Capteurs solaires D230 et DB200

Capteurs solaires D230 et DB200
 Avis Technique 14/10-1597*V1
Capteurs plans vitrés à circulation de liquide - Posés indépendamment sur support ou incorporés à la couverture
Capteur solaire thermique
SOL, SOL H, D230 &
DB200
Solar thermal collector
Thermischer Sonnenkollektor
Ne peuvent se prévaloir du présent
Avis Technique que les productions
certifiées, marque CSTBat, dont la
liste à jour est consultable sur
Internet à l’adresse :
Titulaire :
Société BDR Thermea Group B.V.
Poligono Industrial Can Albareda
Calle Manganes2,
ES-08755 Castellbisbal
Tél. : +34 93 682 80 40
Internet : http://www.bdrthermea.com
Usine :
Société Fabrigás, S.L.U.
C/ Manganès, 2
08755 Castellbisbal
www.certita.fr Distributeurs : Société De Dietrich Thermique
57 rue de la Gare
BP 30
FR-67580 Mertzwiller
Tél. : +33 (3) 88 80 27 00
Fax : +33 (3) 88 80 27 99
Internet :
www. dedietrich-thermique.fr
Société Baxi France
157 avenue Charles Floquet
FR-93158 Le Blanc Mesnil
Tél. : +33 (1) 45 91 56 00
Internet :
http://www.baxifrance.com
Oertli thermique
2 Ave Josué Heilmann
F-68801 Thann
Tél. : +33 (3) 89 37 00 84
Fax : +33 (3) 89 37 32 74
Internet :
http://www.oertli.fr
Sofath
50, rue Pierre Seghers
F-26800 portes les Valence
Internet : http://www.sofath.com
Commission chargée de formuler des Avis Techniques (arrêté du 21 mars 2012) Groupe Spécialisé n° 14
Installations de Génie Climatique et Installations Sanitaires
Vu pour enregistrement le 5 avril 2013
Secrétariat de la commission des Avis Techniques
CSTB, 84 avenue Jean Jaurès, Champs sur Marne, FR-77447 Marne la Vallée Cedex 2
Tél. : 01 64 68 82 82 - Fax : 01 60 05 70 37 - Internet : www.cstb.fr
Les Avis Techniques sont publiés par le Secrétariat des Avis Techniques, assuré par le CSTB. Les versions authentifiées sont disponibles gratuitement sur le site internet du CSTB (http://www.cstb.fr)
 CSTB 2013
Le Groupe Spécialisé n°14 « Installations de Génie Climatique et Installations
Sanitaires » de la Commission chargée de formuler les Avis Techniques a examiné,
le 30 septembre 2010 la demande relative aux capteurs SOL présentée par la
société BDR Thermea. Le 12 décembre 2012 a été examiné le modificatif portant
sur la modification du châssis du capteur, l’ajout d’un nouveau capteur de la
gamme, l’ajout d’une nouvelle patte de fixation et d’un nouveau rail pour la pose
en surimposition ainsi que sur l’élargissement du domaine d’emploi des capteurs
vis-à-vis du risque sismique. Il a formulé, sur ce procédé, l’Avis ci-après. Cet Avis
annule et remplace l’Avis 14/10-1597. L’Avis Technique formulé n’est valable que
si la certification visée dans le Dossier Technique est effective.
1.
Définition succincte
1.1
Description succincte
Capteur solaire plan vitré à circulation de liquide caloporteur constitué
d’un coffre composé d’un cadre en aluminium et d’un fond en aluminium. Ce coffre est équipé successivement, du fond vers la surface :
- d’un isolant en laine minérale,
Matériaux en contact avec des produits destinés à
l’alimentation humaine
Sans objet en rapport au domaine d’emploi accepté.
Règlementation thermique
Les paramètres nécessaires au calcul règlementaire, aux calculs de
dimensionnement et aux calculs de prédiction de performances sont
les suivants : - d’un absorbeur composé d’une grille de circulation en tube de
cuivre soudé par laser sur une feuille d’aluminium revêtue d’un
traitement sélectif « Mirotherm »,
Dénomination commerciale
- d’une couverture transparente en verre trempé, à faible teneur en
fer. Le volume délimité par l’absorbeur et la couverture transparente est rempli d’air.
Débit (l.h-1.m-² - rapporté au m²
de superficie d'entrée du capteur)
- un châssis support et des fixations pour les applications sur toiture inclinée,
- un kit d’incorporation en couverture pour toiture inclinée.
Les capteurs se déclinent en versions dites « portrait » « SOL » et
« paysage » « SOL H » :
- SOL 200 – surface hors tout 2,00 m², version portrait,
- SOL 200 H – surface hors tout 2,00 m², version paysage,
- SOL 250– surface hors tout 2,50 m², version portrait,
- DB 200H : version paysage.
Identification
Les capteurs sont identifiables par un marquage conforme aux exigences de la marque de certification effective visée dans le Dossier
Technique.
AVIS
Domaine d’emploi accepté
3,99
3,72
Coefficient de perte thermique du
second ordre a2 (W.m-2.K-²)
0,0170
0,0180
Facteur d’angle d’incidence à 50°
Kθ (sans dimension)
0,94
0,94
Température conventionnelle de
stagnation, Tstg (°C)
198
197
SOL 250 H
SOL 250
2,37
2,37
76
76
0,818
0,812
Coefficient de perte thermique du
premier ordre a1 (W.m-2.K-1)
3,75
3,48
Coefficient de perte thermique du
second ordre a2 (W.m-2.K-²)
0,0160
0,0180
Facteur d’angle d’incidence à 50°
Kθ (sans dimension)
0,94
0,94
Température conventionnelle de
stagnation, Tstg (°C)
198
197
D 230
2,17
Débit (l.h-1.m-² - rapporté au m²
de superficie d'entrée du capteur)
72
Rendement optique η0
(sans dimension)
Aptitude à l’emploi
Fonction Génie Climatique
Projection de liquide surchauffé
La Directive 97/23/CE du Parlement et du Conseil du 27 mai 1997,
relative au rapprochement des législations des états membres concernant les équipements sous pression, porte sur le marquage CE des
équipements sous pression.
2
Coefficient de perte thermique du
premier ordre a1 (W.m-2.K-1)
Superficie d’entrée (m²)
Appréciation sur le produit
La protection contre les projections de liquide surchauffé est considérée comme normalement assurée compte tenu des dispositions décrites au Dossier Technique.
0,817
Dénomination commerciale
Identique au domaine d’emploi proposé au § 1.2 du Dossier Technique.
Par conception, les capteurs SOL, SOL H, D230 et DB200 ne sont pas
soumis à l’obligation de marquage CE.
0,809
Rendement optique η0
(sans dimension)
- DB 200V : version portrait,
2.211
76
Débit (l.h-1.m-² - rapporté au m²
de superficie d'entrée du capteur)
Les capteurs DB 200 se déclinent en versions portrait et paysage avec
une surface hors tout de 2,01 m² pour une utilisation en système
pressurisé (ou auto-vidangeable).
2.21
76
Superficie d’entrée (m²)
Le capteur D230 se décline en version portrait avec une surface hors
tout de 2,30 m².
2.2
1,89
Dénomination commerciale
- SOL 250 H– surface hors tout 2,50 m², version paysage.
2.1
1,89
Rendement optique η0
(sans dimension)
- un châssis support et des fixations pour les applications sur surface horizontale,
2.
SOL 200
Superficie d’entrée (m²)
Le procédé comporte également :
1.2
SOL 200 H
0,82
Coefficient de perte thermique du
premier ordre a1 (W.m-2.K-1)
3,941
Coefficient de perte thermique du
second ordre a2 (W.m-2.K-²)
0,015
Facteur d’angle d’incidence à 50°
Kθ (sans dimension)
0,94
Température conventionnelle de
stagnation, Tstg (°C)
194
14/10-1597*V1
DB 200H
DB 200 V
1,89
1,89
76
76
Rendement optique η0
(sans dimension)
0,79
0,79
Coefficient de perte thermique du
premier ordre a1 (W.m-2.K-1)
3,98
3,77
Coefficient de perte thermique du
second ordre a2 (W.m-2.K-²)
0,011
0,014
Dénomination commerciale
Superficie d’entrée (m²)
Catégorie d’importance du bâtiment
-1
Facteur d’angle d’incidence à 50°
Kθ (sans dimension)
0,94
0,94
Température conventionnelle de
stagnation, Tstg (°C)
183
183
Résultats d’essais selon la norme EN 12975-2.
L’utilisation du capteur à un débit différent du débit testé peut entraîner une modification des performances thermiques.
Pertes de charge : cf. Dossier Technique établi par le demandeur.
2.212
Mise
en
œuvre
Fonction Couverture
Le maintien en place des capteurs solaires est considéré comme normalement assuré en partie courante de couverture (au sens des règles
NV65 modifiées), compte tenu de la conception des supports et de
l’expérience acquise en ce domaine.
Les charges climatiques extrêmes seront limitées à 1302 Pa pour la
mise en œuvre en incorporation.
Etanchéité à l’eau
L’étanchéité des capteurs vis-à-vis de l’eau pluie est normalement
assurée par l’application en usine de joints EPDM entre la couverture
transparente et le coffre.
L’étanchéité de la couverture est, quant à elle, normalement assurée
dans le domaine d’emploi accepté, par la mise en œuvre du système
conformément au Dossier Technique.
C
Zone
2
La mise en œuvre au sol sur châssis et en pose indépendante en couverture avec les pattes de type universelle, ainsi que pour les plaques
en acier ou aluminium nervurées, est autorisée dans toutes les zones
de sismicité.
En dehors de ces mises en œuvre, l’implantation des capteurs en
couverture et en toiture-terrasse est limitée selon le tableau suivant :
14/10-1597*V1
C
T
C
T
3
2
3
2
1 ou
3
2
3
2
3
2
Zone
4
1 ou
3
2
3
2
3
2
Zone
5
3 ou
4
2
3
2
3
2
C : Mise en œuvre en couverture.
T : Mise en œuvre en toiture-terrasse.
1
: Installation possible en couverture pour les bâtiments remplissant
les conditions des Règles de Construction Parasismiques PSMI "Construction parasismique des maisons individuelles et bâtiments assimilés".
2 : Installation possible en toiture-terrasse si la sous-face du châssis
est disposée au maximum à 1 m au-dessus de la protection
d’étanchéité et à au moins 1 m des bords de la toiture-terrasse.
3 : Installation possible en couverture pour les capteurs dont le système de fixation résiste notamment à la charge sismique horizontale suivante (voir nota):
Fa = a x M x g avec a choisi dans le tableau ci-dessous :
Catégorie d’importance du bâtiment
I
II
III
IV
0,43
0,49
Zone 1
Zone de sismicité
En fonction des exigences, un essai peut s’avérer nécessaire.
Les zones et catégories de bâtiment s’entendent au sens de l’arrêté
relatif à la prévention du risque sismique du 22 octobre 2010 modifié
par les arrêtés du 19 juillet 2011 et du 25 octobre 2012.
T
IV
Zone
3
Les critères de réaction et de résistance au feu prescrits par la réglementation doivent être appliqués en fonction du bâtiment concerné
(habitation, établissements recevant du public).
Sécurité en cas de séisme
C
Installation
possible
Sécurité au feu
Dans le cas d’ensemble de capteurs dont la plus grande dimension est
inférieure à 4 m ou couvrant moins de 50% de la surface de la couverture, les caractéristiques de sécurité incendie à prendre en compte
sont les caractéristiques propres de la couverture.
T
III
Zone
1
Stabilité
La tenue mécanique intrinsèque du vitrage du capteur dans son coffre
a été vérifiée sans rupture jusqu’à une valeur de 2 680 Pa.
II
I
Zone de sismicité
Débit (l.h .m-² - rapporté au m²
de superficie d'entrée du capteur)
Zone 2
Zone 3
0,56
0,67
0,78
Zone 4
0,81
0,97
1,13
Zone 5
1,18
1,41
1,65
M masse du capteur en kg, g = 9,81 m.s-2,
Fa charge sismique horizontale dans la direction la plus défavorable
en N.
4: Installation possible en couverture pour les bâtiments remplissant
les conditions du guide AFPS "Construction parasismique des maisons individuelles aux Antilles » CP-MI.
Nota : Selon EN1998-1, § 4.3.5 avec les hypothèses suivantes :
Classe de sol E pour la valeur du paramètre de sol S,
Coefficient d’importance a=1, coefficient de comportement qa = 2
z/H = 1, Ta/T1=1.
3
2.22
Durabilité - Entretien
La durabilité propre des composants et leur compatibilité, la nature
des contrôles effectués tout au long de leur fabrication ainsi que le
retour d’expérience permettent de préjuger favorablement de la durabilité des capteurs solaires dans le domaine d’emploi prévu.
Moyennant une mise en œuvre et un entretien conformes aux indications portées dans la notice d’installation et dans le Dossier Technique
établi par le demandeur, complétées par le Cahier des Prescriptions
Techniques ci-dessous, la durabilité du procédé est comparable à celle
des supports traditionnels de couverture et de surfaces vitrées habituellement mis en œuvre dans le bâtiment.
2.23
Fabrication et contrôles
Pour le capteur DB 200 :
- 2 capteurs DB 200 montés en parallèle en pose indépendante,
- 2 capteurs DB 200 montés en parallèle en incorporation couverture,
- 5 capteurs DB 200 montés en série en pose indépendante,
- 4 capteurs DB 200 montés en série en incorporation couverture.
Les règles de mise en œuvre décrites au Dossier Technique doivent
être respectées.
L’installation doit en particulier être réalisée :
- à l’aide des supports et accessoires de liaison à la couverture
fournis par le fabricant,
- avec le kit de raccordement hydraulique intercapteur fourni lors
de la livraison.
La production des capteurs solaires fait l'objet d'un contrôle interne de
fabrication systématique régulièrement surveillé par un organisme
tiers, permettant d'assurer une constance convenable de la qualité.
- Pour le raccordement hydraulique des capteurs, il convient d’utiliser
les joints fournis.
Le titulaire du présent Avis Technique doit être en mesure de justifier
du droit d’usage d’une certification attestant la régularité et le résultat
satisfaisant des contrôles internes de fabrication.
La mise en œuvre des capteurs solaires doit être réalisée par des
entreprises ayant les compétences requises en génie climatique, en
plomberie et en couverture, formées aux particularités du procédé et
aux techniques de pose.
Les produits bénéficiant d'un certificat valide sont identifiables par la
présence de la marque de certification effective visée par le Dossier
Technique (cf. § 6).
2.24
Mise en œuvre
La mise en œuvre des capteurs est effectuée par des entreprises
formées aux spécificités du procédé, ayant les compétences requises
en génie climatique, plomberie et en couverture, conformément aux
préconisations du Dossier Technique, et en utilisant les accessoires
décrits dans celui-ci.
Cette disposition permet d’assurer une bonne réalisation des installations.
2.25 Données environnementales et sanitaires
Il n’existe pas de PEP (Profil Environnemental Produit) pour ce produit.
Il est rappelé que le PEP n’entre pas dans le champ d’examen
d’aptitude à l’emploi du produit.
2.3
2.31
Cahier des Prescriptions Techniques
Prescriptions communes
Les prescriptions à caractère général pour l'installation des capteurs
solaires sur toitures inclinées sont définies dans les documents suivants :
 Cahier du CSTB 1827 : « Cahier des Prescriptions Techniques communes aux capteurs solaires plans à circulation de liquide »,
Les conduites de raccordement en acier galvanisé et en matériaux de
synthèse ne sont pas autorisées.
L’isolation de la tuyauterie extérieure doit être résistante aux hautes
températures, au rayonnement ultraviolet, aux attaques aviaires et
aux attaques des rongeurs.
Le circuit capteur doit obligatoirement comporter une soupape de
sécurité tarée à la pression maximale de service du capteur et, dans
tous les cas, inférieure ou égale à 6 bars.
Vérification de la tenue des supports
En complément des prescriptions définies dans le Dossier Technique et
dans la notice d’installation du capteur, le prescripteur devra vérifier
que la surcharge occasionnée par l’installation de ce capteur n’est pas
de nature à affaiblir la stabilité des ouvrages porteurs (charpente,
toiture-terrasse, …). Le maître d’ouvrage devra, le cas échéant, faire
procéder au renforcement de la structure porteuse avant mise en place
du capteur.
 Lors de l’installation du capteur sur plaques en acier ou aluminium
nervurées ou plaques profilées en fibres-ciment, une cale d’onde (pontet) sera interposée entre la sous-face de la plaque et le chevron au
niveau de chaque tire-fond. Cette cale, de dimension compatible avec
la sous-face de la tôle, réalisée en matériau durable dans le temps,
conformément à l’annexe K du DTU 40.35, devra permettre de reprendre les efforts de serrage du tire-fond.
 Cahier du CSTB 1612 : « Recommandations générales de mise en
œuvre des capteurs semi-incorporés, incorporés ou intégrés sur une
couverture par éléments discontinus »,
 Il est impératif de remplacer la visserie de nuance d’acier inoxydable
A2 préconisée par de la visserie de nuance d’acier inoxydable A4 pour
les installations situées à moins de 3 km du littoral ainsi qu’en front de
mer ou en zone mixte, selon la norme NF P 24-351 –
Annexe A.
 NF DTU 65.12 : « Réalisation des installations de capteurs solaires
plans à circulation de liquide pour le chauffage et la production d'eau
chaude sanitaire ».
 La visserie utilisée pour la fixation du châssis sur toiture-terrasse
devra être choisie et dimensionnée pour résister, entre autre, aux
actions du vent et aux effets de la corrosion.
Les prescriptions à caractère général pour l'installation des capteurs
solaires sur toitures-terrasses sont définies dans de la norme NF P 84204 -1-1 (Réf DTU 43.1) « Etanchéité des toitures-terrasses et toitures
inclinées avec éléments porteurs en maçonnerie en climat de plaine Cahier des Clauses Techniques », complété de son amendement.
Installation sur surface horizontale
En cas d’intégration du capteur en couverture dans le cas de travaux
neuf ou de réhabilitation complète de la couverture, la pose d’un écran
de sous-toiture doit être réalisée jusqu’à l’égout conformément au
cahier CSTB 3651-2.
L’écran de sous-toiture doit être sous homologation CSTB avec un
classement E1 ou sous Avis Technique avec un classement W1 selon la
norme EN 13859-1.
2.32
2.321
Prescriptions techniques particulières
Mise en œuvre
Généralités
La notice d’installation doit être systématiquement fournie à la livraison.
Le nombre maximum de capteurs installés dans une même ligne est
de :
Pour les capteurs SOL :
- 10 capteurs montés en parallèle en pose indépendante,
- 4 capteurs montés en série en pose en incorporation couverture,
- 4 capteurs montés en série en pose indépendante.
Pour le capteur D230 :
Dans le cas de lestage des capteurs en toiture-terrasse, un calcul au
cas par cas tenant compte de la configuration de l’ouvrage devra
systématiquement être réalisé.
Le maintien des capteurs par lestage en toiture-terrasse est limité aux
toitures-terrasses techniques dont la classe de compressibilité de
l’isolant est C au minimum.
Le prescripteur devra également s’assurer que le maintien par lestage
ne risque pas d’endommager le complexe d’étanchéité existant ou la
structure de l’ouvrage porteur.
Sécurité des intervenants
La mise en œuvre du procédé en hauteur impose les dispositions
relatives à la protection et la sécurité des personnes contre les risques
de chutes telles que :
- la mise en place de dispositifs permettant la circulation des personnes sans appui direct sur les capteurs,
- la mise en place de dispositifs antichute selon la réglementation
en vigueur, d’une part pour éviter les chutes sur les capteurs et
d’autre part, pour éviter les chutes depuis la toiture.
Lors de l’entretien et de la maintenance, la sécurité des intervenants
doit être assurée par la mise en place de protections contre les chutes
grâce à des dispositifs de garde-corps ou équivalents.
Ventilation
L’espace réservé à la ventilation et aménagé sous le procédé doit être
continu, de l’égout au faîtage, et d’épaisseur 20 mm au minimum.
- 4 capteurs montés en série en pose en incorporation couverture,
- 5 capteurs montés en série en pose indépendante.
4
14/10-1597*V1
Mise hors d’eau
3.
Dans l’éventualité de précipitations et lorsque le(s) capteur(s) est
(sont) incorporé(s) à la couverture, la mise hors d’eau doit systématiquement être exécutée, au fur et à mesure de l’avancement de
l’installation, par l’entreprise chargée des travaux de mise en œuvre
grâce à un bâchage efficace.
Après installation, cette mise hors d’eau doit également être réalisée
dans les plus brefs délais en cas de bris de glace ou
d’endommagement d’un capteur.
2.322
La marque commerciale du liquide caloporteur utilisé doit figurer de
manière lisible et indélébile sur l'installation.
2.323
Ce système faisait déjà l’objet de l’Avis Technique 14/10-1597, du
modificatif 14/10-1597*01 Mod et de l’additif 14/10-1597*02 Add.
Ce modificatif consolidé intègre l’ensemble des modifications antérieures ainsi que :
Sécurité sanitaire
Le liquide caloporteur utilisé dans le circuit solaire doit avoir reçu de la
Direction Générale de la Santé (DGS) l'approbation pour son classement en liste "A" des fluides caloporteurs pouvant être utilisés dans les
installations de traitement thermique des eaux destinées à la consommation humaine (cf. circulaire du 2 juillet 1985), après avis de
l'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (AFSSA) ou de
l’Agence nationale chargée de la sécurité sanitaire de l’alimentation, de
l’environnement et du travail (ANSES).
Conditions d’entretien
Les conditions d’utilisation et d’entretien sont précisées dans les notices du titulaire. Ces préconisations doivent, a minima, définir des
périodicités d’intervention et porter, notamment, sur les points suivants :
- vérification de la propreté des capteurs solaires,
- contrôle et remplacement éventuel des joints et raccords,
- contrôle de l’intégrité et remplacement éventuel de l’isolation des
conduites,
- contrôle de la pression dans le circuit primaire,
- contrôle du point de gel du fluide caloporteur (de préférence à
l'entrée de la période hivernale),
Remarques complémentaires
du Groupe Spécialisé
-
la modification du châssis du capteur,
-
l’ajout d’un nouveau capteur de la gamme,
-
l’ajout d’une nouvelle patte de fixation et d’un nouveau rail
pour la pose en surimposition,
-
l’élargissement du domaine d’emploi des capteurs vis-à-vis
du risque sismique.
Dans l’attente du résultat de l’essai de vieillissement en exposition
naturelle en cours d’exécution, le Groupe ne peut se prononcer formellement sur le maintien dans le temps des performances annoncées. Il
propose néanmoins, compte tenu de l’expérience acquise pour des
équipements équivalents, de préjuger favorablement de la durabilité
des caractéristiques, tout en se réservant le droit de remettre en cause
cet Avis en fonction des résultats obtenus après essai.
L’Avis Technique initial et son modificatif 14/10-1597*01 Mod ont fait
l’objet d’une consultation du Groupe Spécialisé n° 5 « Toitures, couverture, étanchéité » pour les aspects d’intégration en couverture. Les
remarques suivantes ont été formulées :
 Les applications des capteurs incorporés en toiture, en climat de
montagne (altitude > 900 m), ne sont pas visées par le domaine
d’emploi accepté par l’Avis.
 La tenue au vent des capteurs solaires sur l’ossature de la couverture a été vérifiée pour des charges climatiques de valeur maximale
1302 Pa (vent extrême). Comme précisé dans les règles NV65 modifiées, la valeur des charges climatiques en vent normal se déduit de
la valeur des charges climatiques en vent extrême par l’application
d’un coefficient diviseur de 1,75.
- contrôle des supports, du système d’incorporation et de leur intégrité.
 Comme pour l'ensemble des procédés de ce domaine, ces capteurs
solaires doivent être installés en partie supérieure de la couverture,
en complément des dispositions constructives déjà prises pour assurer l'étanchéité à l'eau entre les éléments de couverture et les capteurs solaires.
L’ensemble des contrôles à effectuer doit être spécifié dans la notice
d’entretien et de maintenance fournie lors de la livraison.
 L’’étanchéité à l’eau des couvertures munies de capteurs n’est assurée que lorsque :
- contrôle du pH du liquide caloporteur afin de prévenir tout risque
de corrosion du circuit primaire ainsi que de sa densité,
2.324
- les capteurs sont positionnés en partie courante de la couverture,
au plus près du faîtage, en zones de concomitance vent-pluie 1 et
2 selon DTU 40.21,
Assistance technique
Au travers de sa filiale BAXI S.A., la société BDR Thermea est tenue
d’apporter son assistance technique à toute entreprise, installant ou
réalisant la maintenance du procédé, qui en fera la demande.
- les capteurs au nombre maxi de 4 sont positionnés sur 1 ligne parallèle au faîtage.
Conclusions
Appréciation globale
Le Rapporteur du Groupe Spécialisé n° 14
Coralie NGUYEN
Pour les fabrications bénéficiant d'une certification visée dans le
Dossier Technique, l'utilisation des capteurs solaires "SOL, SOL H,
D230 et DB 200", dans le domaine d'emploi accepté et complété
par le Cahier des Prescriptions Techniques de l’Avis, est appréciée
favorablement.
Validité
Jusqu’au 30 septembre 2015.
Pour le Groupe Spécialisé n°14
Le Président
Alain FILLOUX
14/10-1597*V1
5
Dossier Technique
établi par le demandeur
d’habitation, ERP : R+2 maxi, dont la couverture présente une
pente de 21° (38%) à 65° (214%),
- en zone 1 et 2 de concomitance vent-pluie au sens des DTU
40.21,
- pour des couvertures revêtues de tuiles en terre cuite ou en
béton à emboîtement ou à glissement à relief, tuiles plates et
ardoises,
- pour des charges climatiques limitées à 1302 Pa (vent extrême) selon les règles NV65 modifiées.
A. Description
1.
Description générale
1.1
Présentation
Capteur solaire plan vitré à circulation de liquide caloporteur constitué
d’un coffre composé d’un cadre en aluminium et d’un fond en aluminium. Ce coffre est équipé successivement, du fond vers la surface :
- d’un isolant en laine minérale,
- d’un absorbeur composé d’une grille de circulation en tube de
cuivre soudé par laser sur une feuille d’aluminium revêtue d’un
traitement sélectif « Mirotherm »,
- d’une couverture transparente en verre trempé, à faible teneur en
fer. Le volume délimité par l’absorbeur et la couverture transparente est rempli d’air.
Le procédé comporte également :
- un châssis support et des fixations pour les applications sur surface horizontale,
- un châssis support et des fixations pour les applications sur toiture inclinée,
- un kit d’incorporation en couverture pour toiture inclinée.
Les capteurs se déclinent en versions dites « portrait » « SOL » et
« paysage » « SOL H » :
- SOL 200 – surface hors tout 2,00 m², version portrait,
- SOL 200 H – surface hors tout 2,00 m², version paysage,
- SOL 250– surface hors tout 2,50 m², version portrait,
- SOL 250 H– surface hors tout 2,50 m², version paysage.
Les capteurs D230 se déclinent en version portrait avec une surface
hors tout de 2,30 m².
Les capteurs DB 200 se déclinent en versions portrait et paysage avec
une surface hors tout de 2,01 m² pour une utilisation en système
pressurisé (ou auto-vidangeable).
- DB 200V : version portrait,
- DB 200H : version paysage.
1.2
Domaine d’emploi
a) Capteurs solaires plans à circulation de liquide caloporteur destinés
à la réalisation d’installations de génie climatique à circuit bouclé.
Les installations avec passage direct d’eau sanitaire dans le capteur
ne sont pas visées par le présent Avis Technique ; le fonctionnement en installation autovideageable concerne uniquement les capteurs DB 200.
b) Utilisation sous un angle compris entre 10° (18%) et 65° (214%),
correspondant à la limite d’emploi des capteurs.
Note : en tout état de cause, les pentes minimales des toitures sont
définies dans les normes NF DTU de la série 40 ou dans un les Avis
Techniques des éléments de couverture concernés.
2.
Eléments constitutifs
Les éléments décrits dans ce paragraphe font partie de la livraison
assurée par la société BDR Thermea.
2.1
Coffre
Le coffre du capteur se compose des éléments suivants (cf. figure 1):
- 4 profilés extrudés en alliage d’aluminium (EN AW-6063, avec finition en Titanpol 400) avec rainures pour permettre l’assemblage
des systèmes de fixation du capteur sur les éléments de charpente. Les profilés sont munis de coins avec adhésif de protection
fixés par 4 supports en aluminium extrudé en forme de « L » (EN
AW-6063), chaque support étant fixé au moyen de 3 vis M5×10
de qualité A2-70,
- une tôle d’aluminium inférieure (EN AW-1050A) fixée sur le coffre
avec un adhésif Loctite MS939 et une agrafe en aluminium extrudé (EN AW-6063).
La ventilation du capteur est assurée par des dispositifs moulés dans
les œillets positionnant les collecteurs de l’absorbeur pour les capteurs
SOL.
Pour le capteur D 230 et DB 200, en plus des dispositifs de ventilation
au niveau des raccordements, 2 œillets supplémentaires sont intégrés
au cadre, à l’opposé des 2 tubes de raccordement.
Les dimensions du coffre sont les suivantes (largeur x hauteur x profondeur) :
- SOL 200
: 1147 × 1753 × 87 mm
- SOL 200H
: 1753 × 1147 × 87 mm
- SOL 250
: 1147× 2187 × 87 mm
- SOL 250H
: 2187 × 1147 × 87 mm
- D 230
: 1147 × 2006 × 87 mm
- DB 200V
: 1147 x 1753 x 87 mm
- DB 200H
: 1753 x 1147 x 87 mm
2.2
Isolant
Isolant
c) Utilisation en atmosphère extérieure suivant les indications du
tableau 1 en annexe.
d) Implantation limitée aux zones sismiques telles que définies dans
l’Avis au §2.21.
e) Implantation pouvant être réalisée de manière dite :
 soit « indépendante sur support » en France européenne, en
Guadeloupe, en Martinique et à la Réunion :
- sur toitures inclinées revêtues de tuiles en terre cuite ou en
béton à emboîtement ou à glissement à relief, tuiles plates,
ardoises, plaques en acier ou aluminium nervurées, plaques
profilées en fibres-ciment,
- sur toiture-terrasse,
Matériau constitutif
Laine minérale
Laine minérale
A1
A1
Masse volumique (kg/m3)
40
40
Epaisseur de l'isolation (mm)
40
50
0,035
0,036
Fond de coffre
(SOL 250/
250H/D230)
1588 x 1111
1111 x 67 (x2)
Conductivité thermique à 50°C
(W.m-1.K-1)
Dimensions (mm)
SOL 200
SOL 200H
SOL 250
SOL 250 H
Latéral
1717 x 982
1717 x 67 (x2)
2022 x 1111
1111 x 67 (x2)
2151 x 982
2151 x 67 (x2)
D230
1920 x 1116
1111 x 55 (x2)
DB 200V / DB 200H
1715 x 1110
Sans objet
250
250
Température maxi admise (°C)
6
Latéral
(SOL 250/
250H/D230)
Classement de réaction au feu
(EN 13501-1)
- au sol,
 soit « incorporée en couverture » en France européenne à
l’exception des climats de montagne (caractérisés par une altitude supérieure à 900 m):
- pour 1 ligne de capteurs parallèle à la ligne de faîtage, de 4
capteurs maxi, format portrait, situés en partie courante de
couverture et de toiture au sens des règles NV65 modifiées
sans points singuliers dans la zone où les capteurs sont implantés,
- pour une mise en œuvre sur charpente en bois conforme au
DTU de la série 33 en maisons individuelles, bâtiments
Fond de coffre
14/10-1597*V1 L’isolation est placée dans le coffre sans maintien particulier.
2.3
L’absorbeur est constitué d’une plaque d’aluminium soudée par laser
sur une grille hydraulique en cuivre. Il est muni de 4 orifices de raccordement pour les capteurs SOL, de 4 orifices de raccordement pour
les capteurs D230 (avec le tube de retour) et de 2 orifices de raccordement directs sur l’échangeur pour les capteurs DB 200. La tôle
d’aluminium est recouverte d’un revêtement sélectif Mirotherm.
Coefficient d’absorption (%)
95
Coefficient d’émissivité (%)
5
Les dimensions de la tôle de l’absorbeur sont les suivantes :
- SOL 200/200H (mm) : 1100 × 1706 × 0,4
- SOL 250/250H (mm) : 2140 × 1100 × 0,4
- D230 (mm) : 1100 x 1958 x 0,4
- DB 200V / DB 200H (mm) : 1100 x 1706 x 0,4
Des collecteurs horizontaux de 22 mm de diamètre sont raccordés par
un méandre unique de 10 mm de diamètre (cf. figure 3) pour les
capteurs SOL.
Les capteurs D230, DB200V et DB200H possèdent une grille hydraulique en méandre unique de 12 mm de diamètre et 0,5 mm
d’épaisseur (cf. figure 3).
Les collecteurs se terminent par des buses en cuivre destinées au
raccordement avec des connecteurs à emmanchement.
Les collecteurs passent au travers d’œillets en silicone, formant un
joint étanche sur le coffre du capteur (cf. figure 1).
Pour les capteurs D230, le retour de la boucle hydraulique du champ
de capteur peut être intégré dans le capteur. Ce retour est indépendant de l’absorbeur. Si ce retour est intégré au capteur, des raccords
supplémentaires doivent être mis en place (voir figure ).
2.4
Couverture transparente
La couverture transparente du capteur est composée d’une vitre à
faible teneur en fer, de 3,2 mm d’épaisseur, finition matte, trempée
conformément aux spécifications de la norme EN 12150-1.
Dimensions et masses:
SOL 200/SOL 200H (mm) : 1136 × 1742
Masse (kg) : 16,4
SOL 250/SOL 250H (mm) : 1136 × 2176
Masse (kg) : 20,5
D230 (mm) : 1136 x 1995
Masse (kg) : 18,7
DB 200V/DB 200H (mm) : 1136 x 1742
Masse (kg) : 16,4
L’étanchéité entre la vitre et le coffre du capteur est assurée par un
joint silicone fixé dans une rainure.
La couverture transparente ne peut pas être remplacée.
2.5
Eléments de supportage et de fixation à la
structure porteuse (implantation
« indépendante »)
2.51
Toiture inclinée
Le kit de montage pour toiture inclinée permet de fixer le capteur
parallèlement à la couverture. La description du kit est détaillée figures
17 à 18.
On distingue trois types de fixation sur les éléments de la charpente:
 Pour les couvertures revêtues de tuiles, le principe consiste à utiliser :
- des crochets de type « universel » en aluminium (EN AC-47100
et EN AW-6082),
- de la visserie en acier inoxydable (A2-70) de 8 mm de diamètre.
 Pour les couvertures revêtues de tôle ondulée, plaques en acier ou
aluminium nervurées, le principe consiste à utiliser :
- des tire-fond en acier inoxydable M12 (A2-70),
- des joints d’étanchéité en EPDM,
- des pontets à mettre en œuvre selon DTU 40.32 (non fournis).
 En option, pour les couvertures revêtues de tuiles mécaniques, de
tuiles plates ou d’ardoises, le principe consiste à utiliser :
-
-
des tasseaux en bois de section 30 x 90 mm de classe de résistance C24 et de classe d’emploi 2 selon FD P 20-651 pour les
pattes pour tuiles mécaniques venant se fixer sur les chevrons
à l’aide de 2 vis 9 x 60 mm en inox A2,
-
des solins en aluminium (EN AW-6063),
-
de la visserie en acier inoxydable (A2-70) de 8 mm de diamètre.
Absorbeur
des crochets en acier inoxydable (AISI 304) spécifiques pour
chaque type de couverture,
14/10-1597*V1
Dans les trois cas, les capteurs sont fixés sur des rails et des brides en
aluminium extrudé (EN AW-6063). Deux types de rail peuvent être
utilisés : des rails venant se clipser sur les pattes de fixation ou des
rails venant se fixer par l’intermédiaire d’une vis en T sur les pattes de
fixation (voir figure 18). La visserie est de type M8 en acier inoxydable
A2-70.
Les manuels d’instructions pour la mise en œuvre sont fournis avec les
kits de montage.
2.52
Surface plane
Deux kits de montage pour surface plane permettant l'installation
inclinée de panneaux solaires sur les toits plats ou des surfaces planes.
- Kit Premium: charge limite de conception de la neige au sol = 2,8
kN/m². Voir la description de l'équipement à la figure .
- Kit standard: charge limite de conception de la neige au sol = 1,9
kN/m². Voir la description de l'équipement à la figure 13.
Ces deux structures permettent l'inclinaison des capteurs de 20° à
55°.
Le kit de montage « Premium » est composé d’éléments en aluminium
extrudé (EN AW-6063) d’épaisseur 3 mm à 4,5 mm. La visserie est de
type M8 en acier inoxydable A2-70.
Le kit de montage « Standard » est composé d’éléments en aluminium
extrudé (EN AW-6082) d’épaisseur 3,2 mm à 5,3 mm. La visserie est
de type M8 en acier inoxydable A2-70.
Les prescriptions à caractère général pour l’installation des capteurs
solaires sur toiture-terrasse sont définies dans la norme NF P 84-204
(réf DTU 43.1) « travaux d’étanchéité des toitures-terrasses avec
éléments porteurs en maçonnerie – Cahier des clauses techniques
complété de son amendement ».
Il faut veiller à ce que chaque rangée de capteurs ne projette pas
d’ombre sur la suivante. Pour l’éviter, utiliser la formule suivante :
Intervalle entre deux rangées = hauteur H d’un élément (capteur) x 3.
Pour des raisons de résistance au soulèvement et à l’arrachement dus
à la prise au vent, les éléments de montage doivent être fixés au
support, soit maintenus par des contrepoids en béton (lest en kg /
capteur). Dans chaque cas, il faut vérifier les caractéristiques statiques
du support.
Les boulons de fixation ou blocs de ballast en béton sont exclus du
contenu du kit.
Les manuels d’instructions pour la mise en œuvre sont fournis avec les
kits de montage.
2.6
Eléments de raccordement à la couverture
(implantation « incorporée »)
La description du kit et sa nomenclature sont détaillées figures 31 à
33.
Le kit d’intégration des capteurs SOL 250 inclut, en deux éléments
séparés, les tôles latérales pour les toitures en tuiles mécaniques. Le
recouvrement minimum de ces tôles est de 150 mm.
Le système de montage en intégration de toiture est un système de
couverture pour toits inclinés. Il remplace la couverture d’origine du
toit et nécessite en travaux neufs ou réhabilitation complète, une
protection par écran de sous-toiture homologué CSTB ou sous Avis
Technique qui doit descendre jusqu’à l’égout.
Les capteurs solaires remplacent partiellement ou entièrement les
éléments de couverture et s’intègrent dans l’enveloppe du bâtiment
avec des feuilles d’aluminium peintes reposant sur des tasseaux fournis (EN AW-1050A, couleur : RAL7016, épaisseur minimale du revêtement : 0,060 mm).
Les tasseaux sont en bois résineux classe d’emploi 2 selon FD P 20651 et classe C24 (NF EN 338). Ils mesurent 100 x 25 mm et leur
longueur est appropriée à la largeur du capteur. Fixation sur les chevrons avec 3 vis en acier inoxydable A2-70 de dimensions 4,5 x 70
mm.
Les capteurs sont montés au moyen de supports en aluminium,
chaque support étant fixé avec 2 vis en acier inoxydable A2-70 de
dimensions 4,5 x 25 mm. Une bande de mousse à cellules fermées et
stable aux UV assure l’étanchéité entre le capot supérieur et le capteur. Une jupe en plomb assure la fermeture du profil des tuiles, à
l’extrémité inférieure de l’installation.
Des bandes de butyle sont pré-montées sous
d’incorporation, en partie inférieure (voir figure 40).
les
éléments
7
Ce type de disposition est réalisable pour des toits ventilés couverts de
tuiles à relief.
Une variante pour couverture en ardoise est prévue. Cette variante
comprend les mêmes éléments que précédemment avec l’ajout de
noquets en aluminium EN AW-1050A pour les parties latérales.
Les manuels d’instructions pour la mise en œuvre sont fournis avec les
kits de montage.
2.7
Raccords hydrauliques
La fourniture comprend un kit de raccordement hydraulique. Les raccords hydrauliques sont constitués de connecteurs à emmanchement
dont l’étanchéité est assurée par 2 joints toriques en EPDM.
Pour les capteurs SOL, le kit hydraulique pour le raccordement d’un
capteur comprend les éléments suivants :
- connecteur en laiton, avec orifice pour refoulement de l’air et
doigt de gant pour sonde de température PT1000,
- purge d’air manuelle,
- connecteur coudé standard en laiton,
- obturateurs en laiton,
- étriers de retenue en acier inoxydable,
- flexibles acier inoxydable DN16,
- connecteurs droits DN16 à DN22,
- rondelles d’étanchéité.
Pour les capteurs D230, le kit hydraulique pour le raccordement d’un
capteur comprend les éléments suivants :
- connecteur en laiton, avec orifice pour refoulement de l’air et
doigt de gant pour sonde de température PT1000,
- étriers de retenue en acier inoxydable,
- flexibles acier inoxydable DN12,
- rondelles d’étanchéité.
Pour la connexion entre deux capteurs, le kit hydraulique comprend
deux interconnexions en acier inoxydable (où est réalisée la compensation de la dilatation thermique).
Pour les capteurs DB 200, le kit hydraulique pour le raccordement d’un
capteur comprend les éléments suivants :
- connecteur en laiton en U, avec orifice pour refoulement de l’air,
- connecteur en laiton en T, avec orifice pour refoulement de l’air,
- doigt de gant pour sonde de température PT1000,
- étriers de retenue en acier inoxydable,
- flexibles acier inoxydable DN12,
- rondelles d’étanchéité.
3.
Autres éléments
3.5
Mise en œuvre en région côtière
Pour les installations effectuées sur une bande de 3 km du littoral, il
est impératif de remplacer la visserie standard fournie avec les systèmes de montage par de la visserie de qualité A4-70.
4.
Caractéristiques
Les capteurs solaires se déclinent en quatre variantes dont les caractéristiques sont les suivantes :
Type de
capteur
SOL
200
SOL
200H
SOL
250
SOL
250H
D230
DB
200V
DB
200H
Surface hors
tout (m2)
2,01
2,01
2,51
2,51
2,3
2,01
2,01
Superficie
d’entrée (m2)
1,90
1,90
2,38
2,38
2,19
1,9
1,9
Superficie de
l’absorbeur
(m²)
1,88
1,88
2,35
2,35
2,15
1,88
1,88
2,0
2,3
2,4
2,9
2,1
1,5
1,3
Contenance
de l’absorbeur
(l)
Pression
maximale de
service (bars)
6
Poids à vide
(kg)
35
36
48
49
37
32,5
32
Dimensions
hors tout:
l x h x ép.
(mm)
1147
×
1753
× 87
1753
×
1147
× 87
1147
×
2187
× 87
2187
×
1147
× 87
1147
x
2005
x 87
1147 ×
1753 ×
87
1753 ×
1147 ×
87
Pertes de
charge
5.
Cf. graphe(s) en annexe (figure 4)
Fabrication et contrôles
L’assemblage des capteurs est réalisé sur le site de fabrication de
Fabrigas S.L.U. à Castelbisbal, en Espagne. L’usine de production de
Baxi Calefacción S.L.U., société du groupe BDR Thermea Group, est
certifiée selon la norme ISO 9001.
La réalisation des contrôles sur matières entrantes, en cours de fabrication et sur produits finis est régulièrement vérifiée par un organisme
tiers dans le cadre de la certification CSTBat « Procédés solaires ».
6.
Conditionnement, marquage,
étiquetage, stockage et transport
La fourniture ne comprend pas les éléments suivants, toutefois indispensables à la réalisation de l’installation et au bon fonctionnement
des capteurs.
Conditionnement
3.1
Les capteurs sont emballés sous une pellicule de protection, avec
protection d’angle EPS.
Eléments de traversée de couverture
Le passage dans le toit des tuyauteries de raccordement hydraulique
se font à l’aide de chatières.
Marquage
3.2
Reprend les informations telles que prévues dans le référentiel de la
certification CSTBat « Procédés solaires ».
Liquide caloporteur
Aucun liquide caloporteur n’est fourni ni préconisé. En conséquence,
dans le cas d’une installation à simple échange, il doit avoir reçu de la
Direction Générale de la Santé (DGS) l'approbation pour son classement en liste "A" des fluides caloporteurs pouvant être utilisés dans les
installations de traitement thermique des eaux destinées à la consommation humaine (cf. circulaire du 2 juillet 1985), après avis de
l'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (AFSSA) ou de
l’Agence nationale chargée de la sécurité sanitaire de l’alimentation, de
l’environnement et du travail (ANSES).
3.3
Dispositif de sécurité
Le circuit capteur doit obligatoirement comporter une soupape de
sécurité tarée à la pression maximale de service du capteur et, dans
tous les cas, inférieure ou égale à 6 bars.
3.4
Ecran de sous-toiture
L’écran de sous-toiture doit être sous homologation CSTB avec un
classement E1 ou sous Avis Technique avec un classement W1 selon la
norme EN 13859-1. 8
Etiquetage
En complément des informations ci-dessus, le marquage comprend :
- la contenance en fluide,
- le poids du capteur,
- la température maximum de service,
- les dimensions hors tout,
- la superficie brute,
- la superficie de l’absorbeur.
Stockage
Les capteurs sont stockés en position verticale, sur des palettes de
bois et dans leur emballage de protection d’origine.
Transport
Pour le transport, les capteurs sont installés sur chant, dans une structure de bois et dans leur emballage d’origine. L’ensemble est emballé
sous une pellicule de protection.
14/10-1597*V1 7.
Mise en œuvre
7.1
Conditions générales de mise en œuvre
La mise en œuvre des capteurs doit être effectuée par des entreprises
formées aux spécificités du procédé, ayant les compétences requises
en génie climatique, plomberie et en couverture.
Pour des raisons de sécurité, le remplissage de l’installation ne peut
avoir lieu que pendant les heures de non ensoleillement ou, le cas
échéant, après avoir recouvert les capteurs.
La marque et le type de liquide caloporteur utilisé doivent être indiqués
sur l’installation de manière visible, permanente et indélébile.
Fixation par ancrage des pieds du support dans un
massif bétonné
Le support est en aluminium, épaisseur 3 mm (EN AW-6060T66/F22).
Le maintien du support peut-être assuré par ancrage du pied du support dans un massif bétonné assurant le lestage, posé sur l’étanchéité
par l’intermédiaire d’un matériau de répartition (polystyrène expansé
par exemple). Le massif bétonné doit nécessairement être amovible,
sans recours à des engins de levage, pour permettre la réfection éventuelle du revêtement d’étanchéité.
7.22
Montage des capteurs incorporée en
couverture
Les conduites de raccordement utilisées doivent être en cuivre ou en
inox.
Les points hauts de l’installation doivent être équipés d’un dispositif de
purge. Lorsque ce dispositif est automatique, celui-ci doit être isolé à
l’aide d’une vanne d’isolement.
La pression maximum de service est de 10 bars. La plage de débit
recommandée au niveau du circuit primaire est comprise entre 30 et
120 l.h-1.m-² de capteurs.
7.2
Conditions spécifiques de mise en œuvre
7.221
Installation intégrée sur couverture neuve ou
en réhabilitation complète
La mise en œuvre est décrite en annexe 3.
La mise en œuvre est réalisée avec le kit décrit au §2.6, incluant la
visserie.
Les éléments de couverture doivent être retirés selon la surface nécessaire à la mise en œuvre du kit d’incorporation.
Le nombre maximum de capteurs installés dans une même ligne est
de :
Fixer les lattes de montage fournies conformément aux dimensions
spécifiées dans le manuel d’installation.
 pour les capteurs SOL :
Fixer les supports inférieurs puis mettre en place les capteurs avec les
interconnexions hydrauliques en les bloquant avec les dispositifs de
fixation latéraux et intermédiaires. Effectuer les raccordements hydrauliques et installer la sonde de température.
- 10 capteurs montés en parallèle en pose indépendante,
- 4 capteurs montés en parallèle en pose en incorporation couverture,
- 2 capteurs montés en série.
 pour les capteurs D230 :
- 5 capteurs montés en série en pose indépendante,
- 4 capteurs montés en série en incorporation.
 pour le capteur DB 200 :
- 2 capteurs DB 200 montés en parallèle en pose indépendante,
- 2 capteurs DB 200 montés en parallèle en incorporation couverture,
- 5 capteurs DB 200 montés en série en pose indépendante,
- 4 capteurs DB 200 montés en série en incorporation couverture.
7.21
7.211
Montage des capteurs indépendants sur
supports
Installation sur toiture inclinée
La mise en œuvre est décrite en annexe 2.
La fixation à la base du chevron est conçue pour permettre
l’ajustement de la position afin d’assurer l’alignement avec le profil des
tuiles de la toiture.
Pour les installations utilisant un écran de sous-toiture, l’installateur
doit, en premier lieu, découper une partie de la contre-latte en prenant
soin de ne pas endommager l’écran. Les éléments d’ancrage se fixent
directement sur les chevrons. Il pourra être nécessaire de modifier les
tuiles à l’emplacement des supports afin de laisser un dégagement
autour de ceux-ci. En présence de tuiles plates ou d’ardoise de faible
épaisseur, on devra utiliser un solin souple, fixé par vis autoperceuse,
afin de couvrir le support.
Pour le montage au moyen de tire-fond (sur des toits en tôle ondulée),
l’installateur détermine en premier lieu l’emplacement du chevron. Il
perce ensuite la couverture, puis réalise un avant-trou dans le chevron. Il installe alors un pontet entre le chevron et la couverture, afin
de protéger la forme du profilé. Il installe ensuite le tire-fond, en
s’assurant que la garniture en EPDM forme un joint étanche sur la
couverture.
L’assemblage des glissières de montage et l’installation des capteurs
sont ensuite réalisés selon l’annexe 2.
Dans l’éventualité de travaux d’installation avec un écran de soustoiture, l’installateur doit assurer la prévention des risques de fuite aux
points de passage de la tuyauterie, en se reportant aux spécifications
contenues dans le cahier CSTB 3651-P2.
7.212
Installation sur surface plane
La mise en œuvre est décrite en annexe 1.
Fixation sur un dé en béton
Le support des capteurs solaires est fixé sur un dé en béton recouvert
par un capot métallique fixé de façon étanche. Le dé en béton est
réalisé conformément à la norme NF P 10-203 référencée DTU 20.12.
La mise en œuvre du relevé d’étanchéité de 15 cm sur le dé en béton
est effectuée conformément à la norme NF P 84-204 à 208 référencée
DTU 43.
14/10-1597*V1
Mettre en place les éléments en tôle en les fixant sur les supports de
montage en commençant par les sections inférieures, les bandes
latérales et intermédiaires et enfin les sections supérieures.
Fixer les bords des composants de solin sur les liteaux et mettre en
place les bandes de mousse.
Replacer la couverture en maintenant un recouvrement minimum de
150 mm sur les parties supérieure et inférieure et de 80 mm sur les
partes latérales.
Les éléments suivants sont décrits en annexe 3 :
- recouvrements minimaux des éléments de couverture en amont
et en aval des capteurs, sur les bavettes,
- recouvrements latéraux adaptés à chaque type de couverture visée,
- pente résiduelle des bavettes lorsque la couverture est à la pente
mini revendiquée.
Concernant l’écran de sous-toiture, l’installateur se reportera aux
prescriptions définies dans les Avis Techniques concernant cet élément
ou dans le cahier du CSTB 3651-P2.
7.222
Installation intégrée sur couverture existante
Mise en œuvre identique au 7.221.
8.
Utilisation et entretien
Les conditions d’utilisation et d’entretien sont précisées dans les notices du titulaire.
Les périodicités d’intervention et les points de contrôle sont les suivants :
- vérifier l’installation et relever tout endommagement du capteur
ou accumulation de débris,
- vérifier que le capteur ou le système de montage ne présente pas
de trace de corrosion,
- vérifier que les fixations sont bien serrées,
- vérifier les raccords et les tuyaux pour relever les éventuelles
fuites de fluide ou les dégradations, en examinant également
l’état de l’isolation des tuyaux ; réparer si nécessaire. Examiner
l’intérieur du bâtiment pour relever toute trace de fuites,
- examiner les tuiles situées autour du kit d’incorporation, pour relever les éventuelles dégradations;
- vérifier que la végétation environnante ne crée pas de masque sur
les capteurs,
- le cas échéant, vérifier l’état du ballast éventuellement utilisé
pour lester le système,
- dans des zones comportant un risque d’accumulation d’impuretés
sur le capteur, utiliser exclusivement des produits et méthodes de
nettoyage non abrasifs pour nettoyer les capteurs et les composants du système de montage,
- vérifier le pH avec un pH-mètre approprié,
- vérifier tous les 2 ans le pourcentage d’antigel dans le fluide caloporteur. Pour vérifier l’antigel, on peut utiliser un réfractomètre.
La valeur affichée doit être -21ºC environ (concentration de
40%).
9
9.
Assistance technique
BAXI S.A., filiale de BDR Thermea Group assure la formation et/ou
l’assistance au démarrage sur chantier, auprès des installateurs qui en
font la demande.
B. Résultats expérimentaux
Performances thermiques
Essais réalisés suivant les modalités de la norme EN 12975-2 :
 Capteur SOL 200H et SOL 250H :
- laboratoire : TÜV Rheinland,
- n° du compte rendu d'essai : 21217925,
- date du compte rendu d'essai : 04/06/2012.
 Capteur SOL 200 et SOL 250 :
- laboratoire : TÜV Rheinland,
- n° du compte rendu d'essai : 21217926,
- date du compte rendu d'essai : 04/06/2012.
 Capteur D230 :
- laboratoire : TÜV Rheinland,
Résistance aux efforts d'arrachement de la couverture
transparente
Essai réalisé suivant les modalités définies dans la norme NF EN
12975-2 :
- laboratoire : ISFH,
- n° du compte rendu d'essai : 78-10/KQT,
- date du compte rendu d'essai : 16/04/2010.
Résistance au vent du procédé monté avec son système
de fixation
Essai réalisé sur la base de la norme NF EN 12179 :
- laboratoire : CSTB,
- n° du compte rendu d'essai : CLC11-26028898,
- date du compte rendu d'essai : avril 2011.
C. Références
Ces capteurs solaires sont fabriqués et mis en œuvre depuis mars
2010 et des références existent en Italie et au Royaume-Uni.
Environ 3 000 m² ont été commercialisés dans ces deux pays.
- n° du compte rendu d'essai : 21217922_EN_P,
- date du compte rendu d'essai : 21/05/2012.
 Capteur DB 200H :
- laboratoire : TÜV Rheinland,
- n° du compte rendu d'essai : 21220865ENPDB200H,
- date du compte rendu d'essai : 15/02/2013.
 Capteur DB 200V :
- laboratoire : TÜV Rheinland,
- n° du compte rendu d'essai : 21220865ENPDB200V,
- date du compte rendu d'essai : 15/02/2013.
10
14/10-1597*V1 Tableaux et figures du Dossier Technique
Tableau 1 - Compatibilité du procédé avec les atmosphères extérieures.
Atmosphère extérieure
Urbaine ou industrielle
Rurale
non
polluée
(E11)
Sévère
(E13)
■
○
■
■
○
■
■
○
■
■
○(1)
■
■
○
■
■
■
■
○
■
■
■
○
Aluminium
EN AW-5083
■
■
Acier inoxydable
■
■
Désignation
des matériaux
Capteur
(coffre, fond
de coffre)
Extrusion
aluminium
EN AW-6063
■
Système de
montage
capteur sur
surface
plane
(Premium)
Extrusion
aluminium
EN AW-6063
Système de
montage
capteur sur
surface
plane
(Standard)
Extrusion
aluminium
EN AW-6082
Supports de
montage B
et C
Support de
fixation
intégrée
Visserie
3à
10 km
du
littoral
(E15)
Mixte
10 à 20
km du
littoral
(E14)
Elément du
procédé
Supports de
montage A
Marine
Normale
(E12)
< 3 km
du
littoral*
(E16)
Normale
(E17)
■
Sévère
(E18)
Particulière
(E19)
○
○
(1)
■
○(1)
○(1)
○(1)
(1)
■
○(1)
○(1)
■
○(1)
(1)
■
○(1)
○(1)
○
○
-
○
-
-
○
■
■
○(1)
■
○(1)
○(1)
○
■
■
○(1)
○(1)
-
-
Extrusion
aluminium
EN AW-6082
Aluminium
moulé ENAC
47100
acier inoxydable AISI
304
Extrusion
aluminium
EN AW-6063
Notes et légende :
Définition des ambiances suivant NF P 24-351 – Annexe A / DTU 40.35 (NF P34-205-1) Annexe D
* : sauf front de mer
(1) : Il est impératif de remplacer la visserie fournie par de la visserie de grade A4-70. Voir §3.5 du dossier technique
 : emploi accepté
 : emploi possible après étude spécifique et accord du titulaire
- : emploi interdit
14/10-1597*V1 11
Capteurs SOL :
Capteurs D230 et DB200 :
Verre trempé de 3,2 mm
Assemblage de la vitre au châssis
par des adhésifs OTTO Chemi SP
6131
Absorbeur aluminium
avec revêtement sélectif
Rainure dans le profil du châssis pour le
montage du kit de solin lors de
l’installation incorporée dans le toit
Virole polyamide avec
Silicone rétenteur
Isolation laine minérale, à
face noire, de 40 mm
Rainure dans le châssis
pour les fixations
Panneau postérieur aluminium
Figure 1 – Vue en coupe des capteurs.
12
14/10-1597*V1 X
Y
Iy (max) : 35,9 cm4
Ix (max) : 2,5 cm4
Figure 2 – Inertie mécanique des profilés du coffre.
SOL 200H
SOL 200 SOL 250H D230 SOL 250
DB200V DB200H Figure 3 – Détail des grilles hydrauliques.
14/10-1597*V1 13
Perte de pression pour SOL200H
3 50
3 50
3 00
3 00
2 50
2 50
2 00
2 00
m Ba r
m Ba r
Perte de pression pour SOL200
1 50
1 50
1 00
1 00
50
50
0
0
0
0 .5
1
1 .5
2
2.5
3
3 .5
4
4 .5
0
0 .5
1
1 .5
Débit (dm³/min )
2.5
3
3 .5
3
3.5
4
4 .5
Perte de pression pour
SOL250H
Perte de pression pour
SOL250
450
500
450
400
400
350
350
300
mBar
300
mBar
2
Débit (dm³/min)
250
250
200
200
150
150
100
100
50
50
0
0
0
0.5
1
1.5
2
2.5
3
3.5
4
4.5
0
0.5
Débit (dm³/min)
1
1.5
2
2.5
4
4.5
Débit (dm³/min)
Perte de pression pour
PRO D230
2000
1800
1600
1400
mbar
1200
1000
800
600
400
200
0
0,0
2,0
4,0
6,0
8,0
10,0
12,0
14,0
16,0
18,0
Débit (dm3/min)
Figure 4 – Pertes de charges des capteurs.
14
14/10-1597*V1 Accessoire en option Figure 5 – Raccordements hydrauliques pour les capteurs SOL.
Tableau 2 – Nomenclature des raccordements hydrauliques pour les capteurs SOL.
Nº
rep.
Description
Matériaux
Spécification /
Qualité
Nombre requis
par capteur ou
rangée de
capteurs
Nombre requis pour
chaque capteur
supplémentaire dans
la rangée
100
Coude
laiton
EN 12164 CW617N
1
-
102
Chapeau d’extrémité
Laiton
EN 12164 CW614N
2
-
112
Décharge d’air manuelle
Laiton
EN 12164 CW614N
1
-
104
Raccord en T
laiton
EN 12164 CW617N
1
-
105
Joint torique
EPDM
EPF-70-PEROX
8
8
106
Pince / étrier
Acier inoxydable 1
316
4
-
110
Interconnexion
Acier inoxydable 2
316TI
-
2
14/10-1597*V1 15
Figure 6 - Raccordements hydrauliques pour les capteurs D230.
Tableau 2-1 - Composants de raccordements hydrauliques pour le capteur D230.
Nº rep.
16
Description
Matériau
Spécification
120
Coude
Laiton
EN 12164 CW617N
121
Joint torique
EPDM
EPF-70-PEROX
122
Pince / étrier
Acier inoxydable
316
123
U-tube de connexion
Cuivre
EN 12449
124
Interconnexion
Laiton
EN 12164 CW617N
14/10-1597*V1 Figure 7 - Raccordements hydrauliques pour les capteurs DB200 pour système auto-vidangeable (capteurs en parallèle).
Tableau 2-2 - Composants de raccordements hydrauliques pour le capteur DB 200.
Nº rep.
Description
Matériau
Spécification / Qualité
125
Connecteur en T
Laiton
EN 12164 CW617N
EPF-70-PEROX
121
Joint torique
EPDM
122
Pince / étrier
Acier inoxydable
316
A
Interconnexion
Laiton
EN 12164 CW617N
14/10-1597*V1 17
Figure 8 - Raccordements hydrauliques pour les capteurs DB 200 (capteurs en série).
Tableau 2-3 - Composants de raccordements hydrauliques pour le capteur DB 200.
Nº rep.
Description
Matériau
Spécification
120
Coude
Laiton
EN 12164 CW617N
121
Joint torique
EPDM
EPF-70-PEROX
122
Pince / étrier
Acier inoxydable
316
126
U-tube de connexion
Cuivre
EN 12449
A
Interconnexion
Laiton
EN 12164 CW617N
18
14/10-1597*V1 ANNEXE 1
Mise en œuvre sur surface plane
Kit Premium
Figure 9 – Détail du châssis.
Tableau 3 – Nomenclature du châssis
Description
Matériaux
Spécifications / qualité
Nombre requis
par capteur ou
rangée de
capteurs
200
Traverse de support
Aluminium extrudé
EN AW-6063
2
1
201
Fixation d’extrémité châssis
A
Aluminium extrudé
EN AW-6063
4
-
202
Écrou M8 - bride
Acier inoxydable
A2-70 - DIN 6923 - cannelé
18
9
203
Tire-fond M8 x 35
Acier inoxydable
A2-70
8
4
204
Support inférieur châssis A
Aluminium extrudé
EN AW-6063
2
1
3
Nº
rep.
Nombre requis pour
chaque capteur
supplémentaire dans
la rangée
205
Boulon M8 x 70
Acier inoxydable
A2-70
6
206
Traverse de rail
Aluminium extrudé
EN AW-6063
2
1
207
Contreventement
Aluminium extrudé
EN AW-6063
2
2
208
Montant supérieur
Aluminium extrudé
EN AW-6063
2
1
209
Montant inférieur
Aluminium extrudé
EN AW-6063
2
1
210
Boulon M8 x 50
Acier inoxydable
A2-70
4
2
211
Plaque de raccordement
Aluminium extrudé
EN AW-6063
-
2
212
Rondelle M8
Acier inoxydable
A2-70
10
5
14/10-1597*V1 19
Non fourni
Non fourni
90 kg max par
bloc
Figure 10 – Détail des fixations du châssis.
20
14/10-1597*V1 Figure 11 - Mise en œuvre du châssis.
14/10-1597*V1 21
Figure 12 – Mise en œuvre du châssis (suite).
22
14/10-1597*V1 Kit Standard
Figure 13– Détail du châssis.
Tableau 3 bis – Nomenclature du châssis
Nº
rep.
Description
Matériaux
Spécifications / qualité
Nombre requis
par capteur ou
rangée de
capteurs
Nombre requis pour
chaque capteur
supplémentaire dans
la rangée
300
Rail inferieur
Aluminium extrudé
EN AW-6082
1
1
301
Rail supérieur
Aluminium extrudé
EN AW-6082
1
1
302
Traverse de rail
Aluminium extrudé
EN AW-6082
2
1
303
Traverse de support
Aluminium extrudé
EN AW-6082
2
1
304
Rail vertical supérieur
Aluminium extrudé
EN AW-6082
2
1
305
Rail vertical inférieur
Aluminium extrudé
EN AW-6082
2
1
306
Plaque de raccordement
Aluminium extrudé
EN AW-6082
-
2
308
Fixation latérale
Aluminium extrudé
EN AW-6082
4
-
309
Rail de liaison
Aluminium extrudé
EN AW-6082
-
2
310
Vis auto perforante 4.2x16
Acier inoxydable
A2-70 - DIN 7504K
-
4
311
Vis "T" M8 x 30
Acier inoxydable
A2-70
4
2
312
Vis "T" M8 x 20
Acier inoxydable
A2-70
4
2
313
Vis M8 x20
Acier inoxydable
A2-70
8
4
314
Écrou M8 - bride
Acier inoxydable
A2-70 - DIN 6923 - cannelé
16
8
14/10-1597*V1 23
Non fourni Non fourni Figure 14– Détail des fixations du châssis.
24
14/10-1597*V1 Figure 15 - Mise en œuvre du châssis.
14/10-1597*V1 25
Figure 16 – Mise en œuvre du châssis A (suite).
26
14/10-1597*V1 ANNEXE 2
412 414 409 413 412 416 415 410 Crochet en aluminium « universel »
412 414 411 413 417 407 : tire-fond pour tôle ondulée et iso technique
409 : crochet en acier inoxydable pour ardoises
410 : crochet en acier inoxydable pour tuiles plates
411 et 417 : crochet en acier inoxydable pour tuiles mécaniques
Figure 17 – Détail des kits de mise en œuvre pour fixation des rails par clipsage.
14/10-1597*V1 27
Tableau 4 – Nomenclature des kits de mise en œuvre.
Spécifications /
qualité
Nombre requis
par capteur ou
rangée de
capteurs
Nombre requis pour
chaque capteur
supplémentaire
dans la rangée *
Aluminium extrudé
EN AW-6082
4 **
2 (4) **
Aluminium moulé
EN AC-47100
4 **
2 (4) **
Support supérieur
Aluminium extrudé
EN AW-6082
4 **
2 (4) **
Capteur sur traverse
Aluminium extrudé
EN AW-6063
2
2
Plaque de raccordement
Aluminium extrudé
EN AW-6063
-
2
305
Fixation d’extrémité
Aluminium extrudé
EN AW-6063
4
-
306
Plaque à goujon, raccordement
Acier inoxydable
A2-70
-
2
307
Support
Aluminium extrudé
EN AW-6063
2
2
308
Vis pour rainure à T (28/15) M8x25
Acier inoxydable
A2-70
4
-
309
Rondelles M8
Acier inoxydable
A2-70
8 **
4 (8) **
310
Vis à bois 8 x 60 mm (13 mm A/F)
Acier inoxydable
A2-70
8 **
4 (8) **
311
Boulon M8 x 30 tête 6 pans
Acier inoxydable
A2-70
4 **
2 (4) **
311
Rondelle incorporée 8 mm
Acier inoxydable
316L
4 **
2 (4) **
Acier inoxydable
A2- 70 conf. DIN 6923
dentelés
4 +4 **
2 +2 **(+4 **)
4 **
2 (4) **
1 boulon M12
Acier inoxydable
A2-70
3 écrous de bride M12
Acier inoxydable
A2- 70 conf. DIN 6923
dentelés
4 **
2 (4) **
Nº
rep.
Description
Matériaux
300
Support inférieur
301
Poutre sous tuile
302
303
304
312
Écrous M8
Ensemble boulons contenant:
407
408
1 rondelle d’étanchéité
EPDM
Support de montage
Aluminium extrudé
EN-AW-6063
Sous-ensemble crochet pour
ardoises contenant:
409
Support supérieur
Acier inoxydable
AISI 304
Support inférieur
Acier inoxydable
AISI 304
Vis M10 x25
Acier inoxydable
A2-70
Acier inoxydable
A2- 70 conf. DIN 6923
dentelés
Écrou M10
410
Crochet pour tuiles plates
Acier inoxydable
AISI 304
4 **
2 (4) **
411
Crochet pour tuiles mécaniques
Acier inoxydable
AISI 304
4 **
2 (4) **
Vis M8 x 30
Acier inoxydable
A2-70
4 **
2 (4) **
Rondelle M8
Acier inoxydable
A2-70
4 **
2 (4) **
Écrou M8
Acier inoxydable
A2- 70 conf. DIN 6923
dentelés
4 **
2 (4) **
413
Rondelle M9
Acier inoxydable
A2-70
8 **
4 (8) **
414
Vis à bois 9 x 60mm
Acier inoxydable
A2-70
8 **
4 (8) **
415
Rondelle M11
Acier inoxydable
A2-70
8 **
4 (8) **
416
Vis à bois 11 x 60mm
Acier inoxydable
A2-70
8 **
4 (8) **
417
Crochet pour tuile mécanique
Acier inoxydable
AISI 304
4 **
2 (4) **
412
* Nombre par capteur portrait (paysage)
** Option dépendant de l'application requise
28
14/10-1597*V1 423 424 418 420 429 422 421 419 421 420 426 425 428 Figure 18 – Détail des kits de mise en œuvre pour fixation des rails par l’intermédiaire de vis en T.
Tableau 5 – Nomenclature des kits de mise en œuvre.
Nº rep.
Description
Matériau
Spécif./qualité
418
Rail supérieur
Extrusion aluminium
EN AW-6063
419
Rail inférieur
Extrusion aluminium
EN AW-6063
420
Écrous M8
Acier inoxydable
A2- 70 conf. DIN 6923
dentelés
421
Boulon T M8x20
Acier inoxydable
A2-70
422
Boulon en T M8x30
Acier inoxydable
A2-70
423
Vis auto-foreuse 4.2 X 16mm
-
-
424
Rail de connexion
Extrusion aluminium
EN AW-6063
425
Patte pour tuile plate
Acier inoxydable
AISI 304
426
Patte pour tuile mécanique
Acier inoxydable
AISI 304
428
Patte pour tuile mécanique
Acier inoxydable
AISI 304
Pince
Extrusion aluminium
6082-T6
Support supérieur
Acier inoxydable
AISI 304
Support inférieur
Acier inoxydable
AISI 304
Vis M10 x25
Acier inoxydable
A2-70
Acier inoxydable
A2- 70 conf. DIN 6923
dentelés
429
Sous-ensemble crochet pour ardoises
contenant:
409
Écrou M10
14/10-1597*V1 29
Figure 19 – Coupe des différents rails
30
14/10-1597*V1 Partie 1a. Fixation du support – 1ère méthode – tuiles à relief
Figure 20– Mise en œuvre des crochets en aluminium.
14/10-1597*V1 31
Figure 21 – Mise en œuvre des crochets en aluminium (suite).
32
14/10-1597*V1 Figure 22 – Mise en œuvre des crochets en aluminium (suite).
14/10-1597*V1 33
Partie 1b. Fixation du support – 2ère méthode – tôle ondulée/isotechnique
Pontet Pontet Figure 23 – Mise en œuvre des tire-fond.
Partie 1c. Fixation du support – 3ère méthode – tuile plate
34
Figure 24 – Mise en œuvre des crochets en acier inoxydable.
14/10-1597*V1 Partie 1d. Fixation du support – 4ère méthode –ardoise
Figure 25 – Mise en œuvre des crochets en acier inoxydable.
14/10-1597*V1 35
Partie 1e. Fixation du support – 5ère méthode – tuiles à relief avec crochets en acier
inoxydable
Figure 26 – Mise en œuvre des crochets en acier inoxydable pour tuiles à relief.
Partie 1f. Fixation du support – 6ère méthode – tuiles à relief avec crochets en acier
inoxydable
Figure 27 – Mise en œuvre des crochets en acier inoxydable pour tuiles à relief.
36
14/10-1597*V1 Partie 2. Fixation des rails sur les pattes de fixation
2 types de fixations des rails sur les pattes sont possibles :
- Par clipsage des rails pour l’ensemble des pattes:
- Par l’intermédiaire de vis en T pour les pattes en aciers inoxydable:
Figure 28 – Deux types de fixation rail/patte.
14/10-1597*V1 37
Partie 3. Fixation du (des) capteur(s)
Figure 29 – Mise en œuvre des rails et des capteurs.
Figure 30 – Mise en œuvre des rails et des capteurs (suite).
38
14/10-1597*V1 ANNEXE 3
Mise en œuvre incorporée à la couverture
Figure 31 – Détail du kit d’incorporation pour tuile à relief.
Figure 32 – Détail du kit d’incorporation du capteur SOL 250 pour tuile à relief
avec séparation des tôles latérales.
14/10-1597*V1 39
Figure 33 – Détail du kit d’incorporation pour tuile plate et ardoise.
40
14/10-1597*V1 Tableau 5 – Nomenclature des kits d’incorporation
Nº rep.
Description
Matériau
Spécif./qualité
Aluminium pré revêtu 0,8 mm
EN AW-1050A, couleur: RAL7016,
500
Ensemble du panneau
supérieur
Support mousse de polyuréthane
POL NA30FR, gris anthracite
Joint mousse à cellules fermées
PE TA30G 4 x 10 mm
Nombre requis
par capteur ou
rangée de
capteurs
Nbre requis pour
chaque capteur
supplémentaire
dans la rangée
1
1
-
501
Coin supérieur C.G.
Aluminium laqué 1,2 mm
EN AW-1050A, couleur: RAL7016,
1
502
Coin supérieur C.D.
Aluminium laqué 1,2 mm
EN AW-1050A, couleur: RAL7016,
1
-
503
Section de remplissage
supérieure
Aluminium pré revêtu 0,8 mm
EN AW-1050A, couleur: RAL7016,
-
1
504
Latéral inférieur C.G.
Aluminium pré revêtu 0,8 mm
EN AW-1050A, couleur: RAL7016,
1
-
505
Latéral inférieur C.D.
Aluminium pré revêtu 0,8 mm
EN AW-1050A, couleur: RAL7016,
1
-
506
Panneau latéral C.G.
Aluminium pré revêtu 0,8 mm
EN AW-1050A, couleur: RAL7016,
1
-
507
Panneau latéral C.D.
1
-
-
1
1
1
1
-
1
-
5
5
-
1
3
508
Profilé inter-capteur
509
Section inférieure
510
Coin inférieur C.G.
511
Coin inférieur C.D.
512
Latte
Aluminium pré revêtu 0,8 mm
EN AW-1050A, couleur: RAL7016,
Aluminium pré revêtu 0,8 mm
EN AW-1050A, couleur: RAL7016,
Joint mousse à cellules fermées
PE TA30G 4 x 10 mm
Aluminium pré revêtu 0,8 mm
EN AW-1050A, couleur: RAL7016,
Jupe en plomb
PB061K, couleur: RAL7016
Aluminium pré revêtu 0,8 mm
EN AW-1050A, couleur: RAL7016,
Jupe en plomb
PB061K, couleur: RAL7016
Bandes de butyle
Scotch-Seal 5313
Aluminium pré revêtu 0,8 mm
EN AW-1050A, couleur: RAL7016,
Jupe en plomb
PB061K, couleur: RAL7016
Bandes de butyle
Scotch-Seal 5313
Bois résineux classe 2
NF EN 335-2
Aluminium pré revêtu 0,8 mm
EN AW-1050A, couleur: RAL7016,
Bandes de butyle
Scotch-Seal 5313
513
Pièce de remplissage inférieure
514
Fixation intermédiaire
Extrusion aluminium
EN AW-6063 T6
-
515
Fixation latérale
aluminium 3,5 mm
EN AW-5083 H111
6
-
516
Support inférieur
aluminium 3,5 mm
EN AW-5083 H111
2
1
522
Languette de fixation du solin
Acier galvanisé
8
-
534
Noquet de coin supérieur C.G.
Aluminium pré revêtu 0,8 mm
EN AW-1050A, couleur RAL7016
1
-
535
Noquet de coin supérieur C.D.
Aluminium pré revêtu 0,8 mm
EN AW-1050A, couleur RAL7016
1
-
536
Noquet C.D.
Aluminium pré revêtu 0,8 mm
EN AW-1050A, couleur RAL7016
Par version
-
2
-
1
-
1
-
1
1
-
1
537
Support latéral
Aluminium pré revêtu 0,8 mm
EN AW-1050A, couleur RAL7016
538
Coin inférieur ardoise/plate
C.G.
Aluminium pré revêtu 0,8 mm
EN AW-1050A, couleur RAL7016
Bandes de butyle
Scotch-Seal 5313
539
Coin inférieur ardoise/plate
C.D.
Aluminium pré revêtu 0,8 mm
EN AW-1050A, couleur RAL7016
Bandes de butyle
Scotch-Seal 5313
540
Section inférieure ardoise
Aluminium pré revêtu 0,8 mm
EN AW-1050A, couleur: RAL7016
541
Pièce de remplissage inférieure
ardoise
Aluminium pré revêtu 0,8 mm
EN AW-1050A, couleur: RAL7016,
Bandes de butyle
Scotch-Seal 5313
542
Panneau latéral C.G. ardoise
Aluminium pré revêtu 0,8 mm
EN AW-1050A, couleur: RAL7016,
1
-
543
Panneau latéral C.D. ardoise
Aluminium pré revêtu 0,8 mm
EN AW-1050A, couleur: RAL7016,
1
-
544
Noquet C.G.
Aluminium pré revêtu 0,8 mm
EN AW-1050A, couleur RAL7016
Par version
-
545
Coin supérieur C.G. ardoise
Aluminium laqué 1,2 mm
EN AW-1050A, couleur: RAL7016,
1
-
546
Coin supérieur C.D. ardoise
Aluminium laqué 1,2 mm
EN AW-1050A, couleur: RAL7016,
1
-
Non représenté
Vis à bois (4,5 × 70 mm)
Acier inoxydable
A2-70
15
15
Non représenté
Vis à bois (4,5 × 35 mm)
Acier inoxydable
A2-70
22
8
Non représenté
Rondelle étanche colorée
Acier inoxydable ; joint EPDM
A2-70/EPDM - couleur: RAL7016
12
3
Non représenté
Vis autoperceuse colorée
Acier inoxydable
A2-70 - couleur: RAL7016
12
3
Non représenté
Clou
Acier inoxydable
8
-
Mousse, kit, solin (2 m)
Mousse de polyuréthane ignifuge
(Section triangulaire 25×75 mm)
Par version
1
Non représenté
PUR ETER E25 FR 25 kg/m3
14/10-1597*V1 41
Figure 34 – Vue en coupe – Pentes minimum et recouvrements.
Joint mousse Figure 35 – Détails du raccordement intercapteur et recouvrements latéraux minimum.
42
14/10-1597*V1 Figure 36 – Détails de l’encombrement des kits d’incorporation.
14/10-1597*V1 43
Mise en place du capteur suivant et raccordement hydraulique intercapteur.
Mise en place des tôles inférieures, latérales et de la jonction intercapteur repère 508 et 513
de la nomenclature et visible sur vue en coupe figure 22.
Y1 (mm)
Y2 (mm)
Y3 (mm)
Y4 (mm)
SOL 200 - DB 200V*
435
935
1435
2020
SOL 200H - DB 200H*
260
585
910
1415
SOL 250
560
1185
1810
2460
SOL 250H
260
585
910
1415
D 230
503
1076
1649
2275
* Le DB 200V et le DB 200H peuvent être installés en portrait ou paysage
Figure 37 – Détails de la mise en œuvre.
44
14/10-1597*V1 Y1 (mm)
Y2 (mm)
Y3 (mm)
Y4 (mm)
SOL 200 - DB 200V*
435
935
1435
2020
SOL 200H - DB 200H*
260
585
910
1415
SOL 250
560
1185
1810
2460
SOL 250H
260
585
910
1415
D 230
503
1076
1649
2275
* Le DB 200V et le DB 200H peuvent être installés en portrait ou paysage
Figure 38 – Détails de la mise en œuvre.
14/10-1597*V1 45
Art. 513 (cf. Tab. 5/Fig.18) Joint EPDM Joint EPDM Art. 508 (cf. Tab. 5/Fig.18 et Fig. 22) Figure 39 – Détails de la mise en œuvre (suite).
46
14/10-1597*V1 Bande de butyle
Bande de butyle
Mise en place de la pièce inférieure de jonction inter-capteur
Mise en place des bavettes d’extrémité
Figure 40 – Détails de la mise en œuvre (bandes de butyle prémontées).
Mise en place des tôles supérieures et des mousses d’étanchéité.
Joint EPDM Mousses d’étanchéité Figure 41 – Détails de la mise en œuvre (suite).
14/10-1597*V1 47
Figure 42 – Détails de la mise en œuvre (suite).
Figure 43 – Détails de la mise en œuvre pour couverture en tuile plate ou ardoise.
48
14/10-1597*V1 Joint Figure 44 – Détails de la mise en œuvre pour couverture en tuile plate ou ardoise (suite).
14/10-1597*V1 49
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising