capteurs solaires - Ressources naturelles Canada

capteurs solaires - Ressources naturelles Canada
Chauffe-piscines
solaires résidentiels
Guide de l’acheteur
Ressources naturelles
Canada
Natural Resources
Canada
À propos de ce guide
Le présent guide se veut un outil
pour aider les consommateurs à
faire l’achat d’un chauffe-eau
solaire pour leur piscine. Le Guide
n’est pas un manuel d’installation
de chauffe-piscine.
Ressources naturelles Canada
estime que les chiffres présentés
dans ce document, par exemple les
températures et les coûts, étaient
exacts au moment de mettre sous
presse. Ils sont toutefois fournis à
titre indicatif seulement. Le lecteur
doit s’attendre à une certaine variation entre les chiffres présentés et
ceux qu’il obtiendra dans le cours
de ses propres recherches.
Chauffe-piscines solaires résidentiels : Guide de l’acheteur
Préparé pour Ressources naturelles Canada avec l’aide de Taylor Munro
Energy Systems Inc., Delta (C.-B.)
Le présent guide s’inspire d’une publication intitulée Solar Heating for Swimming Pools, imprimée en
1982 par le ministère de l’Énergie de l’Ontario et dont le tirage est épuisé. Il est distribué à des fins
d’information seulement et ne reflète pas nécessairement les points de vue du gouvernement du
Canada. Rien dans le présent guide ne doit être interprété comme étant une recommandation du
gouvernement du Canada à l’égard d’un produit ou d’un service offert par une personne. Le gouvernement du Canada, ses ministres, ses hauts fonctionnaires, ses employés et ses agents ne donnent
aucune garantie à l’égard du présent guide et n’assument aucune responsabilité qui pourrait découler
de l’information qui y paraît.
Also available in English under the title Residential Solar Pool
Heating Systems: A Buyer’s Guide.
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2001
No de cat. : M92-223/2001F
ISBN 0-662-85948-0
Table des matières
Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2
Mérites des chauffe-eau solaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3
..........................................4
..........................................5
..........................................6
..........................................7
..........................................8
Cinq bonnes raisons de recourir au chauffage solaire . . . . . . . . . .
Fonctionnement d’un chauffe-piscine solaire . . . . . . . . . . . . . . .
Thermopompes, chauffe-piscines à gaz et chauffe-piscines solaires
Frais comparatifs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Résumé – Avantages de l’énergie solaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Gestion énergétique d’une piscine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9
Pertes de chaleur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9
Gains de chaleur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
Comment réduire la charge thermique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
Résumé . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13
Chauffage solaire de différents types de piscine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15
Piscines extérieures
Piscines intérieures
Piscines couvertes .
Cuves thermales . .
Types de capteurs solaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16
Capteurs solaires non vitrés : la norme pour les chauffe-piscines solaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16
Capteurs solaires pour piscines hors terre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18
Capteurs solaires vitrés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18
Surface des capteurs solaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19
Ombrage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19
Orientation et inclinaison des capteurs solaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20
Couvre-piscine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20
Installation et entretien . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23
La plupart des capteurs peuvent être installés sur le toit
Installation sur support . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Contrôle manuel ou automatique . . . . . . . . . . . . . . .
Inspection facile . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Entretien facile . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
L’hivérisation est importante . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Prendre une décision éclairée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26
Choix d’un entrepreneur . . . . . . . .
Choix des capteurs solaires . . . . . . .
Comprendre la garantie . . . . . . . . .
Calcul du coût potentiel . . . . . . . .
Liste de contrôle du consommateur
Annexe 1 : autres applications des chauffe-eau solaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27
Publications connexes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27
Renseignements . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27
Annexe 2 : glossaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28
Questionnaire à l’intention du lecteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29
1
Introduction
Il n’y a rien de plus rafraîchissant
qu’une baignade pendant la
canicule. Au Canada, il y a environ
600 000 piscines résidentielles.
Un grand nombre de celles-ci
sont chauffées, et les propriétaires
dépensent à cette fin des millions
de dollars, consommant une forte
quantité de combustibles non
renouvelables.
Il faut prévoir que le chauffage des
piscines coûtera de plus en plus
cher au fur et à mesure qu’augmenteront les prix du gaz naturel,
du gaz propane et de l’électricité.
Heureusement, vous pouvez
vous prévaloir d’une solution de
rechange qui réduira vos coûts
pendant que vous jouissez de
votre piscine : le chauffage solaire.
La période de récupération, c’est-àdire le temps requis pour que vos
économies de combustible correspondent au coût du système de
chauffage solaire, peut être aussi
courte que deux ou trois saisons de
baignade. Par la suite, les économies
d’énergie s’accumulent pendant
toute la vie utile du système.
Qui plus est, le remplacement
ou l’utilisation réduite d’un
chauffe-piscine classique que
permet l’énergie solaire contribue
à diminuer les émissions de gaz
à effet de serre, comme le dioxyde
de carbone, qui influent sur
notre climat.
2
▼
Simple et fiable, le chauffage solaire
est une option que les propriétaires
de piscine exploitent depuis des
années. Le coût initial du matériel
est raisonnable et les frais d’utilisation sont très avantageux.
Tsawwassen (Colombie-Britannique)
Piscine creusée de 5 m x 10 m (16 pi x 32 pi) dotée de six capteurs solaires
de 4,4 m2 (4 pi x 12 pi).
Photo gracieuseté de Taylor Munro Energy Systems
L’énergie solaire est une façon
pratique et économique de
chauffer votre piscine, de prolonger
la saison de baignade et d’accroître
le confort des baigneurs.
Mérites des chauffe-eau
solaires
Un chauffe-eau solaire est une solution économique de remplacement
aux chauffe-piscines classiques qui
coûtent cher à faire marcher. Ses
capteurs solaires transforment
l’énergie gratuite du soleil et l’utilisent pour chauffer votre piscine.
Ils prolongent la saison de baignade
et réduisent votre facture d’énergie
mensuelle, et ce, sans contribuer à
l’épuisement des réserves de combustibles fossiles non renouvelables.
En fait, les chauffe-piscines solaires
représentent l’application la plus
économique de l’énergie solaire au
Canada. Ils comptent pour plus de
10 p. 100 des ventes de nouveaux
systèmes de chauffage des piscines.
Niagara Falls (Ontario)
Piscine creusée de 5,5 m x 11 m (18 pi x 36 pi) dotée de
cinq capteurs solaires de 4,4 m2 (4 pi x 12 pi).
Photo gracieuseté de Daystar Energy
3
▼
Cinq bonnes
raisons de recourir
au chauffage
solaire
De Victoria (Colombie-Britannique)
à St. John’s (Terre-Neuve), on utilise
l’énergie solaire pour chauffer des
piscines. Voici cinq bonnes raisons
d’adopter une telle pratique.
1 – L’énergie solaire réduit
les coûts de chauffage
Le coût de l’énergie ne cesse
d’augmenter. Depuis deux ans,
par exemple, le prix du gaz naturel
a plus que doublé. Par contre,
comme l’énergie solaire est gratuite,
un nombre croissant de propriétaires en profitent pour économiser
et éviter les augmentations de
prix futures.
Sur une période de 15 ans, vous
pourriez dépenser cinq fois plus,
voire davantage, pour chauffer
votre piscine au gaz naturel qu’avec
un chauffe-eau solaire. Une fois
celui-ci installé, il n’y a plus de
factures de chauffage.
De nombreux propriétaires passent
aux chauffe-piscines solaires parce
que ceux-ci répondent à tous leurs
besoins en matière de chauffage.
Même si vous continuez d’utiliser
un appareil à gaz ou à l’électricité
comme système d’appoint,
l’énergie solaire constitue un
investissement éclairé qui vous
procurera des économies d’année
en année.
4
2 – L’énergie solaire
allonge la saison de
baignade
Un chauffe-eau solaire d’une
capacité appropriée vous permettra
d’utiliser votre piscine plus tôt au
printemps et plus tard à la fin de
l’été. Que votre piscine soit actuellement chauffée ou non, vous pouvez
augmenter la température de l’eau
et vous baigner plus longtemps
grâce à l’énergie solaire gratuite.
Dans la plupart des régions du
Canada, l’utilisation d’un chauffepiscine solaire et d’une couverture
solaire allonge la saison de deux
à quatre semaines tant au début
qu’à la fin.
3 – Le matériel est durable
Les chauffe-eau solaires durent
souvent plus longtemps que les
chauffe-piscines au gaz ou à l’électricité. Moyennant un entretien
annuel approprié, la vie utile des
appareils à gaz varie de sept à dix
ans. La plupart de ces appareils se
vendent avec une garantie de deux
ans, tandis qu’une thermopompe
de qualité comporte une garantie
générale de deux ans, et de cinq
ans sur les compresseurs.
En revanche, les capteurs solaires
comportent une garantie minimale
de dix ans et ils durent de 15 à
20 ans, sinon plus.
4 – Les appareils solaires
exigent moins d’entretien
À la différence des chauffe-piscines
au gaz et à l’électricité, dont l’entretien annuel doit être effectué par
un technicien, un chauffe-piscine
solaire n’exige que peu d’entretien,
ce qui réduit les coûts aussi bien
que les tracas.
5 – L’énergie solaire est
écologique
De nos jours, on entend souvent
parler des effets nocifs pour l’environnement des combustibles
fossiles; en brûlant, ceux-ci dégagent des oxydes d’azote dans
l’atmosphère, lesquels entraînent
la formation de smog dans les
grandes villes. Cette brumée
urbaine, laquelle devient plus
dense par temps chaud et ensoleillé,
affecte les personnes souffrant de
troubles respiratoires comme
l’asthme. Le recours à l’énergie
solaire contribue à réduire la
formation de smog.
Les combustibles fossiles produisent
aussi du dioxyde de carbone,
principale cause du changement
climatique. Remplacer un chauffepiscine au gaz naturel ou au
propane par l’énergie solaire pourrait réduire de trois à dix tonnes
la quantité de CO2 libérée dans
l’atmosphère à chaque saison de
baignade. Ce montant représente
environ la quantité produite par
votre voiture en un an!
Les chauffe-eau solaires sont faciles
à utiliser et ils ne modifient pas
le fonctionnement du reste du
matériel de piscine. La figure 1
illustre le fonctionnement d’un
chauffe-piscine typique. En général,
on pose des capteurs solaires sur le
toit d’une maison ou d’un autre
bâtiment, par exemple une remise
ou un garage. C’est l’option la plus
économique, et elle ne fait perdre
aucun espace utile sur votre terrain.
Lorsqu’il est impossible de placer
les capteurs sur le toit, on peut les
installer sur un support quelconque
au sol.
La pompe de la piscine sert à tirer
l’eau du bassin vers les capteurs
solaires, d’où elle retourne à la
piscine. Par temps ensoleillé, un
contrôleur doté d’une soupape
motorisée achemine l’eau vers le
toit. Des capteurs de température
déterminent quand il y a lieu
d’utiliser les capteurs solaires.
Pour économiser, on peut utiliser
une soupape manuelle. Toutefois,
la plupart des gens trouvent cette
option peu pratique parce que la
soupape doit être ouverte au moins
deux fois par jour au bon moment.
Les soupapes automatiques et
manuelles et les dispositifs de
commande connexes sont abordés
dans la section du présent guide
portant sur l’installation et l’entretien des capteurs solaires à la
page 21.
casse-vide
entrée du
capteur
capteurs solaires
sortie du capteur
contrôleur
clapet
de
non-retour
filtre
pompe
entrée
d’eau du bassin
▼
Fonctionnement
d’un chauffepiscine solaire
sortie d’eau
chaude
Figure 1 : Composants d’un chauffe-piscine solaire
5
Au Canada, environ 60 p. 100 des
piscines creusées sont chauffées.
Bien que divers types de chauffepiscines soient disponibles sur le
marché, on constate que ceux au
gaz naturel et les thermopompes
à air sont les plus répandus. Les
appareils au gaz sont populaires
en Colombie-Britannique et en
Ontario. Au Québec, où le gaz
naturel est moins disponible, les
thermopompes l’emportent.
Environ 10 p. 100 des piscines
chauffées utilisent un chauffeeau solaire.
Les thermopompes produisent
beaucoup moins de chaleur que
les appareils au gaz naturel. Il
importe donc d’en choisir une dont
la puissance convient à la piscine.
La faible puissance calorifique
d’une thermopompe exige son
fonctionnement continu. Certains
propriétaires pourraient être incommodés par le bruit. Et bien que plus
économique qu’un appareil au gaz
naturel, une thermopompe peut
s’avérer moins fiable et davantage
sujette aux pannes.
Une thermopompe met plus de
temps à chauffer une piscine qu’un
chauffe-piscine au gaz naturel, dont
l’effet est relativement rapide.
Par temps ensoleillé, les chauffepiscines solaires produisent de la
chaleur aussi bien, sinon mieux,
que bien des thermopompes. La
température de l’eau d’une piscine
solaire variera selon les conditions
météorologiques. Toutefois, l’utilisation d’un couvre-piscine permettra
de conserver la chaleur transférée
par les capteurs solaires par temps
ensoleillé pendant les périodes
d’ennuagement et de temps plus
frais. La température de l’eau montera de nouveau après une ou deux
journées ensoleillées.
Vu notre climat, de nombreux
consommateurs doutent que
l’ensoleillement suffise pour bien
faire fonctionner un chauffe-piscine
solaire. Mais en fait, partout au
Canada, il dépasse plutôt les besoins
en énergie pour chauffer les piscines
sans chauffage d’appoint, et ce de
mai à septembre.
La figure 2 illustre la température
à laquelle on peut chauffer l’eau
d’une piscine solaire creusée durant
la saison de baignade en Ontario.
Il en ressort qu’un chauffe-piscine
solaire maintiendra facilement
l’eau à la température voulue.
Le chauffage d’une piscine à l’énergie solaire peut allonger la période
de baignade de deux à quatre
semaines, tant au début qu’à la fin
de la saison. Et il n’en coûte rien de
tenter de le faire, alors que bien des
propriétaires ne peuvent se permettre d’ouvrir une piscine chauffée au
gaz avant que le beau temps ne soit
arrivé pour de bon.
Puisque la surface totale des capteurs
solaires influe sur le rendement du
système, il faut y porter une attention particulière pour s’assurer d’une
efficacité maximale au meilleur
coût. Cette question est abordée
dans la section de ce guide portant
sur la surface des capteurs à la
page 19.
35,0
32,5
Température (°C)
Thermopompes,
chauffe-piscines à
gaz et chauffepiscines solaires
30,0
27,5
27,5 °C – température
minimale désirée
25,0
22,5
20,0
20-mai
1999
09-juin
1999
29-juin
1999
19-juillet
1999
Date
08-août
1999
29-août
1999
17-sept.
1999
Température diurne de la piscine
▼
6
Figure 2 : Température de l’eau d’une piscine type chauffée
à l’énergie solaire en Ontario
Type de
chauffe-piscine
Coût à l’achat
Frais de matériel
et de main-d’œuvre
additionnels
Coût total
Gaz naturel
1 700 $ à 2 900 $
600 $ à 2 000 $
2 300 $ à 4 900 $
Thermopompe
2 900 $ à 5 900 $
200 $ à 500 $
3 100 $ à 6 400 $
Solaire
2 500 $ à 3 200 $
600 $ à 1 800 $
3 100 $ à 5 000 $
Tableau 1 : Coût estimatif d’un système de chauffage pour une piscine de 5 m x 10 m (16 pi x 32 pi) [données de l’an 2000]
▼
Frais comparatifs
Frais d’installation
L’installation d’un chauffe-piscine
solaire coûte plus cher que celle
d’un appareil à gaz et moins cher
que celle d’une thermopompe.
Le tableau 1 montre qu’en 2000,
les frais typiques d’installation
d’un chauffe-eau solaire pour une
piscine de 5 m x 10 m (16 pi x
32 pi) sur un toit bien exposé
seraient de 3 100 $ à 5 000 $.
Un système installé par des professionnels comporte habituellement
une garantie d’un an pour l’installation et de dix à 12 ans pour les
capteurs. Demandez à l’installateur
de vous préciser les garanties
offertes.
Frais d’utilisation
Une fois installés et payés, les
chauffe-piscines solaires n’entraînent aucune dépense énergétique.
Ils sont faciles à entretenir et n’exigent que du temps. Si vous vouliez
engager un technicien spécialisé
pour faire l’entretien, il vous en
coûterait environ 100 $ par année.
Comme on peut le constater dans
le tableau 2, le chauffage au gaz
naturel d’une piscine typique de
5 m x 10 m (16 pi x 32 pi), coûterait
de 300 $ à 600 $ de mai à septembre si le propriétaire utilisait une
couverture solaire. Sans couverture,
le coût varie de 600 $ à 1 100 $.
Ces calculs sont fondés sur un prix
du gaz naturel de 9,13 $ par gigajoule (GJ); le coût énergétique de
votre chauffe-piscine variera selon
le prix du combustible. En outre,
le nettoyage recommandé d’un
appareil à gaz coûte de 50 $ à 100 $.
Selon le prix de l’électricité, le
coût de fonctionnement d’une
thermopompe typique (ayant un
coefficient de performance [COP]
estival de 4,25) serait le quart ou
la moité de celui d’un appareil au
gaz naturel.
Type de chauffe-piscine
Coût du combustible
Coût d’entretien
Coût total
Gaz naturel
300 $ à 1 100 $
50 $ à 100 $
350 $ à 1 200 $
Thermopompe
110 $ à 400 $
50 $ à 100 $
160 $ à 500 $
Solaire
0$
0 $ à 50 $
0 $ à 50 $
Tableau 2 : Coût d’utilisation d’une piscine de 5 m x 10 m (16 pi x 32 pi) [données de l’an 2000]
7
▼
Résumé –
Avantages de
l’énergie solaire
1 – Réduction du coût de chauffage
Solaire
Les graphiques suivants résument
cinq raisons de chauffer votre
piscine à l’énergie solaire.
Énergie solaire gratuite
Moins de 50 p. 100 du
coût du gaz
Thermopompe
Le plus
élevé
Gaz naturel
2 – Saison de baignade plus longue
Jusqu'à
deux mois
gratuitement
Solaire
Gaz naturel
Non chauffée
Par beau temps coûts additionnels
pour prolonger la
saison
Seulement les mois les
plus chauds
3 – Durabilité
Solaire
Thermopompe
Gaz naturel
Thermopompe
Gaz naturel
8
Moins grande – usure mécanique
Modérée – selon l'utilisation
5 – Caractère écologique
4 – Moins d’entretien
Solaire
Souvent
longtemps
après la
garantie
Entretien annuel minime
Solaire
Matériel
mécanique
complexe
Usure modérée –
corrosion
Thermopompe
Gaz naturel
Aucun combustible fossile
Moins de combustible que le gaz,
selon la source d'électricité
Autant de
dioxyde de
carbone
qu'une auto
Gestion énergétique d’une
piscine
Déperdition totale 38,3 GJ
Convection
17 %
Évaporation
51 %
Déperdition totale 26,9 GJ
Convection
24 %
Rayonnement
27 %
Évaporation
33 %
Rayonnement
36 %
Compensation
2%
Bassin
Compensation
1%
Bassin
Conduction
4%
Conduction
6%
Figure 3 : Déperdition thermique en juillet d’une piscine creusée à Toronto, selon que la couverture est utilisée
rarement (à gauche) ou fréquemment (à droite)
▼
Pertes de chaleur
Les piscines perdent beaucoup de
chaleur; il est donc important de
comprendre comment cela se produit. La déperdition thermique
associée aux piscines extérieures a
lieu surtout à la surface de l’eau
par évaporation, par rayonnement
et par convection. C’est surtout
par évaporation que les piscines
intérieures subissent des pertes
thermiques. Les couvre-piscines
éliminent pratiquement toutes
les pertes par évaporation; elles
réduisent aussi celles par rayonnement et par convection.
Évaporation
En règle générale, l’évaporation
compte pour 30 à 50 p. 100 de la
déperdition thermique totale. Au
milieu de l’été, les piscines de
grandeur moyenne perdent en
général environ 50 mm (2 po)
d’eau par semaine de cette façon,
soit l’équivalent de 150 kilowattheures (hWh) ou 500 000 Btu.
Ce phénomène s’accélère par temps
sec ou venteux. L’évaporation fait
disparaître aussi d’importantes
quantités de produits chimiques
dispendieux. L’utilisation fréquente
d’une couverture de piscine réduira
sensiblement les pertes par évaporation, comme l’illustre la figure 3.
s’échappe alors par convection
dans l’air plus frais. S’il vente, la
perte par convection augmente.
Comme l’indique la figure 3,
quelque 15 à 25 p. 100 de la
déperdition thermique totale d’une
piscine se produit par convection.
Rayonnement
La conduction s’entend du transfert
de chaleur lors du contact physique
avec un matériau. Dans le cas des
piscines, cet échange se fait par
les parois et le fond du bassin.
Une nappe phréatique élevée ou
l’écoulement d’eau souterraine
emporteront par conduction la
chaleur d’une piscine creusée.
Le rayonnement s’entend du
transfert de chaleur par l’air
ambiant des objets chauds aux
objets plus froids.
De 25 à 35 p. 100 de la déperdition
thermique des piscines se produit
par rayonnement. La plus grande
partie de cette perte a lieu durant
les nuits claires.
Conduction
Convection
La convection s’entend du transfert
de chaleur de la piscine à l’air par
le mouvement de l’eau. Quand
la pompe ne mélange pas l’eau
chaude et l’eau plus froide, cette
première monte vers le haut du
bassin. La chaleur de l’eau
9
Gains de chaleur
Coût de chauffage
2 500 –
Coût de chauffage ($)
Les piscines absorbent la chaleur
produite par les systèmes de
chauffage. De plus, une piscine
au soleil subit un apport d’énergie
solaire qui est aussi accumulée
par l’eau. On peut se servir de ce
transfert d’énergie pour chauffer en
partie une piscine, et ainsi réduire
ses frais énergétiques liés à la consommation de gaz ou d’électricité.
2 000 –
1 500 –
1 000 –
La figure 4 illustre le coût de
chauffage au gaz naturel d’une
piscine type creusée de grandeur
moyenne.
26 °C
30 °C
juin-juill.
26 °C
30 °C
juin-août
Période de chauffage
• Les coûts sont fondés sur l’emploi d’un brûleur au gaz naturel dont
l’efficacité est de 68 p. 100 et sur un tarif de 9,13 $/GJ.
Figure 4 : Coûts de chauffage au gaz naturel d’une piscine extérieure à
Toronto (Ontario).
Surveiller la température
de la piscine
•
à l’abri – elle est entourée
d’une haute clôture;
La consommation d’énergie d’une
piscine extérieure varie selon la
température de l’eau. En général,
une température entre 26 °C (79 °F)
et 30 °C (86 °F) est acceptable. Une
piscine chauffée à 30 °C consomme
près de deux fois plus d’énergie
qu’à 26 °C (voir la figure 4). On
peut économiser l’énergie et réduire
les frais d’utilisation en laissant la
température baisser lorsque la
piscine n’est pas utilisée.
•
modérée – elle est située à
proximité d’une maison
ou dans une cour entourée
d’une clôture;
•
exposée – elle n’est pas
protégée contre le vent.
Réduire l’exposition
au vent
Plus les vents à la surface de l’eau
sont grands, plus il y aura de
déperdition thermique par évaporation. L’exposition de la piscine au
vent peut se décrire comme suit :
10
26 °C
30 °C
mai-sept.
• Coût de chauffage type, à deux températures (26 °C et 30 °C), d’une piscine
creusée de 5 m x 10 m, d’une profondeur moyenne de 1,8 m. C’est l’une
des grandeurs les plus courantes, qu’on décrit habituellement comme étant
16 pi x 32 pi x 6 pi.
▼
La réduction de la charge de
chauffage de l’eau passe par
l’utilisation efficace de l’énergie.
La consommation d’énergie
dépend de la température de l’eau
et les dimensions du bassin, du
fonctionnement de la pompe et
de l’emploi d’un couvre-piscine.
500 –
0-
Les couvertures solaires favorisent
les gains d’énergie solaire passive
et réduisent les pertes thermiques.
Bon nombre de piscines extérieures
n’exigent ainsi aucun chauffage
d’appoint en juillet et en août alors
que la déperdition thermique est
faible et que le rayonnement solaire
est abondant.
Comment
réduire la charge
thermique
■ Coût additionnel – sans couverture
■ Coût – piscine couverte 16 h/j
Les coûts indiqués dans la figure 4
sont fondés sur une exposition
modérée. Les piscines complètement
exposées consomment environ
50 p. 100 plus d’énergie. En érigeant
une bonne clôture autour de la
piscine, on la met à l’abri et on peut
réduire d’environ 20 p. 100 la consommation d’énergie.
Si vous envisagez d’installer une
piscine, n’oubliez pas que sa
grandeur influera sensiblement
sur sa consommation d’énergie.
Étant donné que la déperdition
thermique se produit avant tout
à la surface de l’eau, on peut estimer
la consommation d’énergie de
piscines de dimensions différentes
en comparant leur surface.
Une piscine de 6 m x 12 m
(20 pi x 40 pi), par exemple,
exige environ 55 p. 100 plus
d’énergie de chauffage que
l’exemple de la figure 4.
Réduire le coût d’utilisation de la pompe
Le coût de chauffage ne représente
qu’une partie des frais d’utilisation
de votre piscine. Vous devez aussi
tenir compte du coût de l’électricité
qui alimente la pompe. La plupart
des piscines sont dotées d’une
pompe d’au moins 750 watts (environ 1 cv), pour faire circuler l’eau
par un filtre et un chauffe-piscine.
Utiliser une telle pompe 24 heures
sur 24 coûte environ 48 $ par mois.
Vous pouvez cependant en réduire
le temps de fonctionnement à
l’aide d’une minuterie. On
Figure 5 : Couverture solaire
recommande un cycle de
pompage de 12 heures par jour,
ce qui entraînerait une économie
de 24 $ par mois.
Utiliser un couvre-piscine
Vous pouvez économiser de
l’énergie et maintenir la température
de votre piscine à un degré confortable lorsque vous ne l’utilisez
pas au moyen d’un couvre-piscine.
L’emploi fréquent d’une telle
couverture peut réduire jusqu’à
50 p. 100 la consommation
d’énergie de la piscine.
L’emploi d’une couverture flottante
en plastique peut sensiblement
réduire, d’une part, la quantité
d’énergie de chauffage nécessaire
et, d’autre part, la perte d’eau
par évaporation.
Deux types de couvre-piscine se
vendent sur le marché. Le premier
est la couverture solaire (figure 5)
en polyéthylène de 0,3 mm comportant des alvéoles ou des bulles
translucides. Cette couverture
permet aux rayons solaires de chauffer l’eau de la piscine. Elle prévient
la déperdition thermique par évaporation, mais réduit aussi les pertes
thermiques par convection et par
conduction. Si on la manipule
▼
Choisir des dimensions
convenables
avec soin, une couverture solaire
peut durer deux ou trois saisons
de baignade.
Le second type est la couverture
thermique (figure 6), laquelle
se compose de mousse de
polyuréthanne d’une épaisseur
de 3 mm (1/8 po) à alvéoles
fermées recouverte d’une couche
protectrice de polyéthylène
à trame.
Ce type de couverture possède une
plus grande valeur isolante. Son
opacité empêche toutefois les rayons
solaires de chauffer l’eau; pour ce
faire, on peut laisser la piscine à
découvert quand il fait chaud.
La couverture thermique s’avère
l’option la plus rentable si vous
possédez une piscine chauffée
située dans un endroit à l’ombre.
Elle peut durer de quatre à cinq ans.
MESURE DE SÉCURITÉ
Il ne faut jamais utiliser la piscine
à moins d’avoir complètement
enlevé la couverture, pour éviter
qu’une personne ne reste piégée.
Figure 6 : Couverture thermique
11
▼
L’efficacité d’une couverture
dépend de la quantité de temps
durant laquelle elle est employée.
Plus vous l’utilisez, moins vous
consommerez d’énergie; si vous
vous en servez 14 heures par jour,
par exemple, la consommation
de la piscine peut être réduite
de moitié, sinon davantage.
COUVERTURES POUR
PISCINES INTÉRIEURES
MANIPULATION
DES COUVERTURES
Les couvertures sont encombrantes
et difficiles à manipuler. C’est
pourquoi la plupart des propriétaires ne les utilisent pas aussi souvent qu’ils le devraient. Il ne faut
toutefois pas oublier que plus on
les utilise, plus elles sont efficaces.
Une fois enlevées, les couvertures
devraient être rangées à l’abri du
soleil. On peut découper en
plusieurs sections plus maniables
les couvertures non rectangulaires.
12
▼
Les couvre-piscines conviennent
aussi aux piscines intérieures. Elles
peuvent pratiquement éliminer les
pertes par évaporation, qui sont la
source principale de déperdition
thermique de ces piscines. Comme
l’excédent d’humidité résultant de
l’évaporation doit être éliminé, soit
par ventilation, soit par le conditionnement de l’air. Vérifier
la couverture procure l’avantage
additionnel d’économies en
matière de contrôle de l’humidité.
Fonthill (Ontario)
Cette piscine de 6,1 m x 12,2 m (20 pi x 40 pi) est dotée d’une couverture solaire
et de huit capteurs solaires de 4,4 m2 (4, pi x 12 pi).
Photo gracieuseté de Daystar Energy
Le meilleur moyen – et le plus
facile – de ranger une couverture
consiste en un rouleau installé à
l’une des extrémités de la piscine.
Ces rouleaux empêchent les
dommages que peut entraîner la
manipulation constante des couvertures. Qui plus est, une personne
seule peut généralement s’en servir.
ENTRETIEN DES COUVERTURES ET DES PISCINES
Les couvertures de piscine, tout
comme les piscines mêmes, ont
besoin d’entretien. Il faut laver les
couvertures à l’aide d’un savon
doux une fois par année. Pendant
l’hiver, les couvertures doivent être
enroulées ou pliées, puis rangées
dans un endroit sec à l’abri du gel,
pour éviter le fendillement du plastique. Consultez le fabricant pour
toute recommandation d’entretien.
Peu importe le système que vous
employez pour chauffer votre
piscine, son bon fonctionnement
contribuera à réduire vos factures
d’énergie. Il faut faire nettoyer et
régler les appareils de chauffage
par un technicien une fois l’an.
Nettoyez les filtres ou faites circuler
l’eau à contre-courant régulièrement pour réduire la charge de
la pompe.
Résumé
Voici quelques conseils en matière
d’économie d’énergie :
Laissez la température de l’eau
baisser lorsque vous ne vous
servez pas de la piscine.
•
Posez une clôture autour de la
piscine pour la mettre à l’abri
du vent.
•
Acheteurs éventuels : la
grandeur d’une piscine influe
grandement sur la quantité
d’énergie de chauffage nécessaire. Plus une piscine est
grande, plus la surface de
perte thermique l’est aussi.
La construction et l’emplacement d’une piscine sont aussi
des facteurs importants.
•
Veillez à l’entretien des
appareils de chauffage pour en
assurer l’efficacité optimale.
•
Lorsque votre piscine n’est pas
en service, couvrez-la pour
réduire l’évaporation et la
déperdition thermique. Les
couvertures de piscine peuvent
réduire la consommation
d’énergie jusqu’à 50 p. 100.
•
Par temps ensoleillé en été,
laissez la couverture solaire sur
la piscine pour minimiser la
déperdition thermique.
•
Si vous utilisez une couverture
thermale opaque, enlevez-la par
temps ensoleillé pour profiter
du chauffage solaire passif.
▼
•
Ce système d’énergie solaire a été installé en 1998 pour chauffer une piscine
creusée de 5 m x 10 m (16 pi x 32 pi). Il comporte six capteurs solaires de 4,4 m2
(4 pi x 12 pi) orientés vers l’ouest, une couverture solaire et un chauffe-piscine
d’appoint au propane.« Je voulais seulement chauffer la piscine à 83 °F [20 °C],
mais je pourrais atteindre une température beaucoup plus élevée. En fait, la température est montée jusqu’à 94 °F [34 °C] avant que je ne la baisse. Nous avons
doublé la longueur de notre saison de baignade! »
Propriétaire : R. Desparois, Repentigny (Québec)
Photo gracieuseté de Heliocol Canada
13
Chauffage solaire de différents
types de piscine
La grandeur, la forme et la construction des piscines varient
énormément. Mais le chauffage
solaire peut s’avérer rentable peu
importe ces facteurs.
Les dimensions de votre piscine
influent grandement sur la quantité
d’énergie nécessaire pour la chauffer. Plus une piscine est grande,
plus la surface de perte thermique
l’est aussi. La construction et
l’emplacement d’une piscine sont
aussi des facteurs importants.
Piscines hors terre
Les piscines hors terre sont
habituellement composées de
parois rigides indépendantes et
d’une toile « liner » en vinyle.
Elles sont érigées en surface
à un endroit nivelé.
Vu qu’elles sont habituellement
plus petites que les piscines
creusées, les piscines hors terre
pourraient être plus facilement
chauffées au moyen d’un chauffepiscine solaire de capacité modeste.
Piscines creusées
Les piscines creusées de béton ou
doublées d’une toile en vinyle se
réchauffent en général plus lentement que les piscines hors terre au
printemps, l’eau y est plus froide
durant l’été et elles retiennent la
chaleur plus longtemps à l’automne. Elles ne perdent qu’une
faible proportion de leur chaleur
à la terre par les parois et le fond.
14
▼
Piscines
extérieures
Cette piscine ronde hors terre de 7,3 m (24 pi) a été dotée d’un système de chauffage
solaire en 1997. Le système comporte cinq capteurs solaires de 4,4 m2 (4 pi x 12 pi)
orientés vers le sud.
Propriétaire: M. Bayard, Montréal (Québec).
Photo gracieuseté de Heliocol Canada
Leur système de pompage est
généralement plus robuste que celui
des modèles hors terre. Un système
de chauffage solaire, utilisé conjointement avec une couverture solaire,
peut prolonger considérablement la
saison de baignade.
Piscines
intérieures
Les piscines intérieures sont
généralement en béton; elles sont
intégrées au bâtiment dans lequel
elles se trouvent. Vu qu’elles sont
moins touchées par les conditions
extérieures, le chauffage solaire leur
convient tout particulièrement.
À moins que l’emplacement
favorise le rayonnement solaire
direct, la piscine devra être chauffée
à longueur d’année. Les systèmes
de chauffage solaire pour les
piscines intérieures doivent être
conçus par un professionnel. Il est
préférable d’utiliser une couverture
pour réduire l’évaporation et les
problèmes d’humidité.
Piscines couvertes
À la différence des piscines
intérieures, les piscines couvertes
ne servent pas toute l’année. Leur
enceinte n’est pas chauffée, mais
elle peut toutefois prolonger de
façon considérable la saison de
baignade. Même si cet abri réduit
la déperdition thermique, l’usage
d’une couverture de piscine
isolante est tout de même
recommandé.
Ces piscines peuvent être protégées
par l’annexe d’une maison, une
structure autonome ou une tente
gonflable en plastique transparent.
Bien que toutes ces formes d’abri
exposent la piscine aux rayons
solaires, c’est une piscine bien
exposée du côté sud et sous une
tente gonflable qui recevra le plus
de lumière, et donc de chaleur.
Cuves thermales
Profil de piscine
Les capteurs solaires peuvent aussi
servir à chauffer les cuves thermales.
Bien que l’eau de celles-ci soit plus
chaude (40 °C ou 104 °F) que celle
des piscines, le volume d’eau et
l’aire de surface sont beaucoup
plus restreints, ce qui permet une
surface de captage plus modeste.
Généralement, on utilise des capteurs à panneaux vitrés, lesquels
peuvent atteindre des températures
plus élevées. Des capteurs non vitrés
peuvent être envisagés si on arrête
de chauffer la cuve thermale quand
elle n’est pas utilisée.
Propriétaire : Greg Henderson,
Campbellville (Ontario)
Le besoin d’une température
élevée de l’eau entraîne une forte
demande d’énergie, surtout lorsque
la cuve a été remplie d’eau froide.
Une cuve thermale dont le diamètre
fait 1,5 m (5 pi) contient 2 250 L
(500 gal) d’eau. Son réchauffement
initial exige 87 kilowattheures
(kWh) d’électricité et coûte 6,55 $
si vous payez 7,5 cents par kWh.
La turbulence de l’eau et le mouvement d’air intensifient considérablement la déperdition thermique;
il faut les fermer lorsque la cuve
thermale n’est pas occupée.
Dimensions et type : piscine
intérieure de 4,2 m x 8,4 m
(14 pi x 28 pi)
Installation, système solaire : 1998
Batterie de capteurs solaires : sept
capteurs de 4,4 m2 (4 pi x 12 pi);
chauffe-piscine au propane pour
l’hiver
Commentaires du propriétaire :
« Lorsque nous avons emménagé
dans notre nouvelle maison, nous
ne savions pas combien il en
coûterait pour chauffer la piscine.
Nous payions de 200 $ à 300 $ par
mois en gaz propane. De nos jours,
ce serait 50 p. 100 de plus.
« Notre chauffe-piscine solaire
garde la température de l’eau
au-dessus de 80 °F [27 °C] d’avril
à novembre. Le système s’est
rentabilisé en deux ans! Le seul
entretien nécessaire consiste à
purger le système et à le relancer
au printemps, une tâche de
30 minutes. En outre, ce système
est écologique parce qu’il me permet de brûler moins de propane.
« Je recommande le chauffage
solaire et pour les piscines
extérieures et pour les piscines
intérieures. »
15
Types de capteurs
Capteurs solaires
non vitrés : la
norme pour les
chauffe-piscines
solaires
Il existe différents types de capteurs
solaires non vitrés conçus pour le
chauffage des piscines. La plupart
des capteurs en usage sont en
caoutchouc ou en plastique
stabilisé aux UV. Les capteurs se
composent habituellement d’une
série de tubes de 6 mm (1/4 po)
disposés sur la longueur du capteur
et raccordés à une entrée et à une
sortie de 38 mm (1 po 1/2) ou de
51 mm (2 po).
Les capteurs en plastique sont semirigides. Ils deviennent plus souples
une fois réchauffés. Dans la plupart
des cas, les tubes sont soudés côte à
côte de façon à former une surface
solide unie. D’autres modèles sont
composés de tubes séparés par un
espace qui permet à l’air de circuler.
Cet espace augmente la déperdition
thermique du capteur, mais le
rend plus stable et moins sujet au
soulèvement par les vents forts. Les
capteurs en plastique font 1,2 m
de large et se présentent en trois
longueurs standard : 2,4 m (8 pi),
3,0 m (10 pi) ou 3,7 m (12 pi). Ils
sont reliés les uns aux autres au
moyen de raccords en caoutchouc
et de brides en acier inoxydable.
Au Canada, leur vie utile est de
15 à 20 ans.
16
solaires
On fabrique aussi des capteurs
solaires en caoutchouc. Ces capteurs
ont la forme de bandes souples
fixées aux tuyaux collecteurs rigides
d’entrée et de sortie, au moment de
leur installation. La forme de bande
permet la construction de capteurs
de presque n’importe quelle
longueur. L’efficacité des produits
en caoutchouc est inférieure à celle
des capteurs classiques, en raison de
l’espace entre les tubes et du transfert de chaleur plus lent qui résulte
des parois plus épaisses des tubes.
Les collecteurs se vendent en
général en segments de 0,3 m
(1 pi); on les relie à l’aide d’un joint
d’étanchéité torique, d’un lubrifiant
et d’une pince. La vie utile de ces
capteurs peut atteindre 15 ans.
Efficacité et rendement
nominal des capteurs
solaires
Chaque marque de capteur a
été testée pour en déterminer
l’efficacité ou le rendement thermique. Les essais ont lieu au Centre
national d’essais d’équipements
solaires et au Florida Solar Energy
Center (FSEC), aux États-Unis.
L’Association des industries solaires
du Canada (CanSIA) publie les
résultats d’essais menés au Canada
dans une publication intitulée
Directory of Approved Products.
L’efficacité nominale d’un capteur
s’interprète comme suit : un taux
de 80 p. 100 signifie que le capteur
peut absorber 80 p. 100 de l’énergie
solaire frappant sa surface et la
transférer à l’eau de la piscine. Le
rendement nominal est habituellement exprimé en Btu par pied carré
par jour (Btu/pi2/j) selon l’essai
normalisé du FSEC. Le rendement
des capteurs peut s’inscrire dans
une plage allant de 700 à 1 000
Btu/pi2/j.
À l’achat d’un capteur solaire, il
importe de tenir compte de son
efficacité. Dans le cas des modèles
très performants, une petite surface
procurera la même capacité thermique que la surface plus grande
d’un capteur moins performant. Un
système comportant des panneaux
de capteurs performants maintiendra une température de l’eau plus
élevée durant tout l’été.
Le prix d’un capteur moins
performant sera donc proportionnellement inférieur à celui d’un
capteur très efficace.
Facteurs influant sur
l’efficacité des capteurs
Profil de piscine
Propriétaire : Danny Ethier,
Température de l’air
Plus il fait chaud, plus les capteurs
solaires sont performants. Par
temps plus froid, les capteurs
transfèrent plus de chaleur à l’air
et moins à l’eau de la piscine.
St. Catharines (Ontario)
Débit
Plusieurs fabricants recommandent
un débit d’eau de 10 à 15 L (de 3 à
4 gal US) par minute par capteur
solaire. Les pompes de piscine
peuvent généralement produire
un tel débit sans problème. Un
débit plus lent diminuera légèrement l’efficacité des capteurs.
Batterie de capteurs solaires : six
capteurs de 3 m2 (4 pi x 8 pi)
Vent
La perte thermique à l’air par convection à la surface des capteurs
augmente en fonction de leur
exposition au vent.
Ombre
Les capteurs ombragés par les arbres
ou les bâtiments ne fourniront pas
de chaleur utile à l’eau de la piscine
à moins que la température de l’air
soit plus élevée que celle de l’eau.
Dimensions et type : piscine
extérieure creusée de 5,5 m x 11 m
(18 pi x 36 pi)
Installation, système solaire : 1986
Commentaires du propriétaire :
« Les points forts du système sont
l’efficacité et les économies. Mes
amis se convertissent au solaire,
car ils trouvent que c’est inutile
de payer le chauffage au gaz vu que
les systèmes solaires fonctionnent
si bien.
« J’ouvre ma piscine à la fin d’avril
et je l’utilise jusqu’à la deuxième
semaine d’octobre. Au printemps,
après trois ou quatre journées de
beau temps, la température de l’eau
atteint de 60 à 78 °F [16 à 26 °C]. Je
la maintiens entre 88 et 90 °F [31 à
32 °C], ce qui est confortable pour
mes enfants et ceux des voisins. La
nuit, j’utilise une couverture pour
conserver la chaleur.
« J’ai installé mon chauffe-piscine
solaire en même temps que deux
voisins. Ma mère et deux autres
voisins nous ont imités. Un de mes
amis s’est vu offrir un système à
gaz gratuitement, mais il a préféré
acheter un système solaire. Même
mon vendeur de piscines s’est converti – d’un système au gaz à une
thermopompe, puis au solaire.
« J’encourage tous les propriétaires
de piscine que je connais à se convertir au solaire et j’invite toutes
les personnes intéressées à visiter
ma piscine pour voir comment le
système fonctionne. »
17
Capteurs solaires
pour piscines
hors terre
Un tel ensemble est relativement
peu coûteux (environ 300 $), et le
propriétaire peut facilement l’installer. Attention, cependant : le
prix correspond à la qualité. Ces
capteurs sont généralement moins
résistants aux UV et leur garantie
peut être limitée. La plupart sont
garantis à 100 p. 100 de leur valeur
pendant un an; ils durent jusqu’à
10 ans. Assurez-vous que la surface
de captage convient à la grandeur
de votre piscine. Reportez-vous à
la section sur la surface des capteurs
solaires (à la page 19) pour obtenir
plus d’information.
18
Boîtier
Absorbeur
Tubes
Entrée - Sortie
Isolant
▼
Certains vendeurs offrent des
ensembles pour doter les piscines
hors terre de chauffage solaire.
Un ensemble typique comprend
un capteur solaire non vitré de
1,2 m x 6,1 m (4 pi x 20 pi) plus
les soupapes et les tuyaux pour le
relier au système de filtration de
la piscine. Un capteur servira à
chauffer une piscine ronde de
14 pi. En général, il est placé sur
la pelouse ou appuyé contre la
paroi de la piscine, face au sud.
Plaque de verre
Figure 7. Schéma d’un capteur solaire vitré.
Capteurs solaires
vitrés
Un capteur solaire vitré se compose
de tubes en cuivre fixés à une
plaque métallique absorbante noire
(figure 7). Cet assemblage est logé
dans un cadre isolant recouvert
d’une plaque de verre pour prévenir
la déperdition thermique. Les
capteurs vitrés fonctionnent à des
températures plus élevées que les
capteurs non vitrés et ils perdent
moins de chaleur à l’air par convection par temps venteux ou frais.
On les utilise couramment dans les
chauffe-eau solaires domestiques
en raison des températures élevées
qu’ils atteignent.
Les capteurs vitrés sont moins
couramment utilisés dans les
chauffe-piscines solaires que
les capteurs non vitrés, mais ils
conviennent particulièrement aux
piscines intérieures qui servent à
longueur d’année, ou aux piscines
extérieures dans des régions où le
climat est relativement frais ou
venteux. Pour le chauffage à l’année, on peut utiliser un échangeur
de chaleur pour transférer de la
chaleur à l’eau de la piscine et
protéger les capteurs solaires contre
le gel. Comme les capteurs vitrés
coûtent environ trois fois plus
cher que les capteurs non vitrés,
leur emploi peut s’avérer moins
économique.
Surface des capteurs
solaires
Vu qu’une piscine perd la plupart
de sa chaleur à la surface de l’eau,
on peut choisir un chauffe-piscine
solaire en fonction de la superficie
du bassin.
Si l’énergie solaire est la seule
source de chauffage et que le
propriétaire utilise une couverture
solaire régulièrement, la surface
de captage correspond typiquement
à au moins 50 p. 100 de l’aire
du bassin.
Dans certains cas, le propriétaire
préférera une surface de captage
plus restreinte, surtout s’il envisage
une saison de baignade plus courte
ou l’usage d’un chauffe-piscine
d’appoint à gaz ou à l’électricité.
Un système plus modeste chauffera
la piscine convenablement durant
les mois les plus chauds. Ceux qui
utilisent un chauffe-piscine à combustible trouveront qu’un système
solaire complémentaire est rentable
en raison des économies de combustible. Quoi qu’il en soit, on
peut généralement agrandir les
petits systèmes, au besoin.
▼
Dans la plupart des cas, il faut un
système dont la surface de captage
correspond à 50 à 75 p. 100 de l’aire
de surface du bassin. Par exemple,
l’aire d’une piscine creusée de
5 m x 10 m (16 pi x 32 pi) est de
50 m2 (512 pi2). La surface de captage nécessaire pour la chauffer
convenablement devrait donc se
situer entre 25 m2 (256 pi2) et
37,5 m2 (384 pi2). On pourrait par
exemple installer six capteurs
solaires de 4,4 m2 (4 pi x 12 pi).
Ottawa (Ontario)
Piscine creusée chauffée de 6,1 m x 12,2 m (20 pi x 40 pi) dotée de huit
capteurs solaires de 4,4 m2 (4 pi x 12 pi).
Photo gracieuseté de Heliocol Canada
La surface de captage optimale
dépendra de l’ensoleillement de
la piscine, de l’orientation et de
l’angle du toit, du temps d’utilisation d’une couverture solaire et de
la température de l’eau voulue.
Parmi d’autres facteurs pertinents,
signalons la vitesse du vent à la
surface du bassin et des capteurs
solaires, l’ensoleillement des
capteurs et la durée prévue de
la saison de baignade.
Un installateur de systèmes de
chauffage solaires s’appuiera sur
ces facteurs, ses connaissances
du climat régional et les besoins
particuliers du propriétaire pour
concevoir un système d’une
puissance appropriée.
Ombrage
La période de chauffage maximal
d’une piscine correspond aux
heures d’ensoleillement maximal,
soit de 10 h à 17 h. Hors de cette
période, l’apport solaire est beaucoup moins important. Le
chauffage passif dont bénéficie une
piscine à l’ombre est inférieur à
celui d’une piscine exposée au
soleil en permanence; il faut alors
prévoir un plus grand apport de
chaleur chauffe-piscine, c’est-à-dire
une surface de capteurs solaires
plus grande pour maintenir l’eau
à la température voulue.
19
Dans une situation idéale, les
capteurs solaires font face au sud,
afin d’intercepter les rayons solaires
le plus directement possible
(figures 8 et 9). Au milieu de la
journée, le soleil est situé franc sud.
Un écart allant jusqu’à 45 degrés
vers l’est ou l’ouest n’influera pas
sensiblement sur le rendement des
capteurs. Ceux-ci peuvent même
être installés sur un toit orienté
vers l’est ou l’ouest. Ce dernier
est toutefois préférable puisque la
température de l’air plus élevée en
après-midi améliore la performance
des capteurs.
L’inclinaison optimale des capteurs
pour le chauffage d’une piscine en
été, dans la partie sud du Canada,
est de 15 à 40 degrés par rapport
à l’horizontale. Normalement, les
capteurs solaires sont installés
directement sur le toit, car cela
représente l’option la plus
économique.
▼
20
Figure 8 : Trajectoire du soleil
Si l’inclinaison est inférieure à
15 degrés ou supérieure à 40 degrés,
on peut compenser la réduction de
l’efficacité thermique en augmentant la surface de captage. Les toits
plats exigent un support incliné à
au moins 10 degrés pour assurer le
drainage des capteurs solaires et
éviter toute pénétration du toit
où l’eau pourrait s’accumuler.
Couvre-piscine
Comme il est indiqué dans la
section sur la gestion énergétique,
il faut sensiblement augmenter
l’apport de chaleur à une piscine si
on n’utilise pas de couvre-piscine
isolant. Les propriétaires qui
choisissent cette option doivent
augmenter de 50 p. 100 la surface
des capteurs solaires pour répondre
au besoin de chauffage additionnel.
Profil de piscine
Propriétaire : Margaret Louwerse,
Oakville (Ontario)
Grandeur et type : piscine
extérieure hors terre de 5 m x 9.0 m
(15 pi x 30 pi)
Installation, système solaire : 1998
Batterie de capteurs solaires : Cinq
capteurs de 4,4 m2 (4 pi x 12 pi)
Commentaires du propriétaire :
« Nous avons construit notre piscine
en 1997 et nous trouvions la température un peu trop froide pour nos
jeunes enfants, même quand nous
utilisions une couverture solaire.
« Nous avons donc installé un
chauffe-piscine solaire. Nous avons
été étonnés de voir la température
grimper à 99 °F [37 °C] dès le premier week-end. Nous maintenons la
température à 86 °F [30 °C] et nous
utilisons la piscine du début de mai
à la fin de septembre. Les enfants
peuvent même y passer la journée!
Et malgré le temps froid de cet été,
nous avons trouvé l’eau confortable.
« Le chauffe-piscine solaire s’est révélé
notre meilleur achat cette année. Je
ne voulais pas un système au gaz
naturel pour des raisons de coût et
d’environnement. Le service offert
par le vendeur a été fiable et utile. »
▼
Orientation et
inclinaison des
capteurs solaires
Figure 9 : Dispositions courantes de capteurs solaires
et entretien
La plupart des
capteurs peuvent
être installés sur
le toit
Dans la plupart des cas, les capteurs
solaires sont installés sur le versant
sud du toit d’une maison, d’un
garage ou d’une remise. Leur
structure est discrète et ils se confondent très bien avec la plupart des
revêtements de toit classiques. Les
capteurs non vitrés sont légers; ils
imposent au toit une charge additionnelle d’environ 0,07 kilopascal
(kPa) [1,5 lb/pi2], soit beaucoup
moindre que celle de la neige,
laquelle peut être de 5 à 7 kPa
(environ 100 à 150 lb/pi2).
Fixations
Il faut fixer les capteurs solaires au
toit à l’aide de produits de qualité
supérieure. Certains systèmes
utilisent des fixations à double
crampon retenues à la charpente
du toit à l’aide de tire-fond et
scellés avec un produit de calfeutrage de qualité industrielle. Une
courroie en matériel synthétique
stabilisée aux UV, accrochée à un
crampon à chacun des deux bouts,
immobilise les capteurs. Dans
d’autres systèmes, les capteurs sont
assujettis à une barre d’aluminium
fixée au toit.
Les systèmes de fixation modernes
sont très fiables et ils peuvent être
scellés de manière à empêcher
toute infiltration d’eau dans le toit.
Toutefois, seuls les toits inclinés se
prêtent aux pénétrations. Certains
fabricants ont fait tester leurs
systèmes de fixation dans des
souffleries à des vitesses d’air allant
jusqu’à 180 km/h. Demandez à
l’installateur de vous fournir les
détails pertinents.
Sur les toits plats, on utilise
habituellement un support incliné :
a) pour assurer l’écoulement de
l’eau dans les capteurs solaires;
b) pour éviter l’accumulation d’eau
autour des pénétrations du toit.
On peut immobiliser le support à
l’aide de poids ou d’un câble pour
le protéger contre le vent.
Expansion thermique
La chaleur peut provoquer une
expansion des capteurs en plastique
pouvant atteindre 2,5 cm par
longueur de 3 m (1 po par 10 pi).
Il faut donc les installer avec soin
pour prévenir les dommages que
pourraient entraîner leur expansion
ou leur contraction thermique.
La surface du toit sous les panneaux de capteurs doit être unie
et libre de projections pour éviter
d’endommager les capteurs par
frottement lors de leur expansion
et de leur contraction. On peut
obtenir des recommandations sur
la façon de fixer les panneaux au
toit et de prévenir les dommages
par le vent, la neige et
la glace.
Une fois coupée à longueur, on en
ébarbe les extrémités, car de fines
rognures en plastique pourraient
obturer les perforations d’écoulement dans certains types de capteur.
Les capteurs doivent être disposés
de façon à en faciliter la vidange,
pour les protéger contre le gel. Les
tuyaux horizontaux doivent avoir
une inclinaison de 1 cm sur 5 cm
de longueur. Règle générale, chaque
canalisation devrait être courte et
directe.
Les tuyaux en plastique subissent
aussi l’effet de l’expansion et de
la contraction thermiques; il faut
donc en tenir compte au moment
de leur installation. L’expansion
d’un segment de 30 m (100 pi)
peut atteindre 25 cm (10 po).
On doit aussi assurer l’uniformité
du débit d’eau dans les capteurs.
Comme il est démontré à la page 6,
ceux-ci sont reliés en parallèle, avec
le raccordement d’entrée en position
inférieure. L’eau monte dans les capteurs et est ensuite acheminée vers
la piscine par un tuyau de sortie
diamétralement opposé à celui
d’entrée. On utilise souvent des
tuyaux de 51 mm (2 po) pour l’alimentation des capteurs et de 38 mm
(11/2 po) pour le retour à la piscine.
Installation des
tuyaux
La tuyauterie des
chauffe-piscines solaires
est en PVC blanc. Elle
peut être peinte de la
couleur du toit et
des murs extérieurs.
▼
Installation
Welland (Ontario)
Piscine de 5 m x 10 m (16 pi x 32 pi) de forme
irrégulière chauffée par six capteurs solaires de
4,4 m2 (4 pi x 12 pi) fixés sur le toit du garage.
Photo gracieuseté de Daystar Energy
21
Installation sur
support
▼
Lorsque les dimensions ou l’exposition d’un toit ne conviennent
pas, on peut installer les capteurs
solaires sur des supports fixés au sol.
Ceux-ci peuvent être construits de
bois traité sous pression, de bois
résistant à la pourriture ou de barres
métalliques, et ils peuvent aussi faire
fonction de remise ou d’aire protégée contre les intempéries où on
peut ranger la pompe, le filtre et les
commandes de la piscine. La figure
10 illustre un support typique.
Les piliers du support doivent être
enfoncés dans un socle de béton
sous la profondeur maximale de
gel, laquelle se situe habituellement
à 1,2 m (4 pi) du sol. Ils devraient
aussi être placés de manière à éviter
que la chute de neige ou de glace
depuis les toits adjacents n’endommage les capteurs.
White Rock (Colombie-Britannique)
Huit capteurs solaires de 4 m2 (4 pi x 10 pi) montés sur un support en bois au sol.
Photo gracieuseté de Taylor Munro Energy Systems
Il est conseillé de vérifier s’il faut
obtenir un permis de construction
avant de bâtir un support de ce
genre.
▼
22
Figure 10 : Support au sol
La figure 12 illustre un contrôleur
automatique. Le contrôleur devrait
être doté d’une commande de
priorité manuelle et d’un voyant
indiquant que l’appareil fonctionne
et que l’eau circule dans les capteurs.
Comme vous voudrez peut-être
abaisser la température de l’eau au
milieu de l’été, il devrait aussi
permettre de modifier le réglage
de la température de l’eau.
Si l’eau devient trop chaude, on
peut la refroidir en la faisant circuler
dans le système, ce que permettent
certains modèles de contrôleur.
Inspection facile
Une fois le système installé, il
faut examiner les capteurs et la
tuyauterie pour détecter toute fuite.
Lors d’une journée ensoleillée et
moyennant un débit uniforme,
les conduites d’alimentation et
de retour devraient afficher une
augmentation de température
d’environ 5 °C (9 °F).
•
une soupape casse-vide au
point le plus haut du système,
pour faciliter la vidange;
•
des clapets d’isolement à bille
dans les conduites d’alimentation et de retour;
•
des robinets de vidange sur les
conduites d’alimentation et de
retour, aux points les plus bas
du système de canalisation;
•
un clapet antiretour à battant
pour empêcher l’eau de
retourner dans le filtre lors de
la vidange des capteurs.
Figure 11 : Soupape manuelle à
trois voies
Photo gracieuseté de
Pentair Pool Products
Entretien facile
Un chauffe-piscine solaire devrait
fonctionner sans problème. Seul
le contrôleur comporte des composants électriques ou mobiles; tout
comme les sondes de température,
il devrait durer au moins dix ans, si
ce n’est aussi longtemps que les
capteurs solaires.
En raison de la dégradation graduelle
provoquée par les rayons UV, les
capteurs solaires en plastique manifesteront des fuites à la longue. Au
bout de dix ans, il est recommandé
de retourner les capteurs solaires
sens dessus-dessous, ce qui peut
prolonger la vie utile du système
de plusieurs années. Signalons, par
ailleurs, que certains modèles de
capteurs sont conçus afin qu’on
puisse obturer les fuites à l’aide de
bouchons en caoutchouc spéciaux.
L’hivérisation est
importante
À l’automne, avant l’arrivée du
temps propice au gel, il faut assurer
la vidange complète des capteurs
▼
Un chauffe-piscine solaire peut être
à commande manuelle ou automatique. Une soupape de commande
manuelle (figure 11) à trois voies
permet de diriger l’eau vers les
capteurs par temps ensoleillé. Une
soupape automatique, beaucoup
plus chère, peut en revanche
améliorer jusqu’à 30 p. 100 le rendement du système; à l’aide de sondes
de température, elle achemine l’eau
vers les capteurs seulement lorsque
l’énergie solaire est suffisante.
Un bon chauffe-piscine solaire doit
aussi comporter :
▼
Contrôle manuel
ou automatique
Figure 12 : Contrôleur automatique.
Photo gracieuseté de
Pentair Pool Products
solaires. En fermant la pompe, on
laissera s’écouler la plus grande
partie de l’eau dans la piscine. L’eau
qui reste doit être vidangée par les
robinets situés aux points bas des
tuyaux d’alimentation et de retour.
Les canalisations enfouies doivent
être dotées de robinets de vidange
et de bassins d’irrigation. On peut
aussi vider le système à l’aide d’un
aspirateur de liquides.
23
Prendre
une décision éclairée
Un chauffe-piscine solaire
représente un investissement
important. Son installation par un
spécialiste de l’énergie solaire vous
protège et assure le bon fonctionnement du système. L’installateur
devrait offrir une garantie d’un an
couvrant la main-d’œuvre, les
fuites et les dommages au toit.
La plupart des entrepreneurs
offrent un service de mise en
marche printanière et d’hivérisation avec vérification complète
du système.
Choix d’un
entrepreneur
Comprendre
la garantie
Les entrepreneurs en systèmes
d’énergie solaire sont habituellement répertoriés dans les pages
jaunes (voir « Solaire – Énergie »).
En l’absence d’entrepreneurs
dans votre région, communiquez
avec l’Association des industries
solaires du Canada (CanSIA) au
(613) 736-9077. Le site Web de
l’Association (www.cansia.ca,
en anglais) affiche un répertoire
des compagnies de matériel et
de services d’énergie solaire au
Canada. Au Québec, communiquez
avec Énergie solaire Québec au
(514) 392-0095. De nombreux entrepreneurs acceptent de se déplacer
(sur une distance raisonnable) pour
servir des clients.
En général, les capteurs solaires
vendus au Canada comportent une
garantie de dix à 15 ans. Certaines
garanties couvrent pendant toute
leur durée la réparation ou le remplacement de capteurs défectueux.
D’autres constituent des garanties
limitées dont le montant crédité est
ajusté au prorata selon le nombre
d’années. Les frais de main-d’œuvre
ou les frais de transport sont
rarement couverts.
La liste de contrôle du consommateur à la fin de ce document
vous aidera à choisir un entrepreneur ou un concessionnaire
Choix des
capteurs solaires
Lors du choix d’un modèle de
capteur solaire, il faut tenir compte
de son efficacité, de sa durée de vie
utile et de son prix. Obtenez des
références de votre entrepreneur
si vous voulez vérifier la qualité
des produits. Les capteurs de
bonne qualité devraient durer
15 ans ou plus.
Pour obtenir plus d’information
sur la cote d’efficacité des capteurs,
consultez la publication de la
CanSIA intituée Directory of
Approved Products.
24
Pour que la garantie s’applique,
l’installation des capteurs doit être
effectuée ou approuvée par un
entrepreneur agréé. La plupart des
garanties ne couvrent pas les dommages causées par le gel, vu que les
capteurs doivent être vidangés à la
fin de la saison de baignade.
Calcul du coût potentiel
Thermopompe
Pièces
Maind’œuvre
Chauffe-piscine au
gaz naturel
Chauffe-piscine
au propane
Chauffe-piscine
solaire
________ $
Pièces
________ $
Pièces
_______ $
Pièces
________ $
________ $
Maind’œuvre
________ $
Maind’œuvre
_______ $
Maind’œuvre
________ $
Frais
d’installation
additionnels
Frais
d’installation
additionnels
Frais
d’installation
additionnels
Exemple :
Exemple :
Exemples :
Installation
d’une ligne
d’électricité
(si distincte)
Conduite
de gaz
naturel
(si distincte)
Installation
d’un réservoir
de gaz propane
(au besoin)
_______ $
Autres frais
________ $
________ $
Autres frais
________ $
________ $
________ $
________ $
Permis
________ $
Permis
________ $
Installation
d’une conduite _______ $
de gaz
propane
(au besoin)
_______ $
Permis
_______ $
Permis
_______ $
Coût
d’installation
total
________ $
Coût
d’installation
total
________ $
Coût
d’installation
total
Coût
estimatif de
l’électricité
sur 15 ans
(multiplier
le coût
annuel
estimatif*
par 15)**
________ $
Coût
estimatif du
gaz naturel
sur 15 ans
(multiplier
le coût annuel
estimatif du
gaz naturel*
par 15)**
________ $
Coût
estimatif
du propane
sur 15 ans
(multiplier
le coût
estimatif
du propane*
par 15)**
________
________ $
Coût total
du chauffepiscine au
gaz naturel
après
15 ans
Coût total
du chauffepiscine au
propane
après
15 ans
________
________ $
0.00 $
Autres frais
Coût
d’installation
total
________ $
Coût
total de
la thermopompe
après
15 ans
Frais
d’installation
additionnels
________ $
Coût
estimatif
du combustible sur
15 ans
0,00 $
_______ $
_______ $
_______
Coût total
du chauffepiscine
solaire
après
15 ans
________
________ $
* Si vous avez déjà un chauffe-piscine, consultez vos factures mensuelles d’énergie. Si vous achetez un système
neuf, demandez au vendeur d’indiquer le coût estimatif en électricité ou en combustible pour un an.
**Ce calcul ne prend pas en compte les augmentations du prix de l’électricité ou du combustible.
25
Liste de contrôle du consommateur
Afin de pouvoir prendre une décision éclairée lors de l’achat d’un chauffe-piscine, vous devez vous poser certaines
questions et vous renseigner sur certaines d’entre elles. La présente liste de contrôle facilitera votre décision pour le
choix d’un chauffe-piscine et d’un entrepreneur.
Choisir un entrepreneur en systèmes solaires
L’entrepreneur est-il membre de l’Association des industries solaires du Canada?
Oui ■
Non ■
L’entrepreneur peut-il donner trois références en rapport avec des systèmes
qu’il a installés?
Oui ■
Non ■
Pouvez-vous visiter les installations réalisées par l’entrepreneur?
Oui ■
Non ■
L’entrepreneur a-t-il clairement précisé les services d’installation et d’entretien
qu’il fournira?
Oui ■
Non ■
L’entrepreneur a-t-il clairement précisé les modalités du contrat que vous
devrez signer?
Oui ■
Non ■
Faut-il obtenir des permis de construction? Faut-il faire inspecter les travaux
de plomberie et d’électricité?
Oui ■
Non ■
L’entrepreneur sera-t-il responsable de l’hivérisation du système?
Oui ■
Non ■
Serez-vous responsable de l’hivérisation du système?
Oui ■
Non ■
L’entrepreneur fournira-t-il des instructions pour l’entretien et le fonctionnement
du système?
Oui ■
Non ■
Oui ■
Non ■
Le cas échéant, qui doit obtenir les permis et commander les inspections?
Choisir un capteur solaire
L’entrepreneur peut-il fournir des références concernant le capteur
solaire qu’il vous offre?
Quelle est la capacité nominale du capteur selon le Directory of
Approved Products de l’AISC ou du Florida Solar Energy Center?
Quelle est la vie utile nominale du capteur solaire?
Combien le capteur solaire coûte-t-il?
$
Comprendre la garantie
Quelle est la période de garantie du capteur solaire?
La garantie couvre-t-elle la réparation ou le remplacement de capteurs
défectueux durant la période de garantie complète?
Oui ■
Non ■
La garantie couvre-t-elle les frais de main-d’œuvre ou de transport?
Oui ■
Non ■
L’installation sera-t-elle achevée ou inspectée par un entrepreneur certifié?
Oui ■
Non ■
26
Annexe 1 : autres applications des chauffe-eau solaires
L’énergie solaire peut être utilisée
pour chauffer de l’eau dans de
nombreuses applications. Tout
comme un chauffe-piscine, un
chauffe-eau solaire résidentiel peut
s’avérer pratique et économique.
Toute entreprise ou institution
publique qui consomme d’importantes quantités d’eau chaude
pourrait réaliser des économies
grâce au chauffage solaire de l’eau.
Parmi les installations qui y ont
recours au Canada, signalons :
•
les piscines publiques;
•
les lave-autos;
•
les installations de pisciculture;
•
les installations agroalimentaires;
•
les parcs et terrains de camping.
Publications connexes
La publication Les chauffe-eau
solaires : Guide de l’acheteur
présente les systèmes de chauffeeau solaires pour les habitations.
Pour obtenir un exemplaire de
cette publication ou de toute
autre publication sur l’énergie
renouvelable, veuillez composer
le numéro sans frais de RNCan,
1 800 387-2000. Vous pouvez aussi
télécharger un formulaire de commande depuis notre site Web à
http://www.rncan.gc.ca/penser.
Renseignements
Pour en apprendre davantage au
sujet des chauffe-eau solaires,
veuillez communiquer avec les
institutions suivantes :
Division de l’énergie
renouvelable et électrique
Direction des ressources
énergétiques
Ressources naturelles Canada
580, rue Booth, 17e étage
Ottawa (Ontario) K1A 0E4
Téléc. : (613) 995-0087
Site Web :
http://www.rncan.gc.ca/penser
Pour vous avancer dans vos lectures
sur les technologies du chauffage
solaire de l’eau ou d’autres technologies d’énergie renouvelable,
visitez le site Web du Réseau canadien des énergies renouvelables à
http://www.rescer.gc.ca.
ou
Direction de la technologie
de l’énergie de CANMET
Ressources naturelles Canada
580, rue Booth, 13e étage
Ottawa (Ontario) K1A 0E4
Téléc. : (613) 996-9418
Site Web :
http://www.rncan.gc.ca/se/etb
Association des industries
solaires du Canada
2415 Holly Lane, bureau 250
Ottawa (Ontario) K1V 7P2
Tél. : (613) 736-9077
Téléc. : (613) 736-8938
Site Web : http://www.cansia.ca
Énergie solaire Québec
460, rue Sainte-Catherine Ouest,
bureau 701
Montréal (Québec) H3B 1A7
Tél. : (514) 392-0095
Téléc. : (514) 392-0092
Site Web : http://www.esq.qc.ca
27
Annexe 2 : glossaire
Btu
Combustibles fossiles
Période de recouvrement
Unité d’énergie servant à mesurer
le potentiel thermique du gaz
naturel. Mille Btu équivaut à
environ un mégajoule et un
million de Btu équivaut à
environ un gigajoule.
Hydrocarbures, y compris le gaz
naturel et le pétrole, extraits de la
croûte terrestre. Le gaz propane et
l’essence sont des dérivés du gaz
naturel et du pétrole.
Capteur solaire
Pièce de matériau en polyéthylène
flottant et transparent qui isole
la surface de la piscine tout en
permettant à la lumière de pénétrer
dans l’eau.
Délai requis pour que l’économie de
combustible soit égale à l’investissement dans votre chauffe-piscine
solaire. Par exemple, dans le cas
d’un système payé 4 500 $ et qui
procure une économie de 1 500 $
par année, la période de recouvrement serait de 3 ans. Si votre piscine
n’est pas chauffée ou que vous
remplacez un chauffe-piscine à
combustible, il faut prévoir le
coût du nouveau système dans la
période de recouvrement.
Dispositif qui absorbe l’énergie
solaire et la convertit en chaleur
utile.
Capteur solaire non vitré
Capteur solaire en caoutchouc
ou en plastique fonctionnant à la
température de la piscine.
Capteur solaire vitré
Capteur solaire recouvert d’un
panneau de verre et qui fonctionne
à des températures plus élevées
qu’un capteur solaire non vitré.
Chauffage solaire passif
Réchauffement de l’eau d’une
piscine par l’énergie solaire
absorbée naturellement.
Coefficient de performance (COP)
Unité de mesure du rendement
des thermopompes. Il représente
le ratio de chaleur produite par
rapport à la consommation
d’électricité. Une valeur typique
s’inscrit dans la plage de 3 à 5.
Couverture solaire
Couverture thermique
Pièce de mousse isolante qui flotte
à la surface de la piscine, sans laisser
la lumière pénétrer dans l’eau.
Gaz à effet de serre
Gaz, comme le dioxyde de carbone
(CO2), qui absorbe et retient la
chaleur dans l’atmosphère. La
production accrue de ces gaz
découlant des activités humaines
sont associées au réchauffement
accéléré de l’atmosphère, à savoir
le changement climatique.
Gigajoule (GJ)
Unité d’énergie utilisée couramment pour mesurer l’énergie du
gaz naturel. Un GJ équivaut à
278 kilowattheures ou environ
1 million de Btu.
Kilopascal (kPa)
Unité de pression équivalant à
environ 21 lb/pi2.
Mégajoule (MJ)
Unité d’énergie équivalant à
environ mille Btu.
28
Rendement nominal
Le rendement du capteur solaire en
matière de conversion de l’énergie
solaire en chaleur. Il s’exprime en
mégajoules par mètre carré par jour
(MJ/m2/j) ou en Btu par pied carré
par jour (Btu/pi2/j).
Thermopompe
Appareil de chauffage électrique
qui extrait la chaleur de l’air pour
chauffer l’eau d’une piscine.
Questionnaire à l’intention du lecteur
Nous vous remercions de l’intérêt que vous portez au Chauffe-piscines solaires résidentiels : Guide de l’acheteur publié
par Ressources naturelles Canada et, soucieux de l’améliorer, nous vous saurions gré de prendre quelques minutes
pour répondre aux questions qui suivent.
Où avez-vous trouvé un exemplaire du Guide?
Brochure d’introduction (RNCan)
Salon professionnel
■
■
Concessionnaire ■
Autre ■
Avez-vous trouvé le Guide instructif?
Oui
Magasin de piscines
Rien ■
Après avoir lu le Guide, que pensez-vous des aspects énumérés ci-après?
Excellent
Bon
Moyen
Longueur
Clarté
Intégralité
Photographies
Éléments graphiques
Présentation
Association ■
■ Non ■
Que saviez-vous des chauffe-piscines solaires avant de lire le Guide?
Tout ■
Beaucoup de choses ■
Peu de choses ■
Facilité de compréhension
■
■
■
■
■
■
■
■
■
■
■
■
■
■
■
■
■
■
■
■
■
■
Satisfaisant
Médiocre
■
■
■
■
■
■
■
■
■
■
■
■
■
■
N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires et de vos suggestions :
Si vous installez un chauffe-piscine solaire, celui-ci desservira :
■ une maison
■ un immeuble à logements
■ Autre (précisez) :
J’aimerais recevoir la liste des concessionnaires et des installateurs de ma région.
Oui ■ Non ■
Veuillez indiquer votre nom et votre adresse (en lettres moulées).
Nom :
Rue :
Ville :
Province :
Téléphone :
Courriel :
Code postal :
Veuillez faire parvenir la formule remplie à :
Ressources naturelles Canada
Division de l’énergie renouvelable et électrique
580, rue Booth , 17e étage
Ottawa (Ontario) K1A 0E4
Télécopieur : (613) 995-0087
29
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement