CR Mission 14-26 avril 2013 - Association Cuba Coopération France

CR Mission 14-26 avril 2013 - Association Cuba Coopération France
1
Secteur Assainissement
RAPPORT DE LA MISSION
EFFECTUEE A CUBA
DU 14 AU 26 AVRIL 2013
CHRISTIAN HUART
BERNARD LESCALE
ALAIN RENARD
2
Introduction
Ce document relate la mission que nous avons effectuée à Cuba du 14 au 26 avril dernier.
Mission particulière, quant à sa durée, presque 15 jours, quant au nombre de représentants de
l’association, 3, et par les sujets évoqués, qui nous ont conduits à traiter en parallèle, une prise de
contact à Cienfuegos et des sujets très techniques sur La Havane.
Les objectifs étaient nombreux :
Présenter Alain Renard, retraité, ingénieur en chef du SIAAP, Directeur de la station dépuration de
Valenton, qui traite 600.000 m3 d’eaux usées par jour à l’amont de Paris, qui vient de nous
rejoindre.
Suivre l’évolution des projets de réhabilitation de la Cuenca Ariguanabo, auprès des nouvelles
provinces de Mayabèque et d’Artémisa, où les expériences de décentralisation sont menées de
façon différentes et ne sont pas sans rappeler les errements que nous avons connus, lors de
l’éclatement du département de la Seine, en 1970, suivi par les lois de décentralisation de 1983.
Préparer avec l’INRH les dossiers à inscrire au plan 2014 et faire vivre ceux de 2013.
Répondre aux demandes de formation des personnels de l’INRH.
Suivre les premières opérations prévues dans le cadre de la reconquête du Rio Almendarès.
Participer activement avec le personnel sur)place, à la révision des dégrilleurs, suivre les questions
de sécurité, mettre au point la visite du siphon sous la baie.
Accompagner le SIAAP pour un premier contact avec Cienfuegos, concluant à la mise en œuvre
d’un schéma directeur d’assainissement.
Grâce à la confiance instaurée maintenant sur place avec nos partenaires cubains, l’ensemble de
ces objectifs a été atteint, comme le témoigne les pages de ce rapport. Nous vous en souhaitons
bonne lecture.
Christian Huart
Vice Président
3
Sommaire
I) LA CUENTA ARIGUANABO
a) Province d’Artemisa
b) Province de Mayabeque
II) FORMATION
III) ENAST
IV) MICROTUNNELIER
V) RIO ALMENDARES- GRAND PARC METROPOLITAIN DE LA HAVANE
VI) SECURITE
VII) DEGRILLEURS
VIII) SIPHON SOUS LA BAIE
IX ) DIVERS
X) RENCONTRE AVEC L’UNAICC
XI) CIENFUEGOS
ANNEXES
- 1 Acte de visite
- 2 Lettre d’intention (école du cinéma)
- 3 Lettre d’engagement de la directrice technique du GPMH
- 4 Liste des pièces de rechange des dégrilleurs
- 5 Programme des XI journées de l’Hydraulique à Panama
- 6 Programme et inscription aux journées de Ciego de Avila
- 7 Compte rendu de visite de la province de Cienfuegos
Ont Participé à la mission :
Pour Cuba Coopération France :
Christian Huart
Bernard Lescale
Alain Renard
Pour le SIAAP :
Patrick Tremege : administrateur du 23 au 26 avril
Christian Vernay : directeur MRI du 18 au 2 avril
Pour la société Axeau :
Philippe James du 20 au 26 avril
La traduction était assurée par Claudio Canello
4
Première réunion de travail à l’INRH de LA HAVANE
Pour la partie cubaine :
Hildelisa Fumero Rodriguez
Maria del Carmen
Yainet Hernandez
Après la présentation d’Alain Renard ancien cadre du Siaap, comme à l’accoutumée, le
programme de la mission est revu et corrigé.
Les difficultés portent particulièrement sur les visites prévues à la station de Béjucal, qu’il faudra
condenser en une journée, suite aux cérémonies particulières prévues par la province de
Mayabèque commémorant le 30ème anniversaire du débarquement manqué de la baie des
cochons.
La journée ainsi dégagée permettra de mieux approfondir le programme de formation et
d’aborder l’ébauche du plan 2014.Une rencontre avec le service travaux et le
service « Investigations et prospectives » (service qui à remplacé la DIP) a pu être organisée, on
fera appel à eux pour le projet CCF concernant le rio Almendares .
Le soir une réunion avec les autorités de la ville de la Havane, qui ont en tutelle le Grand Parc
Métropolitain, nous a permis de recevoir l’autorisation d’importation pour les pompes de Palatino.
Précisions est également donnée sur l’emploi du temps spécifique de Christian Vernay, Directeur
des Relations Internationale du SIAAP, sur la mission exploratoire à Cienfuegos et sur la
disponibilité de Philippe .James, technicien de la société Axeau, pour la remise en état des 3
dégrilleurs.
Bernard Lescale supervisera le suivi de l’opération.
Un point est fait sur l’avancement du programme 2013 en se référant à l’acte de visite de la
précédente mission.
Par ailleurs, un cadre technique de Guantanamo présent dans les locaux de l‘INRH, nous a informé
que cette ville avait des problèmes avec le fonctionnement de leur station de traitement d’eau
potable .Il demandera par écrit à mettre en place une collaboration plus approfondie dans ce
domaine.
5
I - LA CUENCA ARIGUANABO
A) Province d’ARTEMISA
-
Alexandre Abreu Ortega
Alberto Garcia Rivero
Visite des quartiers de « Las Margaritas », des fosses et caniveaux insalubres, la canalisation d’eau
potable est parfois dans le caniveau d’où des risques de contaminations aux joints. Actuellement
ces caniveaux déversent dans une dépression naturelle du terrain.
Il est prévu au titre du programme 2013 de fournir le matériau de base pour la construction de 4
km de tuyau en PEAD. Le certificat d’importation est parvenu à l’association CCF juste avant le
départ de la mission. La commande ferme a pu être passée. La livraison du matériel est prévue le 9
juin.
Ces tuyaux conduisent à une station de pompage qui refoulera dans des lagunes. Cette opération
sera menée en parallèle sur un autre financement Les travaux doivent commencer en mai 2013,
pour une durée contractuelle de 11 mois.
L’égout à ciel ouvert dans les rues de Las Margaritas
6
Mise en place du SAR (Service d’Alerte Rapide)
Alberto rappelle l’urgence des photos satellites de la zone de la Cuenca. Il lui est répondu que les
difficultés liées à l’embargo étaient en passe d’être résolues et que les images lui parviendraient le
plus rapidement possible.
Nos interlocuteurs font part de leur satisfaction quant à la qualité du matériel qui leur a été livré
et à son bon état à la réception.
Toute la difficulté réside maintenant sur le choix des emplacements, qui doivent conjuguer 3
facteurs représentativité, accessibilité et sécurité.
-
Visite de l’emplacement de la station météo prévu dans l’école internationale du cinéma
TV à San Antonio de Los Baños.
Le responsable technique de l’école propose de rapatrier les données de la station sur internet
pour les avoir en temps réel (initialement il était prévu un report sur clé USB tous les 15 jours).
Une lettre d’intention a été signé entre l’école de cinéma, les autorités provinciales, l’université de
la Havane et Cuba coopération France. Elle est jointe en annexe. Elle ouvre avec l’association un
développement des échanges culturels et les bases d’une coopération en matière de
développement durable.
La direction de l’école souhaite une visite de l’école par une délégation de Cuba Coopération
France. Accord de principe a été donné.
Les représentants de l’Ecole de Cinéma, de l’université, d’Artémisa et de C.C.F.
7
Visite du rio Ariguanabo à San Antonio de los Baños.
Le rio est encombré de plantes aquatiques, à la limite de l’eutrophisation. Il est fermé à l’amont et
à l’aval par des seuils ce qui en fait une eau stagnante en période de basses eaux. L’aval débouche
dans la « fosse du diable »
Il est prévu d’installer sur des sites semblables des détecteurs pour mesurer le niveau, le ph, et la
conductivité.
L’ensemble des appareils devrait être opérationnel d’ici septembre.
Le rio Ariguanabo
8
B) Province de MAYABEQUE
-
María Victoria Morales. Vice-présidente du Conseil De l’Administration Municipale.
Pércida Torres González. Directrice de la Coopération du Conseil d’Administration
Municipale.
Katia Caraballo. Chef du projet.
Adrián Otero Almaguer. Entrepreneur.
Yainet Hernández.INRH
1. Aspects administratifs et financiers
-
Un certificat pour le report de crédit de 28 000 CUC en 2013 et 2014 est remis par la partie
cubaine à la partie française.
-
Le contrat de travaux entre la municipalité et l’entrepreneur est remis par la partie cubaine
à la partie française. L’acte de conciliation a été remis à la dernière visite.
-
La partie cubaine précise que le montant total du projet, de 390 000 pesos, est
approvisionné pour 2013 et 2014. Un premier montant de 30 000 pesos est
immédiatement disponible. L’entrepreneur doit faire un devis des premiers travaux à faire
pour engager cette somme. Les crédits seront disponibles par tranches au fur et à mesure
de l’avancement des travaux. La partie française demande que lui soit communiquée la
planification des travaux de la première tranche ainsi que l’estimation que doit fournir
l’entrepreneur.
-
Un relevé bancaire est fourni par la partie cubaine ; il mentionne que 28 707,01 CUC sont
disponibles et que la dépense est de ZÉRO.
-
La partie cubaine valide les documents qui leur permettront de demander le certificat
d’importation du sprinkler du lit bactérien.
-
La partie cubaine valide la liste des matériels et de la verrerie pour le laboratoire ce qui leur
permettra de demander le certificat d’importation.
-
La partie cubaine valide les documents qui leur permettront de demander le certificat
d’importation pour les deux pompes à boues.
2. Aspects techniques
-
Pour les trois pompes à eau, la partie cubaine et la partie française sont d’accord pour
modifier la HMT. La hauteur initiale de 20 m n’est pas nécessaire ; les pertes de charges du
sprinkler étant de 1,80 m une HMT de 14 m est suffisante. Les fournisseurs de pompes KSB,
WILCO et GRUNDFOSS seront consultés.
9
-
La partie française propose que la station pourrait fonctionner uniquement avec une fosse
IMHOFF en décantation. Il faut qu’une pompe à boue soit installée. Il serait alors possible
de faire fonctionner l’usine en mode dégradé. Il faudrait pour ce faire aménager
complètement le circuit d’eau brute sur la fosse IMHOFF et son rejet ainsi que le circuit de
boue passant par les lits de séchage qu’il faudrait refaire.
-
Concernant le lit bactérien, la visite permet de constater qu’il y avait une aération
constituée de 12 tuyaux (ø 100 mm) au travers du lit de cailloux. Le radier présente un
rainurage dont la largeur est d’environ 20 cm et la profondeur de 5 à 10 cm ; les cailloux du
lit bactérien reposent sur une double rangée de briquettes croisées, posées sur
les rainures. Le lit de cailloux est constitué de gros éléments (10 à 15 cm) au niveau des
briquettes, puis une granulométrie plus fine en partie haute (3,5 à 7cm).
En conclusion :
Le mode de paiement par acompte rend l’établissement d’un planning difficile. En tout état de
cause il nous semble que le chantier ne sera pleinement opérationnel que début septembre, avec
une livraison des équipements au printemps et une mise en service à l’automne 2014. Une mise
en service en mode dégradée a été suggérée et a retenue l’attention des responsables.
Nécessité de suivre ce chantier de très prêt.
Le problème de l’assise parfaitement horizontale du bras reste à résoudre
La réception du bras en usine et la formation quant à son installation par un responsable cubain
reste à organiser, et devrait être discuté lors de la prochaine mission.
10
Examen du radier du lit bactérien et reconstitution de son aération
11
II - LA FORMATION
-
Ana Belkis Figuerrra Ingénieur à l’Etablissement de Services de Génie ( E.S.I.)
Juan A. Hernadez Silva Ingénieur Investigations et Projets ( I.h )
Les demandes
1) Formation en France de 3 spécialistes de l’Enast pour « essai d’aptitude »
En fonction des résultats remarquables enregistrés par l’ENAST au niveau des Cycles AGLAE,
l’Enast est pressenti pour organiser au niveau des laboratoires des Caraïbes les mêmes essais
comparatif.
Il s’agit donc de faire agréer des techniciens au rôle de formateurs pour la région Caraïbe
comme le fait le SIAAP à Colombes dans le cadre d’AGLAE. Cette formation pourrait avoir lieu
en février 2014 et serait donc inscrit au plan 2014.
2) Formation par un technicien du SIAAP
Ce technicien viendra dans les locaux de l’ENAST pour enseigner les modes opératoires et la
manière de travailler avec le chromatographe (programme 2014) Les détails de cette formation
et le profil du formateur seraient réglés lors de la mission de l’ENAST en France en février 2014.
Elle interviendrait donc au printemps 2014.
3) Formation de techniciens (point 9 de l’acte visite de février) :
L’état Cubain va investir dans l’achat de différents types de stations d’épuration : traitement
anaérobie, bio disques, aération prolongée, des formations sont souhaitées pour exploiter ces
futures usines. Un technicien français viendrait à Cuba pour former une dizaine de techniciens
cubains à ces techniques pendant une semaine ; puis 2 techniciens cubains viendraient en
France pour parfaire leur formation sur le terrain. Le programme de la formation est à proposer
par la partie cubaine. Cette formation pourrait se faire en février 2014
12
III - L’ENAST
-
Maria del Carmen Granda Coto
Yvette Mora Leyva
Enrique Onate Carlos
Visite du laboratoire sous la conduite d’Yvette Mora, des aménagements spécifiques par types
d’analyses ont été faits. Nous sommes très impressionnés par la qualité des conditions de travail,
et des espaces disponibles autour des différents appareils d’analyses.
Points évoqués :
Manuel d’entretien du spectrographe : l’Enast s’adressera directement à Mr Charlet de Labo
moderne
Véhicules : 2 véhicules ont été demandés, l’EMED prépare le certificat d’importation. Il est
demandé un autre véhicule qui servirait de véhicule atelier, type fourgonnette, pour les
réparations électriques et électroniques dans les différents laboratoires.
Il est prévu dans un premier temps de procéder à l’importation d’un véhicule Kangoo, réformé
par le SIAAP et en souffrance dans son parking et d’aviser pour la suite compte tenu des
disponibilités et des frais de transport (plus de 3500€ par véhicule)
Equipements de laboratoire : 2 laboratoires sont prévus pour le programme 2014 : Pinar del
Rio et Granma. Un premier chiffrage estime l’opération à 33 000 €. Il sera proposé de l’inscrire
au plan 2014.
Pour 2013 ce sont les Provinces de Las Tunas et Camaguey qui seront équipées. L’association
dispose des crédits mis à sa disposition par le SIAAP ; Au vu de l’autorisation d’importation la
commande sera passée comme à l’accoutumée à labo moderne étant donné qu’ils n’ont pas
de problème avec l’embargo, qu’ils nous font une ristourne et donnent entière satisfaction à
l’Enast.
L’Enast fait état de problèmes de dysfonctionnements sur les incubateurs pour les analyses de
DBO5, qui ont tous été achetés en même temps et arrivent en fin de vie. Il faudrait un
incubateur par labo, coût d’un incubateur environ 2000 €. Il est proposé de procéder à ce
remplacement en 2015 et de différer l’équipement d’un laboratoire.
13
Comme suite au rapport de Mr LEROY, de la société SCINNS, une liste complémentaire de
pièces de rechange a été fournie. Madame Mora pense qu’elle est superfétatoire et se
propose de l’amender.
Pour assurer la sécurité du chromato et de l’ICP, risques d’endommagements et pertes de
données, il demandé de voir s’il est possible de fournir 2 ondulateurs, démarche acceptée et à
régler sur la subvention d’entretien. Voir les démarches nécessaires pour le certificat
d’importation.
Un chromatographe constitue la dernière mise à disposition par le SIAAP d’un appareil réformé
14
IV - LE PROJET DU COLLECTEUR SUD AU MICROTUNNELIER
Présentation de l’avancement du projet par les ingénieurs responsable des études.
Deux tracés sont présentés, l’un coté baie de 2950 m, l’autre coté intérieur dans la vieille ville de
2532 m ; avec pour chacun des tracés une variante. Ces tracés font apparaitre des stations de
pompage et 18 puits pour l’un et 12 puits pour l’autre.
Les charges au dessus de la conduite sont de l’ordre de 4.30m dans certains cas, ce qui parait
insuffisant. La recommandation de profondeur n’est pas toujours respectée ce qui inquiète la
partie française. La recommandation de la FSTT quant à la profondeur de l’ouvrage sera transmise
aux responsables cubains, qui visiblement confondent normes et recommandations. Il n’existe pas
de normes spécifiques et le respect des recommandations ne met pas à l’abri des désordres.
Des études plus poussées doivent être faite pour déterminer le tracé le plus pertinent
techniquement et financièrement. Une campagne de sondage est envisagée en 2014 l’étude de
sol est financée par le bureau de l’historien de la ville.
L’estimation globale est de 1 000 000 pesos dont 210 000 CUC pour les sondages.
Les ingénieurs cubains établiront un document pour convaincre l’historien de la nécessité des
sondages, Cuba Coopération pourra apporter son soutien en tant que de besoin. Ce n’est qu’au vu
des sondages qu’un dossier de recherche de subvention pourra être établi et chiffré.
L’INRH en accord avec CCF indique qu’il n’y pas de possibilité de décision en 2014 qu’une
inscription au plan est prématurée, d’autant que se pose les problèmes pour un marché
international et la fabrication ou l’importation des tuyaux béton sur 3 km. Si l’inscription au plan
est retenue elle sera échelonnée sur plusieurs années.
Cette question doit être absolument vue lors de la prochaine mission par les spécialistes du
SIAAP et de l’entreprise.
15
V - LE RIO ALMENDARES ET LE GRAND PARC METROPOLITAIN DE LA HAVANE
-
Marie Béatrice Bianchi Calera
Harahry Gamez
Llaicen Dias
Présentation du centre de documentation et des matériels fournis par Cuba Coopération.
Le Grand Parc Métropolitain prévoit dans le cadre de la modélisation du rio Almendares de
réaliser des mesures pour déterminer le degré de pollution du rio dans son cours moyen et
inferieur : des emplacements de prélèvements sont prévus le long du rio ainsi qu’aux confluences
et à chaque changement de morphologie de la rivière.
Les analyses envisagées sont les suivantes :
-
1) PH, conductivités ,0 2, DBO5, DCO, coliformes totaux, coliformes fécaux, en analyses
mensuelles
-
2) MES, phosphore (attente des matériels installés à l’ENAST) en analyses tous les 2 mois
-
3) Echelles de mesures du niveau de la rivière, 5 sont prévues
-
Les analyses seront exécutées par l’ENAST et la directrice des services techniques du Parc
voit d’un bon œil l’extension jusqu’au barrage.
-
Quant à l’interprétation des résultats l’attention a été attirée sur le fait que CCF ne dispose
pas cette année de la subvention du SIARCE. Il faudra donc trouver une solution soit pour
la rétablir soit pour trouver une autre source de financement.
Concernant l’assainissement, sont visitées les stations suivantes à réhabiliter :
1) PALATINO (9000 habitants) traitement par lagunages
a)
Le certificat d’importation des pompes et du compresseur a été remis par les autorités de
la Havane la semaine précédente. Il y a deux mois de délai pour leur fabrication, les travaux de
réhabilitation des lagunes et de nettoyage de la fosse du poste de pompage devraient commencer
en juin.
16
b)
Pendant qu’une partie de mission se rendait à Cienfuegos, Une réunion a eu lieu avec la
directrice technique du GPMH. elle avait pour but de faire préciser la date de fin de travaux, car la
pose des nouvelles pompes, du compresseur et de l’armoire de commande en dépendent. La
commande de ces matériels ne sera faite qu’après confirmation écrite de leur part. La directrice a
assuré que les fonds étaient réunis et que les travaux pourraient commencer, un courrier de
confirmation nous parviendra rapidement.
Voir en annexe la lettre d’engagement de la Directrice des services techniques.
-
2) FINLAY (3000 habitants)
Ancienne station installée par les canadiens en 2003, ne fonctionne plus pour des problèmes de
bouchage de canalisations. Il est prévu de la réhabiliter, le GPMH inscrit cette opération au plan.
-
3) POGOLOTTI (4000 habitants)
La canalisation principale d’alimentation des lagunes s’est effondrée, il est demandé s’il est
possible de fournir le matériau pour construire un tuyau en PEAD, les lagunes seront à réhabiliter
A noter que ces 3 stations sont situées en tête des Rio affluents de l’Almendarès. Leurs remises en
état s’inscrit parfaitement dans le plan de sauvetage accéléré du Rio Almendarès et équivalent au
même nombre d’habitants que la station de Béjucal
-
4) PUENTES GRANDE
Station la plus importante, traitement de 100 000 m3 /j, ce qui correspondrait au tiers du débit du
rio .Elle est en projet et serait située à la confluence des rios ; sa construction ne semble pas
recevoir l’assentiment du GPMH, qui préférerait des stations plus petites
Un point sera fait lors de la prochaine mission pour mesurer l’état d’avancement des études et
surtout l’évolution des travaux de construction de l’intercepteur longeant le rio. Les responsables
nous ont été présentés, il s’agit d’Anne Belkis et José Francisco Santiago.
Concernant le nettoyage des berges : 32 brigades représentant 250 personnes sont affectées au
nettoyage, à l’assainissement et au jardinage. Mais ils manquent de matériels : camions pour le
personnel et le ramassage des déchets, petits matériels.
17
Ce point ainsi que la réhabilitation des trois stations font partie des propositions incluses dans le
projet de reconquête du rio Almendarés.
La Station de Finlay
POGOLOTTI Faute de traitement, les eaux d’égouts ruissellent sur la chaussée
18
VI - SECURITE
1) Matériels de plongée
Pendant qu’une partie de la mission se rendait à Cienfuegos, une visite était organisée avec l’équipe de
plongeurs à la Havane. Ceux-ci ont fait part de la profonde reconnaissance pour tous les matériels livrés
par CCF et remercié le SIAAP financeur. Ces matériels permettent d’effectuer leurs travaux beaucoup plus
efficacement et avec une sécurité optimale qu’ils n’avaient pas auparavant.
Quelques demandes supplémentaires ont été faites à cette occasion : un casque de plongée
(qu’ils n’utiliseraient qu’en mer ou bien en bassin), deux ou trois raccords « 1ere étape » à
membrane et non à piston, en effet ils se sont aperçus qu’a l’utilisation en eaux chargées les
pistons avaient tendance à se gripper et enfin ils souhaiteraient des gants qui s’abiment très vite.
Une demande écrite devra être faite auprès de l’INRH.
Quant a l’entretien et le stockage des tenues, des matériels dans leurs locaux, il a été constaté
qu’ils en prenaient grand soin.
2) Détecteurs de gaz
Le matériel pour les détecteurs de gaz a été évoqué en février et validé lors de la présente mission
par CCF, Aguas de la Habana souhaiterait compléter la liste par un lot de 6 batteries de rechange
qui sont hors service. Des problèmes de blocus retardent cette opération, CCF indique que s’il
n’est pas trouvé de solution il sera fourni un détecteur jetable pour le local des dégrilleurs
Il est proposé qu’une partie juridique quant à la responsabilité de Cuba Coopération dans la
fourniture de matériels soit inclue dans l’acte de visite.
19
VII - LES DEGRILLEURS
a) Les travaux sur les dégrilleurs de Caballero se sont déroulés pendant qu’une partie de la
mission était à Cienfuegos
L’opération a été supervisée par CCF, les travaux exécutés par Philippe James de l’entreprise
Axeau avec l’assistance des cubains. Cette opération a ainsi permis aux techniciens cubains de se
former quant à la maintenance de ces matériels.
Dans un premier temps il a été procédé à l’analyse des problèmes de disfonctionnement du
dégrilleur n°3.
Différents problèmes étaient à l’ origine du non fonctionnement :
-
De l’eau dans la cuve d’huile hydraulique
Des contacts électriques corrodés
Fins de course défectueuses
Des réglages mécaniques à reprendre
La prise de la télécommande manuelle fixée sur le châssis est hors service.
Les deux autres dégrilleurs n’avaient besoin que d’une révision et d’ajuster les réglages de certains
organes.
La partie cubaine se félicite de la prestation de l’entreprise Axeau, de son professionnalisme et de
la qualité du service après vente.
b) La liste des pièces détachées afin de constituer un petit magasin à la demande de Mr
OUZOULIAS lors de sa visite de novembre 2012 a été faite par Mr Roberto, à partir de
l’inventaire du matériel en leur possession. CCF et Axeau ont apporté leur aide pour ajouter
les pièces d’usures courantes. Cette liste a été remise au responsable d’Aguas de La Habana
pour validation et transmission à l’INRH. Le vendredi 26, lors du de l’établissement de l’acte
de visite au siège de l’INRH, un exemplaire a été remis à Mme Hildelisa Fumero sur sa
demande, un devis lui sera adressé avant la fin mai 2013. (Liste jointe en annexe)
c) Une étude sur ce sujet à été faite par le SIAAP, il y a quelques années. L’INRH a ‘intention de
remettre cette question à l’ordre du jour. Monsieur Vernay pense que s’agissant de sécurité
l’opération pourrait être engagée sur plusieurs années.
Par ailleurs, Aguas de La Habana souhaiterait que soient installés 2 dégrilleurs dans des chambres
d’arrivées, l’un à PASEO (rue 5) et l’autre rue K et 9. Cette demande fait suite à un accident ayant
causé la mort de 5 ouvriers.
20
Une étude sur ce sujet à été faite par le SIAAP, il y a quelques années. L’INRH a l‘intention de
remettre cette question à l’ordre du jour. Monsieur Vernay pense que s’agissant de sécurité
l’opération pourrait être engagée sur plusieurs années, compte tenu du coût en première
approximation de 100 à 150 000 € par dégrilleur.
Un dé d’acier de béton et de verre sert d’écrin désormais aux 3 dégrilleurs du SIAAP
Refus des grilles
21
VIII - LE SIPHON SOUS LA BAIE
Il est bien confirmé que l’exploration du siphon constitue un travail difficile, cette reconnaissance
n’a jamais été faite depuis sa construction. Il a été convenu de la faire par inspection télévisée.
Pour effectuer cette reconnaissance les besoins de l’entreprise
l’entreprise française sont donnés à l’INRH
Accord de la partie cubaine pour tout ce qui a été demandé par la partie française.
Il faudra fournir une liste de tous les matériels que l’entreprise française doit utiliser pour
l’inspection. Et 5 à 6 mois avant le début de l’opération il faudra demander un certificat
d’importation temporaire. Les travaux sont envisagés au 1 er semestre 2014, si possible pendant
la mission d’avril.
Pendant qu’une partie de la mission était à Cienfuegos, une visite des sites était organisée. Il a été
constaté que l’accès amont du siphon sous la baie de la Havane pouvait se faire à l’aval des
dégrilleurs, en conséquence la camera devrait pouvoir explorer la 1er moitie du siphon. Pour
l’autre moitié, la caméra devra passer dans l’un des tuyaux alimentant la bâche de pompage située
à l’aval du siphon coté Casablanca, pour cette phase, il sera sans doute nécessaire d’avoir recours
aux plongeurs pour engager laa caméra.
En tout état de cause, pendant l’exploration les pompes de Casablancaa devront être à l’arrêt car le
matériel ne peut travailler qu’avec une vitesse maximum de 0.5m/s, sachant qu’une seule pompe
débite 1300 l/s. Dans l’armoire de commande des dégrilleurs des prises de courant sont
disponibles, courant 2x 110(208volts) en 60hz.
60hz. Les documents nécessaires à l’importation
provisoire des engins de l’entreprise parviendront en temps et en heure à l’INRH.
Profil en long et coupes du siphon
sous la baie. L’une des 7 merveilles
merveil
de la construction cubaine
22
IX - DIVERS
Points divers évoqués aux cours des réunions :
1) Station de Quibu :
Toujours pendant qu’une partie de la mission se rendait à Cienfuegos, une visite était programmée
sur le site de Quibu :
Suite à l’incendie survenu auparavant dans le lit bactérien à l’arrêt (24m de Ø – 1.80m de
profondeur – 600m3 de bobines), toutes les bobines plastiques constituant le lit bactérien ont
brulé, le sprinkler a été entièrement détérioré, le plancher moulé en résine ou pvc n’existe plus et
les tuyaux d’aération Ø100/120 situes a environ 1.50m les uns des autres tout autour de la
circonférence intérieure du bassin n’existent plus.
Les bobines plastiques constituant le matériau du lit bactérien ainsi que son plancher sont à
remplacer pour un coût d’environ 270 000 CUC.
2) Il est demandé s’il est possible d’acheter un groupe électrogène (2 kw). Le ministère de
l’énergie et des mines doit cependant donner son feu vert.
3) Demande aussi concernant l’achat d’une tête de forage et de son train de tige, ainsi que du
filtre du compresseur.
Concernant cette dernière demande, une visite au dépôt de Palatino est programmée afin de
comprendre avec les intéressés quelle sorte de filtre est défectueux immobilisant le camion et voir
la tête de forage en mauvais état.
Explication : le filtre concerne le retour d’air sur le compresseur et la tête du train de tige est
fortement usée : à priori ces matériels ne sont pas du domaine de l’assainissement. En accord avec
le SIAAP ils ne pourront être retenu ;
4) Une copie de la vidéo (CD) qui nous avait été présenté lors de notre venue le lundi 21, nous a
été remise. Elle pourra servir au CCF lors de nos présentations du Grand Parc.
23
X - RENCONTRE AVEC L’UNAICC
La rencontre prévue à LA HAVANE a eu lieu en définitive avec la représentation provinciale de
CIENFUEGOS
L’UNAICC (Union Nationale des Architectes et Ingénieurs de la Construction Cubaine).
Cette association a été crée à la fin du XIXème siècle et bénéficie de structures municipales,
provinciales et nationale. Elle reste très active, participe à des études, mais souffre d’un certain
isolement, due à la position géographique de l’île, à l’embargo, aux coûts des transports …
Pour y remédier les efforts conjugués du SIAAP et de l’association Cuba Coopération France, ont
permis l’inscription de l’UNAICC à l’ASTEE, (Association Scientifique et Technique pour l’Eau et
L’Environnement) son homologue française plus que centenaire, qui fait autorité en matière
environnementale.
Une des branches de l’UNAICC, entièrement féminine souhaiterait disposer de correspondantes
en France susceptibles d’apporter des réponses sociales et professionnelles à leurs collègues
d’outre atlantique. Une rencontre est organisée à Panama en février 2014 et fait l’objet de
l’annexe 5.
Autre souhait de l’UNAICC, la participation des ingénieurs du SIAAP et de Cuba Coopération aux
XIème journées Internationales de l’hydraulique, qui se dérouleront à Ciego de Avila du 1er au 5
octobre prochain.
Le créneau sur lequel pourrait intervenir le SIAAP se situe au chapitre des innovations. Cette
question doit être tranchée rapidement étant entendu que les résumés des interventions doivent
parvenir à l’UNAICC avant la fin mai.
Le programme et les modalités d’inscription figurent en annexe 6.
De notre point de vue la participation à ce congrès permet d’une part de mieux faire connaître la
technologie française et doit être considérée comme une formation.
Le maintien des contacts réguliers avec l’UNAICC peut également servir de base à des contacts
avec des entreprises françaises désireuses de présenter leurs technologies à l’occasion de voyages
d’études par exemple.
24
XI - LE DEPLACEMENT A CIENFUEGOS
Le séjour à Cienfuegos a fait l’objet d’un rapport de la part des autorités de Cienfuegos validé par
les parties en présences : le SIAAP, Cuba Coopération France et les autorités cubaines, il est joint
en annexe, les lignes qui suivent exposent donc sommairement la visite.
mercredi 24 avril
Présentation de la province de CIENFUEGOS : 408 824 habitants
Eau potable :
75 % raccordé au domicile
5 % par camion
20 % par des puits
Le point le plus critique est la municipalité de LAJAS qui sera visité dans l’après midi.
Assainissement
37 % de couverture (certains ne fonctionne pas bien)
63 %fosses septiques
Il y a 42 lieux d’assainissement DONT 34 systèmes de lagunes 34 et 1 fosse IMHOFF
Difficulté avec les fosses septiques : cassés, pleines et non vidangées.
16 projets sont présentés, portant sur des créations de réseaux (Cienfuegos, Lajas) sur
l’amélioration de la maintenance (achat ou réparation de camion hydro-cureur) et projets d’eau
potable.
Visite d’une station de pompage d’eau potable dont les pompes ont été fournies par Cuba
Coopération et qui est toujours en fonctionnement.
Pour LAJAS les projets par priorité sont :
1 – Camion de vidange des fosses septiques et travaux sur les lagunes
Budget : camion
Lagunes
Total ………………..
90 000 CUC
4 438.21
94 438.21
2 – Equipement de nettoyage de canalisation ROTHENBERGER (type R705)
Budget : 11 000 CUC
3 – les projets qui nous ont été envoyés
25
Jeudi 25 avril
Présentation de la situation de la ville en matière d’eau potable et du dispositif d’assainissement.
Assainissement
Population raccordée aux égouts : 70 %
Population avec fosses septiques : 30%
En ce qui concerne les techniques d’épuration 3 systèmes :
1 – pour la partie centrale de la ville : les eaux usées sont pompées et envoyées dans la baie par un
émissaire sous marin
2 – 4 zones périphériques qui utilisent un système par lagunage :
3 – fosses septiques individuelles
26
Visite sur site des lieux les plus critiques :
Difficultés pour la vidange des fosses septiques, tuyaux cassés, fosses pleines qui débordent dans
les caniveaux.
Lagunes non curées et même une dans laquelle est cultivé du riz.
Les projets présentés :
1 – Etablissement d’un schéma directeur d’assainissement, notamment une aide pour indiquer
une méthodologie pour établir le schéma qui serait fait par Cienfuegos avec l’aide d’universitaire
2 -- Equipement pour un camion Hydro-cureur matériels ROTHENBERGER
3 – demande pour 2 équipements de nettoyages de conduites d’assainissement ROTHENBERGER
a) HD 19/180B 200 mm
b) R 750 las espirales 20-200 mm
Le compte rendu de visite établi par les services de la province résume les options retenues, à
savoir :
-
Une aide dans la méthodologie pour établir un schéma directeur d’assainissement de la ville
de Cienfuegos
-
La signature d’un protocole d’accord tri partie (Cienfuegos, SIAAP, CCF)
27
ANNEXES
1. Acte de visite
2. Lettre d’intention (école de cinéma)
3. Lettre d’engagement de la directrice technique du GPMH
4. Liste des pièces de rechange des dégrilleurs
5. Programme des journées de Panama
6. Programme et modalités d’inscription aux journées de Ciego de Avila.
7. Compte rendu de visite de la province de Cienfuegos
28
Acte de visite. Avril 2013.
Lors de sa visite à La Havane, du 15 au 26 avril 2013, plusieurs réunions ont été organisées entre des
représentants de l’Institut National des Ressources Hydrauliques et la Délégation française,
constituéee par des représentants du SIAAP et de Cuba Coopération.
Cuba Coopération fait des démarches auprès de la succursale Devexport / La Havane, pour la
livraison de trois pompes destinées à Palma Soriano, dans la province de Santiago de Cuba, ayant subi
d’importants dégâts lors du passage de l’ouragan Sandy. Les pompes sont en cours de fabrication et
devraient arriver à La Havane au mois de mai prochain. L’INRH a demandé au MINCEX le certificat
d’importation pour ces pompes.
Le président du SIAAP avait manifesté son intention de créer un stock de pièces de rechange pour
assurer l’entretien des dégrilleurs de Muelle de Caballeria. L’INRH a remis la liste de ces pièces à Cuba
Coopération et les inscrira au plan économique de l’INRH pour 2014.
Contrôle des accords.
1. Le président du SIAAP invitera deux représentants de l’INRH à la Foire Pollutec 2013, qui se
tiendra en France.
2. La partie française confirme la reconduction de l’accord avec AGLAE pour permettre à l’ENAST
de participer aux rondes 1A, 1B, 2 et 3A.
3. Deux techniciens cubains ont suivi un stage en France. Cette formation fait partie de la
première étape de conception du collecteur sud de la baie de La Havane.
4. Au mois de mars, la partie française a envoyé un technicien pour un délai de 15 jours. Ce
technicien a mis en marche le chromatographe et a réparé d’autres appareils. Un second
technicien, qui s’occupera de mettre au point les techniques analytiques, devrait venir dans
le premier trimestre de 2014, pour un délai de 7 jours.
5. Les dons suivants ont été reçus :
-
Pièces pour les dégrilleurs de Muelle de Caballería.
Matériel pour compléter les tenues de plongée.
La plupart du matériel destiné à équiper les laboratoires de Santiago de Cuba et de
Guantánamo.
Pièces de rechange pour la réparation d’appareils du laboratoire de l’ENAST.
Appareils de mesure pour le système d’alerte rapide du bassin Ariguanabo.
En fin de mission, les parties sont convenues de ce qui suit:
1. La station d’épuration de Bejucal a été visitée et la partie française a constaté des
avancements administratifs. Les responsables locaux ont fournit des documents attestant le
report, après l'approbation du MEP, des crédits de 2012 sur 2013, ainsi qu'une copie du
marché signé avec l'entrepreneur. L'exécution de ce projet continuera sous la supervision de
l'INRH.
29
30
Cher Christian.
Aujourd'hui, 25 avril, au cours d'une réunion avec Monsieur Lescale pour aborder le thème du
financement destiné à la station de traitement des eaux résiduaires de Palatino, nous lui avons
expliqué que tout était prêt pour sa mise en service en 2013
Je vous explique en détails les mesures prises par le GPMH. Tout d'abord, les trois bassins de
traitement seront complètement réhabilités par des ouvriers d'assainissement. Ensuite, le contrat
avec les établissements qui s'occuperont du nettoyage de la fosse de pompage ainsi que de
l'installation des pompes (ECOSOL ou Aguas de La Habana) est en cours de discussion, ce qui ne
devrait pas prendre beaucoup de temps, et nous disposons déjà des fonds pour cette opération.
Finalement, l'acquisition des pompes a été inscrite au plan 2013 et le GPMH a trouvé les moyens
de payer le montant en pesos cubains que toute opération d'importation exige.
Comme vous pouvez le constater, toutes les difficultés ont été surmontées. Nous n'attendons que
l'arrivée des pompes pour mettre la station en service. Les ouvriers commenceront le nettoyage
des bassins à partir du 6 mai. Lorsque les pompes arriveront, la fosse de pompage sera nettoyée,
les pompes installées et la station entrera en service.
Bernard Lescale a demandé si l'entrée en service était envisageable pour le mois de novembre,
date probable de la prochaine mission, et nous lui avons répondu affirmativement. J'assurerai le
suivi des travaux et m'occuperai de signer les contrats avec les entreprises mentionnées ci-dessus
pour que tout soit fait aux dates prévues
En ce qui concerne le numéro IBAN du compte bancaire pour financer la publication du Parc, nous
attendons toutes les informations de l'agence pour vous les transmettre, ce qui vous permettra de
faire le virement sans contretemps.
Je vous tiendrai au courant des démarches et des travaux.
Très cordialement,
María Beatriz Bianchi Calera
31
32
XIIe Conférence ibéroaméricaine de femmes ingénieures, architectes et géomètres.
Panama. Du 17 au 21 février 2014.
Hôtel El Panama.
Perspectives de la femme professionnelle ibéroaméricaine face aux tendances du génie et de
l’architecture durables.
Comité directeur.
Ing. Dulce María Camejo. Présidente. Cuba.
Ing. Antonia González. Première vice-présidente. Cuba.
Architecte Rosalía Zepahua. Vice-présidente. Mexique.
Ing. Mariana Brazobá. Trésorière. République Dominicaine.
Ing. Aura Estela Corona. Guatemala.
Ing. Evelyn Conejo Alvarado. Costa Rica.
Géomètre Estebanía de la Cruz. République Dominicaine.
Ing. Rafael José Marte. Conseiller. République Dominicaine.
Lic. Rafael Cuesta. Conseiller. Cuba.
Comité organisateur à Panama.
Ing. Ángela Laguna. Présidente.
Ing. Kerima Rachel. Vice-présidente.
Ing. Myriam González. Finances.
Ing. Elsa Flores. Logistique.
Dr. Viccelda Domínguez. Comité technique.
Ing. Martha de Ycasa. Protocole et Conférences.
Dr. Cecilia Guerra. Patronage.
Lic. Bárbara Bloise. Communication stratégique.
Lic. Juana Aparicio. Relations Internationales.
Droits d’inscription.
Citoyens étrangers
Citoyens nationaux
Participants
$ 250.00
$ 200.00
Membres EIMIAA
$ 200.00
$ 200.00
Étudiants
$ 175.00
$ 150.00
Accompagnateurs
$ 200.00
$ 175.00
Types de patronage.
Patronage argent : $ 1000.00.
Patronage or
: de $ 1000.00 à $ 5 000.00
Patronage diamant : + $ 5 000.00.
Dates importantes.
Mercredi 31 juillet 2013 : remise des résumés, travaux et affiches.
Mercredi 21 août 2013 : communication des travaux acceptés.
Samedi 31 août 2013 : remise des résumés in extenso des travaux acceptés.
33
XIe Congrès international de génie hydraulique et
VIIe Séminaire international sur l’utilisation intégrale de l’eau.
Première annonce.
Ciego de Ávila. Cuba du 1r au 5 octobre 2013.
Convocation
La Société de génie hydraulique de l’UNAICC, l’Université autonome de Chapingo et l’Institut mexicain
des technologies de l’eau convoquent au XIe Congrès international de génie hydraulique et au VIIe
Séminaire international sur l’utilisation intégrale de l’eau, qui se tiendront à Ciego de Ávila, Cuba, du 1r au
5 octobre 2013.
Le monde fait face à de grands défis pour la survie de l’espèce humaine. Chaque année, les nations
subissent les conséquences du changement climatique provoqué par la conduite irresponsable de l’homme
et par l’utilisation irrationnelle et inefficace des ressources naturelles, dont l’eau, élément indispensable
pour la vie sur la planète.
Malgré le manque actuel des ressources hydrauliques dans de nombreuses régions, l’eau continue d’être
gaspillée et polluée, ce qui provoque des situations critiques et même des conflits dans plusieurs pays.
Cela a des effets sur la production des denrées alimentaires et sur la sécurité alimentaire dont nos peuples
latino-américains ont besoin pour leur développement socioéconomique durable dans un avenir qui
appartient à nos enfants et grand-enfants.
C’est la raison pour laquelle nous invitons les chercheurs, les professeurs et tous les spécialistes en
hydraulique à présenter leurs travaux et leurs expériences dans le domaine de l’utilisation plus rationnelle
de cette ressource vitale, en espérant des solutions pour satisfaire aux demandes actuelles et à la
production de denrées alimentaires.
Cuba vous accueille avec son hospitalité habituelle et vous souhaite des échanges fructueux.
Comité organisateur
XIe Congrès de génie hydraulique
34
Thème central
L’eau pour la sécurité alimentaire de nos peuples.
Organisateurs
Société de génie hydraulique. Institut national des ressources hydrauliques (INRH). Union nationale des
architectes et des ingénieurs de la construction de Cuba (UNAICC). Délégation provinciale de l’UNAICC à
Ciego de Ávila.
Coorganisateurs
Centre national du programme hydrologique international. Ministère de la Construction. Centre de
recherches hydrauliques de l’Institut Supérieur Polytechnique José Antonio Echeverria (ISPJAE). Université
de Ciego de Ávila (UNICA).
Droits d’inscription
Délégués :
250.00 CUC.
Non-délégués :
280.00 CUC.
Étudiants :
80.00 CUC.
Accompagnateurs : 100.00 CUC.
« Jardines del Rey » c’est une nouvelle destination touristique qui se trouve au nord de Ciego de Ávila,
province du centre de l’île, baignée par le Canal Vieux des Bahamas.
Cet archipel a reçu ce nom il y a plus de 500 ans étant donné sa ressemblance avec un jardin naturel où les
nuances vertes contrastent avec les bleues de la mer et les blanches du sable tout au long des plages qui
font la réputation de ses îlots principaux.
Cette région touristique se caractérise par de nombreuses attractions naturelles dont les plages, la barrière
de corail, la flore, la faune, les paysages naturels des îlots ; mais les visiteurs pourront également
connaître, sur terre ferme, des zones de chasse et de pêche ainsi que la culture, l’histoire, l’architecture,
les traditions de la campagne cubaine et des zones à haute valeur écologique.
Le développement accéléré de l’infrastructure hôtelière, extra hôtelière et des réseaux techniques pour le
tourisme mettent à la disposition des visiteurs toutes les facilités qui assurent un séjour heureux à l’Hôtel
Playa Coco, siège de cette importante réunion et, dans un avenir prochain, un choix régional prometteur et
privilégié.
35
Comité d’honneur
Ing. Inés María Chapman Waugh. Présidente de l’INRH.
Ing. René Mesa Villafaña. Ministre de la Construction.
Ing. Antonio Caparó. Président de l’UNAICC.
Ing. Sergio Barrios García. Délégué de l’INRH à Ciego de Ávila.
Ing. Julio A. Salgado Ávila. Prix national de l’UNAICC et de l’Union panaméricaine des associations
d’ingénieurs (UPADI). Membre du Conseil consultatif de l’UPADI.
Dr. Ramiro castillo León. Pésident de l’UNICA.
Dr. Carlos Alberto Villaseñor. Président de l’Université autonome de Chapingo.
Directeur de l’Institut mexicain de technologie de l’eau (IMTA).
Directeur de FIRCO.
Ing. Denis Mora Mora. Membre du Conseil consultatif de l’UPADI et du Comité panaméricain des
bassins hydrographiques.
Comité organisateur
Président : Ing. Rafael Feitó Olivera.
Vice-président : Ing. Betsy Pérez Marrero.
Coordinateur général : Dr. Ing. Juan R. Curbelo Millet.
Trésorier : M.Sc. Ing. Rodolfo Rodríguez.
Coordinateur promotion: Ing. Margarita Fontova Reyes.
Coordinateur promotion internationale: Lic. Marta Hechevarría.
Coordinateur divulgation : Ing. Cecilia Santos Pérez.
Contactez-nous
Ing. Rafael Feitó, Président du Comité organisateur.
Tél : (537) 826-3896 ou (537) 836-8357.
Courriel : rfeitoo@gmail.com / internacionales@unaicc.co.cu
URL : www.unaicc.cu
Comité au Mexique
Dr. Eduardo Arteaga Tovar.
M.C. Fernando Fragosa Díaz.
M.C. Juan A. Casilla González.
Dr. Aurelio Reyes Ramírez.
M.I. María Magdalena Sánchez.
Dr. Pablo Miguel Coras Merino.
36
Comité technique
Président: Ing. Luis Orlando Rodríguez.
Secrétaire : M.Sc. Ing. José de la Cruz.
Programme général.
Mardi
Mercredi 2
Jeudi 3
Vendredi 4
Samedi 5
Arrivée et
accréditation
VII
Séminaire
XI Congrès
XI Congrès
Visite
technique
Ouverture
VII
Séminaire
XI Congrès
Clôture
1r octobre
Matin
Après-midi
Coquetel de
bienvenue
Soir
Temps libre Temps libre
Activité de
clôture
Thèmes.
XIe Congrès international de génie hydraulique.
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Alimentation en eau et assainissement environnemental.
Gestion intégrale de bassins hydrographiques.
Chantiers hydrauliques : économie, conception et construction.
Hydraulique fondamentale et hydrodynamique.
Hydraulique fluviale et maritime.
Changement climatique et ressources hydriques.
Enseignement du génie.
Entretient des constructions hydrauliques.
Nouvelles technologies appliquées au génie hydraulique.
VIIe Séminaire international sur l’utilisation intégrale de l’eau.
•
•
•
•
•
•
Utilisation de l’eau en agriculture.
Utilisation publique et urbaine.
Utilisation de l’eau dans l’industrie et l’énergie.
Utilisation de l’eau dans le tourisme.
Eau et santé.
Gestion intégrales des ressources hydriques.
37
Exigences pour la présentation des travaux.
Les travaux devront être envoyés avant le 30 avril 2013. Chaque délégué enverra une copie numérique et
deux autres imprimées. Police : Arial. Taille 12. Maximum : 15 pages, qui incluront le texte, des plans, des
tableaux, des graphiques et un résumé. Le résume, d’un maximum de 200 mots sera rédigé sur la première
page. La première et la deuxième page montreront en haut et au centre, en majuscules rehaussées en
caractères gras le nom de la séance (séminaire ou congrès), le titre de la communication, le nom de
l’auteur, l’institution qu’il représente et ses coordonnées personnelles. Chaque délégué devra indiquer les
moyens audio-visuels dont il aura besoin : ordinateur, projecteur 35 mm, reproducteur vidéo VHS (norme
NTSC 3.58) ou autres.
L’approbation des travaux sera communiquée par le Comité organisateur avant le 31 mars 2013.
Les travaux doivent être adressés à : evento@unaicc.co.co ou à hidraulica2013@unaicc.co.cu
38
Assemblée provinciale du pouvoir populaire.
Conseil d'administration provinciale.
Cienfuegos.
Cienfuegos, le 25 avril, 2013.
“Année 55 de la Révolution”.
Compte-rendu de la mission de Cuba Coopération et du SIAAP, organisée du 23 au 25
avril 2013, dans le cadre de la coopération bilatérale avec Cienfuegos
Membres de la délégation française.
Patrick Trémège, vice-président du SIAAP; Christian Vernay, directeur des Relations
internationales du SIAAP; Christian Huart, vice-président de Cuba Coopération et Alain
Renard, membre de Cuba Coopération
Objectifs de la mission
1. Examiner la politique en matière d'assainissement et d'eau potable afin de
poursuivre la coopération entre la partie française et la province de Cienfuegos.
2. Contacter les acteurs et les bénéficiaires des projets exécutés et aborder les
nouvelles propositions prioritaires dans le domaine de l'assainissement et de
l'eau potable.
I.- Accomplissement du programme.
Le programme de la délégation française a commencé le 23 avril après son arrivée
dans la municipalité de Cienfuegos, où elle a été reçue par Alexandre Corona Quintero,
premier vice-président de l'Assemblée provinciale et les membres de son Conseil
d'administration ainsi que par María Elena Alejo Arguiñao, déléguée territoriale du
MINCEX, Jesús Rey Novoa, coordinateur du Groupe provincial de développement local
dans le Conseil d'administration provincial et Ricardo Cruz Rodríguez, directeur du
génie de l’Empresa Provincial de Acuedutos y Alcantarillados [établissement provincial
des aqueducs et des égouts]. Lors du dîner de bienvenue, un échange d'idées a eu
lieu; les parties ont abordé des thèmes concernant la mission du SIAAP ainsi que les
priorités de la province et le succès dans l'exécution de plus de trente projets entre
2007 et 2013 grâce à l’aide fraternelle de Cuba Coopération.
39
Le 24 avril, au matin, la délégation française a rencontré des responsables de l'INRH et de
l’Empresa Provincial de Acuedutos y Alcantarillados . Pablo Fuentes Chaviano, sous-délégué de
l'INRH dans la province, a expliqué la stratégie conçue pour l'amélioration de l'assainissement,
pour parvenir à une utilisation adéquate de l'eau potable et pour fournir un meilleur service à un
nombre plus grand de personnes. Seize projets concernant les principaux programmes de la
province dans le domaine de l'eau et de l'assainissement ont été exposés.
À 10 h 00, la délégation française a été reçue à Lajas par la présidente de l'Assemblée municipale,
qui a expliqué aux visiteurs les résultats du montage d'une station de pompage bénéficiant
l'établissement de population Ramón Balboa; ce projet a été exécuté dans la municipalité grâce à
l'aide de Cuba Coopération. Plus tard, au siège de l'Assemblée municipale, sa présidente et le
directeur municipal des aqueducs et des égouts ont présenté les projets conçus pour améliorer
l'alimentation en eau et l'assainissement dans la municipalité à partir des caractéristiques et des
besoins locaux.
Les représentants du SIAAP ont précisé que leur institution pourra participer aux projets en
rapport avec son profil et ses compétences au moment de fournir de la technologie de pointe dans
son domaine d’activité ; par conséquent, les projets présentés devront être reformulés. Les
représentants du SIAAP proposent également des échanges techniques de manière que des
spécialistes et des techniciens cubains puissent travailler avec des technologies dont l'institution
française se sert.
Le 25 avril, les autorités de la municipalité de Cienfuegos et d'autres responsables ont exposé un
projet destiné à améliorer le système des égouts et les alternatives pour renforcer la capacité
locale de réparation et de maintenance des réseaux d'eau potable, d'assainissement et de
drainage de la capitale provinciale. Plusieurs sites d'intérêt ont été visités. Une reformulation du
projet choisi pour la municipalité de Cienfuegos, compte tenu du profil de travail du SIAAP, est
proposée.
II.- Perspectives futures.
La partie française, représentée par le SIAAP et par Cuba-Coopération, et la partie cubaine,
représentée par des responsables locaux des Ressources hydrauliques et des aqueducs ainsi que
par des membres du Groupe pour le développement local, du Conseil d'administration, sont
convenues de ce qui suit :
1. Exécuter le projet de la ville de Cienfuegos orienté vers deux directions. La première consiste
à élaborer entre les deux parties un plan directeur d'assainissement de la ville concernant le
traitement des eaux résiduaires et pluviales. La seconde envisage le traitement des eaux
résiduaires dans les quartiers cultivant du riz dans des lagunes de traitement. Un budget de
50 000 € par an, pendant quatre ans, est estimé.
2. Inscrire dans la coopération l'échange de techniciens et des spécialistes cubains qui
étudieront les technologies utilisées par le SIAAP en France.
40
3. Inscrire le projet au plan de l'économie pour 2014, en divisant le budget en deux parties
principales: élaboration de la méthodologie et équipement.
4. Faire venir à Cuba, en juillet de cette année, un technicien du SIAAP pour aider à la
formulation finale du projet, qui devrait être signé aux mois d'octobre ou de novembre, lors
de la prochaine mission des présidents du SIAAP et de Cuba Coopération.
5. Cuba Coopération contactera les Comités des Amis de Cienfuegos pour trouver les fonds
destinés aux projets en rapport avec l'alimentation en eau
Pour la partie française :
___________________________
___________________________
Patrick Trémège
Christian Huart.
Vice-président du SIAAP.
Vice-président de Cuba Coopération-France.
Pour la partie cubaine :
___________________________
___________________________
Jesús Rey Novoa.
Pablo Fuentes Chaviano.
Coordinateur du Groupe des projets
de développement local
Conseil d'administration.
Cienfuegos.
Sous-délégué de l'INRH à Cienfuegos.
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising