Chaudière murale Accumulation Intégrée

Chaudière murale Accumulation Intégrée
Chaudière murale
Accumulation Intégrée
Instructions techniques
pour l'installation et
l'emploi
Chambre ouverte
type B11BS
24 CF
C
SOMMAIRE GENERAL
1.
GENERALITES
1.1
Avertissements généraux
1.2
Consignes de sécurité
2.
INSTALLATION
2.1
Vue d'ensemble
2.2
Recommandation avant l’installation
2.3
Emplacement
2.4
Implantation de la chaudière
2.5
Distances minimales
2.6
Raccordement gaz
2.7
Raccordement hydraulique
2.8
Raccordement d'évacuation des fumées
2.9
Raccordement électrique
2.10 Raccordement du thermostat d'ambiance
2.11 Schéma hydraulique
3. CONTRÔLE DE LA CHAUDIERE
3.1
Instructions pour le démontage de
l'habillage de la chaudière
3.2
Panneau de contrôle
3.3
Inspection interne de la chaudière
4. MISE EN ROUTE
4.1
Préparation
4.2
Premier démarrage
4.3
Réglages électriques
4.4
Changement de gaz
4.5
Systèmes de sécurité de la chaudière
4.6
Analyse de la combustion
4.7
Opérations de vidange de l’installation
5. ENTRETIEN
6. DONNEES TECHNIQUES
2
1. GENERALITES
1.1 Avertissements généraux
Les notes et instructions techniques
contenues dans ce document sont
destinées aux installateurs de façon à
effectuer une installation correcte
dans les règles de l’art.
Le présent livret, associé au manuel “Utilisateur”, est partie intégrante et essentielle du produit. Ces deux documents doivent être conservés avec soin par l'utilisateur et doivent toujours accompagner la
chaudière, même en cas de cession à un tiers et/ou de transfert sur
une autre installation.
Lire attentivement les instructions et les avertissements contenus
dans le présent livret et dans le manuel d'installation et d'entretien car
ils fournissent des informations importantes relatives à la sécurité
lors de l'installation, de l'utilisation et de l'entretien.
Cet appareil sert à produire de l'eau chaude pour un usage domestique.
Il doit être raccordé à une installation de chauffage et à un réseau de distribution d'eau chaude sanitaire, compatibles avec ses caractéristiques et sa
puissance.
Il est interdit d’utiliser l’appareil à des fins différentes de celles spécifiées.
Le constructeur ne peut être tenu responsable des éventuels dommages
dérivant d'utilisations inappropriées ou du respect des instructions reportées
dans le présent livret.
L’installation et l'entretien de l'appareil doivent être effectués par un professionnel qualifié conformément aux textes réglementaires et règles de l'art
en vigueur, notamment :
- Arrêté du 2 août 1977
Règles Techniques et de Sécurité applicables aux installations de gaz combustibles et d'hydrocarbures liquéfiés situées à l'intérieur des bâtiments et
de leur dépendances.
Notamment : le local doit posséder :
- un volume d'au moins 8 m3
- un ouvrant de 0,40 m2 mini
- des orifices obligatoires d’aération à maintenir en bon état de fonctionnement.
- Arrêté du 5 février 1999 modificatif de l’arrêté du
2 août 1977
Après remplacement d’une chaudière à l’identique ( axe et emprise de l’appareil antérieur ), l’installateur est tenu d’établir un certificat de conformité «
modèle 4 ».
- Norme DTU P 45-204 - Installations de gaz (anciennement DTU n°61-1 Installations de gaz - Avril 1982 + additif n°1 de juillet 1984)
L’installation, l'entretien et toute autre intervention doivent être réalisés dans le
respect des normes en vigueur et des indications du constructeur.
Une installation incorrecte peut provoquer des dommages aux personnes,
aux animaux et aux biens, pour lesquels le constructeur ne peut être tenu
responsable.
La chaudière est livrée dans un emballage en carton. Après avoir enlevé
l'emballage, s'assurer que l'appareil est en bon état et que les éléments sont
au complet. En cas de non-correspondance, s'adresser au fournisseur.
Ne pas laisser les éléments d'emballage (agrafes, sacs en plastique,
polystyrène expansé, etc.) à la portée des enfants, car ils constituent une
source de danger.
En cas de panne et/ou de dysfonctionnement, éteindre l'appareil et fermer le robinet du gaz. Ne pas essayer de réparer l’appareil mais s'adresser à un personnel
qualifié.
Avant toute intervention sur la chaudière, couper l'alimentation électrique en plaçant les commutateurs 22 et 23 sur la position “O”.
Seuls des techniciens qualifiés sont autorisés à exécuter les éventuelles
réparations en utilisant exclusivement des pièces de rechange d'origine. Le
non-respect des avertissements ci-dessus peut compromettre la sécurité de
l’appareil et dégager toute responsabilité du constructeur.
Dans le cas de travaux ou d'opérations d'entretien des éléments placés près
de conduits ou des dispositifs d'évacuation des fumées et de leurs accessoires, éteindre l'appareil. Lorsque les travaux sont achevés, faire vérifier les
conduits ou les dispositifs par un technicien qualifié.
Pour le nettoyage des parties externes, éteindre la chaudière et placer les
commutateurs 22 et 23 sur la position “O”. Nettoyer à l'aide d'un chiffon humide imbibé d'eau savonneuse. Ne pas utiliser de détergents agressifs, d'insecticides ou autres produits toxiques.
Afin de garantir l'efficacité et le bon fonctionnement de la chaudière,
il est nécessaire de faire faire une révision tous les ans ainsi qu’une
analyse de la combustion tous les deux ans par un technicien qualifié et de remplir le livret de l'installation, conformément aux directives
en vigueur.
3
1.2 Consignes de sécurité
Légende des symboles :
La non observation du signal entraîne des risques de blessures, mortelles dans certaines circonstances, pour les personnes.
La non observation de l'avertissement peut entraîner des dommages, parfois graves, pour les biens, l'environnement ou les animaux.
CONSIGNE
Installer l’appareil sur une paroi solide, non soumise à
des vibrations.
Lors du perçage de la paroi, veiller à ne pas détériorer les
câbles électriques ou des conduites.
Effectuer les raccordements électriques avec des conducteurs de section appropriée.
RISQUES
Bruit pendant le fonctionnement.
Electrocution par contact avec des conducteurs sous tension.Explosions, incendies ou intoxications dues à des
fuites de gaz de tuyauteries endommagées.
Détérioration des installations existantes. Inondations
dues à des fuites d'eau des tuyauteries endommagées.
Incendie par surchauffe due au passage de courant électrique dans des câbles sous-dimensionnés.
Electrocution par contact avec des conducteurs sous tension.
Protéger les tubes et les câbles de raccordement pour
éviter leur détérioration.
Explosions, incendies ou intoxications dues à des fuites
de gaz des tuyauteries endommagées.
Inondations dues à des fuites d'eau des tuyauteries détériorées.
Electrocution par contact avec des conducteurs sous tension incorrectement installés.
S'assurer que l’environnement de l'installation et les équipements sur lesquels l'appareil doit être raccordé sont
conformes aux réglementations en vigueur.
Explosions, incendies ou intoxications dues à une ventilation ou une évacuation des fumées insuffisante.
Détérioration de l’appareil due à de mauvaises conditions
de fonctionnement.
Employer des outils et des ustensiles appropriés (s'assurer que l'outil n'est pas détérioré et que le manche est
entier et correctement fixé), les utiliser dans les règles et
les ranger après usage.
Employer des outils électriques appropriés (s'assurer que
le câble et la fiche d'alimentation sont entiers et que les
parties mobiles sont correctement fixées), les utiliser correctement, laisser libre le câble d'alimentation, bien fixer
les outils, les débrancher et les ranger après usage.
4
Blessures dues à des projections d'éclats ou de fragments, inhalation de poussières, chocs, coupures, piqûres, brûlures.
Détérioration de l’appareil ou des objets environnants par
projection d'éclats, chocs, éraflures.
Blessures dues à des projections d'éclats ou de fragments, inhalation de poussières, chocs, éraflures, piqûres, brûlures, bruit et vibrations.
Détérioration de l'appareil ou des objets environnants par
projection d'éclats, chocs, éraflures.
S'assurer que les échelles portables sont stables, résistantes, que les échelons sont complets et non glissants.
Ne pas déplacer les échelles lorsqu'un opérateur s'y trouve et les contrôler.
Blessures dues à une chute ou un pincement (échelles
doubles).
S'assurer que les échelles à plate-forme sont stables,
qu'elles sont résistantes, que les échelons sont complets,
pourvue de mains courantes le long de la rampe et de
garde-corps sur le palier.
Blessures dues à une chute.
Lors de travaux exécutés en hauteur (en général avec un
dénivelé supérieur à deux mètres), s’assurer de la présence de garde-corps en pourtour de la zone de travail ou
de harnais individuels pour éviter les chutes. Dans l’éventualité d’une chute, s’assurer que l'espace utilisé ne présente pas d'obstacles dangereux et qu’un éventuel impact
serait amorti par des surfaces d'arrêt semi-rigides ou
déformables.
Blessures dues à une chute.
CONSIGNE
RISQUES
S'assurer que le lieu de travail présente des conditions
d’hygiène et de sécurité appropriées en ce qui concerne
l'éclairage, l'aération et la solidité.
Blessures dues à des chocs, trébuchements, etc.
Protéger l'appareil et les zones proches du lieu de travail
avec un équipement approprié.
Détérioration de l’appareil ou des objets environnants par
des projections d'éclats, chocs, coupures.
Déplacer l’appareil avec prudence et en portant les protections nécessaires.
Détérioration de l’appareil ou des objets environnants due
à des chocs, des coupures, écrasement.
Porter des vêtements et des équipements de protection
individuelle durant les travaux.
Blessures dues à des projections d'éclats ou de fragments, inhalations de poussières, chocs, coupures, piqûres, brûlures, bruit et vibrations.
Organiser la répartition du matériel et des outils pour faciliter
et sécuriser le déplacement ; éviter les empilages qui pourraient céder ou s'écrouler.
Détérioration de l’appareil ou des objets environnants due
à des chocs, coups, coupures, écrasement.
Les manipulations à l’intérieur de l’appareil doivent être
réalisées avec prudence pour éviter tout contact avec des
parties coupantes.
Blessures par coupures, piqûres, brûlures.
Rétablir toutes les fonctions de sécurité et de contrôle
concernées par une intervention sur l’appareil et s'assurer de leur bon fonctionnement avant la remise en service.
Explosions, incendies ou intoxications dus à une ventilation ou une évacuation des fumées insuffisantes.
Détérioration ou blocage de l’appareil dus à un fonctionnement hors contrôle.
Avant d’entreprendre une opération, s’assurer de l'absence de fuites de gaz à l'aide d'un détecteur approprié.
Explosions, incendies ou intoxications dus à une fuite de
gaz sur des tuyauteries détériorées / désolidarisées ou à
des composants défectueux / désolidarisés.
Avant d’entreprendre une opération, s’assurer de l'absence de flammes libres ou de sources d’explosion.
Explosions ou incendies dus à une fuite de gaz sur des
tuyauteries détériorées / désolidarisées ou à des composants défectueux / désolidarisés.
S'assurer que les conduits d'évacuation et de ventilation
ne sont pas obstrués.
Explosions, incendies ou intoxications dus à une ventilation ou une évacuation des fumées insuffisante.
S'assurer de l’absence de fuites dans les conduits d'évacuation.
Intoxications dues à une mauvaise évacuation des
fumées.
Vidanger les composants contenant de l'eau chaude en
activant les évents, avant de les manipuler.
Blessures par brûlures.
Détartrer les composants selon les indications de la fiche
de sécurité du produit utilisé, aérer l'atmosphère, porter
des vêtements de protection, éviter de mélanger des produits différents, protéger l’appareil et les objets environnants.
Blessures par contact de la peau ou des yeux avec des
substances acides, par inhalation ou ingestion d'agents
chimiques nocifs.
Détérioration de l’appareil ou des objets environnants par
corrosion de substances acides.
Refermer hermétiquement les ouvertures utilisées pour la
lecture de la pression gaz ou pour les réglages du gaz.
Explosions, incendies ou intoxications par écoulement de
gaz des orifices laissés ouverts.
S'assurer que les gicleurs et les brûleurs sont compatibles avec le gaz d'alimentation.
Détérioration de l’appareil due à une mauvaise combustion.
En cas d’odeur de brûlé ou de fumée s'échappant de l’appareil, couper l'alimentation électrique, fermer le robinet
principal du gaz, ouvrir les fenêtres et prévenir un technicien.
Blessures par brûlures, inhalation des fumées, intoxication.
En cas d’odeur de gaz, fermer le robinet principal du gaz,
ouvrir les fenêtres et prévenir un technicien.
Explosions, incendies ou intoxications.
5
2. INSTALLATION
L’INSTALLATION
ET LE PREMIER DÉMARRAGE DE LA CHAUDIÈRE DOIVENT ÊTRE EFFECTUÉS PAR UN
PERSONNEL QUALIFIÉ, CONFORMÉMENT AUX RÉGLEMENTATIONS EN VIGUEUR ET AUX ÉVENTUELLES
PRESCRIPTIONS DES AUTORITÉS LOCALES ET DES ORGANISMES CHARGÉS DE LA SANTÉ PUBLIQUE.
2.1 Vue d’ensemble
Légende :
1. Ballon d’accumulation en inox
2
2. Thermistance ballon
3. Vase d'expansion du circuit primaire
1
4. Sécurité de surchauffe
20
5. Thermistance de départ chauffage
6. Thermistance de retour chauffage
3
7. Soupape de sécurité 3 bar
19
8. Manomètre
5
4
9. Echangeur sanitaire à plaques en inox
10. Vanne gaz modulante
17
11. Allumeur
6
12. Débistat sanitaire
13. Circulateur avec purgeur
18
14. Vanne 3 voies
15
16
Boîtier électonique
16. Brûleur
17. Echangeur primaire en cuivre
8
18. Chambre de combustion
11
19. Antirefouleur
20. Sécurité “Spott”.
15
10
14
9
7
13
12
2.2 Recommandations
avant l'installation
La chaudière sert à réchauffer l'eau à une température inférieure à celle de l'ébullition. Elle
doit être raccordée à une installation de chauffage et à un réseau d'eau chaude sanitaire, tous
deux dimensionnés en fonction de ses caractéristiques et de sa puissance. (Voir Données
Techniques).
Avant de raccorder la chaudière, il faut :
- effectuer un nettoyage soigné des tuyauteries de l'installation afin d'éliminer les résidus de
filage, de soudure et toute saleté pouvant empêcher le bon fonctionnement de la chaudière,
- vérifier la configuration de la chaudière en fonction du type de gaz disponible (lire l'étiquette
de l'emballage et la plaque signalétique de la chaudière),
- contrôler que le conduit de fumées ne présente pas d'étranglements et que d'autres appareils n'y sont pas raccordés, sauf s'il a été conçu pour plusieurs utilisations, en conformité avec
les normes en vigueur,
- dans le cas d'un raccordement sur des conduits de fumées existants, contrôler que ceux-ci
sont parfaitement propres et qu'ils ne présentent pas de scories, car leur détachement pourrait obstruer le passage des fumées et provoquer ainsi des situations à risque ;
- dans le cas de raccordement à des conduits de fumées non adaptés, contrôler que, ceux-ci
sont tubés ;
- en présence d'une eau très dure, une accumulation de calcaire, et en conséquence une diminution de l'efficacité des composants de la chaudière est à craindre, eau supérieure à
TH 25, prévoir un traitement de l’eau.
6
2.3 Emplacement
Attention
Installer l’appareil sur une paroi solide, non
soumise à des vibrations.
Eloigner tout objet inflammable de la chaudière.
S'assurer que l’environnement de l'installation et les équipements sur lesquels l'appareil doit être raccordé sont conformes aux
réglementations en vigueur.
Les appareils de type B11BS à chambre ouverte sont configurés pour
être raccordés à un conduit d’évacuation des produits de combustion
vers l’extérieur, l’air comburant est prélevé dans l’atmosphère du local où est
installée la chaudière.
L’évacuation des fumées est à tirage naturel. Ce type de chaudière ne doit pas
être installé dans un local ne répondant pas aux normes de ventilation.
La chaudière est conçue pour une installation murale, elle ne peut donc
pas être installée sur socle ou au sol.
La chaudière doit être installée sur une paroi capable de soutenir son poids,
propre, lisse et solide afin d'empêcher l’accès aux composants électriques
sous tension par l'ouverture arrière du châssis.
Dans la création d'un local technique, respecter les distances minimales
garantissant l’accessibilité aux parties de la chaudière, comme indiqué au
paragraphe 2.5.
2.4 Implantation de la chaudière
Positionner la chaudière en utilisant le gabarit de papier imprimé
sur l'emballage ou dans la chaudière, et un niveau à bulle. (selon
les règles de l'art) et fixer la chaudière.
231
888
931,5
335
140,5
65 67
67 65
465
224,5
237 gaz
436
A B C D E
Poids : 50 kg
Légende :
A = Départ chauffage
B = Sortie eau chaude
C = Entrée gaz
D = Entrée eau froide
E = Retour chauffage
Attention
Veiller à ne pas détériorer, les câbles électriques et les tuyauteries existants lors du
perçage de la paroi
7
Le respect des distances minimales indiquées sur le schéma facilite le déroulement des opérations d'entretien de la chaudière
300
2.5 Distances minimales
15
15
300
450
2.6 Raccordement du gaz
Attention
Vérifier l'étanchéité de l'installation du gaz
avec le robinet d’arrêt situé sur la chaudière,
en le fermant et en l’ouvrant, et avec la
vanne de gaz fermée (désactivée). Le compteur ne doit pas relever de passage de gaz
pendant 10 minutes.
Protéger les tubes de raccordement pour éviter leur détérioration.
S'assurer que les gicleurs et les brûleurs correspondent au gaz d'alimentation
2.7 Raccordement hydraulique
La chaudière a été conçue pour fonctionner avec des gaz appartenant au
groupe H de la seconde famille (II2H3+), comme indiqué sur le schéma du
paragraphe 4.4.
Pour l’adaptation de la chaudière à un type de gaz différent, voir le point 4.1.
L’adaptation de la chaudière pour l’utilisation d’un type de gaz différent doit
être réalisée par un personnel qualifié.
La tuyauterie d'adduction du gaz doit être réalisée et dimensionnée conformément aux normes spécifiques et en fonction de la puissance maximale de la
chaudière. Vérifier également le dimensionnement et le raccordement du robinet d’arrêt.
Avant l'installation, il est conseillé de nettoyer soigneusement les tuyauteries
de gaz afin d'éliminer les résidus éventuels qui pourraient empêcher le fonctionnement de la chaudière.
Il faut vérifier que le gaz distribué correspond bien à celui pour lequel la
chaudière a été configurée (voir la plaque signalétique, placée sur la
chaudière).
Il est également important de vérifier la pression du gaz (méthane ou GPL)
que l'on utilisera pour l'alimentation de la chaudière : si elle est insuffisante, la
puissance de l’appareil peut être réduite et provoquer des désagréments à l'utilisateur
VUE DES RACCORDEMENTS DE LA CHAUDIÈRE
Vérifier que la capacité du vase d'expansion
du chauffage est adaptée au volume d'eau
contenu dans l'installation.
La chaudière est équipée d'un vase d'expansion pour l'eau chaude sanitaire dont la pression devra être contrôlée lors de la révision
annuelle. La vérification doit être effectuée
en l'absence de pression ; fermer le robinet
d'entrée d'eau chaude sanitaire et ouvrir un
robinet de puisage.
8
Légende :
A = Départ chauffage
B = Sortie eau chaude
C = Entrée gaz
D = Entrée eau froide
E = Retour chauffage
G = Décharge de la soupape
de sécurité 3 bar
H = Vidange du circuit de
chauffage
I = Raccord ballon
THERMOSTAT AMBIANCE
ROOM THERMOSTAT
RECOMMANDATIONS
Avant d'effectuer le raccordement hydraulique, laver soigneusement l'installation afin
d'éliminer les éventuels résidus ou les saletés qui pourraient empêcher le bon fonctionnement de la chaudière.
A
B
C
D
E
G
H
I
Les raccordements hydrauliques et de gaz de la chaudière sont représentés
sur la figure.
La chaudière est livrée avec un groupe de sécurité (7 bar) devant être installé sur le raccord ballon I.
Vérifier que la pression maximale du réseau ne dépasse pas 7 bar. Dans le
cas contraire, installer un réducteur de pression.
La pression minimale pour le fonctionnement des dispositifs régulant la production d'eau chaude sanitaire est de 0,2 bar.
Pour le dimensionnement des tuyauteries et des radiateurs de l'installation, on
évaluera la valeur de la hauteur de refoulement résiduelle en fonction du débit
demandé, conformément aux valeurs reportées sur le graphique.
mbar
600
500
400
300
200
100
0
0
100
200
300
400
500
600
700
800
900
1000 1100 1200
l/h
Attention
Protéger les tubes de raccordement pour éviter leur détérioration.
2.8 Raccordement à l’évacuation
des fumées
La chaudière est équipée d'un by-pass automatique garantissant un débit
d'eau adapté dans l'échangeur dans le cas d’une installation à débit variable
(robinets thermostatiques, etc.).
La décharge de la soupape de sécurité 3 bar doit être raccordée à un siphon
de décharge avec contrôle visuel, afin d'éviter, lorsqu’il fonctionne, de provoquer des dommages aux personnes, aux animaux ou aux biens, pour lesquels
le constructeur ne saurait être tenu responsable.
La chaudière doit être raccordée à un système d’évacuation des
fumées conformément aux réglementations en vigueur.
RECOMMANDATIONS
Les conduits d'évacuation des
fumées ne doivent pas être au contact ou à proximité de matériaux
inflammables et ne doivent pas traverser des structures ou des parois
constituées de matériaux inflammables.
2.9 Raccordement électrique
RECOMMANDATIONS
Avant toute intervention sur la chaudière, couper
l'alimentation électrique à l'aide de l'interrupteur
externe, car la chaudière reste alimentée, même
si son interrupteur est sur la position “0”.
Attention
Protéger les tubes et les câbles de raccordement pour leur détérioration.
Réaliser les raccordements électriques avec
des conducteurs de section appropriée
Attention
S'assurer que les passages d 'évacuation et de ventilation ne sont
pas obstrués.
S'assurer que les conduits d'évacuation des fumées ne fuient pas.
Afin d'améliorer la sécurité, faire réaliser, par un technicien qualifié, un contrôle soigné de l'installation électrique, car le constructeur n'est pas responsable
des éventuels dommages causés par l'absence de mise à la terre ou par des
anomalies de l'alimentation électrique.
Vérifier que l'installation est adaptée à la puissance maximale absorbée par la
chaudière indiquée sur la plaque signalétique et contrôler que la section des
câbles est adaptée et non inférieure à 1,5 mm2.
Le raccordement à une mise à la terre est indispensable pour garantir la sécurité de l’appareil.
La chaudière est munie d'un câble d'alimentation dépourvu de fiche. Le câble
d'alimentation doit être raccordé à un réseau de 230V - 50Hz, en respectant la
polarisation L-N et le raccordement à la terre
Important !
Les raccordements au réseau électrique doivent être exécutés à travers
un branchement fixe (et non à l'aide d'une prise amovible) et munis d'un
interrupteur bipolaire présentant une ouverture des contacts d'au moins
3 mm.
En cas de remplacement du câble électrique d'alimentation, s'adresser à un
technicien qualifié.
Les prises multiples, les rallonges et les adaptateurs sont interdits.
Il est interdit d'utiliser les tuyaux des installations hydrauliques, de chauffage
et du gaz pour le raccordement à la terre de l’appareil.
La chaudière n'est pas protégée contre la foudre.
Utiliser des fusibles de 2A rapides pour le remplacement des fusibles du
réseau.
9
2.10 Raccordement du thermostat d'ambiance et/ou de
l'horloge du programmateur
AVERTISSEMENT
Ne pas brancher l'alimentation du réseau (220
V AC) aux câbles du T.A. ! La carte électronique pourrait être endommagée
ATTENTION
Avant toute intervention sur la chaudière, couper l'alimentation électrique à l'aide de l'interrupteur externe, car la chaudière reste alimentée,
même si son interrupteur est sur la position “0”.
Raccordement d'un thermostat d'ambiance
Le raccordement du thermostat d’ambiance se trouve sous l’appareil sur la
tôle de fond.
Ouvrir le bornier B à l’aide d’un tournevis
Le raccordement d'un thermostat d’ambiance se fait sur ce connecteur B.
- ôter le shunt S.
- raccorder le thermostat à la place du shunt S
Raccordement TA
Connecteur B
S
Raccordement côté
boîtier électrique
pré-cablé
2.11 Schéma hydraulique
Légende :
17
1
16
15
2
13
14
12
11
19
18
3
10
20
9
4
8
7
1.
2.
3
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
Sonde des fumées
Ballon
Robinet de vidange du circuit d'eau chaude sanitaire
Sonde d'eau chaude sanitaire
Robinet de remplissage
Contrôleur du circuit primaire
Vanne de dérivation motorisée
Robinet de vidange du circuit de chauffage
Circulateur avec purgeur
Vanne gaz
Brûleur
Dispositif d'allumage et de détection
Thermistance de retour chauffage
Thermistance de départ chauffage
Echangeur primaire
Antirefouleur
Vase d'expansion du circuit primaire
Soupape de sécurité 3 bar
Manomètre
Echangeur sanitaire à plaques.
A.
B.
C.
D.
E.
Départ chauffage 3/4”
Sortie eau chaude 1/2”
Gaz 3/4”
Entrée eau froide 1/2”
Retour chauffage 3/4”
6
5
A
10
B
C
D
E
3. CONTRÔLE DE LA
CHAUDIERE
3.1 Instructions pour le
démontage de l'habillage
de la chaudière
ATTENTION
Avant toute intervention sur la chaudière, couper l'alimentation électrique à l'aide de l'interrupteur externe, car la chaudière reste alimentée,
même si les interrupteurs 22 et 23 sont sur la position “0”.
Pour accéder à l'intérieur de la
chaudière, il faut :
1. dévisser les vis “a” placée en
partie supérieure et inférieure de
l'habillage frontal et le retirer ;
2. placer le boîtier de commandes,
sur la tôle de fond.
a
a
11
3.2 Panneau de contrôle
24 25 26
30
27 28 29
31
22
23
Tableau de bord
22. - commutateur chauffage : 0 / mini / maxi
23. - commutateur sanitaire : 0 / mini / éco / confort
24. -
voyant vert de mise sous tension
25. -
voyant orange de fonctionnement brûleur
26. -
voyant vert de mode chauffage
27. -
voyant vert de mode sanitaire
28. -
voyant rouge de mise en sécurité
29. - bouton poussoir reset
30. - manomètre circuit chauffage
31. - afficheur
12
3.3 Inspection interne de la
chaudière
Pour accéder à la chambre de combustion, procéder de la manière suivante :
1. Ouvrir la chambre de combustion, en dévissant les vis “d”
ATTENTION
Réinitialiser toutes les fonctions de sécurité et
de contrôle concernées par une intervention
sur l’appareil et s'assurer de leur fonctionnement avant la remise en service.
Employer des outils et des ustensiles appropriés (s'assurer que l'outil n'est pas détérioré
et que le manche est entier et correctement
fixé), les utiliser dans les règles et les ranger
après usage
Employer des outils électriques appropriés
(s'assurer que le câble et la fiche d'alimentation sont entiers et que les parties mobiles
sont correctement fixées), les utiliser correctement, laisser libre le câble d'alimentation, bien
fixer les outils, les débrancher et les ranger
après usage.
d
d
S'assurer que les échelles portables sont stables, résistantes, que les échelons sont complets et non glissants. Ne pas déplacer les
échelles lorsqu'un opérateur s'y trouve et les
contrôler.
S'assurer que les échelles à plate-forme sont
stables, qu'elles sont résistantes, que les
échelons sont complets, pourvue de mains
courantes le long de la rampe et de gardecorps sur le palier.
Lors de travaux exécutés en hauteur (en
général avec un dénivelé supérieur à deux
mètres), s’assurer de la présence de gardecorps en pourtour de la zone de travail ou de
harnais individuels pour éviter les chutes.
Dans l’éventualité d’une chute, s’assurer que
l'espace utilisé ne présente pas d'obstacles
dangereux et qu’un éventuel impact serait
amorti par des surfaces d'arrêt semi-rigides ou
déformables
S'assurer que le lieu de travail présente des
conditions d’hygiène et de sécurité appropriées en ce qui concerne l'éclairage, l'aération et la solidité.
Protéger l'appareil et les zones proches du
lieu de travail avec un équipement approprié.
Déplacer l’appareil avec prudence et en portant les protections nécessaires.
Porter des vêtements et des équipements de
protection individuelle durant les travaux.
Organiser la répartition du matériel et des
outils pour faciliter et sécuriser le déplacement
; éviter les empilages qui pourraient céder ou
s'écrouler.
Les manipulations à l’intérieur de l’appareil
doivent être réalisées avec prudence pour éviter tout contact avec des parties coupantes
13
4. MISE EN ROUTE
ATTENTION
Avant toute intervention sur la chaudière, couper l'alimentation électrique à l'aide de l'interrupteur externe, car la chaudière reste alimentée,
même si les interrupteurs 22 et 23 sont sur la position “0”.
4.1 Recommandations au service
POUR GARANTIR LA SÉCURITÉ ET LE BON FONCTIONNEMENT DE LA
CHAUDIÈRE, LA MISE EN ROUTE DOIT ÊTRE RÉALISÉE PAR UN TECHNICIEN QUALIFIÉ, CONFORMÉMENT AUX CONDITIONS REQUISES PAR
LA REGLEMENTATION.
Remplissage des circuits hydrauliques.
Procéder de la manière suivante :
- ouvrir les robinets de purge des radiateurs de l'installation ;
- desserrer le bouchon de la vanne automatique de purge, située sur le circulateur ;
- ouvrir progressivement le robinet de remplissage de la chaudière et refermer
les robinets de purge d'air des radiateurs dès que de l'eau en ressort ;
- refermer le robinet de remplissage de la chaudière lorsque la pression indiquée sur le manomètre est de 1 bar.
Attention
Avant d’entreprendre une opération, s’assurer de l'absence de fuites de gaz à l'aide d'un
détecteur approprié.
Avant d’entreprendre une opération, s’assurer de l'absence de flammes libres ou de
sources d’explosion
Alimentation gaz
Procéder de la manière suivante :
- vérifier que le type de gaz distribué correspond bien à celui indiqué sur la plaque signalétique de la chaudière ;
- ouvrir les portes et les fenêtres ;
- éviter toute étincelle ou flamme libre ;
Vérifier l'étanchéité de l'installation de gaz avec le robinet d’arrêt situé sur la
chaudière, en le fermant et en l’ouvrant, et avec la vanne de gaz fermée (désactivée) .Le compteur ne doit pas relever de passage de gaz pendant 10 minutes.
Alimentation électrique
- Vérifier que la tension et la fréquence de l'alimentation correspondent bien aux
données reportées sur la plaque signalétique ;
- vérifier que le raccordement respecte bien la polarité L-N ;
- vérifier l'efficacité du raccordement à la terre.
4.2 Premier démarrage
26
22
27
29
23
SI L'UN DES CONTRÔLES CITES CI-CONTRE S'AVÈRE NÉGATIF, NE PAS METTRE
L'INSTALLATION EN SERVICE.
14
Les contrôles à effectuer lors du premier démarrage sont les suivants :
1. S'assurer que :
- le raccordement électrique a été correctement réalisé en montant un
interrupteur bipolaire présentant une distance d’ouverture des contacts
de 3 mm et que le fil de terre est correctement raccordé.
- lorsque l'installation est en pression, le bouchon de la soupape automatique
de purge d'air, placée sur le circulateur est desserré ;
- la pompe n'est pas bloquée : la dégommer éventuellement en agissant, à l’aide d'un tournevis, sur l'arbre moteur, après avoir retiré l'obturateur ;
- la pression n'est pas inférieure à 1 bar ; dans le cas contraire, ajouter de l'eau
dans l'installation ;
- le robinet gaz est bien fermé.
2. Mettre la chaudière sous tension en tournant les interrupteurs 22 et 23 (voyants
verts 26 et 27 allumés) ; entraînant de cette manière le démarrage du circulateur. Au bout de 7 secondes, la chaudière signale le blocage par non allumage.
La laisser dans cet état jusqu'à l'achèvement des opérations de purge d'air, puis :
- desserrer le bouchon de purgeur sur la pompe pour éliminer les éventuelles
poches d'air ;
- répéter la purge d'air des radiateurs ;
- puiser de l'eau sanitaire sur une courte durée ;
- contrôler la pression de l'installation. Si celle-ci a diminué, ouvrir le robinet de
remplissage afin de la ramener à 1 bar.
3. Contrôler que le conduit d'évacuation des fumées ne présente pas de colmatage ou de saleté.
4. S'assurer que les vannes d’arrêt sont ouvertes.
5. Ouvrir le robinet du gaz et vérifier l'étanchéité des raccords, y compris celle du
brûleur, en utilisant une solution savonneuse et, éliminer les fuites éventuelles.
6. Appuyer sur le bouton-poussoir reset 29 pour lancer un nouveau cycle d’allumage. L'étincelle allume le brûleur. Répéter l'opération si la première tentative
échoue.
7. Vérifier la valeur des pressions minimale et maximale du gaz au brûleur et les
régler éventuellement selon le tableau du paragraphe suivant CHANGEMENT
DE GAZ.
8. Vérifier le fonctionnement du pressostat fumées.
9. Vérifier l'absence de fuite au niveau des conduits d'évacuation des fumées.
10. Vérifier le fonctionnement des organes de réglage.
11.Vérifier la production d'eau chaude sanitaire.
12.Vérifier l'absence de fuites dans les circuits hydrauliques.
13.Vérifier le bon fonctionnement de la sécurité de surchauffe
4.3 Réglages électriques
L’appareil en sortie d’usine est préréglé. La valeur de ces réglages est spécifiée dans les menus 3 et 4
Tous les réglages peuvent être modifiés par l’installateur ou un professionnel qualifié. Les réglages et informations sur la chaudière sont accessibles en basculant la porte P du boîtier électrique et en retirant le cache D (fig. 14).
Afficheur
D
Fig. 15
P
Fig. 14
Touche menu
Touche -
Touche +
Touche réglage
Elément 3
AFFICHEUR
Elément 2
Elément 1
Pour accéder aux menus, appuyer sur les touches
et
simultanement pendant environ 5 secondes (fig.15). Le menu 1
s’affiche.
Changement de menu :
Appuyer sur la touche Menu
(fig.15). Le numéro du menu s’affiche pendant 3 secondes
suivant, appuyer de nouveau sur la touche Menu
. Pour accéder au menu
.
Changement de rubriques à l’intérieur d’un menu :
Appuyer sur la touche
pour passer à la rubrique suivante ou
pour passer à la rubrique précédente.
Remarque : lorsqu’on est sur la dernière rubrique, on reboucle sur la 1ère si on appuie sur la touche +, et lorsqu’on est sur
la première, on reboucle sur la dernière si on appuie sur la touche -
Modification des paramètres d’une rubrique (ne concerne que les menus 3 et 4) :
Appuyer sur la touche Réglage
ou
pour passer en mode de réglage, les éléments 2 et 3 clignotent, appuyer ensuite sur
pour modifier les paramètres de réglage. Appuyer sur la touche Réglage
pour valider les modifications et
sortir du mode Réglage, les éléments 2 et 3 s’arrêtent de clignoter .
Retour à la configuration de sortie usine :
Se positionner dans les menus 3 ou 4 et appuyer sur la touche
indique CM
et Réglage
pendant 10 secondes. L’afficheur
en clignotant pendant quelques instants lorsque cela est effectué.
Remise à zéro de l’historique des défauts :
Se positionner dans le menu 1 et appuyer sur la touche
et Réglage
pendant 10 secondes. L’afficheur indique CM
en clignotant pendant quelques instants lorsque cela est effectué.
Nota : Pour sortir du mode installateur, l’afficheur rebascule en mode utilisateur au bout d’1 minute environ après le dernier
appui sur les touches.
15
ACTION
AFFICHEUR
ETAT
Menu - 1 - Historique des défauts
indique les 10 derniers défauts
5”
Rubrique
x fois
Elément 1
Elément 2 et 3
Dernier défaut apparu
0•
code de 01 à 99
Avant dernier défaut apparu
1•
code de 01 à 99
...
...
code de 01 à 99
Dernier défaut apparu avant le précédent
9•
code de 01 à 99
Remarque : L’afficheur indique -- s’il n’y a pas eu de code défaut enregistré
1 fois
Menu - 2 - Etat Chaudière
indique l’état ou la configuration de la chaudière
Rubrique
x fois
Elément 1
Elément 2 et 3
Version du logiciel de la carte d’affichage
0•
10 à 99
Version du logiciel de la carte principale
1•
10 à 99
Type d’évacuation des produits
2•
0 : CF
de combustion
2•
1 : FF
vitesse variable
2•
2 : VMC
2•
3 : FF
vitesse fixe
2•
4 : Condensation
3•
0 : non
3•
1 : oui
4•
0 : sanitaire
4•
1 : chauffage
Température départ sanitaire (en °C)
5•
de 0 à 99
xx
Température ballon (en ° C)
6•
de 0 à 99
xx
Température sortie échangeur princ.(en ° C)
7•
de 0 à 99
xx
Température entrée échangeur princ (en ° C)
8•
de 0 à 99
xx
Température extérieur
9•
de 0 à 99
xx
TA en demande
Position théorique de la vanne 3 voies
Clignotant quand Température négative
16
ACTION
AFFICHEUR
ETAT
1 fois
Rubrique
Module chaleur douce
Elément
1
0
Elément
2 et 3
Réglage
usine
Menu - 3 - Réglages chaudière
0 : non
1 : oui
x fois
Température de sécurité sanitaire
1
0 : non
(Consigne ECS fixe à 60°
pas d’affichage de la consigne)
1
1 : oui
Action du programmateur
2
0 : sur les 2
2
1 : sur réchauffage ballon
2
2 : sur le chauffage
2
3 : sur aucun
de P nominal à P nominal
3
Valeur entre 0 et 10
Si vanne gaz = SIT :
Pourcentage du
courant d’allumage
7
Niveau de la puissance
gaz max. chaudière de 70 %
17
ACTION
AFFICHEUR
ETAT
Réglage
usine
Menu - 4 - Réglages pour le chauffage
1 fois
Rubrique
Elément
1
Elément
2 et 3
0
0 : non
0
1 : oui
1
0 : Grande
1
1 : Petite
Durée de la post-circulation de pompe
2
0 mn
0 à 5 minutes par pas de 1/2 minute
2
0,5 mn
2
1,0 mn
2
5 mn
Manuel
3
0 : manuel
Automatique
3
1 : auto
4
85°C
5
35°C
6
de 5 à 60 mn
Fonctionnement coupe-pompe
x fois
Vitesse de pompe
Consigne chauffage en
Maximum de la consigne chauffage
de 50 à 90°C
Minimum de la consigne chauffage
de 25 à 50°C
Réglage du seuil de temps pour l’état fermé
0 à 60 minutes par pas de 1 minute
Normal
7
0 : non
Tout ou Rien
7
1 : oui
TAC
8
0 mn
0 à 7 minutes par pas de 1/2 minute
8
0,5 mn
8
2,5 mn
8
5 mn
9
Valeur
de 0 à 10
Fonctionnement
Niveau de la puissance gaz max
. en chauffage
de P min à P max général
NOTA :
P max. voir menu 3 rubrique 3
18
6
xx
Exemple de réglage
Réglage du TAC:
Si l’on veut modifier le réglage du TAC (Temporisation Anti Cycle chauffage) à 3 minutes.
(rappel : réglage d’usine à 2 mn 30 s / voir tableau installateur menu 4 rubrique 8).
Procéder comme suit :
Afficheur
1
- passer en mode installateur,
touche
et
1
5”
2
x3
appuyée pendant
5 secondes, l’afficheur indique :
-1- puis 0•-- s’il n’y a pas de défaut ou
un code correspondant au dernier
défaut
2
- appuyer sur la touche menu
trois fois pour arriver au menu -4-,
l’afficheur indique :
-4- puis le réglage de la rubrique 0
ou
soit 0 0 ou 0 1
3
- passer à la rubrique 8 (réglage du
3
x8
TAC) en appuyant sur la touche
8 fois , l’afficheur indique :
82.5 (ce qui correspond au réglage
usine 2 mn 30 s)
8 = rubrique 8
2.5 = 2,5 mn - soit 2 mn 30 secondes
4
- appuyer sur la touche réglage
une fois, les éléments 2 et 3 clignotent, puis sur la touche
4
jusqu’à
faire apparaître 3.0 sur les éléments 2
et 3, l’afficheur indique :
83.0 valider en appuyant sur la touche réglage
une fois. Les élé-
ments 2 et 3 ne clignotent plus.
Le réglage est terminé.
L’afficheur rebascule en mode utilisateur au bout d’1 minute environ.
Une fois les différents réglages terminés, remettre le cache D et refermer
la porte P (fig.14).
19
4.4 Changement de gaz
Attention
Avant toute intervention sur la chaudière, couper l'alimentation électrique à l'aide de l'interrupteur externe, car la chaudière reste alimentée, même si son
interrupteur est sur la position “0”.
Refermer également le robinet d’arrêt du gaz placé
sous la chaudière.
24 kW
En cas d’adaptation à un gaz autre que celui pour lequel la chaudière est équipée, il sera procédé au remplacement des pièces
livrées avec le kit de transformation.
Seul un technicien qualifié est habilité à modifier la chaudière,
pour passer du gaz méthane G20 aux gaz liquides G30/G31 et
inversement.
Gaz Nat.
G20
Gaz Nat.
G25
Gaz Liquide
Butane
G30
Gaz Liquide
Propane
G31
2,09 kg/h
2,06 kg/h
0,87 kg/h
0,85 kg/h
Débit nominal de gaz (15°C-1013 mbar)
Débit maxi
Qn = 26,5 kW
2,80 m3/h
2,97 m3/h
Débit mini
Qn = 11 kW
1,16 m /h
1,23 m /h
Pouvoir Calorifique Inférieur (15°C-1013 mbar)
3
3
34,02 MJ/m
29,25 MJ/m
45,6 MJ/kg
46,4 MJ/kg
20 mbar
25 mbar
28-30 mbar
37 mbar
Injecteurs de nourrice en 1/100 de mm 13 injecteurs
1,25
1,25
0,75
0,75
Diaphragme diamètre/repérage
6,3
6,3
sans
sans
Ensemble électrovanne couleur du siège de clapet
noir
noir
jaune
jaune
Pression nominale d'alimentation
20
3
3
4.5 Systèmes de sécurité de la chaudière
28 29
30
La chaudière est protégée des dysfonctionnements grâce à des contrôles
internes réalisés par la carte à microprocesseur qui met la chaudière en sécurité.
Le blocage de l'appareil est représenté par un code sur 2 chiffres qui clignote
au niveau de l’afficheur 30 indiquant le type d'arrêt et la cause qui l'a généré.
Il en existe deux types :
- ARRET DE SECURITE : ce type d'erreur est du type "VOLATIL", c'est-à-dire
qu'il est automatiquement éliminé lorsque la cause qui l'a provoqué n'existe
plus.
Dès que la cause de l'arrêt disparaît, l'appareil redémarre et reprend un
fonctionnement normal. Lorsque la chaudière est en arrêt de sécurité, on
peut essayer de relancer le fonctionnement en éteignant et en rallumant
l’appareil.
- ARRET DE VERROUILLAGE : ce type de panne est "NON VOLATIL" et,
dans ce cas, l’appareil ne redémarre pas automatiquement.
La chaudière peut être déverrouillée par l'enfoncement de la touche 29 (voir
paragraphe 4.2). Après plusieurs tentatives de déverrouillage et si le verrouillage se répète, l’intervention d’un technicien qualifié est nécessaire.
L’appareil se verrouille pour les défauts 01 et 03 voyant rouge 28 allumé.
Ci-dessous la liste des arrêts avec le code correspondant.
Codage
afficheur
Intitulé du défaut
01
Mise en sécurité par surchauffe
03
Mise en sécurité par défaut d’allumage
05
Information
Hors-gel pompe
06
Hors-gel brûleur
07
Absence circulation d’eau
08
Défaut de circulation d’eau primaire
09
Thermistance sanitaire ouverte
10
Thermistance sanitaire court-circuitée
11
Thermistance départ chauffage ouverte
12
Thermistance départ chauffage court-circuitée
13
Thermistance retour chauffage ouverte
14
Thermistance retour chauffage court-circuitée
17
Mise à l’arrêt par défaut de débordement fumées (Spott) (CF) ou fusible 1,25 A
18
Tentative de réallumage
19
Mise en sécurité par débordement fumées (VMC)
20
Problème de cablage (FF) ou fusible 1,25 A
21
Absence de débit d’extraction (FF)
22
Défaillance du dispositif de détection d’extraction (FF)
23
Vitesse d’extracteur faible (FF)
24
Défaut de controle de fonctionnement de l’extracteur (FF)
25
Thermistance ballon ouverte
26
Thermistance ballon court circuitée
27
Température ballon hors limite
31
Problème de communication avec la carte d’affichage
32
Défaut de communication avec la carte principale
21
Sécurité hors gel
La chaudière est équipée d'un dispositif qui enclenche le circulateur en mode chauffage si la température relevée par la sonde de
départ descend en dessous de 7°C jusqu'à atteindre 15°C.
Si la température descend en dessous de 4°C, le brûleur s'allume à la puissance minimale jusqu'à atteindre 15°C.
Cette sécurité est signalée par les voyants verts “D”, comme indiqué ci-contre.
Ce dispositif ne s'enclenche que si la chaudière est en parfait état de fonctionnement et que :
- la pression de l'installation est suffisante
- la chaudière est alimentée en électricité
- le gaz est alimenté
Mode veille
Segment milieu fixe + voyant de mise sous tension 24 allumé
Mise en veille de la chaudière et fonction hors gel
Placer les commutateurs chauffage 22 et sanitaire 23 en position O
Les voyants verts 26 et 27 s’éteignent
Pendant ce mode, 1 minute de fonctionnement du circulateur et un basculement de la vanne distributrice
interviennent toutes les 23 heures.
Attention : dans ce mode la fonction hors gel du TA est inopérente.
Fonction hors gel chaudière : à 7°C déclenchement de la pompe
à 4°C déclenchement du brûleur
Pour assurer la fonction hors gel du TA laisser la chaudière en position chauffage
4.6 Analyse de la combustion
La chaudière est pourvue, sur la partie externe d’un raccord d'évacuation des
fumées, de deux prises permettant de mesurer la température des gaz de
combustion et de l'air comburant ainsi que les concentrations d'O2 et de
CO2, etc.
Pour accéder à ces prises, il faut retirer les 2 vis bouchant les prises de
mesure.
Les conditions optimales sont obtenues lorsque la chaudière se trouve à sa
puissance maximale (robinet d'eau chaude ouvert). Lorsque les opérations
sont terminées, replacer correctement les 2 vis et vérifier leur étanchéité.
4.7 Opérations de vidange de
l'installation
Vidange de l'installation de chauffage.
Il est déconseillé de vidanger fréquemment l'installation de chauffage car les
renouvellements d'eau augmentent les dépôts de calcaire à l'intérieur de la
chaudière et des radiateurs. Si l'installation n'est pas utilisée en hiver, mais qu'il
existe un risque de gel, ajouter un liquide antigel dans l'eau de l'installation.
La vidange de l'installation de chauffage peut être réalisée de la manière suivante :
1. arrêter la chaudière (placer les interrupteurs 22 et 23 sur la position OFF et
refermer le robinet gaz) ;
2. activer manuellement la soupape de sécurité 3 bar (voir le schéma hydraulique, pos. 18) ;
3.ouvrir le robinet de vidange du circuit de chauffage (voir schéma hydraulique,
pos. 7) ;
4. vidanger l'installation de chauffage à partir des points bas (là où ils sont prévus).
Vidange de l'installation sanitaire
Chaque fois qu’il existe un risque de gel, l'installation d'eau chaude sanitaire doit
être vidangée de la manière suivante :
1. refermer le robinet du réseau hydraulique ;
2. ouvrir tous les robinets d'eau chaude et d'eau froide ;
3. vidanger par l'intermédiaire du robinet spécifique (voir schéma
hydraulique, pos. 3) ;
4. vidanger à partir des points bas (là où ils sont prévus).
22
5. ENTRETIEN
L'entretien est obligatoire et indispensable pour assurer la sécurité et le
bon fonctionnement de la chaudière et garantir sa durée de vie.
Il doit être réalisé tous les ans conformément à l'annexe H du D.P.R.
21.12.99 n° 551 et à la norme UNI 10436.
Il est nécessaire de faire une analyse de la combustion tous les 2 ans afin
de contrôler le rendement et les émissions polluantes de la chaudière.
Toutes ces opérations sont notées dans le livret de l'installation.
Avant de commencer les opérations d'entretien :
- couper l'alimentation électrique en plaçant les interrupteurs 22 et 23 sur la
position OFF
- refermer les robinets gaz et eau des équipements thermiques de chauffage
et d'eau chaude sanitaire.
A la fin des opérations, réinitialiser les réglages
Attention
Vidanger les composants contenant de l'eau chaude avant de les manipuler, en activant les évents.
Détartrer les composants selon les indications de la fiche de sécurité du
produit utilisé, aérer l'atmosphère, porter des vêtements de protection,
éviter de mélanger des différents produits, protéger l’appareil et les objets
environnants.
Refermer hermétiquement les ouvertures utilisées pour les lectures de la
pression du gaz ou pour les réglages du gaz.
S'assurer que les gicleurs et les brûleurs correspondent au gaz d'alimentation.
En cas d’odeur de brûlé, de fumée s'échappant de l’appareil ou de forte
odeur de gaz, couper l'alimentation électrique, fermer le robinet principal
du gaz, ouvrir les fenêtres et prévenir le technicien..
23
6. DONNEES TECHNIQUES
Amphora Delta
24 CF
Certificat CE
0694-B0-4147
Classe NoX
2
Puissance chauffage
9,5 à 24,1 kW
Pn
Puissance eau chaude sanitaire variable
24,1 kW
Pn max
Catégorie de performance selon RT 2000
Référence
Catégorie
II 2E+3+
Rendement 100 %
91,0
Rendement 30 %
88,0
Débit d'air neuf requis pour l'alimentation en air de combustion (Pn en G20)
50,5 m3/h
Débit massique des produits de combustion (Pn en G20)
18,1 g/s
Température des fumées
109 °C
Capacité vase d’expansion
7 litres
Pression de gonflage du vase d’expansion
1 bar
Capacité vase d’expansion sanitaire
0,5 litre
Débit spécifique eau chaude sanitaire (∆T: 30 K)
D
Débit d’allumage eau chaude sanitaire
14,2 I/min.
1,9 l/min.
Débit minimal du circuit chauffage central
300 I/h
Pression minimale d’enclenchement sanitaire
Pw min
0,5 bar
Pression maximale circuit sanitaire
Pw max
7 bar
Pression maximale circuit chauffage
Pw max
3 bar
Température départ chauffage réglable
de 25 à 90°C
Température E-C-S moyenne de stockage
de 40 à 70°C
Contenance circuit sanitaire
Tension électrique
20 litres
230 volts mono - 50 Hz
Puissance électrique absorbée
85 W
Protection électrique
IP 44
47 rue Aristide Briand
92532 LEVALLOIS PERRET Cedex
Tél. Accueil Consommateur : 01 47 59 80 60
Tél. Assistance Technique Professionnels : 01 47 59 80 20
Fax Services Commerciaux : 01 47 59 80 01
Fax Services Techniques : 01 47 59 80 02
www.chaffoteaux-maury.fr
1315656a - 09/2004
C
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising