RENDEZ VOUS FRANCILIENS 2004

RENDEZ VOUS FRANCILIENS 2004
L’HOMME AUX MILLIONS
DE ROUAGES DANS LA TETE
La nouvelle Ford : une voiture moderne et nouvelle conçue pour répondre à des besoins
modernes et nouveaux
« J’ai soixante quatre ans aujourd’hui et, devant moi,
la plus grande tâche de toute ma vie ». Cette phrase,
prononcée au cours de la conférence de presse
présentant la modèle A résume bien, l’attitude
d’Henri Ford à la suite de la terrible crise qu’il vient
de traverser et qui a abouti à l’abandon de la Ford T.
Il faut insister sur le fait que le modèle A est
l’aboutissement d’un effort intensif mais rapide :
quatre à cinq mois au plus.
Tout cela ne s’est d’ailleurs pas fait sans tiraillement
et nous devons revenir sur les tractations qui ont eu
lieu au sein de l’équipe pour l’adoption définitive de
telle ou telle conception.
(Amortisseurs qui sont d’ailleurs montés en série sur
la luxueuse Lincoln).
Ford, d’ailleurs, ne se laisserait pas dépouiller de ses
prérogatives : pour sortir de l’ornière, pour repartir de
plus belle, c’est à lui d’agir. Et sa décision doit être la
meilleure, car elle va conditionner, non seulement
son propre sort (ce qui se passe vraisemblablement, à
ses yeux, au second plan), mais aussi le sort de
milliers, de centaines de milliers d’hommes :
ouvriers, mécaniciens, concessionnaires.
Brusquement donc il décide, pour succéder à un
monstre sacré, d’inventer un autre monstre sacré.
Et le plus inouï, c’est qu’il va réussir cette gageure.
Le premier accrochage concerne le choix d’une
transmission. Henry Ford s’obstine à préconiser un
système planétaire qu’il voudrait maintenant
« automatique ». Ses opposants finissent par faire
agréer une boîte à trois vitesses, copiée tout
simplement sur celle de la Lincoln.
Comme cela se passe généralement, dans de tels cas,
le service de Public Relations multiplie les démentis :
pas de nouveaux modèles en vue.
Le choix d’un carburateur soulève lui aussi un
conflit : le grand patron tient
au carburateur
HOLLEY, alors que le reste de ces collaborateurs
préfère un ZENITH. Mais ce dernier est fixé par
quatorze boulons ! Ford exige qu’on ramène ce
nombre à deux, puis à un seul, ce qui est fait, et les
ZENITH sont adoptés.
On sait l’importance que Ford a toujours attribué aux
recherches. Une foule d’ingénieurs s’est toujours
appliquée à perfectionner le Modèle T.
Pour ce qui est du système électrique, on sait que
Ford aimait par-dessus tout l’allumage par volant
magnétique et trembleurs. (N’oublions pas cette
petite phrase du manuel d’entretien de 1915 : « Les
frais et les ennuis que causeraient les batteries sont
évités »…). Il se rend cependant à l’évidence et finit
par adopter un allumage par batterie, distributeur et
bobine.
La Ford A « Numéro un » est enfin montée Henry
Ford ne se contente pas de se faire photographier en
train de poinçonner son moteur, il l’essaie
personnellement et avec obstination.
On raconte même qu’un jour ayant parcouru
quelques dizaines de miles en tout terrain au volant
de la voiture, il revient fort mécontent de la
suspension : « on va équiper la nouvelle Ford avec
des amortisseurs inventés par un Français,
Houdaille »
Et pourtant les bureaux d’étude sont en pleine
effervescence.
Mais il y a d’autres bureaux dont la fonction réside
dans l’élaboration de nouveaux modèles.
On parle tout d’abord d’un projet qui nous semble à
l’heure actuelle bien farfelu, un moteur à 5 cylindres,
mais il est bien vite abandonné.
Certains voudraient qu’on adopte une 6 cylindres,
car cet engin équipe les modèles les plus prestigieux
de l’époque. Ford y est opposé, prétendant qu’une
telle conception présente autant de difficultés de
réalisation qu’une 8 cylindres, sans ensans en avoir
les avantages.
Justement Eugène J. Farkas travaille, depuis 1924, à
un moteur en X : 4 cylindres en bas, 4 cylindres en
haut, autour d’un arbre central. Mais, brusquement,
comme il a l’habitude de le faire, Henry Ford change
d’avis et lance l’idée d’une 4 cylindres.
Pour que le nouveau modèle ne puisse être pris pour
une refonte de la T , on l’appellera Modèle A,
comme si la Ford Motor Company repartait de zéro.
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising