJuswajdnodoe 9300) 1aled
10104
Zi
91
Gi
vi
El
cl
Hi
o
gh +=
= о о то © bo
oGy sdA; adnos us ana
€ 9491)
CH VIN3SHOS OL
LS
SOJUEUINO! SOPOIQ
sejueulino) saduelsis9H
(juewejdnoo9e | e asoddo 2j09) Jailed
(Juouiajdnosoe | e asoddo ajos) abejoden
(Juewa¡dnoooe | e asoddo 8199) astojenu3
1na)eyoxa,p ипри
nejejxa,p 1nejonpul
oePe.ainbe,p enbsig
esiejod enoy
10}е}5 энер |
10}е}5 пр хпеэмея
10}e1s Np obeu1qog
1najejhueA np ue193
1naje|nueA
(juewejdnoooe 81209) obejoden
(juewedno92e 8109) 0SI01911U3
1nejejjues ap neÁÑoN
(Juawa;dnosoe 8102) 1alled
1010
Li
91
Si
ari
vi
El
cl
a
OL
ю © M ©
gy
- A <"
SON Rae BER RFR BN
85V sdAj sdnos
у 9491
СВ) VINGHOS “OL
3 anA
ES
sejueuino) sepo1g
sejueulno) saduelsis9
(juewejdnoo9e | e esoddo 3309) Jaljed
(jJuewejdnoo9e y 8 esoddo 8109) 0S10101}U3
зпэреиохэ,р unpu|
iInazeuoxa,p 1nejonpul
abe1quinba,p anbsiq
aliejod эпоу
10)els eejo 1
101215 пр хпеэмея
10}e}s np abeuiqog
INaje|iuaA np uelog
1nejemusA
(Juswa|dnoooe 9190) astoja.JU3
зпарецичеэл ap noAow
(Juswa|dnoooe 8102) Joie d
JOJOH
Ll
at
Si
vi
et
cl
a
Ol
то N ©) nO MN ©
EEE AG
\
N
SUIQUOINE
uonesijiiqn| "onbseij
[ 849
(FC) VNIHOS ‘OL
©)
A
1
Xu
55
ojIny,p ebuepi ep SIA
(13 edÁL) aljinu,p 1nassiplo.jay
(13 edÁ¡) jusuessipio.se: ap nes eluos/ee UY
ejinu,p ¿aueo np ainjesadua) ep sinssul 1nod juewiepioo9es ep nos |
ejnu,p prebay
Jeuissnoo np e1nje1adwe] ap ainsew inod juewap.1099e1 ep nos;
layed np esnenajyui eluieg
Jaljed i8yuB2 - SOAB1Ô SOIQUON
jeuissnoo - juiof ap uejd ep siA
SIA
epne.e) no |
9)uajap ap siqueyy
JOUISSNOI - 8ABI6 BIQWON
anbusayds aslod
jeuissnos ap a1nenajui elueg
Jaled 18ueo - JUION ep uejd ap Sip
Jeuissnos ep sineuedns elueg
DUIYDEUL JUIOf
(xew y | alirej euissnoo ap a1naua;uI 1e o1nouedns served suep) apnese; Nos |
SIA
SIA
эбелэ| эр neauuy
1neuedns prebey
ejnu,p ebessidwe1 ap noiL
juewsuuonisod ap ajyidnoo
Juswauuoisod эр еапоб эр под)
зеуе2 пр езпенейпе еще
un 0 ON OOOO r= NMS ID © |
o EZ ZN NNANIÁANAUN
т С © т ао © г- ©
CCOO
uonejnoJo Jed ayuqn) ‘anbse|q
z 949
(te) VNAHOS “OL
oJInu,p
sSSij 1éijëd
LS
algdey
jerads noe ese ejinUu,p SILOS 8p apug
ejnu,p eos ap Jueuwep.029e1 ap nos
(71743 1nod uondo us) [ejew seyjenBuey
any p ebuepia ap SIA
(713 edÁ) epnu,p inessipioyey
(13 edÁ¡) juswessipio.je: ap nee enuos/a9.1)UY
ejInu,p 1eJeo np ainjesadwa) ap ainsaw inod juewapio99e. ap no |
a[INU,p ээдие р jusuwap.oo9e1 ap no |
JeuIssnoo np eunjesedua) ap ainsaui 1nod juewepioo9e! ap noi
Jepeo ep eneliayui elued
Jailed Japeo - SSABIÔ SOIJQUION
1a1jed jeuISsnoo - JUIOf ap uejd ap SIA
SIA
эрпеле} позу
9 uU3jap ap siquieyo
JOUISSNOI - Элелб эзашоМ
enbuayds asuog
JOUISSNOI OP эзпенеи еще
1a1jed 18,85 - JUIOf ap uejd ep SIA
JeuiSsnos ap aneuadns aiUeg
еэшцоеш aygyoue}s р anBeg
(Ixeul t| @jjie) “JOUISSNOO ap asnauajui 1e a1nauadns seed) epnese; noi |
SLA
SIA
afieas] ap neauuy
1neuadns pieboy
(uondo) aging ej ap ejiny us uonejueue,| ¡nod jueLiepo199e1 ep Nol |
juewsuuonisod ap ayidnos
Juswauuoisod ap 9|jidnob ep noi |
1eJeo ap e.nauadns elueg
© += AM Ta? © Ге с С © “An ST UO rn ooo +
O тт тт отт о отт тт от ост TT NN AAN AN с С MN MN С С © с
+ СРО Y © ге ©
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Related manuals

Download PDF

advertising