Guide de conception et d`installation, d`utilisation et d

Guide de conception et d`installation, d`utilisation et d
Guide de conception
et d’installation,
d’utilisation et d’entretien,
de dépannage et de réparation
Système Enviro-SepticMD
Modèle ESP-TSA
Classe III – Niveau de traitement secondaire avancé
Domaine d’application résidentiel
Province de Québec
Système certifié par le Bureau de Normalisation du Québec
Norme NQ 3680-910
DBO Expert inc.
30 mars 2009
Version 2.1
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Table des matières
1. Introduction___________________________________________________________________ 4
2. Désignation du Système Enviro-Septic _____________________________________________ 6
3. Sommaire des critères de conception Enviro-Septic __________________________________ 7
4. Le Système Enviro-Septic_______________________________________________________
Section A – La conduite Enviro-Septic ___________________________________________
Section B – Éléments de la chaîne de traitement complète ____________________________
Section C - Définitions ________________________________________________________
12
12
15
20
5. Guide de conception ___________________________________________________________
Section D - Étapes d’une conception réussie _______________________________________
Dimensionnement - Fosse septique et Système Enviro-SepticMD _________________________
Section E - Déterminer le nombre de mètres linéaires de conduites _____________________
Section F - Répartition des rangées de conduites Enviro-SepticMD ______________________
Section G - Déterminer les dimensions minimales du champ de polissage ________________
Section H – Épaisseur des couches de matériaux du système __________________________
Configuration du système ________________________________________________________
Section I - Critères de conception de base _________________________________________
Section J - Configurations de base _______________________________________________
Section K – Dispositifs de répartition des eaux _____________________________________
Section L - Configurations spéciales _____________________________________________
Section M – Tableaux de configuration rapide______________________________________
Localisation du système _________________________________________________________
Section N – Normes de localisation à respecter _____________________________________
Autres éléments requis par le Système Enviro-Septic __________________________________
Section O – Sable filtrant ______________________________________________________
Section P - Système nécessitant l’utilisation d’une pompe ____________________________
Section Q – Ventilation________________________________________________________
Section R - Piézomètre ________________________________________________________
Section S - Dispositif d’échantillonnage___________________________________________
23
23
27
28
30
32
37
40
40
41
44
49
52
53
53
54
54
56
59
62
63
6. Guide d’installation ___________________________________________________________
Section T – Plaque signalétique, manutention et entreposage __________________________
Section U – Procédure d’installation séquentielle ___________________________________
Section U.1- Installation du dispositif d’échantillonnage______________________________
Section U.2 - Installation du Système de traitement__________________________________
70
70
72
77
85
7. Guide d’utilisation et d’entretien ________________________________________________ 99
Section V – L’utilisation au quotidien ____________________________________________ 99
Section W - Programme d’entretien des composants ________________________________ 100
Section X – Méthode de collecte et d’évaluation des échantillons______________________ 106
8. Guide de dépannage et de réparation ____________________________________________
Section Y – Procédure d’inspection des composants ________________________________
Section Z – Remplacement ou réparation des composants____________________________
Section AA – Procédure de régénérescence _______________________________________
2009-03-30
2
110
110
114
120
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Annexe 1– Rapport de visite annuelle______________________________________________ 122
Annexe 2 – Page d’identification du système (Exemple)_______________________________ 124
Annexe 3.1 – Configurations rapides TSA - Champ de polissage constitué d’un lit d’absorption
– Sol très perméable ____________________________________________________________ 125
Annexe 3.2 – Configurations rapides TSA - Champ de polissage constitué d’un lit d’absorption
– Sol perméable ________________________________________________________________ 126
Annexe 3.3 – Configurations rapides TSA - Champ de polissage constitué d’un lit d’absorption
– Sol peu perméable (sans couche de gravier ou de pierre concassée)____________________ 127
Annexe 3.4 – Configurations rapides TSA - Champ de polissage constitué d’un lit d’absorption
– Sol peu perméable (avec couche de gravier ou de pierre concassée) ___________________ 128
Annexe 4.1 – Configurations rapides TSA - Champ de polissage en tranchées – Sol très
perméable_____________________________________________________________________ 129
Annexe 4.2 – Configurations rapides TSA - Champ de polissage en tranchées – Sol perméable
______________________________________________________________________________ 130
Annexe 4.3 – Configurations rapides TSA - Champ de polissage en tranchées – Sol peu
perméable (sans couche de gravier ou de pierre concassée) ____________________________ 131
Annexe 4.4 – Configurations rapides TSA - Champ de polissage en tranchées – Sol peu
perméable (avec couche de gravier ou de pierre concassée) ____________________________ 132
Annexe 5 – Système avec zone de collecte___________________________________________ 133
Annexe 6 –Traitement tertiaire avec Désinfection____________________________________ 134
Annexe 7 – Préfiltre ____________________________________________________________ 135
2009-03-30
3
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
1. Introduction
Le Système Enviro-Septic a été conçu pour traiter efficacement les eaux usées
d’une résidence isolée ou d’un autre bâtiment. Il s’utilise dans une multitude
de configurations en fonction des contraintes du terrain, des besoins du client
et de la réglementation en vigueur.
La conception d’un tel système est relativement simple, mais des règles
doivent être suivies afin de réaliser une installation qui permettra d’obtenir le
rendement prévu et de maintenir le niveau de performance épuratoire pour de
nombreuses années.
Objectif de ce
document
Ce guide présente les critères de conception, les étapes d’installation, les
règles d’utilisation et d’entretien ainsi que les directives de dépannage et de
réparation d’un Système Enviro-Septic conformément au règlement Q-2,
r.8 en vigueur dans la province de Québec le 25 février 2009.
L’information qu’il présente doit être utilisée afin d’assurer le bon
fonctionnement d’un Système Enviro-Septic de traitement des eaux usées de
nature domestique.
Note : Malgré nos efforts, il est possible que quelques erreurs se soient
glissées dans le texte. N’hésitez pas à communiquer avec François R. Côté du
service technique de DBO Expert inc., pour toute question ou tout
commentaire. Nous serons aussi heureux de prendre vos suggestions afin de
faire évoluer ce guide de façon à faciliter son utilisation.
Respect des lois
et règlements
En tout temps, les intervenants impliqués dans la réalisation et l’usage d’un
Système Enviro-Septic sont tenus de respecter les normes de rejets dans
l’environnement applicables ainsi que les exigences des lois et règlements en
vigueur, notamment la Loi sur la qualité de l’environnement ainsi que le
règlement Q-2, r.8 sur l’évacuation et le traitement des eaux usées des
résidences isolées.
En cas de conflit entre l’information présentée dans ce guide et la
réglementation en vigueur, c’est cette dernière qui s’applique. Si une telle
situation se produit, veuillez communiquer avec notre service technique pour
nous en faire part afin que nous puissions faire les ajustements nécessaires, le
cas échéant.
2009-03-30
4
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Sommaire des
critères de
conception
Le chapitre 2 présente un sommaire des critères de conception propres
au Système Enviro-Septic de niveau de traitement secondaire avancé.
Pour plus de détails sur les critères de conception, le lecteur doit se référer
aux différentes sections du chapitre 5.
Les critères de conceptions doivent être utilisés avec le règlement Q-2, r.8
afin de réaliser un système de traitement secondaire avancé suivi d’un champ
de polissage.
Assistance
technique
2009-03-30
DBO Expert inc., représentant de Presby Environmentals inc. au Canada,
fournit l’assistance technique sur les produits Enviro-Septic. Pour toute
question relative à nos produits ou à l’information contenue dans ce guide,
veuillez communiquer avec notre service technique (info@enviro-septic.com,
1.866.440.4975 ou 819.846.3642). Vous pouvez aussi consulter notre site
Internet au www.enviro-septic.com. Vous y trouverez l’information la plus à
jour sur l’utilisation d’Enviro-Septic.
5
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
2. Désignation du Système Enviro-Septic
Désignation du
Système
Enviro-Septic
de classe III
Nom : Système Enviro-Septic
Modèle : ESP-TSA1
Classe et type de traitement : Le Système Enviro-Septic respecte toutes les
exigences de la norme NQ 3680-9102 pour les systèmes de traitement de
classe III – traitement secondaire avancé
Tableau 1
Classe et type
de traitement
III – Traitement
secondaire
avancé
Concentration maximale dans l’effluent
Demande
biochimique en
Matières en
oxygène après
Coliformes fécaux
suspension MES
(UFC/100 ml)
cinq jours, partie
(mg/L)
carbonnée DBO5C, (mg/L)
15
15
50 000
Domaine d’application : Résidentiel.
Ce système ne peut pas être utilisé pour traiter de l’eau usée afin de la rendre
potable. Il est conçu pour traiter les eaux usées de nature domestique à un
niveau acceptable pour qu’elles soient rejetées à l’environnement en
conformité avec les normes applicables.
Définition du
Système
Enviro-Septic
Le Système Enviro-Septic comporte deux composantes principales
indissociables : les rangées de conduites Enviro-SepticMD et une couche de
sable filtrant.
Le Système Enviro-Septic doit être précédé d’une fosse septique et d’un
dispositif de répartition des eaux usées. Il doit aussi être pourvu d’un
dispositif d’échantillonnage.
Le Système Enviro-Septic TSA se définit comme un système de traitement
non étanche. Les eaux traitées sont évacuées par l’entremise d’un champ de
polissage tel que prévu au Q-2, r.8. Les dimensions des surfaces minimales à
respecter sont indiquées au Q-2, r.8.
1
Le modèle du système Enviro-Septic de niveau traitement secondaire avancé – classe III est le ESP-TSA. Il est
réalisé avec des conduites Enviro-Septic modèle ESP-TS.
2
Norme NQ 3680-910, Traitement des eaux usées – Systèmes d’épuration autonomes pour les résidences isolées,
Bureau de Normalisation du Québec, 2000-06-16
2009-03-30
6
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
3. Sommaire des critères de conception Enviro-Septic
Systèmes Enviro-Septic de niveau traitement secondaire avancé
Critère
Limite
d’application
Information
 Débit total quotidien ≤ 3240 l/j
 Eaux usées de nature domestique
Référence
Q-2, r.8
Chaîne de
traitement
Rejet par infiltration dans le sol
P. 15
Rejet suivant un système avec zone de collecte
Réglementation En tout temps, l’installation doit respecter le Q-2, r.8. En cas de conflit entre Q-2, r. 8
à respecter
le Guide de conception sur le Système Enviro-Septic de niveau traitement et guide
secondaire avancé et le Q-2, r.8, c’est ce dernier qui prime.
Type de sol
requis


Surface du
champ de
polissage
technique
sur le
traitement
des eaux
usées.
Le champ de polissage sur lequel est déposé le Système de traitement Q-2, r.8
Enviro-Septic de niveau traitement secondaire avancé peut être réalisé Article
87.19
dans un sol très perméable, perméable ou peu perméable.
L’effluent du Système Enviro-Septic de niveau traitement secondaire Q-2, r.8
avancé peut être acheminé à un cours d’eau si les conditions de rejets le Article
87.27
permettent.
La surface minimale requise est celle prévue pour le champ de polissage en Q-2, r.8
tranchées ou en lit d’absorption.
Articles
87.23 et
87.25
2009-03-30
7
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Critère
Fosse
septique
Information
 Tel que spécifié au règlement.
 Le préfiltre est obligatoire si la répartition se fait à l’aide d’un système
sous faible pression ou si la fosse septique certifiée BNQ a été fabriquée
depuis le 1er janvier 2009.
Référence
Q-2, r.8
Article 15
Annexe 7
Surface
standard du
système de
traitement
Les tableaux des annexes 3 et 4 présentent des configurations standards.
Annexes
3 et 4
D’autres combinaisons sont possibles. Un chiffrier Excel est disponible pour
faciliter la réalisation de multiples configurations conformes à la
réglementation et directement adaptées aux conditions du site à desservir.
Nombre de
Résidence isolée :
conduites
Enviro-Septic
– Résidences
isolées
P. 28
Nombre de
Autre bâtiment
conduites
Enviro-Septic
– Autres
bâtiments
P. 28
2009-03-30
8
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Critère
Information
Configuration Longueur minimale d’une rangée de conduites : 6,1 m (2 conduites)
des conduites
Longueur maximale d’une rangée de conduites : 18,3 m (6 conduites)
Référence
P. 31
Espacement entre et autour des conduites
Épaisseur des Système TSA avec ECC de 0,6 à 1,2 m
couches de
matériaux
2009-03-30
P. 38
9
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Critère
Information
Système TSA avec Ecc > 1,2 m
Référence
P.39
Lorsque l’espacement centre à centre entre les rangées Enviro-Septic dépasse
1.2 m, le système TSA doit être déposé sur une couche de gravier ou de
pierre concassée de 0,15 m d’épaisseur au minimum.
> 1,2 m, max 2,6 m
Terre de remblai
perméable à l’air
0,3 à 0,6 m de
remblai total
0,1 m min
0,3 m
EnviroSeptic®
Sable filtrant
0,6 m min
0,15 m min
Gravier ou Pierre Concassée
Selon les exigences
de la règlementation
Sol récepteur
2009-03-30
10
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Critère
Normes de
localisation
Information
Référence
Le système de traitement Enviro-Septic et le champ de polissage sur Q-2, r.8
lequel il est construit doivent être localisés conformément aux directives Article 7.2
de l’article 7.2 du Q-2, r.8.
Sable filtrant
Le sable filtrant qui entoure les conduites Enviro-SepticMD doit P. 54
correspondre aux critères suivants :
i.
le diamètre effectif (D10) est compris entre 0,20 et 0,5 mm;
- Cible visée : 0,25 à 0,40 mm
- Tolérance : 0,20 à 0,5 mm
ii. le coefficient d’uniformité (Cu) est inférieur ou égal à 4,5;
iii. moins de 3 % des particules ont un diamètre inférieur à 80 µm;
iv. moins de 20 % des particules ont un diamètre supérieur à 2,5 mm.
Alimentation et
répartition des
eaux
Chaque rangée de conduites Enviro-Septic doit être alimentée par une P.40
conduite individuelle en provenance d’une boîte de distribution ou d’un
système de répartition sous faible pression. Le simple « T » ne peut être
utilisé comme moyen de répartir les eaux entre plusieurs rangées de
conduites Enviro-Septic.
Système avec
pompe




Égalisateur : Le débit maximum par égalisateur est de 75 litres par P. 56
minute.
Rangée : Le débit maximum par rangée d’un Système Enviro-Septic
est de 75 litres par minute.
Cycle : Le débit maximum par cycle de pompage est de 40 litres par
conduites de 3,05 m.
Nombre de cycle par jour : Le volume d’eau pompé par cycle doit être
prévu en fonction du débit de conception afin d’obtenir de 6 à 8 cycles
par jour.
Circulation d’air


P. 59
L’usage d’un évent d’entrée et d’un évent de sortie est obligatoire.
Il doit y avoir une différence de niveau minimale de 3 m entre l’évent
d’entrée et celui de sortie.
Piézomètre

Prévoir un piézomètre par rangée de conduites Enviro-Septic pour P. 62
permettre la mesure du niveau d’eau dans les conduites. Le
regroupement de plusieurs conduites sous un piézomètre est possible,
mais il est préférable d’en prévoir un par rangée.
Dispositif

d’échantillonnage
Il est obligatoire de mettre en place un dispositif P. 63
d’échantillonnage permettant de collecter des échantillons
représentatifs de la qualité de l’effluent infiltré. Le capteur d’eau doit
être situé à la base du système, dans la couche de sable filtrant.
2009-03-30
11
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
4. Le Système Enviro-Septic
Section A – La conduite Enviro-Septic
Mise en
contexte
Les liquides qui quittent la fosse septique (effluent) contiennent des matières
en suspension qui peuvent favoriser la détérioration prématurée des
installations septiques. Ces matières en suspension peuvent être trop
importantes pour la capacité des bactéries qui s’établissent sur le sol
récepteur. Une mauvaise répartition des eaux peut occasionner la présence de
bactéries anaérobies responsables d’un colmatage des pores du sol récepteur.
Les mécanismes de fonctionnement d’Enviro-SepticMD diminuent ces risques
et favorisent un meilleur rendement de l’installation septique.
Les composants
Enviro-Septic
La conduite Enviro-SepticMD est un produit breveté qui consiste en quatre
composants :
1
2
4
Fig. 1 – Conduite Enviro-Septic
1. Une conduite de forme cylindrique de 30 cm de diamètre et fabriquée
en polyéthylène de haute densité. Les parois de la conduite sont
ondulées pour augmenter la surface d'échange thermique. Elles sont
aussi perforées de façon à laisser l’eau s'écouler. Chaque perforation
se termine par un cran écumoire qui permet de retenir une partie des
gras à solubilité neutre à l’intérieur de la conduite. Chacune des
nervures (ondulation de la paroi) est surmontée d'encoches obliques
qui contribuent, de façon unique, au passage de l’air nécessaire à la
prolifération des bactéries responsables du traitement des eaux usées.
2009-03-30
12
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
2. Un matelas de fibres grossières, de polypropylène, orientées de façon
aléatoire, recouvre la conduite, facilite l'apport en oxygène et agit
comme support à la biomasse.
3. Une membrane de polypropylène de 25,4 cm de largeur, le BioAccelerator, est insérée entre le matelas de fibres grossières et la
conduite de polyéthylène. Cette bande de géotextile est utilisée afin de
mieux répartir les eaux sous la conduite et ainsi accélérer la montée en
charge du système de traitement.
4. Un géotextile de polypropylène non tissé cousu par-dessus le matelas
de fibres grossières empêche les particules de sable de migrer dans la
conduite et constitue une surface additionnelle pour le développement
des bactéries.
Les conduites Enviro-SepticMD sont entourées d'un lit de sable filtrant. Par
l’effet de capillarité, le sable facilite la répartition et l’évacuation des eaux
traitées tout en favorisant le passage de l’air nécessaire au sain développement
des populations de bactéries.
Vue
schématique de
la conduite
Le schéma suivant présente les quatre composantes de la conduite EnviroSepticMD.
Fig. 2 Schéma de la conduite Enviro-Septic
2009-03-30
13
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
La quincaillerie
Enviro-Septic
Des manchons de raccordement et des adaptateurs sont utilisés pour
compléter les rangées de conduites Enviro-SepticMD et permettre leur
raccordement à l’aide de conduites étanches de 100 mm de diamètre.
L’installation de ces éléments de quincaillerie ne requiert aucun outillage
spécial. La figure 3 présente dans l’ordre :
5.
6.
7.
8.
Le bouchon
L’adaptateur décentré
Le double adaptateur décentré
Le manchon de raccordement
Fig. 3 – Conduite Enviro-Septic, adaptateur et manchon
2009-03-30
14
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Section B – Éléments de la chaîne de traitement complète
Le Système Enviro-Septic est une technologie passive qui facilite la
prolifération de bactéries responsables du traitement des eaux usées. Il
comporte deux composantes principales indissociables : les rangées de
conduites Enviro-SepticMD et une couche de sable filtrant.
Le Système Enviro-Septic TSA doit être précédé d’une fosse septique et d’un
dispositif de répartition des eaux usées et il doit être installé au-dessus d’un
champ de polissage conforme au règlement Q-2, r.8.
Fonctionnement
du Système
Enviro-Septic
Dans un premier temps, l’effluent de la fosse septique (traitement primaire)
chemine dans les rangées de conduites Enviro-Septic. À leur sortie de la fosse
septique, les eaux contiennent encore une certaine quantité de matière en
suspension, d’huile et graisses et d’autres polluants. La présence de ces
éléments peut éventuellement causer le colmatage des installations
traditionnelles. Le Système Enviro-Septic traite les polluants présents dans
l’eau en favorisant un développement plus efficace de colonies de bactéries
par culture fixée.
Les conduites favorisent d’abord une séparation des particules par flottation et
décantation. Les eaux s’évacuent ensuite par les perforations situées sur le
pourtour intérieur de la conduite et au travers des pores des membranes de
médias synthétiques qui la recouvrent. La combinaison de fluctuation des
liquides dans les conduites et l’apport en air augmente l’efficacité de l’activité
bactérienne sur le pourtour de la conduite. Ces membranes facilitent la
fixation d'une culture microbienne qui favorise le traitement des eaux usées
ainsi que la distribution longitudinale.
La couche de sable filtrant poursuit le traitement et facilite la dispersion des
eaux qui sont ensuite infiltrées directement dans le sol récepteur par
l’intermédiaire d’un champ de polissage.
2009-03-30
15
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Un processus en
10 étapes
Fig. 4
Étape
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
2009-03-30
Ce qui se produit :
L’effluent de la fosse septique entre dans la conduite et est refroidi à la
température du sol.
Des gras et matières en suspension se séparent de l’effluent refroidi.
Les crans à écumer retiennent une part additionnelle des gras et des matières
en suspension de l’effluent qui quittent la conduite.
Les encoches obliques situées sur toute la circonférence de la conduite
permettent le libre passage de l’effluent, facilitent son refroidissement et
favorisent le passage de l’air.
Le Bio-Accelerator retient une autre part des matières en suspension de
l’effluent, aide à la mise en place des bactéries responsables du traitement et
favorise la distribution des eaux le long de la rangée de conduites.
Un matelas de fibres grossières, placées de façon aléatoire, sert de support
aux bactéries responsables du traitement.
L’effluent traverse ensuite la membrane géotextile extérieure qui empêche le
sable d’entrer dans la conduite. D’autres bactéries s’attachent à cette surface.
Par capillarité, le sable s’imprègne du liquide provenant des géotextiles en
plus de permettre à l’air d’alimenter les bactéries qui se développent sur le
pourtour de la conduite.
Le géotextile extérieur et le matelas de fibres fournissent une importante
surface où les bactéries prolifèrent et s’attaquent aux matières en suspension.
Un apport d’air important et la fluctuation du niveau de liquide dans la
conduite augmentent l’efficacité des bactéries.
16
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Schéma du
cheminement
des eaux
Rejet par infiltration dans le sol
Autre rejet en conformité avec le Q-2, r.8
Fig. 5 – Cheminement des eaux
2009-03-30
17
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Schéma du
Système
Enviro-Septic
L’installation septique comprend plusieurs éléments en plus du Système
Enviro-Septic. L’ensemble de ces éléments constitue la chaîne de traitement
des eaux usées.
La figure 6 présente une vue schématique du Système Enviro-Septic et des
éléments de base qui composent la chaîne de traitement complète. Le tableau
2 présente la liste de tous les éléments. Il faut toutefois noter que certains de
ceux-ci sont optionnels. Ils sont utilisés à l’occasion en fonction des
contraintes du site et des choix du concepteur ou des règlements à respecter.
Fig. 6 – Système Enviro-Septic
2009-03-30
18
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Tableau 2 Éléments de la
chaîne de
traitement
(voir figure 6)
Éléments de Numéro
la chaîne
de la fig. 6
Fosse
septique
Préfiltre
Poste de
pompage
(optionnel)
Réducteur de
vélocité
(optionnel)
Dispositif de
distribution
Rangées de
conduites
Enviro-Septic
Évent
1
Champ de
polissage
(Lit ou
tranchées
d’absorption)
Utilisée comme traitement primaire.
2
Utilisé comme complément au traitement primaire afin de
retenir certaines particules à l’intérieur de la fosse septique. Le
préfiltre doit permettre le passage de l’air en provenance du
système Enviro-Septic.3
-
Utilisé entre la fosse septique et le dispositif de distribution s’il
n’est pas possible d’alimenter les rangées de conduites EnviroSepticMD par gravité. (Voir section P pour déterminer les débits
maximum permis)
-
Utilisé en tout temps avec un poste de pompage lorsque celui-ci
est requis. Il est utilisé afin de réduire la vélocité des eaux usées
qui arrivent au dispositif de distribution principal lorsque requis
(voir section P).
3
Utilisée pour répartir l’effluent de la fosse septique entre les
sections de conduites Enviro-Septic. Par exemple, l’utilisation
d’une boîte de distribution avec égalisateurs est un dispositif
applicable.
Utilisées pour distribuer les eaux sur la longueur, favoriser la
prolifération des bactéries qui traitent l’eau usée et infiltrer les
eaux dans la couche de sable.
4
Les rangées de conduites sont constituées d’adaptateurs
décentrés, de conduites de 3.05 m et de manchons de
raccordement.
5
Utilisé pour favoriser une circulation d’air à l’intérieur des
rangées de conduites Enviro-SepticMD (voir section Q).
6
Le piézomètre est relié à une ou plusieurs rangées de conduites
Enviro-SepticMD par l’ouverture du bas d’un double adaptateur
décentré. Il sert à mesurer le niveau des liquides dans la rangée
de conduites ou dans une section de rangées interreliées. Il doit
être muni d’un bouchon étanche qui sera retiré lors de la prise
de mesure.
7
Utilisé pour favoriser la croissance des microorganismes reliés
au traitement de l’eau et répartir les eaux sur la surface du
champ de polissage.
8
La chaîne de traitement se complète par un champ de polissage
dont les dimensions sont suffisantes pour permettre l’évacuation
complète des eaux traitées. La surface minimale du champ de
polissage est obtenue des tableaux présentés au règlement Q-2,
r.8 aux articles 87.23 et 87.25. Les valeurs à utiliser sont
fonction du type de sol récepteur.
Piézomètre
Couche de
sable filtrant
Fonction
3
Le préfiltre est obligatoire lorsque la fosse septique est suivie d’un système de répartition sous
faible pression. Il est aussi obligatoire dans toute fosse septique certifiée BNQ et qui a été fabriquée
depuis le 1er janvier 2009 (voir annexe 7).
.
2009-03-30
19
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Section C - Définitions
Mise en
contexte
Au cours de la lecture de ce document, vous rencontrerez des termes
communs, d’autres spécifiques au domaine du traitement des eaux usées et
finalement certains spécifiques à Enviro-Septic. Même si des significations
différentes peuvent exister, cette section présente pour ces termes une
définition qui s’applique au contexte de ce manuel.
Liste des
termes
Voici la liste des termes définis dans cette section.









Adaptateur décentré
Adaptateur décentré double
BD
Boîte de distribution
Conduite Enviro-Septic
Collecteur de boîte de distribution
Débit de conception
Égalisateur
Espacement centre à centre, latéral
et d’extrémité
 Évent









L/d
Manchon de raccordement
Rangée
SRSFP
Section
TSA
Système à boîte de distribution
Système en pente
Ventilation différentielle
Adaptateur
décentré
Pièce de polyéthylène permettant l’alimentation en eau des rangées de
conduites Enviro-SepticMD par l’intermédiaire d’une conduite étanche de
100 mm de diamètre. Le trou de l’adaptateur doit toujours être placé vers le
haut afin de permettre le passage de l’air en tout temps.
Adaptateur
décentré double
Adaptateur décentré à double ouverture superposée. Les ouvertures doivent
être placées verticalement. L’ouverture du haut est utilisée pour la ventilation
et celle du bas pour raccorder un piézomètre ou une conduite menant à un
piézomètre.
BD
Abréviation de boîte de distribution.
Boîte de
distribution
Équipement utilisé comme dispositif de distribution pour diviser et contrôler
le débit des eaux usées à distribuer.
2009-03-30
20
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Conduite
Enviro-Septic
Une conduite de 3.05 m de longueur et de 30.5 cm de diamètre. Chaque
conduite Enviro-SepticMD a une capacité d’environ 220 litres.
Collecteur de
boîte de
distribution
Méthode de distribution qui consiste à joindre plusieurs sorties d’une boîte de
distribution sur une seule conduite étanche.
Débit de
conception ou
débit total
quotidien
Représente le débit en litres par jour tel qu’il est prescrit par le règlement ou
le code en vigueur dans la province ou l’État.
Distribution en
parallèle
Plusieurs rangées de conduites Enviro-SepticMD alimentées par un dispositif
de distribution.
Égalisateur
Vanne à déversoir ajustable à installer dans chacun des orifices de sortie de la
boîte de distribution permettant une répartition uniforme de l’effluent vers
chaque section du Système Enviro-Septic.
Espacement
centre à centre
(ECC)
La distance horizontale qui sépare le centre d’une rangée de conduites EnviroSepticMD du centre de la rangée adjacente.
Espacement
d’extrémité
(EE)
La distance horizontale qui sépare l’extrémité d’une rangée de conduites
Enviro-SepticMD du côté de la surface minimale de la tranchée ou du lit
d’absorption.
Espacement
latéral (EL)
La distance horizontale qui sépare le centre de la première ou de la dernière
rangée de conduites Enviro-SepticMD du côté de la surface minimale de la
tranchée ou du lit d’absorption.
Évent
Conduite étanche raccordée à l’extrémité des rangées de conduites et placée à
la verticale pour faciliter le passage de l’air dans le système.
L/d
Abréviation pour litres par jour
2009-03-30
21
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Manchon de
raccordement
Un manchon qui permet le raccordement des extrémités de deux conduites
Enviro-Septic.
Rangée
Une rangée est constituée de plusieurs conduites Enviro-SepticMD reliées
entre elles par des manchons de raccordement.
SRSFP
Système avec répartition sous faible pression.
Système à boîte
de distribution
Système qui utilise une boîte de distribution afin de mieux répartir l’effluent
de la fosse septique entre les rangées ou les sections de rangées de conduites
Enviro-Septic.
Système à poste
de pompage
Système qui utilise un poste de pompage entre la fosse septique et le
dispositif de répartition des eaux.
Système avec
répartition sous
faible pression
Système qui utilise un dispositif de répartition sous faible pression (SRSFP)
pour alimenter les rangées de conduites Enviro-SepticMD à leur extrémité. Il
permet de répartir les eaux entre les rangées de conduites lorsque le système
en compte plus de 6.
Système
hybride à
répartition sous
faible pression
Système qui utilise un dispositif de répartition sous faible pression pour
alimenter des boîtes de distribution qui, à leur tour, répartissent les eaux entre
des rangées ou sections de rangées de conduites Enviro-Septic.
Système
hybride avec
vanne à rochet
Système qui utilise une vanne à rochet pour répartir les eaux usées entre les
sections de rangées de conduites Enviro-Septic.
TSA
Abréviation pour traitement secondaire avancé. Ce niveau de traitement
correspond à la classe III du protocole de certification NQ-3680-910.
Ventilation
différentielle
Méthode de ventilation des rangées de conduites Enviro-SepticMD par l’usage
d’un circuit aéré créé à l’aide d’un évent bas et d’un évent haut ayant une
différence de niveau d’au moins 3 mètres.
2009-03-30
22
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
5. Guide de conception
Section D - Étapes d’une conception réussie
Mise en
contexte
Dans cette section, nous reverrons les étapes à effectuer pour assurer la
conception d’une installation Enviro-SepticMD réussie. Les étapes à effectuer
sont présentées ici:
 Sur le site :
 Déterminer le débit total quotidien d’eau usée à traiter.
 Localiser les espaces disponibles.
 Déterminer la pente du terrain naturel.
 Évaluer le potentiel d’évacuation de la couche de sol naturel.
 Déterminer les options d’installations septiques potentielles.
 Discuter des alternatives avec le client en tenant compte des avantages
et des inconvénients de chacune.
 Dimensionner le système et préparer les plans de la configuration retenue.
Toutes ces étapes seront revues en détail dans les pages qui suivent.
Déterminer le
débit
S’il s’agit d’une résidence isolée, utiliser le nombre de chambres à coucher et
les débits prévus dans la réglementation.
 Tenir compte de rénovations planifiées. Il peut en effet être préférable
de construire le système de traitement immédiatement à la dimension
qui sera requise plus tard pour les besoins de l’usager.
S’il s’agit d’un autre bâtiment, déterminer le débit en fonction des directives
de la réglementation en vigueur.
 Tenir compte d’un usage spécial du bâtiment qui pourrait augmenter
le volume quotidien d’eau usée.
2009-03-30
23
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Localiser
l’espace
disponible
Tout système de traitement Enviro-Septic doit être installé dans un endroit :



exempt de circulation motorisée;
où il n’est pas susceptible d’être submergé;
accessible pour en effectuer le suivi et pour vidanger la fosse septique.
L’espace retenu pour construire l’installation septique doit se conformer aux
distances prévues par la réglementation pour les systèmes non étanches.
Entre autres, il faut tenir compte des distances de séparation minimale avec :






Puits ou source d’alimentation en eau.
Lac ou cours d’eau.
Marais ou étang.
Conduite d’eau de consommation, limite de propriété, résidence ou
arbre.
Haut d’un talus.
Conduite souterraine de drainage de sol.
Pour le plus de détails, consulter l’article 7.2 du règlement Q-2, r.8
Déterminer la
pente
L’importance de la pente peut avoir un impact sur le choix de la configuration
du système de traitement et, ultimement, sur la possibilité de réaliser une
installation septique avec infiltration dans le sol. Le Système Enviro-Septic
TSA peut être utilisé en amont d’un champ de polissage construit sur une
pente allant jusqu’à 30 %. Le concepteur doit tenir compte de l’évacuation
des eaux, des possibilités d’érosion et de la réglementation en vigueur, lors du
choix d’emplacement des éléments de la chaîne de traitement.
Pour une pente de moins de 10 %, le champ de polissage peut être constitué
de tranchées ou d’un lit d’absorption. Pour une pente de 10 à 30 %, le champ
de polissage doit être constitué de tranchées d’absorption.
2009-03-30
24
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Évaluation de
la nature du sol
La nature du sol en place est une des clés d’une installation septique réussie.
Si le sol est mal évalué, l’évacuation des eaux traitées peut devenir un
problème et le système risque d’être défaillant. De plus, les propriétés du sol
varient d’un site à l’autre. Il est donc dangereux de se fier aux conditions d’un
site pour les appliquer à un autre. Voilà pourquoi il est primordial de bien
évaluer ou faire évaluer le sol en place à l’endroit où sera installé le champ de
polissage qui suit le Système Enviro-Septic pour s’assurer que l’évacuation
des eaux se fera de façon adéquate.
Pour faire une bonne évaluation, il est recommandé d’utiliser au moins deux
des méthodes suivantes :



temps de percolation (essai de percolation),
coefficient de perméabilité (essai de conductivité hydraulique ou essai
de perméabilité)
corrélation entre la texture et la perméabilité d’un sol
À partir des résultats obtenus, le sol récepteur peut alors être classé selon le
système de classement prévu au règlement Q-2, r.8 (très perméable,
perméable, peu perméable ou imperméable).
Pour plus de détails, consultez la fiche d’interprétation portant sur
l’Application de l’article 4.1 du Règlement sur l’évacuation et le traitement
des eaux usées des résidences isolées (Q-2, r.8). Cette fiche est disponible sur
le site du MDDEP à l’adresse :
http://www.mddep.gouv.qc.ca/eau/eaux-usees/art4-1.pdf
Nature et
épaisseur de sol
permis
Le Système Enviro-Septic peut être utilisé au-dessus d’un champ de polissage
construit sur un sol dont la perméabilité varie de très perméable à peu
perméable. Moins la perméabilité du sol est importante, plus la surface
requise pour évacuer l’eau sera grande.
Le champ de polissage doit aussi être installé sur une couche de sol naturel
non 100 % saturée en eau. Cette couche de sol naturel doit donc être située
au-dessus de la nappe phréatique. Cette couche de sol et les microorganismes
qui y sont présents vont effectuer le polissage final de l’effluent du système
avant que l’eau rejoigne la nappe phréatique et soit évacuée du site.
L’épaisseur de sol naturel requise sous la base du système de traitement avant
d’atteindre la nappe phréatique, le roc ou un horizon de sol adjacent doit donc
être au minimum de 60 cm dans le cas d’un sol très perméable et de 30 cm
dans le cas des sols perméable et peu perméable.
2009-03-30
25
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Informer le
client
Presque en tout temps, plus d’une alternative est possible lorsqu’une
installation septique est planifiée. C’est pourquoi il est important d’avoir une
bonne discussion avec le client afin de :
 Déterminer ses attentes
 Ses projets de développement sur le terrain (piscine, jardin, patio, etc.,)
 Esthétisme de l’installation (pente, butte, etc.)
 Entretien et budget annuel associés,
 etc.
 Proposer au client les options les plus avantageuses en fonction de ses
attentes.
Uniquement avec Enviro-Septic, plusieurs modes d’installation sont
possibles. Outre l’installation Enviro-Septic comme système de traitement
secondaire avancé (TSA) dont fait l’objet le présent guide, Enviro-Septic peut
aussi être installé comme système de traitement secondaire (TS) et comme
système de distribution et infiltration. D’autres guides de conception sont
disponibles sur le site Internet de DBO Expert à sujet.
2009-03-30
26
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Dimensionnement - Fosse septique et Système Enviro-SepticMD
Éléments à
considérer
Le dimensionnement d’un Système Enviro-Septic touche 3 aspects :
 Le nombre de mètres linéaires requis de conduites Enviro-SepticMD.
 L’épaisseur des couches de matériaux nécessaires.
 L’espacement entre les rangées de conduites Enviro-Septic
Pour dimensionner correctement le système, il faut tenir compte des critères
de conception du présent guide, de la réglementation en vigueur et des règles
régissant l’infiltration et l’évacuation des eaux dans le sol.
La surface d’évacuation doit respecter les dimensions minimales au règlement
Q-2, r.8 pour un champ de polissage en tenant compte du type de sol
récepteur et du fait que l’effluent à évacuer provient d’un système de
traitement secondaire avancé.
Processus de
dimensionnement
À partir du débit total quotidien justifié par les activités qui seront réalisées
sur site, il faut :
1. Déterminer le nombre minimal de mètres linéaires de conduites requis
pour réaliser le système de traitement secondaire avancé.
2. Déterminer les dimensions de la surface et l’épaisseur des différentes
couches de matériaux de système de traitement et l’épaisseur de sol
requise sous le champ de polissage.
3. Déterminer les longueurs et les espacements des rangées de conduites
Enviro-SepticMD en tenant compte des espacements minimaux, de la
surface du champ de polissage et des contraintes du site.
Fosse septique
La capacité de la fosse septique à utiliser doit être déterminée en tenant
compte du nombre de chambres à coucher de la résidence ou du débit total
quotidien d’un autre bâtiment. L’article 15 du règlement Q-2, r.8 permet de
déterminer la capacité totale minimale de la fosse septique.
Lorsque la fosse septique est équipée d’un préfiltre comme dispositif de
sortie, celui-ci doit permettre le libre passage de l’air nécessaire au bon
fonctionnement du système.
2009-03-30
27
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Section E - Déterminer le nombre de mètres linéaires de
conduites
Nombre de
mètres linéaires
d’Enviro-Septic
Il faut un certain nombre de mètres linéaires de conduites Enviro-SepticMD
pour traiter un débit total journalier donné d’eau usée. Le nombre minimum
de conduites requises est déterminé à partir du tableau 3A pour les résidences
de 1 à 6 CC et 3B pour les autres bâtiments.
Système de traitement secondaire avancé Enviro-Septic (TSA)
Nombre minimum de conduites Enviro-Septic
Tableau 3A –
Conduites
Enviro-SepticMD
requises en
fonction du
nombre de
chambres à
coucher de la
résidence
Tableau 3B –
Conduites
Enviro-SepticMD
requises en
fonction du
débit d’eau à
traiter – autre
bâtiment
Nombre de
chambres à
coucher
1
2
3
4
5
6
Capacité
hydraulique
maximale (l/jour)4
540
1080
1260
1440
1800
2160
Débit total quotidien
(L/d)
540
810
1080
1260
1440
1620
1800
1960
2160
2280
2440
2600
2760
2920
3080
3240
Nombre minimum de
conduites
Enviro-SepticMD
(3.05 m chacune)
8
12
15
18
22
26
Longueur totale min
de conduites EnviroSepticMD (m)
24,4
36,6
45,8
54,9
67,1
79,3
Nombre minimum de conduites
Enviro-SepticMD (3.05 m
Longueur totale de conduites
Enviro-SepticMD (m)
chacune)
8
24,4
10
30,5
12
36,6
15
45,8
18
54,9
20
61,0
22
67,1
24
73,2
26
79,3
28
85,4
30
91,5
32
97,6
34
103,7
36
109,8
38
115,9
40
122,0
Lorsque le débit total quotidien est compris entre deux valeurs du tableau 3B, c’est la ligne de la valeur la
plus élevée qu’il faut considérer.
4
Les capacités hydrauliques qui apparaissent au tableau 3A sont celles prévues au Q-2, r.8 pour les résidences de 1 à
6 chambres à coucher (article 1.3 et 16.2).
2009-03-30
28
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Autres
considérations
Exemples –
Nombre de
conduites
minimum
2009-03-30
Les nombres présentés aux tableaux 3A et 3B représentent des valeurs
minimales. La configuration des rangées de conduites ainsi que le mode de
distributions sont d’autres facteurs susceptibles d’influencer le nombre de
conduites à utiliser. En tout temps, le nombre de conduites doit être arrondi
vers le haut. Ajouter plus de conduites augmentera la capacité du système
installée et donc le facteur de sécurité de l’installation.


Un projet doit être réalisé pour un débit journalier de 2725 litres par
jour. Pour un tel débit, le nombre de conduites minimum serait de 34
pour une longueur totale de 103,7 m.
Un concepteur doit réaliser une installation pour un débit total
quotidien de 2160 litres par jour. Pour ce volume d’eau, le nombre de
conduites minimum prévu au tableau 3B est de 26. Or, les contraintes
du terrain font en sorte que les rangées de conduites ne peuvent
dépasser 12,2 m de longueur, soit des rangées de 4 conduites chacune.
Dans une telle situation, le concepteur devra utiliser un minimum de
28 conduites s’il désire utiliser les rangées les plus longues (7 rangées
de 4 conduites chacune).
29
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Section F - Répartition des rangées de conduites Enviro-SepticMD
Mise en
contexte
Les conduites Enviro-SepticMD doivent être organisées en rangées pour créer
un système de traitement. Ces rangées doivent être réparties uniformément
dans l’espace occupé par le système de traitement.
Sommaire des
espacements
requis entre et
autour des
rangées de
conduites.
Un espacement minimal est requis entre les conduites Enviro-SepticMD afin de
permettre la mise en place du sable filtrant. Il s’agit de l’espacement centre à
centre (ECC) entre deux rangées de conduites.
Un espacement doit aussi être laissé au bout des rangées de conduites (EE) et
entre le côté du système et la première rangée de conduites (EL).
Dans le cas d’une tranchée, les dimensions de la surface d’infiltration sont
définies en tenant compte de la largeur de tranchée (LT) et de l’espacement
d’extrémité (EL).
Les figures 7A, B et C, ainsi que le tableau 4 donnent plus de détails sur les
espacements minimaux requis et maximums permis5 entre les conduites.
Fig 7A – Espacements des rangées de conduites sur un lit d’absorption
Fig. 7B – Espacements associés à une tranchée d’absorption.
5
Si la configuration proposée implique des espacements qui dépassent les valeurs maximums,
alors le système de traitement doit être installé au-dessus d’une couche d’au moins 15 cm de gravier ou
de pierre concassée posée sur toute la largeur de la tranchée ou du lit d’absorption.
2009-03-30
30
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Fig 7C – Espacements des rangées de conduites sur un lit d’absorption, système à alimentation
par le centre.
Tableau 4 –
Espacements
horizontaux
Acronyme
ECC
EL
EE
LT
2009-03-30
Description
Espacement centre à
centre d’une rangée de
conduites à l’autre.
Espacement latéral du
centre d’une rangée au
côté extérieur de la
surface d’absorption.
Espacement de l’extrémité
d’une rangée de conduites
au côté extérieur de la
surface d’absorption.
Largeur minimale d’une
tranchée d’absorption.
31
TSA déposé
directement sur le
sol récepteur
Couche de gravier ou de pierre
concassée de 0,15 m entre le sol
récepteur et le TSA
(m)
(m)
0,6 à 1,2
1,2 à 2,6
0,45 à 0,6
0,45 à 1,3
0,3 à 0,45
0,3 à 1,15
0,6 à 1,2
1,2 à 2,6
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Section G - Déterminer les dimensions minimales du champ de
polissage
Surface
occupée par le
système de
traitement
Enviro-Septic
La dimension de la surface minimale occupée par le système de traitement
dépend du nombre minimum de conduites Enviro-SepticMD à utiliser et des
espacements minimaux requis entre et autour de ces rangées de conduites. Tel
qu’expliqué à la section E, le nombre de conduites est fonction du débit d’eau
à traiter. À la section F, le tableau 4 montre les espacements minimaux à
respecter. La combinaison de ces deux facteurs permet de déterminer la
surface minimale requise pour le Système Enviro-Septic.
Quant à elles, les dimensions minimales du champ de polissage situé
directement sous le système de traitement dépendent des contraintes du site,
que ce soit la perméabilité du sol récepteur, la pente ou la profondeur de la
nappe phréatique du roc ou du sol imperméable.
Les dimensions minimales requises pour le Système Enviro-Septic peuvent
par conséquent être inférieures ou supérieures à celles demandées par le
champ de polissage pour permettre une bonne évacuation des eaux traitées.
Or, c’est toujours la surface la plus grande des deux qui sera retenue.
Cas où le
champ de
polissage prévu
est plus petit
Lorsque le sol jouit d’une très bonne perméabilité, le règlement Q-2, r.8
propose des dimensions minimales relativement petites. Il arrive alors que le
nombre de conduites Enviro-SepticMD et les espacements minimaux requis
fassent en sorte que la surface nécessaire pour le Système Enviro-Septic soit
supérieure aux dimensions minimales requises pour le champ de polissage.
Il faut alors réaliser celui-ci à la dimension du Système Enviro-Septic. Or,
cette approche est tout à fait conforme au Q-2, r.8 puisque les dimensions qui
y sont présentées sont des dimensions minimales.
Cas où le
champ de
polissage prévu
est plus grand
Lorsque le sol jouit d’une moins bonne perméabilité, le règlement Q-2, r.8
propose des dimensions minimales plus importantes. Il arrive alors que les
dimensions proposées soient supérieures à ce qui est requis au minimum pour
le Système Enviro-Septic.
Le champ de polissage doit alors être réalisé en prenant, au minimum, les
dimensions prévues au Q-2, r.8. S’il le juge nécessaire, le concepteur peut en
effet augmenter les dimensions de la surface pour permettre une meilleure
évacuation des eaux traitées. Pour assurer une distribution uniforme des
conduites Enviro-Septic sur la surface du champ de polissage, le concepteur a
alors le choix entre une augmentation des espacements entre les conduites ou
une augmentation du nombre de conduites.
2009-03-30
32
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Superficie
minimale
requise pour le
champ de
polissage sous
le Système
Enviro-Septic
Les tableaux 5A et 5B présentent les dimensions minimales requises pour les
trois types de sol sur lesquels le Système Enviro-Septic TSA peut être utilisé.
Le tableau 5A présente ces dimensions pour une résidence de 1 à 6 chambres
à coucher alors que le tableau 5B présente cette information pour un autre
bâtiment dont le débit total quotidien varie de 0 à 3240 litres.
Champ de polissage sous le système Enviro-Septic de
traitement secondaire avancé (TSA)
Superficie minimale pour Résidences isolées de 1 à 6 chambres à coucher (m2)
Tableau 5A –
Champ de
polissage –
Résidences
isolées
Nombre de
chambres à
coucher
1
2
3
4
5
6
Sol du terrain
récepteur très
perméable
7
11
16
22
27
32
Sol du terrain
récepteur
perméable
14
22
32
44
54
64
Sol du terrain
récepteur peu
perméable
35
54
81
108
135
162
Superficie minimale pour autre bâtiment (m2)
Tableau 5B –
Champ de
polissage –
autres
bâtiments
Débit total
quotidien (L)
0 à 540
541 à 1080
1081 à 1620
1621 à 2160
2161 à 2700
2701 à 3240
Sol du terrain
récepteur très
perméable
7
11
16
22
27
32
Sol du terrain
récepteur
perméable
14
22
32
44
54
64
Sol du terrain
récepteur peu
perméable
35
54
81
108
135
162
Exemple 1 –
résidence de 3
chambres à
coucher, sol
perméable
L’épaisseur et la perméabilité du sol disponible justifient la réalisation d’un
champ de polissage sous le niveau du sol. Le sol est perméable. La résidence
compte 3 chambres à coucher. La superficie minimale du champ de polissage
sera de 32 m2.
Exemple 2 –
Autres
bâtiments, sol
peu perméable
L’épaisseur et la perméabilité du sol disponible justifient la réalisation d’un
champ de polissage au niveau du sol. Le sol est peu perméable. On estime le
débit total quotidien du bâtiment à 2500 litres par jour. La surface minimale
du champ de polissage pour un tel débit est de 135 m2.
2009-03-30
33
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Champ de
polissage en
tranchées
Lorsque le champ de polissage est constitué de tranchées d’infiltrations, les
règles suivantes doivent être respectées :



Conditions
particulières
La surface totale des tranchées doit être égale ou supérieure à la
superficie minimale requise aux tableaux 5A et 5B. La surface totale
est le produit de la largeur par la longueur par le nombre de tranchées.
La distance entre le fond de la tranchée et le roc, la nappe d’eau
souterraine en position haute moyenne ou une couche de sol sousjacente moins perméable ou imperméable doit respectée la distance
minimale prévue au Q-2, r.8 pour le champ de polissage en fonction
du type de sol récepteur.
La distance entre chacune des tranchées d'absorption doit être
suffisante pour permettre que la barrière hydraulique séparant 2
tranchées d'absorption consécutives ait une largeur minimale de 1,2
mètre.
Espacement Centre à Centre plus grand que 1,2 m
Dans certaines circonstances, la dimension du champ de polissage et le
nombre de conduites minimum peuvent faire en sorte que l’espacement centre
à centre entre les rangées de conduites ait à dépasser 1,2 m si les rangées de
conduites sont uniformément réparties sur toute la surface. Dans ce cas, le
concepteur pourra choisir entre 2 options :
 augmenter la quantité de conduites Enviro-Septic afin d’obtenir un
espacement centre à centre de 1,2 m ou moins entre les rangées pour
la surface du champ de polissage nécessaire;
 utiliser une couche de gravier ou de pierre concassée de 15 cm
sous le système de traitement et répartir uniformément les rangées de
conduites sur la surface du champ de polissage jusqu’à un espacement
centre à centre maximal de 2,6 m.
Utilisation du gravier ou de la pierre concassée
Si l’espacement entre les rangées de conduites dépasse 1,2 m, une couche de
gravier ou de pierre concassée de 0,15 m doit être placée entre le TSA et le
sol récepteur. La couche de gravier ou de pierre concassée est placée
directement sur le sol récepteur préalablement scarifié. Elle doit couvrir la
surface complète du champ de polissage.
La couche de sable du TSA se trouve alors à être déposée sur une couche de
pierre concassée. Il est alors préférable de minimiser la migration du sable
filtrant dans la couche de pierre en utilisant une couche de gravier ou de
pierre concassée dont le diamètre des particules est plus petit afin de créer une
zone de transition entre la couche de sable filtrant et la couche de pierre
utilisée pour la répartition des eaux sur la surface du sol récepteur.
Normalement, la couche de gravier ou de pierre concassée de transition doit
2009-03-30
34
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
être constituée de particule dont le diamètre supérieur correspond au diamètre
inférieur des particules de la couche sous-jacente. Typiquement, les particules
la couche de gravier ou de pierre concassée déposée sur le sol récepteur
auront un diamètre de 19 mm (3/4 po.) alors que celles de la couche de
transition auront 6 mm (1/4 po.) de diamètre (voir figure 8A).
Continuité ou interruption de la couche de sable filtrant
Lorsqu’une couche de gravier ou de pierre concassée est utilisée, la couche de
sable filtrant n’a pas à être continue entre les rangées de conduites. Le
système Enviro-Septic étant défini comme une conduite entourée d’une bande
de sable filtrant, rien n’oblige à ce que la bande de sable filtrant soit continue
sur toute la surface du champ de polissage. Dans le cas des sols perméable et
très perméable, il est plus simple d’utiliser une couche de sable continue si la
surface minimale requise est utilisée. Par contre, dans le cas du sol peu
perméable, il peut devenir avantageux de limiter la couche de sable filtrant à
une bande qui entoure la conduite Enviro-Septic et de combler le reste de
l’espace au dessus de la couche de pierre avec un sable plus fin ou grossier
que le sable filtrant ou avec une terre de remblai perméable à l’air.
Pour chaque rangée de conduites, la couche de sable filtrant doit toutefois
avoir une largeur minimale de 0,45 m à 10 cm au-dessus de la conduite
Enviro-Septic. La figure 8A montre en coupe une couche de sable non
continue lorsqu’une couche de gravier ou de pierre concassée de 0,15 mètre
est utilisée entre le sol et le TSA. La figure 8B montre une vue en plan d’un
système dont la couche de sable filtrant ne recouvre pas totalement la couche
de gravier ou de pierre concassée.
Utilisation d’une membrane géotextile
En aucun cas, il n’est permis de placer une membrane géotextile à l’interface
entre le sable filtrant du TSA et la couche de gravier ou de pierre concassée.
Entre les rangées de TSA, une membrane géotextile peut toutefois être
utilisée entre le sable ou la terre de remblai et la pierre concassée (voir fig.
8A)
2009-03-30
35
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Fig. 8A
Limites du champ de polissage
EL
Limites de la couche de sable d’une rangée du système Enviro-Septic
ECC
EE
Fig. 8B
Comment
déterminer
rapidement
l’espacement
entre les
conduites
2009-03-30
Les tableaux des annexes 3 et 4 permettent de déterminer rapidement
l’espacement entre les rangées de conduites pour les systèmes destinés à des
résidences unifamiliales. La recherche se fait à partir du nombre de chambres
à coucher de la résidence ainsi que du nombre de rangées du système.
Pour les systèmes destinés à d’autres bâtiments, le calcul se fait manuellement
ou à l’aide d’un chiffrier Excel disponible auprès du service technique de
DBO Expert inc.
36
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Section H – Épaisseur des couches de matériaux du système
Mise en
contexte
Le système de traitement Enviro-Septic est constitué de rangées de conduites
installées dans une couche de sable filtrant. Il est aussi recouvert d’une
couche de terre de remblai perméable à l’air. Les critères de conception
concernant l’épaisseur de ces matériaux sont présentés dans les paragraphes
qui suivent.
Les spécifications du sable filtrant sont présentées à la section O – Sable
filtrant.
Couche de
sable filtrant
sous les
conduites
La couche de sable filtrant placée sous les conduites Enviro-SepticMD doit
couvrir toute la superficie du champ de polissage. Cette couche de sable doit
avoir une épaisseur d’au moins 600 mm.
Couche de
sable filtrant
autour des
conduites
Tel qu’il a été mentionné précédemment, les conduites Enviro-SepticMD
doivent être déposées sur une couche de sable filtrant de 600 mm d’épaisseur.
Elles sont ensuite entourées de sable filtrant. Comme une conduite a 300 mm
de diamètre, la couche qui entoure les conduites a donc elle aussi une
épaisseur de 300 mm.
Remblayage et
nivellement
final
Les conduites Enviro-SepticMD doivent être recouvertes d’un minimum de
300 mm de remblai perméable à l’air (maximum 600 mm). De ces 300 mm,
les 100 mm directement au-dessus des conduites doivent être constitués de
sable filtrant. En tout temps, il doit y avoir un minimum de 100 mm de sable
filtrant au-dessus des conduites Enviro-Septic. Le reste du remblai doit être
réalisé avec une terre perméable à l’air.
Lorsque l’installation se fait en partie hors sol, il faut donner aux remblais
latéraux la pente prévue dans la réglementation.
De plus, il faut prévoir une légère pente sur le dessus du système de
traitement afin de faciliter le ruissellement des eaux de surface vers l’extérieur
de celui-ci. Ici, une pente minimale de 0,5 % est requise.
2009-03-30
37
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Schéma des
couches de
matériaux
Les rangées de conduites Enviro-SepticMD doivent être installées dans une
couche de sable filtrant suivant les spécifications de la figure 9A lorsque le
TSA est déposé directement sur le sol scarifié et de la figure 9B lorsqu’une
couche de gravier ou de pierre concassée est utilisée entre le TSA et le sol
récepteur afin de permettre un espacement centre à centre plus important.
Min. 0,60 m, max 1,2 m
Min. 0,3 m
Terre de remblai
perméable à l’air
0,3 à 0,6 m de
remblai total
0,1 m min
0,3 m
EnviroSeptic®
Sable filtrant
0,6 m min
Selon les exigences
de la règlementation
Sol récepteur
Fig. 9A – Vue en coupe d’un modèle du Système Enviro-Sepic (TSA)
directement sur le sol
2009-03-30
38
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Fig. 9B – Vue en coupe d’un modèle du Système Enviro-Sepic (TSA) avec
couche de gravier ou de pierre concassée entre le TSA et le sol récepteur
2009-03-30
39
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Configuration du système
Section I - Critères de conception de base
Mise en
contexte
Cette section présente les critères de conception de base d’un Système
Enviro-Septic.
Longueur des
rangées
La longueur minimale d’une rangée de conduites Enviro-SepticMD est de 6,1
m et la longueur maximum de 18,3 m.
Alimentation
individuelle des
rangées de
conduites
Chacune des rangées de conduites Enviro-Septic d’un système de traitement
TSA doit avoir sa propre conduite d’alimentation en provenance d’une boîte
de distribution ou d’un système de répartition sous faible pression. Autrement
dit, il n’est pas permis d’utiliser un « T » pour diviser une conduite
d’alimentation afin d’alimenter plus d’une rangée de conduites à la fois.
Fig. 10
Les unités de
Il est plus facile pour l’installateur de réaliser une installation lorsque le
3,05 m facilitent concepteur a utilisé un nombre entier de conduites de 3,05 m de longueur
l’installation
puisqu’une conduite Enviro-SepticMD a cette longueur. Néanmoins, une
conduite Enviro-SepticMD se coupe facilement à la longueur désirée à l’aide
d’un couteau à lame tranchante.
Niveau de la
boîte de
distribution
Les radiers des sorties de la boîte de distribution doivent être au moins à
50 mm au-dessus du radier de l’entrée des rangées de conduites EnviroSeptic.
Guide du
propriétaire
Un guide doit être fourni au propriétaire afin de l’informer des conditions
d’utilisation du système. Le guide traite de sujets tels que les substances
proscrites, l’usage d’additifs, les fuites d’eau dans la résidence, les intervalles
de vidange de fosse septique, etc.
Tenir compte
des règles en
vigueur
Lors de la conception d’un Système Enviro-Septic, il est important de tenir
compte des règles de conception prévues au règlement Q-2, r.8
2009-03-30
40
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Section J - Configurations de base
Mise en
contexte
Le Système Enviro-Septic peut être conçu selon de multiples configurations.
Dans cette section, nous verrons les variantes selon le dispositif de répartition
des eaux utilisé ou encore selon les formes inusitées que peut prendre le
système tel que courbe, trapézoïde ou en « L ». Toutes ces variantes procurent
la flexibilité nécessaire pour faire face aux difficultés de nombreux sites.
Système avec boîte de distribution
Définition
Un système avec boîte de distribution est composé de plusieurs rangées de
conduites Enviro-Septic, chacune alimentée également à la suite du passage
de l’effluent dans une boîte de distribution.
Égalisateurs
obligatoires
Toute boîte de distribution utilisée pour diviser l’effluent provenant d’un
poste de pompage ou directement de la fosse, doit être équipée d’égalisateurs
dans chaque conduite de sortie.
Attention : Afin de prévenir le mouvement, il faut s’assurer que la boîte de
distribution est placée sur une base stable.
Égalisateur vs
réduction de la
vélocité
Lorsque la pente de la conduite qui relie la fosse septique à la boîte de
distribution est trop accentuée (plus de 10 %), il est préférable d’utiliser un
moyen pour ralentir le flot de l’eau qui entre dans la boîte de distribution. La
conduite d’arrivée peut être équipée d’un déflecteur ou d’un « T » placé
verticalement afin de réduire l’énergie et mieux répartir l’eau entre les
égalisateurs.
Note : Un égalisateur est limité à un maximum de 38 litres/minute pour un
système alimenté par gravité et à 75 litres/minute lorsqu’un poste de pompage
le précède.
2009-03-30
41
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Voici une vue en plan d’un système de base avec boîte de distribution. Ce
système compte quatre rangées de conduites Enviro-Septic.
Schéma d’un
système avec
boîte de
distribution
Fig. 11 – Système Enviro-Septic avec boîte de distribution
Dénivelé à la
suite de la boîte
de distribution
La vue en coupe suivante montre la dénivelée minimale à respecter entre la
boîte de distribution et une rangée de conduites Enviro-Septic.
Fig. 12 – Dénivelé suite à la boîte de distribution
Système situé
sous le niveau
du sol
Voici une vue de côté d’un système avec boîte de distribution situé sous le
niveau naturel du sol. Ce type de configuration est utilisé pour réaliser un
Système Enviro-Septic au-dessus d’un champ de polissage situé dans le sol
lorsque les conditions du site le permettent.
Vue de côté
N.I. = niveau initial, N.F. = niveau final
Fig. 13 – Système sous le niveau naturel du sol – Coupe longitudinale
2009-03-30
42
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Système à plat
et hors sol
Voici les vues en coupe et de côté d’un système hors sol. Ce type de
configuration est utilisé pour réaliser un Système Enviro-Septic au-dessus
d’un champ de polissage situé au niveau du sol lorsque les conditions du site
le permettent.
Vue en coupe
L2
ECC
Conduites Enviro-Septic
EL
Sol gazonné
N.F.
N.I.
S
Sable filtrant
Couche limitante: nappe phréatique, roc, sol imperméable ou peu perméable
N.I. = niveau initial, N.F. = niveau final
Fig.14 – Système au-dessus du niveau naturel du sol – Coupe transversale
Vue de côté
Fig. 15 – Système au-dessus du niveau initial du sol – Coupe longitudinale
2009-03-30
43
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Section K – Dispositifs de répartition des eaux
Introduction
Le Système Enviro-Septic utilise plusieurs rangées de conduites en parallèle.
Le bon fonctionnement du système repose sur une répartition relativement
uniforme de l’effluent de la fosse entre les rangées de conduites.
Cette répartition peut simplement se faire à l’aide d’une boîte de distribution
équipée d’égalisateurs. D’autres variantes sont aussi possibles afin de répartir
les eaux usées. Dans cette section, nous verrons les plus courantes.
Système à boîte
de distribution
Une boîte de distribution équipée d’égalisateurs peut être utilisée afin de
répartir l’effluent de la fosse septique entre les rangées de conduites EnviroSepticMD (voir fig. 11).
La conception d’une installation septique avec une boîte de distribution
implique certaines considérations :






2009-03-30
Déterminer la dimension de la boîte à utiliser en fonction du nombre
de rangées à alimenter. Les boîtes de distribution sont disponibles
avec 6, 8 et 11 ouvertures. Une de ces ouvertures est l’entrée. Elle est
située 50 mm plus haut que les ouvertures de sortie. Au Québec, un
maximum de 6 ouvertures de sortie par boîte de distribution peut
être en fonction à la fois.
Lorsque la boîte est livrée sur le chantier, chaque ouverture est munie
d’une paroi à découper. L’installateur doit retirer cette paroi des
ouvertures à utiliser en prenant soin de bien suivre la ligne de découpe
afin de ne pas endommager le joint étanche.
Utilisez les égalisateurs dans chaque orifice de sortie pour assurer une
bonne répartition des eaux.
Placer la boîte à l’endroit propice à une distribution par gravité :
Minimisez la longueur des conduites d’alimentation.
Prévoir 1 % de pente pour toutes les conduites (alimentation et
aération). La pente des conduites d’alimentation et d’aération permet à
l’eau (et l’eau de condensation) de s’écouler vers les rangées de
conduites Enviro-Septic.
44
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Système avec
poste de
pompage
Si le niveau du radier de la boîte de distribution du Système Enviro-Septic est
plus élevé que le niveau du radier de la fosse septique, il faut utiliser une
pompe pour relever et acheminer les eaux.
Un dispositif de réduction de vélocité doit alors être utilisé afin de limiter la
vitesse avec laquelle l’eau entre dans la boîte de distribution. Les sections P et
Q sur la ventilation et l’utilisation d’une pompe donnent plus de détail à ce
sujet.
Fig. 16 – Système avec poste de pompage
2009-03-30
45
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Système de
répartition sous
faible pression
(SRSFP)
Le poste de pompage peut être combiné à un système de répartition sous
faible pression pour distribuer l’eau entre les rangées de conduites. Un
dispositif de restriction est alors utilisé pour alimenter chaque rangée de
conduites Enviro-Septic.
Le concepteur doit toutefois s’assurer de maintenir un circuit aéré à l’intérieur
des conduites Enviro-Septic. Une conduite de dérivation ou un évent haut
doivent alors être utilisés pour permettre la circulation d’air dans le système.
La section P sur la ventilation donne plus de détails à ce sujet.
Fig. 17 – Système Enviro-Septic avec système de répartition sous faible pression
2009-03-30
46
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Système
hybride à
répartition sous
faible pression
Une variante consiste à utiliser un système hybride qui utilise d’abord un
système de répartition sous faible pression qui divise le volume d’eau à traiter
entre plusieurs conduites d’alimentation. Le volume qui passe dans ces
conduites est ensuite réparti dans une boîte de distribution entre des rangées
de conduites.
Fig. 18
2009-03-30
47
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Système
hybride avec
vanne à rochet
Une autre variante consiste à utiliser une vanne à rochet afin de répartir les
eaux entre 2 à 6 sections de conduites Enviro-Septic.
Fig. 19
2009-03-30
48
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Section L - Configurations spéciales
Introduction
Lorsque les besoins le justifient, Enviro-SepticMD peut être utilisé pour
réaliser des systèmes non conventionnels au niveau de la longueur des
rangées de conduites ou des formes irrégulières que peut prendre le système
afin de tenir compte des contraintes particulières du site.
Longueurs
totales
équilibrées
Chaque conduite d’un système doit recevoir le même débit journalier d’eau
usée. La longueur des rangées à l’intérieur d’un système peut varier afin
d’adapter la longueur des rangées aux contraintes particulières du site. Dans
ce cas, la répartition des eaux dans les rangées doit être ajustée afin
d’équilibrer les débits par conduite.
Voici un exemple de répartition équilibrée du volume par conduite. Des
ouvertures de sortie de la boîte de distribution sont jointes par paire pour
équilibrer le volume d’eau qui atteint les rangées de 4 conduites par rapport
au volume des rangées de deux conduites.
Fig. 20
2009-03-30
49
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Système
incurvé
Une configuration incurvée est utile pour contourner un obstacle, pour placer
l’installation en retrait ou pour suivre les lignes de niveau d’une coulée. On
peut aussi utiliser différentes courbes successives au besoin.
Fig. 21
Système en
angle
Les configurations en angle peuvent compter un ou plusieurs angles. La
configuration en angle des rangées est obtenue en pliant chaque rangée de
conduites. Le rayon de courbure acceptable le plus court pour EnviroSepticMD est obtenu en pliant une longueur de 3 mètres sur 90 degrés.
Fig. 22
2009-03-30
50
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Configuration
trapézoïdale
Le système suivant utilise une configuration trapézoïdale afin d’éviter un
obstacle ou afin de tenir compte d’une pente particulière.
Fig. 23
2009-03-30
51
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Section M – Tableaux de configuration rapide
Mise en
contexte
Le Système Enviro-Septic TSA peut être utilisé avec champ de polissage en
tranchées ou lit d’absorption.
Le champ de polissage doit être conforme au règlement Q-2, r.8. Le Système
Enviro-Septic TSA est simplement configuré de façon à recouvrir la surface
des tranchées ou du lit d’absorption.
De multiples configurations sont possibles. Le concepteur doit simplement
choisir la bonne en fonction des contraintes du site à desservir. Pour faciliter
sa tâche, des tableaux de configuration rapide ont été préparés. Ces tableaux
sont présentés aux annexes 3 et 4. Ils présentent une gamme de configurations
de base susceptible de combler un grand nombre de situations possibles.
Un chiffrier électronique est aussi disponible sur le site Internet de DBO
Expert dans la section outils. Ce chiffrier permet de préparer d’autres
configurations adaptées exactement aux contraintes d’un site particulier.
2009-03-30
52
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Localisation du système
Section N – Normes de localisation à respecter
Localisation du
système de
traitement
Le concepteur doit localiser le système de traitement par rapport à divers
éléments présents sur le terrain. Puits d’eau potable, talus, conduites de
drainage, limite de propriété, cours d’eau, bande riveraine sont quelques-uns
des éléments à surveiller. Les normes de la réglementation en vigueur doivent
être utilisées avec les adaptations nécessaires et en tenant compte de la
configuration du système utilisé.
De plus, le Système Enviro-Septic doit être installé dans un endroit :
 qui est exempt de circulation motorisée;
 où il n’est pas susceptible d’être submergé;
 qui est accessible pour en effectuer la vidange.
Système non
étanche
Au Québec, le système de traitement Enviro-Septic non étanche doit être
localisé conformément aux distances prévues à l’article 7.2 du règlement Q-2,
r.8.
Système rendu
étanche par
l’utilisation
d’une
membrane
Au Québec, le système de traitement Enviro-Septic rendu étanche par
l’utilisation d’une membrane imperméable doit être localisé conformément
aux distances prévues à l’article 7.1 du règlement Q-2, r.8.
2009-03-30
53
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Autres éléments requis par le Système Enviro-Septic
Section O – Sable filtrant
Mise en
contexte
Tel que mentionné précédemment, le Système Enviro-Septic est réalisé à
l’aide de conduites placées dans une couche de sable filtrant. Le sable utilisé
est un sable grossier. Il doit correspondre à des critères de sélections
spécifiques.
Caractéristique
du sable filtrant
Un sable grossier relativement homogène est utilisé pour réaliser le Système
Enviro-Septic. Il a été démontré par le passé que ce type de sable réduit les
risques de colmatage prématuré, facilite le passage de l’air tout en constituant
un excellent milieu pour l’établissement de la tranche bactérienne responsable
du traitement des eaux.
Le sable filtrant qui entoure les conduites Enviro-SepticMD doit correspondre
aux critères suivants :
i.
le diamètre effectif (D10) est compris entre 0,20 et 0,5 mm;
- Cible visée : 0,25 à 0,40 mm
- Tolérance : 0,20 à 0,5 mm
ii. le coefficient d’uniformité (Cu) est inférieur ou égal à 4,5;
iii. moins de 3 % des particules ont un diamètre inférieur à 80 µm;
iv. moins de 20 % des particules ont un diamètre supérieur à 2,5 mm.
Outil d’évaluation du sable filtrant
Le service technique de DBO Expert a préparé un chiffrier Excel permettant
de vérifier rapidement si un sable est acceptable ou nom.6 Le nom du fichier à
utiliser est « Outil d’évaluation du sable filtrant (version 3) ». Le chiffrier est
disponible sur le site Internet www.enviro-septic.com.
À partir d’une analyse granulométrique d’un sable filtrant, il permet de
déterminer si le sable est à l’intérieur de la gamme nécessaire.
Cet outil permet de présenter de façon graphique la courbe granulométrique
d’un sable donné. La figure qui suit est extraite du chiffrier. La courbe « %
passant » présente un exemple de sable qui respecte les critères recherchés.
6
L’annexe C-6 du Guide d’interprétation du MDDEP explique aussi comment vérifier la conformité d’un sable
filtrant (référence internet: .
2009-03-30
54
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Fig. 24
Note : En pratique, la très grande majorité des sables conformes à la
réglementation Q-2, r.8 seront aussi compatible avec les critères mentionnés
plus haut. Il est en effet très rare qu’un sable conforme aux 4 critères du Q-2,
r.8 ait un D10 supérieur à 0,5 mm. Or les trois autres critères (Cu, particules
fines et particule grossière) sont les mêmes.
Courbe
Granulométrique obligatoire
Pour minimiser la variation de la granulométrie d’un sable filtrant, il est
recommandé aux fournisseurs de préparer une ou des piles de sable travaillées
mécaniquement afin d’en augmenter l’homogénéité. Lorsqu’une pile a été
constituée, le fournisseur doit faire analyser un échantillon représentatif afin
d’obtenir une courbe granulométrique. Les résultats de mesure du laboratoire
permettent ensuite de déterminer si le sable est conforme aux critères
recherchés.
À partir de 2009, une étude granulométrique d’un laboratoire accrédité sera
requise pour toute nouvelle installation Enviro-Septic. Pour être valable, cette
étude granulométrique doit correspondre au sable livré par le fournisseur et
elle doit avoir été réalisée depuis moins de 6 mois au moment de la réalisation
du système.
2009-03-30
55
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Section P - Système nécessitant l’utilisation d’une pompe
Mise en
contexte
L’utilisation d’un poste de pompage et d’un système de réduction de vélocité
est requise lorsque les contraintes d’un site ne permettent pas l’alimentation
par gravité. Le poste de pompage est alors utilisé pour alimenter le système de
traitement.
Ventilation
Il est très important d’assurer la circulation d’air à travers les conduites
Enviro-Septic. L’air entre normalement par l’évent situé en aval des conduites
Enviro-Septic. Il passe ensuite dans les conduites, la boîte de distribution, le
préfiltre, la fosse septique et la plomberie de la résidence avant de sortir par
l’évent de toiture. L’utilisation d’un poste de pompage entre le système de
traitement et la fosse septique vient bloquer le circuit aéré normal. Il faut donc
porter une attention particulière lorsque cette situation se produit, et installer
une conduite de dérivation ou une ventilation différentielle.
Référence : voir la section Q – Ventilation.
Contrôle du
débit d’entrée
Il est important de contrôler le débit à l’entrée des rangées de conduites
Enviro-SepticMD afin d’éviter qu’il soit trop élevé. Un débit trop élevé peut
détacher des sédiments qui se sont déposés au fond des conduites
d’infiltration.
Réduction de la
vélocité
Il ne faut jamais pomper l’effluent de la fosse septique directement dans les
rangées de conduites Enviro-Septic. Il faut prévoir un dispositif de réduction
de la vélocité entre le poste de pompage et les rangées de conduites. Une boîte
de distribution équipée d’un déflecteur ou un réservoir plus important peuvent
faire office de réducteur de vélocité.
Une façon de faire est de raccorder la conduite sous pression à une conduite
de 100 mm sur une longueur minimale de 3 m. Ce changement de diamètre a
un effet de détente sur le liquide sous pression. L’eau qui transite par la
conduite entre dans la boîte de distribution pour faire face à un déflecteur ou
encore à la paroi d’un « T » (placé verticalement).
Le schéma suivant présente un dispositif de réduction de vélocité constitué
d’une conduite de 100 mm de 3 mètres de longueur ayant un « T » à son
extrémité.
2009-03-30
56
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Fig. 25 – Dispositif de réduction de la vélocité
Volume
maximum par
cycle de
pompage
Le volume d’un cycle de pompage ne doit pas dépasser 40 litres d’effluent
par longueur de 3,05 m de conduites Enviro-Septic.
Nombre de
cycles de
pompage
Généralement, un plus grand nombre de petits cycles de pompage est
préférable à un petit nombre de cycles plus importants. Il est recommandé de
concevoir l’installation de façon à ce que le système soit alimenté à raison de
6 à 8 cycles par jour en tenant compte du débit de conception.
Débits
maximums
Égalisateur
Un égalisateur utilisé dans un système précédé d’un poste de pompage ne doit
pas recevoir plus de 75 litres d’eau par minute.
Rangée
Le débit maximum par rangée d’un Système Enviro-Septic est de 75 litres
d’eau par minute.
2009-03-30
57
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Exemples de
calcul des
cycles et débits
Un système compte 6 rangées de 6 conduites chacune pour un total de 36
conduites Enviro-Septic.
1. Quel est le volume maximum permis par cycle de pompage?
Vol.Cycle max
= Nbre cond. x 40 L/cond.
= 36 x 40
= 1440 litres par cycle
2. Quel sera le nombre de cycles par jour si débit total quotidien prévu
est de 2900 L/d et que le poste de pompage a un volume de 405 litres
par cycle?
NbreCycle/Jour
= Capacité du système / Volume par cycle
= 2900 / 405
= 7 cycles par jour si le système est utilisé à pleine
capacité
3. Quel sera le débit par égalisateur et par rangée si une boîte de
distribution est utilisée avec 6 égalisateurs de sortie et que le débit du
poste de pompage est de 4,5 litres par seconde?
DébitPoste
= 60 secs/min x 4,5 L/sec
= 270 L/min
DébitÉgalisateur = Débitposte / NbreÉgalisateur
= 270 L/min / 6 égalisateurs
= 45 L/min/égalisateur (inférieur à 75 L/min – OK)
2009-03-30
58
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Section Q – Ventilation
Règle générale
Tout Système Enviro-Septic demande l’utilisation d’un évent et de conduites
d’aération appropriées afin de permettre le passage de l’air dans chaque
rangée ou section d’un système.
Quand doit-on
placer un
évent?
Un évent de 100 mm est requis pour chaque 300 mètres de conduites EnviroSeptic.
Plusieurs rangées de conduites peuvent être reliées entre elles à l’aide d’une
conduite d’aération telle que montrée à la figure suivante.
Fig. 26
Circuit aéré
Le circuit aéré doit être continu entre l’entrée et la sortie. C’est l’évent installé
après les rangées de conduites qui agit comme point d’entrée. L’air passe
ensuite dans les conduites, puis à travers la boîte de distribution, le préfiltre et
la fosse septique pour finalement sortir par l’évent de toiture de la plomberie
de la résidence. C’est un effet « de cheminée » entre l’entrée et la sortie qui
fait circuler l’air.
Attention aux systèmes qui utilisent un poste de pompage, une vanne à
rochet ou un système de distribution sous faible pression. Il faut alors assurer
le passage de l’air à travers le système. Le concepteur a deux options :
 1er choix, utiliser une conduite de dérivation (pour contourner la
conduite de refoulement) du circuit aéré entre le système et le poste
de pompage.
 2e choix, installer un évent supplémentaire (voir paragraphe suivant).
2009-03-30
59
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Localisation des Les évents requis pour le Système Enviro-Septic peuvent être localisés aux
évents
endroits suivants :
Évent d’entrée situé en aval du système.
 Préférablement, la conduite de l’évent doit être raccordée entre deux
rangées de conduites.
 Si l’évent est localisé à l’extérieur du lit d’absorption et qu’il n’est pas
possible d’avoir une pente vers le Système Enviro-Septic, placer un
« T » ouvert à la base de la conduite afin de favoriser l’écoulement de
la condensation.
Évent de sortie situé en amont du système.
 Évent de la toiture de la maison.
Sinon :
 Évent sur la conduite d’alimentation de la fosse septique. Cet évent
longe le mur extérieur de la résidence et doit dépasser le rebord de la
toiture. Nous ne recommandons pas l’évent sur la fosse septique en
raison des odeurs.
Et si l’usage d’une conduite de dérivation n’est pas possible :
 Évent sur une des ouvertures de sortie (si disponible) de la boîte de
distribution ou sur une des conduites d’alimentation des rangées de
conduites Enviro-Septic, près de la boîte de distribution.
Le concepteur doit s’assurer de créer un circuit aéré entre l’évent bas et
l’évent haut.
Normes de
conception
L’évent d’entrée d’air (situé après le Système Enviro-Septic) doit être conçu
en fonction des normes suivantes :




Doit être au moins 3 m plus bas que l’évent de sortie.
Doit être assez haut pour dépasser la neige en hiver (normalement
1.2 m)
Peut être camouflé dans les arbres.
Peut être raccourcis en été.
Attention : La conduite d’aération reliée à l’évent doit toujours passer par
l’orifice du haut du double adaptateur décentré.
2009-03-30
60
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Ventilation
différentielle
La ventilation différentielle est obtenue grâce à un « effet cheminée » entre un
évent haut et un autre bas. L’évent haut peut être celui de la maison ou encore
celui situé à la boîte de distribution. L’évent bas se trouve à l’extrémité des
rangées ou des sections Enviro-Septic. Un tel arrangement facilite le passage
de l’air dans le système.
Fig. 27 – Ventilation différentielle
Pente des
conduites de
ventilation
2009-03-30
Les conduites étanches qui relient les conduites Enviro-SepticMD à un évent
doivent avoir une pente minimale de 1 % qui descend vers le système afin de
permettre à l’eau de condensation de s’écouler normalement vers les
conduites Enviro-Septic. L’accumulation d’eau dans ces conduites n’est pas
acceptable. Une accumulation importante pourrait couper le libre passage de
l’air dans le système.
61
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Section R - Piézomètre
Mise en
contexte
Il est recommandé d’installer un piézomètre à l’extrémité de chaque rangée de
conduites Enviro-Septic. Au minimum, un piézomètre est requis par groupe
de rangées interreliées. Le piézomètre a deux fonctions :


Conception du
piézomètre
Permettre la prise de mesure du niveau d’accumulation d’eau dans les
conduites;
Permettre le pompage de l’eau dans la rangée de conduites si le
système doit être régénéré.
La figure 28 montre un piézomètre type installé au bout d’une rangée de
conduites Enviro-Septic.
Le piézomètre peut être coupé au niveau du sol ou du remblai.
Le piézomètre doit être fermé par un bouchon en tout temps sauf lors de la
prise de mesures. L’usage d’un bouchon vissé est recommandé.
Schéma d’un
piézomètre
Fig. 28 – Évent et piézomètre
2009-03-30
62
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Section S - Dispositif d’échantillonnage
Mise en
contexte
L’utilisation d’un Système de traitement Enviro-Septic de niveau secondaire
avancé (certification NQ 890) implique la mise en place d’un dispositif
d’échantillonnage lorsque le système est placé au-dessus d’un champ de
polissage afin de permettre l’évacuation des eaux par infiltration dans le sol.
Les paragraphes qui suivent présentent le dispositif d’échantillonnage à
utiliser.
Description du
dispositif
Le dispositif d’échantillonnage compte deux éléments :


Le capteur
Le puits d’échantillonnage
Le capteur est constitué d’un bassin thermoformé dans lequel est installée une
conduite de collecte. Cette conduite est recouverte de sable filtrant.
Le capteur est placé dans la couche de sable filtrant sous une rangée de
conduites Enviro-Septic. L’eau captée est acheminée vers le puits
d’échantillonnage au moyen d’une conduite d’amenée de PVC de 100 mm de
diamètre. C’est dans ce puits qu’est effectué l’échantillonnage. La figure 29
montre le dispositif d’échantillonnage dans son ensemble. Chacun des 11
éléments suivants est représenté.
1. Puits d’échantillonnage
2. Tube d’accès avec section amovible pour l’ajustement de la hauteur en
fonction de l’épaisseur des couches de matériaux.
3. Couvercle verrouillable
4. Capteur
5. Cadenas ou attache de plastique identifiée
6. Joint d’étanchéité d’une ouverture de sortie pour conduite PVC de
100 mm de diamètre. Il y a une sortie de chaque côté.
7. Bague de blocage de l’adaptateur
8. Conduite d’amenée des eaux en PVC
9. Union et adaptateur pour relier la conduite d’amenée à la conduite de
collecte
10. Bouchon de l’extrémité de la conduite de collecte.
11. Conduite de collecte des eaux traitées.
2009-03-30
63
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Fig. 29
Capteur
Le capteur est installé dans la couche de sable filtrant sous une rangée de
conduites Enviro-Septic. Une conduite de collecte (conduite de drainage) est
placée au fond du capteur. Elle est retenue en place par les supports en demilune et le sable filtrant qui est déposé par-dessus. Cette conduite est reliée à
une conduite d’amenée en PVC à l’aide d’un adaptateur. La conduite
d’amenée traverse la paroi du capteur et permet de le relier à l’ouverture du
haut de la base du puits d’échantillonnage.
Conduite de
collecte
La conduite de collecte utilisée pour récupérer les eaux dans le fond du
capteur doit être réalisée avec une conduite de drainage perforée Big « O » de
100 mm de diamètre et recouverte d’une gaine de type « Sock » (ou
l’équivalent – voir tableau 6). La gaine est une solide enveloppe de tissu
monopièce en polyester qui s’adapte à la conduite ondulée. Elle recouvre les
perforations et empêche les particules de sable d’entrer dans la conduite.
2009-03-30
64
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
À une extrémité de la conduite, la membrane est bloquée en place par un
bouchon et à l’autre par l’adaptateur qui la relie à la conduite PVC.
Les ouvertures de la gaine sont de 0,25 mm ou 250 microns ce qui correspond
au D10 du sable filtrant.7
Produits
Armtec
Tableau des équivalences pour la conduite de drainage
Conduite de drainage
Bouchon
Manchon
Big « O » 100 mm de
Bouchon intérieur,
Manchon intérieur,
diamètre recouverte de
100 mm de diamètre.
100 mm de diamètre.
la gaine « Sock »
blanche8
Produits Soleno
Non disponible9
1B0045, bouchon
intérieur, 100 mm de
diamètre.
1M0040, manchon
intérieur, 100 mm de
diamètre.
Hancor
Heavy Duty 100 mm de
diamètre recouverte de
la gaine « Sock » noire.
0433AA, bouchon
intérieur, 100 mm de
diamètre.
0417AA, manchon
intérieur, 100 mm de
diamètre.
Tableau 6
7
La grosseur du diamètre apparent des ouvertures de l’enrobage des conduites de drainage doit avoir une valeur
nominale de 250 microns. D’autres conduites enrobées de géomembrane sont aussi disponibles sur le marché, mais elles ne
peuvent être utilisées, car le diamètre apparent des ouvertures est de l’ordre de 90 à 150 microns.
8
Cette membrane est 100% polyester. Les conduites de drainage recouvertes de membrane géotextile de fibre non
tressée (membrane feutrée) ne sont pas acceptables.
9
Les conduites de drainage de Soleno sont recouvertes de membranes géotextiles seulement. Ces membranes ne
peuvent pas être utilisées.
2009-03-30
65
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Puits
d’échantillonnage
Le puits d’échantillonnage est en deux sections : le tube d’accès et la base qui
accueille les conduites d’amenée et de retour des eaux. Les deux parties sont
fixées ensemble à l’aide d’un chemin de clé à environ un quart de la hauteur
de l’assemblage.
Le tube d’accès peut facilement être retiré de la base lors de l’installation afin
de faciliter la mise en place des conduites et des joints d’étanchéité.
La base est percée de trois ouvertures, chacune étant équipée d’un joint
d’étanchéité Polylock. L’ouverture la plus haute est utilisée pour raccorder la
conduite d’amenée en provenance du capteur. Une des deux ouvertures plus
basses est raccordée à une conduite de retour des eaux. Chaque conduite qui
entre ou qui sort se prolonge sur environ 25 mm à l’intérieur de la base.
La partie supérieure du tube d’accès comporte 4 chemins de coupe (ligne
horizontale sur la circonférence du tube). Lors de l’installation, après le
remblayage final, l’installateur peut utiliser un de ceux-ci pour raccourcir la
longueur du tube si c’est requis. La longueur finale du tube d’accès doit
toutefois être suffisante pour que l’ouverture du tube soit au-dessus du niveau
final du remblai. Ceci est important afin d’éviter que l’eau de ruissellement
n’entre par l’ouverture.
Joint
d’étanchéité
Chacune des trois ouvertures de la base du dispositif d’échantillonnage est
munie d’un joint d’étanchéité de marche Polylok. Pour utiliser un des joints
d’étanchéité, l’installateur retire la partie centrale au diamètre de 99 mm. Il
s’agit de la même opération que ce qui est réalisé pour les ouvertures de la
boîte de distribution déjà décrite dans le guide d’installation.
Fig. 30
2009-03-30
66
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Conduite
d’infiltration
Si elles ne sont pas échantillonnées, les eaux qui vont passer par le puits
d’échantillonnage doivent être infiltrées à nouveau dans le sol au fur et à
mesure qu’elles sont collectées. Il y a donc une ouverture de sortie pour
permettre à l’eau de quitter le puits d’échantillonnage pour se retrouver dans
la conduite d’infiltration. Cette dernière permet à l’eau de retourner au sol
récepteur.
La conduite de drainage à utiliser doit avoir 100mm de diamètre et être
recouverte d'une membrane de type "Sock" à ouverture nominale de 250
microns (ou équivalent – voir tableau 6).
Couvercle
Le couvercle se met en place en enfonçant les deux boutons intérieurs de la
paroi latérale dans les chemins de clés du tube d’accès. Une fois en place, le
bouchon doit être verrouillé à l’aide d’une attache/sceau plastique.
Couche de
matériaux
autour du
capteur
Afin de faciliter la récupération d’eau, le capteur est placé directement sous
une rangée de conduites Enviro-Septic. La position verticale du capteur est
influencée par deux éléments :
 La nécessité d’infiltrer l’eau captée à mesure qu’elle est récupérée.
 Le besoin de créer une dénivelée dans le puits de captage afin de
faciliter la prise d’échantillon d’eau.
La conduite de drainage utilisée pour infiltrer l’eau a un diamètre de 100 mm.
Elle est placée directement sur le sol scarifié. Elle est recouverte de sable
filtrant sur une hauteur de 100 mm et c’est au dessus de cette couche de sable
que le capteur est placé.
Le capteur est aussi recouvert d’une couche de sable sur une hauteur
minimale de 300 mm. La couche de sable se prolonge ensuite jusqu’aux
conduites Enviro-Septic
Position
verticale du
capteur
2009-03-30
Le schéma de la figure 31 présente la position du capteur et de la conduite
d’infiltration ainsi que les épaisseurs des couches de matériaux pour
l’utilisation du dispositif d’échantillonnage avec un Système Enviro-Septic de
niveau de traitement secondaire avancé.
67
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Fig. 31
Position du
capteur dans le
lit d’absorption
Le capteur doit être installé sous une rangée de conduites Enviro-Septic de
façon à ce que le centre du grand côté soit situé à environ 25% de la longueur
de la rangée de conduites Enviro-Septic à partir du point d’alimentation. Les
schémas des figures 32 à 35 présentent différentes options possibles.
Position du
puits
d’échantillonnage
Le puits d’échantillonnage peut être placé à l’intérieur ou à l’extérieur du lit
ou de la tranchée d’absorption. Le concepteur doit tenir compte du fait que le
diamètre du tube d’accès est de 22.5 cm. Il est donc possible de le placer entre
des rangées de conduites si l’espace centre à centre (ECC) est de plus de 60
cm. Les schémas des figures 32 à 35 présentent différentes options possibles.
Position : Puits
à l’extrémité
des rangées de
conduites avec
nombre de
rangées impair
Fig. 32
2009-03-30
68
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Position : Puits
à l’extrémité
des rangées de
conduites avec
nombre de
rangées pair
Fig. 33
Position : Puits
en bordure du
lit d’absorption
Fig. 34
Position : Puits
entre 2 rangées
de conduites
Enviro-Septic
Fig. 35
2009-03-30
69
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
6. Guide d’installation
Section T – Plaque signalétique, manutention et entreposage
Mise en
contexte
Les paragraphes qui suivent présentent les informations relatives à la plaque
signalétique présente sur chaque conduite Enviro
Enviro-SepticMD ainsi que les
règles à observer lors de la manutention et de l’entreposage des produits
Enviro-Septic.
Plus de détails
tails sur l’installation sont disponibles dans la section U.
Étiquette
signalétique de
conduite
Enviro-Septic
Chacune des conduites Enviro
Enviro-SepticMD utilisées pour réaliser un Système
Enviro-Septic
Septic comporte une étiquette signalétique blanche semblable à celle
c
présentée à la figure 36.
Cette étiquette est cousue avec la membrane sur le dessus de la conduite. Elle
doit être présente sur chaque conduite lors de l’installation du système. Elle
doit être laissée en place. Elle est fabriquée avec une matière prévue
p
pour une
utilisation dans le sol.
Fig. 36 – Étiquette d’identification des conduites Enviro-Septic
Enviro
2009-03-30
70
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Étiquette
signalétique du
système de
traitement
secondaire
Enviro-Septic
Chaque système de traitement secondaire Enviro
Enviro-Septic est identifié
identifi au
moyen d’une étiquette signalétique qui lui est propre. Cette étiquette,
semblable à celle présentée à la figure 37, est installée dans le couvercle du
tube d’accès du dispositif d'échantillonnage. Le numéro inscrit au bas de la
plaque permet de retrou
retrouver
ver l'information pertinente à ce système.
Fig. 37 – Plaque signalétique d’un système de traitement Enviro-Septic
Enviro
Manipulation
Les conduites Enviro
Enviro-SepticMD doivent être manipulées avec soin afin
d’éviter une déchirure des membranes ou un bbris
ris de la conduite de
polyéthylène.
Il est important d’éviter de contaminer les membranes de la conduite avec de
la boue, de la graisse, de l’huile, ou d’autres substances qui pourraient
modifier les propriétés du produit. Si la membrane extérieure est souillée,
s
la
laver avec un boyau d’arrosage afin de lui redonner sa perméabilité originale.
Entreposage
Le géotextile qui recouvre les conduites Enviro
Enviro-SepticMD est stabilisé afin de
lui allouer une certaine résistance contre les rayons ultra
ultra-violets.
violets. Par
Pa contre,
cette protection décroît après une période prolongée d’exposition au soleil.
Pour prévenir des dommages aux conduites, recouvrir les conduites d’une
toile opaque au cours de la période d’entreposage, si elles sont exposées au
soleil.
De plus, entreposer
treposer les conduites dans un endroit surélevé et sec de façon à
éviter que l’eau de surface et de la terre entrent à l’intérieur et viennent
contaminer les membranes avant l’installation.
2009-03-30
71
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Section U – Procédure d’installation séquentielle
Mise en
contexte
Les paragraphes qui suivent présentent les étapes à accomplir lors de la
réalisation d’un Système Enviro-Septic de niveau secondaire avancé non
étanche. La séquence d’installation des composants du système peut varier en
fonction des contraintes du site. Par exemple, il peut arriver que la séquence
des travaux fasse en sorte que la fosse septique soit installée après la
réalisation du Système Enviro-Septic.
Certification
requise
Toute installation Enviro-Septic doit être réalisée par un installateur certifié
par DBO Expert inc. ou un de ses représentants. La certification est obtenue
en assistant à une séance de formation théorique ou en faisant une première
installation sous supervision. Le service à la clientèle de DBO Expert inc. est
en mesure de vous indiquer qui sont les installateurs certifiés dans votre
région.
Étapes à
réaliser
L’installateur doit effectuer une série d’étapes afin de réaliser un Système
Enviro-Septic :
1.
2.
3.
4.
Obtenir les plans et devis et les autorisations nécessaires.
Planifier l’installation sur le site.
Installer la fosse septique et le préfiltre.
Installer les conduites étanches entre la résidence et la fosse septique et
entre la fosse septique et le Système Enviro-Septic.
5. Préparer la surface du sol récepteur. Scarifier le sol afin de permettre un
meilleur échange entre le sable filtrant du système et le sol naturel.
Retirer les roches, racines ou autre débris qui pourraient entraver le
passage de l’eau.
6. Installer une couche de pierre concassée si elle est requise (ECC espacement entre les rangées de plus de 1,2)
7. Installer le dispositif d’échantillonnage.
8. Installer une couche de sable filtrant de 60 cm d’épaisseur au dessus de
la surface de sol récepteur.
9. Mettre en place les rangées de conduites Enviro-Septic. Les rangées de
conduites doivent être au niveau.
10. Mettre en place les adaptateurs, les piézomètres, la conduite d’aération
et l’évent ainsi que les conduites d’alimentation.
11. Installer la boîte de distribution et les égalisateurs ou un autre dispositif
de répartition de l’effluent de la fosse septique.
12. Remblayer les conduites Enviro-SepticMD avec du sable filtrant.
13. Réaliser le remblaiement final avec une terre perméable à l’air.
14. Créer une pente sur le dessus du système pour permettre le
ruissellement des eaux de surface.
15. Recouvrir de végétation herbacée.
2009-03-30
72
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
L’installation de la fosse septique et du préfiltre doit se faire selon les
recommandations du fabricant et la réglementation en vigueur, avant ou après
la réalisation du système de traitement, en fonction des contraintes du site.
L’installation de poste de pompage ou de système de répartition sous faible
pression se fait selon le guide d’installation de ces systèmes.
Schéma de
l’installation
Le schéma suivant présente les différentes composantes qui doivent être
installées pour réaliser le système de traitement Enviro-Septic.
Fig. 38
Liste du
matériel
nécessaire
2009-03-30
Système de traitement
 Conduites Enviro-Septic
 Manchons de raccordement
 Adaptateurs décentrés 1 trou
 Adaptateurs décentrés 2 trous
 Système de répartition (Ex. Boîte de distribution et égalisateurs ou
autre)
 Dispositif d’échantillonnage
 Conduites étanches de 100 mm de diamètre (BNQ 3624-130)
 Coudes 90 degrés et adaptateur en `` T `` de 100 mm de diamètre
(BNQ 3624-130)
 Bouchon de 100 mm de diamètre (BNQ 3624-130)
 Colle pour conduite PVC
 Sable filtrant conforme
 Terre de remblai perméable à l’air
 Pierre concassée (option)
 Poste de pompage (option)
73
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Planification de
l’installation
Prévoir l’ordre optimal des étapes de réalisation :
 En fonction des contraintes du site.
 Tenir compte du déplacement de la machinerie.
Le sable filtrant doit être conforme aux spécifications suivantes :
 Diamètre effectif (D10) :
0.20 < D10 < 0.5 mm
- Cible visée : 0,25 à 0,40 mm
- Tolérance : 0,20 à 0,5 mm
 Coefficient d’uniformité (D60/D10) Cu ≤ 4.5
 Moins de 3 % de particule
dia < que 80 m (0.080 mm)
 Moins de 20 % de particule dont
dia > 2.5 mm
Calculer les différences de niveau :
 1 % de pente entre:
o la sortie de la résidence et l’entrée de la fosse
o la sortie de la fosse et la boîte de distribution (alimentation par
gravité).
o la boîte de distribution et l’entrée de la conduite la plus
éloignée.
 Perte de 130 mm dans la fosse septique.
 Perte de 50 mm dans la boîte de distribution.
 Perte de 200 mm dans les chambres d’infiltration.
Prévoir la distance de séparation minimale entre l’interface sable filtrant / sol
récepteur et la nappe phréatique en position des hautes eaux, le roc ou une
couche de sol limitante en fonction de la réglementation en vigueur.
Prévoir 1 % de pente pour les conduites de ventilation qui remontent jusqu’à
l’évent (la pente se dirige vers les conduites Enviro-Septic).
1% de pente
50 mm
130 mm
Différences de niveau
200 mm
Fig. 39 – Différences de niveaux
2009-03-30
74
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Modifications
nécessaires aux
plans et devis
Lors de la planification de l’installation, si l’installateur estime que des
modifications doivent être apportées aux plans et devis, il doit alors
communiquer avec le concepteur afin d’en discuter et obtenir son accord.
Il est important que toutes les contraintes analysées et les hypothèses
formulées par le concepteur soient prises en compte avant d’effectuer une
modification sur le chantier.
Fosse septique
Installer la fosse septique et le préfiltre10 selon les recommandations du
fabricant et en conformité avec la règlementation en vigueur.
Préparation du
site
d’installation




Délimiter la surface du système de traitement Enviro-Septic et du
champ de polissage en fonction du plan d’implantation.
Excaver la couche de sol requise selon que l’installation est
complètement ou en partie enfouie.
Scarifier11 la surface du sol récepteur qui doit recevoir la couche de
sable filtrant en incluant les zones de remblai. Il ne faut pas lisser la
surface lors de la préparation du site. Au contraire, une surface
scarifiée est recommandée pour permettre un meilleur échange avec la
couche de sable qui y sera déposée.
Autant que possible, conserver les conditions existantes du sol sousjacent. Il faut éviter de compacter le sol. La perméabilité de celui-ci en
serait affectée.
Notes :
 Ajouter le sable filtrant la journée même de l’excavation.
 Éviter que de l’eau puisse se propager dans ou sur le système au cours
de la période de construction.
 Ne pas réaliser d’installation septique dans des sols détrempés ou
gelés.
10
Le préfiltre est obligatoire lorsque la distribution se fait avec un système de répartition sous faible pression et pour
toute fosse certifiée BNQ et fabriquée depuis le 1er janvier 2009 (voir annexe 7).
11
Fragmenter la surface du sol récepteur avec un outillage à dents afin qu’elle ne soit pas lisse et uniforme, mais plutôt ondulé et
meuble.
2009-03-30
75
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Fig. 40 - Fond de l’excavation
Compaction du
sol qui doit
recevoir le
champ de
polissage
2009-03-30
Minimiser les mouvements de la machinerie pour éviter le tassement du sol et
la destruction des structures naturelles sous ou autour de l’endroit où sera
construit le champ de polissage qui recevra l’effluent du système de
traitement Enviro-Septic. Soyez particulièrement attentif pour ne pas
compacter le sol du côté du champ de polissage situé au bas de la pente dans
le cas de ce type d’installation.
76
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Section U.1- Installation du dispositif d’échantillonnage
Introduction
Le dispositif d’échantillonnage est installé sur la surface du sol récepteur
préalablement mise à niveau et scarifiée. Il s’installe en 4 étapes :
 Installation de la base du puits d’échantillonnage et de la conduite
d’infiltration.
 Remblayage de la conduite d’infiltration.
 Installation du capteur.
 Remblayage de l’ensemble du dispositif d’échantillonnage.
Les paragraphes qui suivent présentent les étapes requises pour mettre le
dispositif d’échantillonnage en place.
Liste de
matériel requis
Tableau 7
Le tableau suivant présente la liste de matériel requis pour réaliser le
dispositif d’échantillonnage.
Liste de matériel – Dispositif d’échantillonnage
Éléments
Puits d’échantillonnage (base, tube d’accès, joints
d’étanchéité et couvercle)
Capteur
Conduite de drainage de 100 mm Ø avec gaine « Sock »
à ouverture de 250 μm ou équivalent.
Bouchon (mâle) 100 mm Ø pour conduite de drainage
Manchon 100 mm Ø pour relier une conduite de drainage
à une conduite PVC.
Conduite étanche 100 mm Ø
 Pour relier la conduite d’infiltration au puits
d’échantillonnage.
 Pour relier la conduite de collecte du capteur au puits.
Coude 100 mm Ø PVC
Sable filtrant conforme aux critères prescrits pour le
système Enviro-Septic.
Attache/sceau de plastique
2009-03-30
77
Quantité
1
1
±5 m
2
2
En fonction de la
distance à couvrir
Selon la position
du puits
1
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Tableau 8
Tableau des équivalences pour la conduite de drainage
Conduite de drainage
Big « O » 100 mm de
diamètre recouverte de
la gaine « Sock »
blanche12
Bouchon
Bouchon intérieur,
100 mm de diamètre.
Adaptateur
Manchon intérieur,
100 mm de diamètre.
Produits Soleno
Non disponible13
1B0045, bouchon
intérieur, 100 mm de
diamètre.
1M0040, manchon
intérieur, 100 mm de
diamètre.
Hancor
Conduite Heavy Duty
100 mm de diamètre
recouverte de la gaine
« Sock » noire.
0433AA, bouchon
intérieur, 100 mm de
diamètre.
0417AA, manchon
intérieur, 100 mm de
diamètre.
Étape 1 – Puits
et conduite
d’infiltration
Une fois la surface du sol récepteur scarifiée, l’installateur doit mettre en
place le dispositif d’échantillonnage. Voici les étapes :
Produits
Armtec

Déterminer la position du puits d’échantillonnage et de la conduite
d’infiltration sur le sol scarifié.
12
Cette membrane est 100% polyester. Les conduites de drainage recouvertes de membrane géotextile de fibre non
tressée (membrane feutrée) ne sont pas acceptables.
13
Les conduites de drainage de Soleno sont recouvertes de membranes géotextiles seulement. Ces membranes ne
peuvent pas être utilisées.
2009-03-30
78
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …




Déterminer la longueur de la conduite de retour en PVC et couper des
pièces à la bonne longueur.
Ajouter les coudes PVC si la configuration retenue le requiert.
Couper une longueur de 3 à 3,6 m de conduite de drainage de 100 mm
de diamètre pour réaliser la conduite d’infiltration.
Placer un bouchon à une extrémité afin de maintenir la gaine « Sock
en place ».
Fig. 41

À l’autre extrémité, placer un manchon afin de maintenir l’autre
extrémité de la membrane.
Note : certains adaptateurs s’insèrent directement dans une conduite
PVC de 100 mm de diamètre. Dans d’autres cas, une union sera
nécessaire tel que montré sur les photos qui suivent.
Fig. 42




2009-03-30
Retirer le tube d’accès de la base du puits d’échantillonnage.
Créer une légère dépression (25 à 40 mm) à l’endroit où la base doit
être installée. S’assurer que le fond est au niveau.
Placer la base à l’endroit prévu.
Retirer l’intérieur d’un des joints d’étanchéité des ouvertures du bas
de la base du puits en tenant compte de la configuration proposée sur
le plan. Utiliser les lignes de découpe pour un diamètre de 100 mm.
79
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Fig. 43


Installer la conduite de retour dans le joint d’étanchéité. Donner un
mouvement circulaire à la conduite afin de faciliter son entrée. Faire
dépasser la conduite à l’intérieur sur une distance de 25 mm environ.
Compléter l’installation de la conduite d’infiltration tel que montré à
la figure 44.
Fig. 44
2009-03-30
80
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Étape 2 – Sable
sur la conduite
de retour

Entourer la base du puits d’échantillonnage, la conduite de retour et la
conduite d’infiltration d’une couche de 100 mm de sable filtrant tel
que montré à la figure 45.
Fig. 45
Étape 3 – Mise
en place du
capteur












2009-03-30
Couper une longueur de 1,65 m de conduite de drainage de 100 mm
de diamètre avec gaine « Sock » pour réaliser la conduite de collecte
du capteur.
Placer un bouchon à une extrémité afin de maintenir la gaine « Sock
en place ».
À l’autre extrémité, placer un manchon afin de maintenir l’autre
extrémité de la membrane. Ajouter l’union sur le manchon.
Couper une longueur de conduite PVC de 100 mm de diamètre afin de
relier le capteur à la base du puits.
Ajouter les coudes PVC si la configuration retenue le requiert.
Retirer l’intérieur du joint d’étanchéité de l’ouverture du haut de la
base du puits. Utiliser les lignes de découpe pour un diamètre de
100 mm.
Installer la conduite d’amenée du capteur dans le joint d’étanchéité.
Donner un mouvement circulaire à la conduite afin de faciliter son
entrée. Faire dépasser la conduite à l’intérieur sur une distance de
25 mm environ.
Retirer l’intérieur du joint d’étanchéité de l’ouverture du capteur.
Utiliser les lignes de découpe pour un diamètre de 100 mm.
Installer l’autre extrémité de la conduite d’amenée dans l’ouverture du
capteur.
Raccorder la conduite de collecte à la conduite d’amenée à l’intérieur
du capteur.
Coucher la conduite de collecte dans le fond du capteur.
Compléter l’installation du capteur tel que montré à la figure 46.
81
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Fig. 46
Étape 4 –
Remblayage du
capteur



En maintenant les éléments en place, recouvrir la base du puits, la
conduite d’amenée et le capteur de sable filtrant conforme aux critères
de sélection prévus.
Ajouter du sable à l’intérieur et à l’extérieur du capteur de façon à ce
que ce dernier conserve sa forme initiale.
Compléter l’installation du dispositif d’échantillonnage tel que montré
à la figure 47.
Fig. 47
2009-03-30
82
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Autres
perspectives du
dispositif
Les figures qui suivent présentent d’autres perspectives de l’échantillonneur
une fois installé.
Fig. 48 - Position des vues en coupe
Fig. 49 – Coupe AA
2009-03-30
83
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Fig. 50 - Coupe BB
2009-03-30
84
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Section U.2 - Installation du Système de traitement
Couche de
sable filtrant
initiale
Une fois le dispositif d’échantillonnage en place, il faut mettre en place une
couche de sable filtrant sur une épaisseur minimale de 60 cm. La couche de
sable doit être au niveau dans le sens des rangées de conduites.
Le sable filtrant utilisé doit respecter les critères présentés à la section O.
Fig. 51
Installation des
rangées de
conduites
Enviro-Septic



S’assurer que la surface de la couche de sable filtrant correspond à la
dimension prescrite au plan et qu’elle soit bien au niveau sur toute sa
longueur dans le sens des rangées de conduites.
Disposer les conduites sur la surface en tenant compte du nombre de
rangées prévues, du nombre de conduites par rangée et des
espacements centre à centre (ECC) latéral (EL) et d’extrémité (EE).
Placer vers le haut la couture du géotextile qui recouvre les conduites.
La membrane blanche de 250 mm de largeur doit se situer au bas de la
conduite.
Fig. 52

2009-03-30
Assembler les conduites Enviro-SepticMD avec les manchons afin de
créer des rangées. Pour les mettre en place, l’installateur doit :
85
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Languette de blocage
Fig. 53 – Installation d’un manchon
o Dégager les membranes géotextiles aux extrémités de deux
conduites à relier.
o Placer les deux extrémités à un ou deux centimètres l’une de
l’autre en vérifiant que la couture est sur les dessus des
conduites et que les deux membranes blanches se trouvent en
bas.
o Installer le manchon de raccordement sur les deux conduites
Enviro-SepticMD à unir en prenant soin d’insérer les arêtes du
manchon dans les cannelures des conduites.
o Rabattre la partie supérieure du manchon en insérant la
languette de blocage dans l’ouverture prévue à cet effet.
o Replacer les membranes au dessus des manchons de
raccordement.
Fig. 54 – Remise en place des membranes
o Garder la couture des membranes sur le dessus.
2009-03-30
86
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Installation des
adaptateurs
décentrés
Les adaptateurs décentrés permettent le passage des conduites d’aération,
d’alimentation en eau et de prise de niveau dans les conduites Enviro-Septic.
Un adaptateur décentré doit être installé à chaque extrémité d’une rangée. Il
peut être simple ou double selon qu’il compte une ou deux ouvertures.
Généralement, c’est un adaptateur décentré simple qui est utilisé à l’extrémité
de la rangée côté alimentation en eau (amont) alors qu’un double est installé à
l’extrémité opposée de la rangée (aval), là où se trouvent la conduite d’accès
de mesure du niveau d’eau et la conduite d’aération reliée à l’évent.
Pour mettre les adaptateurs décentrés en place, l’installateur doit :



Dégager les membranes géotextiles de l’extrémité de la conduite.
Pousser l’adaptateur décentré en place de façon à ce que les encoches
de blocage situées sur la bande latérale se bloquent dans une des
cannelures de la conduite de polyéthylène.
Dans le cas de l’adaptateur simple, l’ouverture doit être placée vers le
haut afin de faciliter en tout temps le passage de l’air.
Fig. 55 – Mise en place d’un adaptateur

Pour ce qui est de l’adaptateur double, les ouvertures doivent être
placées verticalement.
Fig. 56

2009-03-30
Replacer les membranes au dessus de l’adaptateur.
87
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Gabarit pour
l`installation
Le sable peut être utilisé pour maintenir les rangées de conduites en place lors
de la construction. Des outils de blocage peuvent aussi être fabriqués pour
servir à cet effet et pour faciliter la création d’espaces homogènes entre les
rangées. En voici deux exemples. L’un est fabriqué à l’aide de tige d’acier,
l’autre avec du bois.
Fig. 57
Attention : Retirer tout outil de blocage ou gabarit d’installation avant de
compléter le remblai final.
Remblayage
des conduites
Enviro-Septic
Une fois les conduites raccordées et les adaptateurs bien positionnés,
l’installateur doit étendre du sable filtrant sur les conduites afin de les
empêcher de bouger.
Fig. 58



2009-03-30
Ajouter d’abord du sable filtrant à quelques endroits afin de bloquer
les rangées de conduites en place.
Ajouter ensuite du sable filtrant progressivement sur toute la longueur
des rangées, jusqu’à mi-hauteur des conduites.
Compacter le sable filtrant en piétinant de chaque côté des conduites
Enviro-SepticMD afin de remplir les vides qui pourraient s’être créés
88
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
sous les conduites.
Fig. 59

Remblayer complètement les conduites et recouvrir le dessus de
celles-ci d’un minimum de 100 mm de sable filtrant.
Fig. 60
Piézomètres
Le piézomètre est fabriqué d’une conduite de 100 mm de diamètre. Il a une
longueur d’environ 55 cm de façon à atteindre la hauteur du remblai final.
Pour chaque double adaptateur décentré (2 trous):
 Insérer, dans l’ouverture du bas, une conduite horizontale (environ 17
pouces ou 45 cm de longueur).
 Raccorder cette conduite à un piézomètre ou à une conduite qui sera
reliée à un piézomètre (lorsqu’un piézomètre dessert plusieurs rangées
placées au même niveau).
Pour chaque piézomètre
 Relier le piézomètre à la conduite horizontale avec un coude de 90° ou
un adaptateur en « T » si le piézomètre dessert plusieurs rangées de
conduites.
 Ajouter un bouchon étanche ou vissé sur l’extrémité supérieure de
chaque piézomètre.
2009-03-30
89
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Fig. 61 – Installation d’un piézomètre
Ventilation




Insérer, dans l’ouverture du haut de chaque double adaptateur, une
conduite PVC de 100 mm de diamètre.
Raccorder ces conduites entre elles à l’aide de la quincaillerie
appropriée.
Installer l’évent sur la conduite d’aération (max 300 m de conduite
Enviro-SepticMD par évent).
Prévoir une hauteur d’évent suffisante (min 1,2 m) pour éviter que
l’ouverture ne soit enterrée par la neige en hiver.
Fig. 62 – Conduite d’aération et évent



2009-03-30
Les conduites étanches ne doivent jamais être insérées sur plus de
100 mm (4 pouces) à l’intérieur des conduites Enviro-Septic.
S’assurer que les conduites de ventilation ont une pente de 1 % vers
les conduites Enviro-SepticMD afin que la condensation puisse
s’écouler en tout temps.
S’assurer que le circuit aéré est continu entre l’évent d’entrée situé en
aval des rangées de conduites Enviro-SepticMD et l’évent de sortie de
la plomberie de la résidence.
90
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Fig. 63 – Circuit aéré
Système à alimentation par gravité :
 Il doit toujours y avoir une différence minimale de 3 mètres (10 pieds)
de hauteur entre les deux évents.
Système nécessitant un poste de pompage
 Premier choix : installer une conduite de contournement du poste de
pompage à l’aide d’une conduite étanche de 100 mm de diamètre. Il
est important de s’assurer que l’eau en provenance du poste de
pompage ne pourra pas emprunter cette conduite pour retourner d’où
elle vient.
 Deuxième choix : installer un deuxième évent localisé directement sur
la boîte de distribution ou sur une conduite d’alimentation. La
différence minimale de 3 mètres (10 pieds) entre les évents d’entrée et
de sortie est toujours requise.
Usage de colle
sur les
conduites PVC
La colle appropriée doit être utilisée pour raccorder toute conduite PVC
placée verticalement dans la pièce de quincaillerie qui la reçoit. La conduite
verticale d’un piézomètre, d’un évent ou du tube d’accès du dispositif
d’échantillonnage doit ainsi être collée à sa base de façon à assurer qu’elle
restera bien en place. Ailleurs, l’usage de colle est optionnel pour raccorder
des conduites PVC. L’installateur doit toutefois s’assurer que les conduites
resteront bien en place. Aucune colle n’est requise pour raccorder une
conduite PVC à un adaptateur décentré ou à une conduite de drainage.
Poste de
pompage
(option)
Si un poste de pompage est requis, il doit être installé selon les
recommandations du fabricant. L’installateur doit porter attention à la
programmation des cycles de pompage afin de respecter les spécifications du
concepteur. Les paramètres à considérer sont :


2009-03-30
Volume maximum par cycle.
Débit maximum.
91
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Pour plus de détails sur la façon de déterminer le volume maximal par cycle
et le débit maximum, consultez la section P.
Réducteur de vélocité
Si un poste de pompage est requis pour soulever l’eau vers la boîte
distribution, un dispositif de réduction de vélocité doit être utilisé afin
ralentir le flot et favoriser un écoulement homogène vers les ouvertures
sortie. Installer ce dispositif conformément au plan, en amont de la boîte
distribution.
Installation de
la boîte de
distribution
La majorité des systèmes Enviro-Septic résidentiels utilisent une boîte de
distribution comme moyen de répartition des eaux entre les rangées de
conduites. Les étapes de mise en place de la boîte de distribution sont les
suivantes :






Préparer une base horizontale stable avec du sable compacté.
Placer la boîte de distribution au niveau sur cette surface de sable.
Orienter correctement la boîte de distribution en tenant compte de la
position de l’ouverture d’entrée qui est plus haute que les ouvertures
de sortie. Une marque sur la boîte de distribution indique
habituellement où est l’ouverture d’entrée.
Garder 1 % de pente entre le radier de l’ouverture de sortie de la fosse
et celui d’entrée de la boîte de distribution.
Dégager les ouvertures de la boîte de distribution à utiliser en fonction
du nombre de conduites de distribution à mettre en place :
 Couper une partie du diamètre d’ouverture à l’aide d’un couteau.
 Retirer le reste de la rondelle en tirant doucement.
 Ne pas essayer d’enfoncer la rondelle de caoutchouc ce qui
risquerait d’endommager la bande d’étanchéité.
 Répéter ces étapes pour chaque ouverture à utiliser
Insérer les tuyaux étanches dans la boîte de distribution:
 25 mm à l’intérieur de la boîte de distribution
 Tourner la conduite pour faciliter son insertion.
Fig. 64 – Boîte de distribution et égalisateurs
2009-03-30
de
de
de
de
92
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Pose et
équilibrage des
égalisateurs de
la boîte de
distribution
Des égalisateurs sont utilisés dans chaque ouverture de sortie de la boîte de
distribution afin d’améliorer le rendement de celle-ci. L’égalisateur est une
forme de déversoir ajustable qui est placé à l’extrémité des conduites de
distribution qui elles-mêmes acheminent l’eau vers les rangées de conduites
Enviro-Septic.
Fig. 65 - égalisateur
Les égalisateurs doivent être installés et ajustés comme suit :







Installer un égalisateur sur chaque conduite de distribution de façon à
ce que la molette (bouton) d’ajustement de l’égalisateur soit en haut.
Tourner la molette d’ajustement de chaque égalisateur en sens
antihoraire jusqu’à ce que les plaques à déversoir mobiles soient à la
position la plus basse.
Verser suffisamment d’eau à l’intérieur de la boîte jusqu’à atteindre la
base des ouvertures de sortie.
En utilisant le niveau d’eau comme référence, déterminer quelle
ouverture est la plus haute, sans toutefois ajuster cet égalisateur.
Tourner la molette de chacun des autres égalisateurs de façon à mettre
toutes les ouvertures au même niveau que l’ouverture initialement la
plus haute.
Compléter l’ajustement en ajoutant lentement de l’eau afin de vérifier
que toutes les ouvertures sont au même niveau.
Répéter cette étape une ou deux fois afin de vous assurer d’avoir
obtenu le bon niveau de distribution pour tous les égalisateurs.
Attention : La course maximale de la plaque à déversoir mobile est de
9,5 mm. Si l’ajustement requis dépasse cette valeur pour un des égalisateurs,
c’est que la boîte de distribution doit être remise à niveau avant d’ajuster la
position des égalisateurs.
2009-03-30
93
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Conduites
d’alimentation,
de distribution
et d’aération


Utiliser des conduites étanches de 100 mm de diamètre.
Mettre l’épaulement (cloche) des conduites dans le sens de la pente
Fig. 66 – Épaulement par rapport au sens d’écoulement



Insérer les conduites étanches sur 100 mm à l’intérieur de la conduite
Enviro-Septic.
Utiliser un minimum de 200 mm de conduite entre l’extrémité de la
conduite Enviro-SepticMD et le coude ou le « T » de la conduite
d’alimentation.
Mettre cette section de la conduite d’alimentation de niveau avec le
dessus de la conduite Enviro-Septic.
Fig. 67 – pente des conduites d’alimentation



2009-03-30
S’assurer qu’il y a une pente minimale de 1 % si la section de tuyau à
l’extérieur de la conduite Enviro-SepticMD a plus que 200 mm de
longueur.
Garder au minimum 1 % de pente entre la boîte de distribution et le
point d’alimentation d’une rangée de conduites Enviro-Septic.
Si la pente est forte, s’assurer que l’eau sera ralentie avant d’entrer
dans la conduite afin d’éviter qu’il n’y ait trop de remous.
94
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Remblayage et
nivellement
final



Remblayer avec un minimum de 300 mm de terre de remblai
perméable à l’air au dessus des conduites Enviro-SepticMD (maximum
600 mm).
De ces 300 mm (à 600 mm), les 100 mm directement au-dessus des
conduites doivent être constitués de sable filtrant.
Lorsque l’installation se fait en partie hors sol, donner aux remblais
latéraux la pente requise tel qu’indiqué sur le plan.
Fig. 68 – Vue en coupe du système après le remblayage final

Contrôle de
l’érosion


Protéger le dessus du système de traitement en créant une légère
inclinaison pour faciliter l’évacuation de l’eau.
Y ensemencer de la végétation herbacée.
Le nivellement final doit permettre le ruissellement des eaux vers l’extérieur
du système.
Coupe des
piézomètres et
du puits
d’échantillonnage
2009-03-30
Lorsque le niveau final du système est atteint, les conduites des piézomètres
peuvent être coupées de façon à ce que les bouchons soient accessibles à la
surface. Il en est de même pour le puits d’échantillonnage. Il faut toutefois
porter une attention particulière dans le choix de la hauteur finale afin que ces
ouvertures ne puissent par devenir un point d’entrée de l’eau de surface dans
le système ou dans le dispositif d’échantillonnage.
95
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Mise en route
du système




S’assurer que toutes les étapes de l’installation ont été réalisées en
conformité avec les plans et devis du concepteur.
Remplir la fosse septique d’eau claire.
Visualiser le circuit aéré afin de vous assurer qu’il est continu entre
l’évent d’entrée (aval des conduites Enviro-Septic) et l’évent de sortie
(min 3 m plus haut) généralement situé sur la toiture de la résidence
ou du bâtiment à desservir.
S’il y a lieu, effectuer le raccordement électrique du poste de pompage
et vérifier son bon fonctionnement selon les directives du fabricant.
Le système est maintenant prêt à être utilisé!
Dossier
administratif


Sur l’étiquette autocollante prévue à cet effet dans le couvercle du
puits d’échantillonnage, indiquer à l’endroit approprié quel type de
système de traitement a été installé (ex. TSA classe III).
Remplir le carton d’activation de garantie en indiquant le numéro du
système qui apparaît sur la plaque signalétique qui est fixée dans le
couvercle du puits d’échantillonnage14. C’est le numéro qui
commence par les lettres DBO (Ex. DBO-00001).
Fig. 69
14
Si c’est le distributeur de votre région qui s’occupe du carton d’activation de garantie, communiquer avec lui le plus
tôt possible pour lui fournir les informations pertinentes.
2009-03-30
96
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …


Replacer le couvercle du puits en place et aligner les ouvertures de
passage du sceau de plastique.
Installer le sceau de plastique (semblable au sceau montré à la figure
70) dans les ouvertures de façon à ce que l’enlèvement du couvercle
ne soit pas possible sans que le sceau ne soit brisé.
Fig. 70

Noter le numéro du sceau de plastique sur le carton d’activation de
garantie.
Attention : Ne pas confondre le numéro de système qui apparaît sur la
plaque signalétique avec le numéro du sceau de plastique.



2009-03-30
Compléter les autres renseignements demandés sur le carton
d’activation tel que montré dans l’exemple de la figure 71.
Indiquer au propriétaire que son installation est complétée et qu’il
recevra le guide du propriétaire et le contrat d’entretien dans les
prochaines semaines suite à la réception par DBO Expert inc. du
carton d’activation de la garantie. Entretemps, le propriétaire peut
obtenir une version électronique du guide sur le site www.enviroseptic.com.
Acheminer rapidement le carton d’activation de la garantie à DBO
Expert inc.
97
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
No système
DBO-02505
No de sceau
1234567
Fig. 71
2009-03-30
98
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
7. Guide d’utilisation et d’entretien
Section V – L’utilisation au quotidien
Mise en
contexte
Le Système Enviro-Septic constitue une technologie passive de traitement des
eaux usées. S’il est correctement installé, le système ne demande aucune
action spécifique à prendre lors d’une utilisation quotidienne, intermittente ou
après une absence prolongée.
Consignes
d’utilisation
Comme toute installation septique, une certaine attention doit être portée sur
la nature des eaux usées à traiter. Il est important que les usagers du système
respectent les consignes qui sont présentées dans le guide du propriétaire. Il
présente une liste détaillée d’éléments à faire ou ne pas faire dans et autour de
la résidence ou du bâtiment à desservir. Le non-respect de ces consignes peut
amener un colmatage ou un vieillissement prématuré du système. Si une telle
situation se produit, des actions peuvent être prises pour régénérer la tranche
colmatée ou pour remplacer certaines composantes lorsque les dommages
sont trop importants.
Quoi faire en
cas de
problème?
Si, au cours de l’utilisation normale du système de traitement, un des
phénomènes suivants vient qu’à être observé :







présence d’odeur anormale dans la résidence, autour de l’installation
septique ou en provenance des sources d’eau potable,
sol détrempé de façon anormale, présence de flaques d’eau
persistantes ou d’odeur autour de l’emplacement de la fosse septique
ou du Système Enviro-Septic,
reflux dans les toilettes ou autres dispositifs sanitaires de la résidence,
présence de végétation anormalement abondante à la surface et autour
de la fosse septique ou du Système Enviro-Septic,
inondation du terrain où le Système Enviro-Septic est installé,
érosion des remblais au-dessus ou autour du Système Enviro-Septic,
alarme du poste de pompage si un tel dispositif fait parti de votre
installation…
…communiquez rapidement avec votre installateur ou le service à la clientèle
de DBO Expert inc. au (819) 846-3642 et ayez l’information de la page
d’identification de votre système (voir annexe 2) à portée de la main.
2009-03-30
99
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Section W - Programme d’entretien des composants
Mise en
contexte
Le Système Enviro-Septic ne demande qu’un entretien minime. Dans les
faits, il s’agit davantage d’un suivi périodique du système. Ce suivi pourra
éventuellement mener à certaines opérations d’entretien.
Il faut toutefois noter que la fosse septique, le préfiltre, le poste de pompage
ou le dispositif de répartition peuvent demander un entretien plus poussé en
fonction de la réglementation ou des directives du fabricant de ces systèmes.
Entretien de la
fosse septique
La fosse septique qui précède le Système Enviro-Septic doit être vidangée
régulièrement. L’article 13 du règlement Q-2, r.8 exige qu’elle soit vidangée
au moins une fois tous les deux ans lorsque le système est utilisé à longueur
d’année et au moins une fois tous les quatre ans dans le cas d’une installation
utilisée de façon saisonnière. Pour plus de détails à ce sujet, il est
recommandé de vérifier la réglementation ou de communiquer avec les
autorités municipales.
Si la fosse septique n’est pas vidangée régulièrement, une partie de plus en
plus importante de solides et de matières grasses en suspension quittera la
fosse septique pour être acheminée dans le système de traitement. La fosse
septique n’offrira plus le rendement nécessaire et le Système Enviro-Septic
pourrait en être affecté. C’est pourquoi la vidange période de la fosse septique
est nécessaire.
En tout temps, la vidange de la fosse septique doit être faite par un
professionnel à l’aide de l’équipement de pompage adéquat.
C’est le propriétaire qui a la responsabilité de faire vidanger sa fosse
septique selon les règles en vigueur. Ce travail doit toujours être fait par
une personne qualifiée. Il peut être très dangereux de pénétrer dans une
fosse septique sans prendre auparavant les précautions nécessaires.
Attention : Le propriétaire doit s’assurer qu’en tout temps, les couvercles
de la fosse septique sont bien en place. Un couvercle mal installé peut
nuire au bon fonctionnement du Système Enviro-Septic en plus d’être
une source de danger potentiel.
2009-03-30
100
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Préfiltre
Le préfiltre est obligatoire lorsque la fosse septique est suivie d’un système de
répartition sous faible pression. Il est aussi obligatoire dans toute fosse
septique certifiée BNQ et qui a été fabriquée depuis le 1er janvier 2009 (voir
annexe 7). Il doit être entretenu selon la procédure d’inspection et d’entretien
prévue par le fabricant.
Il est très important d’entretenir le préfiltre de façon régulière. S’il n’est pas
nettoyé régulièrement, il peut y avoir refoulement des eaux dans la résidence,
blocage du passage de l’air ou encore rejet de gras et de matières en
suspension dans le système de traitement.
Boîte de
distribution et
égalisateurs
En usage normal, la boîte de distribution de l’installation septique ne requiert
pas d’ajustement. L’ajustement initial et la capacité d’autonivellement
(ajustement naturel) des égalisateurs se conjuguent pour maintenir une bonne
répartition des eaux dans les rangées de conduites Enviro-SepticMD.
Toutefois, une variation de plus de 100 mm dans les piézomètres entre le
niveau d’eau le plus bas et celui le plus haut lors de deux mesures
consécutives indique que les égalisateurs devraient être ajustés. Une personne
qualifiée doit alors procéder à l’ajustement.
Si un ajustement est requis, le technicien doit effectuer les activités
suivantes :
 Dégager puis retirer le couvercle de la boîte de distribution.
 Retirer les égalisateurs des conduites de distribution et les laver à
grande eau pour retirer toute accumulation de limon.
 Retirer les boues qui ont pu s’accumuler dans le fond et sur les parois
de la boîte de distribution.
 Replacer les égalisateurs sur les ouvertures des conduites de
distribution de façon à ce que la molette (bouton) d’ajustement soit en
haut.
 Tourner la molette d’ajustement de chaque égalisateur en sens
antihoraire jusqu’à ce que les plaques à déversoir mobiles soient à la
position la plus basse.
 Verser suffisamment d’eau à l’intérieur de la boîte jusqu’à atteindre la
base des ouvertures de sortie.
 En utilisant le niveau d’eau comme référence, déterminer quelle
ouverture est la plus haute, sans toutefois ajuster cet égalisateur.
 Tourner la molette de chacun des autres égalisateurs de façon à mettre
toutes les ouvertures au même niveau que l’ouverture initialement la
plus haute.
 Compléter l’ajustement en ajoutant lentement de l’eau afin de vérifier
que toutes les ouvertures sont au même niveau.
 Répéter cette étape une ou deux fois afin de vous assurer d’avoir
obtenu le bon niveau de distribution pour tous les égalisateurs.
2009-03-30
101
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Rangées de
conduites
EnviroSepticMD
En usage normal, les rangées de conduites Enviro-SepticMD ne requièrent pas
d’entretien.
Piézomètres
Il n’y a aucun entretien à faire sur les piézomètres. Il faut toutefois s’assurer
qu’en tout temps les bouchons sont en place.
Dispositif
d’échantillonnage
Le Système Enviro-Septic possède un point d’échantillonnage. Une conduite
de 200 mm de diamètre terminée par un bouchon doit apparaître au-dessus du
sol, sur le côté des rangées près de l’extrémité des rangées alimentées par les
eaux en provenance de la fosse septique (voir figures 32 à 35) ou près de la
boîte de distribution.
Il est normal de retrouver une certaine fluctuation du niveau d’eau dans les
conduites. Si par contre, le niveau d’eau atteint 260 mm, une régénérescence
du Système Enviro-Septic doit être envisagée. Cette procédure doit être
réalisée par une personne qualifiée15.
Le dispositif d’échantillonnage n’a pas à être entretenu. On doit toutefois
s’assurer que le bouchon demeure en place et qu’il est maintenu en position à
l’aide d’une attache en plastique.
L’échantillonnage est un travail qui doit être confié à une personne
compétente. Pour obtenir plus de détails sur la façon d’utiliser le dispositif
d’échantillonnage, consultez la section portant sur la procédure
d’échantillonnage.
15
Des frais pourraient être exigés pour effectuer cette opération, si le problème est dû à une mauvaise utilisation du
système ou à un problème de conception ou d’installation.
2009-03-30
102
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Éléments du Système Enviro-Septic installés dans le sol
Fig. 72
Éléments du Système Enviro-Septic apparents au-dessus du niveau du sol
Fig. 73
Note : La position des éléments peut varier en fonction de la configuration
réalisée. La position de la fosse septique et de la boîte de distribution est
indiquée en traits pointillés. La position du Système Enviro-Septic est
représentée par le grand rectangle. Ces trois éléments ne sont pas visibles de
la surface.
Seuls l’évent et les couvercles de la fosse septique, du dispositif
d’échantillonnage et du ou des piézomètres sont visibles au dessus de la
surface du sol.
Si un poste de pompage est utilisé, son couvercle sera aussi apparent audessus du niveau du sol.
2009-03-30
103
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Évent
L’évent ne requiert aucun entretien. Le propriétaire doit toutefois s’assurer
que rien ne contrevient à la circulation de l’air. En hiver, l’ouverture de la
conduite doit être suffisamment élevée de sorte que la neige ne bloque pas le
passage de l’air. En tout temps, il doit aussi y avoir une différence minimale
de 3 mètres entre l’évent d’entrée situé à l’extrémité du Système EnviroSeptic et l’évent de sortie généralement situé sur la toiture.
Sable filtrant
Il n’y a pas d’entretien à effectuer sur le sable filtrant lors d’un usage normal
du Système Enviro-Septic.
Poste de
pompage ou
système de
distribution sous
faible pression
Dans certains cas, les contraintes du site ou les besoins de répartition des eaux
exigent l’utilisation d’un poste de pompage ou d’un système de distribution
sous faible pression. Le propriétaire est alors responsable de respecter les
règles d’entretien du fabricant de cet équipement.
Surface du
remblai au
dessus du
Système
Enviro-Septic
La surface du remblai situé au-dessus du Système Enviro-Septic doit être
recouverte de végétation herbacée. Une légère pente doit être donnée à la
surface afin de favoriser le ruissellement des eaux de pluie vers l’extérieur du
système. Le gazon doit aussi être coupé régulièrement. Finalement, toute
dépression qui pourrait se créer avec le temps doit être comblée afin d’éviter
toute accumulation d’eau au-dessus du système et pour enrayer l’érosion.
Tableau
sommaire de
l’entretien
Le tableau de la page suivante présente un sommaire du suivi à effectuer sur
chacune des composantes du Système Enviro-Septic. Les tâches de suivi qui
ne peuvent être effectuées par le propriétaire doivent être faites par DBO
Expert inc. ou une tierce partie formée pour effectuer ce travail.
Le suivi normal du système Enviro-Septic est effectué dans le cadre d’un
contrat de suivi à conclure entre les parties. Le guide de l’usager du système
Enviro-Septic présente plus de détails quant aux responsabilités de chacun.
2009-03-30
104
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Tableau 9 - Composantes du Système Enviro-Septic
Composante
Fosse septique
Fonction
Suivi à réaliser
Fréquence
Traitement primaire des
eaux usées
Vidange périodique
Selon les normes en
vigueur
Préfiltre
Rétention des solides dont
la taille est supérieure à
l’ouverture maximale du
filtre.
A) selon les
niveaux d’eau dans
les piézomètres.
A) au besoin
Responsable
Propriétaire (le
travail doit être
effectué par une
personne qualifiée)
Selon les directives du fabricant.
Système de
répartition
3 options
A) Boîte de
distribution et
égalisateurs
Répartir les eaux en
provenance de la fosse
septique entre les rangées
de conduites EnviroSepticMD.
B) Système de
distribution sous
faible pression
B) Selon les directives du fabricant.
C) Vanne à rochet
C) Selon les directives du fabricant.
Voir piézomètres
Rangées de conduites
Enviro-SepticMD
Piézomètres
Distribuer et traiter les
eaux usées
Indiquer le niveau d’eau
dans les rangées de
conduites
Mesure du niveau
d’eau
Dispositif
d’échantillonnage
Vérifier la performance
épuratoire du Système
Enviro-Septic
Permettre le passage de
l’air dans le Système
Enviro-Septic
Compléter le traitement de
l’eau et favoriser
l’évacuation de l’eau
Relèvement des eaux vers
le Système Enviro-Septic
Facultatif
Évent
Sable filtrant
Poste de pompage
(optionnel)
16
A) Propriétaire (il
est préférable que
ce travail soit
effectué par une
personne qualifiée)
Vérifier que
l’ouverture n’est
pas obstruée
Non
Une à deux fois par
année et de façon
préventive, avant la
vidange de la fosse
septique.
Facultatif
Propriétaire ou
Personnel qualifié16
Au besoin
Propriétaire
Personnel qualifié
Selon les spécifications du fournisseur
La mesure du niveau d’eau dans les piézomètres fait partie du contrat de suivi du système Enviro-Septic
2009-03-30
105
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Section X – Méthode de collecte et d’évaluation des échantillons
Mise en
contexte
Le système de traitement Enviro-Septic possède un dispositif
d’échantillonnage qui peut être utilisé pour récupérer des eaux traitées afin
d’en faire l’analyse. Les paragraphes qui suivent décrivent la façon de faire
pour échantillonner les eaux du système.
Matériel à
prévoir
Voici une liste des éléments à prévoir afin de faciliter la prise d’échantillons
de l’affluent du Système Enviro-Septic à partir du dispositif
d’échantillonnage :




Procédure
d’échantillonnage
Échantillonneur équipé d’une pompe péristaltique et d’une conduite
de prise d’eau équipée d’une crépine.
Une lampe de poche.
Glacière et contenants de laboratoire pour recueillir les échantillons.
Récipient de 100 mm de diamètre sur une hauteur de 125 mm installé
au bout d’une perche à la hauteur requise pour que le haut du récipient
arrive juste sous le radier de conduite d’amenée du capteur lorsque la
tige touche le fond du puits.
1. Retirer le sceau de plastique du couvercle d’échantillonnage
2. Retirer le couvercle du dispositif d’échantillonnage.
Note : S’il y a de l’eau accumulée dans le puits d’échantillonnage au
dessus de la conduite d’infiltration, il est probable que le sable
autour de cette conduite est 100 % saturé en eau. C’est signe
que le débit d’eau traitée dépasse les capacités d’évacuation du
sol ou encore que le niveau de la nappe phréatique est audessus du niveau du sol récepteur. Dans les deux cas,
l’équilibre hydraulique doit d’abord être rétabli avant de
procéder à une prise d’échantillon.
3. Placer la crépine raccordée à la pompe péristaltique de l’échantillonneur
dans le fond du récipient qui permettra de recueillir les eaux.
4. Placer le récipient et la crépine dans le fond du puits d’échantillonnage de
façon à ce que tout nouvel écoulement d’eau du dispositif
d’échantillonnage tombe dans le récipient. Le trop-plein doit ensuite
déborder du récipient et retomber dans le fond du puits pour s’évacuer par
la conduite d’infiltration.
5. Préparer et programmer l’échantillonneur pour récupérer l’eau nécessaire
aux analyses.
6. Protéger adéquatement l’échantillonneur des intempéries pour la durée de
collecte des échantillons.
7. Une fois l’eau des échantillons recueillie, filtrer l’eau à l’aide d’un tamis
0,25 mm ce qui permettra de retirer les grosses particules de sédiments
2009-03-30
106
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
qui pourraient s’être détachées des parois du dispositif d’échantillonnage.
Ce tamis est utilisé pour obtenir un résultat représentatif. Il est en effet
moins contraignant que les 100 mm de sable que l’eau aurait traversé
pour se rendre à la surface de sol récepteur si elle n’avait pas été
interceptée par le dispositif d’échantillonnage.
8. Verser le filtrat dans les contenants fournis par le laboratoire.
9. Placer les contenants d’analyse dans la glacière pour les maintenir au
frais.
10. Vider le liquide non requis dans le piézomètre relié à une des rangées de
conduites.
11. Replacer le couvercle du dispositif d’échantillonnage et placer un sceau
plastique pour remplacer celui qui a été retiré.
12. Noter la date et l’heure de l’échantillonnage.
13. Livrer les échantillons rapidement au laboratoire.
14. S’assurer de laisser les lieux dans leur état initial.
Mise en place
des
équipements
La figure 74 présente un exemple sur la façon d’installer les équipements
pour prendre des échantillons.
Fig. 74
2009-03-30
107
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Détail –
Crépine et
récipient
La figure 75 montre la position du récipient et de la crépine pour recueillir
une partie des eaux captées.
Fig. 75
Techniques
visuelles et
olfactives pour
l’évaluation de
l’effluent
Si le Système Enviro-Septic fonctionne normalement, l’effluent prélevé dans
l’échantillonneur doit être de couleur claire ou légèrement colorée (jaunâtre,
brunâtre). De plus, il doit être relativement translucide. S’il dégage une odeur,
elle doit être peu prononcée.
Évaluation visuelle
Placer l’échantillon prélevé dans un contenant à parois translucides. Placer ce
contenant contre une surface blanche telle une feuille de papier. Observer
l’aspect visuel de l’échantillon à travers la paroi du contenant. Si l’effluent est
de couleur foncée ou qu’il montre une forte turbidité, c’est signe que le
système de traitement ne fonctionne pas normalement.
Évaluation olfactive
En tenant le contenant ouvert avec votre main, effectuer dans le plan
horizontal un léger mouvement circulaire de façon à faire tourner le liquide à
l’intérieur du contenant. Si une odeur d’ammoniac (odeur âcre et piquante),
de sulfure d’hydrogène (œufs pourris) ou toute autre odeur prononcée est
perceptible, c’est signe que le système ne fonctionne pas normalement.
Si un des signes de problème potentiel est présent, procéder à une analyse de
la DBO5C, des matières en suspension et des coliformes fécaux.
2009-03-30
108
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Évaluation de
l’effluent –
MES, DBO5C
et Coliformes
fécaux
2009-03-30
Les échantillons prélevés doivent être placés dans des contenants prévus à cet
effet et expédiés à un laboratoire accrédité conformément aux méthodes de
conservation approuvées. La qualité de l’effluent doit être conforme aux
attentes de la classe de traitement secondaire avancé (Classe III).
109
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
8. Guide de dépannage et de réparation
Section Y – Procédure d’inspection des composants
Mise en
contexte
Bien que le Système Enviro-Septic ne nécessite pas d’entretien formel, un
suivi périodique est de rigueur afin de vérifier son bon fonctionnement. Les
paragraphes qui suivent présentent les éléments à vérifier.
Documentation
Il est important de tenir compte de l’évolution de l’installation septique. C’est
pourquoi un bon suivi implique la compilation de données sur l’état du
système lors de l’inspection. L’annexe 1 propose un formulaire qui peut être
utilisé à cet effet.
Schéma de
l’installation
Il est important de préparer un schéma de la position des équipements dans le
sol. Ce schéma devrait présenter les éléments suivants ainsi que tout autre
élément qui pourraient faciliter la localisation et l’identification des
composantes du système :
 couvercles de fosse septique;
 couvercle du poste de pompage s’il y a lieu;
 localisation de la boîte de distribution;
 direction des conduites Enviro-Septic;
 localisation du tube d’accès du dispositif d’échantillonnage;
 localisation et numérotation des ouvertures des piézomètres;
 évent.
Voici un exemple de schéma du Système Enviro-Septic.
Fig. 76 – Exemple de schéma de localisation
2009-03-30
110
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Précautions à
prendre
L’eau présente dans la fosse septique, les conduites et les piézomètres est une
eau usée. L’eau de résurgence peut aussi être contaminée. Il faut donc prendre
certaines précautions. La personne qui effectue l’inspection d’une installation
septique doit se protéger convenablement. Vêtement de travail, lunettes et
gants de protection sont de mise. L’utilisation de gants de protection jetable
est recommandée. Afin d’éviter une contamination possible, éviter le contact
direct avec les eaux usées.
Fosse septique
La fosse septique précède le système de traitement. Elle doit être vidangée
fréquemment. Un registre des vidanges doit être maintenu par le propriétaire.
Lors d’une visite d’inspection:
 Vérifier que les couvercles de la fosse septique sont en place et qu’ils
sont en bon état.
 Vérifier que l’eau de ruissellement ne peut pas entrer par les
ouvertures de la fosse.
 Vérifier que le sol au-dessus et autour de la fosse septique est stable et
qu’il n’est pas spongieux ce qui pourrait indiquer la présence d’une
fuite.
Inspection
visuelle
Lors de l’inspection du système de traitement :
 Vérifier que le sol est stable au-dessus et autour du système de
traitement et qu’il est recouvert de végétation herbacée.
 Vérifier que les remblais latéraux ont une pente acceptable (pas trop
prononcée) de façon à éviter des problèmes d’érosion éventuels.
 Déterminer s’il y a des signes avant-coureurs d’une situation
problématique tels que sol spongieux ou détrempé, présence de
plantes nuisibles, présence de résurgence ou érosion du sol.
Il est suggéré de prendre des photos présentant l’état de l’installation septique
lors de l’inspection et de conserver ces photos au dossier.
2009-03-30
111
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Mesure du
niveau d’eau
dans les
piézomètres des
conduites
Enviro-Septic
La mesure du niveau d’eau dans les rangées de conduites se fait à partir du ou
des piézomètres placés à l’extrémité du Système Enviro-Septic.
Séquence de mesure du niveau d’eau
1- Retirez le bouchon du piézomètre à mesurer.
2- Glissez une baguette de bois ou un mètre (instrument de mesure) dans le
piézomètre afin que son extrémité trempe dans l’eau qui peut être présente
dans le fond du piézomètre. Normalement, une baguette de bois d’un mètre
de long sera suffisante. Si par contre vos piézomètres sont plus longs,
utilisez une baguette de bois plus longue. Une ficelle attachée à la baguette
de bois peut aussi être utilisée dans ce cas pour descendre et remonter votre
instrument de mesure dans le piézomètre.
3- À l’aide d’une règle (ou directement sur le mètre), déterminez le niveau
d’eau dans la conduite en observant la hauteur de la zone mouillée. Si la
lecture s’avère difficile, ajouter un peu de sable fin sur la baguette humide
avant de la descendre dans le piézomètre. Le sable sera en grande partie
retiré de la zone qui aura trempé dans l’eau et la lecture sera plus aisée.
4- Notez le niveau d’eau du piézomètre.
5- Replacez le bouchon sur le piézomètre
6- Essuyez la zone mouillée sur la baguette de bois (ou le mètre) à l’aide d’un
chiffon jetable.
7- Répétez toutes les étapes pour chaque piézomètre.
8- Nettoyez le mètre, la baguette de bois ou les gants s’ils sont réutilisables.
Disposez des gants et chiffons jetables dans un sac de plastique fermé.
9- Inscrire les résultats obtenus dans le registre du niveau d’eau dans les
piézomètres (voir Annexe 1).
Autre option : À la place d’un mètre ou d’une baguette de bois, la lecture peut aussi
être prise à l’aide d’une pipette. La pipette est un petit tube gradué servant à prélever
une petite quantité de liquide. Le technicien descend la pipette au fond du
piézomètre. S’il y a de l’eau, elle entre alors par l’ouverture du bas. Le technicien
ferme ensuite l’autre extrémité avec son pouce et il retire la pipette du piézomètre
pour effectuer la lecture.
Fig. 77 – Mesure du niveau d’eau.
2009-03-30
112
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Ajustement des
égalisateurs de
la boîte de
distribution
Si la mesure du niveau d’eau dans les piézomètres montre une variation de
plus de 100 mm entre le niveau d’eau le plus bas et celui le plus haut lors de
mesures effectuées au cours de deux visites consécutives, c’est que les
égalisateurs devraient être ajustés. Procéder à l’ajustement selon les directives
présentées à la section U.
Mesure du
niveau d’eau
dans les autres
piézomètres
La réglementation peut exiger la pose d’un ou plusieurs piézomètres de
mesure du niveau de la nappe phréatique. Le concepteur peut aussi demander
la pose de tels piézomètres pour vérifier le comportement de la nappe
phréatique. Ces piézomètres peuvent être installés au centre du système de
traitement ou sur le pourtour extérieur de celui-ci.
Si de tels piézomètres existent, prendre la mesure du niveau d’eau dans ceuxci et noter les résultats sur la feuille de visite. Le niveau dans ces piézomètres
doit normalement se situer au moins 60 cm plus bas que la base du Système
Enviro-Septic dans le cas d’un sol très perméable et à au moins 30 cm dans le
cas des sols perméable et très perméable.
2009-03-30
113
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Section Z – Remplacement ou réparation des composants
Signe d’un
système qui ne
fonctionne pas
normalement
Si le système de traitement Enviro-Septic présente un des phénomènes
suivants, c’est que l’installation septique ne fonctionne pas normalement.







Causes
possibles à
envisager
sol détrempé de façon anormale, présence de flaques d’eau
persistantes ou d’odeur autour de l’emplacement de la fosse septique
ou du Système Enviro-Septic,
reflux dans les toilettes ou autres dispositifs sanitaires de la résidence,
présence de végétation anormalement abondante à la surface et autour
de la fosse septique ou du Système Enviro-Septic,
inondation du terrain où le Système Enviro-Septic est installé,
érosion des remblais au-dessus ou autour du Système Enviro-Septic,
conduites Enviro-SepticMD remplies d’eau
alarme du poste de pompage si un tel dispositif fait parti de votre
installation…
Plusieurs éléments peuvent être la cause d’un mauvais fonctionnement du
système. Ils peuvent être regroupés en trois grandes catégories.



Déséquilibre hydraulique
Circuit aéré déficient
Eaux usées anormales
Chacune de ces catégories sera analysée en détail dans les paragraphes qui
suivent
Déséquilibre
hydraulique
Lorsqu’un système est en équilibre hydraulique, c’est qu’il est utilisé dans des
conditions qui lui permettent de traiter, de distribuer et d’évacuer la quantité
d’eau usée qu’il reçoit. S’il n’est pas équilibré, une accumulation
commencera à se produire. Progressivement, le système sera complètement
saturé en eau et les signes de mauvais fonctionnement énumérés
précédemment commenceront à apparaître.
Équation hydraulique
Pour qu’un système soit en équilibre hydraulique, il faut que sa capacité
d’évacuation (QE) soit supérieure à sa capacité de traitement (QT) et que cette
dernière soit supérieure au volume d’eau qui entre dans le système (QA).
QE > QT > QA
Si le système montre une accumulation d’eau importante dans la couche de
sable qui entoure les conduites Enviro-Septic, c’est que cette équation n’est
pas satisfaite.
2009-03-30
114
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Causes possibles d’un débalancement
Si le système n’est pas en équilibre, c’est que le volume d’eau acheminé vers
le système est trop important ou que la capacité d’évacuation est trop faible.
Plusieurs causes doivent être considérées pour régler ce genre de problème.
Le tableau 10 fournit les causes les plus prévisibles et les solutions à apporter.
Tableau 10
Déséquilibre hydraulique
Problème
Causes possibles
Solutions
Volume d’eau
provenant de la
résidence est
supérieur au
débit de
conception
 Le volume d’eau généré dans la résidence
n’est pas ce qui était prévu. Le nombre
d’occupants est supérieur aux prévisions,
les activités qui s’y déroulent génèrent un
volume d’eau supérieur à une résidence
normale ou à ce qui avait été prévu.
 Utiliser un compteur d’eau pour mesurer
le débit d’eau utilisé dans la résidence de
façon à démontrer au client que ses
activités génèrent un volume d’eau trop
important pour le système.
 Amener le propriétaire à modifier les
activités ou les habitudes des occupants
de façon à respecter les capacités de son
système.
 Augmenter la capacité de l’installation
septique
 La plomberie de la résidence ou du
bâtiment est en mauvais état et des fuites
provoquent une augmentation du débit
normal.
 Réparer la plomberie de façon à éviter
l’acheminement d’eau non voulue au
système de traitement.
 Des eaux parasites s’infiltrent dans le
système ou sont acheminées dans la fosse
septique. Une bonne façon de vérifier
cette condition est de couper toute source
d’utilisation d’eau connue dans la
résidence et de regarder si l’eau continue
de s’écouler dans la fosse septique. Voici
quelques exemples de causes possibles :
 la sortie des conduites de drainage du
bâtiment est raccordée au système de
traitement
 la conduite de lavage à contre-courant
de la piscine est raccordée au système
de traitement.
 Les eaux de ruissellement entrent dans
la fosse septique par le couvercle ou
un joint non étanche.
 Éliminer toute eau parasite dans le
volume d’eau usée à traiter.
 Les eaux de gouttières ou de tranchées
drainantes sont acheminées à la fosse
septique.
2009-03-30
115
 Acheminer l’eau des conduites de
drainage au fossé ou dans l’égout
pluvial.
 Acheminer l’eau de la piscine au fossé
ou dans l’égout pluvial.
 Rehausser le couvercle ou rendre les
joints étanches de façon à ce que les
eaux de ruissellement ne passent pas à
la fosse septique.
 Acheminer ces eaux dans des
conduites de drainage, au fossé ou
dans l’égout pluvial.
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Tableau 10
(suite)
Déséquilibre hydraulique
Problème
Des eaux
parasites
s’infiltrent
directement dans
le système de
traitement
Causes possibles
 Le système de traitement est constitué de
sable et des conduites Enviro-Septic.
Dans certaines conditions, il peut recevoir
des eaux qui ne viennent pas de la fosse
septique. Ces eaux augmentent la charge
hydraulique imposée à la surface du sol
récepteur. La capacité d’évacuation est
dépassée et l’eau s’accumule. Voici
quelques exemples :
 Le système n’est pas recouvert de
remblai et de végétation herbacée.
 Le système est dans une pente et les
eaux de ruissellement ou de la nappe
phréatique s’y infiltrent.
 Compléter le remblai, imprimer une
légère pente vers l’extérieur du
système et recouvrir de végétation
herbacée.
 Combler la dépression avec de la terre
de remblai, imprimer une légère pente
vers l’extérieur du système et
recouvrir de végétation herbacée.
 Mettre en place une tranchée drainante
pour intercepter ces eaux et les
acheminer au fossé.
 L’apport d’eau traitée dans la couche de
sol récepteur crée une remontée de la
nappe phréatique plus ou moins
importante en fonction du site. Dans
certaines conditions, cette remontée va se
faire jusque dans le champ de polissage et
le système de traitement.
 Augmenter la surface du champ de
polissage et du système pour diminuer la
charge hydraulique sur le sol récepteur et
ainsi diminuer la remontée de nappe.
 Diminuer le volume d’eau usée généré,
car la capacité d’évacuation du sol est
inférieure au débit de conception prévu.
 Il y a une dépression à la surface audessus du système et l’eau s’y
accumule pour s’infiltrer par la suite.
Remontée de la
nappe phréatique
2009-03-30
Solutions
 Des modifications doivent être effectuées
pour rediriger ces eaux vers les fossés
d’écoulement normaux. La tranchée
drainante est une solution à envisager.
116
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Circuit aéré
déficient
Le circuit aéré est important pour le bon fonctionnement du Système EnviroSeptic, car il permet le passage de l’air nécessaire à l’alimentation des
bactéries responsables du traitement des eaux usées. Si l’air est coupé, les
bactéries risquent de se développer en mode anaérobie et il y a danger de
colmatage. Il est donc important de rétablir le circuit aéré s’il est coupé.
Le tableau 11 fournit les causes les plus prévisibles et les solutions à apporter.
Tableau 11
Circuit aéré déficient
Problème
Causes possibles
Solutions
L’air est coupé
 Il n’y a pas d’évent d’entrée.
 Tout système doit avoir au moins un
évent d’entrée par 300 mètres linéaires de
conduite
 Tout système doit avoir un évent de
sortie. De préférence, il doit être placé sur
le toit de la résidence ou du bâtiment et il
doit y avoir une différence de niveau
minimale de 3 m entre l’entrée et la sortie.
 Une conduite de dérivation ou un évent
haut doit être installé pour assurer le
passage de l’air.
 La
conduite
doit
être
replacée
correctement. Ceci implique qu’elle a une
pente de 1 % vers les conduites EnviroMD
Septic
ou un point d’écoulement des
eaux de condensation.
 Les évents doivent être dégagés de façon
à permettre le passage de l’air.
 Il n’y a pas d’évent de sortie ou il n’y a
pas un différentiel minimal de 3 mètres
entre l’évent d’entrée et celui de sortie.
 Il y a un poste de pompage, mais aucune
conduite de dérivation pour le passage de
l’air
 Une conduite d’aération est à contre-pente
et l’eau de condensation s’y accumule
jusqu’à couper le passage de l’air.
 Un évent est obstrué (Ex. par la neige)
2009-03-30
117
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Eaux usées
anormales
Le Système Enviro-Septic est conçu pour traiter des eaux d’origine
domestique. Si les eaux usées qui alimentent le système ne sont pas celles
prévues, le développement des bactéries peut en être affecté ce qui peut
diminuer le niveau de traitement ou encore augmenter les dangers de
colmatage.
Le tableau 12 fournit les causes les plus prévisibles et les solutions à apporter.
Tableau 12
Eaux usées anormales
Problème
Causes possibles
Solutions
Les eaux sont
trop chargées
 La fosse septique contient beaucoup de
gras ou de boue. Elle n’a pas été vidangée
récemment ce qui fait que le volume utile
est réduit et que beaucoup de sédiments
passent dans le système de traitement
 Les activités des occupants ne sont pas
conformes aux attentes (Ex. Table
champêtre, production alimentaire, etc.).
 Faire vidanger la fosse septique et
expliquer au propriétaire l’importance
d’effectuer cette opération de façon
régulière.
 La fosse septique est très propre, mais le
propriétaire ajoute des additifs dans son
eau ce qui fait en sorte qu’une grande
quantité de solide se retrouve dans le
système de traitement.
 Il y a présence importante d’éléments non
assimilés dans la fosse septique.
 Un broyeur est utilisé dans la résidence.
 Interpeler le propriétaire à ce sujet et
discuter d’un changement des activités ou
d’une mise à niveau du système de
traitement.
 Expliquer au propriétaire pourquoi il doit
cesser l’usage de ces additifs.
 Déterminer et éliminer la source de ces
éléments non assimilés.
 Demander au propriétaire de retirer cet
équipement qui est dommageable pour
son installation septique.
 Expliquer au propriétaire l’importance de
ne pas jeter ces produits dans ses eaux
usées.
 Recommander aux occupants des produits
de nettoyage à phosphate réduit ainsi que
l’utilisation de quantité moindre.
Les eaux sont
chargées
chimiquement
 De la peinture ou d’autres produits
chimiques sont évacués dans le système
de traitement.
 Les occupants utilisent de grandes
quantités de nettoyant.
Poste de
pompage
Pour tout problème relié au poste de pompage, se référer aux directives
prévues par le fabricant.
2009-03-30
118
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Remplacement
d’une des
composantes du
système
Des précautions minimales doivent être prises si une des composantes du
système doit être remplacée.





Couper l’arrivée de l’eau usée.
Retirer les eaux contaminées et disposer de ces liquides de façon
adéquate.
Retirer la pièce d’équipement et la remplacer par une pièce
équivalente. S’il s’agit du remplacement d’une section de conduite
Enviro-Septic, il faut s’assurer de bien replacer le sable autour de la
conduite. Si le sable est contaminé, retirer un peu de sable (en disposer
convenablement) et le remplacer par du nouveau sable filtrant.
Vérifier que les joints sont étanches et que les pentes à respecter sont
conformes.
Remblayer avec les couches de matériaux prévues et couvrir de
végétation herbacée.
Pour ce qui est d’un remplacement d’une pièce du poste de pompage, vérifier
les directives du fabricant.
Liste des
fournisseurs de
pièces de
remplacement
Le tableau 13 fournit les coordonnées des fournisseurs de pièces de
remplacement spécifiques au système Enviro-Septic
Tableau 13
Pièce recherchée
Conduites Enviro-Septic ainsi que
 Manchon
 Adaptateur simple
 Adaptateur double
 Bouchon Enviro-Septic
 Égalisateur pour boîte de
distribution
 Boîte de distribution en
béton
 Puits d’échantillonnage et
capteur
Conduite PVC, poste de pompage,
sable filtrant
2009-03-30
119
Fournisseur et coordonnées
DBO Expert inc.
1410, route 222 / C.P. 265
St-Denis-De Brompton, Québec
J0B 2P0
www.dboexpert.com
Tél. : (819) 846-3642
1-866-440-4975
Téléc. : (819) 846-2135
Fournisseurs
installateur.
proposés
par
votre
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Section AA – Procédure de régénérescence
Mise en
contexte
Avec le temps ou si le système a subi des abus, un niveau de colmatage plus
élevé que celui recherché peut se développer autour des conduites. Il est
normal de retrouver un certain niveau d’eau dans les rangées de conduites
Enviro-SepticMD. Il est aussi normal de constater une fluctuation de ce niveau
d’eau avec le temps.
Par contre, un niveau élevé pour une grande période peut être le signe d’un
colmatage inhabituel. Heureusement, le Système Enviro-Septic a la capacité
de se régénérer, c'est-à-dire qu’il est possible de recréer les conditions
pratiquement d’origine du système.
Quand doit-on
envisager une
régénérescence
Une procédure de régénérescence doit être envisagée si le niveau d’eau dans
les piézomètres dépasse 260 mm (10,5 pouces), mais que le sable qui entoure
les conduites n’est pas saturé en eau. Si le sable est saturé en eau, il faut
d’abord rétablir l’équilibre hydraulique du système. Ensuite, lorsque l’eau
dans le sable se sera drainée, une procédure de régénérescence devra être
effectuée.
Trois
procédures de
régénérescence
Il y a trois procédures de régénérescence possible.
Précautions à
prendre
Les procédures de régénérescence forcées doivent être effectuées par une
personne qualifiée.
1. La régénérescence naturelle qui se produit à la suite d’une réduction
de l’utilisation de l’installation septique pour une période de quelques
jours ou semaines (ex. période d’absence durant les vacances).
Aucune intervention n’est requise pour ce type de régénérescence.
2. La régénérescence forcée qui consiste à vidanger au même moment la
fosse septique et à retirer l’eau dans les conduites Enviro-SepticMD.
Cette forme de régénérescence est la plus commune et la plus simple à
réaliser
3. La régénérescence forcée avec nettoyage qui consiste à effectuer la
vidange de la fosse septique et le retrait de l’eau et des matières
inorganiques qui auraient pu s’accumuler dans les conduites après de
nombreuses années. Ce type de régénérescence demande une
intervention plus importante. Elle est requise dans le cas où le système
a subi des abus ou après un grand nombre d’années d’utilisation.
Exceptionnellement, lors d’une régénérescence forcée, la fosse septique n’est
pas remplie avec de l’eau claire comme dans le cas d’une vidange normale.
Cette procédure doit donc être faite au moment où la nappe phréatique est
basse et qu’il n’y a pas de danger pour qu’une pression hydrostatique s’exerce
sur la fosse septique.
2009-03-30
120
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Le fait de ne pas remplir la fosse septique donne au système 2 à 3 jours de
repos même si les occupants de la résidence continuent leurs activités
normales. Évidemment, la fosse peut être remplie à l’eau claire si la
procédure de régénérescence se fait juste avant une période d’absence
prolongée des occupants de la résidence.
Mesure préventive lors de la vidange de la fosse septique
Il est recommandé de vérifier le niveau d’eau dans les piézomètres quelques
jours avant de faire effectuer la vidange normale de la fosse septique (voir
procédure de prise de niveau d’eau). Si le niveau d’eau est trop élevé, il est
alors possible de profiter de la vidange de la fosse septique pour effectuer
une procédure de régénérescence forcée.
Procédure de
régénérescence
forcée
Les étapes suivantes doivent être effectuées lors d’une procédure de
régénérescence :
1. Déterminer et régler le problème ayant causé le colmatage plus
important autour des conduites.
2. Pomper les eaux présentes dans les conduites Enviro-SepticMD en
passant par les piézomètres installés aux extrémités des rangées ou des
sections de rangées de conduites Enviro-Septic. Si les conduites
doivent être nettoyées, passer une buse de nettoyage dans les
conduites tout en pompant les eaux et les débris délogés. Dans
certaines circonstances, cette opération peut exiger une excavation à
l’extrémité des rangées de conduites. Les conduites de ventilation, les
piézomètres et les adaptateurs décentrés sont ensuite retirés pour
permettre un meilleur accès aux conduites et un nettoyage plus
efficace.
3. Retirer toute l’eau à l’intérieur des rangées de conduites.
4. Si une excavation a été réalisée à l’extrémité des conduites, protéger
l’accès à l’aide de l’équipement nécessaire.
5. Assurer un passage d’air à travers tout le système.
6. Laisser toutes les rangées de conduites s’assécher pour une période
minimale de 72 heures.
7. Réinstaller les adaptateurs décentrés, les piézomètres et les conduites
de ventilation dans leur configuration initiale. Renflouer l’excavation
et remettre le système dans son état original.
2009-03-30
121
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Annexe 1– Rapport de visite annuelle
2009-03-30
122
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
2009-03-30
123
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Annexe 2 – Page d’identification du système (Exemple)
2009-03-30
124
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Annexe 3.1 – Configurations rapides TSA - Champ de polissage constitué d’un lit d’absorption – Sol très perméable
Systèmes Enviro-Septic de niveau traitement secondaire avancé sol très perméable
2009-03-30
125
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Annexe 3.2 – Configurations rapides TSA - Champ de polissage constitué d’un lit d’absorption – Sol perméable
Systèmes Enviro-Septic de niveau traitement secondaire avancé sol perméable
2009-03-30
126
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Annexe 3.3 – Configurations rapides TSA - Champ de polissage constitué d’un lit d’absorption – Sol peu perméable
(sans couche de gravier ou de pierre concassée)
Systèmes Enviro-Septic de niveau traitement secondaire avancé sol peu perméable
2009-03-30
127
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Annexe 3.4 – Configurations rapides TSA - Champ de polissage constitué d’un lit d’absorption – Sol peu perméable
(avec couche de gravier ou de pierre concassée)
Systèmes Enviro-Septic de niveau traitement secondaire avancé sol peu perméable
2009-03-30
128
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Annexe 4.1 – Configurations rapides TSA - Champ de polissage en tranchées – Sol très perméable
Systèmes Enviro-Septic de niveau traitement secondaire avancé sol très perméable
2009-03-30
129
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Annexe 4.2 – Configurations rapides TSA - Champ de polissage en tranchées – Sol perméable
Systèmes Enviro-Septic de niveau traitement secondaire avancé sol perméable
2009-03-30
130
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Annexe 4.3 – Configurations rapides TSA - Champ de polissage en tranchées – Sol peu perméable (sans couche de
gravier ou de pierre concassée)
Systèmes Enviro-Septic de niveau traitement secondaire avancé sol peu perméable
2009-03-30
131
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Annexe 4.4 – Configurations rapides TSA - Champ de polissage en tranchées – Sol peu perméable (avec couche de
gravier ou de pierre concassée)
Systèmes Enviro-Septic de niveau traitement secondaire avancé sol peu perméable
2009-03-30
132
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Annexe 5 – Système avec zone de collecte
À venir
2009-03-30
133
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Annexe 6 –Traitement tertiaire avec Désinfection
À venir
2009-03-30
134
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Annexe 7 – Préfiltre
Mise en
contexte
Un changement à la norme NQ 3680-905 – Fosses septiques préfabriquées
pour usage résidentiel – Caractéristiques dimensionnelles et physiques – qui
est intervenu le 5 mai 2008 fait en sorte que le dispositif de sortie des fosses
septiques préfabriquées doit être un préfiltre alors qu’auparavant il pouvait
aussi être un déflecteur, une margelle ou un coude pied-de-biche.
Afin de faciliter la transition, les fabricants avaient jusqu’à la fin de l’année
pour se conformer à cette nouvelle approche.
C’est donc dire que toute fosse septique certifiée BNQ et fabriquée à compter
du 1er janvier 2009 doit avoir un préfiltre comme dispositif de sortie.
Bien que le préfiltre soit un dispositif qui de prime abord constitue une
amélioration à la chaîne de traitement, il implique aussi certaines contraintes
dont le concepteur, l’installateur et le propriétaire d’une installation doivent
être conscients.
Passage de l’air
La forme que prend le préfiltre varie d’un fabricant à l’autre. Il doit être
conforme à la norme NSF-46 pour être installé dans une fosse septique
certifiée. Or cette norme s’attarde surtout à la capacité du filtre de retenir
toutes les particules qui dépasse un certain diamètre (deux catégories : 1,5 et
3 mm de diamètre). La norme ne traite aucunement du passage de l’air à
travers le préfiltre.
Or, tout lit d’infiltration profite de la présence d’air pour alimenter les
bactéries de la tranche colmatée. Une façon d’augmenter la quantité d’air
disponible est d’utiliser un évent à l’extrémité du lit d’absorption pour ainsi
créer un circuit aéré entre cet évent et celui de la toiture du bâtiment desservi.
Comme ce circuit aéré passe par la fosse septique, l’air doit aussi passer à
travers le préfiltre. C’est pourquoi le concepteur et l’installateur ont avantage
à choisir une fosse septique équipée d’un préfiltre qui laisse passer l’air.
Au Québec, d’après un sondage effectué récemment, ce sont surtout trois
préfiltres qui sont utilisés par les fabricants de fosses septiques. Deux de
ceux-ci sont conçus pour laisser passer l’air alors que l’autre est moins
performant à ce niveau. Le tableau qui suit présente ceux qui sont
recommandés pour être utilisés avec Enviro-Septic, compte tenu de leur
capacité à laisser passer l’air entre le système Enviro-Septic et la fosse
septique.
2009-03-30
135
Système Enviro-Septic TSA - Guide de conception et d’installation, d’utilisation …
Préfiltre
Polylock Pl-122
PT Aqua ETF-080
Tuf-Tite EF-6
Entretien
Recommandé
Oui
Oui
Non
La fonction première du préfiltre est de retenir certaines particules dans la
fosse septique. Comme son nom l’indique, pour y arriver, il utilise un filtre
dont la forme varie d’un produit à l’autre. Dans tous les cas toutefois, ces
filtres offrent une surface sur laquelle des bactéries peuvent croître et des
matières peuvent s’accumuler.
Avec le temps l’importance de cette accumulation peut faire en sorte que le
filtre se bloque et que le niveau d’eau monte dans la fosse septique. Si la
situation perdure, il peut arriver que le niveau d’eau monte suffisamment pour
que les gras accumulés en surface et des matières en suspension dans l’eau de
la fosse passent au-dessus du filtre et soient entrainés dans le système de
traitement ou l’élément épurateur.
Cette situation doit évidemment être évitée, car, avec le temps, ces éléments
peuvent avoir un effet sur la durée de vie du système de traitement. C’est
pourquoi le préfiltre doit être entretenu régulièrement de façon à ce que le
filtre ne se bloque pas à la suite de l’accumulation de matière dans ses
ouvertures.
2009-03-30
136
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising