Moteur 225 à 4 temps - Brunswick Marine in EMEA Center

Moteur 225 à 4 temps - Brunswick Marine in EMEA Center
Un entretien et des soins adéquats assureront des performances optimales et un fonctionnement
économique de votre moteur Mercury. La carte d'enregistrement du propriétaire accompagnant le produit
est indispensable pour une utilisation sans souci. Reportez‑vous au Manuel de fonctionnement et
d'entretien pour plus de détails sur les services couverts par votre garantie.
Vous trouverez les informations de contact de votre concessionnaire le plus proche à l'adresse
www.marinepower.com ; cliquez sur la planisphère pour obtenir la liste des concessionnaires et leurs
coordonnées.
90-10231D60 505
Bienvenue à bord !
Votre moteur a‑t‑il été enregistré correctement dans le cadre de la garantie ? Vérifiez sur le site
www.marinepower.com. Si nécessaire, contactez le revendeur local.
Déclaration de conformité
Si la marque CE est accompagnée du code de l'organisme notifié, la Directive concernant les bateaux
de plaisance suivante s'applique :
Directive concernant les bateaux de plaisance : 2003/44/EC modifiant 94/25/EC
Manuel du propriétaire (A.2.5)'
ISO 10240
Caractéristiques de tenue (A.4)
ISO 8665
Démarrage du moteur hors‑bord (A.5.1.4)
ISO 11547
Réservoirs de carburant (A.5.2.2)
ISO 13591; ISO 8469
Système de direction en général
ABYC P‑17
Spécifications relatives aux émissions de gaz
d'échappement (B.2)
ISO 8178
Manuel du propriétaire (B4)'
ISO 8665
Niveaux d'émission du bruit (C.1)
ISO 14509
Moteur 225 à 4 temps
La plaque portant le numéro de série du moteur hors‑bord. en bas à gauche, contient soit le symbole CE
seul soit le symbole CE accompagné du code de l'organisme notifié. Ce moteur hors‑bord, fabriqué par
Mercury Marine à Fond du Lac, dans le Wisconsin (États‑Unis), ou par Marine Power Europe Inc., Parc
Industriel de Petit‑Rechain (Belgique), satisfait aux exigences énoncées par les directives et les normes
y afférentes, modifications comprises :
Nom de l'organisme responsable du contrôle du système de qualité en vertu du
Module H de l'Assurance‑qualité totale de la Directive 2003/44/EC :
Norvège
Code de l'organisme notifié : 0575
Si la marque CE n'est pas accompagnée du code de l'organisme notifié, la Directive suivante, concernant
les bateaux de plaisance, s'applique :
Directive concernant les bateaux de plaisance :
Manuel du propriétaire (A.2.5)'
94/25/EC
ISO 10240
i
© 2005 Mercury Marine
Det Norske Veritas
Caractéristiques de tenue (A.4)
ISO 8665
Démarrage du moteur hors‑bord (A.5.1.4)
ISO 11547
Réservoirs de carburant (A.5.2.2)
ISO 13591; ISO 8469
Système de direction en général
ABYC P‑17
Les normes ci‑après s'appliquent à tous les produits couverts par le présent manuel :
Directive relative à la sécurité des machines
98/37/EC
Principes d'intégration des normes de sécurité (1.1.2) EN 292‑1; EN 292‑2; EN 1050
Bruit (1.5.8)
ICOMIA 39/94
Vibration
ICOMIA 38/94
Directive relative à la compatibilité électromagnétique 89/336/EC
Norme d'émission générique
EN 61000‑6‑3
Norme d'immunité générique
EN 610006‑1
Véhicules, bateaux et dispositifs entraînés
par des moteurs à combustion interne –
caractéristiques des perturbations
radioélectriques
SAE J551 (CISPR 12)
Contrôle de la décharge électrostatique
EN 61000‑6‑2; EN 61000‑4‑2; EN
61000‑4‑3
La présente déclaration est publiée sous la seule responsabilité de Mercury Marine et de Marine Power Europe.
Patrick C. Mackey
Président, Mercury Marine, Fond du Lac, WI, États‑Unis
Contact pour la réglementation européenne :
Regulations and Product Safety Department (Service de la réglementation et de la
sécurité des produits), Mercury Marine,
Fond du Lac, WI USA
ii
TABLE DES MATIÈRES
Informations relatives à la garantie
Transfert de garantie........................................................................................................................................... 1
Enregistrement de la garantie aux États-Unis et au Canada.............................................................................. 1
Enregistrement de la garantie en dehors des États-Unis et du Canada............................................................. 1
Garantie limitée des moteurs hors-bord 4 temps (États-Unis, Canada et Europe)............................................. 2
Garantie limitée des moteurs hors-bord 4 temps (Confédération des États Indépendants, Moyen-Orient et
Afrique)............................................................................................................................................................... 4
Garantie limitée de 3 ans contre la corrosion..................................................................................................... 5
Couverture de la garantie et exclusions.............................................................................................................. 6
Généralités
Responsabilités du pilote.................................................................................................................................... 8
Avant la mise en marche de votre moteur.......................................................................................................... 8
Puissance maximale du bateau.......................................................................................................................... 8
Conduite de bateaux hautes performances et de compétition............................................................................ 9
Moteurs hors-bord à commande à distance....................................................................................................... 9
Avis relatif à la direction à distance..................................................................................................................... 9
Coupe-circuit'urgence....................................................................................................................................... 10
Protection des baigneurs.................................................................................................................................. 11
Message de sécurité des passagers - Plates et barges-ponts......................................................................... 12
Saut de vagues et de traînées de sillage.......................................................................................................... 13
Impact avec des dangers immergés................................................................................................................. 13
Gaz d'échappement.......................................................................................................................................... 14
Choix des accessoires du moteur hors-bord.................................................................................................... 16
Sécurité sur l'eau.............................................................................................................................................. 16
Enregistrement du numéro de série.................................................................................................................. 17
Caractéristiques du moteur 200/225 ch à 4 temps – International.................................................................... 17
Identification des composants........................................................................................................................... 19
Installation
Installation du moteur hors-bord....................................................................................................................... 20
Choix de l'hélice................................................................................................................................................ 20
Transport
Remorquage du bateau/moteur........................................................................................................................ 22
Carburant et huile
Recommandations de carburant....................................................................................................................... 23
Remplissage des réservoirs de carburant........................................................................................................ 24
Huiles moteurs recommandées........................................................................................................................ 24
Vérification et ajout d'huile moteur.................................................................................................................... 25
iii
TABLE DES MATIÈRES
Fonctions et commandes
Caractéristiques de la commande à distance................................................................................................... 27
Système d'alarme............................................................................................................................................. 27
Relevage et trim hydraulique............................................................................................................................ 28
Réglage de la dérive......................................................................................................................................... 31
Fonctionnement
Vérifications à effectuer avant le départ............................................................................................................ 33
Fonctionnement à des températures en dessous de zéro................................................................................ 33
Fonctionnement en mer ou dans des eaux polluées........................................................................................ 33
Procédure de rodage du moteur....................................................................................................................... 33
Démarrage du moteur....................................................................................................................................... 34
Changement de vitesse.................................................................................................................................... 36
Arrêt du moteur................................................................................................................................................. 36
Entretien
Soin du moteur hors-bord................................................................................................................................. 37
Règlements anti-pollution................................................................................................................................. 37
Calendrier d’inspection et d’entretien................................................................................................................ 38
Rinçage du système de refroidissement........................................................................................................... 39
Retrait et installation du capot supérieur........................................................................................................... 40
Entretien du capot supérieur............................................................................................................................. 40
Circuit d’alimentation en carburant................................................................................................................... 41
Attaches de la biellette de direction.................................................................................................................. 42
Anode anticorrosion.......................................................................................................................................... 43
Remplacement de l'hélice................................................................................................................................. 45
Vérification et remplacement des bougies........................................................................................................ 48
Remplacement des fusibles.............................................................................................................................. 48
Vérification de la courroie de distribution.......................................................................................................... 49
Vérification de la batterie.................................................................................................................................. 50
Points de graissage.......................................................................................................................................... 50
Contrôle de l’huile du relevage hydraulique...................................................................................................... 53
Vidange de l'huile moteur ................................................................................................................................ 54
Graissage de l’embase..................................................................................................................................... 56
Moteur immergé................................................................................................................................................ 57
Remisage
Préparation au remisage................................................................................................................................... 58
Protection des composants externes du moteur............................................................................................... 58
Protection des composants internes du moteur................................................................................................ 59
Carter d'engrenage........................................................................................................................................... 59
Position d'entreposage..................................................................................................................................... 59
Entreposage de la batterie................................................................................................................................ 59
iv
TABLE DES MATIÈRES
Dépannage
Le démarreur ne lance pas le moteur (modèles à démarreur électrique)......................................................... 60
Le moteur ne démarre pas................................................................................................................................60
Le moteur tourne irrégulièrement......................................................................................................................60
Diminution de performance...............................................................................................................................60
La batterie se décharge....................................................................................................................................61
Service après-vente
Service de réparation local............................................................................................................................... 62
Service à l'extérieur.......................................................................................................................................... 62
Demandes de pièces et d'accessoires............................................................................................................. 62
Assistance au propriétaire................................................................................................................................ 62
Centres de service après-vente Mercury Marine..............................................................................................62
v
vi
INFORMATIONS RELATIVES À LA GARANTIE
Transfert de garantie
La garantie limitée peut être transférée à un acheteur ultérieur, mais seulement pour la durée non utilisée de la
garantie limitée. Cette condition ne s'applique pas aux produits utilisés à des fins commerciales.
Pour transférer la garantie au propriétaire suivant, envoyez ou faxez une copie de l’acte ou du contrat de vente,
le nom du nouveau propriétaire, son adresse et le numéro de série du moteur au service des enregistrements
de garantie de Mercury Marine. Aux États‑Unis et au Canada, l'envoyer à :
Mercury Marine
À l'attention de : Warranty Registration Department
W6250 Pioneer Road
P.O. Box 1939
Fond du Lac, WI 54936-1939
920-929-5054
Télécopie 920-929-5893
Une fois le transfert de la garantie effectué, Mercury Marine envoie par courrier une confirmation
d’enregistrement au nouveau propriétaire.
Ce service est gratuit.
Pour les produits achetés en dehors des États‑Unis ou du Canada, contacter le revendeur du pays concerné
ou le bureau d'assistance Marine Power le plus proche.
Enregistrement de la garantie aux États‑Unis et au Canada
1.
Vous pouvez modifier votre adresse à tout moment, y compris lors d'une revendication au titre de la
garantie, en appelant Mercury Marine ou en envoyant une lettre ou un fax avec votre nom, votre ancienne
adresse, votre nouvelle adresse et le numéro de série du moteur, au département d'enregistrement des
garanties de Mercury Marine. Le revendeur peut également enregistrer ce changement d’informations.
Mercury Marine
À l'attention de : Warranty Registration Department
W6250 Pioneer Road
P.O. Box 1939
Fond du Lac, WI 54936-1939
920-929-5054
Télécopie 920-929-5893
REMARQUE : Les listes d'enregistrement doivent être tenues à jour par Mercury Marine et par tout revendeur
de produits maritimes vendus aux États‑Unis, au cas où un rappel de sécurité par le Federal Safety Act était
requis.
2.
Pour être couvert par la garantie, le produit doit être enregistré auprès de Mercury Marine. Au moment
de la vente, le revendeur doit remplir la fiche d’enregistrement et l’envoyer immédiatement à Mercury
Marine par MercNET, courriel ou courrier postal. À réception de cette fiche, Mercury Marine valide
l’enregistrement.
3.
Une fois l'enregistrement de la garantie effectué, Mercury Marine envoie par courrier une confirmation
d’enregistrement à l'acheteur du produit. Si cette confirmation d'enregistrement n'est pas reçue dans les
30 jours, contacter immédiatement le revendeur. La garantie ne prend effet que lorsque le produit est
enregistré auprès de Mercury Marine.
Enregistrement de la garantie en dehors des États‑Unis et du Canada
1.
Il est important que le revendeur ayant effectué la vente remplisse la carte d'enregistrement de la garantie
et la renvoie au distributeur ou au centre d'entretien Marine Power responsable du programme de
réclamation/d'enregistrement de la garantie pour votre région.
2.
La carte d'enregistrement de la garantie indique votre nom, votre adresse, les numéros de modèle et de
série du produit, la date d'achat, le type d'utilisation, ainsi que le nom, l'adresse et le numéro de téléphone
du distributeur/revendeur ayant effectué la vente. Le distributeur/revendeur certifie également que vous
êtes l'acheteur initial et l'utilisateur du produit.
1
INFORMATIONS RELATIVES À LA GARANTIE
3.
Une copie de la carte d'enregistrement, désignée comme la copie de l'acheteur, DOIT vous être remise
immédiatement après que la carte a été entièrement remplie par le distributeur/revendeur ayant effectué
la vente. Cette carte représente votre identification de l'enregistrement d'usine et vous devez la conserver
pour une utilisation ultérieure lorsqu'elle est requise. Si vous avez un jour recours à une réparation dans
le cadre de la garantie, votre revendeur peut vous demander de présenter la carte d'enregistrement de
la garantie pour vérifier la date d'achat et pour utiliser les informations qu'elle contient pour la préparation
des formulaires de garantie.
4.
Dans certains pays, le centre d'entretien Marine Power vous délivre une carte d'enregistrement de la
garantie permanente plastifiée dans les 30 jours suivant réception de la copie usine de la carte
d'enregistrement de la garantie par votre distributeur/revendeur. Si vous recevez une carte
d'enregistrement de la garantie plastifiée, vous pouvez jeter la copie de l'acheteur que le distributeur/
revendeur vous a fournie lors de l'achat. Demandez à votre distributeur/revendeur si vous pouvez
bénéficier du programme de carte plastifiée.
IMPORTANT : Dans certains pays, les listes d'enregistrement doivent être tenues à jour par l'usine et par le
revendeur conformément à la loi. Nous souhaitons que TOUS vos produits soient enregistrés auprès de l'usine
au cas où il serait nécessaire de vous contacter. Assurez‑vous que votre distributeur/revendeur remplit
immédiatement la carte d'enregistrement de la garantie et qu'il en envoie la copie usine au centre de réparation
international Marine Power de votre région.
5.
Pour plus d'informations concernant la carte d'enregistrement de la garantie et sa relation avec le
traitement des revendications au titre de la garantie, consultez la garantie internationale.
Garantie limitée des moteurs hors‑bord 4 temps (États‑Unis, Canada
et Europe)
Pour des pays autres que les États‑Unis, le Canada et l'Europe, consulter le distributeur local.
COUVERTURE : Mercury Marine garantit ses produits neufs contre tout défaut de matériau ou de fabrication
pendant la période décrite ci‑dessous.
DURÉE DE LA GARANTIE : Cette garantie limitée couvre le produit pendant deux (2) ans à partir de sa date
de vente initiale au détail, à des fins de plaisance, ou à partir de la date à laquelle il est mis en service pour la
première fois, à la première échéance. Les acheteurs qui utilisent ce produit à des fins commerciales bénéficient
d'une garantie d'un (1) an à partir de sa date de vente initiale au détail, ou d'un (1) an à partir de la date à laquelle
il est mis en service pour la première fois, à la première échéance. Par fins commerciales est entendue toute
utilisation du produit liée à un travail ou à un emploi ou toute utilisation rémunératrice, pendant une quelconque
partie de la durée de la garantie, même si le produit n'est utilisé à ces fins qu'occasionnellement. La réparation
ou le remplacement des pièces et les travaux sous garantie n'étendent nullement la durée de celle‑ci au‑delà
de sa date d'expiration initiale. La période de garantie non utilisée peut être transférée d'un client à l'autre au
moment du réenregistrement du produit, si le bateau est toujours utilisé à des fins de plaisance. La période de
garantie non utilisée ne peut pas être transférée si le vendeur ou l'acheteur utilise le bateau à des fins
commerciales.
CONDITIONS À REMPLIR POUR POUVOIR BÉNÉFICIER DE LA GARANTIE : Ne peuvent bénéficier de cette
garantie que les clients qui ont acheté le produit au détail auprès d'un concessionnaire autorisé par Mercury
Marine à distribuer le produit dans le pays où la vente a eu lieu, une fois que l'inspection avant livraison a été
effectuée et documentée par Mercury Marine. Pour bénéficier de la garantie, le produit doit avoir été enregistré
correctement par le revendeur agréé. L'entretien périodique décrit dans le manuel d'utilisation et d'entretien doit
être exécuté en temps opportun pour que la garantie reste en vigueur. Mercury Marine se réserve le droit d’exiger
une preuve d’un entretien conforme pour tout recours futur en garantie.
RESPONSABILITÉ DE MERCURY : En vertu des termes de cette garantie, la seule et unique obligation de
Mercury est limitée, à sa discrétion, à la réparation des pièces défectueuses, au remplacement de ces pièces
par des pièces neuves ou réusinées, certifiées par Mercury Marine, ou au remboursement du prix d'achat du
produit Mercury. Mercury se réserve le droit d'améliorer ou de modifier les produits, de temps à autre, sans
obligation de modifier les produits fabriqués antérieurement.
2
INFORMATIONS RELATIVES À LA GARANTIE
COMMENT OBTENIR L'APPLICATION DE LA GARANTIE : Le client doit fournir à Mercury une possibilité
raisonnable d’effectuer la réparation, ainsi qu’un accès raisonnable au produit. Les demandes de garantie
doivent être adressées, accompagnées du produit, à un revendeur agréé par Mercury afin qu’il puisse réparer
ledit produit. Si l’acheteur n’est pas en mesure de livrer le produit au revendeur, il doit en avertir Mercury par
écrit. Nous nous chargerons ensuite de faire effectuer l'inspection et toute réparation couverte par la garantie.
L'acheteur devra alors s'acquitter de tous les frais de transport et/ou de déplacement. Si le service fourni n'est
pas couvert par cette garantie, l'acheteur doit s'acquitter de tous les frais, pièces et main‑d'œuvre, et de toute
autre dépense liée à la réparation en question. L’acheteur ne doit pas envoyer le produit ou des pièces du produit
directement à Mercury, sauf si Mercury lui en fait la demande. Une preuve attestant que le produit a été enregistré
au nom du propriétaire doit être présentée au revendeur pour bénéficier de l'application de la garantie.
LIMITE DE LA GARANTIE : Cette garantie limitée ne couvre pas les articles soumis à un entretien périodique,
les mises au point, les réglages, l'usure normale, les dégâts provenant d'une utilisation abusive ou anormale,
de l'utilisation d'une hélice ou d'un rapport d'engrenage qui ne permettent pas au moteur de tourner au régime
pleins gaz conseillé (voir le manuel de l'opérateur et d'entretien), d'une utilisation du produit contraire aux
recommandations de régime/de fonctionnement qui figurent dans le manuel de l'opérateur et d'entretien, d'un
acte de négligence, d'un accident, d'une immersion, d'une installation non conforme (les caractéristiques et les
techniques d'installation correctes sont énoncées dans les instructions d'installation du produit), d'un mauvais
entretien, de l'utilisation d'un accessoire ou d'une pièce qui ne sont ni fabriqués ni vendus par nos soins, de
turbines et de chemises de pompes à jet, de l'utilisation de carburants, d'huiles ou de lubrifiants non conformes
au produit (voir le manuel de l'opérateur et d'entretien), de la modification ou du retrait de pièces, ou de
l'infiltration d'eau dans le moteur par l'intermédiaire de l'arrivée de carburant, de l'admission d'air ou du circuit
d'échappement, ou de la détérioration du produit due à un blocage du circuit de refroidissement par un corps
étranger, à un fonctionnement du moteur hors de l’eau, à une position trop élevée du moteur sur le tableau
arrière ou à l'utilisation du bateau avec un moteur trop relevé. La garantie est nulle et non avenue en cas
d'utilisation du produit pour des courses ou toute activité de compétition, ou après modification de l'unité
inférieure en vue de telles activités, quel que soit le moment où ces modifications ont eu lieu, et même si elles
ont été effectuées par un propriétaire antérieur.
Les frais engendrés par le halage, la mise à l'eau, le remorquage, le remisage, les appels téléphoniques, la
location, la nuisance, les droits de mouillage, les assurances, le remboursement de prêts, les pertes de temps,
les pertes de revenus, ou par tout autre dommage fortuit ou indirect, ne sont pas couverts par cette garantie.
Les dépenses liées au retrait et/ou au remplacement de cloisons ou d'équipements du bateau, en raison de la
conception de ce dernier, pour accéder au produit, ne sont pas non plus couvertes par la garantie.
Aucun individu ni aucune entité, y compris les revendeurs agréés par Mercury Marine, n’ont été autorisés par
Mercury Marine à émettre d’affirmations, de représentations ou de garanties quelconques au sujet du produit,
autres que celles spécifiées dans la présente garantie limitée. De telles affirmations, représentations ou
garanties ne sauraient être opposables à Mercury Marine.
Pour de plus amples informations sur les faits et les situations couverts par la garantie, et sur ceux qui ne le
sont pas, se reporter à la section Garantie du manuel de l'opérateur et d'entretien, intégrée pour référence à la
présente garantie.
DÉNI ET LIMITATIONS DE RESPONSABILITÉ :
NOUS DÉCLINONS EXPRESSÉMENT TOUTE GARANTIE IMPLICITE DE QUALITÉ
MARCHANDE OU D'ADAPTATION À UN USAGE PARTICULIER. SI ELLES NE
PEUVENT ÊTRE DÉSAVOUÉES, CES GARANTIES IMPLICITES SONT LIMITÉES
À LA DURÉE DE LA GARANTIE EXPRESSE. LES DOMMAGES INDIRECTS ET
CONSÉCUTIFS SONT EXCLUS DE CETTE COUVERTURE DE GARANTIE.
COMME CERTAINS ÉTATS / PAYS N'AUTORISENT PAS D'EXONÉRATIONS DE
RESPONSABILITÉ, LES LIMITATIONS ET LES EXCLUSIONS CI‑DESSUS
PEUVENT NE PAS S'APPLIQUER. CETTE GARANTIE CONFÈRE AU
PROPRIÉTAIRE DES DROITS LÉGAUX SPÉCIFIQUES, AUXQUELS D'AUTRES
PEUVENT VENIR S'AJOUTER, SELON SON ÉTAT OU PAYS DE RÉSIDENCE.
3
INFORMATIONS RELATIVES À LA GARANTIE
Garantie limitée des moteurs hors‑bord 4 temps (Confédération des
États Indépendants, Moyen‑Orient et Afrique)
COUVERTURE : Mercury Marine garantit ses produits Outboard et Jet neufs contre tout vice de matériau ou
de fabrication pendant la période décrite ci‑dessous.
DURÉE DE LA GARANTIE : Cette garantie limitée couvre le produit pendant un (1) an à compter de sa date de
mise en vente initiale au détail, à des fins de plaisance, ou de la date à laquelle il est mis en service pour la
première fois, ou à la première échéance. Les acheteurs qui utilisent ce produit à des fins commerciales
bénéficient d'une garantie d'un (1) an à partir de sa date de vente initiale au détail, ou d'un (1) an à partir de la
date à laquelle il est mis en service pour la première fois, à la première échéance. Par fins commerciales est
entendue toute utilisation du produit liée à un travail ou à un emploi ou toute utilisation rémunératrice, pendant
une quelconque partie de la durée de la garantie, même si le produit n'est utilisé à ces fins qu'occasionnellement.
La réparation ou le remplacement des pièces et les travaux sous garantie n'étendent nullement la durée de
celle‑ci au‑delà de sa date d'expiration initiale. La période de garantie non utilisée peut être transférée d'un client
à l'autre au moment du réenregistrement du produit, si le bateau est toujours utilisé à des fins de plaisance. La
période de garantie non utilisée ne peut pas être transférée si le vendeur ou l'acheteur utilise le bateau à des
fins commerciales.
CONDITIONS À REMPLIR POUR POUVOIR BÉNÉFICIER DE LA GARANTIE : Ne peuvent bénéficier de cette
garantie que les clients qui ont acheté le produit au détail auprès d'un concessionnaire autorisé par Mercury
Marine à distribuer le produit dans le pays où la vente a eu lieu, une fois que l'inspection avant livraison a été
effectuée et documentée par Mercury Marine. Pour bénéficier de la garantie, le produit doit avoir été enregistré
correctement par le revendeur agréé. L'entretien périodique décrit dans le manuel de l'opérateur et d'entretien
doit être exécuté en temps opportun pour que la garantie reste en vigueur. Mercury Marine se réserve le droit
d’exiger une preuve d’un entretien conforme pour tout recours en garantie.
RESPONSABILITÉ DE MERCURY : La seule obligation exclusive de Mercury, aux termes de la présente
garantie, est limitée, à notre discrétion, à la réparation de toute pièce défectueuse par une ou des pièces
réusinées agréées par Mercury Marine, ou au remboursement du prix d'achat du produit Mercury. Mercury se
réserve le droit d'améliorer ou de modifier les produits, de temps à autre, sans obligation de modifier les produits
fabriqués antérieurement.
COMMENT OBTENIR L'APPLICATION DE LA GARANTIE : Le client doit fournir à Mercury une possibilité
raisonnable d’effectuer la réparation, ainsi qu’un accès raisonnable au produit. Les demandes de garantie
doivent être adressées, accompagnées du produit, à un revendeur agréé par Mercury afin qu’il puisse réparer
ledit produit. Si l’acheteur n’est pas en mesure de livrer le produit au revendeur, il doit en avertir Mercury par
écrit. Nous nous chargerons ensuite de faire effectuer l'inspection et toute réparation couverte par la garantie.
L'acheteur devra alors s'acquitter de tous les frais de transport et/ou de déplacement. Si le service fourni n'est
pas couvert par cette garantie, l'acheteur doit s'acquitter de tous les frais, pièces et main‑d'œuvre, et de toute
autre dépense liée à la réparation en question. L’acheteur ne doit pas envoyer le produit ou des pièces du produit
directement à Mercury, sauf si Mercury lui en fait la demande. Une preuve attestant que le produit a été enregistré
au nom du propriétaire doit être présentée au revendeur pour bénéficier de l'application de la garantie.
LIMITE DE LA GARANTIE : Cette garantie limitée ne couvre pas les articles soumis à un entretien périodique,
les mises au point, les réglages, l'usure normale, les dégâts provenant d'une utilisation abusive ou anormale,
de l'utilisation d'une hélice ou d'un rapport d'engrenage qui ne permettent pas au moteur de tourner au régime
pleins gaz conseillé (voir le manuel de l'opérateur et d'entretien), d'une utilisation du produit contraire aux
recommandations de régime/de fonctionnement qui figurent dans le manuel de l'opérateur et d'entretien, d'un
acte de négligence, d'un accident, d'une immersion, d'une installation non conforme (les caractéristiques et les
techniques d'installation correctes sont énoncées dans les instructions d'installation du produit), d'un mauvais
entretien, de l'utilisation d'un accessoire ou d'une pièce qui ne sont ni fabriqués ni vendus par nos soins, de
turbines et de chemises de pompes à jet, de l'utilisation de carburants, d'huiles ou de lubrifiants non conformes
au produit (voir le manuel de l'opérateur et d'entretien), de la modification ou du retrait de pièces, ou de
l'infiltration d'eau dans le moteur par l'intermédiaire de l'arrivée de carburant, de l'admission d'air ou du circuit
d'échappement, ou de la détérioration du produit due à un blocage du circuit de refroidissement par un corps
étranger, à un fonctionnement du moteur hors de l’eau, à une position trop élevée du moteur sur le tableau
arrière ou à l'utilisation du bateau avec un moteur trop relevé.
La garantie est nulle et non avenue en cas d'utilisation du produit pour des courses ou toute activité de
compétition, ou après modification de l'unité inférieure en vue de telles activités, quel que soit le moment où ces
modifications ont eu lieu, et même si elles ont été effectuées par un propriétaire antérieur.
4
INFORMATIONS RELATIVES À LA GARANTIE
Les frais engendrés par le halage, la mise à l'eau, le remorquage, le remisage, les appels téléphoniques, la
location, la nuisance, les droits de mouillage, les assurances, le remboursement de prêts, les pertes de temps,
les pertes de revenus, ou par tout autre dommage fortuit ou indirect, ne sont pas couverts par cette garantie.
Les dépenses liées au retrait et/ou au remplacement de cloisons ou d'équipements du bateau, en raison de la
conception de ce dernier, pour accéder au produit, ne sont pas non plus couvertes par la garantie.
Aucun individu ni aucune entité, y compris les revendeurs agréés par Mercury Marine, n’ont été autorisés par
Mercury Marine à émettre d’affirmations, de représentations ou de garanties quelconques au sujet du produit,
autres que celles spécifiées dans la présente garantie limitée. De telles affirmations, représentations ou
garanties ne sauraient être opposables à Mercury Marine.
Pour de plus amples informations sur les faits et les situations couverts par la garantie, et sur ceux qui ne le
sont pas, se reporter à la section Garantie du manuel de l'opérateur et d'entretien, intégrée pour référence à la
présente garantie.
DÉNI ET LIMITATIONS DE RESPONSABILITÉ :
NOUS DÉCLINONS EXPRESSÉMENT TOUTE GARANTIE IMPLICITE DE QUALITÉ
MARCHANDE OU D'ADAPTATION À UN USAGE PARTICULIER. SI ELLES NE
PEUVENT ÊTRE DÉSAVOUÉES, CES GARANTIES IMPLICITES SONT LIMITÉES
À LA DURÉE DE LA GARANTIE EXPRESSE. LES DOMMAGES INDIRECTS ET
CONSÉCUTIFS SONT EXCLUS DE CETTE COUVERTURE DE GARANTIE.
COMME CERTAINS ÉTATS / PAYS N'AUTORISENT PAS D'EXONÉRATIONS DE
RESPONSABILITÉ, LES LIMITATIONS ET LES EXCLUSIONS CI‑DESSUS
PEUVENT NE PAS S'APPLIQUER. CETTE GARANTIE CONFÈRE AU
PROPRIÉTAIRE DES DROITS LÉGAUX SPÉCIFIQUES, AUXQUELS D'AUTRES
PEUVENT VENIR S'AJOUTER, SELON SON ÉTAT OU PAYS DE RÉSIDENCE.
Garantie limitée de 3 ans contre la corrosion
ÉTENDUE DE LA GARANTIE : Mercury Marine garantit que chaque moteur neuf à transmission en z, hors‑bord
Mercury Marine ou inboard MerCruiser neuf Mercury, Mariner, Mercury Racing, Sport Jet, M2 Jet Drive, Tracker
(le Produit) ne deviendra pas inutilisable par l'action directe de la corrosion pendant la période de temps décrite
ci‑dessous.
DURÉE DE LA GARANTIE : Le produit est couvert par la garantie limitée contre la corrosion pendant une période
de trois (3) ans à partir de la date de sa vente ou de sa mise en marche initiale, à la première échéance. La
réparation ou le remplacement des pièces et les travaux entrepris en période de garantie n’étendent nullement
la durée de celle‑ci au‑delà de sa date d’expiration initiale. Toute portion de la garantie non utilisée peut être
transférée à un acheteur ultérieur (usage non commercial) sous réserve d'un réenregistrement correct du
produit.
CONDITIONS À REMPLIR POUR POUVOIR BÉNÉFICIER DE LA GARANTIE : Ne peuvent bénéficier de cette
garantie que les clients qui ont acheté le produit au détail auprès d'un revendeur agréé par Mercury Marine à
distribuer le produit dans le pays où la vente a eu lieu, une fois que l'inspection avant livraison a été effectuée
et documentée par Mercury Marine. Pour bénéficier de la garantie, le produit doit avoir été enregistré
correctement par le revendeur agréé. Les dispositifs de protection contre la corrosion indiqués dans le manuel
de fonctionnement et d'entretien doivent être utilisés sur le bateau, et l'entretien périodique décrit dans ce même
manuel doit être effectué à intervalles réguliers (y compris, sans toutefois s'y limiter, le remplacement des anodes
sacrificielles, l'utilisation des lubrifiants recommandés et les retouches apportées aux éraflures et entailles) pour
pouvoir continuer à bénéficier de la garantie. Mercury Marine se réserve le droit d'exiger une preuve d'un
entretien conforme pour tout recours en garantie.
RESPONSABILITÉ DE MERCURY : En vertu des termes de cette garantie, la seule et unique obligation de
Mercury est limitée, à son choix, à la réparation des pièces corrodées, au remplacement de ces pièces par des
pièces neuves ou réusinées, certifiées par Mercury Marine, ou au remboursement du prix d'achat du produit par
Mercury. Mercury se réserve le droit d'améliorer ou de modifier les produits, de temps à autre, sans avoir
l'obligation de modifier les produits fabriqués antérieurement.
5
INFORMATIONS RELATIVES À LA GARANTIE
COMMENT OBTENIR L'APPLICATION DE LA GARANTIE : Le client doit fournir à Mercury une possibilité
raisonnable d’effectuer la réparation, ainsi qu’un accès raisonnable au produit. Les réclamations de garantie
doivent être effectuées en livrant le produit à un revendeur agréé par Mercury afin qu'il puisse le réparer. Si
l'acheteur ne peut pas livrer le produit au revendeur, il doit en avertir Mercury par écrit. Nous nous chargerons
ensuite de faire effectuer l'inspection et toute réparation couverte par la garantie. L'acheteur devra alors
s'acquitter de tous les frais relatifs au transport et/ou au temps de déplacement. Si le service fourni n'est pas
couvert par cette garantie, l'acheteur doit s'acquitter de tous les frais de pièces et de main‑d'œuvre, et de toute
autre dépense liée à la réparation en question. L'acheteur ne doit pas envoyer le produit ou des pièces du produit
directement à Mercury, sauf si Mercury lui en fait la demande. Une preuve attestant que le produit a été enregistré
au nom du propriétaire doit être présentée au revendeur pour bénéficier de l'application de la garantie.
LIMITE DE LA GARANTIE : Cette garantie limitée ne couvre pas la corrosion des circuits électriques, la corrosion
résultant de dégâts, la corrosion qui entraîne des dommages purement esthétiques, les emplois abusifs et les
travaux d’entretien non conformes, la corrosion des accessoires, des instruments, des circuits de direction, la
corrosion de l'embase de jet installée à l'usine, les dommages provenant des salissures marines, les produits
vendus avec une garantie limitée de moins d’un an, les pièces de rechange (achetées par le client) et les produits
utilisés à des fins commerciales. Par fins commerciales, on entend toute utilisation du produit liée à un travail
ou à un emploi, ou toute utilisation rémunératrice, pendant toute partie de la durée de la garantie, même si le
produit n'est utilisé à ces fins qu'occasionnellement.
Les dégâts de corrosion produits par des courants vagabonds (prises de quais, bateaux avoisinants, métal
immergé) ne sont pas couverts par cette garantie et doivent être protégés par l'utilisation d'un dispositif
anti‑corrosion, tel que les systèmes Precision Parts de Mercury ou MerCathode de Quicksilver et/ou un isolateur
galvanique. Les dégâts de corrosion provoqués par une application non conforme de peintures marines à base
de cuivre ne sont pas couverts par cette garantie limitée. Si une protection contre les salissures marines est
nécessaire, il est recommandé d'appliquer des peintures à base d'adipate tributylétain sur les produits
MerCruiser et Outboard. Dans les régions où ces peintures sont interdites par la loi, des peintures à base de
cuivre peuvent être utilisées sur la coque et le tableau arrière. Ne pas appliquer de peinture sur le hors‑bord ni
sur le produit MerCruiser. En outre, veiller à ne pas établir de connexion électrique entre le produit sous garantie
et la peinture. Pour un produit MerCruiser, un espace non peint d'au moins38 mm (1.5 in.) doit être laissé autour
du tableau arrière. Se reporter au Manuel de fonctionnement et d'entretien pour tout détail supplémentaire.
Pour de plus amples informations sur les faits et les situations couverts par la garantie, et sur ceux qui ne le
sont pas, se reporter à la section Garantie du manuel de fonctionnement et d'entretien, intégrée pour référence
à la présente garantie.
DÉNI ET LIMITATIONS DE RESPONSABILITÉ :
NOUS DÉCLINONS EXPRESSÉMENT TOUTE GARANTIE IMPLICITE DE QUALITÉ
MARCHANDE OU D'ADAPTATION À UN USAGE PARTICULIER. SI ELLES NE
PEUVENT ÊTRE DÉSAVOUÉES, CES GARANTIES IMPLICITES SONT LIMITÉES
À LA DURÉE DE LA GARANTIE EXPRESSE. LES DOMMAGES INDIRECTS ET
CONSÉCUTIFS SONT EXCLUS DE CETTE COUVERTURE DE GARANTIE.
COMME CERTAINS ÉTATS / PAYS N'AUTORISENT PAS D'EXONÉRATIONS DE
RESPONSABILITÉ, LES LIMITATIONS ET LES EXCLUSIONS CI‑DESSUS
PEUVENT NE PAS S'APPLIQUER. CETTE GARANTIE VOUS OCTROIE DES
DROITS LÉGAUX SPÉCIFIQUES, AUXQUELS D'AUTRES PEUVENT VENIR
S'AJOUTER, SELON VOTRE ÉTAT OU PAYS DE RÉSIDENCE.
Couverture de la garantie et exclusions
Cette rubrique a pour but d'éliminer certains des malentendus les plus courants concernant la garantie. Les
informations suivantes définissent certains des services qui ne sont pas couverts par la garantie. Les dispositions
énoncées ci‑dessous ont été intégrées par référence à la garantie limitée de 3 ans contre les dégâts de corrosion,
à la garantie limitée internationale sur les moteurs hors‑bord, et à la garantie limitée sur les moteurs hors‑bord
des Etats‑Unis et du Canada.
N'oubliez pas que la garantie couvre les réparations nécessaires pendant la durée de couverture en raison de
défauts de fabrication et de matériaux. Les erreurs d'installation, les accidents, l'usure normale et toute une série
d'autres causes qui affectent le produit ne sont pas couverts.
6
INFORMATIONS RELATIVES À LA GARANTIE
La garantie est limitée aux défauts de fabrication et de matériaux, uniquement lorsque la vente au consommateur
s'est produite dans le pays dans lequel nous en avons autorisé la distribution.
Pour toute question concernant la garantie, contactez votre concessionnaire agréé. Il se fera un plaisir de
répondre à toutes vos questions.
EXCLUSIONS GÉNÉRALES DE LA GARANTIE
1.
Petits ajustements et réglages, y compris vérification, nettoyage ou réglage des bougies, éléments
d'allumage, carburateurs, filtres, courroies, commandes, et vérification de la lubrification dans le cadre
de services normaux.
2.
Embases à jet installées à l'usine ‑ Les pièces exclues de la garantie sont les suivantes : rotor et chemise
endommagés à la suite d'un choc ou d'usure et roulements de l'arbre moteur endommagés par l'eau et
dont l'entretien n'a pas été effectué correctement.
3.
Dégâts provenant d'un acte de négligence, d'un entretien insuffisant, d'un accident, d'une utilisation
anormale ou d'une installation ou d'un service incorrects.
4.
Dépenses liées au halage, à la mise à l'eau et au remorquage, dépose et / ou remplacement de cloisons
ou d'équipements du bateau en raison de la conception de ce dernier, pour accéder au produit, frais
connexes relatifs au transport et / ou au temps de déplacement, etc. Le client doit fournir un accès
raisonnable au produit. Le client doit livrer le produit à un concessionnaire agréé.
5.
Entretien complémentaire effectué à la demande du client, qui n'est pas nécessaire dans le cadre de la
garantie.
6.
Les travaux non effectués par un concessionnaire agréé peuvent être couverts par la garantie dans les
conditions suivantes : s'ils ont été réalisés dans une situation d'urgence (à condition qu'aucun
concessionnaire agréé capable d'effectuer les travaux nécessaires ou disposant de dispositifs de halage
ne soit disponible dans la région, etc., et que l'usine ait autorisé au préalable le recours à cet autre
établissement).
7.
Tous les dommages indirects et / ou consécutifs (frais d'entreposage, appels téléphoniques ou frais de
location de toutes sortes, préjudices secondaires ou perte de temps ou de revenus) sont à la charge du
propriétaire.
8.
Utilisation de pièces de marques autres que Mercury Precision ou Quicksilver lors de réparations sous
garantie.
9.
Le changement des huiles, lubrifiants ou liquides dans le cadre de l'entretien normal est à la charge du
client à moins que la perte ou la contamination de ces liquides ne soient causées par une panne du
produit couverte par la garantie.
10. Participation ou préparation à une course ou à toute autre activité de compétition, ou après modification
de l'unité inférieure en vue de telles activités.
11. Un moteur bruyant n'indique pas nécessairement un problème grave. Si le diagnostic détermine que les
organes internes du moteur sont gravement endommagés et qu'une panne pourrait d'en suivre, l'origine
du bruit doit être corrigée dans le cadre de la garantie.
12. Les dommages causés à l'unité inférieur et / ou à l'hélice par le heurt d'un objet immergé sont considérés
comme un risque marin.
13. Infiltration d'eau dans le moteur par l'arrivée de carburant, la prise d'air ou le circuit d'échappement ou
immersion du produit.
14. Panne de toute pièce par suite d'un manque d'eau de refroidissement provenant du démarrage du moteur
hors de l'eau, de l'obstruction des trous d'arrivée d'eau par des objets étrangers, de l'élévation ou du
relevage excessifs du moteur.
15. Utilisation de carburants et de lubrifiants non conformes au produit. Reportez‑vous à la rubrique Entretien.
16. Notre garantie limitée ne couvre pas les dégâts subis par nos produits en raison de l'installation ou de
l'utilisation de pièces et d'accessoires qui sont fabriqués ou vendus par la concurrence. Les pannes qui
ne sont pas liées à l'utilisation de ces pièces ou accessoires sont couvertes par la garantie si elles satisfont
par ailleurs aux termes de la garantie limitée de ce produit.
7
GÉNÉRALITÉS
Responsabilités du pilote
Le pilote est responsable de la bonne conduite du bateau et de la sécurité de ses occupants ainsi que de celle
du public. Nous engageons tous les utilisateurs du moteur hors‑bord à lire attentivement et entièrement ce
manuel et dà ne commencer à piloter qu'après avoir bien compris toutes les instructions qu'il contient.
Veillez à ce qu'au moins l'un des passagers, autre que le pilote, soit informé des manoeuvres de base
(démarrage, fonctionnement du hors‑bord et navigation), au cas où le pilote se trouverait incapable de conduire
le bateau.
Avant la mise en marche de votre moteur
Lisez ce manuel attentivement. Apprenez à utiliser correctement votre moteur hors‑bord. N'hésitez pas à
contacter votre concessionnaire si vous avez des questions.
Accompagnée d'un peu de bon sens, la connaissance du fonctionnement de votre moteur et des consignes de
sécurité peut permettre d'éviter blessures et dommages matériels.
Ce manuel, ainsi que les étiquettes de sécurité fixées sur le moteur, utilise les avertissements suivants pour
attirer votre attention sur les consignes de sécurité à respecter.
! DANGER
Dangers immédiats et CERTAINS de blessures graves ou de mort.
! AVERTISSEMENT
Dangers ou actes dangereux qui POURRAIENT entraîner des blessures graves ou la mort.
! ATTENTION
Dangers ou actes dangereux susceptibles d'entraîner des blessures légères ou des dommages matériels.
Puissance maximale du bateau
! AVERTISSEMENT
L'utilisation d'un moteur hors‑bord excédant la limite maximum de puissance du bateau peut : 1) entraîner la
perte de contrôle de ce dernier, 2) modifier ses caractéristiques de flottaison en raison d'une charge excessive
du tableau arrière, ou 3) causer la rupture du bateau, particulièrement au voisinage du tableau arrière.
Ne dépassez pas les limites de puissance et de charge de votre bateau. La plupart des bateaux portent une
plaque indiquant ces limites, calculées par le fabricant sur la base de certaines recommandations
réglementaires. Dans le doute, contactez votre concessionnaire ou le constructeur du bateau.
8
GÉNÉRALITÉS
U.S. COAST GUARD CAPACITY
MAXIMUM HORSEPOWER XXX
MAXIMUM PERSON
CAPACITY (POUNDS)
XXX
MAXIMUM WEIGHT
CAPACITY
XXX
ob00306
Conduite de bateaux hautes performances et de compétition
Si le moteur hors‑bord est monté sur un bateau hautes performances ou de compétition et que le pilote n'en
connaît pas bien le fonctionnement, il est conseillé de ne jamais l'utiliser à haute vitesse sans avoir suivi au
préalable un cours d'orientation et une démonstration auprès du revendeur ou d’un opérateur qui connaît bien
ce type de bateau. Pour des renseignements supplémentaires, se procurer une copie de notre livret :
Hi‑Performance Boat Operation (Conduite de bateaux hautes performances auprès de votre revendeur, de votre
distributeur ou de Mercury Marine.
ob00307
Moteurs hors‑bord à commande à distance
La commande à distance connectée à votre moteur hors‑bord doit être équipée d'un dispositif de protection
contre un démarrage accidentel du moteur lorsque celui‑ci ne se trouve pas au point mort.
! AVERTISSEMENT
Une accélération brusque et inattendue au moment du démarrage du moteur peut causer des blessures
graves ou mortelles. La conception de ce moteur hors‑bord exige que la télécommande utilisée soit équipée
d'un dispositif de protection contre le démarrage d'un moteur non débrayé.
ob00308
Avis relatif à la direction à distance
La biellette de direction qui connecte le câble de direction au moteur doit être fixée au moyen d'écrous
autobloquants. Ces écrous autobloquants ne doivent jamais être remplacés par des écrous ordinaires (non
autobloquants) qui se desserrent et vibrent, permettant ainsi à la biellette de se dégager.
9
GÉNÉRALITÉS
! AVERTISSEMENT
Le dégagement d'une biellette de direction peut forcer le bateau à effectuer un virage brusque et complet,
totalement inattendu. Cette manœuvre potentiellement brusque risque de projeter les occupants du bateau
par‑dessus bord, les exposant à des blessures graves, voire mortelles.
a
a-
ob01005
Écrous autobloquants (2)
Coupe‑circuit'urgence
Le coupe‑circuit d'urgence a pour but de couper le moteur lorsque le pilote s'éloigne à une distance suffisante
de son poste pour le déclencher (lorsqu'il en est éjecté accidentellement, par exemple). Les moteurs à barre
franche et certains modèles à commande à distance sont équipés d'un tel dispositif. Il peut aussi être installé
en tant qu'accessoire, en général sur le tableau de bord ou sur le côté adjacent au poste de pilotage.
Le cordon complètement étendu mesure de 122 à 152 cm (4 à 5 pi) . L'une de ses extrémités est munie d'une
pièce destinée à être introduite dans l'interrupteur, et l'autre côté d'un mousqueton pouvant être fixé sur le pilote.
Le cordon est spiralé pour être aussi court que possible en position de repos et pour ne pas accrocher les objets
situés à proximité. Sa longueur est calculée pour éviter tout déclenchement accidentel pendant le déplacement
normal du pilote autour du poste de pilotage. Si un cordon plus court est préférable, vous pouvez le raccourcir
en l'enroulant autour du poignet ou de la jambe du pilote ou en faisant un simple noeud.
a
b
ob00310
a-
Cordon du coupe‑circuit d'urgence
b-
Lisez les consignes de sécurité ci‑dessous avant de procéder.
10
Coupe‑circuit d'urgence
GÉNÉRALITÉS
Consignes de sécurité importantes : le coupe‑circuit d'urgence a pour but de couper le moteur lorsque le pilote
s'éloigne à une distance suffisante de son poste pour le déclencher. Cette situation peut se produire lorsque
l'opérateur tombe accidentellement à l'eau ou se déplace suffisamment loin de son poste. Les éjections
accidentelles et les chutes par dessus bord sont des risques associés plus fréquemment à certains types de
bateaux, notamment les bateaux pneumatiques à bords bas ou les bariers, les bateaux haute performance et
les bateaux de pêche légers à barre franche, dont le maniement exige un certain doigté. Des imprudences
peuvent aussi être la cause des éjections accidentelles et des chutes par dessus bord : pilote assis sur le dossier
du siège ou sur le plat‑bord, ou debout aux vitesses de déjaugeage, pilote assis sur les plateformes surélevées
des bateaux de pêche, conduite à vitesse élevée dans des eaux peu profondes ou encombrées, relâchement
d'un volant de direction ou d'une barre qui tire d'un côté, consommation d'alcool ou de substances intoxicantes
ou manoeuvres risquées à haute vitesse.
Bien que le déclenchement du coupe‑circuit d'urgence provoque l'arrêt immédiat du moteur, le bateau peut
poursuivre sa course sur une certaine distance selon la vitesse acquise et l'angle de virage éventuel au moment
de l'arrêt du moteur. Il ne peut toutefois pas virer de 360 degrés. Lorsqu'il se déplace moteur coupé, le bateau
est tout aussi susceptible de blesser les personnes se trouvant sur sa trajectoire que lorsque le moteur est en
marche.
Il est vivement conseillé d'informer les passagers des procédures correctes de démarrage et de fonctionnement,
dans l'hypothèse d'une situation d'urgence où ils seraient amenés à faire fonctionner le moteur (par ex., si le
pilote est éjecté accidentellement).
! AVERTISSEMENT
Si le pilote venait à tomber à l'eau, l'arrêt immédiat du moteur réduit de manière importante les risques de
blessures graves, voire mortelles, causés par le passage du bateau. Reliez toujours correctement les deux
extrémités du coupe‑circuit d'urgence à l'interrupteur d'arrêt d'un côté et au pilote de l'autre.
! AVERTISSEMENT
Les forces de décélération créées par une activation accidentelle ou involontaire du coupe‑circuit d'urgence
entraînent des risques de blessures graves, voire mortelles. Le pilote ne doit jamais quitter son poste sans
s'être désolidarisé au préalable du cordon de l'interrupteur d'arrêt.
Le coupe‑circuit d'urgence peut également être actionné par inadvertance ou accidentellement, ce qui peut avoir
les conséquences dangereuses suivantes :
•
Perte d'équilibre et chute vers l'avant des passagers causés par une perte de vitesse inattendue. Ce
danger concerne particulièrement les passagers situés à l'avant du bateau qui peuvent être éjectés par
dessus bord et blessés par le boîtier d'inversion ou l'hélice.
•
Perte de la puissance motrice et du contrôle de la direction par mer agitée, courants forts ou grand vent.
•
Perte de contrôle au moment de l'accostage.
Protection des baigneurs
BATEAU EN MARCHE
Il est extrêmement difficile pour un nageur ou pour toute personne se tenant dans l'eau de se déplacer assez
rapidement pour éviter un bateau allant dans sa direction, même à basse vitesse.
ob00311
11
GÉNÉRALITÉS
C'est pourquoi nous vous recommandons de ralentir et de faire preuve de la plus grande prudence lorsque vous
naviguez dans une zone où des nageurs ou des baigneurs peuvent se trouver.
Lorsque le bateau se déplace par inertie, moteur débrayé, l'eau exerce toujours une force suffisante sur l'hélice
pour la faire tourner. Même cette rotation au point mort peut causer des blessures graves.
BATEAU À L'ARRÊT
! AVERTISSEMENT
Coupez immédiatement le moteur dès qu'un baigneur se trouve à proximité du bateau. Il risque en effet d'être
gravement blessé par une hélice en rotation, un bateau en mouvement, ou un carter d'engrenage qui se
déplace ou tout dispositif fixé sur le bateau ou le carter d'engrenage.
Passez au point mort et coupez le moteur avant de laisser vos passagers entrer dans l'eau ou nager près de
votre bateau.
Message de sécurité des passagers ‑ Plates et barges‑ponts
Chaque fois que le bateau est en mouvement, observez la position de tous les passagers. Ne permettez à
personne de rester debout ni de s'asseoir à des endroits non autorisés pour des déplacements à des vitesses
supérieures au ralenti car un brusque ralentissement du bateau, lors de la traversée d'une grosse vague ou du
sillage d'une autre embarcation par exemple, une réduction rapide des gaz ou un changement de cap soudain,
pourraient les faire basculer par‑dessus bord, à l'avant du bateau, entre les deux pontons. Le moteur hors‑bord
risquerait alors de les blesser.
BATEAUX À PONT AVANT OUVERT
Ne permettez à quiconque de rester sur le pont avant, devant la barrière lorsque le bateau est en mouvement.
Veillez à ce que les passagers restent derrière la barrière ou la séparation avant.
Les personnes qui se tiennent sur le pont avant peuvent facilement tomber à l'eau. Celles qui laissent pendre
leurs pieds à l'avant du bateau prennent le risque d'être entraînées par une vague et projetées dans l'eau.
ob00312
! AVERTISSEMENT
Toute chute à l'avant des plates ou des barges‑ponts peut entraîner des lésions corporelles graves, voire
mortelles, en raison du contact possible avec le moteur hors‑bord. Ne vous tenez pas à l'avant du bateau et
restez assis lorsque ce dernier est en mouvement.
BATEAUX ÉQUIPÉS DE SIÈGES DE PÊCHE SURÉLEVÉS, MONTÉS À
L'AVANT
Ces sièges de pêche surélevés ne doivent pas être utilisés lorsque le bateau se déplace à une vitesse supérieure
au ralenti ou à celle appropriée pour la pêche à la traîne. Les sièges prévus à cet effet doivent alors être utilisés.
Toute personne assise sur ce siège peut être projetée par‑dessus bord à l'avant du bateau en cas de
ralentissement soudain et inattendu.
12
GÉNÉRALITÉS
ob00313
Saut de vagues et de traînées de sillage
Il est normal d'avoir à traverser des vagues ou des traînées de sillage lorsque l'on conduit un bateau de
plaisance. Quand cette manœuvre est exécutée avec suffisamment de vitesse pour que la coque du bateau se
soulève partiellement ou totalement de l'eau, elle comporte alors des dangers, notamment lorsque la coque
entre à nouveau en contact avec l'eau.
ob00314
Le changement de direction du bateau, au milieu du saut, est particulièrement dangereux, car il risque de virer
brutalement à sa retombée dans l'eau. Un tel changement brusque de direction peut projeter les occupants hors
de leurs sièges, ou même par‑dessus bord.
! AVERTISSEMENT
Pour éviter toute blessure grave, voire mortelle, due à une projection dans le bateau ou par‑dessus bord
lorsque ce dernier reprend contact avec le plan d'eau, gardez‑vous, si possible, de sauter les vagues ou les
traînées de sillage. Avertissez tous les passagers de se baisser et de se tenir fermement au bateau lorsque
le bateau saute une vague ou une traînée de sillage.
Le saut de vagues ou de traînées de sillage peut comporter un autre danger moins courant. Si la proue de votre
bateau pique suffisamment lorsque ce dernier est aéroporté, elle peut pénétrer sous l'eau et se trouver
momentanément immergée. Le bateau exécute alors un arrêt presque instantané et ses occupants peuvent être
projetés vers l'avant. Il risque aussi de virer brusquement d'un côté ou de l'autre.
Impact avec des dangers immergés
Réduire la vitesse et faire preuve de prudence lors de la navigation dans des eaux peu profondes ou des zones
où la présence de dangers immergés, qui pourraient être heurtés par le moteur hors‑bord ou le fond du bateau,
est suspectée. La meilleure manière de réduire les risques de blessures ou de dégâts provoqués par un objet
flottant ou immergé est de contrôler la vitesse du bateau. Dans de telles conditions, maintenir le bateau à une
vitesse de déjaugeage minimale 24 à 40 km/h (15 à 25 mph).
13
GÉNÉRALITÉS
ob00315
! AVERTISSEMENT
Pour éviter des blessures graves, voire mortelles, de tout ou d'une partie du moteur hors‑bord projeté(e) dans
le bateau après avoir heurté un obstacle flottant ou immergé, maintenir une vitesse maximum ne dépassant
pas la vitesse minimum de déjaugeage.
Le fait de heurter un objet flottant ou immergé peut entraîner un nombre infini de situations. Certaines de ces
situations peuvent provoquer les conséquences suivantes :
•
Tout ou une partie du moteur hors‑bord peut se détacher et être projeté(e) dans le bateau.
•
Le bateau peut changer de cap soudainement. Un tel changement de direction brusque peut projeter les
passagers hors de leur siège ou par‑dessus bord.
•
Une rapide réduction de vitesse. Les occupants peuvent être projetés vers l'avant, voire hors du bateau.
•
Dégâts provoqués par des chocs au niveau du bateau et/ou du moteur hors bord.
Garder à l'esprit que la meilleure manière de réduire les risques d’accidents ou de dégâts matériels lors d'un
impact est de contrôler la vitesse du bateau. Cette dernière doit être maintenue à une vitesse de déjaugeage
minimale lors de la navigation dans des eaux où les obstacles immergés sont fréquents.
Après avoir heurté un objet immergé, arrêter le moteur aussi vite que possible et examiner le moteur hors‑bord
afin de s'assurer qu'aucune pièce n'est lâche ni cassée. En cas de dégâts évidents ou soupçonnés, rapporter
le moteur à un revendeur agréé pour une inspection complète et une réparation, le cas échéant.
Le bateau doit aussi faire l'objet d'une vérification pour déterminer si la coque ou le tableau arrière ont été
fracturés ou s'ils présentent des fuites.
Le fait d'utiliser un moteur hors‑bord endommagé peut causer des dommages supplémentaires à d'autres pièces
du moteur hors‑bord ou affecter le contrôle du bateau. S'il est absolument nécessaire de continuer à l'utiliser,
le faire uniquement fonctionner à des vitesses très réduites.
! AVERTISSEMENT
Toute perte de contrôle du bateau risque d'entraîner des blessures graves, voire mortelles. Une navigation
prolongée avec des dommages importants causés par un impact peut causer une défaillance soudaine d'un
composant du moteur hors‑bord avec ou sans autre impact. Faire inspecter complètement le moteur
hors‑bord et faire procéder à toute réparation nécessaire.
Gaz d'échappement
RISQUE D'INTOXICATION AU MONOXYDE DE CARBONE
Les fumées d'échappement de tous les moteurs à combustion interne produisent du monoxyde de carbone,
qu'il s'agisse des moteurs marins hors‑bord, à embase et en‑bord, ou des générateurs qui alimentent les
différents accessoires nautiques. Le monoxyde de carbone est un gaz mortel inodore, incolore et insipide.
Les symptômes précoces de l'intoxication par ce gaz, qui ne doivent pas être confondus avec le mal de mer ou
l'ivresse, incluent notamment mal de tête, étourdissement, somnolence et nausée.
14
GÉNÉRALITÉS
! AVERTISSEMENT
Evitez de laisser tourner le moteur dans un endroit mal aéré. L'exposition prolongée au monoxyde de carbone
dans des concentrations suffisantes peut entraîner une perte de connaissance, des lésions cérébrales ou
même la mort.
BONNE VENTILATION
Aérez l'habitacle, ouvrez les rideaux latéraux ou les écoutilles avant pour évacuer les vapeurs.
ob00316
Exemple de circulation suffisante d'air dans le bateau.
VENTILATION INSUFFISANTE
Dans certaines conditions de marche et / ou de vent, du monoxyde de carbone peut s'accumuler dans des
cabines ou des cockpits fermés ou bâchés dont l'aération est insuffisante. Installez un ou plusieurs détecteurs
de monoxyde de carbone dans votre bateau.
Dans de rares cas, par mer très calme, les nageurs et passagers qui se trouvent sur le pont d'un bateau
stationnaire dont le moteur tourne ou à proximité d'un moteur en marche, peuvent être exposés à un niveau
dangereux de monoxyde de carbone.
LORSQUE LE BATEAU EST STATIONNAIRE
a
b
ob00317
a-
Moteur en marche lorsque le bateau est
amarré dans un endroit confiné
b-
Amarrage à proximité d'un autre bateau dont
le moteur tourne
LORSQUE LE BATEAU EST EN MOUVEMENT
a
b
ob00318
a-
Angle de relevage de la proue trop élevé
15
b-
Ecoutilles avant fermées (effet de retour des
gaz d'échappement).
GÉNÉRALITÉS
Choix des accessoires du moteur hors‑bord
Les accessoires de marque Mercury Precision ou Quicksilver ont été conçus et testés spécialement pour votre
moteur hors‑bord. Ces accessoires sont disponibles auprès des revendeurs Mercury Marine.
! AVERTISSEMENT
Consultez votre concessionnaire avant toute installation d'accessoires. Un mauvais usage des accessoires
recommandés ou l'installation d'accessoires incompatibles avec votre équipement peut causer des blessures
graves ou mortelles ou une défaillance du produit.
Certains accessoires qui ne sont pas fabriqués ou vendus par Mercury Marine peuvent présenter des problèmes
de sécurité si vous les utilisez avec votre moteur hors‑bord. Procurez‑vous les manuels d'installation, d'utilisation
et d'entretien de tous les accessoires que vous choisissez et lisez‑les attentivement.
Sécurité sur l'eau
Pour votre sécurité sur l'eau, renseignez‑vous sur la réglementation et les restrictions relatives à la navigation,
et n'oubliez pas les mesures de précaution ci‑dessous.
Utilisez un gilet de sauvetage. Vous devez disposer d'un gilet de sauvetage homologué facilement accessible
pour chaque personne à bord.
Ne chargez pas votre bateau à l'excès. La plupart des bateaux sont classés et certifiés en fonction d'une capacité
de charge (poids transporté) nominale maximale. Consultez la plaque de capacité de votre bateau. Dans le
doute, contactez votre concessionnaire ou le constructeur du bateau.
Procédez régulièrement à toutes les vérifications de sécurité et à tous les travaux d'entretien requis et veillez à
faire effectuer les réparations nécessaires.
Prenez connaissance avec tous les règlements et lois nautiques applicables et respectez‑les. Nous conseillons
aux pilotes de suivre l'un des cours de navigation et de sécurité nautique proposés par diverses organisations
telles que : 1. les auxiliaires des Garde‑côtes, 2. les clubs nautiques, 3. la Croix Rouge et 4. la police maritime
et des voies d'eau.
Veillez à ce que tous vos passagers soient bien assis. Ne laissez personne s'installer sur une partie quelconque
du bateau non prévue à cet effet, par exemple les dossiers des sièges, les plats‑bords, le tableau arrière, la
proue, les ponts, les sièges de pêche surélevés ou tournants. De manière générale, interdisez tous les endroits
d'où une personne pourrait tomber ou être projetée à l'eau en cas d'accélération brusque et inattendue, d'arrêt
ou de mouvement soudains ou de perte de contrôle du bateau.
Ne naviguez jamais en état d'ivresse ou d'intoxication. Votre jugement et vos réflexes en souffriraient.
Formez d'autres personnes au pilotage du bateau. Montrez les manoeuvres de base (démarrage,
fonctionnement du hors‑bord et navigation) à l'un des passagers au moins, au cas où le pilote se trouverait
incapable de conduire ou tomberait à l'eau.
Embarquement de passagers. Coupez le moteur lorsque vos passagers embarquent, débarquent ou se trouvent
près de la poupe (arrière) du bateau (côté hélice). Passer au point mort ne suffit pas.
Soyez vigilant. Le pilote est tenu de rester en alerte en permanence, tant par la vue que par l'ouïe. Sa vision ne
doit pas être obstruée, particulièrement dans la direction de marche du bateau. Il convient à cet effet d'écarter
tout passager, matériel ou siège de pêche se trouvant dans le champ de vision du pilote lorsque le bateau se
déplace à une vitesse supérieure au ralenti.
Ne suivez jamais directement un skieur : s'il tombe, vous risqueriez un accident grave. A 40 km/h (25 mi/h), par
exemple, votre bateau ne met que 5 secondes à rattraper un skieur tombé à 61 mètres (200 pi) de vous.
Veillez aux skieurs tombés à l'eau. Si vous utilisez votre bateau pour le ski nautique ou des activités similaires,
veillez à ce que le skieur, s'il est tombé, soit toujours du côté du pilote du bateau lorsque vous retournez le
chercher. Gardez toujours le skieur tombé en vue et ne faites jamais marche arrière en sa direction ou en
direction de toute personne à l'eau.
Signalez les accidents. En cas d'accident, déposez un constat auprès des autorités, conformément aux lois en
vigueur.
16
GÉNÉRALITÉS
Enregistrement du numéro de série
Il est important de noter ce numéro pour future référence. Le numéro de série est situé sur le moteur hors‑bord
comme illustré.
a
Serial Number
XXXXXXXX
b
c
XXXX
XXXX
H
P
L
B
K
W
K
G
MAX
RPM
e
d
XX
abc-
Numéro de série
Année modèle
Désignation du modèle
de-
ob01006
Année de fabrication
Label de certification européenne (le cas
échéant)
Caractéristiques du moteur 200/225 ch à 4 temps – International
Modèles
225
Puissance
225
Kilowatts
168
Plage de régime maximum
5 000 ‑ 6 000
Régime de ralenti avec le moteur chaud1.
Nombres de cylindres
650 ‑ 750
6
Cylindrée
3 352 cm³ (204.54 cu. in.)
Alésage
94,0 mm (3.70 in.)
Course
80,5 mm (3.17 in.)
Jeu des soupapes (à froid)
Soupape d'admission
0,17 ‑ 0,23 mm (0.007 ‑ 0.009 in.)
Soupape d'échappement
0,31 ‑ 0,37 mm (0.012 ‑ 0.015 in.)
Bougie recommandée
NGK LFR5A‑11
Écartement des électrodes de bougie
1,1 mm (0.043 in.)
Rapport de démultiplication
2,00:1
Carburant recommandé
Voir la section Carburant et huile
Huile recommandée
Voir la section Carburant et huile
1. Avec le moteur complètement « chaud »
17
GÉNÉRALITÉS
Modèles
225
Contenance en lubrifiant de l’embase
1,15 l (39.0 fl. oz.)
Contenance en huile moteur
Sans remplacement du filtre à huile
5,8 l (6.1 qt.)
Avec remplacement du filtre à huile
6,0 l (6.3 qt.)
Capacité nominale de la batterie
Fonctionnement au‑dessus de
0 °C (32 °F)
465 A de démarrage maritime (MCA) ou
350 A de démarrage à froid (CCA)
Fonctionnement en dessous de
0 °C (32 °F)
1 000 A de démarrage maritime (MCA) ou
750 A de démarrage à froid (CCA)
Ampères‑heures (Ah)
70 ‑ 100
Niveau sonore aux oreilles du pilote
(ICOMIA 39‑94)
81 dBA
18
GÉNÉRALITÉS
Identification des composants
g
a
h
b
i
c
d
e
j
f
k
abcdef-
Capot supérieur
Carénage inférieur
Rinçage du moteur
Carter d’arbre moteur
Plaque antiventilation
Dérive
ghijk-
19
ob01007
Orifice indicateur de la pompe à eau
Bouton de relevage auxiliaire
Bras de tableau arrière
Embase
Orifices d'admission de l'eau de
refroidissement
INSTALLATION
Installation du moteur hors‑bord
! AVERTISSEMENT
Avant toute utilisation, le moteur hors‑bord doit être correctement installé avec la visserie de montage
nécessaire, comme illustré. L'absence de fixation correcte du moteur hors‑bord peut causer une éjection du
moteur hors du tableau arrière du bateau, causant des blessures graves, voire mortelles, ou des dommages.
Il est fortement recommandé que le revendeur installe le moteur hors‑bord et ses accessoires pour garantir une
installation correcte et de bonnes performances. Si le propriétaire procède lui‑même à la mise en place de son
moteur hors‑bord, il doit suivre les instructions du manuel d’installation fourni avec le moteur hors‑bord.
Le moteur hors‑bord doit être fixé au tableau arrière avec quatre boulons de montage de 12,7 mm (1/2 in.) de
diamètre et des écrous de blocage fournis. Installer deux boulons par le jeu de trous supérieur et deux boulons
par le jeu de trous inférieur.
ob01008
HAUTEUR MAXIMUM DE MONTAGE DU MOTEUR HORS-BORD
La hauteur de montage du moteur hors‑bord ne doit pas dépasser63,5 cm (25 in.)pour les modèles EXL
et76,2 cm (30 in.) pour les modèles EXXL. Les organes de l'embase risquent d'être endommagés si le moteur
hors‑bord est monté plus haut.
ob01009
Choix de l'hélice
Pour obtenir des performances d’ensemble optimales du bateau/hors‑bord, sélectionner une hélice qui permette
au moteur de fonctionner dans la moitié supérieure de la plage de régime maximal recommandée, le bateau
étant normalement chargé (voir Généralités ‑ Caractéristiques). Cette plage de régime offre de meilleures
accélérations tout en maintenant la vitesse maximale du bateau.
20
INSTALLATION
ob00323
Si des conditions changeantes (temps plus chaud et plus humide, utilisation à des altitudes supérieures, charge
plus élevée du bateau ou fond de coque/carter d'embase sales) entraînent la baisse du régime en dessous de
la plage recommandée, un changement d’hélice ou un nettoyage peuvent s’avérer nécessaires pour maintenir
le niveau optimal des performances et assurer la durabilité du moteur hors‑bord.
Vérifier le régime à pleins gaz à l’aide d’un compte‑tours précis, le moteur étant en position de trim sorti
correspondant à un point de direction neutre (effort de direction uniforme dans les deux directions) sans
provoquer le détachement de l’hélice.
21
TRANSPORT
Remorquage du bateau/moteur
Remorquer le bateau lorsque le moteur est abaissé en position verticale de fonctionnement.
Si la hauteur au‑dessus du sol est insuffisante, relever le moteur à l’aide d’un dispositif de support du moteur
accessoire. Suivre les recommandations du revendeur local. Un dégagement supplémentaire peut être
nécessaire pour la traversée des voies ferrées, des allées de garage et lorsque la remorque est soumise à des
secousses.
ob01010
IMPORTANT : Ne pas se fier au système de relevage hydraulique/trim ni au levier de support de relevage afin
de maintenir un dégagement suffisant pour le remorquage. Le levier de support de relevage n’a pas été conçu
pour soutenir le moteur durant le remorquage.
Faire passer le moteur en marche avant. Ceci empêche l'hélice de tourner librement.
22
CARBURANT ET HUILE
Recommandations de carburant
IMPORTANT : L’utilisation d’une essence incorrecte peut endommager le moteur. De tels dommages sont
considérés comme résultant d’une utilisation abusive et ne sont pas couverts par la garantie limitée.
SPÉCIFICATIONS DE CARBURANT
Les moteurs Mercury Marine fonctionnent de façon satisfaisante lorsqu’ils sont alimentés avec de l'essence
sans plomb de grande marque présentant les spécifications suivantes :
États‑Unis et Canada ‑ carburant ayant un indice d'octane [(R + M)/2] affiché à la pompe d'au moins 87. Le
supercarburant [92 (R + M)/2] est également acceptable. NE PAS utiliser d'essence au plomb.
En dehors des États‑Unis et du Canada ‑ carburant ayant un indice d'octane affiché à la pompe d'au moins 90
RON. Le supercarburant (98 RON) est également acceptable. Si aucune essence sans plomb n’est disponible,
utiliser de l’essence au plomb de l’une des principales marques.
UTILISATION D’ESSENCES REFORMULÉES (OXYGÉNÉES) (ÉTATS-UNIS
SEULEMENT)
Ce type d’essence est requis dans certaines régions des États‑Unis. Les deux types de composés oxygénés
utilisés dans ces carburants sont l’alcool (éthanol) ou l’éther (MTBE ou ETBE). Si l’éthanol est le composé
oxygéné utilisé dans la région en question, voir la section Essences contenant de l’alcool.
Ces essences reformulées peuvent être utilisées sur les moteurs Mercury Marine.
ESSENCES CONTENANT DE L'ALCOOL
Si l’essence utilisée dans la région en question contient du méthanol (alcool méthylique) ou de l’éthanol (alcool
éthylique), certains effets néfastes peuvent survenir. Ces effets sont encore plus néfastes avec le méthanol.
L’augmentation du pourcentage d’alcool dans le carburant peut également aggraver ces effets.
Ces effets sont dus à la présence d’alcool dans l’essence. L'alcool peut absorber l’humidité contenue dans l’air
et entraîner la séparation de l’eau et de l’alcool dans l’essence du réservoir de carburant.
Les composants du circuit d’alimentation en carburant du moteur Mercury Marine peuvent résister à un
maximum de 10 % d’alcool dans l’essence. Nous ne connaissons pas la résistance maximale du circuit
d’alimentation du bateau.' Contacter le fabricant de bateau pour obtenir des recommandations spécifiques sur
les composants du circuit d'alimentation du bateau (réservoir de carburant, conduites d'alimentation, raccords).
Les essences contenant de l’alcool peuvent accélérer :
•
la corrosion des pièces métalliques ;
•
la détérioration de pièces en plastique ou en caoutchouc ;
•
l’infiltration du carburant au travers des conduites de carburant en caoutchouc ;
•
les difficultés au démarrage et au cours du fonctionnement.
! AVERTISSEMENT
RISQUE D’INCENDIE ET D’EXPLOSION : Une fuite de carburant dans une partie quelconque du circuit
d’alimentation peut entraîner un risque d’incendie et d’explosion susceptible d’occasionner des blessures
graves, voire mortelles. Une inspection minutieuse périodique de l'ensemble du circuit d'alimentation est
obligatoire, tout particulièrement après le remisage. Tous les composants de ce circuit doivent être inspectés
pour vérifier l’absence de fuite, de ramollissement, de durcissement, de gonflement ou de corrosion. Tout
signe de fuite ou de détérioration exige un remplacement avant la remise en service du moteur.
En raison des effets néfastes de l'alcool contenu dans l'essence, il est recommandé de n'utiliser que de l'essence
sans alcool quand cela est possible. Si le seul carburant disponible contient de l’alcool ou si la présence de ce
dernier n’est pas indiquée, il est nécessaire d’inspecter le circuit d’alimentation plus fréquemment pour
rechercher toute fuite ou anomalie.
23
CARBURANT ET HUILE
IMPORTANT : Lorsque le moteur Mercury Marine fonctionne avec de l’essence contenant de l’alcool, éviter de
laisser de l’essence dans le réservoir de carburant pendant des périodes prolongées. Les périodes de remisage
prolongées, courantes dans le cas des bateaux, créent des problèmes particuliers. Dans le cas des voitures,
les carburants contenant de l'alcool sont généralement consommés avant de pouvoir absorber suffisamment
d'humidité pour poser des problèmes, mais les bateaux sont souvent remisés pendant suffisamment longtemps
pour que la séparation des phases se produise. En outre, une corrosion interne risque de se produire en cours
de remisage si l’alcool a éliminé les pellicules d’huile protectrices des organes internes.
Remplissage des réservoirs de carburant
! AVERTISSEMENT
Evitez de provoquer un incendie ou une explosion pouvant entraîner des blessures graves ou mortelles.
Arrêtez toujours le moteur lorsque vous remplissez les réservoirs de carburant, ABSTENEZ‑VOUS DE
FUMER, et restez à l'écart des flammes et des sources d'étincelles.
Remplissez les réservoirs de carburant en plein air, à l'écart des flammes et de toute source de chaleur ou
d'étincelles.
Retirez les réservoirs de carburant portatifs du bateau avant de les remplir.
Arrêtez toujours le moteur avant de remplir les réservoirs de carburant.
Ne remplissez pas complètement le réservoir de carburant. Laissez environ 10 % du volume du réservoir vide.
Le carburant se dilate sous l'action de la chaleur et peut provoquer des fuites sous l'effet de la pression, si le
réservoir est complètement rempli.
INSTALLATION DU RÉSERVOIR DE CARBURANT PORTATIF DANS LE
BATEAU
Placez le réservoir de carburant dans le bateau de manière à ce que le bouchon de ventilation du réservoir soit
au‑dessus du niveau de carburant dans le réservoir, dans des conditions normales de navigation.
Huiles moteurs recommandées
Le mélange synthétique d'huile moteur hors‑bord 4 temps multigrade Mercury ou Quicksilver 25W‑40 certifié
NMMA FC‑W est recommandé pour une utilisation générale par toute température. Si de l'huile moteur SAE
10W‑30 est préférée, utiliser de l'huile moteur hors‑bord 4 temps 10W‑30 Mercury or Quicksilver certifiée NMMA
FC‑W. Si les huiles moteurs hors‑bord recommandées Mercury ou Quicksilver certifiées MMA FC‑W ne sont
pas disponibles, utiliser une huile moteur hors‑bord 4 temps certifiée NMMA FC‑W de viscosité similaire et de
marque connue.
Pour une utilisation à des températures supérieures à 4 °C (40 °F), il est recommandé d'utiliser un mélange
d'huile moteur synthétique hors‑bord 4 temps 25W‑40 certifié NMMA FC‑W.
IMPORTANT : L'utilisation d'huiles non détergentes multi‑viscosité (autres que Mercury ou Quicksilver ou de
marque connue certifiée NMMA FC‑W), d'huiles synthétiques, d'huiles de basse qualité ou d'huiles contenant
des additifs solides n'est pas recommandée.
24
CARBURANT ET HUILE
F°
C°
+100
+38
+80
+27
+60
+16
+40
+4
+20
–7
0
b
a
–18
11583
Viscosité SAE recommandée pour l'huile moteur
a-
Les huiles moteurs hors‑bord 10W‑30
certifiées NMMA FC‑W peuvent être
utilisées à des températures supérieures
à 4 °C (40 °F).
b-
Le mélange synthétique d'huile moteur
hors‑bord 25W‑40 certifié NMMA FC‑W peut
être utilisé à toutes les températures.
Vérification et ajout d'huile moteur
IMPORTANT : Ne pas remplir de façon excessive. S'assurer que le moteur hors‑bord est en position verticale
(non inclinée) lors de la vérification du niveau d'huile.
1.
Arrêter le moteur. Placer le moteur hors‑bord en position de marche à niveau. Retirer le capot supérieur.
2.
Sortir la jauge d'huile. L'essuyer avec un chiffon ou une serviette propre et la réinsérer complètement.
3.
Retirer à nouveau la jauge d'huile et relever le niveau d'huile. L'huile doit arriver entre les repères « Full
» (Plein) et « Add » (Ajouter). Si le niveau est trop bas, retirer le bouchon de remplissage d'huile et faire
l'appoint jusqu'au niveau supérieur, sans toutefois le dépasser.
IMPORTANT : Inspecter l'huile pour tout signe de contamination. De l'huile contaminée par de l'eau a une
coloration laiteuse ; de l'huile contaminée par du carburant a une forte odeur de carburant. Si de l'huile
contaminée est détectée, faire contrôler le moteur par le revendeur.
4.
Replonger entièrement la jauge. Resserrer à la main le bouchon de l'orifice de remplissage d'huile.
25
CARBURANT ET HUILE
a
c
b
d
ob01011
ab-
Repère plein
Repère ajouter
cd-
26
Jauge d'huile
Bouchon d'huile
FONCTIONS ET COMMANDES
Caractéristiques de la commande à distance
Le bateau peut être équipé d'une des commandes à distance Mercury Precision ou Quicksilver illustrées. Dans
le cas contraire, demander au revendeur de décrire les fonctions et les modes de fonctionnement de la
commande à distance.
c
c
c
b h
a
b
a
g
f
i
a
d
e
abcde-
i
d
f
f
g
e
ob00329
Poignée de commande – Marche avant,
point mort, marche arrière.
Levier de dégagement du point mort.
Bouton de relevage/d'assiette (selon
modèle). ‑ Voir Fonctions et commandes ‑
Assiette et inclinaison hydrauliques.
Coupe‑circuit d'urgence ‑ Voir Généralités
– Coupe‑circuit d'urgence.
Cordon du coupe‑circuit d'urgence ‑ Voir
Généralités – Coupe‑circuit d'urgence.
f-
ghi-
Réglage de la friction de l'accélérateur – Si
les commandes sont montées sur une
console, le couvercle doit être retiré pour
pouvoir effectuer le réglage.
Clé de contact – OFF (Arrêt), ON (Marche),
START (Démarrage).
Levier de ralenti accéléré ‑ Voir
Fonctionnement ‑ Démarrage du moteur.
Bouton d'accélérateur uniquement ‑ Voir
Fonctionnement ‑ Démarrage du moteur.
Système d'alarme
Le système d'alarme du moteur hors‑bord contient un avertisseur sonore situé dans le bateau. L'avertisseur
peut être placé à l'intérieur de la commande à distance ou branché sur la clé de contact.
b
a
a-
ob00662
Avertisseur dans la commande à distance
27
b-
Avertisseur connecté au contacteur de la clé
de contact
FONCTIONS ET COMMANDES
FONCTIONNEMENT DU SYSTÈME D'ALARME
Si le moteur surchauffe ou si la pression d'huile est trop basse, le système d'alarme s'active. L'avertisseur retentit
continuellement et le régime du moteur est limité à 2 000 tr/mn.
SYSTÈME D'ALARME ACTIVÉ
Si le système d'alarme se déclenche, réduire immédiatement le régime au ralenti. Mettre le moteur hors‑bord
au point mort et vérifier qu'un jet d'eau régulier s'écoule de l'orifice indicateur de la pompe à eau. S'il n'y a pas
d'écoulement d'eau, la pompe à eau est défectueuse et le moteur surchauffe. Voir la section Surchauffe du
moteur, ci‑après.
Si de l'eau s'écoule de l'orifice indicateur de la pompe à eau, arrêter le moteur et vérifier le niveau d'huile. Un
problème de basse pression d'huile peut exister. Voir la section Pression d'huile basse.
SURCHAUFFE DU MOTEUR
Si le moteur surchauffe, réduire immédiatement la vitesse sur ralenti. Faire passer le moteur au point mort et
vérifier qu'un jet d'eau régulier s'écoule de l'orifice indicateur de la pompe à eau.
ob00331
Si de l'eau ne s'écoule pas de la pompe à eau ou si le jet est intermittent, arrêter le moteur et vérifier que les
orifices d'admission d'eau de refroidissement ne sont pas bouchés. En cas d'absence d'obstruction, un blocage
dans le circuit de refroidissement ou un problème avec la pompe à eau est probable. Faire vérifier le hors‑bord
par le revendeur. Le moteur sera endommagé s'il surchauffe.
REMARQUE : Si le moteur surchauffe alors que le bateau est échoué, arrêter le moteur et le laisser refroidir.
Ceci permet en général d'obtenir un temps de fonctionnement à faible régime (ralenti) supplémentaire avant
que le moteur ne recommence à chauffer. Le moteur sera endommagé s'il surchauffe.
Si un jet d'eau s'écoule de l'orifice indicateur de la pompe à eau et que le moteur continue de surchauffer,
consulter le revendeur. Le moteur sera endommagé s'il surchauffe.
NIVEAU D’HUILE BAS
Le système d'avertissement s'active si la pression d'huile descend trop bas. Commencer par arrêter le moteur
et vérifier le niveau d'huile. Faire l'appoint si nécessaire. Si l'huile est au niveau recommandé et que l'avertisseur
sonore continue de retentir, consulter le revendeur. Le régime moteur doit être limité à 2 000 tr/mn, le moteur
ne doit toutefois pas continuer à tourner.
Relevage et trim hydraulique
Le moteur hors‑bord est équipé d'une commande de trim/relevage appelée Power Trim. Ceci permet à
l'utilisateur de régler facilement la position du moteur hors‑bord en appuyant sur le bouton de trim. Le fait de
rapprocher le moteur du tableau arrière du bateau est appelé rentrer ou abaisser le moteur. Le fait d'éloigner le
moteur du tableau arrière du bateau est appelé sortir ou relever le moteur. Le terme trim se réfère généralement
au réglage du moteur hors‑bord dans la plage des 20 premiers degrés de sa course. Ceci est la plage utilisée
lors du fonctionnement du bateau déjaugé. Le terme relevage est généralement utilisé pour désigner le réglage
du moteur hors‑bord au‑delà de cette plage, hors de l'eau. Le moteur arrêté peut être relevé hors de l'eau. Au
ralenti, le moteur hors‑bord peut aussi être relevé au‑delà de la plage de trim pour permettre, par exemple, la
navigation en eaux peu profondes.
28
FONCTIONS ET COMMANDES
a
b
c
ab-
Bouton de trim
Plage de relevage
c-
ob01012
Plage de trim
FONCTIONNEMENT DU RELEVAGE HYDRAULIQUE
Pour la plupart des bateaux, un fonctionnement à environ mi‑course de la plage de trim donne de bons résultats.
Il est possible d'améliorer la performance du bateau en rentrant ou en sortant complètement le moteur hors‑bord,
mais cette situation comporte des dangers potentiels.
! AVERTISSEMENT
Éviter les risques de blessures graves ou mortelles. Lorsque le moteur est placé dans une position de trim
rentré ou sorti au‑delà du point de direction neutre, une traction risque d’être exercée sur le volant dans un
sens ou dans l’autre. Si le volant n'est pas tenu fermement et continuellement dans une telle situation, il y a
risque de perdre le contrôle du bateau car le hors‑bord est alors libre de tourner de lui‑même. Le bateau peut
déraper ou partir dans un virage très serré qui, s'il n'est pas anticipé, peut causer la chute des occupants ou
les projeter hors du bateau.
Considérer avec attention les points suivants.
1.
Sortir ou rentrer le moteur hors‑bord peut :
•
Abaisser la proue.
•
Causer un déjaugeage plus rapide, particulièrement avec une charge lourde ou un bateau à poupe
lourde.
•
Améliorer généralement la navigation dans des eaux agitées.
•
Augmenter le couple de direction ou tirer vers la droite (avec une hélice à rotation vers la droite
normale).
•
En cas d'excès, abaisser la proue de certains bateaux à un point où leur proue commence à labourer
l'eau lorsqu'ils déjaugent. Ceci peut causer un virage dans une direction inattendue (appelé guidage
par la proue ou survirage) si le pilote essaye de tourner ou s’il rencontre une grosse vague.
! AVERTISSEMENT
Éviter les risques de blessures graves ou mortelles. Régler le moteur hors‑bord à une position de trim
intermédiaire dès que le bateau déjauge pour éviter toute éjection possible due au dérapage du bateau.
Ne pas essayer pas de faire tourner le bateau lorsqu’il déjauge si le moteur est en position de trim rentré
maximum et si une traction est exercée sur le volant.
29
FONCTIONS ET COMMANDES
•
2.
Dans de rares circonstances, le propriétaire peut décider de limiter le trim rentré. Il suffit pour cela
d'acheter un axe de relevage en acier inoxydable auprès du revendeur et de l'insérer dans le trou
de réglage souhaité des bras du tableau arrière. Le boulon posé pour le transport, qui n'est pas en
acier inoxydable, ne doit pas être utilisé à cette fin, si ce n'est à titre provisoire.
Sortir ou rentrer le moteur hors‑bord peut :
•
Relever la proue hors de l'eau.
•
Augmenter généralement la vitesse maximum.
•
Augmenter le dégagement par rapport aux objets immergés ou aux hauts fonds.
•
Augmenter le couple de direction ou tirer vers la gauche à une hauteur d'installation normale (avec
une hélice à rotation vers la droite normale).
•
En cas d'excès, causer le marsouinage (rebondissement) du bateau ou la ventilation de l'hélice.
•
Causer une surchauffe du moteur si des orifices d'admission d'eau de refroidissement sont
au‑dessus du niveau de l'eau.
RELEVAGE
Pour relever le moteur hors‑bord, arrêter le moteur et appuyer sur le bouton de trim/relevage ou le bouton de
relevage auxiliaire sur la position relevée. Le moteur hors‑bord se relève jusqu'à ce que le bouton soit relâché
ou qu'il atteigne sa position de relevage maximum.
1.
Enclencher le levier de support de relevage.
2.
Abaisser le moteur jusqu’à ce qu’il repose sur le levier de support de relevage.
3.
Désactionner le levier en dégageant le moteur vers le haut et en tournant le levier vers le bas. Abaisser
le moteur hors‑bord.
ob01013
RELEVAGE MANUEL
Si le moteur hors‑bord ne peut pas être relevé en utilisant le bouton de trim/relevage, le moteur hors‑bord peut
être relevé manuellement.
1.
Tourner la valve de desserrage du relevage manuel de 3 tours dans le sens antihoraire. Ceci permet le
relevage manuel du moteur hors‑bord. Relever le moteur hors‑bord dans la position désirée et serrer la
valve de desserrage du relevage manuel.
REMARQUE : La valve de desserrage du relevage manuel doit être serrée avant toute utilisation du moteur
hors‑bord pour éviter que le moteur hors‑bord ne se relève lors d'un fonctionnement en marche arrière.
30
FONCTIONS ET COMMANDES
ob01014
BOUTON DE RELEVAGE AUXILIAIRE
Ce bouton peut être utilisé pour relever ou abaisser le moteur hors‑bord en utilisant le système de relevage
hydraulique.
ob01015
FONCTIONNEMENT EN EAUX PEU PROFONDES
Lors de l'utilisation du bateau en eaux peu profondes, le moteur hors‑bord peut être relevé au‑delà de la plage
de relevage maximum pour éviter de talonner.
1.
Maintenir un régime moteur inférieur à de 2 000 tr/min.
2.
Relever le moteur hors‑bord. S'assurer que tous les orifices d'admission d'eau restent contamment
submergés.
3.
Ne faire tourner le moteur qu'au ralenti. Si le régime dépasse 2 000 tr/mn, le moteur hors‑bord retombe
automatiquement dans la plage de trim maximum.
Réglage de la dérive
Il se peut que le couple de direction de l'hélice fasse tirer le bateau dans un sens. Ceci est le résultat normal
d'un moteur qui n'est pas relevé avec l'arbre d'hélice parallèle à la surface de l'eau. La dérive peut compenser
ce couple de direction dans bien des cas et peut être réglée dans certaines limites pour réduire tout effort de
direction irrégulier.
31
FONCTIONS ET COMMANDES
ob01016
REMARQUE : Le réglage de la dérive aura peu d'effets sur la réduction du couple de direction si le moteur est
installé avec la plaque antiventilation à environ 50 mm (2 in.) ou plus au‑dessus du fond du bateau.
Faire tourner le moteur au régime de croisière, dans la position de trim souhaitée. Faire virer le bateau de gauche
à droite et noter dans quel sens il tourne le plus facilement.
Si un réglage s’avère nécessaire, desserrer le boulon de dérive et procéder à des petits réglages successifs. Si
le bateau vire plus facilement à bâbord, déplacer le bord de fuite de la dérive vers la gauche. Si le bateau vire
plus facilement à tribord, déplacer le bord de fuite de la dérive vers la droite. Resserrer le boulon et vérifier de
nouveau.
32
FONCTIONNEMENT
Vérifications à effectuer avant le départ
•
Le pilote s'est familiarisé avec les règles de sécurité de navigation et avec le fonctionnement du bateau
et du moteur hors‑bord.
•
Chaque passager dispose d'un gilet (ou d'un autre dispositif de sauvetage homologué) à sa taille et ce
dernier est facilement accessible.
•
Une bouée ronde ou un coussin de flottaison sont disponibles au cas où un passager tomberait à l'eau.
•
La charge du bateau n'est pas excessive. Consultez la plaque de capacité de votre bateau.
•
Il y a assez de carburant.
•
La charge (passagers et matériel à bord) est répartie uniformément et chacun est bien assis à son poste.
•
Une personne à terre est prévenue de votre destination et de l'heure à laquelle vous comptez rentrer.
•
Il est interdit de conduire un bateau sous l'influence de l'alcool ou de la drogue.
•
Le pilote connaît les eaux et les zones de navigation qu'il compte emprunter : marées, courants, bancs
de sable, rochers et autres dangers.
•
Respectez les instructions du calendrier d'inspection et d'entretien. Consultez le chapitre Entretien à ce
sujet.
Fonctionnement à des températures en dessous de zéro
Lorsque vous utilisez ou amarrez votre hors‑bord à des températures en dessous ou voisines de zéro, laissez
toujours le moteur en position basse, afin de conserver le carter d'engrenage dans l'eau. Vous empêcherez ainsi
l'eau qui y est emprisonnée de geler et d'endommager la pompe à eau et d'autres éléments du moteur.
Si de la glace risque de se former à la surface de l'eau, le moteur doit être retiré et vidé de toute l'eau qui peut
s'y trouver. En effet, la formation éventuelle de glace à l'intérieur du carter de l'arbre moteur, au niveau de la
surface de l'eau, risque d'empêcher la circulation de l'eau de refroidissement vers le moteur et d'endommager
ce dernier.
Fonctionnement en mer ou dans des eaux polluées
Nous vous recommandons de rincer à l'eau douce le circuit d'eau interne de votre moteur hors‑bord après
chaque fonctionnement en mer ou dans des eaux polluées. Vous empêcherez ainsi l'accumulation des dépôts
dans ce circuit. Consultez les instructions de rinçage du système de refroidissement au chapitre Entretien.
Si vous laissez votre bateau amarré sur l'eau et que vous ne vous servez pas du moteur, relevez toujours ce
dernier pour complètement sortir le carter d'engrenage de l'eau (sauf à des températures au‑dessous de zéro).
Lavez l'extérieur du hors‑bord à l'eau douce et rincez l'échappement de l'hélice et le carter d'engrenage de la
même façon après chaque utilisation. Une fois par mois, vaporisez du Mercury Precision ou Quicksilver
Corrosion Guard sur l'extérieur du bloc moteur, sur les organes électriques et sur les autres surfaces de métal
(mais pas sur les anodes anti‑corrosion ; s'en trouverait réduite leur efficacité).
Procédure de rodage du moteur
! ATTENTION
Votre moteur peut être gravement endommagé si vous n'obéissez pas aux instructions de rodage suivantes.
1.
Durant la première heure d'utilisation, faites tourner le moteur à différents régimes ne dépassant pas
3500 tr/mn, soit environ à mi‑régime.
2.
Au cours de la deuxième heure d'utilisation, faites tourner le moteur à différents régimes ne dépassant
pas 4500 tr/mn, soit environ à trois‑quart de régime, et durant cette période, faites‑le tourner à plein
régime pendant environ une minute toutes les dix minutes.
3.
Durant les huit prochaines heures, évitez de le faire tourner continuellement à plein régime pendant plus
de cinq minutes consécutives.
33
FONCTIONNEMENT
Démarrage du moteur
Avant de démarrer, lire la liste des vérifications avant le démarrage, les instructions de fonctionnement spéciales
et la procédure de rodage du moteur dans la section Fonctionnement.
! ATTENTION
Ne jamais faire démarrer ni faire tourner le moteur hors‑bord (même pendant quelques instants) si de l'eau
ne circule pas par les orifices d'admission d'eau de refroidissement de l'embase pour éviter d'endommager
la pompe à eau (en la faisant tourner à sec) ou de surchauffer le moteur.
1.
S'assurer que l'orifice d'admission d'eau de refroidissement est immergé.
2.
Vérifier le niveau d'huile moteur.
ob01017
ob00667
3.
Ouvrir l'évent du réservoir de carburant sur les réservoirs à mise à l'air manuelle.
ob00348
4.
Presser la poire d’amorçage plusieurs fois jusqu’à ce qu’elle soit ferme.
ob00349
REMARQUE : Le moteur ne démarre pas si le cordon n'est pas réglé sur la position « RUN » (Marche).
5.
Placer le coupe‑circuit d'urgence sur « RUN » (Marche). Voir la section Généralités – Coupe‑circuit
d'urgence.
34
FONCTIONNEMENT
ob00350
6.
Mettre le moteur hors‑bord au point mort (N).
N
ob00351
7.
Ne pas actionner le dispositif de ralenti accéléré au point mort de la commande à distance. Le système
d'enrichisseur augmente automatiquement le régime du moteur pour le démarrage et le réchauffement.
ob00560
REMARQUE : Laisser la clé de contact revenir en position « ON » (Marche) après le démarrage du moteur.
8.
Tourner la clé de contact sur « START » (Démarrage). Si le moteur ne démarre pas au bout de dix
secondes, ramener la clé sur « ON » (Marche), attendre 30 secondes, puis réessayer.
ob00354
IMPORTANT : Si de l'eau ne s'écoule pas de l’orifice de la pompe, arrêter le moteur et vérifier que l'orifice
d'admission d'eau de refroidissement n’est pas obstrué. S’il n’y a aucune obstruction, la pompe à eau peut être
défectueuse ou le circuit de refroidissement peut être bouché. Dans ces cas, le moteur va surchauffer. Faire
vérifier le hors‑bord par le revendeur. Le moteur sera endommagé s'il surchauffe.
9.
Après le démarrage du moteur, vérifier qu'un jet d'eau continu s'écoule de l'orifice indicateur de la pompe
à eau.
35
FONCTIONNEMENT
ob01018
CHAUFFAGE DU MOTEUR
Avant de commencer les opérations, laisser le moteur chauffer au ralenti pendant 3 minutes.
Changement de vitesse
IMPORTANT : Suivre les directives suivantes :
•
Ne jamais mettre le moteur hors‑bord en prise à un régime autre que ralenti.
•
Ne pas enclencher la marche arrière alors que le moteur ne tourne pas.
•
Le moteur a trois vitesses de fonctionnement : marche avant (F), point mort (N) et marche arrière (R).
•
Lors de l'inversion de la marche, toujours marquer un temps d'arrêt au point mort et permettre au régime
de retourner au ralenti.
•
Toujours mettre le moteur hors‑bord en prise d'un mouvement rapide.
•
Après avoir enclenché la marche avant, continuer à pousser le levier pour augmenter la vitesse.
F
N
R
ob00557
Arrêt du moteur
Réduire la vitesse et passer au point mort. Tourner la clé de contact sur arrêt.
ob00360
36
ENTRETIEN
Soin du moteur hors‑bord
Pour conserver votre moteur hors‑bord en bon état de marche, il importe de procéder régulièrement aux
vérifications et travaux d'entretien préconisés par le calendrier d'inspection et d'entretien. Nous vous conseillons
vivement de veiller à son bon entretien pour maintenir sa fiabilité. Il y va de votre sécurité et de celle de vos
passagers.
! AVERTISSEMENT
L'absence d'inspections et d'entretiens réguliers de votre moteur hors‑bord ou l'exécution de travaux ou
réparations par une personne non qualifiée et ne connaissant pas les consignes de sécurité à respecter peut
provoquer des blessures graves ou mortelles ou une défaillance du produit.
Consignez les travaux effectués dans le Journal d'entretien situé aux deux dernières pages de ce manuel.
Conservez tous les bordereaux de réparation et tous vos reçus.
PIECES DE RECHANGE RECOMMANDEES
Nous vous conseillons d'utiliser des pièces de rechange Mercury Precision ou Quicksilver d'origine, ainsi que
les lubrifiants.
! AVERTISSEMENT
L'utilisation de pièces de rechange d'une qualité inférieure à celle des pièces d'origine peut causer des
blessures graves ou mortelles ou une défaillance du produit.
Règlements anti‑pollution
ETIQUETTE D'HOMOLOGATION ANTI-POLLUTION
Une étiquette d'homologation anti‑pollution, indiquant les niveaux d'émissions et les caractéristiques du moteur
liées directement aux émissions, est apposée sur le moteur par son constructeur.
a
f
g
b
c
h
d
e
i
ob00366
abcde-
Ralenti
Puissance du moteur
Cylindrée
Date de fabrication
Jeu de soupapes (le cas échéant)
fghi-
37
Numéro de série
Production maximale d'émissions pour la
gamme du moteur
Caractéristiques de calage
Bougie et écartement recommandés
ENTRETIEN
RESPONSABILITÉ DU PROPRIÉTAIRE
Le propriétaire / opérateur doit faire procéder à l'entretien périodique du moteur afin de maintenir les niveaux
d'émissions conformes aux normes d'homologation imposées.
Il ne doit modifier le moteur d'aucune manière qui affecterait sa puissance ou ses niveaux d'émissions au point
où ils dépasseraient les caractéristiques déterminées par l'usine.
Calendrier d’inspection et d’entretien
AVANT CHAQUE UTILISATION
•
Vérifier le niveau d’huile moteur. Voir la sectionCarburant et huile – Contrôle et ajout d'huile moteur.
•
Vérifier que le coupe‑circuit d’urgence arrête bien le moteur.
•
Inspecter visuellement le circuit de carburant pour s'assurer qu'il n'est pas endommagé et qu'il ne
présente aucune fuite.
•
Vérifier que le moteur est bien fixé au tableau arrière.
•
Vérifier que les composants du circuit de direction ne sont ni grippés ni desserrés.
•
Vérifier que les attaches de la biellette de direction sont bien serrées. Voir la sectionAttaches de la biellette
de direction.
•
Vérifier l'état des pales de l'hélice.
APRÈS CHAQUE UTILISATION
•
Rincer le circuit de refroidissement du moteur si le bateau navigue dans des eaux salées ou polluées.
Voir la sectionRinçage du circuit de refroidissement.
•
Éliminer tous les dépôts de sel et rincer l'orifice d'échappement de l'hélice et de l’embase à l'eau douce
si le bateau navigue en mer.
TOUTES LES 100 HEURES D'UTILISATION OU UNE FOIS PAR AN, À LA
PREMIÈRE ÉCHÉANCE
•
Lubrifier tous les points de graissage. Lubrifier plus fréquemment en cas d'utilisation en eau de mer. Voir
la sectionPoints de graissage.
•
Vidanger l'huile moteur et remplacer le filtre à huile. L'huile doit être vidangée plus fréquemment lorsque
le moteur navigue dans des conditions difficiles, telles que la pêche à la traîne pendant des périodes
prolongées. Voir la sectionVidange de l'huile moteur.
•
Remplacer les bougies après 100 heures d'utilisation ou à la fin de la première année. Par la suite, vérifier
les bougies toutes les 100 heures ou une fois par an. Remplacer les bougies lorsque cela est nécessaire.
Voir la sectionVérification et remplacement des bougies.
•
Vérifier le thermostat pour voir s'il est corrodé ou si son ressort est cassé. S'assurer que le thermostat
•
Vérifier le filtre à carburant pour s’assurer qu’il est exempt de contaminants. Voir la sectionCircuit
d’alimentation en carburant.
•
Vérifier le réglage du calage d’allumage.1.
•
Vérifier les anodes anticorrosion. Vérifier plus fréquemment en cas d’utilisation en mer. Voir la
sectionAnodes anticorrosion.
•
Vidanger et remplacer le lubrifiant de l’embase. Voir la sectionGraissage de l’embase.
•
Graisser les cannelures de l’arbre moteur.1.
se ferme complètement à température ambiante.1.
•
Vérifier le liquide du relevage hydraulique. Voir la sectionVérification du liquide du relevage hydraulique.
•
Vérifier la batterie. Voir la sectionInspection de la batterie.
•
Vérifier les réglages du câble de commande.1.
1. Faire effectuer l'entretien de ces pièces par un revendeur agréé.
38
ENTRETIEN
•
Inspection de la courroie de transmission accessoire. Voir la sectionInspection de la courroie de
transmission accessoire.
•
Vérifier le serrage des vis, des écrous et des autres fixations.
•
Vérifier le serrage de l’écrou du volant.1.
•
Vérifier la vitesse du ralenti.1.
•
Vérifier les réglages du câble de commande.1.
•
Vérifier que les joints de carénage sont intacts et exempts de tout dommage.
•
Vérifier que la mousse de réduction du niveau sonore interne du carénage (selon modèle) est intacte et
exempte de tout dommage.
•
Vérifier que le silencieux d'admission (selon modèle) est bien en place.
•
Vérifier que le silencieux de décharge au ralenti (selon modèle) est bien en place.
•
Vérifier que les brides de serrage des tuyaux et les gaines caoutchoutées (selon modèle) du dispositif
d'admission d'air ne sont pas desserrées.
TOUTES LES 300 HEURES D'UTILISATION OU TOUS LES TROIS ANS
•
Remplacer le rotor de pompe à eau (plus souvent en cas de surchauffe ou de baisse de pression d'eau).
1.
TOUTES LES 400 HEURES OU TOUS LES 4 ANS
•
Vérifier la pompe à huile.1.
•
Vérifier/remplacer le tendeur de la chaîne de distribution. 1.
•
Vérifier le jeu des soupapes et le régler si besoin est.1.
TOUTES LES 1 000 HEURES OU TOUS LES CINQ ANS
•
Remplacer la courroie de transmission accessoire.1.
AVANT LE REMISAGE
•
Voir la Procédure de remisage. Voir la sectionRemisage .
Rinçage du système de refroidissement
Rincer les conduits d’eau internes du moteur à l’eau douce après chaque navigation en eau de mer, polluée ou
boueuse. Ceci permet d'éviter leur obstruction par une éventuelle accumulation de dépôts.
REMARQUE : Le moteur peut être relevé ou être en position verticale de marche pendant le rinçage.
1.
Après avoir arrêté le moteur, le placer en position verticale de marche ou en position relevée.
2.
Débrancher le connecteur de rinçage de son raccord sur le carénage inférieur.
3.
Visser un tuyau d’eau dans le raccord de rinçage.
ob01019
39
ENTRETIEN
ob01020
4.
Ouvrir le robinet d’eau (à la moitié de son débit maximum) et rincer le circuit de refroidissement pendant
environ 15 minutes.
5.
Une fois le rinçage terminé, fermer le robinet et débrancher le tuyau d’eau. Remettre le connecteur de
rinçage en place sur le raccord du carénage inférieur. Serrer fermement le connecteur.
Retrait et installation du capot supérieur
RETRAIT
1.
Tirer sur les verrous avant et latéral du capot.
ob01021
2.
Soulever le capot supérieur.
INSTALLATION
1.
Abaisser le capot supérieur afin qu'il soit correctement placé sur le moteur. S'assurer qu’il s'ajuste
correctement sur le joint en caoutchouc.
2.
Verrouiller le capot en abaissant les verrous.
Entretien du capot supérieur
IMPORTANT : L'essuyage à sec (essuyer la surface en plastique quand elle est sèche) provoque de petites
rayures superficielles. Toujours mouiller la surface avant de la nettoyer. Suivre la méthode indiquée pour le
nettoyage et l'application de cire.
NETTOYAGE ET APPLICATION DE CIRE
1.
Avant de laver le capot supérieur, le rincer à l'eau propre pour éliminer toute saleté et poussière
susceptibles de rayer la surface.
40
ENTRETIEN
2.
Laver le capot supérieur avec de l'eau propre et un savon doux non abrasif. Utiliser un chiffon doux
propre.
3.
Essuyer complètement à l'aide d’un chiffon doux propre.
4.
Cirer la surface avec une pâte à polir automobile non abrasive (conçue pour les aspects lustrés
transparents). Retirer la pâte à polir à la main à l'aide d'un chiffon doux propre.
Circuit d’alimentation en carburant
! AVERTISSEMENT
Éviter les risques de blessures graves, voire mortelles, que peuvent causer un incendie ou une explosion
d’essence. Suivre avec précaution toutes les instructions d'entretien du circuit de carburant. Toujours arrêter
le moteur, ne pas fumer et éviter toute présence de flammes nues ou d'étincelles lors de l'entretien de tout
élément du circuit de carburant.
Avant d'entretenir tout élément du circuit de carburant, arrêter le moteur et déconnecter la batterie. Vidanger
complètement le circuit de carburant. Utiliser un récipient homologué pour recueillir et remiser le carburant.
Essuyer immédiatement tout déversement. Le matériau utilisé pour limiter le déversement doit être mis au rebut
dans un récipient homologué. Tout entretien du circuit de carburant doit être effectué dans une zone bien aérée.
Vérifier toute réparation terminée pour s'assurer qu'il n'y a aucune fuite de carburant.
INSPECTION DE LA TUYAUTERIE D'ESSENCE
Inspecter visuellement la tuyauterie d'essence et la poire d'amorçage à la recherche de fissures, de
boursouflures, de fuites, de durcissement ou d'autres signes de détérioration ou de dommages. Si l'un de ces
états est constaté, remplacer la tuyauterie d'essence ou la poire d'amorçage.
FILTRE À CARBURANT DU MOTEUR
Vérifier l’absence d’accumulation d'eau par la cuve de regard. Si le carburant contient de l’eau, la bague rouge
flotte dans la cuve. S'il y a présence d'eau, retirer la cuve de regard et vider l'eau. Vérifier aussi l'accumulation
éventuelle de sédiments dans le filtre. Nettoyer le filtre en procédant comme suit.
NETTOYAGE DU FILTRE À CARBURANT
1.
Lire les informations et l’avertissement précédents concernant l’entretien du Circuit d’alimentation en
carburant.
2.
Retirer les deux boulons qui retiennent le support du filtre à carburant.
ob01022
3.
Retirer le boulon et l’écrou de blocage à anneau.
4.
Retirer le filtre à carburant de son support.
41
ENTRETIEN
5.
Démonter le filtre à carburant comme indiqué.
d
e
f
g
a
h
b
i
c
abcde-
ob01023
Ressort
Cuve de regard
Écrou à anneau
Écrou de blocage à anneau
Support
fghi-
Couvercle
Joint torique
Filtre
Joint torique
6.
Sortir le filtre. Le laver dans un solvant et le laisser sécher.
7.
Pousser le filtre dans le couvercle.
8.
Placer le joint torique en position sur la cuve de regard et reposer la cuve de regard avec l'écrou à anneau.
Le serrer fermement.
9.
Remettre le filtre à carburant en place sur son support. Aligner l’encoche de l’écrou de blocage à anneau
avec l’une des languettes situées sur l’écrou. Serrer les boulons.
IMPORTANT : Vérifier l'absence de toute fuite de carburant au niveau du filtre en pressant la poire d'amorçage
jusqu'à ce qu'elle soit ferme pour forcer du carburant à pénétrer dans le filtre.
10. Remettre le support en place sur le moteur.
Attaches de la biellette de direction
IMPORTANT : La biellette de direction qui connecte le câble de direction au moteur doit être fixée au moyen
d'une boulon à tête à rondelle spécial (« e » – numéro de pièce 10‑856680) et d'écrous à insert en nylon
autobloquants (« b » et « d » – numéro de pièce 11‑826710 13). Ces écrous de blocage ne doivent jamais être
remplacés par des écrous ordinaires (non autobloquants) qui se desserrent et se dévissent par suite des
vibrations, permettant ainsi à la biellette de se dégager.
42
ENTRETIEN
! AVERTISSEMENT
Le dégagement d'une biellette de direction peut forcer le bateau à effectuer un virage brusque et complet,
totalement inattendu. Cette manœuvre potentiellement brusque risque de projeter les occupants du bateau
par‑dessus bord, les exposant à des blessures graves, voire mortelles.
b
c
a
a
d
e
abc-
ob01024
Rondelle plate
Écrou de blocage à insert en nylon
(11‑826710‑13)
Orifice fileté arrière
de-
Écrou de blocage à insert en nylon
(11‑826709113)
Boulon à tête à rondelle spécial (10‑856680)
Assembler la biellette de direction à l’extrémité du câble de direction au moyen de deux rondelles plates et d’un
écrou de blocage à insert en nylon autobloquant. Serrer l'écrou de blocage jusqu'à ce qu'il repose en place puis
le desserrer d'1/4 de tour.
Assembler la biellette de direction à l’orifice arrière du bras de direction avec un boulon à tête à rondelle spécial,
une rondelle plate et un écrou de blocage à insert en nylon. Serrer d'abord le boulon à tête à rondelle spécial
puis serrer l'écrou de blocage de la pièce d'insertion en nylon selon les spécifications.
Description
N.m
lb. in.
lb. ft.
Boulon à tête à rondelle
spécial
27
20
Écrou de blocage à insert
en nylon « b »
27
20
Écrou de blocage à insert Le serrer jusqu'à ce qu'il repose en place puis le desserrer
en nylon « d »
d'1/4 de tour
Anode anticorrosion
Le moteur hors‑bord est équipé d'anodes anticorrosion à différents emplacements. Une anode contribue à
protéger le moteur de la corrosion galvanique en laissant son métal être lentement corrodé à la place des métaux
du moteur.
Il est nécessaire d'examiner régulièrement chaque anode, particulièrement en eau de mer où l'érosion est
accélérée. Pour maintenir cette protection contre la corrosion, toujours remplacer l'anode avant qu'elle ne soit
complètement rongée. Ne jamais peindre l'anode ni lui appliquer un revêtement protecteur pour ne pas réduire
son efficacité.
43
ENTRETIEN
L’une des anodes est la dérive montée sur l’embase. Une autre anode est montée sur le dessous du bras de
tableau arrière.
a
b
a-
Anode de dérive
ob01025
b-
Anode des bras de tableau arrière
Quatre anodes sont installées dans le moteur. Retirer les anodes aux emplacements illustrés. Installer chaque
anode avec un joint en caoutchouc et un couvercle. Serrer le boulon de l'anode puis couvrir les boulons de
retenue du couvercle conformément aux spécifications.
c
d
e
b
a
ob01026
abc-
Boulon d'anode
Boulon de retenue du couvercle
Couvercle
de-
Anode
Joint en caoutchouc
Description
N.m
lb. in.
Anode bolt
8
70
Boulons de fixation d'anode
17
150
44
lb. ft.
ENTRETIEN
Remplacement de l'hélice
! AVERTISSEMENT
Le moteur peut se lancer et démarrer si l'arbre d'hélice tourne alors que le moteur est en prise. Pour éviter
ce type de démarrage accidentel du moteur et d'éventuelles blessures graves causées par un heurt avec une
hélice en rotation, toujours mettre le moteur hors‑bord au point mort et débrancher les fils de bougie lors de
l'entretien de l'hélice.
1.
Mettre le moteur hors‑bord au point mort (N).
N
ob00351
2.
Débrancher les fils d'allumage des bougies pour éviter que le moteur ne démarre.
3.
Redresser la goupille fendue et la sortir à l'aide de pinces.
ob00375
ob01027
4.
Mettre une cale de bois entre l'embase et l'hélice pour maintenir l'hélice et retirer l'écrou d'hélice.
5.
Extraire l'hélice directement de l'arbre. Si l'hélice est grippée sur l'arbre et ne peut pas être retirée, la faire
retirer par un revendeur agréé.
45
ENTRETIEN
e
b
c
f
d
g
a
abcd6.
ob01028
Goupille fendue
Écrou d'hélice
Rondelle
Moyeu de poussée
efg-
Hélice
Manchon d'entraînement remplaçable
Moyeu de poussée avant
Appliquer une couche de graisse anticorrosion Quicksilver ou Mercury Precision ou 2‑4‑C au Téflon sur
l'arbre d'hélice.
ob00378
N° de pièce
du tube
Description
Emplacement
N° de pièce
94
Graisse anticorrosion
Arbre d'hélice
92-802867Q1
95
Graisse 2-4-C au
Téflon
Arbre d'hélice
92-802859Q1
IMPORTANT : Pour éviter la corrosion et le grippage du moyeu d'hélice sur l'arbre d'hélice (particulièrement
en eau de mer), toujours appliquer une couche de graisse recommandée sur l'arbre d'hélice aux intervalles
d'entretien recommandés et chaque fois que l'hélice est retirée.
7.
Hélices à moyeu d'entraînement Flo‑Torq II – Poser le moyeu de poussée avant, le manchon
d'entraînement remplaçable, l'hélice, le moyeu de poussée, l'écrou d’hélice et la rondelle sur l'arbre.
46
ENTRETIEN
e
b
c
f
d
g
a
abcd8.
ob01028
Goupille fendue
Écrou d'hélice
Rondelle
Moyeu de poussée
efg-
Hélice
Manchon d'entraînement remplaçable
Moyeu de poussée avant
Mettre une cale de bois entre l'embase et l'hélice puis serrer l'écrou d'hélice au couple spécifié.
ob01030
Description
N.m
Écrou d'hélice
lb. in.
54
lb. ft.
40
REMARQUE : Si l’écrou d’hélice n’est pas dans l'alignement de l'arbre une fois qu'il a été serré au couple
recommandé, le resserrer un peu plus pour qu'il soit aligné sur le trou.
9.
Placer l’écrou d’hélice dans l’alignement du trou de l’arbre. Introduire une goupille fendue neuve dans le
trou, puis en courber les extrémités.
ob01027
47
ENTRETIEN
Vérification et remplacement des bougies
! AVERTISSEMENT
Éviter les risques de blessures graves, voire mortelles, que peuvent causer des tétines de fils de bougies
endommagées. Des étincelles peuvent s'échapper de tétines endommagées. Les bougies peuvent
enflammer les vapeurs de carburant sous le carénage du moteur. Pour éviter de détériorer les tétines des
bougies, ne jamais utiliser d'objets acérés ou d'outils métalliques, tels que pinces, tournevis, etc., pour les
retirer.
1.
Débrancher les fils de bougie. Tordre légèrement les capuchons de protection en caoutchouc et les
retirer.
2.
Retirer les bougies pour les vérifier. Remplacer les bougies si les électrodes sont usées ou si l'isolant est
rugueux, fendu, cassé, cloqué ou encrassé.
3.
Régler l'écartement des électrodes selon les spécifications.
ob00375
ob00680
Écartement des électrodes de bougie
Bougie
4.
1,1 mm (0.043 in.)
Avant d'installer les bougies, nettoyer toute saleté présente sur les sièges de bougie. Installer les bougies
à la main puis les serrer d'un quart de tour ou les serrer au couple spécifié.
Description
Bougie
N.m
lb. in.
25
lb. ft.
18
Remplacement des fusibles
Les circuits électriques du moteur sont protégés contre les surcharges par les fusibles des fils. Si un fusible
saute, essayer de localiser la surcharge et d'en éliminer la cause. Si la cause ne peut pas être identifiée, le
fusible risque de griller de nouveau.
1.
Retirer le couvercle en plastique et ouvrir le porte‑fusibles. Observer la bande argentée qui se trouve à
l'intérieur du fusible. Si cette bande est rompue, remplacer le fusible par un neuf de même intensité
nominale.
48
ENTRETIEN
i
f
20
20
30
30
b
e
20
20
30
30
c
5
5
30
30
d
g
j
h
a
ob01031
abcde-
Fusibles de rechange
Fusible principal 2 – 30 A
Fusible principal 1 – 30 A
Relais de démarreur – Fusible de 30 A
Pompe à carburant – Fusible de 5 A
fghij-
Interrupteur principal/Bouton de relevage
– Fusible de 20 A
Module de commande du moteur/Pompe
à injection de carburant – Fusible de 20 A
Pince pour fusible
Fusible correct
Fusible grillé
Vérification de la courroie de distribution
Inspecter la courroie de distribution et la faire remplacer par un revendeur agréé si l'un des défauts suivants est
détecté.
1.
Fissures au dos de la courroie ou à la base des dents de la courroie.
2.
Usure excessive au niveau des racines des dents.
3.
Partie du caoutchouc dilatée par l'huile.
4.
Surfaces de la courroie rugueuses.
5.
Signes d'usure sur les bords ou sur les surfaces extérieures de la courroie.
ob01032
49
ENTRETIEN
Vérification de la batterie
La batterie doit être vérifiée à intervalles réguliers, pour s'assurer qu'elle reste capable de faire démarrer le
moteur.
IMPORTANT : lisez les instructions d'entretien et les consignes de sécurité qui accompagnent votre batterie.
1.
Coupez le moteur avant tout travail sur la batterie.
2.
Faites l'appoint d'eau selon les besoins. La batterie doit toujours être chargée.
3.
Vérifiez que la batterie est bien fixée de façon à ne pas bouger.
4.
Les cosses des câbles de batterie doivent être propres, bien serrées et correctement installées. Vérifiez
la polarité.
5.
Vérifiez que la batterie est protégée par un blindage isolant pour éviter un court‑circuit accidentel des
bornes.
Points de graissage
1.
Appliquer une couche de graisse anticorrosion Quicksilver ou Mercury Precision ou 2‑4‑C au Téflon sur
les éléments suivants.
N° de pièce
du tube
Description
Emplacement
N° de pièce
94
Graisse anticorrosion
Arbre d'hélice
92-802867Q1
95
Graisse 2-4-C au
Téflon
Arbre d'hélice
92-802859Q1
•
Arbre d'hélice – VoirRemplacement de l'hélice pour le retrait et l'installation de l'hélice. Appliquer
une couche de lubrifiant sur tout l’arbre d’hélice pour empêcher son moyeu de se corroder et de se
gripper sur l'arbre.
ob00378
2.
Lubrifier les points suivants avec du lubrifiant Quicksilver ou Mercury Precision 2‑4‑C au Téflon ou du
lubrifiant spécial 101.
50
ENTRETIEN
N° de pièce
du tube
34
95
•
Description
Emplacement
N° de pièce
Lubrifiant spécial 101
Palier d'embase,
support d'articulation,
levier de support de
relevage, tube de
relevage, verrous de
carénage, arbre
d'inversion de marche,
graisseur de câble de
direction
92-802865Q1
Graisse 2-4-C au
Téflon
Palier d'embase,
support d'articulation,
levier de support de
relevage, tube de
relevage, verrous de
carénage, arbre
d'inversion de marche,
graisseur de câble de
direction
92-802859Q1
Palier d’embase – Lubrifier par l’intermédiaire du graisseur.
ob01033
•
Support d'articulation – Lubrifier par le graisseur.
•
Levier de support de relevage – Lubrifier par le graisseur.
51
ENTRETIEN
a
b
ob01034
a•
Support d'articulation
b-
Levier de support de relevage
Tube de relevage – Lubrifier par le graisseur.
ob01035
•
Verrous de carénage.
•
Arbre d’inversion de marche – Lubrifier par le graisseur.
ob01036
ob01037
52
ENTRETIEN
! AVERTISSEMENT
Rétracter complètement l'extrémité du câble de direction dans le tube de relevage du moteur hors‑bord
avant d'ajouter du lubrifiant. Le graissage d’un câble de direction en extension complète risque de causer
son blocage hydraulique. Un tel blocage risque d'entraîner une perte de contrôle de la direction susceptible
de causer des blessures graves, voire mortelles.
•
Graisseur de câble de direction (selon modèle) – Tourner le volant pour rétracter complètement
l'extrémité du câble de direction dans le tube de relevage du moteur hors‑bord. Lubrifier par le
graisseur.
a
b
ob01038
a3.
Graisseur
b-
Extrémité du câble de direction
Lubrifier les points suivants avec de l'huile de faible viscosité.
a. Points de pivot de biellette de direction – Lubrifier les points de pivot.
ob01039
Contrôle de l’huile du relevage hydraulique
1.
Relever le moteur au maximum et engager le verrouillage du support de relevage.
ob01013
53
ENTRETIEN
2.
Enlever le bouchon de remplissage et vérifier le niveau d’huile hydraulique. Ce dernier doit atteindre le
bas de l'orifice de remplissage. Faire l'appoint en utilisant du liquide de direction et de relevage
hydraulique Quicksilver ou Mercury Precision Lubricants Power Trim & Steering. Si cela n’est pas
possible, utiliser de l’huile pour transmission automatique automobile.
ob01040
Vidange de l'huile moteur
CONTENANCE EN HUILE MOTEUR
1.
Sans remplacement du filtre à huile : 5,8 litres (6.1 qt.).
2.
Avec remplacement du filtre à huile : 6,0 litres (6.3 qt.).
PROCÉDURE DE VIDANGE D'HUILE
Utilisation d’une pompe
1.
Placer le moteur en position verticale.
2.
Retirer la jauge d'huile et glisser l'ensemble tube adaptateur/pompe dans le tube de jauge. Pomper l'huile
moteur dans un récipient approprié.
ob01041
Utilisation du bouchon de vidange
1.
Placer le moteur en position verticale.
2.
Desserrer les sept vis et retirer le couvercle tribord.
3.
Retirer le bouchon de vidange et vidanger l'huile moteur dans un récipient adapté. Lubrifier le joint du
bouchon de vidange avec de l'huile et le reposer.
54
ENTRETIEN
a
b
ob01042
a-
Couvercle latéral
b-
Bouchon de vidange
REMPLACEMENT DU FILTRE À HUILE
1.
Retirer le couvercle du filtre à huile.
2.
Placer un chiffon ou une serviette sous le filtre à huile pour absorber tout déversement d'huile.
3.
Dévisser le filtre d'origine en le tournant vers la gauche.
ob01043
4.
Nettoyer la base de montage. Enduire le joint du filtre d'un film d'huile propre. Ne pas utiliser de graisse.
Visser le filtre neuf jusqu'à ce que le joint touche la base puis serrer de 3/4 à 1 tour.
5.
Remettre le couvercle en place.
REMPLISSAGE D'HUILE
1.
Retirer le bouchon de remplissage d'huile et ajouter de l'huile jusqu'au niveau de fonctionnement.
2.
Faire tourner le moteur au ralenti pendant cinq minutes et s'assurer qu'il n'y a pas de fuite. Arrêter le
moteur et vérifier le niveau d'huile sur la jauge. Faire l'appoint si nécessaire.
55
ENTRETIEN
ob01044
Graissage de l’embase
En cas d’ajout ou de vidange du lubrifiant de l'embase, examiner visuellement le lubrifiant pour voir s'il contient
de l'eau. Si c'est le cas, il se peut que l'eau se soit déposée au fond et s'écoule avant le lubrifiant ou qu'elle se
soit mélangée à ce dernier, lui donnant une couleur laiteuse. En présence d'eau, faire vérifier l’embase par le
revendeur. La présence d'eau dans le lubrifiant peut entraîner une défaillance prématurée des roulements ou
cette eau se transformera en glace en cas de gel, ce qui endommagera l'embase.
Examiner le lubrifiant qui s’est écoulé de l’embase pour voir s’il contient des particules métalliques. La présence
d’une petite quantité de particules métalliques indique une usure normale des engrenages. Une accumulation
excessive de limaille ou de grosses particules métalliques (copeaux) peut indiquer une usure anormale des
engrenages et doit être signalée à un revendeur agréé.
VIDANGE DE L’EMBASE
1.
Incliner le moteur pour abaisser le plus possible le bouchon de vidange.
2.
Placer une cuvette de vidange sous le moteur.
3.
Enlever les bouchons d'évent et de remplissage/vidange puis vidanger le lubrifiant.
a
b
ob01045
a-
Bouchon d'évent
b-
Bouchon de remplissage/vidange
CONTENANCE EN LUBRIFIANT DE L’EMBASE
La contenance en lubrifiant de l’embase est d'environ 1,15 litres (39 fl. oz.).
RECOMMANDATION EN LUBRIFIANT DE L’EMBASE
Lubrifiant pour engrenages Mercury ou Quicksilver High Performance.
56
ENTRETIEN
VÉRIFICATION DU NIVEAU DE LUBRIFIANT ET REMPLISSAGE DE L'EMBASE
1.
Placer le moteur hors‑bord en position verticale de marche.
2.
Enlever le bouchon d'évent.
3.
Retirer le bouchon de vidange. Enfoncer un tube de lubrifiant dans l'orifice de remplissage et ajouter du
lubrifiant jusqu'à ce qu'il en apparaisse au niveau de l'évent.
a
b
c
ab-
Évent
Bouchon d'évent
c-
ob01046
Bouchon de vidange
IMPORTANT : Remplacer les rondelles d'étanchéité si elles sont endommagées.
4.
Arrêter d'ajouter du lubrifiant. Remettre le bouchon d'évent et la rondelle d'étanchéité en place avant de
retirer le tube de lubrifiant.
5.
Retirer le tube de lubrifiant et remettre le bouchon de remplissage/vidange et la rondelle d'étanchéité en
place après les avoir nettoyés.
Moteur immergé
Un moteur hors‑bord immergé doit être réparé par un concessionnaire agréé dans les heures qui suivent sa
sortie de l'eau. Il est en effet nécessaire de faire cela une fois que le moteur est exposé à l'air afin de minimiser
les dommages provoqués par la corrosion interne.
57
REMISAGE
Préparation au remisage
Le principal facteur à prendre en considération lors de la préparation au remisage du moteur hors‑bord est sa
protection contre la rouille, la corrosion et les dégâts causés par le gel de l'eau contenue dans le moteur.
Il convient de procéder comme suit pour préparer le moteur hors‑bord au remisage de fin de saison ou à un
remisage prolongé (deux mois ou plus).
! ATTENTION
Ne jamais faire démarrer ni faire tourner le moteur hors‑bord (même pendant quelques instants) si de l'eau
ne circule pas par les orifices d'admission d'eau de refroidissement de l'embase pour éviter d'endommager
la pompe à eau (en la faisant tourner à sec) ou de surchauffer le moteur.
CIRCUIT D’ALIMENTATION EN CARBURANT
IMPORTANT : L’essence contenant de l'alcool (éthanol ou méthanol) peut entraîner la formation d'acide au
cours du remisage, ce qui risque d'endommager le circuit d’alimentation en carburant. Si l'essence utilisée
contient de l'alcool, il est conseillé de vidanger au maximum le réservoir, la tuyauterie du réservoir d'essence
du bateau et le circuit d'alimentation du moteur.
Remplir le réservoir de carburant et le circuit d'alimentation en carburant du moteur avec du carburant traité
(stabilisé) pour éviter la formation de vernis et de gomme. Procéder selon les instructions suivantes.
•
Réservoir de carburant portatif ‑ Verser la quantité nécessaire de stabilisant pour essence (conformément
à la notice du produit) dans le réservoir. Faire basculer le réservoir de carburant plusieurs fois pour
mélanger le stabilisant au carburant.
•
Réservoir de carburant fixe ‑ Verser la quantité nécessaire de stabilisant pour essence (conformément
à la notice du produit) dans un récipient séparé et ajouter environ 1 litre (1 qt U.S.) d'essence. Verser ce
mélange dans le réservoir de carburant.
•
Mettre le moteur à l'eau ou raccorder un accessoire de nettoyage pour faire circuler de l'eau de
refroidissement. Laissez le moteur tourner pendant dix minutes pour permettre au carburant de remplir
le circuit d'alimentation du moteur.
Dispositif de rinçage
91‑44357Q 2
Se fixe aux prises d’eau ; permet
l’arrivée d’eau douce pour le rinçage
du circuit de refroidissement ou le
fonctionnement du moteur.
9192
Protection des composants externes du moteur
•
Graisser tous les composants du moteur répertoriés dans la section Entretien ‑ Programme d'inspection
et d'entretien.
•
Effectuer toute retouche de peinture nécessaire. Consulter le revendeur sur la peinture à utiliser.
•
Pulvériser du produit anticorrosif Quicksilver ou Mercury Precision sur les surfaces métalliques
extérieures (à l’exception des anodes anticorrosion).
58
REMISAGE
N° de pièce
du tube
120
Description
Produit anticorrosif
Corrosion Guard
Emplacement
N° de pièce
Surfaces métalliques
externes
92-802878Q55
Protection des composants internes du moteur
REMARQUE : Assurez‑vous que le système d'alimentation en carburant est prêt pour le remisage.
Reportez‑vous à la rubrique Système d'alimentation, plus haut.
IMPORTANT : Reportez‑vous à la rubrique concernant la vérification et le remplacement des bougies, sous
Entretien, pour savoir comment retirer les coiffes de bougies.
•
Retirez les bougies et injectez une petite quantité d'huile moteur à l'intérieur de chaque cylindre.
•
Faites tourner plusieurs fois le volant à la main pour répartir l'huile dans les cylindres. Remettez les
bougies en place.
•
Changez l'huile moteur.
Carter d'engrenage
•
Vidangez et remplacez le lubrifiant du carter d'engrenage (consultez les instructions données à ce sujet
au chapitre Entretien).
Position d'entreposage
Entreposez votre moteur hors‑bord en position verticale pour permettre l'écoulement de l'eau.
! ATTENTION
Si le moteur est laissé incliné pendant son entreposage à une température en dessous de zéro, l'eau du circuit
de refroidissement emprisonnée ou l'eau de pluie qui peut avoir pénétré dans le carter d'engrenage par
l'échappement de l'hélice risque de geler et de provoquer des dégâts internes.
Entreposage de la batterie
•
Suivez les instructions du fabricant de la batterie relatives à son entreposage et à sa recharge.
•
Retirez la batterie du bateau et vérifiez le niveau d'eau. Rechargez‑la au besoin.
•
Entreposez la batterie dans un endroit frais et sec.
•
Vérifiez régulièrement le niveau d'eau et rechargez la batterie pendant son entreposage.
59
DÉPANNAGE
Le démarreur ne lance pas le moteur (modèles à démarreur électrique)
CAUSES POSSIBLES
•
Fusible grillé dans le circuit de démarrage. Voir la section Entretien.
•
Le moteur hors‑bord n'est pas au point mort.
•
La batterie est faible ou les connexions sont lâches ou corrodées.
•
La clé de contact est défectueuse.
•
Le câblage ou la connexion électrique sont défectueux.
•
Le démarreur ou son solénoïde sont défectueux.
Le moteur ne démarre pas
CAUSES POSSIBLES
•
Le coupe‑circuit d'urgence n'est pas sur « RUN » (Marche).
•
La procédure de démarrage n'a pas été respectée. Voir la section Fonctionnement.
•
L'essence est trop vieille ou contaminée.
•
Le carburant ne parvient pas au moteur.
•
Le réservoir de carburant est vide.
•
L'évent du réservoir n'est pas ouvert ou est bouché.
•
La conduite de carburant est débranchée ou entortillée.
•
La poire d'amorçage n'a pas été actionnée.
•
La soupape à clapet de la poire d'amorçage est défectueuse.
•
Le filtre à carburant est bouché. Voir la section Entretien .
•
La pompe à carburant est défectueuse.
•
Le filtre du réservoir de carburant est bouché.
•
Un composant du circuit d'allumage est défectueux.
•
Les bougies sont encrassées ou défectueuses. Voir la section Entretien .
Le moteur tourne irrégulièrement.
CAUSES POSSIBLES
•
Surchauffe ‑ L'avertisseur sonore ne fonctionne pas.
•
Pression d'huile faible. Vérifiez le niveau d'huile.
•
Bougies encrassées ou défectueuses. Reportez‑vous à la rubrique Entretien.
•
Montage et réglages incorrects.
•
Obstruction de l'arrivée de carburant dans le moteur
a. Obstruction du filtre à huile du moteur Reportez‑vous à la rubrique Entretien.
b. Obstruction du filtre du réservoir de carburant
c. Blocage de la soupape anti‑siphon située sur les réservoirs de carburant à demeure
d. Pincement ou pliure du tuyau de carburant
•
Panne de la pompe à carburant
•
Panne d'un élément du système d'allumage
Diminution de performance
CAUSES POSSIBLES
•
Pression d'huile faible. Vérifiez le niveau d'huile.
•
Le papillon ne s'ouvre pas complètement.
60
DÉPANNAGE
•
L'hélice est endommagée ou n'est pas de la bonne taille.
•
Le délai d'allumage du moteur est incorrect ou l'allumage est mal réglé.
•
Le bateau est surchargé ou sa charge n'est pas bien distribuée.
•
Il y a trop d'eau dans la cale.
•
La carène du bateau est sale ou endommagée.
La batterie se décharge
CAUSES POSSIBLES
•
Les connexions de la batterie sont lâches ou corrodées.
•
Le niveau d'électrolyte est trop bas.
•
La batterie est usée ou inefficace.
•
Trop d'accessoires électriques sont utilisés.
•
Le redresseur, l'alternateur ou le régulateur de tension sont défectueux.
61
SERVICE APRÈS-VENTE
Service de réparation local
En cas de besoin, ramenez toujours votre hors‑bord chez votre concessionnaire agréé local. Il est le seul à
disposer des techniciens qualifiés, des connaissances, des outils et équipement spéciaux, et des pièces et
accessoires d'origine nécessaires pour réparer votre moteur. Il connaît parfaitement votre moteur.
Service à l'extérieur
En cas de besoin, si vous ne vous trouvez pas à proximité de votre concessionnaire local, contactez le
concessionnaire agréé le plus proche. Reportez ‑ vous aux pages jaunes de l'annuaire téléphonique. Pour les
produits achetés en dehors des Etats‑Unis et du Canada, contactez le distributeur de votre pays ou le service
après‑vente Mercury Marine/Marine Power le plus proche.
Demandes de pièces et d'accessoires
Toutes les questions concernant les pièces détachées et les accessoires d'origine doivent être posées à votre
revendeur agréé local. Ce dernier dispose des informations nécessaires pour commander les pièces et les
accessoires dont vous avez besoin. Pour toute demande de pièces et d'accessoires, il est nécessaire de fournir
au concessionnaire les numéros de modèle et de série pour qu'il puisse commander les pièces nécessaires.
Assistance au propriétaire
Votre satisfaction est de prime importance pour votre concessionnaire et pour Mercury Marine. Pour tout
problème ou toute question concernant votre hors‑bord, contactez votre concessionnaire ou tout
concessionnaire agréé Mercury. Pour toute aide supplémentaire, veuillez suivre les étapes ci‑après :
1.
Exposez votre problème à l'un des responsables du service commercial ou du service après ‑ vente. Si
vous les avez déjà contactés, adressez ‑ vous au propriétaire de la concession.
2.
Si vos questions ou vos problèmes ne peuvent être résolus par votre concessionnaire, veuillez contacter
le service après‑vente Mercury Marine, le service ou le distributeur Marine Power (International). Ils feront
leur possible pour résoudre tous les problèmes avec votre concessionnaire.
Les informations suivantes devront être fournies au centre de service après ‑ vente :
•
Vos nom et adresse.
•
Votre numéro de téléphone durant la journée.
•
Les numéros de modèle et de série du hors ‑ bord.
•
Le nom et l'adresse du concessionnaire.
•
La nature du problème.
Les centres de service après ‑ vente Mercury Marine sont énumérés à la page suivante.
Centres de service après‑vente Mercury Marine
Pour toute assistance, contactez ‑ nous par téléphone, télécopie ou courrier. Veuillez préciser votre numéro de
téléphone durant la journée pour toute correspondance par courrier ou télécopie.
Etats ‑ Unis
Téléphone:
(920) 929‑5040
Télécopie:
(920) 929‑5893
Mercury Marine
W6250 W. Pioneer Road
P.O. Box 1939
Fond du Lac, Wi 54936-1939
USA
62
SERVICE APRÈS-VENTE
Canada
Téléphone:
(905) 567‑6372
Télécopie:
(905) 567‑8515
Mercury Marine Ltd.
2395 Meadowpine Blvd.
Mississauga, Ontario L5N 7W6
Australie, Pacifique
Téléphone:
(61) (3) 9791‑5822
Télécopie:
(61) (3) 9793‑5880
Mercury Marine Australia
132-140 Frankston Road
Dandenong, Victoria 3164
Australia
Europe, Moyen ‑ Orient, Afrique
Téléphone:
(32) (87) 32 • 32 • 11
Télécopie:
(32) (87) 31 • 19 • 65
Marine Power - Europe, Inc.
Parc Industriel de Petit- Rechain
B-4800 Verviers,
Belgium
Mexique, Amérique Centrale, Amérique du Sud, Antilles
Téléphone:
(305) 385‑9585
Télécopie:
(305) 385‑5507
Mercury Marine - Latin America & Caribbean
9010 S.W. 137th Ave.
Suite 226
Miami, FL 33186
U.S.A.
Japon
Téléphone:
81‑53‑423‑2500
Télécopie:
81‑53‑423‑2510
Mercury Marine - Japan
283-1 Anshin-cho Hamamatsu
Shizuoka, 435-0005
Japan
Asie, Singapour
Téléphone:
5466160
Télécopie:
5467789
Mercury Marine Singapore
72 Loyang Way
Singapore, 508762
63
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising