MANUEL D`ENTRETIEN ET DE SUPPORT TECHNIQUE

MANUEL D`ENTRETIEN ET DE SUPPORT TECHNIQUE
MANUEL D’ENTRETIEN ET DE
SUPPORT TECHNIQUE
Chaudière à condensation au gaz à haut rendement, 35 po de hauteur,
à deux étages, avec moteur à vitesse variable
R9MSB (série C)
Conservez ce manuel pour référence ultérieure.
Étiquetage de sécurité et avertissements
DANGER, AVERTISSEMENT, ATTENTION
et REMARQUE
Mots d’alerte dans les manuels
Les mots DANGER, AVERTISSEMENT, ATTENTION
et REMARQUE sont utilisés pour identifier des
niveaux de risques en fonction de leur gravité. Le
mot DANGER est utilisé uniquement sur les étiquettes
apposées sur le produit pour indiquer un risque
immédiat. Les mots AVERTISSEMENT, ATTENTION
et REMARQUE seront utilisés sur les étiquettes
apposées sur le produit ainsi que dans les instructions
contenues dans cette documentation et dans d’autres
documents s’appliquant au produit.
DANGER − Risque immédiat qui entraînera de
sérieuses blessures pouvant causer la mort.
AVERTISSEMENT − Risque ou pratique dangereuse
qui pourrait entraîner de sérieuses blessures pouvant
causer la mort.
ATTENTION − Risque ou pratique dangereuse qui
pourrait entraîner de légères blessures ou
endommager le produit ou autres propriétés.
REMARQUE − Utilisé pour mettre en valeur des
suggestions qui permettront d’améliorer l’installation,
la fiabilité ou le fonctionnement.
Le mot AVERTISSEMENT est utilisé tout au long
de ce manuel de la façon suivante :
AVERTISSEMENT
!
Le mot ATTENTION est utilisé tout au long
de ce manuel de la façon suivante :
!
ATTENTION
Mots d’alerte sur l’étiquetage du produit
Les mots d’alerte sont utilisés en conjonction
avec des couleurs et/ou des graphiques sur
les étiquettes apposées sur le produit.
Symbole d’alerte de sécurité
Dans les directives et notices, il signale un
risque de blessures corporelles et demande
d’agir avec prudence.
TABLE DES MATIÈRES
MISE EN SERVICE, RÉGLAGE,
ET VÉRIFICATION DE SÉCURITÉ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
GÉNÉRALITÉS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
AMORÇAGE DU SIPHON DE CONDENSAT
AVEC DE L’EAU . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
PURGE DES CONDUITES DE GAZ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
RÉGLAGES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
VÉRIFICATION DE LA PRESSION
DE GAZ D’ADMISSION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
RÉGLAGE DE LA PRESSION D’ADMISSION . . . . . . . . . . . . . . . .
RÉGLAGE DE L’ÉLÉVATION DE TEMPÉRATURE . . . . . . . . . . . .
RÉGLAGE DU DÉLAI D’ARRÊT DE LA SOUFFLANTE . . . . . . . .
POSITION DES CAVALIERS DE DÉLAI D’ARRÊT
DE LA SOUFFLANTE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
RÉGLAGE DU DÉBIT D’AIR DE CLIMATISATION . . . . . . . . . . . .
RÉGLAGE DE L’ANTICIPATEUR DE CHALEUR
DU THERMOSTAT . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
VÉRIFICATION DES DISPOSITIFS DE SÉCURITÉ . . . . . . . . . . .
LISTE DE VÉRIFICATION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
MULTIPLICATEUR DE DÉTARAGE
SELON L’ALTITUDE. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
DÉBIT GAZEUX) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
DIMENSION DE LA BUSE
ET PRESSION D’ADMISSION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
PROCÉDURES D’ENTRETIEN ET DE RÉPARATION . . . . . . . . .
PRESSOSTATS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
NETTOYAGE DES ÉCHANGEURS THERMIQUES . . . . . . . . . . .
Imprimé aux É.−U.
3
3
3
4
5
5
7
7
SÉQUENCE DE FONCTIONNEMENT . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
GUIDE D’INFORMATION SUR LE REMPLACEMENT
DES PIÈCES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
MODÈLES
R9MSB0601716B
R9MSB0801716B
R9MSB1002120B
R9MSB1202420B
7
7
7
8
8
7
8
12
13
14
21
L’utilisation de la marque déposée AHRI
certifiée indique la participation d’un fabricant
au programme. Pour la vérification de la
certification des produits individuels, visitez le
www.ahridirectory.org.
440 04 6001 00FR
3/31/14
26
31
POUR VOTRE SÉCURITÉ
Une installation fautive, de mauvais réglages, des modifications
inappropriées, un mauvais entretien, une réparation
hasardeuse, ou une mauvaise utilisation peuvent provoquer une
explosion, un incendie, une électrocution ou d’autres conditions
pouvant infliger des dégâts matériels, des blessures, voire la
mort. Communiquez avec un installateur ou une société
d’entretien qualifiée, un fournisseur de gaz local ou votre
distributeur ou succursale pour obtenir des informations et de
l’assistance. L’installateur qualifié ou l’atelier de réparations
doivent utiliser des nécessaires ou des accessoires approuvés
par l’usine lors de la modification de ce produit. Reportez−vous
aux notices accompagnant les trousses ou accessoires lors de
leur installation.
Respectez tous les codes de sécurité. Portez des lunettes de
sécurité, des vêtements de protection et des gants de travail.
Utilisez un chiffon humide pendant le brasage. Prévoyez avoir
un extincteur à portée de main. Prenez connaissance de
l’intégralité de ces instructions et respectez les messages
d’avertissement et de mise en garde contenus dans les
documents et affichés sur l’appareil. Consultez les codes du
bâtiment locaux, les éditions actuelles du National Fuel Gas
Code (NFCG) NFPA 54/ANSI Z223.1, et le Code canadien de
l’électricité (NEC) NFPA 70.
Au Canada, reportez−vous à l’édition courante des Codes de
normes nationales du Canada CAN/CAN B149.1 et .2 pour
l’installation de gaz naturel et propane et au Code canadien de
l’électricité CSA C22.1.
Sachez reconnaître les symboles de sécurité. Voici le symbole
. Dans les directives et notices,
vous avertissant d’un danger
il signale un risque de blessures corporelles et demande d’agir
avec prudence. Assurez−vous de bien saisir toute la portée des
mots indicateurs suivants : DANGER, AVERTISSEMENT et
ATTENTION. Ces mentions sont associées aux symboles de
sécurité. Le mot DANGER indique les plus graves dangers qui
provoqueront des blessures graves ou la mort. Le mot
AVERTISSEMENT signifie un danger qui pourrait entraîner des
blessures corporelles ou la mort. Le mot ATTENTION est utilisé
pour identifier des pratiques dangereuses pouvant entraîner
des blessures corporelles superficielles ou des dégâts
matériels. Le mot REMARQUE met en évidence des
suggestions qui permettront d’améliorer l’installation, la fiabilité
ou le fonctionnement.
!
AVERTISSEMENT
RISQUE DE BLESSURES ET/OU DE DÉGÂTS
MATÉRIELS
Le fait de ne pas lire et vous conformer à cet
avertissement pourrait provoquer un fonctionnement
inadéquat du système, des dommages matériels et des
blessures, voire la mort.
Une installation ou des réparations effectuées par des
individus non qualifiés pourraient provoquer un
fonctionnement inadéquat du système, des dommages
matériels et des blessures, voire la mort.
Les informations fournies dans ce manuel sont conçues
pour être utilisées par un technicien qualifié connaissant
bien les procédures de sécurité et équipé d’outils et
d’instruments de test adéquats.
L’installation doit être conforme aux codes locaux du
bâtiment et au Natural Fuel Gas Code (NFCG) NFPA
54/ANSI Z223.1, ainsi qu’aux normes nationales du
Canada CAN/CSA−B149.1 et.2 Codes d’installation du
gaz propane et du gaz naturel.
!
AVERTISSEMENT
RISQUE DE DÉCHARGE ÉLECTRIQUE
Le non−respect de cette mise en garde pourrait
entraîner des blessures corporelles ou la mort.
Avant deffectuer les opérations d’entretien ou de
maintenance
sur
l’appareil,
coupez
toujours
l’interrupteur d’alimentation principale et posez une
étiquette de verrouillage. Il se pourrait qu’il y ait plus
d’une source d’alimentation à débrancher.
!
AVERTISSEMENT
DANGER D’INCENDIE ET D’INTOXICATION AU
MONOXYDE DE CARBONE
Le non−respect des avertissements pourrait entraîner
des blessures corporelles, la mort et/ou des dommages
matériels.
Cette chaudière n’a pas été conçue pour être utilisée
dans des maisons mobiles, des caravanes ou des
véhicules récréatifs.
!
ATTENTION
RISQUE DE COUPURE
Le non−respect de cette mise en garde pourrait
entraîner des blessures corporelles.
Les plaques de métal peuvent présenter des angles
coupants ou des ébarbures. Soyez prudent et portez
des vêtements appropriés, des lunettes de sécurité
ainsi que des gants lors de la manipulation des pièces
et d’une intervention sur la chaudière.
2
Les spécifications peuvent changer sans avis préalable.
440 04 6001 00FR
MISE EN SERVICE, RÉGLAGE, ET
VÉRIFICATION DE SÉCURITÉ
La borne EAC-1 (115 V c.a.) est sous tension dès que la
soufflante est en fonction. La borne HUM (24 V c.a.) n’est
alimentée que lorsque l’interrupteur de pression basse
(LPS) se ferme durant un appel de chaleur.
REMARQUE
PROCÉDURES D’INSTALLATION ET DE DÉMARRAGE
IMPORTANTES
Le non-respect de cette procédure peut causer un
dégagement de fumée ou des odeurs dérangeantes.
Il faut vérifier la pression d’admission, le temps de
consommation du gaz, la hausse de température et les
opérations après l’installation. Il peut y avoir un peu de
fumée et des odeurs provenant du procédé de fabrication
après le démarrage. Certains occupants sont plus sensibles
à cette fumée et ces odeurs. Il est recommandé d’ouvrir les
portes et les fenêtres pendant le premier cycle de chauffage.
Généralités
1. La chaudière doit être raccordée à une alimentation
électrique de 115 V correctement branchée et mise à
la terre.
REMARQUE : Une polarité appropriée doit être préservée
pour un câblage de 115 V. Le voyant d’état du panneau de
commande clignote rapidement et la chaudière ne
fonctionne pas si la polarité est incorrecte ou si la chaudière
n’est pas mise à la terre.
2. Les connexions aux fils de thermostat au niveau des
bornes R, W, G et Y doivent être faites au niveau du
bloc à bornes de 24 V de la commande de la
chaudière.
3. La pression de service du gaz naturel ne doit pas
dépasser 0,5 psig (14- po de colonne d’eau, 1125
Pa), sans toutefois être inférieure à 0,16 psig (4,5- po
de colonne d’eau, 350 Pa).
4. La porte du compartiment de la soufflante doit être en
place pour terminer le circuit électrique de 115 V et
alimenter les composants de la chaudière.
!
ATTENTION
RISQUE
DE
COMPROMETTRE
FONCTIONNEMENT DE L’APPAREIL
LE
Le non−respect de cette mise en garde pourrait causer
un fonctionnement intermittent ou une performance
insatisfaisante de l’appareil.
Ces chaudières sont munies d’un rupteur thermique à
réenclenchement manuel dans l’ensemble de brûleur.
Ce rupteur ferme et ouvre le circuit d’alimentation de la
vanne de gaz en cas de surchauffe (retour de flamme)
dans un boîtier de brûleur ou l’ensemble de brûleur.
Apportez les corrections nécessaires si l’alimentation
en air de combustion est inadéquate, la pression du
gaz est inappropriée, le brûleur ou la buse est mal
positionné ou si une condition de ventilation ne
convient pas avant de réenclencher le rupteur. NE
court−circuitez PAS ce rupteur.
Avant de faire fonctionner la chaudière, vérifiez le rupteur
thermique à réenclenchement manuel du retour de flamme
pour déceler tout problème de continuité. Si nécessaire,
appuyez sur le bouton pour réenclencher le rupteur.
440 04 6001 00FR
Amorçage du siphon de condensat avec de
l’eau
!
AVERTISSEMENT
DANGER D’INTOXICATION AU MONOXYDE DE
CARBONE
Le non−respect de ces avertissements
entraîner des blessures, voire la mort.
pourrait
Le fait de ne pas utiliser un siphon bien configuré ou
amorcé à l’eau avant de faire fonctionner la chaudière
pourrait faire pénétrer des gaz en pression positive
dans la structure par le tuyau d’évacuation. Les gaz
évacués contiennent du monoxyde de carbone, un gaz
insipide et inodore.
1. Retirez les bouchons de vidange central et supérieur
de la boîte collectrice, à l’opposé du siphon de
condensat. (Voir la Figure 10.)
2. Raccordez le tube de 5/8 po (16 mm) de diamètre
intérieur, fourni sur place, accompagné de son
entonnoir (consultez la ) au raccord d’évacuation
supérieur de la boîte collectrice. Figure 10.
3. Versez 1 pinte (litre) d’eau dans l’entonnoir / le tube.
L’eau doit traverser la boîte collectrice, déborder du
siphon de condensat, puis s’écouler dans un drain à
ciel ouvert.
4. Retirez l’entonnoir; replacez le bouchon de vidange
de la boîte collectrice.
5. Raccordez le tube de 5/8 po (16 mm) de diam. int.,
fourni sur place, à l’orifice d’évacuation central de la
boîte collectrice.
6. Versez 1 pinte (litre) d’eau dans l’entonnoir / le tube.
L’eau doit traverser la boîte collectrice, déborder du
siphon de condensat, puis s’écouler dans un drain à
ciel ouvert.
7. Retirez l’entonnoir et le tube de la boîte collectrice et
replacez le bouchon de vidange sur la boîte
collectrice.
Purge des conduites de gaz
Si ce n’est déjà fait, purgez les conduites une fois tous les
raccordements terminés et vérifiez s’il y a présence de fuite.
!
AVERTISSEMENT
DANGER D’EXPLOSION OU D’INCENDIE
Le non−respect de cette mise en garde pourrait
entraîner des blessures corporelles, la mort et/ou des
dommages matériels.
Ne purgez jamais une conduite de gaz dans une
chambre de combustion. N’effectuez jamais une
recherche de fuite à l’aide d’une flamme. Utilisez une
solution savonneuse disponible dans le commerce,
spécialement conçue pour la détection des fuites, et
vérifiez tous les raccords. Un incendie ou une
explosion pourrait entraîner des dommages matériels,
de sérieuses blessures, voire même la mort.
Les spécifications sont susceptibles de changer sans avis préalable.
3
Réglages
AVERTISSEMENT
!
RISQUE D’INCENDIE
Le non−respect de cet avertissement pourrait
entraîner des blessures corporelles, la mort ou des
dommages matériels.
Ne laissez PAS sortir la vis de calage du régulateur à
gaz. Cela pourrait provoquer une pression
d’admission non régulée et causer une surchauffe et
une panne de l’échangeur thermique.
!
ATTENTION
Les réglages de pression du collecteur de GAZ NATUREL
indiqués dans le tableau 4 compensent à la fois l’altitude ET
le pouvoir calorifique du gaz. N’appliquez PAS de coefficient
de détarage supplémentaire aux pressions indiquées dans
le tableau 4. Les valeurs présentées dans ce tableau ne
sont PAS exprimées par rapport au niveau de la mer; il s’agit
de valeurs TELLES QUE MESURÉES EN ALTITUDE.
Le contenu énergétique du gaz naturel en altitude pourrait
déjà prévoir une réduction de la capacité et de l’altitude.
Consultez le tableau 4. Aucun réglage de la chaudière n’est
requis en altitude pour certains pouvoirs calorifiques du gaz.
Consultez la trousse de conversion au propane/gaz de
pétrole liquéfié pour obtenir les instructions de réglage de
pression d’admission des appareils au GPL/propane.
RISQUE DE DOMMAGES À LA CHAUDIÈRE
Le non−respect de cette mise en garde pourrait
réduire la durée de vie de la chaudière.
Ne repercez PAS les buses. Un perçage inadéquat
(ébarbures, faux ronds, etc.) peut causer un bruit
excessif du brûleur et une erreur d’orientation des
flammes du brûleur. L’impact des flammes sur les
échangeurs thermiques pourrait provoquer une
défaillance. (Voir la Figure 1.)
BUSE DE
BRÛLEUR
A93059
Figure 1 − Trou de la buse
Pour garantir un bon fonctionnement et une fiabilité à long
terme, le débit calorifique de la chaudière doit respecter la
puissance indiquée sur la plaque signalétique ou la valeur
réglée en fonction de l’altitude, avec une marge de plus ou
moins 2 %.
Le débit calorifique de gaz indiqué sur la plaque
signalétique concerne les installations situées à des
altitudes maximales de 2 000 pi (609,6 m).
4
AVIS
Aux États−Unis, le débit calorifique des systèmes installés à
des altitudes de plus de 2 000 pi (610 m) doit être réduit de
2 pour cent par tranche de 1 000 pi (305 m) au−dessus du
niveau de la mer. Consultez le tableau 2. Les réglages de
pression du collecteur de gaz naturel indiqués dans le
tableau 4 compensent à la fois l’altitude ET le pouvoir
calorifique du gaz.
Au Canada, le débit calorifique d’entrée doit être réduit de
5 pour cent à une altitude de 2 000 pi à 4 500 pi (610 à
1 372 m) au−dessus du niveau de la mer. Les réglages de
pression du collecteur de gaz naturel indiqués dans le
tableau 4 compensent à la fois l’altitude ET le pouvoir
calorifique du gaz.
REMARQUE : Pour une altitude canadienne de 2000 pi à
4 500 pi (610 m à 1 372 m), utilisez les altitudes
américaines de 2 001 pi à 3 000 pi (611 m à 914 m)
indiquées dans le tableau 4.
Avant de régler la pression d’admission en vue du débit
d’entrée approprié, commencez par établir si la buse de la
chaudière est appropriée. À une altitude plus élevée ou
lorsque le contenu thermique est différent, une buse
différente peut s’avérer nécessaire. Les instructions
d’installation de la chaudière comprennent des tableaux qui
indiquent la buse requise selon la pression d’admission, le
contenu thermique et la densité du gaz. Pour ce faire :
1. Demandez le pouvoir calorifique moyen annuel
(à l’altitude de l’installation) au fournisseur de gaz
local.
2. Demandez la densité moyenne annuelle du gaz au
fournisseur de gaz local.
3. Trouvez la plage d’altitude d’installation de votre
installation dans les tableaux de pression d’admission
du tableau 4.
4. Trouvez la densité et le pouvoir calorifique du gaz
naturel les plus rapprochés dans le tableau 4. Suivez
les lignes de pouvoir calorifique et de densité
jusqu’au point d’intersection pour déterminer la taille
de buse et les réglages de pression d’admission qui
assureront un bon fonctionnement.
5. Vérifiez la taille des buses des brûleurs dans la
chaudière. NE SUPPOSEZ JAMAIS LA TAILLE
D’UNE BUSE. VÉRIFIEZ−LA TOUJOURS.
Les spécifications sont susceptibles de changer sans avis préalable.
440 04 6001 00FR
AVIS
!
Si le trou de buse semble endommagé ou que vous
suspectez qu’il a été repercé, vérifiez−le à l’aide d’une
mèche de perceuse de la bonne dimension. Ne repercez
jamais une buse. Un trou de buse carrément aligné et
exempt d’ébarbures est essentiel pour que les
caractéristiques essentielles de la flamme soient
respectées.
6. Remplacez au besoin la buse par une autre de bonne
dimension, selon le tableau 4. N’utilisez que les
buses fournies par l’usine. Reportez−vous à
l’EXEMPLE 1.
EXEMPLE 1 :
Altitude de 0 à 2 000 pi (0 à 609,6 m)
Pouvoir calorifique = 1 050 BTU/pi cu
Densité = 0,62
Donc : Buse nº 44
(La chaudière est expédiée avec des buses nº 44. Dans cet
exemple, toutes les buses de brûleurs principaux sont de la
bonne dimension et n’ont pas à être changées pour obtenir
le débit d’entrée approprié.
Pression d’admission : 3.4-po de colonne d’eau (847 Pa).
REMARQUE : Pour convertir les pressions d’admission de
gaz du tableau en pascals, multipliez le nombre de pouces
de colonne d’eau par 249,1 (1 pouce de colonne d’eau
= 249,1 Pa).
Vérification de la pression de gaz
d’admission
La pression de gaz d’admission doit être vérifiée lorsque la
chaudière atteint la chaleur maximale. Cette vérification
permet de s’assurer que la pression de gaz d’admission ne
descend pas sous la pression minimale de 4,5 pouces de
colonne d’eau.
1. Veillez à ce que l’alimentation en gaz soit coupée au
niveau de la chaudière et de l’interrupteur électrique
de la vanne de gaz.
2. Retirez le bouchon de 1/8 po NPT de la prise de
pression d’admission sur la vanne de gaz.
3. Fixez un manomètre à la prise de pression
d’admission de la vanne de gaz.
4. Mettez sous tension le bloc d’alimentation de la
chaudière.
5. Mettez le robinet d’arrêt de gaz à la position de
marche (ON).
6. Réglez l’interrupteur de la vanne de gaz de la
chaudière à la position ON.
7. Connectez les bornes de thermostat R et W avec un
cavalier sur le panneau de commande de la
chaudière.
8. Lorsque les brûleurs principaux s’allument, confirmez
que la pression de gaz d’admission se situe entre
4,5 pouces de colonne d’eau (1 125 Pa) et
13,6 pouces de colonne d’eau (3 388 Pa).
9. Retirez le cavalier reliant les connexions de
thermostat pour mettre fin à l’appel de chaleur.
Attendez que le délai d’arrêt de la soufflante soit
terminé.
10. Réglez l’interrupteur de la vanne de gaz de la
chaudière à la position d’arrêt (OFF).
11. Mettez le robinet d’arrêt de gaz à la position OFF.
12. Coupez l’alimentation à la chaudière.
13. Retirez le manomètre de la prise de pression
d’admission de la vanne de gaz.
440 04 6001 00FR
AVERTISSEMENT
RISQUE D’INCENDIE
Le non−respect de cette mise en garde pourrait
entraîner des blessures corporelles, la mort et/ou des
dommages matériels.
Reposez le bouchon de prise de pression d’admission
sur la vanne de gaz afin de prévenir une fuite de gaz.
14. Appliquez un peu de pâte lubrifiante sur l’extrémité du
bouchon de tuyau de gaz d’admission et reposez le
bouchon dans la vanne de gaz.
Réglage de la pression d’admission
1. Réglez la pression d’admission de façon à obtenir le
débit d’entrée de gaz approprié. (Voir la Figure 3.)
a. Réglez l’interrupteur de la vanne de gaz en position
d’arrêt (OFF).
b. Retirez le bouchon de la prise de pression de la
vanne de gaz.
c. Branchez un manomètre à colonne d’eau ou tout
autre appareil semblable à la prise de pression
d’admission.
d. Réglez l’interrupteur de la vanne de gaz en position
de marche (ON).
e. Fermez manuellement l’interrupteur de porte du
compartiment de la soufflante.
f. Connectez les bornes de thermostat R et W avec un
cavalier sur le panneau de commande pour
démarrer la chaudière. (Voir la Figure 2.)
g. Retirez le capuchon de réglage du régulateur de
pression de la vanne de gaz (consultez la Figure 3)
et tournez la vis de calage (tournevis à bout plat 3/16
ou plus petit) dans le sens antihoraire (vers
l’extérieur) pour diminuer le débit d’admission, ou
dans le sens horaire (vers l’intérieur) pour
l’augmenter.
AVIS
Ne réglez PAS la pression d’admission de chaleur basse à
moins de 2,8 pouces de colonne d’eau (697 Pa) ou à plus
de 3,8 pouces de colonne d’eau (947 Pa) pour du gaz
naturel. Si la pression d’admission requise est en dehors de
cette plage, changez les buses des brûleurs principaux.
h. Lorsque vous aurez obtenu l’admission appropriée,
replacez le capuchon qui masque les vis de réglage
du régulateur. La flamme du brûleur principal doit
être d’un bleu clair, presque transparent (consultez
la Figure 12).
i. Retirez le cavalier R à W.
j. Réinstallez le bouchon sur la prise de pression
d’admission de la vanne de gaz.
2. Vérifiez le débit d’entrée de gaz naturel au compteur.
REMARQUE : Communiquez si nécessaire avec votre
distributeur de CVC ou votre fournisseur de gaz pour obtenir
les tableaux relatifs aux compteurs métriques.
a. Éteignez tous les autres appareils à gaz et pilotes
desservis par le compteur.
b. Connectez les bornes R et W à l’aide d’un cavalier.
c. Faites fonctionner la chaudière pendant 3 minutes.
d. Mesurez le temps (en secondes) requis au compteur
de gaz pour exécuter un tour complet et notez le
résultat. Le cadran 2 ou 5 pieds cubes offre une
mesure plus précise du débit de gaz.
Les spécifications sont susceptibles de changer sans avis préalable.
5
e. Reportez−vous au tableau 3 pour le nombre de pieds
cubes de gaz à l’heure.
f. Multipliez le nombre de pi³ de gaz à l’heure par la
valeur calorifique (BTUH/pi cu) pour obtenir le débit
calorifique. Si le résultat enregistré ne correspond
pas au débit requis à l’étape 1, augmentez ou
diminuez la pression d’admission pour augmenter
ou diminuer le débit. Répétez les étapes b à e jusqu’à
obtention du débit d’entrée approprié. Reposez le
capuchon de régulateur sur la vanne de gaz.
g. Si le résultat enregistré ne correspond pas au
débit requis à l’étape 1, augmentez ou diminuez la
pression d’admission pour augmenter ou diminuer
le débit. Répétez les éléments b à e de l’étape 1
jusqu’à obtention de l’apport calorifique approprié.
Reposez le capuchon d’étanchéité du régulateur
sur la vanne de gaz.
3. Rétablissez la chaudière au mode de fonctionnement
normal.
a. Réglez l’interrupteur de la vanne de gaz en
position d’arrêt (OFF).
DÉLAI D'ARRÊT
DE LA SOUFFLANTE
b. Retirez le manomètre à colonne d’eau ou autre
dispositif semblable de la prise de pression
d’admission.
c. Remettez en place le bouchon de prise de
pression sur la vanne de gaz.
d. Réglez l’interrupteur de la vanne de gaz en
position de marche (ON).
e. Vérifiez la présence de fuite de gaz et le
fonctionnement de la chaudière.
AVERTISSEMENT
!
RISQUE D’INCENDIE
Le non−respect de cette mise en garde pourrait
entraîner des blessures corporelles, la mort et/ou des
dommages matériels.
Reposez le bouchon de prise de pression
d’admission sur la vanne de gaz afin de prévenir
toute fuite de gaz.
BORNE DE TEST
DES COMPOSANTS
ET/OU JUMELAGE
CAVALIER J2
DÉLAI D'ARRÊT DE LA SOUFFLANTE
120 180
90 150
J2
BORNE DE L'HUMIDIFICATEUR
(24 V C.A. 0,5 A MAX.)
G
Com
24V
BORNES DE
THERMOSTAT 24 V
W
CONNEXIONS 24 V C.A.
DU TRANSFORMATEUR
PLT
O
ESSAI/
JUMELAGE
R
HUM
0,5 A @ 24 V C.A.
NEUTRE
DEL DE CODE D'ÉTAT
FUSIBLE 3 A
FUSIBLE 3 AMP
L2
BORNE EAC-1
(115 V C.A. 1,0 A MAX.)
1
PL1 – CONNECTEUR DU FAISCEAU
DE CÂBLAGE PRINCIPAL
À BASSE TENSION
L1
CLIMATISATION
CHAUFFAGE
CHALEUR
EAC-2
BLW
CONNEXIONS NEUTRES
115 V C.A. (L2)
CLIMATISATION
SEC-2 SEC-1
PL1
FONCTIONNEMENT
DE LA DEL ET DU VOYANT
DE DIAGNOSTIC
RECHANGE 1 RECHANGE 2 RECHANGE 3
PR-1
PL2
1
RECHANGE 1
BORNES
DE SÉLECTION
DE LA VITESSE
DE VENTILATION
RECHANGE 2
RECHANGE 3
CONNEXION DE TENSION
DE LIGNE 115 V C.A. (L1)
PL2 – CONNECTEUR DE L'ALLUMEUR
PAR SURFACE CHAUDE ET DU MOTEUR
DE L'ÉVACUATEUR
A11619
Figure 2 − Exemple de panneau de commande de chaudière à un étage
6
Les spécifications sont susceptibles de changer sans avis préalable.
440 04 6001 00FR
Réglage de l’élévation de température
REMARQUE : La porte du compartiment de la soufflante
doit être installée pour mesurer l’élévation de température.
Une mesure prise sans que la porte du compartiment de la
soufflante soit installée donnera des résultats erronés en
raison des variations de pression statique et de débit d’air
possibles dans le conduit.
!
ATTENTION
RISQUE DE DOMMAGES À LA CHAUDIÈRE
Le non−respect de cette mise en garde peut entraîner :
S
Une surchauffe des échangeurs thermiques
ou une condensation des gaz évacués dans
les zones d’échangeur non conçues pour le
condensat.
S
Une durée de vie réduite de la chaudière.
S
Des dommages aux composants.
L’élévation de température doit rester dans les limites
spécifiées sur la plaque signalétique de la chaudière.
Il est recommandé de respecter le point milieu de la
plage d’élévation ou légèrement au−dessus.
Connectez les bornes R et W avec un cavalier pour vérifier
l’élévation de température du gaz. Ne dépassez pas les
plages d’élévation de température indiquées sur la plaque
signalétique de l’appareil.
Cette chaudière doit fonctionner dans les limites d’élévation
de température spécifiées sur la plaque signalétique de
l’appareil. Pour déterminer la température de l’air, procédez
comme suit :
1. Placez des thermomètres dans les conduits de retour
et d’alimentation aussi près de la chaudière que
possible. Veillez à ce que les thermomètres ne soient
pas perturbés par la chaleur rayonnante des
échangeurs thermiques, qui pourrait fausser la
lecture. Cette pratique est particulièrement importante
pour les conduits droits.
2. Lorsque les lectures du thermomètre se stabilisent,
soustrayez la température de l’air de retour de la
température de l’air d’alimentation pour trouver
l’élévation de température.
Si l’élévation de température est en dehors de cette plage,
vérifiez les éléments suivants :
1. Débit calorifique d’entrée du gaz.
2. Détarez en fonction de l’altitude, s’il y a lieu.
3. Conduits d’alimentation et de retour pour vous
assurer qu’il n’y a aucune restriction excessive
causant une pression supérieure à 0,50 po de
colonne d’eau (125 Pa).
4. Ajustez l’élévation de température en réglant la
vitesse de la soufflante.
S
Augmentez la vitesse de la soufflante pour réduire
l’élévation de température.
S
Diminuez la vitesse de la soufflante pour accroître
l’élévation de température.
!
AVERTISSEMENT
RISQUE DE CHOC ÉLECTRIQUE
(Prenez connaissance des mises en garde suivantes
avant de changer les prises).
ATTENTION
!
RISQUE DE DOMMAGES À L’APPAREIL
Pour éviter un fonctionnement hors de la plage
d’élévation et éviter d’endommager les composants :
Consultez les tableaux de débit volumique d’air pour
déterminer quels réglages et débits d’air sont permis
pour obtenir un débit d’air de chauffage approprié.
N’utilisez PAS les réglages surlignés pour le débit d’air
de chauffage. Les réglages surlignés s’appliquent
SEULEMENT au débit d’air de climatisation et de
ventilation continue.
Changez au besoin les prises de vitesse de la soufflante
pour maintenir une élévation de température appropriée
pour le chauffage et la climatisation, tel que décrit
ci−dessus. Pour modifier les sélections de vitesse du
moteur de la soufflante en vue du chauffage, retirez le
conducteur du moteur de soufflante de la borne HEAT sur le
panneau de commande. (Consultez la Figure 2.)
Sélectionnez le ou les conducteurs de vitesse de moteur de
soufflante parmi les autres conducteurs de moteur et
repositionnez−le(s) à la borne HEAT (prise de chauffage de
la soufflante). Rebranchez le conducteur d’origine à la borne
SPARE (de réserve).
Réglage du délai d’arrêt de la soufflante
(mode chauffage)
La période de délai d’arrêt de la soufflante principale peut
être prolongée ou écourtée au besoin pendant le mode
chauffage pour assurer un plus grand confort. Pour
connaître la position et l’emplacement des cavaliers du
centre de commande, (Consultez la Figure 2 et la
Figure 16.)
Le délai d’arrêt de la soufflante comprend quatre réglages
de 90 à 180 secondes. (Consultez le tableau 1.) Pour
modifier le réglage du délai d’arrêt de la soufflante, déplacez
le cavalier depuis un ensemble de broches du panneau de
commande jusqu’aux broches correspondant au délai
d’arrêt voulu. Le délai d’arrêt d’origine est de 120 secondes.
Tableau 1 – Position des cavaliers de délai d’arrêt de la
soufflante
BROCHES
1 ET 2
2 ET 3
3 ET 4
4 ET 5
Délai
(ensecondes)
90
120
150
180
Réglage du débit d’air de climatisation
Le débit d’air de climatisation peut être réglé à partir des
prises de vitesse de soufflante qui restent. Consultez les
tableaux de distribution d’air du présent guide.
!
ATTENTION
RISQUE DE SURCHAUFFE DE LA CHAUDIÈRE
Le non−respect de cette mise en garde pourrait réduire
la durée de vie de la chaudière.
Revérifiez l’élévation de température. Elle doit rester
dans les limites spécifiées sur la plaque signalétique de
l’appareil. Il est recommandé de respecter le point
milieu de la plage d’élévation ou légèrement
au−dessus.
Le non−respect de cet avertissement pourrait entraîner
des blessures corporelles ou la mort.
Débranchez l’alimentation électrique 115 V avant de
changer la prise de vitesse.
440 04 6001 00FR
Les spécifications sont susceptibles de changer sans avis préalable.
7
Réglage de l’anticipateur de chaleur du
thermostat
Thermostat mécanique : Réglez l’anticipateur de chaleur
du thermostat en fonction de la demande de courant des
composants électriques du circuit R-W. Il est possible
d’obtenir des lectures de courant précises au niveau des fils
connectés normalement aux bornes de sous-base de
thermostat R et W. L’anticipateur du thermostat ne doit PAS
faire partie du circuit durant la prise de mesure.
1. Retirez le thermostat de la sous-base ou du mur.
2. Connectez un ampèremètre aux bornes R et W de la
sous-base ou aux fils R et W du mur.
3. Notez l’appel de courant au niveau des bornes
lorsque la chaudière est réglée sur chaleur basse et
après le démarrage de la soufflante.
4. Réglez l’anticipateur de chaleur du thermostat
conformément aux instructions et installez−le sur une
sous-base ou un mur.
5. Installez la porte du compartiment de la soufflante.
Thermostat électronique : Réglez le taux de cycles à trois
cycles à l’heure.
Vérification des dispositifs de sécurité
Le détecteur de flamme, la vanne de gaz et le pressostat
ont tous été vérifiés à la section Procédure de mise en
marche dans le cadre d’une utilisation normale.
1. Vérifiez le rupteur thermique principal
C’est lui qui coupe la combustion et alimente le
moteur de la soufflante de circulation d’air si la
chaudière surchauffe. La vérification du rupteur
thermique selon cette méthode permet d’établir le bon
fonctionnement du rupteur en cas de tuyau
d’alimentation ou de retour d’air obstrué ou de
défaillance du moteur. Si le rupteur thermique ne
fonctionne pas lors de cet essai, vous devez en
déterminer la cause et la corriger.
a. Faites tourner la chaudière pendant au moins
5 minutes.
b. Bloquez graduellement l’air de retour à l’aide d’un
morceau de carton ou d’une plaque jusqu’à ce que
le rupteur se déclenche.
c. Débloquez l’air de retour afin de permettre une
circulation normale.
d. Les brûleurs se rallumeront dès que la chaudière
aura refroidi.
2. Vérification du ou des pressostats
Ce contrôle s’assure du bon fonctionnement de la
soufflante de l’évacuateur de tirage.
a. Coupez l’alimentation 115 V à la chaudière.
b. Débranchez les fils du moteur de l’évacuateur du
faisceau de câblage.
c. Rétablissez l’alimentation 115 V à la chaudière.
d. Réglez le thermostat à « call for heat » (appel de
chaleur) et patientez une minute. Lorsque le
pressostat basse pression fonctionne bien,
l’allumeur à surface chaude ne devrait PAS luire et
le code d’état 31 clignote. Si l’allumeur luit lorsque
le moteur de l’évacuateur est coupé, arrêtez
immédiatement la chaudière.
e. Déterminez la raison pour laquelle le pressostat
basse pression n’a pas fonctionné correctement et
corrigez le problème.
f. Coupez l’alimentation 115 V à la chaudière.
g. Rebranchez les fils du moteur de l’évacuateur,
replacez la porte et appliquez la tension de 115 V.
h. La soufflante tournera pendant 90 secondes avant
de reprendre l’appel de chaleur.
i. La chaudière devrait s’allumer normalement.
8
Liste de vérification
1. Rangez tous les outils et instruments. Nettoyez les
débris.
2. Vérifiez si le cavalier a été retiré de la borne
TEST/TWIN. Vérifiez que rien n’a été branché dans le
connecteur PLT.
REMARQUE : Si un cavalier est enfiché dans le connecteur
PLT, retirez−le et jetez−le. (Consultez la Figure 2.)
3. Vérifiez que les cavaliers de délai d’arrêt de
chauffage/soufflante sont à la position voulue.
(Consultez la Figure 2 et la Figure 16.)
4. Vérifiez si la porte du compartiment de la soufflante
(porte en position de tirage ascendant) et la porte du
compartiment de commande (porte principale ou
supérieure en position de tirage ascendant) sont bien
installées.
5. Assurez−vous que la DEL d’état est allumée. Si ce
n’est pas le cas, vérifiez que le bloc d’alimentation est
sous tension et que la porte du compartiment de la
soufflante est fermée solidement. Consultez la
Figure 5 pour l’interprétation des codes de diagnostic.
6. Effectuez un cycle d’essai sur la chaudière avec le
thermostat de la pièce pour vous assurer qu’il
fonctionne correctement. Vérifiez tous les modes :
chaleur, climatisation et ventilation.
7. Vérifiez le fonctionnement des accessoires pour vous
assurer qu’il est conforme aux instructions du
fabricant.
8. Passez en revue le guide d’utilisation avec le
propriétaire.
9. Attachez la documentation à la chaudière.
Tableau 2 – Multiplicateur de détarage selon l’altitude
pour les États−Unis
ALTITUDE
PI
m
POURCEN−
TAGE
DE
FACTEUR
MULTIPLI−
CATEUR
FACTEUR
MULTIPLI−
CATEUR
DE
DÉTARAGE*
0–2 000
0−610
0
1,00
2 001–3 000
610−914
4−6
0,95
3 001–4 000
914−1 219
6−8
0,93
4 001–5 000
1 219−1 524
8−10
0,91
5 001–6 000
1 524−1 829
10−12
0,89
6 001–7 000
1 829−2 134
12−14
0,87
7 001–8 000
2 134−2 438
14−16
0,85
8 001–9 000
2 438−2 743
16−18
0,83
9 001–10 000
2 743−3 048
18−20
0,81
*Les multiplicateurs de détarage sont fondés sur une altitude au milieu de la
plage d’altitude.
Les spécifications sont susceptibles de changer sans avis préalable.
440 04 6001 00FR
BORNES DE LA SOUS-BASE DU
THERMOSTAT, AVEC THERMOSTAT
RETIRÉ (L'ANTICIPATEUR,
L'HORLOGE, ETC., DOIVENT ÊTRE
HORS DU CIRCUIT.)
PINCE
AMPÈREMÈTRE
ÉTAGE UNIQUE
Interrupteur de marche/arrêt (ON/OFF)
Entrée 1/2 po NPT
Capuchon d'étanchéité du régulateur
Réglage du régulateur
Capuchon d'étanchéité du régulateur
sous le capuchon
Embout de pression
d'entrée 1/8 po NPT
Sortie 1/2 po NPT
Embout de pression de collecteur 1/8 po NPT
10 TOURS
Figure 3 − Vanne de gaz
A11153
BORNES DE COMMANDE
24 V DE L'UNITÉ
EXEMPLE :
5,0 A SUR L'AMPÈREMÈTRE
10 TOURS AUTOUR DES
MÂCHOIRES
RÉGLAGE DE L'ANTICIPATEUR
POUR LE THERMOSTAT 5,0 A
A96316
Figure 4 − Vérification d’appel de courant
à l’aide de l’ampèremètre
440 04 6001 00FR
Les spécifications sont susceptibles de changer sans avis préalable.
9
Tableau 3 – Débit gazeux (pi cu/h)
SECONDES
POUR 1 TOUR
10
DIMENSION DU CADRAN DE TEST
SECONDES
POUR 1 TOUR
DIMENSION DU CADRAN
DE TEST
1 pi cu
2 pi cu
5 pi cu
1 pi cu
2 pi cu
5 pi cu
10
360
720
1 800
50
72
144
360
11
327
655
1 636
51
71
141
355
12
300
600
1 500
52
69
138
346
13
277
555
1 385
53
68
136
340
14
257
514
1 286
54
67
133
333
15
240
480
1 200
55
65
131
327
16
225
450
1 125
56
64
129
321
17
212
424
1 059
57
63
126
316
18
200
400
1 000
58
62
124
310
19
189
379
947
59
61
122
305
20
180
360
900
60
60
120
300
21
171
343
857
62
58
116
290
22
164
327
818
64
56
112
281
23
157
313
783
66
54
109
273
24
150
300
750
68
53
106
265
25
144
288
720
70
51
103
257
26
138
277
692
72
50
100
250
27
133
267
667
74
48
97
243
28
129
257
643
76
47
95
237
29
124
248
621
78
46
92
231
30
120
240
600
80
45
90
225
31
116
232
581
82
44
88
220
32
113
225
563
84
43
86
214
33
109
218
545
86
42
84
209
34
106
212
529
88
41
82
205
35
103
206
514
90
40
80
200
36
100
200
500
92
39
78
196
37
97
195
486
94
38
76
192
38
95
189
474
96
38
75
188
39
92
185
462
98
37
74
184
40
90
180
450
100
36
72
180
41
88
176
439
102
35
71
178
42
86
172
429
104
35
69
173
43
84
167
419
106
34
68
170
44
82
164
409
108
33
67
167
45
80
160
400
110
33
65
164
46
78
157
391
112
32
64
161
47
76
153
383
116
31
62
155
48
75
150
375
120
30
60
150
49
73
147
367
Les spécifications sont susceptibles de changer sans avis préalable.
440 04 6001 00FR
338309-201 Rev. E
Figure 5 − Informations sur l’étiquette d’entretien
440 04 6001 00FR
Les spécifications sont susceptibles de changer sans avis préalable.
A11602
11
Tableau 4 – Dimension de la buse et pression d’admission (en pouces de colonne d’eau) pour débit d’entrée de gaz
CHAUDIÈRE À ÉTAGE UNIQUE
(LES DONNÉES DU TABLEAU SUPPOSENT UNE CHAUDIÈRE DE 20 000 BTU/h PAR BRÛLEUR; RÉDUIRE LA CAPACITÉ DE 2 % PAR 1 000 PI (305 m) AU-DESSUS DU NIVEAU DE LA MER)
PLAGE D'ALTITUDES
États-Unis et Canada
États-Unis et Canada
pi (m)
États-Unis seulement
États-Unis seulement
0,62
0,64
(BTU/pied cube)
Buse
nº
Pression de
collecteur
Buse
nº
Pression de
collecteur
Buse
nº
Pression de
collecteur
Buse
nº
Pression de
collecteur
900
43
3,8
42
3,2
42
3,3
42
3,4
925
43
3,6
43
3,7
43
3,8
42
3,2
(0)
950
43
3,4
43
3,5
43
3,6
43
3,7
975
44
3,7
44
3,8
43
3,4
43
3,6
1 000
44
3,5
44
3,6
44
3,8
43
3,4
1 025
44
3,3
44
3,5
44
3,6
44
3,7
à
2 000
1 050
44
3,2
44
3,3
44
3,4
44
3,5
(610)
1 075
45
3,7
45
3,8
44
3,3
44
3,4
1 100
46
3,7
46
3,8
45
3,8
44
3,2
S.A. États-Unis
800
42
3,4
42
3,5
42
3,6
42
3,7
2 001(611)
825
43
3,8
42
3,3
42
3,4
42
3,5
à
850
43
3,6
43
3,7
42
3,2
42
3,3
3 000(914)
875
43
3,4
43
3,5
43
3,7
43
3,8
900
44
3,7
44
3,8
43
3,5
43
3,6
Canada
925
44
3,5
44
3,6
44
3,8
43
3,4
2001 (611)
950
44
3,3
44
3,4
44
3,6
44
3,7
3,5
à
États-Unis seulement
0,60
0,58
0
975
44
3,2
44
3,3
44
3,4
44
1 000
44
3,0
44
3,1
44
3,2
44
3,3
775
42
3,3
42
3,4
42
3,5
42
3,6
3 001
800
43
3,8
42
3,2
42
3,3
42
3,4
(915)
825
43
3,6
43
3,7
43
3,8
42
3,2
850
44
3,8
43
3,5
43
3,6
43
3,7
875
44
3,6
44
3,7
43
3,4
43
3,5
900
44
3,4
44
3,5
44
3,7
44
3,8
3,6
4 500 (1 372)
États-Unis seulement
GRAVITÉ SPÉCIFIQUE DU GAZ NATUREL
VALEUR CALORIFIQUE
MOYENNE DU GAZ
À L'ALTITUDE
à
4 000
(1 219)
925
44
3,2
44
3,4
44
3,5
44
950
44
3,1
44
3,2
44
3,3
44
3,4
750
42
3,3
42
3,4
42
3,5
42
3,6
4 001
775
43
3,7
43
3,8
42
3,3
42
3,4
(1 220)
800
43
3,5
43
3,6
43
3,7
43
3,8
825
44
3,8
43
3,4
43
3,5
43
3,6
850
44
3,5
44
3,7
44
3,8
43
3,4
875
44
3,3
44
3,5
44
3,6
44
3,7
3,5
à
5 000
(1 524)
900
44
3,2
44
3,3
44
3,4
44
925
44
3,0
44
3,1
44
3,2
44
3,3
725
42
3,2
42
3,3
42
3,4
42
3,5
5 001
750
43
3,7
43
3,8
42
3,2
42
3,3
(1 525)
775
43
3,4
43
3,5
43
3,7
43
3,8
800
44
3,7
44
3,8
43
3,4
43
3,5
825
44
3,5
44
3,6
44
3,7
44
3,8
6 000
850
44
3,3
44
3,4
44
3,5
44
3,6
(1 829)
875
44
3,1
44
3,2
44
3,3
44
3,4
900
44
2,9
44
3,0
44
3,1
44
3,2
à
675
42
3,4
42
3,5
42
3,6
42
3,8
6 001
700
42
3,2
42
3,3
42
3,4
42
3,5
(1 830)
725
43
3,6
43
3,7
43
3,8
42
3,3
750
43
3,4
43
3,5
43
3,6
43
3,7
775
44
3,6
44
3,7
43
3,4
43
3,5
800
44
3,4
44
3,5
44
3,6
44
3,7
à
7 000
(2 133)
825
44
3,2
44
3,3
44
3,4
44
3,5
850
44
3,0
44
3,1
44
3,2
44
3,3
A11253A
12
Les spécifications sont susceptibles de changer sans avis préalable.
440 04 6001 00FR
Table 4 – Taille de buse et pression d’admission (en po de colonne d’eau) pour le débit d’entrée de gaz
CHAUDIÈRE À ÉTAGE UNIQUE
États-Unis seulement
États-Unis seulement
États-Unis seulement
(LES DONNÉES DU TABLEAU SUPPOSENT UNE CHAUDIÈRE DE 20 000 BTU/h PAR BRÛLEUR; RÉDUIRE LA CAPACITÉ DE 2 % PAR 1 000 PI (305 m) AU-DESSUS DU NIVEAU DE LA MER)
PLAGE
D'ALTITUDES
VALEUR
CALORIFIQUE
MOYENNE DU GAZ
À L'ALTITUDE
pi (m)
(BTU/pied cube)
0,58
Buse Pression de
nº
collecteur
GRAVITÉ SPÉCIFIQUE DU GAZ NATUREL
0,60
0,62
0,64
Buse Pression de
Buse Pression de Buse Pression de
nº
nº
nº
collecteur
collecteur
collecteur
650
42
3,4
42
3,5
42
3,6
42
3,7
7 001
675
43
3,8
42
3,2
42
3,3
42
3,4
(2 134)
700
43
3,5
43
3,7
43
3,8
42
3,2
725
44
3,8
43
3,4
43
3,5
43
3,6
750
44
3,5
44
3,7
44
3,8
43
3,4
775
44
3,3
44
3,4
44
3,5
44
3,7
à
8 000
(2 438)
800
44
3,1
44
3,2
44
3,3
44
3,4
825
44
2,9
44
3,0
44
3,1
44
3,2
625
42
3,4
42
3,5
42
3,6
42
3,7
8 001
650
43
3,8
42
3,2
42
3,3
42
3,4
(2 439)
675
43
3,5
43
3,6
43
3,7
42
3,2
700
44
3,7
43
3,4
43
3,5
43
3,6
à
725
44
3,5
44
3,6
44
3,7
44
3,8
9 000
(2 743)
750
44
3,3
44
3,4
44
3,5
44
3,6
775
44
3,0
44
3,2
44
3,3
44
3,4
9 001
600
42
3,3
42
3,4
42
3,6
42
3,7
(2 744)
à
10 000
(3 048)
625
43
3,7
42
3,2
42
3,3
42
3,4
650
43
3,5
43
3,6
43
3,7
43
3,8
675
44
3,7
44
3,8
43
3,4
43
3,5
700
44
3,4
44
3,5
44
3,7
44
3,8
725
44
3,2
44
3,3
44
3,4
44
3,5
*Les buses dont les numéros sont en GRAS sont installées à l'usine.
A11253B
PROCÉDURES D’ENTRETIEN ET
DE RÉPARATION
Du personnel non qualifié peut effectuer l’entretien de base,
comme le nettoyage et le remplacement des filtres à air.
Toutes les autres opérations doivent être effectuées par du
personnel qualifié. Un technicien qualifié doit inspecter la
chaudière une fois par an.
!
AVERTISSEMENT
RISQUE D’INCENDIE, DE BLESSURE OU DE
MORT
Le non−respect de cet avertissement pourrait
entraîner des blessures corporelles, la mort ou des
dommages matériels.
L’entretien et la maintenance conformes de cet
appareil requièrent un outillage spécifique et des
connaissances spéciales. Si vous ne possédez pas
ces connaissances et l’outillage nécessaire,
n’essayez pas d’entreprendre des procédures
d’entretien sur cet équipement autres que celles
recommandées dans le manuel de l’utilisateur.
440 04 6001 00FR
!
ATTENTION
DANGER POUR L’ENVIRONNEMENT
Un non−respect de cet avertissement pourrait
provoquer une pollution de l’environnement.
Retirez et recyclez tous les composants ou matériaux
(c.−à−d. frigorigène, panneau de commande, etc.)
avant de mettre au rebut l’appareil.
!
AVERTISSEMENT
RISQUE DE CHOC ÉLECTRIQUE, D’INCENDIE OU
D’EXPLOSION
Le non−respect de cette mise en garde pourrait
entraîner des blessures corporelles, la mort ou des
dommages matériels.
Le sectionneur principal doit être réglé en position
d’arrêt (OFF) avant l’installation, la modification ou la
maintenance du système. Il se pourrait que plusieurs
disjoncteurs soient présents. Verrouillez et posez une
étiquette de mise en garde appropriée sur le
sectionneur. Vérifiez le bon fonctionnement après
toute intervention.
Les spécifications sont susceptibles de changer sans avis préalable.
13
!
ATTENTION
RISQUE DE CHOC ÉLECTRIQUE
Le non−respect de cette mise en garde pourrait
causer un fonctionnement inapproprié de la
chaudière ou une panne.
Étiquetez l’ensemble des fils avant de les débrancher
lors d’une intervention au niveau des commandes.
Les erreurs de câblage peuvent entraîner un
fonctionnement incorrect et dangereux.
Généralités
Ces instructions ont été rédigées en supposant une
installation de chaudière à tirage ascendant. Cela signifie
que la soufflante se trouve sous la section de combustion et
des commandes de la chaudière et que l’air climatisé est
refoulé vers le haut. Comme la chaudière peut être installée
d’un l’une ou l’autre des 4 positions illustrées à la Figure 6,
vous devez réviser en conséquence votre orientation par
rapport à l’emplacement des composants.
Commandes électriques et câblage
Pressostats
Chaque pressostat comporte une étiquette indiquant un
emplacement de référence (« COLLECTOR BOX−LPS » ou
« HOUSING−HPS »). Le point d’ouverture nominal de
chaque pressostat est indiqué en pouces de colonne d’eau
(w.c.) sur l’étiquette, sous l’emplacement de référence.
Les points d’ouverture maximal et minimal du pressostat
sont de +/− 0,05 pouce de colonne d’eau de son point
d’ouverture nominal. Le point de fermeture maximal du
pressostat est de 0,10 pouce de colonne d’eau au−dessus
de son point d’ouverture maximal.
Exemple : Le point d’ouverture nominal du pressostat es de
0,68 po de colonne d’eau. Son point d’ouverture minimal est
de 0,63 po de colonne d’eau. Son point d’ouverture maximal
est de 0,73 po de colonne d’eau. Son point de fermeture
maximal est de 0,83 po de colonne d’eau.
!
AVERTISSEMENT
RISQUE DE DÉCHARGE ÉLECTRIQUE
Le non−respect de cet avertissement pourrait entraîner
des blessures corporelles ou la mort.
Il se pourrait que la chaudière possède plus d’une
alimentation électrique. Vérifiez les accessoires et
l’appareil de climatisation pour y trouver les fournitures
électriques qui doivent être coupées durant l’entretien
ou la réparation de la chaudière. Verrouillez et posez
une étiquette de mise en garde appropriée sur le
sectionneur.
La mise à la terre électrique et la polarité destinée au
câblage électrique de 115 V doivent être préservées.
Consultez la Figure 7 pour les informations de câblage sur
place et la Figure 16 pour l’information sur le câblage de la
chaudière.
REMARQUE : Si la polarité est incorrecte, la DEL d’état
(STATUS LED) du panneau de commande clignotera
rapidement et empêchera la chaudière de chauffer. Le
système de commande requiert aussi une mise à la terre
adéquate pour assurer un bon fonctionnement de
l’électrode de commande et de détection de flamme.
14
La commande comporte un fusible de 3 ampères de type
automobile sur le circuit de 24 V. (Voir la Figure 2.) Tout
court−circuit du câblage de 24 V durant l’installation, la
réparation ou la maintenance fera griller le fusible. Si le
fusible doit être remplacé, utilisez UNIQUEMENT un fusible
de 3 A. La DEL du panneau de commande indiquera le
code d’état 24 lorsque le fusible doit être remplacé.
Dépannage
Reportez−vous à l’étiquette d’entretien. (Consultez la
Figure 5 — Étiquette d’entretien.)
Le Guide de dépannage (voir Figure 15) peut être un outil
utile lors de l’isolation des problèmes de fonctionnement de
la chaudière. À partir du mot « Démarrage », répondez à
chaque question et suivez la flèche appropriée jusqu’à
l’élément suivant.
Le Guide vous aidera à identifier le problème ou le
composant en panne. Après avoir remplacé un composant,
vérifiez la séquence de fonctionnement.
Une instrumentation adéquate est requise pour l’entretien
des commandes électriques. Le panneau de commande de
cette chaudière est doté d’une diode électroluminescente
(DEL) d’état (STATUS CODE DEL) pour faciliter
l’installation, l’entretien et le dépannage. Les codes d’état
peuvent être consultés sur l’indicateur de la porte du
compartiment de la soufflante. La DEL jaune du panneau de
commande de la chaudière est allumée en continu, clignote
rapidement ou présente un code à deux chiffres. Le premier
chiffre est le nombre de clignotements courts, le second est
le nombre de clignotements longs.
Pour une explication des codes d’état, reportez−vous à
l’étiquette d’entretien sur la porte du compartiment de la
soufflante, à la Figure 5 et au guide de dépannage, que
vous pouvez obtenir auprès de votre distributeur.
Récupération des codes d’anomalie mémorisés
REMARQUE : Les codes d’anomalie ne peuvent pas être
récupérés en présence d’un signal de thermostat (24 V sur
W, Y, G, etc.) ou si des délais tels que les délais d’arrêt de la
soufflante sont activés.
Les codes d’état mémorisés ne seront PAS effacés de la
mémoire, même en cas de coupure de l’alimentation 115 V
ou 24 V. Consultez l’étiquette d’entretien (Figure 5) pour de
plus amples détails. Le code d’anomalie le plus récent peut
être récupéré comme suit :
1. Laissez la source d’alimentation de 115 V branchée à
la chaudière.
2. Observez la DEL d’état à travers la porte du
compartiment de la soufflante (panneau inférieur sur
les appareils à tirage ascendant). Reportez−vous à
l’étiquette d’entretien (Figure 5) pour l’interprétation
de la DEL.
3. Retirez la porte principal / du compartiment de
commande (porte supérieure sur les appareils à
tirage ascendant).
4. Débranchez BRIÈVEMENT (2 ou 3 secondes) UN
des principaux fils de rupteur et rebranchez−le.
5. La DEL fera clignoter le code d’anomalie le plus
récent en mémoire. Reportez−vous à l’étiquette
d’entretien (Figure 5) pour l’interprétation de la DEL.
6. Une séquence de test des composants suivra.
7. Remettez en place la porte principale / du
compartiment de commande.
Les spécifications sont susceptibles de changer sans avis préalable.
440 04 6001 00FR
DÉBIT D'AIR
LA SOUFFLANTE SE
TROUVE SOUS LA SECTION
DE COMBUSTION ET L'AIR
CLIMATISÉ EST DÉCHARGÉ
VERS LE HAUT.
LA SOUFFLANTE SE TROUVE
À DROITE DE LA SECTION DE
COMBUSTION ET L'AIR
CLIMATISÉ EST DÉCHARGÉ
VERS LA GAUCHE.
TIRAGE
ASCENDANT
HORIZONTAL
À GAUCHE
HORIZONTAL
À DROITE
DÉBIT D'AIR
OU
DESCENDANT
DÉBIT D'AIR
LA SOUFFLANTE SE TROUVE
À GAUCHE DE LA SECTION
DE COMBUSTION ET L'AIR
CLIMATISÉ EST DÉCHARGÉ
VERS LA DROITE.
LA SOUFFLANTE SE
TROUVE AU-DESSUS DE LA
SECTION DE COMBUSTION
ET L'AIR CLIMATISÉ EST
DÉCHARGÉ VERS LE BAS.
DÉBIT D'AIR
A02097
Figure 6 − Orientations à configuration multiple
CÂBLAGE 24 V FOURNI SUR PLACE
CÂBLAGE 115, 208/230 ET 460 V FOURNI SUR PLACE
CÂBLAGE 24 V FOURNI PAR L'USINE
CÂBLAGE 115 V FOURNI PAR L'USINE
REMARQUE 2
CINQ FILS
CHAUFFAGE TROIS
FILS SEULEMENT
INTERRUPTEUR DE
PORTE DE SOUFFLANTE
NOIR
BLANC
TERRE
C
R
G
O
BORNES DU
THERMOSTAT
SECTIONNEUR FOURNI SUR PLACE
208/230 OU
460 V TRIPHASÉ
W
NOIR
BLANC
W
TERRE
SECTIONNEUR 115 V BOÎTE DE
FOURNI SUR PLACE JONCTION
AUXILIAIRE
C
O
M
M
A
N
D
E
R
208/230 V
MONOPHASÉ
G
COM
24V
REMARQUE 1
O
BLOC À
BORNES 24 V
TERRE
GROUPE CONDENSEUR
DEUX FILS
REMARQUES : 1. Branchez la borne Y dans la chaudière tel qu'illustré pour assurer un
CHAUDIÈRE
bon fonctionnement de la soufflante.
2. Certains thermostats exigent que la borne C soit branchée tel qu'illustré.
3. S'il faut remplacer une quelconque partie du câblage original fourni,
utiliser du fil du même type ou équivalent.
Figure 7 − Schéma de câblage type d’un appareil à un étage
Test automatique des composants
REMARQUE : Le test des composants de la chaudière
permet de faire fonctionner tous les composants pendant
une courte période, sans que la borne HUM et la vanne de
gaz soient sous tension. La borne EAC-1 est sous tension
lorsque la soufflante est en marche. Cette fonction facilite le
diagnostic d’un problème du système en cas d’anomalie
d’un composant. Le test des composants ne fonctionnera
pas s’il y a présence d’un signal du thermostat au panneau
440 04 6001 00FR
A11387
de commande et tant que tous les délais ne seront pas
écoulés.
Pour lancer le test automatique des composants :
1. Retirez la porte du compartiment de la soufflante.
2. Débranchez le fil rouge du thermostat au panneau de
commande de la chaudière.
3. Fermez manuellement l’interrupteur de porte du
compartiment de la soufflante.
Les spécifications sont susceptibles de changer sans avis préalable.
15
Faire preuve de prudence lors de la fermeture manuelle de
cet interrupteur à des fins d’entretien.
!
AVERTISSEMENT
RISQUE DE DÉCHARGE ÉLECTRIQUE
Le non−respect de cette mise en garde pourrait
entraîner des blessures corporelles ou la mort.
L’interrupteur de porte du compartiment de la
soufflante ouvre le circuit de 115 V c.a. au panneau de
commande de la chaudière. Aucun composant ne peut
fonctionner à moins que l’interrupteur ne soit fermé.
Faites preuve de vigilance afin d’éviter les chocs
électriques
en
provenance
des
composants
électriques
exposés
lorsque
vous
fermez
manuellement cet interrupteur à des fins de service.
4. Pendant environ deux secondes, court−circuitez
(cavalier) la borne COM-24 V avec la borne de
connexion rapide TEST/TWIN 3/16 po (5 mm) du
panneau de commande jusqu’à ce que la DEL
s’éteigne. Retirez le cavalier des bornes. (Voir la
Figure 2.)
REMARQUE : Si les bornes TEST/TWIN et COM-24 V sont
temporairement connectées pendant plus de 2 secondes, la
DEL clignotera rapidement et ignorera la demande de test
de composant.
La séquence de test des composants fonctionnera comme
suit :
a. La DEL affiche quatre fois le code d’état précédent.
b. Le moteur de l’évacuateur démarre et continue à
tourner jusqu’à l’étape f de la séquence de test des
composants.
c. Après 7 secondes, l’allumeur à surface chaude est
mis sous tension pendant 15 secondes, puis hors
tension.
d. Le moteur de soufflante fonctionne en débit
CHALEUR pendant 10 secondes.
e. Le moteur de soufflante fonctionne en débit
CLIMATISATION pendant 10 secondes.
f. Le moteur de l’évacuateur s’arrête.
5. Rebranchez le fil rouge au panneau de commande
de la chaudière, retirez le ruban de l’interrupteur de
porte du compartiment de la soufflante et réinstallez
la porte.
6. Vérifiez l’arrêt de la chaudière en abaissant le réglage
du thermostat sous la température de la pièce.
7. Vérifiez que la chaudière redémarre en augmentant le
réglage du thermostat au−dessus de la température
de la pièce.
Liste de vérification
1. Rangez tous les outils et instruments. Nettoyez les
débris.
2. Vérifiez si le cavalier a été retiré de la borne
TEST/TWIN. Vérifiez que rien n’a été branché dans le
connecteur PLT. (Remarque : Si un cavalier est
enfiché dans le connecteur PLT, retirez−le et
jetez−le.) (Voir la Figure 2.)
3. Vérifiez que les cavaliers de délai d’arrêt de
chauffage/soufflante sont à la position voulue. (Voir la
Figure 2.)
4. Vérifiez que les portes du compartiment de
commande (porte principale) et du compartiment de
la soufflante sont bien installées.
5. Assurez−vous que la DEL d’état est allumée. Si ce
n’est pas le cas, vérifiez que le bloc d’alimentation est
16
6.
7.
8.
9.
sous tension et que la porte du compartiment de la
soufflante est fermée solidement. (Voir la Figure 5.)
Effectuez un cycle d’essai sur la chaudière avec le
thermostat de la pièce pour vous assurer qu’il
fonctionne correctement. Vérifiez tous les modes :
chaleur, climatisation et ventilation.
Vérifiez le fonctionnement des accessoires pour vous
assurer qu’il est conforme aux instructions du
fabricant.
Passez en revue le guide d’utilisation avec le
propriétaire.
Attachez la documentation à la chaudière.
Entretien et maintenance
!
AVERTISSEMENT
DANGER D’EXPLOSION OU D’INCENDIE
Le non−respect de cet avertissement pourrait
entraîner des blessures corporelles, la mort ou des
dommages matériels.
N’entreposez jamais de matériaux combustibles ou
inflammables sur ou près de la chaudière, par
exemple :
1. cannettes aérosols ou vaporisateur, chiffons,
balais, vadrouilles, aspirateurs ou autres outils
de nettoyage.
2. Savons en poudre, javellisants, cires ou autres
composés nettoyants, plastique ou contenants
de plastique, essence, kérosène, liquide à
briquet, liquide de nettoyage à sec ou autres
fluides volatiles.
3. Diluants à peinture et autres composés de
peinture, sacs de papier ou autres produits de
papier. Une exposition à ces matières pourrait
entraîner la corrosion des échangeurs
thermiques.
Pour obtenir des performances nominales continues et pour
minimiser les risques de pannes à la chaudière, un entretien
périodique de cette unité est essentiel. Consultez votre
revendeur local pour connaître la fréquence d’entretien
correcte et la disponibilité d’un contrat d’entretien.
!
AVERTISSEMENT
RISQUE D’ÉLECTROCUTION ET D’INCENDIE
Le non−respect de cette mise en garde pourrait
entraîner des blessures corporelles, la mort et/ou des
dommages matériels.
Coupez l’alimentation en gaz et en électricité de la
chaudière et posez une étiquette de verrouillage avant
d’effectuer un entretien ou une maintenance.
Conformez−vous aux instructions opératoires de
l’étiquette fixée à la chaudière.
Les spécifications sont susceptibles de changer sans avis préalable.
440 04 6001 00FR
!
AVERTISSEMENT
!
AVERTISSEMENT
DANGER D’INCENDIE ET D’INTOXICATION AU
MONOXYDE DE CARBONE
DANGER D’INCENDIE ET D’INTOXICATION AU
MONOXYDE DE CARBONE
Le non−respect de cet avertissement pourrait
entraîner des blessures corporelles, la mort ou des
dommages matériels.
Ne faites pas fonctionner la chaudière sans qu’un
filtre ou un système filtrant n’y ait été installé. Ne
faites pas fonctionner la chaudière lorsque les portes
d’accès au système filtrant ou au filtre ont été retirées.
Le non−respect de cet avertissement pourrait
entraîner des blessures corporelles, la mort ou des
dommages matériels.
Ne faites pas fonctionner la chaudière sans qu’un
filtre ou un système filtrant n’y ait été installé. Ne
faites pas fonctionner la chaudière lorsque les portes
d’accès au système filtrant ou au filtre ont été retirées.
!
ATTENTION
RISQUE DE COUPURE
Ne pas tenir compte de cette mise en garde pourrait
entraîner des blessures corporelles.
Les plaques de métal peuvent présenter des angles
coupants ou des ébarbures. Soyez prudent et portez
des vêtements appropriés, des lunettes de sécurité
ainsi que des gants lors de la manipulation des
pièces ou d’une intervention sur la chaudière.
Le minimum de maintenance qui doit être effectué sur cette
chaudière est le suivant :
1. Vérification et nettoyage du filtre à air tous les mois
ou plus fréquemment si nécessaire. Remplacez−le s’il
est fendu.
2. Inspection du moteur et du rotor de la soufflante pour
vérifier leur propreté à chaque changement de
saison. Nettoyez au besoin.
3. Inspection des connexions électriques pour s’assurer
qu’elles sont bien serrées et des commandes pour
vérifier leur fonctionnement à chaque saison de
chauffage. Réparez au besoin.
4. Inspection du compartiment du brûleur avant chaque
saison de chauffage pour déceler toute trace de
rouille, de corrosion, de suie ou d’excès de poussière.
Au besoin, faites réparer la chaudière et le brûleur par
une société d’entretien qualifiée.
5. Inspection du système de ventilation avant chaque
saison de chauffage pour déceler les fuites d’eau,
tuyaux fléchis ou raccords cassés. Faites réparer le
système de ventilation par une société d’entretien
qualifiée.
6. Inspection de tous les accessoires fixés à la
chaudière, par exemple un humidificateur ou un
épurateur d’air électronique. Effectuez l’entretien ou la
maintenance des accessoires tel que recommandé
dans les instructions relatives aux accessoires.
Nettoyage et/ou remplacement du filtre à air
Le type de filtre à air peut varier selon l’application ou
l’orientation. Le filtre est externe au caisson de la chaudière.
Aucune disposition n’est prévue sur ces chaudières pour un
filtre interne. Consultez la rubrique « Disposition du filtre »
sous la section « Installation » du présent guide.
440 04 6001 00FR
REMARQUE : Si le filtre possède une flèche de direction du
débit d’air, elle doit pointer en direction de la soufflante.
Pour nettoyer ou remplacer les filtres, procédez comme suit :
!
AVERTISSEMENT
RISQUE DE CHOC ÉLECTRIQUE, D’INCENDIE OU
D’EXPLOSION
Le non−respect de cette mise en garde pourrait
entraîner des blessures corporelles, la mort ou des
dommages matériels.
Le sectionneur principal doit être réglé en position
d’arrêt (OFF) avant l’installation, la modification ou la
maintenance du système. Il se pourrait que plusieurs
disjoncteurs soient présents. Verrouillez et posez une
étiquette de mise en garde appropriée sur le
sectionneur. Vérifiez le bon fonctionnement après
toute intervention.
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
Coupez l’alimentation électrique de la chaudière.
Retirez la porte du boîtier de filtre.
Glissez le filtre hors du boîtier.
Si la chaudière est dotée d’un filtre lavable
permanent, nettoyez−le en vaporisant de l’eau froide
du robinet à travers le filtre dans la direction contraire
du débit d’air. Rincez le filtre et laissez sécher.
L’application d’huile ou d’un autre revêtement sur le
filtre n’est pas recommandée.
Si la chaudière est dotée d’un filtre jetable indiqué par
l’usine, remplacez−le uniquement par un autre filtre
de même type et de même dimension.
Glissez le filtre dans le boîtier.
Replacez la porte du boîtier de filtre.
Remettez la chaudière sous tension.
Maintenance du moteur et du rotor de soufflante
Pour assurer une durée de vie prolongée, une efficacité
supérieure et une bonne économie, nettoyez annuellement
toute saleté et graisse accumulées sur le rotor et le moteur
de la soufflante.
Les moteurs de la soufflante et de l’évacuateur sont
prélubrifiés
et
ne
nécessitent
aucun
graissage
supplémentaire. L’absence d’un orifice d’huile de
lubrification, à chaque extrémité des moteurs, permet de les
reconnaître.
Les opérations suivantes doivent être effectuées par un
technicien d’entretien qualifié. Nettoyez le moteur et le rotor
de soufflante comme suit :
1. Coupez l’alimentation électrique de la chaudière.
2. Retirez la porte du compartiment de la soufflante.
3. Tous les fils de l’usine peuvent être connectés, mais
le thermostat sur place et le câblage des accessoires
devront peut−être être débranchés selon leur
longueur et leur acheminement.
Les spécifications sont susceptibles de changer sans avis préalable.
17
4. Si le tuyau d’air de combustion et d’évent traverse le
compartiment de la soufflante, il faudra peut−être les
sortir du compartiment.
Débranchez les tuyaux d’air de combustion et d’évent
comme suit :
a. Desserrez les colliers sur les raccords d’évent et le
tuyau d’air de combustion à l’extérieur de la
chaudière.
b. Séparez les tuyaux des raccords et mettez−les de
côté.
c. Desserrez les colliers sur les raccords d’évent et le
tuyau d’air de combustion situé sur l’étagère de
soufflante.
d. Séparez les tuyaux du compartiment de la soufflante
et mettez−les de côté.
e. Retirez les raccords des adaptateurs de tuyau et
mettez−les de côté.
f. Une fois la soufflante réparée, inversez les étapes
a à e.
g. Serrez tous les colliers à 15 lb−po.
Consultez la Figure 13 pour les étapes 5 à 14.
5. Retirez les vis qui retiennent la soufflante à son
étagère et glissez le tout hors de la chaudière.
Détachez le fil de mise à la terre et débranchez les
bouchons de faisceau de câblage du moteur de la
soufflante.
REMARQUE : Le rotor de la soufflante est fragile. Faites
attention.
6. Nettoyez le rotor et le moteur de la soufflante à l’aide
d’un aspirateur à brosse douce. Faites attention de
ne pas déplacer les masselottes d’équilibrage
(pinces) des aubes du rotor de soufflante. Ne pliez
pas le rotor ou les lames car cela affecterait
l’équilibre.
7. Si vous trouvez un résidu graisseux sur le rotor de la
soufflante, retirez−le du boîtier de soufflante et
lavez−le à l’aide d’un dégraissant approprié. Pour
retirer le rotor :
a. Marquez son emplacement sur l’arbre avant de le
démonter afin de garantir un réassemblage adéquat.
b. Desserrez la vis de calage qui fixe le rotor de
soufflante à l’arbre du moteur.
REMARQUE : Marquez les bras de fixation de la soufflante
et son boîtier de façon à ce que chaque bras soit replacé au
même endroit lors du réassemblage.
c. Marquez l’orientation du rotor de soufflante et de la
plaque de coupure afin de garantir un réassemblage
adéquat.
d. Retirez les vis qui fixent la plaque de coupure et
sortez la plaque du boîtier.
e. Retirez les boulons qui retiennent les fixations du
moteur au boîtier de la soufflante et glissez le moteur
et les fixations hors du boîtier.
f. Retirez le rotor de soufflante du boîtier.
g. Nettoyez le rotor conformément aux instructions qui
apparaissent sur le dégraissant. Ne laissez pas le
dégraissant pénétrer dans le moteur.
8. Réassemblez le moteur et le rotor de soufflante en
inversant les étapes 7b à 7f. Veillez à ce que le rotor
soit correctement positionné pour une rotation
appropriée.
9. Serrez les boulons de fixation du moteur
à 40 +/− 10 lb−po lors du réassemblage.
18
10. Serrez la vis de calage de la soufflante à 160+/−20
lb−po lors du réassemblage.
11. Vérifiez que le rotor de soufflante est centré dans le
boîtier de la soufflante et que la vis de calage fait
contact avec la portion plate de l’arbre de moteur.
Desserrez la vis de calage du rotor de soufflante et
repositionnez−la au besoin.
12. Tournez manuellement le rotor de soufflante afin de
vous assurer que rien ne frotte sur le boîtier.
13. Remettez la soufflante dans la chaudière.
14. Reposez les deux vis qui fixent la soufflante à sa
plateforme.
15. Rebranchez les fils de soufflante au panneau de
commande de la chaudière. Reportez−vous au
schéma de câblage de la chaudière et raccordez les
fils de thermostat s’ils avaient été débranchés.
REMARQUE : Veillez à fixer le fil de mise à la terre et à
reconnecter les fiches du faisceau de câblage au moteur de
la soufflante.
!
AVERTISSEMENT
RISQUE DE CHOC ÉLECTRIQUE
Le non−respect de cet avertissement pourrait entraîner
des blessures corporelles ou la mort.
L’interrupteur de porte du compartiment de la soufflante
applique la tension de 115 V à la commande. Aucun
composant ne peut fonctionner à moins que
l’interrupteur ne soit fermé. Faire preuve de prudence
lors de la fermeture manuelle de cet interrupteur à des
fins d’entretien.
16. Les chaudières à tirage descendant ou horizontal
avec tuyau d’évent à travers la chaudière seulement :
a. Installez et raccordez une petite section de tuyau
d’évent dans la chaudière à un évent existant.
b. Raccordez le raccord d’évent au coude d’évent.
17. Remettez sous tension. Fermez manuellement
l’interrupteur de porte du compartiment de la
soufflante. Utilisez un morceau de ruban adhésif pour
maintenir l’interrupteur fermé. Vérifiez si la rotation et
les changements de vitesse entre le chauffage et la
climatisation fonctionnent correctement en raccordant
R à G et R à Y/Y2 aux bornes du thermostat sur le
panneau de commande de la chaudière. Si la
température extérieure est inférieure à 70 _F (21 _C),
déclenchez le disjoncteur de l’appareil extérieur avant
de faire fonctionner la chaudière au cycle de
climatisation. Enclenchez le disjoncteur extérieur une
fois le cycle de climatisation terminé. (Voir la
Figure 2.)
REMARQUE : Si les bornes de thermostat R−W/W1 sont
reliées ensemble au moment où la porte du compartiment
de la soufflante est fermée, la soufflante tournera pendant
90 secondes avant d’entamer un cycle de chauffage.
a. Exécutez un test automatique des composants tel
qu’illustré au bas de l’étiquette d’entretien qui se
trouve sur la porte de commande de la soufflante.
b. Assurez−vous que la soufflante tourne dans la
bonne direction.
18. Si la chaudière fonctionne correctement, RELÂCHEZ
L’INTERRUPTEUR
DE
PORTE
DU
COMPARTIMENT DE LA SOUFFLANTE. Retirez les
cavaliers ou rebranchez tout fil de thermostat
déconnecté. Replacez la porte du compartiment de la
soufflante.
Les spécifications sont susceptibles de changer sans avis préalable.
440 04 6001 00FR
19. Mettez en marche l’alimentation en gaz et effectuez
un cycle de chauffage complet de la chaudière.
Vérifiez l’élévation de température de la chaudière, tel
qu’illustré à la section Réglages. Ajustez l’élévation
de température de la chaudière, tel qu’illustré à la
section Réglages.
Nettoyage des brûleurs et du détecteur de
flamme
Les opérations suivantes doivent être effectuées par un
technicien d’entretien qualifié. Si les brûleurs développent
une accumulation de poussière ou de saleté, on peut les
nettoyer selon la procédure ci−dessous :
REMARQUE : Utilisez une clé de maintien sur la vanne de
gaz pour l’empêcher de tourner sur le collecteur ou
d’endommager la fixation de l’ensemble de brûleur.
!
AVERTISSEMENT
RISQUE D’ÉLECTROCUTION ET D’INCENDIE
Le non−respect de cette mise en garde pourrait
entraîner des blessures corporelles, la mort et/ou des
dommages matériels.
Coupez l’alimentation en gaz et en électricité de la
chaudière et posez une étiquette de verrouillage avant
d’effectuer un entretien ou une maintenance.
Conformez−vous aux instructions opératoires de
l’étiquette fixée à la chaudière.
Consultez la Figure 14.
1. Débranchez l’alimentation au niveau du disjoncteur
ou du fusible externe.
2. Coupez le gaz au compteur de gaz ou au robinet
d’arrêt externe.
3. Retirez la porte du compartiment de commande et
mettez−la de côté.
4. Réglez l’interrupteur de la vanne de gaz en position
d’arrêt (OFF).
5. Débranchez le tuyau de gaz de la vanne et retirez−le
du caisson de la chaudière.
6. Retirez les fils individuels des bornes sur la vanne de
gaz.
7. Débranchez les fils de l’allumeur à surface chaude
(HSI).
8. Débranchez le fil du détecteur de flamme.
9. Supportez le collecteur et retirez les quatre vis qui le
fixent au brûleur, puis mettez−le de côté. Notez
l’emplacement du fil vert/jaune et de la borne de mise
à la terre.
10. Inspectez les buses dans le collecteur pour déceler
tout blocage ou obstruction. Retirez la buse,
nettoyez−la ou remplacez−la.
11. Retirez les quatre vis qui retiennent la plaque
supérieure au caisson de la chaudière.
12. Soulevez légèrement la plaque supérieure et
soutenez−la avec un petit morceau de bois ou de
carton replié.
13. Supportez le brûleur et retirez les vis qui le retiennent
au panneau cellulaire de l’échangeur thermique.
14. Retirez les fils des deux interrupteurs de retour.
15. Glissez les brûleurs individuels hors des fentes sur
les côtés de l’ensemble de brûleur.
16. Retirez le détecteur de flamme de l’ensemble de
brûleur.
17. (Facultatif) Retirez l’allumeur à surface chaude (HSI)
et le support de l’ensemble de brûleur.
440 04 6001 00FR
18. Vérifiez la résistance de l’allumeur. La résistance
nominale est de 40 à 70 ohms à la température
ambiante et elle est stable tout au long de la vie de
l’allumeur.
19. Nettoyez le brûleur à l’aide d’une brosse et d’un
aspirateur.
20. Nettoyez le détecteur de flamme avec une laine
d’acier à grain fin (calibre 0000). N’utilisez jamais de
papier abrasif ou un chiffon émeri.
Pour réinstaller l’ensemble de brûleur :
1. Posez l’allumeur à surface chaude (HSI) et le support
dans l’ensemble du brûleur.
2. Posez le détecteur de flamme sur le brûleur.
3. Alignez les bords des brûleurs individuels sur les
fentes de l’ensemble de brûleur et glissez les brûleurs
vers l’avant jusqu’à ce qu’ils soient correctement
logés dans l’ensemble de brûleur.
4. Alignez les buses dans le collecteur sur les anneaux
de support à l’extrémité du brûleur.
5. Insérez les buses dans les anneaux de support de
brûleur.
REMARQUE : Si le collecteur ne s’ajuste pas exactement
au brûleur, ne forcez ni le collecteur, ni l’ensemble de
brûleur. Les brûleurs ne sont pas complètement logés à
l’avant à l’ensemble de brûleur. Retirez le collecteur et
vérifiez le positionnement des brûleurs dans l’ensemble de
brûleur avant de réinstaller le collecteur.
6. Fixez le fil vert/jaune et la borne de mise à la terre à
l’une des vis de fixation du collecteur.
7. Posez les vis de fixation du collecteur qui restent.
8. Vérifiez l’alignement de l’allumeur. Consultez la
Figure 8, la Figure 9 et la Figure 14.
9. Fixez les fils aux interrupteurs de retour.
10. Alignez l’ensemble de brûleur sur les ouvertures du
panneau d’entrée cellulaire primaire et fixez
l’ensemble de brûleur au panneau cellulaire.
11. Raccordez le fil au détecteur de flamme.
12. Raccordez le fil à l’allumeur à surface chaude.
REMARQUE : Utilisez une pâte lubrifiante résistant au
propane sur le tuyau afin de prévenir toute fuite. N’utilisez
pas de ruban Téflon.
13. Posez le tuyau de gaz sur la vanne de gaz.
!
AVERTISSEMENT
DANGER D’EXPLOSION OU D’INCENDIE
Le non−respect de cette mise en garde pourrait
entraîner des blessures corporelles, la mort et/ou des
dommages matériels.
Ne purgez jamais une conduite de gaz dans une
chambre de combustion. N’effectuez jamais une
recherche de fuite à l’aide d’une flamme. Utilisez une
solution savonneuse disponible dans le commerce,
spécialement conçue pour la détection des fuites, et
vérifiez tous les raccords. Un incendie ou une
explosion pourrait entraîner des dommages matériels,
de sérieuses blessures, voire même la mort.
14. Vérifiez l’absence de fuite à l’aide d’une solution
savonneuse disponible sur le marché et conçue
spécialement pour la détection des fuites.
15. Allumez le gaz au moyen de l’interrupteur de la vanne
de gaz et du robinet d’arrêt externe ou du compteur.
16. Branchez l’alimentation au niveau du disjoncteur ou
du fusible externe.
Les spécifications sont susceptibles de changer sans avis préalable.
19
17. Faites fonctionner la chaudière sur deux cycles de
chauffage complets pour vérifier son bon
fonctionnement.
18. Une fois cette étape terminée, réinstallez la porte du
compartiment de commande.
Réparation de l’allumeur à surface chaude
L’allumeur n’a PAS besoin d’une inspection annuelle.
Vérifiez la résistance de l’allumeur avant son retrait.
Consultez la Figure 8, la Figure 9 et la Figure 14.
1. Coupez l’alimentation électrique et l’alimentation en
gaz à la chaudière.
2. Retirez la porte du compartiment de commande.
3. Débranchez la connexion du fil de l’allumeur.
4. Vérifiez la résistance de l’allumeur. La résistance de
l’allumeur est affectée par la température. Vérifiez la
résistance seulement une fois l’allumeur à la
température ambiante.
a. À l’aide d’un ohmmètre, vérifiez la résistance sur les
deux fils d’allumeur.
b. La lecture à froid devrait se situer entre 40 ohms et
70 ohms.
5. Retirez l’allumeur.
a. À l’aide d’un tournevis 1/4 po, retirez les deux vis qui
fixent le support de fixation de l’allumeur à
l’ensemble du brûleur (consultez la Figure 14).
b. Retirez doucement l’allumeur et le support par le
devant de l’ensemble de brûleur, sans toucher
l’allumeur ou les pièces qui l’entourent.
c. Inspectez l’allumeur pour déceler tout signe de
dommage ou d’anomalie.
d. Si un remplacement est requis, retirez la vis qui
retient l’allumeur à son support et retirez l’allumeur.
6. Pour replacer l’allumeur et l’ensemble de brûleur,
inversez les éléments 5a à 5d.
7. Rebranchez le faisceau de l’allumeur sur l’allumeur
en disposant les fils de façon à vous assurer qu’il n’y
a aucune tension sur l’allumeur lui−même. (Voir la
Figure 14.)
8. Démarrez l’alimentation en gaz et en électricité à la
chaudière.
9. Vérifiez le fonctionnement de l’allumeur en lançant la
fonction test automatique du panneau de commande
ou en effectuant un cycle sur le thermostat.
10. Replacez la porte du compartiment de commande.
Rinçage de la boîte collectrice et du système
d’évacuation
!
AVERTISSEMENT
RISQUE D’ÉLECTROCUTION ET D’INCENDIE
Le non−respect de cette mise en garde pourrait
entraîner des blessures corporelles, la mort et/ou des
dommages matériels.
Coupez l’alimentation en gaz et en électricité de la
chaudière et posez une étiquette de verrouillage avant
d’effectuer un entretien ou une maintenance.
Conformez−vous aux instructions opératoires de
l’étiquette fixée à la chaudière.
1. Coupez l’alimentation électrique et l’alimentation en
gaz à la chaudière.
2. Retirez la porte du compartiment de commande.
3. Débranchez le tube de l’orifice de pressostat.
REMARQUE : Veillez à ce que le tube de pressostat
débranché reste plus élevé que l’ouverture de la boîte
collectrice, sinon l’eau s’écoulera du tube.
20
4. Retirez le bouchon dans le coin supérieur de la boîte
collectrice. (Consultez la Figure 10.)
5. Fixez un entonnoir avec tube flexible à l’orifice de la
boîte collectrice.
6. Rincez l’intérieur de la boîte collectrice à l’eau jusqu’à
ce que l’eau évacuée du siphon de condensat soit
propre et s’écoule librement.
7. Répétez les étapes 4 à 6 avec le bouchon central
dans le coin supérieur de la boîte collectrice.
8. Retirez le tube de pressostat de la boîte collectrice.
REMARQUE : Ne soufflez PAS d’air dans le tube lorsque ce
dernier est raccordé au pressostat.
9. Nettoyez l’orifice de pressostat sur la boîte collectrice
avec un petit fil métallique. Secouez le tube du
pressostat pour en extraire toute l’eau.
10. Rebranchez le tube au pressostat et à l’orifice de
pressostat.
11. Retirez le tube de refoulement de l’orifice de la boîte
collectrice et du siphon.
12. Nettoyez l’orifice de refoulement sur la boîte
collectrice et le siphon avec un petit fil métallique.
Secouez le tube pour en extraire toute l’eau.
13. Rebranchez le tube de refoulement aux orifices du
siphon et de la boîte collectrice.
Nettoyage du tuyau d’évacuation et du siphon de
condensat
REMARQUE : Si le siphon de condensat a été retiré, posez
un nouveau joint d’étanchéité entre le siphon et la boîte
collectrice. Assurez−vous qu’un joint d’étanchéité du siphon
de condensat est compris dans la trousse de service ou
obtenez−en un de votre distributeur local.
1. Débranchez l’alimentation au niveau du disjoncteur
ou du fusible externe.
2. Coupez le gaz au compteur de gaz ou au robinet
d’arrêt externe.
3. Retirez la porte du compartiment de commande et
mettez−la de côté.
4. Réglez l’interrupteur de la vanne de gaz en position
d’arrêt (OFF).
5. Débranchez le tuyau d’évacuation externe du coude
d’évacuation de condensat ou du tuyau d’évacuation
de rallonge à l’intérieur de la chaudière et mettez−le
de côté.
6. Débranchez le tube de refoulement de siphon de
condensat de l’orifice de la boîte collectrice et du
siphon.
REMARQUE : Si un coussin thermique est fixé au siphon
de condensat, acheminez les fils du coussin jusqu’au point
de connexion et débranchez ceux du coussin thermique.
7. Enlevez la vis qui fixe le siphon de condensat à la
boîte collectrice, retirez le siphon et mettez−le de
côté.
8. Retirez le joint d’étanchéité de siphon de la boîte
collectrice s’il n’a pas été expulsé lors du retrait du
siphon.
9. Jetez le joint d’étanchéité de siphon usagé.
10. Rincez le siphon de condensat à l’eau tiède jusqu’à
ce qu’il soit bien propre.
11. Rincez les conduites d’évacuation du condensat à
l’eau tiède. N’oubliez pas de vérifier et de nettoyer
l’orifice de refoulement sur la boîte collectrice.
12. Secouez le siphon pour le sécher.
13. Nettoyez l’orifice de la boîte collectrice avec un petit fil
métallique.
Pour réinstaller le siphon de condensat et le tuyau
d’évacuation :
Les spécifications sont susceptibles de changer sans avis préalable.
440 04 6001 00FR
1. Retirez l’endos adhésif du joint d’étanchéité du
siphon de condensat.
2. Posez le joint sur la boîte collectrice.
3. Alignez le siphon de condensat sur l’ouverture
d’évacuation de la boîte collectrice et fixez le siphon à
l’aide de la vis.
4. Raccordez le tube de refoulement à l’orifice de
refoulement du siphon de condensat et de la boîte
collectrice.
5. Fixez bien la tuyauterie afin de prévenir les torsions
ou blocages dans les conduites.
6. Raccordez le coude d’évacuation de condensat ou le
coude de rallonge du tuyau d’évacuation au siphon
de condensat.
7. Connectez les fils du coussin thermique du
condensat (le cas échéant).
8. Connectez la tuyauterie externe au coude
d’évacuation de condensat et au tuyau d’évacuation
de rallonge.
9. Allumez le gaz au moyen de l’interrupteur de la vanne
de gaz et du robinet d’arrêt externe ou du compteur.
10. Branchez l’alimentation au niveau du disjoncteur ou
du fusible externe.
11. Faites fonctionner la chaudière sur deux cycles de
chauffage complets pour vérifier son bon
fonctionnement.
12. Une fois cette étape terminée, réinstallez la porte du
compartiment de commande.
Vérification du fonctionnement du coussin
thermique (si applicable)
Dans les applications où la température ambiante autour de
la chaudière est de 32 _F (0 _C) ou moins, des mesures de
protection contre le gel sont requises. S’il s’agit de l’endroit
où un ruban thermique a été appliqué, vérifiez qu’il entre en
fonction lorsque la température est basse.
REMARQUE : Le coussin thermique, lorsqu’il est utilisé, doit
être enveloppé autour du siphon d’évacuation de
condensat. Il n’est pas nécessaire d’utiliser le ruban
thermique à l’intérieur du caisson de chaudière. La plupart
des rubans thermiques sont activés par la température et il
est peu pratique de vérifier si le ruban chauffe. Vérifiez les
éléments suivants :
1. Tout signe de dommages physiques au ruban
thermique, par exemple des entailles, fissures,
abrasions, tiraillements par des animaux, etc.
2. Inspectez l’isolation du ruban thermique pour déceler
toute décoloration. Si des dommages ou une
décoloration sont évidents, remplacez le ruban
thermique.
3. Assurez−vous que le circuit d’alimentation électrique
du ruban thermique est sous tension.
Nettoyage des échangeurs thermiques
Les opérations suivantes doivent être effectuées par un
technicien d’entretien qualifié.
Échangeurs thermiques primaires
Si les échangeurs thermiques développent une
accumulation de poussière ou de saleté, on peut les
nettoyer selon la procédure ci−dessous :
REMARQUE : Comme le design des échangeurs
thermiques est très complexe, en cas d’accumulation
élevée de suie et de carbone sur les échangeurs
thermiques, il faudra remplacer les deux échangeurs plutôt
que de tenter de les nettoyer. Une accumulation de suie et
de carbone indique un problème qui devra être corrigé, par
exemple un réglage inadéquat de la pression d’admission,
un air de combustion insuffisant ou de mauvaise qualité,
une terminaison d’évent inadéquate, une ou plusieurs
buses de collecteur endommagés ou de mauvaise
440 04 6001 00FR
dimension, un gaz inadéquat ou un échangeur thermique
(primaire ou secondaire) bloqué. Il faudra prendre les
mesures nécessaires pour corriger le problème.
1. Coupez l’alimentation électrique et l’alimentation en
gaz à la chaudière.
!
AVERTISSEMENT
RISQUE DE CHOC ÉLECTRIQUE, D’INCENDIE OU
D’EXPLOSION
Le non−respect de cette mise en garde pourrait
entraîner des blessures corporelles, la mort ou des
dommages matériels.
Le sectionneur principal doit être réglé en position
d’arrêt (OFF) avant l’installation, la modification ou la
maintenance du système. Il se pourrait que plusieurs
disjoncteurs soient présents. Verrouillez et posez une
étiquette de mise en garde appropriée sur le
sectionneur. Vérifiez le bon fonctionnement après
toute intervention.
!
AVERTISSEMENT
RISQUE D’ÉLECTROCUTION ET D’INCENDIE
Le non−respect de cette mise en garde pourrait
entraîner des blessures corporelles, la mort et/ou des
dommages matériels.
Coupez l’alimentation en gaz et en électricité de la
chaudière et posez une étiquette de verrouillage avant
d’effectuer un entretien ou une maintenance.
Conformez−vous aux instructions opératoires de
l’étiquette fixée à la chaudière.
2. Retirez la porte du compartiment de commande.
3. Débranchez les câbles ou connecteurs de
l’interrupteur de retour de flamme, de la vanne de
gaz, de l’allumeur et du détecteur de flamme.
4. À l’aide d’une clé de maintien, débranchez le tuyau
d’alimentation de la vanne de régulation de gaz de la
chaudière.
5. Enlevez les deux vis qui fixent la plaque de
remplissage supérieure et tournez−la vers le haut
pour accéder aux vis qui fixent l’ensemble de brûleur
au panneau cellulaire.
6. Retirez les vis qui fixent l’ensemble de brûleur au
panneau cellulaire. (Voir la Figure 14.)
REMARQUE : Le couvercle de brûleur, le collecteur, la
vanne de gaz et l’ensemble de brûleur doivent être retirés
en bloc.
7. Nettoyez les ouvertures de l’échangeur thermique à
l’aide d’un aspirateur et d’une brosse douce. (Voir la
Figure 11.)
REMARQUE : Une fois le nettoyage terminé, inspectez les
échangeurs thermiques pour vous assurer qu’ils sont
exempts de corps étrangers qui pourraient restreindre le
débit des produits de combustion.
8. Inversez les étapes 6 à 1 pour le réassemblage.
9. Reportez−vous au schéma de câblage de la
chaudière pour reconnecter les fils de l’interrupteur du
retour de flamme, de la vanne de gaz, de l’allumeur et
du détecteur de flamme.
10. Démarrez l’alimentation en gaz et en électricité à la
chaudière.
11. Vérifiez le fonctionnement de la chaudière sur
2 cycles de chauffage complets. Inspectez les
brûleurs. La flamme du brûleur doit être d’un bleu
clair, presque transparent. (Voir la Figure 12.)
12. Inspectez pour déceler toute fuite de gaz.
Les spécifications sont susceptibles de changer sans avis préalable.
21
!
AVERTISSEMENT
DANGER D’EXPLOSION OU D’INCENDIE
Le non−respect de cette mise en garde pourrait
entraîner des blessures corporelles, la mort et/ou des
dommages matériels.
Ne purgez jamais une conduite de gaz dans une
chambre de combustion. N’effectuez jamais une
recherche de fuite à l’aide d’une flamme. Utilisez une
solution savonneuse disponible dans le commerce,
spécialement conçue pour la détection des fuites, et
vérifiez tous les raccords. Un incendie ou une
explosion pourrait entraîner des dommages matériels,
de sérieuses blessures, voire même la mort.
13. Replacez la porte principale de la chaudière.
Échangeurs thermiques secondaires
Le côté condensation (intérieur) de l’échangeur thermique
secondaire NE PEUT PAS être inspecté ou réparé sans un
retrait complet de tout l’ensemble des échangeurs
thermiques. Obtenez une information détaillée sur le retrait
de l’échangeur thermique auprès de votre distributeur.
PROTECTION CONTRE LE FROID
!
ATTENTION
5. Raccordez un tube de 3/8 po (9,5 mm) de diamètre
intérieur, fourni sur place, à l’orifice ouvert de la boîte
collectrice.
6. Placez un entonnoir (fourni sur place) sur le tube.
7. Versez 1 pinte de solution antigel dans l’entonnoir / le
tube. L’antigel doit traverser le carter de l’évacuateur,
déborder du siphon de condensat, puis s’écouler
dans le tuyau d’évacuation ouvert.
8. Retirez le bouchon en caoutchouc de l’orifice de la
boîte collectrice.
9. Retirez le bouchon central en caoutchouc inutilisé de
l’orifice sur la boîte collectrice, à l’opposé du siphon
de condensat. Consultez la Figure 10.
10. Répétez les étapes 5 à 8.
11. Si une pompe de condensat est utilisée, vérifiez
auprès du fabricant de la pompe que celle−ci peut
être utilisée de façon sécuritaire avec un liquide
antigel. Laissez la pompe se mettre en marche, puis
pompez l’antigel dans le drain à ciel ouvert.
12. Replacez la porte principale.
13. Avant de redémarrer la chaudière, rincez d’abord la
pompe à condensat à l’eau claire pour vérifier qu’elle
fonctionne correctement.
14. Il n’est
pas
nécessaire
de
vidanger
le
propylène−glycol avant de redémarrer la chaudière.
DANGER DE DOMMAGES AUX BIENS ET À
L’APPAREIL
Le non−respect de cette mise en garde peut entraîner
des dommages à l’appareil ou aux biens.
Si l’air de la pièce dans laquelle se trouve la chaudière
n’est pas conditionné et que la température ambiante
peut descendre à 32 _F (0 _C) ou moins, des mesures
de protection contre le gel doivent être prises pour
éviter des dégâts mineurs à la propriété ou à l’appareil.
Le transfert thermique dans l’échangeur thermique à
condensation cause l’accumulation d’un peu d’eau dans la
chaudière. C’est pourquoi il faut éviter, après l’avoir mise en
service, de laisser la chaudière non protégée éteinte et au
repos pendant une longue période lorsque la température
ambiante descend à 32 _F (0 _C) ou moins. Pour protéger
la chaudière contre le froid, suivez les procédures
ci−dessous :
!
1 1/4 po
(31,8)
2 1/2 po
(64,4)
A11405
Figure 8 − Position de l’allumeur – vue de dessus
2 po (50 mm)
ATTENTION
3/8 po
(9,6 mm)
DANGER DE DOMMAGES AUX COMPOSANTS DE
L’APPAREIL
3/16 po (4,6 mm)
Le non−respect de cette mise en garde pourrait
entraîner des dommages à la chaudière et aux biens.
3/32 po, +1/32 -3/64 po
(2,5 mm, +0,8 -1,5)
N’utilisez pas d’éthylène glycol (liquide antigel pour
automobile ou l’équivalent). L’éthylène pourrait causer
une défaillance des composants en plastique.
1. Procurez−vous du propylèneglycol (antigel pour
piscine/véhicules de loisir ou l’équivalent).
2. Coupez l’alimentation électrique et l’alimentation en
gaz de la chaudière.
3. Retirez la porte du compartiment de commande de la
chaudière.
4. Retirez le bouchon supérieur en caoutchouc inutilisé
de l’orifice de la boîte collectrice à l’opposé du siphon
de condensat. Consultez la Figure 10.
22
A12392
Figure 9 − Position de l’allumeur – vue de côté
Les spécifications sont susceptibles de changer sans avis préalable.
440 04 6001 00FR
Flamme du brûleur
Brûleur
Collecteur
Figure 12 − Flamme du brûleur
A11461
A11392
Figure 10 − Amorçage du siphon de condensat
A11273
Figure 11 − Nettoyage de la cellule de l’échangeur
thermique
440 04 6001 00FR
Les spécifications sont susceptibles de changer sans avis préalable.
23
ŒILLET
PLAT DE L'ARBRE DU MOTEUR
BRAS DE MOTEUR
VIS
VIS DE CALAGE
MOYEU DE ROUE DE MOTEUR
VOIR LE DÉTAIL
A
EMPLACEMENT DE LA VIS
ENS. BOÎTIER DE SOUFFLANTE
SUPPORT
ENGAGEMENT DU SUPPORT
DÉTAIL A
PLAQUE DE COUPURE DE SOUFFLANTE
ROTOR DE SOUFFLANTE
ENS. BOÎTIER DE SOUFFLANTE
SUPPORT
CONDENSATEUR OU ÉTRANGLEUR
D'ALIMENTATION (S'IL Y A LIEU)
MOTEUR DE SOUFFLANTE
VIS (MISE À LA TERRE)
Figure 13 − Ensemble de brûleur
24
Les spécifications sont susceptibles de changer sans avis préalable.
A11584
440 04 6001 00FR
SUPPORT DE BRÛLEUR
ALLUMEUR
SUPPORT
D'ALLUMEUR
BRÛLEUR
INTERRUPTEUR
DE RETOUR
DE FLAMME
DÉTECTEUR DE FLAMME
(SOUS LE BRÛLEUR)
Figure 14 − Ensemble de brûleur
440 04 6001 00FR
Les spécifications sont susceptibles de changer sans avis préalable.
A11403
25
SÉQUENCE DE FONCTIONNEMENT
REMARQUE : La commande de la chaudière doit être mise
à la terre pour un fonctionnement correct, sinon la
commande se verrouillera. La commande est mise à la terre
en connectant le fil vert/jaune à la vanne de gaz et à la vis
du support de collecteur. À l’aide du diagramme de la
Figure 16, suivez la séquence de fonctionnement des
différents modes. Lisez attentivement le schéma de câblage
et suivez les instructions.
REMARQUE : En cas de panne de courant durant un appel
de chaleur (W), la commande démarrera la soufflante
pendant 90 sec, seulement deux secondes après le retour
du courant, si le thermostat transmet toujours un appel de
chaleur au gaz. La DEL jaune fera clignoter le code 12
durant cette période de 90 secondes, puis elle s’allumera en
permanence jusqu’à ce qu’une nouvelle anomalie soit
détectée. Après la période de 90 secondes, la chaudière
répondra normalement au thermostat.
La porte du compartiment de la soufflante doit être installée
pour que l’alimentation soit fournie à l’interrupteur de
verrouillage de la porte de soufflante ILK, puis au
microprocesseur de commande de la chaudière, au
transformateur TRAN, au moteur de l’évacuateur IDM, au
moteur de soufflante BLWM, à l’allumeur à surface chaude
HSI et à la vanne de gaz GV.
1. Chauffage
(Voir Figure 2 pour les connexions de thermostat.)
Le thermostat mural émet un « appel de chaleur »
fermant ainsi le circuit R−à−W. La commande de la
chaudière effectue un test automatique, vérifie que les
contacts des pressostats basse pression (LPS) de la
boîte collectrice et haute pression du carter (HPS) sont
ouverts, puis démarre le moteur de l’évacuateur IDM.
a. Période de pré−purge de l’évacuateur − Tandis
que le moteur de l’évacuateur IDM accélère, les
contacts du pressostat LPS de la boîte collectrice se
ferment pour amorcer une période de pré−purge de
15 secondes. Les contacts du pressostat HPS sont
ignorés jusqu’à la fin de la période d’une minute qui
suit la fermeture de la vanne de gaz.
b. Période de réchauffage de l’allumeur − À la fin de
la période de pré−purge, le HSI de l’allumeur à
surface chaude est alimenté pendant une période de
réchauffage de l’allumeur de 17 secondes.
c. Séquence d’essai d’allumage − Lorsque la période
de préchauffage de l’allumeur est terminée, les
contacts du relais de la vanne de gaz principale GVR
se ferment pour alimenter la vanne de gaz GV et la
vanne de gaz s’ouvre. La vanne de gaz GV fournit
le gaz aux brûleurs qui sont allumés par le HSI. Cinq
secondes après la fermeture du GVR, une période
d’essai de flamme de 2 secondes commence.
L’allumeur HSI demeurera alimenté jusqu’à ce que
la flamme soit détectée ou jusqu’à ce que la période
d’essai de flamme de 2 secondes commence.
d. Essai de flamme − Lorsque la flamme du brûleur est
vérifiée à l’électrode de détection de flamme FSE, le
microprocesseur de commande de la chaudière
entame la période de délai de marche de la
soufflante et continue de maintenir la vanne de gaz
GV ouverte. Si la flamme du brûleur n’est pas
démontrée dans les deux secondes, le
microprocesseur de commande fermera la vanne de
gaz GV et répétera la séquence d’allumage jusqu’à
trois fois avant de passer en mode verrouillage de
l’allumage. Le verrouillage se réinitialisera
automatiquement après trois heures ou suite à
26
l’interruption provisoire de l’alimentation 115 V c.a.
à la chaudière ou de l’alimentation 24 V c.a. au
connecteur SEC1 ou SEC2 du microprocesseur de
commande de la chaudière (pas à W, G, R etc.)
Si la flamme s’affiche alors qu’elle ne devrait pas, le
microprocesseur de commande de la chaudière
verrouillera le mode de chauffage au gaz et fera
fonctionner le moteur de l’évacuateur IDM jusqu’à ce
que la flamme disparaisse.
e. Délai de marche de la soufflante − Si la flamme du
brûleur fonctionne, le moteur de la soufflante est
excité en mode de chauffage pendant 25 secondes
après la mise sous tension de la vanne de gaz.
Simultanément, la borne de l’épurateur d’air
électronique EAC−1 est mise sous tension et reste
dans cet état tant que le moteur de soufflante BLWM
est sous tension.
f. Délai d’arrêt de la soufflante − Lorsque le
thermostat est satisfait, le circuit R−à−W s’ouvre, ce
qui met hors tension la vanne de gaz, coupe le débit
de gaz aux brûleurs et désactive la borne
d’humidificateur HUM. L’IDM du moteur de
l’évacuateur demeurera en fonction pendant une
période de post−purge de 15 secondes. Le moteur
de soufflante BLWM et la borne de l’épurateur d’air
EAC−1 demeureront sous tension pendant 90, 120,
150 ou 180 secondes (selon la sélection du délai
d’arrêt de la soufflante). Le microprocesseur de
commande de la chaudière est réglé en usine pour
un délai d’arrêt de la soufflante de 120 secondes.
2. Mode de climatisation
Le thermostat émet un « appel de climatisation ».
(Voir Figure 2 pour les connexions du thermostat)
Le thermostat ferme les circuits R−à−G et R−à−Y. Le circuit
R−à−Y démarre l’appareil extérieur et les circuits
R−à−G−et−Y démarrent le moteur de soufflante de
chaudière BLWM à la vitesse COOL.
La borne de l’épurateur d’air électronique EAC−1 est sous
115 V c.a. lorsque le moteur de la soufflante BLWM est en
marche. Lorsque le thermostat est satisfait, les circuits
R−à−G et Y s’ouvrent. L’unité extérieure s’arrête et le
moteur de soufflante BLWM de la chaudière continue à
fonctionner à la vitesse COOL pendant 90 secondes de
plus.
3. Mode de ventilation continue
Lorsque le circuit R−à−G est fermé par le thermostat, le
moteur de soufflante BLWM fonctionne à la vitesse
HEAT. La borne EAC−1 est alimentée tant que le
moteur de la soufflante BLWM est sous tension. Durant
un appel de chauffage, le moteur de soufflante BLWM
s’arrête pour le réchauffage de l’allumeur (17 sec),
l’allumage (7 sec) et le délai de mise en marche de la
soufflante (25 sec), permettant aux échangeurs
thermiques de la chaudière de se réchauffer plus
rapidement, puis redémarre à la fin du délai de mise en
marche de la soufflante, à vitesse HEAT.
Lorsque le thermostat émet un « appel de
climatisation », le moteur de soufflante BLWM
fonctionne à la vitesse COOL. Lorsque le thermostat est
satisfait, le moteur de soufflante BLWM fonctionne
pendant encore 90 secondes à la vitesse COOL, avant
de revenir à la vitesse de soufflante continue (HEAT).
Lorsque le circuit R−à−G est ouvert, le moteur de
soufflante BLWM continue à fonctionner pendant
5 secondes de plus si aucune autre fonction ne requiert
que le moteur de soufflante BLWM soit en marche.
Les spécifications sont susceptibles de changer sans avis préalable.
440 04 6001 00FR
4. Thermopompe
Lorsque l’installation comprend une thermopompe, la
commande de la chaudière change automatiquement
la séquence de synchronisation afin d’éviter des
temps d’arrêt trop longs de la soufflante durant une
demande de cycle de dégivrage. Lorsque les circuits
R−à−W−et−Y ou R−à−W−et−Y−et−G sont alimentés,
le microprocesseur de commande de la chaudière
continue à faire tourner le moteur de soufflante BLWM
à la vitesse HEAT et entame un cycle de chauffage.
Le moteur de soufflante BLWM restera en marche
jusqu’à la fin de la période de pré−purge, puis se
ferme pendant 24 sec, puis se remet en marche à
vitesse HEAT. Lorsque le signal d’entrée W disparaît,
440 04 6001 00FR
la commande de la chaudière entame une période
post−purge d’évacuateur normale et la soufflante
passe à la vitesse COOL après un délai de 3 sec. Si
les signaux R−à−W−et−Y−et−G disparaissent
simultanément, le moteur de soufflante BLWM
demeure en marche pendant le délai d’arrêt de la
soufflante sélectionné. Si les signaux R−à−W−et−Y
disparaissent mais que le signal G demeure présent,
le moteur de soufflante BLWM continuera de
fonctionner à la vitesse HEAT après que le délai
d’arrêt de la soufflante sélectionné sera écoulé.
Auto-test de composants
Consultez la page 15 pour les instructions.
Les spécifications sont susceptibles de changer sans avis préalable.
27
Figure 15 − Guide de dépannage
28
Les spécifications sont susceptibles de changer sans avis préalable.
A12421
440 04 6001 00FR
NON
NON
Consultez la section ci-dessous pour connaître
le code d'état que le voyant a fait clignoter.
OUI
Déterminez le code d'état. Le code d'état est
un nombre à deux chiffres. Le premier chiffre
est déterminé par le nombre de clignotements
courts, tandis que le deuxième chiffre est
déterminé par le nombre de clignotements longs.
OUI
Le voyant d'état DEL clignote-t-il (ON/OFF)
lentement et est-il accompagné de
clignotements courts et longs?
NON
Le voyant d'état DEL clignote-t-il rapidement
sans arrêt?
OUI
Le voyant d'état DEL est-il allumé?
DÉBUT
NON
NON
Remplacez le transformateur.
Remplacez l'interrupteur de porte
du compartiment.
Y a-t-il précédemment eu un autre code
d'état que le code 11?
Faites fonctionner l'appareil (cycle de chauffage
ou de climatisation) pour vérifier son état.
Les codes d'états sont effacés après 72 heures.
OUI
Le panneau de commande répond-il aux
signaux de thermostat W, Y1 (s'il y a lieu),
Y/Y2 et G (24 V)?
Remplacez le panneau de commande de la chaudière.
NON
OUI
Est-ce que 115 V se rendent à l'interrupteur?
OUI
L'interrupteur de porte du compartiment
est-il fermé?
Pour faire clignoter de nouveau un code d'état mémorisé, débranchez et
rebranchez rapidement un fil ROUGE de l'interrupteur de sécurité.
Vous pouvez également faire clignoter de nouveau les codes d'états
précédents en déconnectant momentanément la borne TEST/TWIN de la
borne COM-24V jusqu'à ce que le voyant DEL s'éteigne. Le voyant DEL
fera clignoter le code d'état du problème précédent ou le code d'état 11
(un clignotement court et un clignotement long) si aucun problème n'a été
rencontré. Le panneau de commande répète le code d'état 4 fois, puis
effectue une brève séquence de test des composants. Le moteur démarre
et reste en marche tout au long du test des composants. Le connecteur HSI
et le mode VENTILATION (s'il y a lieu), CHAUFFAGE ou CLIMATISATION
du moteur de soufflante sont mis en marche pendant 10 à 15 secondes chacun.
La soupape de gaz et l'humidificateur ne sont pas mis en marche.
Vérifiez que la polarité de tension de ligne
est adéquate. Si les appareils sont jumelés,
vérifiez que la phase basse tension (24 V)
du transformateur est adéquate.
Remplacez le panneau de commande de
la chaudière.
OUI
Y a-t-il 24 V à SEC-1 et à SEC-2?
OUI
Y a-t-il 115 V à L1 et L2?
Guide de dépannage
OUI
NON
NON
NON
Le thermostat n'est pas compatible avec le
panneau de commande de la chaudière.
Installez une résistance ballast, branchez la
borne de thermostat COM-24V au thermostat
ou remplacez le thermostat.
NON
Le problème se répète-t-il lorsqu'un fil
de connexion est utilisé?
Débranchez tous les fils de thermostat
du panneau de commande de la chaudière.
OUI
Y a-t-il 24 V aux bornes de thermostat W, Y1
(s'il y a lieu), Y/Y2 ou G sur le panneau
de commande de la chaudière?
NON
Vérifiez le thermostat de la pièce
ou le câble d'interconnexion.
Fermez le disjoncteur et retournez
au DÉBUT.
Vérifiez la continuité électrique dans le fil
du disjoncteur à la chaudière.
OUI
Le disjoncteur est-il fermé?
NON
L'interrupteur de porte du compartiment est-il fermé?
Guide de dépannage (suite)
440 04 6001 00FR
Les spécifications sont susceptibles de changer sans avis préalable.
A11440
29
24 LE FUSIBLE DE TENSION SECONDAIRE
EST OUVERT Vérifiez les aspects suivants :
- court-circuit dans le câblage de tension
secondaire (24 V), y compris les fils
de thermostat. Débranchez les fils
de thermostat pour isoler le court-circuit.
23 LE PRESSOSTAT NE S'OUVRE PAS –
Vérifiez les aspects suivants :
- tube de pressostat obstrué.
- pressostat coincé en position fermée
22 SIGNE ANORMAL LORS DE L'ESSAI
DE FLAMME – La flamme est vérifiée lorsque
la soupape de gaz est désexcitée. L'évacuateur
demeure en marche jusqu'à ce que l'anomalie
soit résolue. Vérifiez les aspects suivants :
- soupape de gaz coincé en position
ouverte ou qui fuit.
21 VERROUILLAGE DU CHAUFFAGE AU GAZ
– Coupez l'alimentation, puis attendez 5 minutes
avant d'essayer de nouveau. Vérifiez les aspects
suivants :
- relais de soupape de gaz coincé en position
fermée sur le panneau de commande
- fils inadéquats ou trop courts pour atteindre
la soupape de gaz
14 VERROUILLAGE DE L'ALLUMAGE Le verrouillage se produit lorsque l'appareil
n'arrive pas à enflammer le gaz et à produire
une flamme après 4 essais. La commande
se réarme automatiquement au bout de 3 heures.
Voir code d'état 34.
13 VERROUILLAGE DE L'INTERRUPTEUR DE
FIN DE COURSE – Le verrouillage se produit
lorsque l'interrupteur de fin de course ou de
retour de flamme est ouvert pendant plus de
3 minutes. La commande se réarme
automatiquement au bout de 3 heures.
Voir code d'état 33.
12 SOUFFLANTE FONCTIONNE UNE FOIS
SOUS TENSION – (115 V OU 24 V) –
Fonctionnement normal. La soufflante
demeure en marche pendant 90 secondes
lorsque l'appareil est mis sous tension durant
un appel de chaleur (borne R-W fermée) ou
lorsque la borne R-W s'ouvre durant le délai
de fonctionnement.
11 AUCUN CODE PRÉCÉDENT – Les codes
mémorisés sont effacés après 72 heures.
Faites fonctionner l'appareil (cycle
de chauffage ou de climatisation)
pour vérifier son état.
34 DÉFAILLANCE DE L'ALLUMAGE –
NON
Lorsqu'aucune flamme n'est démontrée durant
la séquence d'essai d'allumage, la commande
répète la séquence d'allumage jusqu'à 3 fois
avant de passer au mode verrouillage 14.
Lorsque le signal de flamme est perdu durant le
délai de fonctionnement de la soufflante, la
soufflante demeure en marche jusqu'au délai
d'arrêt sélectionné. Vérifiez les éléments suivants
avant de passer à l'étape suivante.
- soupape de gaz fermée
- soupape manuelle fermée
- fil vert/jaune DOIT être branché à la plaque
OUI
en métal de la chaudière
- détecteur de flamme ne doit pas être
mis à la terre
Pour déterminer si le problème se trouve dans
la soupape de gaz, l'allumeur ou le détecteur
de flamme, l'appareil peut être mis en marche
en mode de test des composants pour vérifier
l'état de l'allumeur. Retirez d'abord la borne
de thermostat R du panneau de commande,
puis entamez la séquence de test
des composants. L'allumeur devient-il orange/
blanc à la fin de la période de préchauffage
de 15 secondes?
33 DÉFAILLANCE DE L'INTERRUPTEUR DE
FIN DE COURSE – Signifie que l'interrupteur
de fin de course ou de retour de flamme est
ouvert. La souffleuse demeure en marche
pendant 4 minutes ou jusqu'à ce que
l'interrupteur s'ouvre, selon le délai le plus
long. Lorsqu'il s'ouvre pendant plus de
3 minutes, le code d'état change pour le code
de verrouillage 7. Lorsqu'il s'ouvre pendant
moins de 3 minutes, le code d'état 4 continue
de clignoter jusqu'à ce que la souffleuse
s'arrête. L'interrupteur de retour de flamme
doit être redémarré manuellement.
Vérifiez les aspects suivants :
- rotor de soufflante desserré
- interrupteur ou câbles défectueux
- filtre sale ou conduits d'air obstrués
- réglage inadéquat de l'admission du gaz
- interrupteur de fin de course inadéquat ou aucun joint,
à moins d'indication contraire
Vérifiez les aspects suivants :
- dimension adéquate des tuyaux d'évent
- fuite d'air entre le vestibule et le compartiment
de la soufflante
- faible pression d'admission de gaz (lorsque le
LGPS est utilisé)
- tuyauterie déconnectée ou obstruée
- pressostats défectueux ou mal raccordés
- vent excessif - vidange de condensat bouchée
- eau dans les tuyaux d'évent, tuyaux
possiblement fléchis
- tuyaux d'évent obstrués
- moteur de l'évacuateur défectueux
- évacuateur à basse tension (115 V C.A.)
31 LES PRESSOSTATS LPS OU HPS NE SE
SONT PAS FERMÉS OU SE SONT
ROUVERTS – S'ils s'ouvrent durant le délai
de fonctionnement de la soufflante, la soufflante
se met en marche jusqu'au délai d'arrêt
sélectionné. Lorsque le pressostat LPS
s'ouvre pendant plus de 5 minutes,
l'évacuateur s'arrête pendant 15 minutes
avant d'effectuer un autre essai. Lorsque le
pressostat HPS s'ouvre pendant 1 minute
après la fermeture de la soupape de gaz,
la chaudière s'arrête avant d'effectuer un
autre essai. Lorsque le pressostat HPS ne se
ferme pas après trois cycles consécutifs, la
chaudière est verrouillée pendant 3 heures
avant d'effectuer un autre essai.
NON
Vérifiez la continuité dans
le faisceau et dans l'allumeur.
Remplacez les composants
défectueux.
Remplacez le panneau
de commande de la chaudière.
Réparé.
OU I
Les principaux brûleurs s'allument-ils
et restent-ils allumés?
OU I
Le courant est-il près de la valeur caractéristique?
Nettoyez le détecteur de flamme à l'aide d'une
laine d'acier à grain fin, puis vérifiez le courant
de nouveau. Le courant nominal est de 4,0
à 6,0 microampères.
OU I
Répétez l'appel de chaleur, puis vérifiez le
courant du détecteur de flamme durant la
séquence d'essai d'allumage. Les
microampères c.c. sont-ils inférieurs à 0,5?
NON
Les principaux brûleurs restent-ils allumés?
OU I
Les principaux brûleurs s'allument-ils?
OU I
La soupape de gaz s'ouvre-t-elle et permetelle au gaz de s'écouler?
Vérifiez les aspects suivants :
Vérifiez les raccords, puis essayez
Attendez que le brûleur s'allume,
puis répétez le test pour vérifier
le fonctionnement intermittent.
NON
NON
Remplacez le panneau de commande
de la chaudière.
Remplacez les électrodes.
nominal est près de la valeur
caractéristique (4,0 à 6,0) et que
les brûleurs ne restent pas allumés,
remplacez le panneau de commande.
NON de nouveau. Lorsque le courant
OU I
allumage difficile
- faible pression d'admission de gaz
- taux d'allumage adéquat
NON - flamme détectée inadéquate ou
NON
Rebranchez le fil de thermostat R, puis réglez NON
Vérifiez les raccords. Si OK,
le thermostat à « call for heat » (appel de
remplacez le panneau de commande.
chaleur). Branchez le voltmètre aux raccords
de la soupape de gaz. La soupape de gaz
reçoit-elle 24 V?
Vérifiez que toutes les soupapes de gaz
OU I
sont ouvertes. Remplacez la soupape.
Débranchez le faisceau de l'allumeur
du panneau de commande, puis entamez
une autre séquence de test des composants.
Vérifiez qu'il y a 115 V entre la broche de
raccordement 1 et NEUTRE-L2 sur le panneau OU I
de commande. Y a-t-il 115 V tout au long
du délai de 15 secondes?
45 VERROUILLAGE DES
CIRCUITS DE COMMANDE
– La commande se réarme
automatiquement au bout
de 1 heure :
- défaillance du circuit
de détection de flamme
- relais de soupape de gaz
coincé en position ouverte
- erreur de vérification du logiciel
Relancez l'alimentation pour
annuler l'état de verrouillage.
Remplacez le panneau de
commande si le code se répète.
SCHÉMA DE CÂBLAGE
SCHÉMA DE CONNEXION
REMARQUES :
NOIR
HAUT
HAUT
HAUT
HAUT
HAUT
HAUT
PRISES DE VITESSE
JAUNE
BLEU
OG
MOY.-HAUT
MOY.-BAS
MOY.-BAS
MOY.-HAUT
MOY.-HAUT MOY. MOY.-BAS
MOY.-HAUT MOY. MOY.-BAS
MOY.-BAS
MOY.-HAUT
MOY.
MOY.-BAS MOY.-HAUT
NB CELL. LARG.
ROUGE
CAB.
BAS
BAS
BAS
BAS
BAS
BAS
REMARQUES
95 % MODÈLES AFUE
92 % MODÈLES AFUE
TOUS LES MODÈLES
MODÈLES 5 ET 5,5 TONNES
MODÈLES 3,5 ET 4 TONNES
TOUS LES MODÈLES
1. S'il faut remplacer une quelconque partie du câblage original, utiliser du fil homologué pour utilisation
à 105 °C.
2. Utiliser uniquement du fil de cuivre entre le sectionneur et la boîte de jonction (JB) de la chaudière.
3. Ce fil doit être raccordé à la tôle métallique de la chaudière pour permettre la commande de l'essai de
flamme.
4. Les symboles représentent uniquement les composants électriques.
5. Les lignes pleines à l'intérieur de la carte à circuits imprimés (PCB) représentent les conducteurs des
circuits imprimés, lesquels ne sont pas inclus dans la légende.
6. Remplacer uniquement par un fusible de 3 ampères.
7. Le moteur de l'évacuateur (IDM) et le moteur de la soufflante (BLWM) contiennent des rupteurs
thermiques (OL) internes à réarmement automatique.
8. Les connexions neutres sont interchangeables à l'intérieur du bloc de connexions NEUTRES.
9. Les sélections de vitesse du moteur de soufflante correspondent à des conditions moyennes; consulter
les instructions d'installation pour connaître les détails permettant une sélection optimale.
10. Raccordement en usine lorsque le LGPS n'est pas utilisé.
11. Le verrouillage de l'allumage se produit après quatre tentatives d'allumage consécutives infructueuses
et la commande se réarme automatiquement au bout de trois heures.
12. Délai de fonctionnement de la soufflante : 25 secondes pour chauffage au gaz, 2 secondes pour
refroidissement ou échange thermique.
13. Délai d'arrêt de la soufflante : sélections pour chauffage au gaz de 90, 120, 150 ou 180 secondes,
refroidissement ou échange thermique après 90 secondes, ou 5 secondes quand J2 est retiré.
14. La prise de chaleur peut être câblée en usine avec une couleur différente. Consulter les instructions
d'installation pour connaître les détails permettant une sélection du débit d'air approprié.
15. Fil orange absent sur certains modèles.
L
É
G
E
N
D
E
BORNE DE JONCTION
CÂBLAGE D'ALIMENTATION FOURNI PAR L'USINE (115 V C.A.)
BORNE DE COMMANDE
BORNE DE COMMANDE
DE CARTE À CIRCUITS IMPRIMÉS
MISE À LA TERRE FOURNIE SUR PLACE
CÂBLAGE DE COMMANDE FOURNI PAR L'USINE (24 V C.A.)
MISE À LA TERRE DE L'ÉQUIPEMENT
RELAIS DE CHANGEMENT DE VITESSE DE MOTEUR DE
SOUFFLANTE, UNIPOLAIRE BIDIRECTIONNEL
RELAIS DE MOTEUR DE SOUFFLANTE, UNIPOLAIRE
BIDIRECTIONNEL (NORMALEMENT OUVERT)
MOTEUR DE SOUFFLANTE,
CONDENSATEUR – PERMANENT – DIVISÉ
CONDENSATEUR
MICROPROCESSEUR ET CIRCUITS
CONNEXION DU PURIFICATEUR D'AIR ÉLECTRONIQUE (115 V
C.A. 1,0 AMPÈRE MAX.)
CONNEXION DU PURIFICATEUR D'AIR ÉLECTRONIQUE
(BORNE COMMUNE)
INTERRUPTEUR DE RETOUR DE FLAMME, RÉARMEMENT
MANUEL, UNIPOLAIRE UNIDIRECTIONNEL (NORMALEMENT
FERMÉ)
ÉLECTRODE DU CAPTEUR D'ESSAI DE FLAMME
FUSIBLE À LAMES DE TYPE AUTOMOBILE, 3 AMPÈRES,
INSTALLÉ EN USINE
FUSIBLE OU DISJONCTEUR D'INTERRUPTION DE COURANT
(FOURNI ET INSTALLÉ SUR PLACE)
MISE À LA TERRE DE L'ÉQUIPEMENT
SOUPAPE DE GAZ – REDONDANT
RELAIS DE SOUPAPE DE GAZ, BIPOLAIRE UNIDIRECTIONNEL
(NORMALEMENT OUVERT)
PRESSOSTAT DU CARTER DE L'ÉVACUATEUR,
UNIPOLAIRE UNIDIRECTIONNEL (NORMALEMENT OUVERT)
ALLUMEUR PAR SURFACE CHAUDE (115 V C.A.)
RELAIS D'ALLUMEUR PAR SURFACE CHAUDE, UNIPOLAIRE
UNIDIRECTIONNEL (NORMALEMENT OUVERT)
CONNEXION DE L'HUMIDIFICATEUR
24 V C.A. (0,5 AMPÈRE MAX.)
Figure 16 − Schéma de câblage
30
Les spécifications sont susceptibles de changer sans avis préalable.
CÂBLAGE DE COMMANDE FOURNI SUR PLACE (24 V C.A.)
CONDUCTEUR SUR BORNE À VIS DE
CÂBLAGE DE COMMANDE FOURNI SUR PLACE
PRISE DE CONNECTEUR
MOTEUR DE L'ÉVACUATEUR, PSC
RELAIS DE MOTEUR DE L'ÉVACUATEUR, UNIPOLAIRE
UNIDIRECTIONNEL (NORMALEMENT OUVERT)
INTERRUPTEUR DE VERROUILLAGE DU PANNEAU
D'ACCÈS À LA SOUFFLANTE, UNIPOLAIRE
UNIDIRECTIONNEL (NORMALEMENT OUVERT)
SÉLECTEUR DE CAVALIER DE DÉLAI D'ARRÊT DE LA
SOUFFLANTE – CHAUFFAGE
CAVALIER DE DÉLAI D'ARRÊT DE LA
SOUFFLANTE – CLIMATISATION
BOÎTE DE JONCTION
DIODE ÉLECTROLUMINESCENTE (DEL) POUR CODES
D'ÉTAT – AMBRE
PRESSOSTAT DE GAZ BAS, UNIPOLAIRE
UNIDIRECTIONNEL (NORMALEMENT OUVERT)
PRESSOSTAT DE LA BOÎTE COLLECTRICE, UNIPOLAIRE
UNIDIRECTIONNEL (NORMALEMENT FERMÉ)
INTERRUPTEUR DE FIN DE COURSE, RÉARMEMENT
AUTOMATIQUE, UNIPOLAIRE UNIDIRECTIONNEL
(NORMALEMENT FERMÉ)
INTERRUPTEUR THERMIQUE INTERNE DE MOTEUR À
RÉARMEMENT AUTOMATIQUE (NORMALEMENT
FERMÉ)
CARTE À CIRCUITS IMPRIMÉS
CONNECTEUR PCB À 11 CIRCUITS
CONNECTEUR PCB À 2 CIRCUITS
CONNECTEUR HSI À 2 CIRCUITS
CONNECTEUR IDM À 3 CIRCUITS
CONNEXION DU TRANSFORMATEUR (115 V C.A.)
BORNE DE TEST DES COMPOSANTS ET DE JUMELAGE
TRANSFORMATEUR – 115 V C.A. / 24 V C.A.
339236−2, rév. A
440 04 6001 00FR
GUIDE D’INFORMATION SUR LE REMPLACEMENT DES PIÈCES
Groupe commandes de gaz
Brûleur
Détecteur de flamme
Vanne de gaz
Allumeur à surface chaude
Collecteur
Buse
Groupe échangeur thermique
Plaque de confinement
Boîtier de raccord
Ensemble échangeur thermique
Panneau cellulaire HX primaire
Ensemble HX secondaire
Joints de tuyau
Groupe évacuateur
Boîte collectrice
Siphon de condensat
Coude de siphon de condensat
Joints
Évacuateur
Ensemble évacuateur
Condensateur du moteur de l’évacuateur (le cas échéant)
Module du moteur de l’évacuateur (le cas échéant)
Pressostat(s)
Groupe caisson
Porte du compartiment de la soufflante
Plaque inférieure
Porte du compartiment de commande
Poignée de porte
Plaque de remplissage supérieure
Groupe électricité
Fusible de 3 A
Carte de circuit imprimé
Boîte de commande
Interrupteur de porte
Boîte de jonction
Rupteur(s) thermique(s)
Transformateur
Groupe soufflante
Boîtier de soufflante
Moteur de soufflante
Rotor de soufflante
Condensateur (le cas échéant)
Bride de condensateur (le cas échéant)
Plaque de coupure
Inductance de puissance (le cas échéant)
Groupe filtration
Filtre(s)
AVERTISSEMENT
!
DANGER D’INCENDIE, D’EXPLOSION, DE CHOC ÉLECTRIQUE ET D’INTOXICATION AU MONOXYDE DE CARBONE
Le non−respect de cette mise en garde pourrait entraîner des blessures corporelles, la mort ou des dommages matériels.
Toute installation, tout réglage, toute modification, toute réparation ou tout entretien inadéquat est susceptible de provoquer
des dégâts matériels et des blessures, voire la mort. Contacter un installateur qualifié, un atelier de réparations ou votre
fournisseur de gaz local pour obtenir des informations ou une assistance. Lors de la modification de ce produit, l’installateur
qualifié ou la société d’entretien doit utiliser des pièces de rechange, des trousses et des accessoires approuvés par l’usine.
POUR OBTENIR DES RENSEIGNEMENTS SUR LES PIÈCES : Consultez votre dépositaire installateur ou la section des
pages jaunes intitulée « Chauffage−systèmes » ou « Climatisation−entrepreneurs » pour trouver le dépositaire d’après son
nom ou communiquez avec nous à l’adresse suivante :
International Comfort Products
Consumer Relations Department
P.O. Box 128
Lewisburg, TN 37091, USA
931−270−4100
NOMENCLATURE DU PRODUIT
POSITION
DU CHIFFRE
1
R
R = Non commercialisé
9 = 90% − 100%
M = Multiposition
2
3
4
5
6, 7, 8
9, 10
11, 12
13
14
9
M
S
B
060
17
14
B
1
RENDEMENT
FONCTION
S = Étage unique
FONCTION
B = Efficacité AFUE base
060 = 60 000 BTUH
080 = 80 000 BTUH
100 = 100 000 BTUH
120 = 120 000 BTUH
14 = 14−3/16”
17 = 17−1/2”
21 = 21”
24 = 24−1/2”
16 = 1 600 CFM (max)
20 = 2 000 CFM (max)
22 = 2 200 CFM (max)
CHIFFRE DE RÉVISION DES VENTES (MAJEUR)
CHIFFRE DE RÉVISION D’INGÉNIERIE (MINEUR)
FONCTION
APPORT CALORIFIQUE
LARGEUR DE L’ARMOIRE
DÉBIT D’AIR DE CLIMATISATION
Ayez en main votre numéro de modèle et votre numéro de série, situés sur la plaque signalétique de l’appareil, pour être certain d’obtenir
les pièces de rechange appropriées.
E International Comfort Products, 2014
440 04 6001 00FR
Les spécifications sont susceptibles de changer sans avis préalable.
31
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising