Manuel d’installation

Manuel d’installation
YJ' ' . M
Q 19
1 f i V
v _ e
T U R
IA K A U X ET F l U t i .
egà ,
V^JBSüdsfe»
JM M
P
P
v
sk
<0
<M r>
tfl
p. r.
n
c
%c. ,
O c
-J
fi
v
8 8 9 -5 6 4 7
LE SEUL
OUVERT 7 JOURS FAR SEMAINE
NOUS NE FERMONS JAMAIS
M ANS EN AFFAIR ES
i -
1 -V‘
43 tr
c*-
y
JOURNAL REGIONAL
• P
CD
22,00 0 EXEMPLAIRES CHAQUE SEMAINr
.
VOL X NO. 41 MERCREDI LE 11 JANVIER 197# REPENTI6NY
i
à
►S
.
y
GREVE DU TRANSPORT SCOLAIRE:
«NE SEMAINE QUE
TOUS CONSIDERENT
COMME CRUCIALE
SABEM
&
■N G REVE* CM
termem
»
•
i
P>H 3
f
VILLE DE L’EPIPHANIE
VIUE DE L'ASSOMPTION
I PAS D’AUGMENTATION
DE TAXES EN 1978
P<«« 5
y
yV
1
/iWISMHIT Ifcïï
LE DERNIER HOLD-UP DE L’ANNEE A EUT UEO LE 28 DECEMBRE
P### 12
r
LES OLYMPIQUES
GAGNENT PAR DEFAUT
LES ANCIENS AURONT-ILS
ASSEZ DE SOUFFLE ?
X_ _
h i« »♦ y
X.
(G*
LUTTE A FUR ENTRE REPENTIGNY ET L’ASSOMPTION
UWTfctt
Ha Seigneurie
P O N T I A C • BUI CK I NC
SU
«KVflt
OâW« « E F IN T IG N Y
u i HOO
Y
PONTIAC
",
P##* 37
rx
I
J
Bilan annuel. Sûreté du Québec, Poste de l’Assomption
En 1977, la route a fait
10 morts de moins que l'an
dernier sur les routes du
te rrito ire de la S.Q. de l'A s ­
somption Le nombre de
de blessés est resté sensi­
blement
le même tandis
que le nombre d ’accidents
ayant fait des blessés a bais­
sé de 18 par rapport à I an­
née précédente mais il faut
remarquer
que dans les
statistiques
de
1976, on
considérait comme blessée
toute personne ayant subi
un dommage physique même
bénin et ne nécessitant pas
un transport i 1 hôpital,
alors que depuis le début
de 1977 ne sont classées
comme blessées que les per­
sonnes dont l'é ta t requiert
9tl>ües_ soient conduites à
TransP°rt
l'hôpital. Si donc i l est heu­
reux que la route ait fait
moins de morts en 1977,
les statistiques crim inelles
sont moins agréables à lire .
En effet, le nombre de vols
par effraction a subi une
hausse élevée au cours de
1 année précédente puisqu on
en a relevé
88 de plus
qu'en 1976! , Mais il faut
reconnaître que l ’année 1976
a vraiment été une année
creuse en la m atière puis­
que seulement 176 de ces
vols ont été enregistrés,
comparativement à 205 en
1975. Pour le reste, les c h if­
fres restent sensiblement
les mêmes d’une année à
l'autre.
en commun
les statistiques détaillées
pour les années 1976 et
1977
routières et crim inelles,
STATISTIQUES ROUTIERES
1976
1977
dif:
Accident mortel
12
5
-7
Nombre de mort dans
ces accidents
15
5
-10
Dans notre édition du 28
Charlemagne - S t-P au ll’E r­
Accident avec blessés
132
114
-28
décembre dernier, nous a­
mite , et aux corporations
Nombre de blessés dans
vons fait état de la résolu­
municipales des paroisses
ces accidents
180
184
<4
tion adoptée à l'unanimité
de rAssomption, St-Sulpice
Accidents mineurs
651
694
♦43
par le conseil municipal de
et St-Gérard de Magella",
D élit de fuite
46
4r>
-1
Repentigny et demandant au
STATISTIQUES CRIMINELLES
m inistre des Transports, M
On s'attend à ce que ces
Vols qualifiés
14
11
-3
Lucien Lessard, de surseoir
municipalités imitent le ges­
Vols par effraction
176
264
*88
à sa décision d'exproprier
te de Repentigny et de l'A s ­
Vols divers (1)
132
139
♦7
Métropolitain Provincial et
somption lors de la séance
Incendies - Fraudes
28
24
4
de confier la responsabilité
régulière de janvier de leurs
Crimes divers (2)
79
97
♦ 18
du transport en commun dans
conseils de ville.
la région à la C.T.C.U.M.
(1) vols de véhicules automobiles, vols d’animaux
est...
Pas de réaction du
(2) dommages à la propriété, attentat à la pudeur
Cette résolution faisait suiMinistère des Transports
grossière indécence, etc...
te à la réunion du Comité
Le m inistère des TransLe tableau c i-jo in t contient
de Promotion Economique ports n’a pas encore réagi
S e u le m e n t t r o i s
du 9 décembre, réunion à a la résolution que lui a
laquelle assistait les repréadressé Repentigny II n’en
b le
sentants des villes de Char- a pas non plus a c c ^ L r é P î
lemagne, Repentigny, St- ception Quand à l'e xp B Ç riPaul l ’ Érm 'te
et l ’As- ation de Métropolitain Prole s r o u t e s
somption et qui était des- vincial, dont le rapport Jotinée à étudier les recom- doin recommandait qu’elle
du C o m té
mandations du rapport Jo- ait lieu pour ce mois de
doin sur le transport en janvier,
elle n’a pas enp e n d a n t le s f ê t e s
commun dans les banlieues core eu lieu
à l ’intérieur et hors de
Nous avons également apl ’fle de Montréal et de pren­
Du
22
décembre
1977
au
2
P
dre
là
-dessus
une
position
P
fls <lue 4 1C1 *a ^ln de jan­
janvier 1978, période cou­
vier une reunion devrait etre
POUR DISTRIBUER LE JOURNAL
vrant grosso-modo, la pé­ officielle et sans équivoque, tenue sur la question de la
riode des congées de Noël comme le fit Repentigny
prise en charge par la
La v ille de L Assomption
et du Jour de L ’An, aucun
BON SALAIRE:
C.T.C.U.H.
du transport
décès causé par les acci­ a passé à son tour une ré ­
en commun dans les ban­
?
dents de la route n’a été solution semblable. Elle se
lieues. Y assisteraient Me
b .cycle # , eu m opuipememt de keckey evec le rg e e l
à déplorer sur les routes lit ainsi.
Jodoin , auteur du rapport
du te rrito ire desservi par
“ Que demande soit faite qui porte son nom, le m i­
la Sûreté du Québec, déta­
à l ’honorable Lucien Les­ nistre de Transport ou ses
chement de l ’Assomption.
NOMBREUSES PRO M O TIO N S:
' représentants et possible­
sard, m inistre des Trans­
T rois blessés
:
ment aussi M Jacques P a - |
ports du Québec, de s u r­
Durant
ces
douze
journées
* ce rts ie e i pério d e, de l ’ e m ie .
rizeau . Seraient également ■+
V
durant lesquelles bon nom­ seoir à sa décision d’ex­ présent s
non seulement
proprier,
pour
janvier
1978,
b-eveillor Le eeele coédition peur y p e rtic ip e r est
bre de personnes étaient en
de fo ire ton tre v e il porto,«ornent Ceo promotions.
Provincial , les représentants des villes
vacances, la Sûreté n’a en­ Métropolitain
de la
région Repentij
(1967) Inc.; qu’il lui soit
B ic y c le tte ., jeu» de to u te , p o r to , f ie de eem em e dette
L ’Assomption mais aussi * |
ES registré que trois accidents egalement demandé de con­
le» ouberpe. de ,eweee«e. etc
ayant fait trois blessés et
ceux de toutes les villes
quatorze accidents qui n'ont tinuer le service aux usa­
qui sont actuellement des­
gers
du
transport
des
per­
causé que des dégâts maté­
CAMELOTS OU M O IS:
servies par Métropolitain
sonnes sans en modifier le
riels.
Provincial: Joliette, BerComme le souligne le Ser­ coût et la qualité;
thier, St-Roch, l ’ Epiphanie
-que
copie
de
cette
résolu­
gent Jacques Boivin, chef
y p e rticip e r bt m e pu’i bien fo ire ton tre v e il efm pue
Lavaltrie, etc... Ce n'est
'
de la S.Q. de l ’Assomption tion soit transmise à l ’hono­ que logique. Si toutes les
rable Jacques Léonard, m i­
ces chiffres sont très en­
villes
concernées
réus­
courageants, surtout si l ’on nistre d'état à l ’Aménage­
sissent à s'entendre sur une
-,
ment
,
à
M
Jacques
P
a
ri­
tient compte du fait que le
Peur t ’inscrire comme c
îlot.
■
zeau, député -m inistre du position commune, ce sera
:
v
te rrito ire est vaste et qu’il
V* i
un moyen de pression dont
9
est de plus situé à p ro x i­ comté de l ’Assomption, à on ne pourra fa ire autrei
appelle • 5 8 1 - 3 2 3 6
la
Commission
de
Promotion
'
mité immédiate du Montréal
Sd
Economique Repentigny - ,men ?ue
*en*r compte
métropolitain
lorsqu on en arrivera a la
f.
Importante réunion prévue
avant la fin janver
I
i
I
M
ea apres 5 heures p.m.
0
M
Amadou
4 7 1 -5 5 7 9
m
OrigrJ a iw irw
i
SERVICE A DOMICILE
Orspene Cewwre-lil. Riêeeu.
136 Fortin
Repentigny
>j -1 1 H H
f
m
.iflC
H
flP
E
u
e
Les professionnels
Slere em toile. Tapisserie. Tepis
581-5061
Si cette réunion a lieu et
qu'y soit vraiment invité les
représentants de toutes les
villes concernées, elle pro­
met d'être des plus intéres­
sante et nous ne manquerons
certes pas d’y assister pour
vous ...
V\
M
COURTIER! en IfTWTIEURlEÎ IRC
* / L ARTISAN, le i l janvier 197»
décision finale, puisque l ’on
s’attend à ce que celle-ci
soit prise durant ce mois
de janvier.
k
à Ém-*
M il hel La i hapell»-
Sylvie Caron
Michel Footim i
de l'immeuble
PHOTO
>
i
5-400
f
'
.~±
quel me T re m b la i
G ille t Lachapelle
Serge Aubuf
<
1
Afin de rassurer les oarents,
La C.S1.G. décide d’accroître la sécurité dans les polyvalentes
Dimanche 8 îanvier u eimer veille de la rentrée
vue dans la convention de
travail ainsi que les sanc-
m
JB
mière conférence de prèsse est
d'ailleurs prévue
politique de fermeture des
écoles les jours de mauvais
temps sera grandement as
souplie de manière à ce
que les parents n’aient pas
à redouter de devoir s ex­
poser aux dangers de la c ir:
! w i % % t on's’en rapS
pelle boycotté les cours
afin de protester dontre
la lenteur des négociations
jpour mettre fin au conflit.
Des mesures de
sécurité accrues
Ces manifestations avaient
eu pour origine ou pour
prétexte,un accident de la
circulation dans lequel une
jeune étudiante de J B M.
que l’on transportait en volture à l ’école avait été bléssée Précisons ici qu elle
s'en est sortie avec une
jambe cassée , ce qui est
évidemment
regrettable,
mais qu elle n’a pas été
victimes d’horribles mutilafions , contrairement à ce
que l’on se répétait de bouche à oreilles, en ajoutant
à chaque fois des détails
aussi inédits qu’imaginaires ...
Ces manifestations ont pro
voqué de 1 Inquiétude chez
certains parents, notamment
chez ceux ayant une fille
fréquentant l’une ou l ’autre
polyvalentes
C’est
des
pourquoi il a été décidé,
tors de cette réunion de
dimanche, d augmenter
le
nombre de surveillants dans
ces polyvalentes et de donner aux principaux une grande liberté de moyens au
niveau des décisions touchant à la sécurité.
Bien
qu'au début de la
grève les enseignants aient
3 iS 3
est r e ^ e ^
dangeureuse du fait de condit ions atmosphériques de favorables. S'il fait mauvais
même s’il ne s'agit pas d une
tempête , les écoles n ou­
vriront tout simplement pas
L’information
|a r a cooflt e à une
agence spécialisée
sont prévues à la fin de
chaque semaine, tant que
il
lrse" * S £ J 3 ‘‘m S & i Transport salaire
L’objet de cette rencontre
la rentrée des classes , toujours sans transport scolaire et les manifestations
qui sè sont produites à J,B.
M et à Paul Arseneau juste
avant que ne commencent
mentalement, ou les deux,
Depuis plus de 45 jours ils
Une semaine qui sera cruciale
Compromis acceptés
par les syndiques
Comme L’ARTISAN l ’avait annoncé à ses lecteurs
îïïiw M Ô lS S fS ÏJ n !
S f S
S tS S
contré le 4 janvier la partie
BEM
ê
s’est tenue le lende-
M i s sesi
Les differents autorités de du syndicat de soumettre aux
précient guère la façon dont
ja presse montréalaise frai­
te de l ’actuel conflit du
transport scolaire, qu'il
s'agisse des joumeaux ou
des médias électroniques
L’article paru vendredi maintenant que de reunions
matin et prétendant que de d’informations unilatérales,
nombreuses classes n'ou- n’y assistant que M Désilet
vriraient pas leur porte si
et l ’une des deux parties
la grève n’était pas terminée impliquées dans le conflit
lundi le 9, pouvait laisser
Jeudi soir, les chauffeurs
croire que la C S L G avait ont massivement rejeté cer­
changé sa politique qui est taines des concessions pro­
d’assurer les cours quoi posés par leur comité de
qu'il advienne - elle n'a négociations, notamment au
d’ailleurs pas le choix, sujet du salaire et des Jour­
c ’est le mandat que lui a nées de maladie. Voici ce
confié le ministère . On a qu’a déclaré M Lawrence
guère aimé non plus l emis- Lord, de la C.S.N. de Jo­
sion : "Ce soir" de vendre- liette, au journaliste de la
di dernier où le commenta
télévision de Radio-Canada
leur déclarait, a propos
qui l ’interrogeait sur cette
toujours de cette grève: La assemblée:
“L’assemblée
commission scolaire, elle, générale a dit carrément
s ’en lave les mains... Le non au comité de négociation
qui est nous pouvons 1 as^ et lui a demandé de mainte­
surer à nos lecteurs, bien nir ses demandes, moins
loin d etr*, le. , caset^ 1a.l1s peut-être quelques points
son champs d action est mal - mineurs, étant donné qu
heureusement des plus U- elles sont déjà actuellement
inférieures a ce qui existe
dans la convention collecti
rir à une firme spécialisée ve provinciale qui a été ne
qui s occupera de toute I m
goclée pour 1 ensemble du
formation en ce qui concer- front commun Etant donne
ne la commission scolaire que ses demandes sont infé
rieures, les membres ne
veulent absolument pas les
fait, ce qu elle fera Unepre
diminuer”
________
Les grévistes dehS«IK M
S ifE H
b :h h |
daient jusque la pour la |* r-
sont passes a $15. si le ve-
as
mes étant prises sur une ba-
E B E SE E E F t"
9 à 4 heures.
Une volonté unanime
Vendredi après-midi, j ’ai
rencontré ceux du piquet de
grève, dans la camionnette
sommairement
aménagée
qui leur sert d'abri durant
les périodes de grand froid
rsr» rs
m
genre d Incidents étant pré-
1
J
*
<
à*
soir” du vendredi < Janvier. (Photo C. Jourdan).
__________
i
m
SC
7*^^
L'endroit, pour une meilleure transaction
les entreprises
inc
ïsx.
repentigny E
m
TûTs
pas qui en a pu être 1 au­
teur...
Mme C. Fayette
est optimiste
MmeC. Fayette, présiden­
te de la commission sco­
laire Le Gardeur, a ren­
contré jeudi le médiateur
spécial, M R Désilet Ce­
lui - ci, a -t - elle déclaré, a fa it
état de “négociations inten­
sives" et de “nouveaux dé­
veloppements en vue" Elle
s’est dit confiante que M
Désilet, dont la réputation
n’est plus à faire en matière
de règlement de conflits de
travail, saura iu plus tôt
apporter une solution à ce­
lui-ci.
Lundi, le médiateur ren­
contre la partie patronale
et mercredi le 11 janvier
c'est, en principe, les deux
parties qui vont se réunir
avec lui. Peut-être qu’il sera
alors possible de savoir si
cette grève touche à sa fin
ou si le presque record de
Joliette (60 jours de classe
sans transport scolaire) est
en voie d’être battu
Ils m'ont déclaré que n’a
valent manqué que 6 ou 7
employés de la SABEM a
rassem blée générale de la
veille et que les votes sur
les différentes propositions
du comité de négociation a valent tous été pris à l’u­
“Nous sommes
nanimité,
plus unis et plus forts qu'au
début de la grève", m’a dit
l’un d’eux, et cette affirma­
tion a été confirmée par tous
les autres D'après eux, le
négociateur spécial voulait
surtout savoir s’ils étaient
tous encore d’accord pour
continuer la grève s ’il le
fallait ou si plusieurs d’entre
eux étaient prêts à faire
d’importantes concessions
pour finir à tout prix le con­
flit Ce n’est semble-t-il pas
le cas. Les gars du piquet
de grève ont également tenu
à rappeler qu’ils faisaient
une grève légale et qu elle
avait été propre, mis à part
ces actes de sabotage qui,
ont-ils dit, avaient été gros
sièrement exagérés et dont
du reste on ne sait toujours
"“MBtUHtt St
une
vis du conflit de travail entre la SABEM et ses employés, certains professeurs
ont apparemment plus ou
eue dernier, exprimer son
point de vue et proposer
des solutions. Ce qui n’est
jamais inutile.
Pour terminer, un petit tait
que l’on peut ou non trouver
drôle. Depuis qu’a commen­
cé la grève, le 21 octobre,
150 étudiants de Paul Arseneau n’ont pas mis une seule
fois le pied dans leur école,
sauf... sauf le jour où des
manifestations eurent lieu
7 de ces étudiants qui pas
une seule fois ne s ’étalent
déplacés pour suivre leurs
cours habituels l’ont fait
pour participer aux mani­
festations. Penses en ce
que vous voudrez ...
>
T
-
-
>
/
y
n
Courtier en immeubles
IS4 rve Hêtre-
-)
I
J
Editorial
Par
Bernard de Vendée
Les moins de 20 ans
veulent tout lâcher
Canada Niet, Québec Da!
Le Québec à l’heure des troikas
et des bottes de fourrure; Da!
Assis bien confortablement à la table a un
restaurant chic, prêt à déguster un repas
plantureux, l ’un de mes amis en affaires
causait avec son partenaire - “Ouais, fusais
mon vieux, ça ne doit pas être drôle de vivre
en Russie. Regarde les joueurs de la série
hockey-international. Ils ont des mines de
cadavres. Ces g ars-là ne rient ja m a is ...”
Puis, entre deux fourchettes, mon am i
continua son analyse: “En Russie, les commerçants n ’existent plus. Ils sont continuellement soumis aux contrôles de l ’Etat,
Ils ont toujours des fonctionnaires dans le
dos. Ils ne sont plus lib res ”.
Alors, ce fut plus fo rt que moi! Je re g a rdai mon ami droit dans les yeux: “Ecoute
mon vieux; je ne suis pas un fervent des
I’abiîsan
O u lK â i
• I c. I O N â I
HEBDOMADAIRE REGIONAL
D’INFORMATION DE REPENTIGNY
ET DU COMTE L ASSOMPTION
A FORT TIRAGE
L’IMPRIMERIE L’ARTISAN INC.
142A Notre-Dame, Repentigny 581-5120
MEMBRE DE
©
LES HEBOOS REGIONAUX
frem oente
ou ci
N. O A D M IN IS T R A T IO N Jm t y m l m , O 6 * H h . . r
VONT Nv i t UJt Munei ueuWuer Bernard
s
I
-----------
EDITORIALISTE b r w r l De VewAèe
REDACTEUR EN CHEF C i t e * Jew«ee
REDACTRICE FEMININE M e r.e l CevWi.er D e re e r*
REDACTEUR ETORTIF Dee.el C it e
* i PRESENT ANTS T te s B e ie re rt J t t f m T n e lu H i
Ter
Jecpeee De Leplemte
C O M PTABILITE M e r,e lle Bouler
VERIFICATEUR J -C ««W W . « I
COMPOSITION ET MONTAGE: L 'Im p rim e rie L ’ A rt.te r 1er
IMPRESSION Im p rim e rie Treme Ceetmeetele Me
DISTRIBUTION L ’ Im p rim e rie L A rtie ee lue
ABONNEMENT «12 » per w E lele U e i. IIS 00 per ee
DEPOT LEGAL "C o u rrie r B t Peunème eleeee "e e re p ie lre m eel ee
mrr
i5
•J
pee eéeeeeeiremem c o lle t te le p ire c tie * te je w e e l l ARTISAN
t e l enre p ielre eeue le ee 23* 1RS e p r H Pu Bureeu Pu D ro it € A u te if
• Olfewe Toute reproduction d ire cte eu degu«eee est interdite sens
le p e rim eeien é c rite de L A A T itA N
communistes, tu le sais, et je me considère
comme un bon capitaliste. Mais je dois
te d ire que depuis un certain temps, cheznous, ce n ’est pas tellement différent de la
Russie!” L ’autre me regarda, surpris, et
fa illit s ’étouffer avec son œ uf à la mayonnaise. I l me fallut lui expliquer...
Un pays libre est un pays où la libre entreprise existe, où le droit de propriété
existe, où la concurrence existe, où le droit
de s ’exprim er librement existe, où le droit
d ’association existe. Est-on bien sûr que
tous ces droits existent au Québec? Voyonsy de plus près: peut-on p a rle r de libre entreprise lorsque le gouvernement impose
des quotas et toutes sortes de contraintes,
comme par exemple la Loi 4 5 qui liv re lit téralement les usines aux syndicats? Peuton p a rle r du droit de propriété lorsqu’une
régie du gouvernement fixe le p rix des
loyers et empêche un propriétaire de se
débarasser d ’un locataire qui saccage tout?
Peut-on p a rler du droit d ’association lo rs que, pour exercer son métier, i l faut ob linotoirement fa ire partie d ’un syndicat ou
d ’un comité paritaire? Peut-on p a rle r de la
liberté de parole lorsque la GRC enregistre
les conversations et va même jusqu’à o u vrir
le courrier privé des citoyens?
Mon am i avait carrément arrêté de man?er. Sa fourchette demeurait suspendue entre
les yeux et la bouche. Il me regardait
hébété: “Diable, je n ’avais jamais vu cela
sous cet angle...
J ’aurais pu continuer mes exemples, lui
p a rle r de la socialisation massive du Québec
depuis quelques années, de la “cas longuette ”, des garderies du ministre Lazure,
de la médecine étatisée, de l ’amiante éta­
tisée, de Tricofil, de l ’électricité. J ’aurais
pu lui p a rle r de l ’étatisation de l ’assuranceautomobile. J ’aurais pu lui p a rler de toutes
les autres étatisations qui nous guettent.
Mais mes exemples avaient suffi. Je lui
avais coupé l'appétit.
Non. bien sûr, le Québec n ’est pas la
Russie. Pas encore du moins. Mais si on
n ’y prend garde sérieusement, on fin ira
par dépasser les rouges to u t-à -l’heure.
On aura eu les Russes au hockey, da!,
mais les Russes nous auront eu pour le
reste, da!
—
—
J'écoutais parler l'autre jour ui^eune
homme de 16 ans. Non, ce n'était pas un
hippie, pas un crasseux, encore moins un
pouilleux. C'était un gosse bien, propre,
intelligent et sérieux. Pourtant ses propos
m'ont effrayé. Comme d'autres, de son
âge, ils ressentait un goût amer d'anarchie
face à la bêtise des adultes. Il était prêt
à tout lâcher, à fu ir quelque part, loin...
Et au fond, je l'adm irais. Ses paroles, bien
que sombres et peu reluisantes, étaient
quand même comme de grands rayons d'espoir. Car les jeunes en ont soupé du gâchis
des adultes.
Ces jeunes de moins de 20 ans veulent
rebâtir le monde. Malheureusement on les
prend pour des marginaux, des incurables,
des rebelles invétérés, des anarchistes
même, simplement parce qu'au lieu défaire
chorus avec les râleurs et d'encaisser
n'importe quoi, ils veulent se lancer dans
l'évasion, loin de l'abrutissement de cette
terrib le fin de vingtième siècle. Ce n'est
pas en désespérés qu'ils veulent fuir la
société de consommation. Ils ne veulent
rien casser. Ils veulent tout simplement
respirer un a ir pur, un a ir propre. Ils
ne veulent pas devenir fous.
Car tous les jeunes qui parlent ainsi ne
sont pas des voyous ou des drogués. J'en
connais de fort intelligents et de très sérieux
qui tiennent ce langage.
Les jeunes sont saturés de tous ces tams
tams de prim itifs urbains dont les gangs
de l'hypnose de masse les abreuvent sans
cesse, leur bourrant le crâne de slogans
publicitaires et de modes contrôlées par
un marketing mondial. Ils veulent plus de
franchise, plus de simplicité.
Les jeunes en ont m arre de la politique
partisane, de tous ces pièges à débités et
de tous ces somnifères à bestiaux qu'on
leur balance à gogo pour calmer un peu
leurs violences et endormir leurs esclavages. Les jeunes veulent jouir d'un monde
sam, équilibré, heureux, sans tubes néon
ni bourrage de crâne. Ils refusent l'eutha­
nasie à vingt ans. Ils sont contre l'uni
bidon et la mécanisation de l'homm
en ont m arre des distributrices à profilatiques et des faux-jetons qui s'imaginent
les assim iler à cette civilisation-gadget.
Les jeunes veulent retrouver l'amour, la
paix, la quiétude, la sérénité. Mais on ne
cesse de leur servir le sexe, la passion et
la violence. Alors ils sont prêts à tout
lâcher... Ils ne veulent plus encaisser la
bêtise. C'est clair, c'est net, c'est ainsi.
Et c'est pourquoi, à moins que les adultes
ne changent, ils mettront les voiles. Ils
iront chercher la liberté, là où elle setrouve. Ailleurs, Du côté de l'authenticité.
K,
* » • !• • « • • «
i
ïeee
Stationnement du centre-ville de l’Assomption
La ville a donné son accord de principe pour un nouveau bail
L o rs de la séance d ’ a jo u r­
nement du 19 décembre der
, r-S rS B
,
&
'S l2 R
ÿ t iE
I
s
|
1
\
■
__
$120)45.00 de plus qu'en 1977 Les taxes n'augmentent pas
La Ville de rAssomption a adopté
son budget 1978
L o rs de la séance ré g u liè ­
re de ja n v ie r, tenue le 2
de ce m ois, le conseil de v i l ­
le de l'A ssom ption a adop­
té son budget pour l ’annee
F
unanimes pour donner leur
accord de principe de louer
du Centre Professionnel Inc
m
$8,160.00, celles de L o is irs
C ultures de $25,190.00 (D é­
penses L o is irs et C ultures
en 1977: $215,000.00; en $
240,190.00). P ar
contre,
A utres a ctivité s, qui com­
prend l ’entretien en général
des édifices municipaux, de
la m achinerie et des véhi­
cules, etc... dim inue en 1978
de $103,585.00 par rapport
au budget de 1977, a lo rs que
A utres Dépenses (rachat d ’
rem bourse-
$20.00 par résidence
Nous n avons pas encore
tous les détails s u r la r é ­
p a rtitio n d é ta illé e des d i­
verses rubriques des compet revenus,
a ®
:b b p
s
ra in s se te rm in a it le 31 dé­
cem bre et demandait s ’ i l éta it possible qu'une nouvel­
le entente soit conclue là
dessus afin que chacune des
deux parties soient ra s ­
surées quant à l ’ usage qu’i l
sera fa it de ce te rra in
Le m a ire . M Léo Jacques,
avait a lo rs inform é M Ga­
gnon que le bail s e ra it prêt
au m ois de ja n vie r, les deux
p a rtie s s ’étant m ises d 'a c ­
cord pour que l ’entente se
fasse sur une base mensuel
le
De fa it , lo rs de la séance
ré g u liè re
de ja n v ie r, les
membres du conseil ont été
i-a
La
v ille s^engage à dé­
fra y e r le coût de l ’ é c la i­
rage , 1 assurance respon-
sabilité
ainsi que le dé­
neigement, le déblaiement et
le transport de la neige. De
son côté, le p ro p rié ta ire du
te rra in s'engage à le la is ­
ser
à la disposition des
autom obilistes
afin q u 'ils
puissent y g arer g ra tu ite ­
ment " le u r véhicule et à
n entraver
d'aucune sorte
ce stationnement Le p rix
de la location a été fixé à
$1,000.00 par mois Les deux
parties se sont m ises d'ac( suite à la page 10)
1287 RTE 344, L’ASSOMPTION
MÉCANIQUE MOBILE
SSSÏSf" Kawasaki
Alain Chevalier, Prop.
689-6836
Trust Royal®
Si vous voulez plus d'avenir et moins d'impôts
à payer; adoptez un régime d'épargne retraite
du Trust Royal
NOUS VOUS OFFRONS 6 MOYENS FACHES D’ECONOMISER
eau
CERTIFICAT DE PLACEMENT GARANTI
COMPTE D’EPARGNE GARANTI
que
FONDS «Dm
BUDGET 1978
REVENUS
|
$
$
$
$
$
Compensations tenant lie u de taxes
Services rendus à d ’autres m unicipalités
Autres service s rendus
Autres revenus de sources locales
Revenus de tra n s fe rts inconditionnels
Revenus de tra n s fe rts conditionnels
$
FONDS «Mm
REGIME A GESTION INDIVIDUELLE
$ 1,499 , 245.00
A d m in istra tio n Générale
Sécurité publique
T ransport ro u tie r
Hygiène du m ilie u
Santé et B ie n -E tre
U rbanism e et m ise en va le u r du te r r ito ir e
L o is irs et cu lture
Autres a c tivité s
A utres dépenses
$
$
$
$
179,980 00
148,155 00
16$, 765.00
229,985 00
$
2 , 000.00
PORTEFEUILLE DE VALEURS A REVENU
FIXE COMPOSE DODUGATIONS
PUBLIQUES ET D’ENTREPRISES
©
©
PORTEFEUILLE DE PREMIERES
HYPOTHEQUES
VOUS GEREZ VOUS-MEME
VOS MVESTISSEMENTS
NOUS POUVONS MEME VOUS CONSENTIR UN PRET PERSONNEL
POUR EFFECTUER VOTRE CONTRIDUTBN
HEURES D OUVERTURES: U m l , mot •# ■eu Ni 30 e.e. • 17k 30 p.m.
J e »., m . : 9 k 3 0 e.e. è ? 0 k 3 0 f.m . Semedl: 9 k 3 0 e.e. • I Sk p .m .
$ 21,61000
$ 240, 190.00
$ 149,860 00
%
AUSSI SIMPLE QU’UN COMPTE
D’EPARGNE
©
TO TA L DES REVENUS
DEPENSES
TAUX D'INTERET GARANTI
PORTEFEUILLE D’ACTIONS CANADIENNES
FONDS «Cm
589,095.00
68,855 00
84,605 00
160,340 00
170,500 00
424,350.00
1,500 00
©
©
©
358,700 00
L
ïM ,ïn«Y
5 1 1-7 252
Trust Royal %
______________ J
$1 4*9 249 00
T A L DES DEPENSES
« i°
Repentiqny
lothenoie
Terrebonne Levoltrie
(hqrlemoqne
l Assomption St-Sulpice P o in t e-A ui -T rem bl es
A
51- Pool I Ermite Wascevthe l Epiphanie
OQKH
p q c
b
O
J
"
C
0
3
U
Vente-Achat - Location - Echange - T
r a n s f e r t
COMMERCIAL - RESIDENTIEL - INDUSTRIEL
fin a n ce m e n t jusqu'à 9 5 lo
W
COURTIER
PLAN DE VENTE GARANTI
CENTRE LÉGAL DE REPENTIGNY
10 BOUl BRIEN. REPENTIGNY
faites leur confiance
ils travaillent pour vous1
$ / 8L6I
im S T lE k J B h -E
t l »1 NVS11HV 1
Services immobiliers dons les villes suivantes:
Augmentation de salaire
pour les pompiers
volontaires de l’Epiphanie
Le conseil municipal de la
V ille de l ’Epiphanie a décidé
d accepter 1 augmentation de
salaire demandée par ses
pompiers volontaires. C'est
ainsi qu’ils recevront une
augmentation de $1.00 de
l ’heure en ce qui concerne la
pratique ($6.00 au lieu de
$5 00)
Lorsqu 'il y aura appel d’incendies, le salaire horaire
sera augmenté de $0.50pour
la prem ière et de $0.25 pour
les heures supplémentaires
C’est ainsi que le salaire des
Pour 1978, augmentation des taxes à l’Epiphanie
pompiers passera de $9.00
à $9.50 et celui des opérateurs de pompes de $9.50
à $10.00 . pour la première heure qui suivra les appels.
Les membres de l ’ Epiphanie répondant aux appels
d incendies de St-Gérard de
Magella et de l ’Epiphanie
paroisse, il a été demandé
à ces deux villes de défrayer le coût d'une pratique
par année sur leur t e r r itoire.
Lors de sa séance réguliè­
re de janvier, tenue i l y a
quelques jours, le conseil
municipal de l'Epiphanie a
accepte le budget 1978 de la
ville.
Le montant total des revenus pour 1978 est de $554,
959.00 alors que celui des
dépenses atteint $563,416.
00, soit un déficit de $8,
457.00. Mais comme le pré cèdent exercice financier
s’est terminé avec un s u rplus estimé de $8,460.00 et
que ce surplus sera approprié au présent budget, c ’est
finalement un surplus de
$3 00 qui est prévu pour l ’an-
née 1978.
Mais, pour en a rriv e r à
équilibrer ce budget, et en
dépit de" cette appropriation
de plus de $8,000.00, i l a été
nécessaire de re c o u rir à une
augmentation générale des
taxes. Pourquoi? A cause de
l'augmentation du service de
la dette, qui est passé de
$162,955.02 à $214,786 95,
une émission de $400,000,
00 en obligations ayant été
passées en 1977.
A combien se chiffre
l'augmentation des taxes?
La taxe foncière passe de
$1.60 à $1.95 du $100.00
d évaluation, soit une aug­
mentation d’un peu plus de
20%
La taxe d'eau subit de son
côté une augmentation de
6%, puisqu 'elle passe de $84.
00 à $90.00 par logis.
La taxe de vidanges, qui é­
tait de $22.00 par logis en
1977 passe de 1978 à $25.00,
ce qui représente une augmentation de 12% Cette dernière augmentation est due
en grande partie à la fermeture, imposée par les Services de Protection de l ’ Envlronnement, des dépotoirs
locaux. Précisons à ce sujet
que la v ille de l ’ Epiphanie
» été approchée par St-Sul-
{Soyez en forme
Lüa vec cphysiform
■
i
L'Epiphanie
Amendement
au zonage et
résolution à
la SHQ
r r r r
■
w
4
i
<
.
'1
€
rr
>
s
Oui, ce n'est pes faci­
le de se remettre en fo rme et de redevenir svel­
te. Mais nous le savons
chez
POIDS
PE
• IA IN ÏO U R IIU O N
•SALIE DE CULTURE PHYSIQUE
•EXERCICES EN GROUPE
•CMAMRRE SAUNA
•MASSAGE MECANIQUE
•ALIMENTATION PLUS SAINE
•LAMPE SOLAIRE
•EQUIPEMENT MODERNE
POUR CULTURE PHYSIQUE
I
Ü
Z
tournée de
I
M. Parizeau
dans le
S P E C IA L
585-2230
REPEHTIGNY
I
lO O B O ü l. BRIEN
<
«j
GALERIES RIVE NORD
Un avis de motion pour un
amendement au règlement
de zonage a été présenté
lors de la dernière réunion
du conseil de la ville de
l ’ Epiphanie
Un dévelop­
pement résidentiel
étant
prévu dans le quartier nord
de la ville, i l s’agira de
m odifier cette zone où seu­
le est permise la construc­
tion de maisons upifamilliales afin qu'il soit désor­
mais possible d’y faire bâ­
t i r des habitations m ultifam illiales ( blocs appar­
tements).
Par ailleurs, le conseil a
passé une résolution desti­
née au directeur de la So­
ciété d’Habitations du Qué­
bec dans le but de lui de­
mander d ’accélérer le pro­
gramme de construction de
vingt unités de logement dans
le quartier centre ville
Prochaine
Vos résultats devien­
dront plus faciles grâce
à toutes les facilites né­
cessaires que nous vous
offrons.
/
*
RSSI1
°Physiforme »
U
%
mu i
A.
pice qui l ’a invité à u tilise r
son dépotoir. Il semblerait
que l ’Epiphanie retiendrait
cette solution, qui serait
pour elle moins onéreuse que
d ’avoir recours au nouveau
dépotoir de Lachenaie; l ’ancien, on s'en rappelera peut
être, ayant été fermé par
une décision des S.P.E.
D’après le secrétaire-tréso rier de la v ille de l ’Epiphanie, cette augmentation
de taxes ne devrait pas nuire
au développement domicilia ire dans la ville, et sous
ce rapport, i l est prévu que
l'année 1978 soit au moins
aussi bonne que l ’a été 1977.
Pour term iner, rappelons,
pour comparaison, les ch if­
fres de 1977:
- Revenus (estimés)- <525,
437.00
($554,959 « k i en
1978) —
™
|
- Dépenses (estimées): $516,
977 00 ($563,416.00en 1978).
Soit un surplus de $8,460.00.
100
k
comté
/
>
s
i
fV ' .
par
J
sem aine
J
pour un cours
conçu pourvou
F
49
;
\
C A R R E F O L ? PTE A U X -T R E N B L E S 12675 S herbrooke 6 4 2 -354C
C H A T E A U G U A Y 109L au zo n Plade Valencia
691-6112
L O N G U E U IL 12 16 C h em in C h am bly Road
651-8110
M O N T R E A L 6899 Plaza St H ubert
276-3679
C E N T R E L A N G E L IE R 7373 Bout Langelier
253-1323
Dans le cadre de la tournée
nationale des députés,
sieur Jacques P a rtz e a ^ M courera les diverses muni­
cipalités du comté du 30
janvier au 3 février
A cette occasion. Monsieur
Parlseau rencontrera, outre
les m ilitants du Parti Qué­
bécois, divers groupements
et associations populaires
Au cours de ces rencontres,
tous les sujets qui intéres­
sent les citoyens seront a­
bordés situation économi­
que, problèmes locaux, ré ­
férendum, etc .
Dans une prochaine édi­
tion, les différents déplace­
ments du député et les lieux
de rencontre seront dévotlés
|
Clinique de s a n g
« G a rag e P. Venne»
N
i
Des prix plus avantageux que pour le commun
des mortels...
municipalité
Lorsqu une
procède à des appels d'of­
fres pour la fourniture d'
huile à chauffage et de car­
burant , elle obtient en géné rai des conditions de vente
plus avantageuses que cel­
les offertes aux simples par­
ticuliers. On en jugera par
les prix présentés par les
quatre soumissionnaires qui
ont répondu à l ’appel de la
ville de l’Assomption pour
la fourniture d’huile à chauf­
fage et d essence Ces prix,
les voici:
meilleur grade $0.9190/gal­
lon régulière: $0.8790/gal­
lon. Diesel: $0 8290/gallon
4- Gaston St-Jean (Pétrofinal Huile - sans service:
$0.4320 'gallon. Essence Meilleur grade $0.8580/
gallon Régulière: $0.8040/
gallon Diésel $0 7540/galIon
Les soumissions de four­
niture de produits pétroliers
pour l'année 1978 (du 1er jan­
vier au 31 décembre) ont é­
té accordé à deux fournis­
seurs différents, ceux qui
ont présenté les prix les plus
1- Je a n n o t M ichaud (J o s e p h
F S % Z t.Z % " B T S T
On peut appercevotr M. Philippe Venne . Président Or-
ïs u
cote de l'Assomption Huile
à Gaston St-Jean (Petrofi-
4290/gallon.
ment appliqués.
Me
fw e
sang qui s e tenait sou s la
p résid en ce d e M Le M aire
L o u is-P h ilip p e P icard et M
Philippe Venne , P résident
organisateur de cette c lin i­
que Pour la deuxièm e année
con sécu tive une clinique de
sang était o rg a n isée par M
Philippe Venne, et ce fut une
r é u ss ite totale. 179 unités
des paroisses Notre-Dame
Des Champs, Purification,
et Précieux Sang et dont Mme
France Des jardins .p rési­
dente des bénévoles de la
Croix Rouge.
Merci à tous les donneurs
C. Jourdan.)
Dernière minute,
L es c o u rs o n t é té
ET BEAI JETTE
VOUS INVITE
I S®
EAL JETTE PPOP
su sp en d u s le jour de
la re n tré e sc o la ire
m a iW
cau se.
E S
II
M
ente
//
/
e r r
■■■
i>
A DES,
PRIX
< SO
o,
V
I N O Ü B U A B I E S
I
DU 3 AO 14 JANVIER 1978
y
V
N
po## enteieui# u jowooât
k
î
M
rr r ? Æ * . « £ a s r ,* v s ! a ! ,a :
; s w a r-« ü ït
de m auvais temps (voir V ar-
h LEUR PREMIERE
V
,*■
Essence-
ooo sâiAiei:
V
î
SU* TOUTE NOTRE MARCHANDISE EN MAGASIN
•MONTRES SUISSES «BAGUES «CHAINES
•BRELOQUES «BRACELETS «MEDAILLES
•PENDENTIFS «SIGNES ZODIAC «JONCS
•CHAINES TORSADES «ETC...ETC
• ••
WBMHMS WOMTIOM:
m k h o
'1
lV
CAMIIOTS H BOIS:
m
IS IS F IIS IIS :
Il ItMIUM II !*•«•
U IIMMTWi II (UNI
Il ■Mflll
\ l i l l l l IIFFÂIIES;
iiwei----------------NMDI-MOC # 1/2 A I# *■$
II U O I - V » # 1 / 2 * 2 1 MIS
7 S AMI DI t 1 /2 » 17 H i t s
Té ï» • WW«"«"»#»
(
r vous m ^
AVEZ TOUIOUIS
POU* VOÎII
•ISENT
)
Pas tlMcrira ci
* M I-11M
n
*
471-SI71
SM
ij
b ij o u t e r ie
Créations Raymonde;
3 ) 2 0 N O T R E - D A M E REPENTIGNY 5 8 1 - 9 1 0 0
i
< M A JW .H
vnA
L ARTISAN. le 11 ja n v ier 1»7« /?
PROFITEZ DE
NOTRE P U R
MISE DE COTE
j
Prochaine campagne de souscription
Franc succès de l’assemblée générale
annuelle de la Caisse Populaire Meilleur
de l’Institut de Réadaption de Montréal
La Campagne de sous­
cription de rInstitut de
Réadaption de Montréal qui
aura lieu du 1 au 15 février
prochain sera présidée par
le Général Jacques A Dextraze, CBE, CMM. DSO, CD
président du Conseil ■ !des
Chemins de fer nationaux.
C’est la somme de $375,
000.00 que compte recueil­
lir ce centre hospitalier ul­
tra-spécialisé afin d'alléger
la condition des handicapés
physiques de tout âge, leur
permettre de récupérer une
certaine autonomie et ainsi
fonctionner dans la société
des bien-portants.
C est avec enthousias­
me que le Général Jacques
Dextraze accepte de prêter
son concours à la Campa­
gne de l’Institut de Réadap­
tation , afin que celui-ci
puisse continuer à dispenser
aux enfants et aux adultes
présentant un handicap phy­
sique, les services physiatriques et paramédicaux re ­
quis grâce à une équipe
multidisciplinaire.
0
mAgence de Voyages Robtflard
»
3
3
1
fi
«!fc X-
585-2855 X!«
? 585-2854
a
Votre agence en collaboration avec
SUNFLIGHT’
Le numéro 1 des vacances soleil
vous offre, en spécial des départs
pour janvier 1978.
X
V
t
VENEZ NOUS VOIR
Y'
Récemment avait lieu à ’
école Louis-Fréchette, l ’as­
semblée générale annuelle
de la Caisse Populaire Meil­
leur de Repentigny; quelques
300 personnes assistaient à
cette assemblée.
La première partiede l ’as­
semblée fut consacrée à la
présentation du rapport an­
nuel par les administra­
teurs et le gérant .
Une magnifique plaque sou­
venir fut remise par Mada­
me Raymonde Levesqueà M.
Rosaire Roberge, en rem er­
ciement des quinze années
passées comme administra­
teur de la Caisse Populaire
Meilleur; Ce dernier fut le
président fondateur de la
caisse . Encore une fois
mille merci à Monsieur Ro­
saire Roberge.
Au conseil d'administration
deux nouveaux adminis­
trateurs furent élus par l ’as­
semblée. Il s ’agit de Mon­
sieur Marcel Girard et de
Monsieur Marcel Giroux.
Félicitations aux nouveaux
élus, et bonne chance dans
leur nouvelle tâche.
Après la levée de ra sse m ­
blée , les membres furent
invités à la soirée dansante
au son de la discothèque
mobile , les membres p ri­
rent vite place sur le plan­
cher de danse. Les danses
se succédaient plus populai­
res les unes que les autres
L’ atmosphère était em­
preinte de gaieté et de fra ­
ternité.
Comme prix de présence
un magnifique système de
f
h-'i
son fut tiré au sort et ga­
gné par Monsieur Jean Lan­
dry; nous sommes heureux
pour lui et sa famille.
A la fin de la soirée plu­
sieurs personnes enchantées
de leur soirée prièrent les
administrateurs de “répé­
ter” la même chose l'année
prochaine; quelques- uns ont
même réservé leur place.
Conseils de Sécurité
Comment conduire durant l’hiver
]
VOS CONSEILLERKS
Fc
â
1 IhM IlfU i r > .
< * F
M
P W
Nous ém ettons •
k$ M e ts fou ie#
82 : _ 8 x
2
Les G aleries Rive Nord. 100 boul. Brien, Repentigny
4 IT U t
ENTRE
LES
MAGASINS LAURA SECOND ET DOMINION
- n
s
u
-
c
E
Ü
r.
I
:
U
Par le Sgt. J. Boivin.
1. Conservez toujours une
bonne distance entre votre
automobile et celle qui vous
précède.
2. Conduisez de façon a ce
qu'un arrêt brusque n’occa­
sionne pas de collision
3. Réduisez votre vitesse
par mauvais temps et sur
les chaussées dangeureuses
et glissantes
4 Signalez lorsque vous dé­
sirez changer de voie et
vous arrêter.
5, Commencez a diminuer
votre vitesse bien avant d’
les dérapages causés par blouissements,
un freinage brusque.
11. Le soir, conduisez de fa­
6 Ralentissez toujours a ­ çon à arrêter votre automo­
vant d effectuer un arrêt bile sur la distance éclai­
complet
rée par vos phares.
7. Vérifier toujours la cir­ 12 Immobilisez votre voi­
culation arriè re avant de
ture lorsque vous rencon­
vous immobiliser.
trez ou rejoignez un auto­
8. Diminuez l'intensité de bus scolaire, arrêter pour
vos phares , même si les laisser monter ou descen­
autres ne le font pas tou­ dre des écoliers.
jours pour vous.
13 Gardez toujours une fe­
9. Allumez vos phares au nêtre ouverte lorsque le mo­
moindre indice d ’obscurih
teur de votre automobile est
10. Faites vérifier vos pha­ en marche Gare â l'oxyde
res fréquemment , un bon de carbone, c ’est un poison
eftçctuer^mjurage^jLVite^ é ç la ira g ^ jiïm in tM ^ e w - mortel!
__________
Elections au comité administratif du
conseil d’administration du CRSSS-LL
«S # 2 VENTE mi- saison
10.25%
B
KM1S
//•
—•
REDUCTION DE
SUR
CHANDAILS
POUR HOMMES ET ENFANTS
PANTALONS EN VELOURS HABITS DE
MOTO-NEIGE POUR ENFANTS
ET AUTRES SPECIAUX EN MAGASIN
585-3833 372 c- NOTRE-DAME, REPENTIGNY
Lors de sa réunion régu­
lière du 13 décembre der­
nier, les membres du cond administration du
sell
CRSSS-LL procédaient à I'
élection du nouvel exécutif
pour l’année 1978
La composition du nouvel
exécutif s'établit comme
suit:
- A la présidence
sieur Jean-Claude H
geet d assurances
- Ala vice présidence Mon­
sieur Jacques Boyer, uni­
versité de Montréal
- Au poste de premier con­
seiller M Florian Bris
sette, Hôtel-Dieu de a Jé­
rôme
- Au poste de deuxième con
sellier Monsieur François
Lebeau, superviseur de la
colonie de vacances Trail's
end Camp
Le nouvel exécutif entrait
en fonction le 13 décembre
pour ui mandat d'une durée
d'un an
«K:
1
le meilleur
"y
BOEUF
METRO
Plie 25 o.' ■
SAUCE
CHINOISE SOYA
79
MONTREAL
CHOP SUEY.
RAGOUT c l a r k
boeuf poulet dinde
irlandais
bte 15 02 ■
59
SARDINES
Millionnaires
NORVEGE
— I
SUBSTITUT
DE SEL AOOLF. 3 3 02
MIEL
cont 16 02
bile 32 02 *
OOYON
I HARICOTS
JAUNES ENTIERS.
I
bie
19 oz ■
.53 BOEUF
KETA TEAROSE. bte 1b 02
cont
32 02
48
à ragoût désosse
Coupe provenant de boeuf Canada Cal
I • OCOu
.95
9 7 1 OEUFS MARINES 1 nQ
COÛ 0 OR,
cont
16 oz I . U v
------ 1 FEVES GERMÉËS"
CHOCOLAT
INSTANTANÉ
MONTREAL
CHOP SUE T,
NESTLE
11
QUIK
2
bte 32 oz
i l
9 0 1
aV
CHAMPIGNONS
ENTIERS,
V
b is c u it
|
Chips de Chocolat
4
16 oz
BISCUITS
OH
SLACKS.
CANADA CHOIX
Q
bte 10 oz ■
U
I
.53
bte 28 oz
S christie
ffluar-
2 Ib
BACON
BRETONS
BRETONS
A
SOUPE
HABITANT, aux pois ou
legumes.
Ib *
Ib
T A IL L E F E R
1 0 02
29
NIBLETS
Canada Fantaisie
bte 12 oz
tranches régulières 16 oz
LESIEUR. No 1 & 2.
Canada Fantaisie, bte 10 oz
PAPIER DE
TOILETTE
I
1.19
T A IL L E F E R
Ib
48
.38
65
31100 CANADIEN | 39
C H R ISTIE PR EM IU M
PLU S. SALES
OU NON SALÉS bte 16 oz M
POIS VERTS
t a il l e f e r
4/1.49
1.25
,1.29
1.09
• 10oz .89
MAIS EN
GRAINS
bte 28 oz ■
BISCUITS
16 oz
MARTIN
88 BOUDIN AU LAIT
1.25
1 Ib
M E R ITE (sans couenne)
m a r t in
nq
BISCUITS CHRISTIE 4 n q
Feuille d Erable
138
de palette roulé
l . t ü
bte 400 g
WEETABIX.
i
TÊTE FROMAGÉE
Coupe provenant de boeuf Canada Cal
.77
.99
1.92
4 oz
A
Ib u w w
=25 r o s b if
CEREALES
MACEDOINE
METRO
CANADA CHOIX
bte 19 oz ■ v
1
mi-maigre
ATTENDRISSEUR 1 n e
ACCENT
58
88
OOEEÊBnPEPPERONI
AYLMER
19 02
CANADA CHOIX bte
$
BÔËÜFHACHÉ
.68
SAUMON
75
KETCHUP AUX
TOMATES
99
IbB
A
B
levées de porc congelées Ib
bte 3 4 02
AYLMER.CANADA FANTAISIE
bte 19 02
LACTANTIA soya
cont 1 I b *
METRO
CANADA CHOIX
>
7 *
f | q TOURTIÈRE iMERITE
■ U O BOEUF FUMEM A R TIN
0 3 1 JTÏSÔE t o m a t e s
MARGARINE
MOLLE
METRO,
Coupe provenant
de boeuf Canada Cal
bte 1 Ib
TOMATES
w
Ib ■
A
de côtes croisées
cont 24 02
AAI
1602 m
de palette .
coupe reguliere
4.17
GELEE DE RAISIN M CÔTES
WEICH
.34
KRAFT.
;\
.89 ROSBIF
14 02
MAXWELL
MATIOUE
SAUCE
cremeux cont
Æ
\
R O SB IF
Coupe provenant
de boeuf Canada Cal
CAFE FILTRE
1.29
BEURRE
DARACHIDES
.J y
Plie 5 0 /
PILLSBURY
29 02
CORDON BLEU
B B Q 14 02
Moi chic ken 19 02
on
CHAUSSONS
AUX POMMES
RAGOUT CORDON BLEU
boulettes
ou boulettes
et patates
bte
!? « W
à meilleur marmé
m€TRO
KETCHUP
aux tomates
m
BBBA
SWAN'S DOWN
blanc ou ass
paquet 4 rouleaux
KRAFT Miracle Whip,
cont 1o oz. I
400 g I . U J
.95
PRODUITS S U R G E L É S ^
ORANGES
de la Flonde
gr 125
dz ■
79
POMMES
DE T E R R E
CHOUX VERTS
produit du Québec
Canada No 1
sac 2 0 b B
produit du Quebec
cat Canada No 1
P O IR ES
A N JO U
RUTABAGAS
MOYENS
produit des Etats-Unis
Canada de fantaisie
gr 150
3>bB
Me
e s s u ie - t o u t
WHITI SWAR .1
U.HJ
NAVETS
produit du Quebec
cat Canada No 1
netto yeur a
DÉTERSIF BLEU
en poudre
METRO
89
1.89
.99
DESODORISANT ^
TOILETTE
S rire C O H T
1.49
IA IY S 0 W W
corl oUttiQue 220 T
NNCE-BOlieRE
12 oz
IbB
TOMASSO
2
40 OZ
2.69
■LUE WATER
14 oz
1.29
TARTE AUX PACANES TRUITES Arc-En-Ciel
FARM HOUSE, I l OZ
1.59
SAVON JERGENS
CLEAR SPRING
10 OZ
1.59
c f t NETTOYEUR A
69 TOILETTE
.57
TISSUS
1 oc
25 R). 99
g g i r S o f g f e SOL 400 m l. 84
3 pa
formai bain
•
ASS0UPUSSEUR à
9
.49
au son K E L L O G G S 14 oz.
DE
LASAGNE FAMILIALE BATONNETS
GOBERGE
PIAZZA
SANI FLUSH
cont 20 oz
S Fl ET SABLE
nETTOÿEOr T tâpBSCHESTERFIELDo o q
e
BISSEt
>
d
Z.
conl 2 2 t r f c . f c 3
NETTOYEUR A TAPIS
7 n &CHESTERFIELD a c o
tenUd r ÉTp o u r c h a ts
1.63
HUILE
U
GAUFRES eggo
1.25
OR BALIAR0 $
12 oi . ( U
saveurs variées
PANSEMENTS
PLASTIQUE
WRITE CROSS
SERVIETTES
FEMININES
CORflOETS
1.59
gisSEl
to r t
64 oz • * • U * .
NOUS NOUS RtSFRVON
Mp
I
S
UH
P R IX b N V IG l
JU S O U AU
14 J A N V IE R 197»
2.89 ü
D R O IT DE L IM IT E R
S Q U A N T IT E S
m€TRO
I
I
J
Le coût et les revenus du régime d’assurance automobile
TABLEAU A
COUT GLOBAL DU REGIME
$ MILLIONS
315 6
5.0
Indemnités - Régime public
Fonds d ’indemnisation
Indemnités totales
320.6
Adm inistration
Réserve de stabilisation
21.0
3.5
345.1
TA B LE A U B
CALCUL DES REVENUS TOTAUX
$ MILLIONS
1) Contributions sur le perm is
(3,100,100 x $13.)
2 ) Taxe sur le carburant
3) Contributions sur l ’imm atriculation
a) projection du nombre en 1978
(249.3 A 9 4) x 1.061
b) gains d’intérêt
(274.5 x .80) x .04
TOTAL
40.3
21.5
274.5
8.8
345.1
CHARME
D'AUTREFOIS
DANS UN DECOR
En adoptant la loi 67, le taxe de un (1) cent par gallon
Gouvernement du Québec a provient de montants déjà
créé
un nouveau régime perçus et disponibles au m iuniversel d assurance au- nistere du Revenu et qu elle
tomobile qui indemnisera, n’entrafne pas de hausse du
à compter du 1er mars 1978, prix du carburant,
tous les Québécois victimes Les conducteurs: $40.3 m ilde dommages corporels, su­ lions;
bis lors d’un accident d'au­ Les propriétaires de véhicu­
tomobile
les automobiles: $274.5 m il­
Le coût
lions de contributions et $8.8
Pour assumer le coût d ’un m illions de gains d'intérêt
tel régime, la Régie de l 'as- La taxe sur le carburant
surance automobile du Qué
$215 m illions,
bec a estimé les sommes (V o ir tableau B),
nécessaires au financement
Pour satisfaire aux exide la Régie et du Fonds gences d’un partage véritad indemnisation pour l ’année blement équitable, la concommençant le 1er mars tribution lors de l ’im m a tri1978 à $345.1 m illions. Ce culation d’un véhicule est
montant comprend
fixée selon le genre devéhi- la totalité des indemnités cule, l ’utilisation qui en est
auxquelles auront droit les faite et le risque d'accident
victimes de dommages cor- qu’il peut entrafner. A titre
porels (315.6 m illions); on d’exemple, pour un véhicule
évalue a 60,000 le nombre de promenade, la contribude victimes auxquelles la lion au régime sera de qua
Régie versera des indem- tre - vingt - cinq dollars
nites en 1978;
($85.00) et pour un véhicule
- lçs obligations du Fonds taxi dedeux-cent-cinquanted indemnisation
($5 m il- cinq dollars ($255.00). Quant
lions);
au renouvellement du permis
- les frais d'adm inistration de conduire, la m ajorité des
de la Régie et du Fonds conducteurs paiera une cond’indemnisation
($21 m il- tribution uniforme de treize
lions);
dollars ($13.00) pour l ’année
- une réserve de stabilisa- 1978 et de quatorze dollars
(ion ($3.5 m illions).
($14.00) pour l'année 1979
(V o ir tableau A).
Mesures de sécurité
11 en coûtera donc $345.1
L ’évaluation des coûts d ’un
m illions pour la première régime d’assuranceautomoannée d implantation du ré - ■bile est directement reliée
gime dont on a prévu l ’au­ au taux d accidents de la
tofinancement Les sommes route Des mesures précinécessaires à cet autofinan- ses tant au niveau de la
cernent sont d’abord perçues formation, de la législation,
auprès des conducteurs et de la publicité que de la
des propriétaires de véhicu- surveillance routière, vienles automobiles et par l ad- dront compléter ce régime
dit ion d’une somme prove- et lu i donner toute sa dimennant de la taxe sur le ca r- sion de véritable réforme
burant Précisons que cette «octale.
^
— mmnmmmmmm
r f m n f J m n n A lU lJ
D'AUJOURD'HUI!
r
J j jF K
E
V o tre F leuriste
p o u r toutes
occasions
427 NOTRE-DAME.
REPENTIGNY
5 8 1 -2 7 5 9
X
Meubles fabriques
par des a rtis an s
DEPOSITAIRE DES MARQUES
V
10/ L ARTISAN, le 11 jan vier 1978
•
T H IB A U L T e K O X T O N • V I L I . A G K O IS • VIC C R A E T • M A S K IN O N G K
•
D R O U IN • D E C O R liO M E • J .S .P .
•
R O U G IE H e YU G O • SIN D A • I)F.
C H A T E L A IN E
• HF.RGFRO N • S IN ­
GER •
C IM O N • V IC T O R IA V Il.l.E •
AVA •
P O IT R A S • M A T E L A S S I T R E M E SING ER
dM
«<=v [ATTENTION
'L ifljJ tl OPRIÉTAIR
u
man ni
S E R V I C E DE
DECORATEUR
■ f O H A
6AtiA8MA
G ille s C a rd in a l Inc
2 9 B out. J E A N - T A L O N
pre
ru** Notre-Dame
REPENTIGNY
N oua avon$
LA SOLUTION:
# #
Le Système C A S
Wtffli
remplace
w i
[HUMIDIFICATEUR
Is R
LE OÉSHUMIDIFICATEUR ”
L LE PURIFICATEUR DAJI
*m m uam \m K w
l
V N M II.I.K IH
VO NT I V G A R D K V H
$«1 M M
MO Chmwytgwy
1514) 271-1919 585-3001
Cet hiver
Plus de 12,000 nouveaux
emplois pour les jeunes
chômeurs
Forte de 1 expérience ac- heure travaillée par un jeune ,
quise depuis le lancement, employé embauché parmi les J
i l y a un an, de son pro- chômeurs de la catégorie I
gramme
de formation et visée. Le programme s'éd'expérience professionnel- chelonnera sur une période
les (PFEP) pour jeunes Ira - de quelque vingt semaines,
vailleurs, la Commission de en raison de 40 heures par
l ’emploi et de l ’imm igra _ semaine,
lion du Canada a jugé à
On se rappelera que le
propos de donner un sérieux PFEP lut institué comme
coup de barre cet hiver de projet pilote l ’h i v e | ^ p i e r
manière a créer encore plus dans le dessein d ’d e / aux
d ’emplois pour les chô- impersévérants scolaires de
meurs de 15 à 24 ans
date récente des stages d
Selon le communiqué de la emploi subventionnés pour
Commission émis à Mon- leur permettre d acquérir de
tréa l, i l sera créé à l ’in- l ’expérience et de la fo rté rie u r de ce programme, malion
au Canada, plus de 12,000
La formule adoptée consisemplois, soit plus du double te à aider le secteur privé
du nombre prévu. Par voie à créer de nouveaux emplois
de conséquence, les cré- pour les jeunes sans-travail,
dits de $5 m illions affectés Déjà, des employeurs et des
au programme seront aug
associations d employeurs,
mentes au niveau qu’i l faut dont des Chambres de corn
pour atteindre le nouvel ob- merce, ont manifesté leur
jectif.
intention de collaborer à cet
effet
Dans notre province
Au Québec, les fonds In­
Aux termes des modifies
vestis passeront de $1 m il- lions apportées au PFEP
lion à environ $4.8 m illions cet hiver, la durée de la
et les emplois créés de 1, formation et de l ’expérien800 à 3,600. Dans le dis- ce s ’étendra de neuf a vingttrte t du M ontréal-lîétropo- six semaines, selon les dalitain , le nouvel objectif est tes de début des stages. La
de 880 emplois pour les- subvention se chiffrera à 50%
quels les crédits s’élève- des salaires versés, jusqu’à
ront à presque $1.2 m il- un maximum horaire de
$1.50.
lion.
C'est par un appel
aux
Dans le cadre de cet ex­
employeurs que s’amorce ercice, la Commission s ’efl ’attaque contre le chômage forcera d’atteindre les jeuqui sévit chez les jeunes nés de 15 à 24 ans qui ont
Ceux-ci
représentent 50% quitté l ’école depuis 3 à 24
des sans-travail et i l s ’avè- mois et qui sont inscrits
re urgent de leur fo urnir dans un Centre de Mainune formation et une expé- d’oeuvre du Canada depuis
rience concrète du véritable au moins 6 semaines,
Les employeurs peuvent
monde du travail
Pour sa part, l ’employeur s’adresser au CMC de leur
qui participe au programme localité pour tous détails
recevra $1.50 pour chaque ayant tra it au PFEP.
Une résidente de
l’Assomption gagne
$ 5 ,0 0 0 .0 0 à la Mini-Loto
Madame Cécile Lafortune,
de 1 Assomption, a eu la
main heureuse en choisissant son billet de la M iniLoto pour le tirage du 28
décembre dernier En effet,
ie 50 cents qu elle a ainsi
investi se sont transformés,
grâce à Madame la Chance,
en 5,000 beaux et bons dollara qu’on lui a rem is sous
forme d’un chèque aux buremua de Loto Québec, sur
la rue Ber r i. à Montréal
Sans doute n’est-ce pas une
fortune, mais c’est toujours
bon à prendre, comme on
dit, et ce fut sans doute une
agréable surprise pour cette
dame que de voir que le su­
méro de son b illet ainsi que
celui de la série coïncidait
avec ceux publiés dans les
journaux ..
Le Père Noël avait trois
Jours de retard, m ais 4 : jm
valait la peine1 Nos f é A ^ T
lions à I heureuse gagnsme
(suite de U page 3)
bail pourra alors être s i­
gné par les deux parties
concernées.
Un dernier détail si le
Centre Professionnel Inc
(M Laurent Gagnon) décide
de réserver des places sur
ce te rra in en y plaçant unécrlleau place réservée", le
coût d utilisation de cette
superficie qu'il désire u tili­
ser pour son propre usage
devra être réduit mensuel
lement du montant de SI, 000
que U ville lui versera tous
les mois
cord pour que 1 entente
prenne fin à p a rtir d'un a­
vis de 30 jours advenanl
que la v ille ou le propriéta ire du terrain désire ré
s ilte r ce bail qui sera pré
paré à p a rtir de la résolut ion prise lors de cette séance par le bureau des notaires Duval. Duval et Tes•1er L'entente sera ratifiée
à une
séance ultérieure
du <fMiseil
(probablement
celle du 23 janvier) et le
1
12 casques de moteneige
h
CSA Spécial * 1 3 f *
\ 6 casques de
U y
) moteneige
1
-*A
mP.
«Full Face» CSA \r£Ùr
y
\'jf>
POUR FEMMES
jg
dsr
SS
.k*
.
12 SUIT S DE SKI
$21«
8 SUIT S DE SKI
»33»
6 SUIS DE SKI
13815
(visière indese) ^ 2 6 ^
3 ENSEMBLES DE VELOURS
(COLLECTION «NATHALIE»)
Jk
POUR HOMMES
6 SUIS DE SU
J 3 6 95
3 SUIS DE SKI
* 3 8 95
B SINTS DE SU
m *
* 4 8 95
ENSEMBLES DE MOTONEKE
$32«
m
[X
*
&
y
>
%
Chez «Au coin du Travailleur))
l ’inflation: Connais pas
$ 12”
Bettes de moteneige
hommes
10 ENSEMBLES DE M0T0NEI6E * 3 9 95
5 ENSEMBLES DE M0T0NEI6E
t
^0^
7 seits de ski enfants
$23”
15 jackets de ski $*$s
8 jackets de ski hommes
$5 3 95
»
h
$ 10”
LK-i
m
"
en
Bettes coessieées
de 8” en t e k ^
pour h om m es™
et femmes
$23’ L ^
- D
À
PLUS DE TOUS LES SPECIAUX
ESCOMPTE DE —
^
% l
—
POUR US TRMMLUURS:
A
DE RABAIS
EN PUIS
10%
grand choix de chandails et de vestes pour femmes
DE 10% A 20% DE REDUCTION
PIAN MISE l |
DE COTE X S
k
l
avec un léger de/X'tjp
m
^
1L
______
»
y
>
k
/
PLUSIEURS AUTRES SPECIAUX
QUE NOUS NE POUVONS ENUMERER ICI
AU COIN DU TRAVAILLEUR ENRG
r
581-1655
ST-PAUL L’ERMITE
?
427 BOUT. LACOMBE,
PLAZA ST-PAUL,
»
H
K
1
•
11
S
I
J
St-Paul l’Ermite
St-Paul
Le dernier hold-up de l'année n'aura pas porté
chance à ses auteurs
Vente de
te rra in au
P arc
■ B»!HHmm
la Plata St-Paul, surleboulevard Lacombe, qui signala it qu un homme, le v isage masque par une cagoule mais jeune d apparence
et armé d'unecarabinetronçonnée de calibre 20, venait
de tenter de faire main ba$r
pê sur le contenu de la caisse
Sans doute manquait-il de
cette assurance dont font
preuve les m alfaiteurs chevronnés car la simple a r r ivée du m ari de cette dame
fut
suffisante
pour qu’i l
prenne les jambes à son
cou sans demander son res-
constatations d usage et recevoir la déclaration des
témoins.
Ils apprirent ainsi qu’i l s'agis sait en fait de deux mauvais garçons, l'un s ’étant
chargé du hold-up proprement dit tandis que l ’autre
faisait le guet à l ’extérieur,
Quelques minutes plus tard,
à 23:05 heures, ils repéraient deux suspects en motoneige dans le stationnement du Centre Professionnel. Ceux-ci se voyant
a rrivé une voiture de police
ils tentèrent de dissim uler
dans la neige la cagoule
LA GRANDE VENTE
DE JANVIER
EST ARRIVEE, .
.
lèrent leurs collègues de
Charlemagne en renfort et
quelques minutes plus tard
les constables J.G. M aillé
et P. M ercier, de la Police
municipale
de Charlemagne vinrent prêter main to r­
te aux représentants de la
lo i de St-Paul
Les suspects purent alors
être conduits au poste de
police où le lieutenant M
R ou illier procéda à leur in te rro g a to ire . Ils avouèrent
alors être bien les auteurs
de ce hold-up manqué 11
s’agit d ’un mineur de 17ans,
résident de St-Paul et d’un
f
f
i
A
A
Les constables Claude Aubut (à gauche) et René Beaupré
à droite) examinent l ’arme redoutable utilisée par l ’un
les Jeunes malfaiteurs lors de cette tentative ratée de vol à
main armée (photo C. Jourdan)
S
\0 *
a
Un terrain du parc industrie l de St-Paul, d'une su
p erfide de 655,135 pieds
carrés, vient d'être vendu
aux Entreprises J * C Gra
vel Liée, de Repeotigny (excavations, location de machinerie lourde, etc...). Le
montant de cette transietion est de $42,756.60.
Puisque nous parlons du
parc industriel, il est bon
de noter que lors de sa d er­
nière
réunion, le conseil
municipal de S t-P a ^ V a s s é
une résolution a u td üjin t le
directeur des travaux pu­
blics à installer une signa lisation
adéquate afin de
clairement indiquer la loca­
lisation de ce parc. En effet,
bon nombre de chauffeurs de
camions étrangers à la ré ­
gion se sont plaints d éprou­
ver
des
difficultés à se
rendre au parc industriel,
lequel se trouve en dehors
des grands axes de circula­
tion, et aucun panneau indi­
cateur, tant sur les voies de
service de l'autoroute40que
le long de la route 344 n’est
là pour les renseigner sur le
chemin à suivre pour s ’y
rendre.
I
’
,
|
j
V
yfsp
\0
4»
é
2?
Toutes les sortes de cordoroy
et toes les jeans en m agasin.
2 PAIR ES POUR LE P R IX D ’UNE
Blaase
v pour femme
2 POUR LE P R IX D ’ UNE
Valide jusqu’au 31 janvier ou à épuisement du stock
Les nouveaux locaux prêts pour le 1er avril
Les bureaux provisoires de
l'hôtel de ville de St-Paul
ouverts le 9 janvier matin
On a procédé, dans le courant de la semaine dernière,
au déménagement des ta reaux de l ’hotel de ville dans
le chalet du parc Laverdière,
S *
■'
f
/M E U B LE S COLONIAL ET ESPAGNOL)
poêle, réfrigérateur, tapis, tapisserie chez
Robert Auclair
liquidation d’habits à m otifs
2 pièces à
2 POUR LE P R IX D ’ UN
à m otifs
a*
u
a
*
■
i
*-
X
-f
U
7
Chemises
o m otifs
?
MEUBLES
3 POUR $ 1 0 0 .
94, rue St-Paul St-Paul L’Ermite
Vestons
>:
au 200 rue St-Paul. Nous y
avons fait une courte visite
dans la matinée de mercredi
et U. Rolland Locas,
greffier, nous a confirmé
,
, ,
TRAVAIL - GARANTI
REMOOEIAGE RECOUVREMENT DE TOUT GENRE
2 POUR LE P R IX D ’ UN
MANUFACTURE D’HABITS '
332 Red. NOTKE-DAME-DES-CMAMPS,
TEL, 541-4160
MTiaanoM mm rue run au m con
REKNTKNY.
5 8 1 -5 1 4 9
V
A
PLAN DE FMANCEMENT
T
S E *
E
l
i
REM»
r m ü
S o9 7i /
E A. ST-IAURINT
I l ARCHAMIAULT,
R
REPENTIGNY
ÎL î
ESTIMATION GRATUITE
y
que, comme prévu, ces t a ­
remua provisoires seront
ouverts au publi c dès tiédi
9 janvier, a l'heure habi­
tuelle . A noter que le numéro
de téléphone n'a paa changé
et que les résidents de St-
tact avec les différents ser­
vices de la municipalité.
Les travaux de
rénovation commencent
cette semaine
Les travaux de rénovation
et d agrandissement du cen­
tre civique débuteront dans
la semaine du 9 au 13 jan­
vier et il est important que
cette
date soit respectée
pour que la ville puisse béaé ficier de la subvention de
$121,500 00 du Haut Com­
missariat à la Jeunesse, aux
Loisirs et aux Sports Le
contrat a été signé entre la
ville et ren trepreneu r^ .la
partie hôtel de ville d # ? #
veau bâtiment devrait pou­
voir être occupée dès le 1er
avril prochain En ce qui
concerne le centre civique
proprement dit, on prévoit
que tout sera terminé pour
le mois de juin, le $0 étant
la date limite
Nous rappelons par ailleurs
i nos lecteurs de St-Paul
que le poste de police a lui
aussi déménagé et qu’il se
trouve au 376 rue NotreDame. dans le bâtiment qu
occupait l'ancien bureau de
poste, en face de l ’église
L e numéro de téléphone n'a
pas changé lui non plus puisqu il reste 511-3141
U
St-Paul l'Ermite
en plus
porté à c ro ire que les a r ­
rangements de mégalithes
(menhirs, dolmens, ...) avalent, de plus de leur fonction très probablement re llgieuse, une fonction astronomique
Prenons pour exemple le
cromlech (enceintecirculaire formée de menhirs) de
Callanish, en Ecosse. Voy­
ons l ’ illustration
Une des
allées, distante de lOo du
nord géographique, pointe
vers l ’endroit ou se levait
l ’étoile
Capella i l y a 3,
500 ans ( On sait que les
étoiles ont entre e lle s, sur
la sphère céleste, un mou­
vement trè s lent qui n'est
perceptible que dans des in ­
se
de temps
tervalles
comptant en m illie rs d an­
nées C'est pourquoi Capella
ne se lève pas tout à b it
»
L
lecb ) Une autre allee a une
orientation presque exacte
Le bras
ment nord-sud.
ouest, quant à lui, indique
l ’endroit du lever du Soleil
à 1 équinoxe (moment ou le
jour a une duree égalé a
celle de la nuit.) Pour sa
part , le bras est donne des
indications sur les levers
et couchers de la Lune.
Et le hasard?
Cependant, i l existe des
facteurs pouvant permettre
de m ettre en doute que ces
alignements soient volontaires. Le prem ier est que
lorsqu’on
regarde vers
le sud à p a rtir de la gran­
de avenue la vue est obstruée par les autres men­
hirs; de plus, une élévation
bloque la vue du même côté
(suite à la page 47)
I
'r'ZZ
1!
P
rît
î
iis
ïn
ti!
2î
| S s
1:5
au même endroit qu’au m o­
ment de l ’érection du ccom ­
y
plus
22
de
•u "
est
I
*50,00
il!
Sélix était-il astronome?
u u .
Per Yves Pelletier
On
III
$3 i
l'astronomie
in
du 31 janvier 1978 - de ra isons personnelles D’après
les renseignements que nous
avons obtenu, M Jacob, actuellement adjoint à l inspection
des bâtiments de
St-Paul, pourrait prendre en
charge leposted inspecteur
Quant à celui de directeur
des Travaux Publics, il sera
ouvert dès le 15 janvier et
fera l ’objet d ’un avis public.
il
Monsieur Gaétan Rivest,
qui occupait depuis le mois
de juin 1975 le poste de d irecteur des Travaux Publics
et celui d’inspecteur des bâtiments de St-Paul l ’ E rm ile, a rem is sa démission
à la fin du mois de décembre dernier
Il fait état, dans sa le ttre
de démission - laquelle deviendra effective à compter
►
Démission du directeur
des Travaux Publics
y
-
DE TAPIS A ECOULER
REDUCTION INCROYABLE
TAPIS A PARTIR DE
a
a
4
t
// ,
.
'
U
«
ê
s
« «
I
;
»
<% •
••
'
â
VERGE CARREE
i« *
•
§
9 * :
«
1 ►ii
t
\
— ^
■%
•
SlV U L TU St^
0
i #
Le plus g ra n d cetitre de tapis
0
du Comté de l'Assomption
0
0
%
Plan de l'alignem ent de Callanish. Les pointillés IndlI les endroits oà l ’on suppose qu’il manque des
pierres.
n
T A P IS M g f Æ
372, NOTRE-DAME. REPENTIGNV
585-2248
L
L ARTISAN, le 11 janvier 1971 /1S
%
• u r e c o i m S S i vos* g r a n d e u r s ,
SANS FRAIS ADDITIONNELS
*
•LIVRAISON GRATUITE
#
••
A n d ré P lo n
586-4 102
E d itorial
Combien de p è re s de fam il­
le ont donné la bénédiction
patern elle au Jo u r de l ’An?
Voilà une trad itio n qui nous
d é la is se peu à peu. C e rtain s
diront que c 'e s t quêtaine,
que ça n’a plus de sen s en
1978 P ourtant, nous r e c h e r ­
chons des choses antiques. .
Pourquoi ne ferions-nous
pas rev iv re cette trad itio n ?
Rumeur
Une ru m eu r c irc u le à l'e f ­
fet
que la p résid e n te du
de F e rm iè re s de
C ercle
V aucluse 1 ré sig n e ra it se s
fonctions A ctuellem ent, un
groupe de fe rm iè re s est à la
rech erch e
d ’une personne
apte à re m p lir ce poste. Ce
ne se ra pas facile quand on
connaît le dévouement que
Madame L ouise Lafortune
rend au c e rc le depuis q u el­
ques années
Subvention
Notre m unicipalité a reç u
un montant de $8,000.00 du
M inistère des T ra n sp o rts
C ette som m e, p artie d ’une
subvention divisée s u r une
période de tr o is ans, a se rv i
a l ’am élioration de c e r ta i­
nés n e s des dom aines Ca-
ron et Ouellet
Comité
Il y aura renco n tre du Co­
m ité de Financem ent à la
s a c ris tie , à 20 h eu res, lundi
le 16 janvier prochain. Tous
les m a rg u illie rs ac tu e lle­
ment en fonction sont s p é ­
cialem ent invités.
*****
C on seiller
A la réunion rég u lière du
conseil m unicipal, le 2 jan v ie r d ern ie r, le nouveau cons e ille r
M onsieur Lucien
Beaudry a p rêté son serm en t
d ’office. Il a donc accepté
de p ren d re en main l'in té rê t
des contribuables
*****
F e rm iè re s
La prochaine assem b lée
m ensuelle du C e rc le de F e r ­
m iè re s se tien d ra à la sa lle
de l ’école G areau, m erc re d i
le 11 janvier courant, à 20
h eures. A cette occasion,
Me P ie r re Duval, n otaire
à l’Assomption, viendra vous
ren se ig n er s u r le s co n trats,
te sta m en ts, su c ce ssio n s...
En plus des m em bres, tout
le public est invité à cette
assem blée. Bienvenue à ch a­
cun!
Coût
Afin de pouvoir d e s s e rv ir
le te rra in d es lo is irs , la m u­
nicipalité a dû sig n er un con­
tr a t avec l ’Hydro-Québec et
p ayer la som m e de $543.50
en fils et poteaux pour a m e ­
n e r le courant électriq u e su r
le s nouveaux lieux.
Humour
A la demande de p lu sieu rs
le cte u rs, je reviens cette
sem aine avec l ’humour,
- Moi, pour mon annivers a ire , dit un jeune garçon,
j'a i eu un vélo. - Moi, j ’ai
eu des skis! s ’exclam e un
au tre .
- Et moi, dit R i­
chard, j ’ai eu la scarlatin e!
Absence
N otre curé, F ran ço is P alm orino, s e ra absent du lundi ap rè s-m id i, 9 jan v ier,
au vendredi matin, 13 janv ie r. Pour tout besoin u r ­
gent, p riè re de s 'a d r e s s e r
à la se c ré ta ire à 588-4290.
*****
V icaire épiscopal
M onseigneur Paul G régoi­
re p rése n tera officiellem ent
aux p rê tre s , aux religieux
et aux la ïcs de la Région
Plom berie, électricité, outillage
général, a rtic les m énagers, peinture
7
Q e i e c e i ll e r l e C le w ie G * # # # " l « r f .
21*3 reste 343, St-Gérard Mofelle
5U-277Î_____________
REDUCTION
REDUCTION
GRANDE REDUCTION
SUR TOUTE
LA MARCHANDISE
EN MAGASIN
M A N T E A U DE C U IR ,
ENSEMBLE DE SKI,
R O B E , H A B IT
A PRIX IMBATTABLE
dans le cad re du
C’est
program m e H orizons Nou­
veaux
du m in istè re de la
san té nationale et du b ie n -ê ­
tr e social, que le gouverne­
ment fédéral a accordé au
club de l’âge d ’o r de St-Antoine de L av altrie, une su b ­
vention de $6,669.00 pour
une période de 18 mois. Ces
arg e n ts se rv iro n t à a g ré ­
m en ter les jo u rs des re p ar des activ ités
tr a ité s
sociaux - cu ltu relles.
Il va sans d ire que l'an n o n ­
ce de cette subvention a s u s ­
cité beaucoup de joie chez
le s m em bres de l ’âge d ’o r
G rand m erci à tous.
9
Pensée
Quant la gaieté dans la vie
est entretenue coûte que coû­
te comme le p rin cip e d ’un
bon m oral, elle est la form e
la plus heureuse du courage.
Bonne sem aine à tous.
l’Assomption
589-3302
La m unicipalité de SaintG érard de Magella vient d
adopter son budget pour la
p rése n te année 1978. Nous
vous en donnons ici le s g ra n ­
des lignes A noter que les
rubriques aqueducs et é ­
gouts, eau et vidanges font
l ’objet d'un budget sé p aré
et nous le p résen tero n s donc
dans un deuxième tableau
INCLUANT:
•
•
•
•
•
•
t
Boyau de 30 pieds
Set d accessoires standard 7 mcx
Sortie d évacuation d air
3 prises automatiques
Matériel d installation complet
Manuel d installation
A vous
de choisir
1 \
5 MODELES
MSPONBIES
- \
com n*
<E
Le m in istre de la Santé
nationale et du B ien -être
so cial, dans le cad re du p ro ­
g ram m e
Nouveaux-H ori­
zons, a accordé deux sub­
ventions à des o rg an ism es
du com té pour un montant
global de $13,329.00.
Le Club d ’Age d ’O r de
N otre-D am e de F atim a de
B oisbriand Inc. a obtenu une
som m e de $9,526.00 pour son
projet “Les F euilles d ’Au­
tomne de B oisbriand". La
p ersonne responsable estM
W illie P o irie r, 16 G illes,
Boisbriand.
L e C ercle des F e rm iè re s
de Ste- Anne-des - P lain es a
obtenu, pour sa p a rt, une
som m e de $3,803 00 pour son
p ro jet “L ’A rtisanat à son
M eilleur". La personne r e s ­
ponsable est Mme Annette
A larie, 219 boulevard SteAnne, S te-A n n e-d es-P lai­
nes
Voici un b ref résu m é de
ces p ro jets.
B oisbriand:
La subvention
s e rv ira à am énager et é ­
quiper le local m is g ra tu i­
tem ent à leu r disposition
p a r la Fabrique et situ é au
so u s-so l
de l'é g lise Le
groupe se propose d ’o ffrir
à se s m em bres ainsi qu'aux
a u tre s r e tra ité s des p a ro is ­
se s N otre-D am e de Fatim a
et Coeur Immaculé des cours
de danse et de m acram é, des
ren co n tres so ciales, ainsi
que des jeux d iv ers te ls
b illard, c a rte s, dam es et
fléchettes.
S te-A nne-des-Plaines:
La
subvention se rv ira à o rg an i­
s e r des activ ités a rtisan a les
pour s e s m em bres. L es deux
plus im portantes co n siste ­
ront dans le tissag e et le
piquage de couvre-pieds.
Avortements
thérapeutiques
et statistiqu^
Les dix provinces et les
deux te rr ito ire s du Canada
ont d éc la ré que 54,536 a ­
vortem ents thérapeutiques
ont été pratiqués dans les
hôpitaux relevant de leu r
au ^cours
de
e o n p itM C i^
^^^H
1976. Il s'ag it là d'u n e aug­
mentation de 5,146 (10.4%)
par rapport aux 49,390 en ­
re g is tré s en 1975.
Les résid en tes canadiennes
ont subi 54,478 avortem ents
thérapeutiques, soit 99.9%
du nom bre total d 'a v o rte ­
m ents pratiqués.
Saint-Gérard de Magella
a adopté son budget 1978
ASPIRATEUR CENTRAL
MAISON DU PROGRES M
I 339
boul. l’Ange—Gardien
|
<
*****
Subvention du fédéral à
l’âge d’or de Lavaltrie
ON A TOUT CE DONT VOUS AVEZ BESOIN AU PRIX
LES PLUS COMPETITIFS
Z
*****
Réflexion
REGLES DE TROIS. T ro is
choses à m a îtrise r: ton hu­
m eur, ta langue et ta condui­
te. T ro is choses à aim er:
le courage, la gentilhom m erie et l ’affection T ro is
choses à d étester: la c r u ­
auté, l ’arro g an ce et l ’in g ra ­
titude T ro is choses à so u ­
haiter: la santé, 1 am itié et
un e sp rit enthousiaste.
*****
A T T E N T IO N
NOUVELLE QUINCAILLERIE A ST -G E IA R D
V
E st, le nouveau v ic a ire èpiscopal de notre région, le
P è re F ran cis Radenas, c.
m. C ette rencontre au ra lieu
m ardi le 17 jan v ier p ro ­
chain, de 17 h eu res à 19
h eu res, au so u s-so l de l 'é ­
g lise
Saint-O ctave,
coin
N otre-D am e et Broadway,
à M ontréal-E st. Un buffet
s e ra serv i. Pour re n s e i­
gnem ents additionnels, s 'a ­
d r e s s e r au p resb y tè re à 588­
2789.
Subventions de
«Nouveaux Horizons» à
deux villes du comté
A partir A:
$ 2 9 9 0 0
INSTALLATION *78
MAISON HIIVEE
>> FACILITES
OC PAIEMENT
; f*»D C r 1i
Astro-Vac
(QUEBEC)
1450. rue Demers. Ste Dorothée
laval ■ 6 8 9 -4 8 9 2
REPENTIGNY
5 8 5 -3 7 6 4
J
1978
REVENUS
Revenus de source lo cales
T axes foncière
M aisons m obiles
Com pensation tenant lieu de taxes
A utres revenus de so u rces locales
Revenus de tra n sfe rt
T ra n sfe rt conditionnel
P e rm is de constructions
P lans de subdivision 5%
TOTAL DES REVENUS
$17,053.00
$26,400.00
$ 520 00
$ 1, 200.00
■$35,000.00
$ 4,890 00
$ 2,500.00
$ 1, 000.00
$88,563.00
DEPENSES
A dm inistration
G reffe
Evaluation
Contribution de I em ployeur
4 u tre s dépenses
S erv ice des incendies
T ra n sp o rt ro u tier
Chem ins d’hiver
L u m iè re s de rues
L o is irs et culture
T e rra in de lo isir
D épenses d im m obilisation
E m ission de p erm is de constructions
C onseil de comté (taxe)
TOTAL DES DEPEN SES
1978
$12,747.00
$ 250 00
$ 3,750.00
$ 1,238.00
$ 3,215.00
$ 4,000.00
$14,872 00
$21,900 00
$ 1,700.00
$ 3,400 00
$12,500 00
$ 2 , 000.00
$ 1,500 00
$ 5.000.00
$88,072 00
BUDGET AQUEDUC ET EGOUTS,
VIDANGES ET EAU
DEPENSES
Aqueduc et égouts
E m pierrem ent de ru es
Vidanges
Eau et droit de passage
TOTAL DES DEPENSES
1971
$ io 2 .y rp o
$ I2.8% w 0
$ 12,150 00
$ 8.775 00
$118,184.00
REVENUS
Aqueduc et égouts
(Com prend subvention, prélevé ainsi
qu in té rêts et fra is su r a rré ra g e s
de taxes)
E m p ierrem en ts de ru es
(Comprend subvention et preleve)
1978
$102,429 00
$ 12,830 00
(p rélev é 675 unités x $16.00)
Eau et droit de passage
TOTAL DES REVENUS
$ 12,150 00
$ 8,775 00
$118,184 00
BUDGET GENERAL TOTAL
DE ST-GERARD DE MAGELLA
$ 214,158
00
•
m
pLes pagesabat-prix*)
/ ■
LONGE
DE PORC
LONGE
DE PORC
DETERSIF
EN POUDRE
JUS DE
TOMATE
F R A IS -B O U T DE FILET
ENV. 3% À 4 LB
F R A IS -B O U T DES CÔTES
ENV. 3Vj À 4 LB
EN POUDRE SURF
BRIGHT DE FANTAISIE
SPÉCIAL!
SPÉCIAL!
SPÉCIAL!
SPÉCIAL!
SJ1* e s1 «
i bII_____ L J
«
PATES
ALIMENTAIRES
CÔTELETTES
DE PORC
F R A IS -C O U P E DU CENTRE
»
1 M s 4/ i
80C?Z ■
19 0 Z LIC
( eau S=BSSBBa^
MINÉRALE
I
fSHÂMPÔmNG™
SUAVE
CONTRE PELLICULES
MONTCLAIR
VARIEES—CATELLI
II
s
^r$168 l2r 7ÛM S
P
É
C
I1U00° \ 00
® I JI%
#UIIt
H
S
P
u1
1aUU,
DE PORC FRAIS
LAVO
SPÉCIAL!
$128
LBJ
SPÉCIAL!
CONT.
PLAST.
128 OZ LIO.
I RASOIR
GILLETTE
RÉGLAGE AUTOMATIQUE
M
CR ÉM EU X-DO M INIO N
DOMINION
SPÉCIAL!
J
" « g
g
C
SPÉCIAL! $
^
2
9
TANGELOS
a
39e.
(POIS ET
A
CAROTTES Ç ÿ
GÂTEAUX
À ÉTAGES
VARIÉS— CONGELÉS
SARA LEE
SPÉCIAL!
PAO.
13 OZ
*
DE CHOIX OU POIS DE
c S07C
_JLffiO#
W
CHAMPIGNONS
TRANCHÉS
OU ENTIERS MA LINO
DE CHOIX
SPÉCIAL!
SPÉCIAL!
POMMES
McINTOSH
PAO.
1 LB .
MARGARINE
ORDINAIRE
|
a
CHICORÉE
FRAÎCHE
49e
DE LA FLORIDE
GROSSEUR 18
SPÉCIAL!
L« M 8Q
CAROTTE
e
CEU-O
88e
DU QUÉBEC
CANADA NO 1
SAC
S LB
SPÉCIAL!
SPÉCIAL!
SAC
5LB
79e.
PRODUITS VEDETTES DU BINGO DOMINION
CRISTAUX
GAI MEUNIER
A SAVEUR D'ORANGE
RAISIN OU TANGERINE
SPÉCIAL! E N V °3 L 0 Z
JUS DE
POMME
DE CHOIX
VITAMINÉ
ROUGEMONT
59e
59e
DOUBLIZ VOS CNAMCU
BONI SPÉCIAL
INSTANTANÉ
PAR
HERSHEY
CONT.
32 OZ
^
SPÉCIAL! «eozuo
CHOCOLAT
MAYFIELD
®
*“|79
2 BILLETS VISITE
ENCORE DES MILLIERS
DE DOLLARS À GAGNER!
SPÉCIAL!
BTE
1QOZLIO. ______________ _
NOUS NOUS RÉSERVONS LE DROIT DE LIMITER L M OUANTtTÉS'
w Mite RtfMtlfNy et Gelerlei llte *erd
Lee iM perm prnhAe O em W em L iée
Dominion
i^ T o n n a it bien son monde
• &
M
_
®
DU QUÉBEC
DE FANTAISIE
SPÉCIAL!
C
/
Du jardin des aubaines
IE LA CALIFORNIE
0
KLEENEX
c s *Q 49 « 5 ,3 /8 1
BEURRE
D’ARACHIDES
SAUCISSES
FUMÉES
1 fTÎSSÜS
FACIAUX
I I »1 N V S lia v .1
EAU DE
JAVEL
51/ U S t
CÔTES
LEVÉES
Fin d’année active chez Les Optimistes de Charlemagne
q u 'il est venu à C h arle m ag ne
En e ffe t, le P ère N o ël, a c ­
compagné d ’un clow n, a s a u ­
té en parachute (un beau
pa rach ute rouge) p o u r a tt e r i r au pa rc L a u rin où p e ­
t it s et grands l'a tte n d a ie n t
avec im p atie nce T o u le la
fo u le le s u iv it e n su ite ju s ­
qu’à sa ca b a n e , en face de
la C a isse P o p u la ire , et là
i l d is trib u a des cadeaux aux
n o m bre ux enfants
L a sem aine du 12 au 19
d é ce m b re d e rn ie r a été p a r­
tic u lié re m e n t a c tiv e et m ou­
vem entée
pour le s m e m ­
b re s du C lub O p tim is te de
C h a rle m ag ne qu i avaient à
o rg a n is e r t r o is a c tiv ité s en
q u a tre jo u rs .
V e n d re d i s o ir le 16 , ce
fut le sou pe r canadien annuel
s u iv i de danse, q u i a été
un ré e l s u c c è s . M a is i l faut
bie n re c o n n a ître que l'o p ti
G e rm a in D epelteau, re s p o n ­
sable de l'o rg a n is a tio n de
c e tte s o iré e , s ’ é ta it donné
sans co m p te r.
Sam edi le 17, l'o p t i Claude
L a n th ie r ava it p ré p a ré la
venue du P ère N oël q u i est,
su iva n t la tra d itio n , a r r iv é
p a r la vo ie des a ir s M ais
com m e i l s 'e s t m is lu i aus­
s i à l ’he ure des années '70
i l a p o u r 1 occa sio n d é la is ­
sé son traîne au et ses re n ­
et c 'e s t de l'a v io n
nés
de l'o p ti L é a n d re G re n ie r
%
4 0 :Æ
B
L e lu n d i 19,
c ’é ta it
le
sou pe r m ix te m ensuel Le
P è re Noël a encore une fo is
été de la fête, m a is c e tte
fo is
c 'e s t aux
épouses,
(ra v ie s ) q u 'il a d is trib u é des
cadeaux ...
Le
p ré sid e n t
B e rn a rd
S a in t-L a u re n t a été heureux
de l ’aide que tous lu i ont
ap p o rté et tie n t à r e m e r c ie r
tou t le monde p o ur le u rs
e ffo rts . Et bonne année à
to u s !!!
D
!
■
V
H J
Le P è re N oël s u r le p o in t d ’a t t e r ir
eu p a rc L a u rin de
C harlem agne.
CARTES D’AFFAIRES
N
.
O V A T I
CO NSTRUCTIO N
O N
DE TO U T GENRE
1 / 50, RUE B E L L E F E U IL L E ,
r
581-2816
________
R E P E N T IG N Y
27, RUE A D R IEN ,
581-2537
üe*
v W ü tt
'Btflnc
ENRG.
»
kt
ENTREPOSAGE
MME C TURCOTTE
21S. RUE NOTRE DAME.
R E P E N T A N T . QUE
COIFFEUSES
A
LAVAIT*!! W - I I W
VOTRE
c
é
DISPOSITION
r.'SKS'
i
K
SALON AMICAL
381-0953
r
C 7
SUCC UF S A L I
371 L'ANGE -GARDIEN,
L'ASSOMPTION
1
c
589-5505
RESIDENCE FU N E R A IR E
EDGAR G U IL B A U L T .
AIR C L IM A T IS E E .
VENTE G REPARATION
DE
FO URRURES
du souprr
'
A N T IQ U A IR E
A chat - Vente - R e s ta u ra tio n
243, P o in t du Jo u r N o rd ,
L 'A s s o m p tio n . T e l.: 511-3834.
L'ASSOMPTION
r
M
G e rm a in Depelteau e t son épouse lo rs
canadien du C lub O p tim is te de C harlem agne.
FERNAND THOUIN
DUCHARME 1 LECOURS ENRG.
F R E
È ^ Z
4
P ré sid e n t B e rn a rd S t-L a u re n t et Claude L a n th ie r, o r ­
g a n isa te u r de la Journée du P ère Noël .
«•
II
Assemblée générale
Û
s
I tr m annuelle de la Chambre
588-33441 ^ Commerce de
Repentlgny
m a n iè re à a s s u re r la con
Suite aux m o d ific a tio n s a p ­
HOULE CHAUSSURES portées
tin u lté à la C ham bre per
à ses rég le m e nts
28 RU E DE L ’ EG LISE
L ’ E P IP H A N IE .
FERMES DE TOIT EN BOIS
D E T O U S G EN R E S
». HOULE. ( W .
Chaussures pour
toute la famille
m e n é mw
ES
01% c
'T M *
V
gem m a
ERJAN
37, RUE <
— — — n m a. i 2
DU COUVENT L'EPIPHANIE 5 8 8 - 2 4 0 0
589-5951
------- ,
----- i l
U
Je l’ai trouvé!
Qui?
ROGER CONTRE
\ t
E n rg .
l
«
«
0
C o n tre
581-9439
REPARATION
SECHEUSES - CUISINIERES
- LESSIVEUSES - CONGELATEURS LAVE VAISSELLE
n
- REFRIGERATEURS
L
- 5 ANS DEXPERIENCE
- SERVICE A DOMICILE
n|
p ro p .
■
.
r - JV
.
H
X
*■
annuelle de six
é le ctio n
m em bres seu le m ent".
Les d ire c te u rs so rta n t c e t­
te année sont G é ra rd Ra
v a ry , Jacques Dupuis, Jac
ques L a b e lle , Raymond M a r
cotte. G ille s Mélançon et
Jean-G uy C a rriè re .
In v ita tio n est lancée à tous
les m em bres q u a lifié s qui
voudraient se dévouer com me d ire c te u r I ls sont p rié s
S 'e n tre r en com m unication
le plus tô t po ssib le avec
le p ré sid e n t, Me Jacques
Dupuis (581-5050) ou le s e ­
c ré ta ire . M Jean Q M ,C a r­
r iè r e (581-4737). T k m o te r
que les m ise s en nom ination
se te rm in e n t à 18 00 heu
s o l- I oui
re s
■ ■précède
■
ra s s e m b lé e gé nérale, donc
le lundi 16 ja n v ie r 1971
6 12 No're-Dame Repentigny
a
4#
en m ai 1974, l'a sse m b lé e
générale
annuelle
de la
C ham bre
de
C om m erce
de Repentigny à m aintenant
lie u à une date au ssi ra p prochée que po ssib le du 15
ja n v ie r. C ette année, e lle
tie n d ra le m a rd i 17 ja n v le r. à 20 30. au re sta u rant C hem in du Roy, 638.
rue N o tre -D a m e
E le ctio n s
L ’a r tic le 2 0 des réglem ents
de la C ham bre de C om m erce
se h t com m e su it
“ Tout m em b re du C onseil
appelé à se r e t ir e r est ré é ­
lig ib le à I é le ctio n L année
suivante, le s 6 a u tre s m em b re s dem eurés en e x e rc ic e
seront susce ptib les d 'é le c ­
tio n lo rs de l'a sse m b lé e gén é ra le annuelle, et a in s i de
suite , d'année en année, de
a
.
>v
y
f .
7
IERRE RIVEST
FRANÇOIS
LAVALLEE
€
i -
(la &rignrurifj
6
PIERRE
LACHANCE
ANDRE
BINETTE
581-9500
861-3171
PO N TIA C BUICK
tâ
I
C’est arrivé cette semaine...
Cinq morts ser les
routes du conge du
Jour de l'An
Cinq personnes sont mortes
ellement la provenance de
leurs moteurs...
*****
Chariot
SS où elle fait des ravages
depuis qu’a commencé la pé­
riode des temps froids. Les
fabricants de médicaments
américains ont reçu l ’ordre
de ..briquer de. « c d .
vieillesse, à 88 ans, le matin de Noël. Sa femme de
34 ans et 7 de ses 8 e n -*
fants étaient à son chevet
^ fille Géraldine, actrice
bien connue retenue en Es^ r le tournage d’un
fl]m
aura été laseule qui
n.ait’
assisté auxfunéde son père, un des
plus grands sinon le plus
grand acteu r comique de
cinéma mondial.
*****
19; B?
que cela puisque personne
n en est encore nort ».____
* ** *
g .
Du caviar socialiste
arrosé de pepsi
Des chercheurs russes ont
mis au point le “ caviar soviétique", fait à base de caseine du la it et d ’un me
lange de gélatine... Le prix
de vente? $6 la liv re contre 25 pour l'authentique
Par ailleurs, Pepsi-Cola et
les Russes se sont échangés
i an dernier 36 m illions de
mmm
Véhicule s'est enfoncé sous
■les
glaces de la rivière
Magog6
,
Un "bye-bye" réussi
Radio Canada a fait un beau
cadeau de fin d’année aux
télespectateurs de la belle
Province Le Bye-bye 77,
oui a été la dernière ém issk* ' de l ’année, fut une réuss# > q u a s i totale
et s'est
enlbut cas révélé nettement
supérieur à celui qu’on nous
avait infligé à la fin de
S J S S S J S S S . mauvaise
5 U T année
S5
bouteilles de Pepsi contre
3 m illions de bouteilles de
Vodka.On ne sait pas si les
Américains ont egalement
donné la recette de leur
“ défi" à leur client d’au
delà du rideau de fer: yeux
bandés, prenez une cuillerée
de caviar “ de vache" puis
une cuillère de vrai caviar,
faites passer le tout avec
un verre de Pepsi et dites
si l ’un est vraiment plus
mauvais que l ’autre ... Ceux
qui donnent une mauvaise
réponse pouvant éventuellement être envoyés en Sibérie
* * ** *
La poupée qui prie ...
dans les deux langues
officielles
Après la poupée qui fait
pipi , voici la “ poupée qui
p rie !” La publicité de cette
nouveauté distribuée par une
maison de l ’Ontario est un
chef d’oeuvre d'humour ...
sr-iÆ
de la partie? Denise Filiatraut seule femme de la
bonne équipe de comédiens
qui a animé l ’émission, a
su tire r avec élégance son
pour la
croissance economique et
les échangés commerciaux
mondiaux
Qui se montre
aussi pessismiste? M Ja-
façon de boy-scouts en réunion et le pastiche (irré sistible) du commercial
Vita-grow Mais l imitation
de Real Giguère n'était pas
re que les engagements con
cernant une réactivai ion.du
commerce _ international,
pris au cours du sommet
économique occ dental de
s
S
peu partout au travers de la
Détectives
province ont été converties
des poubelles
en vertu d’une décision du D’après “Dimanche-Matin
CRTC prise le 1er juin der- la vu ie de Montréal compte
nier. Les 18 cabines télé
nouvelle catégorie d ^
phoniques qui sont restées à fonctionnaires: les détec20 sous sont situées à l ’in
tives devidanges". Ils sont
térieur d'entreprises ayant a ppU près une quarantaine
fermé leurs portes définit!- e( jeur travail consiste a
vemer.t ou pour la saison
fouiller dans les sacs d'orhivernale
dures ménagères déposés
Il en aura coûté $300,000 00 a l'extérieur avant les 18
à la compagnie Bell pour ^miros Les fins limiers,
changer le mécanismes l in
se fiant à leur flair (!), y
térieur des bottes téléphoni- cherchent des indices pouamener à l'identifiques et 225 hommes ont
cation du contrevenant enparticipé à I opération
*****
■■
Thomas Hughes, les moteurs
de ces voitures provenaient
d'autres marques de la GM.
Elle devra ainsi verser la
somme de $2,400.000 00 et
admettre par é c rit qu elle
g'est livrée à une substitudon de moteurs Le procureur général de l'E tat re cevra sous peu la liste o fhclelle des fabricants de ces
moteurs Le juge a également ordonné que toutes les
sociétés qui vendent des automoMlea dans IEtat de
Ne* York établissent o fîlc l*
aurai
E rS S
mm
_____ .
pl$,e
Après la grippes espagnole
asiatique et de hooh-kong,
voici la grippe soviétique
Les dirtgrantsdes services
nationaux de la Santé des
Etsts- Unis sont actuellement fo rt occupés à prendre tous les moyens pour
combattre le nouvelle me
nace a la mode la “ grippe
soviétique" Ou en a déjà
enregistre quelques cas dans
certains Etats du centre des
Etats Unis SI elle porte ce
nom. e:est qu elle vient d I R
*****
Marée noire,
dans sa cave ...
La maison de la famille
Balogh, à Toronto, a reçu
livraison de 50 gallons d'
si
ffaite O
hui
trouve que depuis plusieurs
années cette maison est
chauffée au gaz et non plus
à l'huile, quoique soit resté
en place le tuyau de rem ­
plissage de l ’ancienne citer
ne qui elle a disparu, si
bien que le tuyau donne
dans le sous-sol, tout sim ­
Le liv re u r, qui
plement
s ’ est trompé d'adresse, a
donc emvoyé les 50 gallons
d’huile dans le bureau que
M: Zoltan Balogh a aména­
gé dans son sous-sol, noyant
meubles et dossiers dans une
épaisse marée gluantes, mallodorante et on ne peut plus
polluante... Cela s’est passé
quelques jours avant Noël et,
détail affreux, les cadeaux
pour les 4 enfants de la fa­
m ille avaient été cachés dans
le bureau en question ...
Et d ire qu’il y en a dont
c ’est le rêve de trouver du
pétrole dans leur sous-sol...
mm
SK'sSSSÿBBF
S
"Rien à remonter. Pas de
ressort. Dit sa prière du
soir quand vous le désirez".
Et celle du matin, et le bénédicité? "Appuyez sur son
ventre et Patty f c ’est le
nom de la chose) récitera
la prière des enfants Ado
râble et douce, elle porte
une chemise de nuit en nyIon soyeux ( on en est pas
encore rendu au cilice) ...
La charmante voix provient
d'un tourne- disque miniaturc placé dans son abdomen
(heurkü!) ... T irez la fe r­
meture éclair dans son dos
retournez le disque, et elle
dit sa prière en français
On ajoute aussi que ''Patty
ne provoque pas d allergie
Même dans l'Ouest?...
*
Dans un premier temps
1. Fermez les appareils électriques, à l'exception du réfrigérateur et du
congélateur.
2. Abaissez les thermostats qui règlent le chauffage.
3. Placez la manette de l'interrupteur du chauffe-eau à la position "off".
Cet interrupteur se trouve habituellement à proximité de l'appareil.
4. Fermez les fenêtres et portes extérieures.
Si la panne se prolonge
1. N'utilisez qu'avec prudence certains appareils de secours servant à
l'éclairage, au chauffage ou à la cuisson.
2. Ne quittez pas la maison sans vous assurer que les portes sont ver­
rouillées et les feux, éteints.
Quand le courant est rétabli
1. Remettez graduellement eh marche les appareils électriques, sur une
période d'une quinzaine de minutes.
2. Si certains appareils ne fonctionnent pas, vérifiez l'état des fusibles
qui protègent leur circuit d alimentation.
Il p e u t a r r iv e r q u e les rig u e u r s d u c lim a t ou d e * cas f o r t u i t s o c c a s i o n
lie n t des p a n n e s p lu s ou m o in s lo n g u e s N o u ss m e t t o n s t o u t en o e u v r e
• r r é t a b lir le c o u r a n t le p lu s tô t p o s s ib le c e l a n o u s se ra d a u t a n t
■
p lu s fa c ile q u e les a b o n n e s a u r o n t p ris soin d e f e r m e r le u rs a p p a r e il s
é le c tr iq u e s au m o m e n t ou la p a n n e S u rv ie n t e t d e le s r e m e t t r e g r a
d u e lle m e n t e n m a rc h e q u a n d le c o u r a n t es t r é t a b l i
a
P
>
X
H
7
>
z
<»
i
I
«
r
-K
' S
a > x:
/*
EN VENTE LES 12-14 JANVIER
Nous nous réservons le droit de limiter les quantités.
C’EST À CAUSE DE NOTRE
POUVOIR D’ACHAT!
\
,
Un achat extraordinaire
fait que nous pouvons
vous offrir
ces literies
de qualité
à ces prix
extraordinairement
bas I
U' ^
L'ensemble
Domaine” 4'6” %
8997
Nous avons
un choix
de matelas
de 180 à 312
ressorts spiralés
(normes courantes)
recouverts de
coton ou de
rayonne durables.
(Tous les
modèles ne
sont pas
disponibles
à tous
nos magasins.
Le “Château'
4’8”
09%
>«
L'ensemble
Châtelain” 3'3”
?CQ97
\
0
5
K
#
TOUT
?
û>
A
Le “Boutique
4'6
1119®?
C m p r it i f ê n l é l» c o n tld é ra b lp
99"
TOUT
m u I rêdultt, d M frs /i m odl
q u e l l ir o n t p erçu e p e u r te
Ihrralwon de cee m eublet
A
_fâ U
U LD9
Chaise à lat­
tes en b o it ne-
i
lurel ou tiriH•«noyer
I
Un achat exceptionnel !
Ustensiles de cuisson de marque
~
en acier inox •J
à prix de vente !
r n
ÏL
17”
7"
v
i)
2 p in te » I.S 7
3 p-ntee 11.17
I pm i** 1S.87
Cecene 1 *•«•»»
pe«>
***#*«»«
!
«
u
1/
c
>
g96
18"
Cl
Abat-jour
en taffetas
Deu*
m odèles
attrayant# en le ffeie #
soyeux de rayonne
blanche Séné como n u r d u e rie s ism pes
17"
A
7 "
. . .
dEé
câ sur
• f base ronde de
il
F a c e e ib o r
d u re M éiam m e
S w eiee* I peeee
x k ee w w cl*
19"
3 27
b â i. e *
m
bo n
Tables-support
rfetée
1387
±
p
5s*
15"
PiAces additionnelles pas
disponibles dans tous les magasins
14"
il
Chaise pliante
Nous avons fait un achat spécial immense
d ustensiles en acier i triples lames, d'un fabri­
cant de renom Lee quantités seront limitées et
nous ne pouvons accepter de commandes
différées
•vec couvert le
>
pou r
espace res­
treint
*
173 Noire-Dame, Repentigny
Place Repentigny
2 * 7
S 96/
« j
r
ZELLERS
I
_
I
O U é M T IfC »
1
IJ
penne
1
■ u w ts is
‘ A».
,
Vv'
%cmode
Draps de flanellette
§
s
&
Teelure Te*made lavable
90% coton 10e* polyester
Des d raps Lam sdow n por
12-14 janvier
r>
ta n t des ra y u re s e n d e u *
io n s Ju m e a u * ou d o u b le s
Nous noua rêeenrone le droit de limiter
les quantités.
6Ü7
V
*
Oreillers de moueee
*
0
'
Ÿ
Mousse sol de
f'Ot O'SS BOuS
< wooc !**• 17
% i?4
25 j
QUANTITÉS
L IM IT É E S
y
Linge de lit mode
City Pair
«
L e lin g e d e lit C ity F e ir est e n c o to n p u r
im p r im é d e p e n d e s d e fle u rs e n to n s o r,
p ie u r e r i o u ro s e II se leve à le m e c h m e
P o u r lits ju m e a u * o u d o u b le s d r a p s p la is
o u e m b o îta n ts e t ta ie s
ouai'W
CH.
Av a la n c h e
Imprimé»
“Courtney
17
J
d ive rs i m ii g a m e s
pnm es
fl
#
j
J r i
v
:[r
- f
k/i
IS
-V
Tleeue
divers
.
O
P olyester
•
•
e
entrecroisé
f.
•
J
m
» •
V'
2 27
♦
T#«lu>» «ntfP C 'O '»»* <J«
!> #
p o iy » * t* '
imprimés
&"
divers
1
Dur
A
F
Mode
47
4-
O
f %Su
2
N M
nfO#> de 44 4$
|1
COueu»» urnes
<
n
173 Notre-Dam e, Repentigny
Place Repentigny
Mode
“ K e k l"
■ K ettlecloth
#
»
li»»u
H '»
coton M o l'l» f 4 y u '4 »
i l *
VERGE
T issu m i-po lyeste » rn i-c o to n
d e «4 «5
6 5 N p d y e s te f
J 5 S c o to n en q u â n tit* de
m o tifs su» c o to n s m o d e
■
Coton p j f 44 45
6 5 V P 0 l, « » l* '
2»7
M- 9 0 » f 9 W
mot'H «MrSynfS
ca
/
à.'
t
L A R T I S A N . l e 11 j a n v i e r 1 9 1 # / 1 9
C o ta " p u f de
M M * le»
lure pe'ceie
pf.me de dx*»»
1”
•m d'/PM mol''»
17
la
%
1
s
\
•
Coion oui J6 el 45 en
mollis Irsposnls
fcÿfsi*
k
• »
0
1
LA
VERGE
LA
VfAGI
pur 44 Z4S
c
Percale imprimée
O
m
'À
Calicorama
:
Et épargnez encore plus
o • •
MC V f AU
6 0% a c ry liq u e 40% n ylo n en
d iv e rs e s c o u le u rs E chevesu
100g
F
V
Io °
1
Laine "Oezzle" Zellere
S
1
À
p
•s
17
l
S ayelle d 'a c ry liq u e O r k m " â
4 b rin s en d iv e rs e s c o u le u rs
E chevesu d e 5 0 g
"M arq u e d é p o s é e D u P o n t
17
'f l.
i
Laine “ Seyelle" Zeliers
•#
3
SV
.i
Œ
C o lo n
T ric o t c ré p « de p o ly e s te r
p o u r d e 58 7 6 0 te in t d a n s le
fil e n ta m ia s re v is s a n te s
P o u r r o b e s , h a u ts , p a n ­
ta lo n s
a
675
Tricot crêpé de polyester
Lavez, suspendez
portez! Le tissu
Impeccable!
5 00 0 .
'iyJl :
îr /
Zellers
vous invite
à coudre
à bon
compte 1
d e t is s u s
L'ÉCH.
4 brins
V
1
99
Polyester pur en diverses couleurs
Echeveau 500 g
1”
eu
L
Env
W T ilO O "
7 Laine “Aronelle
Couverture» thermique»
•Eemond"
447
" Ÿ
CM.
%
CH.
Drape doubles
2
a
3 97
»
97
i
Drapa jumeau*
plats ou emboîtant» I
SÈS^
PAS OS
PARTIS
REMISE
3
Va
77
«
s
Terrebonne... Lachenaie... Mascouche
i ( \
D’une chose
• • • à l’autre
.j m
/ # • / S
Jacques de Leplatc
^ M u c iith t.,, Terrebonn»... Lachenaie • • •
Activité au club
“ Le chenaye de Lachenaie"
tion des propriétés rappor­
tera un montant additionnel
de $490,419 00 dans tes noi­
(res de la ville . Notons que
la nouvelle taxe instituée par
le gouvernement du Québec
en mars 1977, rapportera
$12,000 à la municipalité,
Cette dernière a in scrit un
montant de $180,000.00 au
poste de la taxe de vente qu'
elle recevra du Québec au
cours de l'année 1978. Les 70
maisons mobiles de Lâchenaie rapporteront en taxe
le montant de $11,232.00. Au
niveau des dépenses en note
les montants suivants: protection des incendies, $72,
189.00: le transport routier
$33,400.00 pour la voirie
$60,491.00 pour le déneigement et $63,687 00 pour I ’
éclairage.
Au poste de 1’
hygiène du m ilieu,
re le ­
vons la somme de $168,
520.00 pour la distribution
de l'eau potable. $78,750.00
pour le réseau d égoût et $54,
654.00 pour 1 enlèvement
des ordures.
Le maire M Roland Dupré a
déclaré suite à la
présentation du budget que
Lachenaie se trouve en bonne posture financière mais
il faudra être prudent
Une soirée au FLAMBEAU
se tiendra le 14 janvier proChain à 19h 30 a Lachenaie
Le départ sera donné au 640
Montée
Dumais jusqu'au
prem ier
relais. Tous les
membres du club de ski de
fond et raquettes “ Le cbenaye” sont bienvenus à cette manifestation ainsi que
les enfants Notons que les
non-membres pourront partic ip e r à cette soirée moyennant
un léger supplément afin d'en co uvrir les
fra is minimum. Les skieurs
et raquetteurs
pourront
bénéficier d’une généreuse
portion de fèves au lard lors
de leur a rrivée au prem ier
relais. Pour de plus amples
informations communiquez
avec M Alain Robitaille à
471-7052.
Budget “ 1978” restreint
pour Lachenaie
Lors de la séance du con­
seil de la municipalité de La­
chenaie le 28 décembre d e r­
nie r, le conseil a adopté
budget restreint qui sechiffre
à $1,601,270.00 . Un
remaniement a été imposé
dans le système d'im posi(ion foncière dont le taux
passe de .82 le $100 d’éva­
Cette augluation à .85
mentation du taux d’évalua-
Assemblée du conseil
de la ville de Terrebonne
Nous
tenons
à rappeler
C e n tre de lo c atio n
R. Deslongchamps
à nos lecteurs que c ’est jeudi
de cette semaine que se tiendra la prem ière assemblée
du conseil municipal de T errebonne pour l ’année 1978,
à compter de vingt heures
à la salle municipale rue
St-Jean Baptiste
On
y
parlera
alors du nouveau
budget pour l ’année en cours,
Nomination du chef
bourgeois de Mascoucbe
M. Jean Bourgeois chef de
police et des pompiers de
la ville de Mascoucbe, a été
nommé “ président de la Fé­
dération des chefs de pom­
piers du Québec” , organisme
formée depuis le 11 octobre 1977. Notons que cette
Fédération a pour but de sensibiliser les autorités respensables du Code du ira vail aux problèmes qui affectent les chefs de pompiers
les inspecteurs d incendie
ainsi que les cadres des
corps de sapeurs à travers
la provincî.
pothèque
et de Logement,
manque
encore (on attend
peut-être les élections)pour
que Terrebonne puisse bénéficier des montants de
1 ordre de $ 1 -1 /2 m illion.
Ce programme de restauralion permettra à la populalion
de la “basse-ville",
mieux connue sous le nom
de
“ Vieux-Terrebonne"
(formé par la quadrilatère
du toulevard des Braves, la
riviè re
des M ille-Iles, le
terrain entre les rues Chapleau et Lau rie r, et au nord
de la rue St-Louis) de bénéfic ie r de subventions e( de
prêts à un taux d’intérêts
préférentiel afin d’améliore r leur maison et son apparence. Ce projet unique en
son genre dans la région,
sera précédé par une longue
période d'informations au
cours de laquelle le s ré s idents du Vieux Terrebonne
seront appelé à redéfinir
la vocation et l ’allure que
Centre culturel de
doit prendre leur quartier.
Terrebonne : Un budget
Déjà plusieurs
groupede $37,939.00
ments de citoyens sont à la
Le budget du Centre cultu- préparation de mémoires
rel de la v ille de T erre- qu'ils soumettront aux auto­
bonne a été soumis der- rités municipales et gounièrement au conseil muni- vernementales, c ’est ce que
cipal de Terrebonne, qui a nous avons appris demièété accepté. Il totalisera la rement au cours d'un ensomme de $37,939.00, dont tretien
avec un résident
la part de la municipalité est en vue de la basse-ville,
de $21,113.36.
A la commission scolaire
Une p rio rité pour le
conseil de Terrebonne:
l ’amélioration du
“ vieux Terrebonne” __
La principale p rio rité pour
l'année 1978, semble bien être le réaménagement et I ’
amélioration
du secteur
“ Vieux Terrebonne”, pour
les autorités de cette v ille, avec la participation de
la Société d’Habitation du
Rappelons que la
Québec
a déjà été admise
ville
au programme et que seule
la signature du gouvernement fédéral par l'entremise
de la Société Centrale d'Hy-
des Manoirs: séances de
consultation auprès
d’organismes
Le comité de révision de
la politique de location des
salles de la Commission
Scolaire des Manoirs, liendra entre les 16 et 27 janvier 1978 des séances de
consultation ayant pour but
d’entendre tous les organismes intéressés à la queslion de location des salles,
sont financement, l'accèssibilité et tous autres aspects de la question
Le
comité demande à
tous les mouvements, as
et Fils
Nous louons:
SUMPOMPE
COMPRESSEUR A AIR POUR FUSIL A PEINTURER
BANC DE SCIE
SCIE A CIMENT
ROTO-CULTEUR ETENDEURA GAZON
FLATTEUR A CIMENT
SABLEUSE ELECTRIQUE
SABLEUSE A PLANCHER
ETC
F. BERUBE SERVICE ENR6.
Spécialités: Réfrigération, a ir climatisé. Vente *
service de comptoir réfrigéré et appareil d 'air climstisé, Industriel, commercial, résidentiel, "Bowl
T in k".
146 RUE NOTRE-DAME,
L’EPIPHANIE
TEL: S II-3 7 0 1 - 2345
5 5 7 S t-ls id o re
O O 41 O C 1 7
Ville des Laurentides
t
Pour M o n tre a l 5 8 8 - 2 2 3 1
sociations et organismes de a 5b 30 p.m et de 6h 30
composant le 471-6605, en P m. à 9h p.m
Des prix
demandant Micheline Long- de présence seront d is trichamps.
bués M. Paul Valiquette,
Clinique de sang
m arguiller de la paroisse,
à Lachenaie
indique que l ’objectif de cetLe club Octogone “ “ L'ave- te clinique est de150chopi.n ir deLachenaie” organise nésPour de plus
amples
une clinique de sang qui se informations,
composez
tiendra le 12 janvier à l ’é- 471-2172 en demandant Claiglise St-Charles de 3b p m
re Deroy.
(Suite de la semaine dernière)
Rétrospective de
l'o r n e 1977
Un montant de ftS.élt.OO
a été versé au C.L.C.S. Lamater de Terrebonne, afin
d'aider deux projeta pré­
sentement en cours.
membres de I exécutif de
péquiste du
l'association
comté de l ’Assomption se
sont dits en contradiction
avec leur député élu, M.
Jacques Parizeau
*****
La ville de Lachenaie signe
la convention collective avec
ses cinq cols bleus.
A Lachenaie, le règlement
pour la construction d*
centre communautaire est
déposé.
*****
La ville de Lachenaie ap
P® e St-Paul l'E rm ite suite
_ le demande d’ordonnance
■
1
présentée au Service de Pro­
tection de l ’Environnement
du Québec en ce qui concerne
la permission de raccorde­
ment de sa conduite maî­
tresse d’aqueduc à l ’usine de
filtration de Repentlgny.
*****
Suite
à la démission du
conseiller M. RichardPiché,
il n’y aura pas d’élection
partielle à Lachenaie. M.
Y van Meunier a été choisi
à l ’unanimité par le conseil
pour remplacer l ’échevln
démissionnaire.
Une tournée gouvernemen­
tale du Québec aura lieu au
cours des premiers mois de
1978, annooce les hauts fonc­
tionnaires, au sujet des 1uondalions dans les districts
de Terrebonne et Lachenaie.
Les policiers de Mascoucbe
se sont munis d’un nouveau
radar afin de rendre “visi­
ble" la lim ite de vitesse
dans cette municipalité.
*****
La parti politique L ’Union
Nationale de l ’Assomption,
forme un comité d'organi­
sation provisoire qui aura
pour tâche de rediviser le
comté en différentes sec­
tions. Celle réunion a fait
passablement de bruit dans
l ’entourage des vieux “unio­
nistes". Il faut selon le pré­
sident de l ’Association U N.
de l ’Assomption “ montée"
une puissante machine pour
faire face aux autres partis.
*****
Lors d’une assemblée tenue
à
l ’Epiphanie
plusieurs
Beauté - Elégance
Rajeunissez votre cuisine
Evitez les interm ediaires,
faites affaire d irectem ent avev
i entrepreneur et m anufacturier
S P E C IA L IT E
1500. Hansen
LAVABO
(par Chemin Geecon
*• rue Anflerei
i
•1.61 Jaisuel u »1 N V S U H V .l /< *
j
r
<'!•
i'
*
SI Louis de
Terretoonne
I
9
MARBRE
II
471-1276
A 'ir\'i'e s de Cui si ne
V* f veC'uStvdC I f
Les
Tnermo-Canadienne$ inc
Le nouveau camion à in­
cendie pour le service de
pompiers
de Terrebonne
coûtera la somme de $49,
000.00.
La firm e Myre Construc­
tion Liée qui a procédé à
la construction de la nouvelle
caserne de pompiers/po­
lices, recevra un chèque au
montant de $33,928.4$.
*****
Décembre 1977
Enfin des feus de circula­
tion sont en (onction à l'in ­
tersection de la route 25 et
du boulevard Sie M arie à
Mascoucbe. à la plus grande
joie des résidents de cette
région et des automobilistes
qui fréquentent cette artère
depuis plus de 10 ans. Les
autorités du ministère du
Transport du Québec ont te­
nu parole. Rappelons qu'au
mois d’août, le ministre et
député de l ’Assomption M
Jacques Parizeau avait dit
qu’un crédit
de près de
$60,000.00 était alloué afin
de modifier cette intersec­
tion que tout le monde appe­
lait “Le Carrefour de la
Mort". Plusieurs centaines
d'accidents sont survenus au
cours des dix dernières an­
nées à cet endroit
*****
Lors de la première tem­
pête de neige de l ’année
1*77, soit le 86 novembre,
dix accrochages sont surve­
nus dans la municipalité de
Déjà l'h iver
Mascoucbe
provoquait sas ravages dans
la région.
La convention collective
des policiers de Terrebonne
est échue depuis le 31 dé­
cembre dernier Plusieurs
rencontres entre les deux
parties ont eu lieu On s’at­
tend à un règlement pro­
chain
Tuyauterie P.A.R.
7194 b o l. Sî-Cbwto,
lo tb o o it
C,
Trois ooevelles écoles de
la Commlsaloo Scolaire des
Manoirs sont msintenant ou­
vertes
••s e s
I
«
V«in,t<»s Des«,vs de comptoirs moules
*****
L ’Association “ Les Buti­
neuses" de Lachenaie est
reconnue comme étant un
organisme de récréation à
but non lucratif.
*****
:i
i_ y
LES CUISINES C.T.H.
A Lachenaie M lle Martine
Simard annonce sa démis­
sion au poste de secréfty-e
sténo-dactylo.
4 7 1 -2 0 1 1
Une nouvelle salle de r é ­
ception (ait son apparition
à St-Roch de l'Achigan. il
s'agit de L'Achtganoise, dont
la direction est assumée par
M. et Mme Yves Lesage.
Une fois de plus cette petite
municipalité du nord
du
comté de I Assomption cou
M it un nouvel essor écono­
mique
(suite a la page 23)
DEBUTANT MERCREDI LE 11 JANVIER A 9H AM.
T SPECIAUX JAMAIS VUS
11595, rue VICTORIA
(coin 2e Ave)
il li
LUNDI ET MARDI,
9 ET 10 JANVIER
1
CROTEAU
Tel.: 6 4 5 -4 1 1 2
A
POINTE-AUX-TREMBLES
SALOPETTES
LOTS DE TOQUES GARÇONS-FILLES LOTS DE VESTES,
GANTS-MITAINES
- CORDUROY
2 PIECES
M 9 “
PANTALONS
EN CORDUROY
GROS CHANDAILS
POUR HOMMES
EN LAINE
$5“
LOTS DE GILETS,
COL ROULE
POUR HOMMES GR. 4 - 6 X , 7 - 1 4
$ n 88
LOTS DE JUPES
POUR DAMES
EN SUEDE
s598 98c s398
L ARTISAN, le 11 )»nvier 1971 /Z I
ENSEMBLES
DE SKI
POURDAMES
$488
LOTS DE
CHEMISES
*
PREPARATION
DE LA VENTE
lO t
ehrg.
C artes professionnelles
215 Notre-Dame Repentigny
Tel: 581-3142
581-5393
Jacques
HEBERT
Architecte
ME CLAUDE DUCHARME L.L.l.
AVOCAT
J6A 2P9
184, rue Notre-Dame
Repentigny, Qué.
2 Place Yvon Plourde,
Téléphone (514) 585-4045.
Charlemagne
FO REST A RENAUD
ISS rue Netre-O em e. Suite 1
Arpenîeur-geometre
l
PIERRE MAJOR ARCHITECTE
f
5 8 1 -4 4 5 0
589-3432
pierre j. gendron
AVOCAT
Tel : 585-1250
J
V
TRUDEL,
FONTAINE, ROY & LAPORTE
AVOCATS
Courtiers en Assurances
Bureau établi à 1 Lpipname depuis 1938
386 boul Manseau, Juliette, J6E 3E1.
Bureau à l'Epiphanie
92 Des Sulpiciens (face au Collège)
I . K I ’ IIM IA N IK
CLEMENT TRUDEL
ANDRE FONTAINE
ANDRE ROY
JEAN ROBERT LAPORTE
PATENAUDE â MARTEL INC.
Courtiers d assurances agréés
M A IM
Pour rende:-vous
581-1628
2 Place Yvon Plourde,
Charlemagne
Clinique Dentaire
Dr Yves Messier
5 1 1 -4 1 9 0
Dr Clément Rivest
5 8 1 -1 1 2 0
Dr leen-Cwy Thérieult 5 1 1 -4 3 4 2
Sur rendez-vous.
Sur. 581-0460
D r Daniel Rohin D M D .
Chirurgien-Dentiste
JACQUES CYR, L L .L
PIERRE DESROCHERS, LL.J.
Clinique M édicale de Repentigny,
(Sur rende* v o utl
M V?M C
C E N T R E C H IR O P R A T IQ U E
LE G ARDEUR
46 B oui Ind u striel
Suite 212
Nepentigny. Que
6 4 5 -9 2 5 9
Ml. VENDITTOLI
Chiropraticien
\
Avocat
Lundi *o ir: 330, boul. I Ango-Gsrdien,
l'Assomption
589-5545. Rés.: 589 4829
577 M itri-la w . lepestniy
BUR
y
DENTUROLOGISTE
529, Notre-Dame, Repentigny
Sur rendes-vous
172 NOTRE DAME REPENTIGNY
O U f B IC JfA TPI
T fL fP M O M
( t1 4 |iM 0 B 7 2
&
Luc Ricard, dJ.
DENTUROLOGISTE
BUN
M S M l»
R É S . ÏS 4 0 * 4 0
R E P E N flO N Y
JB A 2 H 4
21 » m u N O I R F D A M E
COMPTABLES AGREES
Si
511-1654
M 5-6253
REPENTIGNY
MONTREAL
DENTUROLOGISTE
J E A N - N O E L S IM A R D D .D .
SZZ Notre-Dame. Kepenttgny
r
215. N O T R E -D A M E
L A B E L L E . R A C IC O T
A S S O C IE S C A
A
Comptables agréés
Jean R Libelle
B .A., L.s.c., C.A.
Roger Racicot
C.A,
1
Bu- W » 1441
D e n tu ro lo g is te Sur rende: vous
111 D orvil, l ’Assomption, Que.
1 U R B E M M 2 VOUB
HARKI, DROUIN,
VILLENEUVE A ASSOCIES
511 9226
ROBERT
L A F E R R IE R E
C O M P TA B LE S AGREES
CH AM BR E 2*1
HhOOAM
à WiOOPM
yX N D R E B E A U L IE U , D D
IWortoux, Adam,
Gagnon & Associés
Me Pierre Imboult
5 S 1 -1 0 1 0
CLINIQUE MEDICALE
----------- ------------ -----------------------. ---------
tous les jours: 9h a m. à 5h p m
Soir: Sur rendes-vous seulement.
Me Henri Duvol
H t
CHIRURG IEN DENTISTE
M , CHERRIER, REPENTIGNY
M l *292
Jacques 5 Dupuis. B.A.B.CI..
Michel Duval. B A I . L L
577 Metre-Oeme Set* 251, Repentifey
^ a tttn
SI PAUL l ERMITE
Avocats-Procureurs
Avocat
bureau tous les jours
585-2777 585-2778
m ardi so ir 7h 30 p.m.
Lôr C
170. RUE LACOVBE
1192f est. rue Notre-Dame
HEURES D AFFAIRES
suite 210
9 i 5 du lundi au vendredi
7 à 9 du lundi au Jeudi
Jointe-aux-Trembles
581-5050
522 Notre-Dame. Hepentigm 581-2702
'K ')-i:> X 2
Tel.: 585-1121
Dr D CâRlGNAN 0 C
D U P U IS & D U V A L
MO NOTRE DAME R te iW T M W V
Bureau
Repentigny
(
2 2 / L ARTISAN, le 11 Janvier 1978
Chirurgien-dentiste
JOLIETTE: 753-7479-70
MONTREAL: 539-5559
^ ^ S u r rendez-vous
V
DR ROUND DUCNARME DOS
AVOCAT
677 N oir# Dame
Suite 260
I M . BUE NOTRE DAM E.
Bureau:
SS1-2493
G IL L E S T H O U IN
Tét. 585-4311
r
Sur rendez-veus:
. F NTH F F*K <»F F SS 11 >N N F l . NO1 KF D A M !
172 rue N u i r e - D a m e Repentigny
5 8 8 -2 5 1 0
AVOCATS LAWYERS
CENTRE PROFESSIONNEL
ST-PAUL
55S Notre-Dame,
St-Powl l'Ermite.
),
215 rue Notre-Dame
REPENTIGNY, Qué.
Suite 202
J6A 2R4
$85-2605
CLEMENT PHILIBERT & FILS Ass Ltee
REFENTIOWV, K O
DENTISTE
Dr. Michel Beniier
C L A U D E S A V O IE
AVOCAT ET PROCUREUR
G O U R A S S U R A N C E S IN C
A votre service depuis 1912
143, boul. L ’Ange-Gardien
L ^ P 343 L ’Assomption
*!: (514) 5 8 1 -3 2 5 0
45 boulevard Industriel
Repentigny, Que
380 ouest, Notre-Dame, Montréal. Suite 201
■ereeu de ceeswlteliee IM N elre-O em e,
t
(
4 7 4 -2 4 2 6
lundi eu re n d r e * • hree * 17 lire *
1S h m à 21 hres
Seul le vendredi soir
Bepeetifey, P ' d
V
3100 boul Mascouche
Mascouche
X
Comptables agréés
Jacques Robillard,
Michel Dumas, L.S.C.,
CA.
C.A.
AVOCATS
y
P IE R R E L A C A S
C
581-0749
R O B IL L A R D . D U M A S
E T A S S O C IE S ,
H am #
Jw .
U »*
« w *.
R E P E N T IG N Y
I« *
" " * • *
* • "
S#ir« t l
BUR 585-3075 RES 64 >-4206.
L ’A s s o m p tio n !
157, rue Saint-Joseph,
Tel.: SS9-5611
I.'Epiphanie
29 rue de l'Eglise
S U -2223 S S l-1 3 3 1 ^ /
*
D R J .- R
FO REST
GYNECOLOGUE
m.„. 519-4167
;
I
Connaissez-vous...
La commission scolaire des Manoirs?...
dique sa confiance que les compte sur la qualité de son sionnel et le personnel de
L ’h istoire de la commis­
décisions prises au sein des personnel qui se doit de soutien. Le personnel oc­
sion scolaire actuelle débute
écoles le sont dans le m eil­ trouver la réponse quotidi­ casionnel comprend les pro­
en 1971 avec la fusion des
scolaire de leur intérêt des enfants Afin enne aux difficulté s
de fesseurs de l'éducation des
commissions
Lachenaie, Mascouche, et de de fo u rn ir aux écoles le plus croissance. La commission adultes , les suppléants et
Terrebonne, suite à la lo i de latitude possible dans le scolaire approximativement les surveillants Pour bien
27 qui restructurait re n se i­ choix
des
moyens
la compte 950 employés dont comprendre l ’importance de
près de 700 permanents Les révolution de l ’organisation
commission scolaire voit à
gnement élémentaire dans
1 ensemble du Québec par ce que les normes et con­ enseignant s pour environ scolaire sur le te rrito ire ,
des regroupements qui ont traintes nécessaires à la 65% du personnel permanent il est bon de se rappeler
poursuite ordonnée de buts soit près de 450 personnes, qu aujourd’hui la commis­
fait passer le nombre de
communs soient maintenues Les autres permanent com­ sion scolaire emploie plus
commission scolaires élé­
de 950 personnes alors qu'
mentaires de 1,500 ouiexisau minimum. C’est dans cet prennent le personnel de
talent à environ 200. La loi esprit que se retrouvent les cadre et de gérance des é­ en 1972, la plus importante
27 de 1971 a également crée aspect s évaluation, coor­ coles et du centre adminis­ des commissions scolaires
dans les nouvelles commis­ dination et conseil dans le tra tif, le personnel profes- en place n’avait pas plus
sions scolaires une struc­
rôle de tous les services.
ture corporative dotée d ’un
La clientèle
conseil de commissaires, d ’
un comité exécutif, d’une Les effectifs et le budget,
La commission scolaire,
direction général et de se r­
vices structurés en plus de est en pleiue explosion dé­
mographique, ce qui cons­
donner des indications fontitue une situation particu­
d y vutaies au sujet de la
Les Ingénieurs Conseils
p4P)ripation
des parents liè re ou Québec, puisque la
Leroux,
Leroux, Nontel, Popin
presque totalité des com­
dans la vie scolaire
Les Estimateurs professionnels
missions scolaires voient
Cette “opération regroupe­
ment" déterminait le t e r r i­ leur populatio n étudiante
Lcr>ux, Beoudry, Pic ord & Associés
to ire des municipalités sur diminuer.
110,
Place Crémaxle, suite 220
184 1220
Cette augmentation est de
lesquelles la com m ission
plus
extrêmement
rapide
scolaire dispenserait l'e n ­
seignement élémentaire . Il puisqu’au cours des dix (10)
dernières années, la popu­
s’agit des municipalités de
GERARD LAROSE
Terrebonne, lation d’étudiants a plus t r i ­
Mascouche,
INGENIEUR CONSEIL
Lachenaie, La Plaine et une plé. En 1967, les commis­
IRPENTEUR GEOMETRE
partie de Saint- Louis de sions scolaires du te rrito ire
comptaient 3121 élèves au
Terrebonne.
487 rue Notre-Dame
niveau élémentaire; en 1972,
Après avoir consolidé l'o r ­
R E P E N T IG N Y
581-4846
ganisation mise en place au l ’année du regroupement il
rés: 722-3662
J6 A 2T6
y
en
avait
4538
et
cette
année
niveau de la nouvelle com­
mission sco la ire , une autre au seul niveau élémentaire
grande opération s’est pré­ i l y en a 6712 Si l ’on a
parée; i l s ’agissait d in ­ joute à la clientèle de n i­
tégrer les niveaux d en­ veau élémentaire, les 2709
Bureau: Tél 581-1160
seignement élémentaire et élèves de niveau secondaire
secondaire. Cette opération qui reçoivent des services
majeure a eu lieu le pre­ directement de la commis­
Chauretle, Rondeau & Associés
m ier ju ille t 1976 et a p e r­ sion scolaire et les 1615
Arpenteurs Géomètres
mis à la commission scolai­ élèves qui reçoivent indirec­
re de dispenser sur son te r­ tement par l'entrem ise d’en­
Yves
C
hquretlo,
B
Sc
A., A.G.
rito ire en plus de l ’ensei­ tentes , la population étu­
Julien Turgeon, B Se A ., A G
diantes
totale
de
cette
année
Jacques Guilbeeult, B Sc A A G
gnement élémentaire, 1 en­
J .J Rondeau, B Sc A ., A G
seignement secondaire et 1’ est de 11,036 élèves.
561. rue Noire-Dame
La commission
scolaire
enseignement aux adultes.
Repentigny, Qu*
avec
ce
rythme
de
cro
is­
Yves Chaurelle B Sc A AG
Cette opétation fondamen­
sance
doit
construire
au
m
i­
tale a amené à la commis­
sion scolaire une réorgani­ nimum une école par année
pour les cinq (5) prochaines
sation complète de ses se r­
années et pour co rrig e r la
Lamothe
vices adm inistratifs.
situation actuelle, tro is (3)
Gaza
La commission scolaire a
écoles ont ouvert
leurs
Rtpeefiyvy, Qui
Ganepy
choisi cette phase majeure
portes au début de la pré­
de transition pour changer
Associés
|IM | H t «70
sente année Ces écoles pour
de nom et devenir “ La
respecter
l
’évolution
cons­
commission scolaire des
tante
du monde scolaire
M anoirs".
WGENitvRS
présentent une conception
Fondelioni et Cherpeet#
Son orientation
CONNU*
Mécanique et Electricité
neuve
caractérisée
par
une
L orientation de la com­
mission scolaire repose sur grande fle x ib ilité dans l amé
la conviction que l ’enthou­ nagement des locaux d’ensiasme, l ’initiative et la qua­ sëî|i»ement. Deux (2) de ces
écoles sont construites dans
lité des décisions prises par
la municipalité de MascouB.A.. LL.L.
BER TRAND ALLARD
ceux-là même qui affrontent che et la troisièm e est cons­
NOTAIRE
les problèmes donnent de truite sur le te rrito ire de
REPENTIGNY
m eilleurs
résultats qu’un la municipalité de SaintST-PAUL L ’ERMITE
589 3133
contrôle rigide Cette con­
L ’ASSOMPTION
Louis de Terrebonne
viction profonde se retro u ­
Presque 1,000 employés...
ve particulièrement dans 1’
Une réponse en terme de
organisation des écoles où places / élèves est à elle
CLO SSEY A GRAVEL
l ’on retrouve l'immense ma­ seule insuffisante. En effet,
jorité des ressources phy­ pour dispenser des services
NOTAIRES
siques, humaines et finan­ de qualité à sa clientèle
cières En décentralisant , la
417, rue Notre-Dame,
commission scolaire
581-5720
la commission scolaire inRepentigny
r
d’une centaine de personnes
à son emploi . Seulement
pour la présente année sco­
laire, la commission scolai­
re, a retenu les services de
soixante-quinze
quelque
nouveaux enseignants
Au niveau des budgets, cette
année , la commission sco­
laire dépensera plus de $20,
000,000,00 pour ses opé­
rations courantes et quelque
$3,000,000.00 pour ses pro­
jets d’immobilisation
Face à une telle organisa­
tion, la commission scolaire
Cartes
professoneles
Décès subi de M Gérard
Gauthier, fondateur et ai
recteur général du jo u rn a l
L ’ARTISAN: M Gauthier, s’
éteint après quelques jouis
de maladie. Le choc est dur
à absorber pour sa famille,
ses e m p lo y é s et tous ses
amis et clients M. Gauthier
est enterré à Mascouche le
1) décembre à 16 heures
C' est dans cette ville (au­
trefois un village) qu’il a
vu le Jour.
n
NOTAIRE
184, boul. Iberville,
Repentigny
581-0549
Me Y V A N PELLETIER L U .
Notaire et Conseiller Juridique
45 boul Industriel no 208
Repentigny
5S5-2é70
G E R A R D B O U R B O N N IE R E
(
OPTICIEN 0 ORDONNANCE DIPLOME
M ira i, J w * . V w * e * . * . f .m . * Ml I "
470 St-| ruiiçois, Repvntiunx
581-2356
NEREE SEGUIN
Opticien d'ordonnances
Prescriptions de lunettes
h *
•
* LENTILLES CORNEENNES
• LENTILLES PROGRESSIVES
• LENTILLES ASPHERIOUES
(OPERE DE CATARACTES)
R E P E N TIG N Y ,
4 1 B O U L IN D U S TR IE L
581-0642
M O N TR E A L
1841 Sherbrooke est 524-6110
M IC H E L B O N IN
OPTOMETRISTE
$20 Notre-Dame, Centre Médical, Repentigny
NM 1 - 7 6 1 0
M IC H E L O R A N G E R
OPTOMETRISTE
178, rue Notre-Dame Repentigny, (Sème etage)
581-8700
•_____
eu e
h in o ii
TEL
voue e v R
• • I 4400
{P u XXÆ . £P. iPxovoit,
O P T O M É T R IS T E
Hébert, Durand, Raymond
Neteirii
Cntre legal de leptatipj
Il M Brin. Rtftaticiy
581-7020
IB S , e u t N O T R E D A M E
i c « n t i »«
» >c h » t » « « «
htkm ti
$•1-272$
324-0347
MICHEL ROUSSEU
Optométriste
2 Place Tvn Plwrde Charlem
agne
R . V IL L E N E U V E
* * * * *
L'intersection de la route
640 et de la 40 (maigrep le
pont élevé) est ■ N M un
carrefour de la mort Les
autorités de la voirie pro
v in ru le ne font aucun effort
afin de réduire le nombre
d ’accidents toujours cro is­
sants à cet angle meur
tr ie r
A
M E L O U IS E L O R T I E L . l . l ., o.o
A
(suite de la page Zü)
CLIC-CLIC
L opération
déclanché? par la Sûreté du
Q A > C connaît un v if succès
P ra v e à l'appui, les p o li­
ciers de la SQ (section
l ’Assomption) ont ratisétous
les chemins “ de rang" et les
routes provinciales Selon
les policiers du secteur, ra ­
res étaient les automobilis­
tes qui ne portaient pas la
fameuse “Ceinture de chas­
teté" (comme le disent plu­
sieurs
automobilistes)
Bref, selon nos correspon
d u t s et reporters cette opératton a été menée avec
courtoisie et aucune plainte
m'a été.logét envers les re ­
présentants de la lot.
veut, par son implication
dans le m ilieu s’assurer de
demeurer, malgré sa crois­
rapide près de la
sance
clientèle qu'elle dessert
Le souci constant de tous
ceux qui participent à la ges­
tion est que la commission
scolaire demeure toujours
accessible et humaine et
nous croyons que l ’atteinte
de cet objectif est directe­
ment liée à la participation
de rensemble de la popu­
lation à une démarche de
développement collectif
PODIATRE
M l M A R C M A R TEL, L U . O .D.N.
NOTAIRE
1 Place T von Plourde
Charlemagne
511-1142
r
>
X
-
-
>
1 T
*
<
■
Fermé le mercredi
*85. IBERV1LLE
REPENTIGNY
sue «C M H Z VOUS
i
SCUlfMfNT
541-9703
V
Vente boeuf!
RÔTI
DE CROUPE
Z
Æ
COUPE SILVERSIOE
BOEUF ESTAMPILLÉ
CANADA CATÉGORIE A"
LA LB
I?8
BIFTECK
DE SURLONGE
BOEUF ESTAMPILLÉ
CANADA CATÉGORIE A"
LA IB
.13
✓ v -<
N
A
\
4
A
r
V
k '..
BIFTECK
DE RONDE
f
W
;
TRANCHE ENTIÈRE
DÉSOSSÉE
BOEUF ESTAMPILLÉ
CANADA CATÉGORIE A"
LA L8
a
S
'
fl
/C
'if
JUS
DE POMMES
VITAMINÉ, ORCHARD KING
CANADA DE CHOIX
BTE DE 48 OZ LIO.
Vx
M
*1 5 8
A
(<
ï
7/
MAÏS
EN GRAINS
ENTIERS
POM M ES
DE TERRE
FRITES
ORCHARD KING
CANADA DE FANTAISIE
BTE DE 12 OZ LIO.
SURGELEES. SOMEROALE
POT DE 2 LB
BEURRE
D’ARACHIDES
KRAFT
POT DE 1 LB
63 29 39 89
$439
POITRINE
DE BOEUF
MAAWÉE COORSH
EMPAQUETÉE SOUS V*OÉ
LA i l
BOUDIN
TAILLEFER
24/ L ARTISAN, le 11 janvier 1971
65
8»
SAUCISSES
FUMÉES
tANSRCAu
1 LS
TRUITES
ARC-EN-CIEL
M O C lfli
10 Of
9
S T E /N B E R O
I
.39
FILET DE SOLE
FÈVES A U LA R D
user s
AVEC SAUCE TOMATE
■TE DE IS OZ IK>
PATE S
A L IM E N T A IR E S
LANCIA
AOTOf 21S
BREUVAGE
AU C H O C O LA T
NESTLÉ O UI*
■TE OC ? 18
JAM BO N
PICNIC
u * n f ilu
§Tt ot m i
ON N IC H O N S
ï LA P O L O N A IS !
« X O N A Itt
poi « le c t u o
SUCRÉS
CONONATION
FOT M I f OZ UO
s u w o t il «o o tm
IACHAT «ONU
I is
‘2 P9
DE T O M A T E S
i* e v s
CANADA O f F A W T A **
f î t OC ««OZ UO
CRISTAUX
SSAISIS!8
BOEUF FUMÉ
EN TRANCHES STE'NSERG
« SACXTS DE 2 OZ
S W IN G
A S A V tU * O O HANQf
o f « i nv « i» o z
nr
89*
À L m fc A E
SAUIAR
POT O f 4 KILOS
TO M ATES
ÉTU VÉES
ORCHARD KING
OC FANTAISIE
STE OC 14 OZ UO
POIS
CANADA OC CHOIX
ORCHARO KING
GROSSEURS VARICES
BTf 01 tt0 7 UO
C O C K T A IL
OC F R U IT S
rWCHAAO KINO
H FAUTAI*
■TT Of J* 01 LIO
JU S
OC R A IS IN S
M U ill
ow cmaao
«wo
■TT DE I I Oi
S IR O P
O i T A B LE
•OUT OC Sf OZ 1*0
I
.29
4932
69
69
n m
CRÉMEUX OU ItOUKX
SM NBf
00*1 f)f * 0 1 UO
G E LÉ E S
EN POUDRE
STEiNWRO
SAVEURS AU CHOIX
POT DE 3 OZ
EAU
M IN É R A L E
•TUNSERO
BOUT OC JOO ZlO
P ATE A P A IN
SURGELÉE # T E W * * * 0
POT OC S
D É TE R S IF
EN P O U D R E
•UNLIOMT
•T E OE • LITRES
DÉTERSIF
84
» MOUMC C tW T W X ff
•T I O M u T K »
D É TE R S IF
LIQUIDE
•ueiO H t
■O Ut M M W L «
I
.79
24
3929
1.
*2f9
4 49
74
%
1
P r ix m ig n o n s ! ( $
___
| STEÊNBER
BOEUF HACHÉ
MI-MAIGRE
LA IB
RÔTI
DE PALETTE
C O U P E R É G U LIÈR E
B O E U F ESTA M P ILLÉ
C A N A D A C A T É G O R IE "A"
LA LB
88
68
f
l A >■
/
r
*
\
Y
\ Ab
1
,i I
f
93
)I1
Y
,
B O E U F E STA M P ILLÉ
C A N A D A C A T É G O R IE A"
LA LB
K'
\
i
RÔTI
DE CÔTES
CROISÉES
xx
V
Y?
i
1 1 1
M O U C H O IR S
EN PAMER
kleen ex
aucmcxx
«rf ■
7 Ep a i s s e s
mm
ly p niMf H SCOTT
PÂTI
DENTIFRICE
a
M
TUBE 1* * 00"*
TOUS NOS P R O D U IT S 0 1
■ O U l A N G i m i S O N T FA IT S
01 F U " CAAS V * C IT A I
T A * T I FOI
CAPACITÉ 06 3 TASS
ON
»
DE LA CALIFORNIE
GROSSEUR 14
CANADA NO 1
8
mof
i< o i
»
POT M S
POTH t
POUR
I . 29
88
PIMENTS
69
BAS-CULOTTE#
STCMBCRO
UN E 0 R A N 0 6 U F
O A T l AU
AU c h o c o l a t
BROCOLI
DE LA FLORIDE
À CHAIR BLANCHE
GROSSEUR 48
99
THÉIÈRE
ROCKINOHAM
*
!• #T###rmo
.0 8 9
,2
STEIN8CRQ
POT 06 12
mM Kao or •
POT OC
MOLLETON
ET MOUSSE
PAMPLEMOUSSES
OC PLANC HE A RF PASSE R
L1N 6
BEIGNES
AU SUCRE
39
97
INOIVIOUEUES
CANADIEN KAAET
NON ALIMENTAIRES
BOULANGERIE
I . 29
FROMAGE
EN TRANCHES
‘112
469 4 9
SERVIETTES
EN PAPIER
PQT O# W )
COTTONELLE
COULEURS AU CHOIX
POT DE 4 ROUL.
6959*
s e
CM
M ÉLANGE
AWTKXRAFANT
44
.1 .1 9
lu i
9 e
« r i CM P *9M M M
DU MEXIQUE
CANADA NO 1
IALB
LE
POT
t
49
98
*
POMMES
DE TERME
□U CXJtWC OU OU NB
CANADA NO 1
SAC A ffN f T * f O f X L S
*
59
TOMATES
MINIATURES
OU MEXiOUf
BT€ OE 1 CMOP
PLANTES
VERTES
POT Of 3
t
69
se
em i t M i • * o W BEAUCOUP M CABRE POUR L A V A I
Oui,Sternbergestdevotre côté.
En 1978, plus d’un m illio n de Québécoises vont économ iser chaque sem aine chez Steinberg.
■
99
68
GOLDEN GIRL
POT EN ALUM DE 1 LB
STEINBERG
BOCAL DE 10 OZ
LIDO
BTE DE 28 OZ
PAPIER
DE TOILETTE
MARGARINE
L'ARTISAN, le 11 janvier 1978 /25
CAFÉ
INSTANTANÉ
BISCUITS
GOGLU
En pleine fantaisie pour que le bijou suive...
Si l ’on tie n t assurém ent
à ce que nos bijoux s b a rmonisent avec les vêtements
présentement en vogue, on
dé sire aussi p o rte r longtemps nos p etits tré s o rs ,
A une époque où les gens
peuvent d iffic ile m e n t renou-
v e le r continuellem ent le u r
co ffre de bijoux, comment
peut on é lim in e r ce paradoxé et sem bler a ffic h e r des
bijoux d iffé re n ts , tout en
conservant les mêmes?
A cause de la v e rs a tilité
qui c a ra c té ris e la plupart
i\m
-
,
V
Les Draperies
Jean-Guy
Cusson Inc.
il
1i .
i
I
1
UNE A LLU R E DE V IR IL IT E re s s o rt de ce fascinant
fl
pendentif “ a rro w head” conçu exclusivement pour Sarah
Coventry Im ita n t la pointe d'une flèche fo r t stylisée, cette
nouveauté typiquement masculine, ré a lisé e dans un fin i
t m
wm ■ ® sa ■ ?
et p o li antiques, trouve tout son a ttra it lorsque portée LA
BAGUES occasionne beaucoup de dlver
avec une chemise ou un chandail entrouvert
site dans les différen ts styles, à p a rtir des genres v ie il­
lots jusqu’aux plus modernes. Dans sa collection de bagues
exclusives, Sarah Coventry fa it fureu r avec la bague
“ spanish lite s " montée de sa p ie rre rouge, la délicate
“ su n rise " dorée rem arquable pour sa p ie rre pigmentée
de d ifférents points colotés, ainsi que ce lle appelée "ag­
réas aux dessins argentés modernes.
Spécialiste
de décoration intérieure
1
DEPOSITAIRE DES COUVRE-PIANCHERS
ARMSTRONG
Tapis, draperies, tapisseries, rideaux, toiles,
confection sur mesure
SERVICE A DOMICILE
* :
153 NOTRE-DAME,
L’ASSOMPTION
5 8 9 -3 2 0 6 w
ü
V
1
V
iv
r ,
" à
<
*
• •
k
u p e tit
SARAH COVENTRY a im e ra it vous présenter son
minou du nom de "m u stca t” . Ce chaton argenté suspendu
à une chaînette joue de son accordéon bleu. V oilà un r a ­
vissant c o llie r d ’enfant.
• », entre elles, les e x c lu s iv i­
tés signées “ Sarah Coventr y " répondent m e rv e ille u ­
sement à cette préoccupa­
tion; on le ré a lise encore
en découvrant la splendide
collection hivernale
r
¥
-
- à T'
Du fa it que plusieurs fa çons de les a ffich e r suggèrent chaque fois d ifférents
effets, ces pièces fa n ta is is ­
tes offrent d ’étonnantesposs ib ilité s de changements
Leur
pro p rié té ve rsa tile
I
MENENT TYPIQUE ET D’UNE ALLURE MAS­
RA
D
CULINE, la bague gladiateur ne manque pas de charm er
les garçonnets. Son dessin Incrusté (une tête de gladiateur)
confère à celle petite exclusivité signée "Sarah C oventry*
une qualité assurément a rtistiq u e .
*
1
BOTTES POUR HOMME
(•■leur: B r io *
PRIX: $ 8 0 ® ®
Greedeers: S à ï I
<
Membre:
Æ
Æ jQ O
m
§
xi,
s
I A
i
i*
s
s
s
t/i m
2.
ê f c
i
M A T IqM %
DE TOUTES
MARQUES
DE BALAYEUSESe
1W
S>
MONSIEUR
o 2
m»
BALAYEUSE
• v e r l a l i M r e# « iw ie m e n i
• r
« pow toat* U fs mille
-1
Centre d’echet» Mac* Ripent,qny 5B1-9250
w m
4
DEMONSTRATION
LOCATION
s.
<
$9
«%
-r
« îy
^
O
<->
$
>
I
0 4
NOUS VOUS EXPUQUERfWS AVEC RIAIS*
US AVANTAGES DE NOTRE CARTE DE MEMORE
t7Y
MCI > »
LAVEUSE A TAPIS ET
LAVEUSE A DIVAN
gratuite à domicile
Sans obligation de voti . part,
à cette occasion, nous voua re ­
radeau d une valeur
mettrons
de $20 00
'/ à
le u r permet de s ’adapter
extraordinairem ent aux nou­
veaux styles d habillement,
quoique (consolons nous!) la
mode des bijoux a tendance
à être plus durable que c e l­
les des vêtements
Caprice-Mode
Au courant des caprices
de la mode de chaque sa i­
son, Sarah vient même d ’in ­
tro d u ire une collection de
b ijoux qui se m arie harm o­
nieusement au romantisme
printanier et dans laquelle
collection on trouvera no­
tamment des coeurs et des
papillons délicats, mais aus­
si des m otifs aussi variés
et originaux que l'im a g in a ­
tion fantaisiste peut conce­
v o ir
A tra v e rs ces derniers-nés
et pareillem ent à sonéchan
tillonnage bljouté conçu pour
cet hiver, la Maison re ch e r­
che continuellement l ’é q u ili­
bre de ses jo lie s parures
avec la mode vestim entaire
toujours en évolution
A insi, le blaser se prête
parfaitement au port du b i­
jou du genre héraldique Des
robes à tissus légers soûlé
vent I Intérêt aux chaînes,
petits c o llie rs , bracelets ou
bagues La manche courte
(su ite à la page 35)
■
1
Tourisme
Les sources du plaisir
par Nancy Coidham
ces sont exploitables en per­
manence constitue un a t­
Les eaux calmantes des tr a it touristique supplémen­
sources
chaudes attirent taire. Ainsi, les skieurs peu­
chaque année des m illie rs vent en p ro fite r après une
de visiteurs dans les mon­ journée revigorante sur les
tagnes de l ’Ouest canadien. pistes, à l'image des bai­
Les géologues expliquent gneurs pendant la saison es­
que ces sources sont a li­ tivale.
A environ 1,6 km (1 m ille)
mentées par des eaux de su r­
face
accumulées par les du centre de Banff(Alberta),
pluies et les chutes de neige, les sources Cave et Basin
qui ont ruisselé le long des forment une piscine naturel­
montagnes puis se sont in fil­ le d'eau sulfureuse, qui com­
trées dans les crevasses, prend une section peu pro­
les fissures et les failles, fonde pour les enfants. Les
pour être
réchauffées au sources sont exploitées de
contact de masses rocheu­ la m i-m ai à la m i-septem ­
ses chaudes, à grande pro­ bre; la température de l'eau
fondeur La vapeur ainsi fo r- est d environ 28oC ( 8O0 F)
* ) m é e s ’échappe ensuite par et le débit quotidien atteint
litre s (575,000
y les fissures du roc, se con­ 2,587,000
dense sous forme liquide gallons).
Upper Hot Springs située
et ja illit en sources chaudes.
Les sources d ’eau chaude sur les pentes du mont Sulles plus connues sont Cave, phur à environ 4 km (2-1/2
Basin et Upper Hot Springs m illes) de la route de Banff
dans le parc national Banff, alimente toute l'année une
Radium Hot Springs dans le grande piscine extérieure, à
de 774,000 litre s
parc national Kottenay et raison
Miette Hot Springs dans le (172,000 gallons) par jour.
parc national Jasper Elles L ’eau y est maintenue à
font partie de la chaîne de 38oC (lOOoF) environ.
M iette Hop Springs est s i­
sources qui s'étend vers le
sud à p a rtir du cercle a rc­ tuée à 43,2 km (27 m illes)
tique, en Alaska, à travers au nord de Jasper. On y
le Yukon, le C olom bie-B ri­ accède par Poncahontas, a
tannique et l'ouest des Etats- 8 km (5 m illes) de l ’entrée
est du parc national Jasper.
Unis, jusqu’au Mexique.
La découverte des sour­ Les quatre sources de M iet­
ces sur les versants du mont te comptent parmi les plus
Sulphur, dans les Rocheuses chaudes du continent, avec
canadiennes, a entraîné en des températures de 38 à
1885 la création du prem ier 54oC (100 à 109oF). Ouver­
tes de la m i-m ai à la m iparc national du pays,
septembre, elles sont invi­
ff.
tantes pour les excursion­
La
plupart des stations
thermales du Canada sont s i­ nistes et les cavaliers.
Les sources de Harrison
tuées dans les parcs na­
tionaux de C olom bie-B ri­ Hot Springs, en Colombietannique et d’Alberta, ou à Britannique, ont fait de ce
proxim ité, et dans les en­ petit village l'une des des­
virons de Whiterbose (Yu­ tinations les plus fréquen­
kon), où les sources d’eau tées du nord-ouest du Pa­
chaude sont exploitées toute cifique. Cette station, ou­
verte toute l ’année, est s i­
l ’année.
Le fait que certaines sour- tuée dans un cadre unique.
Un petit parc dans
un décor grandiose
Le parc national de Mont
Revelstoke, près de la ville
du même nom en ColombieBritannique, est petit si on
le compare à ses immenses
voisins, Jasper et Banff,
mais ses 16u kilomètres
carres (100 milles carres)
révèlent, particulièrement
en ni ver, des paysages d'une
beauté Incomparable,
Ouvert toute l'année il of­
fre la possibilité de faire du
ski de randonnée du début
décembre à la fin mars
Le ski -club de Revelstoke.
^^foodè en 1915, Ait un pion
y nier des championnats de
saut à skis. De nombreux
records anciens, tant chez
les amateurs que chez les
professionnels, ont été éta­
blis sur les pentes oui ré­
pondent aujourd’hui aux c ri­
tères olympiques
lue parcours, l'un oes plus
excitants
d’Amérique du
Nord, mesure 2.4 kilomè­
tres (1.5 mille) de longueur
750 mètres (2,500
pour
pieds) de dénivellation
Il n'y a aucune Installation
d'hébergement dans le parc
même mais Rlvelstoke et
ses environs offrent un choix
de 18 motels.
Le principal centred a c tiv i­
té est I hôtel Harrison, d’ une
capacité de 200 chambres,
dont le domaine de 700 a­
cres comprend un te rra in
de golf, des jardins retirés,
tro is piscines, des courts
de tennis et un te rra in pour
les avions privés.
Les deux sources d ’eau
chaude minérale qui consti­
tuent l ’a ttra it touristique
d’Harrison jaillissent à des
températures de 68 à 74oC
155 à 165oF). L ’eau est re1roidie à 38oC (lOOoF) et
amenée par conduites dans
deux piscines thermales in­
térieures. L ’accès aux pis­
cines d ’eau chaude, dans le
pavillon de santé circu laire
de l ’hôtel, est gratuit pour
tous les clients. Le p rin c i­
pal sel est le soufre, connu
pour ses propriétés repo­
santes.
Le centre de Radium Hot
Springs est situé juste à
l'entrée ouest du parc natio­
nal Kootenay, en ColombieBritannique
Ces sources
proviennent du pied du mont
Redstreak, dans la vallée
formée par l ’anse Sinclair,
où la température de l ’eau
atteint
40oC (113oF). Le
débit quotidien est d environ
2,587,000
litre s (475,000
gallons) et i l alimente l ’Aquacourt, une station th e r­
male moderne où l ’on trouve
deux piscines extérieures,
un vestiaire, des douches
et des casiers ouverts toute
l ’année, ainsi que des saunas
et un salon de massage gé­
rés par un personnel quali­
fié.
La Colombie-Britannique
compte aussi d'autres sour­
ces moins connues qui ont
donné lieu à la création de
centres
récréatifs a ttra ­
yants. Citons également la
station de Fairmont Hot
Springs, à 112 km (70 m il­
les) de Calgary (Alberta),
avec ses deux bains g ira ­
toires et ses quatre p is c i­
nes extérieures alimentés
par une eau minérale na­
turelle inodore d’une tempé­
rature de 38oC(100à 105oF).
Une promenade enchan­
teresse d’une vingtaine de
minutes, au nord du point
de débarquement deBalfour,
vous mène à Ainsworth Hot
Springs, qui domine le lac
Kootenay, en C olom bie-Bri­
tannique Vous accédez à la
piscine, maintenue à 35oC,
par un souterrain où vous
pouvez d’abord prendre un
bain à 43oC (llO oF) avant
de plonger; vous êtes ensuite
invités à prendre un bain de
vapeur pour enfin passer
sous la douche frafche. Ou­
vertes
toute l ’année, les
sources sont situées à pro­
xim ité d ’attractions to u ris ­
tiques telles la v ille fantôme
de Sandon, la maison de v e r­
re construite à l'aide de d i­
zaines de m illie rs de bou­
teilles et le S.S. Moyie, va­
peur à roue a rriè re tran s­
formé en musée
La route de Terrace à K itim at, en Colombie-Britan­
nique, vous mène tout droit
à Terrace Hot Springs, dont
les sources alimentent qua­
tre piscines ouvertes toute
l ’année.
Ces eaux claires
comme le c ris ta l ne con­
tiennent ni fe r, ni soufre,
et la température y est tou­
jours agréable (30o à 40o
C ou 85o à 104oF).
Pour sa part, le Yukon
est fie r de la station de Takhini Hot Springs, ouverte
toute l ’année et située à 27,2
km (17 m illes) au nord de
Whitehorse. La piscine de
Takhini est maintenue à une
température constante de
47oC (117oF). Dans cet en­
dro it encore vierge, le con­
fo rt de la station thermale
s’a llie à la beauté de la na­
ture sauvage pour créer un
cadre des plus pittoresques.
Par ailleurs, les sources
d’eau chaude qui alimentent
les stations offrent aux v i­
siteurs 1 «cession rêvée de
noyer tous leurs ennuis.
Pour de plus amples ren­
seignements sur les prix et
les dates d’ouverture des d i­
verses stations, prière d é­
c rire aux ministères pro­
vinciaux du tourisme con­
cernés: ministère du tou­
rism e de la C olom bie-Bri­
tannique, 1019, rue Wharf,
Victoria (Colom bie-Britan­
nique), V 8W 2Z2; Tourisme
Alberta, 10255-104e rue,
Les Moustorts
A te lie r * Boutique
8348,
Nelre-Deme, Repeetigay $81-1909
COURS DISPENSES A L'ATELIER:
■le, tisses*, verre dus le p k "k,
Deceretlee
ieceupige, pelerle, é e m , treei-cereelqee, ttc...
Edmonton (Alberta), T5J 1B1 supplémentaires sur les atministère du tourisme et de tra its touristiques du Canal ' information du Yukon, B.P. da, priere de communiquer
2703, Whitehorse (Yukon), avec l ’Office de tourisme
Y1A 2C6.
du Canada, Ottawa (Ontario),
Pour des renseignements K1A 0H6.
I Ü
1
M
m
581-6405
d o m e s t iq u e
N D U S T R IE L L E
SPECIALISTE EN MACHINE A COUDRE
Vente e t réparation
Location, de toutes marques
TOUT POU* VETU D IAN TEOU
L A PROFESSIONNELLE
AFFILAGE d e c is e a u x
7
S
L
R
m
9* 11
k
l
: g S "
i ^='SS
BAIATEUSI
VENEZ
NOUS
•
ACCESSOIRES
;•
•
AFFU.AGE DE CISEAUX
XX) ARTICLES DE COUTURE
VISITER
Laveuse de tapis
G BUUCHESK
PROP.
310 nie Notre-Dame. Repentigny
El
TOURS MONT-ROYAL INC.
Avec L e
G a r d e u r c’est m eilleu r
Helll
I SEW A PARTIR DE
*4 4 9 .
? SEW A PARTIR DE
*559.
1 SEW A PARTIR DE
7 SEW A PARTIR DE
*409.
*509.
Rio de Janerlo
16 JOURS A PARTIR DE
* 1199.
H o n o lu k i
7 SEW A PARTI* DE
19.
LES M M TARENT SILO* LES DATES K REPART
POUR B tlA âS
CONSULTEZ NOS BROCHURES
LES COURS REPRENNENT A COMPTER DE LUNDI LE 16 JANVIER
t
El ultim e# de 136 15 à 166 15
HEURES D OUVERTURES: 136 ■ 176 i l m il ■■ s w iii iidesivement
196 I 716 jw il It veeireil
>
30
■I
>
Z
El s ilr M i # 196 15 • 776 15
INSCRIPTION D IS MAINTENANT
r
V
lo u iW UrWwfi
PLACE
R EPEN TIG NY
5 8 5 -0 4 7 7
«
Mil* FrwwWe
aGENCB'VOVAges
_LE GARDEURm
I»
A
l
«I
Z
3
4
Un petit grain de granola
Ajouter quelque chose au
saumon de C B pour le rendre encore m eilleur, c'est
une gageure! En effet, qu’ il
soit frais ou surgelé, i l est
riche en protéines, pauvre
■ ■■
C B un plat de grand choix!
En lui ajoutant quelques In­
grédients bien simples, et
vo ili.
Ainsi, une pomme au goût
acidulé, et du granola au
est joué, le saumon de C.B.
est encore meilleur, ainsi
simplement nappé.
Omelette au fenouil
(Dill)
Darnes de saumon
napées de granola
Pour 4 personnes.
de C B
tn i»
ou ourgole /e e u ir u e 1* f i g o i u o o r
F »l*e. hue*»#
1 tsose du g ro n o lo
V « c u il d w du oui
1/4 c u il V » du c w u w llu
1 pin c é * du guiw ru
en gras, rapide à cuire (avec
peu ou pas de déchets), beau
a l ’oeil et délectable aux
papilles gustatives.
Mais on peut quand même
gagner la gageure et fa ire
d’un bon plat de saumon de
délicieux croquant savent se
combiner pour rehausser, en
contraste, le goût exquis et
la délicate texture de la
chair du saumon. Un soupçon de cannelle ajoute son
arôme si prenant Et le tour
Nous servons
(BANQUETS - MARIAGES - RECEPTION*
yy
IC
h
rte tous genres
BUFFET CHAUD ET FROID
L
I
Rôtisserie B ar-B -Q
de Repentigny inc.
625, bout Iberville
Place M arseille
TEL: SS1-S431
M ET
CAPRI
LE
CORNE (du 22
au
décembre
20 janvier)
x LES POISSONS
J
-du ZO février
7S au 20 m ars)
m
M
m
m
¥
/ I
™
i4
►
-r
-1
3
I
Le pousse-café
4 onces de yogourt au café
glace concassée
1-1/2 once de liqueur de
café
lait pour alléger
Mêler les ingrédientsquel
Affaires: une nouvelle réjouira les fonctionnaires.
Amours: entre deux portes, dans les caves. Santé:
risques d’intoxication alimentaire. Personnes âgées:
un mieux. Jeunes: une idole dégringole.
Pain de viande surprise
1-1/2 lb boeuf haché
l e à thé de sel
1-1/2 c. à thé de ra ifo rt préparé
1/3 tasse d'oignon haché
1/3 tasse de cornichons sucrés ha
ché Bicà's
1/3 tasse de chapelure
1/4 tasse d'eau
2 jaunes d'oeufs
Bien mélanger Former en
pain et déposer dans un con­
tenant approprié peu pro­
fond Mettre au four à 350o
pour environ 50 minutes
Battre les blancs d'oeufs
restants jusqu’à ce qu’ils
soient fermes Incorporer
1/4 tasse de Chow aux to ­
mates Bick's R etirer le pain
de viande du four et glacer
avec le mélange aux blancs
d'oeufs Saupoudrer d’un peu
de paprika Remettre au four
pendant 10 à 15 minutes pour
brunir légèrement
DEPOSITAIRE
Affaires: bonne journée pour les achats. Amours:
bonheur caché, d iffic ile à dissimuler. Santé: bonne
dans l'ensemble. Personnes âgées: plus de dépen­
ses cette semaine.
* auiov*
Affaires: S’i l le faut, Virex carrément de bord,
et tentex une autre occasion. Amours: des inqulétitudes temporaires. Santé: opérations urgentes. Per­
sonnes âgées: une réussite ce soir.
____
OE COTE
&
Affaires: une information vous sera d'un grand
secours. Amours: Venus sourit aux tro is Décans.
Santé: excellente.Personnes âgées: bonheur tranquil­
le, sans heurts.
Affaires: des éléments mystérieux entreront en
jeu. Amours: on parlera de mariage. Certains fu i­
ront. Santé: bonne. Personnes âgées: lises les jou r­
naux pour vous tenir au courant.
LES GEMAUX
(du 21 mai au
Zl juin)
Affaires: les orateurs et conférenciers retien­
nent tout votre attention. Amours: obligation en­
vers l'ê tre aimé. Soyet plus douce avec une per­
sonne âgée. Chiffre: 2.
CANCER (du
22 juin au 22
juillet)
Affaires: vous sures l ’occasion de vous entre­
tenir avec une personne influente Amours: néant
Santé: pas trop bonne Personnes âgées: excellent
semaine Chiffre: 9.
LE LION (du
23 juillet au 23
août)
Affaires: bien aspectées. Amours: risques de
disputes conjugales. Amours: peu vraisemblables.
Santé: votes respiratoires. Personnes âgées: dis­
simules votre mécontentement
LA
VIERGE
(du 24 août au
22 septembre-
Affaires: on tire ra des plana sur la comète
Amours: peu naturelles Santé: quelques maux de
denta: Personnes âgées: un moment agréable à I#
fin de la semaine
__________
LA BALANCE
(du 23 septem­
bre su 22oclobre
Affaires: on sera tenté de prendre des risques
à mauvais escient Amours: rien d Intéressant Ne
brusques pas le conjoint Santé: bonne. Personnes
âgées: surveilles votre régime.
LE SCORPION
(du 23 octobre
au 22 novem
bre
Affaires: un résultat appréciable Amours la
fin d'un beau roman Santé: ne négliges rien en ce
Personnes âgées: on
qui concerne vos poumons
vous tend la main
, LE SAUTAI
RF (du 23 no
vembre au 21
décembre -
Affaires: petite querelle en perspective avec un
associé Un collègue vous donnera de conseils pré*
rieus Tout est calme sur le plan sentimental La
_____________
santé est quelque peu chancelante
HS*
X
1
. rm t»
Essuyer les darnes de sau­
mon avec un linge humide.
Disposer côte à côte sur le
fond d'un plat à four garni de
feuille d aluminium Faire
fondre le beurre dans une
petite poêle. Ajouter la pom­
me et la cuire 2 minutes
Ajouter granola, sel, cannel­
le et poivre. Remuer pour
bien mélanger Mettre le
saumon 5 minutes dans un
four amené à 450 degrés F.
R etirer du four et napper
de la préparation au grano­
la. Remettre au four et ré ­
duire la chaleur à 350 degrés
F. Laisser 7 ou 8 minutes.
de suite, en
Servir tout
compagnie de croquettes de
pommes de te rre et de fèves
de lima
Note: Si les dames sont
surgelées, ne pas dégler,
mais doubler les temps de
cuisson donnés.
Hacher un demi cornichon
au fenouil (d ill) Bick's (ou
un mini-cornichon entier) et
faire sauter dans un peu de
beurre Dans une poêle à
omelettes déjà au feu. v e r­
ser 3 oeufs battus, sur du
beurre fondu Brasser ju s­
qu'à ce que l'omelette dé­
colle bien de la poêle V e r­
ser sur les oeufs les corni-,
chons hachés sautés Bras­
ser le poêle pour étendre le
mélange également dans l ’o­
melette. Laisser figer l'o ­
melette puis rouler et g lis ­
ser sur une assiette Garnir
de persil Servir (N ajouter
ii sel ni poivre car le goût
de cornichon au fenouil (d ill)
suffit comme assaisonne
ment'. Portion individuelle
*
•
•
*
CARAVELLE
AC CUTRON
AC CU OU AR TZ
ROOANIA
f l AN MISE
NOUS
L fS
BELIER
I i
(du 21 mars au
20 .iv n l)
F
nantel
ques secondes au mélangeur
électrique
Servir très frais.
Décorer de grains de café
ou saupoudrer de cacao
A l'heure du plat principal, mis pour les habitués de la
la pomme trouve encore sa balance car elle ne contient
place dans les caris, les fa r- qUe 70 calories et des minéces de poulet et de porc ou raux et vitamines Son jus
les pains de viandes; hachée vitaminé contient autant de
grossièrement elle ajoute de vitamine C que le jus d ’une
la texture aux salades de orange et il contient un peu
jambon, de poulet et de boeuf, de fer
Au dessert et à la collation,
Le dicton “ Une pomme par
elle se laisse croquer à bel- jou r garde en santé” n est
les dents.
pas tout à fait faut.
T a pomme est un fru it ncrCOTELETTES
DE
PORC
A
LA BASQUAISE
Faites s a is ir des côtelettes de porc dans de la végétaline chaude. Salez et poivrez. Sur chaque côtelette,
mettez une moitié de pomme non pelée, 1 c. à table
de sucre d’érable granulé ou râpé, 1 c. à thé de
sauce piquante. Pour six côtelettes, ajoutez 1 tasse
de crème.
Couvrez et cuisez à îeü moyen 40 à 45
minutes jusqu’à ce que les côtelettes soient cuites.
N.B. - On peut, si on le désire, fin ir la ml<*on u„ four.
POUDING AU KIZ A L ’ERABLE
O
2/3 tasse de riz non cuit
oeufs battus légèrement
2/3 tasse de sirop d’érable
1 1/2 tasse de lait
pincée de sel
1
1/8 c. à thé de muscade
1/2 tasse de raisins
2
Faites cuire le riz selon les indications écrites
sur le contenant. Egouttez. Mélangez les oeufs et
le sirop, ajoutez en brassant, le lait, le riz , les r a i­
sins, le sel et la muscade
Versez dans un plat qui
va au four et faites cuire dans le four à 350 degrés
F., 50 à 60 minutes.
N.B. - Mettez la préparation dans une casserole
d'eau pour la cuisson__________
FUDGE A L'ERABLE AVEC FONDANT
4 1/2
2/3
l
l
1
tasses de sucre granulé
tasse de sirop de mais blanc
tasse de sucre d’érable
tasses de crème
tasse de fondant
Mélangez tous les ingrédients excepté le fondant,
mettez dans une casserole et amenez lentement au
point d’ébullition. Faites b o u illir en brassant cons­
tamment jusqu'à l ’obtention d'une boule dure dans
l'eau froide (244 degrés F ). Versez cette prépara­
tion dans un grand plat humecté d'eau et laissez
re fro id ir jusqu'à ce que le mélange garde l'em prein­
te des doigts. Ajoutez le fondant et battez jusqu’à
ce que la préparation durcisse. Placez dans un bol.
Recouvrez d'un linge humide et laissez reposer quel­
ques heures.
Mettez au bain-marie. Chauffez en
brassant jusqu’à ce que le fudge deHenne brûlant.
Versez dans un moule huilé. Laissez re fro id ir et
coupez en morceaux
fEN C O W S
O R E IL L E S
FAITES NETTOYER CHEZ
vie
PRIX
D’ESCOMPTE
BIJOUTERIE
JEAN BOUCUN
588-5566
H RUE ARCHAMBAULT
CHARLEMAGNE
5 8 1 -5 5 0 4 __
Avant de faire
vos aenats
s
e
s
T » p i**erle
»,
a#
:..
UN SPEC j j}
€ '
En d é c o r a t io n
Tapis (100% nylon,
Shaq, etc.)
e laine
.
f Service a domicile
Estimation gratuite
TKcucUce 'D c ttn
88 CURE MARTINEAU.
REPENTIGNY
581-9294
I
ii
^
< 4
m
T
1
vente
K
v
J /
ï
c
SELECT
fâii-hcliru
«
$
A
f'KL
BIFTECK
F
frais désossé, roulé,
partie du soc,
sans perte
de ronde
tra n ch e entière
•>
4:
RÔTI
DE PORC
lb
A
R O SB IF
ti
JAMBON
bI
BIFTECK
1»
A
de boeuf Canada Cat
BREUVAGE
BISCUITS
• RS '
79
nn
GOGLU,
LIDO
KRAFT,
2 Ib
2■
SAUCE
Hol Chicken
HABITANT.
KRAFT,
32 oz
TOMATES
rs
Canada Chou
2.79
49
85
bte 28 oz ■
CRISTAUX
rs
a saveur de raisin
j
NESTLE OUIK
Die 32 oz
Mi
PREPAREE
RS
2.39
39
cont 16 OZ ■
CARNATION
39
1.27
69
bte 16 0 / ■
FARINE
FIVt ROSES
RIZ
*
7 16
rs
a longs grams
JUS DE
TOMATES
|
3
bte 15 oz
10/5 oz
saveurs variées
SOUPE WON TON
bte 10 oz
AHUNTSIC.
SARDINES
JUTLANO
"RS".
10/
POMMES ROUGES
DELICIEUSE
3 ni#
CAROTTES
produit du O uebec
< il C««wd.i No 1
sac
5,h
OIGNONS JAUNES
pr.irhut du Oueber
i il C .m .x lii No 1
sac
88
JS
5 ib #
59
3
3
cont 32 oz
HOWARD JOHNSON
15 o z .
PRUNEAUX
SECS MOYENS
SUNSWEET,
1.65
celle 32 oz
cont 1 Ib
MARGARINE
__
DURE OELSIE paquet 1 i b . J ü
CAFE FILTRE
.84
.53
SAVON DE
TOILETTE rs
76
DETERSIF EN
POUDRE
1.19
bleu
couleurs variées 8 parns ■
MAXWELL MANQUE
bie t lb
Veau. Porc. Boeuf —
sandwich créions
4.17
SCOTTIES blancs
2 épaisseurs bte 200F ■
59
3 oz
.31
AMPOULES
G E BEST BUY
40 60 100 watts
paquet 2s
.83
CREME RINCE
LAOY PATRICIA
cont 12 oz
RS'sac 3 ib
PAPIERMOUCHOIRS
.79
OQ
PARIS PATE:
cont 24 oz
1.09
NOURRITURE
TENDRE POUR CHATS
OR BALLAROS
saveurs variées
CUREOREILLES
12 m
RS
.70
aie 9 0 s .
AO
4 3 __
EVERYNIGMT
cont 8 8 oz
varies
rs
Canada Fantaisie
oie iê oz #
POIS A SOUPE
AVION gros iaunes
?
m.89
BEURRE
0 ARACHIDES
cremmi
BEURRE
D 'ARACH IDES
.86
rs
rs
1.09
RINCE-BOUCHE
CEPACOl
•___ _ 1.39
55
-|
y g
GAUFRES
AU SON
TIGES
EGGO
Kellogg s
PIZZA 3M 1 2 " ,
14 oz.
49
bro co li
YORK
10 oz
.59
NETTOYEUR A
TAPIS
BISSEl
B
, 2.29
J
PÂTE A
U
PATE DOPEE
PIZZA GARNIE
MAESTRO
99
BLANCHET
SHAMPOOING
2 ib #
rM
^
BETTERAVES
RS
fl
MARGARINE
3 9 MOLLE
bte 3 4 oz
MARINEES
produit de Floride
_____________ gr. 48
.99
SIROP DE TABLE —
PAMPLEMOUSSES
BLANCS OU
ROSES _
.47
bte 19 oz
produit du Québec
C anada No 1
sac 20 Ib ■
h
00 385
CHAUDREE DE MYES
PREPARATION
A BOISSON GUESTIME
PO M M ES
D E TE R R E
blanc
rouleaux
CATEllI.
produit du Quebec Canada de fantaisie
ÉVAPORÉ
0
RAVIOLI A
LA VIANDE
4 en. ■
CHOCOLAT
INSTANTANÉ
2paQuel
.49
6oz
COTTONELLE,
B
rouleaux
25
bte 14 oz a
FROMAGE
VELVEETA
Q
■
.99
10 oz 1.19
1 ib
PAPIER DE
TOILETTE
ESSUIETOUT
SCOTTOWELS
bte
28 oz
1.25
TRANCHEESassort.es HYGRADE
g iE T
-DO
1 ib
(Simili-poulet, viande-olive
cornichon-piment. Pologne )
blanc
•
VIANDES CUITES
b l e
A
m
60z
tout boeuf HYGRADE
Coupe provenant
FROMAGE
CANADIEN
tranches
single
■
1 9Q
CUIT hygrade
BACON M E R IT E
SAUCISSES
FUMEES HVGRADE
SAUCISSON SALAMI
188
attendri
Coupe provenant de boeuf C anada Cat
y - j
I78
ROSBIF
ou
pointe
de surlonge
de croupe Silver 2 3 ib
128
tranche
BIFTECK
Coupe provenant
de boeuf Canada Cal
m
?
1.19
„ 2.29
PRIX EN VIGUEUR
JUSOU AU
14 JANVIER 1978
NOUS NOUS RESERVONS
LE DROIT DE LIMITER
LES QUANTITE S
SELECT
I
5
J
nos rayons
S: Portrait d’un espion
Duplessis, l'ascension Duplessis, le pouvoir
Par Conrad Black
Joseph-Maurice Le Noblet
Duplessis, dit Le Chef, m in­
ce, environ cinq pieds neuf
pouces, le nez légèrement
aquilin, la moustache petite
et bien taillée, le sourire
agréable et franc et la che­
velure sombre et épaisse. .
Les yeux bruns, perçants,
qui pouvaient rir e , s c in til­
le r, s enflammer
Ainsi se
présentait à prem ière vue
celui qui a lla it devenir un
des personnages marquants
de la Belle province
T ra va il de bénédictin s’il
en fut, “ Duplessis” a deman­
dé six (6) ans de tra v a il à
Conrad M. Black et à ses
collaborateurs pour»
nous
vo ir, c’est le pouvoir pro­
prement dit: les affaires de
l ’ Etat, les relations in te r­
gouvernementales, les relalions Eglise-gouvernement,
la politique économique, sociale, les grèves, les échos
de la presse, tout cela ra ­
conté dans ratmosphère enlevante de l ’époque. De nombreuses photos viennent ap­
puyer le texte,
Une biographie qui se veut
objective et fidèle à l ’image
de celui qui fut le fondateur
de l ’Union Nationale. Un l i ­
vre qui s ’adresse à ceux qui
ont vécu cette époque autant
qu’à ceux qui, les jeunes,
veulent en savoir plus long
sur notre histoire “ Duples­
sis", une époque à re vivre à
travers le personnage clef
d'une période marquante de
l ’histoire du Québec.
Avocat et homme d’a ffa i­
res, Conrad Black est d i­
plômé en histoire des uni­
versités Carleton et McGill
et en d ro it de l ’Université
Laval. Qualifié par Robert
Rum illy d’autorité en ce qui
concerne Duplessis, i l a con­
sacré au fondateur de l ’U­
nion nationale sa thèse de
maîtrise et n’a pas cessé de
s’y intéresser depuis. I l est
une des deux seules person­
nes qui aient jamais eu libre
accès aux archives Duplessts
donner, dans une é criture
souple et captivante, un do­
cument dénue de toute “ partisannerie" et rigoureuse­
ment conforme au p o rtra it
de l ’homme, de la vie p o lit!que et des têtes d ’affiche
d’une époque depuis Tas­
chereau jusqu'à Godbout, en
passant pas Charbonneau,
Houde et les autres.
L oeuvre de Black est d iv isée en deux tomes: le prem ier, L Ascension. cornprend une dizaine de chapitre s et s'étend chronologi­
quement de 1890 i 1944, en
s ’attachant davantage au
personnage et à son ascen­
sion: le deuxième. Le Pou­
LE PLUS GRAND CHOIX
DE LIVRES DE LA REGION
CARTES DE SOUHAITS
POUR TOUTES LES OCCASIONS
Le Hvre que vous cherchez,
vous le trouverez à le­
1
Duplessis l ’ascension, to­
me I et Le Pouvoir, tome
YVON DELISLE - HERVE OUELLET, co-props
H n, per Conrad Black, deux
I livre s en vente partout au
GALERIES RIVE-NORD
W
prix de $12 95 et de $13.95.
A n g le A u to ro u te 40 e t b o u l. B r ie n 5 8 1 -9 8 9 2
La nouvelle maison d’édi­
tion, L ib re Expression, i ­
naugure son programme en
lançant un livre-choc sur la
Gendarmerie royale du Ca­
nada. “ S: P o rtra it d’un es­
pion’’ de Ian Adams, porte
la mention “ roman*, mais
à sa parution en anglais,
de nombreux journalistes
n’ont pas manqué de signa­
le r 1 abondance des détails
véridiques fournis sur l ’o r ­
ganisation et les modes d 'o ­
pération de la GRC.
Oeuvre d’un journaliste, S:
P o rtra it d'un espion plonge
au coeur de l ’univers des
services secrets canadiens
dont les “ exploits" laissent
songeurs plus d'un observa­
teur.
“ En 25 ans, les services
de sécurité de la Gendar­
merie royale du Canada
-
n’ont pris qu’un seul vé rita ­
ble espion; i l n’y a vraiment
pas de quoi se vanter” , ré ­
vèle finspecteur DV, l ’un
des principaux personnages
de “ S: P o rtra it d’un espion".
Se p o u rra it-il que ce piètre
bilan soit dû à la personna­
lité de “ S", l ’ancien d ire c­
teur des services de sécurité
de la Gendarmerie royale
du Canada? “ S" é ta it-il un
agent double ou même t r i ­
ple? Pourquoi a - t- il été mis
à sa retraite après une en­
quête du gouvernement ca­
nadien? Se p o u rra it-il que
“ S" soit le mystérieux “ qua­
trièm e homme" du scandale
Burgess - Maclean - Philby?
Dans sa recherche de la vé­
rité , l'auteur de S: P o rtra it
d’un espion a suivi à la tra ­
ce le génial “ S" au C hili où
des agents de la GRC ont
collaboré à la répression de
la Gauche, en Australie et
au Canada. Cette enquête au­
près de sa maîtresse, aui
charmes exotiques, de ses
compagnons de trava il et
de membres du gouverne­
ment, lui a permis de bros­
ser un tableau saisissant
de “ S", mais aussi des “ mé­
thodes de tra v a il" de la GRC:
infiltratio n des syndicats,
des organisations politiques
et des campus; filatures, é­
coute électronique, etc
Après la lecture du livre,
bien des questions surgiront
dans l ’esprit du lecteur dont
celle du “ pouvoir secret de la
GRC".
S: P ortrait d'un espion, de
Ian Adams, publié aux Edi­
tions L ibre Expression, est
en vente partout au prix de
*6.95
toujours marié pour les au­
torités religieuses et c i­
viles. Qu'à cela ne tienne,
lu i et Blanche-Alice chan­
geront de religion et se
marieront. Quelques mois
passent dans leur bonheur
et Blanche-Alice attend un
enfant. Soudain c ’est
la
catastrophe ! Dénoncés au­
près
des autorités pour
bigamie et fraude, un long
m artyr
commence pour
William et Blanche-Alice.
Bigame est un hommage aux
personnes,
aux femmes,
surtout , qui ont souffert
de gestes posés, de déci­
sions prises à leur encontre
et d’après des moeurs r t-
gides Si de nos jours une
condamnation comme celle
que subie Blanche-Alice
parait monstrueuse et d is­
proportionnée en regard de
la faute commise; à cette
époque, elle pouvait être
courante
Bigame est un roman qui
bouscule les idées, et per­
met de prendre conscience
des grands changements
survenus dans la société
quant aux droits des femmes.
Bigame
De Pauline Cadieux
Après La lampe dans la
fenêtre qui connut un grand
Cadieux
succès, Pauline
signe un deuxième grand
liv re Bigame.
Bigame raconte l'h isto ire
de Blanche-Alice et W illiam
aux prises avec une société
intransigeante.
W illiam
Majeau , abandonné par sa
femme, rencontre BlancheAlice , venue s’occuper du
vieux Majeau , presque a
veugle. Devant la douceur
et la patience de la jeune
fille , ranim osité de W illiam
à l'encontre des femmes,
fond et il propose à la
jeune fille de l'épouser. M al­
heureusement W illiam est
Bigame
De Pauline Cadieux
(165 pages) d
_:#en
M vente aux
est
p rix de $6.50
DU 13 AU 19 JANVIER
1 -HISTOIRE d u n e in f in ie t e n d r e s s e ...
L'AMOUR D U N E MÈRE,
LA SENSIBILITÉ DUN PÈRE.
ET SURTOUT. LE COURAGE D UN FILS.
Cours de d an se
POUR
TOUS
...
ou C ercle M a r g u e r ite D ’Y o u v ille
j
*
r/.
i*
t
y -
•
•
m
xROt>
Les cours de danse au Cercle Marguerite D’You­
ville vont bon train. Tous ont été enchantés de
la qualité de nos cours.
L ’année prend à peine fin que tout nos couples
manifestent déjà le désir de nous revenir.
N’avez-vous jamais rêvé et même quelque peu
envié en secret les couples que vous voyez évoluer
sur les pistes de danse lors des bals et des soi­
rées de toutes sortes alors que vous passiez la
presque totalité de ces soirées assis
Et bien! Il n’en tient qu’à vous de vous joindre
à notre organisation. Vous passerez des soirées
plus agréables tout en développant votre person­
nalité et vous acquierrez aussi plus d’assurance
et d’aisance.
De nouveaux cours débuteront dimanche le 22
janvier à 19h 30 p.m. ainsi que mercredi le 25
janvier à la même heure.
C’est un placement divertissant et vous ne le
regretterex sûrement pas
Nos professeurs Hélène et Robert sont des plus
compétents, possèdent aussi beaucoup de patience
et de compréhension
U
» v s
•
.
V
\ \
..
i F
JAMES WHITMORE •
RENATOCESTIE • ADOLFOCELI
MARINA MALFATTI • LEE J C O B B f
•
If <Cv
•
©
FRANCO GÂSPMtW
LE iJ.C O M
Zi
e
e
à
L Ü
Z
r~
m
]
i
dimanche ih 30
OIMANCKT 7rt 30
•
• •
______ Ü F q NEMA MARSElVVfc
.. .
-j
81
s
LA GACHETTE
HORAIRE SUR SEMAINE ET SAMEDI TH 30
*
t -/>
84 boul Industriel. Repentigny
â# 4 DF D O N ^ f »
PA
( *'
<H¥1 Il J *
vS #$ f
•*A
-i
(# *
FA l A
NOUS T â N r #
, >1 V
Ntf il
«NS I
24 HRES
PAR JOUR
5 9 1 -8 1 6 0
•
Pour de plus amples renseignements, appelez Mme Beauchamps à 353-5875, ou appelez aussi Mme Landry a 58V
5072.
au Chalet Laforêt rue Lorange,
L 'i n s c r ip t i o n se f e r a
mercredi le 19 janvier de 19h 30 a 22h p.m.
Sur nos rayons_________
Les pistes de ski de fond du Québec
Par Christian Veilleux et
Bernard Prévost.
Plus de 600,000 Québécois
ont déjà découvert les plai­
sirs du ski de fond et l’en­
gouement pour ce sport aug­
mente sans cesse. Parallè­
lement les centres de ski de
fond deviennent de plus en
plus nombreux et impor­
tants, Pourtant aucune étude
exhaustive des sentiers du
Québec n’avait été réalisée
jusqu’à ce jour. C’est p ré­
cisément pour combler cette
lacune que Bernard P ré ­
vost et Christian Veilleux
ont effectué un relevé de
tous les réseaux de vingt
kilomètres et plus existant
à l ’heure actuelle dans la
Htnrtict.
Au sein de chaque région
les différents centres ont
été classés par ordre a l­
phabétique de localités et
décrits de la layon suivan­
te: routes d’accès, liste des
pistes et de leurs attraits
particuliers, cartes des sen­
lorsque disponible,
tiers
commodités, hébergement
Ecole de Ballet Jazz Repentigny
92 rue Notre-Dame, Suite 204
sur les lieux et tout autre
renseignement utile.
Le texte , complété par
plus de 120 cartes, décrit
quelque 200 stations de ski
de fond en plus des pistes
inter-centres II invite le
lecteur à découvrir son pays
de l ’Abitibi à la Côte-Nord
sans oublier les pittoresques
Laurentides.
Montréal et environ: 14 cen­
tres.
Laurentides: 33 centres
Sud du Québec: 41 centres
Outaouais: 12 centres
Nord-Ouest du Québec: 11
centres
Mauricie: 13 centres
Québec et environs: 21 cen­
tres.
Saquenay, Lac St-Jean: 21
centres.
Bas St-Laurent et Gaspésie:
25 centres.
Côte-Nord: 8 centres.
Rappelons que Bernard
Prévost et Christian Veil­
leux ont déjà publié chez
le même éditeur " Les Pa­
pillons du Québec”.
Piste de ski de fond du
SESSION D’HIVER DU 9 JANVIER AU 31 MARS
News o ffro n s to o s les n iv e o e x : De p ré -d e b e lo e l je s q e ’e in term ed ia ire 3
CLASSES ENFANTINES:
BALLET CLASSIQUE:
E
1"
forme les anciennes techni­
ques de fabrications sont en
voie de disparition.
L’auteur de cet ouvrage
a rencontré l ’un des derniers
artisans en possession des
secrets plusieurs fois cen­
tenaires, lequel a construit
sous ses yeux un canot tra ­
ditionnel en bois et écorce
de bouleau.
Méthodes, “tours de main"
outils , matériel, ce livre
Pour le s e i f a a t s d e S an s a 8 a n s , p re -b a lle t
e t b a lle t c la s s lq a e p eer 8 an s e t ♦
CLAQUETTE ♦ FOLKLORE: p our | e$ jeu n es de $ an s e t ♦ so rte n t le s g arç o n s.
Par Christian Veilleux et
Bernard Prévost.
Un livre de 280 pages.
En vente partout au prix
de $6.00
On peut également se le
procurer chez le distribu­
teur exclusif au Canada:
L’agence de distribution po­
pulaire inc.
01260, rue Richemond,
Pointe -Saint-Charles,
H3B 2H2, Québec
(514) 523-1600.
BALLET JAZZ
P e a r le s a d o le s c e n ts d e 13 à 17 an s
P eer le s jeo n es e d e lte s de 18 à 3 0 an s.
C lasse sp é c ia le p e e r le s e d e lte s d e 30 an s e t p ie s.
V o ilà ene o c casio n n e e v e lle e t a g ré a b le d e v e e s
m e ttre en co n d itio n p h y siq ee te e t en a y a n t en lo isir
et ene d é te n te .
In itiatio n 7 e t 8 a n s.
P eer le s e n fa n ts d e 9 a 12 a n s.
Le canot d’écorce à Weymontaching
P ar Camil Guy
Une réimpression du bul-.
letin no.20 des études an­
thropologiques du Musée na­
tional du Canada.
Grâce à ses lignes adm ira­
bles et ses perfomances nau­
tiques, le canot d’écorcedes
Indiens de Weymontaching a
acquis une réputation mon­
diale Malheureusement, si
l'industrie et le commerce
sa
se son» nmnarés de
P oor le s te e ls - p e f its de 3 à $ an s.
INFORMATION
aborde tous ces sujets avec
de photographies
l'aide
plans et commentaires ex­
plicatifs. L'amateur de cul­
ture indienne, l ’artisan et
le navigateur y trouveront
matière à travail et à ré ­
flexion .
Un livre de 80 pages
Nombreuses illustrations.
Edité par les éditions :
"l’Aurore”.
Prix $ 4 . 9 5 _____________
C om posez 6 4 2 -2 1 8 0 d e 12h e 16h
de leed i oe jeedi inclu sivem en t.
C om posez 5 8 1 -7 6 9 9 de 18h à 211»
a p a rtir de 9 jan v ier.
N J . T eo s I»» co o rs $ u l m lx l#* .
A* choix d e s c la s s e s de je e r e t ee se ire e .
CINEMA 1
SIMAINI P i m AIH 9 jT N v iîiî» "
ET
14-
$25 0
Avec c a rte
d ’id e n tité
s e t p h o to ,/
POUR,
2
TOUS! REPRESENTATIONS TOUS LES SOIRS A 7H 3 0 P.M.
■
*
K
■
DIMANCHE 1H 30 P J .
■ 1 0 0 B0UL. BRIEN. REPENTIGNY
m
Le meilleur
film de l’année »
U
2e filin
Lw
585-4121 SALLE 2
Un p arad is tropical non ex p lo it*
|4
par l’hom m e où e x is te
BURT A NS
une c iv ilisa tio n
LANCASTER
BIZARRE
MICHAEL
YORK
u n film d e
DON TAYLOR
dans
Walt Disney
L\
<
Rentes
Vend sam 6k 31 pm
II
1
/
Dwnanckt an jm *
7k 36 p s
iMAPKHAMILL ■
HARAJSON FORD
CARRIE FISHER*
IPE TIRCUSHINGJ
ALIC GUINNESS
„ GARY KURT
LUCAS
willi
/-r f .
r,
ME
a
Version
française
de
>
A
m
U n f s n l i i l i q u , *#
in cro y a b le m o n d e p e rd u
r
Me m y s t è r e » s a u v a g e s
avec
>
P A T R I C K WAV N E
LE
' CONTINENT
»
AO Ml Ml PAOCfMMUl
n w w u is S L tT
>'
O U B M É
L ARTISAN, le U janvier 1971 / I l
Matinée Samedi.
dqVmokeau
F a it e s d e c e t t e a im é e
c e lle d e l’a r t i s a n a t
C'est cette année qu’il vous
faut découvrir l ’artisanat
Le Service des L o isirs en
collaboration avec le Cercle
des Ferm ières de Repenti gny a m is sur pied diffé­
rents ateliers d’artisanat au
Chalet Thifault
Des m étiers à tisse r sont
en permanenceinstallés
pour mieux vous permettre
de vous in itie r. Des spécia­
listes en macramé donnent
différentes séries de cours.
Si le piqué vous intéresse
les femmes d’ic i sont pa­
tientes et elles vous ensei­
gneront cet a r t.
SI vous êtes jeunes et que
vous aim eriez connaître les
techniques du crochet ou du
tric o t donnez un coup de
fil à 581-6885 on pren­
dra votre nom ainsi que
la spécialité que vous aim e­
riez p arfaire et on recom­
muniquera avec vous pour
vous indiquer les heures.
La période d inscription se
term ine le 13 janvier '78
NOUVEAU
NOUVEAU
MUET JAZZ
Cours de
2 COURS PAR SEMAINE
D é b ita it h janvier
3
<
w
Z
C
C
<
NOU
SEMI PRIVES
C
&
Remise de diplôme
&
AU
0
I.
u V I
\
Z
O
C
POUR FILLES
H
c
ET GARÇONS
DE 8 A 1> ANS
2
<
>
3
C
z
Z
F POUR INFORMATIONS
■
ET INSCRIPTIONS
Ü
585-2229
322-6090
I
NOUVEAU
0
c
<
m
>
c
NOUVEAU
COURS DE DANSE
La faucon pèlerin fait l'objet d’un timbre consacré
aux espèces ménagères d’extinction
pendue de pesticides après bre.
la Seconde Guerre mondiale
Données techniques
Ces produits chimiques ont
Le tim bres commémoratif
nui à la reproduction en por- de 12 c. de la série consatant atteinte à la formation crée aux espèces menacées
de la coquille de l'oeuf. L u- d'extinction qui sera émis
tilisatio n contrôlée de ces le 18 janvier 1978, reprépesticides donne au faucon sente le faucon pèlerin
pèlerin une chance de surRobert Bateman, célèbre
vie en Amérique du Nord, artiste de la faune qui a
mais son existance est tou- desssiné le tim bre consajours menacée et c’est pour- cré au couguar de l'E st V
quoi i l est important desen- année dernière, a dessiné
s ib ilis e r les Canadiens au
ce nouveau tim bre.
problèmes de la survie du
La maison Asthon-Potier
faucon".
Lim ited, de Toronto, im o riRobert Bateman, célèbre
peintre canadien de la faune
a dessiné le timbre-poste,
qui sera tiré à 31.8 m il­
lions d’exemplaires par la
maison Ashton-Potier L im i­
ted de Toronto.
Les Postes n’ont pas enco­
Hockey et hiver sont syno­
re décidé où aura lieu le nymes dans l ’esprit de nom­
lancement officiel decetlm
breux enragés du sport, quel
que soit leur âge. Pour celui
qui pratique activement ce
sport, il est important de
choisir soigneusement l ’équipement. Le numéro de décembre du Consommateur
Canadien vous donnera des
F ILIA LE DE GAGESCO LTEE
conseils d’achat très utiles,
L ’ajustement des patins est
m
a
t
e
r
n
e
l
l
e
m
u
s
ic
a
l
e
ECOLE
très important car i l peut
INSTRUMENTS 8. ACCESSOIRES
influencer la vitesse et l'a ­
MUSIQUE EN FEUILLE
g ilité du patineur. Si les pa­
tins sont trop grands, l ’é­
ORGUES et PIANOS
quilibre du joueur sera mo­
difié; s’ils sont trop petits,
Q u i pense m usique p e n s e ^ a lip e a u
ils seront inconfortables et
risqueront de décourager le
joueur.
LES GALERIES RIVE NORD,
Après les patins, le bâton
669 NOTRE-DAME
100 ROUI. BRIEN
est le m eilleur ami du
joueur. Le choix d’un bâton
$ 1 1 -4 0 5 0
doit dépendre de la ta ille ,
S IS -0 9 1 1
du poids, de l'âge, du style
Le m inistre des Postes,
Jean-Jacques Blais vient d'
annoncer que les Postes lan­
ceraient le 18 janvier pro­
chain un autre tim bre de
12c. dans le cadre de la sé­
rie consacrée aux espèces
menacées d ’extinction. Le
nouveau tim bre représente­
ra le faucon pèlerin.
En annonçant la nouvelle
émission , M Blais a tenu
les propos suivants: “ Il y
a quarante ans, on retrou­
vait le faucon pèlerin o rig i­
naire du Canada dans pres­
que toutes les régions du
monde Aujourd’hui, i l est
menacé d’extinction.
“ Certains
chercheurs d’
Europe et d ’Amérique du
Nord ont découvert qu’il ex­
istait un lien entre la baisse
importante du nombre de
faucons pèlerins sur les deux
continents et l ’utilisation ré -
mera un total de 31.8 m il­
lions de tim bres par le procédé de lithographie en quatre couleurs sur papier 11tho couché d ’un seul côté,
Les noms du dessinateur
et de l'im p rim e u r figureront
dans les marges latérales,
tournés vers 1 intérieur, aux
quatre coins de chaque feuillet de 50 tim bres,
Les tim bres mesureront 40
mm sur 24 mm et seront
de format horizontal Tous
les tim bres seront marqués
par le procédé “général".
Le choix d’un équipement,
de hockey
(&AUPEAU MUSIQUE
REPENTIGNY LIEE
KID STEAK HOUSE
k
35 Notre-Dame. St-Paul l’Ermite
ENTREE GRATUITE
fifll-3754
EN VEDETTE... Joey Tardif
VENDREDI ET SAMEDI LES 13 ET 14 JANVIER
de jutinage et de la position
du joueur.
Vous trouverez également
dans cet a rtic le des conseils
sur la façon de choisir les
casques de hockey, la culotte, les jambières, les gants,
les bas, et les jarretières,
les protections des coudes
et des épaules, les chevillères 3t le suspensoir
Dans le même numéro, vous
trouverez des articles sur:
- Les exorciseurs: C ertai­
nes personnes trouvent qu'il
est dur de fa ire des exerci­
ces en hiver, mais tel ne
devrait
pas être le cas.
Pourquoi ne pas acheter un
exerciseur? I l s'agit d’un
appareil facile à u tilise r et
qui n’est pas sujet aux con­
ditions climatiques. L ACC
a testé la durabilité, la corn modité et le confort de sept
modèles.
- Le conditionnement phy­
sique: Pour être en forme,
il ne suffit pas de décider de
fgire de l ’exercice. L ACC
a visité un grand centre de
conditionnement
physique
pour en apprendre plus sur
l'élaboration d ’un program­
me annuel
d entraînement
d endurance Votre percep­
tion de la condition physique
risque d’être différente a
près avoir lu cet article.
- Les additifs alimentaires:
Les aliments sont nécessai­
res, mais en e s t-il de même
des additifs utilisés? Made­
leine Scott-Normand, diété­
tiste au Québec, nous décrit
les piéoccupations des hom­
mes de science à propos
des a.*ditifs alimentaires,
comme I amaranthe, et nous
en fait brièvement l ’h isto rique.
Si vous aimes ce numéro
du Consommateur Canadien,
« devenir
pourquoi ne
membre de l ’AÆ et recevoir ainsi pour 38., six nu­
méros pleins de renseigne■«■ta utiles E crive tà l'A s ­
sociation des consomma
leurs de Canada, case pos
taie 2020, Ottawa (Ontario
• U Cire» Sk u I M T bact m eirtalw spéculé
à tus us ( ms tositu l appriaÉi b toise
eus cmt s tototKMt M I juiier a h 38 ; m
à r t c * Mi-tome tos Cto»#s
• lis cavs to toise secule saàessu* au tototMts
Le meuble eane<Sen
en pleine crlee
SS/ L ARTISAN. le II janvier 1978
M tW t 1(1
•lis pritissiws sut ÜMC it b m ri Uar|
Me upcriMce fait m «ms *$»••$ m **11
vus Ms ri
•ÂMrs si vms testez rester jewes et être h terme
i Mtsitez pm et teMpfceeez
pur ifern tm as et mscr#t*es i:
Mme Wicele letew r
$81-3732
Wwe Wicele âllerd
642-9397
h
HEURES DE SPECTACLE: iow »» en «t nw so su
ORCHESTRE LES
VAILLANTS
DES PROFESSIONNELS DE LA MUSIQUE
• POPULAIRE • ROOTN ROU. • DISCO
An Canada, la c rts e d e l'in ­
dustrie du meuble est l ' I l ­
lustration parfaite daman
que de concurrence de la
part de ce secteur sur le
marché local on américain
Le salaire horaire moyen
dans I Industrie du meuble
est de $4 45 mu Québec, $4
50 en Ontario et de $4 55
au aiveau national Ea Ca­
roline du Nord, le plu
les
état producteur de m
des Etats-Unis, les salaires
• payés aux noirs sont encore
de $2 00 l'heure
A u x a m is d e s liv r e s e t
Prochain programme des Grands Explorateurs à Repentigny:
a u x c h e rc h e u rs
Venezuela, Demain l’Eldorado
N’oubliez pas que la b i- dio-visuels sont a votre disbliothèque de la Polyvalen- position tous les soirs du
te Jean Baptiste M eilleur est lundi au vendredi de 19 00
ouverte tous les soirs depuis heure à 22:00 heure ainsi
le 9 janvier.
que le samedi toute la jourSi vous étudiez, si vous née de 9:00 h. à 17:00h.
êtes chercheurs, si vous a iCe Service est le résultat
mez lire venez p ro fite r de d’une entente entre la Coin­
ce beau local bien aménagé ■mission Scolaire LeGardeur
et riche de biens culturels.
la V ille de Repentigny,
afin de mieux vous servir.
Des encyclopédies, des best
s e lle rs ^ d e ^ tju jp e n ^
Des nouveautés à
municipale
la
de Repentigny
sans prétention
A la fin de décembre 1977, ventures
la bibliothèque municipale de qui les changera agréable­
Repentigny comptait 11,550 ment des romans actuels
personnes inscrites, contre qui cèdent trop facilement
10,290 au 31 décembre de à la mode du sexe et de la
l'année 1976. Soit une aug­ violence. A ceux là, la b i­
mentation de 1,260 lecteurs bliothèque municipale de Re­
dûment inscrits au cours de pentigny offre tous les a l­
1977 C’est bien la m e il­ bums d’Astérix parus, tous
leure preuve que la nouvelle les Ttntin, tous les Boule et
politique d’achat de livre s B ill ainsi que la plupart des
entrée en vigueur cette année albums d’Achille Talon. Tout
a reçu le succès qu elle le monde connaît Snoopy et
m éritait. Plus il y aura de les nombreux personnages
nouveaux liv re s régulière­ qui rentourent, cette bande
dans
ment disponibles, plus nom­ dessinée paraissant
breux seront les amateurs plusieurs journaux quoti­
qui voudront s’abonner pour diens ou hebdomadaires et
avoir la chance de les lire on en a même fait des film s
sans pour autant se ruiner, d'animation qui passent à
puisque,
rappelons-le, il la télévision et dans les sal­
n’en coûte rien aux ré s i­ les de cinéma On retrouve­
ce sympathique héros
dents de Repentigny pour ra
obtenir leur carte d'abon­ dans deux récents alubms:
Snoopy et ses amis et les
nement.
amours de Snoopy. Les
Pour les jeunes
Stroumpfs ne sont pas non
d’âge et de coeur
des inconnus, leurs
Parm i les nouveautés ac­ plus
tuellement disponibles, bon aventures font les délices
nombre de volumes s ’adres­ de lecteurs de plus en plus
sent plus spécialement aux nombreux. 10 albums d if­
jeunes lecteurs, mais aussi férents des Stroumpfs at­
aux “ grandes personnes" qui tendent sur les rayons (mais
ne méprisent pas de se plon­ jamais très longtemps) de
ger une fois de temps en fa ire r ir e et sourire leurs
temps sinon régulièrement amis lecteurs. Signalons é­
dans un album de bandes galement la présence de
dessinées ou un liv re d’a- ________ (suite à la page 34)
L'Eldorado d ’h ie r... chi­
Michel Aubert a choisi jeu­
mère des Conquistadores ne la ca rrière de grand re ­
espagnols qui les amena à porter. Après un séjour au
occuper tout un continent
Cameroun, il se rend en
L'Eldorado d’aujourd'hui... Guyane où il réalise son
m iro ir aux alouettes qui a t­ prem ier court métrage sur
tir e tant d’aventuriers, de les Indiens Oyampis En 1964
prospecteurs,
d’entrepre­ et 1965, i l se rend en E­
neurs, de brasseurs d’af­ quateur tourner un long mé­
faires et de capitaines d’in ­ trage sur les Jivaros, ré ­
dustries en mal de fortune! ducteurs de têtes.
Le Vénézuéla, un pays par­
Il retourne ensuite en Guy­
tagé où les entreprises g i­ ane réaliser un long métrage
gantesques des
sociétés dans le but de prendre la
pétrolières multinationales défense des Indiens et de la
font un contraste ahurissant Guyane ce sera “ Paradis en
avec la vie p rim itiv e des enfer” qui nous a été présenté au cours de la saison
Indiens.
Le grand reporter Michel 75/76.
En 1974, 1975, 1976 Michel
Aubert nous entraîne au fil
de l ’Orénoque, fleuve légen­ Aubert repart vers le Vé­
daire aux m illie rs de canaux, nézuéla et la forêt ama­
jusqu’au massif de la P a ri- zonienne, en compagnie de
ma, berceau des sources. son épouse Madeleine et de
Il nous présente les Indiens son frè re Jean-Claude.
Il en revient avec le long
Waraos, peuple fie r qui vit
au rythme des marées. Es­ métrage qu’il va bientôt nous
sentiellement pêcheurs, ils présenter Vénézuéla, De­
partent à la tombée du jour main l ’Eldorado.
pour barrer les canaux et Endroit: Polyvalente Jeanprendre au file t les t e r r i­ Baptiste M eilleur.
777 boul. Iberville,
bles poissons Marocotos.
Puis ce sont les chutes Repentigny.
spectaculaires de l'im pé- Date: 20 janvier 1978.
tueux fleuve Caroni, et le
■
■
“ Salto Angel", la cascade la
■
■ ____
plus haute du monde (1,008
■
Î
m); puis l ’Apure, fleuve lent
#
et indolent des
brûlants
11 anos, savanes aux cha■
g #
leurs torrides pendant
— m ------Æ — —A
et
T 1 T 1
III I
VÉNÉZUÉLA
D e m a in l’ E ld o ra d o
è v tc Michel Auben
r
I
|
1
«
«
/ \
V
#
I I Q
M
^
H
R
U
Q
A
# #
F
m
#
I
■
i n
gardiens des
C m
■ J l Jfc
père des rios; ces Indiens
comptent parmi les plus p ri______
m it ifs du bassin de l ’Ama­
zone et sont en guerre perz
manente; mais i l s ’agit avant ,Z
Æ f
tout d’hommes de la forêt
-■
Le Groupe La Laurentien- /
M ÏY * /
ne, compagnies d’assuranÆËm* m* »B K
ces, et le Service des Loi» H f ,:'*K T 1
s irs de la V ille de Repenti­
gny sont heureux de vous
a ccu e illir à ce ciné-spec­
tacle de la série “ LesGrands
xrrTwt • Explorateurs"
PAR COLETTE ET PAUL
#
1
■
g
ÿ y
y9
‘îs
T
l t l
Pour les enfants la durée des cours est
d'une heure (disco, trip le swing, cha cha)
Pour les adultes: la durée des cours est
de deux heures, plus de 9 danses vous
seront enseignées
TOUS LES VENDREDI SOIR, DISCO. SA­
MEDI SOIR, SOIREE DE DANSE SOCIALE
AU CENTRE RECREATIF
U
I
é
P
I I M
pI
A
#
0
7
$100
M
r.K
Ainsi que les moniteurs du Centre Cul­
tu re l Nadia Cette année il y aura des
cours les mardi, mercredi, jeudi soir
le dimanche après-m idi pour les enfants
de 5 à 12 ans, dimanche soir adolescents
'dultes
J
____
■ ■
#
L
f l | | M
l l l t l l C
^ j | C U l E U 11
¥
B
t
Brur3 S
£i,'5 UC 1111 UC acnuuiic
a nniy CilPPial1
CENTRE RECREATIF Di CHARllMAGNi
COURS Di DANS! SOCIALE i l DISCO
iff.
I
m
I*
Billets en vente à 1 entrée
Heure: 20:30 heure
$
DU N O U V E A U AU
F' V
1
à l’achat d’u n seau
ou d’u n baril de
f b u lf t
Md
15
janvier
seulement!
frit à \a
Le baril de 20 morceaux de
poulet coûte ordinairement
$8 .4 0 tandis que le seau de
15 morceaux se vend ordi­
nairem ent $6.45. Profitezen et n «oubliez pas les mets
d ’accompagnement.
r
>
T
-i
K
>
/
VENEZ NOUS RENDRE VISITE AVEC VOS AMIS AU CENTRE RECREATIF
DE CHARLEMAGNE
• 7 Secré-Ceeer, Ckerlenofie V itre feter teetre de deese
LES COURS DEBUTERONT FIN JANVIER POUR DEBUTANTS)
POUR INSCRIPTION ET INFORMATION
Pew: Ckerleeeiee: Aeeette et lleeel Bebeaier S R I- 2 1 7 1 S R I - 0 9 5 4
Rtpeefifey: lerette et Gérerd le lv ie S R S -0 0 4 4
*
M
£a V illa du Poulet.
i
S
CINEMA
L a langue m a te rn e lle au C a n a d a
d’a p rè s le re c e n s e m e n t de 9 7 6
k
DE CHARLEMAGNE
8 7 rue Sacré-Coeur, Charlemagne
VEN., SAM • i
D IM ., LUNDI
1 3 -1 4 -1 5 -1 6
JANVIER
7H 30 P.M.
«
ENFANTS
ON L’ APPELLE
Z
TRINITA
ALADIN ET
IA LAMPE MA6IQU
DIM: IN 30
Entrée $1.00
,w
Les données su r la langue
foumies par le recensement
de 1976 indiquent que la plupart des groupes linguistiques ont reculé numériquement si on les compare à
celles recueillies lors du
recensement de 1971. On
relève cependant des aug­
mentations.
Les deux principaux grou-
pes linguistiques, les Ira n - enregistré de fortes hauscophones et les anglopho- ses
respectives de 85.3%
nés,
ont
respectivement79.5%, 45.5% et 32.5%.
augmenté de 1.6% et de 8.9%
Il faut noter que les procomparativement à une augcédures d exploitation des
mentation de 6.6% de la podonnées sur la langue ma­
pulation nationale,
ternelle utilisées en 1976
Les groupes linguistiques ne se comparent pas rigoupariant l ’espagnol, l ’indo- reusement à celles des re ­
pakistanais, le portugais, le censements antérieurs.
chinois et le japonais ont
(suite de la page 33)
beaux livres illustrés, mais
qui ne sont pas des bandes
dessinées, comme: les ani­
maux de la préhistoire, les
animaux du littoral, les animaux utiles et nuisibles, et
les animaux de la ferme; ou
le grand livre de la science,
la grande parade des m étiers
et la
grande parade des
*
sports. Et pour les toutspetits, disons encore qu’ils
trouveront 24 albums de la
série des Petxi, de plus
en plus populaire
Evasion et culture
U y a quelques semaines,
nous avons donné le titre de
quelques nouveautés parmi
les romans et les ouvrages
de culture générale Envoie!
Hôtel Chapon Fin
St-Sulpice
yy S W W W » **
à
SPECTACLE
ON L’APPELLE TRINITAk
avec
$ 0 C |A L E
1,
V.F. - T f a e y C e U l l e T r t n t t y '
L
TOUS LES SAMEDIS DE 8H A 2H A.M.
P o u r r e n s e i g n e m e n t s 5 0 1- 2 7 2 0
CES FILMS
-1
2 4 heures.
CHANGEMENT
SONT SUJETS A
i
L
|
Vendredi, samedi
Phase 3»
Nouvelle orchestre «
Dimanche soit,
et ses invites.
pierre Stephone
m e m td i Piano- bar mardi des dames
M eliredi > •« , > « " "
?ieme
i o............. " I i , n q' ° —
. . y . -.
SANS AVIS
Tl 13»(wc.
d’autres.
Parmi les rol ’épidémie. Audrey mans:
Rose (on en a tire un film
que vous avex peut-être vu),
les flambeurs de Las-Végas
le jieu et la mort), Magic
fie
(curi euse et dramatique histoire d’un ventriloque et de
sa poupée partenaire), Racines (une grande sérié te evisee). Un pont trop loin
une histoire authentique de
la Deuxième Guerre Mon­
diale dont on a aussi tiré uw
film ), La mort d’un général
(mais ce n’est pas De Gaul­
le), Renflouer le Titanic,
Les fabuleux Onassis, etc...,
etc...
Parm i les ouvrages non
signalons:
romanesques.
Comment parler 5 langues,
le traitement de la crim ina­
lité, Histoires d'amour de
la province de Québec, H is­
toire magique de la France,
Les objets fam iliers de nos
Les enfants de
ancêtres,
Summer hlll et biend’autres
encore puisque nous ne don­
nons là que quelque uns des
titres actuellement disponi­
bles.
Donc, pour de plus amples
informations, rendes vous
à la bibliothèque de Repentigny, au 437 de la rue No­
tre-Dam e, à côté de l ’église
de la Purification. On vous
y attend
Bonne lecture!
''v
SUPER DISCO SEXE /C
La grande bouffe *£
V
*
0 *
* * *
* * * * * * « t t
>
! ▼ * t *_** A
*
*'
iî* * »*
\•ssss.
x
A
9
7
t/
»
t
fft
************
>
s.
g
x
-<
mi
S
LUNDI AU SAMEDI
1 = DE 4H P.M. A 3H A.M. =
DONNA WtlSH
AU 1er ETAGE
1191 NOTRE-DAME, REPENDGNY
581-0619
m
(suite de la page 26)
semble dicter l ’usage du
bracelet
La coiffure est
complétée par le port de la
boucle d’o re ille appropriée.
Fascinait
Adoptant toutes les formes,
les pièces bijoutées affichent
differentes textures depuis
longtemps
expérimentées
Très souvent, les bijoux s i­
gnés "sarab Covent ry " sont
composés de pierres d’une
beauté insoupçonnable aux­
quels toute une histoire est
reliée. L ’éternelle tentation
de l ’homme à faire appel
à un pouvoir extérieur, lu i
faisant cro ire que sa desti­
née sera ainsi influencée
d’une manière positive; voilà
qu’il la traduit parfois en
recherchant croix, signes du
zodiaque ou autres. Aussi,
comprend-t-on pourquoi les
bijoux symboliques fascinent
toujours.
Fantaisie
^ | , e s bijoux-fantaisie sont
une categorie à part des
bijoux dits précieux. On les
choisis pour leur propre va­
leur, mais aussi pour re ­
hausser l'élégance de ses
vêtements. Or, la présenta­
tion faite uniquement lors
de démonstrations à domi­
cile des superbes collec­
tions signées “ Sarah Coventr y ” pourvoit à ces besoins,
puisque la conseillère ex­
pose tous les jeux, tém oi­
gnant de la versatilité de
ces nouveautés selon qu’on
présente le bijou en lui a­
joutant ou retirant des piè­
ces. Résultat: plusieurs ef­
fets obtenus en portant d if­
féremment le même ensem­
ble de bijoux.
Apprendre comment porter
ses bijoux s’avère très p ro ­
fitable de nos jours où il
est impensable de trouver
un tel avantage dans des ma­
gasins encombrés. Des pré­
sentations semblables sont
bien accueillies par la gent
féminine qui vraiment les
considèrent comme des ac­
tivités
sociales au cours
desquelles elles se rassem­
blent pour jo u ir de la chance
de s’im proviser, à volonté,
“ modèle".
Fière parce qu’attrayante
Or, les femmes ne considèrent plus les bijoux de
fantaisie comme étant des
produits d im itation ou inférieurs Même celles qui
portent des bijoux ornés de
diamants ou en or massif
possèdent unecollection
de
ra u x
bijoux -fantaisie
qu’elles portent pour parer
leurs toilettes. Fières d’afficher ces ornements, elles
ne se croient pas obligées
de s’en excuser ou de doute r de leur valeur
Aujourd'hui, grâce aux mé­
thodes modernes, i l est de­
venu possible de se procu­
re r, à p rix très raisonnable,
des attrayants bijoux de fan
taisie d’une originalité et
d une beauté incroyables
La & C H L aidera St-Anne des Plaines
M J.-Roland Comtois, in les services de protection
génieur et député fédéral de l ’environnement du Quéde Ter rebonne, est heureux bec et sera réalité au coût
d annoncer que la Sociétéestimatif de $25,950.
centrale d'hypothèque et de
La S C H L consentira un
logement participera au p ro - prêt pour un montant e stijet de construction de col- matif qui ne dépissera pas
lecteurs d égoûts pluviaux, les deux tie rs du coût des
dans la municipalité de Ste- travaux
admissibles. Le
Anne des-Plaines
prêt estim atif qui est acCe projet est approuvé par cordé est de $17,300 à un
taux d ’intérêt de 9-1/2%,
pour une période de 20 ans
De plus, 25% de ce prêt
n’est pas remboursable, ce
qui constitue donc une subyention directe de $4,325.00.
Le prêt d é fin itif ainsi que
le montant de la renonciation seront établis à la fin
des travaux après v é rifica tion des coûts.
Matinées Enfantines à Lachenale
A compter du 16 janvier
1978, pendant 15 semaines le
Service des L o is irs de la
V ille de Lachenaie, par l ’in term édiaire de son projet
“ Canaria au T ra v a il’’ , o ffrira
aux enfants de 3 à 5 ans
un programme d ’activités.
Ce programme
intitulé
“ Matinées Enfantines ”, consiste à une rencontre hebdon) aria ire d ’une heure et
demie (lh 30). Ces rencon­
tres sont animées par une
m onitrice spécialisée. E l­
les auront lieu dans chaque
secteur dans un local ac­
cessible à tous. '
_ .
Cette semaine: Le Projet Educatif
Voici le dernier d’une série de six articles consacrés au récent L iv re Vert
sur l ’Education. Nous espérons q u'ils auront su vous
intéresser tout en vous per
mettant d'avoir les é cla ircissements que vous dési
rie z avoir sur cet im portant document Voici donc
ce dernier a rticle.
Le Projet Educatif
“ Une démarche propre à
intégrer les divers objectifs et activités de l ’école,
tant prim aire que secondaire, dans un projet plus vaste: LE PROJET EDUCATIF"
voilà ce que propose, en
conclusion, le L iv re Vert,
Cette idée de projet éduca tif n’est pas nouvelle puisque des commissions scolaires et des écoles ont déjà
p ris, sous diverses formes
et appellations, des in itia tives en ce sens. Ce qui est
nouveau, c ’est la proposition
que fait le L iv re Vert de
l'appliquer de façon généraie dans la gestion scolaire,
Comment s’élabore le projet éducatif? D’abord par une
analyse du mode de fonctionnement de la commission
scolaire ou de l ’école qui
permet de déceler les besoins et les lacunes qui existent. Ainsi, telle école peut
découvrir que ses mécanismes de participation laisL ’inscription se fera aux
jours et aux locaux ci-dessous dans la semaine du 16
janvier 1978.
' Carrefour: 4295 Fafard,
vendredi avant-midi de 9h 30
à llh Vendredi après-m idi
de 13h 30 à 15h. Le 20 jan-
C e n t r e O ly m p ia
En Vedette
■3 SALIES DE RECEPTION*
CHANTEUSE
Selles de: 50 perseeees, ,150 perseeees, 800 perseeees
li=m
5 8 1 -7 0 6 0
INC
•0
80 boulevard Brien Repentigny
II
1
K
i i ’i i r
i
JMi
I
et jeux de société
il
II
Ronald Jean
al sas musiciens
,\
DEJEUNER
»
SPECIAL DU JOUR
d
w
O
1
t l » '* *
o
m
Ste
4
■ ,
\ Musique de danse:
1
I \ 385 ST-ETIENNE, L'ASSOMPTION
\ RENSEIGNEMENT S : 5 8 9 - 4 8 2 2 J
15
i
«i
«SOIREE DES DAMES»
la «islie est apprêtée
pan Maria Parreaait
I
i
Jeedi soir
[
I ME
R E P E n T IB n V
*
Spectacle: Vendredi et samedi
O o L « m P iA
□ E
1 3 -1 4 JANVIER
DIMANCHE: concours d’amateurs
ANIK VIDAL
•BANQUETS «MARIAGES «RECEPTION DE TOUS GENRES
M
sent à désirer et met au intéressés, i l s agirait en­
point les moyens d’amélio- suite de déterminer les res­
re r la situation Le projet
sources nécessaires pour
peut donc s’exprim er de d imener à bien le projet édu­
verses façons,
catif et mettre en branle le
d« plan d’action Au cours de
II s’agit avant tout
rendre
l ’école publique l'opération, l'école ferait
meilleure en prenant les meune évaluation de ses démar­
sures nécessaires pour que ches et rendrait compte de
l ’enseignement, l ’encadre- l'état d avancement du pro
ment et l ’organisation géné­
m
raie de l'école obéissent à
des règles plus rigoureuses
Ce projet éducatif signifie
Rapprocher l ’école
donc que l'école aura sa
du m ilieu
propre identité et disposera
Pour ce faire, i l faut fa­ des moyens pour étudier ses
voriser tout ce qui permet priorités, planifier son ac­
à l ’école de se rapprocher
tion et p rivilé g ie r des mé­
du milieu et de disposer
thodes éducatives p a rti­
d équipes stables "d’éducaculières.
teurs qui se donnent une idée
commune de leurs responsa“ La proposition voulant que
bilités. Le projet éducatif
toute école se dote de son
doit également inciter les
propre projet éducatif nous
parents à exprim er leurs atparaît conforme à l ’esprit
tentes et à faire valoir leurs
du
présent
L ivre Vert
points de vue sur l ’école
puisqu'elle
incite chaque
qu'ils désirent pour leurs
communauté scolaire à se
enfants,
rendre responsable d’elleChaque école serait appemême et qu elle encourage
lée à définir de façon préchaque école à refléter son
cise sonprogrammed action
milieu. En outre, elle offre
et à le rendre public Ce
l ’avantage de situer le plus
programme
ferait
alors
près possible de l ’enfant et
l ’objet de discussions avec
des parents rindispensable
les principaux intéressés
débat sur les choix édu­
les éducateurs, les parents,
catifs de chaque école du
et, dans certains cas au niQuébec en vue d’en faire un
veau secondaire, les élèves.
lieu
d apprentissage, de
Une fois le programme ap­
croissant* et d'épanouisse­
prouvé par 1 ensemble des
ment personnels ”. ______
vier 19?#.
1978
- Centre: 239 Thérèse, jeudi . Pied du Mont: 1370 Du
après-midi de 13h 30 à 15h mont, jeudi après-midi de
Le 19 janvier 1978
i3h 30 à 15h Le 19 janvier
- Domaine 545 Champlain
197g
Mardi avant-midi de 9h 30
Pour
informations Ma
à llh Mardi après-midi de dame Nicole Vatblé 47113h 30 à 15h Le 17 janvier 3677 ou 471-2424
HOTEL
Met maiatenaiit à votre disposition
GERANT. RICHARD NEVEU
1
Sixième et dernier article sur le «Livre Vert»
mm
m
■ M
.
<te
»
r
>
É (f-
f r # s
5C
H
•y
>
«t
6.
Vs
dO j
-
l/l
1
Daniel Casa
Les Olympiques gagnent par défaut
Ça coûtera cher au Voltigeur
sait qu'au cours des 8 d e r­
nières parties, la fiche de
l'équipe locale n'est guère
reluisante avec seulement
deux victoires.
Avec le tournoi
à la ronde,
pourquoi une
saison régulière
Voilà une question qui sera
posée par plusieurs fervents
de la ligue Métropolitaine.
établissons les
D'abord,
faits.
Dans un prem ier temps, i l
y a un calendrier régulier
de 42 parties et un classe­
ment établi sur tro is seclions
Ensuite, il y aura un to urnoi à la ronde (round robin)
joueurs au maximum permis
de 19, les Olympiques ont
remercié le vétéran défen­
seur Jacques Côté de ses
Lv'-.♦ *
.il
en
" S i c - r u i » . régulière
ne compte que pour la classement final ou les points
accumulés en saison régu-
VENNE
LAURIN INC.
•A ssu ra n ce s pièces
$71.99 per eeeee
• H u m id if ic a t e u r s
• C h a u f f e - e a u à l’huile
!
.^
%
i s *"
.1 à
■16! Jaunit U et NVS11HV 1 / «
S
ee eee
Claude Dénommée e s tl’au-
.
Clauoe Lemay a dû se
contenter à regarder
pratiquer les siens
dimanche dernier
42 p art,e s!. . . . .
%
les en,,nls
-
*****
Pour réduire le nombre de
Les Olympiques ont subi
une treizièm e défaite cette
saison, s'inclinant 8 à 5 de­
vant le West Island vendredi
dernier.
“ Les jeunes acquièrent de
rexpérience et nous c o r r i­
gerons ces lacunes défensi­
ves." disait l ’instructeur
Claude Lemay. C’est cette
inexpérience qui n’a pas aidé
aux Repentignois.
Ils
ont d’abord pris les
devants dès le début de la
rencontre alors que Claude
Mclntosh marquait à 0:26
secondes. West Island est
venu de l ’a rriè re rapidement
(2:12) alors que Mark Ciarallo trompait la vigilence
de Michel Bélair.
John Panasuick redonnait
les devants aux Olympiques
une minute plutard. Le m e il­
leur compteur de la ligue,
Robert Davies égalait de
nouveau les chances. Alain
Desrosiers fit bouger les
cordage à 12:18 et ce fut la
dernière fois que les Repenttgnols prenaient l ’avan­
ce. Glen Hughes et 0ave
Sembinelle marquaient tour
à tour pour West Island qui
BOUTIQUE
AU
CUIR FM
142C NOTRE-DAME. REPFNTIGNY
(F x t aa e u t» f achats Mac# Rtpcatigiy)
Vaste choix de
vêtements de cuir et
de garaheres
de Tterrare
pour elle et lai
GRANDE VENTE
UE JANVIER
■40%
JUSQU'A
K
■
e
NA
r
N
%
f
r,
Claude Dénommée, fini pour la saison, n'a pas été protégl
par les Olympiques.
se re tira it au vestiaire avec
une avance de 4 à 3.
Au deuxième vingt, West
Island augmentait sa p rio ­
rité à 7 4 3 sur deux filets
de Chad Spannous et un Dre»
Gibson Une bagarre entre
André Juneau et Steven Peck
a réveillé les 201 specta­
teurs réunis dans l ’amphi­
théâtre de West Island.
En troisièm e, les Olym pi­
ques ont bien tenté une re ­
montée mais Robert Lepage
les attendait de pied ferme
repoussant 13 des 15 tir s
dirigés en sa direction. Seul
Daniel Desjardins et John
Panasiuk avec son deuxièont réussi i contre­
m *>
c a rre r ses plans Chad Span­
nous complétait un tour du
chapeau à la seizième m i­
nutes pour enlever les d e r­
niers espoirs des O lym pi­
ques
Les Olympiques ont lance
38 fois contre 30 pour leurs
opposants
“ On a marqué de belles
opportunités, surtout dans
les deux dernières périodes.
Ca aurait pu changer l'a l­
lure de la partie car 11 faut
bien le dire, les gars n>*»t
pas si mal joué que ça
joutait un Claude Lemay ,
toujours calme
"On a une équipe de jeunes
et des bons, Le potentiel
W
est 14, Il ne reste plus qu’4
le développer " commentait
pour sa part, Georges N i­
vischiuck.
DTSCOMPTE
SUN PLUSEURSJ É f lU EN MAGASM
5 8 1 -0 1 2 0
tre joueur qui n'a pas été
protégé mais Claude est fin i
pour le reste de la saison.
$$$$*
Réveil tardif des Olympiques
Livraison au compteur
selon la méthode
«DEGRE-JOUR»
*
services.
A West Island vendredi
/
m i*
«MP
mm assis
parties, s'affronteront
DISTRIBUTEUR D HUILE A CHAUFFAGE
?
\
*
I
Dimanche dernier, les O­
lympiques ont remporté le
match le plus facile de son
histoire On pourrait croire
un compte élevé vu la pau­
vre fiche des Voltigeurs de
Vaudreuil, seulement trois
victoires cette saison
Côté individuel, personne
n’a amélioré sa fiche puis­
que les Olympiques ont gagné
par défaut, Vaudreuil ne se
rendant
pas à l ’Olympia
absolument désa“ C ’est
gréable", déclarait pour sa
part Georges Nivischiuck.
“ Tous ces spectateurs qui
se sont déplacés pour rien,
c'est vraiment dégueulasse
et ça prouve un manque de
sérieux de la part de l'o r ­
ganisation des Voltigeurs ”
C’est devant un Nivischiuck
quelque peu débiné que les
Olympiques ont tenu une sé­
ance d'entraînement “ Ca
coûtera cher, oui très cher
aux Voltigeurs ”, de renché­
r i r le gérant-général. “ D’a­
bord, ils peuvent perdre leur
franchise ou payer $500.00
d’amende, ils devront aussi
payer les dépenses encou­
par les Olympiques
rues
pour cette joute soient, les
officiels, le marqueur et les
juges de buts. Ils devont
également payer la location
de la glace Globalement, ça
leur coûtera aux alentours
de $2,000 00!”
Aussi, de l ’avis de plu­
sieurs, ça aurait pu redonner
le momentum aux joueurs
qui auraient probablement
repris confiance face à une
équipe de faible calibre On
On commence déjà i enten­
dre des échos pour la par­
tie du 1$ Janvier contre les
Anciens Olympiques Je
Allard est ouvert
Claude
pour un petit $.
* *
La directto# des Olympi(suite à la page 17)
Si
1
Ligue Le Portage
Ce sera une lutte à deux pelotons
Le programme du 8 janvier
fut certes un des plus ex­
citant pour les fervents de
la
ligue Le Portage. Et
pourtant, aucune escarmou­
che, aucune bagarre Du vrai
bon hockey quoi!
D’abord, Repentigny
défait Charlemagne 6 à 3
dans un match disputé à vive
allure Puis,
Lavaltrie a
tenu le coup pendant 2 pé­
riodes et demi avant que
dansS°une,1(*v ic tm re ^ P
5 de c m dern e r t
<je$ erreurs incompréhensiblés et on leur a donné 3
troisièm e
période L'A ssomption s est
cependant
victoire de 11 à
Cette partie marquait lavenue de Jean-Luc Binette qui
s ’est fait remarquer par ses
mises en échec sévères. Da
niel Brazeau était également
de retour avec l ’équipe Richard Mayer était aussi du
nombre des nouveaux -venus
pour Lavaltrie.
Fait à remarquer, 8 des 11
buts de l'Assomption ont été
enregistré par des joueurs
locaux. Le dim inutif Michel
Beaudry y est allé de 4 buts,
François M artel, d'un tour
du chapeau pendant qu Alain
Bertrand marquait l ’autre
en plus de fo urnir 5 passes
William Mclntosh a été le
S H T HHEB
la forteresse repentignoise
mais Robert Labrosse s'est
signalé avec tro is aides en
plus de b ris e r plusieurs at­
taques de ses adversaires.
Jean Coutu et G ilbert Caza ont été les m eilleurs du
Charlemagne avec chacun
deux points.
Michel Beaudry: 4 buts
Lavaltrie a donné la frousse
au L ’Assomption en rétrétissant la marge à 6-5 en
(suite de la page 36)
ques espère une m eilleure
foule en 1978. Desgars com­
me Daniel Desjardins, Alain
D esnsiers, C hristian A l­
la it! et Michel B elleville mélient qu’on les appuient à
^ P e u r dernière saison chez
les juniors.
Georges Nivischiuck voit
John Panasiuck dans sa sou­
pe. “ Ce gars l i m’épate de
partie en partie et à 17 ans,
retenez bien son nom". Pa­
nasiuck est un centre bien
planté sur ses 6 pieds 2
pouces.
YV*
A
Le numéro 12, P ie rre V il­
leneuve, s ’a ffirm e toujours.
Il ne cesse de tra v a ille r et
son jeu est toujours cons­
tant. Il a un style qui plait
aux supporteurs des Olym­
piques
Marc Cargo, avec le club
depuis quelques parties, est
le frè re de Richard Caron, un
Repeu tlgnols qui a fa it sa
marque avec les Eperviers
de Roussin U y a quelques
années. Marc est plus grand
et plus robuste que son frè ­
re afné.
tout le monde semblait très
heureux de cette victoire qui
m eilleur du Lavait rie avec 2
filets et 2 aides.
Le long de la clôture...Le
m eilleur compteur de la l i ­
gue, Gilles Haas, n’a joué
que quelques minutes con­
tre Charlemagne II a été
blessé i l'arcade sourcillière, par un coup de bâton accidentel de Réal Aloise...
Daniel Brazeau essaie enco­
re de nous faire croire qu’il
a m aigri... l'o ffic ie l Mau­
rice Lemay a maintenant 1’
a ir d’un o fficiel, il a cou­
pé sa belle barbe Ne manquez pas le prochain programme, à 21h, Charlemagne visitent Lavaltrie et
a 22h 30 L'Assomption reçoit Repentigny...
(suite à la page 38)
REPENTIGNY K A R A TE CLUB
Etabli depui s; 10 an*
Afflllé à Chong Lee Tae Kwon Do
Directeur Technique
►
GUY L AB ATT, ceinture noire 3jeeie Ou
Instructeur Yvon Vill
, ceinture noire, (2e dan)
4 ceintures noires pourvous aider.
4
Cours pour débutants le 15 janvier 1978
Lundi, mardi, m ercredi, jeudi, le soir.
Samedi matin.
KARATE COREEN
5 8 1 -7 2 8 4
9 2 Notre-Dame, Repentlgny
Hommes, femmes et enfants
p ,e rre Beaudoin a encore une fols été sensationnel dans
*e
du Bepentigny II a fru s tré Jean Cou tu en quelques
occasions.
SOUFFLEUSE
REPARATIONS
Marine Illimitée (1962)
M artial Perron sera pro­
bablement de la partie du 25
janvier avec les Anciens.
Il se remet d'une fracture
à la mâchoire et aura le
feu vert de son médecin le
18 janvier
468 rue Claude,
Renentigny
\
581-2846
k
/
Ce
LA PLYMOUTH
/>
QD
1978
REG.
-1976 PANTERA
1977 LYNX
1977 EL-TIG R E
1977 EL-TIG R E
1978 LYNX
1978 JAG
1978 JAG
1978 CHEETAH
1978 PANTHER
1978 PANTHER
1978 PANTHER
1978 EL-TIGRE
1978 EL-TIGRE
1978 K ITT Y -C A T
N ouvelle, p e tite , captivante
Y.
5000
1 cvl.
4000
5000
2000T
2000
3000
5000
4000
5000
5000 FA
5000 FA
6000 Liquid
SPECIAL
$ 2, 000.
:;i,247.
: 2,000.
: 2,100.
1:1,475.
1:1,665
::i ,871.
: 2,079.
:2 ,1 8 3 .
6 ,2 8 7 .
$2,391.
$2,495.
1,700
1.000
1
1.750
1,850
1,375
1,465
1,665
1,750
$ 1.825
$1.900
12.000
: 2,065
! 3 ,0 0 0
$ 500.
USAGES
340
1975 CHEETAH
340
1975 JAG
1974 PANTHER
440
V -IP
CARIOLE ARTIC CAT
y
GIRARD
$
André RIVESTAuto
VENTE
AUTOMOBILE “ 1 9 7 1 ” INC.
855 Notre-Dam e REPENTIGNY 5 8 1 -1 4 9 0
r
6
-
SERVICE
839 Notre-Dame
%
- REPARATIONS
REPENTIGNY
585-1700
250.
g
I .
:
I
4
M o to n e ig is te s ttl
Ligue de hockey Pyro «A»
Il en va des motoneiges
comme des voitures: on
les conduit bien, moins
bien ou comme un chauf­
feur du dimanche Soyez
bon conducteur Ne faites
pas de manoeuvres.dan­
gereuses, ne suivez pas
les autres de trop près,
évitez les sauts im pru­
dents. L ’hiver est là A l­
lés-?... mais prudem­
ment vous rappelle la So­
ciété canadienne de la
Croix-Rouge.
Encore la Tabagie 500 et le St-Anne des Plaines
Une fois de plus, la Tabagie 500 et le Ste-Anne des
Plaines ont remporté des
victoires jeudi dernier au
Michel Fournier deux fois
ainsi que Jean-Claude Allard et Claude Lebuis ont
i'è
pu avoir le m eilleur sur _
Le prochain programme
porté des gains sim ilaires
de cette division aura lieu
de 5-4
Pour le Routier ce fut con- dimanche soir prochain, toutre le restaurant Kavalier, j o u r s au centre Olympia, le
Claude Dumas Dépanneur Beauchemin renalors le Kavalier,
du Ter rebonne 7-0.
Jeudi soir en fin de soirée.
Golden Palace tentera de
rejoindre les Lions de Terrebonne en troisièm e position. mais dans la soirée de
es-
SOMMAIRE
(suite de la page 37)
Repentigny:
(
Charlemagne: 3
SOMMAIRE
Première période
1 - C h a r le m e g n e
L'Assom ption 11
5
L a v a llrie :
P r e m iè r e p é r io d e
L 'A s s o m p t io n
F r a n ç o is
1-
(M
B e a u d rv A
2 - L 'A s s o m p t io n
M o rte l
B e r tr a n d !
M
« 27
B e e u d ry
Bilodeau
Electroniaue
I
1
mm#
«06
e id e !
. . .
D o u z iè m e p é r ie d e
J - L 'A s s o m p t io n C a r lo D e lf o n t e
7 :0 7
(S T h é n a u lt )
•
4 - L a v a lt r ie J a c q u e s R io p e l
• 42
|B
M c ln to s h )
4
5 - L 'A s s o m p t io n
7
1581- 0142 !
Huile à chauffage
ANTENNE
ROBITAILLE
I
I
I
,
.V /T . >
I
I
1
I
r
v.i
i
AGC
I
I
7 - L a v a lt r ie
(J
I
I
I
I
I
I
I
I
(S
Ltée
i
i
i
I
C
> c <1
1 ,5
14 OS
R io p e l C
R oy)
L e v a it n e
B
B a rb e « il
0 38
i se
S 09
5 53
L A s e o m p tio n M B e a u d r y
B e r tr a n d )
7 03
F . M o rte l
(A . B e r t r a n d R K m g )
15- L A s s o m p tio n A B e r t r a n d
M a r t e l)
“ itZ S r - r ïS Ï- i
A s s is ta n c e
17 S i
1 03
30S
S54
11 35
Troisième période
• - R e p e n tig n y P e u l S t- A n d r é
( P ie r r e St A n d ré )
S - R e p e n tig n y C e rn e ) C o r b in
S:1S
14 SS
(L s t r e s s e )
Aeeistance: 2SO
CLASSEMENT DES
COMPTEURS
(les parties du I ja n v ie r emclueeal
* 47 1- G
L'Assom ption F M o r t e l
(F
(C o u tu , G C a z a l
R e p e n tig n y P L a tto u »
(R e n a u d . C h a r b e r la n d l
3 »
1 1 - L a v a lt r ie : C . B o y
(B M c ln to s h J L B in e t t e )
13-
S- R e p e n tig n y J . L e c o m t e
IL « b r o s s e , C h o u m e rd l
g C h u le m e g n e G r a n t C e e e m
M c ln to s h
(0
B r s ie e u l
1 0 - L a v e li n e 0 B r s ie e u
(C R o y - J . P e l le t ie r )
(A
*1
T h é r ie u lt M
13 4 ,
R e p e n tig n y L C h a m b e rle n d
( A lla r d , L e t e n d r e s s e l
15 50
M c ln t o s h
(S ens a id e )
14 L A s s o m p tio n
23
B
11
Mae* (Repi I
M
V a n n e ( L 'A s e I 12
J .C
A l l a r d (R e p i I 14
4 0
5 S
9 R
11 46 7 P
•- P
"R
e . 91h M
C e » (Chéri |
T hénault (L 'A s
Aloiee (Chéri )
Ledou» (Repi I
SI Andra (Repi
Bouchard (Repi
Aeaudry
Il As»!
11 31
I
19
7
S
IS
|S
3
A PTS
16 27
13 2S
H) 24
11 19
11 19
16
11 16
10 15
10 15
12
16
2 50
I
L ivraiso n autom atique
pour un s e rv ic e u ltra -ra p id e
I
I
> • ;
g
tj-
$ 2 7 9 .0 0 l
Installation
.comprise
B
L A s s o m p tio n C D e lto n te
I
TOUR DE JO’ I
ROTATEUR
I
ANTENNE
I
UHF-VHF-FM ,
I
B e e u d ry
T r o is iè m e p é r io d e
I
ROBfTAfLLP *
M
(A
B e r tr a n d )
• - L 'A s s o m p t io n M B e a u d ry
|A B e r t r a n d F M a r t e l)
741
D e u iiè m e p é r io d e
(S e ns
I
I
I
D a n ie l C a la
( A lo is e , L é v e illa i
J - R e p e n tig n y P SI A n d ré
IL a to ro s s e . C o r b m )
3 - C h a r le m a g n e J C o u lu
IL e b e a u . G C a z a l
i
i
i
I
I
5 8 1 -2 1 4 0
St-Paul L’Ermite
I
-
Vous cherchez quelque chose...
k
QUINCAILLERIE
S ÏU T J ilJ
l’a sûrement...
1
Q uiH-o-Ram a
Souffleuses Belen
10 ALLEES AVEC PLANTEUIS
AUTOMATIQUES P O U * VOUS S E B V I*
HEURES DISPONIBLES:
s *'
SS/ L ARTISAN, le 11 janvier 1971
Jeudi t veedredi de 1k p.e. • 5k fM .
Samedi 1 diaeecke de 1k p.a. e 11k 30 p.a.
i
«
« I l CLAIR DE LUNE»
TOUS LES SAMEDI SOIR
DE 11N 30 P.M. A 7H A.M.
g s s s n s s s ïS B E r '
! . . c M l r t l H de cemmaede el m elrucl
t
Irtl»
pet «Hh
ï
5 8 1 -0 0 5 9
REPENTIGNY.
>
>
4 9 0 . NOTRE-DAME,
s
w
I
T
1
Ligue Astre
Medcus s’approche à deux pofcits
de Manu-Vie
A vec une dé fensive sans
tach es, le M édicus a f a c i­
lem ent d é fa it le M a n u -V ie
5 -0 p o u r a in s i p ro c u re r un
p r e m ie r b lan chissa ge à le u r
g a rd ie n de but cette saison.
Deux buts rap id es de Jean
L a m b e rt et Serge C o rb e il
en p re m iè re pé rio d e ont p r o ­
c u ré une avance in s u rm o n ­
ta b le au M éd icu s.
Solide
à la d é fe n sive , le M édicus
a joué sa m e ille u re p a rtie
de la cam pagne M a n u -V ie
de son coté, ont joué une
bonne p a rtie m a is le u r a ttaque
m anquait
de f in i,
F ernand René, Guy B ro u s seau et L u c
C ro t eau ont
co m p lé té le pointage p o u r
le M éd icu s q u i, p a r ce tte
v ic to ir e , se re ro u v e a in s i
à _ deux „ po in ts du M a n u -V ie .
Dans le deuxiem e m atch au
p ro g ra m m e , le s g a rd ie n s de
buts ont été trè s fa ib le s
dans une n u lle de 9 à 9
e n tre N ic k P iz z e ria et le
O
<D
C e rc le S ab revo is. P o u rN ic k
P iz z e r ia , Réjean S t- P ie r r e
s ’est illu s t r é avec 4 buts.
L o u is F ontaine et Claude
B ru y è re y a lla it chacun avec
un doublé ta n d is q u 'A n d ré
Boudreau m a rq u a it l'a u t r e ,
L e s co m p te u rs du C e rc le
fu re n t N orm and
L e m ie u x,I
4 fo is , Eddy Lévesque avec
un to u r du chapeau, G ille s
T u rc o tte et Guy La n d ry,
n
• L»
m
s*
, < > v'
,
88
y
#
«
%
la montre.
L ’exercice de passes et
de lancers peut se pratiquer
sur u p.tinoire ou à l'ex té rie u r avec une balle. Le
oueur 16 P^ce devant les
buts ou encore devant une
marque tracée sur un mur.
Un Zième joueur lui passe
ja rondelle ou la balle qu’il,
doit capter et lancer d ’un
setü mouvement
C ’est une façon d’améliore r ^ rapidité et la préciSion de son lancer frappé.
Mais I efficacité de cet exercice ne sera pleinement
« l a pie que si la passe re eue n’est pas toujours suivie
A y , lancer droit Par ex
X
:
<§>
souvent
aux
Leafo - consiste
en une
course autour de la patinoire
contre la montre. Pour les
junior.® et les professionnels, J'avance un peu les
buts jusqu'aux marques des
cercles de mise au jeu. Les
Joueurs doivent compléter un
tour de patinoire en 15 se
coudes, et trois tours en 45
secondes Puis, après un
repos de 90 secondes, ils
doivent réaliser trois autrès tours en 90 secondes
Pour les jeunes joueurs,
j ’avance d avantage les buts,
pour réduire quelque peu la
distance à parcourir, et qui
sera complétée en 15 se
condes.
X
%
c
C
v
>
%
«
N
$
TV
v
<§)
| <f) MERCI
" A TOUS
'«m
# NOS DONNEURS DE SANG ®
RAMPES EN
FER FORGE OU EN
ALUMINIUM
<§>
<§>
!
T
V
%
%
x
TERMES FACILE: ^
v
a
c
Un exercice de patinage
AUVENTS FlBSE OC V IS S E
’
" F ilO N " SOUS FENETSES.
" 2 . S O S T IO U il B A I CONS ASSIS
"
O'AUTOS OU OC S A T K »
REVETEMENT
D'ALUMINIUM
v
m
Exercices individuels
DIRECTEMENT DU MANUFACTURIER
TRA VAIL GARANTI
25 ANS D ’EXPERIENCE
REPRESENTANT LOCAL
A. LAVOIE
\ \\ * e
m
m
AUVENTS PREMIER
REVETEMENT
ALCAN
’V J
®
<§>
BMftKâKB: E S H 3 r W L —
PREMIER PROTEGE
VOTRE MAISON
CONTRE LE SOLEIL
ET LES INTEMPERIES
%
<§>
insistant surtout sur la ra -
I intérieur et oblige 1 attaquant a a lle r vers 1 extérieur. Aussi, il est *mportant de bien avoir 1 angle
voulu et
de s approcher
assez près de 1 attaquant
pour qu il ne puisse pas
éviter la mise en ecbec
I
#
<§>
saisir
me s un contact physique
* * . , r ? . y CM.“ .lre. Cela
veut plutôt d ire de lui b arrer
U route, et de 1 empecher
de se n
rendre
l i ou il se d iM
r. ,./r H
)
pas causer de 1 obstruction,
meme si un coup d épaulé
peut etre utile.
Le défenseur doit alors s
approcher assez des buts
711
I
<§>
à=£5ë = E p s
r iîîL .. ^
T lll*
®
Mise
je n échec
Voila un exercice très utile
parce qu’il englobe plusieurs
aspects de la mise en échec.
C ’est un exercice facile, à
un contre un. Le porteur du
disque cherche à éviter le
défenseur qui, lui, veut l ’em ­
pêcher de compléter
un
mouvement précis tout en
réloignant du jeu.
La rondelle est placée dans
le cercle de la mise au jeu;
le porteur de la rondelle
est à la ligne bleue, le long
de la clôture et le défenseur,
à la ligne bleue au milieu
de la patinoire. Au sifflet,
D
<§>
§>
U-
F O I I I U I T FENETRES EN
UNNWUN FINI PERMANENT
IS6I SPECIAL • T I POUR
USONS MOBILES
®
m
BÛ ~
A
H
>
ESTIMATION GRATUITE
-
^
5 8 1 -7 0 5 9 1 1
RENIER FIBER-GLASS CONSTRUCTION INC.
I 3 3 9 0 M o n t-J o li. M o n tre a l-N o rd T e U 3 2 < - © 4 < 0
#
25
THUNDERBIRDS EN STOCK m
VENEZ FAIRE VOTRE CHOIX
S i
1
Proeramme de CP Rail visant à la sécurité des sports d’hiver
O
Les p o lic ie r s de CP R a il
v is ite n t cet h iv e r le s clu b s
s p o rtifs et c lu b s de m o to neige en vue d ’exp ose r aux
adeptes du s k i de randonée et de la m otoneige le s
da ng ers que p ré se n te la p ra tiq u e de ces s p o rts s u r le s
voies fe rré e s ou à p r o x im i-
personnes in e x p é rim e n té e
ou ayant une fo rm a tio n t
s u ffisa n te e st p é rille u s e
Selon le C o n s e il can
n
de la s é c u rité , le s d a n s ­
tiqu es re v o ie n t que le m oto n e ig is te le p lu s susceptib le d ê tre tue p a r un tr a in
est âge de 16 a 19 ans
L e C o n s e il ra p p o rte en outé.
L ’h iv e r d e rn ie r, deux p e r - t r e que 20% des accidents
sonnes sont m o rte s dans des de m otoneige ont lie u s u r
_
y * 9LT, y . ■
/
@67?
/X
J
E B iE E E
sée affirme M. J.C M achan m oins v is ib le s
présentent
c h e f des enquêtes, CP R a il
au ssi des da ng ers pour les
•Ces t r o is évènem ents fâ - conducteur d une m otoneige
cheux a u ra ie n t pu ê tre é v i- Un vé h ic u le c irc u la n t para
aux voies peut
tpc cpion nous **
lè lem e nt
Les deux a ccid e n ts m o r - h e u rte r une butte et p ro je te r
se sont p ro d u its au le con du cte ur sous le s loues
tels
ri
a
7
;
fif c
F B iH E B Ej S E
Nouveau-Brunswick, an
au
Québec et en O n ta rio
Dans le u rs re n c o n tre avec
d'un motoneigiste
qui se
trouvait trop près
La pratique irréfléchie de
la motoneige et du ski de
/
o
w
f/ff \
e
S r 35 e& £ £ asrï S W t
'
H Z
Dupras Électrique Enra.
REPARATION
DE MOTEURS ELECTRIQUES
Raccourci vers le cW
„
.
M
Dans le ca d re de le u r campagne de s é c u rité cette s a i„
p o lic ie rs de CP R a il u tilis e ro n t une a ffic h e
son, les
illu s t r e graphiquem ent
une des causes les p lu s
qui
d ’accidents: la s u rd ité te m p o ra ire du c o n fréquentes
d u c te u r de m otoneige.
ET POMPES DE TOUTES MARQUES
ET DE TOUTES GROSSEURS
110V. 220V, 550V
#
r
226. Notre-Dame-des-Champs,
quipe et le s voyageurs d'un
tra in L e s groupes de m o ­
to n e ig iste s et de s k ie u rs ta s -
Repentigny. Ou*
5 1 5 -1 0 6 6 _______ _
sent te lle m e n t la neige en­
t r e le s r a ils que la f o r ­
m ation de g la ce qui s 'e n -
s u it
peut c a u se r des dér al l i ement s
L e s m oton eigës peuvent en fin couper le s
f ils de com m ande d 'a ig u ilré m a lages ou d é cle n ch e r p re
tu ré m e n t le s d is p o s itifs de
s ig n a lis a tio n f e r r o v ia ir e .
E n p lu s de re n s e ig n e r le s
groupes
s u r le s dangers
auxquels ils s ’exposent en
c irc u la n t s u r le s r a ils , le s
p o lic ie rs de C P R a ils pa (ro u ille n t ré g u liè re m e n t le s
vo ie s a fin de p ré v e n ir le
passage des m oto n e ig iste s
et des s k ie u rs .
L ’a r t ic le 359 (1 ) de la lo i
s u r le s che m in s de f e r p ré v o it une amende m axim um
de $20 en cas de v io la tio n
dc p ro p rié té e t l ’a r tic le 359
(2) p r e s c r it
une amende
m a xim u m de $100. en cas
de con du ite non a u to risé e
d ’un véh icu le
s u r la p ro p rié té d 'u n chem in de fe r.
Dans le s cas de passages
jugés e s s e n tie ls , les m em b re s de clu bs de m otoneiges
ou de s k i de randonnée peuvent o b te n ir une a u to ris a tio n
en é c riv a n t au surinten dan t
lo c a l de la com pagnie f e r
r o v ta ir e
L e s se u ls m oton eigistes et
s k ie u rs légalem ent a u to r isés à c ir c u le r s u r la p ro p rié té de CP R a il sont le s
m e m b re s de clubs m unis
d ’une a p pro batio n é c rite , a ff jr m e M
J L F o rtin , s u r étendant de la d iv is io n de
M ontréal de C P R a il. ‘ C e tte a p pro batio n indique le s
e n d ro its
où
le s
m oto
n e ig is te s et le s s k ie u rs sont
a u to ris é s à tr a v e r s e r la
L O C A T IO N F I P ir iE
391 bw l. lacembe Tel.: $81-0251
St-Paul ITrinite
x
O
Q je z G u à i e t t e
00»
V W v *,
- — ------------- -----------------
$
A>* V*
- \
M
v\
fl
,«
Service et
59”
8
ATOMIC
NKAB
OLIN
(LAN
CABIR
LARBI
SKI AlPIH
à
Y 3R D
n S N I*
ATTENTION
r e p e n ti»
*
BYiAFIT
NOUVEAU
SYSTEME D’ECHANGE
SUR BOTTINES DE SKI
>
ALPIN JUSQU’A
POINTURE 7 POUR ENFANTS
\epe°'__ ,
c
-i
mm
Spécialités: Entre# d’eew, eqeets,
excevetien résidentiel, cemmertinl,
indnstriel, debloiement de neige
429 Netre-Dnae, St-Pnnl l'Ermite
5 1 1 -0 1 6 4 5 1 1 -5 1 5 6
IsseeWe teeflel
?
P t * * * 1' v e e s
=
|
~
MUNARI
d ^ t a t e n we«V.
^
L M
Le rôle-clé de Loto Canada
dans le sport amateur
5 ,,
SKI DE FOND
co v e u t k
>
:
em
I0TTINIS:
dam / ‘« f
»»
u.
*
2
Vitre swffltise est nutidt?
Voyez ses spécialistes
chez Saet-Pnl Bicycle
Nm s saifieas tâtes Marques
Vente et rngnrntinn de seeffleeses, teedeeses,
scies • choie# et hicydes.
Effecteees gnrnntie sec testes mnrgees
Rehert et Gey
____
LOCAUX
SPECIAL
$
139”
Oeketem eesemWe
...
;
‘;
*r>.J
y
*
mm
Paul Audyl
ST-PAUL BICYCLE « i
tem en ts d ’h iv e r et a sso u rd i
p a r le vro m b isse m e n t de son
m o te u r , le m o to n e ig iste qui
longe la v o iM e r r é e est sou­
vent incapable d ’entendre le
tr a in qu i a r r iv e d e r r iè r e lu i.
C om m e le dé m o n tre 1 a fftche un long et lo u rd cdnvoi
de m arch an dise s est dans
l ’ im p o s s ib ilité de fr e in e r a
te m p s pour p ré v e n ir la c o llis to n ,
p ré c is e
le Chef
Machan "L a m otoneige peut
a r r iv e r à s ’ é lo ig n e r a tem ps
de la voie, m ais dans p lu s ie u rs
cas . le conducteur
n entend la lo co m o tive que
lo rs q u ’e lle est à quelques
pied s d e lu i”
Dans la m a jo rité des a c cid e n ts m o rte ls , le m oton e ig is te est frapp e de cote
ou à 1 a r r iè r e sans qu i l
ne se soit ap erçu de la
pré sen ce du tr a in , continuet- U .
P a r suite du reg ain d ln té r ê t
pour le s k i de ra n donnée, nous avons etendu
n o tre p ro g ra m m e de p re ve n lio n , ajoute le chef Machan
“ L e sp o rt des s k is rend ex­
trê m e m e n t m a la d ro it, spes u r la
voie.
c ia le m e n t
L e s k ie u r peut d iffic ile m e n t
s ’é lo ig n e r a l'arrivée d un
t r a in . Les s p o rtifs inexperim e n té s , sont p a rtic u lie re m ent v u ln é ra b le s, manquant
d é q u ilib re et d a g ilité
L e s re n co n tre s de p lein
fro n t ne sont pas m oins dangereu ses p u isq u ’une red uctio n de la v is ib ilit é en h iv e r
empêche souvent le m oto­
n e ig is te de ju g e r de la v tfe sse du tr a in qui ap pro che
/I
h
r
ARTHUR
«ARE IV
d in a m io v i
ROSSIRROl
I
te u r par le gouvernem ent
fé d é ra l Cet arg en t est d is ­
trib u é p a r Sport Canada
“ I l a u ra it été d iff ic ile de
s u p p o rte r nos ath lètes et d'
a m é lio re r le u r c a lib re sans
ses fonds’ a com m enté Ro­
g e r Jackson, d ire c te u r de
Sport Canada
Com m ent cet argent esti l dépensé? L ’un des plus
im p o rta n ts p ro je ts de Sport
s ’appelle de P ro ­
Canada
g ra m m e des Jeux et vise
p rin c ip a le m e n t à a m é lio re r
le s pertom ances canadien­
nes dans le s épreuves In ­
ter-nationales L e s fonds de
L o to Canada aident autant
à d é c o u v rir le s nouveaux ta ­
le n ts qu'a p e rfe c tio n n e r les
e n tra tae urs
" L e Canada d o it p a rtic ip e r
aux épreuves in te rn a tio n a le s
développer
• il
é lite s p o rtiv e “ d it Jackson
A cet e ffe t, le P rog ram m e
des Jeux a envoyé de# a ttae ^
te s canadiens a plus de 200
m a n ife sta tio n s sp o rtiv e s A
ré tra n g e r depuis décem bre
d e rn ie r Sport Canada com_
v re les f r a is de sé jo u r, de
tra n s p o rt, de logem ent, de
1 entrainem ent et fo u rn it ! » *
équipe m éd ica le aux a th le (State à ta page 41)
(suite de la page 40)
tes.
<$>
Entre 500 et 600 athlètes
jun ior et senior répartis
$
dans plus de 26 disciplines
sont éligibles a ce Program ­
<$>
me des Jeux qui vise à les
préparer aux épreuves de
calibre international
Le développement de bons
;
i
athlètes nécessite de bons
i
entraîneurs Dans le passé,
$
v
'
«
le Canada devrait recruter
des instructeurs hors-pair
I
à l'étranger à cause d'une
pénurie de cours spécialisés
$
DELUXE
DELUXE
Loto Canada finance main­
CHAMPION
CHAMPION
tenant le programme natio­
$
nal d'apprentissage de l ’A s­
sociation canadienne des en­
traîneurs. C'est la prem iè­
re étapes dans la formation
d ’une ecole nationale de fo r­
DIM.
PRIX
DIM.
PRIX
mation des entraîneurs.
$
BR
7
8
/
1
3
$38
95
Les fonds de la Loto s e r­
$24 95
878/13
viront aussi a appuyer l ’é­
DR 7 8 / 1 4
45 69
quipe du Canada aux Jeux
D78/14
27 30
E
R
7
8
/
1
4
46 82
Commonwelt l ’été proE78/14
28 35
FR78/14
B78/ 13
49 41
9
V n a in à Edmonton et certains
BR78/13
29 42
F7 8 / 1 4
athlètes participants aux
GR78/14
51.39
Jeux du Canada de 1979 à
G78/14
30 59
HR78/14
55 06
Brandon au Manitoba , une
H
7
8
/
1
4
32
69
FR78/15
49 20
étape importante en vue des
©
Jeux Olympiques de Moscou.
30 59
G7B/15
GR78/15
51 89
Un chèque de $1.5 m illion
32
69
H
7
8
/
1
5
HR
7
8
/
1
5
55 06
pour les Jeux de
197#.
MONTAGE
Le rôle de Loto Canada
$
AVEC FLANC BLANC *3 DE PLUS
MONTAGE COMPRIS 9
COMPRIS
dans le développement du
sport amateur a été so uli­
<$>
gné par lona Campagnolo,
M inistre d’ Etat à la santé
physique et au Sport ama­
u u t n f u n w f j
« 2b
teur, le 2 décembre à Ed­
*, 9
$
monton
Elle a fait cette déclaration
Aquatic Center qui avec ses ■
^ S t i ^ D E L U X E CHAMPION
quatre piscines, accueillera
$
tous les sports aquatiques
lo rs des Jeux du Corn mon wealt de 1978 Le M in is­
D IM
|°lis | PRIX
tre a présenté le chèque
de $1.5 m illion de Loto
FLANCS NOIRS
8 0 0 /1 6 5
Canada à Maury Van V liet,
f il
$ 4 1 95
8 0 0 /1 6 5 6
*78/13
président des Jeux.
ET
6 plis
6
5
0
9
8
8
0
0
/
1
6
5
878/13
Cela représente une partie
P
PLUS
POLYESTER
9
7 0 82
8 0 0 / 1 6 5 10
de la contribution de Loto
D IM
P R IX
RADIAUX g
67 03
Canada au budget d’opération
8 7 5 /1 6 5 6
<$>
CEINTURÉS E xcellent
des Jeux et visant à cou­
A78/13
7 0 82
8 7 5 /1 6 5 8
$16 95
4 PUS
p o u r les
v r ir entre autres choses ,
B78/13
78 12
8 7 5 / 1 6 5 10
FOURG ON NETTES
l ’alimentation des athlètes,
81 47
9 5 0 /1 6 5 8
E78/14
ET P IC K UPS
le transport des dignitaires
$19 95
0
8 9 79
F 7 8 / 1 4 15
9 5 0 / 1 6 6 10
©
l ’ impression et la d istrib u ­
FLANC BLANC
tion des programmes.
G 7 8 / 1 4 15
! PREMIERS ARRIVÉS, PREMIERS SERVIS L g
Etaient aussi présents, M
8 7 5 / 1 6 S | 8 | 81 2 9
H 7 8 / 1 4 15 $22 95
Lx m i m
r u o m •!%>< ■ : \ t u n i F
Guy Cousineau, président de
M
Loto Canada et M. Alex F a l­
TOUS CES PNEUS SONT ACCOMPAGNÉS DE LA GARANTIE
loir, président sortant du
PROPORTIONNELLE
VALABLE DANS TOUT LE PAYS
<$>
Conseil, lors de la dernière
sortie officielle.
0
9
Plusieurs orateurs ont sou­
ligné s que c’était la t r o i­
^ "b a t t e r ie " ? $ 0 Ç
sième fois que le Canada
Epais intérieur réfléchissant la chaleur du corps
EXTRA
W # # L22FC •• Elégant
était choisi comme hôte de
tissu à motif écossais
0
DES ROUES AVANT
cette manifestation , l ’une
GARANTIE
LIFE
AR TIC LE
des plus importantes après
DE 30 MOIS
CO M PARABLE
$
les Olympiques et la Coupe
SSX9
du monde du soccer. Les
prem iers Jeux du CommonPAS DE
wealt eurent lieu à Hamilton
SU P PLÉM EN T
0
P #
BATTERIE
en Ontario et ce, en 1930.
POUR V O I­
TURES AVEC
A 1 époque, on les appelaient
sans
SC22F
0
LA PLUPART
<$> C L IM A T IS E U R
les Jeux de L ’ Empire b riDES VOITURES
entretien
O U BARRES
tanlque Vancouver fut l ’hôte
GARANTIE
DE TO R SIO N
des Jeux de 1954 où le b ri50 MOIS
tanique Roger Bannister
tyjtfQa AVEC CE COUPON
AVEC CE COUPON
brisa le record mondial du
a v e c ce c o u p o n W * 3 %
m ille.
4 9
SU R
La candidature d'Edmonton
$
LE
PRIX
fut préférée à celle de Leeds
COURANT * . * :
iHONOMISIZ
en Angleterre et Brisbane
AVANT À DISQUE
DUNE
ty *
en Australie.
Loto Canada appuie
le sport amateur
«
î - HUILE DE QUALITÉ
Par I entremise de Sport
<$> * SUPÉRIEURE
Canada. Loto Canada com­
(4 pinlesl
•5
6 6
| |
ÉLECTRONIQUE
r
Ÿ ENTRETIEN PAR
mandite les athlètes ama­
Voitures et JJT Æ
»
f f SPECIALISTES
v
i r
teurs des sports suivants
cannons
u Jvi
PRIX COURANTS
V*
ï
GRAISSAGE
, t i r à l'e rc , Bss»
f g
4CVL
SCYL
8 CYl
Ski al
H
ï î
MAIN D OEUVRE
Fin de I offre
£
Canotage. Ski de
ketbal
s î'
834 95
*39 95
*4 4 95
norM »m «iui
% >
(homme).
tond. Cyclism e
Fin de I o ffre 14 jenvier 197R
Fin de I offre 31 jenv 1978
v . ÿ « o m o * w meeewut» 31 je n v 1 9 7 8
■*
Cyclisme ( homme),
fond.
DÉCOUPEZ • ECONOMISEZ > •? •* ''£ * > ■ • DÉCOUPEZ • ÉCONOMISEZ
9
t
Plongeon. Sports équestres.
DÉCOUPEZ • ÉCONOMISEZ
Hockey sur gason, Patinage
Vous pouvez avoir
artistique.
Gymnastique,
e a o riru ou c * oit
164 Notie-Oame
r
confiant» dans le
Tl
M
t
K
M
Ou
3
S L **'
Magasins
Judo ( homme), Aviron, T ir
R EPENTIG NV
a
Soccer ( homme) , Patina­
service
^
i
r
C
S
f
O
I
I
C
,
T
581-515 0
ge de vitesse.
Natation,
0
1400
bout
St-Jean
Baptiste
Nous vous rc-inions les pwces
r -V
athlétisme, Volleybnll, WaES
P O IN T E A U X TREI
usées in *» que vous ih u s s w / con
te r polo ( homme) Halte sM ie ' que vous a v e / besm n rte o - te s iw u N K
• v*645-4541
rophilie . Lutte, Yatching.
<9
Int on Nage synchro­
r îi
nisée, Boxe
T ir c s to n c
@ @ a
Une qualité reconnue
POUR MOINS CHER QUE VOUS L’AURIEZ CRU.
RADIAL 8
9
«86 9
POLYESTER
■ $ 2 4 9 5
#
9
.
MONTAGE GRATUIT. PROFITEZ DU CRÉDIT T i r c s t o n e
TRANSPORT 5..
RECHAPÉ
WIDE OVAL PNEUS D’OCCASION
$4195
D LC 78
ALIGNEMENT
9
9
95
$4 5 ”
f
et GRAISSAGE
r
©I
$8
$500
sa
SIÈGE THERMO ®
POUR L’AUTO 0
4
MISE AU POINT
$6
00
$3
$A 95
Sr
19
« a 1
#
0
0
; : ENTRETIENDESFREINS -
m
II;
$ 9 9 9 5 1■a Ua
a
sa
$
T’ir e s to n c
ÏÏ*
1
4
Une insertion de 16 mots ou moins
Chèque mot additionnel 0 10
T lire spécial 0 76 du mot de plus
Annonce encadre* 0 50 de plus
Encadrem ent double Si 00 de plus
MAISONS
A VENDRE
Repentipiy
HEURE DE TOMBEE:
LUNDI MIDI
FAÇONS Di (OMMANDiR
T A R IF
$3 00
A NOTRE BUREAU
142 A. M e*# Dame.
2) P e r le peste
DIMANCHE
I l Cfcei nés dépositaires
4 | P e r téléphone C ertes Cher pas - M aster C her fa
CHEZ NOS DEPOSITAIRES
Repentiyiy Terrain boisé, rèsid sn
Iiel et com m erciel, p rè s du bout
B rtsn e t l'Assomption SOI 4500
14-111
AUTOMOBILES
(
A VENDRE
Bungalow construit sn
S -P e u l
1974. sous sel Imi evec loyer.
3 Che n t r e s a courtier, cheutfege
électrique, gsrmge deteche 15 »
30' te rra in 55 » 142 A lterne
pour acheteur sériau s 5*5 IMS
(11-10-251
: o u rneite s
P e c e r 1*7*. * c y l e«demetii*ie AM
FM. im pectiA le 5 * 1 -« 7 7 (4-11-1*1
Bvmgaka» 5 p ièces.
d’agent 624 7414
14-11-tS 251
L Assomption P i r o n s » Btetgs'ow
entre» split, gerege chauffe 'e r r e s
sentent le u . so rtie de loyer. $ -1 /2
1111
•p is SM M IS
M e,son S is M ê le n t
9 m illes de
Jo l.e tle neuve, aussi m e is o n d e c e n bel
em
placem
ent,
aussi 1er
pagne
rs m s a vendre Pour « fo rm atio n s
5*1 *421 ou V M 9 24M (1 1 1 * 2 5 1
M aison de compagne * 1 / 2 pièces.
stage le rrs m 115 pieds larg e par
M il
237 profondeur SM 3*11
LISTE DES
DEPOSITAIRES
D’ANNONCES
DE
Commode, bureau*. socrètoire, é ta ­
gère do com $7 E tagère $10 E c h e l­
le beis 14' $5 Lampe tu ip e n * *
(111
bois, p a te rre $10 SOS S367
Code 73. 31# eulomelique. difl b e rré
radio AM FM. rediol T A, *1.200
«4-111
se s 0607
Rrpenligny Semi detsche 4 -1 /2 tr è s
propre, t e r r e » 1126 pi ce Soussol fmi. *31.000 Comptent J1.S00
Doit ê tre vendu Mme B ergeron SOS
2360 . 6BS 0737
IMMEUBLES DEUX MILLE INC
Jeep CJ7 1576. 14.000 m illes.
moUque *4.*00 665 6714
(111
(111
F ord 3/4 tom e, 1974,
Pick-up
t r è s bonne condition. $1.750 SM
(111
3521
Repentipiy Bungalow construction
récen ts chauffage électrique, p rè s
d'achats, école
$31.500
centre
F eut voir, G illes Thoum 5*5-2350
IMMEUBLES DEUX MILLE MC
vneveile M l . SJUO bonne condition
(111
SOS «202
(111
Honda Civique 1075, 44,000 m illes,
m écenqu». c a r e s s e r s A l. $800
M il
5*1 1573
Pour la vente
Achat de vos p ropriétés, consul •
te l grstuttsm snt Benjamin B rosta rd MS <**4 Les E n tre p rises
Repentigny Inc
co u rtier 5*1
(11 jsnv eu 22 fev I
0220
DIVERS
A VENDRE
M anon 40 » 26 1er rem bois* 7,200
pi es Ville de l'A eiom ption $4,000
1111
com ptait 661 -1573
R spsntipiy T s rrsm résidentiel prêt
s construire, 14,0*6 pi ce 5*5
163*
WH
L Epiphanie P etite t e r r e 3 arpents
dont 19 arpents boisés Bimgslow
6 -1 /2 pièces, sous-sol non fini, e n ­
tré # de garage dans sous-sol P ris
33* 000 toute ofh » raisonnable s e r s
accepté# SW «4SI
dU
M obilier de cham bre à coucher L
» me
«71d itsrrsn isn "V slliérss
(|.n
.o .|
5225
toutes Iss grandeurs aussi
m eubles de toutes so rte s Nouveau
s é d w is e Speed Oueen
love vaisselle Weele-Kmg, poêle.
ré frig érateu r Léonard J e d r e sso r
230 Lanoue. Repentipiy M l 36*3
(j m e |
Terrain
P r ê t è co n stru ire s Rspentigny.
St G érard M sg sl's Maison style c a ­
nadien. garage, foyer, so i* -so l fini.
prie discutable, offre raisonnable a c ­
111-16 251
ceptée. 566 5963
Grand 1er rem C onstruite en 72.
chauffée à ('é le ctricité Piscine
ex térieu re
chauffée L a v e ltris
INF A Dem ers 5*5 4733. 2S445*1 Le Perm anent, c o u rtie r
1111
Commode s is tir o irs $60 et fr ig i­
d a ire en bonne condition $60 5*9
(11)
63*2
t r è s beau site 5*6-2220 de 9 h
U " •)
a.ne é S h p m
s ir chaud. SOS 7000
(111
Orgue Kawei comprenant L eslie,
rythme eutom«tiques percussion et
cassette incorporée, 4 m ois t usage
$2.300 501 4507
dD
Divers m e ttle s (télévision, tê ts de
lit l * l e et ch aises cuisine, etc I
Motel L e F lem b e e u .000Notre Dame.
(11-1* 25)
Repentipiy 501-3*73
Cause déport selon provincial Iran
TRUST
GÉNÉRAL
R E P E N T IO N V
L AITISAN
MIS MOISI o sa*
hUMMCS MENUE»
1- Lloyd1s stéréo 0 trocbs re e o rd e r
player, avec haut parleur et m ic ro
léienes. $150 00 1 radio sté ré o
incluant table tournants.
AM-FM
meuble fini noyer $75 00 M l -3215
<4 111
E lei SS 73. 1625 00. Elan è l e c t n p »
$425 00, Télévision couleur colonial.
( 11)
2* ' $400 00 5*5 15*0
Bom bardier 1172.
cause de d écès 471 *4*3
42$.
(11)
Moto Ski Ch une 1975.
Motoneige
bonne condition. *1,000 couse m ois
(11)
dis. 561 «715
L'As soi iptioo
Depeimeur licencié oaisfanf de­
puis plus dé 20 *w . trè s bsa
chiffre /a f f a i r e , versem ent
initial minime, situé p ré s Ai
centre ville
1 4 # l'A sssm ptisn - Nard. I As-
I N M M ECMPMI
dre, p a rtie de 101 arpente lengéant la riv ière l'Aeesm ptien
GUUID (M1KI
u soi c m s s u s
tien
ment entièrem ent fait. V a u ss im ares la éécerelien de style
* Pont l'E rm ite
R estaurant selle èmi
cu isin e d e c ty le p r s e m c ic i fre n -
l a v a l t r ie
este, asus soi uni, venei p e r(•ellem snl meublé, peuvent SC­
TâlâBE LE KPkNNEI»
hci su t n o ta i oa«*
cm
ir, trè s
hors te rre , garage P rie
chauffage é lo c tri# # . tous sol
it perm ettent / y rem i
teit
■ centre 4 m te rra in de 110 000
SC. Sent 90.000 p.c an b a isé
le W rrem
Source / c o u
L A S S O M P T IO N
' kSSM PTP 5 -H -Y 5
1» , AWOf ÇpAWQitN
L A S S P A R O IS S E
N PM N N NC N W S
iin e o m i a w
bMMfelew 4e 3 ch à
SPECIAL
Gaeou*
S T -O E R A R O
MA GEL LA
$ 3 4 ,0 0 0 ° °
P *w .
—1
. ____ „
c I M v l M l * , —tr è s «pfit O*
T erra»
ra fa chauffe intér
eement feH. clélvre de c é * e
Il faut A sel u n eut «air
L 'E P IP H A N IE
letaote» passe
L A C H E N A IE
CURE EPINE»
as r a s
Vill,
é .e P a M r I r ­
Edifiée cem me reiel
de 4 «h *
te l fe u avec te lle
de jeu de 12 X « • Tapes mur è
Telia « a n
Tract su r M sssey M arris. 44 forces
avec cabine mien d ia w souffleuse
a neige opérée per moteur Wiscon
UH
sm 90 forces 5 # 3409
ni-,
S.5 Z S M S “ 3&SV.
Livraison en tout temps
(29 ect eu 11 lonv I
ANIMAUX DOMESTIQUES. Col
lies. 91 B ernards L * ro d o rs . E
psqreuis A iredeles Seller. Ir
landais. B erger s Anglais, A
■nareners, Somoyedes Ce»
P orner amans (enregistres! C lsu
de Pilon. 1*20 Notre O e m e^N Sulp.ce Si* MZS idepu.»
l|»ol
tu p en ses
que tu as un
problèm e avec
l'ALCOOL
p eu t-être que
nous pouvons
t'AIDE R
reusher euS réesei.f.puf|e pur
te-palle 1erram * 12 a 1*
____ Oéite
589-6600
T rès ban pli
re m * irré g u lier de W .1 » P "
Rspentigny. 4691 L aurent,4 1 /2 me
d am es chauffage électrique. 1er ef
2s étage 561 4560
C 14-111
4 -1 /2 pièces. 96 Notre Osme Cher
lem apie entrée laveuse sécheuse.
220 ré serv o ir sou chauds. $110 per
mois. libre immédiatement Marc
UH
L e u r» . 5*1 2322 5*1 5#4é
Bord de l'eou. Mo Sf Json. 1 3 »
Pequm 3-1/2 et 4-1 /2 silo megnificondilions alléchant es, *21(11 1*1
*23
Logement à louer 4 -1/2. $170 00
(1 1 -H J» -1 |
m ois 5*1 7337
5M bout IbsrviMs, spp
non, 3-1/2 ou 4 -1 /2
4
1er iwlkt
pas /augm entaiion
197* Mlle Louise PoAietto, jour
14 111
5*1 7020 soir 5*1 7941
A LOUER
(M 00 per semaine aussi per
retraitée, M l * 1 1
Si
Mapnl'M* bcmgetee S «* *
Ir
facilement peur / a u tre s fin»
C herlom epie 4 -1 /2 chauffe avec go
sge (sous sol) *125 per m ois 5*6
*47. 561-2*31
K-11!
sm e c
H a «4. te rra i* de 7 ,2 * p c.
Te r r e s se ment f a it h aie de ad
a re s C 'e st aefia la «être
de 40 ■
Repentipiy Bimgskn» neuf. 1-1 /2
•PPeH w nwd. $360 p w « • « j » » 1219
1 -1 /2 chauffage s le c trip w . tapis,
grand balcon double p ré s contre <t a
chats Rive Nord sur Iberville. 6*6
111-1*1
0673
oosaams OUSUIf
K SI I U T W E T E »
Btngelov. 4- l /d p iste s, chauffage
électrique, entrée laveuse- sécheu­
se Appeler après t*b. 5*0 #7*2
I 2 * « - 11.
Ski -deo Olympique «40. ISIS, comme
neuf, seulem ent 200 m illes 5*11111
0902 après 4h
■ Peul l'E rm ite
iX
XHteu
Logement « -1/2 pfécee. oc o p s t ion
I) n s )
immédiats 541 5750
4 1/2 libre im m sdistsm enf. bout
Pspm . I Assomption Apres 6h p m
(111
599 3561
„
Vous-voulec m grand terreén f
ment, clientèle établis c e n tra it
SI buffet avec A v e rs c h * e
. T rè s bon chiffres /
affaires
m tr .
U" o l
Ski dooSno Jet 1972. 33*. 2 4 forces,
en parfait ordre. $275 00 5*1 *539
M il
mem
N M TES » l CYGNE R»NC
à M l 2017.
Industriel. 4 -1 /2
pièces, chauffé, sou chauds fournie.
$171 par mois $*1-3033
14-11)
«Us
S T -S U L P IC E
l l l MOISI OSI*
Rue Nicole 4 « Pool l'E rm ite
Ropentigny. boul Industriel « pjP
ces. chsMfage èlectrip » , tapis i#
à m u r Libre immédiatement I I »
per I M S 5*144*0 ( jo u r )
« A b .)
Ski-doo S madame, $1,200 TNT 340,
1976, *00 m illes 5*9 5012 (11-1*1
1111
S T -P A U L L 'E R M IT E
LOGEMENTS
A LOUER
M6-2047
Palm e pour gerçons Osoust. g ra n ­
deur 3 Appelai après Ni. 5 # 40*4
s u MOISI o s a *
Jeune chien dubermmn 4 mois, trè s
bon gordien, pèse SO Ib Pri» $60 00
(111
5*1 4972
a manger canadien, selon colonial.
stéréo, buffet colonie!. 3*4 *701
«me)
2 motoneige» John D eere JO X 4
avec pont neuf, en bonne condition
5*9 4*59
l'APTiSAN
Chien
Pension ceim e intérieure et élevage
c o l l n . J , S P L^ n e . » . p ^ )
TIIICK ELUE
nu
Grande cham bre avec !a ra b e .
Iree privée p ré s Pont Le G erdw r
$22 00 Jeu. 1 * 4 * 1 . e e ir ^ M L
«047
Chambre et peneien pour per
111-*»
èpèes MS 430» MS 3700
étudiante f
è m ur. cuitm e
privée, lapis
Rue
f douer d Un»
selle de bem
Mil
SM 311# après M
irrp st cwAEiit
M A SC O U C H E
EPIEE» CEITIâl
>
3.
I
I
M
AHIÜFAYETTE
lest SM ssee s
IM IT E
au*
MUE
t .
f R
B eaucage
COURTIEREK
MMEUBIES
581-7910
yy
A v
m
t n t ci m s « T E i
.ta c s e sts s io m u m
6
•H
X
laurentktes
IME TES ST-LE
• n st
(h
M
i
i
T *»l
*3 >f >t»
>z H •
V
h
t
W
L
V
I
à
Les professionnels de l'immeuble
vous offrent
X
y
1- REPENTIGNY
Grand bungalow 31 x 40, 6 piè­
ces, salle fam iliale avec foyer
en p ie rre s des champs MLS,
Michel Lachapelle 585-4001.
f COTTAGE CANADIEN----220 ans, 9 pièces, grand terrain
34,910 pi ca., garage double
détaché MLS, Jacqueline T rem ­
blay 585-4257_________________
2- REPENTIGNY
Luxueux bungalow, 8 pièces, s a l­
le à dîner, sous-sol fini, foyer,
four, poêle, lave-vaisselle en­
castrés, piscine creusée. MLS,
Serge Aubut, 585-4001,_________
7- REPENTIGNY
Luxueux bungalow, 6 pièces, 3
c.c., arm oires en chêne, salle
à dîner avec porte-patio, grandes pièces, chauffage é le c tri­
que, près boisé. MLS, Sylvie
cm îKiWi
i
S- REPENTIGNY
Joli bungalow situé près Gale­
ries Rive Nord, 6 pièces, 3 c c ,
salle familiale avec foyer et
tapis, prix et taxes raisonnables,
terrain clôturé. MLS, Sylvie Ca­
r 1 >11 ri8r> moi___________
3- MASCOUCHE
Luxueux bungalow 1977 face au
golf, 10 pièces, foyer, terrain
boisé, sous-sol fini. MLS, Michel
Fontaine f»8'i 4001_______
4- REPENTIGNY
Bungalow, construction 1976,
chauffage électrique, tapis mur
à mur, sous-sol semi fini, près
école, $39.000 Exclusif, Michel
Lachapelle 585-4001._______
8- L ’ASSOMPTION
Superbe cottage, construction
1976 en p ie rre s des champs, 10
pièces, terrain 20,000 pi. ca.
donnant sur rivière. MLS, Mi­
chel Lachapelle 585-4001.______
10- GRAND BUNGALOW
9- REPENTIGNY
28 x 44, grand terrain, chauffage
Duplex détaché avec bachelor électrique, piscine.
$42,000
et garage, grand terrain MLS, MLS, Michel Lachapelle 585M k h eH ^ açh a j> elU ^ 8 ^ 0 0 ^ ^ ^ 4001
m
11- MASCOUCHE
Bungalow 1975, 6 pièces, tapis
mur i mur, décoration A-1, sous sol sem i fini MLS, Michel Fon­
taine 585-4001
11- $32,500.
Bungalow avec abri d ’auto, s a l­
le fam iliale avec foyer, construc­
tion 1971, p rès T er rebonne MLS,
Serge Aubut 585-4001
21 - $ 35,900
12- REPENTIGNY
Grand bungalow de 32 x 50 avec
garage, foyer dans salon, terrain
de 2,750 pi ca MLS, Gilles
L a c h ^e lle 585-4001.
13- REPENTIGNY
Joli bungalow, sous-sol fini,
foyer, terrain 8,433 pi. ca paysagé avec beaucoupd arb res ma­
tures, piscine creusée, secteur
résidentiel.
MLS, Gilles La­
chapelle 565-4001
14- REPENTIGNY
Superbe bungalow, 8 pièces, 3
c.c., salle familiale avec foyer
brique, tour TV, trè s grand t e r ­
rain clôturé, paysage, garage,
bien situé, faut voir. MLS, Sylvie
Caron 585-4001_______________
17-MASCOUCHE
Bungalow canadien, construction
1976, 9 pièces, foyer, terrain
130 x 315 MLS, Michel Fontaine
585-4001._____________________
1S- BUNGALOW
De 5 pièces, trè s propre, foyer
de 12 pi dans sous-sol en p ie r­
res des champs, arm oires en
chêne, MLS, Michel Lachapelle
585-4001 ____________________
19- REPENTIGNY
Luxueux bungalow, salle fam i­
liale avec foyer en p ierres des
champs, piscine
creusée et
chauffée, face à un parc MLS,
Jacqueline Tremblay 585-4257.
22 - $ 32,000
Bungalow,
banlieue est, cons­ Bungalow, 6 pièces avec abri
truction 1975, chauffage é le c tri­ d'auto, construction 1970, pisci­
antenne TV ne, près de Terrebonne MLS,
que, lave-vaisselle,
i
Serge Aubut 585-4001__________
585-4001
Gilles Lâchai
24- MASCÔÜCHE
Joli bungalow, 7 pièces avec s a l­
le à dîner, arm oires en chêne
23- TERREBONNE
dans cuisine, sous-sol semi fini
Joli bungalow. 9 pièces, sous- avec foyer, piscine $37,900
sol fini, foyer, décoration A l. MI£, Gilles Lachapelle 585­
MLS Serge Aubut 585-4001.
4001_________________________
15- REPENTIGNY
Bungalow, construction
1976
avec sous-sol fini, foyer en b ri­
que, piscine, grand terrain clô­
turé MLS, Jacqueline Tremblay
7
BANLIEUE-EST
Joli bungalow, 5 pièces, soussol prêt pour salle familiale et
salle de jeu, lave-vaisselle, terrain clôturé, taxes raisonna­
bles MLS, Sylvie Caron 585­
4001
25 MASCOUCHE
Grand bungalow 34 x 55 sur te r ­
rain de 10,000 pi. ca foyer,
avec 2 logements au sous-sol,
construction 1970 MLS, Michel
Fontaine 515-4001
COURTIER! en im m E U B lE i IflC
585-4001
L ARTISAN. le 11 janvier 1978 /43
IÏUACHAP£U£
1
Chambra a louer avec «alla de bem
privé e , pré» du centra H p w l h
Bureau ou
tous genre» de com m erce à l'A s ­
140 SI-Joseph SS!
E f Ï M m . P rès A . bureau
ie 1 S S M
A . E. L eP A G E
BUREAUX
A LOUER
MMEUBLES WESTMOLNT REALTIES
Report.gny
"*« •
com m erciel at
•P la ts des Rivas .
com m ercial
C h a ris m a * »
Eipaca» naid»
c lim a tisé , d . 400 a 3 . * » pi car
D isp o n ib le. 1er septembre 1*77
inc
Les E n tre p rise s Râpent i * i y
C ou rtie r Inform ât « n s Jean G La
(j n a I
lande M l -0220
14-11)
Nouveau Centre Com m ercial "Place
des R ive s", C h a ris m e *» Espece»
neufs de 800 é 2.400 p l ca r Lee
E n tre p rise s R e p e n ti** *"C C ou r­
tie r Inform ation» Jem O. L a tonde
(J n e I
681-0220
I * m p r ix fa ite s-te s vans m im a i.
FACILE
l à s So m p t io n
Cottage canadien alum . S pièces,
m e ut èlect tapis M /M . système
vecuwn ce ntra l, fenêtres the rm al,
tous sol isole, fo ye r de p ie rre ,
te rra in 11.000 p c Faite» ime et
(re G ille s Pépin, 728 *103. SOS
m
__ -ail compact pour
le
nettoyage
de tapis. * n
M p>r* la saleté, la crasse et
les résidu» incrusté», an i»i
faut
ST-PAU L L ’ ERMITE
Btxigelov. det p ie rre . F pièce».
Cheuf èlect . sous-sol sem i fin i,
te rra in 6.200 p c svsc petto e r n e re et cahenon, prés scols. église.
centre d’ achat et se rvice d'wAobus
Faut vo ir $39 000 G ille s P «P'"
725-9183, 5«5 3319
. _
ST-PAU L L ’ ERMITE
J o li bungalow entrée s p l't. S p iè ­
ce». trè s grande cuisine, chaut
èle ct . zonage ré sid e n tie l, te rra in
6 000 p c $39.500 Fa ite s une o ffre
G ille s Pépin 72S-9183. 585-3319
k LOUER POUR
SEULEMENT
$15.00
»/ I
P s r je u r
$ 8 . 0 0 Oem, tourné#
"in firm iè re licencié», #*per ' ' n c» 5
jour» per semaine Apres 6h, «3»
1111
5480
ST-PAUL L 'e n M IT E
Joli bungalow S pièces, trè s grande
CCM
Chaut è le c t. leva va is­
selle. rid e a u ., pèles me. T e rra in
6 000 p c clôturé T rè s belle op­
portunité. p n . $38.500 G ille sP e p m
725 9183 M S 3319
ST - PAUL L E R M IT E
Bungalow b /a lu m e n tre . apM . «
pièce». chaut èle ct
lap.a M /M
me lus. trè s jo li» prop G illo s p RP,B
72S-»1»3 ses 3 3 »
Avon
tapis inc
garage rdouble, terrain 27,452 p.c. zonage comm
ou res.
____
G PEPIN 725-9183 585-3319
S ï
SS
GILLES M M M 125-9183
585-3319
________
ni ,
clôturé
gÎ l
Z fZ T te T w .K w S n W
G arderais enfant chez moi * i liaxfi
au vendredi. St Paul l'E rm ite
401*
On demande ite gérant de fru it» et
lég im es S'adresser 313 boul L A#
somption, l'A ssom ption
r
G a rd e ra i, snfa n t. d» tout âge é l »
journée ou à U semaine. 586 2506
è L e v a itris
l" l
la r d e r e n enfant» «test-moi d» I»
naissance 4 quatre ans. A i k m * su
vendredi Disponible immèdtotemerd
(4-111
M I-S M S
Labrecque, Chaises et tables Locations
• Table ronde 60" de diamètre
* Table droite 30” x 8' de long
e Chaises de bois pliantes et empilables
25 rue Daniel, Charlemagne
Res.: 5 1 1 -5 0 1 5 __________
JEUNES NOMMES AMBITIEUX
•IUNGALOW
•ET AUTRE MODELE
Berese: 5 1 1 - 4 1 3 2
S # 1 - * l* 2
1111
GARDERIES
P re ie l D em icilieire J.P. C enslrudie»
•PETITE CANADIENNE
LeG m
deur. sas - 1*71
DEMANDE
DE 13 ANS ET PLUS
POUR TRAVAIL DE DISTRIBUTION
A TEMPS PARTIEL
3 S 1 -7 7 0 S
Commtmiquer avec
3- 1 /2
sss
sous-sol fini avec foyer, P " * » GILLES PEPIN 725-9183 585-3319
(111
A VENDRE
a » ,o
, .l. 1972, terrain 6,000.
p.c. avec piscine 34 x 12 et cabanon 12 x 10, excellente occasion.
GILLES PEPIN 725-9183 585-3319
SEfeJUSr
Femme avec espénenc» demande»
pour garder è la maison un enfant
d’ un an dan» l ’Assomption S »
Augmenter vos revenu, à tem ps per
Iw l, à la maison, doit ê tre m e né s
et âgés de 2 * an» et plus, téléphoner
im
à S41 *971
585—2733 581-7929
•COTTAGE
(111
Gardienne demandes, aimant entants.
Il vous m anqie des $$$ pour
acquitter les factures de N oël7
Commencez la nouvelle annee de
econ Devenez re p ré ­
sentante "AVO N " et gagnez de
l'arg e nt d'une m anière to rt agréa­
ble. vendez des proA nt» de que
lit» aux heures qui vous convien
note Composez 1-800-381-02*8
sans fr a is L is te de clientes A s un
ponible
Installation,
tapis, prélart, tuile.
Travail garanti
QUINCAILLERIE FONT AINF
60 (R e n ier, Repeellgey
S8S-4405_____
D role t M l -8341
MSI
G. M é n a rd
@
S ecret*r> re qvire d lo r menufac
tu re r ei H e p o n tiy ,. musl b * (est
and accurefe typist ente général
o ffic e e ^ e rie n c e muet b» b ilin la d M rs
2615 ST-CHARLES
LACHERAIS
471-4163
SPECIALITES
• MATELAS-MEUBLES
NON PEINTS
• TISSUS A LA VERGE
ET A LA L ltR E
• D ire c te m e n t
du fa b r ic a n t_____
prafe esie m el
fo ra it
T ra v a il à dom icile à temps p a rtie l
m arié» désirant tra v a ille r
m i
eneemtole, 5S1-M71
(j.a.a.)
S
le tra v a il » w e fre c tis n
tra v a il à tampa p a rtia l à la inaiaon
1111
SCS-2523
selon de culture phyei
tric e s
eue avec eepénence Bon salaire
Très bon avantage» d» tra v a il Té-
A
ECONOMIQUE
14 111
SCV45C0
ON DEM ANDE
)
mi RINSENHC
LACNENAIE
J o li s p lit level brig u e blanche. 8
pièces, chaut èlect 2 fo ye rs te r ­
ra in 11,MO p c avec piscine hors
te r r e et deck. c lô tu ra et paysage
A gui la chance7 G ille s Pépin. 725*183 ses 331»
rè w d e ie e
-
1
4- 1/2
RICHARD GAUTHIER 5 1 1 - 3 2 3 6
ee epres 5h p.m.
meublé eu non,
J.-PAUL CASAVAHT 4 7 1 - 5 5 7 $
568 howl. Ib erville,
avec
piscine
L E S P E P IN
725-9183
S S «
voir absolument
creusée et
cabanon, prop
5 8 1 -2 0 1 7 »airt 5 8 5 -2 9 4 7
® A Ë H E 1 ® ϧ
585-3319
1;: ts
a
lO C t M E H T S » LO U ER
1 MBS GRATUIT
pour
eim ieeie n ieaee»i
son sâwiei:
•LOCATION IMMEDIATE
•PISCINE EXTERIEURE
5 ,5 33,9
neweeium eee*eTiee$:
(cols Iborrtlle et Lnurlur)
Très
au
$14 Riche»*
m ii
I
b n trtp riiti Canatm Int.
V
0 **» W n u *» f
=T U
câBiiets ee me»
IM M IH T S MOIS A LOUER
NS H Htm
mm m w W —
(Meublés si désiré)
DISPONIBLE IMMEDIATEMENT
*',/î ,8M ? o î*V îif',/’
i
SECTEUR REPENTÎCNY - CHARLEMAGNE
A louer
ac
f-b
Sur semaine:
H
X
<
5
6 8 1 -9 1 8 0
V
J
G i//«
IV
L a W *»
Espace commercial et
bureau de professionnel
Fins de semaine:
S 8 1 - 6 9 6 1
Pu# tluacitr» ti
e s e i-im
h
>■
« *ti $
i
m -s s rtV L
/
*;
OFFRE
DE S E R V I C E S
P#rdu mc brun en papier contenant
caméra Direct F ilm , mitaine de cuir
enfant* Récompense Perdu P A T
*4 2 *3 7
1111
DIVERS
Discothèque
mobile
mexicaine
tant mtermediwre. avancé, cours
débuteront an février SS1 47S5
m -w i
G Forget menuisier. JO ans d'ex­
périence. prendrais à l'heure fini
lion armoires, sous sol Entre Sh
1 «h S i 1 MOT
(11 IS 2S 11
Menuisier prendrais contrat ou à
l'heure pour râper et ion ou rénova
tn n S*1 3421
111-1*1
Musique Tempo, pour soirées
dansantes, mariages, réceptions,
équipement professionnel Jean
nme et Maurice avec expérience
Sur réservations seulement, SS14*72
un
R EPARATIO NS
le réparation de w tre machine
*
Q SYLVESTRE
Electrique Enrg.
I
y
Avec C D e sro ch e rs
Tout le monde
le fait.
CETTE SEMMNE
S I
LAVALTRIE 5 8 0 -2 2 4 4
1 9 .
POUR TOUT LE MONDE
ATELIER D’USINAGE
DE L'EST INC.
VENTE ET SERVICE DE SOUFFLEUSES
A PP E LEZ
M A IN T E N A N T :
585- 1854
CONSTRUCTION ENRG.
581-9220
R e p e n t ig n y
34 7 7, D e L o r im ie r ,
M o n tr é a l.
5 8 1 -4 9 2 5
5 2 6 -6 3 8 5 ( s o ir )
ET
REPARATION
DE
SOUFFLEUSES
SERVICE INC.
IT A IU E DEPUIS 1940
„
NETTOYAGE DE
TAPIS 1 OMAN
H O M E LfTE
0 v .,**<
IL
7<
f:
A * * *
>
A LA TAPEUR
die" **
Bungalow 4 -1 /2 pièces. N ovelec,
m édiate, in c lu s
p is c in e , cabanon
$37,500 00. 581-0220.
occupation im ­
P rix demandé
S T -P A U L L 'E R M IT E
Soyez p ro p r ié ta ir e d'un jo li bungalow 4 pièces, cha m ­
b re au so u s -s o l, po rte s patio, te r r a in c lô tu ré , patio
et cabanon Com ptant $2,000.00 Par m ois $340 00
C .I.T 581-0220
Bungalow 40 x 28, tout b riq u e , chauffage é le c triq u e ,
fo y e r F ra n k lin , te r r a in c lô tu ré , 5 pièces Taxes
to ta le s $620 64 F a ite s o ffre
JEAN DUFOUR 581-0220
L'ASSO M PTIO N
J o li cottage neuf, Novelec, zone, 7 -1 /2 pièces, s e c ­
te u r reposant p rè s riv iè r e . Venez v o ir, b e lle va­
le u r 581-0220.
B â tisse c o m m e rc ia lle , situé e dans la v ille de F A s ­
som ption
Idéal p o u r m agasins, garage, e n tre p ô t,
etc P r ix $100,000 00 Financem ent à d is c u te r
JEAN LA LO N D E 581-0220
Nous avons p lu s ie u rs m aisons, te rra in s , te rre s ,
co m m e rce s, m aisons à logem ents m u ltip le s C o m ­
muniquez avec nous pour plus d in fo rm a tio n s
pi
U V â e i DE V IT R IS . MURS A PlâPORRS
SATISFACTION GARANTIE
ESTIMATION PAR TELEPHONE
581-1466
C e n tre d e
LOCATION DE L’EST
231 rue N o t re -D am e . Repentigny
r
>
-
H
-
Nm k avMS t u t ou presque t u t ... a louer
"Û/Cmi cÂeicÂet et â v tM t
491 IIAUCNAMPS,
IT-R A R I l ERMITE
#w t r e i p re#ess«eee»l
B » ""*
Bungalow 1975, 5 pièces, N ovelec, trè s p ro p re ,
a rm o ire s chêne, se cte u r p a is ib le , prè s s e rv ic e s
$37,000 00. 581-0220
Bungalow m oderne, 5 pièces, chauffage é le c triq u e ,
te r r a in 7,052 p.c. $37,500.00 Com ptant à d is c u te r
581-0220.
VENTE
RENOVATION
GENERALE
MENUISERIE
Bungalow sem i détaché, trè s p ro p re , 5 pièces, te r r a in
5,760 p .c ., taxes $640 39 Soyez chez vous p o ur $325 00
p a r m ois tout c o m p ris P r ix $34,000 00 581-0220
Cottage sem i détaché, 5 p iè ce s, garage, p iscin e ,
se cte u r boisé. P rè s hô pita l, occupation im m é d ia te
$36,000.00. Com ptant $2,000 00.
JE A N DUFOUR 581-0220
^
c A tie w i 1 *
lT i$ I J I . N O TR E-M U E.
REPENTwNT
___
R E P E N TIG N Y
G rand s p lit le v e l N ovelec, tout b riq u e , 7 -1 /2 pièces,
fo y e r, s e c te u r boisé, b e lle v a le u r,
B E N JA M IN BRASSARD 585-0884
$34,500.00 Bungalow sem i détaché, 5 pièces, souss o l avec fo y e r, taxes to ta le s $592.28 Com ptant
$1,800 00. 581-0220.
SERVICE SUR TOUTES MARQUES
THEGA
GP!
T
O ccasion à ne pas m anquer. Bungalow 26 x 53, 6
pièces, s o u s -s o l fin i, s a lle fa m ilia le , fo y e r, in clu s
ta p is m u r à m u r, te rra s s e m e n t com p le t, po rte s patio,
te r r a in 70 x 100 c lô tu ré . P o rp rio muté Possession
à d is c u te r
B E N JA M IN BRASSARD 585-0884
SERVICE 24HRES 7 JOURS
REPENTIGNY
F A IT E S LE DONC!
e s t im a t io n
-
RESIDENTIEL
8 3 6 -2 3 1 5
Instructeur
ECONOMISEZ
L’ ENERGIE
-
■r r :
184 NO TRE-DAM E, REPENTIGNY
ustalutlons <t réparations
Industriel - Commercial - Résidentiel
Spécialité ctULftafe électronique
Estimation e n t iit e .
V. M artel Construction, construction
et réparation résidentiel e tcommer
ciels maison a vendre sê’ JS»
(jn .e .l
29 4, L a b e rg e ,
581-0700
T»
marques Estimation gratuite SW
123/ sei « 1 /
(21 * 4-111
5 8 1 -4 4 1 4
p o u r une m eilleu re tran sac tio n
MACHINES A LAVER
SECHEUSES POE l f S E l EC TRIQUES
SERVICE A DOMICILE
i
Vente a se rvice r ip e r al w ns bel eyeu
D S. ALUMMUM El*
L’ENDROIT
REPARATION - VENTE - SERVICE
N e X üN î i
Des
Lauzon
de
conduite
W• .
OUVRAGE GARANTI
I
Ml
4
* 41'* ,
nu
Estimation gratuite è domicile Ga
radia d'iei a i sur toute réparetwn
*1 -1 ton
(j.a.e.1
GRATUITE
I
LECLERC REPARATIONS nrg
Avons perdu bracelet breloques
Beaupre. I Assomption ou
' utprès de 23S Notre-Dame. Repen
tigny Récompense promise
01*1
Ferais dessus de comptoir en
arfeonte ou cêrem ique en général
S«1 MTS
M il
Toi*» personne désirant appartenir
à un C li* de dames » Repentiyiy.
communiquer a SS1-3SM
1111
>
z
les entreprises
repentigny in c
<1
S
(coin Bonaventiire)
5 8 1 -2 4 6 2 ,
V9
Cours de lancer et montage de mouches à Terrebonne
s-
FAIRE-PART
Carte de remerciement Carte de sympathie
M essieurs si vous n ’aimez
S. BILODEAU 5 * 1 - 8 6 5 9
NOUVEAU SYSTEME DE NETTOYAGE DE TAPIS
Prix:
St
à 1S<
ya
Spécialiste
/
/
• T a p is
•Diva»
■Il
!
•Carpette
I
•Mar & plofeed
revoyant des techniques de
réussite d ’excursions de pé­
ché, et comment bien choi­
s ir pour acheter un équipe­
ment adéquat. Pour ces d e r­
niers l’équipement au com­
plet est prêté, tandis que
pour ceux qui ont déjà leur
équipement, il est à conseil­
le r qu’il l ’apporte car ils y
sont déjà adaptés Mainte­
nant pour les mordus ou ceux
qui se cherche un loisir d'
hiver pour ne plus nuire à
madame dans la maison,
rien de mieux que la fa­
brication de mouches dans
| coin de votre maison
un
m
m
w
m
m
mmmm
i
COLLEGE DE L’ASSOMPTION
•Few l iaeadetiea
ADMISSION EN
•Satisfectien garantie
SECONDARE 1
LOCATION DE MACHINE A VAPEUR
$15.00 PAR JOUR. LIVRONS A EXPLIQUONS.
NETTOYAGE MAGIQUE
A VAPEUR ENRG.
aura
Les samedis 14 janvier et 28 janvier, il y
r » <ïSS^roas*5S3!
tion pour l’année scolaire 1978-1979.
TEL: 2 5 3 - 3 3 5 7
«f
P riè re de prendre rendez-vous le plus tôt possible
en téléphonant à 589-5621.
OFFRE D'EMPLOI
CORPORATION MUNICIPALE
L'ASSOMPTION PAROISSE
SECRETAIRE-DACTYLO DEMANDEE
FONCTIONS:
. . . . .
- Assister la Secrétaire-tresoriere dans ses fonc. Dactylographier les procès verbaux des assemblées
du conseil municipal et toute autre correspondance
- Expérience en tenue de livre serait un atout.
. T ravail général de bureau
TRAITEMENT:
_ Selon les qualifications et 1 expenence.
Les personnes in téressées à ce poste doivent faire
parvenir leur demande d'emploi avant le 1er février
1918 à la Municipalité de l ’A ssom ption-Paroisse,
430 Rang du Golf
L Assomption, P Q
Attn: Sec ré ta ire -1ré s o r 1ère
T él.: 589-5565.
». ♦
VILLE DE REPENT1GNY
Province de Québec
AVIS PUBLIC
ÆS^BSSSsK
tenue le 11 janvier 1911
d'aqueduc su r les rues
et Jauron et un emprunt pour la somme de $536,000 00
> *M
Un des moucheurs expérimentant la
pour le saumon.
Sherlffs’ Sales
Ventes par Shérifs
AVIS PUBLIC est par la présente donné que les
TERRES et HERITAGES sous-mentionnés ont été
saisis et seront vendus au* temps et lieu* respectifs men­
tionnés plus bas.
PUBLIC NOTICE, is hereby given thaï thc undermentioned LANDS and TENEMENTS havc been
seued. and will be sold al thc respective limes and places
menlioned below.
Joliettc
Fieri Fanas de Terris
Fieri Fanas de Terris
Canada — Province of Québec
Superior Court — DiMrict of Montreal
No $004)54)10151-775
Canada — Province de Québec
District de Montréal — Cour supérieure
No 5004)5-010151-775
B anque
f l
ou vous pourrez vous y re ti­
r e r en paix et passer l’hi­
ver rapidement en fabri­
cant vos propres mouches.
Donc au plaisir de vous y
voir pour parler pêche Pour
tous renseignements et ins­
cription avant le 15 janvier
communiquer à 471-1647.
Tournoi de pêche sur glace
La semaine prochaine les
détails du fameux tournoi de
pêche sur glace de votre As­
sociation qui aura lieu le 26
janvier.
Normand Murray ,
Directeur publiciste
de
COMMERCE
CANADIENNE
. .
C ANADIAN
IMPERIAL BANK OF COMMERCE a Icgally constiluted corporation, having a
1155 Dorchester Boulevard
■ ■
46/ L ARTISAN, le 11 janvier 1976
règlement a reçu les approbations sut
M ^ cV les^ lT ^ m 7
bre 1977
Commission Municipale du Québec 15 décem1) de la
b re 1977
4) du D irecteur des services de Protection de l En-
H S S w ussw e
et ce au : heures de bureau:
Donné à Pepenttgny. ce 41ème jour du mots de jaavter 197*.
Jeaa Fatard,
Greffier
mlpw rPé t« vendu au bureau de la dm non d enregistre-
a
H
S
S
Assomption
To be sold al lhe
the L
LA
ssom ption Division Kcgistry'
Office. 255 Saint-btienneStrecvL A s^ m ^ io n .^ strK t
j TUESDAY. the THIRTY FIRST dav of
of Jdieite. on
197g
ELEVEN o clock in the mormng
—
v
matinée
G iN trrr M o n .
l.e shérif tsdruni.
G tx m * M o n
District de J vI k IIc .
Bureau du shérif.
Jollette, te 4 janvier 1971 •
Asus tant S h en lf
Sheriffs Office.
District of Jolietic.
Jollette. january 4. 1171.
Quelles sont les principales causes
de mortaNté dans notre pays?
Saviez-vous qu’une sim ­
ple gelure peut s ’aggra­
ver et nécessiter une am ­
putation? Pour ne pas en
arriv er là, mieux vaut
prévenir. Portez des vê­
tements chauds et confor-
En 1975, On a estim é à cancer en étant responsable une diminution suhstentiel167,404 le nombre de décès de 33,998 décès (20,3%du le par rapport à l 'année pré de residents canadiens
total) un peu plus qu’en 1974. eédente.
Les maladies cardiaques
Les maladies cèrébro - vas demeurent toujours la prin- culaires ont été responsa
cipale cause de m ortalité blés de 16,412 décès
au
avec 56,793 décès( 33.9%) cours de l ’année (9.8 du
du total mais il s ’agit la total)
d ’une baisse appréciable par
Enfin les divers accidents
rapport à 1974.
ont provoqué 12,341 m ortaLa seconde cause est le
lités (7,4% du total) mais
tables. Couvrez-vous la
tête et le cou. Evitez
l’immobilité. L'hiver est
là! Allez-y... mais pru-
•fl
VILLE DE REPENTIGNY
COURS DE NATATION
Avis public
(suite de la page 13)
Les druides en avance
sur leur temps
En théorie, c ’est Copernic
qui le prem ier, a démontré
que les planètes tournaient
autour du Soleil et non autour de la T erre. Mais citons Plutarque(46-120après
J.-C .) : “Les druides célèhemit la fête de Saturne tous
• • t r e n t e ans, parce qu’ils
pm endent que Saturne met
tren te années pour parcou­
r ir
son orbite Autour du
Soleil
Outre le fait d 'avoir men
tionné la rotation de Saturne
autour du Soleil, les d ru i­
des montrent une étonnante
précision sur la période de
rotation (elle est évaluée
actuellement à
29,46 années). D’où
les druides
pouvaient -ils tenir cette information sinon de leu rs ancet re s qui avaient élevé ces
monuments.
A quoi cela
serv ait-il ?
Les crom lechs ne s e r ­
vaient
probablement pas
à am asser des connaissan­
ces pour le p laisir de la
chose L ’utilité qu’on leur
prête actuellement est de
se rv ir de calendrier, ce qui
était un indéniable besoin
pour un peuple agricole.
Gouvernement
du Québec
Le mot de la fin
Je réinvite tous mes lec­
teurs à s ’in scrire aux atelie rs d ’initiation à l’astronomie du Club d ’Astronomie
de Lavaltrie, subventionnés
par le Haut C om m issariat
a la Jeunesse, aux L oisirs
et aux Sports Cette activité aura lieu les m ardis et
jeudis so irs, dès
le 17
janvier, à rh ô tel de ville
de Lavaltrie Toute personne
de douze ans et plus peut
y participer, et l ’inscription
est
absolument gratuite
Pour renseignem ents, appelez-moi à 585-1755, ou
Sylvain Chamberland à 586­
2855.
Ceux qui ont des questions
à poser concernant l'a stro nomie peuvent me les faire
parvenir à:
Yves P elletier
Club d Astronomie de La­
valtrie
C.P. 328
Lavaltrie.
Bonne Semaine!
AVIS AUX SOUMISSIONNAIRES
Location de machinerie lourde
Afin de faciliter l'inscription de tous
les loueurs de machinerie lourde c_
au
Fichier central des fournisseurs, la
date limite d'inscription a été fixée
au 20 janvier 1978.
Veuillez donc prendre note que l'ou­
verture des offres de services prévue
originalement pour 16h 30 le 6 janvier
1978, a été reportée au 20 janvier à
16h 30.
LE FICHIER CENTRAL DES FOURNISSEURS
(location de machinerie lourde)
Service général des achats
150 est, boul. St-Cyrille
Québec GIR 4X8
r
Madame! A
Libérez-vous avec
REQUINS
ASPIRATEUR
CENTRAL
Les inscriptions pour la deuxième session de
cours se feront directem ent à la piscine de la
Polyvalente Paul Arseneau, à l'Assomption
Et
ceci, dès Dimanche le 15 janvier 1978 de 9h à
12h a m
Les parents qui désirent inscrire leurs enfants,
avant cette date, peuvent le faire au bureau du
Service des L oisirs (581-8885).
T rois différentes activités sont offertes aux jeunes
durant cette nouvelle session Voici la program ­
mation de ces activités nautiques de même que leur
contenu:
1) Cours de natation
- cours basés su r rensem ble de la natation selon le
programme des niveaux junior, interm édiaire et
sénior de la Croix-Rouge.
2) Natation sportive
- initiation à la compétition.
- étude plus approfondies des styles de compétition
tels le crawl, le dos crawlé, la brasse ainsi que
le papillon.
- les différentes positions de départ
- l ’étude des virages font aussi parti de ce cours.
- des rencontres avec d ’autres équipes sont prévues.
3) Water-polo
- spécifiquement pour les jeunes filles de 12 ans
et plus, ce sport, trè s populaire aux Etats-Unis,
est de plus en plus pratiqué par les filles au
Québec
- des rencontres sont prévues avec des équipes
venant de différentes villes.
Le coût des inscriptions est de $10 00 pour un
total de 12 semaines; le cours étant cédulé à tous
les dimanche matin
Le Service des L oisirs souhaite que ces cours
répondent à vos besoins, et espère vous voir y
prendre part
C A R N E T S D 'H IS T O IR E
NATURELLE
Musées nationaux
Canada
I*
PRESENTES PAR LE MUSEE NATIONAL DES SCIENCES NATURELLES.OTTAWA
demment, vous rappelle
la Société canadienne de
la Crois-Rouge
*****
©
Z7.
Appel
V
de candideiufes
miMles
2 m eteers
Filtre permanent en meteriel rél'tlen t mont* sur un pâmer
Auciai eec * echeter
Contenant de 7 -1/2 gallons (me
lè n e l esche I
LES ACCESSOIRES STANDARD
EN VINVL
■ ro sse à tepis et brosse * sheg
B rosse * planchers
■ ro sse ronde avec longs poils
- Couteau
B resse * motelss
- 2 manchons chromes
Batteur do tapis (rouleau rotatif)
Boyau léger, longueur 2S pieds
Tuyau 2Velve automatique
V aspire!sur est garanti pour
121 dou» ans Installation conduit
et salves sont garantis pmir (S)
Cinq ans Le boy tu et les accès ■
•sir»* «ont garantit pour i» | t |
an a defaut de fabrication
n
%
a a a x in
!
y
e*t caracflntc
fd r u n lob* <u#*n*e,-
Je la ruyeoir* caudale
t ré* a l lo u é ( j H Q Ï i
A
I,
I
10 pi
dU'il uMi<C
c o m m e , un V o u e r
c o n tr e *a p ro ie
l
/i
v
M A fO tA U
Le* neuacrl
* f u é * à le tlr é m K
S i*
_
la r#f» Il peut a tten d re iS p e d *
MAKO
-J
Traitement $6.50 de l'heure plus indemnité de lecteur
pénologique
No de référence : 77CPS Q-OC 155 ( i I6 |
Fonctions
S o u i su rveillan ce, o r g a n ise, g u id e e t e n seig n e à un grou p e de
(taT-ifre
1 5 d é te n u s le i o p é r a tio n s d e c o u p e e t d e c o u tu re dan s un
Idsb* bûuu J d t rojv.nt Sondes
<tf bk« indigo f f *<n «tnTne Nenc ifincaianf
de lenteur
atelier d e p r o d u ctio n d e g rosse to ile , servant à le fab rication
de divers ty p es d e sacs P articip e à le fo r m a tio n d e i d é te n u s.
I l peur <iffemdrd 10*0 lune* « r r t p * u s
%
IN S TR U C TE U R T O IL IE R
e t fdu*
/
J
Ft’
In stitu tio n A r ch em b e u lt. S te A n n e x e s p lein es
REQVffJ
*
1 ! Jf" A
i /
S o lliciteu r G én éral. S erv ice c a n a d ien d e s p é n iten ciers
-- 7
Exigences profeeeionnelles
••/ji
A p titu d e , c o n fir m é e per a n té c é d e n ts p r o fe ssio n n e ls, à
1
ec
qu itter d e s tâch es a p p ro p riées La c o n n a issa n c e du français
UlMAKâUE-
DU PACIFIQUE
Etoffe* doucv#
L'un
r#qum5 ks plys
dqndnuques il cpnfnfue a #<c
diDaïïrg, même une r»S
d o r o c h i e f co nstitue dm*
une proie p ris é e pur
k
Mes ïa m b e
581-9379
les pâleurs de reawns. La
vidéo s'df&qup jus pd6uut
plus -fréquemerf que %u%
d u fre e s p è c e
y
Un d'nmd/ frè<
clhjrquiue «f l'en d « nros
e st i n
d
i s p
e n
s a
b
l e _____________________
naéenté oui vifd lon^eur
d'amie dans les mer* peUnes
E n v o y â t v o tr e d e m a n d e d 'e m p lo i o u v o tr e cu rricu lu m
:a
•
v itae A :
uni
IZEQviN
A. ANC
Le plus dfditqenevji pie ü«s les requis
Le plus drand pris jusqu d présent■n^suroiT i> pieds e T P e « 'f 7 ,)o i
livres t%TrlmemenT dqne«t>
Solliciteur Général •
Service Canadiens des Pénitenciers
1600 est bout St-Martin
Levai IQuébec) H7G 4R8
Date limite le 20 (envier 1 6 7 1 ___ _
__________
Pr/ére d e lo u / o u 'l r a p p r i t ' le n u m é r o e t référen ce a p p r o p " t
L'ARTISAN, le 11 janvier 1978 /47
MA KO
V
sQÊi*
süS
l
m
o v '
;V <>X
e
s
<6^
aF
M<e V °
< *>
&
J
'*
9
'
\ o Ve
<\t
\
m
t
r=.\v
\
îte
1 ,0 *
'<1
v>
t
\
e v 'v
.1
•,
kVV
ii
&1
V
T»
9*
s
t
k
F
./»>
Y'
\
Deux
raiees
matériaux rtee
_
_
l
?1
a
j
9
X%
>
723 b o u t. I Ange G o rd ie n
l’A s s o m p tio n
589-5691
J
11850 Sherbrooke est
Pointe oux Trembles
6 4 5 -2 2 5 6
%
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising