GALAXY - Slant/Fin

GALAXY - Slant/Fin
CHAUDIÈRE EN FONTE AU GAZ NATUREL ET AU GAZ PROPANE DE PÉTROLE LIQUÉFIÉ
GALAXY
EAU CHAUDE — Modèles GG-75H à GG-399H
EAU CHAUDE ET VAPEUR À BASSE PRESSION — Modèles GXH-105 à GXH-300H
DIRECTIVES D’INSTALLATION ET D’UTILISATION
TABLE DES MATIÈRES
PAGE
Service nominal dimensions..... ...................................................2
Exigences d’installation :
Emplacement de la chaudière........................................ ....... 3
Fondation de la chaudière................................... .................. 3
Exigences relatives à la cheminée......................................... 3
Dégagement minimal .................................. ............................... 4
Conduite de ventilation............................................ .............. 4
Canalisations de gaz................................................................... 4
Entrée d'air dans la pièce de la chaudière et ventilation ...... 5
Installation de la hotte de tirage............................................. 5
Conduites à la chaudière – chauffe-eau.................. .............. 6
Assemblage et installation des contrôles de vapeur ........... 6
Raccordement d'une chaudière à vapeur.............................. 7
Volet régulateur de tirage ..............................................7–9, 15
Contrôles électriques et câblage.................... ......................10
Systéms de régulation per zone.................... ..................11-12
Contrôle de la température de l'eau de la chaudière ..........13–14
Directives d'utilisation :
Remplissage et purge des systèmes d'eau..........................15
Directives de démarrage initial, de sécurité et
d'allumage........................................................................16–17
Ajustement du brûleur, vérification de l'admission
de gaz ..............................................................................17–18
Contrôles, vérification de sécurité.........................................18
Vérification du coupe-circuit de manque d'eau.........................19
Vérification du contrôle de pression ..........................................19
Purge d'une chaudière à vapeur................................................19
Entretien......................................................................................20
Vérification de sécurité pour le système de contrôle ...........20
Protection contre le gel .........................................................21
Traitement de l'eau ................................................................21
Séquence des opérations ..........................................................22
Guide de dépannage .................................................................23
Annexe A & B .............................................................................24
Annexe C, D & E ....................................................................... 25
IMPORTANT
Lisez tous les avertissements et énoncés ci-dessous avant de
lire les instructions d’installation.
AVERTISSEMENT
VOIR « L’AVERTISSEMENT » DE LA PAGE 3
CONCERNANT LES GAZ DE PÉTROLE LIQUÉFIÉS
POUR LES CHAUDIÈRES AU GAZ PROPANE
L'installation doit être conforme aux exigences des autorités ayant
juridiction ou, en l'absence de telles exigences, à la dernière édition
du National Fuel Gas Code, ANSI Z223.1 ou à la CSA B149.1 de la
dernière édition pour gaz naturel et gaz propane. L'installation doit
également être conforme aux exigences supplémentaires dans ce
manuel de directives Slant/Fin.
De plus, aux endroits où le prescrivent les autorités ayant juridiction,
l'installation doit être conforme à l'American Society of Mechanical
Engineers Safety Code pour les appareils de contrôle et de sécurité
des chauffe-eau automatiques, No CSD-1 ou CSA B149.1 de la
dernière édition pour gaz naturel et propane. En cas de conflit entre
les exigences ci-dessus, c'est la plus rigoureuse qui devra être
appliquée.
Ce manuel doit être laissé au propriétaire et devrait être accroché
sur ou simplement à côté de la chaudière pour usage ultérieur.
AVERTISSEMENT
Cette chaudière, ces conduites de gaz et ces accessoires doivent
être installés, raccordés, entretenus et réparés pas un technicien de
service qui a la formation voulue, qui détient un certificat de
compétence et qui a de l'expérience en matière de précautions pour
l'équipement au gaz; ou qualifié conformément aux exigences des
autorités qui ont juridiction.
Entrepreneur chauffagiste
Numéro de modèle de la chaudière
Adresse
Numéro de série de la chaudière
Numéro de téléphone
Date d'installation
Imprimé au Canada 0713
No pièce 41-0549 Révision B
PUBLICATION GG-41
GALAXY
2
Volet
Interrupteur de
sécurité du volet
bloqué
Hotte de tirage
Limiteur ou
contrôle combiné
Raccords pour
chauffe-eau
instantané
Soupape de
surpression ¾ po
Raccords de
½ po du
volet
Alimentation
Contrôle
d'allumage
(chaudière IID)
Manomètre et
limiteur de
pression
VUE DE FACE
Tous les GG et GXH
Raccord de la
grille de
récupération
Limiteur de
retour de
flamme
Raccords de
chauffe-eau
instantané
(GXH-PT)
Rampe
d’alimentation
en gaz
Circulateur
Coupe-circuit
manque
d'eau
(type sonde)
Coupe-circuit
manque d'eau
(type flotteur)
Retour
Brûleurs
Manomètre
et limiteur
de pression
Manomètre
thermomètre
Valve de gaz
Retour alternatif
1½ po (exception
de GG-75 à
GG-175)
Assemblage de
la veilleuse
Alvéole
défonçable pour
circuit électrique
et volet
Jauge de
niveau de
l'eau
CÔTÉ DROIT
GG / GXH-PT
Indicateur
de niveau
d’eau
CÔTÉ DROIT
GXH-PZT-PPZT
CÔTÉ DROIT
GXH-PZ
SÉRIE GS CHAUDIÈRES À EAU CHAUDE - DIMENSIONS EN MM PUIS EN POUCES
A
B
C
D
E
F
G
H
J
K
GG-75H
502 193/4
335 133/16
127 5
1178 463/8
171 63/4
203 8
11/4
11/2
70 23/4
235 91/4
GG-100H
502 193/4
335 133/16
152 6
1353 463/8
330 63/4
203 8
11/4
11/2
70 23/4
235 91/4
GG-125H
502 193/4
335 133/16
152 6
1353 463/8
330 63/4
203 8
11/4
11/2
70 23/4
235 91/4
GG-150H
584 23
421 169/16
152 6
1353 531/4
330 13
248 93/4
11/4
11/2
70 23/4
235 91/4
GG-175H
584 23
421 169/16
152 6
1353 531/4
330 13
248 93/4
11/4
11/2
70 23/4
235 91/4
GG-200H
673 261/2
506 1915/16
178 7
1461 571/2
406 16
286 111/4
11/4
11/2
70 23/4
235 91/4
GG-225H
673 261/2
506 1915/16
178 7
1461 571/2
406 16
286 111/4
11/4
11/2
70 23/4
235 91/4
GG-250H
756 293/4
592 235/16
203 8
1514 595/8
432 17
330 13
11/4
11/2
70 23/4
235 91/4
GG-275H
756 293/4
592 235/16
203 8
1514 595/8
432 17
330 13
11/4
11/2
70 23/4
235 91/4
GG-300
845 331/4
662 261/16
203 8
1514 595/8
432 17
375 143/4
11/4
11/2
70 23/4
235 91/4
GG-325
845 331/4
662 261/16
203 8
1680 661/8
432 17
375 143/4
11/4
11/2
70 23/4
235 91/4
GG-350
927 361/2
764 301/16
229 9
1680 661/8
572 221/2
413 161/4
11/4
11/2
70 23/4
235 91/4
GG-350H
927 361/2
764 301/16
229 9
1680 661/8
572 221/2
413 161/4
11/4
11/2
70 23/4
235 91/4
GG-375
GG-375H
927 361/2 927 361/2
764 301/16 764 301/16
254 9
254 9
1680 661/8 1680 661/8
381 221/2 381 221/2
413 161/4 413 161/4
11/4
11/4
11/2
11/2
70 23/4
70 23/4
235 91/4 235 91/4
GG-399H
927 361/2
764 301/16
254 9
1680 661/8
457 221/2
413 161/4
11/4
11/2
70 23/4
235 91/4
SÉRIE GXH CHAUDIÈRES À VAPEUR ET À EAU CHAUDE - DIMENSIONS EN MM PUIS EN POUCES
GXHA-100 GXH-105 GXHA-120 GXH-125 GXH-150 GXHA-160 GXH-170 GXH-190 GXHA-200 GXH-210 GXH-230
A
B
C
D
E
F
G
H
J
K
L
M
584 23
419 161/2 421 169/16 419 161/2
127 5
127 5
127 5
1178 463/8
171 63/4
248 93/4 254 10
254 10
11/4
21/2
89 31/2
248 93/4
1
/2
727 28 5/8
727 28 5/8
273 mm
(10po
3/4
584 23
421 169/16
152 6
1353 531/4
330 13
248 93/4
11/4
21/2
89 31/2
248 93/4
1
/2
673 261/2
673 261/2
506 1915/16 508 20 506 1915/16
152 6 178 7
178 7
1410 551/2
1410 551/2
356 14
356 14
286 111/4 298 11 3/4 286 111/4
11/4
11/4
21/2
21/2
89 31/2
89 31/2
248 93/4
248 93/4
1
1
/2
/2
727 28 5/8
Admission de gaz
673 261/2
756
506 1915/16 591 23 1/4 592
178 7 178
178 7
1410 551/2
1410
356 14
356
1
1
286 11 /4 343 13 /2 286
11/4
21/2
89 31/2
89
248 93/4
248
1
/2
727 28 5/8
Alimentation
Valve
de gaz
832 mm
(32 po
3/4)
337 mm
(13po1/4)
622 mm
(24po1/2)
57 mm
(2po1/4)
Raccord à
joint rodé
Bac à
particule
pleine
largeur
requis
CÔTÉ GAUCHE
Tous les GG et GXH
Admission
H
57
mm
(2po
1/4)
419 mm
(16po
1/2)
GXH-250 GXH-275 GXH-300 GXH-300H
293/4 826
239/16 662
7
178
551/2 1410
14
356
13
375
11/4
21/2
31/2 89
93/4 248
3
/4
321/2 826
261/16 662
178
7
551/2 1410
356
14
143/4 375
11/4
21/2
31/2 89
93/4 248
3
/4
Connexions en " L " pour les
chauffe-eau instantanés
GXH-PT seulement
152 – 327 mm (6 à 12po 7/8)
Installer la
soupape de
fermeture
manuelle à 1 524
mm (5 pi) audessus lorsque
requis par le
code local.
293/4 756
239/16 592
7 178
551/2 1410
14 356
111/4 330
11/4
21/2
31/2 89
93/4 248
3
/4
76
mm
(3po)
318 mm
(12po
1/2)
Raccord
G de
retour sur
le côté
droit de
la
chaudière
321/2 826
261/16 662
203
7
551/2 1718
635
14
143/4 375
11/4
21/2
31/2 89
93/4 248
3
/4
673 mm
(26po 1/2)
DALLE DE SOULÈVEMENT - Lors de l'installation d'une chaudière sur une dalle, la dalle
doit avoir au moins 51 mm (2 po) de plus que le cabinet de la chaudière de toutes parts.
HAUTEUR DE LA CHEMINÉE : minimum de 4,5 m (15 pi) de la jupe de hotte de tirage
jusqu'à la partie supérieure de la cheminée. LE DIAMÈTRE INTÉRIEUR DE LA CHEMINÉE
doit être le même que les dimensions " C " ou plus. Un plus grand diamètre et/ou une
plus grande hauteur peuvent être requis si deux chaudières ou plus ou si une chaudière
et un autre appareil sont évacués par une seule cheminée.
C
127mm
(5")
152mm
(6")
178mm
(7")
203mm
(8")
228mm
(9")
254mm
(10")
H
I
152mm 122mm
(6")
(4-13/16")
165mm 135mm
(6-1/2") (5-5/16")
179mm 149mm
(7-1/16") (5-7/8")
205mm 175mm
(8-1/16") (6-7/8")
276mm 225mm
(10-7/8") (8-7/8")
327mm 276mm
(12-7/8") (10-7/8")
70 mm
(2po
3/4)
660 mm
(26po)
184 mm
(7po
1/4)
Les DIMENSIONS DES ORIFICES indiquées pour les niveaux de la mer sont installées en
usine sur la chaudière à moins que les autorités locales ne le demandent autrement.
L'ENSEMBLE DE PLANCHER COMBUSTIBLE ajoute à toutes les dimensions une hauteur
de 51 mm (2 po).
318 mm
(12po
1/2)
660 mm 648 mm
(26po) (25po
1/2) 419 mm
(16po
1/2)
CÔTÉ DROIT
GXH-PZ-PZT-PPZT
CÔTÉ DROIT
GG/GXH-PT
VUE DE FACE
Tous les GG et GXH
La taille de la CONNEXION DE LA VALVE DE GAZ est de ½ po F.P.T. pour toutes les tailles
jusqu'à et incluant GG-125 et GXH-125 selon les configurations (naturel, P.L.).
Sur les plus grandes chaudières, les valves de gaz sont de ¾ po.
Volet motorisé Field Control (Effikal)
Niveau d’eau
184 mm
(2po1/4)
Voir VII, page 17 pour l'ajustement de l'entrée du brûleur.
826 321/2
662 261/16
229 9
1502 591/8
381 15
375 143/4
11/4
21/2
89 31/2
248 93/4
3
/4
Connexions en " L " de chauffeeau instantané
excepté GHX-PZ
Raccord 1 ¼
po sur les
chaudières à
vapeur
70 mm
(2po
3/4)
321/2
261/16
8
675/8
25
143/4
11/4
21/2
31/2
93/4
3
/4
DIMENSIONS DES ORIFICES À HAUTES ALTITUDES
MODÈLE DE
CHAUDIÈRE
GG
Sauf GG-399-H
GG-399H
GXH-105
à 275
GXH-300
GXH-300H
GG-350H
TYPE DE GAZ
Dimensions de
l'orifice pour le
niveau de la mer
Naturel
Propane
Naturel
Propane
Naturel
Propane
Naturel
Propane
Naturel
Gaz*
* Pour gaz propane P.L., contactez l'usine.
42
54
40
53
44
54
43
55
43
610 à 1219 m
(2000 à 4000 pi)
1219 à 1372 m
(4000 à 4500 pi)
43
55
42
54
43
55
44
54
44
43
55
42
54
45
55
44
56
44
3
GALAXY
EXIGENCES QUANT À L’INSTALLATION
L’installation de cet appareil devra être conforme aux exigences
émanant de l’organisme compétent ou, en l’absence de réglementation, à la dernière version de la norme ANSI Z223.1 du
National Fuel Gas Code ou de la norme CSA B149.1 de la
dernière édition pour de gaz naturel ou du propane.
De plus, l’installation devra respecter les exigences de ce livret
d’instructions de Slant/Fin. L’installation et l’entretien doivent être
assurés par un installateur ou un service d’entretien qualifié ou
par le fournisseur de gaz.
EMPLACEMENT DE LA CHAUDIÈRE ALIMENTÉE AU GAZ
NATUREL
Assurez-vous que la base recevant la chaudière est solide et de
niveau. L’emplacement devrait se trouver le plus près possible de
la cheminée afin que le conduit de fumée raccordant la chaudière
à la cheminée soit le plus court et le plus droit possible.
Les pièces du système automatique d’allumage au gaz doivent
être installées à l’abri des fuites d’eau, que ce soit pendant leur
installation ou leur entretien.
AVERTISSEMENT
CONCERNANT LES INSTALLATIONS DE
CHAUDIÈRES AU GAZ PROPANE LIQUIDE
Les appareils G.P.L (chaudières) seront installés conformément aux dispositions applicables de la dernière version du
NFPA 58 (Liquefied Petroleum Gas Code [traduction : Code
des gaz de pétrole liquéfiés]) pour les installations aux É.-U.
et de la dernière édition de la CAN/CGA B149.1 pour les
installations au Canada.
Le gaz propane liquide est plus lourd que l’air et, par
conséquent, il peut s’accumuler au sol. Si vous croyez qu’il y a
une fuite, n’essayez pas de faire fonctionner la chaudière. Une
étincelle ou une flamme provenant de l’appareil (chaudière) ou
d’une autre source peut mettre le feu au gaz propane accumulé
et causer une explosion ou un incendie. Il est recommandé de
faire inspecter la chaudière régulièrement par un professionnel
autorisé pour tout signe de fuites et d’installer des appareils de
détection des fuites comme autre mesure de sécurité.
BASE DE LA CHAUDIÈRE
La base doit être en mesure de soutenir le poids de la chaudière
remplie d’eau et doit dépasser d’au moins 51 mm (2 po)
l’enveloppe de la chaudière, et ce, de tous les côtés. Les dimensions des chaudières sont présentées à la page 2.
Installer seulement sur un plancher non combustible.*
Si la chaudière doit être installée au-dessus d’un conduit souterrain contenant des fils électriques ou des câbles téléphoniques,
référez-vous aux dispositions des codes en vigueur dans votre
région ou à celles préconisées par le National Board of Fire
Underwriters.
*Si une chaudière doit être installée sur un plancher combustible, seule
la trousse pour plancher combustible dont le numéro de série figure sur
la plaque signalétique peut être employée. Il ne faut pas installer une
chaudière sur de la moquette. Ne pas placer de chaudières sur un
plancher radiant.
EXIGENCES QUANT À LA CHEMINÉE A. Les chaudières Galaxy peuvent être mises à l’atmosphère
dans une cheminée de maçonnerie doublée d’un conduit vitrifié ou dans un système d’évacuation Homoloqué UL, ou de
type B qui ne SONT PAS EXPOSÉS à l’air extérieur sous la
ligne de la toiture.
La capacité et les dimensions du système d’évacuation
doivent être conformes aux normes du service de distribution
de gaz de la région, des codes du bâtiment de la région et de
tout autre organisme compétent.
Si l’un des pans de la cheminée de maçonnerie est exposé à
l’air extérieur sous la ligne de la toiture (cheminée extérieure),
optez pour l’une des options ci-dessous.
1. La doublure de la cheminée devra être refaite en utilisant
une doublure métallique approuvée. Une fois ce travail terminé, la cheminée ne sera plus considérée comme étant
exposée à l’air extérieur et les normes du National Fuel Gas
Code en matière de cheminées non exposées et de tout
autre code en vigueur seront respectées.
2. Si une cheminée doublée d’un conduit vitrifié est exposée et
qu’une doublure métallique ne doit pas être employée, la
chaudière devra répondre aux exigences mentionnées dans
les tableaux et dans les paragraphes suivants du National
Fuel Gas Code :
I Chaudière Galaxy seule : paragraphe 11.2.9 et tableau
11.11;
II Ensemble d’appareils : paragraphe 11.3.18 et tableau
11.12 (ou 11.13 s’il y a lieu).
De plus, la capacité et les dimensions du système d’évacuation doivent être conformes aux normes du service de
distribution de gaz de la région, des codes du bâtiment
de la région et de tout autre organisme compétent.
B. Si une chaudière existante doit être enlevée d’un système d’évacuation commun, ce système pourrait être trop grand pour
assurer l’évacuation adéquate des appareils qui lui sont toujours raccordés. Afin de vérifier le bon fonctionnement du système d’évacuation et des appareils, effectuez le test présenté
dans l’annexe A, page 24, de ce livret.
C. Vérifiez si la structure est adéquate et solide. Tout étranglement et obstruction devront être corrigés. Il pourrait être
nécessaire de nettoyer une cheminée existante.
D. La cheminée ou le conduit d’évacuation devra dépasser d’au
moins 914 mm (3 pieds) son point de passage à travers le toit
et d’au moins 310 mm (2 pieds) tout faîtage de toiture se trouvant à moins de 3 048 mm (10 pieds) de la cheminée.
JEU MINIMAL POUR DES CONSTRUCTIONS
COMBUSTIBLES
A. L’espace libre minimal devant être laissé autour d’une
chaudière est présenté dans les tableaux ci-dessous.
GALAXY
4
B. Laissez un espace libre de 610 mm (24 po) autour des surfaces
nécessitant de l’entretien et de 457 mm (18 po) dans les
endroits servant de passage.
GALAXY SÉRIE GG
MODÈLES GG-75H
À GG-225H.
JEU MINIMAL POUR LES CONSTRUCTIONS DE CATÉGORIE
COMBUSTIBLE.
ESPACE MINIMAL DANS UN
ENDROIT CLOS.
Face
152 mm (6po)
Arrière
152 mm (6po)
Côté gauche 152 mm (6po)
Côté droit
152 mm (6po)
Partie supérieure
914 mm (36po)
Collecteur de fumée
Connector
152 mm (6po)
Réseau de ventilation
de type B
25 mm (1po)
MODÈLES GG-250
À GG-399H.
JEU MINIMAL POUR LES
CONSTRUCTIONS DE
CATÉGORIE COMBUSTIBLE.
ESPACE MINIMAL DANS UNE
ALCÔVE.
Face
Alcôve
Arrière
152 mm (6po)
Côté gauche 152 mm (6po)
Côté droit
152 mm (6po)
Partie supérieure
914 mm (36po)
Collecteur de fumée
Connector
152 mm (6po)
Réseau de ventilation
de type B
25 mm (1po)
GALAXY SÉRIE GXH
MODÈLES GXH-105
À GXH-190.
JEU MINIMAL POUR LES CONSTRUCTIONS DE CATÉGORIE
COMBUSTIBLE.
ESPACE MINIMAL DANS UN
ENDROIT CLOS
Face
152 mm (6po)
Arrière
152 mm (6po)
Côté gauche 152 mm (6po)
Côté droit
457 mm (18po)
Partie supérieure
914 mm (36po) *
Collecteur de
fumée
152 mm (6po)
Réseau de ventilation
de type B
25 mm (1po)
MODÈLES GXH-210 À GXH300H.
JEU MINIMAL POUR LES
CONSTRUCTIONS DE
CATÉGORIE COMBUSTIBLE.
ESPACE MINIMAL DANS UNE
ALCÔVE.
Face
Alcôve
Arrière
152 mm (6po)
Côté gauche 152 mm (6po)
Côté droit
457 mm (18po)
Partie supérieure
914 mm (36po)*
Collecteur de
fumée
152 mm (6po)
Réseau de ventilation
de type B
25 mm (1po)
* Augmenter l'espace libre de toute matière combustible pour ventilation
additionel.
C. Tous les espaces libres indiqués dans le tableau doivent être
respectés. Certains espaces minimaux devront être augmentés
afin que les autres espaces libres respectent les seuils minimaux indiqués.
D. L’espace libre laissé autour des tuyaux de vapeur et d’eau
chaude devra atteindre 25 mm (1 po).**
**Aux endroits où les tuyaux d’eau chaude ou de vapeur sortent d’un
plancher, d’un mur ou d’un plafond, l’espace minimal laissé à
l’ouverture traversant les lames du plancher et des panneaux muraux ou
de plafond ne devra être inférieur à 13 mm (½ po). Chaque ouverture
devra être recouverte d’une plaque faite d’un matériau incombustible.
CONDUITS DE VENTILATION
A. Les conduits de ventilation doivent être conformes aux normes
du service de distribution de gaz de la région, des codes du
bâtiment de la région et de tout autre organisme compétent.
SÉCURITÉ
IL FAUT QUE L’AIRE ENTOURANT LA CHAUDIÈRE SOIT
EXEMPTE DE TOUTE MATIÈRE COMBUSTIBLE,
D’ESSENCE OU DE TOUTE VAPEUR OU DE TOUT
LIQUIDE INFLAMMABLES.
B. Le diamètre du conduit de ventilation doit être égal à celui de la
sortie du coupe-tirage. Voir les dimensions à la page 2. Si un
registre est ajouté, son diamètre devra être égal à celui de la
sortie du coupe-tirage et il devra être installé au-delà de cette
dernière. Consultez les directives d’installation jointes au registre ainsi que la section Installation d’un registre de ce livret.
C. Si les gaz de plus d’un appareil sont évacués dans le même
collecteur de fumée, la superficie du collecteur devra être égale
à la superficie du plus grand évent plus la moitié de la superficie
des autres évents. Les raccords d’évents raccordés à des
appareils ventilés par tirage naturel ne doivent pas être raccordés à une section d’un système ventilé par tirage mécanique
fonctionnant en surpression. Un collecteur de fumée ou un conduit d’évacuation horizontal devra se trouver au point le plus
élevé possible, conformément aux codes en vigueur, de sorte
que les tuyaux d’évacuation verticaux raccordés aux appareils
se trouvent largement au-dessus des ouvertures du coupetirage. Tous les tronçons horizontaux doivent avoir une pente
montante d’au moins 20 mm/m (1/4 pouce par pied). Les sections horizontales du système d’évacuation doivent être supportées afin d’éviter le fléchissement en fixant chaque joint à
l’aide de vis métalliques et en installant des colliers de suspension à tous les 1 524 mm (5 pi) au moins.
D. Le conduit d’évacuation ou le collecteur de fumée devra être
inséré dans la cheminée sans dépasser la paroi intérieure de la
doublure.
E. Tous les dispositifs d’évacuation devront être inspectés
fréquemment. Voir à ce sujet la section Entretien ainsi que le
guide destiné à l’utilisateur.
CONDUITS DE GAZ
A. Les codes d’installation en vigueur dans la région s’appliquent.
La pâte à joint utilisée pour les filetages des conduits devra
résister à l’action des gaz de pétrole liquéfié.
B. Le conduit d’admission de gaz raccordé à la chaudière doit
être lié directement au compteur, pour le gaz naturel, ou au
réservoir, pour le propane. Afin de savoir à quel endroit installer
le raccord et le robinet d’arrêt manuel principal, voir la page 2.
Choix de la dimension des conduits de gaz pour le gaz naturel
1. Mesurez ou évaluez la longueur de la canalisation allant du
compteur au site d’installation.
2. Consultez le service de distribution de gaz afin de savoir
quel est le pouvoir calorifique du gaz = W/m3 (BTU/pi3).
3. Divisez le débit calorifique de la chaudière par le pouvoir
calorifique du gaz afin de trouver le débit du gaz dans le
conduit, soit le nombre de m3/h *(pied cube/heure).
4. Utilisez le tableau ci-dessous afin de sélectionner un conduit de la dimension adéquate.
Exemple : une chaudière de modèle GG-300 doit être installée.
La distance entre le compteur de gaz et la chaudière s’élève à
15,24 m (50 pi). Le pouvoir calorifique du gaz naturel est égal à
10 560 W/m3 (1020 BTU/pi3). Sélectionnez un conduit de la
dimension adéquate.
87 930 W/heure
Débit du gaz =
= 8.3 m3/heure
10 560 W/m3
Débit du gaz =
300,000 BTU/heure
1020 BTU/pi3
= 294 pi3/heure)
Un conduit de 15,24 m (50 pi) correspond à la capacité indiquée
ci-dessous (sélectionnez une capacité plus élevée, dans ce cas-ci,
12,5 m3 (440 pi3) l’heure. Dans ce cas-ci, le diamètre du conduit
devra donc être de1 po ¼.
Si le diamètre du conduit de gaz n’est pas adéquat, la veilleuse
d’allumage subira des interruptions, la chaleur sera insuffisante
et d’autres problèmes surviendront. Afin d’en savoir plus à ce
sujet et si d’autres appareils doivent être raccordés à la canalisation, voir l’annexe C de la dernière édition de la norme ANSI
Z223.1 du National Fuel Gas Code ou la norme CSA B149.1 de
la dernière édition pour gaz naturel et du propane.
5
GALAXY
C. La chaudière et ses conduits de gaz doivent subir un essai d’étanchéité avant de mettre en marche la chaudière .Utilisez une
solution composée de savon liquide afin de vérifier la présence
de fuite de gaz. N’UTILISEZ PAS de flamme nue.
La propreté de tous les conduits de gaz utilisés devra être vérifiée minutieusement avant le montage. Une grille de retenue
peut être utilisée à cette fin, tel qu’illustré à la page 2.
D. La chaudière et son robinet d’arrêt manuel doivent être
débranchés du réseau de conduits de gaz lorsque ce dernier
subit un essai de pression à des pressions supérieures à 3,5
kPa (1/2 PSIG). Il faut isoler la chaudière du réseau de conduits
d’admission en gaz en fermant le robinet d’arrêt lorsque le
réseau subit un essai de pression à des pressions supérieures
à 3,5 kPa (1/2 PSIG).
E. Les pressions minimale et maximale d’admission de gaz, en
fonction du gaz utilisé (à l’arrivée du robinet d’admission de
gaz), sont indiqués sur la plaque signalétique de la chaudière.
La pression d’admission de gaz ne devrait jamais être
inférieure au seuil minimal ou être supérieure au seuil maximal,
que la chaudière ou tout autre appareil soit en marche ou non.
/2po
/4po
1
m
pi
3.0 10
6.1 20
9.1 30
12.2 40
15.2 50
18.3 60
21.3 70
24.3 80
27.4 90
30.5 100
1po
m /h pi /h
3
11/2po
3.7
2.6
2.1
1.8
1.6
1.4
1.3
1.2
1.1
1.1
132
92
73
63
56
50
46
43
40
38
m /h pi /h.
14.7
9.9
8.1
6.9
6.1
5.5
5.1
4.8
4.5
4.2
m /h pi /h
3
3
7.9
5.4
4.3
3.7
3.3
3.0
2.7
2.5
2.4
2.2
520
350
285
245
215
195
180
170
160
150
3
3
278
190
152
130
115
105
96
90
84
79
Le coupe-tirage fourni fait partie des pièces cataloguées de la
chaudière. NE MODIFIEZ PAS le coupe-tirage. Voir les dimensions
à la page 2.
11/4po
3
3
m /h pi /h.
3
3
m /h pi /h
29.7
20.7
16.7
14.2
12.5
11.3
10.5
9.9
9.1
8.6
45.3
31.1
25.2
21.5
19.0
17.3
15.9
15.0
13.9
13.0
1600
1100
890
760
670
610
560
530
490
460
3
3
1050
730
590
500
440
400
370
350
320
305
SI LES CHAUDIÈRES SONT INSTALLÉES À PROXIMITÉ
D'AUTRES APPAREILS À COMBUSTION, LA SECTION TRANSVERSALE DES OUVERTURES DOIT ÊTRE AUGMENTÉE POUR
TENIR COMPTE DES BESOINS SUPPLÉMENTAIRES.
COUPE-TIRAGE
Débit de gaz dans le conduit
Perte de charge = 8 mm (0,3 po) d'eau
densité = 0,60 du gaz
Filetage IPS – pouces
Longueur
du
conduit
B. Air puisé horizontalement par des CANALISATIONS D'AIR
HORIZONTALES : Une ouverture près du sol et une ouverture
près du plafond, chaque bouche d'air ayant une section transversale LIBRE minimale de 1 100 mm2 par kW (1 po2 par 2 000
BTU/h) de puissance d'entrée totale de l'appareil.
C. Air puisé verticalement de l'extérieur : Une ouverture au
plancher et une ouverture au plafond, chaque bouche d'air
ayant une section transversale LIBRE minimale de 550 mm2
par kW(1 po2 par 4 000 BTU/h) de puissance d'entrée totale de
l'appareil.
D. Air puisé à l'intérieur du bâtiment : Une ouverture près du
plancher et une ouverture près du plafond, chaque bouche
d'air ayant une section transversale LIBRE minimale de 2 200
mm2 par kW (1 po2 par 1 000 BTH/h) de puissance d'entrée
totale de l'appareil.
À une perte de charge de 0,3 pouce dans d’eau densité : 0,60 du gaz.
ALIMENTATION EN AIR ET VENTILATION DE LA CHAUFFERIE
Un approvisionnement abondant en air est nécessaire pour les
besoins de la combustion et de l’aération. TOUTE L’AÉRATION
DOIT PROVENIR DE L’EXTÉRIEUR. Elle doit être assurée par des
ouvertures pratiquées directement dans le mur donnant sur la
chaudière ou par des fentes non colmatées entourant les fenêtres,
les portes, etc., et ce, dans l’ensemble du bâtiment. Lorsque des
bâtiments sont isolés, calfeutrés et étanches aux intempéries, il
sera nécessaire de pratiquer des ouvertures donnant directement
sur l’extérieur. Si la chaudière n’est pas installée devant un mur
extérieur, elle pourra être approvisionnée en air par l’entremise
d’ouvertures pratiquées dans un mur extérieur.
L’apport d’air comburant et de ventilation doit être conforme à la
section 5.3 Air pour la combustion et air de ventilation de la
dernière édition de la norme ANSI Z223.1 du National Fuel Gas
Code ou de la norme CSA B149.1 de la dernière édition pour le
gaz naturel et le propane ou aux dispositions en vigueur des
codes du bâtiment de la région. Les recommandations ci-dessous
s’appliquent aux bâtiments économes en énergie, entièrement
calfeutrés et étanches aux intempéries.
TOUTE INSTALLATION DANS UNE CHAUFFERIE CLOSE
REQUIERT DEUX OUVERTURES LIBRES PERMETTANT À L'AIR
D'ENTRER DANS LA CHAUFFERIE :
A. Air puisé horizontalement de l'extérieur DIRECTEMENT à travers un mur extérieur : Une ouverture à lames près du sol et
une ouverture à lames près du plafond, chaque bouche d'air
ayant une section transversale LIBRE minimale de 550 mm2
par kW (1 po2 par 4 000 BTU/h) de puissance d'entrée totale de
l'appareil.
Raccordez le coupe-tirage à la sortie du conduit de fumée de la
chaudière. Raccordez le conduit de fumée de façon à ce qu’il
s’emboîte parfaitement dans la sortie du coupe-tirage. Si un registre est ajouté, il devra être installé du côté de la sortie du coupetirage. Voir la section traitant des conduits de ventilation aux pages
4, 7, 8 et 9. (Voir les figures 4, 5, 6 et 7.)
TUYAUTERIE RACCORDÉE À LA CHAUDIÈRE CONDUITS D’EAU
A. SYSTÈMES À CIRCULATION
1. Les chaudières monobloc sont munies d’une pompe de circulation d’eau montée de façon à refouler l’eau dans la
chaudière. Dans certains types d’installation, la pompe
devra être installée à même le conduit principal d’alimentation en eau. Voir l’emplacement de la pompe indiqué à la
page 5.
B. SYSTÈME DE RÉGULATION D’AIR
1. Les RÉSERVOIRS D’EXPANSION À MEMBRANE servent à
régler la pression dans un système à ÉLIMINATION D’AIR :
un évent automatique élimine l’air contenu dans le circuit
d’eau. Voir l’illustration à la page 6.
. Si le système requiert une meilleure régulation de la pression, ajoutez un autre réservoir ou installez un réservoir de
plus grande capacité.
Installez le réservoir à proximité de la chaudière, comme
illustré.
Un évent automatique devra être installé sur la partie
supérieure de la chaudière. Voir l’illustration à la page 5.
2. EMPLACEMENT DE LA POMPE : le raccordement de pompes faible charge au conduit de retour de la chaudière n’est
acceptable que dans les résidences comptant un étage ou
deux (voir l’illustration à la page 6). L’autre emplacement
illustré à la page 6 est recommandé dans les grands bâtiments à multiples étages, plus particulièrement lorsqu’il
s’agit de pompes à charge élevée. Le réservoir d’expansion
devra être raccordé au conduit menant la chaudière ou
entre la chaudière et la ou les pompes principales
d’alimentation.
3. En ce qui a trait aux chaudières à eau chaude installées audessus de la zone de rayonnement, l’installateur devra les
munir d’un interrupteur de manque d’eau lors de l’installation.
Robinet de réglage : si un chauffe-eau instantané est utilisé, un robinet
de réglage devra être raccordé au conduit d’alimentation couplé à
l’installation de chauffage, comme illustré à la page 6.
GALAXY
6
CONDUIT D’EAU CHAUDE RACCORDÉ
DIRECTEMENT À DES MACHINES À LAVER
ROBINET DE
RÉGLAGE, S’IL Y
A LIEU.
SYSTÈME DE PURGE
ALIMENTATION
PRINCIPALE
ROBINET DE
RÉGLAGE
(S’IL Y A LIEU)
AUTRE
EMPLACEMENT
DE LA POMPE
SOUPAPE DE
SÛRETÉ
3/4 po
RÉSERVOIR
D’EXPANSION À
MEMBRANE
ÉVENT
AUTOMATIQUE
RETOUR
SOUPAPE DE
SÛRETÉ DE
3/4 po
RETOUR
CONDUIT D’ALIMENTATION
EN EAU ET RÉDUCTEUR DE
PRESSION (AUTRES
FOURNISSEURS)
POMPE
AUTRE EMPLACEMENT
DE LA POMPE
CONDUIT D’ALIMENTATION
EN EAU
PURGEUR D’AIR
AUTOMATIQUE
RÉSERVOIR D’EXPANSION À MEMBRANE
ROBINET DE RÉGLAGE
(dimension correspondant à la
MIXTE, SOUPAPE DE
capacité du chauffe-eau instantané)
REMPLISSAGE ET
NOTE : installez le
RÉDUCTEUR DE PRESmitigeur sous le conduit
SION (AUTRES
d’arrivée d’eau
FOURNISSEURS)
raccordé au chauffe-eau.
LIMITEUR DE PRESSION
MAXIMALE
MAMELON 1/4
po x FERMETURE
MANOMÈTRE
COUDE 90°
¼ po
MAMELON ½ po
x 3,6 po FILETÉ
AUX DEUX
EXTRÉMITÉS
MAMELON ½ po x
5po½ FILETÉ AUX
DEUX EXTRÉMITÉS
MAMELON-ADAPTATEUR ¼ po X 2 po ½
TÉ-ADAPTATEUR
1/2 po X 5/8 po
MANCHON DE
RACCORD À
COMPRESSION
5/8 po
TÉ ¼ po x ¼ po x ¼ po
NIVEAU DE L’EAU AUDESSUS DU SOL 648
mm (25 po ½)
ADAP.TUYAU MÂLE 3/8
po RACCORDÉ À
ADAPTATEUR DE
COMPRESSION DIA.
EXT. ½ po
¼ po SIPHON
OUVERT
PURGEUR
TUYAU DE VIDANGE
DIRECTIVES D’INSTALLATION RELATIVES AUX CHAUDIÈRES
À VAPEUR BASSE PRESSION GXH MUNIES D’UN CHAUFFEEAU INSTANTANÉ OU DOTÉES DE LA POSSIBILITÉ DE
L’INSTALLER AINSI QU’UN INTERRUPTEUR DE MANQUE
D’EAU MCDONNELL & MILLER DE TYPE 67.
MONTAGE DES DISPOSITIFS DE RÉGLAGE DE LA VAPEUR
ET DIRECTIVES D’INSTALLATION
L’ensemble d’installation d’une chaudière à vapeur Galaxy
monobloc se compose des éléments suivants :
A. 1. Commande de l’interrupteur de manque d’eau
2. Raccords
3. Feuille d’instructions relative à l’interrupteur de manque
d’eau
B. 1. Manomètre
2. Limiteur de pression maximale
3. Indicateur de niveau d’eau
4. Raccords
5. Feuillet de directives et schéma d’assemblage
6. Soupape de sécurité pour la vapeur et raccord mixte de
¾ po
7. Robinet de purge
8. Thermostat
Assemblez les éléments ci-dessus exactement de la manière
indiquée dans la section traitant du montage des commandes de
régulation de la vapeur. Deux raccords de ½ po, situés du côté
droit de la chaudière, servent au montage. Deux ouvertures sont
L’installation d’une nouvelle chaudière
peut libérer une grande quantité de
sédiments et de tartre accumulés
dans de vieux tuyaux et radiateurs.
Il est extrêmement important de
purger votre interrupteur de manque
d’eau McDonnell 67 plus fréquemment
au cours de la semaine suivant
l’installation.
Première semaine – 3 reprises
INDICATEUR DE
NIVEAU D’EAU
INTERRUPTEUR DE
MANQUE D’EAU
ROBINET DE
VIDANGE
DIRECTIVES SPÉCIALES
DE PURGE
TUYAU DIA. EXT.
½ po TAILLÉ À CE
BOUT
MAMELONADAPTATEUR
½ po X 2 po
TÉ ½ po x ½
po x ½ po
MITIGEUR
POMPE
AUTRE
CONDUIT
D’ALIMENTATION EN EAU ET
RÉDUCTEUR DE PRESSION
(AUTRES FOURNISSEURS)
AUTRE
CONDUIT
D’ALIMENTATION EN EAU ET
RÉDUCTEUR DE PRESSION
(AUTRES FOURNISSEURS)
EAU CHAUDE
MITIGÉE ACHEMINÉE
AUX APPAREILS
SANITAIRES
ALIMENTATION
PRINCIPALE
ÉVENT
AUTOMATIQUE
ALIMENTATION EN
EAU FROIDE
FERMÉ
Ultérieurement – au moins une fois par
semaine
*Exception : Un interrupteur de manque
d’eau McDonnell 42A doit être
purgé chaque jour.
Voir les directives de la section
Entretien.
préperforées dans les enveloppes. Pour plus de commodité, suivez les directives de montage présentées ci-dessous.
1. Installez le mamelon de laiton de ½ po sur 5 po ½ à l’intérieur
du té de l’interrupteur de manque d’eau.
2. Montez le mamelon de laiton de ½ po sur 5 po ½ à l’intérieur
du raccord inférieur de la chaudière, et ce, en tournant l’interrupteur de manque d’eau.
3. Raccordez le tube de laiton de 90° à l’adaptateur en té et à l’interrupteur de manque d’eau.
4. Raccordez le mamelon de laiton de ½ po sur 6 po et l’adaptateur de ½ po sur 5/8 po au raccord supérieur de la chaudière.
5. Installez le siphon, le limiteur de pression maximale et le
manomètre à l’aide des raccords de laiton de ¼ po.
6. Installez l’indicateur de niveau d’eau (sans verre) et ses
raccords.
7. Installez le verre de l’indicateur de niveau d’eau et marquez la
mesure à 648 mm (25 po ½) à partir de la partie inférieure de la
base d’acier de la chaudière. (Il ne faut pas confondre la base
d’acier de la chaudière avec la base pour plancher combustible
au moment de prendre la mesure de 648 mm (25 po ½).)
8. Le robinet de purge doit être raccordé au té de retour situé
dans la partie inférieure droit de la pièce de fonte.
9. La soupape de sécurité et le raccord mixte de ¾ po devront
être raccordés au raccord de ¾ po situé dans la partie
supérieure de la chaudière.
GALAXY
TUYAUTERIE RACCORDÉE À UNE CHAUDIÈRE À VAPEUR
BASSE PRESSION
Les travaux d’installation des conduits de la chaudière devront
être réalisés en suivant les méthodes d’ingénierie reconnues, en
observant les exigences du code ANSI/ASME régissant les
chaudières et les appareils à pression ainsi que les normes des
l’organismes compétent.
Notes :
7
F. Si des soupapes sont installées du côté des conduits d’alimentation de la chaudière, l’orifice de la soupape devra être de la
même grosseur que les tuyaux environnants (il s’agit d’une
soupape à passage intégral).
G. Pour plus de sécurité et d’efficacité, les tuyaux devront être
dotés d’un dispositif permettant de nettoyer et de purger
l’installation de chauffage des sédiments accumulés.
SCHÉMA DE TUYAUTERIE RECOMMANDÉ POUR UNE
INSTALLATION DE CHAUFFAGE À VAPEUR BASSE
PRESSION À UN TUYAU À ÉCOULEMENT PARALLÈLE ET QUI
EST MUNI D’UN CONDUIT DE RETOUR HUMIDE OU SEC PAR
GRAVITÉ (VOIR LA NOTE C) SOUS TUYAUTERIE
RACCORDÉE À UNE CHAUDIÈRE À VAPEUR BASSE
PRESSION AINSI QUE D’UNE BOUCLE HARTFORD± . VOIR
LA NOTE A SOUS TUYAUTERIE RACCORDÉE À UNE
CHAUDIÈRE À VAPEUR BASSE PRESSION DE LA PAGE 7.
A. Slant/Fin ne recommande nullement, ni ne fait aucune suggestion à ce sujet, un circuit à un tuyau parallèle et un circuit de
retour par gravité des condensats, illustrés à la page 8, de
préférence à toute autre installation. Ces systèmes ne représentent que deux exemples parmi de nombreuses possibilités. Le
choix d’un circuit adéquat s’établit en fonction de son utilisation
et ce sujet va au-delà de l’objet des directives présentées.
B. La hauteur minimale de 457 mm (18 po) présentée dans les figAVERTISSEMENT – DANGER
ures 1 à 3 représente la distance minimale qu’il doit y avoir
Après avoir commencé l’installation du registre, ne rétablissez pas l’alimentation
entre l’extrémité supérieure de l’enveloppe de la chaudière et
électrique et en gaz avant d’avoir terminé l’installation et l’inspection. Ne mettez
l’axe de 64 mm sur 305 mm (2 po ½ sur 12 po) du collecteur
pas en marche la chaudière avant que le faisceau de la fiche du registre, appelé
raccordé au tuyau d’alimentation de la chaudière. Cette disFICHE B, ne soit branché dans la PRISE MÂLE (comme indiqué dans les directives
tance ne doit pas être confondue avec la hauteur minimale
d’installation) et que l’installation du registre et les procédures de vérification ne
entre le niveau d’eau et le coude en U situé au point le plus bas
soient terminées. Le fait de ne pas observer cet avertissement pourrait déclencher
de la canalisation d’alimentation en vapeur. Cette hauteur est
une explosion ou un empoisonnement au monoxyde de carbone.
représentée par la lettre H dans les figures 2 et 3.
La hauteur minimale de H doit être au moins égale à la somme
INSTALLATION DU REGISTRE
de la perte de charge du circuit plus la perte par frottement du
Le registre mentionné dans les directives ci-dessous est celui
retour humide multiplié par trois, sans toutefois être inférieure à
fourni par Slant/Fin LTD/LTÉE.
457 mm (18 po) pour un circuit dont la perte de charge de la
vapeur atteint 0,9 kPa (1/8 PSI) et à 711 mm (28 po) pour un
A. De par sa conception, ce dispositif est homologué par CSA
système dont la perte de charge de la vapeur équivaut à
seulement s’il est installé sur des modèles de chaudière à gaz
3,5 kPa (½ PSI).
Slant/Fin. Ces chaudières doivent également être munies d’une
C. Les chaudières à vapeur modernes contiennent moins d’eau
plaque indiquant que la chaudière doit ou peut être utilisée
que les chaudières qu’elles remplacent. Il est donc nécessaire
avec registre fourni par Slant/Fin. Sur cette plaque, on trouve
d’utiliser un système de retour mécanique (pompe, réservoir de
également le numéro du modèle de registre qui convient.
liquide, etc.) si les conditions ne permettent pas de conserver
un débit uniforme de retour des condensats vers la chaudière.
Alimentation en vapeur
MAMELON 12 po COUDE À
La formation de poches de condensat et l’incapacité de conCOUDE
TÉ 2 po ½ x 2 po ½ x 2 po ½
server la hauteur minimale entre la canalisation principale d’alimentation en vapeur et le niveau d’eau dans la chaudière
2-1/2"
indiquent, entre autres, qu’il est nécessaire d’utiliser un système Hauteur minimale
Alimentation
de 457 mm
de retour mécanique. L’emploi d’un réservoir de liquide et d’une
(18 po)
pompe devra être coordonné avec l’alimentation en eau d’apRACCORD UNION 2 po ½
point et ceux-ci devront être réglés par le régulateur de niveau
TÉ 2 po ½ x 1 po ½ x 1 po ½
d’eau de la chaudière. Le système ainsi décrit correspond à une
NIVEAU D’EAU
pompe d’alimentation de chaudière plutôt qu’à une pompe à
Mamelon
51 mm (2po)
vide de retour de condensats qui pompe peu importe le niveau
biconique
400 mm
d’eau dans la chaudière.
Croix
1po½
(15po / )
D. Dans tout appareil à vapeur, il est nécessaire de purger l’air conMamelon 1po½
tenu dans le circuit. La plupart du temps, un système de retour
Mamelon 1po½
Raccord union
mécanique est muni d’un évent raccordé au réservoir de liquide.
1 po ½
Un système de retour par gravité n’est pas doté d’un réservoir,
1po / × 1po /
donc la purge d’air doit être réalisée à même la canalisation. S’il
Bouchon mâle
Raccord de
648 mm
1 po ½
s’agit d’un système à un seul conduit, les évents sont raccordés
réduction
(25po1/2)
au radiateur, à l’échangeur de chaleur et à proximité de l’exMamelon de réduc337 mm
tion 1 po ½ x ¾ po
trémité de la canalisation principale d’alimentation.
(6po1/2)
ROBINET DE
VIDANGE
Les évents principaux devront être installés à quinze pouces
Retour
d’un point de chute et, si possible, à huit pouces au-dessus du
tuyau afin d’éviter que des coups de bélier n’endommagent les
évents et ne les rendent inopérants.
*Approvisionnement d’eau
Afin d’en savoir plus au sujet des évents, communiquez avec le
par remplissage manuel
Figure 1
fabricant d’accessoires pour appareils à vapeur (purgeurs
automatiques, pompes d’alimentation de chaudière, évents, etc.). + Une boucle Hartford est recommandée pour les chaudières à vapeur
E. Dans les installations fournissant de l’eau traitée à l’aide de
basse pression munies d’un système de retour de condensat par
chaudière à vapeur, il est nécessaire d’utiliser des échangeurs
gravité.
de chaleur. Lors du traitement de l’eau, si on alimente constamLes dimensions des tuyaux servant à former la boucle Hartford sont
recommandées par Slant/Fin. Cependant, certains codes exigeront
ment la chaudière à vapeur en eau fraîche, du tartre se
l’emploi de tuyaux de plus grande dimension.
déposera à l’intérieur de la chaudière et des conduits environConsultez à ce sujet l’organisme compétent de votre région.
nants. Ces dépôts de tartre endommageront la chaudière.
3
4
1
2
1
4
L’égalisateur de pression devrait occuper la pleine distance allant du
conduit d’alimentation en vapeur au niveau d’eau requis.
Il est préférable qu’il s’agisse d’un approvisionnement en eau chaude.
En ce qui a trait aux dispositifs de remplissage automatique, consultez
les directives techniques du fabricant.
GALAXY
8
Mêmes dimensions de raccord que
dans la figure 1.
Alimentation en vapeur vers les
radiateurs
Canalisation de type
vapeur basse pression à
écoulement parallèle dotée
d’un retour humide ou sec.
Au sujet de la tuyauterie
d’une chaudière à vapeur
basse pression, voir les
notes 2 et 4.
Principale
Évent
381mm (15po)
203
mm
(8po)
Retour
sec
Hauteur minimale de 457 mm (18 po)
NIVEAU
D’EAU
51mm (2po)
400mm
(15po3/4)
419mm
(16po1/2
Retour
humide
648mm
(25po1/2)
ROBINET DE PURGE
DE LA CHAUDIÈRE
* Approvisionnement d’eau par remplissage manuel
Figure 2
* Il est préférable qu’il s’agisse d’un approvisionnement d’eau chaude.
En ce qui a trait aux dispositifs de remplissage automatique, consultez
les directives techniques du fabricant.
** Voir le paragraphe "B" à la page 6 — "Tuyauterie raccordée à une
chaudière à vapeur à basse pression"
Canalisation à un tuyau de
vapeur basse pression à
contre-courant
Alimentation en
vapeur vers les
radiateurs
Hauteur minimale de
457 mm (18 po)
NIVEAU
D’EAU
381mm
(15po)
PRINCIPALE
51mm (2po)
400mm
(15po3/4)
Évent
203mm (8po)
FIN DU
TRONÇON
648mm
(25po1/2)
410mm
(16po1/2)
ROBINET DE PURGE
DE LA CHAUDIÈRE
Figure 3
Une canalisation à contre-courant doit être d’un calibre une fois plus élevé
qu’une canalisation à écoulement parallèle. Ainsi, la vapeur s’écoule dans
une direction tandis que les condensats peuvent s’écouler dans l’autre.
Ceci combiné à une inclinaison plus accentuée sont le gage d’un
fonctionnement plus efficace et sûr.
B. DIRECTIVES DE PRÉPARATION PRÉCÉDANT
L’INSTALLATION
1. Lisez ces directives d’installation, la plaque signalétique
fixée sur la partie supérieure de la chaudière, les mises en
garde figurant sur les schémas de câblage, les renseignements données sur la boîte du registre et sur le boîtier de
réglage.
2. Procédez à l’inspection précédant l’installation exigée par la
norme ANSI Z21.66 ou par la norme CSA B149.1 de la
dernière édition pour gaz naturel et du propane.
3. Coupez l’alimentation électrique, l’admission du gaz et
attendez que la chaudière se refroidisse (si la chaudière est
déjà installée).
4. Déballez soigneusement le registre. N’EXERCEZ PAS DE
PRESSION POUR L’OUVRIR OU LE FERMER. Le fait de
forcer le registre pourrait endommager son train d’engrenages ce qui annulerait la garantie.
5. Ce dispositif doit être installé à la suite du coupe-tirage
(entre la sortie du coupe-tirage et le raccord avec la cheminée ou le conduit d’évacuation), le plus près possible du
coupe-tirage, et ce, sans modifier le coupe-tirage ni le registre. (Voir les figures 4 et 5.)
6. L’entrée du registre devra posséder le même diamètre nominal que la sortie du coupe-tirage.
7. Ce dispositif doit être installé à même le système d’évacuation ou une section de ce dernier afin qu’il ne soit utilisé que
pour l’appareil auquel il est destiné. (Voir la figure 8.)
8. Il faut laisser une distance d’au moins 152 mm (6 po) de
toute matière inflammable tout en laissant un espace suffisant pour assurer l’entretien.
C. CES PRÉPARATIFS TERMINÉS, PROCÉDEZ COMME SUIT
1. Séparez le tuyau d’évacuation directement au-dessus du
coupe-tirage ou du déflecteur et installez le registre à l’emplacement indiqué dans les figures 11 et 12. Le registre doit
être installé de façon à ce que l’indicateur de la position soit
visible une fois le montage terminé (voir la figure 7). La
flèche gravée sur le registre devra pointer en direction de
l’évacuation du gaz (vers la cheminée). Recouplez les
conduits d’évacuation. Veillez à ce que le registre soit bien
positionné et fixé à l’aide de trois vis à tôle. Les vis ne
doivent pas être plus longues que 13 mm (½ po). Voir
la figure 12.
2. Assurez-vous qu'un tuyau de ventilation ne bloque pas le
mouvement du volet (voir figure 7).
3. Les chaudières qui ont un volet de tirage sont câblées en
usine avec une fiche mâle.
a) Fixez le faisceau du conduit de ventilation métallique
flexible du volet régulateur de tirage sur le côté droit du
boîtier en passant l'extrémité libre du faisceau à travers le
trou de 22 mm (7/8 po) de diamètre sur le dessus du
boîtier et en utilisant le raccord BX à l'extrémité libre du
conduit métallique, attaché au boîtier.
9
GALAXY
b) Raccordez le " RÉCEPTACLE B " (extrémité libre du faisceau du volet de tirage) dans la " FICHE MÂLE " (voir le
schéma de branchement approprié pour la veilleuse
intermittente).
c) L'autre extrémité du conduit métallique flexible possède
une petite prise Molex et un connecteur de conduit
métallique à 90 degrés. Passez la prise Molex à travers le
support du conduit sur le volet motorisé. Placez le socle à
harnais sur la prise du volet motorisé. Fixez solidement le
connecteur de conduit à harnais au support du conduit
en l'enfonçant minutieusement dans le trou du support.
4. Toutes les chaudières à vapeur Slant/Fin équipées d'un système de veilleuse à allumage intermittent est câblée
en usine à l'exception des câbles pour le coupe-circuit
de manque d'eau et le coupe-circuit de sous-pression.
Câblez ces contrôles avec les câbles offerts avec
cette chaudière (voir schéma de branchement sur la
chaudière). Suivez ensuite les instructions précédentes
présentées au numéro 4 ci-dessus.
5. Branchez à nouveau l'alimentation en énergie électrique et
rallumez le contrôle d'admission en gaz.
D. D. APRÈS L'INSTALLATION :
1. Faites fonctionner le système pendant deux cycles
complets pour vérifier l'ouverture et la fermeture dans
une séquence appropriée et le bon fonctionnement du
brûleur. LE VOLET DOIT ÊTRE EN POSITION OUVERTE
LORSQUE LES PRINCIPAUX BRÛLEURS DE LA
CHAUDIÈRE FONCTIONNENT.
Figure 6
VERS LA CHEMINÉE,
REGISTRE OUVERT
DIA. ALVÉOLE DÉF.
7/8 po
VUE DE PROFIL
REGISTRE EN POSITION OUVERTE
*Peut être connecté à l’aide de la fiche fournie
SEULEMENT si la chaudière est dotée d’une
veilleuse à allumage intermittent.
VUE DE HAUT
REGISTRE EN POSITION FERMÉE
TABLEAU
Dimension
du conduit
A
102 mm
(4po)
127 mm
(5po)
152 mm
(6po)
178 mm
(7po)
203 mm
(8po)
229 mm
(9po)
254 mm
(10po)
237 mm
(9po5/16)
262 mm
(10po5/16)
287 mm
(11po5/16)
313 mm
(12po5/16)
338 mm 364 mm
(13po5/16) (14po5/16)
389 mm
(15po5/16)
Figure 7
NOTE : SELON LES DIMENSIONS DES
REGISTRES, CERTAINS SONT MUNIS DE
COLLETS DE RACCORD AVEC LE TUYAU
D’ÉVACUATION FIXÉS À MÊME LA
FONTE. NE RETIREZ PAS LE COLLET.
L’INDICATEUR DE LA POSITION DU
REGISTRE PEUT ÊTRE VU À TRAVERS
L’OUVERTURE PRATIQUÉE DANS LA
FONTE DU CÔTÉ OPPOSÉ À LA
COMMANDE.
LAME DE REGISTRE ENTIÈREMENT OUVERTE
Figure 4
INSTALLEZ ICI
REGISTRE
UN CONDUIT D’ÉVACUATION SOUSDIMENSIONNÉ PEUT BLOQUER LE
MOUVEMENT DE LA LAME DU
REGISTRE. SI C’EST LE CAS, COUPEZ
LA MOITIÉ DU BOUT ONDULÉ DU
CONDUIT D’ÉVACUATION ET
REMETTEZ CE DERNIER EN PLACE.
COUPE-TIRAGE
EXTERNE
À NE PAS FAIRE
PRISE MÂLE
CHAUDIÈRE
FICHE «B»
Installation verticale
Figure 5
INSTALLEZ ICI
COMMANDE
REGISTRE
COUPE-TIRAGE
EXTERNE
À NE PAS FAIRE
FICHE MÂLE
CHAUDIÈRE
FICHE «B»
INSTALLEZ LA COMMANDE DANS N’IMPORTE QUELLE POSITION, COMME MONTRÉ CI-DESSUS.
N’INSTALLEZ PAS LA COMMANDE AU-DESSUS DU TUYAU D’ÉVACUATION (AFIN D’ÉVITER UN EXCÈS DE
CHALEUR) OU SOUS CE DERNIER (AFIN D’ÉVITER LES DOMMAGES CAUSÉS PAR LE CONDENSATS).
Suite à la page 15
GALAXY
10
2. Bride d’alimentation
Raccorder les conducteurs chargé et neutre aux fils blanc et
noir à l’intérieur de la boîte de connexion de la chaudière
(figure 8).
3. Connexions du thermostat
Les connexions du thermostat doivent se faire aux bornes
filetées T et TV du régulateur de température de la chaudière
(figure 8).
4. Régulation par zone
Pour le système de régulation à pompe, voir les figures 13 et
14. Pour un système de régulation par soupape, voir la figure
14a. N’UTILISEZ PAS le transformateur de la chaudière pour
alimenter des accessoires externes tels que la soupape et les
relais de régulation, car une surcharge et/ou un grillage du
transformateur et une défaillance de la chaudière pourraient
en résulter.
CÂBLAGE ÉLECTRIQUE
DANGER : Avant d’effectuer le câblage, coupez le courant pour
éviter tout risque de choc électrique ou de mort.
1. Alimentation électrique
Il est recommandé d’utiliser un circuit doté de son propre
fusible. Utilisez un fusible ou un disjoncteur standard de 15 A
et des connecteurs de calibre 14 dans un circuit ou câble BX.
Prévoyez un dispositif de disjonction et une protection contre
les surcharges au besoin. Consultez le schéma électrique de
la chaudière (figure 8).
La chaudière doit être mise à la terre conformément aux
exigences de l’organisme compétent ou, en l’absence de
celles-ci, selon la dernière édition du Code national de
l’électricité (ANSI/NFPA 70).
SCHÉMA DE CÂBLAGE – GALAXY GG & GGH
CONTRÔLE HYDROLEVEL
HYDROSTAT MODÈLE 3000
THERMOSTAT
24V
ÉCONOMIE
TEMP MAX
TEMP MIN
FICHE
HARNAIS DE
REGISTRE
VERT
MODULE D’ALLUMAGE
HONEYWELL
NOIR
CHAUD
BLANC
NOIR
BLANC
NEUTRE
BOîTE À CONNEXIONS
24V (MIS À LA TERRE)
BLEU
CIRCULATEUR
ROUGE
ROUGE
NTERRUPTEUR DE SÉCURITÉ
LIMITEUR DE RETOUR DE
FLAMME ET D’ÉVENT OBSTRUÉ
MIS À LA TERRE
(BRÛLEUR)
PILOTE D’ALUMAGE
ÉLECTRIQUE
VERT
LÉGENDE DE CÂBLAGE
CÂBLAGE FAIT EN USINE
CÂBLÉ SUR LA PLACE, PROCURÉ SUR PLACE
INSTALLEZ UN DISPOSITIF DE SECTIONNEMENT
ET UN DISPOSITIF DE PROTECTION CONTRE LES
SURCHARGES SELON LES BESOINS. S’IL FAUT
REMPLACER UN QUELCONQUE FIL D’ORIGINE
LIVRÉ AVEC L’APPAREIL. CELUI CI DOIT ÊTRE
REMPLACÉ PAR DU FIL DU TYPE 105-C OU
L’ÉQUIVALENT
SOUPAPE DE GAZ
CÂBLE D’ALLUMAGE
CONDUIT DE GAZ DU PILOTE
NOIR
MIS À LA TERRE
ATTENTION! ÉTIQUETEZ TOUS LES FILS AVANT DE DÉFAIRE LES RACCORDEMENTS LORS DE L’ENTRETIEN DES
COMMANDES. TOUTE ERREUR DE CÂBLAGE PEUT PROVOQUER UN FONCTIONNEMENT ANORMAL ET DANGEREUX DE
L’APPAREIL. VÉRIFIEZ QUE L’APPAREIL FONCTIONNE NORMALEMENT APRÈS LES TRAVAUX D’ENTRETIEN
Figure 8
BLANC
ROUGE
GALAXY
11
GALAXY
12
INTERRUPTEUR
D’ALIMENTATION
INTERRUPTEUR
À MAXIMUM
MOTEUR
INTERRUPTEUR
À MAXIMUM
MOTEUR
INTERRUPTEUR
À MAXIMUM
MOTEUR
TRANSFORMATEUR
120V / 24V
CONTRÔLE HYDROLEVEL
HYDROSTAT MODÈLE 3000
ALIMENTATION ÉLECTRIQUE : INSTALLEZ UN DISPOSITIF
DE SECTIONNEMENT ET UN DISPOSITIF DE PROTECTION
CONTRE LES SURCHARGES SELON LES BESOINS.
CIRCULATEUR DE
LA CHAUDIÈRE
Figure 10a. Système de régulation par zone des chaudières Galaxy – Système de régulation avec soupape
de régulation R8043E/F
GALAXY
13
I1. CHAUDIÈRES ÉQUIPÉES DE LA COMMANDE HYDROSTAT
RÉGLAGE DE LA COMMANDE
REMARQUE : les réglages peuvent être
vérifiés en utilisant le bouton TEST/SETTINGS (TEST/RÉGLAGES).
RÉGLAGE DE LA LIMITE MAXIMALE
La limite maximale est réglée en usine à
88 °C (190 °F). Pour l’ajuster, tournez le
cadran HI TEMP (TEMP. MAX) (A) jusqu’à
ce que le réglage souhaité soit affiché.
(Fourchette de réglage : de 38 °C – 104°C
[100 ° à 220 ° F])
A
Affichage
ffichage
d
dynamique
ynamique
DEL
DEL de diagnostic
diagnostic et
bouton
bouton d
de
e ttest
est
Température
eau
au
T
empérature de l e
et vvérification
érification en
temps
réel des
temps réel
ajustements
ajustements du
réglage.
réglage.
C
Cavalier
avalier
Cadran
Cadran d’économie
d’économie
(ARRÊT
LO,, 1, 2,
(ARRÊT ou LO
3,
5,, H
HI)
3, 4,
4, 5
I)
Réglage
Ré
glage de la
la limite
limite
de ttempérature
empérature
minimale
minimale
[ARRÊT ou de
[ARRÊT
o
o
43 C – 93 C
o
o
)]
200 F
F)]
((110
110 --200
R
églage en usine
usine sur
sur
Réglage
ARRÊT
ARRÊT
RÉGLAGE DE LA LIMITE MINIMALE
La limite minimale est conçue pour maintenir la température dans les chaudières
équipées de serpentins sans réservoirs
pour l’eau chaude domestique. La limite
minimale est réglée en usine sur OFF
(ARRÊT). Avant de l’ajuster, retirez le cavalier (non disponible sur toutes les unités)
(B) Puis tournez le cadre LO TEMP
(TEMP. MIN.) (C) dans le sens horaire
jusqu’à ce que la température souhaitée
soit affichée. Pour un fonctionnement
approprié, le réglage de la limite de température minimale doit être inférieur à la
limite maximale d’au moins 6°C (10 °F).
REMARQUE : pour un fonctionnement
avec démarrage à froid, la limite minimale doit être réglée sur OFF
(ARRÊT). IMPORTANT : si la température minimale ne peut être
réglée à une température supérieure à 60°C (140 °F), retirez le cavalier (B). (Fourchette de réglage : ARRÊT ou de 43°C – 93°C
[110 à 200 °F]).
RÉGLAGE DE L’OPTION D’ÉCONOMIE
L’option d’économie est réglée en usine pour un système de
chauffage à zone unique. Pour l’ajuster, tournez le cadran
ECONOMY (ÉCONOMIE) (D) jusqu’à ce que le chiffre affiché soit
identique au nombre de zones de chauffage. N’incluez pas les
chauffe-eau indirects dans le nombre de zones de chauffage.
L’option économie permet d’économiser du combustible en
réduisant la température du la chaudière (voir « Comment fonctionne le ciblage thermique » ci-dessous). Si le système de
chauffage ne peut pas fournir la chaleur nécessaire à la maison, le
cadran ECONOMY (ÉCONOMIE) doit être réglé à un réglage
inférieur (par exemple : dans une maison de trois zones, réglez le
cadran sur 2 ou 1). Réciproquement, si la chaudière fournit une
chaleur adéquate, vous pouvez économiser encore plus de
combustible en sélectionnant un réglage supérieur (par exemple :
4 ou 5). Si les signaux du chauffage et du chauffe-eau indirect
n’ont pas été séparés pendant le câblage de la commande,
l’option d’économie doit être sur ARRÊT afin de s’assurer que le
chauffe-eau fournit la température adéquate pour chauffer le
réservoir indirect.
ACTIVATION DE LA PRÉPURGE (OPTIONNELLE)
REMARQUE : l’activation de cette option n’est pas recommandée
pour les chaudières équipées de serpentins sans réservoirs.
Fuel Smart HydroStat possède une option de prépurge thermique
pour maximiser son efficacité. Une fois activée, la commande
purge les températures la chaudière supérieures à 57°C (135 °F)
B
Voyant
Voyant iindicateur
ndicateur
(annonce
(annonce un appel
appel
thermique)
thermique)
Réglage de la
la limite
limite
Réglage
empérature
de ttempérature
maximale
maximale
o
o
[de 38 C – 104
104 C
[de
o
o
220 F)]
F)]
((110
110 --220
ont
Les différentiels
différentiels ssont
automatiques
automatiques et
varieront
varieront selon
selon les
les
réglages
réglages de
de la
la
commande
commande et la
la
la
température
température de la
chaudière
chaudière
au début de chaque activation du thermostat et fournit l’énergie
latente dans le chauffe-eau à la zone de chauffage activée.
Pendant le cycle de purge, l’affichage indiquera Pur. Si la chaleur
n’est pas suffisante pour correspondre au thermostat, la commande alimentera le brûleur. Cette option fonctionne avec les systèmes de chauffage à zone unique ou à zones multiples à l’aide
des circulateurs ou des vannes de régulation par zone. Aucun
changement n’est requis au niveau du câblage.
Pour activer la prépurge thermique
Maintenez enfoncé le bouton TEST/SETTINGS (TEST/
RÉGLAGES) pendant 20 secondes. L’affichage indiquera Pur. On.
Pour désactiver l’option, maintenez à nouveau le bouton enfoncé
pendant 20 secondes. L’affichage indiquera Pur. OFF.
RÉGLAGE
OFF Désactive la fonction économique. Permet à la chaudière de fonctionner
jusqu’à ce que la température maximale soit atteinte et de se relancer avec
un différentiel de soustraction de 6 o C (10 °F).
LO
Fournit le niveau d’économie de combustible le plus faible. Utilisez
uniquement ce réglage si la température dans la maison n’est pas
appropriée avec les autres réglages.
1
Réglage recommandé pour les systèmes de chauffage à zone unique.
2
Réglage recommandé pour les systèmes de chauffage à deux zones.
3
Réglage recommandé pour les systèmes de chauffage à trois zones.
4
Réglage recommandé pour les systèmes de chauffage à quatre zones.
5
Réglage recommandé pour les systèmes de chauffage à cinq zones.
14
GALAXY
DÉMARRAGE DU SYSTÈME
Au démarrage initial, avec l’option) d’économie de combustible
activée, la commande établie la température cible à 63°C (145 °F.
Pour tester la fonction d’extinction de la limite maximale, le cadran
d’économie doit être réglé sur OFF (ARRÊT). Une fois le test effectué, rétablissez le réglage économique. Si la demande de
chauffage est élevée, la cible augmentera au fur et à mesure pour
répondre à la charge thermique. REMARQUE : pour réduire le
potentiel de condensation, la commande permettra à la chaudière
chauffer à 49°C (120 °F) avant d’alimenter le circulateur.
COMMENT FONCTIONNE LE CIBLAGE THERMIQUE
La technologie de ciblage thermique analyse l’activité du thermostat et évalue en continu la chaleur requise pour la maison.
Lorsqu’il fait très froid à l’extérieur, la demande thermique est
élevée et le Fuel Smart HydroStat augmentera la température cible
de la chaudière afin de fournir la chaleur nécessaire pour la maison. Lorsque la température extérieure est plus douce, la
demande thermique est plus faible. Pendant ces périodes, le Fuel
Smart HydroStat diminuera la température cible de la chaudière,
permettant ainsi de faire des économies de combustible, tout en
continuant à fournir le confort nécessaire dans la maison.
(3) (LWCO) ACTIVE Indique que la fonction de coupe-circuit en
cas de manque d’eau (low water cut-off LWCO) du Fuel Smart
HydroStat est active. Lorsque la commande est installée avec un
puits Hydrolevel Electro-Well, ce voyant DEL sera allumé à tout
moment lorsque la commande est alimentée.
IMPORTANT : si la commande est installée avec un puits autre
que l’Electro-Well, ce voyant DEL ne s’allumera pas, indiquant que
la commande ne fournit pas la fonction de coupe-circuit en cas de
manque d’eau.
(4) (LWCO) LOW WATER (NIVEAU D’EAU FAIBLE) S’allume si la
chaudière a un niveau d’eau faible. Le Fuel Smart HydroStat
empêchera le fonctionnement du brûleur dans ces conditions.
IMPORTANT : Le système doit être vérifié par un chauffagiste qualifié avant la remise en marche.
AVERTISSEMENT : N’AJOUTEZ PAS D’EAU TANT QUE LE
CHAUFFE-EAU N’EST PAS COMPLÈTEMENT REFROIDI.
(5) (ECONOMY) ACTIVE Indique que la fonction de ciblage thermique est active et le Fuel Smart HydroStat réduira la température
de la chaudière pour économiser du combustible. La fonction d’économie est activée à l’aide du cadran ECONOMY. (Voir « Comment fonctionne le ciblage thermique » à la page 4 pour plus de
renseignements).
(6) ( ECONOMY) TARGET (CIBLE) Lorsque la fonction d’économie est activée, le Fuel Smart HydroStat règle continuellement les températures cibles sous le réglage de la limite maximale
pour maximiser l’économie de combustible. Lorsque l’eau de la
chaudière atteindra la température cible, le voyant DEL s’allumera
et le brûleur s’éteindra. L’eau de la chaudière continuera de circuler
et de chauffer la maison tant que le thermo-stat sera activé. Le voyant
DEL restera allumé jusqu’à ce que la température de la chaudière
chute au point diférentiel déterminé (voir température différentielle
cible à la page 4), la chaudière pourra alors se relancer.
REMARQUE : ce voyant DEL s’allume régulièrement pendant le
fonctionnement normal de la chaudière.
(7) Bouton TEST/SETTINGS (TEST/RÉGLAGES)
Pour tester le coupe-circuit en cas de manque d’eau : maintenez
TEST/RÉGLGES
TEST/RÉG
CIBLE
ACTIVE
ACTI
VE
ACTIVE
ACTIVE
TEMP.
MAX.
AX.
TEMP. MA
(2) (TEMP) HIGH TEMP (TEMP.
MAX) S’allume lorsque la température de l’eau de la chaudière
atteint le réglage de la température maximale. Le voyant reste
allumé jusqu’à ce que la température de l’eau chute de 6 o C
(10 °F) (voir différentiel de limite
maximale à la page 4). Le Fuel
Smart HydroStat empêche le
brûleur de fonctionner lorsque le
voyant DEL est allumé.
ACTIVE
ACTIVE
(1) (TEMP) ACTIVE Indique que
la commande Fuel Smart HydroStat est activée et que la fonction
de température est active.
N
IVEAU D
’EAU FAI
NIVEAU
D’EAU
FAIBLE
BLE
LÉGENDE DES VOYANTS DEL et BOUTON TEST/SETTINGS (TEST/RÉGLAGES)
le bouton Test/Settings (test/réglages)
enfoncé pendant 5 secondes.
L’affichage indiquera LCO.
TEST LWCO LCO
Le voyant rouge d’indication de niveau
d’eau faible s’allume et le circuit du
brûleur (B1 et B2) n’est plus alimenté.
REMARQUE : la commande doit être
installée avec un puits Hydrolevel
Electro-Well pour disposer de la
fonctionnalité de coupe-circuit en cas
de manque d’eau (voir page 2 pour
plus de renseignements).
Pour voir les réglages actuels :
appuyez sur le bouton Test/Settings
(test/réglages) et relâchez-le à intervalles courts pour afficher
de façon séquentielle les réglages suivants :
HIGH LIMIT SETTING (RÉGLAGE DE LA LIMITE MAX) HL
LOW LIMIT SETTING (RÉGLAGE DE LA LIMITE MIN.) LL
ECONOMY SETTING (RÉGLAGE ÉCONOMIE) ECO
CURRENT TARGET TEMPERATURE (TEMPÉRATURE CIBLE
ACTUELLE) 000
PRE-PURGE SETTING (RÉGLAGE DE LA PRÉPURGE) PUR
L’affichage retournera à la température de la chaudière (défaut) si
vous n’appuyez pas sur le bouton Test/Settings (test/réglages)
pendant 5 secondes.
AVIS IMPORTANT
Cette chaudière est équipée d’une fonctionnalité qui économise
l’énergie en réduisant la température de l’eau de la chaudière au fur
et à mesure que la charge de chauffage diminue. Cette fonctionnalité possède un dispositif de neutralisation, fourni principalement
afin d’être utilisé avec un système externe de gestion de l’énergie
servant à cette même fonction.
NE PAS UTILISER CE DISPOSITIF DE NEUTRALISATION, SAUF SI
AU MOINS L’UNE DES CONDITIONS SUIVANTES EST PRÉSENT :
• Un système externe de gestion de l’énergie est installé et
permet de réduire la température de l’eau de la chaudière au fur
et à mesure que la charge de chauffage diminue.
• La chaudière n’est pas utilisée pour chauffer des pièces.
• La chaudière a une puissance d’alimentation de 88 kW
(300 MBH) ou plus.
• La chaudière fait partie d’un système de chaudières modulaires
ou multiples avec une puissance d’alimentation totale de 88 kW
(300 MBH) ou plus.
• La chaudière est équipée d’un serpentin sans réservoir.
GALAXY
15
REMPLIR ET PURGER LES SYSTÈMES D'EAU
Suite de la page 9
Figure 11
AVERTISSEMENT
N'UTILISEZ PAS DE VOLET RÉGULATEUR DE TIRAGE
POUR CONTRÔLER DEUX APPAREILS DE CHAUFFAGE.
VOLET
DANGEREUX
APPAREIL DE
CHAUFFAGE
APPAREIL DE
CHAUFFAGE
CORRECT
INCORRECT
Figure 12
RT
VE
OU
E
RM
FE
TIGE DE
ROULE
MENT
SECTION
ENLEVÉE POUR
MONTRER
LA ZONE
OMBRAGÉE
R
VE
OU
E
RM
FE
ATTENTION
AFIN DE PRÉVENIR L'INTERFÉRENCE ENTRE L'ÉVENT ET LE
MOUVEMENT DU VOLET, LES VIS OU RIVETS POP NE DOIVENT PAS
ÊTRE SITUÉS DANS LES ZONES OMBRAGÉES ET NE DOIVENT PAS
MESURER PLUS DE 13 mm (1/2 po) DE LONGUEUR.
2. Effectuez des vérifications d'installation tel que cela est requis par les spécifications ANSI Z21.66 ou CSA B149.1 de la
dernière édition pour le gaz naturel et le gaz propane.
3. Replacez le couvercle frontal de la chaudière.
4. Consultez la section dépannage si des problèmes surviennent pendant l'installation.
AJUSTEMENTS DE LA RÉSISTANCE ANTICIPATRICE DU
THERMOSTAT
Si le thermostat de pièce 24V qui contrôle la chaudière est muni
d'une résistance anticipatrice ajustable, elle doit être ajustée au
tirage en ampères de la chaudière. Raccordez le système au thermostat et faites fonctionner le système. Mesurez le tirage actuel
sur les câbles du thermostat et réglez la résistance anticipatrice en
conséquence. Voir Annexe 'C'.
INSTRUCTIONS D'OPÉRATION, DE BASE
A. Avant d'allumer la chaudière, veuillez effectuer ces vérifications.
1. La soupape de sûreté est installée. L'installation d'une
soupape de sûreté devrait se faire en conformité avec le
code ANSI/ASME sur les chaudières et les systèmes pressurisés. L'ouverture de la valve N'EST ni fermée ni réduite en
dimension.
2. Une hotte de tirage est installée et évacuée vers la cheminée.
3. Tout le câblage est terminé, suivant le schéma de branchement approprié.
4. Si un volet régulateur de tirage est ajouté, le volet est en
position complètement ouverte. Consultez les instructions
fournies avec le volet régulateur de tirage.
5. Avec une solution savonneuse, vérifiez qu'il n'y a pas de
fuite de gaz sur toutes les lignes de gaz de la jauge à la
veilleuse de la chaudière et de la rampe d'admission de gaz.
N'UTILISEZ PAS une flamme nue.
6. L'installation est remplie d'eau. Les èvents sont mis à l'atmosphére ou purgés.
A. Remplissez le système d'eau. Évacuez ou purgez l'air.
B. Allumez la chaudiére aussitôt que possible (consultez l'avertissement et les instructions qui suivent) et amenez la température de l'eau à au moins 82 oC (180 oF), tout en faisant circuler
de l'eau dans le système.
C. Évacuez l'air et ajoutez autant d'eau que nécessaire afin
d'obtenir la pression d'opération sur la jauge de la chaudière.
La pression doit être entre environ 83 kPa (12 lb/po2) (eau
froide) et 172 kPa (25 lb/po2) (au réglage de température d'eau
avec le limiteur de température), pour les chaudières équipées
de soupapes de sécurité de 207 kPa (30 lb/po2). Les
chaudières avec de plus grandes pressions nominales et
équipées d'une soupape de sûreté appropriée peuvent opérer
à de plus grandes pressions, mais pas à plus de 34 kPa (5
lb/po2) de pression sur l'ouverture de la soupape de sûreté.
D. Vérifiez et réparez toute fuite avant de mettre le système en service. Assurez-vous qu'aucun composant du système d'allumage au gaz automatique n'est exposé à l'eau..
NETTOYAGE ET REMPLISSAGE D'UNE NOUVELLE
CHAUDIÈRE À VAPEUR
Avant d'utiliser une chaudière à vapeur :
A. Vérifiez que la chaudière est prête à être allumée. N'ALLUMEZ
PAS une chaudière vide.
B. Soyez prêt à chauffer l'eau brute à au moins 82°C (180°F) aussitôt qu'elle est introduite dans la chaudière. Cette procédure
éliminera les gaz dissous et corrosifs.
C. Ajoutez un tuyau d'évacuation avec une soupape à partir de la
chaudière. Utilisez le raccord en dessous. Le tuyau et le drain
doivent convenir à des solutions caustiques..
NETTOYAGE D’UNE CHAUDIÈRE À VAPEUR
A. Remplissez la chaudière d’eau jusqu’à la ligne marquée sur
celle-ci.
B. Suivez la procédure de mise en marche de la chaudière et laissez-la fonctionner, en veillant à ce que la vapeur circule dans
tout le système durant 2 à 3 jours afin que l’huile et la saleté
accumulées dans l’installation soient acheminées dans la
chaudière. Alors que le système fonctionne, conservez le
niveau d’eau dans la chaudière en la remplissant graduellement.
C. Fermez le brûleur, laissez la chaudière refroidir et vidangez le
système.
D. Procédure pour dissoudre l’huile et la graisse accumulées
dans la chaudière :
1. Remplissez la chaudière en la raccordant au conduit d’eau
adéquat.
2. Préparez une solution bouillie composée d’hydroxyde de
sodium (soude caustique) et de phosphate trisodique.
NOTE : Manipulez ces produits chimiques avec soin. La
soude caustique est nocive pour la peau, les yeux et les
vêtements.
a. Composition : 1 kg de chaque produit chimique par 465 l
(1 lb/50 gallons américains) d’eau contenue dans le système.
b. Remuez les produits chimiques jusqu’à leur dissolution
dans l’eau et versez dans la chaudière à l’aide du raccord situé dans la partie supérieure. Remettez en place
le bouchon.
3. Mettez en marche le brûleur;laissez bouillir l’eau au moins 5
heures; fermez le brûleur.
E. Vidangez la solution contenue dans la chaudière avec précaution et acheminez-la dans un endroit sûr. NE LAISSEZ PAS LA
SOLUTION SÉJOURNER DANS LE SYSTÈME PLUS DE DEUX
HEURES.
F. Nettoyez en profondeur le réservoir d’eau de la chaudière à
l’aide d’un jet d’eau à pression élevée. Remplissez et videz la
chaudière à plusieurs reprises.
16
GALAXY
TRAITER L’EAU POUR ÉVITER LA CORROSION
(Cette opération n’éliminera pas le tartre.)
A. Préparez une solution de chromate de sodium.
Composition : 1 kg du produit chimique par 465 l (1 lb/50 gallons
américains) d’eau contenue dans la chaudière.
B. Remuez les produits chimiques jusqu’à leur dissolution dans
l’eau et versez dans la chaudière à l’aide du raccord situé dans
la partie supérieure. Remettez en place le bouchon.
REMPLISSAGE ET ÉVACUATION D’UNE CHAUDIÈRE À
VAPEUR
A. Remplissez de nouveau la chaudière jusqu’à la ligne de niveau
d’eau.
B. Amenez l’eau à ébullition.
C. La chaudière est à présent prête à être mise en service ou en
veille.
MISE EN MARCHE INITIALE
La sécurité de l’allumage ainsi que d’autres critères de rendement
ont atteint les normes lors d’essais avec diverses rampes d’alimentation en gaz et divers dispositifs de réglage installés sur des
chaudières de la série Galaxy, conformément à la norme ANSI
Z21.13b-1994 ou à la norme CSA B149.1 de la dernière édition pour
gaz naturel et du propane.
7. Attendre cinq (5) minutes pour laisser échapper tout le gaz (plus
longtemps s’il s’agit de propane); reniflez tout autour de
l’appareil, y compris près du plancher, pour déceler une odeur
de gaz. Si vous sentez une odeur de gaz, ARRÊTEZ Passez à
l’étape B des instructions de sécurité sur la portion supérieure
de cette page. S’il n’y a pas d’odeur de gaz, passez à l’étape
suivante.
8. Tournez la manette d’admission du gaz dans le sens antihoraire
jusqu’à la position ON.
9. Remettez en place le panneau d’accès à la commande.
10.Mettez l’appareil sous tension.
11.Réglez le thermostat à la température désirée.
12.Si l’appareil ne se met pas en marche, suivez les instructions intitulées « Comment couper l’admission de gaz de l’appareil » et
appelez un technicien qualifié ou le fournisseur de gaz.
POUR VOTRE SÉCURITÉ
POUR VOTRE SÉCURITÉ AVANT DE METTRE EN MARCHE
AVERTISSEMENT. Quiconque ne respecte pas à la lettre les
instructions dans la présente notice risque de déclencher un
incendie ou une explosion entraînant des dommages, des
blessures ou la mort. Ne pas tenter d’allumer d’appareils.
INSTRUCTIONS
Suivre les instructions d’allumage de ce livret propres au système
d’allumage dont la chaudière est dotée. (Afin de savoir à quel
endroit se trouve la rampe d’alimentation en gaz, la soupape de gaz
et les commandes.) Ces instructions accompagnent également la
chaudière.
VEILLEUSE INTERMITTENTE (IID)
POUR LES CHAUDIÈRES MUNIES D’UNE SOUPAPE DE GAZ
HONEYWELL VR8204 OU VR8304 (voir les figures 13 et 14).
POUR VOTRE SÉCURITÉ
POUR VOTRE SÉCURITÉ AVANT DE METTRE EN MARCHE
AVERTISSEMENT : Quiconque ne respecte pas à la lettre ces
instructions risque de déclencher un incendie ou une explosion
entraînant des dommages, des blessures ou la mort.
ADMISSION
DE GAZ
MANETTE D’ADMISSION
DU GAZ EN POSITION
OFF
Figure 13. Soupape VR8204 ou VR8304
A. AVANT DE FAIRE FONCTIONNER, reniflez tout autour de l’appareil pour déceler une odeur de gaz. Reniflez près du plancher,
car certains gaz sont plus lourds que l’air et peuvent s’accumuler
au niveau du sol.
B. QUE FAIRE SI VOUS SENTEZ UNE ODEUR DE GAZ
• Ne pas tenter d’allumer d’appareils.
• Ne touchez à aucun interrupteur; ne pas vous servir des téléphones dans le bâtiment où vous vous trouvez.
• Appelez immédiatement votre fournisseur de gaz depuis un
voisin. Suivez les instructions du fournisseur.
• Si vous ne pouvez joindre le fournisseur, appelez le service des
incendies.
C. Ne poussez et tournez la manette d’admission du gaz qu’à la
main; ne jamais utiliser d’outil. Si la manette reste coincée, ne
tentez pas de la réparer; appelez un technicien qualifié. Le fait de
forcer la manette ou de la réparer peut déclencher une explosion
ou un incendie.
D. N’utilisez pas cet appareil s’il a été plongé dans l’eau, même partiellement. Faites inspecter l’appareil par un technicien qualifié et
remplacez toute partie du système de contrôle ou toute commande qui a été plongée dans l’eau.
1.
2.
3.
4.
5.
6.
Instructions de mise en marche
ARRÊTEZ! Lisez les instructions de sécurité sur la portion
supérieure de cette page.
Réglez le thermostat à la température la plus basse.
Coupez l’alimentation électrique de l’appareil.
Cet appareil est muni d’un dispositif d’allumage qui allume
automatiquement la veilleuse. Ne tentez pas d’allumer la
veilleuse manuellement.
Retirez le panneau d’accès à la commande.
Tournez la manette d’admission du gaz dans le sens horaire
jusqu’à ce qu’elle s’arrête, puis continuez jusqu’à la position
OFF. N’EXERCEZ PAS DE PRESSION.
Allumeur S8600
Câble d’allumage
Manette
Pilote à allumeur
électrique dans une
chaudière
Admission
du gaz
Vue de profil de
la soupape de
gaz
Tube d’aluminium de gaz
couplé à la veilleuse
Figure 14
Comment couper l’admission de gaz de l’appareil
1. Réglez le thermostat à la température la plus basse.
2. Coupez l’alimentation électrique de l’appareil s’il faut procéder à
l’entretien.
3. Retirez le panneau d’accès à la commande.
4. Tournez la manette d’admission du gaz dans le sens horaire
jusqu’à ce qu’elle s’arrête, puis continuez jusqu’à la position
OFF. N’exercez pas de pression.
5. Remettez en place le panneau d’accès à la commande.
GALAXY
17
RÉGLAGE DU BRÛLEUR
A. Réglez le débit d’admission du gaz.
1. Consultez le service de distribution de gaz afin de savoir quel
est le pouvoir calorifique le plus élevé du gaz = W/m3
(BTU/pi3).
2. Fermez tous les autres appareils alimentés au gaz.
3. Réglez le thermostat à un degré assez élevé pour que la
chaudière demeure en marche au moment de vérifier le débit.
4. Mesurez la pression dans la rampe d’alimentation par
l’entremise du raccord de1/8 po. La pression adéquate dans
la rampe selon le gaz employé est indiquée sur la plaque signalétique de la chaudière. NOTE : la pression du gaz peut
être réglée en tournant la vis de réglage de la vanne de
mélange (tournez dans le sens horaire pour augmenter la
pression ou dans le sens antihoraire pour la réduire).
I. Le débit calorifique du propane correspond approximativement au débit figurant sur la plaque signalétique
lorsque la pression de la rampe équivaut à 241 mm
(9 po ½) de colonne d’eau.
II. Le débit du gaz naturel correspond approximativement au
débit indiqué sur la plaque signalétique lorsque la pression de la rampe équivaut à 89 mm (3 po ½) de colonne
d’eau, mais la pression doit être vérifiée au compteur :
débit = W/m3 x m3 mesuré en trois minutes x 20
(débit = BTU/pi3 x pi3 mesuré en trois minutes x 20)
Exemple no 1 :
Pour un gaz d’une puissance calorifique de 8,29 W/m3,
cela devient :
Débit = m3 mesuré en trois minutes x 8,29 x 20
(Si le gaz atteint 1 000 BTU/pi3, cela devient :
débit = pi3 mesuré en trois minutes x 1 000 x 20)
Exemple no 2 :
Pour un gaz d’une puissance calorifique de 8,70 W/m3,
cela devient :
Débit = m3 mesuré en trois minutes x 8,70 x 20
(Si le gaz atteint 1 050 BTU/pi3, cela devient :
débit = pi3 mesuré en trois minutes x 1 050 x 20)
5. La puissance calorifique* varie grandement selon les régions.
Consultez le Service technique de Slant/Fin si des ouvertures
doivent être modifiées dans les cas suivants :
I. La chaudière (le brûleur) s’emballe.ATTENTION! La
dernière version de la norme ANSI Z223.1 du National
Fuel Gas Code et la norme CSA B149.1 de la dernière édition pour le gaz naturel et le propane prohibent l’allumage
lorsque le débit calorifique est plus élevé que le débit
indiqué sur la plaque signalétique afin d’éviter de
déclencher une explosion ou de causer un empoisonnement au monoxyde de carbone.
II. Une puissance calorifique supérieure* peu élevée du gaz
fait en sorte que le débit calorifique réel est largement
inférieur à celui indiqué sur la plaque signalétique.
*Habituellement, la puissance calorifique supérieure du gaz est désignée
par l’expression puissance calorifique.
TABLEAU DU DÉBIT DU GAZ
Le débit calorifique de chaque modèle de chaudière a été obtenu
en mesurant le débit de gaz en trois minutes et en utilisant un gaz
d’une puissance de 8,29 W/m3 (1000 Btu/pi3). Les résultats sont
indiqués ci-dessous.
B. Brûleur principal
1. Faites fonctionner la chaudière de manière continue pendant au moins 15 minutes pour que le brûleur atteigne sa
température de service.
DÉBIT CALORIFIQUE DE LA
CHAUDIÈRE
8,29 W/m3 (1 000 BTU/pi3)
Gaz naturel
CONSOMMATION DE GAZ
8,29 W/m3 (1 000 BTU/pi3)
en trois minutes, au débit nominal
m3/h
pi3/h
m3
pi3
2.1
2.8
3.5
4.2
5.0
5.7
6.4
7.1
7.8
8.5
9.2
9.9
10.6
11.3
75
100
125
150
175
200
225
250
275
300
325
350
375
399
0.106
0.142
0.177
0.212
0.248
0.283
0.319
0.354
0.390
0.425
0.460
0.496
0.531
0.565
3.75
5
6.25
7.5
8.75
10
11.25
12.5
13.75
15
16.25
17.5
18.75
19.95
2. Observez la flamme de chaque brûleur. La base de toutes
les flammes devrait être de couleur bleue. La pointe des
flammes devrait être d’un bleu ombré de la couleur
orange. NOTE : la poussière soulevée donnera à la
flamme une couleur orange vif. Laissez la poussière se
déposer.
3. Fermez l’obturateur d’air de l’un des brûleurs jusqu’à
ce que la flamme devienne jaune clair. Cette couleur
indique qu’il manque d’air primaire. Ouvrez ensuite
l’obturateur d’air jusqu’à ce que la teinte blanche disparaisse. Réglez les obturateurs d’air de tous les brûleurs
de la même manière. Assurez-vous que les flammes ne
présentent en aucun endroit une couleur jaune clair. De
petites pointes jaunes à l’emplacement de la veilleuse sont
permises.
NOTE : cette méthode de réglage vise à réduire au minimum
l’apport d’air primaire afin que la combustion soit sans danger.
N’essayez pas d’effectuer ce réglage avant que les brûleurs
n’atteignent leur température de service. Ce réglage ne doit être
réalisé que lorsque les enveloppes sont en position finale de
service. Il peut être utile d’utiliser un miroir pour observer les
flammes. Notez que les orifices du brûleur se trouvent au-dessus du
tube mélangeur du brûleur principal.
POINTE DE LA FLAMME
BASE BLEUE DE
LA FLAMME
BRÛLEUR PRINCIPAL
RAMPE
Vis de blocage de l’obturateur d’air
primaire coulissant avant-arrière
C. VÉRIFICATION DE L’ALLUMAGE DU BRÛLEUR PRINCIPAL ET
RÉGLAGE DE LA VEILLEUSE
1. La flamme de la veilleuse ne doit pas étouffer ou s’éteindre
lorsque le test suivant est exécuté :
a. Allumage du brûleur après une mise à froid répétée;
b. Fonctionnement continu du brûleur principal;
c. Allumage du brûleur principal à la température maximale
de l’appareil après un service prolongé.
18
GALAXY
NOTE : observer le fonctionnement de la veilleuse à l’aide
des panneaux d’accès en position finale de service. Il pourrait
être utile d’employer un miroir.
2. Essai de mise en dérangement
a. Vérifiez si la veilleuse fonctionne de façon continue et si
l’obturateur à pile thermoélectrique (s’il y a lieu) s’ouvre
correctement lorsque la veilleuse brûle normalement.
Vérifiez si la mise en dérangement a lieu dans un délai de
deux minutes et demie après l’extinction de la flamme de
la veilleuse. Observez le fonctionnement durant au moins
un cycle réglé par réglage automatique afin de vérifier si le
système fonctionne correctement.
FLAMME DE LA VEILLEUSE
10 mm – 13 mm (3/8 po – 1/2 po )
THERMOCOUPLE,
PILE THERMOÉLECTRIQUE OU
DÉTECTEUR DE FLAMME
b. Afin de fonctionner correctement, la flamme de la veilleuse
doit envelopper le thermocouple, la pile thermoélectrique
ou le détecteur de flamme, comme indiqué ci-dessous.
c. Afin de régler la flamme de la veilleuse, tournez la vis de
réglage dans le sens horaire ou dans le sens antihoraire
jusqu’à ce que la flamme soit stable et qu’elle couvre la
pointe du thermocouple, de la pile thermoélectrique ou du
détecteur de flamme de 10 mm à 13 mm (3/8 po à ½ po).
Notez que le fait de tourner la vis de réglage de la
veilleuse dans le sens horaire réduira la flamme.
d. Vérifiez la mise en dérangement de la soupape de gaz en
suivant la procédure expliquée dans la section Entretien.
COMMANDES, CONTRÔLE DE SÉCURITÉ
Vérifiez tous les réglages de sécurité qui n’ont pas été mentionnés
précédemment. Suivez également les indications de la section
Entretien, du paragraphe IV au paragraphe VI.
Ces chaudières sont munies d’un interrupteur de sécurité
par blocage de tuyau d’évacuation et d’un interrupteur de
débordement de la flamme. L’interrupteur par blocage du tuyau d’évacuation est couplé au conduit de fumées auquel est raccordé le
coupe-tirage. Cette commande à réarmement manuel sert à éviter
que le coupe-tirage ne déverse une quantité excessive de gaz de
combustion. L’interrupteur de débordement de flamme est un
fusible thermique à usage unique qui empêche la chaudière de
fonctionner si les conduits de fumées sont bloqués. Si aucun de ces
dispositifs ne ferment les brûleurs, suivez les instructions intitulées «
Comment couper l’admission de gaz de l’appareil » et appelez un
technicien qualifié ou le fournisseur de gaz.
MISE AU POINT DE L’INTERRUPTEUR DE MANQUE D’EAU
A. Interrupteur de manque d’eau de type sonde électronique :si la
chaudière dépôts d’enrayer le mécanisme du flotteur consiste à
vidanger l’interrupteur au moins une fois par semaine.
Exécutez cette vidange lorsque la chaudière fonctionne.
Notez d’abord le niveau d’eau indiqué dans le tube indicateur
de niveau en verre. Ouvrez le purgeur situé dans la partie
inférieure de l’interrupteur. L’eau s’écoulera entraînant ainsi
les sédiments. Vidangez jusqu’à ce que l’eau soit claire, soit
environ un seau d’eau, puis fermez le purgeur. Si le niveau de
l’indicateur de niveau d’eau en verre a diminué, ajoutez de
l’eau dans la chaudière jusqu’à ce que le niveau initial soit
rétabli.
3. NOTE : l’ouverture du purgeur permet également de vérifier le
fonctionnement de l’interrupteur. Au fur et à mesure que le
niveau d’eau diminue, le flotteur s’abaisse ce qui entraînera la
fermeture du brûleur. Après la fermeture du purgeur et le
rétablissement du fonctionnement normal, le brûleur se remet
en marche.
4 .Vérifiez s’il s’agit bien de l’interrupteur de manque d’eau qui
a arrêté le fonctionnement du brûleur et non le thermostat
d’ambiance, le limiteur de pression, le coupe-circuit thermique ou toute autre commande de sécurité.
MISE AU POINT DU RÉGULATEUR DE PRESSION
A. Vérifiez si le brûleur est prêt pour l’allumage. N’allumez pas une
chaudière vide.
B. Réglez le thermostat à un niveau assez élevé pour que la
chaudière produise de la vapeur. Réglez le régulateur de pression à son niveau le plus bas. Au moment où la chaudière commence à produire de la vapeur, la pression de celle-ci
commencera à augmenter. Le brûleur s’éteindra lorsque la pression de la vapeur sera supérieure à la pression nominale (en tenant compte de la surpression, si le régulateur est doté de cette
fonction).
C. Réglez le régulateur de pression à un niveau plus élevé. Ce
niveau doit être supérieur à la pression de la vapeur à l’intérieur
de la chaudière. Ce réglage devrait remettre en marche le
brûleur.
D. Rétablissez le régulateur de pression au niveau exigé pour l’installation. Le régulateur de pression devrait être vérifié au moins
deux fois par année.
Directives d’installation des commandes de la vapeur
A. L’ensemble d’installation d’une chaudière à vapeur Galaxy
monobloc se compose des éléments suivants :
1. Interrupteur de manque d’eau électrique, déjà installé
2. Manomètre
3. Limiteur de pression maximale
4. Indicateur de niveau d’eau
5. Raccords.
6. Feuillet de directives et schéma d’assemblage
7. Soupape de sécurité pour la vapeur et raccord mixte de
¾ po
8. Robinet de purge
Assemblez les pièces énumérées ci-dessous exactement de la
manière indiquée. Deux raccords de ½ po, situés du côté droit
de la chaudière, servent au montage. Deux ouvertures sont
préperforées dans les enveloppes.
Remplacement d’une chaudière à vapeur
A. Chaque fois qu’une chaudière à vapeur plus ancienne est retirée
du système de chauffage pour être remplacée par une nouvelle
chaudière, certains points du système de chauffage doivent être
vérifiés.
1. Dans les installations à vapeur, le tartre a tendance à
s’accumuler dans les canalisations à retour humide et dans la
chaudière. Plus l’installation est ancienne, plus la quantité de
tartre accumulée sera grande. Donc, au moment de remplacer
une chaudière à vapeur, il faut vérifier si les canalisations sont
bloquées ou obstruées. Nettoyez et remplacez les tuyaux au
besoin. (Voir les directives spéciales de vidange présentées à
la page 16.)
2. Le fonctionnement de tout le matériel (évents, corps de
chauffe, etc.) raccordé à l’installation de chauffage à vapeur
devra être matériel. L’inclinaison de toutes les canalisations
devra être vérifiée.
3. Le regarnissage ou le serrage de tous les écrous de pressegarniture des soupapes et des robinets de l’installation de
chauffage font partie des bonnes pratiques d’ingénierie.
GALAXY
PURGE D’UNE CHAUDIÈRE À VAPEUR
A. MODÈLES SANS CHAUFFE-EAU INSTANTANÉ OU SANS
DISPOSITIF D’INSTALLATION DE CHAUFFE-EAU
1. Les modèles sans chauffe-eau instantané ou sans dispositif
d’installation de chauffe-eau sont munis d’une grille de
retenue intégrée à la fonte qui offre les mêmes avantages
qu’un tuyau de vidange de surface. Cette grille permet d’écumer rapidement l’huile et la graisse à l’aide d’un raccord à
filetage NPT de ¾ po situé du côté droit du panneau de l’enveloppe à 217 mm (8 po 9/16) du bord supérieur et à 337
mm (13 po 1/4) à partir de la partie avant de la chaudière
(voir la figure A).
2. Fermez l’alimentation électrique de la chaudière. Laissez la
chaudière refroidir et la pression de la vapeur retomber à
zéro avant de retirer le bouchon du raccord de la grille de
retenue. Vérifiez le niveau de pression de la vapeur en testant
la soupape de sécurité à ressort. Gardez vos mains et votre
corps éloignés de l’orifice d’évacuation de la soupape de
sécurité. Vidangez la chaudière jusqu’à ce que le niveau se
situe de 25 à 51 mm (1 po à 2 po) sous le raccord de la grille
de retenue. De l’eau traversera la grille de retenue. L’eau peut
être chaude. Retirez tranquillement et avec soin le bouchon
de la grille de retenue. Installez le robinet de purge de la grille
de retenue de 3/4 po, le coude et un tronçon de tuyau.
Installez un seau sous l’orifice du tuyau. Couvrez le seau d’un
linge.
3. Remplissez tranquillement la chaudière jusqu’à ce que le
niveau d’eau atteigne 51 mm (2 po) dans le verre de l’indicateur de niveau d’eau. (Il s’agit du niveau d’eau ne servant
qu’à l’écumage.) Mettez en marche la chaudière pour qu’elle
produise de la vapeur. Si l’installation est lourdement chargée
d’huile, il sera peut-être difficile d’obtenir une pression de
plus qu’une livre. Réglez le régulateur de pression à 48 kPa
(7 PSI). Plus la pression de la vapeur est élevée, plus rapide
et meilleur est le nettoyage.
4. Lorsque la vapeur commence à être produite, ouvrez avec
soin le robinet de purge de la grille de retenue afin de vider
l’huile et la pellicule flottant à la surface de l’eau. N’ouvrez
pas le robinet de vidange de la chaudière. Fermez le robinet
de purge de la grille de retenue lorsque le niveau d’eau
chutera de 127 mm (5 po) par rapport à l’extrémité
supérieure de l’indicateur de niveau d’eau en
verre.L’écoulement de l’eau peut cesser avant que le niveau
d’eau ne chute de 127 mm (5 po) par rapport à l’extrémité
supérieure de l’indicateur de niveau d’eau en verre.
Remplissez la chaudière jusqu’à ce que le niveau d’eau
atteigne 51 mm (2 po) par rapport à l’extrémité de l’indicateur
de niveau d’eau en verre.
5. Répétez l’étape B jusqu’à ce que la pellicule soit toute évacuée et que l’eau retrouve son mouvement normal. Ajoutez de
l’eau fraîche dans la chaudière, comme indiqué à l’étape D,
au cours de l’opération de vidange afin que le niveau d’eau
soit suffisant pour l’écumage. Videz fréquemment le seau afin
de vérifier le degré de propreté de l’eau.
6. Une fois le pompage terminé et que l’eau est propre,
qu’aucune pellicule ne flotte à la surface du seau, et fermez la
chaudière, laissez la chaudière refroidir et la pression de la
vapeur retomber à zéro vidangez celle-ci jusqu’à ce que l’eau
se trouve au même niveau que le raccord de la grille de
retenue. Enlevez le robinet. Bouchez le raccord de la grille de
retenue. Remplissez de nouveau la chaudière jusqu’à son
niveau normal de fonctionnement, soit à 648 mm (25 po ½) à
partir de la partie inférieure de la chaudière (voir la figure A au
page 19). Vérifiez si la soupape de sécurité à ressort fonctionne correctement.
7. Si l’installation est très encrassée, la procédure devra être
répétée sur plusieurs jours.
19
FIGURE A
Vue de profil droit des modèles Galaxy non munis d’un chauffe-eau instantané ou sans dispositif permettant d’en installer un.
SOUPAPE DE SÛRETÉ
3/4 po
À RESSORT
337 mm
(13 po 1/4)
ALIMENTATION
COUPETIRAGE
NIVEAU D’ÉCUMAGE - 51 mm
(2 po) À PARTIR DU BORD
SUPÉRIEUR DE
L’INDICATEUR (VOIR
DONNÉES CI-DESSUS)
INDICATEUR
DE VERRE
217 mm
(8 po 9/16)
COUDE
NIVEAU D’EAU NORMAL DE SERVICE,
648 mm (25 po ½)
ROBINET DE PURGE DE LA
GRILLE 90°, ¾ po
SEAU COUVERT
RETOUR
FIGURE B
Vue de profil gauche des modèles Galaxy munis d’un chauffe-eau instantané ou d’un dispositif d’installation d’un chauffe-eau.
RETIREZ LA SOUPAPE DE SÉCURITÉ À
RESSORT RACCORDER AU TÉ
(VOIR DIRECTIVES)
ROBINET DE PURGE
DE LA GRILLE
ALIMENTATION
COUPE-TIRAGE
NIVEAU
D’ÉCUMAGE
SEAU
COUVERT
NIVEAU D’EAU
NORMAL DE SERVICE
648 mm (25 po ½)
B. MODÈLES AVEC CHAUFFE-EAU INSTANTANÉ OU AVEC
PLAQUES DE CHAUFFE-EAU INSTANTANÉ
1. Fermez l’alimentation électrique de la chaudière. Laissez la
chaudière refroidir et la pression de la vapeur retomber à
zéro avant de retirer les pièces. Vérifiez le niveau de
pression de la vapeur en testant la soupape de sécurité à
ressort. Gardez vos mains et votre corps éloignés de l’orifice
d’évacuation de la soupape de sécurité. Enlevez la soupape
de sécurité à ressort et raccordez un nouveau tuyau de la
manière indiquée dans la figure B ci-dessous. Veillez à raccorder la soupape de sécurité à ressort au té afin que le raccordement de vidange soit complet.
2. Raccordez un bout de tuyau au coude, installez un seau
sous l’ouverture du tuyau. Couvrez le seau d’un linge.
3. Ouvrez avec précaution le robinet de purge de la grille de
retenue. N’ouvrez pas le robinet de vidange de la chaudière.
Remplissez tranquillement la chaudière jusqu’à ce que l’eau
commence à s’écouler dans le seau à partir du raccord de
vidange de la grille de retenue. Mettez en marche la
chaudière. Laissez l’eau chauffer alors qu’elle s’écoule dans
le seau. Maintenez le niveau d’eau tout juste nécessaire à
l’opération d’écumage. Poursuivez l’opération jusqu’à ce
que l’eau soit claire et qu’aucune pellicule d’huile ne flotte à
20
GALAXY
la surface du seau. Videz fréquemment le seau afin de
vérifier le degré de propreté de l’eau.
4. Répétez l’opération jusqu’à ce que toute trace de pellicule
soit disparue, abaissez le niveau de l’eau jusqu’à ce qu’il
atteigne 648 mm (25 po ½) à partir de la partie inférieure de
la chaudière (voir la figure B). Lorsque tout le pompage est
terminé, fermez la chaudière, retirez le robinet de la grille de
retenue et raccordez le té. Vérifiez si la soupape de sécurité
à ressort fonctionne correctement.
5. Si l’installation est très encrassée, la procédure devra être
répétée sur plusieurs jours.
C. NETTOYAGE DE LA TUYAUTERIE
1. Afin de nettoyer la tuyauterie, ouvrez toutes les soupapes
raccordées aux corps de chauffe. Après avoir obtenu une
pression d’une bonne charge, fermez la chaudière et laissez
le temps aux condensats de retourner dans la chaudière.
Les condensats transporteront la pellicule d’huile. Vidangez
la chaudière. Si l’installation est très encrassée, plusieurs
visites réparties sur quelques jours seront nécessaires pour
le nettoyage.
2. Lorsque seule de la vapeur, et non de l’eau, s’échappe du
robinet manuel, la chaudière ne subira aucune variation
brusque du débit, ni de débordement.
ENTRETIEN
AVERTISSEMENT. LE DÉBIT D’AIR COMBURANT ET D’AÉRATION
AMENÉ À LA CHAUDIÈRE NE DOIT PAS ÊTRE BLOQUÉ.
L’installateur doit porter cette section à l’attention du propriétaire.
Ainsi, celui-ci pourra prendre les mesures nécessaires auprès
d’une agence de service qualifiée pour l’entretien périodique de sa
chaudière. L’installateur doit informer le propriétaire que le service
de distribution de gaz peut recommander un certain nombre
d’agences de service qualifiées. L’installateur doit également aviser
le propriétaire qu’il est dangereux de ne
pas entretenir adéquatement la chaudière ou tout appareil
brûlant du combustible.
A. ENTRETIEN GÉNÉRAL (voir la notice de l’utilisateur fournie
avec cette chaudière)
Il est recommandé d’exécuter périodiquement les opérations
décrites ci-dessous.
1. SURFACES DE CHAUFFE DE LA CHAUDIÈRE : éliminez
toute couche recouvrant ces surfaces.
2. COMMANDES DE LA CHAUDIÈRE :vérifiez les éléments de
contact, les commandes et leur bon fonctionnement.
3. CONDUITS : vérifiez si les conduits et les accessoires fuient.
4. CHEMINÉE ET COLLECTEUR DE FUMÉE : vérifiez s’il y a
présence d’obstructions ou de fuites.
5. ALIMENTATION EN AIR DANS LA CHAUFFERIE : vérifiez si
les évents laissent passer une quantité d’air suffisante. Les
besoins en air sont plus grands lorsque les températures
sont froides. Les évents doivent être ouverts et exempts de
toute obstruction.
6. CIRCUIT D’EAU :à vérifier
i. L’installation doit être remplie d’eau et la pression
doit être stable lorsque le niveau d’eau est réglé au
niveau adéquat.
ii. Système de régulation d’air :il ne devrait y avoir aucun
bruit, ni de colmatage dans les corps de chauffe.
iii. Conduits d’eau : les plus petites fissures devront
être colmatées.
iv. Interrupteur de manque d’eau : vérifiez le fonctionnement
(voir les instructions accompagnant l’interrupteur).
VÉRIFICATION DU NIVEAU D’EAU EN PÉRIODE DE CHAUFFE
A. Vérifiez régulièrement le niveau d’eau. Au besoin, ajoutez
doucement de l’eau dans l’installation. Si une grande quantité
d’eau est ajoutée, il peut être nécessaire de purger de l’air.
B. Si la chaudière perd fréquemment de l’eau, cela signifie
que l’installation est fissurée ou que le système de régulation de
l’air ou que la valve de remplissage automatique sont
défectueux.
INSPECTION ET NETTOYAGE ANNUELS
A. Il est important que la chaudière soit inspectée par un technicien
qualifié afin que toute l’installation fonctionne
de façon adéquate et sûre.
B. Vérifiez si du gaz fuit de la soupape de gaz ou des conduits de
gaz couplés aux brûleurs et à la veilleuse. Si vous trouvez une
fissure, réparez et remplacez les pièces nécessaires.
C. L’inspection devrait couvrir les points décrits ci-dessous.
1. Commande à vérifier : voir la section IV Contrôle de sécurité.
2. Vérifiez de nouveau le débit d’admission du gaz dans le
brûleur. Voir la rubrique Mise en marche initiale de la section
Instructions de mise en marche.
3. Procédez aux réglages nécessaires pour que la flamme du
brûleur principal et de la veilleuse réponde aux caractéristiques décrites.
Voir la rubrique Mise en marche initiale de la section
Instructions de mise en marche ainsi que la section Réglage
du brûleur.
4. Propreté des conduits de fumée du brûleur et de la chaudière
: nettoyage du brûleur et du conduit de fumée (voir l’illustration). On suggère de placer une feuille de papier sous les
brûleurs afin de recueillir la saleté tombant lors du nettoyage
du conduit de fumée.
Retirez le coupe-tirage, la partie supérieure de l’enveloppe et
le capuchon du collecteur de fumée.
Utilisez une brosse métallique pour nettoyer les voies de passage de la fumée.
Remettez en place le capuchon et appliquez une couche de
ciment à chaudière. Remettez en place la partie supérieure
de l’enveloppe et le coupe-tirage et raccordez-les au conduit
de fumée à l’aide de vis. Retirez la feuille de papier et jetez-la.
Des surface de brûleurs encrassées ou une flamme inégale
indiquent que les orifices des brûleurs sont obstrués. Retirez
les brûleurs et nettoyez-les.
RETRAIT DES BRÛLEURS
A. Retirez l’agrafe de fixation du brûleur située à l’orifice du
brûleur.
B. Démontez la veilleuse de son bloc de support ou
débranchez le thermocouple et la rampe d’alimentation en
gaz raccordés à la soupape de gaz avant de retirer les
brûleurs situés à proximité de la veilleuse.
C. Soulevez la partie arrière du brûleur et de son orifice.
D. Nettoyez et remettez en place les brûleurs* et la veilleuse.
Réglez les brûleurs, comme indiqué à la page 17.
*Pour nettoyer un brûleur, passez une brosser à suie propre dans le
tube jusqu’à ce que toute la saleté soit enlevée.
CONTRÔLE DE SÉCURITÉ DES COMMANDES
A. Contrôle du limiteur de pression maximale : réglez le thermostat
à un niveau assez élevé pour que la température de l’eau dans
la chaudière atteigne le degré réglé sur le limiteur à pression
maximale. Lorsque cette température est atteinte, le limiteur
devrait s’ouvrir et la soupape de gaz principale devrait se fermer
automatiquement. Si le limiteur à pression maximale ne ferme
pas la soupape de gaz principale, le limiteur ou le câblage est
défectueux. Réparez ou remplacez immédiatement.
B. Essai de fermeture de la soupape de gaz
1. En ce qui a trait aux chaudières dotées d’une veilleuse
permanente, débranchez le thermocouple ou la pile
thermoélectrique de la soupape de gaz alors que les
brûleurs sont allumés .La soupape de gaz devrait
immédiatement fermer les brûleurs principaux et la
veilleuse.
2. En ce qui a trait aux chaudières dotées d’une veilleuse à
allumage intermittent Honeywell S8600, débranchez le
câble d’allumage du bloc d’allumage S8600 alors que les
brûleurs principaux sont allumés. La soupape de gaz
devrait fermer les brûleurs principaux.
GALAXY
21
C. Vérifiez si du gaz fuit de la soupape de gaz ou des conduits
de gaz couplés aux brûleurs et à la veilleuse. Si vous trouvez
une fissure, réparez et remplacez les pièces nécessaires.
PARTIE SUPÉRIEURE DE
L’ENVELOPPE
PROTECTION CONTRE LE GEL
Un antigel est parfois utilisé dans les installations de chauffage
hydronique pour les protéger contre le gel lors d’une panne
d’électricité ou lors de la mise en dérangement de ces dernières
lorsque le bâtiment est inoccupé. Il faut tenir compte du fait que si
rien n’est fait pour que la température dans le bâtiment ne
descende pas sous le point de congélation, l’installation de
plomberie n’est pas protégée.
Il est possible d’employer deux types d’antigel : l’ÉTHYLENE GLYCOL, dont on sert dans les automobiles, possède les propriétés
recherchées. Cependant, ce produit est toxique. Son usage est
interdit lorsque la solution d’eau et de glycol circulant dans l’installation entre en contact avec un réservoir d’eau potable, comme
c’est le cas dans les installations dotées d’un chauffe-eau
instantané. Le PROPYLÈNE GLYCOL est utilisé dans le secteur des
aliments surgelés. Il est pratiquement non toxique. Son usage est
permis dans les installations munies d’un chauffe-eau instantané.
Lorsqu’il faut employer un antigel, le propylène glycol inhibé est
recommandé. Afin d’en savoir plus au sujet des propriétés, de la
composition, etc. d’une solution de glycol utilisée dans une installation de chauffage, consultez le document Technical Topics No. 2A
fourni par le Hydronics Institute, sis au 34 Russo Place, Berkeley
Heights, NJ 07922. Pour savoir à quel endroit se procurer du
propylèneglycol, consultez les fabricants de glycol.
COLLECTEUR DE FUMÉE
(CAPUCHON)
BROSSE
TRAITEMENT DE L’EAU :
Un programme de traitement de l’eau bien conçu permettra non
seulement de protéger la durée de vie utile de la chaudière, mais
permettra également d’épargner le temps et les ressources consacrés à des réparations évitables.
Une entreprise reconnue d’épuration de l’eau devrait être consultée afin de déterminer le programme de traitement de l’eau
qui convient le mieux à votre chaudière.
Une entreprise reconnue d’épuration de l’eau devrait être consultée afin de déterminer le programme de traitement de l’eau
qui convient le mieux à votre chaudière.
L’AIRE ENTOURANT LA CHAUDIÈRE DEVRA ÊTRE EXEMPTE DE
TOUTE MATIÈRE COMBUSTIBLE, ESSENCE, VAPEURS OU
LIQUIDES INFLAMMABLES.
AVERTISSEMENT :
La chambre de combustion en céramique de la chambre
du brûleur contient de la silice cristalline.
Portez un masque protecteur contre la poussière et des
gants lorsque vous entretenez la chambre de
combustion des brûleurs.
La silice cristalline a été identifiée comme une cause
potentielle de cancer chez les humains.
NETTOYAGE DE LA
CHAUDIÈRE
22
GALAXY
SÉQUENCE DES OPÉRATIONS POUR LES CHAUDIÈRES GALAXY MUNIES D’UNE VEILLEUSE À ALLUMAGE
INTERMITTENT HONEYWELL (IID)
LE THERMOSTAT FAIT UN
APPEL DE CHALEUR
LE LIMITEUR À MINIMUM (CHAUFFE-EAU
INSTANTANÉ) FAIT UN APPEL D’EAU
CHAUDE
OU
ÉLÉMENTS DU CONTACT DU LIMITEUR À MAXIMUM FERMÉS?
ÉLÉMENTS DE CONTACT DU LIMITEUR À MAXIMUM (S’IL Y A LIEU) FERMÉS?
ÉLÉMENTS DE CONTACT DU LIMITEUR DE PRESSION (S’IL Y A LIEU) FERMÉS?
NON
FIN DES OPÉRATIONS
OUI
MODÈLES DOTÉS D’UN REGISTRE RELAIS DU REGISTRE MIS
SOUS TENSION.
GPL PROPANE (S8600M):
LE POST-ALLUMAGE
DURE 90 SECONDES. APRÈS UN
ESSAI D’ALLUMAGE, L’INSTALLATION SE FERME.APRÈS 5 MINUTES, UNE AUTRE TENTATIVE
D’ALLUMAGE A LIEU.SI LA
FLAMME DE LA VEILLEUSE
S’ÉTEINT, LE CYCLE POSTALLUMAGE RECOMMENCE EN
FERMANT L’INSTALLATION. LES
PÉRIODES D’ATTENTE DE 5 MINUTES SE RÉPÈTENT. LE GÉNÉRATEUR D’ÉTINCELLES EST
ALIMENTÉ.
LE MOTEUR DU REGISTRE LE MET EN POSITION OUVERTE. FERMETURE
DE L’INTERRUPTEUR DE FIN DE COURSE.
MISE SOUS TENSION DE LA COMMANDE D’ALLUMAGE
LA COMMANDE D’ALLUMAGE EST SOUS TENSION
S8600M : PRODUCTION D’ÉTINCELLES ET OUVERTURE DE LA SOUPAPE DE LA VEILLEUSE.
NON
NON
LA FLAMME DE VEILLEUSE ÉTABLIE?
GAZ NATUREL (S8600M) POURSUITE DE LA GÉNÉRATION D’ÉTINCELLES. LA SOUPAPE DE LA
VEILLEUSE DEMEURE ALLUMÉE
JUSQU’AU RÉARMEMENT DE
L’INSTALLATION.
OUI
FERMETURE DU GÉNÉRATEUR D’ÉTINCELLES.OUVERTURE DE LA COMMANDE DE LA SOUPAPE PRINCIPALE. SURVEILLANCE DE LA FLAMME DE LA VEILLEUSE PAR
LE MODULE.
LORSQUE LA TEMPÉRATURE PRÉRÉGLÉE EST ATTEINTE, LA COMMANDE DE LA SOUPAPE PRINCIPALE SE FERME. LE REGISTRE SE FERME. FERMETURE DE LA
VEILLEUSE ET DES BRÛLEURS.FERMETURE DU REGISTRE LE CIRCULATEUR SE FERME. L’INSTALLATION RETOURNE EN CYCLE D’ATTENTE.
SI LA CHAUDIÈRE S’ÉTEINT SUR LE SIGNAL HAUTE LIMITE OU TOUT AUTRE RAISON DE SÉCURITÉ, LE COUPE TIRAGÉ DEMEURERA EN POSITON OUVERTE
23
GALAXY
LES BRÛLEURS NE SE METTENT PAS EN MARCHE
CAUSE
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
La veilleuse est éteinte ou sa flamme est trop faible.
Le robinet d’admission de gaz est fermé.
L’interrupteur électrique est ouvert.
Fusible de tube grillé ou défectueux.
Les contacts des appareils de réglage et des limiteurs
sont ouverts ou encrassés.
Soupape de gaz ou régulateur de pression défectueux;
tuyau de purge obstrué.
Transformateur basse tension défectueux.
Orifice du brûleur principal obstrué.
Câblage rompu ou contact détaché des bornes de réglage.
Câblage incorrect.
11. Commandes inadéquates.
12. Interrupteur de débordement de flamme ou interrupteur
de sécurité par blocage de tuyau d’évacuation ouvert.
LES BRÛLEURS NE S’ÉTEIGNENT PAS
CAUSE
1. Appareils de réglage, soupape de gaz ou limiteur à maximum
défectueux.
2. Câblage incorrect ou court-circuit.
RETOUR DE FLAMME – ORIFICES DES BRÛLEURS
CAUSE
1. Pression trop basse dans la rampe d’alimentation en gaz.
2. Mauvais réglage de l’apport d’air primaire.
3. Régulateur de pression d’évacuation du gaz réglé à un débit
trop lent.
4. Bavures sur l’orifice.
5. Têtes d’injecteur mal forées.
6.
7.
8.
9.
Fuite de la soupape de gaz automatique.
Tirage inverse dans la chaufferie.
Pression trop basse de la soupape principale de gaz.
Veilleuse mal installée.
RETARD DANS L’ALLUMAGE
CAUSE
1.
2.
3.
4.
5.
Flamme de la veilleuse trop faible.
Orifices du brûleur de la veilleuse ou de la veilleuse obstrués.
Brûleurs ou orifices mal alignés.
Apport trop important d’air primaire.
Débit du brûleur excessif.
6. Tirage inverse dans la chaufferie.
ODEUR DE FUMÉE OU DE GAZ
CAUSE
1. Fuites dans les conduits de gaz ou dans les accessoires.
2. Fuites dans le conduit de branchement ou dans les raccords
avec le compteur.
3. Cheminée obstruée.
4. Voies de passage de la fumée de la chaudière obstruées par
la suie.
5. Collecteur de fumée sous-dimensionné ou comportant trop
de coudes.
6. Tirage inverse dans la chaufferie.
7. Emballement.
INTERVENTION
1.
2.
3.
4.
5.
Vérifiez, nettoyez et allumez de nouveau.Voir les instructions.
Ouvrez le robinet d’admission du gaz.
Fermez l’interrupteur.
Remplacez le fusible.
Vérifiez les appareils de réglage et les limiteurs.Nettoyez les
contacts ou remplacez les appareils de réglage et les limiteurs.
6. Réparez ou remplacez.
7.
8.
9.
10.
Remplacez le transformateur.
Vérifiez, nettoyez et réinstallez.
Vérifiez à l’aide d’une lampe témoin et corrigez la situation.
Vérifiez et corrigez conformément aux schémas de câblage
accompagnant les instructions de l’appareil.
11. Installez les commandes adéquates.
12. Remplacez l’interrupteur de débordement de flamme (inspectez
d’abord les voies de passage de la fumée) ou réarmez
l’interrupteur de sécurité par blocage du tuyau d’évacuation en
appuyant sur le bouton de réarmement.
INTERVENTION
1. Vérifiez, réparez ou remplacez.
2. Vérifiez le câblage et les commandes.
INTERVENTION
1. Réglez la pression de la rampe au niveau adéquat.
2. Réglez l’apport d’air primaire pour produire une flamme
douce et propre.
3. Réglez l’ouverture d’évacuation.
4. Éliminez les bavures.
5. Installez des têtes d’injecteur en pratiquant des perforations
adéquates.
6. Réparez ou remplacez.
7. Vérifiez l’apport d’air et le système d’évacuation.
8. Communiquez avec le service de distribution du gaz.
9. Corrigez l’installation selon les recommandations du fabricant.
INTERVENTION
1.
2.
3.
4.
5.
Augmentez le débit du gaz alimentant la veilleuse.
Nettoyez les orifices.
Alignez les brûleurs ou la rampe.
Réglez l’ouverture des obturateurs d’air primaire.
Vérifiez et diminuez le débit au niveau indiqué sur la plaque
signalétique.
6. Vérifiez l’apport d’air et le système d’évacuation.
INTERVENTION
1. Repérez les fuites et réparez-les.
2. Fermez le robinet de service, fermez l’appareil et avertissez le
service de distribution du gaz.
3. Vérifiez et réparez la cheminée.
4. Nettoyez les voies de passage de la fumée et réglez le brûleur
conformément aux instructions d’installation.
5. Vérifiez les recommandations du fabricant.
6. Vérifiez l’apport d’air et le système d’évacuation.
7. Réglez le débit d’admission de gaz au niveau indiqué sur la plaque
signalétique.
CONDENSATION DANS LES CONDUITS DE FUMÉE OU D’ÉVACUATION DE LA CHAUDIÈRE
CAUSE
INTERVENTION
1. Combustion insuffisante.
2. Eau de la chaudière maintenue à une température trop basse.
3. Long tronçons horizontaux de conduit de fumée.
4. Cheminée ou système d’évacuation inadéquats.
1. Augmentez le taux de combustion au niveau indiqué sur la
plaque signalétique.
2. Réglez les limiteurs à minimum à un degré de température de
l’eau plus élevé.Si la chaudière n’est pas dotée d’un limiteur à
minimum, remplacez-la par une chaudière dotée d’un aquastat
à limite minimum et maximum.
3. Changez la chaudière d’emplacement ou isolez le collecteur
de fumée.
4. Vérifiez les recommandations relatives à la cheminée et au
système d’évacuation.
Les soupapes de dérivation thermostatiques de type TV sont conçues pour permettre aux chaudières d’atteindre rapidement leur température de
service optimale tout en empêchant un retour d’eau froide ou fraîche, ce qui nuirait à leur fonctionnement.
GALAXY
24
ANNEXE A
Retrait d’une chaudière existante raccordée à un système d’évacuation commun
Au moment du retrait d’une chaudière existante, les mesures suivantes doivent être prises pour chaque appareil toujours raccordé au
système d’évacuation commun et qui fonctionne alors que d’autres appareils toujours raccordés au système d’évacuation ne fonctionnent pas.
(e) Faire fonctionner le brûleur principal pendant 5 min ensuite, déter(a) Sceller toutes les ouvertures non utilisées du système
miner si le coupe-tirage déborde à l’ouverture de décharge. Utiliser
la flamme d’une allumette ou d’une chandelle ou la fumée d’une
cigarette, d’un cigare ou d’une pipe.
d’évacuation.
(b) Inspecter de façon visuelle le système d’évacuation pour déterminer la grosseur et l’inclinaison horizontale qui conviennent et
s’assurer que le système est exempt d’obstruction, d’étranglement,
de fuite, de corrosion et autres défaillances qui pourraient présenter des risques.
(c) Dans la mesure du possible, fermer toutes les portes et les fenêtres
du bâtiment et toutes les portes entre l’espace où les appareils toujours raccordés au système d’évacuation sont installés et les autres
espaces du bâtiment. Mettre en marche les sécheuses et tous les
appareils non raccordés au système d’évacuation commun. Mettre
en marche tous les ventilateurs d’extraction comme les hottes de
cuisinière et les ventilateurs de salle de bain. S’assurer que ces
ventilateurs fonctionnent à la vitesse maximale. Ne pas faire fonctionner les ventilateurs d’été. Fermer les registres des cheminées.
(d) Mettre l’appareil inspecté en marche. Suivre les instructions d’allumage. Régler le thermostat de façon que l’appareil fonctionne de
façon continue.
(f) Une fois qu’il a été déterminé, selon la méthode indiquée cidessus, que chaque appareil raccordé au système d’évacuation
est mis à l’air libre de façon adéquate, remettre les portes et les
fenêtres, les ventilateurs, les registres de cheminées et les
appareils au gaz à leur position originale.
(g) Toute lacune dans le fonctionnement du système d’évacuation
commun devra être corrigée afin que le système soit conforme à la
dernière édition de la norme ANSI Z223.1 du National Fuel Gas
Code ou à la norme CSA B149.1 de la dernière édition pour gaz
naturel et du propane Si la grosseur d’une section du système d’évacuation doit être modifiée, le système devrait être modifié pour
respecter les valeurs minimales des tableaux pertinents de l’appendice G du National Fuel Gas Code, ANSI Z.223.1 et au code d’installation CSA B149.1 de la dernière édition pour le gaz naturel et le
propane.
ANNEXE B
Soupape de dérivation thermostatique
Les soupapes de dérivation thermostatiques de type TV sont conçues
afin de permettre aux chaudières d'atteindre leur température d'opération optimale plus rapidement et afin d'empêcher le retour des température fraîches ou froides de les affecter.
Opération/installation : Le thermostat dans la soupape " TV " permet un
flux complet à travers la dérivation jusqu'à ce qu'une température
prédéterminée soit atteinte.
Démarrage : Avec le robinet d'équilibrage sur la dérivation complètement ouverte, faites fonctionner la chaudière jusqu'à ce qu'elle atteigne
sa température normale d'opération. S'il n'y a pas automatiquement de
l'eau chaude dans le système, alors ajustez (par étranglement) le robinet d'équilibrage de dérivation jusqu'à ce que le flux (d'eau chaude)
dans le système soit établi. Si le flux est déjà dans le système, aucun
ajustement n'est requis.
Assemblage de retour : Sur le retour " TV " permet une dérivation complète jusqu'à ce que la température du retour atteigne 46 degrés
Celsius (115 degrés Fahrenheit). " TV " commencera à ouvrir tout en
maintenant une température minimale de retour de 46 degrés Celsius
(115 degrés Fahrenheit). Lorsque les températures de retour
atteignent environ 54 degrés Celsius (130 degrés Fahrenheit) la plus
grosse partie du flux est passée à travers le système.
Assemblage : Le " TV " peut être installé dans n'importe quelle position.
Un robinet d'équilibrage ajustable (ou soupape à bille) doit être installé
sur la dérivation.
ASSEMBLAGE TYPIQUE D'UNE SOUPAPE
DE RETOUR
ASSEMBLAGE TYPIQUE
VERS LE SYSTÈME
CHAUDIÈRE
DU SYSTÈME
DIMENSIONS
1 po NPT (femelle x femelle)
1 ¼ po NPT (femelle x femelle)
1 ½ po NPT (femelle x femelle)
NO DE PIÈCE S/F
TEMPÉRATURE
D'OUVERTURE
116040
116041
116042
46 °C
46 °C
46 °C
115 °F
115 °F
115 °F
A
107 mm 4.2"
114 mm 4.5"
119 mm 4.7"
A/2
53 mm 2.1"
57 mm 2.25"
60 mm 2.35"
Kv
Cv
8.96
13.99
17.23
10.5
16.4
20.2
POIDS
1,5 kg
2,0 kg
2,4 kg
Pression d'opération maximale 6 bar (85 lb/po2). Température maximale d'opération 110°C (230°F)
Le coefficient de débit Kv signifie le nombre de mètres cubes par heure à 20°C qui passera à travers la soupape à une chute de pression
de 1 kg/cm2 (1 bar).
Le coefficient de débit Cv est le débit d'eau à 60°F en gallons US par minute, à une chute de pression de 1 lb/po 2 dans la soupape.
3,3 lb
4,4 lb
5,3 lb
25
GALAXY
ANNEXE C
Calibrage de l’anticipateur de chaleur du thermostat
Les thermostats à anticipateur fixe ne sont pas réglables.
Selon le modèle, les thermostats à anticipateur réglable peuvent être
ajustés de 0,18 à 0,9 en faisant déplacer un indicateur sur l’anticipateur.
Plus le réglage de l’anticipateur est élevé (vers 0,9), plus le thermostat mettra du temps a réagir à un changement dans la température
de la pièce. Si le réglage est trop élevé, la chaudière sera plus lente
à réagir à un changement dans la température de la pièce, et la température ambiante pourrait donc baisser à un niveau inconfortable
avant que la chaudière ne se mette en marche, ce qui peut entraîner
des plaintes de la part de certains propriétaires.
Plus le réglage de l’anticipateur est bas (vers 0,18), moins le thermostat mettra du temps à réagir à un changement dans la température
de la pièce Si le réglage est trop faible, la chaudière fonctionnera en
cycles courts. Ces derniers provoqueront une usure inutile de
l’équipement et, dans les cas des chaudières au mazout, ils peuvent
entraîner une combustion inadéquate et nécessiter des nettoyages
plus fréquents de l’aire de combustion.
Il est important de comprendre si le thermostat contrôle le relais, la
soupape à gaz ou encore le dispositif ou la commande de régulation
par zone, puis de déterminer l’intensité du courant de cette composante; ces renseignements figurent habituellement quelque part
sur la composante. Un anticipateur correctement réglé assurera un
fonctionnement optimal du système.
ANNEXE D
CONDITION DE L’EAU
Accumulation des dépôts dans l'échangeur de chaleur
L'examen de chaudières installées là où de l'eau dure est présente a
montré que des résidus de minéraux s'accumulent au fond de
l'échangeur de chaleur. De plus, des dépôts, du tartre et d'autres
contaminants solides sont présents dans les chaudières installées
dans des vieux systèmes d'alimentation en eau ou lorsque l'eau
provient d'un puit. Cette accumulation forme une couche isolante
(jusqu’à 64mm (2-1/2”)) qui modifie de façon drastique l'échange de
chaleur à travers cette surface primaire de transfert et entraîne une
élévation extrême de la température du métal qui peut en fin de
compte fendre l'échangeur de chaleur.
Remarque : LES SERPENTINS DES SYSTEMES
DOMESTIQUES DE CHAUFFAGE À EAU CHAUDE SONT
HAUTEMENT SUSCEPTIBLES DE SUBIR CE TYPE DE
PHÉNOMÈNE DE CONTAMINATION.
LES MODALITES DE LA GARANTIE SUR LES
CHAUDIERES NE COUVRENT PAS LES DÉFAILLANCES
CAUSÉES PAR DE TELLES CIRCONSTANCES.
RECOMMENDATIONS:
Pour toutes les installations utilisant de l'eau dure :
1. Le système doit être examiné à fond afin de repérer les fuites.
Celles-ci doivent être réparées, quelle que soit leur taille.
2. Lors du remplissage initial du système, l'eau doit être traitée afin
de diminuer sa dureté à un niveau acceptable.
3. Là où le système est alimenté en continu par de l'eau dure,
comme pour les chaudières à vapeur ou les dispositifs de production de chaleur industrielle, il est essentiel que :
a. l'eau d'alimentation soit traitée afin de réduire sa dureté à un
niveau où aucun dépôt important ce se forme dans la
chaudière.
OU
b. l'eau traitée de la chaudière circule en circuit fermé dans un
échangeur de chaleur, qui, par la suite, chauffera l'eau du système de distribution.
En plus des éléments mentionnés ci-dessus, les vieux systèmes et
ceux alimentés à partir de puits peuvent exiger qu'une crépine ou un
filtre soit installé sur la canalisation de retour d'eau près de la
chaudière. Des filtres de traitement de l'eau spécialement conçus à
cette fin sont disponibles sur le marché.
NOUS RECOMMANDONS FORTEMENT DE COMMUNIQUER LES RENSEIGNEMENTS CONTENUS DANS CE
MANUEL À TOUTES LES PERSONNES CONCERNÉES,
ANNEXE E
Utilisation d'une tuyauterie sans barrière de diffusion de l'oxygène
La garantie de la chaudière ne couvre pas les fuites causées
par la corrosion créée par l'utilisation de canalisations
souterraines de plastique non équipées d'une barrière de
diffusion de l'oxygène. Slant/Fin recommande la séparation
de la chaudière et de la conduite avec barrière de diffusion
de l'oxygène par un échangeur de chaleur. D'autres
composants du système peuvent exiger une protection
contre la perméance de l'oxygène.
26
GALAXY
GALAXY
27
SLANT/FIN LTD/LTEE, 6450 Northam Drive, Mississauga, Ontario L4V 1H9
Téléphone: (905) 677-8400 / Télec: (905) 677-1829
Telec pour commandes : (905) 677-9015
www.slantfin.ca / Courriel: orderdesk@slantfin.ca / info@slantfin.ca
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising