Unité de régulation PID et d`acquisition sur rail DIN

Unité de régulation PID et d`acquisition sur rail DIN
2500
EUROTHERM
Unité de régulation PID
et d’acquisition
sur rail DIN
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
Manuel
de configuration
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
FRA
Sommaire
REGULATEUR 2500 SUR RAIL DIN
MANUEL DE CONFIGURATION
SOMMAIRE
CHAPITRE 1 INTRODUCTION
CHAPITRE 2 MODULE IOC
CHAPITRE 3 ITOOLS
CHAPITRE 4 REGULATION
CHAPITRE 5 ALARMES
CHAPITRE 6 OPERATEUR
CHAPITRE 7 MODULES D’E/S
CHAPITRE 8 BOCS TOOLKIT
CHAPITRE 9 COMMUNICATION MODBUS
CHAPITRE 10 COMMUNICATION PROFIBUS
CHAPITRE 11 COMMUNICATION DEVICENET
CHAPITRE 12 CALIBRATION
ANNEXE A INFORMATIONS RELATIVES A LA SECURITE ET A LA
COMPATIBILITE ELECTROMAGNETIQUE
ANNEXE B CODES DE COMMANDE
ANNEXE C DEPOSE DES CIRCUTS RC DU MODULE RELAIS
ANNEXE D GLOSSAIRE
Manuel de configuration Unité 2500- HA027115-Indice 1-06/02
i
Sommaire
Manuel de configuration
INDICES DE REVISION DE CE MANUEL
Sommaire
Version 1.0
Chapitre 1
Version 1.0
Chapitre 2
Version 1.0
Chapitre 3
Version 1.0
Chapitre 4
Version 1.0
Chapitre 5
Version 1.0
Chapitre 6
Version 1.0
Chapitre 7
Version 1.0
Chapitre 8
Version 1.0
Chapitre 9
Version 1.0
Chapitre 10
Version 1.0
Chapitre 11
Version 1.0
Chapitre 12
Version 1.0
Chapitre 13
Version 1.0
Chapitre 14
Version 1.0
Chapitre 15
Version 1.0
Chapitre 16
Version 1.0
Annexe A
Version 1.0
Annexe B
Version 1.0
Annexe C
Version 1.0
Annexe D
Version 1.0
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
ii
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
Unité 2500
Manuel de configuration
1.
Introduction
Chapitre 1 INTRODUCTION ....................................... 2
1.1.
REMARQUES RELATIVES A CE MANUEL .................................. 2
1.2.
SYMBOLES UTILISÉS DANS CE MANUEL ................................. 3
1.2.1.
Arborescence et Classement.................................................................3
1.3.
MOTS D'ETAT ................................................................................ 4
1.4.
QU'EST-CE QUE LE 2500 ? .......................................................... 5
1.5.
QUE FAIT LE 2500 ?...................................................................... 6
1.6.
COMPOSANTS DU 2500 ............................................................... 7
1.7.
MONTAGE DES MODULES D'E/S ET DES BORNIERS .............. 8
1.7.1.
Encliquetage d'un bornier .....................................................................9
1.7.2.
Installation d'un module .........................................................................9
1.8.
Unité 2500
FONCTIONS DES MODULES D'E/S ........................................... 10
1-1
Introduction
1.
Manuel de configuration
Chapitre 1 INTRODUCTION
Merci d'avoir choisi l' unité 2500 qui est à la fois un instrument de régulation sur rail DIN et
un système d'acquisition de données. Ce chapitre donne une présentation générale de
l'équipement.
1.1.
REMARQUES RELATIVES A CE MANUEL
Ce manuel s'adresse à ceux qui souhaitent configurer et utiliser l' unité 2500.
Il peut être utilisé avec les manuels associés suivants :
Sujet
Nom du manuel
Détails relatifs à l'installation et
au matériel de l' unité 2500 sur
rail DIN
Manuel d'installation et de câblage de
l' unité 2500.
Description de l'outil de
configuration pour les appareils
de la série 2000
Manuel utilisateur d'iTools.
CEM et pratique du câblage
Guide d'installation CEM
Référence
HA026178
(fourni avec l'appareil)
HA026179
(fourni avec le logiciel iTools)
HA025464
En général, les chapitres sont présentés dans l'ordre dans lequel apparaissent ces
‘répertoires’ dans ITOOLS.
Le chapitre 1 donne une vue générale du 2500.
Le chapitre 2 décrit les versions Modbus, Profibus et Devicenet des modules
Régulateur/Contrôleur d'entrées/sorties (IOC).
Le chapitre 3 décrit le mode de configuration du 2500 à l'aide d'“iTools”. iTools est un
progiciel qui fonctionne sur un PC avec Windows 95, 98, 2000, ME, XP ou NT(service pack
4 ou ultérieur). Il offre une ‘vision’ des fonctions et permet la configuration, la mise en
service et, si besoin est, la conduite. Les caractéristiques générales d'iTools sont décrites de
manière plus détaillée dans le Manuel utilisateur HA026179. Etant donné qu' iTools est l'outil
privilégié pour le 2500, ce manuel de configuration y fait fréquemment référence.
Les autres chapitres fournissent des informations complémentaires au sujet de toutes les
fonctionnalités disponibles sur le 2500, en particulier des détails sur la manière de configurer
chaque fonction, la signification des paramètres et les applications types.
L'annexe D est un glossaire de termes utilisés dans ce manuel
1-2
Unité 2500
Manuel de configuration
1.2.
Introduction
SYMBOLES UTILISÉS DANS CE MANUEL
Symbole
Signification
(xx)
Les nombres entre ( ) sont les valeurs énumérées d'un paramètre
!
En lecture seule
"
En écriture seule
↕9
Plage définie entre les limites haute et basse en unités physiques
↕%
Plage définie entre les limites haute et basse en %
#
Unités de temps jours, heures, minutes, secondes, ms
1.2.1. Arborescence et Classement
Les paramètres sont regroupés dans des répertoires. Chaque répertoire est associé à un sujet
donné comme les alarmes, la régulation, etc.
L'exemple suivant montre la manière dont un paramètre est localisé et son chemin :
Control → LOOP01 → L01CFG → Ctrl
où ‘Ctrl’ est le paramètre (Type de régulation) qui se trouve dans le répertoire ‘Control’
‘Loop01’ ‘Loop 01 configuration liste’.
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
Unité 2500
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
1-3
Introduction
1.3.
Manuel de configuration
MOTS D'ETAT
Les mots d'état regroupent dans des catégories pratiques les paramètres auxquels on accède
fréquemment, ce qui permet de les lire en une seule transaction. Prenons comme exemple les
états d'alarme présentés dans le chapitre 5-10. Le ‘Mot d'état d'alarme globale’ du tableau 5-7
est reproduit ci-dessous. C'est une concaténation de 16 bits et la valeur qui figure dans chaque
tableau de ce manuel est un nombre décimal. Par exemple, si la valeur est 31, les quatre
premiers bits sont actifs.
L'exemple ci-dessous montre la manière dont on peut effectuer ce calcul :
En hexadécimal, 31 = 1F
1F =
0001 1111
Bits réglés
7654 3210
N° de bits
On voit que les bits 0 à 4 sont réglés
Bi
t
Valeur
(décimale)
Réglée lorsque :
Valeur
(Hex)
Zone de
bits
0
1
Voie quelconque - Rupture capteur détectée
0
0000
1
2
Voie quelconque - Défaillance de la CJC
1
0001
2
4
Voie quelconque - Voie inutilisée
2
0010
3
8
Voie quelconque - Sortie analogique saturée
3
0011
0100
4
16
Voie quelconque - Initialisation
4
5
32
Voie quelconque - Données analogiques de
calibration incorrectes
5
0101
6
0110
6
64
Réservé pour une utilisation future
7
0111
7
128
Voie quelconque - Défaut du module
8
1000
8
256
Il manque un module
9
1001
9
512
Module erroné installé
A
1010
10
1024
Module pas reconnu installé
B
1011
11
2048
Erreur de communication de module
quelconque
C
1100
D
1101
E
1110
F
1111
12
4096
Réservé pour une utilisation future
13
8192
Réservé pour une utilisation future
14
16384
Réservé pour une utilisation future
15
32768
Réservé pour une utilisation future
Tableau 1-1: Mot d'état d'E/S globales et zone de bits
1-4
Unité 2500
Manuel de configuration
1.4.
Introduction
QU'EST-CE QUE LE 2500 ?
Le 2500 est un système modulaire, utilisant différents types de modules enfichables, qui peut
contrôler des régulations PID multi-boucles, gérer des E/S logiques et analogiques, avec
traitement des signaux, et exécuter des blocs de calcul.
Module de régulation d'E/S
(IOC)
Toujours monté à gauche.
Le module représenté est
Modbus IOC
Modules enfichables d'E/S 2500M
Peuvent être montés dans un ordre
quelconque
Port de
configuration
RS232
Fusibles ou
liaisons
d'isolation en
option
Interrupteur
d'adresse
Borniers
2500T
Port de
communications
logiques RS485/422
Connexions installation et
procédés
Embase
2500B
Figure 1-1 : vue d'ensemble de l'unité 2500 sur rail DIN et des modules d'E/S
L'embase (2500B) peut être fournie dans différentes tailles, avec un maximum de 16 modules
d'E/S. L'embase peut être montée sur rail DIN (profil oméga 35mm) ou simplement fixée sur
une plaque.
Les plaquettes/borniers (2500T) se clipsent sur l'embase et fournissent des connexions
personnalisées avec l'installation et des interconnexions entre les modules et le module
Régulateur/Contrôleur d'entrées/sorties (IOC). Les borniers sont propres à certains modules
définis dans le code de commande (annexe A).
Les modules d'E/S (2500M) se clipsent sur les borniers. Ces modules sont réservés à des
fonctions particulières (analogique ou logique, entrée ou sortie). Le module IOC (2500E ou
2500C) contient la configuration de l'ensemble et le support de communications. Il existe
trois versions de communication : Modbus, Profibus ou Devicenet.
Le système fonctionne en 24 V continu, avec moins de 100 mA par module. Il existe des
alimentations appropriées, 2500P, en versions 2,5, 5 ou 10 A.
Unité 2500
1-5
Introduction
1.5.
Manuel de configuration
QUE FAIT LE 2500 ?
Le système 2500 est articulé autour d'une base de données centrale. Dans cette base de
données, l'ensemble des nombres et valeurs système importants sont mémorisés sous forme de
paramètres à des adresses données. Exemples : tensions mesurées, variables de régulation,
mots d'état, réglages des voies, limites, valeurs de boucles PID.
Cette base de données est régulièrement mise à jour toutes les 110 ms (valeur nominale). À
chaque mise à jour, les valeurs des voies d'entrée sont enregistrées et les signaux des voies de
sortie sont réglés. Tous les blocs de calcul (boucles PID, blocs Toolkit, câblage utilisateur,
etc.) sont également calculés et mis à jour à chaque tick de 110 ms.
Les communications réseau sont mises en oeuvre comme passerelle vers la base de données.
Toute transaction réseau pilotée par un maître externe effectue des opérations de lecture et
d'écriture dans les paramètres de la base de données. La seule différence réside dans le fait
que les mises à jour réseau sont asynchrones (la vitesse de transaction est imposée par le
maître).
Il existe deux aspects essentiels dans l'utilisation du 2500 :
1.
la configuration du système pour mettre en oeuvre la stratégie souhaitée ;
2.
l'exécution en temps réel de cette stratégie.
Ce manuel se concentre sur les aspects de configuration qui sont une manière pratique
d'explorer le nombre considérable de fonctions disponibles dans le système 2500.
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
1-6
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
Unité 2500
Manuel de configuration
1.6.
Introduction
COMPOSANTS DU 2500
Le 2500 est normalement fourni sous la forme d'un certain nombre de pièces distinctes,
identifiées par un code de modèle unique imprimé sur l'emballage et sur chaque élément. Ces
codes sont expliqués dans l'annexe A.
Les pièces peuvent être classées de la manière suivante :
embase -
“2500B”
module régulateur/controleur d'E/S -
“2500E” (ou le “2500C” remplacé)
modules d'E/S -
“2500M”
borniers -
“2500T”
bloc d'alimentation 24 V -
“2500P” monté séparé de l'embase 2500
Accessoires -
“2500A” (par ex: câble et terminaisons)
L'interconnexion électrique de ces pièces est représentée sur le schéma fonctionnel cidessous. L'embase contient une carte de circuits imprimés qui relie les modules entre eux : le
bus interne E/S.
Bus interne d'E/S
!!
module
IOC
2500C
ou
2500E
module
d'E/S 1
module
d'E/S 2
module
d'E/S 3
2500M
2500M
2500M
Bornier
Bornier
Bornier
Bornier
2500T
2500T
2500T
2500T
Communications
Modbus ou
Profibus ou
Devicenet vers le
PC hôte ou le
module d'affichage
Module
d'E/S n
→
2500M
Installation ou machine régulée
→
Bornier
2500T
!!
Figure 1-2 : schéma bloc du 2500
Unité 2500
1-7
Introduction
1.7.
Manuel de configuration
MONTAGE DES MODULES D'E/S ET DES BORNIERS
L'embase 2500 peut être montée sur rail DIN et fixée à chaque extrémité par vis de blocage.
L'embase peut être montée dans n'importe quelle position mais la carte de bus d'E/S est
normalement située dans la partie supérieure, comme le montre la figure 1-3 ci-dessous.
Carte de
bus d'E/S
Oeillet de
verrouillage
Logement
de
polarisation
Clip de
retenue
Figure 1-3 : embase 2500 et borniers
La figure 1-3 représente un bornier Modbus IOC installé dans la partie gauche et un bornier
DO4 dans le logement de module 3.
Lorsque tous les borniers sont en place, il est possible d'insérer les modules d'E/S
correspondants. Selon le type de module, il existe une languette de détrompage sur chaque
module d'E/S, et un logement correspondant dans le bornier associé. Cette languette empêche
l'insertion d'un module, dans un bornier qui ne lui convient pas.
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
1-8
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
Unité 2500
Manuel de configuration
Introduction
1.7.1. Encliquetage d'un bornier
Le bornier pour l'IOC est toujours installé à gauche sur l'embase 2500B.
Pour encliqueter les borniers dans l'embase, il faut insérer l'ergot dans l'embase et enfoncer
fortement le module dans le clip de retenue.
Pour déposer le module, appuyer doucement sur le bas du clip de retenue, comme le montre la
figure 1-4.
Pousser pour bloquer
Pousser pour
déverrouiller
Positionner l'oeillet de verrouillage
sur le bornier avec le logement
correspondant dans l'embase
Figure 1-4 : installation d'un bornier
1.7.2. Installation d'un module
Pour bloquer les modules à leur emplacement, il
suffit d'utiliser le levier de verrouillage sur l'avant du
module.
Il faut installer et déposer le module avec le levier en
position ouverte, comme le montre cette vue latérale.
Une fois le module installé, il faut fermer le levier
pour bloquer le module.
Figure 1-5 : module d'E/S (vue latérale)
Unité 2500
1-9
Introduction
1.8.
Manuel de configuration
FONCTIONS DES MODULES D'E/S
Le système 2500 possède des modules d'E/S conçus pour accepter un câblage provenant
directement de transducteurs courants d'installations de régulation comme les thermocouples,
transmetteurs ou positionneurs de vannes. Les modules d'E/S fournissent l'interface matérielle
de base. Les fonctions logicielles adaptent cette interface pour différentes plages ou fonctions
et ajoutent des capacités de traitement des signaux. Nous donnons ci-dessous un résumé de la
capacité de l'interface matérielle :
Les modules
d'entrées
analogiques
autorisent des
signaux de type :
Les modules de
sorties
analogiques
produisent des
sorties de type :
Les modules
d'entrées logiques
acceptent :
Les modules de
sorties logiques
fournissent :
Les modules
relais
fournissent :
1-10
150 mV continu à impédance élevée
10 V continu par un atténuateur d'impédance moyenne
2 V à impédance élevée pour les applications de sonde zirconium
4-20 mA pris en charge avec les borniers adéquats
mesure de résistance 3 fils linéarisée
entrée potentiomètre
mesure thermocouple linéarisée. Les borniers TC intègrent une sonde
locale de température pour une compensation automatique de soudure
froide
4-20 mA
ou
0-10 V continu
choix commutés par logiciel.
les niveaux logiques industriels (24 V continu)
De hauts niveaux (115 V alternatif ou 230 V alternatif),
Entrées contacts. L’anti-rebond ou la détection de fronts sont inclus.
des sorties digitales pour les applications 24 V continu jusqu'à 100 mA.
les voies peuvent être configurées en sorties modulées, tout ou rien ou
positionneur de vanne.
les sorties contacts à pouvoir de coupure jusqu' à 2 A sous 240 V
alternatif.
les voies peuvent être configurées comme modules de sorties logiques
Unité 2500
Manuel de configuration
2.
Module IOC
CHAPITRE 2 MODULE IOC ........................................ 2
2.1.
2.2.
2.2.1.
2.2.2.
2.2.3.
2.2.4.
2.2.5.
2.3.
2.4.
2.5.
2.6.
2.6.1.
2.6.2.
2.6.3.
2.6.4.
2.7.
2.7.1.
2.7.2.
2.7.3.
2.8.
2.8.1.
2.8.2.
2.8.3.
2.8.4.
VUE D'ENSEMBLE ........................................................................ 2
MODES DE FONCTIONNEMENT.................................................. 3
Mode Run (exécution) ................................................................. 4
Mode configuration...................................................................... 4
Clé de configuration .................................................................... 5
Mode attente ............................................................................... 5
Mode Défaillance......................................................................... 5
PORT DE CONFIGURATION......................................................... 6
INDICATION DE L’ETAT................................................................ 7
INITIALISATION ET AUTOTEST A LA MISE SOUS TENSION.... 9
IOC ET BORNIER MODBUS........................................................ 10
Branchements dans les prises RJ45......................................... 11
Terminaison de ligne Modbus RJ45.......................................... 11
Commutateur d'adresses Modbus ............................................ 12
Vitesse de transmission ............................................................ 12
IOC ET BORNIER PROFIBUS ..................................................... 13
Connexions aux connecteurs réseau........................................ 14
Terminaison de ligne Profibus RJ45 ......................................... 15
Commutateur d’adresses Profibus............................................ 15
IOC ET BORNIER DEVICENET ................................................... 16
Connexions au bornier .............................................................. 17
Terminaisons DeviceNet ........................................................... 17
Alimentation............................................................................... 17
Commutateur d'adresses DeviceNet ........................................ 17
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
Unité 2500
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
2-1
Module IOC
Manuel de configuration
2. Chapitre 2 Module IOC
2.1. VUE D'ENSEMBLE
Le module Régulation/Contrôle d'entrées/sorties (IOC) est l'unité
centrale du système 2500.
Il contrôle la base de données de l'ensemble des paramètres
système, mis à jour selon un cadencement régulier (ticks) pour
permettre un comportement régulier des boucles de régulation.
Les paramètres sont situés à des adresses fixes prédéfinies, de telle
sorte qu'il est facile d'accéder à un sous-ensemble de paramètres
quelconque par les communications réseau.
Par conception, chaque paramètre possède des attributs (visibilité,
possibilité de modification et volatilité). Cette dernière
caractéristique signifie que les informations critiques (comme la
configuration) sont conservées même après une coupure de
l'alimentation.
Figure 2-1: IOC
Tous les modules d'E/S sont gérés par l'IOC en tâche de fond. L'IOC :
•
vérifie les types de modules d'E/S installés en fonction de la configuration spécifiée
•
initialise et teste les modules au démarrage et lors de leurs remplacements à chaud
•
règle le matériel sur les plages de travail définies par la configuration
•
ajuste les sorties électriques du module ou lit les entrées à des ticks réguliers
•
tient à jour un ensemble d'alarmes pour surveiller défauts et exceptions
Il est possible d'élaborer des stratégies complexes grâce à des blocs de calcul et des outils qui
exploitent les données d'entrée et de sortie interconnectables par des "câblages soft" définis
par l'utilisateur :
•
jusqu'à 8 blocs PID contrôlent des boucles de régulation évoluées
•
Un jeu de blocs-fonctions "Toolkit" fournissent des blocs logiciels câblables par
l'utilisateur, comme des timers, des totalisateurs ou des compteurs
•
les alarmes assurent un contrôle des limites et permettent de faire face facilement aux
exceptions
2-2
Unité 2500
Manuel de configuration
Module IOC
L'IOC accepte plusieurs interfaces de communication pour la configuration ou une mise en
réseau avec les progiciels de Supervision, T940 et le Panel Superviseur T800/T2900, les
automates industriels, etc. :
•
une interface RS232 faisant appel à un connecteur RJ11 est utilisée pour la configuration
du système
•
communications Modbus 3 fils ou 5 fils
•
communications Profibus DP ou Profibus DPv1
•
communications DeviceNet
Le "port de configuration" est standard sur tous les IOC. Les trois autres interfaces réseaux
sont au choix et nécessitent, chacun, une version spécialisée de l'IOC et du bornier ;
2.2. MODES DE FONCTIONNEMENT
L'IOC présente plusieurs modes de fonctionnement :
!
Le mode 'Run' (exécution), c'est l'exécution normale de la stratégie d'E/S et de régulation
!
Le mode 'Config' déverrouille les paramètres système pour la configuration ou la
reconfiguration, tout en désactivant les sorties.
!
Le mode 'Standby' est un mode de transition, normalement exécuté par l'IOC lors du
passage d'un mode à un autre.
!
Le mode 'Fail' (défaillance) est péremptoire, il est uniquement appelé si l'IOC détecte un
problème matériel
!
N.B. : l'IOC contient un programme spécifique d'applications appelée 'stratégie de
contrôle et régulation'. Il est évident qu'un changement accidentel de stratégie
pourrait avoir un effet négatif sur l'installation régulée et même impliquer un danger
potentiel.
Afin d'éviter tout risque, le mode 'Config' de l'IOC force les sorties des modules
d'E/S à un niveau électrique bas. S'il est possible de modifier certains paramètres en
mode 'Run', toute modification de ce type ne doit être mise en oeuvre qu'avec un
maximum de précautions.
De même, lors du remplacement d'un IOC, il existe un risque d'accident (par
exemple, une stratégie inadaptée pourrait être configurée pour l'application
particulière sur le nouvel IOC). Avant de remplacer un IOC par un autre, il faut
vérifier que le nouveau module contient bien la stratégie qui convient.
Il existe une ‘clé de configuration’ (code de commande 2500A/CFGKEY) qu'il faut
insérer dans la prise RJ11 avant de mettre l'IOC sous tension (cf. également section
2.2.3.). Lorsque cette clé de configuration est en place, l'IOC démarre dans le mode
'Config' qui est plus sûr. Il faut retirer cette prise de l'IOC après la mise sous
tension. L'IOC reste en mode 'Config' après retrait de la clé et il est possible de
vérifier la stratégie par les moyens appropriés. Le maître réseau peut ensuite fixer le
mode 'Run' en écrivant dans le paramètre 'Mode souhaité pour l'instrument'.
Unité 2500
2-3
Module IOC
Manuel de configuration
2.2.1. Mode Run (exécution)
Le mode de fonctionnement ou mode 'Run' est l'état normal de la machine. En mode 'Run', la
LED verte signalée par """ est allumée et les LED 'C' et 'S' sont éteintes.
Les boucles de régulation, les blocs Toolkit, les fils, les alarmes, les blocs d'entrée et de sortie
sont tous exécutés, et les paramètres de la base de données sont mis à jour. On peut modifier
les paramètres qui conviennent (par exemple, consignes des voies de sortie) via les
communications réseau.
Les paramètres associés à la conception de la stratégie sont verrouillés ; par exemple, les
câblages soft ne sont plus modifiables ; les types de voies ne sont pas remplaçables ; les
valeurs de calibration ne sont pas modifiables.
Les versions de logiciel à partir de 3.26 permettent une reconfiguration limitée, en ligne, de
nombreux paramètres de 'Config', afin de réaliser un réglage fin d'une conception de stratégie.
Cela ne comprend pas les paramètres critiques des boucles de régulation. Cet état est contrôlé
et protégé grâce à un paramètre spécial 'LveCnf' (pour 'Live Configuration') dans la liste
Opérateurs/systèmes.
!
Il faut faire très attention lorsqu'on modifie la valeur de 'LveCnf' ; il ne faut
EN AUCUN CAS la laisser activée.
2.2.2. Mode configuration
Le mode 'Configuration' ou 'Config' est destiné à la conception, à la mise en place et au test de
la stratégie de régulation. Pour cette raison, ce mode permet une modification totale des blocs
et des câblages. Il est facile de procéder à la configuration à l'aide d'iTOOLS depuis le port
'Config' ou le port de communications réseau Modbus. En mode 'Config', la LED jaune 'C' est
allumée.
On peut entrer en mode configuration en :
!
mettant sous tension avec le câble 'Config' relié à un PC
!
basculant l'icône de niveau d'accès iTools
!
réglant le paramètre ‘Mode de l'appareil’ sur 2 avec iTools
!
en écrivant dans le paramètre 'Mode' via le port de communications réseau
Si l'IOC a été placé en mode configuration, il reste dans 'config' même en cas de coupure puis
rétablissement de l'alimentation jusqu'à ce qu'il soit explicitement placé en mode de
fonctionnement.
2-4
Unité 2500
Manuel de configuration
Module IOC
En mode 'Config', les sorties logiques sont désactivées (sortie logique 0), les sorties
analogiques se positionnent au niveau défini par la limite électrique basse (IOL).
2.2.3. Clé de configuration
La clé de configuration garantit que l'IOC est mis sous tension
en mode configuration. Cette clé s'insère dans le port de
configuration de l'IOC et a le même effet que la mise sous
tension de l'IOC avec le câble de config relié à un PC, cf. point
2.2.2.
Il est conseillé d'installer cette clé par exemple lorsqu'un nouvel
IOC ou un IOC de rechange avec une configuration inconnue
est utilisé pour remplacer un autre IOC dans un système en
fonctionnement. Ainsi, le système démarre en mode attente, cf.
point 2.2.4
Figure 2-2 : clé de configuration représentée installée
2.2.4. Mode attente
Le mode 'Attente' est un mode de transition normalement appelé par l'IOC lorsqu'il y a un
passage de Run à Config lors de la mise en route. Une LED jaune 'S' sur l'avant de l'IOC est
allumée en mode 'Standby'.
Ce mode inhibe les modifications de paramètres et force les modules de sortie sur les niveaux
électriques bas.
Ce mode n'est normalement pas nécessaire aux utilisateurs.
2.2.5. Mode Défaillance
Le passage en mode 'Défaillance' s'effectue uniquement lorsque l'IOC détecte un défaut
matériel en fonctionnement normal. Cet état est par conséquent rare. La LED rouge 'X' sur
l'avant de l'IOC clignote à un rythme rapide en mode 'Défaillance'.
Dans les versions de logiciel V3.30 ou V4.00 et ultérieures, l'utilisateur peut sauvegarder la
stratégie sous forme de fichier clone ; pour que le système fonctionne à nouveau, un forçage
de démarrage à froid est indispensable. Cette réparation ne peut s'effectuer que par retour de
l'appareil en usine.
Unité 2500
2-5
Module IOC
Manuel de configuration
2.3. PORT DE CONFIGURATION
Le port de configuration de l'IOC (port 'Config') est présent à l'avant de l'IOC. Cette prise
RJ11 accepte une liaison RS232 à une vitesse de transmission fixe de 9600 bauds, sans parité,
8 bits de données et 1 bit de stop, pour une connexion extrêmement simple et fiable à un PC.
N'importe quel logiciel sur PC acceptant Modbus peut ainsi communiquer avec le système
2500, y compris évidemment le logiciel iTools. Il existe un câble d'interconnexion spécial
(référence 2500A/CABLE/CONFIG/RJ11/(9PINDF/3M0).
Connexions des
broches RJ11
dans IOC
Connexions des
broches
9 voies type D avec
PC
6 (sans connexion)
5 (RX)
4 (TX)
3 (0V)
2 (sans connexion)
1 (24V (alim-jack))
(Blindage)
3 (TX)
2 (RX)
5 (0V)
(Blindage)
Tableau 2-1 : connexions pour liaison IOC vers PC
6
Connecteurs à
l’arrière sur cette
vue
2500
Modbus
RJ11 - 6 voies
6
Câble vers PC...
Vue de la prise
Figure 2-3: identification des broches de configuration RJ11
Lors de la mise sous tension de l'IOC avec un PC connecté au port de configuration RJ11,
l'IOC démarre en mode 'Config'. Ce port RJ11 utilise toujours l'adresse réseau 255, se
substituant à tout autre adresse réglée par switch. Lorsque le câble 'Config' est en service, les
autres connexions réseau sont désactivées (Profibus, Modbus ou DeviceNet).
Un capot en plastique est fourni pour une mise en place lorsque l'IOC est en fonctionnement
normal.
2-6
Unité 2500
Manuel de configuration
Module IOC
2.4. INDICATION DE L’ETAT
Cinq voyants à LED indiquent l'état d'un module IOC de la manière suivante :
LED
"
Couleur
Vert
Fonctionnement normal
S
Jaune
Attente (cf. remarque 1)
C
Jaune
Configuration
"&C
toutes
les
deux
sur on
Comme
cidessus
LED
ON
Fonctionnement normal avec
reconfiguration d'E/S en ligne
activée
Echec du test
automatique lors
de la mise sous
tension
ON
OFF
Couleur
Jaune
LED
Couleur
X
Rouge
TOUT SUR OFF
Echec du test
automatique lors
de la mise sous
tension
Réseau E/S ou port de
configuration en
communication
ON (Cf. également remarque 1)
1.
Echec de total de contrôle
de RAM rémanente
2.
Echec de total de contrôle
de linéarisation
personnalisée
3.
Chien de garde réseau E/S
(s'il est configuré)
4.
Taille d'embase incorrecte
détectée
5.
Module absent, défectueux
ou d'un type erroné
OFF
Fonctionnement
normal
Clignotement
X
Rouge
Echec du test automatique
lors de la mise sous tension
Cf. point 2.5
Figure 2-4 : indication de l’état de l'IOC
Le voyant de bon fonctionnement de DeviceNet n'est pas représenté ; il est rouge si le côté
réseau est hors tension ou n'est pas fonctionnel.
Unité 2500
2-7
Module IOC
Manuel de configuration
Remarque 1 :
1.
Echec de total de contrôle de RAM rémanente.
Identifié par l'indicateur de défaillance de mémoire non volatile dans Operator
→SYSTEM → NVFail. Si l'indicateur n'est pas mis à zéro et si un deuxième échec de
RAM rémanente se produit, l'IOC recommence un a test automatique à la mise sous
tension, cf. point 2.5.
2.
Echec du contrôle des tables de linéarisation personnalisée.
Identifié par l'indicateur d'échec de linéarisation personnalisée dans Operator
→SYSTEM → ClinFl. Le fonctionnement est identique à 1 ci-dessus.
L'état 1 ou 2 ci-dessus provoque le clignotement de la LED rouge et le passage du
système en mode sécurisé.
3.
Chien de garde réseau d'E/S
Identifié par l'indicateur Chien de garde réseau d'E/S personnalisées dans Operator →
SYSTEM → NWdged et indique qu'il n'y a pas eu de communication réseau pendant une
période supérieure à la durée du chien de garde. On peut configurer le chien de garde
pour qu'il se rétablisse automatiquement. Cela provoque la disparition de l'indicateur
Nwdged lors du rétablissement des communications. Pour supprimer l'indicateur, on
peut inscrire 0 dans l'indicateur de temporisation du chien de garde réseau dans Operator
→ SYSTEM → IONwdg.
4.
Taille d'embase incorrecte détectée.
Indiqué par une valeur quelconque autre que 0, 2, 4, 8 ou 16 dans le paramètre Taille de
l'embase qui se trouve dans Operator → SYSTEM → BaseSz. Indique un véritable
défaut matériel car l'IOC ne reconnaît pas le code de taille de l'embase matérielle lu sur
l’embase.
5.
Bit d'état d'E/S quelconque (voie ou module) réglé, sauf bit de voie inutilisée (bit 2 de
l'état des voies).
Indiqué par le paramètre Etat global des E/S qui se trouve dans Operator → SYSTEM →
Iostat. L'État global des E/S est un OU de l'ensemble des paramètres d'état des modules
(figurant dans IO → Module xx → MODxx → ModSta) dans l'octet de poids fort et un
OU de l'ensemble des paramètres d'état des voies (figurant dans IO → Modulexx →
Mxx_Cy → ChStat) dans l'octet de poids faible.
Pour supprimer ce défaut, il faut que tous les modules et voies n'indiquent aucun défaut.
Pour les entrées analogiques, cela peut nécessiter un pont sur les entrées inutilisées ou
leur configuration en tension(V) pour supprimer toute indication erronée de rupture
capteur.
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
2-8
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
Unité 2500
Manuel de configuration
Module IOC
2.5. INITIALISATION ET AUTOTEST A LA MISE SOUS TENSION
L'IOC passe par une séquence d'initialisation lors de la mise sous tension et démarre en mode
'Run' ou 'Config'. Les tests provoquent l'allumage des voyants dans un ordre donné.
Test
des
LED
ROM
Flash
Test de
la RAM
Test
Nvol
ROM
Succès du test
Power On
Test des LED
Test du
chien de
garde
Test du total
de contrôle
Nvol
Initialisation
Fonctionnement total
(2)
Nvol
Succès du test
RAM
Succès du test
Succès du test du
chien de garde
Succès du test de
contrôle Nvol
(2)
Echec du test
de la Rom
Echec du test
de la RAM
Echec du test Nvol
Echec du contrôle Nvol
LED On
Remarque 1
Echec du test du chien de garde
LED Off
‘Clignotement'
Remarque 2
✶
LED supérieure ON si le 2500 est au niveau fonctionnement
S
LED centrale ON si le 2500 est en attente
C
LED inférieure ON si le 2500 est en mode configuration
Figure 2-5 : indication des LED au démarrage
Unité 2500
2-9
Module IOC
Manuel de configuration
2.6. IOC ET BORNIER MODBUS
L'IOC Modbus est identifié par une indication en face avant et le code de commande imprimé
sur l'étiquette latérale. Cet IOC doit être utilisé avec le bornier Modbus.
Voyants d'état à LED
Bus d’interconnexion de
module d’E/S
Connecteur de module
Port de configuration
(RS232)
Interrupteur d'adresse
Ports de communications
digitales
RS485
Bornes d'alimentation 24 V
+24V 0V
Figure 2-6 : module et bornier IOC Modbus
La connexion réseau Modbus et les bornes d'alimentation 24v du système 2500 sont présentes
sur la plaquette bornier ; les connexions électriques sont assurées par des bornes à vis
standard et la connexion réseau par des prises RJ45.
La connexion réseau est utilisée pour la connexion avec un module interface opérateur, un PC
tournant avec iTools, un système tiers ou pour relier d'autres instruments esclaves 2500 ou
d'autres équipements Modbus dans un système.
L'IOC peut également être configuré à partir du réseau Modbus si besoin est.
2-10
Unité 2500
Manuel de configuration
Module IOC
2.6.1. Branchements dans les prises RJ45
Les deux prises RJ45 sont reliées en parallèle pour la connexion en guirlande du réseau, avec
les connexions :
Broche RJ45
Couleur
EIA-485
2 fils
4 fils
1
Orange / Blanc
B
D-
TX-
2
Orange
A
D+
TX+
3
Vert / Blanc
Gnd
Gnd
Gnd
4
Bleu
-
-
-
5
Bleu / Blanc
-
-
-
6
Vert
Gnd
Gnd
Gnd
7
Marron / Blanc
B
-
RX-
8
Marron
A
-
RX+
-
-
-
Blindage
-
N.B. : Les fils Bleu et Bleu/Blanc ne sont pas utilisés.
!
LA COULEUR DES CABLES PEUT CHANGER !
Tableau 2-2 : connexions Modbus RJ45
Des caches en plastique sont fournis et doivent être installés lorsque le système est en
fonctionnement normal.
2.6.2. Terminaison de ligne Modbus RJ45
Toutes les lignes de communications réseau doivent être terminées avec une impédance qui
convient. Pour obtenir des valeurs de résistance correctes pour le câble CAT-5 et pour
coïncider avec le câblage RJ45, il faut utiliser le code de commande de terminaison
2500A/TERM/MODBUS/RJ45. Cette terminaison peut être insérée dans la prise libre de la
dernière embase 2500 de la chaîne ; on suppose que l'autre extrémité du câble (généralement
sur le maître réseau) est terminée de la même manière.
Couleur noire
8
Etiquettes
1
1
Réseau de
résistances
8
Unité 2500
MB120
AN100
120Ω 5%
100Ω 5%
120Ω 5%
2-11
Module IOC
Manuel de configuration
Figure 2-7 : module et bornier IOC Modbus
2.6.3. Commutateur d'adresses Modbus
L'embase se voit attribuer une adresse Modbus unique dans un réseau Modbus. L'adresse peut
être réglée par un interrupteur de type DIP 8 voies monté sur le bornier. Il permet de régler les
adresses 1 à 63 dans un code binaire avec les six interrupteurs de droite (bit de poids faible à
droite). Les deux interrupteurs gauches définissent la parité (on/off, impaire ou paire).
Position du
commutateur
ON
P
Parité On
P
Parité off
O
Parité impaire
E
Parité paire
OFF
Figure 2-8 : commutateur d'adresses Modbus
Si le commutateur d'adresses est réglé sur 0, l'IOC utilise l'adresse Soft définie par logiciel
dans le paramètre 'Addr'. Ce paramètre peut être utilisé pour les adresses de 64 à 254.
2.6.4. Vitesse de transmission
La vitesse de transmission se règle à l'aide d'iTools. La valeur par défaut est 9600. Le tableau
ci-dessous indique les vitesses acceptées dans différentes versions du logiciel :
Vitesse de
transmission
2400
4800
9600
19 200
38 400
Version du logiciel
V1.XX
V2.XX
V3.26+
#
#
#
#
#
#
#
#
#
Tableau 2-3 : vitesses de transmission
2-12
Unité 2500
Manuel de configuration
Module IOC
2.7. IOC ET BORNIER PROFIBUS
L'IOC Profibus est identifié par une indication en face avant et le code de commande imprimé
sur l'étiquette latérale. Cet IOC doit être utilisé avec une plaque bornier Profibus. Il existe
deux options de borniers : un type standard type D-9 broches (figure 2-4), et un type RJ45
double (figure 2-3). Ce dernier est identique au bornier Modbus mais ne doit pas être
confondu avec celui-ci ; le module Modbus comprend des capacités qui pourraient avoir des
répercussions sur les données à grande vitesse.
Il faut spécifier à la commande IOC spécialement pour Profibus DP ou Profibus DPv1.
Voyants d'état à LED
Connecteur de
module
Commutateur
d'adresses
Port de configuration
(RS232)
Connexion de
communications 9 voies
de type D
Bornes d'alimentation 24 V
+24V 0V
Figure 2-9 : IOC et bornier ProfiBus
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
Unité 2500
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
2-13
Module IOC
Manuel de configuration
2.7.1. Connexions aux connecteurs réseau
Le connecteur 9 broches de type D est destiné aux installations utilisant les câbles Profibus
standard :
N° de broche
Nom du signal
1
Signification
Blindage
Blindage (masse)
RxD/TxD-P
Réception/Emission –
Données 'P'
2
Inutilisé
3
4
Inutilisé
5
DGND
Masse des données
6
VP
Tension – Plus
RxD/TxD-N
Réception/Emission –
Données 'N'
7
Inutilisé
8
9
Inutilisé
Tableau 2-4: connexions Profibus 9 broches de type D
Les deux prises RJ45 sont reliées en parallèle pour la connexion en guirlande du réseau, avec
les connexions :
!
Broche
RJ45
Couleur
Signal
1
Orange / Blanc
Données
'N'
2
Orange
Données
'P'
3
Vert / Blanc
4
Bleu
-
5
Bleu / Blanc
-
6
Vert
7
Marron / Blanc
-
8
Marron
-
Gnd
+5V
LA COULEUR DES CABLES PEUT CHANGER !
Tableau 2-5 : connexions Profibus RJ45
2-14
Unité 2500
Manuel de configuration
Module IOC
2.7.2. Terminaison de ligne Profibus RJ45
Le connecteur 9 voies n'est pas équipé de terminaisons ; la terminaison relève de la
responsabilité du concepteur du réseau.
Le système de connecteur RJ45 est utilisable pour les installations locales, pour des raisons de
facilité du câblage. Il faut pour cela une impédance de terminaison spéciale (valeur nominale
100Ω). Cette méthode de câblage est limitée à 16 esclaves et ne doit pas être reliée
directement à un câble Profibus "standard".
La terminaison qui porte la référence 2500A/TERM/PROFIBUS/RJ45 est prévue pour cette
application. Les techniques de câblage et de terminaison du réseau sont présentées dans le
chapitre 10.
Couleur
Gris
130Ω 1%
8
1
Etiquettes
180Ω 1%
PROFI
180Ω 1%
8
1
Figure 2-10 : terminaison Profibus RJ45
2.7.3. Commutateur d’adresses Profibus
Le commutateur d'adresses est monté sur le bornier IOC. Il est possible de régler les adresses
de 1 à 127.
Le maître Profibus règle la
vitesse de transmission
pour qu'elle soit compatible
avec l'esclave le moins
rapide.
Position du
commutateur
ON
OFF
Figure 2-11 : commutateur d’adresses Profibus
Unité 2500
2-15
Module IOC
Manuel de configuration
2.8. IOC ET BORNIER DEVICENET
L'IOC DeviceNet est identifié par une indication en face avant et le code de commande
imprimé sur l'étiquette latérale. Cet IOC doit être utilisé avec le bornier DeviceNet.
Voyants d'état à LED
Connecteur de
module
Commutateur
d'adresses
Port de configuration
(RS232)
5
4
3
2
1
Connexion de
communications 5 voies
DeviceNet
Bornes d'alimentation 24 V
+24V 0V
Figure 2-12 : IOC et bornier DeviceNet
2-16
Unité 2500
Manuel de configuration
Module IOC
2.8.1. Connexions au bornier
Le connecteur DeviceNet est sélectionné pour être conforme à la spécification de connecteur
ouvert DeviceNet (5 voies, pas de 5,08 mm).
Le connecteur associé DeviceNet (connecteur ouvert femelle) est fourni afin de faciliter
l'insertion du câblage utilisateur. Les fonctions des broches sont marquées sur le bornier.
Numéro de broche
Fonction
1
V+
2
CAN_H
3
DRAIN
4
CAN_L
5
V-
Tableau 2-6: fonctions des broches des connecteurs 5 voies
2.8.2. Terminaisons DeviceNet
La spécification DeviceNet indique que les terminaisons de bus ne doivent pas être incluses
dans un maître ou un esclave. Elles ne sont pas fournies comme éléments de l'ensemble de
terminaison 2500 DeviceNet.
2.8.3. Alimentation
Le bus DeviceNet est alimenté depuis le système, avec une charge de l'ordre de 100 mA.
2.8.4. Commutateur d'adresses DeviceNet
Le commutateur d'adresses est monté sur le bornier IOC DeviceNet. Il est possible de régler
les adresses de 0 à 63.
Figure 2-13 : commutateur d'adresses DeviceNet
Unité 2500
2-17
Manuel de configuration
3.
iTools
CHAPITRE 3 ITOOLS ................................................ 2
3.1. VUE D'ENSEMBLE ........................................................................ 2
3.2. CONNEXION D'UN 2500 A UN PC ................................................ 2
3.2.1.
Connexion d'un 2500 unique avec un PC ................................... 3
3.2.2.
Pour relier des instruments 2500 multiples à un PC ................... 4
3.3. DEMARRAGE iTOOLS - DETECTION DES APPAREILS ............ 5
3.4. REGLAGE DU NIVEAU D'ACCÈS ................................................. 6
3.4.1.
Mode de fonctionnement............................................................. 6
3.4.2.
Mode Configuration ..................................................................... 6
3.4.3.
Mode Attente ............................................................................... 6
3.4.4.
Changement de mode................................................................. 7
3.5. PARAMÈTRES DES APPAREILS.................................................. 8
3.5.1.
Pour faire afficher les paramètres ............................................... 8
3.5.2.
Pour trouver un paramètre .......................................................... 8
3.5.3.
Pour modifier les valeurs des paramètres................................... 9
3.5.4.
Exemple : pour définir la vitesse de transmission ..................... 10
3.5.5.
Impossibilité d'écrire une nouvelle valeur.................................. 10
3.6. DISPONIBILITE ET POSSIBILITE DE MODIFICATION DES
PARAMÈTRES ........................................................................................ 11
3.7. CONFIGURATION D'UNE APPLICATION................................... 13
3.7.1.
Qu'est-ce qu'un bloc fonction ? ................................................. 13
3.7.2.
Raisons de l'utilisation des blocs fonctions ............................... 13
3.7.3.
Exemple de câblage de bloc fonction ....................................... 13
3.8. DECLARATION DES MODULES D'E/S....................................... 16
3.9. EDITEUR DE CÂBLAGE .............................................................. 17
Unité 2500
3-1
iTools
Manuel de configuration
3. Chapitre 3 iTools
3.1. VUE D'ENSEMBLE
iTools est un logiciel sur Windows qui présente une interface utilisateur pour le système
2500 (ainsi que d'autres produits Eurotherm). iTools fournit des outils pour configurer, mettre
en service et surveiller un 2500.
iTools met en oeuvre les communication Modbus RTU par l'intermédiaire d'un port série
quelconque sur un PC fonctionnant avec Windows 95, 98, ME, 2000 ou NT version 4.
N.B. : les exigences minimales relatives au PC dépendent dans une certaine mesure du
système d'exploitation. Pour plus de détails, se reporter au fichier iTools "ReadMe".
N'importe quel PC équipé au minimum d'un Pentium-166, 64 Mo de RAM, 40 Mo d'espace
disque dur libre et un port série libre convient. Il s'agit de la spécification minimale avec
Windows NT.
Le démarrage d'iTools est classique : il faut soit cliquer deux fois sur l'icône de l'écran soit
choisir iTools.exe dans le dossier correspondant.
3.2. CONNEXION D'UN 2500 A UN PC
Il existe deux manières de connecter le système 2500 à un PC pour la configuration.
La connexion la plus simple consiste à utiliser le port 'Config'. Toutes les versions de l'IOC
prennent ce port en charge (cf. chapitre 2). Le port 'Config' est compatible RS232 et peut
donc être câblé directement avec n'importe quel port PC COM avec un câble d'adaptation qui
convient.
La deuxième connexion utilise le port de communications réseau. Cette solution est
uniquement possible avec l'IOC Modbus et nécessite un convertisseur RS232-RS485.
Avantage : la vitesse de communication beaucoup plus élevée.
3-2
Unité 2500
Manuel de configuration
iTools
3.2.1. Connexion d'un 2500 unique avec un PC
La connexion d'un 2500 avec un PC peut s'effectuer par le port de configuration RS232 situé
à l'avant du module IOC.
Ce câble se branche directement dans l'IOC et un port COM du PC de la manière présentée
ci-dessous :
iTools
Station de
configuration PC
Port COM
Câble RJ11, code de commande
2500A/CABLE/CONFIG/RJ11/9PINDF
Alimentation
électrique
Ce bloc d'alimentation et le câble
permettent de configurer l'IOC à
distance hors de son embase
Installer le capot en
plastique sur la prise
RJ11 lorsqu'elle
n'est pas utilisée
Figure 3-1 : connexion entre l'IOC et un PC à l'aide du port 'Config'
Unité 2500
3-3
iTools
Manuel de configuration
3.2.2. Pour relier des instruments 2500 multiples à un PC
Il est possible de relier un certain nombre d'instruments Modbus 2500 en réseau et de les
relier à un maître réseau (iTools). Cette possibilité n'existe pas avec les IOC Profibus ou
DeviceNet.
Etant donné que l'IOC prend en charge RS485 (3 fils ou 5 fils), il faut un convertisseur sur le
port PC COM. Le convertisseur de communications KD485 RS485/RS232 convient.
Tous les composants réseau (PC, 2500 et KD485) doivent être configurés correctement et
compatibles pour un réseau (chaque esclave possédant une adresse différente, fonctionnant
chacun avec des réglages de vitesse de transmission et de parité identiques, tous les
composants fonctionnant en 5 fils (duplex) ou 3 fils.
iTools
PC
RS232
Convertisseur
RS485/232
KD485
TxB
TxA
RxB
Com
RS485
RxA
Installer une
résistance de
terminaison
correcte du
côté Rx
Chaque embase
doit être réglée sur
une adresse unique
Ensembles de câbles RJ45 Eurotherm
2500A/CABLE/MODBUS/RJ45/RJ45/0M5
2500A/CABLE/MODBUS/RJ45/RJ45/3M0
Terminaison de
ligne de
communications
RJ45
Figure 3-2 : connexions pour appareils multiples
3-4
Unité 2500
Manuel de configuration
iTools
3.3. DEMARRAGE iTOOLS - DETECTION DES APPAREILS
En qualité de "maître réseau", iTools doit identifier tous les appareils reliés au réseau, même
si un seul 2500 est relié par le port 'config'. Sur demande, iTools cherche automatiquement
tous les appareils possédant une adresse réseau unique.
Pour commencer la recherche, appuyer sur la
touche :
Un dialogue peut demander une adresse de départ. Pour un IOC unique relié à partir du port
'Config', laisser le démarrage sur 255 ; pour les systèmes multiples en réseau, on peut gagner
du temps en spécifiant l'adresse la plus basse utilisée.
Lorsque tous les appareils branchés ont été trouvés, les icônes qui conviennent sont affichées
dans la fenêtre Panel (en supposant que Panel Views ait été coché dans le menu View) :
Figure 3-3 : icônes 2500 dans la fenêtre Panel View
Pour gagner du temps (dans un grand réseau), il est possible d'arrêter le balayage d'iTools en
appuyant sur la touche Stop Scan une fois que toutes les embases concernées ont été
identifiées.
Pour travailler avec une embase donnée, il suffit de cliquer sur l'icône qui convient.
Si l'on travaille avec un IOC unique branché sur le port 'Config', le balayage du réseau s'arrête
automatiquement et l'appareil est automatiquement sélectionné.
Unité 2500
3-5
iTools
Manuel de configuration
3.4. REGLAGE DU NIVEAU D'ACCÈS
L'IOC peut fonctionner dans différents modes, comme l'indique le chapitre 2 (2.2). Le mode
'Operating' ou 'Run', en particulier, limite l'accès aux fonctions dont la plus importante est le
fait que les paramètres de boucle critiques sont sécurisés afin d'empêcher toute modification
accidentelle d'un procédé actif.
Le mode 'Configuration' ou 'Config' offre un accès intégral aux paramètres pour la
configuration mais limite les fonctions ; en particulier, les voies de sortie sont limitées à OFF
(sorties logiques) ou au niveau électrique bas (sorties analogiques). Il faut tenir
particulièrement compte de ce fait lors des essais de voies de sortie.
3.4.1. Mode de fonctionnement
Pendant la plus grande partie de sa durée de vie, l'IOC sera en mode 'Operating' ou 'Run', en
exécutant la stratégie de régulation programmée. Dans ce mode, les entrées et sorties sont
actives, les boucles PID et les blocs Toolkit fonctionnent et la base de données interne est
régulièrement mise à jour. N'importe quel maître réseau peut utiliser la liaison de
communication pour accéder à la base de données et aux paramètres.
iTools indique qu'un 2500 relié est en mode Fonctionnement en affichant l'icône 2500 sans
symbole supplémentaire. Sur l'IOC, la LED supérieure (verte) “!” est allumée.
3.4.2. Mode Configuration
Le mode 'Configuration' ou 'Config' est précisément conçu pour la configuration de n'importe
quelle unité 2500. Le 2500 est livré avec un ensemble d'outils utiles mais sans stratégie. Pour
configurer le 2500 pour les applications utiles, l'utilisateur doit définir les modules d'E/S
nécessaires et "câbler" les blocs pour qu'ils effectuent la tâche nécessaire. Certaines
modifications sont parfois réalisées sur site ; pour cette raison, lorsque le 2500 est en mode
Configuration, il N'EFFECTUE PLUS AUCUNE OPERATION de régulation. Les sorties
pilotées sont neutralisées.
Lorsque le 2500 est en mode Configuration, l'icône iTools est affichée avec le
symbole jaune d'une clé.
Sur l'IOC, la LED jaune « C » est allumée.
3.4.3. Mode Attente
Le mode 'Attente' est normalement un état temporaire dans lequel passe l'IOC lors d'un
changement de mode ou de la détection d'un défaut. Dans le mode Attente, l'IOC ne régule
pas mais n'est pas non plus en mode Configuration. Ce mode ne doit pas être délibérément
sélectionné par l'utilisateur.
Lorsque le 2500 est en mode Attente, l'icône iTools est affichée avec le symbole jaune d'une
main.
3-6
Sur l'IOC, la LED jaune « S » est allumée.
Unité 2500
Manuel de configuration
iTools
3.4.4. Changement de mode
Il existe plusieurs manières de changer le mode de fonctionnement de l'IOC.
"
Pour entrer en mode 'Config' directement à partir d'iTools :
1. Cliquer sur la touche “Accès”, sur la barre d'outils, ou
2. Cliquer avec le bouton droit de la souris sur Vue Instrument (ou le nom de l'appareil
dans l' Explorateur). Dans le menu apparu, sélectionner Définir Niveau d'Accès!
Configuration ou
3. Dans la barre de menu, cliquer sur Instrument ! Définir Niveau d'Accès !
Configuration.
Lors du passage du mode 'Run' au mode 'Config', une mise en garde est affichée sur iTools
mais aucun mot de passe ou code de sécurité n'est nécessaire.
L'autre solution consiste à mettre le 2500 sous tension avec iTools et le connecteur RJ11
'Config' branché dans la prise 'Config' de l'IOC. Cette connexion provoque le passage forcé en
mode 'Config'.
"
Pour entrer en mode 'Run' à partir d'iTools :
1.
Cliquer sur la touche “Accès”, sur la barre d'outils, ou
2.
Cliquer avec le bouton droit de la souris sur Vue Instrument (ou le nom de l'appareil
dans l' Explorateur). Dans le menu apparu, sélectionner Définir Niveau d'Accès !
Operateur ou
3.
Dans la barre de menu, cliquer sur Instrument ! Définir Niveau d'Accès !
Operateur
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
Unité 2500
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
3-7
iTools
Manuel de configuration
3.5. PARAMÈTRES DES APPAREILS
Dans le système 2500, les "paramètres" sont les nombres et les valeurs qui représentent l'état
de la machine. Chaque paramètre disponible possède une adresse prédéfinie dans la base de
données. Les paramètres dans iTools sont classés par dossiers qui s'appliquent à un sujet
donné. Par exemple, pour trouver une consigne d'alarme de boucle, aller dans Control →
LOOP(numéro) →LO(numéro)ALM dans l'explorateur d'iTools.
Il existe deux types de valeurs des paramètres : les valeurs réelles et les valeurs énumérées.
Pour modifier les valeurs réelles depuis une fenêtre de dialogue, il suffit de saisir une
nouvelle valeur. Pour les valeurs énumérées, il faut effectuer une sélection dans des options
prédéfinies, dans une liste déroulante. iTools affiche chaque élément énuméré avec une valeur
entière entre parenthèses : la valeur d'énumération. C'est cette valeur qui serait utilisée sur les
communications réseau pour lire ou écrire une nouvelle valeur de paramètre.
Les paramètres reçoivent des attributs fixes, ils peuvent ainsi être en lecture seule ou en
lecture/écriture. Les paramètres en lecture seule sont affiché en bleu et les paramètres en
lecture/écriture sont affichés en noir dans les listes de paramètres. Seules les valeurs en
lecture/écriture sont modifiables et certains paramètres, comme les paramètres de
configuration, ne sont modifiables que si le niveau d'accès est correct.
iTools permet aussi de cacher les paramètres sans intérêt, diminuant l'occupation de l'écran.
Une fois qu'iTools a détecté un système 2500, il est prêt à afficher les listes de paramètres
pour le fonctionnement, la surveillance ou la configuration.
3.5.1. Pour faire afficher les paramètres
Les paramètres sont regroupés dans les listes associées. On peut afficher les listes de
paramètres de régulateur de plusieurs manières :
1. Cliquer deux fois sur la vue d'appareil souhaitée (ou sur le nom de l'appareil dans l'
Explorateur) ou
2. Cliquer avec le bouton droit de la souris sur la vue de l'appareil (ou sur le nom de l'
appareil dans l' Explorateur) et sélectionner Liste Paramètres dans la fenêtre apparue ou
3. Cliquer avec le bouton gauche de la souris sur la vue de l'appareil souhaitée. A partir de la
barre d'outils, cliquer sur Vue instrument "suivi de Liste Paramètres.
3.5.2. Pour trouver un paramètre
Si l'on ne connaît pas la liste où se trouve le paramètre, appuyer sur l'onglet ‘Rechercher’ qui
se trouve en bas de la section de l'explorateur.
La recherche peut porter sur
" les noms de paramètres
" les descriptions
" les adresses
" les commentaires
3-8
Unité 2500
Manuel de configuration
iTools
3.5.3. Pour modifier les valeurs des paramètres
La première étape consiste à appeler le dialogue de modification des paramètres. Il existe
plusieurs méthodes :
1. Dans la fenêtre Liste des Paramètres , cliquer deux fois sur le paramètre sélectionné ; ou
2. Dans la fenêtre Liste des Paramètres, cliquer avec le bouton droit de la souris sur le
paramètre sélectionné et, dans le menu apparu, sélectionner Modifier la valeur du
paramètre ; ou
3. Dans la barre de menu, sélectionner Liste des Paramètres et, dans le menu apparu,
sélectionner Modifier la valeur du paramètre
Une fenêtre apparaît :
Figure 3-4 : dialogue des valeurs des paramètres
La méthode de modification dépend du type de paramètre. S'il s'agit d'un paramètre réel
(comme dans la figure 3-4 ci-dessus), il suffit de saisir la nouvelle valeur puis de la valider en
cliquant sur la touche de dialogue "Appliquer" (si l'on souhaite utiliser à nouveau le même
dialogue) ou de cliquer sur la touche "OK" si le dialogue est terminé.
Si le paramètre offre une liste, le dialogue se présente de la manière suivante :
Figure 3-5 : dialogue des valeurs énumérées
Sélectionner la valeur souhaitée dans la liste déroulante et cliquer sur "OK" ou "Appliquer"
comme précédemment.
N.B. : pour modifier l'exemple de paramètre ci-dessus par les communications réseau, par ex:
sur AUTO, écrire la valeur 0 dans l'adresse du paramètre ; pour manuel MAN, écrire 1.
Unité 2500
3-9
iTools
Manuel de configuration
3.5.4. Exemple : pour définir la vitesse de transmission
1. Par l' explorateur, cliquer sur Operator → COMMS →Baud (dans la fenêtre droite)
2. Cliquer deux fois sur ce paramètre
3. Dans la fenêtre apparue, cliquer sur """
4. Sélectionner la vitesse de transmission souhaitée et cliquer sur OK ou Appliquer
La vitesse de transmission ne peut être modifiée que si le 2500 est en mode Configuration.
3.5.5. Impossibilité d'écrire une nouvelle valeur
En cas d'échec d'écriture d'une nouvelle valeur de paramètre, le message ‘Valeur Rejetée par
l'Unité’ peut apparaître.
Cette situation peut se produire si le régulateur n'est pas en mode configuration et si le
paramètre sélectionné est un paramètre de configuration.
Il est aussi possible qu'un état incorrect ait été demandé. Par exemple, si le module est
configuré comme entrée logique, la sélection d'un paramètre associé à un autre type (AO, AI
ou DO) est rejetée.
N.B. : il existe de nombreuses situations, en particulier dans le mode Configuration, où une
nouvelle valeur n'est pas formellement rejetée mais n'est simplement pas prise en compte.
3-10
Unité 2500
Manuel de configuration
iTools
3.6. DISPONIBILITE ET POSSIBILITE DE MODIFICATION DES
PARAMÈTRES
Un grand nombre de paramètres sont
prédéfinis dans le système 2500.
L'exemple d'arborescence de
navigation, pris dans l'explorateur
iTools, montre la liste supérieure de
dossiers disponibles sur un 2500 avec
une embase 4 modules.
iTools peut cacher les dossiers et les
paramètres qui ne s'appliquent pas à
une configuration donnée. Dans cette
liste, iTools sait qu'il s'agit d'une
embase 4 voies et a supprimé les
dossiers d'E/S pour les modules d'E/S 5
à 16. Il faut noter que ce "masquage de
listes" est temporisé à la mise en route
pendant que l'IOC communique les
valeurs des paramètres et réglages et
synchronise sa base de données.
De la même manière, iTools cache ou
affiche les paramètres en fonction de la
configuration effective du 2500 et de
son mode, selon qu'il est en mode
Fonctionnement, Configuration ou
Attente.
Cf. chapitre 4
Cf. chapitre 8
Cf. chapitre 5
Cf. chapitre 6
Cf. chapitre 7
Cf. chapitre 8
Cf. chapitres
9, 10 et 11
La fenêtre Liste affiche la liste associée
à un de ces dossiers : il suffit de
double-cliquer sur le dossier à
visualiser.
Figure 3-6 : vue de l'explorateur de dossiers 2500
Unité 2500
3-11
iTools
Manuel de configuration
Par exemple, un double clic sur le dossier LOOP1 (de la figure 3-6) provoque l'affichage
d'une liste qui pourrait se présenter ainsi :
Figure 3-7 : liste de paramètres LOOP1
N.B. : dans la barre de titre, l'identificateur COM1.ID255-2500-v222 identifie l'appareil dans
toute la connexion réseau :
COM1 ID255 2500 V222 -
port du PC sur lequel fonctionne iTools et qui est relié au 2500
adresse Modbus, dans ce cas par le port de configuration de l'IOC
code produit
version du logiciel.
A partir de la ligne de dossier sous la barre de titre, le chemin vers le paramètre en
surbrillance dans l'arbre de navigation est :
Control → LOOP01 → PID → PB (bande proportionnelle de la boucle PID).
Par défaut, seuls les paramètres ‘disponibles’ ou pertinents apparaissent sur une page. Par
exemple, le gain relatif de refroidissement n'apparaît pas dans un régulateur de chauffage seul
et le temps d'intégrale n'apparaît dans pas dans un régulateur tout ou rien.
Un paramètre peut être en lecture seule avec le 2500 en mode Fonctionnement mais en
lecture/écriture en mode Configuration. On peut citer comme exemple le type de linéarisation
de thermocouple.
Les paramètres visualisés en noir sont en lecture/écriture.
Les paramètres visualisés en bleu sont en lecture seule.
Les paramètres en gris sont en lecture seule et dépendent du réglage d'un autre paramètre. Par
exemple, 'Valeur du maintien sur écart’ ne peut être modifiée que si l'on souhaite utiliser cette
fonction, c'est à dire si 'Type de maintien sur écart' ≠ OFF.
3-12
Unité 2500
Manuel de configuration
iTools
3.7. CONFIGURATION D'UNE APPLICATION
Il est possible de configurer le 2500 afin qu'il offre une large gamme de solutions
d'application. Pour cela, il offre des blocs de voie d'E/S, des blocs de modules d'E/S, des
blocs de boucles PID, des blocs timer, des blocs compteur... et bien d'autres fonctionnalités
encore.
Pour créer une stratégie de régulation, l'ingénieur d'applications peut relier ces blocs entre eux
à l'aide d'un 'câblage soft' de manière réaliser les fonctions de régulation nécessaires.
3.7.1. Qu'est-ce qu'un bloc fonction ?
Un bloc fonction est une entité logicielle qui effectue une tâche particulière sur des données
'd'entrée' pour calculer des valeurs 'de sortie'. L'algorithme effectif peut dépendre d'autres
réglages d'entrée.
Par exemple, une voie d'entrée est un bloc, le signal électrique aux bornes étant l''entrée' et la
valeur de process (PV) la sortie. Le paramètre 'Type de Voie' modifie le traitement. Le bloc
COUNTER est un bloc de calcul uniquement qui produit une valeur de comptage 'sortie' à
partir d'un événement 'entrée'. Il faut noter qu'il existe généralement plusieurs instances de
chaque type de bloc fonction ; par exemple, il peut y avoir huit blocs de boucle PID.
3.7.2. Raisons de l'utilisation des blocs fonctions
Les blocs fonctions sont des blocs testés destinés à fournir des outils polyvalents afin de
permettre la construction rapide de systèmes complexes. Cette méthodologie limite les
problème et accélère le cycle de conception tout en conservant la souplesse nécessaire pour
réaliser des applications différentes.
3.7.3. Exemple de câblage de bloc fonction
Pour qu'il soit possible d'utiliser les blocs fonctions, il faut que les différentes entrées et
sorties soient interconnectées ("câblées"). Ce câblage "soft" (à ne pas confondre avec le
câblage électrique !) est une méthode de transmission de la valeur d'un paramètre de sortie
vers le paramètre d'entrée d'un autre bloc. Le premier est la Source d'information du second.
Prenons l'exemple de la tâche simple ci-dessous (configuration d'une boucle de régulation de
la température) :
Câblage de
l'installation
LOOP1
Bloc PID
Module d'entrée
analogique AI3
Module 3
Voie 1
SP
PV
PV
OP
Câblage soft
Figure 3-8 : exemple de câblage de bloc fonction
Unité 2500
3-13
iTools
Manuel de configuration
Pour mettre en oeuvre la boucle de régulation de la température, un bloc LOOP est
sélectionné (dans ce cas, LOOP01). Pour que la boucle dépende de la température, il faut
câbler la valeur de sortie (PV) du bloc AI3 avec l'entrée PV du bloc PID LO01.
N.B. : dans cet exemple, un dispositif de mesure de la température (thermocouple) est câblé
(littéralement, au sens électrique) avec les bornes Voie 1 du module AI3 qui se trouve dans le
logement d'embase 3.
Pour ajouter le câble de boucle PV, utiliser l' 'Explorateur' pour naviguer jusqu'à LOOP01 et
cliquer deux fois pour afficher la liste de paramètres qui peut se présenter approximativement
de la manière suivante :
Figure 3-9 : listes de paramètres de boucles
Il faut noter que les paramètres Process Variable (PV) et 'PVSrc' ne sont pas câblés par
défaut. Observer également la colonne 'Adresse' : chaque paramètre du 2500 possède une
adresse Modbus unique qui sert à identifier chaque extrémité du 'câblage'.
Dans la fenêtre ci-dessus, la ‘Source' de la grandeur de régulation a une valeur de –1, ce qui
indique qu'il n'y a pas de câblage.
C'est ce paramètre qu'il faut modifier, en définissant l'adresse de la valeur amont PV issue
d'AI3.
3-14
Unité 2500
Manuel de configuration
iTools
Il faut donc identifier l'adresse de la sortie de voie AI3 (PV) ; on atteint cette liste de la
manière habituelle :
Figure 3-10 : liste de voies AI3
On voit que le paramètre ‘Val’ est à l'adresse 5207. C'est cette adresse qui la source.
Autre méthode : il était possible de trouver cette valeur s' intéressant à la colonne
Connexions.
Retour à la liste LOOP (figure 3-9), on invoque l'éditeur de câblage en cliquant deux fois sur
le paramètre 'PV Connexion'. On navigue jusqu'à la source et de confirmer. L'adresse (5207)
s'écrit comme si elle avait été saisie.
Figure 3-11: vue de bloc fonction PID avec câblage
Pour compléter cet exemple, la sortie de boucle doit être câblée vers une voie de sortie, et la
consigne doit être une valeur fixe ou être câblée, dans L01_SP, avec comme source une autre
entité qui la pilote.
Il est possible de construire des systèmes très complexes en très peu de temps à l'aide de la
procédure ci-dessus.
Unité 2500
3-15
iTools
Manuel de configuration
3.8. DECLARATION DES MODULES D'E/S
Chaque type de module d'E/S 2500 est identifié par un code unique. L'IOC parcourt
régulièrement chaque slot de l'embase pour voir les codes de types de modules et peut ainsi
vérifier n'importe quelle configuration logicielle par rapport aux modules effectivement
installés. Ce système permet également un "remplacement rapide sous tension" des modules
en service.
Les listes de modules d'E/S d' iTools affichent deux paramètres 'ReqID' et 'ActID'. Il faut
régler le premier paramètre pour définir le type de module souhaité, le deuxième confirme le
type effectivement installé. Ces paramètres se trouvent dans IO → Modulexx → MODxx.
Dans le système 2500, CHAQUE module nécessaire doit être déclaré et identifié. S'il n'est pas
déclaré (ou si le type installé ne convient pas), le module ne fonctionne pas. N.B. : la LED
verte des modules d'E/S s'allume uniquement si le module est correctement identifié et
initialisé. Si l'IOC détecte une non-concordance, le voyant rouge "X" s'allume.
Pour régler le paramètre 'ReqID' afin qu'il concorde avec le module d'E/S, aller dans la liste
de blocs de modules comme le montre l'exemple de la figure 3-12 :
Figure 3-12 : sélection d'un type de module
Cliquer deux fois sur le paramètre 'ReqID' et sélectionner le type de module de la manière
habituelle dans la liste déroulante.
3-16
Unité 2500
Manuel de configuration
iTools
3.9. EDITEUR DE CÂBLAGE
Le câblage peut être assez complexe dans un gros système. Pour faciliter le câblage, les
composants Toolkit Blocks sont munis d'un éditeur qui présente une vue de l'ensemble des
connexions de câblage dans un régulateur 2500. L'éditeur contient également une liste
complète de l'ensemble des paramètres câblables disponibles et l'endroit où ils sont câblés.
Il est possible d'ouvrir l'éditeur Connexions dans les blocs Toolkit de plusieurs manières :
1. Dans la barre d'outils, cliquer sur uà côté de Vues
2. Dans le menu Vue
3. Cliquer avec le bouton droit de la souris sur la vue de l'icône ou le nom de l'appareil dans
l' Explorateur
Cette opération provoque l'ouverture d'une fenêtre comportant 4 listes à onglets. Les trois
premiers onglets sont destinés aux blocs Toolkit traités dans le chapitre 8.
La quatrième liste est 'Connexions’, avec tous les paramètres câblables et leurs branchements
dans le 2500. Il est possible de réaliser l'ensemble du câblage avec cet éditeur seul.
Etant donné qu'il peut y avoir un grand nombre de paramètres câblables dans un 2500, la liste
est scindée en sections et un filtre “Afficher Paramètres” permet de réaliser une sélection.
Figure 3-13 : éditeur de câblage
Il est possible d'ajouter du câblage comme précédemment, en cliquant deux fois ou avec le
bouton droit de la souris sur la ligne voulue dans la colonne 'Connexions'. Le câblage peut
également s'effectuer à l'aide de l'option Windows 'cliquer-glisser' ; par exemple, on peut
prendre le paramètre Control.LOOP01_OP.Ch1OP dans l' explorateur (ou dans la liste de
paramètres) et le lâcher sur IO.Module04.M04C1.Val dans la page Connexions ci-dessus.
Unité 2500
3-17
Manuel de configuration
4.
Régulation
CHAPITRE 4 REGULATION ....................................... 3
4.1. AU SUJET DE CETTE SECTION................................................... 3
4.2. VUE D'UNE BOUCLE..................................................................... 4
4.2.1.
Paramètres de présentation de boucle ....................................... 4
4.3. CONFIGURATION DE BOUCLE.................................................... 6
4.3.1.
Paramètres de configuration essentiels. ..................................... 6
4.3.2.
Autres paramètres de configuration de boucle ........................... 8
4.4. REGULATION PID........................................................................ 10
4.4.1.
Terme proportionnel.................................................................. 10
4.4.2.
Terme intégral ........................................................................... 11
4.4.3.
Terme dérivé ............................................................................. 11
4.4.4.
Cutback haut et bas .................................................................. 11
4.4.5.
Schéma fonctionnel PID............................................................ 12
4.4.6.
Paramètres PID......................................................................... 13
4.5. Multi-PID....................................................................................... 15
4.5.1.
Paramètres de multi-PID - jeux PID .......................................... 16
4.6. CONSIGNE BOUCLE................................................................... 17
4.6.1.
Paramètres de consigne ........................................................... 17
4.7. CONFIGURATION DE LA CONSIGNE DE BOUCLE(L0xSPC).. 21
4.7.1.
Bloc fonction consigne .............................................................. 21
4.7.2.
Paramètres de configuration des consignes ............................. 22
4.8. SORTIE DE RÉGULATION .......................................................... 24
4.8.1.
Bloc fonction Sortie ................................................................... 24
4.8.2.
Paramètres de sortie................................................................. 24
4.8.3.
Sorties Régulation de vanne ..................................................... 27
4.8.4.
Paramètres de régulation de vanne .......................................... 27
4.9. REGULATION RAPPORT ............................................................ 28
4.9.1.
Régulation Rapport élémentaire................................................ 28
4.9.2.
Paramètres Rapport.................................................................. 29
4.10.
CASCADE................................................................................. 31
4.10.1.
Vue d'ensemble..................................................................... 31
4.10.2.
Mode correction..................................................................... 31
4.10.3.
Fonctionnement Auto/manuel dans la régulation Cascade... 32
4.10.4.
Schéma fonctionnel d'un régulateur en cascade .................. 32
4.10.5.
Paramètres Cascade ............................................................ 33
4.11.
BOUCLE PREDOMINANTE ..................................................... 35
4.11.2.
Paramètres de boucle prédominante .................................... 36
4.12.
REGLAGE................................................................................. 38
4.13.
REGLAGE AUTOMATIQUE (Autoréglage) ............................ 38
4.13.1.
Paramètres d'autoréglage ..................................................... 39
4.13.2.
Réglage cascade................................................................... 41
4.13.3.
Exemple : réglage d'une boucle cascade pleine échelle....... 41
Unité 2500
4-1
Régulation
4.14.
4.14.1.
4.15.
Manuel de configuration
DIAGNOSTIC DE BOUCLE ..................................................... 44
Mot d'état de boucle .............................................................. 45
ALARMES DE BOUCLE .......................................................... 45
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
4-2
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
Unité 2500
Manuel de configuration
Régulation
4. Chapitre 4 Régulation
4.1. AU SUJET DE CETTE SECTION
L'IOC installé sur l'unité 2500 possède un certain nombre d'options comme 2, 4 ou 8 boucles de
régulation et des blocs de calculs "Toolkit" dépendants de l'option commandée. Cette section s'applique
à un nombre de boucles quelconque. Les blocs Toolkit sont décrits dans le chapitre 8.
Le type de boucle peut être configuré comme :
Type de boucle
PID simple
Tout ou rien simple
Positionneur de vanne (avec ou sans
retour de position)
Cascade
Prédominante
Rapport
Pour avoir une description complémentaire, cf. section :
Sous sa forme la plus simple, on peut représenter une boucle de régulation par le schéma ci-dessous.
Paramètres de réglage
section 3.6
Consigne
section 3.4
Variable
de
régulation
Alarmes
section 3.10
Type de
boucle
section 3.3
Sortie section
3.5
Réglage auto
section 3.8
Diagnostic
section 3.9
Figure 4-1 : boucle PID
Le bloc fonction boucle prend ses entrées à partir d'un bloc fonction consigne et d'une mesure de variable de
procédé. Les sorties du bloc fonction boucle peuvent être câblées pour piloter les actionneurs de l'installations.
Des alarmes peuvent être ajoutées pour surveiller les états de l'installation. Un réglage automatique ou manuel
des paramètres de la boucle est possible pour coller aux caractéristiques de l'installation. Ce chapitre décrit ces
options et la manière de les configurer, sur la base LOOP0x, où le repère de boucle x = 1 à 8.
Section 3.2
‘Vue’ standard d'une boucle dans iTools
Section 3.3
Paramètres de configuration clés 'Type de boucle', 'Type de régulation'
Section 3.4
Consignes et manières de les sélectionner
Section 3.5
Sorties, sorties doubles, limite de demande de sortie, chauffage-refroidissement
Section 3.6
Jeux de paramètres de réglage, 'multi-PID'
Section 3.7
Boucles évoluées : Rapport, Cascade, Prédominante
Section 3.8
AutoRéglage automatique
Section 3.9
Diagnostic
Section 3.10
Alarmes de boucle
Unité 2500
4-3
Régulation
Manuel de configuration
4.2. VUE D'UNE BOUCLE
Cette liste est la liste de base d'une boucle visualisée par iTools. Dans la plupart des
configurations, ces paramètres sont en lecture seule et montrent le fonctionnement de la
boucle. La variable de régulation est normalement câblée à une entrée analogique qu'il faut
réguler. La consigne cible et Auto/Manuel peuvent être écrits dans les applications simples.
Figure 4-2 : présentation de boucle
4.2.1.
Paramètres de présentation de boucle
Ces paramètres se trouvent dans la liste Control → LOOP0x.
Nom
Description
Plage
État
↕9
"
! PV
Variable de Procédé. Valeur d'entrée que doit réguler la
boucle. Valeur actuelle de la variable de la source câblée, par
exemple un module d'entrée analogique
! PVSrc
Variable de Procédé source. Adresse Modbus du paramètre
câblé à PV. -1 indique PAS de câblage.
! wSP
Consigne de travail. La consigne de travail est la valeur
courante actuelle de la consigne utilisée par la boucle de
régulation. Elle peut provenir d'un certain nombre de sources
différentes comme une consigne interne, une consigne externe
ou la consigne demandée à une boucle esclave (cf. section
4.10)
↕9
! tSP
Consigne cible. La consigne cible est la valeur visée de la
consigne que la boucle de régulation cherche à atteindre. Elle
peut provenir d'un certain nombre de sources différentes comme
une consigne interne, une consigne externe ou la consigne
demandée à une boucle esclave (cf. section 4.10)
↕9
! T_OP
Puissance de sortie cible. La demande de sortie calculée par
la boucle avant application des limites externes.
↕%
4-4
"
Unité 2500
Manuel de configuration
Nom
Régulation
Description
Plage
! wOP
Sortie de travail. Valeur actuelle du signal de demande de
sortie provenant de la boucle.
! m-A
Sélection Auto/Manuel. Si ce paramètre n'est pas câblé, il est
possible de fixer la sortie pour le mode manuel :
État
↕%
Auto (0)
Automatique
régulation
La demande de sortie est fournie par la boucle de
mAn (1)
Manuel
La demande de sortie peut être réglée par l’opérateur à l'aide du
paramètre 'Puissance de sortie cible'. Lors du passage d'Auto à Manuel, la
demande de sortie reste à la valeur actuelle jusqu'à ce que l'opérateur la
fasse augmenter ou diminuer. Lors du passage de Manuel à Auto, la
demande de sortie prend comme valeur de départ la valeur réglée
précédemment manuellement puis passe de manière régulée à la valeur
définie par la boucle de régulation. Ce type de transfert porte le nom de
'Transfert progressif’.
! m-Asrc
Source de sélection Auto/Manuel. Permet de câbler la
sélection Auto/Manuel à un paramètre.
! SbrSt
Indicateur d'état de rupture capteur. Défaut matériel à
l'entrée ou entrée linéarisée PV hors plage
"
no (0)
Fonctionnement normal du capteur
YES (1)
Capteur en état de rupture. Il peut y avoir un circuit ouvert ou une impédance
élevée
Les paramètres suivants peuvent être cachés s'ils ne sont pas nécessaires au
fonctionnement de l'appareil. Pour afficher les paramètres cachés, décocher la case
'Cacher les listes et Paramètres non significatifs’ dans 'Options' →'Disponibilité des
Paramètres’
! o-oOP
Sortie de régulation en type Régulation tout ou rien. Pour
la régulation tout ou rien, la demande de sortie effective est :
-100 (0)
Demande maximale 'Refroidissement' (Maximum de sortie pour une
boucle à action directe)\
0 (1)
Aucune demande de sortie
+100 (2)
Demande maximale 'Chauffage' (Maximum de sortie pour une boucle à
action inverse)
! V_POS
Position de la vanne. Position effective du potentiomètre s'il
est branché, ou position évaluée si aucun potentiomètre n'est
installé
! SPorig
Origine de la consigne. Définit d'où provient la consigne :
Intern (0)
Consigne interne
Remote (1)
Consigne externe
Progrm (2)
! WSPHi
! WSPLo
Unité 2500
↕%
"
"
Rampe programmée
Valeur maximale admissible pour la consigne de travail
↕9
"
Valeur minimale admissible pour la consigne de travail
↕9
"
4-5
Régulation
Manuel de configuration
4.3. CONFIGURATION DE BOUCLE
Cette page sert à configurer la manière dont la boucle doit fonctionner. Dans le mode
Configuration, TOUS ces paramètres sont en lecture/écriture ; dans le mode Fonctionnement,
TOUS ces paramètres sont en lecture SEULE.
Figure 4-3 : configuration de boucle
4.3.1.
Paramètres de configuration essentiels.
Ces paramètres se trouvent dans la liste Control → LOOP0x → L0xCFG.
Il faut régler les quatre paramètres de configuration suivants pour qu'ils coïncident avec
l'application.
! LpType
Boucle simple
Cascde (1)
Régulation Cascade (Cf. section 4.10)
Overid (2)
Régulation à boucle Prédominante (Cf. section 4.11)
Ratio (3)
Régulation de Rapport
! Ctrl
4-6
Type de boucle. Ce paramètre est primordial, il définit la structure de la boucle.
Single (0)
(Cf. section 3.7.1)
Type de régulation. Ce paramètre est le deuxième à considérer, il définit le
comportement et les sorties de la boucle. Une boucle de régulation peut avoir
une sortie à voie unique (chauffage uniquement par exemple) ou une voie
double (chauffage/refroidissement par exemple). L'algorithme de régulation peut
être PID ou un algorithme de commande de vanne ouverture/fermeture.
L'algorithme de commande de vanne peut être configuré pour une utilisation
avec une recopie de position provenant d'un potentiomètre (régulation avec
retour de position’ ou mode Position) ou sans recopie de position (régulation
'sans retour de position’ ou mode Vitesse).
Unité 2500
Manuel de configuration
Régulation
Sorties simples : voie 1. Les nombres entre ( ) sont des valeurs énumérées
PID (0)
Régulation PID
Régulation tout ou rien
Régulation Positionneur de vanne - sans retour de position
Régulation Positionneur de vanne – avec retour de position
OnOff (1)
VPU (2)
VPB (3)
Sorties doubles :
PID1&2(4)
PID On(5)
On1&2(6)
OnVPU(7)
Voie 1
Voie 2
PID (chauffage)
PID
Tout ou rien
Tout ou rien
PID (refroidissement)
Tout ou rien
Tout ou rien
cf. remarque
Régulation de vanne – sans retour de position
cf. remarque
Régulation de vanne – avec retour de
position
cf. remarque
Tout ou rien
OnVPB(8)
Tout ou rien
VPUOn(9)
PIDVPU(11)
Positionneur de vanne sans retour de position
Positionneur de vanne –
avec retour de position
PID
PIDVPB(12)
PID
VPU1&2(13)
Positionneur de vanne sans retour de position
Positionneur de vanne sans retour de position
Positionneur de vanne –
avec retour de position
Positionneur de vanne –
avec retour de position
VPBOn(10)
VPUVPB(14)
VPB1&2(15)
VPBVPU(16)
Tout ou rien
Positionneur de vanne – sans retour de
position Phase suivante
Positionneur de vanne – avec retour de
position Phase suivante
Positionneur de vanne – sans retour de
position Phase suivante
Positionneur de vanne – avec retour de
position Phase suivante
Positionneur de vanne – avec retour de
position Phase suivante
Positionneur de vanne – sans retour de
position Phase suivante
N.B. : Sélectionner Action de régulation directe (ci-dessous) et Tout ou rien comme voie 2.
! Act
rEv (0)
dir (1)
! rnGH/L
Action de régulation. S'applique à la voie 1, la voie 2 sera l'opposée
Action Inverse - la sortie augmente positivement si PV est inférieure à
SP. (chauffage par exemple)
Action directe - la sortie augmente positivement si PV est supérieure à
SP. (refroidissement par exemple)
Limites haute et basse de la valeur de procédé. Ces paramètres doivent
correspondre à la plage active de la variable régulée et servent à mettre l'action
PID à l'échelle, par exemple pour calculer la bande proportionnelle en %.
L'indicateur Rupture capteur est actif en dehors de ces limites
Les autres paramètres de configuration ont également une influence sur la manière dont est
utilisée la boucle et sont pris dans l'ordre indiqué :
Unité 2500
4-7
Régulation
4.3.2.
Manuel de configuration
Autres paramètres de configuration de boucle
Nom
Description
! COOL
Type de refroidissement
Lin (0)
oiL (1)
H20 (2)
FAn (3)
ProP (4)
! titd
! dtyP
! PwrF
OFF (0)
on (1)
! Fwdt
! Pdtr
no (0)
YES (1)
4-8
Plage
État
S'applique à la sortie voie 2
Linear
La sortie de régulation suit le signal de sortie PID de manière
linéaire, c'est-à-dire. 0% de sortie PID = 0 en sortie, 100 % de sortie PID =
100 % en sortie.
Oil, Water, Fan La sortie de régulation est caractérisée pour compenser
l'effet non linéaire du fluide de refroidissement (huile, eau et air pulsé).
Généralement utilisé dans les procédés d'extrusion.
Prop
La sortie refroidissement est proportionnelle à l'écart
Unité de Temps pour l'Integrale & la Dérivée
Généralement en secondes mais peut être modifiée en
minutes ou heures
Type de Dérivée
Dérivée sur PV définit le fait que
l'action dérivée réagit uniquement aux variations de PV
Dérivée sur l'écart définit le fait que l'action dérivée réagit
aux différences entre SP et PV (préférable pour les
consignes en rampe)
Compensation des Variations Secteur Si la tension
d'alimentation varie, la sortie PID est immédiatement
modifiée pour maintenir la demande de sortie constante.
La compensation variation secteur est en général utilisée
dans une application de chauffage pour compenser les
variations de la tension d'alimentation avant que l'effet soit
visible sur la température. Pour les sorties qui agissent sur
des contacteurs ou des relais statiques, régler la
compensation variation secteur sur On. Pour les sorties qui
agissent sur des unités de puissance à thyristors
analogiques, PwrF est normalement réglé sur OFF car ce
type d'unités de puissance contient généralement sa propre
compensation locale.
Off
On
#
#
Absence de compensation variation secteur
Compensation variation secteur activé
Type de tendance
La régulation tendance sert
généralement à compenser l'effet de retards ou des
influences externes comme les signaux de commande
provenant d'autres boucles du procédé. Cette fonction
s'ajoute directement à sortie de l'algorithme PID, avant la
limitation de la sortie et les conversions de sorties doubles.
Il est possible d'appliquer une limite de correction à la sortie
PID calculée lorsque Tendance est activée.
Transfert Manual/Auto en Régulation PD
Définit le
comportement de la sortie de régulation pour le transfert
Manuel/Auto lorsqu'il n'y a pas de terme intégral :
No Transfert Manuel-Auto immédiat
Yes Transfert Manuel-Auto progressif
Unité 2500
Manuel de configuration
Nom
Description
! Sbrt
Plage
État
Traitement de la sortie en cas de Rupture capteur. En
cas de détection de rupture capteur, la sortie se
positionne à :
Sb.OP (0)
HoLd (1)
! FOP
Régulation
Sb.OP
Hold
une valeur prédéfinie réglée par ‘oSbOP’ dans la liste ‘L0x_OP’
sa valeur actuelle
Mode Manuel Forcé. Ce paramètre définit le comportement de la boucle lors du transfert auto / manuel
no (0)
trAc (1)
Off Le transfert entre auto/manuel/auto s'effectue de manière progressive
Track Transfert d'auto à manuel, la sortie revient à la valeur manuelle
précédente. Le transfert manuel-auto s'effectue de manière progressive
StEP (2)
Step Transfert auto-manuel, la sortie passe à une valeur prédéfinie par
L01_OP.FOP. Le transfert manuel-auto s'effectue de manière progressive
! Pbu
EnG (0)
% (1)
Unité de la Bande Proportionnelle.
Unité dans
laquelle est définie la bande proportionnelle
Eng en unité physique
%
sous forme d'un pourcentage de la plage d'entrée
! dEcP
Nombre de Décimales à l'affichage/Comms. Définit la
résolution de PV principale et de la consigne principale
comme le voient les communications digitales
Aucune décimale
nnnn (0)
nnn.n (1) Une décimale, c'est-à-dire que 123,4 est envoyé sous la forme 1234
nn.nn (2) Deux décimales, c'est-à-dire que 12,34 est envoyé sous la forme 1234
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
Unité 2500
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
4-9
Régulation
Manuel de configuration
4.4. REGULATION PID
La régulation PID, également appelée ‘Régulation à trois termes’, est une technique qui sert à
obtenir une régulation linéaire stable à la consigne voulue. Les trois termes sont les suivants :
P
Bande proportionnelle
I
Temps d'intégrale
D
Temps de dérivée
La sortie du régulateur est la somme des contributions de ces trois termes. La sortie résultante
est fonction de l'ampleur, de la durée du signal d'erreur et de la vitesse de variation de la
valeur de procédé. Il est possible de définir une régulation P, PI, PD ou PID.
4.4.1.
Terme proportionnel
Le terme proportionnel donne une sortie qui est proportionnelle à l'amplitude du signal
d'erreur. Un exemple est présenté sur la figure 4.4, pour une boucle de régulation de la
température, où la bande proportionnelle est 10°C et une erreur de 3°C donne une sortie de
30%.
Sortie
Bande
proportionnelle
10OC
100 %
Erreur 3O
30 %
0%
Température
Consigne
Figure 4-4 : action proportionnelle
Les régulateurs proportionnels uniquement donnent en général une régulation linéaire stable
mais avec un décalage correspondant au point auquel la demande de sortie est égale à la perte
du système. C'est un écart permanent appelé Erreur de Statisme.
4-10
Unité 2500
Manuel de configuration
4.4.2.
Régulation
Terme intégral
Le terme intégral supprime en régime permanent l'erreur de statisme en faisant varier la sortie
en rampe ascendante ou descendante proportionnellement à l'amplitude et à la durée de l'écart.
La vitesse d'évolution est liée à la constante de temps intégrale et doit être supérieure à la
constante de temps du procédé pour éviter les oscillations.
4.4.3.
Terme dérivé
Le terme dérivé est proportionnel à la vitesse de variation de la valeur de procédé. Il sert à
éviter un dépassement de la consigne en introduisant une action d'anticipation. Le terme
dérivé possède un autre effet intéressant. Si la valeur de procédé chute rapidement, par
exemple dans le cas où une porte de four est ouverte pendant que le four fonctionne, et si l'on
a défini une bande proportionnelle large, la réaction d'un régulateur PI peut être assez lente.
Le terme dérivé modifie la bande proportionnelle en fonction de cette vitesse de variation, ce
qui rétrécit la bande proportionnelle. L'action dérivée améliore par conséquent
automatiquement le temps de rétablissement d'un procédé lorsque la valeur de procédé varie
rapidement.
La dérivée peut se calculer sur la variation de PV ou la variation de l'écart. Pour les
applications comme la régulation d'un four, on sélectionne souvent Dérivée sur PV pour
éviter les chocs thermiques dus à une variation brusque de la sortie à la suite d'une variation
de la consigne.
4.4.4.
Cutback haut et bas
Alors que les paramètres PID sont optimisés pour la régulation en régime permanent à la
consigne ou à proximité, les paramètres de cutback haut et bas servent à réduire les
dépassements de consigne pour des variations de grande ampleur du procédé. Ces paramètres
définissent respectivement le nombre de degrés au-dessus et en-dessous de la consigne auquel
le régulateur commencera à augmenter ou à diminuer la demande de sortie.
Mesure en-dessous de la
consigne
Dépassement
Afin de diminuer le
dépassement, augmenter la
valeur du cutback bas
Afin de diminuer la mesure en-dessous
de la consigne, diminuer la valeur du
cutback bas
Figure 4-5 : cutback haut et bas
Unité 2500
4-11
Régulation
4.4.5.
Manuel de configuration
Schéma fonctionnel PID
SP Limit Haute
SP
+
SP Limit Basse
-
Plage maxi.
PV
Plage mini.
Gel de
l'intégrale
Action de régulation
-1
Tendance
externe *
Directe
Tendance
Inverse
Intégrale
(ou
#
+
Ecart
Dérivée
+
PV
Contre réaction
de sortie
PID OP
Activation du
suivi d'OP
Activation du
suivi *
Valeur de suivi
Manuel *
Auto
OPH
Rem OP Hi *
Limit. de
Vitesse
Manuel
OPL
Rem OP Lo *
de sortie
Ch 1 OP
>0,0
<0,0
Dual OP
Gain relatif
froid
Ch 2 OP
Figure 4-6 : schéma fonctionnel PID
4-12
Unité 2500
Manuel de configuration
4.4.6.
Régulation
Paramètres PID
Ces paramètres sont dans Control → LOOP0x → L0xPID.
La liste L0xPID présente l'ensemble des valeurs des paramètres PID en cours. Ces paramètres
sont tous en lecture seule (couleur bleue) et se règlent après un Autotune (section 4.13) ou
manuellement (section 4.5.1‘Jeux PID’). Les termes PID ont été décrits dans les pages qui
précèdent.
Figure 4-7 : liste des paramètres PID
Nom
Description
! PB
Valeur de la bande proportionnelle actuellement utilisée par
le PID. Les unités (physiques, %) sont réglées dans Control
→ LOOP0x → LoxCFG → Pbu
"
! Ti
Temps d'intégrale actuellement utilisé par le PID. Les unités
(sec, min, h) sont réglées dans Control → LOOP0x →
L0xCFG → titd
"
! Td
Temps de dérivée actuellement utilisé par le PID. Les unités
(sec, min, h) sont réglées dans Control → LOOP0x →
L0xCFG → titd
"
! rES
Valeur d'intégrale manuelle actuellement utilisée par le
régulateur PD
"
! Hcb
Valeur de cutback haut actuellement utilisée par le PID
Auto La valeur de cutback se règle à l'aide du bloc PID
"
Auto
(0)
Value
! Lcb
Auto
(0)
Value
! reL
Unité 2500
Plage
État
Valeur de cutback réglée manuellement dans Control → LOOP0x → L0xSET
→ Hcb1
Valeur de cutback bas actuellement utilisée par le PID
"
Auto La valeur de cutback se règle à l'aide du bloc PID
Valeur de cutback réglée manuellement dans Control → LOOP0x
L0xSET → Lcb1
Valeur de gain relatif voie 1 voie 2 actuellement utilisée par
le PID
→
"
4-13
Régulation
Manuel de configuration
Nom
Description
! SET
Jeu de PID en cours Sélectionne quel jeu de paramètres
de réglage (sur les trois) est actuellement utilisé. Sélection
manuelle ou par multi-PID (section 4.5.). Remarque :
Control.LOOP0x → L0xSET → nSets doit avoir une valeur >
1.
! SETSrc
Adresse Modbus du paramètre pilotant le n° du jeu PID en
cours
! FF
Tendance déportée
Vameur d'entrée externe utilisée
comme tendance. Tendance doit être activé dans L01CFG
→ Type de tendance.
Adresse Modbus du paramètre utilisée comme tendance
externe
-1 indique PAS de connexion.
Gel de l'algorithme. Cet indicateur peut être réglé pour
suspendre le calcul PID et toutes les valeurs calculées
restent bloquées. Ce paramètre est câblable
! FFSrc
! Frz
Plage
! FrzSrc
Adresse Modbus du paramètre utilisé comme indicateur de
blocage de la régulation
! LPBrk
Drapeau de Rupture de boucle. La boucle PID détecte
que la sortie est restée sur une limite et que PV n'a pas
varié dans une demi-bande proportionnelle pendant une
durée > Temps de rupture de la boucle
No Etat de la boucle correct
no (0)
YES (1)
Temps de Rupture de boucle
utilisépar le drapeau ci-dessus.
! I_Hold
Gel de l'IntégraleRéglé pour suspendre le calcul intégral et
maintenir constante la contribution actuelle de l'intégrale à la
valeur de sortie. Ce paramètre est câblable
Adresse Modbus de l'indicateur servant à maintenir la valeur
intégrale
-1 signifie pas câblé
Debump Flag
Réglé pour équilibrer l'intégrale afin
de maintenir la même demande de sortie. L'indicateur se
réinitialise de lui-même
! Debum
p
! Adc
"
"
Yes L'état de la boucle est détecté comme boucle rompue-ouverte
! Lb_t
! I-HSrc
État
C'est le temps
Validation du Calcul Automatique de l' Intégrale
Manuelle. Avec le temps d'intégrale sur OFF, le réglage
Adc permet le calcul de l'intégrale manuelle. Si Adc n'est
pas réglé, il faut régler, manuellement , le paramètre
"Intégrale Manuelle".
Les paramètres suivants peuvent être cachés s'ils ne sont pas nécessaires au
fonctionnement de l'appareil. Pour faire afficher les paramètres cachés, décocher la
case 'Hide Parameters’ dans 'Options' →Parameter Availability Settings’
! FFPb
Proportion de la tendance insérée directement dans la sortie
- Valeur par défaut 100, la diminution de la valeur augmente
l'effet
! FFtr
! FFdv
Valeur de correction fixe ajoutée au signal de tendance
4-14
SP et PV tendance définissent la plage de contribution de la
correction PID. Tendance est limitée directement.
Unité 2500
Manuel de configuration
Nom
Régulation
Description
! MinDsp
! MnPosn
! MxTDTI
Plage
État
Pour diagnostic uniquement
Pour diagnostic uniquement
Pour diagnostic uniquement
4.5. Multi-PID
Le multi-PID est le transfert automatique de la régulation entre deux jeux de PID. Le multiPID peut être utilisée dans les systèmes très faiblement linéaires où le procédé de régulation
présente de fortes variations de temps de réaction ou de sensibilité, cf. figure 4-8 ci-dessous.
Ce phénomène peut par exemple se produire sur une large plage de PV ou entre le chauffage
et le refroidissement où les vitesses de réaction peuvent présenter des différences
significatives. Jusqu'à trois jeux de valeurs PID peuvent être choisies, le nombre de jeux
dépendant de la non linéarité du système. Chaque jeu PID est choisi de manière à fonctionner
sur une plage limité (quasi-linéaire).
On peut sélectionner le jeu actif dans :
1. une entrée logique
2. un paramètre ‘ jeu PID de travail’ dans la liste L0xPID
3. ou on peut réaliser un transfert automatique en mode multi-PID.
SP
Seuil de
basculement
PID2 / PID3
Seuil de
basculement
PID1 / PID2
Variable
régulée
Jeu PID 1
Jeu PID 2
Figure 4-8 : multi-PID dans un système non linéaire
Unité 2500
4-15
Régulation
4.5.1.
Manuel de configuration
Paramètres de multi-PID - jeux PID
Ces paramètres se trouvent dans la liste Control → LOOP0x → L0xSET. Ils ne sont pas
disponibles si, dans Control → LOOP0x → L0xCFG, Type de régulation = tout ou rien.
Figure 4-9 : jeux de paramètres PID
Par défaut, une boucle ne présente qu'un jeu de valeurs PID – toutes en lecture/écriture. Il
existe 3 jeux de valeurs PID et différentes stratégies à sélectionner pour passer d'un jeu PID
au suivant. Ces deux paramètres ne peuvent être modifiés qu'au niveau configuration.
Nom
Description
! nSets
! PidSch
Référence du Multi-PID
Nombre de jeux PID à Utiliser.
Plage
Pour le multi-PID
État
1, 2, 3
OFF (0)
Off
SET (1)
SET Aucune stratégie, on peut sélectionner les jeux activés à l'aide de
L0xPID.SET
SET 1 est utilisé en permanence
SP (2)
SP Le nouveau jeu est sélectionné lorsque la consigne croise le seuil de
transition Jeu1 /Jeu2
PV (3)
PV Le nouveau jeu est sélectionné lorsque PV croise le seuil de
transition Jeu1 /Jeu2
ER (4)
ER Le nouveau jeu est sélectionné lorsque l'erreur croise le seuil de
transition Jeu1 /Jeu2
OP (5)
SP Le nouveau jeu est sélectionné lorsque la sortie croise le seuil de
transition Jeu1 /Jeu2
! bound1
Le seuil de basculement pour le passage du jeu 1 au jeu 2
(dépend du type de multi-PID sélectionné)
! bound2
Le seuil de basculement pour le passage du jeu 2 au jeu
3(dépend du type de multi-PID sélectionné)
Les autres éléments de la liste sont les trois jeux de paramètres de réglage qui sont tous en
lecture/écriture.
4-16
Unité 2500
Manuel de configuration
Régulation
4.6. CONSIGNE BOUCLE
Cette page sert à configurer les paramètres qui définissent la consigne pour une boucle de
régulation.
Figure 4-10 : consigne boucle
La consigne de travail est la consigne utilisée par la boucle de régulation et peut être issue
d'un certain nombre de sources différentes.
4.6.1.
Paramètres de consigne
Ces paramètres se trouvent dans la liste Control →
LOOP0x
→ L0x_SP .
Nom
Description
! SSESrc
Source de Sélection de la Consigne interne Adresse
Modbus de la donnée utilisée pour sélectionner SP1 ou
SP2.
( -1 signifie 'non câblé')
! SSEL
Selection de consigne interne. Si ce paramètre n'est pas
câblé, il est possible de sélectionner la consigne par :
SP1 (0)
SP2 (1)
Plage
Setpoint 1 Consigne interne 1
Setpoint 2 Consigne interne 2
! SP1/2Src
Adresses Modbus des paramètres fournissants la valeur
de SP1/2 (-1 signifie 'non câblé')
! SP1/2
Valeur actuelle de SP1/2. N.B. : Control → LOOPnn →
Lnn_SP → L-r ne doit pas être mis à 1.
! SP_L
! SP_H
Valeur minimale admise sur SP1
↕%
Valeur maximale admise sur SP1
↕%
Unité 2500
État
4-17
Régulation
Manuel de configuration
Nom
Description
! SP_2L
! SP_2H
Valeur minimale admise sur SP2
Plage
↕%
Valeur maximale admise sur SP2
↕%
État
4.6.1.1. Paramètres limite de vitesse et maintien sur écart
Ces paramètres se trouvent également dans la liste Control →
LOOP0x
→ L0x_SP .
Le maintien sur écart sert à stopper la rampe de consigne lorsque la variable de régulation
n'arrive pas à suivre les évolutions de la consigne. La sélection s'effectue de la manière
suivante :
Nom
Description
! SPrr
Rampe de Consigne. Pour définir la vitesse de variation
de la consigne
Plage
OFF (0)
Aucune limite de la vitesse de la consigne
Valeur
La vitesse de variation de la consigne est limitée à cette valeur
! Hbty
État
Définit la stratégie de maintien sur écart pour les rampes
de consignes
OFF (0)
Pas de maintien sur écart
Lo (1)
Il y a maintien sur écart de la rampe de consigne lorsque PV est inférieure
à la consigne, d'une valeur supérieure au seuil du maintien sur écart
Hi (2)
Il y a maintien sur écart de la rampe de consigne lorsque PV est
supérieure à la consigne, d'une valeur supérieure au seuil du maintien sur
écart
bAnd (3)
Il y a maintien sur écart de la rampe de consigne lorsque PV est inférieure
ou supérieure à la consigne, d'une valeur supérieure au seuil du maintien
sur écart
! SRLHb
Etat actuel de la rampe SP :
OFF (0)
Rampe en cours
HbAc (1)
sur Maintien
! SRLHd
no (0)
YES (1)
! SRLAct
no (0)
YES (1)
! SRLStA
Maintien de la Rampe. Arrête la rampe SP
Rampe en cours
sur Maintien
Etat signalant Rampe active.
no
"
Pas de rampe de consigne
Yes En rampe
Etat signalant l'achèvement de la rampe. La rampe SP
no (0)
no
YES (1)
Yes a atteint la SP cible ( rampe terminée)
4-18
"
"
n'a PAS atteint la SP cible
Unité 2500
Manuel de configuration
Régulation
Nom
Description
! SRLDis
Désactivation de la rampe . A sélectionner dans :
no (0)
YES (1)
! Hbkdis
no
État
La rampe de consigne est activée
Yes La rampe de consigne est désactivée
Désactivation du Maintien sur écart . A sélectionner
dans :
no (0)
no
YES (1)
Yes Maintien sur écart désactivé
! StkHbk
Plage
Maintien sur écart activé
Etat Maintien sur écart vérouillé. Etant donné que
l'indicateur ci-dessus peut être réglé et corrigé très
souvent lorsque PV essaie de suivre SP, une deuxième
sortie (Sticky Holdback Status) est fournie. Cette sortie
reste activée en permanence si PV arrive au moins à la
moitié de la vitesse de la consigne. Cette sortie sert à
donner un message homogène par les communications
pour montrer que le maintien sur écart a été actif il y a très
peu de temps
4.6.1.2. Paramètres de consigne externe
Ces paramètres se trouvent également dans la liste Control →
LOOP0x
Nom
Description
! rm_SP
Consigne externe. La consigne peut être pilotée à partir
d'une source externe déportée pour remplacer la consigne
locale
! rm_Src
Source de la Consigne externe. Source à partir de
laquelle est câblée la consigne externe
! L-r
Activation de la consigne externe. Permet à la consigne
'déportée' de remplacer la consigne interne ou d'agir
comme correction de la consigne interne. La consigne
interne peut également corriger la consigne externe. La
sélection s'effectue à l'aide de ‘Configuration de la
consigne externe’ dans la liste de configuration SPC.
no (0)
YES (1)
! L-rSrc
no
Plage
État
SP1 ou SP2 est utilisée par le PID
Yes La consigne externe est utilisée le PID
Source d'Activation de la consigne externe. Source à
partir de laquelle est câblée l'activation de la consigne
externe
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
Unité 2500
→ L0x_SP .
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
4-19
Régulation
Manuel de configuration
4.6.1.3. Consigne de régulation – Paramètres de rampe
Ces paramètres se trouvent également dans la liste Control →
LOOP0x
→ L0x_SP .
Ces paramètres servent à synchroniser les segments de rampe sur un certain nombre de
régulateurs 2500 à l'aide des communications.
Nom
Description
! NwTrSP
Prochaine Consigne Cible sur l'Instrument esclave.
Consigne suivante à charger dans le bloc Rampe
! NwRmRt
Prochaine Vitesse de Rampe sur l'Instrument esclave.
Vitesse d'évolution suivante à charger dans le bloc Rampe
! SISync
Charger les nouvelles données de Rampe. Charger les
valeurs suivantes dans le bloc rampe
no (0)
no
YES (1)
Yes Nouvelle rampe déclenchée
Plage
État
Nouvelle rampe pas déclenchée
Les paramètres suivants peuvent être cachés s'ils ne sont pas nécessaires au
fonctionnement de l'appareil. Pour faire afficher les paramètres cachés, décocher la
case 'Cacher les listes….’ dans 'Options' →Disponibilité des Paramètres’
! Loct
Correction de consigne Locale. Valeur de 'décalage' fixe
à appliquer à la consigne de travail
"
! LocL
Limite Basse de Correction de consigne locale. Pour
régler une limite basse sur la valeur de correction de la
consigne
"
! LocH
Limite Haute de Correction de consigne locale. Pour
régler une limite haute sur la valeur de correction de la
consigne
"
! Hb
Valeur du Maintien sur Ecart. Définit l'écart maximum
admissible, en unités physiques, entre SP et PV avant
l'enclenchement du maintien sur écart. Pas disponible si
Typede maintien sur écart = OFF. Il existe aussi une
entrée séparée "Désactiver le maintien sur écart"
4-20
Unité 2500
Manuel de configuration
Régulation
4.7. CONFIGURATION DE LA CONSIGNE DE BOUCLE(L0xSPC)
Ces paramètres configurent la manière dont doivent fonctionner les consignes de boucle.
Figure 4-11 : configuration de consigne de boucle
4.7.1.
Bloc fonction consigne
Le schéma ci-dessous montre la manière dont sont reliées et sélectionnées les consignes et les
points où les limites des consignes sont appliquées.
SP2 High Limit
Sélection de SP
interne
SP2 Low Limit
SP2
SP2
SP externe activée
Local
Plage maxi.
Lo1CFG.rnGH
SP1
SP1 High Limit
Target SP
Externe
SP1
Plage mini.
L01.rnGL
SP1 Low Limit
+
SP externe
Local SP +
RemoteTrim Loc.t
Consigne externe uniquement
Local Trim High
Local SP Trim
Local Trim Low
+
Remote +
Local Trim
rmt.t
Configuration de SP externe
En mode Configuration uniquement !
Figure 4-12 : schéma du bloc fonction Consigne
La configuration de consigne externe se trouve dans la liste de configuration Consigne
(Control →
LOOP0x
→L0xSPC) et peut être modifiée uniquement en mode
Configuration. Les autres paramètres apparaissent dans la liste de paramètres Consigne
(Lox_SP). Cette liste change en fonction de la configuration de consigne externe sélectionnée.
La consigne cible est ensuite introduite dans un bloc de rampe qui applique une limite de
vitesse à la consigne du PID. Il y a une entrée d'activation/désactivation de la limite de
vitesse.
Unité 2500
4-21
Régulation
Manuel de configuration
Plage maxi.
L01CFG.rnGH
SP cible
SP de
travail
Maintien/reprise
Unités de
vitesse
/sec, /min
/heure
Limite de
vitesse
Plage mini.
L01CFG.rnGL
SP Rate Limit Active Status
SP Rate Limit Complete flag
Figure 4-13 : schéma de limite de vitesse de consigne
La sélection des unités de limite de vitesse s'effectue dans la liste de configuration des
consignes.
4.7.2.
Paramètres de configuration des consignes
Ces paramètres se trouvent dans la liste Control →
LOOP0x
→ L0xSPC.
Nom
Description
Plage
! rmTr
Asservissement à la consigne externe. Définit le
comportement de la consigne locale lors du passage d'une
consigne externe à une consigne locale. En lecture seule
en mode Opérateur.
État
OFF (0)
Off
La consigne locale active reste inchangée
trAc (1)
Track
La consigne locale active suit la valeur de la consigne externe
! mTr
Asservissement au mode manuel. Définit l'action de la
consigne locale en mode Manuel. En lecture seule en
mode Opérateur
OFF (0)
Off
trAc (1)
Track
En manuel la consigne locale suit la valeur de la mesure
(asservissement)
! rmPU
La consigne locale reste inchangée
Unité de vistesse de rampe. Définit les unités de vitesse
– mode Opérateur ou Configuration
PSEc (0)
Per second
Pmin (1)
Per Minute
PHr (2)
Per hour
! rmt
#
Configuration de la consigne externe. En mode
externe, la consigne de travail est pilotée par :
none (0)
SP (1)
Remote Setpoint
Loc.t (2)
Remote Setpoint + local trim
rmt.t (4)
Remote trim + local setpoint
4-22
Unité 2500
Manuel de configuration
Régulation
Nom
Description
! PVOnSc
Syncro de WSP à PV. Utilisé par un maître externe pour
asservir la consigne de travail WSP à la grandeur régulée
PV
Plage
no (0)
No
YES (1)
Yes Sync de WSP avec PV
! StLR
État
Pas de synchronisation
Mode Local/Externe au démarrage.
Définit le mode
Consigne à la mise en route du régulateur
NoChang
(0)
Local (1)
No Change La sélection de la consigne reste identique à ce qu'elle était au
moment de l'arrêt du régulateur
Local
Le régulateur adopte la consigne locale à sa mise en route
Remote (2)
Remote
! StWSP
Le régulateur adopte la consigne externe à sa mise en route
Mode WSP au démarrage. Définit la stratégie de la
consigne de travail à la mise en route du régulateur
NoChang
(0)
GotoPV (1)
No Change La consigne reste identique à ce qu'elle était lors de la
dernière utilisation du régulateur
Goto PV La consigne prend la même valeur que la mesure
Go TSP (2)
Goto TSP La consigne prend la valeur de la consigne cible
! StHld
Mode Maintien au démarrage
. Définit la stratégie de
MAINTIEN à la mise en route du régulateur
NoChang
(0)
Hold (1)
No Change Le maintien reste identique à ce qu'il était lors de la dernière
utilisation du régulateur
Hold
Le régulateur démarre en MAINTIEN
NoHold (2)
NoHold Le régulateur démarre dans le mode rampe normal et PAS en
Maintien
Unité 2500
4-23
Régulation
Manuel de configuration
4.8. SORTIE DE RÉGULATION
4.8.1.
Bloc fonction Sortie
Ce schéma fonctionnel montre la manière dont sont utilisés les paramètres et les limites sur la
sortie d'un bloc PID.
Bloc PID
Sortie
Track
En
Entrée Poursuite :Track IP
OP Limite Haute
Auto
OP Limite de Vitesse Dual OP
Cible
>0,0
WOP
OP
<0,0
Manuel
Manuel
OP Limite Basse
OP Voie 1
Gain relatif
voie1/voie2
OP Voie 2
Figure 4-14 : schéma de sortie PID
4.8.2.
Paramètres de sortie
Figure 4-15 : paramètres de sortie
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
4-24
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
Unité 2500
Manuel de configuration
Régulation
Ces paramètres se trouvent dans la liste Control →
Nom
Description
! Ch1OP
! Ch2OP
! OPLo
Sortie voie 1.
→ L0x_OP.
LOOP0x
Plage
État
Valeur actuelle de la sortie de la voie 1
↕%
"
Sortie voie 2.
Valeur actuelle de la sortie de la voie 2
Limite Basse de Puissance de sortie. Limite la
demande de sortie minimale (0 à 100 %)
Limite Haute de Puissance de sortie. Limite la
demande de sortie maximale (0 à 100 %)
↕%
"
! rOL
Limite Basse externe de Puissance. Limite la demande
de sortie externe minimale (-100 à 100 %)
↕%
! rOLSrc
Source de la Limite Basse externe de Puissance. La
limite de demande basse peut être câblée à un paramètre
! rOH
Limite Haute externe de Puissance. Limite la demande
de sortie externe maximale (-100 à 100 %)
! rOHSrc
Source de la Limite Haute externe de Puissance. La
limite de demande haute peut être câblée à un paramètre
! Oprr
Limite de Vitesse de sortie.
Fixe la variation de la
vitesse dans la demande de sortie en secondes
! ont1
Voie1 Output Impulsion de sortie minimum. Top
minimum de commutation d'une sortie relais ou logique
! oSbOP
Puissance de sortie en cas de rupture capteur.
le niveau de sortie en %, dans le cas où la variable
régulée est en défaut capteur
! TkEn
Activation d'une poursuite OP.
Un signal de retour de
la sortie est utilisé pour une désaturation de l'intégrale. Ce
signal peut être prélevé en interne ou provenant d'une
source externe.
No Pas activé. La sortie interne par défaut est utilisée pour le calcul de
l'intégrale.
Yes Activé. Le signal de retour de sortie est issu d'un signal externe
entrant sur l'entrée Poursuite
Source d'activation de Poursuite. Ce paramètre définit
l'adresse d'un signal qui autorise la poursuite et permet
d'arrêter le cours de l'intégrale dans certaines applications
comme la régulation en cascade. L'intégrale calcule une
sortie PID pour coller à la valeur externe lorsque le
transfert progressif manuel-auto est activé.
Entrée Poursuite.
Valeur d'entrée suivie par la sortie
lorsque
Control → LOOP0n → L0n_OP →TkEn est réglé sur
Activation du suivi
Normalement, signal de contre-réaction provenant de la
sortie utilisé pour la désaturation de l'intégrale.
Source de l'entrée Poursuite.
Adresse Modbus du
paramètre dont la valeur est utilisée comme entrée
poursuite
-1 signifie 'pas câblé'
Compensation des variations secteur. Surveille
"
l'alimentation et règle la demande de sortie pour
compenser les variations du secteur. Ce paramètre
montre la tendance de la valeur actuelle de compensation
des variations secteur
! OPHi
no (0)
YES (1)
! TkESrc
! TrkIP
! TrkSrc
PFFVal
Unité 2500
Fixe
↕%
↕%
↕%
#
↕%
4-25
Régulation
Manuel de configuration
Nom
Description
PFFSrc
Source du signal de Compensation des variations
secteur . Fournit une source câblable pour le retour de
la mesure de compensation des variations secteur
Plage
État
Les paramètres suivants peuvent être cachés s'ils ne sont pas nécessaires au
fonctionnement de l'appareil. Pour faire afficher les paramètres cachés, décocher la
case 'Cacher les listes’ dans 'Options' →Réglage de disponibilité des paramètres’
! FOP
Sortie en Manuel forcé. Niveau de puissance lors du
transfert en Manuel si le mode Sortie forcée est
sélectionné dans Control → LOOP01 → L01CFG → FOP
! hYS1
Hysteresis 1 Uniquement disponible si le type de
régulation est réglé sur Tout ou rien dans la liste Control
→
LOOP0x
→ L0xCFG. Voie 1 On Off Control
\n0 tNo hystérésis ou intervalle entre la sortie passant sur
OFF ou ON\n>0 tGap en unités physiques entre la sortie
passant sur OFF et ON
OFF (0)
Value
! hYS2
OFF (0)
Value
Auto La valeur de cutback se règle à l'aide du bloc PID
La valeur de l'hystérésis est saisie manuellement
Hysteresis 2
Auto La valeur de cutback se règle à l'aide du bloc PID
La valeur de l'hystérésis est saisie manuellement
! ont2
Voie 2 Impulsion Minimum de sortie. Top minimum
de commutation d'une sortie relais ou logique
! oSbOP
Action en cas de rupture capteur. Action appliquée en
régulation tout ou rien lorsqu’une rupture capteur est
détectée
-100 (0)
0 (1)
Voie 2 entièrement ON
Deux voies sur OFF
100 (2)
Voie 1 entièrement ON
! TkEn
no (0)
YES (1)
Activation de Poursuite L'intégrale est corrigée pour que
la sortie suive le paramètre TrklP dans le dossier L0x_OP
No Suivi désactivé
Yes La sortie est égale à l'entrée poursuite
! TkESrc
Source d'activation de Poursuite Adresse Modbus de
l'indicateur utilisée pour activer le mode Poursuite de la
sortie -1 signifie 'pas câblé'
! AbPwrL
Limite Absolue Puissance Basse Paramètre interne en
lecture seule
4-26
"
Unité 2500
Manuel de configuration
4.8.3.
Régulation
Sorties Régulation de vanne
Il existe deux types : mode avec retour de position ou mode sans retour de position. Le mode
avec retour de position nécessite une recopie d'un potentiomètre qui donne la position de la
vanne. Le mode Sans retour de position (parfois appelé mode Vitesse ou Sans retour de
position) ne nécessite pas de recopie de position.
Figure 4-16 : paramètres de sortie de vanne
4.8.4.
Paramètres de régulation de vanne
Ces paramètres se trouvent dans la liste Control → LOOP0x → L0xMTR. Cette liste
apparaît uniquement si 'Type de régulation' (liste L0xCFG) est réglé VPU ou VPB.
Nom
Description
tm
Temps de course de la vanne.
Réglé sur le temps
nécessaire pour que la vanne passe de la position
entièrement fermée à la position entièrement ouverte.
Temps d'inertie de la vanne.
Régler ce temps sur
la durée pendant laquelle le moteur continue à tourner
après la fin du signal.
Temps de battement de la vanne. Réglé pour
compenser tout jeu mécanique éventuel dans les liaisons
Int
bAct
mPt
Plage
État
#
#
#
#
Durée Minimale d'impulsion de la vanne .
Fixe la
durée minimale de fonctionnement de l'appareil
(normalement un relais) qui commute le moteur
Les options d'action sur rupture capteur sont différentes pour le mode Vitesse (sans retour de
position) et le mode Avec Position.
! Vbr
Action en cas de rupture capteur sans retour de
position.
rESt (0)
Rest
reste dans la position actuelle
uP (1)
Up
fait passer la vanne en position pleine ouverture
dwn (2)
Down
SbOP
VP_OP
Unité 2500
fait passer la vanne en position pleine fermeture
Action en cas de rupture capteur avec retour de
position. Fixe la valeur (en %) que doit atteindre la
vanne en cas de rupture capteur.
SORTIE Manuelle VP Valeur de demande de sortie en
mode manuel. En manuel, régler sur 1 pour l'ouverture ou
sur 2 pour la fermeture
- fonctionne pendant 1 longueur d'impulsion minimale
↕%
"
4-27
Régulation
Manuel de configuration
Nom
Description
PPos
Potentiomètre de Position. Indique la position de la
vanne fournie par le potentiomètre de recopie.
Source du Potentiomètre de Position. Adresse Modbus
du paramètre fournissant la valeur de la position du
potentiomètre.
-1 signifie 'pas câblé'
PPoSrc
4.9.
Plage
État
↕%
REGULATION RAPPORT
La régulation Rapport est une technique utilisée pour agir sur une variable de régulation à une
consigne qui est calculée proportionnellement à une deuxième entrée (menante). La consigne
rapport détermine le pourcentage de la valeur menante à utiliser comme consigne effective de
régulation. La consigne rapport peut être appliquée à la deuxième entrée soit comme
multiplicateur soit comme diviseur.
Application-type : fours au gaz où, pour obtenir une bonne combustion, il faut maintenir un
rapport constant entre les débits d'air et de gaz qui alimentent les brûleurs.
4.9.1.
Régulation Rapport élémentaire
Chaque boucle du 2500 contient un bloc fonction Régulation rapport. La figure 4-17 montre
un schéma fonctionnel de régulateur rapport simple. La valeur de procédé menante est
multipliée ou divisée par la consigne rapport pour calculer la consigne de régulation
souhaitée. Avant calcul de la consigne, il est possible de décaler la consigne rapport d'une
valeur de correction rapport ; la consigne rapport doit respecter les limites de fonctionnement
de la consigne rapport globale.
Correction du Rapport
Ratio SP
Limites Ratio SP
PV Menante
Multiplication
+
ou
Division Correction Locale
+
Limite Haute
Limite Basse
PV Process
Boucle de
régulation
principale
Sortie de
régulation
Limites SP
Figure 4-17 : schéma de la régulation rapport
4-28
Unité 2500
Manuel de configuration
4.9.2.
Régulation
Paramètres Rapport
La sélection de la régulation rapport s'effectue à l'aide de ‘Loop Type’ = ‘Ratio’. Ce
paramètre se trouve dans Control → LOOP0x → L0xCFG.
Figure 4-18 : liste de paramètres de la régulation rapport
Les paramètres rapport se trouvent dans Control → LOOP0x → L0xRAT
Nom
Description
! SP
SP Consigne produite par le calcul de rapport en unités
physiques
Plage
↕9
État
"
! Mratio
Measured Ratio Calcul en continu du rapport mesuré
effectif. Il est calculé à partir de PV Menante et PV
Process.
↕9
"
! RAType
Type de Rapport
Définit le mode de calcul du
rapport. Uniquement réglable au niveau configuration.
Divide (0)
Divide
Divise la valeur de procédé menante par la consigne rapport
Mult (1)
Multiply
Multiplie la valeur de procédé menante par la consigne rapport
! RAL
Limite Basse de la consigne Rapport Limite de la plage
minimale pour la consigne rapport
↕%
! RAH
Limite Haute de la consigne Rapport Limite de la plage
maximale pour la consigne rapport
↕%
! RatSrc
Source de la Consigne Rapport. Adresse Modbus du
paramètre utilisé pour la consigne rapport
-1 signifie PAS câblé
! Rat_SP
Consigne Rapport
Unité 2500
Valeur de la consigne rapport.
↕%
4-29
Régulation
Manuel de configuration
Nom
Description
! TriSrc
Source de la Correction de consigne Rapport. Adresse
Modbus du paramètre utilisé pour Ratio Trim SP
-1 signifie 'PAS câblé'
! Trim
Correction de la consigne Rapport
correction de rapport.
! LeaSrc
Source PV de la grandeur menante. Adresse Modbus du
paramètre utilisé pour PV menante
-1 signifie 'PAS câblé'
! LeadPV
! RATIO
Lead PV Valeur mesurée de la grandeur menante.
OFF (0)
on (1)
! RatTrk
OFF (0)
on (1)
! RatVld
Plage
Valeur de la
↕%
↕9
Activation du Rapport. La régulation rapport peut être
désactivée, par exemple lors de la mise en service
Off Rapport n'est pas utilisé – Le PID utilise uniquement la consigne
locale. Le paramètre ‘Ratio Valid’ affiche No.
On
Rapport est calculé et utilisé. Le paramètre ‘Ratio Valid affiche YES.
Mode Poursuite Rapport
Définit la stratégie de suivi
du rapport. Peut uniquement être réglé au niveau
configuration.
OFF Suivi de rapport est désactivé
ON Si le rapport est neutralisé par ‘Activation du Rapport sur ‘Off’,
alors Ratio SP suit le rapport mesuré. Cette fonction permet à l'utilisateur
de régler Ratio SP selon l'état actuel du procédé.
"
Rapport Valide.
no (0)
Rapport non valable ou désactivé
YES (1)
Rapport activé et pas de rupture capteur
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
4-30
État
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
Unité 2500
Manuel de configuration
Régulation
4.10. CASCADE
4.10.1. Vue d'ensemble
La régulation en cascade fait partie des techniques de régulation évoluées ; elle sert par
exemple à permettre à une régulation de procédés à longues constantes de temps de réagir
avec le temps le plus faible possible, face aux perturbations, incluant les variations de la
consigne, tout en minimisant d'éventuels dépassement. C'est une combinaison de deux
régulateurs PID, où le signal de sortie de l'un (le maître) constitue la consigne pour l'autre
(l'esclave). Pour que la régulation en cascade soit efficace, il faut que la boucle esclave soit
plus réactive que la boucle maître.
4.10.2. Mode correction
Le régulateur 2500 utilise le mode correction de la régulation en cascade dont un exemple est
présenté sur la figure 4-19. L'esclave régule la température dans un four. Le maître mesure la
température de la pièce et régule la consigne de l'esclave. Dans ce cas, le maître corrige la
consigne de l'esclave au lieu de la réguler directement. La température du four reste dans des
limites données grâce à la limitation de l'ampleur de la correction.
Une Tendance permet à la mesure maître, à la consigne maître ou à une variable prédéfinie
par l'utilisateur (FF_Src) d'imprimer une tendance sur la sortie du maître de manière à
influencer directement la consigne esclave.
On peut donner comme application-type de la tendance de consigne, un four de traitement
thermique, où elle peut servir à prolonger la durée de vie des éléments chauffants en limitant
leur température maximale de fonctionnement.
La tendance de mesure pourrait s'appliquer à des autoclaves ou à des cuves de réacteurs, où il
est parfois nécessaire de protéger le produit contre des gradients de température excessifs
(appelée aussi régulation Delta T). La correction permet de limiter la température de l'élément
chauffant à une bande autour de la température cible.
La tendance peut s'appliquer aussi bien en mode correction qu'en mode pleine échelle.
Température de charge
Temp SP
Température du four
Régulateur
maître
Tendance SP
ou
Tendance PV
peut être
sélectionnée
PV
Tendance
SP Tendance
Four
PID OP
Correction
+
+
SP
Elément
chauffant
Régulateur
esclave
PID OP
Figure 4-19 : régulation en cascade - correction
Unité 2500
4-31
Régulation
Manuel de configuration
4.10.3. Fonctionnement Auto/manuel dans la régulation
Cascade
L' Auto/manuel est opérationnel à la fois sur les boucles maîtres et sur les boucles esclaves.
Lorsque le régulateur est placé en mode manuel, la consigne de travail de la boucle esclave
suit en continu la valeur de procédé esclave, garantissant ainsi un transfert progressif.
Lorsque la régulation en cascade est désactivée, la boucle maître surveille la consigne de la
boucle esclave et fournit une transition en douceur de la demande de sortie lorsque la boucle
revient en mode cascade.
4.10.4. Schéma fonctionnel d'un régulateur en cascade
Master WSP
Master PV
Slave
LSP
(In1*-LR)*(AuxHR-AuxLR)/
(HR-LR)+AuxLR
Type de Tendance
SP Limit
Master
OP
FF_SP
Scale to Slave PV units
+
SlvHR
+
Slave SP
in1*(AuxHR-AuxLR)/100
in1
Master
FB
Re-scale to 0%
in2*100/(AuxHR-AuxLR)
Limites de
Correction
SlvLR
FF_SP
-
+
in2
Figure 4-20 : régulateur Cascade en mode correction
Dans le cas d'une tendance en fonction d'une donnée externe déportée, il faut régler dans la
liste de paramètres 'L01CFG', 'Type de Tendance' sur 'FEEd' et la valeur de l'entrée 'Tendance
déporté' et sa source sont affichées dans 'L01PID'.
4-32
Unité 2500
Manuel de configuration
Régulation
4.10.5. Paramètres Cascade
La régulation en cascade se sélectionne à l'aide de Type de Boucle = Cascade et Type de
Tendance = FEEd, SP.FF ou PV.FF, en fonction des besoins.
Figure 4-21 : liste de paramètres Régulation en cascade
Les paramètres Cascade se trouvent dans Control → LOOP0x → L0xCAS.
Nom
Description
! TRISrc
Source de la limite de correction de Tendance en
Cascade Adresse Modbus du paramètre utilisé comme
correction de tendance en cascade
Feed Forward Trim
-1 signifie 'PAS câblé'
Limite de correction de Tendance en Cascade. Entrée
analogique externe servant à limiter la contribution PID dans
la tendance ou la tendance cascade utilisant l'entrée
déportée
Source de la Valeur de Tendance en Cascade. Adresse
Modbus du paramètre utilisé comme tendance en cascade
-1 signifie 'PAS câblé'
Valeur de Tendance en Cascade. Entrée analogique
externe utilisée pour la tendance dans les mêmes unités
physiques que PV
Source de Désactivation de la Cascade. Adresse Modbus
de l'indicateur utilisé pour désactiver la cascade
-1 signifie 'PAS câblé'
! TRIM
! FF_Src
! FF_SP
! DisSrc
Unité 2500
Plage
État
↕9
↕9
4-33
Régulation
Manuel de configuration
Nom
Description
! DisCas
Désactivation de la Cascade. Il est parfois utile de
désactiver la cascade au démarrage du procédé. Ce
paramètre offre une manière simple d'effectuer cette
opération, en particulier s'il est câblé à l'aide de DisSrc.
Lorsqu'il est désactivé, la boucle auxiliaire est éteinte et le
régulateur revient en mode boucle simple à l'aide de la
consigne locale
no (0)
Les deux boucles cascade sont actives
YES (1)
Seule la boucle esclave est active
Plage
État
Les paramètres suivants peuvent être cachés s'ils ne sont pas nécessaires au
fonctionnement de l'appareil. Pour faire afficher les paramètres cachés, décocher la
case 'Cacher les listes’ dans 'Options' →Disponibilité des paramètres’
! SlvHR
Echelle Haute Boucle Esclave. Valeur maximale de la
variable de régulation de la boucle auxiliaire esclave
↕9
! SlvLR
Echelle Basse Boucle Esclave. Valeur minimale de la
variable de régulation de la boucle auxiliaire esclave
↕9
4.10.5.1. Boucle auxiliaire
Remarque : dans la partie Explorateur de la figure 4.21, il y a de nouveaux dossiers pour la
boucle auxiliaire :
L1APID
Paramètres PID
L1ASET
Jeux de paramètres PID
L01AUX
Configuration de boucle
L1A_OP
Configuration de sortie de boucle.
Il faut configurer la boucle maître de la même manière que la boucle esclave. Cette opération
s'effectue de la même manière que pour la boucle principale (esclave), bien qu'il y ait moins
de paramètres dans chaque liste.
4-34
Unité 2500
Manuel de configuration
Régulation
4.11. BOUCLE PREDOMINANTE
4.11.1.1. Vue d'ensemble
La régulation boucle prédominante permet qu'une boucle de régulation secondaire prédomine
sur la sortie de régulation principale pour empêcher un état de fonctionnement indésirable.
La fonction boucle prédominante peut être configurée pour fonctionner en mode minimum,
maximum ou sélection.
Exemple-type : utilisation dans un four de traitement thermique avec un thermocouple relié à
la pièce et un autre thermocouple situé près des éléments chauffants. La régulation du four
pendant la période de montée en température est assurée par le régulateur de température
prédominant (élément chauffant) qui garantit une protection contre la surchauffe. La
régulation du four est ensuite transférée à la boucle de température de la pièce à un point où la
température est proche de sa consigne cible. Le point de basculement exact est déterminé
automatiquement par le régulateur et dépend des termes PID sélectionnés.
4.11.1.2. Régulation boucle prédominante simple
La régulation boucle prédominante est utilisable avec les sorties analogiques, modulées et
régulation tout ou rien. Elle n'est pas utilisable avec les sorties commandes de vannes. La
figure 4-22 montre une boucle de régulation avec boucle prédominante simple. Les sorties
régulateur principale et prédominante sont envoyées à un sélecteur de signal bas. La consigne
prédominante du régulateur est réglée sur une valeur supérieure à la consigne de
fonctionnement normal mais inférieure aux éventuels contacts de sécurité.
Il y a un seul commutateur Auto-Manuel pour les deux boucles. En mode Manuel, les sorties
de régulation des deux boucles suivent la sortie effective, garantissant un transfert progressif
lorsque le mode Auto est sélectionné. Le transfert entre la régulation PID principale et boucle
prédominante est également progressif.
SP principale
PV
principale
Valeur de
procédé de
boucle
Bouclede
OP principale
régulationprincipale
PIDuniquement
Sortie de
régulation
SP prédominante
Sélection du
+ correction de
minimum
boucle
Bouclede
prédominante
Type de boucle
régulation
prédominante
OP prédominante prédominante
PIDouToutourien
Boucle
‘auxiliaire'
Figure 4-22 : schéma de régulation boucle prédominante
Unité 2500
4-35
Régulation
Manuel de configuration
4.11.2. Paramètres de boucle prédominante
La boucle prédominante se configure par réglage de L0xCFG → Typede Boucle sur
Override.
Figure 4-23 : liste de paramètres de régulation boucle prédominante
Les paramètres Boucle prédominante se trouvent dans Control → LOOP0x → L0xOVR.
Nom
!
Description
Plage
État
Type de boucle prédominante. Définit la stratégie pour
OvrTyp
la régulation boucle prédominante
La demande de la sortie de travail est égale au minimum des demandes
MinOP(0)
de sortie principale et auxiliaire
La demande de la sortie de travail est égale au maximum des demandes
MaxOP(1)
de sortie principale et auxiliaire
Sélection de la boucle active à l'aide de Control → LOOP0x → L0xOVR
Select(2)
→ ActLP
! OvrSrc
! OvrDis
Source de Désactivation de boucle prédominante.
Adresse Modbus de l'indicateur utilisé pour désactiver la
régulation boucle prédominante
-1 signifie PAS câblé
Désactivation de boucle prédominante. Il est parfois
utile de désactiver la boucle prédominante au démarrage
du procédé. Ce paramètre offre une manière simple
d'effectuer cette opération, en particulier s'il est câblé à
l'aide d'OvrSrc. Lorsqu'il est désactivé, le régulateur
revient en mode boucle simple à l'aide de la consigne
locale
no (0)
no
YES (1)
YES Seule la boucle principale est active
4-36
Les boucles principale et auxilliaire sont toutes les deux actives
Unité 2500
Manuel de configuration
Régulation
Nom
Description
! ActSrc
Source de la Boucle Active. Adresse Modbus du
paramètre utilisé pour SELECTIONNER la boucle active
-1 signifie 'PAS câblé'
Plage
! ActLP
Boucle Active. Indique la boucle qui régule actuellement
le procédé ou qui peut être réglée si
État
Control.LOOP0x → L0xOVR → OvrTyp est réglé sur
SELECT
Main (0)
La boucle principale est active
Aux (1)
La boucle auxiliaire est active
! TriSrc
! Trim
Source de Correction de consigne en boucle
prédominante. Adresse Modbus du paramètre utilisé
comme correction de consigne de boucle prédominante
-1 signifie 'PAS câblé'
Correction de consigne en boucle prédominante.
Correction de la consigne pour la boucle auxiliaire
prédominante
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
Unité 2500
↕9
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
4-37
Régulation
Manuel de configuration
4.12. REGLAGE
Dans le réglage, on fait coller les caractéristique du régulateur à celles du procédé régulé afin
d'obtenir une régulation satisfaisante. On entend par 'régulation satisfaisante' :
•
une régulation stable, la variable de régulation bien calée sur la consigne, sans fluctuation
•
une absence de dépassements
•
une réaction rapide aux écarts par rapport à la consigne dus à des perturbations externes,
permettant ainsi un rétablissement rapide de la grandeur PV à réguler.
Le réglage implique le calcul et la définition de la valeur des paramètres qui se trouvent dans
la liste Control → L0xPID. Cette opération peut s'effectuer manuellement ou
automatiquement. La section ci-après décrit le réglage automatique.
4.13. REGLAGE AUTOMATIQUE (Autoréglage)
Le dispositif de d'autoréglage agit en activant ou en désactivant la sortie afin d'induire une
oscillation de la valeur mesurée. Il calcule les valeurs des paramètres de réglage à partir de
l'amplitude et de la période de l'oscillation.
Si le procédé ne peut pas tolérer l'application de l'amplitude totale de chauffage ou de
refroidissement pendant le réglage, il est possible de restreindre les niveaux en agissant sur ‘
Limite Haute de Puissance de sortie en Autoréglage’ (TnOH) et ‘Limite Basse de
Puissance de sortie en Autoréglage’ ' (TnoL). Ces limites sont uniquement appliquées
pendant l'autoréglage. Toutefois, la valeur mesurée doit osciller dans une certaine mesure
pour que le dispositif de réglage puisse calculer des valeurs.
En régulation normale, il est possible de fixer les limites de la puissance de sortie à l'aide de
‘Limite Basse de Puissance de sortie et ‘Limite Haute de Puissance de sortie qui se
trouvent dans la liste Control →L0x_OP. Si ces limites sont réglées à une valeur inférieure à
celle de l'autoréglage, les limites de puissance haute et basse en autoréglage seront alors
écrêtées dès que le réglage automatique aura démarré.
On peut effectuer un autoréglage à n'importe quel moment, mais normalement il devrait être
lancé une seule fois lors de la mise en service initiale du procédé. Toutefois, si le procédé
régulé devient ultérieurement instable (du fait du changement de ses caractéristiques), il est
possible de procéder à un nouveau réglage pour les nouvelles conditions.
Il est préférable de lancer l' autoréglage aux conditions ambiantes et avec la consigne proche
du niveau de fonctionnement normal. Le dispositif de réglage peut ainsi calculer plus
précisément les valeurs de cutback haut et bas qui limitent l'ampleur du dépassement de la
consigne.
4-38
Unité 2500
Manuel de configuration
Régulation
4.13.1. Paramètres d'autoréglage
Dans le 2500, les boucles ne possèdent pas leur propre autoréglage. Il existe un seul bloc de
réglage qu'il faut utiliser sur les boucles en les prenant les unes après les autres. Aucune
configuration n'est nécessaire.
Figure 4-24 : liste des paramètres d'autoréglage
Les paramètres d'autoréglage se trouvent dans la liste Control → ATUN.
Nom
Description
! tuning
Autoréglage en cours. Définit si le bloc de réglage est
actif.
Il faut noter qu'il existe un seul bloc de réglage qu'il faut
utiliser pour régler les boucles internes une par une, à
l'aide de Control → ATUN → TnLpNr
Réglage inactif
OFF (0)
on (1)
Plage
Réglage en cours
! TnOL
Limite Basse de Puissance de sortie en Autoréglage. Il
faut définir ce paramètre pour limiter le niveau de
demande de sortie minimal que le régulateur fournira au
cours de l'opération de réglage. Si la limite de puissance
de sortie basse définie dans la liste de sorties est
supérieure, la limite basse de l'auto-réglage sera écrêtée à
cette valeur
↕%
! TnOH
Limite Haute de Puissance de sortie en Autoréglage. Il
faut définir ce paramètre pour limiter le niveau de
demande de sortie maximal que fournira le régulateur
pendant l'opération de réglage. Si la limite de puissance
de sortie haute définie dans la liste de sorties est
inférieure, la limite haute de l'auto-réglage sera écrêtée à
cette valeur
↕%
! TnStat
Etat de l'autoréglage. Indique l'état du réglage de la
boucle PID
OFF (0)
Pas de réglage
Noise (1)
Surveillance du bruit
Init (2)
Initialisation
Unité 2500
État
"
"
4-39
Régulation
Nom
Manuel de configuration
Description
Start (3)
Démarrage du réglage à la consigne actuelle
Start (4)
Démarrage du réglage à la nouvelle consigne
NewSP (5)
Réglage à la nouvelle consigne
Min (6)
Atteindre le minimum
Max (7)
Atteindre le maximum
Store (8)
Mémoriser l’instant zéro
Zero (9)
Fixer la sortie à zéro
Calc (10)
Calcul des valeurs PID
Abort (11)
Réglage arrêté
DONE (12)
Réglage terminé
! CTStat
OFF (0)
Initialisation de la boucle auxiliaire
Aux PID (2)
Réglage de la boucle auxiliaire
Wait (3)
Attente
Wait2 (4)
Nouvelle attente
Init (5)
Initialisation de la boucle principale
PID1 (6)
Réglage du PID principal
! TnOP
Demande de sortie actuelle fixée par le dispositif de
réglage
! TnLpNr
Désignation de la boucle à régler. Choisir la boucle à
régler. Le réglage automatique démarre lorsque la boucle
est choisie
Pas de réglage
L01PID(11)
Réglage de la boucle 1
L1APID(12)
Réglage de la boucle auxiliaire 1
L1CASC(13)
Réglage de la boucle cascade 1
État
"
Etat de l'autoréglage Cascade. Indique l'état de réglage
d'une boucle en cascade. Le réglage commence par la
boucle auxiliaire puis continue par la boucle principale
Pas de réglage
Init (1)
OFF (0)
Plage
↕%
"
Les trois paramètres ci-dessus sont répétés pour toutes les boucles demandées (maximum de
8 boucles). Ajouter '10' aux valeurs énumérées présentées ci-dessus pour chaque boucle. Par
exemple, L02PID a la valeur (21), etc.
"
! TnPID
Boucle en cours d'autoréglage. Indique la boucle en
cours de réglage
Réglage inactif
OFF (0)
L01PID (1)
Réglage de la boucle 1
L1APID (2)
Réglage de la boucle auxiliaire 1
Les deux paramètres ci-dessus sont répétés pour le nombre de boucles indiqué (maximum de
8 boucles). Les valeurs énumérées deviennent (3) et (4) pour la boucle 2, etc.
4-40
Unité 2500
Manuel de configuration
Régulation
4.13.2. Réglage cascade
Dans le cas du réglage d'une boucle cascade, il est nécessaire de régler à la fois la boucle
maître et la boucle esclave. Il est conseillé de régler chaque boucle indépendamment selon la
procédure ci-dessous.
Etant donné que la boucle esclave est utilisée par la boucle maître, il faut la régler la première.
4.13.3. Exemple : réglage d'une boucle cascade pleine échelle
Etape 1. Configurer la boucle comme boucle cascade pleine échelle de la manière suivante :
Dans L0xCNF
Définir 'Type de Boucle’ = Cascade
Dans L0xCNF
Définir 'Type de Tendance' = FEEd
Dans L0xCAS
Définir 'Désactivation de la Cascade ’ = Yes
Dans L0x_SP
Définir 'Consigne 1’ = consigne de fonctionnement normale
pour la boucle principale
Dans L0x_Aux
Définir 'Local SP’ = consigne de fonctionnement normale pour
la boucle esclave (lorsque 'Cascade' est désactivée)
Etape 2. Démarrer le régulateur au niveau Opérateur
Etape 3. Définir les limites haute et basse de sortie de la manière suivante :
N.B. : pour le réglage de la boucle esclave, on peut souhaiter limiter la capacité du dispositif
de réglage à perturber le procédé. Il faut par conséquent définir Tune OH à une valeur qui
permet uniquement au réglage d'atteindre la consigne locale choisie.
Dans ATUNE
Fixer 'TnOL' sur une valeur qui limite la demande de sortie
minimale au cours du réglage. Ce peut être 0,0 pour une boucle
de chauffage seul.
Fixer 'TnOH' sur une valeur qui limite la demande de sortie
maximale au cours du réglage.
Etape 4. Démarrer le réglage sur la boucle esclave de la manière suivante :
Dans ATUNE
Fixer 'Désignation/Lancement de la boucle en Autoréglage' sur
L1APID
Etape 5. On peut suivre l'avancement du réglage en visualisant les paramètres suivants :
Dans ATUNE
Unité 2500
‘TnStat’
Indique l'étape en cours d'exécution
‘TnOP’
Demande de sortie du réglage automatique.
Pour une boucle esclave, ce paramètre est
identique à la demande de sortie de travail.
‘CTStat’
La durée pendant laquelle cette étape a
fonctionné est contrôlée. Si cette étape dure
plus de deux heures, elle sera avortée.
4-41
Régulation
Manuel de configuration
Etape 6. Lorsque le réglage de la boucle esclave est terminé :
Maintenir la boucle dans l'état Cascade désactivée et faire réguler le procédé par la boucle
esclave. Il faut que la boucle esclave régule à sa consigne locale. Attendre que la boucle
maître se stabilise à une valeur de régime permanent. (Remarque : il est peu probable que
l'état de régime permanent de la boucle maître soit identique à celui des boucles esclaves).
Lorsque la variable de régulation maître a atteint une valeur stable, passer au réglage de la
boucle maître. (Remarque : si la boucle maître ne s'est pas stabilisée correctement, il peut être
impossible de la régler car il faut limiter les perturbations de la boucle esclave pour régler la
boucle maître).
Etape 7. Réglage de la boucle maître
Dans ATUNE
Définir ‘TnOL’ et ‘TnOH’
Les valeurs choisies doivent être symétriques et telles que la
boucle esclave reste en régulation (généralement + 0,5 * bande
proportionnelle de la boucle esclave).
Cette valeur peut toutefois être insuffisante pour perturber la
boucle maître de manière à obtenir un réglage satisfaisant. Si la
bande proportionnelle de la boucle maître est en unités
physiques, l'hystérésis de réglage de la boucle maître sera +1
unité physique. Par conséquent, pour une boucle de
température, la boucle maître doit être perturbée d'au moins 1
degré.
TnOL et TnOH sont définis en %. Bien que le réglage porte sur
la boucle maître, c'est la consigne de travail esclave qu'il faut
modifier pour obtenir un changement de la sortie et donc
mesurer une perturbation de la variable de régulation maître.
Par conséquent, TnOL et TnOH se rapportent à un pourcentage
de la plage esclave dont variera la consigne de travail esclave.
Par exemple, si la plage esclave est comprise entre –200 et
+1372, la plage esclave est 1572 et si TnOL et TnOH sont de 1
%, la consigne de travail esclave sera modifiée de + 15,72
degrés.
Dans ATUNE
Fixer 'TnLpNr’ sur L0xPID
Dans L0xCAS
Fixer ‘DisCas sur ‘No’
Cette opération sert à réactiver le mode cascade et doit être
réalisée avant la période de temporisation d'une minute.
Etape 8 : retour à la régulation
Il faut maintenant régler les boucles esclave et maître. Essayer de changer la consigne
principale et observer la réaction. Si la réaction de la variable de régulation maître oscille, la
restriction de la perturbation de la boucle esclave est peut-être insuffisante. Essayer de diminuer les valeurs de ‘TnOL’ et 'TnOH’ et effectuer un nouveau réglage de la boucle maître.
4-42
Unité 2500
Manuel de configuration
Régulation
Pour obtenir le réglage, sélectionner le numéro de la boucle dans 'Désignation/Lancement de
la boucle en autoréglage' pour la boucle qu'il faut régler.
Numéro de
boucle
1
1
1
2
2
2
3
Etc
Réglages
L01PID (Esclave)
L1APID (Maître)
Paire cascade L1
L02PID (Esclave)
L2APID (Maître)
Paire cascade L2
L03PID (Esclave)
Etc
Ecrire la valeur à l'aide de
Comms
11
12
13
21
22
23
31
etc
Tableau 4-1 : réglage à l'aide de Comms
Le positionnement de Désignation/Lancement de la boucle en autoréglage sur 0 (OFF)
arrête le réglage .Si l'ordre de réglage des boucles une par une est géré par un système de
surveillance par le biais des communications, le système doit surveiller l'indicateur
Autoréglage en cours et attendre sa réinitialisation ou attendre jusqu'à ce que
Désignation/Lancement de la boucle en autoréglage soit remis à zéro, avant de positionner
Désignation/Lancement de la boucle en autoréglage sur la valeur de la boucle suivante à
régler.Les autres paramètres donnent des informations de diagnostic au sujet de l'action du
bloc de réglage.
Réglage
OFF
Noise
Init
Start
Start
NewSP
Min
Max
Store
Zero
Calc
DONE
Réglage cascade
OFF
Init
AuxPID
Wait
Wait2
Init
PID1
Tableau 4-2 : états du réglage automatique
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
Unité 2500
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
4-43
Régulation
Manuel de configuration
4.14. DIAGNOSTIC DE BOUCLE
Figure 4-25 : liste de paramètres du diagnostic de boucle
Tous ces paramètres sont en lecture seule et sont principalement utilisés pour le diagnostic
des problèmes de régulation.
4-44
Unité 2500
Manuel de configuration
Régulation
4.14.1. Mot d'état de boucle
Le Mot d'état de boucle (et l'équivalent pour la boucle auxiliaire) permet à un système de
supervision de lire et d'afficher l'état de la boucle. Chacun des 16 bits du mot représente un
état.
Bit
0
1
2
3
Valeur
(décimale)
1
2
4
8
4
16
5
6
7
8
32
64
128
256
9
10
11
12
13
14
15
512
1024
2048
4096
8192
16384
32768
Bit défini
Maintien
Rupture capteur
Rampe de consigne active
Consigne externe
sélectionnée
Asservissement de la
consigne
Anti-rebond
Rupture de boucle
Gel d'intégrale
Défaut de la consigne
externe
Action directe
Suivi
Limite de puissance
Autoréglage
Réglage des pertes
Manuel
Tableau 4-3 : mot d'état de boucle
4.15. ALARMES DE BOUCLE
Chaque boucle possède 4 alarmes qui s'appliquent à la variable de régulation de cette boucle.
Ces alarmes peuvent être réglées sur Absolue haute, Absolue basse, Déviation haute,
Déviation Basse et Bande. Une des quatre alarmes, l'alarme 4, peut également être définie
comme alarme de ‘vitesse de variation’.
Les blocs fonctions alarme peuvent posséder de nombreuses fonctions. Toutes les alarmes du
2500 utilisent le même bloc fonction et sont décrites de manière détaillée dans le chapitre 5.
Unité 2500
4-45
Manuel de configuration
5.
CHAPITRE 5
Alarmes
ALARMES .......................................... 2
5.1. DEFINITION DES ALARMES ET DES EVENEMENTS................. 2
5.2. TYPES D'ALARMES ANALOGIQUES UTILISES SUR LE 2500 .. 2
5.2.1.
Absolue haute ............................................................................. 2
5.2.2.
Absolue basse............................................................................. 3
5.2.3.
Alarme Déviation haute ............................................................... 3
5.2.4.
Alarme Déviation basse .............................................................. 4
5.2.5.
Bande .......................................................................................... 4
5.2.6.
Alarme Vitesse de variation......................................................... 5
5.3. TYPES D'ALARMES LOGIQUES UTILISES SUR LE 2500.......... 6
5.4. ALARMES BLOQUANTES............................................................. 6
5.4.1.
Absolue basse avec blocage....................................................... 6
5.4.2.
Alarme absolue haute avec blocage ........................................... 7
5.4.3.
Bande avec blocage.................................................................... 7
5.5. ALARMES MEMORISEES ............................................................. 8
5.5.1.
Alarme mémorisée (absolue haute) avec réinitialisation
automatique ............................................................................................... 8
5.5.2.
Alarme mémorisée (absolue haute) avec réinitialisation manuelle
9
5.6. GROUPES ET MOT D'ETAT DES ALARMES............................... 9
5.7. ALARMES DE BOUCLE .............................................................. 10
5.7.1.
Paramètres d'alarme ................................................................. 10
5.8. ALARMES UTILISATEUR ............................................................ 12
5.8.1.
Paramètres d'alarme utilisateur – Analogique........................... 12
5.8.2.
Paramètres d'alarme utilisateur – Logique................................ 12
5.9. ALARMES D'ENTREE/SORTIE ................................................... 13
5.9.1.
Paramètres d'alarmes d'E/S...................................................... 13
5.9.2.
Modules analogiques ................................................................ 14
5.9.3.
Modules logiques ...................................................................... 14
5.10.
ALARMES D'ETAT DES APPAREILS ..................................... 15
5.10.1.
État des différentes voies ...................................................... 15
5.10.2.
État de toutes les voie dans un module ................................ 16
5.10.3.
État de l'ensemble des voies du système (IOC) ................... 17
5.10.4.
Etat des modules................................................................... 17
5.10.5.
Etat du système (IOC)........................................................... 18
Unité 25000
5-1
Alarmes
Manuel de configuration
5. Chapitre 5
Alarmes
5.1. DEFINITION DES ALARMES ET DES EVENEMENTS
Les alarmes servent à prévenir l'opérateur qu'un niveau prédéfini a été dépassé (alarme
analogique) ou qu'un événement s'est produit (alarme logique). L’indicateur peut servir à
commuter une sortie (généralement un relais) pour offrir un contact de la machine ou de
l'installation ou une indication visuelle ou sonore externe de l'alarme. Les blocs Toolkit
permettent de câbler différents indicateurs d'alarme vers une sortie relais unique à l'aide de la
fonction OU.
Il est aussi possible de lire l'indicateur d'alarmes à l'aide des communications, un système
supérieur de surveillance peut alors afficher les alarmes et prendre les mesures nécessaires.
D'autres options d'alarme permettent de rendre l'alarme ‘blocante’ (un état prédéfini doit être
atteint avant que l'alarme soit activée) ou ‘mémorisable’ (l'alarme doit être acquittée avant que
l'indicateur disparaisse).
Les événements sont de simples alarmes mais sont généralement définis comme des états qui
surviennent dans le cadre du fonctionnement normal de l'installation et sont nécessaires pour
l'information ou pour démarrer la phase suivante du procédé, etc. Pour le fonctionnement du
2500, on peut considérer que les alarmes et les événements sont identiques.
5.2. TYPES D'ALARMES ANALOGIQUES UTILISES SUR LE 2500
Cette partie représente graphiquement le fonctionnement de différent types d'alarmes utilisés sur
le 2500. Pour les alarmes analogiques, les graphiques montrent le tracé de la valeur mesurée en
fonction du temps.
5.2.1. Absolue haute
Cette alarme (AbSHi) se produit lorsque la variable de régulation (PV) dépasse un niveau haut
défini
Alarme ON
↑
PV
Consigne de
l'alarme
Alarme OFF
L'hystérésis est la
différence entre la
valeur ON et la valeur
OFF de l'alarme. Elle
sert à empêcher les
vibrations des
contacts du relais.
↓
Hystérésis
↑
Temps
→
Figure 5-1 : alarme absolue haute
5-2
Unité 2500
Manuel de configuration
Alarmes
5.2.2. Absolue basse
Cette alarme (ABSLo) se produit lorsque la variable de régulation (PV) dépasse un niveau bas
défini
↑
PV
Alarme ON
Alarme OFF
↓
Hystérésis
↑
Consigne de
l'alarme
Temps
→
Figure 5-2 : alarme absolue basse
5.2.3. Alarme Déviation haute
Cette alarme (devHi) se produit lorsque la différence entre la variable de régulation et la
consigne, c'est à dire l'écart, a une valeur positive supérieure à la consigne d'alarme.
"
PV
Alarme ON
Alarme OFF
!
Hystérésis
"
Consigne
de travail
Consigne de
l'alarme
!
"
Variable de
régulation
Temps#
Figure 5-3 : alarme Déviation haute
Unité 25000
5-3
Alarmes
Manuel de configuration
5.2.4. Alarme Déviation basse
Cette alarme (devLo) se produit lorsque la différence entre la variable de régulation et la
consigne, c'est à dire l'écart, a une valeur négative supérieure à la consigne d'alarme.
"
PV
Alarme ON
!
Hystérésis
Alarme OFF
"
Consigne
de travail
Consigne de
l'alarme
!
"
Variable de
régulation
Temps#
Figure 5-4 : alarme Déviation basse
5.2.5. Bande
Une alarme Bande (dEvband) surveille la variable de régulation et la consigne de travail, et
compare en continu l'écart en valeur absolue par rapport à la consigne d'alarme. L'état de
l'alarme est actif, si la déviation est trop importante dans un sens comme dans l'autre.
"
PV Alarme ON
Consigne de
l'alarme
!
Alarme OFF
Consigne de
travail
!
!
Hystérésis
"
"
"
Consigne
de
l'alarme
Variable de
régulation
!
Hystérésis
"
Temps#
Figure 5-5 : alarme Bande
5-4
Unité 2500
Manuel de configuration
Alarmes
5.2.6. Alarme Vitesse de variation
La valeur de régulation diminue plus rapidement que le seuil d'alarme ou augmente plus
rapidement que ce seuil. C'est donc la vitesse de la mesure qui est surveillée dans ce cas.
↑
PV
Alarme On
Alarme Off
Vitesse de
variation
effective > x
unités/min
Vitesse de
variation
négative
réglée sur x
unités/min
↓
Hystérésis
↑
↑
PV
Temps
→
Alarme
O
Alarme Off
Vitesse de
variation
effective > x
unités/min
↓
Hystérésis
↑
Vitesse de
variation
positive
réglée sur x
unités/min
Temps
→
Figure 5-6 : alarme Vitesse de variation
Remarques :
1. L'alarme est activée par des vitesses de variation positives ou négatives excessives
2. Une alarme est signalée pendant toute la durée où la vitesse de variation effective est
supérieure à la vitesse de variation définie.
3. Il peut y avoir une légère temporisation avant que l'appareil affiche un état d'alarme car il a
besoin de plusieurs échantillons. Cette temporisation augmente si la valeur de consigne et
la valeur effective sont proches l'une de l'autre
4. Une valeur d'hystérésis d’1 unité/seconde, par exemple, empêche un 'bagotement' de
l'alarme si la vitesse de variation subit un changement égal à cette valeur.
Unité 25000
5-5
Alarmes
Manuel de configuration
5.3. TYPES D'ALARMES LOGIQUES UTILISES SUR LE 2500
Ce tableau décrit le fonctionnement de différents types d'alarmes logiques utilisés dans l'unité
2500.
Liste iTools
Description
IstruE
Sortie d'alarme activée lorsque l'entrée est VRAIE
ISFALS
Sortie d'alarme activée lorsque l'entrée est FAUSSE
GoTruE
Sortie d'alarme activée lorsque l'entrée passe de FAUSSE à
VRAIE
GoFALS
Sortie d'alarme activée lorsque l'entrée passe de VRAIE à
FAUSSE
ChAnGE
Sortie d'alarme activée lorsque l'état de l'entrée change
Tableau 5-1 : types d'alarmes logiques
5.4. ALARMES BLOQUANTES
Une alarme bloquante se produit uniquement après être passée par une phase normale de
démarrage. Cette fonction sert généralement à empêcher l'indication d'alarmes avant que le
procédé se soit stabilisé aux conditions normales de fonctionnement.
5.4.1. Absolue basse avec blocage
L'alarme se produit uniquement après la phase de démarrage, lorsque l'alarme basse est passée
une fois dans un état hors alarme. A l'alarme basse suivante, l'alarme devient active.
↑
MV
Alarme ON
Alarme OFF
↓
Hystérésis
↑
Consigne de
l'alarme
Bloquée Libre
Temps
→
Figure 5-7 : alarme absolue basse bloquante
5-6
Unité 2500
Manuel de configuration
Alarmes
5.4.2. Alarme absolue haute avec blocage
L'alarme se produit uniquement après la phase de démarrage, lorsque l'alarme haute est passée
une fois dans un état hors alarme. A l'alarme haute suivante, l'alarme devient active.
En d'autres termes, si
l'on met le régulateur
sous tension avec PV >
Alarme ON
'Hi Alarm SP', aucune
alarme n'est affichée.
↑
PV doit diminuer pour
Alarme OFF
MV
être inférieure à 'Alarme
haute SP’ puis
Consigne de
↓
augmenter à nouveau
l'alarme
Hystérésis
pour être supérieure à 'Hi
↑
Alarm SP’. L'état
d'alarme est ensuite
indiqué.
Bloquée Libre
Temps Si le régulateur est mis
sous tension avec PV <
→
'Hi Alarm SP’, une
Figure 5-8 : alarme absolue haute bloquante alarme est affichée dès
que PV > 'Hi Alarm SP’
5.4.3. Bande avec blocage
L'alarme se produit uniquement après la phase de démarrage, lorsque l'alarme d'écart bas est
déjà passée par un état hors alarme. A l'alarme suivante (bande haute ou bande basse), cette
alarme deviendra active.
"
PV
Alarme
Off
Alarme
On
Alarme
Off
Alarme
On
Alarme
Off
Consigne de
l'alarme
!
Consigne de
travail
Alarme
On
Alarme
Off
!
Hystérésis
"
!
"
!
Hystérésis
Bloquée Libre
"
"
Consigne de
l'alarme
Variable de régulation
Temps#
Figure 5-9 : alarme bande bloquante
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
Unité 25000
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
5-7
Alarmes
Manuel de configuration
5.5. ALARMES MEMORISEES
L'alarme reste indiquée tant que l'utilisateur ne l'a pas acquittée. On peut acquitter une alarme
en fixant l'ordre d'acquittement par l'intermédiaire des communications, à l'aide du câblage, ou à
partir d'une entrée logique.
Pour rendre une alarme mémorisable, il existe deux options : automatique (Auto) ou manuel
(mAn).
1. Réinitialisation automatique. L'alarme reste active jusqu'à ce que, à la fois, l'état d'alarme
disparaisse ET que l'alarme soit acquittée. L'acquittement peut avoir lieu AVANT même
que l'état d'alarme ne disparaisse.
2. Réinitialisation manuelle. L'alarme reste active jusqu'à ce que, à la fois, l'état d'alarme
disparaisse ET que l'alarme soit acquittée. Mais l'acquittement n'est accepté QU'UNE
FOIS QUE l'état d'alarme a disparu.
Ces deux possibilités sont illustrées ci-dessous pour une alarme absolue haute
5.5.1. Alarme mémorisée (absolue haute) avec réinitialisation
automatique
L'alarme reste affichée tant qu'elle n'a pas été acquittée
Réinitialisation automatique
Une fois que l'alarme a été acquittée, elle
s'efface lorsqu'elle n'est plus vraie
Alarme ON
↑
MV
Consigne de
l'alarme
Alarme OFF
↓
Hystérésis
↑
Temps
→
Acquittement de l'alarme
Figure 5-20 : alarme mémorisée avec réinitialisation automatique
5-8
Unité 2500
Manuel de configuration
Alarmes
5.5.2. Alarme mémorisée (absolue haute) avec réinitialisation
manuelle
Dans ce cas, l'acquittement
n'est pas pris en compte car
l'alarme est toujours active
↑
MV
Réinitialisation Il faut que la situation d'alarme
disparaisse afin de pouvoir
manuelle
acquitter.
Alarme ON
Alarme OFF
Consigne de
l'alarme
↓
Hystérésis
↑
Temps
→
Acquittement de l'alarme
Figure 5-11 : alarme mémorisée avec réinitialisation manuelle
5.6. GROUPES ET MOT D'ETAT DES ALARMES
Toutes les alarmes du 2500 sont classées en groupes associés à une boucle PID ou à une voie
d'entrée/sortie ou sont des alarmes définies par l'utilisateur. Tous les indicateurs d'alarme active
et d'acquittement d'alarme sont également disponibles avec un mot d'état d'alarme 16 bits
'AlmSW' sous la forme standard suivante.
Bit
0
1
Valeur
(décimale)
1
2
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
4
8
16
32
64
128
256
512
1024
2048
4096
8192
16384
32768
Réglé lorsque :
Alarme 1 (ou A) active
Alarme 1 (ou A) mémorisée, non
encore acquittée
Alarme 2 (ou B) active
Alarme 2 (ou B), idem Alarme 1
Alarme 3 (ou C) active
Alarme 3 (ou C), idem Alarme 1
Alarme 4 (ou D) active
Alarme 4 (ou D), idem Alarme 1
Alarme E active
Alarme E, idem Alarme 1
Alarme F active
Alarme F, idem Alarme 1
Alarme G active
Alarme G, idem Alarme 1
Alarme H active
Alarme H, idem Alarme 1
Les alarmes peuvent être
acquittées séparément ou
en groupe à l'aide de
l'indicateur d'acquittement
groupé GrpAck.
N.B. :
Operator → SYSTEM →
AckAll acquitte toutes les
alarmes de l'embase.
Tableau 5-2 : mot d'état d'alarme
Unité 25000
5-9
Alarmes
Manuel de configuration
5.7. ALARMES DE BOUCLE
Chaque Bloc PID du 2500 comprend un jeu de quatre alarmes. Toutes les alarmes utilisent la
variable de régulation du bloc PID comme variable surveillée et les alarmes d'écart se
rapportent à la consigne du bloc PID.
Figure 5-12 : alarmes de boucle (mode Configuration)
5.7.1. Paramètres d'alarme
Ces paramètres se trouvent dans Control → LOOP0x → L0xALM
Nom
Description
! GrpAck
Acquittement des alarmes de groupe. Pour acquitter
toutes les alarmes associées à cette boucle. L'action qui
suit dépend du type de mémorisation configuré, cf. point 5.5
no (0)
YES (1)
! AL_1
Plage
No
Pas acquitté
Yes
A sélectionner pour acquitter
Type d' Alarme 1. En mode Configuration, les quatre
alarmes peuvent être configurées sur n'importe quel type
énuméré ci-dessous : (Cf. également point 5.2)
None (0)
Alarme pas configurée
AbsLo (1)
Absolue basse
AbSHi (2)
Absolue haute
dEvbnd (16)
Bande
devHi (17)
Ecart haut
devLo (18)
Ecart bas
rAtE (64)
Vitesse de variation
5-10
État
Alarme 4 uniquement
Unité 2500
Manuel de configuration
Nom
Alarmes
Description
Plage
! SP_1
Consigne Alarme 1. Pour définir le seuil de
fonctionnement de l'alarme
↕9
! HY_1
Hysteresis Alarme 1. L'hystérésis est la différence entre
le point auquel l'alarme passe sur ON et le point auquel
elle passe sur OFF.
↕9
État
Elle sert à empêcher les vibrations des contacts du relais.
! Ih1
Inhibition Alarme 1. L'inhibition masque l'alarme. Elle
peut être câblée depuis une source (comme une entrée
logique) ou, si elle n'est pas câblée, elle peut être définie
par l'opérateur.
no (0)
No
Pas masquée
YES (1)
Yes
Masquée
! Ih1Src
! bLoc_1
Source d'inhibition Alarme 1. Permet de câbler In1
Alarme 1 bloquante. En mode Configuration, les alarmes
peuvent être configurées en bloquantes , cf. point 5.4
no (0)
Pas blocante
YES (1)
Blocante
! Ltch_1
Alarme 1 mémorisée. En mode Configuration, les
alarmes peuvent être configurées en mémorisées, cf.
point 5.5
no (0)
Pas de mémorisée
Auto (1)
Réinitialisation automatique
mAn (2)
! Ack_1
no (0)
YES (1)
! OP_1
OFF (0)
on (1)
! RtUnit
SEc (0)
min (1)
! AlmSW
Réinitialisation manuelle
Acquittement Alarme 1. Pour acquitter l'alarme 1.
L'action qui suit dépend du type de mémorisation
configuré, cf. point 5.5
Pas acquittée
Acquittée
Sortie Alarme 1.
"
Alarme 1 sur off
Alarme 1 sur on
Unités de vitesse Alarme 4 Alarme 4 uniquement
Secondes
Minutes
Mot d'état d'Alarme Cf. tableau 5.2
"
Les alarmes ci-dessus sont identiques pour les alarmes 2 à 4.
Unité 25000
5-11
Alarmes
Manuel de configuration
5.8. ALARMES UTILISATEUR
Le 2500 possède 4 alarmes analogiques et 4 alarmes logiques libres d'utilisation.
Figure 5-13 : alarme utilisateur analogique (niveau Configuration)
5.8.1. Paramètres d'alarme utilisateur – Analogique
Ces paramètres se trouvent dans User_Alarms → AN_ALM
Nom
Description
! P1A
Valeur entrée A Alarme 1. Définit la valeur analogique
de l'entrée A de l'alarme 1
! P1ASrc
! P1B
Source entrée A Alarme 1. Permet de câbler P1A
! P1BSrc
Plage
État
↕9
Valeur entrée B Alarme 1. Définit la valeur analogique
de l'entrée B de l'alarme 1
↕9
Source entrée B Alarme 1. Permet de câbler P1B
Les autres paramètres sont identiques à ceux des alarmes de boucle
N.B. :
1. Les entrées vers le bloc d'alarme ne sont pas affectées, il faut donc câbler l'Entrée A à la
variable à surveiller (PV) et, pour les alarmes d'écart, il faut câbler l'Entrée B à la variable
utilisée pour la comparaison avec la valeur A, pour les conditions d'alarme (SP).
5.8.2. Paramètres d'alarme utilisateur – Logique
L'entrée doit être câblée vers l'indicateur à tester pour l'état d'alarme. En mode Configuration,
les quatre alarmes peuvent être réglées sur n'importe quel type d'alarme loqique figurant dans le
point 5.3.
Ces paramètres se trouvent dans User_Alarms → DIGALM
Nom
Description
! P1
Valeur entrée Alarme 1. la valeur de l'entrée de
l'alarme 1
! P1Src
! AL_1
None (83)
5-12
Plage
État
Source entrée Alarme 1. Permet de câbler P1
Type Alarme 1. En mode Configuration, les quatre
alarmes peuvent être réglées sur n'importe quel type
énuméré ci-dessous : (Cf. également point 5.2)
Alarme non configurée
Unité 2500
Manuel de configuration
Nom
Description
Alarmes
Plage
IStrue (84)
Sortie d'alarme active lorsque l'entrée est VRAIE
ISFALS (85)
Sortie d'alarme active lorsque l'entrée est FAUSSE
Gotrue (86)
Sortie d'alarme active lorsque l'entrée passe de FAUSSE à VRAIE
GoFALS (87)
Sortie d'alarme active lorsque l'entrée passe de VRAIE à FAUSSE
ChAnGE
Sortie d'alarme active lorsque l'état de l'entrée change
État
Les autres paramètres sont identiques à ceux des alarmes de boucle
5.9. ALARMES D'ENTREE/SORTIE
Chaque module d'E/S possède 8 alarmes (A à H) qui sont partagées entre les voies du module.
Ce partage possède un réglage par défaut mais, en mode Configuration, les différentes alarmes
peuvent être réaffectées à d'autres voies.
Figure 5-14 : alarmes d'entrée/sortie (niveau Configuration)
5.9.1. Paramètres d'alarmes d'E/S
Ces paramètres se trouvent dans IO → Module 0x →MOD0x et sont pratiquement identiques
aux alarmes de boucle, la seule différence résidant dans le fait qu'il n'existe pas d'acquittements
d'alarmes de groupe. Plus :
Nom
! ChnSel
Description
État
Sélection de voie pour l'alarme A.
C1 (1)
Voie 1
C2 (2)
Voie 2
C3 (3)
Voie 3
C4 (4)
Voie 4
C5 (5)
Voie 5
C6 (6)
Voie 6
C7 (7)
Voie 7
C8 (8)
Voie 8
Unité 25000
Plage
5-13
Alarmes
Manuel de configuration
5.9.2. Modules analogiques
Les types d'alarmes sont fixes, de la manière présentée ci-dessous avec l'affectation des voies
par défaut.
Alarme
Type
Voie AI2
Voie AI3
A
AbsHi
1
1
B
AbsHi
2
2
C
AbsLo
1
1
D
AbsLo
2
2
E
AbsHi
1
3
F
AbsHi
2
4
G
AbsLo
1
3
H
AbsLo
2
4
Tableau 5-3 : alarmes d'E/S analogiques par défaut
5.9.3. Modules logiques
Les types d'alarmes ne sont pas fixes et, en mode configuration, ils peuvent être réglés sur
n'importe quel type d'alarme logique. Les affectations de voies par défaut sont présentées cidessous.
Alarme
Type
Voie DI4
Voie DI8
A
Quelconque
1
1
B
Quelconque
2
2
C
Quelconque
3
3
D
Quelconque
4
4
E
Quelconque
1
5
F
Quelconque
2
6
G
Quelconque
3
7
H
Quelconque
4
8
Tableau 5-4 : alarmes d'E/S logiques par défaut
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
5-14
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
Unité 2500
Manuel de configuration
Alarmes
5.10. ALARMES D'ETAT DES APPAREILS
Ce sont des alarmes d'auto-diagnostic prévues pour simplifier la détection des défauts. Des
masques de bit sont fournis pour permettre de ne signaler que les événements sélectionnés dans
la sortie d'alarme qui convient.
Les alarmes sont signalées au niveau de la voie, au niveau du module et à un niveau du système
(IOC).
5.10.1. État des différentes voies
Status ChStat ( Etat) est signalé pour chaque voie sur chaque module et se trouve dans IO →
Module0x → M0x_C1 à C8.
Bit
Valeur
(décimale)
Bit défini lorsque
Bit 0
1
Rupture capteur détectée
Bit 1
2
Défaillance de la CJC
Bit 2
4
Voie inutilisée
Bit 3
8
Sortie analogique saturée
Bit 6
16
Initialisation
Bit 5
32
Données incorrectes de calibration analogique
Bit 6
64
Réservé pour une utilisation ultérieure
Bit 7
128
Défaut du module (état du module différent de zéro)
Tableau 5-5 : bits d'état des voies
Une alarme est fournie pour ce mot d'état. L'indicateur Etat de la Sortie Alarme est actif si un
bit quelconque du mot Etat est à 1, ET si le bit correspondant dans Etat du Masque est actif.
Pour l'utilisation de l'alarme, le mot d'Etat du Masque doit être réglé en mode Configuration.
Si le masque de bit est réglé sur 255 (bits 0 à 7 ), tous les bits d'état des voies agissent sur la
sortie d'alarme. Si le masque est réglé sur 1 (bit 0 défini), seule la détection de rupture capteur
règle la sortie d'alarme.
Comme toutes les alarmes, elle peut être configurée comme mémorisée ou bloquante. Il y a une
inhibition d'alarme et un acquittement.
Unité 25000
5-15
Alarmes
Manuel de configuration
5.10.2. État de toutes les voie dans un module
Au niveau du module, toutes les voies sont affichées dans ChAlSW-Mot d'Etat des alarmes
de voies. Ce mot se présente de la même manière que les mots d'état d'alarmes standard.
Bit
Valeur (décimale)
Réglé lorsque :
0
1
Alarme voie 1 active
1
2
Alarme voie 1 acquittée
2
4
Alarme voie 2 active
3
8
Alarme voie 2 acquittée
4
16
Alarme voie 3 active
5
32
Alarme voie 3 acquittée
6
64
Alarme voie 4 active
7
128
Alarme voie 4 acquittée
8
256
Alarme voie 5 active
9
512
Alarme voie 5 acquittée
10
1024
Alarme voie 6 active
11
2048
Alarme voie 6 acquittée
12
4096
Alarme voie 7 active
13
8192
Alarme voie 7 acquittée
14
16384
Alarme voie 8 active
15
32768
Alarme voie 8 acquittée
Tableau 5-6 : mot d'état d'alarme de voie
5-16
Unité 2500
Manuel de configuration
Alarmes
5.10.3. État de l'ensemble des voies du système (IOC)
Operator → SYSTEM → IOStat est un mot d' Etat Général des E/Squi regroupe toutes les
alarmes d'état des E/S en un seul mot. Les bits 0 à 7 sont le OU de tous les bitsChannel Status
du tableau 5.5, les bits 8 à 11 sont le OU de tous les bits Module Status du tableau 5.8.
Bit
Valeur
(décimale)
Réglé lorsque :
0
1
Voie quelconque - Rupture capteur
détectée
1
2
Voie quelconque - Défaillance de la CJC
2
4
Voie quelconque - Voie inutilisée
3
8
Voie quelconque - Sortie analogique
saturée
4
16
Voie quelconque - Initialisation
5
32
Voie quelconque - Données analogiques
de calibration incorrectes
6
64
Réservé pour une utilisation future
7
128
Voie quelconque - Défaut du module
8
256
Il manque un module
9
512
Module erroné installé
10
1024
Module pas reconnu installé
11
2048
Module quelconque - Erreur de
communication
12
4096
Réservé pour une utilisation future
13
8192
Réservé pour une utilisation future
14
16384
Réservé pour une utilisation future
15
32768
Réservé pour une utilisation future
N. B. : le bit 2 (valeur 4)
est généralement réglé
car il peut y avoir une voie
inutilisée.
Lorsque IOStat a une
valeur 4 (ou zéro), la LED
rouge de l'IOC 2500 est
sur off.
Tableau 5-7 : mot d'état global des E/S
5.10.4. Etat des modules
Module01 → 01 → ModStaest l' Etat du Module pour le module installé dans le logement 1.
Bit
Valeur
Bit défini lorsque
0
0
Module correct
1
1
Il manque un module
2
2
Module erroné installé
3
4
Module pas reconnu installé
4
8
Erreur de communication de module
Tableau 5-8 : état des modules
N.B. : le mot Résumé n'est pas un mot d'‘alarme’, il indique l'état de l'E/S.
Le bit 0 est réglé si la valeur de la voie 1 est >0,5 pour les modules analogiques ou logiques.
Les bits 1 à 7 sont pour les voies 2 à 8. Cf. chapitre 7.
Unité 25000
5-17
Alarmes
Manuel de configuration
5.10.5. Etat du système (IOC)
Operator → SYSTEM → InstSt est le mot Etat Instrument et fournit des informations aux
sujet des problèmes de l'IOC 2500.
Bit
Valeur
Réglé lorsque :
0
1
En mode Config
1
2
Fonctionnement lent
3
4
Défaillance de la RAM
rémanente
4
8
Linéarisation personnalisée
défectueuse
5
16
Taille de l'embase incorrecte
9
32
Chien de garde du réseau
d'E/S
10
64
Démarrage à froid du
régulateur d’E/S
Tableau 5-9 : mot d'état des appareils
Une alarme est fournie pour ce mot d'état. L'indicateur Sortie Alarme Instrument est réglé si
un bit quelconque d'Etat Instrument est à 1, ET si le bit correspondant dans Bit de Masquage
des Alarmes Instrument est à 1.
Pour utiliser l'alarme, Bit de Masquage instrument doit être réglé en mode Configuration. Si
le masque de bit est réglé sur 2047 (bits 0 à 10 réglés), n'importe quel bit de Etat Instrument
agit sur la sortie d'alarme. Si le masque est réglé sur 1 (bit 0 réglé), c'est uniquement au ‘niveau
Configuration’ que la sortie d'alarme sera activée.
Comme toutes les alarmes, elle peut être configurée comme mémorisée ou bloquante. Il y a une
inhibition de l'alarme et un acquittement de l'alarme.
5-18
Unité 2500
Manuel de configuration
6.
Opérateur
CHAPITRE 6 OPERATEUR......................................... 2
6.1.
6.2.
6.2.1.
6.3.
6.3.1.
6.4.
6.4.1.
6.5.
6.5.1.
6.6.
6.6.1.
6.7.
TABLEAUX DE LINEARISATION .................................................. 2
COMMUNICATIONS DIGITALES .................................................. 2
Paramètres de communications digitales ................................... 3
SYSTEME ....................................................................................... 5
Paramètres système ................................................................... 5
SAISIE DU MOT DE PASSE ........................................................ 11
Paramètres de saisie des mots de passe ................................. 11
CONFIGURATION DES MOTS DE PASSE ................................. 11
Paramètres de configuration des mots de passe...................... 11
DIAGNOSTIC................................................................................ 12
Paramètres de diagnostic ......................................................... 12
DESCRIPTIONS DU SYSTEME................................................... 12
Unité 2500
6-1
Opérateur
Manuel de configuration
6. Chapitre 6 Opérateur
Ce dossier contient un certain nombre de paramètres au niveau du système et des paramètres
de diagnostic.
6.1. TABLEAUX DE LINEARISATION
Ces paramètres se trouvent dans Operator → Lin Tables et sont fournies pour permettre de
contrôler la linéarisation personnalisée. La liste est uniquement affichée lorsque 'Options' →
‘Réglages de disponibilité des paramètres’ → ‘Cacher les listes et les paramètres non
significatifs’ n'est pas coché. Ils servent à réaliser des clonages et il ne faut en aucun cas
essayer de les modifier ou de saisir la valeur d'un paramètre dans cette liste.
Figure 6-1: tableaux de linéarisation
6.2. COMMUNICATIONS DIGITALES
Ces paramètres définissent les communications digitales
Figure 6-2: Paramètres de communications Modbus (niveau Configuration)
6-2
Unité 2500
Manuel de configuration
Opérateur
6.2.1. Paramètres de communications digitales
Ces paramètres se trouvent dans Operator → COMMS. Cf. également chapitre 9, 10 et 11
pour avoir plus de détails.
Nom
Description
! Addr
Adresse Unité. Adresse de l'unité
Plage
État
Modbus : provient normalement du jeu de commutateur
de codage d’adresse du bornier IOC (cf. point 2.1.3). Cet
ensemble d' interrupteur permet de définir les adresses 1
à 63. Si le commutateur d'adresses est réglé sur zéro, il
est possible de définir le paramètre 'Addr' dans le logiciel.
Cette adresse logicielle est uniquement utilisée si l'on a
besoin d'adresses supérieures à 63.
Profibus : plage 0-127. Il est possible de définir l'adresse
sur le commutateur de codage d’adresse du bornier IOC
ou dans le logiciel à l'aide de ce paramètre.
Devicenet :- plage 0-63. Il est possible de définir l'adresse
sur le commutateur de codage d’adresse du bornier IOC
ou dans le logiciel à l'aide de ce paramètre.
! Baud
Vitesse des Comms(Bauds). Vitesse de transmission
Modbus : plage 9600 à 19200, cf. également remarque 1.
Profibus : paramètre en lecture seule
Devicenet : possibilité de définir des vitesses de 125, 250
ou 500
! Parité
None (0)
Parité. La parité est disponible pour Modbus, Profibus et
Devicenet et doit être réglée pour coïncider avec le maître.
None. Pas de parité
EvEn (1)
Even. Parité paire
Odd (2)
Odd. Parité impaire
! Res
Resolution . Modbus uniquement : normalement réglée
sur ‘Full’, donne tous les chiffres disponibles, même ceux
situés après la virgule. Le maître des communications doit
savoir comment interpréter le nombre défini dans LOOP0x
→ L0xCFG → dEcP.
FuLL (0)
Complète
Int (1)
Entière. Le réglage sur 'Int' restitue uniquement une valeur entière.
! dELy
Temporisation Comms . Modbus uniquement :
normalement réglé sur 'no’. Uniquement nécessaire en
cas de problème avec certains convertisseurs de
communications. L'option de temporisation laisse 10
msec de temps de repos après chaque transaction.
no (0)
Pas de temporisation
YES (1)
Temporisation sélectionnée en msec (1 –100)
Unité 2500
6-3
Opérateur
Nom
! FLAGs
Manuel de configuration
Description
Plage
État
Drapeaux Special Comms. Ce paramètre est réservé à
une utilisation spéciale et peut être modifié dans tous les
modes, pas uniquement dans configuration.
Les paramètres suivants peuvent être cachés s'ils ne sont pas nécessaires au
fonctionnement de l'appareil. Pour faire afficher les paramètres cachés, décocher la
case 'Cacher les listes et paramètres’ dans 'Options' →Réglage de disponibilité des
parmètres’
!
!
!
!
BaudLo
Limite basse de vitesse des comm's (Bauds)
"
BaudHi
Limite haute de vitesse des comm's (Bauds)
"
AddLo
Limite basse de l'adresse
"
AddHi
Limite haute de l'adresse
"
Remarque 1 : le tableau ci-dessous montre les vitesses de transmission prises en charge dans
différentes versions :
Modbus
Vitesse de
transmission
Version du logiciel V1
V2
V3
2400 (3)
#
4800 (2)
#
9600 (0)
#
#
#
19 200 (1)
#
#
#
#
38 400 (5)
Profibus
Vitesse de
transmission
Définie par le
maître jusqu'à
12 Mo
Version du logiciel V1
V2
V3
V4
#
#
#
#
V2
V3
Remarque : la version 4 est Profibus uniquement
Devicenet
Vitesse de
transmission
Version du logiciel V1
125K (6)
#
250K (7)
#
500K (8)
#
6-4
Unité 2500
Manuel de configuration
Opérateur
6.3. SYSTEME
Ces paramètres donnent des informations à propos du système.
6.3.1. Paramètres système
Ces paramètres se trouvent dans Operator → SYSTEM.
Nom
Description
Plage
! ReqIM
Mode Instrument Souhaité. Mode demandé pour l'IOC
2500
État
Operat (0)
Fonctionnement :
utilisation normale
Stndby(1)
Attente :
pas de calculs
les valeurs saisies restent opérationnelles mais il n'y a
Config (2)
Configuration :
fonctionne pas
le régulateur est en cours de configuration et ne
! IM
Mode d'Exploitation Instrument. Mode effectif de l'IOC
2500
Operat (0)
Fonctionnement :
utilisation normale
Stndby(1)
Attente :
pas de calculs
les valeurs saisies restent opérationnelles mais il n'y a
Config (2)
Configuration :
fonctionne pas
le régulateur est en cours de configuration et ne
! II
! AckAll
Code
2500E
2500C
Modbus
2580
[9600]
2500
[9472]
Profibus DP
2581
[9601]
2510
[9488]
Profibus DPV1
2582
[9602]
2511
[9489]
Acquittement Général des alarmes . Mettre à 1 pour
acquitter toutes les alarmes. Se réinitialise seul.
no (0)
Pas d'acquittement
YES (1)
Choisir 'Oui’ pour effectuer l'acquittement
! AckIP
"
Identificateur Instrument. Nombre hexadécimal unique
pour le 2500, affiché sous forme décimale de la manière
suivante :
Entrée Acquittement général. Sert à acquitter toutes les
alarmes.
no (0)
Pas d'acquittement (uniquement s'il n'est pas câblé)
YES (1)
Choisir 'Oui’ pour effectuer l'acquittement (uniquement s'il n'est pas câblé)
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
Unité 2500
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
6-5
Opérateur
Manuel de configuration
Nom
Description
! AckSrc
Source de l'entrée d'acquittement général. Adresse
Modbus de l'indicateur utilisé pour acquitter toutes les
alarmes
Plage
État
-1 signifie 'non câblé'
Permet l'acquittement de toutes les alarmes par câblage
depuis l'adresse d'une source (niveau config. uniquement)
! IOstat
Etat général des E/S. Résume les voies de tous les
modules, cf. point 5.10.3.
"
! BaseSz
Dimension de l'Embase. Taille de l'embase identifiée par
l'IOC.
"
! IOFail
Stratégie en cas de défaut d'E/S. Définit le
comportement en cas de défaut
Contin (0)
Continuer, maintenir comme précédemment
EntSby (1)
Passer en mode attente en cas de défaillance et rester dans ce mode
Stndby (2)
! IONwdg
Attente, rester en attente uniquement pendant la durée du défaut
Tempo de chien de garde réseau. Définit le temps qui
s'écoule avant l'activation du chien de garde du réseau
d'E/S, après détection d'une défaillance.
h:m:s:
ms
En cas de perte de communications pendant une durée
supérieure à cette durée prédéfinie, on peut passer soit en
mode attente soit activer l'indicateur de chien de garde
réseau. Ce dernier mode est destiné à être utilisé
lorsqu'une stratégie de défaillance est définie lors de la
configuration de l'IOC. Cette stratégie se définit à l'aide du
paramètre suivant 'NwdAct’.
Une valeur de 0 désactive le chien de garde. Le réglage
sur une valeur positive active la fonction.
! IONrec
! NwdAct
EntSby (0)
Flag (1)
Temporisation du chien de garde du réseau d'E/S. Définit
le comportement de l'appareil lorsque le chien de garde
réseau est activé.
Enter Standby. Passage en mode Attente en cas de défaillance et
maintien dans ce mode
Positionne uniquement l'indicateur de chien de garde réseau
! Nwdged
Drapeaux de déclenchement du chien de garde.
Indique une défaillance du réseau d'E/S
! StStby
Démarrage en attente. (Configuration uniquement) Définit
le comportement de l'IOC à la mise sous tension
no (0)
No - Fonctionnement normal
YES (1)
Yes - Reste en mode Attente
! STime
6-6
"
Tempo de relance du chien de garde
Temps d'Echantillonnage. Indique le temps
d'échantillonnage actuel de l'IOC
"
Unité 2500
Manuel de configuration
Nom
Description
! MaxST
Temps d'Echantillonnage Maxi. Temps
d'échantillonnage maximal de l'IOC. Si l'IOC ne peut
effectuer le temps d'échantillonnage demandé, indique ce
qu'il peut réaliser.
! ReqST
Temps d'Echantillonnage Souhaité. Normalement 110
msec (0) mais peut être porté à 990 msec (8) par pas de
110 msec pour les systèmes de plus grande taille.
! SlowST
Drapeaux signalant une exécution plus lente que
souhaitée. Actif si l'IOC ne réalise pas le temps
d'échantillonnage demandé.
Opérateur
Plage
État
"
no (0)
L'IOC réalise le temps d'échantillonnage demandé
YES (1)
L'IOC fonctionne plus lentement que le temps d'échantillonnage demandé
! SOrCt
Compteur du Nombre d' exécution ralentie. Nombre de
fois où l'indicateur 'SlowST' a été activé.
! ColdSt
Drapeaux de démarrage à froid. Actvé après qu'une
erreur de RAM rémanente a forcé une réinitialisation aux
valeurs des paramètres par défaut.
"
! NVFail
Défaillance de la mémoire Non-Volatile. La RAM
rémanente de l'IOC a eu une défaillance et l'IOC reste en
mode Attente pendant toute la durée de cet état.
"
! ClinFl
Défaut dans les tables de Linearisation . L'IOC a
détecté une défaillance dans une table de linéarisation
personnalisée et reste en mode Attente tant que cet état
se maintient
"
! InstSt
Etat de l'Instrument . Mot d'état qui combine un certain
nombre d'indicateurs ci-dessus.
Cf. point 5.10.5. Utilisé pour l'alarme des appareils.
! Units
Unités de Température Instrument. (Mode Config) fixe
les unités de température
o
Celsius
o
Farenheit
C (0)
F (1)
o
k (2)
Kelvin
! Mask
Bits de Masquage des alarmes. (mode Config) réglé
pour sélectionner les bits 'InstSt' qui sont activés (pas
masqués) dans le mot d'état d'alarme des appareils
'AlmSW’. Cf. point 5.10.5.
! Inhibt
Inhibition des Alarmes Instrument. Pour inhiber
‘AlmSW’
! InhSrc
Source de l' Inhibition des Alarmes Instrument Adresse
Modbus du paramètre utilisé pour inhiber l'alarme de
l'appareil
-1 signifie 'pas câblé'
Unité 2500
6-7
Opérateur
Manuel de configuration
Nom
Description
! Bloc
Alarme Instrument Bloquante. (mode Config). Après la
mise sous tension, l'état d'alarme doit être 'OK' en premier
lieu, avant que l'alarme puisse être active. Cf. point 5.4.
Plage
no (0)
Pas de blocage
YES (1)
Oui - réglé pour bloquer le fonctionnement de l'alarme
! Ltch
État
Alarme Instrument Mémorisée. (mode Config) Réglé sur
Auto, l'alarme est mémorisée jusqu'à ce que l'état
disparaisse et ait été acquitté. Cf. point 5.5
no (0)
Pas de mémorisation
Auto (1)
Automatique. L'alarme continue à être active jusqu'à ce que l'état d'alarme
disparaisse ET que l'alarme soit acquittée
mAn (2)
Réglé sur Manuel, l'alarme doit commencer par disparaître puis doit être
acquittée.
! Ack
Acquittement des Alarmes Instrument.Cf. point 5.5.
no (0)
Pas d'acquittement
YES (1)
Oui – Activé pour acquitter les alarmes
! OP
OFF (0)
Pas d'alarme
on (1)
Indicateur d'alarme activé
! AlmSW
"
Sortie Alarme Instrument. Indicateur actif si ‘AlmSW’ est
différent de zéro.
"
Mot d'Etat d'Alarme Instrument. Renvoie le ET bits à
bits d'‘InstSt’ et des bits de 'Masquages des alarmes’.
Les paramètres suivants sont utilisés par les maîtres externes pour piloter les blocs rampe
dans le 2500 :
! GHd
Drapeau de maintien général SRL. Maintient toutes les
rampes
! GHdSrc
Source du Drapeau de maintien général SRL. (mode
Config) Adresse Modbus de l'indicateur utilisé pour le
maintien des rampes
-1 signifie 'pas câblé'
! GSSync
Déclenchement de toutes les Rampes. Déclenche
toutes les rampes pour fournir un démarrage synchronisé.
no (0)
Pas de déclenchement des rampes
YES (1)
Déclenchement global actif
! Featur
Bit
6-8
"
Mot des Fonctions activées. Pour identifier les fonctions
disponibles. Paramètre destiné à une utilisation exclusive
par l'usine :
3
2
1
0
Nombre de boucles
x
x
U
0
0
0
0
U
1
2
Unité 2500
Manuel de configuration
Nom
Opérateur
Description
Bits
réglés
Plage
0
1
U
1
4
1
0
U
1
6
1
1
U
1
8
x = sans objet
! ActIM
État
U = calibration utilisateur
Mode actuel. Mode effectif de fonctionnement de l'IOC.
Apparaît uniquement lorsque 'Options' → ‘Disponibilité des
listes et paramètres’ n'est pas cochée
"
Operat (0)
mode Opérateur – utilisation normale
Stndby (1)
Mode attente - les valeurs I/P restent opérationnelles mais il n'y a pas de
calculs
Config (2)
Mode Configuration - le régulateur est en cours de configuration et ne
fonctionne pas
! LveCnf
Validation de Config d'E/S en mode Opérateur. Permet
les modifications de paramètres et de câblages dans les
zones d'E/S en ligne.
Il faut faire attention lors du changement de cette
valeur
no (0)
YES (1)
! IS
Paramètres de configuration en lecture seule en mode Opérateur
Paramètres de configuration en lecture/écriture en mode Opérateur
Etat de fonctionnement de l'appareil. Affiche le niveau de
fonctionnement
"
Operat (0)
Niveau Opérateur
Stndby (1)
Mode attente - les valeurs I/P restent opérationnelles mais il n'y a pas de
calculs
Config (2)
Mode Configuration - le régulateur est en cours de configuration et ne
fonctionne pas
LveCnf (3)
! PaChgd
Unité 2500
Mode configuration en direct. Identique au mode de fonctionnement
Mot d'état de Changement de Paramètres.
Concaténation de bits indiquant les modules dont des
paramètres ont été modifiés pendant qu'ils étaient dans
'LveCnf’. Les paramètres sont détaillés dans la liste cidessous :
ALM01 à 16 A à H
ALSP_1 à 8
Consigne de l'alarme
ALM01 à 16 A à H
Hy_1 à 8
Hystérésis de l'alarme
M01 à 16_C1 à 8
SenS
Inversion
M01 à 16_C1 à 8
VALH
Valeur physique élevée
M01 à 16_C1 à 8
VALL
Valeur physique basse
M01 à 16_C1 à 8
IOH
Valeur électrique élevée
"
6-9
Opérateur
Nom
Manuel de configuration
Description
Plage
M01 à 16_C1 à 8
IOL
Valeur électrique basse
M01 à 16_C1 à 8
SBDet
Activation de détection de
rupture capteur
M01 à 16_C1 à 8
FltAct
Action par défaut
M01 à 16_C1 à 8
LinTyp
Type de linéarisation
État
Bit 0 = logement de module 1 ... bit 15 = logement de
module 16.
Peut être utilisé avec les communications digitales
Il est possible de réinitialiser les bits à 0 mais pas de les
régler sur 1
! ApName
Nom de l' Application Zone de 8 caractères pour la
saisie manuelle d'un nom de configuration.
Par exemple, nom du fichier clone actuellement chargé.
! ApVers
Version de l' Application. Zone à 5 chiffres pour la
saisie manuelle de la version de l'application.
Par exemple, version du fichier clone.
! TStamp
Horodatage de l'Application. Zone à 6 chiffres servant
à sauvegarder manuellement la date/l'heure de
l'application.
! custabN1
Nom de la Table 1 de linéarisation personnalisée.
Nom du tableau de linéarisation personnalisée
téléchargé avec les données de linéarisation
"
! custabN2
Nom de la Table 2 de linéarisation personnalisée.
Nom du tableau de linéarisation personnalisée
téléchargé avec les données de linéarisation
"
! custabN3
Nom de la Table 3 de linéarisation personnalisée.
Nom du tableau de linéarisation personnalisée
téléchargé avec les données de linéarisation
"
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
6-10
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
Unité 2500
Manuel de configuration
Opérateur
6.4. SAISIE DU MOT DE PASSE
Ces paramètres permettent à l'utilisateur de saisir différents niveaux de fonctionnement
6.4.1. Paramètres de saisie des mots de passe
Ces paramètres se trouvent dans Operator → PASSWD
Nom
Description
Plage
! UserPW
Mot de Passe pour la Calibration Utilisateur . Il faut
saisir la valeur correcte pour activer la calibration
utilisateur. Cf. chapitre 12.
032767
! RefPW
Mot de Passe pour la Calibration de Référence. Il faut
saisir la valeur correcte pour activer la calibration de
référence. Cf. chapitre 12
032767
État
6.5. CONFIGURATION DES MOTS DE PASSE
Ces paramètres se trouvent uniquement au niveau Configuration et permettent à l'utilisateur
de configurer les mots de passe pour différents niveaux de fonctionnement.
6.5.1. Paramètres de configuration des mots de passe
Ces paramètres se trouvent dans Operator → SETPW
Nom
Description
Plage
! DefUPW
Configuration du Mot de Passe pour la Calibration
Utilisateur. (mode Config uniquement). Valeur utilisée
pour le mot de passe Calibration utilisateur
032767
! DefRPW
Configuration du Mot de Passe pour la Calibration de
Référence. (mode Config uniquement). Valeur utilisée
pour le mot de passe Calibration de référence
032767
Unité 2500
État
6-11
Opérateur
Manuel de configuration
6.6. DIAGNOSTIC
Ces paramètres servent à évaluer le temps de cycle que peut réaliser le 2500. Cette fonction
est particulièrement utile pour les 2500 avec les 8 boucles PID.
6.6.1. Paramètres de diagnostic
Ces paramètres se trouvent dans Operator → DIAG
Nom
Description
! Ctime
Durée de la tâche de régulation en Ticks. Ce paramètre
est divisé en ‘ticks’ de 1,83 msec (1/60 de 110 msec),
c'est le temps nécessaire pour calculer toutes les boucles
PID.
Plage
! MaxCT
Durée maximum de la tâche de régulation en Ticks.
Nombre maximal de ‘ticks’ utilisé pour calculer les boucles
PID. Peut être réinitialisé à 0.
État
MaxCT ne doit pas dépasser le nombre ci-dessous :
Base Size
MaxCT ticks
4
<56
8
<52
16
4
Si ‘MaxCT' approche ou dépasse ce nombre, il faut augmenter ‘Operator.SYSTEM → 'Temps
d'échantillonnage souhaité’ .
Les autres paramètres de diagnostic affichés donnent les comptages de conversion A/D hauts
et bas pour chaque voie. Ils servent uniquement pour la configuration.
6.7. DESCRIPTIONS DU SYSTEME
Ces paramètres fournissent des descriptions des paramètres système. Ils se trouvent dans
Operator → DESCR
Nom
Description
!
!
!
!
!
!
!
CC
Identificateur de la société
"
II
Identificateur du produit
"
VO
Numéro de version de l'appareil
"
FitA
Adresse du tableau d'identificateurs de fonctions
"
PidCS
Checksomme de la table d'ID du produit
"
nFID
Nombre d'identificateurs de fonctions
"
F1
Fonction 1 : Adresse indirecte Modbus
"
6-12
Plage
État
Unité 2500
Manuel de configuration
Opérateur
Nom
Description
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
F1_1
Tableau d'adresses en lecture seule
"
F1_2
Adresse du tableau d’indirection en lecture/écriture
"
F1_3
Inutilisé
"
F2
Fonction 2 : commande de mot Modbus
"
F2_1
Mot de poids fort dans adresse de reg. bas
"
F2_2
Inutilisé
"
F2_3
Inutilisé
"
F3
Fonction 3 : Codes des fonctions Modbus
"
F3_1
FCs 3;4;6;7;8 et 16 pris en charge
"
F3_2
FCs 17-19 PAS pris en charge
"
F3_3
FCs 70 et 71 pris en charge
"
F4
Fonction 4 : syntaxes des valeurs analogiques
"
F4_1
16 bits à l'échelle & IEEE & 32 bits int
"
F4_2
Inutilisé
"
F4_3
Inutilisé
"
nindRO
Taille du tableau d’indirection Modbus en lecture seule
"
nindRW
Taille du tableau d’indirection Modbus en lecture/écriture
"
Unité 2500
Plage
État
6-13
Manuel de configuration
7.
Modules d'E/S
CHAPITRE 7 MODULES D'E/S................................... 2
7.1
VUE D'ENSEMBLE ........................................................................ 2
7.2
BLOCS D'E/S ................................................................................. 2
7.3
VOYANTS A LED DE MODULES D'E/S ........................................ 3
7.4
ISOLATION DES VOIES ................................................................ 4
7.5
PRINCIPES DE CONFIGURATION DES MODULES D'E/S.......... 6
7.5.1
Paramètres des blocs de modules.............................................. 7
7.5.2
Paramètres des voies de modules............................................ 11
7.6
MODULES D'ENTREES ANALOGIQUES ................................... 12
7.6.1
AI2 TC ....................................................................................... 12
7.6.2
AI2 DC....................................................................................... 14
7.6.3
AI2 mA....................................................................................... 17
7.6.4
AI3 ............................................................................................. 21
7.6.5
AI4 TC ....................................................................................... 24
7.6.6
AI4 mV....................................................................................... 25
7.6.7
AI4 mA....................................................................................... 26
7.6.8
Paramètres des entrées analogiques ....................................... 29
7.7
MODULE DE SORTIES ANALOGIQUES .................................... 35
7.7.1
Paramètres des voies de sortie analogique .............................. 37
7.8
MODULES D'ENTREES LOGIQUES........................................... 39
7.8.1
DI4............................................................................................. 39
7.8.2
DI6 115 V et 230 V .................................................................... 41
7.8.3
Logique DI8 ............................................................................... 45
7.8.4
Entrée Contact sec DI8 ............................................................. 48
7.8.5
Paramètres d'entrées logiques.................................................. 49
7.9
MODULES DE SORTIES LOGIQUES ......................................... 53
7.9.1
DO4 EP (alimentation externe) ................................................. 53
7.9.2
DO4 24 V................................................................................... 55
7.9.3
Module relais RLY4 ................................................................... 56
7.9.4
Paramètres des voies de sorties logiques ................................ 58
7.10
EXEMPLES DE CONFIGURATION ......................................... 60
7.10.1 Entrée thermocouple ou RTD ................................................... 60
7.10.2 Entrée pyromètre....................................................................... 61
7.10.3 Entrée analogique : mV, mA, V, Ohms ..................................... 61
7.10.4 Sortie analogique ...................................................................... 62
7.10.5 Entrée logique ........................................................................... 63
7.10.6 Sorties logiques......................................................................... 64
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
Unité 2500
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
7-1
Modules d'E/S
Manuel de configuration
7. Chapitre 7 MODULES D'E/S
7.1
VUE D'ENSEMBLE
Dans le système 2500, les modules d'E/S assurent les fonctions d'interface du matériel pour
mesurer ou produire des tensions ou des intensités brutes. La plupart des types de
transducteurs peuvent se brancher directement sur le module d'E/S à l'aide des bornes à vis.
Chaque module d'E/S est affecté à une fonction donnée : analogique ou logique, entrée ou
sortie. Les voies d'un module peuvent être réglées pour différentes fonctions ; par exemple, la
voie 2 d'AI2 peut être réglée pour fonctionner avec une sonde zirconium et la voie 1 peut être
réglée sur une plage thermocouple pour mesurer la température de la sonde.
Chaque voie peut être considérée comme une occurrence d'un bloc constitué (cf. point 3.7),
capable d'effectuer des mises à l'échelle, des filtrages, des conversions A-D ou D-A, etc., dans
les limites du type de voie. Chaque voie possède un jeu de paramètres pour chaque fonction.
Ces paramètres peuvent être affichés dans les listes et manipulés à l'aide d'iTools.
Le module d'E/S est également considéré comme un bloc constitué, avec des paramètres
d'identité et d'état.
7.2
BLOCS D'E/S
Figure 7-1 : pour une souplesse de
conception maximale, tous les
modules se présentent sous forme
de modules enfichables
Figure 7-2 : le câblage de l'installation est
assuré par des bornes à vis dans les
borniers correspondants
N.B. : certains modules (en particulier les
entrées analogiques) sont associés à des
borniers différents, optimisant les
performances et les connexions des données
à traiter.
7-2
Unité 2500
Manuel de configuration
7.3
Modules d'E/S
VOYANTS A LED DE MODULES D'E/S
Tous les modules sont équipés des voyants à LED indiquant l'état des bornes d'E/S.
Tous les modules d'E/S ont un voyant vert. Ce voyant est allumé lorsque le module est installé
et sous tension, et lorsque l'IOC fait coïncider le paramètre 'ReqID' pour cet emplacement
avec le type de module effectif 'ActID' c'est à dire que le module installé correspond bien au
module souhaité.
LED
* Vert
ON
OFF
Fonctionnement
normal
Etat de défaut
Absence d’alimentation,
communications IOC ou type de
module pas reconnu
Figure 7-3 : indication de l'état des modules
La LED verte d'état doit être allumée à feu fixe ; un clignotement quelconque indique un
problème matériel du système ou d'un module.
Les modules d'E/S analogiques sont également équipés d'une LED d'état de voie pour chaque
voie. Ces voyants rouges indiquent l'état de la voie (ils sont allumés en cas de problème).
LED
ON
OFF
Rouge
Initialisation ou surcharge
d'E/S
Fonctionnement
normal
Clignotement
Clignotement
Données de
calibration
incorrectes
Calibration
Figure 7-4 : indication de l’état des voies d'E/S analogiques
Unité 2500
7-3
Modules d'E/S
Manuel de configuration
Les modules d'E/S logiques (RLY4 inclus) présentent tous une LED associée à chaque voie.
Ces voyants sont jaunes et affichent l'état de la voie, ils sont allumés pour logique 1 (on).
LED
ON
OFF
Jaune
Entrée logique 1,
entrée tension haute
ou contact fermé.
Entrée logique 0,
entrée tension
basse ou contact
ouvert.
Sortie logique 1,
sortie tension haute
ou (RLY4) contact
fermé.
Sortie logique 0,
sortie tension basse
ou (RLY4) contact
ouvert.
Figure 7-5 : indication de l’état des voies d'E/S logiques
Remarque : les voyants des modules DI4, DI6 et DI8 suivent l'état des données traitées,
fournies à l'IOC, pas l'état des bornes. Il peut y avoir une légère différence si une longue
durée d’anti-rebond a été spécifiée pour la voie ou lors de l'utilisation du type de voie
détection d'impulsion.
7.4
ISOLATION DES VOIES
Le 2500 est facile à utiliser car les transducteurs peuvent être directement câblés dans
n'importe quelle voie qui convient sur les bornes. Ce branchement direct implique des risques
pour la sécurité, en particulier un risque d'électrocution. L'isolation électrique minimise ces
risques, même en cas de défaut du matériel, en particulier lorsqu'il faut faire fonctionner
certains transducteurs en 'direct'.
Le concepteur du système doit également garantir l'intégrité du signal, avec minimisation des
effets du bruit, des interférences et de la diaphonie. L'isolation électrique simplifie la
conception et la mise en oeuvre du câblage du système.
Compte tenu de ce qui vient d'être dit, une stratégie d'isolation très simple est appliquée. Il
existe une barrière qui sépare toutes les voies d'E/S d'un module quelconque du reste du
système 2500.
La barrière d’isolation implique qu'une tension dangereuse sur une voie d'E/S quelconque ne
peut pas être à l'origine d'un risque sur un câblage quelconque d'un autre module d'E/S ni sur
le reste du 2500.
Selon une extrapolation de ce principe, la plupart des modules 2500 (comme AI2, DI6, etc.)
offrent une isolation de voie à voie. On garantit ainsi la sécurité et la qualité du signal sur
toutes les voies, même dans les conditions de haute tension en mode commun.
7-4
Unité 2500
Manuel de configuration
Modules d'E/S
La figure 7-6 ci-dessous présente le principe avec, par exemple, AI2 avec bornier TC
1+
CH1
ADC1
CJC
Bus
d'E/S
et IOC
2500
1-
1+
ADC1
CH2
1-
Figure 7-6 : barrières d’isolation AI2
Certains modules d'E/S (comme l'AI3) possèdent des voies totalement isolées pour la
réjection en mode commun mais sont peu susceptibles de fonctionner à des tensions
dangereuses. Toutefois, d'autres (comme DO4) ont une ou plusieurs bornes communes, les
différentes voies ne sont donc pas isolées les unes par rapport aux autres.
Les sections suivantes décrivent chaque module, ainsi que l'isolation fournie pour chaque
type.
!
Remarque : l'embase 2500 et l'alimentation 24 V doivent être reliées à la
masse.
Toute installation doit respecter les exigences en matière de sécurité. Les
capteurs fonctionnant à des tensions dangereuses doivent être
correctement isolés et câblés avec des E/S correctement isolées dans
l'embase 2500. Le câblage des autres voies du même module d'E/S
pourrait être en cause en cas de défaut.
Unité 2500
7-5
Modules d'E/S
7.5
Manuel de configuration
PRINCIPES DE CONFIGURATION DES MODULES D'E/S
L'IOC doit être configuré pour reconnaître chaque module installé dans l'embase puis pour
configurer chaque voie d'E/S afin qu'elle fonctionne avec le transducteur branché.
Les méthodes de configuration sont illustrées avec iTools mais n'importe quelle méthode de
réglage des paramètres via Modbus permet d'obtenir le même résultat.
Les méthodes de réglage du mode d'accès "config" à l'aide d'iTools et de réglage des
paramètres sont décrites dans le chapitre 3, en particulier dans les points 3.4 et 3.5.
Dans iTools, toutes les listes de module d'E/S se trouvent dans le
dossier"IO".
Chaque module est numéroté selon la position du logement dans
l'embase.
Chaque dossier de module contient des sous-dossiers pour le
bloc de modules et pour chaque bloc de voies. Ce sont ces
dossiers qui contiennent les listes de paramètres.
Dans cet exemple, le dossier d’E/S est développé pour montrer
les modules d'E/S disponibles sur une embase à 16 logements.
Chaque dossier de modules peut être développé pour afficher les
dossiers de blocs et de voies.
Figure 7-7 : exemple d’explorateur d'E/S et de dossiers de modules
Au démarrage, iTools un peu de temps est nécessaire pour lire tous les paramètres système.
Pendant la "synchronisation", l'ensemble des dossiers et listes sont affichés. Par exemple, le
dossier d'E/S affiche la totalité des 16 dossiers de modules, même avec les embases de petite
taille. Lorsque la synchronisation est correcte, seuls les dossiers intéressants sont affichés.
Les listes illustrées ci-dessous ont été obtenues avec iTools, avec les deux cases cochées dans
l' Options Réglage de diponibilité des listes et Paramètres... Les listes de paramètres peuvent
être différentes avec d'autres réglages.
7-6
Unité 2500
Manuel de configuration
7.5.1
Modules d'E/S
Paramètres des blocs de modules
Ces paramètres se trouvent dans IO → Module0x → MOD0x
Figure 7-8 : liste de paramètres de blocs de modules
Pour déclarer un module à utiliser, sélectionner dans la liste de blocs de modules (MOD04
dans ce cas) et régler 'Type de Module Souhaité' (ReqID) pour qu'il coïncide avec le module
d'E/S nécessaire (cliquer deux fois sur le paramètre et sélectionner dans la liste).
L'IOC interroge tous les éventuels modules installés et donne le type installé dans 'ActID'.
Pour que le module fonctionne, il faut que ces paramètres coïncident, comme le montre la
figure 7-8 ci-dessus.
Remarque : 'ReqID' n'est modifiable que si le 2500 est en mode "config".
Nom
Description
! ModSta
Etat du Module. Zone de bits indiquant l'état du module :
ModSta est 0 si le module est correct et fonctionne.
Bit
Unité 2500
Valeur
(décimale)
Plage
État
"
Réglé lorsque
0
1
Module manquant
1
2
Module incorrect
2
4
Module pas reconnu
3
8
Erreur de communications de
module (IOBus)
7-7
Modules d'E/S
Manuel de configuration
Nom
Description
! ActID
Type de Module Installé. Type de module, tel que le
détecte l'IOC. La liste de types est identique à celle
présentée pour le type de module souhaité ci-dessous
Plage
"
! ModVer
Version du Module. Code de la version du module (aide
au diagnostic)
"
! ReqID
Type de Module Souhaité
None (0)
Aucun module n'est nécessaire dans ce logement
DI4 (1)
Entrée logique 4 voies (signal logique)
DI8_LG (4)
Entrée logique 8 voies (signal logique)
État
DI8_CO (5)
Entrée logique 8 voies (fermeture de contacts secs)
DI6_MV (6)
Entrée logique 6 voies (entrée alternative, 115 V eff)
DI6_HV (7)
Entrée logique 6 voies (entrée haut niveau alternatif, 230 V eff)
DO4_EP (16)
Sortie logique 4 voies (alimentation externe, 10 mA)
DO4_24 (17)
Sortie logique 4 voies (alimentation externe, 100 mA)
RLY4 (32)
Sortie relais 4 voies (2 Ampères ; 3 n/o, 1 inverseur)
AI2 (64)
Entrée analogique 2 voies (universelle ; 3 options de bornier)
AI3 (67)
Entrée analogique 3 voies (4-20 mA, avec alimentation transmetteur)
AI4 (69)
Entrée analogique 4 voies (options du bornier TC, ou mV, ou mA)
AO2 (80)
Sortie analogique 2 voies (sortie 0-20 mA ou 0-10 V)
Figure 7-9 : paramètres d'état des modules
Nom
Description
! AlmSW
Mot d'Etat des alarmes A-H. Concaténation de bits se
présentant de la manière suivante :
7-8
Plage
Bit
Valeur
(décimale)
Réglé lorsque
0
1
Alarme A active
1
2
Alarme A acquittée
2
4
Alarme B active
3
8
Alarme B acquittée
4
16
Alarme C active
5
32
Alarme C acquittée
6
64
Alarme D active
7
128
Alarme D acquittée
8
256
Alarme E active
9
512
Alarme E acquittée
État
"
Unité 2500
Manuel de configuration
Nom
! ChAlSW
Modules d'E/S
Description
Plage
10
1024
Alarme F active
11
2048
Alarme F acquittée
12
4096
Alarme G active
13
8192
Alarme G acquittée
14
16384
Alarme H active
15
32768
Alarme H acquittée
Mot d'Etat des alarmes de Voies - Résumé des alarmes
d'état de toutes les voies de ce module.
État
"
Il faut activer les bits nécessaires de chaque alarme d'état
(IO → Module0x → MNN_Cx → ChStat) en réglant les bits
correspondants dans le masque,
(IO → Module0x → MNN_Cx → Mask). Régler le masque
sur 255 pour activer toutes les alarmes
L'alarme d'état ne doit pas non plus être inhibée IO →
Module0x → MNN_Cx → Inhibt etc
Unité 2500
Bit
Valeur
(décimale)
Réglé lorsque
0
1
Alarme voie 1 active
1
2
Alarme voie 1 acquittée
2
4
Alarme voie 2 active
3
8
Alarme voie 2 acquittée
4
16
Alarme voie 3 active
5
32
Alarme voie 3 acquittée
6
64
Alarme voie 4 active
7
128
Alarme voie 4 acquittée
8
256
Alarme voie 5 active
9
512
Alarme voie 5 acquittée
10
1024
Alarme voie 6 active
11
2048
Alarme voie 6 acquittée
12
4096
Alarme voie 7 active
13
8192
Alarme voie 7 acquittée
14
16384
Alarme voie 8 active
15
32768
Alarme voie 8 acquittée
7-9
Modules d'E/S
Manuel de configuration
Nom
Description
Plage
! Sumary
Mot récapitulatif des E/S. Indique l'état des voies
d'entrées ou de sorties logiques.
État
"
Un signal d'initialisation est indiqué par les bits 8 à 15. Cet
indicateur 'initialisation' est fugitif àla mise sous tension ou
si le type de voie a été modifié. Cet indicateur fugitif est
positionné normalement pour une seule période
d'échantillonnage.
Pour les modules de sortie, ce mot peut être écrit pour
positionner en bloc les sorties.
Bit
Valeur
(décimale)
Réglé lorsque
0
1
Voie 1
1
2
Voie 2
2
4
Voie 3
3
8
Voie 4
4
16
Voie 5
5
32
Voie 6
6
64
Voie 7
7
128
Voie 8
Figure 7-10 : paramètres de résumé de l'état
Pour toute information complémentaire sur les alarmes, les dossiers d'alarmes et les
paramètres d'état des alarmes, consulter le chapitre 5.
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
7-10
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
Unité 2500
Manuel de configuration
7.5.2
Modules d'E/S
Paramètres des voies de modules
Lorsque le module est identifié correctement, il est possible de configurer les voies d'E/S.
Ces paramètres se trouvent dans IO → Module0x → M0x_Cy
Figure 7-11 : exemple de liste de paramètres de voies
La figure 7-11 présente un exemple de liste de paramètres de voies (dans ce cas, pour un
module DO4).
Toutes les voies d'E/S possèdent un jeu de paramètres commun mais seul un sous-ensemble
pertinent est activé et visible en cas de fonctionnement avec un type de voie donné (si iTools
est correctement configuré).
Les différents paramètres sont décrits ci-dessous dans le contexte de chaque type de module.
Unité 2500
7-11
Modules d'E/S
7.6
Manuel de configuration
MODULES D'ENTREES ANALOGIQUES
Il existe trois modules d'entrées analogiques différents : AI2, AI3 et AI4. Ils sont associés à
un certain nombre de borniers dont chacun est optimisé pour différents types d'entrée.
Tous ces modules et voies fonctionnent de la même manière et avec des paramètres de voies
identiques et ne diffèrent que par les options et caractéristiques des interfaces électriques.
Remarque : certains borniers excluent certains types d'entrée et il est possible de configurer le
module AI pour un type qui n'est pas prise en charge. Il faut donc veiller à ce que seuls les
types d'entrées intéressantes soient configurés.
7.6.1
AI2 TC
Types de voies :
mV, TC, Pyromètre, HiZ,
Types d'entrées :
tension analogique,150 mV(TC) ou 2 V(sonde zirconium)
Spécification de l'entrée mV :
Plage d'entrée :
-150 mV à +150 mV.
Précision de la calibration :
± 0,1 % de la mesure du paramètre 'MeasV', ± 10 uV.
Bruit :
<4 uV crête à crête avec filtre 1,6 sec, meilleur avec
constantes de temps plus longues.
<28 uV crête à crête, filtre sur off.
Résolution :
<2µV avec filtre 1,6 sec.
Linéarité :
supérieure à 5 uV
Coefficient de température :
< 40 ppm de la mesure par oC
Détection de rupture
capteur :
commutable, 125 nA rupture basse ou rupture haute (ou
off).
Types de linéarisation :
C, J, K, L, R, B, N, T, S, PL, Pt100, racine carrée, 3 types
personnalisés téléchargeables
Impédance d'entrée :
>100 MΩ (circuit de détection de rupture désactivé)
Intensité de fuite d'entrée :
<100 nA (circuit de détection de rupture désactivé), 0,2 nA
normalement.
7-12
Unité 2500
Manuel de configuration
Modules d'E/S
Spécification de l'entrée de tension HiZ (voie2-Ch2 uniquement) :
Plage d'entrée :
0,0 V à +1,8 V.
Précision de la calibration :
± 0,1 % de la mesure du paramètre 'MeasV', ± 20 uV.
Bruit :
<15 uV crête à crête avec filtre 1,6 sec, meilleur avec
constantes de temps plus longues.
<100 uV crête à crête, filtre sur off.
Résolution :
<7µV avec filtre 1,6 sec.
Linéarité :
supérieure à 50 uV
Coefficient de température :
< 40 ppm de la mesure par oC
Impédance d'entrée :
>100 MΩ
Intensité de fuite d'entrée :
<100 nA, 1 nA normalement
Spécification du capteur de compensation de soudure froide :
Plage de température :
-10oC à +70oC
Réjection de la soudure
froide :
> 30 :1
Précision de la soudure
froide :
± 0,5oC (compensation de soudure froide 'automatique')
Type de capteur :
résistance Pt100, sous les bornes de câblage TU.
Caractéristiques générales :
Filtre PV de voie :
0,0 seconde (off) à 999,9 secondes, passe-bas de 1er ordre.
Réjection en mode
commun :
>120 db, 47 - 63Hz
Réjection en mode série :
> 60 db, 47 - 63 Hz
Isolation entre voies :
fonctionnelle (isolation de base), 264 V alternatif maximum
Isolation par rapport au
système :
renforcée (isolation double), 264 Vac maximum
Unité 2500
7-13
Modules d'E/S
7.6.2
Manuel de configuration
AI2 DC
Types de voies :
mV, PYRO, HiZ, RTD, V, Ohms, HiOhms, Pot
Types d'entrées :
150 mV, 2 V, 10 V, 600Ω, 6 kΩ et 5 kΩPot.
Spécification de l'entrée mV :
Plage d'entrée :
-150 mV à +150 mV.
Précision de la calibration :
± 0,1 % de la mesure du paramètre 'MeasV', ± 10 uV.
Bruit :
<4 uV crête à crête avec filtre 1,6 sec, meilleur avec
constantes de temps plus longues.
<28 uV crête à crête, filtre sur off.
Résolution :
<2µV avec filtre 1,6 sec.
Linéarité :
supérieure à 5 uV
Coefficient de température :
< 40 ppm de la mesure par oC
Détection de rupture capteur :
commutable, 125 nA off, rupture basse ou rupture haute.
Impédance d'entrée :
>100 MΩ (circuit de détection de rupture désactivé)
Intensité de fuite d'entrée mV :
<100 nA (circuit de détection de rupture désactivé), 1 nA
normalement.
Spécification de l'entrée de tension HiZ (Ch2 UNIQUEMENT) :
Plage d'entrée :
0,0 V à +1,8 V.
Précision de la calibration :
± 0,1 % de la mesure du paramètre 'MeasV', ± 20 uV.
Bruit :
<15 uV crête à crête avec filtre 1,6 sec, meilleur avec
constantes de temps plus longues.
<100 uV crête à crête, filtre sur off.
Résolution :
<7 µV avec filtre 1,6 sec.
Linéarité :
supérieure à 50 uV
Coefficient de température :
< 40 ppm de la mesure par oC
Impédance d'entrée :
>100 MΩ
Intensité de fuite d'entrée :
<100 nA, 1 nA normalement
7-14
Unité 2500
Manuel de configuration
Modules d'E/S
Spécification de l'entrée 10 V :
Plage d'entrée :
-10,3 V à +10,3 V.
Précision de la calibration :
± 0,1% de la valeur du paramètre 'MeasV', ± 2 mV.
Bruit :
<0,4 mV crête à crête avec filtre 1,6 sec, meilleur avec
constantes de temps plus longues.
<2 mV crête à crête, filtre off.
Résolution :
<0,2µV avec filtre 1,6 sec.
Linéarité :
supérieure à 0,7 mV
Coefficient de température :
< 40 ppm de la mesure par oC
Impédance d'entrée :
303kΩ ±1 %
Spécification des entrées RTD et Ohms :
Plages d'entrée :
0 à 420Ω (RTD), 640Ω (plage Ohms)
Précision de la calibration :
± 0,1 % de la mesure du paramètre 'MeasV'
Bruit :
<0,05µV crête à crête avec filtre 1,6 sec, meilleur avec
constantes de temps plus longues.
Résolution :
<0,02µV avec filtre 1,6 sec.
Linéarité :
supérieure à 0,05µV
Coefficient de température :
< 30 ppm de la mesure par oC
Spécification des entrées RTD et Ohms :
Plages d'entrée :
0 à 420Ω (RTD), 640Ω (plage Ohms)
Précision de la calibration :
± 0,1 % de la mesure du paramètre 'MeasV'
Bruit :
<0,05 µV crête à crête avec filtre 1,6 sec, meilleur avec
constantes de temps plus longues.
Résolution :
<0,02 µV avec filtre 1,6 sec.
Linéarité :
supérieure à 0,05µV
Coefficient de température :
< 30 ppm de la mesure par oC
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
Unité 2500
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
7-15
Modules d'E/S
Manuel de configuration
Spécification de l'entrée haute impédance :
Plages d'entrée :
0 à 7 kΩ
Précision de la calibration :
± 0,1 % de la mesure du paramètre 'MeasV'
Bruit :
<0,5 µV crête à crête avec filtre 1,6 sec, meilleur avec
constantes de temps plus longues.
Résolution :
<0,2 µV avec filtre 1,6 sec.
Linéarité :
supérieure à 0,1 µV
Coefficient de température :
< 30 ppm de la mesure par oC
Spécification de l'entrée Position du potentiomètre :
Plages d'entrée :
0 à 100 % "rotation"
Résistance de bout en bout :
100 Ωà 7 kΩ
Précision de la calibration :
± 0,1 % de la mesure du paramètre 'MeasV'
Bruit :
<0,01 % crête à crête avec filtre 1,6 sec, 5 kΩ pot
<0,3 % crête à crête avec filtre 1,6 sec, 100Ω pot
Résolution :
<0,001 % avec filtre 1,6 sec, 5 kΩ pot
Linéarité :
supérieure à 0,01 %
Coefficient de température :
< 20 ppm de la mesure par oC
N.B. : le bruit effectif est en rapport avec le filtre et la résistance de bout en bout ; il est
préférable d'avoir des valeurs ohmiques assez élevées.
Caractéristiques générales :
Réjection en mode commun :
> 120 db, 47 - 63 Hz
Réjection en mode série :
> 60 db, 47 - 63 Hz
Types de linéarisation :
C, J, K, L, R, B, N, T, S, PL, Pt100, racine carrée,
personnalisée.
Filtre PV de voie :
0,0 seconde (off) à 999,9 secondes, passe-bas de 1er ordre.
Isolation entre voies :
fonctionnelle (isolation de base), 264 V alternatif maximum
Isolation par rapport au
système :
renforcée (isolation double), 264 V alternatif maximum
7-16
Unité 2500
Manuel de configuration
7.6.3
Modules d'E/S
AI2 mA
Types de voies :
mA
Types d'entrées :
boucle de courant 4-20 mA
N.B. : les plages V et Ω ne fonctionnent pas en cas d'utilisation du bornier SHUNT.
Spécification des voies :
Plage d'entrée :
-30 mA à +30 mA.
Précision de la calibration :
± 0,1 % de la valeur du paramètre 'MeasV', ± 2 uA.
Bruit :
<1 uA crête à crête avec filtre 1,6 sec, meilleur avec
constantes de temps plus longues.
Résolution :
<0,5 uA avec filtre 1,6 sec.
Linéarité :
supérieure à 1 uA
Coefficient de température :
<50 ppm de la mesure par oC
Shunt :
5Ω ± 0,1 %, 50 mA maximum
Types de linéarisation :
C, J, K, L, R, B, N, T, S, PL, Pt100, racine carrée, 3 types
personnalisés téléchargeables.
Filtre PV de voie :
0,0 seconde (off) à 999,9 secondes, passe-bas de 1er ordre.
Caractéristiques générales :
Réjection en mode
commun :
> 120 db, 47 - 63 Hz
Réjection en mode série :
> 60 db, 47 - 63 Hz
Isolation entre voies :
fonctionnelle (isolation de base), 264 V alternatif maximum
Isolation par rapport au
système :
renforcée (isolation double), 264 V alternatif maximum
Unité 2500
7-17
Modules d'E/S
Manuel de configuration
Barrières d’isolation AI2
1+
CH1
1-
CH2
2+
ADC
1
CJC
Bus
d'E/S
et IOC
2500
ADC
2
2-
Figure 7-12 : barrières d’isolation AI2
Circuits équivalents de l'entrée analogique AI2
Les circuits équivalents ci-dessous montrent les détails des entrées analogiques, en particulier
les circuits de rupture capteur.
Entrée Thermocouple
VRef
20 MΩ
Haute
Action sur
rupture
thermocouple
Néant
Basse
1+
Thermocouple
CJC
Amplificateur d'entrée
d'impédance élevée
1Gnd
Vue interne
Figure 7-13 : entrée Thermocouple
7-18
Unité 2500
Manuel de configuration
Modules d'E/S
Entrée PRT - 3fils
8K2Ω
VRef
I1
Haute
20 MΩ
Action sur
rupture
capteur
Néant
PRT
Basse
A1
Amplificateur d'entrée
d'impédance élevée
C1
Gnd
Vue interne
Figure 7-14 : entrée PRT 3fils
Entrée milliVolt
Source
mV
H1 ou
H2
270 KΩ
Haute
20 MΩ
Action sur
rupture
capteur
Néant
Basse
A1
ou
A2
C1
ou
C2
Amplificateur d'entrée
d'impédance élevée
Vue interne
Gnd
Figure 7-15 : entrée mV
Entrée Volts
Source de tension
Volt
H1 ou
270 KΩ
H2
33 KΩ
Amplificateur
d'entrée
d'impédance élevée
C1 ou
C2
Vue interne
Figure 7-16: entrée Volts
Unité 2500
7-19
Modules d'E/S
Manuel de configuration
Entrée milliAmpère
Source de
courant
A1
ou
A2
Amplificateur d'entrée
d'impédance élevée
5Ω
C1 ou
C2
Vue interne
Figure 7-17 : entrée mA
Borniers AI2 – deux voies TC
Le bornier double TC AI2 présente 4 bornes à vis pour le câblage des voies :
1+
1-
2+
2-
Borniers AI2 - Autres
L'autre bornier AI2 fournit 12 bornes à vis pour le câblage des voies :
H1
I1
D1
A1
7-20
B1
I2
C1
H2
B2
D2
A2
C2
Unité 2500
Manuel de configuration
7.6.4
Modules d'E/S
AI3
Types de voies :
mA.
Types d'entrées :
boucle de courant 4-20 mA avec alimentation capteur
Spécification des voies :
Plage d'entrée :
-21 mA à +21 mA.
Précision de la calibration :
± 0,1 % de la valeur du paramètre 'MeasV', ± 2 uA.
Bruit :
<1µA crête à crête avec filtre 1,6 sec.
Résolution :
<0,5 uA avec filtre 1,6 sec.
Linéarité :
supérieure à 0,7 uA.
Coefficient de température :
<50 ppm/oC de la mesure par oC.
Shunt :
100 Ω, 50 mA intensité maximale.
Bloc d'alimentation des voies
:
22 V minimum à 29 V maximum
Protection du bloc
d'alimentation :
intensité de déclenchement (nominale) 30 mA,
réinitialisation automatique.
Types de linéarisation :
C, J, K, L, R, B, N, T, S, PL2, Pt100, racine carrée, 3 types
personnalisés téléchargeables
Filtre d'entrée :
0,0 sec (off) à 999,9 secondes.
Caractéristiques générales :
Réjection en mode
commun :
> 120 db, 47 - 63 Hz
Réjection en mode série :
> 60 db, 47 - 63 Hz
Isolation entre voies :
Fonctionnelle (isolation de base), 50 V maximum
Isolation par rapport au
système :
renforcée (isolation double), 264 V alternatif maximum
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
Unité 2500
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
7-21
Modules d'E/S
Manuel de configuration
Barrières d’isolation AI3
ADC
1
CJC
P1
CH1
C1
Bus
d'E/S et
IOC
2500
ADC
2
P2
CH2
C2
ADC
3
P3
CH3
C3
Figure 7-18 : barrières d’isolation AI3
Circuit équivalent d'entrée mA AI3
P1, P2
ou P3
Source de
courant
C1, C2
ou C2
150 Ω
Piste
sectionnable
I1, I2
ou I2
100 Ω
24 V
Amplificateur d'entrée
d'impédance élevée
Vue interne
Figure 7-19 : entrée mA AI3
Borniers AI3
Le bornier AI3 présente 12 bornes à vis pour le câblage des voies :
P1
C1
7-22
P2
C2
C3
I1
I2
P3
I3
Unité 2500
Manuel de configuration
Modules d'E/S
Compatibilité Hart du module d'entrée analogique AI3
Ce module ne prend pas directement en charge les fonctions d'extraction ou d’injection des
données HART.
Il est compatible avec les systèmes HART mais avec les remarques et les conditions
suivantes :
•
L'alimentation est spécifié avec une impédance AC basse, permettant ainsi des
branchement HART normaux (par exemple, avec un maître branché sur l'appareil de terrain
(près ou loin) ou quelque part sur le boucle).
•
Chaque voie offre une isolation galvanique totale, facilitant le câblage et empêchant les
signaux HART d'être à l'origine d'interférences.
•
Le bruit et les ondulations de l'alimentation aux fréquences HART ont une très faible
amplitude, ce qui minimise le risque d'interférences avec les signaux HART.
•
Pour les boucles HART où le principal shunt est celui fourni par AI3, la résistance doit
être complétée par une résistance en série externe, normalement par l'ajout de 150 Ω en
série avec le branchement C. On peut pour cela couper la piste comme le montre le schéma
ci-dessus. Il est possible de câbler la résistance à l'aide des bornes de réserve et des
résistances équipées de fils ou cosses. Ce complément n'a aucun effet sur la spécification,
mis à part le fait que la tension d'entrée supplémentaire diminuerait la marge de sécurité
nécessaire pour alimenter les appareils externes (comme le feraient toutes les boucles
compatibles avec HART).
Unité 2500
7-23
Modules d'E/S
7.6.5
Manuel de configuration
AI4 TC
Types de voies :
mV, TC, PYRO
Types d'entrées :
mV continu (optimisé pour les thermocouples)
Spécification des voies :
Plage d'entrée :
-150 mV à +150 mV.
Précision de la calibration :
± 0,1 % de la mesure du paramètre 'MeasV', ± 10 uV.
Bruit :
<4 uV crête à crête avec filtre 1,6 sec, meilleur avec
constantes de temps plus longues.
Résolution :
<2µV avec filtre 1,6 sec.
Linéarité :
supérieure à 5 uV
Coefficient de température :
< 40 ppm de la mesure de 'MeasV' par oC
Types de linéarisation :
C, J, K, L, R, B, N, T, S, PL, Pt100, racine carrée, 3 types
personnalisés téléchargeables.
Filtre PV de voie :
0,0 seconde (off) à 999,9 secondes, passe-bas de 1er ordre.
Impédance d'entrée :
>20 MΩ (cicuit de détection de rupture à + 2,5 V)
Intensité de fuite d'entrée :
-125 nA (contrôle de détection de rupture)
Spécification du capteur de compensation de soudure froide :
Plage de soudure froide :
-10oC à +70oC
Réjection de la soudure
froide :
> 30 :1
Précision de la soudure
froide :
± 0,5oC (compensation de soudure froide 'automatique')
Type de capteur :
résistance Pt100, sous les bornes de câblage TU.
Caractéristiques générales :
Réjection en mode
commun :
> 120 db, 47 - 63 Hz
Réjection en mode série :
> 60 db, 47 - 63 Hz
Isolation entre voies :
CH1 reliée à CH2
CH3 reliée à CH4
Isolation par rapport au
système :
7-24
Fonctionnelle (isolation de base),
sépare la paire CH1, CH2 de la
paire CH4, CH4, 264 V alternatif
maximum
renforcée (isolation double), 264 V alternatif maximum
Unité 2500
Manuel de configuration
7.6.6
Modules d'E/S
AI4 mV
Types de voies :
mV, PYRO
Types d'entrées :
entrée mV continu (où CJC n'est pas nécessaire)
Spécification des voies :
Plage d'entrée :
-150 mV à +150 mV.
Précision de la calibration :
± 0,1 % de la mesure du paramètre 'MeasV', ± 10 uV.
Bruit :
<4 uV crête à crête avec filtre 1,6 sec.
Résolution :
<2 µV avec filtre 1,6 sec.
Linéarité :
supérieure à 5 uV
Coefficient de température :
< 40 ppm de la mesure du paramètre 'MeasV' par oC
Impédance d'entrée :
>20 MΩ (cicuit de détection de rupture à + 2,5 V)
Intensité de fuite d'entrée :
-125 nA (contrôle de détection de rupture)
Types de linéarisation :
C, J, K, L, R, B, N, T, S, PL2, Pt100, racine carrée, 3 types
personnalisés téléchargeables
Filtre PV de voie :
0,0 seconde (off) à 999,9 secondes, passe-bas de 1er ordre.
Caractéristiques générales :
Réjection en mode
commun :
> 120 db, 47 - 63 Hz
Réjection en mode série :
> 60 db, 47 - 63 Hz
Isolation entre voies :
CH1 reliée à CH2
CH3 reliée à CH4
Isolation par rapport au
système :
renforcée (isolation double), 264 V alternatif maximum
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
Unité 2500
Fonctionnelle (isolation de base),
sépare la paire CH1, CH2 de la
paire CH4, CH4, 264 V alternatif
maximum
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
7-25
Modules d'E/S
7.6.7
Manuel de configuration
AI4 mA
Types de voies :
mA
Types d'entrées :
Boucle de courant 4-20 mA.
Spécification des voies :
Plage d'entrée :
-30 mA à +30 mA.
Précision de la calibration :
± 0,1 % de la mesure du paramètre 'MeasV', ± 2 uA.
Bruit :
<1 uA crête à crête avec filtre 1,6 sec.
Résolution :
<0,5 µA avec filtre 1,6 sec.
Linéarité :
supérieure à 1 uA
Coefficient de température :
< 50 ppm de la mesure par oC
Shunt :
5Ω ± 0,1% (installé sur le bornier).
Types de linéarisation :
C, J, K, L, R, B, N, T, S, PL, Pt100, racine carrée, 3 types
personnalisés téléchargeables.
Filtre PV de voie :
0,0 seconde (off) à 999,9 secondes, passe-bas de 1er ordre.
Caractéristiques générales :
Réjection en mode
commun :
> 120 db, 47 - 63 Hz
Réjection en mode série :
> 60 db, 47 - 63 Hz
Isolation entre voies :
CH1 reliée à CH2
CH3 reliée à CH4
Isolation par rapport au
système :
7-26
Fonctionnelle (isolation de base),
sépare la paire CH1, CH2 de la
paire CH4, CH4, 264 V alternatif
maximum
renforcée (isolation double), 264 V alternatif maximum
Unité 2500
Manuel de configuration
Modules d'E/S
Barrières d’isolation AI4
ADC
1
1+
CH1
1-
ADC
2
2+
CH2
2-
Bus
d'E/S
et IOC
2500
ADC
3
3+
CH3
3-
ADC
4
4+
CH4
4-
Figure 7-20 : barrières d’isolation AI4
Circuits équivalents de l'entrée analogique AI4
Les circuits équivalents ci-dessous montrent les détails des entrées analogiques, en particulier
les circuits de rupture capteur.
Entrée Thermocouple
20 MΩ
VRef
1+à
4+
Thermocouple
CJC
Amplificateur d'entrée
d'impédance élevée
1- à
4-
Figure 7-21 : entrée Thermocouple
Unité 2500
7-27
Modules d'E/S
Manuel de configuration
Entrée milliVolt
20 MΩ
Source mV
1+ à
4+
Amplificateur d'entrée
d'impédance élevée
1- à
4Vue interne
Figure 7-22 : entrée mV
Entrée milliAmpère
Source de
courant
A1 à
A4
Amplificateur d'entrée
d'impédance élevée
5Ω
C1 à
C4
Vue interne
Figure 7-23 : entrée mA
Borniers
Le bornier AI4 offre 8 bornes à vis pour le câblage des voies :
2+
1+
7-28
1-
23+
4+
4-
3-
Unité 2500
Manuel de configuration
Modules d'E/S
7.6.8 Paramètres des entrées analogiques
Types de voies et énumérations
Nom
Description
! TYPE
Type de voie
RTD (0)
Sonde à résistance PT100
TC (1)
Thermocouple
PYRO (2)
Pyromètre optique
mV (3)
Millivolts
mA (I) (4)
Entrée milliAmpère
V (I) (5)
Entrée Volt
HiZ (6)
Entrée d'impédance élevée (zirconium)
Ohms (7)
Entrée Ohms
HiOhms (8)
Entrée Ohms élevée
Pot (9)
Entrée potentiomètre
Figure 7-24 : types de voies et énumérations
Paramètres d'E/S d'entrées analogiques
Ces paramètres se trouvent dans IO → Module0x → MOD0x et dépendent du ‘Type de
voie’ sélectionné : si le paramètre est en grisé sur l'écran du PC, il n'est pas disponible pour le
Type de voie configuré.
Nom
Description
! LinTyp
Type de Linéarisation. Courbe de linéarisation appliquée
pour convertir l'entrée mesurée en unités physiques.
Uniquement disponible avec une entrée analogique.
J (0)
Thermocouple de type J
K (1)
Thermocouple de type K
L (2)
Thermocouple de type L
R (3)
Thermocouple de type R
B (4)
Thermocouple de type B
N (5)
Thermocouple de type N
T (6)
Thermocouple de type T
S (7)
Thermocouple de type S
PL2 (8)
Thermocouple de type Platinel
C T/C (9)
Thermocouple personnalisé
PT100 (10)
Sonde à résistance platine Pt100
Unité 2500
Plage
État
7-29
Modules d'E/S
Nom
Manuel de configuration
Description
Linear (11)
Entrée de procédé linéaire
SqRoot (14)
Racine carrée
Cust 1 (20)
Courbe personnalisée 1
Cust 2 (21)
Courbe personnalisée 2
Cust 3 (22)
Courbe personnalisée 3
! Val
Valeur effective de la voie en unités physiques
Plage
État
"
Les quatre paramètres suivants servent à calibrer les types (entrées V/mV/mA). Ils ne sont
pas utilisés pour les entrées thermocouple, RTD et pyromètre. Cf. point 7.10.3.
! VALH
Valeur Unité Physique Haute. Valeur maximale
admissible pour la valeur de régulation de la voie. Cf.
également point 7.10.3.
! VALL
Valeur Unité Physique Basse. Valeur minimale
admissible pour la valeur de régulation de la voie. Cf.
également point 7.10.3.
! IOH
Niveau Electrique Haut. Valeur maximale admissible
pour la valeur mesurée de la voie. Cf. également point
7.10.3.
! IOL
Niveau Electrique Bas. Valeur minimale admissible pour
la valeur mesurée de la voie. Cf. également point 7.10.3.
! MeasV
Valeur Electrique (V/A/R). Valeur effective du signal
électrique mesurée aux bornes de la voie
! Emiss
Emissivité. Pour définir l'émissivité du pyromètre.
Applicable uniquement aux entrées pyromètre
! CJC_Tp
Type de CJC. La compensation de soudure froide peut
être mesurée automatiquement par l'appareil ou peut
utiliser une source de référence externe. Applicable
uniquement aux entrées thermocouple
Auto (0)
Automatique. La température est mesurée par une sonde montée sur
le bornier et sert à compenser la soudure froide
0C (1)
Référence externe à 0oC
45C (2)
Référence externe à 45oC
50C (3)
Référence externe à 50oC
OFF (4)
Pas de CJC
! CJtemp
Température CJC. Température effective à la soudure
froide
! FltAct
Action en cas de défaut d'entrée. Définit l'action à
effectuer en cas de défaillance de l'entrée
"
UScale (0)
Upscale. Réglage par défaut. La puissance de sortie va au minimum
(chauffage)
DScale (1)
Downscale. La puissance de sortie va au maximum. Peut être utilisé
pour les applications cryogéniques, afin de faire passer la puissance
de refroidissement au minimum.
7-30
Unité 2500
Manuel de configuration
Modules d'E/S
Nom
Description
! SBDet
Activation de la détection de rupture capteur. Passage
d'un faible courant dans le capteur, de telle sorte que
l'entrée dérive vers le haut lorsque le capteur passe en
circuit ouvert
Plage
on (0)
Valeur par défaut
OFF (1)
Désactivé
! Lead_R
Résistance des fils de mesures. Uniquement disponible
si RTD est configuré
! FiltTm
Temps du filtre. Constante de temps de filtre d’entrée.
Réglée sur une valeur qui convient pour diminuer l'effet
d'un signal d'entrée bruyant. Peut être réglée en heures,
minutes, secondes ou msec
! ChStat
Etat. Concaténation de bits qui se présente de la manière
suivante :
! UCAL
Bit
Valeur
(décimale)
Réglé lorsque
0
1
Rupture capteur détectée ou valeur
en dehors des limites du tableau de
linéarisation
1
2
Défaillance de la CJC
2
4
Voie inutilisée
3
8
Sortie analogique saturée
4
16
Initialisation
5
32
Données de calibration d'entrée
analogique incorrectes
6
64
Initialisation
7
128
Défaut de module provenant d'IO →
Module0x →MOD0x → ModSta ('ou’
de l'ensemble des bits dans le mot
d'état du module)
État
"
"
Activation de la Calibration - Utilisateur. Permet une
correction de la calibration à décalage simple à l'aide du
paramètre 'Offset', pour le décalage de calibration monopoint, ou 'PointL' avec 'OfsetL' et 'PointH' avec 'OfsetH'
pour la correction bi-point
Cf. également point 7.10.3.
FAct (0)
USEr (1)
! PointL
La voie utilise ses valeurs de calibration usine d'origine
La calibration des voies est modifiée par l'utilisateur
Point d'étal. utilisateur Bas (Unité Physique). Valeur
d'entrée à laquelle IO → Module0x → M0x_Cy → ‘OfsetL'
est ajouté pour fournir le point inférieur d'une correction de
calibration bi-point
Doit être activé à l'aide d'IO → Module0x → M0x_Cy →
‘UCAL’. Cf. également chapitre 12 'Calibration’.
Unité 2500
7-31
Modules d'E/S
Manuel de configuration
Nom
Description
! PointH
Point d'étal. utilisateur Haut (Unité Physique). Valeur
d'entrée à laquelle IO → Module0x → M0x_Cy → ‘OfsetH'
est ajouté pour fournir le point supérieur d'une correction
de calibration bi-point
Plage
État
Doit être activé à l'aide d'IO.Module0x → M0x_Cy →
‘UCAL’. Cf. également chapitre 12 'Calibration’.
! OfsetL
Décalage d'étal. utilisateur Bas (Unité Physique).
Valeur de décalage ajoutée à la valeur d'entrée IO →
Module’nn’ → M’nn’_C’n’ → ‘PointL’
pour fournir le point inférieur d'une correction de calibration
bi-point. Cf. également chapitre 12 'Calibration’.
! OfsetH
Décalage d'étal. utilisateur Haut (Unité Physique).
Valeur de décalage ajoutée à la valeur d'entrée IO →
Module’nn’ → M’nn’_C’n’ → ‘PointH’
pour fournir le point supérieur d'une correction de
calibration bi-point. Cf. également chapitre 12 'Calibration’.
! Offset
Décalage d'étal. simple (Unité Physique). Ajoute une
calibration avec décalage simple de manière uniforme sur
toute la plage de l'entrée
! Cal_st
Calibration State. Sert à indiquer l'état de calibration de la
voie.
Done (0)
Calibration terminée
Failed (1)
Echec de la calibration
Idle (2)
Inactif
(3)
Calibration basse
Cal Hi (4)
Calibration haute
Restor (5)
Rétablir
Sure? (6)
Confirmer
Go (7)
Commencer la calibration
Abort (8)
Calibration arrêtée
Busy (9)
Calibration en cours
Fsave (10)
Sauvegarder
! Cal TrL
Ajustage Bas étalonnage AO (Counts). Sert à corriger la
valeur de sortie minimale d'un module AO2
! Cal TrH
Ajustage Haut étalonnage AO (Counts). Sert à corriger
la valeur de sortie maximale d'un module AO2
! Mask
Etat du Masque Binaire de l'Alarme. Sert à sélectionner
les bits d'état des voies ‘ChStat' qu'il faut utiliser pour
régler l'état d'alarme des voies
IO → Module’nn’ → MOD’nn’ → ChAlSW
Le réglage sur 255 permet l'utilisation de l'ensemble des
alarmes.
! Inhibt
Inhibition des Alarmes
no (0)
Non. Inhibe l'alarme d'état
YES (1)
Oui. L'alarme d'état est active
7-32
Unité 2500
Manuel de configuration
Nom
Description
! InhSrc
Source de l'Inhibition des Alarmes. (Mode Config)
Adresse Modbus de l'indicateur utilisé pour inhiber l'alarme
d'état
Modules d'E/S
Plage
État
-1 signifie 'pas câblé'
! Bloc
Etat Alarme Bloquante. Cf. également point 5.4
no (0)
Pas d' alarme bloquante
YES (1)
Oui. Blocage actif
! Ltch
Etat Alarme Mémorisée. Cf. également point 5.5
no (0)
Pas de mémorisation
YES (1)
Oui. Mémorisation active
! Ack
Acquittement d' Alarme.Cf. également point 5.5
no (0)
Pas d'acquittement
YES (1)
Acquittement configuré
! OP
Etat de l'Alarme.
OFF (0)
Pas d'alarme
on (1)
Alarme présente
! ClStLL
! ClStHL
Limites hautes et basses de l' état de Calibration.
Définit l'état de la calibration des voies aux points inférieur
et supérieur
Done (0)
Calibration terminée
Failed (1)
Echec de la calibration
Idle (2)
Inactif
Cal Lo (3)
Calibration basse
Cal Hi (4)
Calibration haute
Restor (5)
Rétablir
Sure? (6)
Confirmer
Go (7)
Commencer la calibration
Abort (8)
Calibration arrêtée
Busy (9)
Calibration en cours
Fsave (10)
Sauvegarder
! ChTpLo
! ChTpHi
"
Limites hautes et basses pour le Type de Voie. Définit
les valeurs inférieures et supérieures pour le type de voie
utilisé
RTD (0)
Sonde à résistance PT100
TC (1)
Thermocouple
PYRO (2)
Pyromètre optique
mV (3)
MilliVolts
Unité 2500
"
7-33
Modules d'E/S
Nom
Manuel de configuration
Description
mA (I) (4)
Entrée milliAmpère
V (I) (5)
Entrée Volt
Ohms (7)
Entrée Ohms
HiOhms (8)
Entrée Ohms élevée
Pot (9)
Entrée potentiomètre
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
7-34
Plage
État
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
Unité 2500
Manuel de configuration
7.7
Modules d'E/S
MODULE DE SORTIES ANALOGIQUES
Il existe un module de sorties analogiques (AO2) qui fournit deux voies offrant une sortie
pilotée en tension ou en courant. Chaque voie est réglable indépendamment par logiciel. Les
deux voies fonctionnent de la même manière, élaborant une valeur de sortie pilotée 'MeasV' à
partir des paramètres du bloc et la valeur de procédé requise 'Val'.
Spécification du module AO :
Types de voies :
mA (intensité), V (tension).
Types de sorties :
boucle de courant 4-20 mA ou 0-10 V continu, sélection
par le logiciel.
Spécification de la sortie Intensité AO :
Plage de sortie :
-0,1 mA à +20,5 mA
Précision de la calibration :
supérieure à ±0,1% de la mesure
Linéarité :
0,003 % de la plage (0,7 uA)
Limites de la charge de
sortie :
0 Ω à 550 Ω
Résolution :
supérieure à 1 partie pour 10000 (1 uA normalement)
Spécification de la sortie Tension AO :
Plage de sortie :
-0,5 V continu à 10,5 V continu
Précision de la calibration :
supérieure à ±0,1% de la mesure
Linéarité :
0,003 % de la plage (0,3 mV)
Limites de la charge de
sortie :
500 Ω et plus
Résolution :
supérieure à 1 partie pour 10000 (0,5 mV normalement)
Caractéristiques générales d'AO :
Isolation entre voies :
Fonctionnelle (isolation de base), 264 V alternatif maximum
Isolation par rapport au
système :
renforcée (isolation double), 264 V alternatif maximum
Unité 2500
7-35
Modules d'E/S
Manuel de configuration
Barrières d’isolation de la sortie analogique
1+
mA
V
Bus
d'E/S
et IOC
2500
1-
2+
mA
V
2-
Figure 7-25 : barrières d’isolation de la voie AO2
Circuits équivalents de la sortie analogique
1+ ou 2+
1+ ou 2+
>2 KΩ (Sortie 10 V)
>1 KΩ (Sortie 5 V)
Vue
interne
<600 Ω
1- ou 2-
1- ou 2-
Vue
interne
Figure 7-26 : sortie Tension
Sortie Courant
Branchements des bornes AO
Le bornier AO2 présente 4 bornes à vis pour le câblage des voies :
1+
1-
2+
2-
Aucune source d'alimentation externe n'est nécessaire, chaque voie prenant en charge une
alimentation isolée dérivée du 24 V de l'embase.
7-36
Unité 2500
Manuel de configuration
7.7.1
Modules d'E/S
Paramètres des voies de sortie analogique
Ces paramètres se trouvent dans IO → Module0x → MOD0x
Types de voies et énumération AO2
Nom
Description
! TYPE
Types de voies
V (O) (30)
Sortie Volts
mA (O) (31)
Sortie milliAmpères
Plage
État
Plage
État
Figure 7-27 : types de voies et énumérations
Paramètres d'E/S de voie AO2
Ces paramètres se trouvent dans IO → Module0x → M0x_Cy
Nom
Description
! Val
Valeur de Procédé (en unités physiques) - commande la
sortie pilotée.
! ValSrc
Source Valeur de Procédé - Adresse Modbus du
paramètre de régulation. Des valeurs d'adresse source de
-1 indiquent que le paramètre n'est pas câblé.
! VALH
Valeur Physique Haute. Pour TPO uniquement, valeur
maximale admissible.
! VALL
Valeur Physique Basse. Pour TPO uniquement, valeur
minimale admissible.
! IOH
Electrique Haut. Pour les types TPO uniquement,
proportion maximale de la sortie.
! IOL
Electrique Bas. Pour les types TPO uniquement,
proportion minimale de la sortie.
! MeasV
Valeur Electrique - valeur du signal électrique mesurée
aux bornes.
! FltAct
Standby de Sortie - comportement après détection d'une
défaillance de communication.
DrvDn (2)
Sortie électrique forcée sur off (logique 0).
DrvUp (3)
Sortie électrique forcée sur on (logique 1).
Cont (4)
Signal maintenu si la variable de procédé n'est pas câblée. Si elle est
câblée à une boucle PID locale, la régulation est maintenue.
Figure 7-28 : paramètres d'E/S des voies
Unité 2500
7-37
Modules d'E/S
Manuel de configuration
État et paramètres d'alarme d'AO2
Ces paramètres se trouvent dans IO → Module0x → M0x_Cy
Nom
Description
! ChStat
Etat - Concaténation de bits, différente de zéro en cas
d'erreur.
Bit
Valeur(décim
ale)
Plage
0
1
Rupture capteur détectée
1
2
Défaillance de la CJC
2
4
Voie inutilisée
3
8
Sortie analogique saturée
4
16
Initialisation
5
32
6
64
Données de calibration analogique
incorrectes
Réservé pour une utilisation future
7
128
Défaut de module provenant d'IO →
Module0x → MOD0x → ModSta
Etat du Masquage Binaire des Alarmes - sélectionne les
bits de 'ChStat' qui définissent l'état d'alarme des voies
Le réglage sur 255 permet d'utiliser toutes les alarmes
! Inhibt
Inhibition des Alarmes Inhibe les alarmes
Les alarmes sont actives
! InhSrc
Source Inhibition des Alarmes - Adresse de l'indicateur pour
inhiber l'alarme d'état.
! Bloc
Etat d' Alarme Bloquante - Cf. également point 5.4
no (0)
YES (1)
! Ltch
no (0)
YES (1)
! Ack
no (0)
YES (1)
! OP
OFF (0)
on (1)
"
Réglé lorsque
! Mask
no (0)
YES (1)
État
Pas de blocage.
Blocage actif.
Etat d' Alarme Mémorisée
Pas de mémorisation.
Mémorisation active
Etat d' Acquittement de l'Alarme
Pas d'acquittement
Acquittement configuré
"
Etat de la Sortie Alarme
Pas d'alarme
Alarme présente
Figure 7-29 : paramètres d'état et d'alarme
Paramètres de calibration d'une sortie analogique AO2
La calibration du module AO et des paramètres associés est décrite dans le chapitre 12.
7-38
Unité 2500
Manuel de configuration
7.8
Modules d'E/S
MODULES D'ENTREES LOGIQUES
Il existe cinq modules d''entrées" logiques différents : DI4, DI6\115 V, DI6 \230 V, DI8\Logic
et DI8\Contact. Le comportement de ces cinq modules est identique, avec les mêmes
paramètres de voies mais avec des différence de type et de spécification des circuits de voies.
7.8.1
DI4
Le module DI4 offre quatre voies logiques d'entrée logique tension ou d'entrée des contacts
secs. Pour cette dernière, une alimentation 24 V est nécessaire. Pour une entrée logique
tension, l'alimentation doit être pontée. Remarque : cette configuration détermine la fonction
pour les quatre voies.
Types de voies :
Tout ou rien, impulsion, anti-rebond.
Types d'entrées :
Contact (interrupteur) ou logique (24 V continu), sélectionné par le câblage des
bornes
Spécification des entrées logiques :
Entrée Logique 0 (off) :
< 5 V continu.
Entrée Logique 1 (on) :
> 10,8 V continu.
Plage de fonctionnement de
l'entrée :
-5 V continu à +30 V continu.
Intensité d'entrée :
2,5 mA (environ) à 10,5 V ; 10 mA maximum à 30 V.
Le fonctionnement "logique" nécessite un pont entre les bornes V+ et C, définissant le mode
pour l'ensemble du module.
Spécification de l'entrée Contacts :
Mode Contact du bloc
d'alimentation (Vcs) :
18 V continu à 30 V continu, 24 V nominal.
Entrée contact (off) :
>28 kΩ
Entrée contact 1 (on) :
< 100 Ω
Intensité contact :
8 mA normalement à 200Ω contact, 16 mA maximum s/c contact.
Le mode "Contact" nécessite 24 V continu entre les bornes V+ et C, définissant le mode pour
l'ensemble du module.
Caractéristiques générales de DI4 :
Largeur d'impulsion détectable :
20 msec minimum
Temps d’anti-rebond :
20 msec à 2,55 sec.
Isolation entre voies :
sans objet (les voies ont des branchements communs).
Isolation par rapport au système :
Renforcée (isolation double), 264 V alternatif maximum
Unité 2500
7-39
Modules d'E/S
Manuel de configuration
Barrières d’isolation des voies de DI4
1
DI1
2
DI2
3
DI3
4
DI4
Bus
d'E/S et
IOC
2500
C
Figure 7-30 : barrières d’isolation des voies de DI4
Circuits équivalents de l'entrée logique DI4
Les circuits équivalents suivants montrent l'entrée dans les modules d'entrées logiques. Ils
peuvent servir à déterminer les états sources.
V
4 KΩ
1, 2,
3 ou
C
C
Vue interne
Figure 7-31 : circuit équivalent d'entrée logique tension (quadruple)
V
2
1, 2,
3
C
C
Vue interne
Figure 7-32 : circuit équivalent d'entrée logique contacts secs (quadruple)
7-40
Unité 2500
Manuel de configuration
Modules d'E/S
Branchements des bornes de DI4
Le bornier DI4 présente 12 bornes à vis pour le câblage des voies :
1
C
C
V+
7.8.2
2
C
V+
3
4
C
C
C
DI6 115 V et 230 V
Les modules DI6 offrent 6 voies d'entrées logiques prévues pour des signaux alternatifs.
115 V
Types de voies :
Tout ou rien, impulsion,
anti-rebond.
Type d’entrée :
tension (secteur) 115 V
alternatif
230 V
tension (secteur) 230 V
alternatif
Spécification des voies :
115 V
230 V
Entrée Logique 0 (off) :
< 35 V alternatif, 47 Hz 63 Hz.
< 70 V alternatif, 47 Hz - 63
Hz.
Entrée Logique 1 (on) :
> 95 V alternatif, 47 Hz 63 Hz.
> 180 V alternatif, 47 Hz - 63
Hz.
Plage de l'entrée :
0 - 150 V alternatif.
0 - 264 V alternatif
Entrée d'intensité
maximale :
8 mA eff à 150 V alternatif.
9 mA eff à 264 V alternatif.
Entrée d'intensité
minimale :
logique 0 forcée pour toute
intensité < 2 mA eff.
logique 0 forcée pour toute
intensité < 2 mA eff.
Caractéristiques générales :
Largeur d'impulsion
détectable :
3 cycles minimum
Temps d’anti-rebond :
20 msec à 2,55 sec.
Isolation entre voies :
fonctionnelle (isolation de base), 264 V alternatif maximum
Isolation par rapport au
système :
renforcée (isolation double), 264 V alternatif maximum
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
Unité 2500
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
7-41
Modules d'E/S
Manuel de configuration
Barrières d’isolation de DI6
DI1
L1
N1
DI2
L2
N2
Bus
d'E/S
et IOC
2500
DI3
DI4
L3
N3
DI5
L4
N4
DI6
Figure 7-33 : barrières d’isolation des voies de DI6
L5
Circuits équivalents de DI6
1 K5Ω
L1 à L6
68 nF
230 V
alternatif
N1 à N6
Vue interne
Figure 7-34 : circuit équivalent d'entrée logique 230 V alternatif
L1 à L6
1 KΩ
500Ω
68 nF
15 nF
115 V
alternatif
N1 à N6
Vue interne
Figure 7-35 : circuit équivalent d'entrée logique 115 V alternatif
7-42
Unité 2500
Manuel de configuration
Modules d'E/S
Courbes V-I pour l'entrée logique DI6
Les graphiques ci-dessous montrent les tensions d'entrée minimale et maximale qui
garantissent les états OFF et ON respectivement pour le fonctionnement 230 V et 115 V. Pour
que l'entrée indique correctement une transition, elle doit dépasser la tension seuil et la source
doit pouvoir fournir simultanément plus de 2 mA.
100
mA
200
300
8
6
4
* Le seuil peut varier entre
Vmaxoff et Vminon. Ioff est
défini au seuil
2
70
180
V alternatif
eff
0
OFF
ON
*
Figure 7-36 : intensité absorbée
par l'entrée et tension de commutation de l'entrée 230 V
alternatif
50
mA
100
150
8
6
4
* Le seuil peut varier entre
Vmaxoff et Vminon. Ioff est
défini au seuil
2
35
0
85
57 Hz
OFF
95
47 Hz
V alternatif
eff
ON
*
Figure 7-37 : intensité absorbée
par l'entrée et tension de commutation de l'entrée 115 V
alternatif
Branchements des bornes de DI6
Unité 2500
7-43
Modules d'E/S
Manuel de configuration
Le bornier DI6 présente 12 bornes à vis pour le câblage des voies :
L5
L3
N3
L1
7-44
N5
L4
N1
L6
N6
N4
L2
N2
Unité 2500
Manuel de configuration
7.8.3
Modules d'E/S
Logique DI8
DI8 offre 8 voies d'entrées logiques. Contrairement à DI4, les versions contact et entrée
logique sont des options à la commande qui définissent là aussi les fonctions des voies pour
l'ensemble du module.
Types de voies :
tout ou rien, impulsion, anti-rebond
Types d'entrées :
logique (24 V continu)
Spécification des voies :
Entrée logique 0 (off) :
< 5 V continu
Entrée logique 1 (on) :
> 10,8 V continu
Plage de fonctionnement
de l'entrée :
-5 V continu à +30 V continu.
Intensité d'entrée :
2 mA nominal à 10,5V continu, 10 mA maximum à 30 V
continu
Largeur d'impulsion
détectable :
20 msec minimum
Temps d’anti-rebond :
20 msec à 2,55 sec
Caractéristiques générales :
Isolation entre voies :
CH1 reliée à CH2
CH3 reliée à CH4
CH5 reliée à CH6
Fonctionnelle (isolation de base),
sépare ces paires, 50 V maximum
CH7 reliée à CH8
Isolation par rapport au
système :
Unité 2500
renforcée (isolation double), 264 V alternatif maximum
7-45
Modules d'E/S
Manuel de configuration
Barrières d’isolation de l'entrée logique DI8
1
DI1
2
DI2
1C2
3
DI1
4
DI2
3C4
5
DI1
6
DI2
Bus
d'E/S et
IOC
2500
5C6
7
DI1
8
DI2
7C8
Figure 7-38 : barrières d’isolation de l'entrée logique DI8
7-46
Unité 2500
Manuel de configuration
Modules d'E/S
Circuits équivalents de DI8
1C2, 3C4, 5C7 ou 7C8
3 K6Ω
12 V
1, 3, 5 ou 7
3 K6Ω
2, 4, 6 ou 8
Vue interne
Figure 7-39 : circuit équivalent de l'entrée logique contacts secs (octuple)
1C2, 3C4, 5C7 ou 7C8
5 K6Ω
1, 3, 5 ou 7
2, 4, 6 ou 8
5 K6Ω
Vue interne
Figure 7-40 : circuit équivalent de l'entrée logique tension (octuple)
Branchements des bornes de DI8
Le bornier DI8 présente 12 bornes à vis pour le câblage des voies :
1
IC2
3
3C4
2
5
5C6
4
7
7C8
6
8
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
Unité 2500
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
7-47
Modules d'E/S
7.8.4
Manuel de configuration
Entrée Contact sec DI8
Cette version de DI8 prend en charge les entrées de type contacts sec.
Types de voies :
tout ou rien, impulsion, anti-rebond
Types d'entrées :
contact (résistance des interrupteurs)
Spécification des voies :
entrée logique 0 (off) :
>15 kΩ
Entrée logique 1 (on) :
< 100 Ω
Intensité contact :
2 mA nominale à 100 Ω, 10 mA maximum en court-circuit
Largeur d'impulsion
détectable :
20 msec minimum
Temps d’anti-rebond :
20 msec à 2,55 sec
Caractéristiques générales :
Isolation entre voies :
CH1 reliée à CH2
CH3 reliée à CH4
CH5 reliée à CH6
Fonctionnelle (isolation de base),
sépare ces paires, 50 V maximum
CH7 reliée à CH8
Isolation par rapport au
système :
renforcée (isolation double), 264 V alternatif maximum
La configuration des voies est rigoureusement identique à celle de la version entrée logique ;
le bornier utilisé est identique lui aussi.
7-48
Unité 2500
Manuel de configuration
7.8.5
Modules d'E/S
Paramètres d'entrées logiques
Types de voies et énumérations
Ces paramètres se trouvent dans IO → Module0x → M0x_Cy
Nom
Description
! TYPE
Types de voies
OnOff (I) (50)
Debnce (51)
Pulse (52)
Unité 2500
Plage
État
Entrée Tout ou rien. Utilisée pour les entrées logiques ou contacts qui
commutent en général de manière franche.
L'entrée brute est échantillonnée à chaque tick
Fréquence de mise à jour
= toutes les 110 msec (une fois
par cycle de régulation)
Largeur d'impulsion minimale
toujours détectée
= 110 msec
Debounced. Le rebond de l'entrée est supprimé pendant la durée
spécifiée dans 'MinPIsT' et l'état d’anti-rebond est échantillonné à
chaque tick IOS.
Largeur minimale d'impulsion dont la détection est garantie.
Fréquence de mise à jour
= toutes les 110 msec (une fois
par cycle de régulation)
Limites du temps d’anti-rebond
(MinPIsT)
= 0 msec (off) à 2,55 sec
Résolution du temps d’antirebond (MinPIsT)
= 10 msec
Largeur d'impulsion maximale
dont l'élimination par filtrage est
garantie
‘= MinPlsT’
où 'MinPIsT' < 110 msec
= 110 msec
où ‘MinPlsT’ > 110 msec
= ‘MinPlsT’+10 msec
Temporisation d'échantillonnage
minimale
= ‘MinPlsT’
Temporisation d'échantillonnage
maximale
= ‘MinPlsT’+120 msec
Pulse. Détecte les impulsions d'une durée supérieure à 'MinPIsT'.
Pour chaque front d'un train d'impulsions à détecter, le temps de cycle
doit être supérieur à deux ticks IOS.
Fréquence de mise à jour
= toutes les 110 msec (une fois
par cycle de régulation)
Limites du temps d’anti-rebond
(MinPIsT)
= 0 msec (off) à 2,55 sec
Résolution du temps d’antirebond (MinPIsT)
= 10 msec
Largeur d'impulsion maximale
dont l'élimination par filtrage est
garantie
= ‘MinPlsT’
Largeur minimale d'impulsion
dont la détection est garantie
= ‘MinPlsT’+10 msec
Durée minimale entre impulsions
= 220 msec (deux cycles de
régulation)
7-49
Modules d'E/S
Nom
Manuel de configuration
Description
Plage
Temporisation d'échantillonnage
minimale
= ‘MinPlsT’
Temporisation d'échantillonnage
maximale
= ‘MinPlsT’+120 msec
État
Figure 7-41 : types de voies et énumérations
7-50
Unité 2500
Manuel de configuration
Modules d'E/S
Paramètres d'E/S de l'entrée logique
Ces paramètres se trouvent dans IO → Module0x → Mox_Cy
Nom
Description
! Val
Valeur effective de la voie en unités physiques
on (0)
On
OFF (1)
Off
! SEnS
Plage
"
Inverser. Change la polarité du signal d'entrée
no (0)
Signal pas inversé
YES (1)
Signal inversé
! MnPlsT
État
Minimum Pulse Time.
Pour une entrée logique en mode anti-rebond, définit le
temps nécessaire à un signal d'entrée pour atteindre un
état stable. Les impulsions transitoires inférieures ne sont
pas prises en compte.
Pour une entrée logique en mode impulsion, il faut la
régler pour qu'elle détecte les fronts les plus rapides d'un
train d'impulsions avec une résolution minimale de 10
msec.
! MeasV
Valeur Electrique (V/A/R). Valeur effective du signal
électrique mesurée aux bornes de la voie
! ChStat
Etat. Concaténation de bits qui se présente de la manière
suivante :
Unité 2500
Bit
Valeur
(décimale)
Réglé lorsque
0
1
Rupture capteur détectée ou valeur
en dehors des limites du tableau de
linéarisation
1
2
Défaillance de la CJC
2
4
Voie inutilisée
3
8
Sortie analogique saturée
4
16
Initialisation
5
32
Données de calibration d'entrée
analogique incorrectes
6
64
Initialisation
7
128
Défaut de module provenant d'IO →
Module0x → MOD0x → ModSta ('ou’
de l'ensemble des bits dans le mot
d'état du module)
1 ou 0
"
"
7-51
Modules d'E/S
Manuel de configuration
Nom
Description
Plage
! Mask
Etat du Masque Binaire de l'Alarme. Sert à sélectionner
les bits d'état des voies ‘ChStat' qu'il faut utiliser pour
régler l'état d'alarme des voies
État
IO → Module0x → MOD0x → ChAlSW
Le réglage sur 255 permet l'utilisation de l'ensemble des
alarmes.
! Inhibt
Inhibition des Alarmes
no (0)
Non. Inhibe l'alarme
YES (1)
Oui. L'alarme est active
! InhSrc
Source Inhibition des Alarmes. (Mode Config) Adresse
Modbus de l'indicateur utilisé pour inhiber l'alarme
-1 signifie 'pas câblé'
! Bloc
Etat Alarme Bloquante. Cf. également point 5.4
no (0)
Pas de blocage
YES (1)
Oui. Blocage actif
! Ltch
Etat Alarme Mémorisée. Cf. également point 5.5
no (0)
Pas de mémorisation
YES (1)
Oui. Mémorisation active
! Ack
Etat Acquittement de l'Alarme.Cf. également point 5.5
no (0)
Pas d'acquittement
YES (1)
Acquittement configuré
! OP
"
Sortie Alarme.
OFF (0)
Pas d'alarme
on (1)
Alarme présente
Figure 7-42 : paramètres d'E/S des voies d'entrées logiques
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
7-52
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
Unité 2500
Manuel de configuration
7.9
Modules d'E/S
MODULES DE SORTIES LOGIQUES
Il n'existe que trois modules de "sorties" logiques différents : DO4\EP, DO4\24 et RLY4.
Tous les blocs fonctionnent de la même manière, avec la sortie électrique 'MeasV' traitée à
partir de la valeur 'Val' demandée. Tous les modules offrent les mêmes paramètres de voies
avec des différences portant uniquement sur le type et la spécification des caractéristiques des
voies.
7.9.1
DO4 EP (alimentation externe)
Ce module fournit quatre voies de sorties logiques simples provenant d'éléments de
commutations à intensité limitée. L'alimentation de sortie provient d'un branchement
d'alimentation situé sur le bornier.
Types de voies :
tout ou rien, TPO, ouverture/fermeture de vanne.
Types de sorties :
logique (24 V continu).
Spécification des voies EP DO4 :
Alimentation des voies
(Vcs) :
18 V continu à 30 V continu, 24 V nominal.
Sortie de tension logique
1:
Vcs - 3 V minimum (charge 5 mA).
Sortie logique 1 (IL) :
≥ 8 mA, intensité limitée à < 16 mA nominal
Caractéristiques générales d'EP DO4 :
Isolation entre voies :
sans objet (les voies ont des branchements communs).
Isolation par rapport au
système :
renforcée (isolation double), 264 V alternatif maximum
Le fonctionnement nécessite une alimentation 24V continu entre les bornes V+ et C, ce qui peut avoir
des répercussions sur la stratégie d'isolation.
Isolation des voies EP DO4 :
V+
Bus
d'E/S
et IOC
2500
IL
1
IL
2
IL
3
IL
4
C
Figure 7-43 : barrières d’isolation pour module DO4
Les blocs "IL" indiquent un mécanisme de limitation de l'intensité.
Unité 2500
7-53
Modules d'E/S
Manuel de configuration
Circuits équivalents des sorties logiques
Les circuits équivalents ci-dessous montrent le module de sortie fournissant les sorties
logiques quadruples.
V+
375 mA
1, 2 3 ou 4
Voyant
de la face
avant
C
Vue interne
Charge
personnalisée
Cf. Annexe A
pour voir la
spécification
de charge
C
Figure 7-44 : circuit équivalent de la source d'intensité de sortie logique quadruple
(logique)
V+
A1
1, 2, 3 ou 4
Voyant de
la face
avant
C
Vue interne
Charge
personnalisée
Cf. Annexe A
pour voir la
spécification
de charge
C
Figure 7-45 : circuit équivalent de la commutation de tension de sortie logique
quadruple(24 V)
Branchements des bornes de DO4 :
Le bornier DO4 présente 12 bornes à vis pour le câblage des voies :
1
C
C
V+
2
C
V+
3
4
C
C
C
L'alimentation (nominale 24 V) est câblée sur V+ et C sur la rangée inférieure, avec une
duplication pour faciliter la connexion en guirlande. Le câblage des voies s'effectue
simplement sur la borne portant le numéro qui convient et sur la borne C en-dessous.
7-54
Unité 2500
Manuel de configuration
7.9.2
Modules d'E/S
DO4 24 V
La version 24 V de DO4 est identique à EP mais avec chaque voie pouvant fournir 100 mA.
La protection thermique garantit la sécurité de fonctionnement même avec des charges
difficiles.
Types de voies :
tout ou rien, TPO, ouverture/fermeture de vanne
Types de sorties :
logique (24 V continu)
Spécification des voies de DO4 :
Alimentation des voies
(Vcs) :
12 V continu à 30 V continu
Sortie de tension logique
1:
Vcs - 3 V minimum (pas en limitation de puissance)
Sortie d'intensité logique
1:
limitation d'intensité 100 mA maximum (pas en limitation de
puissance).
Limitation de puissance
des voies :
limitation de température de l'appareil de sortie :
>60 mA dans 100 Ω, à Vcs = 24,0 V (test de limitation de
puissance)
>20 mA charge de court-circuit, 12 V < Vcs < 30 V
Caractéristiques générales de DO4 :
Isolation entre voies :
sans objet (les voies ont des branchements communs)
Isolation par rapport au
système :
renforcée (isolation double), 264 V alternatif maximum
Le fonctionnement nécessite une alimentation 24 V continu entre les bornes V+ et C, ce qui
peut avoir des répercussions sur la stratégie d'isolation.
L'isolation et la disposition des voies sont identiques à celles de la version EP (cf. figure 743). Le même bornier est utilisé pour les deux versions de DO4.
Unité 2500
7-55
Modules d'E/S
7.9.3
Manuel de configuration
Module relais RLY4
Le module de sortie RLY4 offre quatre contacts de relais pouvant fonctionner à 2 A 250 V
alternatif. Par ailleurs, le fonctionnement du module est rigoureusement identique à celui des
autre modules de sorties logiques.
Types de voies :
tout ou rien, TPO, ouverture/fermeture de vanne
Nombre de voies :
3 N/O (contact normalement ouvert), 1 C/O (contacts
inverseurs)
Spécification des voies de RLY4 :
Tension nominale :
<264 V rms onde sinusoïdale, < 200 V continu
Intensité alternative :
2 A à 0 à 264 V alternatif, charge résistive
Déclassement en courant
alternatif :
réduction de l'intensité nominale maximale de 10 % pour un
facteur de charge de 0,5
Intensité continue :
2 A à <50 V continu
Déclassement en courant
continu :
réduction de l'intensité maximale à 0,5 A à 200 V continu
Tension minimale :
12 V minimum
Intensité minimale :
100 mA minimum
Circuit RC :
100 Ω + 22 nF (cf. remarque) entre tous les contacts N/O.
Caractéristiques générales de RLY4 :
Isolation entre voies :
fonctionnelle (isolation de base), 264 V alternatif maximum
Isolation par rapport au
système :
renforcée (isolation double), 264 V alternatif maximum
N.B. : il est possible de retirer le circuit RC en coupant les résistances sur la carte.
N.B. : puissance "minimale" : des tensions ou des intensités inférieures peuvent être
commutées avec une durée de vie réduite des contacts.
7-56
Unité 2500
Manuel de configuration
Modules d'E/S
Barrières d’isolation de RLY4
Bus
d'E/S
et IOC
2500
A1
B1
CH1
A2
B2
CH2
A3
B3
CH3
A4
B4
CH4
C4
Figure 7-46 : barrières d’isolation pour le module RLY4
Branchements des bornes de RLY4
Le bornier RLY4 présente 12 bornes à vis pour le câblage des voies :
1A
1B
2B
2A
3B
3A
4A
4B
4C
Circuits RC de RLY4
Chaque relais est équipé d’un circuit RC (22 nF + 100 Ω) câblé entre les contacts
normalement ouverts (N/O). Ces protections servent à prolonger la durée de vie des contacts,
en particulier dans le cas de la commutation de charges inductives.
Dans les applications à courant alternatif, les circuits RC laissent passer une faible intensité
lorsque les contacts sont ouverts (normalement 1 mA à 110 V et 2 mA à 240 V). Cette
intensité peut suffire pour maintenir collés certains relais ayant des bobines d’excitation de
faible intensité. Les circuits RC peuvent être déposés et d'autres circuits peuvent être câblés
sur les bornes.
Utiliser des borniers à fusible pour isoler le modules des bornes sous tension s'il faut
"remplacer sous tension" le module. Il faut faire particulièrement attention lorsque RLY4 est
utilisé pour les circuits d'alarme ou de sécurité.
Unité 2500
7-57
Modules d'E/S
7.9.4
Manuel de configuration
Paramètres des voies de sorties logiques
Types de voies et énumérations DO
Ces paramètres se trouvent dans IO → Module0x → M0x_Cy
Nom
Description
! TYPE
Type de voie
Plage
État
OnOff (O) (40)
Sortie tout ou rien
TimePr(41)
TPO - Sortie modulée
VlvRse (42)
Sortie ouverture de vanne
(VlvLwr (43))
(Sortie fermeture de vanne) (pas sélectionnable - automatique sur
VIvRse)
Figure 7-47 : types de voies et énumérations
!
Tout ou rien peut être utilisé pour la régulation ou pour les alarmes et événements et peut
piloter des voyants ou des électrovannes.
! TPO est utilisé pour les applications de régulation avec largeur d'impulsion variable
dosant ainsi la puissance de sortie.
! Les types Position de vanne servent également à réguler avec des actionneurs de type
vannes motorisées.
N.B. : la spécification d'un type "Ouverture de vanne" sur une première voie force la voie
suivante sur le type "Fermeture de vanne".
Paramètres de régulation des voies DO
Ces paramètres se trouvent dans IO → Module0x → M0x_Cy
Nom
Description
! Val
Valeur de Procédé (en unités physiques) - régule le bloc
de sortie pilotée
! ValSrc
Source Valeur de Procédé - Adresse Modbus du
paramètre de régulation. Des valeurs d'adresse source de
-1 indiquent que le paramètre n'est pas câblé.
! SEnS
Inverser - En mode 'Tout ou rien', change la polarité de la
sortie
no (0)
YES (1)
Plage
État
↕%
"
Le sens de MeasV est identique à celui du signal Val (sortie 0 pour
Val=0)
MeasV est l'inverse du signal Val (sortie 1 pour Val=0)
! MnPlsT
Durée Minimale d'impulsion. Pour les types de voies
de sorties modulées uniquement, définit la période on/off
minimale en secondes. Les impulsions 0 et 1 sont toutes
deux affectées
! VALH
Valeur Unités Physiques Haute. Pour la sortie
modulée sortie uniquement, valeur de régulation
maximale admissible
↕9
! VALL
Valeur Unités Physiques Basse. Pour une sortie
modulée uniquement,valeur de régulation minimale
admissible
↕9
! IOH
Electrique Haut. Pour les types de sorties modulées
uniquement, modulation maximale de la sortie
↕9
7-58
Unité 2500
Manuel de configuration
Nom
Description
! IOL
Electrique Bas. Pour les types de sorties modulées
uniquement, modulation minimale de la sortie
! MeasV
Valeur Electrique - valeur du signal électrique
provenant des bornes
! FltAct
Standby de Sortie- comportement après détection
d'une défaillance de communication
Modules d'E/S
Plage
État
↕9
"
DrvDn (2)
Sortie électrique forcée sur off (logique 0)
DrvUp (3)
Sortie électrique forcée sur on (logique 1)
Cont (4)
Signal maintenu, retenu si la variable de régulation n'est pas câblée.
Si elle est câblée à une boucle PID locale, la régulation est
maintenue
Figure 7-48 : paramètres de régulation des voies DO
Paramètres d'état et d'alarme de DO
Nom
Description
! Mask
Etat du Masque Binaire de l'Alarme– Utilisé pour
sélectionner les bits d'état des voies 'ChStat' qu'il faut
utiliser pour définir l'état d'alarme des voies
IO → Module’nn’ → MOD’nn’ → ChAISW
Le réglage sur 255 permet d'utiliser toutes les alarmes
! Inhibt
Inhibition des alames -
no (0)
Inhibe l'alarme d'état
YES (1)
L'alarme d'état est active
! InhSrc
Source de Inhibition des alames - Adresse de
l'indicateur pour inhiber l'alarme d'état
! Bloc
Etat Alarme Bloquante - Cf. également point 5.4
no (0)
Pas de blocage
YES (1)
Blocage actif
! Ltch
Pas de mémorisation.
YES (1)
Mémorisation active
no (0)
YES (1)
! OP
État
Etat Alarme Mémorisée
no (0)
! Ack
Plage
Etat Acquittement de l'alarme
Pas d'acquittement
Acquittement configuré
Sortie Alarme
OFF (0)
Pas d'alarme
on (1)
Alarme présente
Figure 7-49 : paramètres d'état et d'alarme de DO
Unité 2500
7-59
Modules d'E/S
Manuel de configuration
7.10 EXEMPLES DE CONFIGURATION
Nous donnons ci-après des exemples qui utilisent les paramètres de configuration essentiels
pour configurer différents modules d'E/S.
7.10.1 Entrée thermocouple ou RTD
Installer un module d'entrée analogique à un emplacement adapté de l'embase, par exemple
AI2 dans le logement 03.
a. définir ‘ReqID’ = AI2
1. Dans IO →
Module03 →
MOD03
a. définir ‘TYPE’ = TC (ou RTD). Remarque : si le module AI est configuré
2. Dans IO →
comme entrée thermocouple sur une voie et, par exemple, mV sur l'autre,
Module03 →
l'entrée thermocouple doit être sur la voie 1.
M03_C1
b. définir 'LinTyp’ comme le type de thermocouple utilisé (type K par
exemple).
c. définir 'CJC_Tp' = Auto s'il faut utiliser la compensation interne. C'est
normalement le cas par défaut. Il ne faut modifier ce paramètre qu'en cas
d'utilisation d'une source de référence externe.
d. définir 'FltAct’ = ‘UScale' (échelle haute) pour couper la puissance de sortie
en cas de rupture capteur (ou d'impédance élevée). C'est la valeur par défaut
normale pour les applications de chauffage.
‘DScale’ (échelle basse). C'est la valeur par défaut normale pour les
applications de refroidissement, afin de couper la demande de
refroidissement.
e. Si l'entrée est configurée pour RTD, 'CJC_Tp’ ne s'applique pas. La
résistance des fils RTD, 'Lead_R', lit et compense la résistance des fils qui
relient le capteur RTD au module.
Figure 7-50 : entrée analogique pour TC (niveau Configuration)
7-60
Unité 2500
Manuel de configuration
Modules d'E/S
7.10.2 Entrée pyromètre
Avec l'exemple ci-dessus :
1. Dans IO →
Module03 →
M03_C1
a.
b.
c.
d.
définir ‘TYPE’ = ‘PYRO’.
définir ‘LinTyp’ pour qu'il colle à la courbe du pyromètre.
Ce peut être une courbe linéaire ou personnalisée.
fixer ‘Emiss’ sur une valeur adaptée à la surface cible.
définir 'FltAct’ comme ci-dessus (remarque : un pyromètre
est peu susceptible d'être utilisé dans les applications de
refroidissement)
7.10.3 Entrée analogique : mV, mA, V, Ohms
A l'aide de l'exemple précédent :
1. Dans IO → Module03 →
M03_C1
a.
b.
définir ‘TYPE’ = ‘mv’.
définir 'LinTyp’ pour qu'il colle à la courbe du
transducteur utilisé.
Il faut maintenant mettre l'entrée à l'échelle pour faire coïncider la mesure affichée avec les
niveaux de sortie électrique du transducteur. Dans l'exemple ci-dessous, une entrée électrique
de 4-20 mA correspond à une mise à l'échelle de 0,0 à 1000,0 unités physiques.
Plage
Val Haut (1000,0)
Entrée électrique
Val Basse (0,0)
Electric Bas
(4 mA)
Electric Haut
(20 mA)
Figure 7-51 : mise à l'échelle de l'entrée
Quatre paramètres de configuration servent à mettre à l'échelle l'entrée électrique avec la
valeur de régulation.
Figure 7-52 : paramètres de mise à l'échelle de l'entrée
2.
Dans IO →
Module03 →
M03_C1
Unité 2500
a.
b.
c.
d.
définir 'IOL’ = ‘4,00’.
définir 'IOH’ = ‘20,00’
définir 'VALL’ = ‘0,00’
définir 'VALH’ = ‘1000,00’
7-61
Modules d'E/S
Manuel de configuration
7.10.4 Sortie analogique
Installer un module de sorties analogiques à un emplacement adapté sur l'embase, par
exemple AO2 dans le logement 04.
Dans IO → Module04 →
MOD04
Dans IO → Module04 →
M04_C1 (ou 2)
1.
2.
fixer 'ReqID' sur ‘Sortie analogique' (AO2)
fixer 'Type de voie’ sur ‘mA ou V
Il faut maintenant mettre à l'échelle la sortie analogique afin d'ajuster la valeur de sortie pour
qu'elle corresponde à la demande provenant de la sortie du bloc de régulation. Dans cet
exemple, la sortie analogique est 0 à 10 V pour une valeur de régulation de 0 à 100 %
(provenant de la sortie PID).
Sortie
électrique
Electrique Haut (10 V) IOH
Electrique Bas (0 V) IOL
Demande PID
VALH (100
%)
Figure 7-53 : mise à l'échelle de la sortie
VALL (0 %)
Quatre paramètres de configuration servent à mettre à l'échelle la donnée physique avec la
sortie électrique :
Figure 7-54 : paramètres de la sortie analogique
3.
Dans IO → Module04
→ M04_C1 (ou 2)
a.
b.
c.
d.
définir 'IOL’ = ‘0,00’.
définir 'IOH’ = ‘10,00’
définir 'VALL’ = ‘0,00’
définir 'VALH’ = ‘100,00’
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
7-62
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
Unité 2500
Manuel de configuration
Modules d'E/S
7.10.5 Entrée logique
Installer un module d'entrées logiques à un emplacement correct sur l'embase (par exemple
DI8 dans le logement 01).
1. Dans Module01 →
régler ‘ReqID sur ‘Digital Input’ (DI8)
MOD01
2. Dans IO → Module01 → régler ‘Type de Voie’ sur ‘OnOff (ou ‘Debnce’ ou ‘Pulse’)
M01_C1 (à 8)
OnOffI (50)
Entrée On/ Off. Utilisée pour les entrées logiques ou contacts qui
commutent en général de manière franche.
L'entrée brute est échantillonnée à chaque tick IOS.
Fréquence de mise à jour
= 110 msec (une fois
par cycle de régulation)
Largeur d'impulsion minimale toujours détectée
Debnce (51)
= 110 msec
Debounced. Le rebond de l'entrée est supprimé pendant la durée
spécifiée dans 'MinPIsT' et l'état d’anti-rebond est échantillonné à
chaque tick IOS.
Fréquence de mise à jour
= 110 msec (une fois
par cycle de régulation)
Limites du temps d’anti-rebond (MinPIsT)
= 0 msec (off) à 2,55 sec
Résolution du temps d’anti-rebond (MinPIsT)
= 10 msec
Largeur d'impulsion maximale dont l'élimination par filtrage est garantie
‘= MinPlsT’
Largeur minimale d'impulsion dont la détection est garantie.
Pulse (52)
lorsque 'MinPIsT' < 110 msec
= 110 msec
lorsque ‘MinPlsT’ > 110 msec
= ‘MinPlsT’+10 msec
Temporisation d'échantillonnage minimale
= ‘MinPlsT’
Temporisation d'échantillonnage maximale
= ‘MinPlsT’+120 msec
Pulse. Détecte les impulsions d'une durée supérieure à 'MinPIsT'. Pour
chaque flanc d'un train d'impulsions à détecter, le temps de cycle doit
être supérieur à deux ticks IOS.
Fréquence de mise à jour
= 110 msec (une fois par cycle de
régulation)
Limites du temps d’anti-rebond (MinPIsT)
Résolution du temps d’anti-rebond (MinPIsT)
= 0 msec (off) à 2,55 sec
= 10 msec
Largeur d'impulsion maximale dont l'élimination par filtrage est garantie
= ‘MinPlsT’
Largeur minimale d'impulsion dont la détection est garantie
Durée minimale entre impulsions = 220 msec (deux cycles de régulation)
Temporisation d'échantillonnage minimale
Temporisation d'échantillonnage maximale
= ‘MinPlsT’
= ‘MinPlsT’+120msec
Cf. également point 7.5.2. ‘Paramètres des voies de modules’
Unité 2500
7-63
Modules d'E/S
Manuel de configuration
.
7.10.6 Sorties logiques
Installer un module de sorties logiques à un emplacement correct de l'embase (par exemple
DO4 (ou RLY4) dans le logement 02).
Dans Module02 →
MOD02
Dans IO → Module01 →
M01_C1 (à 4)
1.
2.
OnOffO (40)
régler ‘ReqID sur ‘Digital Output’ DO4 (ou RLY4)
régler ‘Type de Voie’ sur ‘OnOff (ou ‘TimePr’ ou ‘VlvRse’
ou ‘VlVLwr’)
Sortie On/ Off . Utilisé pour la régulation tout ou rien, les événements et
les sorties d'alarme.
La sortie commute sur on et off, suivant l'entrée Valeur de régulation. La
sortie ‘MeasV’ est sur OFF si ‘Val’ est égal à zéro et sur ON si 'Val' est
différent de zéro. Il est possible d'inverser le sens à l'aide du paramètre
d'inversion 'SenS', mais uniquement au niveau Configuration.
TimePr (41)
Time proportioning. Utilisé pour réguler les sorties vers les contacteurs
ou relais statiques
Pour cela, une entrée analogique est convertie en rapport temps ON
temps OFF. Avec une puissance de 50 %, les temps ON et OFF sont
égaux. Ce type est normalement utilisé pour faire piloter un contacteur
(statique) par une sortie de chauffage PID. La durée minimale
d'impulsion est la période minimale, exprimée en secondes, pendant
laquelle la sortie est sur ON lorsque la puissance diminue en direction de
0 % ou sur OFF lorsqu'elle augmente en direction de 100 %.
Cette sortie peut être mise à l'échelle mais les réglages par défaut de 0
à 100 % donnant une sortie de 0 à 100 % sont normalement utilisés.
VlvRse (42)
Ouverture Vanne. Utilisé pour la sortie de position de vanne motorisée
VlvLwr (43)
Fermeture Vanne. Utilisé pour la sortie de position de vanne motorisée
Il faut configurer cette paire de sorties simultanément. Si la voie 1 (ou 3)
correspond à l'ouverture de la vanne, la voie 2 (ou 4) est
automatiquement configurée comme la fermeture de la vanne.
cf. également point 7.5.2. ‘Paramètres des voies de modules’.
7-64
Unité 2500
Manuel de configuration
8.
Blocs Toolkit
CHAPITRE 8 BLOCS TOOLKIT................................. 2
8.1. VUE D'ENSEMBLE ........................................................................ 2
8.2. BLOCS ANALOGIQUES ................................................................ 2
8.2.1.
Opérateurs analogiques .............................................................. 3
8.2.2.
Paramètres de bloc analogique................................................... 4
8.3. BLOCS LOGIQUES........................................................................ 7
8.3.1.
Opérateurs logiques .................................................................... 7
8.3.2.
Paramètres pour les blocs digitaux ............................................. 8
8.4. VALEURS UTILISATEUR ............................................................ 11
8.5. BLOCS TIMER ............................................................................. 12
8.6. TYPES DE TIMERS...................................................................... 13
8.6.1.
Mode 'On Pulse' du timer .......................................................... 13
8.6.2.
Mode 'Off Delay' du timer .......................................................... 14
8.6.3.
Mode 'Minuterie' du timer (one shot) ......................................... 15
8.6.4.
Mode 'Top Mini' du timer (minimum on) .................................... 16
8.6.5.
Paramètres des timers .............................................................. 17
8.7. COMPTEURS ............................................................................... 18
8.7.1.
Paramètres des compteurs ....................................................... 19
8.8. TOTALISATEURS ........................................................................ 21
8.8.1.
Paramètres des totalisateurs .................................................... 21
8.9. CABLAGE..................................................................................... 24
8.9.1.
Exemple de câblage soft........................................................... 25
8.10.
CABLAGE POINT A POINT ..................................................... 26
8.10.1.
Paramètres WIRES............................................................... 26
8.11.
HUMIDITE RELATIVE .............................................................. 28
8.11.1.
Vue d'ensemble..................................................................... 28
8.11.2.
Bloc Humidité ........................................................................ 28
8.12.
REGULATION DE POTENTIEL CARBONE - ZIRCONIUM .... 30
8.12.1.
Vue d'ensemble..................................................................... 30
8.12.2.
Paramètres de la sonde zirconium........................................ 30
8.12.3.
Régulation de la température ................................................ 33
8.12.4.
Régulation potentiel carbone................................................. 33
8.12.5.
Correction du gaz endothermique ......................................... 34
8.12.6.
Alarme d'encrassement ........................................................ 34
8.12.7.
Nettoyage automatique de la sonde...................................... 34
8.13.
ORDRE DANS LEQUEL SONT EFFECTUES LES CALCULS35
Unité 2500
8-1
Blocs Toolkit
Manuel de configuration
8. Chapitre 8 Blocs Toolkit
8.1. VUE D'ENSEMBLE
Les blocs Toolkit sont des blocs fonctions qui peuvent être personnalisés par l'utilisateur. Ils servent à
calculer les variables dérivées, à effectuer des calculs de logique combinatoire et à déclencher des
événements lorsque certaines conditions sont remplies. Les constantes dans 'USRVAL' peuvent être
utilisées comme indicateurs logiques ou comme paramètres analogiques. Dans le cas des indicateurs
logiques, zéro est interprété comme OFF, toute autre valeur comme ON.
Les blocs Toolkit sont uniquement disponibles si l'IOC 2500 est
commandé avec la fonction "blocs Toolkit" activée.
Les blocs Toolkit fournis avec le 2500 sont les suivants :
16* ou 32 blocs de calcul analogique dans ‘Analog’
16* ou 32 blocs de calcul logique dans ‘Digital’
8* ou 16 constantes dans'USRVAL’
8* compteurs, 8* timers, 8* totalisateurs
1 bloc de régulation de l'humidité dans 'HUMID1’
1 bloc de régulation zirconium dans 'ZIRC1’
La possibilité de câbler entre les blocs dans ‘WIRES’
* les versions antérieures possédaient un nombre moins important
de blocs et de fonctions
Figure 8-1 : blocs Toolkit
8.2. BLOCS ANALOGIQUES
Les blocs analogiques permettent au 2500 d'effectuer des opérations mathématiques sur deux valeurs
d'entrée. Ces valeurs peuvent provenir d'un paramètre disponible quelconque, dont les valeurs
analogiques, les valeurs utilisateur et les valeurs logiques. Il est possible de mettre à l'échelle chaque
valeur d'entrée à l'aide d'un facteur de multiplication ou d'une grandeur scalaire, comme le montre la
figure 8.2.
Les paramètres à utiliser, le type de calcul à réaliser et les limites acceptables du calcul sont définis dans
Configuration.
Limites
Entrée analogique 1
Scalaire entrée 1
Entrée analogique 2
Scalaire entrée 2
Opérateur
analogique
Valeur de sortie
La valeur de repli est
utilisée si le résultat d'un
calcul est”incorrect”
Figure 8-2 : schéma des blocs analogiques
Les grandeurs scalaires, les opérateurs et les limites ne peuvent être modifiés qu'en mode Configuration.
8-2
Unité 2500
Manuel de configuration
Blocs Toolkit
8.2.1. Opérateurs analogiques
Jusqu'à 32 calculs sont possibles. Les opérateurs ne peuvent être modifiés qu'en mode
configuration.
Opérateur
Description
None
L'opérateur analogique sélectionné est désactivé
Add
Le résultat de sortie est égal à la somme d'Entrée 1 plus Entrée 2
Sub
Le résultat de sortie est égal à la différence entre Entrée 1 et Entrée 2
où Entrée 1 > Entrée 2
Mul
Le résultat de sortie est égal au produit d'Entrée 1 par Entrée 2
Div
Le résultat de sortie est égal à la division d'Entrée 1 par Entrée 2
AbsDif
Le résultat de sortie est égal à la valeur absolue de la différence entre Entrée 1 et Entrée 2
Max
Le résultat de sortie est le maximum d'Entrée 1 et Entrée 2
Min
Le résultat de sortie est le minimum d'Entrée 1 et Entrée 2
HotSwp
Entrée 1 apparaît comme la sortie à condition qu'Entrée 1 soit 'correcte’. Si Entrée 1 est
‘incorrecte', la valeur d'Entrée 2 apparaît à la sortie. On peut citer comme exemple d'entrée
erronée un état de rupture capteur.
S/Hold
Normalement, Entrée 1 est une valeur analogique et Entrée 2 est logique.
Sortie = Entrée 1 lorsqu'Entrée 2 passe de 0 à 1. La sortie reste à cette valeur jusqu'à ce qu'Entrée
2 passe de nouveau de 0 à 1. (C'est une fonction d'échantillonneur bloqueur)
Entrée 2 peut être une valeur analogique et doit passer de 0 à 100 % pour fournir un échantillon et
se maintenir à la sortie.
Expt
La sortie est la valeur d'Entrée 1 à la puissance de la valeur à Entrée 2, c'est-à-dire entrée 1
Sqrt
Le résultat de sortie est égal à la racine carrée d'Entrée 1. Entrée 2 est dépourvue d'effet.
Log
Le résultat de sortie est le logarithme (base 10) d'Entrée 1. Entrée 2 est dépourvue d'effet.
Ln
Le résultat de sortie est le logarithme (base e) d'Entrée 1. Entrée 2 est dépourvue d'effet.
Exp
Le résultat de sortie est l'exposant d'Entrée 1, c'est-à-dire e
10x
Le résultat de sortie est 10 à la puissance de la valeur d'Entrée 1, c'est-à-dire. 10
Entrée 2 est dépourvue d'effet.
Sel 1
L 'opérateur logique 1 à 32 sert à commander un opérateur analogique comme commutateur.
Si la sortie de l'opérateur logique est vraie, l'entrée analog 1 est commutée sur la sortie.
Si elle est fausse, l'entrée 2 est commutée sur la sortie. Voici un exemple :
Ce branchement s'effectue par
Entrée
sélection de ‘Select Logic 1’
logique 1
ET
La sortie est égale à
Entrée
Entrée
Sélection
‘Analog 1’ lorsque
logique 2
de
‘Entrée logique 1’et
Opérateur analogique 1
Logic 1
‘Entrée logique 2’
Entrée
logique 1
sont vraies
analogique 2
Opérateur
analogique 1
à
Sel 32
Unité 2500
entrée 2
entrée1
Entrée 2 est dépourvue d'effet
entrée 1
.
8-3
Blocs Toolkit
Manuel de configuration
8.2.2. Paramètres de bloc analogique
Ces paramètres se trouvent dans Toolkit Blocks → Analog → AOPR01 à 32
Figure 8-3 : blocs analogiques - Liste de paramètres
Le tableau schématique ci-dessus est affiché sous la forme habituelle de liste de paramètres.
Toutefois, lorsqu'on appelle l'éditeur de blocs Toolkit (Visualiser →Bloc de boite à outils,
dans la barre de menu), les mêmes informations sont présentées sous une forme plus
graphique, comme le montre la figure ci-dessous.
Définir le repli et
l'état de défaut
Figure 8-4 : éditeur de blocs analogiques
8-4
Unité 2500
Manuel de configuration
Nom
Description
! Oper
Operateur. Pour définir le type d'opérateur analogique
Blocs Toolkit
Plage
État
Utiliser l'éditeur de blocs Toolkit pour l'explication graphique
Pour voir les types d'opérateurs, se reporter au point 8.2.1.
! P1_Val
! P1_Src
Valeur Entrée 1. Valeur du paramètre utilisé en Entrée 1
Source Entrée 1. Adresse Modbus du paramètre utilisé en
Entrée 1
-1 signifie PAS câblé.
! P1_Mul
! P2_Val
! P2_Src
Scalaire Entrée1. Facteur appliqué à Entrée1 avant calcul
Valeur Entrée 2. Valeur du paramètre utilisée en Entrée 2
Source Entrée 2. Adresse Modbus du paramètre utilisé en
Entrée 2
-1 signifie PAS câblé.
! P2_Mul
Scalaire Entrée2. Facteur appliqué à Entrée 2 avant le
calcul
! FallBk
Valeur de Repli. Valeur donnée par le bloc si les résultats
du calcul sont incorrects
Il faut activer cette option à l'aide du paramètre UseFBk.
Activer le repli. Réglé pour donner une valeur de sortie sûre si
le résultat du calcul est incorrect.
Les options de repli permettent d'indiquer un résultat satisfaisant
lorsqu'un état de défaut se produit sur l'entrée.
Cette fonction peut servir à interrompre une boucle d'état
incorrecte lorsque le câblage utilisateur a créé une boucle dans la
configuration. Cette fonction peut être définie comme une
énumération ou sous forme graphique comme le montrent les
figures 8-3 et 8-4
! UseFBk
C Bad (0)
Transmet un état incorrect (Bad) et écrête le calcul aux limites définies (Clip) ;
pour les autres défaillances, utiliser la valeur de repli.
F Bad (1)
Transmet un état incorrect (Bad) et se replie sur la valeur de repli (FallBack).
C Good (32)
Transmet un état correct (Good)et écrête le calcul aux limites définies(Clip); pour
les autres défaillances, utiliser la valeur de repli.
F Good (33)
Transmet un état correct (Good) et se replie sur la valeur de repli (FallBack).
! HiLim
! LoLim
Limite Haute de Sortie. Limite haute appliquée à la sortie
! RealCV
Valeur de Sortie. Sortie du bloc Toolkit après le calcul, repli ou
limites
"
! CVStat
Etat. Indique si le calcul donne une sortie incorrecte
"
Limite Basse de Sortie. Limite basse appliquée à la
sortie
Good (0)
État correct
Bad (1)
État incorrect
Unité 2500
8-5
Blocs Toolkit
Manuel de configuration
8.2.2.1. Exemple – Ajout d'une valeur utilisateur à Boucle 01 Consigne 2
Cet exemple est destiné à illustrer le principe de configuration des blocs analogiques à l'aide
de l'éditeur de blocs Toolkit. Cet exemple peut servir à ajouter un décalage fixe à une variable
analogique, dans ce cas la consigne 2.
1.
Dans l'onglet Valeurs utilisateur, sélectionner une valeur utilisateur, par exemple'Usr1’.
Cliquer deux fois sur cette valeur et saisir une valeur
2.
Dans l'onglet Opérations analogiques, cliquer sur la touche '…' Entrée 1. Depuis la petite
fenêtre de l'explorateur, sélectionner Toolkit Blocks → USRVAL → Usr1. Appuyer sur
OK ou cliquer deux fois sur ‘Usr1’.
3.
Cliquer sur la touche '…' Entrée 2. Depuis la petite fenêtre de l'explorateur, sélectionner
Control → LOOP01 → L01_SP → SP2. Appuyer sur OK ou cliquer deux fois sur 'SP2’.
4.
Saisir la valeur pour les grandeurs scalaires d'entrée si besoin est
5.
Sélectionner un opérateur, dans cet exemple ‘Add’
6.
Des limites sont appliquées au résultat du calcul initial. Si le calcul est incorrect (par
exemple division par zéro), c'est la valeur de ‘repli’ qui est utilisée. Si l'on coche la case
‘Repli si Limites dépassées’, la valeur de repli sera utilisée si le calcul initial est hors
limites.
Remarques
1. Les figures 8-3 et 8-4 montrent cet exemple
2.
Une zone commentaire est disponible pour décrire l'objet du calcul.
3.
Pour supprimer une valeur dans l'entrée, cliquer dans la case et appuyer sur 'effacer' ou
appuyer sur la touche '…' et sélectionner un nouveau paramètre dans le petit explorateur
4.
Il est possible de sélectionner la vue de liste de paramètres en appuyant sur la touche
Liste de paramètres
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
8-6
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
Unité 2500
Manuel de configuration
Blocs Toolkit
8.3. BLOCS LOGIQUES
Les blocs calcul logiques permettent au 2500 d'effectuer des opérations de logique
combinatoire sur 2 valeurs d'entrée. Ces valeurs peuvent provenir d'un paramètre disponible
quelconque, dont les valeurs analogiques, les valeurs utilisateur et les valeurs logiques.
Les paramètres à utiliser, le type de calcul à effectuer, l'inversion de la valeur d'entrée et la
valeur de ‘repli’ sont définis dans Configuration.
Il est possible d'effectuer jusqu'à 32 calculs différents.
Entrée logique 1
Inversion ?
Entrée logique 2
Inversion ?
N.B. :
Opérateur
logique
Valeur de sortie
Utiliser la valeur de repli si le calcul
est ”incorrect”
0 = OFF (ou faux) Différent de 0 = ON (ou vrai)
Figure 8-5 : schéma d'un bloc logique
8.3.1. Opérateurs logiques
Les opérateurs ne peuvent être modifiés qu'en mode Configuration.
Opérateur
Description
None
L'opérateur logique sélectionné est désactivé
AND
Le résultat de sortie est ON lorsqu' Entrée 1 et Entrée 2 sont toutes
deux ON
OR
Le résultat de sortie est ON lorsqu' Entrée 1 ou Entrée 2 est ON
XOR
OU exclusif. Le résultat de sortie est vrai lorsqu'une seule entrée
est ON. Si les deux entrées sont ON, la sortie est OFF.
Latch
La sortie est ON lorsqu' Entrée 1 passe à ON. La sortie reste ON
lorsqu' Entrée 1 passe à OFF. La sortie est réinitialisée à OFF par
basculement d'Entrée 2 sur ON.
= Equal
Le résultat de sortie est ON lorsqu' Entrée 1 = Entrée 2
<> Not Equal
Le résultat de sortie est ON lorsqu' Entrée 1 ≠ Entrée 2
> Greater
Le résultat de sortie est ON lorsqu' Entrée 1 > Entrée 2
< Less than
Le résultat de sortie est ON lorsqu' Entrée 1 < Entrée 2
>= Greater or Equal
Le résultat de sortie est ON lorsqu' Entrée 1 > Entrée 2
<= Less or Equal
Le résultat de sortie est ON lorsqu' Entrée 1 < Entrée 2
Unité 2500
8-7
Blocs Toolkit
Manuel de configuration
8.3.2. Paramètres pour les blocs digitaux
Ces paramètres se trouvent dans Toolkit Blocks → Digital → DOPR01 à 32.
Figure 8-6 : blocs digitaux - Liste de paramètres
Toutefois, lorsqu'on appelle l'éditeur de blocs Toolkit (Visualiser → Blocs de la boite à outils
dans la barre de menu), les mêmes informations sont disponibles sous une forme plus
graphique, comme le montre l'illustration ci-dessous.
Figure 8-7 : éditeur de blocs digitaux
Les illustrations ci-dessus montrent le résultat de l'exemple de configuration du point 8.2.4.1.
8-8
Unité 2500
Manuel de configuration
Nom
Description
! Oper
Opérateur. Définit le fonctionnement du bloc logique
Blocs Toolkit
Plage
État
Utiliser l'éditeur de blocs pour voir l'explication graphique
Remarque : les entrées dans les blocs peuvent être
analogiques. La sortie est vraie/fausse
Pour voir les types d'opérateurs, se reporter au point 8.2.3.
! P1_Val
! P1_Src
Valeur Entrée 1. Valeur du paramètre utilisée en Entrée 1
Source Entrée 1. Adresse Modbus du paramètre utilisé
en Entrée 1
-1 signifie PAS câblé.
! P2_Val
! P2_Src
Valeur Entrée 2. Valeur du paramètre utilisée en Entrée 2
Source Entrée 2. Adresse Modbus du paramètre utilisé
en Entrée 2
-1 signifie PAS câblé.
! FallBk
Repli. Sortie donnée par le bloc si les résultats du calcul
sont incorrects
F Bad (0)
Indique un status incorrect (Bad) et restitue 0 (faux)
T Bad (1)
Indique un status incorrect et restitue 1 (vrai)
F Good (32)
Indique un status correct (Good) et restitue 0 (faux)
T Good (33)
Indique un résultat correct et restitue 1 (vrai)
! InvMsk
Masque d'Inversion des entrées. Le réglage du bit 0
inverse Entrée 1 avant le calcul,
Le réglage du bit 1 inverse l'Entrée 2 avant le calcul :
None (0)
Aucune entrée inversée.
IP1 (1)
L'Entrée 1 uniquement est inversée
IP2 (2)
L'Entrée 2 uniquement est inversée
Both (3)
Les deux entrées sont inversées
! BoolCV
! CVStat
Sortie . Sortie du bloc vraie/fausse
"
Etat (Status). A '1' si le calcul logique donne une sortie
incorrecte
"
Good (0)
État correct
Bad (1)
État incorrect
Unité 2500
8-9
Blocs Toolkit
Manuel de configuration
8.3.2.1. Exemple – Obtention d'un bloc de calcul logique
Cet exemple est destiné à illustrer le principe de configuration des blocs digitaux à l'aide de la
liste de paramètres.
L'exemple est un 'comparateur’ qui compare la valeur de deux entrées à l'aide de l'opérateur <
(inférieur à). La première entrée (entrée 1) de cet exemple provient de la sortie d'un module
d'entrée analogique. La deuxième entrée (entrée 2) est une valeur utilisateur analogique.
Ce type d'application peut servir à commuter une sortie alarme ou événement ou dans une
situation de prise de décision. Une sortie logique est obtenue si Entrée 1 est inférieure à
Entrée 2.
Dans cet exemple, Entrée 1 provient de la sortie voie 1 du module d'E/S analogique 'M01_C1'
et Entrée 2 provient d'une variable utilisateur 'USRVAL.Usr1'.
De la sortie du module AI
M01_C1.Val
De la sortie du bloc fonction
Valeur utilisateur
(USRVAL.Usr1)
Entrée 1
Entrée 2
DOPR01
<
Sortie 0 ou 1
Faux / Vrai
1.
Dans Toolkit Blocks → Digital → DOPR01, régler ‘Oper’ sur < (8)
2.
Dans IO → Module01 → M01_C1, appuyer sur + (ou cliquer deux fois sur M01_C1)
pour ouvrir la liste des repères de paramètres
3.
Déplacer le repère sur 'Val' de M01_C1 à 'P1_Src' dans la liste de paramètres DOPR01
4.
Dans Toolkit Blocks → USRVAL, déplacer le repère 'Usr1' vers 'P2_Src' dans la liste de
paramètres DOPR01
5.
Fixer la valeur de repli sur 0 pour faux ou 1 pour vrai
Si l'éditeur d’opérations logiques est ouvert, on remarque que les opérations ci-dessus ont été
transférées dans cet éditeur graphique.
8-10
Unité 2500
Manuel de configuration
Blocs Toolkit
8.4. VALEURS UTILISATEUR
Une valeur utilisateur est une variable qui peut être définie par l'utilisateur et qui est utilisable
pour les calculs divers. Les valeurs utilisateur se trouvent dans Toolkit Blocks → USRVAL.
Elles peuvent être utilisées comme valeurs analogiques ou logiques lorsqu'une valeur
quelconque différente de zéro est considérée comme ‘vraie’
Il existe jusqu'à 16 valeurs utilisateur qui peuvent être utilisées en fonction des besoins dans
n'importe quels calculs analogiques ou logiques. Pour utiliser une valeur utilisateur comme
indicateur logique, cette valeur prend l'état OFF lorsqu'elle est nulle et l'état ON lorsqu'elle est
différente de zéro.
Figure 8-8 : valeurs utilisateur - Liste de paramètres
N.B. :
pour régler la valeur utilisateur, cliquer deux fois sur la valeur utilisateur et saisir la nouvelle
valeur dans la fenêtre de saisie.
On peut aussi cliquer avec le bouton droit de la souris sur la valeur utilisateur et sélectionner
‘Modifier la valeur du Paramètre’ dans la fenêtre.
Unité 2500
8-11
Blocs Toolkit
Manuel de configuration
8.5. BLOCS TIMER
Les blocs timer permettent au régulateur d'utiliser les informations de temps et de date dans le
cadre de la régulation. Ils peuvent être déclenchés par un événement et peuvent servir à lancer
une action. Par exemple, une action peut être différée à la suite d'un événement donné. Les
blocs timer installés dans le régulateur 2500 sont les suivants :
Timers
Jusqu'à 8 blocs timer comportant chacun quatre modes de
fonctionnement sont expliqués dans cette section. Le type de timer se
définit au niveau Configuration. Le timer est activé par un événement.
L'événement est également défini dans le mode configuration ou il peut
être déclenché par un paramètre de la liste. Le temps s'écoule pendant
une période définie. La sortie peut être ‘câblée’ en mode Configuration
pour agir sur un autre événement, cf. point 8.8.
Compteurs
Jusqu'à huit blocs compteur sont disponibles. Chaque bloc peut être
configuré pour un comptage ou un décomptage.
Cf. point 8.6.
Totalisateurs
Jusqu'à huit blocs totalisateur peuvent être configurés pour fournir un
total de fonctionnement d'un paramètre et donner une sortie lorsqu'un
total prédéfini est atteint. Exemple : totalisation du débit d'un tuyau.
Les blocs Totalisateur peuvent également être 'câblés', au niveau
Configuration, vers un paramètre d'entrée quelconque.
La sortie peut également être ‘câblée’ au niveau Configuration pour agir
sur un événement comme un relais.
Cf. point 8.7.
8-12
Unité 2500
Manuel de configuration
Blocs Toolkit
8.6. TYPES DE TIMERS
On peut configurer chaque bloc timer pour qu'il fonctionne selon l'un des quatre modes
expliqués ci-après.
8.6.1. Mode 'On Pulse' du timer
Ce timer sert à produire une impulsion de largeur fixe déclenchée à partir d'un front.
• la sortie passe sur On lorsque l'entrée passe d'Off à On.
• la sortie reste On jusqu'à ce que la durée soit écoulée
• si un 'front' se répète pendant que la sortie est sur ON, le temps écoulé revient à zéro et la
sortie reste sur On ( Tempo ré-armable)
• la variable déclenchée suit l'état de la sortie
La figure ci-dessous illustre le comportement du timer dans différentes conditions d'entrée.
Entrée
Sortie
Durée
Durée
Temps écoulé
Déclenchement
Intervalle d'entrée < durée
Entrée
Sortie
Durée
Temps écoulé
Déclenchement
Figure 8-9 : timer 'On Pulse' dans différentes conditions d'entrée
Unité 2500
8-13
Blocs Toolkit
Manuel de configuration
8.6.2. Mode 'Off Delay' du timer
Ce timer offre une temporisation entre l'événement déclenchant et la sortie du timer (tempo à
l'appel ou retard au front de montée). Si une impulsion courte déclenche le timer, une
impulsion de durée d'un échantillonnage (110 msec) sera émise après la temporisation.
•
la sortie est réglée sur Off lorsque l'entrée passe d'Off à On.
•
la sortie reste Off jusqu'à ce que la durée soit écoulée.
•
si l'entrée revient à Off avant que la durée soit écoulée, le timer continue jusqu'à ce que la
durée prévue. Il émet ensuite une impulsion égale à une durée d'échantillonnage.
•
une fois la durée écoulée, la sortie passe à On.
•
la sortie reste sur On jusqu'à ce que l'entrée passe à Off.
•
la variable Déclenchement passe sur On par le passage de l'entrée d'Off à On. Elle reste
sur On jusqu'à ce que la durée soit écoulée et que la sortie ait été réinitialisée sur Off.
La figure ci-dessous illustre le comportement du timer dans différentes conditions d'entrée.
110 msec
Entrée
Durée
Durée
Sortie
Temps écoulé
Déclenchement
Figure 8-10 : timer 'Off Delay' dans différentes conditions d'entrée
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
8-14
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
Unité 2500
Manuel de configuration
Blocs Toolkit
8.6.3. Mode 'Minuterie' du timer (one shot)
Ce timer se comporte comme une simple minuterie de four.
• lorsque la durée est programmée pour prendre une valeur autre que zéro, la sortie est mise
sur On
• la valeur de la durée est décrémentée jusqu'à ce qu'elle atteigne zéro. La sortie passe
ensuite à Off
• il est possible de modifier la valeur de la durée à n'importe quel point pour augmenter ou
diminuer la durée On
• une fois sur zéro, la durée n'est pas reconduite à la valeur antérieure, l'opérateur doit la refixer pour démarrer la durée On suivante
• l'entrée sert à valider la sortie. Si l'entrée est sur On, il y a un compte à rebours de la durée
jusqu'à zéro. Si l'entrée passe sur Off, la durée est maintenue et la sortie passe sur Off
jusqu'au prochain réglage de l'entrée.
N.B. : l'entrée ayant un câblage logique, l'opérateur peut ne PAS la câbler et régler la valeur
de cette entrée sur On, ce qui provoque l'activation permanente du timer.
• la variable Déclenchement passe sur On dès que la durée est fixée. Elle revient à zéro
lorsque la sortie passe à Off.
La figure ci-dessous illustre le comportement du timer dans différentes conditions d'entrée.
Entrée
Durée fixée
Durée fixée
Sortie
B
A
Durée
Durée
Durée
Durée écoulée
Déclenchement
Ce schéma montre la manière dont on peut utiliser l'entrée pour suspendre le timer
Entrée
Durée fixée
Sortie
A+B+C+D = durée fixée
A
B
C
D
Figure 8-11: timer "mode Minuterie"
Unité 2500
8-15
Blocs Toolkit
Manuel de configuration
8.6.4. Mode 'Top Mini' du timer (minimum on)
Ce timer a été conçu de manière à garantir que la sortie reste sur On pendant une durée
donnée après la suppression du signal d'entrée (tempo à la retombée ou retard au front de
descente). Il peut par exemple servir à empêcher un nombre excessif de mises en route et
d'arrêts d'un compresseur.
•
la sortie passe sur On lorsque l'entrée passe d'Off à On.
•
Lorsque l'entrée passe d'On à Off, le temps écoulé commence à s'incrémenter pour
atteindre la durée définie.
•
la sortie reste sur On jusqu'à ce que le temps écoulé ait atteint la durée définie. La sortie
passe ensuite sur Off.
•
cette temporisation est ré-armable. Si le signal d'entrée revient à On pendant que la sortie
est sur On, la durée écoulée revient à zéro et est ainsi prête à commencer à s'incrémenter
lorsque l'entrée passe sur Off.
•
la variable Déclenchement est sur On pendant que la durée écoulée est >0. Elle indique
que le timer est en cours de comptage.
La figure ci-dessous illustre le comportement du timer dans différentes conditions d'entrée.
Entrée
Sortie
Durée écoulée
Durée
Durée
Déclenchement
Figure 8-12 : timer "durée minimale d'activation' dans différentes conditions d'entrée
8-16
Unité 2500
Manuel de configuration
Blocs Toolkit
8.6.5. Paramètres des timers
Ces paramètres se trouvent dans Toolkit Blocks →Timers → TMR1 à 8.
Figure 8-13 : liste de paramètres des timers
Nom
! Type
OFF (0)
Description
Timer Type. Sélectionne le type de timer à partir des types
décrits dans les sections précédentes
Timer pas défini
PULSE (1)
Timer On pulse rettrigerable
DELAY (2)
Timer 'Off delay'
1 SHOT (3)
Timer "Minuterie"
CMPRSS (4)
Timer top mini ou fonction compresseur
Plage
! IP_Src
Source de l' entrée Déclenchement. Permet de démarrer
le timer à partir d'une source externe. –1 indique qu'aucun
câblage n'est réalisé et qu'il est possible de définir la durée
à l'aide du paramètre ‘Durée’.
! IP_Val
Entrée Déclenchement. Cette entrée déclenche le démarrage du timer.
OFF (0)
on (1)
! Time
! Trig
État
Pas de comptage du temps. Entrée déclenchement/validation FAUSSE
Comptage du temps. Entrée déclenchement/validation VRAIE
H:M:S:mS
Temps du Timer. Définit la durée de fonctionnement
timer
"
Timer déclenché. Le déclenchement du timer passe d'on
à off en fonction du type de timer
OFF (0)
Pas de comptage du temps. Sortie déclenchement/validation FAUSSE
on (1)
Comptage du temps. Sortie déclenchement/validation VRAIE
! OP
OFF (0)
on (1)
! Elapse
Unité 2500
Sortie Timer. La sortie passe d'on à off en fonction du type
de timer
Sortie timer FAUSSE
Sortie timer VRAIE
Timer temps écoulé.
"
8-17
Blocs Toolkit
Manuel de configuration
8.7. COMPTEURS
Jusqu'à huit blocs compteur sont pris en charge par l'IOC.
Le compteur évolue lors des passages d''OFF' à 'ON' de son entrée de comptage.
Le compteur peut être réglé sur deux modes 'COMPTANT' et 'DECOMPTANT', il possède
des indicateurs externes câblables Validation 'En', Remise à zéro 'Rst' et de Réinitialisation du
Débordement 'COv'
1.
En mode 'COMPTANT', lorsque 'En' est réglé sur 1(yes), le bloc incrémente le
'COMPTAGE' de zéro à la valeur de Présélection 'Tgt'. Lorsque la présélection est
atteinte, le bloc maintient la sortie Ripple Carry tant que 'Comptage = Présélection' ; lors
du comptage suivant, il fait passer la sortie Débordement 'Ovflow' sur 1 (yes) et ramène
le comptage à zéro
2.
En mode 'DECOMPTANT', lorsque 'En' est réglé sur 1(yes), le bloc décrémente le
'COMPTAGE' depuis la valeur de Présélection 'Tgt' vers zéro. Lorsque zéro est atteint, le
bloc maintient la sortie Ripple Carry tant que 'Comptage = zéro' ; lors du comptage
suivant, il fait passer la sortie Débordement 'Ovflow' sur 1(yes) et ramène le comptage à
la présélection.
3.
Il est possible de supprimer la sortie Débordement en faisant passer la RAZ du
débordement 'COV' de 0 (no) à 1 (yes).
Le total est limité à un comptage maximal de 2 147 483 647.
Une sortie de Report 'RCarry' permet de cascader plusieurs blocs compteurs offrant ainsi une
possibilité d'extension de ce comptage si besoin est. Voici un exemple :
La résolution nominale pour le bloc compteur est de neuf chiffres, c'est-à-dire 999999999.
Entrée en
cours de
comptage
Clk
Clock1
RCarry
999999999
En
Clock2
Clk
999999999
Comptage
étendu
999999999999999999
Figure 8-14 : bloc compteur
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
8-18
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
Unité 2500
Manuel de configuration
Blocs Toolkit
8.7.1. Paramètres des compteurs
Ces paramètres se trouvent dans Toolkit Blocks → Counters → CTR1 à 8.
Figure 8-15 : liste de paramètres des compteurs
Nom
! Dir
!
!
!
Description
Direction. Définit le sens du comptage en réaction aux
impulsions de l'horloge
Plage
État
Le comptage est limité à un comptage maximal de 2 147
483 647.
Up (0)
Count up En mode 'COMPTANT', lorsque 'En' est VRAI (yes), le bloc
incrémente le 'COMPTAGE' de zéro vers la cible 'Tgt'. Lorsque la cible
est atteinte, le bloc maintient la sortie Ripple Carry tant que 'Comptage =
cible'. Lors du comptage suivant, le bloc règle la sortie Débordement sur
1 (yes) et ramène le comptage à zéro
Count down En mode 'DECOMPTANT', lorsque 'En' est VRAI (yes), le
Down (1)
bloc décrémente le 'COMPTAGE' depuis la présélection 'Tgt' jusqu'à
zéro. Lorsque zéro est atteint, le bloc maintient la sortie Ripple Carry tant
que 'comptage = zéro'. Lors du comptage suivant, le bloc passe la sortie
Débordement 'Ovflow' sur 1 (yes) et réinitialise le comptage à l'objectif.
Tgt
Présélection de comptage. Définit la valeur que le
compteur cherche à atteindre en comptant ou la valeur à
partir de laquelle il démarre en décomptant
Count
Comptage. Valeur de comptage actuelle
Entrée de Comptage. Entrée de comptage :
Clk
Un passage de cette entrée de FAUX à VRAI
incrémente/décrémente le comptage suivant le sens
comptant/décomptant choisi.
Unité 2500
8-19
Blocs Toolkit
Manuel de configuration
Nom
! ClkSrc
Description
Source de l'entrée Comptage. Adresse Modbus de la
source dont provient l'horloge de comptage.
! RCarry
Retenue de Comptage. Sortie Report :
VRAIE pendant une période déterminée par le sens :
Sens = ascendant : lorsque Comptage = objectif.
Sens = descendant : lorsque Comptage = 0.
Elle est FAUSSE dans les autres cas.
Débordement. Sortie débordement :
devient VRAIE sur le comptage qui suit le ripple carry.
Elle reste VRAIE jusqu'à ce qu'elle soit réinitialisée par
l'entrée 'Cov'..
Plage
État
-1 indique PAS câblé
! Ovflow
no (0)
YES (1)
! Rst Src
! Rst
no (0)
YES (1)
! COvSrc
! COv
Pas de débordement
Débordement actif
Source RAZ. Adresse Modbus de la source dont provient
la réinitialisation.
-1 indique PAS câblé
RAZ. Entrée Réinitialisation du compteur.
Le réglage de cette entrée sur VRAI réinitialise/charge la
valeur de comptage de la manière suivante :
Sens = ascendant : passage du comptage à 0
Sens = descendant : passage du comptage à la
présélection.
Tant que l'entrée Réinitialisation est VRAIE, le compteur
ne tient pas compte de l'entrée horloge.
Entrée Réinitialisation FAUSSE
Entrée Réinitialisation VRAIE
Source du signal de RAZ Débordement. Adresse
Modbus de la source dont provient la Raz Débordement
. -1 indique PAS câblé
RAZ Débordement. Entrée Remise à zéro Débordement:
La mise à 1 de cette entrée remet la sortie Overflow à
FAUX.
no (0)
Entrée Clear Overflow FAUSSE
YES (1)
Entrée Clear Overflow VRAIE
! EnSrc
! En
Validation Source. Adresse Modbus de la source dont
provient l'entrée Validation. -1 indique PAS câblé
Validation. Entrée Validation du compteur :
Lorsqu'elle est VRAIE, le compteur compte les tops
Horloge.
Lorsqu'elle est FAUSSE, le compteur ne tient pas compte
de l'entrée Horloge.
no (0)
Entrée Horloge pas prise en compte
YES (1)
Les entrées Horloge sont comptées
8-20
Unité 2500
Manuel de configuration
Blocs Toolkit
8.8. TOTALISATEURS
Les totalisateurs servent à mesurer la quantité totale d'une mesure intégrée dans le temps
(débit, puissance par exemple). Le régulateur 2500 possède un total de huit blocs totalisateur.
Les sorties des blocs totalisateur sont des valeurs intégrées des entrées. Une sortie d'alarme et
une sortie impulsion sont fournis et peuvent être câblés vers un bloc compteur ou un
compteur électromécanique externe.
Outre les paramètres d'entrée 'MARCHE', 'MAINTIEN' et 'RAZ' d'un bloc totalisateur, on
trouve ce qui suit :
•
un 'SEUIL BAS' de coupure pour le signal d'entrée
•
une consigne d'alarme
•
un réglage de poids pour la sortie Impulsion. C'est la quantité équivalente à l'impulsion
de sortie.
a.
b.
c.
En 'MARCHE', le totalisateur intègre son entrée et la compare en permanence à une
consigne d'alarme.
En 'MAINTIEN', le totalisateur et le tampon de sortie d'impulsion arrêtent d'intégrer
l'entrée mais le bloc continue à effectuer des tests de contrôle d'alarmes.
En 'RAZ', le total est remis à zéro et les alarmes sont supprimées.
Le total est limité à un maximum de 99999 et à un minimum de -19999. Il est possible
d'élargir cette plage en utilisant la sortie impulsion câblée vers un bloc compteur.
8.8.1. Paramètres des totalisateurs
Ces paramètres se trouvent dans Toolkit Blocks → Totalisers → TOT1 à 8
Figure 8-16 : liste de paramètres totalisateur
Unité 2500
8-21
Blocs Toolkit
Manuel de configuration
Nom
Description
Plage
! IP
Valeur du Paramètre à Totaliser. Valeur d'entrée
actuelle.
99999
État
à
-19999
! IPSrc
Source du Paramètre à Totaliser. Adresse Modbus de la
source dont provient le paramètre surveillé
-1 indique PAS câblé
! Reset
no (0)
YES (1)
! ResSrc
RAZ Totalisateur. Dans Réinitialisation, le totalisateur est
remis à zéro et les alarmes sont réinitialisées.
Totalisateur libre
Réinitialisation du totalisateur
Source RAZ Totalisateur. Adresse Modbus de la source
dont provient la remise à Zéro du totalisateur.
-1 indique PAS câblé.
! Run
Reset (0)
Run (1)
! RunSrc
Marche. Dans Run, le totalisateur intègre son entrée et la
compare en permanence à une consigne d'alarme.
Totalisateur inactif
Totalisateur actif
Source Marche Totalisateur. Adresse Modbus de la
source dont provient le signal Marche.
-1 indique PAS câblé
! Hld
Maintien. En Maintien, le totalisateur arrête d'intégrer son
entrée mais continue à contrôler les conditions d'alarme.
N.B. :
Les paramètres Marche et Maintien sont conçus pour être
câblés à des entrées logiques (par exemple). Marche doit
être ‘on’ et Maintien doit être ‘off’ pour que le totalisateur
fonctionne.
Cont (0)
Totalisateur en action
Hold (1)
Totalisateur suspendu
! HldSrc
Source Maintien Totalisateur. . Adresse Modbus de la
source dont provient le signal Maintien.
-1 indique PAS câblé
! Total
Sortie Total Accumulée. Valeur intégrée du paramètre
surveillé
! AlmSP
Seuil d' Alarme Totalisateur. Définit la valeur totalisée à
laquelle une alarme se produit
8-22
"
Unité 2500
Manuel de configuration
Nom
Description
! AlmOP
Sortie Alarme. Valeur en lecture seule qui indique l'état
de la sortie d'alarme (On ou Off).
Blocs Toolkit
Plage
État
"
La valeur totalisée peut être un nombre positif ou négatif.
Si la consigne est un nombre positif, l'alarme s’active
lorsque le total est supérieur à la consigne.
Si la consigne est un nombre négatif, l'alarme s'active
lorsque le total est inférieur à la consigne (c'est-à-dire plus
négatif que la consigne).
Si la consigne de l'alarme totalisateur est réglée sur 0,0,
l'alarme est off. Elle ne détecte pas les valeurs inférieures
ou supérieures.
La sortie d'alarme est une sortie à un seul état. On peut
l'effacer en réinitialisant le totalisateur ou en modifiant la
consigne de l'alarme.
OFF (0)
on (1)
! LowThr
Sortie d'alarme off
Sortie d'alarme on
Seuil Bas. Seuil bas du paramètre surveillé :
Si la valeur absolue de l'entrée est inférieure à cette
valeur, elle n'est pas prise en compte.
Par exemple, une valeur LowThr de 1,0 implique que les
entrées comprises entre -0,9 et +0,9 ne seront pas prises
en compte.
! PulsSP
Réglage de l'Impulsion du Totalisateur. La quantité du
total intégré correspondant à l'impulsion de sortie PulsOP.
Par exemple, si le paramètre surveillé est un débit,
exprimée en m3/sec, le fait de définir PulsSP=10 (m3)
donnerait une impulsion sur PulsOP tous les 10 m3
intégrés.
! PulsOP
Impulsion de Sortie Totalisateur. Passe sur VRAI pour
une période d'échantillonnage pour chaque PulseSP
intégrée.
"
La fréquence maximale des impulsions est de 2 x période
d'échantillonnage. Si PulseOP ne peut pas suivre la valeur
intégrée, les impulsions ne seront pas perdues mais
seront fournies à la fréquence maximale jusqu'à ce que le
retard soit rattrapé.
Unité 2500
8-23
Blocs Toolkit
Manuel de configuration
8.9. CABLAGE
Le câblage soft (parfois appelé câblage utilisateur) désigne les connexions logicielles réalisées
entre les blocs fonctions. Cette section décrit les principes du câblage soft.
En général, chaque bloc fonction possède au moins une entrée et une sortie. Les paramètres
d'entrée servent à préciser l'endroit où un bloc fonction lit ses données d'entrée (la 'source
d'entrée'). Une entrée est généralement câblée par logiciel sur la sortie d'un bloc fonction
précédent. Les paramètres de sortie sont généralement connectées sur aux entrées des blocs
fonctions suivants.
Le câblage est possible à partir de n'importe quel paramètre à l'aide de son adresse Modbus.
Dans la pratique, il est toutefois peu probable que l'on souhaite effectuer un câblage à partir
d'un grand nombre de paramètres disponibles.
Les blocs fonctions utilisés dans ce manuel sont dessinés de la manière suivante :
1. paramètres d'entrée définis par 'Src' à gauche du schéma du bloc fonction
2. les paramètres de sortie normalement câblés à droite
3. Les autres paramètres, qui ne sont normalement pas câblés, sont représentés comme des
réglages
Un paramètre qui n'est pas câblé est modifiable à l'aide de l'affichage iTools à condition qu'il
ne soit pas en lecture seule (R/O) et que le niveau d'accès correct soit sélectionné.
La figure 8-17 montre un exemple de possibilité de câblage d'un bloc fonction PID (boucle 1)
vers d'autres blocs fonctions pour donner un régulateur simple mono-boucle. L'entrée
LOOP01 → ‘PVSrc' est câblée par logiciel à la sortie d''IO → Module01 → M01_C1 → Val’.
La sortie voie 1 (chauffage) du bloc PID est câblée par logiciel sur la source d'entrée (‘Wire
Src’) du Module 1A, installé comme module de sortie.
Dans cet exemple également, une entrée logique vers 'Man Mode Src' permet de faire passer
la boucle en manuel en fonction de l'état de l'entrée logique. L'entrée logique est DIO1, reliée
à la borne D1 du régulateur.
Remarque : Il existe plusieurs méthodes pour réaliser une connexion.
a) Par saisir-glisser ou copier-coller la donnée de sortie vers l'entrée qui l'exploite.
b) Comme seules les entrées ont un paramètre-source permettant de définir l'adresse d'où
provient la donnée que l'on utilise en entrée. La connexion de cablage soft peut se définir
sur l'entrée, c'est à dire au point d'arrivée du lien, en double clicquant sur la colonne
''connexion de'' du paramètre d'entrée.
c) Les entrées câblables ont un paramètre source qui définit l'adresse d'ou provient la
donnée. Il suffit de saisir en lieu et place de -1, signifiant non connecté, l'adresse
Modbus du point de départ.
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
8-24
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
Unité 2500
Manuel de configuration
Blocs Toolkit
8.9.1. Exemple de câblage soft
Pour effectuer ce branchement, cf.
Mise en oeuvre 1 ci-dessous
Bloc fonction
Module 01
configuré
comme entrée
analogique
C1_Val
Bloc fonction LOOP01
PV Src
m-ASrc
FFSrc
rm_Src
Pour effectuer ce
branchement, cf. Mise en
oeuvre 3 ci-dessous
CH1 OP
CH2 OP
L-rSrc
FrzSrc
Pour effectuer ce
branchement, cf. Mise en
oeuvre 2 ci-dessous
Bloc fonction
Module 02
configuré
comme entrée
logique
C1_Val
I_HSrc
SSESrc
Réglages
SP1Src
Setpoint 1
SP2Src
Setpoint 2
Ih1Src
Rate Limit
Ih2Src
Prop Band
Ih3Src
Ih4Src
Bloc fonction
Module 03
configuré
comme sortie
ValSrc
Ti
etc
Figure 8-17 : exemple de câblage simple d'un bloc fonction PID
8.9.1.1. Mise en oeuvre
1. Câbler la sortie Module 01 sur Boucle 01 PV Input
a) dans IO → Module01 → MOD01
Régler ‘ReqID’ sur AI2 (ou AI3 ou AI4)
b) dans IO → Module01 → M01_C1
Appuyer sur + pour ouvrir la liste des
repères de paramètres
c) Saisir & déplacer le repère ‘OP’ sur ‘PVSrc’ dans Control → LOOP01
2.
Câbler la sortie Module 02 sur Boucle 01 Auto/Manual Select Source
dans IO → Module02 → MOD02
Régler ‘ReqID’ sur DI4 (ou DI8)
dans IO → Module02 → M02_C1
Appuyer sur + pour ouvrir la liste des
repères de paramètres
f) Saisir & déplacer le repère ‘OP’ sur ‘m-ASrc’ dans Control → LOOP01
d)
e)
3.
Câbler la sortie Boucle 01 Voie 1 sur l'entrée du Module 03
Dans Control → LOOP01 → L01_OP Appuyer sur + pour ouvrir la liste des
repères de paramètres
h) Dans Module 03 → M02_C1 Régler ‘ReqID’ sur DO4 (ou RLY4 ou AO2)
i) Saisir & déplacer le repère ‘Ch1OP’ sur ‘ValSrc’ dans Control → LOOP01 →
L01_OP
g)
4.
Pour supprimer un câblage, sélectionner le paramètre 'Src' et cliquer avec le bouton droit
de la souris sur 'Supprimer la connexion'
Unité 2500
8-25
Blocs Toolkit
Manuel de configuration
8.10. CABLAGE POINT A POINT
Le système de câblage utilisateur des versions antérieures (jusqu'à V3.07) du 2500 nécessite
que toutes les variables câblables ont une source qui reçoit une adresse Modbus qui contient
la ‘source variable’.
Toutes les variables en lecture/écriture peuvent être écrites à l'aide des communications.
Toutefois, de nombreuses variables en lecture/écriture ne sont câblées qu'occasionnellement.
Un tableau d’indirection 'WIRE' est fourni pour faciliter l'écriture dans 16 variables qui ne
sont pas actuellement équipées d'un registre Modbus ‘source variable’.
Ceci peut être assimilé à un jeu de 16 fils volants qui permet de définir les extrémités de
chacune des 16 connexions.
Par exemple, s'il faut un câblage vers la grandeur scalaire d'entrée dans un bloc Toolkit
analogique, ce bloc 'WIRE' fournit un branchement.
8.10.1. Paramètres WIRES
Ces paramètres se trouvent dans Toolkit Blocks → WIRES
Figure 8-18 : liste de paramètres WIRES
8-26
Unité 2500
Manuel de configuration
Nom
Description
! Src1
Source de câblage point à point
Blocs Toolkit
Plage
État
-1 signifie PAS câblé.
! Dst1
Destination du câblage point à point.
-1 signifie PAS câblé.
! Stat1
Etat du câblage
"
OK (0)
Le câblage fonctionne normalement
None (1)
Le câblage n'est pas configuré. La source ou la destination est réglée sur
-1
InvSrc (2)
L'adresse source est introuvable
Inv Dst (3)
L'adresse de destination est introuvable
Fail (4)
La valeur n'a pas été écrite car elle est en dehors des limites,
n'est pas disponible ou n'est pas modifiable.
Les paramètres ci-dessus sont identiques pour les 16 fils
Unité 2500
8-27
Blocs Toolkit
Manuel de configuration
8.11. HUMIDITE RELATIVE
8.11.1. Vue d'ensemble
La régulation de l'humidité (ou de l'altitude) utilise la méthode classique du thermomètre
humide/sec. Le bloc Toolkit Humidity calcule l'humidité relative (RH en %) et la température
du point de rosée et permet la compensation de la pression atmosphérique et de la constante
psychométrique.
Comme avec n'importe quelle autre entrée transducteur, une entrée analogique du 2500 peut
également être reliée à une sonde statique qui donne directement l'humidité relative.
La valeur dérivée de l'humidité peut être utilisée pour la surveillance ou peut être câblée vers
un bloc de régulation PID et utilisée pour mettre en marche ou arrêter un compresseur,
manoeuvrer une vanne de bypass et éventuellement faire fonctionner deux étages de
chauffage et/ou de refroidissement
8.11.2. Bloc Humidité
Les paramètres d'humidité se trouvent dans Control → HUMID1
Figure 8-19 : paramètres d'humidité (niveau Configuration)
8-28
Unité 2500
Manuel de configuration
Blocs Toolkit
Les entrées de thermomètre humide et sec doivent être câblées sur les entrées analogiques
PT100 qui conviennent.
Nom
Description
! WEt
! WEtSrc
Mesure de Température humide
Plage
État
Source de la Mesure de Température humide. Adresse
Modbus du paramètre qui fournit la température humide
-1 indique PAS câblé.
! Dry
! DrySrc
Mesure de Température Sèche
! RH
! DewPnt
Humidité Relative. RH calculée en %
"
Température du Pointde Rosée. Température du point
de rosée calculée
"
! AP
Pression Atmosphérique. Pression atmosphérique
utilisée pour compenser le calcul de RH.
Source de la Mesure de Température Sèche. Adresse
Modbus du paramètre qui fournit la température sèche
-1 indique PAS câblé.
La valeur par défaut est 1013 mbar
! APSrc
Source de Pression Atmosphérique. Adresse Modbus
du paramètre utilisé pour fournir la pression
atmosphérique
-1 indique PAS câblé - c'est-à-dire fixé à la valeur par
défaut
! cOrr
Correction Température Humide. Permet d'appliquer un
décalage à la mesure de la température humide
! PSY_Cn
Constante Psychrométrique. Valeur par défaut 6,66.
Peut être une constante ou peut être câblée sur une
entrée dérivée à l'aide de 'PSYSrc’.
! PSYSrc
Source de la Constante Psychrométrique. Adresse
Modbus du paramètre utilisé pour fournir la constante
psychométrique
-1 indique PAS câblé - c'est-à-dire fixé à la valeur par
défaut
! Sbrk
Rupture Capteur. Etat de rupture capteur pour la
régulation de RH.
"
OU logique de l'état de l'entrée humide et sec
no (0)
Les deux sondes sont dans les limites
YES (1)
Une sonde (ou les deux) est(sont) défectueuse(s)
Unité 2500
8-29
Blocs Toolkit
Manuel de configuration
8.12. REGULATION DE POTENTIEL CARBONE - ZIRCONIUM
8.12.1. Vue d'ensemble
Une des options disponibles sur le 2500 est le bloc fonction Zirconium. Cette fonction sert à
mesurer le potentiel carbone, le point de rosée d'un four ou la concentration en oxygène.
8.12.2. Paramètres de la sonde zirconium
Le paramètre de configuration essentiel du bloc Zirconium est l'équation utilisée 'ZrFn’. Il
dépend du type de sonde, de la plage et du constructeur. Les options proposées sont Probe
mV, Bosch Carbon, AACC, Drayton, Accucarb, SSI, MacDhui, Oxygen, Log Oxygen, Bosch,
Dewpoint. Selon l'option sélectionnée, la variable de régulation est le Potentiel carbone, le
Point de rosée ou la Concentration en oxygène. La variable de régulation découle de la
température de la sonde ‘TmpIP’, des millivolts de la sonde mV 'mV' et, pour O2 et le
carbone, de la valeur locale du gaz de référence ‘H-CO’ ou externe 'RmH-Co'. Ces paramètres
doivent être câblés sur des voies d'entrée d'E/S adaptées ou des valeurs dérivées.
Les paramètres Zirconium se trouvent dans Control → ZIRC1.
Figure 8-20 : paramètres zirconium (niveau Configuration)
8-30
Unité 2500
Manuel de configuration
Nom
! ZirPV
Description
Sonde Zirconium Valeur de Process. Valeur de
régulation Zirconium : valeur Oxygène ou Point de rosée
dérivée des entrées de référence des gaz
! ZiFn
Type de Sonde Zirconium (Equation de sonde). Pour
avoir une liste des options proposées, se reporter au point
8.11.2.
! O2_Un
Oxygen Exposant. Exposant des unités Oxygène
réglé par exemple sur 6 pour ppm ou réglé sur 2 pour %
! H-CO
Gas de Référence. Valeur nécessaire qui définit le % de
monoxyde de carbone dans le gaz utilisé pour la
carburation. Cf. également point 8.11.4
! RmH-Co
Gas de Référence déporté. Valeur externe nécessaire
qui définit le % de monoxyde de carbone dans le gaz
utilisé pour la carburation. Cf. également point 8.11.5.
! RmHSrc
Source du Gas Référence déporté. Adresse Modbus du
paramètre qui fournit la correction de gaz endothermique. 1 signifie qu'il n'est pas câblé et qu'il doit être réglé
manuellement.
Cf. également point 8.11.5.
! RmGEn
Validation du Gas de Référence déporté. Réglé pour
activer le gaz de référence externe pour la correction
endothermique. cf. également point 8.11.5.
Intern (0)
Internal. Utiliser le gaz de référence interne
Remote (1)
Remote. Utiliser le gaz de référence externe
! WkHCO
no (0)
YES (1)
! PF
Blocs Toolkit
Plage
État
"
"
Gas de Référence utilisé. Valeur actuelle du gaz de
référence.
Pas de gaz de référence
Valeur du gaz de référence de travail
Facteur de Procédé. Le facteur de procédé est utilisé par
certaines sondes (MMI) pour effectuer une compensation
de différents degrés d'absorption de carbone.
Uniquement affiché si les ‘Réglages de disponibilité des
paramètres’ dans le menu ‘Vue’ ne sont pas cachés.
! ClnPrb
OFF (0)
on (1)
Entrée Nettoyage Sonde Zirconium. Positionné pour
déclencher manuellement un nettoyage de la sonde. cf.
également point 8.11.7.
Pas de nettoyage de la sonde.
Nettoyage de la sonde déclenché
! ClnSrc
Source de l'Entrée Nettoyage Sonde Zirconium.
Adresse Modbus de l'indicateur utilisée pour déclencher
un nettoyage de la sonde
! cYct
Périodicité du nettoyage de la Sonde Zirconium .
Définit l'intervalle entre cycles de nettoyage de la sonde.
Valeur par défaut : 4 heures.
-1 indique PAS câblé
Unité 2500
h :m :s
:ms
8-31
Blocs Toolkit
Nom
OFF (0)
_4h
Manuel de configuration
Description
Plage
État
Nettoyage de la sonde zircone désactivé. Apparaît lorsque la valeur est
réglée sur 0.
Intervalle de nettoyage de la sonde zirconium
! bot
Durée du nettoyage de la sonde Zirconium. Durée
pendant laquelle l'air comprimé est appliqué pour nettoyer
la sonde. Cf. également point 8.11.7.
h :m :s
:ms
! bort
Temps Maxi de reprise après nettoyage. Durée
maximale admissible pour que la sonde soit à nouveau
prête à fonctionner après nettoyage
h :m :s
:ms
Durée nominale 10 min. Cf. également point 8.11.7.
! bmrt
Temps Minimum de récupération après nettoyage.
Durée minimale admissible pour que la sonde soit à
nouveau prête à fonctionner après nettoyage
h :m :s
:ms
OFF (0)
Durée minimale de remise en service de la sonde. OFF apparaît lorsque
la valeur est réglée sur 0.
_0h
Valeur de la durée minimale de remise en service de la sonde
! MinT
Zirconium Température Minimum. Réglé sur la
température minimale admissible pour que le calcul soit
effectué
! OFFS
Zirconium décalage mV . Applique un décalage à la
mesure de la sonde
! TOFS
Zirconium décalage de Température. Définit le décalage
de la température pour la sonde
! t2c
Temps jusqu'au prochain nettoyage. Temps restant
jusqu'au démarrage du nettoyage suivant
! Prob
Etat d'encrassement de la sonde. État de propreté de la
sonde zirconium
"
h :m :s
:ms
"
Définit l'état actuel de nettoyage de la sonde.
idle (0)
Pas de nettoyage en cours
burn (1)
Nettoyage en cours
rcvy (2)
! boVLV
La sonde revient en fonctionnement normal et vient d'être nettoyée
Zirconia Sortie de l'EV de nettoyage. Affiche l'état actuel
de l'électrovanne de nettoyage.
OFF (0)
Pas de nettoyage en cours
on (1)
Nettoyage en cours
! PrbFlt
Sonde Zirconium défaillante. Positionné si le temps de
rétablissement de la sonde est supérieur au temps de
rétablissement maximal. Cf. également 8.11.7.
Good (0)
Nettoyage de la sonde terminé correctement
Bad (1)
Sonde à remettre en état
! ZirSBr
no (0)
8-32
"
Rupture capteur sonde. Positionné si l'entrée de la
sonde est défectueuse
"
Sonde correcte
Unité 2500
Manuel de configuration
Nom
YES (1)
Description
Sonde hors limites
! SootAL
Alarm Sonde Zirconium Encrassée. Alarme qui se
déclenche lorsque les conditions atmosphériques sont
telles que du carbone va se déposer sous forme de suie
sur toutes les surfaces du four. Cf. également point 8.11.6.
Good (0)
Les conditions ne vont pas provoquer d'encrassement
Bad (1)
Conditions d'encrassement
! mV
Entrée mV Sonde Zirconium. Entrée de la sonde zircone
! mVSrc
Source Entrée mV Sonde Zirconium. Adresse Modbus
du paramètre qui fournit l'entrée mV de la sonde
! TmpIP
Température Sonde Zirconium. Température effective
de la sonde
! TmpSrc
Source d'entrée de la température de la sonde
zirconium. Adresse Modbus du paramètre qui fournit la
température de la sonde
! PVnVd
PV non valide. PV incorrecte
Blocs Toolkit
Plage
État
"
-0,1 à
2,0
-1 indique PAS câblé
-1 indique PAS câblé
no (0)
PV valable
YES (1)
PV incorrecte
! PVFrz
PV gelée. Réglé pendant le nettoyage de la sonde ou
pendant sa remise en état
"
"
Garantit l'absence de perturbation de la boucle de
régulation du fait du nettoyage
no (0)
Fonctionnement normal de PV
YES (1)
PV bloquée pendant le cycle de nettoyage/remise en état
8.12.3. Régulation de la température
Comme pour la régulation carbone, il faut que la température du four soit régulée. L'entrée
capteur de température peut provenir de la sonde zirconium mais on utilise couramment un
thermocouple séparé. Le bloc PID Température fournit une sortie chauffage qui peut être
reliée à des brûleurs à gaz ou à des thyristors pour réguler les éléments chauffants électriques.
Dans certaines applications, une sortie Refroidissement peut être également reliée à un
ventilateur de circulation ou à un refroidisseur.
8.12.4. Régulation potentiel carbone
La sonde zirconium émet un signal milliVolts en fonction du rapport concentrations
d'oxygène côté référence de la sonde (à l'extérieur du four) par rapport à la quantité d'oxygène
dans le four. Ce paramètre est réglé comme le rapport gaz de référence/facteur du procédé 'HCO’.
Unité 2500
8-33
Blocs Toolkit
Manuel de configuration
Le régulateur utilise les signaux température et potentiel carbone pour calculer le pourcentage
réel de carbone dans le four ’ZircPV'. Cette deuxième boucle PID possède généralement deux
sorties : l'une est reliée à une vanne qui pilote une quantité d'un gaz d'enrichissement envoyée
au four, l'autre pilote une débit d'air de dilution.
Les unités Oxygène sont l'exposant 'O2_Un' des unités d'oxygène. On peut les régler pour
qu'elles correspondent aux unités utilisées, par exemple sur 6 pour ppm, 2 pour %, etc.
8.12.5. Correction du gaz endothermique
On peut utiliser un analyseur de gaz pour déterminer la concentration en CO (en
pourcentage). Si l'analyseur possède une sortie analogique, elle peut être reliée au bloc
Zirconium du 2500 pour corriger automatiquement la mesure calculée de % carbone. Le
signal de l'analyseur doit être câblé sur Remote Gas Ref/Process Factor ‘RmH-CO’ et le
paramètre Remote Gas Enable ‘RmGEn’ doit être réglé sur Activé. Si ‘RmGEn’ est désactivé,
la valeur peut être saisie manuellement dans 'H-CO’.
8.12.6. Alarme d'encrassement
Outre les autres alarmes qui peuvent être détectées par le régulateur, le bloc Zirconium peut
déclencher une alarme ‘SootAL’ (Encrassement) lorsque les conditions atmosphériques sont
telles que du carbone se dépose sous forme de suies sur toutes les surfaces internes du four.
8.12.7. Nettoyage automatique de la sonde
Le bloc Zirconium du 2500 possède une stratégie de nettoyage et de remise en état de la
sonde. On utilise une brève projection d'air comprimé pour détacher les suies et autres
particules qui peuvent s'être accumulées sur la sonde. La projection d'air se poursuit pendant
toute la durée définie dans la durée de nettoyage de la sonde 'bot'. Une fois le nettoyage
terminé, on mesure le temps nécessaire à la remise en état de la sonde. Si ce temps est
supérieur à la durée maximale de remise en état après la purge 'bort', cela indique que la sonde
vieillit et qu'il faut la remplacer ou la réviser et la sortie Sonde zirconium défectueuse ‘PrbFlt’
est activée.
Au cours du cycle de nettoyage et de remise en état, la mesure %C est bloquée afin d'éviter
une réaction du PID carbone et de garantir le fonctionnement continu du four. Le cycle de
nettoyage peut être déclenché manuellement par action sur l'entrée de forçage de nettoyage
‘ClnPrb’ ou peut être programmé pour se produire automatiquement et cycliquement suivant
une périodicité fixée dans ’cYct’.
Le bloc Zirconium possède différentes sorties qui indiquent son état :
t2c
Durée restante jusqu'au prochain nettoyage
PVFrz
Positionné lorsque la sortie PV est figée
Prob
Etat de propreté de la sonde réglé sur inactif, calcination ou remise en
état.
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
8-34
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
Unité 2500
Manuel de configuration
Blocs Toolkit
8.13. ORDRE DANS LEQUEL SONT EFFECTUES LES CALCULS
L'ensemble de la stratégie du 2500 est exécutée dans l'ordre suivant :
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
Câblages soft
Calculs logiques
Calculs analogiques
Timers
Totalisateurs
Compteurs
Humidité
Zirconium
Boucles
Alarmes utilisateur
Alarmes de boucle
Unité 2500
8-35
Manuel de configuration
9.
Communications
CHAPITRE 9 COMMUNICATIONS MODBUS............ 2
9.1. VUE D'ENSEMBLE ........................................................................ 2
9.2. ADRESSES MODBUS.................................................................... 2
9.2.1.
Décalage ..................................................................................... 2
9.2.2.
Adresses des paramètres ........................................................... 2
9.2.3.
Résolution des paramètres ......................................................... 2
9.2.4.
Virgule flottante ........................................................................... 3
9.3. BLOCS DE COMMUNICATIONS................................................... 3
9.3.1.
Bloc Communications ................................................................. 3
9.3.2.
Tableaux d'indirection ................................................................. 3
9.3.3.
Tableau d'indirection source en lecture/écriture.......................... 4
9.3.4.
Tableau d'indirection de valeurs en lecture/écriture.................... 4
9.3.5.
Tableau d'indirection en lecture seule......................................... 4
Unité 2500
9-1
Communications
Manuel de configuration
9. Chapitre 9 Communications Modbus
9.1. VUE D'ENSEMBLE
L'IOC 2500 est décrit dans le chapitre 2.
Le câblage pour les communications digitales est décrit dans le chapitre 3.
Le réglage des paramètres de l'esclave Modbus dans l'IOC 2500 est décrit dans le chapitre 6.
9.2. ADRESSES MODBUS
9.2.1. Décalage
Les adresses des paramètres présentées dans iTools et dans la documentation du 2500 sont
celles actuellement utilisées. Lors de la configuration d'un maître Modbus proprement dit, il
faudra augmenter l'adresse de 1. Cela n'est pas nécessaire pour les maîtres Jbus.
Adresse du paramètre
Adresse du maître Modbus
Adresse du maître Jbus
01000
01001
01000
Tableau 9-1 : décalage pour Modbus
9.2.2. Adresses des paramètres
Toutes les adresses des paramètres sont disponibles dans iTools. Elles se trouvent dans les
listes de paramètres, dans la colonne Adresse. Pour voir cette colonne, vérifier que, sur la
barre de menu, dans Liste des Paramètres → Colonnes 'Adresse’ est cochée. Toutes les listes
de paramètres qui figurent dans ce manuel contiennent la colonne d'adresse.
Etant donné qu'il existe de nombreuses adresses dans un 2500 et qu'il peut y avoir une grande
variété de types d'IOC, tailles d'embases, types de modules d'E/S, configurations des voies,
etc. l'utilisation d'iTools est le meilleur moyen de déterminer les adresses de paramètres qui
sont nécessaires dans un système donné. Les adresses peuvent être affichées en décimal ou en
hexadécimal dans la barre de menu ‘Liste des Paramètres’ → ‘Affichage des Adresses’.
Dans le cas des valeurs énumérées, elles figurent dans les chapitres précédents de ce manuel
avec la valeur de l'énumération indiquée entre ( ) dans les listes de paramètres. On peut
également les voir dans iTools pour un paramètre donné en cliquant deux fois sur le
paramètre, ce qui provoque l'ouverture d'une fenêtre présentant les valeurs énumérées.
Il faut faire attention à ne pas modifier cette valeur par inadvertence dans un système
qui fonctionne.
9.2.3. Résolution des paramètres
Les communications Modbus normales utilisent un mot 16 bits pour transférer les valeurs
entières. Ce nombre ne comporte pas de virgule décimale, le maître doit par conséquent
connaître la grandeur du nombre. Par exemple, si deux décimales sont nécessaires, le nombre
12,34 est défini comme 1234 et il faut configurer le maître pour qu'il divise ce nombre par
100 à l'arrivée. Chaque boucle possède l'option de définir le nombre de décimales inclus dans
les mots transmis. Cf. point 4.3.2 et Control → LOOP01 → L01CFG → Nombre de
Décimales à l'Affichage ou dans la Comms.
9-2
Unité 2500
Manuel de configuration
Communications
9.2.4. Virgule flottante
Etant donné que cette situation peut ne pas être satisfaisante pour certains paramètres, tous les
paramètres Modbus sont répétés dans la zone d'adresses Modbus supérieure à 32768 (8000 en
hexadécimal) en format à virgule flottante 24 bits IEEE en deux registres Modbus adjacents.
L'adresse à virgule flottante d'un paramètre est égale à son adresse normale fois 2 plus 32768.
Si l'on prend comme hypothèse que l'adresse de Loop01.PV est 2, l'adresse à virgule flottante
est 2 X 2 + 32768 = 32772
La syntaxe utilisée pour le transfert des nombres IEEE est indiquée dans le tableau 9.2
Adresse Modbus inférieure
Adresse Modbus supérieure
Bits de poids fort
Bits de poids faible
Bits de poids fort
Bits de poids faible
Bits 31-24
Bits 23-16
Bits 15-8
Bits 7-0
Signe et exposant
Fraction
Tableau 9-2 : syntaxe IEEE
La plupart des protocoles maîtres Modbus dans les progiciels de Supervision lisent
directement ces paramètres si le type de données est configuré comme REAL ou FLOAT.
9.3. BLOCS DE COMMUNICATIONS
9.3.1. Bloc Communications
Les communications Modbus sont rendues beaucoup plus efficaces par la lecture des
paramètres par blocs et non un par un. Les vitesses de transmissions effectives dépendent de
nombreux facteurs mais, généralement, avec une lecture paramètre par paramètre, on peut
atteindre une vitesse de transmission de l'ordre de 30 paramètres par seconde. Si des blocs de
32 paramètres sont lus en une seule fois, la vitesse de transmission passe à quelques centaines
de paramètres par seconde. On obtient ainsi une bien meilleure réponse de mise à jour sur un
affichage de Supervision, par exemple.
Les paramètres souvent nécessaires dans un système donné sont peu susceptibles d'être
localisés dans un bloc d'adresses contiguës. Pour résoudre ce problème, et tirer parti de la
lecture par blocs, un dossier Comms_Blocks est prévu.
9.3.2. Tableaux d'indirection
Il existe deux tableaux, un pour les communications en lecture/écriture ‘Rw’ et un pour les
communications en lecture seule ‘Ro’.
Le tableau en lecture seule est généralement utilisé pour les mesures et les variables de
régulation qui varient en continu et peut être lus par blocs à une vitesse relativement élevée.
Le tableau en lecture/écriture est prévu pour les paramètres qui ne varient pas souvent,
comme les consignes, et peut être lu à une vitesse très inférieure. Les configurations effectives
peuvent varier en fonction des exigences du système global.
La taille des deux tableaux se définit dans Operator → DESCR → nIndRO et nIndRW. La
taille standard est de 127 paramètres pour chaque tableau.
Unité 2500
9-3
Communications
Manuel de configuration
9.3.3. Tableau d'indirection source en lecture/écriture
Le dossier 'Src' permet de saisir des paramètres dans le tableau d'indirection.
Tableau 9-3 : tableau d'indirection Rw - Définition des sources
On peut câbler les paramètres en faisant glisser le repère de paramètre sur le paramètre source
qui convient affiché dans le tableau ci-dessus ou en saisissant l'adresse Modbus du paramètre
dans la colonne valeur. Par exemple, si le 1er paramètre a été connecté à la consigne cible
Loop01, on peut noter qu'il est possible de modifier la valeur de la consigne en écrivant dans
l'adresse Modbus 16512 ou dans Control → LOOP01 → tSP à l'adresse 2.
9.3.4. Tableau d'indirection de valeurs en lecture/écriture
Le dossier 'Val’ offre une manière pratique de modifier la valeur du paramètre. Cette
possibilité s'ajoute à la modification de sa valeur dans son dossier normal.
Tableau 9-4 : tableau d'indirection Rw - Saisie de valeurs
9.3.5. Tableau d'indirection en lecture seule
Identiques aux tableaux 'Rw', également disponibles comme tableaux ‘Src’ et ‘Val'.
9-4
Unité 2500
Manuel de configuration
10.
Communications Profibus
CHAPITRE 10 COMMUNICATIONS PROFIBUS ........ 2
10.1.
VUE D'ENSEMBLE .................................................................... 2
10.2.
INSTALLATION DE PROFIBUS ................................................ 2
10.3.
CONFIGURATION DU 2500 POUR PROFIBUS........................ 3
10.4.
FICHIER 'GSD' ........................................................................... 3
10.5.
CREATION D'UN NOUVEAU FICHIER GSD............................. 4
10.6.
SAUVEGARDE DU FICHIER GSD............................................. 6
10.7.
REMARQUES RELATIVES AU FONCTIONNEMENT ET AUX
APPLICATIONS ........................................................................................ 7
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
Unité 2500
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
10-1
Communications Profibus
10.
Manuel de configuration
Chapitre 10 Communications Profibus
10.1. VUE D'ENSEMBLE
Le régulateur d'E/S 2500 est disponible avec les communications Profibus DP et Profibus
DPv1. Le 2500 peut ainsi fonctionner comme esclave Profibus, le maître réseau ayant un
accès en lecture et écriture aux paramètres de la base de données de l'IOC. Le 2500 peut
fonctionner avec n'importe quel maître Profibus : Eurotherm T940, Visual Supervisor et, bien
sûr, les types de cartes PC. Il fonctionne conjointement avec n'importe quel autre esclave et,
dans les gros systèmes, bien évidemment avec d'autres unités 2500.
Quatre aspects sont étudiés dans ce chapitre : le câblage physique du réseau, la configuration
du 2500, la configuration du Maître réseau et la création et l'utilisation des fichiers GSD.
REMARQUE : l'IOC Profibus doit être configuré à l'aide d'iTools. Lorsque le port de
configuration est en service, le port réseau Profibus est désactivé.
10.2. INSTALLATION DE PROFIBUS
Les options DP et DPv1 sont installées en usine, le code de commande doit donc comprendre
le descripteur de champ qui convient PROFIBUS (pour Profibus DP) ou PROFI DPv1 (pour
Profibus DPv1).
Il faut aussi commander le bornier correspondant. Il existe là aussi deux styles pour différents
connecteurs de réseau : un type D 9 pins standard ou un type 45 (à ne pas confondre avec le
bornier Modbus qui y ressemble beaucoup). Ce dernier est uniquement utilisable pour les
petits systèmes locaux où l'avantage de la plus grande simplicité du câblage est appréciable.
Cf. également chapitre 2.
Avec la version RJ45, on peut constituer rapidement un réseau à l'aide d'un câble de
CATEGORIE 5 ; il suffit de relier toutes les embases entre elles pour créer un fonctionnement
série simple, dans l'ensemble du système jusqu'au maître. Le câble doit être terminé à la fois à
l'extrémité maître et sur le dernier esclave ; si le dernier esclave est un 2500, il faut poser les
deux liaisons sur le bornier en position supérieure.
Lors du branchement sur un réseau Profibus intégral, il faut utiliser le connecteur de type D
avec un court raccordement sur le câble du réseau principal. Aucune terminaison n'est
nécessaire ni fournie pour les 2500 dans un système de ce type. Les sorties de broches sont
conformes à la norme PROFIBUS. Les broches d'alimentation 5 V sont réservées pour
polarisation et terminaison du réseau ; ne pas les charger à plus de 10 mA.
10-2
Unité 2500
Manuel de configuration
Communications Profibus
10.3. CONFIGURATION DU 2500 POUR PROFIBUS
Chaque esclave du réseau doit avoir une adresse unique, de 1 à 127, sans ordre particulier.
Les interrupteurs des borniers servent à régler cette adresse à l'aide d'un code binaire, avec les
bits de poids faible à droite, 1 en position supérieure (la plus éloignée des bornes de
puissance), et 0 en position inférieure. Cf. point 2.7.3.
Il n'y a aucune exigence de configuration logicielle pour le 2500.
10.4. FICHIER 'GSD'
Le maître du réseau Profibus peut devoir travailler avec de nombreux esclaves différents de
constructeurs différents et avec différentes fonctions. En outre, les appareils comme le 2500
utilisent des milliers de paramètres dont la plupart ne sont pas nécessaires au maître réseau
pour une application donnée.
L'utilisateur doit, par conséquent, définir les paramètres qui doivent être disponibles sur la
liaison Profibus. On peut pour cela utiliser le configurateur Windows fourni de manière
standard sur le CD iTools. Ce configurateur crée un fichier 'GSD' pour l'esclave. Le fichier
<nom>.GSD est un fichier texte dans un format standard prédéfini qui peut être importé dans
n'importe quel maître Profibus breveté. Le maître peut ensuite mapper les paramètres
sélectionnés de l'appareil dans les registres d'entrée/sortie de l'automate industriel ou, dans le
cas d'un progiciel de surveillance (SCADA), vers un PC.
Il faut noter qu'un fichier GSD pour un 2500 donné peut être utilisé pour un certain nombre
d'appareils 2500 esclaves qui ont besoin du même jeu de paramètres. Ces embases seront
évidemment à des adresses d'unités différentes.
Pour utiliser un esclave quelconque, il faut configurer le maître de manière correcte en deux
phases :
1) Il faut déclarer le nouvel esclave (à l'aide des outils fournis avec le maître) ;
2) le(s) fichier(s) GSD doit(doivent) être importé(s) et interprété(s) par le maître.
Ces opérations sont suffisantes pour établir les communications. Toutefois, le maître doit
identifier les différents paramètres.
Unité 2500
10-3
Communications Profibus
Manuel de configuration
10.5. CREATION D'UN NOUVEAU FICHIER GSD
Les paramètres Profibus sont définis comme paramètres d'entrée ou de sortie. Les paramètres
d'entrée sont lus à chaque cycle Profibus, les paramètres de sortie sont écrits à chaque cycle.
Cela signifie par exemple que, si le maître Profibus écrit dans la consigne 'SP1', toute autre
tentative de modification de 'SP1' sera écrasée lors du cycle Profibus. En utilisant l'option
'Demand Data', l'écriture permanente peut être contrôlée à l'aide de code supplémentaire dans
les requêtes d'écriture de l'automate industriel. Cf. également le manuel Profibus référence
HA026290.
Action à
effectuer
Affichage qui doit apparaître
1. Charger l'éditeur
de fichiers GSD à
partir du CD iTools
et le lancer en
cliquant deux fois
sur l'icône du
bureau.
2. Configurer
l'éditeur pour
l'esclave qui
convient en cliquant
sur l'icône (dans ce
cas, le 2500).
10-4
Unité 2500
Manuel de configuration
Action à effectuer
3. Sélectionner la liste
de paramètres qui
convient dans la liste
déroulante de
‘dossiers’
ou
sélectionner l'onglet
d'index
4. Afficher en
surbrillance le
paramètre à lire par le
maître et appuyer sur la
touche supérieure >
5. Afficher en
surbrillance le
paramètre à écrire vers
le maître et appuyer sur
la touche inférieure >
Communications Profibus
Affichage qui doit apparaître
Remarques
complémentaires
Ces dossier sont dans
l'ordre où ils sont affichés
dans iTools.
Cocher 'Demand Data’ pour
contrôler l'écriture en
continu par l'automate
industriel
Cocher 'Esuite/DPV1'dans
le cas de l'utilisation de
maîtres qui peuvent prendre
en charge les
communications Profibus
DPv1
Appuyer sur ‘Delete’
pour supprimer le
paramètre en
surbrillance
Appuyer sur ‘Clear’ pour
supprimer tous les
paramètres de la liste
Continuer les ajouts dans les listes d'entrées et de sorties jusqu'à ce que tous les paramètres
nécessaires aient été ajoutés à la liste qui convient. Les paramètres peuvent être repositionnés
dans une liste à l'aide de la souris pour déplacer et lâcher un paramètre dans cette liste. On
peut utiliser cette fonction pour rendre la liste plus logique.
Un maximum de 117 paramètres d'entrée et sortie au total est possible dans un esclave
Profibus DP. Lorsque cette limite est atteinte, le configurateur ne permet pas l'ajout de
paramètres supplémentaires dans les listes d'entrée ou de sortie tant que d'autres paramètres
n'ont pas été supprimés.
Il est conseillé de ne pas dépasser un total de 32 paramètres d'entrée et 32 paramètres de sortie
car certains maîtres Profibus DP ne peuvent pas en traiter davantage.
Lorsque le contenu est correct, on peut ajouter un commentaire utile dans le champ
‘Description’ en bas de la fenêtre.
Unité 2500
10-5
Communications Profibus
Manuel de configuration
10.6. SAUVEGARDE DU FICHIER GSD
Une fois que l'ensemble des listes de paramètres d'entrée et de sortie ont été assemblées de la
manière souhaitée, appuyer sur l'icône de disquette ‘Sauvegarder le fichier GSD actuel sur
disque’ ou l'option du menu Fichier/Sauvegarder et sauvegarder le fichier comme
<nom>.GSD.
Un mappage des E/S peut être également affiché ou imprimé pour un dossier de projet à l'aide
de l'icône 'Affichage d'un rapport de mappage d'E/S Profibus' ou dans le menu de fichiers. Un
exemple est présenté ci-dessous
10-6
Unité 2500
Manuel de configuration
Communications Profibus
10.7. REMARQUES RELATIVES AU FONCTIONNEMENT ET AUX
APPLICATIONS
!
Le maître Profibus a besoin du fichier GSD 2500 pour établir une liaison de
communications. La configuration du maître Profibus varie selon le constructeur. Toutefois,
elle suit ces étapes élémentaires.
1. Il faut déclarer un nouvel esclave et lui donner une ID d'unité (adresse d'embase).
2. Le fichier GSD nécessaire est ensuite importé.
!
Un fichier GSD unique peut être utilisé pour un certain nombre de systèmes 2500 sur le
réseau Profibus si le même jeu de paramètres est intéressant pour chacun. Sinon, il faut
réaliser un fichier distinct pour chaque 2500 différent.
!
Certains appareils maîtres limitent le jeu des paramètres à 32 entrées et 32 sorties.
!
Chaque paramètre du 2500 est traité comme un MOT. Le maître peut considérer les
données comme des octets et il est nécessaire d'identifier les octets qui correspondent à
chaque paramètre. Un exemple de configurateur est présenté ci-dessous.
Nom du repère
Adresse
(* DP Input variables : *)
VAR_GLOBAL
L1_PV
AT %IW0.2.0!swap
L1_WSP
AT %IW0.2.2!swap
L1_WOP
AT %IW0.2.4!swap
L1_ALM
AT %IW0.2.6!swap
L2_PV
AT %IW0.2.8!swap
L2_WSP
AT %IW0.2.10!swap
L2_WOP
AT %IW0.2.12!swap
L2_ALM
AT %IW0.2.14!swap
END_VAR
(* DP Output variables : *)
VAR_GLOBAL
L1_TSP
AT %QW0.2.0!swap
L1_ASP
AT %QW0.2.2!swap
L2_TSP
AT %QW0.2.4!swap
L2_ASP
AT %QW0.2.6!swap
END_VAR
Type de données
:
:
:
:
:
:
:
:
WORD;
WORD;
WORD;
WORD;
WORD;
WORD;
WORD;
WORD;
:
:
:
:
WORD;
WORD;
WORD;
WORD;
Le nom du repère de l'automate industriel est donné pendant la configuration.
Loop 1 PV (repère L1_PV) est le mot d'entrée (%IWO), l'adresse de l'esclave (2), le numéro
d'octet (0)
Le type de données est MOT qui prend les octets 0 et 1. Le paramètre suivant L1_WSP, par
conséquent, commence à l'octet 2, etc. pour les autres.
Il faut aussi noter que, dans ce cas, il faut que l'ordre des octets soit permuté pour être
interprété correctement.
Les variables de sortie sont traitées de la même manière.
Unité 2500
10-7
Manuel de configuration
11.
Communications Devicenet
CHAPITRE 11 COMMUNICATIONS DEVICENET ..... 2
11.1.
11.2.
11.3.
11.4.
11.4.1.
11.4.2.
11.4.3.
VUE D'ENSEMBLE .................................................................... 2
ADRESSAGE PAR DÉFAUT ...................................................... 2
ADRESSAGE PAR DÉFAUT DES PARAMÈTRES DU 2500 .... 3
ADRESSAGE PERSONNALISE DES PARAMÈTRES .............. 4
Tableaux d'indirection ............................................................. 4
Tableau d'indirection en lecture/écriture ................................. 4
Tableau d'indirection en lecture seule..................................... 4
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
Unité 2500
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
10-1
Communications Devicenet
11.
Manuel de configuration
Chapitre 11 Communications Devicenet
11.1. VUE D'ENSEMBLE
Le 2500 prend en charge DeviceNet comme " type d'instrumentgénérique serveur de groupe 2
uniquement " avec les spécifications suivantes :
•
prise en charge de messagerie d'E/S jusqu'à 60 variables analogiques de données d'entrée
et 60 variables analogiques de données de sortie. On peut choisir les tailles d'E/S
effectives en fonction des besoins.
•
choix du contenu de messages d'E/S à partir de n'importe quelle variable ou valeur dans
l'objet de l'application principale avec transfert des seules informations nécessaires pour
une application et préservation de la capacité globale du réseau.
•
Prend en charge l'interrogation des E/S, changement d'état et production cyclique.
•
prise en charge des messages Arrêt de l'appareil et les messages de "vie".
•
l'objet "Variables d'application" offre un accès direct à 200 variables fréquemment
utilisées provenant de chaque type d'appareil. Dans le 2500, l'objet peut être configuré
pour contenir des variables particulières nécessaires pour une application.
•
accès à toutes les autres valeurs de l'appareil fournies par un simple objet 'Accès de
repère' donnant un accès en lecture ou en écriture aux blocs de données identifiés par
une adresse de repère. Utilisé pour le chargement des recettes.
•
les valeurs analogiques peuvent être restituées soit comme valeurs 16 bits “entières mises
à l'échelle” soit comme valeurs flottantes 32 bits IEEE à précision simple.
•
•
fonctionnement à toutes les vitesses de transmission DeviceNet (jusqu'à 500 kbauds).
maximum de 64 noeuds sur 100 mètres de câble utilisant le protocole de signalisation
physique CAN
11.2. ADRESSAGE PAR DÉFAUT
Les réglages par défaut du 2500 effectués en usine fournissent un adressage ”prêt à l'emploi”
qui doit suffire pour de nombreuses applications. Les paramètres suivants sont mémorisés
dans la mémoire rémanente de l'IOC 2500. Si aucun adressage personnalisé n'est effectué,
l'IOC charge les paramètres suivants.
11-2
Unité 2500
Manuel de configuration
Communications Devicenet
11.3. ADRESSAGE PAR DÉFAUT DES PARAMÈTRES DU 2500
Paramètre d'entrée
Variable de régulation (Boucle 1)
Consigne de travail (Boucle 1)
Etat de l'alarme (Boucle 1)
Variable de régulation (Boucle 2)
Consigne de travail (Boucle 2)
Etat de l'alarme (Boucle 2)
Variable de régulation (Boucle 3)
Consigne de travail (Boucle 3)
Etat de l'alarme (Boucle 3)
Variable de régulation (Boucle 4)
Consigne de travail (Boucle 4)
Etat de l'alarme (Boucle 4)
Variable de régulation (Boucle 5)
Consigne de travail (Boucle 5)
Etat de l'alarme (Boucle 5)
Variable de régulation (Boucle 6)
Consigne de travail (Boucle 6)
Etat de l'alarme (Boucle 6)
Variable de régulation (Boucle 7)
Consigne de travail (Boucle 7)
Etat de l'alarme (Boucle 7)
Variable de régulation (Boucle 8)
Consigne de travail (Boucle 8)
Etat de l'alarme (Boucle 8)
LONGUEUR TOTALE
Unité 2500
Décalage
0
2
4
6
8
10
12
14
16
18
20
22
24
26
28
30
32
34
36
38
40
42
44
46
48
Paramètre de sortie
Consigne cible (Boucle 1)
Sélection Auto/Manuel (Boucle 1)
Acquittement de groupe d'alarmes
(Boucle 1)
Consigne cible (Boucle 2)
Sélection Auto/Manuel (Boucle 2)
Acquittement de groupe d'alarmes
(Boucle 2)
Consigne cible (Boucle 3)
Sélection Auto/Manuel (Boucle 3)
Acquittement de groupe d'alarmes
(Boucle 3)
Consigne cible (Boucle 4)
Sélection Auto/Manuel (Boucle 4)
Acquittement de groupe d'alarmes
(Boucle 4)
Consigne cible (Boucle 5)
Sélection Auto/Manuel (Boucle 5)
Acquittement de groupe d'alarmes
(Boucle 5)
Consigne cible (Boucle 6)
Sélection Auto/Manuel (Boucle 6)
Acquittement de groupe d'alarmes
(Boucle 6)
Consigne cible (Boucle 7)
Sélection Auto/Manuel (Boucle 7)
Acquittement de groupe d'alarmes
(Boucle 7)
Consigne cible (Boucle 8)
Acquittement de groupe d'alarmes
(Boucle 8)
Etat de l'alarme (Boucle 8)
LONGUEUR TOTALE
Décalage
0
2
4
6
8
10
12
14
16
18
20
22
24
26
28
30
32
34
36
38
40
42
44
46
48
10-3
Communications Devicenet
Manuel de configuration
11.4. ADRESSAGE PERSONNALISE DES PARAMÈTRES
L'interface DeviceNet utilise les tableaux d'indirection Modbus standard du 2500 pour
paramétrer ses tableaux Envoi et Réception propres aux applications. La personnalisation de
l'adressage s'effectue à l'aide d'iTools et est mémorisée avec le fichier clone d'applications.
11.4.1. Tableaux d'indirection
Deux tableaux sont fournis, un pour les communications en lecture/écriture Rw et un pour les
communications en lecture seule Ro. Le tableau en lecture seule est généralement utilisé avec
les variables de régulation qui varient en continu et peut être lu par blocs à une vitesse
relativement élevée. Le tableau en lecture/écriture est destiné aux consignes qui ne varient pas
souvent et peut être lu à une vitesse beaucoup plus lente. Les configurations effectives
peuvent varier en fonction des exigences du système global.
11.4.2. Tableau d'indirection en lecture/écriture
Les paramètres peuvent être câblés de la manière habituelle, se reporter au manuel iTools
pour avoir plus de détails. Dans le tableau en lecture/écriture, le paramètre 001 a été câblé sur
la consigne cible Boucle01.
11.4.3. Tableau d'indirection en lecture seule
Les paramètres peuvent être câblés de la manière habituelle. Dans le tableau en lecture seule,
le paramètre 001 a été câblé sur la variable de régulation de la voie 1 du module 3.
11-4
Unité 2500
Manuel de configuration
12.
CHAPITRE 12 CALIBRATION ................................... 2
12.1.
12.2.
12.2.1.
12.3.
12.3.1.
12.4.
12.4.1.
12.4.2.
12.4.3.
Unité 2500
Calibration
VUE D'ENSEMBLE .................................................................... 2
DECALAGE SIMPLE .................................................................. 3
Réalisation d'une calibration du décalage ............................... 4
CALIBRATION UTILISATEUR ................................................... 5
Réalisation d'une calibration utilisateur ................................... 6
CALIBRATION DE REFERENCE............................................... 7
Procédure de calibration des entrées analogiques ................. 8
Procédure de calibration des sorties analogiques................. 10
Rétablissement de la calibration usine.................................. 11
12-1
Calibration
12.
Manuel de configuration
Chapitre 12 Calibration
12.1. VUE D'ENSEMBLE
Les modules d'entrées et de sorties analogiques sont calibrés en usine à vie sur chaque voie et
chaque plage de manière à répondre aux spécifications. Il peut être parfois utile de modifier ce
comportement standard, pour compenser une caractéristique particulière de boucle ou de
capteur ou simplement pour obtenir une précision maximale en éliminant les erreurs
résiduelles de transducteurs, de câblage et de mesure.
Pour prendre en charge ces corrections sur les voies d'E/S analogiques, le 2500 offre plusieurs
niveaux de "calibration utilisateur" :
•
simple décalage de calibration (voies d'entrée) ;
•
calibration utilisateur, correction du gain et du décalage en deux points (voies d'entrée) ;
•
calibration de référence pour un fonctionnement électrique de grande précision (toutes
voies).
Il ne faut pas confondre ces calibrations avec la calibration usine qui peut toujours être
rétablie à partir de la mémoire EEPROM dans le module d'E/S. Il faut noter qu'il existe
d'autres manières de modifier le comportement des voies, par exemple en utilisant la fonction
de linéarisation personnalisée des voies d'entrée. Il est également possible d'utiliser des
combinaisons de toutes ces méthodes mais il est conseillé de toujours utiliser la solution la
plus simple.
Le décalage simple est disponible dans n'importe quel mode de fonctionnement sans
restriction. La calibration utilisateur peut uniquement être modifiée en mode 'Config' et avec
UserPW réglé. De même, la calibration de référence nécessite le mot de passe RefPW. Cf.
Chapitre 6 (OPÉRATEUR) pour avoir plus d'informations sur les mots de passe.
Les corrections Décalage simple et Calibration utilisateur modifient directement les variables
de régulation des voies d'entrée. Les corrections sont appliquées après linéarisation (important
en cas d'utilisation des linéarisations en mode TC ou racine carrée). La calibration de
référence est appliquée à l'interface électrique (MeasV), donc avant linéarisation (modules AI)
ou modification de la sortie effective (modules AO).
N.B. : toutes les calibrations utilisateur nécessitent une validation et une éventuelle
recalibration si le module (ou le transducteur relié) est modifié. Ce n'est pas le cas avec la
calibration usine.
12-2
Unité 2500
Manuel de configuration
Calibration
12.2. DECALAGE SIMPLE
On peut utiliser la correction simple pour n'importe quel système où il existe un terme de
décalage systématique de la mesure ou de la régulation. Le fait qu'un décalage peut également
suffire pour corriger des erreurs complexes dans n'importe quel système où la voie d'entrée
(surveillance du procédé) fonctionne sur une plage de travail très étroite est peut-être moins
évident.
Le décalage simple est disponible sur toutes les voies AI2, AI3 et AI4 à la fois en mode 'Run'
et en mode 'Config'. Aucun mot de passe n'est nécessaire.
Pour effectuer une correction , il suffit de modifier le paramètre de voie 'Offset' avec la valeur
souhaitée comme nombre à virgule flottante exprimé en unités physiques. La valeur est
exprimée dans les mêmes unités que PV, elle est appliquée directement et instantanément.
‘Offset’ se trouve dans IO → Module’nn’ → C1 (à 4).
PV corrigée
Décalage
simple
PV non corrigée
Plage de travail
Figure 12-1 : le décalage agit directement sur PV
Unité 2500
12-3
Calibration
Manuel de configuration
12.2.1. Réalisation d'une calibration du décalage
Dans iTools, se positionner sur la liste de voies souhaitée, cliquer deux fois sur le paramètre
'Offset' et saisir le facteur de correction :
Figure 12-2 : paramètre Offset dans la liste de voies d'E/S
Les limites IOL, IOH, VALL et VALH continuent à s'appliquer au comportement non corrigé
des voies ; il faut noter que le décalage de -1,0 dans l'exemple ci-dessus modifie PV sans
problème, malgré la limite VALL de 0,000.
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
12-4
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
Unité 2500
Manuel de configuration
Calibration
12.3. CALIBRATION UTILISATEUR
Parfois, la correction du décalage simple ne suffit pas pour une application, en particulier
lorsqu'une compensation nécessite des modifications sur la plage de travail. Si l'"erreur"
(comme le montre la PV rapportée pour une voie d'entrée) peut être modélisée avec un terme
gain et un terme décalage, il est possible d'utiliser la fonction 'calibration utilisateur' AI2, AI3
et AI4 "pour imposer une correction linéaire.
Ce type de correction est défini par deux décalages de PV, 'OfsetL' et 'OfsetH', qui s'applique
à deux points de PV, 'PointL' et 'PointH’. On peut le représenter graphiquement de la manière
suivante :
PV corrigée
OfsetH
OfsetL
PV non compensée
PointL
PointH
Figure 12-3 : représentation de PV corrigée par PV 'User Cal'
Ici, la caractéristique de la plage de travail de PV non corrigée est représentée par la ligne
continue entre les valeurs de PV de la plage de travail 'PointL' et 'PointH' (il est souhaitable
d'utiliser ces extrêmes pour les points de référence). La ligne en pointillés montre PV corrigée
lorsque les décalages ‘OfsetL’ (dans cet exemple, valeur négative) et ‘OfsetH’ (valeur
positive) ont été définis et lorsque UCAL est réglé.
Il faut noter que cette correction est appliquée après n'importe quelle linéarisation. Ainsi, par
exemple, la valeur de la température est corrigée dans le cas de l'utilisation d'une plage TC.
La correction est activée par réglage du paramètre 'UCAL' sur 'USEr (1), le fonctionnement
normal est rétabli par passage d'UCAL sur 'FAct (0)'. Tous ces paramètres doivent être
visibles et modifiables uniquement lorsque le mot de passe 'UserPW' est réglé et le 2500 placé
en mode 'Config'.
i
Pour trouver un paramètre, appuyer sur l'onglet ‘Rechercher’ situé en bas de la
partie explorateur d'iTools.
Unité 2500
12-5
Calibration
Manuel de configuration
12.3.1. Réalisation d'une calibration utilisateur
1.
Sélectionner ‘UserPW’ dans Operator → PASSWD. Saisir le mot de passe (valeur par
défaut usine 12).
2.
Se positionner sur la liste de voies souhaitée
3.
Cliquer deux fois sur le paramètre 'PointL’ et saisir la valeur à laquelle doit être appliqué
le décalage bas
4.
Cliquer deux fois sur le paramètre 'OfsetL' et saisir la valeur du décalage bas
5.
Répéter les opérations 3. et 4. pour appliquer un décalage haut
6.
Régler 'UCAL' sur ‘USER’
i
Figure 12-4 : liste de paramètres 'User Cal'
!
!
!
!
12-6
Si le mot de passe correct a été saisi, les paramètres UCAL, PointL, PointH,
OfsetL et OfsetH sont disponibles comme le montre le passage du fond du gris au
blanc.
Ces paramètres prennent par défaut la valeur 0,00000.
Les valeurs des paramètres sont exprimées en unités physiques (mêmes unités que
PV). Les corrections sont appliquées directement et instantanément lorsque 'UCAL'
est réglé sur 'USEr (1)'.
Les limites IOL, IOH, VALL et VALH continuent à s'appliquer au comportement
non corrigé des voies. Le paramètre de décalage simple reste effectif et s'applique
APRÈS les corrections de la calibration utilisateur.
Unité 2500
Manuel de configuration
Calibration
12.4. CALIBRATION DE REFERENCE
La calibration de référence est particulièrement utile pour éliminer les erreurs système
résiduelles. Il existe une autre méthode avec 2 points (linéaire) mais, au lieu de modifier PV,
elle modifie directement la conversion du signal électrique aux bornes. Cette calibration est
utilisée pour les corrections limitées, par exemple pour compenser une erreur connue dans un
thermocouple caractérisé. N.B. : tous les points de calibration sont prédéfinis et les écarts de
grande ampleur (tentative de forcer des corrections importantes) sont interdits.
Une calibration partielle est acceptable. En usine, AI2 est par exemple calibré à 16 points. La
plupart des applications utilisent une plage fixe unique, il serait donc inutile de calibrer autre
chose que la voie et le 'Type de voie' utilisés.
La calibration usine peut toujours être rétablie - cf. 12.4.3. ci-dessous.
Il est indispensable de réaliser la procédure de calibration selon les principes corrects, à l'aide
de normes précises et une traçabilité, permettant des durées de mise en température et de
stabilisation suffisantes. Il ne faut pas effectuer de calibration de référence si le système est
exposé à des interférences ou parasites externes, des problèmes d'alimentation ou de fortes
variations de la température ambiante. La calibration ne peut pas compenser les parasites, la
non-linéarité et les effets de la température sur les modules.
Etant donné que toute modification des modules d'E/S calibrés (remplacement de service, par
exemple) a des répercussions sur le fonctionnement, il est conseillé d'étiqueter précisément
tous les modules calibrés du système, en particulier lorsque la précision est importante.
Avant la calibration, il faut régler le mot de passe 'RefPW' dans la liste Mots de passe
opérateur et il faut régler iTools pour qu'il affiche un plus grand nombre de paramètres et
d'options de listes qu'en temps normal. Dans le menu 'Options', sélectionner 'Réglages de
disponibilité des paramètres' pour obtenir le dialogue 'Disponibilité des paramètres' :
Figure 12-5 : réglages de disponibilité des paramètres
Vérifier que la case 'Cacher les paramètres non significatifs...’ n'est pas cochée.
Unité 2500
12-7
Calibration
Manuel de configuration
12.4.1. Procédure de calibration des entrées analogiques
Chaque module prend en charge plusieurs 'Types de voies', pour mA, V, résistance, etc.
Chaque type de voie peut être calibré en deux points.
Pour effectuer la calibration en un point quelconque, un signal connu très précis (ou une
résistance, pour les entrées résistance) est relié aux bornes d'entrée. Le paramètre 'Etat de la
calibration' change ensuite pour lancer le processus de calibration ; le 2500 échantillonne à de
multiples reprises le signal relié. Des calculs internes sont effectués pour normaliser les
données mesurées, afin qu'elles collent exactement à la valeur prédéfinie attendue. Cela
compense ainsi les erreurs internes, par exemple le décalage, le gain et la résistance des fils.
Le tableau ci-dessous identifie les valeurs d'entrée nécessaires pour chaque module et type de
voie :
Module
Type de voie
Entrée BASSE
Entrée HAUTE
AI2 / AI4
mV(3)
20,000 mV
80,000 mV
AI2
V(5)
2,0000 V
8,0000 V
AI2
Ohms(7)
200,00Ω
400,00Ω
AI2
HiOhms(8)
1200,0Ω
4800,0Ω
AI3
mA(4)
4,000 mA
16,000 mA
Tableau 12-6 : points de calibration des entrées analogiques
N.B. : Pour la calibration de la résistance, relier la référence à l'aide du branchement 3 fils.
Remarque : les plages Ohms, HiOhms et V d'AI2 peuvent uniquement être calibrées dans un
bornier pour entrées continues DC. Ne PAS essayer de recalibrer la plage Ohms de la voie 1
si une des voies du module doit être utilisée pour les applications TC ; en effet, toute
modification perturberait l'appareillage de mesure de la compensation de soudure froide.
Il faut calibrer AI4 comme AI2. Forcer le paramètre ID demandée sur AI2(64) :
12-8
Unité 2500
Manuel de configuration
Calibration
Figure 12-6 : pour la calibration AI4 fonctionne comme AI2
AI4 ne doit pas être recalibrée sur les 'types de voies' V ou Ohms.
Le mot de passe 'RefPW' doit être réglé et le 2500 doit être en mode 'Config'.
Pour effectuer la calibration, utiliser iTools pour atteindre la voie à calibrer.
1.
Dans iTools, régler le ‘TYPE’ de voie en fonction des besoins. Relier la source de
référence (tableau 12-1 ci-dessus) à l’entrée de voie qui convient.
2.
Régler le paramètre ‘Calibration State' Cal_st sur 'CalLo’ (3). Régler et vérifier que
l'entrée est sur la valeur BASSE spécifiée dans le tableau. Faire passer Cal_st sur ‘Go
(7)’
3.
Cal_st passe sur 'Busy (9)’ pendant 30 secondes environ puis sur ‘Idle (2)’ ou ‘Done
(0)’, cette étape est terminée.
4.
Régler Cal_st sur 'CalHI (4)'. Régler et vérifier que l'entrée est la valeur HAUTE (dans le
tableau). Faire passer Cal_st sur ‘Go (7)’
5.
Cal_st passe sur 'Busy (9)’ pendant 30 secondes environ puis sur ‘Idle (2)’ ou ‘Done
(0)’, la calibration des voies est terminée.
6.
Régler enfin ‘Calibration State’ sur ‘FSave (10)’. Les constantes de calibration sont
sauvegardées et 'Calibration State' revient à 'Idle (2)'.
Unité 2500
12-9
Calibration
Manuel de configuration
12.4.2. Procédure de calibration des sorties analogiques
Pour calibrer une voie de sortie sur une plage donnée, l'utilisateur doit vérifier avec précision
deux valeurs de sortie prédéfinies. A chaque point, l'utilisateur a la possibilité de saisir une
correction pour forcer la sortie sur la valeur souhaitée. Il s'agit d'un processus qui se répète
pour chaque point.
AO2 ne prend en charge que deux 'Types de voies' avec le paramètre TYPE : 'mA (O) (sortie
courant) et 'V (O)' (sortie tension). Le tableau ci-dessous identifie les points de référence pour
chaque type de voie.
Type de voie
Sortie BASSE
Sortie HAUTE
V(30)
1,000 V
9,000 V
mA(31)
2,000 mA
18,000 mA
Tableau 12-2 : points de calibration des sorties analogiques
Le mot de passe 'RefPW' doit être réglé et le 2500 doit être en mode 'Config', avec les
sélections de valeurs des paramètres iTools sans restriction pour afficher toutes les options de
paramètres.
i
Conseil pour la calibration : une valeur de pas de calibration de 100 devrait agir sur la
sortie V d'environ 35 mV et sur la sortie intensité d'environ 75 uA. Les tolérances de
gain n'ont que de faibles répercussions sur la taille des pas. S'il apparaît que les
variations ne sont pas linéaires, il peut y avoir un problème matériel ou un problème de
charge de voie.
Avec iTools, se positionner sur la voie à calibrer ; si iTools été correctement configuré, la liste
de voies affiche deux paramètres supplémentaires, 'AO Calibration Lo Trim' et 'AO
Calibration Hi Trim'. Pour effectuer la calibration :
1.
Régler le 'TYPE' de voie selon les besoins. Régler le matériel de contrôle (DVM) sur une
plage qui convient (20 mA ou 10 V) et le brancher sur les bornes de sortie des voies
concernées.
2.
Régler Cal_st sur 'CalLo (3)'. Le DVM doit afficher une valeur proche de la valeur de
calibration BASSE, comme le décrit le tableau 12-2 ci-dessus.
3.
Si la sortie est en état d'erreur, cliquer deux fois sur le paramètre 'AO Calibration Lo
Trim' et modifier sa valeur pour faire augmenter ou diminuer la sortie. Cf. le conseil cidessous relatif à la taille des pas. Continuer à faire varier 'AO Calibration Lo Trim'
jusqu'à ce que la sortie soit correcte.
4.
Régler 'Calibration State' sur 'CalHi(4)'.
5.
Si la sortie ne coïncide pas avec la valeur du tableau 12-2, cliquer deux fois sur le
paramètre 'AO Calibration Hi Trim' et modifier sa valeur pour faire augmenter ou
diminuer la sortie. Continuer à faire varier la valeur de correction jusqu'à ce que la sortie
soit conforme aux exigences.
6.
Pour finir, régler 'Calibration State' sur 'FSave(10)'. Les constantes de calibration sont
sauvegardées et 'Calibration State' revient à 'Idle(2)'.
12-10
Unité 2500
Manuel de configuration
Calibration
12.4.3. Rétablissement de la calibration usine
Il est possible de rétablir la calibration usine à tout moment pour n'importe quelle voie d'E/S.
La procédure est identique à la calibration de référence décrite ci-dessus. Pour effectuer le
rétablissement, il faut que le 2500 soit en mode 'Config', les sélections de valeurs des
paramètres doivent être sans restriction pour afficher toutes les options et le paramètre Mot de
passe de la calibration de référence 'RefPW' doit être correctement réglé. Aucun autre matériel
n'est nécessaire.
Utiliser iTools pour atteindre la liste de paramètres de la voie à rétablir. Cliquer deux fois sur
le paramètre 'Calibration State (Cal_st) et sélectionner 'Restor (5)'.
Figure 12-7 : liste Cal_st : 'Restor'
Lorsque tout est correct, cette sélection 'Cal_st' passe à 'Done (0)' et, après une courte pause,
revient à 'Idle (2)'.
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
Unité 2500
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
12-11
Manuel de configuration
Informations relatives à la sécurité
Annexe A INFORMATIONS RELATIVES A LA
SECURITE ET A LA COMPATIBILITE
ELECTROMAGNETIQUE
Nous vous invitons à lire ce chapitre avant d'installer le régulateur
Ce régulateur est fabriqué au Royaume Uni par Eurotherm.
Ce régulateur est destiné aux applications industrielles de régulation de la température et de
procédés car il répond aux exigences des directives européennes en matière de sécurité et de
compatibilité électromagnétique. Son utilisation dans d'autres applications ou le non-respect
des instructions d'installation de ce manuel peut remettre en cause la sécurité ou la protection
contre les perturbations électromagnétiques assurée par le régulateur. Il incombe à
l'installateur de garantir la sécurité et la compatibilité électromagnétique de chaque
installation.
Sécurité
Ce régulateur est conforme avec la directive européenne en matière de basse tension
73/23/EEC, modifiée par la directive 93/68/EEC, car il répond à la norme de sécurité norme
EN 61010.
Compatibilité électromagnétique
Ce régulateur est conforme aux exigences de protection de la directive européenne relative à
la compatibilité électromagnétique 89/336/EEC, modifiée par la directive 93/68/EEC, grâce à
l'application d'un dossier de construction technique.
Cet appareil répond aux exigences générales d'environnement industriel décrit dans les
normes 50081-2 et 50082-2. Pour plus d'informations sur la conformité du produit, consulter
le dossier de construction technique.
Maintenance et réparation
Ce régulateur ne comporte aucune pièce sur laquelle l'utilisateur peut intervenir. Prendre
contact avec l'agent Eurotherm Automation le plus proche pour toute réparation.
Certains borniers de modules peuvent contenir des fusibles qui doivent être remplacés par des
fusibles du type qui convient (type T, intensité nominale 2 A, conformes à la norme
EN60127).
Précautions contre les décharges d'électricité statique
Lorsqu'on retire un module de l'embase, les composants électroniques peuvent être
endommagés par des décharges électrostatiques dues à la personne qui manipule le régulateur.
Pour éviter ce phénomène, lors de l'utilisation du module débranché, il faut se relier à la terre.
Dans le cas d'un retrait d'une carte de circuits imprimés de son manchon, par exemple pour
retirer les circuits RC du module relais, prendre les précautions antistatiques qui s'imposent.
Nettoyage
Ne pas nettoyer les étiquettes avec de l'eau ou des produits à base d'eau car elles deviendraient
illisibles. Utiliser de l'alcool isopropylique à cette fin. Utiliser une solution savonneuse douce
pour nettoyer les autres surfaces extérieures du produit.
Unité 2500
A-1
Informations relatives à la sécurité
Manuel de configuration
Exigences de sécurité de l'installation
Symboles de sécurité
Les différents symboles utilisés sur l'appareil ont la signification suivante :
!
Caution, (refer to the
accompanying documents)
Functional earth
(ground) terminal
Attention (consulter les documents d’accompagnement)
Terre
Terre fonctionnelle (masse)
L'installation doit uniquement être effectuée par du personnel qualifié.
Protection des parties sous tension
Pour empêcher tout contact entre les mains ou l'outillage métallique et les parties qui peuvent
être sous tension, il faut installer le régulateur dans un boîtier.
Bornier vide
Les embases sont prévues pour contenir 4, 8 ou 16 modules. Si une embase contient des
logements vides, un bornier vide (référence 026373) est fourni avec le système. Il est
important qu'il soit monté à l'emplacement situé immédiatement à droite du dernier module,
pour préserver l'indice de protection IP20. Cf. chapitre 3 ‘Borniers’ pour voir les détails de
l'installation.
Attention :sondes sous tension
Le régulateur est conçu pour fonctionner avec la sonde de température reliée directement à un
élément chauffant électrique. Toutefois, il faut prendre les précautions nécessaires pour que le
personnel chargé de la maintenance ne touche pas les branchements sur ces entrées
lorsqu'elles sont sous tension. Avec une sonde sous tension, l'ensemble des câbles,
connecteurs et interrupteurs de liaison de la sonde doivent posséder les caractéristiques
nominales du secteur.
Câblage
Il est important de brancher le régulateur conformément aux caractéristiques de câblage
indiquées dans ce manuel. Il faut prendre tout particulièrement soin de ne pas relier
l'alimentation alternative à l'entrée capteur basse tension et aux autres entrées et sorties bas
niveau. Utiliser exclusivement des conducteurs en cuivre pour les connexions (sauf pour les
entrées thermocouple) et veiller à ce que le câblage des installation soit conforme à l'ensemble
des réglementations locales applicables au câblage. Par exemple, au Royaume Uni, utiliser la
dernière version des réglementations IEEE portant sur le câblage (BS7671). Aux Etats Unis,
utiliser les méthodes de câblage NEC classe 1.
Isolation
L'installation doit être équipée d'un sectionneur de courant qui doit être situé à proximité
immédiate du régulateur, à portée de l'utilisateur et repéré comme sectionneur de l'appareil.
A-2
Unité 2500
Manuel de configuration
Informations relatives à la sécurité
Courants de fuite à la terre
Le filtre RFI peut occasionner un courant de fuite à la terre maximal de 3,5 mA, ce qui peut
avoir des répercussions sur la conception d'une installation de régulateurs multiples protégés
par des coupe-circuit de type Residual Current Device (RCD, appareil à courant résiduel) ou
Ground Fault Detector (GFD, détecteur de défaut de terre).
Protection contre les courants de surcharge
Pour protéger le câblage des appareils, il est conseillé de prévoir des fusibles sur
l'alimentation en courant continu du système. Le 2500 fournit un fusibles sur le bornier de
l'IOC pour protéger l'alimentation contre tout défaut du 2500.
Tension nominale
La tension maximale appliquée entre les bornes suivantes ne doit pas être supérieure à 264 V
alternatif :
•
sortie relais sur les branchements logique, dc ou capteur ;
•
branchement à la terre.
Il ne faut pas câbler le régulateur avec une alimentation triphasée avec branchement étoile non
relié à la terre. En cas de défaut, cette alimentation pourrrait dépasser 264 V alternatif par
rapport à la terre et le produit ne serait pas sûr.
Les surtensions transitoires sur l'alimentation et entre l'alimentation et la terre ne doivent pas
dépasser 2,5 kV. Si l'on prévoit ou mesure des surtensions transitoires supérieures,
l'installation doit comporter un limiteur de surtensions transitoires.
Ces appareils possèdent des tubes à décharge gazeuse et des MOV qui limitent et régulent les
surtensions transitoires de la ligne d'alimentation dues aux coups de foudre ou aux
commutations de charges inductives. Il existe des dispositifs pour différentes caractéristiques
d'énergie, qu'il faut choisir en fonction des conditions de l'installation.
Pollution conduite
Il faut éliminer toute pollution conduite de l'armoire où est monté le régulateur. La poussière
de carbone, par exemple, est une pollution conduite. Pour garantir une atmosphère correcte
dans les conditions de pollution conduite, monter un filtre sur l'admission d'air de l'armoire.
S'il y a des risques de condensation, par exemple à basse température, placer un thermostat
pour réguler la température dans l'armoire.
Protection contre la surchauffe
Lors de la conception d'un système de régulation, il est capital de réfléchir à ce qui se
produirait en cas de défaillance d'une partie du système. Dans les applications de thermorégulation, le danger essentiel est constitué par le fait que le chauffage fonctionnerait en
permanence. En plus de l'endommagement du produit, cela pourrait endommager les
machines ou même provoquer un incendie.
Les raisons pour lesquelles le chauffage fonctionnerait en permanence sont :
•
un découplage entre la sonde de température et le procédé ;
•
un court-circuit du câblage du thermocouple ;
•
un défaut du régulateur dont la sortie de chauffage fonctionnerait en permanence ;
Unité 2500
A-3
Informations relatives à la sécurité
•
une vanne ou un contacteur externe restant en position chauffage ;
•
la consigne du régulateur trop élevée.
Manuel de configuration
En cas d'endommagement ou de blessure, il est conseillé d'installer un dispositif de protection
contre la surchauffe, avec une sonde de température indépendante qui isole le circuit de
chauffage.
N.B. :les relais d'alarme du régulateur n'assurent pas une protection dans toutes les situations
de défaut.
Mise à la masse du blindage de la sonde de température
Dans certaines installations, il est courant de remplacer le sonde de température pendant que
le régulateur est sous tension. Dans ces conditions, à titre de protection supplémentaire contre
l'électrocution, nous recommandons de mettre le blindage de la sonde de température à la
masse. Ne pas effectuer la mise à la masse sur le châssis de la machine.
Exigences relatives à la compatibilité
électromagnétique de l'installation
Afin de garantir la conformité à la directive européenne relative à la compatibilité
électromagnétique, il faut prendre les précautions suivantes pour l'installation :
•
Pour les indications générales, consulter le guide d'installation CEM HA025464
d'Eurotherm Automation.
•
Dans les cas d'utilisation de sortie relais, il peut être nécessaire d'installer un filtre capable
de supprimer les émissions. Les caractéristiques du filtre dépendent du type de charge.
Pour les applications types, nous recommandons les filtres Schaffner FN321 ou FN612.
Câblage
Afin de minimiser l'effet des bruits électriques, le câblage pour la basse tension continue, en
particulier l'entrée capteur, doit passer loin des câbles électriques à courants forts. Lorsque
cela est impossible, il faut utiliser des câbles blindés dont le blindage est relié à la terre aux
deux extrémités.
Isolation fonctionnelle
Définition : isolation entre éléments conducteurs qui est uniquement nécessaire au bon
fonctionnement du matériel. N'assure pas nécessairement une protection contre
l'électrocution.
Isolation renforcée
Définition : isolation entre éléments conducteurs qui assure une protection contre
l'électrocution.
A-4
Unité 2500
Manuel de configuration
Informations relatives à la sécurité
Protection supplémentaire contre les
perturbations électromagnétiques sur l'IOC
Profibus
Dans les environnements susceptibles de présenter des niveaux de bruit excessifs, il est
conseillé d'installer un collier en ferrite autour du câble Profibus. Ainsi, l'insensibilité au bruit
passe de 2 kV à 3,7 kV.
Type de collier en ferrite correct : Richo MSFC-5T.
Unité 2500
A-5
Manuel de configuration
Codes de commande
Annexe B Codes de commande
Embase
2500B
Embase pour unité 2500 sur rail DIN
S04 Embase IOC simple, 4 emplacements de modules
S08 Embase IOC simple, 8 emplacements de modules
S16 Embase IOC simple, 16 emplacements de modules
Deux colliers de mise à la terre
Néant
Manuels anglais
ENG
Manuels français
FRA
Manuels allemands
GER
Aucun manuel
XXX
Unités d'E/S
2500C
Unitéd’E/S pour les modules 2500 sur rail DIN
S16 Unité d’E/S Simplex pour un maximum de quatre boucles
2LOOPUW Deux blocs PID locaux + Toolkit et acquisition
MODBUS Communications Modbus
PROFIBUS Communications Profibus DP
Communications Eurotherm de
PBUS
suite 'E'.
DPv1
Communications Profibus DPv1
2500E
Unité d’E/S 8 boucles pour les modules 2500 sur rail DIN
Unité d’E/S Simplex
S
Acquisition d’E/S à distance
ACQIO
Bloc Toolkit + fonctions d'acquisition
UW
Quatre blocs PID locaux + Toolkit et acquisition
4LOOP
Huit blocs PID locaux + Toolkit et acquisition
8LOOP
4LOOPUW Quatre blocs PID locaux + Toolkit et acquisition +
blocs Toolkit
8LOOPUW Huit blocs PID locaux + Toolkit et acquisition +
blocs Toolkit
MODBUS Communications Modbus
PROFIBUS Communications Profibus DP
Communications Eurotherm de suite
PBUS
'E'.
DPv1
Communications Profibus DPv1
Borniers pour Unité d’E/S 2500
2500T
Unité 2500
Borniers pour modules 2500 sur rail DIN
IOC Bornier pour unité d’E/S
Pour une seule unité
S
MODBUS Communications Modbus
PROFIBUS Communications Profibus
Communications RJ45
RJ45
9Dtype Connecteur de type D à 9
broches pour
communications Profibus.
B-1
Codes de commande
Manuel de configuration
Modules analogiques pour unité 2500 sur rail DIN
2500M Modules d’E/S pour unité 2500 sur rail DIN
AI2 UNIV Module d’entrées analogiques universelles doubles
isolées
Module d'entrées analogiques isolées trois voies 4-20
AI43
mA + 3 x alimentation Tx isolée 24 V
AI4 UNIV Module d'entrées analogiques universelles quadruples
non isolées
AO2 UNIV Module d'entrées analogiques doubles isolées, mA ou
Volts
Borniers pour modules d'E/S analogiques 2500
2500T
Borniers pour modules 2500 sur rail DIN
Bornier pour module d’entrées analogiques doubles
AI2
TC Module avec CJC pour entrées t/c ou dc
(aucune option)
DC
Module pour entrées dc avec options
Module pour dc (aucune
Néant
option), Tension ±10 V et
±entrées 100 mV, RTD,
Potentiomètre, Résistance, HiZ,
Shunt 5R0 pour entrées mA
SHUNT
AI3
Bornier pour module d'entrées analogiques isolées
trois voies 4-20 mA avec alimentation Tx 24 V
UNIV Pour tous types
Cache pour emplacement vide
Néant
installé
DCONNECT Points de coupure
AI4
Bornier pour module d'entrées analogiques
universelles quadruples non isolées
TC Thermocouple isolé quatre voies avec CJC
DC mV isolée quatre voies
mA mA isolée quatre voies
Néant
AO2
B-2
Cache pour emplacement vide
installé
Bornier pour module de sorties analogiques doubles
UNIV Pour tous types
Cache pour emplacement vide
Néant
installé
DCONNECT Points de coupure
Unité 2500
Manuel de configuration
Codes de commande
Modules logiques pour unité 2500 sur rail DIN
2500M Modules d’E/S pour unité 2500 sur rail DIN
Entrée logique quadruple
DI4 24V
EXTPWR Alimentation externe nécessaire
DI6
Module d'entrées logiques isolées secteur six voies
230 V
Entrées logiques 230 V alternatif
alternatif
115 V
Entrées logiques 115 V alternatif
alternatif
Entrée logique octuple isolée (entrée logique
uniquement)
DI8contact Entrée logique octuple isolée (contact uniquement)
DI8logic
RLY4
Module à 4 relais (3 off n/o, 1 à inversion)
DO4logic
DO424V
Module de sorties logiques quadruples 10 mA maxi
Module de sorties logiques quadruples 24 V
EXTPWR Alimentation externe nécessaire
Borniers pour modules d'E/S logiques 2500
2500T
Borniers pour modules 2500 sur rail DIN
Bornier pour module d’entrées logiques quadruples
DI4
Bornier pour module d'entrées logiques isolées
DI6
secteur six voies
Bornier pour module d'entrées logiques octuples
DI8
Bornier pour module de sorties logiques quadruples
DO4
Pour tous types
UNIV
Cache pour emplacement
Néant
vide installé
DCONNECT Points de coupure
RLY4
Unité 2500
Bornier pour module relais quadruple
NOFUSE Aucun fusible
FUSE2A 4 fusibles 2A
B-3
Codes de commande
Manuel de configuration
Accessoires pour unité 2500 sur rail DIN
2500A Accessoires pour 2500
CABLE Câble de communications
Utilisé pour la configuration de 2500C
CONFIG
RJ11 Terminaison pour 2500C : RJ11
9PIND Terminaison pour PC :
RS232 9 broches D
Câble blindé Modbus (connexion
multipoints d'embase à embase).
PROFIBUS Câble blindé Profibus DP (connexion
multipoints d'embase à embase).
RJ45 RJ45 Connecteurs RJ45 aux deux
extrémités
0M5 Longueur 0,5 m
3M0 Longueur 3,0 m
MODBUS
CFGPSU Alimentation électrique 24 V continu à utiliser avec la
liaison de configuration
Aucune liaison secteur fournie
Néant
UKLEAD Liaison secteur UK 5 A
Terminaison pour l'extrémité de la liaison multipoints RS
485.
MODBUS Terminaison pour liaison Modbus
PROFIBUS Terminaison pour liaison Profibus DP
RJ45 Connecteur RJ45
TERM
Blocs d’alimentation pour unités 2500 sur rail DIN
2500P
2500P \
Bloc d’alimentation 24 V monté sur rail Din pour unité 2500,
intégralement protégé
60 W, 2,5 A
2A5
120 W, 5 A
5A0
240 W, 10 A
10A0
Manuels anglais
ENG
2A5
\
ENG
Code de commande type
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
B-4
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
Unité 2500
Manuel de configuration
Dépose des circuits RC du module relais
Annexe C Dépose des circuits RC du module
relais
Chaque relais est équipé d’un circuit RC (22 nF + 100Ω) branché entre les contacts. Ces
circuits RC servent à prolonger la durée de vie des contacts et à supprimer les interférences,
en particulier lors de la commutation de charges inductives comme les contacteurs
mécaniques et les électrovannes.
Les circuits RC débitent une faible intensité, généralement 1,0 mA à 110 V 60 Hz et 1,7 mA à
240 V 50 Hz, ce qui peut suffire pour maintenir les charges de forte impédance comme, par
exemple, celles de certaines bobines de relais.
Si tel est le cas, il est possible de déposer le circuit RC en coupant une partie ou la totalité des
résistances de la carte de circuits imprimés.
On peut suivre la procédure ci-dessous :
1. Déposer le capot arrière du module :
①
1.
Ouvrir le levier de retenue du module
2.
Sortir doucement le capot arrière du module en
insérant un petit tournevis dans les fentes ① en haut
et en bas du capot.
3.
Faire coulisser le capot arrière sur le loquet de
retenue du module. Il peut être nécessaire d’utiliser
le tournevis dans les emplacements ② pour faire
levier sur le capot.
②
②
①
Figure C-1 : dépose du capot arrière du module relais
Unité 2500
C-1
Introduction
Manuel de configuration
2. Retirer la carte de circuits imprimés du boîtier du module de la manière suivante :
1.
Retourner le module et le
poser de manière stable sur
un établi ou une table
2.
Appuyer sur les côtés du
module pour que l’arête du
module bombe vers
l’extérieur
Insérer avec précaution
un tournevis dans la
fente de l’arête du
module.
3.
Faire attention que le
tournevis ne glisse pas en
provoquant des blessures
4.
Sortir doucement la carte
de circuits imprimés du
boîtier du module.
Figure C-2 : dépose du boîtier du module relais
3. Dépose des résistances RC
5.
Avec une pince coupante, couper
et déposer la résistance 100Ω
pour retirer le circuit RC voulu.
6.
Noter la dépose de la résistance RC sur
le côté du module, à l'endroit prévu, ce
qui permettra une identification aisée
des circuits RC qui ont été déposés, au
cas où le remplacement du module
s'imposerait.
SN1
100Ω
Relais 1
22n
Relais 2
SN2
100Ω
SN3
100Ω
Vers la barrette
à bornes
22n
Relais 4
22n
Relais 3
22n
100Ω
SN4
100Ω
Figure C-3 : dépose des circuits RC de la carte de circuits imprimés du module relais
C-2
Unité 2500
Manuel de configuration
Glossaire
Annexe D Glossaire
Clone/Clonage
Le clonage permet de copier les réglages de configuration et de
paramètres d'un appareil sur un autre appareil du même type. Il
permet de configurer rapidement des appareils nouveaux ou de
réserve à partir d'une source standard.
Config
Abréviation de configuration ou mode configuration
Mode Config
Niveau de sécurité du 2500 dans lequel les paramètres du mode
Configuration sont rendus modifiables
Configuration
1. Fonctionnement et interaction des éléments fonctionnels du 2500
2. Action de définition du fonctionnement et de l’interaction des
éléments fonctionnels du 2500 par la sélection de paramètres et
l’ajustage des valeurs de paramètres
Paramètres du
mode Config
Sous-ensemble des paramètres de configuration qui ne peuvent être
modifiés qu’en mode Config.
N.B. : cf. paramètres de configuration
Paramètre de
configuration
Paramètre qui définit une partie de la configuration du 2500
N.B. : cf. paramètres du mode Configuration
Port de
configuration
Port de communications prévu pour la configuration du 2500
CJC
Compensation de soudure froide
Série 2000 ou 240x
Série d’appareils Eurotherm Automation. 240x se rapporte en
particulier à la série 2400.
DIN
Deutsche Industrie Normen
EM
Electromagnétique (comme dans compatibilité électromagnétique)
Enumération(s)
Certains paramètres offrent une liste d'options qui reçoivent chacune
une valeur entière arbitraire pour discrimination.
Dans iTools, un texte d'énumération ayant une signification est affiché,
avec la valeur d'énumération entre parenthèses.
La valeur d'énumération représente les données qui seraient lues ou
écrites par le biais d'une liaison de communications pour ce
Unité 2500
D-1
Glossaire
Manuel de configuration
paramètre.
Régulation tout ou
rien
La sortie régulation est activée lorsque la consigne est supérieure à la
variable de régulation et désactivée lorsque la consigne est inférieure
à la variable de régulation
Hystérésis
Différence entre les points on et off normalement appliquée à une
sortie relais. Sert à empêcher les vibrations des contacts du relais.
E/S
Entrée ou sortie ; terme général désignant l'interface de l'installation
avec le 2500.
ICP
Industrial Control Package. Combinaison des régulateurs T800/2900
et 2500 sur rail DIN
IOBase
Ensemble mécanique 2500 complet : fixation sur rail DIN, embase etc.
IOBus
Interface interne régulateur vers module d’E/S
IOC
Régulateur d'entrées/sorties (module processeur central du 2500).
Module d'E/S
Module enfichable du 2500 réservé à une entrée ou une sortie de
l'installation.
ION
Réseau interne d’entrées/sorties bas niveau
Paramètre
Dans le 2500, les 'paramètres' sont toutes les variable associées aux
blocs, voies, boucles, etc., mémorisées dans une base de données à
des adresses spécifiées.
Paramétré
Rendu accessible comme paramètre
PID
Proportionnelle + intégrale + dérivée. Appelée aussi régulation à trois
termes
Programme
Fournit une liste d’instructions générales pour définir le
fonctionnement
Programmable
Pouvant être programmé
PSU
Power Supply Unit (bloc Alimentation)
PRT ou RTD
Abréviation de Platinum Resistance Thermometer ou Resistance
Temperature Detector (résistance thermodynamique)
SE
Strategy Engine (pilote de stratégie ou le maître)
Circuit RC
Résistance et condensateur en série, branchés entre les contacts de
relais et servant à prolonger la durée de vie des contacts et à diminuer
D-2
Unité 2500
Manuel de configuration
Glossaire
les interférences
SSR
Contacteur statique
TBD.
To be defined (à définir)
TC ou T/C
Abréviation de thermocouple
Sortie modulée
La sortie de régulation (logique) commute avec un rapport on/off
variable
TU(s)
Borniers ; fournissent les branchements de câblage côté installation
pour les E/S.
Unité 2500
D-3
Manuel de configuration
Adresses des bureaux Eurotherm
Annexe E Adresses des bureaux Eurotherm
EUROTHERM AUTOMATION SA
SIEGE SOCIAL ET USINE :
6, chemin des joncs
BP 55 69574 DARDILLY CEDEX France
Tél : 04 78 66 45 00 Fax : 04 78 35 24 90
AGENCES :
Aix-en Provence
Tél : 04 42 39 70 31
Nantes
Tél : 02 40 30 31 33
BUREAUX :
Colmar
Tél : 03 89 23 52 20
Paris
Tél : 01 69 18 50 60
Lille
Tél : 03 20 96 96 39
Toulouse
Tél : 05 34 60 69 40
Bordeaux
Clermont-Ferrand
Dijon
Grenoble
Metz
Normandie
Orléans
Lyon
Tél : 04 78 66 45 11
Tél : 04 78 66 45 12
Matériel fabriqué par EUROTHERM CONTROLS, Usine certifiée ISO 9001
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
Unité de régulation et d'acquisition sur rail DIN Modèle 2500
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
SOCIÉTÉS EUROTHERM DANS LE MONDE
ADRESSES RÉGIONALES EN FRANCE : VOIR LA PAGE PRÉCÉDENTE
ALLEMAGNE
Eurotherm Regler GmbH
Ottostrasse 1
65549 Limburg a.d Lahn
Tél. (+49 6431) 2980
Fax (+49 6431) 298119
FRANCE
Eurotherm Automation SA
6 chemin des joncs - BP 55
69574 Dardilly Cedex
Tél. (+33) 4 78 66 45 00
Fax (+33) 4 78 35 24 90
AUSTRALIE
Eurotherm Pty. Ltd.
Unit 10
40 Brookhollow Avenue
Baulkham Hills
Nex South Wales 2153
Tél. (+61 2) 9634 8444
Fax (+61 2) 9634 8555
GRANDE-BRETAGNE
Eurotherm Ltd.
Faraday Close
Durrington
WorthingWest Sussex
BN13 3PL
Tél.(+44 1903) 695888
Fax(+44 1903) 695666
AUTRICHE
Eurotherm GmbH
Geiereckstrasse 18/1
1110 Wien
Tél. (+43 1) 798 7601
Fax (+43 1) 798 7605
HOLLANDE
Eurotherm B.V.
2404CH
Alphen aan den Rijn
Tél. (+31 172) 411 752
Fax (+31 172) 417 260
BELGIQUE
Eurotherm B.V.
Herentalsebaan 71-75
B-2100 Deurne
Antwerpen
Tél. (+32 3) 322 3870
Fax (+32 3) 321 7363
HONG-KONG
Eurotherm Limited
Unit D
18/F Gee Chang Hong Centre
65 Wong Chuk Hang Road
Tél. (+852) 2873 3826
Fax (+852) 2873 4887
CORÉE
Eurotherm Korea Limited
Suite #903 Daejoo Building
132-19 Chungdam-Dong
Kangnam-Ku
Séoul 135-100
Tél. (+82 2) 543 8507
Fax (+82 2) 545 9758
INDE
Eurotherm India Limited
152 Developed Plots Estate
Perungudi
Madras 600 096
Tél. (+9144) 4961129
Fax (+9144) 4961831
DANEMARK
Eurotherm A/S
Finsensvej 86
DK-2000 Frederiksberg
Tél. (+45 31) 871 622
Fax (+45 31) 872 124
ESPAGNE
Eurotherm España SA
Calle la Granja 74
28100 Alcobendas
Madrid
Tél. (+34 1) 6616001
Fax (+34 1) 6619093
JAPON
Densei Lambda KK
Eurotherm Product Dpt
Aroma Square Building 5F
Po Box 40
5-37-1 Kamata, Ohta-Ku
Tokyo 144-8721
Tél. (+81 3) 57 1406 20
Fax (+81 3) 57 1406 21
NORVÈGE
Eurotherm A/S
Vollsvein 13D
1366 Lysaker
Postboks 227
NO - 1326 Lysaker
Tél. (+47 67) 592170
Fax (+47 66) 118301
IRLANDE
Eurotherm Ireland Limited
IDA Industrial Estate
Monread Road
Naas
Co Kildare
Tél. (+353 45) 879937
Fax (+353 45) 875123
SUÈDE
Eurotherm AB
Lundavagen 143
S-212 24 Malmo
Tél. (+46 40) 384500
Fax (+46 40) 384545
SUISSE
Eurotherm Produkte AG
Schwerzistrasse 20
8807 Freienbach
Tél. (+41 55) 4154400
Fax (+41 55) 4154415
U.S.A
Eurotherm Controls Inc.
741-F Miller DriveSE
Suite F
Leesburg, VA 20175-8993
Tél. (+1703) 443 0000
Fax (+1703) 669 1300
ITALIE
Eurotherm SpA
Via XXIV Maggio
22070 Guanzate
Tél. (+39 31) 975111
Fax (+39 31) 977512
© Copyright Eurotherm Automation
Tous droits réservés.
EUROTHERM AUTOMATION dégage toute responsabilité en cas de
dommages pouvant résulter d’une modification du présent document
par le client.
Les caractéristiques techniques citées dans ce document sont
susceptibles d’évoluer sans préavis.
Manuel de configuration 2500
2 rue René Laennec 51500 Taissy France
Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29
FRA
HA 027115FRA
E-mail:hvssystem@hvssystem.com
Site web : www.hvssystem.com
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising