Manuel Streamline Flash
2
TABLE DES MATIÈRES
1
2
1.1
2.1
2.2
2.3
2.4
3
4
4.1
4.2
4.3
5
5.1
5.2
5.3
5.4
5.5
5.6
5.7
6
6.1
6.2
6.3
7
7.1
7.2
7.3
7.4
7.5
7.6
7.7
7.8
7.9
8
8.1
8.2
9
9.1
9.2
10
10.1
10.2
10.3
10.4
11
CONSIGNES DE SÉCURITÉ
5
Généralités ......................................................................................................................................................................................5
DESCRIPTION DE L’APPAREIL
6
Généralités ......................................................................................................................................................................................6
Fonctionnement ...............................................................................................................................................................................6
Etats de fonctionnement ..................................................................................................................................................................6
Programmes de test ........................................................................................................................................................................8
principaux composants
9
INSTALLATION
10
Cotes de montage .........................................................................................................................................................................10
Lieu d’installation ...........................................................................................................................................................................11
Montage .........................................................................................................................................................................................12
RACCORDEMENT
14
Raccordement de l’installation CC.................................................................................................................................................14
Raccordement de l’installation d’eau chaude ................................................................................................................................15
Raccordement du gaz....................................................................................................................................................................15
Raccordement électrique ...............................................................................................................................................................16
Evacuation des gaz de combustion et arrivée d’air .......................................................................................................................17
Longueurs des conduites...............................................................................................................................................................18
Systèmes de débouché .................................................................................................................................................................19
MISE EN SERVICE DE L’APPAREIL
29
Remplissage et purge de l’appareil et de l’installation...................................................................................................................29
Mise en service de l’appareil .........................................................................................................................................................30
Mise hors service...........................................................................................................................................................................30
PROGRAMMATION ET REGLAGE
31
Directement sur le panneau de commande ...................................................................................................................................31
Programmation à l’aide du code de service...................................................................................................................................31
Paramètres ....................................................................................................................................................................................32
Programmation de la puissance CC maximale..............................................................................................................................32
Réglage de la position de la pompe ..............................................................................................................................................33
Régulation en fonction du climat....................................................................................................................................................33
Température d’eau courante chaude.............................................................................................................................................33
Régulation gaz-air..........................................................................................................................................................................34
Réglage de la régulation air-gaz ....................................................................................................................................................34
DEFAUTS
35
Codes de défauts...........................................................................................................................................................................35
Autres défauts................................................................................................................................................................................36
ENTRETIEN
41
Nettoyage de l’extérieur .................................................................................................................................................................41
Entretien et contrôle périodiques ...................................................................................................................................................41
SPECIFICATIONS TECHNIQUES
42
Gaz naturel ....................................................................................................................................................................................42
Propane .........................................................................................................................................................................................43
Schéma électrique .........................................................................................................................................................................44
Résistance des sondes..................................................................................................................................................................44
DECLARATION CE
45
Les informations fournies s’appliquent au modèle standard du produit.
MHG décline donc toute responsabilité en cas de dommage résultant des
spécifications différentes du modèle standard.
Les informations disponibles ont été rédigées avec le plus grand soin mais MHG décline
toute responsabilité en cas d’erreurs dans ces informations et leurs conséquences.
MHG décline également toute responsabilité en cas de dommages résultant de
travaux effectués par des tiers.
Sous réserve de modifications
3
Le présent manuel
Les informations contenues dans ce manuel vous permettent d’assembler, d’installer et
d’entretenir l’appareil en toute sécurité. Suivez scrupuleusement les instructions.
En cas de doute, contactez MHG. Conservez
soigneusement ce manuel près de l’appareil.
Abréviations et dénominations employées
Description
Chaudière murale à gaz Streamline Flash
Appareil avec tuyauterie pour chauffage central
Appareil avec tuyauterie pour eau chaude sanitaire
Dénomination
Appareil
Installation CC
Installation ECS
Pictogrammes
Dans ce manuel est employé le pictogramme suivant :
PRUDENCE !
Procédures qui, à défaut d’être exécutées avec la prudence
requise, sont susceptibles d’endommager le produit, de
polluer l’environnement et de causer un accident corporel.
Service et assistance techniques
Pour tous renseignements sur des réglages spécifiques, les travaux d’installation,
d’entretien et de réparation, veuillez contacter :
MHG FRANCE
30 avenue du Professeur Grasset
34090 Montpellier
Tél : 09 61 62 16 71 - 06 98 57 03 29
info@mhgfrance.fr
4
1
CONSIGNES DE SÉCURITÉ
MHG décline toute responsabilité en cas de dommage ou d’accident corporel causé
par le non-respect (strict) des consignes et instructions de sécurité ou en cas de
négligence lors de l’installation de la chaudière murale à gaz Streamline Flash et des
éventuels accessoires.
Des consignes sont fournies séparément pour les différentes spécialités.
1.1
Généralités
BATIMENTS D’HABITATION
L’installation et l'entretien de l'appareil doivent être effectués par un Professionnel
Qualifié conformément aux textes règlementaires et règles de l’art en vigueur,
notamment :
- Arrêté du 2 août 1977
Règles Techniques et de Sécurité applicables aux installations de gaz combustibles et
d'hydrocarbures liquéfiés situées à l'intérieur des bâtiments d'habitation et de leurs
dépendances.
- Norme NF P 45-204 - Installations de gaz
(Anciennement DTU N° 61-1 – Installations de gaz - Avril 1982 + additif n° 1 Juillet
1984)
En particulier pour ce qui concerne :
- le volume du local
- les surfaces ouvrant sur l'extérieur
- l'évacuation des produits de combustion
- Règlement Sanitaire Départemental.
Entre autres :
La présence sur l'installation d'une fonction de disconnection, répondant aux exigences
fonctionnelles de la norme NF P 43-011, destinée à éviter les retours d'eau de
chauffage vers le réseau d'eau potable, est requise par les articles 16.7 et 16.8 du
Règlement Sanitaire Départemental-type.
- Certificat de conformité
Par application de l'article 25 de l'arrêté du 02/08/77 modifié et de l'article 1 de l'arrêté
modificatif du 05/02/99, l'installateur est tenu d'établir un certificat de conformité
approuvé par les ministres chargés de la construction et de la sécurité du gaz :
- de modèle 2 après réalisation d'une installation de gaz neuve.
- de modèle 4 lors du remplacement de la chaudière par une nouvelle.
Une installation non conforme aux Normes ci-dessus peut être à l’origine de dommages
sur des personnes ou des animaux de compagnie, qui ne sauraient être imputables à la
responsabilité d’
ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC
L’installation et l’entretien de l’appareil doivent être effectués conformément aux textes
réglementaires et règles de l’art en vigueur, notamment:
- Règlement de sécurité contre l’incendie et la panique dans les établissements
recevant du public:
a) Prescriptions générales pour tous les appareils:
Articles GZ: “Installations aux gaz combustibles et hydrocarbures liquéfiés”
Ensuite, suivant l’usage:
Articles CH: “Chauffage, ventilation, réfrigération, conditionnement d’air et production de vapeur et d’eau chaude sanitaire”
b) Prescriptions particulières à chaque type d’établissements recevant du public
(hôpitaux, magasins, etc...)
5
2
DESCRIPTION DE L’APPAREIL
2.1
Généralités
La chaudière Streamline Flash est un appareil de type étanche. Cet appareil est
destiné à chauffer l’eau d’une installation CC et de l’installation ECS.
L’arrivée d’air et l’évacuation des gaz de combustion doivent être raccordées à
l’appareil selon la réglementation et les normes en vigueur. L’appareil est homologué
pour les raccordements B23, B33, C13, C 33, C 43, C53, C83.
L’appareil est livré pré-assemblé dans son emballage ce qui facilite la manutention et
son montage rapide par une seule personne.
La chaudière Streamline Flash est munie du label CE.
Il est possible d’utiliser l’appareil uniquement pour la production d’eau chaude ou
uniquement pour le chauffage. Le système non utilisé ne nécessite pas de
raccordement.
L’appareil est livré standard pour le gaz naturel (G20). Pour le gaz naturel (G25) ou le
gaz propane (G31), nous livrons sur demande un kit d’adaptation.
2.2
Fonctionnement
L’appareil Streamline Flash est une chaudière à condensation modulante. Cela veut
dire que la puissance peut être adaptée aux besoins désirés en chaleur.
L’échangeur de chaleur est en aliage d’aluminium silicium moulé sous une pression de
500 tonnes dans lequel sont intégrés deux circuits en cuivre distincts .
Ces circuits ainsi séparés pour le CC et ECS permettent au système de chauffage et
au système de production d’eau chaude de fonctionner indépendamment l’un de
l’autre. Le système d’eau chaude est prioritaire par rapport au chauffage. Les deux
systèmes ne peuvent pas fonctionner en même temps.
Pour disposer de l’eau chaude sanitaire immédiatement en quantité et sans débit
minimum, un accumulateur couplé au système breveté (Quickfill) est incorporé.
L’appareil est doté d’un automate-brûleur électronique qui, à chaque demande de
chaleur de la part du système de chauffage ou du système d’eau chaude, actionne le
ventilateur, ouvre le clapet de gaz, allume le brûleur, surveille et régule constamment
la combustion et ce, en fonction de la puissance demandée.
2.3
Etats de fonctionnement
L’écran de service du panneau de commande affiche, par un code, l’état de
fonctionnement de l’appareil.
-
Arrêt
L’appareil est en arrêt mais se trouve sous tension électrique. Il ne réagit pas à la
demande d’ECS ou de CC. Le dispositif de protection antigel de l’appareil est, par
contre, actif. Cela veut dire que la pompe se mettra en marche et l’échangeur
chauffera si la température de l’ échangeur descend en dessous de 7°C.
Lorsque la sécurité antigel intervient, le code
7
apparaît (réchauffe de
l’échangeur).
•
Veille
La LED (diode électroluminescente) de la touche Ma/Ar s’allume et
éventuellement une des LEDs de la fonction ‘Confort ECS’. L’appareil est prêt à
répondre à une demande en CC ou en ECS.
6
0
Post-rotation CC ou réchauffe de l’accumulateur :
A l’issue du fonctionnement du CC, la pompe CC continue de tourner. Le temps de postrotation est réglé en usine – voir § 7.3 page 32. On peut modifier ce réglage. La pompe se
met aussi à fonctionner automatiquement 1 fois toutes les 24 heures après la dernière
sollicitation, pendant 10 secondes pour prévenir le grippage. Après la mise à température
de l’accumulateur, via le système Quickfill, la post-rotation de la pompe ECS, veille à ce que
la chaleur résiduelle de l’échangeur soit évacuée vers l’accumulateur.
Le temps de post-rotation des deux pompes (CC et ECS) s’arrête s’il survient une demande
d’eau chaude sanitaire.
1
Température désirée atteinte
L’automate arrête temporairement le brûleur quand la température sélectionnée est atteinte.
Lorsque la température baisse suffisamment, le brûleur redémarre.
2
Autotest
L’automate-brûleur contrôle régulièrement les sondes connectées. Pendant ce contrôle,
l’automate n’effectue aucune autre tâche.
3
Ventilation
Au démarrage de l’appareil, en tout premier lieu, le ventilateur se met à tourner pour
atteindre le régime de démarrage. Une fois ce régime atteint, le brûleur s’allume. Le code
3 Apparaît également lorsque, après extinction du brûleur, le ventilateur continue de
tourner pour évacuer les gaz de combustion résiduels.
4
Allumage
Lorsque le ventilateur atteint le régime de démarrage, l’allumage du brûleur s’effectue par
un arc électrique. Le code 4 apparaît pendant l’allumage. Si le brûleur ne s’allume pas,
une autre tentative d’allumage s’effectuera après 15 secondes environ. Si, après 4
tentatives d’allumage, le brûleur ne s’allume pas, l’automate se met en sécurité. Voir § 8.2.
5
CC en marche
On peut raccorder sur l’automate un thermostat on/off ou un thermostat OpenTherm,
éventuellement en combinaison avec une sonde extérieure. Voir le schéma électrique §
10.3. Lorsqu’une demande de chaleur provient d’un thermostat, après mise en marche du
ventilateur (code 3 ), suivent l’allumage (code 4 ) et l’état de marche du CC (code
5
).
Pendant la marche du CC, le régime du ventilateur et, par là même, la puissance de
l’appareil s’ajustent de manière à ce que la température de l’eau du CC se régule selon la
température de départ CC consignée. Dans le cas où un thermostat on/off est installé, la
température de départ du CC se règle sur le panneau de commande. Dans le cas où un
thermostat OpenTherm est installé, la température de départ du CC désirée est déterminée
par le thermostat. Si une sonde extérieure est installée, la température de départ du CC est
déterminée par la courbe de chauffe programmée dans l’automate. Pendant la marche du
CC, la température de départ CC demandée s’affiche sur le panneau de commande. Si la
fonction ‘Confort ECS’ est active (voir code
7 ), la température minimum sollicitée par
le thermostat OpenTherm sera de 40 degrés. On peut enlever la résistance R si le
thermostat d’ambiance ne nécessite pas de courant d’anticipation. Voir § 10.3.
La température de départ CC est réglable entre 30 et 90°C, cette température s’affichera
sur le panneau de commande. Pendant que le CC est en marche, on peut, en appuyant sur
la touche de service, afficher la température de départ CC réelle.
6
Eau Chaude Sanitaire en marche
La production d’eau chaude sanitaire a la priorité sur le chauffage.
Pendant un petit sous-tirage d’eau (moins de 7 litres /minute), l’eau chaude est extraite de
l’accumulateur maintenue à 65°C, mitigée à la température réglée sur la vanne
thermostatique sans mise en fonction intempestive de la chaudière. Si la température de
l’accumulateur descend en dessous de 55°C, l’appareil s’enclenchera. Après mise en
marche du ventilateur (code 3 ) et allumage (code 4 ), l’appareil se met en position
‘ECS’(code 6 ). L’eau est alors chauffée dans le serpentin de l’échangeur de chaleur.
Tant que la température désirée n’est pas atteinte, l’eau affluera dans le chauffe-eau.
Pendant un sous-tirage d’eau plus important (au dessus de 7 litres /minute), le débistat
s’enclenchera et l’eau provenant de l’accumulateur sera additionnée à l’eau provenant de
l’échangeur de chaleur, pour fournir son maximum à l’installation ECS.
7
Le système « Quickfill » régule l’entrée et la sortie d’ECS de l’accumulateur et de l’échangeur
pour votre plus grand confort. Pendant les phases de débit moins sollicité, l’échangeur de
chaleur continue à recharger l’accumulateur. Ainsi le débit d’eau chaude sanitaire est toujours
optimisé. On règle la température du circuit d’eau chaude sanitaire à l’aide de la vanne
mélangeuse thermostatique présente dans ce circuit.
7
Réchauffe de l’accumulateur
L’accumulateur se met à chauffer si la température détectée par sa sonde baisse. La pompe
ECS assure la circulation de l’eau. L’automate veille à maitenir l’eau de 65 °C dans
l’accumulateur (Pour éviter les phénoménes de légionnellas). Tant que l’eau n’aura pas atteint
la température souhaitée, la circulation s’effectuera par l’échangeur de chaleur. Lorsque la
sonde de l’accumulateur détecte la température désirée, le brûleur s’arrête. Le temps de postrotation de la pompe d’ECS veille à ce que la chaleur résiduelle de l’échangeur soit fournie à
l’accumulateur. Le temps de post-rotation des deux pompes (chauffage central et sanitaire)
s’interrompt s’il survient une demande ECS.
2.4
Programmes de test
L’automate-brûleur abrite un dispositif qui permet de mettre l’appareil en état d’être
testé. Lorsqu’on active un programme de test, l’appareil se met en service avec un
régime de ventilation constant sans que les fonctions de régulation puissent intervenir.
Par contre, les fonctions de sécurité restent actives.
Le programme de test se termine quand on appuie simultanément sur “
Programmes de test
Description du programme
Brûleur en marche avec
puissance CC minimale
Brûleur en marche avec
puissance CC maximale
Brûleur en marche avec
puissance ECS maximale
Désactivation du programme de
test
2.4.1
Combinaisons de
touches
"service" et “+ ” (1x)
"service" et “+ ” (2x)
"+ " et "-"
Service " et " "
+ ” et “-“.
Affichage
sur écran
L”
“h ”
"H "
“
Etat de
fonctionnem
ent actuel
Dispositif de sécurité antigel
Pour l’empêcher de subir l’effet du gel, l’appareil est équipé
d’un dispositif de sécurité antigel. Lorsque la température de
l’échangeur de chaleur descend en dessous de 7°C, le
brûleur s’allume et la pompe se met à tourner jusqu’à ce
que la température de l’échangeur de chaleur soit
suffisante. Lorsque la sécurité antigel intervient, le code
7 apparaît (réchauffe de l’échangeur).
Si l’installation (ou une partie de l’installation) risque de
geler, il faut installer à l’endroit le plus froid un thermostat
antigel (externe) sur la conduite de retour. Ce
thermostat doit être raccordé conformément au schéma de
câblage. Voir § 10.3.
Remarque :
Si l’appareil est éteint ( - sur l’écran de service) le dispositif de sécurité antigel est, en
revanche, actif. Mais, il n’y aura pas de réaction à une demande de chaleur induite par un
thermostat antigel (externe).
8
3
PRINCIPAUX COMPOSANTS
1. Evacuation des gaz de fumée
2. Capot de protection supérieur
3. Tube de gaz de fumée
4. Electrode d’allumage
5. Couvercle d’échangeur
6. Ventilateur
7. Bloc d’alimentation en gaz
8. Pompe CC
9. Accumulateur Quickfill
10. Capot avant de la chaudière
11. Bouchon de vidange ECS
12. Sonde de l’accumulateur S4
13. Pompe ECS
14. Vanne déviatrice
15. Vanne mélangeuse
thermostatique
16. Capot arrière de la chaudière
17. Débistat
18. Vanne de remplissage/vidange
19. Groupe de sécurité ECS
20. Retour CC
21. Arrivée d’eau froide
22. Arrivée de gaz
23. Sortie d’eau chaude
24. Départ CC
25. Vanne gaz
26. Cache-tuyaux
35. Automate-brûleur
36. Ecran
37. Manomètre
27. Etrier de montage bas
28. Soupape de sécurité CC
38. Sonde haute d’échangeur S1
39. Miroir de contrôle combustion
29. Siphon
30. Sonde ECS S3
40. Etrier de montage bas
41. Purgeur d’air
31. Prise de manomètre
32. Echangeur de chaleur
42. Arrivée d’air (uniquement lors
de raccordement bitube)
33. Fermeture de la partie
chaudière
34. Sonde basse d’échangeur S2
Pour une vue d’ensemble détaillée de toutes les pièces et des accessoires disponibles, voir le manuel de pièces détachées.
9
4
INSTALLATION
4.1
Cotes de montage
A=
B=
C=
Arrivée CC
Retour CC
Gaz
ؾM
ؾM
½” F
F = Evacuation de l’eau de condensation
Q = Espace libre sur le mur
Z = Evacuation concentrique
D=
E=
Eau courante froide
Eau courante chaude
ؽM
ؽM
Y=
Arrivée d’air (optionnel bitube)
Ø32 (siphon d’évacuation ø25 flexible)
Ø80/110 (prévoir pièce d’adaptation
80/125 ou 60/100)
Ø80 (prévoir joint d’étanchéité)
10
4.2
Lieu d’installation
L’appareil doit être monté sur un mur ou paroi qui a une force portante suffisante. (Le
poids de l’appareil rempli d’eau est de ± 110kg.)
Si la structure du mur ou de la paroi est légère, il y a risque de résonances de bruit.
Une prise électrique 2P+T doit être à moins de 1 m de l’appareil.
Si on installe l’appareil comme appareil ouvert, le lieu d’installation doit être muni des
ouvertures nécessaires pour l’arrivée d’air de combustion. Voir § 5.5.2.
Pour prévenir le gel dans l’évacuation de l’eau de condensation, il faut installer
l’appareil dans un lieu qui soit à l’abri du gel.
Pour le montage et l’installation, prévoir de l’espace autour de l’appareil (les cotes
minimales sont indiquées au § 4.1).
4.2.1
Retrait du cache-tuyaux et du panneau avant
Pour divers travaux sur l’appareil, il convient de retirer le cache-tuyaux, le capot avant
et le couvercle inférieur de la chaudière. Procédez comme suit :
Glissez le cache-tuyaux (A) vers l’avant et dégagez-le vers le bas.
Dévissez les deux fermetures à quart de tour situées derrière la fenêtre d’affichage.
Saisissez fermement le panneau avant par le bas et le haut, tournez-le à droite pour
l’ouvrir puis dégagez-le des crochets articulés situés à droite.
Détachez la fermeture au bas du couvercle (E) de la chaudière puis dégagez le
couvercle
A
E
11
4.3
Montage
(Voir également le manuel de montage détaillé)
L’appareil est fourni en modules que l’on assemble pendant
l’installation.
1.
2.
3.
4.
A réception du colis vérifié bien, avant de l’accepter, que celui-ci n’a pas subi
de dommages, je vous rappelle qu’il est sous votre responsabilité après
l’acceptation de la livraison au transporteur.
Déballez l’appareil.
Contrôlez le contenu de l’emballage. Ce contenu comprend :
La console de suspension/étrier de raccordement (avec raccords) et
matériel de fixation (chevilles et vis)
Capots avant et arrière
Capots de protection supérieure et inférieure,
2 couvercles d’accumulateur
Echangeur de chaleur
Accumulateur
Kit hydraulique pré-assemblé
Boîte contenant siphon, soupape de sécurité ECS, robinet de
remplissage/vidange, vanne gaz.
La pièce de prolongation concentrique 80/110
Manuel d’installation
Manuel de montage
Manuel d’utilisation
Certificat de garantie
Assurez-vous que l’appareil n’est pas endommagé : signalez les dommages
immédiatement avant son installation en conservant l’emballage.
.
4.3.1
Console de suspension / étrier de raccordement
1.
Percez les trous destinés à la fixation de la console de suspension
conformément au modèle de perçage – voir aussi § 4. Le trou gauche du
profilé de suspension, doit se situer au moins à 290 mm sous le plafond et il
faut prévoir un espace libre de 220 mm sur le mur, à gauche.
2.
Fixez la console de suspension de niveau et contrôlez la planéité, à l’aide des
éléments de fixation fournis.
Montez le coude pour le raccordement de gaz en bonne position dans l’étrier
de montage.
3.
4.
5.
6.
Maintenant vous pouvez raccorder toute l’installation, avec les tuyauteries vers
le bas, vers le haut ou les deux à la fois, à l’étrier de raccordement
Veillez à ce que les conduites soient raccordées sans contrainte.
Fermez les sorties des tés qui ne seront pas utilisées à l’aide des bouchons
d’obturation fournis.
4.3.2
Montage de l’appareil
Suspendez le capot arrière sur la console de suspension.
Suspendez la chaudière à gauche sur la console de suspension.
Suspendez l’accumulateur à droite sur la console de suspension.
12
Remplissez le siphon et montez-le sous la chaudière.
Montez la soupape de sécurité CC sur le té. Raccordez la conduite
de départ CC, à l’aide des autres pièces illustrées, au raccord
présent sur l’étrier de montage.
Montez le robinet de remplissage/vidange sur la conduite de retour
CC puis l’ensemble entre la pompe CC et le raccord présent sur
l’étrier de montage
E
Montez le kit hydraulique pré-assemblé. Présentez les raccords en
les serrant manuellement, dans l’ordre des lettres indiquées sur
l’illustration puis serrez-les avec un outil approprié.
D
A B
F
C
H
Montez la conduite d’arrivée de gaz entre le robinet de gaz et la
chaudière.
Placez la plaque de protection supérieure et la pièce de
prolongation concentrique 80/100.
G
Placez les “couvercles” (lèvre longue à gauche).
Placez le capot avant, accrochez à droite et tournez pour fermer.
Fermez à l’aide des fermetures à quart de tour, derrière la fenêtre
d’affichage.
Placez enfin le cache-tuyaux sous les crochets dans les fentes à
paliers, au bas du capot et glissez-le vers l’arrière.
13
5
RACCORDEMENT
5.1
Raccordement de l’installation CC
Divers accessoires sont à commander pour le raccordement d’évacuation des gaz
brûlés de l’appareil.
5.
6.
Rincez bien l’installation CC.
Montez la conduite de départ (B) et la conduite de retour (A) au niveau de l’étrier
de raccordement : - soit directement en cuivre avec les raccords à compression
de 22
- soit en installant les douilles filetées ¾.
Il faut monter toutes les conduites sans contrainte pour éviter les bruits de
dilatations des conduites.
Il ne faut pas déformer les jonctions pour éviter les fuites.
L’installation CC doit être munie de :
Un robinet de remplissage/vidange (A) dans la conduite de retour juste sous l’appareil.
Un robinet de vidange au point le plus bas de l’installation.
Une soupape de sécurité CC (B) de 3 bars
Un vase d’expansion la conduite de retour.
Un clapet de retenue si des conduites remontent à courte distance de l’appareil. Cela
permet d’éviter les phénomènes de thermosiphon éventuels de l’appareil pendant le
mode ‘ECS’.
5.1.1
Robinets thermostatiques de radiateur
Si tous les radiateurs sont munis de robinets thermostatiques ou de robinets d’arrêt, il
faut installer une soupape différentielle pour assurer un minimum de circulation d’eau.
5.1.2
Chauffage au sol
Pour assurer le fonctionnement de la distribution d’ECS, il faut éviter toute circulation
indésirable dans l’appareil par une seconde pompe dans le circuit CC.
Raccordez le système de chauffage de manière indirecte et hydrauliquement neutre
ou munissez le circuit d’un dispositif d’arrêt électrique (F), d’un clapet de retenue (E)
qui évitent la circulation dans l’appareil s’il n’y a pas de demande de chaleur du CC.
Plan de raccordement du chauffage au sol
A. Chaudière
B. Thermostat d’ambiance/horloge
C. Robinet régulateur thermostatique
D. Radiateurs
E. Clapet de retenue commandé par ressort
F. Dispositif d’arrêt électrique 230 V ~
G. Thermostat maximal
H. Circulateur
B
H
G
C
D
E
F
14
5.2
Raccordement de l’installation d’eau chaude
7.
Rincez bien l’installation.
Montez la conduite d’eau froide et la conduite d’eau chaude (A et B) au
niveau de l’étrier de montage. (Soit directement en tube cuivre aux raccords à
compression de 15 ou avec les douilles ½ M)
Remarques
Si l’appareil est destiné uniquement à la distribution d’eau chaude, il faut désactiver
sur le panneau de commande la fonction ‘chauffage’ avec code de service. Il n’est
donc pas nécessaire de raccorder ou de remplir l’installation CC.
Si l’appareil est mis hors service en hiver et mis hors tension du réseau électrique, il
faut purger les circuits ECS et CC pour prévenir le gel. Pour se faire, il convient de
démonter les raccords ECS sous l’appareil pour une vidange totale.
Graphique de résistance du circuit d’eau courante chaude
X.
Y.
Perte de pression de l’appareil, en bars
Débit d’eau courante chaude (en litres/minute)
5.2.1
Appareil avec chauffe-eau solaire à post-chauffage
L’appareil peut convenir pour le post-chauffage d’un chauffe-eau solaire. Pour
cela, un kit de raccordement est disponible sur commande.
5.3
Raccordement du gaz
Raccordez l’appareil à la conduite de gaz à l’aide de la douille filetée ½ F .
Assurez-vous de l’étanchéité du circuit gaz.
15
5.4
Raccordement électrique
PRUDENCE !
La prise de courant murale avec terre doit être distance de l’appareil de 1
mètre maximum.
La prise de courant murale doit être facilement accessible.
Pour le montage dans une pièce humide, un raccordement fixe est
obligatoire.
Avant d’effectuer des travaux sur le circuit électrique, retirez la fiche de la
prise de courant murale.
Dévissez les deux fermetures à quart de tour situées derrière la fenêtre d’affichage.
Saisissez fermement le panneau avant par le bas et le haut, tournez-le à droite pour
l’ouvrir puis dégagez-le des crochets articulés situés à droite.
Enlevez la vis située en haut de l’automate-brûleur et tirez cet automate vers
l’avant.
Consultez les § 5.4 et § 10.3 pour la réalisation des raccordements.
Après avoir effectué les raccordements désirés, rebranchez l’appareil sur une prise
de courant murale avec terre.
5.4.1
Raccordements électriques
Régulation de la
température
Thermostat d’ambiance
Thermostat modulant
Sonde de température
extérieure
Thermostat antigel
Connecteur X4
Remarques
6-7
11 - 12
8-9
6-7 ouvert
-
6-7
Alimentation 24 V =
6-7-9
Parallèlement par-dessus le
thermostat d’ambiance
6= 24 V CC
7= thermostat d’ambiance
9= 0 V CC
5.4.2
Thermostat d’ambiance marche/arrêt
Raccordez le thermostat d’ambiance. Voir § 5.4.1.
Réglez la résistance de réaction du thermostat d’ambiance sur 0,1 A. En cas de
doute, mesurez le courant et ajustez en conséquence. La résistance maximale du
thermostat d’ambiance et de son câble est de 15 Ohms.
5.4.3
Thermostat à horloge
Pour l’alimentation d’un thermostat à horloge de 24V=, 3 VA sont disponibles.
Raccordez le thermostat à horloge. Voir § 5.4.1.
5.4.4
Sonde de température extérieure
L’appareil est doté d’une connexion pour une sonde de température externe. Cette sonde de
température externe peut être utilisée en combinaison avec un thermostat d’ambiance
marche/arrêt ou un thermostat OpenTherm*.
Raccordez la sonde de température externe. Voir § 5.4.1.
Pour le réglage de la courbe de chauffe, voir ‘Régulation en fonction du climat’ §7.6 .
* Avec le Protocol Open Therm, le thermostat détermine la courbe de chauffe en fonction de la
température extérieure et la demande de température ambiante intérieure.
5.4.5
Thermostat modulant
L’appareil se prête au raccordement d’un thermostat modulant, conformément au protocole de
communication OpenTherm.
PRUDENCE !
Avant de raccorder le thermostat modulant Open Therm, il faut
mettre l’appareil hors tension.
16
La fonction la plus importante du thermostat modulant est de calculer la température de
départ pour obtenir une température d’ambiance désirée afin d’optimiser l’usage de
la modulation. A chaque demande de chaleur, l’écran de l’appareil affiche la
température de départ désirée.
Raccordez le thermostat modulant. Voir § 5.4.1.
5.5
Evacuation des gaz de combustion et arrivée d’air
Une évacuation concentrique doit avoir des diamètres de ø80/125 mm ou 60/100
mm.
En cas de raccordement parallèle, les conduites destinées aux gaz de combustion et
à l’arrivée d’air doivent avoir un diamètre de ø 80 mm.
5.5.1
Passage, matériaux et isolation
Conduite
Concentrique
Concentrique
Arrivée d’air
Evacuation
des gaz de
combustion
Isolation
5.5.2
Diamètre
80/125
60/100
ø 80 mm
ø 80 mm
Matériau
Aluminium ou PPTL
Aluminium
Voir le catalogue
Voir le catalogue
-
Se conformer à la réglementation en vigueur
Raccordement d’un appareil ouvert
PRUDENCE !
Veillez à ce que le lieu d’installation soit suffisamment
aéré et dans tous les cas se conformer à la réglementation
en vigueur.
5.5.3
Raccordement d’un appareil étanche
Raccordement concentrique
Le kit de raccordement Horizontal 60/100 ou les pièces d’adaptation concentriques
verticales avec prises de contrôle de combustion, sont founis selon votre
commande et permettent de réaliser un raccordement concentrique en 80/125 ou
60/100 directement sur la chaudière.
Raccordement parallèle
1. Pour l’arrivée d’air, retirez l’orifice amovible de gauche du capot de protection,
en haut de l’appareil.
2. Pour l’évacuation des gaz de combustion, remplacez le joint d’étanchéité ø
116 x 110 mm par un joint ø 116 x 80 mm.
3.
Montez les conduites d’arrivée d’air et d’évacuation des gaz de combustion
dans l’arrivée et l’évacuation de l’appareil. Un joint d’étanchéité en silicone
assure un raccordement étanche à l’air.
17
5.6
Longueurs des conduites
Quand la résistance des conduites d’évacuation des gaz de fumée et d’arrivée d’air
augmente, la puissance de l’appareil diminue. La baisse admissible maximale de la
puissance est de 5%.
La résistance de l’arrivée d’air et de l’évacuation des gaz de fumée dépend de la
longueur, du diamètre et de tous les composants de la conduite. Pour chaque
catégorie d’appareil est indiquée la longueur admissible totale des conduites d’arrivée
d'air et d’évacuation des gaz de fumée hors terminal.
La longueur maximale pour l’évacuation concentrique 80/125 mm est de :
Horizontalement
:6m
Verticalement
: 18 m
La longueur maximale pour l’évacuation concentrique 60/100 mm est de :
Horizontalement
:4m
Verticalement
: 12 m
La longueur maximale pour le raccordement bitube d’un diamètre Ø 80 mm et de :
Evacuation des gaz de combustion : 35 m
Arrivée d’air : 35 m.
5.6.1
Longueurs alternatives
Coude 90°
Coude 45°
Coude 90°
Coude 45°
R/D=1
R/D=1
R/D=0,5
R/D=0,5
2m
1m
4m
2m
Si les diamètres de conduite sont plus grands ou plus petits, la longueur admissible
des conduites sera respectivement plus grande ou plus petite.
Si les diamètres sont plus petits :
Ø70 : 0,59 x la longueur de conduite admissible pour un diamètre de ø80
Ø60 : 0,32 x la longueur de conduite admissible pour un diamètre de ø80
Ø50 : 0,15 x la longueur de conduite admissible pour un diamètre de ø80
Contactez le fournisseur pour les calculs de contrôle de la résistance des conduites
d’arrivée d'air et d’évacuation des gaz de fumée et de la température de paroi à
l’extrémité de la conduite d’évacuation des gaz de combustion.
5.6.2
Exemple de calculs
Conduite
Concentrique
60/100 ou 80/125
Evacuation des
gaz de fumée
Arrivée d’air
Longueurs des
conduites
L1 + L2 + L3 + 2 coudes
à 90°R/D = 1
L1 + L2 + L3 + 2x2 m
Longueur totale des
conduites
1 m + 0,50 m+ 7,50 m+ 2
m + 2 m = 13 m
13 m
L4 + L5 + L6 + 2x2 m
12 m
Remarques
La longueur totale de la conduite est :
total des longueurs de la conduite rectiligne + total des longueurs de la conduite
alternative des coudes.
18
5.7
Systèmes de débouché
Montage – généralités :
Le principe de montage suivant s’applique à tous les débouchés :
Insérez la conduite d’évacuation des gaz de combustion dans l’évacuation de
l’appareil.
Insérez les conduites d’évacuation des gaz de combustion l’un dans l’autre.
A partir de l’appareil, chaque conduite doit être insérée dans la conduite précédente.
Montez une conduite d’évacuation des gaz de combustion horizontale, avec une
pente minimum de 5%.
Montez des joints soudés dirigés vers le haut dans une partie horizontale.
Applique un ruban aluminium adhésif résistant à la chaleur et à l’humidité sur les
jonctions non étanches au gaz.
8.
Le principe de montage suivant s’applique à toutes les conduites d’arrivée d'air :
Insérez la conduite d’arrivée d'air dans l’arrivée de l’appareil.
Appliquez du ruban adhésif résistant à l’humidité sur les jonctions non étanches
à l’air.
Procédez à une isolation si nécessaire.
9.
5.7.1
Débouché sur façade de traversée à double conduite,
horizontalement
Catégorie d’appareil : C13
PRUDENCE !
Les conduites servant à la communication de l’arrivée d’air et
l’évacuation des gaz de combustion entre l’appareil et la
traversée à double conduite doivent avoir un diamètre de ø 80
mm.
Dans tous les cas se conformer aux normes et réglementations
en vigueur.
Traversée à double conduite – horizontalement.
En cas de débouché sur balcon-galerie, prolonger avec une ou deux conduites
standard (ø 80 mm).
Longueur admissible des conduites
Conduites d’arrivée d'air et d’évacuation des gaz de combustion : ensemble 75
mètres, y compris la longueur de la traversée à double conduite.
Conduites d’évacuation des gaz de combustion et d’arrivée d'air
Pour le montage, voir § 5.7 Montage - généralités
19
Montage de la traversée à double conduite
10. Effectuez deux ouvertures de ø 90 mm à l’endroit du débouché.
Ecourtez la traversée à double conduite pour qu’elle ait la bonne longueur.
Insérez les conduites d’arrivée et d’évacuation dans les ouvertures.
Recouvrez les ouvertures à l’aide de plaques de couverture murale.
Montez les grilles de soufflage sur les conduites d’arrivée et d’évacuation.
Fixez-les aux conduites.
Montez la traversée à double conduite en inclinaison vers l’appareil.
Montage de la (des) doubles conduite(s) pour débouché sur balcongalerie
Si le débouché libre est gêné par une saillie de toit, un balcon, une galerie ou autre
obstacle, la conduite d’arrivée d'air et la conduite d’évacuation des gaz de
combustion doivent être prolongées au moins jusqu’à l’avant de la partie saillante.
Si l’arrivée d'air ne peut pas rencontrer d’obstacle comme une console ou un petit
mur de séparation ou si le débouché ne se trouve pas au bord d’un immeuble, il
n’est pas nécessaire de prolonger la conduite d’arrivée d'air.
11. Prolongez la conduite d’évacuation des gaz de combustion et, éventuellement
la conduite d’arrivée d'air, de la traversée à double conduite par une conduite
d’évacuation des gaz de combustion et une conduite d’arrivée d'air standard,
et ce, à la bonne longueur selon les cotes indiquées.
Insérez la conduite d’évacuation des gaz de combustion, et éventuellement la
conduite d’arrivée d'air, dans la conduite d’évacuation et la conduite d’arrivée de la
traversée à double conduite.
Montez la conduite d’évacuation des gaz de combustion et la conduite
d’arrivée d'air en inclinaison vers l’appareil.
Montez les grilles de soufflage sur les deux conduites.
20
5.7.2
Traversée combinée débouché sur façade et toit –
horizontalement
Catégorie d’appareil : C13
PRUDENCE !
Les conduites servant à la communication de l’arrivée d’air et
l’évacuation des gaz de combustion entre l’appareil et la
traversée à double conduite doivent avoir un diamètre de ø 80
mm.
Dans tous les cas se conformer aux normes et réglementations
en vigueur.
Traversée combinée – horizontalement.
Pour débouché sur façade ou toit, horizontalement
Traversée combinée – horizontalement.
Pour prolongement d’un débouché sur balcon/galerie.
Longueur de conduites admissible
Conduites d’arrivée d'air et d’évacuation des gaz de combustion : ensemble 60
mètres, hors-longueur de la traversée combinée.
Conduites d’évacuation des gaz de combustion et d’arrivée d'air
Pour le montage, voir § 5.7 Montage - généralités
Montage de la traversée combinée - débouché sur façade en horizontale
12. Effectuez à l’endroit du débouché une ouverture de ø 130 mm.
Ecourtez la traversée combinée pour qu’elle ait la bonne longueur, selon les
cotes indiquées.
Montez la grille de soufflage et fixez-la à la conduite intérieure.
Insérez la traversée combinée dans l’ouverture et posez les rosaces pour
recouvrir l’ouverture.
Montez la traversée combinée en inclinaison vers l’appareil.
21
Montage de la conduite de prolongement combinée pour un débouché sur
balcon/galerie
Si le débouché libre est gêné par une saillie de toit, un balcon, une galerie ou tout
autre obstacle, la traversée combinée doit être prolongée au moins jusqu’à l’avant de
la partie saillante.
13. Montez la conduite de prolongement combinée sur la traversée combinée.
Ecourtez la traversée combinée ou la conduite de prolongement combinée pour
qu’elle ait la bonne longueur, selon les cotes indiquées.
Montez la grille de soufflage et fixez-la à la conduite intérieure.
Montez la traversée combinée en la conduite de prolongement combinée en
inclinaison vers l’appareil.
Montage de la traversée combinée - débouché sur toit en horizontal
14. Le débouché peut être réalisé sur un endroit quelconque de la surface du toit.
Montez une tuile de traversée de toit horizontale (D) (convenant à une conduite
de ø 120 mm) à l’endroit du débouché.
Montez la grille de soufflage sur la traversée combinée et fixez-la à la conduite
intérieure.
Insérez la traversée combinée (C) de l’intérieur vers l’extérieur par la tuile de
traversée de toit horizontale, selon les cotes indiquées.
Montez la traversée combinée (C) en inclinaison vers l’appareil.
22
5.7.3
Débouché sur toit - traversée combinée en vertical et
traversée double à conduite en vertical
Catégorie d’appareil : C33
PRUDENCE !
Dans tous les cas se conformer aux normes et règlementations
en vigueur.
Traversée combinée – verticalement.
Longueur de conduites admissible
Conduites d’arrivée d'air et d’évacuation des gaz de combustion : ensemble 60
mètres, hors-longueur de la traversée combinée ou de la traversée à double
conduite
Conduites d’évacuation des gaz de combustion et d’arrivée d'air
Pour le montage, voir § 5.7 Montage - généralités
Montage de la traversée combinée – verticalement.
15. Montez une tuile de traversée verticale avec coque à l’endroit du débouché sur
un toit incliné.
Sur un toit horizontal, il faut poser une ventouse pour une conduite de ø 126
mm.
Démontez l’embranchement de la traversée combinée (C).
Insérez la traversée combinée (C) de l’extérieur vers l’intérieur :
Si le toit est incliné, par la tuile de traversée verticale à coque.
Si le toit est horizontal, par la ventouse.
Montez l’embranchement de la traversée combinée (C) et fixez-le à l’aide
d’une vis à tôle ou d’un rivet tubulaire.
23
Montage de la traversée à double conduite – verticalement.
PRUDENCE !
Les débouchés de l’évacuation des gaz de combustion et
l’arrivée d'air doivent être réalisés dans la même surface de
pression.
L’arrivée d'air depuis une surface de toit incliné et l’évacuation
des gaz de combustion au moyen d’une cheminée architecturale
est également possible mais pas l’inverse.
Dans tous les cas se conformer aux normes et règlementations
en vigueur.
16. Montez une traversée de gaz de combustion à double paroi standard (ø 80 mm)
avec un chapeau d’évacuation sur un toit pentu à l’endroit du débouché.
17. Montez une traversée d’aération standard (ø 80 mm) avec chapeau croisé dans
une tuile de traversée de toit correspondante pour l’arrivée d’air.
18. Montez, pour l’évacuation des gaz de combustion, une traversée de gaz de
combustion à double paroi standard (ø 80 mm) avec un chapeau d’évacuation à
l’endroit du débouché.
S’il s’agit d’un toit horizontal ou d’une cheminée architecturale, pour l’arrivée d’air,
montez une traversée d’aération standard (ø 80 mm) avec chapeau croisé dans
une ventouse correspondante.
PRUDENCE !
Deux débouchés doivent être distants de 200 mm minimum l’un
de l’autre.
Dans tous les cas se conformer aux normes et règlementations
en vigueur.
24
5.7.4
Débouché sur toit – cheminée préfabriquée
Catégorie d’appareil : C33
Si une cage offre trop peu d’espace, un débouché par une cheminée préfabriquée
peut être nécessaire.
La cheminée préfabriquée doit répondre aux cotes minimales indiquées. Le
fournisseur doit garantir le bon fonctionnement de la cheminée préfabriquée contre
les coups de vent, le gel, la pénétration de pluie etc.
Par les différentes versions et cotes, la cheminée préfabriquée doit être adaptée à la
situation locale : il est nécessaire de demander un contrôle d’homologation de gaz.
PRUDENCE !
La communication de l’arrivée d’air et l’évacuation des gaz de
combustion entre l’appareil et la cheminée préfabriquée doit être
réalisée avec des conduites de ø 80 mm.
Dans tous les cas se conformer aux normes et règlementations
en vigueur.
Longueur de conduites admissible
Conduites d’arrivée d'air et d’évacuation des gaz de combustion : ensemble 80
mètres.
Conduites d’évacuation des gaz de combustion et d’arrivée d'air
Pour le montage, voir § 5.7 Montage - généralités
Montage de la cheminée préfabriquée
Le débouché peut être réalisé sur un endroit quelconque de la surface du toit incliné
ou horizontal.
25
5.7.5
Débouché sur toit et arrivée d’air depuis la façade
Catégorie d’appareil : C53
PRUDENCE !
L’arrivée d’air (A) dans la façade doit être munie d’une grille
d’admission homologuée.
Dans tous les cas se conformer aux normes et règlementations
en vigueur.
Evacuation des gaz de combustion B) par une cheminée préfabriquée ou par
une traversée de toit à double paroi ø 80 mm avec chapeau d’évacuation.
Longueur de conduites admissible
Conduites d’arrivée d'air et d’évacuation des gaz de combustion : ensemble 75
mètres, y compris la longueur de la traversée.
Conduites d’évacuation des gaz de combustion et d’arrivée d'air
Pour le montage, voir § 5.7 Montage - généralités
Montage de l’arrivée d'air – en horizontal
L’arrivée d'air (A) peut être réalisée sur un endroit quelconque de la façade.
19. Effectuez à l’endroit de l’arrivée d’air une ouverture de ø 90 mm.
20. Ecourtez la conduite d’arrivée d’air sur la longueur désirée depuis le mur.
21. Montez la grille de soufflage et fixez-la à la conduite.
22. Insérez la conduite d’arrivée d'air dans l’ouverture et couvrez l’ouverture avec
une rosace si nécessaire.
23. Montez l’arrivée d’air, à l’endroit de la traversée de façade, en inclinaison vers
l’extérieur pour éviter la pénétration de pluie.
Montage de la traversée des gaz de combustion – en vertical.
24. Montez une tuile de traversée avec coque à l’endroit du débouché sur un toit
incliné.
Montez dans un toit horizontal une ventouse qui convient à une traversée de
gaz de combustion à double paroi ø 80 mm (diamètre ø 96 mm).
25. Insérez la traversée de gaz de combustion à double paroi de l’extérieur vers
l’intérieur par la traversée de toit.
Le débouché doit se situer à 500 mm minimum au-dessus de la surface du toit.
26
5.7.6
Arrivée d’air depuis la façade et débouché sur toit avec
système d’évacuation collectif
Catégorie d’appareil : C83
Une arrivée d’air depuis la façade et un débouché sur toit avec un système
d’évacuation collectif est autorisée.
PRUDENCE !
L’arrivée d’air (A) dans la façade doit être munie d’une grille
d’admission.
La conduite d’évacuation des gaz de combustion (B) doit être
munie d’un chapeau d’évacuation extracteur.
Dans tous les cas se conformer aux normes et règlementations
en vigueur.
Le passage minimal du système d’évacuation collectif
Nombre d’appareils
Diamètre pour la Streamline Flash
2
130
3
150
4
180
5
200
6
220
7
230
8
250
9
270
10
280
11
290
12
300
Longueur de conduites admissible
La conduite d’arrivée d’air et la conduite d’évacuation des gaz de combustion entre
l’appareil et les conduites collectives d’évacuation des gaz de combustion et d’arrivée
d’air : 75 mètres.
Conduites d’évacuation des gaz de combustion et d’arrivée d'air
Pour le montage, voir § 5.7 Montage - généralités
Evacuation collective des gaz de combustion
Le débouché de l’évacuation des gaz de combustion peut être réalisé à un endroit
quelconque du toit incliné à condition que ce débouché ait, dans le toit, la même
orientation que l’arrivée d’air dans la façade. S’il s’agit d’un toit horizontal, le
débouché de l’évacuation des gaz de combustion doit être réalisé dans la zone de
débouché “libre”.
Installez un dispositif d’évacuation de l’eau de condensation.
PRUDENCE !
Le système d’évacuation collectif doit être muni d’un chapeau
d’évacuation tirant.
Si le système d’évacuation collectif se situe en plein air, la
conduite d’évacuation doit être à double paroi ou isolée.
Dans tous les cas se conformer aux normes et règlementations
en vigueur.
Remarque
Le système d’évacuation collectif est homologué en combinaison avec l’appareil.
27
5.7.7
Débouché sur toit pour système CAC
Catégorie d’appareil : C43
PRUDENCE !
Un débouché sur toit par un système Combinaison Arrivée d’air
évacuation de gaz de Combustion est autorisé.
Pour le chapeau d’évacuation collectif des gaz de combustion et
le chapeau d’arrivée d’air, il est nécessaire de disposer d’une
déclaration de non-objection ou d’une homologation gaz.
Dans tous les cas se conformer aux normes et réglementations
en vigueur.
L’arrivée d’air collective et l’évacuation collective des gaz de combustion peuvent être
réalisées concentriques ou séparément.
Longueur de conduites admissible
Conduite d’arrivée d’air et conduite d’évacuation des gaz de combustion entre
l’appareil et le système CAC : 75 mètres.
Conduites d’évacuation des gaz de combustion et d’arrivée d'air
Pour le montage, voir § 5.7 Montage - généralités
Remarque
Le passage du système collectif d’arrivée et d’évacuation doit être indiqué par le
fabricant du système CAC.
Parallèle
Concentrique
28
6
MISE EN SERVICE DE L’APPAREIL
6.1
Remplissage et purge de l’appareil et de l’installation
MISE EN GARDE
Ne mettez l’appareil sous tension qu’après l’avoir rempli et
purgé !
6.1.1
Système CC
MISE EN GARDE
Si un additif est ajouté à l’eau du CC, il ne doit pas nuire
aux matériaux utilisés dans l’appareil comme le cuivre, le
laiton, l’acier inoxydable, l’acier, le plastique et le
caoutchouc.
26. Branchez le tuyau de remplissage dans le robinet de remplissage/vidange puis
remplissez l’installation avec de l’eau potable propre jusqu’à obtenir une
pression de 1 – 2 bars maximum pour une installation ‘froide’.
Purgez l’appareil à l’aide du purgeur manuel (A).
On peut éventuellement monter sur l’appareil un purgeur automatique au lieu du
purgeur manuel.
Purgez l’installation à l’aide des purgeurs des radiateurs.
Ajoutez de l’eau à l’installation si la pression a trop baissé à cause de la purge d’air.
Assurez-vous qu’aucun raccord ne fuie.
Remplissez le siphon avec de l’eau.
6.1.2
Distribution d’eau chaude
27. Ouvrez le robinet principal pour mettre la partie eau chaude sous pression.
Purgez l’échangeur de chaleur, le chauffe-eau et la tuyauterie en ouvrant un
robinet d’eau chaude. Laissez le robinet ouvert jusqu’à ce que l’air disparaisse de tout
le système.
Assurez-vous qu’aucun raccord ne fuie
6.1.3
Arrivée de gaz
28. Purgez la conduite de gaz à l’aide du mamelon de mesure de pré-pression (D)
situé sur le bloc de gaz.
29. Assurez-vous que les raccords ne fuient pas.
Contrôlez la pré-pression. (Voir régulation gaz-air).
29
6.2
Mise en service de l’appareil
Après avoir procédé aux manipulations précédentes, vous pouvez mettre l’appareil en service.
Insérez la fiche de l’appareil dans une prise de courant murale.
(sur l’écran de service).
L’appareil peut effectuer un autocontrôle 2
Puis l’appareil se met en mode veille : - (sur l’écran de service).
Appuyez sur le bouton marche/arrêt pour mettre l’appareil en service.
L’accumulateur se met à chauffer et l’écran de service affiche successivement 3 , 4 , 7 et 0 .
Réglez la position de la pompe en fonction de la puissance maximale programmée et de la
résistance côté eau de l’installation. Pour la pression hauteur de refoulement de la pompe et la
perte de pression de l’appareil. Voir § 7.5.
Mettez le thermostat d’ambiance à une température plus élevée que la température ambiante.
L’appareil se met alors en “CC en marche” : 5 (sur l’écran de service).
Chauffer l’installation et l’appareil jusqu’à environ 80°C.
Vérifiez la différence de température entre l’arrivée et le retour de l’appareil et les radiateurs.
Cette différence doit être de 20 °C environ. Pour ce faire, réglez la puissance maximale sur le
panneau de service. Voir Réglage de la puissance maximale.
Réglez éventuellement la position de la pompe et/ou les robinets d’arrêt des radiateurs. Le débit
minimal est de :
175 l/h pour une puissance programmée de 6,1 kW
200 l/h pour une puissance programmée de 7,0 kW
450 l/h pour une puissance programmée de 15,6 kW
750 l/h pour une puissance programmée de 26,2 kW
Eteignez (électriquement) l’appareil.
Purgez l’appareil et l’installation après refroidissement. (Ajoutez de l’eau si nécessaire)
Vérifiez si le chauffage et la distribution d’eau chaude fonctionnent correctement.
Instruisez l’utilisateur sur le remplissage, la purge, le fonctionnement du chauffage et la distribution
d’eau chaude.
Remarques
L’appareil est équipé d’un automate-brûleur qui allume le brûleur et surveille constamment la flamme, à chaque
demande de chaleur provenant du chauffage ou de la distribution d’eau chaude.
La pompe CC se met en marche à chaque demande de chaleur pour le chauffage. La pompe CC a un temps de
post-rotation de 1 minute. On peut éventuellement modifier ce temps de post-rotation. Voir § 0.
La pompe CC tourne automatiquement 1 fois toutes les 24 heures pendant 10 secondes pour éviter son
grippage. Cette mise en marche automatique de la pompe CC a lieu au moment de la dernière demande de
chaleur. Pour modifier ce moment, il faut augmenter un peu le thermostat d’ambiance à l’heure désirée.
Pour la distribution d’eau chaude, la pompe CC ne tourne pas.
6.3
Mise hors service
PRUDENCE !
30.
31.
32.
33.
34.
35.
Videz l’appareil et l’installation en cas de coupure de
courant et de risque de gel.
Retirez la fiche de la prise de courant murale.
Videz la partie CC de l’appareil à l’aide du robinet de remplissage/vidange.
Videz l’installation CC par l’orifice le plus bas.
Ouvrez l’orifice de vidange d’eau chaude jusqu’à ce que l’eau qui s’écoule, devienne froide.
Fermez le robinet principal pour l’arrivée d’eau de la partie eau chaude.
Videz l’appareil en enlevant le bouchon d’obturation ¾” du mamelon de vidange situé sur la conduite de
la pompe d’eau courante ou en dévissant l’écrou situé à l’avant de la pompe.
36. Videz la tuyauterie en enlevant le raccord d’eau chaude et d’eau froide situé sur l’étrier de montage
6.3.1
1
2
3
4
5
6
7
Dispositif de sécurité antigel
Pour prévenir le gel dans la conduite d’évacuation de l’eau de condensation, il faut installer l’appareil dans un lieu
qui soit à l’abri du gel.
Pour l’empêcher de subir l’effet du gel, l’appareil est équipé d’un dispositif de sécurité antigel. Lorsque la
température de l’échangeur de chaleur devient trop basse, le brûleur s’allume jusqu’à ce que la température de
l’échangeur de chaleur soit suffisante. Si l’installation (ou une partie de l’installation) risque de geler, il faut
installer à l’endroit le plus froid un thermostat antigel (externe) sur la conduite de retour. Ce thermostat doit être
raccordé conformément au schéma de câblage. Voir § 10.3.
Remarque
Le thermostat antigel externe n’est pas actif si l’appareil est désactivé sur le panneau de commande ou si le
courant secteur est coupé.
Visualisation
Manométre
Led de mise sous tension
Led de fonctionnement CC
Led de fonctionnement ECS
Température CC ou ECS ou
codes de défauts
Phases de fonctionnement ou
de programmation
Led de défaut automate
Réglages
A
B
C
D
E
F
Mise sous tension
Réglage Réglage +
Sélection CC ou ECS
Selection de service
Réarmement de l’automate
30
7
PROGRAMMATION ET REGLAGE
Le fonctionnement de l’appareil est essentiellement déterminé par les paramètres de
programmation de l’automate-brûleur. Une partie de ces paramètres se consigne
directement sur le panneau de commande, une autre partie ne peut être modifiée que
par le code installateur.
7.1
Directement sur le panneau de commande
On peut modifier les paramètres suivants directement sur le panneau de commande.
Appareil Ma/Ar
La touche marche/arrêt permet de mettre l’appareil en marche.
Lorsque l’appareil est en marche, la Led (diode électroluminescente) verte, située audessus de la touche Ma/Ar , est allumée. Lorsque l’appareil est éteint, une petite
barre ( - ) est affichée sur l’écran de service pour indiquer que l’appareil est
toujours alimenté en courant.
La température de départ maximale du CC
La touche CC/ECS permet de choisir entre eau chaude sanitaire et chauffage
central. Sélectionnez CC et, à l’aide des touches + et -, réglez la température.
Bouton de réinitialisation
Lorsqu’un défaut est indiqué par un chiffre clignotant sur l’écran de commande, on
peut réinitialiser l’appareil en appuyant sur la touche de Réarm pendant 5 secondes.
Vérifiez à l’aide des codes de défaut - § 8.1 - la nature de la panne et si possible
remédiez à la cause avant de réinitialiser l’appareil.
7.2
Programmation à l’aide du code de service
L’automate-brûleur de l’appareil est programmé à l’usine selon les paramètres du §
7.3.
Ces paramètres ne peuvent être modifiés qu’avec le code de service. Attention cette
programmation doit être effectuée par l’installateur ou un technicien confirmé car elle
influe sur le bon fonctionnement de la chaudière, sa régulation et son réglage de
combustion. Pour activer la mémoire de programmation, procédez comme suit :
37. Mettez l’appareil en mode ‘arrêt’ à l’aide de la touche Ma/Ar ( - sur l’écran de
service).
Appuyez simultanément sur la touche de service et la touche de Réarm
jusqu’à ce qu’un 0 apparaisse sur l’écran de service et d’affichage de la
température.
A l’aide des touches + et - , consignez 15 (code de service) sur l’écran
d’affichage de température.
Appuyez sur la touche service pour confirmer le code.
A l’aide de la touche de service , consigner le paramètre à programmer sur
l’écran de service.
A l’aide des touches + et - , consignez le paramètre à la valeur désirée
(visible) sur l’écran d’affichage de température.
Après avoir entré toutes les modifications désirées, appuyez sur la touche de
Réarm jusqu’à ce que le symbole -- apparaisse sur l’écran de service.
Remettez l’appareil en marche à l’aide de la touche Ma/Ar .
L’automate-brûleur est maintenant reprogrammé.
Remarque
En appuyant sur la touche Ma/Ar , on quitte le menu sans mémoriser les
modifications de paramètres. Si vous appuyez sur la touche CC/ECS , la
programmation faite en usine sera restaurée (ceci n’est possible que si vous avez
entré le code de service) à l’exception du paramètre 3. Ce paramètre – la puissance
programmée maximale – sera ainsi mis à 70%.
31
7.3
Paramètres
Service
0
1
Programmation
Code de service [15]
Type d’installation
2
Pompe CC continue
0
3
4
5
70
80
25
-7
Plage de programmation -9°C à 10°C
25
Plage de programmation 15°C à 30°C
1
Plage de programmation 0 à 15 minutes
1
Plage de programmation 0 à 15 minutes
A
Puissance CC programmée
Puissance EC programmée
Température de départ minimale de
la courbe de chauffe
Température extérieure régionale de
la courbe de chauffe
Température extérieure maximale de
la courbe de chauffe
Temps de post-rotation de la pompe
CC après CC en marche
Temps de post-rotation de la pompe
CC après chauffe-eau en marche
Etat de la vanne trois voies
0= non applicable
1= non applicable
2= non applicable
3= non applicable
4= Streamline Flash
5= non applicable
0=uniquement post-rotation de la pompe
1=pompe constamment active
2=pompe constamment active avec interrupteur économiseur externe
Programmation de la puissance CC maximale
Programmation de la puissance EC maximale
Plage de programmation 10°C à 25°C
0
b
C
non applicable
Modulation par paliers
0
d
E
Régime minimal
Température de départ minimale
pendant demande OT
(OT = thermostat Open Therm)
Régime au démarrage
Régime max. du ventilateur
30
40
0=excité pendant CC en marche
1=excité pendant EC en marche
0=modulation par paliers en arrêt pendant CC en marche
1=modulation par paliers en marche pendant CC en marche
Plage de programmation 25 à 40% (25%= G20 – 30%= G25 – 40% =propane
Plage de programmation 10°C à 60°C. Si le thermostat OT demande une
température de départ inférieure à cette valeur programmée, il ne sera répondu
à la demande de chaleur.
Plage de programmation 50 à 99% du régime maximal programmé.
Plage de programmation 40 à 50. (40=4000trs/min, 50=5000trs/min). Ce
paramètre permet de programmer le régime maximal.
6
7
8
9
F
H
7.4
Streamline Description
e Accès aux paramètres installateur. Le code de service doit être entré (=15).
4
70
45
Programmation de la puissance CC maximale
La puissance CC maximale est programmée à l’usine sur 80%. Si l’installation CC
nécessite moins de puissance, on peut changer la puissance CC maximale en
modifiant le régime du ventilateur. Voir tableau : Programmation de la puissance CC.
Le tableau ci-dessous donne la relation entre le régime du ventilateur et la puissance
de l’appareil lors d’utilisation d’un G20.
Programmation de la puissance CC
(Puissance CC désirée
(en kW (env.))
26,2
22,7
19,7
16,7
13,7
10,6
7,0
Réglage sur écran de service
(en % du régime maximal)
85
75
65
55
45
35
25
Attention !
Pendant la combustion, la puissance augmente progressivement puis elle baisse dès que la température de
départ programmée est atteinte et que la modulation par paliers est activée (modulation sur Ta).
32
7.5
Réglage de la position de la pompe
Le sélecteur de position de la pompe se trouve dans la boîte de connexions de la
pompe CC. (Réglage à l’usine : position III)
38. Réglez la position de la pompe en fonction de la puissance maximale
programmée et de la résistance côté eau de l’installation. Voir schéma : Perte
de pompe de l’appareil et hauteur de refoulement de la pompe, type Ups 50130, positions I, II et III.
Vérifiez la différence de température entre l’arrivée et le retour de l’appareil.
Cette différence doit être de 20 °C environ.
Le débit minimal
200 l/h
450 l/h
650 l/h
750 l/h
Puissance programmée
7,0 kW
15,6 kW
22,6 kW
26,2 kW
Graphe de la perte de pression de l’appareil, côté CC
A.
I
II
III
X
Y
Streamline Flash
Position de pompe I
Position de pompe II
Position de pompe III
Débit en l/h
Perte de pression / hauteur de refoulement en mWk
7.6
Régulation en fonction du climat
Avec le raccordement d’un capteur extérieur, la température de départ sera
automatiquement régulée en fonction de la température extérieure, selon la courbe
de chauffe programmée.
La température de départ maximale (Tmax) se programme sur l’écran d’affichage
de température. Si on le désire, on peut modifier la courbe de chauffe via le code de
service. Voir § 7.3.
Graphe de la courbe de chauffe
X.
Y.
A.
B.
7.7
T extérieure en °C
T de départ en °C
Programmation à l’usine
(Tmax CV = 80°C, Tmin CV=25°C, Tmin bu=-7°C, Tmax bu= 25°C)
Exemple
(Tmax CV = 60°C, Tmin CV=25°C, Tmin bu=-7°C, Tmax bu= 25°C)
Température d’eau courante chaude
Le circuit d’eau courante comporte une vanne mélangeuse thermostatique. Ce qui
permet de régler la température d’eau courante de manière limitée. La vanne
mélangeuse thermostatique est réglée à l’usine sur une température de sortie de
60°C ; elle ne nécessite pas de nouveau réglage.
33
7.8
Régulation gaz-air
La régulation gaz/air est instituée à l’usine. En principe, elle ne nécessite pas de
modification. On peut contrôler le réglage en mesurant le pourcentage de CO2
dans les gaz de combustion. En cas de déréglage ou de remplacement du bloc
de gaz, il convient de contrôler la régulation et, si besoin est, de la programmer
selon les données du tableau ci-dessous
Type de gaz
Catégorie de gaz
Gaz naturel H
H/E
G20
20 mbar
Gaz naturel L
2L
G25
25 mbar
8,9 ±0,1
8,9 ±0,1
9,1 –0,1/+0,2
9,1 –0,1/+0,2
17-25
7,05
25
70
20-30
8,05
30
70
% CO2 en position basse (L)
(service et -) avec chemise ouverte
% CO2% en position haute (H)
(service et +) avec chemise ouverte
Pré-pression de gaz (mbar)
Ø de la bague de dosage de gaz (mm)
Régime minimal (% du max.) (paramètre d)
Régime min. démarrage (% du max.) (paramètre F)
Type de gaz
Catégorie de gaz
% CO2 en position basse (L)
(service et -) avec chemise ouverte
% CO2% en position haute (H)
(service et +) avec chemise ouverte
Pré-pression de gaz (mbar)
Ø du diaphragme de gaz (mm)
Régime minimal (% du max.) (paramètre d)
Régime min. démarrage (% du max.) (paramètre F)
7.9
Propane P
3P
G31 (propane)
37 mbar
9,9 ±0,1
10,3
–0,3/+0,4
30-50
5,35
40
50
Réglage de la régulation air-gaz
Réglage par mesure du pourcentage de CO 2 des gaz de combustion.
Un mamelon de mesure de CO2 est (ou sera) monté dans la conduite d’évacuation
des gaz de combustion juste au-dessus de l’appareil.
A.
B.
C.
D.
Vis de protection
Vis de réglage pour la position basse (clé à six pans 4 mm)
Mamelon de mesure de la pression de décalage
Mamelon de mesure de la pré-pression
1.
2.
3.
4.
Eteignez l’appareil à l’aide de la touche marche/arrêt. ( - sur l’écran de service).
Dévissez le mamelon de mesure du CO2 et raccordez le tuyau de mesure.
Allumez l’appareil à l’aide de la touche marche/arrêt.
Réglez l’appareil sur la puissance la plus faible en appuyant simultanément sur
les touches ‘service’ et ‘ – ‘ du panneau de commande jusqu’à ce que l’écran
affiche un L.
5. Mesurez la valeur CO2. Si la valeur CO2 ne correspond pas à cette indiquée sur
le tableau, procédez au réglage comme suit :
6. Enlevez le panneau avant de l’appareil.
7. Retirez le bouchon de protection (A) à l’aide d’un tournevis à pointe plate.
8. A l’aide de la clé à six pans (4 mm) ajustez la vis de réglage (B) sur la valeur
CO2 correcte (tourner à droite pour augmenter cette valeur et à droite pour la
réduire).
9. Après avoir effectué la mesure et le réglage, remettez le bouchon de protection
(A) en place et revissez le mamelon de mesure de CO2.
10. Appuyez simultanément sur les touches + et – pour quitter le programme de
test.
11. Montez le panneau avant de l’appareil.
Attention ! Assurez-vous que le gaz ne fuit pas des mamelons de mesure utilisés.
34
8
DEFAUTS
8.1
Codes de défauts
Si l’écran de service du panneau de commande clignote, c’est qu’une anomalie est détectée par l’automatebrûleur. Dans les différentes pannes, l’écran de température affiche un code complémentaire.
Après avoir remédié aux défauts, on peut remettre l’automate-brûleur en marche :
Pour ce faire, appuyez pendant 5 secondes sur le bouton de Réarm du panneau de commande.
On distingue les anomalies suivantes :
Ecran
Ecran de
d’affichage de service
température
1
0
Description
Sonde de départ S1 défaillant
2
0
Sonde de retour S2 défaillant
3
0
Sonde d’eau chaude S3 défaillant
4
0
Sonde de l’accumulateur S4 défaillant
0
1
Défaillance des sondes après autocontrôle
Température trop élevée
2
Inversion des capteurs S1 et S2
4
Pas de signal de flamme après 4
tentatives d’allumage
5
Pas de signal de flamme après 4
tentatives de redémarrage
Défaillance de la détection de flamme
6
7
8
F ou h
Paramètres programmés avec la
connexion d’ordinateur
Régime du ventilateur incorrect
Défaillance interne
Cause possible / remède
Vérifiez si le câblage est rompu
Remplacez S1
Vérifiez si le câblage est rompu
Remplacez S2
Vérifiez si le câblage est rompu
Remplacez la sonde d’eau chaude S3
Vérifiez si le câblage est rompu
Remplacez la sonde d’accumulateur S4
Remplacez S1 et/ou S2
Présence d’air dans l’installation
Le circulateur ne tourne pas
Faible circulation dans l’installation, radiateurs fermés, position
de pompe trop basse
Contrôlez le faisceau de câbles
Remplacez S1 ou S2
Robinet de gaz fermé
Distance d’allumage absente ou incorrecte
Pré-pression de gaz trop basse ou coupée
Le bloc de gaz ou le dispositif d’allumage ne reçoit pas de
courant électrique
L’évacuation de l’eau de condensation est bouchée
Contrôlez le réglage du bloc de gaz
Remplacez le câble d’allumage + bouchon de bougie
Remplacez le dispositif d’allumage
Remplacez l’automate-brûleur
Réinitialiser l’appareil
Le ventilateur heurte le couvercle
Câblage entre ventilateur et le couvercle
Contrôlez le câblage (possibilité de mauvais contact)
Remplacez le ventilateur
Réinitialisez l’appareil
Erreur de mise à la terre
35
8.2
Autres défauts
8.2.1
Le brûleur ne s’allume pas
Causes possibles :
Remède :
Le robinet de gaz est fermé.
Oui
Ouvrez le robinet de gaz.

Non 
Présence d’air dans la conduite de gaz.
Oui
Purgez la conduite de gaz.

Non 
La pré-pression est trop basse.
Oui
Contactez la compagnie de gaz.

Non 
Oui
Remplacez l’électrode d’allumage

Absence d’allumage.
Non 
Absence d’étincelle. Le dispositif d’allumage sur Oui Contrôlez le câblage. Contrôlez le bouchon de
 bougie. Remplacez le dispositif d’allumage.
le bloc de gaz est défectueux.
Non 
La régulation gaz-air est mal réglée
Oui
Contrôlez le réglage, voir Régulation gaz-air.

Non 
Le ventilateur est défectueux.
Oui Contrôlez le câblage. Contrôlez le fusible.
 Remplacez éventuellement le ventilateur.
Non 
Le ventilateur est encrassé.
Oui
Nettoyez le ventilateur.

Non 
Le bloc de gaz est défectueux.
8.2.2
Oui Remplacez le bloc de gaz. Réajustez le bloc de
 gaz - voir Régulation gaz-air.
Le brûleur s’allume bruyamment
Causes possibles :
Remède :
La pré-pression est trop élevée.
Il est possible que le pressostat du logement
Oui
soit défectueux. Contactez la compagnie de

gaz
Non 
La distance d’allumage n’est pas correcte.
Remplacez l’électrode d’allumage.
Oui
Contrôlez la distance de l’électrode

d’allumage.
Non 
36
La régulation gaz-air est mal réglée.
Oui
Contrôlez le réglage, voir Régulation gaz-air.

Non 
Contrôlez la distance d’allumage.
Oui Remplacez l’électrode d’allumage.
 Remplacez le dispositif d’allumage sur le bloc
de gaz.
L’étincelle est faible.
8.2.3
Le brûleur résonne
Causes possibles :
Remède :
La pré-pression est trop basse.
Il est possible que le pressostat du logement
Oui
soit défectueux. Contactez la compagnie de

gaz.
Non 
Recirculation des gaz de combustion.
Oui Contrôlez l’évacuation des gaz de combustion
 et l’arrivée d’air.
Non 
La régulation gaz-air est mal réglée.
8.2.4
Oui
Contrôlez le réglage, voir Régulation gaz-air.

Absence de chauffage (CC)
Causes possibles :
Remède :
Le thermostat d’ambiance/dispositif de
régulation en fonction du climat n’est pas fermé
ou il est défectueux.
Contrôlez le câblage.
Oui Remplacez le thermostat.
 Remplacez le dispositif de régulation en
fonction du climat.
Non 
Absence de courant (24 V).
Contrôlez le câblage selon le schéma.
Oui
Contrôlez le connecteur X4.

Remplacez l’automate défectueux.
Non 
La pompe ne tourne pas.
Contrôlez le courant d’alimentation.
Oui Contrôlez le connecteur X2.
 Remplacez la pompe défectueuse.
Remplacez l’automate défectueux.
Non 
37
Le brûleur ne réagit pas sur CC : capteur S1 ou
S2 défectueux.
Remplacez le capteur S1 ou S2 Voir le code
Oui
de panne sur l’écran d’affichage de

température : 1 ou 2.
Non 
Le brûleur ne s’allume pas.
8.2.5
Oui
Voir « le brûleur ne s’allume pas ».

Le CC n’atteint pas la température désirée
Causes possibles :
Remède :
Le réglage du thermostat d’ambiance n’est pas
correct.
Oui Contrôlez le réglage et ajustez-le
 éventuellement : Réglez à 0,1 A.
Non 
La température est réglée trop basse.
Augmentez la température CC – voir
Oui Fonctionnement du CC. Vérifiez si le capteur
 extérieur est le siège d’un court-circuit :
remédiez-y.
Non 
La pompe ne tourne pas bien. La position de la
pompe est trop basse.
Oui Augmentez la position de la pompe ou
 remplacez la pompe.
Non 
Pas de circulation dans l’installation.
Oui Vérifiez s’il y a une circulation : au moins 2 ou
 3 radiateurs doivent être ouverts.
Non 
La puissance de la chaudière n’est pas bien
réglée pour l’installation.
Ajustez la puissance. Voir Réglage de la
Oui
puissance CC maximale.

La chaudière chauffe au G25 au lieu de G20
Non 
Il n’y a pas de transfert de chaleur pour cause de Oui
Détartrez ou rincez l’échangeur du côté CC.
présence de tartre ou de crasse dans l’échangeur. 
8.2.6
La puissance a diminué
Causes possibles :
Remède :
A régime élevé, la puissance a baissé de plus de
5%.
8.2.7
Contrôlez l’appareil et le système d’évacuation
Oui quant à la présence de crasse.
 Nettoyez l’appareil et le système d’évacuation.
La chaudière chauffe au G25 au lieu de G20
Absence d’eau chaude (ECS)
Causes possibles :
Remède :
Le contrôleur de débit ne marche pas.
Oui
Remplacez le contrôleur de débit.

Non 
38
Absence de courant sur le contrôleur de débit (5
VCC).
Oui
Contrôlez le câblage selon le schéma.

Non 
Le brûleur ne réagit pas sur ECS : le capteur S3
est défectueux.
Oui
Remplacez le capteur S3.

Non 
Le brûleur ne s’allume pas
8.2.8
Oui
Voir « le brûleur ne s’allume pas ».

L’eau chaude n’atteint pas la température désirée
Causes possibles :
Remède :
Le débit d’eau courante du serpentin d’eau
courante trop élevé
Oui
Remplacez la vanne de dosage

Non 
La température de la vanne de régulation est
réglée trop basse.
Oui Réglez la soupape de régulation à la
 température désirée.
Non 
Le clapet de retenue 1 reste ouvert.
Oui
Remplacez le clapet de retenue 1.

Non 
La sonde d’eau chaude S3, ou la sonde
d’accumulateur S4 ou le contrôleur de débit est
défectueux, le faisceau de câbles est défectueux
ou la connexion est détachée.
Contrôlez le faisceau de câbles quant à la
Oui
présence de mauvais contacts, les sondes et le

contrôleur de débit.
Non 
L’accumulateur est froid et ne chauffe pas.
Oui
Voir “Le chauffe-eau ne chauffe pas”.

Non 
Le brûleur ne s’allume pas.
Oui
Voir « le brûleur ne s’allume pas ».

Non 
Encrassement de l’échangeur du côté ECS
8.2.9
Oui
Détartrez l’échangeur du côté ECS

Quantité d’eau chaude insuffisante
Causes possibles :
Remède :
La pré-pression d’eau est trop basse
Oui
Contrôlez la pré-pression

Non 
Le circuit d’eau courante est bouché
Contrôlez la bague de dosage, l’échangeur, la
Oui vanne de régulation, la vanne d’inversion, le
 clapet de retenue 2, le clapet-seuil et le bipasse
de restriction
39
Non 
Encrassement de l’échangeur du côté ECS
Oui
Rincez l’échangeur du côté ECS

8.2.10 L’accumulateur ne chauffe pas
Causes possibles :
Remède :
La sonde de l’accumulateur S4 défectueux,
faisceau de câbles défectueux ou raccordement
détaché
Contrôlez le faisceau de câbles quant à la
Oui
présence de mauvais contact, contrôlez la

sonde de l’accumulateur S4
Non 
pas de circulation dans le circulateur ECS ou
volute encrassée
Oui
Purgez le circulateur, nettoyez la volute.

Non 
Le circulateur ne tourne pas pendant que
l’accumulateur marche
Oui Contrôlez le circulateur
 Contrôlez le courant d’alimentation
Non 
Le brûleur ne s’allume pas
Oui
Voir « Le brûleur ne s’allume pas »

Non 
Encrassement de l’échangeur du côté ECS
Oui
Rincez l’échangeur du côté ECS

40
9
ENTRETIEN
9.1
Nettoyage de l’extérieur
On peut nettoyer l’appareil avec un chiffon humide. N’utilisez pas de produits nettoyants ou de
solvants abrasifs ou agressifs.
9.2
Entretien et contrôle périodiques
L’appareil et l’installation doivent être contrôlés et, si nécessaire, entretenus, chaque année par
un professionnel agréé.
39.
40.
41.
42.
43.
Eteignez l’appareil à l’aide de la touche Ma/Ar .
Retirez la fiche de la prise de courant murale.
Retirez le “cache-tuyaux” de l’appareil.
Fermez le robinet de gaz.
Débloquez les deux fermetures à quart de tour situées derrière la fenêtre d’écran puis
enlevez le capot avant de l’appareil.
44. Retirez le couvercle de la partie chaudière.
45. Attendez que l’appareil et le brûleur refroidissent.
46. Détachez les connecteurs du bloc de gaz et du ventilateur.
47. Détachez le raccord sous le bloc de gaz.
48. Retirez les 10 boulons à six pans creux du couvercle avant et dégagez-le complètement
avec le bloc de gaz et le ventilateur vers l’avant. Lors du démontage du couvercle avant,
ce dernier ne doit être fixé au bloc de gaz et/ou au ventilateur.
Veillez à ce que le brûleur et le ventilateur ne soient pas endommagés pendant le démontage et
la dépose de la plaque avant. Le brûleur ne nécessite pas d’entretien. Ne nettoyez jamais le
brûleur avec une brosse ou à l’air comprimé. cela peut endommager la fibre métallique.
49. Démontez les turbulateurs qui sont disposés transversalement dans les lames de
l’échangeur de chaleur.
50. Nettoyez si nécessaire les lames de l’échangeur de chaleur en procédant de bas en haut
avec un pinceau ou à l’air comprimé.
51. Nettoyez si nécessaire le bas de l’échangeur de chaleur et l’évacuation d’eau de
condensation au bas de l’évacuation des gaz de combustion derrière l’échangeur de
chaleur.
52. Nettoyez le siphon et la conduite d’évacuation de l’eau de condensation.
53. Après nettoyage, remplissez le siphon d’eau.
54. Nettoyez les turbulateurs et remettez-les en place dans l’échangeur de chaleur.
55. Assurez-vous que le joint en silicone du couvercle avant n’est pas endommagé, ne
présente pas fissures et/ou de décolorations ; si nécessaire, posez un nouveau joint.
56. Placez le couvercle avant sur l’échangeur de chaleur puis fixez-le avec les boulons à six
pans creux à rondelles éventails. Serrez manuellement les boulons à six pans creux en
procédant en croix et de manière uniforme.
57. Veillez à ce que la garniture de silicone soit bien placée tout autour du couvercle avant.
58. Montez le raccord de gaz sous le bloc de gaz.
59. Assurez-vous que le joint d’étanchéité n’est pas endommagé; placez si nécessaire un
nouveau joint d’étanchéité.
60. Montez les connecteurs sur le bloc de gaz et le ventilateur.
61. Ouvrez le robinet de gaz et assurez-vous que les raccords de gaz sous le bloc de gaz et
l’étrier de montage soient étanches.
62. Assurez-vous que le CC et les conduites d’eau soient étanches.
63. Insérez la fiche dans la prise de courant murale.
64. Mettez l’appareil en service à l’aide de la touche Ma/Ar .
65. Assurez-vous que le couvercle avant et la jonction du ventilateur sur le couvercle avant
soient étanches.
66. Contrôlez le dispositif de régulation gaz-air. Voir § 7.8.
67. Montez le couvercle de la partie chaudière
68. Contrôlez le chauffage et la distribution d’eau chaude.
69. Montez le capot avant et fermez-le à l’aide des fermetures à quart de tour, situées derrière
la fenêtre d’écran.
70. Remettez le “cache-tuyaux” sur l’appareil.
41
10
SPECIFICATIONS TECHNIQUES
10.1
Gaz naturel
Type d’appareil
Pression de gaz
Catégorie d’appareil
Type de gaz programmé
B23; B33; C13; C 33; C 43; C53; C83
20/25 mbar
FR: I2E (S) B, I3P; LU: II2E3P
G20
Données techniques
Streamline Flash
ECS
Valeur supérieure de charge nom.
Valeur inférieure de charge nom.
Puissance nominale
Valeur inférieure de charge nom. G25
kW
kW
kW
kW
8,0 – 36,3
7,2 – 32,7
8,0 - 31,5
5.9 - 26.8
CC
Valeur supérieure de charge nom.
Valeur inférieure de charge nom.
Puissance nominale à 80/60°C
Puissance nominale à 50/30°C
Valeur inférieure de charge nom. G25
kW
kW
kW
kW
kW
8,0 – 30,3
7,2 – 27,3
7,0 – 26,2
7,7 – 26,8
5.9 – 22.4
Gaz
Consommation de gaz (G20)
Consommation de gaz (G25)
m3/h
m3/h
0,75 - 3,40
0.61– 2.79
Eau
Seuil de débit
Débit ECS 60°C
Débit ECS 40°C (mélangée)
Pression max. ECS
Température max. ECS
Pression max. eau CC
Température max. eau CC
Perte de pression appareil (CC)
l/min
l/min
l/min
bars
°C
bars
°C
mwk
néant
12 *
20 *
8
60
3
90
Voir §
7.5.
Electricité
Voltage secteur
Classe de sécurité
Puissance absorbée : pleine charge
Puissance absorbée : charge partielle
Puissance absorbée : mode veille
V
IP
W
W
W
230
40
105
40
2,4
Cotes de montage et poids
Hauteur
Largeur
Profondeur
Poids (chauffe-eau vide)
mm
mm
mm
kg
1070
870
450
Env. 64
La puissance CC est réglée à l’usine sur maximum (voir § 7.4 Réglage de puissance CC).
* Débit maximum pour une charge maximale de 10 minutes pour remplissage d’une baignoire, puis intervient une baisse de température. Les
valeurs sont basées sur une température d’arrivée d’eau froide de 10°C.
42
10.2
Propane
Type d’appareil
Pression de gaz
Catégorie d’appareil
Type de gaz programmé
B23; B33; C13; C 33; C 43; C53; C83
37 mbar
FR: I2E (S) B, I3P; LU: II2E3P
G31
Données techniques
Streamline Flash
ECS
Valeur supérieure de charge nom. G31
Valeur inférieure de charge nom. G31
Puissance nom.
G31
kW
kW
kW
8,0 – 36,3
7,2 – 32,7
8,0 - 31,5
CC
Valeur supérieure de charge nom. G31
Valeur inférieure de charge nom. G31
Puissance nominale à 80/60°C G31
Puissance nominale à 50/30°C G31
kW
kW
kW
kW
8,0 – 30,3
7,2 – 27,3
7,0 – 26,2
7,7 – 26,8
Gaz
Consommation de gaz (G31)
m3/h
0,29 - 1,31
l/min
l/min
l/min
bars
°C
bars
°C
mwk
néant
12 *
20 *
8
60
3
90
Voir § 7.5.
Eau
Seuil de débit
Débit ECS 60°C
Débit ECS 40°C (mélangée)
Pression max. ECS
Température max. ECS
Pression max. eau CC
Température max. eau CC
Perte de pression appareil (CC)
Electricité
Voltage secteur
Classe de sécurité
Puissance absorbée : pleine charge
Puissance absorbée : charge partielle
Puissance absorbée : mode veille
V
IP
W
W
W
230
40
105
40
2,4
Cotes de montage et poids
Hauteur
Largeur
Profondeur
Poids (chauffe-eau vide)
mm
mm
mm
kg
1070
870
450
Env. 64
La puissance CC est réglée à l’usine sur maximum (voir § 7.4 Réglage de puissance CC).
* Débit maximum pour une charge maximale de 10 minutes pour remplissage d’une baignoire, puis intervient une baisse de température. Les
valeurs sont basées sur une température d’arrivée d’eau froide de 10°C.
43
10.3
Schéma électrique
10.4
Résistance des sondes
NTC 12kOhm
T [°C]
-15
-10
-5
0
5
10
15
20
R[ohm]
76020
58880
45950
36130
28600
22800
18300
14770
T [°C]
25
30
35
40
45
50
55
60
R[ohm]
12000
9805
8055
6653
5522
4609
3863
3253
T [°C]
65
70
75
80
85
90
95
100
R[ohm]
2752
2337
1994
1707
1467
1266
1096
952
44
Clauses de garantie
En considération des conditions ci-après mentionnées, MHG garantit à
l’installateur agréé la conformité des matériaux et matériels utilisés,
ainsi que le bon fonctionnement de ses produits de chauffage central
s’ils sont utilisés dans le but pour lequel ils ont été fournis. Le cas
échéant, nous devons être en mesure, si besoin sur place, de nous
assurer du bien-fondé de la revendication de garantie.
Teneur de la garantie :
La garantie se limite à la livraison gratuite de pièces qui, à notre
appréciation, présentent, pendant la période de garantie, des défauts de
matériel ou de fabrication qui ne sont pas la conséquence d’une usure
normale etc. Ces pièces défectueuses doivent nous être retournées
franco, avec mention du défaut ; une fois reçues, elles restent notre
propriété.
1. La période de garantie des pièces est de 2 ans, à compter de
la date d’installation. De la garantie sont cependant exclues
les pièces suivantes : électrode d’allumage, d’ionisation,
fusible de verre, thermocouple et purgeur d’air.
2. La période de garantie pour l’étanchéité de l’échangeur de
chaleur de l’appareil est de 5 ans, étant entendu que si, à
notre appréciation, les fuites ne sont pas réparables sur
place pour cause de corrosion, nous ne livrons que cette
partie de la chaudière.
3. La garantie devient caduque s’il est établi que les défauts,
les dommages ou l’usure excessive sont imputables à une
manipulation impropre, à des travaux de réparation, de
réglage, d’installation ou d’entretien effectués par des
installateurs non agréés ou à des substances contenant des
agents chimiques agressifs (entre autres, laque pour
cheveux) et autres substances nocives.
4. La garantie devient caduque si les conduites et raccords de
l’installation peuvent causer une diffusion de l’oxygène ou si
le défaut est la conséquence d’un entartrage (nocif pour
l’appareil et l’installation). Les dommages superficiels ainsi
que les dommages dus au transport ne sont pas couverts par
la garantie. Le droit de garantie devient caduque s’il n’est pas
possible de prouver que la chaudière CC et les radiateurs
CC n’ont pas été, après leur mise en service, sujets au moins
1 fois par an à un entretien par un installateur agréé par la
compagnie de gaz. Les instructions d’installation et
d’utilisation que nous fournissons pour les appareils et
radiateurs en question doivent être observées dans leur
ensemble.
5. La responsabilité contractuelle du fabricant se limite
expressément au respect des obligations de garantie visées
dans cet article. Toute réclamation de réparation de préjudice
est exclue sauf si, en l’espèce, les obligations de garantie
n’ont pas été observées En considération des conditions
juridiquement impératives en matière de responsabilité (du
fait du produit), aucun droit ne peut être puisé d’une
immobilisation ou de dommage indirect, de préjudice
patrimonial pur ou autre préjudice quel qu’il soit, susceptibles
de découler de défauts au niveau des matériels fournis ou de
travaux exécutés par le fabricant.
6. Si l’entreprise de l’installateur cesse avant l’écoulement de la
période de garantie, l’utilisateur peut se prévaloir de nos
obligations de garantie à l’encontre de l’installateur.
7. A toutes les livraisons s’appliquent les conditions de garantie
de l’importateur, à savoir .
Environnement
Si l’appareil doit être remplacé, il peut généralement – après
concertation – être récupéré par votre revendeur. A défaut
de quoi, informez-vous auprès de votre municipalité sur les
possibilités de recyclage ou traitement écologique des
matériels usagés.
Pour la production de l’appareil, il a été fait usage de divers
plastiques et métaux. De plus, l’appareil comprend des
composants électroniques censés appartenir aux déchets
électroniques.
Usage conforme à la destination
Tel qu’il est décrit dans cette documentation, l’appareil est destiné au
chauffage de pièces par une installation de chauffage central et/ou à la
distribution d’eau chaude. Tout autre usage est non conforme à la
destination de l’appareil. Nous déclinons toute responsabilité en cas de
dommage résultant d’un usage impropre.
45
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising