ECOAIR Manuel d`installation et de maintenance

ECOAIR Manuel d`installation et de maintenance
Manuel d’installation
et de maintenance
ECOAIR
Providing indoor climate comfort
ECOAIR-IOM-0405-F
SOMMAIRE
1
INTRODUCTION........................................................................................................................ 2
2
CONDITIONS D’UTILISATION.................................................................................................. 2
3
DONNEES TECHNIQUES ......................................................................................................... 3
4
SECURITE................................................................................................................................. 3
5
LIVRAISON, TRANSPORT, RECEPTION ET STOCKAGE....................................................... 4
6
MONTAGE ET INSTALLATION ................................................................................................ 5
7
MISE EN SERVICE.................................................................................................................. 15
8
MAINTENANCE....................................................................................................................... 20
9
DISPOSITIONS POUR LA DESTRUCTION ............................................................................ 25
10
GARANTIE .............................................................................................................................. 26
11
PROTECTION ANTIGEL DES BATTERIES CHAUDES.......................................................... 26
12
ANNEXE .................................................................................................................................. 28
13
Certificats................................................................................................................................ 34
Version 2.0
ECOAIR-IOM-0405-F • Page
1
1 INTRODUCTION
•
Ce manuel d’installation, de fonctionnement et de maintenance est destiné à tous les
intervenants sur les centrales de traitement d’air KLME en version interieure ou
exterieure. En particulier il est destiné au personnel chargé de l’installation et de la
maintenance. Cette notice contient des données techniques et des instructions sur la
sécurité : pour la réception, la manutention, l’assemblage, le montage et l’installation
des centrales; des informations sur leur fonctionnement ; et des instructions pour le
personnel de maintenance portant sur les réparations, le stockage, les pieces de
rechange ainsi que des informations sur les clauses de garantie..
•
Le respect des intructions contenues dans ce manuel est indispensable pour garantir un
fonctionnement sur, fialble et efficace de la centrale.
•
L'utilisateur de la centrale de traitement d’air se doit de former le personnel d'entretien
et de le familiariser avec les instructions de conduite ainsi que l’informer de toutes les
normes et règlements relatifs aux interventions sur ce matériel, particulièrement sur les
règlements de sécurité.
•
Il est important de prendre garde aux avertissements de sécurité. L’inobservation de
ceux-ci pourrrait être la cause de dommages aux personnes, ou de la destruction de la
centrale de traitement d’air ou d’un de ses composants.
•
Les opérations de nettoyage, d'entretien et les réparations des centrales ne doivent être
exécutées que par du personnel correctement formé et qualifié.
•
Les éléments de cette notice doivent être complétés par ceux relatifs aux composants
associés à la centrale : systèmes de contrôle, dispositifs de commande et de
régulation….
2 CONDITIONS D’UTILISATION
•
Les instructions pour l'utilisation, le montage, l’assemblage et la conduite des centrales
de traitement d’air KLME s'appliquent aux unités intérieures et extérieures.
•
Les unités ont été conçues pour l’introduction et le traitement de l’air à l’aide de
systèmes de ventilation basse ou haute pression. Elles doivent être installées dans des
environnements non explosifs et des température de -30°C a +40°C. Les unités
extérieures sont prévues pour un usage dans des conditions atmosphériques
extérieures métropolitaines.
•
L'air traversant les ventilateurs ne doit contenir aucune particules métallique, poussière
et fibre textile ou aucune substance étrangère qui pourraient soit s'accumuler sur la
turbine ou dans la volute du ventilateur soit causer une corrosion de l'acier, de
l'aluminium, ou du zinc. La température maximale de l’air sur le ventilateur est de 40°C.
•
Les unités en configuration extérieure sont équipées d’un toit ou une toile plastifiée
imperméable à l'eau les protégeant de la pluie et de la neige. La toiture en toile
plastifiée n'exige aucun entretien pendant toute sa durée de vie (approximativement 20
ans) et présente un bonne tenue face à la pollution et à l’agressivité des atmosphères
industrielles ou citadines. En outre, elle réfléchit les rayonnements en n’absorbant
qu’un minimum d’énergie solaire ; elle peut résister jà une température de surface
maximum de 80°C.
Version 2.0
ECOAIR-IOM-0405-F • Page
2
•
Les entrées et sorties d’air des centrales extérieures peuvent être équipées d’auvents
parepluie empêchant la pénétration de l’eau et complétés d’un grillage antivolatiles.
3 DONNEES TECHNIQUES
KLME
Largeur
(mm)
Hauteur
(mm)
2
3
4
5
6
7
715
715
1020
1325
1325
1325
470
715
715
715
1020
1325
Récupérateur a
plaques
DIMENSIONS DES REGISTRES [mm]
KLME
A
2
3
4
5
6
7
B
Frontal extérieur
/Dessus/Dessous
Pleine section
extérieur
Latéral
Frontal intérieur
a
b
Couple
[Nm]
a
b
Couple
[Nm]
a
b
Couple
[Nm]
a
b
Couple
[Nm]
Montage
superposé
Cote à
cote
Couple
[Nm]
715
470
535
210
4
265
310
4
630
410
4
543
310
4
4
4
715
715
535
310
4
290
510
4
630
610
4
543
510
4
4
4
1020
715
840
310
4
440
510
4
930
610
8
848
510
8
4
4
1145 310
4
540
510
4
1240
610
8
1153
510
8
4
4
1325 1020 1145 410
8
540
810
8
1240
910
8
1153
810
8
4
8
1325 1325 1145 610
8
540 1110
8
1240 1110
18
8
8
1325
715
18
1153 1110
DIMENSIONS DES MANCHETTES SOUPLES [mm]
KLME
2
3
4
5
6
7
A
B
Frontal
extérieur
Dessus /
Dessous
Latéral
Pleine section
extèrieur
Frontal
intérieur
Ventilateur
a
b
a
b
a
B
a
b
a
b
a
b
715
470
555
200
555
200
285
300
650
400
650
400
250
250
715
715
555
300
555
300
310
500
650
600
650
600
315
315
1020
715
860
300
860
300
460
500
950
600
950
600
400
400
1325
715
1165
300
1165
300
560
500
1260
600
1260
600
400
400
1325
1020
1165
400
1165
400
560
800
1260
900
1260
900
500
500
1325
1325
1165
600
1165
600
560
1100
1260
1100
1260
1100
630
630
4 SECURITE
•
Il est essentiel d'observer les règles de sécurité et techniques en vigueur pendant le
montage de la centrale, pour les raccordements électriques, la mise en service et les
réparations ou les travaux d’entretien (voir annexe chapitre 13 - schéma électrique de
raccordement ).
•
Seules les personnes ou sociétés habilitées peuvent effectuer l'assemblage de la
centrale, y compris les raccordements aux installations électriques et hydrauliques,
ainsi que d’effectuer des réparations, le service et l'entretien.
•
L'unité doit être arrêtée et débranchée pendant les contrôles, le nettoyage et les
réparations. La circulation de l’eau dans les batterie d’échange doit être arrêtée.
Version 2.0
ECOAIR-IOM-0405-F • Page
3
•
Les interventions sur les batteries à eau chaude ne doivent avoir lieu qu’après leur
refroidissement à moins de 40°C.
•
Les différents caissons des centrales doivent être reliés ensemble par une liaison
équipotentielle en un point minimum ( voir assamblage fig. 4 - chapitre 6).
•
Les batteries d’échange thermique ne peuvent être employées que dans les conditions
d'utilisation pour lesquelles elles ont été définies. Pendant l’arrêt, la circulation des
fluides doit être évitée.
•
Les ventilateurs sont installés sur les supports antivibratiles souples. Les câbles
électriques de raccordement moteur doivent présenter une certaine souplesse (ex :
boucle) pour ne pas gêner les oscilliations et mouvements du ventilateur.
•
Les ventilateurs doivent fonctionner avec les portes d’accès fermées et les grilles de
protectection intallées. Des autocollants d'avertissement portant la mention "enlevez le
dispositif de protection seulement quand le dispositif est au repos" sont situés sur la
porte d’accès au ventilateur. Les plaques signalétiques et les étiquettes de mise en
garde doivent être maintenues en bon état et nettoyées régulièrement.
•
Les centrales de traitement d’air ne peuvent être employées que pour les conditions
d'utilisation pour lesquelles elles ont été conçues. Le fabricant n'est pas responsable
des mauvais fonctionnement et détériorations causés par une utilisation inapropriée.
L'utilisateur est tenu pour entièrement responsable de tels risques.
•
Pendant le transport et la manutention, les différents caissons doivent être soulevés
seulement par des engins de levage appropriés et des sangles avec élingues et
écarteurs. On doit respecter les directives locales de sécurité. Les batteries d’ échange
ne doivent pas contenir de fluide pendant le transport ou la manutention.
•
Les modifications ou adaptations qui pourraient avoir n'importe quelle influence sur le
fonctionnement du matériel ou la sécurité ne peuvent être effectués sans approbation
du fabricant.
•
Les directives mentionnées dans ce manuel d'opération doivent être respectées
pendant toute la durée de vie de la centrale.
5 LIVRAISON, TRANSPORT, RECEPTION ET STOCKAGE
Livraison
•
Le matériel mentionné sur le bordereau de livraison constitue la centrale de traitement
d’air complète fabriquée suivant le bon de commande.
•
La documentation technique d'accompagnement inclut:
•
Fiche technique de la transmission du ventilateur
•
Les règles de raccordement et de fonctionnement des batteries électriques (voir
paragraphe 7.6)
•
Liste de pieces et accessoires fournis
Version 2.0
ECOAIR-IOM-0405-F • Page
4
Transport
•
Les centrales sont livrées en un ou plusieurs caissons. Chacun d’eux est fixé sur un
châssis inférieur en tôle galvanisée. Les centrales extérieures sont fournies avec le toit
(toile plastifiée) à dérouler sur les caissons après assemblage et à coller à l’aide d’un
pistolet à air chaud.
•
Les caissons sont livrés sous film plastique.
•
Pendant les déplacements, les caissons (ou selon le cas, l'unité entière) doivent être
soulevés par des engins de levage appropriés et des sangles avec écarteurs. On doit
respecter les directives locales de sécurité. Les batteries d’échange ne doivent pas
contenir de fluide pendant le transport et les manutentions.
Réception
•
A la réception il est essentiel de vérifier si le matériel livré est conforme au bon de
livraison, s’il correspond bien à celui commandé, et s’il n'a pas été endommagé pendant
le transport. En cas d’avaries constatées, celles-ci doivent être mentionnées
explicitement sur le bon de livraison. Tout manquement à cette obligation dégagera
l’expéditeur et le transporteur de leurs obligations respectives et les dommages ou
manquants seront à la charge du destinataire.
Stockage
•
Il est nécessaire de stocker les caissons dans des endroits abrités, secs, sans
poussière et où la température ambiante ne descend pas au-dessous de +5°C. Les
matériels doivent être protégés contre les dommages mecaniques, l’oxydation ou la
corrosion provoquée par la condensation d'eau sur les parois.
6 MONTAGE ET INSTALLATION
6.1 Généralités
•
Seuls les personnels ou sociétés habilités peuvent effectuer l’assemblage et les
raccordements de la centrale. Les branchements et travaux électriques doivent
répondre aux normes et réglementation en vigueur. La garantie ne serait pas opposable
si le montage a été effectué par un personnel non autorisé.
•
La centrale de traitement d'air ne doit pas être utilisée pour soutenir des passerelles, ou
y suspendre de chemins de câbles ou autres équipements. Le non respect de ces
conditions entraînera l'annulation de la garantie.
•
Avant le montage vérifier si l'unité a été entreposée suivant les conditions de stockage
préconisées (voir paragraphe 5.4).
•
Il est nécessaire d'enlever toutes les cales de transport avant le montage.
•
Pour la manutention et le levage, les caissons doivent être soulevés par des chariots
élévateurs ou levés à l’aide de sangles et écarteurs. De plus, veiller à observer tous les
règlements appropriés à la sécurité.
Avertissement: Les caissons ne doivent pas être manutentionnés au-dessus des
personnes.
Version 2.0
ECOAIR-IOM-0405-F • Page
5
•
L'anneau de levage sur le moteur n’est à utiliser que pour soulever celui-ci lors de sa
pose ou dépose.
6.2 Distance minimale de dégagement recommandée
•
Il est conseillé de respecter une distance minimale entre la centrale de traitement d’air
et les murs ou d'autre obstacle (Fig. 1).
•
Le manque de respect des dégagements indiqués pourra entraîner des réserves sur
l’application de la garantie.
•
Fig. 1 – Distances minimales de dégagement recommandées (schéma avec façade de
service à droite)
6.3 Procédures de montage
•
Avant l'assemblage, vérifier la conformité des élements et repérer leur sens de
montage. Juxtaposer les caissons dans l’ordre de montage et s’assurer de la planéité
de l’ensemble.
•
Le ventilateur doit être particulièrement vérifié en vérifiant qu’il n'y a aucun objet
étranger dans la volute et que la turbine tourne librement à la main sans frottement ou
blocage des roulements ventilateur ou moteur. S’assurer de l'état des supports
antivibratiles, des courroies et de la liaison équipotentielle reliant l’ensemble motoventilateur avec le reste de l’unité.
•
La tension des courroies doit être réglée selon la Figure 2 ci après. Les valeurs
minimum et maximum de la déflection après montage des courroies sont indiquées
dans la spécification technique de la transmission. Celle ci est placée avec le manuel
technique de montage sur l’intérieur de la porte du caisson ventilateur. Les réglages
indiqués sur cette feuille technique doivent etre observés impérativement pour éviter
une usure anormale des courroies et pour un rendement optimal de l’installation.
Version 2.0
ECOAIR-IOM-0405-F • Page
6
MOTOR
FAN
DR
diamètre poulie motrice
DN
diamètre de poulie
réceptrice
A
Entraxe des poulies
d
Deflection de la courroie
Fd
Force de deflection en A/2
FST Tension statique
Fig. 2 - Contrôle de la tension des courroies
•
Après les 24 premières heures de fontionnement, procéder à un nouveau réglage de la
tension des courroies selon les mêmes spécifications mentionnées dans la fiche
technique de la transmission.
•
Le plan de pose sur lequelle l'unité est placée, doit être assez résistant pour supporter
le poids en ordre de marche de la centrale de traitement d’air. Il doit être lisse et plan.
•
La partie inférieure de l'unité doit être située à une hauteur telle que puisse être monté
le siphon approprié pour une évacuation correcte des condensats.
•
Pour les unités superposées, il est recommandé de coller un joint résiliant le long des
profils supérieurs des caissons inférieurs avant le montage.
•
Le sens du flux d'air est indiqué par une flèche sur les sections filtre, registre, et
mélange.
•
Il est nécessaire de toujours interposer le joint auto-adhésif sur le profil frontal d'un des
deux blocs à assembler.
•
Le raccordement des caissons s’effectue en vissant dans les angles les pattes avec
excentiques (fig 3).
•
Les caissons de centrales juxtaposées sont à assembler entre eux par ces
pattes/excentriques sur les côté extérieurs et au milieu sur la face supérieure. Les
caissons sont fixés sur le châssis à l'aide des quatre vis M10x20. La mise en place
d’une liaison équipotentielle entre les différentes parties métalliques doit être réalisée
selon la figure 4 si la continuité électrique entre 2 caissons est interrompue (peinture,
Version 2.0
ECOAIR-IOM-0405-F • Page
7
joint…) Celle-ci doit être faite au minimum une fois entre chaque caisson. Les éléments
pour la confection de ces liaisons ne sont pas inclus dans notre fourniture.
Eccentric
Clip
Screw DIN 7991
Fig. 3 - Raccordement des caissons
•
Le collage des toiles plastifiées étanches sur les centrales extérieures peut, dans
certains cas, être déjà réalisé en usine. Sur chantier, et pour compléter la toiture, des
gouttières doivent être fixées latéralement tous les 0.4 m environ par des vis 3.9 x
13mm. La mise en place de la toiture est à effectuer sous une température ambiante
supérieure à 0°C.
•
Aucun élément qui pourrait percer ou détériorer la toiture ne doit être monté ou placé
sur la centrale (ex. canalisation, câble…).
•
Dans certains cas, des toits en tôle d'acier avec accessoires de montage peuvent être
nécessaires. Ces versions de toiture doivent être installées par une société de
couverture mandatée par le maître d’ouvrage. Le toit doit être correctement maintenu
avec des éléments de fixation (rivets ou vis) tous les 400mm. Les passages de vis ou
rivet doivent être parfaitement étanchés (silicone, rondelle…) pour empêcher toute
pénétration d’eau. Les joints entre chaque plaque de la toiture doivent être
particulièrement soignés.
•
Ce type de toiture métallique ne peut pas être installé sur des centrales en configuration
juxtaposées, qui sont reliées sur la partie supérieure par les pattes/excentiques. Dans
ce cas-ci il on utilisera la toile plastifiée.
Version 2.0
ECOAIR-IOM-0405-F • Page
8
Chamber
Chamber
Clip
Eccentric
Washer 10,5 CSN 021745.15
Bolt M10x35 CSN 02 1103.25
Conductor 4-4.003.861.0
Fig. 4 – Liaison équipotentielle entre caissons
•
Les batteries eau chaude ou eau glacée sont munies d’une étiquette indiquant le
raccordement hydraulique des batteries (fig. 5). Il est impératif de respecter des sens
de circulation eau et air à contre courant.
HEAT
TRANSFER
FLUID
AIR
Fig. 5 – Raccordement des batteries à contre courant
•
Lors du serrage des raccords hydrauliques, il est impératif de maintenir bloqué
l’orifice de la batterie afin de ne pas lui transmettre l’effort de torsion du serrage et
lui éviter toute déformation.
•
Les tuyauteries d’alimetation doivent être suspendue indépendamment des échangeurs
de chaleur pour ne pas déformer les caissons de la centrale ou les batteries. Les
raccordements doivent être établis de manière à éviter le report des contraintes
thermiques ou du poids des tuyauteries, vannes et accessoires sur les orifices des
batteries.
•
Les gaines de ventilation raccordées à la centrale de traitement d’air doivent être
munies de leurs propres supports pour éviter que leur poids pèse sur les manchettes
flexibles de raccordement.
Version 2.0
ECOAIR-IOM-0405-F • Page
9
•
Tous les raccordements quelqu’ils soient (gaines, tuyauteries, cables électriques…) ne
doivent pas gêner l’ouverture des panneaux ou des portes pour garantir l’accès aux
composants intérieurs à la centrale. Les presses étoupes situés latéralement sur le
caisson ventilateur permettent le passage des cables électriques d’alimentation du
moteur.
•
Il est conseillé de traverser les profils ou les panneaux fixes pour le passage des
détecteurs ou des sondes de température. Chaque ouverture doit être correctement
rebouchée et étanchée.
•
Il est recommandé de placer le capillaire de la protection antigel sur les ailettes côté
aval de l'échangeur de chaleur.
6.4 Siphons
•
Pour prévenir les débordements internes à la centrale de traitement d’air, l’évacuation
de l’eau de condensation formée dans les fonctions refroidissement, récupération de
chaleur et humidification doit être réalisée avec la pose d’un siphon avant la mise à
l’égout.
•
Notre fourniture comporte autant de siphons que nécessaire. Chacune des fonctions cidessus doit être équipée de son propre siphon.. Les siphons fournis peuvent être
utilisés pour des pressions internes couvrant une plage de -1300 Pa à +2200 Pa (-1800
Pa si l’unité est surélevée). Pour des pressions en dehors de ces valeurs, le siphon doit
être recalculé en conséquence. Veuillez consulter le fabricant pour plus de
renseignements.
•
Le siphon est à positionner verticalement et à régler en hauteur suivant la valeur de la
pression règnant à l’intérieur de l’unité. Vérifier avant la pose que la hauteur disponible
entre la sortie du bac et le sol permettra la mise en place du siphon aux dimensions
adaptées.
6.4.1 Siphons LENNOX pour installation en dépression (en amont du ventilateur)
Fig 6a : siphon avec branche inclinée
pour dépression max 1800 Pa
p [ Pa ]
∆h
H = ∆h + 100 = 240 max
Min 30°
∆h
HV = ∆h + 50 = 240 max
270±10
pbar [ Pa ]
Fig 6b : siphon droit pour dépression max
1300 Pa (? h = 140 mm max)
(? h = 190 mm max)
Version 2.0
ECOAIR-IOM-0405-F • Page
10
Les valeurs maximum indiquées ne sont valables que pour les siphons standard LENNOX.
Fig. 6 .1 –Siphon LENNOX avec clapet anti retour sur pression négative
La différence de hauteur de branche minimale des siphons LENNOX en dépression avec
clapet anti retour doit être calculée suivant la formule ci dessous:
? h (mm) = ? p (Pa) / 10 + 10 (mm)]
où ? p (Pa) est la valeur absolue de la dépression maximale pouvant régner dans la
centrale à l’endroit de pose du siphon. Pour déterminer cette dépression ? p, il faut
prendre en compte la valeur de perte de charge des filtres encrassés.
Les siphons ont une hauteur maximale de 240 mm (fig 6b). La hauteur de la branche de
sortie peut varier de 100 à 50 mm (fig 6a) suivant l’ inclinaison de celle-ci avec un maximum
de 30°.
En conséquence, la différence de hauteur max que les réglages permettent est de 190 mm
soit la possibilité pour ce siphon de fonctionner pour une dépression max de 1800 Pa
Exemple de calcul N°1
La centrale est positionnée sur le châssis standard et la hauteur disponible entre le sol et la
sortie condensats est de 190 mm.
Dépression maximale pouvant régner dans la centrale: ? p = – 600 Pa
Différence minimale de hauteur des branches du siphon:
? h = ? p / 10 + 10 = 600/10 + 10 = 70 mm
Hauteur minimale du siphon après réglage: H = ? h + 100 = 170 mm.
Valeur permettant la pose du siphon avec branches verticales.
NB : En position verticale (fig 6b) le réglage autorise une différence de hauteur des
branches maximale de 140 mm, permettant ainsi l’évacuation des condensats pour une
dépression de 1300 Pa à condition que l’espace libre entre la sortie du bac et le sol soit
supérieur à 240 mm.
Exemple de calcul N°2
La centrale est positionnée sur le châssis standard et la hauteur disponible entre le sol et la
sortie condensats est de 190 mm.
Dépression maximale pouvant régner dans la centrale: ? p = – 1000 Pa
Différence minimale de hauteur des branches du siphon:
? h = ? p / 10 + 10 = 1000/10 + 10 = 110 mm
Hauteur du siphon après réglage: H = ? h + 100 = 210 mm.
La hauteur disponible de 190 mm ne permet pas la pose du siphon avec les deux branches
verticales.
Si la branche remontante pivote de 60° maximum (Fig.6a), la différence de hauteur de
branche ? h augmente de 50 mm, permettant ainsi de diminuer la hauteur du siphon après
réglage.
Version 2.0
ECOAIR-IOM-0405-F • Page
11
Hauteur du siphon après nouveau réglage : ? h + 50 = 160 mm
valeur permettant la pose du siphon avec branche inclinée.
NB : En position incliné (fig 6a) le réglage autorise une différence de hauteur des branches
maximale de 190 mm, permettant ainsi l’évacuation des condensats pour une dépression
de 1800 Pa à condition que l’espace libre entre la sortie du bac et le sol soit supérieur à
240 mm.
Exemple de calcul N° 3
La centrale est positionnée sur le châssis standard et la hauteur disponible entre le sol et la
sortie condensats est de 190 mm.
Dépression maximale pouvant régner dans la centrale: ? p = – 1500 Pa
Différence minimale de hauteur des branches du siphon:
? h = ? p / 10 + 10 = 1500/10 + 10 = 160 mm
Hauteur du siphon à branches verticales après réglage: H = ? h + 100 = 260 mm.
Hauteur du siphon à branche inclinée après réglage:
H = ? h + 50 = 210 mm.
Valeurs ne permettant pas la mise en place du siphon dans une hauteur libre de 190 mm.
Il sera donc nécessaire soit de surélever la centrale, soit de creuser au droit du siphon pour
la mise en place de celui-ci.
Pour un démarrage avec registres fermés, la dépression règnant dans l’unité peut dépasser
largement la valeur prise en compte pour le réglage de la hauteur du siphon grâce à la bille
anti retour qui évitera le désamorçage à la mise en route.
Conditions d’utilisation:
•
Le siphon LENNOX pour pression négative doit contenir la bille utilisée comme clapet
anti retour. Elle empêche toute remontée des odeurs et l’amorçage du siphon.
•
Le siphon doit etre minitieusement fixé à l’évacuation du bac condensats interne pour
éviter toute fuite ou pénétration d’air.
•
Le siphon doit être protégé contre le gel.
•
Pour une augmentation de la dépression interne de 500 Pa maximum, la branche
verticale avec la bille peut pivoter vers la gauche ou vers la droite jusqu’à un angle de
30° maximum par rapport à l’horizontale. (voir Fig.6a et les § « exemples de calcul »).
Version 2.0
ECOAIR-IOM-0405-F • Page
12
6.4.2 Siphons LENNOX pour installation en pression (en aval du ventilateur)
HV = ∆hv + 60 = 220
max
270±10
250
∆h =
max
+ 60 = 310
pbar [ Pa ]
H = ∆h
max
?
hv
p [ Pa
]
Siphon pivoté à 45° : Pmax 1400 Pa
Siphon vertical : Pmax 2300 Pa
Les valeurs maximales indiquées ne sont valables que pour les siphons standard LENNOX.
Fig. 6.2 – Siphon LENNOX pour pression positive
La hauteur d’eau minimum dans le siphon LENNOX en pression doit être calculée suivant
la formule ci dessous:
? h (mm) = ? p (Pa) / 10 + 20 (mm)
où ? p (Pa) est la valeur de la pression maximale pouvant régner dans la centrale à
l’endroit de pose du siphon. Pour déterminer cette pression ? p, il faut prendre en
compte la valeur de perte de charge des filtres encrassés ou éventuellement la
pression maximum possible si l’unité doit démarrer registre fermé.
Les siphons ont une hauteur maximale de 310 mm (fig 6.2). La hauteur d’eau max ? h est
dans ce cas de 250 mm, permettant une évacuation correcte des condensats sous une
pression maximum de 2300 Pa.
L’inclinaison du siphon entrainant une diminution de la hauteur d’eau, la pression interne
d’utilisation max d’un siphon ainsi incliné diminuera en proportion de l’angle d’inclinaison.
Exemple de calcul
Pression maximum régnant dans la centrale avec les filtres colmatés:
? p = 1350 Pa
Hauteur mini d’eau dans le siphon: ? h = ? p / 10 + 20 = 1350/10 + 20
? h = 155 mm
Le siphon peut être tourné de 45° comme indiqué sur la Fig. 6.2, la hauteur ? h diminuera
dans ce cas à 160 mm : la hauteur totale du siphon baissera ainsi à 220 mm facilitant
éventuellement son installation.
Conditions d’utilisation:
•
Durant toute la période d’utilisation, les siphons sur section en pression positive doivent
être remplis d'eau et surtout amorcés avant toute mise en route.
Version 2.0
ECOAIR-IOM-0405-F • Page
13
•
les siphons doivent être protegés contre le gel.
•
Pour des pressions inférieures à 2300 Pa le siphon peut rester en position verticale
sans incidence ou bien peut être incliné jusqu’à un angle de 45° en s’assurant dans ce
cas que la hauteur ? h résultante est compatible avec la pression max dans l’unité à
l’endroit de pose.
•
Il est possible de vérifier si le siphon est de dimensions adéquates en contrôlant qu’il ne
se désamorce pas au démarrage par une évacuation intempestive de l’eau restant en
garde dans les branches.
6.4.3 Précautions importantes
•
Il y a lieu d'inspecter les siphons au moins deux fois par an, en particulier leur propreté
et leur étanchéité. Pour les siphons sur les sections en dépression, s’assurer de
l’étanchéite de leur raccordement sur la centrale, de la présence et la bille et que rien ne
bloque son fonctionnement.
•
Les siphons sont à employer individuellement sur chaque fonction le nécessitant et font
partie de la livraison celles ci. Le raccordement direct en parallèle de toutes les
évacuations condensats d’une même centrale et sur un siphon commun est absolument
à proscrire
•
La sortie du siphon ne doit pas être raccordée directement au réseau d’évacuation sans
une mise à l’air libre intermédiaire. La distance maximum entre la sortie du siphon et la
mise à l’air libre ne doit pas excéder 1 mètre.
•
Les sorties des siphons d’une une même centrale peuvent être raccordées en parallèle.
Cette canalisation commune ne doit pas excéder 1 mètre avant une mise à l’air libre
commune.
•
Les siphons en dépression JANKA doivent contenir la bille anti retour et les siphons sur
pression positive doivent être remplis d'eau.
•
En hiver, le réchauffage des évacuations condensats y compris les siphons doit être
assuré surtout pour les unités extérieures afin d’empêcher les risques de gel.
•
Pour un écoulement correct des condensats, la tuyauterie d’évacuation après le siphon
doit présenter une lègere pente descendante vers la mise à l’air libre.
•
Le siphon doit être correctement fixé pour éviter une rupture ou un manque d’étancheité
dû au poids d’eau dans celui-ci.
•
La hauteur de l’axe de sortie de l’orifice d’évacuation des condensats est de 190 mm
pour les unités munies d’un châssis standard de 180 mm. Pour celles équipées d’un
chassis de 80 mm ou pour toute autre conception, Il y a lieu de prendre toutes les
dispositions pour une évacuation correcte en contrôlant la hauteur de l’axe de sortie et
en calculant précisement le siphon suivant les éléments ci-dessus.
•
Accessoires
Les accessoires, par exemple les servomoteurs, pressostats, manomètres… peuvent être
fixés directement sur les panneaux de l'unité. Les accessoires ainsi montés ne doivent pas
interférer sur le fonctionnement d’autres composants ou empêcher l’ouverture de panneaux
ou portes destinées à l'entretien ou au contrôle de l'unité.
Version 2.0
ECOAIR-IOM-0405-F • Page
14
Il est strictement interdit de percer les profils des registres pour y fixer quoique ce
soit (servomoteur, fins de course..) au risque d’une détérioration irrémédiable.
Il est recommandé de monter tous les accessoires à l'aide d’insert taraudés (M4,M6 ou M8)
et des vis appropriées directement sur les panneaux d'unité. Pour les centrales équipées
d'isolation en laine de roche, la charge par point de fixation ne doit pas excéder 20 kg et le
total de celle-ci 60 kg par panneau. Les forces résultantes des masses fixées sur les
panneaux latéraux doivent s’exercer uniquement dans un sens vertical.
7 MISE EN SERVICE
7.1 Précautions
•
Seule une personne dûment qualifiée et formée peut procéder à la mise en service de
la centrale, tout en observant les règles et normes relatives à la sécurité.
•
Avant la mise en service, il est recommandé de vérifier la fixation de tous les
composants, en particulier les pièces mobiles (par exemple poulies) qui pourraient s’être
désolidarisées pendant le transport.
•
Conformément aux repérages mentionnés sur les plaques signalétiques, contrôler si les
différents caissons de l'unité ont été installés dans l’ordre et dans le sens correct
conformément à la notice de conception.
Numéro d'identification de l'unité et
d'identification de la section suivant
spécification et plan (documents situés
dans la section ventilation)
Version 2.0
Code de la CTA - type d'unité (KLME), la
taille (2), numéro de configuration (131) et
autres paramètres dont la puissnce moteur.
ECOAIR-IOM-0405-F • Page
15
•
Si la température de l'air extérieur est inférieure à +5°C, s’assurer de l’alimentation de la
batterie en eau chaude avant la mise en route du ventilateur. De même, la température
de l'air sur le ventilateur ne doit pas excéder +40°C.
•
Les unités non en service, ou celles qui ne sont équipées que d’une batterie de
refroidissement pour une utilisation en été doivent être protégées contre les risques de
gel. Vidanger l’eau et les condensats pouvant se trouver dans la centrale à l’aide des
vannes de vidange et de purge qui doivent être installées sur les tuyauteries
d’alimentation à proximité des raccords. Prendre également toutes les précautions
nécessaires pour éviter le gel des centrales mis à l’arrêt par la régulation. Voir §12 pour
les méthodes de protection antigel recommandées pour protéger les batteries.
7.2 Ventilateur
•
Les schémas de câblage des moteurs à une vitesse et deux vitesses sont situés dans la
boîte à bornes du moteur et rappelés dans l'annexe (chapitre 13).
•
Avant le raccordement et la mise en route, les manchettes souples doivent être
installées (à l’aspiration et au refoulement). Les manchettes souples sont placées à
l'intérieur du caisson pendant le transport pour les protéger contre les avavries.
•
Avant toute mise en route, mesurer les valeurs ohmiques des résistances des
enroulements moteur pour prévenir de son possible endommagement.
•
Pendant les essais de courte durée du ventilateur porte ouverte, le dispositif de
protection de la transmission doit être en place. La sens de rotation de la turbine
ventilateur peut être contrôlé à l’aide de la flèche placée sur la volute.
•
Les ventilateurs ne doivent être démarrés que si l'unité est raccordée aux réseaux de
gaines amont et aval prévus et tous les panneaux et portes fixés et fermées. Il est
essentiel de mesurer l’intensité absorbée du moteur et de contôler si celle-ci est
conforme à celle mentionnée sur la plaque signalétique du moteur. Il est conseillé
d’ouvrir les registres avant chaque démarrage.
•
Les moteurs doivent être protégés contre les surcharges et les court-circuits. Cette
protection peut être sous la forme d’un relais de surintensité à installer et d’une
protection thermique interne à raccorder dans le circuit électrique de commande du
moteur.
•
Il est recommandé de prévoir pour les moteurs de puissance supérieure à 4 kW un
système de démarrage avec commutateur Y – ? pour limiter l’intensité de démarrage et
l’usure prématurée des courroies.
•
Asservir l’alimentation des batteries eau chaude ou électrique à la mise en marche du
ventilateur afin de d’éviter une température interne supérieure à 40°C. Pour les batteries
électriques, prévoir en plus une temporisation de 2 minutes environ ; à l’arrêt pour
évacuer la charge thermique résiduelle et à la mise en marche pour éviter un flux d’air
froid.
•
Dès les premières heures d'opération, il est essentiel de prêter une attention particulière aux
roulements à billes des paliers ventilateurs. La température de ceux ci ne doit pas excéder
+80°C. Au cas où cette température serait atteinte, arrêter impérativement le ventilateur et le
laisser refroidir avant de le remettre en route. L'élévation intempestive de la température
peut être provoquée par un excès ou manque de lubrifiant, une défectuosité de celui ci, des
roulement défectueux ou des courroies mal réglées (sous-tendues ou sur-tendues).
Version 2.0
ECOAIR-IOM-0405-F • Page
16
•
Vérifier le serrage des presse étoupes de passage des cables électriques.
•
Remplacer simultanement l’ensemble des courroies usagées d’une transmission par un
nouveau jeu complet de courroies neuves de marque et spécifications identiques.
Régler la tension des courroies neuves suivant les indications du paragraphe 6.3.
•
Après les 24 premières heures de fonctionnement, vérifier la tension des
courroies et les retendre à la valeur requise suivant la fiche technique de la
transmission.
7.3 Filtre
7.3.1 Filtres synthétiques
•
Les cellules filtrantes sont suivant le cas, soit déjà installées dans les glissières de la
centrale, soit livrées séparément. Dans ce dernier cas, il est nécessaire avant leur
montage de coller en périphérie de chaque cellule le joint autoadhésif inclus dans notre
founiture pour éviter les by-pass d’air. Cette opération doit être renouvelée à chaque
changement des cellules filtrantes.
•
Le nettoyage ou lavage des filtres synthétiques est impossible. Il faut procéder au
remplacement de toutes les cellules lorsque leur valeur d’encrassement à été atteinte.
7.3.2 Filtre métallique
•
Les filtres métaliques sont toujours fournis montés dans la centrale, placés dans leurs
glissières.
•
Lorsque leur degré d’encrassement a été atteint, procéder à leur nettoyage par battage,
aspiration des poussières et lavage à l’eau chaude additionnée d’un détergent puis
rinçage à l’eau claire. Si leur nettoyage s’avère impossible, procéder au remplacement
de toutes les cellules filtrantes.
7.3.3
Accessoires
•
Les manomètres et pressostats de contrôle d’encrassement filtre (options) sont toujours
livrés séparement. Veiller lors de leur montage sur la centrale à ce que ceux-ci ne
gènent pas l’ouverture du panneau ou de la porte d’accès. Lors de la fixation des
manomètres, vérifier leur mise à niveau, l’étanchéité à l’air et le sens des raccords sur
les prises de pression fixes. Avant la mise en route, remplir le réservoir du manomètre
jusqu’au niveau indiqué avec le liquide coloré fourni séparément.
•
Dans le cas de plusieurs étages de filtration, chacun de ceux-ci doit être équipé de son
propre manomètre ou pressostat de contrôle.
•
La perte de charge des filtres est mesurée par les manomètres de contrôle. Lors du
fonctionnement, les cellules fitres sont graduellement obstruées et de ce fait, leur perte
de charge augmente. Quand celle ci a atteint la valeur maximale recommandée (voir ciaprès), les cellules de filtration doivent être considérées comme encrassées et
nettoyées ou remplacées. Il est conseillé de repérer sur chaque manomètre les deux
valeurs nominales de la perte de charge : filtre propre et filtre encrassé.
•
Chaque nouvelle cellule filtre doit être munie d’un joint auto-adhésif d’étanchéité
prériphérique (voir § précédent).
Version 2.0
ECOAIR-IOM-0405-F • Page
17
7.4 Batterie à eau
•
Avant la mise en service, vérifier la conformité et l’étanchéité des raccords hydrauliques,
amorcer les siphons d'eau situés en aval du ventilateur, contrôler le bon fonctionnement
des vannes d’arrêt et du robinet de vidange. Après mise en eau des batteries, procéder
aux purges d’air.
•
Lors du serrage des raccords hydrauliques, il est impératif de maintenir bloqué l’orifice
de la batterie afin de ne pas lui transmettre l’effort de torsion dû au serrage et lui éviter
toute déformation.
•
Les tuyauteries d’alimentation doivent être suspendues
échangeurs de chaleur pour ne pas déformer les caissons
batteries. Les raccordements doivent être établis de manière
contraintes thermiques ou du poids des tuyauteries, vannes
orifices des batteries.
•
L'eau circulant dans les échangeurs de chaleur doit être filtrée et ne pas contenir
d’impuretés qui pourraient être la cause d’encrassement. Elle doit aussi être
correctement traitée pour éviter toute corrosion et agressivité vis-à-vis des matériaux
utilisés.
•
Les ailettes des échangeurs de chaleur doivent être nettoyées au moins une fois par an
à l'aide air comprimé en soufflant dans la direction opposée à celle du flux d'air.
indépendamment des
de la centrale ou les
à éviter le repport des
et accessoires sur les
Avertissement:
Prendre toutes dispositions nécessaires pour éviter le gel de l’eau dans les
échangeurs de chaleur pendant la marche ou l'interruption de la centrale de
traitement d’air.
7.5 Récupérateur de chaleur à plaques
•
Les récupérateurs à plaques devant être proptégés par une filtration sur l’air de type G3
minimum, ces composants ne nécessitent comme entretien qu’un dépoussirage annuel
à l’air comprimé dirigé vers les entrées d’air. L'état du registre de by-pass doit
également être vérifié (voir § " registre").
•
L’évolution en température et hygromérie de l’air extrait ou introduit à travers un
récupérateur à plaques peut entrainer la condensation de l’eau contenu dans cet air. Il
est donc impératif de prévoir la mise en place de siphons adaptés (pression ou
dépression) sur les deux flux d’air.
•
A certaines températures d’air neuf, l’eau condensée coté extraction peut geler.
Procéder au dégivrage en ouvrant soit périodiquement, soit par contrôle de la perte de
charge sur l’air, le registre de by-pass de l’air neuf introduit.
7.6 Batterie électrique
•
Les caractéristiques et le schéma de raccordement de la batterie électrique installée
dans l’unité sont notées sur un document particulier placé avec chaque batterie
électrique dans la centrale.
Version 2.0
ECOAIR-IOM-0405-F • Page
18
•
Seul un personnel qualifié peut effectuer des travaux sur la batterie électrique.
•
La batterie électrique ne doit pas être alimentée lorsque le ventilateur de l'unité est
à l’arrêt. En conséquence, la conception des systèmes de régulation et de commande
doit prendre en compte l'obligation d’asservir l’alimentation de la batterie électrique à la
mise en route du ventilateur. Après l'arrêt de la batterie électrique, la ventilation doit
rester en marche pendant 2 minutes environ pour évacuer la charge thermique
résiduelle.
•
Les résistances électriques sont équipées de deux thermostats de sécurité (1 à
réarmement manuel, 1 à réarmenent automatique) réglés pour une ouverture à 50°C et
à raccorder impérativement en série dans le circuit de commande.
•
La centrale de traitement d’air avec batterie électrique ne doit ni véhiculer de gaz
dangereux ni être installée dans zones à atmosphère explosive.
•
Si des filtre a poches sont situés juste en aval d’une batterie électrique, vérifier à
la mise en service et ensuite périodiquement si les filtres ne sont pas déchirés et
si le média filtrant n’est pas en contact avec les résistances chauffantes de la
batterie.
Fig. 7 – Exemple de schéma de câblage électrique de réchauffeur
7.7 Registre
•
Le raccordement de la centrale de traitement d’air aux réseaux de gaines amont et aval
doit se faire par l’intermédiaire de manchettes souples. Celles ci sont placées à
l'intérieur de l'unité pour le transport afin les protéger contre les dommages éventuels.
•
Les registres sont munis d’un axe d'entraînement (carré 12 x 12 mm ou diamètre 16
mm) pour l’adaptaptation du mécanisme d’un servomoteur. En option, cet axe peut être
équipé d’une vis de blocage et d’un levier pour une commande manuelle.
•
La position des volets est repérée sur l'axe de commande par un trait. Ce trait et le
volets sont parallèles.
Version 2.0
ECOAIR-IOM-0405-F • Page
19
•
Avant le montage du servomoteur, et la mise en service, il est recommandé de
manœuvrer manuellement le registre pour s’assurer du bon fonctionnement du
mécanisme et de régler les fins de courses.
•
Le mécanisme d’entrainement des registres est à contrôler annuellement, ainsi
qu’assurer un dépoussièrage à l’air comprimé.
7.8 Silencieux
•
Ces composants ne nécessitent aucune opération de maintenace particulière excepté
un dépoussiérage des parois et des baffles. Les baffles sont montées sur des glissières
et facilement démontables par le panneau latéral amovible.
7.9 Contrôles en fonctionnement
•
Lors des premiers temps de marche, vérifier le bon fonctionnement de tous les
composants de la centrale ainsi que l’étanchéité à l’air des joints de panneaux et entre
caissons. Contrôler les performances en relevant les valeurs de températures air et
eau, débit d’air, pertes de charge…et vérifier leurs conformités aux exigences requises.
7.10 Contrôles à l’arrêt
•
Etat et tension des courroies
•
Propreté des surfaces intérieures, du ventilateur… et en particulier du récupérateur
rotatif s’il y a lieu.
•
Inspection des filtres
•
Manœuvrabilité des registres et de l’ensemble motoventilateur
•
Resserrage des fixation des servomoteur
8
MAINTENANCE
•
Seuls les personnels ou société habilités sont en droit d’intervenir sur les installations
électriques.
•
Les moteurs, les pompes et les organes de commande doivent être entretenus selon les
instructions du fabricant.
•
Les plaques signalétiques et les indications concernant la sécurité doivent être gardées
en bon état et nettoyées pendant toute la durée de vie de l'unité.
8.1 Démontage
Version 2.0
ECOAIR-IOM-0405-F • Page
20
8.1.1 Démontage du ventilateur
•
Un arrache moyeux est nécessaire pour le démontage de la turbine du ventilateur.
Aucun autre outil spécial n'est nécessaire. L’ arrache moyeux ne fait pas partie de la
livraison.
La procedure de serrage des roulements
Après ajustement du roulement sur l’abre, le boulon de blocage est vissé au maximum
manuellement. Dès lors, a l'aide d'une clé, resserrer le boulon d’ un quart de tour.
8.1.2 Démontage du moteur électrique
•
Détendre et démonter les courroies de transmission en déserrant les vis de tension et
de fixation du moteur électrique sur le châssis. Après désolidarisation complète, le
moteur peut être levé et sorti par le côté de servitude de la centrale.
8.1.3 Démontage de la batterie à eau
•
La batterie peut être dégagée latéralement après avoir déconnecté les tuyauteries et
enlevé le panneau latéral.
8.1.4 Démontage et remontage de la poulie ( Fig. 8)
Démontage de la poulie (systeme Taper-Lock®) :
•
Dévisser et dégager complètement les vis du moyeu et revisser l’une d’entre elle dans
un trous fileté d’extraction. Serrer la vis jusqu’à dégagement la poulie du moyeu.
Enlevez la poulie à la main et retirez le moyeu de l'axe
Montage de la poulie (systeme Taper-Lock®)
•
Nettoyer et dégraisser soigneusement l’arbre, le moyeu et l’alésage conique de la
poulie. Monter le moyeu sur la poulie en plaçant les trous les uns en face des autres :
les trous filetés de la poulie doivent correspondre aux trous lisses du moyeu. ( Fig. 8)
Lubrifier les vis et inserer les en les vissant manuellement.
Placer l’ensemble moyeu et poulie sur l’arbre à l’endroit désiré et serrer définitivement
les vis avec un couple de serrage suivant le tableau 1. S’assurer que l’ensemble est fixé
solidement.
Après quelques heures de fonctionnement à pleine charge, vérifier le serrage.
Tableau 1 - Moyeu Taper-Lock® utilise dans les KLME (ECOAIR)
Taper-Lock®
moyeu
Couple de serrage
(Nm)
Nombre de vis
(pcs)
Vis à six pans
Clé (mm)
1108
1210
1610
1615
2012
2517
3020
5,6
20
20
20
30
50
90
2
2
2
2
2
2
2
1/4"
3/8"
3/8"
3/8"
7/16"
1/2"
5/8"
3
5
5
5
6
6
8
Version 2.0
ECOAIR-IOM-0405-F • Page
21
3535
4030
115
170
3
3
1/2"
5/8"
10
12
Fig. 8 – Montage et démontage de la poulie
REVISIONS ET RÉPARATIONS
•
Nous recommandons à l’utilisateur de la centrale de traitement d´air de conclure un
contrat de maintenance et d’entretien avec une société spécialisée.
•
Le contrôle de révision de l’unité est à exécuter trimestriellement. Lors de ces
inspections, doivent être controlés:
•
La propreté intérieure, en particulier celle de la turbine du ventilateur.
•
L’état des roulements des paliers ventilateur
•
Le moteur électrique, ses roulements et son ventilateur de refroidissement.
•
L'état de surface des revêtements.
•
la fonctionnalité des composants
•
Les étanchéités.
•
Il est recommandé d’utiliser un carnet d’entretien où doivent y être reportés tous les
défauts rencontrés et les réparations effectuées.
•
Le tableau 2 ci après aidera aux diagnostics et aux remèdes à apporter pour les
problèmes le plus souvent rencontrés.
Version 2.0
ECOAIR-IOM-0405-F • Page
22
Table 2 – Diagnostic des défauts et leurs réparations
Défaut
Le débit d’air
n'est pas
conforme aux
spécifications
demandées
Cause probable de défaut
Réparation
Clapet ou registre fermé dans la gaine
de ventilation ou dans l'unité
Controler et ouvrir tous les clapets et
registres
Obstruction ou obstacle dans de la
gaine de ventilation, turbine, etc.
Nettoyer la gaine, la turbine, etc...
Gaine resserrée ou tortueuse
Reprendre et recalculer le réseau
Filtres encrassés
Laver ou remplacer les filtres
Mauvais sens de rotation de la turbine
Intervertir deux fils de phase sur
l’alimentation électrique du moteur
Les relevés de l’installation ne sont pas
Consulter le fabricant de la centrale ou
conformes aux valeurs de conception
le concepteur de l'installation
prévues
Raccordement du moteur erroné
Raccorder correctement le moteur
Turbine déséquilibrée, dépôt de saleté
sur la turbine
Rééquilibrer ou remplacer la turbine
Nettoyer la turbine
Roulement défectueux
Remplacer le roulement
Roulement endommagé au montage
Remplacer le roulement
Températures ambiantes élevées
Diminuer les températures
environnantes
Roulement défectueux
Remplacer le roulement
Siphon non raccordé ou non étanche
Raccorder ou étancher le siphon
Pas ou mauvais
écoulement des
condensats
Sortie d’évacuation obstrué ou siphon
mal dimensionné
Nettoyer l’évacuation ou revoir le
calcul du siphon
La tuyauterie en amont du siphon est
trop longue ou en contrepente
Raccourcir la tuyauterie ou revoir la
pente
Registres restant
fermés
Mécanisme de commande inadapté
Changer le mécanisme de commande
Mécanisme de commande défectueux
Changer le mécanisme de commande
Vibrations
excessives du
ventilateur
Echauffement
anormal des
paliers moteur
Roulement
bruyant
8.2 Pièces de rechange
•
Toutes les pièces de rechange garanties d’origine sont disponibles au près du service
après-vente du constructeur.
•
L’utilisateur peut y commander les moteurs, les filtres, les plots antivibratiles, les
courroies et les paliers.
8.3 Ventilateur
•
Sont disponibles par centrale de traitement d’air, les jeux de paliers avec roulements,
les ensembles de courroies, le moteur ou le ventilateur complet. Les types de moteur,
de courroies et des poulies sont donnés dans la feuille technique de transmission
fournie avec chaque caisson ventilateur. Les types des paliers et roulements ventilateur
utilisés sont mentionnés dans l'annexe chapitre 12 -tableau 4.
Version 2.0
ECOAIR-IOM-0405-F • Page
23
•
La durée de vie approximative des roulements et des courroies de ventilateur est de 2
ans environ en considérant un temps de marche de 16 heures par jour.
•
Pour juger de l’usure des courroies nous vous recommandons de mesurer la différence
entre la largeur de la gorge de la poulie et celle de la courroie. Il est à considérer que
les courroies sont à changer si la différence est supérieure à 0.4 mm. De même quand
le déplacement du moteur arrive en butée et ne permet plus le réglage de la tension des
courroies.
8.4 Filtres
•
Les dimensions des cellules de filtration sont conformes aux normes européennes. Le
nombre te type de cellule filtrante pour chaque taille est indiqué dans l'annexe (chapitre
12 - 3). La durée de vie des filtres dépend des conditions d'utilisation et de
l’environnement. Les cellules de rechange sont disponibles et peuvent être
commandées au près du fabricant.
8.5 Batteries d’échange thermique
•
Aucune composant d’une batterie ailetée ne peut être changé. Dans le cas de
dommage à l’une d’entre elles, seul la batterie complète est disponible.
N.B.: La garantie ne couvre pas les batteries endommagées par suite de gel.
•
La batterie de rechange doit être définie par:
•
La taille de la centrale
•
Le type de batterie (a eau ou a détente directe)
•
Le nombre de rang et le pas des ailettes
•
Le nombre de circuits pour les batteries à eau
•
Le nombre de circuits frigorifiques, le type de fluide et la température d’évaporation
pour les batteries à détente directe.
•
Le numéro de fabrication de la batterie d’origine figurant sur la plaque signalétique.
Les autres composants n'exigent pas de pièces de rechange dans le cadre d’une
maintenance normale.
Version 2.0
ECOAIR-IOM-0405-F • Page
24
8.6 Durée de vie approximative des pièces d’une centrale de traitement
d’air
Tableau 3 – Durée de vie approximative des composants
Durée de vie
Composants
Heures
Panneaux d’enveloppe,
Pièces de tôlerie
Avant refroidisseur ou laveur
30
Apres refroidisseur ou laveur
10
Joints de portes ou panneaux
Roulements de ventilateur et de moteur
Courroies trapézoidales
Max. 10
Max. 40 000
12 000
Moteurs electriques
Ventilateurs
Batteries
Années
10
Avant refroidisseur ou laveur
30
Après refroidisseur ou laveur
10
Batteries à eau chaude
15
Batteries froides (eau ou détente directe)
Max. 10
selon conditions d’utilisation et
environnementales
Filtres
Registres
Récupérateur
Silencieux
Environnement chargé
10
Environnement propre
5
échangeurs a plaque
15
Avant refroidisseur ou laveur
30
Après refroidisseur ou laveur
10
9 DISPOSITIONS POUR LA DESTRUCTION
•
La durée de vie approximative des éléments entrant dans la composition des centrales
ECOair est rappelée dans le tableau 3 ci-dessus et sous réserve d’une maintenance et
d’un entretien régulier ainsi que d’un environnement non agressif.
•
En fin de vie, veuillez respecter les règlements locaux en vigueur concernant le
recyclage ou la destruction des produits :
-
Les métaux ferreux et non-ferreux peuvent être mis à la ferraille pour recyclage.
-
Les filtres peuvent être détruits par incinération.
-
Les isolants internes des panneaux sont à récupérer et à confier à des sociètés
spécialisées pour leur destruction ou recyclage.
-
Les matériels électriques sont à traiter suivant les directives des fabricants.
Version 2.0
ECOAIR-IOM-0405-F • Page
25
10 GARANTIE
•
Les clauses de la garantie sont mentionnées dans nos conditions générales de vente.
Elle ne peut être admises que si les diverses consignes et opérations mentionnées dans
ce guide ont été correctement suivies et appliquées.
•
Les batteries endommagées par le gel ne sont pas couvertes par la garantie.
•
Dans le cadre de la garantie, et en cas de réclamation fondée, le constructeur ne prend
en charge que la fourniture du composant reconnu défectueux.
11 PROTECTION ANTIGEL DES BATTERIES CHAUDES
Principes de conception
•
Les batteries chaudes doivent être selectionnées sans surpuissance superflue. Un
surdimensionnement excessif de la batterie augmente le risque de gel.
•
Pour améliorer la protection, il est préférable que les raccordements des organes
electriques se fasse sur un réseau secouru, surtout les circuits de régulation incorporant
la protection antigel.
•
Il est préferable d’amener l'air froid en partie supérieure du caisson de mélange, et
d’éloigner celui-ci le plus possible de la batterie chaude.
•
La première batterie à eau chaude en contact avec l'air neuf devrait être régulée à l’aide
d’une vanne 3 voies montée en mélange, c'est-à-dire assurant un débit d’eau constant
avec une pompe de circulation propre et en régulant sur la température de l’eau. La
circulation permanente de l'eau empêchera le gel en cas de chute de la température de
celle ci. L’irrigation interne des circuits de la batterie en sera également améliorée
évitant ainsi des températures de surface par endroit qui favoriseraient la prise en glace
de la batterie.
•
Il est nécessaire de contrôler en permanance les températures d'eau chaude et d’air
neuf.
•
Il est essentiel de bien concevoir les dispositifs de régulation antigel et les
asservissements de la pompe de circulation d'eau chaude.
N.B: La garantie ne couvre pas les batteries endommagées par suite de gel.
Protection antigel
11.1 Batterie à eau chaude
a) Sonde de température d’air extérieur:
Si la température extérieure decend sous +1°C, la pompe de circulation de la première
batterie en amont doit tourner en permanence quelque soit l’état de fonctionnement de la
centrale. La pompe principale de l’installation doit bien entendu être asservie.
b) Sonde de température d’eau:
Si la température de l’eau descend vers +12°C / +15°C environ, la vanne de régulation
d’alimentation d’eau de chauffage doit s'ouvrir au maximum. La vanne de régulation revient
Version 2.0
ECOAIR-IOM-0405-F • Page
26
en position initiale dès que la température d'eau chaude remonte approximativement à
40°C.
c) Thermostat antigel après la batterie chaude:
Utiliser un thermostat avec capillaire. Le capillaire doit être placé en amont de la batterie et
couvrir toute la surface frontale. Le boîtier du thermostat doit être situé de telle manière à
ne subir aucune influence d’une température autre que celle règnant à l’intérieur de l’unité.
Le capillaire doit pouvoir mesurer la température de l’air dans la partie inférieure de la
centrale de traitement d’air après la batterie chaude. Si cette température atteint +5°C, le
registre d’air neuf doit automatiquement se fermer, la vanne d’’alimentation en eau s’ouvrir
et le ventilateur s’arrêter. En outre, une alarme à distance et un réarmement manuel
permettront la connaissance du phénomène afin d’analyser et de remédier au
dysfonctionnement constaté.
d) Pour un arrêt prolongé, seules les fonctions décrites dans les paragraphes a) et b) sont
en fonction.
Raccordement 1
Legende:
Registre air neuf
Pompe de ciculation
Vanne de by-pass
Raccordement 2
Vanne 3 voies de régulation
Vane de by-pass motorisée
Thermomètre
Raccordement 3
Fig. 9 – Schémas de raccordements recommandés pour la protection antigel
Version 2.0
ECOAIR-IOM-0405-F • Page
27
•
Les raccordements type 1 et 2 de la Fig. 9 permettent une alimentation en eau à débit
constant dans la batterie et et une circulation homogène dans tous les tubes de la
batterie, et ce pour toutes les conditions de fonctionnement. Ces raccordements sont
utilisés pour les débits d’eau chaude importants.
•
Le raccordement type 3 de fig. 9 permet une circulation d’eau à débit constant dans la
batterie et et une circulation homogène dans tous les tubes de la batterie, et ce pour
toutes les conditions de fonctionnement. Ce raccordement est utilisé pour les faibles
débits d’eau chaude.
12 ANNEXE
12.1 Roulements pour ventilateurs
Table 5 – Références des roulementsdes ventilateurs NICOTRA
KLME
2
3
4
5
6
7
Taille ventilateur
180
200
250
280
355
400
Turbine à action
RAE 20
NPPB
RAE 20
NPPB
RAE 20
NPPB
RAE 25
NPPB
RAE 30
NPPB
RAE 30
NPPB
Turbine à réaction
RAE 20
NPPB
RAE 20
NPPB
RAE 20
NPPB
RAE 25
NPPB
RAE 30
NPPB
RAE 30
NPPB
PASE 20
NPPB
PASE 25
NPPB
PASE 30
NPPB
PASE 35
NPPB
PASE 35
NPPB
Turbine à réaction
renforcée
12.2 Raccordements électriques des moteurs
•
L’alimentation électrique des moteurs s’effectue directement sur leur boite à bornes.
Celles-ci sont adaptées en taille et permettent les commutations suivant les conditions
du réseau électrique ou du type de raccordement des moteurs multivitesses.
•
Pour l’utilisation des moteurs dans des environnements de température supérieure à
40°C ou à d’ altitude au dessus de 1000 mètres, s’assurer de l’adaptation de la
puissance absorbée aux nouvelles conditions de fonctionnement.
•
Les applications avec variation de vitesse inférieure à 80% de la vitesse nominale
doivent utiliser des moteurs électriques à refroidissement externes avec présence de
protections thermiques internes.
•
Les protection thermiques internes doivent être obligatoirement être raccordées en série
dans le circuit de commande des moteurs.
•
La présence de protection thermique interne dans les moteurs n’autorise pas l’absence
des protections de surintensité obligatoires en tête.
•
Les moteurs 2 vitesses 3000 / 1500 tr/mn (2 / 4 pôles) et 1500 / 750 tr/mn (4 / 8 pôles)
sont conçus pour un raccordement à pôles commutables (type Dalhander).
•
Les moteurs 2 vitesses 1500 / 1000 tr/mn (4 / 6 pôles) et 1000 / 750 tr/mn (6 / 8 pôles)
sont conçus pour un raccordement à bobinages séparés.
Version 2.0
ECOAIR-IOM-0405-F • Page
28
12.2.1 Moteur triphasé - 1 vitesse
•
Raccordement de base
•
Raccordement avec des protection thermique par thermistances
•
Raccordement avec protection thermique par thermocontacts
Version 2.0
ECOAIR-IOM-0405-F • Page
29
12.2.2 Moteur 2 vitesses triphasé 3000/1500 et 1500/750 tr/mn (2/4 et 4/8 pôles)
1LA7... -0AB; 1LA7... -0BD;(? /YY) (Y/YY)
12.2.3 Moteur 2 vitesses triphasé 1500/1000 et 1000/750 tr/mn (4/6 et 6/8 pôles)
(Y/Y)
Version 2.0
ECOAIR-IOM-0405-F • Page
30
12.2.4 Moteur monophasé 1LF7: Type de base 1LF...AB
(U1 orange, Z1 rouge-foncé, Z2 bleu, U2 noir, C - c condensateur)
12.2.5 Moteur monophasé 1LF7.: Type de base 1LF...AE
(U1 orange, Z1 rouge-foncé, Z2 bleu, U2 noir, C - c condensateur)
Version 2.0
ECOAIR-IOM-0405-F • Page
31
12.3 Types et dimensions des cellules filtres.
Filtres synthétiques plissés ou à poches, et metalliques
KLME 02
KLME 03
KLME 04
BH
KLME 05
D
KLME 06
Filtre métallique
Version 2.0
KLME 07
BH
BH
D
D
D
Dimensions des insertions
de filtre
D
BV
D
D
D
D
D
a x b – L (mm)
BH
592 x 287 - L
BV
287 x 592 - L
D
592 x 592 - L
Filtre plissé
L = 25
filtres métaliques
L = 48
filtres plissé synthétique
L = 360
Filtre à poches courtes
EU3,4 et EU5
L = 500
Filtres poches longues EU5
L = 590
Filtres poches longues EU6-8
Filtre a poche
ECOAIR-IOM-0405-F • Page
32
13 Certificats
Version 2.0
ECOAIR-IOM-0405-F • Page
34
www.lennoxeurope.com
BELGIQUE, LUXEMBOURG
www.lennoxbelgium.com
RUSSIE
www.lennoxrussia.com
Conformément à l’engagement permanent de
Lennox en faveur de la qualité, les caractéristiques,
les valeurs nominales et les dimensions sont
susceptibles de modification sans préavis, ceci
REPUBLIQUE TCHEQUE
www.lennoxczech.com
SLOVAQUIE
www.lennoxdistribution.com
n’engageant pas la responsabilité de Lennox
Une installation, un réglage, une modification ou
une opération de maintenance incorrecte peut
endommager l’équipement et provoquer des
FRANCE
www.lennoxfrance.com
ESPAGNE
www.lennoxspain.com
blessures corporelles..
L’installation et la maintenance doivent être
confiées à un installateur ou à un technicien de
maintenance qualifié.
ALLEMAGNE
www.lennoxdeutschland.com
UKRAINE
www.lennoxukraine.com
PAYS BAS
www.lennoxnederland.com
ROYAUME-UNI ET IRLANDE
www.lennoxuk.com
POLOGNE
www.lennoxpolska.com
AUTRES PAYS
www.lennoxdistribution.com
PORTUGAL
www.lennoxportugal.com
ECOAIR-IOM-0405-F
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising