Manuel d`Installation et d`instructions Pour la NeoTherm

Manuel d`Installation et d`instructions Pour la NeoTherm
Manuel d’Installation et
d’instructions
NeoTherm
Pour la
Chaudière à Modulation
Modèle NTH
Capacité de 80 à 850 MBTU/h
Chauffe-eau
Modèle NTV
Capacité de 150 à 850 MBTU/h
Remarque : La présente version française du manuel est non-officielle et est
seulement offerte en tant que complément à des fins d’informations. Pour
consulter les figures et les tableaux cités dans cette version référez-vous au
manuel, version anglaise, publié par la compagnie Laars.
SECTION 1.
Information General
Avertissement
La Neotherm doit être installé conformément aux procédures détaillées dans ce manuel, sinon la
garantie de Laars Systèmes sera annulée. L'installation doit être conforme aux exigences de
l'autorité locale compétente, aux États-Unis, à la dernière édition du ‘’National Fuel Gas Code’’, ANSI
Z223.1/NFPA54. Au Canada, l'installation doit être conforme à la dernière édition de la CSA B149.1
gaz naturel et gaz propane, et / ou aux codes locaux. Lorsque requis par l'autorité compétente,
l'installation de la chaudière Neotherm doit être conforme à la norme pour les commandes et les
dispositifs de sécurité pour chaudières ‘’automatique Fired’’, ANSI / ASME CSD-1. Toute modification
de la chaudière, de ses commandes de gaz, ou du câblage peut annuler la garantie. Si les conditions
de terrain exigent des modifications, consulter le représentant de l'usine avant d'entreprendre de
telles modifications.
1.1 Introduction
Ce manuel fournit les informations nécessaires à l'installation, l'exploitation et à la maintenance de systèmes
de chauffage Laars Neotherm. Lisez-le attentivement avant l'installation. Toutes les procédures
d’application et l'installation devrait être revu complètement avant de procéder à l'installation. Référer vous à
l’usine de système de chauffage Laars, ou à un représentant local, pour tous problèmes ou questions
concernant cet équipement. L'expérience a montré que la plupart des problèmes de fonctionnement sont
causés par une mauvaise installation. La Mascotte II est protégé contre la surpression. Une soupape de
sécurité est incluse avec chaque Neotherm. Le PRV doit être installé avant le remplissage du système.
Reportez-vous aux figures 1 et 2 pour les emplacements du PRV.
IMPORTANT: La pression d'entrée du gaz à l'appareil ne doit pas dépasser 13 " WC (3.2kPa).
Toutes les installations doivent être faites en conformité avec :
1) American National Standard Z223.1/NFPA54-Latest Edition “National Fuel Gas Code” ou 2) CSA B149.1
“Natural Gas and Propane Installation Code” et avec l'exigence des normes locale ou d'autres autorités ayant
juridiction. Ces exigences applicables ont préséance sur les instructions générales contenues dans les présentes. Tout
le câblage électrique doit être fait en conformité avec les codes locaux ou, en l'absence de codes locaux, avec: 1) Le
National Electrical Code ANSI / NFPA No. 70 dernière édition, ou
2) CSA STD. C22.1 "Code canadien de l'électricité - Partie 1». Cet appareil doit être mis à la terre en conformité avec
ces codes.
1.2 Identification du Modèle
Consultez la plaque signalétique de l'appareil. L'information suivante décrit la structure du numéro de
modèle.
(1-2) Identification de la série
N T = NeoTherm
(3) Usage
H = Chaudière à modulation
V = Chauffe-eau domestique
(4-6) Capacité
0 8 0 = 80,000 BTU/hr entré
1 0 5 = 105,000 BTU/hr entré
1 5 0 = 150,000 BTU/hr entré
1 9 9 = 199,000 BTU/hr entré
2 1 0 = 210,000 BTU/hr entré
2 8 5 = 285,000 BTU/hr entré
3 9 9 = 399,000 BTU/hr entré
5 0 0 = 500,000 BTU/hr entré
6 0 0 = 600,000 BTU/hr entré
7 5 0 = 750,000 BTU/hr entré
8 5 0 = 850,000 BTU/hr entré
(7) Fuel
N = Gaz naturel
P = Gaz propane
(8) Code d’option
X = Unité standard
J = CSD-1, FM, GAP, IL Code (capacité 500-850 seulement)
(9) Options de pompe
N = Pompe incluse (80-500 seulement)
X = Sans pompe (configuration disponible pour toute les capacités)
(10) Révision
2 = Deuxième version
1.3 Aperçu de l’unité
Voir Figure 1 à 7.
1.4 Garantie
Les systèmes de chauffage Neotherm de Laars sont couverts par une garantie limitée. Le propriétaire
devrait compléter l'enregistrement de garantie au www.Laars.com.Toutes les réclamations de garantie
doivent être faites à un représentant autorisé. Les réclamations doivent inclure le numéro de série et de
modèle (cette information peut être trouvée sur la plaque signalétique), la date d'installation, et le nom de
l'installateur. Les frais d'expédition ne sont pas inclus dans la garantie.
Certains des accessoires peuvent être expédiés dans des emballages séparés. Vérifiez la réception de
tous les paquets listés sur le bordereau. Inspectez tout pour vérifier s’ils sont endommagés immédiatement
à la livraison, et aviser le transporteur de tout manque ou dommage. Une telle réclamation doit être
déposée auprès du transporteur.
Le transporteur, et non pas l'expéditeur, est responsable des retards et des dommages à l'expédition
qu'il soit visible ou caché.
Nomenclature de modèle (voir le document version anglaise)
1.5 Déballage
La NeoTherm est livrée dans une caisse unique avec les composants standards suivants emballé avec
l'appareil (voir Figure 8):
A. Terminal d'évacuation (US seulement)
B. Terminal admission d'air
C. Kit de jauge de température et de pression
D. Pompe de circulation / harnais de câblage (unités avec pompe)
E. Section de tuyau d'échappement en CPVC (80-500) (US seulement)
F. Kit de capteur extérieur
G. Kit de validation de débit (399-850)
H. Autre dimension pour le grillage du terminal d’évacuation
J. Adaptateur d’évacuation en CPVC / ST ST (750-850)
K. Adaptateur 4x6 en PVC avec une section de tuyau de 4x7 en PVC (750-850) (ne peu pas être utilisé sur
l’évacuation au Canada)
1. Retirez tous les emballages et d'arrimage des matériaux.
2. Vérifiez le contenu de la boîte avec les éléments affichés.
1.6 Dimensions
Illustré à la Figure 9.
SECTION 2.
Localiser l’appareil
2.1 Localiser l’appareil
La Neotherm doit être installée à l’intérieur seulement.
L'appareil devrait être localisé avec des dégagements de tous les côtés pour l'entretien et l'inspection. Il
ne devrait pas être situé dans un secteur où la fuite des raccordements pourrait causer des dommages
au secteur à côté de l'appareil ou aux planchers sous l’appareil. Quand un tel endroit n'est pas
disponible, on recommande l’installation d’une ‘’pan’’ de drainage, en juste proportion, installée sous
l'appareil.
L'appareil est certifiée par CSA international pour l'installation en sous-sols ; dans les cabinets, les
salles de service ou les chambrettes. La chaudière Neotherm ne doit jamais être installées sur du
tapis. La localisation de l'appareil devrait être choisi en tenant compte des longueurs des éléments
d’alimentation et de ventilation et de la tuyauterie externe et/ce sur une surface de niveau. L'unité sera
installée tels que les composants de circuit d'allumage de gaz sont protégés contre l'eau (égoutture,
pulvérisation, pluie, etc.) lors du fonctionnement et de l’entretien (remplacement de tuyauterie,
remplacement de contrôle, etc.).
Lorsque l’évacuation est faite verticalement, la Neotherm doit être située aussi près que possible de la
section verticale de l’évacuation. Si le terminale d’évacuation et/ou d'air de combustion est mural, et
qu’il y a possibilité d’y avoir une accumulation à hauteur du terminal, les deux bornes devraient être
installées à un niveau approprié au-dessus du niveau maximum de neige prévue.
Les dimensions et les besoins qui sont montrés dans le Tableau 1 devraient être respectés afin de
déterminer l’emplacement de l’appareil.
2.1.1 Positionnement et longueur maximale des conduites d’alimentation et d’évacuation
localisées sur un mur externe ou un toit
Le ventilateur d'air de combustion de l'appareil a suffisamment de puissance pour évacuer les produits
de combustion de la cheminé lorsque les directives dans le Tableau 2 sont suivies.
NOTE : Lorsque placée sur le même mur, la borne de prise d'air de combustion de la Neotherm doit
être installée a un minimum de 12 " au-dessous de la borne d'échappement.
Pour le kit terminal de passage concentrique (facultatif), suivez les instructions d'installation incluses
avec le kit.
SECTION 3.
Évacuation et air de combustion
3.1 Air de Combustion
Les chaudières Neotherm et les chauffe-eau doivent recevoir et expulser l'air de combustion et de
ventilation selon les conditions applicables dans le code national de gaz carburant, la norme ANSI Z223
1 ; ou pour le Canada, gaz naturel et code d'installation de propane, CSA B149.1. Toutes les dispositions
applicables des codes de bâtiment locaux doivent également être rencontrées.
Une unité Neotherm peut prendre l'air de combustion de l'espace dans lequel elle est installée, ou
l'air de combustion peut être canalisé directement à l'unité à partir de l’extérieur. L'air de
ventilation doit être fourni dans l'un ou l'autre des cas.
3.1.1 A i r d e c o m b u s t i o n
Aux États-Unis, les conditions les plus communes indiquent que l'espace communique avec l'extérieur
selon les méthodes 1 ou 2, qui suivent. Là où des conduits sont employés, ils sont de la même section
que le secteur libre des ouvertures auxquelles ils se relient.
Méthode 1 : Deux ouvertures permanentes, une débutant dans les 12 " (300mm) du dessus et une
débutant à moins de 12 " (300mm) du fond, doivent être faites.
Les ouvertures communiquent directement, ou par les conduits, avec l'extérieur ou les espaces qui
communiquent librement avec l’extérieur. Lorsqu’elles communiquent directement avec l'extérieur, ou
qu’elles communiquent à l'extérieur par les conduits verticaux, chaque ouverture doit avoir un air libre
minimum de 1 pouce carré par 4000 Btu/hr (550 mm/kW carrés) de l'estimation totale d'entrée de tout
l'équipement dans la terminaison.
Lorsque la communication vers l'extérieur se fait par les conduits horizontaux, chaque ouverture doit
avoir un air libre minimum d’au moins 1 pouce carré par 2000 Btu/hr (1100 mm/kW carrés) de
l'estimation totale d'entrée de tout l'équipement dans la terminaison.
Méthode 2 : Une ouverture permanente, débutant à moins de 12 " (300mm) du dessus de la clôture, est
autorisée. L'ouverture communique directement avec l'extérieur ou communique par un conduit vertical
ou horizontal avec l’extérieur ou aux espaces qui communiquent directement avec l'extérieur et doit avoir
un aire libre minimum de 1 pouce carré par 3000 Btu/hr (734 mm/kW carrés) de toute l'estimation
d'entrée de tout l'équipement situé dans la terminaison. Cette ouverture ne doit pas être moins que la
somme des airs de tous les connecteurs d'évent dans l'espace confiné.
D'autres méthodes d’alimentation de l'air de combustion et de ventilation sont acceptables, si elles
répondent aux exigences dans les codes applicables énumérés ci-dessus. Au Canada, consultez le code
du bâtiment local ou, en l'absence de telles conditions, suivez CAN/CGA B149.
3.1.2 Air de combustion canalisé
L'air de combustion peut être pris par le mur, ou par le toit. Lorsque pris du mur, il doit être pris des de
l’extérieur à l'aide de la boite de connexion mural de LAARS, montrée dans le Tableau 3. Voir le
Tableau 2 pour choisir le diamètre du tuyau d’admission d’air. Quand pris du toit, un chapeau de pluie ou
un arrangement de coude doit être employé pour empêcher l'entrée de l'eau de pluie (voir le Figure 10).
Utilisez l'ABS, le PVC, le CPVC ou le galvanisée pour la prise d'air de combustion (voir le Tableau 4),
dimensionné par le Tableau 2. Conduisez la prise à la chaudière aussi directement comme possible.
Scellez tous les joints. Fournissez des supports adéquats. L'unité ne doit pas soutenir le poids de la pipe
de prise d'air de combustion. La longueur linéaire maximum de pipe laissée est montrée dans le
Tableau 2. Soustrayez 5 pieds linéaires permis. (1.5m) pour chaque coude employé.
Le raccordement pour l’air de combustion est au dessus de l'unité (voir la Figure 9a ou 9b). En plus de
l'air requis pour la combustion, de l'air doit également être fourni pour la ventilation, y compris l'air exigé
pour le confort et les conditions de travail appropriées pour le personnel.
3.2 Évacuation (Cheminé)
Avertissement
La non utilisation de ventilation en acier inoxydable ou en CPVC pour les 20 premiers pieds (285600) / 30" (80-210) de matériel de ventilation ou pour toute partie de l’évacuation qui est installé
dans un placard peut conduire à des dommages matériels, des blessures ou la mort. La longueur
requise de ce matériel est fourni avec la chaudière. Les chaudières aux États-Unis peuvent
utiliser les tuyaux fournis avec la chaudière.
Avertissement
Ne pas utiliser le matériel approprié pour l’évacuation des gaz de combustion, les techniques
d'installation, les scellant colle/mastic pourrait causer des dégâts matériels, des blessures ou la
mort.
Avertissement
L’évacuation doit être installée selon ce manuel et tous les autres codes locaux applicables,
incluant mais ne ce limitant pas à la norme ANSI Z223.1/NFPA 54, CSA B149.1, CSAB149.2 et
ULC-S636. Ne pas suivre les instructions figurant dans ce manuel et les codes peut causer des
dégâts matériels, des blessures graves, ou la mort.
La température de la cheminée de la Neotherm change nettement selon les variations de température de
l'eau du système. Par conséquent, il est nécessaire d'évaluer l'application de la chaudière pour
déterminer la catégorie de cheminé à utilisé. Si la Neotherm est installée dans une application où la
température ambiante est élevée, et/ou installée dans un cabinet/chambrette, le matériel de CPVC ou
d'acier inoxydable est exigé. Si les températures de système sont inconnues à l'heure de l'installation, le
matériel d’acier inoxydable ou de CPVC est recommandé.
La Neotherm est un appareil de catégorie IV et peut être installée avec le PVC et le CPVC qui est
conforme à ANSI/ASTM D1785 F441, ou un circuit d’évacuation d'acier inoxydable qui est conforme à la
norme de l'UL 1738 (voir le Tableau 5).
La température de la cheminée de la Neotherm change nettement selon les variations de température de
l'eau du système. Par conséquent, il est nécessaire d'évaluer l'application de la chaudière pour
déterminer la catégorie de cheminé à utilisé. Si la Neotherm est installée dans une application où la
température de l'eau de sortie excède 145°F, et/ou installé dans un cabinet, la classe IIB ou un matériel
d’une classe supérieur de passage est exigée. Si les températures de système sont inconnues à l'heure
de l'installation, la classe IIB ou le matériel plus élevé de mise à l'air libre est recommandée.
L’évacuation de l'appareil peut se faire à travers le toit, ou à travers un mur extérieur. Lors de l'utilisation
de PVC / CPVC pour le matériel de ventilation, l’évacuation doit être relié à la section de CPVC incluse
avec les NeoTherm de capacité 80-600. La section de ventilation de CPVC inclus avec la NeoTherm
peut être ajustée avec des raccords de CPVC si nécessaire, mais jamais réduit en longueur totale. Voir
le Tableau 2 pour sélectionner le diamètre du conduit d'évacuation. Le conduit d’évacuation doit avoir
une inclinaison positive, vers la sortie d'évacuation, pas moins de 1 / 4 "par pied, afin que le condensat
s’écoule vers la Neotherm. La conduite doit être raccordée à la chaudière en utilisant le chemin le plus
direct. Sceller tous les joints et de fournir les supports adéquate tel que requis dans les instructions
d'installation du fabricant du système de ventilation. Les portions horizontales du système de ventilation
doivent être soutenues pour empêcher l'affaissement et l’accumulation de condensat qui pourrait
s’accumuler dans les sections faibles. L'unité ne doit pas supporter le poids de la conduite. S'il vous plaît
voir le Tableau 2 pour le diamètre approprié vs la longueur autorisée.
NOTE IMPORTANTE A PROPOS D'ÉVACUATION COMMUNE: Un seul évent qui est partagé par
plusieurs unités Neotherm doit être conçu par un spécialiste en ventilation, et implique la sélection de
système d’air forcé (ventilateur), le matériel et les commandes doivent permettre de bien équilibrer les
pressions de gaz de combustion. Ne pas utiliser une évacuation commune pour la Neotherm à moins
que le système d'évacuation réponde à cette exigence. La chaudière Neotherm n’est jamais autorisée à
partager un évent avec des appareils de la catégorie I.
Un piège à condensats est intégré dans la Neotherm. Connecter un tuyau 3/4" en PVC entre le
raccordement du drain et un drain de plancher (ou pompe à condensats, si un drain de plancher n'est
pas accessible). L'évacuation des condensats doit être installée de manière à empêcher l'accumulation
de condensat. Quand une pompe à condensats n'est pas utilisée, le tuyau doit continuellement avoir une
pente descendante vers le drain sans spirale. Consultez les codes locaux pour la méthode d'élimination.
Avertissement
Le condensat est légèrement acide (pH.5), et peut nuire à certains drains de plancher et / ou des tuyaux,
en particulier ceux qui sont en métal. Assurez-vous que le drain, gouttière, et tout ce qui viendra en
contact avec le condensat peut résister à l'acidité ou neutraliser les condensats avant l’évacuation. Les
dommages causés par l’omission d'installer un kit de neutralisation ou de traiter adéquatement le
condensat ne sera pas la responsabilité du fabricant.
3.2.1 C r i t è r e s d ’ é v a c u a t i o n u n i q u e a u C a n a d a
Les chaudières et chauffe-eau NeoTherm sont des appareils de Catégorie IV. Conformément aux
exigences de la norme CAN / CSA-B149.1, seuls les systèmes de ventilation BH peuvent être connecté à
ces unités. Les systèmes de ventilation tels, qu’ils soient de l’acier inoxydable certifié ULC S636 ou
d'autres matériaux certifiés ULC S636 (le plastiques, par exemple) doivent être installés selon les
instructions d’installation certifiées du fabricant. En conséquence, deux articles énumérés dans la section
Déballage (Figure 8) ne sont pas inclus avec les unités NeoTherm pour le Canada (ils sont soulignés):
A. Terminal d'évacuation (US seulement)
B. Terminal admission d'air
C. Kit de jauge de température et de pression
D. Pompe de circulation / harnais de câblage (unités avec pompe)
E. Section de tuyau d'échappement en CPVC (80-500) (US seulement)
F. Kit de capteur extérieur
G. Kit de validation de débit (399-850)
H. Autre dimension pour le grillage du terminal d’évacuation
J. Adaptateur d’évacuation en CPVC / ST ST (750-850)
C'est la responsabilité du technicien licencié qui installe la NeoTherm d'utiliser des matériaux
d’évacuation certifié par la norme ULC S636 et conforme aux exigences décrites dans la section d’air de
combustion et d’évacuation.
IMPORTANT : C’est également la responsabilité de l'installateur de s'assurer que le port
d'échantillonnage des gaz de combustion est installé dans le système d'évacuation. Ce port
d'échantillonnage des gaz de combustion doit être installé près du raccord d’évacuation de l'unité
Neotherm: dans les 2 pieds de la connexion d’évacuation. Il n'ya pas de port de prélèvement des gaz de
combustion interne à la Neotherm, un port externe doit donc être installé. Le port de prélèvement doit
idéalement être approuvé par la norme ULC S636. Toutefois, si le port spécifié n'est pas disponible avec
la certification ULC S636, Laars suggère d'utiliser une connexion en T avec les branches d’une taille
permettant l'insertion de la sonde de l'analyseur de gaz de combustion. La connexion des branches doit
être refermé avec un capuchon ou par d'autres moyens pour s’assurer que le système de ventilation
demeure étanche (Figure 11).
Lors de la localisation et de l'orientation du port d'échantillonnage des gaz de combustion il faut s'assurer
que le condensat est libre de circuler vers l'unité afin qu’il n’y est pas d’accumulation n'importe où dans
le système d'évacuation de la Neotherm - notamment dans le port de combustion d'échantillonnage des
gaz. Un terminal de conduit d'évacuation doit être installé. Si un terminal de conduit d'évacuation n’es
pas disponibles avec la certification, Laars suggère l'utilisation d'un raccord d'accouplement certifié dans
lequel l'écran du terminal d’évacuation doit être installé, (inclus avec le Neotherm et montré dans la
section Déballage du manuel). Installez la tuyauterie de l’évacuation et de l’alimentation en suivant les
instructions du manuel à la section, Évacuation et air de combustion.
3.3 Localisation des terminaux d’évacuation et d’alimentation
3.3.1
Terminal d’évacuation mural
Le terminal d’évacuation mural doit être utilisé. Le terminal doit être situé en conformité
à la norme ANSI Z223.1/NFPA 54 et aux codes locaux applicables. Au Canada, l'installation doit être
conforme à la norme CSA B149.1 ou .2 et aux codes locaux applicables. Considérez ce qui suit lors de
l'installation du terminal:
1. La Figure 12 montre les exigences de dégagements mécaniques du terminal d’évacuation pour les
Etats-Unis et le Canada.
2. Les terminaux de ventilation pour appareils de condensation ou appareils avec des évacuations à
condensation ne sont pas autorisés au-dessus d'un passage public, ou sur une zone où le condensat
ou la vapeur peuvent créer une nuisance ou un danger.
3. Localisez la sortie d'évacuation afin que les gaz d'évacuation ne puissent pas être aspirés dans les
entrées d'air conditionné.
4. Localisez la sortie d'évacuation afin que les gaz d'évacuation ne puissent pas entrer dans le bâtiment
par les portes, les fenêtres, les entrées par gravité ou d'autres ouvertures. Autant que possible, éviter
les endroits sous les fenêtres ou près des portes.
5. Localisez le terminal de ventilation de sorte qu'il ne peut pas être bloqué par la neige.
L'installateur peut déterminer qu'une sortie d'évacuation doit être plus élevée que le minimum
indiqué dans les codes, selon les conditions locales.
6. Localisez le terminal afin que l'évacuation n’adhère pas aux surfaces du bâtiment ou à d'autres objets
à proximité. Les produits de combustion peuvent endommager des surfaces ou des objets.
7. Si le chauffe-eau utilise un conduit d’admission d'air de combustion à partir d'un terminal situé sur le
même mur, voir la Figure 12-14 pour l'espacement et l'orientation.
Si l'évent est situé dans une zone exposée à des vents violents, un T en PVC en option (même diamètre
que le tuyau de ventilation) peut être utilisé. L'évent avec un T offre une plus grande protection contre les
problèmes d'opération reliés au vent.
3.3.2
Terminal d’alimentation d’air mural
Le terminal mural d’alimentation en air de combustion de Laars, ou le terminal concentrique (voir
Tableau 3), doit être utilisé lorsque l'appareil prend l'air à partir d'un mur. Considérez ce qui suit lors de
l'installation du terminal (voir Figure 12-14):
1. Ne placez pas le terminal d'entrée d'air près d'une source d'émanations de produits chimiques
corrosifs (par exemple, un liquide de nettoyage, des composés chlorés, etc.)
2. Localisez le terminal afin qu'il ne soit pas sujet aux dommages pouvant être causés par accident ou
vandalisme. Il doit être d'au moins 7 pieds (2,1 m) au-dessus d'un passage public.
3. Localisez la borne d'air de combustion afin qu'elle ne puisse pas être bloquée par la neige. Le code
National du Gaz exige qu'il soit au moins 12 pouces (30cm) au dessus du sol, mais l'installateur peut
déterminer si elle doit être plus élevée, selon les conditions locales.
4. Si la NeoTherm est ventilée au même mur, localiser la sortie d'évacuation au moins 1 pied (0,3 m)
au-dessus du terminal d'air de combustion.
5. Pour la ventilation concentrique, suivez les instructions incluses avec le kit de ventilation.
6. Les kits de ventilation multiple doivent être installés afin que la distance horizontale entre le groupe
de sortie et d'entrée soit de 36 "(90cm) au minimum (voir Figure 13).
7. L’évacuation pour les modèles de 80 à 285 ne doit pas être inférieur au centre de l'admission d'air, et
doit être à au moins 12 "(30cm), horizontalement, de l’admission d'air. L'évacuation pour les modèles
de 399 à 850 doit être au moins 12" au-dessus du haut de l'admission d'air, et doit être à au moins 36
"(90cm), horizontalement, de l'entrée d'air (voir Figure 14).
3.3.3
Terminal d’évacuation verticale
Lorsque l'appareil est ventilé à travers le toit, l’évacuation doit dépasser d'au moins 3 pieds (0,9 m) audessus du point où elle pénètre le toit. Elle doit dépasser d’au moins 2 pieds (0,6 m) toute partie d'un
bâtiment inclus dans un rayon de 10 pieds (3,0 m), et être haut au-dessus du toit pour empêcher le
blocage par la neige. Le terminal d’évacuation inclus avec la Neotherm peut être utilisé à la vertical ou à
l’horizontal. Lorsque l'air de combustion est tiré du toit, l'entré d’air de combustion doit se situer au moins
12 "(30cm) en dessous du terminal d'évacuation (voir Figure 11).
3.3.4
Terminal d’alimentation d’air vertical
Lorsque l'air de combustion est tiré du toit, un chapeau de pluie ou un arrangement de coude doit être
utilisé pour empêcher l'entrée d'eau de pluie (voir Figure 11). L'entré d’air de combustion doit se situer
au moins 12"(30cm) au-dessus du point où elle pénètre sur le toit, et assez haut dessus de la ligne de
toit pour empêcher le blocage par la neige. Lorsque l'air de combustion est tiré du toit, l'entré d’air de
combustion doit se situer au moins 12 "(30cm) en dessous du terminal d'évacuation
3.3.5 Installations dans le Commonwealth du Massachusetts
Dans le Massachusetts les éléments suivants sont requis si l’évacuation mural est moins de sept (7)
pieds au dessus du sol, y compris mais non limité aux terrasses et vérandas. Des règles et des
règlements du Massachusetts 248 CMR 5,08.
1. Installation du détecteur de monoxyde de carbone
Durant l’installation du terminal d’évacuation de l’appareil au gaz, le technicien d’installation doit
s’assurer qu’un détecteur de monoxyde de carbone d’alarme est branché au niveau du sol la où
l’appareil est installé et qu’il est également branché à une batterie de secours. Le technicien doit
également s’assurer qu’un détecteur de monoxyde de carbone avec batterie de secours est installé
sur chaque étage de l’habitation, de l’édifice ou de la structure le long de la paroi ou la cheminé se
situe. Le propriétaire est responsable d’engager des professionnels qualifiés pour installer les
détecteurs de monoxyde de carbone.
a. Dans le cas où la chaudière est installée dans un espace restreint ou un grenier, le détecteur de
monoxyde de carbone câblé avec alarme et batterie de secours peut être installé dans une pièce
adjacente.
b. Dans le cas où les exigences de la subdivision ne peuvent être respectées au moment de
l'achèvement de l'installation, le propriétaire dispose d'un délai de trente (30) jours pour se conformer
aux exigences ci-dessus, à condition, toutefois, qu'au cours de cette période de trente (30) jours, un
détecteur de monoxyde de carbone à batterie soit installé.
2. Détecteur de monoxyde de carbone approuvé
Chaque détecteur de monoxyde de carbone doit être conforme à la norme NFPA 720 et à la norme
ANSI / UL 2034 et certifié IAS.
3. Identification
Une plaque d'identification en métal ou en plastique doit être fixé en permanence à l'extérieur de
l'édifice à une hauteur minimale de huit (8) pieds au dessus du sol directement en ligne avec le
terminal d'évacuation horizontale de tout appareil ou équipement de chauffage. Le signe doit
indiquer, avec des caractères d’au moins (1 / 2) pouce de hauteur: "Évacuation de gaz, gardez libre
de toute obstruction".
4. Inspection
L'inspecteur de gaz de l'appareil au gaz à ventilation horizontale doit approuver l'installation
seulement si, durant inspection, l'inspecteur constate que des détecteurs de monoxyde de carbone et
de signalisation sont installés en conformité avec les dispositions du règlement 248 CMR 5.08 (2) (a)
1-4.
3.4 Test d'évacuation commune
REMARQUE: Cette section ne décrit pas une méthode de ventilation commune pour des chaudières
Neotherm. Elle décrit ce qu'il faut faire quand un appareil est retiré d'un système d'évacuation commun.
La Neotherm exige des systèmes de ventilation spéciaux et des ventilateurs pour évent commun.
Contactez l'usine si vous avez des questions concernant la ventilation communes des unités Neotherm.
Lorsqu’une chaudière existante est supprimée d'un système commun de ventilation, le système commun
de ventilation est susceptible d'être trop grand pour une ventilation adéquate des appareils qui restent
connectés.
Au moment de l'enlèvement d'une chaudière existante, les étapes suivantes doivent être suivies avec
chaque appareil en opération restant connecté au système commun de ventilation, tandis que les autres
appareils encore connecté au système de ventilation commun ne sont pas en opération.
1. Sceller toutes les ouvertures non utilisées dans le système commun de ventilation.
2. Inspectez le système de ventilation pour la bonne taille et la pente et vérifiez qu’il n'y a pas de
blocage ou de restriction, de fuite, de corrosion et d'autres lacunes qui pourraient entraîner une
situation dangereuse.
3. Dans la mesure du possible, fermez toutes les portes et fenêtres du bâtiment et toutes les portes
entre l'espace dans lequel les appareils restent connectés au système commun de ventilation sont
situés et d'autres espaces du bâtiment. Allumez le sèche-linge et tout appareil non connecté au
système commun de ventilation. Mettez tous les ventilateurs d'extraction, tels que les hottes de
cuisine et de salle de bain, de sorte qu'ils fonctionnent à la vitesse maximale. Ne pas faire fonctionner
un ventilateur d’été. Fermer la trappe de la cheminée.
4. Démarrer l'appareil inspecté. Suivez les instructions d'allumage. Réglez le thermostat de l'appareil
afin qu’il fonctionne en continu.
5. Test de fuite à la sortie de l’évacuation de la chaudière (juste après le coupe-tirage) durant 5 minutes
de fonctionnement du brûleur principal. Utiliser la flamme d'une allumette ou une bougie, ou la fumée
d'une cigarette, cigare ou d’une pipe.
6. Après avoir déterminé que chaque appareil restant connecté au système commun de ventilation
évacue ses gaz de combustion adéquatement lorsqu'il est testé comme indiqué ci-dessus, la hotte de
cuisine et de salle de bain, les fenêtres, les ventilateurs, la trappe de la cheminée et tous les autres
appareils peuvent retourner à leurs conditions d'utilisation antérieures.
7. Toute utilisation incorrecte du système de ventilation commun devrait être corrigée afin que
l'installation soit conforme au ‘’National Fuel Gas Code’’, ANSI Z223.1/NFPA 54 et / ou CSA B149.1,
Code d'installation. Lors du redimensionnement d'une partie du système de ventilation commun, le
système commun de ventilation doit être redimensionnée à la dimension minimale déterminée en
utilisant les tables appropriées et lignes directrices dans le ‘’National Fuel Gas Code’’, ANSI Z223.1
NFPA 54 et / ou CSA B149.1, Code d'installation.
SECTION 4.
Alimentation en gaz et tuyauterie
4.1 Alimentation en gaz et tuyauterie
Les conduites de gaz devrait être soutenue par des crochets appropriés ou des supports de sol, pas par
l'appareil. Examinez les instructions suivantes avant de procéder à l'installation.
1. Vérifiez que l'appareil est équipé pour le bon type de gaz en vérifiant la plaque signalétique. La
Neotherm fonctionnera correctement sans l'utilisation de la modification de haute altitude à des
altitudes allant jusqu'à 10.000 pieds (3050 m).
2. La pression d'entrée maximale du gaz ne doit pas dépasser 13 "WC (3.2kPa). La pression d'entrée
minimale du gaz est de 4" WC (1.0kPa).
3. Se reporter aux tableaux 6A, 6B, 6C et 6D pour la taille de la tuyauterie.
4. Installer la ligne d’alimentation en gaz en conformité avec tous les codes applicables.
5. Localiser et installer des vannes d'arrêt manuel en conformité avec les exigences nationales et
locales.
6. Un piège à sédiments doit être prévu en amont des contrôles de gaz.
7. Tous les raccords filetés doivent être revêtus d’un composant résistant à l'action des gaz de pétrole
liquéfié.
8. L'appareil et son robinet d'arrêt individuel doivent être débranchés de la tuyauterie d'alimentation de
gaz pendant tout test de pression de ce système à des pressions supérieures à 1 / 2 PSIG (3.45kPa).
9. L'appareil doit être isolé du système d'alimentation en gaz en fermant son robinet d'arrêt manuel
durant tout test de pression du système d'alimentation en gaz à des pressions égales ou inférieures à
1 / 2 PSIG (3.45kPa).
10. L'appareil et son raccordement au gaz doit être testés avant de le placer en fonctionnement.
11. Purger tout l'air des conduites de gaz.
Avertissement
Une flamme nue peut enflammer le gaz et entraîner des dommages matériels, des blessures graves ou
des pertes de vie.
REMARQUE: L'appareil Neotherm et tous autres appareils à gaz partageant la ligne d'alimentation en
gaz doivent être mise à feu à leur capacité maximale pour mesurer correctement la pression d'admission.
La pression peut être mesurée à l'orifice d'alimentation de pression sur le robinet de gaz. Une basse
pression de gaz pourrait être une indication d'un compteur de gaz sous-dimensionné, d’une ligne
d'alimentation en gaz sous-dimensionné et / ou d’une conduite d’approvisionnement de gaz obstrué.
Certaines NeoTherm sont équipées avec des commutateurs de gaz de basse et haute pression qui sont
intégralement à ventilation limitée. Ces types de dispositifs ne nécessitent pas de ventilation à
l'atmosphère.
SECTION 5.
Capacité de la pompe
5.1 Système de chauffage Neotherm: Débit et perte de charge (voir Tableau 7)
5.2 Chauffe eau NeoTherm : Débit et perte de charge (voir Tableau 8)
SECTION 6A.
Raccordement hydraulique : Chaudière NTH
La Section 6 est divisée en deux parties. La Section 6A est pour les modèles NTH et la Section 6B est
pour les modèles NTV. Référez-vous à la section appropriée pour les instructions au sujet de l’installation
et de la tuyauterie de votre produit. Se reporter au Tableau 9 pour les dimensions de tuyau requis.
6A.1 Connexion d’alimentation en eau chaude: NTH
REMARQUE: Cet appareil doit être installé dans un système de pression fermé avec un minimum de 12
psi (82.7kPa) de pression statique à la chaudière.
La tuyauterie d'eau chaude doit être soutenue par des crochets appropriés ou des supports de sol. Ne
supportez pas la tuyauterie avec l’appareil. En raison de l'expansion et de la contraction des tuyaux de
cuivre, il faut tenir compte du type de supports utilisés. Des supports rigides peuvent transmettre le bruit
dû au glissement de la tuyauterie dans les supports. Il est recommandé que des coussins soient utilisés
lorsque des supports rigides sont installés. Maintenir 1 "(2.5cm) de distance entre la tuyauterie d'eau
chaude et les matériaux combustibles.
Raccorder la décharge de la soupape de surpression (pleine grandeur) à un drain ou d'une manière à
prévenir les blessures en cas de surpression. Installez un purgeur d'air, une bouche d'aération, un
réservoir d'expansion de type diaphragme, et un contrôle du débit hydraulique dans la boucle
d'alimentation du système. La pression minimale de remplissage doit être de 12psig (82.7kPa). Installer
des vannes d'arrêt lorsque requis par le code.
Des diagrammes de tuyauterie suggérés sont indiqués dans les Figures 15 à 21. Ces schémas sont
uniquement des guides. Les composants requis par les codes locaux doivent être correctement installés
L'efficacité de la Neotherm est plus élevée avec des températures d’eau de retour aussi basses
que possible.
Par conséquent, pour obtenir le maximum de retour avec une basse température avec plusieurs
chaudières, connecté les comme indiqué dans les figures 17-19. Le modèle NTH peut être commandé
avec ou sans pompe inclus.
La Neotherm doit être raccordé de façon primaire-secondaire (en utilisant soit une tuyauterie ou un
séparateur hydraulique) de telle sorte que la pompe qui est monté sur la chaudière ne sert qu'à la
chaudière.
Lorsque la pompe d’alimentation est fournie par Laars, la Neotherm doit être située à moins de 15 pieds
(4,6 m) de la tête d'approvisionnement et de la tête de retour (ou séparateur hydraulique). La pompe est
dimensionnée pour un maximum de 30 pieds (9,1 m) de tuyauterie et pour la perte de charge de la
chaudière (voir Tableau 7).
Si des tuyaux plus longs sont nécessaires, la pompe doit être dimensionnée pour la chaudière et le
système de tuyauterie par le Tableau 7 et devraient être fournis séparément. Même avec les pompes
fournies par d'autres fournisseurs, Laars recommande fortement un système de tuyauterie primairesecondaire.
6A.2 Préchauffe de l’eau froide d’entré
1. Branchez l'alimentation d’eau froide à la connexion d'entrée d'une vanne de remplissage
automatique.
2. Installez un anti-retour de débit entre la valve de remplissage automatique et l'alimentation en eau
froide.
3. Installer des vannes d'arrêt, si nécessaire.
Les système de tuyauterie d'une chaudière de chauffage à eau chaude relié au serpentins de chauffage
situé dans les appareils de traitement d'air, où ils peuvent être exposés à une circulation d'air réfrigéré
doivent être équipées de vannes de contrôle de flux ou d'autres moyens automatiques pour empêcher la
circulation par gravité de l'eau de la chaudière pendant le cycle de refroidissement.
Une chaudière installée au dessus du niveau de rayonnement, ou tel que requis par les autorités
compétente, doit être munis d'un dispositif de coupure de bas niveau d'eau au moment de l'installation de
la chaudière.
6A.3 Protection contre le gel
La Neotherm est certifié pour une utilisation intérieure uniquement, et n’est pas certifiés pour un usage
extérieur. Les précautions nécessaires pour la protection contre le gel sont recommandées pour les
installations de chaudières dans les zones où le danger de gel existe.
Une panne d'électricité, l'interruption de l'approvisionnement en gaz, la défaillance de composants du
système, l'activation des dispositifs de sécurité, etc., peuvent empêcher la chaudière de démarrer.
Chaque fois qu'une chaudière est soumise à des conditions de congélation, et que la chaudière
n'est pas en mesure de faire feu, et / ou que l'eau n'est pas en mesure de circuler, il ya un risque
de gel dans la chaudière ou dans les tuyaux du système.
Quand l'eau gèle, elle se dilate ce qui peut entraîner l'éclatement de tuyaux, ou des dommages à la
chaudière, ce qui pourrait entraîner une fuite ou une inondation. Ne pas utiliser d'antigel automobile ou
d’éthylène glycol. Pour aider à prévenir le gel, Laars recommande l'utilisation de concentrations de
propylène glycol inhibé entre 20% et 35% de glycol Typiquement, cette concentration va servir de
protection contre l'éclatement jusqu'à une température d'environ -5 ° F (-20 ° C). Si les températures
devraient être inférieures à -5 ° F (-20 ° C) des concentrations de glycol, jusqu'à 50% peuvent être
utilisés. Lorsque des concentrations supérieures à 35% sont utilisées, les taux d'écoulement de l'eau doit
être augmenté afin de maintenir une élévation de la température de 25°F à 20°F dans la chaudière.
REMARQUE: Les pompes Laars fournies ne sont pas toutes capables de maintenir l'élévation de la
température requise avec une concentration en glycol supérieure à 35%. Si les concentrations de glycol
nécessaires sont supérieures à 35%, une autre pompe doit être utilisée.
NOTES IMPORTANTES: Des produits de glycol différents peuvent offrir divers degrés de protection. Les
produits de glycol doivent être maintenues correctement dans un système de chauffage, ou ils peuvent
devenir inefficaces Consultez le cahier des charges du glycol, ou le fabricant du glycol, pour des
informations sur des produits spécifiques, la maintenance de solutions, et la mise en fonction selon vos
conditions particulières.
6A.4 Schémas de tuyauterie suggérés : NTH
Les Figures 15 à 21 montrent des configurations de tuyauterie suggérées pour la chaudière NTH. Ces
schémas ne sont qu'une suggestion. Toutes les composantes ou la tuyauterie requise par le code local
doivent être installées.
6A.5 Produits chimiques reconnue
Les fabricants suivants offrent des glycols, des inhibiteurs, et des anti-mousses qui conviennent pour une
utilisation dans la Neotherm. S'il vous plaît se référer aux instructions du manufacturier pour la sélection
et l'application appropriées.
1. Sentinel Performance Solutions Group
2. Hercules Chemical Company
3. Dow Chemical Company
SECTION 6B.
Raccordement hydraulique : Chauffe-eau NTV
La Section 6 est divisée en deux parties. La Section 6A est pour les modèles NTH et la Section 6B est
pour les modèles NTV. Référez-vous à la section appropriée pour les instructions au sujet de l’installation
et de la tuyauterie de votre produit. Se reporter au Tableau 9 pour les dimensions de tuyau requis.
6B.1 Produits chimiques reconnue
Le Chauffe-eau NTV doit être installé dans des conditions ou l'eau à une dureté de 10gpg ou moins avec
une gamme de pH de 8,2 à 9,5. Le fonctionnement de la NTV avec de l'eau ayant une dureté plus élevée
causera l’encrassement de l’échangeur de chaleur, l'érosion ou la corrosion menant à une défaillance
prématurée des composants, à une réduction de l'efficacité, à une défaillance de l’échangeur de chaleur
ou du système. Ce type de défaillance ne sera pas couvert par la garantie. Si l'eau utilisée dépasse les
conditions recommandées un adoucisseur d'eau ou d’autres appareils doivent être installés pour
améliorer la qualité de l'eau.
6B.2 Exigences pour la tuyauterie
Les conduites d'eau devraient être soutenues par des cintres et des supports adaptés (au plafond et au
sol). Ne supportez pas les canalisations avec l'appareil. En raison de l'expansion et de la contraction des
tuyaux de cuivre, il faut bien sélectionner le type de cintres et de supports à utilisés. Des cintres rigides
peuvent transmettre le bruit (vibration) par le système de conduite et faire glisser la tuyauterie dans les
cintres. Il est recommandé que des coussinets soient utilisés lorsque des cintres rigides sont installés.
Maintenez 1 "(2.5cm) de distance entre les matériaux combustibles et les tuyaux d'eau chaude.
Le tuyau de décharge de la soupape vers le drain doit être pleine grandeur ou installer de manière à
prévenir les blessures en cas de surpression. Installez un réservoir d'expansion de type diaphragme,
vérifier le débit et les robinets d'arrêt en cas de besoin ou tel que requis par le code.
Les Neotherm 80-500 peuvent être commandées avec des pompes. Que la pompes d'usine ou d’autres
pompes soient installées les canalisations doivent être installées afin que la pompe raccordé au chauffeeau fournissent l’écoulement vers celui-ci seulement. Les pompes à l'usine sont dimensionnées pour 30
pieds et 6 coudes de longueur de tuyauterie totale, de sorte que le chauffe-eau doit être placé à
maximum 15 pieds du réservoir. Si un trajet plus long est nécessaire, d’autres pompes bien
dimensionnées doivent être utilisées.
6B.3 P r é c h a u f f a g e d e l ’ e a u f r o i d e
Le préchauffage de l’eau froide peut être raccordé au réservoir ou à l'entrée de la chaudière, comme
indiqué dans les Figures 23-26. Installez un obturateur de retour de débit et des valves aux endroits où
le code l’exige.
6B.4 Protection contre le gel
Les NeoTherm ne sont pas certifiés pour une installation extérieure, de sorte que le risque de gel est
minimisé. Lorsqu’il y a une coupure de courant, la défaillance d’un composant ou d'autres problèmes et
lorsque le gel est probable, l’unité de chauffage et le système doivent être vidangé afin d'éviter le risque
due au gel. Le Glycol ne doit pas être utilisé pour des applications de chauffe-eau.
6B.5 D i a g r a m m e d e b r a n c h e m e n t s u g g é r é : NTV
Les Figures 23-26 suggèrent des configurations de tuyauterie pour les chaudières NTV. Ces schémas
ne sont qu’un guide. Tous les composants ou la tuyauterie requise par le code local doivent être
installés.
6B.6 P o m p e s s u g g é r é e s : NTV
Les pompes possibles pour les NTV de tailles 600 à 850 sont des Grundfos, modèle TP 40-160/2B, ou
pour une taille de 600 (seulement) le modèle E22B Armstrong. Voir le Tableau 8 pour les débits d'eau et
les pertes de charges.
SECTION 7.
Connections électrique
Avertissement
L'appareil doit être mis à la terre conformément aux exigences des autorités ayant juridiction ou, en
l'absence de telles exigences, avec la dernière édition du Code Électrique National ANSI / NFPA 70, au
Etats-Unis et avec la dernière édition de la CSA C22 0.1 code canadien de l'électricité, Partie 1, au
Canada. Ne comptez pas sur la tuyauterie de gaz ou d'eau pour la mise à la terre des parties métalliques
de la chaudière. Des tuyaux en plastiques ou des raccordements diélectriques peuvent isoler
électriquement la chaudière. Le personnel de service et de maintenance, travaillant autour de la
chaudière, peut être debout sur un sol mouillé et pourrait être électrocuté par une chaudière mise à la
terre. L'électrocution peut entraîner des blessures graves ou la mort.
Les interrupteurs unipolaires, y compris ceux des contrôles de sécurité et les dispositifs de protection ne
doivent pas être raccordés à une ligne de mise à la terre. Toutes les connexions électriques sont faites
sur les connecteurs qui se trouvent à l'intérieur du panneau de contrôle.
NOTE: Tous les composants électriques internes ont été pré câblée. Aucune tentative ne devrait être
faite pour connecter des fils électriques à un autre endroit, sauf les blocs de jonction.
Les raccordements sont indiqués aux Figures 29-30.
Remarque importante: NE PAS FAIRE / BRISER LA LIGNE DE TENSION DU SIGNAL D'APPEL DE
CHALEUR DE LA NEOTHERM. Un ‘’appel de chaleur / fin d'appel pour la chaleur" doit être relié aux
terminaux de verrouillage. Certains composants de la Neotherm sont conçus pour avoir une tension
constante pendant le fonctionnement normal. Si la tension d'alimentation de la Neotherm est basculée
comme durant un appel pour le signal de la chaleur, une défaillance prématurée de ces composants peut
en résulter.
La Neotherm ne reconnaît pas le 4mA comme un signal d'arrêt. Si l'appel à la chaleur n'est pas connecté
entre les terminaux de verrouillage, la Neotherm reste en feu doux quand elle voit le 4mA comme un
signal de modulation.
Avertissement
La tension d'alimentation la Neotherm ne doit pas être déconnecté, sauf pour le service ou l'isolement, ou
à moins d'indication contraire par les procédures décrites dans ce manuel. Pour signaler un appel de
chaleur, utiliser le 24V de verrouillage, comme indiqué dans le(s) schéma de câblage(s).
7.1 Alimentation principale
Connecter une alimentation de 120 volts, avec fusible de 15A, à l'interrupteur d'alimentation principale (le
brin chaude est connecté directement au commutateur). Le brin neutre est relié directement au fil blanc.
Le fil de mise à la terre peut être relié au ‘’lug’’ de mise à la terre dans le panneau de contrôle (voir
Tableau 11).
7.2 Raccordements de pompe
La Neotherm actionne la pompe de la chaudière lors d’un appel de chaleur. Une fois l'appel de chaleur
satisfait la pompe continue de fonctionner durant un délai défini.
REMARQUE: Les contacts du système et de l'eau chaude domestique sont des contacts secs. La
tension appropriée doit être fournie au système et aux pompes d'eau chaude domestique pour un
fonctionnement approprié. Le contact de la pompe de la chaudière (max 7.4 FLA) est alimenté par 120V
(fils violet) à l’interne à partir de l’alimentation électrique principale.
Les raccordements de la pompe du système sont situés sur le bloc terminal 5 (TB5) dans le panneau de
contrôle (voir Figure 27). Les contacts de la pompe du système sont prévus pour 120Vca, 7,4 ampères.
Pour utiliser les contacts, l'alimentation doit être fournie sur un terminal avec l'autre terminal relié à la
pompe ou à un relais de commande de la pompe.
Les raccordements de la pompe d'eau chaude domestique sont situés sur le bloc terminal 5 (TB5) dans
le panneau de contrôle et sont conçus pour du 120Vac, 7,4 ampères. Pour utiliser les contacts,
l’alimentation doit être fourni sur un terminal, et l'autre terminal doit être connecté à la pompe ou à un
relais de commande de la pompe.
7.3 Transformateur 24Vac avec disjoncteur intégral
Le 24Vac est alimenté par un transformateur monté à l'arrière ou en dessous du panneau de contrôle, en
fonction de l'appareil. Tous le 24Vac est alimenté par un disjoncteur qui fait partie du transformateur. Le
transformateur est alors connecté aux terminaux 3 et 4 (TB3 et TB4).
7.4 Appel de chaleur
Connectez l'appel de chaleur aux terminaux du bloc 7 (TB7), les connexions sont étiquetées TT ou
‘’interlock" dans le panneau de contrôle.
7.5 Capteur de température extérieur
Brancher le capteur de température d'air extérieur pour bloquer aux terminaux du bloc 7 (TB7), les
connexions sont étiquetées capteur de température extérieure. Le capteur de température d'air extérieur
est utilisé pour l'arrêt par temps chaud et pour la réinitialiser à partir de la température extérieur.
7.6 Raccordement de l’eau chaude domestique
Connecter un capteur d’eau chaude domestique ou un aquastat aux terminaux du bloc 6 (TB6), les sont
connexions étiquetés ‘’DHW stat’’. L'aquastat ou le capteur sera automatiquement détecté et lancera
l'appel d’eau chaude domestique en fonction des besoins.
7.7 Capteur de système
(‘’lead lag’’ / Fonctionnement en cascade seulement)
Connectez le capteur du système aux terminaux du bloc 6 (TB6), les connexions sont étiquetées ‘’system
sensor’’. Peut être utilisé dans un puits pour un réservoir d'eau chaude domestique avec ‘’lead / lag’’.
7.8 Raccordement de contrôle externe
Connectez le signal 4-20mA à partir des contrôles externes ou du système automatisé du bâtiment au
terminal du bloc 7 (TB7) dans le panneau de contrôle. Les connexions sont étiquetées "Remote Analog
Input". Lors de la connexion suivre les désignations de polarité indiquée sur l'étiquette.
7.9 Connexions de chantier optionnelles
Les terminaux du bloc 8 (TB8) dans le panneau de contrôle peuvent être utilisés pour connecter des
composants optionnels, tels que l’arrêt de bas niveau d’eau, le vérificateur de débit, d'autres hautes
limites et autres appareils de terrain fourni qui doivent être verrouillé avec la chaudière. Tous les
interrupteurs de sûreté ou de fin doivent être câblé en série en enlevant les cavaliers (jumpers) fournis.
7.10
Diagrammes de branchement (voir Figures 21-22)
Connectez chaque chaudière dans le système en cascade ensemble à partir de chaque contrôle du port
Modbus 1 (MB1) de la première chaudière à la seconde et ainsi de suite. Cela peut être fait en utilisant
du fil 22AWG ou plus épais, blindé à paire torsadée avec drain. Deux paires torsadées ou trois
conducteurs sont nécessaires.
a. Pour connecter en cascade les chaudières, connectez un câble à partir du port Modbus 1 (MB1)
terminal A de la première chaudière au port Modbus 1 (MB1) terminal A de la deuxième chaudière.
b. S'il ya plus de chaudières dans le système brancher un fil du port Modbus 1 terminal A de la
chaudière 2 au port Modbus 1 terminal A de la chaudière 3.
C. Répétez ces étapes jusqu'à ce que tous les ports Modbus 1 terminal A soient câblés.
d. Répétez les étapes ci-dessus pour le port Modbus 1 terminal B et C pour compléter le câblage.
e. Connectez le fil de mise à a terre du câble à paire torsadée à une extrémité du fil seulement.
7.11 Diagrammes de branchement (voir Figures 29 - 30)
Avertissement
Étiquetez tous les fils avant de les débrancher durant les contrôles de maintenance. Les erreurs de
câblage peuvent provoquer un fonctionnement incorrect et dangereux. Vérifier le bon fonctionnement
après l'entretien.
SECTION 8.
Contrôle et fonctionnement de la Neotherm
Le contrôle de la Neotherm est un contrôle électronique intégré qui remplace plusieurs des composants
individuels qui se trouve sur les anciens appareils. Le contrôle agit en tant que commande d'allumage, de
contrôle de la pompe, de haute limite et de cascade / contrôle ‘’lead lag’’ et est configuré en utilisant
l'affichage sur l'appareil.
8.1 Affichage de navigation
L'affichage du menu est divisé en trois structures, USER SETUP et DIAGNOSTIC. La structure des
menus et des variables de chacune figurent dans les Tableaux 12-14. La structure de navigation d'un
menu spécifique consiste à appuyer sur le bouton NEXT pour faire défiler un élément à la fois, puis
appuyez sur les flèches haut et bas pour changer les valeurs. Une fois que la valeur est ajustée les
touches NEXT ou DONE peuvent être pressés. Le bouton DONE vous ramène à l'écran d'accueil. La
touche NEXT incrémente l'affichage à l'élément suivant dans la structure du menu.
Le mode UTILISATEUR (USER) est l'écran d'accueil figurant sur le contrôle. Si l'affichage n'est pas en
mode USER attendre le délai de temporisation de l'affichage ou appuyez sur le bouton DONE pour
revenir au menu USER. Le mode ajustement (SETUP) est accessible en appuyant sur les flèches haut et
bas simultanément pendant 3 secondes. Le mode de diagnostic (DIAGNOSTIC) est accessible en
appuyant sur la touche NEXT pendant 3 secondes.
8.2 Contrôle d’allumage et séquence d’opérations
1. Appel de chaleur.
2. Vérification de la chaîne de sécurité.
3. Le ventilateur démarre.
4. La minuterie de pré ventilation est démarrée.
5. Délais d'allumage préalable de 2 secondes pour vérifier le fonctionnement du détecteur de
flamme et son statut.
6. Essai pour une période d'allumage, 4 secondes. L'allumage par étincelle directe est énergisé
constamment durant trois secondes, période pendant laquelle la vanne de gaz est ouverte. Pour
la dernière seconde de la période d’allumage l'allumage par étincelle direct est désactivé et le
contrôleur vérifie via le détecteur de flamme s’il y a une flamme. Si la flamme est détectée le
contrôle entre en mode "Run" pour satisfaire la demande. Si la flamme n'est pas détectée le
contrôle fait une nouvelle tentative, à partir de l'étape 2. Si la flamme n'a pas été établie dans le
nombre approprié de tentatives le contrôle tombe en mode arrêt avec le code d'erreur 109.
7. L'appel de chaleur est satisfait.
8. La valve de gaz se ferme.
9. Le ventilateur demeure en opération durant un délai programmé pour purger le système.
Cette séquence est la séquence de fonctionnement de base de l'appareil que ce soit un appel de chaleur
d’eau chaude domestique ou un appel de chaleur d’eau chaude de chauffage.
8.3 Contrôle de la modulation
Le contrôle utilise un algorithme PID pour ajuster le taux d'allumage de la chaudière lorsque le point de
contrôle s'approche. L'objectif du contrôle est de fonctionner à un taux d'allumage minimal pour
correspondre à la charge sur l'appareil.
Ceci est fait en utilisant une consigne, et un différentiel on / off. Le contrôle module pour atteindre la
température de consigne, ce qui peut être à plusieurs degrés du point d’hystérésis réelle. Le point
d’hystérésis est calculé en additionnant la valeur de consigne + différentiel. La consigne et le différentiel
utilisés dans l'exploitation dépendent de l'appel de chaleur appliquée. S'il y a un appel d’eau chaude
domestique (DHW) le point de consigne d'eau chaude domestique et le différentiel d’arrêt sont utilisés.
S'il y a un appel de chauffage central la consigne de chauffage central (CH) et le différentiel d’arrêt sont
utilisés. Lorsque la consigne et différentiel d’arrêt sont atteint, le contrôle interrompt la séquence de
fonctionnement du brûleur jusqu'à ce que la température de l'eau atteigne la consigne - le différentiel de
démarrage. Les points de consignes du chauffage central (CH) et d'eau chaude domestique (DHW) sont
réglables grâce à la structure du menu du mode utilisateur (USER).
8.4 Contrôle de la pompe
Le contrôle peut faire fonctionner trois pompes. La pompe de la chaudière est active quand il y a un
appel de chaleur appliquée au contrôle. Les pompes d'eau chaude domestique et de système sont
actives basées sur l'appel et la priorité de la demande de chaleur qui est fournie. Quand il y a un appel
de chaleur central la pompe du système est activée. S'il y a un appel d'eau chaude domestique pendant
un appel de chauffage central la pompe du système s'éteint et l'eau chaude domestique entre en
circulation. Cela arrive parce que la priorité est à l’eau chaude domestique, ce qui force le contrôle à
satisfaire la demande en eau domestique avant la demande de chauffage à eau chaude. Lorsque la
dernière demande de chaleur est satisfaite, la pompe de la chaudière entre dans une période de
dépassement prédéterminé dans le contrôle.
8.5 Anti-cycle court (ASC)
La période d’anti-cycle court est démarrée lorsque la vanne de gaz s'éteint. Cette période aide à prévenir
les cycles courts. Selon le moment choisi la commande attendra jusqu'à 10 minutes avant de débuter
une séquence d'allumage. Le temps de l'ASC peut être ajusté en dans le mode de configuration (Setup).
8.6 Haute limite
Le contrôle utilise un capteur à double thermistance pour surveiller la température maximale de la
Neotherm. Le capteur de haute limite est installé à la sortie d'eau. Un capteur à double thermistance est
utilisé, de sorte que les deux températures peuvent être surveillé et comparé pour confirmer l'exactitude
de la lecture. Le contrôle va automatiquement réduire le taux d'allumage de la Neotherm pour empêcher
l'atteinte de la haute limite et l'arrêt d'urgence. La valeur du point de consigne de la haute limite n'est pas
réglable.
8.7 Température de l’eau de sortie
La température de l’eau de sortie est mesurée par un capteur à double thermistance qui a une limite
nominale. Le contrôle compare chacune des lectures de température pour en déterminer l'exactitude. Le
capteur de sortie est utilisé comme point de contrôle principal de la haute limite, de la température de
fonctionnement, et de la modulation. La consigne d'exploitation peut être ajustée grâce à la structure du
menu USER.
8.8 Température de l’eau d’entrée
La température de l'eau d'entrée est mesurée par un capteur à thermistance unique qui est utilisée pour
calculer le delta T du système.
8.9 Hausse de température de l’échangeur de chaleur
L'élévation de température de l’échangeur de chaleur est calculée à partir de la température de sortie et
de la température d’entré. Le résultat est affiché dans la structure du menu USER.
8.10 Température dans la cheminé
La température de la cheminée est détectée par un capteur à double thermistance et est limité. Le
contrôle compare chacune des lectures de température pour déterminer la précision de la lecture. Le
capteur de la cheminé est utilisée pour éviter des températures excessives dans la cheminé.
8.11 Température de l’eau chaude domestique
Le capteur de température de l'eau chaude domestique est utilisé pour contrôler la température d'eau
chaude domestique. Le contrôle utilise le capteur d'eau chaude domestique pour contrôler le
fonctionnement et les taux de modulation de l'appareil quand il y a une demande d'eau chaude
domestique. La valeur du point de consigne d'eau chaude domestique peut être ajustée à travers le
mode USER.
Avertissement
• L’eau à une température de plus de 125 ° F (52 ° C) peut causer des brûlures graves ou la mort
instantanément à partir des brûlures.
• Les enfants, les handicapés et les personnes âgées plus à risque d'être ébouillanté.
• Consultez le manuel d'instruction avant le réglage de la température d’un appareil de chauffage.
• Vérifié la température de l’eau avant de vous baigner ou de vous doucher.
• Si cet appareil est utilisé pour produire de l'eau qui pourrait ébouillanter si elle est trop chaude, comme
l'utilisation pour de l'eau chaude domestique, régler la commande de sortie (limite) ou utilisez des
vannes limitant la température pour obtenir une température d'eau maximum de 125 ° F (52 ° C) .
8.12 Avance Retard (Lead Lag) / En cascade
L’Avance Retard (Lead Lag) / en cascade permet à plusieurs chaudières d’être reliés entre elles et d’être
commandés à partir d'une entrée commune. Jusqu'à 8 chaudières peuvent être connectées ensemble
dans un seul système. Pour configurer l’avance retard ou l’ l'opération en cascade il y a plusieurs
paramètres dans la structure de menu "setup" qui doivent être ajusté pour l'installation spécifique, ils sont
couvert dans les sections suivantes.
8.12.1 Consigne Avance Retard (Lead Lag)
La consigne d’avance retard est définie à partir du menu "User" en utilisant la variable «LL». C'est la
température que la chaudière tente de maintenir au capteur du système. Ce paramètre ne contrôle pas la
température de sortie de la chaudière, donc la température de l'eau à la sortie de la chaudière peut être
beaucoup plus chaude que la température de consigne du système. Régler la consigne LL à la
température de fonctionnement souhaité du système.
8.12.2 Sélection Avance Retard (Lead Lag) et Maitre/Esclave
Dans la structure du menu SETUP, le menu «LL» permet d’activer le système Avance Retard et de
configurer la chaudière comme maître ou esclave de contrôle. Dans chaque système Avance Retard il ne
peut y avoir qu’un seul maître de contrôle, une sélection appropriée pour les autres chaudières est donc
importante pour éviter les problèmes d'exploitation. Pour définir la chaudière comme maître d’opération
le menu LL doit être réglé sur "LDR". Pour définir la chaudière comme esclave, "SLA" doit être
sélectionné.
8.12.3 Adresse Avance Retard (Lead Lag)
L'adresse Avance Retard doit être définie pour chaque chaudière connectée au système Avance Retard.
Chaque chaudière doit avoir une adresse unique pour que le système fonctionne correctement.
Typiquement, la chaudière d'Avance ou maître doit être réglé à l'adresse 1 et les chaudières restantes
doivent être réglées sur des valeurs de 2 à 8 selon le nombre de chaudières installées dans le système.
8.12.4 Hystérésis Avance Retard (Lead Lag)
Le système Avance Retard utilise une valeur d'hystérésis défini dans le menu de configuration, appelé,
"HS". Les valeurs d'hystérésis et le point de consigne contrôlent la mise en marche et l’arrêt de la
chaudière. Si la consigne Avance Retard est ajustée à 120 ° F avec une valeur d'hystérésis de 5 ° F, la
chaudière s'éteint lorsque la température de l'eau atteint 125 ° F et rallume lorsque la température de
l'eau atteint 115 ° F. Régler les valeurs d'hystérésis de la chaudière pour qu’elle correspondre aux
caractéristiques du système d'exploitation. Ajuster cette valeur correctement aidera à réduire les chances
d’opérer en cycle court.
8.13 Boiler Pump Interrupt
La fonction d’interruption du fonctionnement de la pompe de la chaudière est utilisé dans certaines
applications lorsque la chaudière est utilisée à la fois pour l’eau chaude et l’eau chaude domestique. Le
cavalier d'interruption (jumper) est utilisé pour éteindre la pompe de la chaudière lors d'une demande
d'eau chaude domestique. Pour que cela fonctionne correctement, le système doit être raccordé
adéquatement et les pompes doivent être dimensionné afin de permettre à la pompe à eau chaude
domestique d’alimenter le débit et la perte de charge de la chaudière et du chauffe-eau indirect
ensemble. Il n'est pas nécessaire d'utiliser le cavalier d'interruption (jumper) dans toutes les applications.
Des modes de fonctionnement spécifiques qui peuvent nécessiter l'utilisation de cette fonction sont
présentés dans la Section 6.
SECTION 9.
Modes d’opération
Le contrôle de la Noetherm permet à la chaudière de fonctionner dans de nombreux modes de
fonctionnement différents. Le mode doit être sélectionné en fonction des exigences de l'installation. Les
sections suivantes décrivent le fonctionnement de base de la Neotherm dans chacun des modes
différents. Familiarisez-vous avec chaque mode et avec la différence de fonctionnement de la chaudière
en fonction de l'installation et des entrées que le contrôle analyse.
9.1 Demande de chauffage à l’eau chaude
Lorsque vous utilisez la Neotherm pour le chauffage à eau chaude un appel de chaleur doit être fournie à
la "TT ou Interlock" du terminal. Une fois l'appel fourni le contrôle démarre la pompe de la chaudière et
du système et commence le processus d'allumage. Le processus d'allumage comporte une pré
ventilation, l'essai pour l'allumage, et la période de fonctionnement. La période de pré ventilation
commence sur un appel à la chaleur une fois le régime du ventilateur atteint à un RPM prédéfini. L'essai
pour la période d'allumage suit lorsque le RPM de démarrage du ventilateur est atteint. L'essai pour la
période d'allumage dure 4 secondes durant lesquelles le système d'allumage direct et la vanne de gaz
sont sous tension. A la fin de l'essai pour la période d'allumage le signal de flamme est comparé à la
valeur limite de flamme prédéfinie. Si le signal de flamme est supérieur au seuil de flamme la Neotherm
démarre le cycle de chauffage. Si le signal de flamme est inférieur au seuil la Neotherm retourne à
l'étape de pré ventilation et recommence le processus d'allumage. En mode d’opération la Neotherm
surveille le signal de flamme, l’appel de chaleur, les sécurités, la température de l'eau et module selon
les besoins entre un taux d’allumage de 100% et de 20% pour satisfaire la demande de chauffage.
9.2 Chauffage à l’eau chaude avec un capteur de réinitialisation extérieur
La température extérieure fait varier la consigne de point de contrôle en fonction de la température réelle
à l'extérieur. La fonction de réinitialisation fonctionne comme le montre la Figure 32. Lorsque la
température extérieure atteint le point de consigne de haute température extérieure (HOD), le réglage du
point de contrôle est ajusté à la consigne de basse température de la chaudière (LBT). Lorsque la
température extérieure atteint la consigne de basse température extérieure (LD), la consigne de
régulation est ajustée à CH / consigne de température de la sortie d'eau. Les consignes HOD, LOD et
LBT peuvent être ajusté en accédant au menu SETUP. La consigne CH est réglable à partir du menu
USER.
9.3
Chauffage à l’eau chaude avec priorisation à l’eau chaude domestique (DHW)
Lorsque vous utilisez le NeoTherm pour le chauffage avec priorité à l’eau chaude domestique un appel
de chaleur doit être fourni au terminal "TT ou Interlock". Une fois l'appel de chaleur fourn,i le contrôle
démarre la chaudière, la ou les pompes système et débute le processus d'allumage. Le processus
d'allumage est constitué d’une pré ventilation, l’essai d'allumage, et la période de fonctionnement. La
période de pré-purge débute avec un appel de chaleur lorsque le ventilateur à atteint un niveau régime
prédéfini. La période d’essai d'allumage suit lorsque le RPM de démarrage du ventilateur est atteint. La
période d’essai d'allumage dure 4 secondes au cours desquelles, le système d'allumage direct et la
vanne de gaz sont sous tension. A la fin de la période d'essai d'allumage le signal de flamme est
comparé à la valeur seuil de flammes prédéfinie. Si le signal de flamme est supérieur au seuil de la
flamme la NeoTherm entre mode "RUN" ou fonctionnement. Si le signal de flamme est inférieur au seuil,
la NeoTherm revient à la pré-purge et recommence le processus d'allumage. En mode "RUN" la
NeoTherm surveille le signal de flamme, les appels de chaleur, les sécurités, e la température d’eau tout
en modulant le taux d’allumage entre 100% et 20% en fonction des besoins de chauffage. Lorsqu’il y a
une demande d'eau chaude domestique pendant un appel de chauffage à eau chaude, la chaudière
priorise la satisfaction de la demande d’eau chaude domestique. La demande prioritaire d’eau chaude
domestique force le contrôle à opérer à la consigne d’eau chaude domestique DHW, le contrôle
désactive la pompe du système et active la pompe d’eau chaude domestique.
9.4 Chauffage à l’eau chaude avec un contrôleur de modulation externe
Lorsque vous utilisez la Neotherm pour le chauffage à eau chaude avec un contrôle de modulation
externe l’appel de chaleur doit être fourni au terminal "TT". Une fois l'appel fourni le contrôle démarre la
pompe de la chaudière et de système et commence le processus d'allumage. Le processus d'allumage
est constitué d’une pré ventilation, l’essai d'allumage, et la période de fonctionnement. La période de prépurge débute avec un appel de chaleur lorsque le ventilateur à atteint un niveau régime prédéfini. La
période d’essai d'allumage suit lorsque le RPM de démarrage du ventilateur est atteint. La période
d’essai d'allumage dure 4 secondes au cours desquelles, le système d'allumage direct et la vanne de gaz
sont sous tension. A la fin de la période d'essai d'allumage le signal de flamme est comparé à la valeur
seuil de flammes prédéfinie. Si le signal de flamme est supérieur au seuil de la flamme la NeoTherm
entre mode "RUN" ou fonctionnement. Si le signal de flamme est inférieur au seuil, la NeoTherm revient
à la pré-purge et recommence le processus d'allumage. En mode "RUN" la NeoTherm surveille le signal
de flamme, les appels de chaleur, les sécurités et la température de l’eau. Le point de consigne de la
chaudière est utilisé seulement pour limité la température maximum de l’eau de sortie.
En mode d’opération la Neotherm surveille le signal de flamme, l’appel de chaleur, les sécurités, la
température de l'eau. Le point de consigne de la chaudière est utilisé pour limiter la température
maximale de l'eau de sortie de la chaudière uniquement. Le taux de modulation est contrôlé par un signal
4-20mA (0-10Vdc avec convertisseur) qui est fourni par un contrôleur externe. Lorsqu’un système
utilisant un contrôleur externe est utilisé une attention particulière doit être prise pour régler les
algorithmes de contrôle externe. Ceci afin d’éviter que la chaudière fasse des cycles court ou qu’elle
‘’chasse’’ la température pour éviter une défaillance prématurée des composants.
REMARQUE: Un appel d’eau chaude domestique vient remplacer temporairement l’utilisation du
contrôleur externe.
9.5 Chauffage à l’eau chaude en utilisant les fonctions Avance Retard/ En cascade
Lorsque vous utilisez la Neotherm en configuration Avance Retard, le capteur du système est utilisé
pour surveiller la demande et la modulation du système d'exploitation (voir la section 7 pour les
instructions de câblage).
Prenons l'exemple suivant:
Trois chaudières Neotherm (appelons-les Maitres, Esclave1 et Esclave2) sont reliés entre elles par une
liaison Modbus, avec les adresses RMT approprié (1, 2, 3). Le capteur d’entrée du système est utilisé
pour indiquer la température commune de la boucle secondaire.
Point de consigne du système = 150 ° F
HS (hystérésis) = 10 ° F (par défaut)
BL (charge de base) = 50% (par défaut)
Anti-cycle court = 5 minutes
La séquence d'opération est déclenchée lorsque la température du système tombe à 140 ° F (valeur
d'hystérésis moins le point de consigne). La chaudière Maitre va démarrer. Tous les taux d’allumage vont
dépendre de plusieurs caractéristiques d'application, y compris le débit, la charge du système, le volume
d'eau, etc. Les chaudières commenceront à un taux de 35%. Si la charge est telle que le taux du Maitre
augmente à 50%, l’Esclave1 passera par sa séquence de démarrage et commencer à un taux de 35%. À
ce stade, les deux chaudières (Maitre et Esclave1) continueront de répondre simultanément aux
caractéristiques de charge / système en modulant à la hausse ou à la baisse ensemble, par rapport à la
consigne relative du système et aux caractéristiques de charge.
Scénario 1: Si la température de la boucle du système augmente rapidement et qu’elle devient plus
élevée que la consigne, alors les chaudières abaisseront simultanément leurs taux d'allumage. Si le point
où les deux chaudières chutent vers leur taux d’allumage minimum (20%) est atteint, alors l’Esclave 1 va
s’arrêter. L’Esclave 1 restera indisponible jusqu'à ce que la minuterie ASC expire (‘’Anti Short Cycle’’ de
5 minutes). Si la charge augmente suffisamment pour conduire toutes les chaudières actives à un taux
d’allumage de 50% ou plus, pendant le temps d’ASC, l’Esclave 2 commencera alors sa séquence de
démarrage à un taux d’allumage de 35%, etc.
Scénario 2: Si la température de la boucle du système continue de baisser (la charge augmente), alors
les deux chaudières augmentent leurs taux d’allumage ensemble. A 50%, l’Esclave 2 commence sa
séquence d’allumage et s’ajoute au groupe.
Les trois chaudières continueront de fonctionner simultanément à des taux d'allumage égale ou ...
1. Le taux de modulation de l’allumage s’approche du minimum (20%), cas dans lequel Esclave 2 sera la
première à s’arrêter, puis Esclave 1, si nécessaire.
2. La température du système atteint 10°F (HS-valeur d'hystérésis) au-dessus de la consigne (par
exemple, 160°F), cas dans lequel la chaudière restante s'éteindra.
3. N’importe laquelle des chaudières approche sa haute limite de température, cas dans lequel la
chaudière visée va moduler son taux d’allumage à la baisse.
9.6 Chauffage à l’eau chaude en utilisant les fonctions local Avance Retard/ En cascade
avec eau chaude domestique indirect
Lorsque vous utilisez le système Avance/Retard de la chaudière pour fournir de l’eau chaude
domestique indirect, la demande d'eau chaude domestique doit être fournie à la chaudière maître
‘’master’’ à travers les terminaux DHW existante. Le système Avance/Retard va changer le mode de
fonctionnement de la chaudière maître afin d'approvisionner en eau chaude domestique à la consigne
DHW. Les chaudières restantes sur le système continueront de fournir le chauffage à l’eau chaude.
Lorsque le système fournie un apport de chaleur à eau chaude et de l’eau chaude domestique en même
temps, les contacts de la pompe du système et de la pompe d’eau chaude domestique sont fermés,
donc une attention particulière doit être apportée pour permettre un bon fonctionnement. Lors d'un appel
d'eau chaude domestique, la pompe de la chaudière ‘’master’’ peut avoir besoin d'être éteint dans les
applications servant à la fois l’eau chaude domestique et le chauffage. La pompe d’eau chaude
domestique fournira le débit d'eau chaude dans le réservoir indirect et la chaudière (la pompe doit être
correctement dimensionnée) lorsqu'il y a un appel d'eau chaude domestique. Pour désactiver la pompe
de la chaudière dans cette application la cavalier ‘’jumper’’ doit être installé sur le "boiler pump interrupt’’.
Le terminal bloc 5 (TB5) est étiquetés ‘’boiler pump interrupt’’ dans le panneau de contrôle.
9.7 Arrêt par temps chaud
L’arrêt par temps chaud annule un appel de chaleur du système de chauffage centrale quand la
température extérieure est supérieure à la consigne d'arrêt par temps chaud. L’arrêt par temps chaud est
toujours actif quand il y a une sonde extérieure attachée au contrôle. Pour éviter l'arrêt par temps chaud
la valeur de la consigne du contrôleur doit être augmentée si nécessaire. La consigne d’arrêt par temps
chaud peut être réglée en utilisant le menu SD, en mode SETUP.
9.8 Demande d’eau chaude domestique (NTV seulement)
Lorsque vous utilisez le NeoTherm pour chauffer l'eau chaude domestique, un appel à la chaleur doit
être fournie au terminal ‘’DHW stat’’ situé sur le terminal bloc 6 (TB6). L'appel d'eau chaude domestique
peut être fourni à partir d’une sonde d’eau chaude domestique ou à partir d'un aquastat. Si le capteur est
utilisé la chaudière fonctionne afin de maintenir la température nécessaire à la sonde d’eau chaude
domestique. Ceci peut permettre d’atteindre une température réelle de sortie à la chaudière plus élevé
que celle de la consigne de la sonde d’eau chaude domestique. Si un aquastat est utilisée pour alimenter
les besoins en eau chaude domestique le taux d’allumage est contrôlé par la température de consigne
d’eau chaude domestique et par la température de l’eau à la sortie de l’échangeur de chaleur. Une fois
l'appel d’eau chaude domestique fourni le contrôle démarre la chaudière et la ou les pompes d'eau
chaude domestique et débute le processus d'allumage. Le processus d'allumage est constitué d’une pré
ventilation, l’essai d'allumage, et la période de fonctionnement. La période de pré-purge débute avec un
appel de chaleur lorsque le ventilateur à atteint un niveau régime prédéfini. La période d’essai d'allumage
suit lorsque le RPM de démarrage du ventilateur est atteint. La période d’essai d'allumage dure 4
secondes au cours desquelles, le système d'allumage direct et la vanne de gaz sont sous tension. A la
fin de la période d'essai d'allumage le signal de flamme est comparé à la valeur seuil de flammes
prédéfinie. Si le signal de flamme est supérieur au seuil de la flamme la NeoTherm entre mode "RUN" ou
fonctionnement. Si le signal de flamme est inférieur au seuil, la NeoTherm revient à la pré-purge et
recommence le processus d'allumage. En mode "RUN" la NeoTherm surveille le signal de flamme, les
appels de chaleur, les sécurités, e la température d’eau tout en modulant le taux d’allumage entre 100%
et 20% en fonction des besoins de chauffage.
9.9 Utilisation du contrôle de modulation externe pour l’eau chaude domestique
Lorsque vous utilisez le NeoTherm pour produire l’eau chaude domestique avec un contrôle de
modulation externe, un appel de chaleur doit être fourni au terminal "TT ou Interlock". En fournissant un
appel au terminal "TT ou interlock" la consigne de température d’exploitation devient par défaut la
consigne de chauffage à eau chaude, de sorte que tous les ajustements de température doivent être faits
à la consigne de chauffage à eau chaude. Une fois l'appel fourni, le contrôle démarre la pompe de la
chaudière et celle du système et commence le processus d'allumage.
Le processus d'allumage est constitué d’une pré ventilation, l’essai d'allumage, et la période de
fonctionnement. La période de pré-purge débute avec un appel de chaleur lorsque le ventilateur à atteint
un niveau régime prédéfini. La période d’essai d'allumage suit lorsque le RPM de démarrage du
ventilateur est atteint. La période d’essai d'allumage dure 4 secondes au cours desquelles, le système
d'allumage direct et la vanne de gaz sont sous tension. A la fin de la période d'essai d'allumage le signal
de flamme est comparé à la valeur seuil de flammes prédéfinie. Si le signal de flamme est supérieur au
seuil de la flamme la NeoTherm entre mode "RUN" ou fonctionnement. Si le signal de flamme est
inférieur au seuil, la NeoTherm revient à la pré-purge et recommence le processus d'allumage. En mode
"RUN" la NeoTherm surveille le signal de flamme, les appels de chaleur, les sécurités et la température
de l’eau. Le point de consigne de la chaudière est utilisé seulement pour limité la température maximum
de l’eau de sortie. En mode d’opération la Neotherm surveille le signal de flamme, l’appel de chaleur, les
sécurités, la température de l'eau. Le point de consigne de la chaudière est utilisé pour limiter la
température maximale de l'eau de sortie de la chaudière uniquement. Le taux de modulation est contrôlé
par un signal 4-20mA (0-10Vdc avec convertisseur) qui est fourni par un contrôleur externe. Lorsqu’un
système utilisant un contrôleur externe est utilisé une attention particulière doit être prise pour régler les
algorithmes de contrôle externe. Ceci afin d’éviter que la chaudière fasse des cycles court ou qu’elle
‘’chasse’’ la température pour éviter une défaillance prématurée des composants.
9.10 Chauffage à l’eau chaude domestique en utilisant les fonctions local Avance Retard/
En cascade
Lorsque vous utilisez plusieurs Neotherm pour fournir l'eau chaude domestique, seul les unités utilisé
pour le chauffage doivent être configuré comme indiqué dans la section 8.12 Avance Retard (Lead Lag)
/ En cascade, et à la section 9.5 chauffage à l’eau chaude en utilisant les fonctions Avance Retard/
En cascade. Lorsque les appareils de chauffage sont installés dans cette configuration, l'ensemble des
consignes et des ajustements sont effectués à travers les menus Avance Retard Lead Lag).
SECTION 10.
Instructions d’opération
10.1 Remplissage du système de chauffage
1. S'assurer que le système est entièrement connecté. Fermez tous les dispositifs de saignement et
ouvrir la valve d’alimentation d'eau d’appoint. Laisser le système se remplir lentement.
2. Si la pompe d'eau d'appoint est utilisé, régler le pressostat du système de pompage pour fournir un
minimum de 12 psi (81,8 kPa) au plus haut point dans la boucle de chauffage.
3. Si un régulateur de pression d'eau est prévu sur la ligne d'eau d'appoint, ajuster le régulateur de
pression pour fournir au moins 12 psi (81,8 kPa) au plus haut point dans la boucle de chauffage.
4. Ouvrez les dispositifs de saignements sur toutes les unités de rayonnement aux points hauts de la
canalisation à travers le système, à moins que des purgeurs d'air automatiques soient fournis à ces
points. Notez qu'il y a une purge d'air située sur le côté gauche de la Neotherm, sur le haut du
collecteur d’eau.
5. Faite fonctionner et stopper la pompe de la chaudière 10 fois, 10 secondes en marche et 10
secondes en arrêt pour enlever l'air de l'échangeur de chaleur. Puis lancez le système et les pompes
du système durant un minimum de 30 minutes avec l’alimentation en gaz éteinte.
6. Ouvrez toute les crépines dans le système de circulation, vérifier le fonctionnement du vérificateur de
débit (si installé), et vérifier les débris. Si des débris sont présents, nettoyer afin d'assurer une bonne
circulation.
Avertissement
Omettre d'enlever tout l'air de l'échangeur de chaleur pourrait entraîner des dommages matériels, des
blessures graves ou la mort.
7. Revérifier tous les purgeurs d'air comme décrit dans l'étape 4.
8. Vérifier le niveau de liquide dans le réservoir d'expansion. Avec le système plein d'eau et sous
pression normale de fonctionnement, le niveau d'eau dans le vase d'expansion ne devrait pas
excéder ¼ du total, le restant étant rempli d'air.
9. Démarrer de la chaudière selon la procédure décrite dans ce manuel. Faire fonctionner le système
entier, y compris la pompe, la chaudière, et les unités de radiation durant un (1) heure.
10. Vérifiez à nouveau le niveau d'eau dans le vase d'expansion. Si le niveau d'eau dépasse ¼ du
volume du réservoir d'expansion, ouvrez la vidange du réservoir, et de vidangez à ce niveau.
11. Arrêtez le système entier et purger toute les unités de radiation et les points élevés de la tuyauterie
du système, comme décrit dans l'étape 4.
12. Fermer la valve de l’eau d’appoint et vérifier la crépine dans le réducteur de pression pour enlever les
sédiments ou les débris de la ligne d'eau d'appoint. Ré ouvrir la valve de l’eau d’appoint.
13. Vérifiez que la jauge de pression d'eau indique la bonne lecture et vérifier aussi le niveau d'eau dans
le système. Si la hauteur indiquée sur la chaudière assure que l'eau est au plus haut point dans la
boucle de circulation, le système est prêt à fonctionner.
14. Pressuriser (prime) le piège à condensats avec de l'eau (non requis pour NTH 600, 750, 850).
15. Reportez-vous aux codes locaux et aux instructions du fabricant de la valve d’eau d’appoint pour
savoir si la valve d'eau d'appoint doit être laissé ouverte ou fermée.
16. Après avoir mis l'appareil en opération, l'arrêt de sécurité du système doit être testé. Tout d'abord,
fermer la valve de gaz manuel, et faite un appel de chaleur. Le terminal de gaz principal est énergisé,
en essayant d’allumer durant 4 secondes, puis il s’éteint. L'appareil se met en lock-out après le
nombre de tentative programmé dans le contrôle. Deuxièmement, éteignez l'appareil, appuyez sur le
bouton de réinitialisation manuelle sur la contrôle de la chaudière (boitier d’affichage) ouvrez la valve
de gaz et permettez à l'unité de s’allumer. Lorsque l'unité est en marche, fermer le robinet de gaz et
assurez-vous qu’il n’y a plus d’alimentation à la soupape principale de gaz.
17. À l’intérieur des trois (3) jours suivant la mise en marche, revérifier chacun des purgeurs d'air et le
réservoir d'expansion tel que décrit dans les étapes 4 et 8 ci-dessus.
Avertissement
Ne pas utiliser cet appareil si une partie quelconque a été submergée. Appelez immédiatement un
technicien qualifié pour inspecter l'appareil et remplacer toute partie du système de contrôle et toute
commande de gaz qui peuvent avoir été sous l'eau.
10.2 Fonctionnement du brûleur et installation
La configuration initiale doit être vérifiée avant que l'appareil soit mis en opération. Des problèmes tels
que l'échec au démarrage, allumage difficile, odeurs d'échappement forte, etc., peuvent être dues à une
mauvaise configuration. Les dommages causés à la chaudière par une mauvaise configuration ne sont
pas couverts par la garantie limitée.
10.2.1 F o n c t i o n n e m e n t d u b r û l e u r
OUTILS REQUIS: manomètre différentiel capable de lire des négatifs de 0,01 pouces de colonne d’eau
(WC) (0.002kPa), tournevis, et un analyseur de combustion.
1. En utilisant ce manuel, assurez-vous que l'installation est effectué en pleine conformité avec toutes
les instructions et codes locaux.
2. Assurez-vous que l'appareil et le système sont remplis d'eau et que toute l'air a été purger dans les
deux. Ouvrez toutes les valves.
3. Observez tous les avertissements sur l'étiquette d’Instructions et activer l’alimentation en gaz et en
électricité à l'appareil.
4. La Neotherm entrera dans sa séquence de démarrage. Le ventilateur et la pompe vont démarrer pour
la pré-purge, puis la séquence d'allumage va commencer. Après la vérification de tous les dispositifs
de sécurité, la valve de gaz s'ouvre. Si l'allumage ne se produit pas, éteignez la Neotherm, vérifiez
qu'il y a belle et bien un approvisionnement en gaz. Attendez 5 minutes et démarrer l'appareil à
nouveau.
5. Mettre la Neotherm en marche.
6. Après avoir placé l'appareil en fonctionnement, le dispositif de sécurité d'arrêt du brûleur doit être
testé:
(a) Fermer la valve d'arrêt de gaz à lorsque le brûleur fonctionne.
(b) La flamme s'éteint et le ventilateur continue de fonctionner pendant le cycle de purge. Une
ou trois tentatives supplémentaires d’allumage vont suivre, y compris une pré-purge,
l’allumeur en fonction, la valve énergisé/ allumage et purge. L’ignition ne se produira pas tant
que le gaz est éteint. La commande d'allumage tombera en lock-out.
(c) Ouvrir la valve de gaz. Réinitialiser le contrôle de la chaudière en appuyant sur le bouton
RESET sur le contrôle ou sur l'écran. Redémarrez l'appareil. La séquence d'allumage
recommence et le brûleur démarre. L'appareil retournera à son mode de fonctionnement
précédent.
Avertissement
Si une odeur de gaz est détecté, ou si le brûleur au gaz ne semble pas fonctionner de façon normale,
fermer la valve d'arrêt principal. Ne fermez pas d’interrupteur. Contactez votre entrepreneur en
chauffage, la compagnie de gaz, ou un représentant de l'usine.
10.2.2 I n s t a l l a t i o n d e l a c h a u d i è r e e t a j u s t e m e n t
1. Connectez un manomètre capable de lire 0.01" WC à la valve à gaz aux emplacements illustré à
la Figure 33. Le côté positif du manomètre doit être relié à l'emplacement étiqueté ‘’air pressure
tap’’. Le côté négatif du manomètre doit être relié à l'emplacement étiquetés ‘’gaz pressure tap’’.
Cette pression différentielle devrait être légèrement négatif (voir Tableau 16).
2. Mesurer le CO2 dans les produits de combustion quand la chaudière est au haut feu. La
chaudière peut être forcée au haut feu pour permettre une installation plus facile. Se référer à la
section 8.1, Tableau 14 pour les instructions permettant d'accéder au menu forçant le haut feu.
La concentration de CO2 devrait se situer entre les valeurs indiquées dans le Tableau 16. Si le
CO2 n'est pas dans la plage indiquée, des ajustements peuvent être faits. Pour régler le CO2 à
feu élevé, ajuster la vis de réglage selon le besoin. Lentement faire des ajustements de 1/16 de
tour à la fois jusqu'à ce que la concentration de CO2 soit dans la plage identifiée.
3. Mesurer la concentration de CO2/O2 dans les produits de combustion à bas feu. La Neotherm
peut être forcé à feu doux pour permettre une configuration plus simple. Se référer à la section
8.1, Tableau 14 pour les instructions permettant d'accéder au menu forçant le bas feu. La lecture
de CO2 devrait se situer entre les valeurs indiquées dans le Tableau 16. Si le CO2 n'est pas
dans la plage indiquée, des ajustements peuvent être faits. Pour régler le CO2 à feu doux, ajuster
la vis de réglage à feu doux en fonction de la valeur appropriée. Ajuster la vis de réglage selon le
besoin. Lentement faire des ajustements de 1/16 de tour à la fois jusqu'à ce que la concentration
de CO2 soit dans la plage identifiée.
4. Répétez les étapes 2 et 3 pour confirmer que les plages de CO2 sont dans les plages
nécessaires. Régler si nécessaire.
5. Vérifiez que la pression différentielle est toujours dans la plage appropriée.
6. Si l'une des mesures deux ne peut pas être ajustés dans les plages spécifiées ou que les niveaux
de CO sont au-dessus 150ppm lorsqu'ils sont ajustés s'il vous plaît consulter l'usine pour de plus
amples informations.
7. Retirez le manomètre différentiel de l'air et de la valve de gaz en prenant soin de fermer tous les
ports après avoir enlevé le manomètre.
Avertissement
L'ajustement incorrect peut mener à une mauvaise qualité de combustion, ce qui augmente la quantité
de monoxyde de carbone produit. Des niveaux excessifs de monoxyde de carbone peuvent conduire à
des blessures ou à la mort.
10.3 Arrêt de la Neotherm
1. Eteignez l'interrupteur principal d’alimentation électrique.
2. Fermer toutes les valves manuelles de gaz.
3. Si du gel est prévu, drainer la Neotherm et assurez-vous de protéger la tuyauterie contre le gel durant
la construction. Toute l'eau doit être retirée de l'échangeur de chaleur et du piège à condensats ou des
dommages causés par le gel pourraient se produire. Cette étape doit être effectuée par un technicien
qualifié.
10.4 Redémarrer la Neotherm
Si l’unité est déjà drainée, suivez la Section 10.1 de ce manuel pour le remplissage et la purge
appropriée.
1. Eteignez l'interrupteur principal d’alimentation électrique.
2. Fermer toutes les valves manuelles de gaz.
3. Attendez cinq (5) minutes.
4. Réglez l'aquastat ou thermostat à son plus bas niveau.
5. Ouvrez tous les valves manuelles de gaz.
6. Réinitialiser tous les interrupteurs de sécurité (capteur de pression, haute limite, etc.)
7. Régler le contrôle de température à la température désirée et actionner l’alimentation électrique.
8. Le brûleur passe par une période de pré ventilation et l’allumeur entre en période d'échauffement,
suivi de l'allumage.
SECTION 11.
Entretien
Avertissement
Coupez l'alimentation de l'appareil avant de tenter n'importe quel service sur l'appareil. Le contact avec
l'électricité peut entraîner des blessures graves ou la mort.
11.1 Entretien du système
(Annuelle, sauf indication contraire)
1. Lubrifier le système de circulation d'eau de la pompe, si nécessaire, selon les instructions sur la
pompe.
2. Si un filtre est employé dans un réducteur de pression ou dans la tuyauterie, nettoyer le tous les six
mois.
3. Inspectez le système de ventilation pour toute obstruction ou fuite au moins une fois par an. Nettoyez
régulièrement les écrans du terminal de ventilation et d'air de combustion du terminal (quand il est
utilisé).
4. Garder la zone d’installation de l’appareil exempte de matériaux combustibles, de vapeur d’essence
et d’autres liquides inflammables.
5. Si l'appareil n’est pas utilisé pendant de longues périodes dans des endroits où le gel peu se
produire, il devrait être isolé du système et complètement vidé de toute eau.
6. Capteur de l’arrêt de bas niveau d’eau, s'il est installé, il doit être vérifié chaque année. Le flotteur du
capteur de niveau doit être rincé périodiquement.
7. Inspectez et nettoyez le système de collecte des condensats une fois par an.
8. Quand un moyen est prévu pour neutraliser le condensat, s'assurer que le condensat est neutralisée
correctement.
9. Inspectez les passages de fumée, et nettoyer avec des brosses / aspirateurs, si nécessaire. Des
dépôts de suie dans les passages de combustion indiquent une mauvaise combustion. Déterminer la
cause et corrigez.
10. Inspectez le système de ventilation et le système d'admission d'air, et assurez-vous que tous les
joints sont bien scellés. Si les joints doivent être refait, enlever les joints d’étanchéité existant et
nettoyer avec de l'alcool. Installer les nouveaux joints d’étanchéité et remontez.
11.2 E n t r e t i e n e t D e s c r i p t i o n d e s c o m p o s a n t e s
(Utiliser uniquement des pièces de rechange Laars)
Avertissement
Étiquetez tous les fils avant de les débrancher lors des contrôles de maintenance. Les erreurs de
câblage peuvent provoquer un mauvais fonctionnement et être dangereux. Vérifier le bon fonctionnement
après l'entretien.
Les commandes de gaz et d'électricité de la Neotherm sont conçues pour une longue vie et un
fonctionnement fiable, mais la sécurité des équipements dépend de leur bon fonctionnement. Seul un
technicien qualifié devrait inspecter les éléments de base énumérés ci-dessous, chaque année:
a. Contrôle de l’appareil
f. Interrupteur de débit
b. Valve à gaz automatique
g. Coupure d'eau basse
c. Pressostats
h. Brûleur
d. Ventilateur
i. Échangeur de chaleur
e. Pompe
11.2.1 Brûleur
Vérifier qu’il n’y a pas de débris dans le brûleur. Retirez l'assemblage du bras de ventilateur pour accéder
au brûleur. Enlever les 4 boulons reliant le ventilateur au bras (voir Figure 34). Enlever les 5 boulons, qui
maintiennent le bras du brûleur en place. Tirez vers le haut et retirer. Nettoyez le brûleur, si nécessaire,
par soufflage d'air comprimé de l'extérieur du brûleur vers le centre du brûleur, et essuyez l'intérieur du
brûleur, nettoyer avec un nettoyant à vitres. Un brûleur sale peut être une indication d’une mauvaise
combustion ou d’un air de combustion sale. Déterminer la cause et corrigez. S'il est endommagé,
remplacer le joint du brûleur lors du remplacement du brûleur.
REMARQUE: Lorsque vous installez le brûleur, assurez-vous que la bride est alignée avec la surface de
contact, puisque chacun est rainuré pour assurer l’ajustement.
11.2.2 V a l v e à g a z m o d u l a n t / Venturi
La valve de gaz modulante est un assemblage constitué d’un corps de valve qui intègre le contrôle ON /
OFF de débit de gaz et un régulateur de pression négative. Il assure le contrôle du rapport air / gaz en
combinaison avec le venturi à l'unité. Il est conçu pour fonctionner avec une pression d'alimentation en
gaz entre 4 et 13 pouces WC. Pour retirer la valve de gaz et ou le venturi, couper l'alimentation électrique
de 120 volts à la chaudière. Éteignez toutes les valves de gaz manuels raccordant la chaudière à la ligne
d'alimentation principale de gaz. Enlevez la porte avant de la chaudière pour accéder à la valve de gaz et
et au venturi. Dévisser les quatre (4) boulons bridés raccordant le collecteur de gaz à la vanne de gaz.
Retirer les connexions électriques à la vanne de gaz. Retirez les boulons de la bride connectant le
venturi au ventilateur. Cela permet de retirer l’assemblage valve de gaz / venturi pour faciliter l'inspection
et le nettoyage.
Après avoir enlevé la valve, remontez dans l'ordre inverse en veillant à inclure tous les joints et les joints
toriques. Ouvrez les valves de gaz manuel et vérifier les fuites de gaz. Remettez la puissance de 120
volts. Placez l'appareil en fonctionnement en suivant les instructions de la Section 10. Lorsque la
chaudière fonctionne à nouveau vérifier les fuites et de valider que toutes les attaches sont bien serrées.
Vérifiez la configuration de l'appareil selon la Section 10.
11.2.3 C o n t r ô l e d e l ’ a p p a r e i l
La Neotherm a un contrôle intégrée qui inclut le réarmement manuel de la haute limite, le contrôle de la
température de fonctionnement, le contrôle de la modulation, le contrôle de l’allumage, le contrôle de la
température extérieure, le contrôle de la pompe et de nombreuses autres fonctionnalités. Si l’une de ces
fonctionnalités est défectueuse, s'il vous plaît consulter l'usine pour les procédures de dépannage
adéquate avant de remplacer le contrôle. Si le remplacement du contrôle est nécessaire, éteignez
l’alimentation à l'appareil et fermer tous les valves d’alimentation en gaz de l'appareil. Retirez la porte
avant de l'appareil et la lunette en plastique du panneau de commande. Retirer toutes les connexions à
partir du panneau de contrôle. Les connexions du contrôle sont conçues pour se raccorder uniquement
au bon endroit, mais les techniques de manipulation appropriées doivent être utilisées pour éviter
d'endommager les câbles ou les connecteurs. Pour retirer pousser sur les deux languettes sur le coté
gauche du panneau pour déverrouiller les deux attaches sur le côté gauche du panneau de contrôle.
Tournez le contrôle autour des points de fixation sur le côté droit du contrôle pour enlever les crochets du
panneau de contrôle. Pour remplacer le contrôle répétez les étapes précédentes dans l'ordre inverse en
prenant soin de raccorder toutes les connexions aux bons endroits. Faites fonctionner l'appareil en
suivant les étapes décrites dans la Section 10.
11.2.4 Système d’allumage
Le système d’allumage est un système à deux tiges qui se compose d'une tige d’allumage et d’une tige
servant de capteur. Pour retirer le système d’allumage, couper l'alimentation électrique de 120 volts à
l'appareil. Éteignez toutes les valves de gaz manuel reliant l'appareil à la ligne d'alimentation principale
de gaz. Enlevez la porte avant de la chaudière pour avoir accès au système. Retirer les deux fils qui y
sont connectés. Ensuite, retirer les deux boulons reliant le système d’allumage à la porte du brûleur.
Retirer et remplacer le joint d’étanchéité de l’assemblage. Réinstaller le nouveau système dans l'ordre
inverse, si l'ancien est déterminé comme étant défectueux. Remplacer le joint d’étanchéité si nécessaire.
11.2.5 Capteur de flamme
Le capteur de flamme est un système simple tige. Pour remplacer l'électrode du capteur de flamme,
couper l'alimentation électrique de 120 volts à la chaudière. Éteignez toutes les valves de gaz manuel
reliant l'appareil à la ligne d'alimentation principale de gaz. Enlevez la porte avant de la chaudière pour
avoir accès à l'électrode de capteur de flamme. Retirez le fil du capteur de flamme de l'électrode. Retirez
les deux boulons de fixation de l'électrode aux portes du brûleur. Retirer et remplacer le joint d’étanchéité
de l’ancien capteur de flamme. Réinstaller la nouvelle électrode du capteur de flamme dans l'ordre
inverse, si l’ancienne électrode est déterminée défectueux.
Avertissement
L’allumeur et les capteurs deviennent chauds et peuvent causer des brûlures ou des blessures.
11.2.6 Transformer with Integral Circuit Breaker
L'appareil a un transformateur 24VAC un disjoncteur intégral de 4A installés pour fournir la tension de
contrôle requis pour l’appareil uniquement. Le transformateur est dimensionné pour la charge de
l’appareil et ne doit pas être utilisés pour alimenter les appareils de terrain supplémentaire. Si des
charges supplémentaires sont ajoutés ou qu’un court-circuit survient pendant l'installation le disjoncteur
intégral du circuit peut se déclencher.
Si cela arrive assurez-vous de réenclencher le disjoncteur avant de remplacer le transformateur.
Selon la révision de l'appareil le transformateur peut être monté à l'arrière ou au-dessous du panneau de
contrôle. Dans les deux cas, si le transformateur doit être remplacé couper l'alimentation 120Vac à
l'appareil. Retirez les fils du transformateur à partir des terminaux. Retirez les attaches maintenant le
transformateur et retirer le transformateur. Remplacez-le par un nouveau transformateur dans l'ordre
inverse.
Si le transformateur est remplacé par des pièces autres que le transformateur OEM, n'oubliez pas
d'ajouter la protection du circuit si elle n'est pas partie intégrante du nouveau transformateur.
11.2.7 Ventilateur
Le ventilateur d'air chaud est un ventilateur centrifuge haute pression avec un moteur à vitesse variable.
La vitesse du moteur est déterminée par la logique de contrôle. Une alimentation de 120 Volts est
toujours présente sur le ventilateur à tout moment. Si le remplacement du ventilateur est nécessaire,
coupez l'alimentation de 120 Volts et de gaz à l'unité. Retirer le panneau avant. Débrancher le 120 Volts
et les connexions de contrôle de signal du ventilateur. Dévisser les boulons reliant le venturi au boitier du
ventilateur. Dévisser les boulons de sortie du ventilateur du bras de la porte du brûleur. Si le ventilateur
est déterminé comme étant défectueux remplacer le ventilateur existant par un nouveau en inversant les
étapes ci-dessus. Assurez-vous d'installer tous les joints toriques et les joints d’étanchéité entre le bras
du ventilateur, la face du ventilateur et la bride de Venturi.
11.2.8 Serpentins de l’échangeur de chaleur
L’accumulation de suie de carbone noir sur les surfaces extérieures de l'échangeur de chaleur est
causée par un ou plusieurs des éléments suivants; une combustion incomplète, des problèmes avec l’air
de combustion, des problèmes de ventilation et des cycles court. L'accumulation de suie ou d'autres
débris sur l'échangeur de chaleur peut limiter l’évacuation de la fumée.
Si une accumulation de noir de carbone sur l'échangeur de chaleur est soupçonné, débrancher
l'alimentation électrique de l'appareil et coupez l'alimentation en gaz en fermant la valve de gaz manuelle
sur l'appareil. L’accès à l'échangeur de chaleur se fait à travers la porte du brûleur à l'avant de la
chaudière, inspectez le tuyau à l'aide d'une lampe de poche. S'il y a une accumulation de suie noire ou
d'autres débris sur l'échangeur de chaleur, nettoyez comme suit :
Avertissement
L'accumulation de suie noire sur un échangeur de chaleur sale peut être allumée par une étincelle ou
une flamme. Pour éviter cela, humidifiez les dépôts de suie avec un pinceau humide ou pulvérisez de
l’eau avant l'entretien de l'échangeur de chaleur.
1. Couper l'alimentation électrique de 120 volts à la chaudière
2. Éteignez toutes les valves de gaz manuel raccordant la chaudière à la ligne d'alimentation principale
de gaz.
3. Pour les modèles NT 600 seulement (toutes les autres tailles s'il vous plaît passez à l'étape quatre).
NT 600 modèles, il faut retirer le robinet de gaz pour enlever la porte du brûleur. Pour ce faire, retirez
les connexions des câbles de la valve de gaz. Retirez les boulons de la bride du tuyau d'alimentation
en gaz raccordé à la valve de gaz (1B). Retirez les boulons de la bride de raccordant le circuit de gaz
au Venturi (1A). Retirez l'assemblage du circuit de gaz en gardant les joints et les joints toriques.
4. Retirez les quatre boulons reliant la bride du ventilateur au bras de la porte du brûleur.
5. Retirer les écrous situés sur le diamètre extérieur de la porte du brûleur à l'échangeur de chaleur.
6. Retirez la porte du brûleur et l’assemblage du brûleur de l'échangeur de chaleur.
7. Débranchez la ligne d'évacuation des condensats.
8. Attachez un tuyau plus long pour drainer vers un seau.
9. Nettoyer l'échangeur de chaleur en brossant les accumulations légère de suie et les débris. Utilisez
une brosse à poils doux (non métallique) pour éviter d'endommager la surface des tubes de
l'échangeur de chaleur.
10. Une fois les tubes brossés rincer les tubes et la chambre de combustion avec une petite quantité
d'eau pour rincer tous les débris hors du fond du collecteur de fumée et rincer la ligne d’accumulation
du condensat, qui est détournée dans un récipient séparé.
Remarque: La garantie ne couvre pas les dommages causés par un manque d'entretien nécessaires, le
manque de débit d'eau, ou des pratiques d'exploitation abusive.
Avertissement
Éviter de rincer les débris de l'échangeur de chaleur et du drain temporaire peut conduire à bouché les
conduits de condensat, des pièges et des neutralisants. Les pompes à condensats (si utilisés) peuvent
également être endommagés par les débris laissés derrière et éventuellement causer des dommages
matériels.
11. Installez tous les composants retirés dans l'ordre inverse et remettez l'appareil en l'opération.
Assurez-vous que tous les joints sont en place durant l’installation des composants. Remplacer tous
les joints endommagés. NE PAS RÉUTILISER DES JOINTS ENDOMMAGÉS.
12. Placez l'appareil en fonctionnement conformément à la Section 10 vérifiez toutes les connexions de
gaz pour les fuites. Vérifiez que toutes les attaches sont bien serrées.
11.2.9 Pressostat de gaz (optionnel)
Les commutateurs haute et basse pression de gaz sont des commutateurs 24V à réarmement manuel
qui agissent pour couper l'alimentation des valves de gaz si la pression du gaz est trop faible ou trop
élevé pour un bon fonctionnement. Les commutateurs de pression de gaz utilisés sont intégralement à
évent limitée, et ne nécessitent pas de ventilation à l'atmosphère. Pour enlever un commutateur, enlevez
la vis sur le boîtier en plastique et tirez le couvercle transparent. Débranchez les deux fils des bornes à
vis. Tordez le commutateur hors du mamelon du tuyau. Remonter dans l'ordre inverse. Pour le gaz
naturel, réglez le commutateur de gaz à basse pression à 3" WC. Pour le propane, réglez le
commutateur de gaz à basse pression à 5" WC. Pour le naturel et le propane, réglez le commutateur de
gaz haute pression à 14" WC.
11.2.10 Conversion de gaz
La Neotherm peut être converti du gaz naturel au gaz propane ou du propane au gaz naturel facilement
sur le terrain. Certaines unités nécessitent l'ajout d'un orifice de gaz avec une valve de réglage de gaz.
D'autres unités ne nécessitent pas de pièces supplémentaires, seulement un bon réglage de la soupape
de gaz. S'il vous plaît contacter l'usine Laars pour les informations spécifiques concernant la conversion
de gaz d'un appareil. Si une conversion de gaz est réalisée, l'appareil doit être identifié avec les
étiquettes de gaz approprié et un autocollant de conversion pour permettre aux techniciens de
maintenance d'identifier correctement le type de gaz de l'appareil.
SECTION 12.
Dépannage
12.1 Séquence de fonctionnement
La Neotherm est un appareil de démarrage à froid qui devrait seulement répondre à un appel de chaleur
provenant du thermostat d’un réservoir, du thermostat d’une zone, d’un interrupteur de valve de fin de
zone ou d’un autre dispositif de contrôle de la température (interrupteur de débit d'eau chaude
domestique).
1. Lors d'un appel de chaleur: (a) la pompe interne et la pompe système démarrent; (b) le ventilateur
débute son cycle court de pré-purge.
2. Après le cycle de pré ventilation l'allumage par étincelle directe va s’effectuer et débuter un essai
de 4 secondes pour l'allumage. L'unité a droit à un ou trois essais d'allumage.
3. La vanne de gaz est alors activé et à un taux réduit d'allumage. L'unité reste à un taux réduit
pendant période de démarrage qui dure plusieurs secondes.
4. Quand le cycle de démarrage à taux réduit est terminé, l'appareil entre en fonctionnement normal.
Le taux d’allumage va moduler en fonction des charges de chauffage via les paramètres du
contrôleur de température et de lectures.
5. Lorsque l'appel de chaleur est terminé, ou si l'appareil atteint sa température de consigne, la
valve de gaz se ferme et le ventilateur continue de fonctionner pour sa post-purge. Si un délai de
retard sur la pompe est utilisée, la pompe continue de fonctionner durant le délai spécifié
(réglable de 0,1 à 10 minutes).
12.2 Cycle court
Parce la Neotherm est une chaudière modulante, son taux va diminuer quand il y a une réduction de la
charge de chauffage, l’opération en cycle court est considérablement réduite. Si la charge de chauffage
tombe en dessous du taux minimal de la chaudière pendant une période prolongée, la chaudière aura
tendance à opérer en cycle court. Ceci peut être causé par un mauvais ajustement du contrôle ou des
consignes, ou par un problème de répartition de charge.
La NeoTherm intègre une fonction d’anti-cycle court (ASC). L’ASC est un paramètre chronométré qui
retarde le fonctionnement de la chaudière pendant un certain temps après qu’un appel de chaleur est été
complété. Le délai d’ASC TIME peut être ajusté selon vos besoins (voir la Section 8 pour plus
d'informations).
12.3 Codes d’erreur – Voir le Tableau 18.
SECTION 13.
Pièces de rechange
Utiliser uniquement des pièces de rechange Laars.
13.1 Information général
Pour commander ou acheter des pièces pour la Neotherm, contactez votre revendeur ou distributeur
Laars. Si il ou elle ne peut pas vous fournir ce dont vous avez besoin, contactez le service client (voir la
couverture arrière pour l'adresse, le numéro de téléphone et fax).
13.2 Liste des pièces
Voir la version originale du manuel.
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement